(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Méthode de Toulouse pour l'instruction des sourds-muets. Deuxième année, Livre du professeur"




k* 



l 






BLIOTHEQUE SAINTE ;GENB/IEVE 





D 910 593854 4 



■ 



M 

I 

■ 



& 



m 



I 



■■i 



( 



~V îeiuîe 



ii 



y 




METHODE 



DE TOULOUSE 



POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS-MUETS. 



CATÉCHISME 



(texte continu) 




GENEVIEVE 






*&*# 





APPROBATION. 



Louis-François-Désiré-Édouard PIE, par la grâce de Dieu et 
du Siège apostolique, Évêque de la sainte Église de Poitiers, 

Nous étant fait rendre compte d'un Catéchisme ( texte continu ), « l'usage 
des Sourds-Muets, Nous l'autorisons et en permettons l'impression. 

Donné à Poitiers , le 7 décembre 18H4. 




L.-E., Êcéque de Poitiers. 



PROPRIÉTÉ. 



I 



£, 



«A 



POITIERS. — TYPOGRAPHIE DE HENRI 0UD1N, RUE DE L'ÉPERON , i. 




%' \\ w A°iï 



METHODE 

DE TOULOUSE 

POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS-MUETS 

PAR L'ABBÉ CHAZOTTES 

ÉDITÉE ET ADOPTÉE PAR LES CONGRÉGATIONS DES FRÈRES DE SAINT-GABRIEL 

et des filles-de-la-sagesse. spécialement vouées 
a l'éducation des sourds-muets. 



CATÉCHISME 



(TEXTE CONTINU) 



(]ue Dieu ouvre ;i ces clins enfants l'oreille 
de la Foi , et qu'il envoie son Verbe sur leurs 
lèvres. (Mgr Pie, évêaue de Poitiers.) 



/& ■ 



■f 



i ' 



DEUXIÈME AiNNÉE. \^v^* d§J 
LIVRE DU PROFESSEUR. ** s ^^" 



c 



/\V 



* 



POITIERS 

HENRI OUDIN, IMPRIMEUR -LIBRAIRE -ÉDITEUR 
rue de l'éperon, 4. 

1864 



'.«* 



AVERTISSEMENT 






A. ce Catéchisme texte continu et numéroté , correspond 
un Questionnaire séparé , également numéroté. 

Les élèves , après avoir appris une leçon par cœur , en 
rendront compte par écrit. Puis , ils seront interrogés à 
l'aide du Questionnaire. 

Quand ils sauront ce texte en entier , et même plus tôt , 
si on le juge utile , on leur fera étudier le Catéchisme avec 
Synonymies. 

Les professeurs devront lire très-attentivement la Pré- 
faee placée en tète de ce Catéchisme synonymique. Elle 
contient la clé de notre méthode catéchistique. Là se trouve 
exposée la manière de faire étudier le Catéchisme , cette 
partie la plus importante de l'Enseignement. 






I 



CATÉCHISME 

(texte continu) 

A L'USAGE DES SOURDS-MUETS. 






PREMIERE PARTIE. 



LE SYMBOLE DES APOTRES. 



DIEU. 



LEÇON 1 



DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUT. 

1 .* Dieu a fait le Ciel et la terre. 

2. Voici comment Dieu a fait le Ciel et la terre : il a commandé, 

et aussitôt le Ciel et la terre ont été faits. 

3. C'est Dieu qui a fait les plantes et les arbres. 

h. Voici comment Dieu a fait les plantes et les arbres : il a com- 
mandé , et aussitôt les plantes et les arbres sont sortis de 
la terre. 

5. C'est Dieu qui a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les 

reptiles. 

6. Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes , les oiseaux et 

les reptiles : il a commandé , et aussitôt les quadrupèdes , 
les oiseaux et les reptiles ont été créés. 
7.* [Enfin] c'est Dieu qui a fait l'homme. 

8. L'homme a été créé pour connaître et aimer Dieu. 

9. L'homme doit obéir à Dieu. 

10. Si l'homme obéit à Dieu , il ira au Ciel. 

CATÉCHISME. 1 







l'ame est spirituelle. 



II. 

44.* Les mauvais Anges sont ainsi appelés , parce qu'ils sont deve- 
nus mauvais : ils ont désobéi à Dieu par orgueil. 

45. Les mauvais Anges sont [aussi] appelés démons. 

46. Les mauvais Anges (les démons) sont dans l'Enfer. 

47. Dans l'Enfer, les démons souffrent pour leur péché, et tour- 

mentent les damnés. 

48. Les démons viennent sur la terre, comme les bons Anges. 
49.* [Mais] les démons viennent sur la terre, pour exciter les 

hommes à pécher. 
50. Les démons, sur la terre, souffrent comme dans l'Enfer leur 
séjour habituel. ■ 



L'HOMME : SES DESTINÉES. —CHUTE.— RÉPARATION. 



LEÇON 5. 



L'AME EST SPIRITUELLE. 

51 . Dieu ne nous a pas donné seulement un corps. 

52. Dieu nous a donné un corps et une âme. 
53.* L'âme est de beaucoup supérieure au corps. 

54. Le corps se meut, respire, dort, etc. 

55. [Mais] l'âme pense, raisonne, veut, aime, etc. 

56. Notre âme est faite pour connaître et aimer Dieu. 
57.* J'ai un corps et une âme. 

58. Je peux voir mon corps. 

59. Je peux [aussi] toucher mon corps. 

60. [Mais] je ne peux ni voir ni toucher mon âme. 

61 . Je ne peux ni voir ni toucher mon âme, parce que mon âme 

est esprit. 









l'ame est immortelle. 



JUGEMENT PARTICULIER. 



LEÇON 6. 



L'AME EST IMMORTELLE. 



62. L'âme est intimement unie au corps. 

G3. L'union de l'âme avec le corps ne durera pas toujours. 

64. L'union de l'âme avec le corps finira à la mort. 

65. A la mort, l'âme se séparera du corps. 

66.* [Ainsi] la mort est la séparation de l'âme d'avec le corps. 

67. Après la mort, on met le corps dans la terre. 

68. Dans la terre, le corps se dissout et se pulvérise. 

69. Après la mort, l'âme ne se dissout pas, ne se pulvérise pas. 

70. L'âme ne se pulvérise pas, parce qu'elle est spirituelle. 
71.* L'âme est [aussi] immortelle, elle existera toujours. 



LEÇON 7. 



JUGEMENT PARTICULIER. 



72. L'âme, aussitôt après s'être séparée du corps, ira paraître 

devant Dieu. 
73.* Notre âme sera jugée aussitôt après notre mort. 
74 .* Définition. — Le Jugement de notre âme, qui aura lieu aussitôt 

après notre mort, s'appelle le premier Jugement, ou Jugement 

particulier. 
75. Après notre mort, l'âme, si elle est trouvée juste et parfaite- 
ment pure, ira au Ciel. 



m 



CIEL. 



LEÇON 8. 




é* 



l 



83. 



LE CIEL. 

76.* Le Ciel est la demeure de Dieu , des Anges et des Saints. 

77. Dieu a créé le Ciel , pour récompenser les Anges et les Saints. 

78. Les Anges et les Saints jouissent , dans le Ciel, d'un bonheur 

immense. 

79. Dans le Ciel , on voit Dieu face à face. 

80. Dans le Ciel, on connaît Dieu parfaitement. 

81 . Dans le Ciel , on est uni à Dieu d'une manière très-intime. 

82. Dans le Ciel", les Anges et les Saints voient Dieu face à face, 

le connaissent parfaitement, et lui sont intimement unis! 

Nous ne pouvons comprendre le bonheur du Ciel , tant il est 
grand ! 

84.* Le bonheur du Ciel est très-grand , il est immense ; parce que 
dans le Ciel on voit Dieu, on le connaît, on lui est uni 

85. Le bonheur du Ciel, bonheur infiniment grand, ne finira 

jamais. 

86. Maintenant les corps des Saints ne sont pas au Ciel, ils n'y 

entreront qu'après le Jugement dernier. Leurs âmes seules 
sont actuellement au Ciel. 

87. [Cependant] le corps de Jésus-Christ est au Ciel , depuis l'As- 

cension. 

W-* Définition. -Le Ciel est un séjour où l'on est exempt de 
tous les maux, et où l'on jouit de tous les biens. 
Le plus grand bonheur du Ciel, c'est de voir Dieu face à 

face, et de l'aimer de tout son cœur. 
Le Ciel durera toujours. 




ENFER. 



LEÇON 9. 



L'ENFER. 



88.*L'Enfer est la demeure des démons et des damnés. 

89. Dieu a créé l'Enfer pour punir les démons. 

90. Les hommes méchants, qui meurent avec un ou plusieurs 

péchés mortels (grands péchés), sont précipités en Enfer. 

91 . Les damnés souffrent horriblement dans l'Enfer. 

92.* Les damnés, dans l'Enfer, sont plongés dans des flammes qui 
ne s'éteindront jamais. 

93. Les démons, pour faire souffrir [davantage] les damnés, les 

tourmentent de toutes les manières. 

94. [Les damnés sont encore tourmentés par d'autres souffrances] ; 

les damnés sont tourmentés par le plus affreux désespoir. 
95.* Le désespoir des damnés vient du regret d'avoir perdu, par 
leur faute, le bonheur du Ciel. 

96. Les tourments de l'Enfer, tourments infiniment grands , ne 

finiront jamais; ils dureront éternellement. 

97. Maintenant les corps des damnés ne sont pas en Enfer, ils n'y 

entreront qu'après le Jugement dernier. Leurs âmes seules 

sont actuellement en Enfer. 

97 bis .* Définition. — L'Enfer est une prison horrible, où sont 

réunis tous les maux. Les damnés y brûlent dans les 

flammes au milieu des démons. 

Le plus grand malheur des damnés, c'est de ne jamais voir 

Dieu. 
L'Enfer durera toujours. 






PURGATOIRE. — CREATION D ADAM ET D EVE. 



LEÇON 10. 



LE PURGATOIRE. 






98. Celui qui meurt ayant un péché mortel (grand péché) est pré- 
cipité dans l'Enfer, pour toujours. 
99.* Celui qui meurt ayant un ou plusieurs péchés véniels (petits 
péchés] ne va pas en Enfer; il va en Purgatoire. 
100.* En Purgatoire l'âme souffre beaucoup, avant d'entrer dans le 
Ciel. 

101 . Celui qui meurt ayant un ou plusieurs péchés véniels (petits 

péchés), ou qui doit encore quelque chose à Dieu pour ses 
péchés pardonnes, va dans le Purgatoireety souffre beaucoup, 
avant d'entrer dans le Ciel. 

1 02. Au sortir du Purgatoire , les âmes vont au Ciel. 

1 03.* Définition. — Le Purgatoire est un lieu de souffrance, où l'âme 
ne voit pas Dieu, et où, avant d'entrer dans le Ciel, elle souf- 
fre beaucoup pour effacer ses péchés véniels ou pour achever 
d'expier ses péchés pardonnes. 



LEÇON 11 



1 



CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. - PARADIS TERRESTRE. 

1 04.* C'est Dieu qui a créé le premier homme. 

1 05 Dieu a fait le corps du premier homme avec de la terre. 

106. Dieu a créé une âme, puis il a uni cette âme au corps du premier 

homme 
1 07.* Le premier homme s'appelle Adam. 
108. C'est [aussi] Dieu qui a créé la première femme. 



PÉCHÉ D'ADAM ET D'EVE. — LEUR CHATIMENT. 9 

109. Dieu a fait le corps de la première femme avec une côte 

d'Adam. 

110. Dieu a créé une âme, puis il a uni cette âme au corps de la pre- 

mière femme. 
\ 1 1 .* La première femme s'appelle Eve. 

112. Dieu plaça le premier homme et la première femme dans un 

jardin délicieux. 

113. Le jardin délicieux où Dieu plaça le premier homme et la pre- 

mière femme s'appelle Paradis terrestre. 



■ 



LEÇON 12. 



PÉCHÉ D'ADAM ET D'EVE. — LEUR CHATIMENT. 



114. Dieu créa Adam et Eve bons et saints. 

1 1 5. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints. 

1 1 6. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints, parce qu'ils déso- 

béirent à Dieu. 
117.* Adam et Eve désobéirent à Dieu, en mangeant du fruit 

défendu. 
118.*Ce fut le démon qui porta Eve à manger du fruit défendu. 

119. Ce fut Eve [ensuite] qui porta Adam à manger du fruit 

défendu. 

120. Pour tenter Eve, le démon prit la forme d'un serpent. 

121 . Dieu punit Adam et Eve. 

122. Voici comment Dieu punit Adam et Eve : il les chassa du Para- 

dis terrestre. 
123.* [Ensuite] Dieu condamna Adam et Eve à être précipités dans 
l'Enfer. 






10 



PÉCHÉ ORIGINEL. — SAINTE TRINITÉ 



LEÇON 13. 



PÉCHÉ ORIGINEL. 






124. Adam nous a communiqué son péché, 

125/ Nous naissons tous souillés du péché d'Adam, parce que nous 

sommes ses enfants. 
126.* Le péché qu'Adam nous a communiqué s'appelle le péché 

originel 
127.* Nous devions [donc) être hannis du Ciel, comme Adam, parce 

que nous naissons tous souillés de son péché. 



LEÇON 14. 



SAINTE TRINITÉ. 






if* 



128. U y a trois personnes en Dieu. 

129.*Les trois personnes en Dieu s'appellent : le Père, le Fils et le 

Saint-Esprit. 
130.* Le Père éternel est Dieu. 
131 .*Le Fils de Dieu est Dieu. 
132.*Le Saint-Esprit est Dieu. 

133.* Les trois personnes en Dieu ne sont qu'un seul Dieu. 
1 34. Nous ne pouvons comprendre un seul Dieu en trois personnes; 

parce que c'est un mystère. 
135 'Définition. - Un mystère est une vérité révélée de Dieu; 

venté que nous ne pouvons comprendre, et que, cependant, 

nous devons croire, parce que Dieu qui l'a révélée ne peut 

se tromper ni nous tromper. 



■ 



INCARNATION. 



11 



136. Nous devons croire fermement le mystère d'un seul Dieu en 
trois personnes; parce que c'est Dieu qui nous a révélé ce 
mystère. 

137.* Définition. — Le mystère d'un Dieu en trois personnes, c'est 
le mystère de la sainte Trinité. 






LEÇON 15. 



L'INCARNATION. 



1 38. Le Fils de Dieu, c'est la seconde personne de la sainte Trinité. 
139.* Jésus-Christ, c'est le Fils de Dieu fait homme, pour sauver 

Adam et tous les hommes. 
140. Voici comment le Fils de Dieu s'est fait homme : 

— 1° Le Saint-Esprit forma un corps dans le sein d'une Vierge. 

— 2° En même temps , Dieu le Père créa et unit une âme à ce 

corps. 

— 3° Et, au même instant, le Fils de Dieu prit ce corps et 

cette âme. 

— C'est ainsi que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

Ml . La Vierge, en qui le Fils de Dieu s'est fait homme, s'appelle 

Marie. 
142.*Marie est Mère de Jésus-Christ 

143. Saint Joseph ne fut pas le père de Jésus-Christ : le père de 

Jésus-Christ, c'est le Père éternel. 

— Saint Joseph fut seulement le bienheureux gardien et le nour- 

ricier de Jésus-Christ. 

144. Jésus-Christ est Dieu. 

145. Jésus-Christ est homme. 

146.* Jésus-Christ est Dieu et homme tout ensemble. 

147. Il y a ans que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

148. Le Fils de Dieu fait homme, c'est un mystère. 






12 



DEUX NATURES EN J.-C. — UNE SEULE PERSONNE. 



149. Le mystère du Fils de Dieu fait homme s'appelle le mystère 

de l'Incarnation. 
150.* Définition. — L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu 

fait homme pour nous sauver. 






w 



LEÇON 16. 

DEUX NATURES EN JÉSUS-CHRIST : LA NATURE DIVINE ET LA 
NATURE HUMAINE. 

151. Le Verbe éternel, avant de s'incarner, n'existait pas comme 

homme; mais il existait comme Dieu. Il était le Fils de Dieu. 

1 52. Le Fils de Dieu fait homme , reste toujours Dieu , il est 

toujours le Fils de Dieu. 

153. Jésus-Christ, comme Fils de Dieu, a la nature divine. 
154.* La nature divine, c'est la réunion de toutes les perfections. 
155. Jésus-Christ, comme homme, a la nature humaine. 

1 56.* La nature humaine , c'est une âme et un corps réunis. 
157.*I1 y a [donc] en Jésus-Christ deux natures : la nature divine et 

la nature humaine. 
158.*I1 y a [également] en Jésus-Christ deux volontés : la volonté 

divine et la volonté humaine. 
159. En Jésus-Christ la volonté humaine fut toujours soumise à la 

volonté divine. 



LEÇON 17. 

UNE SEULE PERSONNE EN JÉSUS-CHRIST : LA PERSONNE DIVINE. 

160. Nous pensons, connaissons, aimons, agissons de nous-mêmes. 
b1 . Nous sommes des personnes; car une personne est un être qui 
pense, connaît, aime, agit de lui-même. 






HISTOIRE DE JESUS-CHRIST. 



13 



162.* Une personne humaine est un être qui a la nature humaine 

seulement. 
163.* Une personne divine est l'être qui a la nature divine. 

164. Une âme et un corps réunis sont la nature humaine; ils ne 

font pas deux personnes, mais une seule : une personne 
humaine. 

165. En Jésus-Christ la nature divine et la nature humaine ne font 

pas deux personnes, mais une seule : une personne divine. 
1 66.* Il n'y a en Jésus-Christ qu'une seule personne. 
167.* La personne de Jésus-Christ n'est pas une personne humaine , 

mais divine. La personne de Jésus-Christ, c'est la personne 

du Fils de Dieu. 



LEÇON 18. 

HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 

168.* Jésus-Christ est né à Bethléem, le 25 décembre, dans une 
étable, quatre mille ans après le péché d'Adam. 

169. Le jour de la naissance de Jésus-Christ s'appelle Noël. 

1 70. Jésus-Christ , tandis qu'il vivait sur la terre , était soumis à 

Marie et à Joseph. 

1 71 . Voici les principales circonstances de la naissance de Jésus- 

Christ : 

— 1° Une Crèche fut son berceau. 

— 2° Les Anges chantèrent un cantique : Gloire à Dieu, etc. 

— 3° Les Bergers vinrent l'adorer. 

— 4° Les Mages [ensuite] lui offrirent de l'or, de l'encens et de 

la myrrhe (1). 



(1) Espèce de gomme résineuse odorante qui vient de l'Arabie. 







14 



RÉDEMPTION. 




172. Voici les principales circonstances de l'enfance de Jésus- 

Christ : 

— 1° Sa Circoncision. Huit jours après sa naissance, Jésus-Christ 

reçut la Circoncision : il versa, pour nous sauver, quelques 
gouttes de son sang adorable. 

— 2° Sa Présentation. Quarante jours après sa naissance, Jésus 

fut présenté à Dieu dans le Temple de Jérusalem. 

— 3° Sa Fuite en Egypte. Peu de temps après la Présentation de 

Jésus, la sainte Vierge et saint Joseph l'emmenèrent bien 
loin, en Egypte, pour qu'il ne fut pas massacré par Hérode, 
roi jaloux , méchant et cruel. 

— 4° Sa présence au milieu des Docteurs. A douze ans, Jésus, 

dans le Temple de Jérusalem, étonna par sa science les 
Savants qui l'interrogeaient. 

173. Jésus-Christ vécut sur la terre environ 33 ans. 

174. Jésus-Christ, pendant qu'il était sur la terre, apprit aux hom- 
mes à connaître Dieu, à l'aimer, à le servir et à mériter ainsi 
le Ciel. 

175.* Jésus-Christ fit plusieurs miracles. En voici quelques-uns: 
il guérit des aveugles, des sourds, des muets, des para- 
lytiques. 

176. Voici [encore] quelques [autres] miracles de Jésus-Christ : il 

changea l'eau en vin, il ressuscita des morts. 

177. Jésus-Christ fit ses miracles pour montrer qu'il était vérita- 

blement le Fils de Dieu. 






LEÇON 19. 

LA RÉDEMPTION. 

178.* Jésus-Christ est mort sur une croix, c'est-à-dîre que son âme 

se sépara d'avec son corps. 
179. Jésus-Christ est mort le Vendredi-Saint. 
1 80.* Jésus-Christ est mort pour sauver Adam et tous les hommes. 



RÉSURRECTION. — ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 



45 



181 . Jésus-Christ mort pour nous : c'est un mystère. 

1 82.* Le mystère de Jésus-Christ mort pour nous, c'est le mystère de 

la Rédemption. 
183. Voici les circonstances les plus douloureuses de la Passion et 

de la Mort de Jésus-Christ : 

— 1° Jésus-Christ agonise au Jardin des Oliviers, baigné dans 

une sueur de sang. 

— 2" Est trahi par l'apôtre Judas qui le vend et le livre à ses 

ennemis. 

— 3° Est abandonné de ses apôtres qui s'enfuient. 

— 4° Est renié par saint Pierre. 

— 5° Est flagellé cruellement. 

— 6° Est couronné d'épines. 

— 7° Est chargé de sa Croix, qu'il porte sur le Calvaire. 

— 8° Est attaché à la Croix, à midi. 

— 9° Expire à trois heures, entre deux voleurs crucifiés comme 

lui. 



■ 
■ 

■ 



LEÇON 20. 



RÉSURRECTION. — ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 



184. Après la mort de Jésus-Christ, son corps fut détaché de la 

Croix, enseveli et couché dans un tombeau. 

1 85. Pendant la mort de Jésus-Christ, sa divinité resta toujours unie 

à son corps et à son âme. 

186. Le corps et l'âme de Jésus-Christ, bien que séparés par la 

mort, furent toujours adorables l'un et l'autre, car la divinité 
y restait unie. 

187. Après la mort de Jésus-Christ, son âme descendit dans les 

Limbes. 
188.* Définition. — Les Limbes, c'est le lieu où reposaient les âmes 
d'Adam, d'Eve et des autres justes, morts avant Jésus-Christ. 



46 



DIVERS NOMS DONNÉS A. JÉSUS-CHRIST. 








189.* Avant Jésus-Christ, les justes ne pouvaient pas entrer dans le 
Ciel, parce qu'il était fermé à cause du péché d'Adam. Jésus 
seul pouvait l'ouvrir. 

190.* Jésus-Christ est ressuscité le troisième jour après sa mort, 
c'est-à-dire : son âme vint se réunir à son corps. 

1 91 .* Le jour où Jésus-Christ ressuscita s'appelle le jour de Pâques. 

192. Après sa résurrection, Jésus-Christ ne resta que 40 jours sur 

la terre. 

1 93. [Ensuite] Jésus-Christ monta au Ciel, en présence de ses Apôtres 

et de ses disciples. 

194. Jésus-Christ est entré dans le Ciel : 

— 1°Pour recevoir sa récompense et régner éternellement. 

— 2° Pour nous préparer une place glorieuse. 

— 3° Pour prier toujours Dieu son Père en notre faveur. 

195.* Le jour où Jésus-Christ monta au Ciel s'appelle le jour de 

l'Ascension. 
1 96.* Jésus-Christ, en tant que Dieu [comme Dieuj est partout; et, en 

tant qu'homme [comme homme], il est au Ciel et dans la 

sainte Eucharistie. 



LEÇON 21 . 

DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 

197.* Jésus-Christ est appelé : Jésus, le Christ, Jésus-Christ , le 
Sauveur, Emmanuel, le Messie, Vigneau de Dieu, Notre- 
Seigneur, et souvent : Notre-Seigneur Jésus-Christ . 

198.* Jésus. Ce mot veut dire : Sauveur. On donne le nom Jésus au 
Fils de Dieu fait homme, parce qu'il est vraiment le sauveur 
des hommes : en mourant sur la croix, il les a sauvés de l'Enfer. 

199* Christ. Ce mot veut dire ; Oint ou Sacré. On donne le nom 
Christ à Jésus, non pas qu'il ait reçu, selou l'usage antique, 
des onctions pour être sacré roi et prophète, mais parce qu'il 



DIVERS NOMS DONNES A JESUS-CHRIST. 



17 



est réellement roi et prophète , plus que roi , plus que 
prophète : il est Dieu, il est oint de la divinité. 
200.* Jésus-Christ. Ces deux mots veulent dire : Sauveur-Dieu. Le 
Fils de Dieu fait homme porte ces deux noms réunis, parce 
qu'il est vraiment Dieu et vraiment sauveur. 

20 1 . Sauveur. Ce mot veut dire : qui a sauvé. On donne ce nom 

à Jésus-Christ parce que, en mourant sur la Croix, il nous a 
réellement sauvés de l'Enfer. 

202. Emmanuel. Ce mot veut dire Dieu avec nous. On donne ce 

nom à Jésus-Christ, parce qu'il est Dieu et qu'il habite parmi 
nous. 



LEÇON 22. 



I 



DIVERS NOMS DONNÉS A JESUS-CHRIST (mite). 

203.* Messie. Ce mot veut dire : qui est envoyé. On donne ce nom 
à Jésus-Christ, parce qu'il a été envoyé par Dieu, son Père, 
pour sauver les hommes. 

204. Agneau de Dieu. Ces mots veulent dire : Agneau donné par 
Dieu, Agneau offert à Dieu. On donne ce nom à Jésus- 
Christ, parce que, doux comme un agneau , il a été donné 
par Dieu, et offert à Dieu pour nous sauver. 

205.* Notre -Seigneur. Ces mots veulent dire : qui est notre Maitre. 
On donne ce nom à Jésus-Christ, parce que, étant Dieu, il 
est notre Maitre, il est notre Seigneur; nous sommes ses 
sujets. 

206. Jésus-Christ est [aussi] appelé : le Verbe éternel. Le Verbe 

éternel , c'est le Fils de Dieu ; le Fils de Dieu , c'est la 
seconde personne de la sainte Trinité. 

207. [Mais] Jésus-Christ n'est pas seulement le Verbe éternel, le 

Fils de Dieu : Jésus-Christ est le Verbe éternel incarné, 
c'est le Fils de Dieu fait homme. 

CATÉCHISME 2 



18 



RÉSURRECTION DES CORPS. — JUGEMENT DERNIER. 



LEÇON 23. 



RÉSURRECTION DES CORPS. - JUGEMENT DERNIER. 








208. Quand le monde finira, tous les hommes ressusciteront et 

sortiront du tombeau. 
209.* Tous les hommes ressusciteront pour être jugés. 
210.* C'est Jésus-Christ qui jugera tous les hommes, à la fin du 

monde. 
211.* Le second Jugement, qui aura lieu à la fin du monde, est 

appelé Jugement général ou Jugement dernier. 

212. Jésus-Christ descendra du Ciel, pompeusement et majestueu- 

sement, à la fin du monde. 

213. Au Jugement dernier, Jésus-Christ placera les méchants à sa 

gauche et les bons à sa droite. 
214.* Au Jugement dernier, Jésus-Christ dira aux méchants : « Allez, 

maudits, au feu éternel. » 
21 5.* Au Jugement dernier, Jésus-Christ dira aux bons : « Venez, 

les bénis de mon Père, venez avec moi dans le Ciel. » 

21 6. Voici ce qui arrivera aux méchants, après le Jugement dernier : 

— 1 ° L'Enfer s'ouvrira ; 

— 2° Les méchants tomberont dans l'Enfer pour toujours ; 

— 3° Les damnés resteront toujours avec les démons dans l'Enfer. 

21 7. Voici ce qui arrivera aux bons, après le Jugement dernier : 

— 1° Le Ciel s'ouvrira ; 

— 2° Jésus-Christ remontera au Ciel; 

— 3° Les Anges et les Justes suivront Jésus-Christ au Ciel. 
217 bis . Définition. — Le Jugement que Jésus-Christ prononcera à la 

fin du monde , sur chaque homme , en présence de tout 
l'univers , s'appelle Jugement général. 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



19 



L'ÉGLISE. 



LEÇON 24. 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



218. C'est Monsieur le Curé qui gouverne la paroisse où nous 

sommes. 

219. C'est Monseigneur l'Évêque qui gouverne notre diocèse. 

220. C'est le Pape qui gouverne tous les Évêques, tous les Curés, 

tous les Prêtres, tous les Chrétiens. 

221 .*La réunion du Pape, de tous les Évêques, de tous les Curés, 

de tous les Prêtres, de tous les Chrétiens, c'est l'Église. 
222.* Le Pape est le chef de l'Église, le chef visible. 
223.* Jésus-Christ est le chef invisible de l'Église. 

224. L'Église est Une. 

— 1° Elle n'a quUn chef, Jésus-Christ, et le Pape, qui est le 

Vicaire de Jésus-Christ. 

— 2° L'Église n'a qu'Une seule croyance t tous les Chrétiens 

croient les mêmes vérités enseignées par Jésus-Christ. 

225. L'Église est Sainte, parce que : 

— 1° Son chef, Jésus-Christ, est Saint ; 

— 2° Sa croyance est Sainte , les vérités qu'elle croit sont 

Saintes ; 

— 3° Ses Sacrements sont Saints ; 

— 4° Ses membres, les Chrétiens, sont Saints, s'ils le veulent. 

226. L'Église est appelée Église Catholique , parce qu'elle est ré- 

pandue par toute la terre. 

227. L'Église est [aussi] appelée Apostolique , parce qu'elle a été 

fondée par les Apôtres. 



2 q juifs. — PAÏENS. — MAHOMÉTANS, ETC. 

228. L'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, est appelée 

Romaine, parce que le chef visible de l'Église est l'Évêque 
de Rome. Habituellement, il réside à Rome. 

229. C'est un grand bonheur d'appartenir à l'Église Catholique, 

parce que, si l'on n'appartient pas à l'Église Catholique, on 
ne peut mériter la vie éternelle (le Ciel) . 
230.* Définition. — L'Église est la Société des fidèles qui sont unis 
entre eux par la profession d'une même foi, par la partici- 
pation aux mêmes Sacrements , et qui obéissent aux Pas- 
teurs légitimes, aux Évêques, surtout au Pape. 





LEÇON 25. 

JUIFS. - PAÏENS. - MAHOMÉTANS. - HÉRÉTIQUES. — 
SCHEMATIQUES. 

231 . Parmi les hommes, plusieurs ne croient pas en Jésus-Christ. 

232. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ sont : les 

Juifs, les Païens, les Mahométans. 

233. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ n'iront pas au 

Ciel. 

234. Les Juifs, les Païens, les Mahométans, n'iront pas au Ciel, 

parce que, pour aller au Ciel, il faut croire en Jésus-Christ. 
235.* On appelle Chrétiens les hommes qui, étant baptisés, croient 

en Jésus-Christ. 
236.* Je suis chrétien, parce que je suis baptisé, et parce que je 

crois en Jésus-Christ. Je crois tout ce que croit et enseigne 

l'Église, et je suis soumis au Pape. 

237. Parmi les Chrétiens, plusieurs ne croient pas toutes les vérités 

enseignées par l'Église. 

238. On appelle Hérétiques les Chrétiens qui ne croient pas toutes 

les vérités enseignées par l'Église. 



HORS DE L'ÉGLISE, PAS DE SALUT 



21 



239. Parmi les Chrétiens, plusieurs refusent de reconnaître le Pape 

pour chef de l'Église. 

240. On appelle Schismatiques les Chrétiens qui refusent de re- 

connaître le Pape pour chef de l'Église. 



LEÇON 26. 



HORS DE L'ÉGLISE, PAS DE SALUT 



241. 
242. 



243. 
244. 



245. 



246. 



247. 
248. 



249 



Les Païens et les Juifs n'appartiennent pas à l'Église, car ils 

ne sont pas baptisés. 
Les enfants morts sans Baptême n'appartiennent pas à l'Église, 

parce que, pour appartenir à l'Église, il faut nécessairement 

être baptisé. 
Les enfants morts sans Baptême ne vont pas au Ciel. 
Les enfants morts sans Baptême sont privés de la vue de Dieu, 

et du bonheur du Ciel. Toutefois nous pouvons croire 

qu'ils ne sont pas malheureux. 
Les hommes qui , ayant l'âge de raison , meurent privés du 

Baptême, mais sans péché mortel, ont le même sort que les 

enfants morts sans Baptême. 
Les Païens, les Juifs et les Mahométans peuvent [donc] jouir, 

après la mort, du sort des enfants morts sans Baptême, et 

ne pas être malheureux. 
Un apostat est celui qui renonce à la Foi catholique. 
Un excommunié est celui qui est retranché de la Société de 

l'Église, et privé de ses biens spirituels,à cause de ses grands 

péchés. 
Les apostats et les excommuniés n'appartiennent plus à 

l'Église. 



I 



22 



ÉGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 



LEÇON 27. 



ÉGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 



250. Les Fidèles qui sont sur la terre et obéissent au Pape, les 

âmes qui sont dans le Purgatoire , et les Saints qui sont au 
Ciel, appartiennent tous à l'Église de Jésus-Christ, et for- 
ment la société universelle des Chrétiens. 

25 1 . L'Église de Jésus-Christ a [donc] des personnes qui lui appar- 

tiennent : 

— 1° Sur la terre ; 

— 2° Dans le Purgatoire ; 

— 3° Au Ciel. 

252. Jja société des Fidèles qui sont sur la terre s'appelle Église 

militante (combattante), parce que les Fidèles, sur la terre, 
militent (combattent) contre le démon, le monde et les 
passions, pour pratiquer la vertu. 

253. La société des âmes qui sont dans le Purgatoire s'appelle 

Église souffrante, parce que les âmes, dans le Purgatoire, 
souffrent beaucoup. 

254. [Enfin] la société des Saints qui sont au Ciel s'appelle Église 

triomphante, parce que les Saints, au Ciel , triomphent et 
triompheront éternellement. 
255.* L'Église de Jésus-Christ a des membres : 

— 1° Sur la terre; — 2° Dans le Purgatoire; — 3° Au Ciel. 

Cependant, il n'y a pas trois Églises, il n'en existe qu'une 
seule : l'Église de Jésus-Christ. 






SYMBOLE DES APOTRES. 



23 



EXPLICATION DU SYMBOLE DES APOTRES. 



LEÇON 28. 



SYMBOLE DES APOTRES. 



256.* Les Apôtres sont des hommes (douze) que Notre-Seigneur 
Jésus-Christ a choisis pendant qu'il était sur la terre, pour 
prêcher l'Évangile et gouverner son Église. 

257. Avant de se séparer, les Apôtres ont rédigé, en douze articles, 
une profession de foi, contenant les principales vérités que 
Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

258.* Le Symbole des J pâtres est [donc] la profession de foi 
rédigée par les Apôtres eux-mêmes. 

259. Voici le Symbole des Apôtres, divisé en douze articles : 

I. Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du 

Ciel et de la terre. 

II . Je crois aussi en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur; 

III. Qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie; 

IV. Qui a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, et a 

été enseveli ; 

V. Est descendu aux Enfers ; est ressuscité le troisième jour ; 

VI. Est monté au Ciel, est assis à la droite de Dieu le Père tout- 

puissant ; 
VIL D'où il viendra pour juger les vivants et les morts ; 

VIII. Je crois encore au Saint-Esprit; 

IX. La sainte Église catholique, la Communion des Saints; 

X . La rémission des péchés ; 

XI. La résurrection de la chair ; 

XII. La vie éternelle. Ainsi soit-il. 



■ 






■ 



u 



SYMBOLE DES APOTRES. — PREMIER ARTICLE. 



LEÇON 29. 



PREMIER ARTICLE DU SYMROLE DES APOTRES. 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissanl , Créateur du Ciel et de 

la terre. 



260. Je crois. 



261 . (Je crois) en 
Dieu. 

262. (Je crois en 
Dieu) le Père. 

263.* (Je crois en 
Dieu le Père ) 
tout-puissant. 

264. (Je crois en 
Dieu le Père tout- 
puissant), Créa- 
teur du Ciel et 
de la terre. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je suis très-persuadé, je suis très-con- 
vaincu que toutes les vérités contenues dans 
le Symbole sont vraies, certaines, incontes- 
tables, parce que c'est Dieu lui-même qui les 
a dites , Dieu qui ne peut ni se tromper ni 
nous tromper. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois qu'il y a un seul Dieu. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que la première personne de la 

sainte Trinité est le Père. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que Dieu fait tout ce qu'il 

veut. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Dieu a créé tout ce qui 
existe ; il a tout créé, excepté lui-même; il ne 
s'est pas créé, car il est éternel. 



SYMBOLE DES APOTRES. — DEUXIÈME ET TROISIÈME ARTICLES. 



25 



LEÇON 30. 

DEUXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur. 



265. (Je crois) en 
Jésus-Christ, son 
Fils. 

266. (Je crois en 
Jésus-Christ, son 
Fils) unique. 

267. (Je crois en 
Jésus-Christ, son 
Fils unique), No- 
tre-Seigneur. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que la seconde personne de la 
sainte Trinité est le Fils du Père éternel. 

Unique : Cette parole du Symbole des Apôtres 
veut dire : Je crois que le Père éternel n'a pas 
d'autre Fils que Jésus-Christ, leVerbe éternel. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ est notre sou- 
verain Maître et que p:ir conséquent nous lui 
devons respect et obéissance. 



LEÇON 31 



TROISIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ) qui a été conçu du Saint-Esprit , 

est né de la Vierge Marie. 



268. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a été conçu du 
Saint-Esprit. 



269. (Je crois en 
Jésus-Christ) qui 
est né de la 
Vierge Marie. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1° le Saint-Esprit a formé, dans le sein de la 

sainte Vierge, un corps humain ; 
2° le Fils de Dieu a pris ce corps ; 
3° en même temps, il a pris une âme : il s'est 

uni à ce corps et à cette âme : il s'est incarné. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que Jésus-Christ est né parmi 

les hommes , et que sa Mère est Marie , qui 

fut toujours vierge. 






I 



m 



SYMBOLE DES APOTRES. — QUATRIÈME ARTICLE. 



LEÇON 32. 



P 



, 



QUATRIÈME ARTICLE DU SYMROLE. 

(Je crois que Jésus-Christ qui) a souffert sous Ponce-Pilate 
— a été crucifié — est mort — a été enseveli. 




270. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a souffert sous 
Ponce- Pilate. 

270 bis . (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a été crucifié. 

271 .* (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est mort. 

272. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a été enseveli. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Ponce-Pilate , étant gou- 
verneur romain dans la Judée , a condamné 
Jésus-Christ à mort, et que Jésus-Christ a 
beaucoup souffert. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ a été attaché 
à une croix. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, sur la croix, Jésus-Christ 
a rendu le dernier soupir; son âme s'est 
séparée de son corps; il est mort crucifié. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, après la mort de Jésus- 
Christ, son corps fut détaché de la croix, 
enseveli dans un linceul , et couché dans un 
tombeau. 



SYMBOLE DES APOTRES. — CINQUIÈME ET SIXIÈME ARTICLES. 27 



LEÇON 33. 

CINQUIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est descendu aux Enfers, 
troisième jour est ressuscité des morts. 



le 



273. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est descendu aux 
Enfers. 

274.* (Je crois en 
Jésus-Christ qui) , 
le troisième jour, 
est ressuscité des 
morts. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, après la mort de Jésus- 
Christ, son âme descendit dans les Limbes, 
où étaient les âmes des justes morts avant 
lui. 

Ces paroles du Symbole i.es Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ, trois jours 
après sa mort, réunit son âme à son corps ; 
qu'il ressuscita pour ne plus mourir, et sortit 
glorieux du tombeau. 



LEÇON 34. 

SIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est monté aux deux, — est 
assis à la droite de Dieu , le Père tout-puissant. 



275.* (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est monté aux 
deux. 

276. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est assis à la 
droite de Dieu 
le Père tout - 
puissant. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, quarante jours après sa 
Résurrection , Jésus monta lui-même dans le 
Ciel. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Dieu le Père a donné à 
Jésus-Christ, son Fils, toute-puissance au Ciel 
et sur la terre , 



28 



SYMBOLE DES APOTBES. — SEPTIÈME ET HUITIÈME ARTICLES. 



LEÇON 35. 

SEPTIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui est monté aux Cieux), d'où il 
viendra juger les vivants et les morts. 



277.* (Je crois en 
Jésus-Christ, qui 
est monté aux 
Cieux) , d'où il 
viendra juger. 

278. (Je crois que 
Jésus-Christ vien- 
dra juger) les vi- 
vants et les morts . 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, à la fin du monde, Jésus- 
Christ descendra du Ciel , plein de gloire et 
de majesté, pour juger tous les hommes. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1° Jésus-Christ jugera les hommes vivants; 
c'est-à-dire les hommes sans péché, et qui 
vivent de la vie de la grâce : ils sont vivants; 

2° Jésus-Christ jugera les hommes morts; c'est- 
à-dire les hommes pécheurs, ceux dont l'âme 
a des péchés mortels — au moins un — et 
qui, par conséquent, ne vivent pas de la vie 
de la grâce : ils sont morts. 

Jésus-Christ jugera les justes et les pécheurs : il 
jugera tous les hommes. 



LEÇON 36. 



» 



HUITIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
Je crois au Saint-Esprit. 

279.* Je crois au Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
Saint-Esprit. dire : Je crois que : 

1 ° La troisième personne de la sainte Trinité est 
le Saint-Esprit ; 






SYMBOLE DES APOTRES. — NEUVIÈME ARTICLE. 



29 



2° Le Saint-Esprit procède du Père et du Fils ; 

3° Le Saint-Esprit est Dieu, comme le Père et 
comme le Fils ; 

4<> Le Saint-Esprit est un même Dieu avec le Père 
et un même Dieu avec leFils ; quoiqu'il ne soit 
pas la même personne que le Père éternel, ni 
la même personne que le Fils de Dieu. 



LEÇON 37. 

NEUVIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois) la sainte Église catholique , la Communion des 

Saints. 



280.* (Je crois) la 
sainte Église. 



281 . (Je crois l'É- 
glise) Catholique, 



282. Unité de l'É- 
glise. 

283. (Je crois) la 
Communion des 
Saints. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° L'Église est la société de tous ceux qui profes- 
sent la foi de Jésus-Christ , obéissent aux Évê- 
ques, et surtout au Pape, chef visible de l'Église. 

2° L'Église est une société sainte. 

Cette parole du Symbole des Apôtres veut 
dire : Je crois que l'Église de Jésus-Christ 
est répandue par toute la terre ; il y a des 
Catholiques partout. 

282. L'Église triomphante, l'Église souffrante et 
l'Église militante ne sont pas trois Églises, mais 
une seule Église dont Jésus-Christ est le chef. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° Les mérites infinis de Jésus-Christ, les Sa- 
crements et surtout le saint Sacrifice de la 
Messe ; les mérites de la sainte Vierge et des 
Saints du Ciel; leurs prières; les indulgences; 









30 SYMBOLE DES APOTRES. — DIXIÈME ET ONZIÈME ARTICLES. 

enfin les mérites des Fidèles qui sont sur la 
terre, leurs bonnes actions et leurs prières ; 
tout cela forme les biens spirituels de l'Église. 

2° Tous ces biens spirituels sont communiqués 
aux Catholiques qui sont sur la terre. 

3° Les âmes du Purgatoire sont soulagées, ou 
même complètement délivrées par le saint 
Sacrifice de la Messe , par les bonnes actions 
et par les prières des Catholiques qui vivent 
sur la terre. 






LEÇON 38. 

DIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la rémission des péchés. 




284/ (Je crois) la 
rémission des pé- 
chés. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1° Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le 

pouvoir d'effacer les péchés. 
2° Les péchés sont effacés par les Sacrements 

de Baptême, de Pénitence, et quelquefois par 

le Sacrement d'Extrême-Onction. 



LEÇON 39. 

ONZIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
( Je crois ) la Résurrection de la Chair. 



285.* (Je crois) la 
résurrection de 
la chair. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1 ° A la fin du monde, toutes les âmes des morts 

se réuniront à leurs corps. 






■ 



SYMBOLE DES APOTRES. — DOUZIÈME ARTICLE. 



31 



2° Dieu ressuscitera [ainsi] les corps, pour que, 
au Ciel, les âmes des justes soient récompen- 
sées dans le corps qui, sur la terre, aura servi 
à faire le bien; et pour que, en Enfer, les 
âmes des pécheurs soient punies dans le 
corps qui, sur la terre, aura servi à faire le 
mal. 



LEÇON 40. 

DOUZIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la Vie éternelle. 



286.* (Je crois) la 
Vie éternelle. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1° Les Saints vivront éternellement dans le 

Ciel, et y seront éternellement heureux avec 

la sainte Vierge et les Anges , parce qu'ils 

verront Dieu. 
2° Les méchants souffriront éternellement dans 

le feu de l'Enfer, et y seront éternellement 

malheureux avec les démons, parce qu'ils ne 

verront jamais Dieu. 

O mon Dieu, préservez-nous de l'Enfer! 
O mon Dieu, conduisez-nous au Ciel II '! 






32 



DE LA GRACE. 




DEUXIÈME PARTIE. 



LES SEPT SACREMENTS. 



GRACE. 



LEÇON 41 



DE LA GRACE. 



\ 



287. Jésus-Christ est mort pour nous sauver de l'Enfer, et pour 

nous ouvrir le Ciel. 

288. Jésus-Christ est mort pour nous mériter la grâce. 

289.* La grâce nous est absolument nécessaire pour aller au Ciel. 

290. La grâce nous est absolument nécessaire pour aller au Ciel, 

parce que, sans la grâce : 

— 1° Nous ne pourrions pas croire en Jésus-Christ. 

— 2° Ni aimer Dieu. 

— 3° Ni espérer en Dieu. 

— 4° Ni bien nous repentir de nos péchés. 

291 . On ne peut [donc] nullement mériter le Ciel sans la grâce. 

292. La grâce, c'est un secours surnaturel que Dieu nous donne, à 

cause des mérites de Jésus-Christ, pour que nous allions au 
Ciel; ce secours est tantôt une bonne pensée, tantôt un 
saint désir, tantôt une grande force pour éviter le péché, 
tantôt un puissant attrait pour pratiquer la vertu. 
293.* Définition. — La grâce est [donc] un secours surnaturel que 
Dieu nous accorde, à cause des mérites de Jésus-Christ, 
pour que nous allions au Ciel. 



;, î*3 



■ 



GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 



33 



294. La grâce de Dieu ne suffit pas seule pour aller au Ciel, il faut 

encore y coopérer : c'est-à-dire en suivre les inspirations 
et les bons mouvements. 

295. Les moyens pour avoir la grâce sont : la prière et les sacre- 

ments. 
29G. Pour avoir la grâce, il faut [donc] la demander instamment. 

297. C'est à Dieu qu'il faut demander la grâce, car Dieu seul la 

donne. 

298. Pour obtenir la grâce, il faut [aussi] recevoir les sacrements, 

surtout la Pénitence et l'Eucharistie. 



■ 



LEÇON 42. 

GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 

299. Celui qui n'a pas de péché mortel dans l'âme possède une 

Grâce qui le rend saint, beau et agréable aux yeux de Dieu. 

300. La Grâce qui rend notre âme sainte, belle et agréable aux 

yeux de Dieu, s'appelle Grâce sanctifiante ou Grâce habi- 
tuelle. 

301 . Celui qui a la Grâce sanctifiante (Grâce habituelle) est Saint, 

et, s'il meurt avec cette Grâce dans l'âme, il va au Ciel. 

302. Le péché mortel donne la mort à l'âme, c'est-à-dire chasse la 

Grâce sanctifiante hors de l'âme. 
303.* Définition. — La Grâce sanctifiante, nommée aussi Grâce 
habituelle , est une Grâce qui fait habiter Dieu dans 
notre âme ; elle nous rend saints et dignes d'aller au 
Ciel. 



CATÉCHISME. 






34 



DU BAPTÊME. — (DÉFINITION). 



LEÇON 43. 



r 1 
9 I 



GRACE ACTUELLE. 

304. Dieu nous donne des secours pour nous aider à ne pas pécher 

et à bien faire nos actions, et, par là, nous faire aller au 

Ciel. 

305. Le secours que Dieu nous donne [ainsi] pour nous aider à 

aller au Ciel s'appelle Grâce actuelle. 
306.* Définition. — La Grâce actuelle est. un secours que Dieu 
nous donne, pour nous aider à ne pas pécher et à bien 
faire nos actions. 



»-exsHSWM i 



SACREMENTS. 



LEÇON 44. 



I 



DU BAPTÊME. — (DÉFINITION). 




307. J'ai reçu le Baptême il y a ans. 

308. C'est le Baptême qui a effacé le péché originel que j'avais dans 

l'âme en venant au monde. 

309. Le Baptême imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

310. On ne peut recevoir le Baptême qu'une fois, parce qu'il im- 

prime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

311. Le caractère du Baptême est la marque spirituelle du Chré- 

tien. 



DU BAPTÊME. — SA NÉCESSITÉ. 35 

312. Ordinairement, ce sont les Prêtres qui administrent le Bap- 

tême. 

313. [Cependant toute autre personne] tout le monde peut donner 

le Baptême, en cas de nécessité, quand il n'y a pas de Prêtre 
pour baptiser. 

314. Pour baptiser, il faut que celui qui baptise : 

— 1° Verse de l'eau naturelle sur celui qu'il baptise; 

— 2° Qu'en même temps il dise : « Je te baptise au nom du 

Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il. » 
315.* Définition. — Le Baptême est le premier des Sacrements : il 
efface le péché originel, et même tous les autres péchés 
commis avant le Baptême ; il nous sauve de l'Enfer et du 
Purgatoire; de plus, il nous fait Chrétiens , enfants de 
Dieu et de l'Église. 



LEÇON 45. 

DU BAPTÊME (mité). — SA NÉCESSITÉ. 

31 6.* Il faut avoir reçu le Baptême pour aller au Ciel. 

317. Le Baptême est le plus nécessaire des Sacrements, parce que, 

sans le Baptême on ne peut aller au Ciel. 

318. S'il est impossible d'être baptisé, le Baptême peut être suppléé 

par le martyre. 

319. S'il est impossible d'être baptisé et si l'on n'est pas martyrisé, 

le Baptême peut [encore] être suppléé par un acte d'amour 
de Dieu, amour parfait, joint au désir de recevoir le Baptême 
le plus tôt possible. 

320. [Ainsi] on distingue trois sortes de Baptêmes : 

— 1° Le Baptême d'eau — celui-là seul est un Sacrement; 

— 2° Le Baptême de sang, le martyre ; 

— 3" Le Baptême de désir, le désir de recevoir le Baptême. 









36 



DU BAPTÊME — NOMS DE BAPTÊME. 



LEÇON 46. 

DU BAPTÊME (suite).- NOMS DE BAPTÊME. -PATRONS. -PROMESSES 
DU BAPTÊME. — PARRAIN ET MARRAINE. 



I. 



321 . Avant le Baptême , le Prêtre donne le nom d'un Saint , ou les 

noms de plusieurs Saints, à celui qu'il va baptiser. 

322. La personne qui se nomme Joseph, a pour nom de Baptême 

Joseph, et saint Joseph est son Patron. 

323. La personne qui se nomme Marie , a pour nom de Baptême 

Marie, et sainte Marie est sa Patronne. 
324.* Nos saints Patrons sont les Saints du Ciel, dont nous portons 
les noms ; ils nous protègent. 



II. 




325.* Voici les promesses du Baptême que l'on fait en recevant ce 
Sacrement : 

— 1 ° Nous avons promis de croire la doctrine de Jésus-Christ; 

c'est-à-dire de croire toutes les vérités que Jésus-Christ a 
révélées ; 

— 2° Nous avons promis de pratiquer fidèlement les comman- 

dements de Dieu et de l'Église ; 

— 3° Nous avons renoncé au démon , à ses œuvres et à ses 

pompes. 

326. Les œuvres du démon, ce sont les péchés. 

327. Les pompes du démon, ce sont les maximes du monde et ses 

vanités. 



DE LA CONFIRMATION. 



37 



328. Il est très-important de renouveler souvent les promesses de 
son Baptême. 



III. 



329. Nos parrains et marraines nous présentèrent au Baptême. 

330. Nos parrains et marraines ont fait pour nous les promesses du 

Baptême, parce que nous ne pouvions pas parler. 

331 . Les parrains et marraines doivent veiller sur leurs filleuls — 

prier pour eux — et leur donner, ou faire donner, l'instruc- 
tion religieuse, si les parents ne peuvent le faire. 



LEÇON 47. 



DE LA COiNFIRMATION. 

332. J'ai été confirmé. . . . 

333. Je n'ai pas été confirmé — 

334. N. a été confirmé. 

335. N. n'a pas été confirmé. 

336.* C'est le Sacrement de Confirmation qui nous donne le Saint- 
Esprit. 

337. Celui qui reçoit la Confirmation reçoit non-seulement le Saint- 

Esprit, mais encore les dons du Saint-Esprit, et surtout la 
force nécessaire pour être parfait Chrétien. 

338. Il n'est pas absolument nécessaire d'être confirmé pour aller 

au Ciel. 

339. [Mais] celui qui néglige de recevoir la Confirmation, pèche. 

340. On ne peut recevoir la Confirmation qu'une seule fois, parce 

qu'elle imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

341 . Le caractère de la Confirmation est la marque spirituelle du 

parfait Chrétien. 

342. C'est l'Évêque qui administre la Confirmation ordinaire- 

ment. 






■ ■• 




38 



SACREMENT D EUCHARISTIE. 



343. Pour confirmer : 

— 1 ° L'Évêque étend les mains ; 

— 2° En même temps qu'il met de l'huile sainte sur le front de 

celui qu'il confirme, il dit : « Je te marque du signe de la 
« Croix; et Je te confirme, avec le saint Chrême du salut : 
« au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » . 
344.* Définition. — La Confirmation est un Sacrement qui nous 
donne le Saint-Esprit et des grâces abondantes, et qui nous 
rend parfaits Chrétiens. 



LEÇON 48. 




SACREMENT D EUCHARISTIE. 

345.* L'Eucharistie est un Sacrement qui contient réellement le 
corps, le sang, l'àme et la Divinité de Notre-Seigneur Jésus- 
Christ, sous les espèces ou apparences du pain et du vin. 

346. Le Sacrement de l'Eucharistie est [donc] le plus grand, le plus 

saint et le plus beau des Sacrements , parce que le corps, 
le sang, l'âme et la Divinité de Jésus-Christ sont dans l'Eu- 
charistie. 

347. Communier, c'est recevoir le corps , le sang, l'âme et la Divi- 

nité de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans l'Eucharistie. 

348. Avant de recevoir le Sacrement de l'Eucharistie, il faut se bien 

préparer. 

349. Pour recevoir dignement l'Eucharistie , il faut ne pas avoir de 

péché mortel dans l'âme et être à jeun , c'est-à-dire n'a- 
voir ni bu ni mangé depuis minuit. 

350. Celui qui communie indignement profane le Corps et le Sang 

de Jésus-Christ. 

351 . Communier indignement, c'est le plus grand et le plus horrible 

de tous les sacrilèges. 

352. Dieu punit avec une très-grande sévérité ceux qui commu- 

nient indignement. 






SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



39 



LEÇON 49. 






SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 

353. Autrefois on offrait à Dieu des taureaux, des agneaux, des 

colombes, etc. 

354. Autrefois on offrait à Dieu des taureaux, des agneaux, des 

colombes, etc., pour : 

— 1 ° l'adorer ; 

— 2° le remercier ; 

— 3° lui demander ses grâces -, 

— 4° solliciter le pardon des péchés. 

355. Jésus-Christ, en mourant pour nous sur la Croix, a offert son 

Corps et son Sang, à Dieu son Père. 

356. Maintenant on offre à Dieu le Corps et le Sang de Jésus - 

Christ. 
357/ C'est à la Messe que l'on offre à Dieu le Corps et le Sang de 
Jésus-Christ. 

358. A la Messe, Jésus-Christ descend sur l'autel. 

359. Jésus-Christ descend sur l'autel, lorsque le Prêtre consacre le 

pain et le vin, 

360. Par ces paroles de la consécration : Ceci est mon corps ; le 

pain est changé au Corps de Jésus-Christ; et par ces autres 
paroles : Ceci est mon sang; le vin est changé au Sang de 
Jésus-Christ. 

361 . Quand le Prêtre élève la sainte Hostie, il faut adorer Jésus- 

Christ, présent dans l'Hostie, sous l'apparence du pain. 

— Et quand le Prêtre élève le Calice, il faut adorer Jésus-Christ, 

présent dans le Calice, sous l'apparence du vin. 

362. Le Sacrifice de la Messe est plus parfait que les sacrifices an- 

ciens ; parce que, autrefois, on n'offrait à Dieu que des ani- 



£**" 



40 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



maux ; et maintenant, on offre le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ, cachés sous les apparences du pain et du vin. 
363. A la Messe, on offre le Corps et le Sang de Jésus-Christ pour 
, * quatre fins : 

— 1 ° Pour adorer Dieu ; 

— 2° Pour le remercier; 

— 3° Pour demander ses grâces ; 

4° Pour solliciter le pardon des péchés. 

364.* Définition. — La Messe est un véritable sacrifice du Corps et 
du Sang de Jésus-Christ; sacrifice non sanglant que Jésus- 
Christ offre lui-même à Dieu , son Père , sous les espèces ou 
apparences du pain et du vin, par les mains des Prêtres. 



LEÇON 50. 

SAINT SACRIFICE DE LA MESSE (suite), — QUAND ET COMMENT IL 

FAUT Y ASSISTER. 




tv.i 



365.* Il faut assister à la Messe les Dimanches et les Fêtes d'obli- 
gation. 
360. Il faut assister à la Messe dévotement. 
367.* Pendant la Messe, il faut, avec Jésus-Christ : 

— 1° Adorer Dieu de tout notre cœur; 

— 2° Le remercier très-affectueusement de ses bienfaits; 

— 3" Le prier de nous accorder ses grâces; 

— 4° Lui demander pardon de nos péchés. 
368. Pendant la Messe, il faut prier : 

— pour le Pape , 

— pour l'Évèque, 

— pour nos supérieurs spirituels, 

— pour nos supérieurs temporels. 



PECHES ACTUELS. 



PECHE MORTEL. 



PECHE VENIEL. 



M 



v.:'.vi. 

ta an [ â 



369. Pendant la Messe, il faut prier [aussi] pour 

— nos parents, 

— nos bienfaiteurs, 

— nos amis , 

— nos ennemis , 

— pour tous les hommes. 

370. Pendant la Messe, il faut prier [aussi] pour les âmes qui 

souffrent dans le Purgatoire. 

371 . Nous devons prier pour les âmes du Purgatoire, afin que Dieu 

leur fasse miséricorde et les reçoive dans le Ciel. 




LEÇON 51. 



PÉCHÉS ACTUELS. — PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 



372. *Le péché est une désobéissance à Dieu. 

373. Quand nous péchons, les péchés que nous faisons s'appellent : 

péchés actuels. 
374.* Les péchés actuels sont les péchés que nous commettons depuis 

que nous avons l'âge de raison. 
375. On pèche : par pensées, par paroles ou par signes, par actions, 

par omissions. 
376.* Il a y deux sortes de péchés actuels : 

— 1 ° Les péchés mortels (grands péchés) ; 

— 2° Les péchés véniels (petits péchés). 

377.* Le péché mortel est une désobéissance à Dieu, en chose 
grave, avec un entier consentement, et avec une complète 
advertance. 

378.* Le péché véniel est une désobéissance à Dieu, en chose légère, 
— ou bien en chose grave , mais sans un entier consente- 
ment. 



■ 



vr 



m 



SACREMENT DE PÉNITENCE. 



h 



379. Si l'on vole peu de chose, par exemple : deux ou trois sous, la 

matière de ce péché est légère. 

380. Si l'on fait un mensonge pour rire, et qui ne nuit à personne, 

la matière de ce péché est [encore] légère. 

381 . [Mais] si l'on vole une somme considérable , par exemple : 

\ francs, 50 francs, 1 00 francs, la matière de ce péché est 
grave. 
— Si l'on blasphème contre Dieu, la matière de ce péché est 
[encore] grave. 

382. Dans un péché, il y a consentement parfait et complète ad- 

vertance, lorsque, en péchant, on remarque la gravité du 
péché , et même lorsqu'on ne la remarque pas , si l'on peut 
et si l'on doit la remarquer. 

383. Quand on fait un péché véniel, on mérite le Purgatoire. — 

Et quand on fait un péché mortel , on mérite l'Enfer. 



LEÇON 52. 




SACREMENT DE PÉNITENCE. 

384. Quand on a péché, il faut recevoir le Sacrement de Pénitence , 
pour obtenir le pardon de son péché. 

385.* Définition. — Le Sacrement de Pénitence est un Sacrement 
institué par Jésus-Christ, pour effacer tous les péchés commis 
après le Baptême. 

386. Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, il faut : 

— 1° Examiner sa conscience; 

— 2° Etre contrit de ses péchés ; 

— 3° Se confesser ; 

— 4° Recevoir l'absolution ; 

— 5° Faire la Pénitence imposée par le Prêtre. 



I'« 



CONTRITION PARFAITE — IMPARFAITE. 



43 






m 



LEÇON 53. 



DE L'EXAMEN DE CONSCIENCE. 

387.* Pour bien nous confesser, il faut, auparavant, bien examiner 
notre conscience, c'est-à-dire, chercher les péchés que nous 
avons commis. 

388. Pour bien examiner notre conscience, prions Dieu qu'il nous 

rappelle nos péchés. 

389. Après avoir prié Dieu, réfléchissons pour nous rappeler nos 

péchés. 

390. Avant d'aller nous confesser : 

— 1° Rappelons-nous si nous avons violé les commandements de 

de Dieu et les commandements de l'Église; 

— 2° Rappelons-nous si nous avons été orgueilleux, avares, luxu- 

rieux, gourmands, envieux, colères, paresseux. 

391 . Il importe de chercher tous nos péchés ; mais nous ne pou- 

vons nous dispenser de chercher nos péchés mortels com- 
mis par pensées, par désirs, par paroles ou par signes, par 
actions, par omissions. 



LEÇON 54. 

CONTRITION PARFAITE. — CONTRITION IMPARFAITE. 

392. Pour bien recevoir leSacrement de Pénitence, il est absolument 

nécessaire d'être contrit de ses péchés. 
393.* La Contrition est le regret d'avoir offensé Dieu et la ferme 

volonté de ne plus pécher. 



u 



DE LA CONTRITION. — SES QUALITES. 



394. Il y a deux sortes de Contritions : 

— 1° La Contrition parfaite; 

— 2° La Contrition imparfaite. 

395. La Contrition parfaite est la Contrition qui fait que l'on se 

repent d'avoir offensé Dieu, parée que Dieu est infiniment 
bon et parce que le péché lui déplaît. 

396. La Contrition imparfaite est la Contrition qui fait que l'on se 

repent d'avoir offensé Dieu, parce qu'on craint qu'il nous 
précipite en Enfer : dans cette Contrition il faut un commen- 
cement d'amour de Dieu. 

397. La Contrition parfaite n'est pas absolument nécessaire pour 

bien recevoir le Sacrement de Pénitence. 

398. La Contrition imparfaite suffit pour bien recevoir le Sacrement 

de Pénitence. 



ta 



LEÇON 55. 



DE LA CONTRITION (suite). — SES QUALITÉS. 



, 



399. Il faut nous exciter à la Contrition. 

400. Pour nous exciter vivement à la Contrition , nous devons 

considérer que : 

— 1° Nos péchés irritent Dieu contre nous; 

— 2° Nos péchés nous méritent l'Enfer ; 
— - 3° Nos péchés nous font perdre le Ciel ; 

— 4° Nos péchés ont crucifié Jésus-Christ ; 

— 5" Nos péchés offensent Dieu, infiniment bon et infiniment 

aimable 
401*. Pour que la Contrition soit bonne : 

— 1 ° Il faut être contrit du fond du cœur ; 

— 2° Il faut se repentir de tous ses péchés , au moins des pé- 

chés mortels; 



■ 



DE LA CONFESSION. 



45 



— 3° Il faut être peiné de ses péchés plus que de tous les autres 

maux; 

— 4° 11 faut se repentir, parce que nos péchés irritent Dieu, nous 

méritent l'Enfer, nous font perdre le Ciel et ont crucifié 
Jésus-Christ. — Le plus parfait serait de se repentir, parce 
que Dieu est infiniment bon et infiniment aimable. 
402.* Pour avoir la Contrition, il faut la demander à Dieu. 

403. Il faut demander à Dieu la Contrition , parce que Dieu seul 

peut la donner. 

404. Nous devons particulièrement nous exciter à la Contrition, 

quand nous nous confessons. 

405. Pendant que le Prêtre nous donne l'absolution, nous devons 

faire un acte de Contrition de tout notre cœur. 

406. Voici un acte de Contrition : Mou Dieu, j'ai eu le malheur 

de vous offenser, vous qui êtes infiniment bon, infiniment 
aimable. Pardon, mon Dieu, pardon. Par les mérites de 
Jésus-Christ, mort pour nous, daignez m'accorder vos grâ- 
ces pour faire pénitence et pour ne plus vous offenser jamais. 



LEÇON 56. 



DE LA CONFESSION. 



407. Il faut confesser nos péchés au Prêtre. 

408.* Il faut confesser au Prêtre tous nos péchés, au moins tous les 
péchés mortels que nous nous rappelons avoir commis. 

409. Si je cachais à confesse un seul péché mortel, mes péchés ne 

seraient pas pardonnes, aucun ne serait pardonné. 

41 0. Cacher un péché mortel à confesse, ce serait faire un nouveau 

péché mortel, ce serait un grand sacrilège. 

411 . Les péchés oubliés sans le vouloir, sont pardonnes comme les 

péchés confessés. 






46 



PÉNITENCE SACRAMENTELLE. 



412.* Définition. — La Confession est une accusation humble et 
sincère de tous nos péchés, faite à un Prêtre approuvé, pour 
en recevoir l'absolution. 



LEÇON 57. 



DE L'ABSOLUTION. 



** \ 






t* 






413. Quand nous avons fini notre confession, le Prêtre, s'il le juge 

à propos, nous donne l'Absolution. 

414. Lorsque le Prêtre nous donne l'Absolution, il étend la main 

et dit ces paroles : Je vous absous de vos péchés. 
41 5.* C'est en nous donnant l'Absolution que le Prêtre nous remet 

nos péchés. 
41 G. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution , baissons la 

tête et faisons un acte de Contrition. 
417 '.* Définition. — ■ L'Absolution, c'est la sentence que le Prêtre 

prononce pour nous pardonner nos péchés. 



LEÇON 58. 



PÉNITENCE SACRAMENTELLE. 



418. Après notre confession , le Prêtre nous impose une Pénitence. 

419. La Pénitence que le Prêtre nous impose, s'appelle Pénitence 

sacramentelle. 
420.* Après la confession, il faut faire la Pénitence sacramentelle. 

421 . Celui qui ne ferait pas la Pénitence sacramentelle pécherait. 

422. Il faut toujours faire la Pénitence sacramentelle, le plus tôt 

possible. 



DE LA SATISFACTION. 



47 



423.* Définition. — La Pénitence sacramentelle : c'est ce que notre 
confesseur nous ordonne de dire, ou ce qu'il nous ordonne 
de faire, pour nous punir de nos péchés. 



LEÇON 59. 



DE LA SATISFACTION. 



424. Voler le prochain, le blesser, le calomnier, c'est lui faire tort 

On peut encore faire tort autrement. 

425. Celui qui fait tort au prochain doit réparer ce tort. 

— S'il a volé , il doit rendre ce qu'il a volé ; 

— S'il a blessé le prochain, il doit payer le médecin et les remè- 

des nécessaires pour la guérison. 

— S'il a médit ou calomnié, il doit réparer le tort causé par sa 

médisance ou par sa calomnie. 

426. La Satisfaction envers le prochain, c'est la réparation du tort 

fait au prochain. 

427. Nous devons [aussi] réparer les injures faites à Dieu. 

428. Voici comment nous pouvons satisfaire à Dieu : 

— 1° En recevant et accomplissant la Pénitence sacramentelle; 

— 2° En supportant, comme expiation de nos péchés , le travail , 

le froid, le chaud, les maladies, les souffrances, les afflictions, 
les injures, etc. 

— 3° En s'imposant des pénitences volontaires : prières, aumô- 

nes, mortifications , lectures pieuses, etc. 
429.* Définition. — La Satisfaction est la réparation de l'injure 
faite à Dieu, et du tort causé au prochain. 






48 



INDULGENCES. 



I 

II 



-j 




LEÇON GO. 

INDULGENCE PLÉNIÈRE— PARTIELLE— JUBILAIRE— APPLICABLE AUX 

AMES DU PURGATOIRE. 

430. Souvent nos satisfactions envers Dieu sont trop petites et insuffi- 

santes : aussi Dieu, ordinairement, après nous avoir par- 
donné nos péchés, nous punit encore, sur la terre ou dans 
le Purgatoire , pour nos péchés pardonnes. 

431 . Les punitions que Dieu nous inflige sur la terre ou dans le 

Purgatoire s'appellent peines temporelles , parce qu'elles 
ne durent que quelque temps. 

432. Les peines temporelles que nous méritons pour nos péchés 

pardonnes peuvent être diminuées , et même complètement 
supprimées, par le moyen des Indulgences. 

433.* Définition. — Une Indulgence , c'est la remise des peines 
temporelles dues aux péchés pardonnes : remise faite 
par l'Église , hors le sacrement de Pénitence. 

434.* Définition. — Une Indulgence plènière , c'est la remise de 
toutes les peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

435.* Définition. — Une Indulgence partielle, c'est la remise d'une 
partie des peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

436. Il y a [donc] deux sortes d'Indulgences : Indulgence plènière 
et Indulgence partielle. 

437 .* Définition. — L' Indulgence Jubilaire, le Jubilé, est une 
Indulgence plènière et solennelle que le Pape accorde à tous 
les catholiques , tous les 25 ans, ou dans quelques cir- 
constances extraordinaires. 

438. Le Pape seul peut accorder des Indulgences plénières. 

439. Les Evêques ne peuvent accorder que des Indulgences par- 

tielles. 






DE L'EXTRÊME-ONCTION. 



49 



440.* Il y a des Indulgences que nous pouvons gagner pour lésâmes 

du Purgatoire. 
441 . Les Indulgences du Chemin de la Croix, du Rosaire, etc., sont 

applicables aux âmes du Purgatoire. 






LEÇON 61. 

INDULGENCES (suite). DISPOSITIONS ET CONDITIONS NÉCESSAIRES. 

442. Si l'on veut gagner des Indulgences pour soi, voici les dispo- 
sitions nécessaires : 

— 1° N'avoir aucun péché mortel dans l'âme ; 

— 2° Avoir regret de tous ses péchés. 

443.* Voici les conditions nécessaires pour gagner des Indulgences : 

— 1° Avoir l'intention de gagner les Indulgences; 

— 2° Accomplir fidèlement les actions commandées par le Pape 

ou par l'Évêque pour ces Indulgences. 

444. Pour gagner une indulgence plénière dans toute son étendue, 

et pour qu'elle ait toute son application , il faut n'avoir 
aucune affection au péché véniel. 

445. Quand nous voulons gagner pour les âmes du Purgatoire des 

Indulgences qui leur sont applicables, il faut vouloir les 
gagner non pour nous, mais pour elles. 



LEÇON 62. 



DE L'EXTRÊME-ONCTION. 

A4 6 . Quand nous serons malades, en danger de mort, nous devrons 
appeler le Prêtre pour : 

— 1° Nous confesser; 

— 2° Nous communier; 

— 3" Nous donner l'Extrême-Onction. 

CATÉCHISME. A 



■ 



50 



DE L'ORDRE. 



447. On doit recevoir l'Extrême-Onction , quand on est dangereu- 
sement malade. 
448.* L'Extrême-Onction : 

r Efface les péchés véniels, et quelquefois les péchés mortels; 

— 2° Achève de purifier notre âme ; 

3° Rend plus fort pour résister aux tentations du démon ; 

— 4° Donne quelquefois la santé du corps , quand Dieu le juge 

utile pour le salut de notre âme. 

449. Pour administrer l'Extrême-Onction , le Prêtre met de l'huile 

sainte sur nos yeux , nos oreilles , nos narines, notre bou- 
che , nos mains et nos pieds , en priant Dieu de nous par- 
donner tous nos péchés. 

450. En recevant l'Extrême-Onction, nous devons demander par- 

don de nos péchés. 
451.* Définition. — L'Extrême-Onction est un Sacrement institué 
par Jésus-Christ, pour soulager l'âme et le corps des malades, 
et nous aider à mourir saintement. 



LEÇON 63. 



DE L'ORDRE. 




452.* Voici les principales Fonctions des Prêtres : 
— - 1 ° Offrir le saint Sacrifice de la Messe ; 

— 2° Conduire les âmes au Ciel par la prière — la prédication — 

les Sacrements ; 

— 3° Bénir les personnes et les choses. 

453. Les Fonctions des Prêtres sont nommées Fonctions ecclésias- 

tiques. 

454, Le Sacrement de l'Ordre imprime dans l'âme un caractère 

ineffaçable. 






DU MARIAGE. 



51 



455. On ne peut recevoir le Sacrement de l'Ordre qu'une fois, 

parce qu'il imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

456. Le caractère du sacrement de l'Ordre est le caractère du 

Prêtre. 
457.* Définition. — L'Ordre est le Sacrement qui donne le pouvoir 
d'exercer les Fonctions ecclésiastiques, et les grâces néces- 
saires pour les exercer saintement. 



LEÇON 64. 



DU MARIAGE. 



458.* Définition. — Le Mariage est un Sacrement qui donne à 
l'homme et à la femme la grâce de vivre saintement ensem- 
ble , dans une union légitime et chrétienne ; il donne aussi 
au père et à la mère la grâce pour élever chrétiennement 
leurs enfants. 

459.* Ceux qui veulent se marier doivent auparavant : 

— 1 ° Examiner très-attentivement si Dieu veut qu'ils se marient; 

— 2° Se bien confesser ; 

— 3° Faire une bonne et sainte communion. 



LEÇON G5. 



SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 

460. Tandis que Jésus-Christ vivait sur la terre, il institua sept Sa- 
crements, et il n'en institua que sept. 
461 .* Voici les noms des sept Sacrements : 
\ . Le Baptême. 



■■ 



52 



SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 



W ■ 
I I 



m 

r ■ I 

ife* 



2. La Confirmation. 

3. L'Eucharistie. 

4. La Pénitence. 

5. L'Extrême-Onction. 

6. L'Ordre. 

7. Le Mariage. 

462. Dans tous les Sacrements, il y a des signes de la grâce, signes 
sensibles. 

— Voici les signes de la grâce dans chaque Sacrement : 

\ ° Dans le Sacrement de Baptême : l'eau , et les paroles dites 

par celui qui baptise ; 

— 2° Dans le Sacrement de Confirmation : l'imposition des 

mains , les paroles de l'Évêque , et l'onction du saint 
Chrême ; 

— 3° Dans le Sacrement à 1 Eucharistie : le pain , le vin , et les 

paroles de la Consécration ; 

— 4° Dans le Sacrement de Pénitence : la Confession , la Con- 

trition exprimée extérieurement, et l'Absolution ; 

— 5° Dans le Sacrement d' Extrême-Onction : l'onction de 

l'huile sainte, et les paroles dites par le Prêtre ; 

— 6° Dans le Sacrement de X Ordre : l'imposition des mains de 

l'Évêque, les paroles qu'il prononce, et l'onction de l'huile 
sainte ; 

— 7° Dans le Sacrement de Mariage : le consentement de 

l'homme et de la femme , exprimé extérieurement , soit 
par paroles , soit par signes ; et donné en présence du 
propre curé. 
463. Dans tous les Sacrements, il y a la matière et la forme du 
Sacrement. 

— Voici la matière et la forme de chaque Sacrement : 

— Dans le Baptême : la matière , c'est l'eau avec laquelle on 

baptise ; la forme, ce sont les paroles de celui qui baptise. 

— Dans la Confirmation : la matière , c'est l'imposition des 

mains de l'Évêque, avec l'onction du saint Chrême sur le 



GRACES PARTICULIERES DE CHAQUE SACREMENT. 



53 



front; la forme, ce sont les paroles que prononce l'Évê- 
que. 

— Dans l'Eucharistie : la matière , c'est le pain et le vin ; la 

forme, ce sont les paroles de la Consécration. 

— Dans la Pénitence : la matière, c'est la Confession et la Con- 

trition dont le pécheur donne des signes extérieurs, et la 
satisfaction ; la forme, ce sont les paroles de l'Absolution. 

— Dans l'Extréme-Onction : la matière , ce sont les onctions 

faites avec l'huile sainte ; la forme , ce sont les paroles 
prononcées par le Prêtre. 

— Dans l'Ordre : la matière , c'est l'imposition des mains de 

l'Évéque, l'onction sainte, et l'action de toucher les vases 
sacrés ; la forme , ce sont les paroles prononcées par 
l'Évéque. 

— Dans le Mariage : la matière et la forme , c'est le consente- 

ment mutuel que les époux se donnent eux-mêmes l'un 
à l'autre. Ce consentement doit être exprimé devant le pro- 
pre Prêtre (le Curé ou son délégué). 



LEÇON 66. 



GRACES PARTICULIÈRES DE CHAQUE SACREMENT. 

464. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Baptême, pour effacer 

spécialement le péché originel. 

465. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Confirmation, pour 

nous rendre plus forts dans la pratique de la vertu. 

466. Jésus-Christ a institué le Sacrement d' Eucharistie , pour nous 

unir à lui par la communion , et pour nous sanctifier de 
plus en plus. 

467. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Pénitence, pour effacer 

les péchés commis après le Baptême. 
468; Jésus-Christ a institué le Sacrement à' Extrême-Onction, pour 
nous purifier de nos péchés et nous aider à mourir sainte- 



Il 



■ 



I 






H 




54 



SACREMENTS DES VIVANTS. — SACREMENTS DES MORTS. 



ment , quand nous sommes dangereusement malades, Quel- 
quefois même ce Sacrement guérit notre corps. 

469. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Y Ordre, pour consa- 

crer les Prêtres et leur donner la grâce d'exercer sainte- 
ment les Fonctions ecclésiastiques. 

470. [Enfin] Jésus-Christ a institué le Sacrement de Mariage, afin 

de bénir l'union de l'homme et de la femme, et leur don- 
ner les grâces nécessaires pour vivre saintement. 
471 .* Définition. — Un Sacrement est un signe sensible de la grâce 
institué par Jésus-Christ pour nous sanctifier. 



LEÇON 67. 



SACREMENTS DES VIVANTS.. - SACREMENTS DES MORTS. 




472. On appelle le Baptême et la Pénitence : Sacrements des morts. 
473/ On appelle le Baptême et la Pénitence : Sacrements des morts, 
parce qu'on peut les recevoir sans être en état de grâce. 

474. On appelle la Confirmation , l'Eucharistie et l'Extrême-Onction : 

Sacrements des vivants. 

475. On appelle [aussi] l'Ordre et le Mariage : Sacrements des 

vivants. 
476.* On appelle la Confirmation, 
l'Eucharistie, 
l'Extrême-Onction, 
l'Ordre, 

et le Mariage : Sacrements des vivants, parce que , 
pour les recevoir, il faut être pur de tout péché mortel. 
^77. Il faut [donc] , pour recevoir les Sacrements des vivants , se 
confesser et recevoir l'Absolution de tous ses péchés mor- 
tels. 



■ 



COMMANDEMENTS DE DIEU. 



55 



TROISIEME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 



LEÇON 68. 



LES COMMANDEMENTS DE DIEU. 



478. Dieu est le souverain Maître de tous les hommes, nous devons 

donc lui obéir. 

479. Dieu a lui-même publié ses Commandements. 
480.* Voici les dix Commandements de Dieu : 

1 . Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 

2. Dieu en vain tu ne jureras, 
Ni autre chose pareillement. 

3. Les Dimanches tu garderas, 
En servant Dieu dévotement. 

4. Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 

5. Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 

6. Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

7. Le bien d'autrui tu ne prendras, 
Ni retiendras à ton escient, 

8. Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 



itf* 






56 



MEM1ER COMMANDEMENT DE DIEU. 

9. L'œuvre de chair ne désireras, 

Qu'en mariage seulement. 

1 0. Biens d'autrui ne 'convoiteras, 

Pour les avoir injustement. 



LEÇON 69. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Un seul Dieu tu adoreras, 
El aimeras parfaitement. 



ADORATION DUE A DIEU. 

/»81 .* Adorer Dieu, c'est reconnaître que Dieu a toutes les perfec- 
tions et qu'il est le Maître de tout ce qui existe au Ciel, sur 
la terre et partout. 

-482. Dieu a toutes les perfections, nous devons donc l'adorer. 

483.* Nous ne devons adorer que Dieu , parce que lui seul a toutes 
les perfections. 



LEÇON 70. 






PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 



FOI. 



484. Jésus-Christ est Dieu, il connaît tout. 

485. Jésus-Christ connaît tout, il ne peut donc pas se tromper. 

486. Jésus-Christ est bon et saint, il ne peut donc pas nous 

tromper. 

487. Jésus-Christ ne peut pas nous tromper, parce qu'il est Dieu et 

que Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper. 









PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



57 



488. Il faut croire toutes les vérités révélées par Jésus-Christ. 
489.* Il faut croire fermement toutes les vérités enseignées par 

l'Église , parce que c'est Jésus-Christ lui-même qui les a 

révélées. 
490.* Croire les vérités enseignées par l'Église, c'est avoir la Foi. 

491 . Il faut avoir la Foi , pour aller au Ciel. 

492. Il faut croire fermement les vérités de la Religion. 

493. Si l'on ne croit pas fermement les vérités de la Religion, on 

n'ira pas au Ciel. 
494.* Je crois en Dieu, et je crois fermement en Dieu. J'ai la Foi. 

— Je crois en Dieu, parce que Dieu connaît tout et ne peut nous 

tromper. 
495.* Définition. La Foi est une vertu surnaturelle et théologale, qui 
nousfait croire fermement toutes les vérités que l'Église nous 
ordonne de croire, parce que Dieu les a révélées , et parce 
que Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper. 

496. Il faut faire des actes de Foi de temps en temps , surtout 

quand on reçoit un Sacrement. 

497. Il faut faire des actes de Foi à l'article de la mort. 

498. Voici un acte de Foi : 

— Mon Dieu , je crois toutes les vérités que l'Église nous ensei- 

gne ; je les crois fermement , parce que c'est vous-même , ô 
mon Dieu, qui nous avez révélé ces vérités. 



LEÇON 71. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 



DES SAINTS. 

499.* Les Saints, dans le Ciel, intercèdent pour nous auprès de 

Dieu. 
500.* Nous devons honorer les Saints, les invoquer et les imiter. 

501 . La Reine du Ciel, c'est la très-sainte Vierge Marie. 

502. La Vierge Marie, c'est la Mère de Jésus-Christ. 



I 

1 



ïl 



■ 






58 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



503. Les plus grands Saints, après la sainte Vierge, sont : saint 
Joseph, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Paul, etc. 

504.* Quelques Saints nous protègent d'une manière particulière. 

505.* Les Saints qui nous protègent d'une manière particulière, s'ap- 
pellent : Saints Patrons. 

506. Nous avons chacun un Saint Patron. 

507. Nous devons honorer nos Saints Patrons d'une manière affec- 

tueuse et assidue. 




' 



LEÇON 72. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 



SAINTES RELIQUES. IMAGES. 



VRAIE CROIX. 



508. Nous devons non -seulement honorer la mémoire des Saints, 

nous devons encore honorer leurs Reliques et leurs Images. 

509. Nous devons [surtout] honorer les Reliques de la vraie 

Croix. 

510. Nous devons honorer les Reliques des Saints, en les véné- 

rant. 

511 . Nous devons honorer la vraie Croix , en l'adorant. Adorer la 

vraie Croix, c'est adorer Jésus-Christ qui mourut sur cette 
Croix. 

512. Quand on passe devant une Croix, il est bien de penser à Jésus- 

Christ ; il est bien aussi de se signer et de saluer la Croix. 
513.* Il est bien de faire [encore] le signe de la Croix, le matin en 

se levant, et le soir en se couchant. 
514. Il est [surtout] utile de faire le signe de la Croix, lorsqu'on est 

en danger de mort , ou tenté par le démon. 



TREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



59 



LEÇON 73. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {mite). 

ESPÉRANCE. 

51 5. Dieu est bon et puissant. 

516. Dieu est infiniment bon et infiniment puissant. 

517. Dieu ne peut pas mentir, et il donne toujours ce qu'il promet. 

518. Dieu nous a promis le Ciel , et les secours nécessaires pour 

aller au Ciel. 

519. Il faut espérer en Dieu. 

520. Espérer en Dieu, c'est espérer fermement que Dieu nous 

donnera ses grâces pendant notre vie, et qu'il nous recevra 
dans le Ciel après notre mort. 
521 .* Il faut espérer en Dieu fermement. 

522. Si l'on n'espère pas fermement en Dieu, on n'ira pas au Ciel. 

523. J'espère fermement en Dieu. 

524.* J'espère fermement en Dieu, parce qu'il m'a promis sa grâce 
et le Ciel , et parce qu'il donne toujours ce qu'il a 
promis. 

525.* Définition. L'Espérance est une vertu surnaturelle et théologale 
qui nous fait attendre avec une ferme confiance, à cause des 
mérites de Jésus-Christ, la grâce pendant la vie, et le Ciel 
après la mort, si nous obéissons à Dieu ; parce que Dieu 
nous a promis sa grâce et le Ciel , et parce qu'il accomplit 
toujours ce qu'il promet. 

526. 11 faut faire des actes d'Espérance, de temps en temps ; surtout 

à la prière du matin et du soir, et à l'article de la mort. 

527. Voici un acte d'Espérance : 

— Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance que vous m'ai- 
derez à vous obéir, et qu'ensuite vous me donnerez le Ciel ; 
je l'espère fermement, parce que vous l'avez promis , et 
que toujours vous donnez ce que vous promettez. 



60 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



LEÇON 74. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 



CHARITE. 



H 







528. 
529. 
530. 
531.* 

532. 

533. 

534. 

535. 

536. 
537. 

538.* 

539.* 



540/ 



Dieu est infiniment bon et infiniment aimable. 

Il faut aimer Dieu . 

Il faut aimer Dieu de tout son cœur et plus que toutes choses. 

Il faut aimer Dieu, parce qu'il est infiniment bon et infiniment 

aimable. 
Si l'on n'aime pas Dieu de tout son cœur et plus que toutes 

choses, on n'ira pas au Ciel. 
On appelle prochain : nos parents , nos amis, nos ennemis et 

tous les hommes. 
Il faut aimer notre prochain , c'est-à-dire tous les hommes : 

parents, amis, ennemis, etc. 
Il ne faut jamais faire de mal à notre prochain, ni désirer qu'il 

lui en arrive. 
Il faut aimer notre prochain comme nous-mêmes. 
Si nous n'aimons pas notre prochain comme nous-mêmes, 

nous n'irons pas au Ciel. 
J'aime Dieu de tout mon cœur, et le prochain comme moi- 
même. 
Définition. — La Charité est une vertu théologale, qui nous 

fait aimer Dieu par-dessus toutes choses ; parce qu'il est 

infiniment bon, infiniment aimable ; et qui nous fait aimer 

aussi notre prochain comme nous-mêmes pour l'amour de 

Dieu. 
Il faut faire des actes de Charité, de temps en temps; surtout à 

la prière du matin et du soir, quand on communie , et à 

l'article de la mort. 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



64 



541 . Voici un acte de Charité : 

— Mon Dieu, je vous aime plus que toutes choses ; parce que 
vous êtes infiniment bon et infiniment aimable ; et j'aime 
aussi le prochain comme moi-même , pour l'amour de 
vous. 



LEÇON 75. 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en pain lu ne jureras , 
Ni autre chose pareillement. 



DU SERMENT. 

542. Prendre Dieu à témoin, c'est dire : Dieu sait que je ne mens 

pas. 

543. Prendre Dieu à témoin que l'on ne ment pas, c'est faire un 

Serment. 

544. Souvent, pour faire un Serment, on lève la main vers le Ciel. 

545. Devant les juges, on fait Serment en levant la main. 

546.* Le Serment, c'est l'action ou la parole par laquelle on prend 

Dieu à témoin que l'on dit vrai. 
547. Un témoin doit faire Serment si le juge l'ordonne. 

LEÇON 76. 



■ 



■ 

I 






■ 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 

DU FAUX SERMENT. 

548. [1°] Dieu défend de faire des Serments pour tromper. 

549. [2°] Dieu défend de faire des Serments pour promettre quelque 

chose qui est mal. 






62 



TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



550. [3°] Dieu défend de faire des Serments pour des choses non 

utiles. 
551 .* Celui qui mentirait avec Serment, serait parjure. 



LEÇON 77. 



TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Les Dimanches tu garderas , 
En servant Dieu dévotement. 



LE DIMANCHE. 






552. Le Dimanche, il est défendu de labourer la terre, de travailler 

à la cordonnerie, à la menuiserie, au jardinage, etc., etc. 

553. Le Dimanche, il est défendu de tricoter, de broder, de cou- 

dre, etc., etc. 
554.* [En un mot] le Dimanche, il est défendu de faire sans nécessité 

des travaux manuels, des ouvrages que font ordinairement 

les gens de métier. 
555.* Pour sanctifier le Dimanche, il faut assister à la Messe et y 

prier avec attention (1). 

556. Le Dimanche soir, nous assisterons aux Vêpres. 

557. Le Dimanche, je fuirai les mauvaises compagnies et toutes les 

occasions dépêcher, avec plus de soin que les autres jours. 

558. [Enfin] le Dimanche, je lirai, soit dans mon catéchisme, soit 

dans quelques livres d'instruction religieuse (2) . 



(1) Le Catéchiste aura bien soin de dire que cette obligation est sous peine de péché 
mortel ; mais que, si l'on a des empêchements légitimes, il n'y a pas de péché à ne point 
assister à la Messe. 

(2) Le Catéchiste dira que les actes indiqués dans les n« # 556, 558 , ne sont pas aussi 
obligatoires que l'assistance a la Messe. 



QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



63 



LEÇON 78. 

QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 



DEVOIRS DES ENFANTS DES SERVITEURS DES INFERIEURS- 

ET MÈRES DES MAITRES ET MAITRESSES. 



DES PERES 



559.* Les enfants doivent à leurs père et mère : respect, amour , 
obéissance et secours; parce que les parents tiennent la 
place de Dieu auprès de leurs enfants. 

560.* Les serviteurs et domestiques doivent respecter leurs maîtres 
et maîtresses, leur obéir et les servir fidèlement. 

561 . Tous , nous devons honorer et respecter nos supérieurs : le 

Pape, l'Évêque, et ceux qui nous gouvernent. 

562. Les pères et mères doivent aimer leurs enfants, les nourrir, 

les vêtir, les instruire ou les faire instruire , et leur donner 
bon exemple. 

563. Les maîtres et maîtresses doivent surveiller leurs ouvriers et 

leurs domestiques, leur payer ce qu'ils leur ont promis , et 
leur donner bon exemple. 






i 



64 



CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



LEÇON 79. 



CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 



HOMICIDE. — SUICIDE. SCANDALE. MEDISANCE. JUGEMENT 

TÉMÉRAIRE. 



564. Dieu défend de tuer le prochain. 

565. On appelle Homicide l'homme qui en tue un autre. 

566. Dieu défend [aussi] de désirer la mort du prochain. 

567. Dieu nous défend de nous tuer nous-mêmes. 

568. Dieu nous défend [aussi] de désirer nous tuer nous-mêmes. 

569. On appelle Suicide celui qui se tue lui-même. C'est ce que fit 

Judas, après avoir trahi et livré Jésus-Christ à ses ennemis. 
570.*Dieu nous défend de nuire au prochain. 

571 . Dieu nous défend [aussi] de désirer qu'il arrive du mal au 

prochain . 

572. Les scandales, les médisances et les jugements téméraires nui- 

sent beaucoup au prochain. Dieu les défend. 

573.* Scandaliser, c'est faire une action ou dire une parole mau- 
vaise en elle-même ou qui paraît mauvaise , et qui est 
pour le prochai n une occasion de pécher. 

574.* Médire, c'est dire qu'une personne a fait une mauvaise action, 
ou qu'elle a un défaut , lorsque cette mauvaise action ou 
ce défaut sont cachés et qu'on n'a pas de motif légitime de 
les découvrir aux autres. 

575.* Faire un jugement téméraire, c'est croire, sans preuve suffi- 
sante, qu'une personne est coupable ou a quelque défaut. 



SIXIEME ET NEUVIEME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



65 



LEÇON 80. 

SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

L'œuvre de chair ne désireras, 
Qu'en mariage seulement. 



■ 



LUXURE. 



576.* Dieu défend les actions déshonnétes; 

— les paroles et les signes déshonnétes ; 

— les regards curieux et immodestes. 

577. Dieu défend aussi les désirs déshonnétes, 

— et même les pensées déshonnétes. 

578. Pour éviter les péchés de luxure, il faut : 

— 1° Fuir les mauvaises compagnies; 

— 2° Fuir les hais et les spectacles ; 

— 3° Ne pas lire de mauvais livres. 

579.* Pour éviter les péchés de luxure, il faut : 

— 1° Travailler beaucoup ; 

— 2° Prier souvent la sainte Vierge ; 

— 3 n Se confesser et communier souvent 



■ 

I 

■ 
■ 



■ 



CATÉCHISJH 










66 



SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



LEÇON 81. 



SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



S 



Le bien d autrui tu ne prendras, 
Ni retiendras injustement. 

Biens d autrui ne convoiteras, 
Pour les avoir injustement. 






VOL RESTITUTION. 

580. Dieu défend de voler.; Dieu défend même le désir de voler. 

581. Dieu défend d'aider les autres à voler; il défend aussi de 

donner le conseil de voler. 
582.* Ceux qui ont volé doivent restituer le bien volé. 

583. Dieu nous ordonne de payer nos dettes. 

584. Cherchons à qui appartiennent les choses que nous avons 

trouvées, et rendons-les à leur maître. 

585. Si nous ne pouvons savoir à qui appartiennent les choses 

trouvées , demandons conseil à notre confesseur ; il nous 
dira ce que nous devons faire. 



I - 



HUITIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



67 



LEÇON 82. 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 



MENSONGES : DIVERSES ESPÈCES DE MENSONGES. CALOMNIE. 

FAUX TÉMOIGNAGE. 

586.* Mentir, c'est dire une chose qu'on sait fausse, et la dire pour 
tromper les autres. 

587. Le Mensonge joyeux est celui que l'on fait pour rire. 

588. Le Mensonge officieux est celui que l'on fait pour rendre 

service. 

589. Le Mensonge pernicieux est celui que l'on fait pour faire du 

mal. 

590. Le Mensonge pernicieux est un plus grand péché que le 

Mensonge joyeux et que le Mensonge officieux. 

591. Nul Mensonge n'est jamais permis. 

592. Les plus grands Mensonges sont : la calomnie et le faux té- 

moignage. 
593.* Calomnier, c'est dire qu'une personne a fait une mauvaise 
action , ou qu'elle a un défaut , tandis que cela n'est pas 
vrai. 

594. Celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge : Cette per- 

sonne a fait telle faute, se rendrait coupable d'un Faux 
Témoignage. 

595. [Egalement] Celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge : 

Cette personne n'a pas fait telle faute, se rendrait cou- 
pable d'un Faux Témoignage. 

596. Définition. — Le Faux Témoignage est un Mensonge fait à 

un juge , après qu'on a juré de dire la vérité. 



68 



COMMANDEMENTS DE L ÉGLISE. 



COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



LEÇON 83. 



LES COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 






597. Jésus-Christ a dit : Obéissez à l'Église. Nous devons donc 

obéir à l'Église. 
598.* Voici les six Commandements de l'Église : 

1. Les Dimanches, la Messe ouïras , 
Et les Fêtes de commandement. 

2. Ces mêmes jours sanctifieras , 
Sans travailler servilement. 

3. Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

4. Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement, 

5. Quatre-Temps , vigiles, jeûneras , 
Et le carême entièrement. 

6. Vendredi chair ne mangeras , 
Ni le samedi mêmement. 





PREMIER ET DEUXIEME COMMANDEMENTS DE L EGLISE. 



69 



LEÇON 84. 

PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Les Dimanches la Messe ouïras, 
Et les Fêtes pareillement. 

Ces mêmes jours sanctifieras. 
Sans travailler servilement. 



ASSISTANCE A LA MESSE. ABSTENTION DU TRAVAIL SERVILE LE 

DIMANCHE. 



599.* L'Église nous ordonne d'assister à la Messe le Dimanche. 
600.* L'Église nous ordonne [aussi] d'assister à la Messe les jours 

de Fêtes d'obligation. 
601 . Il y a maintenant en France, quatre Fêtes d'obligation : 
1° Noël; 
2° L'Ascension ; 
3° L'Assomption ; 
4° La Toussaint. 
602.* Manquer, sans nécessité, la Messe le Dimanche , ou un jour 

de Fête d'obligation, ce serait un grand péché. 
603. Les jours de Fêtes d'obligation , il ne faut pas travailler aux 
ouvrages manuels , non plus que le Dimanche. 






■ 



70 



PRINCIPALES FÊTES DE L ÉGLISE. 



LEÇON 85. 



PRINCIPALES FÊTES DE L'EGLISE. 







PAQUES. t'UCMimOm. LA PESTECOTE. L ASSOMPTION. 

I \ lui ssUNT. MH I 

604. Il v a plusieurs Pé*ea principales dans l'anii. 
G05.* Les Fêtes principales, sont : 

Pâques, 

l'Ascension, 
la Pentecôte, 

l'Assomption, 
la Toussaint 
et Nocl. 

606. I-a pins grande Fête, c'est la Fêta de Paquet. 

G07. l-i Fête de Pâques a été instituée pour célébrer Jésus-Christ 
se ressuscitant. 

t)(>8. La FêtB de PAaceosioa I été instituée pour célébrer Jésus- 
Christ montant au Ciel. 

609. l-i Fête de la Pentecôte ■ été instituée pour célébrer le Saint- 
Esprit descendant sur les Apôtres. 
CIO. I-i Fête de l'Assomption a été instituée pour honorer b sainte 

\ terge montant au Ciel. 
61 I. I-a Fête de la Toussaint a été instituée pour honorer tous les 

Saints. 
612- La Fêta de Noël a été Instituée pour célébrer Jésus venantan 

monde. 



TROISIEME ET QUATRIEME COMMANDEMENTS DE L EGLISE. 



71 



LEÇON 86. 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement. 



QUA.ND ON DOIT SE CONFESSER ET COMMUNIER. 



61 3.* L'Église nous ordonne de nous confesser et de communier, 
au moins une fois chaque année. 

614. On se confesse ordinairement pendant le Carême. 

615. On doit communier à Pâques. 

616. Il est très-bien de se confesser et de communier plusieurs 

fois chaque année. 

61 7. L'Église désire que nous communiions surtout à Noël , à la 

Pentecôte, à l'Assomption, à la Toussaint et aux autres 
grandes Fêtes. 
6 18.* Il faut se confesser et communier quand on est en danger 
de mort. 






72 



CARÊME. — QUÀTRE-TEMPS. 



VIGILES. 



LEÇON 87. 



CARÊME. — QUATRE-TEMPS. — VIGILES. 








61 9.* Le Carême, ce sont les 40 jours environ qui précèdent 
Pâques. 
— Le Carême commence le Mercredi des Cendres (1). 
620.* Il y a des Quatre-Temps : 
au Printemps, 
en Elé, 
en Automne, 
et en Hiver (1). 
621 .* Les Quatre-Temps du Printemps sont trois jours de jeûne et 
d'abstinence, savoir : les mercredi , vendredi et samedi de 
la première semaine de Carême. 

622. Les Quatre-Temps de F Été sont trois jours déjeune et d'ab- 

stinence , savoir : les mercredi , vendredi et samedi de la 
semaine après la Pentecôte. 

623. Les Quatre-Temps de l Automne sont trois jours de jeûne et 

d'abstinence, savoir : les mercredi, vendredi et samedi 
après le 14 septembre. 

624. Les Quatre-Temps de l Hiver sont trois jours de jeûne et 

d'abstinence, savoir : les mercredi, vendredi et samedi de 
la troisième semaine de l'Avent. 

625 * VA vent est le temps qui précède Noël. Ce temps comprend 
les trois semaines et la quatrième semaine , au moins com- 
mencée, qui précèdent la Fête de Noël (1). 

626.* Les Vigiles sont les veilles de quelques grandes Fêtes, comme 
la veille de Noël, de la Pentecôte, etc. (1). 



(1) Voir l'almanach de chaque année pour connaître les époques du Carême , des 
Quatre-Temps , de l'Avent et des Vigiles. 



CINQUIËMK ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



73 



LEÇON 88. 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Quaire-Temps, vigiles, jeûneras, 
Et le Carême entièrement. 

Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mêmemenl. 



JEUNE. 



ABSTINENCE. 



627.* Jeûner, c'est : 

— 1° Faire abstinence, c'est-à-dire ne pas manger d'aliments gras; 

— 2° Ne faire qu'un repas vers onze heures et demie ou midi; 

— 3° Ne prendre, le soir, qu'un peu de nourriture. 

— Celte manducation du soir s'appelle Collation (1). 

— On peut faire la collation le matin, et le diner le soir. 
628;* On doit jeûner à vingt et un ans accomplis. — L'Église l'or- 
donne. 

629.* L'Église ordonne de jeûner : 

— 1° Tous les jours de Carême, excepté les Dimanches; 

— 2° Tous les jours des Quatre-Temps; 

— 3° Les jours de Vigiles (2). 

630.* L'Église nous défend de manger des aliments gras : 

— 1 ° Les vendredis et les samedis (2) ; 

— 2° Le jour de la fête de saint Marc, 25 avril (3) ; 

— 3° Les trois jours des Rogations, savoir : les lundi, mardi et 

mercredi qui précèdent la Fête de l'Ascension(3).^ 



(1) 1° Pour les aliments permis à la collation, cela varie selon les diocèses; 2° il ne faut 
pas que la collation soit' faite avant onze heures et demie , à moins qu'on n'ait une bonne 
raison pour devancer cette heure. 

(2) Il y a des diocèses où le jeune des Vigiles et l'abstinence du samedi sont supprimés. 
Le professeur conseillera aux élèves de consulter leurs curés respectifs. 

(3) Avertir les sourds-muets que dans la plupart des diocèses ces obligations ont cessé. 






74 



VERTUS THÉOLOGALES. — VERTUS MORALES. 



VERTUS. — PÉCHÉS CAPITAUX. 



LEÇON 89. 



VERTUS THÉOLOGALES : FOI - ESPÉRANCE - CHARITÉ. 

631 . Les Commandements de Dieu et de l'Église nous ordonnent 

de pratiquer la vertu et d'éviter le péché. 
632.* H y a trois Vertus théologales, savoir : la Foi , l'Espérance et 

la Charité. 
633.* Avoir la Foi, c'est croire en Dieu. 
634.* Avoir l'Espérance, c'est espérer de posséder Dieu. 
635.* Avoir la Charité, c'est aimer Dieu et le prochain. 

— De toutes les vertus , la plus excellente c'est la Charité. • 



LEÇON 90. 



VERTUS MORALES : JUSTICE - FORCE - TEMPÉRANCE - PRUDENCE. 



J I 




636. Les Vertus morales règlent notre conduite. 

637. Les principales Vertus morales sont les quatre Vertus cardi- 

nales : la Justice, la Force, la Tempérance, la Prudence. 

638.* La Justice est une vertu morale qui fait que nous rendons à 
chacun ce qui lui est dû. 

639.* La Force est une vertu morale qui fait que nous avons le cou- 
rage de vaincre les difficultés qui s'opposent à la pratique 
de nos devoirs. 



l^kaBH 



LES SEPT PECHES CAPITAUX. 



75 



640.* La Tempérance est une vertu morale qui fait que nous fuyons 
tous les excès, surtout dans le boire et dans le manger. 

641 .* La Prudence est une vertu morale qui fait que nous choisis- 
sons, avec soin, les bonnes actions, et que nous évitons les 
mauvaises avec le même soin. 



LEÇON 91 



LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. 



642. Les Péchés Capitaux sont ceux qui produisent un grand nom- 
bre d'autres péchés. 

643.* Il y a sept Péchés Capitaux, savoir : 

1. L'Orgueil. 

2. L'Avarice. 

3. La Luxure. 

4. L'Envie. 

5. La Gourmandise. 

6. La Colère. 

7. La Paresse. 

644.* X' Orgueil est un péché qui fait qu'une personne se préfère 
aux autres et veut s'élever au-dessus d'eux. 

6tô.* L'Avarice est un péché qui fait qu'une personne aime trop 
l'argent et les autres biens de la terre. 

646.* La Luxure est un péché honteux qui fait qu'une personne 
commet des actions déshonnètes, ou désire en faire , ou 
s'arrête volontairement à penser à des choses déshonnètes. 

%M .* V Envie est un péché qui fait qu'une personne est volontai- 
rement triste, en voyant les autres heureux, vertueux, ha- 
biles, estimés ou aimés; ou bien joyeuse, en les voyant 
malheureux, méchants, inhabiles, méprisés ou haïs. 



H 



76 



LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. 



LEÇON 92. 



PÉCHÉS CAPITAUX {mite). 




648.* La Gourmandise est un péché qui fait qu'une personne mange 

et boit avec excès. 
649. La plus hideuse des gourmandises, c'est l'ivrognerie. 
650.* La Colère est un péché qui fait qu'une personne repousse avec 

violence ce qui lui déplaît. 
651 .* La Paresse est un péché qui fait qu'une personne ne remplit 

pas ses devoirs ou les remplit lâchement, parce que ces 

devoirs sont difficiles et pénibles. 

652. Les Péchés Capitaux ne sont pas toujours des péchés mortels. 

653. Les Péchés Capitaux sont véniels, lorsque la chose faite ou 

omise est légère, ou lorsque le consentement de la volonté 
n'est pas entier. 



i *•}... 



I 




LA PRIÈRE — DÉFINITION. 



77 



QUATRIÈME PARTIE. 



LA PRIERE. 



LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL 



LEÇON 93. 



LA PRIÈRE. — DÉFINITION. 

654. Nous devons adorer- Dieu, parce qu'il est le Maître souverain 

de tout ce qui existe au Ciel, sur la terre et partout. 

655. Nous devons remercier Dieu, parce que c'est Dieu qui nous 

donne tout ce que nous avons. 

656. Nous devons demander à Dieu ses grâces, parce qu'elles nous 

sont absolument nécessaires , et que Dieu seul peut nous 
les donner. 

657. Nous devons demander à Dieu le pardon de nos péchés, parce 

que nous sommes coupables, et que Dieu désire nous par- 
donner. 
658.* Définition. — La Prière est une élévation de notre âme 
vers Dieu, pour : 
— 1° L'adorer; 
2° Le remercier; 
3° Lui demander ses grâces ; 
4° Solliciter notre pardon. 



'! 



73 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE , ETC. 



LEÇON 94. 

LA PRIÈRE (suite). - NÉCESSITÉ - QUALITÉS 

659.* Il est nécessaire de prier Dieu; Dieu l'ordonne. 
660.* Nous devons prier Dieu : 
1 » Le matin ; 
2° Le soir ; 

3° Surtout pendant les tentations, 
et en danger de mort. 
661 . Nous devons prier Dieu 
avec attention ; 
avec confiance ; 
avec persévérance; 
et au nom de Jésus-Christ. 
662.* Quand nous prions bien Dieu, il nous accorde toujours ses 
grâces. 






explication de l'oraison dominicale et de 
la salutation Angélique. 

LEÇON 95. 



L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 

663. La plus excellente de toutes les prières, c'est : le Notre Père. . . 

664. La prière qui commence par ces mots : Notre Père, s'appelle 

l'Oraison Dominicale (prière du Seigneur), parce que c'est 
Notre-Seigneur Jésus-Christ qui nous l'a enseignée. 









EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 



79 



665.* Voici la prière appelée : Oraison Dominicale (Notre Père) : 

I. Notre Père qui êtes aux Cieux , que votre nom soit 

sanctifié, 
II. que votre règne arrive, 

III. que votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. 

IV. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. 
V. Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons 

à ceux qui nous ont offensés, 
VI. et ne nous abandonnez pas à la tentation; 
VII. mais délivrez-nous du mal. 
Ainsi soit-jl. 



■ 

■ 



LEÇON 96. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 



666. Notre Père 



667. Qui êtes aux 
Cieux, 



668. Que votre 
nom soit sanc- 
tifié, 

669. Que votre rè- 
gne arrive ■ 



Ces mots veulent dire : Mon Dieu , vous nous 
avez créés, vous nous aimez tendrement. Il 
n'y a pas un père, pas une mère qui aime 
autant son enfant que vous nous aimez, vous, 
notre Dieu. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , c'est au 
Ciel que les Saints ont le bonheur de vous 
voir ; c'est au Ciel que nous vous verrons. 
— Cest au Ciel que vous récompenserez les 
Saints ; c'est au Ciel que vous nous récom- 
penserez. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , nous dési- 
rons que tous les hommes vous connaissent, 
et que tous vous aiment. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, nous dési- 
rons qu'il n'y ait pas dépêché dans notre 



80 






\â 

I 



1 



670. Que votre vo- 
lonté soit faite 
sur la terre 
comme au Ciel. 

671 . Donnez- nous 
aujourd'hui no- 
tre pain de cha- 
que jour ; 

672. Pardonnez - 
nous nos offen- 
ses, comme nous 
pardonnons à 
ceux qui nous 
ont offensé. 

673. Ne nous aban- 
donnez pas à la 
tentation. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 

âme ; afin que, pendant notre vie , vous 
régniez en nous par votre grâce : Et que, 
après notre mort , vous nous receviez au 
Ciel, et que vous régniez en nous parfaite- 
ment durant toute l'éternité. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, nous dési- 
rons que tous les hommes vous obéissent sur 
la terre, comme les Anges et les Saints vous 
obéissent dans le Ciel. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , donnez- 
nous ce dont nous avons besoin aujourd'hui: 
]° pour notre corps , le pain matériel : la 
nourriture et les vêtements ; 2° pour notre 
âme, le pain spirituel : vos enseignements et 
l Eucharistie. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , veuillez 
nous pardonner nos péchés ; et pour que 
vous nous les pardonniez, nous pardon- 
nons de bon cœur à tous ceux qui nous ont 
fait du mal, ou qui ont voulu nous en faire. 



