(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Saint Coran traduit en langue francaise"

*#yûili tait 



Translation of the Meanings of 

THE NOBLE QURAN 

in the French Language 






Le Serviteur des deux Saintes Mosquées Le Roi Fahd ibn 'Abdal ' Aziz Al Saoud 

Roi du Royaume d'Arabie Saoudite s'est fait l'honneur d'ordonner l'impression 

de ce Noble Coran et de la Traduction en Français de ses sens. 








•* •*/''&' B t'i 



^j^A^^U^&g 





Mushaf Al-Madïnah 

* ■ 

An-Nabawiyyah 




Ce Saint Coran et la traduction en langue française de ses sens 

constituent un présent du Serviteur des Deux Saintes 

Mosquées, Le Roi Fahd ibn 'Abdel 'Aziz Al-Saud. 





Complexe Roi FAHD 

pour l'impression 

du NOBLE CORAN 




-*^*-\-» -~ ■* 



&2&£\ 




^^w*««M*JI i) I 



cr* x^ 1 ^ û^ c^ : C* - ^ 1 ^^ r 1 ^ 



>\ 5,^1 j 5j_pjJIj cJUjVIj 



ï^jj 



J-OJ 






» 









tU>- J5 



JJUJ! 



. « 4-JUj jï^l jjLô J» f-S"^" 



: jl»u Uî 



. *Jl«Jl Ol*-J \J*ll>*j> ^Ji 4-jLhj» i^oj-^j co^j—^Âjj cL^jjli-^j 
i~Al Aj m 2yuJ\ ioyJl ÂSoLJL ^LijVlj Ô^PJLJlj cJUjVIj 4>}L-)ll ÙjJJJI ôjljj ^ LiUlj 
^Jo (j^ÂUUl jyJL-ll ^^JLp 4.» gai %-$..*ô 4-*_gll (JUJ1 OUJ *-^- Jl £7^ cMytfl ^U^» *^>ry 

. « ôT jJj ^^lp lyJL ») : *JL-j <lAp 4JUI LS JU? «Jy ^ aj j^tll f!AJJ UJL£j ti-jy^l 

.J^w^ll i^UUl J^_i dJl\ £+-£ V ,JaL. 44 : ...^1 i^JJL Oji-kLil l^lj^V i^JU-J 

. ijU^ Ljj^*- çpy tvî-^'j ^o>*vi 

UaJU- j^j jî y-y ç^JJi t it; h»ti J— «Jl 11* jl^ jij jî JUjj 4jU*-— aJLJI JU^Jj 
f l^î jJ^ 3^-s^U Ùj&l~m — L^SJi C-JtL U ^ a — Sj£J\ d\jJl\ { jj\-*J> A^^ry d'\ iijJi-J Ll>J 



. *JL>^I ^»— J^ C-J» ^Jj ^ J^» jH^' 4 J«— ^* à y J\ ^S*^ >*J * J*j^ ^3 



+ J*<*.+ ** * 



sâasw 




Au nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. 

PREFACE 

par 

Son Excellence Shaïkh Sàleh ibn *Ab-del 4 Aziz ibn Mouhammad al-el-Shaïkh- 

Ministre des Affaires Islamiques, des Waqfs, de Y Appel 

et de l'Orientation, Superviseur Général du Complexe. 

Louange à Dieu Maitre des mondes qui S'est adressé 
aux hommes en ces termes: «une lumière et un livre 
explicite vous sont certes venus d'Allah». 

Que la bénédiction et le salut d'Allah soient sur le plus 
noble des prophètes et des messagers, notre Prophète 
Mouhammad (H) qui a dit:«le meilleur d'entre vous est 
celui qui a appris le Coran et l'a enseigné». 

En application des directives par lesquelles le Serviteur 
des deux Saintes Mosquées le Roi Fahd ibn Abd al-Aziz al- 
Saoud - que Dieu le protège - ordonne d'accorder un soin 
particulier au Livre d'Allah, d'oeuvrer en vue de faciliter 
son édition et sa distribution aux musulmans dans tous les 
coins du globe terrestre, de l'expliquer et de le traduire 
dans les différentes langues du monde, 

vu la conviction du Ministère des Affaires Islamiques, 
des Waqfs, de l'Appel et de l'Orientation de l'importance 
de traduire les sens des versets du noble Coran dans toutes 
les langues importantes du monde, pour faciliter sa 
compréhension aux musulmans non-arabophones, ainsi que 
dans le but d'assurer la transmission (du message divin) 
ordonnée par le Prophète (M) dans son propos ci-après : 
«Transmettez, sur mon ordre, même un verset seulement», 

pour rendre service à nos frères francophones, 



le Complexe Roi Fahd pour l'impression du saint 
Coran a le plaisir de présenter au cher lecteur cette 
traduction en français réalisée par Docteur Mouhammad 
Hamidallah et re visée de la part du Complexe par chacun 
de ceux- ci: Docteur Mouhammad Ahmad LO, Cheikh 
Ahmad Mouhammad al- Aminé al-CHINQUITI et Cheikh 
Fodé Soriba CAMARA. 

Nous remercions Dieu- l'Exalté et le Plus-Haut - pour 
avoir réussi dans la réalisation de cette grandiose oeuvre, 
tout en espérant qu'elle soit vouée à Dieu et utile pour les 
hommes. 

Nous sommes conscients du fait que la traduction des 
sens du Coran - quelque soit sa minutie - est toujours en 
deçà des sens sublimes indiqués dans le texte original du 
miraculeux Livre d'Allah, et que les sens exprimés dans la 
traduction sont le reflet du niveau atteint par le traducteur 
dans la compréhension du noble Livre d'Allah, et , partant 
elle peut comporter des lapsus comme tout autre acte 
humain. Car nul n'est infaillible. 

C'est pourquoi nous prions tout lecteur de cette 
traduction de faire parvenir au Complexe Roi Fahd à 
Médine tout lapsus, omission ou ajout qu'il y relèvera en 
vue de les utiliser dans les futures impressions, s'il plait à 
Dieu. 

C'est Dieu qui accorde la réussite, 

C'est Lui qui guide dans le droit chemin. 

ô notre Seigneur, accepte ceci 
de notre part, c'est Toi l'audient, 
l'omniscient. 



Sens de quelques termes 

Le mot Coran signifie lecture. Les Arabisants modernes ont adopté l'écri- 
ture Qor c an, pour distinguer le qâf (q) arabe guttural, du kàf (k) qui se 
prononce à partir de la langue et du palais. Cependant, les latinistes arabes 
ont traditionnellement rendu le Ç latin par la lettre Q (qaf). C'est ce qui nous 
autorise à écrire Coran. 

Le Coran en tant que tel comporte 114 sourates, et ce du vivant même du 
Prophète. Chaque sourate, - traduite généralement par le vocable «chapitre» - 
a été conservée telle quelle dans toutes les traductions du Coran. Nous n'avons 
pas voulu sacrifier à cet usage. Mais la sourate, elle- même, se compose d'un 
nombre inégal d'«ayats» ou de versets . 

Le Coran est la parole d'Allah ; Muhammad (que la prière et la bénédiction 
d'Allah soient sur lui) 1 n'étant que l'agent qui reçoit la Révélation du Message 
divin pour le communiquer d'abord à sa communauté, ensuite à l'humanité 
toute entière. En outre, les coranologues prennent le soin d' indiquer la pério- 
de et le numéro d'ordre chronologique. Le classement des sourates a été opéré 
par les soins du Prophète â: sur ordre d' Allah. 



Allah: 


A&\ 


Dieu ou divinité: 


4JI 


Divinités : 


iffî 



Allah: Nous avons préféré conserver le mot arabe désignant «Dieu l'Unique», 
car c'est ainsi qu'il est désigné dans le Coran. 

Islam: Etymologiquement, ce mot veut dire soumission totale à Allah. 

Ce vocable désigne, aussi, l'engagement du fidèle à observer les ensei- 
gnements coraniques et prophétiques. 

As-Salât: Office religieux comportant un ensemble (ou cycle) d'actes dévotion- 
nels à caractère rituel consistant à observer les positions suivantes: 
debout, inclinée, redressée, prosternée et assise. Dans chaque position, le 
fidèle est tenu de prononcer des formules déterminées. 

Cet office religieux dont le fidèle est tenu de s'acquitter quotidienne- 
ment n'a pas d'équivalent dans les autres religions. C'est ce qui nous a 
poussés à retenir le vocable «As-Salât» au lieu de le traduire en français 
par le mot «Prière» qui se limite seulement aux invocations. 

Az-Zakàt: On serait tenté de le traduire en français par le mot «aumône». 
Mais la zakât, en Islam, ne se limite pas à l'acte de générosité ou de 
charité. C'est plutôt un acte d'adoration par le versement de numéraires 

1. «Sallalahu c alaïhi wa sallama»: expression arabe signifiant «que la paix et la bénédiction d'Allah 
soient sur lui», et vivement recommandée d'être reproduite par le musulman, par amour et 
vénération, à chaque fois qu'il rononce ou entend le nom du Prophète Muhammad. 



dont les règles sont détaillées dans le Coran et la Sounnah. Le vocabu- 
laire français ne dispose pas d'un terme équivalent, ce qui explique notre 
souci de maintenir l'appellation arabe. 

As-Siyâm: Il s'agit d'observer un «jeûne» qui consiste à s'abstenir, à la fois, 
de boire, de manger, de fumer, d'avoir des rapports charnels, - ou tout 
autre acte susceptible d'annuler le jeûne - de l'aube jusqu'au coucher du 
soleil avec l'intention de se rapprocher d'Allah. 

Il va de soi que le jeûne a des effets très bénéfiques sur la conscience 
du fidèle, non seulement en vue de fortifier sa foi, mais de le préparer 
aux épreuves difficiles de la vie. 

Là aussi, la terminologie arabe s'impose parce que la définition du 
jeûne dans les autres religions n'a pas reçu la même acception. 

Al-Hajj: Devoir religieux très important, le pèlerinage effectué aux Lieux Saints 
de l'Islam (La Mecque et ses alentours), n'est rendu obligatoire qu'une 
fois dans la vie et uniquement aux personnes disposant de moyens 
suffisants. L'obligation du pèlerinage comporte des rites spécifiques et des 
conditions auxquelles il faut obéir, dont la Pureté de la Foi et la Vertu qui 
contribuent à renforcer la cohésion stricte entre la pensée et l'acte. 

Al-Imdne: signifie littéralement: 

«connaissance, croyance et conviction sans aucun doute possible». Donc 
la foi est la conviction ferme. Al-Imâne est à la base de l'Islam. Il consiste 
à croire, à la fois , en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres révélés, en Ses 
Messagers, en le Jour Dernier et enfin, en la Prédestination favorable ou 
défavorable. 

Ce credo islamique n'est pas le même dans les autres religions, ce qui 
justifie son appellation arabe. 



i«jfjjl ôJIa 


J 




Jîj>b 


Uj& c^>l 


(•-"J 


ïfaje 






Système de transcription 








S 


— 


u" 




D 


— 


* 

c 




c 


= 


t 




A 


— 


! 




F 


^ 


d 




B 


— 


• 




S 

• 


— 


o* 




J 


— 


c 




Q 


:= 






D 


= 


$ 




R 


— 


J 




H 


; 


-A 




S 


= 


• 
•• 




W 


' == - 


J 




T 


— 


•* 




Z 


= 


* 




T 


= 






H 

• 





C 




H 


^ 


* 

C 




T 

• 


; 


i» 




D 


= 


* 

J 




Y 


^ 






D 

* 


= 


«> 




K 


= 


li 




Z 


== 


Ji 




L 





J 




G 


^^ 


* 




M 

N 





r 

* 

J 




Les voyelles '. 


ongues seront surmontées d'un accent circonflexe. 


Par exemple : 


â I 


û o 













1. Al-Fâtiha (prologue ou ouverture) 



SOURATE 1 

AL-FÀTIHA 
(PROLOGUE ou OUVERTURE) 

7 versets 
Pré-hégirien n°5 



Al-Fâtiha veut littéralement dire: l'ouverture. Mais cette sourate a plusieurs autres titres parmi 
lesquels: «Les Sept répétés», de ce que l'on répète ses 7 versets dans chaque cycle d'actes (rak c a) 
d'une Calât. 



1. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 1 . 

2. Louange à Allah, Seigneur de l'univers. 

3. Le Tout Miséricordieux , le très Miséricordieux, 

4. Maître du Jour de la rétribution. 

5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons 
secours. 

6. Guide-nous dans le droit chemin, 

7. Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, 

non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés 2 . 



1. C'est la formule que prononce le Musulman au commencement de tout acte, se rappelant ainsi 
de son Créateur et de son Guide et Lui demandant Son aide pour bien l'accomplir. 

Selon les commentateurs, il faut sous-entendre : «Je commence» par le nom d'Allah, etc. Mais 
comme «par le nom» donne une ambiguïté et peut également signifier «Je jure par le nom 
d'Allah», il est préférable d'écarter ici la formule «Par le nom». Qu'on entende seulement «Je 
commence par le nom d'Allah». Les adjectifs Rahman et Rahim sont tous deux d'une même 
racine, signifiant Miséricordieux (le premier étant plus intense que l'autre). Nous traduisons 
donc par «le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux». 

2. Après la récitation on prononce le mot «Âmïne». 



2. Al-Baqarah (la vache) 




SOURATE 2 

AL-BAQARAH (LA VACHE) 



286 versets 
Post-hég. n°87 



Titre tiré des v. 67/73 
Le v. 281 a été révélé lors du pèlerinage du Prophète. 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mim 1 . 

2. C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les 
pieux 2 , 

3. qui croient à l'invisible et accomplissent comme il faut la Salât et dépensent 
[dans l'obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué 3 , 

4. Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu 4 (révélé) et à ce qui a été descen- 
du avant toi et qui croient fermement à la vie future. 

5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussis- 
sent (dans cette vie et dans la vie future). 



1. Les sourates 2, 3, 7, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 19, 20, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 36, 38, 40, 41, 42, 
43, 44, 45, 46, 50 et 68 commencent non pas par des mots, mais par des lettres de l'alphabet, 
détachées en n'ayant pas de sens particulier. Le Prophète lui-même ne semble pas avoir précisé 
leur signification, d'où d'innombrables interprétations suggérées par les exégètes anciens et 
modernes. Laissons-les, alors , telles quelles. 

2. Pieux: le mot (Muttaqi) en arabe vient du mot (taqwa) qui signifie piété, c'est-à-dire la crainte 
de la punition d'Allah si on s'écarte de Ses injonctions et l'espoir en Sa Miséricorde quand on 
s'y conforme. 

Guide (Hudan): ce mot qui reviendra souvent, n'a pas d'équivalent en français. Il désigne 
l'action de guider, le fait d'être guidé ou le guide. 

3. L'invisible: tout ce que nous ne pouvons percevoir et connaître et même tout ce dont nous ne 
pouvons même pas réaliser l'existence passée, présente ou future. 

Salât: signifie ici non pas la prière seulement, mais les prières quotidiennes comportant des 
récitations, des invocations, des mouvements et des attitudes définis. 

Il y a cinq Salât quotidiennes: à l'aube, peu après que le soleil passe le méridien, tard dans 
l'après-midi, tout de suite après le coucher du soleil, et enfin à la disparition du crépuscule. 
Pour les pays près des deux régions polaires, on a dû aménager ces horaires. — La Salât 
hebdomadaire du vendredi remplace, ce jour-là, la deuxième Calât, celle de midi. — Les Salât 
des deux fêtes ( c idul Fitr et c idul Adha) sont recommandées par le Prophète, mais non obliga- 
toires. 

A part le nombre de cycles d'actes (Rak c at), toutes ces $alât se ressemblent quant à la façon 
de les accomplir: on fait les ablutions (voir S. 5, v. 6), on se met debout et on se tourne vers la 
Ka c ba, à la Mecque (voir S. 2, v. 144)— en Europe occidentale, vers le sud-est — et on formule 
l'intention de prier. On récite la première sourate du Coran « Al-Fâtiha», en la faisant suivre de 



i-j-j-j-i-i-L 




;;i\tiv 




'>S> ' !•> • 



MM 



>*. i 






*1>* - Li 









J 






$ ^ &£&£& fijiàîj^^ 



É^fc^^Ji^siSvSîisQti^ïiilî 






S*s <"*\> 






#3^ 



g^w-w. 






2. Al-Baqarah (la vache) 



6. [Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertis- 
ses ou non : ils ne croiront jamais. 

7. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la 
vue; et pour eux il y aura un grand châtiment. 

8. Parmi les gens, il y a ceux qui disent: «Nous croyons en Allah et au Jour 
dernier!» tandis qu'en fait, ils n'y croient pas. 

9. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu'eux- 
mêmes, et ils ne s'en rendent pas compte. 

10. II y a dans leurs coeurs une maladie ( de doute et d'hypocrisie ), et Allah 
fait croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, A cause de 
cequ ils mentaient 

11. Et quand on leur dit: «Ne semez pas la corruption sur la terre», ils disent: 
«Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!» 

12. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas 
compte. 

13. Et quand on leur dit: «Croyez comme les gens ont cru», ils disent: 
«Croirons-nous comme ont cru les faibles d'esprit?» Certes, ce sont eux les 
véritables faibles d'esprit, mais ils ne le savent pas. 

14. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent: «Nous croyons»; mais 
quand ils se trouvent seuls avec leurs diables, 1 ils disent: «Nous sommes 
avec vous; en effet, nous ne faisions que nous moquer (d'eux)». 

15. C'est Allah qui Se moque d'eux et les endurcira dans leur révolte et prolon- 
gera sans fin leur égarement. 

16. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l'égarement. Eh bien, 
leur négoce n'a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie. 

= quelques versets coraniques ou d'une courte sourate. Puis on s'incline, mettant les mains sur les ge- 
noux et on se redresse; ensuite,on se prosterne, posant le front sur le sol, puis on s'assied, et après 
une deuxième prosternation, on se remet dedout. Tout cela constitue un «cycle d'actes», une Raka. 
On fait dans le deuxième cycle Rakat la même chose que dans le premier, mais au lieu de se mettre 
debout après les prosternations, on reste assis et on récite le tachahhud [glorification d'Allah, salut 
au Prophète (5§j| ) , à soi-même et à tous les bons croyants et témoignage de l'unicité d'Allah]. Si 
la S alât a deux cycles (comme lors de l'aube), elle se termine par le salut final, après le tachahhud. 
Sinon, on se lève et on fait un nouveau cycle (dans la 4 e Salât il y a trois cycles, et dans les 2 e , 3 e et 
5 e , quatre cycles), et on termine la Salât en saluant, tournant la tête à droite puis à gauche. 
Dépensent dans l 'obéissance à Allah: en Islam, on est obligé de donner un pourcentage de ce que 
l'on possède, annuellement, et ce d'après un barème établi : c'est la Zakât. D x ailleurs on peut 
donner pour un acte de pure charité ce qu on veut Sont visées dans ce verset toutes les dépenses 
faites dans l'obéissance à Allah: la Zakât, la dépense concernant les parents et les proches, les 
largesses bénévoles, etc. 

4. Ce qui t'a été descendu: il s'agit de Muhammad (pbAsl). C'est ce qu'il faut comprendre, à 
chaque fois qu'il y a une référence à la seconde personne du singulier non déterminée. Le 
Prophète transmettait tel quel ce qu'il recevait d'Allah par révélation. 

Avant toi: allusion aux révélations antérieures à Muhammad (pbAsl) et plus particulièrement la 
Thora et l'Evangile. 

1. Diables: leurs semblables parmi les méchants. 



2. Al-Baqarah (la vache) 



17. Ils ressemblent à quelqu'un qui a allumé un feu; puis quand le feu a 
illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a aban- 
donnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. 

18. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur 
égarement). 

19. [On peut encore les comparer à ces gens qui,] au moment où les nuées 
éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent 
les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant 

la mort ; et Allah encercle de tous côtés les infidèles. 

20. L'éclair presque leur emporte la vue : chaque fois qu'il leur donne de la 
lumière, ils avancent; mais dès qu'il fait obscur, ils s'arrêtent. Si Allah le 
voulait II leur enlèverait certes l'ouïe et la vue, car Allah a pouvoir sur 
toute chose. 

21. Ô hommes! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous 
ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété. 

22. C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite 
la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous 
nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout 
cela). 

23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, 
tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les 
idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques. 

24. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez- 
vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel 
est réservé aux infidèles. 



s 



f! >. 






X XX 







irtJ^fc 



# * S 



1 !•• !•• • 



o 4->. ~£ *»x x* a # * s s * 7" s *f » 






^■rc ^ > 



^ .*■ 



» • »^. < 2 *«-r 







A ^ ».#*<ri 



ù-^ra^A^l^^ ^LiJi\ 



4 -> '"' ? 4/ X 






X •?;*** 






x *x x > > x x 3f iJ Ï*, X 'îfjïi T >,// 

J-^ty ô' £ ^ 4h\jï* \ b ô^jJaJâjJ« 






% <Zd^£Ji$ti£K*£>&JZ 




S'A ■>> A ^' 



*ûUs<jrt 



>3 




ji®^.';^* 1 





x: _ ^^ .-> 



* r^ . » x 






xx x^x- * >. 



<x Xi' 



*! ■*— fr 






s 



S55R 




2. Al-Baqarah (la vache) 




25. Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu'ils auront 
pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux ; chaque fois 
qu'ils seront gratifiés d'un fruit des jardins ils diront: «C'est bien là ce qui 
nous avait été servi auparavant». Or c'est quelque chose de semblable 
(seulement dans la forme) ; ils auront là des épouses pures, et là ils demeu- 
reront éternellement. 

26. Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi: un 
moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent 
bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux 
infidèles, ils se demandent «Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple?» 
Par cela, nombreux sont ceux qu'il égare 1 et nombreux sont ceux qu'il 
guide; mais II n'égare par cela que les pervers, 

27. qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent 
ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là 
sont les vrais perdants. 

28. Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'il vous a donné la vie, quand 
vous en étiez privés? Puis II vous fera mourir; puis II vous fera revivre et 
enfin c'est à Lui que vous retournerez. 

29. C'est Lui qui a créé pour vous 2 tout ce qui est sur la terre, puis II S'est 
orienté vers le ciel et en fit sept cieux. Et II est Omniscient. 



1. Egare: dans une vingtaine de versets et même plus, le Coran attribue directement à Allah le fait 
d'égarer tout comme de guider, mais nous devons être convaincus que le fait de trouver la bonne 
direction, relève de la grâce d'Allah, et que le fait de s'égarer en dépit des instructions d'Allah 
vient de notre propre faute. 

2. Pour vous: pour toute l'humanité. 



ES 



8É 



ssa 




ît\X\\>s 




>'**rt • 






— ^^ 








>v v 



f* < L^ 






^ <^.Y^^ "\'\s ^fl'l J\ S* 'S ' *> 








/ 



>' <". <" 



0&\&b*xj*&\j &} J^i^lï-^^ 



^ 






•Z sss 






2. Al-Baqarah (la vache) 



30. Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: «Je vais établir sur la terre un 
vicaire «Khalifa 1 ». Ils dirent: « Vas-Tu y désigner un qui y mettra le 
désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à 
Te glorifier?» — Il dit: «En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!». 

31. Et II apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis II les présenta 
aux Anges 2 et dit: «Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes 
véridiques!» (dans votre prétention que vous êtes plus méritants 
qu'Adam). 

32. — Ils dirent: «Gloire à Toi! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a 
appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage». 

33. — Il dit: «O Adam, informe-les de ces noms; 3 » Puis quand celui-ci les eut 
informés de ces noms, Allah dit: «Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les 
mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce 
que vous cachiez?» 

34. Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, 
ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis 4 qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut 
parmi les infidèles. 

35. Et Nous dîmes: «O Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et 
nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n'approchez pas de 
l'arbre que voici: sinon vous seriez du nombre des injustes». 

36. Peu de temps après, Satan 5 les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils 
étaient. Et Nous dîmes : « Descendez (du Paradis) ; ennemis les uns des 
autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour 
un temps. 

37. Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles 6 , et Allah agréa son repentir 
car c'est Lui certes, l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux. 



1. Khalifa a plusieurs sens: 

a) gérant: celui à qui a été donné le pouvoir de gouverner d'autres personnes, comme Allah fit 
de David dans S. 38, v. 2 b: «Ô David, gouverne les gens avec justice»; b) qui se succèdent les 
uns aux autres, génération après génération; c) qui remplace quelqu'un absent ou mort. 
Ici Khalifa a le sens (a) ou (b). 

2. // les présenta aux Anges: les êtres dont Allah avait appris les noms â l'homme. Allah démontre 
ainsi aux Anges qu'il n'y a de science que de Lui. 

3. Informe-les de ces noms: les noms de ces choses. 

4. Iblis: l'aïeul ou le chef des diables ou Satan. 

L'épisode de la prosternation des Anges et du refus de Satan (voir aussi S. 7, v. 11; S. 15, 
v. 28; S. 17, v. 61; S. 18, v. 50; S. 20, v. 116) explique la raison pour laquelle Allah a maudit 
Satan. 

5. Le Diable: toutes les fois que le texte arabe porte le mot «Iblis», nous le rendons par Satan. 

6. Paroles: qui ont permis à Adam de demander le pardon d'Allah. Et puisque Allah lui accorda 
le pardon, l'Islam ne reconnaît pas le péché originel. 



EB^35 




a 



HS! 



riE 



S ' '< 



> : - ^-"4 






^.A. 






•* M * 1 1 (* 1 1 i . •• 









9S9 




g a ge a 



2. Al-Baqarah (la vache) 



38. — Nous dîmes: «Descendez d'ici, vous tous! 

Toutes les fois que Je vous enverrai un guide 1 , ceux qui [le] suivront 
n'auront rien à craindre et ne seront point affligés». 

39. Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonge Nos 
révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement. 

40. Ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si 
vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c'est 
Moi que vous devez redouter. 

41. Et croyez à ce que J'ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà 
avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n'échangez pas Mes 
révélations contre un vil prix. Et c'est Moi que vous devez craindre 2 . 

42. Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité. 

43. Et accomplissez la Salât, et acquittez la Zakât 3 , et inclinez- vous avec ceux 
qui s'inclinent. 

44. Commanderez-vous aux gens de faire le bien 4 , et vous oubliez vous-mêmes 
de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de 
raison?. 

45. Et cherchez secours dans l'endurance et la Salât: certes, la Salât est une 
lourde obligation, sauf pour les humbles, 

46. qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et 
retourner à Lui seul. 

47. O enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, 
(Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l'époque). 

48. Et redoutez le jour où nulle âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre; 
où l'on n'acceptera d'elle aucune intercession; et où on ne recevra d'elle 
aucune compensation. Et ils ne seront point secourus. 

1. Un Guide: un prophète ou une révélation. 

2. Ce que j'ai fait descendre: le Coran. 

Ce qui était déjà avec vous: la Thora et l'Evangile. 
Un vil prix: un profit terrestre. 

3. Acquittez la Zakât (voir aussi v. 3 et 1 10): les termes mêmes de ces versets montrent qu'il existe 
une Zakât, distincte de l'aumône en charité, faite «bénévolement». La Zakàt est prélevée par les 
gouvernements islamiques, à des époques fixes, dans des proportions pré-déterminées, et avec 
des sanctions contre l'infraction. Le taux diffère selon les objets imposables: épargnes, récoltes 
mines, troupeaux de bestiaux, etc.. 

L'Islam coordonne le temporel et le spirituel dans un plus grand ensemble, et exige que 
toutes les actions de l'homme soient marquées par la foi en Allah et conformes à Ses comman- 
dements. C'est ainsi que payer la Zakât est un acte d'adoration d'Allah par le moyen des biens, 
tout comme la Salât est «adoration par corps et esprit». 

Rappelons que seule la Zakât sur les épargnes, quoique obligatoire, a quelquefois été laissée 
à la discrétion du croyant, en ce sens qu'il pouvait la payer directement aux bénéficiaires 
désignés par le Coran (S. 9, v. 60), sans l'intermédiaire du gouvernement. 

Le Coran emploie aussi les mots Sadaqât (S. 9, v. 29 & 60) et Haqq (S. 6, v. 141), qui 
s'appliquent à la Zakât. A l'opposé, le mot «ZAKAT» s'applique exclusivement à la «ZAKAT» 
imposée. 




mm 



3^S 



se 



ïfi 



i^-fr^-> •& > >'"."'''. 










<l ^ " * * s r ? 



^ X^»^ 






i^'^ùlijiiÇCi^V^Çliilj 



A 



/>/*,> 









j&*£Gilië ùj^ïi,^^^. 



»<"' ». 



i^* Jùo 



4£*^ 



+s < *?* *ï^<< s ST' * 






5/. jK , : « "fli % f jSj j b^ig^SiS 

_^_>- 



2. Al-Baqarah (la vache) 




49. Et [rappelez-vous], lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pha- 
raon, qui vous infligeaient le pire châtiment: en égorgeant vos fils et 
épargnant vos femmes. C'était là une grande épreuve de la part de votre 
Seigneur. 

50. Et [rappelez- vous], lorsque Nous avons fendu la mer pour vous donner 
passage!.. Nous vous avons donc délivrés, et noyé les gens de Pharaon, 
tandis que vous regardiez. 

51. Et [rappelez-vous], lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant 
quarante nuits!.. Puis en son absence vous avez pris le Veau pour idole 
alors que vous étiez injustes (à l'égard de vous mêmes en adorant autre 
qu'Allah). 

52. Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnais- 
siez (Nos bienfaits à votre égard). 

53. Et [rappelez-vous], lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discer- 
nement 1 afin que vous soyez guidés. 

54. Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple: «Ô mon peuple, certes 
vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. 
Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous- 
mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur»!... C'est 
ainsi qu'il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le 
Miséricordieux ! 

55. Et [rappelez- vous], lorsque vous dites: «Ô Moïse, nous ne te croirons 
qu'après avoir vu Allah clairement»!... Alors la foudre vous saisit tandis 
que vous regardiez. 

56. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez 
reconnaissants. 

57. Et Nous vous couvrîmes de l'ombre d'un nuage, et fîmes descendre sur 
vous la manne et les cailles: — «Mangez des délices que Nous vous avons 
attribués!» — Ce n'est pas à Nous qu'ils firent du tort, mais ils se firent 
tort à eux-mêmes. 



4. Le mot arabe «al-Birr» (la bonté pieuse): est un mot qui englobe la saine foi et toutes les 
bonnes œuvres (S. 2, v. 1 77). 

Alors que vous récitez le livre: la Thora. Le reproche qui est fait ici aux Juifs c'est de ne pas 
croire en la Thora et de ne pas s'y conformer car dans la Thora est mentionnée la venue du 
Prophète Muhammad (pbAsl). 

1. Le discernement: le moyen de distinguer le vrai du faux et le bien du mal, c.-à-d. ici la Thora 
elle-même. 



sss 



t»—a«i 



V 




;>t.\tw 




w >^) • *•> « 



fcHefaa 



3F 









1 ' i ^ I. ail l 1 talc 







* s*"»*' 



£ &1ÏV& ^ $ SAiiïJi^ &2JÎ 



>• - 



» * > 



• • I » 




A* 










^UÎJ^^JÏl^lriMaa 



S 9 S* S ^ «"T * 9 



l' **. 









<» » 



^^Oijl^^i^U^ 









^ll^UpiaJù^ï 



• • 



t^'t' 



tJ+^J 



\r>-ï".\f> ,-r- •' {' 






g ^ j SB g gga Bgg^gggp^^O 



9! 




2. Al-Baqarah (la vache) 



58. Et [rappelez-vous], lorsque Nous dîmes : « Entrez dans cette ville, et mangez- 
y à l'envie où il vous plaira; mais entrez par la porte en vous prosternant 
et demandez la «rémission» (de vos péchés); Nous vous pardonnerons vos 
fautes si vous faites cela et donnerons davantage de récompense pour les 
bienfaisants. 

59. Mais, à ces paroles, les pervers en substituèrent d'autres, et pour les punir 
de leur fourberie Nous leur envoyâmes du ciel un châtiment avilissant. 

60. Et [rappelez-vous], quand Moïse demanda de l'eau pour désaltérer son 
peuple, c'est alors que Nous dîmes: «Frappe le rocher avec ton bâton». Et 
tout d'un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où 
s'abreuver! — «Mangez et buvez de ce qu'Allah vous accorde; et ne semez 
pas de troubles sur la terre comme des fauteurs de désordre». 

61. Et [rappelez-vous], quand vous dîtes: «Ô Moïse, nous ne pouvons plus 
tolérer une seule nourriture. Prie donc ton Seigneur pour qu'il nous fasse 
sortir de la terre ce qu'elle fait pousser, de ses légumes, ses concombres, 
son ail (ou blé), ses lentilles et ses oignons ! » — Il vous répondit : « Voulez- 
vous échanger le meilleur pour le moins bon? Descendez donc à n'importe 
quelle ville; vous y trouverez certainement ce que vous demandez!». L'avi- 
lissement et la misère s'abattirent sur eux; ils encoururent la colère d'Al- 
lah. Cela est parce qu'ils reniaient les révélations d'Allah, et qu'ils tuaient 
sans droit les prophètes. Cela parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. 



E 



s 



HK** 




2. Al-Baqarah (la vache) 



62. Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les 
Sabéens, quiconque d'entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accom- 
pli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n'éprouvera 
aucune crainte et il ne sera jamais affligé 1 . 

63. (Et rappelez-vous), quand Nous avons contracté un engagement avec vous et 
brandi au-dessus de vous le Mont - : «Tenez ferme ce que Nous vous avons 
donné et souvenez-vous de ce qui s'y trouve afin que vous soyez pieux!» 

64. Puis vous vous en détournâtes après vos engagements, n'eût été donc la 
grâce d'Allah et Sa miséricorde, vous seriez certes parmi les perdants. 

65. Vous avez certainement connu ceux des vôtres qui transgressèrent le Sab- 
bat. Et bien Nous leur dîmes : « Soyez des singes abjects ! » 

66. Nous fîmes donc de cela un exemple pour les villes qui l'entouraient 2 alors 
et une exhortation pour les pieux. 

67. (Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple: «Certes Allah vous 
ordonne d'immoler une vache» 3 . Ils dirent: «Nous prends-tu en 
moquerie?» Qu'Allah me garde d'être du nombre des ignorants» dit-il. 

68. — Ils dirent: «Demande pour nous à ton Seigneur qu'il nous précise ce 
qu'elle doit être». — Il dit: «Certes Allah dit que c'est bien une vache, ni 
vieille ni vierge 4 , d'un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu'on 
vous commande». 

69. — Ils dirent : « Demande donc pour nous à ton Seigneur qu'il nous précise 
sa couleur». 

— Il dit : « Allah dit que c'est une vache jaune, de couleur vive et plaisante 
à voir». 



1. Ceux qui ont cru: les Musulmans. 

Les Juifs... etc. il s'agit ici de ceux qui suivaient les prophètes de leurs époques. 

2. Les villes qui l'entouraient: qui entouraient cette ville, ainsi qu'aux générations à venir. 

3. Une vache: cf. le titre de la Sourate. Les Hébreux croient d'abord à une plaisanterie; puis ils 
font semblant d'ignorer quelle vache on leur demande d'immoler. Moïse leur donne les préci- 
sions qu'ils réclament: la vache en question est de couleur jaune vif, d'âge moyen, non astreinte au 
travail.. : l'histoire met l'accent sur le degré de leur désobéissance. Le but même de l'immolation de 
la vache devient apparent dans les versets 72 et 73. 

Les ignorants: les moqueurs, ceux qui se moquent des ordres d'Allah. 

4. ni vierge : ni jeune. 



E5S 



s 



apc 




\J Ci L^àiuLi ^ ÂiL^* djjU JL5 X 







**^> ' ïsSI > 9*° ï' 



a 4. * ^ s*}*' 






^^ 










> \ *^ 9> 



tj 






s s .s 






■ i ** 







S» 



9*9! 



2. Al-Baqarah (la vache) 




70. — Ils dirent: «Demande pour nous à ton Seigneur qu'il nous précise ce 
qu'elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions 
certainement bien guidés 1 , si Allah le veut». 

71. — Il dit: «Allah dit que c'est bien une vache qui n'a pas été asservie à 
labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d'infirmité et dont la 
couleur est unie». — Ils dirent: «Te voilà enfin, tu nous as apporté la 
vérité!» Ils l'immolèrent alors mais il s'en fallut qu'ils ne l'eussent pas fait. 

72. Et quand vous aviez tué un homme et que chacun de vous cherchait à se 
disculper!... Mais Allah démasque ce que vous dissimuliez. 

73. Nous dîmes donc: «Frappez 2 le tué avec une partie de la vache». — Ainsi 
Allah ressuscite les morts et vous montre Ses signes afin que vous 
raisonniez. 

74. Puis, et en dépit de tout cela 3 , vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus 
comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où 
jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'au- 
tres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais 
inattentif à ce que vous faites. 

75. — Eh bien, espérez-vous [Musulmans] que des pareils gens (les Juifs) vous 
partageront la foi? alors qu'un groupe d'entre eux, après avoir entendu et 
compris la parole d'Allah, la falsifièrent sciemment 4 . 

76. Et quand ils rencontrent des croyants, ils disent: «Nous croyons»; et, une 
fois seuls entre eux, ils disent: «Allez-vous confier aux musulmans ce 
qu'Allah vous a révélé pour leur fournir, ainsi, un argument contre vous 
devant votre Seigneur! Etes-vous donc dépourvus de raison?» 5 . 



1. Bien guidés: à cette vache. 

2. Frappez... Littér.: frappez-le avec une partie d'elle. Le mort, frappé avec une partie de la vache 
sacrifiée, ressuscita et désigna son meurtrier. 

3. Tout cela: les signes de la puissance d'Allah mentionnés ci-dessus (versets 49 et suivants). 

4. Eh bien, espérez-vous: ceci s'adresse aux Musulmans, en parlant des Juifs. 

5. Des croyants: des Musulmans. 

Nous croyons: que Muhammad est le messager d'Allah. 

«Allez-vous leur fournir»: les Juifs refusent d'avouer qu'ils reconnaissent dans le Coran la 

révélation d'Allah. 

Etes-vous dépourvus: autre sens: êtes-vous inconscients du résultat de votre comportement. 




2. Al-Baqarah (la vache) 



77. — Ne savent-ils pas qu'en vérité Allah sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils 
divulguent? 

78. Et il y a parmi eux des illettrés qui ne savent rien du Livre hormis des 
prétentions et ils ne font que des conjectures 1 . 

79. Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis 
le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! — Mal- 
heur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux 
à cause de ce qu'ils en profitent! 

80. Et ils ont dit: «Le Feu ne nous touchera que pour quelques jours 
comptés ! » 

Dis: «Auriez- vous pris un engagement avec Allah — car Allah ne manque 
jamais à Son engagement; — non, mais vous dites sur Allah ce que vous 
ne savez pas» 2 . 

81. Bien au contraire! Ceux qui font le mal 3 et qui se font cerner par leurs 
péchés, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement . 

82. Et ceux qui croient et pratiquent 4 les bonnes œuvres, ceux-là sont les gens 
du Paradis où ils demeureront éternellement. 

83. Et [rappelle-toi], lorsque Nous avons pris l'engagement des enfants d'Israël 
de n'adorer qu'Allah, de faire le bien envers les pères, les mères, les proches 
parents, les orphelins et les nécessiteux, d'avoir de bonnes paroles avec les 
gens; d'accomplir régulièrement la Salât et d'acquitter la Zakât! — Mais à 
l'exception d'un petit nombre de vous, vous manquiez à vos engagements 
en vous détournant de Nos commandements. 



1. Des prétentions: inventées par leurs maîtres qui leur disaient: «Cela vient de la part d'Allah». 
Des conjectures: car ils ne se basent que sur des suppositions et non pas sur un Livre révélé. 

2. Non: vous n'avez pas pris un engagement avec Allah. 

3. Qui font le mal: il s'agit ici de l'association (as-Sirk) ou des grands péchés non suivis de 
repentir. 

4. Pratiquent...: conformément à la loi révélée. 



Z 



B 



gg 



se 



3K 
S 



SE 

S 







2. Al-Baqarah (la vache) 




84. Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous l'engagement de ne pas 
vous verser le sang, [par le meurtre] de ne pas vous expulser les uns les 
autres de vos maisons. Puis vous y avez souscrit avec votre propre 
témoignage. 

85. Quoique ainsi engagés, voilà que vous vous entre tuez, que vous expulsez 
de leurs maisons une partie d'entre vous contre qui vous prêtez main forte 
par péché et agression. Si vos coreligionnaires vous viennent captifs vous 
les rançonnez alors qu'il vous était interdit de les expulser (de chez eux). 
Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez- vous le reste? Ceux 
d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette 
vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, 
et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites 1 . 

86. Voilà ceux qui échangent la vie présente contre la vie future. Eh bien, leur 
châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus. 

87. Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui 
des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de 
Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu'à chaque fois, 
qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous 
vous enfliez d'orgueil? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuiez les 
autres 2 . 

88. Et ils dirent: «Nos cœurs sont enveloppés et impénétrables» — Non mais 
Allah les a maudits à cause de leur infidélité, leur foi est donc médiocre 3 . 



1. Croyez-vous..? Comment pourriez-vous admettre une partie du Livre «en rachetant les captifs» 
alors que vous ne vous conformez point à l'autre prescription qui vous interdit de «vous 
entre tuer et de vous expulser». 

En cette vie: ce que nous traduisons par «cette vie» et «l'autre vie», concerne «la vie présente» 
et «la dernière», «l'ici-bas» et «l'au-delà» correspond en arabe à l'expression: «la première 
(vie)» et «la dernière (vie)». — Parfois le mot «Vie» n'est pas mentionné. La «vie présente» est 
aussi désignée par l'expression «ce qui est éphémère», «l'éphémère». 

2. Jésus: c Issâ, en arabe. 

Le Saint-Esprit: en Islam, c'est Gabriel. 

3. Leur foi est médiocre: autre sens: ils ne croient point. 



ES 



s 



5É 



HP 



2 



s 







\m <jJa^J \ jt 4il \ 4X_*iâ^-> Ij^fl^a jjd^U 



X" 






?»^^ 









> >, 









x'+s"'*'' * ^ f ^i^ ? >^ • T' * "S. 



liLJa^ LjL^ ly L3 l_ 









** 



\j>j^*\j 






ûDœ^s^s 




2. Al-Baqarah (la vache) 




89. Et quant leur vint d'Allah un Livre confirmant celui qu'ils avaient déjà, — 
alors qu'auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, — 
quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y 
croire. Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants! 1 . 

90. Comme est vil ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes! Ils ne croient pas 
en ce qu'Allah a fait descendre, révoltés à l'idée qu'Allah, de par Sa grâce, 
fasse descendre la révélation sur ceux de Ses serviteurs qu'il veut. Ils ont 
donc acquis colère sur colère, car un châtiment avilissant attend les 
infidèles ! 

91. Et quand on leur dit: «Croyez à ce qu'Allah a fait descendre», ils disent: 
«Nous croyons à ce qu'on a fait descendre à nous». Et ils rejettent 2 le reste, 
alors qu'il est la vérité confirmant ce qu'il y avait déjà avec eux. — Dis: 
«Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d'Allah, si vous 
étiez croyants?» . 

92. Et en effet Moïse vous est venu avec les preuves. Malgré cela, une fois 
absent, vous avez pris le Veau pour idole, alors que vous étiez injustes. 

93. Et rappelez- vous, lorsque Nous avons pris l'engagement de vous, et brandi 
sur vous At-Tûr (le Mont Sinaï) en vous disant: «Tenez ferme à ce que 
Nous vous avons donné, et écoutez!». Ils dirent: «Nous avons écouté et 
désobéi». Dans leur impiété, leurs cœurs étaient passionnément épris du 
Veau (objet de leur culte). Dis- [leur]: «Quelles mauvaises prescriptions 
ordonnées par votre foi, si vous êtes croyants» 3 . 



1 . Les Juifs annonçaient aux idolâtres arabes l'arrivée d'un des leurs comme prophète. Mais quand 
vînt Muhammad (pbAsl), ils le désavouèrent. 

2. Ils rejettent le reste.. : c.-à-d. le Coran, confïrmateur de la Thora. 

3. Ce que...: les lois de la Thora. 

Ecoutez: à nos commandements avec obéissance. 



ES 






S 



fi! 



S 



51 



*r*i+*r+^ 




mxttv 




5 BB 



•99! 






a 



f^« %.'*'"'< 






f s< 






^^ 



. *r> 't\'{-^s'.'*\\>S''> 



>>-« 



û^T'X^o^î (i*J^ Sj> Xxj^" 



y ^"* 



'# >s 






X X 



•<.. 



'*} S / >S *// ^S^ "' \'"\ \K> * S> 






^1 OJsuJL^Hl 



y 



y S hs. S + y S\s 



y *s? 



z£\ïdJ\ 






t f £ 4 -' . 



* * - ^o 






TT^S gggg B 



K 



X 



SSK 



2. Al-Baqarah (la vache) 



94. — Dis: «Si l'Ultime demeure auprès d'Allah est pour vous seuls, à l'exclu- 
sion des autres gens, souhaitez donc la mort [immédiate] si vous êtes 
véridiques ! » 

95. Or, ils ne la souhaiteront jamais, sachant tout le mal qu'ils ont perpétré de 
leurs mains. Et Allah connait bien les injustes. 

96. Et certes tu les trouveras les plus attachés à la vie [d'ici-bas], pire en cela 
que les Associateurs 1 . Tel d'entre eux aimerait vivre mille ans. Mais une 
pareille longévité ne le sauvera pas du châtiment! Et Allah voit bien leurs 
actions. 

97. Dis: «Quiconque est ennemi de Gabriel que c'est lui qui, avec la permission 
d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques 
les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse 
annonce». 

98. [Dis: « Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de 
Gabriel et de Michaël... [Allah sera son ennemi] car Allah est l'ennemi des 
infidèles». 

99. Et très certainement Nous avons fait descendre vers toi des signes évi- 
dents. Et seuls les pervers n'y croient pas. 

100. Faudrait-il chaque fois qu'ils concluent un pacte, qu'une partie d'entre 
eux le dénonce? C'est que plutôt la plupart d'entre eux ne sont pas 
croyants. 

101. Et quand leur vint d'Allah un messager confirmant ce qu'il y avait déjà 
avec eux, certains à qui le Livre avait été donné, jetèrent derrière leur dos 
le Livre d'Allah comme s'ils ne savaient pas! 



1. Les Associateurs : ceux qui associent à Allah d'autres que Lui; cela comprend ceux qui adorent 
et vénèrent les idoles, les astres, les intermédiaires, les Anges, les héros, les grands hommes, etc. 
Eux: les juifs ou les idolâtres qui tiennent à la vie quelle qu'elle soit. 



2. Al-Baqarah (la vache) 



102. Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. 
Alors que Solayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables: ils 
enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges 
Hârout et Mârout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à person- 
ne, qu'ils n'aient dit d'abord : « Nous ne sommes rien qu'une tentation : ne 
sois pas mécréant»; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion 
entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne 
qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et 
ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui 
acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle 
détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement 
ils savaient 1 ! 

103. Et s'ils croyaient et vivaient en piété, une récompense de la part d'Allah 
serait certes meilleure. Si seulement ils savaient! 

104. O vous qui croyez! Ne dites pas: «Râ c inâ» 2 (favorise-nous) mais dites: 
«Onzurnâ» (regarde-nous); et écoutez! Un châtiment douloureux sera 
pour les infidèles. 

105. Ni les mécréants parmi les gens du Livre 3 , ni les Associateurs n'aiment 
qu'on fasse descendre sur vous un bienfait de la part de votre Seigneur, 
alors qu'Allah réserve à qui II veut sa Miséricorde. Et c'est Allah le 
Détenteur de l'abondante grâce. 



1. Solayman: (Salomon) n'a jamais été mécréant. Pour l'Islam Salomon est un prophète doté de 
pouvoirs exceptionnels. 

Ce que les diables racontent..: que Salomon, devenu mécréant, favorisait Pidôlatrie. 

2. On demande aux gens d'éviter l'expression «Râ c inâ» qui prêtait à un mauvais calembour dans 
la bouche des Juifs qui le prononçaient de façon à lui donner un mauvais sens. 

3. Les gens du Livre: ce sont principalement les Juifs et les Chrétiens, et en général tous ceux qui 
se réclament de posséder un Livre révélé. 



E 



Z 



51 



WÊ00Ê** 








y^/ • <-r> « 



R5H5 



frwMia 






testa >.r> 



»ay 



f^j !^ù1^l^f1 &fàl& 







^ - ^ 



^ ^*?'* 






-^ * 



f'î * < *>{* 






j^j^&jyf^iîj \$&\\j~&$ 



» 









> > 

















>« 






asag 




2. Al-Baqarah (la vache) 




106. Si Nous abrogeons 1 un verset quelconque ou que Nous le fassions ou- 
blier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas 
qu'Allah est Omnipotent? 

107. Ne sais-tu pas qu'à Allah, appartient le royaume des cieux et de la terre, 
et qu'en dehors d'Allah vous n'avez ni protecteur ni secoureur? 

108. Voudriez- vous interroger votre Messager comme auparavant on interro- 
gea Moïse? Quiconque substitue la mécréance à la foi s'égare certes du 
droit chemin 2 . 

109. Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir 
vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité 
s'est manifestée à eux! Pardonnez et oubliez jusqu'à ce qu'Allah fasse 
venir Son commandement. Allah est très certainement Omnipotent! 

110. Et accomplissez la Salât et acquittez la Zakât. Et tout ce que vous avan- 
cez de bien pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d'Allah, car 
Allah voit parfaitement ce que vous faites. 

111. Et ils ont dit: «Nul n'entrera au Paradis que Juifs ou Chrétiens». Voilà 
leurs chimères. — Dis: «Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques». 

112. Non, mais quiconque soumet à Allah son être tout en faisant le bien, aura 
sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne 
seront point attristés 3 . 



1. A propos de l'abrogation des versets, voir encore S. 16, v. 101. 

2. Voudriez-vous : ô musulmans. 

Votre Messager: envoyé à vous (Muhammad, pbAsl). 

Comme on interrogea Moïse: les gens lui demandèrent de leur montrer Allah en clair (voir v. 55 

supra). 

3. Soumet son être: traduction littér. : soumet son visage, le visage étant la partie du corps la plus 
frappante. 

Se soumettra à Allah et soumission à Allah: que nous rencontrerons souvent, concernent le 
Musulman. 



ummimmmmm~~mmtmmt~rKL 




X 



y <* s ' 






X 



y 



*s 



> A 



y y 



S s < 



M 



Xi ' %*' * >s • <<'>>' 



94 






y 



ttS*' *}' »/ } 



A 



x 






^ ^S 



* * J. 



S 



Ù*J 



fat 



<Lȉ 



y 



^ 



X 



fujy 



A% 



» 



sudja 



>-î c 



> > 



^^t.T/ *> 



JoO 



-^AÂJ £^ 1 lijU- Jb 



c> 



■/.A »•?'' 



>!Jc3 



» i^ > 



^7 -5 ^ 



fi 



r NM 



i» 



d >< s 



J^> 



•" 



<?^ . - 4-< 



^ 



> *>" < X -T ? \'£x" & 



fe • 



^■j 



J -y 



UlSlà 



x. 



r >^ 



^/ 



/ 



^ o 



^ 



^ . / 



» 



L*->*I> 









J«Lv«oy^u^j»ot>ïL> 



v-* ^ / 



^iU\iJ©ù 



> A 



.x 



>? >-", 



v 



K> 



^ 






ISûb 



*/ ,■* *sf,^> 



* s^ 



y 



s y <9 



*. <* S? *" 



CE 



■WV^JUPÎ 



2. Al-Baqarah (la vache) 



113. Et les Juifs disent: «Les Chrétiens ne tiennent sur rien»; et les Chrétiens 
disent: «Les Juifs ne tiennent sur rien», alors qu'ils lisent le Livre! 1 De 
même ceux qui ne savent rien tiennent un langage semblable au leur. Eh 
bien, Allah jugera sur ce quoi ils s'opposent, au Jour de la Résurrection. 

114. Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d'Allah, 
on mentionne Son Nom, et qui s'efforce à les détruire? De tels gens ne 
devraient y entrer qu'apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas, et dans l'au- 
delà un énorme châtiment. 

115. A Allah seul appartiennent l'Est et l'Ouest. Où que vous vous tourniez, la 

face d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense; Il est Omniscient. 

116. Et ils ont dit .«Allah s'est donné un fils»! Gloire à Lui! 2 Non! mais c'est à 
Lui qu'appartient ce qui est dans les cieux et la terre et c'est à Lui que 
tous obéissent. 

117. Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant. Lorsqu'il 
décide une chose, Il dit seulement: «Sois», et elle est aussitôt. 

118. Et ceux qui ne savent pas ont dit: «Pourquoi Allah ne nous parle-t-Il pas 
[directement], ou pourquoi un signe ne nous vient-il pas»? De même, 
ceux d'avant eux disaient une parole semblable. Leurs cœurs se ressem- 
blent. Nous avons clairement exposé les signes pour des gens qui ont la 
foi ferme. 

119. Certes, Nous t'avons envoyé 3 avec la vérité, en annonciateur et avertisseur; 
et on ne te demande pas compte des gens de l'Enfer . 



1. Ils lisent le Livre: Juifs et Chrétiens ont des Livres révélés qui contenaient à l'origine les mêmes 
préceptes. 

2. Gloire à Lui: «Subhanahu» expression qui réfute ici avec force la doctrine chrétienne que Jésus 
est le fils d'Allah, et la doctrine juive selon laquelle Uzaïr est le fils d'Allah et celle des païens 
arabes qui prétendent que les Anges sont les filles d'Allah. 

3. Nous t'avons envoyé (ô Muhammad) (bpAsl). 



ES 



m^9 



WWi 



E^M 








>^^ <■"*? »^ 



- > 












î >. Zf' 



iy&$M*j j^à^u^* &b-*Q> ^ 









ggagag g 




2. Al-Baqarah (la vache) 



120. Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce 
que tu suives leur religion. — Dis: «Certes, c'est la direction 1 d'Allah qui 
est la vraie direction». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as 
reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur ni secoureur. 

121. Ceux à qui Nous avons donné le Livre, qui le récitent comme il se doit, 
ceux-là y croient. Et ceux qui n'y croient pas sont les perdants 2 . 

122. Ô enfants d'Israël, rappelez- vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés et 
que Je vous ai favorisés par dessus le reste du monde (de leur époque). 

123. Et redoutez le jour où nulle âme ne bénéficiera à une autre, où l'on 
n'acceptera d'elle aucune compensation, et où aucune intercession ne lui 
sera utile. Et ils ne seront point secourus. 

124. [Et rappelle-toi,] quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains 
commandements, et qu'il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: «Je vais 
faire de toi un exemple à suivre pour les gens». — «Et parmi ma 
descendance»? demanda-t-il. — «Mon engagement, dit Allah, ne s'appli- 
que pas aux injustes». 

125. [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un 
asile pour les gens — Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abra- 
ham se tint debout — Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci: 
«Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, 
s'y inclinent et s'y prosternent 3 . 

126. Et quand Abraham supplia: «Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de 
sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants au- 
ront cru en Allah et au Jour dernier», le Seigneur dit: «Et quiconque n'y 
aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance [ici-bas], puis 
Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l'au-delà]. Et quelle mauvai- 
se destination»! 



1. La Direction: c.-à-d. la religion de l'Islam est la vraie religion. 

2. Le Livre: le Coran, autre interp. la Thora et l'Evangile. 
Qui le récitent: autre interp. qui le suivent. 

3. La Maison: la Ka c aba de la Mecque, lieu des pèlerinages, reconstruit par Abraham qui s'y tînt 
debout pour l'ériger et prier. 

Ceux qui tourneront autour..: rite du pèlerinage; 
s'incliner et se prosterner : rites de la Salât. 



BE 



s 



SE 




<".s<^ > 



m* I I ^ * 1 II ^ ~ 1 



S 






f'S 9>'SC>' X" *' *^ ' $ -f 









-.'f\{' 'r.<n\>>>V>' 



<V ? > 



\j^a$l\X&*3&&. ^y&$ï 



yj 









^Î^^S^iiSii <Xs. js^op'î 



i^-r. ^ ^ ». / 



VI? 



/-. /". 



^. ^ 



^J* 



Jl^^ja^ 






2. Al-Baqarah (la vache) 




127. Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: «Ô notre 
Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. 

128. Notre Seigneur! Fais de nous Tes Soumis 1 , et de notre descendance une 
communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le 
repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux. 

129. Notre Seigneur! Envoie l'un des leurs comme messager parmi eux, pour 
leur réciter Tes versets 2 , leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les puri- 
fier. Car c'est Toi certes le Puissant, le Sage! 

130. Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sème 
son âme dans la sottise? Car très certainement Nous l'avons choisi en ce 
monde; et, dans l'au-delà, il est certes du nombre des gens de bien. 

131. Quand son Seigneur lui avait dit: «Soumets-toi», il dit: «Je me soumets 
au Seigneur de l'Univers». 

132. Et c'est ce qu'Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob: «O 
mes fils, certes Allah vous a choisi la religion: ne mourrez point, donc, 
autrement qu'en Soumis»! (à Allah) 3 . 

133. Etiez- vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu'il dit à ses 
fils: 

«Qu'adorerez- vous après moi»? — Ils répondirent: «Nous adorerons ta 
divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité 
Unique et à laquelle nous sommes Soumis». 

134. Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu'elle a acquis, et à 
vous ce que vous avez acquis. On ne vous demandera pas compte de ce 
qu'ils faisaient. 



1 . Tes soumis, c.-à-d. : tes Musulmans. 

2. Tes versets: ce que nous traduisons tantôt par verset, tantôt par le signe (âyât) s'applique en 
effet à l'un et à l'autre. Le mot âyât désigne toute expression de l'intervention d'Allah: les faits 
qui surviennent providentiellement dans la vie sont des âyât, chaque verset révélé en est un 
aussi; il est aussi le récit d'un miracle ou d'une catastrophe, et l'exposé d'un commandement. 

3. Soumis: Notez qu'en S. 22, v. 78, Abraham nomme «Soumis» (Musulmans) ses fidèles. 



SE 



BSfi! 



5É 



sa 




2. Al-Baqarah (la vache) 




135. Ils ont dit 1 : «Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne 
voie». — Dis: «Non, mais nous suivons la religion d'Abraham, le modèle 
même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs». 

136. Dites: «Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce 
qu'on a fait descendre 2 vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les 
Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été 
donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune 
distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis». 

137. Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certaine- 
ment sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le 
schisme! Alors Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient. 

138. «Nous suivons la religion d'Allah! Et qui est meilleur qu'Allah en Sa 
religion? C'est Lui que nous adorons» 3 . 

139. Dis: «Discutez vous avec nous au sujet d'Allah, alors qu'il est notre 
Seigneur et le vôtre? A nous nos actions et à vous les vôtres! C'est à Lui 
que nous sommes dévoués. 

140. Ou dites- vous qu'Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient 
Juifs ou Chrétiens?» — Dis: «Est-ce vous les plus savants, ou Allah?» — 
Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu'il détient d'Al- 
lah? Et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites. 

141. Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu'elle a acquis, et à 
vous ce que vous avez acquis. Et on ne vous demandera pas compte de ce 
qu'ils faisaient. 



1. Ils ont dit: les Juifs et les Chrétiens. 

2. Ce qu'on a fait descendre: en révélation. 

3. Religion d'Allah: l'Islam (voir aussi S. 3, v. 19, 84 et 85).On revient ici au verset (136), c.-à-d. 
nous suivons la religion d'Abraham qui est la religion d'Allah. 

Autre interp. : le Coran emploie ici le mot «Sibgah» (couleur), c.-à-d.: cette religion est la 
couleur naturelle avec laquelle l'homme est né, comme l'indique un «hadît» du Prophète. 



^a 



** 



s 




2. Al-Baqarah (la vache) 




142. Les faibles d'esprit parmi les gens vont dire: «Qui les a détournés de la 
direction (Qibla) 1 vers laquelle ils s'orientaient auparavant?» — Dis: 
«C'est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui II 
veut vers un droit chemin». 

143. Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que 
vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous. Et 
Nous n'avions établi la direction (Qibla) vers laquelle tu te tournais que 
pour savoir qui suit le Messager (Muhammad) et qui s'en retourne sur ses 
talons. C'était un changement difficile, mais pas pour ceux qu'Allah gui- 
de. Et ce n'est pas Allah qui vous fera perdre [la récompense de] votre 
foi, car Allah, certes est Compatissant et Miséricordieux pour les 
hommes 2 . 

144. Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te 
faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton 
visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. 
Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c'est la vérité 
venue de leur Seigneur. Et Allah n'est pas inattentif à ce qu'ils font 3 . 

145. Certes si tu apportais toutes les preuves à ceux à qui le Livre a été donné, 
ils ne suivraient pas ta direction (Qibla)! Et tu ne suivras pas la leur; et 
entre eux, les uns ne suivent pas la direction des autres. Et si tu suivais 
leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu serais, certes, du 
nombre des injustes. 



1. (Qibla): est la direction vers laquelle on s'oriente dans l'accomplissement de la Salât. Aux 
premiers temps de l'Hégire, elle était vers Jérusalem. Elle fut bientôt vers la Mecque, sur l'ordre 
d'Allah pendant la deuxième année de l'Hégire. 

2. L'orientation vers la Ka c aba équivaut donc à une sorte de profession de foi. Allah est Omnipré- 
sent; mais pour que la communauté garde son unité, il lui faut un point focal commun. A la 
Mecque, avant l'Hégire, le Prophète s'orientait de telle sorte qu'il avait pour «Qibla» à la fois la 
Ka c aba et Jérusalem. Arrivé à Médine, il s'orienta vers Jérusalem. Au bout de quelques mois, il 
ressentit le désir de se tourner vers la Ka c aba. Allah a exaucé le souhait du Prophète. Ce verset 
répond à la question des infidèles au sujet des « Calât» accomplies antérieurement dans la direction 
de Jérusalem et ce par l'expression «Imânakum» (votre foi). 

3. Vers la Mosquée sacrée de la Mecque (la Ka c aba). 

Ceux à qui le Livre (la Thora et l'Evangile) a été donné: Juifs et Chrétiens. 



B 



pa 





• . * t î. 



'} \>* ♦ 



■>h\ 




1 ? 



^5^5É 



9 v l 



** 



j»viï«jii 



*>*»& < 






Zsj>2>y&&ïj> 



s *s 






Z* sl*s' 



*-^*T *" 






*^ *s x'^ 



or A ^- -'- '-« 



4^-cv? <* 



i\;j£&IjL£ 






2^2 



2. Al-Baqarah (la vache) 



146. Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils recon- 
naissent leurs enfants. Or une partie d'entre eux cache la vérité, alors 
qu'ils la savent! 

147. La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas de ceux qui doutent. 

148. A chacun une orientation vers laquelle il se tourne. Rivalisez donc dans 
les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous vers 
Lui, car Allah est, certes Omnipotent. 

149. Et d'où que tu sortes, tourne ton visage vers la Mosquée sacrée. Oui voilà 
bien la vérité venant de ton Seigneur. Et Allah n'est pas inattentif à ce 
que vous faites. 

150. Et d'où que tu sortes, tourne ton visage vers la Mosquée sacrée. Et où 
que vous soyez, tournez-y vos visages, afin que les gens n'aient pas d'ar- 
gument contre vous, sauf ceux d'entre eux qui sont de vrais injustes. Ne 
les craignez donc pas; mais craignez-Moi pour que Je parachève Mon 
bienfait à votre égard, et que vous soyez bien guidés! 

151. Ainsi, Nous avons envoyé parmi vous un messager de chez vous qui vous 
récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la Sagesse et 
vous enseigne ce que vous ne saviez pas. 

152. Souvenez-vous de Moi donc, Je Me souviendrai de vous. Remerciez-Moi 
et ne soyez pas ingrats envers Moi! 

153. Ô les croyants! Cherchez secours dans l'endurance et la Salât. Car Allah est 
avec ceux qui sont endurants. 



^pWMi 



E 



fadUfa 




&&&Ù r i>1^\ j^4 j-^^J g^j 



/#»,/' 



> » --»t rf^ 









>~/SX\< 



s 1 ■? 



£x » 



(*-***■ 






Nôô 



fal] 



<; -* *- ' 



ï"'ïX'\<<u'S 



4^\j\jl^j &* ûj^J \j lÀ^gJ \ ùi 



>x- , > ?- 



&J£> J ^j& r^^Sfé 












y s \ V y ^ ** 






î-'o; 






,m 



;v\r 



XI 




2. Al-Baqarah (la vache) 



154. Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah 1 qu'ils sont 
morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. 

155. Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et 
de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne an- 
nonce aux endurants, 

156. qui disent, quand un malheur les atteint: «Certes nous sommes à Allah, et 
c'est à Lui que nous retournerons. 

157. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséri- 
corde; et ceux-là sont les biens guidés. 

158. As Safâ et Al Marwah 2 sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. 
Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait l'Umra ne commet 
pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. Et quiconque 
fait de son propre gré une bonne œuvre, alors Allah est Reconnaissant, 
Omniscient. 

159. Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de 
preuves et de guide après l'exposé que Nous en avons fait aux gens, dans 
le Livre, voilà ceux qu'Allah maudit et que les maudisseurs maudissent 3 , 

160. sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés: d'eux Je reçois le 
repentir. Car c'est Moi, l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux. 

161. Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction 
d'Allah, des Anges et de tous les hommes. 

162. Ils y demeureront éternellement; le châtiment ne leur sera pas allégé, et 
on ne leur accordera pas de répit. 

163. Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui, le 
Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 



1. Dans le sentier d'Allah: au service d'Allah, dans les bonnes œuvres. On comprend ici en premier 
lieu la guerre et la lutte contre les ennemis d'Allah, en second lieu, toute œuvre pieuse. 

2. As-Safa et al-Marwah : deux collines proches de la Maison (la Ka c aba) qui étaient autrefois des 
lieux de culte païens. Ce verset 158 précise qu'il n'y a pas de mal à ce que les pèlerins fassent le 
va-et-vient entre ces deux monts qui, étant dans l'enceinte de la Mecque, sont parmi les points 
de culte d'Allah l'Unique. (Voir infra v. 196). 

3. Voir infra v. 174. 



1WU^J,UJJ^ 




la c sea 




seaot 



-* ?. 






*ï^ *^ ^ 






'<,*{' "ht • 



\^uli i j g£i \ ou^j â5^ cp^o^ 



*- ?<* 



o^^o41f j£^ \j t lifî \ c£ 






iitf-i-5> %'u\lr'>' 



,* # * 



i*<jûJ\S 









1 •• •• 












SjlLo^ U^iî J^lAy" ùli ^LlAà) \j «JlJ Ij 



fuss 



PWPN 



y^^ 



2. Al-Baqarah (la vache) 




164. Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit 
et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables 
aux gens, dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel, par laquelle II rend la 
vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la 
variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout 
cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne. 

165. Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d'Allah, des égaux à 
Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus 
ardents en l'amour d'Allah. Quand les injustes verront le châtiment, ils 
sauront que la force tout entière est à Allah et qu'Allah est dur en 
châtiment!... 

166. Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les 
liens entre eux seront bien brisés 1 ! 

167. Et les suiveurs diront: «Ah! Si un retour 2 nous était possible! Alors nous 
les désavouerions comme ils nous ont désavoués!» — Ainsi Allah leur 
montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas 
sortir du Feu . 

168. Ô gens! De ce qui existe sur la terre, mangez le licite pur; ne suivez point 
les pas du Diable car il est vraiment pour vous, un ennemi déclaré. 

169. Il ne vous commande que le mal et la turpitude et de dire contre Allah ce 
que vous ne savez pas. 



1. Les liens entre: autre interp. ils perdront tous leurs moyens de sauvetage. 

2. Un retour: sur terre. 



"*** 



bé 



S 



s 




ttl^F 




fil 



S 



fil 



51 



's s'*L*p?'s 



> £r r î >* i^.f 1C fr f > ~-U> 



s s 






•- < ^Â 












^ -ternit 





S <,s 




^.A >9 ->\£\ *t>, 




* f } 



>^ ** 



- «^ 



»^^ » < s s <> fs ' 




i)\<u>USw»\ 



*i <S-£\ ^jyy^ \ f^ 3 ^3 



-'- <"\\», 





■StU . E <v 



''».'»'' • i s""' *♦> * f x ^ '£?<"' 













* * 




» . 



GUU^J-j 






L2 l>i3 i ^\13\j ÙJ$i %&&\ \&JX 



[ïïQSJLio 



CE 







2. Al-Baqarah (la vache) 



170. Et quand on leur dit: «Suivez ce qu'Allah a fait descendre», ils disent: 
«Non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres.» — Quoi! et si 
leurs ancêtres n'avaient rien raisonné et s'ils n'avaient pas été dans la 
bonne direction? 

171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seule- 
ment appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent 
point. 

172. O les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons 
attribuées. Et remerciez Allah, si c'est Lui que vous adorez. 

173. Certes, Il vous interdit la chair d'une bête morte, (sans égorgement) le 

sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre qu'Allah. Il 
n'y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni 
transgresser, car Allah est Pardonneur et Misé ricordieux. 

174. Ceux qui cachent ce qu'Allah a fait descendre du Livre 1 et le vendent à 
vil prix, ceux-là ne s'emplissent le ventre que de Feu. Allah ne leur adres- 
sera pas la parole, au Jour de la Résurrection, et ne les purifiera pas. Et il 
y aura pour eux un douloureux châtiment. 

175. Ceux-là ont échangé la bonne direction contre l'égarement et le pardon 
contre le châtiment. Qu'est-ce qui leur fera supporter le Feu ! 

176. C'est ainsi, car c'est avec la vérité qu'Allah a fait descendre le Livre; et 
ceux qui s'opposent au sujet du Livre sont dans une profonde divergence. 



1. Du Livre...: de tous les livres sacrés. 



npwwrel 




2. Al-Baqarah (la vache) 



177. La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le 
Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, 
aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quel- 
qu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux 
voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les 
jougs, d'accomplir la Salât et d'acquitter la Zakât. Et ceux qui remplissent 
leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants 
dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les 
véridiques et les voilà les vrais pieux 1 ! 

178. O les croyants! On vous a prescrit le talion 2 au sujet des tués: homme libre 
pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à 
qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requê- 
te convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un 
allégement de la part de votre Seigneur, et une miséricorde. Donc, quicon- 
que après cela transgresse, aura un châtiment douloureux. 

179. C'est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ô vous doués 
d'intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété. 

180. On vous a prescrit, quand la mort est proche de l'un de vous et s'il laisse 
des biens, de faire un testament en règle en faveur de ses père et mère et 
de ses plus proches. C'est un devoir pour les pieux. 

181. Quiconque l'altère 3 après l'avoir entendu, le péché ne reposera que sur 
ceux qui l'ont altéré; certes, Allah est Audient et Omniscient. 



1. A délier les jougs: litt... les cous, c.-à-d. l'affranchissement des esclaves et des prisonniers de guerre. 
Les combats: dans la guerre contre les infidèles. 

2. D'instinct, l'homme outragé se venge, et parfois par un mal pire que le mal qu'il a reçu. 
L'application du talion, a pour effet d'ôter à l'homme le droit de se venger lui-même comme il 
l'entend, et substitue à l'instinct de vengeance la nécessité de justice. Le talion représente donc 
déjà un adoucissement des mœurs. Il est encore tempéré ici (v. 178) par l'intervention du pardon 
de l'offensé et d'un dédommagement par le coupable. 

3. L'altère: altère le testament. 



amm 




2. Al-Baqarah (la vache) 




182. Mais quiconque craint d'un testateur quelque partialité (volontaire ou 
involontaire), et les réconcilie, alors, pas de péché sur lui car Allah est 
certes Pardonneur et Miséricordieux 1 ! 

183. Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyam 2 comme on Ta prescrit à ceux 
d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, 

184. pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d'entre vous est mala- 
de ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Mais pour 
ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une 
compensation: 3 nourrir un pauvre. Et si quelqu'un fait plus de son pro- 
pre gré, c'est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous 

saviez! 

185. (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été 
descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direc- 
tion et du discernement. Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce 
mois, qu'il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne 
un nombre égal d'autres jours. — Allah veut pour vous la facilité, Il ne 
veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et 
que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidés, et afin 
que vous soyez reconnaissants! 

186. Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi., alors Je suis tout proche: 
Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répon- 
dent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. 



1. Et les réconcilie: les légataires et ceux qu'on a injustement déshérités. 

Pas de péché sur lui: si pour cela il modifie quelque chose au testament avec le consentement 
des bénéficiaires. Il s'agit du curateur qui constate dans le testament du défunt une certaine 
partialité involontaire [Janaf] ou volontaire (Itm = péché) et qui cherche à rétablir la concorde 
des héritiers après le décès du testateur. 

2. As-Siyàm (le jeûne): c'est pendant tout le mois de Ramadan (9 e de l'année) qu'on jeûne. 

A cause du calendrier lunaire, les mois changent constamment de saisons. A partir du début de 
l'aube — environ une heure et demie avant le lever du soleil — jusqu'au coucher, on s'abstient 
de manger, boire, fumer et avoir des relations sexuelles. Du coucher du soleil à l'aube on mène 
une vie normale. De même que pour les prières, on a dû aménager, pour les régions polaires, les 
horaires de jeûne. 

3. Le paiement de la compensation s'applique exclusivement à ceux qui, à cause d'une grave 
maladie chronique ou de vieillesse, ne pourraient jamais remplacer les jours de jeûne manques. 



m-uj-faj-fa 




2. Al-Baqarah (la vache) 



E 



2 



*St 



** 






187. On vous a permis, la nuit d'as-Siyâm, d'avoir des rapports avec vos 
femmes; elles sont un vêtement 1 pour vous et vous êtes un vêtement pour 
elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos 
femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, 
maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur; mangez et 
buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil 
noir de la nuit 2 . Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne 
cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les 
mosquées. Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les 
transgresser). C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, 
afin qu'ils deviennent pieux! 

188. Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens, et ne vous en 
servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dévorer une 
partie des biens des gens, injustement et sciemment. 

189. Ils t'interrogent sur les nouvelles lunes — Dis: «Elles servent aux gens 
pour compter le temps, et aussi pour le Hajj [pèlerinage.] Et ce n'est pas 
un acte de bienfaisance que de rentrer chez vous par l'arrière des mai- 
sons 3 . Mais la bonté pieuse consiste à craindre Allah. Entrez donc dans 
les maisons par leurs portes. Et craignez Allah, afin que vous réussissiez! 

190. Combattez dans le sentier d'Allah 4 ceux qui vous combattent, et ne trans- 
gressez pas. Certes, Allah n'aime pas les transgresseurs ! 



1. Un vêtement: il faut entendre par là une source de tranquillité, de quiétude et de complémentarité 
réciproque entre les deux époux. 

Autre interp. : une couverture. L'existence de liens permanents entre les deux époux rend difficile le 
fait de s'abstenir de rapports conjugaux. C'est pour cette raison, que ces rapports leur ont été 
permis la nuit d'as-Siyâm. 

2. Le fit blanc... nuit: il faut entendre par là l'apparition de la lueur de l'aube. 

3. Rentrer par l'arrière des maisons: Les pèlerins pré-islamiques, une fois sacralisés, ne se permet- 
taient pas d'entrer dans la maison, avant d'avoir accompli le pèlerinage. En cas de besoin 
pressant, on inventa d'entrer par un autre endroit que la porte. 

4. Dans le sentier d'Allah: voir note au v. 154. 






*. _ • I . ». t'A*!* ^ * t-«\ 



JUU 



L^^A^bâ^ 



C5"V. 









<? •4i* 






S * 



£* <*">>\i"ï "W\ **A 



•• 



>ïf<? >**ttA~* •A' 












-'•>\ï '*.'<> '\ 9 i.\X<\<*:>>\ 






L* *< A 



/.'»' .<,# 







2. Al-Baqarah (la vache) 




191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont 
chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez 
pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. 
S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des 
mécréants 1 . 

192. S'ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. 

193. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association, et que la 
religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, 
sauf contre les injustes. 

194. Le Mois sacré pour le mois sacré! 2 — Le talion s'applique à toutes choses 
sacrées—. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, 
à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu'Allah est avec les 
pieux. 

195. Et dépensez dans le sentier d'Allah. Et ne vous jetez pas par vos propres 
mains dans la destruction 3 . Et faites le bien. Car Allah aime les 
bienfaisants. 

196. Et accomplissez pour Allah le pèlerinage et l'Umra. Si vous en êtes empê- 
chés, alors faites un sacrifice qui vous soit facile. Et ne rasez pas vos têtes 
avant que l'offrande [l'animal à sacrifier] n'ait atteint son lieu d'immola- 
tion. Si l'un d'entre vous est malade ou souffre d'une affection de la tête 
(et doit se raser), qu'il se rachète alors par un Siyâm ou par une aumône 
ou par un sacrifice. Quand vous retrouverez ensuite la paix, quiconque a 
joui d'une vie normale après avoir fait l'Umra en attendant le pèlerinage, 
doit faire un sacrifice qui lui soit facile. S'il n'a pas les moyens, qu'il 
jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez 
lui, soit en tout dix jours. Cela est prescrit pour celui dont la famille 
n'habite pas auprès de la Mosquée sacrée. Et craignez Allah. Et sachez 
qu'Allah est dur en punition 4 . 



1. Sont visés ici ceux dont il est question dans le verset précédent. Pour ce qui est de la «guerre 
sainte» voir la note au v. 218. L'Association signifie idolâtrie; associer d'autres divinités au culte 
rendu à Allah. 

2. Mois sacré pour...: «Mois sacré». Les quatre mois pendant lesquels les Arabes pré-islamiques 
défendaient de se battre étaient le 7 e (Rajab), le 11 e (Zul-Qa c da), le 12* (Zul-Hijja) et le 1 er 
(Muharram). (Voir aussi S. 5, v. 97 et la note). 

3. Ne vous jetez pas...: dépensez et luttez dans le sentier d'Allah. Sinon le résultat sera votre perte. 

4. Pour revenir à la vie normale et pour se désacraliser, on se rase la tête ou on se raccourcit les 
cheveux. Il y a deux sortes de pèlerinage: Hajj et c Umra, l'Umra est un acte individuel et peut 
avoir lieu au gré de chacun, à n'importe quel moment. 

Le Hajj a lieu du 8 au 12 du mois de Zul-Hijja (12 e de l'année) qui change de saison à cause 
du calendrier lunaire. Pour l'Umra on se rend devant la Ka c aba, on en fait 7 fois le tour puis 
on effectue 7 fois également le trajet entre les monts as-Safâ et al-Marwa; enfin les hommes se 
rasent entièrement la tête ou se contentent de se raccourcir les cheveux (les femmes en coupent 
une petite mèche). Pour le Hajj, on passe la nuit du 8 à Mina, toute la journée du 9 à c Arafat et 
la nuit à Muzdalifa, et du 10 au 11 ou au 12 (voir v. 203) de nouveau à Mina. Là on sacrifie au 
moins un mouton. Si on accomplit les deux rites (Al-Hajj et Al- c Umra) réunis on se rase la tête, 



iwww^w 




hJmJmJmJmJm 






[y» \ jJuLjaSl^ rSâ \ t \ JJJLj»- J_«^ 3^3*jj 



><^ e • ♦<.-» 



> '*■?/£'}'" f-*»< »** 






^ *»» 



*■ ^ f- 






**> * * 



rOûO*-^. 






*- ^ 




iP4tt\\ 



' ' ' > A 







' -A- ^ «i"Ç> >A 



*J 




A^Sté 






S^'A i$&të 



$m \& 



* o 



XL 



4 »-** 



r^ a «xftî 




* - MiLs 



b*ot 



&à 





■&$&•£ 






n 



'i— 1i— 'i— 1i Ti ! li 



2. Al-Baqarah (la vache) 



197. Le pèlerinage a lieu dans des mois connus. Si l'on se décide de l'accom- 
plir, alors point de rapport sexuel 1 , point de perversité, point de dispute 
pendant le pèlerinage. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez 
vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et 
redoutez-Moi, ô doués d'intelligence! 