674. Mais 
vrez - nous 
mal. 



déli - 
du 



675. Ainsi soit-il. 



Ces mots veulent dire : Mon Dieu, donnez-nous 
la grâce de ne pas pécher, quand le démon 
nous pousse au mal, ou les méchants, ou nos 
passions. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, ôtez tous 
les péchés de notre âme. Mon Dieu, si cest 
votre volonté, préservez-nous des maladies, 
des infirmités, des souffrances ; préservez- 
nous de tous malheurs corporels et spiri- 
tuels ; surtout , ô mon Dieu, préservez-nous de 
tout péché. 

Ces mots , qui terminent presque toutes les 
prières, veulent dire : Mon Dieu, donnez- 
nous tout ce que nous vous demandons. 






EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 



81 



LEÇON 97. 

LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, MARIE). 

676. La plus belle prière que nous faisons à la sainte Vierge, c'est 

le Je vous salue, Marie. 

677. La prière qui commence par ces mots : Je vous salue, Marie, 

s'appelle Salutation Angélique, parce que ce fut l'Ange 
Gabriel qui, le premier , adressa ces paroles à la sainte 
Vierge. 
678.* Voici la prière appelée Salutation Angélique: 

— Je vous salue , Marie , pleine de grâces , le Seigneur est avec 
vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le 
fruit de vos entrailles, est béni. 
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pé- 
cheurs , maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi 
soit- il. 



LEÇON 98. 

EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, 

MARIE). 



679. Je vous salue, 
Marie, 

680. Pleine de grâ- 
ces, 

681 . Le Seigneur 
est avec vous, 

CATÉCHISME. 



Ces mots veulent dire : O Marie , je vous res- 
pecte, je vous honore, je vous vénère. 

Ces mots veulent dire : O Marie, je reconnais 
que Dieu a rempli votre âme des grâces les 
plus précieuses. 

Ces mots veulent dire : O Marie , Dieu vous 
aime beaucoup . 

6 







82 



EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 



682. Eous êtes bé- 
nie entre toutes 
les femmes, 

683. Et Jésus, le 
fruit de vos en- 
trailles, est béni. 

684. Sainte Marie, 
Mère de Dieu, 

685. Priez pour 
nous , pauvres 
pécheurs, 

686. Maintenant 

687. Et à [heure 
de notre mort. 

688. Ainsi soit-il. 



Ces mots veulent dire : O Marie, vous avez 
reçu de Dieu plus de grâces et de bénédic- 
tions que toute autre femme , et même plus 
que toutes les autres créatures ensemble. 

Ces mots veulent dire : O Marie , Jésus est vo- 
tre Fils , et il a reçu toutes les grâces dans 
son âme et dans son corps. 

Ces mots veulent dire : O Marie, vous êtes très- 
sainte ; 6 Marie , vous êtes Mère de Dieu, 
puisque vous êtes Mère de Jésus-Christ, qui 

est Dieu, vraiment Dieu. 

Ces mots veulent dire : O Marie , priez pour 
nous, qui, hélas! avons le malheur de pé- 
cher souvent. 

Ce mot veut dire : O Marie, refuge des pé- 
cheurs, hâtez-vous de prier pour nous, 
hâtez-vous de nous secourir. 

Ces mots veulent dire : O Marie , nous vous 
conjurons de prier pour nous , quand nous 
serons près de mourir; alors surtout ne nous 
oubliez pas. 

Ces mots veulent dire : O Marie, obtenez-nous 
de Dieu tout ce que nous vous demandons. 



KESUME GENERAL. 



83 



RÉSUMÉ GÉNÉRAL. 



LEÇON 99. 



ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

TRINITÉ. CRÉATION. INCARNATION. RÉDEMPTION. SANCTIFI- 

' CATION. RÉSURRECTION GÉNÉRALE. JUGEMENT DERNIER. 

ENFER. CIEL. 

689.* Voici les principaux articles de Foi qu'il faut croire, pour aller 
au Ciel : 
|1°] Il y a un seul Dieu en trois personnes : Père — Fils — 
Saint-Esprit. (Mystère de la sainte Trinité.) 

690.* [2°] Dieu le Père a créé le Ciel et la terre. (Mystère de la 
Création.) 

691 .* |3°| Dieu le Fils s'est fait homme pour nous sauver de l'Enfer. 
(Mystère de l'Incarnation.) 

692.* [4°j Dieu le Saint-Esprit a formé Jésus dans le sein de la 
sainte Vierge. 

693.* [5°] Marie a mis au monde le Fils de Dieu fait homme, Jésus- 
Christ, Dieu : Marie est donc Mère de Dieu. 

694.* [6°] Jésus-Christ est mort pour nous sur la Croix. Mystère de 
la Rédemption.) 

695.* |7°] Jésus-Christ est ressuscité. (Mystère de la Résurrection de 
Notre-Seigneur.) 

696.* |8°] Jésus-Christ est monté au Ciel. (Mystère de l'Ascension.) 

697.* [9°] Le Saint-Esprit sanctifie nos âmes. (Mystère de la Sancti- 
fication.) 

698.* [10°] Tous, nous ressusciterons à la fin du monde. (Mystère 
de la Résurrection générale.) 

699.* [11°] Jésus-Christ viendra, à la fin du monde, pour juger tous 
les hommes. (Mystère du Jugement dernier.) 

700.* [12°] Après le Jugement dernier, les méchants iront dans 
l'Enfer : [Enfer] ; les bons iront dans le Ciel : [Ciel]. 



■ ^H 




84 



ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 



LEÇON 100. 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 

VERTUS THÉOLOGALES. PRIÈRE. MESSE. ABSTINENCE. — JEUNE. 

— CONFESSION. — COMMUNION. 

701 .* Pour aller au Ciel, il faut : 

\ ° Croire fermement les vérités que l'Eglise enseigne ; 

— 2° Espérer fermement en Dieu ; 

— 3° Aimer Dieu de tout son cœur, et le prochain comme soi- 

même ; 

— 4° Pratiquer les Commandements de Dieu et de l'Église. 
702.* Il importe de prier Dieu le matin et le soir. 

703. Il faut prier Dieu attentivement et dévotement. 

704.* Le Dimanche, il faut assister à la Messe. 

705. Si l'on manquait la Messe le Dimanche, sans raison légitime, 
on offenserait Dieu grièvement. 

706.* Le Vendredi et le Samedi, il faut s'abstenir d'aliments gras. 

707.* Le Carême, les Quatre-ïemps et les Vigiles, il faut [aussi] 
s'abstenir d'aliments gras. 

708.* Il faut jeûner : le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, si 
l'on a 21 ans accomplis. 

709.* Il faut se confesser , au moins une fois l'an. 

710.* Il est bon de se confesser tous les mois, et même encore 
plus souvent. 

71 1 .* Il faut communier, au moins une fois l'an , à Pâques, et à l'ar- 
ticle de la mort. 

71 2.* Il est bon de communier aux grandes Fêtes de l'année, et 
même encore plus souvent. 






FIN. 



TABLE DES MATIERES. 



Préface. 



PREMIERE PARTIE. 



LE SYMBOLE DES APOTRES. 

DIEU. 

Pages 

Leçon 1 . Dieu est le Créateur de tout 1 

— 2. Dieu est esprit 2 

— 3. Perfections de Dieu 2 

ANGES. 

— 4. Bons Anges. — Mauvais Anges, démons 3 

L'HOMME : SES DESTINÉES. — CHUTE. — RÉPARATION. 

— 5. L'âme est spirituelle 4 

— 6. L'âme est immortelle 5 

— 7. Jugement particulier 5 

— 8. Le Ciel 6 

— 9. L'Enfer 7 

— 10. Le Purgatoire 8 

— 11. Création d'Adam et d'Eve. — Paradis terrestre. ... 8 

— 12. Péché d'Adam et d'Eve. — Leur châtiment 9 

— 13. Péché Originel 10 

— 14. Sainte Trinité 10 

— 15. L'Incarnation H 









■ 






86 TABLE DES MATIÈRES. 

Leçon 1«. Deux natures en Jésus-Christ : la nature divine et la na- 
ture humaine. 12 

— 17. Une seule personne en Jésus-Christ : la personne divine. 12 

— 18. Histoire de Jésus-Christ 13 

— 19. La Rédemption 14 

— 20. Résurrection. — Ascension de Jésus-Christ 15 

— 21. Divers noms donnés à Jésus-Christ 16 

— 22. Divers noms donnés à Jésus-Christ (suite) 17 

— 23. Résurrection des corps. — Jugement dernier 18 

ÉGLISE. 

— 24. Caractères de la véritable Église 19 

— 25. Juifs. — Païens. — Mahométans. — Hérétiques. — Schis- 

matiques 20 

— 26. Hors de l'Église, pas de salut 21 

27. Église militante. — Souffrante. —Triomphante. ... 22 

EXPLICATION l)U SYMBOLE DES APOTRES. 

— 28. Symbole des Apôtres ... 23 

— 29. Premier article du Symbole des Apôtres : Je crois en 

Dieu , le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la 

terre 24 

— 30. Deuxième article du Symbole : (Je crois) en Jésus-Christ, 

son Fils unique, Notre- Seigneur 25 

— 31. Troisième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ) 

qui a été conçu du Saint-Esprit , est né de la Vierge 
Marie 25 

— 32. Quatrième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) a souffert sous Ponce-Pilate — a été crucifié — est 

mort — a été enseveli 26 

— 33. Cinquième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est descendu aux Enfers, — le troisième jour est 
ressuscité des morts 27 

— 34. Sixième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est monté aux deux, — est assis à la droite de Dieu, 

le Père tout-puissant 27 

— 35. Septième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui est monté aux Cieux), d'où il viendra juger les vi- 
vants et les morts 28 

— 36. Huitième article du Symbole : Je crois au Saint-Esprit. 28 






TABLE DES MATIÈRES. 87 

Leçon 37. Neuvième article du Symbole : (Je crois) la sainte Église 

catholique, la Communion des Saints 29 

— 38. Dixième article du Symbole : (Je crois) la rémission des 

péchés 30 

— 39. Onzième article du Symbole : (Je crois) la résurrection de 

la chair 30 

— 40. Douzième article du Symbole : (Je crois) la vie éternelle. 31 



DEUXIÈME PARTIE. 
LES SEPT SACREMENTS. 

GRACE. 

Papes 

Leçon 4L De la Grâce 32 

— 42. Grâce sanctifiante ou habituelle 33 

— 43. Grâce actuelle 34 

SACREMENTS. 

— 44. Du Baptême (Di'linition) ... 34 

— 45. Du Baptême (suite). Sa nécessité 35 

— 46. Du Baptême (suite). — Noms de Baptême. — Patrons.— 

Promesses du Baptême. — Parrain et marraine. . . 3fi 

— 47. De la Confirmation 37 

— 48. Sacrement de l'Eucharistie 38 

— 49. Saint Sacrifice de la Messe 39 

— 50. Saint Sacrifice de la Messe (suite). — Quand et comment 

il faut y assister . 40 

— 51. Péchés actuels. — Péché mortel. — Péché véniel. . . 41 

— 52. Sacrement de Pénitence 42 

— 53. De l'examen de conscience 43 

— 54. Contrition parfaite. — Contrition imparfaite 43 

— 55. De la Contrition (suite). — Ses qualités 44 

— 56. De la Confession 45 

— 57. De l'Absolution 46 

— 58. Pénitence sacramentelle 46 

— 59. De la Satisfaction. 47 






88 TABLE DES MATIERES. 

Pages 

Leçon 60. Indulgences : plénière-partielle — jubilaire - applica- 
bles aux âmes du Purgatoire 48 

_ 61 Indulgences (suite). — Dispositions et conditions néces- 

49 
saires 

— 62. De l'Extrême-Onction 49 

— 63. De l'Ordre 50 

— 64. Du Mariage 

— 65. Sacrements en général 51 

— 66. Grâces particulières de chaque Sacrement 53 

— 67. Sacrements des vivants. — Sacrements des morts. . . 54 



TROISIÈME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 



COMMANDEMENTS DE DIEU. 

68. LES COMMANDEMENTS DE DIEU 55 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 

69. Adoration due à Dieu 56 

70. Foi 56 

71. Des Saints 57 

72. Saintes Reliques. — Images. — Vraie Croix 58 

73. Espérance 59 

74. Charité 60 

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en vain tu ne jureras, 
Ni autre chose pareillement. 

75. Du Serment 61 

76. Du faux serment 61 

TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Les Dimanches tu garderas, 
En servant Dieu dévotement. 

77. Le Dimanche 62 



TABLE DES MATIERES. 



QUATRIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 
Leçon 78. Devoirs des enfants — des serviteurs — des inférieurs 
— des pères et mères — des maîtres et maîtresses. . 

CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 

79. Homicide. — Suicide. — Scandale. — Médisance. — 
Jugement téméraire 



89 

Pages 



63 



63 



SIXIEME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VI. Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

IX. L'œuvre de chair ne désireras, 

Qu'en mariage seulement. 

80. Luxure 

SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VII. Le bien d 'autrui tu ne prendras, 
Ni retiendras injustement. 

X. Biens d'auti^ui ne convoiteras, 
Pour les avoir injustement. 
81. Vol. — Restitution 



65 



66 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras. 
Ni mentiras aucunement. 
82. Mensonge : divers espèces de mensonges. 
— Faux témoignages 



Calomnie. 



G7 



COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

— 83. LES COMMANDEMENTS DE l/ÉGLISE. . . . 
CATÉCHISME 



68 



Pane» 



90 TABLE DES MATIÈRES. 

PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE [/ÉGLISE. 

I. Les Dimanches la Messe ouïras, 

Et les Fêtes pareillement. 
II. Ces mêmes jours sanctifieras, 
Sans travailler servilement. 

Leçon 84. Assistance à la Messe. — Abstention du travail servile 

le dimanche 69 

PRINCIPALES FÊTES DE L'ANNÉE. 

— 85. Pâques. — L'Ascension. — La Pentecôte. — L'Assomption. 



La Toussaint. — Noël. 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

III. Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

IV. Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement. 

86. Quand on doit se confesser et communier . . . 

87. Carême. — Quatre-Temps. — Vigiles 

CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

V. Quatre-Temps, Vigiles, jeûneras, 

Et le Carême entièrement. 
VI. Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mêmement. 



70 



71 

72 



88. Jeûne. — Abstinence. 



73 



VERTUS. PECHES CAPITAUX. 

89. Vertus théologales : Foi — Espérance — Charité. . . 74 

90. Vertus morales : Justice — Force— Tempérance — Pru- 

dence 7* 

91. Les sept Péchés Capitaux 75 

92. Péchés Capitaux (suite) 76 



/'•<*■ V . 
TABLE DES MATIÈRES. f§J/ ÇÔL ' 91 

QUATRIEME PARTIE. N^ a W^ 

LA PRIÈRE. 

LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 

Leçon 93. La Prière (Définition; 77 

— 94. La Prière (suite). — Nécessité. — Qualités 78 

EXPLICATION DE l'oRAISON DOMINICALE ET DE LA SA- 
LUTATION ANGÉLIQUE. 

— 95. L'Oraison Dominicale (Notre Père) 78 

— 96. Explication de l'Oraison Dominicale (Notre Père). . . 79 

— 97. La Salutation Angélique (Je vous salue, Marie). ... 81 

— 98. Explication de la Salutation Angélique (Je vous salue, 

Marie) gl 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

— 99. Trinité. —Création. — Incarnation. — Rédemption. — 

Sanctification. — Résurrection générale. — Jugement 
dernier. — Enfer. — Ciel 83 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 

— 400. Vertus théologales. — Prière. — Messe. — Abstinence. 

— Jeûne. — Confession. — Communion 84 



FIN DE LA TABLE. 



Poitiers. — Typographie et stéréotypie Oudin, rue de l'Éperon, 4 



N 







■:'•: L'Er.Àl? 




METHODE 



SE TOULOUSE 



POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS -MUETS. 



CATÉCHISME 

AVEC SYNONYMIES. 



\v 



« 



î> 









r 



APPROBATION. 



Louis-François-Désiré-Édouard PIE, par la grâce de Dieu et 
du Siège apostolique , Évêque de la sainte Église de Poitiers , 

Nous étant fait rendre compte d'un Catéchisme avec Synonymies, à l'usage 
des Sourds-Muets , Nous l'autorisons et en permettons l'impression. 

Donné à Poitiers , le 7 décembre 1864. 




L.-E., Évêque de Pot tien. 



\f. 






'ROPRIETÉ. 



POITIERS. — TYPOGRAPHIE DE HENRI OUDIN , RUE DE L'ÉPERON , i. 



METHODE 



DE TOULOUSE 



POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS-MUETS 

PAR L'ABBÉ CHAZOTTES 

lîditée est adoptée par les congrégations des frères de saint-gabriel 

et des filles-de-la-sagesse, spécialement vouées 

a l'éducation des sourds-muets. 



CATÉCHISME 



AVEC SYNONYMIES. 



Que Dieu ouvre à ces chers enfants l'oreille 
de la Foi , et qu'il envoie son Verbe sur leurs 
lèvres. (Mgr Pie, èvéque de Poitiers.) 



DEUXIEME ANNEE. 
LIVRE DU PROFESSEUR. 



POITIERS 

HENRI OUDIN, IMPRIMEUR -LIBRAIRE -ÉDITEUR 

RUE DE l/ ÉPERON . 4. 

1864 









fi 



f 



m" 



^^■I^I^HH 



PREFACE ». 



i. 



Le Catéchisme est incontestablement la partie la plus essentielle du 
programme des études pour les sourds-muets; c'est par cet enseigne- 
ment fondamental qu'ils apprennent à connaître leurs devoirs envers 
Dieu, envers eux-mêmes, envers la société. 

L'étude de la religion doit donc primer toutes les autres , non-seule- 
ment à raison de son importance en elle-même, mais encore à raison 
"des difficultés que rencontrent nos sourds-muets pour entretenir et 
fortifier leur instruction religieuse lorsqu'ils sont rendus à leur famille. 
Privés de l'ouïe , ils n'entendent jamais les prédicateurs distribuer la pa- 
role évangélique, et ils n'ont que le secours des livres pour conserver et 
accroître leur éducation chrétienne. Mais les sourds-muets, surtout s'ils 
appartiennent à la classe ouvrière, ont peu de temps, au milieu des néces- 
sités pressantes de la vie , à consacrer aux bonnes lectures , et, dès qu'ils 
ont perdu l'habitude de lire, les livres devenus des énigmes incompréhen- 
sibles sont pour eux des sources taries. 

Les professeurs devront donc s'appliquer d'une manière toute spéciale 
à enseigner le Catéchisme. 



IL 

Afin de faciliter cet enseignement , nous offrons un exposé succinct 
de la doctrine chrétienne , fait spécialement pour les sourds-muets. Ce 

' La lecture attentive de cette Préface est indispensable aux nouveaux Professeurs, 
pour l'intelligence et la pratique de ce Catéchisme. 



à «'*'■ 






II 



PREFACE. 



travail était indispensable, car la plupart des catéchismes sont rédigés 
dans un style abstrait qui les rend obscurs ; et la marche généralement 
adoptée en augmente encore l'obscurité pour nos sourds-muets. Presque 
toujours, les auteurs des Catéchismes suivent la marche synthétique, 
conformément à la méthode de la scholastique : par exemple, après avoir 
donné une définition, ils en expliquent tous les termes. A cette marche 
savante , nous en substituons une plus naturelle , la marche analytique. 
Ainsi, pour rester dans l'exemple que nous avons choisi, nous expli- 
quons les divers termes d'une définition , avant de donner la définition 
elle-même. Également, fidèle à notre méthode d'analyse, au lieu de par- 
ler des Sacrements en général avant d'entrer dans le détail de chacun en 
particulier , nous n'en parlons qu'après avoir expliqué ce qui concerne 
tous les Sacrements. 

De celte façon, l'élève comprend mieux, rencontre moins de difficultés 
et retient plus facilement. En outre, nous avons évité avec soin les phrases 
incidentes , les propositions conjonctives , les inversions et tout ce qui 
peut contribuer à rendre le texte moins clair. Nous nous sommes appli- 
qué à ne construire que des phrases courtes et des propositions toujours 
faciles à comprendre, exposant les vérités d'une manière concrète plutôt 
qu'abstraite, toutes les fois que cela nous a été possible. 






III. 



Notre division est celle du Catéchisme du Concile de Trente , suivie 
dans plusieurs Catéchismes diocésains. 

Dans la première partie , nous développons le SYMBOLE DES APO- 
TRES. Dieu. — Les Anges. — L'Homme. — L'Église. Cette première 
partie est terminée par une explication rapide des douze articles du 
Symbole. 

Dans la seconde partie, nous étudions les SACREMENTS. La Grâce.— 
Les sept Sacrements. — Les Sacrements en général. 

Dans la troisième , nous parcourons les COMMANDEMENTS. Comman- 
dements de Dieu et de l'Église. — Vertus et péchés. 

Dans la quatrième , nous expliquons le grand mystère de la PRIÈRE. 
Prière en général. — Explication de I'Oraison Dominicale et de la 
Salutation Angélique. 



PRÉFACE. 



111 



Enfin, noire Catéchisme se résume dans les deux derniers chapitres 
intitulés : Abrégé des principaux articles de Foi. — Abrégé des princi- 
paux devoirs du Chrétien. 

Tout en adoptant les grandes lignes du Catéchisme du Concile de 
Trente , nous ne nous sommes pas astreint à le suivre rigoureusement 
dans tousses détails. Un Catéchisme ordinaire ne comporte pas de si longs 
développements. 

Quand il aura été parcouru dans toute son étendue, s'ils le jugent à 
propos, les professeurs pourront mettre entre les mains de leurs élèves le 
Catéchisme diocésain ou tout autre plus complet: ce nouveau Catéchisme 
sera parfaitement compris, surtout si on ne le fait étudier qu'après les 
synonymies de notre Catéchisme. 



IV. 



Quant à la partie matérielle, notre travail est divisé en trois petits 
volumes : 

i° Texte continu. 

2° Texte avec synonymies. Ce second texte est la reproduction du 
premier, plus les synonymies sur chaque phrase. 

3° Questionnaire. Ce questionnaire, en rapport avec le texte, com- 
plète celte œuvre catéchistique. 



-1° texte continu. 

Pour nos sourds-muets, un texte continu nous a semblé préférable à 
des leçons par demandes et par réponses. Quand la réponse est placée 
sous la demande, ce mode de leçons, croyons-nous, favorise la paresse; 
il laisse les facultés de l'esprit inactives, car le travail des élèves n'est 
plus alors qu'un effort de mémoire. Aussi , qu'on vienne à changer la 
forme des questions, les voilà tout déroutés; mais, forcez-les à cher- 
cher les réponses dans un texte continu, leur esprit travaille, ils les 
composent pour ainsi dire d'eux-mêmes et les adaptent aux ques- 
tions. Une réponse ainsi élaborée par leur propre réflexion est mieux 
comprise, et ils la retiennent plus sûrement. Alors les questions peuvent 
varier dans la forme, sans que les élèves soient déroutés , surtout si l'on 






IV 



PREFACE. 



a eu soin de faire des exercices synonymiques, et sur les questions et sur 
les réponses. Cette variété de formes dans les questions tient leur attention 
en éveil, comme la variété des réponses rend leur style plus flexible 
et plus fécond. 

Afin que l'intelligence de ce texte continu soit plus facile, chaque leçon 
est ordinairement très-courte : elle contient toujours une série de propo- 
sitions numérotées. 

Les propositions s'enchaînent les unes aux autres; cependant toqs 
les numéros sont complets, c'est-à-dire offrent un sens complet, indé- 
pendamment de ceux qui précèdent et de ceux qui suivent. 

Pour atteindre ce but , nous avons eu rarement recours aux pronoms ; 
nous avons répété les substantifs, n'hésitant pas à sacrifier l'élégance à la 
lucidité : dans un ouvrage de cette nature, après l'orthodoxie, la qualité 
la plus importante , c'est la clarté. 

Lorsque, dans une phrase, il se trouve des conjonctions pour lier une 
proposition à celle du numéro précédent , nous avons placé ces con- 
jonctions entre deux crochets [ ] et les élèves sont prévenus que ces 
conjonctions disparaissent, dans la réponse quand la question est faite iso- 
lément. 

2" TEXTE AVEC SYNONYMIES. 



L'étude de la langue devant être l'objet capital dans l'instruction des 
sourds-muets, et voulant christianiser notre enseignement, nous avons fait 
du Catéchisme , livre essentiellement religieux , un ouvrage classique. A 
chaque, phrase , nous avons ajouté des variantes. Voici la marche suivie 
dans tout le cours de l'ouvrage : 

Nous donnons d'abord le texte de toute la leçon. Puis nous synonymi- 
sons toutes les phrases les unes après les autres. Quand elles nous paraissent 
un peu longues, nous les synonymisons par fragments. Sous ces 
phrases et sous ces fragments de phrases , nous déroulons constam- 
ment une série de variantes qui reproduisent la même idée sous diverses 
formes. 

Le nombre de ces variantes n'est pas toujours le même : toutes les 
phrases ne se prêtent pas, avec la même souplesse, à ces métamorphoses 
synonymiques. Souvent, le terrain est très-glissant; quelquefois même la 



PREFACE. V 

rigueur théologique défend d'employer des équivalents, sous peine de 
tomber dans l'hérésie. 

Ces exercices ont l'incontestable avantage d'élucider les idées et de les 
graver plus fortement dans l'esprit. 

Celte manière de répéter souvent la même chose peut paraître retarder 
les progrès, il n'en est rien. C'est le chemin qui s'enroule autour de 
la montagne , il s'allonge , mais il abrège. Gravir en ligne droite un 
roc à pic serait plus long que de le gravir en suivant la voie qui ser- 
pente et s'élève graduellement sur ses flancs escarpés. La synonymie 
est le chemin qui serpente et conduit plus sûrement et même plus 
promptement au but. D'ailleurs, si vous craignez de trop surcharger la 
mémoire de certains élèves et de jeter la confusion dans leur esprit, 
ne les astreignez pas à passer par toute cette filière de synonymies, bor- 
nez-vous à un plus petit nombre de variantes. 

Remarquez que ces synonymies seront un moyen très-efficace pour 
faire apprendre aux sourds-muets les diverses tournures de phrases, 
les mots du vocabulaire, leur valeur , et leur arrangement grammatica[. 
De plus , comme nous le disons à la page 4 , les sourds-muets sont 
très-perspicaces à découvrir des analogies, soit dans les mots, soit dans 
les phrases, et cette perspicacité leur est d'un grand secours pour l'étude 
de la langue ; or , ces exercices synonymiques faciliteront chez eux le 
développement de cette faculté si précieuse. 

Nous avons rencontré plus d'une difficulté dans le cours de ce travail, 
souvent fastidieux ; mais nous avons été soutenu en pensant que les pro- 
fesseurs, et surtout les élèves, en retireraient un grand profit. 



."3° QUESTIONNAIRE. 



Nous aurions pu laisser à chaque professeur le soin de rédiger les 
questions ; mais il nous a semblé plus utile de leur offrir un Questionnaire. 
Outre qu'il imprimera une marche uniforme dans nos écoles , c'est un 
travail épargné aux professeurs. 

1° Notre Questionnaire est divisé par leçons, qui portent exactement 
les mêmes litres que celles du texte. 

2° Chaque question est numérotée , et les chiffres indiquent l'endroit 
du Catéchisme où se trouve la réponse. 



Vï 



PREFACE. 



h 



i 



%:' 



3° D'ordinaire , chaque question, prise isolément, est complète. 

4° Les questions sur chaque numéro du texte sont présentées de telle 
sorte que l'élève reproduira en entier, et nécessairement, le texte continu 
du Catéchisme correspondant aux numéros du Questionnaire. 

5° Les questions qui provoquent des réponses plus importantes, sont 
marquées d'un astérisque. 

6° Outre ces astérisques, qui appellent l'attention sur les choses les 
plus essentielles, nous interrompons, de distance en distancera suite des 
leçons, par des récapitulations qui résument et font repasser plusieurs 
leçons déjà étudiées. 

Dans ces récapitulations, nous nous sommes appliqué à ne demander 
que les choses essentielles, cependant nous y avons introduit des astéris- 
ques comme ailleurs. 

Les enfants savent alors les leçons sur lesquelles on les interroge , 
c'est pourquoi presque toujours nous avons suivi la marche synthétique 
dans ces questions récapitulatives. 

Elles nous semblent de la plus grande utilité, car il faut souvent reve- 
nir sur ses pas pour s'assurer que les enfants ont retenu ce qu'ils 
ont appris. Par là, nous les mettons pour ainsi dire comme dans l'heu- 
reuse impossibilité d'oublier. 

Ces résumés, sous forme de questions, sont comme des haltes dans une 
montagne. Arrivé à une certaine élévation , le voyageur s'arrête et se 
repose un instant pour prendre de nouvelles forces ; il considère le chemin 
parcouru, puis il reprend sa marche ascensionnelle avec une nouvelle 
ardeur. 

Une récapitulation bien faite fortifie la mémoire, éclaire l'intelligence, 
et aide à marcher en avant d'un pas plus sûr et plus ferme. 

Ce travail des questionnaires récapitulatifs sera très-utile pour re- 
passer rapidement le Catéchisme à l'époque des examens. 



Il est très-avantageux pour nos élèves d'avoir séparément : un Caté- 
chisme {texte continu), un Catéchisme avec synonymies, et un Question- 
naire en rapport avec ce double texte. Ce sont des thèmes tout préparés 
pour l'étude, et d'un emploi très-facile. Retirez des mains de vos élèves 






PREFACE. 



VII 



le texte pur et le texte synonymisé : et variez ainsi leur devoir : 
faites-les répondre un jour à dix, quinze ou vingt questionsprises àlasuite ; 
un autre jour, à tous les astérisques de telle ou telle leçon; une autre 
fois, à toute une récapitulation. Pour les mettre dans l'impossibilité de 
se copier les uns les autres , chargez-les de résoudre des questions dif- 
férentes; n'ayant pas la même leçon , la contrebande devient impossible. 
Vous pouvez aussi leur retirer le Catéchisme avec synonymies , et leur 
donner à faire des synonymies sur telle ou telle leçon du texte : libre à 
vous de distribuer également diverses leçons à chacun. 



VI. 



Voici maintenant quelques avis sur la manière d'enseigner les élé- 
ments delà religion à l'aide du Catéchisme {texte continu), du Catéchisme 
avec synonymies, et du Questionnaire. 

Tout en suivant les leçons du Catéchisme, chaque professeur gardera 
infailliblement sa manière. Il imprimera à son enseignement sa teinte 
personnelle; il doit en être ainsi, car une méthode est une aide et non une 
entrave : ne soyons pas formalistes, ne tenons pas aux formes d'une 
façon exagérée, nous serions guindés; appliquons-nous surtout à ne pas 
nous écarter de l'esprit de la méthode. Nos avis ne sont donc que de 
simples avis. Chacun devra les modifier suivant les circonstances et selon 
la trempe de son esprit. 

1° Comment préparer ta leçon du Catéchisme, pour la mieux faire com- 
prendre et en faciliter l'élude ? 

2° Comment la faire réciter ? 

3" Comment poser les questions sur la leçon apprise? 

i° Enfui , comment faire répondre aux questions ? 

Nous allons , dans les quatre paragraphes suivants, exposer quelques 
observations en réponse à ces quatre questions. 

Plusieurs de ces observations peuvent se généraliser et convenir 
parfaitement à d'autres branches de l'enseignement : à l'étude de la 
botanique, de l'histoire naturelle , de la géographie et surtout à l'étude 
de l'histoire proprement dite. Cette généralisation prouve la fécondité 
de nos principes et ne diminue en rien la justesse de leur application à 
l'art si important d'enseigner le Catéchisme. 



VIII 



PREFACE. 



1. Comment préparer la leçon du Catéchisme , pour la mieux faire 
comprendre et en faciliter l'étude ? 






Si vous voulez que la leçon soit étudiée avec intelligence et avec 
profit, expliquez-la avec soin avant de la faire apprendre par cœur. 

4" Faites copier la leçon sur le tableau ; puis, ayant recours à toutes 
les ressources de votre esprit, et surtout de votre cœur, donnez voire 
explication, restant dans le réel le plus possible; soyez clair et plus 
affectueux que savant. Multipliez les applications morales et personnelles; 
aux pensées du Catéchisme, ajoutez vos pensées, vos développements, vos 
sentiments ; éclaircissez le texte par des faits, surtout par des faits bibli- 
ques. 

Un fait bien présenté intéresse toujours , c'est l'incarnation d'une 
idée. L'exposition d'un précepte peut éclairer, la mise en scène émeut, 
et l'exemple entraîne. La religion tout entière n'est-elle pas un grand 
fait qui remplit le monde? Et ce fait, dans ses détails, demande à être 
exposé sous forme de narration, forme la plus séduisante pour le sourd- 
muet ; c'est le moyen le plus puissant de rendre les dogmes chrétiens 
et les préceptes de la morale plus saisissants , plus intelligibles , et, par 
suite , plus faciles à retenir. 

2° Si vous rencontrez dans la leçon un mot que vous soupçonnez 
ne pas être suffisamment compris, rédigez une nouvelle phrase sur 
ce mot détaché de la leçon , et faites composer par vos élèves des 
phrases dans lesquelles entrera le mot dont vous voulez expliquer 
le sens. 

3° Même marche pour une tournure de phrase qui ne serait pas com- 
prise: composez un certain nombre de phrases , semblables à celle que 
vous voudrez faire étudier. 

Ce double exercice sur les mots et sur les phrases aidera puissam- 
ment à comprendre la leçon du Catéchisme, et fera faire de grands 
progrès dans la connaissance des éléments de la langue. 

Pour que vos instructions sur le Catéchisme soient plus nourries , 
étudiez les questions qui s'y rattachent dans des ouvrages spéciaux. 
Pour le lecteur , le meilleur livre n'est pas toujours le meilleur en lui- 
même, c'est souvent celui qu'il goûte le mieux. 

Donnez vos explications par signes , et au besoin par écrit. 



i3* 






PREFACE: 



IX 



Détrempez vos leçons dans les sentiments de l'affection ; la religion est 
tout amour : aimez Dieu, aimez les sourds-muets et vous la ferez bien 
connaître , et , ce qui est préférable, vous la ferez aimer. 

Après ces explications, que vos élèves apprennent la leçon par cœur. 
Ne donnez pas trop de temps pour cette étude, n'accordez que celui qui 
vous semble nécessaire pour le plus grand nombre. Quand même il y 
aurait chez quelques-uns une mémoire un peu paresseuse, marchez 
en avant; ce qu'ils n'ont pu apprendre seuls, ils achèveront de l'ap- 
prendre par les exercices auxquels la leçon donne lieu. 



| 2. Comment faire réciter la leçon du Catéchisme? 



Quand la leçon est apprise : 

1° Faites écrire de mémoire, sur les ardoises ou sur le tableau, le texte 
de la leçon : et pendant que tous écrivent, veillez à ce qu'ils ne copient 
pas les uns sur les autres. 

Il serait bon que un ou deux élèves écrivissent sur le tableau , pour 
que vous puissiez faire une correction publique de ce devoir. Que ce 
ne soient pas toujours les mêmes qui écrivent cette récitation, choisissez de 
préférence des élèves un peu faibles , afin d'ôter aux autres la tentation 
de copier. 

2° Corrigez, sous les yeux de tous, une de ces récitations écrites et 
profitez des corrections pour expliquer encore un peu la leçon apprise. 

3° Après cette première correction en public , que chacun corrige sa 
leçon séparément. 

4° A la suite de ces corrections individuelles , examinez les devoirs de 
tous; bornez-vous presque toujours à signaler les fautes par des croix, 
et exigez que chaque élève rectifie lui-même ses erreurs. 

5° Accoutumez vos élèves à réciter les leçons du Catéchisme le plus exac- 
tement possible; toutefois s'ils ne s'éloignent que peu du texte, pourvu 
qu'ils en reproduisent le sens, montrez-vous satisfait, tout en rétablissant 
le texte dans son intégrité. 

6° On peut encore , et avec profit, faire corriger les leçons des élèves 
les uns par les autres : mais il faut que le maître surveille et contrôle ces 
corrections. 



* PRÉFACE. 

§ 3. Comment poser les questions sur la leçon apprise ? 

La réponse à cette question pourrait former tout un traité sur l'Art 
d'interroger. Nous nous bornerons à quelques observations rapides, fruit 
d'une longue expérience. 

En dehors des institutions de sourds-muets , cet art n'est pratiqué 
avec intelligence que par un trés-pelit nombre d'instituteurs. « C'est 
« un rare talent que de savoir interroger , il ne peut s'acquérir qu'à 
« force de travail, de réflexions et d'expérience », a dit quelque part 
Mgr Dupanloup. Les questions sont la clé d'or de la science , mais à 
condition qu'elles soient bien faites. 

Voici une marche que nous vous indiquons, sans toutefois vous astreindre 
à la suivre toujours : 

1° Suivez l'ordre du questionnaire. 

2° Intervertissez l'ordre, sans changer les formules des questions. Cette 
simple interversion suffira souvent pour rompre la routine. 

3 U Revenez plus fréquemment sur les questions marquées d'un asté- 
risque: ce sont les plus importantes. 

4° Egalement, revenez sur les rém pi t ululions avec beaucoup d'insis- 
tance; 

5° Fractionnez les réponses par des questions partielles, qui ne 
provoquent qu'une partie des réponses ordinaires; ainsi, sur le n° 15, 
nous avons deux de ces questions que nous appelons partielles, parce 
que chacune d'elles ne provoque dans la réponse qu'une partie de la 
proposition contenue dans le texte sous le n° indiqué. 

(i° D'autres fois, doublez-les, triplez -les; faites des questions multiples, 
;nixf]iielles on ne peut répondre qu'à l'aide de textes qui se trouvent 
dans plusieurs numéros. Nous en donnons une courte série à la fin du 
Questionnaire. Ces sortes de questions exercent singulièrement la mé- 
moire et fortifient le jugement : elles exercent la mémoire, car ils ne peu- 
vent répondre qu'à l'aide de textes épars , qui souvent ne se trouvent 
pas dans la ménx» leçon ; il faut qu'ils aillent les prendre dans des 
leçons, quelquefois trés-éloignées les unes des autres: de plus, ces 
questions multiples fortifient le jugement , car il est facile de faire 
entrer, dans ces agglomérations de demandes, certains raisonnements, 



PREFACE. 



XI 



certains rapprochements utiles, frappants : ce qui ne se pourrait faire 
avec des questions trop brisées. Jugez-en par ces trois exemples : 

\ . Quel homme a perdu le monde par son péché ? — Quel est celui qui 
l'a sauvé par sa mort? 

2. Quel est le plus saint des sacrements ? — Quel est le plus nécessaire? — 
et quel est celui que l'on doit recevoir lorsqu'on est malade? 

3. Après le Jugement dernier , où Dieu mettra-t-il les méchants ? — où 
mettra-t-il les bons? 

Des numéros, précédant chaque demande, indiquent toujours, avec 
précision, les endroits où se trouvent les éléments de la réponse. 

7° Variez les questions. C'est l'affaire de la synonymie. Comme l'art d'en- 
seigner est l'art de répéter souvent , il est utile de varier la forme des 
questions, laissant le même sens de manière à ce qu'elles provoquent 
les mêmes réponses. Exemple : 

Dieu a-t-il des yeux ? 

Est-ce que Dieu a des yeux ? 

Est-ce que Dieu a l'organe de lu > i iti':' 



Ces variantes briseront la monotonie; de plus, elles amèneront les 
enfants à mieux comprendre et les questions et les réponses. 

8° De temps en temps faites des questions vagues. Une question vague 
est une question qui ne détermine pas d'une manière précise l'objet de 
la réponse. La réponse, alors, peut être très-variée pour le fond comme 
pour la forme , étendue ou restreinte, selon que la mémoire et l'intel- 
ligence serviront plus ou moins le bon vouloir et l'activité de l'interrogé. 

Ces quatre mots : Que savez-vous sur, peuvent former invariablement le 
commencement de ces questions, et seront comme un signe de rappel 
qui avertira l'élève de se préparer à faire une réponse plus ou moins 
développée. Les questions vagues , précisément à cause de leur élas- 
ticité, se prêtent aux longs développements et fournissent occasio aux 
plus intelligents de s'abandonner à leur imagination. Dans leurs ré- 
ponses, ils peuvent déployer beaucoup de spontanéité ; ainsi, en réponse 
à cette question : Que savez-vous sur le Symbole? un sourd-muet qu 
sait bien son Catéchisme peut en rédiger toute la première partie. Sur 
ces autres demandes : Que savez-vous sur les Sacrements ? — sur les 
Commandements? — sur la Prière ? il rédigera la 2 e , 3 e ou 4* partie du 






XII 



PREFACE. 



Catéchisme. Quatre questions de cette nature suffisent pour lui faire repas- 
ser complètement son Catéchisme. A ces sortes d'amplifications, il peut 
rattacher aisément tout son petit bagage de science sacrée. 

9° Enfin, faites des questions insidieuses : — catégorie à part qui réclame 
chez les professeurs un tact délicat. — Bien faites, ces questions sont de 
nature à aiguiser l'esprit et la sagacité des enfants. Elles les accoutume- 
ront à discerner le vrai du faux. 

Si vous les prévenez qu'un piège leur est dressé, ils redoublent d'at- 
tention pour l'éviter, leur esprit s'exerce , la question est mieux com- 
prise et la réponse est faite avec plus d'intelligence que si la question 
avait été ce qu'elle est ordinairement nette , franche et sans détour. 

Vous demandez, je suppose : 

1° Les peines de l'Enfer sont-elles éternelles? On vous répond nette- 
ment : Oui. 

2° Les peines du Purgatoire sont-elles éternelles ? Réponse : Non. 

Mais ces réponses ne sont peut-être qu'une affaire de mémoire, tandis 
que si vous posez ces mêmes questions d'une manière insidieuse , par 
exemple : 

1° Au sortir de l'Enfer, où iront les damnés ? 

2° Les peines éternelles du Purgatoire sont-elles aussi grandes que celles 
de l'Enfer? 







Et si vous obtenez ces deux réponses : 
• 1° On ne sort pas de l'Enfer, car les peines de l'Enfer sont éternelles. 

2° On ne peut pas comparer les peines du Purgatoire avec celles de 
l'Enfer, car les peines du Purgatoire ne sont pas éternelles, et celles 
de l'Enfer le sont. 

Dans ce second cas, évidemment, la sagacité de l'enfant a été bien 
plus exercée que dans le premier. 

On retirera un grand avantage de ces sortes de questions, en y mettant 
de la prudence, de la discrétion, et en les mesurant sur la capacité et sur 
la tournure d'esprit des élèves. 

Les questions se réduisent donc à neuf espèces différentes, savoir : 

1° Questions suivies. Selon l'ordre du Questionnaire. 

2° Interposées. Inlervertissant l'ordre des questions. 

3° Pointées. Désignées par des astérisques. 



PRÉFACE. 



XIII 



4° Récapitulatives. Celles des récapitulations. 

5° Partielles. Ne provoquant qu'une partie du texte contenu dans 
lenuméro auquel elles renvoient. 

6° Multiples. Celles qui en renferment plusieurs et qui nécessitent le 
recours à divers numéros ; 

7° Variées. Dont la forme varie, quoique le sens reste le même. 

8° Vagues. Qui ne précisent pas l'objet de la réponse. 

9 U Insidieuses. Qui supposent comme vrai ce qui est faux, ou comme 
faux ce qui est vrai. 

On pourra quelquefois charger les élèves de se faire des questions 
entre eux, même des questions variées et insidieuses. 

Si ces manières de présenter les questions suscitent des difficultés trop 
grandes pour quelques élèves, gardez-vous bien de suivre cette marche 
avec eux; mais ce ne sera qu'une exception : en général, un professeur 
qui saura graduer et multiplier à dessein les difficultés, réussira beaucoup 
plus que s'il ne s'appliquait qu'à faciliter constamment le travail. 

Tous les éducateurs savent que les succès dépendent en grande partie 
des efforts personnels des élèves ; or, ces diverses manières de présenter 
les questions, en créant certaines difficultés, ne feront que provoquer les 
efforts personnels, aiguillonner l'ardeur et favoriser les progrès. Il suffira 
qu'on fasse bien saisir cette marche, et qu'on y exerce quelque temps les 
élèves. 

§ 4. Comment faire répondre aux questions du Catéchisme ? 



L'art de faire répondre aux questions ne doit pas le céder à l'art de les 
poser. Il est à désirer que les réponses soient : 1° polies ; 2° complètes ; 
3° variées; 4° que l'élève divise la réponse, quand la question est mul- 
tiple. 

1° Réponses polies. Les professeurs feront bien de tenir la main à ce 
que les élèves mentionnent dans leurs réponses, au moins dans la pre- 
mière, les qualités honorifiques de la personne qui les interroge. 

2° Réponses complètes. Qu'elles aient toujours , prises isolément, un 
sens achevé , exprimé dans une ou plusieurs propositions. Ne laissez 
pas répondre brièvement et paresseusement par Oui et par Non ; ces sor- 
tes de réponses se font souvent au hasard et sans l'intelligence de ce que 



XIV 



PREFACE. 



l'on dit. Une réponse complète demande plus d'attention et de précision. 
Cette façon de rédiger apporte de la clarté dans les réponses; la correction 
est plus facile quand les élèves se trompent. De plus, c'est un moyen de 
les obliger à contracter l'habitude d'écrire correctement et de faire dispa- 
raître ces tournures d'argot mimique qui se reproduisent tant de fois 
sous leur plume, et dont il leur est si difficile de se débarrasser. Exemple : 

A cette question : Qu'est-ce que créer? si l'élève répond : C'est faire 
quelque chose de rien. Quoique sa réponse soit juste , ajoutez le mot 
créer, et la réponse sera ainsi complétée : Créer , c'est faire quelque chose 
de rien. 

Plus tard , ces exigences disparaîtront. Avec les élèves avancés , brisez 
ces entraves gênantes, laissez-les à toute la spontanéité de leur initiative. 

3° Réponses variées. Enseigner c'est répéter, a-t-on dit : on doit 
ajouter : enseigner, c'est faire répéter, et faire répéter avec intelligence. 
Ce que fait le professeur ne vaut jamais ce qu'il fait faire ; aussi, quand 
les élèves en seront capables, on pourra très-utilement les exercer à varier 
eux-mêmes leurs réponses. Exemple : 

D. Qu'est-ce que l'Eucharistie ? 

R. L'Eucharistie est un sacrement qui contient réellement le corps, 
le sang , l'âme et la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ , sous les 
espèces ou apparences du pain et du vin. 

Faites synony miser comme nous l'avons fait , page 493. . 

1. L'Eucharistie eal un sacrement qui renferme substantiellement le corps de Jésus- 
Christ, son sang, son âme et sa divinité, sous les espèces du pain et du vin. 

2. L'Eucharistie est un sacrement dans lequel est contenu en réalité le corps de 
Jésus-Christ, et en même temps son sang, son âme et sa divinité, sous les apparences 
du pain et sous les apparences du vin. 

3. L'Eucharistie est un sacrement, dans lequel est renfermé réellement et en subs- 
tance le corps de Jésus-Christ, et en même temps son sang, son âme et sa divinité, sous 
les apparences d'un peu de pain et d'un peu de vin. 

Sans doute , des variantes ne sont pas toujours chose facile ; il y a des 
réponses qui ne se prêtent guère à ces transformations littéraires, par 
exemple celles où se trouvent des définitions : et peu d'élèves dans les 
commencements pourront se livrer à cet exercice ; c'est aux maîtres à 
mesurer le travail sur les forces de leurs élèves. La synonymie est une 
mine précieuse ; bien exploitée, elle enrichira vosélèves en peu de temps. 



"•S?" 



■■ 



PREFACE. 



IV 



4° Que l'élève — divise la répotise. Quand une question est multiple , 
faites diviser ainsi la réponse. Exemple : Vous posez cette question mul- 
tiple : 

D. Combien y a-t-il de personnes en Dieu? — En Jésus-Christ?— Com- 
bien de sacrements ? 

R. 1° En Dieu, il y a trois personnes : le Père, le Fils, le Saint-Esprit. 

2° En Jésus-Christ, il n'y a qu'une seule personne, la personne divine 
du Fils de Dieu. 

3° Il y a sept sacrements : Le Baptême, la Confirmation, l'Eucharistie, 
la Pénitence, l'Extrême-Onction, l'Ordre et le Mariage. 

Veillez à ce que l'élève aille à la ligne à chaque numéro, et à ce qu'il 
complète sa réponse comme nous venons de le faire ici. 

Diviser les réponses quand les questions sont multiples , c'est un 
moyen infaillible de rendre plus claires les réponses à ces sortes de 
questions. 

Toutes ces industries sont laissées à la sagacité des professeurs. Elles 
ont pour but de provoquer la réflexion chez nos sourds-muets. Sans 
elle, ils ne seront jamais véritablement instruits de la religion. Efforçons- 
nous donc de les amener à réfléchir , autant que leur âge le permet. 
Et rappelons-nous souvent ces paroles tirées du grand ouvrage de 
Mgr Dupanloup sur l'Education {t. I.) : « L'éducation exige le concours 
« actif, le concours docile, l'exercice personnel, spontané, généreux 
« de l'élève. Ce que fait l'instituteur par lui-môme est peu de chose , ce 
« qu'il fait faire est tout. Quiconque n'a pas entendu cela , n'a rien 
t entendu à l'œuvre de l'éducation ». 






■ 

■ 

■ 






CATÉCHISME 






AVEC SYNONYMIES. 



PREMIÈRE PARTIE. 



LE SYMBOLE DES APOTRES. 



DIEU. 



LEÇON 1. 

DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUT. 

1 .* Dieu a fait le Ciel et la terre. 

2. Voici comment Dieu a fait le Ciel et la terre : il a commandé , 

et aussitôt le Ciel et la terre ont été faits. 

3. C'est Dieu qui a fait les plantes et les arbres. 

h. Voici comment Dieu a fait les plantes et les arbres : il a com- 
mandé, et aussitôt les plantes et les arbres sont sortis de 
la terre. 

5. C'est Dieu qui a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les 

reptiles. 

6. Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes , les oiseaux et 

les reptiles : il a commandé , et aussitôt les quadrupèdes , 
ies oiseaux et les reptiles ont été créés. 
7.* [Enfin] c'est Dieu qui a fait l'homme. 

8. L'homme a été créé pour connaître et aimer Dieu. 

9. L'homme doit obéir à Dieu. 

10. Si l'homme obéit à Dieu , il ira au Ciel. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. 1 



DIEU CREATEUR. 



SYNONYMIES (1). 



Jfi 



1 .* Dieu a fait le Ciel et la terre. 

C'est Dieu qui a fait le ciel et la terre. 

C'est Dieu qui a créé le ciel et la terre. 

C'est Dieu qui a tiré du néant le ciel et la terre. 

C'est Dieu qui a tiré le ciel et la terre du néant. 

C'est par Dieu qu'ont été faits le ciel et la terre. 

C'est par Dieu qu'ont été créés le ciel et la terre. 

C'est par Dieu qu'ont été tirés du néant le ciel et la terre. 

C'est par Diéu.que le ciel et la terre ont été faits. 

C'est par Dieu que le ciel et la terre ont été créés. 

C'est par Dieu que le ciel et la terre ont été tirés du néant. 



2. Voici comment Dieu a fait le Ciel et la terre 

Voici ce que fit Dieu pour faire le ciel et la terre : 



(1) OBSERVATIONS. 

1. Les exercices suivants, y compris le texte du Catéchisme , offrent la matière 
de onze rédactions différentes sur la même leçon. 

2. Nous aurions pu, sans doute, diminuer le nombre de ces variantes; mais c'est 
à dessein que nous les avons multipliées, pour que les professeurs voient, d'un coup 
d'oeil, combien il est facile de varier une même phrase sans en changer le sens. 

3. Nous aurions pu également en augmenter le nombre ; mais c'eût été tomber dans des 
longueurs interminables. Les professeurs pourront le faire s'ils en reconnaissent l'utilité. 

U. Sans inconvénient, le nombre des variantes peut ne pas être le même pour 
chaque phrase : et par la suite, nous ne nous astreindrons pas à avoir constamment le 
même nombre , car toutes les phrases et les différents membres de phrase ne se prêtent 
pas avec la même facilité à ces transformations synonymiques , et puis , d'ailleurs , ce 
serait inutile. 

5. Dans l'étude et dans l'application de ces exercices, les professeurs se rappelleront 
que la méthode est un guide et une aide, nullement une entrave , ils pourront donc 
restreindre ou augmenter le nombre des variantes. 

6. Voici le parti à tirer de ces exercices pour vos élèves : 

Supposons qu'il s'agisse de la première leçon, composée de onze variantes, et que vous 
ayez onze élèves dans votre division. Vous leur faites étudier les onze variantes de la 



■M 






DIEU CREATEUR. 

Voici comment Dieu a créé le ciel et la terre : 

Voici comment Dieu a tiré du néant le ciel et la terre : 

Voici comment Dieu a tiré le ciel et la terre du néant : 

Voici comment le ciel et la terre ont été faits par Dieu : 

Voici comment le ciel et la terre ont été créés par Dieu : 

Voici comment le ciel et la terre ont été tirés du néant par Dieu : 

Voici de quelle manière Dieu fit le ciel et la terre : 

Voici de quelle manière Dieu a créé le ciel et la terre : 

Voici de quelle manière Dieu a tiré du néant le ciel et la terre : 

Il a commandé , et aussitôt le Ciel et la terre ont été faits. 

II ordonna , et aussitôt le ciel et la terre furent faits. 

Il a ordonné, et de suite le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné, et immédiatement le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné, et instantanément le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné, et soudainement le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné, et à l'instant le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné , et au même instant le ciel et la terre ont été faits. 

Il a ordonné, et soudain le ciel et la terre ont été faits. 



synonymie de cette leçon tout entière ou d'une partie de la leçon. Ensuite ils rendent 
compte par écrit de cette étude de la manière suivante : Chaque élève prend dans la 
synonymie une variante différente, par vous indiquée, par exemple : le premier écrira 
toutes les premières phrases, les phrases du texte ; le second écrira toutes les phrases 
de la première variante ; le troisième écrira toutes les phrases de la seconde, ainsi de 
suite. De cette façon , tous auront une rédaction spéciale. 

Cet exercice étant terminé , vous passez à un autre. Alors le premier élève qui avait 
écrit les phrases du texte écrira toutes celles de la première variante ; le second élève 
prendra celles de la seconde ; le troisième, celles de la troisième, ainsi de suite, jusqu'à 
la fin ; et celui qui d'abord avait écrit la onzième et dernière variante aura les phrases 
du texte. 

A ces onze exercices vous pouvez en ajouter un douzième, qu'on peut appeler spontané. 
Vous dites à vos élèves : Choisissez les phrases synonymiques que vous voudrez. 

Vous pouvez terminer ces exercices par celui que je nomme l'exercice spontané; 
d'autres fois , vous débuterez par là. 

A l'aide de celte espèce de roulement, cette première leçon aura été étudiée douze 
fois par chaque élève, ce qui procurera le double et inappréciable avantage : 1° de faire 
repasser douze fois la même idée et de la graver plus fortement dans l'esprit ; 2° de faire 
étudier diverses expressions et diverses tournures de phrases. Ainsi il y aura variété 
dans l'unité : unité quant au sens, variété quant aux rédactions. 



DIEU CRÉATEUR. 

Il a ordonné, et sur-le-champ le ciel et la terre ont été laits. 
Il a ordonné , et sur-le-champ le ciel et la terre ont existé. 



3. C'est Dieu qui a fait les plantes et les arbres. 



C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 
C'est 



Dieu qui 
Dieu qui 
Dieu qui 
Dieu qui 
Dieu qui 
par Dieu 
par Dieu 
par Dieu 
par Dieu 
par Dieu 



a fait les arbres et les plantes. 

a créé et les arbres et les plantes. 

a créé les plantes et les arbres. 

a tiré du néant les plantes et les arbres. 

a tiré les plantes et les arbres du néant. 

qu'ont été créés les plantes et les arbres. 

qu'ont été tirés du néant les plantes et les arbres. 

que les plantes et les arbres furent faits. 

que les plantes et les arbres ont été créés. 

que les plantes et les arbres ont été tirés du néant. 



4. Voici comment Dieu a fait les plantes et les arbres 

Voici ce que fit Dieu pour créer les plantes et les arbres: 



Comme vous le savez, les sourds-muets sont très-perspicaces à découvrir des analogies, 
soit dans les mots, soit dans les phrases, et cette perspicacité est pour eux d'un grand 
secours; la synonymie favorisera chez eux le développement de cette faculté si précieuse. 

7. Si vous craignez de trop surcharger la mémoire de certains élèves et de jeter la 
confusion dans leur esprit , bornez- vous à un plus petit nombre de variantes, sans 
astreindre tous les élèves à passer par toute celte filière qui paraît longue ; elle ne l'est 
pas en réalité : c'est le chemin qui s'enroule autour de la montagne , il s'allonge mais 
il abrège. Gravir en droite ligne un rocher à pic serait difficile et plus long que de le 
gravir en suivant la voie qui serpente et s'élève sur ses flancs escarpés. La synonymie 
est le chemin qui serpente et conduit plus sûrement au but. 

8. Aux élèves qui ont une grande facilité, on peut faire parcourir une série de variantes 
beaucoup plus étendue , les exerçant à trouver seuls des synonymies. Ce serait un 
excellent moyen d'émulation. Que chaque élève s'évertue donc à trouver des synony- 
mies et plus variées et mieux faites que celles de ses condisciples. 

Ces exercices synonymiques sont précieux au point de vue de l'étude des mots et des 
phrases. Comme exercices phraséologiques, ils sont d'un puissant secours pour apprendre 
aux élèves à se familiariser, sans trop de fatigue, avec les expressions variées de la langue 
et les règles grammaticales, dont ils feront l'application sans en connaître les définitions 
abstraites. 



DIEU CREATEUR. 5 

Voici comment Dieu a créé les plantes et les arbres : 

Voici comment Dieu a tiré du néant les plantes et les arbres : 

Voici comment Dieu a tiré les plantes et les arbres du néant : 

Voici comment les plantes et les arbres furent faits par Dieu : 

Voici comment les plantes et les arbres ont été créés par Dieu : 

Voici comment les plantes et les arbres ont été tirés du néant par Dieu: 

Voici de quelle manière Dieu lit les plantes et les arbres : 

Voici de quelle manière Dieu a créé les plantes et les arbres : 

Voici de quelle manière Dieu a tiré du néant les plantes et les arbres : 

— Il a commandé , et aussitôt 

Il ordonna, et aussitôt 

Il a ordonné , et de suite 

Il a ordonné, et immédiatemenl 

11 ordonna, et instantanément 

Il ordonna , et soudainement 

Il ordonna, et à l'instant 

Il a ordonné, et au même instant 

II ordonna , et soudain 

Il a ordonné, et sur-le-cbanip 

II a ordonné , et saris retard 

— Les plantes et les arbres sont sortis de la terre. 

Les plantes et les arbres parurent sur la terre. 

Les plantes et les arbres ont paru sur la terre. 

Les plantes et les arbres se sont montrés sur la terre. 

Les plantes et les arbres ont surgi de terre. 

Les plantes et les arbres furent l'ornement de la terre. 

Les plantes et les arbres ont été l'embellissement de la terre. 

Plantes et arbres de paraître sur la terre. 

La terre produisit des plantes et des arbres. 

La terre est chargée de plantes et d'arbres. ' 

La terre a produit des plantes et des arbres. 



5. C'est Dieu qui a créé les quadrupèdes, les oiseaux el les 
reptiles. 

("est Dieu qui a fait les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles. 



DIEU CRÉATEUR. 

C'est Dieu qui a formé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 
C'est Dieu qui a tiré du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 
C'est Dieu qui a tiré les quadrupèdes, les oiseaux et les reptilesdu néant. 
C'est par Dieu qu'ont été créés les quadrupèdes , les oiseaux et les 

reptiles. 
C'est par Dieu que furent faits les quadrupèdes, les oiseaux et les 

reptiles. 
C'est par Dieu que furent formés les quadrupèdes , les oiseaux et les 

reptiles. 
C'est par Dieu que furent tirés du néant les quadrupèdes, les oiseaux 

et les reptiles. 
C'est par Dieu que les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent 

créés. 
C'est par Dieu que les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles furent 

tirés du néant. 



< 






6. Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les 
reptiles : 

Voici ce que fit Dieu pour créer les quadrupèdes , les oiseaux et les 

reptiles : 
Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes , les oiseaux et les rep- 
tiles : 
Voici comment Dieu a tiré du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les 

reptiles : 
Voici comment Dieu a tiré les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

du néant : 
Voici comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles ont été faits 

par Dieu : 
Voici comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent créés 

par Dieu : 
Voici comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent tirés 

du néant par Dieu : 
Voici comment Dieu fit sortir du néant les quadrupèdes, les oiseaux et 

les reptiles : 
Voici comment Dieu donna la vie aux quadrupèdes, aux oiseaux et aux 

reptiles : 
Voici comment Dieu donna l'existence aux quadrupèdes , aux oiseaux 

et aux reptiles : 



m^ÊÊÊÊiKm 



DIEU CRÉATEUR. 7 

— Il a commandé , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et 
les reptiles ont été créés. 

Il commanda , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles 

furent faits. 
Il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

ont été formés. 
Il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

ont été tirés du néant. 
Il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

ont reçu la vie. 
Il a commandé , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles 

ont reçu l'existence. 
Il commanda, et aussitôt furent créés les quadrupèdes , les oiseaux et 

les reptiles. 
Il commanda , et aussitôt furent formés les quadrupèdes, les oiseaux 

et les reptiles. 
Il commanda , et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

reçurent la vie. 
Il commanda, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 

reçurent l'existence. 
11 commanda , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles 

parurent dans l'univers. 

7.* [Enfin] c'est Dieu qui a fait l'homme. 

[A la fin] Dieu fit l'homme. 

[Ensuite] Dieu créa l'homme. 

[Alors] Dieu forma l'homme. 

[Ces choses étant faites] Dieu tira l'homme du néant. 

[Cela fait] l'homme fut créé par Dieu. 

[Après cela] l'homme fut formé par Dieu. 

[Après toutes ces créations] l'homme fut tiré du néant par Dieu. 

[Pour clore toutes ces créations] Dieu donna la vie à l'homme. 

[Pour clore la création] Dieu donna l'être à l'homme. 

[Pour terminer la création] Dieu donna l'existence à l'homme. 



8. L'homme a été créé pour connaître et aimer Dieu. 
L'homme a été créé pour connaître et pour aimer Dieu. 






DIEU CRÉATEUR. 

L'homme a été créé et pour connaître et pour aimer Dieu. 
L'homme a été créé pour connaître et aussi pour aimer Dieu. 
L'homme a été créé pour connaître Dieu et aussi pour l'aimer. 
Le but pour lequel l'homme a été créé c'est de connaître et d'aimer Dieu . 
L'homme a été créé pour connaître Dieu et également pour l'aimer. 
Connaître et aimer Dieu , voilà pourquoi l'homme a été créé. 
Connaître Dieu et l'aimer , voilà pourquoi l'homme a été créé. 
Connaître Dieu et l'aimer, voilà la tin pour laquelle l'homme a été créé. 
Connaître Dieu et aimer Dieu , voilà pourquoi l'homme a été créé. 



! 



0. L'homme doit obéir à Dieu. 

L'homme doit à Dieu obéissance. 

L'homme est obligé d'obéir à Dieu. 

L'homme ne doit pas manquer d'obéir à Dieu. 

L'homme ne* doit pas se dispenser d'obéir à Dieu. 

L'homme est tenu d'obéir à Dieu. 

L'homme doit se soumettre à Dieu. 

L'homme doit faire la volonté de Dieu. 

L'homme doit soumettre sa volonté à la volonté de Dieu. 

L'homme doit suivre la volonté de Dieu. 

L'homme est tenu de suivre la volonté de Dieu. 



10. Si l'homme obéit à Dieu, il ira au Ciel. 

Si l'homme se soumet à Dieu, il ira au ciel. 

Si l'homme soumet sa volonté à la volonté de Dieu, il ira au ciel. 

Si l'homme fait la volonté de Dieu, il entrera dans le ciel. 

Si l'homme exécute la volonté de Dieu, il aura le ciel pour récom- 
pense. 

Si l'homme se conforme à la volonté de Dieu , il recevra le ciel pour 
récompense. 

Si l'homme fait ce que Dieu ordonne, il jouira du bonheur éternel. 

Si l'homme fait ce que Dieu commande, il sera reçu dans les cieux. 

Si l'homme fait ce que Dieu prescrit, il ira dans le paradis. 

Si l'homme fait ce que Dieu veut, il ira jouir de la félicité éternelle. 

Si l'homme obéit à Dieu , il aura le bonheur de le posséder dans le 
ciel. 



DIEU CREATEUR. 



PREMIERE REDACTION. 

(Composée à l'aide des premières phrases du texte de la leçon. 



* Dieu a t'ait le ciel et la terre. 

Voici comment Dieu a fait le ciel et la terre : il a commandé, et aussitôt le 
ciel et la terre ont été faits. 

C'est Dieu qui a fait les plantes et les arbres. 

Voici comment Dieu a fait les plantes et les arbres : il a commandé , et 
aussitôt les plantes et les arbres sont sortis de la terre. 

C'est Dieu qui a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles : 
il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles, ont 
été créés. 
' Enfin, c'est Dieu qui a fait l'homme. 

L'homme a été créé pour connaître et aimer Dieu. 

L'homme doit obéir à Dieu. 

Si l'homme obéit à Dieu , il ira au ciel. 









■ 



DEUXIÈME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des secondes phrases ou seconds membres de phrases synonymiques.) 

' C'est Dieu qui a fait le ciel et la terre. 

Voici ce que fit Dieu pour faire le ciel et la terre : il ordonna, et aussitôt 
le ciel et la terre furent faits. 

C'est Dieu qui a fait les arbres et les plantes. 

Voici comment Dieu fit les plantes et les arbres : il ordonna , et aussitôt les 
plantes et les arbres parurent sur la terr e. 

C'est Dieu qui a fait les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici ce que fit Dieu pour créer les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles: 
il commanda , et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent 
faits. 
"A la fin, Dieu fit l'homme. 

L'homme a été créé pour connaître et pour aimer Dieu. 

L'homme doit à Dieu obéissance. 

Si l'homme se soumet à Dieu, il ira au ciel. 



10 



DIEU CREATEUR. 



TROISIÈME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des troisièmes phrases ou membres de phrases synonymiques.) 

* C'est Dieu qui a créé le ciel et la terre. 

Voici comment Dieu a créé le ciel et la terre : il a ordonné, et de suite le ciel 
et la terre ont été faits. 

C'est Dieu qui a créé les arbres et les plantes. 

Voici comment Dieu a créé les plantes et les arbres : il a ordonné, et de suite 
les plantes et les arbres ont paru sur la terre. 

C'est Dieu qui a formé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici comment Dieu a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles : il a 
commandé , et aussitôt les quadrupèdes ,' les oiseaux et les reptiles ont été 
formés. 

* Ensuite, Dieu créa l'homme. 

L'homme a été créé et pour connaître et pour aimer Dieu. 

L'homme est obligé d'obéir à Dieu. 

Si l'homme soumet sa volonté à la volonté de Dieu, il ira au ciel. 



i}9 

m 






&* 



QUATRIÈME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des quatrièmes phrases synonymiques.) 

* C'est Dieu qui a tiré du néant le ciel et la terre. 

Voici comment Dieu a tiré du néant le ciel et la terre : il a ordonné, et im- 
médiatement le ciel et la terre ont été faits. 

C'est Dieu qui a créé les plantes et les arbres. 

Voici comment Dieu a tiré du néant les plantes et les arbres : il a ordonné, 
et immédiatement les plantes et les arbres se sont montrés sur la terre. 

C'est Dieu qui a tiré du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici comment Dieu a tiré du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les rep- 
tiles : il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 
ont été tirés du néant. 
'Alors, Dieu forma l'homme. 

L'homme a été créé pour connaître et aussi pour aimer Dieu. 

L'homme ne doit pas manquer d'obéir à Dieu. 

Si l'homme fait la volonté de Dieu, il entrera dans le ciel. 












DIEU CRÉATEUR. 11 



CINQUIEME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des cinquièmes phrases synonymiques.) 

* C'est Dieu qui a tiré le ciel et la terre du néant. 

Voici comment Dieu a tiré le ciel et la terre du néant : il a ordonné , et 
instantanément le ciel et la terre ont été faits. 

C'est Dieu qui a tiré du néant les plantes et les arbres. 

Voici comment Dieu a tiré les plantes et les arbres du néant : il a ordonné, 
et instantanément les plantes et les arbres ont surgi de terre. 

C'est Dieu qui a tiré les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles du néant. 

Voici comment Dieu a tiré les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles du 
néant: il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 
ont reçu la vie. 
" Ces choses étant faites , Dieu tira l'homme du néant. 

L'homme a été créé pour connaître Dieu et aussi pour l'aimer. 

L'homme ne doit pas se dispenser d'obéir à Dieu. 

Si l'homme exécute la volonté de Dieu, il aura le ciel pour récompense. 



SIXIEME REDACTION. 

(Composée à l'aide des sixièmes phrases synonymiques.) 

*C'est par Dieu qu'ont été faits le ciel et la terre. 

Voici comment le ciel et la terre ont été faits par Dieu : il a ordonné, et 
instantanément le ciel et la terre ont été faits. 

C'est Dieu qui a tiré les plantes et les arbres du néant. 

Voici comment les plantes et les arbres furent faits par Dieu : il ordonna, 
et instantanément les plantes et les arbres furent l'ornement de la terre. 

C'est par Dieu qu'ont été créés les quadrupèdes, les oiseauxet les reptiles. 

Voici comment les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles ont été faits par 
Dieu : il a commandé, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 
ont reçu l'existence. 
* Cela fait, l'homme fut créé par Dieu. 

Le but pour lequel l'homme a été créé, c'est de connaître et d'aimer Dieu. 

L'homme est tenu d'obéir à Dieu. 

Si l'homme se conforme à la volonté de Dieu, il recevra le ciel pour récom- 
pense. 



n 



DIEU CREATEUR. 






SEPTIEME REDACTION. 

(Composée à l'aide des septièmes phrases synonymiques.) 

* C'est par Dieu qu'ont été créés le ciel et la terre. 

Voici comment le ciel et la terre ont été créés par Dieu : il a ordonné , et à 
l'instant le ciel et la terre ont été faits. 

C'est par Dieu qu'ont été créés les plantes et les arbres. 

Voici comment les plantes et les arbres ont été créés par Dieu : il a or- 
donné , et aussitôt les plantes et les arbres ont été l'embellissement de la 
terre. 

C'est par Dieu que turent faits les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent créés par 
Dieu : il commanda, et aussitôt furent créés les quadrupèdes , les oiseaux et 
les reptiles. 

* Après cela, l'homme fut formé par Dieu. 

L'homme a été créé pour connaître Dieu et également pour l'aimer. 

L'homme doit se soumettre à Dieu. 

Si l'homme fait ce que Dieu ordonne, il jouira du bonheur éternel. 



HUITIEME REDACTION. 

(Composée avec les huitièmes phrases synonymiques.) 



■ 






* C'est par Dieu qu'ont été tirés du néant le ciel et la terre. 

Voici comment le ciel et la terre ont été tirés du néant par Dieu : il a or- 
donné , et au même instant le ciel et la terre ont été faits. 

C'est par Dieu qu'ont été tirés du néant les plantes et les arbres. 

Voici comment les plantes et les arbres ont été tirés du néant par Dieu : 
il a ordonné, et à l'instant plantes et arbres de paraître sur la terre. 
C'est par Dieu que furent formés les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles. 

Voici comment les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles furent tirés du 
néant par Dieu : il commanda, et aussitôt furent formés les quadrupèdes, les 
oiseaux et les reptiles. 

* Après toutes ces créations, l'homme fut tiré du néant par Dieu. 
Connaître et aimer Dieu, voilà pourquoi l'homme a été créé. 
L'homme doit faire la volonté de Dieu. 

Si l'homme fait ce que Dieu commande, il sera reçu dans lescieux. 



■^■■H 



DIEU CREATEUR. 



1.1 



NEUVIEME RÉDACTION. 

( Composée à l'aide des neuvièmes phrases synonymiques.) 

' C'est par Dieu que le ciel et la terre ont été faits. 

Voici de quelle manière Dieu fit le ciel et la terre : il ordonna , et soudain 
le ciel et la terre furent faits. 

C'est par Dieu que les plantes et les arbres furent faits. 

Voici de quelle manière Dieu fit les plantes et les arbres : il ordonna , 
et soudain la terre produisit des plantes et des arbres. 

C'est par Dieu que furent tirés du néant les quadrupèdes , les oiseaux et les 
reptiles. 

Voici comment Dieu fit sortir du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les 
reptiles: il commanda, et aussitôt les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles 
reçurent la vie. 
' [Pour clore toutes ses créations] Dieu donna la vie à l'homme. 

Connaître Dieu et l'aimer, voilà pourquoi l'homme a été créé. 

L'homme doit soumettre sa volonté à la volonté de Dieu. 

Si l'homme fait ce que Dieu lui prescrit, il ira dans le paradis. 



DIXIEME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des dixièmes phrases synonymiques.) 

' C'est par Dieu que le ciel et la terre ont été créés. 

Voici de quelle manière Dieu a créé le ciel et la terre : il a ordonné , et 
sur-le-champ le ciel et la terre ont été faits. 

C'est par Dieu que les plantes et les arbres ont été créés. 

Voici de quelle manière Dieu a créé les plantes et les arbres : il a ordonné, 
et sur-le-champ la terre s'est couverte de plantes et d'arbres. 

C'est par Dieu que les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent 
créés. 

Voici comment Dieu donna la vie aux quadrupèdes , aux oiseaux et aux 
reptiles : il commanda , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et les 
reptiles reçurent l'existence. 

[Pour clore la création] Dieu donna l'être à l'homme. 

Connaître Dieu et l'aimer, voilà la fin pour laquelle l'homme a été créé. 

L'homme doit suivre la volonté de Dieu. 

Si l'homme fait ce que Dieu veut, il ira jouir de la félicité éternelle. 



H 



DIEU EST ESPRIT. 



ONZIÈME RÉDACTION. 

(Composée à l'aide des onzièmes phrases synonymiques.) 

C'est par Dieu que le ciel et la terre ont été tirés du néant. 

Voici de quelle manière Dieu a tiré du néant le ciel et la terre : il a ordonné , 
et sur-le-champ le ciel et la terre ont existé. 

C'est par Dieu que les plantes et les arbres ont été tirés du néant. 

Voici de quelle manière Dieu a tiré du néant les plantes et les arbres : il a 
ordonné , et sans retard la terre a produit des plantes et des arbres. 

C'est par Dieu que les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles furent tirés 
du néant. 

Voici comment Dieu donna l'existence aux quadrupèdes , aux oiseaux et 
aux reptiles : il commanda , et aussitôt les quadrupèdes , les oiseaux et les 
reptiles parurent dans l'univers. 

[Pour terminer la création] Dieu donna l'existence à l'homme. 

Connaître Dieu et aimer Dieu , voilà pourquoi l'homme a été créé. 

L'homme est tenu de suivre la volonté de Dieu. 

Si l'homme obéit à Dieu, il aura le bonheur de le posséder dans le ciel. 



LEÇON 2. 



DIEU EST ESPRIT. 






1 






1 1 . On peut voir les arbres et les plantes. 

12. On peut [encore] toucher les arbres et les plantes. 

13. On peut voir et toucher les arbres et les plantes, parce qu'ils 

sont corps. 

14. [Mais] on ne peut ni voir ni toucher Dieu. 

15.* On ne peut ni voir ni toucher Dieu parce que Dieu n'est pas 

corps. 
16.* Puisque Dieu n'est pas corps il est esprit. 

17. Puisque Dieu n'est pas corps, et puisqu'il est esprit, Dieu 

n'a donc ni yeux ni oreilles . 

18. [Egalement] Dieu n'a ni mains ni pieds. 

19. Dieu n'a ni yeux ni oreilles, ni mains ni pieds, puisqu'il 

est esprit. 



DIEU EST ESPRIT. 



15 



SYNONYMIES. 
11 . On peut voir les arbres et les plantes. 

Je peux voir les 

On voit les 

Je vois les 

Nous pouvons voir les 

Nous voyons les 

Il est possible de voir les 

Il nous est possible de voir les 

Nos yeux peuvent voir les 

Les arbres et les plantes peuvent être vus. 
sont visibles. 



12. On peut [encore] toucher les arbres et les plantes. 

Je peux [encore] 

Nous pouvons [encore] 

Les hommes peuvent [encore] 

Les mains peuvent [encore] toucher les arbres et les plantes. 

Il est possible [encore] de 

On peut [encore] palper les arbres 

Les arbres et les plantes peuvent être palpés. 

touchés. 

plantes sont tangibles. 

palpables. 



13. 



On peut voir et toucher les arbres et les plantes , parce qu'ils 
sont corps. 

On peut voir et on peut toucher les arbres et les plantes, parce qu'ils 
sont corps. 

Je peux voir et toucher les 

Nous pouvons voir et toucher les 

Je vois et je touche les 

Nous voyons et nous touchons les 

Les plantes et les arbres peuvent être touchés 

sont visibles et palpables 



16 



DIEU EST ESPRIT. 



La raison pour laquelle on peut voir et toucher les arbres et les plantes, 
c'est parce qu'ils sont corps. 

Le motif pour lequel on peut 

Voici pourquoi on peut voir et 



14. [Mais] on ne peut ni voir ni toucher Dieu. 

Je ne peux ni voir ni 

Nous ne pouvons ni 

Les hommes ne peuvent ni 

il est impossible de voir ni de 

Dieu, et impossible de le toucher. 

Nous ne pouvons ni voir Dieu , ni le toucher. 

ni toucher Dieu. 

Dieu ne peut être vu ni touché. 

. . n'est ni visible ni palpable. 

Nos yeux ne peuvent voir Dieu , et nos mains ne peuvent le toucher. 



1 5.* On ne peut voir ni toucher Dieu , parce qu'il n'est pas corps. 



Je ne peux voir ni 

Nous ne pouvons voir ni 

Les hommes ne peuvent ni voir ni toucher Dieu 

Il est impossible de voir ni de toucher 

voir Dieu , et impossible de le toucher. 

Nous ne pouvons ni voir Dieu , ni le toucher 

ni toucher Dieu 

Dieu ne peut être vu ni touché, parce qu'il 

n'est ni visible ni palpable 

Nos yeux ne peuvent voir Dieu , ni nos mains le toucher. . 



16.* Puisque Dieu n'est pas corps, il est esprit. 

Puisque Dieu n'est pas corporel , il est esprit. 

est incorporel, il 

Dieu n'est pas corporel , il est donc esprit. 

spirituel. 

... est incorporel , il '., 

esprit. 












dieu est Esprit. -17 

Puisque Dieu n'a pas de corps, il est doue esprit. 

spirituel. 

Dieu n'est nullement corps, donc il 

esprit. 



1 7 Puisque Dieu n'est pas corps et puisqu'il est esprit ( 1 ) , 
Dieu n'a donc ni yeux ni oreilles. 

Il n'a donc pas d'yeux et pas d'oreilles. 

Il est donc sans yeux comme il est saris oreilles. 

et sans oreilles. 

Il n'a donc ni yeux ni oreilles. 

Il n'y a donc en lui ni yeux ni oreilles. 

Dieu existe donc sans yeux et sans oreilles. 

. . . vit donc 

Il voit donc sans yeux, et entend sans oreilles. 

Il peut donc voir sans yeux , et entendre sans oreilles. 

sans le secours des yeux , et entendre sans le secours 

des oreilles. 



18. [Egalement] Dieu n'a ni mains ni pieds. 



il n'y a en Dieu ni 

Dieu n'a pas plus de mains que de pieds. 
Dieu vit sans mains et sans pieds. 

. . existe sans 

... est un être qui n'a ni mains ni pieds. 

existe sans mains et sans pieds. 

Dieu n'a en lui ni mains ni pieds. 

Dieu est sans mains et sans pieds. 

Dieu est sans mains comme il est sans pieds. 

il est aussi sans pieds. 



(1) Avertir l'élève que dans toutes les variantes de ce n" 17, il doit répéter cette pre- 
mière ligné : soit qu'il la copie textuellement, soit qu'il apporte des variantes à ce 
premier membre de phrase, s'il se sent la force de faire des variantes par lui-même. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES, - r. 2 



18 



DIEU EST ESPRIT. 



19. Dieu n'a ni yeux, ni oreilles, ni mains, ni pieds, puisqu'il est 
esprit . 

Puisque Dieu est esprit, il n'a ni yeux, ni oreilles, ni mains, ni pieds. 

il n'a ni oreilles , ni yeux , ni 

il vit sans yeux, sans pieds, sans mains, sans.. 

il existe 

il est . ' 

i .il n'y a en lui ni yeux, ni ...... . 

., . il n'y a pas plus en lui d'yeux qu'il n'y a d'o- 
reilles , de mains et de pieds. 

il n'y a en lui ni yeux, ni pieds, ni oreilles, ni 

mains. 

il n'y a point en lui d'yeux, d'oreilles, de 

mains, ni de pieds. 

c'est un être sans yeux, sans oreilles, sans 

mains et sans pieds. 



RÉDACTION (1). 

(Composée à l'aide des onzièmes phrases synonymiques.) 

Les arbres et les plantes sont visibles. 

Les arbres et les plantes sont palpables. 

Voici pourquoi on peut voir et toucher les arbres et les plantes: c'est parce 
qu'ils sont corps. 

Nos yeux ne peuvent voir Dieu, et nos mains ne peuvent le toucher. 

Nos yeux ne peuvent voir Dieu, ni nos mains le toucher, parce qu'il n'est 
pas corps. 

Dieu n'est mJllement corps , il est donc esprit. 

Puisque Dieu n'est pas corps et puisqu'il est esprit, il peut donc voir sans 
le secours des yeux, et entendre sans le secours des oreilles. 

Egalement Dieu est sans mains, et aussi sans pieds. 

Puisque Dieu est esprit, c'est donc un être sans yeux, sans oreilles, sans 
mains et sans pieds. 



(1) Dans cette seconde leçon, comme dans la première, nous pourrions faire onze 
rédactions différentes, à la suite et à l'aide de cette synonymie : contenions-nous d'une 
seule , composée avec la dernière phrase de chaque paragraphe. » 

Maintenant que les professeurs savent la marche à suivre et le parti à tirer de ces 
synonymies, à eux de faire faire ces onze rédactions, s'ils le jugent à propos. 



PERFECTIONS DE DIEU. 



19 



LEÇON 3, 

PERFECTIONS DE DIEU. 

20.* Dieu n'a pas commencé d'être. 

21 . Dieu ne finira jamais d'être. 

22. "Dieu n'a pas commencé et ne finira jamais d'être; il est éternel. 

23. Dieu est au Ciel et sur la terre. 

24.* Dieu est partout. 

25. Dieu est partout, parce qu'il est immense. 

26. Dieu peut faire tout ce qu'il veut. 

27. Dieu peut faire tout ce qu'il veut, parce qu'il est tout-puissant. 

28. Dieu est [aussi] infiniment saint, infiniment juste, infiniment 

bon, etc. 
29.* Dieu est infiniment parfait. 

30. Dieu voit toutes nos actions et toutes nos pensées. 
31.* Dieu voit tout. 

32. Dieu connaît tout. 

33. Dieu gouverne tout 

34. Il n'y a qu'un seul Dieu ; il ne peut y avoir plusieurs dieux. 

35. II ne peut y avoir plusieurs dieux, parce que Dieu étant infi- 

niment parfait, il ne peut avoir d'égal. 



SYNONYMIES. 



20.* Dieu n'a pas commencé d'être. 



d'exister. 

. pas eu de commencement dans son être. 



existence 



sa vie 









. . pas eu de commencement. 



20 



PERFECTIONS DE DIEt". 



21. Dieu ne finira jamais d'être. 

d'exister. 

. . n'aura jamais de fin dans son être. 

existence. 

Sa vie n'aura jamais de fin. 

Son existence n'aura jamais de fin. 



22.* Dieu n'a pas commencé et ne finira jamais d'être. 

Il est éternel. 
Il a l'éternité. 

en lui. 

pour lui. 

Il est l'éternité. 
. . l'Éternel. 



23. Dieu est au Ciel et sur la terre. 

. . vit 

. . habite 

. . existe 

. . vit dans le Ciel 

. . habite 



24.* Dieu est partout. 



vit. . . . 
habite. . . 
existe. . . 
est dans tous les lieux. 



25. Dieu est partout, parce qu'il est immense. 

a l'immensité en lui. 

pour lui. 

possède l'immensité en lui. 

. . . a l'immensité. 

, . . possède l'immensité. 



PERFECTIONS DE DIEU. 

26. Dieu peut faire tout ce qu'il veut. 

. . . . tout ce qu'il veut. 
' Tout ce qu'il veut, Dieu peut le faire. 

le peut faire. 

. . . que Dieu veut, il peut le faire. 
il le peut. 



21 



27. Dieu peut faire tout ce qu'il veut, parce qu'il est tout-puissant. 
parce qu'il a la toute-puissance. 



• • en lui. 

pour lui. 

possède la toute-puissance, 
est la 



28. Dieu est [aussi] infiniment saint, infiniment juste, infini- 
ment bon , etc. 

Dieu est [également] 

Dieu a [en même temps] l'infinie sainteté, l'infinie justice , l'infinie 
bonté, etc. 

Dieu possède [aussi] 

en lui 

Dieu est [aussi] l'infinie sainteté , l'infinie 



29.* Dieu est infiniment parfait. 

. . possède l'infinie perfection. 
Dieu a . . 



Dieu est 



en lui-même, 
pour lui. 



30. Dieu voit toutes nos actions et toutes nos pensées. 

et même toutes nos pensées. 

et connaît 

Dieu, de son regard, pénètre toutes nos actions et toutes nos pensée:. 

embrasse 

Rien n'échappe au regard de Dieu, il voit toutes nos actions et. 



22 



PERFECTIONS DE DIEU. 



31 .* Dieu voit tout. 

Rien n'échappe à la vue de Dieu. 

clairvoyance de Dieu. 

. . ne peut échapper à la vue . . . 

au regard de Dieu. 

Tout ce qui existe , Dieu le voit. 

Dieu emhrasse tout de son regard immense. 






32. pieu connaît tout. 

Rien n'échappe à la connaissance de Dieu. 
Tout ce qui existe, Dieu le connaît. 
Dieu n'ignore rien de ce qui existe. 

est. 

Rien ne peut échapper à la connaissance de Dieu. 

33. Dieu gouverne tout. 

Dieu gouverne tout ce qui existe. 

Le gouvernement de Dieu s'étend à tout. 

embrasse tout. 

Rien ne peut échapper au gouvernement de Dieu. 
. . . . se soustraire divin. 

34. Il n'y a qu'un seul Dieu , il ne peut y avoir plusieurs dieux. 

exister 

Il y a un seul Dieu, plusieurs dieux ne peuvent exister. 
Un Dieu seul existe sont impossibles. 



35. Il ne peut y avoir plusieurs dieux. 

( Voir les synonymies ci-dessus n° 34.) 

— parce que Dieu étant infiniment parfait, il ne peut avoir d'égal. 

parce que Dieu ne peut avoir d'égal, étant infiniment parfait. 

parce que Dieu étant infiniment parfait , aucun être ne peut l'égaler. 






BONS ANGES. 



MAUVAIS ANGES. 



23 



}a raison de cela, c'est que Dieu ayant toutes les perfections , il ne 

peut avoir d'égal. 
en voici la raison, c'est que Dieu étant toute perfection, aucun être ne 

peut l'égaler. 



-igHSHSr* 



ANGES. 



LEÇON 4. 



BONS ANGES. - MAUVAIS ANGES , DÉMONS. 



36.* Les Anges n'ont pas de corps : ils sont de purs esprits. 

37. Dieu a créé tous les Anges bons et saints ; mais tous les 

Anges ne sont pas restés dans cet heureux état. 
38.* [Et maintenant] il y a de bons Anges et de mauvais Anges. 
39. Les bons Anges sont au Ciel. 
40.* Les bons Anges sont ainsi appelés, parce qu'ils sont toujours 

restés bons et soumis à Dieu. 

41 . Dans le Ciel , les bons Anges glorifient Dieu. 

42. Les bons Anges descendent du Ciel et viennent sur la terre. 

43. Les bons Anges viennent sur la terre, pour nous porter à faire 

le bien. 

II. 

44.* Les mauvais Anges sont ainsi appelés, parce qu'ils sont deve- 
nus mauvais : ils ont désobéi à Dieu par orgueil. 

45. Les mauvais Anges sont [aussi] appelés démons. 

46. Les mauvais Anges (les démons) sont dans l'Enfer. 

47. Dans l'Enfer, les démons souffrent pour leur péché, et tour- 

mentent les damnés. 

48. Les dénions viennent sur la terre, comme les bons Anges. 



■■ 




u 



BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES. 



49.* [Mais] les démons viennent sur la terre, pour exciter les 

hommes à pécher. 
50. Les démons, sur la terre, souffrent comme dans l'Enfer leur 
séjour habituel (1). 



SYNONYMIES. 

I. 

36. Les Anges n'ont pas de corps : ils sont de purs esprits. 

. ne sont pas corps : ils 

corporels : ils sont spirituels. 



37. Dieu a créé tous les Anges bons et saints. 
Dieu a t'ait 



saints et bons. . 

Tous les Anges ont été créés par Dieu , bons et saints. 
. laits ..,.,... 

% — mais tous les Anges ne sont pas restés dans cet heureux état. 

eh ! malheureusement ils ne sont pas tous restés 

hélas! tous, malheureusement, ne sont pas demeurés 

)iélas ! quel malheur! tous n'ont pas persévéré dans cet état de bonté 
et de sainteté. 



38.* [Et maintenant] il y a de bons Anges et de mauvais Anges. 



des Anges bons et des Anges mauvais. 



(1) 1° A partir de cette leçon, nous cessons d'avoir le même nombre de variantes pour 
chaque membre des phrases du texte. Cette régularité symétrique serait une puérilité 
gênante et fort inutile : ainsi au H° 38 , nous n'avons que trois variantes , tandis que 
flous en avons dix au n° l\i et treize au n° Zt3. 

2° Libre au professeur d'augmenter ou de diminuer les variantes, selon qu'il en sen- 
tira l'utilité. 

3° Pans chacune des leçons précédentes, à !a suite des phrases synonymiques , nous. 






■ 



' BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES. 25 

[Et maintenant] il y a deux sortes d'Anges : les bons et les mauvais. 

des Anges qui sont bons et il y a des Anges 

(jui sont mauvais. 

39. Les bons Anges sont au Ciel. 

. • habitent le. . 

résident au. . 

ont leur demeure dans le Ciel. 



■ 



40.* Les bons Anges sont ainsi appelés, parce qu'ils sont toujours 
restés soumis à Dieu. 

Les bons Anges s'appellent bons Anges, parce qu'ils ont toujours été 

soumis à Dieu. 
On appelle bons, les bons Anges, parce qu'ils ne se sont jamais révoltés 

contre Dieu. 



41 . Dans le Ciel, les bons Anges glorifient Dieu. 

Au Ciel , les 

Dans la demeure du Ciel, les 

Dans le Ciel, les bons Anges chantent la gloire de Dieu. 

. . les louanges de Dieu. 

honorent Dieu. 

célèbrent la gloire de Dieu. 

Dans le Ciel , l'occupation des bons Anges est de glorifier Dieu. 

rendre à Dieu la 

gloire qui lui est due. 
Les bons Anges sont occupés à glorifier Dieu dans le séjour des Cieux. 
L'occupation des bons Anges , dans le Ciel , est de glorifier Dieu. 



avons fait des rédactions, composées régulièrement avec les phrases prises à la suile les 
unes des autres ; ici nous faisons une rédaction avec des phrases prises au hasard dans 
la synonymie de cette leçon : ce qui prouve que, ainsi composées, les diverses rédac- 
tions d'une même leçon, tout en conservant le même sens, auront des allures différentes. 
Sans doute quelques-unes seront préférables ,• mais une rédaction ne cesse pas d'èlre 
bonne, parce qu'une autre est meilleure. La variété produira toujours un très-grand 
avantage. 



^r 



26 



BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES. 



42. Les bons Anges descendent du Ciel et viennent sur la terre. 



sortent du 

quittent le Ciel pour venir sur 

. . . les Cieux et viennent sur 

. . . le séjour des bienheureux et viennent sur la 



terre. 



43. Les bons Anges viennent sur la terre, pour nous porter à faire 
le bien. 

Les bons Anges viennent auprès de nous, pour nous porter au bien. 

Les bons Anges animer au. . 

inspirer le. . 

donner de 

saintes inspirations. 
Les bons Anges descendent du Ciel sur la terre, pour nous donner de 

saintes pensées. 
Les bons Anges descendent sur cette terre , pour nous donner de 

pieuses pensées. 
Les bons Anges viennent parmi nous , pour nous donner de bonnes 

pensées. 
Les bons Anges descendent ici-bas, pour nous donner de salutaires 

pensées. ^ 

Les bons Anges descendent sur cette terre d'épreuves, pour nous guider 

dans le chemin de la vertu. 
Les bons Anges descendent au milieu de nous, pour nous guider dans 

la voie du bien. 
Les bons Anges descendent sur la terre, pour nous conduire dans la 

voie du bien. 
Les bons Anges descendent dans ce lieu d'exil . pour nous empêcher 

de faire le mal. 
Les bons Anges descendent dans cette vallée de larmes, pour nous 

empêcher de retomber dans le péclié. 

44.* Les mauvais Anges sont ainsi appelés : 

. . Anges mauvais 

. . . . pervers 

s'appellent mauvais Anges. 

sont désignés sous le nom do mauvais Anges. 






BONS ANGES. 



MAUVAIS ANGES. 



27 



— Parce qu'ils sont devenus mauvais : ils ont désobéi à Dieu par 
orgueil. 

Parce qu'ils se sont abandonnés au mal : par orgueil ils se sont révoltés 

contre Dieu. 
Parce que, entraînés par l'orgueil, ils n'ont plus voulu obéir a Dieu. 
aveuglés ils ont secoué le joug de l'obéissance 

divine. 



45. Les mauvais Anges sont [aussi] appelés démons. 

[également] nommés démons. 

désignés sous le nom de démons. 

On appelle [aussi] les mauvais Anges, démons. 

. . nomme , . . . 

. .désigne sous le nom de démons. 

On donne [aussi] aux le nom de démons. 

Les mauvais Anges ont [aussi] reçu 






46. Les mauvais Anges (les démons) sont dans l'Enfer. 



habitent l'Enfer. 

résident en Enfer. 

ont leur demeure dans l'Enfer. 



47. Dans l'Enfer les démons souffrent pour leur péché, 

Dans l'abîme de l'Enfer, les démons souffrent en punition de leur 

orgueil. 
En Enfer, les démons endurent des souffrances comme punition de 

leur désobéissance. 
En Enfer, les démons subissent des tourments comme punition de 

leur révolte. 

■ — et tourmentent les damnés. 

et font souffrir les ... . 

réprouvés. 

et torturent 



28 BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES. 

48. Les démons viennent sur la terre, comme les bons Anges. 

se rendent 

Les mauvais Anges parcourent 

viennent parmi nous 

Les Anges de l'Enfer Anges du Ciel. 



49.* [Mais] les démons sortent de l'Enfer et viennent sur la terre, 
pour exciter les hommes à pécher. 

[Mais] les démons ne sortent de l'Enfer et ne viennent sur la terre que 

pour tenter les hommes. 
[Mais] les démons ne sortent de l'Enfer et ne viennent sur la terre que 

pour exciter les hommes à pécher. 
[Mais] les démons ne quittent l'Enfer et ne parcourent la terre que pour 

exciter les hommes à pécher. 

50. Les démons sur la terre souffrent comme dans l'Enfer leur 
séjour habituel . 

Les démons , parmi les hommes, souffrent comme dans l'Enfer. 

. . . . qui viennent sur la terre, souffrent autant que dans l'Enfer. 

parcourent la terre, souffrent autant que dans l'abîme 

de l'Enfer. 
Les mauvais Anges, qui rôdent sur la terre, y souffrent comme ils 

souffrent dans l'Enfer. 



RÉDACTION. 

(Faite à l'aide de phrases prises au hasard dans les synonymies de cette quatrième leçon.) 

1. 

Les Anges ne sont pas corps, ils sont de purs esprits. 
Il y a des Anges qui sont bons, et il y a des Anges qui sont mauvais. 
Les bons Anges ont leur demeure dans le Ciel. 

Les bons Anges s'appellent bons Anges, parce qu'ils ont toujours été soumis 
à Dieu. 






LAME EST SPIRITUELLE. 



29 



Dans le Ciel les bons Anges célèbrent la gloire de Dieu. 

Les bons Anges quittent le séjour des bienheureux et viennent sur la terre. 

Les bons Anges se rendent sur la terre pour nous animer au bien. 



II. 



Les mauvais Anges sont appelés mauvais Anges, parce qu'ils ont désobéi à 
Dieu. 
. On appelle aussi les mauvais Anges, démons. 

Dans le séjour de l'Enfer, les démons souffrent en punition de leur péché, et 
torturent les réprouvés. 

Les Anges de l'Enfer se rendent sur la terre comme les Anges du Ciel. 

[Mais] les démons ne quittent l'Enfer et ne parcourent la terre que pour 
exciter les hommes à pécher. 



L HOMME: SES DESTINÉES.— CHUTE.— RÉPARATION. 



I 



LEÇON 5. 



L'AME EST SPIRITUELLE. 



51 . Dieu ne nous a pas donné seulement un corps. 

52. Dieu nous a donné un corps et une âme. 
53.* L'âme est de beaucoup supérieure au corps. 

54. Le corps se meut, respire, dort, etc. 

55. [Mais] l'âme pense, raisonne, veut, aime, etc. 

56. Notre âme est faite pour connaître et aimer Dieu. 
57*. J'ai un corps et une âme. 

58. Je peux voir mon corps. 

59. Je peux [aussi] toucher mon corps 

60. [Mais] je ne peux ni voir ni toucher mon âme. 

61 . Je ne peux ni voir ni toucher mon âme, parce que mon âme 

est esprit. 



30 



L AME EST SPIRITUELLE. 



SYNONYMIES. 

51 . Dieu ne nous a pas donné seulement un corps. 

Le Créateur ne nous a pas seulement donné un corps. 
Dieu ne nous a pas donné un corps seulement. 
Dieu ne s'est pas contenté de nous donner un corps. 
Dieu n'a pas borné sa générosité à nous donner un corps. 



52. Dieu nous a donné un corps et une âme. 

Dieu ne nous a pas donné un corps seulement, il nous a aussi donné 

une âme. 
Le Créateur a voulu ajouter une âme à notre corps. 
Dieu ne s'est pas arrêté à nous donner un corps, il y a ajouté une âme. 
Au corps qu'il nous a donné, Dieu a ajouté une âme. 
Dieu nous a donné un corps pour servir notre âme. 
Dieu nous a donné une intelligence incarnée. 



53.* L'âme est de beaucoup supérieure au corps. 

. . . . bien 

. . . . très 

. . . . plus excellente que le corps. 

. . . . bien plus 

. . . l'emporte de beaucoup sur le corps. 

54. Le corps se meut, respire, dort, etc. 

Notre! 

Nous pouvons, à l'aide du corps, nous mouvoir, respirer, dormir. 
Le corps nous sert pour les mouvements, la respiration, le sommeil, etc. 



55. [Mais] l'âme pense, raisonne, veut, aime, etc. 
Notre âme pense, raisonne, veut, aime, etc. 



L AME EST SPIRITUELLE. 



Si 



C'est à l'aide de l'âme que nous pensons, raisonnons, voulons, aimons. 
pouvons penser, raisonner, vouloir, 

aimer, etc. 
Grâce à l'âme , nous pouvons penser, raisonner, vouloir, aimer, etc. 

Mais notre âme a la faculté de , 

Mais la pensée, le raisonnement, la volonté, l'amour, etc., sont des 

facultés de l'âme. 

56. Notre âme est faite pour connaître et aimer Dieu. 

créée 

formée 

Notre âme a pour destination de 

La destination de notre âme, c'est de 

Notre âme peut s'élever jusqu'à la connaissance et à l'amour de Dieu. 

se nourrir de la connaissance et de 

La connaissance de Dieu peut éclairer notre âme, et son amour 

échauffer notre cœur. 
La connaissance deDieu peut illuminer notre âme de ses divins rayons, 

et son amour l'échauffer de ses ardeurs. 

57.* J'ai un corps et une âme. 

Je possède un corps et une âme. 

J'ai en ma possession un corps et une âme. 

J'ai et un corps et une âme. 

Je suis composé d'un corps et d'une âme. 

. . . un composé de corps et d'âme. 

Je suis une âme unie à un corps. 

Je suis une intelligence et un corps. 

unie à un corps. 

servie par les organes d'un corps (1). 

incarnée. 

58. Je peux voir mon corps. 
Je puis 



(1) Ces expressions philosophiques ne doivent pas effrayer les professeurs. Les sourds- 
muets les retiendront tout aussi facilement que les propositions dogmatiques sur la Tri- 
nité et les autres mystères de la religion. 



32 l'ame est spirituelle. 

Mon corps, je puis le voir. 
. . . . tombe sous le sens de la vue. 
Mes yeux voient mon corps. 
.... peuvent voir mon corps. 
Mon corps est visible. 



59. Je peux [aussi] toucher mon corps. 

Je puis [également] 

[Également] je peux 

Mon corps, je peux le toucher. 

Mes mains touchent mon corps. 

. . . . peuvent toucher mon corps. 

Mon corps est palpable. 



tangible 



60. [Mais] je ne peux ni voir ni toucher mon àme. 

[Mais] il n'en est pas de mon âme comme de mon corps, je ne peux ni 

la voir ni la toucher. 
[Mais] mes yeux ne peuvent voir mon âme, mes mains ne peuvent la 

toucher. 
[Mais] mon âme ne peut être saisie ni par la vue ni par le touéher. 
n'est ni visible ni palpable. 



61 . Je ne peux ni voir ni toucher mon àme, parce que mon âme 
est esprit. 

Si je ne peux ni voir ni toucher mon âme, c'est parce qu'elle est esprit. 
Mon âme est esprit, c'est pourquoi je ne peux ni la voir ni la toucher. 

elle n'est ni visible ni palpable. 

Mes yeux ne peuvent voir mon âme, et mes mains ne peuvent la tou- 
cher, parce qu'elle est esprit. 






L AME EST IMMORTELLE. 



33 



LEÇON 6. 

LAME EST IMMORTELLE. 

62. L'âme est intimement unie au corps. 

63. L'union de l'âme avec le corps ne durera pas toujours. 

64. L'union de l'âme avec le corps finira à la mort. 

65. A la mort, l'âme se séparera du corps. 

66.* [Ainsi] la mort est la séparation de l'âme d'avec le corps. 

67. Après la mort, on met le corps dans la terre. 

68. Dans la terre, le corps se dissout et se pulvérise. 

69. Après la mort, l'âme ne se dissout pas, ne se pulvérise pas. 

70. L'âme ne se pulvérise pas, parce qu'elle est spirituelle 
71 /L'âme est [aussi] immortelle, elle existera toujours. 



SYNONYMIES. 

62. L'âme est intimement unie au corps. 

. . . . fortement 

• • . . unie au corps intimement. 
L'âme et le corps sont intimement unis. 

fortement . . . 

L'union de l'âme avec le corps est intime. 



■ 
I 



63. L'union de l'âme avec le corps ne durera pas toujours. 



éternellement. 

et du corps toujours. 

avec le corps ne doit pas durer .... 

toujours durer. 

• ■ . . n'est pas une union qui durera tou- 



jours. 
L union de l'âme avec le corps n'est pas une union éternelle. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 3 



34 



l'ame est immortelle. 



64. L'union de l'âme avec le corps finira à la mort. 



cessera. . 
doit finir. 
. . cesser 



A la mort, l'union de l'âme avec le corps finira. 
cessera. 



65. A la mort, l'âme se séparera du corps. 



. . retirera 
. quittera le 
. abandonnera le 
. sera séparée du 
. . retirée . 
le corps sera abandonné par l'âme. 



66.* [Ainsi] la mort est la séparation de l'âme d'avec le corps. 

La mort est [donc] 

La mort , c'est 

La séparation de l'âme d'avec le corps, c'est ce qu'on appelle la mort. 
On appelle mort, la séparation de l'âme d'avec le corps. 
Quand l'âme se sépare d'avec le corps, c'est la mort. 

Lorsque ce qu'on appelle la mort. 

La séparation de l'âme d'avec le corps, c'est le moment de la mort. 
La mort, c'est le moment décisif où l'on rend le dernier soupir, alors 

que l'âme quitte le corps. 
Le moment où l'âme quitte notre corps et prend son vol pour l'autre 

inonde, ce moment s'appelle la mort. 
La mort, c'est le moment où notre corps devient cadavre, par suite du 

retrait de l'âme qui sort de ce monde pour entrer dans l'autre. 
Le moment où l'âme sort de notre corps, comme l'habitant d'une 

maison sort de sa demeure, ce moment final s'appelle la mort. 
L'instant rapide où notre corps est délaissé par l'âme qui se retire, cet 

instant décisif s'appelle la mort. Notre corps, à ce moment, 

est comme le tabernacle désert d'une pensée immortelle, qui est 

remontée vers son origine en Dieu. 



L AME EST IMMORTELLE. 

67. Après la mort, on met le corps dans la terre. 



en terre. 



. dépose. . 

. confie, . 

. porte. . 

. enterre . . . 
le corps est déposé dans la terre. 

- . . . confié à la terre. 

. . . . porté en terre. 

. . . . enterré. 



68. Dans la terre, le corps se dissout et se pulvérise. 

devient poussière. 

est livré à la dissolution et devient poussière. 

Le corps se dissout et se pulvérise dans la terre. 
.... confié à la terre, passe par la dissolution et se réduit en pous^ 
sière. 

Dans la terre, le corps ne tarde pas à se dissoudre, à se pulvériser. 

devenir pourriture et poussière. 

n'est bientôt que cendre et poussière. 

se dissout et n'est bientôt plus qu'un peu de 

poussière. 



69. Après la mort, l'âme ne se dissout pas, ne se pulvérise pas. 

et ne devient pas pous- 
sière. 

Après la mort, l'âme n'est pas livrée à la dissolution et ne devient pas 
poussière. 

L'âme ne se dissout pas et ne se pulvérise pas après la mort. 

... ne devient pas corruption et poussière 

La dissolution et la pulvérisation ne peuvent atteindre l'âme après la 
mort. 

Après la mort, l'âme ne peut être atteinte ni par la dissolution ni par 
la pulvérisation. 

Après la mort, l'âme n'est sujette ni à la dissolution ni à la pulvéri- 
sation. 



36 



JUGEMENT PARTICULIER. 



70. L'âme ne se pulvérise pas, parce qu'elle est spirituelle. 



. ne peut pas se pulvériser 

. n'est pas susceptible de se pulvériser, parce qu'elle est esprit. 
. ne devient pas poussière, parce qu'elle est esprit. 

. ne peut pas devenir 

. étant spirituelle, ne peut pas se pulvériser. 
être réduite en poudre. 



71 .* L'âme est [aussi| immortelle, elle existera toujours. 

ne cessera jamais d'exister. 

ne périra jamais. 

. . . . douée d'immortalité, elle ne périra jamais, 
ne périra jamais, elle est immortelle. 

existera toujours, 

ne peut périr, 

est un être immortel , elle existera toujours. 



LEÇON 7. 



JUGEMENT PARTICULIER. 









72. Notre âme, aussitôt après s'être séparée du corps, ira paraître 
devant Dieu. 

73.* Notre âme sera jugée aussitôt après notre mort. 

74.* Définition. — Le jugement de notre âme, qui aura lieu aussitôt 
après notre mort, s' appelle le premier j ugement, ou j ugement 
particulier. 

75. Après notre mort, l'âme, si elle est trouvée juste et parfaite- 
ment pure, ira au Ciel. 






JUGEMENT PARTICULIER. 



37 



SYNONYMIES. 

72. Notre àme, après être séparée du corps, 

Après sa séparation d'avec le corps, notre âme, 

Une fois quelle sera séparée du corps. 

Notre âme, dès qu'elle sera séparée du corps, 

aura été , 

Dès qu'elle se sera séparée du corps , notre âme, 
Sitôt que notre âme sera séparée du corps, 

— elle ira paraître devant Dieu. 

. . . paraîtra . 

. . . comparaîtra 

. . . sera présentée à 

. . . sera mise en présence de. 



73.* Notre âme sera jugée aussitôt après notre mort. 

subira son jugement aussitôt après notre mort. 

aussitôt après notre mort, sera jugée. 

subira son jugement. 

Aussitôt après notre mort , notre âme 

sera jugée. 



74.* Le jugement de notre âme, qui aura lieu aussitôt après notre 
mort, 

se fera de suite après notre mort, 

suivra notre mort immédiatement, 

immédiatement l'heure de 

notre mort, 

immédiatement l'instant de 

notre mort, 

— s'appelle le premier Jugement, ou Jugement particulier. 

est appelé 

. . nommé 

. . désigné sous le nom de 

est appelé Jugement particulier, ou premier Jugement. 

. . . . tantôt Jugement particulier, tantôt premier Jugement. 



38 CIEL. 

75. Après notre mort, l'âme, si elle est trouvée juste, 

si Dieu la trouve. . . 

si elle paraît juste aux yeux de Dieu, 

si elle est revêtue de justice 

si elle est embellie par la justice 

— et parfaitement pure, 

. . complètement. . , 
. . entièrement. . . , 

purifiée, 

. . ornée d'une pureté parfaite, 

— ira au Ciel. 

entrera au Ciel. 

. . . dans le Ciel. 

ira 

sera reçue 

. . . introduite au Ciel. 

ira dans le Paradis. 

. . . . séjour de l'éternel bonheur. 



LEÇON 8. 



CIEL. 

76.* Le Ciel est la demeure de Dieu , des Anges et des Saints. 

77. Dieu a créé le Ciel , pour récompenser les Anges et les Saints. 

78. Les Anges et les Saints jouissent , dans le Ciel, d'un bonheur 

immense. 

79. Dans le Ciel , on voit Dieu face à face. 

80. Dans le Ciel, on connaît Dieu parfaitement. 

81-. Dans le Ciel , on est uni à Dieu d'une manière très-intime. 

82. Dans le Ciel , les Anges et les Saints voient Dieu face à face, 

le connaissent parfaitement, et lui sont intimement unis. 

83. Nous ne pouvons comprendre le bonheur du Ciel , tant il est 

grand ! 



CIEL. 



39 



84.* Le bonheur du Ciel est très-grand, il est immense ; parce que 
dans le Ciel on voit Dieu, on le connaît, on lui est uni. 

85. Le bonheur du Ciel, bonheur infiniment grand, ne finira 

jamais. 

86. Maintenant les corps des Saints ne sont pas au Ciel, ils n'y 

entreront qu'après le Jugement dernier. Leurs âmes seules 
sont actuellement au Ciel. 

87. [Cependant] le corps de Jésus-Christ est au Ciel, depuis l'As- 

cension. 
87 bi '.* Définition. — Le Ciel est un séjour où l'on est exempt de 
tous les maux, et où l'on jouit de tous les biens. 
Le plus grand bonheur du Ciel, c'est de voir Dieu face à 

face, et de l'aimer de tout son cœur. 
Le Ciel durera toujours. 



SYNONYMIES. 

76.* Le Ciel est la demeure de Dieu, des Anges et des Saints. 

le séjour 

le lieu qu'habitent Dieu, les Anges et les . . . . 

la demeure habitée par 

où Dieu habite avec 

de Dieu , des esprits célestes et des bien- 



heureux. 



77. Dieu a créé le Ciel pour récompenser les Anges et les Saints. 

. . . fait être donné en récompense aux Anges et 

aux Saints. 

. . . formé le donner en récompense 

en faire la ... . des Anges et des. 

y récompenser les esprits célestes et les 

bienheureux. 

. . . créé afin de le donner en récompense aux 

Anges et aux Saints. 



40 


CIEL. 


78. 


Les Anges et les Saints jouissent, dans le Ciel , d'un bonheur 




immense. 




Au Ciel, les Anges et les Saints jouissent d'un bonheur immense. 




Le bonheur des Anges et des Saints dans le Ciel est. . 




La félicité des bienheureux et des Anges au Ciel. . . 




Les bienheureux et les Anges sont plongés dans une félicité immense. 




bonheur. 


79. 


Dans le Ciel, on voit Dieu face à face. 



contemple 

Au Ciel, Dieu se découvre à ses Saints face à face. 
Les habitants du Ciel voient Dieu face à face. 

. • • tel qu'il est en lui-même. 

Au Ciel, on a le bonheur de voir Dieu face à face. 
contempler. . . . 





80. Dans le Ciel, on connaît Dieu parfaitement. 

la connaissance qu'on a de Dieu est parfaite. 

Au Ciel, on a le bonheur de connaître Dieu parfaitement. 

d'avoir une connaissance parfaite de Dieu. 

Dans le Ciel, les Anges et les Saints connaissent Dieu parfaitement. 

ont de Dieu une connaissance par- 
faite. 



81. Dans le Ciel, on est uni à Dieu d'une manière très-intime. 

d'une manière très-intime à Dieu. 

très-intimement à Dieu. 

à Dieu très-intimement. 

Au Ciel , Dieu s'unit à ses Anges et à ses Saints très-intimement. 

' d'une manière très- 

intime. 

très-intimement aux Anges et aux Saints. 

d'une manière très-intime aux Anges et. . 






CIEL. 

82. Dans le Ciel, les Anges et les Saints 

• • • . • • • . esprits célestes et les bienheureux 

Au Ciel, les 

Dans le Paradis , les Anges et les Saints 

. . le séjour des Cieux , les Saints et les Anges 

. . la félicité éternelle 



41 



— voient Dieu face à face, le connaissent parfaitement, et lui 
sont intimement unis. 

contemplent Dieu en lui-même , le connaissent d'une manière par- 
faite , et lui sont unis intimement. 

ont le bonheur de voir Dieu face à face, de le connaître parfaitement, 
et de lui être unis intimement. 

ont le bonheur de contempler Dieu face à face, de le connaître d'une 
manière parfaite , et de lui être intimement unis. 

font leur bonheur de contempler Dieu face à face , de le connaître 
d'une manière parfaite et de lui être intimement unis. 

savourent le bonheur de voir Dieu face à face , de le connaître parfai- 
tement, et de lui être intimement unis. 

83. Nous ne pouvons comprendre le bonheur du Ciel, tant il est 
grand ! 

Le bonheur du Ciel est si grand, que nous ne pouvons le comprendre. 

qu'il surpasse notre intelligence. 

qu'il nous est impossible de le com- 
prendre. 

qu'il n'est donné à personne de le 

comprendre. 

que nul mortel ne peut le comprendre. 

L'œil n'a point vu, l'oreille n'a point entendu, et le cœur de l'homme 
n'a jamais compris ce que Dieu réserve à ses élus. 



84.* Le bonheur du Ciel est très-grand ; il est immense. 

La félicité du Ciel est très-grande ; elle 

Dans le Ciel, le bonheur est très-grand; il est 

Au Ciel , la béatitude est très-grande ; elle 

Le bonheur du Paradis est très-grand ; il 



42 



CIEL. 



— parce que dans le Ciel on voit Dieu , on le connaît , on lui 
est uni. 

parce que au Ciel , on a le bonheur de voir Dieu , de le connaître , de 
lui être uni. 

parce que au Ciel , on jouit du bonheur 

on jouit de la vue de Dieu, on le connaît, on lui 

est uni. 
les Saints voient Dieu, le connaissent, et lui sontunis. 



85. Le bonheur du Ciel, bonheur infiniment grand, ne finira 
jamais. 

La félicité du Ciel , félicité infiniment grande, ne 

Le bonheur céleste , bonheur infini , est éternel. 

ne finira jamais. 

n'aura jamais de fin. 

durera autant que Dieu , éternel- 
lement. 




86. Maintenant les corps des Saints ne sont pas au Ciel. 

Les corps des Saints ne sont pas maintenant au Ciel. 

bienheureux ne sont pas maintenant dans le Ciel. 

encore 

Les corps des Saints ne sont pas encore 

— ils n'y entreront qu'après le jugement dernier. 

. . . seront reçus 

ils ne pourront y entrer 

ils n'y seront introduits 

admis 

ce n'est qu'après le jugement dernier qu'ils y entreront. 



leurs âmes seules sont actuellement au Ciel . 

il n'y a que leurs âmes qui soient 

soient actuellement reçues au Ciel . 









ENFER. 



43 



87. [Cependant] le corps de Jésus-Christ est au Ciel, depuis l'As- 
cension. 

Notre-Seigneur est dans le Ciel , . . . 

Notre-Seigneur, depuis l'Ascension, est corporellement au Ciel. 
Jésus-Christ, depuis l'Ascension, est dans le Ciel. 



LEÇON 9. 

ENFER. 

88.* L'Enfer est la demeure des démons et des damnés. 

89. Dieu a créé l'Enfer pour punir les démons. 

90. Les hommes méchants , qui meurent avec un ou plusieurs 

péchés mortels (grands péchés), sont précipités en Enfer. 

91 . Les damnés souffrent horriblement dans l'Enfer. 

92.* Les damnés, dans l'Enfer, sont plongés dans des flammes qui 
ne s'éteindront jamais. 

93. Les démons, pour faire souffrir davantage les damnés, les tour- 

mentent de toutes les manières. 

94. [Les damnés sont encore tourmentés par d'autres souffrances]; 

les damnés sont tourmentés par le plus affreux désespoir. 
95.* Le désespoir des damnés vient du regret d'avoir perdu, par 
leur faute, le bonheur du Ciel. 

96. Les tourments de l'Enfer, tourments infiniment grands , ne 

finiront jamais; ils dureront éternellement. 

97. Maintenant les corps des damnés ne sont pas en Enfer, ils n'y 

entreront qu'après le jugement dernier. Leurs âmes seules 
sont actuellement, en Enfer. 
97 bis .* Définition. — L'Enfer est une prison horrible , où sont 

réunis tous les maux. Les damnés y brûlent dans les 

flammes au milieu des démons. 
Le plus grand malheur des damnés, c'est de ne jamais voir 

Dieu. 
L'Enfer durera toujours. 






ENFER. 



SYNONYMIES. 

88.* L'Enfer est la demeure des démons et des damnés. 

. . . . le séjour 

le lieu qu'habitent les démons et les damnés. 

L'Enfer est la demeure habitée par les démons et les damnés. 

où habitent 

des esprits sataniquesetdes damnés. 

des démons et des damnés. 

89. Dieu a créé l'Enfer pour punir les démons. 

. . . creusé 

. . . creusé les abîmes de l'Enfer 

. . . allumé le feu de l'Enfer 

. . . allumé les flammes 



90. lies hommes méchants, qui meurent avec un ou plusieurs 

péchés mortels (grands péchés) , sont précipités en Enfer. 

sont jetés 

. sont condamnés à l'Enfer. 

sont précipités dans le feu 

de l'Enfer. 

sont jetés dans les flammes. 

sont plongés 

Les hommes coupables d'un ou de plusieurs péchés mortels sont. . . 

de plusieurs péchés mortels , et même d'un 

seul , sont précipités 

91 . Les damnés souffrent horriblement dans l'Enfer. 

sont en proie à d'horribles souffrances. 

des souffrances horribles. 

subissent des souffrances horribles. 

d'horribles souffrances. 

sont torturés par d'horribles souffrances. 

par des souffrances horribles. 

D'horribles souffrances torturent les damnés dans. . . . 

Des souffrances horribles 

Des tortures horribles font souffrir les 

D'horribles tortures 



ENFER. 

92.* Les damnés, dans l'Enfer, 

en Enfer, 

Dans l'enfer, les damnés, 

En Enfer, les réprouvés, 

Les méchants condamnés à l'Enfer, 

au supplice de l'Enfer, 



45 



— sont plongés dans des flammes qui ne s'éteindront jamais. 

. . enveloppés par 

. . entourés de toutes parts par des flammes dont l'ardeur ne s'é- 
teindra jamais. 

sont couverts et pénétrés par 

sont torturés par des flammes qui les brûleront toujours, 
sont plongés dans un abîme de flammes dévorantes qui ne s'éteindront 
jamais. 



93. Les démons, pour faire souffrir davantage les damnés, les 
tourmentent de toutes les manières. 

Les démons tourmentent les damnés de toutes les manières , pour les 

faire souffrir davantage. 
Pour faire souffrir davantage lesdamnés,les démons les tourmentent de 

toutes les manières. 
Les démons inventent toutes sortes de supplices pour tourmenter 

davantage les damnés. 
Les démons ont recours à 



94. Les damnés sont encore tourmentés par d'autres souffrances ; 



torturés 

en proie à d'autres. 

De plus, d'autres souffrances tourmentent les damnés. 

torturent 

D'autres souffrances torturent encore 

tourmentent. 



46 ENFER. 

— les damnés sont tourmentés par le plus affreux désespoir. 

torturés 

en proie au plus , 

le désespoir le plus affreux tourmente les damnés. 
torture 



95.* Le désespoir des damnés vient du regret d'avoir perdu, par 
leur faute, le bonheur du Ciel, 

Le désespoir des damnés a pour cause le 

Le regret d'avoir perdu , par leur faute, le bonheur du Ciel , voilà la 

cause du désespoir des damnés. 
Le regret d'avoir perdu, par leur faute, le bonheurdu Ciel , telle est. . 
Les damnés se livrent au désespoir, à cause du regret qu'ils éprouvent 

en pensant qu'ils ont perdu le Ciel par leur faute. 
Les réprouvés s'abandonnent au désespoir à cause du regret qu'ils 

ressentent en pensant 

Les damnés sont torturés par le désespoir 

en songeant 

Le désespoir, comme un vautour aux serres aigûes , déchire le cœur 

des damnés, en leur rappelant que c'est par leur faute qu'ils ont 

perdu le bonheur du Ciel. 



96. Les tourments de l'Enfer, tourments infiniment grands, ne 
finiront jamais, ils dureront éternellement. 

Les supplices de l'Enfer, supplices infiniment grands, ne 



Les tortures. 



tortures grandes, 



elles. 



Le supplice de l'Enfer, supplice grand, 

finira jamais, il durera 

Dans l'Enfer les tourments, tourments. . . grands , 

finiront jamais, ils dureront 

En Enfer, les supplices, supplices infiniment grands, ne finiront 

jamais, ils dureront éternellement. 
L'Enfer, avec ses supplices qui sont infiniment grands, ne finira 

jamais, il durera éternellement. 
L'Enfer, avec ses tortures qui sont infiniment grandes, ne finira 

jamais, il durera éternellement. 



PURGATOIRE. 



47 



97. Maintenant les corps des damnés ne sont pas en Enfer. 

Les corps des damnés ne sont pas maintenant en Enfer. 

dans l'Enfer. 

encore 

Les corps des damnés ne sont pas maintenant dans les abîmes éternels. 

— ils n'y entreront qu'après le jugement dernier. 

. . . seront enfermés 

précipités 

ce n'est qu'après le jugement dernier qu'ils y entreront. 

— leurs âmes seules sont actuellement en Enfer. 

il n'y a que leurs âmes qui soient actuellement. . . 
soient en Enfer actuellement. 

y I . Définition. (Les synonymies de ce n° se trouvent éparses dans toute la leçon). 



LEÇON 10. 



PURGATOIRE. 

98. Celui qui meurt ayant un péché mortel (grand péché) est pré- 
cipité dans l'Enfer, pour toujours. 
99.* Celui qui meurt ayant un ou plusieurs péchés véniels (petits 

péchés) ne va pas eh Enfer; il va en Purgatoire. 
100.* En Purgatoire l'âme souffre beaucoup, avant d'entrer dans le 
Ciel. 

101 . Celui qui en mourant a un ou plusieurs péchés véniels (petits 

péchés), ou qui doit encore quelque chose à Dieu pour ses 
péchés pardonnes, va dans le Purgatoire et y souffre beaucoup, 
avant d'entrer dans le Ciel. 

102. Au sortir du Purgatoire, les âmes vont au Ciel. 

103.* Définition. — Le Purgatoire estun lieu de souffrance, où l'âme 
ne voit pas Dieu; et où, avant d'entrer dans le Ciel, elle souf- 
fre beaucoup pour effacer ses péchés véniels ou pour achever 
d'expier ses péchés pardonnes. 



48 



PURGATOIRE. 



SYNONYMIES. 






98. Celui qui meurt ayant un péché mortel (grand péché) 



avec 

coupable d'un 

ayant en son âme un 

avec un grand péché (péché mortel). 

ayant ■ . . 

l'âme chargée d'un péché mortel (grand péché), 
souillée par un 



— est précipité dans l'Enfer, pour toujours- 

est jeté 

l'éternité. 

les flammes de l'Enfer, pour toujours. 



le feu. . 
les abîmes, 
le gouffre. 



99.* Celui qui meurt ayant un ou plusieurs péchés véniels (petits 
péchés) 



avec 

coupable d'un ou de. . 
ayant en son âme un ou. 
l'âme chargée d'un ou de. 
souillée par un ou par. 



-*ne va pas en Enfer ; 

. . tombe pas en. . ; 
n'est pas jeté en. . ; 

précipité en.; 

condamné à l'Enfer ; 

. . . . au supplice de l'Enfer; 

jelé dans l'Enfer ; 

. . . le feu de l'Enfer ; 

. . . les flammes de. ; 



PURGATOIRE. 

mais il va en Purgatoire. 

est jeté 

dans le. 
précipité. . 
condamné au 



supplice du Purgatoire, 
t'eu 



flammes. 



49 



100. En Purgatoire, l'âme souffre beaucoup, avant d'entrer dans 
le Ciel. 

Avant d'entrer dans le Ciel, l'âme souffre beaucoupdansle Purgatoire. 
Dans le Purgatoire , l'âme souffre beaucoup, avant d'entrer dans le 
Paradis. 

Dans le feu du Purgatoire, l'âme souffre beaucoup, avant son entrée 
dans le Ciel. 



au Ciel. 



admission 

d'être admise 

au bonheur du Ciel. 

Dans le Purgatoire , les âmes souffrent beaucoup, avant d'être reçues 
dans le Ciel. 



101 . Celui qui, en mourant , a un ou plusieurs péchés véniels , 

Celui qui, au moment de sa mort, a dans l'âme un ou plusieurs péchés 
véniels, 

Celui qui, à l'instant. . . ., est coupable d'un ou de 

Celui qui , à l'instant de la mort, a l'âme chargée d'un ou de plusieurs 
péchés véniels, 

Celui qui , en mourant , a l'âme souillée par un ou plusieurs péchés 

véniels, 
Celui qui meurt avec un ou plusieurs péchés véniels , 
coupable d'un péché véniel ou de plusieurs. 



CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — p. 



I 



50 



PURGATOIRE. 



— ou qui doit encore quelque chose à Dieu pour ses péchés 
pardonnes. 

qui ont été pardonnes. 

effacés. 

ou qui , n'ayant aucun péché , doit cependant quelque chose à Dieu 

pour des péchés pardonnes, 
ou qui, n'ayant aucun péché , doit toutefois quelque chose à la justice 

de Dieu pour des péchés qui ont été pardonnes. 



— va dans le Purgatoire 



tombe. 



est jeté 

. précipité 

. condamné au. . . . 

supplice du. 

. . . . au feu. . . . 

. . . . aux flammes. . 
. jeté en Purgatoire. . . . 

. . dans le feu du Purgatoire. 

. . . . les flammes. . . . 









et y souffre beaucoup avant d'entrer dans le Ciel. 

. . endure de grandes souffrances avant 

des souffrances très-grandes avant. . . . 

et est en proie à des 

de très-grandes souffrances 

vives 

et y souffre beaucoup avant d'être admis dans le Ciel. 



introduit. 



reçu 

son entrée dans le Paradis. 
. admission dans le Ciel. 






PURGATOIRE. 

et y souffre beaucoup avant son introduction. . 
■ • • • " sa réception . . . 



54 



102. Au sortir du Purgatoire, les âmes vont au Ciel. 

En sortant entrent . . . 

ont le bonheur d'aller au Ciel. 

d'entrer. . . 

dans le 

En quittant le 

Dès qu'elles sont sorties du 

délivrées 



103* Définition. — Le Purgatoire est un lieu de souffrance, où 
l'âme ne voit pas Dieu. 

Le Purgatoire est un séjour de souffrance, où l'âme ne peut voir Dieu. 

une demeure remplie de souffrances, où ... . 

voit pas. . . 

c'est 

un séjour de souffrance 

un lieu 

le 



le séjour 

la demeure des souffrances, où 



— *et où, avant d'aller dans le Ciel, elle souffre beaucoup. 

et là, 

d'aller au Ciel 

d'avoir le bonheur d'aller au Ciel 

et dans ce lieu , avant d'avoir • 

d'entrer au Ciel. . . 

d'entrer dans le 

séjour 

d'entrer au 

d'avoir le bonheur d'entrer au Ciel 

. . . cette demeure, avant 

. . . ■ . avant d'aller au Ciel , elle endure de grandes 

souffrances. 



32 



CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. 



— *pour effacer les péchés véniels. 

. . détruire les petits péchés (péchés véniels). 
. . faire disparaître les 



ou pour achever d'expier ses péchés pardonnes. 



. . . les péchés qui ont été pardonnes. 

dont elle a obtenu le pardon. 

reçu 

l'expiation de ses péchés pardonnes. 
. . . des péchés dont elle a reçu le pardon. 
obtenu. . . . 



LEÇON 11 



CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. - PARADIS TERRESTRE. 













1 04.* C'est Dieu qui a créé le premier homme. 

1 05. Dieu a fait le corps du premier homme avec de la terre. 

106. Dieu a créé une âme , puis il a uni cette âme au corps du premier 

homme. 
107.* Le premier homme s'appelle : Adam. 

108. C'est [aussi] Dieu qui a créé la première femme. 

109. Dieu a fait le corps de la première femme avec une côte 

d'Adam. 

110. Dieu a créé une âme, puis il a uni cette âme au corps de la pre- 

mière femme. 
1 1 1 .* La première femme s'appelle : Eve. 

112. Dieu plaça le premier homme et la première femme dans un 
jardin délicieux. 

113. Le jardin délicieux où Dieu plaça le premier homme et la pre- 

mière femme s'appelle : Paradis terrestre. 






CREATION D ADAM ET D EVE. 



5* 



SYNONYMIES. 



104.* C'est Dieu qui a créé le premier homme. 



. fait 

. formé. . . . 

. tiré du néant. 

. donné la vie au. 
. . . l'être. . . 
. . . l'existence. 



105. Dieu a fait le corps du premier homme avec de la terre. 

. . . formé 

. . . construit 

. . . façonné 

. . . forma 

. . . construisit 

. . . façonna. 

du limon. 

un peu de terre. 

. . prit de la terre, il en fit le corps du premier homme. 
. . prit un peu de terre , il en forma une statue humaine dont il fil 
le corps du premier homme. 



106. Dieu a créé une âme, puis il a uni cette àme au corps du 
premier homme. 



qu'il unit au corps 

intelligente qu'il unit 

Dieu créa 

. . . une âme 

Dieu tira du néant une âme , puis il unit cette âme au 

qu'il associa par une union intime au 



54 CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. 

107.* Le premier homme s'appelle : Adam. 

se nomme. . . . 

est appelé. . . . 

est nommé. . . . 

Adam est le nom du premier homme. 

donné au 

par lequel on désigne le.. 



108 C'est [aussi] Dieu qui a créé la première temme. 

. . [également]. . . fait 

formé 

tiré du néant 

donné la vie à 

l'être 

. . l'existence. . . 

appelé à la vie la , . ■ 






109. Dieu a fait le corps de la première femme avec une côte 
d'Adam. 



formé 

construit 

façonné 

fit le corps de notre première mère avec une des côtes d'Adam. 

forma 

façonna 

a fait 

Dieu prit une côte d'Adam pour en former le corps de la première femme. 

" . . faire 

Ce fut avec une côte d'Adam que Dieu forma le corps de la première 

femme. 
Ce ne fut pas avec de la terre, ce fut avec une côte d'Adam que le corps 
de la première femme fut formé par Dieu. 



PARADIS TERRESTRE. 



55 



110. Dieu a créé une âme , puis il a uni cette âme au corps de la 
première femme. 

Dieu a créé une âme qu'il unit au 

. . . . . . intelligence humaine, puis il a uni cette intelligence. 

Dieu créa qu'il unit 

âme 

puis il unit cette âme 

. . tira du néant 

. . . fit jaillir du néant 



111.* La première femme s'appelle . Eve. 

se nomme. . . 

est appelée. . 

nommée. . . . 

Eve est le nom de la première femme 

donné à la. .• . . 

Eve. . . . par lequel on désigne la 



112. Dieu plaça le premier homme et la première femme dans un 
jardin délicieux. 

Le Créateur plaça Adam et Eve dans 

Le Seigneur dans l'Eden, jardin délicieux. 

Dieu donna pour demeure à Adam et Eve, un jardin délicieux. 
séjour 



113. Le jardin délicieux où Dieu plaça le premier homme et la 
première femme s'appelle : Paradis terrestre. 

Le jardin de délice où Dieu plaça Adam et Èvo s'appelle 

Le délicieux jardin où 



56 péché d'adam et d'êve. 

Paradis terrestre est le nom par lequel on désigne le jardin délicieux 

où Dieu plaça Adam et Eve. 
Eden, Paradis terrestre, est de délice 

où Dieu mit nos premiers parents. 
Le séjour où Dieu plaça Adam et Eve , jardin délicieux , est appelé 

l'Eden, le Paradis terrestre. 
La demeure que Dieu donna à nos premiers parents est appelée. . . 



LEÇON 12. 



PÉCHÉ D'ADAM ET D EVE. — LEUR CHATIMENT. 

114. Dieu créa Adam et Eve bons et saints. 

115. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints. 

116. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints, parce qu'ils déso- 

béirent à Dieu. 
117.* Adam et Eve désobéirent à Dieu, en mangeant du fruit 

défendu. 
118.*Ce fut le démon qui porta Eve à manger du fruit défendu. 

119. Ce fut Eve [ensuite] qui porta Adam à manger du fruit 

défendu . 

120. Pour tenter Eve, le démon prit la forme d'un serpent. 

121 . Dieu punit Adam et Eve. 

122. Voici comment Dieu punit Adam et Eve, il les chassa du Para- 

dis terrestre. 
123.* [Ensuite] Dieu condamna Adam et Eve à être précipités dans 
l'Enfer (1). 




(1) Bien expliquer ici trois choses : 1° que Adam et Eve ne furent pas précipités dans 
l'Enfer, parce que le Fils de Dieu s'est offert pour expier leur péché. Le Fils de Dieu fait 
homme a expié le péché d'Adam et d'Eve, en mourant sur la Croix ; 2» que ce fut la foi 
en Jésus -Christ qui les sauva ; 3" mais qu'ils ne purent entrer dans le Ciel que le jour 
de l'Ascension ; il fallait que Notre-Seigneur les y précédât. 






péché d'adam et d'ève. 



57 



SYNONYMIES. 

114. Dieu créa (1) Adam et Eve bons et saints. 

. . . . nos premiers parents 

. . Adam et Eve dans la bonté et la sainteté. 

l'état d'innocence. 

saints et bons. 

doués de bonté et de sainteté. 

115. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints. 

toujours saints et bons. 

se maintinrent pas constamment bons et saints. 

saints et bons. 

vécurent pas toujours dans leur bonté et leur 

sainteté. 

persévérèrent pas toujours dans leur état de 

bonté et de sainteté. 
Adam et Eve ne restèrent pas dans l'état d'innocence. 

leur état primitif d'innocence. 

leur innocence primitive. 

primordiale. 

116. Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints, parce qu'ils 

désobéirent à Dieu. 

Nos premiers parents ne , 

se révoltèrent contre Dieu. 



■ 



(i) Nous ne donnons pas ici de synonymies pour les deux premiers mots de cette 
phrase , parce que ces deux mots ont déjà été synonymisés plusieurs fois. Cependant 
on pourra les faire synonymiser de nouveau. 



58 PÉCHÉ D'ADAM ET D EVE. 

Adam et Eve ne restèrent pas bons et saints, parce qu'ils manquèrent 
d'obéissance à Dieu. 

» 

entrèrent en révolte contre Dieu. 

j 

cessèrent d'obéir à Dieu. 



cessèrent d'être soumis à Dieu. 



manquèrent de soumission à Dieu. 



1 1 7.* Adam et Eve désobéirent à Dieu, en mangeant du fruitdéfendu. 

, en prenant et mangeant du fruit 

défendu. 

un fruit 

défendu. 

en mangeant un fruit auquel Dieu 

leur avait défendu de toucher. 

, . qui leur était 

défendu. 

Adam et Eve mangèrent du fruit défendu , voilà quelle fut leur déso- 
béissance à Dieu. 

voilà en quoi ils désobéirent 

à Dieu. 

se révoltè- 
rent contre Dieu. 

, telle fut leur désobéissance 

à Dieu. 

révolte contre 

Dieu. 



1 18.* Ce fut le démon qui porta Eve à manger du fruit défendu. 



satan qui incita Eve 

. excita. 



poussa, 
sollicita. 






LEUR CHATIMENT. 



59 



119. Ce fut Eve [ensuite] qui porta Adam à manger du fruit défendu . 

[ensuite] Ce fut Eve 

Eve, après sa désobéissance, engagea Adam à manger aussi du fruit 
défendu. 

Eve coupable entraîne Adam dans sa chute , en lui faisant manger 
du fruit défendu. 

Après avoir mangé du fruit défendu, Eve, par ses sollicitations, déter- 
mine Adam à l'imiter. 

Lorsque Eve eut succombé à la tentation du démon , à son tour elle 
tenta Adam. 

La première femme, ayant enfreint l'ordre de Dieu , excita Adam à la 
même infraction. 

120. Pour tenter Eve, le démon prit la forme d'un serpent. 

Le démon , pour tenter Eve , 

solliciter Eve au mal, prit 

tenterÈve, seprésenta àellesouslaformed'unserpent. 

revêtit de la 

présenta revêtu de 

caché sous 

121. Dieu punit Adam et Eve. 

. . châtia 

. . infligea à Adam et à Eve une punition. 

une punition à Adam et à Eve. 

. . fit subir un châtiment à 

Adam et Eve furent punis par Dieu. 

subirent une punition que Dieu leur infligea. 

122. Voici comment Uieu punit Adam et Eve: il les chassa du 

Paradis terrestre. 

Voici de quelle manière Dieu 

Voici la punition infligée à Adam et à Eve : Dieu les 

Dieu chassa Adam et Eve du Paradis terrestre, telle fut leur punition. 
, . . la punition qu'il 

leur fit subir. 
, ce fut la punition qu'il 

leur infligea. 






60 PÉCHÉ ORIGINEL. 

123.* Dieu condamna Adam et Eve à être précipités dans l'Enfer. 

. " ensevelis 

à l'Enfer. 

au supplice de l'Enfer. 

au feu 

. . • aux flammes. . . . 

à l'Enfer Adam et Eve. 

au feu de l'Enfer Adam et Eve. 

Adam et Eve furent condamnés par Dieu à l'Enfer. 



LEÇON 13. 

PÉCHÉ ORIGINEL. 

124. Adam nous a communiqué son péché. 

125.* Nous naissons tous souillés du péché d'Adam, parce que nous 

sommes ses enfants. 
126.* Le péché qu'Adam nous a communiqué s'appelle le péché 

originel. 
127.* Nous devions [donc] être bannis du Ciel, comme Adam, parce 

que nous naissons tous souillés de son péché. 



SYNONYMIES. 



124. Adam nous a communiqué son péché. 

. . . . . transmis 

. . . . . . fait hériter de son péché. 

donné son péché en héritage. 

Nous avons hérité du péché d'Adam. 

. . . . péché en Adam. 

Hélas t nous avons hérité du péché d'Adam I 






PÉCHÉ ORIGINEL. 

125.* Nous naissons tous souillés du péché d'Adam, 

Tous , nous naissons 

entachés 

avec le péché d'Adam en nous, 

. . . dans notre âme, 

Tous, en naissant, nous avons en nous le péché d'Adam, 

apportons en nous 

sommes souillés par le. . . . 



61 









— * parce que nous sommes ses enfants. 

qu'il est notre père. 
. . que nous naissons de lui. 

sommes de la race d'Adam. 

lesbranches d'un arbre dont Adam est le tronc. 



126.* Le péché qu'Adam nous a communiqué s'appelle péché 
originel. 

transmis se nomme le 

est nommé 

appelé 

désigné sous le nom de. . 

On appelle péché originel, le péché qu'Adam nous a transmis. 
donné en héri- 
tage. 

dont nous avons hérité d'Adam. 

que, en qualité d'enfant d'Adam, 

nous apportons en naissant. 
que notre premier père nous a 

transmis. 



127. Nous devions [donc] être bannis du Ciel, comme Adam, 

exclus 

exilés 

Comme Adam, nous devons donc être bannis du Ciel, 
exclus. . 



62 SAINTE TRINITÉ. 

Comme Adam , nous ne devions donc jamais aller au Ciel , notre 

patrie. 
, entrer dans le Ciel 

notre patrie. 
, avoir le bonheur 

d'aller au Ciel. 
Comme Adam , nous étions donc condamnés à ne jamais voir Dieu 

dans le Ciel. 
, perdus et destinés à ne jamais aller 

au Ciel. 

— parce que nous naissons tous souillés de son péché. 

du péché d'Adam. 

de notre premier 

père, 
parce que notre naissance est entachée par le péché d'Adam, 
parce que , dès notre naissance , nous sommes tous souillés du péché 

d'Adam. 

nous avons contracté la souillure 

du péché d'Adam. 
tache ori- 
ginelle, 
parce que, dès notre entrée dans la vie , nous avons le péché originel, 
parce que, dès l'aurore de notre vie, notre âme est souillée du péché 

d'Adam, 
parce que , dès le matin de notre 



LEÇON 14. 



SAINTE TRINITÉ. 



128. H y a trois personnes en Dieu. 

129.* Les trois personnes en Dieu s'appellent : le Père, le Fils et le 

Saint-Esprit. 
130.* Le Père éternel est Dieu. 
131 .*Le Fils de Dieu est Dieu. 



SAINTE TRINITÉ 



63 



132. *Le Saint-Esprit est Dieu. 

133.* Les trois personnes en Dieu ne sont qu'un seul Dieu 

134. Nous ne pouvons comprendre un seul Dieu en trois personnes, 

parce que c'est un mystère. 
135.*Un mystère est une vérité révélée de Dieu, vérité que nous 
ne pouvons comprendre, et que , cependant , nous devons 
croire, parce que Dieu qui l'a révélée ne peut se tromper ni 
nous tromper. 
136. Nous devons croire fermement le mystère d'un seul Dieu en 
trois personnes, parce que c'est Dieu qui nous a révélé ce 
mystère . 
137. *Le mystère d'un Dieu en trois personnes, c'est le mystère de 
la sainte Trinité. 



SYNONYMIES. 



128. Il y a trois personnes en Dieu. 

En Dieu, il y a trois personnes. 
Il y a trois personnes divines. 



129.* Les trois personnes en Dieu s'appellent : le Père, le Fils et le 
Saint-Esprit. 



divines. 



se nomment, 
sont appelées, 
nommées. 



Père , Fils et Saint- 



Esprit. 
Père, Fils et Saint-Esprit, voilà les noms des trois personnes divines. 

Le. . le. . . le. . . . , tels sont les noms des. 

par lesquels on désigne 

les trois personnes divines. 




I 



64 



SAINTE TRINITÉ. 



H 


HÉ 

* 

m 



On désigne les trois personnes divines par ces noms : le Père, le Fils, 

le Saint-Esprit. 
sous 

130.* Le Père éternel est Dieu. 

possède la divinité en lui-même. 

a 

a la nature divine. 

possède la . . . 

131.* Le Fils de Dieu est Dieu. 

possède la divinité en lui-même. 

a 

La seconde personne de la Trinité a la nature divine. 

La Sagesse incréée possède la 

Le Verbe éternel est Dieu. 
La Parole éternelle. . . 
La Splendeur consubstantielle du Père éternel est Dieu. 

132.* Le Saint-Esprit est Dieu. 

L'Esprit- Saint possède la divinité en lui-même. 



La troisième personne de la sainte Trinité a la nature divine. 
Le Paraclet possède la nature divine 

Le Saint-Esprit, union consubstantielle du Père et du Fils, possède la 
divinité. 
Le Saint-Esprit, cœur de la Trinité, possède la divinité. 

133.* Les trois personnes en Dieu ne font qu'un seul Dieu. 

. . . " . . . . divines ne font 

Quoiqu'il y ait trois personnes en Dieu, cependant il n'y a qu'un Dieu. 
divines seul 

Dieu. 

Il y a en Dieu trois personnns , cependant il . . , 

. toutefois 

trinité de personnes 

En Dieu , il y a triplicité de personnes , et unité de nature divine. 
Trois personnes sont en Dieu, et cependant, il n'y a pas trois Dieux, il 

il n'y a qu'un Dieu. 



SAINTE TRINITE. 



65 



1 34. Nous ne pouvons comprendre un seul Dieu en trois personnes 
parce que c'est un mystère. 

Il nous est impossible de 

car c'est un mystère. 
Ne nous étonnons pas si nous ne pouvons pas comprendre un Dieu 

en trois personnes, c'est un mystère. 

Ne soyons nullement étonnés de ne pas 

Rien d'étonnant que nous ne puissions pas comprendre 

puisque c'est un mystère. 



■ 



135.* Un mystère est une vérité révélée de Dieu, 

. . . , c'est. . . . que Dieu a révélée, 

aux hommes, 

manifestée par Dieu, 

dont la révélation vient de Dieu, 



I 



vérité que nous ne pouvons comprendre, 

. . . au-dessus de notre intelligence. 



qui dépasse. 



les limites de notre entendement, 



— et que cependant nous devons croire, 

. . . pourtant il nous est ordonné de croire, 

et à laquelle nous devons pourtant obéir, 

.... pourtant nous devons donner notre adhésion, 

.... nous devons toute croyance, 



— parce que Dieu qui l'a révélée, 

dite, 

fait connaître, 

manifestée, 

CATÉCHISME AVEC SYNONÏMIES. — P. 



m 






66 SAINTE TRINITÉ. 

— ne peut ni se tromper ni nous tromper. 

est infaillible et il ne peut nous tromper. 

ne peut tromper ni soi ni les autres. 

... errer ni faire errer les autres. 

. . . tomber, ni faire tomber les autres dans aucune erreur. 

est à l'abri de toute erreur et ne peut jamais tromper. 



1 36. Nous devons croire fermement le mystère d'un Dieu en trois 
personnes, 

. . . . . . avoir une foi ferme au 

avoir une ferme croyance 

Le mystère d'un Dieu en trois personnes doit faire l'objet de notre foi 

constante, 
. . . . . de la sainte Trinité doit ferme 

croyance, 

— parce que c'est Dieu qui nous a révélé ce mystère. 

cette vérité mystérieuse. 

fait connaître ce mystère. 

. . . . ce mystère nous vient de Dieu. 

a été révélé par Dieu. 

parce que ce dogme impénétrable nous a été révélé par Dieu. 



■ 









137 .* Définition. — Le mystère d'un Dieu en trois personnes, c'est 
le mystère de la sainte Trinité. 

Un Dieu en trois personnes , c'est le mystère de la sainte Trinité. 

, . . . . qu'on nomme Trinité. 

, désigne sous le nom 

de sainte Trinité. 
qui est nommé mystère de 

la sainte Trinité. 
La sainte Trinité est le mystère d'un Dieu en trois personnes. 



INCARNATION. 



67 



LEÇON 15. 



INCARNATION. 






1 38. Le Fils de Dieu, c'est la seconde personne de la sainte Trinité. 
139.* Jésus-Christ, c'est le Fils de Dieu fait homme , pour sauver 
Adam et tous les hommes. 

140. Voici comment le Fils de Dieu s'est fait homme : 

— 1° Le Saint-Esprit forma un corps dans le sein d'une Vierge ; 

— 2° En même temps , Dieu le Père créa et unit une âme à ce 

corps ; 

— 3° Et, au même instant, le Fils de Dieu prit ce corps et 

cette âme. 

— C'est ainsi que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

141. La Vierge, en qui le Fils de Dieu s'est fait homme, s'appelle 

Marie. 
142.* Marie est mère de Jésus-Christ 

143. Saint Joseph ne fut pas le père de Jésus-Christ; le père de 

Jésus-Christ, c'est le Père éternel. 

— Saint Joseph fut seulement le bienheureux gardien et le nour- 

ricier de Jésus-Christ. 

144. Jésus-Christ est Dieu. 

145. Jésus-Christ est homme. 

146.* Jésus-Christ est Dieu et homme tout ensemble. 
1 4T - ll Y a ans que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

148. Le Fils de Dieu fait homme, c'est un mystère. 

149. Le mystère du Fils de Dieu fait homme s'appelle le mystère 

de l'Incarnation. 
150.* Définition. — L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu 
fait homme pour nous sauver. 



68 



INCARNATION. 



SYNONYMIES. 

138. Le Fils de Dieu, c'est la seconde personne de la sainte Trinité. 

en Dieu. 

de la Trinité. 

139.* Jésus Christ, c'est le Fils de Dieu fait homme, 

Jésus-Christ, c'est le Verbe de Dieu fait homme, 

éternel . . . . , 

fait chair, 

la Sagesse incarnée, 

— pour sauver Adam et tous les hommes. 

pour devenir le Sauveur d'Adam et de tous les hommes, 
pour se faire le Sauveur du genre humain tout entier, 
pour arracher à l'Enfer Adam et tous les hommes, 
pour soustraire à l'Enfer l'humanité coupable, 
pour relever l'humanité déchue et lui ouvrir le Ciel, 
pour réhabiliter l'homme dégradé par la tache originelle. 



I 

■ 
■ 



140. Voici comment le Fils de Dieu s'est fait homme: 

... de quelle manière le Fils de Dieu se lit. . . : 

est devenu homme : 

a pris la nature humaine : 

s'est revêtu de la forme d'es- 

clave,de la nature humaine: 
s'estrevêtudenotrehumanité: 

— 1 ° Le Saint-Esprit forma un corps dans le sein d'une Vierge ; 

, dans le sein d'une Vierge , un corps 

humain ; 
Un corps humain fut formé, dans le sein d'une Vierge, par l'Esprit- 

Saint : 



INCARNATION. 69 

2° En même temps , Dieu le Père créa et unit une âme à ce 
corps ; 

En même temps, Dieu le Père créa une âme et l'unit à ce corps; 

qu'il unit. . . ; 

lira du néant une âme qu'il unit à 

ce corps ; 
Au môme instant, le Père éternel créa une âme et l'unit à ce corps; 
tira une âme du néant et unit cette 

âme à ce corps ; 

3° Et, au même instant, le Fils de Dieu prit ce corps et cette 
âme. 

Et, au même instant, le Fils de Dieu unit sa nature divine à ce 

corps et à cette âme. 
Et, au même instant, le Fils de Dieu s'unit à ce corps et à cette âme. 
, le Verbe éternel s'incarna dans ce corps et 

s'unit à cette âme. 
Et, au même instant, la seconde personne divine s'unit hypostati- 

quement à ce corps et à cette âme. 

C'est ainsi que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

C'est de cette manière que le Fils de Dieu devint homme. 

prit notre humanité. 

Voilà comment le Fils de Dieu se revêtit de notre nature. 



141. La Vierge, en qui le Fils de Dieu s'est fait homme, s'appelle 
Marie. 

La Vierge, en qui le Fils de Dieu se revêtit de la nature humaine, 

s'appelle Marie. 
On appelle Marie la Vierge en qui le Fils de Dieu s'est fait homme. 

Marie est le nom de la Vierge 

. . " dans laquelle le Verbe éternel s'est fait 

homme. 



I 






70 INCARNATION. 

142.* Marie est Mère de Jésus-Christ. 

La Mère de Jésus-Christ, c'est Marie. 

Jésus-Christ a Marie pour Mère. 

Marie, c'est la Mère du Fils de Dieu fait homme. 



1 43. Saint Joseph ne fut pas le Père de Jésus-Christ. 



Ce ne fut pas saint Joseph qui fut le 

Le Père de Jésus-Christ ne fut pas saint Joseph. 



— Le Père de Jésus-Christ, c'est le Père éternel. 

n'est autre que le Père éternel. 

C'est le Père éternel qui est le Père de Jésus-Christ. 






Saint Joseph fut seulement le bienheureux gardien et le 
nourricier de Jésus-Christ. 

Saint Joseph ne fut que le bienheureux gardien et seulement le nour- 
ricier de Jésus-Christ. 

Saint Joseph eut seulement l'honneur d'être gardien et nourricier de 
Notre-Seigneur. 

Saint Joseph fut seulement chargé de soigner et de nourrir Notre- 
Seigneur. 

Saint Joseph fut le Père nourricier de Notre-Seigneur Jésus-Christ. 



144. Jésus-Christ est Dieu. 

vraiment Dieu. 

véritablement Dieu. 

a vraiment la nature divine. 

a véritablement 

possède 



INCARNATION. 

145. Jésus-Christ est homme. 



. . vraiment homme. 

. . véritablement homme. 

. a .... la nature humaine. 

. a vraiment 

. possède 



71 



146.* Jésus-Christ est Dieu et homme. 



vrai Dieu et vrai homme, 
vraiment Dieu et vraiment homme, 
véritablement Dieu et véritablement homme, 
a la nature divine et la nature humaine. 



1 47. Il y a. . . ans que le Fils de Dieu s'est fait homme. 

s'est revêtu de la nature humaine. 

se revêtit 

■ . . . .a pris la 

s'est uni à la 

Le Fils de Dieu s'est fait homme, il y a... ans. 
Le Verbe s'est incarné, il y a... ans. 



148. Le Fils de Dieu fait homme, c'est un mystère. 

, voilà 

, c'est là 

, c'est un profond mystère 



149. Le mystère du Fils de Dieu fait homme s'appelle le mystère 
de l'Incarnation. 

On appelle le mystère du Fils de Dieu fait homme le mystère de 

l'Incarnation. 
On appelle mystère de l'Incarnation le mystère du Fils de Dieu fait 

homme. 



■,o> 






72 



DEUX NATURES EN JESUS-CHRIST. 




150.* Définition. — L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu 
fait homme pour nous sauver. 

L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu fait homme pour 

devenir notre Sauveur. 
L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu fait homme pour être 

notre Sauveur. 
L'Incarnation, c'est le mystère du Fils de Dieu fait homme pour nous 

arracher à l'Enfer. 
L'Incarnation , c'est le mystère du Fils de Dieu fait homme pour nous 

arracher à l'Enfer et nous conduire au Ciel. 



LEÇON 16. 







DEUX NATURES EN JÉSUS-CHRIST : LA NATURE DIVINE ET LA 
NATURE HUMAINE. 

1Tvl. Le Verbe éternel, avant de s'incarner, n'existait pas comme 
homme, mais il existait comme Dieu. Il était le Fils de Dieu. 

152. Le Fils de Dieu fait homme, reste toujours Dieu, il est 

toujours le Fils de Dieu. 

153. Jésus-Christ, comme Fils de Dieu, a la nature divine. 
154.* La nature divine, c'est la réunion de toutes les perfections. 
155. Jésus-Christ, comme homme a la nature humaine. 

156.* La nature humaine, c'est une âme et un corps réunis. 
157.*II y a [donc] en Jésus-Christ deux natures : la nature divine et 

la nature humaine. 
158.*Il y a [également] en Jésus-Christ deux volontés : la volonté 

divine et la volonté humaine. 
159. En Jésus-Christ la volonté humaine fut toujours soumise à la 

volonté divine. 






LA NATURE DIVINE ET LA NATURE HUMAINE. 



SYNONYMIES. 

151. Le Verbe éternel, avant de s'incarner. 

Le Fils de Dieu , , 

La seconde personne divine, avant de prendre notre nature, 

de la sainte Trinité, avant de prendre notre nature, 

Le Verbe consubstantiel au Père, avant de se faire homme, 

et au Saint-Esprit, avant de se revêtir 

de notre humanité, 
Avant de s'incarner, le Verbe éternel 
. . . . se faire homme, le Fils de Dieu 
Avant l'Incarnation, le Fils de Dieu 



— n'existait pas comme homme, 

n'avait pas en lui la nature humaine, 

un corps humain et une âme humaine, 

n'était pas chair, 



— mais il existait comme Dieu. 



. . était , 

. . comme Dieu il existait. 
était. 



Il était le Fils de Dieu. 

. . Verbe. . . . 
. . . . éternel. 
. la Parole éternelle. 
. . . . incréée. 



la Sagesse . 




■ 



74 



DEUX NATURES EN JESUS-CHRIST. 



1 52. Le Fils de Dieu fait homme 

chair 

semblable à nous 

Fait homme, le Fils de Dieu 

Fait chair, 

Fait homme, le Verbe éternel 



— reste toujours Uieu. 

demeure 

ne cesse pas pour cela d'être Dieu. 



d'être Dieu. 



— Il est toujours Fils de Dieu. 

le Verbe éternel. 

la Parole incréée. 

la seconde personne divine. 

de la frinité. 



1 53. Jésus-Christ, comme Fils de Dieu, a la nature divine. 
. . . . , en tant que Fils de 



, ne cesse pas d'avoir la nature 
divine. 



parce qu'il est Fils. , 



possède toujours la nature di- 
vine. 



154.* La nature divine, c'est la réunion de toutes les perfections. 

, ce sont toutes les perfections réunies. 

, consiste dans la réunion de toutes les perfections. 

On entend par nature divine 



155. Jésus-Christ, comme homme, a la nature humaine. 

. . . . , en tant que. . , 

. . . . , , possède la ...... 

. . . . , parce qu'il est . , 

Puisque Jésus-Christ est homme, il possède donc la nature humaine. 






LÀ NATURE DIVINE ET LA NATURE HUMAINE. 75 

156.* La nature humaine, c'est une âme et un corps réunis. 

consiste en une 

dans la réunion d'un corps et d'une 

âme. 
On entend par nature humaine une âme unie à un corps. 

et un corps réunis. 

La nature humaine est la réunion d'une âme et d'un corps. 

157.* U y a [donc] en Jésus-Christ deux natures : la nature divine 
et la nature humaine. 

Jésus a [donc) en lui deux natures : la nature divine et la nature hu- 
maine. 

Il y a [donc] en Notre-Seigneur Jésus-Christ la nature divine et la 
nature humaine. 

158.* Il y a [également] en Jésus-Christ deux volontés : la volonté 
divine et la volonté humaine. 

Jésus a [également] en lui deux volontés : la volonté divine et la 

volonté humaine. 
Il y a [également] en Notre-Seigneur Jésus-Christ deux volontés : la 

volonté divine et la volonté humaine. 
Il y a [également] en Notre-Seigneur Jésus-Christ deux volontés : la 

volonté de Dieu et la volonté de l'homme. 
Il y a [également] en Notre-Seigneur Jésus-Christ deux volontés : celle 

de Dieu et celle de l'homme. 



159. En Jésus-Christ, la volonté humaine fut toujours soumise à la 
volonté divine. 

En Notre-Seigneur Jésus-Christ , la volonté de l'homme fut toujours 

soumise à celle de Dieu. 
En Notre-Seigneur Jésus-Christ , la volonté de l'homme ne se révolta 

jamais contre celle de Dieu. 
En Notre-Seigneur Jésus-Christ, la volonté divine commanda toujours 

à celle de l'homme. 
En Notre-Seigneur Jésus-Christ, la volonté divine commanda toujours 

à la volonté humaine. 



76 



UNE SEULE PERSONNE EN JESUS-CHRIST. 



LEÇON 17. 



UNE SEULE PERSONNE EN JÉSUS-CHRIST : LA PERSONNE DIVINE. 

160. Nous pensons, connaissons, aimons, agissons de Mous-mêmes. 
161 .*Nous sommes des personnes, car une personne est un être qui 

pense, connaît, aime, agit de lui-même. 
162.* Une personne humaine est un être qui a la nature humaine 

seulement. 
163.* Une personne divine est l'être qui a la nature divine. 

164. Une âme et un corps réunis sont la nature humaine, ils ne 

font pas deux personnes, mais une seule : une personne 
humaine. 

165. En Jésus-Christ la nature divine et la nature humaine ne font 

pas deux personnes, mais une seule : une personne divine. 
166.* Il n'y a en Jésus-Christ qu'une seule personne. 
167.*Ija personne de Jésus-Christ n'est pas une personne humaine, 

mais divine. La personne de Jésus-Christ, c'est la personne 

du Fils de Dieu. 



SYNONYMIES. 






f 1 * 

6»* 



160. Nous pensons, connaissons, aimons, agissons de nous-mêmes. 

, nous. . . , nous. . , nous 

De nous-mêmes, nous pensons, nous connaissons, nous aimons, nous 

agissons. 
Il y a en nous la pensée, la connaissance, l'amour, l'action personnelle. 

pensée, connaissance, amour, action personnelle. 

La pensée, la connaissance, l'amour et l'action personnelle sont en 

nous. 









LA PERSONNE DIVINE. 



77 



161.* Nous sommes des personnes, car une personne est un être 
qui pense, connaît, aime, agit de lui-même. 

Nous sommes des personnes, parce qu'une personne est un être qui 
pense, connaît, aime, agit de lui-même. 

Nous sommes des personnes ; en voici la raison : une personne est un 
être qui pense, connaît, aime, agit de lui-même. 

Nous sommes des personnes, puisqu'une personne est un être qui 
pense, connaît, aime, agit de lui-même. 

Une personne est un être qui pense, connaît, aime et agit de lui- 
même; nous sommes donc des personnes. 

Une personne est un être qui a la faculté de connaître, aimer et agir 
de lui-même; nous sommes donc des personnes. 

Une personne étant un être doué de la faculté de connaître, d'aimer 
et d'agir de lui-même : nous sommes des personnes, car nous avons 
cette faculté de connaître, d'aimer et d'agir de nous-mêmes. 



I 

■ 



■ 



162.* Une personne humaine est un être qui a la nature humaine 
seulement. 

L'être qui a la nature humaine seulement, celui-là est une personne 

humaine. 
Celui qui a l'humanité seulement est une personne humaine. 



163.* Une personne divine est l'être qui a la nature divine. 
possède 



en qui se trouve. . . . 

. . réside. . . . 
doué de la nature divine, 
possédant la 



164. Une âme et un corps réunis sont la nature humaine. 

La nature humaine, c'est un corps et une âme réunis. 

Une âme unie à un corps, c'est la nature humaine. 

La nature humaine, c'est une âme raisonnable unie à un corps. 



78 UNE SEULE PERSONNE EN JÉSUS-CHRIST. 

— Ils ne sont pas deux personnes, mais une seule : une personne 
humaine. 

Ils ne sont pas deux personnes, mais une seule : une personne humaine. 

Il n'en résulte pas 

Cependant il n'y a pas 

a qu'une seule personne 

humaine et non pas deux. 



1 65. En Jésus-Christ, la nature divine et la nature humaine ne font 
pas deux personnes, mais une seule : une personne divine. 

En Notre-Seigneur Jésus-Christ, la nature divine et la nature humaine 
ne constituent pas deux personnes, il n'y a en Jésus-Christ qu'une 
seule personnne : la personne divine. 

Les deux natures en Jésus-Christ ne forment pas deux personnes, il n'y 
a en lui qu'une personne : la personne divine. 



166.* Il n'y a en Jésus-Christ qu'une seule personne. 

pas en Jésus-Christ deux personnes, il n'y en a qu'une seule. 

En Jésus-Christ, il n'y a pas deux personnes, il n'y en a qu'une. 
En Jésus-Christ, il n'y a qu'une personne. 



167.* La personne de Jésus-Christ n'est pas une personne humaine, 
mais divine. La personne de Jésus-Christ, c'est la personne 
du Fils de Dieu. 

En Jésus-Christ, la personne est une personne divine et non une per- 
sonne humaine; cette personne, c'est le Fils de Dieu. 

La personne de Notre-Seigneur est une personne divine et non 
humaine ; cette personne est le Fils de Dieu. 






HISTOIRE DE JESUS-CHRIST. 



79 



LEÇON 18. 

HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 

168.* Jésus-Christ est né à Bethléem, le 25 décembre, dans une 
étable, quatre mille ans après le péché d'Adam. 

169. Le jour de la naissance de Jésus-Christ s'appelle Noël. 

170. Jésus-Christ, tandis qu'il vivait sur la terre, était soumis à 

Marie et à Joseph. 

171. Voici les principales circonstances de la naissance de Jésus- 

Christ. 

— 1° Une Crèche fut son berceau. 

— 2° Les Anges chantèrent un cantique : Gloire à Dieu, etc. 

— 3° Les bergers vinrent l'adorer. 

— 4° Les mages [ensuite] lui offrirent de l'or, de l'encens et de 

la myrrhe (1). 

172. Voici les principales circonstances de l'enfance de Jésus- 

Christ. 

— 1° Sa Circoncision. Huit jours après sa naissance, Jésus reçut 

la Circoncision : il versa, pour nous sauver, quelques gouttes 
de son sang adorable. 

— 2° Sa Présentation. Quarante jours après sa naissance, Jésus 

fut présenté à Dieu dans le temple de Jérusalem. 

— 3° Sa fuite en Egypte. Peu de temps après la Présentation de 

Jésus, la sainte Vierge et saint Joseph l'emmenèrent bien 
loin, en Egypte, pour qu'il ne fût pas massacré par Hérode, 
roi jaloux , méchant et cruel. 

— 4° Sa présence au milieu des Docteurs. A douze ans, Jésus, 

dans le temple de Jérusalem, étonna par sa science les 
Savants qui l'interrogeaient. 



(1) Espèce de gomme résineuse odorante qui vient de l'Arabie. 



«tfr 



80 



HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 



173. Jésus-Christ vécut sur la terre environ 33 ans. 

1 74. Jésus-Christ, pendant qu'il était sur la terre, apprit aux hom- 
mes à connaître Dieu, à l'aimer, à le servir et à mériter ainsi 
le Ciel. 

175.* Jésus-Christ fit plusieurs miracles : en voici quelques-uns: 
il guérit des aveugles, des sourds, des muets, des para- 
lytiques. 

1 76. Voici [encore] quelques [autres] miracles de Jésus-Christ : il 

changea l'eau en vin, il ressuscita des morts. 

177. Jésus-Christ fit ces miracles pour montrer qu'il était vérita- 

blement le Fils de Dieu. 



SYNONYMIES. 






168.* Jésus-Christ est né à Bethléem , dans une étable. 

naquit à 

. . . . non dans un palais , mais dans 

une étable. 
Jésus-Christ naquit à Bethléem , non dans un palais splendide , mais 

dans une pauvre étable. 
Ce fut à Bethléem , dans une étable , que naquit Jésus-Christ. 
. . . dans une étable , à Bethléem , que Jésus-Christ naquit. 

vint au monde. 

Jésus-Christ vint au monde à Bethléem , dans une étable. 
Jésus-Christ est né non pas sous des lambris dorés , mais dans une 

pauvre étable , à Bethléem. 



169. Le jour de la Naissance de Jésus-Christ s'appelle Noèl. 

est nommé. 

est appelé . . 

On appelle Noël le jour de la Naissance de Jésus-Christ. 
. . nomme 



HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 81 

170. Jésus-Christ, tandis qu'il vivait sur la terre, était soumis 
à Marie et à Joseph. 

Tandis qu'il vivait sur la terre, Jésus-Christ était soumis à Marie et à 
Joseph. 

Jésus-Christ, pendant sa vie mortelle, était soumis à Marie et à Jo- 
seph. 

Pendant sa vie mortelle, le Fils de Dieu était soumis à Marie et à Jo- 
seph. 

Durant sa vie mortelle, le Fils de Dieu était soumis à Marie et à Joseph. 

obéissait à Marie et à Joseph. 

mtobéissantàMarieetà Joseph. 

vécut sous l'obéissance de Marie 

et de Joseph. 



171. Voici les principales circonstances de la Naissance de Jésus- 
Christ. 

Voici les circonstances principales de la Naissance de Notre-Seigneur 
Jésus-Christ. 

Voici les circonstances les plus importantes de la Naissance de Notre- 
Seigneur Jésus-Christ. 

Voici les circonstances capitales de la Naissance de Notre-Seigneur 
Jésus-Christ. 



1° Une crèche fut son berceau. 

Son berceau fut une crèche. 
11 eut pour berceau une crèche. 
H eut une crèche pour berceau. 



— 2° Les Anges chantèrent un cantique : Gloire à Dieu, etc. 

Les esprits célestes chantèrent un. 

Les esprits angéliques chantèrent un cantique : 

Les Anges du Ciel chantèrent un cantique : 

Le chœur des Anges fit retentir les airs du cantique : 

CATÉCHISME AYEC STNOHTUIES. — P. 6 



J 



82 HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 

— 3° Les Bergers vinrent l'adorer. 

lui offrir leurs adorations. 

l'adorèrent. 

Il reçut l'adoration des Bergers. 

— 4° Les Mages [ensuite] lui offrirent de l'or, de l'encens et 

de la myrrhe (1). 

Les rois Mages [ensuite] lui firent leurs présents : de l'or, de l'encens 
et de la myrrhe. 

Les trois rois Mages [ensuite] lui offrirent en présent de l'or, de l'en- 
cens et de la myrrhe. 

Les trois rois Mages [ensuite] lui présentèrent de l'or, de l'encens et 
de la myrrhe. 

Balthazar, Gaspard etMelchior, rois Mages, lui offrirent de l'or, de 
l'encens et de la myrrhe. 

172. Voici les principales circonstances de l'enfance de Jésus- 
Christ. 

Voici les circonstances principales de l'enfance de Jésus-Christ. 

capitales 

les plus importantes de l'enfance de Jésus- 
Christ. 

Voici les circonstances les plus remarquables de l'enfance de Jésus- 
Christ. 

Voici les circonstances les plus mémorables de l'enfance de Jésus-Christ. 

— 1 ° Sa Circoncision . — Huit jours après sa naissance , Jésus 

reçut la Circoncision : il versa , pour nous sauver , quel- 
ques gouttes de son sang adorable. 

N'étant âgé que de huit jours, Jésus-Christ reçut la Circoncision : il 
versa , pour notre salut , plusieurs gouttes de son précieux sang. 



(1) Ici ne manquez pas d'expliquer à vos élèves le symbolisme de ces trois présents: 
l'or est offert à Jésus-Christ roi, — l'encens à Jésus-Christ Dieu, — la myrrhe à Jésus- 
Christ homme. 



HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 

N'ayant encore que huit jours, Jésus-Christ fut circoncis, alors il com- 
mença à répandre son sang divin. 



— 2" Sa Présentation. — Quarante jours après sa naissance, 
Jésus fut présenté à Dieu dans le Temple de Jérusalem. 

N'étant âgé que de quarante jours , Jésus fut présenté par la sainte 

Vierge , dans le Temple. 
Agé de quarante jours , Notre-Seigneur Jésus-Christ fut porté dans le 

Temple. 



— 3° Sa Fuite en Egypte. — Peu de temps après la Présentation 

de Jésus, 

Quelque temps après la Présentation de Jésus, 

de Notre-Seigneur, 

Peu après la 

— la sainte Vierge et saint Joseph l'emmenèrent bien loin , en 

Ég>T te > 

Saint Joseph conduisit la sainte Vierge, et emmena Jésus en Egypte, 

L'Enfant Jésus et sa mère furent conduits par saint Joseph en Egypte, 

• ■ • emmenés dans le pays des Pharaons, 

en Egypte, 



pour qu'il ne fût pas massacré par Hérode , roi jaloux , mé- 
chant et cruel. 

pour qu'il échappât au massacre ordonné par Hérode. 

• . . . ne fût pas enveloppé dans le massacre ordonné par Hérode. 
. . le soustraire au massacre commandé par le cruel Hérode. 

• • qu'il ne fût pas massacré par Hérode, ce roi jaloux, méchant et 
cruel. 

pour qu'il ne fût pas massacré par le roi Hérode, cet être cruel, mé- 
chant et jaloux. 




■ 



H 



84 HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 

pour qu'il ne fût pas massacré par le roi Hérode, qui se fît remarquer 

par sa jalousie, sa méchanceté et sa cruauté, 
pour qu'il ne fût pas massacré par Hérode, ce roi affreux, remarquable 

par sa jalousie, sa méchanceté et sa férocité. 



4o Sa présence au milieu des Docteurs. — A douze ans, 
Jésus, dans le Temple de Jérusalem, étonna par sa science 
les savants qui l'interrogeaient. 

N'ayant que douze ans, Jésus, dans le Temple de Jérusalem, étonna 

par sa science les savants qui l'interrogeaient. 
Agé de douze ans seulement, Jésus fit l'étonnement et l'admiration des 

savants qui l'interrogeaient. 
Agé de douze ans seulement, Jésus, au milieu des Docteurs, se fit 

admirer des savants qui l'interrogeaient. 



173.* Jésus-Christ vécut sur la terre environ 33 ans. 

parmi les hommes 

La vie de Jésus-Christ sur la terre fut d'environ. . . 

Jésus-Christ passa sur la terre environ 

Jésus-Christ ne vécut sur cette terre que 33 ans environ. 



174. Jésus-Christ, pendant qu'il était sur la terre, 

. . . . , durant sa vie sur la terre, 

. . , . . . . mortelle, 
. . . . , pendant qu'il vécut sur terre, 

parmi les hommes, 

Tandis que Jésus-Christ vivait sur la terre, 



— apprit aux hommes à connaître Dieu, à l'aimer, à le servir, et 
à mériter ainsi le Ciel. 

enseigna aux hommes à connaître Dieu, à l'aimer, à le servir, et à 
mériter ainsi le Ciel. 



HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 



85 



apprit aux hommes la connaissance de Dieu, son amour, son service, 

et le chemin du Ciel, 
initia les hommes à la connaissance, à l'amour et au service de Dieu, 

et, par ces moyens, à acquérir la vie éternelle. 



175.* Jésus-Christ a fait plusieurs miracles. 



fit un grand nombre de miracles. 

opéra de nombreux et éclatants miracles. 



— En voici quelques-uns : 

Voici quelques-uns de ces miracles : 

Or, parmi les miracles de Notre-Seigneur, en voici quelques-uns: 

évangéliques, en : 

— il guérit des aveugles, des sourds, des muets, des paralytiques. 

il donna la guérison à des aveugles, à à 

il donna la vue à des aveugles, l'ouïe à des sourds, la parole à des 
muets, le mouvement à des paralytiques. 

il donna la vue à des aveugles, fit entendre des sourds, parler des 
muets, et marcher des paralytiques. 

il donna l'ouïe à des sourds, la parole à des muets, la vue à des aveu- 
gles, le mouvement à des paralytiques. 

il délia la langue des muets , ouvrit l'oreille des sourds , illumina 
l'œil de l'aveugle, fit circuler le mouvement et la vie dans les mem- 
bres du paralytique. 



176. Voici [encore] quelques [autres] miracles de Jésus-Christ : il 
changea l'eau en vin, il ressuscita des morts. 

Outre ces miracles, en voici quelques autres : Notre-Seigneur changea 
l'eau en vin , et rendit la vie aux morts. 

A ces miracles joignez ceux-ci : Notre-Seigneur convertit l'eau en vin, 
et arracha des hommes aux bras de la mort. 

A ces faits miraculeux joignez ceux-ci : par sa toute-puissance il chan- 
gea l'eau en vin, et rendit les morts à la vie. 



86 



RÉDEMPTION. 



Voici quelques autres miracles que fit encore Notre-Seigneur : il chan- 
gea l'eau en vin aux noces de Gana, ressuscita le fils de la veuve de 
Naïm, et Lazare mort depuis plusieurs jours. 

Jésus-Christ fit encore d'autres miracles : il ordonna, et l'eause changea 



en vin, et les morts sortirent du tombeau. 



1 77. Jésus-Christ fit tous ses miracles pour montrer qu'il était véri- 
tablement le Fils de Dieu. 

Jésus-Christ opéra ses miracles pour qu'on vit qu'il était véritablement 

le Fils de Dieu. 
Jesus-Christ opéra ses miracles pour prouver que vraiment il était le 

Fils de Dieu. 
Jésus-Christ opéra ses miracles pour démontrer clairement qu'il était 

le vrai Fils de Dieu. 
Les miracles de Jésus-Christ avaient pour but de prouver qu'il était 

vraiment le Fils de Dieu. 
Notre-Seigneur Jésus-Christ faisait ses miracles pour donner une 

démonstration irréfragable de sa filiation divine. 
Notre-Seigneur Jésus-Christ faisait ses miracles afin qu'en voyant 

sa toute-puissance on reconnût qu'il était vraiment le Fils de Dieu. 
Notre-Seigneur, dans ses miracles , avait pour but de démontrer qu'il 

était vraiment le Fils du Père Eternel. 



LEÇON 19. 



LA RÉDEMPTION. 



178.* Jésus-Christ est mort sur une croix, c'est-à-dire que son âme 

se sépara d'avec son corps. 
179. Jésus-Christ est mort le Vendredi-Saint. 
1 80.* Jésus-Christ est mort pour sauver Adam et tous les hommes. 
1 81 . Jésus-Christ mort pour nous : c'est un mystère. 
1 82.* Le mystère de Jésus-Christ mort pour nous, c'est le mystère de 

la Rédemption. 



RÉDEMPTION. 



87 



183. Voici les circonstances les plus douloureuses de la Passion et 

de la Mort de Jésus-Christ. 
1° Jésus-Christ agonise au Jardin des Oliviers, baigné dans 

une sueur de sang ; 
2° Est trahi par l'apôtre Judas qui le vend et le livre à ses 

ennemis ; 
3° Est abandonné de ses apôtres qui s'enfuient; 
4° Est renié par saint Pierre ; 
5° Est flagellé cruellement ; 
6° Est couronné d'épines ; 

7° Est chargé de sa Croix, qu'il porte sur le Calvaire; 
8° Est attaché à la Croix, à midi; 
9° Expire à trois heures, entre deux voleurs crucifiés comme 

lui. 



SYNONYMIES. 

178.* Jésus-Christ est mort sur une croix. 

. . ■ . . fui attaché à 

la. . . . 

crucifié 

comme un criminel , attaché sur la croix. 

est mort de la mort des criminels : il a été crucifié. 



— C'est-à-dire que son âme se sépara d'avec son corps. 

Cela veut dire 

. . . signifie que son âme quitta son corps. 

abandonna son corps. 

sortit de son. . . . 



179. Jésus-Christ est mort le Vendredi- Saint. 
Notre-Seigneur 



Jésus-Christ. 



I 



88 



RÉDEMPTION. 



C'est le Vendredi-Saint que Notre-Seigneur mourut. 



expira. 

rendit le dernier 



soupir. 

• . . . Jésus-Christ est mort. 

remit son âme en- 
tre les mains de son Père. 

C'est le Vendredi-Saint que Notre-Seigneur rendit le dernier soupir, 
en disant : Tout est consommé ! 



180.* Jésus-Christ est mort pour sauver Adam et tous les hommes. 

être le sauveur d'Adam et de tous les 

hommes. 
Jésus-Christ , par sa mort , a sauvé Adam et tous les hommes. 

s'est fait le sauveur d'Adam et de 

est devenu le libérateur du genre humain. 



181 . Jésus-Christ est mort pour nous : c'est un mystère. 

là un mystère. 

Jésus-Christ mort pour nous , c'est un mystère. 
Jésus-Christ mort pour nous sauver, .... 
Jésus-Christ mourant pour notre salut , c'est un mystère. 



182.* Définition. — Le mystère de Jésus-Christ mort pour nous, 
c'est le mystère de la Rédemption. 

Le mystère de Jésus-Christ mort pour nous , s'appelle le mystère de la 

Rédemption. 
Le mystère de Jésus-Christ mort pour nous, se nomme le mystère de 

la Rédemption. 
Le mystère de la Rédemption, c'est Jésus-Christ mort pour nous. 

sauver. 

racheter. 

notre salut. 

éternel. 






REDEMPTION. 



89 



183. Voici les circonstances les plus douloureuses de la Passion et 
de la Mort de Jésus-Christ. 

Voici les circonstances principales de la douloureuse Passion et de la 

Mort de Jésus-Christ. 
Voici les plus douloureuses circonstances de la Passion et de la Mort 

de Jésus-Christ. 
Parmi les circonstances de la Passion et de la Mort de Jésus-Christ, 

voici les plus douloureuses. 



1° Jésus-Christ agonise, au jardin des Oliviers, baigné dans 
une sueur de sang ; 

Jésus-Christ tombe en agonie, au jardin des Oliviers, baigné dans une 

sueur de sang. 
Jésus-Christ, baigné dans son précieux sang , agonisa au jardin des 

Oliviers. 
Jésus-Christ, baigné dans une sueur de sang, agonise au jardin des 

Olives. 
Baigné dans une sueur de sang, Jésus-Christ agonise dans le jardin de 

Gethsemani. 



2° Est trahi par l'apôtre Judas, qui le vend et le livre à ses 
ennemis; 

Est trahi par un de ses apôtres, par Judas, qui le vend et le livre à ses 

ennemis. 
Est vendu et livré à ses ennemis par l'apôtre Judas. 
Est indignement vendu et lâchement livré par le traître Judas. 



3° Est abandonné par ses apôtres qui s'enfuient. 

Ses apôtres l'abandonnent et prennent la fuite. 
lâchement et prennent la fuite honteuse- 
ment. 
Il subit l'abandon de ses apôtres, qui prennent la fuite honteusement. 



• 



90 



REDEMPTION. 



— 4° Est renié par saint Pierre; 

le chef des apôtres, saint Pierre. 

Saint Pierre le renie. 

. . . . renie son bon maître. 

. . . . rougit de Notre-Seigneur et le renie indignement. 



— 5° Est flagellé cruellement ; 

Jésus-Christ endure la flagellation. 

. . . . subit une cruelle et honteuse flagellation. 

. . . . est fouetté cruellement. 






— 6° Est couronné d'épines; 

Jésus-Christ subit le couronnement d'épines. 
La tête de Notre-Seigneur est transpercée par une couronne d'épines. 
Une couronne, tressée de longues épines, ensanglante le chef adorable 
de Notre-Seigneur. 



7° Est chargé de sa croix , qu'il porte sur le Calvaire ; 

Jésus-Christ est chargé d'une lourde croix , et il la porte sur la mon- 
tagne du Calvaire. 

Jésus-Christ, courbé sous le poids de sa croix, gravit péniblement les 
sentiers de Golgotha. 

Jésus-Christ, écrasé sous le fardeau de la 

montagne du Calvaire. 

8° Est attaché à la croix, vers l'heure de midi ; 

sur 

Est cloué sur la 

Est crucifié vers J'heure de midi. 

Est attaché à l'infâme gibet de la croix, vers midi. 






RESURRECTION. — ASCENSION DE JESUS-CHRIST. 



9-1 



— 9° Expire à trois heures, entre deux larrons, crucifiés comme 
lui. 

Expire vers trois heures, ayant à ses côtés deux larrons, crucifiés 

comme lui. 
Expire vers trois heures, ayant deux voleurs à ses côtés, condamnés au 

même supplice. 
Vers trois heures, Jésus-Christ expire entre deux larrons , condamnés 

au même supplice. 



LEÇON 20. 



RÉSURRECTION. — ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 



184. Après la mort de Jésus-Christ, son corps fut détaché de la 
croix, enseveli et couché dans un tombeau. 

1 85. Pendant la mort de Jésus-Christ, sa divinité resta toujours unie 
à son corps et à son àme. 

186. Le corps et l'âme de Jésus-Christ, bien que séparés par la 

mort, furent toujours adorables l'un et l'autre, caria divinité 
y restait unie. 

187. Après la mort de Jésus-Christ, son âme descendit dans les 

Limbes. 
188.* Définition. — Les Limbes, c'est le lieu où reposaient les âmes 

d'Adam, d'Eve et des autres justes, morts avant Jésus-Christ. 
189.* Avant Jésus-Christ, les justes ne pouvaient pas entrer dans le 

Ciel, parce qu'il était fermé à cause du péché d'Adam. Jésus 

seul pouvait l'ouvrir. 
190.* Jésus-Christ est ressuscité le troisième jour après sa mort, 

c'est-à-dire : son âme vint se réunir à son corps. 
191 .*Le jour où Jésus-Christ ressuscita s'appelle le jour de Pâques. 
192. Après sa résurrection, Jésus-Christ ne resta que 40 jours sur 

la terre. 



■ 



92 



RESURRECTION. 



193. [Ensuite] Jésus-Christ monta au Ciel, en présence de ses Apôtres 

et de ses disciples. 

194. Jésus-Christ est entré dans le Ciel : 

— 1°Pour recevoir sa récompense et régner éternellement. 

— 2° Pour nous préparer une place glorieuse. 

— 3° Pour prier toujours Dieu son Père en notre faveur. 

195.* Le jour où Jésus-Christ monta au Ciel s'appelle le jour de 

l'Ascension. 
196.* Jésus-Christ, en tant que Dieu [comme Dieu) est partout; et, en 

tant qu'homme [comme homme], il est au Ciel et dans la 

sainte Eucharistie. 



SYNONYMIES. 

1 84 . Après la mort de Jésus-Christ , son corps fut détaché de la 
croix , enseveli et couché dans un tombeau. 

Après sa mort, Jésus-Christ fut détaché de la croix , enseveli et couché 

dans un tombeau. 
Jésus-Christ, après sa mort, fut descendu de la croix , on ensevelit son 

corps et on le coucha dans un tombeau. 
Quand Jésus-Christ eut rendu le dernier soupir, on détacha son corps 

de la croix , on l'ensevelit et on le déposa dans un tombeau. 
Après la mort , le corps de Notre-Seigneur fut détaché de la croix , 

enseveli, et mis dans un sépulcre neuf. 



185. Pendant la mort de Jésus-Christ, sa divinité resta toujours 
unie à son corps et à son âme. 

Durant la mort de Jésus-Christ, la divinité demeura constamment unie 

à son corps comme à son âme. 
Durant la mort de Jésus-Christ , son corps resta le tabernacle de la 

divinité, ainsi que son âme. 
Durant la mort de Notre-Seigneur, la divinité resta unie à son âme, et 

même à son corps. 






ASCENSION DE JESUS-CHRIST. 



93 



L'union étroite de la divinité avec le corps de Notre-Seigneur et avec 
son âme ne fut pas brisée par la mort : cette union était indisso- 
luble. 



1 86. Le corps et l'âme de Jésus-Christ, bien que séparés par la mort 



• • , quoique 

de notre divin Sauveur 

Bien que séparés par la mort, le corps et l'âme de Jésus-Christ, 
Quoique 



— furent adorables l'un et l'autre 

. . . dignes d'adoration. . . 

restèrent 

. . . . adorables 



— car la divinité y restait unie. 
parce que la 



demeurait. . 
n'en fut jamais séparée, 
resta unie et au corps et à l'âme. 

• • . . à l'âme et au corps. 



187. Après la mort de Jésus-Christ, son âme descendit dans les 
Limbes. 

Pendant la mort de Jésus-Christ, son âme visita les Limbes. 
les âmes des Limbes. 

visita, dans les Limbes, les 

âmes des justes. 

Pendant la mort de Jésus-Christ, son âme alla consoler , dans les 
Limbes, les âmes qui attendaient l'arrivée du Messie. 



94 



RESURRECTION. 



188 * Définition . — Les Limbes, c'est le lieu où reposaient les âmes 
d'Adam et d'Eve, 

Les Limbes, c'est l'endroit où reposaient les âmes d'Adam et d'Eve, 

demeuraient 

On appelle Limbes le lieu où reposaient les âmes d'Adam et d'Eve, 
de repos qu'habitaient les , 



et des autres justes, morts avant Jésus-Christ. 

et aussi les âmes des autres 

et aussi les âmes de ceux qui moururent en état de grâce avant Jésus- 
Christ. 



189.* Avant Jésus-Christ, les justes ne pouvaient pas entrer dans 
le Ciel, 

Avant l'arrivée de Jésus-Christ, les justes ne pouvaient pas entrer dans 

le Ciel, 
Avant l'arrivée de Jésus-Christ , aucun juste ne pouvait entrer dans le 

Paradis, 
L'entrée du Ciel était refusée aux justes, morts avant Jésus-Christ, 

Le Ciel était fermé à tous les justes, morts , 

Avant Jésus-Christ, personne ne pouvait entrer au Ciel, 
pas même les 

justes, 



— parce qu'il était fermé, à cause du péché d'Adam. 

. . que les portes en étaient fermées, à 

. . . . l'entrée en était interdite, à 

parce que le péché d'Adam en avait fermé les portes. 
interdit l'entrée. 



— Jésus seul pouvait l'ouvrir. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ seul pouvait l'ouvrir. 
en ouvrir les portes. 



ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 



95 



Seul, Jésus-Christ pouvait l'ouvrir. 

nous y introduire. 

faire entrer. 



1 90.* Jésus-Christ est ressuscité le troisième jour après sa mort. 

ressuscita trois jours après 

sortit du tombeau trois 

ressuscité, sortit du tombeau trois 

vainqueur de la mort , sorti t glorieux du tombeau , le 

troisième jour après sa mort. 

Le troisième jour après sa mort, Jésus-Christ sortit glorieux du tom- 
beau. 

Le troisième jour après sa mort, Jésus-Christ, vainqueur de la mort, 
sortit glorieux du tombeau. 



— C'est-à-dire : son âme vint se réunir à son corps. 

: son âme rentra dans son corps. 

: . . . . vint de nouveau rendre la vie à son corps. 

: s'unir de nouveau à son corps. 

191 .* Le jour où Jésus-Christ ressuscita s'appelle le jour de Pâques. 

Le jour de la résurrection de Jésus-Christ 

se nomme le 

On appelle jour de Pâques le jour où Jésus-Christ ressuscita. 

On nomme de la résurrection de Jésus-Christ. 

On désigne sous le nom de Pâques le jour où Jésus-Christ sortit glo- 
rieux du tombeau. 



192. Après sa Résurrection, Jésus-Christ ne resta que 40 jours sur 
la terre. 

Jésus-Christ ne resta que 40 jours sur la terre, après sa Résurrection. 

demeura 

resta. . . . seulement sur la terre après. . . 



r ;'?* 



96 RÉSURRECTION. 

Après sa Résurrection, Jésus-Christ resta encore 40 jours sur la terre. 

ne passa que 40 

le séjour de Jésus-Christ sur la terre ne fut que 

de 40 jours. 



193. [Ensuite] Jésus-Christ monta au Ciel, en présence de ses Apô- 
tres et de ses disciples. 

[Ensuite] Jésus-Christ s'éleva au Ciel, en présence de ses Apôtres et de 

ses disciples. 
[Ensuite] Jésus-Christ quitta la terre pour monter au Ciel, à la vue de 

ses Apôtres et de ses disciples. 
[Ensuite] Jésus-Christ quitta la terre pour aller au Ciel, à la vue de 

ses Apôtres et de ses disciples. 
[Ensuite] Jésus-Christ, en présence de ses Apôtres et de ses disciples, 

monta au Ciel. 
[Ensuite] Jésus-Christ , en présence de ses Apôtres et de ses disciples, 

quitta la terre pour s'élever dans la région des Cieux. 



194. Jésus-Christ est entré dans le Ciel : 

Paradis : 

séjour des Cieux : 

en possession du Ciel : 

— 1 ° Pour recevoir sa récompense et régner éternellement. 

. . . que Dieu son Père lui donne sa récompense et un royaume 
éternel. 

Pour y recevoir la récompense qu'il a méritée, et entrer dans la pos- 
session d'un royaume éternel. 

Pour y recevoir la récompense qu'il a méritée , et entrer en possession 
d'un royaume qui n'aura pas de fin. 






2° Pour nous préparer une place glorieuse. 

de gloire. 

une gloire sans fin. 



ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 97 

Pour nous préparer un trône glorieux. 

une couronne de gloire. 

immortelle. 

dont la splendeur brillera dans 

l'éternité. 

3° Pour prier toujours Dieu, sou Père, en notre faveur. 
Afin d'intercéder pour nous éternellement auprès de Dieu, son Père. 

éternellement en notre faveur auprès de Dieu, son 

Père. 

Afin de nous rendre favorable Dieu, son Père, qu'il priera éternelle- 
ment. 

Afin d'être notre avocat dans le Ciel, et de prier éternellement pour 

nous, Dieu son Père. 
Afin d'être notre intercesseur auprès de Dieu son Père. 






■ 



195.* Le jour où Jésus -Christ monta au Ciel s'appelle le jour de 
l'Ascension. 

Le jour où Jésus-Christ quitta la terre se nomme le jour de l'Ascension. 

est nommé 

appelé 

On appelle jour de l'Ascension le jour où Jésus-Christ monta au Ciel. 
celui. . . . 



196.* Jésus-Christ, en tant que Dieu (comme Dieu), est partout. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ, en sa qualité de Dieu, est immense , il est 
partout. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ, parce qu'il est Dieu , est présent partout. 

sa divinité est pré- 
sente partout. 

La divinité de Jésus-Christ remplit l'immensité de sa présence. 

Jésus-Christ est partout, en tant que Dieu. 

comme Dieu. 



CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — 



P. 



98 DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 

— * Et en tant qu'homme (comme homme), i) est au Ciel et dans la 
sainte Eucharistie. 

Et comme homme , Notre-Seigneur Jésus-Christ réside dans le Ciel et 

dans la sainte Eucharistie. 
Et comme homme, Notre-Seigneur Jésus-Christ est présent dans le Ciel 

et dans la sainte Eucharistie. 
L'humanité de Notre-Seigneur Jésus-Christ n'est pas partout , elle est 

au Ciel et dans la sainte Eucharistie. 
L'humanité de Notre-Seigneur Jésus-Christ habite le Ciel et nos taber- 
nacles. 
Comme homme, Jésus-Christ habite dans le Ciel et dans l'Eucharistie. 
En tant qu'homme, Jésus-Christ fait sa demeure dans le Paradis et 

sur nos autels. 
Comme homme, Jésus-Christ est dans le Paradis et dans le sacrement 

de l'Eucharistie. 
Comme homme, Jésus -Christ est dans le Paradis et dans le sacrement 

de son amour. 
Comme homme, Jésus-Christ fait son séjour au plus haut des Cieux et 

dans nos temples. 



LEÇON 21 



DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 









197.* Jésus-Christ est appelé : Jésus, le Christ, Jésus-Christ , le 
Sauveur, Emmanuel, le Messie, Vigneau de Dieu, Notre- 
Seigneur, et souvent : Notre-Seigneur Jésus-Christ. 

198.* Jésus. Ce mot veut dire : Sauveur. On donne ce nom au Fils 
de Dieu fait homme, parce qu'il est vraiment le sauveur des 
hommes : en mourant sur la croix, il les a sauvés de l'Enfer. 

199.* Christ. Ce mot veut dire: Oint ou Sacré. On donne ce nom 
à Jésus , non pas qu'il ait reçu , selon l'usage antique , des 
onctions pour être sacré roi et prophète , mais parce qu'il 
est réellement roi et prophète , plus que roi , plus que 
prophète : il est Dieu, il est oint de la divinité. 



■ 



DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 



99 



200.* Jésus-Christ. Ces deux mots veulent dire : Sauveur-Dieu. Le 
Fils de Dieu fait homme porte ces deux noms réunis, parce 
qu'il est vraiment Dieu et vraiment sauveur. 

20 1 . Sauveur. Ce mot veut dire : qui a sauvé. On donne ce nom 

à Jésus-Christ parce que, en mourant sur la Croix, il nous a 
réellement sauvés de l'Enfer. 

202. Emmanuel. Ce mot veut dire Dieu avec nous. On donne ce 

nom à Jésus-Christ, parce qu'il est Dieu et qu'il habite parmi 
nous. 



■ 



SYNONYMIES. 



197.* Jésus-Christ est appelé Jésus, etc. 

On donne à Jésus-Christ les noms de Jésus, etc. 

Voici les divers noms par lesquels on désigne Jésus-Christ. 



198.* Jésus. Ce mot veut dire Sauveur. 

. . . . nom signifie .... 
Le sens du mot Jésus est . . 



— On donne ce nom au Fils de Dieu fait homme, 

. . désigne par ce nom le 

sous 

> 

Le Fils de Dieu fait homme porte ce nom, 
est ainsi nommé, 

— parce qu'il est vraiment le Sauveur des hommes : 

du monde : 

genre humain 

. . . que vraiment il est 



I 



100 DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 

— en mourant sur la Croix, il les a sauvés de l'Enfer. 

. . expirant , . . . arrachés à. . . . 

par sa mort , 

nous a sauvés de. . . . 



199.* Christ. Ce mot veut dire : oint ou sacré. 
signifie 



. . . . nom .... 
Le sens du . . Christ est : 



— On donne ce nom à Jésus, 

. . désigne Jésus par ce nom , 

sous . . , 

Jésus porte ce nom, 
. . est ainsi nommé, 
appelé, 

— non pas qu'il ait reçu, selon l'usage antique, des onctions 

pour être sacré roi et prophète, 

non parce qu'il reçut, selon l'usage antique, des onctions pour être 

sacré roi et prophète, 
non parce qu'il fut sacré roi et prophète, en recevant les onctions, 

selon l'usage antique, 
non parce que, selon l'usage antique, des onctions saintes le sacrèrent 

roi et prophète, 

— mais parce qu'il est réellement roi et prophète , plus que roi 

et plus que prophète. 

mais parce que, réellement,il est roi et prophète; il est plus que roi et 

plus que prophète, 
mais parce que, réellement, il peut revendiquer les titres de roi et de 

prophète; il est même plus que cela, 
mais parce que le titre de roi et celui de prophète lui appartiennent ; 

il est même plus que roi et plus que prophète. 






DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 101 

— il est Dieu , il est oint de la divinité. 

. . . vrai Dieu, il a reçu l'onction de la divinité. 

. . . vraiment Dieu, la divinité lui a donné son onction. 

. . . oint de la divinité, il est Dieu. 

200.* Jésus -Christ. Ces deux mots veulent dire Sauveur-Dieu. 

Ces deux mots : Jésus, Christ, 

Le mot Jésus veut dire Sauveur; Christ veut dire Dieu. 
Sauveur-Dieu, telle est la signification du double nom Jésus-Christ. 
double signification du nom Jésus-Christ. 



Le Fils de Dieu fait homme porte ces deux noms réunis 
qui n'en font qu'un 



est désigné par ces. 



— parce qu'il est vraiment Dieu et vraiment Sauveur. 

vrai vrai 

. . . que vraiment il est Dieu et Sauveur. 

en même temps que Sauveur. 

tout à la fois Dieu et Sauveur. 



201 . Sauveur. Ce mot veut dire : qui a sauvé. 



nom signifie 



. . . . Le sens de ce mot est 
Le sens du mot Sauveur est : . 



I 



— On donne ce nom à Jésus-Christ 

. . désigne sous ce nom 

par 

Jésus-Christ est désigné par ce nom 
. . . . porte ce nom 



d02 



DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 



— parce que, en mourant sur la Croix, il nous a réellement 
sauvés de l'Enfer. 

parce que, en expirant sur la Croix, il nous a sauvés réellement de 
l'Enfer. 

parce que, par sa mort sur la Croix, il nous a sauvés de l'Enfer réelle- 
ment. 

parce que, en réalité, il nous a sauvés de l'Enfer, par sa mort sur la 
Croix. 



202. Emmanuel. Ce mot veut dire : Dieu avec nous. 

nom signifie : 

Le sens de ce mot est : 

Le sens du mot Emmanuel est : 

Voici le : Dieu avec nous. 

Dieu avec nous, c'est le sens du mot Emmanuel. 



LEÇON 22. 



DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST (suite). 



■ 



&r 



203.* Messie. Ce mot veut dire : qui est envoyé. On donne ce nom 
à Jésus-Christ, parce qu'il a été envoyé par Dieu, son Père, 
pour sauver les hommes. 

204. Agneau de Dieu. Ces mots veulent dire : Agneau donné par 
Dieu, Agneau offert à Dieu. On donne ce nom à Jésus- 
Christ, parce que, doux comme un agneau , il a été donné 
par Dieu, et offert à Dieu pour nous sauver. 

205.* N otre -Seigneur . Ces mots veulent dire : qui est notre Maître. 
On donne ce nom à Jésus-Christ, parce que, étant Dieu, il 
est notre Maître, il est notre Seigneur; nous sommes ses 
sujets. 












DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 



103 



206. Jésus-Christ est [aussi] appelé : le Verbe éternel. Le Verbe 

éternel , c'est le Fils de Dieu ; le Fils de Dieu , c'est la 
seconde personne de la sainte Trinité. 

207. [Mais] Jésus-Christ n'est pas seulement le Verbe éternel, le 

Fils de Dieu : Jésus-Christ est le Verbe éternel incarné, 
c'est le Fils de Dieu fait homme. 



SYNONYMIES. 



■ 
I 



203.* Messie. Ce mot veut dire : qui est envoyé. 



signilie : 



. . . . nom. . . : 

. . . Le sens de ce mot est : . . . . 

Le sens du nom Messie est : 

Qui est envoyé , tel est le sens du mot Messie. 



— On donne ce nom à Jésus-Christ 

. . désigne par ce nom 

sous 

Jésus-Christ porte ce nom 
. . . . est ainsi nommé 
appelé 



I 
■ 

■ 



parce qu'il a été envoyé par Dieu, son Père, pour sauver les 
hommes. 

parce que Dieu, son Père, l'a envoyé sur la terre pour sauver les 

hommes, 
parce que Dieu, son Père, l'a envoyé parmi nous pour nous sauver, 
parce que c'est pour notre salut que Dieu, son Père, l'a envoyé. 



104 DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 

204. Jgneau de Dieu. Ces mots veulent dire : 

signifient. 

Par ces mots : Agneau de Dieu, il faut entendre. 
, nous voulons dire. 

— Agneau donné par Dieu, Agneau offert à Dieu. 

. . . que Dieu a donné, . . . qu'on offre à. . 

. . . offert par Dieu et offert à Dieu. 

. . . qu'on reçoit de Dieu et qu'on lui offre. 

— On donne ce nom à Jésus-Christ, 

( Voyez les synonymies du n° précédent, n° 203.) 

— parce que , doux comme un agneau, il a été donné par Dieu 

et offert à Dieu pour nous sauver. 

parce que, ayant la douceur d'un agneau, il nous a été donné par Dieu, 
pour que nous le lui offrions en vue de notre salut. 

parce que, doué de la douceur de l'agneau, il nous a été donné par Dieu, 
pour que nous le lui offrions en vue de notre salut. 



205. Notre-Seigneur . Ces mots veulent dire : notre Maître. 

signifient : 

Par ces mots : Notre-Seigneur, il faut entendre : 

nous voulons dire : . . . 

Le sens de ces mots : Notre-Seigneur, est : 



On donne ce nom à Jésus-Christ, 

( Voyez les synonymies du n" 203.) 






DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 



105 



— parce qu'étant Dieu, il est notre Maître, il est notre Seigneur, 
nous sommes ses sujets. 

parce qu'étant Dieu, il est réellement notre maître et notre seigneur, 

nous sommes vraiment ses sujets, 
parce que, en sa qualité de Dieu, il a sur nous les droits de maître et 

de seigneur, et nous sommes ses sujets. 



206. Jésus-Christ est [aussi] appelé le Verbe éternel. 

nommé 

désigné par ce nom : Verbe éternel. 

sous le nom de 

On appelle aussi Jésus-Christ : Verbe éternel. 



Le Verbe éternel , c'est le Fils de Dieu ; le Fils de Dieu est la 
seconde personne de la sainte Trinité. 

Le Verbe éternel, c'est le nom qu'on donne au Fils de Dieu, à la troi- 
sième personne de la sainte Trinité. 

La seconde personne de la Trinité, le Fils de Dieu, est appelée le Verbe 
éternel. 

La seconde personne de la Trinité est indistinctement appelée : Fils 
de Dieu ou Verbe éternel. 



207. [Mais] Jésus-Christ n'est pas seulement le Verbe éternel , le 
Fils de Dieu. 

[Mais] Noire-Seigneur n'est pas le Verbe, le Fils de Dieu seulement. 
[Mais] le divin Rédempteur n'est pas seulement le Verbe éternel , le 
Fils de Dieu. 



■ 



I 

■ 



— Jésus-Christ est le Verbe éternel incarné, c'est le Fils de Dieu 
fait homme. 

Jésus-Christ est le Verbe éternel fait chair, c'est le Fils de Dieu devenu 
homme. 



106 RÉSURRECTION DES CORPS. 

Jésus-Christ est le Verbe éternel uni à un corps et à une âme , c'est le 

Fils de Dieu devenu homme. 
Jésus-Christ est la Parole éternelle incarnée, c'est la seconde personne 

de la Trinité faite homme. 
Jésus-Christ est la Parole éternelle prenant la forme d'esclave , en se 

faisant homme. 



LEÇON 23. 



RÉSURRECTION DES CORPS. — JUGEMENT DERNIER. 



208. Quand le monde finira, tous les hommes ressusciteront et 

sortiront du tombeau. 
209.* Tous les hommes ressusciteront pour être jugés. 
210.* C'est Jésus-Christ qui jugera tous les hommes, à la fin du 

monde. 
211.* Le second Jugement, qui aura lieu à la fin du monde, est 

appelé Jugement général ou Jugement dernier. 

212. Jésus-Christ descendra du Ciel, pompeusement et majestueu- 

sement, à la fin du monde. 

213. Au Jugement dernier, Jésus-Christ placera les méchants à sa 

gauche et les bons à sa droite. 
214.* Au Jugement dernier, Jésus-Christ dira aux méchants : « Allez, 

maudits, au feu éternel . » 
21 5.* Au Jugement dernier, Jésus-Christ dira aux bons : « Venez, 

les bénis de mon Père, venez avec moi dans le Ciel. » 

21 6. Voici ce qui arrivera aux méchants, après le Jugement dernier: 

— 1 ° L'Enfer s'ouvrira ; 

— 2° Les méchants tomberont dans l'Enfer pour toujours ; 

— 3° Les damnés resteront toujours avec les démons dans l'Enfer. 

21 7. Voici ce qui arrivera aux bons, après le Jugement dernier : 

— 1 ° lie Ciel s'ouvrira ; 

— 2° Jésus-Christ remontera au Ciel ; 

— 3° Les Anges et les Justes suivront Jésus-Christ au Ciel. 



JUGEMENT DERNIER. 



407 



21 7 bis . Définition. — Le Jugement que Jésus-Christ prononcera à la 
fin du monde, sur chaque homme, en présence de tout 
l'univers, s'appelle le Jugement général. 



SYNONYMIES. 

208. Quand le monde finira, 

A la fin du monde, 

Quand la fin du monde sera arrivée, 

Quand sera arrivée la fin du monde, 



tous les hommes ressusciteront et sortiront du tombeau. 
. . . . mortels revivront et 



, de la tombe. 

Les âmes rentreront dans leurs corps respectifs , tous les hommes se 

lèveront et secoueront la poussière du tombeau. 
Toutes les tombes s'ouvriront, et tous les hommes, rendus à la vie, 

reparaîtront. 



209 * Tous les hommes ressusciteront pour être jugés. 

entendre leur jugement. 

revivront pour s'entendre juger. 

seront rendus à la vie pour entendre la sentence 

de leur jugement. 
Tous les hommes sortiront vivants du tombeau, pour êtrejugés. 



210.* C'est Jésus-Christ qui jugera tous les hommes, à la fin du 
monde. 

C'est Jésus-Christ qui prononcera le jugement de tous les hommes, à la 

fin du monde. 
C'est Jésus-Christ, souverain juge, qui portera la sentence du jugement 

prononcé à la fin du monde. 



I 



108 



RESURRECTION DES CORPS. 

A la fin du monde, c'est Jésus-Christ qui jugera tous les hommes. 

en dernier ressort tous 

les mortels. 

A la fin du monde, c'est Jésus-Christ qui portera l'arrêt du jugement 
dernier. 

A la fin du monde, c'est Jésus-Christ qui fixera pour jamais le sort de 
tous les hommes. 

La sentence du jugement dernier sera portée par Jésus-Christ, en pré- 
sence de tout l'univers. 



211.* Le second jugement, qui aura lieu à la fin du monde, est 
appelé jugement général ou jugement dernier. 

Le second jugement, porté à la fin des temps, est nommé jugement 
dernier ou jugement général. 

Le second jugement, porté à la fin des temps, s'appelle jugement der- 
nier ou jugement général. 

Le second jugement, porté à la fin des temps, est nommé jugement 
dernier ou jugement général. 

Le second jugement, porté à la fin des temps, se nomme jugement 
dernier ou jugement général. 

On appelle jugement général celui qui sera porté à la fin du monde. 

On nomme jugement dernier 

• Jugement général ou jugement dernier, tel est le nom qu'on donne au 
jugement qui sera porté à la fin du monde. 



212. Jésus-Christ descendra du Ciel, pompeusement et majestueu- 
sement, à la fin du monde. 

Jésus-Christ descendra du Ciel avec pompe et avec majesté, à la fin du 

monde. 
Jésus-Christ descendra du Ciel, entouré d'une grande pompe et d'une 

grande majesté, à la fin du monde. 
Jésus-Christ descendra du Ciel environné d'une pompe éclatante et 

d'une majesté divine, à la fin du monde. 
A la fin du monde, Jésus-Christ descendra du Ciel, pompeusement et 

majestueusement. 



JUGEMENT DERNIER. 



109 



A la fin du monde , Jésus-Christ descendra du Ciel avec pompe et 
majesté. 

A la fin du monde , Jésus-Christ descendra du Ciel éclatant de gloire 

et de majesté. 
A la fin du monde, Jésus-Christ descendra du Ciel tout rayonnant cb 

gloire et environné d'une majesté divine. 



213. Au jugement dernier, Jésus-Christ placera les méchants à sa 
gauche et les bons à sa droite. 

Au jugement général, Jésus-Christ fera passer les méchants à sa gau- 
che et les hons à sa droite. 

Au jugement général, les méchants seront placés, par Jésus-Christ, à 
sa gauche, et les bons à sa droite. * 

Lors du jugement dernier, Jésus-Christ placera à sa gauche tous les 
méchants et les bons à sa droite. 



■ 



214.* Au jugement dernier, Jésus-Christ dira aux méchants : 

prononcera contre les méchants 

cette sentence : 

Au jugement dernier, Jésus-Christ portera contre les méchants cette 
sentence terrible : 

Au jugement dernier, Jésus-Christ fulminera contre les méchants cette 
terrible sentence : 

Au jugement dernier, Jésus-Christ fulminera contre les méchants cette 
irrévocable sentence : 

Au jugement dernier, les méchants entendront sortir de la bouche de 
Jésus-Christ cette sentence : 

Au jugement dernier, les méchants entendront de la bouche de Jésus- 
Christ cette formidable sentence : 

Au jugement dernier, les méchants entendront de la bouche de Jésus- 
Christ cet arrêt irrévocable : 

Au jugement dernier, les méchants entendront cet arrêt sortir de la 
bouche de Jésus-Christ : 






MO RÉSURRECTION DES CORPS. 

— * « Allez, maudits, au feu éternel. » 

« Retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel. » 

« Allez loin de moi, maudits, au feu de l'Enfer, préparé pour le démon 

et ses anges. » 
« Allez loin de moi, maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le 

diable et ses anges. » 

215.* Au jugement dernier, Jésus-Christ dira aux bons ; 

prononcera , en faveur des 

bons, cette sentence : 

Au jugement dernier, Jésus-Christ fera entendre, en faveur des bons, 
cette sentence : 

Au jugement derniejj, les bons entendront sortir de la bouche de Jésus- 
Christ cette sentence : 

Au jugement dernier, les bons auront le bonheur d'entendre de la 
bouche de Jésus-Christ cette sentence : 

Au jugement dernier, les bons auront le bonheur d'entendre Jésus- 
Christ prononcer cette sentence en leur faveur : 



— * «Venez, les bénis de mon Père, venez avec moi dans le Ciel. 



, suivez-moi 

, possédez le royaume préparé pour 



vous. 



216. "Voici ce qui arrivera aux méchants après le jugement der- 



nier 



Voici ce qui arrivera aux pécheurs après le jugement général : 
Après le jugement général, voici ce qui arrivera aux méchants : 

dernier, pécheurs : 

ennemis de Dieu: 

méchants, con- 
damnés par Jésus-Christ : 



JUGEMENT DERNIER. 



m 



— 1° L'Enfer s'ouvrira. 



Les abîmes de l'Enfer s'ouvriront. 
Le gouffre .... s'entr'ouvrira. 
Les abîmes éternels s'ouvriront. 
L'Enfer ouvrira ses abîmes. 
Les portes de l'Enfer s'ouvriront. 



2° Les méchants tomberont dans l'Enfer pour toujours. 



n'en plus sortir. 

seront précipités dans les abîmes éternels. 
. . jetés dans les flammes de l'Enfer pour tou- 



jours. 
Les méchants seront jetés dans le feu de l'Enfer pour toujours. 
éternel de l'Enfer. 



3" Les damnés resteront toujours avec les démons dans 
l'Enfer. 

Les réprouves seront pour toujours avec les démons dans l'Enfer. 

partageront le sort affreux des démons dans l'Enfer. 

le feu éter- 
nel de l'Enfer. 

Les réprouvés partageront le sort affreux des démons dans le feu de 
l'Enfer, d'où ils ne sortiront jamais. 



217. Voici ce qui arrivera aux bons, après le jugement dernier 



général. 



justes 

amis de Dieu . . . 

Après le jugement dernier, voici ce qui arrivera aux bons : 

général, justes: 

amis de Dieu 



— 1° Le Ciel s'ouvrira. 

Le Paradis s'ouvrira. 

Le palais du Ciel s'ouvrira. 



112 RÉSURRECTION DES CORPS. — JUGEMENT DERNIER. 

Le Ciel ouvrira ses portes. 

Les portes du Ciel s'ouvriront. 

Les portes de la Cité céleste s'ouvriront. 

La Jérusalem céleste ouvrira ses portes. 



2° Jésus-Christ remontera au Ciel. 

Jésus-Christ rentrera dans le séjour des Cieux. 

Ciel. 

remontera dans la Jérusalem céleste. 

Le souverain Juge, Jésus-Christ, rentrera dans le séjour éternel. 
Jésus-Christ, Roi du Ciel, rentrera dans son royaume éternel. 



3° Les Anges et les Justes suivront Jésus- Christ au Ciel. 

Saints accompagneront Jésus-Christ au Ciel. 

Les Saints et les Anges 

monteront avec *Jésus-Christ dans le 

séjour de la gloire. 
Les Saints et les Anges entreront avec Jésus-Christ dans le Ciel. 
au Ciel avec Jésus-Christ. 



Description tirée de l'Évangile (1). 

A la fin du monde , tous les hommes seront assemblés devant Jésus-Christ. 

Illes sépara les uns des autres, comme le pasteur (berger) sépare les brebis 
d'avec les boucs. 

Il placera les brebis (les justes) à sa droite, et les boucs (les pécheurs) à sa 
gauche. 

Alors, le souverain Juge dira à ceux qui seront à sa droite: «Venez, les bénis 
de mon Père, possédez le royaume des Cieux qui a été préparé pour vous. » 

Ensuite, il dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez loin de moi, maudits, 
au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 

Et les méchants s'en iront à l'éternel supplice , et les bons dans la vie 
éternelle. 



(1) Cette description tirée de S. Matthieu, ch. xxv, 32, 33, 34, 41, 46, ne sera 
donnée en leçon qu'aux élèves qui ont le plus d'intelligence, ou qui sont doués de plus 
de mémoire. 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



113 



L'EGLISE. 



LEÇON 24. 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



21 8. C'est M. le Curé qui gouverne la Paroisse où nous sommes. 

219. C'est Monseigneur l'Évêque (1 ) qui gouverne ce Diocèse. 

220. C'est le Pape (2) qui gouverne tous les Évèques, tous les Curés, 

tous les Prêtres, tous les Chrétiens. 
221 .*La réunion du Pape, de tous les Évêques, de tous les Curés, 

de tous les Prêtres, de tous les Chrétiens, c'est l'Église. 
222.* Le Pape est le chef de l'Église, chef visihle. 
223.* Jésus-Christ est le chef invisible de l'Église. 

224. L'Église est Une : 

— 1° Elle n'a qu'Un chef, Jésus-Christ, et le Pape, qui est le 

Vicaire de Jésus-Christ. 

— 2° L'Eglise n'a qu'Une seule croyance : tous les Chrétiens 

croient les mêmes vérités enseignées par Jésus-Christ. 

225. L'Église est Sainte, parce que : 

— 1° Son chef, Jésus-Christ, est Saint; 

— 2° Sa croyance est Sainte, les vérités qu'elle croit sont 

Saintes; 

— 3° Ses Sacrements sont Saints; 

— 4° Ses membres, les Chrétiens, sont Saints, s'ils le veulent. 



(1) Le professeur ne manquera pas ici de désigner et de faire désigner par son nom 
et le Curé de la paroisse, et l'Évêque du Diocèse. 

(2) Nommer le Pape qui gouverne actuellement l'Église. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 3 



M 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



226. L'Église est appelée Eglise Catholique, parce qu'elle est ré- 

pandue par toute la terre. 

227. L'Église est [aussi] appelée apostolique , parce qu'elle a été 

fondée par les Apôtres. 

228. L'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, est appelée 

Romaine, parce que le chef visible de l'Église est l'Évêque 
de Rome. Habituellement, il réside à Rome. 

229. C'est un grand bonheur d'appartenir à l'Église Catholique, 

parce que, si l'on n'appartient pas à l'Église Catholique, on 
ne peut mériter la vie éternelle (le Ciel) . 
230.* Définition. — L'Église est la Société des fidèles qui sont unis 
entre eux par la profession d'une même foi, par la partici- 
pation aux mêmes Sacrements , obéissent aux Pasteurs 
légitimes, aux Évêques, et surtout au Pape. 



SYNONYMIES. 

218. C'est Monsieur le Curé qui gouverne la paroisse où nous 
sommes. 

C'est Monsieur le Curé qui dirige la paroisse où nous sommes. 

cette. . . 

notre. . . 

administre notre paroisse. 

La paroisse où nous sommes est dirigée par Monsieur le Curé. 

. . . . que nous habitons est administrée 

Notre paroisse a pour pasteur Monsieur le Curé. 



219. C'est Monseigneur l'Évêque qui gouverne ce diocèse. 

Ce diocèse est gouverné par Monseigneur l'Évêque. 
Notre. . . a pour premier pasteur Monseigneur l'Évêque. 

Le diocèse où nous sommes a pour chef. 

Celui qui gouverne notre diocèse, c'est Monseigneur. . . 
le diocèse que nous habitons, c'est Monseigneur. 



CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



415 



220. C'est le Pape qui gouverne tous les Évêques, tous les Curés, 
tous les Prêtres, tous les Chrétiens. 

Le Pape est celui qui gouverne tous les Évêques , tous les Curés, tous 

les Prêtres, tous les Chrétiens. 
Le Souverain-Pontife est chargé de gouverner tous les Évêques , tous 

les Curés, tous les Prêtres, tous les Chrétiens. 
C'est au Souverain-Pontife à gouverner tous les Évêques, tous les 

Curés , tous les Prêtres , tous les Chrétiens. 
C'est au Saint-Père qu'est réservé le droit de gouverner tous les Évêques, 

tous les Curés, tous les Prêtres, tous les Chrétiens. 
Un Pape est le premier pasteur chargé d'administrer spirituellement. 
Tous les Évêques, tous les Curés, tous les Prêtres, tous les Chrétiens 

sont gouvernés par le Pape. 






221 .* La réunion du Pape, de tous les Évêques, de tous les Curés, 
de tous les Prêtres, de tous les Chrétiens, c'est l'Église. 

L'Église , c'est la réunion du Pape, de tous les Évêques, de tous les 
Curés, de tous les Prêtres, de tous les Chrétiens. 

Le Pape, et avec lui tous les Évêques, tous les Curés, tous les Prêtres, 
tous les Chrétiens, c'est l'Église. 

Les Évêques, les Curés , les Prêtres, les Fidèles, tous réunis au Pape , 
voilà ce qu'on nomme l'Église. 