198. Ce n'est pas un péché que d'aller en quête de quelque grâce de votre 
Seigneur. Puis, quand vous déferlez depuis c Arafât, invoquez Allah, à al- 
MasPar-al-Haram (Al-Muzdalifa). Et invoquez-Le comme II vous a mon- 
tré la bonne voie, quoiqu'auparavant vous étiez du nombre des égarés 2 . 

199. Ensuite déferlez par où les gens déferlèrent, et demandez pardon à Allah. 
Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

200. Et quand vous aurez achevé vos rites, alors invoquez Allah comme vous 
invoquez vos pères, et plus ardemment encore. Mais il est des gens qui 
disent seulement: «Seigneur! Accorde nous [le bien] ici-bas!» — Pour 
ceux-là, nulle part dans l'au-delà. 

201. Et il est des gens qui disent: «Seigneur! Accorde nous belle part ici-bas, et 
belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu!» 

202. Ceux-là auront une part de ce qu'ils auront acquis. Et Allah est prompt à 
faire rendre compte. 



— et, tous les jours, symboliquement, on lapide Satan — sur les stèles construites à cet effet — et 
pendant ce séjour prolongé à Mina, on se rend de nouveau à la Mecque pour accomplir le reste 
des obligations, puis on rentre à Mina. 

Pendant le temps de sacralisation, les hommes — et non les femmes — portent des habits 
spéciaux : un pagne et une houppelande tout en ayant la tête découverte. Cependant, hommes et 
femmes ne doivent ni se raser ni se couper les ongles ni avoir des rapports sexuels. 

Lorsque vous retrouverez la paix: une fois débarrassés de l'ennemi qui vous a empêchés 
d'accéder à la Mecque. 

1. Point de rapport...: ni d'en parler ni d'en faire les préludes. 

2. D'aller en quête de quelque grâce: expression assez fréquente. Les commentateurs y voient le 
profit que les hommes tirent du commerce, lequel profit est considéré comme étant une grâce 
d'Allah. 

Quand vous sortez d' c Arafat, etc.: Rites du pèlerinage (voir la note au v. 196). 
Mas Q ar-al-Haram: c'est al-Muzdalifa. Ce verset abolit la pratique des Mecquois de l'anté-Islam 
qui, lors du pèlerinage, s'arrêtaient à Muzdalifa et n'allaient pas jusqu'au Mont d' c Arafât. 



Im 



s 




àS^Cy^^ 



> 



l!BSK3SB3i 










ôl? 



05^1 



* ^ *£**<>' 



<* f/ V 



\jaWÛ_jJL3\j 






Sf^Çi^f^ïl^I^iVïj 



>^ r^>»^ 






^O^^WJ^ii 



* ^.«* 



» »^ 



.-r » £- 






£ i'*sï ^ s>> \ > Z < 




L> 



JL3 j 







^ .tf-f<< 



e^J.',-*' 4 






T-f >A 



*l»-L4 



i^«^«#f jtf&ùTO&^&Ji 



•->..£ ff 



>•> 



5? i/^g^î j^i^ 



rr 



B3 




2. Al-Baqarah (la vache) 




203. Et invoquez Allah pendant un nombre de jours déterminés. Ensuite, il n'y 
a pas de péché, pour qui se comporte en piété, à partir au bout de deux 
jours, à s'attarder non plus. Et craignez Allah. Et sachez que c'est vers 
Lui que vous serez rassemblés. 

204. Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui 
prend Allah à témoin de ce qu'il a dans le cœur, tandis que c'est le plus 
acharné disputeur. 

205. Dès qu'il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et 
saccager culture et bétail. Et Allah n'aime pas le désordre! 

206. Et quand on lui dit: «Redoute Allah», l'orgueil criminel s'empare de lui. 
L'Enfer lui suffira, et quel mauvais lit, certes! 

207. Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l'agré- 
ment d'Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs. 

208. O les croyants! Entrez en plein dans l'Islam, et ne suivez point les pas du 
diable, car il est certes pour vous un ennemi déclaré. 

209. Puis, si vous bronchez, après que les preuves vous soient venues, sachez 
alors qu'Allah est Puissant et Sage. 

210. Qu'attendent-ils sinon qu'Allah leur vienne à l'ombre des nuées de même 
que les Anges et que leur sort soit réglé? Et c'est à Allah que toute chose est 
ramenée 1 . 



1. Le Jour du Jugement dernier, Allah tranchera entre toutes Ses créatures 



B 



**m* 



M 



« 




2. Al-Baqarah (la vache) 




211. Demande aux enfants d'Israël combien de miracles évidents Nous leur 
avons apportés! Or, quiconque altère le bienfait d'Allah après qu'il lui 
soit parvenu... alors, Allah vraiment est dur en punition. 

212. On a enjolivé la vie présente à ceux qui ne croient pas, et ils se moquent 
de ceux qui croient. Mais les pieux seront au-dessus d'eux, au Jour de la 
Résurrection. Et Allah accorde Ses bienfaits à qui II veut, sans compter. 

213. Les gens formaient (à l'origine) une seule communauté (croyante). Puis, 
(après leurs divergences,) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs 
et avertisseurs; et II fît descendre avec eux le Livre contenant la vérité, 
pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à 
qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves 
leur furent venues, par esprit de rivalité! Puis Allah, de par Sa Grâce, 
guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient. 
Et Allah guide qui II veut vers le chemin droit. 

214. Pensez- vous entrer au Paradis alors que vous n'avez pas encore subi des 
épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous? 
Misère et maladie les avaient touchés ; et ils furent secoués jusqu'à ce que 
le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés: «Quand 
viendra le secours d'Allah?» — Quoi! Le secours d'Allah est sûrement 

proche. 

215. — Ils t'interrogent: «Qu'est-ce qu'on doit dépenser?» Dis: «Ce que vous 
dépensez de bien devrait être pour les père et mère, les proches, les orphe- 
lins, les pauvres et les voyageurs indigents. Et tout ce que vous faites de 
bien, vraiment Allah le sait». 



Igjpj 



Oi 



f»*i 



S 







«• • 






eii^oiï^S^: 









*" Zf 



****"£* 



* Tf^^> 



M ~ 



ne ù*. 



s - s 






S^J ^l^ji^^i^ 



*< < 



> •* XX J > 



^jU\J^4\jj^>-j 



'£JL . £iâsj&î$0 






■> 4* *x?*V 






<•> .>^-< 






S** 




2. Al-Baqarah (la vache) 



216. Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se 
peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un 
bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mau- 
vaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. 

217. — Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. — 
Dis: «Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès 
d'Allah est de faire obstacle au sentier d'Allah, d'être impie envers Celui- 
ci et la Mosquée sacrée, et d'expulser de là ses habitants 1 . L'association 
est plus grave que le meurtre.» Or, ils ne cesseront de vous combattre 
jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux qui parmi 
vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux 
leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu: 
ils y demeureront éternellement. 

218. Certes, ceux qui ont cru, émigré et lutté 2 dans le sentier d'Allah, ceux-là 
espèrent la miséricorde d'Allah. Et Allah est Pardonneur et 
Miséricordieux. 

219. — Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: «Dans les deux il 
y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les 
deux, le péché est plus grand que l'utilité». Et ils t'interrogent: «Que 
doit-on dépenser (en charité)?» Dis: «L'excédent de vos biens.» Ainsi, 
Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez 



1. Ses habitants: les premiers musulmans de la Mecque. 

2. Ceux qui ont cru et émigré...: ceux qui ont fait l'Hégire avec le Prophète ou qui l'ont rejoint à 
Médine. 

...Et lutté.... : parmi les droits de la belligérance, il y a celui de tuer l'ennemi pour se défendre et 
défendre l'Islam (voir supra vv.190 et 216). Mais le mot «jihâd» (traduit par lutte) a un sens 
beaucoup plus large. Dans S. 8, v. 72, on parle de lutter corps et biens, à quoi le Hadït_ ajoute même 
«par la langue», et «par tout autre effort» y compris l'effort contre soi-même. La «guerre sainte» 
dont il est si souvent question dans les écrits européens sur l'Islam, n'est qu'une traduction erronée 
du mot «jihâd». Or ce mot signifie aussi «effort collectif», où il n'est question ni de guerre ni de 
tuerie, moins encore de sainteté. La guerre, dans le sentier d'Allah est, certes, obligation en Islam. 
La «guerre dans le sentier d'Allah» exige le sacrifice et la renonciation à tout but profane (gloire, 
patriotisme, pillage, excès, conquêtes, etc.); et la vie, dans son ensemble, doit reposer sur les 
principes de paix juste et équitable, comme le dit si bien le Prophète; or, c'est dans ce sens de «lutte 
dans le sentier d'Allah» que la guerre se justifie. Toutefois, la guerre qui vise à convertir par la 
force, à l'Islam, est strictement interdite (voir S. 2. v. 256). 



«a 



E^^fi** 1 ^^^^^ 




3re^"5«^^&¥ 



>K< 



^ilJî, 













y 




• * 




ù* 






Si o~& 







0' ><f<<"' 9>^< X <^ -"i^ >»'}' 






0^ 




Uli 









» 






2. Al-Baqarah (la vache) 



220. sur ce monde et sur l'au-delà! Et ils t'interrogent au sujet des orphelins 1 . 
Dis : « Leur faire du bien est la meilleure action. Si vous vous mêlez à eux, ce 
sont alors vos frères [en religion]». Allah distingue celui qui sème le 
désordre de celui qui fait le bien. Et si Allah avait voulu, Il vous aurait 
accablés. Certes Allah est Puissant et Sage. 

221. Et n'épousez pas les femmes associatrices 2 tant qu'elles n'auront pas la 
foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même 
si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant 
qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un 
associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent 
au Feu; tandis qu'Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et 
Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent! 

222. — Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. — Dis: «C'est un 

mal. Eloignez- vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les ap- 
prochez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors 
cohabitez avec elles suivant les prescriptions d'Allah car Allah aime ceux 
qui se repentent, et II aime ceux qui se purifient» 3 . 

223. Vos épouses sont pour vous un champ 4 de labour; allez à votre champ 
comme [et quand] vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l'avance. 
Craignez Allah et sachez que vous Le rencontrerez. Et fais gracieuse 
annonce aux croyants! 

224. Et n'usez pas du nom d'Allah, dans vos serments, pour vous dispenser de 
faire le bien, d'être pieux et de réconcilier les gens. Et Allah est Audient et 
Omniscient. 



1. Au sujet des orphelins: voir S. 4, v. 3. 

2. Les femmes associatrices: une femme musulmane ne peut pas épouser un non-musulman. Pour 
l'homme musulman et la femme non-musulmane (voir S. 5, v. 5). 

3. Eloignez-vous: il s'agit de l'interdiction du coït pendant cette période. 
Suivant les prescriptions d'Allah: uniquement par la vulve. 

Quand elles sont pures: il s'agit de la fin de la menstruation suivie par le bain rituel (ghusl). 
Cohabitez: il s'agit de la licitation du coït. 

4. Un champ: un lieu de productivité comme le champ. Il s'agit de la reproduction des enfants. 



—M 



«■■fi 



^=£ 



' -£"•>* 



p*\$jss&#&ji\iM$ 












r^ 






■W 



Sjig^ii^ 



' >,> \' 






f >M 






JJÛ 



> *S <\\» 



ç?~< 



ftr- 






-^^g 



9! 



§1 



imimdmJU 



wsssst 



I 



2. Al-Baqarah (la vache) 




225. Ce n'est pas pour les expressions gratuites dans vos serments qu'Allah 
vous saisit: Il vous saisit pour ce que vos cœurs ont acquis. Et Allah est 
Pardonneur et Patient 1 . 

226. Pour ceux qui font le serment de se priver de leurs femmes, il y a un délai 
d'attente de quatre mois. Et s'ils reviennent 2 (de leur serment) celui-ci 
sera annulé, car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux! 

227. Mais s'ils se décident au divorce, (celui-ci devient exécutoire) car Allah est 
certes Audient et Omniscient. 

228. Et les femmes divorcées doivent observer un délai d'attente de trois mens- 
trues 3 ; et il ne leur est pas permis de taire ce qu'Allah a créé dans leurs 
ventres, si elles croient en Allah et au Jour dernier. Et leurs époux seront 
plus en droit de les reprendre pendant cette période, s'ils veulent la récon- 
ciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, 
conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une pré- 
dominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage. 

229. Le divorce (reconciliable) est permis pour seulement deux fois. Alors, 
c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec 
gentillesse. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit 
de ce que vous leur aviez donné, - à moins que tous deux ne craignent de 
ne point pouvoir se conformer aux ordres imposés par Allah. Si donc vous 
craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d'Allah, alors 
ils ne commettent aucun péché si la femme se rachète avec quelque bien. 
Voilà les ordres d'Allah. Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui 
transgressent les ordres d'Allah ceux-là sont les injustes 4 . 

230. S'il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant 
qu'elle n'aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les 
deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu 
qu'ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d'Allah. Voilà 
les ordres d'Allah, qu'il expose aux gens qui comprennent 5 . 

1. Saisit: demande des comptes. 

Vos cœurs ont acquis: les serments faits en toute conscience. 

2. S'ils reviennent (sur leur décision): c'est pour le leur permettre que le délai de quatre mois leur 
est donné. 

3. Un délai de trois menstrues: délai d'attente avant un remariage éventuel. Menstrue ici signifie 
aussi bien la période des règles que la période sèche. Le délai d'attente commencera inévitable- 
ment par la période des règles. 

Ce qu'Allah a créé dans leurs ventres : qu'elles soient enceintes ou pas. 

4. Le divorce: après avoir répudié sa femme, l'homme a le droit de la reprendre dans un délai de 
trois périodes de menstrues. Passé ce délai, il peut encore la reprendre, mais avec un nouveau 
contrat de mariage. Si pendant le délai de trois mois, ou après le nouveau contrat, l'homme 
répudie à nouveau sa femme, il peut encore la reprendre une deuxième fois et toujours dans les 
mêmes conditions. Mais s'il la renvoie une troisième fois, il n'a plus le droit de la reprendre 
aussi longtemps qu'elle n'aura pas épousé un autre homme, et le nouveau mariage ne peut être 
conclu qu'en cas de divorce avec le nouveau mari ou après son décès. 



iw-'-'-'-'-fc 




2. Al-Baqarah (la vache) 



231. Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire 1 , 
alors, reprenez-les conformément à la bienséance, ou libérez-les conformé- 
ment à la bienséance. Mais ne les retenez pas pour leur faire du tort: vous 
trangresseriez alors et quiconque agit ainsi se fait du tort à lui-même. Ne 
prenez pas en moquerie les versets d'Allah. Et rappelez-vous le bienfait 
d'Allah envers vous, ainsi que le Livre et la Sagesse qu'il vous a fait 
descendre, par lesquels II vous exhorte. Et craignez Allah, et sachez 
qu'Allah est Omniscient. 

232. Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors 
ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s'ils s'agréent l'un 
l'autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui 
d'entre vous qui croit en Allah et au Jour dernier. Ceci est plus décent et 
plus pur pour vous. Et Allah sait, alors que vous ne savez pas 2 . 

233. Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs 
bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de 
manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère 
n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de 
son enfant. Même obligation pour l'héritier 3 . Et si, après s'être consultés, 
tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. 
Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire 
non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, confor- 
mément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que 
vous faites. 



5. Elle ne lui est plus licite: le but est de mettre un frein aux divorces irréfléchis. 
Ils ne commettent pas de péché (elle et son premier mari). 
En reprenant la vie commune: par la conclusion d'un nouveau mariage. 

1. Et que le délai expire: délai prescrit conséquent soit au premier soit au deuxième divorce. 

2. Ne les empêchez pas: ordre adressé aux parents de l'épouse. 

3. Pour l'héritier: l'héritier recueille dans ce domaine, les charges de celui dont il hérite. 



(mm 



* + 1 ^ ■ *■ ■ ■*■ ^^ 



^•?"> ' 






^ *^v 



j^Ôjl^l^^jiJM^l,^^^^,^^^^ 



I3\-"- ' 



•' X- é* • S 



àt 






^ji^C^iO 












,"^ *- 






> s'*J 



I ♦ * 



•** 






r ^\\_ji_jÔ0'J £^s3UjuL^&4lI><_£Jjl 



^^ ••♦. 



£ '<*\<'*<\S' 



> Oj^*Jû\j^'^ \^Jl5 j( j 



I •♦ • 



yÂ~^»w— «; 



2. Al-Baqarah (la vache) 




234. Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses: celles-ci 
doivent observer une période d'attente de quatre mois et dix jours. Passé 
ce délai, on ne vous reprochera pas la façon dont elles disposeront d'elles- 
mêmes d'une manière convenable. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce 
que vous faites 1 . 

235. Et on ne vous reprochera pas de faire, aux femmes, allusion à une propo- 
sition de mariage 2 , ou d'en garder secrète l'intention. Allah sait que vous 
allez songer à ces femmes. Mais ne leur promettez rien secrètement sauf à 
leur dire des paroles convenables. Et ne vous décidez au contrat de maria- 
ge qu'à l'expiration du délai prescrit. Et sachez qu'Allah sait ce qu'il y a 
dans vos âmes. Prenez donc garde à Lui, et sachez aussi qu'Allah est 
Pardonneur et Plein de mansuétude. 

236. Vous ne faites point de péché en divorçant d'avec des épouses que vous 
n'avez pas touchées, et à qui vous n'avez pas fixé leur mahr 3 . Donnez-leur 
toutefois — l'homme aisé selon sa capacité, l'indigent selon sa capacité — 
quelque bien convenable dont elles puissent jouir. C'est un devoir pour les 
bienfaisants.. 

237. Et si vous divorcez d'avec elles sans les avoir touchées, mais après fixa- 
tion de leur mahr, versez-leur alors la moitié de ce que vous avez fixé, à 
moins qu'elles ne s'en désistent, ou que ne se désiste celui entre les mains 
de qui 4 est la conclusion du mariage. Le désistement est plus proche de la 
piété. Et n'oubliez pas votre faveur mutuelle. Car Allah voit parfaitement 
ce que vous faites. 



1. On ne vous reprochera...: cette parole est adressée aux parents de la veuve; 
elles disposent d'elles-mêmes : en se parant et en cherchant à se remarier. 

2. Sont permis les propos de mariage tenus à la veuve au cours du délai qui lui est imposé. 

3. Mahr: il n'y a pas de terme pour traduire ce que le Coran nomme tantôt farida, tantôt sadâc ou 
ajr, connu généralement comme mahr. 

La femme possédant une personnalité juridiquement complète, peut en effet posséder en 
toute propriété des biens sur lesquels ni ses parents ni son mari n'ont aucun droit, pas même de 
regard. Il ne s'agit donc là ni de la dot, ni du douaire, connus en Occident. 

4. Celui entre les mains de qui...: soit le mari qui se désiste de la moitié du mahr qu'il a déjà 
intégralement versé à la femme, soit le représentant légal (al-Waliy) de la femme qui se désiste, au 
profit du mari, de la moitié du mahr qui revient de droit à la femme. 



m 




2. Al-Baqarah (la vache) 



238. Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane; et tenez-vous debout 
devant Allah, avec humilité 1 . 

239. Mais si vous craignez (un grand danger), alors priez en marchant ou sur 
vos montures. Puis quand vous êtes en sécurité, invoquez Allah 2 comme 
Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas. 

240. Ceux d'entre vous que la mort frappe et qui laissent des épouses, doivent 
laisser un testament 3 en faveur de leurs épouses pourvoyant à un an 
d'entretien sans les expulser de chez elles. Si ce sont elles qui partent, alors 
on ne vous reprochera pas ce qu'elles font de convenable pour elles-mêmes. 
Allah est Puissant et Sage. 

241. Les divorcées ont droit à la jouissance d'une allocation convenable, [consti- 
tuant] un devoir pour les pieux. 

242. C'est ainsi qu'Allah vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez! 

243. N'as-tu pas vu ceux qui sortirent de leurs demeures, — il y en avait des 
milliers, — par crainte de la mort? Puis Allah leur dit: «Mourez». Après 
quoi II les rendit à la vie. Certes, Allah est Détenteur de la Faveur, envers 
les gens; mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants 4 . 

244. Et combattez dans le sentier d'Allah. Et sachez qu'Allah est Audient et 
Omniscient. 

245. Quiconque prête à Allah un bon prêt , Il le lui rendra multiplié plu- 
sieurs fois. Allah restreint ou étend (Ses faveurs). Et c'est à Lui que vous 
retournerez. 



1 . Parenthèse pour rappeler qu'au milieu des plus heureuses joies ou des luttes les plus âpres, il ne 
faut pas oublier Allah. 

La Salât médiane: la Calât al- c Asr. 

2. Invoquez Allah: accomplissez normalement votre Salât (prière). 

3. Un testament: ce verset est abrogé par le verset (234). 

4. N'as-tu pas vu (ô Muhammad) (pbAsl): veut dire «N'as-tu pas entendu parler des gens» qui 
essayèrent de s'enfuir de la mort par peur? Ce verset rappelle aux Musulmans que la mort est 
entre les mains d'Allah seul. 



ES 



K 



*-Ç 



J-lmJmJ+ 




®ltf»a 





55 



ses 



diSii-- ' *- 



îhik&\&iLt'Q 



S S?* < S ' <*■ 






\pj^i\à^ 



S-^àté* 






rf>c> £> 



dPtPù&KikiO il ùJ3 



*~-> 



>-<r ^ ^^ 



i!ilïîitSi,jii4df^^3kiio5»J 



x- >* 







rv 






jL^^a^^^jiîfeJî 






î'^ 



>-î r *>< <.^; 






X* 








SSCalaf3-Z4uJ^Jt 











• é* 



B B 



2. Al-Baqarah (la vache) 

246. N'as-tu pas su 1 l'histoire des notables, parmi les enfants d'Israël, lors- 
qu'après Moïse ils dirent à un prophète à eux: «Désigne-nous un roi, 
pour que nous combattions dans le sentier d'Allah». Il dit: «Et si vous ne 
combattez pas, quand le combat vous sera prescrit?» Ils dirent: «Et 
qu'aurions-nous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, alors qu'on 
nous a expulsés de nos maisons et qu'on a capturé nos enfants?» Et 
quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit 
nombre d'entre eux. Et Allah connaît bien les injustes. 

247. Et leur prophète leur dit: «Voici qu'Allah vous a envoyé Tâlût pour roi.» 
Ils dirent: «Comment régnerait-il sur nous? Nous avons plus de droit que 
lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses!» 
Il dit: «Allah, vraiment l'a élu sur vous, et a accru sa part quant au 
savoir et à la condition physique.» — Et Allah alloue Son pouvoir à qui 
Il veut. Allah a la grâce immense et II est Omniscient. 

248. Et leur prophète leur dit: «Le signe de son investiture sera que le Coffre 
va vous revenir ; objet de quiétude inspiré par votre Seigneur, et contenant 
les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d'Aaron. 
Les Anges le porteront. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes 
croyants ! » 



1. N'as-tu pas su: littér. «N'as-tu pas vu» 



Çgg 



5É 



5É 




2. Al-Baqarah (la vache) 




249. Puis, au moment de partir avec les troupes, Tâlût dit: «Voici: Allah va 
vous éprouver par une rivière : quiconque y boira ne sera plus des miens ; 
et quiconque n'y goûtera pas sera des miens; — passe pour celui qui y 
puisera un coup dans le creux de sa main. » Ils en burent, sauf un petit 
nombre d'entre eux. Puis, lorsqu'ils l'eurent traversée, lui et ceux des 
croyants qui l'accompagnaient, ils dirent: 1 «Nous voilà sans force aujour- 
d'hui contre Goliath et ses troupes!» Ceux qui étaient convaincus qu'ils 
auront à rencontrer Allah dirent: «Combien de fois une troupe peu nom- 
breuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et 
Allah est avec les endurants». 

250. Et quand ils affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent: «Seigneur! 
Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire 
sur ce peuple infidèle». 

251. Ils les mirent en déroute, par la grâce d'Allah. Et David tua Goliath; et 
Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu'il voulut. Et 
si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre 
serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur 
pour les mondes. 

252. Voilà les versets d'Allah, que Nous te (Muhammad) récitons avec la 
vérité. Et tu es, certes parmi les Envoyés. 



1. Ils dirent: soit les croyants soit ceux qui burent (de la rivière). 



E 




> '*' \'ï * < *l >*\ 






<* If < ' ~\ \S *> f * y^ s' ** * s 17 * * ^ ^v>-" 




r/.MiUi-î 







* S * 



>*'*<$ 






7f *VK<Î**'\\* 



ôJ£-o!j A^JaJÏ^^dl 



a ,> ?>» 







Mflg 



sa 



s 




2. Al-Baqarah (la vache) 




253. Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. 
Il en est à qui Allah a parlé ; et II en a élevé d'autres en grade. A Jésus fils 
de Marie Nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint- 
Esprit 1 . Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent 2 après eux ne se 
seraient pas entretués, après que les preuves leur furent venues; mais ils se 
sont opposés: les uns restèrent croyants, les autres furent infidèles. Si 
Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entretués; mais Allah fait ce qu'il 
veut. 

254. Oies croyants! Dépensez de ce que Nous vous avons attribué, avant que 
vienne le jour où il n'y aura ni rançon ni amitié ni intercession 3 . Et ce 
sont les mécréants qui sont les injustes. 

255. Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui- 
même «al-Qayyûm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui 
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder 
auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, 
de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'il veut. Son Trône «Kursiy» 
déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et 
Il est le Très Haut, le Très Grand 4 . 

256. Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égare- 
ment. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah 
saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et 
Omniscient. 



1. Le Saint-Esprit: l'Ange Gabriel. 

2. Les gens qui vinrent: la communauté de chaque Prophète. 

3. Ni intercession: si ce n'est qu'avec la permission d'Allah. 

4. «Al-Qayyûm»: ce mot arabe n'a pas d'équivalent en français. Il signifie: celui qui n'a besoin de 
rien alors que tout a besoin de Lui, qui ne dépend de rien alors que tout dépend de Lui. 
«Kursiy»: mot arabe qui signifie «siège»; certains commentateurs l'interprètent comme étant la 
Science d'Allah. Il est prouvé qu'Allah ne ressemble en rien à Ses créatures. 



IB 



55 



E 



z 




'Y.imw 




?V**r (•»• 










* £.+ 



l^luijI^iJLÛMb^ 



ol^ui^® 




^^i^^p^ i^lipaf i^K. y 



>£ o^<r 






9 S?'* 



j^\ o^ v _^Jj\^^ oii (3_^J>ù> ^L£3 V 









» ^ ^ y< .' ^=S 



*/ x" *^*t t& *S > X 






<v ^ f <t > <"* <.-X 



p ^^^^^»^^O^çJ^JW 



<. 



ww«t 



2. Al-Baqarah (la vache) 




257. Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi: Il les fait sortir des ténèbres 
à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les 
Tâgût 1 , qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du 
Feu, où ils demeurent éternellement. 

258. N'as-tu pas su (l'hisoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, 
argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur? Abraham ayant 
dit: «J'ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort», «Moi aussi, 
dit l'autre, je donne la vie et la mort.» Alors dit Abraham: «Puisqu' Allah 
fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant. » Le mécréant 
resta alors confondu. Allah ne guide pas les gens injustes. 

259. Ou comme celui qui passait par un village désert et dévasté: «Comment 
Allah va-t-Il redonner la vie à celui-ci après sa mort?» dit-il. Allah donc 
le fît mourir et le garda ainsi pendant cent ans. Puis II le ressuscita en 
disant: «Combien de temps as-tu demeuré ainsi?» «Je suis resté un jour, 
dit l'autre, ou une partie d'une journée.» «Non! dit Allah, tu es resté cent 
ans. Regarde donc ta nourriture et ta boisson: rien ne s'est gâté; mais 
regarde ton âne... Et pour faire de toi un signe pour les gens, et regarde 
ces ossements, comment Nous les assemblons 2 et les revêtons de chair». 
Et devant l'évidence, il dit: «Je sais qu'Allah est Omnipotent». 



1. Tàgùî: comprend diable, idole et toutes fausses divinités. 

2. Les assemblons: autre lecture «qirâ^ah», Nous les ressuscitons. 



MM 










^ -" » 












// 



■' » s- ■> ■?<• i ' A *\ , <> »> 






^..r^»--»-^ 
"ii 



> ^1^^3^j 1 4^^je 






V ""» 



» *"•{■ i 



iJU^if i^p 



*>\ J$r<\ 'St'\ > -''x\- < > -.> 



/t* 



A '9S *> 






* 



^ 



1 ^ T \jo^a£=sla* /Wijj^L^tovly 



^ <». 



y 



<V 



^•vM^f t * s 



&jffîffi6&£i J S& 



/ 



4mà* 




9 * 



ï<S" 



j2555fiH 



BP™W 



QMf 




2. Al-Baqarah (la vache) 



260. Et quand Abraham dit: «Seigneur! Montre-moi comment Tu ressuscites 
les morts», Allah dit: «Ne crois-tu pas encore?» «Si! dit Abraham; mais 
que mon cœur soit rassuré». «Prends donc, dit Allah, quatre oiseaux, 
apprivoise-les (et coupe-les) puis, sur des monts séparés, mets-en un frag- 
ment ensuite appelle-les : ils viendront à toi en toute hâte. Et sache qu'Al- 
lah est Puissant et Sage. » 

261. Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d'Allah ressemblent à un 
grain d'où naissent sept épis, à cent grains l'épi. Car Allah multiplie la 
récompense à qui II veut et la grâce d'Allah est immense, et II est 
Omniscient. 

262. Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d'Allah sans faire suivre 
leurs largesses ni d'un rappel 1 ni d'un tort, auront leur récompense auprès 
de leur Seigneur. Nulle crainte pour eux, et ils ne seront point affligés. 

263. Une parole agréable et un pardon valent mieux qu'une aumône suivie 
d'un tort. Allah n'a besoin 2 de rien, et II est Indulgent. 

264. Ô les croyants! N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort, com- 
me celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens sans croire 
en Allah et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre: 
qu'une averse l'atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tire- 
ront aucun profit de leurs actes. Et Allah ne guide pas les gens mécréants. 



1. D'un rappel: le v. 264 précise que rappeler à quelqu'un le bien qu'on lui a fait en annule le 
mérite si c'est dans le dessein de s'en vanter. 



2. Allah n'a pas besoin de l'aumône de Ses serviteurs. 

fea e s gg 



^a 



v 




2. Al-Baqarah (la vache) 



265. Et ceux qui dépensent leurs biens cherchant l'agrément d'Allah, et bien 
rassurés (de Sa récompense), ils ressemblent à un jardin sur une colline. 
Qu'une averse l'atteigne, il double ses fruits; à défaut d'une averse qui 
l'atteint, c'est la rosée. Et Allah voit parfaitement ce que vous faites. 

266. L'un de vous aimerait-il avoir un jardin de dattiers et de vignes sous 
lequel coulent les ruisseaux, et qui lui donne toutes espèces de fruits, que 
la vieillesse le rattrape, tandis que ses enfants sont encore petits, et qu'un 
tourbillon contenant du feu s'abatte sur son jardin et le brûle? Ainsi 
Allah vous explique les signes afin que vous méditiez! 

267. O les croyants! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées et 
des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne vous 
tournez pas vers ce qui est vil pour en faire dépense. Ne donnez pas ce 
que vous-mêmes n'accepteriez qu'en fermant les yeux! Et sachez qu'Allah 
n'a besoin de rien et qu'il est digne de louange. 

268. Le Diable vous fait craindre l'indigence et vous commande des actions 
honteuses; tandis qu'Allah vous promet pardon et faveur venant de Lui. 
La grâce d'Allah est immense et II est Omniscient. 

269. Il donne la sagesse à qui II veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, 
vraiment, c'est un bien immense qui lui est donné. Mais les doués d'intel- 
ligence seulement s'en souviennent. 



E 



« 



i rj ^ ^ W 




2. Al-Baqarah (la vache) 



270. Quelles que soient les dépenses 1 que vous avez faites, ou le vœu que vous 
avez voué, Allah le sait. Et pour les injustes, pas de secoureurs! 

271. Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien; c'est mieux encore, 
pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indi- 
gents. Allah effacera une partie de vos méfaits. Allah est Parfaitement 
Connaisseur de ce que vous faites. 

272. Ce n'est pas à toi de les guider (vers la bonne voie), mais c'est Allah qui 
guide qui II veut. Et tout ce que vous dépensez de vos biens sera à votre 
avantage, et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face«Wajh» 
d'Allah. Et tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes œu- 
vres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés 2 . 

273. Aux nécessiteux qui se sont confinés dans le sentier d'Allah, ne pouvant 
pas parcourir le monde, et que l'ignorant croit riches parce qu'ils ont 
honte de mendier — tu les reconnaîtras à leur aspect — Ils n'importunent 
personne en mendiant. Et tout ce que vous dépensez de vos biens, Allah 
le sait parfaitement 3 . 

274. Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs 
biens (dans les bonnes œuvres), ont leur salaire auprès de leur Seigneur. 
Ils n'ont rien à craindre et ils ne seront point affligés. 



1. Les dépenses: en aumône ou «Zakât». 

2. De les guider: de guider les infidèles. 

La recherche du «Wajh» d'Allah: le mot «Wajh» signifie «visage». Certains l'interprètent 
comme la grâce d'Allah et Sa récompense ou encore «pour plaire à Allah» Il est prouvé 
qu'Allah ne ressemble pas à Ses créatures. 

3. Ce verset concerne au premier chef les émigrés qui ont laissé leurs biens à la Mecque et se sont 
consacrés entièrement à la lutte pour la cause d'Allah, c'est pour cela qu'ils ne pouvaient 
parcourir la terre à la recherche de biens. 



EE£ 






S 




2. Al-Baqarah (la vache) 



275. Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour 
du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a 
bouleversé. Cela, parce qu'ils disent: «Le commerce est tout à fait comme 
l'intérêt». Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt 1 . 
Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Sei- 
gneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend 
d'Allah 2 . Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu! Ils y 
demeureront éternellement. 

276. Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah 
n'aime pas le mécréant pécheur. 

277. Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes œuvres, accompli la Salât et 
acquitté la Zakât, auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. 
Pas de crainte pour eux, et ils ne seront point affligés. 

278. Oies croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, 
si vous êtes croyants. 

279. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part 
d'Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos 
capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. 

280. A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu'à ce qu'il soit dans 
l'aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par 
charité! Si vous saviez 3 ! 

281. Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme 
sera pleinement rétribuée de ce qu'elle aura acquis 4 . Et ils ne seront point 
lésés. 



1. Ceux qui mangent de l'intérêt..,: ce n'est pas seulement l'usure qui est interdite, mais le moindre 
prêt à intérêt. Toute transaction à base d'intérêt est défendue, c.-à-d. tout gain à risque unilaté- 
ral : par exemple, prêter de l'argent à un commerçant ou à un industriel et exiger un intérêt sans 
participer aux risques et aux pertes éventuelles du débiteur. Par contre, le prêt avec participa- 
tion aux gains et aux risques est parfaitement licite: il s'agit alors d'une véritable association. 

2. Son affaire dépend d'Allah: de lui pardonner. 

3. Dans l'aisance: en mesure de rembourser la dette. 

Si vous saviez: si vous saviez la récompense qu'Allah vous réserve pour avoir agi de la sorte. 

4. Ce qu'elle aura acquis: expression signifiant les actes de l'homme. 



El 



• » ■ ■ 



ses 



MM 







;ff4tv' v 




i*>. 



» • 




W 



">*'^/ i»< 




^x^àd^y^^^J 



Jj'y? 



ztëj&iïtJ&iSJiï 






J-^i*Kyv|^^ ^==4 



X * 






r^CWj^u* 



*ÏS / 









9< 






tV-?/ ï*i> >, 



2. Al-Baqarah (la vache) 




282. O les croyants! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, 
mettez-la en écrit; et qu'un scribe l'écrive, entre vous, en toute justice; un 
scribe n'a pas à refuser d'écrire selon ce qu'Allah lui a enseigné; qu'il 
écrive donc, et que dicte le débiteur: qu'il craigne Allah son Seigneur, et 
se garde d'en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou 
incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute 
justice. Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes; et à 
défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que 
vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elles s'égare, l'autre 
puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont 
appelés. Ne vous lassez pas d'écrire la dette, ainsi que son terme, qu'elle 
soit petite ou grande: c'est plus équitable auprès d'Allah, et plus droit 
pour le témoignage, et plus susceptible d'écarter les doutes. Mais s'il s'agit 
d'une marchandise présente que vous négociez entre vous: dans ce cas, il 
n'y a pas de péché à ne pas l'écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous 
faites une transaction entre vous; et qu'on ne fasse aucun tort à aucun 
scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en 
vous. Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne et Allah est 
Omniscient 1 . 



1. D'écrire la dette: prescription étonnante, en vérité, qui exige des documents écrits en un temps 
si primitif (an 1 ou 2 de l'Hégire — 622-3 de l'ère (chrétienne). 
Que dicte le débiteur. Litté. : que dicte celui sur qui (pèse) le droit. 

Le mot arabe «Safih»; signifie ici gaspilleur» et, selon la loi islamique celui-ci doit être empêché 
de traiter de tout acte financier. Le mot faible, litt. «da'îf», concerne celui qui est incapable de 
dicter parce que mineur d'âge ou atteint de vieillesse. 



l& 



s 







5É 






s s <'»>>* 



&*J ft-Xl j^Jl l^>w> if >Aj 



> <i^.-^»> 



> 4 • -i 'f • ^ 










<: »■ 






*s^* y 




y*>^ 



JX&i B XX&SàùtZdZ&GS 



* S> 



,/ .>" 



iui^; 







»-'//./ 



>? ^ **! S- 



:f/f : 



* >T>' 



J-JM j tL£ tilkUjï £^> 



/> < 








2. Al-Baqarah (la vache) 



283. Mais si vous êtes en voyage et ne trouvez pas de scribe, un gage reçu 
suffit. S'il y a entre vous une confiance réciproque, que celui à qui on a 
confié quelque chose la restitue; et qu'il craigne Allah son Seigneur. Et ne 
cachez pas le témoignage: quiconque le cache a, certes, un cœur pécheur. 
Allah, de ce que vous faites, est Omniscient. 

284. C'est à Allah qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. 
Que vous manifestiez ce qui est en vous ou que vous le cachiez, Allah 
vous en demandera compte. Puis II pardonnera à qui II veut, et châtiera 
qui II veut. Et Allah est Omnipotent. 

285. Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son 
Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses 
livres et en Ses messagers; (en disant): «Nous ne faisons aucune distinc- 
tion entre Ses messagers». Et ils ont dit: «Nous avons entendu et obéi. 
Seigneur, nous implorons Ton pardon. C'est à Toi que sera le retour». 

286. Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle 
sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle aura fait. 
Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre 
une erreur. Seigneur! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as 
chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur! Ne nous impose pas ce que 
nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous 
miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les 
peuples infidèles. 



t&E 










•* J* -"' i ■" „— "* 



SES®'» 






>< ?<> 



* ï'^s^ *** ss>z"/' 







{£&jS$& 






♦^ 






^r 



s"**^ y > v 



LS^J 






y* * "^ ' 'y ** ""ï 'f x 



ss< 






x^ 



^*c^ tei>*e>» j <j».Âl * &« 






^G-pUiUj^jbil^bi^i! 



#&<&* 



♦ éC 



«>> 



xr 



>> 



ûjit-> 



0<~4 



> 






* I • 1 • ^ 



Cii^SV 



S O 



-" *-^ T »*' 



fe rf e i di 



^^^ 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




SOURATE 3 

AL- C IMRÀN (LA FAMILLE D'IMRAN) 1 

200 versets 
Post-hég. n°89 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mïm 2 . 

2. Allah ! Pas de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même« al- 
Qayyûm» 3 . 

3. Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres 
descendus avant lui 4 . Et II fit descendre la Thora et l'Evangile 

4. auparavant, en tant que guide pour les gens. Et II a fait descendre le 
Discernement 5 . Ceux qui ne croient pas aux Révélations d'Allah auront, 
certes, un dur châtiment! Et, Allah est Puissant, Détenteur du pouvoir de 
punir. 

5. Rien, vraiment, ne se cache d'Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le 
ciel. 

6. C'est Lui qui vous donne forme dans les matrices, comme II veut. Point de 
divinité à part Lui, le Puissant, le Sage. 

7. C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans 
équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter 
à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclina- 
tion vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cher- 
chant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que 
nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien 
enracinés dans la science disent: «Nous y croyons: tout est de la part de 
notre Seigneur!» Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent. 

8. «Seigneur! Ne fais pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; 
et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur! 

9. Seigneur! C'est Toi qui rassembleras les gens, un jour — en quoi il n'y a 
point de doute — Allah, vraiment, ne manque jamais à Sa promesse. 



1. Titre tiré du verset 33. 

2. Alif, Lâm, Mïm: voir la note à S. 2, v. 1. 

3. « Al-Qayyûm» : voir la note à S. 2, v. 255. 

4. Sur toi: (ô Muhammad) (pbAsl). 

Ce qui était avant lui: avant le Coran: la Thora et l'Evangile. 

5. Le Discernement : le Coran. Ce mot désigne aussi les autres livres divins parce qu'ils distinguent 
tous le Bien du Mal. 



ta 



*j*** 



s3 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



10. Ceux qui ne croient pas, ni leurs biens ni leurs enfants ne les mettront 
aucunement à l'abri de la punition d'Allah. Ils seront du combustible pour 
le Feu, 

11. comme les gens de Pharaon et ceux qui vécurent avant eux. Ils avaient 
traité de mensonges Nos preuves. Allah les saisit donc, pour leurs péchés. 
Et Allah est dur en punition. 

12. Dis à ceux qui ne croient pas: «Vous serez vaincus bientôt; et vous serez 
rassemblés vers l'Enfer. Et quel mauvais endroit pour se reposer!» 

13. Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s'affrontèrent: 
l'une combattait dans le sentier d'Allah; et l'autre, était mécréante. Ces 
derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nom- 
breux qu'eux-mêmes. Or Allah secourt qui II veut de Son aide. Voilà bien 
là un exemple pour les doués de clairvoyance 1 ! 

14. On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent: femmes, enfants, 
trésors thésaurises d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs; 
tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près 
d'Allah qu'il y a bon retour. 

15. Dis: «Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela? 
Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels 
coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses 
purifiées, et l'agrément d'Allah.» Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] 
serviteurs, 



1. Allusion est faite ici à la bataille de Badr, la première en Islam. 



om 



ImJmbJ* 



iPB 



^j\^^Gj^%\^\^^ùJJi^u$\ 



%<£é^^j ïu^\0jà\C>fe 



J^i^^Cj^j <<jÇùJXs 



^^jJùMi^rj&tffi&fâi 



s 



^0 A^^^y^r* 



^^ s s / 94 



s ~ 9 * -z* 






• 1 ♦ 1*1 •• 






A* z 



» ^ s ^ + 






s ,s 



V «" 










»*£ <* << S S .*{*' , 










rv 






g oY ^a aww^w—mw— h 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



16. qui disent: «O notre Seigneur, nous avons la foi; pardonne-nous donc nos 
péchés, et protège-nous du châtiment du Feu», 

17. ce sont, les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent 
[dans le sentier d'Allah] et ceux qui implorent pardon juste avant l'aube. 

18. Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu'il n'y a point de 
divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, 
le Puissant, le Sage! 

19. Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'Islam. Ceux auxquels le Livre a 
été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir 
reçu la science 1 . Et quiconque ne croit pas aux signes d'Allah... alors 
Allah est prompt à demander compte! 

20. S'ils te 2 contredisent, dis leur: «Je me suis entièrement soumis à Allah, 
moi et ceux qui m'ont suivi». Et dis à ceux à qui le Livre a été donné, 
ainsi qu'aux illettrés: «Avez-vous embrassé l'Islam?» S'ils embrassent 
l'Islam, ils seront bien guidés. Mais, s'ils tournent le dos... Ton devoir 
n'est que la transmission (du message). Allah, sur [Ses] serviteurs est 
Clairvoyant. 

21. Ceux qui ne croient pas aux signes d'Allah, tuent sans droit les prophètes 
et tuent les gens qui commandent la justice, annonce-leur un châtiment 
douloureux. 

22. Ce sont eux dont les œuvres sont devenues vaines, ici-bas comme dans 
l'au-delà. Et pour eux, pas de secoureurs! 



1. La science: la prophétie de Muhammad (pbAsl) et l'Islam. 

2. S'ils te contredisent: (ô Muhammad) (pbAsl). 



ueseases^S 




'V<l|i|t»J 




"^VT- 'O^ 






9" 







<^<ï 



>j>4> 



j* 



ulSSS ^jXJ^i^i;^ 



»> x 



fV*jC-A. 






U-A>J^=» 






^ 



x 



®^i^&f 



9^<l^<^e>^^ 






*/ 



•M"* 






^ 



*<? 






J, * * > 



s '< ^ ' * ^s * 






» 



y 






W^SÊt 



3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 



23. N'as-tu pas vu comment agissent ceux qui ont reçu une part du Livre 1 , et 
qui sont maintenant invités au Livre d'Allah pour trancher leurs diffé- 
rends; comment un groupe des leurs tourne le dos et s'esquive? 

24. C'est parce qu'ils disent: «Le Feu ne nous touchera que pour un nombre 
de jours déterminés. Et leurs mensonges les trompent en religion. 

25. Eh bien comment seront-ils, quand Nous les aurons rassemblés, en un jour 
sur quoi il n'y a point de doute, et que chaque âme sera pleinement rétri- 
buée selon ce qu'elle aura acquis? Et ils ne seront point lésés. 

26. - Dis: « Ô Allah, Maître de royauté. Tu donnes la royauté à qui Tu 
veux, et Tu arraches la royauté à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance 
à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu 
es omnipotent. 

27. Tu fais pénétrer la nuit dans le jour, et Tu fais pénétrer le jour dans la 
nuit, et Tu fais sortir le vivant du mort, et Tu fais sortir le mort du vivant. 
Et Tu accordes attribution à qui Tu veux, sans compter». 

28. Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de 

croyants. Quiconque le fait nest d'Allah en rien, à moins que vous ne 
cherchiez à vous protéger d'eux. Allah vous met en grade à l'égard de 
Lui-même. Et c'est à Allah le retour. 

29. Dis: «Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le 
divulguiez, Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la 
terre. Et Allah est Omnipotent. 



1. Une part du Livre: la Thora et l'Evangile encore en circulation, à l'époque. 
Invités au Livre d'Allah: au Coran. 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




30. Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu'elle aura fait de 
bien et ce qu'elle aura fait de mal; elle souhaitera qu'il y ait entre elle et ce 
mal une longue distance! Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. 
Allah est Compatissant envers [Ses] serviteurs. 

31. Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors 
et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

32. Dis: «Obéissez à Allah et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors 
Allah n'aime pas les infidèles 1 ! 

33. Certes, Allah a élu Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran 
au-dessus de tout le monde. 

34. En tant que descendants les uns des autres, et Allah est Audient et 
Omniscient. 

35. (Rappelle-toi) quand la femme d'Imran dit: «Seigneur, je T'ai voué en 
toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. 
C'est Toi certes l'Audient et l'Omniscient. 

36. Puis, lorsqu'elle en eut accouché, elle dit: «Seigneur, voilà que j'ai accou- 
ché d'une fille»; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le 
garçon n'est pas comme la fille. «Je l'ai nommée Marie, et je la place, ainsi 
que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni» 2 . 

37. Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissan- 
ce. Et II en confia la garde à Zacharie 3 . Chaque fois que celui-ci entrait 
auprès^ d'elle dans le Sanctuaire, il trouvait près d'elle de la nourriture. Il 
dit: «Ô Marie, d'où te vient cette nourriture?» — Elle dit: «Cela me vient 
d'Allah». Il donne certes la nourriture à qui II veut sans compter. 



1. Au messager: Muhammad (pbAsl). 

Si vous tourniez...; autre interpr. s'ils tournent. 

2. Un garçon n'est pas...; Anne «Hannâ» la mère de Marie regrette de n'avoir pas eu un garçon 
qui aurait pu servir dans le temple où les femmes n'étaient pas admises. 

Le banni une des épithètes de Satan. 

3. Zacharie: c'est le père de Jean-Baptiste (Yahya). 



iw-l-i-^-i 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



38. Alors, Zacharie pria son Seigneur, et dit: «Ô mon Seigneur, donne-moi, 
venant de Toi, une excellente descendance. Car Tu es Celui qui entend 
bien la prière». 

39. Alors, les Anges l'appelèrent pendant que, debout, il priait dans le Sanc- 
tuaire: «Voilà qu'Allah t'annonce la naissance de Yahya, conflrmateur 
d'une parole d'Allah 1 . Il sera un chef, un chaste, un prophète et du nom- 
bre des gens de bien». 

40. Il dit: «O mon Seigneur, comment aurais-je un garçon maintenant que la 
vieillesse m'a atteint et que ma femme est stérile»?. Allah dit: «Comme 
cela!», Allah fait ce qu'il veut. 

41. — «Seigneur, dit Zacharie, donne-moi un signe.» 

— «Ton signe, dit Allah, c'est que pendant trois jours tu ne pourras parler 
aux gens que par geste. Invoque beaucoup Ton Seigneur; et, glorifie-Le, 
en fin et en début de journée. » 

42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent: «O Marie, certes Allah t'a élue et 
purifiée; et II t'a élue au-dessus des femmes des mondes. 

43. «Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne- toi, et incline-toi avec ceux qui 
s'inclinent» 2 . 

44. — Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Car tu 
n'étais pas là lorsqu'ils jetaient leurs calâmes pour décider qui se charge- 
rait de Marie! Tu n'étais pas là non plus lorsqu'ils se disputaient 3 ! 

45. (Rappelle- toi,) quand les Anges dirent: «O Marie, voilà qu'Allah t'annon- 
ce une parole de Sa part: son nom sera«al-Masïh»« c Issà», fils de Marie, 
illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés d'Allah» 4 . 



1. Parole d'Allah: un commandement d'Allah. Référence à Jésus qui naquit sans père, sur ordre 
d'Allah qui dit: «Sois!». 

2. Avec ceux qui s'inclinent (pour la prière). 

3. Que Nous te révélons (ô Muhammad) (pbAsl). 

Lorsqu'ils jetaient leurs calâmes...: le contexte indique qu'il s'agît là d'un procédé de tirage au 
sort. 

4. Une parole: voir la note S. 3, v. 39. 
«Al-Masih»: le Messie. 

« c Issà»: Jésus. 



-?t?£fl*ru 




■>v/v^/ 




*' * 



i-îl 



^ ^^r (-/>■ 



ses 






ses 






£.'. .T>^.^ 



1 >>^ -?^>f >i * ' S< S S A 'ÏS^ iC^'S ***'*'' fSi 






i^ 










Jï' X- s^ 









t>4<L>jj}j>à 




s 



s 







3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre 
des gens de bien». 

47. — Elle dit: «Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun hom- 
me ne m'a touchée?» — «C'est ainsi!» dit-Il. Allah crée ce qu'il veut. 
Quand II décide d'une chose, Il lui dit seulement: «Sois»; et elle est 
aussitôt. 

48. «Et (Allah) lui enseignera l'écriture, la sagesse 1 , la Thora et l'Evangile, 

49. et il sera messager aux enfants d'Israël, [et leur dira]: «En vérité, je viens 
à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de 
la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans: et, par la 
permission d'Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l'aveugle-né et le 
lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d'Allah. Et je vous 
apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. 
Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants! 

50. Et je confirme ce qu'il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous 
rends licite une partie de ce qui vous était interdit. Et j'ai certes apporté un 
signe de votre Seigneur. Craignez Allah donc, et obéissez-moi. 

51. Allah est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc: voilà le che- 
min droit.» 

52. Puis, quand Jésus ressentit de l'incrédulité de leur part, il dit: «Qui sont 
mes alliés dans la voie d'Allah?» Les apôtres dirent: «Nous sommes les 
alliés d'Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous Lui som- 
mes soumis. 



1. La sagesse: le mot sagesse signifie ici «la prophétie». 




'vmvA 




t *" *~r \s* < 



s^hœsh 






^«fi 



S 



"•'■*>-\ tëJ&*&%&aitit> 



A* 



9S trïts 






aie * 




><^ ' 



JL2 





mi 



^4l2^5(j^0ùi^ 












"-^ 









x.<^ 






/ 




->s 






3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




53. Seigneur! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messa- 
ger. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent» 1 . 

54. Et les autres se mirent à stratégier Allah aussi stratégie et Allah est le 
meuilleur des stratèges 2 ! 

55. (Rappelle-toi) quand Allah dit: «O Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta 
vie terrestre t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et 
mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent 3 au-dessus de 
ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je 
jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez. 

56. Quant à ceux qui n'ont pas cru, Je les châtierai d'un dur châtiment, ici-bas 
tout comme dans l'au-delà; et pour eux, pas de secoureurs. 

57. Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera 
leurs récompenses. Et Allah n'aime pas les injustes. 

58. Voilà ce que Nous te récitons des versets et du sage rappel 4 . 

59. Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'il créa de poussière, puis II lui dit: 
«Sois»: et il fut. 

60. La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas du nombre des 
sceptiques. 

61. A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien 
informé, tu n'as qu'à dire: «Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos 
femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis pro- 
férons exécration réciproque en appelant la malédiction d'Allah sur les 
menteurs 5 . 



1. Ceux qui témoignent: qu'il n'y a pas d'autres divinités à part Allah et que Muhammad (pbAsl) 
est le Messager d'Allah. 

Autre interprétation: ceux qui témoignent qu'Allah est unique et que c Issâ est un prophète. 

2. Et les autres (les Juifs): les infidèles des fils d'Israël. 
A comploter: contre Jésus. 

3. Ceux qui te suivent: il s'agit des Chrétiens qui n'ont pas altéré les enseignements de Jésus et les 
Musulmans, car ce sont eux les vrais suiveurs de la ligne de Jésus, homme prophète. 

4. Sage rappel : le Coran. 

5. Allusion à la délégation des Chrétiens de Najrân, mais qui ne releva pas ce défi. 
Le verbe arabe «Nabtahil»: signife implorer. Ici demander malédiction. 


















4y^> ^ 



*S S V^. s 




>\ *> 






<^<U 







% 9^ 



-t-fr t'y 9 '>$i'» 



"t -""tV • K^t^t'y' 



' fr £"&' \t >\' *< ^' é >' > '*\< &\' tf&\ < ^'«i 



v^tôdA $ cgJXîdfc. 













y^ » l'y »>'*: 



i^b*~^yj p4~& l V J^^^jL^tli j 







}>ZS> s ' ^T* 



^t< 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



62. Voilà, certes, le récit véridique. Et il n'y a pas de divinité à part Allah. En 
vérité, c'est Allah qui est le Puissant, le Sage. 

63. Si donc ils tournent le dos... alors Allah connaît bien les semeurs de 
corruption ! 

64. — Dis: «O gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: 
que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne 
prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah». Puis, 
s'ils tournent le dos, dites: «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis». 

65. O gens du Livre, pourquoi disputez-vous au sujet d'Abraham, alors que la 
Thora et l'Evangile ne sont descendus qu'après lui? Ne raisonnez-vous donc 
pas 1 ? 

66. Vous avez bel et bien disputé à propos d'une chose dont vous avez connais- 
sance. Mais pourquoi disputez-vous des choses dont vous n'avez pas 
connaissance? Or Allah sait, tandis que vous ne savez pas. 

67. Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah 
(Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs 2 . 

68. Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d'Abraham, sont ceux qui 
l'ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l'allié 
des croyants 3 . 

69. Une partie des gens du Livre aurait bien voulu vous égarer. Or ils n'égarent 
qu'eux-mêmes; et ils n'en sont pas conscients. 

70. O gens du Livre, pourquoi ne croyez vous pas aux versets d'Allah (le Coran), 
cependant que vous en êtes témoins? 



1 . Ce verset réfute aussi bien la prétention des juifs qui affirmaient qu'Abraham était un juif que celle 
des chrétiens qui disaient qu'il était un chrétien. 

2. Le mot arabe «Hanïfan» signifie «celui qui s'éloigne» de toutes les doctrines fausses et adhère 
exclusivement à la vraie religion d'Allah: l'Islam. 

3. Ce Prophète-ci: Muhammad (pbAsl). 
Ceux qui ont la foi: les Musulmans. 



u~~—***~~~~* 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



71. O gens du Livre, pourquoi mêlez-vous le faux au vrai et cachez-vous 
sciemment la vérité? 

72. Ainsi dit une partie des gens du Livre: «Au début du jour, croyez à ce qui a 
été révélé aux Musulmans, mais, à la fin du jour, rejetez-le, afin qu'ils 
retournent (à leur ancienne religion). 

73. [Et les gens du Livre disent à leurs coreligionnaires]: «Ne croyez que ceux 
qui suivent votre religion...» Dis: «La vraie direction est la direction 
d'Allah» — [et ils disent encore: Vous ne devez ni approuver ni reconnaître] 
que quelqu'un d'autre que vous puisse recevoir comme ce que vous avez reçu 
de sorte qu'ils (les musulmans) ne puissent argumenter contre vous auprès de 
votre Seigneur. Dis- [leur]: En vérité la grâce est en la main d'Allah. Il la 
donne à qui II veut. La grâce d'Allah est immense et II est Omniscent 1 . 

74. Il réserve à qui II veut sa miséricorde. Et Allah est Détenteur d'une grâce 
immense. 

75. Et parmi les gens du Livre, il y en a qui, si tu lui confies un qintâr 2 , te le rend. 
Mais il y en a aussi qui, si tu lui confies un dinar, ne te le rendra que si tu l'y 
contrains sans relâche. Tout cela parce qu'ils disent: «Ces (arabes) qui n'ont 
pas de livre n'ont aucun chemin pour nous contraindre. » Ils profèrent des 
mensonges contre Allah alors qu'ils savent. 

76. Au contraire, quiconque remplit sa promesse et craint Allah... Allah aime les 
pieux. 

77. Ceux qui vendent à vil prix leur engagement avec Allah ainsi que leurs 
serments n'auront aucune part dans l'au-delà, et Allah ne leur parlera pas, ni 
les regardera, au Jour de la Résurrection, ni ne les purifiera; et ils auront un 
châtiment douloureux. 



1. Ce que vous avez reçu: autre interprétation: ne vous fiez qu'à vos coreligionnaires afin que nul 
d'autre que vous ne soit en mesure de savoir ce que vous savez et pour qu'il ne l'utilise pas 
comme argument contre vous auprès de votre Seigneur. 

2. Un qintâr: mille pièces d'or, d'où le mot latin: quintal. 



ps 



9P! 







m&. 



^a 



ifiâfi 



s ^r* 







s* / \ l" 



s ^* T-* 



^J 



^>.X 





6iO' \^i\ J^ oA>i> j ^f jj^^lij 4i^c 









^5>i-?«; 





>*"'. "?'< ' u.'i^^^ 



4 <*<<<'< 



0^3 









4j 



^ui;\sdi 



-X 






s 









»/ 



s. s 4 



■Jg. *^ 






vs 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



78. Et il y a parmi eux certains qui roulent leurs langues en lisant le Livre pour 
vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu'il n'est point du Livre; 
et ils disent: «Ceci vient d'Allah, alors qu'il ne vient point d'Allah. Ils disent 
sciemment des mensonges contre Allah. 

79. Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Allah a donné le Livre, la 
Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux gens: «Soyez mes 
adorateurs, à l'exclusion d'Allah; mais au contraire, [il devra dire] : «Devenez 
des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous 
l 'étudiez». 

80. Et il ne va pas vous commander de prendre pour seigneurs anges et prophè- 
tes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans? 

81. Et lorsqu 'Allah prit cet engagement des prophètes: «Chaque fois que Je 
vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un messager vous 
viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous 
devrez lui porter secours.» Il leur dit: «Consentez-vous et acceptez-vous 
Mon pacte à cette condition?» — «Nous consentons», dirent-ils. «Soyez-en 
donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins 1 . 

82. Quiconque ensuite tournera le dos... alors ce sont eux qui seront les pervers». 

83. Désirent-ils une autre religion que celle d'Allah, alors que se soumet à Lui, 
bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre, et que c'est 
vers Lui qu'ils seront ramenés? 



1. Selon ce verset, Allah a demandé à chacun des messagers antérieurs, et comme condition 
préalable à leur mission, de reconnaître et d'annoncer la venue de Muhammad (pbAsl) comme 
messager. 



9B6 



S 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




84. Dis: «Nous croyons en Allah, à ce qu'on a fait descendre 1 sur nous, à ce 
qu'on a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et à 
ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux prophètes, de la part de leur 
Seigneur: nous ne faisons aucune différence entre eux; et c'est à Lui que 
nous sommes Soumis». 

85. Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il 
sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. 

86. Comment Allah guiderait-Il des gens qui n'ont plus la foi après avoir cru et 
témoigné que le Messager est véridique, et après que les preuves leur sont 
venues? Allah ne guide pas les gens injustes. 

87. Ceux là, leur rétribution sera qu'ils auront sur eux la malédiction d'Allah, 
des Anges et de tous les êtres humains. 

88. Ils y demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera pas allégé, et ils 
n'auront aucun répit, 

89. excepté ceux qui par la suite se repentiront et se réformeront : car Allah est 
certes Pardonneur et Miséricordieux. 

90. En vérité, ceux qui ne croient plus après avoir eu la foi, et laissent augmenter 
encore leur mécréance, leur repentir ne sera jamais accepté. Ceux-là sont 
vraiment les égarés. 

91. Ceux qui ne croient pas et qui meurent mécréants, il ne sera jamais accepté 
d'aucun d'eux de se racheter même si pour cela il (donnait) le contenu, en or, 
de la terre. Ils auront un châtiment douloureux, et ils n'auront point de 
secoureurs. 



1. Ce qu'on a fait descendre (de révélation). 

9 



B 



sse 



4P 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



92. Vous n'atteindrez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous 
chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. 

93. Toute nourriture était licite aux enfants d'Israël 1 , sauf celle qu'Israël lui- 
même s'interdit avant que ne descendît la Thora. Dis- [leur]: «Apportez la 
Thora et lisez-la, si ce que vous dites est vrai!» 

94. Donc, quiconque, après cela, invente des mensonges contre Allah... ceux-là 
sont, donc, les vrais injustes. 

95. Dis: « Allah a dit la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham, 
Musulman droit. Et il n'était point des associateurs ». 

96. La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c'est bien celle de 
Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l'univers. 

97. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l'endroit où Abraham s'est tenu 
debout; et quiconque y entre est en sécurité. Et c'est un devoir envers Allah 
pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le pèlerinage de la Maison. Et 
quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes 2 . 

98. — Dis: «Ô gens du Livre, pourquoi ne croyez-vous pas aux versets d'Allah 
(al-Qur^ân), alors qu'Allah est témoin de ce que vous faites?» 

99. — Dis : « Ô gens du Livre, pourquoi obstruez-vous la voie d'Allah à celui qui 
a la foi, et pourquoi voulez-vous rendre cette voie tortueuse, alors que vous 
êtes témoins de la vérité!» Et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites. 

1 00. Ô les croyants ! Si vous obéissez à un groupe de ceux auxquels on a donné 
le Livre, il vous rendra mécréants après que vous ayez eu la foi. 



1. Israël: Jacob qui s'interdit la viande et le lait de chameau. 

2. Où Abraham s'est tenu debout: voir S. 2, v. 125. 
Le pèlerinage: voir S. 2, v. 196. 



E 






9 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



101. Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous 
sont récités, et qu'au milieu de vous se tient Son messager? Quiconque 
s'attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. 

102. O les croyants ! Craignez Allah comme II doit être craint. Et ne mourez 
qu'en pleine soumission. 

103. Et cramponnez- vous tous ensemble au «Habl» (câble) d'Allah 1 et ne soyez 
pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez 
ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes 
devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui 
qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous 
soyez bien guidés. 

104. Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le 
convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront 2 . 

105. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, 
après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme 
châtiment. 

106. Au jour où certains visages s'éclaireront, et que d'autres s'assombriront. A 
ceux dont les visages seront assombris (il sera dit) : « avez-vous mécru après 
avoir eu la foi?» Eh bien, goûtez au châtiment, pour avoir renié la foi. 

107. Et quant à ceux dont les visages s'éclaireront, ils seront dans la miséricorde 
d'Allah, où ils demeureront éternellement. 

108. Tels sont les versets d'Allah; Nous te (Muhammad) les récitons avec vérité. 
Et Allah ne veut point léser les mondes. 



1. Le câble d'Allah: le mot «Habl» signifie littéralement «câble ou corde». 

Il s'agit du Coran selon les dires du prophète. Le mot «Habl» exprime le lien entre Allah et Ses 
créatures. 

2. Convenable: c'est le mot «ma c arouf» qui, étymologiquement, signifie: «reconnu» (par tout le 
monde comme bon). 

Blâmable: c'est le mot «munkar», qui signifie de même «méconnu» (et dénoncé comme mal par 
tout le monde). 



LW^^UU^U 




1\\»\ 




se 



5=5 






x 




> IV ^ 



<*^ ^^ X 




^ 



c *<? 



»,*>*■ 







*" <5i\~*'-i\"A*A*\i> 



fa'* >»<" ■;<'* r^Mu^-V^V-t *\i* A" 



&$ XjC^V^i 



î-f « <v »^ > ^ 'îî'x 









iv^, ipj $ M 5jj2jÏ^é5 ij^ii, ^ 



.G. 



v ^ ^H?x TJt 



s 







«^ ^*> »,* » *£ 



/ > ^^ "f^>\î S'"/»" . >"\\ yS" >> 



^ 



tto 




> -fr »< 



\> ]^À£> 4Jlll J OjyL^=LJ J& 



TF^l 



SBBB 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



109. A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et c'est vers 
Allah que toute chose sera ramenée. 

110. Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, 
vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les 
gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, 
mais la plupart d'entre eux sont des pervers. 

111. Ils ne sauront jamais vous causer de grand mal, seulement une nuisance (par 
la langue); et s'ils vous combattent, ils vous tourneront le dos, et ils 
n'auront alors point de secours. 

112. Où qu'ils se trouvent, ils sont frappés d'avilissement, à moins d'un secours 
providentiel d'Allah ou d'un pacte conclu avec les hommes. Ils ont encouru 
la colère d'Allah, et les voilà frappés de malheur, pour n'avoir pas cru aux 
signes d'Allah, et assassiné injustement les prophètes, et aussi pour avoir 
désobéi et transgressé. 

113. Mais ils ne sont pas tous pareils. Il est, parmi les gens du Livre, une 
communauté droite qui, aux heures de la nuit, récite les versets d'Allah en se 
prosternant. 

1 14. Ils croient en Allah et au Jour dernier, ordonnent le convenable, interdisent 
le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Ceux-là sont parmi les gens 
de bien. 

115. Et quelque bien qu'ils fassent, il ne leur sera pas dénié. Car Allah connaît 
bien les pieux. 



ES 



dE 



as 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



116. Quant à ceux qui ne croient pas, ni leurs biens, ni leurs enfants ne pourront 
jamais leur servir contre la punition d'Allah. Et ce sont les gens du Feu : ils y 
demeureront éternellement. 

117. Ce qu'ils dépensent dans la vie présente ressemble à un vent glacial qui 
s'abat sur un champ appartenant à des gens qui se sont lésés eux-mêmes, et 
le détruit. Car ce n'est pas Allah qui leur cause du mal, mais ils se font du 
mal à eux-mêmes. 

118. O les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils 
ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en 
difficulté. La haine certes s'est manifestée dans leurs bouches, mais ce que 
leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous 
exposons les signes. Si vous pouviez raisonner! 

119. Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu'ils ne vous aiment pas; et vous 
avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent : 
«Nous croyons»; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les 
bouts des doigts. Dis: «mourez de votre rage». En vérité, Allah connaît fort 
bien le contenu des cœurs. 

120. Qu'un bien vous touche, ils s'en affligent. Qu'un mal vous atteigne, ils s'en 
réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous 
causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu'ils font. 

121. Lorsqu'un matin, tu (Muhammad) quittas ta famille, pour assigner aux 
croyants les postes de combat et Allah est Audient et Omniscient. 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




122. Quand deux de vos groupes songèrent à fléchir! Alors qu'Allah est leur allié 
à tous deux! Car, c'est en Allah que les croyants doivent placer leur 
confiance 1 . 

123. Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. 
Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants 2 ! 

124. (Allah vous a bien donné la victoire) lorsque tu disais aux croyants; «Ne 
vous suffît-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois 
milliers d'Anges» 3 ? 

125. Mais oui! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous 
assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille 
Anges marqués distinctement 4 . 

126. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que 
vos cœurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, 
le Sage; 

127. pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) 
et qu'ils en retournent donc déçus 5 . — 

128. Tu n'as (Muhammad) aucune part dans l'ordre (divin) — qu'il (Allah) 
accepte leur repentir (en embrassant l'Islam) ou qu'il les châtie, car ils sont 
bien des injustes. 

129. A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il pardonne à 
qui II veut, et II châtie qui II veut... Et Allah est Pardonneur et 
Miséricordieux. 

130. O les croyants! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre 
capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez! 

131. Et craignez le Feu préparé pour les mécréants. 

132. Et obéissez à Allah et au Messager afin qu'il vous soit fait miséricorde! 



1. Ce verset fait allusion à la bataille d'Uhud de l'an 3 de l'Hégire. 

2. Il s'agit de la bataille de Badr, en l'an 2 de l'Hégire, première rencontre entre le Prophète et les 
païens de la Mecque, où les Musulmans, trois fois moins nombreux qu'eux, les mirent en 
déroute. Cette victoire eut des conséquences heureuses pour l'Islam. 

3. C'est l'interprétation la plus authentique; il s'agit donc de la bataille de Badr. Mais il y a une 
autre interprétation selon laquelle il s'agit de la bataille d'Uhud. C'est une fausse interprétation 
parce que les Musulmans à la bataille d'Uhud n'étaient pas secourus par les anges à cause de la 
fuite de certains parmi eux. 

4. Anges marqués: certains commentateurs expliquent cette expression par «qui portent des mar- 
ques distinctives». 

5. Ce verset est lié au verset 123: «Allah vous a bien donné la victoire» pour anéantir etc.. autre 
interprétation: il vous a ordonné de lutter contre eux pour les anéantir. 



HE 



23SSS2 




3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 




133. Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large 
comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, 

134. qui dépensent dans l'aisance et dans l'adversité, qui dominent leur rage et 
pardonnent à autrui — car Allah aime les bienfaisants — 

135. et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque 
préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent 
d'Allah et demandent pardon pour leurs péchés — et qui est-ce qui par- 
donne les péchés sinon Allah? — et qui ne persistent pas sciemment dans 
le mal qu'ils ont fait. 

136. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les 
Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. 
Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! 

137. Avant vous, certes, beaucoup d'événements 1 se sont passés. Or, parcourez 
la terre, et voyez ce qu'il est advenu de ceux qui traitaient (les prophètes) 
de menteurs. 

138. Voilà un exposé pour les gens, un guide, et une exhortation pour les 
pieux. 

139. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les 
supérieurs, si vous êtes de vrais croyants. 

140. Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l'ennemi. Ainsi 
faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin 
qu'Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu'il choisisse parmi vous des 
martyrs — et Allah n'aime pas les injustes, 



1. (Evénements) Sunan (pluriel de sunnah): allusion aux châtiments infligés par Allah aux peuples 
précédents, ayant démenti leurs messagers. 



/?t:£fi&va. 



n\»\ 




xs3t 






\i<.'-"\>.'\' 'Âu\î ' - o 




x» >',1< 




L<jÙÎUAll 

••x 



SU 



-» <x* 



Ôt 













/./. ./x-^^x- ^ tt\>'' 



• •• 



X'X' 



x^r^>.r^^^^^ * 









£^^<*fe ôsj^>^ 



>/^ <^ <: 



^ • **'\''\'\'\\>'"\'< # 



£* 



\< *' S' si , ' • ^^i^ tT>t î^ ^ t • ^ r 



Ss >> y< 



x/r> * > x- <, 



j#s£®; 



JplLrv^ 



R£Al 



^ 



>Ȕ> >yii'-'. 



kC— **^- 



,r^ xy 



u s *> ' 






1A 




i=a=i 



BP-* 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 




141. et afin qu'Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants. 

142. Comptez- vous entrer au Paradis sans qu'Allah ne distingue parmi vous 
ceux qui luttent et qui sont endurants? 

143. Bien sûr, vous souhaitiez la mort avant de la rencontrer. Or vous l'avez 
vue, certes, tandis que vous regardiez 1 ! 

144. Muhammad n'est qu'un messager — des messagers avant lui sont passés — . 
S'il mourait, donc, ou s'il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? 
Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah 
récompensera bientôt les reconnaissants. 

145. Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment 
prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en don- 
nons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons, 
et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. 

146. Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disci- 
ples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier 
d'Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les 
endurants. 

147. Et ils n'eurent que cette parole: «Seigneur, pardonne-nous nos péchés 
ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne- 
nous la victoire sur les gens mécréants». 

148. Allah, donc, leur donna la récompense d'ici-bas, ainsi que la belle récom- 
pense de l'au-delà. Et Allah aime les gens bienfaisants. 



1. Tandis que vous regardiez: c.-à-d. : de vos yeux, tandis que vous regardiez les autres tués autour 
de vous. Ce verset constitue une préparation psychologique des Musulmans à la mort de 
Muhammad. Elle ne devrait pas les empêcher de rester fermes dans leur religion. 



Es 



se 



m 







y 




r> 



Jîùri 






„ f f >^ /*%'?. 



**>u î >/< 









^if > a, <: x 



•V 



JlJiJ\ 



•"tf ^^ 






> »." <"' ^v 
















» 4 r^ 



>>*f> *A 









* *<v 



^t 



^=^U j^iwg r^y^ — ^ b 





3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



149. Ô les croyants! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, ils vous feront 
retourner en arrière. Et vous reviendrez perdants. 

150. Mais c'est Allah votre Maître. Il est le meilleur des secoureurs. 

151. Nous allons jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Car ils ont associé 
à Allah (des idoles) sans aucune preuve descendue de Sa part . Le 

Feu sera leur refuge. Quel mauvais séjour, que celui des injustes! 

1 52. Et certes, Allah a tenu Sa promesse envers vous, quand par Sa permission 
vous les tuiez sans relâche, jusqu'au moment où vous avez fléchi, où vous 
vous êtes disputés à propos de l'ordre donné, et vous avez désobéi après 
qu'il vous eut montré (la victoire) que vous aimez! Il en était parmi vous 
qui désiraient la vie d'ici bas et il en était parmi vous qui désiraient l'au- 
delà. Puis II vous a fait reculer devant eux, afin de vous éprouver. Et 
certes II vous a pardonné. Et Allah est Détenteur de la grâce envers les 
croyants 1 . 

153. (Rappelez-vous) quand vous fuyiez sans vous retourner vers personne, 
cependant que, derrière vous, le Messager vous appelait. Alors II vous 
infligea angoisse sur angoisse, afin que vous n'ayez pas de chagrin pour ce 
qui vous a échappé ni pour les revers 2 que vous avez subis. Et Allah est 
Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 



1. Il s'agit de la bataille d'Uhûd, de l'an 3 de l'Hégire où les mecquois se lancèrent dans une 
guerre de revanche. Les Musulmans eurent de lourdes pertes pour avoir négligé la stratégie 
établie par le Prophète qui avait demandé à ses archers de ne pas abandonner leurs positions. 
Cependant, on ne peut considérer que les mécréants étaient sortis vainqueurs de cette bataille, 
car les musulmans les poursuivirent sur le chemin de la Mecque alors qu'ils fuyaient refusant le 
combat. 

2. 77 vous infligea...: autre interp. : Il vous infligea l'angoisse par la défaite contre l'angoisse que 
vous avez infligée au Prophète par votre désobéissance. 

Ce qui vous a échappé: le butin convoité. 



E 



sas 



5=5 





^V?\\l<* 



';V;/V5. 



!>•.. 



MU" 




/ KS^ • 



J^H 



S 






^ ff ^ 



>J >'**<. sX***'* *y « 






.^*- >. y 



pojb ^U^a^Jj f^=V-? -W*<4> ^\£^J 



i 'fi > V - '» f 



^9^Zi y 'V*' 



l» ^z^^]o^j^\^jCp\ c^uJii^jyjj 



c^$^J^ât^fi(\iil3j^ 



9 £'s? > X ^*V *fc<*î> <t<s -<1 >s s ** « 

1 11 •* 1 • fe. *. . 1 i^r I £ ^* ^». r 1 * 1 






*> >s 



** %*? 



^>^PE>4 ^-^ <4*^ J-iJ ijbs 



V » ^3r *m*m*m ***m*mÊ** 



»^^ 



3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



154. Puis II fît descendre sur vous, après l'angoisse, la tranquillité, un sommeil 
qui enveloppa une partie d'entre vous, tandis qu'une autre partie était 
soucieuse pour elle-même et avait des pensées sur Allah non conformes à 
la vérité, des pensées dignes de l'époque de l'Ignorance. — Ils disaient: 
«Est-ce que nous avons une part dans cette affaire?» Dis: «L'affaire toute 
entière est à Allah.» Ce qu'ils ne te révèlent pas, ils le cachent en eux- 
mêmes: «Si nous avions eu un choix quelconque dans cette affaire , 
disent-ils , Nous n'aurions pas été tués ici.» Dis: «Eussiez-vous été dans 
vos maisons, ceux pour qui la mort était décrétée seraient sortis pour 
l'endroit où la mort les attendait. Ceci afin qu'Allah éprouve ce que vous 
avez dans vos poitrines, et qu'il purifie ce que vous avez dans vos cœurs. 
Et Allah connaît ce qu'il y a dans les cœurs 1 . 

155. Ceux d'entre vous qui ont tourné le dos, le jour où les deux armées se 
rencontrèrent, c'est seulement le Diable qui les a fait broncher, à cause 
d'une partie de leurs (mauvaises) actions. Mais, certes, Allah leur a par- 
donné. Car vraiment Allah est Pardonneur et Indulgent! 

156. Oies croyants! Ne soyez pas comme ces mécréants qui dirent à propos de 
leurs frères partis en voyage ou pour combattre: «S'ils étaient chez nous, 
ils ne seraient pas morts, et ils n'auraient pas été tués.» Allah en fit un 
sujet de regret dans leurs cœurs. C'est Allah qui donne la vie et la mort. 
Et Allah observe bien ce que vous faites. 

157. Et si vous êtes tués dans le sentier d'Allah 2 ou si vous mourez, un par- 
don de la part d'Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu'ils 
amassent. 



1. Pendant la bataille d'Uhûd, après la déroute des Musulmans, attaqués par les troupes de Khalid 
Ibnil Walid, un sommeil de courte durée s'empara des Musulmans et leur redonna force et 
courage. 

Epoque de l'Ignorance: époque païenne avant l'Islam. 

2. Dans le sentier d'Allah: dans la lutte soutenue pour Allah. 



ES 



H^^* 




3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 



158. Que vous mouriez ou que vous soyez tués, c'est vers Allah que vous serez 
rassemblés. 

159. C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as 
été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient 
enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le 
pardon (d'Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que 
tu t'es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui 
font confiance. 

160. Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'il vous 
abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours? C'est à Allah que 
les croyants doivent faire confiance. 

161. Un prophète n'est pas quelqu'un à s'approprier du butin. Quiconque s'en 
approprie, viendra avec ce qu'il se sera approprié le Jour de la Résurrec- 
tion. Alors, à chaque individu on rétribuera pleinement ce qu'il aura 
acquis. Et ils ne seront point lésés. 

162. Est-ce que celui qui se conforme à l'agrément d'Allah ressemble à celui 
qui encourt le courroux d'Allah? Son refuge sera l'Enfer; et quelle mau- 
vaise destination! 

163. Ils ont des grades (différents) auprès d'Allah et Allah observe bien ce 
qu'ils font. 

164. Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'il a envoyé 
chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les 
purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent aupara- 
vant dans un égarement évident. 

165. Quoi! Quand un malheur vous atteint — mais vous en avez jadis infligé 1 le 
double — vous dites: «D'où vient cela?» Réponds-leur: «Il vient de vous- 
mêmes». Certes Allah est Omnipotent. 