L'Église, c'est la multitude de tous les Chrétiens, Évêques, Curés, Prê- 
tres et simples Fidèles, tous soumis au Pape. 

L'Église, c'est la Société de tous les Chrétiens soumis aux Évêques et au 
Souverain- Pon ti fe . 

Ce qui constitue l'Église, c'est la Société des Chrétiens soumis aux Évê- 
ques et surtout à Notre-Saint-Père le Pape. 

Ce qui forme l'Église, c'est la Société des Catholiques, unis par la pro- 
fession de la même croyance, parla participation auxsept sacrements, 
par la soumission aux légitimes pasteurs, principalement au Souve- 
rain-Pontife. 



222.* Le Pape est le chef de l'Église, le chef visible. 

visible de l'Église. 

Le chef visible de l'Église, c'est le Pape. 

notre Saint-Père le Pape. 

Le Pape est le chef suprême de l'Église, chef visible. 



116 CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 

223.* Jésus-Christ est le chef invisible de l'Église, 

Notre-Seigneur Jésus-Christ est le chef invisible de l'Église. 
Notre-Seigneur Jésus-Christ, c'est le premier pasteur de l'Église, pasteur 

invisible. 
Jésus , sauveur du monde , est le chef suprême de l'Église , son chef 

invisible. 



224. L'Église est Une. 



L'Église a pour eWeY Unité. 
U Unité est un des caractères de l'Église. 
Un des caractères de l'Église, c'est Y Unité. 
La Société de l'Église est Une. 

douée d' Unité. 

qui peut revendiquer pour elle 

l'Unité. 



1° Elle n'a qu'Un chef, Jésus- Christ, et le Pape qui est le 
Vicaire de Jésus-Christ; 

Elle a à sa tête un seul chef, Jésus-Christ, et le Pape, son Vicaire. 

Elle n'a qu'un seul chef, ce chef est Jésus-Christ, le Pape est son repré- 
sentant. 

Elle a pour premier chef Notre-Seigneur Jésus-Christ, dont le Pape est 
le Vicaire. 

Elle a pour chef suprême Jésus-Christ et le Souverain-Pontife qui n'est 
que son Vicaire. 



— 2° L'Église n'a qu'une seule croyance ; 

La croyance de l'Église est la même dans tous les lieux et dans tous 

les temps. 
La croyance de l'Église est partout la même et dans tous les temps. 
Il y a unité dans la croyance de l'Église, elle est partout la même. 

L'unité est parfaite. 

Il n'y a nulle part divergence dans la croyance de l'Église. 






CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 



117 



— Tous les Chrétiens croient les mêmes vérités enseignées par 
Jésus-Christ. 

Tous les Chrétiens admettent les mêmes vérités enseignées par Jésus- 
Christ. 

Tous les Chrétiens souscrivent aux mêmes vérités enseignées par Jésus- 
Christ. 

Tous les Chrétiens adhèrent aux mêmes vérités révélées par Jésus-Christ. 

Les mêmes vérités expliquées par Jésus-Christ sont crues par tous les 
Chrétiens. 

Les mêmes vérités expliquées par Jésus-Christ sont admises par tous les 
Chrétiens. 

Tous les Chrétiens donnent leur adhésion aux mêmes vérités chré- 
tiennes. 



225. L'Église est Sainte, parce que : 

. ' . .a pour elle la Sainteté, parce que : 

La Sainteté est un des caractères de l'Église, parce que : 

Un des caractères de l'Église , c'est la Sainteté , . . : 

La société de l'Église est Sainte, parce que : 

• • • ... . . . une piété Sainte parce que : 

douée de Sainteté. ... : 

peut revendiquer pour elle la Sainteté, parce que : 

— 1° Son chef, Jésus-Christ, est Saint ; 

Jésus-Christ, son chef, ; 

la sainteté même; 

la sainteté par essence ; • 



— 2° Sa croyance est Sainte, les vérités qu'elle croit sont Saintes; 

Sainte est sa croyance , Saintes sont les vérités qu'elle croit ; 
Sa croyance est une croyance Sainte, et lesvérités qu'elle croit sont des 
vérités Saintes ; 




418 CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 

— 3° Ses sacrements sont Saints ; 

Tous ses sacrements ; 

sans exception sont saints; 

Ses sacrements sont tous saints ; 

La sainteté se trouve dans tous ses sacrements; 

— 4° Ses membres, les Chrétiens, sont Saints, s'ils le veulent. 

Tous ses membres, tous les fidèles, 

Les chrétiens, membres de l'Église, sont appelés à être saints. 

peuvent devenir saints. 

Tous les enfants de l'Église sont aptes à devenir saints, s'ils le veulent. 

peuvent acquérir la sainteté, 

parvenir à la. . , 

La sainteté peut faire l'ornement de toutes les âmes chrétiennes. 

226. L'Église est appelée Église Catholique, parce qu'elle est ré- 
pandue par toute la terre. 

L'Église est nommée Catholique, parce qu'elle est disséminée sur toute 

la terre. 
On nomme l'Église, Église Catholique, parce qu'il- y a des chrétiens 

répandus partout. 
La raison pour laquelle l'Église Catholique est ainsi appelée, c'est 

parce qu'il y a des chrétiens sur tous les points du globe. 
La Catholicité est un des caractères de l'Église, parce qu'il y a des 

chrétiens dans toutes les parties du monde. 
Un des caractères de l'Église est la Catholicité, parce qu'elle a des 

membres dans toutes les régions de la terre. 



227. L'Église est [aussi] appelée apostolique , parce qu'elle a été 
fondée par les Apôtres. 

L'Église est [aussi] appelée Apostolique, parce qu'elle fut établie par 
les Apôtres. 

On donne [aussi] à l'Église le nom à! Apostolique, parce que ce furent 
les Apôtres qui la fondèrent. 

Le nom à.' Apostolique est donné à l'Église, parce que les Apôtres l'éta- 
blirent. 




CARACTERES DE LA VERITABLE ÉGLISE. 



119 



Le nom Apostolique est donné à la sainte Église de Jésus-Christ, parce 
qu'elle doit son établissement aux Apôtres. 

Les Apôtres fondèrent l'Église, c'est pourquoi on l'appelle Apostolique. 

. . . . établirent 

L' ' Apostolicité est un des caractères de l'Église, parce qu'elle a les Apô- 
tres pour fondateurs. 



228. L'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique est appelée 
Romaine, 

L'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique est nommée Romaine, 

désignée sous le nom 

de Romaine, 
On appelle Église Romaine, l'Église Une, Sainte, Catholique et Aposto- 
lique, 

— parce que le chef visible de l'Église est l'Évêque de Rome. 

parce que son chef visible est l'Évêque de Rome. 

la raison de cette dénomination, c'est que son chef visible est l'Évêque 

de Rome. 
la raison de cette qualification, c'est que son chef visible est l'Évêque 

de Rome. 



— Habituellement, il réside à Rome. 

Ordinairement, il demeure . . . . 
Sa résidence habituelle, c'est Rome. 
. . . . ordinaire, .... 
D'ordinaire, sa résidence est à Rome. 
Rome. 



229. C'est un grand bonheur d'appartenir à l'Église Catholique ! 

d'être membre de ! 

. . . . dans le sein de ! 

giron de 1 

Quel bonheur de faire partie de l'Église Catholique ! 
Appartenir à l'Église Catholique, c'est un grand bonheur ! 



420 JUIFS. — PAÏENS. — MAHOMÉTANS. 

— parce que, si l'on n'appartient pas à l'Église Catholique, 

car, si l'on n'est pas membre de , 

dans le sein de , 

uni à l'Église , 

. . . . ne fait pas partie de ; 

— on ne peut mériter la vie éternelle (le Ciel). 

il est impossible d'aller au Ciel 

on ne pourra jamais acquérir l'éternité bienheureuse. 

obtenir le Ciel. 

on ne pourra jamais parvenir au séjour de la Gloire. 



230.* Définition. — L'Église est, etc. 

(Voir, pour les Synonymies , n°" 221 et suivants.) 






JUIFS. 



LEÇON 25. 

PAÏENS. — MAHOMÉTANS. — HÉRÉTIQUES. — 
SCHEMATIQUES. 



231 . Parmi les hommes, plusieurs ne croient pas en Jésus-Christ. 

232. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ sont : les 

Juifs, les Païens, les Mahométans. 

233. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ n'iront pas au 

Ciel. 

234. Les Juifs, les Païens, les Mahométans, n'iront pas au Ciel, 

parce que, pour aller au Ciel, il faut croire en Jésus-Christ. 
235.* On appelle Chrétiens les hommes qui, étant baptisés, croient 

en Jésus-Christ. 
236*. Je suis chrétien, parce que je suis baptisé, et parce que je 

crois en Jésus-Christ. Je crois tout ce que croit et enseigne 

l'Église, et je suis soumis au Pape. 









HÉRÉTIQUES. — SCHEMATIQUES. 



121 



237. Parmi Jes Chrétiens, plusieurs ne croient pas toutes les vérités 

enseignées par l'Église. 

238. On appelle Hérétiques les Chrétiens qui ne croient pas toutes 

les vérités enseignées par l'Eglise. 

239. Parmi les Chrétiens, plusieurs refusent de reconnaître le Pape 

pour chef de l'Église. 

240. On appelle Schismatiques les Chrétiens qui refusent de re- 

connaître le Pape pour chef de l'Église. 



SYNONYMIES. 

231. Parmi les hommes, plusieurs ne croient pas en Jésus-Christ. 

, hélas! il en est qui 

, malheureusement, il s'en trouve qui. . . . 

Il y a des hommes qui, malheureusement, ne 

Malheureusement il y a des hommes qui 

Sur la terre, il se trouve des malheureux qui 

Dans le monde, il se rencontre des hommes qui refusent de croire en 
Jésus- Christ. 

232. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ sont : les 

Juifs, les Païens, les Mahométans. 

Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ se nomment Juifs, 
Païens, Mahométans. 

Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ sont désignés sous les 
noms de Juifs, Païens, Mahométans. 

Les Juifs, les Païens, les Mahométans, sont ceux qui refusent de croire 
en Jésus-Christ. 

On nomme Juifs, Païens, Mahométans, ceux qui n'ont pas foi en Jésus- 
Christ. 

233. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ, n'iront pas 

au Ciel. 

Ceux qui ne veulent pas croire en Jésus-Christ, n'iront pas au Ciel. 

adhérer aux enseignements de Jésus-Christ, 

n'iront pas au Ciel. 



I 



122 



JUIFS. — PAÏENS. 



MAHOMETANS. 



Ceux qui ne veulent pas donner leur adhésion à la foi chrétienne, ne 
seront pas admis dans le Ciel. 

Ceux qui ne veulent pas accepter la croyance en Jésus-Christ ne par- 
viendront jamais au Ciel. 

N'iront pas au Ciel, ceux qui ne croient pas en Jésus-Christ. 

Quiconque rejette la croyance en Jésus-Christ n'aura pas le bonheur 
d'aller au Ciel. 

Le Ciel sera fermé pour ceux qui ne croient pas en Jésus-Christ. 

Le Ciel ne sera jamais ouvert à quiconque n'accepte pas tous les 
dogmes chrétiens. 

234. Les Juifs, les Païens, les Mahométans, n'iront pas au Ciel, 

n'entreront pas dans le 

royaume des Cieux, 

Les Juifs , les Païens , les Mahométans , seront exclus de la Jérusalem 
céleste, 

Ni les Juifs, ni les Païens, ni les Mahométans, ne seront admis dans 
la céleste Sion, 

Ceux qui professent le judaïsme, le paganisme, le mahométisme, n'au- 
ront pas la félicité des Bienheureux, 

— parce que, pour aller au Ciel, il faut croire en Jésus-Christ. 

entrer dans le Ciel , il faut avoir la foi en Jésus- 
Christ. 

parce que, pour mériter le Ciel, il faut avoir la foi chrétienne. 

d'aller au Ciel , il faut être uni à Jésus-Christ 

par la foi. 

La raison en est bien claire : c'est que, pour aller au Ciel, il faut croire 
en Jésus-Christ. 

En voici la raison : c'est que, pour aller au Ciel, il faut croire en Jésus- 
Christ. 

Cette exclusion a lieu parce que , pour aller au Ciel , il faut croire en 
Jésus-Christ. 



235.* On appelle Chrétiens les hommes qui, étant baptisés, croient 
en Jésus-Christ. 

Chrétiens, est le nom qu'on donne à ceux qui, étant baptisés, croient 
en Jésus-Christ. 









HÉRÉTIQUES. — SCHEMATIQUES. 



123 



Ceux qui sont baptisés et croient en Jésus-Christ, se nomment Chré- 
tiens. 

Ceux qui sont baptisés et croient en Jésus-Christ, s'appellent Chré- 
tiens. 

Les hommes baptisés et croyant en Jésus-Christ , sont appelés Chré- 
tiens. 

On donne le nom de Chrétiens à ceux qui , ayant été régénérés dans 
l'eau sainte du Baptême , ont la foi en Jésus-Christ. 



236.* Je suis Chrétien , parce que je suis baptisé, et parce que je 
crois en Jésus-Christ. 

Je suis Chrétien, car j'ai reçu le Baptême et je crois en Jésus-Christ. 
Je suis baptisé et je crois en Jésus-Christ, je suis donc Chrétien. 
L'eau baptismale a régénéré mon âme, j'ai foi en Jésus-Christ, donc 
je suis Chrétien. 

— Je crois tout ce que croit et enseigne l'Eglise, 



l'Église croit et enseigne, 

Tout ce que l'Église croit et enseigne, je le crois, 

La foi de l'Église Catholique est ma croyance, 

J'ai la croyance de l'Église, 

J'ai la même croyance que l'Église, 

Je crois comme l'Église, 



■ 

■ 



— et je suis soumis au Pape. 

... me soumets au chef de l'Église. 

... . fais gloire d'être soumis au Vicaire de Jésus-Christ. 

de toujours me soumettre au Pape. 

être soumis au Père commun des 

Fidèles. 

et ma gloire sera toujours d'adhérer aux décisions infaillibles du Sou- 
verain-Pontife. 






124 



JUIFS. 



PAÏENS. — MAHOMETANS. 



237. Parmi les Chrétiens, plusieurs ne croient pas toutes les vérités 
enseignées par l'Église. 

Parmi les Chrétiens, il y en a plusieurs qui refusent de croire à toutes 

les vérités enseignées par l'Église. 
Parmi les Chrétiens , il s'en trouve qui s'obstinent à ne pas recevoir 

toutes les vérités qu'enseigne l'Église. 
Plusieurs, parmi les Chrétiens, s'opiniâtrent à ne pas croire toutes les 

vérités enseignées par l'Église. 



238. On appelle Hérétiques, les Chrétiens qui ne croient pas toutes 
les vérités enseignées par l'Église. 

On appelle Hérétiques, les Chrétiens qui ne croient pas toutes les véri- 
tés que l'Église nous oblige de croire, sous peine de damnation. 

Est appelé Hérétique, quiconque ne croit pas toutes les vérités , sans 
la croyance desquelles le salut est impossible. 

Hérétiques , est le nom sous lequel on désigne les Chrétiens qui ne 
croient pas toutes les vérités nécessaires au salut. 

Hérétiques , tel est le nom par lequel on désigne les Chrétiens qui 
n'adhèrent pas à toutes les vérités qu'il est nécessaire de croire pour 
aller au Ciel. 

Hérétiques , c'est ainsi qu'on appelle les Chrétiens qui n'adhèrent 
pas à toutes les vérités qu'il est nécessaire de croire pour aller 
au Ciel . 

Hérétiques, tel est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui n'adhèrent 
pas à toutes les vérités qu'il est nécessaire de croire pour aller au 
Ciel. 



239. Parmi les Chrétiens, plusieurs refusent de reconnaître le Pape 
pour chef de l'Église. 

Parmi les Chrétiens , plusieurs ne veulent pas reconnaître le Pape 

comme chef de l'Église. 
Parmi les Chrétiens, plusieurs ne consentent pas à reconnaître le Pape 

comme chef de l'Église. 
Parmi les Chrétiens , plusieurs s'obstinent à ne pas admettre le Pape 

comme chef suprême de l'Église. 






HÉRÉTIQUES. — SCHISMATIQUES. 



125 



Hélas ! parmi ceux qui ont reçu le Baptême, plusieurs ne reconnais- 
sent pas le Pape pour chef de l'Église. 

Il y a , parmi les Chrétiens , des hommes qui sont assez malheureux 
pour rejeter la suprématie du Souverain-Pontife. 

Parmi les Chrétiens, il y a malheureusement plusieurs hommes qui 
s'aveuglent au point de méconnaître l'autorité suprême du succes- 
seur de saint Pierre. 



240. On appelle Schismatiques, les Chrétiens qui refusent de recon- 
naître le Pape pour chef de l'Église. 

On appelle Schismatiques, les Chrétiens qui ne veulent pas reconnaître 
le Pape pour chef de l'Église. 

On appelle Schismatiques, les Chrétiens qui ne consentent pas à recon- 
naître le Pape pour chef de l'Église. 

On appelle Schismatiques, les Chrétiens qui s'obstinent à ne pas recon- 
naître le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom sous lequel on désigne les Chrétiens qui refu- 
sent de reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 

Par Schismatiques, on entend les Chrétiens qui refusent de reconnaître 
le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui refusent de 
reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui ont le malheur 
de ne pas reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui ne veulent pas 
reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui ne consentent 
pas à reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 

Schismatique est le nom qu'on donne aux Chrétiens qui s'obstinent, 
hélas ! à ne pas reconnaître le Pape pour chef de l'Église. 



I 



■ 



126 



hors de l'église, pas de salut. 



LEÇON 26. 

HORS DE L'ÉGLISE , PAS DE SALUT. 

241. Les Païens et les Juifs n'appartiennent pas à l'Église, car ils 

ne sont pas baptisés. 

242. Les enfants morts sans Baptême n'appartiennent pas à l'Église, 

parce que, pour appartenir à l'Église, il faut nécessairement 
être baptisé. 

243. Les enfants morts sans Baptême ne vont pas au Ciel. 

244. Les enfants morts sans Baptême sont privés de la vue de Dieu, 

et du bonheur du Ciel. Toutefois nous pouvons croire 
qu'ils ne sont pas malheureux. 

245. Les hommes qui, ayant l'âge de raison, meurent privés du 

Baptême, mais sans péché mortel, ont le même sort que les 
enfants morts sans Baptême. 

246. Les Païens, les Juifs et les Mahométans peuvent [donc] jouir, 

après la mort, du sort des enfants morts sans Baptême, et 
ne pas être malheureux. 

247. Un apostat est celui qui renonce à la Foi catholique. 

248. Un excommunié est celui qui est retranché de la Société de 

l'Église, et privé de ses biens spirituels, à cause de ses grands 
péchés. 

249. Les apostats et les excommuniés n'appartiennent plus à 

l'Église. 



SYNONYMIES. 

241. Les Païens et les Juifs n'appartiennent pas à l'Église, car ils 
ne sont pas baptisés. 

Les Païens et les Juifs ne font pas partielle l'Église, car ils ne sont pas 
baptisés. 



hors de l'église, pas de salut. 



127 



Les Païens et les Juifs ne sont pas membres de l'Église, car ils ne sont 

pas baptisés. 
Ni les Païens ni les Juifs ne sont membres de l'Église, car ils ne sont 

pas baptisés. 
Les Juifs, pas plus que les Païens, ne sont membres de l'Église , car ils 

ne sont pas baptisés. 
Les Juifs, non plus que les Païens, ne sont membres de l'Église, car ils 

ne sont pas baptisés. 
Ni les Juifs ni les Païens n'appartiennent à l'Église, car ni les uns ni 

les autres ne sont baptisés. 
Ni les Juifs ni les Païens n'appartiennent à l'Église, car ils n'ont pas 

été régénérés dans les eaux du Baptême. 



242. Les enfants morts sans baptême 

. avant d'avoir reçu le Baptême 

. n'ayant pas été baptisés 

. n'ayant pas reçu le Baptême 

. sans avoir été régénérés dans les eaux du Baptême 

. sans avoir été puriiiés par le Baptême 



— n'appartiennent pas à l'Église, 

ne font pas partie de ... , 

. . sont pas enfants , 

. . . . membres. . . . , 

. . . . dans le sein de. . , 

la Société de. , 

sont hors de l'Église. 



— parce que , pour appartenir à l'Église , il faut nécessairement 
être baptisé. 

parce que, pour être dans le sein de l'Église, nécessairement, il faut 
avoir reçu le Baptême. 

parce que, pour faire partie de l'Église, il est de toute nécessité d'avoir 
reçu le Baptême. 

parce que, pour être enfant de l'Église, il est de toute nécessité d'avoir 
reçu le Baptême. 

parce que, pour être membre de la Société chrétienne, il est indispen- 
sable d'avoir été baptisé. 



■ 

■ 



■ 



I 



428 hors de l'église, pas de salut. 

243. Les enfants morts sans Baptême ne vont pas au Ciel. 

avant d'avoir reçu le Baptême ne sont pas reçus 

dans le Ciel. 
Les enfants morts n'ayant pas été baptisés n'entrent pas dans le Ciel. 
. . . . . . . privés du Baptême sont exclus du Ciel. 

non régénérés dans les eaux du Baptême ne peuvent 

entrer dans le Ciel. 
Les enfants morts sans avoir été purifiés par le Baptême ne verront 

jamais Dieu dans le Ciel. 



244. Les enfants morts sans Baptême 

{Prendre les Synonymies du n°243.) 



— sont privés de la vue de Dieu, 

sont pour toujours privés de la vue de Dieu, 

du bonheur de voir Dieu, 

sont privés pour toujours de la vision béatifique, 



et du bonheur du Ciel. 

et de la félicité du Paradis. 

des Saints. 

et des jouissances célestes. 
et des biens du Ciel. 



— Toutefois, nous pouvons croire qu'ils ne sont pas malheureux. 

Mais il nous est permis de 

Néanmoins nous sommes libres de 

Cependant il est très-permis de croire que le malheur ne les atteint pas. 
Malgré cela.on nous permet de croire que leur sort n'est pas malheureux. 
Nonobstant , on nous permet de croire qu'ils ne sont pas à plaindre. 



HORS DE L ÉGLISE, PAS DE SALUT. 



129 



245. Ceux qui, ayant l'âge de raison, meurent privés du Baptême, 
mais sans péché mortel, 

Ceux qui, ayant l'âge de raison, meurent privés du Baptême, et n'ayant 

aucun péché mortel, 
Celui qui, ayant atteint l'âge de raison, meurt sans avoir été baptisé, et 

dont l'âme est pure de tout péché mortel, 
Celui qui, ayant atteint l'âge de raison, meurt sans avoir été baptisé, et 

dont l'âme est exempte de toute faute mortelle, 
Celui qui, ayant atteint l'âge de raison, meurt sans avoir été baptisé, et 

dont l'âme n'est souillée par aucun péché grave, 



— ont le même sort que les enfants morts sans Baptême. 

partagent le sort des enfants 

sont traités , dans l'autre monde , comme les enfants morts sans 

Baptême, 
éprouvent le même sort que les enfants morts sans Baptême, 
sont dans les mêmes conditions que les enfants morts privés du 

Baptême et partagent leur sort. 






■ 
■ 



246. Les Païens , les Juifs et les Mahométans peuvent [donc] jouir, 
après la mort, du sort des enfants morts sans Baptême. 

Les Païens, comme les Juifs et les Mahométans, peuvent partager, 
après la mort, le sort des petits enfants morts privés du Baptême. 

Les Païens, ainsi que les Mahométans et les Juifs, peuvent avoir, après 
la mort, le sort des petits enfants morts privés du Baptême. 

Après la mort, les Païens, les Juifs et les Mahométans peuvent parti- 
ciper au sort des enfants morts privés du Baptême. 



et ne pas être malheureux. 

et n'avoir pas un sort malheureux, 
et ne pas être dans un état malheureux. 



CATICHISME AVEC SÏNONYWISJ. — f. 



130 ÉGLISE MILITANTE 

247. Un apostat est celui qui renonce à la foi catholique. 

On appelle apostat quiconque 

Celui qui renonce à la foi catholique est appelé apostat. 
Quiconque abjure la foi catholique est désigné sous le nom d'apostat. 

248. Un excommunié est celui qui est retranché de la société de 

l'Église, 

Un excommunié est celui que l'Église retranche du nombre de ses 
membres, 

Celui que l'Église retranche du nombre de ses enfants est un excom- 
munié, 

— et privé de ses biens spirituels, à cause de ses grands péchés. 

et que l'Église prive de ses biens spirituels , à cause de la grandeur 

des péchés qu'il a commis, 
et qui est privé des biens spirituels de l'Église, en punition des grands 

péchés qu'il a faits. 

249. Les apostats et les excommuniés n'appartiennent plus à 

l'Église. 

Les excommuniés, ainsi que les apostats, ne font plus partie de l'Église. 
Les excommuniés , ainsi que les apostats, cessent d'être membres de 

l'Église. 
L'apostat, ainsi que l'excommunié, est hors de l'Église. 
Celui qui est tombé dans le crime de l'apostasie, et celui qui est frappé 

d'excommunication, cessent, l'un et l'autre, d'appartenir à l'Église. 



LEÇON 27. 



ÉGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 

250. Les Fidèles qui sont sur la terre et obéissent au Pape, les 
âmes qui sont dans le Purgatoire, et les Saints qui sont au 
Ciel, appartiennent tous à l'Église de Jésus-Christ, et for- 
ment la société universelle des Chrétiens. 






SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 



131 



251 . L'Église de Jésus-Christ a [donc] des personnes qui lui appar- 

tiennent : 

— 1° Sur la terre ; 

— 2° Dans le Purgatoire ; 

— 3° Au Ciel. 

252. La société des Fidèles qui sont sur la terre s'appelle Église 

militante (combattante), parce que les Fidèles, sur la terre, 
militent (combattent) contre le démon, le monde et les 
passions, pour pratiquer la vertu. 

253. La société des âmes qui sont dans le Purgatoire s'appelle 

Église souffrante, parce que les âmes, dans le Purgatoire, 
souffrent beaucoup. 

254. [Enfin] la société des Saints qui sont au Ciel s'appelle Église 

triomphante, parce que les Saints, au Ciel, triomphent et 
triompheront éternellement. 
255.* L'Eglise de Jésus-Christ a des membres : 

— 1° Sur la terre; — 2° Dans le Purgatoire; — 3° Au Ciel. 

Cependant, il n'y a pas trois Églises, il n'en existe qu'une 
seule : l'Église de Jésus-Christ. 






SYNONYMIES. 

250. Les fidèles qui sont sur la terre, et obéissent au Pape, 
Les chrétiens qui vivent. . . . , et qui sont soumis. . 

Les hommes f . . reconnaissentlePapepour 

chef, 

- les âmes qui sont dans le Purgatoire, 

. . . .qui souffrent 

.... retenues 

. . . .du Purgatoire. 



132 ÉGLISE MILITANTE 

— et les Saints qui sont au Ciel, 

triomphent. . 

admis dans le . . 

du Ciel, 

— appartiennent tous à l'Église de Jésus-Christ, 

sont tous de l'Église ' 

sont tous membres de 

font tous partie de ; . . . 

— et forment la société universelle des Chrétiens. 

. .c'est ce qu'on appelle 

. . constituent ce 

. . forment la société 

251 . L'Église de Jésus-Christ a [donc] des personnes qui lui appar- 
tiennent : 1° sur la terre; 2° dans le Purgatoire; 3° au 
Ciel. 

[Ainsi] l'Église du divin Sauveur a des membres qui lui appartien- 
nent : 1° sur la terre ; 2° dans le Purgatoire ; 3° au Ciel. 

[Ainsi] l'Église catholique se compose de membres qui sont : i° sur la 
terre; 2° dans le Purgatoire; 3° au Ciel. 

[Ainsi] pour trouver les membres de l'Église de Jésus-Christ, il faut 
parcourir la terre, le Purgatoire et le Ciel. 

[Ainsi] pour trouver tous les membres de l'Église de Jésus-Christ, il 
faut parcourir notre globe , descendre au Purgatoire et monter au 
Ciel. 



252. La société des fidèles qui sont sur la terre s'appelle Église mili- 
tante (combattante), 

La société des Chrétiens qui habitent la terre se nomme l'Église mili- 
tante (l'Église qui combat), 

La société des catholiques qui vivent ici-bas, est appelée Église mili- 
tante (qui combat), 

Église militante : tel est le nom qu'on donne à la société des Chrétiens 
qui vivent sur la terre, 



SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 



133 



parce que les Fidèles, sur la terre, militent (combattent) contre 
le démon, le monde et les passions, pour pratiquer la vertu. 

parce que les Chrétiens, ici-bas, combattent (militent) contre trois enne- 
mis : le démon, le monde et la chair. 

parce que , sur la terre , c'est une guerre à outrance : pour pratiquer 
la vertu, il faut combattre le démon, le monde et les passions. 

parce que, dans ce lieu d'épreuves, il faut toujours avoir les armes à la 
main pour être vertueux : il faut lutter contre le démon, le monde 
et notre concupiscence. 



253. La société des âmes qui sont dans le Purgatoire, s'appelle 
Eglise souffrante, 

La société des justes qui sont en Purgatoire, se nomme Église souf- 
frante, 

La société des Chrétiens qui vivent retenus en Purgatoire, est appelée 
Église souffrante, 

La réunion de ceux qui souffrent dans les flammes expiatrices du Pur- 
gatoire, est désignée sous le nom d'Église souffrante, 



— parce que les âmes, dans le Purgatoire, souffrent beaucoup. 

du 

endurent de grandes souf- 
frances. 

parce que les âmes du Purgatoire sont en proie à de grandes souffrances. 

parce que, dans le Purgatoire, les âmes sont 



254. [Enfin] la société des Saints qui sont au Ciel s'appelle : Église 
triomphante, 

[Enfin] la société des âmes saintes qui vivent au Ciel s'appelle: Église 

triomphante , 
[Enfin] la société des âmes justes triomphant au Ciel s'appelle : Église 

triomphante, 
[Enfin] la société des âmes justes triomphant au Ciel se nomme : Église 

triomphante , 



\u 



EGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE 



TRIOMPHANTE. 



[Enfin] la société des âmes triomphantes est appelée : Église triom- 
phante, 

est désignée par ce nom : 

Eglise triomphante, 

Enfin , la réunion des élus qui jouissent de la félicité éternelle se 
nomme : Église triomphante, 

Église triomphante, tel est le nom qu'on donne à la société des Saints 
en possession de la gloire du Ciel, 



— parce que les Saints, au Ciel, triomphent et triompheront éter- 
nellement. 

parce que les Saints du Ciel triomphent et triompheront éternellement. 

élus dans le Ciel 

jouissent d'un triomphe qui sera éternel. 

dureraéternel- 

lement. 
parce que les élus, dans le Ciel, jouissent d'un triomphe qui durera 

toujours, 
parce que les élus, dans le Ciel, jouissent d'un triomphe qui n'aura pas 

de fin. 



255.* L'Église de Jésus-Christ a desmembres; 1° sur la terre; 2° dans 
le Purgatoire ; 3° dans le Ciel . 

L'Église de Jésus-Christ est répandue : 1° sur la la terre ; 2° dans le Pur- 
gatoire; 3° dans le Ciel. 

La sainte Église de Jésus-Christ ne se borne pas à la terre, elle s'étend 
jusqu'au Purgatoire, et jusqu'au Ciel. 

La sainte Églisede Jésus-Christ ne reconnaît pas de limites; son domaine 
s'étend de la terre au Ciel , et du Ciel au Purgatoire. 



— Cependant il n'y a pas trois Églises, il n'en existe qu'une seule : 
l'Église de Jésus-Christ. 

Cependant il ne faut pas compter trois Églises, il n'en existequ'une seule: 

l'Église de Jésus-Christ. 
Cependant il ne faut pas croire qu'il y ait trois Églises , il n'y a qu'une 

Église : l'Église de Jésus-Christ. 






SYMBOLE DES APOTRES. 



135 



Toutefois ne pensons pas qu'il existe trois Églises , il n'y en a qu'une : 

c'est l'Église de Jésus-Christ. 
Malgré cela, l'Église de Jésus-Christ est une, il n'y en a pas trois. 
Quoiqu'il y ait l'Église militante, souffrante et triomphante, cependant 

il n'y a qu'une Église : l'Église de Jésus-Christ. 



HtJfÇrlëHi 



EXPLICATION DU SYMBOLE DES APOTRES. 



LEÇON 28. 



SYMBOLE DES APOTRES. 



256.* Les Apôtres sont des hommes (douze) que Notre-Seigneur 
Jésus-Christ a choisis pendant qu'il était sur la terre, pour 
prêcher l'Évangile et gouverner son Église. 

257. Avant de se séparer, les Apôtres ont rédigé, en douze articles, 
une profession de foi contenant les principales vérités que 
Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

258.* Le Symbole des Apôtres est [donc] la profession de foi 
rédigée par les Apôtres eux-mêmes. 

259. Voici le Symbole des Apôtres, divisé en douze articles : 

I. Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du 

Ciel et de la terre. 
II. Je crois aussi en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur; 

III. Qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie ; 

IV. Qui a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, et a 

été enseveli ; 
V. Est descendu aux Enfers; est ressuscité le troisième jour; 
VI. Est monté au Ciel, est assis à la droite de Dieu le Père tout- 
puissant ; 
VII. D'où il viendra pour juger les vivants et les morts; 



136 



SYMBOLE DES APOTRES. 



VIII. Je crois encore au Saint-Esprit; 

IX. La sainte Église catholique, la Communion des Saints; 
X. La rémission des péchés; 

XI. La résurrection de la chair; 
XII. La vie éternelle. Ainsi soit-il. 






SYNONYMIES. 

256.* Les Apôtres sont les hommes (douze) que Notre-Seigneur a 
choisis 

Les Apôtres sont douze hommes que le Sauveur a choisis 

Les Apôtres, au nombre de douze, sont des hommes que notre Sauveur 

a choisis 
Les douze Apôtres sont des hommes que Jésus-Christ a choisis 
Les douze hommes que Notre-Seigneur a choisis sont appelés Apôtres 
Les Apôtres sont les douze que le Christ a choisis 



— pendant qu'il vivait sur la terre, 

lorsqu'il était parmi les hommes, 
alors qu'il habitait au milieu de nous, 
pendant sa vie mortelle, 



pour prêcher son Évangile et gouverner son Église. 

pour en faire les prédicateurs de l'Évangile et les chefs de son Église. 
. . . gouverner l'Église et pour prêcher l'Évangile. 

publier ses divins enseignements. 

annoncer la bonne nouvelle de l'Évan- 
gile- 
répandre l'Évangile par toute la terre. 






SYMBOLE DES APOTRES. 



137 



257. Avant de se séparer, les Apôtres ont rédigé, en douze articles, 
une profession de foi contenant les principales vérités que 
Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

Au moment de se séparer, les Apôtres rédigèrent, en douze articles, un 
symbole, une profession de foi contenant les principales vérités que 
Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

Avant leur séparation, tous les Apôtres rédigèrent un symbole en douze 
articles, une profession de foi contenant les principales vérités que 
Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

Avant de se disséminer dans l'univers, les Apôtres écrivirent un sym- 
bole contenant, en douze articles, les principales vérités que Notre- 
Seigneur leur avait enseignées. 

Avant de se disséminer dans l'univers, les Apôtres écrivirent une pro- 
fession de foi , réduite à douze articles , et contenant les principales 
vérités enseignées par Noire-Seigneur. 

Avant de se disséminer dans l'univers, les Apôtres écrivirent un abrégé 
de la foi, réduit à douze articles, et contenant les principales vérités 
que Notre-Seigneur leur avait enseignées. 

Avant de se disséminer dans l'univers, les Apôtres écrivirent un résumé 
de toute la foi, en douze articles, et contenant les principales vérités 
que Notre-Seignenr leur avait enseignées. 

Avant de se répandre dans le monde,les douze Apôtres résumèrent, dans 
les douze articles du symbole, les principales vérités que Notre-Sei- 
gneur leur avait enseignées. 

Avant de se partager l'empire du monde , les Apôtres , conquérants 
spirituels des âmes , rédigèrent une proclamation de foi contenue 
dans douze articles, et résumant les principales vérités qu'ils avaient 
recueillies des lèvres divines de Notre-Seigneur Jésus-Clirist. 



258.* Le Symbole des Apôtres est [donc] la prolession de foi rédigée 
par les Apôtres eux-mêmes. 

Le Symbole des Apôtres est donc une profession de foi qui nous vient 
des Apôtres eux-mêmes. 

Le Symbole des Apôtres est donc un abrégé des articles de notre croyance 
composé par les Apôtres. 

Le Symbole des Apôtres est donc un résumé de tous les dogmes chré- 
tiens que nous ont transmis les Apôtres. 



138 



SYMBOLE DES APOTRES. — PREMIER ARTICLE. 



259. Voici le Symbole des Apôtres divisé en douze articles. 

Voici les douze articles du Symbole des Apôtres. 
Voici la formule des Apôtres, contenant , en douze articles , les princi- 
pales vérités chrétiennes. 



LEÇON 29. 

PREMIER ARTICLE DU SYMROLE DES APOTRES. 
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du Ciel et de 

la terre. 



260. Je crois. 



261 . (Je crois) en 
Dieu. 

262. (Je crois en 
Dieu) le Père. 

263.* (Je crois en 
Dieu le Père ) 
tout-puissant. 

264. (Je crois en 
Dieu le Père tout- 
puissant), Créa- 
teur du Ciel et 
de la terre. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je suis très-persuadé , je suis très-con- 
vaincu que toutes les vérités contenues dans 
le Symbole sont vraies , certaines, incontes- 
tables, parce que c'est Dieu lui-même qui les 
a dites ; Dieu qui ne peut ni se tromper ni 
nous tromper. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois qu'il y a un seul Dieu. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que la première personne de la 

Sainte-Trinité est le Père. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que Dieu fait tout ce qu'il 

veut. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Dieu a créé tout ce qui 
existe; il a tout créé, excepté lui-même; il ne 
s'est pas créé, car il est éternel. 






SYMBOLE DES APOTRES. — PREMIER ARTICLE. 



139 



SYNONYMIES. 



260. Je crois (1 ): Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent dire 



signifient . 



mots : 

expressions : 

veulent dire : 

Voici le sens de ces paroles du Symbole : 

des Apôtres: 

. . l'explication de : 

Voici ce que signifient ces paroles du Symbole : 

des Apôtres : 

. . dans quel sens on entend ces paroles du Symbole des Apôtres 

on doit entendre : 

. . ce que nous entendons par : 

voulons dire par : 



— Je suis très-persuadé, je suis très-convaincu que 

J'ai la ferme persuasion et la ferme conviction que 

J'ai la persuasion ferme et la conviction que 

Ma ferme persuasion et ma ferme conviction, c'est que 

Ma persuasion et ma conviction les plus intimes, sont que 



— toutes les vérités contenues dans le Symbole. 

■ . . .... renfermées 

exposées 

qui sont contenues. . . . 

qui sont renfermées dans le Symbole 

qui sont exposées 

» que contient le Symbole 



(1) Comme cette formule se répète pour l'explication de chacun des douze articles , 
nous n'en répéterons pas les synonymies. 



140 



SYMBOLE DES APOTRES. 



PREMIER ARTICLE. 



— sont vraies, certaines, incontestables, 

sont d'une vérité certaine et incontestable, 
sont certainement et incontestablement vraies, 

— parce que c'est Dieu lui-même qui les a dites; 

révélées; 

enseignées; 

parce que celui qui les a dites est Dieu lui-même; 

parce que leur révélation vient de Dieu ; 

parce qu'elles sont sorties de la bouche de Dieu lui-même; 

— Dieu qui ne peut ni se tromper, ni nous tromper. 

Dieu qui ne peut être le jouet d'aucune erreur, ni tromper ses créatures. 

Dieu qui est infaillible et incapable de tromper. 

Dieu qui est à l'abri de toute erreur, et qui ne peut tromper personne. 

261. Je crois qu'il n'y a qu'un seul Dieu. 

Je crois qu'il n'y a qu'un Dieu. 

Ma croyance est qu'il n'y a qu'un Dieu. 

y a un seul Dieu. 

L'unité d'un Dieu est ma croyance. 
telle est ma foi. 

262. Je crois que la première personne de la sainte Trinité est le 

Père. 

Je crois que , dans la Trinité , la première personne c'est le Père. 

Dans la Trinité , la première personne est le Père. Je le crois. 

Ma croyance est que le Père est la première personne de la Trinité. 



263. Je crois que Dieu fait tout ce qu'il veut. 

' tout ce que Dieu veut faire il le fait. 

tout ce que Dieu veut il le fait. 

la puissance de Dieu ne reconnaît d'autres bornes que sa 

volonté. 
les seules limites de la pui-.,ance de Dieu, c'est sa volonté. 



I 



SYMBOLE DES APOTRES. — DEUXIÈME ARTICLE. 144 

264. Je crois que Dieu a créé tout ce qui existe; 

donné l'être à tout ce qui existe; 

donné l'existence à toutes les créatures; 

tiré du néant tout ce qui est; 

fait jaillir du néant tout ce qui est; 

fait jaillir des profondeurs du néant tout ce qui 

est; 



il a tout créé, excepté lui-même; il ne s'est pas créé, car il 
est éternel. 

il atout créé, mais il ne s'est pas créé lui-même, car il est de toute 
éternité. 

il a tout tiré du néant, mais il ne s'est pas donné l'être , puisqu'il est 
éternel. 

il adonné l'être à toutes ses créatures , mais il ne se l'est pas donné à 
lui-même , et ne l'a reçu de personne, car il est éternel. 



■ 



■ 






■ 



LEÇON 30. 



DEUXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) en Jésus-Christ, son Fils unique , Notre-Seigneur. 



265. (Je crois) en 
■ Jésus-Christ, son 

Fils. 

266. (Je crois en 
Jésus-Christ, son 
Fils) unique. 

267. (Je crois en 
Jésus-Christ, son 
Fils unique), iVo- 
tre-Seigneur . 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
diiii : Je crois que la seconde personne delà 
sainte Trinité est le Fils du Père éternel. 

Unique : Cette parole du Symbole des Apôtres 
veut dire : Je crois que le Père éternel n'a pas 
d'autre Fils que Jésus-Christ, leVerbe éternel. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ est notre sou- 
verain Maître et que nous lui devons respect 
et obéissance. 



I 



142 



SYMBOLE DES APOTRES. 



DEUXIEME ARTICLE. 



SYNONYMIES. 

265. Je crois que la seconde personne de la sainte Trinité est le 
Fils du Père éternel. 

Je crois que , dans la Trinité , la seconde personne est le Fils du Père 
étemel. 

Je crois que le Fils du Père éternel est la seconde personne de la sainte 
Trinité. 



266. Je crois que le Père éternel n'a pas d'autre Fils que Jésus- 

Christ, le Verbe éternel. 

Ma croyance est que le Père éternel n'a pasd'autre Fils que Jésus-Chrisl, 
le Verbe éternel. 

Ma foi est que Jésus-Christ, Verbe incréé, est le seul FilsduPère éternel. 

parole éternelle, est l'unique fils du Père 

éternel. 

parole incréée, est le Fils unique engendré 

de toute éternité par Dieu son Père. 

267. Je crois que Jésus-Christ est notre Souverain Maître 

est notre Maître Souverain 

a la souveraineté sur nous 

a le pouvoir suprême sur nous 

Je crois qu'à Jésus-Christ appartient toute Toute-Puissance au Ciel et 
sur la terre. 



— et que nous lui devons respect et obéissance. 

et que nous devons le respecter et lui obéir, 
et que notre respect et notre obéissance lui sont dus. 
et que c'est pour nous un devoir de lui payer le tribut de notre respect 
et de notre obéissance. 



SYMBOLE DES APOTRES. — TROISIÈME ARTICLE. 



143 



LEÇON 31. 

TROISIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ) qui a été conçu du Saint-Esprit , 
est né de la Vierge Marie. 



268. (Je crois en 
Jésus-Christ) qui 
a été conçu du 
Saint-Esprit. 



269. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est né de la 
Vierge Marie. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1 ° le Saint-Esprit a formé , dans le sein de la 

sainte Vierge, un corps humain ; 
2° le Fils de Dieu a pris ce corps ; 
3° en même temps, il a pris une âme : il s'est 

uni à ce corps et à cette âme : il s'est incarné. 
Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que Jésus-Christ est né parmi 

les hommes , et que sa Mère est Marie , qui 

fut toujours vierge. 



SYNONYMIES. 

268. Je crois que : 1° le Saint-Esprit a formé, dans le sein de la 
sainte Vierge, un corps humain ; 

Je crois que l'Esprit-Saint a formé, dans le sein de Marie, un corps 

semblable au nôtre ; 
Je crois que le Saint-Esprit a formé un corps semblable au nôtre dans 

le sein de la sainte Vierge ; 
Je crois que, dans le sein de la sainte Vierge , un corps semblable au 

nôtre a été formé par le Saint-Esprit; 

— 2° le Fils de Dieu a pris ce corps ; 

s'est uni à ce corps ; 

hypostatiquement à ce corps ; 

s'est fait chair ; 



m 



144 SYMBOLE DES APOTRES. 

— 3° en même temps, il a pris une âme : 

, . s'est uni à une âme : 

, . . . . cette âme d'une union hyposta- 

tique : 

— il s'est uni à ce corps et à cette âme : il s'est incarné. 

il a pris ce corps et cette âme : c'est ainsi que s'est opéré le mystère de 
l'Incarnation. 

il s'est uni intimement à ce corps et à cette âme : il a opéré ainsi l'In- 
carnation . 

il s'est uni d'une manière intime à ce corps et à cette âme : il a opéré 
l'Incarnation. 

il s'est uni hypostatiquement à cette âme et à ce corps : il a consommé 
le mystère de l'Incarnation. 

il s'est uni hypostatiquement à cette âme et à ce corps : c'est ainsi que 
s'est opéré le mystère de l'Incarnation. 

269. Je crois que Jésus-Christ est né parmi les hommes, 

a pris naissance parmi les hommes, 

est venu sur la terre, 

. ; est apparu parmi nous, 

— et que sa Mère est Marie, qui fut toujours vierge. 

et qu'il a pour Mère Marie , qui 

et que la Vierge Marie est sa Mère. 



LEÇON 32. 




QUATRIÈME ARTICLE DU SYMROLE. 

(Je crois que Jésus-Christ qui) a souffert sous Ponce-Pilate 
— a été crucifié — est mort — a été enseveli. 



270. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a souffert sous 
Ponce-Pilate, 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que 'Ponce-Pilate , étant gou- 
verneur romain dans la Judée , a condamné 
Jésus-Christ à mort, et que Jésus-Christ a 
beaucoup souffert. 



SYMBOLE DES APOTRES. — QUATRIÈME ARTICLE. 



1*5 



270. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
a été crucifié. 

271 .* (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est moi' t. 

272. (Je crois en 
Jésus Christ qui) 
a été enseveli. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ a été attaché 
à une croix. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, sur la croix, Jésus-Christ 
a rendu le dernier soupir; son âme s'est 
séparée de son corps; il est mort crucifié. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, après la mort de Jésus- 
Christ, son corps fut détaché de la croix, 
enseveli dans un linceul , et couché dans un 
tombeau. 



SYNONYMIES. 

269. Je crois que Ponce-Pilate , étant gouverneur romain dans la 
Judée, a condamné Jésus-Christ à mort, 

Je crois que le gouverneur romain en Judée, Ponce-Pilate, condamna 
Jésus-Christ à mort, 

Je crois que , dans la Judée , le gouverneur Ponce-Pilate condamna 
Jésus-Christ à mort, 

Je crois que Jésus-Christ a été condamné à mort par Ponce-Pilate, 
gouverneur romain en Judée, 

Je crois que Ponce-Pilate , gouverneur romain en Judée , prononça 
contre Jésus-Christ une sentence de mort, 

Ponce-Pilate, gouverneur romain dans la Judée, condamna Jésus- 
Christ à mourir, tel est l'objet de ma foi, 



et que Jésus-Christ a beaucoup souffert. 

souffert beaucoup. 

enduré de grandes souffrances. 

et que les souffrances de Jésus-Christ furent très-grandes. 



CATÉCHISME AVBC SYNONYMIES, — P. 



10 



un 



SYMBOLE DES APOTRES . 



QUATRIEME ARTICLE. 



270. Je crois que Jésus-Christ a été attaché à une croix. 

crucifié. 

subi le supplice de la croix. 

enduré le honteux supplice de la croix. 

271 .*Je crois que, sur la croix, Jésus-Christ a rendu le dernier 
soupir ; 

Je crois que Jésus-Christ est mort sur la croix ; 

a rendu le dernier soupir sur la croix ; 

. . . . sur la croix, Jésus-Christ a rendu son âme à Dieu ; 
. . . . Jésus-Christ , sur la croix , a rendu son âme entre les 
mains de Dieu son Père ; 

— son âme s'est séparée de son corps, 

. . . . a quitté son corps, 

. . . . et son corps se sont séparés, 



— il est mort crucifié. 



du supplice de la croix. 

de la mort des criminels, attaché à la croix. 

cloué sur la croix. 

attaché sur la croix. 

suspendu à l'arbre de la croix. 



272. Je crois que, après la mort de Jésus-Christ, 

, Jésus-Christ étant mort, 

, ayant rendu le dernier soupir, 

, à la mort de Jésus-Christ, 

— son corps fut détaché de la croix , enseveli dans un linceul et 
couché dans un tombeau. 

on détacha son corps de la croix, on l'ensevelit dans un linceul, et on 

le coucha dans un sépulcre. 
on descendit son corps de la croix, et, après l'avoir enseveli dans un 

linceul, on le déposa dans un sépulcre neuf. 



SYMBOLE DES APOTRES. 



CINQUIEME ARTICLE. 



147 



— où étaient les âmes des justes morts avant lui. 

où demeuraient les justes 

où attendaient les justes dont la mort avait précédé la sienne. 

où reposaient les âmes des justes descendus dans le tombeau avant lui. 






■ 



LEÇON 33. 

CINQUIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est descendu aux Enfers, — le 

troisième jour est ressuscité des morts. 



273. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est descendu aux 
Enfers. 

274.* (Je crois en 
Jésus-Christ qui), 
le troisième jour, 
est ressuscité des 
morts. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, après la mort de Jésus- 
Christ, son âme descendit dans les Limbes, 
où étaient les âmes des justes morts avant 
lui. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Jésus-Christ, trois jours 
après sa mort, réunit son âme à son corps; 
qu'il ressuscita pour ne plus mourir, et sortit 
glorieux du tombeau. 



SYNONYMIES. 

273. Je crois que, après la mort de Jésus-Christ , son âme descendit 
dans les Limbes, 

Après la mort de Jésus-Christ , son âme visita les Limbes, telle est ma 

croyance, 
Quand l'âme de Jésus-Chrit eut quitté son corps , elle alla porter des 

consolations dans les Limbes, 

Je crois que , après la mort de Jésus-Christ , son âme alla visiter les 
Limbes, 






148 



SYMBOLE DES APOTRES. — SIXIEME ARTICLE. 



274. *Je crois que Jésus-Christ, trois jours après sa mort, réunit 
son âme à son corps ; 

Je crois que, trois jours après sa mort, Jésus-Christ unit de nouveau 

son âme à son corps ; 
Je crois que, trois jours après la mort de Jésus, son âme se réunit à son 

corps ; 
Je crois que, trois jours après sa mort, Jésus-Christ redonna la vie à son 

corps en lui rendant son âme ; 



qu'il ressuscita pour ne plus mourir, et sortit glorieux du tom- 
beau. 

Qu'il ressuscita pour toujours, et, vainqueur de la mort, sortit glorieux 

du tombeau. 
Que, par sa vertu toute-puissante, il se ressuscita et sortit du tombeau 

plein de gloire. 



LEÇON 34. 



SIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est monté aux Cieux , — est 

assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant. 



275.* (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est monté aux 
Cieux. 

276. (Je crois en 
Jésus-Christ qui) 
est assis à la 
droite de Dieu 
le Père tout - 
puissant. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, quarante jours après sa 
Résurrection , Jésus monta lui-même dans le 
Ciel. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que Dieu le Père a donné à 
Jésus-Christ, son Fils, toute-puissance au Ciel 
et sur la terre. 






SYMBOLE DES APOTRES. — SIXIÈME ARTICLE. 



H9 



SYNONYMIES. 



275.* Je crois que, quarante jours après sa Résurrection, Jésus 
monta lui-même dans le Ciel. 



Je crois que Jésus, 40 jours après être ressuscité, s'éleva de lui-même 
dans le Ciel. 

Je crois que Jésus-Christ monta au Ciel, 40 jours après sa Résurrec- 
tion. 

Je crois que , vainqueur de la mort, Jésus-Christ s'éleva triomphant 
dans les Cieux, 40 jours après sa glorieuse Résurrection. 

Je crois que, 40 jours après être sorti glorieux du tombeau , Jésus, en 
présence de ses Apôtres et de ses disciples , réunis sur le mont des 
Oliviers, s'élança triomphalement dans les Cieux. 






276. Je crois que Dieu le Père a donné à Jésus-Christ, son Fils, 

Je crois que Jésus-Christ a reçu de Dieu son Père 

. . . . le Père éternel a donné à son Fils Jésus-Christ 

communiqué à Jésus-Christ son Fils 



— toute-puissance au Ciel et sur la terre. 



la toute- puissance sur la terre comme au Ciel, 
toute-puissance dans le Ciel et toute-puissance sur la terre. 




150 



SYMBOLE DES APOTRES. — SEPTIÈME ARTICLE. 



LEÇON 35. 



SEPTIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 



(Je crois en Jésus-Christ qui est monté aux Cieux), il où il 
viendra juger les vivants et les morts. 



277.* (Je crois en 
Jésus-Christ, qui 
est monté aux 
Cieux) , d'où il 
viendra juger. 

278. (Je crois que 
Jésus-Christ vien- 
dra juger) les vi- 
vants et les morts. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que, à la fin du monde, Jésus- 
Christ descendra du Ciel, plein de gloire et 
de majesté, pour juger tous les hommes. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 U Jésus-Christ jugera les hommes vivants; 
c'est-à-dire les hommes sans péché, et qui 
vivent de la vie de la grâce : ils sont vivants; 

2° Jésus-Christ jugera les hommes morts; c'est- 
à-dire les hommes pécheurs, ceux dont l'âme 
a des péchés mortels — au moins un — et 
qui, par conséquent, ne vivent pas de la vie 
de la grâce : ils sont morts. 

Jésus-Christ jugera les justes et les pécheurs : il 
jugera tous les hommes. 



SYNONYMIES. 

277.* Jecrois que, àlafin du monde, Jésus-Christ descendra duCiel; 

Je suis certain qu'à la fin des temps, Jésus-Christ , souverain Juge , 

viendra du Ciel , 
Ma croyance est que Notre-Seigneur, Juge suprême, descendra sur la 

terre à la fin des temps, 






SYMBOLE DES APOTRES. — SEPTIÈME ARTICLE. 151 

Ma foi chrétienne m'enseigne que , quand tous les hommes seront 

morts, Jésus-Christ apparaîtra descendant du Ciel , 
Je crois que Jésus-Christ descendra du Ciel à la fin du monde , 
Je crois qu'au dernier des jours, Jésus-Christ, descendant du Ciel, appa- 
raîtra dans les airs, 

— plein de gloire et de majesté, pour juger tous les hommes. 

brillant de mortels. 

éclatant 

resplendissant d'une splendeur divine, 

278. Je crois que : 1° Jésus-Christ jugera les hommes vivants; 

qui sont 

vivants: 

Je crois que Jésus-Christ fixera le sort de tous les vivants par un juge- 
ment solennel; 

Je crois que tous les vivants seront jugés par Jésus-Christ ; 

Je crois qu'un jugement solennel, prononcé par Jésus-Christ, fixera 
pour toujours le sort des vivants; 

— c'est-à-dire les hommes sans péché , et qui vivent de la vie 

de la grâce : ils sont vivants ; 

c'est-à-dire ceux qui n'ont pas de péchés et vivent de la vie surnaturelle : 

ils sont vivants; 
c'est-à-dire les hommes exempts de toute souillure, ornés de la grâce 

sanctifiante : ils vivent ; 
c'est-à-dire les mortels exempts de toute faute et possédant la sainteté : 

ils sont pleins de vie; 
c'est-à-dire ceux qui n'ayant aucune tache en eux, jouissent de la vie 

spirituelle : la vie est en eux; 

— 2° Jésus-Christ jugera les hommes morts, 

N qui sont morts , 

Les hommes morts seront jugés par Jésus-Christ, 
Les morts seront jugés par Jésus-Christ , 



152 



SYMBOLE DES APOTRES. 



HUITIÈME ARTICLE. 



— c'est-à-dire les hommes pécheurs , ceux dont l'âme a des 

péchés mortels — au moins un — ; 
c'est-à-dire ceux qui sont en état de péché mortel ; 
c'est-à-dire ceux qui ont l'âme flétrie par le péché mortel ; 
c'est-à-dire ceux qui sont coupables et dont l'âme est souillée par une 

ou plusieurs fautes graves; 

— et qui, par conséquent, ne vivent pas de la vie de la grâce : 

ils sont morts. 

et qui, par conséquent, ne possèdent pas la vie surnaturelle : ils n'ont 

pas la vie en eux. 
et qui, par conséquent , n'ont pas en eux la vie spirituelle : ils n'ont 

pas la vie. 
et qui, par conséquent , ne jouissent pas de la vie de Jésus-Christ : la 

Vie n'est pas en eux. 

— Jésus-Christ jugera les justes et les pécheurs : il jugera tous 

les hommes. 

Tous les justes et les pécheurs seront jugés par Jésus-Christ : tous les 
hommes seront jugés par lui. 

Les justes, comme les pécheurs, seront jugés par Jé^us-Christ : tous les 
mortels seront jugés par lui. 

Tous les hommes, justes et méchants.seront jugés par Jésus-Christ : tous 
indistinctement , seront jugés par lui. 

Tous les justes et tous les pécheurs seront jugés par Jésus-Christ. 

Jésus-Christ prononcera un jugement favorable pour les justes et ter- 
rible pour les pécheurs. 



LEÇON 36. 

HUITIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
Je crois au Saint-Esprit. 



279.* Je crois au 
Saint'Esprit. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1 • La troisième personne de la sainte Trinité est 

le Saint-Esprit; 









SYMBOLE DES APOTRES. — HUITIÈME ARTICLE. 



153 



2" Le Saint-Esprit procède du Père et du Fils ; 

3° Le Saint-Esprit est Dieu, comme le Père et 
comme le Fils ; 

4° Le Saint-Esprit est un même Dieu avec le Père 
et un même Dieu avec leFils; quoiqu'une soit 
pas la même personne que le Père éternel, ni 
la même personne que le Fils de Dieu. 



t 



SYNONYMIES. 

279.* Je crois que : 1° La troisième personne de la sainte Trinité 
est le Saint-Esprit ; 

La troisième personne divine est le Saint-Esprit : je le crois ; 

La troisième personne divine de la sainte Trinité est le Saint-Esprit. . ; 

Le Saint Esprit est la troisième personne de la sainte Trinité . . . ; 

, divine . . . ; 

en Dieu . . . ; 

qui existe en Dieu . . . ; 

— 2° le Saint-Esprit procède du Père et du Fils; 

éternel et du Fils de Dieu ; 

Verbe éternel ; 

de la première et de la deuxième personne 

divines ; 
C'est du Père éternel et du Fils de Dieu que procède le Saint-Esprit; 
C'est du Père et du Fils que procède le Saint-Esprit; 
C'est de la première personne divine et de la deuxième personne divine 

que procède le Saint-Esprit; 
Le Saint-Esprit est, en Dieu, l'amour consubstantiel du Père pour le 

Fils et du Fils pour le Père; 
En Dieu, le Saint-Esprit est le lien éternel du Père et du Fils, du Fils 

et du Père; 
En Dieu, le Saint-Esprit est le cœur de la Trinité; 

— 3° Le Saint-Esprit est Dieu, comme le Père et comme le Fils; 

ainsi que. ... le Fils .... 

aussibienque 



154 SYMBOLE DES APOTRES. — NEUVIÈME ARTICLE. 

Le Saint-Esprit possède la divinité ainsi que le Père et le Fils; 

La divinité réside dans le Saint-Esprit comme dans le Père et le Fils; 

— 4° Le Saint-Esprit est un même Dieu avec le Père et un même 

Dieu avec le Fils ; 
La troisième personne divine est le même Dieu que le Père et le 

Fils; 
Le Saint-Esprit est le même être divin que le Père et le Fils; 
La troisième personne de la Trinité est le même Dieu que la première 

et la seconde ; 

— quoiqu'il ne soit pas la même personne que le Père éternel, 

ni la même personne que le Fils de Dieu, 
quoiqu'il soit une personne différente de la personne du Père et de la 

personne du Fils de Dieu, 
bien qu'il soit une personne différente du Père et du Fils, 
bien que le Saint-Esprit soit une personne distincte du Père éternel et 

du Fils de Dieu. 



LEÇON 37. 

NEUVIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois) la sainte Église catholique, la Communion des 

Saints. 



280/ (Je crois) la 
sainte Eglise. 



281 . (Je crois l'É- 
glise) Catholique. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° L'Eglise est la société de tous ceux qui profes- 
sent la foi de Jésus-Christ, obéissent aux Évê- 
ques,etsurtoutauPape,chefvisibledei'Église. 

2" L'Église est une société sainte. 

Cette parole du Symbole des Apôtres veut 
dire : Je crois que l'Église de Jésus-Christ 
est répandue par toute la terre; il y a des 
Catholiques partout. 






SYMBOLE DES APOTRES. 



NEUVIEME ARTICLE. 



155 



283. (Je crois) la 
Communion des 
Saints. 



282. L'Église triomphante, l'Église souffrante et 
l'Église militante ne sont pas trois Églises, mais 
une seule Église dont Jésus-Christ est le chef. 

Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° Les mérites infinis de Jésus- Christ, les Sa- 
crements et surtout le saint sacrifice de la 
Messe ; les mérites de la sainte Vierge et des 
Saints du Ciel; leurs prières; les indulgences; 
enfin les mérites des Fidèles qui sont sur la 
terre, leurs bonnes actions et leurs prières ; 
tout cela forme les biens spirituels de l'Église. 

2° Tous ces biens spirituels sont communiqués 
aux Catholiques qui sont sur la terre. 

3° Les âmes du Purgatoire sont soulagées, ou 
même complètement délivrées par le saint 
sacrifice de la Messe, par les bonnes actions 
et par les prières des Catholiques qui vivent 
sur la terre. 






SYNONYMIES. 

280.* Je crois que : 1° J^'Église est la société de tous ceux qui 
professent la foi de Jésus-Christ, 

Je crois que la sainte Église est la réunion de tous les hommes qui 
croient toutes les vérités que Notre-Seigneur Jésus-Christ a révélées, 

L'Église est la multitude des chrétiens qui croient la doctrine de Jésus- 
Christ. Je le crois, 

L'Église se compose de tous les adorateurs de Jésus-Christ qui croient 
sa doctrine. Voilà ma croyance. 

Tous les chrétiens qui croient et professent la doctrine de Jésus-Christ 
forment l'Église : telle est ma croyance, 

Je crois que tous ceux qui adhèrent à la doctrine de Jésus-Christ 
constituent l'Eglise, 






156 



SYMBOLE DES APOTRES. — NEUVIÈME ARTICLE. 



— obéissent aux Évèques , et surtout au Pape , chef visible de 
l'Église. 

se soumettent aux ordres des Évêques et surtout à ceux du Pape. 

se soumettent aux décisions des Évêques et Surtout à celles du Souve- 
rain-Pontife. 

ont une entière soumission aux Évêques et principalement au Vicaire 
de Jésus-Christ. 

obéissent aux décrets de l'Église portés par les Évêques ou par le Pape. 

se soumettent aux décrets proclamés par les principes de l'Église. 



2° L'Église est une société sainte. 

L'Eglise est une réunion qui est douée du privilège de la sainteté. 
L'Église est une réunion sainte. 



281 . Je crois que l'Église de Jésus-Christ est répandue sur toute la 
terre ; il y a des Catholiques partout 

Je crois que l'Église du divin Sauveur se trouve dans tous les lieux du 

monde; les Chrétiens sont partout. 
Je crois que la société fondée par Jésus-Christ se trouve répandue 

dans les cinq parties du monde ; 4es Chrétiens sont partout. 
Je crois que l'assemblée des Chrétiens est dispersée sur tous les points 

du globe ; les Chrétiens sont partout. 



282. L'Église triomphante, l'Église souffrante et l'Église militante 

L'Église qui triomphe au Ciel, l'Église qui souffre dans le Purgatoire 
et l'Église qui milite sur la terre 

Les Saints qui triomphent au Ciel, et ceux qui souffrent dans le Purga- 
toire, et ceux qui combattent ici bas 



ne sont pas trois Églises , mais une seule Église dont Jésus- 
Christ est le chef. 

ne font pas trois sociétés différentes, mais une seule Église dont Jésus- 
Christ est le chef. 









SYMBOLE DES APOTRES. — NEUVIEME ARTICLE. 



157 



ne forment pas trois corps distincts, ils ne forment qu'une seule Église 

dont Jésus-Christ est le chef. 
ne constituent pas trois assemblées, mais une seule qui a Jésus-Christ 

pour chef. 

283. Je crois que : 1" Les mérites infinis de Jésus-Christ , 

les mérites infinis de Notre-Seigneur Jésus-Christ , 

— les Sacrements et surtout le saint sacrifice de la Messe; 
les sept 



celui de l'Eucharistie; 
le sacrement de nos autels; 



— les mérites de la sainte Vierge et des Saints du Ciel ; leurs 

prières; les indulgences , 

les mérites de la Mère de Dieu, ceux des habitants du Ciel , les prières 

ainsi que les indulgences , 
les mérites de la très-sainte Vierge, les mérites des Bienheureux, leurs 

intercessions et le trésor des indulgences , 
les prières , les mérites acquis par la sainte Vierge et les Saints, ainsi 

que les indulgences, 

— enfin, les mérites des fidèles qui sont sur la terre, leurs bonnes 

actions et leurs prières ; 

enfin, tous les mérites les Chrétiens qui habitent la terre, leurs bonnes 

œuvres et toutes leurs prières ; 
enfin, les mérites des Fidèles qui vivent ici-bas, leurs œuvres pieuses et 

les prières; 

— tout cela forme les biens spirituels de l'Eglise. 

toutes ces choses forment les biens spirituels de l'Église. 

constituent les richesses spirituelles de l'Église. 

le trésor des biens spirituels de l'Église . 

voilà ce que nous appelons le 



■ 



J 



158 



SYMBOLE DES APOTRES. — NEUVIÈME ARTICLE. 



— 2° tous ces biens spirituels sont communiqués aux Catholiques 
qui sont sur la terre. 

tous ces biens spirituels sont mis à la disposition des Catholiques qui 

sont sur la terre, 
tous ces biens spirituels sont la propriété spirituelle des Catholiques 

répandus sur la terre, 
tous ces biens spirituels peuvent profiter à tous les Catholiques qui 

vivent sur la terre. 



3° Les âmes du Purgatoire sont soulagées, 

Les âmes qui sont en Purgatoire sont soulagées, 

Les âmes du Purgatoire reçoivent du soulagement, 

Les âmes qui gémissent dans le Purgatoire reçoivent du soulagement, 

Les souffrances des âmes du Purgatoire sont adoucies, 



allégées, 
abrégées, 



Les âmes qui sont dans le Purgatoire, lieu d'expiation, reçoivent du 
soulagement, 



— ou même complètement délivrées 

. . . . entièrement 

. . . . obtiennent leur délivrance complète 
complète délivrance 



par le saint sacrifice de la Messe, 

par l'application des mérites du saint Sacrifice, 



de la Messe, 
de l'Autel, 



— par les bonnes actions et par les prières des catholiques 



œuvres Chrétiens 

• • • et les Fidèles 



qui vivent sur la terre. 

. . . sont 

. . . habitent 

la terre. 






SYMBOLE DES ArOTRES. — D1X1ÙME ARTICLE. 



159 



LEÇON 38. 



DIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la rémission des péchés. 



284.* (Je crois) la 
rémission des pé- 
chés. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 

dire : Je crois que : 
1° Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le 

pouvoir d'effacer les péchés. 
2° Les péchés sont effacés par les Sacrements 

de Baptême, de Pénitence, et quelquefois par 

le Sacrement d'Extréme-Gnction. 



SYNONYMIES. 

284.* Je crois que : 1° Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le 
pouvoir d'effacer les péchés ; 

Je crois que : 1° Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le pouvoir de 

remettre les péchés ; 
Je crois que : 1» Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le pouvoir 

d'ôter les péchés ; 
Je crois que : 1° Le Pape, les Évêques et les Prêtres ont le pouvoir de 

nous absoudre de nos péchés ; 



— 2° Les péchés sont effacés par les Sacrements de Baptême, de 
Pénitence. 

Les péchés sont remis par les Sacrements de Baptême, de Pénitence. 
ôtés 



I 



160 SYMBOLE DES APOTRES. — ONZIÈME ARTICLE. 

Ce sont les Sacrements de Baptême et de Pénitence qui effacent les 

péchés, 
Ce sont les Sacrements de Baptême et de Pénitence qui ôtent les 

péchés. 
Ce sont les Sacrements de Baptême et de Pénitence qui enlèvent les 

péchés, 
Ce sont les Sacrements de Baptême et de Pénitence qui font disparaître 

les péchés, 
Ce sont les Sacrements de Baptême et de Pénitence qui déchargent 

l'âme de ses péchés, 

— et quelquefois le sacrement d'Extrême-Onction. 

des malades. 

l'Extrême-Onction. 

efface les péchés. 

ôte 






LEÇON 39. 

ONZIÈME ABTICLE DU SYMBOLE. 
( Je crois ) la Résurrection de la Chair. 



285* (Je crois) la 
résurrection de 
la chair. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° A la fin du monde, toutes les âmes des morts 
se réuniront à leurs corps. 

2° Dieu ressuscitera [ainsi] les corps, pour que, 
au Ciel, les âmes des justes soient récompen- 
sées dans le corps qui, sur la terre, aura servi 
à faire le bien; et pour que, en Enfer, les 
âmes des pécheurs soient punies dans le 
corps qui, sur la terre, aura servi à faire le 
mal. 









SYMBOLE DES APOTRES. — ONZIÈME ARTICLE. 



ICI 



SYNONYMIES. 

285.* Je crois que : 1° à la fin du monde, toutes les âmes des morts 
se réuniront à leurs corps. 

Je crois que : 1° à la fin du monde, tous les hommes seront ressuscites. 

ressusciteront. 

5 redeviendront vi- 
vants. 

Je crois que : 1° à la fin du monde, tous les hommes reverront la 

lumière. 
Je crois que : 1» à la fin du monde, tous les hommes sortiront vivant* 

du tombeau. 

— 2° Dieu ressuscitera [aussi] les corps, pour que, au Ciel, 

. . . rendra la vie au corps, 

. . . opérera cette résurrection générale, ...... 

— les âmes des justes soient récompensées dans le corps 

reçoivent la récompense . . . . • . 

même corps 



— qui, sur la terre, aura servi à faire le bien ; 

• )•-..,.. contribué. ... ; 
■>'••■.,.. eu sa part dans les bonnes actions ; 



— et pour que , en Enfer, les âmes des pécheurs soient punies 
dans le corps 

et pour que, dans l'Enfer, les âmes des pécheurs subissent leur puni- 
tion dans le corps 

et pour que, dans l'Enfer, les âmes des pécheurs reçoivent leur puni- 
tion dans le corps 

et pour que, dans l'Enfer, les âmes des pécheurs reçoivent leur puni- 
tion dans le même corps 

CATÉCHISME AVEC STNOHÏMIES. — P. \ j 



■ 






162 SYMBOLE DES APOTRES. — DOUZIÈME ARTICLE. 

— qui, sur la terre, aura servi à faire le mal. 

contribué à. . . . 

eu sa part dans les mauvaises actions. 

péchés commis. 

été complice des actions coupables. 



LEÇON 40. 



DOUZIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la Vie éternelle. 



286.* (Je crois) la 
vie éternelle. 



Ces paroles du Symbole des Apôtres veulent 
dire : Je crois que : 

1 ° Les Saints vivront éternellement dans le 

Ciel, et y seront éternellement heureux avec 

la sainte Vierge et les Anges , parce qu'ils 

verront Dieu. 
2° Les méchants souffriront éternellement dans 

le feu de l'Enfer, et y seront éternellement 

malheureux avec les démons, parce qu'ils ne 

verront jamais Dieu. 

O mon Dieu, préservez-nous de F Enfer! 
mon Dieu, conduisez- nous au Ciel!!! 



SYNONYMIES. 



286.* Je crois que : 1° les Saints vivront éternellement dans le Ciel, 



pas de fin, 



. . . toujours , 

jouiront d'une vie éternelle. . . . , 
. . . dans le Ciel d'une vie sans lin, 
qui n'aura 



SYMBOLE DES APOTRES. — DOUZIÈME ARTICLE. 168 

et y seront éternellement heureux avec la sainte Vierge et les 
Anges, 

et y jouiront éternellement d'un bonheur infini avec la sainte Vierge 
et les Anges, 

et y jouiront éternellement d'un bonheur inénarrable avec la sainte 

Vierge et les Anges, 
et se désaltéreront dans un océan de joies éternelles avec la sainte 

Vierge et les Anges, 

parce qu'ils verront Dieu. 

contempleront Dieu. 

la cause de leur joie, ce sera la vue de Dieu. 

vision. . . 

intuitive. 

2° les méchants souffriront éternellement dans le feu de l'Enfer, 

brûleront dans les flammes éternelles, 

le feu éternel de l'Enfer, 

de l'Enfer , qui est un feu. 

éternel, 

les méchants seront plongés dans un étang de soufre et de feu qui ne 
s'éteindra jamais, 

et y seront éternellement malheureux avec les démons, 

et 'l s dans la compagnie des dé- 
mons, 

et leur malheur y sera éternel, dans la compagnie des démons, 

et, confondus avec les démons , ils seront éternellement malheureux, 

parce qu'ils ne verront jamais Dieu. 

pourront. . . voir Dieu. 

seront toujours privés de la vue de Dieu. 

du bonheur de voir Dieu. 

auront toujours le malheur de ne pas voir Dieu. 

parce que Dieu se dérobera éternellement à leurs regards. 









164 



DR l,.\ f.RACE. 



DEUXIÈME PARTIE. 



LES SEPT SACREMENTS. 



GRACE. 



LEÇON 41. 



DE LA GRACE. 




287. Jésus-Christ est mort pour nous sauver de l'Enfer, et pour 

nous ouvrir le Ciel. 

288. Jésus-Christ est mort pour nous mériter la grâce. 

289.* La grâce nous est absolument nécessaire pour aller au Ciel. 

290. La grâce nous est absolument nécessaire pour aller au Ciel, 

parce que, sans la grâce : 

— 1° Nous ne pourrions pas croire en Jésus-Christ. 

— 2° Ni aimer Dieu. 

— 3° Ni espérer en Dieu. 

— 4° Ni bien nous repentir de nos péchés. 

291 . On ne peut [donc] nullement mériter le Ciel sans la grâce. 

292. La grâce, c'est un secours surnaturel que Dieu nous donne, à 

cause des mérites de Jésus-Christ, pour que nous allions au 
Ciel; ce secours est tantôt une bonne pensée, tantôt un 
saint désir, tantôt une grande force pour éviter le péché, 
tantôt un puissant attrait pour pratiquer la vertu. 
293.* Définition. — La grâce est [donc] un secours surnaturel que 
Dieu nous accorde, à cause des mérites de Jésus-Christ, 
pour que nous allions au Ciel. 



DE LA GRACE. 



165 



294. La grâce de Dieu ne suffît pas seule pour aller au Ciel, il faut 

encore y coopérer : c'est-à-dire en suivre les inspirations 
et les bons mouvements. 

295. Les moyens pour avoir la grâce sont : la prière et les sacre- 

ments. 

296. Pour avoir la grâce, il faut [donc] la demander instamment. 

297. C'est à Dieu qu'il faut demander la grâce, car Dieu seul la 

donne. 

298. Pour obtenir la grâce, il faut [aussi] recevoir les sacrements, 

surtout la Pénitence et l'Eucharistie. 



SYNONYMIES. 

287. Jésus-Christ est mort pour nous sauver de l'Enfer, 

Jésus-Christ a souffert la mort pour 

Jésus-Christ a enduré la mort pour. ...... 

Jésus-Christ est mort pour nous arracher à l'Enfer, 

aux flammes de l'Enfer, 

au feu éternel de l'Enfer, 

Jésus-Christ s'est livré à la mort pour nous l'acheter de l'Enfer, 
Jésus-Christ s'est dévoué à la mort pour fermer l'Enfer, 



— et pour nous ouvrir le Ciel. 



faire entrer dans le Ciel, 
obtenir la grâce d'aller au Ciel. 

. . . le bonheur 

procurer 

. . . . la félicité éternelle, 
introduire dans le séjour des élus. 




288. Jésus est mort pour nous mériter la grâce. 

... a souffert la mort pour 

.... enduré la 

les horreurs de la mort pour nous obtenir la grâce. 






166 DE LA GRACE. 

289.* La grâce nous est absolument nécessaire pour aller au Ciel 

indispensablement nécessaire pour gagner le Ciei, 

absolument 

. . . . est de toute nécessité pour nous procurer le Ciel, 
Sans la grâce, nous ne pourrions pas aller au Ciel, 
les hommes ne pourraient pas aller au Ciel, 



290. parce que, sans la grâce : 

.... à défaut de la grâce : 

. . . . si nous n'avions pas la grâce : 

. . . . si Dieu ne nous donnait pas la grâce : 

— 1" Nous ne pourrions pas croire en Jésus-Christ ; 

avoir la foi en 

Notre- Seigneur Jésus- 
Christ. 

La foi en Jésus-Christ serait impossible ; 
Croire en 

— 2° Ni aimer Dieu. 

Nous ne pourrions pas non plus aimer Dieu. 

avoir l'amour de Dieu. 

L'amour de Dieu nous sérail impossible. 
Aimer Dieu nous 

— 3° Ni espérer en Dieu. 

Nous ne pourrions pas non plus espérer en Dieu ; 

avoir l'espérance en Dieu ; 

L'espérance en Dieu nous serait impossible ; 
Espérer en 

— 4° Ni bien nous repentir de nos péchés. 

Nous ne pourrions pas non plus nous bien repentir de nos péchés 
avoir un bon repentir de nos péchés. 






DE LA GRACE. 167 

Nous bien repentir de nos péchés serait impossible. 
Se bien repentir serait impossible. 
Un bon repentir serait 



291 . On ne peut [donc] nullement mériter le Ciel sans la grâce. 

Il est donc impossible d'arriver au Ciel sans le secours de la grâce. 
Sans la grâce, nous ne pouvons [donc] nullement mériter le Ciel. 

, il nous est [donc] absolument impossible d'entrer au 

Ciel. 

292. La grâce, c'est un secours surnaturel 

. . . . est une aide surnaturelle 
un don surnaturel 

— que Dieu nous donne, 

accorde, 

concède, 

qui nous est accordé par Dieu, 
. . . concédé. . . . 

— à cause des mérites de Jésus-Christ, 

en vue des mérites de Notre-Seigneur, 

parce que Notre-Seigneur a mérité pour nous, 



pour que nous allions au Ciel ; 

entrions dans le Ciel; 

recevions la récompense du Ciel; 

. . . . notre front soit ceint d'une couronne immortelle; 
. . . . nous recevions les récompenses éternelles du Ciel ; 



ce secours est tantôt une bonne pensée , tantôt un saint 
désir, 

cette aide est ou une bonne pensée ou un saint désir, 

ce secours consiste soit en une sainte pensée , soit en un pieux désir, 



■ 



168 



DE LA GRACE. 



— tantôt une grande force pour éviter le péché, 

ce don est quelquefois une grande force pour fuir le péché, 
cette faveur consiste d'autres fois en une force très-grande pour éviter 
l'offense de Dieu, 

ce don surnaturel, c'est souvent une grande énergie pour nous faire 

éviter le péché, 
cette grâce du Ciel , c'est quelquefois une force très-énergique pour 

repousser l'offense de Dieu, 
ce don du Ciel, c'est souvent un grand courage pour que nous évitions 

tout ce qui déplaît à Dieu, 
cette faveur céleste , c'est une grande force d'âme pour résister au 

péché, 



— tantôt un puissant attrait pour pratiquer la vertu. 



soit un 

ou bien un. 



suivre la vertu. 

nous conformer aux lois de Dieu. 



293.* La grâce est [donc] un secours surnaturel queDieu nous accorde, 



une aide surnaturelle . 
un soutien surnaturel . 
une force surnaturelle. 



à cause des mérites de Jésus-Christ, pour que nous allions 
au Ciel. 

en vue des mérites de Notre-Seigneur Jésus-Christ , afin que nous 

soyons admis au séjour des Bienheureux, 
parce que Jésus-Christ a mérité pour nous, afin que nous entrions 

dans le séjour de la paix et du bonheur, 
parce que notre divin Sauveur a mérité pour nous , afin que nous 

ayons le bonheur d'aller au Ciel. 



DE LA GRACE. 



169 



294. La grâce de Dieu ne suffit pas seule pour aller au Ciel , il faut 
encore y coopérer : 

Seule, la grâce de Dieu ne suffit pas pour nous conduire au Ciel, il faut 

notre coopération : 
La grâce de Dieu toute seule ne suffit pas pour nous conduire au Ciel, 

il faut notre coopération : 
Pour aller au Ciel , la grâce de Dieu ne suffit pas , il faut encore que 

nous y coopérions : 

— c'est-à-dire en suivre les inspirations et les bons mouvements. 

qu'il faut en suivre 

que nous en suivions les 

qu'il est nécessaire que nous en 

nous conformions à ses 

inspirations et à ses bons mouvements. 



295. Les moyens pour avoir la grâce sont : la prière et les sacre- 
ments. 

Les moyens pour obtenir la grâce sont : la prière et les sacrements. 

Pour obtenir la grâce , les moyens sont : 

La prière et les sacrements sont les moyens pour obtenir la grâce. 
Les sacrements et la prière sont les moyens à l'aide desquels nous pou- 
vons avoir la grâce. 



296. Pour avoir la grâce, il faut [donc] la demander instamment. 

Pour obtenir le secours de la grâce, il faut le demander sans cesse. 
Pour recevoir la grâce, il faut prier beaucoup. 
Il faut prier instamment pour avoir la grâce. 

. . . . beaucoup 

Nous devons beaucoup prier si nous voulons avoir la grâce. 



297. C'est à Dieu qu'il faut demander la grâce, car Dieu seul la 
donne. 

C'est à Dieu qu'il faut s'adresser pour avoir la grâce, lui seul la donne. 
H faut s'adresser à Dieu pour 



I 



■■ 



170 



GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 



C'est Dieu qui donne la grâce, c'est donc à Dieu qu'il faut s'adresser 
pour l'avoir. 

C'est Dieu qui accorde la grâce , adressons-nous donc à lui pour l'ob- 
tenir. 



298- Pour obtenir la grâce, il faut aussi 

Pour avoir . . . , 

Si nous voulons obtenir la grâce de Dieu, il faut aussi 
Si l'on veut recevoir la grâce, il faut avoir soin aussi de 



— recevoir les sacrements, surtout la Pénitence et l'Eucharistie. 

fréquenter les sacrements , surtout la 

fréquenter la Pénitence et surtout l'Eucharistie. 

s'approcher du sacrement de Pénitence, et principalement de l'Eucha- 
ristie. 

avoir recours au bain salutaire de la Pénitence et au sacrement auguste 
de nos autels. 

se plonger dans la piscine de la Pénitence et se nourrir du pain des 
Anges. 



LEÇON 42. 

GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 

299. Celui qui n'a pas de péché mortel dans l'âme possède une 

grâce qui le rend saint, beau et agréable aux yeux de Dieu. 

300. La Grâce qui rend notre âme sainte, belle et agréable aux 

yeux de Dieu, s'appelle Grâce sanctifiante ou Grâce habi- 
tuelle. 

301 . Celui qui a la Grâce sanctifiante (Grâce habituelle) est Saint, 

et, s'il meurt avec cette grâce dans l'âme, il va au Ciel. 

302. Le péché mortel donne la mort à l'âme, c'est-à-dire chasse la 

Grâce sanctifiante hors de l'âme. 







GÏ&CE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 



171 



303.* Définition. ■"- La Grâce sanctifiante*, nommée aussi Grâce 
habituelle , est une grâce qui fait habiter Dieu dans 
notre âme ; elle nous- rend saints et dignes d'aller au 
Ciel. 



SYNONYMIES. 

299 Celui qui n'a pas de péché mortel dans l'âme 

nul péché 

aucun 

. . . . est sans aucun péché mortel 

. . .en qui il n'y a aucun 

. . . dont l'âme est exempte de tout péché mortel 



— possède une grâce qui le rend saint , beau et agréable aux 
yeux de Dieu. 

a une grâce qui lui confère la sainteté et la beauté, et le rend agréable 

aux yeux de Dieu, 
possède une grâce qui apporte avec elle sainteté , beauté , et rend 

agréable aux yeux de Dieu, 
possède en lui une grâce qui, aux yeux de Dieu, le rend saint, beau et 

agréable. 

300. La Grâce qui rend notre âme sainte, belle et agréable aux yeux 
de Dieu, s'appelle Grâce sanctifiante ou Grâce habituelle. 

La Grâce qui nous rend saints, beaux et agréables aux yeux de Dieu, 

s'appelle Grâce sanctiliante ou Grâce habituelle. 
La Grâce qui fait de nous des êtres saints , beaux et agréables aux 

yeux de Dieu, s'appelle Grâce sanctifiante ou Grâce habituelle. 
On appelle Grâce sanctiliante ou Grâce habituelle, celle qui fait de nous 

des êtres saints. 
On nomme Grâce sanctifiante ou habituelle , la grâce qui fait de nous 

des saints. 




172 



GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 



301 . Celui qui a la Grâce sanctifiante (Grâce habituelle) est saint 

Celui en qui réside la Grâce habituelle (Grâce sanctifiante) est saint, 
Celui-là est saint, qui a la Grâce sanctifiante (Grâce habituelle), 
, . . possède la 



— et, s'il meurt avec cette grâce dans l'âme, il va au Ciel. 

et, s'il vient à mourir, emportant cette grâce en lui, il monte au Ciel, 
et, si la mort le frappe, en cet état de grâce, le Ciel s'ouvre devant 

lui. 
et, s'il rend le dernier soupir, possédant cette grâce, le Ciel ouvre ses 

portes pour le recevoir, 
et il va au Ciel, s'il meurt ayant dans l'âme cette Grâce sanctifiante. 



302. I^e péché mortel donne la mort à l'âme, 

fait mourir l'âme, 

apporte la mort à l'âme, 

jette la mort dans l'âme, 

Le péché grave précipite , 



— c'est-à-dire chasse la Grâce sanctifiante hors de l'âme. 



. . hors de l'âme la Grâce sanctifiante. 

prive l'âme de la 

dépouille l'âme de la . 

enlève à l'âme la 

arrache à l'âme la , qui faisaitsa 



vie. 



303.* Définition. — La Grâce sanctifiante, nommée aussi Grâce 
habituelle , est une grâce qui 

La Grâce sanctifiante ou habituelle est une grâce qui 
La Grâce habituelle ou sanctifiante est une grâce qui 
La Grâce habituelle, nommée aussi Grâce sanctifiante, est une grâce 
qui 



GRACE ACTUELLE. 17.3 

fait habiter Dieu dans notre âme ; 

. . . demeurer ; 

fait que Dieu habite ; 

demeure ; 

elle nous rend saints et dignes d'aller au Ciel. 

elle met en nous la sainteté et nous rend dignes d'être reçus dans le 

Ciel, 
elle fait que la sainteté est en nous, et nous rend dignes du Ciel, 
elle constitue en nous l'état de sainteté et nous rend dignes d'être 

introduits dans le Ciel. 



LEÇON 43. 



GRACE ACTUELLE. 



304. Dieu nous donne des secours pour nous aider à ne pas pécher 

et à bien faire nos actions, et, par là, nous faire aller au 
Ciel. 

305. Le secours que Dieu nous donne [ainsi] pour nous aider à 

aller au Ciel s'appelle Grâce actuelle. 
306.* Définition. — La Grâce actuelle est un secours que Dieu 
nous donne, pour nous aider à ne pas pécher et à bien 
faire nos actions. 



SYNONYMIES. 

304. Dieu nous donne des secours pour nous aider à ne pas 
pécher 

Dieu nous accorde une aide pour que nous ne péchions pas 
Pour que nous évitions le péché, Dieu nous donne des secours 






174 



GRACE ACTUELLE. 



Dieu daigne nous accorder des secours, afin que nous ne tombions pas 

dans le péché 
Dieu met à notre disposition des secours qui nous empêchent de pécher 



— et à bien faire nos actions , 

et à bien remplir nos devoirs, 

et pour que nous accomplissions bien nos devoirs, 

tassions bien ce que nous faisons. 

nous acquittions bien de nos obligations 

— et, par là, nous faire aller au Ciel. 

mériter le. . . 

entrer dans le Ciel. 

gagner le Ciel. 

305. Le secours que Dieu nous donne [ainsi] 

L'assistance que le Seigneur nous accorde ainsi 
L'aide que Dieu met à notre disposition 
Ce secours que Dieu nous donne 



pour nous aider à aller au Ciel, s'appelle : Grâce actuelle. 

afin , de nous faire aller dans le Ciel , s'appelle : 

se nomme :....... 

, est nommé: 



est appelé :. 



306.* Définition. — La Grâce actuelle est un secours que Dieu 
nous donne , pour nous aider à ne pas pécher, et à bien 
faire nos actions. 

La Grâce actuelle est une aide que Dieu nous donne, pour que nous 

fassions bien nos actions. 
La grâce que Dieu nous accorde pour nous aider à ne pas pécher et à 

bien faire nos actions, c'est la Grâce actuelle. 
La Grâce actuelle, c'est le secours qui nous vient de Dieu, pour nous 

aider à ne pas pécher, et à bien accomplir nos devoirs. 



DU BAPTÊME. — (DÉFINITION). 



175 



SACREMENTS. 



LEÇON 44. 



DU BAPTÊME (DÉFINITION). 



307. J'ai reçu le Baptême il y a (1 ) ans. 

308. C'est le Baptême qui a effacé le péché originel que j'avais dans 

l'âme en venant au monde. 

309. Le Baptême imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

310. On ne peut recevoir le Baptême qu'une fois, parce qu'il im- 

prime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

31 1 . Le caractère du Baptême est la marque spirituelle du Chré- 

tien . 

312. Ordinairement, ce sont les Prêtres qui administrent le Bap- 

tême. 

313. [Cependant toute autre personne] tout le monde peut donner 

le Baptême, en cas de nécessité, quand il n'y a pas de Prêtre 
pour baptiser. 

314. Pour baptiser, il faut que celui qui baptise : 

— 1 * Verse de l'eau naturelle sur celui qu'il baptise ; 

— 2° Qu'en même temps il dise : « Je te baptise au nom du 

Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, jéinsi soit-il. » 
31 5.* Définition. — Le Baptême est le premier des Sacrements : il 
efface le péché originel, et même tous les autres péchés 
commis avant le Baptême; il nous sauve de l'Enfer et du 
Purgatoire; de plus, il nous fait Chrétiens , enfants de 
Dieu et de l'Église. 



I 



(1) Nous avons dû laisser en blanc le nombre des années. Chaque élève, aidé de son 
professeur, devra combler cette lacune inévitable. 



176 



DU BAPTÊME. — (DÉFINITION). 



SYNONYMIES. 

307. J'ai reçu le Baptême il y a ans. 

J'ai été baptisé il 

J'ai reçu le sacrement de Baptême il y a ans. 

Il y a ans que j'ai été baptisé. 

reçu le Baptême. 

• . *• . sacrement de baptême. 



308. C'est le Baptême qui a effacé le péché originel que j'avais dans 
l'âme en venant au monde. 

C'est le sacrement de Baptême qui a ôté la tache originelle dont mon 

âme était souillée. 
C'est le premier des sacrements qui a purifié notre âme de la faute 

originelle. 
La tache originelle dont j'étais souillé à ma naissance a été enlevée par 

le Baptême. 



309. Le Baptême imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

à 

Le sacrement de Baptême imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

. . . . ' . . . . dépose dans 

' • . . que rien ne 

peut effacer. 
Le sacrement de Baptême imprime dans l'âme une marque spirituelle 

ineffaçable. 



310. On ne peut recevoir le Baptême qu'une fois, 

plusieurs fois, 

Le Baptême ne peut être réitéré. 



DU BAPTÊME. — (DÉFINITION.) 177 

parce qu'il imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 



à. 



effacer. 



dans que rien n'effacera. 

ne pourra 



31 1 . J,e caractère du Baptême est la marque spirituelle du chrétien . 

c'est la 

une marquespirituelle.c'estla marque 

du chrétien. 



312. Ordinairement ce sont les Prêtres qui administrent le Baptême. 

Sacrement 

de Baptême. 
Ordinairement, ce sont les Prêtres qui donnent le Sacrement de 

Baptême. 
Ordinairement, ce sont les Prêtres qui donnent le Baptême. 
Ce sont les Prêtres, ordinairement, qui donnent le Baptême. 

d'ordinaire 

qui donnent le Baptême, ordinairement. 

Les Prêtres sont les ministres ordinaires du Baptême. 



313. [Cependant toute autre personne] tout le monde peut donner 
le Baptême, 

[Mais toute autre personne] tout le monde peut administrer le Baptême, 

conférer 

[Mais] le Baptême peut être donné par tout le monde, 

— en cas de nécessité , 

lorsqu'il y a nécessité, 
quand le cas est urgent , 

— quand il n'y a pas de Prêtre pour baptiser. 

lorsqu'il n'y a pas un Prêtre pour 

lorsque le Prêtre manque 

CATÉCHISME AVKC STNOINYM1ES. — p. |2 



178 DU BAPTÊME. — (DÉFINITION.) 

lorsqu'on ne peut se procurer un Piètre pour baptiser. 

avoir de Prêtre pour baptiser. 

pas trouver un Prêtre pour baptiser. 



31 A. Pour baptiser, il faut que celui qui baptise : 

Pour donner le Baptême il faut : 

Pour donner validement le Baptême, il faut que celuhqui baptise : 
Pour que le Baptême soit bien administré, il faut que celui qui baptise: 
Pour que le Baptême soit valide, il faut que le ministre qui baptise : 

— 1° Verse de l'eau naturelle sur celui qu'il baptise ; 

Répande de l'eau 

sur la personne qu'il baptise; 

— 2° Qu'en même temps il dise : 

Et qu'il dise en même temps : 

Et que pendant ce temps-là il dise : 

— Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. 

Ego te baptisa in nomine Patris, et Filii, et Spiritus sancti (1). 

315.* Définition. — Le Baptême est le premier des Sacrements; 

Le premier des Sacrements c'est le Baptême; 
Le Baptême est la porte de tous les Sacrements; 

— il efface le péché originel , 

. d'origine , 

. . . notre pécbé. . . . 

il fait disparaître notre péché d'origine , 

il ôte de notre âme le péché originel , 



(1) Faites remarquer que l'on ne doit pas faire de synonymies ici, parce que, ces paroles 
étant sacramentelles, ne doivent pas être changées. 

Les seules synonymies permises, c'est de mettre en diverses langues ces paroles du 
Baptême, car on peut baptiser en français, en latin, etc., et même en breton. 



DU BAPTÊME. — SA NÉCESSITÉ. 479 

— et même tous les autres péchés commis avant le Baptême, 

péchés actuels commis avant le Baptême , 

il efface aussi tous les 

il ôte également tous 

— il nous sauve de l'Enfer et du Purgatoire ; 

il nous arrache à l'Enfer que nous avons mérité et même au Purga- 
toire ; 
il nous préserve de l'Enfer et du Purgatoire; 
il éteint pour nous les flammes de l'Enfer et du Purgatoire; 

— de plus, il nous fait chrétiens, enfants de Dieu et de l'Église. 

rend 

... par le Baptême nous devenons chrétiens, enfants de Dieu et 

de l'Église. 
de plus, le Baptême nous rend chrétiens, enfants de Dieu et de l'Église. 
en outre le 

fait de nous des chrétiens, des enfants de. . . . 



LEÇON 45. 



DU BAPTÊME (mite). — SA NÉCESSITÉ. 

316/11 faut avoir reçu le Baptême pour aller au Ciel. 

317. Le Baptême est le plus nécessaire des Sacrements, parce que 

sans le Baptême on ne peut aller au Ciel. 

31 8. S'il est impossible d'être baptisé, le Baptême peut être suppléé 

par le martyre. 

319. S'il est impossible d'être baptisé et si l'on n'est pas martyrisé, 

le Baptême peut [encore] être suppléé par un acte d'amour 
de Dieu, amour parfait joint au désir de recevoir le Baptême 
le plus tôt possible. 

320. [Ainsi] on distingue trois sortes de Baptêmes : 

— 1° Le Baptême d'eau — celui-là seul est un Sacrement; 

— 2° Le Baptême de sang, le martyre ; 

— 3° Le Baptême de désir, le désir de recevoir le Baptême. 



180 



1)U BAPTEME. — SA NECESSITE. 



SYNONYMIES. 
316.* Tl faut avoir reçu le Baptême pour aller au Ciel. 

entrer dans le Ciel. 

été baptisé pour être admis dans le Ciel. 

. . . être baptisé pour avoir droit au bonheur du Ciel. 
Sans le Baptême on ne peut être reçu au Ciel. 
Sans le sacrement de Baptême personne ne peut arriver au Ciel. 
Si l'on n'a pas reçu le Baptême, l'entrée du Ciel est impossible. 
Le Ciel est interdit à quiconque n'a pas été baptisé. 
La porte du Ciel est fermée à tous ceux qui n'ont pas eule bonheur d'être 
baptisés. 

317. Le Baptême est le plus nécessaire des Sacrements, parce que 

sans le Baptême on ne peut aller au Ciel. 

De tous les Sacrements, le Baptême est le plus nécessaire, parce que 

sans lui on ne peut entrer au Ciel. 
Le premier des Sacrements est indispensable , parce que le Ciel est 
. interdit à quiconque ne l'a pas reçu. 
Sans le Baptême on ne peut aller au Ciel. Le Baptême est donc le plus 

nécessaire. 
Sans le Baptême on ne peut aller au Ciel. C'est pourquoi le Baptême 

est le plus nécessaire. 

318. S'il est impossible d'être baptisé, le Baptême peut être suppléé 

par le martyre. 

Si l'on ne peut recevoir le Baptême, le martyre le supplée. 

Le martyre supplée le Baptême, quand ce Sacrement ne peut être reçu. 

Le martyre peut suppléer le Baptême quand le Baptême est impossible. 




319. S'il est impossible d'être baptisé et si l'on n'est pas martyrisé, 

Si le Baptême n'est pas possible et si le martyre n'a pas lieu, 
Si l'on est dans l'impossibilité de recevoir le Baptême et si l'on n'est 
pas martyrisé, 



DU BAPTÊME. — SA NECESSITE. 



181 



le Baptême peut [encore] être suppléé par un acte d'amour 
de Dieu, 

on peut encore suppléer le Baptême par un acte de charité parfaite , 
un acte d'amour de Dieu peut suppléer le Baptême, 

amour parfait, joint au désir de recevoir le Baptême le plus tôt 
possible. 

pourvu que cet amour soit parfait et joint au désir de recevoir le 

Baptême, 
pourvu que ce soit un amour parfait et que l'on y joigne le désir de 

recevoir le Baptême. 



320. [Ainsi] on distingue trois sortes de Baptêmes 



nous distinguons. 



. . . nous devons distinguer trois sortes de Baptêmes : 

. . . il faut distinguer : 

. . . il y a trois sortes de Baptêmes : 

1° Le Baptême d'eau. — Celui-là seul est un Sacrement; 

Le Baptême d'eau est seul un Sacrement; 

Le Baptême d'eau, il n'y a que celui-là qui soit un Sacrement; 

Le seul Baptême qui soit un Sacrement est le Baptême d'eau; 



— 2° Le Baptême de. sang, le martyre ; 

Le Baptême dans son sang, le. ... ; 

Le martyre dit : Baptême de sang; 

Subir le martyre c'est recevoir le Baptême de sang ; 



— 3° Le Baptême de désir, le désir de recevoir le Baptême. 

, , le désir d'être baptisé. 

, le désir de recevoir le Sacrement de 

Baptême. 
Le désir d'être baptisé est ce qu'on appelle le Baptême de désir. 



182 



DU BAPTÊME — NOMS DE BAPTÊME. 



LEÇON 46. 

DU BAPTÊME {suite).— NOMS DE BAPTÊME. — PATRONS. — PROMESSES 
DU BAPTÊME. — PARRAIN ET MARRAINE. 

I. 

321 . Avant le Baptême , le Prêtre donne le nom d'un Saint , ou les 

noms de plusieurs Saints, à celui qu'il va baptiser. 

322. La personne qui se nomme Joseph, a pour nom de Baptême 

Joseph, et saint Joseph est son Patron . 

323. La personne qui se nomme Marie, a pour nom de Baptême 

Marie, et sainte Marie est sa Patronne. 
324* Nos saints Patrons sont les Saints du Ciel, dont nous portons 
les noms ; ils nous protègent. 

II. 

325." Voici les promesses du Baptême que l'on fait, en recevant ce 
Sacrement : 

— 1 ° Nous avons promis de croire la doctrine de Jésus-Christ; 

c'est-à-dire de croire toutes les vérités que Jésus-Christ a 
révélées ; 

— 2° Nous avons promis de pratiquer fidèlement les comman- 

dements de Dieu et de l'Église ; 

— 3° Nous avons renoncé au démon , à ses œuvres et à ses 

pompes. 

326. Les œuvres du démon, ce sont les péchés. 

327. Les pompes du démon, ce sont les maximes du monde et ses 

vanités (1). 



(1) Ici le professeur aura soin de signaler quelques-unes des maximes du monde et 
de les flétrir. Exemple : Il est beau de se venger. — La fortune est le plus grand des 
biens, — et autres abominables principes qui ont cours dans le monde. 

Quant aux vanités du monde, stigmatisez les bals, les modes immodestes, etc. 






PATRONS. — PROMESSES DU BAPTÊME , ETC. 



183 



328. H est très-important de renouveler souvent les promesses de 
son Baptême. 



III. 



329. Nos parrain et marraine nous présentèrent au Baptême. 

330. Nos parrain et marraine ont fait pour nous les promesses du 

Baptême, parce que nous ne pouvions pas parler. 

331 . Les parrains et marraines doivent veiller sur leurs filleuls — 

prier pour eux — et leur donner, ou faire donner, l'instruc- 
tion religieuse, si les parents ne peuvent le faire. 



SYNONYMIES. 



321 . Avant de baptiser, 

. . . . conférer le Baptême, 
. . . d'administrer le Baptême, 
. . . de verser l'eau du Baptême, 

— le Prêtre donne le nom d'un Saint, ou les noms de plusieurs 
Saints, à celui qu'il va baptiser. 

Le Prêtre donne, à celui qu'il baptise, ie nom d'un Saint, ou les noms 

de plusieurs Saints. 
Celui qui va être baptisé reçoit du Prêtre un nom de Saint ou les noms 

de plusieurs Saints. 

322. La personne qui se nomme Joseph, a pour nom de Baptême, 

Joseph , 

Celui qu'on nomme Joseph, a pour nom de Baptême , Joseph, 

Le chrétien qui porte le nom de Joseph, a pour nom de Baptême, Joseph, 

Celui qui s'appelle Joseph, a pour nom de Baptême, Joseph, 







184 



DU BAPTÊME. — NOMS DE BAPTÊME. 



— et saint Joseph est son patron. 

et il a pour patron saint Joseph, 
et il a saint Joseph pour patron, 
et il est sous le patronage de saint Joseph. 

323. La personne qui se nomme Marie, a pour nom de Baptême, 
Marie , 

Celle qu'on nomme Marie, a pour nom de Baptême, Marie, 
Celle qui porte le nom de Marie, a pour nom de Baptême, Marie, 
Celle qui a nom Marie, a Marie pour nom de Baptême , 

— et sainte Marie est sa patronne. 

et elle a pour patronne sainte Marie, 
et elle a sainte Marie pour patronne, 
et elle a pour patronne la Vierge Marie, 
et elle est sous le patronage de sainte Marie. 

324.* Nos saints patrons sont les Saints du Ciel, dont nous portons 
les noms, 

Nous avons pour patrons, les bienheureux dont nous portons lesnoms, 
Les Saints du Ciel dont nous portons les noms, sont nos patrons, 
Nous sommes sous le patronage des Saints, dont nous portons les noms, 

— ils nous protègent. 

ils veillent sur nous pour nous protéger. 

ils étendent sur nous leur protection. 

ils nous accordent le bienfait de leur patronage. 




II. 

325.* Voici les promesses du Baptême que l'on fait, en recevant ce 
sacrement : 

Voici les promesses de votre Baptême : 
Voici quelles sont les promesses du Baptême : 
Voici les promesses contractées au Baptême : 
Voici ce que nous avons promis au Baptême : 



PATRONS. — PROMESSES DU BAPTÊME, ETC. 185 

— 1° Nous avons promis de croire la doctrine de Jésus-Christ ; 

d'adhérer à la 

d'admettre la 

. . . , 

de regarder comme vraie la doctrine de 

Jésus-Christ ; 

de donner pleine et entière croyance à la 

doctrine de Jésus-Christ; 

— c'est-à-dire de croire toutes les vérités que Jésus-Christ a 

révélées ; 

c'est-à-dire, de croire tout ce que Jésus-Christ a révélé; 

sansrestrictiontoutcequeJésus-Christa enseigné; 

| toutes les vérités enseignées par Jésus-Christ; 

toutes les vérités que Jésus-Christ a faitconnaitre; 

— 2° Nous avons promis de pratiquer fidèlement les comman- 

dements de Dieu et de l'Église ; 

Nous avons promisdenous conformer fidèlementaux commandements 

de Dieu et de l'Église; 
Nous avons t'ait la promesse d'observer avec tidélité toutes les lois de 

Dieu et de l'Église 
Nous avons contracté l'engagement de vivre conformément à ce que 

Dieu et l'Église commandent; 

— 3° Nous avons renoncé au démon, à ses pompes et à ses 

œuvres. 

Nous avons renoncé à Satan, à ses œuvres et à ses pompes. 

Nous avons juré de n'avoir rien de commun avec Satan, ses œuvres et 

ses pompes. 
Nous avons dit au démon : Je renonce à toi , à tes œuvres et à tes 

pompes. 

326. Les œuvres du démon, ce sont les péchés. 

Les péchés, ce sont les œuvres du démon. 
' Le péché est ce qu'on appelle l'œuvre du démon. 



186 



PARRAIN ET MARRAINE. 



327. Les pompes du démon, ce sont les maximes du monde et ses 
vanités. 

Les maximes du monde et ses vanités ce sont les pompes du démon. 
On appelle pompes du démon, les maximes et vanités du monde. 



328. Il est très-important de renouveler souvent les promesses de 

son Baptême. 

Il est de la plus haute importance de faire souvent la rénovation des 
vœux du Baptême. 

Il est d'une très-haute importance défaire souvent la rénovation des 
vœux du Baptême. 

Renouveler souvent les promesses de son Baptême , est chose impor- 
tante. 

Faire la rénovation des promesses baptismales, doit être regardé com- 
me très-important. 

III. 

329. Nos parrain et marraine nous présentèrent au Baptême. 

A notre Baptême, nous fûmes présentés par nos parrain et marraine. 
A notre Baptême, nous fûmes présentés par notre parrain et par notre 

marraine. 
Notre parrain et notre marraine nous ont présentés au Baptême. 



330. Nos parrain et marraine ont fait pour nous les promesses du 
Baptême , 

Les promesses du Baptême ont été faites pour nous, par nos parrain et 

marraine , 
Ce furent nos parrain et marraine qui firent, pour nous, les promesses 

du Baptême, 



— parce que nous ne pouvions pas parler. 



. . . n'avions pas l'usage <h la parole, 
qu'il nous était impossible de les faire par nous-mêmes'. 






DE LA CONFIRMATION. 



187 



331 . Les parrains et marraines doivent veiller sur leurs filleuls, 

Les parrains et marraines doivent s'occuper de leurs filleuls, et veiller 
sur eux , 

— prier pour eux , 

les aider de leurs prières, 

leur donner le secours de leurs prières , 



— et leur donner, ou faire donner, l'instruction religieuse, 

et les faire instruire de la religion ouïes instruire eux-mêmes, 

et leur donner, ou faire donner par d'autres, une éducation religieuse, 

et les faire instruire sur la religion par eux-mêmes ou par d'autres, 



si les parents ne peuvent le faire. 

. . . . . sont hors d'état de le faire. 

sont dans l'impossibilité de le faire. 

s'il y a impossibilité pour les parents d'accomplir ce devoir. 



LEÇON 47. 

DE LA CONFIRMATION. 

332. J'ai été confirmé... (1). 

333. Je n'ai pas été confirmé... (1). 

334. N. a été confirmé (2). 

335. N. n'a pas été confirmé (2). 

336.* C'est le sacrement de Confirmation qui nous donne le Saint- 
Esprit. 



(1) Ces deux premiers n"' de la leçon i7 donnent lieu à un choix qui devra être fait 
par l'élève, selon qu'il aura été confirmé ou non. 

(2) Ces deux n° s seront complétés en appliquant le nom de deux élèves donl l'un aura 
reçu la Confirmation et l'autre ne l'aura pas reçue. 

C'est au professeur à surveiller ces exercices avec soin, éveillant dans eux la recon- 
naissance ou le désir pour ce Sacrement reçu ou à recevoir. 




488 



DE LA CONFIRMATION. 



337. Celui qui reçoit la Confirmation, reçoit non-seulement leSaint- 

Esprit, mais encore les dons du Saint-Esprit, et surtout la 
force nécessaire pour être parfait chrétien. 

338. Il n'est pas absolument nécessaire d'être confirmé pour aller 

au Ciel. 

339. [Mais] celui qui néglige de recevoir la Confirmation, pèche. 

340. On ne peut recevoir la Confirmation qu'une seule fois, parce 

qu'elle imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

341 . Le caractère de la Confirmation est la marque spirituelle du 

parfait chrétien. 

342. C'est l'Évêque qui administre la Confirmation ordinaire- 

ment (1). 

343. Pour confirmer : 

— 1 ° L'Evêque étend les mains ; 

— 2° En même temps qu'il met de l'huile sainte sur le front de 

celui qu'il confirme, il dit : « Je te marque du signe de la 
« Croix; et je te confirme, avec le saint Chrême du salut: 
« au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » . 
344.* Définition. — La Confirmation est un Sacrement qui nous 

donne le Saint-Esprit, et des grâces abondantes; et qui nous 

rend parfaits chrétiens. 



SYNONYMIES. 



332. J'ai été confirmé. 



J'ai reçu la Confirmation. 

. . . le Sacrement de la Confirmation. 

333. Je n'ai pas été confirmé. 

Je n'ai pas reçu la Confirmation. 

le Sacrement de Confirmation. 

. . . . encore été confirmé. 



(1) Dire aux élèves qu'un simple Prêtre pourrait confirmer, si le Pape l'autorisait: ce 
qui arrive souvent dans les missions étrangères. 









DE LA CONFIRMATION. 



189 



334. N. a été confirmé. 

. . . reçu la Confirmation. 

. . . . le Sacrement de la Confirmation. 



335. N. n'a pas été confirmé. 



encore été confirmé. 

. . . reçu la Confirmation. 

. . . . le Sacrement de Confirmation. 



336.* C'est le Sacrement de Confirmation qui nous donne le Saint- 
Esprit. 

C'est la Confirmation qui nous donne le Saint-Esprit. 
C'est parla Confirmation que nous recevons le Saint-Esprit. 
Dans la Confirmation, le Saint-Esprit nous est donné. 



337. Celui qui reçoit la Confirmation , reçoit non-seulement le 
Saint-Esprit, 

Celui qui est confirmé ne reçoit pas que le Saint-Esprit, 
En recevant la Confirmation, on reçoit non-seulement le Saint-Esprit, 
Dans le Sacrement de Confirmation , on ne reçoit pas que le Saint- 
Esprit, 

— mais encore les dons du Saint-Esprit, 

on reçoit, en outre, les sept dons de l'Esprit-Saint, 
. . . , en plus, tous les dons du Saint-Esprit, 
en outre, les dons du Saint-Esprit nous sont contérés, 
mais encore les sept dons du Saint-Esprit, 
qui sont : 1° le don de Sagesse; 

2° d'Intelligence ; 

3° de Conseil ; 

4° de Science; 

o° de Force; 

6° de Piété; 

7° de Crainte de Dieu. 



■ 

■l 



■ 






190 DE LA CONFIRMATION. 

1° Le don de Sagesse nous fait mépriser les biens de la terre, et désirer 

les biens du Ciel; 
2" Le don d' Intelligence nous éclaire, et nous fait mieux comprendre les 

vérités de la religion ; 
3° Le don de Conseil nous apprend à éviter le péché, et à pratiquer la 

vertu ; 
4° Le don de Science nous fait mieux connaître nos devoirs; 
5° Le don de Force nous inspire un grand courage pour servir Dieu ; 
6° Le don de Piété nous rend le service de Dieu doux et aimable; 
7° Le don de Crainte de Dieu nous fait craindre d'offenser Dieu, 

— et surtout la force nécessaire pour être parfait chrétien. 

et principalement l'énergie nécessaire pour être parfait chrétien. 

le courage qui nous est nécessaire pour être parfait 

chrétien. 

338. Il n'est pas absolument nécessaire d'être confirmé pour aller 

au Ciel. 

Il n'est pas rigoureusement requis d'être confirmé pour aller au Ciel. 

Être confirmé, ce n'est pas d'une nécessité absolue 

La Confirmation n'est pas rigoureusement nécessaire 

Le Sacrement de Confirmation n'est pas indispensablement nécessaire 

pour entrer au Ciel. 
Le Sacrement de Confirmation n'est pas d'une nécessité absolue pour 

aller dans le Ciel. 

339. [Mais] celui qui néglige de recevoir la Confirmation, pèche. 

par négligence , ne recevrait pas la Confirmation, 

pécherait. 
[Mais] celui qui négligerait de recevoir le sacrement de Confirmation, 

se rendrait coupable. 
[Mais] négliger de recevoir la Confirmation, ce serait pécher. 




340. On ne peut recevoir la Confirmation qu'une seule fois, parce 
qu'elle imprime dans l'àme un caractère iueffaçable. 

On ne peut recevoir deux fois la Confirmation, parce qu'elle imprime 
dans notre âme un caractère indélébile. 



DE LA CONFIRMATION. 



491 



La Confirmation imprime dans l'âme un caractère ineffaçable, c'est 
pourquoi il est défendu de recevoir ce Sacrement plusieurs fois. 

Le caractère que la Confirmation imprime dans notre âme est ineffa- 
çable, c'est pourquoi ce Sacrement ne peut être réitéré. 

341 . Le caractère de la Confirmation est la marque spirituelle du 
parfait chrétien . 

Le caractère de la Confirmation, c'est une marque spirituelle qui dis- 
tingue le parfait chrétien. 

Le caractère du Sacrement de Confirmation, c'est le signe spirituel qui 
distingue le parfait chrétien. 






■ 



342. C'est l'Évêque qui administre la Confirmation ordinairement. 

C'est ordinairement l'Évêque qui donne la Confirmation. 

L'Évêque est le ministre ordinaire de 

Le ministre ordinaire de la Confirmation, c'est l'Évêque. 



343. Pour confirmer 



. donner la Confirmation : 

. administrer 

. . . . . le Sacrement de Confirmation : 



1° l'Évêque étend les mains; 



élève les mains sur celui qu'il veut confirmer; 
étend la tête de celui qu'il confirme ; 



— 2° En même temps qu'il met de l'huile sainte sur le front de 
celui qu'il confirme, il dit : 

Pendant qu'il répand de l'huile sainte sur le front de celui qu'il con- 
firme, il dit : 

Pendant qu'il fait une onction avec de l'huile sainte sur le front de 
celui qu'il confirme, il dit : 

Au moment qu'il fait sur le front une onction avec de l'huile sainte, il 
prononce ces paroles : 






192 



SACREMENT D'EUCHARISTIE. 




— « Je te marque du signe de la Croix; et je te confirme, avec le 

« saint Chrême du salut : au nom du Père, et du Fils et du 
« Saint-Esprit ' ». 

344.* Définition. — La Confirmation est le Sacrement qui nous 
donne le Saint-Esprit, 

Le Sacrement de Confirmation est celui qui nous confère le Saint- 
Esprit, 

— et des grâces abondantes ; et qui nous rend parfaits chré- 

tiens. 

et l'abondance de ses grâces, et qui nous rend parfaits chrétiens. 

avec une grande abondance de grâces, et qui fait de nous de parfaits 
chrétiens. 

nous remplit des grâces de l'Esprit-Saint, et qui fait de nous des chré- 
tiens parfaits. 



«S 



LEÇON 48. 

SACREMENT D'EUCHARISTIE. 

345.* L'Eucharistie est un Sacrement qui contient réellement le 
corps, le sang, l'âme et la Divinité de Notre-Seigneur Jésus- 
Christ, sous les espèces ou apparences du pain et du vin. 

346. Le Sacrement de l'Eucharistie est [donc] le plus grand, le plus 

saint et le plus beau des Sacrements , parce que le corps, 
le sang, l'âme et la Divinité de Jésus-Christ sont dans l'Eu- 
charistie. 

347. Communier, c'est recevoir le corps, le sang, l'âme et la Divi- 

nité de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans l'Eucharistie. 

348. Avant de recevoir le Sacrement de l'Eucharistie, il faut se bien 

préparer. 



(1) Faites remarquer que ces paroles, comme celles du Baptême, ne doivent pas être 
changées. Klles sont sacramentelles, c'est pourquoi on ne doit pas les synonymiser. 









■ 



SACREMENT D EUCHARISTIE. 



193 



349. Pour recevoir dignement l'Eucharistie, il faut ne pas avoir de 

péché mortel dans l'âme ; et être à jeun , c'est-à-dire n'a- 
voir ni bu ni mangé depuis minuit. 

350. Celui qui communie indignement profane le Corps et le Sang 

de Jésus- Christ. 

35 1 . Communier indignement, c'est le plus grand et le plus horrible 

de tous les sacrilèges. 

352. Dieu punit avec une très-grande sévérité ceux qui commu- 

nient indignement. 



SYNONYMIES. 
345.* L'Eucharistie est un Sacrement qui contient réellement 

renferme substantiellement 

dans lequel est contenu en réalité 

renfermé réelle- 
ment et en substance 

L'Eucharistie est un Sacrement dans lequel se trouve véritablement 

— le corps, le sang, l'âme et la divinité de Jésus-Christ, 

le corps de Jésus-Christ, son sang, son âme et sa divinité, 

• • et en même temps son sang , son âme et sa 

divinité, 
Jésus-Christ, avec son corps, son sang, son âme et sa divinité, 

— sous les espèces ou apparences du pain et du vin . 

. . . espèces 

du pain et sous les espèces du vin. 

. . . apparences du pain et sous les apparences du vin. 
d'un peu de pain et d'un peu de vin, ces espèces, 

ou apparences, c'est ce qui tombe sous nos sens ; comme la forme, 

la couleur, le goût, etc. 

CATiCHIBUI AV«C STMOHTMIIS. — P. 13 









194 



SACREMENT D'EUCHARISTIE. 



346. Le Sacrement de l'Eucharistie est [donc] le plus grand, le plus 
saint et le plus beau des Sacrements, 

L'Eucharistie est donc le Sacrement le plus saint , le plus grand et le 
plus beau, 

Aussi l'Eucharistie est, de tous les Sacrements, le plus grand , le plus 
saint, le plus beau, 

C'est donc le Sacrement de l'Eucharistie qui contient le plus de gran- 
deur, de sainteté et de beauté divines, 

Par conséquent, le Sacrement le plus saint et le plus beau , c'est l'Eu- 
charistie, 

Donc, le plus saint et le plus beau des Sacrements , c'est l'Eucha- 
ristie, 

En conséquence, de tous les Sacrements, le plus saint et le plus beau, 
c'est l'Eucharistie, 



parce que le corps, le sang, l'âme et la divinité de Jésus-Christ 
sont dans l'Eucharistie. 

parce que Jésus-Christ est tout entier dans l'Eucharistie avec son corps, 

son sang, son âme et sa divinité, 
parce que, dans l'Eucharistie, Jésus-Christ se trouve contenu tout 

entier, avec son corps, son sang, son âme et sa divinité, 
parce que le corps de Jésus-Christ, son sang, son âme et sa divinité se 

trouvent dans le sacrement de nos autels. < 






347. Communier, c'est recevoir le corps, le sang, l'âme et la divi- 
nité de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans l'Eucharistie. 

Faire la Communion, c'est manger le corps de Notre-Seigneur, boire 

son sang , et recevoir en même temps son âme et sa divinité dans le 

Sacrement de l'Eucharistie. 
La Communion ,. c'est la manducation du corps de Notre-Seigneur , la 

réception de son sang; l'union à son âme et à sa divinité, dans le 

saint Sacrement de l'Eucharistie. 



SACREMENT D'EUCHARISTIE. 



195 



Communier, c'est se nourrir de la chair adorable et du sang précieux 
de Notre-Seigneur, et en même temps s'unir intimement à son âme 
et à sa divinité. 

Communier c'est s'unir intimement à Jésus-Christ par la réception de 
la sainte Eucharistie. 



348. Avant de recevoir le Sacrement de l'Eucharistie , il faut bien 
se préparer. 

Avant de recevoir l'Eucharistie, il faut bien se préparer. 

le pain des Anges, préparons-nous bien. 

Il faut apporter une grande préparation à la réception de l'Eucha- 
ristie. 



349. Pour recevoir dignement l'Eucharistie, il faut u'avoir pas de 
péché mortel dans l'âme, 

Pour bien recevoir le Sacrement de l'Eucharistie, il faut ne pas avoir de 
péché mortel dans l'âme ; 

Pour communier dignement, il faut être sans péché mortel ; 

avec fruit, il faut une grande pureté de cœur ; 

Il faut être sans péché mortel pour bien communier ; 

. . . . exempt de péché grave, pour recevoir l'Eucharistie digne- 
ment ; 

La communion réclame l'exemption de tout péché mortel ; 



et être à jeun, c'est-à-dire n'avoir ni bu ni mangé depuis mi- 
nuit. 

et, depuis minuit, n'avoir bu ni mangé. 

et n'avoir pris aucune nourriture ni aucune boisson depuis minuit, 
et être à jeun depuis minuit. 

et, depuis minuit, n'avoir pris aucun aliment, pas même une miette 
de pain, pas même une goutte d'eau. 



196 



SACREMENT D EUCHARISTIE. 



350. Celui qui communie indignement profane le Corps et le Sang 
de Jésus-Christ. 

Quiconque reçoit la communion indignement, profane le Corps et le 
Sang de Jésus-Christ. 

Ceux qui ont le malheur de communier indignement, profanent le 
Corps et le Sang de Jésus-Christ. 

Communier indignement , c'est profaner le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ. 

La communion sacrilège est la profanation du Corps et du Sang de 
Jésus-Christ. 



35 1 Communier indignement, c'est le plus grand et le plus horrible 
de tous les sacrilèges. 

Faire une communion indigne , c'est commettre un sacrilège , le plus 

grand et le plus horrible de tous. 
La communion indigne, c'est un horrible sacrilège, le plus affreux de 

tous. 

Une communion en état de péché mortel est le plus grand et le plus 
horrible sacrilège. 

Faire une communion sacrilège, c'est manger et boire sa propre con- 
damnation, en se rendant coupable de la mort de Jésus-Christ. 



352. Dieu punit, avec une très-grande sévérité, ceux qui commu- 
nient indignement. 

Dieu punit, avec une sévérité très-grande, les malheureux qui osent 
faire une communion indigne. 

Dieu déploie une très-grande sévérité contre ceux qui communient 
d'une manière sacrilège. 

Pour les communions sacrilèges, Dieu a des punitions très-sévères. 

Ceux qui communient indignement sont punis par Dieu d'une ma- 
nière très-sévère. 

Les châtiments du Ciel, réservés aux communions sacrilèges, sont les 
plus terribles. 






SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



497 



LEÇON 49. 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



353. Autrefois on offrait à Dieu des taureaux, des agneaux, des 

colombes, etc. 

354. Autrefois on offrait à Dieu des taureaux, des agneaux, des 

colombes, etc., pour : 

— 1° l'adorer; 

— 2° le remercier ; 

— 3° lui demander ses grâces ; 

— 4° solliciter le pardon des péchés. 

355. Jésus-Christ, en mourant pour nous sur la Croix, a offert son 

Corps et son Sang, à Dieu son Père. 

356. Maintenant on offre à Dieu le Corps et le Sang de Jésus - 

Christ. 
357.* C'est à la Messe que l'on offre à Dieu le Corps et le Sang de 
Jésus-Christ. 

358. A la Messe, Jésus-Christ descend sur l'autel. 

359. Jésus-Christ descend sur l'autel, lorsque le Prêtre consacre le 

pain et le vin. 

360. Par ces paroles de la consécration : Ceci est mon corps ; le 

pain est changé au Corps de Jésus-Christ; et par ces autres 
paroles : Ceci est mon sang ; le vin est changeait Sang de 
Jésus-Christ. 

361 . Quand le Prêtre élève la sainte Hostie, il faut adorer Jésus- 

Christ, présent dans l'Hostie, sous l'apparence du pain. 

— Et quand le Prêtre élève le Calice, il faut adorer Jésus-Christ, 

présent dans le Calice, sous l'apparence du vin. 

362. Le Sacrifice de la Messe est plus parlait que les sacrifices an- 

ciens; parce que, autrefois, on n'offrait à Dieu que des ani- 



198 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



maux ; et maintenant, on offre le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ, cachés sous les apparences du pain et du vin. 
363. A la Messe, on offre le Corps et le Sang de Jésus-Christ pour 
quatre fins : 

— 1 " Pour adorer Dieu ; 

— 2" Pour le remercier; 

— 3' Pour demander ses grâces; 

— 4° Pour solliciter le pardon des péchés. 

364 * Définition. — La Messe est un véritable sacrifice du Corps et 
du Sang de Jésus-Christ ; sacrifice non sanglant que Jésus- 
Christ offre lui-même à Dieu , son Père , sous les espèces ou 
apparences du pain et du vin, par les mains des Prêtres. 



SYNONYMIES. 

353. Autrefois, on offrait à Dieu des taureaux , des agneaux, des 
colombes, etc. 

Autrefois, on offrait à Dieu des sacrifices d'animaux : taureaux, 

agneaux, colombes, etc. 
Dans l'Ancienne Loi, on présentait à Dieu des offrandes d'animaux : 

taureaux, agneaux, colombes, etc. 
Dans l'Ancien Testament , on immolait en sacrifice des taureaux , des 

agneaux, des colombes, qu'on offrait à Dieu. 



354. Pour: 1° l'adorer; 2° le remercier ; 3° lui demander ses grâces; 
4° solliciter le pardon des péchés. 

Pour adorer Dieu, le remercier, demander ses grâces et demander 

pardon de ses péchés. 
Comme adoration, remercîment, demande et expiation. 
Pour offrir à Dieu des adorations , des remercîments , des demandes et 

des expiations. 






SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



199 



355. Jésus-Christ , en mourant pour nous sur la Croix, a offert son 

Corps et son Sang, à Dieu son Père. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ, en mourant sur la Croix, a offert à Dieu, 
son Père, son Corps et son Sang pour nous. 

En expirant sur la Croix, Jésus-Christ a offert, pour nous, son Corps 
et son Sang , à Dieu son Père. 

Jésus-Christ, sur la Croix, a fait, pour nous, à Dieu son Père, l'of- 
frande de son Corps et de son Sang. 

356. Maintenant on offre à Dieu le Corps et le Sang de Jésus-Christ. 



. de Jésus-Christ et son Sang, 
de Jésus-Christ et le Sang de 



Jésus-Christ. 

Maintenant, on fait à Dieu l'offrande du Corps et du Sang de Jésus- 
Christ. 

Maintenant, on offre à Dieu le sacrifice du Corps et du Sang de Jésus- 
Christ. 

Maintenant, le Corps et le Sang de Jésus-Christ sont offerts à Dieu. 

Actuellement, sous la loi nouvelle — loi d'amour — le sacrifice que 
l'on offre à Dieu est le Corps et le Sang de Jésus-Christ, son Fils. 



357.* C'est à la Messe que l'on offre le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ. 

C'est pendant la sainte Messe qu'on fait à Dieu le sacrifice du Corps et 

du Sang de Jésus-Christ. 
C'est par la Messe que le Corps et le Sang de Jésus-Christ sont offerts à 

Dieu. 
C est au saint Sacrifice de la Messe que l'Église offre à Dieu le Corps 

et le Sang de Jésus-Christ. 



I 



358 A la Messe, Jésus-Christ descend sur l'autel. 

Pendant le saint Sacrifice de la Messe , Notre-Seigneur descend au 

milieu de nous. 
Jésus-Christ descend sur l'autel pendant la Messe. 

à .... 

Jésus-Christ vient parmi nous pendant l'auguste Sacrifice. 




200 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



359. Jésus-Christ descend sur l'autel, lorsque le Prêtre consacre le 
pain et le vin. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ vient sur l'autel , au moment où le Prêtre 
consacre le pain et le vin. 

Jésus-Christ se reproduit lui-même sur l'autel , quand le Prêtre consa- 
cre le pain et le vin. 

C'est lorsque le Prêtre corf sacre le pain et le vin que Jésus-Christ 
descend sur l'autel. 

C'est au moment solennel de la consécration que Notre-Seigneur Jésus- 
Christ vient sur l'autel. 

Au moment de la Consécration, Jésus-Christ se trouve sur l'autel, sans 
néanmoins quitter le, Ciel. 



360. Par ces paroles de la Consécration : Ceci est mon Corps; le 
pain est changé au Corps de Jésus-Christ , 

Par ces paroles consécratoires : Ceci est mon Corps; le pain est changé 

au Corps de Jésus-Christ, 
Par ces paroles , que le Prêtre prononce à la Consécration : Ceci est 

mon Corps; le pain est changé au Corps de Jésus-Christ, 
Par ces paroles, prononcées à la Consécration : Ceci est mon Corps; le 

pain est changé au Corps de Jésus-Christ, 
Par ces paroles du Prêtre consécrateur : Ceci est mon Corps; le pain 

est changé au Corps de Jésus-Christ. 
Le Corps de Jésus-Christ prend la place du pain, à ces paroles de la 

Consécration : Ceci est mon Corps, 
Le corps de Jésus-Christ remplace le pain, à ces paroles de la Consé- 
cration : Ceci est mon Corps, 
Le pain est transsubstantié au Corps de Jésus-Christ, par ces paroles de 

la Consécration : Ceci est mon Corps, 



et par ces paroles . Ceci est mon Sang; le vin est changé au 
Sang de Jésus-Christ. 

et par ces paroles de la Consécration : Ceci est mon Sang; le vin est 

changé au Sang de Jésus-Christ. 
et par ces paroles, que le Prêtre prononce à la Consécration : Ceci est 

mon Sang ; le vin est changé au Sang de Jésus-Christ. 



■ 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



201 



et par ces paroles, prononcées à la Consécration : Ceci est mon Sang; 

le vin est changé au Sang de Jésus-Christ, 
et par ces paroles du Prêtre consécrateur : Ceci est mon Sang ; le vin 

est changé au Sang de Jésus-Christ. 
Le Sang de Jésus-Christ prend la place du vin, à ces autres paroles de 

la Consécration : Ceci est mon Sang. 
Le Sang de Notre-Seigneur remplace le vin , à ces autres paroles de la 

Consécration : Ceci est mon Sang. 
Le vin est transsubstantié au Sang de Jésus-Christ, par ces autres 

paroles de la Consécration : Ceci est mon Sang. 



361. Quand le Prêtre élève la sainte Hostie, il faut adorer Jésus- 
Christ présent dans l'Hostie , 

Lorsque la sainte Hostie est élevée , nous adoxons Notre-Seigneur 
Jésus-Christ présent. 

A l'Élévation de la sainte Hostie, on doit adorer Notre-Seigneur Jésus- 
Christ présent, 

Lorsque le Prêtre élève la sainte Hostie au-dessus de sa tête , alors 
adorons Notre-Seigneur présent au milieu de nous, 

Adorons Jésus-Christ présent dans la sainte Hostie , lorsque le Prêtre 
l'élève au-dessus de sa tête, 

Offrons à Jésus-Christ nos adorations à l'élévation de la sainte Hostie. 

— sous l'apparence du pain. 

sous l'espèce 

caché sous l'apparence du pain. 

renfermé sous 

dérobé aux yeux de notre corps , sous l'apparence du pain. 

l'espèce du pain. 

caché sous le voile eucharistique d'un pain qui n'est plus, 
enveloppé sous le voile eucharistique d'un pain transsubstantié en son 
Corps. 



Et quand le Prêtre élève le Calice , il faut adorer Jésus-Christ 
présent dans le Calice , 

Et lorsque le Prêtre élève le Calice , adorons Notre-Seigneur Jésus- 
Christ présent au milieu de nous, 



202 SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 

A l'Élévation du Calice, adorons Notre-Seigneur Jésus-Christ présent 
dans ce Calice, 

Lorsque le Prêtre élève le Calice au-dessus de sa tête , adorons Jésus- 
Christ présent parmi nous , 

Adorons Jésus-Christ présent dans le Calice , lorsque le Prêtre l'élève 
au-dessus de sa tête, 

Offrons à Jésus-Christ nos adorations profondes à l'Élévation du Calice, 



sous l'apparence du vin. 

sous l'espèce 

caché sous l'apparence. . . 

renfermé 

dérobé aux yeux de notre corps sous l'apparence du vin. 

l'espèce .... 

caché sous le voile eucharistique d'un vin qui n'est plus, 
enveloppé sous le voile eucharistique d'un vin transsubstantié en son 
Sang. 



362. Le Sacrifice de la Messe est plus parfait que les Sacrifices an- 
ciens ; 

Le Sacrifice de la Nouvelle Loi (la Messe) est plus parfait que les Sacri- 
fices de l'Ancienne Loi ; 

Le Sacrifice de la Messe est bien au-dessus des Sacrifices de l'Ancienne 
Loi; 

Le Sacrifice de la Messe est de beaucoup supérieur aux Sacrifices de 
l'Ancienne Loi ; 



— parce que, autrefois, on n'offrait à Dieu que des animaux; 

. • . . , dans l'Ancienne Loi, on ne faisait que des Sacrifices d'ani- 
maux; 

parce que, autrefois, les Sacrifices n'étaient que des Sacrifices d'ani- 
maux; 

parce que, sous la Loi Ancienne , les Sacrifices d'animaux étaient les 
seuls qu'on offrait à Dieu ; 






SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 203 

et maintenant on offre le Corps et le Sang de Jésus-Christ, 

et actuellement, c'est le Corps et le Sang de Jésus-Christ qu'on offre à 

Dieu, 
et sous la Nouvelle Loi — loi d'amour — c'est le Corps et le Sang de 

Jésus-Christ dont on fait un Sacrifice à Dieu, 
et sous la Loi Évangélique , le Sacrifice offert à Dieu , c'est le Sacrifice 

du Corps et du Sang de Jésus-Christ, 

cachés sous les apparences du pain et du vin. 

espèces 

renfermé sous les 

dérobés 

dérobés aux yeux de notre corps, sous les apparences du pain et du 

vin. 
dérobés aux yeux de notre corps, sous les espèces du pain et du vin. 
cachés sous les voiles eucharistiques, 
enveloppés sous les voiles sacramentels du pain et du vin transsubs- 

tantiés. 



363 A la Messe, on offre le Corps et le Sang de Jésus-Christ pour 
quatre fins : 

Au saint Sacrifice de la Messe, on offre le Corps et le Sang de Jésus. 

Christ pour quatre fins : 
A la sainte Messe , on offre le Corps et le Sang de Jésus-Christ pour 

quatre fins : 
A l'autel, le Corps et le Sang de Jésus-Christ sont offerts pour les quatre 

fins suivantes : 



1°Pour adorer Dieu; 2° Pour le remercier; 3° Pour lui de- 
mander ses grâces ; 4° Pour solliciter le pardon des péchés. 

Pour lui offrir des actes d'adoration, de remercîment, de demandes, et 

solliciter le pardon des péchés. 
Pour offrir nos adorations, nos actions de grâces, nos supplications, 

et implorer notre pardon. 









204 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



364.* Définition. La Messe est un véritable Sacrifice du Corps et du 
Sang de Jésus-Christ, 

La Messe est vraiment un Sacrifice du Corps et du Sang de Jésus-Christ, 

La sainte Messe est un vrai 

La Messe est un Sacrifice véritable 

— Sacrifice non sanglant, que Jésus-Christ offre lui-même à Dieu 

son Père, 

Sacrifice non sanglant , offert par Jésus-Christ lui-même à Dieu , son 

Père, 
Sacrifice non sanglant, qu'offre Notre-Seigneur Jésus -Christ lui-même 

à Dieu, son Père, 
Sacrifice non sanglant, offert au Père Éternel par Jésus-Christ, son Fils, 

— sous les espèces ou apparences du pain et du vin, 

. . . . espèces du pain et du vin, 

.... espèces du pain et sous les espèces du vin, 

. . . . apparences du pain et sous les apparences du vin, 

— par les mains des Prêtres. 

par le ministère des Prêtres. 

sacerdotal. 

. . . moyen des Prêtres, 
par les ministres des autels. 
de nos autels. 



LEÇON 50. 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE [suite). — QUAND ET COMMENT IL 

FAUT Y ASSISTER. 

365/11 faut assister à la Messe les Dimanches et les Fêtes d'obli- 
gation. 









SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



205 



366. H faut assister à la Messe dévotement. 
367.* Pendant la Messe, il faut, avec Jésus-Christ : 

— 1° Adorer Dieu de tout notre cœur; 

— 2° Le remercier très-affectueusement de ses bienfaits; 

— 3" Le prier de nous accorder ses grâces; 

— 4° Lui demander pardon de nos péchés. 

,368. Pendant la Messe, il faut prier : 

— pour le Pape , 

— pour l'Évêque , 

— pour nos supérieurs spirituels 

— et pour nos supérieurs temporels. 

369. Pendant la Messe, il faut prier [aussi] pour : 

— nos parents, 

— nos bienfaiteurs , 

— nos amis , 

— nos ennemis 

— et pour tous les hommes. 

370. Pendant la Messe, il faut prier (aussi] pour les âmes qui 

souffrent dans le Purgatoire. 

371 . Nous devons prier pour les âmes du Purgatoire, afin que Dieu 

leur fasse miséricorde et les reçoive dans le Ciel. 



SYNONYMIES. 



365.* Il faut assister à la Messe les Dimanches et les Fêtes d'o- 
bligation. 

Nous devons entendre la sainte Messe les Dimanches et les Fêtes 
d'obligation. 

C'est un devoir essentiel d'assister à la Messse les Dimanches et les 
Fêtes d'obligation. 

Tous , nous devons assister au saint sacrifice de la Messe les Diman- 
ches et les Fêtes d'obligation. 

Les Dimanches et les Fêtes obligatoires , il faut assister à la Messe. 






■ 



'06 SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 

Les jours de Dimanche et Fête commandée, nous devons assister à la 

Messe. 
C'est une obligation pour nous d'assister à la Messe les Dimanches 

et les Fêtes commandées. 



366. Il faut, assister à la Messe dévotement. 

Nous devons assister au Sacrifice de la Messe avec dévotion. 
Il faut entendre la sainte Messe dévotement. 

pieusement. 

avec piété. 

avec respect et attention. 

367.* Pendant la Messe, il faut, avec Jésus-Christ, 

en union avec Jésus-Christ, 

en union à Jésus-Christ. 

• ■ • ... ... unis à Jésus-Christ. 

— 1 ° Adorer Dieu de tout notre cœur ; 

Offrir à Dieu nos adorations sincères et ferventes. 
l'hommage de nos adorations. 



2° Le remercier très-affectueusement de ses bienfaits ; 

Lui offrir d'affectueuses actions de grâces pour ses bienfaits, 
Lui présenter affectueusement nos actions de grâces; 
Lui offrir le tribut de notre reconnaisssance ; 



3° Le prier de nous accorder ses grâces; 



donner. . . . 

concéder. . . . 

Lui demander ses grâces ; 

Le supplier de nous accorder ses grâces; 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 207 

— A" Lui demander pardon de nos péchés. 

• • pour nos péchés. 

à cause de nos péchés. 

Le supplier de nous pardonner nos péchés. 

accorder le pardon de nos péchés. 

. . . . d'effacer nos péchés. 

368. Pendant la Messe, il faut prier : 

prions : 

adressons à Dieu nos prières : 

intercédons auprès de Dieu : 

— pour le Pape , 

. . . Souverain-Pontife. 

. . notre Saint-Père le Pap? 

. . le premier chef de l'Église, 

. . . Vicaire de Jésus-Christ, 

— pour l'Évêque, 

pour notre Évêque , 

... le premier pasteur du diocèse , 

de notre diocèse , 

, . . Monseigneur l'Évêque, 

— pour nos supérieurs spirituels et pour nos supérieurs 
temporels. 

pour nos supérieurs spirituels et temporels. 
dans l'ordre spirituel et dans l'ordre temporel (1). 

369. Pour nos Parents (2), 
pour nos proches , 

(1) Les professeurs feront bien de nommer ici, par leurs noms, ces supérieurs spirituels 
et temporels. 

La prière est moins intelligible et moins fervente quand on prie vaguement pour ses 
supérieurs. 

(2) Ici, bien spécifier les parents. 






208 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



pour les membres de notre famille , 

pour nos père, mère, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, 



— nos bienfaiteurs, 

ceux qui nous font du bien , 

ont rendu quelques services, 

. . . dont nous avons reçu des services . 
bienfaits. 

— nos amis, 

Ceux auxquels nous sommes unis par les liens de l'amitié 
liés par l'amitié, 



— nos ennemis, 

ceux qui ne nous aiment pas , 
. . . nous veulent du mal , 
. . . nous haïssent , 
. . . nous persécutent , 

— et pour tous les hommes. 

. . . tout le monde. 
. . . notre prochain. 

370. pour les âmes qui souffrent dans le Purgatoire. 

sont dans 

gémissent dans 

du Purgatoire. 

détenues dans le Purgatoire. 

pour les pauvres âmes du Purgatoire. 
. . . âmes souffrantes du Purgatoire. 



371 . Nous devons prier pour les âmes du Purgatoire , 

Il faut prier 

. C'est un devoir de prier pour 

Prions pour 

Intercédons pour 

Adressons à Dieu nos prières pour 



PÉCHÉS ACTUELS. — PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 209 

afin que Dieu leur fasse miséricorde et les reçoive dans le Ciel. 

pour que introduise dans. . . 

accorde miséricorde et 

•• i ■ les reçoive dans le Pa- 
radis. 

afin que le Seigneur, dans sa miséricorde, leur ouvre le séjour du repos 
éternel. 



LEÇON 51. 



PÉCHÉS ACTUELS. - PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 

372.* Le péché est une désobéissance à Dieu. 

373. Quand nous péchons, les péchés que nous faisons s'appellent : 

péchés actuels. 
374.* Les péchés actuels sont les péchés que nous commettons depuis 

que nous avons l'âge de raison. 
375. On pèche : par pensées, par paroles ou par signes, par actions, 

par omissions. 
376.* Il a y deux sortes de péchés actuels : 

— 1 ° Les péchés mortels (grands péchés) ; 

— 2° Les péchés véniels (petits péchés). . 

377.* Le péché mortel est une désobéissance à Dieu, en chose 
grave, avec un entier consentement, et avec une complète 
advertance. 

378.* Le péché véniel est une désobéissance à Dieu, en chose légère, 
— ou bien en chose grave , mais sans un entier consente- 
ment. 

379. Si l'on vole peu de chose, par exemple : deux ou trois sous, la 

matière de ce péché est légère. 

380. Si l'on fait un mensonge pour rire, et qui ne nuit à personne, 

la matière de ce péché est [encore] légère. 

381 . [Mais] si l'on vole une somme considérable , par exemple : 

10 francs, 50 francs, 100 francs, la matière de ce péché est 
grave. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 14 



210 



PÉCHÉS ACTUELS. 



— Si l'on blasphème contre Dieu, la matière de ce péché est 
[encore] grave. 

382. Dans un péché il y a consentement parfait et complète ad- 

vertance, lorsque, en péchant, on remarque la gravité du 
péché , et même lorsqu'on ne la remarque pas , si l'on peut 
et si l'on doit la remarquer. 

383. Quand on fait un péché véniel, on mérite le Purgatoire. 

Et quand on fait un péché mortel, on mérite l'Enfer (1). 



SYNONYMIES. 

372.* Le péché est une désobéissance à Dieu. 
Pécher, c'est désobéir à Dieu. 
. . . . faire une désobéissance à Dieu. 

Faire un péché , e'est désobéir à 

Désobéir à Dieu, c'est commettre un péché. 

373. Quand nous péchons, les péchés que nous faisons s'appellent: 
péchés actuels. 

Lorsque nous offensons Dieu, nos péchés s'appellent : péchés actuels. 

Les péchés que nous commettons, s'appellent : 

Les offenses dont nous nous rendons coupables contre Dieu s'appellent : 
péchés actuels. 

On appelle péchés actuels ceux que nous avons le malheur de com- 
mettre. 



374.* Les péchés actuels sont les péchés que nous commettons 

ceux que nous faisons 

Nos péchés actuels sont ceux dont nous souillons notre âme 



(1) Le professeur ne manquera pas de donner plusieurs exemples de péchés mortels et 
de péchés véniels. Si on négligeait de se conformer à cette observation , les enfants 
pourraient croire, et certainement quelques-uns croiraient, qu'un péché véniel c'est 
seulement voler deux sous, ou faire un léger mensonge, et qu'il n'y en a pas d'autres; 
et qu'un péché mortel, c'est seulement blasphémer, et qu'iln'y a pas d'autres péchés mor- 
tels. Avec les enfants, surtout avec les sourds-muets, on ne peut jamais pécher par trop 
de clarté. 






PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 

depuis que nous avons l'âge de raison. 

discernement. 

connaissons le bien et le mal. 

savons discerner le bien du mal. 



214 



375. On pèche : par pensées, par paroles ou parsignes, par actions, 
par omissions. 

On se rend coupable de péchés par pensées, paroles, signes, actions et 

omissions. 
On peut pécher par omissions , par actions , par paroles ou par signes, 

par pensées. 
Nous pouvons pécher en paroles, en signes, en pensées, en actions et 

en omissions. 
Les offenses contre Dieu sont des péchés de pensées, de paroles ou de 

signes, d'actions et d'omissions. 



I 

■ 
■ 



376.* Il y a deux sortes de péchés actuels : 

des péchés actuels de deux sortes : 

Les péchés actuels sont donc de deux sortes : 

On doit donc compter deux sortes de péchés actuels 



1 ° Les péchés mortels (grands péchés) ; 

qu'on nomme mortels (grands péchés) ; 

les grands péchés, nommés péchés mortels ; 



— 2° Les péchés véniels (petits péchés). 

qu'on nomme véniels (petits péchés). 

Les petits péchés, nommés péchés véniels. 



^■■^^H 



212 






PÉCHÉS ACTUELS. — PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 




377.* Le péché mortel est une désobéissance à Dieu, en chose 
grave, avec un entier consentement, 

Pécher mortellement , c'est désobéir à Dieu avec un plein consente- 
ment, et en chose grave. 

Pécher mortellement , c'est se rendre coupable d'une désobéissance 
envers Dieu , en matière grave, et avec un plein consentement. 

Faire un péché mortel , c'est désobéir à Dieu avec une pleine volonté, 
et en chose grave. 



et avec une complète advertance. 

et avec une advertance complète. 

et avec une entière advertance. 

et avec une connaissance parfaite de ce que l'on fait. 



378.* Le péché véniel est une désobéissance à Dieu en chose légère; 

Faire un péché véniel , c'est désobéir à Dieu • 

Pécher véniellement , c'est 



ou bien en chose grave , mais sans un entier consentement 



pourvu qu'il n'y ait pas un entier con- 
sentement. 

mais pourvu que le consentement ne 
soit pas entier. 

mais pourvu qu'il n'y ait pas un plein 
et complet consentement. 

mais pourvu que la volonté n'y con- 
sente pas entièrement. 



379. Si l'on vole peu de chose, par exemple : deux ou trois sous, 

dix ou quinze centimes, 



Si l'on commet un petit vol , par exemple. 

Si l'on se rend coupable d'un tout petit vol, par exemple. 



■ 



PECHE MORTEL. — PECHE VENIEL. 



— la matière de ce péché est légère. 

c'est une matière légère. 

la matière de ce péché n'est que légère. 



380. Si l'on fait un petit mensonge pour rire, 

léger , 

tout petit mensonge. . . , 

mensonge très-léger. . . , 

Si, pour rire, on fait un léger mensonge, 
mensonge léger, 



213 






— et qui ne nuit à personne, 

. . . . peut nuire à personne, 

. . . . fait tort à personne, 

. . . n'apporte nul dommage aux autres, 

. . . ne cause aucun dommage à personne, 



I 

I 



la matière de ce péché est encore légère. 

également légère. 

ce péché ne contient également qu'une matière légère. 



381 . [Mais] si l'on vole une somme considérable, par exemple : 
10 francs, 50 francs, 100 francs, 

[Mais] si l'on vole une somme importante, par exemple : 10 francs, 

50 francs, 100 francs, 
[Mais] si l'on commet un vol considérable, par exemple : 10 francs, 

50 francs, 100 francs, 
[Mais] si l'on se rend coupable d'un vol considérable, par exemple : 

10 francs, 50 francs, 100 francs, 









214. PÉCHÉS ACTUELS. 

— la matière de ce péché est grave. 

a de la gravité. 

c'est un péché dont la matière est grave. 
a de la gravité. 

— Si l'on blasphème contre Dieu, 

le Ciel, 

. . . se rend coupable de blasphème contre Dieu, 
. . . commet un blasphème contre Dieu, 

— la matière de ce péché est encore grave. 

également grave. 

grave également. 



382. Dans un péché il y a consentement parfait et complète 
advertance , 

Il y a consentement parfait et complète advertance clans un péché. 
Il y a complet consentement, et parfaite advertance , dans un péché. 
Quand on pèche, le consentement est parfait et l'advertance complète. 



— lorsque , en péchant, on remarque la gravité du péché, 

Lorsqu'on remarque la gravité du péché que l'on fait; 
Quand on aperçoit la gravité de son péché ; 
Quand la gravité du péché est remarquée ; 



— et même lorsqu'on ne la remarque pas , 

et même quand on ne le remarquerait pas, 

et même quand la gravité du péché ne serait pas remarquée 






SACREMENT DE PENITENCE. 



215 



— si l'on peut et si l'on doit la remarquer. 

si on peut la remarquer et si on le doit. 

si l'on peut la remarquer, et si c'est un devoir de la remarquer. 

si l'on peut la remarquer, et si c'est une obligation. 



■ 

■ 



383. Quand on fait un péché véniel, on mérite le Purgatoire. 



. . . . commet 

Celui qui commet un péché véniel , il mérite . . . 
Celui-là mérite le Purgatoire , qui fait un péché véniel. 
Le péché véniel a, pour punition, le Purgatoire. 



Et quand on fait un péché mortel , on mérite l'Enfer. 

commet 

Et celui qui commet un péché mortel , mérite 

Et celui-là mérite l'Enfer, qui fait un péché mortel. 

Et le péché mortel a, pour punition , l'Enfer. 

Et celui qui pèche mortellement , mérite d'êti'e précipité dans l'Enfer. 



■ 



■ 



LEÇON 52. 



SACREMENT DE PÉNITENCE. 



384. Quand on a péché, il faut recevoir le Sacrement de Pénitence , 

pour obtenir le pardon de son péché. 
385.* Définition. — Le Sacrement de Pénitence est un Sacrement 

institué par Jésus Christ, pour effacer tous les péchés commis 

après le Baptême. 
386. Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, il faut : 
— 1° Examiner sa conscience; 



I 






216 



SACREMENT DE PÉNITENCE. 



— 2° Etre contrit de ses péchés ; 

— 3° Se confesser ; 

— 4° Recevoir l'absolution ; 

— 5° Faire la Pénitence imposée par le Prêtre. 



SYNONYMIES. 
384. Quand on a péché, il faut recevoir le Sacrement de Pénitence, 

Lorsque l'on a péché, il faut avoir recours au Sacrement. 



Si l'on est en état de péché, il faut. 

En état de péché, nous devons recourir au. 



— pour obtenir le pardon de son péché. 

. . . recevoir 

. . . que le péché soit effacé. 

ôté. 

pardonné. 






^."Définition. — Le Sacrement de Pénitence est un Sacrement 
institué par Jésus-Christ, 

Le Sacrement de Pénitence est un Sacrement établi par Jésus-Christ, 
a été institué par Jésus-Christ, 



— pour effacer tous les péchés commis après le Baptême. 

pour nous pardonner tous les 

. . . . remettre tous les 

.... rendre purs en nous effaçant tous les péchés commis après 
le Baptême. 

pour purifier nos âmes des péchés commis depuis le Baptême. 

t. 

386. Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, il faut: 

Il faut, pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence: 

Voici ce qu'il faut pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence : 



DE L EXAMEN DE CONSCIENCE. 

1° Examiner sa conscience ; 

Faire l'examen de sa conscience ; 
Bien rechercher ses péchés : 
Chercher à se rappeler ses péchés; 
Bien scruter sa conscience ; 

2° Etre contrit de ses péchés; 

Avoir regret de ses péchés; 

fautes; 

. le regret de ses péchés; 
. . . la contrition de ses péchés; 

3° Se confesser; 

Faire sa confession ; 

. . . l'aveu de ses fautes à confesse ; 

Faire à un prêtre; 

Avouer ses péchés en confession ; 



217 



4° Recevoir l'absolution ; 

la sentence de l'absolution ; 

Etre absous; 

5° Faire la Pénitence imposée par le Prêtre. 

Accomplir , 

donnée par 

sacramentelle. 



LEÇON 53. 



DE L'EXAMEN DE CONSCIENCE. 

387.* Pour bien nous confesser, il faut, auparavant, bien examiner 
notre conscience, c'est-à-dire, chercher les péchés que nous 
avons commis. 

388. Pour bien examiner notre conscience, prions Dieu qu'il nous 
rappelle nos péchés. 



218 



DE L'EXAMEN DE CONSCIENCE. 



389. Après avoir prié Dieu, réfléchissons pour nous rappeler nos 

péchés. 

390. Avant d'aller nous confesser : 

— \ ° Rappelons-nous si nous avons violé les commandements de 

de Dieu et les commandements de l'Église ; 

— 2° Rappelons-nous si nous avons été orgueilleux, avares, luxu- 
rieux, gourmands, envieux, colères, paresseux; 

Il importe de chercher tous nos péchés , mais nous ne pou- 
vons nous dispenser de chercher nos péchés mortels com- 
mis par pensées, par désirs, par paroles ou par signes , par 
actions, par omissions. 



391 



SYNONYMIES. 

387.* Pour bien nous confesser, il faut, auparavant, 

Pour que notre confession soit bonne, nous devons, auparavant, 

bien faite, nous , 

Si nous voulons bien nous confesser, il faut, auparavant, 
que notre confession soit bonne, il faut, auparavant, 



bien examiner notre conscience, 

examiner soigneusement notre conscience, 
examiner avec soin notre conscience, 
faire un sérieux examen de notre conscience, 
faire un examen attentif de 



c'est-à-dire, chercher les péchés que nous avons commis. 

c'est-à-dire faire la recherche des péchés que 

c'est-à-dire rappeler à sa mémoire les péchés commis, 
c'est-à-dire s'efforcer de rappeler ses péchés dans son souvenir, 
c'est-à-dire rentrer en soi-même, pour voir les fautes dont on s'est 
rendu coupable 



* 



de l'examen de conscience. 219 

388. Pour bien examiner notre conscience , 

. . faire un bon examen de conscience, 

. . que notre examen de conscience soit bon, 

bien fait, 

si nous voulons bien examiner notre conscience, 

faire un bon examen de conscience, 

que notre examen de conscience soit bon, 



— prions Dieu qu'il nous rappelle nos péchés. 

conjurons 

de nous rappeler .... 

adressons-nous à Dieu pour qu'il daigne nous rappeler nos fautes. 

389. Après avoir prié Dieu, réfléchissons 

fait notre prière à Dieu, pensons sérieusement 

adressé livrons-nous à nos réflexions 

invoqué le Saint-Esprit, faisons de sérieuses réflexions 

invoqué la lumière du Saint-Esprit, recueillons-nous 




— pour nous rappeler nos péchés. 

. . . . souvenir de nos . . . 

. . . . ressouvenir de nos fautes. 

. . . . rappeler nos péchés à notre mémoire. 

dans notre souvenir. 

390. Avant d'aller nous confesser : 

faire notre confession : 

confesser nos péchés : 

. . de nous approcher du tribunal de la Pénitence : 
présenter au tribunal de la . . . : 




— 1° Rappelons-nous si nous avons violé les commandements de 
Dieu et les commandements de l'Eglise , 

Voyons si nous n'avons pas eu le malheur de transgresser les lois de 
Dieu et celles de l'Église ; 









220 de l'examen de conscience. 

Examinons quels commandements de Dieu et de l'Église nous avons 

violés ; 
Réfléchissons , pour voir contre quels commandements de Dieu nous 

avons péché, et contre quels commandements de l'Église ; 



2° Rappelons-nous si nous avons été orgueilleux , avares , 
luxurieux, gourmands, envieux, colères, paresseux. 

Réfléchissons pour voir si nous avons péché par orgueil, par avarice, 

par luxure, par gourmandise, par envie, par colère, par paresse. 
Voyons si nous nous sommes laissés aller à l'orgueil , à l'avarice, à la 

luxure, à la gourmandise, à l'envie, à la colère, à la paresse. 
Entrons en nous-mêmes, pour voir si nous avons commis des péchés 

d'orgueil, d'avarice, de luxure, de gourmandise, d'envie, de colère, 

de paresse. 



391 . Nous devons chercher tous nos péchés, 

rechercher 

tous les péchés dont nous sommes coupables, 



surtout nos péchés mortels commis par pensées, par désirs, 
par paroles ou par signes, par actions, par omissions, 

principalement les péchés graves que nous avons commis par pensées, 

par désirs, par paroles ou par signes, par actions, par omissions, 
principalement les fautes graves, dont nous nous rendons coupables 

par pensées, par désirs, par paroles ou par signes, par actions, 

par omissions, 
principalemement les fautes graves que nous aurions eu le malheur 

de commettre par pensées, par désirs, par paroles ou par signes, par 

actions, par omissions, 



CONTRITION PARFAIiE. — CONTRITION IMPARFAITE. 



221 



LEÇON 54, 

CONTRITION PARFAITE. — CONTRITION IMPARFAITE. 

392. Pour bien recevoir le sacrement de Pénitence, il est absolument 

nécessaire d'être contrit de ses péchés. 
393.* La Contrition est le regret d'avoir offensé Dieu, et la ferme 

volonté de ne plus pécher. 

394. H y a deux sortes de contritions : 

— l° La Contrition parfaite ; 

— 2° La Contrition imparfaite. 

395. La Contrition parfaite est la Contrition qui fait que l'on se 

repent d'avoir offensé Dieu, parce que Dieu est infiniment 
bon et parce que le péché lui déplaît. 

396. La Contrition imparfaite est la Contrition qui fait que l'on se 

repent d'avoir offensé Dieu, parce qu'on craint qu'il nous 
précipite en Enfer : dans cette contrition il faut un commen- 
cement d'amour de Dieu. 

397. La Contrition parfaite n'est pas absolument nécessaire pour 

bien recevoir le sacrement de Pénitence. 

398. La Contrition imparfaite suffit pour bien recevoir le sacrement 

de Pénitence. 



SYNONYMIES. 



392. Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, il est absolument 
nécessaire d'être contrit de ses péchés. 

Pour recevoir dignement le Sacrement de Pénitence, il faut de toute 

nécessité être contrit de ses péchés. 
Pour recevoir avec fruit le Sacrement de Pénitence, nécessairement il 

faut avoir la contrition de ses péchés. 



CONTRITION PARFAITE. 

Pour recevoir validement le Sacrement de Pénitence, la contrition de 
ses péchés est absolument requise. 

Le regret de ses péchés est indispensable pour bien recevoir le Sacre- 
ment de Pénitence. 

393/ La Contrition est le regret d'avoir offensé Dieu, et la ferme 
volonté de ne plus pécher, 

La Contrition c'est la douleur d'avoir péché, et la volonté ferme de ne 

plus offenser Dieu, 
La Contrition est la douleur que nous ressentons d'avoir offensé un 

Dieu si bon, et la volonté énergique de ne plus l'offenser, 
La Contrition consiste dans le regret d'avoir péché, et la résolution 

ferme de ne plus offenser Dieu. 

394. Il y a deux sortes de Contrition : 1° la Contrition parfaite, 
2° la Contrition imparfaite. 

Il y a deux espècesde Contrition savoir: 1° la Contrition parfaite; 2°la 

Contrition imparfaite. 
La Contrition parfaite et la Contrition imparfaite sont les deux sortes de 

Contritions qui existent. 



395. La Contrition parfaite est la Contrition qui fait que l'on se repent 
d'avoir offensé Dieu, 

La Contrition parfaiteest celle qui fait quel'on se repent d'avoir péché, 
La Contrition parfaite consiste dans le repentir d'avoir péché, 
Avoir la Contrition parfaite, c'est se repentir d'avoir . . 

— parce que Dieu est infiniment bon , et parce que le péché lui 
déplaît. 

parce que la bonté de Dieu est infinie, et parce qu'il a le péché en 

horreur, 
parce que Dieu est un Dieu infiniment bon, etpareequ'il a en horreur 

le péché. 

à cause de la bonté infinie de Dieu, etàcause de l'horreur qu'il a pour 
le péché. 




CONTRITION IMPARFAITE. 



223 



396. La Contrition imparfaite, est la Contrition qui fait que l'on se 
repent d'avoir offensé Dieu, 

La contrition imparfaite est celle qui fait que l'on se repent d'avoir 

péché, 
La Contrition imparfaite consiste dans le regret d'avoir péché, 
Avoir la Contrition imparfaite, c'est le repentir d'avoir. . , 

— parce qu'on craint qu'il nous précipite en Enfer : 

parce qu'on redoute qu'il ne nous jette en Enfer : 

parce qu'on appréhende l'Enfer : 

à cause de la crainte que nous inspire l'Enfer : 

— dans cette Contrition , il faut toujours qu'il y ait un com- 

mencement d'amour de Dieu. 

pour que cette Contrition imparfaite soit bonne, il faut toujours qu'elle 
soit accompagnée d'un commencement d'amour de Dieu. 

cette Contrition imparfaite n'est bonne que s'il y a dans l'âme un 
commencement d'amour de Dieu. 



397. La Contrition parfaite n'est pas, absolument nécessaire pour 
bien recevoir le sacrement de Pénitence. 

La Contrition parfaite n'est pas rigoureusement nécessaire pour bien 

recevoir le sacrement de Pénitence. 
La Contrition parfaite n'est pas de toute nécessité pour bien recevoir le 

sacrement de Pénitence. 
Pour bien recevoir le sacrement de Pénitence, la Contrition parfaite 

n'est pas absolument nécessaire. 



398. La Contrition imparfaite suffit pour bien recevoir le Sacrement 
de Pénitence. 

La Contrition imparfaite est suffisante pour bien recevoir le Sacrement 

de Pénitence, 
Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, la Contrition imparfaite 

suffit. 



■1 






224 



DE LA CONTRITION. — SES QUALITÉS. 



LEÇON 55. 



DE LA CONTRITION (suite). — SES QUALITÉS. 

399. Il faut nous exciter à la Contrition. 

400. Pour nous exciter vivement à la Contrition , nous devons 

considérer que : 

— 1° Nos péchés irritent Dieu contre nous; 

— 2° Nos péchés nous méritent l'Enfer ; 

— 3° Nos péchés nous font perdre le Ciel ; 

— 4° Nos péchés ont crucifié Jésus-Christ; 

— 5° Nos péchés offensent Dieu infiniment bon et infiniment 

aimable 
401*. Pour que la Contrition soit bonne : 

— 1° Il faut être contrit du fond du cœur; 

— 2° Il faut se repentir de tous ses péchés , au moins des pé- 

chés mortels; 

— 3° Il faut être peiné de ses péchés plus que de tous les autres 

maux ; 

— 4° Il faut se repentir, parce que nos péchés irritent Dieu, nous 

méritent l'Enfer, nous font perdre le Ciel et ont crucifié 
Jésus-Christ. — Le plus parfait serait de se repentir, parce 
que Dieu est infiniment bon et infiniment aimable. 
402.* Pour avoir la Contrition, il faut la demander à Dieu. 

403. Il faut demander à Dieu la Contrition , parce que Dieu seul 

peut la donner. 

404. Nous devons particulièrement nous exciter à la Contrition, 

quand nous nous confessons. 

405. Pendant que le Prêtre nous donne l'absolution, nous devons 

faire un acte de Contrition de tout notre cœur. 

406. Voici un acte de Contrition : Mon Dieu, j'ai eu le malheur 

de vous offenser, vous qui êtes infiniment bon, infiniment 
aimable. Pardon, mon Dieu, pardon. Par les mérites de 
Jésus-Christ, mort pour nous, daignez m'accorder vos grâ- 
ces pour faire pénitence et pour ne plus vous offenser jamais. 




SYNONYMIES. 

399. Il faut nous exciter à la Contrition. 

Nous devons nous 

C'est un devoir de s'exciter à 

conscience de s'exciter à la Contrition. 

400. Pour nous exciter à la Contrition , nous devons considérer 

que : 

Si nous voulons nous exciter à la Contrition , nous devons considérer 
que : 

Si nous voulons nous exciter à la Contrition, considérons que : 
Voici plusieurs motifs de Contrition : 

f I ue 110us devons considérer pour nous exciter à 

la Contrition, considérons que : 

— 1 ° Nos péchés irritent Dieu contre nous ; 

enflamment la colère de Dieu contre nous ; 



divine. 



allument la. 



— 2° Nos péchés nous méritent l'Enfer ; 

font mériter. . . ; 

précipitent dans. . ; 

ils allument les flammes de l'Enfer et nous y précipitent; 

— 3° Nos péchés nous font perdre le Ciel; 

droit d'aller au Ciel ; 

; ferment le Ciel ; 

les portes du Ciel ; 

excluent du Ciel ; 

— 4° Nos péchés ont crucifié Jésus-Christ. 

fait mourir 

été la cause de la mort de Jésus-Christ. 

• crucifié Jésus-Christ, notre divin Sauveur. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. jg 






226 DE LA. CONTRITION. — SES QUALITÉS. 

— 5° Nos péchés offensent Dieu infiniment bon et infiniment 
aimable. 

Nos fautes sont des offenses contre Dieu qui est infiniment bon et infi- 
niment aimable. . 
Nos péchés sont des injures faites à Dieu dont la bonté et l'amabi- 
lité sont infinies. 

401 .*Pour que la Contrition soit bonne : 

une bonne Contrition : 

Si nous voulons que notre Contrition soit bonne : 

avoir une Contrition bonne : 

Pour une bonne Contrition : 



■ 1 ° Il faut être contrit du fond du cœur ; 

de l'âme; 

non en apparence , mais dans le cœur ; 

Il faut que la contrition soit, non sur les lèvres et dans les signes exté- 
rieurs , mais dans le fond du cœur ; 
Il faut que ce soit le cœur réellement qui soit contrit ; 

2° Il faut se repentir de tous ses péchés, au moins des péchés 

mortels ; 

Il faut avoir regret de toutes nos offenses, au moins des offenses graves ; 

Il faut détester tous ses péchés, au moins les péchés mortels; 

Il faut avoir en abomination tous ses péchés, au moins ses péchés mortels; 

3°Ilfaut être peiné de ses péchés plus que de tous les autres maux; 

Il faut être plus peiné de ses péchés que de tous les autres malheurs; 
Il faut avoir plus de peine de ses péchés que de toutes les autres afflictions; 
Il faut avoir dans l'âme une plus grande douleur pour ses péchés que 
pour toutes les autres calamités ; 

4° Il faut se repentir, parce que nos péchés irritent Dieu, 

Il faut avoir regret de nos péchés, parce qu'ils enflamment la colère de 

Dieu, 
Il faut détester ses péchés, à cause de la colère divine qu'ils provoquent, 
Il faut avoir regret de ses fautes , parce qu'elles allument le courroux 

du Ciel, 












JOE LA CONTRITION. — SES QUALITÉS. 



227 



— nous méritent l'Enfer, nous font perdre le Ciel et ont cru- 

cifié Jésus-Christ. 

( Voir les Synonymies du n° 400 ; 2°, 3°, 4°.) 

— Le plus parfait serait de se repentir, parce que Dieu est infi- 

niment bon et infiniment aimable. 

Il serait plus parfait d'avoir regret de ses péchés, parce que Dieu a 

une bonté et une amabilité infinies. 
Se repentir parce que Dieu est infiniment bon et infiniment aimable , 

serait bien plus parfait. 
La contrition serait parfaite si on se repentait, parce que Dieu a une 

bonté et une amabilité infinies. 

402. Pour avoir la Contrition, il faut la demander à Dieu. 

Si nous désirons avoir la Contrition, demandons-la à Dieu. 
Pour mettre la Contrition dans notre âme, adressons-nous à Dieu. 
Quand on veut avoir la Contrition dans son cœur, il faut avoir recours 

à Dieu. 
Si nous voulons avoir la Contrition, ne manquons pas de la demander 

au Seigneur. 
Voulez-vous avoir la Contrition, demandez-la à Dieu. 

403. Il faut demander à Dieu la Contrition , parce que Dieu seul 

peut la donner. 

Demandons à Dieu la Contrition, lui seul peut la donner. 
Demandez à Dieu la Contrition, lui seul peut l'inspire*. 
C'est à Dieu qu'il faut demander la Contrition, car lui seul peut nous 
la donner. 

Dieu seul peut donner la Contrition, ayons donc recours à lui pour 

l'avoir. 
Il n'y a que Dieu qui puisse nous donner la Contrition, demandons-lui 

donc la Contrition. 

404. Nous devons particulièrement nous exciter à la Contrition, 

quand nous nous confessons. 

C'est surtout quand nous nous confessons que nous devons nous exci- 
ter à la Contrition. 






I 



■ 



■ 



228 DE LA CONTRITION. — SES QUALITÉS. 

C'est principalement lorsque nous nous approchons du tribunal de la 
Pénitence que nous devons nous exciter à la Contrition. 

Quand nous allons nous confesser, c'est alors surtout que nous devons 
nous exciter à la Contrition. 

405. Pendant que Je Prêtre nous donne l'absolution, nous devons 

faire un acte de Contrition 

Lorsque nous recevons l'absolution , nous devons faire un acte de 

Contrition 
Pendant la réception de l'absolution , il faut faire un acte de Contri- 
tion 
Nous devons faire un acte de Contrition pendant l'absolution 
Pendant qu'on nous donne l'absolution, faisons un acte de Contrition 
Faisons un acte de Contrition pendant que le Prêtre nous donne l'ab- 
solution 

— de tout notre cœur. 

de toute notre âme. 

de toute l'ardeur de notre âme. 

du plus profond de notre cœur. 

406. Voici un acte de Contrition : 
Voici une formule d'acte de Contrition : 

— Mon Dieu, j'ai eu le malheur de vous offenser, 

Hélas ! Seigneur, j'ai eu l'affreux malheur de pécher, 
Oh t mon Dieu 1 quel malheur ! je vous ai offensé, 
Hélas ! que je suis à plaindre 1 je vous ai offensé, 
Oh ! malheureux que je suis ! j'ai offensé mon Dieu, 

— vous qui êtes infiniment bon, infiniment aimable. 

vous qui avez une bonté infinie, une amabilité infinie, 
vous qui êtes infini en bonté et en amabilité, 
vous dont la bonté et l'amabilité sont infinies. 



Pardon , mon Dieu, pardon ! 

Seigneur, daignez me pardonner, je vous en conjure I 

mon Dieu, pardon ! pardon ! 

Seigneur, Seigneur, mille et mille lois pardon ! 



DE LA CONFESSION. 

Par les mérites de Jésus-Christ mort pour nous, 

A cause des mérites de 

En vue des 

En vertu des 

daignez m'accorder vos grâces 

daignez me donner 

veuillez 

Ayez la bonté de m'accorder vos grâces 

pour faire pénitence et pour ne plus vous offenser jamais. 

pour que je fasse une sincère pénitence et pour que je ne vous offense 
plus. 

afin que je puisse faire pénitence et que je ne vous offense jamais. 

afin que j'aie le bonheur de faire pénitence et de mettre fin à mes ini- 
quités. 

pour que je subisse une pénitence et que j'aie le bonheur de ne plus 
jamais pécher. 



LEÇON 56. 



DE LA CONFESSION. 



407. Il faut confesser nos péchés au Prêtre. 

408.* Il faut confesser au Prêtre tous nos péchés, au moins tous les 
péchés mortels que nous nous rappelons avoir commis. 

409. Si je cachais à confesse un seul péché mortel, mes péchés ne 

seraient pas pardonnes, aucun ne serait pardonné. 

410. Cacher un péché mortel à confesse, ce serait faire un nouveau 

péché mortel, ce serait un grand sacrilège. 

411 . Les péchés oubliés sans le vouloir, sont pardonnes comme les 

péchés confessés. 
412.* Définition. — La Confession estime accusation humble et 
sincère de tous nos péchés, faite à un Prêtre approuvé, pour 
ne recevoir l'absolution. 







230 



DE LA CONFESSION. 






SYNONYMIES. 
407. Il faut confesser nos péchés au Prêtre. 

. . . faire notre confession au Prêtre. 

. . . avouer nos péchés au Prêtre. 

C'est au Prêtre que nous devons nous confesser. 

confesser nos fautes. 

faire l'aveu de nos offenses. 

408 *. Il faut confesser au Prêtre tous nos péchés , au moins tous les 
péchés mortels que 

Nous devons confesser à un Prêtre toutes nos offenses , au moins les 
offenses graves que 

C'est un devoir de se confesser au Prêtre , au moins de tous les péchés 
que 

C'est une obligation pour nous d'accuser à un Prêtre tous les péchés gra- 
ves que 






nous nous rappelons avoir commis. 

nous nous souvenons 

notre mémoire nous rappelle. 

notre souvenir 

présents à notre mémoire. 
souvenir. 



409. Si je cachais à confesse un seul péché mortel, 

Si, dans ma confession, je cachais un seul péché mortel, 

Si, en me confessant, je 

Si, dans l'aveu de mes fautes, je celais un seul péché mortel à mon 

confesseur, 
Si, dans l'accusation de mes péchés, je dérobais à la connaissance de 

mon confesseur un seul péché mortel , 



DE LA CONFESSION. 



231 



mes péchés ne seraient pas pardonnes, aucun ne serait par- 
donné. 

aucun de mes péchés ne serait pardonné, 
pas un seul de mes péchés ne serait effacé. 

tous mes péchés resteraient dans ma conscience , pas un seul ne serait 
effacé. 

410. Cacher un péché mortel à confesse, 

Celer 

, .... en confession, 

en se confessant, 

à son confesseur, 

— ce serait faire un nouveau péché mortel, 

. . . commettre un 

. . . . se rendre coupable d'un nouveau péché mortel , 

. . . . se charger la conscience d'un 

. . . . souiller sa 



— ce serait un grand sacrilège. 

horrible . . . 

affreux 

énorme. . . . 

épouvantable. 

exécrable. . . . 

abominable. . . 

ce serait commettre un affreux sacrilège. 

ce serait se rendre coupable d'une horrible profanation. 

ce serait souiller sa conscience d'un grand sacrilège. 



■ 



41 1 . Les péchés oubliés sans le vouloir, sont pardonnes comme les 

péchés confessés. 
Les péchés qu'on a omis, sans qu'il y ait de sa faute, sont pardonnes 

comme les péchés confessés. 
Les péchés qu'on oublie involontairement sont pardonnes comme les 

péchés confessés. 
Les fautes mises en oubli involontairement sont pardonnées comme les 

péchés qu'on a soumis aux clefs de l'Église. 



232 



DE L ABSOLUTION. 



412* r . Définition. — La Confession est une accusation humble et 
sincère de tous nos péchés , faite à un Prêtre approuvé , 
pour en recevoir l'absolution. 

Se confesser, c'est s'accuser humblement et sincèrement de ses péchés 

à un Prêtre approuvé, pour qu'il nous donne l'absolution. 
Se confesser, c'est faire, à un Prêtre approuvé, l'accusation humble et 

sincère de ses fautes, pour en obtenir l'absolution. 
Faireàun Prêtre approuvé l'aveu humble et sincère de ses fautes, pour 

en obtenir l'absolution, c'est ce qu'on appelle faire une confession. 
L'aveu humble et sincèrede ses péchés, fait à un Prêtre approuvé, pour 

en recevoir la rémission , c'est ce qu'on nomme confession. 



LEÇON 57. 



DE L'ABSOLUTION. 

413. Quand nous avons fini notre confession, le Prêtre, s'il le juge 

à propos, nous donne l'Absolution. 

414. Lorsque le Prêtre nous donne l'Absolution, il étend la main 

et dit ces paroles : Je vous absous de vos péchés. 
41 5.* C'est en nous donnant l'Absolution que le Prêtre nous remet 

nos péchés. 
41 G. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution , baissons la 

tête et faisons un acte de Contrition. 
k\l * Définition. — L'Absolution, c'est la sentence que le Prêtre 

prononce pour nous pardonner nos péchés. 



SYNONYMIES. 

41 3. Quand nous avons fini notre confession , 

terminé 

achevé 

Après l'accusation de nos péchés, 
. . . l'aveu 



DE L ABSOLUTION. 



235 



— le Prêtre, s'il le juge à propos, nous donne l'Absolution. 

s'il le juge utile, le Prêtre nous absout, 
le Prêtre nous donne l'Absolution, s'il le juge à propos, 
s'il nous en juge digne, le Prêtre prononce sur notre tête la sentence 
d'Absolution. 



414. Lorsque le Prêtre nous donne l'Absolution, il étend la main 



Pendant que le 

Pour nous donner l'Absolution, le Prêtre étend la main 
Le Prêtre, pour nous donner l'Absolution, étend. . . . 
Le Prêtre étend la main pour nous donner l'Absolution 



— et dit ces paroles : Je vous absous de vos péchés. 



et prononce ces paroles : 
et articule 



41 5.* C'est en nous donnant l'Absolution que le Prêtre nous remet 
nos péchés. 

C'est par l'Absolution que le Prêtre nous remet nos péchés. 
Le Prêtre efface nos péchés par l'Absolution. 
Le Ministre de Jésus-Christ ôte nos péchés par l'Absolution. 
Le Ministre du Sacrement de Pénitence nous délivre de nos péchés en 
nous donnant l'Absolution. 



416. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution, 

Pendant que nous recevons l'Absolution du Prêtre , 
Lorsque le Prêtre prononce les paroles de l'Absolution , 
Tandis que le Représentant de Jésus-Christ prononce sur notre tête les 
paroles de l'Absolution , 



— baissons la tête et faisons un acte de Contrition. 

baissons la tête pour faire un acte de Contrition. 

baissons la tête en faisant un 

alors baissons la tête et prononçons un. . . . 






234 



PENITENCE SACRAMENTELLE. 



en ce moment , baissons la tète et faisons un acte de Contrition. 

en ce moment, inclinons-nous profondément et formons un acte de 

Contrition, 
alors, faisons un acte de Contrition en baissant la tête. 



417 '.* Définition. — L'Absolution est la sentence que le Prêtre 
prononce pour nous pardonner nos péchés. 

L'Absolution , ce sont les paroles de la sentence prononcée par le 
Prêtre pour nous remettre nos fautes. 

L Absolution, c'est la sentence énoncée par le représentant de Jésus- 
Christ pour effacer nos péchés. 

On appelle Absolution, la sentence que le Prêtre prononce pour nous 
absoudre. 




LEÇON 58. 



PÉNITENCE SACRAMENTELLE. 

418. Après notre confession, le Prêtre nous impose une Pénitence. 

419. La Pénitence que le Prêtre nous impose, s'appelle Pénitence 

sacramentelle . 
420.* Après la confession, il faut faire la Pénitence sacramentelle. 

421 . Celui qui ne ferait pas la Pénitence sacramentelle pécherait. 

422. Il faut toujours faire la Pénitence sacramentelle, le plus tôt 

possible. 
423.* Définition. — La Pénitence sacramentelle . c'est ce que notre 
confesseur nous ordonne de dire, ou ce qu'il nous ordonne 
de faire, pour nous punir de nos péchés. 



PENITENCE SACRAMENTELLE. 



235 



SYNONYMIES. 

418. Après notre confession , le Prêtre nous impose une Pénitence. 

le confesseur nous donne 

inflige 

Le Prêtre, après notre confession , nous impose une Pénitence. 

Le Prêtre , après avoir entendu nos péchés, nous 

Le Ministre de Jésus- Christ, après avoir reçu l'aveu de nos péchés, 
nous impose une Pénitence. 



419. La Pénitence que le Prêtre nous impose s'appelle Pénitence 
sacramentelle. 

La Pénitence imposée par le Prêtre s'appelle Pénitence sacramentelle. 
On appelle Pénitence sacramentelle, celle que le Prêtre nous impose. 

420.* Après la confession , il faut faire la Pénitence sacramentelle. 

Après notre confession 

Après nous être confessés, il 

Ne manquons jamais de faire la Pénitence sacramentelle , après notre 

confession. 
N'omettons jamais de faire la Pénitence sacramentelle, après notre 

confession 
Faisons toujours la Pénitence 

421 . Celui qui ne ferait pas la Pénitence sacramentelle pécherait. 

Celui-là pécherait qui ne ferait pas la Pénitence sacramentelle. 
Celui-là serait coupable qui négligerait sa Pénitence sacramentelle. 
Il y aurait péché à ne pas faire la Pénitence sacramentelle.. 
Ne pas faire la Pénitence sacramentelle, ce serait pécher. 



422. Il faut toujours faire la Pénitence sacramentelle, le plus tôt 
possible. 

Nous devons toujours faire la Pénitence sacramentelle, le plus tôt pos- 
sible. 

Il ne faut pas retarder sa Pénitence sacramentelle, mais la faire le plus 
tôt possible. 



DE LA SATISFACTION. 

423.* Définition. — La Pénitence sacramentelle : C'est ce que notre 
confesseur nous ordonne de dire, 

On appelle Pénitence sacramentelle, ce que notre confesseur nous or- 
donne de dire, 

On nomme Pénitence sacramentelle, ce que notre confesseur nous or- 
donne de dire, 



— ou ce qu'il nous ordonne de faire, 

enjoint. . . . , 

prescrit. . . . , 

— pour nous punir de nos péchés. 

à cause de nos péchés et pour nous en punir. 

en punition de nos péchés. 

en punition des péchés que nous avons commis. 



LEÇON 59. 



•» - 






■ 



DE LA SATISFACTION. 

424 Voler le prochain, le blesser, le calomnier, c'est lui faire tort. 
On peut encore faire tort autrement (1). 

425. Celui qui fait tort au prochain doit réparer ce tort. 

— S'il a volé, il doit rendre ce qu'il a volé; 

— S'il a blessé le prochain, il doit payer le médecin et les remè- 

des nécessaires pour la guérison. 

— S'il a médit ou calomnié , il doit réparer le tort causé par sa 

médisance ou par sa calomnie. 

426. La Satisfaction envers le prochain , c'est la réparation du tort 

fait au prochain. 

427. Nous devons [aussi] réparer les injures faites à Dieu. 

428. Voici comment nous pouvons satisfaire à Dieu : 

— 1° En recevant et accomplissant la Pénitence sacramentelle; 



(1) Enumérez divers torts faits au prochain el dites comment on peut les réparer. 






DE LA SATISFACTION. 



237 



— 2° En supportant, comme expiation de nos péchés, le travail, 

le froid, le chaud, les maladies, les souffrances, les afflictions, 
les injures, etc. 

— 3° En s'imposant des pénitences volontaires : prières, aumô- 

nes, mortifications, lectures pieuses, etc (1). 
429.* Définition. — La Satisfaction est la réparation de l'injure 
faite à Dieu, et du tort causé au prochain. 



SYNONYMIES. 

424. Voler le prochain, le blesser, le calomnier, 

Voler son prochain , 

Voler les autres, les blesser, les , 

Se rendre coupable de vol, blesser le prochain, le calomnier, 
Se rendre coupable de vol , de calomnie , et blesser le prochain, 

— c'est lui faire tort. 

C'est lui causer du dommage. 

C'est causer du dommage à son prochain. 

— On peut encore faire tort autrement. 

On peut encore causer du dommage autrement. 

On peut encore lui causer du dommage de plusieurs autres manières. 

425. Celui qui fait tort au prochain doit réparer ce tort. 

Celui qui cause du dommage au prochain doit réparer co dommage. 

On doit réparer le dommage causé au prochain. 

C'est un devoir de réparer le tort qu'on a fait à son prochain. 

— S'il a volé, il doit rendre ce qu'il a volé ; 

Si l'on a volé , on doit rendre ce qu'on a volé ; 

en cas de vol, ; 

le voleur doit restituer ce qu'il a dérobé ; 



(1) Indiquez diverses sortes de pénitence : jeûnes, pèlerinages, neuvaines, etc. 






238 



DE LA SATISFACTION. 




— S'il a blessé le prochain , il doit payer le médecin et les 

remèdes nécessaires pour la guérison. 

S'il a fait au prochain des blessures, il doit payer les remèdes né- 
cessaires pour le guérir. 

En cas de blessures faites au prochain , il doit payer les remèdes 
nécessaires pour le guérir. 

— S'il a médit ou calomnié , il doit réparer le tort causé par sa 

médisance ou par sa calomnie. 

S'il a fait des médisances ou des calomnies, il doit réparer le tort qu'il 

a causé. 
S'il a fait une calomnie ou une médisance, il est tenu à réparation. 
En cas de calomnie ou de médisance , la réparation est indispensable. 



426. La Satisfaction envers le prochain, c'est la réparation du tort 
fait au prochain, 

La réparation du tort qu'on a fait aux autres, se nomme Satisfaction. 
Réparer le tort causé au prochain, c'est ce qu'on appelle faire une 

Satisfaction. 
Satisfaire au prochain, c'est réparer le dommage qu'on lui a causé. 



427. Nous devons [aussi] réparer les injures faites à Dieu. 

Il faut également réparer les 

Nous devons de même réparer les injures que nous avons faites à 

Dieu. 
Réparer les injures faites à Dieu, c'est aussi pour nous une obligation 
Nous devons aussi une réparation à Dieu, pour les injures que nous 

lui avons faites. 



428. Voici comment nous pouvons satisfaire à Dieu : 

Voici de quelle manière nous pouvons satisfaire à Dieu : 

on peut satisfaire à Dieu : 

Voici comment on peut offrir à Dieu des Satisfactions : 






DE LA SATISFACTION. 239 

■ 1°En recevant et accomplissant la Pénitence sacramentelle; 

En recevant et en accomplissant notre 

Par l'acceptation et l'accomplissement de la Pénitence, imposée par le 
confesseur, 

2° En supportant, comme expiation de nos péchés, le travail; 

En acceptant , pour expier nos péchés, le travail, 

Par l'acceptation du travail, en expiation de vos péchés, 

le froid, le chaud, les maladies, les souffrances, les afflictions, 
les injures ; 

les intempéries des saisons , le froid, le chaud , les maladies, les souf- 
frances , les afflictions, les injures, etc, 

le froid et le chaud, les maladies, les souffrances, les afflictions, les 
injures, et toutes les peines de la vie ; 



3° En s'imposant des pénitences volontaires : prières, aumônes, 
mortificr.'ions, lectures pieuses, etc. 

En faisant des Pénitences volontaires : prières, aumônes, mortifications, 
lectures pieuses, etc. 

En pratiquant des Pénitences volontaires, faisant des prières, versant 
des aumônes dans le sein des pauvres, s' adonnant à des mortifi- 
cations, et se livrant à de pieuses lectures. 



429,-* Définition. La Satisfaction est la réparation de l'injure faite à 
Dieu, et du tort causé au prochain. 

La Satisfaction, c'est la réparation de l'injure faite à Dieu et du tort fait 

au prochain. 
Faire une Satisfaction, c'est réparer l'injure commise contre Dieu et le 

tort causé au prochain . 
Réparer l'outrage fait à Dieu, et le tort causé au prochain, c'est ce 

qu'on appelle Satisfaction. 



240 



INDULGENCES. 



LEÇON 60. 

INDULGENCE PLÉNIÈRE-PARTIELLE-JUB1LAIRE-APPLICABLE AUX 

AMES DU PURGATOIRE. 




431 



430. Souvent nos satisfactions envers Dieu sont trop petites et insuffi- 
santes : aussi Dieu , ordinairement, après nous avoir par- 
donné nos péchés, nous punit encore, sur la terre ou dans 
le Purgatoire , pour nos péchés pardonnes. 
Les punitions que Dieu nous inflige sur la terre ou dans le 
Purgatoire, s'appellent peines temporelles , parce qu'elles 
ne durent que quelque temps. 

432. Les peines temporelles que nous méritons pour nos péchés 
pardonnes peuvent être diminuées , et même complètement 
supprimées, par le moyen des Indulgences. 

433.* Définition. — Une Indulgence, c'est la remise des peines 
temporelles dues aux péchés pardonnes : remise faite 
par l'Église, hors le sacrement de Pénitence. 

434.* Définition. — Une Indulgence plénière , c'est la remise de 
toutes les peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

435.* Définition. — Une Indulgence partielle, c'est la remise d'une 
partie des peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

436. Il va [donc] deux sortes d'Indulgences : Indulgence plénière 
et Indulgence partielle. 

437.* Définition. — \J Indulgence Jubilaire, le Jubilé, est une 
Indulgence plénière et solennelle que le Pape accorde à tous 
les catholiqnes , tous les 25 ans, ou dans quelques cir- 
constances extraordinaires. 

438. Le Pape seul peut accorder des Indulgences plénières. 

439. Les Evêques ne peuvent accorder que des Indulgences par- 

tielles. 







INDULGENCES. 



241 



440.* Il y a des Indulgences que nous pouvons gagner pour lésâmes 

du Purgatoire. 
hh\ . Les Indulgences du Chemin de la Croix, du Rosaire, etc., sont 

applicables aux âmes du Purgatoire (1). 



SYNONYMIES. 

430. Souvent nos satisfactions envers Dieu sont trop petites et in- 
suffisantes. 

Nos satisfactions envers Dieu souvent sont trop petites et insuffisantes. 

sont souvent trop 

sont souvent trop faibles et insuffisantes. 

— aussi Dieu, ordinairement, 

. . . . d'ordinaire. 
. . . . pour l'ordinaire, 
aussi ordinairement Dieu, 
aussi pour l'ordinaire Dieu, 

— après nous avoir pardonné nos péchés, 

effacé , 

ôté , 

remis , 

nos péchés étant pardonnes. 

effacés, 

ôtés, 



— nous punit encore sur la terre, ou dans le Purgatoire , 

. . . . cependant encore sur la terre, ou dans le Purgatoire, 

. . . . cependant soit sur la terre, soit dans . . . . , 

. . . . quelquefois sur la terre, d'autres fois dans le Purgatoire, 

. . . . tantôt ici-bas, tantôt dans le Purgatoire, 



(1) Parlez ici des indulgences appliquées aux chapelets,à la récitation de X Angélus , etc. 

CATÊCHV-.ME AVEC SYNONYMIES. — P. 16 



■ 
■ 



245 INDULGENCES. 

— pour nos péchés pardonnes, 

effacés, 

à cause de nos péchés pardonnes, 

, quoiqu'ils soient pardonnes, 

, bien qu'ils soient rerais. 

431 . Les punitions que Dieu nous inflige, 

impose. 

par lesquelles Dieu nous fait passer. 

— sur la terre ou dans le Purgatoire, 

soit sur la terre soit dans le Purgatoire, 
ou .... ou 

— s'appellent peines temporelles, 

se nomment , 

sont appelées , 

. . . nommées , 

— parce qu'elles ne durent que pendant quelque temps. 

qu'un temps. 

n'ont qu'un temps. 

parce que leur durée est temporelle. 

n'est pas éternelle, mais temporelle seulement. 

432. Les peines temporelles que nous méritons pour nos péchés 
pardonnes 

Les peines temporelles dues à nos péchés pardonnes 

que méritent nos péchés pardonnes 

Les punitions temporelles dues aux péchés dont nous avons obtenu le 
pardon 



INDULGENCES. 



243 



— peuvent être diminuées et même complètement supprimées, 

par le moyen des Indulgences. 

sont susceptibles d'être diminuées et même complètement supprimées, 
par le moyen des Indulgences. 

peuvent nous être remises, elles peuvent même être supprimées com- 
plètement , par le moyen des Indulgences. 

433.* Définition. — Une Indulgence, c'est la remise des peines 
temporelles dues aux péchés pardonnes, 

On appelle Indulgence , la remise des peines temporelles dues aux 

péchés pardonnes, 
On nomme Indulgence, la rémission des peines temporelles dues aux 

péchés pardonnes, 

— remise faite par l'Église, hors le Sacrement de Pénitence. 

le Pape ou les Évêques, en dehors du Sacrement de 

Pénitence. 
* remise que fait l'Église, hors le Sacrement de Pénitence. 
, . . . tribunal de la. . . . 

434.* Définition. — Une Indulgence plénière, c'est la remise de 
toutes les peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

On nomme Indulgence plénière, la rémission de toutes les peines tem- 
porelles dues aux péchés pardonnes. 

On appelle Indulgence plénière, la remise de toutes les peines tempo- 
relles dues aux péchés pardonnes. 



435.* Définition. — Une Indulgence partielle, c'est la remise d'une 
partie des peines temporelles dues aux péchés pardonnes. 

L'Indulgence partielle est la rémission d'une partie des peines tempo- 
relles dues aux péchés pardonnes. 

On appelle Indulgence plénière , la rémission d'une partie des peines 
temporelles dues aux péchés pardonnes. 

On nomme Indulgence partielle , la remise d'une partie des peines 
temporelles dues aux péchés pardonnes. 



■■ 



244 



INDULGENCES. 



436. Il y a [donc] deux sortes d'Indulgences : Indulgence plénière 
et Indulgence partielle. 

Ainsi il y a deux sortes d'Indulgences : Indulgences plénières et Indul- 
gences partielles. 

Par conséquent , il y a des Indulgences plénières et des Indulgences 
partielles. 

Il faut donc distinguer deux espèces d'Indulgences : les Indulgences 
plénières et les Indulgences partielles. 



437.* L'Indulgence jubilaire, le Jubilé, est une Indulgence plénière 
et solennelle 

Le Jubilé est une Indulgence plénière et solennelle 
L'Indulgence du Jubilé est cette Indulgence plénière et solennelle 



— que le Pape accorde à tous les Catholiques, tous les 25 ans, 

que le Souverain-Pontife concède à 

que le Vicaire de Jésus-Christ donne, tous les 25 ans, à tous les Catho- 
liques, 

que , tous les 25 ans, le Souverain-Pontife accorde à tous les Catho- 
liques, 

que , tous les 25 ans, le Pape donne à tout l'univers catholique, 

— ou dans quelques circonstances extraordinaires. 

. . . des circonstances 

le Pape accorde encore le Jubilé dans certaines circonstances extraor- 
dinaires. 

438. Le Pape seul peut accorder des Indulgences plénières. 

Le Souverain-Pontife seul a le droit d'accorder des 

Il n'y a que le Pape qui ait le droit d'accorder 

Au Pape seul est réservé le droit d'accorder 



INDULGENCES. 



245 



439. Les Évêques ne peuvent accorder que des Indulgences par- 
tielles. 

Les Évêques n'ont le droit d'accorder que des Indulgences partielles. 
ne sont autorisés à accorder que 

440.* H y a des Indulgences que nous pouvons gagner pour les âmes 
du Purgatoire. 

Certaines Indulgences peuvent être appliquées aux âmes du Purga- 
toire. 

Parmi les Indulgences, il y en a que nous pouvons gagner pour les 
âmes du Purgatoire. 

Parmi les Indulgences, il y en a qui sont applicables aux âmes du 
Purgatoire. 

441. Les Indulgences du Chemin de la Croix , du Rosaire, etc., 
sont applicables aux âmes du Purgatoire. 

Les Indulgences que nous gagnons en faisant le Chemin de la Croix, 
en récitant le Rosaire, etc., sont applicables aux âmes du Purga- 
toire. 

Les Indulgences gagnées en faisant le Chemin de Croix et par la réci- 
tation du Rosaire, etc., sont applicables aux âmes du Purgatoire. 

Nous pouvons appliquer aux âmes du Purgatoire les Indulgences du 
Chemin de la Croix, du Rosaire, etc. 



LEÇON 61 



INDULGENCES (mite). DISPOSITIONS ET CONDITIONS NÉCESSAIRES. 

442. Si l'on veut gagner des Indulgences pour soi, voici les dispo- 
sitions nécessaires : 

— 1° N'avoir aucun péché mortel dans l'âme ; 

— 2° Avoir regret de tous ses péchés. 

443.* Voici les conditions nécessaires pour gagner des Indulgences : 









246 



INDULGENCES. 



— 1 ° Avoir l'intention de gagner les Indulgences; 

— 2° Accomplir fidèlement les actions commandées par le Pape 

ou par l'Évêque pour ces Indulgences (1). 

444. Pour gagner une indulgence plénière dans toute son étendue, 

et pour qu'elle ait toute son application , il faut n'avoir 
aucune affection au péché véniel. 

445. Quand nous voulons gagner pour les âmes du Purgatoire des 

Indulgences qui leur sont applicables, il faut vouloir les 
gagner non pour nous, mais pour elles. 



SYNONYMIES. 

442. Si l'on veut gagner des Indulgences pour soi, voici les dispo- 
sitions nécessaires : 

Lorsqu'on veut gagner pour soi des Indulgences, voici les dispositions 
nécessaires : 

Voici les conditions nécessaires , si l'on veut gagner des Indulgences 

pour soi : 
Ceux qui veulent gagner des Indulgences pour eux-mêmes, doivent : 

— 1 ° N'avoir aucun péché mortel dans l'âme ; 

la conscience; 

grave dans l'âme ; 

. . . . dans l'âme aucun péché mortel ; 
Etre exempt de toute faute grave ; 
N'être coupable d'aucun péché mortel ; 
N'avoir l'âme souillée par aucune faute grave ; 

— 2° Avoir regret de tous ses péchés. 

. . . . le regret de toutes ses fautes. 
. . . . la contrition de tous ses péchés. 
toutes ses fautes. 



(1) Indiquez ici plusieurs des Indulgences que l'on peut gagner, et les conditions posées 
par le Pape ou par l'Évoque pour gagner ces Indulgences. 



INDULGENCES. 247 

443.* Voici les conditions nécessaires pour gagner des Indulgences : 



requises 

indispensables 

Pour gagner des Indulgences, voici les conditions nécessaires : 



1° Avoir l'intention de gagner les Indulgences; 



Se proposer de 
Avoir la volonté de 
Vouloir 



2° Accomplir fidèlement les actions commandées par le Pape 

ou par l'Évêque pour ces Indulgences. 

Accomplir avec exactitude ce que le Pape ou l'Évêque commande pour 

ces Indulgences. 
Exécuter exactementles œuvres pies commandées par l'Église pour ces 

Indulgences. 

444. Pour gagner une Indulgence plénière dans toute son étendue, 

Si l'on veut gagner une. 

Celui qui veut gagner dans toute son étendue une Indulgence plénière, 



— et pour qu'elle ait toute son application, 



puisse être appliquée complètement, 

entièrement, 

dans toute sa plénitude, 



— il faut n'avoir aucune affection au péché véniel. 

. . . qu'on n'ait aucune 

. . . que nous n'ayons aucune ' 

.que l'âme soit détachée de toute espèce d'affection au péché 
véniel. 



^if 1 









248 



DE L'EXTRÊME-ONCTIO.N. 



445. Quand nous voulons gagner, pour les âmes du Purgatoire, des 
Indulgences qui leur sont applicables, 

Lorsque nous voulons appliquer, aux âmes du Purgatoire, les indul- 
gences qu'on peut gagner par elles, 

Si Ion veut gagner, pour les aines du Purgatoire, les Indulgences qui 
peuvent leur être appliquées, 




— il faut vouloir les gagner, non pour nous, mais pour elles. 

il faut avoir la volonté de los gagner, non pour nous, 

nous devons avoir l'intention de les gagner, non pour nous, mais pour 



elles. 



nous devons avoir la volonté de les gagner pour elles, et non pour bous, 



LEÇON 62. 

DE L'EXTRÈME-ONCTIO.Y 

446. Quand nous serons malades, en danger de mort, nous devrons 

appeler le Prêtre pour : 

— 1° Nous confesser; 

— 2° Nous communier; 

— 3° Nous donner l'Extrème-Onction. 

447. On doit recevoir l'Extrème-Onction , quand on est dangereu- 

sement malade. 
'< 'i 8.* L'Extrême-Onction : 

— 1° Elface les péchés véniels, et quelquefois les péchés mortels; 

— 2° Achève de purifier notre âme; 

— 3" Rend pins fort pour résister aux tentations du démon; 

— 4° Donne quelquefois la santé du corps, quand Dieu le juge 

Utile pour le salut de notre âme. 
449. Pour administrer l'Extrème-Onction , le Piètre met de l'huile 
sainte sur nos jeux , nos oreilles , nos narines, notre bou- 
che, nos mains et nos pieds, en priant Dieu de nous par- 
donner tous nos péchés. 






DE L EXTRÊME-ONCTION. 



249 



450. En recevant l'Extrème-Onction, nous devons demander par- 
don de nos péchés. 

451.* Définition. — L'Extréme-Onction est un Sacrement institué 
par Jésus-Christ, pour soulager l'âme et le corps des malades, 
et nous aider à mourir saintement. 



SYNONYMIES. 

446. Quand nous serons malades, en danger de mort, 

Lorsque la maladie nous mettra en danger de mort , 
Lorsque, par suite de la maladie, nous serons en danger de mort, 
Lorsque, atteints par la maladie, nous sommes menacés delà mort, 
Etant dangereusement malades, 



— nous devons appeler le Prêtre pour : 

il faudra appeler le Prêtre pour : 

nous devons appeler le. . . : 

nous devrons faire dire au Prêtre de venir pour 

il faudra faire venir le Prêtre pour : 



1° Nous confesser; 

Qu'il nous confesse : 

. . . entende nos péchés en confession; 

. . . reçoive l'aveu de nos péchés en confession ; 



2° Nous communier ; 

Nous faire communier; 

Qu'il nous communie ; 

. . . fasse communier; 

. . . donne la communion ; 

. . . distribue la communion ; 

Pour nous donner le Sacrement de l'Eucharistie; 

Pour nous administrer le saint Viatique ; 



250 



DE L'EXTRÊME-ONCTION. 



3° Nous donner l'Extrême-Onction. 

. . . administrer. ...... 

le Sacrement d'Extréme-Onction. 

Qu'il nous donne l'Extrême-Onction. 





447. On doit recevoir l'Extrême-Onction quand est dangereusement 
malade. 

Quand on est dangereusement malade, on doit recevoir l'Extrême- 
Onction. 

Lorsqu'on est atteint d'une maladie qui nous met en danger de mort, 
on doit recevoir l'Extrême-Onction . 

Celui qui est atteint d'une grave maladie doit recevoir l'Extrême- 
Onction. 

448.* L'Extrême-Onction : 1° Efface les péchés véniels, 

ôte , 

remet , 

LeSacrement d'Extrême-Onction remet. ...,., 

efface , 

L'Extrême-Onction a la puissance de remettre les péchés véniels , 
Le Sacrement des malades a pour effet d'effacer les péchés véniels, 

— et quelquefois les péchés mortels ; 
et par accident les ; 

il arrive quelquefois que l'Extrême-Onction efface même les péchés 

mortels ; 
de temps en temps l'Extrême-Onction efface même les péchés mortels; 

— 2° Achève de purifier notre âme ; 

rendre notre âme pure ; 

sanctifier notre âme, en la purifiant de ses souillures; I 



— 3° Rend plus fort pour résister aux tentations du démon ; 

repousser les 

Donne une plus grande force pour repousser les tentations du démon; 
Augmente nos forces pour • . . • 






de l'extrême-onction. 251 

— 4° Donne quelquefois la santé du corps ; 

Rend ; 

Rétablit ; 

— quand Dieu le juge utile pour le salut de notre âme. 

lorsque notre salut. 

juge la santé utile au salut de notre âme. 

449. Pour administrer l'Extrême-Onction , le Prêtre met de l'huile 
sainte 

Pour donner le Sacrementd'Extrême-Onction, le Prêtre fait des Onctions 

avec l'huile sainte 
Pour conférer le Sacrement d'Extrême-Onction, le Prêtre met de l'huile 

— sur nos yeux, nos oreilles, nos narines, notre bouche, nos 

mains et nos pieds, 

sur les yeux, les oreilles, les narines, la bouche, les mains, les 

pieds, 
aux yeux, aux oreilles, aux narines, à la bouche, aux mains, aux 

pieds, 
sur les organes de la vue, de l'ouïe, de l'odorat, du goût, du toucher, 

— en priant Dieu de nous pardonner tous nos péchés. 

et pendant ce temps il demande à Dieu pardon pour nos péchés. 

et en faisant ces Onctions il implore auprès de Dieu le pardon de nos 

péchés, 
et en faisant ces Onctions avec l'huile sainte il sollicite pour nous le 

pardon des péchés que nous avons commis. 

450 En recevant l'Extrême-Onction, nous devons demander par- 
don de nos péchés. 

Quand on reçoit le Sacrement d'Extrême-Onction on doit demander 
pardon de ses péchés. 

Pendant la réception du Sacrement d'Extrême-Onction, il faut deman- 
der pardon de ses péchés. 

Pendant que le Prêtre nous donne l'Extrême-Onction, il faut demander 
pardon de nos péchés. 



252 DE l'ordre. . 

451.* Définition. — L'Extrème-Onction est un Sacrement institué 
par Jésus-Christ, 

Le Sacrement d'Extrême- Onction a été institué par Jésus-Christ, 
C'est Jésus-Christ qui a institué l'Extrême-Onction , 
C'est Notre-Seigneur Jésus-Christ qui a établi le Sacrement d'Extrême- 
Onction , 

— pour soulager l'âme et le corps des malades , 

dans les maladies , 

pour le soulagement de l'âme et du corps des malades, 
spirituel et corporel des. . . , 

— et nous aider à mourir saintement. 

en saint. 

comme meurent les Saints. 

faire une bonne mort. 

mort sainte. 

mourir d'une mort sainte. 

mourir de la mort des justes. 



'/'-.ft 



LEÇON 63. 



DE L'ORDRE. 






452.* Voici les principales Fonctions des Prêtres : 

— 1 ° Offrir le saint Sacrifice de la Messe ; 

— 2° Conduire les âmes au Ciel par la prière — la prédication — 

les Sacrements ; 

— 3° Bénir les personnes et les choses. 

453. Les Fonctions des Prêtres sont nommées Fonctions ecclésias- 

tiques. 

454. Le Sacrement de l'Ordre imprime dans l'âme un caractère 

ineffaçable. 



DE L ORDRE. 



253 



455. On ne peut recevoir le sacrement de l'Ordre qu'une fois, 

parce qu'il imprime dans l'âme un caractère ineffaçable. 

456. Le caractère du sacrement de l'Ordre est le caractère du 
Prêtre. 

457.* Définition. — L'Ordre est le Sacrement qui donne le pouvoir 
d'exercer les Fonctions ecclésiastiques, et les grâces néces- 
saires pour les exercer saintement. 



SYNONYMIES. 






452. * Voici les principales fonctions des Prêtres 

du Prêtre. 

. . . . fonctions principales 



— 1 ° Offrir le saint Sacrifice de la Messe, 

Offrir à Dieu le saint 

Dire la Messe, offrir à Dieu ce saint Sacrifice, 

— 2° Conduire les âmes au Ciel par la prière, la prédication , les 

Sacrements, 

Conduire les âmes au Ciel en priant, prêchant et administrant les 

Sacrements, 
Conduire les hommes au Ciel en priant, prêchant et administrant les 

Sacrements , 
Travailler au salut des hommes par la prière , la prédication et les 

Sacrements, 
Travailler à conduire les hommes au Ciel par la prière, la prédication et 

les Sacrements, 



— 3° Bénir les personnes et les choses. 

. . . . hommes et les choses. 

Donner des bénédictions aux hommes et aux choses. 



254 



DE L ORDRE. 














453. Les Fonctions des Prêtres sont nommées : Fonctions ecclé- 
siastiques. 

Les Fonctions des Prêtres sont appelées : Fonctions ecclésiastiques. 

désignées sous le nom de : Fonctions I 

ecclésiastiques. 
On nomme les Fonctions ecclésiastiques, les Fonctions des Prêtres. 
On appelle Fonctions ecclésiastiques, les Fonctions des Prêtres. 



454. Le Sacrement de l'Ordre imprime dans l'àme un caractère 

ineffaçable, 

L'Ordre grave dans l'âme un caractère ineffaçable. 

L'Ordre dépose dans l'âme du Prêtre, un caractère ineffaçable. 

Un caractère ineffaçable est gravé dans l'âme, par le Sacrement de 

l'Ordre. 
Un caractère indélébile est imprimé dans l'âme du Prêtre par l'Ordre. 

« 

455 . On ne peut recevoir le Sacrement de l'Ordre qu'une fois , 

Personne ne peut recevoir qu'une fois le Sacrement de l'Ordre , 

Le Prêtre reçoit une seule fois le , 

Le Sacrement de l'Ordre ne peut être reçu qu'une seule fois, 

— parce qu'il imprime dans l'âme un caractère ineffaçable, 

• • • • grave , , 

. . . . dépose . . . . , 

parce qu'un caractère ineffaçable est imprimé dans l'âme par l'Ordre. 

456. Le caractère du Sacrement de l'Ordre est le caractère du 

Prêtre , 

Le caractère sacerdotal est le caractère du Sacrement de l'Ordre. 
Le caractère du Prêtre est le 









DU MARIAGE. 



255 



. 1 457.* 'Définition. L'Ordre est le Sacrement qui donne le pouvoir 
d'exercer les Fonctions ecclésiastiques 

L'Ordre est un Sacrement qui confère le pouvoir d'exercer les Fonctions 

ecclésiastiques 
Le Sacrement de l'Ordre est celui qui donne le pouvoir d'exercer les 

Fonctions ecclésiastiques 



et les grâces nécessaires pour les exercer saintement. 

et toutes les grâces qui sont nécessaires pour les exercer saintement, 
et tous les secours qui sont nécessaires pour pouvoir les exercer sainte- 
ment, 
il confère aussi les grâces nécessaires pour les exercer saintement. 



LEÇON 64. 



DU MARIAGE (1). 

458.* Définition. — Le Mariage est un Sacrement qui donne à 
l'homme et à la femme la grâce de vivre saintement ensem- 
ble, dans une union légitime et chrétienne ; il donne aussi 
au père et à la mère la grâce pour élever chrétiennement 
leurs enfants. 

459.* Ceux qui veulent se marier doivent auparavant : 

— 1° Examiner très-attentivement si Dieu veut qu'ils se marient; 

— 2° Se bien confesser ; 

— 3° Faire une bonne et sainte communion. 



(1) La virginité est , selon la définition de l'Église, plus parfaite que le mariage : cet 
'lat, désirable pour les chrétiens en général , semble convenir davantage aux sourds- 
fuels, parce que , à cause de leur surdi-mutité , il leur est plus difficile de bien élever 
(t de bien surveiller leurs enfants. 

Malgré ces inconvénients , il leur est pourtant loisible de se marier. 



■ 



256 



DU MARIAGE. 



SYNONYMIES. 

458.* Le Sacrement de Mariage est un Sacrement qui donne 
celui qui confère 



à l'homme et à la femme, 

. . . . ainsi qu'à la femme, 
et à l'homme et à la femme, 
aux époux, 

la grâce de vivre saintement ensemble, dans une union légitime 
et chrétienne, 

les grâces nécessaires pour vivre saintement ensemble, dans une 

union légitime et chrétienne, 
les grâces dont ils ont besoin pour vivre saintement ensemble, dans 

une union légitime et chrétienne, 
les secours qui leur sont nécessaires pour que leur vie et leur union 

légitime et chrétienne soient saintes. 

Il donne aussi au père et à la mère la grâce pour élever chré- 
tiennement leurs enfants. 

Il donne également aux père et mère, la grâce pour élever chrétienne- 
ment leurs enfants. 

Il communique aussi aux parents les grâces nécessaires pour élever 
chrétiennement leurs enfants. 



459.* Ceux qui veulent se marier doivent auparavant : 

. . . ont résolu de se marier doivent auparavant : 
. . . reçoivent le Sacrement de Mariage doivent auparavant : 
. . . s'unissent par les liens religieux du Mariage doivent au- 
paravant : 
Ceux qui veulent entrer dans l'état saint du Mariage doivent au- 
paravant : 






SACREMENTS EN GENERAL. 



257 



— 'I " Examiner très-attentivement si Dieu veut qu'ils se marient ; 

avec grande attention si , . . . . 

beaucoup de soin si telle est leur vocation ; 

Examiner avec une très-grande attention si la volonté de Dieu les 

appelle au Mariage ; 
Etudier très-sérieusement si telle est la volonté divine ; 

— 2° Se bien confesser; 

Recevoir le Sacrement de Pénitence; 
S'approcher du Sacrement de Pénitence ; 
Aller se confesser; 

— 3° Faire une bonne et sainte communion. 

Communier avec ferveur. 

piété. 

. . . . dans de bonnes dispositions, 



LEÇON 65. 

SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 

460. Tandis que Jésus-Christ vivait sur la terre, il institua sept Sa- 
crements, et il n'en institua que sept. 
461 .* Voici les noms des sept Sacrements : 

Le Baptême. 

La Confirmation. 

L'Eucharistie. 

La Pénitence. 

L'Extrême-Onction. 

L'Ordre. 

Le Mariage. 
462. Dans tous les Sacrements, il y a des signes de la grâce, signes 

sensibles. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 17 



' 



258 



SACREMENTS EN GENERAL. 







— Voici les signes de la grâce dans chaque Sacrement : 

— 1° Dans le Sacrement de Baptême : l'eau , et les paroles dites 

par celui qui baptise ; 

— 2° Dans le Sacrement de Confirmation : l'imposition des 

mains , les paroles de l'Évêque , et l'onction du saint 
Chrême ; 

— 3° Dans le Sacrement à' Eucharistie : le pain , le vin , et les 

paroles de la Consécration ; 

— 4° Dans le Sacrement de Pénitence : la Confession , la Con- 

trition exprimée extérieurement, et l'Absolution; 

— 5° Dans le Sacrement à' Extrême-Onction : l'onction de 

l'huile sainte, et les paroles dites par le Prêtre ; 

— G Dans le Sacrement de Y Ordre : l'imposition des mains de 

l'Évêque, les paroles qu'il prononce, et l'onction de l'huile 
sainte ; 

— 7° Dans le Sacrement de Mariage : le consentement de 

l'homme et de la femme, exprimé extérieurement , soit 
par paroles , soit par signes ; et donné en présence du 
propre curé. 

463. Dans tous les Sacrements, il y a la matière et la forme du 
Sacrement. 

— Voici la matière et la forme de chaque Sacrement : 

— Dans le Baptême : la matière , c'est l'eau avec laquelle on 

baptise ; la /'orme, ce sont les paroles de celui qui baptise. 

— Dans la Confirmation : la matière , c'est l'imposition des 

mains de l'Évêque, avec l'onction du saint Chrême sur le 
front; la forme, ce sont les paroles que prononce l'Évê- 
que. 

— Dans l'Eucharistie : la matière , c'est le pain et le vin ; la 

forme, ce sont les paroles de la Consécration. 

— Dans la Pénitence : la matière, c'est la Confession et la Con- 

trition dont le pécheur donne des signes extérieurs, et la 
satisfaction ; la forme, ce sont les paroles de l'Absolution. 



Dans l'Extrême-Onction 



la matière , ce sont les onctions 






^ 






SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 



259 



faites avec l'huile sainte ; la forme , ce sont les paroles 
prononcées par le Prêtre. 

— Dans l'Ordre : la matière , c'est l'imposition des mains de 

l'Evèque, l'onction sainte, et l'action de toucher les vases 
sacrés ; la forme , ce sont les paroles prononcées par 
l'Evèque. 

— Dans le Mariage : la matière et la forme , c'est le consente- 

ment mutuel que les époux se donnent eux-mêmes l'un 
à l'autre. Ce consentement doit être exprimé devantle pro- 
pre Prêtre (le Curé ou son délégué). 



SYNONYMIES. 

•V60. Tandis que Jésus-Christ vivait sur la terre, 

Pendant 

Lorsque Jésus-Christ était sur la terre , 
Jésus-Christ, pendant sa vie mortelle], 
terrestre , 

— il institua sept Sacrements, et n'en institua que sept. 

il établit sept Sacrements seulement 

il établit les Sacrements au nombre de sept. 



461. Voici les noms des sept Sacrements : le Baptême, la Confir- 
mation , l'Eucharistie , la Pénitence , l'Extrème-Onction , 
l'Ordre et le Mariage. 

Voici les noms des Sacrements : 
1° Le Baptême; 
2° La Confirmation; 
3° L'Eucharistie; 
4° La Pénitence ; 
5° L'Extrême-Onction; 
6° L'Ordre; 
1° Le Mariage. 






■ 

■ 



260 SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 

Voici les noms qu'on donne aux sept Sacrements : 
Baptême , Confirmation , Eucharistie , Pénitence , Extrême-Onction , 
Ordre, Mariage. 



462. Dans tous les Sacrements il y a des signes de la grâce, signes 
sensibles. 

Dans chacun des Sacrements on trouve des signes de la grâce , signes 

sensibles. 
Tous les Sacrements contiennent des signes de la grâce, signes sensibles. 
Chaque Sacrement renferme des signes sensibles de la grâce, signes 

qui tombent sous les sens. 



Voici les signes de la grâce dans chaque Sacrement : 

Voici les signes sensibles de la grâce qui se trouvent dans chaque 

Sacrement : 
Voici pour chaque Sacrement les signes de la grâce : 



1° Dans le Sacrement de Baptême : l'eau, et les paroles dites 
par celui qui baptise ; 

Dans le Baptême : l'eau, et les paroles prononcées par celui qui donne 

le Baptême ; 
Dans le Baptême : l'eau naturelle , et les paroles que prononce celui 

qui Baptise ; 



2° Dans le Sacrement de Confirmation : l'imposition des 
mains , les paroles de l'Évêque , et l'onction du saint 
Chrême ; 

Dans la Confirmation : les signes de la grâce sont l'imposition des 
mains, les paroles de Monseigneur l'Évêque, et l'onction du saint 
Chrême ; 

Les signes dans la Confirmation sont : l'imposition des mains, les 
paroles de l'Évêque, et l'onction du saint Chrême; 






SACREMENTS EN GENERAL. 



261 



— 3° Dans le Sacrement de l'Eucharistie : le pain , le vin , et les 

paroles de la Consécration ; 

Dans l'Eucharistie : le pain et aussi le vin, ainsi que les paroles de la 

Consécration ; 
Dans le Sacrement de l'Eucharistie , les signes sont : le pain , le vin , et 

les paroles de la Consécration. 