1. Vous en avez infligé: à votre ennemi, lors de la bataille de Badr. 



3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 






1 



166. Et tout ce que vous avez subi, le jour où les deux troupes se 
rencontrèrent 1 , c'est par permission d'Allah, et afin qu'il distingue les 
croyants, 

167. et qu'il distingue les hypocrites. On avait dit à ceux-ci: «Venez combattre 
dans le sentier d'Allah, ou repoussez [l'ennemi»] 2 , ils dirent: «Bien sûr 
que nous vous suivrions si nous étions sûrs qu'il y aurait une guerre. » Ils 
étaient, ce jour-là, plus près de la mécréance que de la foi. Ils disaient de 
leurs bouches ce qui n'était pas dans leurs cœurs. Et Allah sait fort bien 
ce qu'ils cachaient. 

168. Ceux qui 3 sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères: «S'ils nous 
avaient obéi, ils n'auraient pas été tués.» Dis: «Ecartez donc de vous la 
mort, si vous êtes véridiques». 

169. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient 
morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien 
pourvus 

170. et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont 
restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune 
crainte et ne seront point affligés. 

171. Ils sont ravis d'un bienfait d'Allah et d'une faveur, et du fait qu'Allah ne 
laisse pas perdre la récompense des croyants. 

172. Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du 
Messager, il y aura une énorme récompense pour ceux d'entre eux qui ont 
agi en bien et pratiqué la piété 4 . 

173. Certes ceux auxquels l'on disait: «Les gens se sont rassemblés contre 
vous; craignez-les» — cela accrut leur foi— et ils dirent: «Allah nous 
suffit; Il est notre meilleur garant». 



1. Le jour où les deux troupes se rencontrèrent: allusion à la bataille d'Uhûd (suite du v. 152, voir 
la note). 

2. Repoussez l'ennemi: en accroissant le nombre des Musulmans aux yeux de l'ennemi. 

3. Ceux qui...: ce sont les hypocrites mentionnés dans le verset 167. 

4. Allusion à cette poursuite, mentionnée dans la note 1, v. 152, p. 69; menée jusqu'à l'endroit 
Hamrâ al-Asad. 



E 



s 



S 



S 



2 




3. Al- c Imrân (la famille d'Imran) 



174. Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul 
mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est 
Détenteur d'une grâce immense. 

175. C'est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N'ayez donc pas peur 
d'eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants. 

176. N'aie (ô Muhammad) aucun chagrin pour ceux qui se jettent rapidement 
dans la mécréance. En vérité, ils ne nuiront en rien à Allah. Allah tient à 
ne leur assigner aucune part de biens dans l'au-delà. Et pour eux il y 
aura un énorme châtiment. 

177. Ceux qui auront troqué la croyance contre la mécréance ne nuiront en 
rien à Allah. Et pour eux un châtiment douloureux. 

178. Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur 
accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est 
seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment 
avilissant. 

179. Allah n'est point tel qu'il laisse les croyants dans l'état où vous êtes 
jusqu'à ce qu'il distingue le mauvais du bon. Et Allah n'est point tel qu'il 
vous dévoile l'Inconnaissable. Mais Allah choisit parmi Ses messagers qui 
Il veut. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et si vous avez la foi et 
la piété, vous aurez alors une récompense énorme. 

180. Que ceux qui gardent avec avarice ce qu'Allah leur donne par Sa grâce, 
ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais 
pour eux: au Jour de la Résurrection, on leur attachera autour du cou ce 
qu'ils ont gardé avec avarice 1 . C'est Allah qui a l'héritage des cieux et de 
la terre. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 



1. On leur attachera... avec avarice : les biens qui n'auront pas été purifiés par la «Zakât» se 
métamorphoseront, au Jour de la Résurrection en une vipère qui cernera le cou du fautif et le 
mordra. 



m 






J! >^ 



f"£ ff>> < 9é C^ \ A* *C\S > ^ 



3>H> ô 3 "-^. ^h"^ i (t4-^J ly uu v^ 









^jmr^j^i^j^ro. 






f-jv t% ■» 






■*<T\\yJicx>£\c* 




+jè 




At ' ' *>* 



'$$&<&$ xj 



<*bt 



RAfl 






Vl ) gn j Bj^^ ^^i^^g 



ses 




3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 




181. Allah a certainement entendu la parole de ceux qui ont dit: «Allah est 
pauvre et nous sommes riches. » Nous enregistrons leur parole, ainsi que 
leur meurtre, sans droit, des prophètes. Et Nous leur dirons: «Goûtez au 
châtiment de la fournaise. 

182. Cela, à cause de ce que vos mains ont accompli (antérieurement)!» Car 
Allah ne fait point de tort aux serviteurs. 

183. Ceux-là mêmes qui ont dit: «Vraiment Allah nous a enjoint de ne pas 
croire en un messager tant qu'il ne nous a pas apporté une offrande que 
le feu consume». 

— Dis: «Des messagers avant moi vous sont, certes, venus avec des preu- 
ves, et avec ce que vous avez dit [demandé]. Pourquoi donc les avez-vous 
tués, si vous êtes véridiques» 1 ? 

184. S'ils te (Muhammad) traitent de menteur, des prophètes avant toi, ont 
certes été traités de menteurs. Ils étaient venus avec les preuves claires, les 
Psaumes et le Livre lumineux. 

185. Toute âme goûtera la mort. Mais c'est seulement au Jour de la Résurrec- 
tion que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est 
écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente 
n'est qu'un objet de jouissance trompeuse. 

186. Certes vous serez éprouvés dans vos biens et vos personnes; et certes vous 
entendrez de la part de ceux à qui le Livre a été donné avant vous, et de 
la part des Associateurs, beaucoup de propos désagréables. Mais si vous 
êtes endurants et pieux... voilà bien la meilleure résolution à prendre. 



Ceux-là mêmes...: les mêmes que ceux du v. 181 et du v. 182, c.-à-d.: les Juifs. 

Nous a enjoint: dans la Thora. 

Une offrande que le feu consume: certains Juifs justifient leur mécréance envers Muhammad 

(pbAsl), pour un rite: celui de voir un feu descendre du ciel et consumer un animal sacrifié. 

Avec ce que vous avez demandé: ce rite du sacrifice par le feu. 



BS 



f* 



cas 



B 




IM" 




t Lr * 






• > à 










&&&&$&%&£&* 




*** s *s 



* 9. 






<>&c£&\i&zh&Q^àM. 



>> <s s 







S. / .< s ^ *</ >s ''. 



jù&fetei &£z, -s^ûi iSLCi e; 






jSâî <^ iC2 tobi i£L^> C2ft2 1 © jCajî 




S > ** // 






U5 Ac.j C bsjij Û j S ^ ijj^ i ^ IAA? follet 



3. Al- c Imràn (la famille d'Imran) 



187. Allah prit, de ceux auxquels le Livre était donné, cet engagement: 
«Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas». Mais ils l'ont jeté 
derrière leur dos et l'on vendu à vil prix. Quel mauvais commerce ils ont 

fait! 

188. Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu'ils ont fait, et qui aiment 
qu'on les loue pour ce qu'ils n'ont pas fait, ne pense point donc, qu'ils 
trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment 
douloureux ! 

189. A Allah appartient le royaume des cieux et de la terre. Et Allah est 
Omnipotent. 

190. En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de 
la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, 

191. qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent 
sur la création des cieux et de la terre (disant): «Notre Seigneur! Tu n'as 
pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu. 

192. Seigneur! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment 
d'ignominie. Et pour les injustes, il n'y a pas de secoureurs! 

193. Seigneur! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi: 
«Croyez en votre Seigneur» et dès lors nous avons cru. Seigneur, 
pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à 
notre mort, avec les gens de bien. 

194. Seigneur! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes messagers. Et ne 
nous couvre pas d'ignominie au Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne 
manques pas à Ta promesse». 



ES 



5É 



5É 






j -ii ifii /n^^TT. 




3. Al- c Imràn (la famille cTImran) 



195. Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): «En vérité, Je ne laisse pas 
perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car 
vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expul- 
sés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont 

combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises 
actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruis- 
seaux, comme récompense de la part d'Allah.» Quant à Allah, c'est au- 
près de Lui qu'est la plus belle récompense. 

196. Que ne t'abuse point la versatilité [pour la prospérité] 1 dans le pays, de 
ceux qui sont infidèles. 

197. Piètre jouissance ! Puis leur refuge sera l'Enfer. Et quelle détestable 
couche ! 

198. Mais quant à ceux qui craignent leur Seigneur, ils auront des Jardins sous 
lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, un lieu 
d'accueil de la part d'Allah. Et ce qu'il y a auprès d'Allah est meilleur, 
pour les pieux. 

199. Il y a certes, parmi les gens du Livre ceux qui croient en Allah et en ce 
qu'on a fait descendre vers vous et en ce qu'on a fait descendre vers eux 2 . 
Ils sont humbles envers Allah, et ne vendent point les versets d'Allah à vil 
prix. Voilà ceux dont la récompense est auprès de leur Seigneur. En 
vérité, Allah est prompt à faire les comptes. 

200. Ô les croyants! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez 
constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez! 



1. Prospérité: provenant de leurs activités dans le pays. 

2. Ce qu'on a fait descendre (de révélation). 



ES 



9 



M 







>jÎjÂj\^U 






^^i>:;0vîi;^£5ftâisjfii^{ 



y^ <o^*Afx -<^^ 



^ « ^ ^/// < 






S~ ^^0 %.,cr^ 



.fS AKAS <'*?.< s<t 






> 9^ ^y"^y 






^ E 



<. X 







4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




SOURATE 4 

AN-NISA> (LES FEMMES) 1 

176 versets. Post-hég. n°92 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a 
créé de celui-ci son épouse 2 , et qui de ces deux là a fait répandre (sur la 
terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel 
vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du 
sang. Certes Allah vous observe parfaitement. 

2. Et donnez aux orphelins leurs biens; n'y substituez pas le mauvais au bon 3 . 
Ne mangez pas leurs biens avec les vôtres: c'est vraiment un grand péché. 

3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins, ... Il est permis 
d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, 
si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des 
esclaves 4 que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d'injustice (ou afin 
de ne pas aggraver votre charge de famille). 

4. Et donnez aux épouses leur mahr 5 , de bonne grâce. Si de bon gré elles vous 
en abandonnent quelque chose, disposez-en alors à votre aise et de 
bon cœur. 

5. Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsis- 
tance. Mais prélevez-en, pour eux 6 , nourriture et vêtement; et parlez-leur 
convenablement. 

6. Et éprouvez (la capacité) des orphelins jusqu'à ce qu'ils atteignent (l'aptitu- 
de) au mariage; et si vous ressentez en eux une bonne conduite, remettez- 
leur leurs biens. Ne les utilisez pas (dans votre intérêt) avec gaspillage et 
dissipation, avant qu'ils ne grandissent. Quiconque 7 est aisé, qu'il s'abstien- 
ne d'en prendre lui-même. S'il est pauvre, alors qu'il en utilise raisonnable- 
ment: et lorsque vous leur remettez leurs biens, prenez des témoins à leur 
encontre. Mais Allah suffit pour observer et compter. 



1. Titre tiré du v. 1. 

2. Et de celui-ci son épouse: d'Adam II a créé Eve. 

3. N'y substituez pas le mauvais (du vôtre), au bon (de leur bien). 

4. Esclaves : littér. : ce que vos mains droites possèdent ; terme qui englobe hommes et femmes faits 
prisonniers de guerre à l'origine et par la suite faisant partie du patrimoine de leur maître. 

5. Mahr: le don que fait le marié à la mariée, et négocié entre les deux parties (voir note 3, v. 236, 
P- 38). 

6. Prélevez-en pour eux: (pour les incapables): gaspilleurs, mineurs, sots, fous, etc. 

7. Quiconque (de ceux qui sont chargés de l'héritage de jeunes orphelins) est aisé devrait s'abstenir 
de se payer lui-même de cet héritage qui lui est confié. S'il est pauvre, alors qu'il y puise une 
quantité convenable, à titre de rénumération de tuteur. 



U 



m 






te 



se 



s 



a 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




7. Aux hommes revient une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que 
les proches; et aux femmes une part de ce qu'ont laissé les père et mère 
ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup: une part fixée. 

8. Et lorsque les proches parents, les orphelins, les nécessiteux assistent au 
partage, offrez-leur quelque chose de l'héritage, et parlez-leur 
convenablement. 

9. Que la crainte saisisse ceux qui laisseraient après eux une descendance 
faible 1 , et qui seraient inquiets à leur sujet; qu'ils redoutent donc Allah et 
qu'ils prononcent des paroles justes. 

10. Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font 
que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientôt dans les flam- 
mes de l'Enfer. 

11. Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part 
équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de 
deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a 
qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun 
d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et 
que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des 
frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu'il aurait 
fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne 
savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire 
de la part d'Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage 2 . 



1. Une descendance faible: des enfants en bas âge. Ce verset constitue une recommandation aux 
tuteurs des orphelins d'être justes à leur égard et de les traiter comme s'ils étaient leurs propres 
enfants. 

2. Voir aussi infra v. 176 pour la loi d'héritage (succession). 

Au fils une part équivalente à celle de deux filles: cette disposition qui nous paraîtrait empreinte 
de partialité, ne l'est en aucune façon. Elle se justifie par plusieurs raisons: a) La femme est 
entretenue aux frais de son père, frère, etc. puis de son mari, fils, etc., pour ce qui est du 
logement, de la nourriture, du vêtement, etc.); b) elle reçoit en outre le «Mahr», sur lequel ni 
son mari, ni son père ou ses autres parents n'ont aucun droit; c) elle n'a vis-à-vis des hommes 
aucune obligation financière. Malgré tout, elle hérite de son père, de son mari, de ses enfants et 
autres parents. A sa mère alors le tiers, et le reste au père. 



K»W-» 



S 



tfh 



BSaS9 r 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



12. Et à vous la moitié de ce que laissent vos épouses, si elles n'ont pas 
d'enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu'elles 
laissent, après exécution du testament qu'elles auraient fait ou paiement 
d'une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n'avez pas 
d'enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que 
vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement 
d'une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, 
cependant qu'il laisse un frère ou une sœur 1 , à chacun de ceux-ci alors, un 
sixième. S'ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, après 
exécution du testament ou paiement d'une dette, sans préjudice à quicon- 
que. (Telle est 1') Injonction d'Allah! Et Allah est Omniscient et Indulgent. 

13. Tels sont les ordres d'Allah. Et quiconque obéit à Allah et à Son messa- 
ger, Il le fera entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, 
pour y demeurer éternellement. Et voilà la grande réussite. 

14. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, et transgresse Ses or- 
dres, Il le fera entrer au Feu pour y demeurer éternellement. Et celui-là 
aura un châtiment avilissant. 



1. Cependant qu'il laisse un frère ou une sœur (utérins). 



1 û < m f** É m#i m*^m***m*P*m ^ 79 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




15. Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre 
quatre d'entre vous. S'ils témoignent, alors confinez ces femmes dans vos 
maisons jusqu'à ce que la mort les rappelle ou qu'Allah décrète un autre 
ordre à leur égard 1 . 

16. Les deux d'entre vous qui l'ont commise [la fornication], sévissez contre 
eux. S'ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. 

Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux 2 . 

1 7. Allah accueille seulement le repentir de ceux qui font le mal par ignorance 
et qui aussitôt 3 se repentent. Voilà ceux de qui Allah accueille le repentir. 
Et Allah est Omniscient et Sage. 

18. Mais l'absolution n'est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions 
jusqu'au moment où la mort se présente à l'un d'eux, et qui s'écrie: 
«Certes, je me repens maintenant» — non plus pour ceux qui meurent 
mécréants. Et c'est pour eux que Nous avons préparé un châtiment 
douloureux. 

19. Ôles croyants! Il ne vous est pas licite d'hériter des femmes contre leur gré. 
Ne les empêchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de 
ce que vous aviez donné, à moins qu'elles ne viennent à commettre un 
péché prouvé. Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous 
avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous 
ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien 4 . 



1. Celles de vos femmes: des femmes musulmanes qu'elles soient mariées ou pas. 

Allah décrète un autre ordre: cet autre ordre sera révélé plus tard (S. 24, v. 2) et mentionné dans 
une tradition du Prophète (Hadït). 

2. Ce verset est abrogé par (S. 24, v. 2) et par les traditions du Prophète. «Les deux» signifie ici, 
selon les interprétations , ou bien un homme et une femme ou bien deux hommes. 

3. Aussitôt: jusqu'à voir l'Ange de la mort. 

4. D'hériter des femmes: à l'époque préislamique on héritait les femmes des proches parents. 

De se remarier... donné: autre interprétation: il s'agit d'interdire à l'homme de nuire à l'épouse 

indésirée pour l'obliger à lui céder quelque bien ou lui offrir un rachat. 

Un péché prouvé : c.-à-d.: la fornication; la désobéissance au mari; la trivialité des paroles. 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



20. Si vous voulez substituer une épouse à une autre, et que vous ayez donné 
à l'une un qintâr 1 , n'en reprenez rien. Quoi! Le reprendriez- vous par injus- 
tice et péché manifeste? 

21. Comment oseriez- vous le reprendre, après que l'union la plus intime vous 
ait associés l'un à l'autre et qu'elles aient obtenu de vous un engagement 
solennel? 

22. Et n'épousez pas les femmes que vos pères ont épousées, exception faite 
pour le passé. C'est une turpitude, une abomination 2 , et quelle mauvaise 
conduite ! 

23. Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes 
maternelles, filles d'un frère et filles d'une sœur, mères qui vous ont allai- 
tés, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et 
issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage 
n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de 
vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies 3 — exception 
faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux; 



1. Un qintâr: mille pièces d'or, d'où le mot latin: quintal. 

2. Abomination: cette conduite est un affront du fils à l'égard de son père qui engendre la colère 
d'Allah. 

3. Deux sœurs réunies: sœurs utérines ou par allaitement. Il n'est pas interdit d'épouser la deuxième 
soeur après le divorce ou le décès de la première. 




sesst 



a >' 




f'.si'' > s S 9 >\\s 



x - - .1 



\* \' ' C'y 1 "t* \^ S <\1 "t t 9 /!'-^ - 



ri 





s / *> 











• «c 






fe ^ 



< ^ *>**? 't'" l"" 




ljp«- 



^ c > ^ ^ >— - 

i^igHC, %k ϣj ^M3o; 



AT 




PPBE» 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



24. et, parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos 
esclaves en toute propriété 1 . Prescription d'Allah sur vous! A part cela, il 
vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos biens et en 
concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez 
d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n'y a aucun péché 
contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après 
la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage. 

25. Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes 
libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi 
celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous 
êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisa- 
tion de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; 
(épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des 
amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent 
l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes 
libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui 
craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et 
Allah est Pardonneur et Miséricordieux 2 . 

26. Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, 
et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. 



1 . Des esclaves en toute propriété, même si elles étaient mariées avant leur captivité. Cependant il 
y aura une période d'attente de trois mois environ pour s'assurer que la femme n'est pas 
enceinte. Si elle l'est, le mariage n'aura lieu qu'après l'accouchement. 

2. Endurant: il s'agit de supporter votre condition de célibataire jusqu'à ce que vous puissiez 
épouser une femme. 



IfiE 



a 



cas 



SB SfiS^^SSEbi 




MKê 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



27. Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions 
veulent que vous vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le 
font). 

28. Allah veut vous alléger (les obligations,) car l'homme a été créé faible. 

29. Ô les croyants! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres 
illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consente- 
ment mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes 1 . Allah, en vérité, est Misé- 
ricordieux envers vous. 

30. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au 
Feu, voilà qui est facile pour Allah. 

31. Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons 
vos méfaits de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit 
honorable (le Paradis). 

32. Ne convoitez pas ce qu'Allah a attribué aux uns d'entre vous plus qu'aux 
autres; aux hommes la part qu'ils ont acquise, et aux femmes la part 
qu'elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce. Car Allah, certes, est 
Omniscient. 

33. A tous Nous avons désigné des héritiers pour ce que leur laissent leurs 
père et mère, leurs proches parents, et ceux envers qui, de vos propres 
mains, vous vous êtes engagés, donnez leur donc leur part, car Allah, en 
vérité, est témoin de tout 2 . 



1. Ne vous tuez pas vous-mêmes: en commettant des péchés qui entraînent votre perte, dans cette 
vie et dans l'au-delà. 

2. Ceux envers qui vous vous êtes engagés: cette partie du verset est abrogée par la S. 8, v. 75. 



ES 



*— *"w»j 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah 
accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de 
leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et 
protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec 
la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissan- 
ce, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles 
arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah 
est certes, Haut et Grand 1 ! 

35. Si vous craignez le désaccord entre les deux [époux], envoyez alors un 
arbitre de sa famille à lui, et un arbitre de sa famille à elle. Si les deux 
veulent la réconciliation, Allah rétablira l'entente entre eux. Allah est 
certes, Omniscient et Parfaitement Connaisseur. 

36. Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers 
(vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, 
le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre posses- 
sion, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant 2 , 

37. Ceux qui sont avares et ordonnent l'avarice aux autres, et cachent ce 
qu'Allah leur a donné de par Sa grâce. Nous avons préparé un châtiment 
avilissant pour les mécréants. 



1. Ce qui doit être protégé: l'honneur de l'épouse et les biens de l'époux. 
Frappez-les: pas violemment, mais simplement pour les faire obéir. 

2. Le proche voisin : par la parenté, le voisinage ou la religion. 
Collègue: compagnon de voyage, collègue au travail, ou épouse. 



B 



SES 



g 







r,pl^»W1 





ss^r^s 



esse 



L**^ 



»^ ^* 



hj^sî ùêj^fi4S5; 


















> f 



L^V^f j o^yb u \^Ji^o ^£>- {^jS^jàj^ 













•1 









^\jjÛ£\y&CJ 



s ^T* 






a 



■*-«-n 



15HC 



4. An-Nisâ D (les femmes) 



38. Et ceux qui dépensent leurs biens avec ostentation devant les gens, et ne 
croient ni en Allah ni au Jour dernier. Quiconque a le Diable pour cama- 
rade inséparable, quel mauvais camarade! 

39. Qu'auraient-ils à se reprocher s'ils avaient cru en Allah et au Jour dernier 
et dépensé (dans l'obéissance) de ce qu'Allah leur a attribué? Allah, d'eux, 
est Omniscient. 

40. Certes, Allah ne lèse (personne), fût-ce du poids d'un atome. S'il est une 
bonne action, Il la double, et accorde une grosse récompense de Sa part. 

41. Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un 
témoin, et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre 
ces gens-ci? 

42. Ce jour-là, ceux qui n'ont pas cru et ont désobéi au Messager, préfére- 
raient que la terre fût nivelée sur eux et ils ne sauront cacher à Allah 
aucune parole. 

43. Oies croyants ! N'approchez pas de la Salât alors que vous êtes ivres, jusqu'à 
ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état 
d'impureté [pollués] — à moins que vous ne soyez en voyage — jusqu'à ce 
que vous ayez pris un bain rituel. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si 
l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché 
à des femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à une terre 
pure, et passez-vous-en sur vos visages et sur vos mains. Allah, en vérité, 
est Indulgent et Pardonneur 1 . 

44. N'as-tu (Muhammad) pas vu ceux qui ont reçu une partie du Livre ache- 
ter l'égarement et chercher à ce que vous vous égariez du [droit] chemin? 



1. Alors que vous êtes ivres: sur la question de l'alcool, voir aussi S. 2, v. 219 et S. 5, v. 90-91. 
Touché à des femmes: couché avec elles. Mais il y en a aussi qui disent qu'un simple toucher 
requiert une ablution. 

Recourez à une terre pure: c'est le «Tayammum»; comme indiqué dans ce verset, le tayam- 
mum remplace l'ablution avant la Salât (Wudû 3 ), et le grand bain (ôusl), dans les endroits où 
l'eau est introuvable. Le tayammum se pratique comme suit: on pose les mains sur de la terre 
propre, puis on se les passe sur le visage et on se frotte les mains. 




a 



sca 






^ Tf ^ >£ «* ^ î <* » ^ ^ ^f 



.^] 






>^_- 



^JsC-Sî^^; 



Û^^^I^liijl^jî^ <$j*J 






ClA.^J 



» "*«<":. / s^ 






>\ * 



y^ ^ 



S * l S 



lyÙ*î 






^iLJiiSu^ 



'M'y 



|^iaJ\jc4^ti 



x > »> 




»*» 



^ <* 



*î 'Xt'i" fa' ^ " '1 Xl-V î ^^ 



AI 



^a 



4. An-Nisâ D (les femmes) 



45. Allah connaît mieux vos ennemis. Et Allah suffit comme protecteur. Et 
Allah suffit comme secoureur. 

46. Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens, et disent: 
«Nous avions entendu, mais nous avons désobéi», «Ecoute sans qu'il te 

soit donné d'entendre», et favorise nous «Ra c ina», tordant la langue et 
attaquant la religion. Si au contraire ils disaient: «Nous avons entendu et 
nous avons obéi», «Ecoute», et «Regarde-nous», ce serait meilleur pour eux, 
et plus droit. Mais Allah les a maudits à cause de leur mécréance ; leur foi est 
donc bien médiocre 1 . 

47. Ô vous à qui on a donné le Livre, croyez à ce que Nous avons fait descen- 
dre, en confirmation de ce que vous aviez déjà, avant que Nous effacions 
des visages et les retournions sens devant derrière, ou que Nous les mau- 
dissions comme Nous avons maudit les gens du Sabbat 2 . Car le comman- 
dement d'Allah est toujours exécuté. 

48. Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part 
cela, Il pardonne à qui II veut. Mais quiconque donne à Allah quelqu'as- 
socié commet un énorme péché. 

49. N'as-tu pas vu ceux-là qui se déclarent purs 3 ? Mais c'est Allah qui purifie 
qui II veut; et ils ne seront point lésés, fût-ce d'un brin de noyau de datte 4 . 

50. Regarde comme ils inventent le mensonge' à rencontre d'Allah. Et çà, c'est 
assez comme péché manifeste! 

51. N'as-tu pas vu ceux-là, à qui une partie du Livre a été donnée, ajouter foi 
à la magie (gibt) et au tâghoût, et dire en faveur de ceux qui ne croient 
pas: «Ceux-là sont mieux guidés (sur le chemin) que ceux qui ont cru» 5 ? 



1. Ravina, favorise-nous: voir aussi la note 2, p. 16. 

Leur foi est donc bien médiocre: autre interprétation: à l'exception d'un petit nombre d'entre eux. 

2. Comme Nous avons maudit les gens du Sabbat: c'est la traduction littérale; mais il faut entendre 
les gens qui ont transgressé le Sabbat (voir S. 2, v. 65). 

3. Se déclarent purs: les Juifs prétendaient être les enfants d'Allah et Ses préférés. Voir S. 5, v. 18. 

4. Brin de noyau de datte (en arabe: Fatif): la pellicule recouvrant juste le creux du noyau de la 
datte, c.-à-d. : la plus petite quantité. 

5. Gibt: la magie, les idoles, l'association ou le diable. 
Tâgût: voir S. 2, v.257. 

Ceux qui ne croient pas: ici les païens parmi les Mecquois. 



ES 



M 



qp— m 



sese 




"m\m 





4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




52. Voilà ceux qu'Allah a maudits; et quiconque Allah maudit, jamais tu ne 
trouveras pour lui de secoureur. 

53. Possèdent-ils une partie du pouvoir? Ils ne donneraient donc rien aux 
gens, fût-ce le creux d'un noyau de datte 1 . 

54. Envient-ils aux gens 2 ce qu'Allah leur a donné de par Sa grâce? Or, Nous 
avons donné à la famille d'Abraham le Livre et la Sagesse; et Nous leur 
avons donné un immense royaume. 

55. Certains d'entre eux ont cru en lui, d'autres d'entre eux s'en sont écartés. 
L'Enfer leur suffira comme flamme (pour y brûler). 

56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûle- 
rons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consu- 
mées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au 
châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! 

57. Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, bientôt Nous les 
ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeu- 
reront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous 
les ferons entrer sous un ombrage épais. 

58. Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts 3 à leurs ayants-droit, et 
quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. Quelle bonne exhor- 
tation qu'Allah vous fait! Allah est, en vérité, Celui qui entend et qui voit 
tout. 

59. O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre 
vous qui détiennent le commandement 4 . Puis, si vous vous disputez en 
quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en 
Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation 
(et aboutissement). 



1. Creux d'un noyau de datte (Naquir): une quantité insignifiante. 

2. Aux gens...: au Prophète et à ses compagnons. 

3. Dépôts: au sens large: tout ce qui est dû à autrui. 

4. Qui détiennent le commandement: les Ulémas et les Chefs. L'obéissance est due à ces derniers 
uniquement lorsqu'ils ordonnent le bien, et ce conformément au principe: «Point d'obéissance à 
qui ordonne de désobéir au Créateur». Abu Dawûd rapporte que l'Envoyé d'Allah (p.b.A.s.l.) a 
dit: «Le musulman se doit d'écouter et d'obéir dans ce qu'il aime et dans ce qu'il déteste tant 
qu'il ne lui a pas été ordonné de désobéir à Allah. S'il en est ainsi, point d'écoute ni 
d'obéissance. » 



m— luw— g ag; 




4. An-Nisâ 5 (les femmes) 




60. N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers 
toi [prophète] et à ce qu'on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre 
pour juge le Tâgût, alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas 
croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement. 

61. Et lorsqu'on leur dit: «Venez vers ce qu'Allah a fait descendre et vers le 
Messager», tu vois les hypocrites s'écarter loin de toi. 

62. Comment (agiront-ils) quand un malheur les atteindra, à cause de ce qu'ils 
ont préparé de leurs propres mains? Puis ils viendront alors près de toi, 
jurant par Allah: «Nous n'avons voulu que le bien et la réconciliation». 

63. Voilà ceux dont Allah sait ce qu'ils ont dans leurs cœurs. Ne leur tiens 
donc pas rigueur, exhorte-les, et dis-leur sur eux-mêmes des paroles 
convaincantes. 

64. Nous n'avons envoyé de Messager que pour qu'il soit obéi, par la permis- 
sion d'Allah. Si, lorsqu'ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils 
venaient à toi en implorant le pardon d'Allah et si le Messager demandait 
le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au 
repentir, Miséricordieux. 

65. Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne 
t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé 
nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complète- 
ment [à ta sentence]. 



V-JM-*-i* 




4. An-Nisâ D (les femmes) 




66. Si Nous leur avions prescrit ceci: «Tuez-vous vous-mêmes», ou «Sortez de 
vos demeures», ils ne l'auraient pas fait, sauf un petit nombre d'entre eux. 
S'ils avaient fait ce à quoi on les exhortait, cela aurait été certainement 
meilleur pour eux, et (leur foi) aurait été plus affermie. 

67. Alors Nous leur aurions donné certainement, de Notre part, une grande 
récompense, 

68. et Nous les aurions guidé certes vers un droit chemin. 

69. Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Al- 
lah a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs, et 
les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! 

70. Cette grâce vient d'Allah. Et Allah suffît comme Parfait Connaisseur. 

71. O les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par déta- 
chements ou en masse. 

72. Parmi vous, il y aura certes quelqu'un qui tardera [à aller au combat] et 
qui, si un malheur vous atteint, dira: «Certes, Allah m'a fait une faveur en 
ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie»; 

73. et si c'est une grâce qui vous atteint de la part d'Allah, il se mettra, certes, 
à dire, comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui: «Quel 
dommage! Si j'avais été avec eux, j'aurais alors acquis un gain énorme» 1 . 

74. Qu'ils combattent donc dans le sentier d'Allah, ceux qui troquent la vie 
présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d'Allah, 
tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. 



1. Affection: comme s'il n'était pas de votre religion. 
Un gain énorme: il s'agit du butin. 



Ë 



S5 



3BB 




s *' 









W T*^*Kt. 












"s* AS 



//< < 



* s * y 



s*A *%" *t & ' '** < rC é *'k*"i < < ' l'y " s*''** 



G. 



% \j^âiffi&uM^&^^ùî 



* * ?«—**—* 



m^mm 



*0 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



75. Et qu'avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la 
cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: «Seigneur! Fais- 
nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta 
part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur». 

76. Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas 
combattent dans le sentier du Tâgût 1 . Eh bien, combattez les alliés du 
Diable, car la ruse du Diable est, certes, faible. 

77. N'as-tu pas vu ceux auxquels on avait dit: « Abstenez- vous de combattre, 
accomplissez la Salât et acquittez la Zakât!» Puis lorsque le combat leur 
fut prescrit, voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens 
comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore, et à 
dire: «Ô notre Seigneur! Pourquoi nous as-Tu prescrit le combat? Pour- 
quoi n'as-Tu pas reporté cela à un peu plus tard?» Dis: «La jouissance 
d'ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque est 
pieux. Et on ne vous lésera pas, fût-ce d'un brin de noyau de datte. 

78. Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours 
imprenables. Qu'un bien les atteigne, ils disent: «C'est de la part d'Allah.» 
Qu'un mal les atteigne, ils disent: «C'est dû à toi (Muhammad).» Dis: 
«Tout est d'Allah.» Mais qu'ont-ils ces gens, à ne comprendre presque 
aucune parole? 

79. Tout bien qui t'atteint vient d'Allah, et tout mal qui t'atteint vient de toi- 
même 2 . Et Nous t'avons envoyé aux gens comme Messager. Et Allah 
suffit comme témoin. 



1. Tâgût: voir S. 2, v. 257. 

2. Tout bien qui t'atteint... tout mal qui t'atteint...: le verset s'adresse à tout le monde. 



VSSBt 



fW^W! 



mi 



HCH 







p-r^ 



*$&&\&j$&JfJ^Ji&ày^ m 







< > -£ ^ ^ ^ f > 




(^ -^ •• 



0Q^^. ( ^& 



L^ ^<^^ 



^ 




•1 • *^ T 






<iL-Jù^ \Càh^i 4^J^ à J^âi 



t ^ <* ^- 



JLi^iitj ïj^o^ J^<^S o^î^-^ 







4^ 







iLii 






m 



<WPN*g 



mC 



S 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



80. Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque 
tourne le dos... Nous ne t'avons pas envoyé à eux comme gardien. 

81. Ils disent: «Obéissance!» Puis, sitôt sortis de chez toi, une partie d'entre 
eux délibère 1 au cours de la nuit de tout autre chose que ce qu'elle t'a dit. 
[Cependant] Allah enregistre ce qu'ils font la nuit. Pardonne-leur donc et 
place ta confiance en Allah. Et Allah suffit comme Protecteur. 

82. Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S'il provenait d'un autre qu'Allah, 
ils y trouveraient certes maintes contradictions! 

83. Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffu- 
sent. S'ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commande- 
ment parmi eux, ceux d'entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient 
appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commande- 
ment). Et n'eussent été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde, vous 
auriez suivi le Diable, à part quelques-uns. 

84. Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi 
même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence 
des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en 
punition. 

85. Quiconque intercède d'une bonne intercession, en aura une part; et qui- 
conque intercède d'une mauvaise intercession en portera une part de res- 
ponsabilité. Et Allah est Puissant sur toute chose. 

86. Si on vous fait une salutation, saluez d'une façon meilleure; ou bien 
rendez-la (simplement) 2 . Certes, Allah tient compte de tout. 



1. Délibère... etc.: ils parlent entre eux de la désobéissance au Prophète (pbAsl). 

2. Avant l'Islam, les arabes se saluaient de différentes manières en usant de formules diverses. 
L'Islam recommande la formule de salutation: «Assalâmu c alaykum». (Que la paix soit sur 
vous) et ce, que Ton s'adresse à une seule personne ou à plusieurs. En guise de réponse on dit : 
«Wa c alaykumus-salàm wa rahmatul-lâhi wa barakâtuhu ». (Que la paix soit sur vous ainsi 
que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions). 



B 



***** 



m 



SE 



se 




> 



&*% 9 S* S* 



■Sâ lj />Aj Jo<3 lyy OVS 4AS I «J^ 



y 



S 



1 * y s > ^^ 



c3^(*t^J 






^ "f 



X 




l^^ja^f^ûfiiiî^H 



^ 9 >^'<\>. 



^y 



& 



* <f 



^ > ^* ^ 



fe^^^J^^k'j^^ 



> ^ ^> >> zi'~> >. >.< 






> >>TJl 



W 



*m*m4 



W^SK 




4. An-Nisa 3 (les femmes) 



87. Allah! Pas de divinité à part Lui! Très certainement II vous rassemblera 
au Jour de la Résurrection, point de doute là-dessus. Et qui est plus 
véridique qu'Allah en parole? 

88. Qu'avez-vous à vous diviser en deux factions au sujet des hypocrites 1 ? 
Alors qu'Allah les a refoulés (dans leur infidélité) pour ce qu'ils ont ac- 
quis. Voulez- vous guider ceux qu'Allah égare? Et quiconque Allah égare, 
tu ne lui trouveras pas de chemin (pour le ramener). 

89. Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez 
tous égaux! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émi- 
grent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, 
et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni 
secoureur, 

90. excepté ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une 
alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d'avoir à vous 
combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur 
aurait donné l'audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certai- 
nement combattu. (Par conséquent,) s'ils restent neutres à votre égard et 
ne vous combattent point, et qu'ils vous offrent la paix, alors, Allah ne 
vous donne pas de chemin contre eux 2 . 

91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en 
même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les 
pousse 3 vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par 
conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas 
la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, 
saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous 
vous avons donné une autorité manifeste. 



1. Deux factions : les opinions étaient divisées quant à la façon de traiter avec eux; certains voulant 
adopter une attitude très ferme, et d'autres voulant les ramener vers l'Islam. 

2. Chemin contre eux: permission pour les attaquer. 

3. On les pousse: «on», ce sont leurs mauvais compagnons. 



G 



-S 



8BB 




<]>X<\M\ 




2 



TP-ff^F 



> <>l 






*". 



* s / 



c< » 












*"£ -< 






* - i - ra 




^j 




Jl^aWi 



/./. i-^ 






> 






■4 




Cjxfe ô li^- Ç\ JiiS ±sàj&3j $&> î&t 



w^ 



a > >^ <" 






i^^ji ^ ^fè^fcsl^ 



^ - >..•<> *(<. <i«^tf-> 



/ 







%\^ 



s /^ 






^ ^^j^l^ 



GKii^iV' 



<• <V 



ATJ 



JJMJUi 



S^H! 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



92. Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par 
erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un 
esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci 
n'y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à 
vous et qu'il soit croyant, qu'on affranchisse alors un esclave croyant. S'il 
appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu'on verse 
alors à sa famille le prix du sang et qu'on affranchisse un esclave croyant. 
Celui qui n'en trouve pas les moyens, qu'il jeûne deux mois d'affilée pour 
être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage. 

93. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera 
l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a 
m'audit et lui a préparé un énorme châtiment. 

94. O les croyants ! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d'Allah, voyez 
bien clair (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le 
salut (de l'Islam): «Tu n'es pas croyant», convoitant les biens de la vie 
d'ici-bas. Or c'est auprès d'Allah qu'il y a beaucoup de butin. C'est ainsi 
que vous étiez auparavant; puis Allah vous a accordé Sa grâce. Voyez 

donc bien clair. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce que vous 
faites 1 . 



1. Convoitant les biens de la vie d'ici-bas: dans le but de s'emparer du butin de l'infidèle. 
Vous étiez (mécréants). 

Auparavant: Allah vous a accordé Sa grâce (en vous faisant embrasser l'Islam après avoir été 
mécréants). 



E 



5PW 



S^S 








$AV<AM\ 










<.^>^ a^r 



^ 



fo* *.'**>£ 



J* .S* 













* '^S' '> 



> f >» . » ^ -y * 







>.^>^ -^-f f> 



<*>**< 



S"^, <ï 








4. An-Nisà 1 * (les femmes) 




95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux — sauf ceux qui 
ont quelque infirmité — et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier 
d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excel- 
lence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meil- 
leure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combat- 
tants en leur accordant une rétribution immense; 

96. des grades de supériorité de Sa part ainsi qu'un pardon et une miséricor- 
de. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

97. Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en 
disant: «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion) — «Nous étions 
impuissants sur terre», dirent-ils. Alors les Anges diront: «La terre d'Al- 
lah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer?» Voilà bien 
ceux dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination! 

98. A l'exception des impuissants: hommes, femmes et enfants, incapables de 
se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie: 

99. A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clément et 
Pardonneur. 

100. Et quiconque émigré dans le sentier d'Allah trouvera sur terre maints 
refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers 
Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à 
Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

101. Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de 
raccourcir 1 la Salât, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à 
l'épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré. 



1. De raccourcir: de faire les Salâts comprenant quatre Rak c a en deux seulement. 



ËE 



9! 



S 




assise 



VX<\\>A\ 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



102. Et lorsque tu (Muhammad) te trouves parmi eux, et que tu les diriges 
dans la Salât, qu'un groupe d'entre eux se mette debout en ta compagnie, 
en gardant leurs armes. Puis lorsqu'ils ont terminé la prosternation, qu'ils 
passent derrière vous et que vienne l'autre groupe, ceux qui n'ont pas 
encore célébré la Salât. A ceux-ci alors d'accomplir la Salât avec toi, 
prenant leurs précautions et leurs armes. Les mécréants aimeraient vous 
voir négliger vos armes et vos bagages, afin de tomber sur vous en une 
seule masse. Vous ne commettez aucun péché si, incommodés par la pluie 
ou malades, vous déposez vos armes; cependant prenez garde. Certes, 
Allah a préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. 

103. Quand vous avez accompli la Salât, invoquez le nom d'Allah, debout, 
assis ou couchés sur vos côtés. Puis lorsque vous êtes en sécurité, accom- 
plissez la Salât (normalement), car la Salât demeure, pour les croyants, 
une prescription, à des temps déterminés. 

104. Ne faiblissez pas dans la poursuite du peuple [ennemi]. Si vous souffrez, lui 
aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d'Allah ce qu'il 
n'espère pas. Allah est Omniscient et Sage. 

105. Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu 
juges entre les gens, selon ce qu'Allah t'a appris. Et ne te fais pas l'avocat 
des traîtres. 



lïtmfjwm+ÊJZ 



S 




'<ï^.f*A>^-1<^- 






< *vî i' -r -t x> m *>"'\ 







. ri" '< 'A > '" *i C x -1 1* ~^ 




^Ll., a> pXkaij \ \«-y*M 






x^ * *r>» xx 



\1Jô^ Jj&^tj^x^^^S J3jifa 



«i^*— ■» 



4. An-Nisâ 5 (les femmes) 




106. Et implore d'Allah le pardon car Allah est certes Pardonneur et 
Miséricordieux. 

107. Et ne dispute pas en faveur de ceux qui se trahissent eux-mêmes. Allah, 
vraiment, n'aime pas le traître et le pécheur. 

108. Ils cherchent à se cacher des gens, mais ils ne cherchent pas à se cacher 
d'Allah. Or, Il est avec eux quand ils tiennent la nuit des paroles qu'il 
(Allah) n'agrée pas. Et Allah ne cesse de cerner (par Sa science) ce qu'ils 
font. 

109. Voilà les gens en faveur desquels vous disputez dans la vie présente. Mais 
qui va disputer pour eux devant Allah au Jour de la Résurrection? Ou 
bien qui sera leur protecteur? 

110. Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore 
d'Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux. 

111. Quiconque acquiert un péché, ne l'acquiert que contre lui-même. Et Allah 
est Omniscient et Sage. 

112. Et quiconque acquiert une faute ou un péché puis en accuse un innocent, 
se rend coupable alors d'une injustice et d'un péché manifeste. 

113. Et n'eût été la grâce d'Allah sur toi (Muhammad) et Sa miséricorde, une 
partie d'entre eux t'aurait bien volontiers égaré. Mais ils n'égarent qu'eux- 
mêmes, et ne peuvent en rien te nuire. Allah a fait descendre sur toi le 
Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce 
d'Allah sur toi est immense. 




~~ S / *é>\*' 



>' 9 * * 






>*"^* 



"" .^*^ *> -< *^< ^f 



^^ ,x »vf 






*> S <" 



s> 



&* 






> */ 



»>t'*A/i' *yf *-* 






>>!'>&' ** ** 












^ *< 



^ * 



^tu\ 



l^J^Crî 



»"'>^- »> > «" 






g ^y ^WUU^ J WWM 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




114. Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations 
secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une 
conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément 
d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme. 

115. Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin 

lui Est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous 
lui collerons ce qu'il s'est collé, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle 
mauvaise destination! 

116. Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, 
Il pardonne à qui II veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, 
très loin dans l'égarement. 

117. Ce ne sont que des femelles 1 qu'ils invoquent, en dehors de Lui. Et ce 
n'est qu'un diable rebelle qu'ils invoquent. 

118. Allah l'a (le Diable) maudit et celui-ci a dit: «Certainement, je saisirai 
parmi Tes serviteurs, une partie déterminée. 

119. Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, 
je leur commanderai, et ils fendront les oreilles 2 aux bestiaux; je leur 
commanderai, et ils altéreront la création d'Allah. Et quiconque prend le 
Diable pour allié au lieu d'Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. 

120. Il leur fait des promesses et leur donne de faux espoirs. Et le Diable ne 
leur fait que des promesses trompeuses. 

121. Voilà ceux dont le refuge est l'Enfer. Et ils ne trouveront aucun moyen 
d'y échapper! 



1. Femelles: les païens donnaient à leurs idoles des noms féminins: Late, Uzza, Manate, etc. 

2. Ils fendront les oreilles: pratique superstitieuse des païens de l'Arabie pré-Islamique (voir aussi 
S. 5, v. 103). 



4. An-Nisâ 5 (les femmes) 




122. Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Nous les ferons 
entrer bientôt aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y 
demeurer éternellement. Promesse d'Allah en vérité. Et qui est plus véridi- 

que qu'Allah en parole? 

123. Ceci ne dépend ni de vos désirs ni des désirs des gens du Livre 1 . Quicon- 
que fait un mal sera rétribué pour cela, et ne trouvera en sa faveur, hors 
d'Allah, ni allié ni secoureur. 

124. Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant 
croyant... les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera 
aucune injustice, fût-ce d'un creux de noyau de datte 2 . 

125. Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en 
se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d'Abraham, homme 
de droiture? Et Allah avait pris Abraham pour ami privilégié. 

126. C'est à Allah qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et 
Allah embrasse toute chose (de Sa science et de Sa puissance). 

127. Et ils te consultent à propos de ce qui a été décrété au sujet des femmes. 
Dis: «Allah vous donne Son décret là-dessus, en plus de ce qui vous est 
récité dans le Livre, au sujet des orphelines auxquelles vous ne donnez pas 
ce qui leur a été prescrit 3 , et que vous désirez épouser, et au sujet des 
mineurs encore d'âge faible». Vous devez agir avec équité envers les 
orphelins. Et de tout ce que vous faites de bien, Allah en est, certes, 
Omniscient. 



1. Les gens du Livre: Juifs et Chrétiens. 

2. D'un creux de noyau de datte: dans la plus petite mesure. 

3. Ce qui leur a été prescrit: ce qui leur est dû (le tuteur les empêchait d'épouser un autre ou les 
épousait lui-même en vue de s'emparer de leurs biens). 



#n^twi 




*v* 



gffl 



^.** >> 









o[ 3 7T-ZA \ <j~*-> 2 \ 



? A 9S < «^L 



^ ^< 



^/î/ <? A ? ^* 







^ ><^< 



b ÎjaXJj \^cLyg) ô) j ^^JaJbcJ d Ubjj JC3 






V 



r 






t^S**** 



s < 






A A ^55 






4. An-Nisâ D (les femmes) 



128. Et si une femme craint de son mari abandon ou indifférence, alors ce 
n'est pas un péché pour les deux s'ils se réconcilient par un compromis 
quelconque, et la réconciliation est meilleure, puisque les âmes sont por- 
tées à la ladrerie. Mais si vous agissez en bien et vous êtes pieux... Allah 
est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 

129. Vous ne pourrez jamais être équitables entre vos femmes, même si vous 
en êtes soucieux. Ne vous penchez pas tout à fait vers l'une d'elles, au 
point de laisser l'autre comme en suspens. Mais si vous vous réconciliez et 
vous êtes pieux... donc Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. 

130. Si les deux se séparent, Allah de par Sa largesse, accordera à chacun 
d'eux un autre destin. Et Allah est plein de largesses et parfaitement 
Sage. 

131. A Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. 
«Craignez Allah!» Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels 
avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes. Et si vous ne 
croyez pas (cela ne nuit pas à Allah, car) très certainement à Allah seul 
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah se suffit 
à Lui-même et II est digne de louange. 

132. A Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et 
Allah suffit pour s'occuper de tout. 

133. S'il voulait, il vous ferait disparaître, ô gens, et en ferait venir d'autres. 
Car Allah en est très capable. 

134. Quiconque désire la récompense d'ici-bas, c'est auprès d'Allah qu'est la 
récompense d'ici-bas tout comme celle de l'au-delà. Et Allah entend et 
observe tout. 



EH3 



** 



S=* 



* 





r^l^tt-MI 




s 



tmfmJmA 



Ai < . 'A\*/c\*.'\":>\ 



*i* s A 






&^o&m^fJàM 



6 



tS-ts .S ' 






^ife^MM 




\3+A£j& 



M. 



k' *'-' &f -Ai' i > >' <ï ^A^^^i 






u&\ 0£$$%p> %jjç&Z\J* %£. 



s- ^i" >i <^ 






JC^ 






^>?y 







i=!=S=S: 




4. An-Nisâ > (les femmes) 



135. Oies croyants! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridi- 
ques) comme Allah l'ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père 
et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, 
Allah a priorité sur eux deux (et II est plus connaisseur de leur intérêt que 
vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. 
Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu'] 
Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 

136. Ô les croyants! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager, au 
Livre qu'il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu'il a fait 
descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses 
Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s'égare, loin dans l'égarement. 

137. Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, 
ensuite sont redevenus mécréants, et n'ont fait que croître en mécréance, 
Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit). 

138. Annonce aux hypocrites qu'il y a pour eux un châtiment douloureux, 

139. ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la 
puissance qu'ils recherchent auprès d'eux? (En vérité) la puissance appar- 
tient entièrement à Allah. 

140. Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu'on 
renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez 
point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. 
Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et 
les mécréants, tous, dans l'Enfer. 



***-*"* 



sas 

SE5Z 




mm 



gggg 












^ 

**,* 



1 •* 11 I ? 



^U^^U/P^^A 



ijy^^^-o'j^'o^si^^'' 



> '"*'%s *$* * 



it.t >/ 




l_^dLyS?\ 








<L> 



'/,%> ' K /'~> 






Ùl 



£gg"£g 



»^3! 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



141. Ceux qui restent dans l'expectative à votre égard; si une victoire vous 
vient de la part d'Allah, ils disent: « N'étions-nous pas avec vous? ».; et 
s'il en revient un avantage aux mécréants, ils leur disent: « Est-ce que 
nous n'avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux 
croyants?» Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et 
jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants. 

142. Les hypocrites cherchent à tromper Allah, et c'est Lui qui les trompe. Et 
lorsqu'ils se lèvent pour la §alât, ii s se lèvent avec paresse et par 
ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah. 

143. Ils sont indécis (entre les croyants et les mécréants,) n'appartenant ni aux 
uns ni aux autres. Or, quiconque Allah égare, jamais tu ne trouveras de 
chemin pour lui. 

144. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. 
Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous? 

145. Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur 
trouveras jamais de secoureur, 

146. sauf ceux qui se repentent, s'amendent, s'attachent fermement à Allah, et 
Lui vouent une foi exclusive. Ceux-là seront avec les croyants. Et Allah 
donnera aux croyants une énorme récompense. 

147. Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnais- 
sants et croyants? Allah est Reconnaissant et Omniscient. 



3« 



gas 




4. An-Nisâ 5 (les femmes) 



148. Allah n'aime pas qu'on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été 
injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient. 

149. Que vous fassiez du bien, ouvertement ou en cachette, ou bien que vous 
pardonniez un mal... Alors Allah est Pardonneur et Omnipotent. 

150. Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire 
distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent: «Nous croyons en 
certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres», et qui veulent 
prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), 

151. les voilà les vrais mécréants! Et Nous avons préparé pour les mécréants 
un châtiment avilissant. 

152. Et ceux qui croient en Allah et en Ses messagers et qui ne font point de 
différence entre ces derniers, voilà ceux à qui II donnera leurs récompen- 
ses. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

153. Les gens du Livre te demandent de leur faire descendre du ciel un Livre. 
Ils ont déjà demandé à Moïse quelque chose de bien plus grave quand ils 
dirent: «Fais-nous voir Allah à découvert!» Alors la foudre les frappa 
pour leur tort. Puis ils adoptèrent le Veau ( comme idole ) après que les 
preuves leur furent venues. Nous leur pardonnâmes cela et donnâmes à 
Moïse une autorité déclarée. 

154. Et pour (obtenir) leur engagement, Nous avons brandi au-dessus d'eux le 
Mont Tor 1 , Nous leur avons dit: «Entrez par la porte en vous 
prosternant»; Nous leur avons dit: «Ne transgressez pas le Sabbat»; et 
Nous avons pris d'eux un engagement ferme. 



1. Nous avons brandi le Mont Tor: (le Sinaï) voir S. 2, v. 63. 



B 



ft 



EE55^3 GII 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




155. (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur 
mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, 
et leur parole: «Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables». En réali- 
té, c'est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur mécréance, car ils ne 
croyaient que très peu 1 . 

156. Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent 
contre Marie, 

157. et à cause de leur parole: «Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils 
de Marie, le Messager d'Allah»... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais 
ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont 
vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils 
ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué 2 , 

158. mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. 

159. Il n'y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n'aura pas foi en lui 
avant sa mort 3 . Et au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux. 

160. C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les 
bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils 
obstruent le sentier d'Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde, 

161. et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires 4 — qui leur étaient 
pourtant interdits — et parce qu'ils mangent illégalement les biens des 
gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un 
châtiment douloureux. 

162. Mais ceux d'entre eux qui sont enracinés dans la connaissance, ainsi que 
les croyants 5 , (tous) ont foi à ce qu'on a fait descendre sur toi et à ce qu'on 
a fait descendre avant toi. Et quant à ceux qui accomplissent la Salât, 
paient la Zakât et croient en Allah et au Jour dernier, ceux-là Nous leur 
donnerons une énorme récompense. 



1. Car...: autre interprétation: ils ne croyaient pas, à l'exception d'un petit nombre d'entre eux. 

2. Ils ne Vont certes pas tué: autre sens: ils ne sont pas certains de l'avoir tué. 

3. Avant sa mort: il existe deux interprétations. La première affirmant qu'il s'agit de la mort de 
Jésus et la seconde estimant qu'il s'agit de la mort d'un partisan des gens du Livre. 

4. Intérêts: voir S. 2, v.275. 

5. Les croyants: ce sont les Musulmans. 



a 






S 







/^V -^-t'iST 



www 



<T>y**îj &***\} lïte^ij j^'A&y-^yi 

, ^ »ta -t^- V» *f ^ ' ^ " M si > > ' î'ï 



£&'""' 




*? . * 











%s^x&& 



\ Ju-^O S JUU2> IjJL^» Jlft 4tt I J-V^ô^ '-? -^J l 



A^^'Jùê^VÇvi^liï^^ùt 



hcsœ 



Effgf 



•^Hpïs^p^ap^Hr! 



«sa 




4. An-Nisâ 3 (les femmes) 




163. Nous t'avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophè- 
tes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, 
à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et 
Nous avons donné le Zabour à David. 

164. Et il y a des messagers dont Nous t'avons raconté l'histoire précédem- 

ment, et des messagers dont Nous ne t'avons point raconté l'histoire - et 
Allah a effectivement parlé à Moïse - 

165. en tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu'après la 
venue des messagers il n'y eût pour les gens point d'argument devant 
Allah. Allah est Puissant et Sage. 

166. Mais Allah témoigne de ce qu'il a fait descendre vers toi, Il l'a fait des- 
cendre en toute connaissance. Et les Anges en témoignent. Et Allah suffit 
comme témoin. 

167. Ceux qui ne croient pas et qui obstruent le sentier d'Allah, s'égarent 
certes loin dans l'égarement. 

168. Ceux qui ne croient pas et qui pratiquent l'injustice, Allah n'est nullement 
disposé à leur pardonner, ni à les guider dans un chemin 

169. (autre) que le chemin de l'Enfer où ils demeureront éternellement. Et cela 
est facile à Allah. 

170. O gens! Le Messager vous a apporté la vérité de la part de votre Sei- 
gneur. Ayez la foi, donc, cela vous sera meilleur. Et si vous ne croyez pas 
(qu'importe!), c'est à Allah qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et 
sur la terre. Et Allah est Omniscient et Sage. 



ES 



V^SK 



m 




m 






S 



^-^ -" » 






î-f.^'tf "£ ^ ff ■? •S**' 






Z/J^l\ j&2 j5>2 s^3>2 Jyii 



^J ^=;^iS^ f à^ 



SS}9f} S 



Oj(jA$ aSs-^JÙ î Yj 4j£)jLP sCD^S J «^---iM 



*H 







->^_l> 






/s * 







>/-Y\' .T.f f>" 




\j4iiU 



o« 







TTâ^ pgg^dm—t—ma E 



4. An-Nisâ 3 (les femmes) 



171. O gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne 
dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un 
Messager d'Allah, Sa parole qu'il envoya à Marie, et un souffle (de vie) 
venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas 
«Trois». Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu 
unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appar- 
tient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme 
protecteur 1 . 

172. Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah, ni les 
Anges rapprochés [de Lui]. Et ceux qui trouvent indigne de L'adorer et 
s'enflent d'orgueil... Il les rassemblera tous vers Lui. 

173. Quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Il leur accordera leurs 
pleines récompenses et y ajoutera le surcroît de Sa grâce. Et quant à ceux 
qui ont eu la morgue et se sont enflés d'orgueil, Il les châtiera d'un 
châtiment douloureux. Et ils ne trouveront, pour eux, en dehors d'Allah, 
ni allié ni secoureur, 

174. O gens! Certes une preuve évidente vous est venue de la part de votre 
Seigneur. Et Nous avons fait descendre vers vous une lumière éclatante 2 . 

175. Alors ceux qui croient en Allah et qui s'attachent à Lui, Il les fera entrer 
dans une miséricorde venue de Lui, et dans une grâce aussi. Et II les 
guidera vers Lui dans un chemin droit. 



1. Sa parole: «Sois». 
Trois: la trinité. 



2. Une preuve évidente... une lumière...: le Coran 



rs 



^a 




*mm 



mm 












m 



y 







mm 







" _^-ffv'K ' '^flvVVff''»'? 



•? s ^_<î .■» < 



s"'ïi' fm" jrï-ffvï'' ' "'M^'Sk'AI "'t tfvf v 



>if 



1?^ 






^ x* 



Tf ^ *> 



^> 



*> x ^ 



^ x 







5. Al-Mâ 3 idah (la table servie) 



&mmiWi-m*Ê-* 




176. Ils te demandent ce qui a été décrété. Dis: « Au sujet du défunt qui n'a 
ni père, ni frère, Allah vous donne Son décret: si quelqu'un meurt sans 
enfant, mais a une soeur, à celle-ci revient la moitié de ce qu'il laisse. Et 
lui, il héritera délie d'elle en totalité si elle n'a pas d'enfant. Mais s'il a 
deux soeurs, (ou plus), à elles alors les deux tiers de ce qu'il laisse; et s'il 
a des frères et des soeurs, à un frère alors revient une portion égale à 
celle de deux soeurs. Allah vous donne des explications pour que vous 
ne vous égariez pas. Et Allah et Omniscient 1 . 



SOURATE 5 

AL-MÀ- D IDAH (LA TABLE SERVIE) 2 

120 versets 
Post-hég. no 112 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Ô les croyants! Remplissez fidèlement vos engagements. Vous est permise la 
bête du cheptel, sauf ce qui sera énoncé [comme étant interdit]. Ne vous 
permettez point la chasse alors que vous êtes en état d'ihrâm 3 . Allah en 
vérité, décide ce qu'il veut. 

2. O les croyants! Ne profanez ni les rites du pèlerinage (dans les endroits 
sacrés) d'Allah, ni le mois sacré, ni les animaux de sacrifice, ni les guirlandes, 
ni ceux qui se dirigent vers la Maison sacrée cherchant de leur Seigneur grâce 
et agrément. Une fois désacralisés, vous êtes libres de chasser. Et ne laissez 
pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée 
sacrée vous inciter à transgresser. Entraidez-vous dans l'accomplissement des 
bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la 

transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition! 4 



1. Ils te demandent ce qui a été décrété...: il s'agit ici d'une législation complémentaire qui fait suite 
non pas au v. 12, mais au v. 127. Le premier fut révélé tout de suite après la bataille d'Uhod — 
pour répondre à un cas où l'ancienne loi coutumière avait de fâcheuses conséquences — le 
second, plus tard. Selon l'ancienne coutume, non seulement les femmes, mais même les fils 
mineurs n'héritaient rien du défunt: seuls les fils en âge de combattre y avaient droit. Dans le 
cas précis, une veuve avec de nombreux enfants dût perdre du jour au lendemain toute une 
grosse fortune en faveur de parents éloignés, et devint indigente. Le Coran répara cette injustice. 

2. Titre tiré du v.112. 

3. Pendant que vous êtes en état de sacralisation: pour le hajj ou la c umra. 

4. Ne profanez pas: littér. ne rendez pas licite (la violation du caractère sacré) de... 
Mois sacré: pendant lequel la guerre est défendue (voir v. 97). 

Les guirlandes: qui servent à marquer les bêtes destinées au sacrifice ou qui servent de signe 
distinctif aux pèlerins. 



u-<-*-u* 




5. Al-Mâ^dah (la table servie) 



3. Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur 
quoi on a invoqué un autre nom que celui d'Allah, la bête étouffée, la bête 
assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle 
qu'une bête féroce a dévorée — sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne 
soit morte — . (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les 
pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au 
moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants déses- 
pèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et 
craignez-Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et 
accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour 
vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... 
alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux 1 . 

4. Ils t'interrogent sur ce qui leur est permis. Dis: «Vous sont permises les 
bonnes nourritures, ainsi que ce que capturent les carnassiers que vous avez 
dressés, en leur apprenant ce qu'Allah vous a appris. Mangez donc de ce 
qu'elles capturent pour vous et prononcez dessus le nom d'Allah. Et crai- 
gnez Allah. Car Allah est, certes, prompt dans les comptes. 

5. «Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise 
la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. 
(Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les 
femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous 
leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en 
preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son 
action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants 2 . 



1. La chair de porc: y compris la graisse, l'os et la moelle etc. 

La bête qu'on a immolée sur les pierres dressées: bête immolée par des païens sur des pierres 

sacrées, des idoles, des autels. 

Aujourd'hui... comme religion: ce verset a été révélé lors du dernier pèlerinage du Prophète, trois 

mois avant sa mort. 

Si quelqu'un est contraint...: sous-entendu: et qu'il mange une de ces choses interdites, pour ne 

pas mourir de faim. 

2. La nourriture des gens du Livre...: uniquement la nourriture licite en Islam. 
Et les femmes...: comme épouses. 

Le Mahr: voir S. 2, v. 236. Par ce verset, permission est donnée au Croyant musulman d'épouser 
les Juives et les Chrétiennes, sans qu'elles renoncent à leur religion, ni même à leurs pratiques 
religieuses; mais elles n'héritent pas de lui, tout comme il n'hérite pas d'elles à cause de la 
différence de religion. 



ES 



S 



m 



ï 




jmt& 



m$m 



asEssE 



à — r 



4 » ^ S y * 



^ -9- 



^K^U1^\m'"2-^ 







pÇj^!>>^b^*C^^ Jlf^5r$Jf^*5» 



1 



>> 






r^rf^^ ^ .^ x- sf 



<r >>. 






î >^ 



lï 



^ 4 / 




?J 






s. £- 



^a^^ùi^î^jûLî;il' "" >T - r 



•• <* i^f?\^îî'Vsf^ 



A <»-<*> 



^ %* 






I 



V «" <* y 



y ^ ¥ . r^ 






j> & v * 






\jli\iùi^^iS 0^1 



^^ -s 



f>. 



«J 4 






w 



;<dU6«JMUc as 



5. Al-Mâ°idah (la table servie) 




6. Ô les croyants! Lorsque vous vous levez pour la Salât, lavez vos visages 
et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et 
lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles. Et si vous êtes pollués «junub» 1 , alors 
purifiez-vous (par un bain) ; mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si 
l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux 
femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure 2 , 
passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer 
quelque gêne, mais II veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. 
Peut-être serez-vous reconnaissants. 

7. Et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, ainsi que l'alliance qu'il a 
conclue avec vous, quand vous avez dit: «Nous avons entendu et nous 
avons obéi» 3 . Et craignez Allah. Car Allah connaît parfaitement le contenu 
des cœurs. 

8. O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des 
témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être 
injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez 
Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. 

9. Allah a promis à ceux qui croient et font de bonnes œuvres qu'il y aura 
pour eux un pardon et une énorme récompense. 



1 . Junub : le bain rituel est obligatoire si on a eu des rapports sexuels ou s'il y a eu écoulement de 
sperme. 

2. Alors recourez à la terre pure...: Voir S. 4, v. 43, note 1. 

3. En adoptant l'Islam, vous avez pris l'engagement devant le Prophète (pbAsl) envers Allah 
d'obéir à Ses injonctions. 



\ï^***^*m*m*m*m*\\**i**m*i4C^Wi_ 




m 



> .< 



s s " 



î^éfcm$& \&tzd\i 



tiP^^JKH® 




(&*'' s s 9 * £ 













IcJjSô 










» â> ^ ^ 



*£r-i. 



^ 






-x ^ xx / 



,;^^"i^X- 






»-^ 






^ ^ x 



Ij^lJâ^- » ^^^^4***^^^ {j&jXjL — ^u \ 



> *"> 



" ^>*^ 







>ïf > > 



"-jyw 



<? *<fs ri"' > "i< 



.Cl* 



4Ailûl 



C>J.£Â*»»J p^ 



,,W * W ' 



^— — 







5. Al-MâMdah (la table servie) 




10. Quant à ceux qui ne croient pas et traitent de mensonge Nos preuves, ceux-là 
sont des gens de l'Enfer. 

1 1. Oies croyants! Rappelez-vous le bienfait d'Allah à votre égard, le jour où un 
groupe d'ennemis s'apprêtait à porter la main sur vous (en vue de vous 
attaquer) et qu'il repoussa leur tentative. Et craignez Allah. C'est en Allah 
que les croyants doivent mettre leur confiance. 

12. Et Allah certes prit l'engagement des enfants d'Israël. Nous nommâmes 
douze chefs d'entre eux. Et Allah dit: «Je suis avec vous, pourvu que vous 
accomplissiez la Salât, acquittiez la Zakât, croyiez en Mes messagers, les 
aidiez et fassiez à Allah un bon prêt. Alors, certes, J'effacerai vos méfaits, 
et vous ferai entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Et 
quiconque parmi vous, après cela, mécroit, s'égare certes du droit 
chemin» 1 ! 

13. Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits 
et endurci leurs cœurs: ils détournent les paroles de leur sens et oublient 
une partie de ce qui leur a été rappelé 2 . Tu ne cesseras de découvrir leur 
trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie 
[leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants. 



1. L'engagement : d'accepter, par principe, l'Unicité d'Allah, ayant pour corollaire, l'écoute et 
l'obéissance à Allah et à Son Messager. 

Bon prêt: tout l'argent qu'on dépense en charité Allah le dédommagera ici-bas et nous en 
récompensera dans l'au-delà. 

2. Ce qui leur a été rappelé: dans la Thora. 



B 



a 



Mi 



5hb. m** 




5. Al-Mâ D idah (la table servie) 



14. Et de ceux qui disent: «Nous sommes chrétiens», Nous avons pris leur 
engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. 
Nous avons donc suscité entre eux l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la 
Résurrection. Et Allah les informera de ce qu'ils faisaient 1 . 

15. O gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) vous est certes venu, vous 
exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre, et passant sur bien 
d'autres choses! Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus 
d'Allah 2 ! 

16. Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent 
Son agrément. Et II les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. 
Et II les guide vers un chemin droit. 

17. Certes sont mécréants ceux qui disent: «Allah, c'est le Messie, fils de 
Marie!» — Dis: «Qui donc détient quelque chose d'Allah (pour L'empê- 
cher), s'il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et 
tous ceux qui sont sur la terre?... A Allah seul appartient la royauté des 
cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux». Il crée ce qu'il 
veut. Et Allah est Omnipotent. 



1. L'engagement: d'accepter l'Unicité d'Allah. Voir n°l, v. 12 de cette sourate. 
Ce qui leur a été rappelé: dans l'Evangile. 

2. Une lumière: l'Islam ou le Prophète (pbAsl). 
Livre explicite: le Coran. 



ES 






as 



S 




mm&. 













x" » ^ -* 






é^ £te '£$ "fe^ ^ ^ 









^Çfeo^^^o^i^^i 



X-^ f ^ > 



*«X* 









^ >J x'x' / ^x^ ^ > ^* "t i"^ ij^^fc ^ ^ \^ \^ 



y ./ 



y?<? ft </f ^ ** 






sa 



s 



5. Al-Ma'idah (la table servie) 



18. Les Juifs et les Chrétiens ont dit: «Nous sommes les fils d'Allah et Ses 
préférés.» Dis: «Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés?» En fait, 
vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'il a créés. Il pardonne à qui II 
veut et II châtie qui II veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux 
et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que 
sera la destination finale. 

19. O gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) est venu pour vous éclai- 
rer après une interruption des messagers afin que vous ne disiez pas : « Il ne 
nous est venu ni annonciateur ni avertisseur». Voilà, certes, que vous est 
venu un annonciateur et un avertisseur. Et Allah est Omnipotent. 

20. (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple: «O, mon peuple! 
Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, lorsqu'il a désigné parmi vous 
des prophètes. Et II a fait de vous des rois. Et II vous a donné ce qu'il 
n'avait donné à nul autre aux mondes. 

21. Ô mon peuple! Entrez dans la terre sainte qu'Allah vous a prescrite. Et ne 
revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez 
perdants. 

22. Ils dirent: «Ô Moïse, il y a là un peuple de géants. Jamais nous n'y 
entrerons jusqu'à ce qu'ils en sortent. S'ils en sortent, alors nous y 
entrerons». 

23. Deux hommes d'entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient comblés 
par Lui de bienfaits dirent: «Entrez chez eux par la porte; puis quand 
vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c'est en Allah 
qu'il faut avoir confiance, si vous êtes croyants». 



^a 




mmm 









X'»-^ ff^Z^^^ S"iS "l^ 



*£ r^ 



> -' 









-"> <^.^ 



>>- 






** » • \ - T • i il •• ^ r *l 









— ' ' # , s 









•" 



<i^X ^ 



n 



> -^ ^ *>^ -^ 






TTT 



te* 



5. Al-MâMdah (la table servie) 



24. Ils dirent: «Moïse! Nous n'y entrerons jamais, aussi longtemps qu'ils y 
seront. Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons 
là où nous sommes». 

25. Il dit: «Seigneur! Je n'ai de pouvoir, vraiment, que sur moi-même et sur 
mon frère: sépare-nous donc de ce peuple pervers». 

26. Il (Allah) dit: «Eh bien, ce pays leur sera interdit pendant quarante ans, 
durant lesquels ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce 
peuple pervers». 

27. Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux 
offrirent des sacrifices; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut 
pas. Celui-ci dit: «Je te tuerai sûrement». «Allah n'accepte, dit l'autre, que 
de la part des pieux». 

28. Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi 
ma main pour te tuer: car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers. 

29. Je veux que tu partes avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre 
péché: alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense 
des injustes. 

30. Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre 
des perdants. 

31. Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui mon- 
trer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit: «Malheur à moi! 
Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre 
de mon frère?» Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords. 



Bê 



B 







s ' 9 



S" 







^ <r^ Ji *> t» 







< ^> < 



»,—>-£■ -^> 



I>1 «K *>j^ \^l^Ùj\ \^3lLju J ^U-3 



X E- Jt 9 * 



>-?> 










^iiù^0 



> iTi»^ 






^ ^ 



* iv 



^ a^ 






x ^ ^ r-* 



<^^ 



0^i^^jJ4^J^^^!^-^ 






ur 



s 



5. Al-MâMdah (la table servie) 



32. C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quicon- 
que tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption 
sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui 
fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. 
En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, 
qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des 
excès sur la terre 1 . 

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et 
qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, 
ou crucifiés» ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou 
qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et 
dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, 

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez 
qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

35. O les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen 2 de vous rapprocher de 
Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent! 

36. Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, 
pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l'accepte- 
rait pas d'eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux. 



1. Quiconque lui fait don de la vie: quiconque pourrait tuer et ne le fait pas. 
Corruption: brigandage, adultère, abjuration. 

2. Le moyen: la piété et les bonnes œuvres. 



E 



35=5 



wmmm 





£KI«î||tf 



m 



s w<v -j- -t '{yr* 







> 



SS J> Jl> 



\< 



>. > 












'^>< .-Zf * 



5 j^Juty^^ù^ 






- .'.^^rtf 




>-.■> 



ji^sf i^fc: # $ 



» 










^ 






^^'^XJïù^^tiS^ï 






s * >' 



■fit ^/^ '"' " f ' . *.i* > S ^ 

*"' "^ X" ** 



UT"- 1 - 1 -" 



t-UJ— t-L 




5. Al-Mâ 3 idah (la table servie) 



37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un 
châtiment permanent. 

38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce 
qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est 
Puissant et Sage. 

39. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son 
repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux. 

40. Ne sais-tu pas qu'à Allah appartient la royauté des cieux et de la terre? Il 
châtie qui II veut et pardonne à qui II veut. Et Allah est Omnipotent. 

41. O Messager! Que ne t'affligent point ceux qui concourent en mécréance; 
parmi ceux qui ont dit: «Nous avons cru» avec leurs bouches sans que leurs 
cœurs aient jamais cru et parmi les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge 
et écouter d'autres gens qui ne sont jamais venus à toi et qui déforment le sens 
des mots une fois bien établi. Ils disent: «Si vous avez reçu ceci 1 , acceptez-le 
et si vous ne l'avez pas reçu, soyez méfiants». Celui qu'Allah veut éprouver, 
tu n'as pour lui aucune protection contre Allah. Voilà ceux dont Allah n'a 
point voulu purifier les cœurs. A eux, seront réservés, une ignominie ici-bas 
et un énorme châtiment dans l'au-delà. 



1. Si vous avez reçu ceci: les Juifs voulaient que le jugement de Muhammad (pbAsl) concernant les 
adultères soit la flagellation et non la lapidation. C'est pour cela qu'ils avaient refusé la 
lapidation prononcée par le prophète Muhammad (pbAsl) bien qu'une telle sanction soit pres- 
crite dans la Thora. 



5 



jut—iu* 




Mi&a. 




mm 




5. Al-Mâ 5 idah (la table servie) 



42. Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites. S'ils viennent à 
toi, sois juge entre eux ou détourne toi d'eux. Et si tu te détournes d'eux, 
jamais ils ne pourront te faire aucun mal. Et si tu juges, alors juge entre 
eux en équité. Car Allah aime ceux qui jugent équitablement. 

43. Mais comment te demanderaient-ils d'être leur juge quand ils ont avec eux 
la Thora dans laquelle se trouve le jugement d'Allah? Et puis, après cela, 
ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants 1 . 

44. Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. 
C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que 
les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié 
la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins 2 . Ne craignez donc pas 
les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil 
prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les 
voilà les mécréants. 

45. Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour 
nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi 
du talion 3 . Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une 
expiation. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, 
ceux-là sont des injustes. 



1. Cf. sur jugement note 1, p. 114. 

2. Témoins: de l'application correcte des injonctions de la Thora. 

3. Sous la loi du talion: voir S. 2, v. 178. 



B 



9P"^X 



mm* 




(wmm 



•y S * 






La 

^ j 4-i5Sî j>VtL j-rf.-/ 



"♦" fr> A. 



^juJàifi* &â 



1 A'MZ 






>•♦ 



9* y. 









^ ^- 



<Cic 



^-W% 



^^ 



•• * T & *> 



K«. 



<sQi \ ^Li^y j 



^ rA 



> ~ 



r^ 









• •* 



•" 



• ^ * 



. • 1 i it 












-- 



r ^ 



m 



5. Al-Mà^idah (la table servie) 



46. Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce 
qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l'Evangile, 
où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora 
avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. 

47. Que les gens de l'Evangile jugent d'après ce qu'Allah y a fait descendre. 
Ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-là sont 
les pervers. 

48. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, 
pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. 
Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas 
leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. A chacun de vous Nous 
avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, 
certes II aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais II veut vous 
éprouver en ce qu'il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes 
œuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous; alors II vous informera 
de ce en quoi vous divergiez 1 . 

49. Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas 
leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie 
de ce qu'Allah t'a révélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement révélé) sache 
qu'Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beau- 
coup de gens, certes, sont des pervers. 

50. Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance 2 qu'ils cherchent? Qu'y 
a-t-il de meilleur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont 
une foi ferme? 



1. Pour confirmer le Livre: tous les livres révélés avant le Coran. 

Pour prévaloir : le Coran, dernier livre révélé est par là-même le protecteur, le témoin et le juge par 
rapport aux livres précédents. 

2. Le temps de l'Ignorance: avant l'Islam, dans l'Arabie païenne. 



EB 



W, 



4f 




mm 





5. Al-Mâ^idah (la table servie) 



51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont 
alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient 
un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. 

52. Tu verras, d'ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent 
vers eux et disent: «Nous craignons qu'un revers de fortune ne nous 
frappe.» Mais peut-être qu'Allah fera venir la victoire ou un ordre éma- 
nant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. 

53. Et les croyants diront: «Est-ce là ceux qui juraient par Allah de toute leur 
force qu'ils étaient avec vous?» Mais leurs actions sont devenues vaines et 
ils sont devenus perdants. 

54. Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va 
faire venir un peuple qu'il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants 
et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d'Allah, 
ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d'Allah. Il la 
donne à qui II veut. Allah est Immense et Omniscient. 

55. Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui 
accomplissent la Salât, s'acquittent de la Zakât, et s'inclinent (devant 
Allah). 

56. Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réus- 
sira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux. 

57. Ô les croyants ! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu 
votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les 
mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. 



*mm 



mmm 



MM 



WL 



S 









^M^cj4iil ^J^y^ul jcj^^jI- ^âV-?f^VJ' J* 






^ x A 



x.f >-v^ ^ ^ '''k^/S^ 



Ô^Ss^ îj> d Uy^l 4jû\j^Jb l^-p- jS pjbjJ&J [> \j\c>- ï Jàj 



y 











/^~"?>.^v ^? ?*> - -2 tf 







o>,^ 



*• ^^ - *x' 












•r ,/x? >^ *f ^^^ r^ *^ <. v 










n 



'>»'\\<î t^&X'/s'' 



i î i ' ' 9^ *s y 



«^jlJLJ \ C^0 lu \j G C-â o^>^ \ 4 ûy«~£> 



TTT ^ y * w - gai 






5. Al-Mâ^idah (la table servie) 




58. Et lorsque vous faites l'appel à la Salât, ils la prennent en raillerie et jeu. 
C'est qu'ils sont des gens qui ne raisonnent point. 

59. Dis: «O gens du Livre! Est-ce que vous nous reprochez autre chose que de 
croire en Allah, à ce qu'on a fait descendre vers nous et à ce qu'on a fait 
descendre auparavant? Mais la plupart d'entre vous sont des pervers. 

60. Dis: «Puis-je vous informer de ce qu'il y a de pire, en fait de rétribution 
auprès d'Allah? Celui qu'Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et 
ceux dont II a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le 
Tâgût, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin 
droit» 1 . 

61. Lorsqu'ils viennent chez vous, ils disent: «Nous croyons.» Alors qu'ils 
sont entrés avec la mécréance et qu'ils sont sortis avec. Et Allah sait 
parfaitement ce qu'ils cachent. 

62. Et tu verras beaucoup d'entre eux se précipiter vers le péché et l'iniquité, 
et manger des gains illicites. Comme est donc mauvais ce qu'ils œuvrent! 

63. Pourquoi les rabbins et les docteurs (de la Loi religieuse) ne les 
empêchent-ils pas de tenir des propos mensongers et de manger des gains 
illicites? Que leurs actions sont donc mauvaises! 