— 4° Dans le Sacrement de Pénitence : la Confession, la Contrition 

exprimée extérieurement, et l'Absolution ; 

Les signes dans le Sacrement de Pénitence sont : la Confession , la 

Contrition exprimée extérieurement, et l'Absolution ; 
Dans le Sacrement de la réconciliation les signes sont : 

1° La Confession du pénitent; 

2° Sa Contrition exprimée soit par paroles, soit par signes; 

3° Enfin, l'Absolution donnée par le Prêtre; 

— 5° Dans le Sacrement d'Extréme-Onction : l'Onction de l'huile 

sainte, et les paroles dites par le Prêtre; 

Dans l'Extrême-Onction : l'Onction de l'huile bénite, et les paroles 

prononcées par le Prêtre ; 
Dans le Sacrement des malades : l'Onction que fait le Prêtre avec de 

l'huile sainte et les paroles qu'il prononce en même temps; 



6° Dans le Sacrement de l'Ordre : l'imposition des mains de 
l'Évêque, les paroles qu'il prononce et l'Onction de l'huile 
sainte ; 

Dansle Sacrement de l'Ordre: l'imposition des mains faite parl'Évêquc, 
les paroles qu'il prononce, et enfin, l'Onction de l'huile bénite ; 



7° Dans le Sacrement de Mariage : le consentement de l'homme 
et de la femme, 

Dans le Sacrement de Mariage : le consentement que l'homme et la 

femme se donnent mutuellement , 
Dans le Sacrement de Mariage : le consentement mutuel des époux, 



262 



GRACES PARTICULIÈRES 



— exprimé extérieurement , 

consentement qui doit s'exprimer extérieurement, 
consentement qui s'exprime extérieurement, 



soit par paroles, soit par signes; 
soit que l'on parle, soit que l'on se borne à 



un signe de la tête ou de 



— et donné en présence du propre curé. 

ce consentement doit être exprimé devant le Curé, ou son Vicaire, 
consentement qui doit se donner devant le propre curé, 
consentement qui doit avoir pour témoin le propre curé. 

463. Dans tous les Sacrements il y a la matière et la forme du 
Sacrement. 

Dans chaque Sacrement il y la matière et la forme 

La matière et la forme se trouvent dans chaque Sacrement. 

Dans tous les Sacrements se trouvent la matière et la forme. 

— Voici la matière et la forme de chaque Sacrement : 

— Dans le Baptême, etc. 

(Pour les Synonymies , voirie n° 462.) 



LEÇON 66. 



GRACES PARTICULIÈRES DE CHAQUE SACREMENT. 

464. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Baptême, pour effacer 

spécialement le péché, originel. 

465. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Confirmation , pour 

nous rendre plus forts dans la pratique de la vertu, 

466. Jésus-Christ a institué le Sacrement d'Eucharistie, pour nous 

unir à lui par la communion , et pour nous sanctifier de 
plus en plus. 



DE CHAQUE SACREMENT. 



263 



467. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Pénitence, pour effacer 

les péchés commis après le Baptême. 

468. Jésus-Christ a institué le Sacrement & Extrême-Onction, pour 

nous purifier de nos péchés et nous aider à mourir sainte- 
ment quand nous sommes dangereusement malades. Quel- 
quefois même ce Sacrement guérit notre corps. 

469. Jésus-Christ a institué le Sacrement de X Ordre, pour consa- 

crer les Prêtres et leur donner la grâce d'exercer sainte- 
ment les Fonctions ecclésiastiques. 

470. [Enfin] Jésus-Christ a institué le Sacrement de Mariage, afin 

de bénir l'union de l'homme et de la femme, et leur don- 
ner les grâces nécessaires pour vivre saintement. 
471 .* Définition. — Un Sacrement est un signe sensible de la grâce, 
institué par Jésus-Christ pour nous sanctifier. 



SYNONYMIES. 

464. Jésus-Christ a institué le Sacrement de Baptême, pour effacer 
spécialement le péché originel. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a établi le Baptême , pour remettre surtout 

le péché originel. 
Le Sacrement de Baptême a été institué par Jésus-Christ, pour ôter 

surtout le péché originel. 
Le Sacrement de Baptême a été institué par Jésus-Christ, pour remettre 

principalement le péché originel. 



465 Jésus-Christ a institué le Sacrement de Confirmation , pour 
nous rendre plus forts dans la pratique de la vertu. 

Notre-Seigneur Jésus- Christ a établi la Confirmation, pour augmenter 

nos forces dans la pratique de la vertu. 
La Confirmation a été établie par Jésus-Christ, pour nous rendre plus 

forts clans la vertu. 






264 



GRACES PARTICULIÈRES 



I 

I 



466. Jésus-Christ a institué le Sacrement d'Eucharistie, pour nous 

unir à lui par la communion, et pour nous sanctifier de 
plus en plus. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a établi l'Eucharistie , pour nous unir à lui 
par la sainte communion, et pour nous sanctifier de plus en plus. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a établi l'Eucharistie, afin de nous unira 
lui par la communion , et pour nous sanctifier de plus en plus 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a établi l'Eucharistie, afin d'augmenter notre 
sainteté de plus en plus par la réception de ce Sacrement. 

L'Eucharistie a été établie par Jésus-Christ, pour augmenter notresanc- 
tification de plus en plus, et resserrer l'union qui existe entre nous 
et lui quand nous recevons son Corps et son Sang adorables. 

467. Jésus -Christ a institué le Sacrement de Pénitence, pour effacer 

les péchés commis après le Baptême. 

Jésus-Christ a établi le Sacrement de Pénitence, pour remettre nos pé- 
chés commis après le Baptême. 

Notre-Seigneur a établi le Sacrement de la réconciliation , pour la 
rémission de nos péchés commis après le Baptême. 

Jésus-Christ a institué le Sacrement dePénitence, pour effacer les péchés 
dont nous nous sommes rendus coupables depuis le Baptême. 

468. Jésus-Christ a institué le Sacrement d'Extrême-Onction, pour 

nous purifier de nos péchés , 

Jésus-Christ a établi l'Extrême-Onction, afin de nous purifier de nos 
péchés , 

L'Extrême-Onction a été établie par Notre-Seigneur Jésus-Christ, pour 
nous purifier de nos péchés , 

Le Sacrement des malades a été institué par Jésus-Christ, afin d'effacer 
nos péchés , 

— et nous aider à mourir saintement 

faire une bonne mort 

mourir de la mort des saints 

• • • justes 

en état de grâce 









DE CHAQUE SACREMENT. 265 

— quand nous sommes dangereusement malades. 

lorsque nous sommes malades dangereusement, 
lorsque, malades, nous sommes en danger de mort, 
lorsque le danger de mort est imminent. 

— Quelquefois même ce Sacrement guérit notre corps. 

Quelquefois ce Sacrement guérit même notre corps. 
Il arrive quelquefois que ce Sacrement nous donne la guérison 
corporelle. 

■— — 

469. Jésus-Christ a institué le Sacrement de l'Ordre, pour consacrer 

les Prêtres, 

Notre-Seigneur Jésus-Christ a établi l'Ordre, pour constituer des Prêtres, 
Le Sacrement de l'Ordre a été établi par Notre-Seigneur, pour fournir 
des Prêtres à son Église , 

— et pour leur donner la grâce d'exercer saintement les Fonc- 

tions ecclésiastiques. 

et pour leur conférer la grâce d'exercer saintement les Fonctions ecclé- 
siastiques. 

et afin de leur conférer la grâce d'exercer saintement les Fonctions 
ecclésiastiques. 

470. [Enfin] Jésus-Christ a institué le Sacrement de Mariage , afin 

de bénir l'union de l'homme et de la femme , 

Enfin Notre-Seigneur a établi le Sacrement de Mariage, pour répandre 
ses bénédictions sur l'union de l'homme et de la femme, 

Enfin Notre-Seigneur Jésus-Christ a élevé le Mariage à la dignité de 
Sacrement, pour bénir l'union des époux, 

— et leur donner les grâces nécessaires pour vivre saintement. 

et leur accorder 

et leur conférer les secours dont ils ont besoin 

et leur concéder les secours surnaturels qui leur sont nécessaires 
pour vivre saintement. 












H 

■ 






H < 



l târa 



266 



SACREMENTS DES VIVANTS. 



471 .* Définition Un Sacrement est un signe sensible de la grâce 
institué par Jésus-Christ 

Un Sacrement est un signe de la grâce, signe sensible établi par Jésus- 
Christ 

— pour nous sanctifier. 

pour nous donner la grâce de la sanctification, 
pour nous procurer la sainteté, 
pour nous rendre saints, 
pour notre sanctification. 



LEÇON 67. 



SACREMENTS DES VIVANTS. - SACREMENTS DES MORTS. 

472. On appelle le Baptême et la Pénitence Sacrements des morts. 
473/ On appelle le Baptême et la Pénitence Sacrements des morts, 
parce qu'on peut les recevoir sans être en état de grâce. 

474. On appelle la Confirmation, l'Eucharistie et l'Extrême-Onction 

Sacrements des vivants. 

475. On appelle [aussi] l'Ordre et le Mariage Sacrements des 

vivants. 
476. *On appelle la Confirmation, 

l'Eucharistie, 

l'Extrême-Onction, 

l'Ordre, 

et le Mariage, Sacrements des vivants, parce que, 
pour les recevoir, il faut être pur de tout péché mortel (1). 
477. Il faut [donc] , pour recevoir les Sacrements des vivants , se 
confesser et recevoir l'Absolution de tous ses péchés mor- 
tels. 




(1) .Quelquefois on reçoit l'Extrême-Onction sans se confesser, ayant des péchés mor- 
tels. Dans ces cas , si l'on est contrit de ses fautes, l'Extrême-Onction efface les péchés 
mortels, et devient alors Sacrement des Morts. ' 



SACREMENTS DES MORTS. 



267 



SYNONYMIES. 

472. On appelle le Baptême et la Pénitence Sacrements desmorts(l). 

On nomme 

On donne le nom de Sacrements des morts au Baptême et à la Pénitence 
On donne au Baptême et à la Pénitence le nom de Sacrementsdes morts 

473. parce qu'on peut les recevoir sans être en état de grâce. 

parce qu'on peut les recevoir l'âme souillée par le péché mortel, 
parce qu'on peut recevoir ces Sacrements étant coupable de péché 

mortel, 
parce que ces Sacrements peuvent être reçus, quoique l'âme soit souillée 

par des péchés mortels. 



474. On appelle la Confirmation, l'Eucharistie et l'Extrême-Onction, 
Sacrements des vivants. 

On nomme la Confirmation, l'Eucharistie et l'Extrême-Onction, Sacre- 
ments des vivants. 

On donne le nom de Sacrements des vivants à la Conlirmation , à 
l'Eucharistie et à l'Extrême-Onction. 

On donne à la Conlirmation , à l'Eucharistie et à l'Extrême-Onction le 
nom de Sacrements des vivants. 



475. On appelle [aussi] l'Ordre et le Mariage Sacrements des 
vivants 

On nomme aussi l'Ordre et le Mariage Sacrements des vivants 
On appelle aussi Sacrements des vivants l'Ordre et le Mariage 
Le Sacrement de l'Ordre et du Mariage sont aussi nommés Sacrements 
des vivants 



(1) Faites remarquer que quelquefois le Sacrement d'Extrême-Onction efface les péchés 
mortels : alors il devient, par circonstance, Sacrement des Morts. 

Par exemple : un malade ne peut se confesser, niais il a toute sa connaissance,etdans cet 
état, le cœur contrit, il reçoit de son mieux le Sacrement de la dernière onction : ses 
péchés , même mortels, sont alors effacés par ce Sacrement. 



■ 






268 



SACREMENTS DES VIVANTS, ETC. 



476. parce que pour Jes recevoir il faut être pur de tout péché 
mortel. 

parce que lorsqu'on veut les recevoir dignement, il faut être pur de 

tout péché mortel, 
parce que leur réception exige l'état de grâce. 
parce qu'il faut être exempt de tout péché mortel pour les recevoir. 



477. Il faut [donc] pour recevoir les Sacrements des vivants 



Nous devons donc pour 

On doit donc pour 

Pour recevoir les Sacrements des vivants il faut donc 





— se confesser et recevoir l'Absolution de tous ses péchés mortels. 

faire une bonne confession et recevoir 

avouer humblement ses fautes mortelles en confession et en recevoir la 

rémission, 
recevoir l'Absolution de ses grands péchés, après en avoir fait l'aveu. 






COMMANDEMENTS DE DIEU. 



269 



TROISIEME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 



LEÇON 68. 

LES COMMANDEMENTS DE DIEU. 

478. Dieu est le souverain Maître de tous les hommes, nous devons 

donc lui obéir. 

479. Dieu a lui-même publié ses Commandements. 
480.* Voici les dix Commandements de Dieu : 

1 . Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 

2. Dieu en vain tu ne jureras, 
Ni autre chose pareillement. 

3. Les Dimanches tu garderas, 
En servant Dieu dévotement. 

4. Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 

5. Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 

6. Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

7. Le bien d'autrui tu ne prendras, 
Ni retiendras à ton escient, 

8. Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 






K .TT ' 



270 



COMMANDEMENTS DE DIEU. 

9. L'œuvre de chair ne désireras, 

Qu'en mariage seulement. 

10. Biens d'autrui ne convoiteras, 

Pour les avoir injustement. 



SYNONYMIES. 



478. Dieu est le souverain Maître de tous les hommes, 

Dieu est le Maître souverain 

? 

C'est Dieu qui est le Maître souverain de tout l'univers, 
C'est Dieu qui est le souverain Seigneur de tout ce qui existe, 
Dieu est le Maître de tout, 



— nous devons donc lui obéir. 

nous lui devons obéissance. 

il est juste que nous lui obéissions. 

lui obéir, c'est justice. 

479. Dieu a lui-même publié ses Commandements. 

C'est Dieu lui-même qui a publié ses 

C'est le Seigneur lui-même qui a promulgué ses. . 

Les Commandements de Dieu ont été publiés par lui-même. 



480.* Voici les dix commandements de Dieu : 

Voici la Loi de Dieu, composée de dix Commandements : 
Voici la Loi publiée sur le Sinaï : 
Voici le Décalogue : 

Un seul Dieu tu adoreras, et aimeras parfaitement. 

Tu adoreras Dieu et tu l'aimeras parfaitement. 

Tu adoreras le Seigneur parfaitement et tu l'aimeras de même. 

Tu offriras tes adorations à Dieu et l'aimeras par-dessus tout. 









COMMANDEMENTS DE DIEU. 



271 



Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement. 

Tu ne jureras jamais inutilement, ni par Dieu ni par les créatures. 
Tu ne feras jamais de jurements inutiles, ni par Dieu ni par ses œu- 



vres. 



Les Dimanches tu garderas, en servant Dieu dévotement. 

Tu garderas les Dimanches, en priant Dieu dévotement. 

Tu observeras la loi du Dimanche, en adressant au Ciel de ferventes 

prières. 
Le Dimanche tu prieras Dieu dévotement, pour sanctifier ce jour du 

Seigneur. 



Tes père et mère honoreras, afin de vivre longuement. 

Tu honoreras ton père et ta mère, et Dieu te donnera une longue vie. 
Tu honoreras tes père et mère , et Dieu te donnera une vie heureuse. 



Homicide point ne seras, de fait, ni volontairement. 

Tu ne seras pas homicide, de. fait, ni de volonté. 

Tu ne tueras personne et ne désireras la mort de personne. 

Luxurieux point ne seras, de fait, ni volontairement. 

Impudique point ne 

Tu ne feras aucune action déshonnête et ne désireras pas en faire. 

Le bien d'autrui tu ne prendras , ni retiendras à ton escient. 

Tu ne prendras pas le bien des autres, et tu ne le retiendras pas. 
Tu ne prendras ni ne retiendras le bien des autres. 



Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement. 

Tu ne feras aucun faux témoignage, et tu ne mentiras jamais. 
Tu ne feras ni faux témoignage ni aucun mensonge. 
Jamais tu ne feras de faux témoignage ni de mensonge. 
Tu ne seras jamais ni menteur ni faux témoin. 









2^ PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

L'œuvre de chair ne désireras, qu'en mariage seulement. 

Tu ne désireras jamais faire des choses que la modestie défend. 
Tu ne souhaiteras jamais faire des actions réprouvées par la modestie. 
Tu ne désireras jamais commettre quoi que ce soit de contraire aux lois 
de la modestie. 



Biens d'autrui ne convoiteras, pour les avoir injustement. 

Tu ne désireras jamais prendre le bien des autres. 

Tu ne souhaiteras jamais faire de vol. 

Tu ne désireras jamais prendre ce qui ne t'appartient pas. 



LEÇON 69. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Un seul Dieu tu adoreras 
Et aimeras parfaitement. 



ADORATION DUE A DIEU. 



481 .* Adorer Dieu , c'est reconnaître que Dieu a toutes les perfec- 
tions et qu'il est le Maître de tout ce qui existe au Ciel, sur 
la terre et partout. 

482. Dieu a toutes les perfections, nous devons donc l'adorer. 

483.* Nous ne devons adorer que Dieu , parce que lui seul a toutes 
les perfections. 



SYNONYMIES. 

481 /Adorer Dieu, c'est reconnaître que Dieu a toutes les perfec- 
tions 

Rendre à Dieu l'adoration, c'est reconnaître que Dieu a toutes les per- 
fections 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



273 



Offrir à Dieu des hommages d'adoration , c'est reconnaître que Dieu a 

toutes les perfections 
L'adoration rendue à Dieu consiste à reconnaître que Dieu possède 

toutes les perfections 

et qu'il est le Maître de tout ce qui existe 

et qu'il est le Souverain Maître de tout ce qui existe 
et qu'il a la puissance sur tout ce ... . 
et qu'il a la suprême autorité sur 



— au Ciel, sur la terre et partout. 

dans le Ciel, 

au Ciel, et dans tous les lieux. 

au plus haut des Cieux, par toute la terre et dans tout l'univers 



482. Dieu a toutes les perfections, 

Dieu possède toutes. . . . , 
En Dieu se trouvent toutes. . , 

réunies toutes les perfections, 

Dieu est la réunion de , 

— nous devons donc l'adorer. 

nous lui devons donc l'adoration. 

les hommages de notre adoration. 

l'hommage de nos adorations. 

nous devons donc à Dieu l'adoration. 

le tribut de nos adorations. 

à Dieu donc est due l'adoration. 

483.* Nous ne devons adorer que Dieu, 

. ..... qu'à Dieu seul l'adoration, 

L'adoration n'est due qu'à Dieu, 
Dieu seul a droit d'être adoré, 
à nos adorations, 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 

f 



18 









274 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

— parce que lui seul a toutes les perfections. 



. . . . possède 

en lui seul se trouvent toutes. . . 

réunies toutes les perfections. 

lui seul est la réunion de 



LEÇON 70. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU [suite). 




FOI. 



484. Jésus-Christ est Dieu, il connaît tout. 

485. Jésus-Christ connaît tout, il ne peut donc pas se tromper. 

486. Jésus-Christ est bon et saint, il ne peut donc pas nous 

tromper. 

487. Jésus-Christ ne peut pas nous tromper, parce qu'il est Dieu et 

que Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper. 

488. Il faut croire toutes les vérités révélées par Jésus-Christ. 
489.* Il faut croire fermement toutes les vérités enseignées par 

l'Église , parce que c'est Jésus-Christ lui-même qui les a 
révélées. 
490.* Croire les vérités enseignées par l'Église, c'est avoir la Foi. 

491 . Il faut avoir la Foi , pour aller au Ciel. 

492. Il faut croire fermement les vérités de la Religion. 

493. Si l'on ne croit pas fermement les vérités de la Religion, on 

n'ira pas au Ciel. 

494.* Je crois en Dieu, et je crois fermement en Dieu. J'ai la Foi. 
— Je crois en Dieu, parce que Dieu connaît tout et ne peut nous 
tromper. 

495.* Définition. La Foi est une vertu surnaturelle et théologale, qui 
nousfait croire fermement toutes les vérités que l'Église nous 
ordonne de croire, parce que Dieu les a révélées , et parce 
que Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



275 



496. Il faut faire des actes de Foi de temps en temps , surtout 

quand on reçoit un Sacrement. 

497. Il faut faire des actes de Foi à l'article de la mort. 

498. Voici un acte de Foi : 

— Mon Dieu , je crois toutes les vérités que l'Église nous ensei- 
gne ; je les crois fermement, parce que c'est vous-même, o 
mon Dieu, qui nous avez révélé ces vérités. 



SYNONYMIES. 

484. Jésus-Christ est Dieu, il connaît tout. 

, et rien n'échappe à sa connaissance. 

, son regard divin. 

> , et sa connaissance n'a pas de bornes. 

: s'étend à tout. 

, embrasse tout. 

485. Jésus-Christ connaît tout, il ne peut donc pas se tromper. 

, donc il ne peut pas 

, c'est pourquoi il ne 

ne peut pas se tromper, parce qu'il connaît tout. 

, car il connaît tout. 

être sujet à l'erreur, car il connaît tout. 

486. Jésus-Christ est bon et saint , il ne veut donc pas nous 

tromper. 

Jésus-Christ ne veut pas nous tromper, parce qu'il est bon et saint. 
Jésus-Christ, à cause de sa bonté et de sa sainteté, ne peut vouloir nous 

induire en erreur. 
Jésus-Christ ne peut pas vouloir nous tromper, car il est bon et saint. 

487. Jésus-Christ ne peut pas nous tromper, 

induire en erreur, 

. . enseigner l'erreur, 

L'erreur ne peut pas nous être enseignée par Jésus-Christ, 
Il est impossible que Jésus-Christ puisse nous tromper, 






276 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

— parce qu'il est Dieu , et que Dieu ne peut ni se tromper ni 
nous tromper. 

parce que Jésus-Christ est Dieu, et que Dieu ne peut ni se tromper ni 

nous tromper, 
parce que Jésus-Christ, étant Dieu, il est infaillible et ne peut nous 

tromper. 



488. Il faut croire toutes les vérités révélées par Jésus-Christ. 

Nous devons adhérer à toutes 

Il faut donner sa croyance à toutes 

Nous devons croire toutes les 





489.* Il faut croire fermement toutes les vérités enseignées par 
l'Église, 

Nous devons croire , avec une foi ferme , les vérités enseignées par 

l'Église, et n'en exclure aucune, 
Il faut avoir une foi ferme et entière aux vérités enseignées par l'Église, 

et n'en exclure aucune, 
Notre foi aux vérités enseignées par l'Église doit être ferme et entière, 

— parce que c'est Jésus-Christ lui-même qui les a révélées. 

parce que ces vérités ont été révélées par Jésus-Christ lui-même, 
parce que Jésus-Christ est la source même de celte révélation. 

490.* Croire les vérités enseignées par l'Église, c'est avoir la 
Foi. 

Adhérer aux vérités enseignées par l'Église,* c'est avoir la Foi. 

Donner sa croyance aux , 

La Foi, c'est croire aux vérités enseignées par l'Église. 



491 . Il faut avoir la Foi, pour aller au Ciel. 

Pour aller au Ciel, il faut avoir la Foi. 

Pour mériter le Ciel, 

Pour mériter d'entrer au Ciel, . . 
Sans la Foi, on ne peut aller au Ciel. 






^ 






PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

492. Il faut croire fermement les vérités de la Religion. 

Nous devons croire avec fermeté les 

Nous devons avoir une foi ferme dans les 

Notre foi aux vérités de la Religion doit être ferme. 

Les vérités de la Religion réclament , de votre part , une foi vive. 



277 



493. Si l'on ne croit pas fermement les vérités de la Religion, 



avec fermeté 

Si l'on n'a pas une foi ferme dans les 

Celui qui n'aurait pas une foi ferme aux vérités religieuses, 



on n'ira pas au Ciel. 

on n'entrera pas dans le Ciel, 
on ne méritera pas le. . . 

d'entrer dans le Ciel. 

les récompenses du Ciel. 

la félicité éternelle. 



494.* Je crois en Dieu , et je crois fermement en Dieu. J'ai la Foi. 

, et j'y crois fermement. J'ai la Foi. 

J'ai la Foi. Je crois fermement en Dieu. 



Je crois en Dieu, parce que Dieu connaît tout et ne peut nous 
tromper. 

Voici pourquoi je crois en Dieu : parce qu'il connaît tout , et parce 

qu'il ne peut nous tromper. 
Dieu connaît tout et il ne peut nous tromper : voilà pourquoi je crois 

en Dieu. 
Dieu connaît tout et il ne peut jamais nous tromper : voilà les motifs 

de ma foi en Dieu 
Dieu connaît tout et il ne peut nous tromper, voilà les motifs de ma 

foi en lui. 



278 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 




m.* Définition. La Foi est une vertu surnaturelle et théologale, qui 
nous fait croire fermement toufes les vérités que l'Église 
nous ordonne de croire, parce que Dieu les a révélées, 
et parce que Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper! 

(Pour les Synonymies, voir les n°> précédents.) 

496. Il faut faire des actes de Foi de temps en temps, 

Nous devons faire des actes de Foi de temps à autre, 

C'est un devoir rigoureux de faire des actes de Foi'de temps à autre, 

C'est une obligation grave de 

De temps en temps, on doit faire des actes de Foi , 

— surtout quand on reçoit un Sacrement. 

principalement lorsqu'on approche d'un Sacrement, 
surtout lors de la réception d'un Sacrement. 



497. Il faut faire des actes de Foi à l'article de la mort. 

Nous devons faire des 

A l'article de la mort, il faut faire des actes de Foi. 

Quand on est sur le point de mourir, il faut faire des actes de Foi. 

rendre son âme à Dieu, il faut. . 

lederniersoupir.il. . •. . 

l'esprit, il faut. ..... 

Lorsque nous sommes sur le point de rendre notre âme à notre Créa- 
teur, il faut faire des actes de Foi. 



498. Voici un acte de Foi : 

Voici une formule d'acte de Foi : 



Mon Dieu, je crois toutes les vérités que l'Église nous en- 
seigne ; 

Mon Dieu, toutes les vérités que l'Église nous enseigne, je les crois ; 
Seigneur, toutes les vérités enseignées par l'Église, je les crois; 






PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



279 



je les crois fermement , parce que c'est vous-même, ô mon 

Dieu, qui nous avez révélé ces vérités. 

ma Foi est une Foi ferme , parce que ces vérités nous ont été révélées 

par vous-même, ô mon Dieu, 
ma Foi est ferme et inébranlable, parce que ces vérités ont été révélées 

par vous, ômon Dieu. 



LEÇON 71. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 

DES SAINTS. 

499.* Les Saints, dans le Ciel, intercèdent pour nous auprès de 

Dieu. 
500.* Nous devons honorer les Saints, les invoquer et les imiter. 

501 . La Reine du Ciel, c'est la très-sainte Vierge Marie. 

502. La Vierge Marie, c'est la Mère de Jésus-Christ. 

503. Les plus grands Saints, après la sainte Vierge, sont : saint 

Joseph, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Paul, etc. 

504.* Quelques Saints nous protègent d'une manière particulière. 

505.* Les Saints qui nous protègent d'une manière particulière, s'ap- 
pellent : Saints Patrons. 

506. Nous avons chacun un Saint Patron. 

507. Nous devons honorer nos Saints Patrons d'une manière affec- 

tueuse et assidue. 



SYNONYMIES. ■ 

499.* Les Saints, dans le Ciel, intercèdent pour nous auprès de 
Dieu . 

Dans le Ciel, les Saints intercèdent pour nous auprès de Dieu 
Au Ciel, les Rienheureux prient Dieu pour nous. 



™0 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dans le Paradis, les Élus adressent à Dieu leurs intercessions pour 



nous. 



Dans le séjour de la gloire, les Saints invoquent Dieu pour nous. 

500/ Nous devons honorer les Saints, les invoquer et les imiter. 

Il faut honorer •. 

Il faut honorer, invoquer et imiter les Saints. 

Honorer, invoquer et imiter les Saints, c'est un devoir pour nous. 

501 . La Reine du Ciel, c'est la très-sainte Vierge Marie. 

La Reine des Anges, c'est Marie, la très-sainte Vierge. 
La très-sainte Vierge Marie est la Reine du Ciel. 



502. La Vierge Marie, c'est la Mère de Jésus-Christ. 

La très-sainte Vierge est celle qui a donné le jour à Jésus-Christ. 
La bienheureuse Vierge Marie est la Mère du Sauveur du monde. 

503. Les plus grands Saints , après la sainte Vierge, sont : saint 

Joseph, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Paul, etc. 

Après la sainte Vierge, voici les plus grands Saints : saint Joseph, saint 
Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Paul, etc. 



504.* Quelques Saints nous protègent d'une manière particulière. 

Il y a quelques Saints qui nous 

Il y a, dans le Ciel, des Saints qui nous accordent leur protection spé- 
ciale. 

Parmi les Saints du Ciel, plusieurs nous favorisent d'une protection 
particulière. 

505/J.es Saints qui nous protègent d'une manière particulière, 
s'appellent : les Saints Patrons. 

On appelle Saints Patrons, les Saints qui nous protègent d'une manière 
particulière. 

On nomme Patrons, les Bienheureux du Ciel qui étendent sur nous 
leur protection particulière. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

506. Nous avons chacun un Saint Patron. 



281 



Tous nous avons un . 
Chacun de nous a un. 



507. Nous devons honorer nos Saints Patrons d'une manière affec- 
tueuse et assidue. 

Nous devons mettre de l'affection et de l'assiduité dans les honneurs 

rendus à nos Saints Patrons. 
Il faut se montrer affectueux et être assidus dans nos honneurs envers 

nos Saints Patrons. 



LEÇON 72. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 



SAINTES RELIQUES. IMAGES. VRAIE CROIX. 

508. Nous devons non -seulement honorer la mémoire des Saints, 

nous devons encore honorer leurs Reliques et leurs Images. 

509. Nous devons [surtout[ honorer les Reliques de la vraie 

Croix. 

510. Nous devons honorer les Reliques des Saints, en les véné- 

rant. 

511 . Nous devons honorer la vraie Croix , en l'adorant. Adorer la 

vraie Croix, c'est adorer Jésus-Christ qui mourut sur cette 
Croix. 

512. Quand on passe devant une Croix, il est bien de penser à Jésus- 

Christ ; il est bien aussi de se signer et de saluer la Croix. 
51 3.* Il est bien de faire [encore] le signe de la Croix, le matin en 

se levant, et le soir en se couchant. 
514. Il est [surtout] utile de faire le signe de la Croix, lorsqu'on est 

en danger de mort, ou tenté par le démon. 



282 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



SYNONYMIES. 

508. Nous devons non-seulement honorer la mémoire des Saints, 
Non-seulement nous devons honorer la mémoire des Saints, 
Non-seulement c'est pour nous un devoir d'honorer la mémoire des 
Saints, 

— nous devons encore honorer leurs Reliques et leurs Images. 

de plus, nous devons honorer 

de plus, leurs Reliques et leurs Images sont dignes de nos honneurs, 
il faut encore honorer leurs Images et surtout leurs Reliques, 
nous devons environner d'honneur leurs Reliques et leurs Images. 




509. Nous devons [surtout] honorer les Reliques de la vraie Croix. 

Nous devons principalement des honneurs aux Reliques de la vraie Croix. 
Il faut surtout rendre des honneurs aux Reliques de la vraie Croix. 

51 0. Nous devons honorer les Reliques des Saints, en les vénérant. 

Il faut honorer 

L'honneur que nous devons aux Reliques des Saints, c'est un honneur 
de vénération. 



51 1 . Nous devons honorer la vraie Croix , en l'adorant. 

Il faut honorer , . . . . 

L'honneur que nous devons à la vraie Croix, c'est un honneur d'ado- 
ration. 
L'adoration est l'honneur que nous devons à la vraie Croix. 

— Adorer la vraie Croix, c'est adorer Jésus-Christ qui mourut sur 
cette Croix. 

Adorer la vraie Croix, c'est adorer Notre-SeigneurJésus-Christqui expira 

sur cette Croix. 
Adorer la vraie Croix, c'est adorer notre divin Sauveur qui rendit le 

dernier soupir sur cette Croix. 
Rendre des adorations à la vraie Croix, c'est adorer Jésus-Christ qui 

teignit cette Croix de son Sang divin , et y rendit le dernier soupir. 









^ 



PBEMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



285 



512. Quand onpassedevantuneCroix,il est bien de penser à Jésus- 
Christ ; 

Lorsque nous passons près d'une Croix , pensons à Jésus-Christ; 

En passant près d'une Croix, pensons à Jésus-Christ ; 

Pensons à Jésus-Christ, quand nous passons devant une Croix ; 

Quand nous passons devant une Croix, élevons nos pensées vers Jésus- 
Christ ; 

Quand nous apercevons une Croix, que notre âme et notre cœur se 
dirigent vers Jésus-Christ ; 

— il est bien aussi de se signer et de saluer la Croix. 

se signer et saluer la Croix, ce serait bien aussi, 
faire le signe de la Croix en saluant l'instrument de notre salut, c'est 
également une bonne action. 

51 3.* Il est bien de faire [encore] le signe de la Croix , 

Il est également bien de se signer, 

Il est bien de s'armer du signe de la Croix, 

— le matin en se levant, et le soir en se couchant. 

le matin à son lever, et le soir à son coucher. 

le matin à son réveil , et le soir avant de s'endormir. 

en se levant le matin, et le soir en se couchant. 



514. Il est [surtout] utile défaire le signe de la Croix, 

Il est utile surtout de s'armer du signe 

Le signe de la Croix est surtout utile , 



— lorsqu'on est en danger de mort, 

quand on est , . . 

exposé à mourir , 

. . . la mort est près de nous , 

. . . nous sommes menacés d'une mort imminente , 

à deux doigts de la mort , 

à l'article de la mort , 



284 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

— ou tenté par le démon. 

ou quand nous sommes tentés par le démon. 

exposés aux tentations du démon. 

. . . . le démon nous tente. 

dresse des pièges. 

embûches. 

cherche à nous faire pécher. 

offenser Dieu. 

nous incite au mal. 

pousse au mal. 

quand nous avons à lutter contre les ennemis de notre salut, 
quand nous sommes attaqués par l'esprit infernal. 



LEÇON 73. 




515 
516 
517 
518 

519 
520 



521 . 
522. 
523. 
524. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 

ESPÉRANCE. 

Dieu est bon et puissant. 

Dieu est infiniment bon et infiniment puissant. 

Dieu ne peut pas mentir, et il donne toujours ce qu'il promet. 

Dieu nous a promis le Ciel , et les secours nécessaires pour 

aller au Ciel. 
Il faut espérer en Dieu. 
Espérer en Dieu, c'est espérer fermement que Dieu nous 

donnera ses grâces pendant notre vie, et qu'il nous recevra 

dans le Ciel après notre mort. 
*I1 faut espérer en Dieu fermement. 
Si l'on n'espère pas fermement en Dieu, on n'ira pas au Ciel. 
J'espère fermement en Dieu. 
* J'espère fermement en Dieu, parce qu'il m'a promis sa grâce 

et le Ciel , et parce qu'il donne toujours ce qu'il a 

promis. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



285 



525.* Définition. L'Espérance estime vertu surnaturelle et théologale 
qui nous fait attendre avec une ferme confiance, à cause des 
mérites de Jésus-Christ, la grâce pendant la vie, et le Ciel 
après la mort, si nous obéissons à Dieu ; parce que Dieu 
nous a promis sa grâce et le Ciel, et parce qu'il accomplit 
toujours ce qu'il promet. 

526. Il faut faire des actes d'Espérance, de temps en temps; surtout 

à la prière du matin et du soir, et à l'article de la mort. 

527. Voici un acte d'Espérance : 

— Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance que vous m'ai- 
derez à vous obéir, et qu'ensuite vous me donnerez le Ciel ; 
je l'espère fermement, parce que vous l'avez promis , et 
que toujours vous donnez ce que vous promettez. 



SYNONYMIES. 

515. Dieu est bon et puissant. 

Dieu est puissant et bon. 
Dieu possède la bonté et la puissance. 
Dieu est la bonté et la puissance, 
Dieu est bonté et puissance. 



516. Dieu est infiniment bon et infiniment puissant. 

Dieu est infiniment puissant et infiniment bon. 

Dieu possède une bonté infinie et une puissance infinie. 

Dieu possède une bonté sans bornes et une puissance sans limites, 

La bonté de Dieu est infinie ainsi que sa puissance. 



517. Dieu ne peut pas mentir, et il donne toujours ce qu'il promet. 

Le Seigneur ne peut pas mentir, aussi donne-t-il toujours . . . • . . 

Dieu est la vérité même, c'est pourquoi il donne toujours 

Dieu donne toujours ce qu'il promet, car il ne peut pas mentir. 

Dieu accomplit toujours ses promesses, car 

Dieu est toujours fidèle dans ses. . . , 






286 



PREMIER COMMÀHDEMENT DE DIEU. 



51 8. Dieu nous a promis le Ciel, et les secours nécessaires pour aller 
au Ciel. 

Dieu nous a promis la récompense du Ciel , et les grâces pour l'obtenir. 
Le Seigneur nous a promis les félicités du Ciel, et les secours dont nous 
avons besoin pour les mériter. 



519. Il faut espérer en Dieu. 

Nous devons espérer en Dieu. 
• . . . mettre notre espérance en Dieu. 
C'est un devoir pour nous d'espérer en Dieu. 
Espérer en Dieu est pour nous un devoir. 



520. Espérer en Dieu, c'est espérer fermement que Dieu nous 
donnera ses grâces 

Mettre son espérance en Dieu, c'est espérer fortement que Dieu nous 
accordera ses grâces 



— pendant notre vie, 

pendant que nous vivrons, 

sommes sur la terre, 

... le cours de cette vie mortelle, 
• . . notre pèlerinage sur cette terre, 
exil dans cette vallée de larmes, 



— et qu'il nous recevra dans le Ciel après notre mort. 

donnera la récompense du Ciel au sortir de ce monde. 

fera entrer dans le Paradis quand nous mourrons. 

. . . recevra notre âme dans le Ciel quand elle quittera notre 
corps. 

et qu'il nous mettra en possession des biens éternels au sortir de cette 
vie. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

521.* H faut espérer en Dieu fermement. 

Nous devons espérer 

Notre espérance en Dieu doit être ferme. 
inébranlable. 

522. Si l'on n'espère pas fermement en Dieu, 

en Dieu avec fermeté, 

. . . n'a pas en Dieu une foi ferme, ■ 
inébranlable, 



287 



— on n'ira pas au Ciel. 

( Voir les Synonymies du n" 493.) 

523. J'espère fermement en Dieu. 

. . . en Dieu fermement. 
Mon espérance en Dieu est ferme. 

inébranlable. 

J'ai en Dieu une ferme espérance. 
espérance ferme. 



524.* J'espère fermement en Dieu , parce qu'il m'a promis sa 
grâce et le Ciel, 

Voici pourquoi j'espère fermement en Dieu , parce qu'il m'a promis 

sa grâce et le Ciel, 
Si j'espère fermement en Dieu, c'est parce qu'il m'a promis le Ciel 

et ses grâces pour y arriver, 
Ma ferme espérance en Dieu est fondée sur ses promesses , 
Mon espérance inébranlable en Dieu est appuyée sur ses promesses 

et sa véracité, 






-288 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

— et parce qu'il donne toujours ce qu'il a promis. 

est fidèle à accomplir ses promesses. 

tient toujours sa promesse. 

ses promesses. 

ne manque jamais à ses promesses. 



525.* Définition. L'Espérance est une vertu surnaturelle et théologale 
qui nous fait attendre avec une ferme confiance, à cause des 
mérites de Jésus-Christ, la grâce pendant la vie , et le Ciel 
après la mort, si nous obéissons à Dieu ; parce que Dieu 
nous a promis sa grâce et le Ciel, et parce qu'il accomplit 
toujours tout ce qu'il promet. 

(Pour les Synonymies, voir les n° s précédents.) 



52G. Il faut faire des actes d'Espérance, de temps en temps ; 

Nous devons faire des actes d'Espérance, de temps à autre ; 

C'est un devoir de faire des actes, ; 

C'est une obligation de. ... , ; 

De temps en temps, on doit faire des actes d'Espérance; 



surtout à la prière du matin et du soir, 

principalement à notre prière du matin et à celle du soir, 
en particulier aux prières du matin et du soir, 
particulièrement le matin et le soir dans notre prière, 



et à l'article de la mort. 

et à la mort. 

et quand on est sur le point de mourir. 

rendre le dernier soupir. 

l'esprit. . 

remettre son âme entre les mains de 

Dieu. 






■ 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

sortir de cette vie. 

ce monde. 

bas monde. 

cette vallée de larmes. 

. . . . terre d'exil. 



289 



il, 527. Voici un acte d'Espérance : 

. . . une formule d'acte d'Espérance : 



— Mon Dieu, j'espère que vous m'aiderez à vous obéir, 

Seigneur, j'ai la ferme confiance que vous m'aiderez à exécuter votre 

volonté sainte, 
mon Dieu, vous m'aiderez à vous obéir, je l'espère, 



et qu'ensuite vous me donnerez le Ciel ; 

et qu'après cela vous m'accorderez le. . ; 
. . . . cette vie vous daignerez me recevoir dans le Ciel ; 
et qu'en sortant de ce monde vous me ferez entrer dans le Ciel; 
et qu'au sortir de cette vie vous m'accorderez l'heureuse félicité des 
Saints ; 



— je l'espère fermement, parce que vous l'avez promis, 

, ne l'avez-vous pas promis ? 

, j'en ai pour garant votre promesse, 

vous l'avez promis, c'est pourquoi je l'espère fermement, 

— et que toujours vous donnez ce que vous promettez. 

et parce que toujours vous accordez 

tenez vos promesses. 

exécutez. . . . 

. accomplissez fidèlement vos promesses 

êtes fidèle dans vos promesses. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES, — P. 19 



■ 






■ 




290 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 




LEÇON 74. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 

CHAftlTÉ. 

528. Dieu est infiniment bon et infiniment aimable. 

529. Il faut aimer Dieu. 

530. Il faut aimer Dieu de tout son cœur et plus que toutes choses. 
531 .*I1 faut aimer Dieu, parce qu'il est infiniment bon et infiniment 

aimable. 

532. Si l'on n'aime pas Dieu de tout son cœur et plus que toutes 

choses, on n'ira pas au Ciel. 

533. On appelle prochain : nos parents , nos amis, nos ennemis et 

tous les hommes. 

534. Il faut aimer notre prochain , c'est-à-dire tous les hommes : 

parents, amis, ennemis, etc. 

535. Il ne faut jamais faire de mal à notre prochain, ni désirer qu'il 

lui en arrive. 

536. Il faut aimer notre prochain comme nous-mêmes. 

537. Si nous n'aimons pas notre prochain comme nous-mêmes, 

nous n'irons pas au Ciel. 

538.* J'aime Dieu de tout mon cœur, et le prochain comme moi- 
même. 

539.* Définition. — La Charité est une vertu théologale, qui nous 
fait aimer Dieu par-dessus toutes choses ; parce qu'il est 
infiniment bon, infiniment aimable ; et qui nous fait aimer 
aussi notre prochain comme nous-mêmes pour l'amour de 
Dieu. 

540.* Il faut faire des actes de Charité, de temps en temps; surtout à 
la prière du matin et du soir, quand on communie, et à 
l'article de la mort. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



291 



541 . Voici un acte de Charité : 

— Mon Dieu, je vous aime plus que toutes choses ; parce que 
vous êtes infiniment bon et infiniment aimable : et j'aime 
aussi le prochain comme moi-même , pour l'amour de 
vous. 



SYNONYMIES. 

528 Dieu est infiniment bon et infiniment aimable. 

Dieu possède une bonté infinie et une amabilité infinie. 

et une amabilité infinies. 

sans bornes et une amabilité sans limites. 

Dieu est un océan de bonté et d'amabilité, sans fond et sans rives. 

529. Il faut aimer Dieu. 

Nous devons aimer Dieu. 

Aimer Dieu est un devoir pour nous. 

le premier de nos devoirs. 

530. Il faut aimer Dieu de tout son cœur et plus que toutes 
choses. 

Nous devons aimer Dieu de tout notre cœur, et par-dessus toutes 

choses. 
Aimer Dieu de tout notre cœur et plus que toutes choses , c'est un 

devoir. 
L'amour de Dieu doit faire vibrer toutes les fibres de notre cœur. 
Toutes les fibres de notre cœur doivent vibrer au souffle de l'amour 

divin, et cet amour doit primer tous les autres amours. 

531 .*ll faut aimer Dieu, parce qu'il est infiniment bon et infiniment 
aimable. 

Nous devons aimer Dieu, parce qu'il est bon et aimable infiniment. 
Nous devons aimer Dieu, parce que sa bonté est infinie, ainsi que 
amabilité. 



292 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Nous devons aimer Dieu, parce qu'il est un océan de bonté et d'ama- 
bilité sans fond et sans rives. 

Dieu est infiniment bon et infiniment aimable , c'est pourquoi nous 
devons l'aimer. 



532. Si l'on n'aime pas Dieu de tout son cœur et plus que toutes 
choses, on n'ira pas au Ciel. 

Si l'on n'aime pas Dieu de toute son âme et par-dessus tout, on n'ira 

pas au Ciel. 
Celui qui n'aime pas Dieu par-dessus tout n'ira pas au Ciel. 
Celui-là n'ira point au Ciel , qui n'aime pas Dieu de tout son cœur et 

par-dessus toutes choses. 
Pas de Ciel pour quiconque n'a pas dans son cœur un souverain amour 

pour Dieu. 
Celui-là est exclu du Ciel , qui n'a pas dans son cœur un souverain 

amour pour Dieu. 
Anathème à quiconque n'aime pas Dieu par-dessus toutes choses. 



533. On appelle prochain : nos parents, nos amis, nos ennemis et 
tous les hommes. 

On appelle prochain tous les hommes : parents, amis, etc. 

On désigne du nom de prochain, tous les hommes: amis, parents, etc. 

Sous le nom de prochain, on désigne tous les hommes : parents, 

amis, etc. 
Par le mot prochain , on comprend tous les hommes : parents, 

amis, etc. 



534. Il faut aimer notre prochain, c'est-à-dire tous les hommes : 
parents, amis, ennemis, etc. 

Nous devons aimer le prochain, c'est-à-dire tous les hommes : parents, 

amis, ennemis, etc. 
C'est un devoir d'aimer son prochain , c'est-à-dire tous les hommes : 

parents, amis, ennemis, etc. 






PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



293 



535. Il ne faut jamais faire de mal à notre prochain, ni désirer qu'il 

lui en arrive. 

Jamais il ne faut faire de mal à notre prochain, ni désirer qu'il lui en 

arrive. 
Nous ne devons jamais faire de mal à notre prochain , ni désirer qu'il 

lui en arrive. 

536. Il faut aimer le prochain comme nous-mêmes. 

Nous devons aimer nos semblables comme nous-mêmes. 

Nous devons aimer tous les hommes comme nous nous aimons 

nous-mêmes. 
C'est un devoir d'aimer les autres comme on s'aime soi-même. 



537. Si nous n'aimons pas notre prochain comme nous-mêmes, 
nous n'irons pas au Ciel. 

Nous n'irons pas au Ciel , si nous n'aimons pas le prochain comme 

nous-mêmes. 
Pas de Ciel pour celui qui n'aimerait pas le prochain comme soi-même. 

538.* J'aime Dieu de tout mon cœur, et le prochain comme moi- 
même. 

J'aime Dieu de toute mon âme, et le prochain comme moi-même. 
J'aime Dieu de toute l'ardeur de mon âme, j'aime aussi le prochain 

comme je m'aime moi-même. 
Mon cœur brûle d'amour pour Dieu et aussi pour le prochain. 



539.* Définition. La Charité est une vertu théologale , qui nous fait 
aimer Dieu par-dessus toutes choses ; parce qu'il est infini- 
ment bon, infiniment aimable; et qui nous fait aimer aussi 
notre prochain comme nous-mêmes, pour l'amour de Dieu. 

(Pour les Synonymies, voir les n° s précédents.) 



t 



s 



^94 PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

540. Il faut faire des actes de Charité , de temps en temps; 

Nous devons faire des actes de Charité de temps à autre ; 
C'est un devoir de faire des actes Charité de temps à autre ; 

C'est une obligation de faire. 

De temps en temps on doit faire des actes de Charité; 

— surtout à la prière du matin et du soir, 

principalement à la prière du matin et du soir, 
particulièrement à la prière du matin et à celle du soir, 
surtout aux prières du matin et du soir, 

spécialement à ses prières 

surtout le matin et le soir à sa prière, 

— quand on communie, 

lorsque l'on 

• • . . fait la sainte Communion, 
lorsqu'on s'approche de la sainte Table, 

• • . reçoit le Sacrement de l'Eucharistie, 

— et à l'article de la mort. 

(Fo»-w°5I4.) 





541 . Voici un acte de Charité : 

Voici une formule d'acte de Charité : 



Mon Dieu, je vous aime plus que toutes choses; 

mon Dieu, je vous aime par-dessus toutes choses; 
mon Dieu, je vous aime d'un amour suprême; 



— parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable; 

parce que vous êtes bon et aimable infiniment; 

parce que votre bonté est infinie et votre amabilité aussi; 

parce que votre bonté et votre amabilité sont infinies : 






DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



295 



parce que vous êtes un océan de bonté et d'amabilité sans fond et 

sans rives ; 
parce que vous êtes un abîme infini de bonté et d'amabilité; 



— et j'aime aussi le prochain comme moi-même , 

également j'aime le prochain , 

j'aime également tous les hommes comme moi-même . 



— pour l'amour de vous. 

par amour pour vous, 
à cause de vous. 



LEÇON 75. 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en vain tu ne jureras , 
Ni autre chose pareillement. 



DU SERMENT. 



542. Prendre Dieu à témoin, c'est dire : Dieu sait que je ne mens 

pas. 

543. Prendre Dieu à témoin que l'on ne ment pas, c'est faire un 

Serment. 

544. Souvent, pour faire un Serment, on lève la main vers le Ciel. 

545. Devant les juges, on fait Serment en levant la main. 

546.* Le Serment, c'est l'action ou la parole par laquelle on prend 

Dieu à témoin que l'on dit vrai. 
547. Un témoin doit faire Serment si le juge l'ordonne. 



296 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



SYNONYMIES. 

542 Prendre Dieu à témoin , c'est dire : Dieu sait que je ne mens 
pas. 

Prendre Dieu comme témoin, c'est dire : Dieu sait que je ne mens pas. 
Appeler Dieu en témoignage, c'est le prendre comme témoin qu'on 
dit vrai. 

En appeler à Dieu comme témoin , c'est le faire intervenir comme 
témoin qu'on ne ment pas. 



543. Prendre Dieu à témoin qu'on ne ment pas , c'est faire un 

Serment. 

Prendre Dieu à témoin qu'on dit la vérité, c'est faire un Serment. 

cela s'appelle faire un Ser- 
ment. 

Prendre Dieu à témoin qu'on dit vrai, cela s'appelle faire un Serment. 
Appeler Dieu en témoignage qu'on parle selon la vérité, cette action 
est un Serment. 

544. Souvent, pour faire un Serment, on lève la main vers le Ciel. 

Souvent, pour faire un Serment, on se contente de lever la main vers 
le Ciel. 

Lever la main vers le Ciel, c'est souvent le moyen qu'on emploie pour 
faire un Serment. 

545. Devant les juges, on fait Serment en levant la main. 

. . . . tribunaux 

En présence des juges , on fait 

• " prêter Serment en levant la main. 

Les juges font lever la main, pour faire prêter Serment. 



DEUXIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



29Î 



546.* Le Serment, c'est l'action ou la parole par laquelle on prend 
Dieu à témoin qu'on dit vrai. 

Le Serment c'est faire une action ou dire une parole par laquelle on 

prend Dieu à témoin qu'on dit vrai. 
Un Serment c'est un action ou une parole par laquelle on prend Dieu 

à témoin qu'on est sincère. 
Prêter Serment c'est faire une action ou dire une parole par laquelle 

on prend Dieu à témoin qu'on dit la vérité. 



547. Un témoin doit faire Serment, si le juge l'ordonne. 

quand le 

devant les juges. 

tribunaux. 

Quand on est appelé en témoignage, il faut prêter Serment. 
Lorsqu'on. . . . devant les tribunaux , il faut prêter Serment. 
Si les juges l'ordonnent, il faut prêter Serinent. 



LEÇON 76. 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU {mite). 



DU FAUX SERMENT. 



548. [1°] Dieu défend de faire des Serments pour tromper. 

549. [2°] Dieu défend de faire des Serments pour promettre quelque 

chose qui est mal. 

550. [3°] Dieu défend de faire des Serments pour des choses non 

utiles. 
551 .* Celui qui mentirait avec Serment, serait parjure. 



■■ 



298 



DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



SYNONYMIES. 



548. 1° Dieu défend de faire des Serments pour tromper. 



. . . nous défend de 

La loi de Dieu défend de faire des Serments pour tromper. 



549. 2° Dieu défend de faire des Serments pour promettre quelque 
chose qui est mal ; 

Dieu nous défend de faire des Serments pour promettre une chose 

qui est mal ; 
La loi du Seigneur défend de faire Serment pour promettre quelque 

chose de mal; 
Dieu défend de faire des Serments qui auraient pour but de promettre 

quelque chose de contraire à la loi divine. 
Promettre par Serment quelque chose de mal, c'est un péché; 



550. 3° Dieu défend de faire des Serments pour des choses non 
utiles. 

Dieu nous défend de faire des Serments pour des choses non utiles. 

• inutiles. 

La loi de Dieu nous défend de faire des Serments pour des choses inutiles. 
Faire des Serments pour des choses inutiles, c'est défendu. 
un péché. 

551.* Celui qui mentirait avec Serment, serait parjure. 

en faisant un Serment, serait parjure. 

en prêtant Serment, serait parjure. 

Un parjure est celui qui ment avec Serment. 

Un mensonge fait en prêtant Serment, s'appelle parjure. 



TROISIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



299 



LEÇON 77. 

TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Les Dimanches tu garderas , 
En servant Dieu dévotement. 



LE DIMANCHE. 



552. Le Dimanche, il est défendu de labourer la terre, de travailler 

à la cordonnerie, à la menuiserie, au jardinage, etc., etc. 

553. Le Dimanche, il est défendu de tricoter, de broder, de cou- 

dre, etc., etc. 
554.* [En un mot] le Dimanche, il est défendu de faire sans nécessité 

des travaux manuels, des ouvrages que font ordinairement 

les gens de métier. 
555.* Pour sanctifier le Dimanche , il faut assister à la Messe (1 ) et y 

prier avec attention. 

556. Le Dimanche soir, nous assisterons aux Vêpres (2). 

557. Le Dimanche, je fuirai les mauvaises compagnies et toutes les 

occasions de pécher, avec plus de soin que les autres jours. 

558. [Enfin] le Dimanche, je lirai, soit dans mon catéchisme, soit 

dans quelques livres d'instruction religieuse. 



SYNONYMIES. 

552. Le Dimanche, il est défendu de labourer la terre, 

il ne faut pas labourer , 

personne ne doit labourer , 



(1) Le Catéchiste aura bien soin de dira que celte obligation est sous peine de péché 
mortel ; mais que, si l'on a des empêchements légitimes, il n'y a pas de péché à ne point 
assister à la Messe. 

(2) Le Catéchiste dira que les actes indiqués dans les n° s 556, 558, ne sont pas aussi 
obligatoires que l'assistance à la Messe. 



300 



TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



Labourer la terre est chose défendue le Dimanche, 
Le labourage est défendu le Dimanche, 
Le labour. ..... 



— de travailler à la cordonnerie , à la menuiserie , au jardi- 
nage, etc., etc. 

de faire des souliers, de la menuiserie, du jardinage, etc. 
de s'occuper à faire des souliers, de la menuiserie, du jardinage, etc. 
.... à des travaux de cordonnerie , de menuiserie , de jardi- 
nage, etc. 









553. Le Dimanche, il est défendu de tricoter, de broder, de cou- 
dre, etc., etc. 

Le Dimanche, il ne faut pas tricoter, broder, coudre, etc. 

personne ne doit tricoter, 

il ne faut pas s'occuper à tricoter, à broder, à coudre, etc. 

à des travaux de tricot , de bro- 
derie, de couture, etc. 

Le tricot, la broderie, la couture, etc., sont choses défendues le Diman- 
che. 

Le tricot, la broderie, la couture, etc., ne sont pas choses permises le 
Dimanche. 

554.* [En un mot] le Dimanche, il est défendu de faire des travaux 
manuels, 

[En un mot] le Dimanche, il nous est défendu de faire des travaux ma- 
nuels, 

[En un mot] le Dimanche, il nous est défendu de nous livrer à des tra- 
vaux manuels, 

[En un mot] le Dimanche, il nous est défendu de nous occuper à des 

travaux manuels, 
[En un mot] le Dimanche, il ne faut pas s'occuper à des travaux ma- 
nuels, 
[En un mot] le Dimanche, on doit s'abstenir de travaux manuels, 

les travaux manuels sont défendus le Dimanche, 

ne sont pas permis le Dimanche, 






TROISIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 

— des ouvrages que font ordinairement les gens de métier. 

habituellement. ....... 

des travaux auxquels se livrent ordinairement 

. . . . qui sont habituels aux gens 



301 



555.* Pour sanctifier le Dimanche, il faut assister à la Messe 

. . . . , nous devons assister. . . 

, . . . „ . . au saint Sacri- 
fice de la Messe 
Pour sanctifier le Dimanche, nous devons entendre la Messe 

, sainte Messe 

Il faut assister à la Messe, pour sanctifier le Dimanche 

au saint Sacrifice de la Messe pour sanctifier le saint 

jour du Dimanche 

— et y prier avec attention. 

. . . . attentivement, 
et y faire des prières ferventes. 



556. Le Dimanche soir, nous assisterons aux Vêpres. 

Le saint jour du Dimanche, nous assisterons à l'office du soir (aux Vê- 
pres). 
Le saint jour du Dimanche, nous irons à l'office du soir (aux Vêpres). 
Nous assisterons aux Vêpres le Dimanche soir. 



557. Le Dimanche, je fuirai les mauvaises compagnies , 
j'éviterai 



attentivement les. 

Le jour du Dimanche, j'éviterai. . . . 
Le saint jour du Dimanche 

et toutes les occasions de pécher, 



dangereuses, 

qui pourraient me porter à pécher, 
. . . . .• . m'exciter au mal, 



302 QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DJED. 

— avec plus de soin que les autres jours, 
avec plus d'attention que 

558. [Enfin] le Dimanche, je lirai soit dans mon catéchisme, 

ferai une lecture soit. .... 

... le saint jour du Dimanche, je m'appliquerai à faire une lec- 
ture, soit dans mon catéchisme, 

[Enfin] le saint jour du Dimanche, je m'adonnerai à de pieuses lectures, 
soit dans mon catéchisme, 

— soit dans quelques livres d'instruction religieuse. 

un livre 

des livres qui traitent de la religion. . . 

■ . . . contiennent des instructions religieuses. 

• . . de piété, 
de bons livres de piété. 



LEÇON 78. 

QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 



DEVOIRS DES ENFANTS DES SERVITEURS DES INFÉRIEURS DES PÈRES 

ET MÈRES DES MAITRES ET MAITRESSES. 

559.* Les enfantss doivent à leurs père et mère : respiet, amour, 

obéissance et secours; parce que les parents tiennent la 

place de Dieu auprès de leurs enfants. 
560/ Les serviteurs et domestiques doivent respecter leurs maîtres 

et maîtresses, leur obéir et les servir fidèlement. 
561 . Tous , nous devons honorer et respecter nos supérieurs : le 

Pape, l'Évêque, et ceux qui nous gouvernent. 



QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



303 



562. Les pères et mères doivent aimer leurs enfants , les nourrir, 
les vêtir, les instruire ou les faire instruire , et leur donner 
bon exemple. 

563. Les maîtres et maîtresses doivent surveiller leurs ouvriers et 
leurs domestiques, leur payer ce qu'ils leur ont promis , et 
leur donner bon exemple. 






SYNONYMIES. 

559.* Les enfants doivent à leurs père et mère: respect, amour, 
obéissance et secours ; 

Les entants doivent à leurs père et mère : le respect, l'amour, l'obéis- 
sance et le secours ; 

Les enfants doivent respecter, aimer, secourir leurs père et mère, et 
leur obéir ; 

Les enfants doivent le respect, l'amour, l'obéissance et le secours à 
leurs père et mère ; 

Les devoirs des enfants envers les auteurs de leurs jours sont : le res- 
pect, l'amour, l'obéissance et l'assistance; 

Voici les devoirs des enfants envers leurs parents : respect, amour, 
obéissance et secours ; 



— parce que les parents tiennent la place de Dieu auprès de 
leurs enfants. 

parce que les parents représentent Dieu auprès de leurs enfants. 

sont les représentants de Dieu 

• ■ ' vis-à-vis de leurs 

enfants. 



5G0.*Les serviteurs et les domestiques doivent respecter leurs maî- 
tres et maîtresses, 

Les serviteurs et les domestiques doivent le respect à leurs maîtres et 

à leurs maîtresses , 
Les serviteurs et les domestiques sont tenus au respect envers leurs 

maîtres et maîtresses, 



■ 



304 QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

— leur obéir et les servir fidèlement. 

. . . garder une fidèle obéissance et les servir ponctuellement, 
s'appliquer à leur obéir et à les servir avec fidélité. 



561 . Tous, nous devons honorer et respecter nos supérieurs : 

honneur et respect à nos supérieurs : 

à nos supérieurs respect et honneur : 

environner nos supérieurs de respect et d'hon- 
neur : 

— le Pape, l'Evêque, et ceux qui nous gouvernent. 

le Souverain Pontife, Monseigneur l'Evêque, et ceux qui sont chargés 
de nous gouverner. 

le Souverain Pontife, l'Evêque, et ceux qui ont la charge du gouver- 
nement. 

562. Les pères et mères doivent aimer leurs enfants , les nourrir, 

les vêtir, 

Les parents doivent aimer leurs enfants, les nourrir , les vêtir. 

aimer, nourrir et vêtir leurs enfants, 

leurs enfants, ils leur doivent la nourriture 

et les vêtements, 

— les instruire ou les faire instruire, 

leur donner de l'instruction ou leur en faire donner, 
par eux-mêmes ou par d'autres, 

— et leur donner bon exemple. 

et les édifier par de bons exemples. 

leurs bons exemples. 

et les porter au bien par leurs. . . 
de bons. . 






CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



305 



563. Les maîtres et maîtresses doivent surveiller leurs ouvriers et 
leurs domestiques, 

Les maîtres et les maîtresses doivent surveiller leurs ouvriers et leurs 

domestiques, 
Les maîtres et les maîtresses doivent exercer une grande vigilance sur 

leurs ouvriers et leurs domestiques, 
Les maîtres et les maîtresses ne doivent pas omettre de surveiller leurs 

ouvriers et leurs domestiques, 
Les maîtres et les maîtresses sont obligés de surveiller leurs ouvriers 

et leurs domestiques, 



— leur payer ce qu'ils leur ont promis, 



ont promis de leur donner, 
leur doivent pour leurs gages, 



— et leur donner bon exemple. 

( Voir n° 557.) 



LEÇON 79. 

CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 



HOMICIDE. — SUICIDE. SCANDALE. MÉDISANCE. JUGEMENT 

TÉMÉRAIRE. 

564. Dieu défend de tuer le prochain. 

565. On appelle Homicide l'homme qui en tue un autre. 

566. Dieu défend [aussi] de désirer la mort du prochain 

567. Dieu nous défend de nous tuer nous-mêmes. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. -Ht 



I 






306 



CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 




568. Dieu nous défend [aussi] de désirer nous tuer nous-mêmes. 

569. On appelle Suicide celui qui se tue lui-même. C'est ce que fit 

Judas, après avoir trahi et livré Jésus-Christ à ses ennemis. 
570.*Dieu nous défend de nuire au prochain. 

571 . Dieu nous défend [aussi] de désirer qu'il arrive du mal au 

prochain. 

572. Les scandales, les médisances et les jugements téméraires nui- 

sent beaucoup au prochain. Dieu les défend. 

573.* Scandaliser, c'est faire une action ou dire une parole mau- 
vaise en elle-même ou qui paraît mauvaise , et qui est 
pour le prochain une occasion de pécher. 

574.* Médire, c'est dire qu'une personne a fait une mauvaise action, 
ou qu'elle a un défaut , lorsque cette mauvaise action ou 
ce défaut sont cachés et qu'on n'a pas de motif légitime de 
les découvrir aux autres. 

575.* Faire un jugement téméraire, c'est croire, sans preuve suffi- 
sante, qu'une personne est coupable ou a quelque défaut. 



SYNONYMIES. 

564. Dieu défend de tuer le prochain. 

. • • • • . . . qui que ce soit. 

faire mourir le prochain. 

périr 

. . . nous défend de. 

La loi de Dieu défend de 




565. On appelle homicide l'homme qui en tue un autre. 

celui . . tue un homme. 

qui ôte la vie à un autre. 

Celui qui en tue un autre est nommé homicide. 



CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 307 

566. Dieu défend [aussi] de désirer la mort du prochain. 

. . . nous défend également de désirer la mort du prochain. 

. . . souhaiter 

Le désir de la mort du prochain est aussi défendu par Dieu. 

■ . . . . la loi de Dieu. 



567. Dieu nous de défend nous tuer nous-mêmes. 



ôter la vie nous-mêmes. 

faire périr 

donner la mort à nous-mêmes. 



568. Dieu nous défend [aussi] de désirer nous tuer nous-mêmes. 

également de désirer notre mort. 

propre mort. 

Désirer de se tuer soi-même, c'est également défendu par Dieu. 



569. On appelle suicide (1) celui qui se tue lui-même. 

.... nomme suicide 

.... désigne sous le nom de suicide celui qui se tue lui-même. 

. . . . par le 

Celui qui se tue est nommé suicide. 
un suicide. 



C'est ce que fit Judas, 

Ce fut le crime de Judas, 

Judas se rendit coupable de ce crime , 

de suicide , 

... se suicida. Quel crime affreux ! 



affreux , 



(1) Ici, faites apprendre les mots parricide, fratricide, déicide, à l'aide de phrases cal- 
quées sur celle-ci. 



308 CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

— après avoir trahi et livré Jésus-Christ à ses ennemis. 

.... qu'il eut trahi Jésus-Christ et qu'il l'eut livré à ses ennemis. 
j . . . son infâme trahison, et après avoir livré Jésus-Christ à ses 
ennemis. 

570.* Dieu nous défend de nuire au prochain. 

tout ce qui nuit au prochain. 

de l'aire ce qui nuit au prochain. 

des actions nuisibles au prochain. 

aux autres. 

571 . Dieu nous défend [aussi] de désirer qu'il arrive du mal au 

prochain. 

Dieu nous défend également de souhaiter qu'il arrive du mal au 

prochain. 
Dieu nous défend également de désirer du mal au prochain. 

572. Les scandales , les médisances et les jugements téméraires 

nuisent beaucoup au prochain. 

Les scandales , les médisances et les jugements téméraires sont très- 
nuisibles au prochain. 

Les scandales, les médisances et les jugements téméraires sont des 
. actions nuisibles au prochain. 

On nuit beaucoup au prochain par les scandales, les médisances et les 
jugements téméraires. 

On nuit beaucoup au prochain en scandalisant , en médisant et en se 
livrant à des jugements téméraires. 

Ceux qui scandalisent , médisent ou font des jugements téméraires 
nuisent beaucoup au prochain. 




— Dieu les défend. 

. . . défend ces actions. 

mauvaises actions. 

Ces choses sont défendues par Dieu. 
Ces actions sont 



s 



CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 309 

573.* Scandaliser, c'est faire une action , ou dire une parole 

commettre une action , ou prononcer une parole 

Celui qui scandalise est celui qui fait une action ou dit une parole 

. . . commet. . . prononce une parole 

— mauvaise en elle-même, ou qui paraît mauvaise, 
qui est mauvaise en 

l'être , 



sans être mauvaise paraît 



et qui est pour le prochain une occasion de pécher. 
les autres 



d'offenser Dieu. 



. porte les autres à pécher. 



574.* Médire, c'est dire qu'une personne a fait une mauvaise 
action ou qu'elle a un défaut, 

Médire, c'est dire qu'un tel a fait une mauvaise action, un tel aundéfaut, 
Médire , c'est dire qu'un tel a commis une action mauvaise, a un 

défaut , 
Médire, c'est attribuer à quelqu'un une mauvaise action, ou un défaut, 

— lorsque cette mauvaise action ou ce défaut sont cachés 

ne sont pas connus 

est ignorée, et ce défaut inconnu 

quand celui à qui l'on parle ignore cette action et ce défaut 

— et qu'on n'a pas de motif légitime de les découvrir aux autres. 

. . b . . . raison faire connaître aux autres 

. . suffisante pour les 



• 



■ 



310 



SIXIEME ET NEUVIEME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



575.* Faire un jugement téméraire, c'est croire, sans preuve 
suffisante, qu'une personne est coupable ou a quelque 
défaut. 

Former un jugement téméraire, c'est penser, sans motif suffisant, que 
quelqu'un est coupable ou qu'il a quelque défaut. 

Croire qu'une personne est coupable, ou croire qu'elle a quelque défaut, 
et le croire sans preuve suffisante, c'est faire un jugement téméraire. 

Celui-là se rend coupable d'un jugement téméraire qui croit légère- 
ment à la culpabilité du prochain, ou lui attribue des défauts, 
sans preuve suffisante. 



LEÇON 80. 



SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

L'œuvre de chair ne désireras, 
Qu'en mariage seulement. 



LUXURE. 

576* Dieu défend les actions déshonnètes; 

— les paroles et les signes déshonnètes ; 

— les regards curieux et immodestes. 

577. Dieu défend aussi les désirs déshonnètes, 

— et même les pensées déshonnètes. 

578. Pour éviter les péchés de luxure, il faut : 

— 1° Fuir les mauvaises compagnies ; 

— 2" Fuir les bals et les spectacles ; 

— «3° Ne pas lire de mauvais livres. 



SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

579.* Pour éviter les péchés de luxure, il faut : 

— 1 ° Travailler beaucoup ; 

— 2° Prier souvent la sainte Vierge ; 

— 3° Se confesser et communier souvent. 



311 



SYNONYMIES. 

576.* Dieu défend les actions déshonnètes ; 

impures ; 

d'impureté ; 

— les paroles et les signes déshonnètes; 

qui sont déshonnètes ; 

impures ; 

immodestes ; 

— les regards curieux et immodestes. 

. . . qui sont tout à la t'ois et curieux et immodestes. 
. . . . coupables de curiosité et d'immodestie. 



577. Dieu défend [aussi] les désirs déshonnètes, 

également les désirs impurs, 

contraires à la modestie, 

— et même les pensées déshonnètes. 

impures. 

qui sont impures. 

contraires à la pureté. 

modestie. 

. . . . chasteté. 



312 



SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



578. Pour éviter les péchés de luxure, il faut 



d'impureté, . . 

ne pas tomber dans la luxure, . 

l'impureté, . . 

les P éc hés contraires à la modestie, il faut : 



1° Fuir les mauvaises compagnies; 

Eviter les . . . 

* > 

Ne jamais fréquenter les ; 

2° Fuir les bals et les spectacles ; 

Éviter les. ... 

Ne pas fréquenter les ; 

N'aller ni dans les bals, ni dans les spectacles 





— 3° Ne pas lire de mauvais livres. 

.... faire de mauvaises lectures. 
■ • . . lire dans de mauvais livres. 



579.* Pour éviter les péchés de luxure, il faut : 
( Voir les Synonymies du n" 578.) 

— 1 ° Travailler beaucoup ; 

Se livrer au travail avec courage ; 
ardeur; 



2° Prier souvent la sainte Vierge ; 

Invoquer ■.'.'■ 

Avoir recours à la. . . 

Adresser de fréquentes prières à la sainte Vierge ; 






SEPTIEME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



— 3° Se confesser et communier souvent. 



313 



souvent et communier souvent. 

Approcher souvent du tribunal de la Pénitence et de la sainte Table. 
Faire de fréquentes confessions et de fréquentes communions. 
. . . des confessions et des communions fréquentes. 
Aller souvent à confesse et communier fréquemment. 



LEÇON 81. 

SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

Le bien d'aulrui tu ne prendras, 
Ni retiendras injustement. 

Biens d'aulrui ne convoiteras, 
Pour les avoir injustement. 



VOL. RESTITUTION . 



580. Dieu défend de voler; Dieu défend même le désir de voler. 

581 . Dieu défend d'aider les autres à voler ; il défend aussi de 

donner le conseil de voler. 
582.* Ceux qui ont volé doivent restituer le bien volé. 

583. Dieu nous ordonne de payer nos dettes. 

584. Cherchons à qui appartiennent les choses que nous avons 

trouvées, et rendons-les à leur maître. 

585. Si nous ne pouvons savoir à qui appartiennent les choses 

trouvées , demandons conseil à notre confesseur ; il nous 
dira ce que nous devons faire. 



EB 



314 



SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



SYNONYMIES. 



580. Dieu défend de voler; Dieu défend même le désir de voler. 

le vol, et même le désir du vol. 

, et sa défense s'étend jusqu'au désir du vol. 

Le vol et le désir du vol sont défendus par Dieu. 



581 . Dieu défend d'aider les autres à voler ; 



dans leurs vols. 

à exécuter des vols. 

dans l'exécution de leurs vols. 



— il défend aussi de donner le conseil de voler. 

. . . . également d'engager les autres à voler. 

d'exciter les 

d'inciter les autres à commettre des vols. 



582.* Ceux qui ont volé doivent restituer le bien volé. 



On doit rendre le bien volé. 
. . . restituer. . . . 

II faut • . 

. . . rendre 



fait des vols doivent restituer le bien volé. 

rendre 

. . . . ce qu'ils ont volé. 



583, Dieu nous ordonne de payer nos dettes. 

. . . . oblige à payer 

.... fait une obligation de payer nos dettes. 






SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



315 



584. Cherchons à qui appartiennent les choses que nous avons 

trouvées , 

Cherchons quel est le maître des choses que nous avons trouvées , 

propriétaire des 

. . . . à savoir quel est ■. 

.... connaître le propriétaire des choses que nous avons 

trouvées , 
Cherchonsàdécouvrir le propriétaire des choses trouvées, 
Livrons-nous à la recherche du propriétaire des choses que nous avons 

trouvées , 
Faisons des recherches pour trouver le propriétaire des choses que 

nous avons trouvées, 
Faisons des investigations pour découvrir le propriétaire des choses 

que nous avons trouvées, 

— et rendons-les à leur maître. 

et restituons-les 

. . . . à leur maître ces choses trouvées. 
. objets trouvés. 

585. Si nous ne pouvons savoir à qui appartiennent les choses 

trouvées , 

Si nous ne pouvons découvrir à qui appartiennent les choses trouvées, 

les objets trouvés, 

. . . . parvenons pas à savoir à qui • 

connaître le propriétaire des objets 

trouvés, 

— demandons conseil à notre confesseur ; 

ayons recours aux conseils de notre confesseur ; 
consultons notre confesseur ; 



— il nous dira ce que nous devons faire. 

. . . indiquera 

aurons à faire. 

. . . fera connaître ce qu'il faudra faire. 



316 



HUITIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



LEÇON 82. 

HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 





MENSONGES : DIVERSES ESPÈCES DE MENSONGES. CALOMNIE. 

FAUX TÉMOIGNAGES. 

586.* Mentir, c'est dire une chose qu'on sait fausse, et la dire pour 
tromper les autres. 

587. Le Mensonge joyeux est celui que l'on fait pour rire. 

588. Le Mensonge officieux est celui que l'on fait pour rendre 

service. 

589. Le Mensonge pernicieux est celui que l'on fait pour faire du 

mal. 

590. Le Mensonge pernicieux est un plus grand péché que le 

Mensonge joyeux et que le Mensonge officieux. 

591. Nul Mensonge n'est jamais permis. 

592. Les plus grands Mensonges sont : la calomnie et le faux té- 

moignage. 
593.* Calomnier, c'est dire qu'une personne a fait une mauvaise 
action, ou qu'elle a un défaut, tandis que cela n'est pas 
vrai. 

594. Celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge : Cette per- 

sonne a fait telle faute, se rendrait coupable d'un Faux 
Témoignage. 

595. [Egalement] Celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge : 

Cette personne n'a pas fait telle faute, se rendrait cou- 
pable d'un Faux Témoignage. 

596. Définition. — Le Faux Témoignage est un Mensonge fait à 

un juge, après qu'on a juré de dire la vérité. 



1 1 \ 




HUITIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



347 



SYNONYMIES. 

586.* Mentir, c'est dire une chose qu'on sait fausse, et la dire pour 
tromper les autres. 

Mentir , c'est dire une chose qu'on sait être fausse , et la dire pour 

tromper les autres 
Mentir, c'est affirmer une chose qu'on sait être fausse, et l'affirmer afin 

de tromper les autres. 
Mentir, c'est affirmer une chose qu'on sait être fausse, et l'affirmer 

avec l'intention de tromper les autres. 
Mentir, c'est parler contre sa pensée avec l'intention d'induire les 

autres en erreur. 
Celui-là fait un mensonge qui dit une chose qu'il sait fausse, ayant 

l'intention de tromper les autres. 

587. Le Mensonge joyeux est celui que l'on fait pour rire. 

se divertir. 

amuser les 

autres. 
Le Mensonge joyeux est celui que l'on fait par manière de jeu. 
plaisanterie. 

588. Le Mensonge officieux est celui que l'on fait pour rendre 

service. 

Le Mensonge officieux est celui que l'on fait pour être utile. 

dans un but d'utilité. 

en se proposant quelque 

chose d'utile. 

589. Le Mensonge pernicieux est celui que l'on fait pour faire 
du mal. 

Le Mensonge pernicieux est celui que l'on commet pour faire du mal. 

pour être nuisible. 

qu'il en résulte 

du mal. 



318 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



590. Le Mensonge pernicieux est un plus grand péché que le 
Mensonge joyeux et le Mensonge officieux. 

Faire un Mensonge pernicieux, c'est commettre un plus grand péché que 
si l'on faisait seulement un Mensonge joyeux ou un Mensonge 
officieut. 



591. Nul Mensonge n'est jamais permis. 

Le 

est toujours défendu. 

Il n'est jamais permis de mentir. 



592. Les plus grands Mensonges sont la Calomnie et le Faux 
Témoignage. 

La Calomnie et le Faux Témoignage sont les plus grands Mensonges. 
En fait de Mensonges , les plus grands sont la Calomnie et le Faux 

Témoignage, 
En fait de Mensonges ceux qui sont les plus grands, ce sont la Calomnie 

et le Faux Témoignage. 








593.* Calomnier c'est dire qu'une personne 



affirmer. ... 
prétendre. . . . 
dire : telle personne 



a fait une mauvaise action , ou qu'elle a un défaut , 

a commis une 

s'est rendue coupable d'une 



tandis que cela n'est pas vrai. 

. . . . c'est faux. 

. . . . la chose est fausse. 

, . controuvée. 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



319 



594. Celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge : Cette personne 
a fait telle faute , 

Celui qui, en mentant, affirmerait au juge qu'une personne a fait telle 

faute , 
Celui qui mentirait au juge, en affirmant qu'une personne a fait telle 

faute , 

— se rendrait coupable d'un Faux Témoignage. 

. . de Faux 

ferait un péché qu'on nomme Faux Témoignage, 
commettrait le péché 



595. [Également] celui qui, faisant un Mensonge, dirait au juge 
De même, quiconque, faisant ... 



, en mentant, affirmerait au juge que : 
mentirait au juge, en affirmant que : 



— cette personne n'a pas fait telle faute, 



. . . commis telle faute , 

n'est pas coupable de telle faute , 

ne s'est pas rendue coupable de telle faute, 



— se rendrait coupable d'un Faux Témoignage. 

(Voir les Synonymies du n" précédent.) 

596. Le Faux Témoignage est un Mensonge fait à un juge, 

devant les tribunaux, 

le Mensonge que l'on fait à un juge, 

— après que l'on a juré de dire la vérité. 

. . . avoir juré 

. . . . fait serment de dire la vérité. 

ne pas mentir. 

de parler selon la vérité. 

l'exacte vérité. 



320 



COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



LEÇON 83. 

LES COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

597. Jésus-Christ a dit : Obéissez à l'Église. Nous devons donc 

obéir à l'Église. 
598.* Voici les six Commandements de l'Église : 

1. Les Dimanches, la Messe ouïras , 
Et les Fêtes de commandement. 

2 . Ces mêmes jours sanctifieras , 
Sans travailler servilement. 

3. Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

4. Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement , 

5. Quatre-Temps , vigiles, jeûneras , 
Et le carême entièrement. 

6. Vendredi chair ne mangeras , 
Ni le samedi mêmement. 



SYNONYMIES. 

597. Jésus-Christ a dit : Obéissez à l'Église. Nous devons donc 
obéir à l'Église. 

Jésus-Christ a prononcé ces paroles : Obéissez à l'Église. Nous devons 

donc obéir à l'Église. 
Notre-Seigneur Jésus-Christ a prononcé cet ordre : Obéissez à l'Église. 

Nous devons donc obéir à l'Église. 






COMMANDEMENTS DE l' ÉGLISE. 321 

Noire-Seigneur Jésus-Christ a prononce cet ordre : Obéissez à l'Église. 
Nous devons donc obéissance à l'Église. 

Nous devons obéira l'Église, car Jésus-Christ a dit : Obéissez à l'Église. 

obéissance à 

l'Église , à cause de cet ordre de Jésus- 
Christ : Obéissez à l'Église. 

598.* Voici les six Commandements de l'Eglise : 

ordonnances de l'Église : 

que l'Église a faites : 

— 1 . Les Dimanches la Messe ouïras, et les Fêtes pareillement. 

entendras, et aussi les jours de Fêles 

commandées. 
Tu assisteras à la Messe les Dimanches et les Fêtes d'obligation. 



2. Ces mêmes jours sanctifieras, sans travailler servilement. 

Ces mêmes jours de Dimanches et de Fêtes . tu ne travailleras pas à 

des travaux manuels. 
Ces mêmes jours de Dimanches et de Fêles, lu ne te livreras pas à des 

œuvres serviles. 



— 3. Tous tes péchés confesseras, à tout le moins une fois l'an. 

Tous les ans, au moins une fois, tu confesseras tes péchés. 

. . . . , , tu iras confesser tes péchés. 

te confesseras. 



4. Ton Créateur tu recevras, au moins à Pâques humble- 
ment . 

Tu recevras ton Créateur au moins à Pâques, et avec humilité. 
Tu communieras avec humilité tous les ans, au moins à Pâques. 



CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 



21 






■ 
I 



322 



PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



— 5. Quatre-Temps , Vigiles, jeûneras, et le Carême entière- 
ment. 

Tu jeûneras aux Quatre-Temps, aux Vigiles, et pendant le Carême. 
Tu jeûneras pendant le Carême, aux jours de Vigiles et aux Quatre- 
Temps. 



— 6. Vendredi chair ne mangeras, ni le Samedi mêmement. 

Tu ne mangeras de viande ni le Vendredi ni le Samedi. 

Tu ne prendras d'aliment gras ni le 

Tu feras abstinence de viande le Vendredi et. . . 

deux fois par semaine, le Vendredi et le Samedi. 

les Vendredis et les Samedis. 



LEÇON 84. 

PREMIER ET DEUXIEME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Les Dimanches la Messe outras, 
Et les Fêtes pareillement. 

Ces mômes jours sanctifieras, 
Sans travailler servilement. 



ASSISTANCE A LV MESSE. ABSTENTION DU TRAVAIL SERVILE LE 

DIMANCHE. 



599 * L'Église nous ordonne d'assister à la Messe le Dimanche. 
000.* L'Église nous ordonne [aussi] d'assister à la Messe les jours 
do Fêtes d'obligation. 



PREMIER ET DEUXIEME COMMANDEMENTS DE L ÉGLISE. 



323 



601 . Il y a maintenant en France, quatre Fêtes d'obligation : 
1° Noël; 
2° L'Ascension ; 
3° L'Assomption ; 
4° La Toussaint. 
602.* Manquer, sans nécessité, la Messe le Dimanche , ou un jour 

de Fête d'obligation, ce serait un grand péché. 
603. Les jours de Fêtes d'obligation , il ne faut pas travailler aux 
ouvrages manuels, non plus que le Dimanche. 



SYNONYMIES. 

599.* L'Église nous ordonne d'assister à la Messe le Dimanche. 

fait un devoir d'entendre la 

La loi de l'Église nous oblige d'assister à , 



600.* L'Église nous ordonne [aussi] d'assister à la Messe, les jours 
de Fêtes d'obligation. 

L'Église nous commande également d'assister à la Messe, les jours de 

Fêtes d'obligation. 
L'Église nous fait aussi un devoir d'assister au saint Sacrifice de la 

Messe, les jours de Fêtes d'obligation. 
L'Église nous fait aussi une obligation d'aller à la Messe, les jours de 

Fêtes d'obligation. 



S 



60 1 . Il y a maintenant en France, quatre Fêtes d'obligation : 

. . .actuellement. . . , . . . : 

, obligatoires : 

sur le territoire français, quatre Fêtes obliga- 
toires : 
dans les diocèses de France, quatre Fêtes obliga- 
toires : 






324 



PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



— Noël, l'Ascension, l'Assomption, la Toussaint. 

Les fêtes de Noël , de l'Ascension, de l'Assomption et de la Toussaint. 

602.* Manquer, sans nécessité, la Messe le Dimanche, 

Sans nécessité, manquer la ........ 

, ne pas aller à la 

, . . entendre la , 

Le Dimanche, manquer la Messe sans nécessité, 

j n'ayant pas d'empêchement grave, 

— ou un jour de Fête d'obligation , 
ou bien un jour de Fête obligatoire, 

— ce serait un grand péché. 

péché mortel. 

. . . . pécher mortellement. 

gravement. 

grièvement. 

603. Les jours de Fêtes d'obligation, il ne faut pas travailler aux 
ouvrages manuels, non plus que le Dimanche. 

Les jours de Fêtes d'obligation, comme le Dimanche, il ne faut pas se 

livrer aux travaux manuels. 
Les jours de Fêtes d'obligation, ainsi que le Dimanche, les travaux 

manuels sont défendus. 
Les jours de Fêtes d'obligation, ainsi que le Dimanche , les ouvrages 

manuels sont défendus. 
Il est défendu de s'occuper à des travaux manuels les jours de Fêtes 

obligatoires, comme le Dimanche. 










r*>i 



PRINCIPALES FÊIES DE L'ÉGLISE. 



325 



LEÇON 85. 






PRINCIPALES FÊTES DE L'ÉGLISE. 

PAQUES. — L'ASCENSION. LA PENTECOTE. l' ASSOMPTION. 

LA TOUSSAINT. NOËL. 

604. Il y a plusieurs Fêtes principales dans l'année. 
605.* Les Fêtes principales, sont : 

Pâques, 

l'Ascension, 

la Pentecôte, 

l'Assomption, 

la Toussaint 

et Noël. 

606. La plus grande Fête, c'est la Fête de Pâques. 

607. La Fête de Pâques a été instituée pour célébrer Jésus-Christ 

se ressuscitant. 

608. La Fête de l'Ascension a été instituée pour célébrer Jésus- 

Christ montant au Ciel. 

609. La Fête de la Pentecôte a été instituée pour célébrer le Saint- 

Esprit descendant sur les Apôtres. 

610. Jja Fête de l'Assomption a été instituée pour honorer la sainte 

Vierge montant au Ciel. 

61 1 . La Fête de la Toussaint a été instituée pour honorer tous les 

Saints. 
612 La Fête de Noël a été instituée pour célébrer Jésus venant au 
monde. 

SYNONYMIES. 
CO'i-. Il y a plusieurs Fêtes principales dans l'année. 

. . . dans l'année plusieurs Fêtes principales. 

. . . pendant l'année 

. . . dans le courant de l'année plusieurs Fêtes principales. 



■ 



326 



PRINCIPALES FÊTES DE L'ÉGLISE. 



605.* Les Fêtes principales sont : 
Les principales Fêtes sont : 
Voici quelles sont les principales Fêtes : 
... les principales Fêtes de l'année : 

— Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, l'Assomption, la Toussaint 
et Noël. 

La Fête de Pâques, la Fête de l'Ascension, la Fête de la Pentecôte, la 
Fête de l'Assomption, la Fête de la Toussaint et la Fête de Noël.' 



606. La plus grande Fête, c'est la Fête de Pâques. 



de l'année, c'est celle de Pâques, 
de toutes, 



607. La Fête de Pâques a été instituée 

• • • • ..... établie 
L'Église a institué la Fête de Pâques 
. . . . établi 

• . . . ordonné. . . 



— pour célébrer Jésus-Christ se ressuscitant. 

la Résurrection de Jésus-Christ. 

le mystère de la Résurrection de Jésus-Christ. 

la mémoire 

le souvenir 

pour perpétuer 

la mémoire 

pour honorer le mystère 

• ' ... la Résurrection de Jésus-Christ. 

en honneur de 

en mémoire de. . . . 




608. La Fête de l'Ascension a été instituée 

{Imiter les Synonymies du n" précédent.) 



PRINCIPALES FÊTES DE L EGLISE. 

pour célébrer Jésus-Christ montant au Ciel. 

l'Ascension de Jésus-Christ. 

...... le mystère de l'Ascension de Jésus-Christ. 

la mémoire 

le souvenir 

pour perpétuer 

la mémoire 

pour honorer le mystère 

en honneur du mystère 

en mémoire 



327 



609. La Fête de la Pentecôte a été instituée 

{Imiter les Synonymies du n" 607.) 



— pour célébrer le Saint-Esprit descendant sur les Apôtres. 

la Descente du Saint-Esprit 

mémoire de la Descente du 

le souvenir de la 

{Imiter les Synonymies du n° précédent.) 



610. La Fête de l'Assomption a été instituée 

{Imiter les Synonymies du n" 607). 



— pour honorer la sainte Vierge montant au Ciel. 

emportée dans le Ciel par les 

Anges, 
pour honorer la sainte Vierge faisant son entrée dans le Ciel, 



61 1 . La Fête de la Toussaint a été instituée 

{Imiter les Synonymies du n" 607.) 




328 TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

— pour honorer tous les Saints, 
pour rendre honneur à tous les Saints, 
en l'honneur de tous les Saints. 

pour honorer la mémoire de tous les Saints, 
pour célébrer la gloire de tous les Saints. 

612. La Fête de Noël a été instituée 

(Imiter les synonymies du n" 607.) 

— pour célébrer Jésus venant au monde. 

la naissance de Jésus, à Bethléem. 

Jésus naissant parmi nous. 

la naissance temporelle du Fils de Dieu. 

de Jésus-Christ à Bethléem. 



LEÇON 86. 

TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE 

Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement. 




QUAND ON DOIT SE CONFESSER ET COMMUNIER. 

61 3.* L'Eglise nous ordonne de nous confesser et de communier, 
au moins une fois chaque année. 

614. On se confesse ordinairement pendant le Carême. 

615. On doit communier à Pâques. 

616. [Mais] il est très-bien de se confesser et de communier plu- 

sieurs fois chaque année. 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L EGLISE. 



329 



61 7. L'Église désire que nous communiions surtout à Noël , à la 
Pentecôte , à l'Assomption , à la Toussaint et aux autres 
grandes Fêtes. 

618.* Il faut se confesser et communier quand on est en danger 
de mort. 



SYNONYMIES. 

6 13.* L'Église nous ordonne de nous confesser et de communier 

prescrit 

une confession et une communion 

. . . ordonne à tous les fidèles une confession et une communion. 
. » ses enfants une 

— au moins une fois chaque année. 

par an. 

tous les ans. 

chaque année, au moins une fois. 

614. On se confesse ordinairement pendant le Carême. 

habituellement durant le Carême. 

dans le temps du Carême. 

saint temps du Carême. 

delà Quadragésime. 

. , pendant la sainte Quarantaine. 

615. On doit communier à Pâques. 

au temps de Pâques. 

dans le temps pascal. 

durant le saint temps de Pâques, 

à l'époque de Pâques. 

La communion pascale est d'obligation 
obligatoire. 






330 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



616. [Mais] il est très-bien de se confesser et de communier plu- 
sieurs fois chaque année. 

Mais il est très-bien do faire chaque année plusieurs confessions et 
plusieurs communions. 

Maisil est très-bien de faire plusieurs confessions et plusieurs commu- 
nions par an. 

Mais s'approcher du tribunal de la Pénitence et de la sainte Table plu- 
sieurs fois chaque année, c'est une action très-louable. 



61 7. L'Eglise désire que nous communiions surtout à Noël, à la 
Pentecôte, à l'Assomption, à la Toussaint 

L'Église désire que nous recevions la communion principalement à 
Noël , à la Pentecôte, à l'Assomption, à la Toussaint 

L'Église désire que nous approchions de la sainte Table surtout à Noël, 
à la Pentecôte , à l'Assomption , à la Toussaint 

Le désir de l'Église est que nous approchions de la sainte Table surtout 
à Noël, à la Pentecôte, à l'Assomption, à la Toussaint 

Le désir de l'Église est que nous ne laissions pas passer, sans commu- 
nier, les fêtes de Noël, de la Pentecôte, de l'Assomption, de la Tous- 
saint 



— et aux autres grandes Fêtes. 

ainsi qu'aux autres grandes Fêtes. 
également aux autres 



61 8.* Il faut se confesser et communier quand on est en danger de 
mort. 

La confession et la communion sont obligatoires quand on est en dan- 
ger de mort. 

Lorsqu'on est en danger de mort , il faut se confesser et commu- 
nier. 

Lorsque nous sommes en danger de mort, nous devons confesser ,nos 
péchés, et recevoir Jésus-Christ dans la communion. 



CARÊME. — QUATRE-TEMPS. — VIGILES. 



331 



LEÇON 87. 



CAREME. — QUATRE-TEMPS. — VIGILES. 

61 9.* Le Carême, ce sont les 40 jours environ qui précèdent 
Pâques. 
— Le Carême commence le Mercredi des Cendres (1). 
620.* Il y a des Quatre-Temps : 
au Printemps, 
en Été, 
en Automne, 
et en Hiver (1). 
621.* Les Quatre-Temps du Printemps sont trois jours de jeûne et 
d'abstinence, savoir : les mercredi , vendredi et samedi de 
la première semaine de Carême. 

622. Les Quatre-Temps de l'Eté sont trois jours de jeûne et d'ab- 

stinence , savoir : les mercredi , vendredi et samedi de la 
semaine après la Pentecôte. 

623. Les Quatre-Temps de F Automne sont trois jours de jeûne et 

d'abstinence, savoir : les mercredi, vendredi et samedi 
après le 14 septembre. 

624. Les Quatre-Temps de l'Hiver sont trois jours de jeûne et 

d'abstinence, savoir : les mercredi, vendredi et samedi de 
la troisième semaine de l'Avent. 

625.* LÏAvent est le temps qui précède Noèl. Ce temps comprend 
les trois semaines et la quatrième semaine , au moins com- 
mencée, qui précèdent la Fête de Noël (1). 

626.* Les Vigiles sont les veilles de quelques grandes fêtes, comme 
la veille de Noël, de la Pentecôte, etc. (1). 



(1) Voir l'almanach de chaque année pour connaître les époques du Carême , des 
Quatre-Temps , de l'Avent et des Vigiles. 



332 



CARÊME. — QUATRE-TEMPS. — VIGILES. 



SYNONYMIES. 

61 9.* Le Carême, ce sont les quarante jours qui précèdent Pâques. 

On appelle Carême les 

On désigne sous le nom de Carême les quarante jours qui précèdent 
Pâques. 

— Le Carême commence le mercredi des Cendres 

Le premier jour de Carême est le mercredi des Cendres. 

c'est le 

C'est le mercredi des Cendres que commence le Carême. 

620.* Il y a des Quatre-Temps au Printemps, en Été, en Automne 

et en Hiver. 
Il y a des Quatre-Temps aux quatre saisons de l'année , savoir : au 

Printemps, en Eté, en Automne, en Hiver. 
Les Quatre-temps se trouvent aux quatre saisons, savoir: au Printemps, 

en Été , en Automne et en Hiver. 

621 :* Les Quatre-Temps du Printemps sont trois jours de jeune et 

d'abstinence, 

On appelle Quatre-Temps du Printemps trois jours déjeune et d'absti- 
nence , 

On désigne sous le nom de Quatre-Temps du Printemps trois jours de 
jeûne et d'abstinence, 

On entend par Quatre-Temps du Printemps trois jours de jeûne et 
d'abstinence , 



— savoir : les Mercredi , Vendredi et Samedi de la semaine après 
la Pentecôte. 

savoir : le Mercredi , le Vendredi et le Samedi de la semaine après la 

Pentecôte, 
savoir : le Mercredi , le Vendredi et le Samedi de la semaine qui suit 

la Pentecôte. 

(622, 623, 624. Les Synonymies de ces troisn 0i peuvent être calquées sur 
celles de n°'621.) 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 333 

625.* V Avent est le temps qui précède Noël. 

est avant Noël. 

Le temps d'avant Noël est le temps de l' Avent. 

. . . qui précède Noël est le temps de l'Avent. 

— Ce temps comprend les trois semaines et la quatrième, au 

moins commencée, qui précèdent la Fête de Noël. 

Ce temps renferme les trois semaines et la quatrième , au moins com- 
mencée, qui précèdent la Fête de Noël. 

Ce temps se compose des trois semaines et de la quatrième, au moins 
commencée, qui précèdent Noël. 

626.* Les Vigiles sont les veilles de quelques grandes fêtes, 
certaines , 

— comme la veille de Noël, de la Pentecôte, etc. 

la Fête de Noël , de la Pentecôte, etc. 

, de la Fête delà Pentecôte, etc. 

. . . les veilles des Fêtes do Noël, de la Pentecôte, etc. 



LEÇON 88. 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Qualre-Temps, vigiles, jeûneras, 
Et le Carême entièrement. 

Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mêmemenl. 



.TETINE. 



ABSTINENCE. 



627.* Jeûner , c'est : 

— 1° Faire abstinence, c'est-à-dire ne pas manger d'aliments gras; 

— 2° Ne faire qu'un repas vers onze heures et demie ou midi ; 

— 3° Ne prendre, le soir, qu'un peu de nourriture. 



334 CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

— Cette manducation du soir s'appelle Collation (1). 

— On peut foire la collation le matin, et le dîner le soir. 
028.* On doit jeûner à vingt et un an accomplis. — L'Église l'or- 
donne, i 

629.* L'Église ordonne déjeuner : 

— 1 ° Tous les jours de Carême, excepté les Dimanches ; 

— 2° Tous les jours des Quatre-Temps; 

— 3° Les jours de Vigiles (2). 

630.* L'Eglise nous défend de manger des aliments gras : 

— 1 ° Les vendredis et les samedis (2) ; 

— 2° Le jour de la fête de saint Marc, 25 avril (3) ; 

— 3° Les trois jours des Rogations, savoir : les lundi, mardi et 

mercredi qui précédent la Fête de l'Ascension(3). 



SYNONYMIES. 

627/ Jeûner, c'est : 1° Faire abstinence, c'est-à-dire ne pas manger 
d'aliments gras ; 

Jeûner, c'est : 1° s'abstenir d'aliments gras; 

• • , • : 1° faire abstinence d'aliments gras; 

• • » • •' 1° ne prendre aucun aliment gras; 

— 2° Ne faire qu'un repas, vers onze heures et demie ou midi ; 

seul repas, ; 

à midi ou onze heures et demie au plus tôt; 



— 3° Ne prendre, le soir, qu'un peu de nourriture. 

Ne manger, le soir, que très-légèrement. 
très-peu. 



(i) 1° Pour les aliments permis à la collation , cela varie selon les diocèses; 2" il ne faut 
pas que la collation soit faite avant onze heures et demie , à moins qu'on ait une bonne 
raison pour devancer cette heure. 

(2) Il y a des diocèsesoù le jeûne des Vigiles et l'abstinence du samedi sont supprimés. 
Le professeur conseillera aux élèves de consulter leurs curés respectifs. 

(3) Avertir les sourds-muets que dans la plupart des diocèses ces obligations ont cessé. 



-rfa 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Cette manducation du soir s'appelle collation. 



faite le soir. 



se nomme . . . 

est appelée . . . 

. . nommée. . . 



335 



On peut faire la collation le matin et le dîner le soir. 

Il est permis de faire d'abord la collation le matin et de renvoyer le 

dîner au soir. 
On peut intervertir cet ordre, commencer par la collation le matin , et 

terminer le soir par le dîner. 
On peut indistinctement prendre la collation le matin et le dîner le soir. 



G28.*On doit jeûner à vingt et un ans accomplis. 

quand on a 21 ans. . . . 

lorsqu'on a 21 ans. 

Le jeûne est obligatoire lorsqu'on a 21 ans. 

. . . . d'obligation pour tous ceux qui ont 21 ans accomplis. 



— L'Église l'ordonne. 

. . . le commande. 

. . . . prescrit. 

. . . en a fait une loi. 



obligation. 



629.* L'Église nous ordonne de jeûner 

commande. . . . 

prescrit .... 

le jeûne : 



fait un devoir du jeûne : 
de jeûner : 



1° Tous les jours de Carême, excepté les Dimanches; 

Tout le Carême, excepté les Dimancbes; 

, les Dimanches exceptés ; 

Pendant tout le Carême , les. ... ; 



■ 






336 CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

— 2° Tous les jours de Quatre-Temps ; 

Aux jours de Quatre-Temps ; 
Aux Quatre-Temps; 

— 3» Les jours de Vigiles. 

Aux jours de Vigiles. 
Aux Vigiles. 

630.* L'Église nous défend de manger des aliments gras : 

fait défense de manger des aliments gras : 

prescrit l'abstinence des : 

ordonne : 

— 1° Les Vendredis et les Samedis; 

Tous les Vendredis et tous les Samedis; 

Vendredi et Samedi ; 

Le Vendredi et le Samedi; 

r 

— 2° Le jour de la Fête de saint Marc, 25 avril ; 

A la Saint-Marc, 25 avril ; 

Le 25 avril, à la Fête de saint Marc ; 

— 3° Les trois jours des Rogations, 

Aux trois jours des Rogations, 
Aux Rogations, 



savoir : les lundi, mardi et mercredi qui précèdent la Fête de 
l'Ascension. 

savoir : le lundi , le mardi et le mercredi d'avant la Fête de l'Ascen- 
sion. 






VERTUS THEOLOGALES. 



337 



VERTUS. - PÉCHÉS CAPITAUX. 



LEÇON 89. 



VERTUS THÉOLOGALES : FOI — ESPÉRANCE — CHARITÉ. 

631 . Les Commandements de Dieu et de l'Église nous ordonnent 

de pratiquer la vertu et d'éviter le péché. 
632.* Il y a trois Vertus théologales, savoir : la Foi , l'Espérance et 

la Charité. 
633.* Avoir la Foi, c'est croire en Dieu. 
634.* Avoir l'Espérance, c'est espérer de posséder Dieu. 
635.* Avoir la Charité, c'est aimer Dieu et le prochain. 

— De toutes les vertus , la plus excellente c'est la Charité (1 ). 



SYNONYMIES. 

631 . Les Commandements de Dieu et de l'Église nous ordonnent 
de pratiquer la vertu 

Les Lois divines et ecclésiastiques nous ordonnent de pratiquer la 
vertu 

Les Lois divines et les lois ecclésiastiques nous prescrivent de prati- 
quer la vertu 

Les Lois divines et les lois ecclésiastiques nous prescrivent la 
vertu 



(1) Cette leçon n'est qu'un résumé rapide de ce que nous avons dit sur la Foi, l'Espé- 
rance et la Charité. Il a pour but de rapprocher les vertus théologales des vertus 
simplement morales. Si vous croyez devoir développer davantage ce sujet, repassez les 
leçons 70 , 73 et lk. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 22 



338 



VERTUS THÉOLOGALES. 



— et d'éviter le péché. 



l'offense de Dieu. 

la révolte contre Dieu. 

. rébellion contre Dieu. 



632.* Il y a trois Vertus théologales, savoir : la Foi , l'Espérance et 
la Charité. 

On nomme Vertus théologales : la Foi , l'Espérance et la Charité. 
La Foi , l'Espérance et la Charité sont les trois Vertus théologales. 



633.* Avoir la Foi, c'est croire en Dieu . 
Croire en Dieu, c'est avoir la Foi. 
. . . à la parole de Dieu, c'est avoir la Foi. 
. . . sur la 



634.* Avoir l'Espérance, c'est espérer de posséder Dieu. 

la possession de Dieu. 

Espérer de posséder Dieu, c'est avoir l'Espérance. 
. . . la possession de Dieu, 



635.* Avoir la Charité, c'est aimer Dieu et le prochain. 

, c'est avoir l'amour de Dieu et du prochain. 

Aimer Dieu et aimer le prochain, c'est avoir la Charité. 
. . . . . le prochain, c'est avoir la Charité. 



— De toutes les Vertus, la plus excellente, c'est la Charité. 

La plus excellente de toutes les Vertus, c'est la Charité. 
La Charité est la reine de toutes les Vertus. 
La reine de toutes les Vertus, c'est la Charité. 









VERTUS MORALES. 



339 






LEÇON 90. 



VERTUS MORALES : JUSTICE — FORCE — TEMPÉRANCE — PRUDENCE. 



: 



636. Les Vertus morales règlent notre conduite. 

637. Les principales Vertus morales sont les quatre Vertus cardi- 

nales :1a Justice, la Force, la Tempérance, la Prudence. 

638.* La Justice est une vertu morale qui fait que nous rendons à 
chacun ce qui lui est dû. 

639.* La Force est une vertu morale qui fait que nous avons le cou- 
rage de vaincre les difficultés qui s'opposent à la pratique 
de nos devoirs. 

640.* La Tempérance est une vertu morale qui fait que nous fuyons 
tous les excès, surtout dans le boire et dans le manger. 

641 .* La Prudence est une vertu morale qui fait que nous choisis- 
sons, avec soin, les bonnes actions, et que nous évitons les 
mauvaises avec le même soin. 



SYNONYMIES. 



636. Les Vertus morales règlent notre conduite. 



sont la règle de notre conduite. 



nos mœurs. 



dirigent notre conduite. 

nous dirigent dans nos mœurs. 



notre conduite. 



637. Les principales Vertus morales sont les quatre Vertus cardi- 
nales : la Justice, la Force, la Tempérance, la Prudence. 

Les principales Vertus morales se nomment : Justice , Force , Tempé- 
rance, Prudence. 

On appelle : Justice, Force, Tempérance et Prudence, les quatre Vertus 
cardinales. 



340 



VERTUS MORALES. 



Il y a quatre principales Vertus morales : la Justice, la Force, la Tempé- 
rance, la Prudence. 

Il y a plusieurs Vertus morales, entre lesquelles on distingue principa- 
lement la Justice, la Force, la Tempérance, la Prudence. 

638.* La Justice est une Vertu morale qui fait que nous rendons à 
chacun ce qui lui est dû. 

La Justice, Vertu morale, fait rendre à chacun ce qui lui appartient. 
La Vertu qui fait qu'on rend à chacun ce qui lui est dû, s'appelle Jus- 
tice. 




639.* La Force est une Vertu morale qui fait que nous avons le 
courage 

La vertu de Force est celle qui nous donne le courage 

La Force, Vertu morale, est celle qui nous inspire le courage 

— de vaincre les difficultés qui s'opposent à la pratique de nos 

devoirs. 

de surmonter les obstacles qui s'opposent à l'accomplissement de notre 

devoir, 
de triompher des obstacles qui se jettent à travers le chemin de la 

vertu, 
de renverser les obstacles qui se dressent devant nous pour nous arrêter 

dans la voie de la sainteté. 

640.* La Tempérance est une Vertu morale qui fait que nous fuyons 
tous les excès, 

La Tempérance est la Vertu qui nous fait éviter tous les excès, 
On appelle Tempérance la Vertu morale qui fait que nous évitons tous 
les excès, 

— surtout dans le boire et le manger. 

principalement dans la nourriture, 
en particulier, dans les repas, 
surtout dans l'usage des aliments. 









PÉCHÉS CAPITAUX. 



341 



641 .* La Prudence est une Vertu morale qui fait que nous choisis- 
sons, avec soin, les bonnes actions, et que nous évitons les 
mauvaises avec le même soin. 

On appelle Prudence la vertu morale qui nous fait choisir, avec discer- 
nement, les actions bonnes, et fuir les mauvaises avec le même 
discernement. 

On nomme Prudence chrétienne la Vertu morale qui nous éclaire, 
quand il s'agit de choisir les bonnes actions , et de fuir les mau- 
vaises. 



LEÇON 91. 



LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. 

642. Les Péchés Capitaux sont ceux qui produisent un grand nom- 
bre d'autres péchés. 
643.* Il y a sept Péchés Capitaux, savoir : 

1 . L'Orgueil. 

2. L'Avarice. 

3. La Luxure. 

4. L'Envie. 

5. La Gourmandise. 

6. La Colère. 

7. La Paresse. 

6^.* V Orgueil est un péché qui fait qu'une personne se préfère 
aux autres et veut s'élever au-dessus d'eux. 

645.* XI Avarice est un péché qui fait qu'une personne aime trop 
l'argent et les autres biens de la terre. 

646.* La Luxure est un péché honteux qui fait qu'une personne 
commet des actions déshonnêtes , ou désire en faire , ou 
s'arrête volontairement à penser à des choses déshonnêtes. 

647.* L' Envie est un péché qui fait qu'une personne est volontai- 
rement triste, en voyant les autres heureux, vertueux, ha- 
biles, estimés ou aimés; ou bien joyeuse, en les voyant 
malheureux, méchants, inhabiles, méprisés ou haïs. 



342 



TÉCHÉS CAPITAUX. 



SYNONYMIES. 

642. Les Péchés Capitaux sont ceux qui produisent un grand nom- 
bre d'autres péchés. 

Les Péchés qu'on nomme Capitaux en engendrent un grand nombre 
d'autres. 

Les Péchés nommés Capitaux sont la source de beaucoup d'autres pé- 
chés. 

Les Péchés Capitaux produisent beaucoup d'autres péchés. 

entraînent à leur suite une multitude de péchés. 

sont comme sept sources empoisonnées d'où 

jaillissent beaucoup d'autres péchés. 

643.* Il y a sept Péchés Capitaux, savoir : 

Les sept Péchés Capitaux sont : 
On compte sept Péchés Capitaux, savoir : 

Les péchés, sources de beaucoup d'autres, sont au nombre de sept, 
savoir : 

— L'Orgueil, l'Avarice, la Luxure , l'Envie, la Gourmandise , la 
Colère, la Paresse. 

Le péché d'Orgueil, le péché d'Avarice, le péché de Luxure, le péché 
d'Envie, le péché de Gourmandise, le péché de Colère et le péché 
de Paresse. 

Les péchés d'Orgueil, d'Avarice, de Luxure, d'Envie, de Gourmandise, 
de Colère et de Paresse. 