64. Et les Juifs disent : « La main d'Allah est fermée ! » 2 Que leurs propres mains 
soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses 
deux mains sont largement ouvertes: Il distribue Ses dons comme II veut. 
Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire 
beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté 
parmi eux l'inimité et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Toutes les 
fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Allah l'éteint. Et ils s'efforcent 
de semer le désordre sur la terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de 
désordre. 



1. Tâgût: voir S. 2, v. 256. 

La pire des places : la pire des situations car leur refuge sera le feu. 

2. La main d'Allah est fermée: dans le sens d'avare. 



\~~**~* 



x 



S 




*mm 






W 









ù- 



? ^ ^ 



.???' -::-îîî}.>— s ,'-1 *ï 



*<''< "' 



c^tij^jl 



"" <* 



0S=^' 



< sf*,& ,* , t i'^ 






•l&SSkJ& 









Iragg 

jfiBS 




5. Al-Mâ 5 idah (la table servie) 



65. Si les gens du Livre avaient la foi et la piété, Nous leur aurions certaine- 
ment effacé leurs méfaits et les aurions certainement introduits dans les 
Jardins du délice 1 . 

66. S'ils avaient appliqué la Thora et l'Evangile et ce qui est descendu sur eux 
de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au- 
dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds 2 . Il y a parmi eux un groupe 
qui agit avec droiture; mais pour beaucoup d'entre eux, comme est mau- 
vais ce qu'ils font! 

67. O Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si 
tu ne le faisais pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et 
Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants. 

68. Dis: «Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous 
conformez pas à la Thora et à l'Evangile et à ce qui vous a été descendu 
de la part de votre Seigneur 3 .» Et certes, ce qui t'a été descendu de la part 
de ton Seigneur va accroître beaucoup d'entre eux en rébellion et en mé- 
créance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants. 

69. Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens, et les Chrétiens, 
ceux parmi eux qui croient en Allah, au Jour dernier et qui accomplissent 
les bonnes œuvres, pas de crainte sur eux, et ils ne seront point affligés. 

70. Certes, Nous avions déjà pris l'engagement des Enfants d'Israël, et Nous 
leur avions envoyé des messagers. Mais chaque fois qu'un Messager leur 
vient avec ce qu'ils ne désirent pas, ils en traitent certains de menteurs et 
ils en tuent d'autres. 



1. Jardins du délice: l'un des noms du Paradis. 

2. De ce qui est au-dessus... de ce qui est sous...: ils profiteront de la pluie du ciel et des richesses de 
la terre. 

3. Et ce qui vous a été descendu... Seigneur: afin que vous l'appliquiez; ainsi vous devez croire en 
Muhammad (pbAsl) et le suivre. 



E^^B3 




*mm 




5. Al-MâMdah (la table servie) 



71. Comptant qu'il n'y aurait pas de sanction contre eux, ils étaient devenus 
aveugles et sourds. Puis Allah accueillit leur repentir. Ensuite, beaucoup 
d'entre eux redevinrent aveugles et sourds. Et Allah voit parfaitement ce 
qu'ils font. 

72. Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent: «En vérité, Allah c'est le 
Messie, fils de Marie.» Alors que le Messie a dit: «Ô enfants d'Israël, 
adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur». Quiconque associe à Allah 
(d'autres divinités,) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. 
Et pour les injustes, pas de secoureurs! 

73. Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: «En vérité, Allah est le 
troisième de trois. » Alors qu'il n'y a de dieu qu'un Dieu unique! Et s'ils 
ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les 
mécréants d' entre eux. 

74. Ne vont-ils donc pas se repentir à Allah et implorer Son pardon? Car 
Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

75. Le Messie, fils de Marie, n'était qu'un Messager. Des messagers sont 
passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consom- 
maient de la nourriture. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et 
puis vois comme ils se détournent 1 . 

76. Dis: « Adorez- vous, au lieu d'Allah, ce qui n'a le pouvoir de vous faire ni 
le mal ni le bien?» Or c'est Allah qui est l'Audient et l'Omniscient. 



1. Et tous deux consommaient de la nourriture: La Messie n'est qu'un être humain puisque par 
principe Allah ne mange pas! 
Les preuves: sur l'unicité d'Allah. 



*mm 



iEC 



Wl 



• î >\1<> 



j.îjijia-ifvjï 




IJ^lSJi 






*s 



s < 



Sii<^ $ j^ji 



yy; 




^ s >i^ 



^/ ^ 



^^j^j^ ^L^^J^^V 




> 



> A 1 A-/»^ 



11,^3 



s s * 



^ » <* 



CH 





*s .s s s sets 



>*.*/. * 




^ 



^i * în \j^l ^aU 



< «' * s 






j^wuJ^i^^O^J^l^^^*^ l? 




S ^TS 



s> *> f 



< > A-Z* < 



*i /// 



^ÔjJ^^j^^-^^ 



*» L*f S '£ * 









<s"t' fiA** '?'"£<'.' 



J^jl^J-^ 



ait. 



xr^ ^ 






-^ ^^ < *■ >**/ 



OJW 




S^j Ê" i^i; 



TYT^^^V^^ 




5. Al-Mâ^idah (la table servie) 



77. Dis: «Ô gens du Livre, n'exagérez pas en votre religion, s'opposant à la 
vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, 
qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit. 

78. Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la 
bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et 
transgressaient. 

79. Us ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. 
Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient! 

80. Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, 
certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont 
encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront. 

81. S'ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne 
prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d'entre eux sont 
pervers. 

82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis 
les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés 
à aimer les croyants sont ceux qui disent: «Nous sommes chrétiens.» C'est 
qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas 
d'orgueil. 



ESa 



51 



M 



& 




mm 



3^» 






f"^V 










^>f^x< 



£* 






V. -" 






<"" *>* ^, 






>','"' ZtStîjr 








fcb3;1t&î 



^> 







> t -1"' t ^ *t *" C\ - * ^1 t 







SjjC^iduL^ 



9+ * . 



>jLS,}\^Aa 




s £ X< 



> >^6 dite XI 4iiL 4 



£ 



«g 



j£ES 



**■% 



S 



S5SSÎ 



5. Al-Mâ 3 idah (la table servie) 



83. Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muham- 
mad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la 
vérité. Ils disent: «Ô notre Seigneur! Nous croyons: inscris-nous donc 
parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran). 

84. Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la 
vérité. Pourquoi ne convoitions-nous pas que notre Seigneur nous fasse 
entrer en la compagnie des gens vertueux?» 

85. Allah donc les récompense pour ce qu'ils disent par des Jardins sous 
lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Telle est la 
récompense des bienfaisants. 

86. Et quant à ceux qui ne croient pas et qui traitent de mensonges Nos 
versets, ce sont les gens de la Fournaise. 

87. O les croyants: ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a 
rendues licites. Et ne transgressez pas. Allah, (en vérité,) n'aime pas les 
transgresseurs. 

88. Et mangez de ce qu'Allah vous a attribué de licite et de bon. Craignez 
Allah, en qui vous avez foi. 

89. Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais II 
vous sanctionne pour les serments que vous avez l'intention d'exécuter. 
L'expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez 
normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. 
Quiconque n'en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà 
l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos 
serments. Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez 
reconnaissants ! 







5. Al-Mâ 3 idah (la table servie) 



90. O les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de 
divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, 
afin que vous réussissiez. 

91. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, 
l'inimitié et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salât. 
Allez-vous donc y mettre fin? 

92. Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde! Si ensuite vous 
vous détournez... alors sachez qu'il n'incombe à Notre messager que de 
transmettre le message clairement 1 . 

93. Ce n'est pas un péché pour ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres 
en ce qu'ils ont consommé (du vin et des gains des jeux de hasard avant 
leur prohibition) pourvu qu'ils soient pieux (en évitant les choses interdites 
après en avoir eu connaissance) et qu'ils croient (en acceptant leur prohibi- 
tion) et qu'ils fassent de bonnes œuvres; puis qui (continuent) d'être pieux 
et de croire et qui (demeurent) pieux et bienfaisants. Car Allah aime les 
bienfaisants 2 . 

94. Ô les croyants! Allah va certainement vous éprouver par quelque gibier à 
la portée de vos mains et de vos lances. C'est pour qu'Allah sache celui qui 
Le craint en secret 3 . Quiconque après cela transgresse aura un châtiment 
douloureux. 

95. Ô les croyants! Ne tuez pas de gibier pendant que vous êtes en état à'Ihranf. 
Quiconque parmi vous en tue délibérément, qu'il compense alors, soit par 
quelque bête de troupeau, semblable à ce qu'il a tué, d'après le jugement 
de deux personnes intègres parmi vous, et cela en offrande qu'il fera 
parvenir à (destination des pauvres de) la Ka c aba, ou bien par une expia- 
tion, en nourrissant des pauvres, ou par l'équivalent en jeûne. Cela afin 
qu'il goûte à la mauvaise conséquence de son acte. Allah a pardonné ce 
qui est passé; mais quiconque récidive, Allah le punira. Allah est Puissant 
et Détenteur du pouvoir de punir. 



1. Le Prophète n'est pas responsable de ce que font les gens après avoir entendu le message. 

2. Les bienfaisants: ceux qui s'emploient à parfaire leur obéissance à Allah, de sorte qu'ils adorent 
Allah comme s'ils Le voient, et c'est ainsi qu'un Hadît définit «al-Ihsân». 

3. En secret: même s'il n'est vu de personne. 

4. Ihram: Cf. p. 106, note 3. 

Equivalent en jeûne: à ce sujet, consulter les livres de jurisprudence islamique. 



UB 



mm 



i 




mm 









•^s *> 









0WI .^^>< ïï'f's'"' ri f t' ^ *£*< ' 9 * >i ^îf 






^r-^ 



*,* 



^^fc^£S£%^ 



\U 



SES 



sac 




5. Al-Mâ D idah (la table servie) 




96. La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger, pour votre 
jouissance et celle des voyageurs. Et vous est illicite la chasse à terre tant 
que vous êtes en état d'Ihram. Et craignez Allah vers qui vous serez 
rassemblés 1 . 

97. Allah a institué la Ka c aba, la Maison sacrée, comme un lieu de rassem- 
blement pour les gens. (Il a institué) le mois sacré, l'offrande (d'animaux,) 
et les guirlandes, afin que vous sachiez que vraiment Allah sait tout ce qui 
est dans les cieux et sur la terre; et que vraiment Allah est Omniscient 2 . 

98. Sachez qu'Allah est sévère en punition, mais aussi qu'Allah est Pardon- 
neur et Miséricordieux. 

99. Il n'incombe au Messager que de transmettre (le message). Et Allah sait 
ce que vous divulguez tout comme ce que vous cachez. 

100. Dis: «Le mauvais et le bon ne sont pas semblables, même si l'abondance 
du mal te séduit. Craignez Allah, donc, ô gens intelligents, afin que vous 
réussissiez. 

101. Ô les croyants! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous 
étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions 
à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. 
Allah vous a pardonné cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent. 

102. Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent 
de leur fait mécréants. 

103. Allah n'a pas institué la Bahira, la Sâïba, la Wasïla ni le Hâm. Mais 
ceux qui ont mécru ont inventé ce mensonge contre Allah, et la plupart 

d'entre eux ne raisonnent pas 3 . 



1. Ceci implique que déjà avant l'Islam il y avait des pèlerins, qui venaient par mer à la Mecque. 

2. Le mois sacré: en Arabie pré-islamique, 4 mois, le 7 e (Rajab), le 11 e (Dul-Qa c da), 12 e (Dul- 
Hijja) et le 1 er (Muharram) étaient considérés comme sacrés. La guerre, l'effusion de sang 
étaient interdits pendant ces mois pour permettre aux gens d'accomplir leurs devoirs religieux et 
mondains en paix. L'Islam a continué cette tradition. Pour s'assurer davantage de sécurité à 
l'égard des pillards, on suspendait des guirlandes au cou des bêtes qu'on menait à la Mecque 
pour l'immolation rituelle. 

3. Allusions à des coutumes païennes marquant d'un tabou les bêtes de cheptel en raison de leur 
fécondité : 

Bahira: chamelle, ayant produit cinq fois, à laquelle on fendait l'oreille pour indiquer qu'elle 

était libre de paître partout et qui était consacrée à une idole. 

Sâïba: chamelle laissée en liberté et consacrée, à la suite d'un vœu, à un idole. 

Wasila : brebis ayant donné naissance cinq fois consécutives à des jumeaux. 

Hâm: chameau étalon ayant assailli dix fois une chamelle qu'il a fécondée à chaque fois. 



E« 



imimimiwd^Ç m 




mm 



^^^w^^^^^^^mà 



*fi 



**m^B*mmB* 



o*. 



/' < 






<-' S */ s .s ,^> » ^ 






f^^l^^ct^fe^O b/^$j&£> 












V>x 



»> 



<j:JL^^^-^jî<j^\jôt> ■■««■'*> 







•-, 



^ 



L^^oli^ <jU *fèo\^^\u^Xji>£^ U Y> 



»>^ .""^e r^ a <v *V-^ -* 



-I bu M^ ^iib oU^^j^l^ 



S V\ 



* S 






**S9S*S 






5. Al-Mâ^idah (la table servie) 



104. Et quand on leur dit: «Venez vers ce qu'Allah a fait descendre (la Révéla- 
tion), et vers le Messager», ils disent: «Il nous suffît de ce sur quoi nous 
avons trouvé nos ancêtres.» Quoi! Même si leurs ancêtres ne savaient rien 
et n'étaient pas sur le bon chemin...? 

105. Ô les croyants! Vous êtes responsables de vous-mêmes 1 ! Celui qui s'égare ne 
vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. C'est vers Allah 
que vous retournerez tous; alors II vous informera de ce que vous faisiez. 

106. Ô les croyants! Quand la mort se présente à l'un de vous, le testament sera 
attesté par deux hommes intègres d'entre vous, ou deux autres, non des 
vôtres, si vous êtes en voyage dans le monde et que la mort vous frappe. 
Vous les retiendrez (les deux témoins), après la Salât, puis, si vous avez 
des doutes, vous les ferez jurer par Allah: «Nous ne faisons aucun 
commerce 2 ou profit avec cela, même s'il s'agit d'un proche, et nous ne 
cacherons point le témoignage d'Allah. Sinon, nous serions du nombre 
des pêcheurs». 

107. Si l'on découvre que ces deux témoins sont coupables de péché, deux 
autres plus intègres, parmi ceux auxquels le tort a été fait, prendront leur 
place et tous deux jureront par Allah: «En vérité, notre témoignage est 
plus juste que le témoignage de ces deux-là; et nous ne transgressons 
point. Sinon, nous serions certainement du nombre des injustes». 

108. C'est le moyen le plus sûr pour les inciter à fournir le témoignage dans sa 
forme réelle; ou leur faire craindre de voir d'autres serments se substituer 
aux leurs. Et craignez Allah et écoutez. Allah ne guide pas les gens 
pervers. 



1. Responsables de vous-mêmes: après avoir interdit le mal et ordonné le bien, vous n'êtes respon- 
sables que de vous-mêmes. 

2. Nous ne faisons aucun commerce : (avec le témoignage), personne ne pourra acheter de nous un 
faux témoignage. 



L— W— r* 



5=5 



■f „„ f | » 



^gr~i25 




$mm 



mm 





5. Al-Mâ^idah (la table servie) 



109. (Rappelle-toi) le jour où Allah rassemblera (tous) les messagers, et qu'il 
dira: «Que vous a-t-on donné comme réponse?» Ils diront: «Nous 
n'avons aucun savoir: c'est Toi, vraiment, le grand connaisseur de tout ce 
qui est inconnu». 

110. Et quand Allah dira: «Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait 
sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu 
parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la 
Sagesse, la Thora et l'Evangile! Tu fabriquais de l'argile comme une 
forme d'oiseau par Ma permission; puis tu soufflais dedans. Alors par 
Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, 
l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les 
morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur 
apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent: 
«Ceci n'est que de la magie évidente». 

111. Et quand J'ai révélé aux Apôtres ceci: «Croyez en Moi et en Mon messa- 
ger (Jésus)». Ils dirent: «Nous croyons; et atteste que nous sommes entiè- 
rement soumis». 

112. (Rappelle-toi le moment) où les Apôtres dirent: «O Jésus, fils de Marie, 
se peut-il que ton Seigneur fasse descendre sur nous du ciel une table 
servie?» Il leur dit: «Craignez plutôt Allah, si vous êtes croyants». 

113. Ils dirent: «Nous voulons en manger, rassurer ainsi nos cœurs, savoir que 
tu nous as réellement dit la vérité et en être parmi les témoins ». 



* <^ss 



s s 



^ôy^jj^^/r^dj^jk 






<"L * s 



s s > A 









4.2? 



oJû 



s>i"- ' 



jmÏW&S]j 









-Wi 






•f ^-<< 



**•*► « » 'T.i**'\< ',i ' *■" »> >" *>"' f-ti' 'S'^t' . ' , ,'' 



5. Al-Mâ^idah (la table servie) 




114. «O Allah, notre Seigneur, dit Jésus, fils de Marie, fais descendre du ciel 
sur nous une table servie qui soit une fête pour nous, pour le premier 
d'entre nous, comme pour le dernier, ainsi qu'un signe de Ta part. 
Nourris-nous: Tu es le meilleur des nourrisseurs.» 

115. «Oui, dit Allah, Je la ferai descendre sur vous. Mais ensuite, quiconque 
d'entre vous refuse de croire, Je le châtierai d'un châtiment dont Je ne 
châtierai personne d'autre dans l'univers.» 

116. (Rappelle-leur) le moment où Allah dira 1 : «Ô Jésus, fils de Marie, est-ce 
toi qui as dit aux gens: «Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux 
divinités en dehors d'Allah?» Il dira: «Gloire et pureté à Toi! Il ne 
m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire! Si je 
l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais 
pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce 
qui est inconnu. 

117. Je ne leur ai dit que ce que Tu m'avais commandé, (à savoir): «Adorez 
Allah, mon Seigneur et votre Seigneur». Et je fus témoin contre eux aussi 
longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m'as rappelé, c'est Toi 
qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose. 

118. Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi 
le Puissant, le Sage». 

119. Allah dira: «Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques: ils 
auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer 
éternellement. » Allah les a agréés et eux L'ont agréé. Voilà l'énorme succès. 

120. A Allah seul appartient le royaume des cieux, de la terre et de ce qu'ils 
renferment. Et II est Omnipotent. 



1. Où Allah dira: Au jour du jugement dernier, en présence de ceux qui ont prétendu que Jésus 
était un dieu ou fils d'Allah. 



ËE 






K 

S 



M 








t ff • <*■> 



y ^^.^—K 






sZ^ < 






>* X 



4* 



s^^yr^a ecuîjt i;2c^ 






6. Al-An c âm (les bestiaux) 



SOURATE 6 

AL-AN C AM (LES BESTIAUX) 1 

165 versets 
Pré -hé g. n° 55 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la 
lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur. 

2. C'est Lui qui vous a créés d'argile; puis II vous a décrété un terme, et il y a 
un terme fixé auprès de Lui. Pourtant, vous doutez encore 2 ! 

3. Et Lui, Il est Allah dans les cieux et sur la terre. Il connaît ce que vous 
cachez en vous et ce que vous divulguez et II sait ce que vous acquérez. 

4. Et il ne leur vient aucun des signes d'entre les signes de leur Seigneur, sans 
qu'ils ne s'en détournent. 

5. Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient. Mais ils vont 
avoir des nouvelles de ce dont ils se moquent. 

6. N'ont-ils pas vu combien de générations, avant eux, Nous avons détruites, 
auxquelles Nous avions donné pouvoir sur terre, bien plus que ce que 
Nous vous avons donné? Nous avions envoyé, sur eux, du ciel, la pluie en 
abondance, et Nous avions fait couler des rivières à leurs pieds. Puis Nous 
les avons détruites, pour leurs péchés; et Nous avons créé, après eux, une 
nouvelle génération. 

7. Même si Nous avions fait descendre sur toi (Muhammad) un Livre en 
papier qu'ils pouvaient toucher de leurs mains, ceux qui ne croient pas 
auraient certainement dit: «Ce n'est que de la magie évidente!» 

8. Et ils disent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Muhammad) 
un Ange?» Si Nous avions fait descendre un Ange, c'eût été, sûrement, 
affaire faite 3 ; puis on ne leur eût point donné de délai. 



1. Titre tiré des versets 136, 138, 139 et 142. 

Le terme désigne exclusivement les bêtes suivantes: les moutons, les chèvres, les bœufs et les 
chameaux. 

2. Il a décrété pour chacun de vous un terme (pour votre mort). 
Un terme (pour votre résurrection). 

3. Affaire faite: c'eût été la fin. Quand l'Ange sera envoyé, ce sera l'heure du cataclysme et du 
jugement... 



IWUrf*dMUUfa«W)-tf Bgfl?« 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 




9. Si Nous avions désigné un Ange [comme prophète], Nous aurions fait de 
lui un homme et Nous leur aurions causé la même confusion que celle 
dans laquelle ils sont. 

10. Certes, on s'est moqué de messagers avant toi, mais ceux qui se sont raillés 
d'eux, leur propre raillerie les enveloppa. 

11. Dis: «Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui trai- 
taient la vérité de mensonge». 

12. Dis: «A qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre?» Dis: «A 
Allah!» Il S'est à Lui-même prescrit la miséricorde 1 . Il vous rassemblera, 
certainement, au Jour de la Résurrection: il n'y a pas de doute là-dessus. 
Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas. 

13. Et à Lui tout ce qui réside dans la nuit et le jour. C'est Lui qui est l'Au- 
dient, l'Omniscient. 

14. Dis: «Devais-je prendre pour allié autre qu'Allah, le Créateur des cieux et 
de la terre? C'est Lui qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis: «On m'a 
commandé d'être le premier à me soumettre 2 ». Et ne sois jamais du nom- 
bre des associateurs. 

15. Dis: «Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour 
redoutable 3 ». 

16. En ce jour, quiconque est épargné, c'est qu' [Allah] lui a fait miséricorde. 
Et voilà le succès éclatant. 

17. Et si Allah fait qu'un malheur te touche, nul autre que Lui ne peut l'enle- 
ver. Et s'il fait qu'un bonheur te touche... c'est qu'il est Omnipotent. 

18. C'est Lui le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs; c'est Lui le Sage, le 
Parfaitement Connaisseur. 



1. S'est à Lui-même prescrit la miséricorde: S'est attribué à Lui-même, exclusivement, le pouvoir de 
pardonner. 

2. Le premier à me soumettre: à accepter l'Islam. 

3. Le châtiment d'un jour redoutable: Le Jour de la Résurrection et du Jugement. 



B 



3» IfcM 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 




19. Dis: «Qu'y a-t-il de plus grand en fait de témoignage?» Dis: «Allah est 
témoin entre moi et vous; et ce Coran m'a été révélé pour que je vous 
avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra.» Est-ce vous 
vraiment qui attestez qu'il y ait avec Allah d'autres divinités? Dis: «Je 
n'atteste pas». Dis [aussi]: «Il n'y a qu'une Divinité Unique. Et moi, je 
désavoue ce que vous (Lui) associez». 

20. Ceux à qui Nous avons donné le Livre reconnaissent (le Messager Mu- 
hammad) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Ceux qui font 
leur propre perte sont ceux qui ne croient pas. 

21. Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, 
ou qui traite de mensonge Ses versets 1 ? Les injustes ne réussiront pas. 

22. Et le Jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront 
donné des associés: «Où sont donc vos associés que vous prétendiez? 

23. Alors il ne leur restera comme excuse que de dire: «Par Allah notre Sei- 
gneur! Nous n'étions jamais des associateurs». 

24. Vois comment ils mentent à eux-mêmes! Et comment les abandonnent (les 
associés) qu'ils inventaient! 

25. Il en est parmi eux qui viennent t'écouter, cependant que Nous avons 
entouré de voiles leurs cœurs, qui les empêchent de comprendre (le Co- 
ran), et dans leurs oreilles est une lourdeur. Quand même ils verraient 
toutes sortes de preuves, ils n'y croiraient pas. Et quand ils viennent 
disputer avec toi, ceux qui ne croient pas disent alors: «Ce ne sont que des 
légendes des anciens». 

26. Ils empêchent [les gens] de s'approcher de lui 2 et s'en écartent eux-mêmes. 
Ils ne feront périr qu'eux-mêmes sans s'en rendre compte. 

27. Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le Feu. Ils diront alors: 
«Hélas! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre), nous ne traiterions 
plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nom- 
bre des croyants». 



1. Ses versets: le Coran. Autre sens: Ses preuves. 

2. S'approcher de lui: du Coran ou de Muhammad (pbAsl). Autre in ter. il s'agit d'Abou Tâlib 
l'oncle du Prophète qui empêchait les gens de nuire au Messager. 



Gs£ 



s 



■51 



M 




mm 



qj— ^W— WfÊmm a— u^mmm (pi 



jpjjsgggjgjgl 



£9 



l'f . XX »^ 



^4 



/"•-S. *.0. 






» 



->£ 












.' > 









t^c*4à>?<J^ 



^ ^ 



r^ ^ 



s 



n 






x^ x 



c-££jj 



^^ùioii^î^j^^^ii^^o^ù^ $ 



x^£ 



p-ji U3 ^UllJÎ^llii 



T<> 






JsSSS 






6. Al-An c âm (les bestiaux) 



28. Mais non! Voilà que leur apparaîtra ce qu'auparavant ils cachaient 1 . Or, 
s'ils étaient rendus [à la vie terrestre], ils reviendraient sûrement à ce qui 
leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs. 

29. Et ils disent: «Il n'y a pour nous [d'autre vie] que celle d'ici-bas; et nous 
ne serons pas ressuscites». 

30. Si tu les voyais, quand ils comparaîtront devant leur Seigneur. Il leur dira: 
«Cela 2 n'est-il pas la vérité?» Ils diront: «Mais si! Par notre Seigneur!» 
Et, il dira: «Goûtez alors au châtiment pour n'avoir pas cru». 

31. Sont perdants certes ceux qui traitent de mensonge la rencontre d'Allah. 
Et quand soudain l'Heure leur viendra, ils diront: «Malheur à nous pour 
notre négligence à son égard 3 , Et ils porteront leurs fardeaux sur leurs 
dos, et quels mauvais fardeaux! 

32. La présente vie n'est que jeu et amusement. La demeure dans l'au-delà 
sera meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh bien, ne comprenez-vous pas? 

33. Nous savons qu'en vérité ce qu'ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne 
croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d'Allah, 
que les injustes renient. 

34. Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs. 
Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être 
persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer 
les paroles d'Allah, et il t'est déjà parvenu une partie de l'histoire des 
Envoyés. 

35. Et si leur indifférence t'afflige énormément, et qu'il est dans ton pouvoir 
de chercher un tunnel à travers la terre, ou une échelle pour aller au ciel 
pour leur apporter un miracle 4 , [fais-le donc]. Et si Allah voulait, Il pour- 
rait les mettre tous sur le chemin droit. Ne sois pas du nombre des 
ignorants. 



1. Ce qu'auparavant ils cachaient: l'évidence de l'unicité d'Allah, ainsi que leurs méfaits. 

2. Cela; la rencontre d'Allah. 

3. A son égard: l'Heure (la fin du monde). Autre interp. la vie terrestre. 

4. Un miracle: parmi ceux que les associateurs ont demandé au Prophète. 



El 



ï 






se 



s 





k&« 



\t 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



36. Seuls ceux qui entendent répondent à l'appel [de la foi]. Et quant aux 
morts, Allah les ressuscitera; puis ils Lui seront ramenés 1 . 

37. Et ils disent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Muhammad) 
un miracle de la part de son Seigneur?» Dis: «Certes Allah est capable de 
faire descendre un miracle. Mais la plupart d'entre eux ne savent pas». 

38. Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit 
comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le 
Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés. 

39. Et ceux qui traitent de mensonges Nos versets sont sourds et muets, dans 
les ténèbres. Allah égare qui II veut; et II place qui II veut sur un chemin 
droit. 

40. Dis: «Informez-moi: si le châtiment d'Allah vous vient, ou que vous vient 
l'Heure, ferez-vous appel à autre qu'Allah, si vous êtes véridiques?» 

41. C'est plutôt à Lui que vous ferez appel. Puis, Il dissipera, s'il veut, l'objet 
de votre appel 2 et vous oublierez ce que vous [Lui] associez. 

42. Nous avons, certes, envoyé (des messagers) aux communautés avant toi. 
Ensuite Nous les avons saisies par l'adversité et la détresse — peut-être 
imploreront-ils (la miséricorde)! — 

43. Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vînt, n'ont-ils pas imploré (la 
miséricorde)? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à 
leurs yeux ce qu'ils faisaient. 

44. Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrî- 
mes les portes donnant sur toute chose (l'abondance); et lorsqu'ils eurent 
exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes 
soudain, et les voilà désespérés. 



1. Seuls répondront à ton appel. Ô Muhammad ceux qui entendent les paroles et les observent. 
Quand aux mécréants, ils sont semblables aux morts qui ne répondent à aucun appel. 
Cependant ils seront tous rappelés à Allah. 

2. L'objet de votre appel: le malheur qui vous pousse à appeler Allah. 



usa 



!™R 



5 




ggggggjj^ 



'-■Hjyii 


















rf>>^5^^ 






£»\~^-ô*\*j +is* ot ^f^^ cy>^^ ^*^-4*-j 



^ rr 



*—imlm** 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 




45. Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Allah, 
Seigneur de l'Univers! 

46. Dis: «Voyez- vous? Si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos 
cœurs, quelle divinité autre qu'Allah vous les rendrait? Regarde comment, 
à leur intention, Nous clarifions les preuves! Pourtant ils s'en détournent. 

47. Dis: «Que vous en semble? Si le châtiment d'Allah vous venait à l'impro- 
viste ou au grand jour, qui seront détruits sinon les gens injustes?» 

48. Nous n'envoyons des messagers qu'en annonciateurs et avertisseurs: ceux 
qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point 
affligés. 

49. Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, 
à cause de leur perversité. 

50. Dis-[leur]: «Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je 
connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne 
fais que suivre ce qui m'est révélé.» Dis: «Est-ce que sont égaux l'aveugle 
et celui qui voit? Ne réfléchissez-vous donc pas?» 

51. Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant 
leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être 
deviendraient-ils pieux ! 

52. Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cher- 
chant Sa Face « Wajh». Leur demander compte ne t'incombe en rien, et te 
demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussant donc, tu serais 
du nombre des injustes 1 . 



1. Wajh: «Wajh» en arabe veut dire «visage», il est reconnu qu'Allah ne ressemble point aux 
créatures. Ce verset est descendu pour répondre aux critiques des idolâtres et autres qui repro- 
chaient au Prophète d'avoir comme disciples une foule de gens parmi les moins fortunés. 
Cherchant Sa Face «Wajh»: Lui vouant la pureté du culte et obéissant exclusivement à tous Ses 
commandemen ts . 



ht 



JUfcOi 



m 




êmm 



******** 



<> ""£*,-> > 






6jJ0 S^ 



^ ^ 



l-S^ ^jVÊO 









• 1 






if^> A 







^ » -5 



-<r.r 














X- ^ *>> 






^^^ 








w „'* S <' 









4 »•" ,< 




<:<-*> 



s*?* 







•^ V «/ *■ 



^û^Lyaç 










.«* ♦ 



X* .'"»-'-' <> 



»<îf>-\<-'> 







> Jr 



BE 



P55SP! 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 




53. Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres 1 , pour qu'ils di- 
sent: «Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous?» N'est-ce pas Allah 
qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants? 

54. Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis: 
«Que la paix soit sur vous! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la 
miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et 
ensuite s'est repenti et s'est réformé... Il est, alors, Pardonneur et 
Miséricordieux». 

55. C'est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu'apparaisse clairement le 
chemin des criminels. 

56. Dis: «il m'a été interdit d'adorer ceux que vous priez en dehors d'Allah». 
Dis: «Je ne suivrai pas vos passions: car ce serait m'égarer, et je ne serais 
plus parmi les bien-guidés». 

57. Dis: «Je m'appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et 
vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter 
ne dépend pas de moi. Le jugement n'appartient qu'à Allah: Il tranche en 
toute vérité et II est le meilleur des juges. 

58. Dis: «Si ce que vous voulez hâter dépendait de moi, ce serait affaire faite 
entre vous et moi . » C'est Allah qui connaît le mieux les injustes. 

59. C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les 
connaît. Et II connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. 
Et pas une feuille ne tombe qu'il ne le sache. Et pas une graine dans les 
ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un 
livre explicite. 



1. Ainsi, éprouvons-Nous les uns par les autres: La plupart des gens qui ont suivi au début le 
prophète furent parmi les plus faibles. Ce qui a fait dire aux notables mecquois: «Est-ce là ceux 
qu'Allah a favorisés parmi nous?» 

Allah leur a répondu qu'il est Celui qui connaît le mieux la pensée des gens et qu'il guide ceux 
qui le méritent vers le droit chemin. 



BBBB 



S 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 



60. Et, la nuit, c'est Lui qui prend vos âmes, et II sait ce que vous avez acquis 
pendant le jour. Puis II vous ressuscite le jour afin que s'accomplisse le 
terme fixé. Ensuite, c'est vers Lui que sera votre retour, et II vous informe- 
ra de ce que vous faisiez 1 . 

61. Et II est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et II envoie sur vous 
des gardiens 2 . Et lorsque la mort atteint l'un de vous, Nos messagers (les 
Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence. 

62. Ils sont 3 ensuite ramenés vers Allah, leur vrai Maître. C'est à Lui qu'ap- 
partient le jugement et II est le plus prompt des juges. 

63. Dis: «Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer?» Vous l'invo- 
quez humblement 4 et en secret: «S'il nous délivre de ceci, nous serons du 
nombre des reconnaissants. 

64. Dis: «C'est Allah qui vous en délivre ainsi que de toute angoisse. Pour- 
tant, vous Lui donnez des associés». 

65. Dis: «Il est capable, Lui, de susciter contre vous, d'en haut, ou de dessous 
vos pieds 5 , un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme. Et II 
vous fait goûter l'ardeur [au combat] les uns aux autres.» Regarde 
comment Nous exposons Nos versets. Peut-être comprendront-ils? 

66. Et ton peuple traite cela (le Coran) de mensonge, alors que c'est la vérité. 
Dis: «Je ne suis pas votre garant 6 . 

67. Chaque annonce arrive en son temps et en son lieu. Et bientôt vous le 
saurez. » 

68. Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos 
versets, éloigne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. 
Et si le Diable te fait oublier 7 , alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas 
avec les injustes. 



1 . Qui prend vos âmes : qui vous plonge dans le sommeil, de sorte que vous ressemblez à des morts. 
Le terme fixé; pour la durée de la vie. 

2. Des gardiens: (des Anges qui enregistrent, séance tenante, les actions des humains). 

3. Ils sont: les Anges ou l'ensemble des créatures. 

4. Humblement: autre interpr. publiquement. 

5. D'en haut ou de dessous vos pieds: de partout. 

6. Votre garant: «Je ne suis chargé que de la communication des enseignements de l'Islam. 

7. Te fait oublier: si par oubli, Tu (Muhammad) assistes à leur discussion. 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



69. Il n'incombe nullement à ceux qui sont pieux de rendre compte pour ces 
gens là. Mais c'est à titre de rappel. Peut-être craindront-ils [Allah]. 

70. Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont 
séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu'une 
âme ne s'expose pas à sa perte selon ce qu'elle aura acquis, elle n'aura en 
dehors d'Allah, ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation 
qu'elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d'elle. Ceux-là se sont abandon- 
nés à leur perdition à cause de ce qu'ils ont acquis. Leur breuvage sera 
l'eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru. 

71. Dis: «Invoquerons-nous, au lieu d'Allah, ce qui ne peut nous profiter ni 
nous nuire? Et reviendrons-nous sur nos talons après qu'Allah nous a guidés, 
comme quelqu'un que les diables ont séduit et qui erre perplexe sur la terre, 
bien que des amis l'appellent vers le droit chemin (lui disant): — «Viens à 
nous.» Dis: «Le vrai chemin, c'est le chemin d'Allah. Et il nous a été 
commandé de nous soumettre au Seigneur de l'Univers, 

72. Et d'accomplir la Salât et de Le craindre. C'est vers Lui que vous serez 
rassemblés». 

73. Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où II 
dit: «Sois!» Cela est 1 , Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le 

jour où l'on soufflera dans la Trompe. C'est Lui le Connaisseur de ce qui est 
voilé et de ce qui est manifeste. Et c'est Lui le Sage et le Parfaitement 
Connaisseur. 



1. Cela est: cela se réalise dans l'immédiat. 



W^W^J 




mk 



WW^P» 



•L. < 






**s ' A 



x A 












m&Jfc%&à\. 






x ^ 



* m** 



f fs 



«^&2S c duft; 1^:6; -sî j â^2î 






< ? > 






yà^z&s^^&j^^s^àWi 



s 






*<s 



<"£ A 



♦ I * *• 



^c^ÇiV^î^a 






k 



\rv 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 



74. (Rappelle le moment) où Abraham dit à c Azar, son père: «Prends-tu des 
idoles comme divinités? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement 
évident ! » 

75. Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, 
afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction. 

76. Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, et dit: «Voilà mon 
Seigneur!» Puis, lorsqu'elle disparut, il dit: «Je n'aime pas les choses qui 
disparaissent». 

77. Lorsqu'ensuite il observa la lune se levant, il dit: «Voilà mon Seigneur!» 
Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai 
certes du nombre des gens égarés». 

78. Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit: «Voilà mon Seigneur! 
Celui-ci est plus grand» Puis lorsque le soleil disparut, il dit: «O mon 
peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah. 

79. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du 
néant) les cieux et la terre ; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des 
associés. » 

80. Son peuple disputa avec lui; mais il dit: «Allez-vous disputer avec moi au 
sujet d'Allah, alors qu'il m'a guidé? Je n'ai pas peur des associés que vous 
Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur 
embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas? 

81. Et comment aurais-je peur des associés que vous Lui donnez, alors que 
vous n'avez pas eu peur d'associer à Allah des choses pour lesquelles II ne 
vous a fait descendre aucune preuve? Lequel donc des deux partis a le plus 
droit à la sécurité? (Dites-le) si vous savez. 



a 



v 



» 



M 




&\\\ i £< i A 







■mxi 




t'LS* 



533355 



< ** a y. y 



j^iU% 



>^ ' 



\y^O 



9 S 1' l > s v' 



y # + 



» s £ 



S>*\"SS\ *">\' ,-<"* '*{<- v**'' 









p-^J-4^ 



4^A 



^^sj^î^î^;» 



!g2BStfiBSSBSSSCSBS^2^S 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 




82. Ceux qui ont cru et n'ont point troublé la pureté de leur foi par quel- 
qu'inéquité (association), ceux-là ont la séurité; et ce sont eux les bien - 
guidés». 

83. Tel est l'argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. 
Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et 
Omniscient. 

84. Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les 
deux. Et Noé, Nous l'avons guidé auparavant, et parmi la descendance 
(d'Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. 
Et c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. 

85. De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des 
gens de bien. 

86. De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d'eux Nous l'avons favori- 
sé par dessus le reste du monde. 

87. De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs 
frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit. 

88. Telle est la direction par laquelle Allah guide qui II veut parmi Ses servi- 
teurs. Mais s'ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu'ils 
auraient fait eût certainement été vain. 

89. C'est à eux que Nous avons apporté le Livre, la sagesse et la prophétie. Si 
ces autres-là n'y croient pas, du moins Nous avons confié ces choses à des 
gens qui ne les nient pas. 

90. Voilà ceux qu'Allah a guidés: suis donc leur direction. Dis: «Je ne vous 
demande pas pour cela de salaire». Ce n'est qu'un rappel à l'intention de 
tout l'univers. 



ntssest 



PN 



*m*mtimmm Ha{ 138 




mm 



fjm&ÊÊfj^mmm** 






^ .£.? S>'S> 



« 1 1 I lll 



%4'X\CJ&&S 






Qô£% 









^ r w- — ,- r 












'tM'** 



i * «. •_ U ^ -. «. . •* T 



4 " * ^f^^^Oj^s^ 








&£& 






5H 




s 



IjdMi 



B 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



91. Us n'apprécient pas Allah comme II le mérite quand ils disent: «Allah n'a 
rien fait descendre sur un humain.» Dis: «Qui a fait descendre le Livre 
que Moïse a apporté comme lumière et guide, pour les gens? Vous le 
mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. 
Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancê- 
tres. Dis: «C'est Allah». Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement. 

92. Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant 
ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la 
Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y 
croient 1 et demeurent assidus dans leur Salât. 

93. Et quel pire injuste que celui qui fabrique un mensonge contre Allah ou 
qui dit: «Révélation m'a été faite», quand rien ne lui a été révélé. De 
même celui qui dit: «Je vais faire descendre quelque chose de semblable à 
ce qu'Allah a fait descendre.» Si tu voyais les injustes lorsqu'ils seront 
dans les affres de la mort, et que les Anges leur tendront les mains (di- 
sant): «Laissez sortir vos âmes. Aujourd'hui vous allez être récompensés 
par le châtiment de l'humiliation pour ce que vous disiez sur Allah d'autre 
que la vérité et parce que vous vous détourniez orgueilleusement de Ses 
enseignements». 

94. Et vous voici venus à Nous, seuls, tout comme Nous vous avions créés la 
première fois, abandonnant derrière vos dos tout ce que Nous vous 
avions accordé. Nous ne vous voyons point accompagnés des intercesseurs 
que vous prétendiez être des associés 2 . Il y a certainement eu rupture entre 
vous: ils vous ont abandonnés, ceux que vous prétendiez (être vos 
intercesseurs). 



1. Y croient: le Coran. 

2. Des associés: d'Allah dans vos actes d'adoration. 



E^H 



fr^EMfr 




mim 



H 



mk 



> **' *'Vk' ïAi* t 



-> <U s 



<*s 



'<? >.fl ^* 






S s? &* 



$ Sp$ âl'-Mp 



»* 



*' s '. y 






> «"-CYs '»* 



*s S 



SS 



'-?<-> 



4* 



^ ,tJ\jlr 



9 <ss * 






■*^ 



iî*'?<, < **i »x ?>■> 



x*^ 



>?,> . 



^jll^^cA^^lJ^jî^Wïci^ 



&"<z*>Siïc*>< „ 



s s 



àa**ufe4_ 



^ 














sf 









9 <^y SiS 









V / 



# 



^//// 



^<r 






*>"?[<- 









Ss 



s s s s s }'ï 9 k %>s{' 










M 



^a 




6. Al-An c àm (les bestiaux) 




95. C'est Allah qui fait fendre la graine et le noyau 1 : du mort il fait sortir le 
vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc 
vous laissez-vous détourner? 

96. Fendeur de l'aube, Il a fait de la nuit une phase de repos; le soleil et la 
lune pour mesurer le temps. Voilà l'ordre conçu par le Puissant, 
l'Omniscient. 

97. Et c'est Lui qui vous a assigné les étoiles, pour que, par elles, vous vous 
guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes, Nous exposons 
les preuves pour ceux qui savent! 

98. Et c'est Lui qui vous a créés à partir d'une personne unique (Adam). Et 
il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous.) Nous avons exposé les 
preuves pour ceux qui comprennent 2 . 

99. Et c'est Lui qui, du ciel, a fait descendre l'eau. Puis par elle, Nous fîmes 
germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d'où Nous 
produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres ; et du palmier, de 
sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent 3 . Et aussi les jardins de 
raisins, l'olive et la grenade, semblables ou différents les uns des autres. 
Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrisse- 
ment. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi. 

100. Et ils ont désigné des associés à Allah: les djinns, alors que c'est Lui qui 
les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance, des fils et des filles, 
Gloire à Lui! Il transcende tout ce qu'ils lui attribuent. 

101. Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand II 
n'a pas de compagne? C'est Lui qui a tout créé, et II est Omniscient. 



1. Fait fendre la graine et le noyau: pour faire sortir le germe. 

2. Demeure: Mustaqarr en arabe signifie: a) le ventre de la mère; b)la vie sur terre; c)la tombe; 
d)Fau-delà. 

Lieu de dépôt: Mustawda c en arabe signifie: a) les reins du père; b)la demeure dernière. 

3. Qui se tendent: qui se rapprochent (à portée de la main). 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



102. Voilà Allah, votre Seigneur! Il n'y a de divinité que Lui, Créateur de tout. 
Adorez-Le donc. C'est Lui qui a charge de tout. 

103. Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'il saisit tous les regards. 
Et II est le Doux, le Parfaitement Connaisseur. 

104. Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre 
Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c'est en sa faveur; et quiconque 
reste aveugle, c'est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de 
votre sauvegarde. 

105. C'est ainsi que Nous expliquons les versets. Et afin qu'ils disent 1 : «Tu as 
étudié». Et afin de l'exposer clairement à des gens qui savent. 

106. Suis ce qui t'est révélé de la part de ton Seigneur. Point de divinité autre 
que Lui. Et écarte- toi des associateurs. 

107. Si Allah voulait, ils ne seraient point associateurs! Mais Nous ne t'avons 
pas désigné comme gardien sur eux; et tu n'es pas leur garant. 

108. N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivi- 
té, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons 
enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, 
c'est vers leur Seigneur que sera leur retour; et II les informera de ce 
qu'ils œuvraient. 

109. Et ils jurent par Allah de toute la force de leurs serments, que s'il leur 
venait un miracle, ils y croiraient (sans hésiter,) Dis: «En vérité, les mira- 
cles ne dépendent que d'Allah. » Mais qu'est ce qui vous fait penser que 
quand cela (le signe) arrivera, ils n'y croiront pas? 

110. Parce qu'ils n'ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs 
et leurs yeux; nous les laisserons marcher aveuglement dans leur rébellion. 



1. Afin qu'ils disent...: les mécréants disent que tu as appris cela dans les livres anciens. Accusation 
dont plusieurs fois on retrouvera des traces: «quelqu'un l'instruit», dit-on. 



E^B 



m 



5— — — — — f 




tfl£5î \>A 




j^*~^~* <•>• 



sssts 



a^^»! 



gggp 



gggg 



b ^ *âj^l£*-3?j 












Kl'iSS »>*<< *>\'<\' 'à' 



A 












«f <'< 



*Z 



^^\>^4\S$xs'$\%<^é$ 






^ 




ûûtj^^iîjL^^jVîvJ 






m 









6. Al-An c âm (les bestiaux) 




111. Et si Nous faisions descendre les Anges vers eux, [comme ils l'avaient 
proposé] si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose 
devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d'entre eux 
ignorent. 

112. Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi: des diables 
d'entre les hommes et les djinns, qui s'inspirent trompeusement les uns 
aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne 
l'auraient pas fait; laisse-les donc avec ce qu'ils inventent. 

113. Et pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas à l'au-delà se penchent 
vers elles 1 , qu'ils les agréent, et qu'ils perpètrent ce qu'ils perpètrent. 

114. Chercherai-je un autre juge qu'Allah, alors que c'est Lui qui a fait descen- 
dre vers vous ce Livre bien exposé? Ceux auxquels Nous avons donné le 
Livre savent qu'il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne 
sois donc point du nombre de ceux qui doutent. 

115. Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul 
ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient. 

116. Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t'égareront du 
sentier d'Allah: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer 
des mensonges. 

117. Certes ton Seigneur connaît le mieux ceux qui s'égarent de Son sentier, et 
c'est Lui qui connaît le mieux les bien-guidés. 

118. Mangez donc de ce sur quoi on a prononcé le nom d'Allah si vous êtes 
croyants en Ses versets (le Coran). 



1. Se penchent vers elles: vers les paroles enjolivées par les diables. 



E 



9* 



5É 




mm 



? -<S 






'*tf£ ' 



&tf,Jtf 



LLPJ 



X 



' > >\ ^ t ^ ^ \f" \ ' & * \ fît s <s*~- 






p&k 



S > ^ *"^ ^ V i y 






s* s S S s"^ 



>j£.io \j eu ^lSsJJ 



xx 



i&'i"' 



»^ 



*> > ^ ^ 










!>^ 



>x^ »f ^ . 






^..Ya^.A^^X'^ 



y *>< 



&*&-'M 






j&ESB 



»e^R 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



119. Qu'avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le nom d'Allah a été pro- 
noncé? Alors qu'il vous a détaillé ce qu'il vous a interdit, à moins que 
vous ne soyez contraints d'y recourir. Beaucoup de gens égarent, sans 
savoir, par leurs passions. C'est ton Seigneur qui connaît le mieux les 
transgresseurs l . 

120. Evitez le péché apparent ou caché, (car) ceux qui acquièrent le péché 
seront rétribués selon ce qu'ils auront commis. 

121. Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom d'Allah n'a pas été prononcé, car 
ce serait (assurément) une perversité. Les diables inspirent à leurs alliés de 
disputer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des 
associateurs. 

122. Est-ce que celui qui était mort 2 et que Nous avons ramené à la vie et à 
qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les 
gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir? 
Ainsi on a enjolivé aux mécréants ce qu'ils œuvrent. 

123. Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y our- 
dissent des complots. Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes et ils 
n'en sont pas conscients. 

124. Et lorsqu'une preuve leur vient, ils disent: «Jamais nous ne croirons tant 
que nous n'aurons pas reçu un don semblable à celui qui a été donné aux 
messagers d'Allah». Allah sait mieux où placer Son message. Ceux qui 
ont commis le crime seront atteints d'un rapetissement auprès d'Allah 
ainsi que d'un supplice sévère pour les ruses qu'ils tramaient. 



1. Le nom d'Allah a été prononcé: cet ordre est à double effet: il enjoint aux croyants de mention- 
ner le nom d'Allah sur la bête qu'ils égorgent, et de ne pas refuser de manger d'une bête qu'on 
a égorgée en prononçant le nom d'Allah. 

Sauf si vous y êtes contraints: Sauf si vous y êtes poussés par la faim et que vous ne trouvez rien 
d'autre. 

2. Mort: au sens figuré. Allusion ici est faite aux mécréants qui refusent la lumière du Coran. 



E 



f^** 



m 



cas 







> ///.'Vf/ 



x' 



^> 






X ^ 






y/x' ^ 










s ' 



is< ~S ' 



r - * t t • 



>/r>' ^<V 



ï5jJ\ LUI biLj<jÂ^IL5 



y y *y 9 <* . s <Z 







£$0<Zy* 









^J7jyj mim t mdmimdmd ^j t 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 



125. Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam 1 . 
Et quiconque II veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme 
s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi Allah inflige Sa punition à ceux qui 
ne croient pas. 

126. Telle est la voie de ton Seigneur dans toute sa rectitude. Nous avons 
[effectivement] bien détaillé les signes (ou versets) à des gens qui se 
rappellent. 

127. Pour eux la maison du Salut auprès de leur Seigneur. Et c'est Lui qui est 
leur protecteur, pour ce qu'ils faisaient (sur terre). 

128. Et le jour ou II les rassemblera tous: «O communauté des djinns, vous 
avez trop abusé des humains». Et leurs alliés parmi les humains diront: 
«Ô notre Seigneur, nous avons profité les uns des autres, et nous avons 
atteint le terme que Tu avais fixé pour nous.» Il leur dira: «l'Enfer est 
votre demeure, pour y rester éternellement, sauf si Allah en décide 
autrement. » Vraiment ton Seigneur est Sage et Omniscient. 

129. Et ainsi accordons-Nous, à certains injustes l'autorité sur d'autres, (injus- 
tes) à cause de ce qu'ils ont acquis. 

130. O communauté des djinns et des humains, ne vous est-il pas venu des 
messagers, choisis parmi vous, qui vous ont raconté Mes signes 2 et averti 
de la rencontre de ce jour? Ils diront: «Nous témoignons contre nous- 
mêmes.» La vie présente les a trompés; et ils ont témoigné contre eux- 
mêmes qu'en (vérité) ils étaient mécréants. 

131. C'est que ton Seigneur n'anéantit point injustement des cités dont les gens 
ne sont pas encore avertis 3 . 



1. Ouvrir la poitrine à l'Islam: signifie rendre quelqu'un bien disposé à recevoir l'Islam. 

2. Ont raconté Mes signes: ont répété Mes enseignements, et les histoires des peuples infidèles. 

3. Autre interprétation : c'est ainsi que ton Seigneur n'anéantit point des cités injustes dont les gens 
ne sont pas encore avertis (par un messager). 



iw-i-i-w-i. 




ES 






^^ 







t> 






A 









<^°kA^ »4 



>jJLô <j>J-*i J^i^ ju^==cs£2 ^\j\^-c 



^4 



cloués 



^^ 



-: / 



^ ^ 






k J|J*^^(^l^^ 







^ / 



^ 



^ ^i^ 




La *-!_ ^ 











^ggggg^'*^ 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



132. A chacun des rangs (des récompenses) selon ses œuvres. Or ton Seigneur 
n'est pas inattentif à ce qu'ils font. 

133. Ton Seigneur est le Suffisant à Soi-même, le Détenteur de la miséricorde. 
S'il voulait, Il vous ferait périr et mettrait à votre place qui II veut, de 
même qu'il vous a créés d'une descendance d'un autre peuple. 

134. Ce qui vous a été promis arrivera (certainement.) Et vous n'êtes pas à 
même de [ Nous ] réduire à l'impuissance. 

135. Dis: «O mon peuple! Continuez a agir selon votre méthode; moi aussi 
j'agirai selon la mienne. Ensuite, vous saurez qui aura un meilleur (sort) 
dans l'au-delà.» Certes, les injustes ne réussiront jamais. 

136. Et ils assignent à Allah une part de ce qu'il a Lui-même créé, en fait de 
récoltes et de bestiaux, et ils disent: «Ceci est à Allah — selon leur préten- 
tion! — et ceci à nos divinités.» Mais ce qui est pour leurs divinités ne 
parvient pas à Allah, tandis que ce qui est pour Allah parvient à leurs 
divinités. Comme leur jugement est mauvais! 

137. Et c'est ainsi que leurs divinités ont enjolivé à beaucoup d'associateurs le 
meurtre de leurs enfants, afin de les ruiner et de travestir à leurs yeux leur 
religion. Or si Allah voulait, ils ne le feraient pas. Laisse-les donc, ainsi 
que ce qu'ils inventent. 



B 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 



138. Et ils dirent: «Voilà des bestiaux et des champs frappés d'interdiction: 
n'en mangeront que ceux que nous voudrons.» — selon leur prétention! 
— Et voilà des bêtes dont le dos est tabou, et des bêtes sur lesquelles ils 
ne mentionnent pas le nom d'Allah. Des inventions contre Lui! Il les 
rétribuera pour ce qu'ils inventaient comme mensonges 1 . 

139. Et ils dirent: «Ce qui est dans le ventre de ces bêtes est réservé aux mâles 
d'entre nous, et interdit à nos femmes.» Et si c'est un mort-né, ils y 
participent tous. Bientôt II les rétribuera pour leur prescription 2 , car II est 
Sage et Omniscient. 

140. Ils sont certes perdants, ceux qui ont, par sottise et ignorance tué leurs 
enfants, et ceux qui ont interdit ce qu'Allah leur a attribué de nourriture, 
inventant des mensonges contre Allah. Ils se sont égarés et ne sont point 
guidés. 

141. C'est Lui qui a créé les jardins, treillages et non treillages; ainsi que les 
palmiers et la culture aux récoltes diverses; [de même que] l'olive et la 
grenade, d'espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, 
quand ils en produisent; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et 
ne gaspillez point car II n'aime pas les gaspilleurs. 

142. Et (Il a créé) parmi les bestiaux, certains pour le transport, et d'autres 
pour diverses utilités 3 ; mangez de ce qu'Allah vous a attribué, et ne 
suivez pas les pas du Diable, car il est pour vous un ennemi déclaré. 



Des bêtes dont le dos est tabou: sur lesquelles il est défendu de monter. 
Sur lesquelles ils ne mentionnent pas le nom d'Allah: quand on les égorge. 

Prescription : le fait de décider de ce qui est licite et de ce qui ne l'est pas, sans se conformer aux 
lois d'Allah, et selon leur bon vouloir. 

Diverses utilités: pour leur laine, viande, lait, etc. et non pour le transport à cause de leur jeune 
âge ou de la petitesse de leur taille. 



JESt 



fil 



*^H**+ 




mm 



K 



A 



»/V ♦x' 



♦^ 



j^\>Jl 
















X 



•> > 



MûldAV. 











Oi ^U> ^j^J c^Li V I aUjI 



*s"*<* 



<*s 



<S 9 S s* S ** 



ÎS^tWc.** 



^-^^ -£ *>» £ 










> > 









tf ' <v . ^ "V -£ 



^ *"^r 



^j^J^ù^i^ 



iJ^J v^s^ï^t^^r^îùiye 



>> '\" 



< <' i*4s> 



û.*Cj33id«ïï: 4 






/*<,' 










L> 



?> 






>^ >> 






6. Al-An c âm (les bestiaux) 



143. (Il en a créé) huit, en couples: deux pour les ovins, deux pour les ca- 
prins... dis: «Est-ce les deux mâles qu'il a interdits ou les deux femelles, 
ou ce qui est dans les matrices des deux femelles 1 ? Informez-moi de toute 
connaissance, si vous êtes véridiques»; 

144. ... deux pour les camélidés, deux pour les bovins... Dis: «Est-ce les deux 
mâles qu'il a interdits ou les deux femelles, ou ce qui est dans les matri- 
ces des deux femelles? Ou bien étiez-vous témoins quand Allah vous 
l'enjoignit?» Qui est donc plus injuste que celui qui invente un mensonge 
contre Allah pour égarer les gens sans se baser sur aucun savoir? Allah 
ne guide pas les gens injustes. 

145. Dis: «Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun man- 
geur d'en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu'on a fait 
couler, ou la chair de porc 2 — car c'est une souillure — ou ce qui, par 
perversité, a été sacrifié à autre qu'Allah. » Quiconque est contraint, sans 
toutefois abuser ou transgresser, ton Seigneur est certes Pardonneur et 
Miséricordieux. 

146. Aux Juifs, Nous avons interdit toute bête à ongle unique 3 . Des bovins et 
des ovins, Nous leurs avons interdit les graisses, sauf ce que portent leur 
dos, leurs entrailles, ou ce qui est mêlé à l'os. Ainsi les avons-Nous punis 
pour leur rébellion. Et Nous sommes bien véridiques. 



1 . Dans ce verset et le suivant sont mises en relief des superstitions païennes selon lesquelles tel ou 
tel animal était déclaré tabou: parmi ces quatre couples de huit bêtes qu'Allah a créées et qui 
sont toutes comestibles, pourquoi interdire telle ou telle dans des circonstances données? 

2. Ou la chair de porc: voir S. 5, v. 3, note 1. 

3. Bête à ongle unique: comme le chameau, l'autruche, etc. 



ESe 



s 



s 



fil 



»^^— «( 




ïï'Xu'étfA 




mm 



tmimdmimd^ à 






j>s £/ y > v y 






0o^P 



C ^ 






"lîT'A 



x 



3^)1 La <ûii ^Lui J 






/ 



.-V <rV x^ ^->x ȣ 4*fcfc 



''t;^ii<î< 



^/ / 



^(.-.A> ftU.l ^ 



>" A X" S / s 



r- 






' * ^ y A • \ y^ . a 



<0ilO 



^iîjii£\L 



s 



/^ 



<>fi f'/'r'i - </^<s ^ 



» J> y S 




S 






-' 's^rt**-'^'^ '- " ■ ' r * '**' 







6. Al-An c âm (les bestiaux) 



147. Puis, s'ils te traitent de menteur, alors dis: «Votre Seigneur est Détenteur 
d'une immense miséricorde cependant que Sa rigueur ne saura être dé- 
tournée des gens criminels». 

148. Ceux qui ont associé diront: «Si Allah avait voulu, nous ne lui aurions 
pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n'aurions rien 
déclaré interdit.» Ainsi leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les 
messagers) jusqu'à ce qu'ils eurent goûté Notre rigueur. Dis : « Avez- vous 
quelque science à nous produire? Vous ne suivez que la conjecture et ne 
faites que mentir». 

149. Dis: «L'argument décisif appartient à Allah. S'il avait voulu certainement 
Il vous aurait tous guidés, (sur le droit chemin) 

150. Dis: «Amenez-vos témoins qui attesteraient qu'Allah a interdit cela.» Si 
ensuite ils témoignent, alors toi, ne témoigne pas avec eux et ne suis pas 
les passions de ceux qui traitent de mensonges Nos signes et qui ne 
croient pas à l'au-delà, tandis qu'ils donnent des égaux à leur Seigneur. 

151. Dis: «Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui 
associez rien; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas 
vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme 
eux. N'approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez 
qu'en toute justice la vie qu'Allah a fait sacrée. Voilà ce qu' [Allah] vous a 
recommandé de faire; peut-être comprendrez- vous. 



6. Al-An c âm (les bestiaux) 



152. Et ne vous approchez des biens de l'orphelin que de la plus belle manière, 
jusqu'à ce qu'il ait atteint sa majorité 1 . Et donnez la juste mesure et le 
bon poids, en toute justice. Nous n'imposons à une âme que selon sa 
capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un 
proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce 
qu'il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous. 

153. «Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez 
pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Voilà ce qu'il vous enjoint. 
Ainsi atteindrez- vous la piété. 

154. Puis Nous avons donné à Moïse le Livre complet en récompense pour le 
bien qu'il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide 
et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur 
Seigneur (au jour du Jugement dernier). 

155. Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre — 
suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde — 

156. afin que vous ne disiez point: «On n'a fait descendre le Livre que sur 
deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier 2 . 

157. Ou que vous disiez: «Si c'était à nous qu'on avait fait descendre le Livre, 
nous aurions certainement été mieux guidés qu'eux.» Voilà certes que 
vous sont venus, de votre Seigneur, preuve, guidée et miséricorde. Qui est 
plus injuste que celui qui traite de mensonges les versets d'Allah et qui 
s'en détourne? Nous punirons ceux qui se détournent de Nos versets, par 
un mauvais châtiment, pour s'en être détournés. 



1. La majorité: en agissant en adulte raisonnable dans la gestion de ses biens. 

2. Peuples avant nous: les Juifs et les Chrétiens 

Les étudier: les livres précédents (la Thora et l'Evangile). 



m 



s 



a^feri 




6. Al-An c âm (les bestiaux) 



158. Qu'attendent-ils? Que les Anges leur viennent? Que vienne ton Seigneur? 
Ou que viennent certains signes de ton Seigneur? Le jour où certains 
signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme 
qui n'avait pas cru auparavant ou qui n'avait acquis aucun mérite de sa 
croyance. Dis: «Attendez!» Nous attendons, Nous aussi. 

159. Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, tu n'es en rien 
de leurs: leur sort ne dépend que d'Allah. Puis II les informera de ce 

qu'ils faisaient. 

160. Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant; et quiconque viendra 
avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera 
aucune injustice. 

161. Dis: «Moi, mon Seigneur m'a guidé vers un chemin droit, une religion 
droite, la religion d'Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n'était 
point parmi les associateurs. 

162. Dis: «En vérité, ma Salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort 
appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. 

163. A Lui nul associé! Et voilà ce qu'il m'a été ordonné, et je suis le premier à 
me soumettre.» 

164. Dis: «Chercherais-je un autre Seigneur qu'Allah, alors qu'il est le Sei- 
gneur de toute chose? Chacun n'acquiert [le mal] qu'à son détriment: 
personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui. Puis vers votre 
Seigneur sera votre retour et II vous informera de ce en quoi vous 
divergez. 

165. C'est Lui qui a fait de vous les successeurs sur terre et qui vous a élevés, 
en rangs, les uns au-dessus des autres, afin de vous éprouver en ce qu'il 
vous a donné. (Vraiment) ton Seigneur est prompt en punition, Il est 
aussi Pardonneur et Miséricordieux. 



ESs 



00 







m 



Se 




a, ^î^ 







. -&<, /x < <> < 4 









>J(>i 



c^u^^^s^s 0ùd^iîï 



» 



^^z\^jh^j£l&^^\^jiôj^ 






i,JL\àdF'' "-'*'''' 







.t^d^GS? f&jj^ ^£i£ 



<^ .^/ - ^^ < 



&!&£$&&$£$. 




7. Al-A c râf 




SOURATE 7 

AL-A^ÀF 1 

206 versets 
Pré-hég. n°39 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mïm, Sâd. 

2. C'est un Livre qui t'a été descendu; qu'il n'y ait, à son sujet, nulle gêne 
dans ton cœur; afin que par cela tu avertisses, et (qu'il soit) un Rappel 
aux croyants. 

3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez 
pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu. 

4. Que de cités Nous avons détruites ! Or, Notre rigueur les atteignit au cours 
du repos nocturne ou durant leur sieste. 

5. Leur invocation, lorsque leur survint notre rigueur, se limita à ces paroles: 
Certes nous étions injustes». 

6. Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous 
interrogerons aussi les envoyés 2 . 

7. Nous leur raconterons en toute connaissance (ce qu'ils faisaient) car Nous 
n'étions pas absent! 

8. Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes actions 
pèseront lourd... voilà ceux qui réussiront! 

9. Et quant à celui dont les bonnes actions pèseront léger... voilà ceux qui 
auront causé la perte de leurs âmes parce qu'ils étaient injustes envers Nos 
enseignements. 

10. Certes, Nous vous avons donné du pouvoir sur terre et Nous vous y 
avons assigné subsistance. (Mais) vous êtes très peu reconnaissants! 

11. Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite 
Nous avons dit aux Anges: «Prosternez-vous devant Adam.» Ils se pros- 
ternèrent, à l'exception d'Iblis qui ne fut point de ceux qui se 
prosternèrent. 



1. Al-A c râf: endroit surélevé entre le Paradis et l'Enfer, sur lequel vont se trouver des gens qui 
auront une vue sur les deux. Nous conserverons le mot al-A c râf parce qu'il n'y a pas d'équiva- 
lent convenable en français. Titre tiré des versets: 46, 48... 

2. Les envoyés: ici les prophètes qui ont une mission auprès des hommes ou les Anges qui exé- 
cutent les ordres d'Allah. 



B 




imm 




"7*— r ~> <^> 



X 



*-*mlm*mimH 



vseseasasasa 



xr 



<s 







o>^4^É S^ii 






0ù^^^3s0 






>j+ 



''<! */' 






ss 






<Ss 



iS < .* .s < 







<;.^ ^.-"A 



01 







>«Y 






7. Al-A c ràf 




12. [Allah] dit: «Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner quand Je te l'ai 
commandé?» Il répondit: «Je suis meilleur que lui: Tu m'as créé de feu, 
alors que Tu l'as créé d'argile». 

13. [Allah] dit: «Descends d'ici, Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil ici. Sors, te 
voilà parmi les méprisés.» 

14. «Accorde-moi un délai, dit (Satan,) jusqu'au jour où ils seront 
ressuscites.» 

15. [Allah] dit: «Tu es de ceux à qui délai est accordé.» 

16. «Puisque Tu m'as mis en erreur, dit [Satan], je m'assoirai pour eux sur 
Ton droit chemin, 

17. puis je les assaillerai de devant, de derrière, de leur droite et de leur 
gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.» 

18. «Sors de là», dit (Allah,) banni et rejeté. Quiconque te suit parmi eux... de 
vous tous, J'emplirai l'Enfer». 

19. «O Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et mangez en vous deux, à 
votre guise; et n'approchez pas l'arbre que voici; sinon, vous seriez du 
nombre des injustes.» 

20. Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché — leurs 
nudités 1 — leur chuchota, disant: «Votre Seigneur ne vous a interdit cet 
arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d'être immortels». 

21. Et il leur jura: «Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller». 

22. Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu'ils eurent goûté de 
l'arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux 
à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela: «Ne vous 
avais-Je pas interdit cet arbre? Et ne vous avais- Je pas dit que le Diable 
était pour vous un ennemi déclaré?» 



1. Leurs nudités: leurs parties génitales qui leur étaient jusqu'alors cachées. 



****** 



WM^MJTjS 




mm 



o&JS2Z\£±\& U$£R 



s? 









>> ^ 







X»X X 



^x X ^ >'< 



»x-«»*^< 









r^ -s-f > 



wr 







7. Al-A c râf 



23. Tous deux dirent: «Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous- 
mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, 
nous serons très certainement du nombre des perdants». 

24. «Descendez, dit [Allah ],vous serez ennemis les uns des autres. Et il y aura 
pour vous sur terre séjour et jouissance, pour un temps. » 

25. « Là, dit (Allah ), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera 
sortir. » 

26. O enfants d'Adam! Nous avons fait descendre 1 sur vous un vêtement pour 
cacher vos nudités, ainsi que des parures. — Mais le vêtement de la piété 
voilà qui est meilleur. — C'est un des signes (de la puissance) d'Allah. Afin 
qu'ils se rappellent. 

27. O enfants d'Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait 
sortir du Paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur 
rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d'où vous ne 
les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne 
croient point, 

28. et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent: «C'est une coutume 
léguée par nos ancêtres et prescrite par Allah.» Dis: «[Non,] Allah ne 
commande point la turpitude. Direz-vous contre Allah ce que vous ne 
savez pas?» 

29. Dis: «Mon Seigneur a commandé l'équité. Que votre prosternation soit 
exclusivement pour Lui. Et invoquez-Le, sincères dans votre culte 2 . De 
même qu'il vous a créés, vous retournerez à Lui». 

30. Il guide une partie, tandis qu'une autre partie a mérité l'égarement parce 
qu'ils ont pris, au lieu d'Allah, les diables pour alliés, et ils pensent qu'ils 
sont bien-guidés! 



1. Fait descendre: don d'Allah le Très Haut. 

2. Sincères dans votre culte: Allah n'agrée point un acte d'adoration s'il ne répond pas à deux 
conditions: a) qu'il soit conforme à la loi divine (Chari c a) ; b) qu'il soit exclusivement voué à 
Allah. 



■mm 




-J*—r— t [^r, 



BSBSB 






JnJ ùr^^ 



c 



\>' K '"l -t*/ ^ -T"^ 



^ ** L fs .^ lS'** ^ 



^»>2. » 






^O ^ . ** * 9 -i^* ^* i£ 



l_^5 Jj jp l4<o ;^3 tj ^ l j ,>£? 

^p^sh^^é'^^4 



S' H '. -ts".' ' Z, >'-t 






xr 






<S^.< jl S. 



r*s s 4s ±* s 



\£J&Z± Oj%iQ 



-^®&$é#&te. 



.{E 



ûi- 



s^ijr^^f^bi^s^i^îju 








7. Al-A c râf 




31. O enfants d'Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (vos 
habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d'excès, car II [Allah] 
n'aime pas ceux qui commettent des excès 1 . 

32. Dis: «Qui a interdit la parure d'Allah, qu'il a produite pour Ses serviteurs, 
ainsi que les bonnes nourritures?» Dis: «Elles sont destinées à ceux qui 
ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la 
Résurrection.» Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens 
qui savent. 

33. Dis: «Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), 
tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit 
et d'associer à Allah ce dont II n'a fait descendre aucune preuve, et de dire 
sur Allah ce que vous ne savez pas». 

34. Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne 
peuvent le retarder d'une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. 

35. Ô enfants d'Adam! Si des messagers [choisis] parmi vous viennent pour 
vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment, 
n'auront aucune crainte et ne seront point affligés. 

36. Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s'en écartent avec orgueil, 
sont les gens du Feu et ils y demeureront éternellement. 

37. Quel pire injuste, que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui 
traite de mensonges Ses signes? Ceux là auront la part qui leur a été 
prescrite; jusqu'au moment où Nos Envoyés [Nos Anges] viennent à eux 
pour leur enlever l'âme, en leur disant: «Où sont ceux que vous invoquiez 
en dehors d'Allah?» — Ils répondront: «Nous ne les trouvons plus». Et ils 
témoigneront contre eux-mêmes qu'ils étaient mécréants. 



1. Des excès: L'Islam combat tout excès en matière de nourriture et de boisson, de nature à 
exposer l'individu à toutes sortes de maladies. 

La médecine préventive actuelle ne fait que confirmer les enseignements de l'Islam, soucieux de 
préserver la santé de l'homme. 



UBE 



SBBBBgSBfc t w* 




m\\& 




"T^^^J'U/v 



fmmmimMH** 



s + 



V/ 



s s *^ 



o^\y^\'ù*r^=^&^^^Q&'t⣠






V 



Wïifà 




4* >£ 






;ût^u£i3ij 



j 






K>\jx> 






tëzcêk® & 






^ >?> *^w^^ 






. t/A-î ' x' "' <**s 



< ^ »* 



>* 












<£'"'>-*< 






Yi&pa 






\ ^ ggM^^^ri 



JB B3 SS 



7. Al-A c râf 




38. «Entrez dans le Feu», dira [Allah,] «parmi les djinns et les hommes des 
communautés qui vous ont précédés.» Chaque fois qu'une communauté 
entrera, elle maudira celle qui l'aura précédée. Puis, lorsque tous s'y re- 
trouveront, la dernière fournée dira de la première: «Ô notre Seigneur! 
Voilà ceux qui nous ont égarés: donne-leur donc double châtiment du 
feu.» Il dira: «A chacun le double, mais vous ne savez pas». 

39. Et la première fournée dira à la dernière: «Mais vous n'avez sur nous 
aucun avantage. Goûtez donc au châtiment, pour ce que vous avez 
acquis ». 

40. Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s'en écar- 
tent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n'en- 
treront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l'aiguille. 
Ainsi rétribuons-Nous les criminels. 

41. L'Enfer leur servira de lit et, comme couverture, ils auront des voiles de 
ténèbres. Ainsi rétribuons-Nous les injustes. 

42. Et ceux qui croient et font de bonnes œuvres — Nous n'imposons aucune 
charge à personne que selon sa capacité — ceux-là seront les gens du 
Paradis: ils y demeureront éternellement. 

43. Et Nous enlèverons toute la rancune de leurs poitrines, sous eux couleront 
les ruisseaux, et ils diront: «Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. 
Nous n'aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés. Les 
messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité. » Et on leur procla- 
mera : « Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous 
faisiez». 



ta 






sa 




7. Al-A c râf 



44. Les gens du Paradis crieront aux gens du Feu : « Certes, nous avons trouvé 
vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous aussi trouvé vrai 
ce que votre Seigneur avait promis?» «Oui», diront-ils. Un héraut annon- 
cera alors au milieu d'eux: Que la malédiction d'Allah soit sur les 
injustes, 

45. qui obstruaient le sentier d'Allah, qui voulaient le rendre tortueux, et qui 
ne croyaient pas à l'au-delà.» 

46. Et entre les deux, il y aura un mur, et, sur al-A c râf seront des gens qui 
reconnaîtront tout le monde par leurs traits caractéristiques 1 . Et ils crie- 
ront aux gens du Paradis: «Paix sur vous!» Ils n'y sont pas entrés bien 
qu'ils le souhaitent. 

47. Et quand leurs regards seront tournés vers les gens du Feu, ils diront; «O 
notre Seigneur! Ne nous mets pas avec le peuple injuste». 

48. Et les gens d'al-A c râf, appelant certains hommes qu'ils reconnaîtront par 
leurs traits caractéristiques, diront: «Vous n'avez tiré aucun profit de tout 
ce que vous aviez amassé et de l'orgueil dont vous étiez enflés! 

49. Est-ce donc ceux-là au sujet desquels vous juriez qu'ils n'obtiendront de la 
part d'Allah aucune miséricorde...? — Entrez au Paradis! Vous serez à 
l'abri de toute crainte et vous ne serez point affligés. 

50. Et les gens du Feu crieront aux gens du Paradis: «Déversez sur nous de 
l'eau, ou de ce qu'Allah vous a attribué.» «Ils répondront: Allah les a 
interdits aux mécréants». 

51. Ceux-ci prenaient leur religion comme distraction et jeu, et la vie d'ici-bas 
les trompait. Aujourd'hui, Nous les oublierons comme ils ont oublié la 
rencontre de leur jour que voici, et parce qu'ils reniaient Nos 
enseignements. 



1. Sur le terme al-A c râf, cf. p. 151 note 1. 

<ËÊSË9 



a 



MMMg 




7. Al-A c ràf 



52. Nous leur avons, certes, apporté un Livre que Nous avons détaillé, en 
toute connaissance, à titre de guide et de miséricorde pour les gens qui 
croient. 

53. Attendent-ils uniquement la réalisation (de Sa menace et de Ses promes- 
ses?). Le jour où sa (véritable) réalisation viendra, ceux qui auparavant 
l'oubliaient diront: «Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la 
vérité. Y a-t-il pour nous des intercesseurs qui puissent intercéder en notre 
faveur? Ou pourrons-nous être renvoyés [sur terre], afin que nous œu- 
vrions autrement que ce que nous faisions auparavant?» Us ont certes créé 
leur propre perte; et ce qu'ils inventaient les a délaissés. 

54. Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis 
S'est établi «istawâ» sur le Trône 1 . Il couvre le jour de la nuit qui 
poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis 
à Son commandement. La création et le commandement n'appartiennent 
qu'à Lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers! 

55. Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discré- 
tion. Certes, Il n'aime pas les transgresseurs. 

56. Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu'elle ait été réformée. Et 
invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d'Allah est proche 
des bienfaisants. 

57. C'est Lui qui envoie les vents comme une annonce de Sa Miséricorde. 
Puis, lorsqu'ils transportent une nuée lourde, Nous la dirigeons vers un 
pays mort [de sécheresse], puis Nous en faisons descendre l'eau, ensuite 
Nous en faisons sortir toutes espèces de fruits. Ainsi ferons-Nous sortir les 
morts. Peut-être vous rappellerez-vous. 



1. Istawâ: «S'est établi». Aucune interprétation éxégétique n'est en mesure de donner le sens réel de 
cette expression car il est bien évident qu'Allah ne ressemble point à Ses créatures. 



ESS 



M 




■mm 




-F*~^~r <*Sr 



53B3Ï 



» 



<* *< ji<* 



0ôj, 












r^»^*f^^ -lui 









^4ji^4Jb5l![ z ^^Suîîj\s 



.<■ »-^ ^ 










a. I •* I • I ^ 












^x 



x'- 







7. Al-A c râf 



58. Le bon pays, sa végétation pousse avec la grâce de son Seigneur; quant au 
mauvais pays, (sa végétation) ne sort qu'insuffisamment et difficilement. 
Ainsi déployons-Nous les enseignements pour des gens reconnaissants 1 . 

59. Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il dit: «Ô mon peuple, adorez 
Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Je crains pour vous le 
châtiment d'un jour terrible». 

60. Les notables de son peuple dirent: «Nous te voyons dans un égarement 
manifeste». 

61. Il dit: «O mon peuple, il n'y a pas d'égarement en moi; mais je suis un 
Messager de la part du Seigneur de l'Univers. 

62. Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je vous donne 
conseil sincère, et je sais d'Allah ce que vous ne savez pas. 

63. Est-ce que vous vous étonnez qu'un rappel vous vienne de votre Seigneur à 
travers un homme issu de vous, pour qu'il vous avertisse et que vous 
deveniez pieux et que la miséricorde vous soit accordée?» 

64. Et ils le traitèrent de menteur. Or, Nous le sauvâmes, lui et ceux qui 
étaient avec lui dans l'arche, et noyâmes ceux qui traitaient de mensonges 
Nos miracles. C'étaient des gens aveugles, vraiment. 

65. Et aux c Aad, leur frère Hûd: «Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour 
vous, pas d'autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez -vous donc pas 2 ?» 

66. Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent: «Certes, nous te 
voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des 
menteurs». 

67. Il dit: «O mon peuple, il n'y a point de sottise en moi; mais je suis un 
Messager de la part du Seigneur de l'Univers. 



1. Ibn-Abbas a dit au sujet de ce verset: c'est un exemple qui illustre la différence de comportement 
du croyant et du mécréant. 

Le premier se conforme à l'appel de la vérité et agit en bonté avec tout le monde. Quant au 
second, en choississant la voie de l'égarement, il agit mal avec autrui. 

2. Et aux c Aad (Nous avons envoyé) leur frère Hûd: les c Aad (ou c Aadites) et les Tamûd (ou 
Tamûdites) dont il sera question au v. 73, sont d'anciennes peuplades d'Arabie, exterminées... 
leurs crimes et leur châtiment seront plus d'une fois cités en exemple. 



ygjgjgj3 



*M£ 




m\\& 




T—^^tyS?* 









'As'so^^ . s s *>A^, A*** 



s 



\*X> 



« \\ "S 



*J 




M 



*' '\' *&'*'* «"** 



s *v 







i^tùl 



-» 




il 



ç> * bj çfsf^.ot *vùo- ( 

jJL>j^oJl>-j^\JL^I^L^UjJUEJ 



^•^E. 






X .^ .''rt'ï' 



■ -A$t Cj&&j^*M\:q&; 



à. 



û\\jX-JX syiij jîi' ' 




"t'*/ >> î.r/ »<»»< <■ •- >. 



.6 



Ii0î^3^j0 



*i)l 



0* 




ii 



*- > ?*" s *S S S . ^ - % S <<* A S S ^ 9 A. 










7. Al-A c râf 




68. Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je suis pour vous 
un conseiller digne de confiance. 

69. Quoi! Vous vous étonnez qu'un rappel vous vienne de votre Seigneur à 
travers un homme issu de vous, pour qu'il vous avertisse? Et rappelez- 
vous quand II vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu'il accrut votre 
corps en hauteur (et puissance). Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d'Al- 
lah afin que vous réussissiez. 

70. Ils dirent: «Es-tu venu à nous pour que nous adorions Allah seul, et que 
nous délaissions ce que nos ancêtres adoraient? Fais donc venir ce dont tu 
nous menaces, si tu es du nombre des véridiques». 

71. Il dit: «Vous voilà, frappés de la part de votre Seigneur d'un supplice et 
d'une colère. Allez vous vous disputer avec moi au sujet de noms 1 que 
vous et vos ancêtres avez donnés, sans qu'Allah n'y fasse descendre la 
moindre preuve? Attendez donc! Moi aussi j'attends avec vous. 

72. Or, Nous l'avons sauvé, (lui) et ceux qui étaient avec lui, par miséricorde 
de Notre part, et Nous avons exterminé ceux qui traitaient de mensonges 
Nos enseignements et qui n'étaient pas croyants. 

73. Et aux Tamûd, leur frère Sâlih: «Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour 
vous, pas d'autre divinité que Lui. Certes, une preuve vous est venue de 
votre Seigneur: voici la chamelle d'Allah, un signe pour vous. Laissez-la 
donc manger sur la terre d'Allah et ne lui faites aucun mal; sinon un 
châtiment douloureux vous saisira 2 . 



1. Il s'agit des noms des idoles qui ne sont que des noms fictifs. 

2. Et aux Tamûd (Nous avons envoyé) leur frère Sâlih: les Tamûd habitaient en Arabie du Nord 
où d'importantes ruines subsistent encore à Madâïn Sâlih. 

La chamelle d'Allah: envoyée par Allah pour mettre les Tamûd à l'épreuve. On saura, par 
bribes, en quoi consista cette épreuve: par exemple en S. 11, vv. 64 et 65. 



S 



M 



Beat 




mm 

S! 



SB 



W 




>V 




il 









«. ?^ 



u*Wȉ 






^^fij^Vj^^ub; 







r>»>» ^^ 



S 9 ' 



• > 



> »f^ > 







^ ^ *^>^ ^ 






s > 













X 

* 






^ 



«</ x _* 



•j-*-*^* 



i 



r£>Q 






> * ^<^ ""In^ 






A 



ipUiS^lSjtt^J^^j 










iQvi^s^^^a 



7. Al-A c râf 




74. Et rappelez-vous quand II vous fit succéder aux Aad et vous installa sur 
la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé en maisons 
les montagnes. Rappelez-vous donc les bienfaits d'Allah et ne répandez 
pas la corruption sur la terre «comme des fauteurs de trouble». 

75. Les notables de son peuple qui s'enflaient d'orgueil dirent aux opprimés, 
à ceux d'entre eux qui avaient la foi: «Savez-vous si Salih est envoyé de la 
part de son Seigneur?» Ils dirent: «Oui, nous sommes croyants à son 
message». 

76. Ceux qui s'enflaient d'orgueil dirent: «Nous, nous ne croyons certaine- 
ment pas en ce que vous avez cru». 

77. Ils tuèrent la chamelle, désobéirent au commandement de leur Seigneur et 
dirent: «Ô Salih, fais nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du 
nombre des Envoyés». 

78. Le cataclysme les saisit; et les voilà étendus gisant dans leurs demeures. 

79. Alors il se détourna d'eux et dit: «O mon peuple, je vous avais communi- 
qué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais 
vous n'aimez pas les conseillers sincères!» 

80. Et Lot, quand il dit à son peuple: «Vous livrez vous à cette turpitude que 
nul, parmi les mondes, n'a commise avant vous? 

81. Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des 
femmes! Vous êtes bien un peuple outrancier.» 



E 






sr 



^a 




* > > :V^w< . 



*C S> i" 



***** 



/ 



51 






ÏJ 



* >Ï1Î'~ ' 



s*s_ , »> ff tV »^< 







>< - 






• 










y >*><.<": > £ 



y x 



• • •• 



x"l^ ^o"' 



i^^O-^JcV-^û* 



jj^JàJ^j 



» 








fit--». 
4U 







s *<* 






n> 



7. Al-A c ràf 




82. Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire: «Expulsez-les de votre 
cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs» 1 ! 

83. Or, Nous l'avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les 
exterminés. 

84. Et Nous avons fait pleuvoir sur eux une pluie 2 . Regarde donc ce que fut la 
fin des criminels! 

85. Et aux Madyan, leur frère Chu c aïb: «Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. 
Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Une preuve vous est venue de 
votre Seigneur. Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas 
aux gens moins que ce qui leur est dû. Et ne commettez pas de la corrup- 
tion sur la terre après sa réforme. Ce sera mieux pour vous si vous êtes 
croyants. 

86. Et ne vous placez pas sur tout chemin, menaçant, empêchant du sentier 
d'Allah celui qui croit en Lui et cherchant à rendre ce sentier tortueux. 
Rappelez- vous quand vous étiez peu nombreux et qu'il vous a multipliés 
en grand nombre. Et regardez ce qui est advenu aux fauteurs de désordre. 

87. Si une partie d'entre vous a cru au message avec lequel j'ai été envoyé, et 
qu'une partie n'a pas cru, patientez donc jusqu'à ce qu'Allah juge parmi 
nous car II est le Meilleur des juges. » 



1. Des gens qui veulent se garder purs: expression dite par ironie. 

2. Pluie de roches. Cf. S. 11, v.82. 



a 



53 



s 




s» 



imimimimimJ k 



> *'> x -yZx f> 




\*'y> +4' Sfi^-" 







^^<ir 



,-< ^ 







'<> s t 






Juî. - 














*/ * > /^o X 






■^ 



seasB 



K9 




2 



7. Al-A c râf 




88. Les notables de son peuple qui s'enflaient d'orgueil, dirent: «Nous t'ex- 
pulserons certes de notre cité, ô Chua c ïb, toi et ceux qui ont cru avec toi. 
Ou que vous reveniez à notre religion.» - Il dit: «Est-ce même quand cela 
nous répugne?» 

89. Certes, nous aurions forgé un mensonge contre Allah si nous revenions à 
votre religion après qu'Allah nous en a sauvés. Il ne nous appartient pas 
d'y retourner à moins qu'Allah notre Seigneur ne le veuille. Notre Sei- 
gneur embrasse toute chose de Sa science. C'est en Allah que nous plaçons 
notre confiance. Ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et 
notre peuple car Tu es le meilleur des juges. » 

90. Et les notables de son peuple qui ne croyaient pas, dirent : « Si vous suivez 
Chua c ïb, vous serez assurément perdants». 

91. Alors le tremblement (de terre) les saisit; et les voilà étendus, gisant dans 
leurs demeures. 

92. Ceux qui traitaient Chua c ïb de menteur (disparurent) comme s'ils n'y 
avaient jamais vécu. Ceux qui traitaient Chua c ïb de menteur furent eux les 
perdants. 

93. Il se détourna d'eux et dit: «Ô mon peuple, je vous ai bien communiqué 
les messages de mon Seigneur et donné des conseils. Comment donc 
m'attristerais-je sur des gens mécréants?» 

94. Nous n'avons envoyé aucun prophète dans une cité, sans que Nous 
n'ayons pris 1 ses habitants ensuite par l'adversité et la détresse afin qu'ils 
implorent (le pardon). 

95. Puis Nous avons changé leur mauvaise condition en y substituant le bien, 
au point qu'ayant grandi en nombre et en richesse, ils dirent: «La détresse 
et l'aisance ont touché nos ancêtres aussi.» Eh bien, Nous les avons saisis 
soudain, sans qu'ils s'en rendent compte. 



1. Pris: puni à cause de leur rejet du message 

tesaaœSSE 




jsïltttl 







7 t'L/7* 






^ ^^ 






'pfîi 



.x 



>^2<" <" XL '*<* s *. 



>b^^ïi! 



x^ 









©£>h^ 



^ > 



&&£>*& ûi^iî 



/ < ^ / ' 



t * x f 



f» $ v «v^ iLliy o 1 L^Lbî J^o 



^ j£ ?-* 




^->< 



*r^ x- £ 



i** 



>-?>><»>; 











^ »> £>tî^tC 



^j^=G 







•• • ♦- 



■È) 



■^ç^r 



(J\JL*4A_0J. 



*r <> <. 



.j^-ùî^j^X 



tf Ssss *s 



'~ s*' s 






JJHHHHHHfW 



a^^î 



7. Al-A c râf 



96. Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur 
aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais 
ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu'ils avaient 
acquis. 

97. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les 
atteindra pas la nuit, pendant qu'ils sont endormis? 

98. Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les 
atteindra pas le jour, pendant qu'ils s'amusent? 

99. Sont-ils à l'abri du stratagème d'Allah? Seuls les gens perdus se sentent à 
l'abri du stratagème d'Allah. 

100. N'est-il pas prouvé à ceux qui reçoivent la terre en héritage des peuples 
précédents que, si Nous voulions, Nous les frapperions pour leurs péchés 
et scellerions leurs cœurs, et ils n'entendraient plus rien? 

101. Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. [A 
ceux-là,] en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais 
ils n'étaient pas prêts à accepter ce qu'auparavant ils avaient traité de 
mensonge. C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs des mécréants. 

102. Et Nous n'avons trouvé chez la plupart d'entre eux aucun respect de 
l'engagement; mais Nous avons trouvé la plupart d'entre eux pervers. 

103. Puis, après [ces messagers,] Nous avons envoyé Moïse avec Nos miracles 
vers Pharaon et ses notables. Mais ils se montrèrent injustes envers Nos 
signes. Considère donc quelle fut la fin des corrupteurs. 

104. Et Moïse dit: «O Pharaon, je suis un Messager de la part du Seigneur de 
l'Univers, 



B 



sa 




■Xvi 



i<^ 




SSIItt] 




; >'(sr* 



ri 







^3355 5^^55 



s 



-<v 













'J& Ml&j^J te o^ 






I 






^OJ!>©ù^£to 



<^ ^v ^ u /> 



B 



s 



S 




7. Al-A c ràf 



105. je ne dois dire sur Allah que la vérité. Je suis venu à vous avec une preuve 
de la part de votre Seigneur. Laisse donc partir avec moi les Enfants 
d'Israël.» 

106. «Si tu es venu avec un miracle, dit (Pharaon,) apporte-le donc, si tu es du 
nombre des véridiques.» 

107. Il jeta son bâton et voilà que c'était un serpent évident. 

108. Et il sortit sa main et voilà qu'elle était blanche (éclatante), pour ceux qui 
regardaient. 

109. Les notables du peuple de Pharaon dirent: «Voilà, certes, un magicien 
chevronné. 

110. Il veut vous expulser de votre pays.» -«Alors, que commandez-vous?» 

111. Ils dirent: «Fais-le attendre, lui et son frère, et envoie des rassembleurs 
dans les villes, 

112. qui t'amèneront tout magicien averti. 

113. Et les magiciens vinrent à Pharaon en disant: «Y aura-t-il vraiment une 
récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs?» 

114. Il dit: «Oui, et vous serez certainement du nombre de mes rapprochés». 

115. Ils dirent: «O Moïse, ou bien tu jetteras (le premier), ou bien nous serons 
les premiers à jeter». 

116. «Jetez» dit-il. Puis lorsqu'ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des 
gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie. 

117. Et Nous révélâmes à Moïse: «Jette ton bâton». Et voilà que celui-ci se 
mit à engloutir ce qu'ils avaient fabriqué. 

118. Ainsi la vérité se manifesta et ce qu'ils firent fût vain. 

119. Ainsi ils furent battus et se trouvèrent humiliés. 

120. Et les magiciens se jetèrent prosternés. 



^2S 



9! 



S 




WF¥* 







> ^.^> »' 






"^<6 



:p^&j0ô£& 



ôuJLl^ l^yj ïijl^uip fji» &jbJ*U-Ù G* 'îcilo 



!->' 



«• ♦. 



*s -4 










/*' .< 



s 



£*s 



t > ?. <-l»r 



^L^^-é^y 



IJjS^ 



> 4 ^ *-> 






iS 



-< ^ 



v^*- 










»> 











JOJ 




•^ ,>£ < ^<£ -> 



l^^Vlr^L^O^J 



jaSESSE 



7. Al-A c râf 



121. Ils dirent: «Nous croyons au Seigneur de l'Univers, 

122. au Seigneur de Moïse et d'Aaron.» 

123. «Y avez-vous cru avant que je ne vous (le) permette? dit Pharaon. C'est 
bien un stratagème que vous avez manigancé dans la ville, afin d'en faire 
partir ses habitants. Vous saurez bientôt... 

124. Je vais vous couper la main et la jambe opposées, et puis, je vous crucifie- 
rai tous.» 

125. Ils dirent: «En vérité, c'est vers notre Seigneur que nous retournerons. 

126. Tu ne te venges de nous que parce que nous avons cru aux preuves de 
notre Seigneur, lorsqu'elles nous sont venues. Ô notre Seigneur! Déverse 
sur nous l'endurance et fais nous mourir entièrement soumis.» 

127. Et les notables du peuple de Pharaon dirent: «Laisseras-tu Moïse et son 
peuple commettre du désordre sur la terre, et lui-même te délaisser, toi et 
tes divinités?» Il dit: «Nous allons massacrer leurs fils et laisser vivre 
leurs femmes. Nous aurons le dessus sur eux et les dominerons.» 

128. Moïse dit à son peuple: «Demandez aide auprès d'Allah et soyez patients, 
car la terre appartient à Allah. Il en fait héritier qui II veut parmi Ses 
serviteurs. Et la fin (heureuse) sera aux pieux». 

129. Ils dirent: «Nous avons été persécutés avant que tu ne viennes à nous, et 
après ton arrivée.» Il dit: «Il se peut que votre Seigneur détruise votre 
ennemi et vous donne la lieutenance sur terre, et II verra ensuite comment 
vous agirez». 

130. Nous avons éprouvé les gens de Pharaon par des années de disette et par une 
diminution des fruits afin qu'ils se rappellent. 




...fcîl 




;>'(A 






W w » 












M "Si** "* Z. 




i £uù\ J *\jL\j olàyaH 



-* » «i.'f 



<i-j^yk>^ 



*/ s 



> ,^.> > ^ > 




-^ *> 



♦^ 



~"fefc<fo£^Jl 



S ^s ^S 



7. Al-A c râf 



131. Et quand le bien-être leur vint, ils dirent: «Cela nous est dû»; et si un mal 
les atteignait, ils voyaient en Moïse et ceux qui étaient avec lui un mau- 
vais augure. En vérité leur sort dépend uniquement d'Allah? Mais la 
plupart d'entre eux ne savent pas. 

132. Et ils dirent: «Quel que soit le miracle que tu nous apportes pour nous 
fasciner, nous ne croirons pas en toi». 

133. Et Nous avons alors envoyé sur eux l'inondation, les sauterelles, les poux 
(ou la calandre), les grenouilles et le sang, comme signes explicites. Mais 
ils s'enflèrent d'orgueil et demeurèrent un peuple criminel. 

134. Et quand le châtiment les frappa, ils dirent: «Ô Moïse, invoque pour 
nous ton Seigneur en vertu de l'engagement qu'il t'a donné. Si tu éloignes 
de nous le châtiment, nous croirons certes en toi et laisserons partir avec 
toi les enfants d'Israël». 

135. Et quand Nous eûmes éloigné d'eux le châtiment jusqu'au terme fixé 
qu'ils devaient atteindre, voilà qu'ils violèrent l'engagement. 

136. Alors Nous Nous sommes vengés d'eux; Nous les avons noyés dans les 
flots, parce qu'ils traitaient de mensonges Nos signes et n'y prêtaient 
aucune attention. 

137. Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées 
orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies. Et la très 
belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d'Israël s'accomplit pour 
prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et 
son peuple, ainsi que ce qu'ils construisaient. 



m 



as 



g 



m 



S 



M 




7. Al-A c râf 




138. Et Nous avons fait traverser la Mer aux Enfants d'Israël. Ils passèrent 
auprès d'un peuple attaché à ses idoles et dirent: «Ô Moïse, désigne- 
nous une divinité semblable à leurs dieux.» Il dit: «Vous êtes certes des 
gens ignorants. 

139. Le culte, auquel ceux-là s'adonnent, est caduc; et tout ce qu'ils font est 
nul et sans valeur.» 

140. Il dit: «Chercherai-je pour vous une autre divinité qu'Allah, alors que 
c'est Lui qui vous a préférés à toutes les créatures [de leur époque]?» 

141. (Rappelez-vous) le moment où Nous vous sauvâmes des gens de Pharaon 
qui vous infligeaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et lais- 
saient vivre vos femmes. C'était là une terrible épreuve de la part de votre 
Seigneur. 

142. Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les 
complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se 
termina au bout de quarante nuits. Et Moïse dit à Aaron son frère: 
«Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le 
sentier des corrupteurs». 

143. Et lorsque Moïse vint à Notre rendez- vous et que son Seigneur lui eut 
parlé, il dit: «Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie!» Il 
dit: «Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont: s'il tient en sa place, 
alors tu Me verras. » Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il 
le pulvérisa, et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit: 
« Gloire à Toi ! A Toi je me repens ; et je suis le premier des croyants ». 



E^S 



s 



8BC 



S 




>t\ 




n'l/7 



5=5 



as 



** ^r^ ^^ ^-^ 






J\î 



^>^ ^ 



6 hSA&^&^ v & & 



V S / k/ 



\ ?f . >' 



^^Lw^j^Jip^ 



> £ 






»A{ .. /.x ^> 






:* rv 









ï^Zï&M i^ îJ^ù-ï 



tej£Q&$&<ï$j %S^ii^ 










9 '*C\' »>y 



j^J^Xj 



? .^ ^^ x * 



<çy&&jiï&w 














gQnÂ^B^^saa 



7. Al-A c râf 



144. Et (Allah) dit: «O Moïse, Je t'ai préféré a tous les hommes, par Mes 
messages et par Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du 
nombre des reconnaissants». 

145. Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant 
toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. «Prends-les donc ferme- 
ment et commande à ton peuple d'en adopter le meilleur. Bientôt Je vous 
ferai voir la demeure des pervers. 

146. J'écarterai de Mes signes ceux qui, sans raison, s'enflent d'orgueil sur 
terre. Même s'ils voyaient tous les miracles, ils n'y croiraient pas. Et s'ils 
voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s'ils 
voient le sentier de l'erreur, ils le prennent comme sentier. C'est qu'en 
vérité ils traitent de mensonges Nos preuves et ils ne leur accordaient 
aucune attention. 

147. Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de 
l'au-delà, leurs œuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que 
selon leurs œuvres?» 

148. Et le peuple de Moïse adopta après lui un veau, fait de leurs parures: un 
corps qui semblait mugir. N'ont-ils pas vu qu'il ne leur parlait point et 
qu'il ne les guidait sur aucun chemin? Ils l'adoptèrent [comme divinité], et 
ils étaient des injustes 1 . 

149. Et quand ils éprouvèrent des regrets, et qu'ils virent qu'ils étaient bel et 
bien égarés, ils dirent: «Si notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et 
ne nous pardonne pas, nous serons très certainement du nombre des 
perdants». 



1. Après lui: pendant son absence. 
Un veau: comme divinité. 
Semblait mugir: le veau émettait un son qui ressemblait au mugissement du bœuf. 






agssc 




-r^l 




">-* '<•> 




<— fr 



XSSK 



W«B 



^ < t / >^'ii< 



/<Arf 



IjLJL^I 



^ea^^'f^Lr 1 ^^^^^ 






4^^jfâ&c&\& 



'9S 






^ ^ 




i£u 4%> ^J (J^^s. p, \£» JAJ 



l%£lllA> -iMs Q^îil 



kg 



>^5^<>< ^ 



^lil^^^lJJ^^-^S^ 



•r ^ 



>-"> .f 






7. Al-A c râf 



150. Et lorsque Moïse retourna à son peuple, fâché, attristé, il dit: «Vous avez 
très mal agi pendant mon absence! Avez-vous voulu hâter le commande- 
ment de votre Seigneur?» 1 Il jeta les tablettes et prit la tête de son frère, 
en la tirant à lui: «Ô fils de ma mère, (dit Aaron), le peuple m'a traité en 
faible, et peu s'en est fallu qu'ils ne me tuent. Ne fais donc pas que les 
ennemis se réjouissent à mes dépens, et ne m'assigne pas la compagnie des 
gens injustes». 

151. Et (Moïse) dît: «Ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais- 
nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des 
miséricordieux». 

152. Ceux qui prenaient le veau (comme divinité), bientôt tombera sur eux de 
la part de leur Seigneur, une colère, et un avilissement dans la vie présen- 
te. Ainsi, Nous rétribuons les inventeurs (d'idoles). 

153. Ceux qui ont fait de mauvaises actions et qui ensuite se sont repentis 
et ont cru... ton Seigneur, après cela est sûrement Pardonneur et 
Miséricordieux. 

154. Et quand la colère de Moïse se fut calmée, il prit les tablettes. Il y avait 
dans leur texte guide et miséricorde à l'intention de ceux qui craignent 
leur Seigneur. 

155. Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous 
avec Nous. Puis lorsqu'ils furent saisis par le tremblement (de terre), il 
dit: «Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruits avant, et 
moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d'entre nous ont 
fait? Ce n'est là qu'une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu 
veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais- 
nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs 2 . 



1. Hâter le commandement: hâter mon retour qui ne dépendait que du commandement d'Allah. 

2. Certains commentateurs pensent que ce verset se réfère aux hommes qui avaient demandé de 



voir Allah. Un tremblement de terre mit fin à leur curiosité. 



Ë 



5mi 



fi! 




t\\t 




i<-'A 



w. 







sac 



s 







ù^&£% f 

,> •••y . > »^tf >>>?^ , • vff'' ~.'*'i\t ' 




rfVx - 



<v 






0^>dîiit^iib3 



^ *^ ^ ^ 9* s * 



> xît* 






^ 



^ Tf <^ 



*s&'<i^*z 



,ii- 1 • 










W 





7. Al-A c râf 




156. Et prescris pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l'au-delà. Nous voilà 
revenus vers Toi, repentis.» Et (Allah) dit: «Je ferai que Mon châtiment 
atteigne qui Je veux. Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la 
prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittent la Zakât, et ont foi en Nos 
signes, 

157. Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit 
(mentionné) chez eux dans la Thora et l'Evangile. Il leur ordonne le 
convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur 
interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. 
Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront 
la lumière descendue avec lui 1 ; ceux-là seront les gagnants. 

158. Dis: «Ô hommes! Je suis pour vous tous le Messager d'Allah, à Qui 
appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il 
donne la vie et II donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, 
le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin 
que vous soyez bien guidés». 

159. Parmi le peuple de Moïse, il est une communauté qui guide (les autres) 
avec la vérité, et qui, par là, exerce la justice. 



I. La lumière descendue avec lui: le Coran et la révélation. 



W 



vssest 





■i'.f'X "z^lJi 



>>A 




-!♦. 



t f'(ST 



sas 




mm 



sesese 







o-bl J^=* Up Je l^-p ô>^> btfl <l; 




x- ? > > 



si / lis 



















J* *s * 



^ s'Z'fs' 










> ^*" <t < x 






£ 




&V 



s v \ ^^^agga 



7. Al-A c râf 



160. Nous les répartîmes en douze tribus, (en douze) communautés. Et Nous 
révélâmes à Moïse, lorsque son peuple lui demanda de l'eau: «Frappe le 
rocher avec ton bâton.» Et voilà qu'en jaillirent douze sources. Chaque 
tribu sut son abreuvoir. Nous les couvrîmes de l'ombre du nuage, et fîmes 
descendre sur eux la manne et les cailles : « Mangez des bonnes choses que 
Nous vous avons attribuées.» Et ce n'est pas à Nous qu'ils ont fait du 
tort, mais c'est à eux-mêmes qu'ils en faisaient. 

161. Et lorsqu'il leur fut dit: «Habitez cette cité et mangez [de ses produits] à 
votre guise, mais dites: rémission [à nos péchés] et entrez par la porte en 
vous prosternant. Nous vous pardonnerons vos fautes ; et aux bienfaisants 
(d'entre vous,) Nous accorderons davantage». 

162. Puis, les injustes parmi eux changèrent en une autre, la parole qui leur 
était dite. Alors, Nous envoyâmes du ciel un châtiment sur eux, pour le 
méfait qu'ils avaient commis. 

163. Et interroge-les au sujet de la cité qui donnait sur la mer, lorsqu'on y 
transgressait le Sabbat! Que leurs poissons venaient à eux faisant surface, 
au jour de leur Sabbat, et ne venaient pas à eux le jour où ce n'était pas 
Sabbat! Ainsi les éprouvions-Nous pour la perversité qu'ils commet- 
taient 1 . 



1. C'est une épreuve par laquelle Allah a voulu mesurer le degré d'observance des interdictions 
édictées concernant le Sabbat. 



ES 



fmmm 



s 








9BE 



a 



o-»- '>„*»>£ 



^ x- 






ȣ 



'> »f ^ 



vSvSS 'ï-fi^»'' 



lllil 



f >-> > .^î >< 






Ji^D ULj 






'rf^ x 9 s si 



s 



- ' /"-tf " f 







■^ A I 1 ** Il 



•"£,£ y%{ 



> > 











X 



XiliiSo 



X 



!yj»j 



■rt?* 



x<" 






X ^ *<* <? 






>>^ ^*^ '''s ,^^. s }> *' s""*/ >^x ^ ** 



ôyJL^2jli jJ jL^^àïx u J Î^L^J 







l> 






^a 



■■^9! 



7. Al-A c râf 



164. Et quand parmi eux une communauté dit: «Pourquoi exhortez- vous un 
peuple qu'Allah va anéantir ou châtier d'un châtiment sévère?» Ils répon- 
dirent: «Pour dégager notre responsabilité vis-à-vis de votre Seigneur; et 
que peut-être ils deviendront pieux!» 

165. Puis, lorsqu'ils oublièrent ce qu'on leur avait rappelé, Nous sauvâmes 
ceux qui (leur) avaient interdit le mal et saisîmes par un châtiment rigou- 
reux les injustes pour leurs actes pervers. 

166. Puis, lorsqu'ils refusèrent (par orgueil) d'abandonner ce qui leur avait été 
interdit, Nous leur dîmes: «Soyez des singes abjects». 

167. Et lorsque ton Seigneur annonça qu'il enverra certes contre eux quel- 
qu'un qui leur imposera le pire châtiment jusqu'au Jour de la Résurrec- 
tion. En vérité ton Seigneur est prompt à punir mais II est aussi Pardon- 
neur et Miséricordieux. 

168. Et Nous les avons répartis en communautés sur la terre. Il y a parmi eux 
des gens de bien, mais il y en a qui le sont moins. Nous les avons éprou- 
vés par des biens et par des maux, peut-être reviendraient-ils (au droit 
chemin). 

169. Puis les suivirent des successeurs qui héritèrent le Livre, mais qui préférè- 
rent ce qu'offre la vie d'ici-bas en disant: «Nous aurons le pardon.» Et si 
des choses semblables s'offrent à eux, ils les acceptent. N'avait-on pas pris 
d'eux l'engagement du Livre, qu'ils ne diraient sur Allah que la vérité? Ils 
avaient pourtant étudié ce qui s'y trouve. Et l'ultime demeure est meilleu- 
re pour ceux qui pratiquent la piété, — Ne comprendrez-vous donc 
pas 1 ? — 

170. Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salât, [en vérité], 
Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s'amendent. 



1 . Qui héritèrent le Livre : il s'agit de la Thora 

Ce qu'offre la vie d'ici-bas: au lieu d'appeler les gens au droit chemin, ils s'attachent à la vie 
d'ici-bas, tout en espérant se faire pardonner par Allah. 

Et si des choses semblables s'offrent à eux: Les fils d'Israël espéraient le pardon d'Allah alors 
qu'ils ne rataient aucune occasion pour profiter des biens de ce monde, que ce soit de façon 
licite ou illicite. 

Etudié ce qui s'y trouve: il est mentionné dans leur livre (la Thora) qu'il n'y a point de repentir 
tant que l'intention de s'abstenir du péché n'est pas sincère. Comment donc ont-ils osé préten- 
dre qu'Allah leur pardonnera alors qu'ils n'ont pas cessé de commettre les péchés? 



7. Al-A c râf 



171. Et lorsque Nous avons brandi au-dessus d'eux le Mont, comme si c'eût 
été une ombrelle. Us pensaient qu'il allait tomber sur eux. «Tenez ferme- 
ment à ce que Nous vous donnons et rappelez-vous son contenu. Peut- 
être craindrez vous Allah» 1 . 

172. Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et 
les fit témoigner sur eux-mêmes: «Ne suis- Je pas votre Seigneur?» Ils 
répondirent: «Mais si, nous en témoignons...» — afin que vous ne disiez 
point, au Jour de la Résurrection: «Vraiment, nous n'y avons pas fait 
attention», 

173. ou que vous auriez dit (tout simplement): «Nos ancêtres autrefois don- 
naient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. 
Vas-Tu nous détruire pour ce qu'ont fait les imposteurs?» 

174. Et c'est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut-être 
reviendront-ils ! 

175. Et raconte-leur l'histoire de celui à qui Nous avions donné Nos signes et 
qui s'en écarta. Le Diable, donc, l'entraîna dans sa suite et il devint ainsi 
du nombre des égarés. 

176. Et si Nous avions voulu, Nous l'aurions élevé par ces mêmes enseigne- 
ments, mais il s'inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est 
semblable à un chien qui halète si tu l'attaques, et qui halète aussi si tu le 
laisses. Tel est l'exemple des gens qui traitent de mensonges Nos signes. 
Eh bien, raconte le récit. Peut-être réfléchiront-ils! 

177. Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonges Nos signes, 
cependant que c'est à eux-mêmes qu'ils font du tort. 

178. Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque II égare, voilà 
les perdants. 



1. Le Mont: le mont «Tur». 

Tenez fermement...: aux prescriptions de la Thora. 



iw-*,i^-<- l ,uy^^_jrç 




-rr-MI 




■*^l& 



*—~~~* 






.< X 







> >> A&>* 



'\' ' >*? 



Jx-" »-"<. 



X* »^ ** 






tf 






f r?»4- r-f ■i 






c 



,1 



a* Il - "^ - 






> > ^ *>< 









* -5^> .Vt»-^ 



Iw'f ^ < ^ » -^^ 



> r^ 








.1 



>u 



1 A ^^t 1 ^ 1 ^^^ 1 1 A 1 1 ^* 1 11 






^< *>^-^ 






3 



9^9! 



se 



7. Al-A c râf 



179. Nous avons destiné beaucoup de djinns et d'hommes pour l'Enfer. Ils ont 
des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. 
Ils ont des oreilles, mais n'entendent pas. Ceux-là sont comme les bes- 
tiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. 

180. C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par 
ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms 1 : ils seront rétribués 
pour ce qu'ils ont fait. 

181. Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les 
autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice. 

182. Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les 
conduire graduellement vers leur perte par des voies qu'ils ignorent. 

183. Et Je leur accorderai un délai, car Mon stratagème est solide! 

184. Est-ce qu'ils n'ont pas réfléchi? Il n'y a point de folie en leur compagnon 
(Muhammad): il n'est qu'un avertisseur explicite! 

185. N'ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute 
chose qu'Allah a créée, et que leur terme est peut-être déjà proche? En 
quelle parole croiront-ils après cela? 

186. Quiconque Allah égare, pas de guide pour lui. Et II les laisse dans leur 
transgression confus et hésitants. 

187. Ils t'interrogent sur l'Heure: «Quand arrivera-t-elle?» Dis: «Seul mon 
Seigneur en a connaissance. Lui seul la manifestera en son temps. Lourde 
elle sera dans les cieux et (sur) la terre et elle ne viendra à vous que 
soudainement.» Ils t'interrogent comme si tu en étais averti. Dis: «Seul 
Allah en a connaissance. » Mais beaucoup de gens ne savent pas. 



1. Profanent Ses noms: les païens prétendaient que le mot Lat était lié au mot Allah, Uzza à al- 
Aziz, et Manat à al-Mannane; Lat, Uzza et Manat étant des idoles, et al-Aziz (le puissant) et 
al-Mannane (le bienfaisant) étant des épithètes d'Allah. 



Q 



■W,-^-fr-^_J7Ï 




-rtt-ïW&Vi 




^\\n\ 







* t'i*/> 






> >^< 



> _£^£ > 



-T< t^H^""» ''"''' * / ' / ' <<"' ' ' 









<s A 










^9J^ô5^j pJ ^ù!^ol S <^ 









^ * 



^ »^T< *> > »ff »> 



JJ.x < 



us (V^>^ ■* te ^ — =3-1 \Jl« 1 ^ L^ 



< s < 



< *s< 






^ * 



>A 




•• •' 



o>liW>^ifllît 













9^ 



^—^ 




7. Al-A c râf 



188. Dis: «Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Al- 
lah veut. Et si je connaissais l'Inconnaissable, j'aurais eu des biens en 
abondance, et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui 
croient, qu'un avertisseur et un annonciateur» 1 . 

189. C'est Lui qui vous a créés d'un seul être dont il a tiré son épouse, pour 
qu'il trouve de la tranquillité auprès d'elle; et lorsque celui-ci eut cohabité 
avec elle, elle conçut une légère grossesse, avec quoi elle se déplaçait 
(facilement). Puis lorsqu'elle se trouva alourdie, tous deux invoquèrent 
leur Seigneur: «Si Tu nous donnes un (enfant) sain, nous serons certaine- 
ment du nombre des reconnaissants». 

190. Puis, lorsqu'il leur eût donné un (enfant) sain, tous deux assignèrent à 
Allah des associés en ce qu'il leur avait donné. Mais Allah est bien au- 
dessus des associés qu'on Lui assigne. 

191. Est-ce qu'ils assignent comme associés ce qui ne crée rien et qui eux- 
mêmes sont créés, 

192. et qui ne peuvent ni les secourir ni se secourir eux-mêmes? 

193. Si vous les appelez vers le chemin droit, ils ne vous suivront pas. Le 
résultat pour vous est le même, que vous les appeliez ou que vous gardiez 
le silence. 

194. Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah sont des serviteurs comme 
vous. Invoquez-les donc et qu'ils vous répondent, si vous êtes véridiques. 

195. Ont-ils des jambes pour marcher? Ont-ils de mains pour frapper? Ont-ils 
des yeux pour observer? Ont-ils des oreilles pour entendre? Dis: 
«Invoquez vos associés, et puis, rusez contre moi; et ne me donnez pas de 
répit. 



1. Ce verset réplique à tous ceux qui prétendent connaître l'Inconnaissable, concernant l'avenir. Si 
le Prophète, en personne, déclare qu'il ne connaît de l'Inconnaissable que ce dont Allah l'a 
informé, comment quelqu'un ose-t-il prétendre détenir la connaissance du futur? 



ES 



E 



ES 




:V 







\* 9^ 



S 9S 






li^iS <^i4V^^'V 



x c 



-^^ 



^ j* ^ >*.~*f ? ^ *'¥*?*'' \ y ** rt 



CT** 



f >< 







•** ^ 



L^Ib|t-^vI^ b| l^a_> 



v A 









'il! 



x x 






>T ^ x i^ s c 



sr. ** 









*■" 










wï 




H=!dri 




7. Al-A c râf 



196. Certes mon Maître, c'est Allah qui a fait descendre le Livre (le Coran). 
C'est Lui qui se charge (de la protection) des vertueux. 

197. Et ceux que vous invoquez en dehors de Lui ne sont capables ni de vous 
secourir, ni de se secourir eux-mêmes.» 

198. Et si tu les appelles vers le chemin droit, ils n'entendent pas. Tu les vois 
qui te regardent, (mais) ils ne voient pas. 

199. Accepte ce qu'on t'offre de raisonnable 1 , commande ce qui est conve- 
nable et éloigne-toi des ignorants. 

200. Et si jamais le Diable t'incite à faire le mal, cherche refuge auprès d'Allah. 
Car II entend, et sait tout. 

201. Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche 
se rappellent [du châtiment d'Allah] : et les voilà devenus clairvoyants. 

202. (Quant aux méchants), leurs partenaires diaboliques les enfoncent dans 
l'aberration, puis ils ne cessent (de s'enfoncer). 

203. Quand tu ne leur apportes pas de miracle, ils disent: «Pourquoi ne 
l'inventes- tu pas?» Dis: «Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé de mon 
Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de 
votre Seigneur, un guide et une grâce pour des gens qui croient. 

204. Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l'oreille attentivement et observez 
le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d'Allah). 

205. Et invoque ton Seigneur en toi-même, en humilité et crainte, à mi-voix, le 
matin et le soir, et ne sois pas du nombre des insouciants. 

206. Ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les anges] ne dédaignent pas de 
L'adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui 2 . 



1. Raisonnable: dans ce qui touche aux bonnes actions, au bon comportement dans les relations 
sociales etc.. 

2. Après ce verset, dans la récitation liturgique du Coran, on se prosterne. Cette prosternation se 
trouve en quatorze endroits du Coran. Il s'agit ici de la première prosternation. 



B 



car» 



hm** 





apuj^AJ^îjsjuv^;^ 



/ 



■&ty 







x 



7S3SSS/+ 




«■"il s '.' *' 



"s S f > 



jj o o i_^>xL^ i_j 






. ?" » *^ 



4^^^i^"Si^ùlJ^^i^^ 



«"' Tf . ^■''^ ^-* 






>i^/ -*^-r 









gpgs 




^^^ 



8. Al-Anfâl (le butin) 




SOURATE 8 

AL-ANFÂL (LE BUTIN) 1 

75 versets 
Post-hég. n°88 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis: «Le butin est à Allah et à Son 
messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à 
Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. 

2. Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne 
Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. 
Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. 

3. Ceux qui accomplissent la Salât et qui dépensent [dans le sentier d'Allah] 
de ce que Nous leur avons attribué. 

4. Ceux-là sont, en toute vérité les croyants: à eux des degrés (élevés) auprès 
de leur Seigneur, ainsi qu'un pardon et une dotation généreuse. 

5. De même, c'est au nom de la vérité que ton Seigneur t'a fait sortir de ta 
demeure, malgré la répulsion d'une partie des croyants 2 . 

6. Ils discutent avec toi au sujet de la vérité après qu'elle fut clairement 
apparue; comme si on les poussait vers la mort et qu'ils (la) voyaient 3 . 

7. (Rappelez-vous), quand Allah vous promettait qu'une des deux bandes sera 
à vous. «Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu'Al- 
lah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants 
jusqu'au dernier 4 . 

8. afin qu'il fasse triompher la vérité et anéantir le faux, en dépit de la répul- 
sion qu'en avaient les criminels. 

1 . Titre tiré du v. 1 : 

Le butin: comprend toutes les prises de guerre. 

2. Allusion à la bataille de Badr, vis-à-vis de laquelle une partie des croyants avait manifesté une 
certaine répulsion. L'issue de la bataille leur a quand même prouvé qu'il leur était meilleur de 
sortir au combat. 

3. Le Prophète dressa une embuscade à Badr, mais la caravane a pu y échapper grâce à la 
vigilance de son chef, Abu Sufyan. Malgré cela, le Prophète décida de ne pas rentrer à Médine 
mais d'affronter l'armée mecquoise qui avait accouru pour assurer la sauvegarde de la caravane. 
Mal préparés à cette éventualité, quelques uns des Musulmans (cf. verset 5) eurent peur. La 
rencontre survint quelques jours plus tard, avec la retentissante victoire des Musulmans. (Voir 
S. 3, v. 123 et la note). 

La vérité: le combat. 

Qu'ils la voyaient: à l'expectative comme si la mort était présente à leurs yeux. 

4. L'une des deux bandes (ennemies): il y avait une caravane et une troupe armée. Or c'est la 
caravane que certains membres de l'armée musulmane désiraient; tandis qu'Allah leur destinait 
l'autre, la troupe. Allah voulait ainsi que fût plus évident le triomphe de la vérité, et la défaite 
de la mécréance. 



ES 



5P 




i . r Lh> ' • 



rt ^U ^l^C^-^lôoO 




c&&$fâV&£(Z 




'^ù*yi^*titj p^j^J^M 



*<".>•'>'*'' 



S . sf 



s£rt* 



O 




a 



y 



-Jiù* 



s 



}j^C^&j*Mj&jfâ/& è^^àtf^ 



^»ï »«» 



J i ^ s, < 



p jsf/î^2ï|%=^S»^ J^3J 



y<r .-* 




> \ 






?^ 












^/ ^ 






V;^;1j(%è£^. 










WA 



adeiri 



^^^ 



8. Al-Anfàl (le butin) 



9. (Et rappelez- vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Sei- 
gneur et qu'il vous exauça aussitôt: «Je vais vous aider d'un millier d'An- 
ges déferlant les uns à la suite des autres. 

10. Allah ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour 
qu'avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n'y a de victoire que de la part 
d'Allah. Allah est Puissant et Sage. 

11. Et quand II vous enveloppa de sommeil comme d'une sécurité de Sa part, 
et du ciel II fit descendre de l'eau sur vous afin de vous en purifier, d'écar- 
ter de vous la souillure du Diable, de renforcer les cœurs et d'en raffermir 
les pas! [vos pas], 

12. Et ton Seigneur révéla aux Anges: «Je suis avec vous: affermissez donc les 
croyants. Je vais jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc 
au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. 

13. Ce, parce qu'ils ont désobéi à Allah et à Son messager.» Et quiconque 
désobéit à Allah et à Son messager... Allah est certainement dur en 
punition ! 

14. Voilà (votre sort); goûtez-le donc! Et aux mécréants le châtiment du Feu 
(sera réservé). 

15. O vous qui croyez quand vous rencontrez (l'armée) des mécréants en 
marche 1 , ne leur tournez point le dos. 

16. Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos, — à moins que ce soit par tactique 
de combat, ou pour rallier un autre groupe, — celui-là encourt la colère 
d'Allah et son refuge sera l'Enfer. Et quelle mauvaise destination! 



1. En marche: allant à la guerre en rangs serrés. 





U 



8. Al-Anfâl (le butin) 



17. Ce n'est pas vous qui les avez tués: mais c'est Allah qui les a tués. Et 
lorsque tu lançais (une poignée de terre) 1 , ce n'est pas toi qui lançais: mais 
c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve 
de Sa part! Allah est Audient et Omniscient. 

18. Voilà! Allah réduit à rien la ruse des mécréants. 

19. Si vous avez imploré l'arbitrage d'Allah vous connaissez maintenant la 
sentence [d'Allah] Et si vous cessez [la mécréance et l'hostilité contre le 
Prophète..], c'est mieux pour vous. Mais si vous revenez, Nous reviendrons, 
et votre masse, même nombreuse, ne vous sera d'aucune utilité. Car Allah 
est vraiment avec les croyants. 

20. Ô vous qui croyez! Obéissez à Allah et à Son messager et ne vous détour- 
nez pas de lui quand vous l'entendez (parler). 

21. Et ne soyez pas comme ceux qui disent: «Nous avons entendu», alors 
qu'ils n'entendent pas. 

22. Les pires des bêtes auprès d'Allah, sont, [en vérité], les sourds-muets qui 
ne raisonnent pas 2 . 

23. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu'ils enten- 
dent. Mais, même s'il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le 
dos en s'éloignant. 

24. O vous qui croyez ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu'il vous appel- 
le à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu'Allah s'interpose entre 
l'homme et son cœur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés. 

25. Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes 
d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition. 



1. Lançais: le Prophète prit une poignée de terre et la lança dans la direction de l'ennemi avant la 
bataille. 

2. Ceux qui refusent d'entendre l'appel de la vérité sont des sourds-muets comparables aux pires 
des bêtes... 



i—»-J—>—r=* 



B 



51 



m** 



*Ê *^m** 3B!^ 179 




8. AI-Anfâl (le butin) 



26. Et rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, 
craignant de vous faire enlever par des gens. Il vous donna asile, vous 
renforça de Son secours et vous attribua de bonnes choses afin que vous 
soyez reconnaissants. 

27. O vous qui croyez ! Ne trahissez pas Allah et le Messager. Ne trahissez pas 
sciemment la confiance qu'on a placée en vous 1 ? 

28. Et sachez que vos biens et vos enfants ne sont qu'une épreuve et qu'au- 
près d'Allah il y a une énorme récompense. 

29. O vous qui croyez! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de 
discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous par- 
donnera. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. 

30. (Et rappelle-toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour 
t'emprisonner ou t'assassiner ou te bannir. Ils complotèrent, mais Allah a 
fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes 2 . 

31. Et lorsque Nos versets leur sont récités, ils disent: «Nous avons écouté, 
certes! Si nous voulions, nous dirions pareil à cela, ce ne sont que des 
légendes d'anciens. 

32. Et quand ils dirent: «Ô Allah, si cela est la vérité de Ta part, alors, fais 
pleuvoir du ciel des pierres sur nous, ou fais venir sur nous un châtiment 
douloureux». 

33. Allah n'est point tel qu'il les châtie, alors que tu es au milieu d'eux. Et 
Allah n'est point tel qu'il les châtie alors qu'ils demandent pardon. 



1. La confiance (le dépôt): le dépôt c'est ce que l'on a confié à quelqu'un. Si Allah et Son messager 
vous confient quoi que ce soit, c'est dans votre propre intérêt: en les trahissant et en leur 
désobéissant, vous ne faites que nuire à vous-mêmes. 

2. Les mécréants complotaient: ce qui obligea le Prophète à s'expatrier et à s'installer à Médine. 



B 



S5S5F 




"^Ml 




f t'L/r 



M 



K99 



téB 



gga 



»-^rr ^ 







>^>ïf 



%'.''}•>'' 






** 










**■ I- 



x-> X 



?" 1n^-<^ AV^ >\-.>m 



-< s"T" 













» • 













i^yj 



^ v ff>i> -> ^ -" 



^c 



** * 



Juià 






là ou* 






0> <tfs»,' 'î^îf^» »£-" <,»' ^i'^Wi "'S 



îAl j jga^SfiSCSfi 



SB 



8. Al-Anfâl (le butin) 



34. Qu'ont-ils donc pour qu'Allah ne les châtie pas, alors qu'ils repoussent (les 
croyants) de la Mosquée sacrée, quoiqu'ils n'en soient pas les gardiens, car 
ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d'entre eux ne le savent 
pas. 

35. Et leur prière 1 , auprès de la Maison, n'est que sifflement et battements de 
mains: «Goûtez donc au châtiment, à cause de votre mécréance!» 

36. Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du 
sentier d'Allah. Or, après les avoir dépensés, ils seront pour eux un sujet 
de regret. Puis ils seront vaincus, et tous ceux qui ne croient pas seront 
rassemblés vers l'Enfer, 

37. afin qu'Allah distingue le mauvais du bon, et qu'il place les mauvais les 
uns sur les autres, pour en faire un amoncellement qu'il jettera dans l'Enfer. 
Ceux-là sont les perdants. 

38. Dis à ceux qui ne croient pas que, s'ils cessent, on leur pardonnera ce qui 
s'est passé. Et s'ils récidivent, (ils seront châtiés); à l'exemple de (leurs) 
devanciers. 

39. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la 
religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnes 
car) Allah observe bien ce qu'ils œuvrent. 

40. Et s'ils tournent le dos, sachez alors qu'Allah est votre Maître. Quel excel- 
lent Maître et quel excellent Protecteur! 



1. Leur prière: leur façon de prier 



Kmfm**** 




o^— u^ 






} *\\' > S* : 



» 



4ii^OvÔ ï[$"ô^(*^-* **c\*>J>\ \y*Sc\j 




$Ad~ÏÏ^L$j ù^^jc^i £ â^U^j 



<' /rlr// <f > x *-" *> ^ 









&^&yj*£ 



s 



& 



s*î ' ^ S *' s * S S *'*'$ 



y 











$ s £ 



mUA 



* r<? 



s s 



> s 







••.x 



^tëï 



» , ^ 



> -5 



-» ^ 



a-r 



: f> ,^ ><?As'AX i . 






^fc^U^Lubi © j> 




*>*?>*l v? >£ s. *Z<°? 









ap^s*; 




8. Al-Anfâl (le butin) 



41. Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appar- 
tient à Allah, au messager, à ses proches parents, aux orphelins, aux 
pauvres, et aux voyageurs (en détresse), si vous croyez en Allah et en ce 
que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur, le jour du Discerne- 
ment: le jour où les deux groupes s'étaient rencontrés, et Allah est 
Omnipotent 1 . 

42. Vous étiez sur le versant le plus proche, et eux (les ennemis) sur le versant 
le plus éloigné, tandis que la caravane était plus bas que vous. Si vous 
vous étiez donné rendez-vous, vous l'auriez manqué (effrayés par le nom- 
bre de l'ennemi). Mais il fallait qu'Allah accomplît un ordre qui devait être 
exécuté, pour que, sur preuve, pérît celui qui (devait) périr, et vécût, sur 
preuve, celui qui (devait) vivre. Et certes, Allah est Audient et 
Omniscient 2 . 

43. En songe, Allah te les avait montrés peu nombreux! Car s'il te les avait 
montrés nombreux, vous auriez certainement fléchi, et vous vous seriez 
certainement disputés à propos de l'affaire. Mais Allah vous en a préser- 
vés. Il connaît le contenu des cœurs. 

44. Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les montrait peu nombreux à 
Vos yeux, de même qu'il vous faisant paraître à leurs yeux peu nombreux 
afin qu'Allah parachève un ordre qui devait être exécuté. C'est à Allah que 
sont ramenées les choses. 

45. Ô vous qui croyez! Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez 
fermes, et invoquez beaucoup Allah afin de réussir. 



En ce que Nous avons fait descendre (de secours) sur notre serviteur (Muhammad) (pbAsl). 

Le jour du Discernement : le jour de Badr où l'on discerna le croyant du mécréant et le bien du 

mal. 

Description du combat de Badr: 

Plus bas que vous: vous étiez à Badr et la caravane était sur le littoral de la Mer Rouge (à 
environ 25 kms du Heu de la bataille). 

Pour que, sur preuve, pérît...: si l'infidèle persiste dans son égarement, après la victoire inatten- 
due des croyants en petit nombre sur les idolâtres en nombre imposant, son choix, malgré cette 
preuve évidente constitue une charge à son encontre. 



ta 



SE 



s 



s 




8. Al-Anfâl (le butin) 



46. Et obéissez à Allah et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous 
fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les 
endurants. 

47. Et ne soyez pas comme ceux qui sortirent de leurs demeures pour repous- 
ser la vérité et avec ostentation publique, obstruant le chemin d'Allah. Et 
Allah cerne ce qu'ils font 1 . 

48. Et quand le Diable leur eut embelli leurs actions et dit: «Nul parmi les 
humains ne peut vous dominer aujourd'hui, et je suis votre soutien. » Mais, 
lorsque les deux groupes furent en vue l'un de l'autre, il tourna les deux 
talons et dit: «Je vous désavoue. Je vois ce que vous ne voyez pas; je crains 
Allah, et Allah est dur en punition» 2 . 

49. (Et rappelez-vous), quand les hypocrites et ceux qui ont une maladie au 
cœur [dont la foi est douteuse] disaient: «Ces gens-là, leur religion les 
trompe.» Mais quiconque place sa confiance en Allah (sera victorieux)... 
car Allah est Puissant et Sage. 

50. Si tu voyais, lorsque les Anges arrachaient les âmes aux mécréants! Ils les 
frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant): «Goûtez au 
châtiment du Feu 3 . 

51. Cela (le châtiment), pour ce que vos mains ont accompli.» Et Allah n'est 
point injuste envers les esclaves. 

52. Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux n'avaient pas 
cru aux signes (enseignements) d'Allah. Allah les saisit pour leurs péchés. 
Allah est certes Fort et sévère en punition 4 . 



1 . Il s'agit des Mecquois qui se précipitèrent au secours de leur caravane menacée à Badr. Quoique 
rassurés par la suite sur sa sécurité, ils marchèrent jusqu'à Badr avec toute la fanfare dont parle 
le verset. 

2. Nul ne peut...: les Mecquois craignaient, s'ils marchaient jusqu'à Badr, de se faire attaquer par 
une tribu ennemie. Satan, se montrant en tant que chef de tribu, leur apparut pour dire qu'au 
contraire, il leur était solidaire contre les Musulmans. A l'arrivée des Anges, il se sauva. 

3. Pendant la bataille de Badr, à laquelle les Anges participèrent à côté des Musulmans (cf. supra 
v. 9) cependant le sens du verset n'est pas borné à la bataille. 

4. Rapprochement entre l'aide divine à Muhammad (pbAsl) à Badr, et celle accordée à Moïse Jors 
de l'Exode (voir v. 54). 



S 



9! 



5É 







BqgqBi 



<s >'"' 



-"> >. 



U^(^V^(^ U^-*>^ 4^jo [^Ûl4 <2L IJ 4U\ sJL>^ viU 1 : 



ai: J 



s s 



£^^âf^i~^ii 






■fétâfêj<^^&l^ij*V&\ 






&S 9 



>> 






>> x o^ 










9 ^^(vriJ^^^^^oî-^Y? 




>* 4 i «V <T, 



J^4?^j^^j>^^ 






<,>'' *Zi<>>' 



'jJ&J ^Lil I J -Xc- «^ ^ 

♦•s . .-j,^ 5 »-\^>^f >>< >rr- 







** 






s 



\ Sj* — I Y 



.'s ? 






«*» 




8. Al-Anfâl (le butin) 



53. C'est qu'en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont II a gratifié un 
peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même 1 . Et Allah est, 
Audient et Omniscient. 

54. Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux avaient traité 
de mensonges les signes (enseignements) de leur Seigneur. Nous les avons 
fait périr pour leurs péchés. Et Nous avons noyé les gens de Pharaon. Car 
ils étaient tous des injustes. 

55. Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) 
et qui ne croient donc point (actuellement), 

56. ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le 
rompent, sans aucune crainte [d'Allah]. 

57. Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire 
de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu'ils 
se souviennent. 

58. Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénon- 
ce alors le pacte (que tu as conclu avec), d'une façon franche et loyale car 
Allah n'aime pas les traîtres. 

59. Que les mécréants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne 
pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel 
moment). 

60. Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme 
force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le 
vôtre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci 
mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah 
vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. 

61 . Et s'ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance 
en Allah, car c'est Lui l'Audient, l'Omniscient. 



1. Il s'agit du changement de leur conduite religieuse. 




w»yA\{>\ 




r ï^-^tr> 






"'A <*. 



iîjjl^l^^leili^ 






/ ^^ * 



& )?$£#& ^>J%j 






•r 




Ê ÎV 



^ué^^t: 






o^ 



^.H® 



o 



<* ^ 






-^ 








:>î?'' ^»^f -'->îf 






45U 



y 



y 



9< 






^ 



- J5f 



<1>N 



>*' 






\a*_3»~*»~-«~~»«« 



X 



8. Al-Anfal (le butin) 



62. Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui qui t'a soutenu 
par Son secours, ainsi que par (l'assistance) des croyants. 

63. Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, 
tu n'aurais pu unir leurs cœurs; mais c'est Allah qui les a unis, car II est 
Puissant et Sage 1 . 

64. O Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent. 

65. O Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt 
endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront 
mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. 

66. Maintenant, Allah a allégé votre tâche, sachant qu'il y a de la faiblesse en 
vous. S'il y a cent endurants parmi vous, ils vaincront deux cents ; et s'il y 
en a mille, ils vaincront deux mille, par la grâce d'Allah. Et Allah est avec 
les endurants. 

67. Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d'avoir prévalu [mis 
les mécréants hors de combat] sur la terre. Vous voulez les biens d'ici-bas, 
tandis qu'Allah veut l'au-delà. Allah est Puissant et Sage 2 . 

68. N'eût-été une prescription préalable d'Allah, un énorme châtiment vous 
aurait touché pour ce que vous avez pris, [de la rançon] 

69. Mangez donc de ce qui vous est échu en butin, tant qu'il est licite et pur. 
Et craignez Allah, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 



1. Allusion probable aux querelles sanglantes entre les deux tribus arabes de Médine, les Aws et 
les Khazraj. L'Islam mit fin à leur long antagonisme. 

2. Selon ce verset, lors de la bataille de Badr, les croyants auraient mieux fait de tuer les infidèles, 
au lieu de les avoir capturés, afin que cesse toute hostilité à leur égard. Ce n'est que plus tard 
qu'Allah a permis et l'emprisonnement et la rançon (voir S. 47, v. 4). 



MHMW 




Crt 



?0m*m* 



S 



V<><* < 9S 



ttï^ic 



-*1 ~'~ —s'*" S 









SeJ téj E 



^ C^ £ \' ' *î\' 9> l 



y 



y 



vr&ic 



à^?* ^rt^ ] ->J*&y wm^j b/r^j !y^>* 



>^<.^ 






*■ '■■,ts f /^-- 



>^<- 



-" w' 






^ 



>> /; j^/t?^>^-r^t "'t'"' •If'" ^f 



> s / / 



{* *s\g}\ \±rÀ>j ^j^ct^J^Ô^^J-^h-J 



r. 






* -4^ 



^t^$iP^^àj^^ 



grrin>ut M ^^^w^w < 



V 



8. Al-Anfâl (le butin) 



70. O Prophète, dis aux captifs qui sont entre vos mains: «Si Allah sait qu'il y 
a quelque bien dans vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a 
été pris et vous pardonnera. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

71. Et s'ils veulent te trahir..., c'est qu'ils ont déjà trahi Allah [par la mécréan- 
ce]; mais II a donné prise sur eux [le jour de Badr]. Et Allah est Omnis- 
cient et Sage. 

72. Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans 
le sentier d'Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, 
ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas 
émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent. Et s'ils 
vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter 
secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et 
Allah observe bien ce que vous œuvrez 1 . 

73. Et ceux qui n'ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n'agissez 
pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur 
terre et grand désordre. 

74. Et ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d'Allah, ainsi que 
ceux qui leur ont donné refuge et porté secours, ceux-là sont les vrais 
croyants: à eux, le pardon et une récompense généreuse. 

75. Et ceux qui après cela ont cru et émigré et lutté en votre compagnie, ceux- 
là sont des vôtres. Cependant ceux qui sont liés par la parenté ont priorité les 
uns envers les autres, d'après le Livre d'Allah. Certes, Allah est Omniscient 2 . 



1. Alliés les uns des autres; le Prophète unifia les émigrés venant de la Mecque aux habitants de 
Médine par une fraternité, qui leur permettait de secourir l'un l'autre et même d'hériter les uns 
des autres. Mais ces liens de fraternité ne s'appliquaient pas aux croyants restés à la Mecque. Le 
droit d'héritage entre émigrés et Médinois fut aboli par le v. 75 infra. 

2. Ce verset a abrogé le droit d'héritage des frères contractuels mentionné dans S. 4, v. 33. 



B 



S 



w 



55 
M 




$@m 





9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



SOURATE 9 

AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR) 1 

129 versets 
Post-hég. n°113 



1. Désaveu de la part d'Allah et de Son messager à l'égard des associateurs 
avec qui vous avez conclu un pacte: 

2. Parcourez la terre durant quatre mois; et sachez que vous ne réduirez pas 
Allah à l'impuissance et qu'Allah couvre d'ignominie les mécréants 2 .» 

3. Et proclamation aux gens, de la part d'Allah et de Son messager, au jour 
du Grand Pèlerinage 3 , qu'Allah et Son messager, désavouent les associa- 
teurs. Si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous. Mais si vous vous 
détournez, sachez que vous ne réduirez pas Allah à l'impuissance. Et an- 
nonce un châtiment douloureux à ceux qui ne croient pas. 

4. A l'exception des associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte, puis 
ils ne vous ont manqué en rien, et n'ont soutenu personne [à lutter] contre 
vous: respectez pleinement le pacte conclu avec eux jusqu'au terme conve- 
nu. Allah aime les pieux. 

5. Après que les mois sacrés 4 expirent, tuez les associateurs où que vous les 
trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si 
ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors 
laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

6. Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il enten- 
de la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont 
des gens qui ne savent pas. 



1. Cette Sourate a deux titres: «le Désaveu», tiré du verset 1, et, «le Repentir», du verset 118. Elle 
est la seule qui ne commence pas par le nom d'Allah [Basmalah], étant considérée comme une 
continuation de la Sourate 8, ou du fait qu'elle annonce la fin de la paix entre musulmans et 
associateurs. 

2. C'est la proclamation de ce désaveu aux idolâtres. 

3. Au jour du grand Pèlerinage: c Ali Ibn Abf Talib a été chargé de faire la proclamation à Mina, 
au lendemain d'Arafat en l'an 9 de l'Hégire. 

4. Les mois sacrés: sont les 4 mois de la trêve mentionnée au v. 2 supra. 






S5 
51 



S 




t$£fê& 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



7. Comment y aurait-il pour les associateurs un pacte admis par Allah et par 
Son messager? A l'exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un 
pacte près de la Mosquée sacrée 1 . Tant qu'ils sont droits envers vous, 
soyez droits envers eux. Car Allah aime les pieux. 

8. Comment donc! Quand ils triomphent de vous, ils ne respectent à votre 
égard, ni parenté ni pacte conclu. Ils vous satisfont de leurs bouches, 
tandis que leurs cœurs se refusent; et la plupart d'entre eux sont des 
pervers. 

9. Ils troquent à vil prix les versets d'Allah (le Coran) et obstruent Son 
chemin. Ce qu'ils font est très mauvais! 

10. Ils ne respectent, à l'égard d'un croyant, ni parenté ni pacte conclu. Et 
ceux-là sont les transgresseurs. 

11. Mais s'ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, ils 
deviendront vos frères en religion. Nous exposons intelligiblement les 
versets pour des gens qui savent. 

12. Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, 
combattez alors les chefs de la mécréance — car, ils ne tiennent aucun 
serment — peut-être cesseront-ils? 

13. Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont 
voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués 
les premiers? Les redoutiez- vous? C'est Allah qui est plus digne de votre 
crainte si vous êtes croyants! 



1. Ceux avec qui... Mosquée sacrée: Qurays et tribus alliées couvertes par le traité de Hudaïbiya. 



ES 



»» 




r r^ mmr CTf 






9 A A ' > > 














bsessb 



•^ 



^ 



? >. < x < ^ >v 






X"'' » */\'''# 












Se 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



14. Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d'ignominie, 
vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d'un peuple 
croyant. 

15. Et il fera partir la colère de leurs cœurs. Allah accueille le repentir de qui 
Il veut. Allah est Omniscient et Sage. 

16. Pensez- vous que vous serez délaissés, cependant qu'Allah n'a pas encore 
distingué ceux d'entre vous qui ont lutté et qui n'ont pas cherché des alliés 
en dehors d'Allah, de Son messager et des croyants? Et Allah est Parfaite - 
ment Connaisseur de ce que vous faites. 

17. Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu 
qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les 
œuvres sont vaines; et dans le Feu ils demeureront éternellement 1 . 

18. Ne peupleront les mosquées d'Allah que ceux qui croient en Allah et au 
Jour dernier, accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et ne craignent 
qu'Allah. Il se peut que ceux-là soient du nombre des bien-guidés. 

19. Ferez- vous de la charge de donner à boire aux pèlerins et d'entretenir la 
Mosquée sacrée (des devoirs) comparables [au mérite] de celui qui croit en 
Allah et au Jour dernier et lutte dans le sentier d'Allah? Ils ne sont pas 
égaux auprès d'Allah et Allah ne guide pas les gens injustes. 

20. Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui ont lutté par leurs biens et leurs 
personnes dans le sentier d'Allah, ont les plus hauts rangs auprès d'Allah... et 
ce sont eux les victorieux. 



1. A la suite de la révélation de ce verset, la Ka c aba devint un lieu strictement réservé au culte 
islamique. 



RE 



S 



35 



fâ 



K 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



21. Leur Seigneur leur annonce de Sa part, miséricorde et agrément, et des 
Jardins où il y aura pour eux un délice permanent 

22. où ils demeureront éternellement. Certes il y a auprès d'Allah une énorme 
récompense 

23. Ô vous qui croyez! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s'ils 
préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour 
alliés... ceux-là sont les injustes. 

24. Dis : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens 
que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui 
vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allah, Son messager et la 
lutte dans le sentier d'Allah, alors attendez qu'Allah fasse venir Son or- 
dre 1 . Et Allah ne guide pas les gens pervers». 

25. Allah vous a déjà secourus en maints endroits. Et [rappelez- vous] le jour 
de Hunayn, quand vous étiez fiers de votre grand nombre et que cela ne 
vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue vous devint bien étroite; 
puis vous avez tourné le dos en fuyards. 

26. Puis, Allah fit descendre Sa quiétude [Sa «sakîna»] sur Son messager et 
sur les croyants. Il fit descendre des troupes (Anges) que vous ne voyiez 
pas, et châtia ceux qui ont mécru. Telle est la rétribution des mécréants. 



1 . Son ordre ; l'accomplissement de Sa menace. 



9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



27. Après cela Allah, accueillera le repentir de qui II veut, car Allah est Par- 
donneur et Miséricordieux. 

28. O vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impureté: qu'ils ne s'ap- 
prochent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci 1 . Et si vous 
redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s'il veut, de par Sa grâce. Car 
Allah est Omniscient et Sage. 

29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui 
n'inter - disent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne 
professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, 
jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, en état 
d'humiliation 2 . 

30. Les Juifs disent: « c Uzayr est fils d'Allah» et les Chrétiens disent: «Le 
Christ est fils d'Allah». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. 
Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! 
Comment s'écartent-ils (de la vérité)? 

31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, 
comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que 
d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est 
au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent. 



Après cette année-ci: en l'an 8 H., la Mecque fut rattachée à l'Etat islamique; mais c'est 
seulement un an plus tard que le Prophète envoya cette proclamation promulguant que, désor- 
mais, les polythéistes ne pourraient plus se servir de la Ka c aba pour leur culte idolâtre. L'exclu- 
sion de ces pèlerins commerçants affecta l'économie de la Ville sainte. Allah a rassuré les 
musulmans de la Mecque contre leur crainte d'une pénurie. 

Capitation (Jizya): c'est la taxe qu'on exige, dans un état islamique, des sujets non-musulmans, ce 
qui les exempte de l'impôt sur les épargnes, de même que du service militaire... les femmes, les 
esclaves, les mineurs, les âgés et les pauvres sont exemptés de la dite capitation. 



S 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah 
ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les 
mécréants. 

33. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion 
de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répul- 
sion qu'en aient les associateurs. 

34. O vous qui croyez! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent, les biens 
des gens illégalement et [leur] obstruent le sentier d'Allah. A ceux qui 
thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d'Allah, 
annonce un châtiment douloureux, 

35. le jour où (ces trésors) seront portés à l'incandescence dans le feu de 
l'Enfer et qu'ils en seront cautérisés, front, flancs et dos : voici ce que vous 
avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez.» 

36. Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescrip- 
tion d'Allah, le jour où II créa les cieux et la terre. Quatre 1 d'entre eux 
sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort 
à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous 
combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. 



1. Quatre sont sacrés: les mois de Zul-Qa c da, Zul-Hijja, Moharram et Rajab. 



rs 



2 



«ni 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 




37. Le report d'un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, 
les mécréants sont égarés: une année, ils le font profane, et une année, ils 
le font sacré, afin d'ajuster le nombre de mois qu'Allah a fait sacrés. Ainsi 
rendent-ils profane ce qu'Allah a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjoli- 
vés. Et Allah ne guide pas les gens mécréants. 

38. O vous qui croyez! Qu'avez-vous? Lorsque l'on vous a dit: « Elancez- vous 
dans le sentier d'Allah»; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie 
présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà? — Or, la jouissance de la vie 
présente ne sera que peu de chose, comparée à l'au-delà! 

39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment 
douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez 
en rien. Et Allah est Omnipotent 1 . 

40. Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux 
qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient 
dans la grotte et qu'il disait à son compagnon: «Ne t'afflige pas, car Allah 
est avec nous. » Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité « Sa sakîna» 
et le soutint de soldats que vous n'avez as vus, et II abaissa ainsi la parole 
des mécré ants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est 
Puissant et Sage 2 . 



1. Allusion à la bataille de Tabûk, au Nord de l'Arabie, dirigée en l'an 9 H., contre le territoire 
byzantin, où l'on avait assassiné un ambassadeur musulman. La distance, la saison des chaleurs, 
ainsi que la gravité de l'expédition avaient permis de distinguer les sincères des hypocrites, etc. 

2. Si vous ne lui portez pas secours (ô Muhammad) (pbAsl). 

Deuxième de deux: le Prophète s'était réfugié dans la grotte de Tawr avec Abu Bakr, lors de 
l'émigration de Médine. 



IB^SBS 




$®m 



M*m>>\ 




r > t^> (•** 



imdmimiml* 



j£C^^==4y l \jxç^s§ ljôj tëuè- \jj-£\ 



>"["-» 






^ *". ^ 






'r'A K S *> 



* < *< * 









r# 









^ ^<* x\> 







< s S' 




jV^l— *^l4JiU 






£i i^^i 



iJj&J^ 






C 






>A 



œ^^j^i^lj&tëÉ 



A • 



p» ^->K>,^,.r j ^" 







9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



41. Légers ou lourds, lancez- vous au combat, et luttez avec vos biens et vos 
personnes dans le sentier d'Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous 
saviez. 

42. S'il s'était agi d'un profit facile ou d'un court voyage, ils t'auraient suivi; 
mais la distance leur parut longue 1 . Et ils jureront par Allah: «Si nous 
avions pu, nous serions sortis en votre compagnie.» Ils se perdent eux- 
mêmes. Et Allah sait bien qu'ils mentent. 

43. Qu'Allah te pardonne! Pourquoi leur as-tu donné permission 2 avant que 
tu ne puisses distinguer ceux qui disaient vrai et reconnaître les menteurs? 

44. Ceux qui croient en Allah et au Jour dernier ne te demandent pas permis- 
sion quand il s'agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et 
Allah connaît bien les pieux. 

45. Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et au 
Jour dernier, et dont les cœurs sont emplis de doute. Ils ne font qu'hésiter 
dans leur incertitude. 

46. Et s'ils avaient voulu partir (au combat), ils lui auraient fait des prépara- 
tifs. Mais leur départ répugna à Allah; Il les a rendus paresseux. Et il leur 
fut dit: «Restez avec ceux qui restent» 3 . 

47. S'ils étaient sortis avec vous, ils n'auraient fait qu'accroître votre trouble et 
jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. 
Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injustes. 



1. Un profit facile : un butin pas trop éloigné de Médine. 
Ils t'auraient suivi (ô Muhammad) (pbAsl). 

2. Permission: de rester chez eux et de ne pas aller à la guerre. 

3. Ceux qui restent: femmes, enfants, vieillards, malades, etc. 



EB 



9 




t$SM& 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



48. Ils ont, auparavant, cherché à semer la discorde (dans vos rangs) et à 
embrouiller tes affaires jusqu'à ce que vînt la vérité et triomphât le 
commandement d'Allah, en dépit de leur hostilité. 

49. Parmi eux il en est qui dit : « Donne-moi la permission (de rester) et ne me 
mets pas en tentation. » Or, c'est bien dans la tentation qu'ils sont tombés; 
l'Enfer est tout autour des mécréants 1 . 

50. Qu'un bonheur t'atteigne, ça les afflige. Et que t'atteigne un malheur, ils 
disent: «Heureusement que nous avions pris d'avance nos précautions.» Et 
ils se détournent tout en exultant. 

51. Dis: «Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour 
nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent 
mettre leur confiance». 

52. Dis: « Qu'attendez- vous pour nous, sinon l'une des deux meilleures cho- 
ses 2 ? Tandis que ce que nous attendons pour vous, c'est qu'Allah vous 
inflige un châtiment de Sa part ou par nos mains. Attendez donc! Nous 
attendons aussi, avec vous». 

53. Dis: «Dépensez bon gré, mal gré 3 : jamais cela ne sera accepté de vous, car 
vous êtes des gens pervers». 

54. Ce qui empêche leurs dons d'être agréés, c'est le fait qu'ils n'ont pas cru en 
Allah et Son messager, qu'ils ne se rendent à la Salât que paresseusement, 
et qu'ils ne dépensent (dans les bonnes œuvres) qu'à contre-cœur. 



1. Allusion à quelqu'un (Aljad Ibn Qays) qui donna comme prétexte (pour ne pas sortir) que les 
belles Byzantines le tenteraient. 

Plus grande tentation: la désobéissance au Prophète et le refus de partir en guerre. 

2. L'une des deux meilleures choses: la victoire ou la mort en martyr. 

3. Dépensez: c.-à-d.: dépensez de vos biens dans les bonnes œuvres. 



se 



QÉ 



s 




mm 





9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



55. Que leurs biens et leurs enfants ne t'émerveillent point! Allah ne veut par 
là que les châtier dans la vie présente, et que (les voir) rendre péniblement 
l'âme en état de mécréance. 

56. Et ils (les hypocrites) jurent par Allah qu'ils sont vraiment des vôtres; 
alors qu'ils ne le sont pas. Mais ce sont des gens peureux. 

57. S'ils trouvaient un refuge, des cavernes ou un souterrain, ils s'y tourne- 
raient donc et s'y précipiteraient à bride abattue. 

58. Il en est parmi eux qui te critiquent au sujet des Sadaqâts 1 : s'il leur en est 
donné, les voilà contents; mais s'il ne leur en est pas donné, les voilà 
pleins de rancœur. 

59. S'ils s'étaient contentés de ce qu'Allah leur avait donné ainsi que Son 
messager et avaient dit: «Allah nous suffit. Bientôt Allah nous accordera 
Sa faveur de même que Son messager!... C'est vers Allah que va tout notre 
désir». 

60. Les Sadaqâts ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui 
y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l'Islam), l'affranchisse- 
ment des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d'Allah, 
et pour le voyageur (en détresse). C'est un décret d'Allah! Et Allah est 
Omniscient et Sage 2 . 

61. Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent: «Il est 
tout oreille» 3 . — Dis: «Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et 
fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d'entre 
vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d'Allah auront un 
châtiment douloureux. 



1. Sadaqàt: II s'agit de la Zakat car le verset 60 en énumère les bénéficiaires. Mais on peut aussi 
inclure dans les Sadaqàt le butin de guerre que le Prophète distribuait aux croyants. 

2. Pauvres: ceux qui ne possèdent rien. 

Indigents: ceux dont les besoins dépassent les biens dont ils disposent. 

Ceux qui y travaillent: ceux qui collectent et distribuent les Sadaqàt. 

Cœurs à gagner: les nouveaux Musulmans dont la foi n'est pas encore très ferme. 

Jougs: esclaves. 

Voyageur en détresse: A condition que le but du voyage ne soit pas pour commettre un péché. 

3. // est tout oreille: il est attentif à tout ce que les gens disent. 



9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 




62. Ils vous jurent par Allah pour vous satisfaire. Alors qu'Allah — ainsi que 
Son messager — est plus en droit qu'ils Le satisfassent, s'ils sont vraiment 
croyants. 

63. Ne savent-ils pas qu'en vérité quiconque s'oppose à Allah et à Son messa- 
ger, aura le feu de l'Enfer pour y demeurer éternellement? Et voilà l'im- 
mense opprobre. 

64. Les hypocrites craignent que l'on fasse descendre sur eux une Sourate leur 
dévoilant ce qu'il y a dans leurs cœurs. Dis : « Moquez-vous ! Allah fera 
surgir ce que vous prenez la précaution (de cacher)». 

65. Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement: «Vraiment, nous ne 
faisions que bavarder et jouer.» Dis: «Est-ce d'Allah, de Ses versets (le 
Coran) et de Son messager que vous vous moquiez?» 

66. Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si 
Nous pardonnons à une partie des vôtres 1 , Nous en châtierons une autre 
pour avoir été des criminels. 

67. Les hypocrites, hommes et femmes, appartiennent les uns aux autres. Ils 
commandent le blâmable, interdisent le convenable, et replient leurs mains 
(d'avarice). Ils ont oublié Allah et II les a alors oubliés. En vérité, les 
hypocrites sont les pervers. 

68. Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le 
feu de l'Enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour 
eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent. 



1. Une partie des vôtres: Allah leur pardonnera parce qu'ils se sont repentis. 



\jgg*gg^£ 




rt>**U{>! 




'f^-^ÏTt 



S 






A^" *^ 









^ •> 










<r > ,l.\f >> - 














^ 



X 



» ^ -^ 



• X ** • 



>4 >> 









Sis' > t^-^rf ^"i^-^^tf ^ > -* 






» <Ts 






' ** M' 



?* *<>* 






rs* <j 



OJ£> 



- > 



s ' 



y 




jL^\j^£^%£^\^\>£^ù]y&^ 



►^ -^ 



»14&V< 



^^ x- » 



A1A 




»=«=&« 



9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



69. [Il en fut] de même de ceux qui vous ont précédés: ils étaient plus forts 
que vous, plus riches et avaient plus d'enfants. Ils jouirent de leur lot [en 
ce monde] et vous avez joui de votre lot comme ont joui vos prédécesseurs 
de leur lot. Et vous avez discuté à tort et à travers comme ce qu'ils avaient 
discuté. Ceux-là verront leurs œuvres anéantis dans ce monde et dans 
l'autre et ceux-là sont les perdants. 

70. Est-ce que ne leur est pas parvenue l'histoire de ceux qui les ont précédés: 
le peuple de Noé, des c Aad, des Tamùd, d'Abraham, des gens de Madyan, 
et des Villes renversées 1 ? Leurs messagers leur avaient apporté des preuves 
évidentes. Ce ne fut pas Allah qui leur fit du tort, mais ils se firent du tort 
à eux-mêmes. 

71. Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent 
le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la 
Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera 
miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. 

72. Aux croyants et aux croyantes, Allah a promis des Jardins sous lesquels 
coulent les ruisseaux, pour qu'ils y demeurent éternellement, et des demeu- 
res excellentes, aux jardins d'Eden [du séjour permanent]. Et la satisfac- 
tion d'Allah est plus grande encore, et c'est là l'énorme succès 2 . 



1. Les villes renversées: les villes où habitait le peuple de Lot. 

2. Verset important montrant que les délices du Paradis ne sont que peu de chose en comparaison à la 
satisfaction divine. 



ES 



z 






gas 




w*x\\{>\ 




r t^ mm ^i^i C/*» 



W»IWW«H S5 









*A^'*Ss's' .">? Jî ' *S<S Ji / 



y^\i)ij^ù\jj'o ^-=>j^Soî O^îy is jisj y (sii 



»<~<.~ 



E. 









|£} ^4^^S^3j^^3 ^^J*^ &3C 



/ 4 *-5 ><î l'-. 



? .* ' 






? X^T' 



Ç&jsl $<££ j§3i>&==tLj^5C'iî 






*^' + <'9*<> >f *"v*f 







* tf * \1^»>f ^»>r >^f- ^>* < *' *'' *^ ' * > 





fT^^gg &J^frd i MfarfJ B 



RSI 



se 




9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



73. O Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec 
eux; l'Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination! 

74. Ils jurent par Allah qu'ils n'ont pas dit (ce qu'ils ont proféré), alors qu'en 
vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir 
été musulmans. Ils ont projeté ce qu'ils n'ont pu accomplir. Mais ils n'ont 
pas de reproche à faire si ce n'est qu'Allah — ainsi que Son messager — 
les a enrichis par Sa grâce. S'ils se repentaient, ce serait mieux pour eux. 
Et s'ils tournent le dos, Allah les châtiera d'un douloureux châtiment, ici- 
bas et dans l'au-delà; et ils n'auront sur terre ni allié ni secoureur 1 . 