6UU.*U Orgueil est un péché qui fait qu'une personne se préfère 
aux autres et veut s'élever au-dessus d'eux. 

L'Orgueil est un des sept Péchés Capitaux ; ce péché fait qu'on se pré- 
fère aux autres et qu'on veut s'élever au-dessus d'eux. 

L'Orgueil, le premier des sept Péchés Capitaux, fait qu'on se préfère 
aux autres et qu'on veut s'élever au-dessus d'eux. 

Une personne a de Torgueil quand elle se préfère aux autres et quand 
elle veut s'élever au-dessus d'eux. 









PÉCHÉS CAPITAUX. 



343 



Une personne est orgueilleuse lorsqu'elle se préfère aux autres , et 
qu'elle s'admire et se glorifie injustement elle-même, au lieu d'ad- 
mirer et de glorifier Dieu, qui lui a donné tout ce qu'elle possède. 

Une personne est orgueilleuse quand elle a une estime déréglée d'elle- 
même, qu'elle se préfère aux autres et veut s'élever au-dessus 
d'eux. 

Une personne est orgueilleuse lorsqu'elle a une estime déréglée de son 
propre mérite, qu'elle se glorifie elle-même, et veut abaisser les 
autres au-dessous d'elle. 



645.* \J Avarice est un péché qui fait qu'une personne aime trop 
l'argent et les autres biens de la terre. 

L'Avarice est un des sept Péchés Capitaux ; ce péché fait qu'on aime 
trop l'argent et les autres biens de la terre. 

Le péché d'Avarice est un des Péchés Capitaux; il fait qu'on aime trop 
l'argent et les autres biens de la terre. 

Une personne est avare quand elle aime trop l'argent et les autres 
biens de la terre. 

Un homme est avare lorsqu'il à un amour déréglé des biens de la terre, 
et principalement de l'argent. 

Une personne est avare quand elle aime trop l'argent, les maisons ou 
les autres biens de la terre ; ou quand elle a un trop grand désir 
d'avoir ces biens en sa possession ; ou quand elle ne fait pas l'au- 
mône selon ses moyens, ou ne la fait pas assez généreusement, à 
cause de son trop d'attachement à ses richesses; enfin, quand elle 
cherche à s'enrichir par des moyens coupables. 



646.* La Luxure est un péché honteux qui fait qu'une personne 
commet des actions déshonnêtes ou désire en faire, ou 
s'arrête volontairement à penser à des choses déshonnêtes. 

La Luxure est un des sept Péchés Capitaux ; ce péché fait qu'une per- 
sonne commet des actions déshonnêtes ou désire en faire, ou s'arrête 
volontairement à penser à des choses déshonnêtes. 

L'Impureté est un des Péchés Capitaux ; il fait que l'on commet des 
actions déshonnêtes ou que l'on désire en faire, ou que l'on s'arrête 
volontairement à penser à des choses déshonnêtes. 



344 



PECHES CAPITAUX. 

Une personne est luxurieuse quand elle commet des actions déshon- 
nêtes ou quand elle désire en faire, ou enfin quand elle s'arrête vo- 
lontairement à des pensées impures. 

Une personne est luxurieuse quand elle commet, désire, ou pense vo- 
lontairement des choses déshonnêtes. 

Celui-là est luxurieux, qui s'abandonne au vice honteux, le désire ou 
y pense volontairement. 

On est luxurieux lorsqu'on fait quelqu'action indécente, ou lorsqu'on 
désire en faire , ou enfin lorsqu'on pense volontairement et avec 
plaisir à des actions déshonnêtes. 



647.* V Envie est un péché qui fait qu'une personne est volontai- 
rement triste, en voyant les autres heureux, vertueux, ha- 
biles, estimés ou aimés; ou bien joyeuse, en les voyant 
malheureux, méchants, inhabiles, méprisés ou hais. 

L'Envie est un des sept Péchés Capitaux, qui fait qu'une personne est 
volontairement triste, en voyant les autres heureux, vertueux, habi- 
les, estimés ou aimés ; ou bien joyeuse, en les voyant malheureux, 
méchants, inhabiles, méprisés ou haïs. 

Le péché d'Envie est un des Péchés Capitaux; il fait qu'une per- 
sonne est volontairement triste, en voyant les autres heureux, ver- 
tueux, habiles, estimés ou aimés; ou bien joyeuse, en les voyant 
malheureux, méchants, inhabiles, méprisés ou haïs. 

Une personne est envieuse lorsque, volontairement, elle éprouve du 
déplaisir en voyant les autres dans la prospérité, et en considérant 
cette prospérité du prochain comme un mal pour elle-même. 

Une personne est envieuse lorsque, volontairement, elle est malheu- 
reuse du bonheur des autres, et heureuse de leur malheur. 

Une personne est envieuse lorsque, volontairement, elle est triste de la 
joie des autres, et heureuse de leur tristesse et de leur malheur. 

Une personne est envieuse lorsque, volontairement , elle est triste et 
mécontente en voyant les autres gais, contents, riches, habiles, 
vertueux, etc. 

Une personne est envieuse lorsque, volontairement, elle ressent de la 
tristesse à la vue du bonheur des autres , et de la joie à la vue de 
leur malheur. 



PÈCHES CAPITAUX. 



345 



LEÇON 92. 

PÉCHÉS CAPITAUX {suite). 

648.* La Gourmandise est un péché qui fait qu'une personne mange 

et boit avec excès. 
649. La plus hideuse des gourmandises, c'est l'ivrognerie. 
650.* La Colère est un péché qui fait qu'une personne repousse avec 

violence ce qui lui déplaît. 
651 .* La Paresse est un péché qui fait qu'une personne ne remplit 

pas ses devoirs ou les remplit lâchement, parce que ces 

devoirs sont difficiles et pénibles. 

652. Les Péchés Capitaux ne sont pas toujours des péchés mortels. 

653. Les Péchés Capitaux sont véniels, lorsque la chose faite ou 

omise est légère, ou lorsque le consentement de la volonté 
n'est pas entier. 



SYNONYMIES. 

648.* La Gourmandise est un péché qui fait qu'une personne 
mange et boit avec excès. 

La Gourmandise est un des Péchés Capitaux ; elle fait qu'une personne 
mange et boit avec excès. 

La Gourmandise est un des sept Péchés Capitaux; ce péché fait qu'une 
personne mange et boit avec excès. 

On appelle Gourmandise l'amour déréglé du boire et du manger. 

Une personne est gourmande lorsqu'elle aime trop boire ou trop man- 
ger, ou lorsqu'elle boit ou mange avec excès. 



649. La plus hideuse des gourmandises, c'est l'ivrognerie. 

La plus hideuse et la plus dégoûtante des gourmandises, c'est l'ivro- 
gnerie, ce péché dégradant qui fait perdre la raison et rend l'homme 
semblable aux bêtes. 



1 



1 







346 



PÉCHÉS CAPITAUX. 






650.* La Colère est un péché qui fait qu'une personne repousse 
avec violence ce qui lui déplaît. 

La Colère est un des sept Péchés Capitaux; ce péché fait qu'une per- 
sonne repousse avec violence ce qui lui déplaît. 

La Colère est un des Péchés Capitaux ; ce péché fait qu'on repousse 
avec violence ce qui déplaît. 

La Colère est un mouvement déréglé de l'âme, qui nous porte à rejeter 
avec violence ce qui nous déplaît. 

Une personne est colère lorsque, ayant l'âme émue et agitée, elle pro- 
nonce des paroles violentes , s'emporte , et repousse avec vivacité 
les choses qui lui déplaisent. 



651 .*La Paresse est un péché qui fait qu'une personne ne remplit 
pas ses devoirs , ou les remplit lâchement , parce que ces 
devoirs sont difficiles et pénibles. 

La Paresse est un des Péchés Capitaux qui fait qu'une personne ne 

remplit pas ses devoirs, ou les remplit avec lâcheté parce que ces 

devoirs sont difficiles et pénibles. 
La Paresse est un des sept Péchés Capitaux ; la Paresse fait qu'une 

personne n'accomplit pas ses devoirs, ouïes remplit lâchement parce 

que ces devoirs sont pénibles et difficiles. 
La Paresse est une langueur de l'âme qui fait négliger ses devoirs , 

plutôt que de se faire violence. 
Une personne a de la paresse lorsqu'elle ne remplit pas ses obligations 

par lâcheté, parce que ces obligations sont difficiles et pénibles. 
Une personne a de la paresse lorsque, par lâcheté ou par dégoût, elle 

néglige ses devoirs de religion ou ses devoirs d'état, plutôt que de se 

faire violence. 



652. Les Péchés Capitaux ne sont pas toujours des péchés mortels. 

Les Péchés qu'on nomme Capitaux ne sont pas toujours péchés 
mortels. 

Lorsqu'on commet un des sept Péchés Capitaux, la faute n'est pas tou- 
jours mortelle. 






■ 



PÉCHÉS CAPITAUX. 



347 



G53. Les Péchés Capitaux sont véniels, lorsque la chose faite ou 
omise est légère, 

Un Péché Capital n'est que véniel , quand la chose faite ou omise est 

légère, 
Un péché, même capital, n'est pas mortel, quand l'action ou l'omission 

est peu importante, 

— ou lorsque le consentement de la volonté n'est pas entier. 

ou lorsque la volonté ne consent pas entièrement. 

ou lorsque l'on ne consent pas tout à fait. 

ou lorsqu'il n'y a pas un plein et entier consentement. 



fe 






348 



PRIÈRE — DÉFINITION. 



QUATRIÈME PARTIE. 



LA PRIERE. 



H=S-«K 



LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 



LEÇON 93. 



LA PRIÈRE. — DÉFINITION. 




654. Nous devons adorer Dieu, parce qu'il est le Maître souverain 

de tout ce qui existe au Ciel, sur la terre et partout. 

655. Nous devons remercier Dieu, parce que c'est Dieu qui nous 

donne tout ce que nous avons. 

656. Nous devons demander à Dieu ses grâces, parce qu'elles nous 

sont absolument nécessaires , et que Dieu seul peut nous 
les donner. 

657. Nous devons demander à Dieu le pardon de nos péchés, parce 

que nous sommes coupables, et que Dieu désire nous par- 
donner. 
658.* Définition. — La Prière est une élévation de notre âme 
vers Dieu, pour : 
— 4° L'adorer; 
2° Le remercier; 
3° Lui demander ses grâces ; 
4° Solliciter notre pardon. , 






PRIERE — DEFINITION. 



349 



SYNONYMIES. 

654. Nous devons adorer Dieu, parce qu'il est le Maître souverain 

de tout ce qui existe 

Nous devons à Dieu l'adoration, car il est le Maître souverain de tout 

ce qui existe 
Nous devons à Dieu le tribut de nos adorations, car il est le souverain 

Maître de toutes choses 
Il faut adorer Dieu; n'est-il pas le Maître souverain de toutes les 

créatures ? 

— au Ciel, sur la terre et partout. 

dans le Ciel, sur la terre et dans tous les lieux, 
au plus haut des Cieux, par toute la terre et dans tout l'univers, 
et son souverain Domaine s'étend de la terre aux Cieux et ne connaît 
pas de limite. 

655. Nous devons remercier Dieu, parce que c'est Dieu qui nous 

donne tout ce que nous avons. 

Tous, nous devons adresser à Dieu nos remercîments, car c'est de lui 

que nous tenons tout. 
Dieu a droit à notre reconnaissance, puisque c'est lui qui nous a tout 

donné. 
A Dieu sont dus nos remercîments ; n'est-il pas la source d'où s'écoulent 

tous les biens que nous possédons ? 



656. Nous devons demander à Dieu ses grâces, parce qu'elles nous 
sont absolument nécessaires, 

Tous , nous devons demander au Seigneur son secours , il nous est 
absolument nécessaire, 

Il faut que tous nous demandions à Dieu son assistance, car elle nous 
est indispensable, 

Les grâces de Dieu nous sont indispensables , donc il faut les lui de- 
mander, 



350 



PRIÈRE — DÉFINITION. 



— et que Dieu seul peut nous les donner. 

et seul, Dieu peut nous accorder ces grâces, 
et il n'y a que Dieu qui puisse nous départir ces faveurs, 
et ces grâces ne peuvent venir que de Dieu, 
et ces secours surnaturels ne peuvent nous venir que du Ciel, 
et Dieu seul est la source féconde d'où ces grâces peuvent couler dans 
nos âmes. 



657. Nous devons demander à Dieu le pardon de nos péchés, 

Il faut demander au Seigneur le pardon de nos offenses, 

Tous, nous devons demander notre pardon à Dieu, 

C'est un devoir de solliciter de Dieu le pardon de nos fautes, 



— parce que nous sommes coupables, 

puisque nous nous sommes rendus coupables, 
car nous sommes devenus coupables, 
à cause de la culpabilité qui pèse sur nous, 
à cause des péchés dont nous sommes écrasés, 




— et que Dieu désire nous pardonner. 

et le Seigneur souhaite effacer nos péchés. 

et Dieu désire nous pardonner, encore plus que nous ne désirons qu'il 

nous pardonne, 
et Dieu veut nous faire miséricorde. 



658.* Définition. — La Prière est une élévation de notre âme vers 
Dieu, pour : 

La Prière, c'est l'âme qui s'élève vers Dieu, pour : 

. . . , c'est un mouvement de notre âme vers Dieu, pour : 

. . . est une inspiration de notre esprit et de notre cœur, pour : 

Prier, c'est élever son esprit et son cœur vers Dieu, pour : 






r 



PRIÈRE — NÉCESSITÉ — QUALITÉS. 



351 



— 1 ° L'adorer ; 2° le remercier ; 3° lui demander ses grâces ; 
4° solliciter notre pardon. 

Lui offrir nos adorations, nos remerciments, nos prières, nos sollici- 
tations pour obtenir miséricorde. 

Lui présenter nos prières , nos remerciments, nos adorations, et un 
cœur contrit sollicitant son pardon. 

Lui faire agréer le tribut de nos adorations, de nos remerciments, de 
nos prières et de nos expiations. 



LEÇON 94. 



LA PRIÈRE (mite). _ — NÉCESSITÉ — QUALITÉS. 

659.* Il est nécessaire de prier Dieu ; Dieu l'ordonne. 
660.* Nous devons prier Dieu : 
1 ° Le matin ; 
2° Le soir ; 

3° Surtout pendant les tentations, 
et en danger de mort. 
661 . Nous devons prier Dieu 
avec attention ; 
avec confiance ; 
avec persévérance; 
et au nom de Jésus-Christ. 
662.* Quand nous prions bien Dieu , il nous accorde toujours ses 
grâces. 



SYNONYMIES. 

659.* Il est nécessaire de prier Dieu ; Dieu l'ordonne. 

Nous devons prier Dieu ; il nous le commande. 
La Prière est nécessaire; Dieu nous en fait un devoir. 
Prier est un devoir essentiel que Dieu nous impose. 
Prier, c'est une obligation rigoureuse imposée par Dieu. 



35S 



PRIÈRE — NÉCESSITÉ — QUALITÉS. 



660.* Nous devons prier : 1° le matin; 2° le soir; 3° surtout pen- 
dant les tentations, et en danger de mort. 

Il faut prier dès le matin , le soir, au moment de la tentation, et à 

l'heure de la mort. 
Tous, nous devons prier matin et soir, lors de la tentation, et en danger 

de mort. 
C'est pour nous une obligation de prier le matin, le soir, à l'heure de 

la tentation, et à l'heure de la mort. 
Le matin, le soir, quand nous sommes tentés, et lorsque nous sommes 

en danger de mort, il faut avoir recours à la prière. 

661 . Nous devons prier Dieu avec attention ; avec confiance ; avec 
persévérance ; 

Quand nous prions, nous devons le faire avec attention, confiance et 
persévérance ; 

Pendant nos prières , nous devons être attentifs , confiants, persévé- 
rants ; 

Dans nos prières, nous devons apporter attention, confiance et persé- 
vérance ; 

Nos prières doivent être attentives, confiantes, persévérantes ; 

— et au nom de Jésus-Christ. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ. 

en union à Notre-Seigneur. 

Jésus-Christ, avec Jésus-Christ et par Jésus-Christ. 



662.* Quand nous prions bien Dieu, il nous accorde toujours ses 

grâces. 

Lorsque nous faisons de bonnes prières, Dieu nous exauce toujours. 
Si notre prière est bien faite, Dieu se plaît à nous exaucer. 
A la prière bien faite, Dieu accorde toujours ses grâces. 



EXPLICATION DE L ORAISON DOMINICALE , ETC. 



353 



EXPLICATION DE L'ORAI-SON DOMINICALE ET DE 
LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 

LEÇON 95. 



L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 

663. La plus excellente de toutes les prières, c'est : le Notre Père. . . 

664. La prière qui commence par ces mots : Notre Père, s'appelle 

l'Oraison Dominicale (prière du Seigneur), parce que c'est 
Notre-Seigneur Jésus-Christ qui nous l'a enseignée. 
665.* Voici la prière appelée : Oraison Dominicale (Notre Père) : 
I. Notre Père qui êtes aux Cieux , que votre nom soit 

sanctifié, 
IL que votre règne arrive, 
TH. que votre volonté soit faite sur la terre comme au CieL 
IV. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. 
V. Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons 

à ceux qui nous ont offensés, 
VI. et ne nous abandonnez pas à la tentation; 
VIL mais délivrez-nous du mal. 
Ainsi soit-il. 



SYNONYMIES. 

663. La plus excellente de toutes les prières, c'est le Notre Père. 

La meilleure de toutes les prières est celle qui commence par ces 

mots : Notre Père. 
De toutes les prières, la plus excellente, c'est le Notre Père. 
Le Pater est la plus excellente de toutes les prières. 



1 

II 
9 

11 



■ 
I 

■ 

II 



CATECHISME ATEC SYHOÏUMIES. — P. 



23 



.S 



354 EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE , ETC. 

664. La prière qui commence par ces mots : Notre Père, 



ainsi : Notre Père, 

. . . . dont voici les premiers mots : Notre Père, 

les premiers mots sont : . . . , 

. . . . que l'on commence par ces paroles : Pater noster, 

— s'appelle l'Oraison Dominicale (prière du Seigneur), 

est appelée Oraison , 

est nommée l'Oraison :...., 

est désignée sous le nom de : Oraison , 

Dominicale , qui veut dire : 

Prière du Seigneur, 

— parce que c'est Notre-Seigneur Jésus-Christ qui nous l'a en- 

seignée. 

parce que c'est Jésus-Christ lui-même qui nous l'a apprise, 
parce qu'elle nous a été enseignée par Notre-Seigneur Jésus-Christ. 
a été composée par Notre-Seigneur. 

665.* Voici la prière appelée : Oraison Dominicale (Notre Père) : 

Voici l'Oraison Dominicale, appelée aussi le Pater : 

Voici le Notre Père : 

Voici la prière de Notre-Seigneur, Pater noster : 

I. Notre Père qui êtes aux Cieux, que votre nom soit sanctifié, 

mon Dieu, qui êtes notre Père et qui habitez dans le Ciel, que votre 
nom soit connu, aimé et adoré, 
II. que votre règne arrive, 

nous arrive, 

arrive à tous, 

III. que votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. 

. . . . divine volonté s'accomplisse ici-bas comme elle s'accom- 
plit dans les.Cieux. 

que votre volonté divine s'exécute parmi nous comme parmi les Saints 
du Paradis. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE , ETC. 355 

IV. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. 

Accordez-nous en ce jour notre pain quotidien. 
Daignez nous accorder à tous aujourd'hui notre nourriture quoti- 
dienne. 
Nourrissez-nous aujourd'hui. 
Donnez-nous aujourd'hui notre nourriture quotidienne. 



V. Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux 
qui nous ont offensé, 

Accordez-nous le pardon de nos péchés , ainsi que nous pardonnons à 
ceux qui nous ont offensé, 

Nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé ; daignez nous par- 
donner de même, 

Nous faisons grâce à nos ennemis; daignez nous faire grâce, 



VI. et ne nous abandonnez pas à la tentation, 

laissez pas succomber aux tentations. 

et ne permettez pas que nous succombions à la tentation. 

et ne nous induisez pas en tentation. 

ne permettez pas que la tentation nous renverse. 



VII. mais délivrez-nous du mal. 

de tout malheur. 

mais rendez-nous exempts de tous maux, 
mais éloignez de nous toute calamité. 



Ainsi soit-il. 

Oh! qu'il en soit ainsi. 

Oh ! daignez faire qu'il en soit ainsi. 

Oh I Seigneur, que toutes ces demandes soient agréées de vous. 






356 



EXPLICATION DE L ORAISON DOMINICALE. 



LEÇON 96. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 



666. Notre Père 



667. Qui êtes aux 
deux, 



668. Que votre 
nom soit sanc- 
tifié, 

669 . Que votre rè- 
gne arrive ; 



670. Que votre vo- 
lonté soit faite 
sur la terre 
comme au Ciel. 

671 . Donnez- nous 
aujourd'hui no- 
tre pain de cha- 
que jour ; 



Ces mots veulent dire : Mon Dieu, vous nous 
avez créés, vous nous aimez tendrement. Il 
n'y a pas un père, pas une mère qui aime 
autant son enfant que vous nous aimez, vous, 
notre Dieu . 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , c'est au 
Ciel que les Saints ont le bonheur de vous 
voir ; c'est au Ciel que nous vous verrons. 
— C'est au Ciel que vous récompenserez les 
Saints ; c'est au Ciel que vous nous récom- 
penserez. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, nous dési- 
rons que tous les hommes vous connaissent, 
et que tous vous aiment. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, nous dési- 
rons qu'il n'y ait pas dépêché dans notre 
âme ; afin que, pendant notre vie , vous 
régniez en nous par votre grâce : Et que, 
après notre mort , vous nous receviez au 
Ciel, et que vous régniez en nous parfaite- 
ment durant toute l'éternité. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, nous dési- 
rons que tous les hommes vous obéissent sur 
la terre, comme les venges et les Saints vous 
obéissent dans le Ciel. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu , donnez- 
nous ce dont nous avons besoin aujourd'hui: 
1 ° pour notre corps , le pain matériel : la 
nourriture et les vêtements ; 2° pour notre 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 



357 



672. Pardonnez - 
nous nos offen- 
ses, comme nous 
pardonnons à 
ceux qui nous 
ont offensé. 

673. Ne nous aban- 
donnez pas à la 
tentation. 



âme, le pain spirituel : vos enseignements et 
l' Eucharistie. 
Ces mots veulent dire : Mon Dieu, veuillez 
nous pardonner nos péchés ; et pour que 
vous nous les pardonniez , nous pardon- 
nons de bon cœur à tous ceux qui nous ont 
fait du mal, ou qui ont voulu nous en faire. 

Ces mots veulent dire : Mon Dieu, donnez-nous 
la grâce de ne pas pécher, quand le démon 
nous pousse au mal, ou les méchants, ou nos 
passions. 
Ces mots veulent dire : Mon Dieu , otez tous 
les péchés de notre âme. Mon Dieu, si cest 
votre volonté, préservez-nous des. maladies, 
des infirmités, des souffrances ; préservez- 
nous de tous malheurs corporels et spiri- 
tuels; surtout, ô mon Dieu, préservez-nous de 
tout péché. 
675. Ainsi soit-il. Ces mots , qui terminent presque toutes les 

prières, veulent dire : Mon Dieu, donnez- 
nous tout ce que nous vous demandons. 



674. Mais 
vrez - nous 
mal. 



déli - 
du 






666. 



SYNONYMIES. 
NOTRE PÈRE 



— Ces mots veulent dire (1) : 



signifient : 



Ces expressions signifient : 

veulent dire : 

Par ces mots, il faut entendre : 



(1) Ce membre de phrase : ces mots veulent dire est répété aux sept demandes du 
Pater , mais nous croyons inutile d'en répéter sept fois les Synonymies : libre au pro- 
fesseur de venir chercher les Synonymies à ce n° 666 auquel nous renverrons exactement. 









358 EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 

Par ces paroles, nous devons entendre : 

, nous voulons dire : 

... . mots, : 



Mon Dieu, vous nous avez créés, vous nous aimez tendre- 
ment. 

mon Dieu , vous nous avez tirés du néant, votre cœur paternel est 

pour nous plein de tendresse. 
Seigneur, vous nous avez donné l'être, vous avez pour nous un tendre 

amour. 
mon Dieu, dans votre tendre amour, vous nous avez créés. 
Seigneur, vous nous avez tirés des profondeurs de votre amour pour 

nous donner la vie. 



Il n'y a pas un père, pas une mère, qui aime autant son en- 
fant que vous nous aimez, 

Parmi tous les pères et toutes les mères , il n'en est pas un, il n'en est 
pas une qui aime autant son enfant que vous nous aimez, 

Un père aime bien son enfant , une mère l'aime encore davantage; 
cependant ces deux amours réunis n'approchent pas de l'amour 
que. vous nous portez, ô mon Dieu ! 

Quoi de plus fort que l'amour d'un père et d'une mère pour leur en- 
fant 1 Et, pourtant, ce double amour n'est qu'une faible image de 
celui que vous nous portez, ô mon Dieu ! 



— vous, notre Dieu. 

vous, qui êtes notre Dieu. 

eh ! pourtant vous êtes notre Dieu I 

eh ! n'êtes- vous pas notre Dieu ? 



667. QUI ÊTES AUX CIEUX, 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n" 666.) 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 



359 



— Mon Dieu, c'est au Ciel que les Saints ont le bonheur de vous 

voir ; 

Seigneur, c'est dans le Paradis que les Bienheureux jouissent du bonheur 
de vous voir ; 

mon Dieu, c'est au Ciel que les Saints sont ravis par la vue de votre 
essence; 

mon Dieu, c'est dans le séjour des Cieux que les élus sont ravis par 
la contemplation de votre gloire ; 

mon Dieu, c'est au Ciel que les Saints sont dans une extase de bon- 
heur éternel en vous voyant ; 

mon Dieu, c'est dans la céleste Jérusalem que les Saints sont dans 
l'extase du bonheur en vous contemplant; 

— c'est au Ciel que nous vous verrons. 

c'est dans le Ciel que nous aurons le bonheur de vous voir. 

jouir de votre vue. 

Paradis que nous vous verrons face à face. 



— C'est au Ciel que vous récompensez les Saints ; 

C'est dans le Paradis que vous récompensez les Bienheureux ; 

. . . . la Jérusalem céleste que vous donnez vos récompenses aux 

Saints ; 
C'est dans la céleste Sion que vous distribuez vos récompenses à vos 

amis; 

— c'est au Ciel que vous nous récompenserez. 

donnerez vos récompenses-. 

accorderez 

distribuerez 

réserverez des couronnes immortelles. 

668. QUE VOTRE NOM SOIT SANCTIFIÉ. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 







360 EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 

— Mon Dieu, nous désirons que tous les hommes vous connais- 

sent, 

Seigneur, notre désir le plus ardent est que vous soyiez connu de tous 

les hommes, 
Seigneur, notre désir le plus vif est que tous vous connaissent, 
ardent , c'est que tous aient le bonheur 

de vous connaître, 

— et que tous vous aiment. 

les hommes -vous aiment. 

cœurs brûlent des feux de votre amour. 

. . . votre amour, comme un vaste incendie, se répande dans tous 

les cœurs, 
et que votre amour, comme un incendie, embrase tous les cœurs. 

669. QUE VOTRE RÈGNE ARRIVE. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— Mon Dieu, nous désirons qu'il n'y ait pas de péché dans notre 

âme ; 

Seigneur, nous souhaitons ardemment qu'il n'y ait pas le moindre 

péché dans notre conscience ; 
mon Dieu, notre désir est que notre âme soit sans aucune souillure; 

— afin que, pendant notre vie, vous régniez en nous par votre 

grâce, 

pour que, durant notre vie , vous puissiez régner en nous par votre 

grâce, 
pour que, sur cette terre, votre règne soit établi en nous par votre 

grâce, 

— et que, après notre mort, vous nous receviez au Ciel, 

et que , au sortir de ce monde , vous nous receviez dans le séjour des 
Bienheureux, 







EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 



361 



et que, en sortant de cette vallée de larmes, nous soyons reçus par vous 

dans le Ciel, 
et que, au sortir de ce lieu d'exil , vous nous receviez dans la patrie 

céleste, 

— et que vous régniez en nous parfaitement durant toute l'éter- 

nité. 

et que vous puissiez régner en nous complètement, dans les siècles des 

siècles, 
et que vous régniez sur nous parfaitement, pendant les siècles 

éternels. 

670. QUE VOTRE VOLONTÉ SOIT FAITE SUR LA TERRE 

COMME AU CIEL. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n" 666.) 

— Mon Dieu, nous désirons que tous les hommes vous obéissent 

sur la terre, 
Seigneur, nous souhaitons que tous vous soient soumis sur la terre, 
mon Dieu , notre désir est que tous les hommes vous obéissent sur 

la terre, 
Seigneur, notre ardent désir est que tous les mortels restent soumis à 

votre volonté, 

— comme les Anges et les Saints vous obéissent dans le Ciel. 
de la même manière que les Esprits célestes et les Bienheureux vous 

sont soumis dans le Ciel, 
comme les Saints et les Anges du Ciel vous obéissent, 
comme la Cour céleste obéit à vos ordres. 



671. DONNEZ-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN DE 

CHAQUE JOUR. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 






362 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 



— Mon Dieu , donnez-nous ce dont nous avons besoin aujour- 
d'hui : 

Mon Dieu, accordez-nous ce qui nous est nécessaire pour la journée : 
Seigneur, daignez nous donner ce qui nous est utile en ce jour : 

tout ce dont nous avons besoin en ce 

jour : 



— 1° Pour notre corps, le pain matériel : la nourriture et les 

vêtements ; 
Pour notre corps, le pain corporel : la nourriture et les habits ; 

qsi nous fait vivre et les vêtements qui nous 

couvrent ; 

— 2° Pour notre âme , le pain spirituel : vos enseignements et 

l'Eucharistie. 

Pour notre âme, le pain de l'esprit : vos instructions et le Sacrement 
de l'Eucharistie. 

Pour notre âme , le pain qui la nourrit , savoir : votre doctrine et le 
Sacrement du Corps et du Sang de Jésus. 

Pour notre âme , le pain surnaturel : vos enseignements et le Sacre- 
ment qui contient le pain des Anges. 

672. PARDONNEZ -NOUS NOS OFFENSES, COMME NOUS 
PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS, 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— Mon Dieu, veuillez nous pardonner nos péchés; 
. . . . , daignez nous remettre nos péchés, 

Daignez, ô mon Dieu, nous vous en prions, effacer nos péchés, 
Seigneur, nous vous conjurons de nous pardonner les fautes dont nous 
nous sommes rendus coupables, 

— et pour que vous nous les pardonniez, 
et afin que vous les effaciez, 

et pour que vous nous en accordiez le pardon, 
daigniez nous en accorder le pardon, 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE. 363 

nous pardonnons de bon cœur 

grand cœur 

sincèrement 

bien volontiers 

bien volontiers nous pardonnons 

à ceux qui nous ont fait du mal, ou qui ont voulu nous en faire. 

nui, ou qui ont voulu nous nuire. 

aux personnes qui nous ont causé quelque dommage , ou qui en ont 

eu la volonté, 
à ceux qui nous ont fait ou qui ont voulu nous faire du mal. 
maltraité, ou qui en ont eu l'intention. 



673. NE NOUS ABANDONNEZ PAS A LA TENTATION. 

— Ces mots veulent dire : 

(Voir n° 666.) 

— Mon Dieu, donnez-nous la grâce de ne pas pécher, 

mon Dieu, accordez-nous la faveur signalée de ne pas vous offenser, 
Seigneur, daignez nous accorder la grâce de ne pas vous offenser, 
Seigneur, faites-nous la grâce de ne plus jamais commettre de péchés, 
Faites, ô mon Dieu, que jamais nous ne nous rendions coupables, 

— quand le démon nous pousse au mal, ou les méchants, ou nos 
passions. 

lorsque Satan nous incite au péché, ou les méchants, ou notre concu- 
piscence. 

quand le démon, les méchants ou nos passions nous incitent au mal. 

quand nous sommes poussés au mal par le démon , les méchants ou 
nos passsions. 

quand nous sommes tentés par le malin esprit , par le monde ou par 
nos mauvais penchants. 

lorsque nous sommes sollicités à faire le mal par Satan, par les 
hommes méchants ou par nos passions. 

quand le démon, le monde ou les passions nous pressent de pécher. 











EXPLICATION DE L ORAISON DOMINICALE. 



364 

674. MAIS DÉLIVREZ-NOUS DU MAL. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 



Mon Dieu, ôtez tous les péchés de notre âme. 

mon Dieu, enlevez toutes les fautes qui souillent notre conscience. 

Seigneur, effacez tous les péchés que nous avons faits. 

mon Dieu, daignez nous pardonner toutes les fautes que nous avons 

commises. 
Seigneur, daignez nous remettre toutes les offenses dont nous nous 

sommes rendus coupables. 
Seigneur, veuillez nous purifier. 



— Mon Dieu 



si 



c'est votre volonté, 

telle est votre volonté, 
tel est votre bon plaisir, 
cela vous est agréable, 
cela vous agrée, 
. . . plaît, 



préservez-nous des infirmités et des souffrances ; 

de toute espèce d'infirmités et de souffrances; 

faites que les infirmités et les souffrances ne nous atteignent pas; 
faites , ô mon Dieu , que nous soyons préservés des infirmités et des 

souffrances ; 
O mon Dieu, faites que nous ne soyons ni infirmes ni souffrants ; 

préservez-nous de tous malheurs corporels et spirituels ; 

préservez notre corps et notre esprit de tout malheur; 
. . . . nos corps et nos âmes de toute infirmité ; 
. . . . notre corps et notre âme de tout malheur ; 



surtout, ô mon Dieu, préservez-nous de tout péché. 

principalement, ô mon Dieu, faites que nous ne péchions pas. 
Seigneur, faites surtout que nous ne nous rendions pas coupables. 






EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 365 

faites que le souffle impur du péché ne vienne jamais souiller notre 

âme. 
faites que le souffle du péché ne ternisse jamais la pureté de nos cœurs. 
Seigneur, faites que nous ne nous rendions jamais indignes de vos 

bienfaits. 

675. AINSI SOIÏ-IL. 

— Ces mots, qui terminent presque toutes les prières , veulent 
dire : 

Ces mots, qui se trouvent à la fin de presque toutes les prières, signi- 
fient : 

Ces expressions, que l'on dit à la fin de presque toutes les prières, 
signifient : 

Ces paroles , que l'on prononce à la fin de presque toutes les prières, 
signifient : 

— . Mon Dieu, donnez-nous tout ce que nous vous demandons. 
mon Dieu , accordez-nous toutes les choses que nous sollicitons de 

votre bonté. 
Seigneur, daignez nous accorder toutes les demandes que renferme 

cette prière. 
. . . , veuillez nous donner tout ce que nous implorons de votre 

miséricorde. 
Seigneur, daignez obtempérer à toutes ces prières. 



LEÇON 97. 



LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, MARIE). 

676. La plus belle prière que nous faisons à la sainte Vierge, c'est 

le Je vous salue, Marie. 

677. La prière qui commence par ces mots : Je vous salue, Marie, 

s'appelle Salutation Angélique , parce que ce fut l'Ange 
Gabriel qui, le premier , adressa ces paroles à la sainte 
Vierge. 



■ 



I 
I 



1 



J 
il 

1 

I 



■MHBMaHBi 



366 



EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 






678.* Voici la prière appelée Salutation Angélique : 

— Je vous salue , Marie , pleine de grâces , le Seigneur est avec 
vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le 
fruit de vos entrailles, est béni. 
Sainte Marie , Mère de Dieu , priez pour nous, pauvres pé- 
cheurs , maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi 
soit-il. 



SYNONYMIES. 

676. La plus belle prière que nous faisons à la sainte Vierge, c'est 

le Je vous salue, Marie. 

La plus excellente prière que nous puissions faire à la sainte Vierge, 
c'est le Je vous salue, Marie. 

La prière la plus excellente adressée à la sainte Vierge, c'est la Saluta- 
tion Angélique. 

Le Je vous salue Marie est la plus belle prière que nous puissions 
adresser à la sainte Vierge. 

h' Ave Maria est la plus excellente prière que nous puissions adresser 
à Marie. 

677. La prière qui commence par ces mots : Je vous salue, Marie, 

s'appelle Salutation Angélique, 

L'oraison dont les premiers mots sont : Je vous salue, Marie, s'appelle 

Salutation Angélique, 
On appelle Salutation Angélique la prière qui commence ainsi : Je 

vous salue, Marie, 
On nomme Salutation Angélique , l'invocation qui commence par ces 

mots : Je vous salue, Marie, 



— parce que ce fut l'Ange Gabriel qui , le premier, adressa ces 
paroles à la sainte Vierge. 

car ce fut un messager céleste, nommé Gabriel, qui adressa le premier 

à la sainte Vierge ces paroles, 
car ces paroles furent adressées, pour la première fois, à la sainte Vierge 

par l'Ange Gabriel, 
parce que cette prière fut faite à la sainte Vierge, pour la première 

fois, par l'Archange Gabriel. 






EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 

678.* Voici la prière appelée Salutation Angélique : 

Voici l'oraison qu'on nomme : 

Voici l'invocation qui est nommée Salutation de l'Ange : 
Voici la supplication appelée Salutation Angélique : 

— Je vous salue, Marie, pleine de grâces, 

Salut à vous, Marie, qui êtes pleine de grâces, 
Marie, remplie de grâces, salut à vous, 

. . . , pleine , 

Nous vous saluons, ô Marie, qui êtes remplie de grâces, 



367 



le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les 
femmes, 

Dieu est en vous, et vous êtes bénie plus que toutes les femmes, 
Dieu se plaît en vous, la bénédiction que vous avez reçue surpasse celles 

qu'ont reçues toutes les autres femmes, 
La bénédiction du Très-Haut vous inonde tout entière : nulle créature 

n'a été bénie autant que vous, 




— et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. 

votre ventre, .... 

et est béni, Jésus, le fruit de vos entrailles. 

et Jésus-Christ, le fruit de vos entrailles, est comblé de toutes les béné- 
dictions du Ciel. 



Sainte Marie, Mère de Dieu , priez pour nous, pauvres pé- 
cheurs, 

Marie , Mère de Jésus-Christ , intercédez pour nous , qui sommes de 

pauvres pécheurs, 
Marie, qui êtes la Mère de Jésus-Christ, priez pour nous, qui, hélas ! 

avons péché, 
Marie, Mère de Jésus, adressez à Dieu vos prières, pour nous, pauvres 

pécheurs, 




ko 



maintenant, et à l'heure de notre mort. 

aujourd'hui, et quand la mort sera proche. 

en ce jour, et lorsque nous serons près de mourir. 



■MIMBaa^MMi 



368 



EXPLICATION DE LÀ SALUTATION ANGÉLIQUE 



à cette heure, et lorsque nous serons sur le point de rendre le dernier 

soupir, 
actuellement, et lorsque nous serons près de remettre notre âme entre 

les mains de Dieu, 
maintenant, et quand nous serons aux portes de l'éternité. 



— Ainsi soit-il. 



{Voirn" 675.) 



LEÇON 98. 






EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, 

MARIE). 



679. Je vous salue, 
Marie, 

680. Pleine de grâ- 
. ces, 

681 . Le Seigneur 
est avec vous, 

682. Fous êtes bé- 
nie entre toutes 
les femmes, 

683. Et Jésus, le 
fruit de vos en- 
trailles, est béni. 

684. Sainte Marie, 
Mère de Dieu, 



Ces mots veulent dire : O Marie, je vous res- 
pecte, je vous honore, je vous vénère. 

Ces mots veulent dire : O Marie, je reconnais 
que Dieu a rempli votre âme des grâces les 
plus précieuses. 

Ces mots veulent dire : O Marie , Dieu vous 
aime beaucoup . 

Ces mots veulent dire : O Marie, vous avez 
reçu de Dieu plus de grâces et de bénédic- 
tions que toute autre femme et même plus 
que toutes les autres créatures ensemble. 

Ces mots veulent dire : O Marie , Jésus est vo- 
tre Fils , et il a reçu toutes les grâces dans 
son âme et dans son corps. 

Ces mots veulent dire : O Marie, vous êtes très- 
sainte ; o Marie , vous êtes Mère de Dieu, 
puisque vous êtes Mère de Jésus-Christ, qui 
est Dieu, vraiment Dieu. 



EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE 



369 



685. Priez pour 
nous , pauvres 
pécheurs, 

686. Maintenant 



687. Et à l'heure 
de notre mort. 



688. Ainsi soit-il. 



Ces mots veulent dire : O Marie , priez pour 
nous, qui, hélas ! avons le malheur de pé- 
cher souvent. 

Ce mot veut dire : O Marie, refuge des pé- 
cheurs , hâtez-vous de prier pour nous , 
hâtez -vous de nous secourir. 

Ces mots veulent dire : O Marie , nous vous 
conjurons de prier pour nous , quand nous 
serons près de mourir; alors surtout ne nous 
oubliez pas. 

Ces mots veulent dire : O Marie, obtenez-nous 
de Dieu tout ce que nous vous demandons. 



SYNONYMIES. 

679. JE VOUS SALUE , MARIE. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— O Marie, je vous respecte, je vous honore, je vous vénère. 
. . . , à vous soit respect, honneur, vénération. 

. . . , recevez mon respect, mes honneurs et ma vénération. 
. . . , daignez recevoir l'hommage de mon respect et de ma véné- 
ration. 

Marie, je vous offre l'hommage de mon respect et de ma vénéra- 
tion. 



I 



l 



680. PLEINE DE GRACES. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— O Marie, je reconnais que Dieu a rempli votre âme des grâces 

les plus précieuses. 

Vierge sainte, je me plais à reconnaître que le Ciel a daigné remplir 
votre âme des faveurs les plus signalées. 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 9* 



370 EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 

Vierge sainte, votre âme est remplie des grâces les plus excellentes, je 

le reconnais. 
Marie, les grâces les plus précieuses brillent dans votre âme , je le 

proclame avec bonheur. 

681. LE SEIGNEUR EST AVEC VOUS. 

— Ces mots veulent dire : 

(Voirn" 666.) 



O Marie, Dieu vous aime beaucoup. 



le Seigneur. 



a pour vous un amour immense. 

. . , l'amour de Dieu pour vous est sans bornes. 

- . , un amour immense. 



682. VOUS ÊTES BÉNIE ENTRE TOUTES LES FEMMES. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— O Marie, vous avez reçu de Dieu plus de grâces et de bénédic- 

tions que toute autre femme, 

Vierge sainte, les bénédictions et les grâces que vous avez reçues de 
Dieu surpassent celles qu'ont reçues toutes les autres femmes, 

O Vierge sainte, les grâces que le Ciel vous a départies surpassent infi- 
niment toutes les grâces qu'ont reçues les autres femmes, 

Marie , les grâces et les bénédictions que Dieu vous a données sur- 
passent les grâces et les bénédictions qu'il a données aux autres 
femmes, 



et même plus que toutes les autres créatures ensemble. 

. . . . toutes les autres créatures ensemble ne reçurent jamais autant 
de grâces et de bénédictions que vous. 

et même toutes les créatures réunies ne furent jamais comblées d'au- 
tant de grâces et de bénédictions que vous , ô Marie I 



EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGELIQUE. 



371 



683. ET JESUS, LE FRUIT DE VOS ENTRAILLES, EST 

BÉNI. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— O Marie, Jésus est votre Fils, et il a reçu toutes les grâces dans 

son âme et dans son corps. 

Marie, Jésus-Christ est votre Fils adorable ; dans son corps et dans 

son âme, il a reçu toutes les grâces. 
Vierge sainte, votre Fils a été orné de toutes les grâces dans son âme et 

dans son corps. 
Vierge Marie, Dieu s'est plu à embellir votre Fils de toutes les grâces 

corporelles et spirituelles. 
Marie, Jésus, votre divin Fils, est le plus beau des enfants des 

hommes. 

684. SAINTE MARIE, MÈRE DE DIEU. 

— Ces mots veulent dire : 

(Foirn°666). 



— O Marie, vous êtes très-sainte; ù Marie, vous êtes Mère dé 

Dieu, 

Marie, combien grande est votre sainteté ! ô Marie, vous êtes la Mère 

de Dieu, 
Marie , j'admire la grandeur de votre sainteté, et votre maternité 

divine I 
Marie, vous êtes la plus sainte de toutes les créatures; vous êtes la Mère 

de notre Dieu, 

— puisque vous êtes Mère de Jésus-Christ qui est Dieu, vraiment 

Dieu. 

car vous êtes la Mère de notre divin Sauveur , qui est véritablement 
Dieu. 

car vous êtes vraiment la Mère de Jésus-Christ qui est Dieu , réelle- 
ment Dieu. 

puisque vous avez donné le jour à Jésus-Christ qui est véritablement 
Dieu. 







372 EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 

puisque vous avez mis au monde Jésus-Christ, vrai Dieu. 

porté dans votre sein virginal celui qui est le vrai 

Dieu, Jésus-Christ, Sauveur du monde. 



685. PRIEZ POUR NOUS , PAUVRES PÉCHEURS. 

— Ces mots veulent dire : 

( Voir n° 666.) 

— O Marie, priez pour nous, qui, hélas! avons le malheur de 

pécher souvent. 

Marie, intercédez pour nous, qui sommes pécheurs. 

Sainte Marie, priez pour de malheureux pécheurs. 

Marie, intercédez pour nous, qui offensons Dieu si souvent. 



686. 



MAINTENANT. 



Ce mot veut dire 



. . . signifie : 

Cette expression veut dire : 

Par ce mot, il faut entendre : 

Par cette expression, il faut entendre : 



— O Marie , refuge des pécheurs, 

Sainte Vierge, qui êtes le refuge des pécheurs, 
Marie, Mère de Jésus, secours des pécheurs, 
Marie, à qui les pécheurs peuvent se confier, 
Marie , qui n'abandonnez jamais les pécheurs, 



— hâtez-vous de prier pour nous, hâtez- vous de nous secourir. 

ne tardez pas à prier pour nous, priez, n'apportez aucun retard. 

hâtez-vous, pas de retard, dès à présent priez pour nous. 

sans nul retard, à l'heure qu'il est, maintenant priez pour nous. 






EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 373 

687. ET A L'HEURE DE NOTRE MORT. 

— Ces mots veulent dire : 

(Voirno 666.) 

— O Marie, nous vous conjurons de prier pour nous, 

Vierge Marie, nous vous supplions de prier Dieu pour nous, 
Vierge sainte, nous vous en conjurons, intercédez. . . , 

— quand nous serons près de mourir; 
lorsque nous serons sur le point de mourir; 

quand rendre l'esprit ; 

près de paraître devant Dieu ; 

. à notre dernier soupir ; 

sur le point de remettre notre âme entre les mains 

de Dieu ; 

sur le point de quitter cette terre d'exil ; 

près de sortir de cette vallée de larmes ; 

— alors surtout ne nous oubliez pas. 

. . . . abandonnez pas. 
. . . . délaissez pas. 
souvenez-vous de nous, 
pensez à nous, 
songez . . . 

688. AINSI SOIT-IL. 

— Ces mots veulent dire : 

(Voirn^m.) 

— O Marie, obtenez-nous de Dieu 
Sainte Marie, daignez nous obtenir de Dieu 

Vierge sainte, veuillez nous 

Marie, soyez assez bonne pour nous. . , 

— tout ce que nous vous demandons. 

toutes les choses que 

. . . nos demandes. 






374 



RESUME GÉNÉRAL 



RÉSUMÉ GÉNÉRAL. 



LEÇON 99. 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

TRINITÉ. CRÉATION. INCARNATION. RÉDEMPTION. SANCTIFI- 
CATION RÉSURRECTION GÉNÉRALE. JUGEMENT DERNIER. 

ENFER. CIEL. 

689. Voici les principaux articles de Foi qu'il faut croire, pour aller 

au Ciel : 
689 bis .*[1 c ] II y a un seul Dieu en trois personnes : Père — Fils — 
Saint-Esprit. (Mystère de la sainte Trinité.) 
[2°] Dieu le Père a créé le Ciel et la terre. (Mystère de la 

Création.) 
[3°] Dieu le Fils s'est fait homme pour nous sauver de l'Enfer. 

(Mystère de l'Incarnation.) 
[4°] Dieu le Saint-Esprit a formé Jésus dans le sein de la 

sainte Vierge. 
[5°] Marie a mis au monde le Fils de Dieu fait homme, Jésus- 
Christ, Dieu : Marie est donc Mère de Dieu. 
[6°] Jésus-Christ est mort pour nous sur la Croix. (Mystère de 

la Rédemption.) 
[7°] Jésus-Christ est ressuscité. (Mystère de la Résurrection de 

Notre-Seigneur.) 
[8"] Jésus-Christ est monté au Ciel. (Mystère de l'Ascension.) 
[9°] Le Saint-Esprit sanctifie nos âmes. (Mystère de la Sancti- 
fication.) 
[10°] Tous, nous ressusciterons à la fin du monde. (Mystère 

de la Résurrection générale.) 
[11°] Jésus-Christ viendra, à la fin du monde, pour juger tous 

les hommes. (Mystère du Jugement dernier.) 
[12 u ] Après le Jugement dernier, les méchants iront dans 
l'Enfer : [Enfer] ; les bons iront dans le Ciel : [Ciel] . 



690.' 

691 : 

692. ' 

693.* 

694.* 

695.* 

696 
697 

698 

699 

700 



DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 



375 



SYNONYMIES. 
689. Voici les principaux articles de Foi qu'il faut croire, pour aller 
au Ciel. 
Voici les principales choses qu'il faut croire, pour parvenir au Ciel. 
Si l'on veut aller au Ciel, voici les principaux articles de Foi qu'il faut 
croire. 



gggbis *,jo H y a un S eul Dieu en trois personnes : Père, Fils, Saint- 
Esprit. (Mystère de la sainte Trinité.) 

Le Mystère de la sainte Trinité est un seul Dieu en trois personnes : 
le Père, le Fils, le Saint-Esprit. 

La Trinité est un Dieu eu trois personnes : le Père, le Fils et l'Esprit- 
Saint. 

La Trinité (trois personnes en un seul Dieu) c'est le Père, le Fils, et le 

divin Paraclet. 

690.* 2° Dieu le Père a créé le Ciel et la terre. (Mystère de la Création). 
Le Mystère de la Création, c'est Dieu le Père créant le Ciel et la terre. 
Dieu le Père créant le Ciel et la terre : voilà le Mystère de la Création. 
Dieu le Père faisant sortir le monde du néant, c'est ce qu'on appelle le 
Mystère de la Création. 

691 .* 3° Dieu le Fils s'est fait homme pour nous sauver de l'Enfer. 

(Mystère de l'Incarnation.) 
Le Mystère de l'Incarnation , c'est le Verbe éternel fait homme pour 

nous sauver de l'Enfer. 
L'Incarnation est le Mystère du Fils de Dieu incarné pour notre salut. 
Le Mystère de l'Incarnation, c'est le Fils de Dieu fait chair pour nous 

sauver. 

692.* 4° Dieu le Saint-Esprit a formé Jésus dans le sein de la sainte 

Vierge . 
Le Saint-Esprit a formé, dans le sein de Marie, le corps de Notre-Sei- 

gneur Jésus-Christ. 
L'Esprit-Saint a formé le corps du Sauveur, dans le sein de la sainte 

Vierge Marie. 












I 












376 



RÉSUMÉ GÉNÉRAL 



693.* 5» Marie a mis au monde le Fils de Dieu fait homme, Jésus- 
Christ, Dieu : Marie est donc Mère de Dieu. 

La sainte Vierge a enfanté le Fils de Dieu fait homme, Notre-Seigneur 
Jesus-Christ, qui est Dieu : Marie est donc la Mère de Dieu 

La Vierge a donné le jour au Fils de Dieu fait homme : elle est donc 
Mère de Dieu. 

La Vierge des vierges a enfanté le Sauveur, qui est Dieu : elle est donc 
Mère de Dieu. 

694/6° Jésus-Christ est mort pour nous sur la Croix. (Mystère de 
la Rédemption.) 

Pour nous, Notre-Seigneur Jésus-Christ est mort crucifié. (Mystère de 
la Rédemption.) 

Jésus^Christ est mort pour nous attaché à la Croix. (Mystère de la Ré- 
demption.) 

Le Mystère de la Rédemption , c'est Notre-Seigneur Jésus-Christ mort 
sur une Croix pour nous sauver. 

695.* 7o Jésus-Christ est ressuscité. (Mystère de la Résurrection de 
Notre-Seigneur.) 

Notre-Seigneur Jésus-Christ s'est ressuscité par sa toute-puissance; c'est 
ce qu on appelle Mystère de la Résurrection du Sauveur. 

Notre-Seigneur Jésus-Christ est sorti glorieux du tombeau, trois jours 
après sa mort. (Mystère de la Résurrection du Sauveur.) 

696.* 8" Jésus-Christ est monté au Ciel. (Mystère de l'Ascension.) 

Notre-Seigneur Jésus-Christ est monté dans le Ciel. (Mystère de l'Ascen- 
sion.) 

Jésus monta au Ciel. (Mystère de l'Ascension.) 

Le Mystère de l'Ascension, c'est Jésus-Christ montant au Ciel. 



697.* 9° Le Saint-Esprit sanctifie nos âmes. (Mystère de la Sanctifi- 
cation ) 

L'Esprit-Saint donne la sanctification à nos âmes. (Mystère de la Sanc- 
tification.) 



DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 



377 



Nous sommes sanctifiés par l'Esprit divin. (Mystère de la Sanctifi- 
cation.) 
Le divin Paraclet nous sanctifie. (Mystère de la Sanctification.) 
Le Saint-Esprit opère notresanctification. (Mystère de la Sanctification). 



698.* 10° Tous, nous ressusciterons à la fin du monde. (Mystère de 
la Résurrection générale.) 

Nous ressusciterons tous à la fin des siècles. (Mystère de la Résurrec- 
tion générale.) 

A la fin du monde, nous ressusciterons tous ; c'est ce qu'on appelle 
le Mystère de la Résurrection générale. 

Tous les morts sortiront du tombeau. (Mystère de la Résurrection géné- 
rale.) 

699.* 11° Jésus-Christ viendra à la fin du monde, pour juger les 
hommes. (Mystère du Jugement dernier.) 

Notre-Seigneur Jésus-Christ paraîtra à la fin du monde pour juger tous 

les hommes. (Mystère du Jugement général.) 
A la fin du monde , Jésus-Christ viendra pour juger les vivants et les 

morts. (Mystère du dernier Jugement.) 



700.* 12° Après le Jugement dernier, les méchants iront dans 
l'Enfer : [Enfer] ; 

Quand le Jugement dernier aura été prononcé, les pécheurs tomberont 
en Enfer; [Enfer]; 

Lorsque la sentence du Jugement général aura été prononcée, les mé- 
chants seront précipités dans les noirs abîmes de l'Enfer; [Enfer]; 



— les bons iront dans le Ciel. (Ciel.) 

les justes monteront au Ciel. (Ciel.) 

. . . entreront dans le séjour de la béatitude éternelle. (Ciel.) 

les justes iront, en corps et en âme, dans la gloire éternelle. (Ciel.) 



■■■■■■■ 



378 



ABREGE 







LEÇON 100. 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 

VERTUS THÉOLOGALES. — PRIÈRE. MESSE. ABSTINENCE. JEUNE. 

— CONFESSION. — COMMUNION. 

701 .*Pour aller au Ciel, il faut : 

— 1 ° Croire fermement les vérités que l'Église enseigne ; 

— 2° Espérer fermement en Dieu ; 

— 3° Aimer Dieu de tout son cœur, et le prochain comme soi- 

même; 

— 4° Pratiquer les Commandements de Dieu et de l'Église. 
702.* Il importe de prier Dieu le matin et le soir. 

703. Il faut prier Dieu attentivement et dévotement. 

704.* Le Dimanche, il faut assister à la Messe. 

705. Si l'on manquait la Messe le Dimanche, sans raison légitime, 
on offenserait Dieu grièvement. 

706.* Le Vendredi et le Samedi, il faut s'abstenir d'aliments gras. 

707.* Le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, il faut [aussi] 
s'abstenir d'aliments gras. 

708.* Il faut jeûner : le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, si 
l'on a 21 ans accomplis. 

709.* Il faut se confesser, au moins une fois l'an. 

710.* Il est bon de se confesser tous les mois, et même encore 
plus souvent. 

71 1 .* Il faut communier , au moins une fois l'an , à Pâques et à l'ar- 
ticle de la mort. 

71 2.* Il est bon de communier aux grandes Fêtes de l'année, et 
même encore plus souvent. 

SYNONYMIES. 

701 . Pour aller au Ciel, 
. . . entrer. . . , 
dans le Ciel, 










M 




DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRETIEN. 

pour aller recevoir la récompense du Ciel , 
. . . avoir droit au Ciel, 

aux récompenses du Ciel, 

éternelles, 



379 



I 



— il faut : 

oji doit : 

nous devons : 

il est nécessaire de : 



— 1<> Croire fermement les vérités que l'Église enseigne ; 

Croire avec fermeté toutes les vérités enseignées par l'Église ; 
Donner son adhésion à toutes les vérités proclamées. . . ; 
Accorder sa croyance à tout ce que l'Église enseigne ; 

— 2" Espérer fermement en Dieu ; 

Avoir en Dieu une ferme espérance ; 

espérance inébranlable; 

Avoir une ferme espérance en Dieu ; 

Placer en Dieu une espérance que rien ne puisse ébranler ; 

— 3° Aimer Dieu de tout son cœur, et le prochain comme soi- 

même ; 

Aimer Dieu de toute son âme, et tous les hommes comme soi-même ; 

toutes ses forces, et son prochain comme . . , . ; 

Avoir pour Dieu un amour suprême, et aimer le prochain comme soi- 
même; 

— 4° Pratiquer les Commandements de Dieu et de l'Église. 

Suivre la Loi divine et les lois ecclésiastiques. 
Observer toutes les lois de Dieu et celles de l'Église. 



■ 



702.* Il importe de prier le matin et le soir. 

C'est un devoir de prier matin et soir. 
Soir et matin, nous devons prier. 



380 ABRÉGÉ 

Nous devons prier soir et matin. 

dès notre lever , et le soir avant de nous cou- 
cher. 



703. Il faut prier Dieu attentivement et dévotement. 

C'est un devoir de prier avec attention et avec dévotion. 
Nous devons apporter une grande attention et une grande dévotion 
dans nos prières. 



704.* Le Dimanche, il faut assister à la Messe. 

Il faut assister, le Dimanche, à la Messe. 

C'est un devoir pour nous d'assister à la Messe le Dimanche. 

Nous devons assister, le Dimanche, au saint Sacrifice de la Messe. 

Il faut, le Dimanche, assister à la Messe. 

L'assistance à la Messe du Dimanche est d'obligation. 



705. Si l'on manquait la Messe le Dimanche, 

Si, le Dimanche, on manquait la Messe, 

Si l'on n'allait pas à la Messe le Dimanche, 

. . . n'entendait pas la Messe le jour du Dimanche, 

Si, le Dimanche, on n'assistait pas au saint Sacrifice de la Messe, 



— sans raison légitime, 

. . . légitime raison, 

. . . motif légitime, 

. . . aucun motif, 

n'ayant pas de motif légitime, 

grave, 

grave raison, 



on offenserait Dieu grièvement. 

on pécherait grièvement. 

mortellement. 

on ferait un grand péché. 



DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 381 

on ferait un péché mortel. 

grave. 

on se rendrait coupable d'un péché mortel. 
grave. 



706.* Le vendredi et le samedi, il faut s'abstenir d'aliments gras. 

Deux jours par semaine, vendredi et samedi, il est défendu de prendre 

des aliments gras. 
Le vendredi et le samedi de chaque semaine, il ne faut pas prendre 

d'aliments gras. 
Il faut s'abstenir d'aliments gras, les vendredis et samedis. 
. . . faire abstinence d'aliments gras, le vendredi et le samedi. 
Il ne faut prendre d'aliments gras, ni le vendredi ni le samedi. 



707. Le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, il faut [aussi] 
s'abstenir d'aliments gras. 

Pendant le Carême, aux Quatre-Temps et aux Vigiles, les aliments gras 
sont également défendus. 

Durant le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, il faut s'abstenir 
d'aliments gras. 

11 faut [aussi] s'abstenir d'aliments gras pendant le Carême, les Quatre- 
Temps et les Vigiles. 

Nous devons également nous abstenir de prendre des aliments gras le 
Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles. 




■ 
I 



708.* Il faut jeûner : le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, si 
l'on a vingt et un ans accomplis. 

Si l'on a vingt et un ans accomplis, il faut jeûner : le Carême, les Qua- 
tre-Temps et les Vigiles. 

Si l'on a vingt et un ans accomplis, c'est une obligation de jeûner : pen- 
dant le Carême, aux Quatre-Temps, et les Vigiles. 

Quand on a vingt et un ans révolus, il faut jeûner : pendant le Ca- 
rême, aux Quatre-Temps et aux Vigiles. 



■ 



■^^■■■^■i 



382 ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 

709.* Il faut se confesser, au moins une fois l'an. 

Chaque année, il faut se confesser, au moins une fois. 

Tous les ans , on doit 

On doit se confesser, au moins une fois par année. 
Tous les ans , il faut se confesser, au moins une fois. 
•-••>• • s'approcher du tribunal de la Pénitence, au moins 

une fois. 
• . . . , on doit faire au moins une confession. 

710.* Il est bon de se confesser tous les mois, et même encore plus 
souvent. 

Il est bon de s'approcher du tribunal de la Pénitence tous les mois, et 

même plus souvent encore. 
Se confesser une fois par mois , et même plus souvent , c'est une 

louable pratique. 

71 1 .* 11 faut communier, au moins une fois l'an, à Pâques ; 

On doit communier pendant le temps Pascal ; 

Nous devons communier, au moins une fois durant la quinzaine de 
Pâques ; 

— et à l'article de la mort. 

et quand on se sent près de mourir. 

est sur le point de rendre le dernier soupir. 

est sur le point de paraître devant Dieu. 

est sur le seuil de son éternité. 

71 2.* Il est bon de communier aux grandes Fêtes de l'année, et 
même encore plus souvent. 

C'est une pratique louable de communier à l'époque des grandes 
Fêtes de l'année, et même plus souvent encore. 

Il est bien de s'approcher de la sainte Table aux grandes Fêtes , et . 
même plus souvent. 

Communier aux grandes Fêtes, et même plus souvent , c'est une pra- 
tique louable. 

Communier aux grandes Fêtes et même plus fréquemment, c'est une 
excellente pratique. 



TABLE DES MATIERES. 






Préface. 



PREMIERE PARTIE. 
LE SYMBOLE DES APOTRES. 

DIEU. 

Pages 

Leçon 1. Dieu est le Créateur de tout 1 

— 2. Dieu est esprit 44 

— 3. Perfections de Dieu 19 

ANGES. 

— 4. Bons Anges. — Mauvais Anges, dénions 23 

L'HOMME : SES DESTINÉES. — CHUTE. — RÉPARATION. 

— 5. L'âme est spirituelle 29 

— 6. L'âme est immortelle 33 

— 7. Jugement particulier 36 

— 8. Le Ciel 38 

— 9. L'Enfer 43 

— 10. Le Purgatoire 47 

— 11. Création d'Adam et d'Eve. — Paradis terrestre. ... 52 

— 12. Péché d'Adam et d'Eve. — Leur châtiment 56 

— 13. Péché Originel '. . . CO 

— 14. Sainte Trinité 62 

— 15. L'Incarnation 67 

— 46. Deux natures en Jésus-Christ : la nature divine et la Sa- 

ture humaine 72 

— 17. Une seule personne en Jésus-Christ : la personne divine. 76 

— 18. Histoire de Jésus-Christ. 79 

— 19. La Rédemption 86 

— 20. Résurrection. — Ascension de Jésus-Christ 91 

— 21. Divers noms donnés à Jésus-Christ 98 

— 22. Divers noms donnés à Jésus-Christ (suite) 102 

— 23. Résurrection des corps. — Jugement dernier 106 






384 



TABLE DES MATIERES. 





ÉGLISE. 

Page» 

Leçon 24. Caractères de la véritable Église 113 

— 25. Juifs. — Païens. — Mahométans. — Hérétiques. — Schis- 

matiques 420 

— 26. Hors de l'Église, pas de salut j 26 

— 27. Église militante. — Souffrante. —Triomphante. . . . d30 

EXPLICATION DU SYMBOLE DES APOTRES. 

— 28. Symbole des Apôtres . . 135 

— 29. Premier article du Symbole des Apôtres : Je crois en 

Dieu , le Père tout -puissant, Créateur du Ciel et de la 

terre 138 

— 30. Deuxième article du Symbole : (Je crois) en Jésus-Christ, 

son Fils unique, Notre- Seigneur 141 

— 31. Troisième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ) 

qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge 
Marie 143 

— 32. Quatrième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) a souffert sous Ponce-Pilate — a été crucifié — est 
mort — a été enseveli 144 

— 33. Cinquième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est descendu aux Enfers, — le troisième jour est 
ressuscité des morts 147 

— 34. Sixième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est monté aux deux, — est assis à la droite de Dieu, 

le Père tout-puissant 148 

— 33. Septième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui est monté aux Cieux), d'où il viendra juger les vi- 
vants et les morts 150 

— 36. Huitième article du Symbole : Je crois au Saint-Esprit. 132 

— 37. Neuvième article du Symbole : (Je crois) la sainte Église 

catholique, la Communion des Saints 154 

— 38. Dixième article du Symbole : (Je crois) la rémission des 

péchés 159 

— 39. Onzième article du Symbole : (Je crois) la résurrection de 

la chair 160 

— 40. Douzième article du Symbole : (Je crois) la vie éternelle. 162 



I 



TABLE DES MATIERES. 



385 




DEUXIEME PARTIE. 
LES SEPT SACREMENTS. 

GRACE. 

Pages 

Leçon 41. De la Grâce 164 

— 42. Grâce sanctiliante ou habituelle 170 

— 43. Grâce actuelle 173 

SACREMENTS. 

— 44. Du Baptême (Définition) ... 175 

— 43. Du Baptême {suite). Sa nécessité 179 

— 46. Du Baptême (suite). — Noms de Baptême. — Patrons. — 

Promesses du Baptême. — Parrain et marraine. . . 182 

— 47. De la Confirmation 187 

— 48. Sacrement de l'Eucharistie 192 

— 49. Saint Sacrifice de la Messe , 197 

— 50. Saint Sacrifice de la Messe (suite). — Quand et comment 

il faut y assister 204 

— 51. Péchés actuels. — Péché mortel. — Péché véniel. . . 209 

— 52. Sacrement de Pénitence 215 

— 53. De l'examen de conscience 217 

— 54. Contrition parfaite. — Contrition imparfaite 221 

— 55. De la Contrition (suite). — Ses qualités 224 

— 56. De la Confession 229 

— 57. De l'Absolution 232 

— 58. Pénitence sacramentelle 234 

— 59. De la Satisfaction 236 

— 60. Indulgences : plénière — partielle — jubilaire — applica- 

bles aux âmes du Purgatoire 240 

— 61. Indulgences (suite). — Dispositions et conditions néces- 

saires 245 

— 62. De l'Extrême-Onction 248 

— 63. De l'Ordre. 252 

— 64. Du Mariage 255 

— 65. Sacrements en général 257 

— 66. Grâces particulières de chaque Sacrement 262 

— 67. Sacrements des vivants. — Sacrements des morts. . . 266 

CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. — P. 25 



■ 





■ 






386 



TABLE DES MATIERES. 



TROISIEME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 




COMMANDEMENTS DE DIEU. 

Pages 

Leçon 68. les commandements de dieu 269 

premier commandement de dieu. 

Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 

— 69. Adoration due a Dieu 272 

— 70. Foi 274 

— 71. Des Saints 279 

— 72. Saintes Reliques. — Images. — Vraie Croix 281 

— 73. Espérance 284 

— 74. Charité 290 

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en vain tu ne jureras, 
Ni autre chose pareillement. 

— 75. Du Serment 295 

— 76. Du faux serment 297 

TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU 
Les Dimanches tu garderas, 
En servant Dieu dévotement. 

— 77. Le Dimanche 299 

QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 

— 78. Devoirs des enfants — des serviteurs — des inférieurs 

— des pères et mères — des maîtres et maîtresses. . 302 

CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne sei'as. 
De fait ni volontairement. 

79. Homicide. — Suicide. — Scandale. — Médisance. — 

Jugement téméraire 305 



TABLE DES MATIÈRES. 
SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VI. Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement . 

IX. L'œuvre de chair ne désireras, 
Qu'en mariage seulement. 
Leçon 80. Luxure 

SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VIL Le bien d' autrui tu ne prendras, 

Ni retiendras injustement. 

X. Biens d'autrui ne convoiteras, 

Pour les avoir injustement. 

— 81. Vol. — Restitution 



387 

Payes 



310 



313 



HUITIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 
82. Mensonge : divers espèces de mensonges. — Calomnie. 



— Faux témoignages. 



316 



COMMANDEMENTS DE L EGLISE. 

83. LES COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE 320 

PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

I. Les Dimanches la Messe ouïras, 

Et les Fêtes pareillement. 
II. Ces mêmes jours sanctifieras, 
Sans travailler servilement. 

84. Assistance a la Messe. — Abstention du travail servile 

le dimanche 322 

PRINCIPALES FÊTES DE L'ANNÉE. 

85. Pâques. — L'ascension. — La Pentecôte. — L'assomption. 



La Toussaint. — Noël. 



32c 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE LÉGLISE. 

III. Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

IV. Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement . 

86. Quand on doit se confesser 32S 



1 



I 



fk= 






388 



TABLE DES MATIÈRES. 






Leçon 87. Carême. — Quatre- Temps. — Vigiles. . . . , 

CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

V. Quatre- Temps, Vigiles, jeûneras, 

Et le Carême entièrement. 
VI. Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mèmement. 
— 88. Jeûne. — Abstinence 



Pages 

331 



333 



VERTUS. PECHES CAPITAUX. 

— 89. Vertus théologales : Foi — Espérance — Charité. . . 337 

— 90. A^ertus morales : Justice — Force— Tempérance — Pru- 

dence 339 

— 91. Les sept Péchés Capitaux 341 

— 92. Péchés Capitaux (suite) 345 



QUATRIEME PARTIE. 
LA PRIÈRE. 

LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 

93. La Prière (Définition). 348 

94. La Prière (suite). — Nécessité. — Qualités. ..... 351 

EXPLICATION DE l'oRAISON DOMINICALE ET DE EA SA- 
LUTATION ANGÉLIQUE. 

95. L'Oraison Dominicale (Notre Père) 353 

96. Explication de l'Oraison Dominicale (Notre Père). . . 356 

97. La Salutation Angélique (Je vous salue, Marie). ... 365 

98. Explication de la Salutation Angélique (Je vous salue, 

Marie) 368 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

■ > 99. Trinité. — Création — Incarnation. — Rédemption. — 
Sanctification. — Résurrection générale. — Jugement 
dernier. — Enfer. — Ciel 374 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRÉTIN. 

100. Vertus théologales. — Prière. —Messe. — Abstinence. 

— Jeûne. — Confession. — Communion. .... 378 



Poitiers. — Typographie et stéréotypie Oudin, rue de l'Éperon, i. 



iinfr 

*-""■"•" -ji «unir mur 1 ' 



METHODE 



DE T0UL0U5E 



POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS-MUETS. 



QUESTIONNAIRE 



DU CATÉCHISME. 







APPROBATION. 



Louis-François-Désiré-Édouard PIE, par la grâce de Dieu et 
du Siège apostolique , Évêque de la sainte Église de Poitiers , 

Nous étant fait rendre compte d'un Questionnaire du Catéchisme, à l'usage 
des Sourds-Muets , Nous l'autorisons et en permettons l'impression. 

Donné à Poitiers , le 7 décembre 18G4. 




L.-E., Êvêque de Poitiers. 



PROPRIÉTÉ. 



'/ 



>>t 






POITIERS. — TYPOGRAPHIE DE HENRI OUDIN , RUE DE L'ÉPERON , i. 






METHODE 



DE TOULOUSE 



POUR L'INSTRUCTION DES SOURDS-MUETS 

PAR L'ABBÉ CHAZOTTES 

ÉDITÉE ET ADOPTÉE PAR LES CONGRÉGATIONS DES FRÈRES DE SAINT-GAHIUEL 
ET DES FILLES-DE-LA-SAGESSE, SPÉCIALEMENT VOUÉES 

a l'éducation des sourds-muets. 



QUESTIONNAIRE 

correspondant 

lo AU CATÉCHISME (texte continu) A L'USAGE DES SOURDS-MUETS; 
2« AU CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. 



Due Uieu ouvre à ces clieis enfants l'oreille 
de la Foi , et qu'il envoie son Verbe sur leurs 
lèvres. (Mgr Pie, évêque de Poitiers.) 

,4' 



DEUXIÈME ANNÉE. 
El VUE DU PROFESSEUR. 






v& 










*r 



KV 



V 



POITIERS 

HENRI 0UD1N, IMPRIMEUR- LIBRAIRE -ÉDITEUR 



BUE DE L EPERON , '< • 
1864 



AVERTISSEMENT. 



Ce Questionnaire correspond aux deux éditions de notre 
Catéchisme : 

1° Catéchisme (texte continu) ; 
2° Catéchisme avec synonymies. 

A l'aide des numéros , la correspondance entre ce 
Questionnaire et ces deux textes, identiquement les mêmes, 
est très-facile. 

Les astérisques indiquent les questions les plus capitales , 
celles sur lesquelles les maîtres et les élèves doivent reve- 
nir plus souvent. 

Nos récapitulations, disséminées de distance en distance, 
jouent un grand rôle dans ce Questionnaire ; elles résu- 
ment en quelques lignes les choses les plus essentielles , 
et mettent les élèves dans l'heureuse impossibilité d'oublier 
ce qu'ils ont appris. 

Les professeurs devront lire très-attentivement la Pré- 
face placée en tête du Catéchisme avec synonymies ; elle 
contient la clef de notre méthode catéchistique. Là se 
trouve la manière de poser les questions, et de faire faire 
les réponses sur cette partie la plus importante de l'En- 
seignement. 



QUESTIONNAIRE 



CORRESPONDANT 



4° AU CATÉCHISME (texte continu) A L'USAGE DES SOURDS-MUETS ; 
2° AU CATÉCHISME AVEC SYNONYMIES. 



PREMIÈRE PARTIE. 



LE SYMBOLE DES APOTRES. 



DIEU. 



LEÇON 1. 



DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUT. 

1 .* Qui a fait le Ciel et la terre? 

2 Comment Dieu a-t-il fait le Ciel et la terre? 

3. Qui a fait les plantes et les arbres ? 

4. Comment Dieu a-t-il fait les plantes et les arbres ? 

5. Qui a créé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles ? 

6. Comment Dieu a-t-il créé les quadrupèdes , les oiseaux et les 

reptiles? 
7 '.* [Enfin] qui a fait l'homme? 

8. L'homme a-t-il été créé pour connaître et aimer Dieu ? 

9. L'homme doit-il obéir à Dieu? 

10. Si l'homme obéit à Dieu, ira-t-il au Ciel ? 



(1) Exigez, au moins des commençants, qu'ils répondei.l par des propositions com- 
plètes, et qu'ils ne se bornent pas simplement à un oui ou un non tout court. 



QUESTIONNAIRE. 



i 



I 

.il 

I 



DIEU EST LE CREATEUR DE TOUT. 



SYNONYMIES. 

1 .* Qui a fait le Ciel et la terre? 

Est-ce Dieu qui a fait le Ciel et la terre? 

Qui a créé le Ciel et la terre? 

Qui a tiré du néant le Ciel et la terre? 

Qui a tiré le Ciel et la terre du néant? 

Par qui ont été faits le Ciel et la terre ? 

Par qui ont été créés le Ciel et la terre? 

Par qui ont été tirés du néant le Ciel et la terre? 

Par qui le Ciel et la terre ont-ils été faits? 

Par qui le Ciel et la terre ont-ils été créés? 

Par qui le Ciel et la terre ont-ils été tirés du néant ? 

2. Comment Dieu a-t-il fait le Ciel et la terre ? 

Comment lit Dieu pour faire le Ciel et la terre? 

Comment Dieu créa-t-il le Ciel et la terre ? 

Comment Dieu tira-t-il du néant le Ciel et la terre? 

Comment Dieu tira-t-il le Ciel et la terre du néant? 

Comment le Ciel et la terre ont-ils été faits par Dieu? 

Comment !e Ciel et la terre ont-ils été créés par Dieu ? 

Comment le Ciel et la terre ont-ils été tirés du néant par Dieu ? 

De quelle manière Dieu fit-il le Ciel et la terre ? 

De quelle manière Dieu créa-t-il le Ciel et la terre ? 

De quelle manière Dieu tira-t-il du néant le Ciel et la terre ? 



3. Qui a fait les plantes et les arbres ? 

Qui a fait les arbres et les plantes ? 

Qui a créé et les arbres et les plantes ? 

Qui a créé les plantes et les arbres ? 

Qui a tiré du néant les plantes et les arbres ? 

Qui a tiré les plantes et les arbres du néant? 

Par qui ont été créés les plantes et les arbres ? 

Par qui ont été tirés du néant les arbres et les plantes? 

Par qui furent faits les arbres et les plantes? 

Par qui les plantes et les arbres ont-ils été créés ? 

Par qui les plantes et les arbres ont-ils été tirés du néant? 



DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUT. 3 

4. Comment Dieu a-t-il fait les plantes et les arbres? 

Que fit Dieu pour créer les plantes et les arbres ? 

Comment Dieu créa-t-il les plantes et les arbres? 

Comment Dieu tira-t-il du néant les plantes et les arbres? 

Comment Dieu tira-t-il les plantes et les arbres du néant? 

Comment les plantes et les arbres ont-ils été faits par Dieu ? 

Comment les plantes et les arbres ont-ils été créés par Dieu? 

Comment les plantes et les arbres ont-ils été tirés du néant par Dieu ? 

De quelle manière Dieu fit-il les plantes et les arbres ? 

De quelle manière Dieu créa-t-il les plantes et les arbres ? 

De quelle manière Dieu tira-t-il du néant les plantes et les arbres ? 



5. Quia créé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 

Qui a fait les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles ? 
Qui a formé les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles ? 
Qui a tiré du néant les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 
Qui a tiré les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles du néant? 
Par qui furent créés les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 
Par qui furent faits les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 
Par qui furent formés les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles ? 
Par qui furent tirés du néant les quadrupèdes , les oiseaux et les 

reptiles ? 
Par qui les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent-ils créés ? 
Par qui les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles furent-ils tirés du 

néant ? 



6. Comment Dieu a-t-il créé les quadrupèdes, les oiseaux et les 
reptdes ? 

Que fit Dieu pour créer les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 
Comment Dieu créa-t-il les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles? 
Comment Dieu tira-t-il du néant les quadrupèdes , les oiseaux et les 
reptiles ? 

Comment Dieu tira-t-il les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles du 
néant? 

Comment les quadrupèdes , les oiseaux et les reptiles ont-ils été faits 
par Dieu? 



DIEU EST LE CREATEUR DE TOUT. 






Comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent-ils créés 

par Dieu ? 
Comment les quadrupèdes, les oiseaux et les reptiles furent-ils tirés du 

néant par Dieu? 
Comment Dieu fit-il sortir du néant les quadrupèdes , les oiseaux et 

les reptiles ? 
Comment Dieu donna-t-il la vie aux quadrupèdes, aux oiseaux et aux 

reptiles ? 
Comment Dieu donna-t-il l'existence aux quadrupèdes, aux oiseaux et 

aux reptiles ? 

7.* [Enfin] qui a fait l'homme? 

[Enfin] qui donc fit l'homme (1) ? 

[Ensuite] qui créa l'homme? 

[Alors] qui forma l'homme ? 

[Ces choses étant faites] qui tira l'homme du néant? 

[Cela fait] par qui l'homme fut-il créé ? 

[Après cela] par qui l'homme fut-il formé? 

[Après toutes ces créations] par qui l'homme fut-il tiré du néant ? 

[Pour clore toutes ces créations] qui donna la vie à l'homme ? 

[Pour clore la création] qui donna l'être à l'homme ? 

[Pour terminer la création] qui donna l'existence à l'homme? 



8. L'homme a- 1 il été créé pour connaître et aimer Dieu? 

L'homme a-t-il été créé pour connaître et pour aimer Dieu ? 
L'homme a-t-il été créé et pour connaître et pour aimer Dieu ? 
L'homme a-t-il été créé pour connaître et aussi pour aimer Dieu ? 
L'homme a-t-il été créé pour connaître Dieu et aussi pour l'aimer? 
Le but pour lequel l'homme a été créé, est-ce de connaître et d'aimer 

Dieu? 
L'homme a-t-il été créé pour connaîtreDieu et également pour l'aimer? 
Connaître et aimer Dieu, est-ce pour cela que l'homme a été créé ? 



(1) Ici , avertir les élèves que, dans les questions comme dans les réponses , les mots 
placés entre deux crochets ne doivent figuier que quand !es questions et les réponses 
viennent à 1a suite d'autres questions et d'autres réponses. Quand elles sont isolées, il 
faut en retrancher les mots qui supposent qu'elles font suite à ca qui précède. 






DIEU EST LE CRÉATEUR DE TOUT. 5 

Connaître Dieu et l'aimer, est-ce pour cela que l'homme a été créé ? 
Connaître Dieu et aussi l'aimer, est-ce pour cette fin que l'homme a 
été créé ? 

Connaître Dieu et aimer Dieu , est-ce pour cela que l'homme a été 
créé? 



9. L'homme doit- il obéir à Dieu? 

L'homme doit-il à Dieu obéissance ? 

L'homme est-il obligé d'obéir à Dieu ? 

L'homme doit-il manquer d'obéir à Dieu? 

L'homme doit-il se dispenser d'obéir à Dieu ? 

L'homme est-il tenu d'obéir à Dieu ? 

L'homme doit-il se soumettre à Dieu ? 

L'homme doit-il faire la volonté de Dieu ? 

L'homme doit-il soumettre sa volonté à la volonté de Dieu ? 

L'homme doit-il suivre la volonté de Dieu ? 

L'homme est-il tenu de suivre la volonté de Dieu? 



10. Si l'homme obéit à Dieu, ira-t-il au Ciel ? 

Si l'homme se soumet à Dieu, ira-t-il au Ciel ? 
Si l'homme soumet sa volonté à la volonté de Dieu, ira-t-il au Ciel ? 
Si l'homme fait la volonté de Dieu, entrera-t-il dans le Ciel? 
Si l'homme exécute la volonté de Dieu, aura-t-il le Ciel pour récom- 
pense ? 

Si l'homme se conforme à la volonté de Dieu, recevra-t-il le Ciel pour 
récompense ? 

Si l'homme fait ce que Dieu ordonne, jouira-t-il du bonheur du Ciel ? 

Si l'homme fait ce que Dieu commande, sera-t-il admis dans les' 
Cieux? 

Si l'homme fait ce que Dieu prescrit, ira-t-il dans le Paradis? 

Si l'homme fait ce que Dieu veut, ira-t-il jouir de la félicité éternelle ? 

Si l'homme obéit à la volonté de Dieu, aura-t-il le bonheur de le pos- 
séder dans le Ciel ? 






DIEU EST ESPRIT. 



LEÇON 2. 

» 

DIEU EST ESPRIT. 

1 1 . Peut-on voir les arbres et les plantes ? 

12. Peut-on [encore] toucher les arbres et les plantes? 

13. Pourquoi peut-on voir et toucher les arbres et les plantes? 

1 4. [Mais] peut-on voir et toucher Dieu ? 
15.* Pourquoi ne peut-on pas voir Dieu (1 ) ? 
15.* Pourquoi ne peut-on pas toucher Dieu? 
16.*Puisque Dieu n'est pas corps, qu'est-il donc? 
1 7. Dieu a-t-il des yeux ? 

17. Dieu a-t-il des oreilles? 

18. Dieu a-t-il des mains ? 

1 8. Dieu a-t-il des pieds? 

19. Pourquoi Dieu n'a-t-il ni pieds, ni mains, ni yeux, ni 

oreilles ? 



SYNONYMIES. 

1 1 . Peut-on voir les arbres et les plantes? 
Pouvez-vous voir les arbres et les plantes (2) ? 



(1) Avertissez l'élève que cette question, dont le chiffre renvoie au n" 15 du texte con- 
tinu, ne réclame qu'une partie de ce que contient ce n° 15. Dans le texte il est dit : 
On ne peut ni voir ni toucher Dieu, etc. Mais dans la question on parle de voir : 01 
ne parle pas de toucher. Prévenez donc l'élève de ne répondre qu'à ce qui lui est de- 
mandé. .. 

Cette observation aura de fréquentes applications par la suite : ainsi au n» 17 de.ceiw 

même leçon, ce cas se représente encore. 

(2) En disantà l'élève : Pouvez-vous ? il peut croire qu'on s'adresse àlui et aux autres, 
et répondre au pluriel : Nous voyons. Si donc vous voulez qu'il réponde au singulier 
Je vois, comme il y a dans le texte synonymique, alors, faites-lui bien comprendre que 
le pluriel : Pouvez-vous équivaut au singulier : Peux-tu. Et même tutoyez-le, puisque 
les exigences grammaticales le réclament. Mais dès que cette nécessité du tutoiemeni 



DIEU EST ESPRIT. 

Pouvons-nous voir les arbres et les plantes ? 
Voyons-nous les arbres et les plantes ? 
Est-il possible de voir les arbres et les plantes? 
Nous est-il possible de voir les arbres et les plantes ? 
Nos yeux peuvent-ils voir les arbres et les plantes? 
Les plantes et les arbres peuvent-ils être vus ? 
Les arbres et les plantes sont-ils visibles? 



12. Peut-on [encore] toucher les arbres et les plantes? 

Pouvez- vous toucber les arbres et les plantes? 

Pouvons-nous toucher les arbres et les plantes ? 

Les hommes peuvent-ils toucher les arbres et les plantes ? 

Nos mains peuvent-elles toucher les arbres et les plantes? 

Est-il possible de toucher les arbres et les plantes? 

Peut-on palper les arbres et les plantes ? 

Les plantes et les arbres peuvent-ils être palpés ? 

Les plantes et les arbres peuvent-ils être touchés ? 

Les plantes et les arbres sont-ils tangibles? 

Les plantes et les arbres sont-ils palpables ? 



13. Pourquoi peut-on voir et toucher les arbres et les plantes? 

Pouvez-vous voir et pouvez-vous toucher les arbres et les plantes.' 

pourquoi? 
Pourquoi pouvons-nous voir et toucher les arbres et les plantes ? 
Pourquoi voyez-vous et touchez-vous les arbres et les plantes? 
Pourquoi voyons-nous et touchons-nous les arbres et les plantes ? 
Pourquoi les plantes et les arbres peuvent-ils être vus et touchés? 
Pourquoi les arbres et les plantes sont-ils visibles et palpables? 
Quelle est la raison par laquelle on peut voir et toucher les arbres et 

les plantes ? 




aura disparu , continuez à dire vous à chacun de vos élèves. Ce respect que vous aurez 
pour eux les forcera à vous respecter davantage. Le tutoiement suppose la familiarité , et 
souvent la familiarité engendre le mépris. Cette observation aura de fréquentes applica- 
tions dans le courant de ce Questionnaire. 



DIEU EST ESPRIT. 

Diles-moi pourquoi nous pouvons voir et toucher les arbres et les 

plantes? 
Dites-moi pourquoi on peut voir et toucher les arbres et les plantes? 
Dites-moi pourquoi il est possible de voir et de toucher les plantes et 

les arbres ? 
Voit-on les arbres et les plantes? 
Voyez-vous les arbres et les plantes? 



14. [Mais] peut-on voir et toucher Dieu ? 



Dites-moi, pouvez-vous voir et toucher Dieu ? 

Dites, pouvons-nous voir et toucher Dieu ? 

Les hommes peuvent-ils voir et toucher Dieu ? 

Est-il possible de voir et de toucher Dieu? 

Est-il possible de voir Dieu, et possible de le toucher ? 

Pouvons-nous voir Dieu et le toucher? 

Pouvons-nous voir et toucher Dieu ? 

Dieu peut-il être vu et touché? 

Dieu est il visible et palpable? 

Nos yeux peuvent-ils voir Dieu, et nos mains le toucher? 



15.* Pourquoi ne peut -on pas voir Dieu ? 

Pourquoi ne pouvez-vous pas voir Dieu? 
Pourquoi ne pouvons-nous pas voir Dieu? 
Pourquoi les hommes ne peuvent-ils pas voir Dieu? 
Pourquoi est-il impossible de voir Dieu? 
Pourquoi y a-t-il impossibilité de voir Dieu? 
Pourquoi ne nous est-il pas possible de voir Dieu ? 
Dites-nous pourquoi nous ne pouvons pas voir Dieu? 
Pourquoi Dieu ne peut-il pas être vu ? 
Pourquoi Dieu n'est- il pas visible? 
Pourquoi nos yeux ne peuvent-ils pas voir Dieu ? 



15.* Pourquoi ne peut-on pas toucher Dieu ? 

Pourquoi ne pouvez-vous pas toucher Dieu ? 
Pourquoi ne pouvons-nous pas toucher Dieu ? 
Pourquoi les hommes ne peuvent-ils pas toucher Dieu ? 
Pourquoi est-il impossible de toucher Dieu ? 



DIEU EST ESPRIT. 

Pourquoi y a-t-il impossibilité de toucher Dieu ? 

Pourquoi ne nous est-il pas possible de toucher Dieu ? 

Dites-nous pourquoi nous ne pouvons pas toucher Dieu? 

Pourquoi Dieu ne peut-il pas être touché? 

Pourquoi Dieu n'est-il pas palpable? 

Pourquoi nos mains ne peuvent-elles pas toucher Dieu? 



16.* Puisque Dieu n'est pas corps, qu'est-il donc ? 

Puisque Dieu n'est pas corporel, qu'est-il donc? 

Puisque Dieu est incorporel, qu'est-il donc? 

Puisque Dieu n'est pas corporel, dites-nous s'il est esprit? 

Dieu n'est pas corporel, qu'est-il donc? 

Dieu est-il un être spirituel ? 

Dieu est-il esprit? 

Puisque Dieu n'a pas de corps, qu'est-il ? 

Dites-nous si Dieu est spirituel ? 

Puisque Dieu n'a point de corps, qu'est-il ? 

Est-ce que Dieu est esprit ? 



17. Dieu a-t-il des yeux ? 

Est-ce que Dieu a des yeux ? 

Dieu est- il sans yeux? 

Dites, Dieu est-il sans yeux? 

Est-ce que Dieu a l'organe de la vue ? 

En Dieu, y a-t-il des yeux ? 

Dieu existe-t-il avec des yeux? 

Dieu voit-il à l'aide des yeux? 

Dieu voit-il avec des yeux ? 

Dieu peut-il voir sans yeux ? 

Dieu peut-il voir sans le secours des yeux ? 



17. Dieu a-t-il des oreilles ? 

Est-ce que Dieu a des oreilles? 
Dieu est-il sans oreilles? 
Dites-moi, Dieu est-il sans oreilles? 
Dieu a-t-il l'organe de l'audition ? 



M 



■ 






10 PERFECTIONS DE DIEU. 

En Dieu, y a-t-il des oreilles ? 

Dieu entend-il avec des oreilles? 

Dieu peut-il entendre sans l'aide des oreilles ? 

Dieu peut-il nous entendre sans le secours des oreilles ? 



\ 8. Dieu a-t-il des mains ? 

Dieu est-il sans mains? 

Est-ce que Dieu n'a pas de mains ? 



1 8. Dieu a-t-il des pieds ? 

Dieu est-il sans pieds? 

Est-ce que Dieu n'a pas de pieds? 



19. Pourquoi Dieu n'a-t-il ni pieds, ni mains, ni yeux, ni 
oreilles ? 

Dites-moi la raison par laquelle Dieu n'a ni pieds, ni mains, ni yeux, 

ni oreilles? 
Pourquoi Dieu est-il un être sans pieds, sans oreilles, sans yeux et 

sans mains ? 



LEÇON 3. 



PERFECTIONS DE DIEU. 



20.* Dieu a-t-il commencé d'être? 

21 . Dieu finira-t-il d'être ? 

22.* Dieu est-il éternel ? 

23. Où est Dieu? 

24.* Dieu est-il partout ? 

25. Pourquoi Dieu est-il partout? 

26. Que peut faire Dieu ? 



PERFECTIONS DE DIEU. 

27. Dieu est-il tout-puissant ? 

28. Dieu est-il infiniment saint ? 
28. Dieu est-il infiniment juste ? 
28. Dieu est-il infiniment bon ? 
29.* Dieu est-il infiniment parfait? 
30. Dieu voit-il toutes nos actions? 
30. Dieu voit- il toutes nos pensées? 
31.* Dieu voit-il tout? 

32. Dieu connaît- il tout ? 

33. Dieu gouverne-t-il tout? 

34. N'y a-t-il qu'un seul Dieu? 

35. Pourquoi ne peut-il y avoir plusieurs Dieux? 



11 



SYNONYMIES. 



20.* Dieu a-t-il commencé d'être? 

d'exister ? 

eu un commencement dans son être ? 

existence? 

sa vie ? 

21 . Dieu finira-t-il d'être? 

d'exister? 

aura-t-il une tin dans son être ? 

existence? 

. . sa vie? 
. .? 



I 



22.* Dieu est-il éternel? 

. . a-t-il l'éternité? 

. . est-il l'éternité? 

. . l'Éternel? 






12 
23. Où est Dieu ? 



PERFECTIONS DE DIEU. 



OÙ vit. . . ? 
Où habite Dieu ? 
Où existe. . . ? 
Dieu vit-il dans le Ciel ? 
• . . . sur la terre ? 

24.* Dieu est-il partout ? 

... vit il. . . . ? 
. . . habite-t-il. . . ? 
. . . existe-t -il ... ? 
. . . est-il dans. tous les lieux? 

25. Pourquoi Dieu est-il partout? 

Dites-moi pourquoi Dieu est partout ? 
Expliquez-moi comment Dieu est partout ? 

26. Que peut faire Dieu ? 

Dieu peut-il faire tout ce qu'il veut ? 
Tout ce que Dieu veut, peut-il le faire ? 
, le peut-il faire ? 



27. Dieu est-il tout- puissant? 

Dieu peut-il faire tout ce qu'il veut ? 

Pourquoi Dieu peut-il tout ce qu'il veut ? 

Tout ce que Dieu veut, pourquoi le peut-il faire ' 



28. Dieu est-il [aussi] infiniment saint , infiniment juste , infini- 
ment bon, etc. ? 

Dieu est-il [également] infiniment saint, infiniment juste, infiniment 
bon, etc. ? 

Dieu a-t-il [en même temps] l'infinie sainteté, l'infinie justice, l'infinie 
bonté, etc. ? 



PERFECTIONS DE DIEU. 



13 



Dieu possède-t-il [aussi] l'infinie sainteté, l'infinie justice, l'infinie 

bonté, etc. ? 
Dieu est-il [aussi] la sainteté infinie, la justice infinie, la bonté infi- 
nie, etc. ? 

29.* Dieu est-il infiniment parfait? 

Dieu possède-t-il l'infinie perfection? 
Dieu est-il l'infinie perfection ? 

30. Dieu voit-il toutes nos actions et toutes nos pensées ? 

Dieu, de son regard, voit-il toutes nos actions et toutes nos pensées ? 
Dieu , de son regard , embrasse-t-il toutes nos actions et même toutes 

nos pensées ? 
Quelque chose échappe-t-il au regard de Dieu ? 



31.* Dieu voit-il tout? 

Quelque chose échappe-t-il à la vue de Dieu ? 

clairvoyance de Dieu ? 

peut-il échapper à Dieu ? 

au regard divin ? 

Tout ce qui existe, Dieu le voit-il? 

Dieu embrasse-t-il tout de son regard immense? 



32. Dieu connaît-il tout ? 

Quelque chose échappe-t-il à la connaissance de Dieu? 

Tout ce qui existe, Dieu le connaît-il ? 

Dieu ignore-t-il quelque chose de ce qui existe? 

Quelque chose peut-il échapper à la connaissance de Dieu ? 



I 



33. Dieu gouverne-t-il tout? 

Le gouvernement de Dieu s'étend-il à tout ? 

divin embrasse-t-il tout? 

Quelque chose peut-il échapper au gouvernement de Dieu? 
. . ■ se soustraire au gouvernement divin ? 



44 BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES, DÉMONS. 

34. N'y a-t-il qu'un seul Dieu ? 

Combien y a-t-il de Dieu ? 
N'y a-t-il qu'un Dieu? 
Y a-t-il plusieurs Dieux ? 

35. Pourquoi ne peut-il y avoir plusieurs Dieux ? 

Pourquoi n'y a-t-il qu'un Dieu ? 
seul Dieu ? 



LEÇON 4. 



BONS ANGES. — MAUVAIS ANGES , DÉMONS. 



36.* Les Anges ont-ils un corps ? 

36.* Les x\nges sont-ils de purs esprits? 

37. Tous les Anges sont-ils bons ? 

38.* Y a-t-il maintenant de bons et de mauvais Anges? 

39. Où sont les bons Anges? 

40.* Pourquoi les bons Anges sont-ils appelés ainsi ? 

41 . Que font les bons Anges dans le Ciel ? 

42. Les bons Anges descendent-ils du Ciel et viennent-ils sur la 

terre ? 

43. Que viennent faire les bons Anges sur la terre? 



II. 



44.* Pourquoi les mauvais Anges sont-ils appelés mauvais? 

45. Comment appelle-t-on [encore] les mauvais Anges? 

46. Où sont les mauvais Anges? 

47 Les démons souffrent-ils dans l'Enfer? 



l'ame est spimtuelle. 



45 



47. Pourquoi les démons souffrent-ils? 

47. Les démons tourmentent-ils les damnés ? 

48. Les démons, comme les bons Anges, viennent-ils sur la terre? 
49.* Que viennent faire parmi nous les démons qui sortent de 

l'Enfer? 
50. Les démons souffrent-ils sur la terre comme dans l'Enfer? 



>-&&©« 



L'HOMME : SES DESTINÉES. -CHUTE.— RÉPARATION. 



LEÇON 5. 



L'AME EST SPIRITUELLE. 

51 . Dieu nous a-t-il donné seulement un corps ? 

52. Outre le corps, qu'est-ce que Dieu nous a donné ? 
53.* Est-ce l'âme qui est supérieure au corps? 

54. Le corps peut-il se mouvoir, respirer, dormir, etc.? 

55. Est-ce l'âme ou le corps qui pense, raisonne, veut, aime ? 

56. Pourquoi notre âme est-elle faite? 
57.* Avez-vous un corps, ou une âme? 

58. Pouvez- vous voir votre corps ? 

59. Pouvez-vous toucher votre corps? 

60. Pouvez-vous voir et toucher votre âme? 

61 . Pourquoi ne pouvez-vous ni voir ni toucher votre âme ? 



■ 

M 

I 



i 



I 









46 



JUGEMENT PARTICULIER. 



LEÇON 6. 



L'AME EST IMMORTELLE. 



62. L'âme est-elle unie au corps? 

63. L'union de l'âme avec le corps durera-t-elle toujours? 

64. Quand finira l'union de l'âme avec le corps? 

65. A la mort, l'âme se séparera-t-elle du corps? 
66.* Qu'est-ce que la mort? 

67. Après la mort, où met-on le corps? 

68. Que devient le corps dans la terre ? 

69. Après la mort, l'âme se pulvérise-t-elle? 

70. Pourquoi l'âme ne se pulvérise-t-elle pas? 
71 .* L'âme existera-t-elle toujours ? 



LEÇON 7. 



JUGEMENT PARTICULIER. 



72. Devant qui paraîtra notre âme, aussitôt après s'être séparée du 

corps ? 
73.* Quand notre âme sera-t-elle jugée? 
74.* Comment s'appelle le Jugement que subira notre âme, aussitôt 

après notre mort ? 
75. Après notre mort, où ira notre âme, si elle est trouvée juste et 

parfaitement pure? 



LE CIEL. 



L ENFER. 



17 



LEÇON 8. 



LE CIEL. 



76.* Qu'est-ce que le Ciel ? 

77. Pourquoi Dieu a-t-il créé le Ciel ? 

78. De quel bonheur jouissent les Anges et les Saints dans le 

Ciel? 

79. Voit-on Dieu dans le Ciel ? 

80. Connait-on bien Dieu dans le Ciel? 

81 . Est-on bien uni à Dieu dans le Ciel? 
Dites-nous comment les Anges et les Saints, dans le Ciel, 

voient Dieu, le connaissent et lui sont unis? 
Pouvons-nous comprendre le bonheur du Ciel ? 
84.* Pourquoi le bonheur du Ciel est-il très-grand ? 

85. Le bonheur du Ciel finira-t-il? 

86. Maintenant, les corps des Saints sont-ils au Ciel ? 

86. Quand les corps des Saints entreront-ils dans le Ciel ? 

86. Où sont actuellement les âmes des Saints? 

87. Le Corps de Jésus-Christ est-il au Ciel ? 

87. Depuis quand le Corps de Jésus-Christ est-il au Ciel? 
87 bls .* Définition. — Donnez-moi une définition du Ciel ? 



82. 



83. 



LEÇON 9. 



L'ENFER. 



88.* Qu'est-ce que l'Enfer? 

89. Pourquoi Dieu a-t-il créé l'Enfer? 

90. Où vont, après leur mort, les hommes qui meurent avec un 

ou plusieurs péchés mortels ? 

91. Les damnés souffrent-ils beaucoup dans l'Enfer? 

QUESTIONNAIRE, ._> 



l-TES» ' 



18 



LE PURGATOIRE. 



92.* Les flammes de l'Enfer s'éteindront-elles? 

93. Les démons tourmentent-ils les damnés? 

94. Les damnés sont-ils tourmentés par le désespoir? 
95.*D'où vient le désespoir des damnés? 

96. Les tourments de l'Enfer finiront-ils? 

97. Maintenant, les corps des damnés sont-ils dans l'Enfer ? 
97. Quand les corps des damnés entreront-ils dans l'Enfer? 
97. Où sont actuellement les âmes des damnés ? 

9T M « '.* Définition. — Donnez-nous une définition de l'Enfer? 



LEÇON 10. 



LE PURGATOIRE. 



98. Après la mort, où va celui qui meurt ayant un péché mortel? 
99.* Où va celui qui meurt ayant un ou plusieurs péchés véniels? 
100.* En Purgatoire, l'âme souffre-t-elle ? 

101 . Quel est celui qui va en Purgatoire ? 

1 02. Au sortir du Purgatoire, où vont les âmes ? 
103.* Qu'est-ce que le Purgatoire? 



PREMIERE RECAPITULATION. 



19 



PREMIÈRE RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 1-10. 



DIEU : ses perfections. — ANGES : bons — mauvais. — HOMME : ses des- 
tinées — IMMORTALITÉ DE L'AMK — JUGEMENT PARTICULIER — CIEL — ENFER 
— PURGATOIRE. 

# I. Dieu. 

22. Dieu est-il éternel ? 

27. Dieu est-il Tout-Puissant ? 

1 . Qui a créé le Ciel et la terre ? 

31 . Dieu voit-il tout ? 

15. Peut-on voir Dieu ? 

16. Dieu est-il esprit? 
35 bis .* Qu'est-ce que Dieu ? 

§ II. Anges. 

36.* Les Anges sont-ils des esprits? 

38.* Tous les Anges sont-ils bons ? 

43. Les bons Anges nous sont-ils utiles ? 

45. Comment appelle-t-on les mauvais Anges ? 

49.* Les démons sont-ils nuisibles aux bommes ? 

§ III. Homme. 

7. Qui a fait l'homme ? 

8.* Pourquoi Dieu a-t-il créé l'homme? 
52. L'homme a-t-il un corps et une âme? 
61 . L'âme de l'homme est-elle esprit ? 
66.* Qu'est-ce que la mort? 



«é<* 



■ 

■ 










20 



PREMIÈRE RÉCAPITULATION. 



71 . L'âme est-elle immortelle ? 

73.* Dieu jugera-t-il notre âme aussitôt après notre mort ? 

75. A l'instant de la mort, où ira l'âme juste et parfaitement 

pure? 

76, 87 bis .* Qu'est-ce que le Ciel? 

85. Le bonheur du Ciel durera-t-il longtemps ? 

90. Au moment de la mort, où ira l'âme des méchants ? 

88, 97 bi9 .* Qu'est-ce que l'Enfer ? 

96. Les tourments de l'Enfer dureront-ils longtemps ? 
101 . A l'instant de la mort, où ira l'âme juste , mais coupable de 

quelques petits péchés ? 
103.* Qu'est-ce que le Purgatoire ? 



CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. 



TARAD1S TERRESTRE. 



21 



LEÇON 11. 

CRÉATION D'ADAM ET D'EVE. - PARADIS TERRESTRE. 

104.* Qui a créé le premier homme ? 

105. Avec quoi Dieu a-t-il fait le corps du premier homme ? 

1 06. Dieu a-t-il uni une âme au corps du premier homme ? 
107* Comment s'appelle le premier homme? 

108. Qui a créé la première femme ? 

109. Avec quoi Dieu a-t-il fait le corps de la première femme? 

110. Dieu a-t-il uni une âme au corps de la première femme? 
111.* Comment s'appelle la première femme ? 

112. Où Dieu plaça-t-il le premier homme et la première femme? 

1 1 3. Comment s'appelle le jardin délicieux où Dieu plaça Adam et 

Eve? 



LEÇON 12. 



PÉCHÉ D'ADAM ET D'EVE. — LEUR CHATIMENT. 



1 14. Dieu créa-t-il Adam et Eve bons et saints ? 

115. Adam et Eve restèrent-ils bons et saints ? 

116. Pourquoi Adam et Eve ne restèrent-ils pas bons et saints? 
117.* Comment Adam et Eve désobéirent-ils à Dieu? 
118.* Qui porta Eve à manger du fruit défendu ? 

119. Qui porta [ensuite] Adam à manger du fruit défendu? 

120. Quelle forme prit le démon pour tenter Eve? 

121 . Dieu punit- il Adam et Eve ? 

122. Comment Dieu punit-il Adam et Eve ? 
123.* A quoi Dieu condamna-t-il Adam et Eve ? 










22 



PÉCHÉ OBIGINEL. — SAINTE TRINITÉ. 




LEÇON 13. 



PÉCHÉ ORIGINEL. 



124. Adam nous a-t-il communiqué son péché? 

125.* Pourquoi naissons-nous souillés du péché d'Adam? 

126.* Comment s'appelle le péché qu'Adam nous a communiqué? 

1 27 .* Pourquoi devions-nous être bannis du Ciel, comme Adam? 



LEÇON 14. 



SAINTE TRINITÉ. 



128. Y a-t-il plusieurs personnes en Dieu ? 

129.* Comment s'appellent les trois personnes en Dieu ? 

130.* Le Père éternel est-il Dieu? 

131 .*Le Vils de Dieu est-il Dieu? 

132.* Le Saint-Esprit est-il Dieu? 

133.* Les trois personnes en Dieu ne font-elles qu'un seul Dieu? 

134. Pouvons-nous comprendre un seul Dieu en trois personnes? 

134. Pourquoi ne pouvons-nous pas comprendre un seul Dieu en 

trois personnes? 
135.* Qu'est-ce qu'un Mystère? 

1 36. Devons-nous croire le Mystère d'un Dieu en trois personnes. 
136. Pourquoi devons-nous croire le Mystère d'un Dieu en trois 

personnes? 
137.* Qu'est-ce que le Mystère de la sainte Trinité ? 






L INCARNATION. 



23 



LEÇON 15. 

L'INCARNATION. 

138. Qu'est-ce que le Fils de Dieu? 
139.* Qu'est-ce que Jésus-Christ ? 

140. Comment le Fils de Dieu s'est il fait homme? 

141 . Comment s'appelle la Vierge sainte en qui le Fils de Dieu s'est 

fait homme ? 
142.* Marie est-elle Mère de Jésus-Christ? 
143. Saint Joseph fut-il le père de Jésus-Christ ? 

143. Quel fut le père nourricier de Jésus-Christ ? 

144. Jésus-Christ est-il Dieu? 

145. J ésus-Christ est-il homme ? 

1 46.* Jésus-Christ est-il Dieu et homme? 

1 47. Combien y a-t-il d'années que le Fils de l^ieu s'est fait homme ? 

1 48. Le Fds de Dieu fait homme, est-ce un Mystère ? 

149. Comment s'appelle le Mystère du Fils de Dieu fait homme ? 
1 50.* Qu'est-ce que l'Incarnation ? 



LEÇON 16. 

DEUX NATURES EN JÉSUS-CHRIST : LA NATURE DIVINE ET LA 

NATURE HUMAINE. 



151. Le Verbe éternel, avant de s'incarner, existait-il comme 

homme? 

152. Le Fils de Dieu fait homme reste-t-il toujours Dieu ? 

1 53. Jésus-Christ a-t-il la nature divine ? 
1 54.* Qu'est-ce que la nature divine? 

155. Jésus-Christ a-t-il la nature humaine ? 
156.* Qu'est-ce que la nature humaine? 



M 



HISTOIRE DE JESUS-CHRIST. 



1 57.* Combien y a-t-il de natures en Jésus-Christ ? 
158.* Combien y a-t-il de volontés en Jésus-Christ? 
159. En Jésus-Christ, est-ce la volonté humaine qui est soumise à 
la volonté divine? 



LEÇON 17. 



UNE SEULE PERSONNE EN JÉSUS-CHRIST : LA PERSONNE DIVINE. 

160. Dites-nous si nous pensons, si nous connaissons, si nous 

aimons et si nous agissons de nous-mêmes ? 
161 .* Sommes-nous des personnes? 
161 /Pourquoi sommes-nous des personnes ? 
162.* Qu'est-ce qu'une personne humaine ? 
163.* Qu'est-ce qu'une personne divine? 
164. Qu'est-ce que la nature humaine? 

1 64. Un corps et une âme réunis sont-ils deux personnes ? 