75. Et parmi eux il en est qui avaient pris l'engagement envers Allah: «S'il 
nous donne de Sa grâce, nous payerons, certes, la Zakât, et serons du 
nombre des gens de bien». 

76. Mais, lorsqu'il leur donna de Sa grâce, ils s'en montrèrent avares et 
tournèrent le dos en faisant volte-face. 

77. Il a donc suscité l'hypocrisie dans leurs cœurs, et cela jusqu'au jour où ils 
Le recontreront, pour avoir violé ce qu'ils avaient promis à Allah et pour 
avoir menti. 

78. Ne savent-ils pas qu'Allah connaît leur secret et leurs conversations confi- 
dentielles et qu'Allah connaît parfaitement les (choses) inconnaissables. 

79. Ceux-là qui dirigent leurs calomnies contre les croyants qui font des aumô- 
nes volontaires et contre ceux qui ne trouvent que leurs faibles moyens (à 
offrir), et ils se moquent alors d'eux. Qu'Allah les raille. Et ils auront un 
châtiment douloureux. 



1. Ce qu'ils n'ont pu accomplir: certains hypocrites voulaient assassiner le Prophète à son retour de 
Tabûk. 

Reproche: ici, reproches d'ingratitude, au lieu de remerciements à Allah et à Son Prophète pour 
les avoir enrichis. 



VMM->Mi 




9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



80. Que tu demandes pardon pour eux, ou que tu ne le demandes pas — et si 
tu demandes pardon pour eux soixante dix fois — Allah ne leur pardonne- 
ra point. Et ce parce qu'ils n'ont pas cru en Allah et en Son messager et 
Allah ne guide pas les gens pervers. 

81. Ceux qui ont été laissés à l'arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez 
eux à l'arrière du Messager d'Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens 
et leurs personnes dans le sentier d'Allah, et ont dit: «Ne partez pas au 
combat pendant cette chaleur!» Dis: «Le feu de l'Enfer est plus intense en 
chaleur.» — S'ils comprenaient 1 ! — 

82. Qu'ils rient un peu et qu'ils pleurent beaucoup en récompense de ce qu'ils 
se sont acquis 2 . 

83. Si Allah te ramène vers un groupe de ces (gens-là), et qu'ils te demandent 
permission de partir au combat, alors dis: «Vous ne sortirez plus jamais 
en ma compagnie, et vous ne combattrez plus jamais d'ennemis avec moi. 
Vous avez été plus contents de rester chez vous la première fois; demeurez 
donc chez vous en compagnie de ceux qui se tiennent à l'arrière» 3 . 

84. Et ne fais jamais la Salât sur l'un d'entre eux qui meurt, et ne te tiens pas 
debout auprès de sa tombe, parce qu'ils n'ont pas cru en Allah et en Son 
messager, et ils sont morts tout en étant pervers 4 . 

85. Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t'émerveillent! Allah ne veut par 
là, que les châtier ici-bas, et qu'ils rendent péniblement l'âme en 
mécréants 5 . 

86. Et lorsqu'une Sourate est révélée : « Croyez en Allah et luttez en compagnie 
de Son messager», les gens qui ont tous les moyens (de combattre) parmi 
eux te demandent de les dispenser (du combat), et disent: «Laisse-nous 
avec ceux qui restent». 



1. Ces versets se réfèrent aussi à la guerre de Tabûk. 

2. Rient: ici bas. 
Pleurent: dans l'au-delà. 

3. Allah te ramène: de la guerre de Tabûk. 

Qui restent derrière: les enfants, les femmes, les malades et les infirmes. 

4. Ne te tiens pas debout : pour prier pour le mort. 

5. Selon certains commentateurs ce verset prouve que quiconque s'attache à ses enfants, à ses biens 
ou à tout autre chose et qu'il les préfère à l'obéissance à Allah, l'objet de son attachement sera 
pour lui une source de malheur, d'angoisse et de souffrance dans ce monde. 



S 



x 



as 



55=5=5 




9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



87. Il leur plaît, (après le départ des combattants) de demeurer avec celles qui 
sont restées à l'arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent 



rien 



1 



88. Mais le Messager et ceux qui ont cru avec lui ont lutté avec leurs biens et 
leurs personnes. Ceux-là auront les bonnes choses et ce sont eux qui 
réussiront. 

89. Allah a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, 
pour qu'ils y demeurent éternellement. Voilà l'énorme succès! 

90. Et parmi les Bédouins, certains sont venus demander d'être dispensés (du 
combat). Et ceux qui ont menti à Allah et à Son messager sont restés chez 
eux. Un châtiment douloureux affligera les mécréants d'entre eux. 

91. Nul grief sur les faibles, ni sur les malades, ni sur ceux qui ne trouvent pas 
de quoi dépenser (pour la cause d'Allah), s'ils sont sincères envers Allah et 
Son messager. Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est Pardon- 
neur et Miséricordieux. 

92. (Pas de reproche) non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur 
fournisses une monture et à qui tu dis: «Je ne trouve pas de monture pour 
vous.» Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas 
trouver de quoi dépenser. 

93. Il n'y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ceux qui demandent 
d'être dispensés, alors qu'ils sont riches. Il leur plaît de demeurer avec 
celles qui sont restées à l'arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne 
savent pas. 



1. Avec celles... à l'arrière: il s'agit des hommes qui ne sont pas partis au combat à l'exemple des 
femmes qui sont restées dans leur foyer. 



M 




J5BSHB35BSB3B3E 






<Sjyj 



l^*T» >* i Cl " "C »>> 



o^y 



»<* 



V*#*î >^-^^<:>^\ 










l^c-t lijlc. \^gJ3 ^j^4^^ ^, 



^ — -»x 






?^rrirr* 



ô^^^==3 o>£ $ ^ 



-^ -"* 






&&Z^&&&<J&-j3itéX û 






> ^ 



JL^^i^Ç £2$'C$ï& 




3 ^jj^^^oW^^^^ia^-V-»-^ 



Y*Y 



imàmëmdé 



m 



9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



94. Ils vous présentent des excuses quand vous revenez à eux. Dis: «Ne pré- 
sentez pas d'excuses: nous ne vous croyons pas. Allah nous a déjà informés 
de vos nouvelles. Et Allah verra votre œuvre, ainsi que Son messager. Puis 
vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l'invisible et le visible, et 
alors, Il vous informera de ce que vous faisiez. 

95. Ils vous feront des serments par Allah, quand vous êtes de retour vers eux, 
afin que vous passiez (sur leur tort). Détournez-vous d'eux. Ils sont une 
souillure et leur refuge est l'Enfer, en rétribution de ce qu'ils acquéraient. 

96. Ils vous font des serments pour se faire agréer de vous, même si vous les 
agréez, Allah n'agrée pas les gens pervers. 

97. Les Bédouins sont plus endurcis dans leur impiété et dans leur hypocrisie, 
et les plus enclins à méconnaître les préceptes qu'Allah a révélés à Son 
messager. Et Allah est Omniscient et Sage. 

98. Parmi les Bédouins, certains prennent leur dépense (en aumône ou à la 
guerre) comme une charge onéreuse, et attendent pour vous un revers de 
fortune. Que le malheur retombe sur eux! Allah est Audient et 
Omniscient. 

99. (Tel autre,) parmi les Bédouins, croit en Allah et au Jour dernier et prend 
ce qu'il dépense comme moyen de se rapprocher d'Allah et afin de bénéfi- 
cier des invocations du Messager. C'est vraiment pour eux (un moyen) de 
se rapprocher (d'Allah) et Allah les admettra en Sa miséricorde. Car Allah 
est Pardonneur et Miséricordieux. 



s 







%t <^ » 






-^ ^ 



V. ' . < >/"-"i îf 









l^^OUayaU. *-frJ> J^IAa^' c)lp-'<tJ EJjtf^ 



Ai<^,/. ^ >< \" i^S < \-"C'i^ 




Y«r 




<-*-<-*-*-»->. 



9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



100. Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux 
qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils 
L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les 
ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès 1 ! 

101. Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout 
comme une partie des habitants de Médine. Ils s'obstinent dans l'hypocri- 
sie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. Nous les châtierons 
deux fois puis ils seront ramenés vers un énorme châtiment. 

102. D'autres ont reconnu leurs péchés, ils ont mêlé de bonnes actions à d'au- 
tres mauvaises. Il se peut qu'Allah accueille leur repentir. Car Allah est 
Pardonneur et Miséricordieux. 

103. Prélève de leurs biens une Sadaqâ 2 par laquelle tu les purifies et les bénis, 
et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Au- 
dient et Omniscient. 

104. Ne savent-ils pas que c'est Allah qui accueille le repentir de Ses serviteurs, 
et qui reçoit les Sadaqât 3 , et qu'Allah est L'Accueillant au repentir et le 
Miséricordieux. 

105. Et dis: «Oeuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messa- 
ger et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien 
l'invisible et le visible. Alors II vous informera de ce que vous faisiez». 

106. Et d'autres 4 sont laissés dans l'attente de la décision d'Allah, soit qu'il les 
punisse, soit qu'il leur pardonne. Et Allah est Omniscient et Sage. 



1. Les Emigrés: les Mecquois qui ont suivi le Prophète. 

Les Auxiliaires: les Médinois musulmans (les Ansârs) qui accueillirent bien volontiers les 
réfugiés mecquois. 

2. L'ordre d'Allah au Prophète est de prélever une Sadaqâ sur tous leurs biens. Cette Sadaqâ ne 
peut ainsi être autre chose que la Zakât. 

3. Ici Sadaqât est au pluriel. Ils comprennent la Zakât et tout autre don volontaire fait ou par 
l'intermédiaire du Prophète, ou directement aux nécessiteux. 

4. D'autres: Il s'agit des trois personnes qui n'ont pas participé à la bataille de Tabouk, non par 
hypocrisie, mais par paresse et à la recherche du repos. 



Es 



TSSSSSfi 



rsest 





acsBtagg 



*/ 







r»C*\: 



? > ^*-» 



»JL>i/^ 



». •■ 









jfe^t^^iLjj \i$**£fâ 



> >-** 



• > X <^ 



> aw 






>' s"-> "CV' \*'< .X : ' t if / 



>îf4 >>vr/ 



• ^ «-y 



''^t-ti'. '" " ■' 



• I • A I 









M jJki>~5Jb£> a&j J^j^Li *iaJàj 6^ V j J^^ÎS J& 



(^5 



^^ »* ^r^<: 







• -*•* ""^ "£<» 



x <r^ 



±é%&Jyn 



Î > • ^ 






S 







JjbBBBS 



Pggj 




9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



107. Ceux qui ont édifié une mosquée pour en faire [un mobile] de rivalité, 
d'impiété et de division entre les croyants, qui la préparent pour celui qui 
auparavant avait combattu Allah et Son Envoyé et jurent en disant: 
«Nous ne voulions que le bien!» [Ceux-là], Allah atteste qu'ils mentent 1 . 

108. Ne te tiens jamais dans (cette mosquée). Car une Mosquée fondée dès le 
premier jour, sur la piété, est plus digne que tu t'y tiennes debout, [pour y 
prier] On y trouve des gens qui aiment bien se purifier, et Allah aime ceux 
qui se purifient 2 . 

109. Lequel est plus méritant? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété 
et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construc- 
tion sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu 
de l'Enfer? Et Allah ne guide pas les gens injustes. 

110. La construction qu'ils ont édifiée sera toujours une source de doute dans 
leurs cœurs, jusqu'à ce que leurs cœurs se déchirent. Et Allah est Omnis- 
cient et Sage. 

111. Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en 
échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah: ils tuent, et ils 
se font tuer. C'est une promesse authentique qu'il a prise sur Lui-même 
dans la Thora, l'Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son 
engagement? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait: Et 
c'est là le très grand succès 3 . 



1 . Certains hypocrites avaient construit une Mosquée rivale, peu avant le départ du Prophète pour 
Tabûk (supra v. 39); au retour, il ordonna de l'incendier. 

Qui auparavant avait combattu: le moine Abu c Amir, qui, quoique médinois, se trouvait ainsi 
que ses partisans dans le camp des Mecquois, lors de la bataille d'Uhûd (an 3 H.). 

2. La Mosquée fondée sur la piété: est la Mosquée de Qubâ, banlieue sud de Médine, où Muham- 
mad (pbAsl) s'arrêta d'abord, lors de l'Hégire, avant de s'installer à Médine. C'est lui-même qui 
la fit construire. La «Mosquée rivale», dont on trouve encore l'emplacement, était à proximité 
de la Mosquée de Qubâ. 

3. De l'échange que vous avez fait: du bon marché que vous avez fait (votre personne et vos biens 
contre le Paradis). 




ijjjjj; 



9^ 



•<.. * 




1>& 



s .* 






<zêj&<z&> ^£xjï 



\J>\é===>^j o^===^^lu 



: f* 



u^ \\\ ^ • ♦ - 



^^ 



i// x S 



1 1 • • *• 






A_^o La «3 Jupla-J 







*/> 









\6£i 



?<* ^ <<* 



lg&&J& 



*> 



»^ 









ry^S 



iRsassa; 



9. At-Tawbah (le désaveu ou le repentir) 



112. Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la 
terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent 
le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... 
et fais bonne annonce aux croyants 1 . 

113. Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en 
faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu 
clairement que ce sont les gens de l'Enfer. 

114. Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu'à cause d'une 
promesse 2 qu'il lui avait faite. Mais, dès qu'il lui apparut clairement qu'il 
était un ennemi d'Allah, il le désavoua. Abraham était certes plein de 
sollicitude et indulgent. 

115. Allah n'est point tel à égarer un peuple après qu'il les a guidés, jusqu'à ce 
qu'il leur ait montré clairement ce qu'ils doivent éviter. Certes, Allah est 
Omniscient. 

116. A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il donne la vie et II 
donne la mort. Et il n'y a pour vous, en dehors d'Allah, ni allié ni 
protecteur. 

1 1 7. Allah a accueilli le repentir du Prophète, celui des Emigrés et des Auxiliai- 
res qui l'ont suivi à un moment difficile, après que les cœurs d'un groupe 
d'entre eux étaient sur le point de dévier. Puis II accueillit leur repentir car 
Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard 3 . 



1. Commandent le convenable... le blâmable, ces termes sont intéressants: le bien reconnu comme tel 
par tout le monde.. .et le mal reconnu (ou désavoué) comme tel par tout le monde. Voilà la base de 
la philosophie juridique des Musulmans. II faut obligatoirement faire ce qui est bien, s'abstenir et 
même interdire ce qui est mal. Là où le bien est prépondérant, il sera recommandé, et le mal 
prépondérant sera découragé. 

2. A propos de la promesse d'Abraham voir Sourate 19, v. 41 à 48 et sourate 60 v. 4. 

3. Allah a accueilli le repentir du Prophète: Allah lui a pardonné d'avoir permis à certains de rester 
chez eux. 

Un moment difficile: l'extrême chaleur et la soif des combattants. 



B 



es 



S 



*m*m*^*i 





%mm 










W— W—fa 



» i •• 1 ^ i 



X' ^^ *< 









»^ 



S ù^^^^^ 



<'/^ ^ ^ 



> > ^ 









~>/'\<\ »>^»"£f>. >4^ 






a-a=d=* 




9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



118. Et [Il accueillit le repentir] des trois qui étaient restés à l'arrière si bien 
que, toute vaste qu'elle fût, la terre leur paraissait exiguë; ils se sentaient 
à l'étroit, dans leur propre personne et ils pensaient qu'il n'y avait d'autre 
refuge d'Allah qu'auprès de Lui. Puis II agréa leur repentir pour qu'ils 
reviennent [à Lui], car Allah est L'accueillant au repentir, le 
Miséricordieux 1 . 

119. Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques. 

120. Il n'appartient pas aux habitants de Médine, ni aux Bédouins qui sont 
autour d'eux, de traîner loin derrière le Messager d'Allah, ni de préférer 
leur propre vie à la sienne. Car ils n'éprouveront ni soif, ni fatigue, ni 
faim dans le sentier d'Allah, ils ne fouleront aucune terre en provoquant 
la colère des infidèles, et n'obtiendront aucun avantage sur un ennemi, 
sans qu'il ne leur soit écrit pour cela une bonne action. En vérité Allah ne 
laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs. 

121. Ils ne supporteront aucune dépense, minime ou importante, ne traverse- 
ront aucune vallée, sans que (cela) ne soit inscrit à leur actif, en sorte 
qu'Allah les récompense pour le meilleur de ce qu'ils faisaient. 

122. Les croyants n'ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque 
clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion, 
pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur 
garde 2 . 



1. Lors de l'expédition de Tabûk (an 9 H.), trois personnes, retardèrent leur départ sous un faux 
prétexte, jusqu'à ce que le Prophète revînt à eux. Ils avouèrent leur faute, et comme punition, 
personne, même pas leurs femmes, ne devait avoir aucune relation avec eux. Parmi eux, était le 
poète Ka c b ibn Mâlik. Ce verset fût révélé pour mettre un terme à leur punition. 

2. Après la guerre de Tabûk — et suite à la révélation des versets précédents — tous les Musul- 
mans voulaient accompagner le Prophète au combat. 



*»■«——* 



9" 

S 




mmm 



gBBH 






2»JJbAo\j 









^ » 



t; 



®0O<< 






•r 



^ <r . / t > 



?- s s s 



s.*? 



• •• 1 - • 1 




^: 



> >'. 



i*^ 



^ 









$ y »> 






^t /.'!"£: 



i? • 



-ir&( 



^ ^ 



Sjà\$yà§0l^ 



l£&±J&> 



< ». > 







:W^<fU 



Y»V 




BBSSBB 



9. At-Tawbah(le désaveu ou le repentir) 



123. Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; 
et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les 
pieux. 

124. Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui dit: «Quel est 
celui d'entre vous dont elle fait croître la foi?» Quant aux croyants, elle 
fait certes croître leur foi, et ils s'en réjouissent. 

125. Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades elle ajoute une souillure à 
leur souillure 1 , et ils meurent dans la mécréance. 

126. Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois? 
Malgré cela, ils ne se repentent, ni ne se souviennent. 

127. Et quand une Sourate est révélée, ils se regardent les uns les autres [et se 
disent] : «Quelqu'un vous voit-il 2 ?» Puis ils se détournent. Qu'Allah détour- 
ne leurs cœurs, puisque ce sont des gens qui ne comprennent rien. 

128. Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd 
les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui 
est compatissant et miséricordieux envers les croyants. 

129. Alors, s'ils se détournent, dis: «Allah me suffit. Il n'y a de divinité que 
Lui. En Lui je place ma confiance; et II est le Seigneur du Trône 
immense». 



1. Souillure à leur souillure: doute, hypocrisie ou péché... 

2. Quelqu'un vous voit-il?: se disent les hypocrites. Si personne ne les regarde, ils se retirent. 



figj^Bj^^^^^^B^^^jjgggggg^ 207 







Wm 



jZrg&Jgï 







^ "■■ ■*» 



X 



Si 



pf^t^cîj^--*-^^ 



^J'O 






• •• 






^w^i^t^ bi^Jv 



<J 



1 •* 



^44© qpb^J 



iK^VijovllJijSf 



Y » a S 



■^■^^" 



10. Yûnus (Jonas) 



SOURATE 10 

YÛNUS - (JONAS) 1 

109 versets 
Pré-hég. n°5l 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Râ 2 . Voici les versets du Livre plein de sagesse. 

2. Est-il étonnant pour les gens, que Nous ayons révélé à un homme d'entre 
eux: «Avertis les gens, et annonce la bonne nouvelle aux croyants qu'ils 
ont auprès de leur Seigneur une présence méritée [pour leur loyauté antérieure] ? 
Les mécréants dirent alors: «Celui-ci est certainement un magicien évident». 

3. Votre Seigneur est, Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis 
S'est établi «Istawâ» 3 sur le Trône, administrant toute chose. Il n'y a 
d'intercesseur qu'avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez- 
Le donc. Ne réfléchissez-vous pas? 

4. C'est vers Lui que vous retournerez tous, c'est là, la promesse d'Allah en 
toute vérité! C'est Lui qui fait la création une première fois puis la refait 
(en la ressuscitant) afin de rétribuer en toute équité ceux qui ont cru et fait 
de bonnes œuvres. Quant à ceux qui n'ont pas cru, ils auront un breuvage 
d'eau bouillante et un châtiment douloureux à cause de leur mécréance! 

5. C'est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et II en a 
déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul 
(du temps). 

Allah n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens 
doués de savoir. 

6. Dans l'alternance de la nuit et du jour, et aussi dans tout ce qu'Allah a 
créé dans les cieux et la terre, il y a des signes, certes, pour des gens qui 
craignent (Allah). 



1. Titre tiré du verset n°98. Jonas, prophète des gens de Ninive. 

2. Alif Lâm Râ: voir la note à S. 2, v. 1. 

3. Istawâ: «S'est établi». Seul Allah en connait le comment. Il est bien connu qu'Allah ne ressem- 
ble point aux créatures. 






mmm 



^—^—^^*^^^ 



SB 



y 



;â^>Tû^i^Jî 



&k&$0aà&&& 







Zl$&k 



s 








f>.^ 



<.+ 













• •"**£ s'**"* Ht 



ai ^^>s^;^i^i£, j*J» 



^fu-d^st 342 & + 



/ 






MJ 




f -*" X" / ^ >* -J S y s *<* 



^ *> <."i>o ^-s 



<l>rO 






y 







©iyjf^ 



»<• ^ ^<, 



»'f 






t ?f . ^ ^^ 




10. Yûnus (Jonas) 



7. Ceux qui n'espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie 
présente et s'y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes 
[ou versets], 

8. leur refuge sera le Feu, pour ce qu'ils acquéraient. 

9. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à 
cause de leur foi. A leurs pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des 
délices. 

10. Là, leur invocation sera «Gloire à Toi, O Allah», et leur salutation: 
«Salâm», [Paix!] et la fin de leur invocation: «Louange à Allah, Seigneur 
de l'Univers». 

11. Et si Allah hâtait le malheur des gens avec autant de hâte qu'ils cherchent 
le bonheur, le terme de leur vie aurait été décrété. Mais Nous laissons ceux 
qui n'espèrent pas Notre rencontre confus et hésitants dans leur 
transgression. 

12. Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le 
côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il 
s'en va comme s'il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l'a tou- 
ché. C'est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions. 

13. Nous avons fait périr les générations d'avant vous lorsqu'elles eurent été 
injustes alors que leurs messagers leur avaient apporté des preuves. Cepen- 
dant, elles n'étaient pas disposées à croire. C'est ainsi que Nous rétribuons 
les gens criminels. 

14. Puis nous fîmes de vous des successeurs sur terre après eux, pour voir 
comment vous agiriez. 



B 



mi 



96 




féSfôi 



%&®m 



/ > »'x 



y 



"><*<S ** s^sS> 









Zld&tfr&^ù^^&t 









> > *> 




<^ •r^ 









Ép2l ;^<&lj%ji&3y$%t£ 















>'*'s ^ 



*> y V 









r^ 



10. Yûnus (Jonas) 



15. Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n'espèrent 
pas notre rencontre disent: «Apporte un Coran autre que celui-ci» ou bien 
«Change-le». Dis: «Il ne m'appartient pas de le changer de mon propre 
chef. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé. Je crains, si je désobéis à 
mon Seigneur, le châtiment d'un jour terrible». 

16. Dis: «Si Allah avait voulu, je ne vous l'aurais pas récité et II ne vous 
l'aurait pas non plus fait connaître. Je suis bien resté, avant cela, tout un 
âge parmi vous. Ne raisonnez-vous donc pas?» 1 

17. Qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou 
qui traite de mensonges Ses versets (le Coran)? Vraiment, les criminels ne 
réussissent pas. 

18. Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et 
disent: «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah». Dis: «Informerez- 
vous Allah de ce qu'il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre?» 
Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu'ils Lui associent! 

19. Les gens ne formaient (à l'origine) qu'une seule communauté. Puis ils 
divergèrent. Et si ce n'était une décision préalable de ton Seigneur, les 
litiges qui les opposaient auraient été tranchés. 

20. Et ils disent: «Que ne fait-on descendre sur lui (Muhammad) un miracle 2 
de son Seigneur ?» Alors, dis : « L'inconnaissable relève seulement d'Allah. 
Attendez donc; je serai avec vous parmi ceux qui attendent. 



1. Je ne vous l'aurais pas récité: (ce Coran). 
Tout un âge: quarante ans. 

2. Un miracle: semblable à ceux des Envoyés antérieurs, tels le bâton de Moïse et la chamelle de 
Salih, etc. 



E 



^™ 



SB 



B 



fi** ** 







mm& 



f^^*m*î 



s 



v »-^ /.^ 






f > <^^^ 



Â21, 



^ *-/y ^ 



>> 



jfl;^\ ^ \ \}j* 



'i»~* L/S .O ",K 



> ^^îf>> •T x ^ 



x 



j»a * I V r 1 • 



?JC3^^^\2^î^^Uù^«t 



^-*i<A> 



^^ 






<.s s> 






0^j^J^^i^U^t4i^ÇS!t 



t^i ^X^>. 



*,* >//./<; 






'£-*/>*< 



l'V *- /'<>'*S 



>>** 






X-''' 




"'». 



ro 



10. Yûnus (Jonas) 




2L Et quand Nous faisons goûter aux gens une miséricorde après qu'un 

malheur les a touchés, voilà qu'ils dénigrent Nos versets. Dis: « Allah 

est plus rapide en fait de stratégie ». Car Nos anges enregistrent vos 
dénigrements 1 . 

22. C'est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en 
bateau. [Ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Ils s'en réjoui- 
rent jusqu'au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous 
côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent 
Allah, Lui vouant le culte [et disant]: «Certes, si Tu nous sauves de ceci, 
nous serons parmi les reconnaissants!» 

23. Lorsqu'il les a sauvés, les voilà qui, sur terre, transgressent injustement. Ô 
gens! Votre transgression ne retombera que sur vous-mêmes. C'est une 
jouissance temporaire de la vie présente. Ensuite, c'est vers Nous que sera 
votre retour, et Nous vous rappelerons alors ce que vous faisiez. 

24. La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du 
ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les 
hommes et les bêtes. Puis, lorsque la terre prend sa parure et s'embellit, et 
que ses habitants pensent qu'elle est à leur entière disposition, Notre Ordre 
lui vient, de nuit ou de jour, c'est alors que Nous la rendrons toute mois- 
sonnée, comme si elle n'avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons- 
Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent. 

25. Allah appelle à la demeure de la paix et guide qui II veut vers un droit 
chemin. 



1. Les Anges consignent les actes de chaque personne, pour les lui présenter au Jour du Jugement 
Dernier. 






mmm 







10. Yûnus (Jonas) 



26. A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même 
davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs 
visages. Ceux-là sont les gens du Paradis, où ils demeureront 
éternellement 1 . 

27. Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d'une mauvai- 
se action sera l'équivalent. Un avilissement les couvrira, — pas de protec- 
teur pour eux contre Allah —, comme si leurs visages se couvraient de 
lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du Feu où ils 
demeureront éternellement. 

28. (Et rappelle-toi) le jour où Nous les rassemblerons tous. Puis, Nous dirons 
à ceux qui ont donné [à Allah] des associés: «A votre place, vous et vos 
associés.» Nous les séparerons les uns des autres et leurs associés diront: 
«Ce n'est pas nous que vous adoriez». 

29. Allah suffit comme témoin entre nous et vous. En vérité, nous étions 
indifférents à votre adoration». 

30. Là, chaque âme éprouvera (les conséquences de) ce qu'elle a précédem- 
ment accompli. Et ils seront ramenés vers Allah leur vrai Maître; et leurs 
inventions (idoles) s'éloigneront d'eux. 

31. Dis: «Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient 
l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du 
vivant, et qui administre tout?» Ils diront: «Allah». Dis alors: «Ne Le 
craignez-vous donc pas?» 

32. Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc 
sinon l'égarement? Comment alors pouvez- vous, vous détourner?» 

33. C'est ainsi que s'est réalisée la parole de ton Seigneur contre ceux qui sont 
pervers: «Ils ne croiront pas». 



1. La meilleure (récompense): le Paradis 

Et même davantage: selon Muslim, le Prophète se référait à ce verset, pour dire qu'après le 
Paradis, il y aura la vision divine, ultime récompense des gens de bien. 



E 



n 



t 



5É 



sgg 



g 




fé&8£ 



mm& 



fljjggjBgg 






> <^ t^if^ , .^f ^i >> 



'^r„ x 



-titras' */ïis> ^ir^irt vti ^^Art > v ^ 


















s^>o^ 










y o> S 



<A '*. 



3<3adàllXàp 






^^i>0J^î^^iBjpj 






Y>r 




s 



10. Yûnus (Jonas) 



34. Dis: «Parmi vos associés, qui donne la vie par une première création et la 
redonne [après la mort]?» Dis: «Allah [seul] donne la vie par une premiè- 
re création et la redonne. Comment pouvez-vous vous écarter [de l'adora- 
tion d'Allah]? 

35. Dis: «Est-ce qu'il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité?» Dis: 
«C'est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il 
plus digne d'être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu'autant qu'il est lui- 
même dirigé? Qu'avez-vous donc? Comment jugez- vous ainsi?» 

36. Et la plupart d'entre eux ne suivent 1 que conjecture. Mais, la conjecture ne 
sert à rien contre la vérité! Allah sait parfaitement ce qu'ils font. 

37. Ce Coran n'est nullement à être forgé en dehors d'Allah mais c'est la 
confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l'exposé détaillé du Livre 
en quoi il n'y a pas de doute, venu du Seigneur de l'Univers. 

38. Ou bien ils disent: «Il (Muhammad) l'a inventé?» Dis: «Composez donc 
une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous 
pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques». 

39. Bien au contraire: ils ont traité de mensonge ce qu'ils ne peuvent embras- 
ser de leur savoir, et dont l'interprétation ne leur est pas encore parvenue. 
Ainsi ceux qui vivaient avant eux traitaient d'imposteurs (leurs messagers). 
Regarde comment a été la fin des injustes! 

40. Certains d'entre eux y croient, et d'autres n'y croient pas. Et ton Seigneur 
connaît le mieux les fauteurs de désordre. 

41. Et s'ils te traitent de menteur, dis alors: «A moi mon œuvre, et à vous la 
vôtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de 
ce que vous faites». 

42. Et il en est parmi eux qui te prêtent l'oreille. Est-ce toi qui fait entendre les 
sourds, même s'ils sont incapables de comprendre . 



1. Ne suivent: dans leur adoration des idoles 




10. Yûnus (Jonas) 



43. Et il en est parmi eux qui te regardent. Est-ce toi qui peux guider les 
aveugles, même s'ils ne voient pas? 

44. En vérité, Allah n'est point injuste à l'égard des gens, mais ce sont les gens 
qui font du tort à eux-mêmes. 

45. Et le jour où II les rassemblera, ce sera comme s'ils n'étaient restés [dans 
leur tombeau] qu'une heure du jour et ils se reconnaîtront mutuellement. 
Perdants seront alors ceux qui auront traité de mensonge la rencontre 
d'Allah, et ils n'auront pas été bien guidés. 

46. Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou 
que Nous te fassions mourir 1 , (en tout cas), c'est vers Nous que sera leur 
retour. Allah est en outre, témoin de ce qu'ils font. 

47. A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se 
décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés. 

48. Et ils disent: «A quand cette promesse 2 , si vous êtes véridiques»? 

49. Dis: «Je ne détiens pour moi rien qui peut me nuire ou me profiter, 
excepté ce qu'Allah veut. A chaque communauté un terme. Quand leur 
terme arrive, ils ne peuvent ni le retarder d'une heure ni l'avancer». 

50. Dis: «Voyez-vous! Si Son châtiment vous arrivait de nuit ou de jour, les 
criminels pourraient-ils en hâter quelque chose? 

51. «Est-ce au moment où le châtiment se produira que vous croirez? [Il vous 
sera dit: «Inutile».] Maintenant! Autrefois, vous en réclamiez [ironique- 
ment] la prompte arrivée!» 

52. Puis il sera dit aux injustes: «Goûtez au châtiment éternel! Etes-vous 
rétribués autrement qu'en rapport de ce que vous acquériez?» 

53. Et ils s'informent auprès de toi: «Est-ce vrai?» 3 — Dis: «Oui! Par mon 
Seigneur! C'est bien vrai. Et vous ne pouvez vous soustraire à la puissance 
d'Allah». 



1. Nous te fassions mourir: avant cette réalisation. 

2. Cette promesse: cette menace du Jour dernier. 

3. Est-ce vrai? le châtiment ou la résurrection. 



ES 



» 



***** 



^^SK 



SE 



S 




®£& 



g&wm 






P'Z'Â^ÇU® 






uL^jj^-yb j^H^k ^^^*VJ ^\j*i*? 




S33333 






•Mis 



>^ ^ ** -f . » 










i*U«î' 






ij 



^i^i / > > V./ X 



c 



Pù^vj-* 



\**>s s *•* 



\j±Zkà 



z^a 



^sax 



10. Yûnus (Jonas) 



54. Si chaque âme injuste possédait tout ce qu'il y a sur terre, elle le donnerait 
pour sa rançon. Ils dissimuleront leur regret quand ils verront le châti- 
ment. Et il sera décidé entre eux en toute équité, et ils ne seront point 
lésés. 

55. C'est à Allah qu'appartient, certes, tout ce qui est dans les cieux et sur la 
terre. Certes, la promesse d'Allah est vérité. Mais la plupart d'entre eux ne 
(le) savent pas. 

56. C'est Lui qui donne la vie et qui donne la mort; et c'est vers Lui que vous 
serez ramenés. 

57. O gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison 
de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les 
croyants. 

58. Dis: «[Ceci provient] de la grâce d'Allah et de Sa miséricorde; Voilà de 
quoi ils devraient se réjouir. C'est bien mieux que tout ce qu'ils amassent». 

59. Que dites- vous de ce qu'Allah a fait descendre 1 pour vous comme subsis- 
tance et dont vous avez alors fait des choses licites et des choses interdites? 
— Dis: «Est-ce Allah qui vous Ta permis? Ou bien forgez vous (des men- 
songes) contre Allah»? 

60. Et que penseront, au Jour de la Résurrection, ceux qui forgent le menson- 
ge contre Allah? — Certes, Allah est Détenteur de grâce pour les gens, 
mais la plupart d'entre eux ne sont pas reconnaissants. 

61. Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du 
Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au 
moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton seigneur ni le poids 
d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand 
qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. 



1. Fait descendre: a créé. 



51 




&&m< 



%&mm 



K9 



ioestSBesEB 



>/ »' »> 






< »s s 



y >y>^>^ 



/ 14 












a^l^ o iiïjfc^iïïi 










^ y < ?* 




^^ x / < 










ità 



ùl 



*>/ \y*^s 



^13 ^Jy' 



x" . / **"^ 










'fi 









Tïn'JW^W-Ufa-Ufa.fa* 



10. Yûnus (Jonas) 



62. En vérité, les bien-aimés d'Allah seront à l'abri de toute crainte, et ils ne 
seront point affligés, 

63. ceux qui croient et qui craignent [Allah]. 

64. Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d'ici-bas tout comme dans 
la vie ultime. — Il n'y aura pas de changement aux paroles d'Allah — . Voilà 
l'énorme succès! 

65. Que ce qu'ils disent ne t'afflige pas. La puissance toute entière appartient à 
Allah. C'est Lui qui est l'Audient, l'Omniscient. 

66. C'est à Allah qu'appartient, ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la 
terre. Que suivent donc ceux qui invoquent, en dehors d'Allah, [des divini- 
tés] qu'ils Lui associent? Ils ne suivent que la conjecture et ne font que 
mentir. 

67. C'est Lui qui vous a désigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le 
jour pour vous permettre de voir. Ce sont en vérité des signes pour les 
gens qui entendent 1 ! 

68. Ils disent: «Allah S'est donné un enfant» Gloire et Pureté à Lui! Il est Le 
Riche par excellence. A Lui appartient tout ce qui est aux cieux et sur la 
terre; — vous n'avez pour cela aucune preuve 2 . Allez-vous dire contre 
Allah ce que vous ne savez pas? 

69. Dis: «En vérité, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront 

pas». 

70. C'est une jouissance (temporaire) dans la vie d'ici-bas; puis ils retourne- 
ront vers Nous et Nous leur ferons goûter au dur châtiment, à titre de 
sanction pour leur mécréance. 



1. Qui entendent: qui réfléchissent sur ce qu'ils entendent. 

2. Pour cela aucune preuve: pour attribuer un enfant à Allah. 







m$mm 



K 






* ^* > 



ôl>te 



ùjJ^ 1 




0ôj^X 



Vt^t> > 1 



• •S'f -<-' . ï. • »■ 



\JjV!S^'l^^1 




i 







iDoLoJjôilà 



^r 



■y 






c-> 






,1» ^-" ^'^ x 4 




04cJiîî 






f -"■ •• -- 



Uk>>«-J «fe» *L11J ^^ 







10. Yûnus (Jonas) 




71. Raconte-leur Fhistoire de Noé, quand il dit à son peuple: «Ô mon peuple, 
si mon séjour (parmi vous), et mon rappel des signes d'Allah vous pèsent 
trop, alors c'est en Allah que je place (entièrement) ma confiance. Concertez- 
vous avec vos associés, et ne cachez pas vos desseins. Puis, décidez de moi 
et ne me donnez pas de répit. 

72. Si vous vous détournez, alors je ne vous ai pas demandé de salaire... 1 Mon 
salaire n'incombe qu'à Allah. Et il m'a été commandé d'être du nombre 
des soumis». 

73. Ils le traitèrent de menteur. Nous le sauvâmes, lui et ceux qui étaient avec 
lui dans l'arche, desquels Nous fîmes les successeurs (sur la terre). Nous 
noyâmes ceux qui traitaient de mensonge Nos preuves. Regarde comment 
a été la fin de ceux qui avaient été avertis! 

74. Puis Nous envoyâmes après lui des messagers à leurs peuples. Ils leur 
vinrent avec les preuves. Mais (les gens) étaient tels qu'ils ne pouvaient 
croire à ce qu'auparavant ils avaient traité de mensonge. Ainsi scellons- 
Nous les cœurs des transgresseurs. 

75. Ensuite, Nous envoyâmes après eux Moïse et Aaron, munis de Nos preu- 
ves à Pharaon et ses notables. Mais (ces gens) s'enflèrent d'orgueil et ils 
étaient un peuple criminel. 

76. Et lorsque la vérité leur vint de Notre part, ils dirent: «Voilà certes, une 
magie manifeste!» 

77. Moïse dit: «Dites-vous à la Vérité quand elle vous est venue: Est-ce que 
cela est de la magie? Alors que les magiciens ne réussissent pas...». 

78. Ils dirent: «Est-ce pour nous écarter de ce sur quoi nous avons trouvé nos 
ancêtres que tu es venu à nous, et pour que la grandeur appartienne à vous 
deux sur la terre? Et nous ne croyons pas en vous!» 



1. Je ne vous ai pas demandé de salaire: c.-à-d. : pourquoi me tournez- vous le dos alors que je ne 
vous demande aucun salaire? 



E££ 



M 



ivptimpiSË 







m$mm 



i {^3\{Ç^0. 



s 



& 



&y* 






-$ s/s *<hy 

IL i % 1 ^^ * 



f * 'i' 









>1<^^ 






'L? 



Y\A 



10. Yûnus (Jonas) 




79. Et Pharaon dit: «Amenez-moi tout magicien savant!» 

80. Puis, lorsque vinrent les magiciens, Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez 
à jeter». 

81. Lorsqu'ils jetèrent, Moïse dit: «Ce que vous avez produit est magie! Allah 
l'annulera. Car Allah ne fait pas prospérer ce que font les fauteurs de 
désordre. 

82. Et par Ses paroles, Allah fera triompher la Vérité, quelque répulsion qu'en 
aient les criminels». 

83. Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de 
son 1 peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En 
vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des 
extravagants. 

84. Et Moïse dit: «Ô mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre 
confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis». 

85. Ils dirent: «En Allah nous plaçons notre confiance. O notre Seigneur, ne 
fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes. 

86. Et délivre-nous, par Ta miséricorde, des gens mécréants». 

87. Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère: «Prenez pour votre peuple des 
maisons en Egypte, faîtes de vos maisons un lieu de prière et soyez 
assidus dans la prière. Et fais la bonne annonce aux croyants». 

88. Et Moïse dit: «Ô notre Seigneur, Tu as accordé à Pharaon et ses notables 
des parures et des biens dans la vie présente, et voilà, O notre Seigneur, 
qu'avec cela ils égarent (les gens loin) de Ton sentier. Ô notre Seigneur, 
anéantis leurs biens et endurcis leurs cœurs, afin qu'ils ne croient pas, 
jusqu'à ce qu'ils aient vu le châtiment douloureux». 



1. Son peuple: le peuple de Pharaon 

s» 



E=£2 



QÉ 



fil 




fêSS* 



%&s>mm 



^3 



>^»< 



^^ x 1 ^ 






I 






>J 






^ 



V 






'*'*"*'<* 






-< '..ia' r?<. .„ -./ 









i^^ûû © ù^^^îy 1 



•< r>- *""< x 



^ 



*^ aX 












^ 







TA1 




10. Yûnus (Jonas) 



89. Il dit: «Votre prière est exaucée. Restez tous deux sur le chemin droit, et 
ne suivez point le sentier de ceux qui ne savent pas». 

90. Et Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d'Israël. Pharaon et ses ar- 
mées les poursuivirent avec acharnement et inimité. Puis, quand la noyade 
l'eut atteint, il dit: «Je crois qu'il n'y a d'autre divinité que Celui en qui 
ont cru les enfants d'Israël. Et je suis du nombre des soumis». 

91. [Allah dit]: Maintenant? Alors qu'auparavant tu as désobéi et que tu as 
été du nombre des corrupteurs! 

92. Nous allons aujourd'hui épargner ton corps 1 , afin que tu deviennes un 
signe à tes successeurs. Cependant beaucoup de gens ne prêtent aucune 
attention à Nos signes (d'avertissement). 

93. Certes, Nous avons établi les Enfants d'Israël dans un endroit honorable, 
et leur avons attribué comme nourriture de bons aliments. Par la suite, ils 
n'ont divergé qu'au moment où leur vint la science. Ton Seigneur décidera 
entre eux, au Jour de la Résurrection sur ce qui les divisait. 

94. Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interro- 
ge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue 
de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent. 

95. Et ne sois point de ceux qui traitent de mensonge les versets d'Allah. Tu 
serais alors du nombre des perdants. 

96. Ceux contre qui la parole (la menace) de ton Seigneur se réalisera ne 
croiront pas, 

97. même si tous les signes leur parvenaient, jusqu'à ce qu'ils voient le châti- 
ment douloureux. 



1. Epargner ton corps: l'empêcher de disparaître dans la mer. Selon certains théologiens la momie 
de Ramsès II qui se trouve au musée du Caire est une explication à ce verset. 



ES 



s 



SE 



5Î 




fâfâ& 



r<£'l\S\M 



mm> 



^^m 



™——~* 



,<•. < S' 






■^r-r^tf-'r 










~^<- 






»> •£ »-'. 

*- 






3 ù^^J-w L> 



XV 









'S^ôfijJ&u 







> r^'J^t'" 












* .fS u* s 



S '<, s 



W^^\^\éà%^^Êj^%i^% 



YY 



S 



£ 



2 



10. Yûnus (Jonas) 




98. Si seulement il y avait, à part le peuple de Yûnus (Jonas), une cité qui ait 
cru et à qui sa croyance eut ensuite profité! Lorsqu'ils eurent cru 1 , Nous 
leur enlevâmes le châtiment d'ignominie dans la vie présente et leur 
donnâmes jouissance pour un certain temps. 

99. Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. 
Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants 2 ? 

100. Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permis- 
sion d'Allah. Et II voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas. 

101. Dis: «Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre». Mais ni les 
preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne 
croient pas. 

102. Est-ce qu'ils attendent autre chose que des châtiments semblables à ceux 
des peuples antérieurs 3 ? Dis: «Attendez! Moi aussi, j'attends avec vous». 

103. Ensuite, Nous délivrerons Nos messagers et les croyants. C'est ainsi qu'il 
Nous incombe [en toute justice] de délivrer les croyants. 

104. Dis: «Ô gens! Si vous êtes en doute sur ma religion, moi, je n'adore point 
ceux que vous adorez en dehors d'Allah; mais j'adore Allah qui vous fera 
mourir. Et il m'a été commandé d'être du nombre des croyants». 

105. Et (il m'a été dit): «Oriente-toi exclusivement sur la religion en pur mono- 
théiste! Et ne sois pas du nombre des Associateurs ; 

106. et n'invoque pas, en dehors d'Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. 
Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes». 



1. Lorsqu'ils eurent cru: II s'agit du peuple de Jonas. 

2. Au sujet de la tolérance en matière de foi religieuse (voir S. 2, v. 256). 

3. Les peuples antérieurs: qui ont traité d'imposteurs leurs messagers. 



E5SBSS 



M5É 



mp 







&m 



m&wm 



tes 



«■HW 



S 



i < * *'*"' 






! 
















>y JX^lc* ul Uj L^Ip Jo^L^jIô J^=> 







**«/*-'i'"* ^- -^ 



fe^U 



> 



*» *^ 










•• * 



















ma 



11. Hûd 




107. Et si Allah fait qu'un mal te touche, nul ne peut l'écarter en dehors de 
Lui. Et s'il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie 
qui II veut parmi Ses serviteurs. Et c'est Lui le Pardonneur, le 
Miséricordieux. 

108. Dis: «O gens! Certes la vérité vous est venue de votre Seigneur. Donc, 
quiconque est dans le bon chemin ne l'est que pour lui-même; et quicon- 
que s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Je ne suis nullement un 
protecteur pour vous 1 . 

109. Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu'Allah rende Son 
jugement car II est le meilleur des juges. 

SOURATE 11 

HÛD 2 

123 versets 
Pré-hég, n°52 

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1 . Alif, Lâm, Râ. C'est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en 
sens, émanant d'un Sage, Parfaitement Connaisseur 3 . 

2. N'adorez qu'Allah. Moi, je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur et un 
annonciateur. 

3. Demandez pardon à votre Seigneur; ensuite, revenez à Lui. Il vous accor- 
dera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé, et II accordera à chaque 
méritant l'honneur qu'il mérite. Mais si vous tournez le dos, je crains alors 
pour vous le châtiment d'un grand jour. 

4. C'est à Allah que sera votre retour; et II est Omnipotent. 

5. Eh quoi! Ils replient leurs poitrines afin de se cacher de Lui. Même lors- 
qu'ils se couvrent de leurs vêtements, Il sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils 
divulguent car II connaît certes le contenu des poitrines. 



1. Expression fréquente dans le Coran qui veut dire: je ne suis pas responsable de ce que vous 
faites. 

2. Hûd: l'apôtre des c Aad. Voir v. 50, et la note à S. 7, v.65. 

3. Alif Lâm Râ. (Voir la note à S. 2, v. 1). 

Émanant d'un Sage, Parfaitement Connaisseur: Allah. 



FS 



s 



cas 



5 




&m 



&gm® 



l 'j l WjMIffj— PjMFf Fjll 



mm 



<^%^^^\^^i^J + 



3^-<Jû5îJiS OjJ e^ 



«i. E 



x »^ »>•■-' 



> 4 *"- 



^ 



x 




> 



ifea^jos^t 



Vff <^ 






tt""^vtî > > '*\' sf\ -A-' \ ~*-'A 






^ ^ 













clfcïl 



y 



~ fe. 






». 




r ^*\* s* <' '\ Avilît *s * 's**' f^r^^ 



j^^j^ JF^^^^ ^1 t2^cs\Uiii 



ggvT ^agwww^Mi 




11. Hûd 



6. Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à Allah qui 
connaît son gîte et son dépôt; tout est dans un Livre explicite. 

7. Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, — alors que Son 
Trône était sur l'eau, — afin d'éprouver lequel de vous agirait le mieux. Et 
si tu dis: «Vous serez ressuscites après la mort», ceux qui ne croient pas 
diront: «Ce n'est là qu'une magie évidente». 

8. Et si Nous retardons pour eux le châtiment jusqu'à une période fixée, ils 
diront: «Qu'est-ce qui le retient? — Mais le jour où cela leur viendra, il ne 
sera pas détourné d'eux; et ce dont ils se moquaient les enveloppera. 

9. Et si Nous faisons goûter à l'homme une grâce de Notre part, et qu'ensui- 
te Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat. 

10. Et si Nous lui faisons goûter le bonheur, après qu'un malheur l'ait touché, il 
dira: «Les maux se sont éloignés de moi», et le voilà qui exulte, plein de 
gloriole. 

1 1 . sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes œuvres. Ceux-là obtien- 
dront pardon et une grosse récompense. 

12. Il se peut que tu négliges une partie de ce qui t'est révélé, et que ta poitrine 
s'en sente compressée; parce qu'ils disent: «Que n'a-t-on fait descendre 
sur lui un trésor?» Ou bien: «Que n'est-il venu un Ange en sa 
compagnie?» — Tu n'es qu'un avertisseur. Et Allah est Le protecteur de 
toute chose 1 . 



1. Il se peut que tu: Muhammad. 

Tu négliges une partie de ce qui t'est révélé: en ne la transmettant pas. 




222 a 



agsae 



** 



a 



$të& 




11. Hûd 




13. Où bien ils disent: «Il l'a forgé [le Coran]» — Dis: «Apportez donc dix 
Sourates semblables à ceci, forgées (par vous). Et appelez qui vous pourrez 
(pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques». 

14. S'ils ne vous répondent pas, sachez alors que c'est par la science d'Allah 
qu'il est descendu, et qu'il n'y a de divinité que Lui. Etes-vous soumis (à 
Lui)? 

15. Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons 
exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué. 

16. Ceux-là qui n'ont rien, dans l'au-delà, que le Feu. Ce qu'ils auront fait ici- 
bas sera un échec, et sera vain ce qu'ils auront œuvré. 

17. Est-ce que celui qui se fonde sur une preuve évidente (le Coran) venant de 
son Seigneur et récitée par un témoin [l'archange Gabriel] de Sa part, 
cependant qu'avant lui [Muhammad] il y a le livre de Moïse tenant lieu de 
guide et de miséricorde... [ est meilleur ou bien celui qui ne se fonde sur 
aucune preuve valable?]. Ceux-là y croient; mais quiconque d'entre les 
factions n'y croit pas, aura le Feu comme rendez-vous. Ne sois donc pas 
en .doute au sujet de ceci (le Coran). Oui, c'est la vérité venant de ton Sei - 
gneur; mais la plupart des gens n'y croient pas. 

18. Et quel pire injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah? Ceux-là 
seront présentés à leur Seigneur, et les témoins (les anges) diront: «Voilà 
ceux qui ont menti contre leur Seigneur». Que la malédiction d'Allah 
(frappe) les injustes, 

19. qui obstruent le sentier d'Allah (aux gens), cherchent à le rendre tortueux 
et ne croient pas en l'au-delà. 



tifiS 



fi 



3 



ss 




&m 




11. Hùd 



20. Ceux-là ne peuvent réduire (Allah) à l'impuissance sur terre! Pas d'alliés 
pour eux en dehors d'Allah et leur châtiment sera doublé. Ils étaient 
incapables d'entendre; ils ne voyaient pas non plus. 

21. Ce sont ceux-là qui ont causé la perte de leurs propres âmes. Et leurs 
inventions (idoles) se sont éloignées d'eux. 

22. Ce sont eux, infailliblement, qui dans l'au-delà seront les plus grands 
perdants. 

23. Certes ceux qui croient, font de bonnes œuvres et s'humilient devant 
leur Seigneur, voilà les gens du Paradis où ils demeureront éternellement. 

24. Les deux groupes ressemblent, l'un à l'aveugle et au sourd, l'autre à 
celui qui voit et qui entend. Les deux sont-ils comparativement égaux? Ne 
vous souvenez- vous pas? 

25. Nous avons déjà envoyé Noé à son peuple: «Je suis pour vous un aver- 
tisseur explicite 

26. afin que vous n'adoriez qu'Allah. Je crains pour vous le châtiment d'un 
jour douloureux». 

27. Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors: «Nous ne 
voyons en toi qu'un homme comme nous; et nous voyons que ce sont 
seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir; et nous ne 
voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que 
vous êtes des menteurs». 

28. Il dit: «Ô mon peuple! Que vous en semble? Si je me conforme à une 
preuve de mon Seigneur, si une Miséricorde, (prophétie) échappant à vos 
yeux, est venue à moi de Sa part, devrons-nous vous l'imposer alors que vous 
la répugnez? 



v 







&m 



MM^S 



9S9P^9! 






^./ <' »> 



4ib 



"•fà *-." 



'^^i? 



J^^i 



V 



? > <> >< t ?^> /.^ x ^f 



\yùlç%> 










s 



s s'< 



s 



^CM$%^&> ai & %çx 



^ 









!"*> X 






rtéêj^juM^ ' * 



^biilLùlibiu 



u». 



iM^JL^s: 



X ^,< 4 






^ >• 



/^ 







J-' 



> <, • VJS//A 



^ 



< > *£t^ W>A^ /?^ 









X 



♦ ^ / 



•r 



X *< 



*> 



s *'< 



> < 



^C^Ji 






'o-pV 






11. Hûd 



29. O mon peuple, je ne vous demande pas de richesse en retour. Mon salaire 
n'incombe qu'à Allah. Je ne repousserai point ceux qui ont cru, ils auront 
à rencontrer leur Seigneur. Mais je vous trouve des gens ignorants 1 . 

30. O mon peuple, qui me secourra contre (la punition d') Allah si je les 
repousse? Ne vous souvenez- vous pas? 

31. Et je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, je ne connais pas 
l'Inconnaissable, et je ne dis pas que je suis un Ange; et je ne dis pas non 
plus aux gens, que vos yeux méprisent, qu'Allah ne leur accordera aucune 
faveur; Allah connaît mieux ce qu'il y a dans leurs âmes. [Si je le leur 
disais], je serais du nombre des injustes. 

32. Ils dirent: «Ô Noé, tu as disputé avec nous et multiplié les discussions. 
Apporte-nous donc ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des 
véridiques». 

33. Il dit: «C'est Allah seul qui vous l'apportera — s'il veut — et vous ne 
saurez y échapper. 

34. Et mon conseil ne vous profiterait pas, au cas où je voulais vous conseil- 
ler, et qu'Allah veuille vous égarer. Il est votre Seigneur, et c'est vers Lui 
que vous serez ramenés». 

35. Où bien ils disent: il l'a inventé? Dis: «Si je l'ai inventé, que mon crime 
retombe sur moi! Et je suis innocent de vos criminelles accusations». 

36. Et il fut révélé à Noé: «De ton peuple, il n'y aura plus de croyants que 
ceux qui ont déjà cru. Ne t'afflige pas de ce qu'ils faisaient. 

37. Et construis l'arche sous Nos yeux et d'après Notre révélation. Et ne 
M'interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés». 



1. Je ne vous demande... en retour: pour avoir transmis le message. 
Je ne repousserai point : comme vous me l'avez demandé. 

Ils auront à rencontrer leur Seigneur: le jour de la résurrection. Ils seront alors recompensés 
tandis que leurs adversaires seront châtiés. 



ES 



»B 



gag 




s&m 



&&ï\i\\iS 



tëz&Woà 




a 



SS9E 



? > . y 



» 



' *'S ""Z'/'t* 



-*îr>'' ■> s ' 



s 



j^*jp<ly^ 



t*M ûj^lSUf^^^ 



E 



A^A 



é&< 



>> » .<' 



r> ^ 



i •• • 




i£ Jr t &^%ï$Z£>&- 



<s --i 



.^ 



^csrtl*^b^ç&ùS£==», 







e 






<s *$ s 



s 




y 



4 W^ D^y» àj>-tr!jSj£ 






x" 



v^> ^ 



X 



^^'tS^-i 



"J^-J 



» -" 



s! .s 



y <y< * *'\'[\''ï'*'' 'sx"' 






0SuAJ^l^2 



-^ ^ -^ . > 



S^t^lilJ^J 

g fTrn 



,^r 



^^ 




* 



^W l WfjP^ItlIw glii 




11. Hûd 



38. Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple 
passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit: «Si vous vous moquez 
de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous mo- 
quez [de nous]. 

39. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l'humiliera, et sur 
qui s'abattra un châtiment durable!» 

40. Puis, lorsque Notre commandement vint et que le four se mit à bouillon- 
ner [d'eau], Nous dîmes: «Charge [dans l'arche] un couple de chaque 
espèce ainsi que ta famille — sauf ceux contre qui le décret est déjà 
prononcé — et ceux qui croient». Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient 
peu nombreux. 

41. Et il dit: «Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom 
d'Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux». 

42. Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des monta- 
gnes. Et Noé appela son fils,qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche): 

«Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants». 

43. Il répondit: «Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau». 
Et Noé lui dit: «Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre 
d'Allah. (Tous périront) sauf celui à qui II fait miséricorde». Et les vagues 
s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés. 

44. Et il fut dit: «Ô terre, absorbe ton eau! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir]!» 
L'eau baissa, l'ordre fut exécuté, et l'arche s'installa sur le Jûdi 1 , et il fut 
dit: «Que disparaissent les gens pervers»! 

45. Et Noé invoqua son Seigneur et dit: «O mon Seigneur, certes mon fils est 
de ma famille et Ta promesse 2 est vérité. Tu es le plus juste des juges». 



1. Le Jûdi: nom d'une montagne. 

2. Ta promesse: concernant le sauvetage de ma famille (voir la note suivante). 



11. Hûd 



46. Il dit: «Ô Noé, il n'est pas de ta famille car il 1 a commis un acte infâme. 
Ne me demande pas ce dont tu n'as aucune connaissance. Je t'exhorte afin 
que tu ne sois pas du nombre des ignorants». 

47. Alors Noé dit: «Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande 
de ce dont je n'ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et 
ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants». 

48. Il fut dit: «Ô Noé, débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur 
toi et sur des communautés [issues] de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) 
aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance tem- 
poraire; puis un châtiment douloureux venant de Nous les touchera» 2 . 

49. Voilà quelques nouvelles de l'Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne 
les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela 3 . Sois patient. La fin heureu- 
se sera aux pieux. 

50. Et (Nous avons envoyé) aux c Aad, leur frère Hûd, qui leur dit: «Ô mon 
peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité à part Lui. Vous n'êtes 
que des forgeurs (de mensonges) . 

51. O mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire 
n'incombe qu'à Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous pas? 

52. O mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez- vous à 
Lui pour qu'il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu'il 
ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant 
coupables». 

53. Ils dirent: «O Hûd, tu n'es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne 
sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous 
n'avons pas foi en toi. 



1. Il s'agit bien du fils de Noé, mais qui n'était pas croyant. C'est pourquoi- Allah dit qu'il n'est 
pas de sa famille, de même que dans le v. 40 supra (de la même Sourate), il est mentionné que 
certains membres de sa famille ne seront pas sauvés. 

2. Notre sécurité: autre sens: salut venu de Notre part. 
Des communautés issues...: les croyants parmi celles-ci. 

3. Avant cela: avant la révélation du Coran. 



iwa^^.^a 




&m 



vgMû 



f^9^9! 



*m*m*m*m*m*^i 



Vf} *\ * . <s& 
4*\ . 



AX 



ïjLi \L^Cj^O ^jJ\ V Pj3t3 ù[ 






'&%*&&>>&&& 




s 






-^ » 









YTA 




S 



feà=S=fafe 




11. Hûd 




54. Nous dirons plutôt qu'une de nos divinités t'a affligé d'un mal» 1 . Il dit: 
«Je prends Allah à témoin — et vous aussi soyez témoins — qu'en vérité, 
je désavoue ce que vous asssociez, 

55. en dehors de Lui. Rusez donc tous 2 contre moi et ne me donnez pas de 
répit. 

56. Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n'y a pas 
d'être vivant qu'il ne tienne par son toupet 3 . Mon Seigneur, certes, est sur 
un droit chemin. 

57. Si vous vous détournez... voilà que je vous ai transmis [le message] que 
j'étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera par 
un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon Seigneur, 
est gardien par excellence sur toute chose». 

58. Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre 
part, Hûd et ceux qui avec lui avaient cru. Et Nous les sauvâmes d'un 
terrible châtiment. 

59. Voilà les c Aad. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur Seigneur, 
désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran entêté. 

60. Et ils furent poursuivis, ici-bas, d'une malédiction, ainsi qu'au Jour de la 
Résurrection. En vérité les c Aad n'ont pas cru en leur Seigneur. Que 
s'éloignent (périssent) les c Aad, peuple de Hûd! 

61. Et (Nous avons envoyé) aux Tamûd, leur frère Sâlih qui dit: «Ô mon 
peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité en dehors de Lui. De 
la terre II vous a créés, et II vous l'a fait peupler (et exploiter). Implorez 
donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est bien pro- 
che et II répond toujours (aux appels)». 

62. Ils dirent: «O Sâlih, tu étais auparavant un espoir 4 pour nous. Nous 
interdirais-tu d'adorer ce qu'adoraient nos ancêtres? Cependant, nous 
voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous 
invites». 



1. T'a affligé d'un mal: l'une de nos divinités t'a rendu fou. 

2. Rusez donc tous: vous et vos divinités. 

3. Tenir par le toupet: tenir dans sa possession et sous son ordre et contrôle. 

4. Un espoir: littér. un espéré (une source d'espérance). 



25 



■S 



5 




&m 



H 






iî^llS yj jJ3 







w 



iM 






L? 






/^ 






* * " 













0iJ3 



0À^J^t 



> 






.<j-*^JL? 



J!» 






.cW»' 



1^ 



4. 



<-J 



^»-<:> 



v^ 







frMfrW* 



11. Hûd 




63. Il dit: «Ô mon peuple! Que vous en semble, si je m'appuie sur une preuve 
évidente émanant de mon Seigneur et s'il m'a accordé, de Sa part, une 
miséricorde, qui donc me protégera contre Allah si je Lui désobéis? Vous 
ne ferez qu'accroître ma perte. 

64. Ô mon peuple, voici la chamelle d'Allah qu'il vous a envoyée comme 
signe. Laissez-la donc paître sur la terre d'Allah, et ne lui faites aucun mal 
sinon, un châtiment proche vous saisira!» 

65. Ils la tuèrent. Alors, il leur dit: «Jouissez (de vos biens) dans vos demeures 
pendant trois jours (encore)! Voilà une promesse qui ne sera pas 
démentie». 

66. Puis, lorsque Notre ordre vint, Nous sauvâmes Sâlih et ceux qui avaient 
cru avec lui, — par une miséricorde venant de Nous — de l'ignominie de 
ce jour-là. En vérité, c'est ton Seigneur qui est le Fort, le Puissant. 

67. Et le Cri saisit les injustes 1 . Et les voilà foudroyés dans leurs demeures, 

68. comme s'ils n'y avaient jamais prospéré. En vérité, les Tamûd n'ont pas 
cru en leur Seigneur. Que périssent les Tamûd! 

69. Et Nos émissaires sont, certes, venus à Abraham avec la bonne nouvelle, 
en disant: «Salâm!». Il dit: «Salàm!», et il ne tarda pas à apporter un 
veau rôti 2 . 

70. Puis, lorsqu'il vit que leurs mains ne l'approchaient pas, il fut pris de 
suspiscion à leur égard et ressentit de la peur vis-à-vis d'eux. Ils dirent: 
«N'aie pas peur, nous sommes envoyés au peuple de Lot». 

71. Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc (la 
naissance d') Isaac, et après Isaac, Jacob 3 . 



1. Le Cri: un cri terrible qui accompagna le cataclysme. 

2. Nos émissaires: les Anges. 

La nouvelle: est l'annonce de la naissance d 'Isaac. 
Salàm: la salutation des Musulmans qui signifie paix. 

3. Elle rit: réjouie de l'anéantissement du peuple de Lot. 
Sa femme: Sârra, la femme d'Abraham. 



&m 



mm& 



^mmm^^^^^mm 



A 



SE 



*mr* 















&xffî^^^$£^&\$& 






i^^iS^lEr- 




x»^ / 



<<* s 



■*.cimw<A 



Zy s<i^ r L î^ 'cHr ' ^^-^-^i ^ r* - * ^^i^* ôlf^-fc^^^ * ^* 



21F^ ^« 



■^■^ 



11. Hûd 



72. Elle dit : « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que 
mon mari, que voici, est un vieillard? C'est là vraiment une chose 
étrange ! » 

73. Ils dirent: « T'étonnes- tu de l'ordre 1 d'Allah? Que la miséricorde d'Allah 
et Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison! Il est vraiment, 
digne de louange et de glorification!» 

74. Lorsque l'effroi eut quitté Abraham et que la bonne nouvelle l'eut atteint, 
voilà qu'il discuta avec Nous (en faveur) du peuple de Lot, 

75. Abraham était, certes, longanime, très implorant et repentant. 

76. Ô Abraham, renonce à cela; car l'ordre de Ton Seigneur est déjà venu, et 
un châtiment irrévocable va leur arriver». 

77. Et quand Nos émissaires (Anges) vinrent à Lot, il fut chagriné pour eux, 
et en éprouva une grande gêne. Et il dit: «Voici un jour terrible». 

78. Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commet- 
taient des mauvaises actions. Il dit: «Ô mon peuple, voici mes filles: elles 
sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas 
dans mes hôtes. N'y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable 2 ?» 

79. Ils dirent: Tu sais très bien que nous n'avons pas de droit sur tes filles 3 . Et 
en vérité, tu sais bien ce que nous voulons». 

80. Il dit: « [Ah!] si j'avais de la force pour vous résister! ou bien si je trouvais 
un appui solide!» 

81. Alors [les hôtes] dirent :« Ô Lot, nous sommes vraiment les émissaires de 
ton Seigneur. Ils ne pourront jamais t'atteindre. Pars avec ta famille à un 
moment de la nuit. Et que nul d'entre vous ne se retourne en arrière. 
Exception faite de ta femme qui sera atteinte par ce qui frappera les 
autres. Ce qui les menace s'accomplira à l'aube. L'aube n'est-elle pas 
proche?» 



1. L'ordre d'Allah: Son omnipotence. 

2. Mauvaises actions: homosexualité. 

Mes filles: les femmes de son peuple. C'est-à-dire prenez des femmes pour épouses au lieu de 
vous livrer aux pratiques homosexuelles. 

3. Nous n'avons pas de droit: nous n'avons pas envie. 



f 






S 




&m 




11. Hùd 



82. Et, lorsque vint Notre ordre, Nous renversâmes [la cité] de fond en 
comble, et fîmes pleuvoir sur elle en masse, des pierres d'argile succédant 
les unes aux autres, 

83. portant une marque connue de ton Seigneur. Et elles (ces pierres) ne sont 
pas loin des injustes 1 . 

84. Et (Nous avons envoyé) aux Madyan, leur frère Suayb qui leur dit: «O 
mon peuple, adorez Allah; vous n'avez point de divinité en dehors Lui. Et 
ne diminuez pas les mesures et le poids. Je vous vois dans l'aisance, et je 
crains pour vous [si vous ne croyez pas] le châtiment d'un jour qui enve- 
loppera tout. 

85. O mon peuple, faites équitablement pleine mesure et plein poids, ne dépré- 
ciez pas aux gens leurs valeurs et ne semez pas la corruption sur terre. 

86. Ce qui demeure auprès d'Allah est meilleur pour vous si vous êtes 
croyants! Et je ne suis pas un gardien pour vous». 

87. Ils dirent: «O Suayb! Est-ce que ta prière te demande de nous faire aban- 
donner ce qu'adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce 
que nous voulons? Est-ce toi l'indulgent, le droit?» 

88. Il dit: «O mon peuple, voyez-vous si je me base sur une preuve évidente 
émanant de mon Seigneur, et s'il m'attribue de Sa part une excellente 
donation?... Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux 
que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Al- 
lah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant. 



1. Marquées: les pierres portaient les noms de leurs destinataires 

a a ae 



ta 



MOT0M! 




11. Hûd 



89. Ô mon peuple, que votre répugnance et votre hostilité à mon égard ne 
vous entraînent pas à encourir les mêmes châtiments qui atteignirent le 
peuple de Noé, le peuple de Hûd, ou le peuple de Sâlih et (l'exemple du) 
peuple de Lot n'est pas éloigné de vous 1 . 

90. Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon 
Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein d'amour». 

91. Ils dirent: «Ô Suayb, nous ne comprenons pas grand chose à ce que tu 
dis; et vraiment nous te considérons comme un faible parmi nous. Si ce 
n'est ton clan, nous t'aurions certainement lapidé. Et rien ne nous empê- 
che de t'atteindre». 

92. Il dit: «Ô mon peuple, mon clan est-il à vos yeux plus puissant qu'Allah à 
qui vous tournez ouvertement le dos? Mon Seigneur embrasse (en Sa 
science) tout ce que vous œuvrez. 

93. Ô mon peuple, agissez autant que vous voulez. Moi aussi j'agis. Bientôt, 
vous saurez sur qui tombera un châtiment qui le déshonorera, et qui de 
nous est l'imposteur. Et attendez (la conséquence de vos actes) ! Moi aussi 
j'attends avec vous». 

94. Lorsque vint Notre ordre, Nous sauvâmes, par une miséricorde de Notre 
part, Suayb et ceux qui avaient cru avec lui. Et le Cri terrible saisit les 
injustes, et ils gisèrent dans leurs demeures, 

95. comme s'ils n'y avaient jamais prospéré. Que les Madyan s'éloignent 
comme les Tamûd se sont éloignés 2 . 

96. Et Nous avions envoyé Moïse, avec Nos miracles et une autorité 
incontestable, 

97. à Pharaon et ses notables. Mais ils suivirent l'ordre de Pharaon, bien que 
l'ordre de Pharaon n'avait rien de sensé. 



1. L'exemple du peuple de Lot n'est pas loin de vous: c.-à-d. : l'histoire de Lot est assez récente et 
Madian n'est pas loin de Sodome non plus. 

2. S'éloignent: de la Miséricorde d'Allah. 



œ 



c 



B 



S 



5É 



X 



Bsg TlâF 




&m 



%gm®. 



se 






•• .«•Il *• 






$ 



r^ 






OwCX^ 



\m,.$3 



— • C*' ^" 



^ »> ^ 



L? 



^ ./ 




» 




^ ^» X<\^ 9 






0& > X^ 



.0 



xT 







£*.?>* '- ^ < 



o-*^ 



o 



><: ,A t ^, »* ^ 



c 



■v 



x 






/ 



'** ^t « ^ ^ -s * 'Ti-^ xt^ cm i ^ »\rf ^ -* ' " - tf 



>»trr^> s<-< 



j^jJS^âîi^j&tlVio^^ !j^ 








11. Hûd 



98. Il précédera son peuple, au Jour de la Résurrection. Il les mènera à 
l'aiguade du Feu. Et quelle détestable aiguade! 

99. Et ils sont poursuivis par une malédiction ici-bas et au Jour de la Résur- 
rection. Quel détestable don leur sera donné! 

100. Cela fait partie des récits que Nous te [Muhammad] racontons concer- 
nant des cités : les unes sont encore debout, tandis que d'autres (sont complè- 
tement) rasées. 

101. Nous ne leur avons fait aucun tort. Mais ils se sont fait du tort à eux- 
mêmes. Leurs divinités, qu'ils invoquaient en dehors d'Allah, ne leur ont 
servi à rien, quand l'Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu; elles 
n'ont fait qu'accroître leur perte. 

102. Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand II frappe les cités 
lorsqu'elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. 

103. Il y a bien là un signe pour celui qui craint le châtiment de l'au-delà. C'est 
un jour où les gens seront rassemblés; et c'est un jour solennel (attesté 
par tous). 

104. Et Nous ne le retardons que pour un terme bien déterminé. 

105. Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle 
d'Allah). Il y aura des damnés et des heureux. 

106. Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des 
sanglots. 

107. Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre — à 
moins que ton Seigneur en décide autrement — car ton Seigneur fait 
absolument tout ce qu'il veut. 

108. Et quant aux bienheureux, ils seront au Paradis, pour y demeurer éternel- 
lement tant que dureront les cieux et la terre — à moins que ton Seigneur 
n'en décide autrement — c'est là un don qui n'est jamais interrompu. 



*— ———si 




&m 



%*mû 



ma 



*SSt 






4 C 



^L^^^l^^ 






s ^*4' y ' 



** S > x' 9 'x' *^0 






>>>* *!< 



x ^ 



>< / s 



* <s/ 









iA^Uli^JE 







> * A 



xf 







^m^^P4^^ © 



i^iât**^"" 



sï 



<"S- ''*- ./.'l'/» *> S S'?"' 



&^&&>dt5&\uA±A& 



SS 




âyiï^U^j 






\>.s -,^ xi^l^îj 



^^iS^-^^r'O^ 






m 




11. Hûd 



109. Ne sois donc pas en doute au sujet de ce que ceux-là adorent. Ils n'ado- 
rent que comme leurs ancêtres adoraient auparavant. Et Nous leur don- 
nerons la totalité de leur part, sans en rien retrancher. 

110. Et Nous avons déjà donné à Moïse le Livre. Il y eut des divergences à son 
sujet. S'il n'y avait pas un décret préalable de la part de ton Seigneur, 
tout aurait été décidé entre eux. Et ils sont, à son sujet 1 pleins d'un doute 
troublant. 

111. Très certainement, ton Seigneur fera leur pleine rétribution à tous pour 
leurs œuvres... Il est Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. 

112. Demeure sur le droit chemin comme il t'est commandé, ainsi que ceux qui 
sont revenus [à Allah] avec toi. Et ne commettez pas d'excès. Car vrai- 
ment Il observe ce que vous faites. 

113. Et ne vous penchez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait. 
Vous n'avez pas d'alliés en dehors d'Allah. Et vous ne serez pas secourus. 

1 14. Et accomplis la Salât aux deux extrémités du jour et à certaines heures de 
la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhorta- 
tion pour ceux qui réfléchissent. 

115. Et sois patient. Car Allah ne laisse pas perdre la récompense des gens 
bienfaisants. 

116. Si seulement il existait, dans les générations d'avant vous, des gens ver- 
tueux qui interdisent la corruption sur terre! (Hélas) Il n'y en avait qu'un 
petit nombre que Nous sauvâmes, alors que les injustes persistaient dans 
le luxe (exagéré) dans lequel ils vivaient, et ils étaient des criminels. 

117. Et ton Seigneur n'est point tel à détruire injustement des cités dont les 
habitants sont des réformateurs. 



1. A son sujet: soit au sujet de la Thora ou au sujet du Coran 

9 



IBS 



+tm+ 



8BS 




&m 



&.&mi.\ 



&s£mi&) 





iSBBSBSBS 



^0 à}(y% \^&\Stô&&& 

^j&û^z^m 






<r » 



cdi 






1 ri^ ^ ^ < *? > 












lS^ÉCi^q0ôspL 



^ïïiiCâbJji 







â^IV 












4 (*Ti)-Jj^ L?<j-~*-^ \) Ljjk/** 



s s s 






11. Hûd 



118. Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule commu- 
nauté 1 . Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux,) 

119. sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C'est pour cela qu'il 
les a créés. Et la parole de ton Seigneur s'accomplit: «Très certainement, 
Je remplirai l'Enfer de djinns et d'hommes, tous ensemble». 

120. Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c'est pour en 
raffermir ton cœur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhor- 
tation et un rappel aux croyants. 

121. Et dis à ceux qui ne croient pas: «Oeuvrez autant que vous pouvez. Nous 
aussi, nous œuvrons. 

122. Et attendez. Nous aussi nous attendons!» 

123. A Allah appartient l'Inconnaissable des cieux et de la terre, et c'est à Lui 
que revient Tordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. 
Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. 



SOURATE 12 

YÛSUF (JOSEPH) 

111 versets 
Pré-hég. n° 53 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Râ 2 . Tels sont les versets du Livre explicite. 

2. Nous l'avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous 
raisonniez. 

3. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te 
faisons dans ce Coran même si tu étais auparavant du nombre des inat- 
tentifs (à ces récits). 

4. Quand Joseph dit à son père: «Ô mon père, j'ai vu [en songe], onze 
étoiles, et aussi le soleil et la lune ; je les ai vus prosternés devant moi ». 



1. Une seule communauté: gens de même confession. 

2. Voir note S. 2, v. 1. 



ES 



S 




■r^M'i^A. 



&&m\i< 



izè&wà 




wm^m-m—w^^m 



mf*f*mmm h 



'té&jlgiJ^i&jt&t&M 




* A-,A-< •.■A-'^Qi\±£ ùt &&j& 



^^J^i 



L> 









o >>y^ 




" - . < 







y 



'c&M 






<> > 



J>^9S S 



jp. ^s s y 





Cf^y^^^^^^^^ 






,x x 






/^ciij^i^^ oiîisiiÇK^is ra ^ 



>4J u] j w^cJtL^ ^/ ï^Xli-UjcA 4jl^ji 




-r > 










s$û 0^^^^jm^^j 



* *** .^4^ X" 



^o.^Jimt^^^^ 







rp^^^M,Ud, 




12. Yûsuf (Joseph) 



5. «O mon fils, dit-il, ne raconte pas ta vision à tes frères car ils monteraient 
un complot contre toi; le Diable est certainement pour l'homme un ennemi 
déclaré. 

6. Ainsi ton Seigneur te choisira et t'enseignera l'interprétation des rêves, et 
Il parfera Son bienfait sur toi et sur la famille de Jacob, tout comme II l'a 
parfait auparavant sur tes deux ancêtres, Abraham et Isaac car ton Sei- 
gneur est Omniscient et Sage. 

7. Il y avait certainement, en Joseph et ses frères, des exhortations pour ceux 
qui interrogent, 

8. quand ceux-ci dirent: «Joseph et son frère 1 sont plus aimés de notre père 
que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est 
vraiment dans un tort évident. 

9. Tuez Joseph ou bien éloignez-le dans n'importe quel pays, afin que le 
visage de votre père se tourne exclusivement vers vous, et que vous soyez 
après cela des gens de bien» 2 . 

10. L'un d'eux dit: «Ne tuez pas Joseph, mais jetez-le si vous êtes disposés à 
agir, au fond du puits afin que quelque caravane le recueille». 

11. Ils dirent: «Ô notre père, qu'as-tu à ne pas te fier à nous au sujet de 
Joseph? Nous sommes cependant bien intentionnés à son égard. 

12. Envoie-le demain avec nous faire une promenade et jouer. Et nous veille- 
rons sur lui». 

13. Il dit: «Certes, je m'attristerai que vous l'emmeniez; et je crains que le 
loup ne le dévore dans un moment où vous ne ferez pas attention à lui». 

14. Ils dirent: «Si le loup le dévore alors que nous sommes nombreux, nous 
serons vraiment les perdants». 



1. Joseph et son frère: son frère germain qui s'appelle Benyamin. 

2. Se tourne. Littér. : devienne exclusivement pour vous. Le visage étant pris pour la personne elle- 
même. 

Des gens de bien: après votre repentir et après s'être excusés auprès de votre père. 



■%.<X#ii&i. 



%&ï\m\ 



tzè&w& 




imimimU 



rfE 
















y ^ s<, 









o*. </&s s 






1? 



^-^ 













1 ;. 






<> > 



^^ 



(3 LJLu-y^J Ll 



^ 



-<, y s 






3j iJo^ô -L>tiJ $\ 





• • 



fX >x-'ï''-*4'' 









Q&<$^&$o0iï 




l\<s}4 ^&j ) C$çj (SL. \i T î JLsJ 



S T v V j »^<^^^^^—% 



9^K 



12. Yûsuf (Joseph) 




15. Et lorsqu'ils l'eurent emmené, et se furent mis d'accord pour le jeter dans 
les profondeurs invisibles du puits, Nous lui révélâmes: «Tu les informeras 
sûrement de cette affaire sans qu'ils s'en rendent compte». 

16. Et ils vinrent à leur père, le soir, en pleurant. 

17. Ils dirent: «O notre père, nous sommes allés faire une course, et nous 
avons laissé Joseph auprès de nos effets; et le loup Ta dévoré. Tu ne nous 
croiras pas, même si nous disons la vérité». 

18. Ils apportèrent sa tunique tachée d'un faux sang. Il dit: «Vos âmes, plutôt, 
vous ont suggéré quelque chose... [Il ne me reste plus donc] qu'une belle 
patience! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous 
racontez ! » 

19. Or, vint une caravane. Ils envoyèrent leur chercheur d'eau, qui fit descen- 
dre son seau. Il dit: «Bonne nouvelle! Voilà un garçon!» Et ils le dissimu- 
lèrent [pour le vendre] telle une marchandise. Allah cependant savait fort 
bien ce qu'ils faisaient. 

20. Et ils le vendirent à vil prix: pour quelques dirhams comptés. Ils le consi- 
déraient comme indésirable. 

21. Et celui qui l'acheta était de l'Egypte. Il dit à sa femme 1 : «Accorde lui une 
généreuse hospitalité. Il se peut qu'il nous soit utile ou que nous l'adop- 
tions comme notre enfant. » Ainsi avons-nous raffermi Joseph dans le pays 
et nous lui avons appris l'interprétation des rêves. Et Allah est souverain 
en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas. 

22. Et quand il eut atteint sa maturité Nous lui accordâmes sagesse et savoir. 
C'est ainsi que nous récompensons les bienfaisants. 



1. Celui qui l'acheta: il s'agit de Putiphar, grand intendant d'Egypte dont la femme s'appelait 
Zulikha. 



B 



K 



m 



gag 




&®m 



mmû 



X 



X 



**Z S t S **> . X> 



> »ss s s 






^(^Sj^i-l D_;>iS]_4J^ jUl* 3 é ^Ûl c4* C-î 6J 



i^j&kLli jsSj ^Aéî^iSj. 



X X'X' 



•nur^^^^ij 




•ft«^< ^ 






C ** s s 



/ <» -<^ 



/?<» 



.Xîi lai Uj^l^lj^^^^ 






I 






^1J4£®^^f&; 




s? <*s 



c 



WlJllfe 







>* . <^ 






M ô^ Jji^^C^/J U^C^U^aX^ J^^A-^-j^t^^ 




12. Yûsuf (Joseph) 



23. Or celle [Zulikha] qui l'avait reçu dans sa maison essaya de le séduire. Et 
elle ferma bien les portes et dit: «Viens, (je suis prête pour toi!)» — Il dit: 
«Qu'Allah me protège! C'est mon maître 1 qui m'a accordé un bon asile. 
Vraiment les injustes ne réussissent pas». 

24. Et, elle le désira. Et il l'aurait désirée n'eût été ce qu'il vit comme preuve 
évidente de son Seigneur. Ainsi [Nous avons agi] pour écarter de lui le 
mal et la turpitude. Il était certes un de Nos serviteurs élus. 

25. Et tous deux coururent vers la porte, et elle lui déchira sa tunique par 
derrière. Ils trouvèrent le mari [de cette femme] à la porte. Elle dit: 
«Quelle serait la punition de quiconque a voulu faire du mal à ta famille, 
sinon la prison, ou un châtiment douloureux?» 

26. [Joseph] dit: «C'est elle qui a voulu me séduire». Et un témoin, de la 
famille de celle-ci témoigna: «Si sa tunique [à lui] est déchirée par devant, 
alors c'est elle qui dit la vérité, tandis qu'il est du nombre des menteurs. 

27. Mais si sa tunique est déchirée par derrière, alors c'est elle qui mentit, 
tandis qu'il est du nombre des véridiques». 

28. Puis, quand il (le mari) vit la tunique déchirée par derrière, il dit: «C'est 
bien de votre ruse de femmes! Vos ruses sont vraiment énormes! 

29. Joseph, ne pense plus à cela! Et toi, (femme), implore le pardon pour ton 
péché car tu es fautive». 

30. Et dans la ville, des femmes dirent: «La femme d'Al- c Azize 2 essaye de 
séduire son valet! Il l'a vraiment rendue folle d'amour. Nous la trouvons 
certes dans un égarement évident. 



1. C'est mon maître: allusion à Al- c Azize, mari de Zulikha. 

2. Al- c Azize: titre de noblesse donné par le roi d'Egypte à cette époque à un grand fonctionnaire 
ou ministre. 



ES 



^^SFSSKSX. 



m* 







<:??*>&<* 




12. Yûsuf (Joseph) 



31. Lorsqu'elle eut entendu leur fourberie, elle leur envoya [des invitations,] et 
prépara pour elles une collation; et elle remit à chacune d'elles un couteau. 
Puis elle dit: «Sors devant elles, (Joseph!)» — Lorsqu'elles le virent, elles 
l'admirèrent, se coupèrent les mains et dirent: «A Allah ne plaise! Ce n'est 
pas un être humain, ce n'est qu'un ange noble!» 

32. Elle dit: «Voilà donc celui à propos duquel vous me blâmiez. J'ai essayé 
de le séduire mais il s'en défendit fermement. Or, s'il ne fait pas ce que je 
lui commande, il sera très certainement emprisonné et sera certes parmi les 
humiliés». 

33. Il dit: «Ô mon Seigneur, la prison m'est préférable à ce à quoi elles m'invi- 
tent. Et si Tu n'écartes pas de moi leur ruse, je pencherai vers elles et serai 
du nombre des ignorants» [des pêcheurs]. 

34. Son Seigneur l'exauça donc, et éloigna de lui leur ruse. C'est Lui, vrai- 
ment, qui est l'Audient et l'Omniscient. 

35. Puis, après qu'ils eurent vu les preuves (de son innocence), il leur sembla 
qu'ils devaient l'emprisonner pour un temps. 

36. Deux valets entrèrent avec lui en prison. L'un d'eux dit: «Je me voyais [en 
rêve] pressant du raisin...» Et l'autre dit: «Et moi, je me voyais portant 
sur ma tête du pain dont les oiseaux mangeaient. Apprends-nous l'inter- 
prétation (de nos rêves), nous te voyons au nombre des bienfaisants». 

37. « La nourriture qui vous est attribuée ne vous parviendra point , dit-il, 
que je ne vous aie avisés de son interprétation [de votre nourriture] avant 
qu'elle ne vous arrive. Cela 1 fait partie de ce que mon Seigneur m'a ensei- 
gné. Certes, j'ai abandonné la religion d'un peuple qui ne croit pas en 
Allah et qui nie la vie future». 



1. Cela: il s'agit de deux choses: l'interprétation des rêves, et l'information de ce qui relève de 
Tlnconnaissable. 



9S3 



MM 




m$m 



%&X\f\\l* 



&~£ 




£353353l 







£■-• 



î?S3Jo-ûï 










x^ 












s-- 







E 




12. Yûsuf (Joseph) 



38. Et j'ai suivi la religion de mes ancêtres, Abraham, Isaac et Jacob. Il ne 
nous convient pas d'associer à Allah quoi que ce soit. Ceci 1 est une grâce 
d'Allah sur nous et sur tout le monde; mais la plupart des gens ne sont 
pas reconnaissants. 

39. O mes deux campagnons de prison! Qui est le meilleur: des Seigneurs 
éparpillés ou Allah, l'Unique, le Dominateur suprême? 

40. Vous n'adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, 
vous et vos ancêtres, et à l'appui desquels Allah n'a fait descendre aucune 
preuve. Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'ado- 
rer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent 
pas. 

41. Ô mes deux campagnons de prison! L'un de vous donnera du vin à boire 
à son maître; quant à l'autre, il sera crucifié, et les oiseaux mangeront de sa 
tête. L'affaire sur laquelle vous me consultez est déjà décidée. » 

42. Et il dit à celui des deux dont il pensait qu'il serait délivré: «Parle de moi 
auprès de ton maître» 2 . Mais le Diable fît qu'il oublia de rappeler (le cas 
de Joseph) à son maître. Joseph resta donc en prison quelques années. 

43. Et le roi dit: «En vérité, je voyais (en rêve) sept vaches grasses mangées 
par sept maigres; et sept épis verts, et autant d'autres, secs. Ô conseil de 
notables, donnez-moi une explication de ma vision, si vous savez interpré- 
ter le rêve». 



1. Ceci: cette religion monothéiste. 

2. Ce maître était le roi d'Egypte. 



Eeâcï 



i"^ 

Π



^£5E 




'Wwi&x 



mmm 



t* mm**m* 3* 



5^5 i>^^Vî(>jIS cj^CtjJsz- 



^ S 'Z>S'* *«v> / 









'0>pZJ$2 






<*' *' 



>0i< 












5U' 



X 



3liU4jilâwfJl> 



<.-' ^ > <tf A T> .-£<^^ 



fé&&H> U^^cA^^'^ 






*> E. 






^îf > ^/ 



,<** » » ^ ,x- 






TiN 



Udbm. 



12. Yûsuf (Joseph) 



44. Ils dirent: «C'est un amas de rêves! Et nous ne savons pas interpréter les 
rêves ! » 

45. Or, celui des deux qui avait été délivré et qui, après quelque temps se 
rappela, dit: «Je vous en donnerai l'interprétation. Envoyez-moi donc». 

46. «O toi, Joseph, le véridique! Eclaire-nous au sujet de sept vaches grasses 
que mangent sept très maigres, et sept épis verts et autant d'autres, secs, 
afin que je retourne aux gens et qu'ils sachent [l'interprétation exacte du 
rêve] ». 

47. Alors [Joseph dit]: «Vous sèmerez pendant sept années consécutives. Tout 
ce que vous aurez moissonné, laissez-le en épi, sauf le peu que vous 
consommerez. 

48. Viendront ensuite sept années de disette qui consommeront tout ce que 
vous aurez amassé pour elles sauf le peu que vous aurez réservé [comme 
semence]. 

49. Puis, viendra après cela une année où les gens seront secourus [par la 
pluie] et iront au pressoir.» 



50. Et le roi dit: «Amenez-le moi». Puis, lorsque l'émissaire arriva auprès de 
lui, [Joseph] dit: «Retourne auprès de ton maître et demande-lui: «Quelle 
était la raison qui poussa les femmes à se couper les mains? Mon Seigneur 
connaît bien leur ruse». 

51. Alors, [le roi leur] dit: «Qu'est-ce donc qui vous a poussées à essayer de 
séduire Joseph?» Elles dirent: «A Allah ne plaise! Nous ne connaissons 
rien de mauvais contre lui». Et la femme d'Al- c Azize dit: «Maintenant 
la vérité s'est manifestée. C'est moi qui ai voulu le séduire. Et c'est lui, 
vraiment, qui est du nombre des véridiques!» 

52. «Cela afin qu'il sache que je ne l'ai pas trahi en son absence, et qu'en 
vérité Allah ne guide pas la ruse des traîtres. 



l^j^^^S^SCSCS^SCSCSC^ST 




■tfiïû'F* 



m m— m * . , 



y s S "l 



4\\ f î'\'il '*.<&? "ÏS&X" 



-J U)l [ e^JlS \i o^la)! ( JéJc\\ ôlZs*** téjV ^*J W 










»»' « -V* •£- J>^- * 



-^> 



^f^^p^^^\^^ 



^àj& : )4 ty&&jS$&è)4 









~ ♦ \' • »A^^ ^ ?^^*f ^^i <\ X/ ^^ ^ ^ '"i i^, ^ 



/ > »^ »> 






- <x 



ù^^ililiJ^^li^ltS; j^ 



wv-^ 



se 



12. Yûsuf (Joseph) 



53. Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à 
moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. Mon 
Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux». 

54. Et le roi dit: «Amenez-le moi: je me le réserve pour moi-même». Et 
lorsqu'il lui eut parlé, il dit: «Tu es dès aujourd'hui près de nous, en une 
position d'autorité et de confiance». 

55. Et [Joseph] dit: «Assigne-moi les dépôts du territoire: je suis bon 
gardien et connaisseur». 

56. Ainsi avons-nous affermi (l'autorité de) Joseph dans ce territoire et il s'y 
installait là où il le voulait. Nous touchons de Notre miséricorde qui Nous 
voulons et ne faisons pas perdre aux hommes de bien le mérite [de leurs 
œuvres]. 

57. Et la récompense de l'au-delà est meilleure pour ceux qui ont cru et ont 
pratiqué la piété. 

58. Et les frères de Joseph vinrent et entrèrent auprès de lui. Il les reconnut, 
mais eux ne le reconnurent pas. 

59. Et quand il leur eut fourni leur provision, il dit: «Amenez-moi un frère 
que vous avez de votre père. Ne voyez-vous pas que je donne la pleine 
mesure et que je suis le meilleur des hôtes? 

60. Et si vous ne me l'amenez pas, alors il n'y aura plus de provision pour 
vous, chez moi; et vous ne m'approcherez plus». 

61. Ils dirent: «Nous essayerons de persuader son père. Certes, nous le 
ferons». 

62. Et il dit à Ses serviteurs: «Remettez leurs marchandises dans leurs sacs: 
peut-être les reconnaîtront-ils quand ils seront de retour vers leur famille et 
peut-être qu'ils reviendront» 1 . 

63. Et lorsqu'ils revinrent à leur père, ils dirent: «Ô notre père, il nous sera 
refusé [à l'avenir] de nous ravitailler [en grain]. Envoie donc avec nous 
notre frère, afin que nous obtenions des provisions. Nous le surveillerons 
bien». 



1. Joseph fait remettre dans les bagages de ses frères les marchandises avec lesquelles ils avaient 
payé le grain d'Egypte. Il espère ainsi les forcer à revenir, car, en gens honnêtes, ils devaient 
penser que cela avait été fait par erreur. 



B 



9! 




m&m 







•G*?' 









12. Yùsuf (Joseph) 



64. Il dit: «Vais-je vous le confier comme, auparavant, je vous ai confié son 
frère? Mais Allah est le meilleur gardien, et II est Le plus Miséricordieux 
des miséricordieux!» 

65. Et lorsqu'ils ouvrirent leurs bagages, ils trouvèrent qu'on leur avait rendu 
leurs marchandises. Ils dirent: «Ô notre père. Que désirons-nous [de 
plus]? Voici que nos marchandises nous ont été rendues. Et ainsi nous 
approvisionnerons notre famille, nous veillerons à la sécurité de notre frère 
et nous nous ajouterons la charge d'un chameau et c'est une charge facile». 

66. — Il dit: «Jamais je ne l'enverrai avec vous, jusqu'à ce que vous m'appor- 
tiez l'engagement formel au nom d'Allah que vous me le ramènerez à 
moins que vous ne soyez cernés». Lorsqu'ils lui eurent apporté l'engage- 
ment, il dit: «Allah est garant de ce que nous disons». 

67. Et il dit: «O mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par 
portes séparées. Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les 
desseins d'Allah. La décision n'appartient qu'à Allah: en Lui je place ma 
confiance. Et que ceux qui placent leur confiance la, placent en Lui». 

68. Etant entrés comme leur père le leur avait commandé [cela] ne leur servit 
à rien contre (les décrets d') Allah. Ce n'était [au reste] qu'une précaution 
que Jacob avait jugé [de leur recommander]. Il avait pleine connaissance 
de ce que Nous lui avions enseigné. Mais la plupart des gens ne savent 
pas. 

69. Et quand ils furent entrés auprès de Joseph, [celui-ci] retînt son frère 
auprès de lui en disant: «Je suis ton frère. Ne te chagrine donc pas pour ce 
qu'ils faisaient». 



"— «— ^mmmm^mmmmm^ jE 







*<&?*\Xi\YS\ 





^ w, 



W^S^HP 



JMSMMi 



y 









<jJJ^ I 1 <w* JUIA) 






<j\_Ôj»_l**> 









luJ 51tJù^U jki^i ^^fe-î & 



££ jSJS 2iî ît^SoW i^îçt j 4 



4-S.ol$l3$Ê)-tJ 



' > 



^ c< 






0>£ 



*>>.'«^fcï,y>3ft 






Jl-43 



s >'\A*Si'S A 's> ^^< **i'*\ ^ E »><i/ 







> Tf x y \ 



ss 






^^^^i 7 ^^^^ k J^J -^-^ 



Ut ^ M'»^^» 




12. Yûsuf (Joseph) 




70. Puis, quand il leur eut fourni leurs provisions, il mit la coupe dans le sac 
de son frère. Ensuite un crieur annonça: «Caravaniers! vous êtes des 
voleurs». 

71. Ils se retournèrent en disant: «Qu'avez-vous perdu?» 

72. Ils répondirent: «Nous cherchons la grande coupe du roi. La charge d'un 
chameau à qui l'apportera et j'en suis garant». 

73. «Par Allah, dirent-ils, vous savez certes que nous ne sommes pas venus 
pour semer la corruption sur le territoire et que nous ne sommes pas des 
voleurs ». 

74. — Quelle sera donc la sanction si vous êtes des menteurs? (dirent-ils). 

75. Ils dirent: «La sanction infligée à celui dont les bagages de qui la coupe 
sera retrouvée est: [qu'il soit livré] lui-même [à titre d'esclave à la victime 
du vol]. C'est ainsi que nous punissons les malfaiteurs». 

76. [Joseph] commença par les sacs des autres avant celui de son frère; puis il 
la fit sortir du sac de son frère. C'est ainsi que Nous rusâmes en faveur 
de Joseph. Car il ne pouvait pas se saisir de son frère, selon la justice 1 
du roi, à moins qu'Allah ne l'eût voulu. Nous élevons en rang qui 
Nous voulons. Et au-dessus de tout homme détenant la science il y a 
un savant [plus docte que lui]. 

77. Us dirent: «S'il a commis un vol, un frère à lui auparavant a volé aussi. 
« Mais Joseph tint sa pensée secrète, et ne la leur dévoila pas. Il dit [en lui 
même]: «Votre position est bien pire encore! Et Allah connaît mieux ce 
que vous décrivez». 

78. — Ils dirent: «Ô Al- c Azize, il a un père très vieux; saisis-toi donc de l'un 
de nous, à sa place. Nous voyons que tu es vraiment du nombre des gens 
bienfaisants». 



1. La justice du roi: consistait à infliger un châtiment corporel au voleur et à lui faire payer le 
double de la valeur de l'objet volé, alors que la tradition de Jacob condamnait le voleur à 
l'esclavage. 



[^H 



z 



* . —Hjf > 




i^asp- 



b^JU^b^i- L> i*.j ô^ V 1 Ji-b ol^il— ** J\î 










x - ^- « x' », ^ i^" 




SS 



9^9! 



se 



MM 



^ «. yf 



< ts 



H 



y. s 



* s o , 



9"? 










*-^ 



?* 



'.s * 



>x y » o'^/ <> > 






wîJC--Wji 






pjCïlDpte® ^^lî^jSjoi 



-?^ -< 



. » >^ 






12. Yûsuf (Joseph) 



79. — Il dit: «Qu'Allah nous garde de prendre un autre que celui chez qui 
nous avons trouvé notre bien! Nous serions alors vraiment injustes. 

80. Puis, lorsqu'ils eurent perdu tout espoir [de ramener Benyamin] ils se 
concertèrent en secret. Leur aîné dit: «Ne savez-vous pas que votre père a 
pris de vous un engagement formel au nom d'Allah, et que déjà vous y avez 
manqué autrefois à propos de Joseph? Je ne quitterai point le territoire, 
jusqu'à ce que mon père me le permette ou qu'Allah juge en ma faveur, et 
Il est le meilleur des juges. 

81. Retournez à votre père et dites: «Ô notre père, ton fils a volé. Et nous 
n'attestons que ce que nous savons. Et nous n'étions nullement au courant 
de l'inconnu. 

82. Et interroge la ville où nous étions, ainsi que la caravane dans laquelle 
nous sommes arrivés. Nous disons réellement la vérité.» 

83. Alors [Jacob] dit: «Vos âmes plutôt vous ont inspiré [d'entreprendre] 
quelque chose!... Oh! belle patience. Il se peut qu'Allah me les ramènera 
tous les deux. Car c'est Lui l'Omniscient, le Sage». 

84. Et il se détourna d'eux et dit: «Que mon chagrin est grand pour Joseph!» 
Et ses yeux blanchirent d'affliction. Et il était accablé. 

85. — Ils dirent: «Par Allah! Tu ne cesseras pas d'évoquer Joseph, jusqu'à ce 
que tu t'épuises ou que tu sois parmi les morts». 

86. — Il dit: «Je ne me plains qu'à Allah de mon déchirement et de mon 
chagrin. Et, je sais de la part d'Allah, ce que vous ne savez pas. 



&&m 



Hi 



H3SK353Ç5Ç 



KS9S^ 



* 



MB 



«• 'T 







I &**•(*. 



• *• 



Cit^V#\3\$. 



o^ < o.-^ 



>*i tff *i 



uV^^uit 



• • 






.- -r ^>îf 






^J^aiûl 



^ < > > 



a* <: 



x ^< 






^â 







.^JÎ^^ÎjL^t 






^ ^^ .<<<< 



^ 



^ 



L^fr 









X <*> *>> 






<,c> 






<'•' 



g^JC^\^S\)Aic^^i^^^0^^ 



V ~ x" 






12. Yûsuf (Joseph) 



87. Ô mes fils! Partez et enquérez-vous de Joseph et de son frère. Et ne déses- 
pérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants 
qui désespèrent de la miséricorde d'Allah». 

88. Et lorsqu'ils s'introduisirent auprès de [Joseph,] ils dirent: «Ô al- c Azize, 
la famine nous a touchés, nous et notre famille; et nous venons avec une 
marchandise sans grande valeur. Donne-nous une pleine mesure, et fais- 
nous la charité 1 . Certes, Allah récompense les charitables!» 

89. — Il dit: «Savez-vous ce que vous avez fait de Joseph et de son frère alors 
que vous étiez ignorants? [injustes]». 

90. — Ils dirent: «Est-ce que tu es... Certes, tu es Joseph!» — Il dit: «Je suis 
Joseph, et voici mon frère. Certes, Allah nous a favorisés. Quiconque 
craint et patiente... Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récom- 
pense des bienfaisants». 

91. — Ils dirent: «Par Allah! Vraiment Allah t'a préféré à nous et nous avons 
été fautifs», 

92. — Il dit: «Pas de récrimination contre vous aujourd'hui! Qu'Allah vous 
pardonne. C'est Lui Le plus Miséricordieux des miséricordieux. 

93. Emportez ma tunique que voici, et appliquez-la sur le visage de mon père: 
il recouvrera [aussitôt] la vue. Et amenez-moi toute votre famille». 

94. — Et dès que la caravane franchit la frontière [de Canaan], leur père dit: 
«Je décèle, certes, l'odeur de Joseph, même si vous dites que je radote». 

95. Ils lui dirent: «Par Allah te voilà bien dans ton ancien égarement». 



1. Fais-nous la charité: en acceptant cette marchandise, ou en nous rendant notre frère. 

ES 



■Tj—muij»* 




&&m 



s 



^ ^ / s ^^ fs 






^j25^^û^i^J^ 



< •' -tu 



i^^<^.t^^^> ^< * »"•' 






/ * 






■1^- 



• < > > <> f 4<^ 



yvjp|>u- 






££ 



xi 







?Jc>re 








y" 



•f 



^ 






.J^i^^^c^ 






OJ 



A7V* '•*'»$ f*"*' 



0à£&i 



■jJc*»U 



sur». 



,< 



YiV 



JpMg 



S 



frMfr 




12. Yûsuf (Joseph) 




96. Puis quand arriva le porteur de bonne annonce, il l'appliqua [la tunique] 
sur le visage de Jacob. Celui-ci recouvra [aussitôt] la vue, et dit: «Ne 
vous ai -je pas dit que je sais, par Allah, ce que vous ne savez pas?» 

97. — Ils dirent: «Ô notre père, implore pour nous la rémission de nos 
péchés. Nous étions vraiment fautifs». 

98. — Il dit: «J'implorerai pour vous le pardon de mon Seigneur. Car c'est 
Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux». 

99. Lorsqu'ils s'introduisirent auprès de Joseph, celui-ci accueillit ses père et 
mère, et leur dit: «Entrez en Egypte, en toute sécurité, si Allah le veut!» 

100. Et il éleva ses parents sur le trône, et tous tombèrent devant lui, proster- 
nés 1 . Et il dit: «Ô mon père, voilà l'interprétation de mon rêve de jadis. 
Allah l'a bel et bien réalisé... Et II m'a certainement fait du bien quand II 
m'a fait sortir de prison et qu'il vous a fait venir de la campagne, [du 
désert], après que le Diable ait suscité la discorde entre mes frères et moi. 
Mon Seigneur est plein de douceur pour ce qu'il veut. Et c'est Lui l'Om- 
niscient, le Sage. 

101. Ô mon Seigneur, Tu m'as donné du pouvoir et m'as enseigné l'interpréta- 
tion des rêves. [C'est Toi Le] Créateur des cieux et de la terre, Tu es mon 
patron, ici-bas et dans l'au-delà. Fais-moi mourir en parfaite soumission 
et fait moi rejoindre les vertueux. 

102. Ce sont là des récits inconnus que Nous te révélons. Et tu n'étais pas 
auprès d'eux quand ils se mirent d'accord pour comploter. 

103. Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent. 



1. Prosternés: ils se sont inclinés devant lui car telle était la façon de saluer à l'époque. 



vggjfgggH 



« 



** 




•tfSM'i&A 




12. Yûsuf (Joseph) 






104. Et tu ne leur demandes aucun salaire pour cela. Ce n'est là qu'un rappel 
adressé à l'univers. 

105. Et dans les cieux et sur la terre, que de signes auprès desquels les gens 
passent, en s'en détournant! 

106. Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah, qu'en lui donnant des 
associés. 

107. Est-ce qu'ils sont sûrs que le châtiment d'Allah ne viendra pas les couvrir 
ou que l'Heure ne leur viendra pas soudainement, sans qu'ils s'en rendent 
compte? 

108. Dis: «Voici ma voie, j'appelle les gens [à la religion] d'Allah, moi et ceux 
qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah! Et je 
ne suis point du nombre des associateurs. 

109. Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes originaires des cités, à 
qui Nous avons fait des révélations. [Ces gens là] n'ont-ils pas parcouru 
la terre et considéré quelle fut la fin de ceux qui ont vécu avant eux? La 
demeure de l'au-delà est assurément meilleure pour ceux qui craignent 
[Allah]. Ne raisonnerez- vous donc pas? 

110. Quand les messagers faillirent perdre espoir (et que leurs adeptes) eurent 
pensé qu'ils étaient dupés voilà que vint à eux Notre secours. Et furent 
sauvés ceux que Nous voulûmes. Mais Notre rigueur ne saurait être dé- 
tournée des gens criminels. 

111. Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. 
Ce n'est point là un récit fabriqué 1 . C'est au contraire la confirmation de 
ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide 
et une miséricorde pour des gens qui croient. 



1. Ce Coran n'est point un récit hypocrite contrairement aux prétentions des mécréants, mais il 
confirme les révélations divines antérieures. 



u-Ufadi, 



A 



mtt 




13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 



SOURATE 13 

AR-RA C D ( LE TONNERRE) 1 

43 versets 
Posî-hég. n° 96 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mfm, Râ 2 . Voici les versets du Livre; et ce qui t'a été révélé par 
ton Seigneur est la vérité; mais la plupart des gens ne croient pas. 

2. Allah est Celui qui a élevé [bien haut] les cieux sans piliers visibles. Il S'est 
établi [istawâ] 3 sur le Trône et a soumis le soleil et la lune, chacun poursui- 
vant sa course vers un terme fîxé. Il règle l'Ordre [de tout] et expose en 
détail les signes afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre 
Seigneur. 

3. Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de 
chaque espèce de fruits II y établit deux éléments de couple. Il fait que la 
nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui 
réfléchissent. 

4. Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins 
[plantés] de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, 
arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux 
autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour des gens qui 
raisonnent. 

5. Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires: «Quand nous 
seront poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création?» Ceux- 
là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront 
des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du Feu, où ils demeureront 
éternellement. 



1. Le titre est tiré du verset 13. 

2. Voir à ce propos la note sur le verset 1 de la Sourate 2. 

3. Istawâ: signifie littéralement «s'installer». Voir S. 10, v. 3. 



ES 



H^* 






ftMfr 



S 




'A\£<Vi 




«rsiK.-îi 




^•mrm } 



55SG 



?/* ^ ^ ^ 



f XX > 



9<^ »/ ^ 



J^jjôj^w^^ijj^ 






^ 



^J^jj^k 






'J 



// ""f-tït 



f- 









^ t x >-"r>, 



âj^ ■£ , 






1 yi" <'"< 



frx. x 






^ ^< x, y 9/ 



&j\-èj>- 



9S* 










stf > y /*'' 



s> »><' jXl 






ImimA 



œ 



13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 




6. Et ils te demandent de hâter [la venue] du malheur plutôt que celle du 
bonheur. Certes, il s'est produit avant eux des châtiments exemplaires. 
Ton Seigneur est Détenteur du pardon pour les gens, malgré leurs méfaits. 
Et ton Seigneur est assurément dur en punition. 

7. Et ceux qui ont mécru disent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur 
celui-ci (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur?» Tu n'es qu'un 
avertisseur, et à chaque peuple un guide. 

8. Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gesta- 
tion dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de 

Lui sa mesure. 

9. Le Connaisseur de ce qui est caché et de ce qui est apparent, Le Grand, Le 
Sublime. 

10. Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui 
qui la divulgue, celui qui se cache la nuit comme celui qui se montre au 
grand jour. 

1 1 . Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et 
qui veillent sur lui par ordre d'Allah. En vérité, Allah ne modifie point 
l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient 
pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un 
peuple, nul ne peut le repousser: ils n'ont en dehors de lui aucun 
protecteur. 

12. C'est lui qui vous fait voir l'éclair (qui vous inspire) crainte et espoir 1 ; et II 
crée les nuages lourds. 

13. Le tonnerre Le glorifie par Sa louange, et aussi les Anges, sous l'effet de 
Sa crainte. Et II lance les foudres dont II atteint qui II veut. Or ils dispu- 
tent au sujet d'Allah alors qu'il est redoutable en Sa force 2 . 



1 . La crainte est suscitée par la foudre et l'espoir par la pluie. 

2. D'autres exégètes interprètent ce terme par «violence». 



RS 



35 



Ml J ~ 




13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 



14. A lui l'appel de la Vérité 1 ! Ceux qu'ils invoquent en dehors de Lui ne leur 
répondent d'aucune façon; semblables à celui qui étend ses deux mains vers 
l'eau pour la porter à sa bouche, mais qui ne parvient jamais à l'atteindre. 
L'invocation des mécréants n'est que vanité. 

15. Et c'est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont 
dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de la 
journée 2 . 

16. Dis: «Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?» Dis: «Allah». Dis: «Et 
prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux- 
mêmes ni bien ni mal?» Dis: «Sont-ils égaux, l'aveugle et celui qui voit? Ou 
sont-elles égales, les ténèbres et la lumière? Ou donnent-ils à Allah des 
associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se 
soient confondues à eux? Dis: «Allah est le Créateur de toute chose, et c'est 
Lui l'Unique, le Dominateur suprême». 

17. Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon 
leur grandeur. Le flot débordé à charrié une écume flottante; et semblable 
à celle-ci est [1'] écume provenant de ce qu'on porte à fusion, dans le feu 
pour [fabriquer] des bijoux et des ustensiles. Ainsi Allah représente en 
parabole la Vérité et le Faux: l'écume [du torrent et du métal fondu] s'en 
va, au rebut, tandis que [l'eau et les objets] utiles aux Hommes demeurent 
sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles. 

18. La meilleure [fin] est pour ceux qui répondent à [l'appel] de leur Seigneur. 
Et quant à ceux qui ne Lui répondent pas, s'ils avaient tout ce qui est sur 
la terre, et autant encore, ils l'offriraient en rançon. Ceux-là auront le 
détestable rendement de compte et l'Enfer sera leur refuge. Quel détestable 
lit de repos! 



1. L'appel de la vérité: II s'agit de la proclamation de l'Unicité divine. 

2. Il est recommandé de se prosterner après la lecture de ce verset. 



B 



<=S 



M 



S 



M 




r,-r.tt<fcvv 




.**.çrA\\m 





> \^ * 



SSSCSESESESE 



^&> 



x 






^^ 



^ 



^fj^ 



ïjLsftCjJJb ÇS 






>' 



'*-S^Jl>>-«-*>>ââ> 






S &C.S 



X'k' * "[ S 






'<£?& 






>/ 



/ s ' <î ** 



y. 



y 



AJX&&& 



L££âî0. 



^ -i^ î^N * 



X-^ ^ 






.r^.^.'vft. 



0^ (^^ib^Uwaiîgu tywai jgUj 



•O X 



,/ s o %'"s 









»?<*>. 



v^\<JrUJa3 



tf' • 




Y*Y 




*m*imM&k 



se 



^J3 



13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 



19. Celui qui sait que ce qui t'est révélé de la part de ton Seigneur est la vérité, 
est-il semblable à l'aveugle 1 ? Seuls les gens doués d'intelligence réflé- 
chissent bien, 

20. ceux qui remplissent leur engagement envers Allah et ne violent pas le 
pacte, 

21. qui unissent ce qu'Allah a commandé d'unir 2 , redoutent leur Seigneur et 
craignent une malheureuse reddition de compte, 

22. et qui endurent dans la recherche de l'agrément d'Allah 3 , accomplissent la 
Salât et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous 
leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne 
demeure finale, 

23. les jardins d'Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascen- 
dants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque 
porte, les Anges entreront auprès d'eux: 

24. — «Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré!» — Comme est bonne 
votre demeure finale!» 

25. [Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et 
rompent ce qu'Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur 
terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure. 

26. Allah étend largement Ses dons ou [les] restreint à qui II veut. Us se 
rejouissent de la vie sur terre, mais la vie d'ici-bas ne paraîtra que comme 
une jouissance éphémère en comparaison de l'au-delà. 

27. Ceux qui ont mécru disent: «Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Mu- 
hammad) un miracle venant de son Seigneur?» Dis: «En vérité, Allah 
égare qui II veut; et II guide vers Lui celui qui se repent, 

28. ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah». 
N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs? 



1. Celui qui est aveugle: l'égaré qui s'est écarté du chemin de la vérité. 

2. Qui unissent... d'unir: ceux qui respectent les liens entre les gens et notamment les parents et les 
proches. 

3. De l'agrément d'Allah: littéralement: du visage d'Allah. D'autres interprétations disent: dans 
leur recherche de voir Allah au Paradis. 



iw-r-w-», 



m 




*<&l\\ï\M\ 





5- "■"■',> L/^* 



wm***H—fm** 



> 9 > y *>\ ' -T /,< t fî>? ^'f >'.' ^ .If 






< x * àrS'i 



¥ t- ^j^s^^i,^ ^^j; 



/ 



*>.< > * ^ 



r^ 



-^> ^vJ^t ^ 



51J^VÏ^ JJtLâjl J \Z>S\ ^cJj^m Ûi/3 ùl^j 






^ij> t££^\Ssbj iliJÎ ciik^ &ù\2&$lj 



s 






g£\> jJo j^^Lt^^^^ J?Jj2^ 



^ 




$ Vlîù- ^4 ÉjjLI 5^f fil j2jt r liî 



Yora 



JmJrJ* 



:ç=5 



13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 



29. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, auront le plus grand bien et 
aussi le plus bon retour. 

30. Ainsi Nous t'envoyons dans une communauté — que d'autres communau- 
tés ont précédée — pour que tu leur récites ce que Nous te révélons [le 
Coran], cependant qu'ils ne croient pas au Tout Miséricordieux. Dis: 
« C'est Lui mon Seigneur. Pas d'autre divinité à part Lui. En Lui je place 
ma confiance. Et à Lui je me repens». 

31. S'il y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre 
ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C'est plutôt à Allah le 
commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah 
voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, 
ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu'ils font, 
d'être frappés par un cataclysme, ou [qu'un cataclysme] s'abattra 1 près de 
leurs demeures jusqu'à ce que vienne la promesse d'Allah. Car Allah, ne 
manque pas à Sa promesse 2 . 

32. On s'est certes moqué des messagers avant toi. Alors, J'ai donné un répit 
aux mécréants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut Mon châtiment! 

33. Est-ce que Celui qui observe ce que chaque âme acquiert [est semblable 
aux associés?...] Et pourtant ils donnent des associés à Allah. Dis [leur:] 
«Nommez-les. Ou essayez- vous de Lui apprendre ce qu'il ne connaît pas 
sur la terre? Ou avez-vous été simplement séduits par de faux noms?» En 
fait, on a embelli aux mécréants leur stratagème et on les a empêchés de 
prendre le droit chemin. Et quiconque Allah laisse égarer, n'a plus person- 
ne pour le guider. 

34. Un châtiment les atteindra dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà 
sera cependant plus écrasant et ils n'auront nul protecteur contre Allah. 



1. S'abattra: le verbe peut être aussi une deuxième personne et dans ce cas le sens sera: Muham- 
mad tu camperas près de leurs demeures (lors de la prise de la Mecque). 

2. Il s'agit ici de la promesse portant sur la conquête de la Mecque. 



E 



•»* 



a 



2 




13. Ar-Ra c d (le tonnerre) 



35. Tel est le paradis qui a été promis aux pieux: sous lequel coulent les 
ruisseaux; ses fruits sont perpétuels, ainsi que son ombrage. Voilà la fin 
de ceux qui pratiquent la piété, tandis que la fin des mécréants sera le Feu. 

36. Et ceux à qui Nous avons déjà donné le Livre se réjouissent de ce qu'on a 
fait descendre vers toi. Tandis que certaines factions en rejettent une 
partie. Dis: «Il m'a seulement été commandé d'adorer Allah et de ne rien 
Lui associer. C'est à Lui que j'appelle [les gens ] 5 Et c'est vers Lui que sera 
mon retour». 

37. Ainsi l'avons-Nous fait descendre (le Coran) [sous forme] de loi en arabe. 
Et si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu comme savoir, il n'y 
aura pour toi, contre Allah, ni allié ni protecteur. 

38. Et Nous avons certes envoyé avant toi des messagers, et leur avons donné 
des épouses et des descendants. Et il n'appartient pas à un Messager 
d'apporter un miracle, si ce n'est qu'avec la permission d'Allah. Chaque 
échéance a son terme prescrit. 

39. Allah efface ou confirme ce qu'il veut et l'Ecriture primordiale est auprès de 
Lui. 

40. Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou 
que Nous te fassions mourir (avant cela), ton devoir est seulement la 
communication du message, et le règlement de compte sera à Nous. 

41. Ne voient-ils pas que Nous frappons la terre et que Nous la réduisons de 
tous côtés? C'est Allah qui juge et personne ne peut s'opposer à Son 
jugement, et II est prompt à régler les comptes. 

42. Certes ceux d'avant eux ont manigancé (contre leur Messager); le stratagè- 
me tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et 
les mécréants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure finale. 



&mm 



£ *§££ cJJ )i&£^$ôj& 



zm\m 





*0mfmH**0f* 



gag 








*..* /. 



ho^jj^\Jl 



[S > 



s. 



** <$* 



ÏU^jjJll^ 



s^** 









imêmimémJ* 



14. Ibrahim (Abraham) 



43. Et ceux qui ne croient pas disent: «Tu n'es pas un Messager». Dis: «Allah 
suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du 
Livre (sont aussi témoins)» 1 . 



SOURATE 14 



IBRAHIM (ABRAHAM) 



52 versets 
Pré-hég. n°72 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, 

1. Alif, Lâm, Râ 3 . (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin 
que — par la permission de leur Seigneur — tu fasses sortir les gens des 
ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de 
louange, 

2. Allah, à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et 
malheur aux mécréants, pour un dur châtiment [qu'ils subiront]. 

3. Ceux qui préfèrent la vie d'ici bas à l'au-delà, obstruent [aux gens] le 
chemin d'Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans 
l'égarement. 

4. Et Nous n'avons envoyé de Messager qu'avec la langue de son peuple, 
afin de les éclairer. Allah égare 4 qui II veut et guide qui II veut. Et, c'est 
Lui le Tout Puissant, le Sage. 

5. Nous avons certes, envoyé Moïse avec Nos miracles [en lui disant]: «Fais 
sortir ton peuple des ténèbres vers la lumière, et rappelle-leur les jours 
d'Allah». [Ses bienfaits]. Dans tout cela il y a des signes pour tout homme 
plein d'endurance et de reconnaissance. 



1. Ceux... Livre: Les savants croyants parmi les Juifs et les Chrétiens qui trouvent mentionnée dans 
leurs Livres l'annonce de l'arrivée de Muhammad. 

2. Le titre de cette Sourate est tiré du verset 35. 

3. Voir à propos de ces lettres la note sur S. 2, v. 1 . 

4. Allah égare qui II veut: à cause du refus de l'homme de rechercher et de suivre la vérité. 



ES 



si 



B 



M 




&mm 











K 



\êES* 



s y 



9 L s' J* L S 



x 



L^j 






û&l^^Krtl^y^M 










EMBI 



14. Ibrahim (Abraham) 



6. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son peuple: « Rappeliez- vous le bienfait 
d'Allah sur vous quand II vous sauva des gens de Pharaon qui vous infli- 
geaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et laissaient en vie vos 
filles. Il y avait là une dure épreuve de la part de votre Seigneur», 

7. Et lorsque votre Seigneur proclama: «Si vous êtes reconnaissants, très 
certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes 
ingrats 1 , Mon châtiment sera terrible». 

8. Et Moïse dit: «Si vous êtes ingrats, vous ainsi que tous ceux qui sont sur 
terre, [sachez] qu'Allah Se suffit à Lui-même et qu'il est digne de 
louange». 

9. Ne vous est-il pas parvenu le récit de ceux d'avant vous, du peuple de 
Noé, des c Aad, des Tamûd et de ceux qui vécurent après eux, et que seul 
Allah connaît? Leurs messagers vinrent à eux avec des preuves, mais ils 
dirent, ramenant leurs mains à leurs bouches 2 : «Nous ne croyons pas [au 
message] avec lequel vous avez été envoyés et nous sommes, au sujet de ce 
à quoi vous nous appelez, dans un doute vraiment troublant». 

10. Leurs messagers dirent: «Y a-t-il un doute au sujet d'Allah, Créateur des 
cieux et de la terre, qui vous appelle pour vous pardonner une partie de 
vos péchés et vous donner un délai jusqu'à un terme fixé?» [Les mé- 
créants] répondirent: «Vous n'êtes que des hommes comme nous. Vous 
voulez nous empêcher de ce que nos ancêtres adoraient. Apportez-nous 
donc une preuve évidente». 



1. Le terme traduit par ingrat peut également signifier: infidèle. 

2. Ils ramenaient leurs mains à leurs bouches pour exprimer étonnement, désapprobation ou 



mépris. 



ES 



K 



35 




v:*c,*h*iIÎ:*1 




>S~ ^—■"^P- ^""O 




Eg^g 



.■s*is'<'~K. >:'*»''.' 'J i n*<,' i . . »>^>> »>'» »-î,^ 



$%& 




4j^^iô^4rî L -->ri 5 ^ te 






X^ ?^ <2* <*' ***? », 



yf 9 






^f^^i^ia.4^^iM 





^ 

âN 



^ x'.^ x 



L^ *""i ^ 



4 



» 






s 



cJ^L/y* \*j gKi J^=>ô^oJU\ a-: bj 






V^ 



■âehj 






<,s ** S"* 



o}j&H^\c^àjQ\*£>'-z-^>y 




i^Qi^y^^£ 



^ <"' tf 




YoV 




SBB9G 



14. Ibrahim (Abraham) 



11. Leurs messagers leur dirent: «Certes, nous ne sommes que des humains 
comme vous. Mais Allah favorise qui II veut parmi Ses serviteurs. Il ne 
nous appartient de vous apporter quelque preuve, que par la permission 
d'Allah. Et c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance. 

12. Et qu'aurions-nous à ne pas placer notre confiance en Allah, alors qu'il 
nous a guidés sur les sentiers [que nous devions suivre]? Nous endurerons 
sûrement la persécution que vous nous infligez. Et ceux qui ont confiance 
en Allah s'en remettent entièrement à Lui.» 

13. Et ceux qui ont mécru dirent à leurs messagers: «Nous vous expulserons 
certainement de notre territoire, à moins que vous ne réintégriez notre 
religion ! » Alors, leur Seigneur leur révéla : « Assurément Nous anéantirons 
les injustes, 

14. et vous établirons dans le pays après eux. Cela est pour celui qui craint 
Ma présence 1 et craint Ma menace». 

15. Et ils 2 demandèrent [à Allah] la victoire. Et tout tyran insolent fut déçu. 

16. L'Enfer est sa destination et il sera abreuvé d'une eau purulente 

17. qu'il tentera d'avaler à petites gorgées. Mais c'est à peine s'il peut l'avaler. 
La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un 
châtiment terrible. 

18. Les œuvres de ceux qui ont mécru en leur Seigneur sont comparables à de 
la cendre violemment frappée par le vent, dans un jour de tempête. Ils ne 
tireront aucun profit de ce qu'ils ont acquis. C'est cela l'égarement 
profond. 



1. Par l'expression, il faut entendre la comparution des hommes devant Allah au Jour dernier. 

2. Ils: peut se référer soit aux prophètes qui voulaient avoir la victoire contre les mécréants ou aux 
autres qui voulaient mettre fin aux menaces des prophètes contre eux. 



FS 



f -WU6i 



5É 




&mm 



'■ïtzimw 





r,T~, 




'*»~~* 



's ^* 



" '< 









/* ^ .< cu^.^ 



^ o > ^ C 



^JuLiûîliîiJubjSîyÛ^^ 












*> 



*J 



*,^<: > / 



^ji^^^j^jiôi^^i». 



>> 




P»<£î$3ç& 



•r 



< >^*trfi^ - 






MeMri! 



14. Ibrahim (Abraham) 



19. Ne vois-tu pas qu'Allah a créé les deux et la terre pour une juste raison? 
S'il voulait, Il vous ferait disparaître et ferait venir de nouvelles créatures, 

20. et cela n'est nullement difficile pour Allah. 

21. Et tous comparaîtront devant Allah. Puis, les faibles diront à ceux qui 
s'enflaient d'orgueil: «Nous étions bien vos suiveurs. Pouvez- vous nous 
être de quelque utilité contre le châtiment d'Allah?» — Alors, les autres 
diront: «Si Allah nous avait guidés nous vous aurions certainement gui- 
dés. Il est indifférent pour nous de nous plaindre ou d'endurer; nous 
n'avons pas d'échappatoire». 

22. Et quand tout sera accompli, le Diable dira: «Certes, Allah vous avait fait 
une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je 
n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai 
appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; 
mais faites-en à vous-mêmes. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne 
m'êtes d'aucun secours. Je vous renie de m'avoir jadis associé [à Allah]». 
Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs]. 

23. Et on fera entrer ceux qui croient et font de bonnes œuvres, dans les 
jardins sous lequels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, 
par permission de leur Seigneur. Et là, leur salutation sera: «Salâm» 
(Paix). 

24. N'as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole 1 
pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans 
le ciel? 



1. Une bonne parole: la proclamation de l'unicité d'Allah. 

9 



[£23 



fgSSBmSBBt 




&mm 




^< i 



Mî*nl^ 




^.--—, 



*~**~—~~~~* 









l'Ai ' \ < *\i \~1%i \>"\" ^ Ai>»f > «"'> i^k 






s r + 'k * 



«Jiïj^ijaiaTj-^Si'^s^ ^iiai 









♦ • 1 .* - 









<^ >^ ^ *> n*. 



>™ 



' . ' y y<. 



jyiîo^J^VJ 















Yô Œ^Bg^^BBB E 




14. Ibrahim (Abraham) 




25. Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah 
propose des paraboles à l'intention des gens afin qu'ils s'exhortent. 

26. Et une mauvaise parole est pareille à un mauvais arbre, déraciné de la 
surface de la terre et qui n'a point de stabilité. 

27. Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et 
dans l'au-delà 1 . Tandis qu'il égare 2 les injustes. Et Allah fait ce qu'il veut. 

28. Ne vois-tu point ceux qui troquent les bienfaits d'Allah contre l'ingratitu- 
de et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition 

29. ...l'Enfer, où ils brûleront? Et quel mauvais gîte! 

30. Et ils ont donné à Allah des égaux afin d'égarer (les gens) de Son sentier. 
— Dis: «Jouissez [de cette vie] car votre destination sera le feu». 

31. Dis à Mes serviteurs qui ont cru, qu'ils accomplissent la Salât et qu'ils 
dépensent [dans le bien] en secret et en public de ce que Nous leur avons 
attribué, avant que vienne le jour où il n'y a ni rachat ni amitié. 

32. Allah, c'est Lui qui a crée les cieux et la terre et qui, du ciel, a fait descen- 
dre l'eau; grâce à laquelle II a produit des fruits pour vous nourrir. Il a 
soumis à votre service les vaisseaux qui, par Son ordre, voguent sur la 
mer. Et II a soumis à votre service les rivières. 

33. Et pour vous, Il a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution. 
Et II vous a assujetti la nuit et le jour. 



1. Dans l'au-delà: concerne l'interrogatoire qui sera fait aux morts dans leurs tombes. 

2. Voir note 4 V. 4 de la même Sourate. 



aa-a 



s 




&mm 




*it 



*ui\\W 



j>-* > — ■■ ^z****} 




<* s s » ? a j./ 



4&\l2 






> » i' » ^ i^ 



X *^ ^ X* * 



x ^ s 






O' S/' 9 '' vy^Si 'jïrf<'* >* > »f^* f. 



1 * ♦ A I "^ 1 • I 






^(^^^^(S^lj^C^ii^^ 






» 1 *> x" 







> "-AÎÏ 






*^MMMM^-U 



» 



14. Ibrahim (Abraham) 



34. Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous 
comptiez les bienfaits d'Allah, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme 
est vraiment très injuste, très ingrat. 

35. Et (rappelle-toi) quand Abraham dit: «O mon Seigneur, fais de cette cité 
un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l'adoration des 
idoles. 

36. Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque 
me suit est des miens. Quand à celui qui me désobéit... c'est Toi, le Par- 
donneur, le Très Miséricordieux 1 ! 

37. O notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée 
sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Ka c ba], — ô notre Seigneur 
— afin qu'ils accomplissent la Salât. Fais donc que se penchent vers eux 
les cœurs d'une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils 
reconnaissants? 

38. Ô notre Seigneur, Tu sais, vraiment, ce que nous cachons et ce que nous 
divulguons: — et rien n'échappe à Allah, ni sur terre, ni au ciel! — 

39. Louange à Allah, qui en dépit de ma vieillesse, m'a donné Ismaël et Isaac. 
Certes, mon Seigneur entend bien les prières. 

40. Ô mon Seigneur! Fais que j'accomplisse assidûment la Salât ainsi qu'une 
partie de ma descendance; exauce ma prière, ô notre Seigneur! 

41. Ô notre Seigneur! pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux 
croyants, le jour de la reddition des comptes». 

42. Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Ils leur 
accordera un délai jusqu'au jour où leurs regards se figeront. 



1. Quant à celui... Miséricordieux; Abraham a dit cela avant que son Seigneur ne Pinforme qu'il 
n'absout jamais le péché de quiconque Lui associe quoi que ce soit. 



& < * y.* 



] Jj&. 



jiiVv^a 







14. Ibrahim (Abraham) 



43. Ils courront [suppliant], levant la tête, les yeux hagards et les cœurs vides. 

44. Et avertis les gens du jour où le châtiment les atteindra et ceux qui auront 
été injustes diront: «Ô notre Seigneur accorde-nous un court délai, nous 
répondrons à Ton appel et suivrons les messagers». — N'avez-vous pas 
juré auparavant que vous ne deviez jamais disparaître? 

45. Et vous avez habité, les demeures de ceux qui s'étaient fait du tort à eux- 
mêmes. Il vous est apparu en toute évidence comment Nous les avions 
traité et Nous vous avons cité les exemples. 

46. Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d'Allah même 
si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes... 1 

47. Ne pense point qu'Allah manque à Sa promesse envers Ses messagers. Certes 
Allah est Tout Puissant et Détenteur du pouvoir de punir, 

48. au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et 
où (les hommes) comparaîtront devant Allah, l'Unique, le Dominateur 
Suprême. 

49. Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres, 

50. leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages. 

51. (Tout cela) afin qu'Allah rétribue chaque âme de ce qu'elle aura acquis. 
Certes Allah est prompt dans Ses comptes. 

52. Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, 
qu'ils sachent qu'il n'est qu'un Dieu unique, et pour que les doués d'intel- 
ligence s'exhortent. 



1. L'expression «est inscrit» peut également signifier que leur punition pour ce complot est bien 
connue auprès d'Allah! 



XWÏ&A. 



m;mm 







rzrwfrA 





'>- 











^S£tfr 



'J 




^3>^j3\i^H^liJ0 



">'< 



<J 



** * % • 



4U -* 









<m 






J J 



• >£<* _< -".t '• 



i>CilIi Jtt u£T0 ùjîyfL&j 






L I** *" / - i*' 






o tM s y r-* 




TnT^»UW^fa-U4-U* 




15. Al-Hijr 



SOURATE 15 

AL-HIJR 1 

■ 

99 versets 
Pré-hég. n°54 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Râ. Voici les versets du Livre et d'une Lecture explicite 2 . 

2. [Le Jour du Jugement Dernier] les mécréants voudraient avoir été Musul- 
mans [soumis]. 

3. Laisse-les manger, jouir (un temps), et être distraits par l'espoir; car bien- 
tôt ils sauront! 

4. Or Nous ne détruisons aucune cité sans qu'elle n'ait eu [un terme fixé en] 
une Ecriture connue. 

5. Nulle communauté ne devance son terme, ni ne le retarde. 

6. Et ils (les mecquois) disent: «O toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu 
es certainement fou! 

7. Pourquoi ne nous es-tu pas venu avec les Anges, si tu es du nombre des 
véridiques?» 

8. Nous ne faisons descendre les Anges qu'avec la vérité; et alors, il ne leur 
sera pas accordé de répit [à ces impies]. 

9. En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui 
en sommes gardien 3 . 

10. Et nous avons certes envoyé, avant toi, [des Messagers] parmi les peuples 
des Anciens 4 . 

1 1 . Et pas un Messager ne leur est venu sans qu'ils s'en soient moqués. 

12. C'est ainsi que Nous faisons pénétrer (la mécréance) dans les cœurs des 
coupables. 

13. Ils ne croiront pas en lui [le Messager ou le Coran] bien que se soit 
accompli le sort traditionnel des anciens . 

14. Et même si Nous ouvrions pour eux une porte du ciel, et qu'ils pussent y 
monter, 

15. ils diraient: «Vraiment nos yeux sont voilés. Mais plutôt, nous sommes 
des gens ensorcelés». 

1. Titre tiré du v. 80, al-Hijr: une région dans l'Arabie du Nord, pays du prophète Sâlih. 

2. Pour les lettres isolées qui ouvrent les Sourates, voir S. 2, v. 1 . Les termes Livre et Lecture 
désignent le Coran. 

3. Contrairement aux autres livres révélés confiés aux hommes (voir S. 55, v. 44) et qui ont subi 
toutes sortes de modifications, la conservation à travers les siècles de l'intégrité du Coran, est un 
miracle. 

4. Nous avons envoyé (des messagers) avant toi (ô Muhammad). 

^H 



l aTj iM rjn i i » 




y * 



ÏU'&A 









^••it 













Ô^Jo-**^* 4 






<*-" ?V%'s '< 












Vf> 






» * i S 






-^ t- 




$*$$ j^?10 - 



-" >^*< 






15. Al-Hijr 



16. Certes Nous avons placé dans le ciel des constellations et Nous l'avons 
embelli pour ceux qui regardent. 

17. Et Nous l'avons protégé contre tout diable banni. 

18. A moins que l'un d'eux parvienne subrepticement à écouter, une flamme 
brillante alors le poursuit. 

19. Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes 
(immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement 
proportionnée. 

20. Et Nous y avons placé des vivres pour vous, et (placé aussi pour vous) 
des êtres que vous ne nourrissez pas. 

21. Et il n'est rien dont Nous n'ayons les réserves et Nous ne le faisons 
descendre que dans une mesure déterminée. 

22. Et Nous envoyons les vents fécondants; et Nous faisons alors descendre 
du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n'êtes pas en 
mesure de conserver 1 . 

23. Et c'est bien Nous qui donnons la vie et donnons la mort, et c'est Nous 
qui sommes l'héritier [de tout]. 

24. Et Nous connaissons certes ceux qui parmi vous ont avancé et Nous 
connaissons ceux qui tardent encore 2 . 

25. Certes, c'est ton Seigneur qui les rassemblera. Car c'est lui le Sage, 
l'Omniscient. 

26. Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue 
malléable. 

27. Et quand au djinn 3 , Nous l'avions auparavant créé d'un feu d'une chaleur 
ardente. 

28. Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges: «Je vais créer un homme d'argile 
crissante, extraite d'une boue malléable, 

29. et dès que Je l'aurai harmonieusement formé et lui aurai insufflé Mon 
souffle de vie, jetez- vous alors, prosternés devant lui» 4 . 

30. Alors, les Anges se prosternèrent tous ensemble, 

31. excepté Iblis qui refusa d'être avec les prosternés. 

1. Ce verset nous apprend, bien avant que la science ne le confirme, que les vents sont chargés de 
pollen mâle destiné à la fécondation des plantes. 

De même que ces vents sont facteurs de fécondation des nuages, ce qui entraîne la descente de 
la pluie. En outre, nul n'est en mesure de conserver cette eau à cause du phénomène de 
l'évaporation. 

2. Ont avancé: sont passés, sont morts. 

Retardent: qui ne sont pas morts encore, c.-à-d. : les générations présentes et futures. 

3. Le djinn: Satan. 

4. Une prosternation sous forme d'inclination, en signe de glorification de l'Ordre divin. 



ikl^UmÊ^+MmUÇtSi 




r^wi^A 




'c^Ç:^ Z2>\lègZZ$ 



^%jZé^®ïMitâ& 

T1 1 yMM-t^lSBi 




15. Al-Hijr 



32. Alors [Allah] dit: «Ô Iblis, pourquoi n'es-tu pas au nombre des 
prosternés?» 

33. Il dit: «Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d'argile 
crissante, extraite d'une boue malléable». 

34. — Et [Allah] dit: «Sors de là [du Paradis], car te voilà banni! 

35. Et malédiction sur toi, jusqu'au Jour de la rétribution!» 

36. — Il dit: «Ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu'au jour où ils 
(les gens) seront ressuscites». 

37. [Allah] dit: tu es de ceux à qui ce délai est accordé, 

38. jusqu'au jour de l'instant connu» [d'Allah]. 

39. — Il dit: «Ô mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je 
leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous, 

40. à l'exception, parmi eux, de Tes serviteurs élus.» 

41. — «[Allah] dit: voici une voie droite [qui mène] vers Moi. 

42. Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te 
suivra parmi les dévoyés. 

43. Et l'Enfer sera sûrement leur lieu de rendez-vous à tous. 

44. Il a sept portes; et chaque porte en a sa part déterminée». 

45. Certes, les pieux seront dans des jardins avec des sources. 

46. «Entrez-y en paix et en sécurité». 

47. Et Nous aurons arraché toute rancune de leurs poitrines : et ils se sentiront 
frères, faisant face les uns aux autres sur des lits. 

48. Nulle fatigue ne les y touchera. Et on ne les en fera pas sortir. 

49. Informe 1 Mes serviteurs que c'est Moi le Pardonneur, le Très 
Miséricordieux. 

50. et que Mon châtiment est certes le châtiment douloureux. 

51. Et informe-les au sujet des hôtes 2 d'Abraham 



1. Informe, Ô toi Muhammad. 

2. Les hôtes: les anges. 



E 



9Ë 



090! 



* ■ ■ * * ** 




tf^Wi^A 






"' ' < c^-^-v.iy'jtô® 











^f ^^ JT^04>^£ j£i 



4 



lu3 É^j^t J\£& M 






1 _ <* 









15. Al-Hijr 




52. Quand ils entrèrent chez lui et dirent: «Salâm» 1 — Il dit: «Nous avons 
peur de vous». 

53. Ils dirent: «N'aie pas peur! Nous t'annonçons une bonne nouvelle, [la 
naissance] d'un garçon plein de savoir». 

54. Il dit: «M 'annoncez- vous [cette nouvelle] alors que la vieillesse m'a touché? 
Que m'annoncez- vous donc?» 

55. — Ils dirent: «Nous t'annonçons la vérité. Ne sois donc pas de ceux qui 
désespèrent». 

56. — Il dit: «Et qui désespère de la miséricorde de son Seigneur, sinon les 
égarés?» 

57. Et il [leur] dit: «Que voulez-vous, ô envoyés d'Allah? 

58. — Ils dirent: «En vérité, nous sommes envoyés à des gens criminels, 

59. à l'exception de la famille de Lot que nous sauverons tous 

60. sauf sa femme. «Nous (Allah) avions déterminé qu'elle sera du nombre des 
exterminés. 

61. Puis lorsque les envoyés vinrent auprès de la famille de Lot 2 

62. celui-ci dit: «Vous êtes [pour moi] des gens inconnus». 

63. — Ils dirent: «Nous sommes plutôt venus à toi en apportant (le châti- 
ment) à propos duquel ils doutaient. 

64. Et nous venons à toi avec la vérité. Et nous sommes véridiques. 

65. Pars donc avec ta famille en fin de nuit et suis leurs arrières; et que nul 
d'entre vous ne se retourne. Et allez là où on vous le commande». 

66. Et Nous lui annonçâmes cet ordre: que ces gens-là, au matin, seront 
anéantis jusqu'au dernier. 

67. Et les habitants de la ville (Sodome) vinrent [à lui] dans la joie. 

68. — Il dit: «Ceux-ci sont mes hôtes, ne me déshonorez donc pas. 

69. Et craignez Allah. Et ne me couvrez pas d'ignominie. 

70. Ils dirent: «Ne t'avions-nous pas interdit de [recevoir] du monde?» 



1. «Salâm»: (salutation usuelle entre les croyants). 

2. Les envoyés: les Anges, toujours sous formes d'hommes, que Lot ne reconnaît pas. 



_5P55»*5SP 






^Wil 



A •? » «* 



X* »-^ 



^ . . ^ . £ 



<4*iûlE 



^ < >• ^^ 



»t » 






,0^4^^1jO 



<< '>'lr* * ' *'* 'S* 






cj^-^^cXoXMc&S-X 



•• ï 



♦* >■> ^-^ 



^/ <<s'<r 






'**" ' " - 1 «To-Vt " ' >t rf^ 



s s k i S^l' >" 



&&Ç1 ^&jjôy\jc>£lï \ U2li.' 









*>> 







cxc^d£l^ J^ÇL£ 



o 









MM 



>îf> • 



a ga ç a 



15. Al-Hijr 




71. Il dit: «Voici mes filles 1 , si vous voulez faire [quelque chose]!» 

72. Par ta vie! ils se confondaient dans leur délire. 

73. Alors, au lever du soleil le Cri (la catastrophe) les saisit. 

74. Et Nous renversâmes [la ville] de fond en comble et fîmes pleuvoir sur 
eux des pierres d'argile dure. 

75. Voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer! 

76. Elle [cette ville] se trouvait sur un chemin connu de tous 2 . 

77. Voilà vraiment une exhortation pour les croyants! 

78. Et les habitants d'al-Aïka 3 étaient [aussi] des injustes. 

79. Nous Nous sommes donc vengés d'eux. Et ces deux [cités] 4 , vraiment, 
sont sur une route bien évidente [que vous connaissez]. 

80. Certes, les gens d'al-Hijr 5 ont traité de menteurs les messagers. 

81. Nous leur avons montré Nos miracles, mais ils s'en étaient détournés. 

82. Et ils taillaient des maisons dans les montagnes, vivant en sécurité. 

83. Puis, au matin, le Cri les saisit. 

84. Ce qu'ils avaient acquis ne leur a donc point profité. 

85. Et Nous n'avons créé les cieux et la terre, et ce qui est entre eux, que pour 
une juste raison. Et l'Heure [sans aucun doute] arrivera! Pardonne- [leur] 
donc d'un beau pardon. 

86. Ton Seigneur, c'est Lui vraiment le grand Créateur, l'Omniscient. 

87. Nous t'avons certes donné «les sept versets que l'on répète» 6 , ainsi que le 
Coran sublime. 

88. Ne regarde surtout pas avec envie les choses dont Nous avons donné 
jouissance temporaire à certains couples d'entre eux, ne t'afflige pas à leur 
sujet et abaisse ton aile pour les croyants 7 . 

89. Et dis: «Je suis l'avertisseur évident» (d'un châtiment), 

90. De même que Nous avons fait descendre [le châtiment] sur ceux qui ont 
juré (entre eux) 8 , 



1. Mes filles: voir note concernant verset 78, Sourate 11. 

2. Sur un chemin: sur un chemin bien connu des Mecquois, qui se rendaient chaque année en 
Syrie, dans les caravanes de commerce. 

3. Al-Aîka: un endroit boisé près de Madyan, le pays de Suayb. 

4. Ces deux cités: Sodome et al-Aïka. 

5. Al-Hijr: titre de la Sourate. Pays du prophète Sâlih (aujourd'hui Madâ'in Sâlih) au Nord de 
l'Arabie Saoudite. 

6. Allusion aux 7 versets de la Sourate 1, dont c'est l'un des titres — Sourate que l'on récite à 
chaque cycle d'actes de la Salât. 

7. Abaisse ton aile pour les croyants: sois modeste et bienveillant avec eux. 

8. Juré: à ne pas suivre les prophètes. 



^S5S 




cfren&v* 




#*2»tttttf 



Kï*^9 




r *s*>t,\m/(Sy {y, 




>'">. s »s ■> 'S -âj^, ' >s »^?> Sj(" ^4^. y -'»'♦ 





WPPPHP» 



■ 










-\ ^r '*-*'"* 



y . »>. 







16. An-Nahl (les abeilles) 




91. ceux qui ont fait du Coran des fractions diverses, (pour créer des doutes). 

92. Par ton Seigneur! Nous les interrogerons tous 

93. sur ce qu'ils œuvraient. 

94. Expose donc clairement ce qu'on t'a commandé et détourne-toi des 
associateurs. 

95. Nous t'avons effectivement défendu vis-à-vis des railleurs. 

96. Ceux qui associent à Allah une autre divinité. Mais ils sauront bientôt. 

97. Et Nous savons certes que ta poitrine se serre, à cause de ce qu'ils disent. 

98. Glorifie donc Ton Seigneur par Sa louange et sois de ceux qui se 
prosternent; 

99. et adore ton Seigneur jusqu'à ce que te vienne la certitude (la mort). 

SOURATE 16 

AN-NAHL (LES ABEILLES) 1 

128 versets 
Pré-hég. n° 70 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. L'ordre d'Allah arrive 2 . Ne le hâtez donc pas. Gloire à Lui! Il est au- 
dessus de ce qu'on Lui associe. 

2. Il fait descendre, par Son ordre, les Anges, avec la révélation, sur qui II 
veut parmi Ses serviteurs: «Avertissez qu'il n'est d'autre divinité que Moi. 
Craignez-Moi donc». 

3. Il a créé les cieux et la terre avec juste raison. Il transcende ce qu'on [Lui] 
associe. 

4. Il a créé l'homme d'une goutte de sperme; et voilà que l'homme devient 
un disputeur déclaré. 

5. Et les bestiaux, Il les a créés pour vous; vous en retirez des [vêtements] 
chauds ainsi que d'autres profits. Et vous en mangez aussi. 

6. Ils vous paraissent beaux quand vous les ramenez, le soir, et aussi le matin 
quand vous les lâchez pour le pâturage. 



1. Titre tiré du v. 68. 

2. L'ordre d'Allah arrive: Allah nous informe de l'imminence proche du Jour du Jugement. 



JHHHHHHf 




fts~~tt> y 



*■*■» 






• \ -Sri .. I ♦ ^% *. • •. . i ^ zi 



^ ^ *f. 



3 ùj-li Sf u <jikj *±jj u^==tÂi^uS>J)j 











'*S s "' 



■^^^$>)&ji\ 



<'< y y 










fr^i -^ *S"?'f **> 






/• >r: t '* 



i>-^ 



J> 




^^■^U^^^U^i 



16. An-Nahl (les abeilles) 



7. Et ils portent vos fardeaux vers un pays que vous n'atteindriez qu'avec 
peine. Vraiment, votre Seigneur est Compatissant et Miséricordieux. 

8. Et les chevaux, les mulets et les ânes, pour que vous les montiez, et pour 
l'apparat. Et II crée ce que vous ne savez pas. 

9. Il appartient à Allah [par Sa grâce, de montrer] le droit chemin car il en 
est qui s'en détachent. Or, s'il voulait, Il vous guiderait tous. 

10. C'est Lui qui, du ciel, a fait descendre de l'eau qui vous sert de boisson et 
grâce à laquelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux. 

11. D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les 
vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des 
gens qui réfléchissent. 

12. Pour vous, Il a assujetti la nuit et le jour; le soleil et la lune. Et à Son 
ordre sont assujetties les étoiles. Voilà bien là des preuves pour des gens 
qui raisonnent. 

13. Ce qu'il a créé pour vous sur la terre a des couleurs diverses. Voilà bien là 
une preuve pour des gens qui se rappellent. 

14. Et c'est Lui qui a assujetti la mer afin que vous en mangiez une chair 
fraîche, et que vous en retiriez des parures que vous portez. Et tu vois les 
bateaux fendre la mer avec bruit, pour que vous partiez en quête de Sa 
grâce et afin que vous soyez reconnaissants. 



\5m*m** 



QÉ 



PJP^J 




ftœ&miA 




O^5t-Obo 



r* 



SB 



m 



> > x z^,*/ *> 



X -" 



^l— 









ùbïïoj. 







L? 






i^/ 



ù- 



j^>â$3'î\i« 



> ^»> ^ .- 



^< 






'>z<-t ï'I'^ï »*£s. 'J' 



oj> 







■&ôyÏÏXp>SJ)ks® 




• ^* — 



#,rQ1&^#$litâ 










If 




M <^j>jjyC *\^> 






*V 



> ^ ^ *>> * 



fc^ 



'M^^^^^^^l^^ 









Y"H 



i^mdmd^é 



16. An-Nahl (les abeilles) 




15. Et II a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu'elle ne 
branle pas en vous emportant avec elle de même que des rivières et des 
sentiers, pour que vous vous guidiez, 

16. ainsi que des points de repère. Et au moyen des étoiles [les gens] se 
guident 1 . 

17. Celui qui crée est-il semblable à celui qu ne crée rien? Ne vous souvenez- 
vous pas? 

18. Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. 
Car Allah est Pardonneur, et Miséricordieux. 

19. Et Allah sait ce que vous cachez et ce que vous divulguez. 

20. Et ceux qu'ils invoquent en dehors d'Allah ne créent rien, et ils sont eux- 
mêmes créés. 

21. Ils sont morts, et non pas vivants, et ils ne savent 2 pas quand ils seront 
ressuscites. 

22. Votre Dieu est un Dieu unique. Ceux qui ne croient pas en l'au-delà leurs 
cœurs nient (l'unicité d'Allah) et ils sont remplis d'orgueil. 

23. Nul doute qu'Allah sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils divulguent. Et assuré- 
ment Il n'aime pas les orgueilleux. 

24. Et lorsqu'on leur dit: «Qu'est-ce que votre Seigneur a fait descendre?» Ils 
disent: «Des légendes anciennes!» 

25. Qu'ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs 
propres œuvres ainsi qu'une partie des fardeaux de ceux qu'ils égarent, 
sans le savoir; combien est mauvais [le fardeau] qu'ils portent! 

26. Ceux qui ont vécu avant eux, certes, ont comploté, mais Allah attaqua les 
bases mêmes de leur bâtisse. Le toit s'écroula au-dessus d'eux et le châtiment 
les surprit d'où ils ne l'avaient pas pressenti. 



1. Les voyageurs se guident, le jour, grâce aux montagnes et aux rivières et la nuit, grâce aux 
étoiles. 

2. Ils ne savent pas: les idoles ne savent pas l'heure où ils (les gens) seront ressuscites. 



cfK'HïfcVt 




#*é»UUtf 




r>s~tt* 



f^mmm 



JM-faJUt 



2 






' *S 



/> ^ -* >, > 






«î^ x -" 






> A 




*• • 



>/ 










S 




jî^^^^jJJ L^y b?vj jjsUii. i^oou 



. 3?>^'*"-£5lîU£ 



JU> ""** ff«^ *- 












* >•> -f >-^ ^ »., 













x r 






^^jL^ld K| y^^U.!^ ^-l M»iai 




e& 



rt 






> .«V . x- 




W^S! 




16. An-Nahl (les abeilles) 




27. Puis, le Jour de la Résurrection, Il les couvrira d'ignominie, et [leur] dira: 
«Où sont Mes associés pour lesquels vous combattiez?» — Ceux qui ont le 
savoir diront: «L'ignominie et le malheur tombent aujourd'hui sur les 
mécréants ». 

28. Ceux à qui les Anges ôtent la vie, alors qu'ils sont injustes 1 envers eux- 
mêmes, se soumettront humiliés, (et diront): «Nous ne faisions pas de 
mal!» — «Mais, en fait, Allah sait bien ce que vous faisiez». 

29. Entrez donc par les portes de l'Enfer pour y demeurer éternellement. 
Combien est mauvaise la demeure des orgueilleux! 

30. Et on dira à ceux qui étaient pieux: «Qu'a fait descendre votre Seigneur?» 
Ils diront: «Un bien». Ceux qui font les bonnes œuvres auront un bien ici- 
bas; mais la demeure de l'au-delà est certes meilleure. Combien agréable 
sera la demeure des pieux! 

31. Les jardins du séjour (éternel), où ils entreront et sous lesquels coulent les 
ruisseaux. Ils auront là ce qu'ils voudront; c'est ainsi qu'Allah récompense 
les pieux. 

32. Ceux dont les Anges reprennent l'âme — alors qu'ils sont bons — [les 
Anges leur] disent: «Paix sur vous! Entrez au Paradis, pour ce que vous 
faisiez». 

33. [Les infidèles] attendent-ils que les Anges leur viennent, ou que survienne 
l'ordre de ton Seigneur 2 ? Ainsi agissaient les gens avant eux. Allah ne les 
a pas lésés; mais ils faisaient du tort à eux-mêmes. 

34. Les méfaits qu'ils accomplissaient les atteindront, et ce dont ils se mo- 
quaient les cernera de toutes parts. 



1. Sont injustes: parce qu'ils sont des impies. 

2. L'ordre de ton Seigneur: le châtiment ou la résurrection. 



ï 



M 



S 




fâMêtM 



O^-JtJ 



gg» 



<•» A 



02^>J-> 









»^ 






*>* 



.£*? 



>>*Y 



AAi\^X^\ 






«J-o 



ai\^ 



^lliljuijjfej 






s 













s? 



S r' tit f >^*f^ 



>-^wU\ 



^^^ï^jil^£&j 










^ 



^ 



y 



iff>»VK>> ^*" 



■ > 



*<L>* 







YV> 



gsggsg; 



16. An-Nahl (les abeilles) 



35. Et les associateurs dirent: «Si Allah avait voulu, nous n'aurions pas adoré 
quoi que ce soit en dehors de Lui, ni nous ni nos ancêtres; et nous n'au- 
rions rien interdit qu'il n'ait interdit Lui-même. Ainsi agissaient les gens 
avant eux. N'incombe-t-il aux messagers sinon de transmettre le message 
en toute clarté? 

36. Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur 
dire]: «Adorez Allah et écartez- vous du Tâgût» 1 . Alors Allah en guida 
certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l'égarement. Parcourez 
donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos 
messagers] de menteurs. 

37. Même si tu désirais ardemment qu'ils soient guidés... [Sache] qu'Allah ne 
guide pas ceux qui s'égarent. Et ils n'auront pas de secoureurs. 

38. Et ils jurent par Allah en prononçant leurs serments les plus solennels: 
«Allah ne ressuscitera pas celui qui meurt». Bien au contraire! C'est une 
promesse véritable [de Sa part], mais la plupart des gens ne le savent pas. 

39. (Il les ressuscitera) afin qu'il leur expose clairement ce en quoi ils diver- 
geaient, et pour que ceux qui ont mécru sachent qu'ils ont été des 
menteurs. 

40. Quand Nous voulons une chose, Notre seule parole est: «Sois». Et, elle 
est. 

4L Et ceux qui, pour (la cause d') Allah, ont émigré après avoir subi des 
injustices, Nous les installerons dans une situation agréable dans la vie 
d'ici-bas. Et le salaire de la vie dernière sera plus grand encore s'ils 
savaient ! 

42. Eux qui ont enduré et placé leur confiance en leur Seigneur. 



I. Tâgut: voir note S. 2, v.257. 



16. An-Nahl (les abeilles) 




43. Nous n'avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons 
fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel 1 si vous ne savez 

pas. 

44. (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et 
vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes claire- 
ment aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils 
réfléchissent. 

45. Ceux qui complotaient des méfaits sont-ils à l'abri de ce qu'Allah les 
engloutisse en terre ou que leur vienne le châtiment d'où ils ne s'atten- 
daient point? 

46. Ou bien qu'il les saisisse en pleine activité sans qu'ils puissent échapper 
(au châtiment d'Allah). 

47. Ou bien qu'il les saisisse en plein effroi? Mais vraiment, votre Seigneur est 
Compatissant et Miséricordieux. 

48. N'ont-ils point vu que les ombres de toute chose qu'Allah a créée s'allon- 
gent à droite et à gauche, en se prosternant devant Allah, en toute 
humilité? 

49. Et c'est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux, et 
sur la terre; ainsi que les Anges qui ne s'enflent pas d'orgueil 2 . 

50. Ils craignent leur Seigneur, au-dessus d'eux, et font ce qui leur est 
commandé. 

51. Allah dit: «Ne prenez pas deux divinités. Il n'est qu'un Dieu unique. 
Donc, ne craignez que Moi». 

52. C'est à Lui qu'appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre; c'est à 
Lui que l'obéissance perpétuelle est due. Craindriez-vous donc, d'autres 
qu'Allah? 

53. Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d'Allah. Puis quand le 
malheur vous touche, c'est Lui que vous implorez à haute voix. 

54. Et une fois qu'il a dissipé votre malheur, voilà qu'une partie d'entre vous 
se mettent à donner des associés à leur Seigneur, 



1. Les gens du rappel: les savants parmi les gens du Livre. 

2. A la fin de la récitation de ce verset il est recommandé de se prosterner. 
Dans les cieux: voir S. 42, v. 29. 



Lfa^ri.AJ^ 




99 






>>> 



•* r 



y <>>s *1 tî 



? 'S ><*-^^<l^ 









p. ^ ^ bj~***4+*^ 






,0 4^33 



<*£ '£.* 



X 






i^O < xX . x 












»^ 













s ^?* 



M>(^\tj0il} 



• l • l • * l 



\yà*J 



Ij* 



(#*^ 



«s 



^^^^^^»^m» 



X 



16. An-Nahl (les abeilles) 




55. méconnaissant ainsi ce que Nous leur avons donné. Jouissez donc [pour 
un temps!] Bientôt vous saurez! 

56. Et ils assignent une partie [des biens] que Nous leur avons attribués à (des 
idoles) qu'ils ne connaissent pas. Par Allah! Vous serez certes interrogés 
sur ce que vous inventiez. 

57. Et ils assignent à Allah des filles. Gloire et pureté à Lui! Et à eux-mêmes, 
cependant, (ils assignent) ce qu'ils désirent (des fils). 

58. Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une 
rage profonde [l'envahit]. 

59. Il se cache des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Doit-il la 
garder malgré la honte ou l'enfouira-t-il dans la terre? Combien est mau- 
vais leur jugement ! 

60. C'est à ceux qui ne croient pas en l'au-delà que revient le mauvais qualifi- 
catif (qu'ils ont attribué à Allah) 1 . Tandis qu'à Allah [Seul] est le qualifi- 
catif suprême. Et c'est Lui le Tout Puissant, le Sage. 

61. Si Allah s'en prenait aux gens pour leurs méfaits, Il ne laisserait sur cette 
terre aucun être vivant. Mais II les renvoie jusqu'à un terme fixé. Puis, 
quand leur terme vient, ils ne peuvent ni le retarder d'une heure ni 
l'avancer. 

62. Et ils assignent à Allah ce qu'ils détestent 2 [pour eux-mêmes] - Et leurs 
langues profèrent un mensonge quand ils disent que la plus belle récom- 
pense leur sera réservée. C'est le Feu, sans nul doute, qui leur sera réservé 
et ils y seront envoyés, les premiers. 