165. En Jésus-Christ, combien y a-t-il de natures? 

165. La nature divine et la nature humaine, en Jésus-Christ, font- 
elles deux personnes? 
165. La personne, en Jésus-Christ, est-elle divine ou humaine? 
166.* Combien y a-t-il de personnes en Jésus-Christ? 
167.* La personne de Jésus-Christ est-elle une personne humaine? 
1 67.* Quelle est la personne de Jésus-Christ ? 



LEÇON 18. 



HISTOIRE DE JÉSUS-CHRIST. 



168.* Où est né Jésus-Christ ? 

1 68.* Quel jour est né Jésus-Christ ? 






HISTOIRE DE JESUS-CHRIST. 



25 



168.* Jésus-Christ est-il né dans un palais? 

169. Comment s'appelle le jour delà naissance de Jésus-Christ? 

170. A qui Jésus-Christ obéit-il pendant sa vie? 

171 . 1° Le Berceau de Jésus-Christ fut-il un berceau ordinaire ? 
171 . 2° Que chantèrent les Anges à la naissance de Notre-Seigneur 

Jésus-Christ ? 

171 . 3° Les Bergers qui entendirent le chœur des Anges, à la nais- 
sance de Jésus-Christ, vinrent-ils près de lui? 

171. 4° Quels présents les Muges offrirent-ils à Jésus-Christ nais- 
sant? 

171. Quelles sont les principales circonstances de la naissance de 

Jésus-Christ ? 

172. Combien de jours, après sa naissance, Jésus-Christ reçut-il la 

Circoncision ? 

172. Combien de jours, après sa naissance, Jésus-Christ fut-il pré- 
senté au Temple ? 

172. Racontez, en peu de mots, la Fuite de Jésus-Christ en 
Egypte, 

172. Que fit l'Enfant Jésus, à 12 ans, au milieu des docteurs, dans 
le Temple de Jérusalem ? 

172. Quelles sont les principales circonstances de l'enfance de 
Notre-Seigneur Jésus-Christ? 

1 73.* Combien d'années Jésus-Christ a-t-il vécu sur la terre? 

174. Qu'est-ce que Jésus-Christ, sur la terre, apprit aux hommes? 
1 75.* Jésus-Christ fit-il des miracles ? 

175. Indiquez quelques-uns des miracles de Jésus-Christ. 

176 Dites-nous [encore] quelques [autres] miracles de Jésus- 
Christ. 
177. Pourquoi Jésus-Christ fit-il des miracles ? 



■ 83. 



26 



RÉSURRECTION. — ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 



LEÇON 19. 

LA RÉDEMPTION. 

178.* Comment Jésus-Christ est-il mort? 
179. Quel jour Jésus-Christ est-il mort? 
180.* Pourquoi Jésus-Christ est-il mort? 
1 81 . Jésus-Christ mort pour nous, est-ce un Mystère ? 
182.*Qu'est-ce que le Mystère de la Rédemption? 
183. 1° Où Jésus-Christ agonis a-t-iU 
183. 2° Par qui Jésus-Christ fut-il trahi ? 
183. 3° Les Apôtres aùa/idonnèrent-ih Jésus-Christ? 
183. 4° Par quel Apôtre fut renié Jésus-Christ? 
183. 5° Jésus-Christ fut-il flagellé? 
183. 6° De quoi fut couronné Jésus-Christ à sa Passion ? 
183. 7° Jésus-Christ porta-t-il lui-même sa Croix sur le Calvaire ? 
183. 8° A quelle heure Jésus-Christ fut-il attaché à la Croix ? 
1 83. 9° Quelle fut l'heure de la Mort de Jésus-Christ ? 
1 83. Quelles furent les circonstances les plus douloureuses de la 
Passion et de la Mort de Jésus-Christ ? 



LEÇON 20. 



RÉSURRECTION. — ASCENSION DE JÉSUS-CHRIST. 

1 84. Après la mort de Jésus-Christ, que devint son corps ? 

185. Pendant la mort de Jésus-Christ, sa divinité quitta-t-elle son 

corps et son âme ? 

1 86. Pouvait-on adorer le corps et l'âme de Jésus-Christ , quand ils 

furent séparés par la mort? 

186. Pourquoi pouvait-on adorer le corps et l'âme de Jésus-Christ 

pendant sa mort ? 

187. Après la Mort de Jésus-Christ, où de cendit son âme ? 






tf9*. 



DIVERS NOMS DONNÉS A JESUS-CHRIST. 



27 



1 88.* Qu'est-ce que les Limbes ? 

189.* Avant Jésus-Christ, pouvait-on aller au Ciel? 

189.* Pourquoi, avant Jésus-Christ, ne pouvait-on pas aller clans 

le Ciel ? 
1 89.* Qui pouvait ouvrir le Ciel aux hommes ? 
190.* Que veulent dire ces paroles : Jésus-Christ est ressuscité? 
190.* Combien de jours après sa mort Jésus-Christ est-il ressuscité ? 
1 91 .* Comment s'appelle le jour où Jésus-Christ ressuscita ? 

192. Après sa Résurrection, combien de jours Jésus-Christ resta-t-il 

sur la terre ? 

193. En présence de qui Jésus-Christ monta-t-il au Ciel? 

194. 1° Jésus-Christ est-il entré dans le Ciel pour recevoir sa 

récompense ? 
194. 2° Jésus-Christ est-il entré dans le Ciel pour nous préparer 

une place ? 
I 194. 3° Jésus-Christ est-il monté au Ciel pour prier en notre faveur ? 
194. Pourquoi Jésus-Christ est-il entré dans le Ciel ? 
195.* Comment s'appelle le jour où Jésus-Christ monta au Ciel? 
196.* Où est Jésus-Christ en tant que Dieu? 
196.* Où est Jésus-Christ en tant qu'homme? 
196. Maintenant,oùest Jésus-Christ,comme Dieu et comme homme? 



I 



■ 



LEÇON 21 



ftyj | 



DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST. 

197.* Dites-moi quelques-uns des divers noms donnés à Jésus 

Christ. 
1 98.* Que veut dire le mot Jésus ? 

198.* Pourquoi donne-t-on le nom Jésus au Fds de Dieu fait homme? 
1 99. Que veut dire le mot Christ ? 
199. Pourquoi donne-t-on le nom Christ à Jésus? 
200.* Que veulent dire ces deux mots : Jésus-Christ ? 



m 



K-?:. I 



■ 



28 



RESURRECTION DES CORPS. — JUGEMENT DERNIER. 



200.* Pourquoi le Fils de Dieu fait homme porte-t-il ces deux noms : 

Jésus-Christ ? 
201 . Que veut dire le mot Sauveur ? 

201 . Pourquoi donne-t-on à Jésus-Christ le nom Sauveur? 

202. Que veut dire le mot Emmanuel ? 

202. Pourquoi Jésus-Christ se nomme-t-il Emmanuel? 



LEÇON 22. 

DIVERS NOMS DONNÉS A JÉSUS-CHRIST (mite), 

203.* Que veut dire le mot Messie? 

203.* Pourquoi donne-ton à Jésus-Christ le nom de Messie? 

204. Que veulent dire ces mots : agneau de Dieu? 

204. Pourquoi Jésus-Christ porte-t-il le nom à! Agneau de Dieu ? 

205.* Que veulent dire ces mots : Notre-Seigneur ? 

205.* Pourquoi Jésus-Christ porte-t-il ce nom : Notre-Seigneur? 

206. Jésus-Christ est- il appelé [aussi] le Verbe éternel? 

206. Qu'est-ce que le Verbe éternel? 

207. Jésus-Christ est-il seulement le Verbe éternel ? 



LEÇON 23. 



RÉSURRECTION DES CORPS. — JUGEMENT DERNIER. 

208. Quand aura lieu la résurrection de tous les hommes? 

209.* Est-ce pour être jugés que tous les hommes ressusciteront? 

21 0.* Qui jugera tous les hommes à la fin du monde ? 

211* Comment est appelé le Jugement qui aura lieu à la fin du 
monde ? 

212. A la fin du monde, Jésus-Christ descendra-t-il du Ciel pom- 
peusement ? 



CARACTÈRES DE LA VERITABLE EGLISE. 



29 



213. Au Jugement dernier, qui sera placé à la droite de Jésus- 
Christ, et qui sera placé à sa gauche? 

214.* Au Jugement dernier, que dira Jésus-Christ aux méchants? 

21 5 .* Au Jugement dernier, que dira Jésus-Christ aux hons ? 

21 6. 1 ° Après le Jugement dernier, l'Enfer s'ouvrira-t-il ? 

216. 2° Après le Jugement dernier, les méchants tomheront-ils en 
Enfer ? 

216. 3° Après le Jugement dernier, les damnés resteront-ils avec 
les démons? 

216. Après le Jugement dernier, qu'arrivera-t-il aux méchants? 

217. 1° Après le Jugement dernier, le Ciel s'ouvrira-t-il ? 

217. 2° Après le Jugement dernier, Jésus-Christ remontera-t-il au 
Ciel ? 

217. 3° Après le Jugement dernier, les justes suivront-ils Jésus- 
Christ? 

217. Après le Jugement dernier, qu'arrivera-t-il aux bons? 

217 bis . Comment s'appelle le Jugement que Jésus-Christ prononcera 
à la fin du monde ? 

217 bis . Qu'est-ce que le Jugement général? 



L'ÉGLISE. 



LEÇON 24. 

CARACTÈRES DE LA VÉRITABLE ÉGLISE. 

21 8. Qui gouverne cette Paroisse ? 

219. Qui gouverne ce Diocèse ? 

220. Qui gouverne tous les Évèques et tous les Curés, tous les Prê- 

tres et tous les Chrétiens ? 
221 .* Qu'est-ce que l'Église ? 
222.* Quel est le chef visible de l'Église? 
223.* Quel est le chef invisible de l'Église? 






■ 



■ 



30 



JUIFS — PAÏENS — MAHOMÉTÀNS — HÉRÉTIQUES , ETC. 



224. Dites-moi pourquoi Y Église est Une. 

225. Expliquez-moi ces mots : F Église est Sainte. 

226. Expliquez-moi ces mots : F Église est Catholique. 

227. Expliquez-moi ces mots : V Église est apostolique. 

228. Pourquoi l'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique est- 

elle appelée Romaine ? 

229. Est-ce un bonheur d'appartenir à l'Église Catholique ? 

229. Pourquoi est-ce un bonheur d'appartenir à l'Église Catholi- 
que? 

230.* Donnez-moi une définition de l'Église. 



LEÇON 25. 



JUIFS. — PAÏENS. — MAHOMÉTÀNS. — HÉRÉTIQUES. — 
SCHEMATIQUES. 

231 . Tous les hommes croient-ils en Jésus-Christ ? 

232. Quels hommes ne croient pas en Jésus-Christ? 

233. Les hommes qui ne croient pas en Jésus-Christ iront-ils au 

Ciel? 

234. Pourquoi les Juifs, les Païens, les Mahométans n'iront-ils pas 

au Ciel? 
235.* Comment appelle-t-on les hommes qui croient en Jésus-Christ? 
236.* Etes- vous Chrétien? 
236.* Pourquoi dites-vous que vous êtes Chrétien ? 

237. Tous les Chrétiens croient-ils toutes les vérités nécessaires 

pour aller au Ciel? 

238. Comment appelle-t-on les Chrétiens qui ne croient pas toutes 

les vérités nécessaires pour aller au Ciel ? 

239. Tous les Chrétiens reconnaissent-t-ils le Pape comme chef de 

l'Église? 

240. Comment appelle-t-on les Chrétiens qui refusent de reconnaî- 

tre le Pape comme chef de l'Église ? 



ÉGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE 



TRIOMPHANTE. 



31 



LEÇON 26. 

HORS DE L'ÉGLISE , PAS DE SALUT 

241 . Les Païens et les Juifs appartiennent-ils à l'Église ? 

242. Les enfants morts sans Baptême appartiennent-ils à l'Église ? 

242. Pourquoi les enfants morts sans Baptême n'appartiennent-ils 

pas à l'Église ? 

243. Les enfants morts sans Baptême vont-ils au Ciel ? 

244. Les enfants morts sans Baptême voient-ils Dieu ? 

244. Les enfants morts sans Baptême jouissent-ils du bonheur du 
Ciel? 

244. Les enfants morts sans Baptême sont-ils malheureux ? 

245. Les hommes morts sans Baptême et sans péchés mortels ont- 

ils le même sort que les enfants morts sans Baptême ? 

246. Les Païens, les Juifs et les Mahométans peuvent [donc] jouir 

du sort des enfants morts sans Baptême ? 

247. Qu'est-ce qu'un apostat? 

248. Qu'est-ce qu'un excommunié? 

249. Les apostats et les excommuniés appartiennent-ils à l'Église ? 



m 



LEÇON 27. 

ÉGLISE MILITANTE — SOUFFRANTE — TRIOMPHANTE. 

250. Les Fidèles, sur la terre , les âmes du Purgatoire et les Saints 

du Ciel forment-ils tous une même société ? 

251 . Où sont les personnes qui appartiennent à l'Église de Jésus- 

Christ ? 



I 



■■■ 



32 



SYMBOLE DES APOTRES. 



252. Comment s'appelle la société des fidèles qui sont sur la terre ? 

252. Pourquoi la société des fidèles qui sont sur la terre s'appelle-t- 

elle Eglise militante? 

253. Comment s'appelle la société des âmes qui sont dans le Pur- 

gatoire ? 

253. Pourquoi la société des âmes du Purgatoire s'appelle-t-elle 

Eglise souffrante ? 

254. Comment s'appelle la société des Saints qui sont au Ciel ? 
254. Pourquoi la société des Saints qui sont au Ciel s'appelle-t-elle 

Eglise triomphante ? 
255.* L'Église militante, l'Église souffrante et l'Église triomphante 
forment-elles trois Églises ? 



EXPLICATION DU SYMBOLE DES APOTRES. 



LEÇON 28. 



SYMBOLE DES APOTRES. 



256. Qu'est-ce que les Apôtres ? 

257. Les Apôtres, avant de se séparer, ont-ils rédigé (écrit) une 

profession de foi ? 
257. Où sont contenues les principales vérités que Notre-Seigneur 

a enseignées aux Apôtres? 
258.* Qu'est-ce que le Symbole des Apôtres ? 
259.* Récitez-moi le Symbole des Apôtres. 



SYMBOLE DES APOTRES. 



33 



■ 



LEÇON 29. 



PREMIER ARTICLE DU SYMBOLE DES APOTRES. 

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de 

la terre. 

260. Que veulent dire ces paroles du Symbole : Je crois? 

261 . Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) en Dieu ? 

262. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Dieu) 

le Père ? 

263. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Dieu 

le Père) tout-puissant? 

264. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Dieu 

le Père tout-puissant) Créateur du Ciel et de la terre? 



LEÇON 30. 



DEUXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE DES APOTRES. 
(Je crois) en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre-Seigneur. 

265. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) eu Jésus- 

Christ, son Fils ? 

266. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 

Christ son Fils) Unique? 

267. Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres: (Je crois 

en Jésus-Christ son Fils unique) Notre'Seigneur ? 



QUESTIONNAIRE. 



34 



SYMBOLE DES APOTRES. 



LEÇON 31 



TROISIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Chrisl) qui a été conçu du Saint-Esprit , 
est né de la Vierge Marie. 

268. Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ) Qui a été conçu du Saint-Esprit ? 

269. Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ) Qui est. né de la Vierge Marie ? 



LEÇON 32. 



QUATRIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

Je crois en Jésus-Christ qui) a souffert sous Ponce-Pilale 
— a été crucifié — est mort — a été enseveli. 

270. Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ qui) a souffert sous Ponce-Pilate? 
270 bis . Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ qui) a été crucifié? 
271.* Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ qui) est mort ? 
272. Que veulent dire ces paroles du Symbole des Apôtres : (Je 

crois en Jésus-Christ qui) a été enseveli? 



SYMBOLE DES APOTKES. 



35 



LEÇON 33. 

CINQUIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est descendu aux Enfers, — le 
troisième jour, est ressuscité des morts. 

273. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 
Christ qui) est descendu aux Enfers ? 

274.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 
Christ qui), le troisième jour, est ressuscité des morts? 



LEÇON 34. 

SIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui) est monté aux deux, — est 
assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant. 

275.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 
Christ qui) est monté aux deux ? 

276. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 
Christ qui) est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puis- 
sant >> 



LEÇON 35. 

SEPTIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois en Jésus-Christ qui est monté aux Cieux), d'où il 

viendra juger les vivants et les morts. 

277/ Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois en Jésus- 
Christ qui est monté aux Cieux), d'où il viendra juger? 

278. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois que Jésus- 
Christ viendra juger) les vivants et les morts? 



56 



SYMBOLE DES APOTRES. 



LEÇON 36. 

HUITIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

Je crois au Saint-Esprit. 

279.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : Je crois au Saint- 
Esprit ? 



LEÇON 37. 



NEUVIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 

(Je crois) la sainte Église catholique, la Communion des 

Saints. 

280.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) la sainte 
Église ? 

281 . Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois la sainte 

Église) Catholique ? 

282. L'Église triomphante , l'Église souffrante et l'Église militante 

forment-elles une seule ou trois Églises ? 

283. Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) la Com- 

munion des Saints ? 
283. 1° Quels sont les biens spirituels de l'Eglise? 
283. 1°-2° Qu'entendez-vous par la Communion des Saints . 
283. 3° Les âmes du Purgatoire sont-elles soulagées par les biens 

spirituels de l'Église ? 
283. 3° Les âmes du Purgatoire peuvent-elles être complètement 

délivrées par l'application des biens spirituels de l'Église ? 



SYMBOLE DES APOTRES. 



87 



LEÇON 38. 

DIXIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
( Je rrois ) la rémission des péchés. 

284.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) la rémis- 
sion des péchés ? 



LEÇON 39. 

ONZIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la Résurrection de la Chair. 

285.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) la résur- 
rection de la chair ? 



■ 



LEÇON 40. 



DOUZIÈME ARTICLE DU SYMBOLE. 
(Je crois) la Vie éternelle. 

286. 1° Les Saints vivront-ils longtemps dans le Ciel? 
286. 1° D'où viendra le bonheur des Saints dans le Ciel ? 
286. 2° Les méchants souffriront-ils longtemps dans l'Enfer ? 
286. 2' D'où viendra le malheur des méchants dans l'Enfer? 
286.* Que veulent dire ces paroles du Symbole : (Je crois) la Fie 
éternelle ? 



38 



DEUXIÈME RÉCAPITULATION . 



DEUXIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 11-40. 



TRINITE. 



INCARNATION. — REDEMPTION. — EGLISE. — SYMBOLE DES APOTRES. 



§ I. SAINTE TBINITÉ. 

128. Combien y a-t-il de personnes en Dieu? 

129.* Comment s'appellent les trois personnes divines? 

1 30.* Le Père éternel est-il Dieu ? 

1 31 .* Le Fils de Dieu est-il Dieu ? 

132.* Le Saint-Esprit est-il Dieu ? 

133.* Les trois personnes en Dieu ne font-elles qu'un Dieu? 

137.* Qu'est-ce que le Mystère de la sainte Trinité ? 

g IL INCARNATION. 

1 04.* Qui a créé le premier homme ? 

107* Comment s'appelle le premier homme ? 

117.* Adam désobéit-il à Dieu ? 

1 23.* A quoi Adam fut-il condamné ? 

1 27.* Devions-nous être bannis du Ciel, comme Adam ? 

126.* Comment s'appelle le péché que nous a communiqué Adam? 

139.* Qu'est-ce que Jésus-Christ? 

150.* Qu'est-ce que le Mystère de l'Incarnation ? 

142.* Quelle est la Mère de Jésus-Christ ? 

1 44. Jésus-Christ est-il Dieu ? 

175.* Jésus-Christ a-t-il fait des miracles? 

1 77. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il fait des miracles ? 

1 45. Jésus-Christ est-il homme ? 

1 73. Combien de temps Jésus-Christ a-t-il vécu sur la terre ? 
146.* Jésus -Christ est-il Dieu et homme? 



DEUXIÈME RÉCAPITULATION. 



39 



g III. RÉDEMPTION. 

180.* Qui mourut pour sauver Adam et tous les hommes ? 

180.* Pour qui Jésus-Christ est-il mort? 

180.* Pourquoi Jésus-Christ est-il mort? 

178.* Comment Jésus-Christ est-il mort? 

182.* Qu'est-ce que le Mystère de la Rédemption? 

210.* Qui jugera tous les hommes à la fin du monde ? 

215.* Au Jugement dernier, que dira Jésus-Chrisl aux bons? 

217. Qu'arrivera-t-il aux bons, après le Jugement dernier? 

§ IV. ÉGLISE. 

223.* Quel est le chef invisible de l'Église ? 
222.* Quel est le chef visible de l'Eglise? 
219. Quel est le chef de ce diocèse? 

218. Quel est le chef de cette paroisse? 
230.* Qu'est-ce que l'Église ? 

229. Est-ce un bonheur d'appartenir à l'Église? 
236.*Êtes-vous Chrétien ? 

§ V. SYMBOLE. 

256.* Qu'est-ce que les Apôtres? 
258.* Qu'est-ce que le Symbole des Apôtres? 
259.* Récitez le Symbole des Apôtres : 

259-280. Expliquez-moi les douze articles du Symbole des Apô- 
tres. 










40 



DE LA GRÂCE. 



DEUXIÈME PARTIE. 



DES SACREMENTS. 



GRACE. 



LEÇON 41. 



DE LA GRACE. 

287. Pourquoi Jésus-Christ est-il mort ? 

288. Qu'est-ce que Jésus-Christ a fait pour nous mériter la Grâce ? 
289.* La Grâce est-elle nécessaire? 

290. Pouvons-nous croire en Jésus-Christ sans la Grâce? 
290. Pouvons-nous aimer Dieu sans la Grâce? 
290. Pouvons-nous espérer en Dieu sans la Grâce ? 

290. Pouvons-nous nous bien repentir sans la Grâce ? 

291 . Peut-on mériter le Ciel sans la Grâce ? 
292.* Qu'est-ce que la Grâce ? 

293.* Donnez-la définition delà Grâce. 

294. La Grâce suffit-elle seule pour aller au Ciel ? 

295. Par quels moyens obtient-on la Grâce ? 

296. Pour obtenir la Grâce, comment faut-il la demander? 

297. A qui faut-il demander la Grâce? 

298. Pour obtenir la Grâce, faut-il recevoir les Sacrements? 









GRACE ACTUELLE. 



41 




1 \ç4 



LEÇON 42. 



GRACE SANCTIFIANTE OU HABITUELLE. 



299. Celui qui n'a pas de péché mortel est-il beau et agréable à 

Dieu? 

300. Comment s'appelle la Grâce qui nous rend beaux et agréables 

à Dieu ? 

301 . Celui qui meurt avec la Grâce sanctifiante dans l'âme , où 

va-t-il ? 

302. Qu'est-ce qui chasse de l'âme la Grâce sanctifiante ? 
303.* Qu'est-ce que la Grâce sanctifiante? 



LEÇON 43. 



GRACE ACTUELLE. 

30'». Dieu nous donne-t-il des secours pour ne pas pécher? 
304. Dieu nous donne-t-il des secours pour nous aider à bien faire 
nos actions? 

304. Dieu nous donne-t-il des secours pour que nous allions au 

Ciel? 

305. Comment appelle-t-on les secours que Dieu nous donne pour 

aller au Ciel ? 
306.* Qu'est-ce que la Grâce actuelle ? 



m 



IS 



, 



42 



DU BAPTÊME. 






SACREMENTS. 



307. 
308 
309. 

310. 
311. 
312. 
313. 
314. 
314, 
314. 
315, 



LEÇON 44. 

DU BAPTÊME. — (DÉFINITION). 

Combien y a-t-il d'années que vous avez reçu le Baptême ? 

Quel Sacrement a effacé en vous le péché originel? 

Le caractère que le Baptême imprime dans l'âme s'effa- 

cera-t-il ? 
Pourquoi ne peut-on recevoir le Baptême qu'une fois ? 
Qu'est-ce que le caractère du Baptême ? 
Qui est-ce qui administre le Baptême? 
Dans quel cas tout le monde peut-il baptiser ? 
f De quelle eau faut-il se servir pour baptiser? 
2° Quelles paroles faut-il prononcer en baptisant ? 
Comment se donne le Baptême? 
* Qu'est-ce que le Baptême ? 



LEÇON 45. 



DU BAPTÊME (suite). — SA NÉCESSITÉ. 

316.* Peut-on aller au Ciel sans avoir reçu le Baptême ? 
31 7. Quel est le plus nécessaire de tous les Sacrements? 

317. Pourquoi le Baptême est-il le plus nécessaire de tous les Sacre- 

ments ? 

318. Le martyre peut-il suppléer le Baptême? 

319. Quand est-ce qu'un acte d'amour de Dieu peut suppléer le 

Baptême ? 
318-319. Comment le Sacrement de Baptême peut-il être suppléé? 

320. Combien distingue-t-on desortesde Baptêmes? — Nommez-les. 



DE LA CONFIRMATION. 



43 






LEÇON 46. 



DU BAPTÊME (»vi A?).— NOMS DE BAPTÊME. — PATRONS. — PROMESSES 
DU BAPTÊME. — PARRAIN ET MARRAINE. 



321 . Le Prêtre donne-t-il le nom d'un Saint à celui qu'il baptise ? 

322. Quel est le Patron de celui qui se nomme Joseph? 

323. Quelle est la Patronne de celle qui se nomme Marie ? 
324.* Quels sont nos Saints Patrons ? 

325.* Quelles sont les promesses du Baptême ? 
126. Qu'est-ce qu'on appelle œuvres du démon ? 

327. Qu'est-ce qu'on nomme pompes du démon ? 

328. Est-il bien de renouveler les promesses de son Baptême ? 
Ï29. Qui nous présenta au Baptême? 

330. Qui a fait pour nous les promesses du Baptême? 

331 . Quels sont les devoirs des parrains et marraines ? 



LEÇON 47. 



DE LA CONFIRMATION. 

332-333. A'vez-vous été confirmé (1) ? 
§34. Paul a-t-il été confirmé (2) ? 
335. Jean a-t-il été confirmé (3)? 

136.* Quel Sacrement nous donne plus spécialement le Saint- 
Esprit ? 



(1) Evidemment l'élève aura à choisir contre ces deux n° s 332 , 333. 

(2) Au lieu de mettre : Paul, dans votre question, choisissez le nom d'une personne qui 
a été confirmée. 

(3) Au lieu de dire : Jean , mettez dans cette question le nom d'un élève qui n'a pas 
encore été confirmé. 




M 






44 



SACREMENT D EUCHARISTIE. 



337. Quel Sacrement donne et le Saint-Esprit et les dons du Saint- 

Esprit ? 

338. Peut-on aller au Ciel sans avoir été confirmé ? 

339. Celui qui néglige le Sacrement de Confirmation pèche-t-il? 

340. Combien de fois peut-on recevoir la Confirmation? 

341 . Qu'est-ce que le caractère de la Confirmation ? 

342. Quel est le ministre ordinaire du Sacrement de Confirmation? 

343. Comment s'administre le Sacrement de Confirmation ? 
344.* Qu'est-ce que le Sacrement de Confirmation ? 



LEÇON 48. 



SACREMENT D'EUCHARISTIE. 



345.* Qu'est-ce que l'Eucharistie ? 

— Que contient l'Eucharistie ? 

— Le Corps de Jésus-Christ est-il dans l'Eucharistie ? 

— Le Sang de Jésus-Christ est-il dans l'Eucharistie ? 

— Traîne de Jésus-Christ est-elle dans l'Eucharistie ? 

— La Divinité de Jésus-Christ est-elle dans l'Eucharistie ? 

— Est-ce sous le pain ou bien sous les apparences du pain que 

se cache Jésus-Christ dans l'Eucharistie? 

— Est-ce sous le vin ou bien sous les apparences du vin que se 

cache Jésus-Christ dans l'Eucharistie ? 
346. Quel est le plus saint des Sacrements? 

— Quel est le plus beau des Sacrements? 

346. Pourquoi l'Eucharistie est-elle le plus saint des Sacrements? 

347. Qu'est-ce que communier ? 

348. Faut-il se préparer avant de recevoir l'Eucharistie? 

349. Peut-on recevoir l'Eucharistie, ayant un péché mortel dans 

l'âme? 



SAINT SACRIFICE DE Li MESSE. 



45 



349. Quelles sont les dispositions nécessaires pour bien commu- 

nier? 

350. Que fait celui qui communie indignement? 

351 . Communier indignement, est-ce un grand ou un petit péché? 

352. Dieu punit-il avec sévérité ceux qui communient indignement? 



LEÇON 49. 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 

353. Qu'est-ce que l'on offrait autrefois à Dieu? 

354. Pourquoi, autrefois, offrait-on à Dieu des agneaux, des tau- 

reaux, etc. ? 

355. Qu'est-ce que Jésus -Christ a offert sur la Croix? 

356. Maintenant, offre-t-on à Dieu le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ ? 

357.* Est-ce que l'on offre à la Messe le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ ? 

358. A la Messe, Jésus-Christ descend-il sur l'autel? 

359. A quel moment de la Messe Jésus-Christ descend-il sur l'autel? 

360. Quelles paroles changent le pain au Corps de Jésus-Christ et 
le vin au Sang de Jésus-Christ ? 

361 . Quand le Prêtre élève la sainte Hostie, que faut-il faire? 

361 . Quand le Prêtre élève le Calice, que faut-il faire ? 

362. Pourquoi le Sacrifice de la Messe est-il plus parfait que les 
sacrifices anciens? 

363. A la Messe, pourquoi offre-t-on le Corps et le Sang de Jésus- 
Christ ? 

363. Pour quelles fins offre-t-on le saint Sacrifice de la Messe ? 
364.* Qu'est-ce que le Sacrifice de la Messe? 



■ 
I 



46 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE. 



LEÇON 50. 



SAINT SACRIFICE DE LA MESSE (suite). — QUAND ET COMMENT IL 

FAUT Y ASSISTER. 



365.* Quels jours faut-il assister à la Messe? 
366. Comment faut-il assister à la Messe ? 

367.* Pendant la Messe, que faut-il faire en union avec Jésus-Christ? 
368. Pour qui faut-il prier pendant la Messe? 368-371 . 
371 . Que demandons-nous à Dieu pour les âmes du Purgatoire 
pendant le saint Sacrifice de la Messe ? 



TROISIÈME RECAPITULATION. 



47 



TROISIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 41-50. 



GRACE. 



BAl'TKME. 



CONFIRMATION. — EUCHARISTIE. 



§ I. GRACE. 

293.* Qu'est-ce que la Grâce? 
290. La Grâce est-elle nécessaire? 
288. Qui nous a mérité la Grâce? 
303.* Qu'est-ce que la Grâce sanctifiante? 
30G. Qu'est-ce que la Grâce actuelle? 

§ II. BAPTÊME. 

31 5.* Qu'est-ce que le Baptême ? 

307. Avez- vous reçu le Baptême? 

31 7. Le Baptême est-il nécessaire? 

325. Quelles sont les promesses du Baptême? 

g III. CONFIRMATION. 

344.* Qu'est-ce que la Confirmation? 

332-333. Avez-vous recula Confirmation? 

338. La Confirmation est-elle nécessaire au salut? 

g IV. EUCHARISTIE. 

345.* Qu'est-ce que l'Eucharistie? 
364.* Qu'est-ce que la Messe? 

360. Quelles sont les paroles qui font descendre Jésus-Christ sur 
l'autel ? 



I 

I 
I 



■ 



I 



- I 
I 



, 



48 



TROISIEME RECAPITULATION. 



363. Pourquoi offre-t-on le saint Sacrifice de la Messe? 
366. Comment doit-on assister à la Messe ? 
363. Quelles sont les quatre fins du Sacrifice de la Messe? 
368-369-370. Pour qui faut-il prier pendant la Messe (1 ) ? 
599-600.* Quels jours faut-il aller à la Messe ? 
347. Qu'est-ce que la Communion? 

349. Quelles sont les dispositions nécessaires pour bien commu- 
nier? 



(1) Par anticipation, je renvoie à la leçon 84 qu'on n'a pas encore vue. 



SACREMENT DE PÉNITENCE. 



49 



LEÇON 51 



PÉCHÉS ACTUELS. - PÉCHÉ MORTEL. — PÉCHÉ VÉNIEL. 

372.* Qu'est-ce que le péché ? 

373. Les péchés que nous commettons s'appellent-ils originels ou 

actuels? 
374.* Qu'est-ce que le péché actuel? 
375. En combien de manières peut-on faire un péché? 
376.* Combien y a-t-il de sortes de péchés actuels? 
377.* Qu'est-ce que le péché mortel? 
378.* Qu'est-ce que le péché véniel ? 

379. Si l'on vole peu de chose, la matière du péché est-elle légère ? 

380. Si l'on fait un léger mensonge , est-ce une matière légère de 

péché ? 

381 . Si l'on vole quelque chose d'important , le péché est-il véniel 

ou mortel ? 

381 . Si l'on blasphème, la matière de ce péché est-elle grave ? 

382. Quand est-ce que, dans un péché, il y a consentement parfait 

et complète advertance? 

383. Que mérite celui qui fait un péché véniel? 
383. Que mérite celui qui pèche mortellement? 



LEÇON 52. 



SACREMENT DE PÉNITENCE. 




384. Quand faut-il recevoir le Sacrement de Pénitence ? 
385.* Qu'est-ce que le Sacrement de Pénitence? 
386. Que faut-il faire pour bien recevoir le Sacrement de Péni- 
tence ? 

QUESTIONNAIRE. 4 



I 

. I 

"Â 



■ 



50 



EXAMEN DE CONSCIENCE. — CONTRITION. 



LEÇON 53. 



DE L'EXAMEN DE CONSCIENCE. 

387. Pour bien se confesser, faut-il examiner sa conscience? 
387.* Qu'est-ce que l'examen de conscience? 

388. Pour bien examiner notre conscience, faut-il prier Dieu de 

nous aider? 

389. Après avoir prié Dieu, que faut-il faire pour examiner notre 

conscience ? 

390. Avant d'aller à confesse, sur quoi faut-il nous examiner? 

391 . Quels sont les péchés que nous devons surtout nous rap- 

peler ? 



LEÇON 54. 



CONTRITION PARFAITE. - CONTRITION IMPARFAITE. 

392. Pour bien recevoir le Sacrement de Pénitence, est-il nécessaire 

d'être contrit? 
393.* Qu'est-ce que la Contrition ? 

394. Combien y a-t-il de sortes de Contritions? 

395. Qu'est-ce que la Contrition parfaite? 

396. Qu'est-ce que la Contrition imparfaite? 

397. La Contrition parfaite est-elle nécessaire pour le Sacrement de 

Pénitence ? 

398. La Contrition imparfaite suffit-elle pour bien recevoir le Sacre 

ment de Pénitence ? 






CONTRITION. 



CONFESSION. 



51 



LEÇON 55. 



DE LA CONTRITION (suite). - SES QUALITÉS. 

399. Faut-il s'exciter à la Contrition? 

400. Pour nous exciter à la Contrition, que devons-nous consi- 

dérer ? 

401.* Pour que la Contrition soit bonne, que fauMl? 
402.* A qui faut-il demander la Contrition? 

403. Pourquoi faut-il demander la Contrition à Dieu ? 

404. Quand devons-nous particulièrement nous exciter à la Con- 

trition ? 

405. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution, que devons- 

nous faire? 

406. Faites un acte de Contrition. 



LEÇON 56. 






DE LA CONFESSION. 



407. A qui faut-il confesser nos péchés ? 
408.* Faut-il confesser tous nos péchés? 

409. Si vous cachiez à confesse vos péchés mortels, seraient-ils par- 

donnés? 

41 0. Cacher un péché mortel à confesse, serait-ce mal ? 

41 1 . Les péchés oubliés sont-ils pardonnes comme les péchés con- 

fessés? 
41 2.* Qu'est-ce que la Confession ? 



■ 



/ 



^m 



52 



ABSOLUTION. — SATISFACTION. 



LEÇON 57. 

DE L'ABSOLUTION. 

41 3. Quand nous avons fini notre confession, le Prêtre nous donne- 
t-il l'Absolution? 

414. Comment le Prêtre nous donne-t-il l'Absolution? 

41 5.* Que fait le Prêtre pour nous remettre nos péchés ? 

416. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution, que devons- 
nous faire? 

41 7.* Qu'est-ce que l'Absolution ? 



LEÇON 58. 

PÉNITENCE SACRAMENTELLE. 

418. Après notre confession , le Prêtre nous impose-t-il une Péni- 

tence ? 

41 9. Comment appelle-t-on la Pénitence que le Prêtre nous impose ? 
420.* Faut-il faire la Pénitence sacramentelle ? 

421 . Ne pas faire la Pénitence sacramentelle, serait-ce un péché? 

422. Peut-on différer longtemps la Pénitence sacramentelle ? 
423.* Qu'est-ce que la Pénitence sacramentelle? 



LEÇON 59. 



DE LA SATISFACTION. 

424. Voler le prochain, le blesser, le calomnier, est-ce lui faire 

tort? 

425. Faut-il réparer le tort fait au prochain? 

— Comment celui qui a volé doit-il réparer son vol ? 



INDULGENCES. 



53 



425. Quelle réparation doit au prochain celui qui l'a blessé? 
— Quelle réparation doil au prochain celui qui a médit? 
Quelle réparation doit au prochain celui qui a calomnié? 

426. Qu'est-ce que la Satisfaction envers le prochain? 

427. Devons-nous réparer les injures faites à Dieu? 

428. Comment pouvons-nous satisfaire à Dieu? 
429.* Qu'est-ce que la Satisfaction? 



LEÇON 60. 

INDULGENCE PLÉNIÈRE-PARTIELLE-JUBILAIRE-APPLICABLE AUX 

AMES DU PURGATOIRE. 

430. Nos satisfactions envers Dieu sont-elles toujours suffisantes? 

430. Quand nos satisfactions ont été insuffisantes, Dieu nous 

punit-il encore pour nos péchés pardonnes? 

431 . Comment s'appellent les punitions que Dieu nous inflige sur 

la terre ou dans le Purgatoire ? 

431 . Pourquoi appelle-t-on peines temporelles les peines de cette 

vie et celles du Purgatoire ? 

432. Par quel moyen peuvent être diminuées, ou complètement 

supprimées, les peines temporelles que nous méritons pour 

nos péchés pardonnes ? 
433.* Qu'est-ce qu'une Indulgence ? 
436. Combien y a-t-il de sortes d'Indulgences? 
434.* Qu'est-ce qu'une Indulgence plénière? 
435.* Qu'est-ce qu'une Indulgence partielle? 
437.* Qu'est-ce qu'une Indulgence Jubilaire (le Jubilé) ? 

438. Qui est-ce qui peut accorder des Indulgences plénières? 

439. Les Évêques peuvent-ils accorder des Indulgences plénières? 
440/ Y a-t-il des Indulgences que nous pouvons gagner pour les 

âmes du Purgatoire ? 
441 . Nommez-moi quelques Indulgences applicables aux âmes du 
Purgatoire. 






■ 




54 



EXTRÊME-ONCTION. 



LEÇON 61 



INDULGENCES (suite). — DISPOSITIONS ET CONDITIONS NÉCESSAIRES. 

442. Quelles sont les dispositions nécessaires quand on vent gagner 

des Indulgences pour soi ? 

443. Quelles sont les conditions nécessaires pour gagner des Indul- 

gences ? 

444. Pourrait-on gagner une Indulgence plénière dans toute son 

étendue, ayant une légère affection au péché véniel? 

445. Quand nous voulons gagner une Indulgence pour les âmes du 

Purgatoire, quelle intention spéciale devons-nous avoir? 



LEÇON 6± 



DE L'EXTRÊME-ONCTION. 

446. Quand nous serons dangereusement malades, pourquoi de- 

vrons-nous appeler le Prêtre ? 

447. Peut-on recevoir l'Extrème-Onction en bonne santé? 
447. Quand faut-il recevoir l'Extrème-Onction ? 

448.* Quels heureux effets produit l'Extrème-Onction? 

449. Comment s'administre l'Extrème-Onction ? 

450. En recevant l'Extrème-Onction, que devons-nous demander à 

Dieu? 
451 .*Qu'est-ce que l'Extrème-Onction? 






ORDRE. 



MARIAGE. — SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 



55 



LEÇON 63. 



DE L'ORDRE. 

452.* Quelles sont les principales Fonctions des Prêtres? 

453. Comment nomme-t-on les Fonctions des Prêtres ? 

454. Le Sacrement de l'Ordre imprime-t-il un caractère dansl'àme? 

455. Pourquoi ne peut-on recevoir le Sacrement de l'Ordre qu'une 

fois? 

456. Quel est le caractère ineffaçable du Sacrement de l'Ordre? 
457.* Qu'est-ce que le Sacrement de l'Ordre ? 



LEÇON 64. 



DU MARIAGE. 

458.* Qu'est-ce que le Sacrement de Mariage ? 
459. Avant de se marier, qu'y a-t-il à faire? 



LEÇON 65. 



SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 

460. Tandis que Jésus-Christ vivait, combien institua-t-il de Sacre- 
ments? 

461 .* Nommez les sept Sacrements. 

462. Y a-t-il des signes de la grâce dans tous les Sacrements? 

462. Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de Bap- 
tême? 

462. Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de Confir- 
mation ? 



■ 

11 



56 



SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 



462. 

462. 

462. 

462. 
462. 

463. 

463.* 

463* 

463.* 
463.* 
463.* 

463* 
463.* 



Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de l'Eu- 
charistie ? 

Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de Péni- 
tence ? 

Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de l'Ex- 
trême-Onction ? 

Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de l'Ordre? 

Quels sont les signes de la grâce dans le Sacrement de Ma- 



ria 



ge? 

Y a-t-il la matière et la forme dans chaque Sacrement ? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Baptême ? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Confirma- 
tion ? 

Quelle est la matière et laforme du Sacrement de l'Eucharistie? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Pénitence? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de l'Extrême- 
Onction ? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de l'Ordre ? 

Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Mariage? 



LEÇON 66. 



SACREMENTS EN GÉNÉRAL (mite). - GRACES PARTICULIÈRES DE 

CHAQUE SACREMENT. 

464. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Baptême ? 

465. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué la Confirmation ? 

466. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué l'Eucharistie ? 

467. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué la Pénitence? 

468. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué l'Extrême-Onction ? 

469. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué l'Ordre ? 

470. [Enfin] pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Mariage? 
471 .* Qu'est-ce qu'un Sacrement ? 



SACREMENTS DES VIVANTS. — SACREMENTS DES MORTS. 



57 



LEÇON 67. 



SACREMENTS DES VIVANTS. - SACREMENTS DES MORTS. 

472. Quels sont les deux Sacrements qu'on appelle Sacrements des 

morts ? 

473. Pourquoi appelle-t-on le Baptême et la Pénitence Sacrements 

des morts ? 
474-475. Quels sont les Sacrements qu'on appelle Sacrements des 
vivants? 

476. Pourquoi appelle-t-on Sacrements des vivants la Confirma- 

tion , l'Eucharistie , l'Extrême-Onction , l'Ordre et le Ma- 
riage ? 

477. Pour recevoir les Sacrements des vivants, faut il se confesser 

et recevoir l'Absolution de tous ses péchés mortels ? 



I 



I 



58 



QUATRIÈME RÉCAPITULATION. 



QUATRIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 41-67. 

GRACE. — SACREMENTS EN GÉNÉRAL. — SACREMENTS EN PARTICULIER : BAPTÊME, 
CONFIRMATION, EUCHARISTIE, PÉNITENCE, EXTRÊME-ONCTION, ORDRE, MARIAGE. 

§ I. Grâce. 

293.* Qu'est-ce que la Grâce? 
303.* Qu'est-ce que la Grâce sanctifiante? 
306.* Qu'est-ce que la Grâce actuelle ? 
288. Qui nous a mérité la Grâce? 
290. La Grâce est-elle nécessaire? 

§ II. SACREMENTS EN GÉNÉRAL. 

471 .* Qu'est-ce qu'un Sacrement ? 

461 * Combien y a-t-il de Sacrements, et quels sont leurs noms? 

460. Qui a institué les Sacrements ? 



§ III. SACREMENTS EN PARTICULIER. 

317. Quel est le plus nécessaire de tous les Sacrements? 

315.* Qu'est-ce que le Baptême ? 

314. Comment baptise-t-on ? 

312-313. Quel est le ministre du Baptême ? 

307. Avez- vous été baptisé ? 

344. Qu'est-ce que la Confirmation ? 

343. Comment s'administre la Confirmation? 

342. Quel est le ministre de la Confirmation ? 



QUATRIÈME RÉCAPITULATION. 



59 






332 ou 333. Avez-vous été confirmé? 
346. Quel est le plus saint des Sacrements! 1 
345.* Qu'est-ce que l'Eucharistie? 
364.* Qu'est-ce que le Sacrifice de la Messe ? 

360. A la Messe, par quelles paroles le pain est-il changé au Corps 
de Jésus-Christ ? 

360. A la Messe, par quelles paroles le vin est-il changé au Sang de 

Jésus-Christ? 

361 . Quand le Prêtre élève la sainte Hostie , puis le Calice , que 

devons-nous faire ? 
599-600.* Quels jours faut-il assister à la Messe (1) ? 
367. Pendant la Messe, que faut-il faire? 
372.* Qu'est-ce que le péché? 
375.* Combien y a-t-il de sortes de péchés ? 
383. Le péché mortel mérite-t-il le Purgatoire ou l'Enfer ? 
384 Quand on a péché, quel Sacrement faut-il recevoir? 
412 * Qu'est-ce que la Confession? 
387. Pour se confesser il faut connaître ses péchés ; mais, comment 

connaître ses péchés ? 

387 .* Qu'est-ce que l'examen de conscience ? 

392. Connaître ses péchés et se confesser, est-ce assez? ne faut-il pas 
encore avoir regret de ses péchés ? 

393* Qu'est-ce que la Contrition ? 
401 /Pour que la Contrition soit bonne, que faut-il? 
402. A qui faut-il demander la grâce de la Contrition? 
41 7.* Qu'est-ce que l'Absolution? 

416. Pendant que le Prêtre nous donne l'Absolution, que devons- 
nous faire? 
423.* Qu'est-ce que la Pénitence sacramentelle? 
420, 421 , 422. Faut-il faire sa Pénitence sacramentelle ? 
429. Qu'est-ce que la Satisfaction? 



(1) Par anticipation, nous indiquons ces deux numéros qui ne se trouvent pas dans 
les leçons récapitulées ici. 



60 



QUATRIÈME RECAPITULATION. 



541 * Qu'est -ce que l'Extrème-Onction ? 

447. Quand doit on recevoir l'Extrème-Onction ? 

449. Comment le Prêtre administre-t-il l'Extrème-Onction ? 

457.* Qu'est-ce que le Sacrement de l'Ordre? 

452. Quelles sont les principales Fonctions ecclésiastiques? 

358.* Qu'est-ce que le Sacrement de Mariage? 

464. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le S?crement de Baptême? 

465. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Confir- 

mation ? 

466. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de l'Eucha- 

ristie ? 

467. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Péni- 

tence? 

468. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement del'Extrême- 

Onction ? 

469. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de l'Ordre? 

470. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Mariage? 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



61 



TROISIÈME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS 



COMMANDEMENTS DE DIEU. 



LEÇON 68. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

478. Devons-nous obéir à Dieu? pourquoi? 

479. Qui a publié les Commandements de Dieu? 
480* Quels sont les dix Commandements de Dieu? 



LEÇON 69. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU («Mite). 

Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 



ADORATION DUE A DIEU. 



481 .* Qu'est-ce qu'adorer Dieu? 

482. Devons-nous adorer Dieu ? pourquoi ? 

483.* Pourquoi ne devons-nous adorer que Dieu ? 









H 



62 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 






LEÇON 70. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 

FOI. 

484. Jésus-Christ connaît-il tout ? 

485. Jésus-Christ peut-il se tromper? 

486. Jésus-Christ peut-il nous tromper ? 

487. Pourquoi Jésus-Christ ne peut-il pas nous tromper? 

488. Faut-il croire les vérités révélées par Jésus-Christ? 

489.* Pourquoi faut-il croire fermement toutes les vérités enseignées 

par l'Église? 
490.* Qu'est-ce que avoir la Foi ? 

491 . Faut-il avoir la Foi ? 

492. Faut-il croire fermement les vérités de la Religion? 

493. Si on ne croit pas fermement les vérités de la Religion, va-t-on 

au Ciel ? 
494.* Avez- vous la Foi ? 

494. Pourquoi croyez-vous en Dieu ? 
495.* Qu'est-ce que la Foi? 

496-497. Quand faut-il faire des actes de Foi ? 
498. Faites un acte de Foi. 



LEÇON 71. 

PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU {suite). 

DES SAINTS. 

499.* Que font pour nous les Saints dans le Ciel ? 
500 * Que devons-nous faire à l'égard des Saints ? 
50 1 . Quelle est la Reine du Ciel ? 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 03 

502. Quelle est la Mère de Jésus-Christ ? 

503. Quels sont les plus grands Saints, après la sainte Vierge ? 

504. Y a-t-il des Saints qui noils protègent d'une manière particu- 

lière ? 
505.* Comment s'appellent les Saints qui nous protègent d'une 
manière particulière ? 

506. N'avons-nous pas tous un Patron ? 

507. Que devons-nous faire à l'égard de nos saints Patrons? 



LEÇON 72. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DtEU (suite). 



SAINTES RELIQUES. IMAGES. 



VRAIE CROIX. 



508. Devons-nous honorer les Reliques des Saints et leurs Images? 

509. Devons-nous honorer les Reliques de la vraie Croix? 

510. Devons-nous honorer les Reliques des Saints en les adorant 

ou en les vénérant? 

511. Devons-nous honorer la vraie Croix en la vénérant ou en 

l'adorant? 
511.* Qu'est-ce qu'adorer la vraie Croix ? 
512 Quand on passe devant une Croix, à qui doit-on penser? 
513-514.* Quand est-il utile de faire le signe de la Croix? 



LEÇON 73. 



■ 






■ 
S 

I 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 

ESPÉRANCE. 



51 5. Dieu est-il bon et puissant ? 

516. Dieu est-il très-bon et très-puissant? 



MHMMMHV 1 



64 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 



517. Dieu est-il fidèle dans ses promesses ? 

518. Dieu nous a-t-il promis le Ciel? 

518. Dieu nous a-t-il promis les secours nécessaires pour aller au 

Ciel? 

519. Faut-il espérer en Dieu ? 

520. Quelles sont les choses que vous espérez quand vous espérez 

en Dieu ? 

521 . Comment faut-il espérer en Dieu ? 

522. Si l'on n'espère pas en Dieu fermement, va-t-on au Ciel ? 

523. Espérez-vous en Dieu ? 

524.* Pourquoi espérez- vous fermement en Dieu? 
525.* Qu'est-ce que l'Espérance ? 

526. Quand faut-il faire des actes d'Espérance ? 

527. Faites un acte d'Espérance. 



LEÇON 74. 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU (suite). 



CHARITE. 



528 Dieu est-il bon et aimable ? 

529. Faut-il aimer Dieu ? 

530. Comment faut-il aimer Dieu? 
531 .* Pourquoi faut-il aimer Dieu ? 

532. Si l'on n'aime pas Dieu de tout son cœur, ira-t-on au Ciel? 

533. Qu'est-ce que le prochain ? 

534. Faut-il aimer le prochain ? 

535. Est-il permis de faire du mal à son prochain ? 

536. Comment faut-il aimer notre prochain ? 

537. Si nous n'aimons pas notre prochain, comme nous-mêmes, 

irons-nous au Ciel? 






DEUXIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



538.* Aimez-vous Dieu et le prochain ? 
539.* Qu'est-ce que la Charité? 
540.* Quand faut-il faire des actes de Charité ? 
541 . Récitez un acte de Charité. 



LEÇON 75. 

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en vain tu ne jureras , 
Ni autre chose pareillement. 



UU SERMENT. 



65 



542. Qu'est-ce que prendre Dieu à témoin? 

543. Qu'est-ce que faire un Serinent? 

544. Pour faire un Serment, quel geste de la main fait-on? 

545. Devant les Juges, quel geste de la main fait-on pour faire un 

Serment ? 
546.* Qu'est-ce qu'un Serment ? 
547. Un témoin est-il obligé de faire Serment devant le juge? 

LEÇON 76. 






DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU {suite) 

DU FAUX SERMENT. 

548. 1° Est-il permis de faire des Serments pour tromper ? 

549.* 2° Peut-on faire des Serments pour promettre quelque chose 

de mal ? 
550.* 3° Pouvons-nous faire des Serments pour des choses inutiles? 
551 .* 4° Comment nommez-vous le péché que fait celui qui ment 

avec Serment ? 

QUESTIONNAIRE. 5 






66 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 



LEÇON 77. 

TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Les Dimanches tu garderas , 
En servant Dieu dévotement. 






LE DIMANCHE. 

554, 553, 552.* Le Dimanche,quels sont les travaux défendus? 
555.* Le Dimanche, faut-il assister à la Messe? 

556. Assisterez-vous aux Vêpres le Dimanche? 

557. Le Dimanche, si vous rencontrez de mauvaises compagnies, 

que devrez-vous faire ? 

558. Le Dimanche, est-il bien de faire de pieuses lectures? 



LEÇON 78. 

QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 



DEVOIRS DES ENFANTS DES SERVITEURS DES INFÉRIEURS DES PÈRES 

ET MÈRES DES MAITRES ET MAITRESSES. 

559.* Quels sont les devoirs des enfants envers leurs père et mère? 
560.* Quels sont les devoirs des serviteurs envers leurs maîtres et 
maîtresses ? 

561 . Quels sont nos devoirs envers nos supérieurs? 

562. Quels sont les devoirs des pères et mères envers leurs enfants? 

563. Quels sont les devoirs des maîtres et maîtresses envers leurs 

ouvriers et leurs domestiques ? 



CINQUIEME COMMANDEMENT DE DIEU. 



67 



LEÇON 79. 

CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 



HOMICIDE. SUICIDE. SCANDALE. MÉDISANCE. JUGEMENT 

TÉMÉRAIRE. 

564. Dieu défend-il de tuer le prochain ? 

565. Qu'est-ce qu'un homme homicide? 

566. Est-il permis de désirer la mort du prochain ? 

567. Est-il permis de se tuer? 

568. Est-il permis de désirer de se tuer? 

569. Comment appelle-t-on celui qui se tue ? 
570.* Est-il permis de nuire au prochain ? 

571 . Est-il permis de désirer du mal au prochain? 

572. Les scandales, les médisances et les jugements téméraires nui- 

sent-ils au prochain ? — Dieu les défend-il? 
573.* Qu'est-ce que scandaliser? 
574.* Qu'est-ce que médire? 
575.* Qu'est-ce que faire un jugement téméraire ? 



■ 



68 SIXIÈME, SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 






LEÇON 80. 

SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

Luxurieux point ne seras, 
De corps ni de consentement. 

L'œuvre de chair ne désireras, 
Qu'en mariage seulement. 



LUXURE. 



576.* Dieu permet-il les actions, les paroles, les signes et les regards 
qui sont déshonnêtes? 

577. Dieu permet-il les désirs et les pensées déshonnêtes? 

578. Quelles occasions faut-il fuir pour éviter les péchés de luxure? 
579.* Pour éviter les péchés de luxure, que faut-il faire? 



LEÇON 81. 

SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

Le bien d' autrui tu ne prendras, 
Ni retiendras injustement. 

Biens d'autrui ne convoiteras, 
Pour les avoir injustement. 



VOL. RESTITUTION . 



580.* Est-il permis de voler, et de désirer voler? 

581 . Est-il permis d'aider les autres à voler? 

581 . Dieu permet-il de donner le conseil aux autres de voler? 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 



69 



582.* Quand on a volé, est-on obligé de restituer ? 

583 . Faut-il payer ses dettes ? 

584. Les choses trouvées, à qui faut-il les rendre? 

585. Si vous ne pouvez savoir à qui appartiennent les choses trou- 

vées, que faire alors ? 



■ 



LEÇON 82. 



HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 



MENSONGES : DIVERSES ESPÈCES DE MENSONGES. CALOMNIE. 

FAUX TÉMOIGNAGE. 

586.* Qu'est-ce que Mentir ? 

587. Qu'est-ce que le Mensonge joyeux ? 

588. Qu'est-ce que le Mensonge officieux? 

589. Qu'est-ce que le Mensonge pernicieux ? 

590. Des trois espèces de Mensonges, joyeux, officieux, pernicieux, 

quel est le plus grand ? 

591 . Le Mensonge est-il permis? 

592. La calomnie et le faux témoignage sont-ils de grands men- 

songes ? 
593.* Qu'est-ce que calomnier ? 
596. Qu'est-ce que le faux témoignage? 
594, 595. Donnez-moi des exemples de faux témoignage ? 



■ 



70 



CINQUIÈME RÉCAPITULATION. 



CINQUIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 68-82. 



LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU. 



480.* Quels sont les dix Commandements de Dieu? 

483.* Pourquoi ne devons-nous adorer que Dieu? 

489.* Pourquoi faut-il avoir une Foi ferme? 

524.* Pourquoi avez-vous une ferme Espérance ? 

531 /Pourquoi faut-il aimer Dieu? 

533. Quel est notre prochain ? 

537. Faut-il absolument aimer notre prochain ? 

540. Quand faut-il faire des actes de Charité ? 
498. Récitez un acte de Foi. 

527. Récitez un acte d'Espérance. 

541 . Récitez un acte de Charité. 
546. Qu'est-ce qu'un Serment ? 
551 . Qu'est-ce qu'un parjure? 

552,553, 554. De quels travaux faut-il s'abstenir le Dimanche? 
555, 556. Pour sanctifier le Dimanche, que ferez-vous le matin? 

que ferez-vous le soir ? 
559.* Quels sont les devoirs des enfants envers leurs père et mère? 
578.* Pour éviter les péchés de luxure, quelles occasions faut-il 

fuir ? 
579.* Pour éviter les péchés de luxure, que faut-il faire? 
582. Ceux qui ont volé doivent-ils restituer? 
586. Qu'est-ce que mentir? 
591 . Est-il permis de mentir ? 









PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L ÉGLISE. 



COMMANDEMENTS DE L'ÉGUSE. 



LEÇON 83. 



71 



LES COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

597. Devez- vous obéir à l'Église ? 

598. Récitez les six Commandements de l'Eglise. 



LEÇON 84. 

PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Les Dimanches la Messe ouïras, 
Et les Fêtes pareillement. 

Ces mêmes jours sanctifieras, 
Sans travailler servilement. 



ASSISTANCE A LA MESSE. — ABSTENTION DU TRAVAIL SERVILE LE 

DIMANCHE. 

599.* L'Église ordonne-t-elle d'assister à la Messe le Dimanche ? 

600.* L'Église ordonne-t-elle d'assister à la Messe les jours de Fêtes 
d'obligation ? 

601 . En France, quelles sont les quatre grandes Fêtes d'obligation ? 

602.* Manquer la Messe un Dimanche ou un jour de Fête d'obliga- 
tion, sans nécessité, serait-ce un péché ? 

603. Les jours de Fêtes d'obligation, est-il permis de travailler? 



1 



I 

I 



72 



TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



LEÇON 85. 

PRINCIPALES FÊTES DE L'ÉGLISE. 

PAQUES. L'ASCENSION. LA PENTECOTE. L ASSOMPTION. 

LA TOUSSAINT. NOËL. 

604. Y a-t-il dans l'année quelques Fêtes principales ? 
605.* Quelles sont les Fêtes principales ? 

606. Quelle est la plus grande Fête? 

607. Pourquoi la Fête de Pâques a-t-elle été instituée? 

608. Pourquoi la Fête de l'Ascension a-t-elle été instituée? 

609. Pourquoi la Fête de la Pentecôte a-t-elle été instituée? 

610. Pourquoi la Fête de l'Assomption a-t-elle été instituée? 

61 1 . Pourquoi la Fête de la Toussaint a-t-elle été instituée? 

612. Pourquoi la Fête de Noël a-t-elle été instituée? 



LEÇON 86. 

TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Tous tes péchés confesseras, 
À tout le moins une fois l'an. 

Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement. 



QUAND ON DOIT SE CONFESSER ET COMMUNIER. 

61 3. Quand devons-nous nous confesser et communier ? 

614. A quelle époque se confesse-t-on ordinairement? 
615.* A quelle époque de l'année doit-on communier? 

61 6.* Est-il bien de se confesser et de communier plus d'une fois 
chaque année ? 

617. A quelles Fêtes surtout est-il bien de communier ? 

618. La confession et la communion sont-elles nécessaires quand 

on est en danger de mort ? 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 



73 



LEÇON 87. 

CARÊME. - QUATRE-TEMPS. — VIGILES. 

619.* Qu'est-ce que le Carême ? 

619. Quel jour commence le Carême ? 

620.*Ya-t-il des Quatre-Temps aux quatre saisons de l'année? 

621 /Qu'est-ce que les Quatre-Temps du Printemps? 

622. Qu'est-ce que les Quatre-Temps de 1 Été ? 

623. Qu'est-ce que les Quatre-Temps de l'Automne? 

624. Qu'est-ce que les Quatre-Temps de l'Hiver? 
625.* Qu'est-ce que l'Avent? 

626.* Qu'est-ce que les Vigiles ? 



LEÇON 88. 



CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

Quatre- Temps, Vigiles, jeûneras, 
Et le Carême entièrement. 

Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mémement. 






JEUNE. ABSTINENCE. 



627. Qu'est-ce que jeûner? 

628.* A quel âge doit-on jeûner? 

629 Quels jours doit-on jeûner? 

630.* Quels jours doit-on s'abstenir de prendre des aliments gras? 






74 



SIXIÈME RÉCAPITULATION. 



SIXIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 83-88. 



LES SIX COMMANDEMENTS DE L EGLISE. 



598.* Récitez les six Commandements de l'Église. 

599-600. Suivant les Commandements de l'Église , quels jours 

devons-nous assister à la Messe ? 
603.* Suivant les Commandements de l'Église, quels jours doit-on 

s'abstenir des travaux manuels? 
606.* Quelle est la plus grande Fête de l'année? 
605. Quelles sont les principales Fêtes de l'année? 
613, 614, 615.* D'après les Commandements de l'Église, quand 

devons-nous nous confesser et communier ? 
628.* A quel âge devons-nous jeûner? 
629.* A quelles époques de l'année devons-nous jeûner ? 
630.* Quels jours est-il défendu de prendre des aliments gras? 



LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. 



75 



VERTUS. — PÉCHÉS CAPITAUX. 



LEÇON 89. 



VERTUS THÉOLOGALES : FOI - ESPÉRANCE - CHARITÉ. 



631 . Qu'est-ce que les Commandements de Dieu nous ordonnent 

en général ? 

632. Combien y a-t-il de Vertus théologales? Nommez-les. 
633.* Qu'est-ce que avoir la Foi? 

634.* Qu'est-ce que avoir l'Espérance? 
635. * Qu'est-ce que avoir la Charité ? 
635. Quelle est la Vertu la plus excellente ? 



LEÇON 90. 



VERTUS MORALES : JUSTICE - FORCE - TEMPÉRANCE - PRUDENCE. 

636. Quelles Vertus règlent notre conduite ? 

637. Nommez les principales Vertus morales. 
638.* Qu'est-ce que la vertu de Justice ? 
639.* Qu'est-ce que la vertu de Force? 
640.* Qu'est-ce que la vertu de Tempérance? 
641 .* Qu'est-ce que la vertu de Prudence ? 



i 



■ 

m 



■ 






76 



LES SEPT PECHES CAPITAUX. 



LEÇON 91 



LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. 



642. Qu'est-ce qu'on entend par Péchés Capitaux? 
643.* Combien y a-t-il de Péchés Capitaux? Nommez-les. 
644.* Qu'est ce que l'Orgueil? 
645.* Qu'est-ce que l'Avarice? 
646.* Qu'est-ce que la Luxure? 
647.* Qu'est-ce que l'Envie ? 






LEÇON 92. 



PÉCHÉS CAPITAUX (suite). 

648.* Qu'est-ce que la Gourmandise? 

649. Quelle est la plus hideuse et la plus dégoûtante des Gour- 
mandises ? 
650* Qu'est-ce que la Colère? 
651 .* Qu'est-ce que la Paresse? 

652. Les Péchés Capitaux sont-ils toujours des péchés mortels? 

653. Quand est-ce que les Péchés Capitaux ne sont que véniels ? 



SEPTIÈME RÉCAPITULATION. 



77 



SEPTIÈME RÉCAPITULATION. 



m 



LEÇONS GS-92. 

COMMANDEMENTS DE DIEU. - COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. - VERTUS THÉOLO- 
GALES. — VERTUS MORALES. — PÉCHÉS CAPITAUX. 



g I. COMMANDEMENTS DE DIEU. 

480.* Combien y a-t-il de Commandements de Dieu? 

480. Récitez les dix Commandements de Dieu. 

481 .* Qu'est-ce qu'adorer Dieu? 

483.* Pourquoi ne devons-nous adorer que Dieu ? 

494. Pourquoi croyez-vous en Dieu ? 

524. Pourquoi espérez- vous en Dieu? 

529-534. Faut-il aimer Dieu, et le prochain ? 

498. Récitez un acte de Foi . 

527. Récitez un acte d'Espérance. 

541 . Récitez un acte de Charité. 

546. Qu'est-ce qu'un Serment? 

548, 549, 550. Quels Serments sont défendus? 

547. Quel Serinent est ordonné ? 

555, 556.* Que ferez-vous le Dimanche pour le sanctifier ? 
552, 553, 554. Quels travaux sont défendus le Dimanche? 
559. Quels sont les devoirs des enfants envers leurs parents ? 
570. Est-il permis de nuire à son prochain ? 
576-577. En défendant la luxure, que défend Dieu? 
580. Est-il permis de voler ? 
582. Peut-on garderie bien volé? 
591. Est-il permis de mentir? 
572. Est-il permis de médire? 



' 



■■■■■■■■i 






78 



SEPTIÈME RÉCAPITULATION. 



§ II. COMMANDEMENTS DE l'ÉGLISE. 

598. Récitez les six Commandements de l'Église. 

601 .* Quelles sont, pour la France, les quatre Fêtes d'obligation? 

599, 600. Quels jours, suivant la loi de l'Église, devons-nous assis- 

ter à la Messe? 
613, 61 A, 61 5.* Quand, d'après la loi de l'Église, doit-on se con- 
fesser et communier ? 
628. A quel âge doit-on jeûner ? 
629.* A quelles époques de l'année doit-on jeûner? 
630.* Quels jours de l'année doit-on s'abstenir d'aliments gras? 

§ III. VERTUS THÉOLOGALES. 

632. Combien y a-t-il de Vertus théologales? 

495. Qu'est-ce que la Foi? 

525. Qu'est-ce que l'Espérance ? 

539. Qu'est-ce que la Charité ? 

635.* Quelle est la plus belle de toutes les Vertus? 

g IV. VERTUS MORALES. 

637.* Quelles sont les quatre principales Vertus morales? 
638.* Qu'est-ce que la vertu de Justice? 
639.* Qu'est-ce que la vertu de Force? 
640.* Qu'est-ce que la yertu de Tempérance? 
641 .* Qu'est-ce que la vertu de Prudence ? 

§ V. PÉCHÉS CAPITAUX. 

643.* Combien y a-t-il de Péchés Capitaux? 

644.* Qu'est-ce que l'Orgueil ? 

645.* Qu'est-ce que l'Avarice? 

646.* Qu'est-ce que la Luxure? 

647.* Qu'est-ce que l'Envie? 

648.* Qu'est-ce que la Gourmandise? 

650.* Qu'est-ce que la Colère? 

661 /Qu'est-ce que la Paresse? 






LA PRIÈRE — DÉFINITION. 



79 



QUATRIÈME PARTIE. 



LA PRIÈRE. 



LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 



LEÇON 93. 

LA PRIÈRE. — DÉFINITION. 

654. Pourquoi devons-nous adorer Dieu ? 

655. Pourquoi devons-nous remercier Dieu? 

656. Pourquoi devons-nous demander à Dieu ses grâces? 

657. Pourquoi devons-nous demander à Dieu pardon de nos pé- 

chés ? 
658.* Qu'est-ce que la Prière? 



LEÇON 94. 

LA PRIÈRE Imite). — NÉCESSITÉ - QUALITÉS 

659. Est-il nécessaire de prier Dieu? 
660.* Quand devons-nous prier Dieu? 

661 . Quelles sont les principales qualités de la Prière? 

662. Quels sont les effets de la Prière? 



■H^HMM 









Je 



80 



EXPLICATION DE L ORAISON DOMINICALE. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE ET DE 
LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 



LEÇON 95. 

L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 

663. Quelle est la plus excellente Prière? 

664. Quelle est la prière qu'on nomme YOraison Dominicale 

pourquoi ce nom? 
665.* Récitez YOraison Dominicale . 



-et 



LEÇON 96. 



EXPLICATION DE L'ORAISON DOMINICALE (NOTRE PÈRE). 

666. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Notre 

Père ? 

667. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Qui êtes 

aux deux? 

668. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Que votre 

nom soit sanctifié ? 

669. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Que votre 

règne arrive? 

670. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Que votre 

volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ? 

671 . Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Donnez- 

nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ? 









EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 



81 



672. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Pardon- 

nez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui 
nous ont offensé ? 

673. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Et ne 

nous abandonnez pas à la tentation ? 

674. Que veulent dire ces mots de l'Oraison Dominicale : Mais 

délivrez-nous du mal? 

675. Que veulent dire ces mots : Ainsi soit-il? 



LEÇON 97. 



LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, MARIE). 

676. Quelle est la plus belle prière adressée à la sainte Vierge? 

677. Quelle est la prière qu'on nomme la Salutation Angélique? 
678.* Récitez la Salutation Angélique (Je vous salue, Marie). 



■ 



LEÇON 98. 



I 

■ I 



EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, 

MARIE). 

679. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Je vous 

salue, Marie ? 

680. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Pleine 

de grâces ? 

681 . Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : LeSei- 

gneur est avec vous ? 

682. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Vous 

êtes bénie entre toutes les femmes? 

ÇVEITIOniUIRK. 6 



I 

■ 
■ 



■■■> 












82 EXPLICATION DE LA SALUTATION ANGÉLIQUE. 

683. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Et 

Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni ? 

684. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Sainte 

Marie, Mère de Dieu ? 

685. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Priez 

pour nous, pauvres pécheurs ? 

686. Que veut dire ce mot de la Salutation Angélique : Mainte- 

nant ? 

687. Que veulent dire ces mots de la Salutation Angélique : Et à 

f heure de notre mort ? 

688. Que veulent dire ces mots : Ainsi soit-il? 









MMMMMMU 



MBtMl 



HUITIEME RECAPITULATION. 



83 



HUITIÈME RÉCAPITULATION. 



LEÇONS 93-98. 

PRIÈRE EN GÉNÉRAL. — L'ORAISON DOMINICALE (.NOTRE PÈRE). — LA SALUTATION 
ANGÉLIQUE (JE VOUS SALUE, MARIE). 

658 * Qu'est-ce que la Prière ? 

660.* Quand devons-nous prier? 

664. Pourquoi appelle-t-on Oraison Dominicale la prière qui com- 
mence par ces mots : Notre Père ? 

666-675. Donnez-moi une explication sommaire de X Oraison Domi- 
nicale. 

677. Pourquoi appelle-t-on Salutation Angélique la prière qui 
commence par ces mots : Je vous salue, Marie ? 

678-688. Donnez-moi une explication sommaire de la Salutation 
Angélique. 



^■MMHHHH 



I 



84 



ABRÉGÉ DES DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 



RÉSUMÉ GÉNÉRAL. 



LEÇON 99. 









ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

TRINIT É CRÉATION INCARNATION — RÉDEMPTION — SANCTIFI- 
CATION — RÉSURRECTION GÉNÉRALE JUGEMENT DERNIER ENFER 

CIEL. 

689.* N'y a-t-il qu'un Dieu, et combien de personnes en Dieu ? 

690/ Est-ce Dieu le Père qui a créé le Ciel et la terre? 

691 .* Est-ce Dieu le Fils qui s'est fait homme? 

692.* Est-ce Dieu le Saint-Esprit qui a formé Jésus dans le sein de 

la sainte Vierge? 
693.* Marie est-elle Mère de Dieu? 
694.* Comment Jésus-Christ est-il mort pour nous? 
695.* Jésus-Christ est-il ressuscité ? 
696.* Jésus-Christ est-il monté au Ciel? 
697.* Est-ce le Saint-Esprit qui sanctifie nos âmes? 
698.* Quand ressusciterons-nous ? 

699.* Quand Jésus-Christ viendra-t-il pour juger tous les hommes? 
700.* Après le Jugement dernier, où iront les méchants?— Où iront 

les bons? 
689-700. Quels sont les principaux articles de la foi chrétienne? 









ABRÉGÉ DES DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 



85 



LEÇON !00. 



ABRÉGÉ DES DEVOIRS DU CHRÉTIEN. 

VERTUS THÉOLOGALES PRIÈRE MESSE ABSTINENCE JEUNE 

CONFESSION -7- COMMUNION. 

70 1 .* 1 ° Pour aller au Ciel, que faut-il croire ? 

701 .*2° Pour aller au Ciel, en qui faut-il espérer ? 

701 .* 3° Pour aller au Ciel, qui faut-il aimer ? 

701 .* 4° Pour aller au Ciel, que faut-il pratiquer ? 

702.* Quand faut-il prier Dieu? 

703. Comment faut -il prier Dieu ? 

704.* Faut-il assister à la Messe le Dimanche? 

705. Manquer la Messe le Dimanche, serait-ce pécher? 

706. *Quels jours de la semaine faut-il s'abstenir d'aliments gras? 

707.* Le Carême, les Quatre-Temps et les Vigiles, les aliments gras 

sont-ils permis ? 
708.* Si l'on a 21 ans, à quelles époques de l'année faut-il jeûner ? 
709.* Est-ce une obligation de se confesser ? 
710. Est-il bien de se confesser plusieurs fois par an ? 
71 I .* Est-ce un devoir de communier à Pâques ? 
712. Est-il bonde communier plusieurs fois par an? 



S 









i 



MMmnfmwoMfMi 






RÉCAPITULATION GÉNÉRALE 

SUR TOUT LE CATÉCHISME. 

SYMBOLE.-SACREMENTS.-COMMANDEMENTS. 

— PRIÈRE. 

PREMIÈRE PARTIE. 

SYMBOLE. 

258.* Qu'est-ce que le Symbole des Apôtres ? 

259. Combien y a-t-il d'articles dans le Symbole des Apôtres ? 

259. Récitez le Symbole des Apôtres, en indiquant les douze 

articles. 
256-286. Que savez-vous sur le Symbole des Apôtres? 

. g I. DIEU. LES ANGES. L HOMME 

1 .* Qui a créé le Ciel et la terre ? 

24. Où est Dieu? 

32. Que connaît Dieu ? 

20-33. Quelles sont les principales perfections de Dieu? 

35 bi «.* Qu'est-ce que Dieu ? 
128. Combien y a-t-il de personnes en Dieu? 
133. Les trois personnes divines sont-elles un seul Dieu? 
137.* Qu'est-ce que le Mystère d'un Dieu en trois personnes? 
1 37.* Qu'est-ce que le Mystère de la sainte Trinité ? 

36 *Les Anges ont-ils un corps? 

36.*Qu'est-ce qu'un Ange? 

A3. Pourquoi les bons Anges viennent-ils sur la terre? 



RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 



87 



38. Y a-t-il de mauvais Anges? 

49. Pourquoi les démons viennent-ils sur la terre? 
104. Qui a créé Adam ? 
108. Qui a créé Eve? 
1 17.* Adam a-t-il désobéi à Dieu ? 
1 17.* Eve a-t-elle désobéi à Dieu? 
1 23. Quelle fut la condamnation d'Adam pécheur ? 
1 2,").* Avons-nous péché en Adam ? 
125.* Naissons-nous avec un péché ? 
1-35. Que savez-vous sur Dieu? 
1 28-1 37. Que savez-vous sur la Trinité ? 
1-10 104-113. Que savez-vous sur la création, et en particulier 

sur la création de l'homme? 
36, 39-43. Que savez-vous sur les bons Anges? 
44-50. Que savez-vous sur les démons? 
1 04-1 24. Que savez-vous sur Adam et Eve? 
1 24-1 27. Que savez-vous sur le péché originel ? 
180.* Qui a sauvé Adam, Eve et tous les hommes? 



g II. JÉSUS-CHRIST. 

1 44 . Jésus-Christ est-il Dieu ? 

145. Jésus-Christ est-il homme? 

1 39.* Qu'est-ce que Jésus-Christ? 

150.* Qu'est-ce que le Mystère de l'Incarnation? 

178,179, 183.* Comment Jésus-Christ est-il mort? 

180.* Pourquoi Jésus-Christ est-il mort? 

1 79. Quel jour Jésus-Christ est-il mort? 

182* Qu'est-ce que le Mystère de la Rédemption ? 

190. Quel jour Jésus-Christ est-il ressuscité ? 

192, 193. Quel jour Jésus-Christ est-il monté au Ciel ? 

168 169, 171 • Que savez-vous sur la naissance de Jésus-Christ ? 

168-183. Que savez-vous sur la vie de Jésus-Christ? 

175-177. Que savez-vous sur les miracles de Jésus-Christ? 

1 78-1 83. Que savez-vous sur la mort de Jésus-Christ ? 






■ 



88 



RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 



190, 191 . Que savez-vous sur la Résurrection de Jésus-Christ? 
192-195. Que savez-vous sur l'Ascension de Jésus-Christ ? 
139-217. Que savez-vous sur Jésus-Christ ? 
136, 150, 182. Quels sont les principaux Mystères de notre Foi? 

§ III. l'église. 

230 /Qu'est-ce que l'Église? 

223.* Quel est le chef invisible de l'Église ? 

222.* Quel est le chef visible de l'Église? 

220. Après le Pape, quels sont les chefs de l'Eglise. 

224. L'Église est-elle Une? 

225. L'Église est-elle Sainte? 

226. L'Église est-elle Catholique? 

227. L'Église est-elle apostolique ? 

228. Pourquoi l'Église est-elle appelée Romaine? 
21 8-230. Que savez-vous sur l'Église ? 

g IV. LES DERNIÈRES FINS DE L* HOMME. 

Quelles sont les quatre fins de l'homme ? 

MORT. 

63. L'union de l'âme avec le corps durera-t-elle toujours? 

64.* Quand finira l'union de l'âme avec le corps ? 

66.* Qu'est-ce que la mort? 

70. Après la mort, l'âme se pulvérisera-t-elle ? 

71 .* L'âme est-elle immortelle ? 









JUGEAIENT. 



72.* Notre âme sera-t-elle jugée, après notre mort ? 

74. Comment s'appelle le Jugement que notre âme subira, après 
notre mort ? 
209. Tous les hommes ressusciteront-ils? 
210.* Qui jugera tous les hommes, à la fin du monde? 



mm 



RÉCAPITULATION GENERALE. 



89 



21 1 . Comment appelez- vous le Jugement qui aura lieu à la fin du 
monde ? 

215. Au Jugement dernier, que dira Jésus-Christ aux bons? 

214. Que dira Jésus-Christ aux méchants, lors du Jugement der- 
nier ? 

CIEL. 

• 87 b 'V Qu'est-ce que le Ciel? 

ENFER. 

97 bis .* Qu'est-ce que l'Enfer? 

63-71 . Que savez-vous sur la mort ? 

72-74. Que savez-vous sur le Jugement particulier? 
208-217. Que savez-vous sur la résurrection des corps? 
21 0-2 1 7. Que savez-vous sur le Jugement général ? 

76-87 bis .* Que savez-vous sur le Ciel? 

98-103. Que savez-vous sur le Purgatoire ? 

88-97 bis .* Que savez-vous sur l'Enfer? 

63-97 bis .* Que savez-vous sur les quatre fins dernières de l'homme? 



DEUXIÈME PARTIE. 



LES SACREMENTS. 

g I. GRACE. 

293.* Qu'est-ce que la Grâce? 

303.* Qu'est-ce que la Grâce sanctifiante ? 

306.* Qu'est-ce que la Grâce actuelle ? 

§ II. SACREMENTS. 

471 .* Qu'est-ce qu'un Sacrement? 

31 5.* Qu'est-ce que le Sacrement de Baptême ? 

344.* Qu'est-ce que le Sacrement de Confirmation? 


















90 RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 

345.* Qu'est ce que le Sacrement de l'Eucharistie? 

385.* Qu'est-ce que le Sacrement de Pénitence? 

451 /Qu'est-ce que le Sacrement de l'Extrême-Onction ? 

457.* Qu'est-ce que le Sacrement de l'Ordre? 

458.* Qu'est-ce que le Sacrement de Mariage? 

462. Quels sont les signes du Sacrement de Baptême ? 

462. Quels sont les signes du Sacrement de Confirmation? 

462. Quels sont les signes du Sacrement d'Eucharistie? 

462. Quels sont les signes du Sacrement de Pénitence? 

/i62. Quels sont les signes du Sacrement de l'Extrême-Onction ? 

462. Quels sont les signes du Sacrement de l'Ordre? 

462. Quels sont les signes du Sacrement de Mariage ? 

463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Baptême? 
463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Confirma- 
tion ? 

463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement d'Eucharistie ? 
463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Pénitence ? 
463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement d'Extrême- 
Onction ? 
463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement de l'Ordre ? 

463. Quelle est la matière et la forme du Sacrement de Mariage ? 

464. Pourquoi Jésu»- Christ a-t-il institué le Sacrement de Baptême? 

465. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Confir- 

mation ? 

466. Pourquoi Jésus -Christ a-t-il institué le Sacrement de l'Eucha- 

ristie ? 

467. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Péni- 

tence ? 

468. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de l'Extrême- 

Onction? 

469. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de l'Ordre? 

470. Pourquoi Jésus-Christ a-t-il institué le Sacrement de Mariage? 
31 2. Qui est-ce qui peut donner le Baptême ? 

31 4. Comment se donne le Sacrement de Baptême ? 




y*T ! 



"%"# 



m i—'i 



RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 



91 



31 I . Quel est le caractère du Sacrement de Baptême? 

317. Le Baptême est-il nécessaire ? 

342. Qui est-ce qui a le pouvoir de donner la Confirmation ? 

341 . Quel est le caractère du Sacrement de Confirmation ? 

178.* Jésus-Christ est-il mort pour nous ? 

355.* Jésus-Christ s'est-il offert pour nous sur la Croix ? 

3r>6. Maintenant , offre-t-on Jésus-Christ pour nous ? 

364.* Qu'est-ce que le Sacrifice de la Messe ? 

345. Le Corps de Jésus-Christ est-il dans le Sacrement de l'Eucha- 
ristie ? 

345. Le Sang de Jésus-Christ est-il dans le Sacrement de l'Eucha- 
ristie ? 

345. L'âme de Jésus-Christ est-elle dans le Sacrement de l'Eucha- 
ristie ? 

345. La Divinité de Jésus-Christ est-elle dans le Sacrement de 
l'Eucharistie ? 

345. Jésus-Christ est-il tout entier dans le Sacrement de l'Eucha- 
ristie ? 

360.*Quelles paroles changent le pain au Corps de Jésus-Christ ? 

360.* Quelles paroles changent le vin au Sang de Jésus-Christ? 

386.* Que faut-il faire pour bien recevoir le Sacrement de Péni- 
tence ? 

387.* Qu'est-ce que l'examen de conscience? 

393.* Qu'est-ce que la Contrition ? 

395.* Qu'est-ce que la Contrition parfaite? 

396. Qu'est-ce (pie la Contrition imparfaite? 

401 .* Quelles sont les qualités de la Contrition ? 

412* Qu'est-ce que la Confession? 

408-41 0. Faut-il dire tous ses péchés à confesse? 

412. Quelles sont les qualités de la Confession ? 
41 7.* Qu'est-ce que l'Absolution ? 

416. Que faut-il faire pendant que le Prêtre nous donne l'Abso- 
lution? 
422. Quand faut-il faire la Pénitence sacramentelle ? 



■ 



92 



RÉCAPITULATION GENERALE. 



433. Qu'est-ce qu'une Indulgence? 

449. Comment donne-t-on l'Extrême-Onction ? 

450. Que doit-on faire pendant qu'on reçoit l'Extrème-Onction ? 
452. Quelles sont les principales fonctions du Prêtre ? 

346.* Quel est le plus saint des Sacrements ? 

300-303. Que savez-vous sur la Grâce sanctifiante? 

304-306. Que savez-vous sur la Grâce actuelle ? 

287-306. Que savez-vous sur la Grâce ? 

460-477. Que savez-vous sur les Sacrements en général ? 

307-331 . Que savez-vous sur le Sacrement de Baptême? 

332-344. Que savez-vous sur le Sacrement de Confirmation ? 

353-371 . Que savez-vous sur le saint Sacrifice? de la Messe ? 

347-352, 613, 615,618. Que savez-vous sur la Communion ? 

345 371 . Que savez-vous sur l'Eucharistie? 

387-391 . Que savez-vous sûr l'examen de conscience? 

392-406. Que savez-vous sur la Contrition ? 

407-412. Que savez-vous sur la Confession? 

413-417. Que savez-vous sur l'Absolution ? 

418-423. Que savez-vous sur la Pénitence sacramentelle? 

424-429. Que savez-vous sur la Satisfaction? 

384-429. Que savez-vous sur le Sacrement de Pénitence? 

430-445. Que savez-vous sur les Indulgences? 

446-451. Que savez-vous sur le Sacrement de l'Extrême-Onction? 

452-457. Que savez-vous sur le Sacrement de l'Ordre ? 

458, 4f>9. Que savez-vous sur le Sacrement de Mariage? 



TROISIÈME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 

g I. COMMANDEMENTS DE DIEU. 

480. Combien y a-t-il de Commandements de Dieu ? 
480.* Récitez les dix Commandements de Dieu. 



twa 



RÉCAPITULATION GÉNÉRA.LE. 



93 



481 . Qu'est-ce qu'adorer Dieu? 
483.* Pourquoi ne doit on adorer que Dieu ? 
'495.* Qu'est- ce que la Foi ? 

525.* Qu'est-ce que l'Espérance? 4 

539.* Qu'est-ce que la Charité? 

546. Qu'est-ce que le Serment? 
586. Qu'est-ce que le Mensonge ? 
574. Qu'est-ce que la Médisance? 
593. Qu'est-ce que la Calomnie? 

596. Qu'est-ce que le Faux Témoignage ? 
494. Pourquoi croyez-vous en Dieu ? 
524.* Pourquoi espérez-vous en Dieu? 

530. Faut-il aimer Dieu? 

531 . Pourquoi aimez- vous Dieu ? 

536. Faut-il aimer le prochain ? 

537. Pourquoi aimez-vous le prochain ? 
508. Faut-il honorer les Reliques des Saints? 
51 1 . Faut-il adorer la Vraie Croix ? 

51 1 . Pourquoi faut-il adorer la Vraie Croix ? 

547. Quand faut-il prêter Serment ? 

548-551 . Quand est- il défendu de prêter Serment ? 

555.* Que faut-il faire pour sanctifier le Dimanche? 

554. Quels travaux sont défendus le Dimanche? 

559 * Quels sont les devoirs des enfants envers leurs parents? 

562.* Quels sont les devoirs des parents envers leurs enfants? 

578. Que faut-il fuir pour ne pas faire le péché de luxure? 

579. Que faut-il faire pour éviter le péché de luxure ? 

580. Est-il permis de voler? 

584, 585. Est-il permis de garder les choses qu'on trouve? 
591 . Est-il permis de mentir? 
572. Est-il permis de médire? 
591, 592. Est-il permis de calomnier? 
481 -483. Que savez-vous sur l'adoration ? 

484-495, 515-527, 528-541. Que savez-vous sur la Foi — l'Espé- 
rance — la Charité? 



î 

■ 

■ 



I 



I 

1 



s 



m 



M 



RECAPITULATION GENERALE. 



499-507. Que savez- vous sur les Saints Patrons ? 
508-51 0. Que savez- vous sur les saintes Reliques ? 
5 H -51 4. Que savez-vous sur la Vraie Croix ? 
542-551 . Que savez-vous sur le Serment ? 
552-558. Que savez-vous sur le Dimanche ? 
559.* Que savez-vous sur les devoirs des enfants ? 
562.* Que savez-vous sur les devoirs des parents? 
560, 561 . Que savez-vous sur les devoirs des inférieurs et des supé- 
rieurs ? 
576-579. Que savez-vous sur le péché de luxure? 
580-585. Que savez-vous sur le vol? 
586-596. Que savez-vous sur le mensonge ? 
592,593. Que savez-vous sur la calomnie ? 
572-574. Que savez-vous sur la médisance ? 
478-596. Que savez-vous sur les Commandements de Dieu ? 






§ II. COMMANDEMENTS DE l'ÉGLISE. 

230.* Qu'est-ce que l'Église? 
597.* Faut-il obéir à l'Église? 
598.* Récitez les Commandements de l'Église? 
627. Qu'est-ce que jeûner ? 
627. Qu'est-ce que faire abstinence ? 
619. Qu'est-ce que le Carême ? 
621 . Qu'est-ce que les Quatre-Temps ? 
626. Qu'est-ce que les Vigiles ? 
625. Qu'est-ce que l'Avent ? 
605. Quelles sont les principales Fêtes de l'année ? 
601. Quelles sont les Fêtes d'obligation pour la France? 
628.* Quand faut-il jeûner? 
630.* Quand faut-il faire abstinence ? 

61 3.* Suivant le Commandement de l'Église, quand faut-il se con- 
fesser ? 
613,615-618.* Suivant le Commandement de l'Église, quand faut-il 
communier ? 



I 






.'Ci. 






RECAPITULATION GENERALE. 



95 



599, 600, 602.* Suivant le Commandement de l'Église, quand 

faut-il aller à la Messe? 
61 8.* Faut-il se confesser, lorsqu'on est dangereusement malade? 
61 8.* Faut-il communier, lorsqu'on est dangereusement malade? 
616, 617. Est-il bien de communier plusieurs fois par an ? 
218-255. Que savez-vous sur l'Église? 
552-558. Que savez-vous sur le Dimanche? 
604-612. Que savez-vous sur les Fêtes? 
627-629. Que savez-vous sur le jeûne? 
627, 630. Que savez-vous sur l'abstinence? 
619, 629. Que savez-vous sur le Carême? 
620-624, 629. Que savez-vous sur les Quatre-ïemps ? 
626, 629. Que savez-vous sur les Vigiles? 
625. Que savez-vous sur l'Avent? 
630. Que savez-vous sur le vendredi et le samedi? 
597-630. Que savez-vous sur les Commandements de l'Église? 






§ III. VERTUS. PÉCHÉS. 

632. Quelles sont les Vertus théologales? 
635.* Quelle est la plus excellente des Vertus? 
637.* Quelles sont les principales Vertus morales? 

638. Qu'est-ce que la Justice? 

639. Qu'est-ce que la Force ? 

640. Qu'est-ce que la Tempérance ? 
641 : Qu'est-ce que la Prudence? 
372.* Qu'est-ce que le péché? 

126.* Qu'est-ce que le péché originel ? 

374.* Qu'est-ce que le péché actuel? 

377.* Qu'est-ce que le péché mortel? 

378.* Qu'est-ce que le péché véniel ? 

383.* Le péché mortel mérite-t-il l'Enfer ou le Purgatoire? 

383* Le péché véniel mérite-t-il l'Enfer ou le Purgatoire? 

643. Combien y a-t-il de Péchés Capitaux? 

643.* Nommez les sept Péchés Capitaux. 



■ 



■ 




M^MHR 



■ WHM H » » 



■ 

■ 






96 



RÉCAPITULATION GENERALE. 



644. Qu'est ce que l'Orgueil? 

645. Qu'est-ce que l'Avarice? 

646. Qu'est-ce que la Luxure? 

647. Qu'est-ce que l'Envie ? 

648. 649. Qu'est-ce que la Gourmandise? 
650.* Qu'est-ce que la Colère? 

651 .* Qu'est-ce que la Paresse? 

632-635, 484-498, 515-527, 528-541. Que savez -vous sur les 

Vertus théologales? 
636-641 . Que savez- vous sur les Vertus morales? 
124-127* Que savez-vous sur le péché originel? 
373, 374, 376.* Que savez-vous sur le péché actuel? 

377, 383. Que savez-vous sur le péché mortel l 

378, 383 *Que savez-vous sur le péché véniel ? 
642-653. Que savez-vous sur les Péchés Capitaux? 
372-383. Que savez-vous sur le péché? 

31 5. Quel est le Sacrement qui elface les péchés, sans exception? 
385. Quel est le Sacrement qui efface tous les péchés commis après 
le Baptême ? 



QUATRIÈME PARTIE. 

LA. PRIÈRE. 

§ I. DE LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 

658.* Qu'est-ce que la Prière? 

659. La Prière est-elle nécessaire? 

661 . Quelles sont les qualités de la Prière? 

660.* Quand faut-il prier? 

g IL DE LA PRIÈRE EN PARTICULIER. 

663. Quelle est la plus belle Prière? 

664. Qu'est-ce que V Oraison Dominicale ? 



I* ■■¥»! I—» 



RECAPITULATION GENERALE. 



97 



676. Quelle est la plus excellente prière que l'on adresse à la sainte 

Vierge ? 

677. Qu'est-ce que la Salutation Angélique? 

666. Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Notre 

Père ? 

667. Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Qui 

êtes aux deux ? 

668. Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Que 

votre nom soit sanctifié ? 

669. Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Que 

votre règne arrive ? 

670. Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Que 

l'otre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel? 

671 . Que veulent dire ces paroles de l'Oraison Dominicale : Don- 

nez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ? 

672. Que veulent dire ces paroles : Pardonnez-nous nos offenses, 

comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offen- 
sés ? 

673. Que veulent dire ces paroles : Et ne nous laissez pas succom- 

ber à la tentation ? 

674. Que veulent dire ces paroles : Mais délivrez-nous du mal? 

675. Que veulent dire ces paroles : Jinsi soit-il? 

679. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Je 

vous salue, Marie ? 

680. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : 

Pleine de grâces ? 

681 . Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Le 

Seigneur est avec vous ? 

682. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Fous 

êtes bénie entre toutes les femmes ? 

683. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Et 

Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni? 

684. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : 

Sainte Marie, Mère de Dieu ? 

QUESTIONNAIRE. 7 



i; 

I 

I 



t. 



^B 



Wf 



■ 



98 



RÉCAPITULATION GÉNÉBALE. 



685. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Priez 

pour nous, pauvres pécheurs ? 

686. Que veut dire cette parole de la Salutation Angélique : Main- 

tenant ? 

687. Que veulent dire ces paroles de la Salutation Angélique : Et à 

F heure de notre mort ? 
689, 700.* Quels sont les principaux articles de notre Foi? 
701 -71 2. Quels sont les principaux devoirs du Chrétien ? 
659-661. Que savez-vous sur la nécessité et les qualités de la 

Prière? 
663-675. Que savez-vous sur Y Oraison Dominicale? 
676-688. Que savez-vous sur la Salutation Angélique ? 
666-675 Expliquez-nous l'Oraison Dominicale. 
679-688. Expliquez-nous la Salutation Angélique. 
654-662. Que savez-vous sur la Prière? 

QUELQUES QUESTIONS MULTIPLES (1). 






128. Combien y a-t-il de personnes en Dieu?— 166, 167. Com- 
bien de personnes en Jésus-Christ? 

461. Combien de Sacrements?— 480. Combien de Commande- 
ments de Dieu ? 

417 1 23, 1 24-1 27 . Quel homme a perdu le monde par son péché ? 
— 180. Quel est celui qui l'a sauvé par sa mort? 

346. Quel est le plus saint des Sacrements? — 317. Quel est le plus 
nécessaire? — 447. Et quel est celui que l'on doit recevoir 
lorsqu'on est malade? 



(1) Ces questions multiples, comme les questions insidieuses] et comme les questions 
vagues, qui commencent toujours par ces mots : Que savez-vous sur, ne doivent être 
faites qu'avec prudence et discrétion, et aux élèves les plus avancés. 

Nous n'en donnons que quelques modèles dans ce Questionnaire général. Ce sera aux 
professeurs à les multiplier, selon qu'ils le jugeront à propos. 

Voyez dans notre Préface quelques observations sur l'utilité des questions multiples » 
partielles, vagues et insidieuse* 









■ <É HT" 



RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 



99 



87, 345. Où est le Corps de Jésus-Christ? — 24, 345. Où est sa 
Divinité? — 210. Quand viendra-t-il pour juger tous 
les hommes? — 21 4. Après le Jugement, où mettra-t-il 
les méchants? — 215. Où mettra-t-il les bons? 
Etc. 



QUELQUES QUESTIONS INSIDIEUSES (1). 

480. Quel est le onzième Commandement de Dieu? 
460-461 Quel est le huitième Sacrement? 
259. Quel est le treizième article du Symbole? 
1 28. Quelle est la quatrième personne divine? 
36. Où se trouvent les reliques de saint Michel? 
36. I.e corps du démon est-il beau ou laid ? 
36. Le corps de saint Gabriel est-il brillant? 
460-461 . Pourquoi Jésus-Christ n'a-t-il institué que dix Sacre- 
ments? 
315, 345. Pourquoi dit-on que le premier Sacrement contient 

le Corps et le Sang de Jésus-Christ ? 
315,451. Qui vous a enseigné que l' Extrême-Onction efface le 

péché originel ? 
7, 104, 107. Quel est le père d'Adam ? 
96. Au sortir de l'Enfer, où va l'àme du damné? 
85. Quand le bonheur du Ciel finira, que deviendront les Saints? 
Etc. 



M 



I 



(1) Voir la note précédente. 



■ 
■ 



TABLE DES MATIERES. 



mi 



I 



Avertissement. 



PREMIERE PARTIE. 
LE SYMBOLE DES APOTRES. 

DIEU. 

Pages 

Leçon 1. Dieu est le Créateur de tout I 

— 2. Dieu est esprit 6 

— 3. Perfections de Dieu 10 

ANGES. 

— 4. Bons Anges. — Mauvais Anges, démons 14 

L'HOMME : SES DESTINÉES. — CHUTE. A- RÉPARATION. 

— 5. L'âme est spirituelle 15 

— 6. L'âme est immortelle 16 

— 7. Jugement particulier. 16 

— 8. Le Ciel 17 

— 9. L'Enfer 17 

— 10. Le Purgatoire 18 

PREMIÈRE RÉCAPITULATION. 

— 1-10. Dieu : ses perfections. — Anges : bons — mauvais. — 

Homme : ses destinées. — Immortalité de l'âme. — 

Jugement particulier. — Ciel. — Enfer. — Purgatoire. 19 

Leçon 11. Création d'Adam et d'Eve. — Paradis terrestre. ... 21 

— 12. Péché d'Adam et d'Eve. — Leur châtiment. .... 21 

— 13. Péché Originel. . . 22 

— 14. Sainte. Trinité 22 



I 



i 



1 



I 

I 
I 












102 TABLE DES MATIÈRES. 

Leçon 13. L'Incarnation 23 

— Ifi. Deux natures en Jésus-Christ : la nature divine et la na- 

ture humaine 23 

— 17. Une seule personne en Jésus-Christ : la personne divine. 24 

— 18. Histoire de Jésus-Christ 24 

— 19. La Rédemption 26 

— 20. Résurrection. — Ascension de Jésus-Christ 26 

— 21 . Divers noms donnés à Jésus-Christ 27 

— 22. Divers noms donnés à Jésus-Christ (suite) 28 

— 23. Résurrection des corps. — Jugement dernier 28 

ÉGLISE. 

— 24. Caractères de la véritable Église 29 

— 25. Juifs. — Païens. — Mahométans. — Hérétiques. — Schis- 

matiques 30 

— 26. Hors de l'Église, pas de salut 31 

— 27. Église Militante. — Souffrante. —Triomphante. ... 31 

EXPLICATION DU SYMBOLE DES APOTRES. 

— 28. Symbole des Apôtres ... 32 

— 29. Premier article du Symbole des Apôtres : Je crois en 

Dieu , le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la 

terre 33 

— 30. Deuxième article du Symbole : (Je crois) en Jésus-Christ, 

son Fils unique, Notî'e- Seigneur 33 

— 31 . Troisième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ) 

qui a été conçu du Saint-Esprit , est né de la Vierge 
Marie 34 

— 32. Quatrième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) a souffert sous Ponce-Pilate — a été crucifié — est 

mort — a été enseveli 34 

— 33. Cinquième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est descendu aux Enfers, — le troisième jour est 
ressuscité des morts 35 

— 34. Sixième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui) est monté aux deux, — est assis à la droite de Dieu, 

le Père tout-puissant 35 

— 35. Septième article du Symbole : (Je crois en Jésus-Christ 

qui est monté aux Cieux), d'où il viendra juger les vi- 
vants et les morts 35 



.i..,-T~ «*| ._..,..-■ * 



TABLE DES MATIÈRES. ^ 03 

Pages 

Leçon 36. Huitième article du Symbole : Je crois au Saint-Esprit. 36 

— 37. Neuvième article du Symbole : (Je crois) la sainte Église 

catholique, la Communion des Saints 36 

— 38. Dixième article du Symbole : (Je crois) la rémission des 

péchés *>7 

— 39. Onzième article du Symbole : (Je crois) la résurrection de 

la chair 37 

— 40. Douzième article du Symbole : (Je crois) la vie éternelle. 37 

DEUXIÈME RÉCAPITULATION. 

— H -40. Trinité. — Incarnation. — Rédemption. — Église. — 

Symbole des Apôtres 38 



DEUXIÈME PARTIE. 
LES SEPT SACREMENTS. 

GRACE. 

Leçon 41. De la Grâce 40 

— 42. Grâce sanctifiante ou habituelle 41 

— 43. Grâce actuelle 41 

SACREMENTS. 

— 44. Du Baptême (Définition) 42 

— 45. Du Baptême (suite). Sa nécessité 42 

— 46. Du Baptême (suite). — Noms de Baptême. — Patrons. — 

Promesses du Baptême. — Parrain et marraine. . . 43 

— 47. De la Confirmation 43 

— 48. Sacrement de l'Eucharistie 44 

— 49. Saint Sacrifice de la Messe 45 

— 50. Saint Sacrifice de la Messe (suite). — Quand et comment 

il faut y assister 46 

TROISIÈME RÉCAPITULATION. 

— 41-50. Grâce. — Baptême. — Confirmation. — Eucharistie. 47 



■MMBMBaBBMBM* 






104 TABLE DES MATIÈRES. 

Pages 

Leçon 51. Péchés actuels. — Péché mortel. — Péché véniel. . . 49 

— 52. Sacrement de Pénitence 49 

— 53. De l'examen de conscience 50 

— 54. Contrition parfaite. — Contrition imparfaite 50 

— 55. De la Contrition (suite). — Ses qualités 51 

— 56. De la Confession 51 

— 57. De l'Absolution 52 

— 58. Pénitence sacramentelle 52 

— 59. De la Satisfaction 52 

— 60 Indulgences : plénière — partielle — jubilaire — applica- 

bles aux âmes du Purgatoire 53 

— 61. Indulgences (suite). — Dispositions et conditions néces- 

saires 54 

— 62. De l'Extrême-Onction 54 

— 63. De l'Ordre 55 

— 64. Du Mariage 55 

— 65. Sacrements en général 55 

— 66. Grâces particulières de chaque Sacrement 56 

— 67. Sacrements des vivants. — Sacrements des morts. . . 57 

QUATRIÈME RÉCAPITULATION. 



41-67. Grâce. — Sacrements en général. — Sacrements en 
particulier : Baptême, Confirmation, Eucharistie, 
Pénitence», Extrême-Onction, Ordre, Mariage. . . 



58 






TROISIEME PARTIE. 



LES COMMANDEMENTS. 



COMMANDEMENTS DE DTEU. 

68. LES COMMANDEMENTS DE DIEU 



61 



PREMIER COMMANDEMENT DE DIEU. 

Un seul Dieu tu adoreras, 
Et aimeras parfaitement. 
69. Adoration due à Dieu 



61 






TABLE DES MATIÈRES. 105 

• Page» 

Leçon 70. Foi 62 

— 71. Des Saints 62 

— 72. Saintes Reliques. — Images. — Vraie Croix 63 

— 73. Espérance 63 

— 74. Charité 64 

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Dieu en vain tu ne jureras, 
Ni autre chose pareillement. 

— 75. Du Serment 65 

— 76. Du faux Serment 65 

TROISIÈME COMMANDEMENT DE DIEU 

Les Dimanches tu garderas, 
En servant Dieu dévotement. 

— 77. Le Dimanche 66 

QUATRIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Tes père et mère honoreras, 
Afin de vivre longuement. 

Leçon 78. Devoirs des enfants — des serviteurs — des inférieurs 

— des pères et mères — des maîtres et maîtresses. . 66 

CINQUIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Homicide point ne seras, 
De fait ni volontairement. 

79. Homicide. — Suicide. — Scandale. — Médisance. — 

Jugement téméraire 67 

SIXIÈME ET NEUVIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VI. Luxurieux point ne seras, 

De corps ni de consentement. 
IX. L'œuvre de chair ne désireras, 

Qu'en mariage seulement. 

— 80. Luxure 68 

o 

QUESTIONNAIRE. 



■ 

■ 






■ 

■ 

■ 



I 



■ 






106 TABLE DES MATIÈRES. 

Pagat 

SEPTIÈME ET DIXIÈME COMMANDEMENTS DE DIEU. 

VII. Le bien d'autrui tu ne prendras, 

Ni retiendras injustement. 

X. Biens d'autrui ne convoiteras, 

Pour les avoir injustement. 

Leçon 81. Vol. — Restitution 68 

HUITIÈME COMMANDEMENT DE DIEU. 

Faux témoignage ne diras, 
Ni mentiras aucunement. 

— 82. Mensonge : diverses espèces de mensonges. — Calomnie. 

— Faux témoignages 69 

CINQUIÈME RÉCAPITULATION. 

— 68-82. Les dix Commandements de Dieu 70 

COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

— 83. LES COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE 71 

PREMIER ET DEUXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

I. Les Dimanches la Messe ouïras, 

Et les Fêtes pareillement. 
IL Ces mêmes jours sanctifieras, 
Sans travailler servilement. 

— 84. Assistance à la Messe. — Abstention du travail servile 

le Dimanche 71 

PRINCIPALES FÊTES DE L'ANNÉE. 

— 85. Pâques. — L'Ascension. — La Pentecôte. — L'Assomption. 

La Toussaint. — Noël 72 

TROISIÈME ET QUATRIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

III. Tous tes péchés confesseras, 
A tout le moins une fois l'an. 

IV. Ton Créateur tu recevras, 

Au moins à Pâques humblement. 

— 86. Quand on doit se confesser et communier 72 






TABLE DES MATIÈRES. 107 

Pajei 

Leçon 87. Carême. — Quatre-Temps. — Vigiles 73 

CINQUIÈME ET SIXIÈME COMMANDEMENTS DE L'ÉGLISE. 

V. Quatre-Temps, Vigiles, jeûneras, 

Et le Carême entièrement. 
VI. Vendredi chair ne mangeras, 
Ni le samedi mèmement. 

— 88. Jeûne. — Abstinence 73 

SIXIÈME RÉCAPITULATION. 

— 83-88. Les six Commandements de l'Église 74 

VERTUS. PÉCHÉS CAPITAUX. 

— 89. Vertus théologales : Foi — Espérance — Charité. . . 75 

— 90. Vertus morales : Justice — Force — Tempérance — Pru- 

dence 75 

— 91. Les sept Péchés Capitaux 76 

— 92. Péchés Capitaux (suite) 76 

SEPTIÈME RÉCAPITULATION. 

— 68-92. Commandements de Dieu. — Commandements de 

l'Église. — Vertus théologales. — Vertus morales. 

— Péchés capitaux. 77 



■ 



QUATRIÈME PARTIE. 



LA PRIÈRE. 

LA PRIÈRE EN GÉNÉRAL. 

93. La Prière (Définition; 

94. La Prière (suite). — Nécessité. — Qualités. 



79 
79 



EXPLICATION DE L ORAISON DOMINICALE ET DE LA 
SALUTATION ANGELIQUE. 

— 95. L'Oraison Dominicale (Notre Père) 80 

— 96. Explication de l'Oraison Dominicale (Notre Père). . . 80 

— 97. La Salutation Angélique (Je vous salue, Marie). ... 81 

— 98. Explication de la Salutation Angélique (Je vous salue, 

Marie) 81 






( 



108 



TABLE DES MATIÈRES. 
HUITIÈME RÉCAPITULATION. 



Leçon 93-98. Prière en général. — L'Oraison Dominicale (Notre Père). 
— La Salutation Angélique (Je vous salue , Marie). 

ABRÉGÉ DES PRINCIPAUX ARTICLES DE FOI. 

Rédemption. — 
Résurrection générale. — Jugement 



— 99. Trinité. — Création. — Incarnation 
Sanctification, 
dernier. — Enfer. — Ciel 



ABREGE DES PRINCIPAUX DEVOIRS DU CHRETIEN. 

100. Vertus théologales. — Prière. —Messe. — Abstinence. 



Pages 



83 



— Jeûne. — Confession. — Communion. 



84 



85 



RÉCAPITULATION GÉNÉRALE. 
LEÇONS 1-100. 

PREMIÈRE PARTIE. — LE SYMBOLE. 

§ I. Dieu. — Les Anges. — L'homme 86 

§ II. Jésus-Christ 87 

§ III. L'Église 88 

§ IV. Les dernières Fins de l'homme 88 

DEUXIÈME PARTIE. — LES SACREMENTS. 

§ I. Grâce 89 

§ IL Sacrements. ... 89 

TROISIÈME PARTIE. — LES COMMANDEMENTS. 

§ I. Commandements de Dieu 92 

§ IL Commandements de l'Église 94 

§ III. Vertus. — Péchés. 95 

QUATRIÈME PARTIE. — LA PRIÈRE. -^32=^,- 

§ I. De la Prière en général J&h , ^~ r ~ "*^\\ 96 

§ II. De la Prière en particulier /^/ Cl"^" \*H 96 

Quelques questions multiples \i;-. • * v / -$V^ 9 ** 

Quelques questions insidieuses ***?• £ •>^ : ^ 

Poitiers. — Typographie et stéréotypie Oumn, rue de l'Éperon , 4. 


















«I^HMP 



■gggggj 



■^^^^^^^ 







! 



I 



I 



■ 



k. 




■ Jim JÉR-'*'