63. Par Allah! Nous avons effectivement envoyé (des messagers) à des 
communautés avant toi. Mais le Diable leur enjoliva ce qu'ils faisaient. 
C'est lui qui est, leur allié, aujourd'hui [dans ce monde]. Et ils auront un 
châtiment douloureux [dans l'au-delà]. 

64. Et Nous n'avons fait descendre sur toi le Livre qu'afïn que tu leur montres 
clairement le motif de leur dissension, de même qu'un guide et une miséri- 
corde pour des gens croyants. 



1. Mauvais qualificatif: ils qualifient les Anges comme étant les filles d'Allah, alors qu'eux-mêmes 
détestent les filles. Voir aussi v. 62. 



2. Ce qu'ils détestent: les filles (voir v. 58 et la note) 

Hrr*iri 



s 







#iœ»untt 




o^->t^ wV'o l/i 



m 



*mfm*m*m*m**m 



w^m 



*s <'*k* 






^^ -$•'• -r 'Ait.<b'<* 



($jcûoiH 



.0 



>^» 



x «* >V ^-" 



^j3uÂj5f 



1-- 'r £ 



•z.,* x x> 



>J^3' 






^// 




•* -*' s H* l* *i*s 






">»>•»■* ^ "if,' — 'G. * 



^ .. ^ 









' ^4 *>* > -f » „ 









1 



TVi 



ft M^ fr 



16. An-Nahl (les abeilles) 




65. Allah a fait descendre du ciel une eau avec laquelle II revivifie la terre 
après sa mort. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui entendent. 

66. Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux: Nous vous 
abreuvons de ce qui est dans leurs ventres, — [un produit] extrait du 
[mélange] des excréments [intestinaux] et du sang — un lait pur, délicieux 
pour les buveurs. 

67. Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et 
un aliment excellent. Il y a vraiment là un signe pour des gens qui 
raisonnent 1 . 

68. [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: «Prenez des demeures 
dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. 

69. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Sei- 
gneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux 
couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a 
vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. 

70. Allah vous a créés! Puis II vous fera mourir. Tel parmi vous sera recon- 
duit jusqu'à l'âge le plus vil, de sorte qu'après avoir su, il arrive à ne plus 
rien savoir. Allah est, certes, Omniscient et Omnipotent. 

71. Allah a favorisé les uns d'entre vous par rapport aux autres dans [la 
répartition] de Ses dons. Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement 
disposés à donner leur portion à ceux qu'ils possèdent de plein droit 
[esclaves] au point qu'ils y deviennent associés à part égale. Nieront-ils les 
bienfaits d'Allah? 

72. Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses II 
vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et II vous a attribué de 
bonnes choses. Croient-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d'Allah? 



1. Ce verset est le premier révélé au sujet des boissons enivrantes. 

D'autres versets seront révélés par la suite et aboutiront à l'interdiction absolue des boissons 
enivrantes. Voir à ce propos le v. 90 de la S.5. 



E 



t 



l 



f*ÊK*m*i 



*=z 



K 




>>>^^ 












>^ »^ r ^- <K ,s^S >» > >^>< 



^c^H^ê- 9 



cJ\k->i> ^^* ^'SrLr^L? 



// ■$ s y J. 



->J~ w--^. 









/^^> 



-^ "5 t ' .11 '> 












A 



<• 



>w ' 









/ 



/ 







^UiU>:^0 




ÇA 



16. An-Nahl (les abeilles) 



73. Et ils adorent, en dehors d'Allah, ce qui ne peut leur procurer aucune 
nourriture des cieux et de la terre et qui n'est capable de rien. 

74. N'attribuez donc pas à Allah des semblables. Car Allah sait, tandis que 
vous ne savez pas. 

75. Allah propose en parabole un esclave appartenant [à son maître], dépour- 
vu de tout pouvoir, et un homme à qui Nous avons accordé de Notre part 
une bonne attribution dont il dépense en secret et en public. [Ces deux 
hommes] sont-ils égaux? Louange à Allah! Mais la plupart d'entre eux ne 
savent pas. 

76. Et Allah propose en parabole deux hommes: l'un d'eux est muet, dépour- 
vu de tout pouvoir et totalement à la charge de son maître; Quelque lieu 
où celui-ci l'envoie, il ne rapporte rien de bon; serait-il l'égal de celui qui 
ordonne la justice et qui est sur le droit chemin? 

77. C'est à Allah qu'appartient l'inconnaissable des cieux et de la terre. Et 
l'ordre [concernant] l'Heure ne sera que comme un clin d'oeil ou plus bref 
encore! Car Allah est, certes, Omnipotent. 

78. Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, 
et vous a donné l'ouïe, les yeux et les cœurs (l'intelligence), afin que vous 
soyez reconnaissants. 

79. N'ont-ils pas vu les oiseaux assujettis [au vol] dans l'atmosphère du ciel 
sans que rien ne les retienne en dehors d'Allah? Il y a vraiment là des 
preuves pour des gens qui croient. 



IH-H 




'wmà 



SSBaSB 






^ . ^-f. ''..''»>» x 







^3^fë^&$ 



** >. s lis * 



>"*. > > ^ ' 










s >s*s *> 9 j> < y \ >' ' 



x •♦ 



IfAWJL 







^Éfct ^ >^^^e> t'^V > > x ^ / / '\ s si s ' **i 's i 



WTj a^ggEBB 



1 u 



16. An-Nahl (les abeilles) 



80. Et Allah vous a fait de vos maisons une habitation, tout comme II vous a 
procuré des maisons faites de peaux de bêtes que vous trouvez légères, le 
jour où vous vous déplacez et le jour où vous vous campez. De leur laine, 
de leur poil et de leur crin (Il vous a procuré) des effets et des objets dont 
vous jouissez pour un certain délai. 

81. Et de ce qu'il a créé, Allah vous a procuré des ombres. Et II vous a 
procuré des abris dans les montagnes. Et II vous a procuré des vêtements 
qui vous protègent de la chaleur, ainsi que des vêtements [cuirasses, armures] 
qui vous protègent de votre propre violence. C'est ainsi qu'Allah parachève 
sur vous Son bienfait, peut-être que vous vous soumettez. 

82. S'ils se détournent... il ne t'incombe que la communication claire. 

83. Ils reconnaissent le bienfait d'Allah; puis, ils le renient. Et la plupart 
d'entre eux sont des ingrats. 

84. (Et rappelle-toi) le jour où de chaque communauté Nous susciterons un 
témoin 1 , on ne permettra pas aux infidèles (de s'excuser), et on ne leur 
demandera pas de revenir [sur ce qui a provoqué la colère d'Allah]. 

85. Et quand les injustes verront le châtiment, on ne leur accordera ni allége- 
ment ni répit. 

86. Quand les associateurs verront ceux qu'ils associaient à Allah, ils diront: 
«O notre Seigneur, voilà nos divinités que nous invoquions en dehors de 
Toi». Mais [leurs associés] leur adresseront la parole: «Vous êtes assuré- 
ment des menteurs». 

87. Ils offriront ce jour-là à Allah la soumission, et ce qu'ils avaient inventé 
sera perdu pour eux. 



1. Un témoin: le messager qui lui a été envoyé. 

IS SSSB 3B5B355BSy ?7fi 

^^^^^^^^^^ ^^^^^^^^r ^^r^^^^^^ ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^T^TM^fc ^^k M ^^m 



uimmmmmi 



mmm 






> »> » > ^ 



^ »■' T-» 



Je| i^5 iyj j$j ^jl^j Ijpfe==> & «-AJÛJl 



<^ . <* <■ 



±* ><. 



2 t^-^-j (•t^r* 'ô^-f?* u î-£**> 4 ' 



• . & 






!^p j: ^=dJ ^SoLj^ \j 




] j 



^ V« > >* '" 4 



tëU\ 






C* ^ 









»^-^ **? y 






g fiw ^ w^^u^i 




•rfrfj» 

TA 



16. An-Nahl (les abeilles) 




88. Ceux qui ne croyaient pas et obstruaient le sentier d'Allah, Nous leur 
ajouterons châtiment sur châtiment, pour la corruption qu'ils semaient 
(sur terre). 

89. Et le jour où dans chaque communauté, Nous susciterons parmi eux- 
mêmes un témoin contre eux, Et Nous t'emmènerons [Muhammad] 
comme témoin contre ceux-ci 1 . Et Nous avons fait descendre sur toi le 
Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une 
grâce et une bonne annonce aux Musulmans. 

90. Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux pro- 
ches. Et II interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous 
exhorte afin que vous vous souveniez. 

91. Soyez fidèles au pacte d'Allah après l'avoir contracté et ne violez pas vos 
serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme 
garant [de votre bonne foi]. Vraiment Allah sait ce que vous faites! 

92. Et ne faites pas comme celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après 
l'avoir solidement filée, en prenant vos serments comme un moyen pour 
vous tromper les uns les autres, du fait que (vous avez trouvé) une 
communauté plus forte et plus nombreuse que l'autre 2 . Allah ne fait, par 
là, que vous éprouver. Et, certes, Il vous montrera clairement, au Jour de 
la Résurrection ce sur quoi vous vous opposiez. 

93. Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. 
Mais II égare qui II veut et guide qui II veut. Et vous serez certes, 
interrogés sur ce que vous faisiez. 



1. Ceux-ci: les mécréants de ta communauté. 

2. L'hypocrisie et les changements constants de loyauté sont assimilés à la sottise de défaire 
vainement ce qui est déjà bien filé. 



"■— *■ w * <w C ; " 




Jwy<?L*-> 



s " *** °"^ t ^' 9 ' 't'i^^t 







>** 



x 






<3b4j^JÛPU$ 



/» 



>/ * 



x 



^r»-*^ 



v f ? ^ > ^ 



*ïf // 






4* ^ 



"X^Gon 



16. An-Nahl (les abeilles) 



94. Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les 
uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes, et vous 
goûterez le malheur pour avoir barré le sentier d'Allah. Et vous subirez 
un châtiment terrible. 

95. Et ne vendez pas à vil prix le pacte d'Allah. Ce qui se trouve auprès 
d'Allah est meilleur pour vous, si vous saviez! 

96. Tout ce que vous possédez s'épuisera, tandis que ce qui est auprès d'Allah 
durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction 
du meilleur de ce qu'ils faisaient. 

97. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, 
Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, 
en fonction des meilleures de leurs actions. 

98. Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d'Allah contre le Diable 
banni. 

99. Il n'a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en 
leur Seigneur. 

100. Il n'a de pouvoir que sur ceux qui le prennent pour allié et qui devien- 
nent associateurs à cause de lui 1 . 

101. Quand Nous remplaçons un verset par un autre — et Allah sait mieux ce 
qu'il fait descendre— ils disent: «Tu n'es qu'un menteur». Mais la plupart 
d'entre eux ne savent pas. 

102. Dis: «C'est le Saint Esprit [Gabriel] qui l'a fait descendre de la part de 
ton Seigneur en toute vérité, afin de raffermir [la foi] de ceux qui croient, 
ainsi qu'un guide et une bonne annonce pour les Musulmans. 



1. Qui deviennent associés à cause de lui: autre interprétation: ceux qui donnent des associés à 
Allah. 



X 



W-H 




mzmm 




16. An-Nahl (les abeilles) 



103. Et Nous savons parfaitement qu'ils disent: «Ce n'est qu'un être humain qui 
lui enseigne 1 (le Coran)». Or, la langue de celui auquel ils font allusion 
est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire. 

104. Ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah, Allah ne les guide pas. Et ils 
ont un châtiment douloureux. 

105. Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah; et 
tels sont les menteurs. 

106. Quiconque a renié Allah après avoir cru... — sauf celui qui y a été 
contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi — 
mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont 
sur eux une colère d'Allah et ils ont un châtiment terrible. 

107. Il en est ainsi, parce qu'ils ont aimé la vie présente plus que l'au-delà. Et 
Allah, vraiment, ne guide pas les gens mécréants. 

108. Voilà ceux dont Allah a scellé les cœurs, l'ouïe, et les yeux. Ce sont eux 
les insouciants. 

109. Et nul doute que dans l'au-delà, ils seront les perdants. 

110. Quant à ceux qui ont émigré après avoir subi des épreuves, puis ont lutté 
et ont enduré, ton Seigneur après cela, est certes Pardonneur et 
Miséricordieux. 



1. Enseigne: les non-musulmans disaient qu'un Chrétien enseignait au Prophète les paroles du 
Coran. 



E 



PS 







Vl^*'*» k > 




; aa 



&« 



&mm 










^ / 4*^ 














5-^ 






>^ 
















4JU\ 







' b p&'>''^^->?AsA--. 



k} 





16. An-Nahl (les abeilles) 




111. (Rappelle-toi) le jour où chaque âme viendra, plaidant pour elle- 
même, et chaque âme sera pleinement rétribuée pour ce qu'elle aura 
œuvré sans qu'ils subissent la moindre injustice. 

112. Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; 
sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se 
montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence 
de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient. 

113. En effet, un Messager des leurs est venu à eux, mais ils l'ont traité de 
menteur. Le châtiment, donc, les saisit parce qu'ils étaient injustes. 

114. Mangez donc de ce qu'Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez 
reconnaissants pour les bienfaits d'Allah, si c'est Lui que vous adorez. 

115. Il vous a, en effet, interdit (la chair) de la bête morte, le sang, la chair de 
porc, et la bête sur laquelle un autre nom que celui d'Allah a été invoqué. 
Mais quiconque en mange sous contrainte, et n'est ni rebelle ni transgres- 
seur, alors Allah est Pardonneur et Miséricordieux 1 . 

116. Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues: 
«Ceci est licite, et cela est illicite», pour forger le mensonge contre Allah. 
Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas. 

117. Ce sera pour eux une piètre jouissance, mais un douloureux châtiment les 
attend. 

118. Aux Juifs, Nous avions interdit ce que Nous t'avons déjà relaté. Nous ne 
leur avons fait aucun tort; mais ils se faisaient du tort à eux-mêmes. 



1. La bête morte: soit par mort naturelle, soit non égorgée selon la charï c a. 
Ni rebelle: sans y être poussé par quelque désir. 
Ni transgresseur : sans en consommer au delà de ses vrais besoins. 



S 



x 



55 



m 



» 



&l ^ Qll 











^*> * ^ 







£ o 2>/s *s 






V'f ^* y" 






v ^ 



X »^ ! V. 






>^ * ^»1 



*'>/ ±*l 



^} ùrlC^ii l* fi&X&*£j^ O^ ji<WA^jA 









02^? 



^ W lJË&\ïjj^j <^J^Jji^ 



». 



OJ 




^ *"" »C 



L?>-^ô>^*Xi 







YA\ 



■ ■ 



X 



SSSE 



16. An-Nahl (les abeilles) 




119. Puis ton Seigneur envers ceux qui ont commis le mal par ignorance, et se 
sont par la suite repentis et ont amélioré leur conduite, ton Seigneur, après 
cela est certes Pardonneur et Miséricordieux. 

120. Abraham était un guide ('Umma) parfait 1 . Il était soumis à Allah, voué 
exclusivement à Lui et il n'était point du nombre des associateurs. 

121. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l'avait élu et guidé vers 
un droit chemin. 

122. Nous lui avons donné une belle part ici-bas. Et il sera certes dans l'au- 
delà du nombre des gens de bien. 

123. Puis Nous t'avons révélé: «Suis la religion d'Abraham qui était voué 
exclusivement à Allah et n'était point du nombre des associateurs». 

124. Le Sabbat n'a été imposé qu'à ceux qui divergeaient à son sujet. Au Jour de 
la Résurrection, ton Seigneur jugera certainement au sujet de ce dont ils 
divergeaient. 

125. Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton 
Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur 
qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui 
connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. 

126. Et si vous punissez, infligez [à l'agresseur] une punition égale au tort qu'il 
vous a fait. Et si vous endurez... cela est certes meilleur pour les endurants 2 . 

127. Endure! Ton endurance [ne viendra] qu'avec (l'aide) d'Allah. Ne t'afflige 
pas pour eux. Et ne sois pas angoissé à cause de leurs complots. 

128. Certes, Allah est avec ceux qui [L'] ont craint avec piété et ceux qui sont 
bienfaisants. 



1. Umma: signifie ici Imâm, guide ou chef. Et Abraham possédait toutes les qualités d'un guide et 
chef parfait. Mais le mot Umma signifie en général : nation ou communauté. 

2. Le talion est autorisé, mais le pardon est recommandé 



B 



x 



SE 




imm 




1 »\l . ^«fU 




^ -- ^ 



s&^ 




/ 



i»^ 



/V 



y ^ 












x' 



"■•'■"(^.^(l^MTju^îtJl 



tj c-^l^O 't^>* t-^r»'*J -£-^ > ^^ ' J* 






x' 



^^ 






j\^'A\^\p(£xjl>JC.Sj\ Û 6Ç5 



x-' 




"V x < ^ 



^3 sr^s t^^J^ê 



-5^ *-" ^ 






r * 9 s ^4 



> < 



^l^liUl^Aô^L^ùlj "jSw^iiV 






•'î\îA <>. >yf \ ' >> 






YAY 




^^^W 




17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 




SOURATE 17 

AL-ISRA 3 (LE VOYAGE NOCTURNE) 1 . 

111 versets 
Pré-hég. no 50 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, 

1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muham- 
mad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons 
béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, 
vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant 2 . 

2. Et Nous avions donné à Moïse le Livre dont Nous avions fait un guide 
pour les Enfants d'Israël: «Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi». 

3. [Ô vous], les descendants de ceux que Nous avons transportés dans l'arche 
avec Noé. Celui-ci était vraiment un serviteur fort reconnaissant. 

4. Nous avions décrété pour les Enfants d'Israël, (et annoncé) dans le Livre: 
«Par deux fois vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgres- 
ser d'une façon excessive». 

5. Lorsque vint l'accomplissement de la première de ces deux [prédictions,] 
Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d'une force 
terrible, qui pénétrèrent à l'intérieur des demeures. Et la prédiction fut 
accomplie. 

6. Ensuite, Nous vous donnâmes la revanche sur eux; et Nous vous renforçâ- 
mes en biens et en enfants. Et Nous vous fîmes [un peuple] plus nombreux: 

7. «Si vous faites le bien, vous le faites à vous-mêmes; et si vous faites le mal, 
vous le faites à vous [aussi]». Puis, quand vint la dernière [prédiction,] ce 
fut pour qu'ils 3 affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils 
y étaient entrés la première fois, et pour qu'ils détruisent complètement ce 
dont ils se sont emparés. 



1. Titre tiré du v. 1. 

2. Mosquée al-Harâm: la mosquée au sein de laquelle se trouve la Ka c aba. 
Mosquée al-Aqsa: la mosquée de Jérusalem. 

3. Qu'ils: vos ennemis. 



12 



S 



m— m 



m m 

SB 



S" 

il 




<«ér]2ïntt 




t^ " - *^> 'L/t < 



^PWfiP^P^^^P^E 
















M\ 







y / 



♦ s 






\ 










^ 



^ ^ ^ "^ y 



17. Al-Isrâ 5 (le voyage nocturne) 




8. Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidi- 
vez, Nous récidiverons. Et Nous avons assigné l'Enfer comme camp de 
détention aux infidèles. 

9. Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit, et il annonce aux 
croyants qui font de bonnes œuvres qu'ils auront une grande récompense, 

10. et à ceux qui ne croient pas en l'au-delà, que Nous leur avons préparé un 
châtiment douloureux. 

11. L'homme appelle 1 le mal comme il appelle le bien, car l'homme est très 
hâtif. 

12. Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le 
signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour 
que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le 
nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute 
chose d'une manière détaillée. 

13. Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour 
de la Résurrection, Nous lui sortirons *un écrit qu'il trouvera déroulé: 

14. «Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable». 

15. Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et qui- 
conque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le 
fardeau d'autrui. Et Nous n'avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] 
avoir envoyé un Messager. 

16. Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens 
opulents 2 [d'obéir à Nos prescriptions], mais (au contraire) ils se livrent à 
la perversité. Alors la Parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la 
détruisons entièrement. 

17. Que de générations avons-nous exterminées, après Noé! Et ton Seigneur 
suffit qu'il soit Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur les péchés de 
Ses serviteurs. 



1 . // appelle le mal: sur lui-même et sur les siens. 

2. Opulents: très riches qui ne se servent pas de leur richesse dans la bonne voie. Et la population 
est punie collectivement, pour ne pas avoir empêché ces riches de tomber dans la perversité. 



17. Al-Isrà 5 (le voyage nocturne) 



18. Quiconque désire [la vie] immédiate 1 , Nous nous hâtons de donner ce que 
Nous voulons, à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l'Enfer où il 
brûlera méprisé et repoussé. 

19. Et ceux qui recherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, 
tout en étant croyants... alors l'effort de ceux-là sera reconnu. 

20. Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci comme ceux-là, des dons de 
ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne]. 

21. Regarde comment Nous favorisons certains sur d'autres. Et dans l'au-delà, 
il y a des rangs plus élevés et plus privilégiés. 

22. N'assigne point à Allah d'autre divinité; sinon tu te trouveras méprisé et 
abandonné. 

23. Et ton Seigneur a décrété: «N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté 
envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la 
vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : « Fi ! » et ne les brusque pas, 
mais adresse-leur des paroles respectueuses. 

24. et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis: «Ô mon 
Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout 
petit». 

25. Votre Seigneur connaît mieux ce qu'il y a dans vos âmes. Si vous êtes 
bons, Il est certes Pardonneur pour ceux qui Lui reviennent se repentant. 

26. «Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu'au pauvre et au 
voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, 

27. car les gaspilleurs sont les frères des diables 2 ; et le Diable est très ingrat 
envers son Seigneur. 



1. La vie immédiate: allusion à celui qui œuvre uniquement pour les jouissances de la vie d'ici-bas. 

2. Les frères des diables: car ils se laissent tenter par le diable en gaspillant leurs richesses inutile- 
ment, et en étant ingrats vis-à-vis des bienfaits d'Allah. 



mm 




17. Al-Isrà 3 (le voyage nocturne) 



28. Si tu t'écartes d'eux à la recherche d'une miséricorde de Ton Seigneur, 
que tu espères, adresse-leur une parole bienveillante. 

29. Ne porte pas ta main enchaînée à ton cou [par avarice], et ne l'étend pas 
non plus trop largement, sinon tu te trouveras blâmé et chagriné. 

30. En vérité ton Seigneur étend Ses dons largement à qu'il veut ou les accor- 
de avec parcimonie. Il est, sur Ses serviteurs, Parfaitement Connaisseur et 
Clairvoyant. 

31. Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté; c'est Nous qui attri- 
buons leur subsistance, tout comme à vous 1 . Les tuer, c'est vraiment, un 
énorme péché. 

32. Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel 
mauvais chemin! 

33. Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée. Quiconque est 
tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent] 2 . 
Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est déjà assisté 
(par la loi). 

34. Et n'approchez les biens de l'orphelin que de la façon la meilleure, jusqu'à 
ce qu'il atteigne sa majorité. Et remplissez l'engagement, car on sera inter- 
rogé au sujet des engagements. 

35. Et donnez la pleine mesure quand vous mesurez, et pesez avec une balance 
exacte. C'est mieux [pour vous] et le résultat en sera meilleur. 

36. Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et 
le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. 

37. Et ne foule pas la terre avec orgueil: tu ne sauras jamais fendre la terre et 
tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes ! 

38. Ce qui est mauvais en tout cela est détesté de ton Seigneur. 



1. Ne tuez pas vos enfants...: allusion à d'anciennes coutumes païennes d'Arabie. Voir S. 6, v. 151. 

2. Proche \parent] : le plus proche héritier a le droit de réclamer au juge l'application de la loi du 
talion. 

Excès dans le meurtre... assiste: il ne peut réclamer l'application de la loi qu'à l'égard du 
meurtrier. 



E 



5P 



i rjfj ii w» 




17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



39. Tout cela fait partie de ce que ton Seigneur t'a révélé de la Sagesse. N'assi- 
gne donc pas à Allah d'autre divinité, sinon tu seras jeté dans l'Enfer, 
blâmé et repoussé. 

40. Votre Seigneur, aurait-Il réservé exclusivement pour vous des fils, et Lui, 
aurait-Il pris pour Lui des filles parmi les Anges? Vous prononcez là une 
parole monstrueuse. 

41. Très certainement Nous avons exposé [tout ceci] dans ce Coran afin que 
[les gens] réfléchissent. Mais cela ne fait qu'augmenter leur répulsion. 

42. Dis: «S'il y avait des divinités avec Lui, comme ils le disent, elles auraient 
alors cherché un chemin [pour atteindre] le Détenteur du Trône». 

43. Pureté à Lui! Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu'ils disent! 

44. Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il 
n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne 
comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c'est Lui qui est Indulgent 
et Pardonneur. 

45. Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient 
pas en l'au-delà, un voile invisible, 

46. Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne le compren- 
nent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu 
évoques Ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion. 

47. Nous savons très bien ce qu'ils écoutent. Quand ils t'écoutent et qu'ils 
chuchotent entre eux, les injustes disent: «Vous ne suivez qu'un homme 
ensorcelé». 

48. Vois ce à quoi ils te comparent! Ils s'égarent donc et sont incapables de 
trouver un chemin (vers la vérité). 

49. Et ils disent: «Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous 
ressuscites en une nouvelle création?» 



B 



51 



fil 







mim 



k^* 




*rr>>l 






. » 



x .x- 




^ • 



X»X ^«^ttt ^ X A ^. ^ ' 



* ^ .** xx- . 






> < *'' »£o •"»-' ^^ x s < ^y >^ 




'o* > 



^^(S/U> 



>JNî 



x " ^ x «4Étt x* x ^ »> * "? x > t >^ 



X* » 



xW x/ 







'y4 '£"■(** A 



SiaaS ± 









^ »x xx x . £ à -> x*»x /'r^< *"*< " ^ " 



^Ù^O^ld^Jjtfj^^^^ 



x^ 



^ i^ x ^-2 



i O^îy^Jâ Qj L#J> ^ UxîUj 

^>_^ XJ ~£^^\ct&^££ i 



s > ,^ > ^:?»>^ ^ ^ îf> * ^ < 



: 1 Âi-j-^ U-^L> 



^•y»y 



> »' 







>xx* »x 



»-* *X X*x 



b^=U^ 



i; 



r 



^x 






* ^ ' ' & S S S y ' x" > •* x^> ^ 



YAV 



/■rf— r« 




17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



50. Dis: «Soyez pierre ou fer 

51. ou toute autre créature que vous puissiez concevoir. Ils diront alors: «Qui 
donc nous fera revenir?» — Dis: «Celui qui vous a créés la première fois». 
Ils secoueront vers toi leurs têtes et diront: «Quand cela?» Dis: «Il se peut 
que ce soit proche. 

52. Le jour où II vous appellera, vous Lui répondrez en Le glorifiant. Vous 
penserez cependant que vous n'êtes restés [sur terre] que peu de temps!» 

53. Et dis à Mes serviteurs d'exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème 
la discorde parmi eux. Le Diable est certes, pour l'homme, un ennemi 
déclaré. 

54. Votre Seigneur vous connaît mieux. S'il veut, Il vous fera miséricorde, et 
s'il veut, Il vous châtiera. Et Nous ne t'avons pas envoyé pour que tu sois 
leur protecteur. 

55. Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la 
terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs 
qu'à d'autres. Et à David Nous avons donné le «Zabûr» 1 . 

56. Dis «Invoquez ceux que vous prétendez, (être des divinités) en dehors de 
Lui. Ils ne possèdent ni le moyen de dissiper votre malheur ni de le 
détourner. 

57. Ceux qu'ils invoquent, cherchent [eux-mêmes] 2 , à qui mieux, le moyen 3 de 
se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et 
craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment 
redouté. 

58. Il n'est point de cité [injuste] que Nous ne fassions périr avant le Jour de la 
Résurrection, ou que Nous ne punissions d'un dur châtiment. Cela est 
bien tracé dans le Livre [des décrets immuables]. 



1. Le Zabûr: livre sacré révélé à David. 

2. Eux-mêmes: les êtres que l'homme prend pour des divinités. 

3. Le moyen: les bonnes actions. 

9 



HP 



S 



fi 



2 



fi 



fi 




as»i& 



t'SL 



•vt-^ii 



>>l 




^^^— l^w^^^P 



m—f^m""^ 



y >.'*1 ?*.' ' 









S * s 



y 



* / s 



y. 



■ Il _ . éJ ■ I à I ' 









j^> x ^ """À f >> "f - x 



s s* 



s** 



±é===C&J> 



^ ïL-k oSu. ji j£J-1 




s s »* >^ < 



lui**! 



S">< < ~ S l S s y »S X 



Uùpâ* 







'** > 'ï *•* i^> ^ ^ ^/^ >> » ^ '** 



x 



^ 



<»* ,v^ t '-> r-* 




x ^»^< r> * "T-" 



^r* 



x 












YAA 




S9BC 



^■^ 



rifi 



X 



17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



59. Rien ne Nous empêche d'envoyer les miracles, si ce n'est que les Anciens 
les avaient traités de mensonges. Nous avions apporté aux Tamùd la 
chamelle qui était un [miracle] visible: mais ils lui firent du tort. En outre, 
Nous n'envoyons de miracles qu'à titre de menace. 

60. Et lorsque Nous te disions que ton Seigneur cerne tous les gens (par Sa 
puissance et Son savoir). Quant à la vision que Nous t'avons montrée, 
Nous ne l'avons faite que pour éprouver les gens, tout comme l'arbre 
maudit mentionné dans le Coran. Nous les menaçons, mais cela ne fait 
qu'augmenter leur grande transgression 1 . 

61. Et lorsque Nous avons dit aux Anges: «Prosternez-vous devant Adam», 
ils se prosternèrent, à l'exception dTblis, qui dit: «Me prosternerai-je 
devant quelqu'un que Tu as créé d'argile?» 

62. Il dit encore: «Vois-Tu? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu 
me donnais du répit jusqu'au Jour de la Résurrection, j'éprouverai, certes, 
sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux]». 

63. Et [Allah] dit: «Va-t-en! Quiconque d'entre eux te suivra ... votre sanc- 
tion sera l'Enfer, une ample rétribution. 

64. Excite, par ta voix, ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre 
eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et 
leurs enfants et fais-leur des promesses». Or, le Diable ne leur fait des 
promesses qu'en tromperie. 

65. Quant à Mes serviteurs, tu n'as aucun pouvoir sur eux». Et ton Seigneur 
suffit pour les protéger! 

66. Votre Seigneur est Celui qui fait voguer le vaisseau pour vous en mer, 
afin que vous alliez à la recherche de quelque grâce de Sa part; Certes II 
est Miséricordieux envers vous, 



1. Ton Seigneur cerne les gens: ... Continue donc à transmettre ton message car Allah te prémunira 
contre les gens. 

La vision: le voyage nocturne et l'ascension. 
L'arbre maudit, «Zaqqùm»: arbre infernal, servant de nourriture aux impies. 



r^^v^WA 




» '(•?< 



j — '— '-»— « as 



gjgQgm 









s 














tr*i 











~S s" 















*^ i. 




*** s s s > 



o, 



/ 















^x' >^ 




YA^ 




JpMSprtlpw» 




17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



67. Et quand le mal vous touche en mer, ceux que vous invoquiez en dehors 
de Lui se perdent. Puis, quand II vous sauve et vous ramène à terre, vous 
vous détournez. L'homme reste très ingrat! 

68. Etes-vous à l'abri de ce qu'il vous fasse engloutir par un pan de terre, ou 
qu'il envoie contre vous un ouragan (avec pluie en pierres) et que vous ne 
trouverez alors aucun protecteur. 

69. Ou êtes-vous à l'abri de ce qu'il vous y ramène (en mer) une autre fois, 
qu'il déchaîne contre vous un de ces vents à tout casser, puis qu'il vous 
fasse noyer à cause de votre mécréance? Et alors vous ne trouverez per- 
sonne pour vous défendre contre Nous! 

70. Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur 
terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, 
et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. 

71. Le jour où Nous appellerons chaque groupement d'hommes par leur chef 1 , 
ceux à qui on remettra leur livre dans la main droite liront leur livre (avec 
plaisir) et ne subiront pas la moindre injustice. 

72. Et quiconque aura été aveugle ici-bas, sera aveugle dans l'au-delà, et sera 
plus égaré [encore] par rapport à la bonne voie . 

73. Ils ont failli te détourner de ce que Nous t'avions révélé, [dans l'espoir] 
qu'à la place de ceci, tu inventes quelque chose d'autre et (l'imputes) à 
Nous. Et alors, ils t'auraient pris pour ami intime. 

74. Et si Nous ne t'avions pas raffermi, tu aurais bien failli t'incliner quelque 
peu vers eux. 

75. Alors, Nous t'aurions certes fait goûter le double [supplice] de la vie et le 
double [supplice] de la mort; et ensuite tu n'aurais pas trouvé de secou- 
reur contre Nous 2 . 



1. Leur chef: leur prophète, leur livre ou leur dirigeant. 

2. Double...: Allah aurait infligé au Prophète le double de la punition usuelle ici-bas comme dans 
l'au-delà. Mais la question ne se pose pas puisque le Prophète résista contre toute proposition 
venant des mécréants. 



fjgggg^ 



E 



S 



S 




i?i££2\\\\ 




O ■ ■^>'L/7' 



W^P^i 



9^9 



Si 






OA.J 









.4j-L^>c4^3 






s s*> 



S ' *> 






4J*-J>j 



.'>■<,' S .' ï* .y 



y *<*/.' -'•"•V* 









Y* 




SB 






17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



76. En vérité, ils ont failli t'inciter à fuir du pays pour t'en bannir. Mais dans 
ce cas, ils n'y seraient pas restés longtemps après toi. 

77. Telle fut la règle appliquée par Nous à Nos messagers que Nous avons 
envoyés avant toi. Et tu ne trouveras pas de changement en Notre règle. 

78. Accomplis la Salât au déclin du soleil jusqu'à l'obscurité de la nuit, et 
[fais] aussi la Lecture à l'aube, car la Lecture à l'aube a des témoins 1 . 

79. Et de la nuit consacre une partie [avant l'aube] pour des Salât surérogatoi- 
res 2 : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire. 

80. Et dis: «Ô mon Seigneur, fais que j'entre par une entrée de vérité 3 et que 
je sorte par une sortie de vérité; et accorde-moi de Ta part, un pouvoir 
bénéficiant de Ton secours». 

81. Et dis: «La Vérité (l'Islam) est venue et l'Erreur a disparu. Car l'Erreur est 
destinée à disparaître». 

82. Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséri- 
corde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu'accroître la perdition 
des injustes. 

83. Et quand Nous comblons l'homme de bienfaits, il se détourne et se replie 
sur lui-même ; et quand un mal le touche, le voilà profondément désespéré. 

84. Dis: «Chacun agit selon sa méthode, alors que votre Seigneur connaît 
mieux qui suit la meilleure voie». 

85. Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, — Dis: «L'âme relève de l'Ordre de 
mon Seigneur». Et on ne vous a donné que peu de connaissance. 

86. Si Nous voulons, Nous pouvons certes faire disparaître ce que Nous 
t'avons révélé; et tu n'y trouverais par la suite aucun défenseur contre 
Nous. 



1. Lecture: littéralement: le Coran. Il s'agit ici de la prière de l'aube. 

Ce verset fait état des cinq prières que tout musulman doit rituellement accomplir quotidienne- 
ment. Il faut noter ici que la prière de l'aube a pour témoins les anges du jour et de la nuit. 

2. Salât surérogatoire : pas obligatoire, excepté pour le Prophète. Tout musulman pieux essaie de la 
célébrer. 

Une position de gloire: la grande intercession au Jour du Jugement Dernier. 

3. De vérité: favorable, heureuse. 






£ 






X>*/ < 



X x*x ^ 



L>? 



X 



x ^ / V* x*X xx "x> /*>*^ x" x" x /* 



X 



^x> >x x x 



X X 




X 



ijoj10 



^yr>/»M -* *i**^,^ *"" xxx / X,» *^x^ X>x 



>-' X 



x^ x > 



x^x 






1 1>JL^ J5 ^fij^j^ 



' y î* 



^ÉW ^ * x x xx «-x ** x x * «-s* x ^*^ * x > * 



<x\J> 



»^// 



>i«^ffi^ 



t ^ 

U^»- 



*> 



»x 






4uL_vi 



s y 




$ *fé\è=£ JUi' 



^f^ - x • -> x 



~.f 



> 



i ^=^Jc>i , . 1 ^rr' 



YM 



aas 



aî^s^sK 



17. Al-Isrâ 3 (le voyage nocturne) 



87. Si ce n'est par une miséricorde de ton Seigneur, car en vérité Sa grâce sur 
toi est grande. 

88. Dis: «Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque 
chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, 
même s'ils se soutenaient les uns les autres». 

89. Et certes, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes 
d'exemples. Mais la plupart des gens s'obstinent à être mécréants. 

90. Et ils dirent: «Nous ne croirons pas en toi, jusqu'à ce que tu aies fait jaillir 
de terre, pour nous, une source; 

9 1 . ou que tu aies un jardin de palmiers et de vignes, entre lesquels tu feras 
jaillir des ruisseaux en abondance; 

92. ou que tu fasses tomber sur nous, comme tu le prétends, le ciel en mor- 
ceaux; ou que tu fasses venir Allah et les Anges en face de nous 1 ; 

93. ou que tu aies une maison [garnie] d'ornements; ou que tu sois monté au 
ciel. Encore ne croirons-nous pas à ta montée au ciel, jusqu'à ce que tu 
fasses descendre sur nous un Livre que nous puissions lire». Dis- [leur]: 
«Gloire à mon Seigneur! Ne suis-je qu'un être humain-Messager?» 

94. Et rien n'empêcha les gens de croire, quand le guide leur est parvenu, si ce 
n'est qu'ils disaient: «Allah envoie-t-Il un être humain-Messager?» 

95. Dis: «S'il y avait sur terre des Anges marchant tranquillement, Nous 
aurions certes fait descendre sur eux du ciel un Ange-Messager». 

96. Dis: «Allah suffit comme témoin entre vous et moi». Il est, sur Ses servi- 
teurs, Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant. 



1. En face de nous: (autre sens) tous ensemble. 



tiesœaoss 




m\m 



rsi 




>^\ 



t 'L/i < 






^ t r»> 



r ^ , >> Y -' '-Xi"" 9 ***'*.'"''* 1 * * * 



•• » »"''"*}• 






i^gçi&^^p' 






/ 






X < y 



s 



èjj 



*>* 



M^ô^à\&j^j6^j^^^d;jl\ 



< */-ls 









-J 



<<; / 



/ » 



//^// ^Ax* >^*>< 



xjj/^^i \i\^C i^v 'à^'àfs^ j^y js 






^ E. 



I 



S <>/ 9-' ^ /(*»/ // 






/•< 



/if > ^ 



<> 









> »**». ^ 




*^ 



x ^»> 






Y^T 




MM 



S 



P"Π



>>» 



17. Al-Isrà 3 (le voyage nocturne) 



97. Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien-guidé et ceux qu'il égare... tu ne leur 
trouveras jamais d'alliés en dehors de Lui et au Jour de la Résurrection, 
Nous les rassemblerons traînés sur leurs visages, aveugles, muets et sourds. 
L'Enfer sera leur demeure: chaque fois que son feu s'affaiblit, Nous leur 
accroîtrons la flamme ardente. 

98 Telle sera leur sanction parce qu'ils ne croient pas en Nos preuves et 
disent: «Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressusci- 
tes en une nouvelle création?» 

99 N'ont-ils pas vu qu'Allah qui a créé les cieux et la terre est capable de 
créer leurs pareils 1 ? Il leur a fixé un terme, sur lequel il n'y a aucun 
doute, mais les injustes s'obstinent dans leur mécréance. 

100. Dis: «Si c'était vous qui possédiez les trésors de la miséricorde de mon 
Seigneur, vous lésineriez, certes, de peur de les dépenser. Et l'homme est 
très avare! 

101. Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf miracles évidents 2 . Demande 
donc aux Enfants d'Israël, lorsqu'il leur vint et que Pharaon lui dit: «O 
Moïse, je pense que tu es ensorcelé». 

102. Il dit: «Tu sais fort bien que ces choses [les miracles], seul le Seigneur des 
cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illumi- 
nantes; et certes, Ô Pharaon, je te crois perdu». 

103. [Pharaon] voulut donc les expulser du pays. Alors Nous les noyâmes 
tous, lui et ceux qui étaient avec lui. 

104. Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d'Israël: «Habitez la terre». Puis, 
lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en 
foule. 



1. Leurs pareils: des créatures semblables parmi les humains et les djinns. 

2. Neuf miracles : le bâton, la main, la disette, l'inondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles, 
le sang, la traversée de la mer. 



r x^ ^ 



*/> ' /x»/ ^^->"^ -^^ ^^* ^ X > 























^ j> ^ j> 



2Ê>&& 



// < W < 






• » I I 1 * . • fr 11 & i I * 



< i/' V^ • >' 






a , 'tmxS " f-î»*'^! 



•WW^ 



'''>v" 



z*>* y 



Af'. 9-'J*\.Ss> 






ggPS 





17. Al-Isrà D (le voyage nocturne) 



105. Et c'est en toute vérité que Nous l'avons fait descendre (le Coran), et avec 
la vérité il est descendu, et Nous ne t'avons envoyé qu'en annonciateur et 
avertisseur. 

106. (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour 
que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l'avons fait descendre 
graduellement. 

107. Dis: «Croyez-y ou n'y croyez pas. Ceux à qui la connaissance a été 
donnée avant cela, lorsqu'on le leur récite, tombent, prosternés, le menton 
contre terre 

108. et disent: «Gloire à notre Seigneur! La promesse de notre Seigneur est 
assurément accomplie». 

109. Et ils tombent sur leur menton, pleurant, et cela augmente leur humilité 1 . 

110. Dis: «Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux. Quel que soit 
le nom par lequel vous l'appelez, Il a les plus beaux noms. Et dans ta 
Salât, ne récite pas à voix haute; et ne l'y abaisse pas trop, mais cherche 
le juste milieu entre les deux». 

111. Et dis: «Louange à Allah qui ne S'est jamais attribué d'enfant, qui n'a 
point d'associé en la royauté et qui n'a jamais eu de protecteur de 
l'humiliation». Et proclame hautement Sa grandeur. 

SOURATE 18 

AL-KAHF (LA CAVERNE) 2 

1 1 versets 
Pré-hég. n°69 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Louange à Allah qui a fait descendre sur Son serviteur (Muhammad), le 
Livre, et n'y a point introduit de tortuosité (ambiguité)! 

2. [Un Livre] d'une parfaite droiture pour avertir d'une sévère punition 
venant de Sa part et pour annoncer aux croyants qui font de bonnes œuvres 
qu'il y aura pour eux une belle récompense. 

3. où ils demeureront éternellement, 

4. et pour avertir ceux qui disent: «Allah S'est attribué un enfant.» 



1. A ce verset, on se prosterne. 

2. Titre tiré des versets 9, 10 etc. 




tm\m 



cnzvzm 




• 't>t* 



PB 






** f ^ "T *" . -** . s 






-^r' ^ ^ M'î 







HHMMMII 



18. Al-Kahf (la caverne) 



5. Ni eux ni leurs ancêtres n'en savent rien. Quelle monstrueuse parole que 
celle qui sort de leurs bouches! Ce qu'ils disent n'est que mensonge. 

6. Tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu'ils se détournent de toi 
et ne croient pas en ce discours! 

7. Nous avons placé ce qu'il y a sur la terre pour l'embellir, afin d'éprouver 
(les hommes et afin de savoir) qui d'entre eux sont les meilleurs dans leurs 
actions. 

8. Puis, Nous allons sûrement transformer sa surface en un sol aride. 

9. Penses-tu que les gens de la Caverne et d'ar-Raquîm 1 ont constitué une 
chose extraordinaire d'entre Nos prodiges? 

10. Quand les jeunes gens se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent: «Ô 
notre Seigneur, donne nous de Ta part une miséricorde; et assure nous la 
droiture dans tout ce qui nous concerne». 

IL Alors, Nous avons assourdi 2 leurs oreilles, dans la caverne pendant de 
nombreuses années. 

12. Ensuite, Nous les avons ressuscites, afin de savoir lequel des deux grou- 
pes 3 saurait le mieux calculer la durée exacte de leur séjour. 

13. Nous allons te raconter leur récit en toute vérité. Ce sont des jeunes gens 

qui croyaient en leur Seigneur; et Nous leur avions accru la guidée. 

14. Nous avons fortifié leurs coeurs lorsqu'ils s'étaient levés pour dire: «Notre 
Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre : jamais nous n'invoquerons 
de divinité en dehors de Lui, sans quoi, nous transgresserions dans nos 
paroles. 

15. Voilà que nos concitoyens ont adopté en dehors de Lui des divinités. Que 
n'apportent-ils sur elles une preuve évidente? Quel pire injuste, donc que 
celui qui invente un mensonge contre Allah? 



1. Ar-Raquîm: c'est probablement l'inscription qu'on avait installée à cet endroit concernant ces 
gens. 

2. Nous avons assourdi: Nous les avons endormis. 

3. Lequel des deux groupes: les deux groupes qui s'opposaient à propos du nombre des années de 
leur sommeil. 



B 



M 

m 



fm 



4m 



SE SE S 




18. Al-Kahf (la caverne) 



16. Et quand vous vous serez séparés d'eux et de ce qu'ils adorent en dehors 
d'Allah, réfugiez -vous donc dans la caverne: votre Seigneur répandra de 
Sa miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre 
sort». 

17. Tu aurais vu le soleil, quand il se lève, s'écarter de leur caverne vers la 
droite, et quand il se couche, passer à leur gauche, tandis qu'eux-mêmes 
sont là dans une partie spacieuse (de la caverne)... Cela est une des mer- 
veilles d'Allah. Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien-guidé. Et quiconque 
Il égare, tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la 
bonne voie. 

18. Et tu les aurais cru éveillés, alors qu'ils dorment. Et Nous les tournons sur 
le côté droit et sur le côté gauche, tandis que leur chien est à l'entrée, 
pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos 

en fuyant; et tu aurais été assurément rempli d'effroi devant eux. 

19. Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. 
L'un parmi eux dit: «Combien de temps avez-vous demeuré là?» Ils di- 
rent: «Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour». D'autres 
dirent: «Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez de- 
meuré. Envoyez donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, 
pour qu'il voie quel aliment est le plus pur et qu'il vous en apporte de 
quoi vous nourrir. Qu'il agisse avec tact ; et qu'il ne donne l'éveil à person- 
ne sur vous. 

20. Si jamais ils vous attrapent, ils vous lapideront ou vous feront retourner à 
leur religion, et vous ne réussirez alors plus jamais». 



ES 





/ s ->~V >»^/ ^*^ /''''* î*-"<i 



~S ^s 



18. Al-Kahf (la caverne) 



21. Et c'est ainsi que Nous fîmes qu'ils furent découverts, afin qu'ils [les gens 
de la cité] sachent que la promesse d'Allah est vérité et qu'il n'y ait point 
de doute au sujet de l'Heure. Aussi se disputèrent-ils à leur sujet et 
déclarèrent-ils: «Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît 
mieux». Mais ceux qui l'emportèrent [dans la discussion] dirent: «Elevons 
sur eux un sanctuaire» 1 . 

22. Ils diront: «ils étaient trois et le quatrième était leur chien». Et ils diront 
en conjecturant sur leur mystère qu'ils étaient cinq, le sixième étant leur 
chien et ils diront: «sept, le huitième étant leur chien». Dis: «Mon Sei- 
gneur connaît mieux leur nombre. Il n'en est que peu qui le savent». Ne 
discute à leur sujet que d'une façon apparente et ne consulte personne en 
ce qui les concerne. 

23. Et ne dis jamais, à propos d'une chose: «Je la ferai sûrement demain», 

24. sans ajouter: «Si Allah le veut», et invoque ton Seigneur quand tu ou- 
blies et dis: «Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus 
près de ce qui est correct». 

25. Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cents ans et en ajoutèrent neuf 
(années). 

26. Dis: «Allah sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. A Lui appar- 
tient l'Inconnaissable des cieux et de la terre. Comme II est Voyant et 
Audient! Ils n'ont aucun allié en dehors de Lui et II n'associe personne à 
Son commandement. 

27. Et récite ce qui t'a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut 
changer Ses paroles. Et tu ne trouveras, en dehors de Lui, aucun refuge. 



1. Un sanctuaire: lieu de prosternation. 

vmmmH—mmmmm-mmmmwmw œ i 296 




y i 9y^, 



r4sxzn\t\ 




B^gBBH 



J-9SS ".'s-' -•" s* »"' » » -*^ 






/ 



^ *<'9>'ïniL £ > 










<^jj1($) 



^JfyÔtS^fcjii^lî 



& S / / / »> »SS»'ïi 






^ .^< 



X ï^^/jj *^ 



* -'•z-t' * > -/r* fi"»' >'î" ^ 







-"V x^A 



t * s s 



ss^,** s* 



/ ' >s .s*'*' *">. 






^ »^s * << 



' < KfïïA » {>'>' 






Y % Tf j39B^Wjlj^BWlPfHWgWB^I^Bwp 



»^W! 




18. Al-Kahf (la caverne) 



28. Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur 
matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point 
d'eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à 
celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui pour- 
suit sa passion et dont le comportement est outrancier. 

29. Et dis: «La vérité émane de votre Seigneur». Quiconque le veut, qu'il 
croie, et quiconque le veut qu'il mécroie». Nous avons préparé pour les 
injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on 
les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle 
mauvaise boisson et quelle détestable demeure! 

30. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres... vraiment Nous ne laissons 
pas perdre la récompense de celui qui fait le bien. 

31. Voilà ceux qui auront les jardins du séjour (éternel) sous lesquels coulent 
les ruisseaux. Ils y seront parés de bracelets d'or et se vêtiront d'habits 
verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans (bien ornés). 
Quelle bonne récompense et quelle belle demeure! 

32. Donne-leur l'exemple de deux hommes: à l'un d'eux Nous avons assigné 
deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons 
mis entre les deux jardins des champs cultivés. 

33. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous 
avons fait jaillir entre eux un ruisseau. 

34. Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait: 
«Je possède plus de biens que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à 
mon clan». 



ES 



Mi 



M 



TE&L 




«Êttyiltt 




» *(V» < 



tgggsgg^ 



R9 









r^&kjte^&z&d J\S0 Ullu l^I* 1/ji-ù-Aç V 






»> <'< X 






^ 













> u" 



x' - 



^a 













18. Al-Kahf (la caverne) 




35. Il entra dans son jardin coupable envers lui-même [par sa mécréance]; il 
dit: «Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr, 

36. et je ne pense pas que l'Heure viendra. Et si on me ramène vers mon 
Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jardin. 

37. Son compagnon lui dit, tout en conversant avec lui: «Serais-tu mécréant 
envers Celui qui t'a créé de terre, puis de sperme et enfin t'a façonné en 
homme? 

38. Quant à moi, c'est Allah qui est mon Seigneur; et je n'associe personne à 
mon Seigneur. 

39. En entrant dans ton jardin, que ne dis-tu: «Telle est la volonté (et la 
grâce) d'Allah! Il n'y a de puissance que par Allah». Si tu me vois moins 
pourvu que toi en biens et en enfants, 

40. il se peut que mon Seigneur, bientôt, me donne quelque chose de meilleur 
que ton jardin, qu'il envoie sur [ce dernier], du ciel, quelque calamité, et 
que son sol devienne glissant, 

41. ou que son eau tarisse de sorte que tu ne puisses plus la retrouver». 

42. Et sa récolte fut détruite et il se mit alors à se tordre les deux mains à 
cause de ce qu'il y avait dépensé, cependant que ses treilles étaient complè- 
tement ravagées. Et il disait : « Que je souhaite n'avoir associé personne à 
mon Seigneur!» 

43. Il n'eut aucun groupe de gens pour le secourir contre (la punition) d'Allah. 
Et il ne put se secourir lui-même. 

44. En l'occurrence, la souveraine protection appartient à Allah, le Vrai. Il 
accorde la meilleure récompense et le meilleur résultat. 

45. Et propose-leur l'exemple de la vie ici-bas. Elle est semblable à une eau 
que Nous faisons descendre du ciel; la végétation de la terre se mélange à 
elle. Puis elle devient de l'herbe desséchée que les vents dispersent. Allah 
est certes Puissant en toutes choses! 



SB5BBH5 = ' 



1 



» 




18. Al-Kahf (la caverne) 



46. Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, 
les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure 
récompense et [suscitent] une belle espérance. 

47. Le jour où Nous ferons marcher les montagnes et où tu verras la terre 
nivelée (comme une plaine) et Nous les rassemblerons sans en omettre 
un seul. 

48. Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur. «Vous voilà venus à 
Nous comme Nous vous avons créés la première fois. Pourtant vous pré- 
tendiez que Nous ne remplirions pas Nos promesses». 

49. Et on déposera le livre (de chacun). Alors tu verras les criminels, effrayés à 
cause de ce qu'il y a dedans, dire: «Malheur à nous, qu'a donc ce livre à 
n'omettre de mentionner ni péché véniel ni péché capital?» Et ils trouve- 
ront devant eux tout ce qu'ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à 
personne. 

50. Et lorsque Nous dîmes aux Anges: « Prosternez -vous devant Adam», ils se 
prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui 
se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant 
le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors 
qu'ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes! 

51. Je ne les ai pas pris comme témoins de la création des cieux et de la terre, 
ni de la création de leurs propres personnes. Et Je n'ai pas pris comme 
aides ceux qui égarent. 

52. Et le jour où II dira: «Appelez ceux que vous prétendiez être Mes 
associés». Ils les invoqueront; mais eux ne leur répondront pas, Nous 
aurons placé entre eux une vallée de perdition. 

53. Et les criminels verront le Feu. Ils seront alors convaincus qu'ils y tombe- 
ront et n'en trouveront pas d'échappatoire. 



E=S 





,v > y. 



O^Jii^ 



î'sl 



>>l 



• lit i 




wSnpBaHi 



^ 



* > 



^<-£ 






-"' »£ ^ »^< 



'0 



■-^-fC^Jœ» 






■^1 

■jj 










l — * t • 1 "^ * 






«• ^^ 'S SX*" 









^-\ ^^x <^f^ 



« .tf-r >> 







<< 




LjÎÛÛ Ô £^ 



•* .11 T 




\ 




■**- ^- «^ »^ 



•\\ 



tir - . 



j^^^^MJ^-^-X^lâL-^^l^ f-^f 



y . . yWWMwC 



S 



18. Al-Kahf (la caverne) 



54. Et assurément, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes 
sortes d'exemples. L'homme cependant, est de tous les êtres le plus grand 
disputeur. 

55. Qu'est-ce qui a donc empêché les gens de croire, lorsque le guide 1 leur est 
venu, ainsi que de demander pardon à leur Seigneur, si ce n'est qu'ils 
veulent subir le sort des Anciens, ou se trouver face à face avec le 
châtiment. 

56. Et Nous n'envoyons des messagers que pour annoncer la bonne nouvelle 
et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin 
d'infirmer la vérité et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que 
ce (châtiment) dont on les a avertis. 

57. Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur 
et qui en détourna le dos en oubliant ce que ses deux mains ont commis? 
Nous avons placé des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne compren- 
nent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Même si tu les 
appelles vers la bonne voie, jamais ils ne pourront donc se guider. 

58. Et ton Seigneur est le Pardonneur, le Détenteur de la miséricorde. S'il s'en 
prenait à eux pour ce qu'ils ont acquis, Il leur hâterait certes le châtiment. 
Mais il y a pour eux un terme fixé (pour l'accomplissement des menaces) 
contre lequel ils ne trouveront aucun refuge. 

59. Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commi- 
rent des injustices et Nous avons fixé un rendez-vous pour leur 
destruction. 

60. (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n'arrêterai pas avant 
d'avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues 
années ». 

61. Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur 
poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer. 



1. Le guide: le Coran ou Je Prophète. 



^.ÊKflltt 




» 't^î* 



^— ^ m m 

f0Êmym^m fm Ê fjm^ju^ 






œ 



I4&y^â%^3&®çï\x 



JUb 






i>^\;^lsjîigi2taiJi50Q 



iW » x- ? + 










» s s 







>t - 






X 






18. Al-Kahf (la caverne) 



62. Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet: 
«Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans 
notre présent voyage». 

63. [Le valet lui] dit: «Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, 
j'ai oublié le poisson — le Diable seul m'a fait oublier de (te) le rappeler — 
et il a curieusement pris son chemin dans la mer». 

64. [Moïse] dit: «Voilà ce que nous cherchions». Puis, ils retournèrent sur 
leurs pas, suivant leurs traces. 

65. Ils trouvèrent l'un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, 
de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de 
Nous. 

66. Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce 
qu'on t'a appris concernant une bonne direction?» 

67. [L'autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. 

68. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n'embrasses pas par ta 
connaissance?» 

69. [Moïse] lui dit: «Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai 
à aucun de tes ordres». 

70. «Si tu me suis, dit [l'autre,] ne m'interroge sur rien tant que je ne t'en 
aurai pas fait mention». 

71. Alors les deux partirent. Et après qu'ils furent montés sur un bateau, 
l'homme y fit une brèche. [Moïse] lui dit: «Est-ce pour noyer ses oc- 
cupants que tu l'as ébréché? Tu as commis, certes, une chose 
monstrueuse ! » 

72. [L'autre] répondit: «N'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience 
en ma compagnie?» 

73. «Ne t'en prends pas à moi, dit [Moïse,] pour un oubli de ma part; et ne 
m'impose pas de grande difficulté dans mon affaire» 1 . 

74. Puis ils partirent tous deux; et quand ils eurent rencontré un enfant, 
[l'homme] le tua. Alors [Moïse] lui dit: «As-tu tué un être innocent, qui 
n'a tué personne? Tu as commis certes, une chose affreuse!» 



1. Mon affaire: mon voyage en votre compagnie 



m 



cas 



3É 



51 





immm 



• ^s±H~ J 



X 



m 



b\ ju Q& 



s s ' ' 



s * 



s < S' "+ >1 '1 



£&\â \$vj\si ♦ 



/*> * >> 



S ♦XV 9 S ^£ 



X> ^ 



^ ^>r< 



est fe^^sic jtyfejjâs^:^; 



// #-*.#- 



1^> 



• y *s»s y 









^^ 



*' »» .""Vf ^ 



b^O' ux-i>tâ ù{Ç-*y» ôi^ji ô 



Môl>v3 






*>f -r i^' **> * *<' °"\' ï'.ï 



• ^ »'''', /> v> 



-" »<* 



ijtttJbJLfbl 









1 8. Al-Kahf (la caverne) 



75. [L'autre] lui dit: «Ne t'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience 
en ma compagnie?» 

76. «Si, après cela, je t'interroge sur quoi que ce soit, dit [Moïse,] alors ne 
m'accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi». 

77. Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village habité, 
ils demandèrent à manger à ses habitants; mais ceux-ci refusèrent de leur 
donner l'hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de 
s'écrouler. L'homme le redressa. Alors [Moïse] lui dit: «Si tu voulais, tu 
aurais bien pu réclamer pour cela un salaire». 

78. «Ceci [marque] la séparation entre toi et moi, dit [l'homme,] Je vais 
t'apprendre l'interprétation de ce que tu n'as pu supporter avec patience. 

79. Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui travail- 
laient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière 
eux un roi qui saisissait de force tout bateau . 

Quant au garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint 
qu'il ne leur imposât la rébellion et la mécréance. 

Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un 
autre plus pur et plus affectueux. 

82. Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y 
avait dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux. Ton 
Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu'ils 
extraient, [eux-mêmes] leur trésor, par une miséricorde de ton Seigneur. Je 
ne l'ai d'ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà l'interprétation de ce 
que tu n'as pas pu endurer avec patience». 

83. Et ils t'interrogent sur Dûl-Qarnayn. Dis: «Je vais vous en citer quelque 
fait mémorable». 



80. 



81 



— a— w 




zm\m 



*z&im\& 



s" ^^>*»*55™'» t/T» 




S 



H^^Mjmfjmft 



aa 







"ÏUJ^ •* 



• ^ y 'tr**' 



& 



\$.\\'\^\ -Jlf.i.l.lïlV-. 






*J 










ç^^0t^^5 4£ij&5ï 

<>*>*! J^^ j^i vJiUj^j,-^ 



/ 






y 



$ty 



s < s 



*+' y '*'S. *". 






J«l>oV 



*4 



^ô^w^^j^j^of; 



.-'>»> 






JCjX 



* . f wj 



a 



18. Al-Kahf (la caverne) 




84. Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons 
donné libre voie à toute chose. 

85. Il suivit donc une voie. 

86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans 
une source boueuse 1 , et, auprès d'elle il trouva une peuplade [impie]. 
Nous dîmes : « Ô Dûl-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillan- 
ce à leur égard». 

87. Il dit: «Quant à celui qui est injuste, nous le châtierons; ensuite il sera 
ramené vers son Seigneur qui le punira d'un châtiment terrible. 

88. Et quant à celui qui croit et fait bonne oeuvre, il aura, en retour, la plus 
belle récompense. Et nous lui donnerons des ordres faciles à exécuter». 

89. Puis, il suivit (une autre) voie. 

90. Et quand il eut atteint le Levant, il trouva que le soleil se levait sur une 
peuplade à laquelle Nous n'avions pas donné de voile pour s'en protéger. 

91. Il en fut ainsi et Nous embrassons de Notre Science ce qu'il détenait. 

92. Puis, il suivit (une autre) voie. 

93. Et quand il eut atteint un endroit situé entre les Deux Barrières (monta- 
gnes), il trouva derrière elles une peuplade qui ne comprenait presque 
aucun langage. 

94. Ils dirent: «O Dûl-Qarnayn, les Yâ jûj et les Ma jûj 2 commettent du 
désordre sur terre. Est-ce que nous pourrons t'accorder un tribut pour 
construire une barrière entre eux et nous?» 

95. Il dit: «Ce que Mon Seigneur m'a conféré vaut mieux (que vos dons). 
Aidez-moi donc avec votre force et je construirai un remblai entre vous et 
eux. 

96. Apportez-moi des blocs de fer». Puis, lorsqu'il en eut comblé l'espace entre 
les deux montagnes, il dit: «Soufflez!» Puis, lorsqu'il l'eut rendu une 
fournaise, il dit: «Apportez-moi du cuivre fondu, que je le déverse dessus». 

97. Ainsi, ils 3 ne purent guère l'escalader ni l'ébrécher non plus. 



1. Une source boueuse: autre interprétation: une source bouillante. 

2. Ce sont les noms de deux peuples ennemis. 

3. Ils: Yâ jûj et Ma jûj (Gog et Magog). 



ES 



asas 



ss 







ùm\m 



mmm 










******* 



&S <>/ s s s s 






X *"' 



0^1 









y7 PV^^^WV^U,j ; 




18. Al-Kahf (la caverne) 



98.11 dit: «C'est une miséricorde de la part de mon Seigneur. Mais, lorsque la 
promesse de mon Seigneur viendra, Il le nivellera 1 . Et la promesse de mon 
Seigneur est vérité». 

99. Nous les laisserons, ce jour-là, déferler comme les flots les uns sur les 
autres, et on soufflera dans la Trompe et Nous les rassemblerons tous. 

lOO.Et ce jour-là Nous présenterons de près l'Enfer aux mécréants, 

101. dont les yeux étaient couverts d'un voile qui les empêchait de penser à 
Moi, et ils ne pouvaient rien entendre non plus. 

102. Ceux qui ont mécru, comptent-ils donc pouvoir prendre, pour alliés, Mes 
serviteurs en dehors de Moi? Nous avons préparé l'Enfer comme résidence 
pour les mécréants. 

103. Dis: «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands 
perdants, en œuvres? 

104. Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imagi- 
nent faire le bien. 

105. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. 
Leurs actions sont donc vaines». Nous ne leur assignerons pas de poids 
au Jour de la Résurrection. 

106. C'est que leur rétribution sera l'Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie 
Mes signes (enseignements) et Mes messagers. 

107. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront pour résidence les 
Jardins du « Firdaws, » (Paradis), 

108. où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement. 

109. Dis: «Si la mer était une encre [pour écrire] les paroles de mon Seigneur, 
certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon 
Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme 
renfort». 

110. Dis: «Je suis en fait un être humain comme vous. Il m'a été révélé que 
votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son 
Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adora- 
tion aucun autre à son Seigneur». 



1. Le nivellera: Dûl-Qarnayn, réalise après avoir aidé ces gens que son travail sera le jour de la fin 
du monde réduit en poussière. 



HtB!0m0ÊB* 



Ud-iMJTÛÛ. 




iï&m* 




19. Maryam (Marie) 



SOURATE 19 

MARYAM (MARIE) 1 

98 versets 
Pré-hég. n°44 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Kâf, Hâ\ Yâ\ c Aîn, Sâd 2 . 

2. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur 
Zacharie. 

3. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète, 

4. et dit: «Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée 
de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te 
priant, ô mon Seigneur. 

5. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après moi. Et ma propre 
femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant 3 

6. qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit 
agréable, ô mon Seigneur». 

7. « Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera 
Yahya [Jean], Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme». 

8. Et [Zacharie dit]: «Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma 
femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse?» 

9. [Allah] lui dit: «Ainsi sera-t-il! Ton Seigneur a dit: «Ceci m'est facile. Et 
avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien». 

10. «Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe». «Ton signe, dit 
[Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits 4 
tout en étant bien portant. 

11. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier 
matin et soir. 



1. Titre tiré du v. 16. Le nom arabe est Maryam. 

2. Kâf...: cf. note à S. 2, v. 1. 

3. Un descendant: qui hérite du savoir et de la sagesse des prophètes. 

4. Trois nuits: y compris les jours. 



Eê 



s 



s 



aea 



2S 




iï&m 



tmmm 



> s s 



Q^^y&tfâi&Zi 







sesea 



SOE 




b^roNî 



• y O ' s *"i 



\li\i> <^sAi (.^jb^ d£ 






/ S >*f /* » ^ 4 ^ ^ * ^ 



-fat»— fc>< <w 



<> 



4^S>4j oî-A;>.y*^M? 



>^ < .-' 




0lL^iî 



^ < 



s^H 



\LCiïtâX <LJM^ 




' ' ' '•' % '<'**.' 



'■J&i 



'C y '*1 £s ' s s- *' 



4^^jS^^<Sj^^\m 



y s 



s s t * X> * * ^ * * 



£>-Lk> dc\s> JaàiJ> "4^ 



" > 



i^gB 




19. Maryam (Marie) 



12. ...«O Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora)!» Nous lui donnâmes la 
sagesse alors qu'il était enfant, 

13. ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux, 

14. et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant. 

15. Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour 
où il sera ressuscité vivant! 

16. Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa 
famille en un lieu vers l'Orient. 

17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit 
(Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait. 

18. Elle dit: «Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es 
pieux, [ne m'approche point]. 

19. Il dit: «Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un 
fils pur». 

20. Elle dit: «Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, 
et que je ne suis pas prostituée?» 

21. Il dit: «Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous 
ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. 
C'est une affaire déjà décidée». 

22. Elle devint donc enceinte [de l'enfant], et elle se retira avec lui en un lieu 
éloigné. 

23. Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle 
dit : « Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse 
totalement oubliée!» 

24. Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle, 1 [lui disant:] «Ne t'afflige pas. Ton 
Seigneur a placé à tes pieds une source. 

25. Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes 
fraîches et mûres. 



1. // l'appela d'au-dessous d'elle: soit l'Ange Gabriel qui était situé à côté d'elle, sur un plan de 
terrain plus bas, soit son fils Jésus qui venait de naître. 



B 



x 



5SE 




iï&m 



;<dydyw 



^— im 







>-£ 






'"'' .f 



yU^ci^L* 






1 *• 



f s .* ' 



p3%0\?j£ 



# s** 













y •* y 



f 




1 J^b aj JU£li 



»>4* 






o *'<, 



y 







19. Maryam (Marie) 



26. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! Si tu vois quelqu'un 
d'entre les humains, dis [lui:] «Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout 
Miséricordieux: je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain». 

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent: «Ô Marie, 
tu as fait une chose monstrueuse! 

28. «Sœur de Hârûn 1 , ton père n'était pas un homme de mal et ta mère 
n'était pas une prostituée». 

29. Elle Fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent: «Comment parlerions- 
nous à un bébé au berceau?» 

30. Mais (le bébé) dit: «Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le 
Livre et m'a désigné Prophète. 

31. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et II m'a recommandé, tant que je 
vivrai, la prière et la Zakât 2 ; 

32. et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. 

33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le 
jour où je serai ressuscité vivant.» 

34. Tel est Issa (Jésus), fils de Marie: parole de vérité, dont ils doutent. 

35. Il ne convient pas à Allah de S'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! 
Quand II décide d'une chose, Il dit seulement: «Sois!» et elle est. 

36. Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le 
donc. Voilà un droit chemin». 

37. [Par la suite,] les sectes divergèrent entre elles. Alors, malheur aux mé- 
créants lors de la vue d'un jour terrible 3 ! 

38. Comme ils entendront et verront bien le jour où ils viendront à Nous! 
Mais aujourd'hui, les injustes sont dans un égarement évident. 



J. Sœur de Hârûn: Hârûn était un homme bien connu pour sa piété. Il était de la tribu de 
Maryam. 

2. On notera que la Zakât est toujours associée à la prière, et fut enjointe aux autres prophètes 
avant l'Islam. 

3. Jour terrible: le Jour du Jugement dernier. 



£&»& 



5 



çe^ 






s 






/ 



<*> < ?^ < 



»< 



*>?. 



^ 



Il U ^JL) 1 <<^« <j$*r& cil 






*_>-» 



< < .t ^ -î^ " 







.•" 



Ss<l<L^*' <r 






^3 ULb Ij^^tSji^j <>>cl» j. 



i/ 



»// <if > 



/ 



s*s/ s s <">^ 



^^ùê^^^lS-y' v^*<£^ 



V 






XuESEîmC su 



19. Maryam (Marie) 



39. Et avertis-les du jour du Regret 1 , quand tout sera réglé; alors qu'ils sont 
[dans ce monde] inattentifs et qu'ils ne croient pas. 

40. C'est Nous, en vérité, qui hériterons la terre et tout ce qui s'y trouve, et 
c'est à Nous qu'ils seront ramenés. 

41. Et mentionne dans le Livre, Abraham C'était un très véridique et un 
Prophète. 

42. Lorsqu'il dit à son père: «O mon père, pourquoi adores-tu ce qui n'entend 
ni ne voit, et ne te profite en rien? 

43. O mon père, il m'est venu de la science ce que tu n'as pas reçu; suis-moi, 
donc, je te guiderai sur une voie droite. 

44. Ô mon père, n'adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout 
Miséricordieux. 

45. Ô mon père, je crains qu'un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne 
te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable». 

46. Il dit: «O Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités? Si tu ne 
cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps». 

47. «Paix sur toi», dit Abraham. «J'implorerai mon Seigneur de te pardonner 
car II m'a toujours comblé de Ses bienfaits. 

48. Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez, en dehors d'Al- 
lah, et j'invoquerai mon Seigneur. J'espère ne pas être malheureux dans 
mon appel à mon Seigneur». 

49. Puis, lorsqu'il se fut séparé d'eux et de ce qu'ils adoraient en dehors 
d'Allah, Nous lui fîmes don d'Isaac et de Jacob; et de chacun Nous fîmes 
un prophète. 

50. Et Nous leur donnâmes de par Notre miséricorde, et Nous leur accordâ- 
mes un langage sublime de vérité. 

51. Et mentionne dans le Livre Moïse. C'était vraiment un élu, et c'était un 
Messager et un prophète. 



1. Jour du Regret: Jour de la Résurrection. 



basasses 




£&%& 



êmmm 












r>- ^ > 






< ^ 



/<; > ? >t^ ^»^if > <^ 







y h 



•*"•!- I ~ 1 _^>T I » r I i a. 1 



Xli^oi^Jb^^J^^ 



<~> 







|»j^| 



19. Maryam (Marie) 



52. Du côté droit du Mont (Sinaï) Nous l'appelâmes et Nous le fîmes appro- 
cher tel un confident. 

53. Et par Notre miséricorde, Nous lui donnâmes Aaron son frère comme 
prophète. 

54. Et mentionne Ismaël, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses; et 
c'était un Messager et un prophète. 

55. Et il commandait à sa famille la prière et la Zakât; et il était agréé auprès 
de son Seigneur. 

56. Et mentionne Idris, dans le Livre. C'était un véridique et un prophète. 

57. Et Nous relevâmes à un haut rang. 

58. Voilà ceux qu'Allah a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les 
descendants d'Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en 
compagnie de Noé, et parmi la descendance d'Abraham et d'Israël, et 
parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout 
Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant 1 . 

59. Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent 
leurs passions. Ils se trouveront en perdition, 

60. sauf celui qui se repent, croit et fait le bien: ceux-là entreront dans le 
Paradis et ne seront point lésés, 

61. aux jardins du séjour (éternel) que le Tout Miséricordieux a promis à Ses 
serviteurs, [qui ont cru] au mystère. Car Sa promesse arrivera sans nul 
doute. 

62. On n'y entend nulle parole insignifiante; seulement: «Salâm» 2 ; et ils au- 
ront là leur nourriture, matin et soir. 

63. Voilà le Paradis dont Nous ferons hériter ceux de Nos serviteurs qui 
auront été pieux. 

64. «Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur 3 . A Lui tout ce qui 
est devant nous, tout ce qui est derrière nous et tout ce qui est entre les 
deux. Ton Seigneur n'oublie rien. 



1. Ils tombaient prosternés en pleurant: à ce verset, on se prosterne. 

2. Salâm: «paix», la salutation de l'Islam. 

3. Nous ne descendons...: ce sont les Anges qui parlent à Muhammad (pbAsl). 



uese 



s 



sas 







m&mm 



- ' ' \ 9 \' *i y * *-**fr 






VJ 



3^f j>J l^,ÎJ jKji 



^ 






£&&&*$£=*%& 



x: 



»^< 



r^- 




iki 



^ A^ -r. 



^ *» * s» 






s\ 



S ' 



rvt 






û^^î^ùî-^gM 



^ 



>^>.^î^ 



;^v. s 











n 



;dWdMJ B! 



19. Maryam (Marie) 



65. Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux. 
Adore-Le donc, et sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un 
homonyme?» 

66. Et l'homme dit: «Une fois mort, me sortira-t-on vivant?» 

67. L'homme ne se rappelle-t-il pas qu'avant cela, c'est Nous qui l'avons créé, 
alors qu'il n'était rien? 

68. Par ton Seigneur! Assurément, Nous les rassemblerons, eux et les diables. 
Puis, Nous les placerons autour de l'Enfer, agenouillés. 

69. Ensuite, Nous arracherons de chaque groupe ceux d'entre eux qui étaient 
les plus obstinés contre le Tout Miséricordieux. 

70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être 
brûlés. 

71. Il n'y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L'Enfer] 1 : Car [il 
s'agit là] pour ton Seigneur d'une sentence irrévocable. 

72. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y laisserons les 
injustes agenouillés. 

73. Et lorsque Nos versets évidents leur sont récités les mécréants disent à 
ceux qui croient: «Lequel des deux groupes a la situation la plus conforta- 
ble et la meilleure compagnie?» 

74. Combien de générations, avant eux, avons-Nous fait périr, qui les surpas- 
saient en biens et en apparence? 

75. Dis: «Celui qui est dans l'égarement, que le Tout Miséricordieux prolonge 
sa vie pour un certain temps, jusqu'à ce qu'ils voient soit le châtiment, soit 
l'Heure dont ils sont menacés. Alors, ils sauront qui a la pire situation et 
la troupe la plus faible». 

76. Allah accroît la rectitude de ceux qui suivent le bon chemin, et les bonnes 
œuvres durables méritent auprès de ton Seigneur une meilleure récompen- 
se et une meilleure destination. 



1. Ne passera pas par l'Enfer: sur le pont de l'Enfer que les croyants franchiront selon leurs 
œuvres ici -bas et les mécréants y tomberont. 



12 



z 



S 



a=a 



51 




iïmm> 




19. Maryam (Marie) 



77. As-tu vu celui qui ne croit pas à Nos versets et dit: «On me donnera certes 
des biens et des enfants»? 

78. Est-il au courant de l'Inconnaissable ou a-t-il pris un engagement avec le 
Tout Miséricordieux? 

79. Bien au contraire! Nous enregistrerons ce qu'il dit et accroîtrons son 
châtiment. 

80. C'est Nous qui hériterons 1 ce dont il parle, tandis qu'il viendra à Nous, 
tout seul. 

81. Ils ont adopté des divinités en dehors d'Allah pour qu'ils leur soient des 
protecteurs (contre le châtiment). 

82. Bien au contraire! [ces divinités] renieront leur adoration et seront pour 
eux des adversaires. 

83. N'as-tu pas vu que Nous avons envoyé contre les mécréants des diables 
qui les excitent furieusement [à désobéir]? 

84. Ne te hâte donc pas contre eux: Nous tenons un compte 2 précis de [tous 
leurs actes]. 

85. (Rappelle-toi) le jour où Nous rassemblerons les pieux sur des montures et 
en grande pompe, auprès du Tout Miséricordieux, 

86. et pousserons les criminels à l'Enfer comme (un troupeau) à l'abreuvoir, 

87. ils ne disposeront d'aucune intercession, sauf celui qui aura pris un enga- 
gement avec le Tout Miséricordieux. 

88. Et ils ont dit: «Le Tout Miséricordieux S'est attribué un enfant!» 

89. Vous avancez certes là une chose abominable! 

90. Peu s'en faut que les cieux ne s'entrouvrent à ces mots, que la terre ne se 
fende et que les montagnes ne s'écroulent, 

91. du fait qu'ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux, 

92. alors qu'il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d'avoir un 
enfant ! 

93. Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du 
Tout Miséricordieux, [sans exception], en serviteurs. 

94. Il les a certes dénombrés et bien comptés. 

95. Et au Jour de la Résurrection, chacun d'eux se rendra seul auprès de Lui. 



1. C'est Nous qui hériterons: les biens et les enfants dont parle le v. 77 supra. 

2. Nous tenons un compte: (autre sens) Nous retardons leur châtiment jusqu'à un terme fixé. 










iii 





J> ^ < 




r^ 










JljCJ 3^0 g^î di-u» Ji^î Jij (îpiî 



c^c^VJ^l^^^^ 



•tel» 



Tf 



^^BB 



lgi ; 



20. Tâ-Hâ 




96. A ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux 
accordera Son amour 1 . 

97. Nous l'avons rendu (le Coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que 
tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux, et que, tu avertisses 
un peuple irréductible. 

98. Que de générations avant eux avons-Nous fait périr ! En retrouves-tu un 
seul individu? ou en entends-tu le moindre murmure? 

SOURATE 20 

TÀ-HÀ 2 

m 

135 versets 
Pré-hég. n°45 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Tâ-Hâ. 

2. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois 
malheureux, 

3. si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah), 

4. (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux 
sublimes. 

5. Le Tout Miséricordieux S'est établi «Istawâ» sur le Trône 3 . 

6. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux 
et ce qui est sous le sol humide. 

7. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés. 

8. Allah! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux. 

9. Le récit de Moïse t'est-il parvenu? 

10. Lorsqu'il vit du feu, il dit à sa famille: «Restez ici! Je vois du feu de loin; 
peut-être vous en apporterai-je un tison, ou trouverai-je auprès du feu de 
quoi me guider» 4 . 

11. Puis, lorsqu'il y arriva, il fut interpellé: «Moïse! 

12. Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales: car tu es dans la vallée sacrée, 
Tuwa. 



1. Accordera Son amour: et ils s'aimeront réciproquement. 

2. Tâ-Hâ: titre tiré des deux initiales du v. 1. Sur ces initiales, voir la note à S. 2, v. 1. 

3. Istawâ: voir la note à S. 7, v. 54. 

4. Où trouverai-je... de quoi me guider: Moïse, égaré dans le désert, espère trouver auprès du feu les 
gens qui lui indiqueront le chemin. Il y trouvera le Guide d'Allah, la loi divine. 



K 



X 




tB?l&~ 



*^ *mff**Jj * b 



k^\l]0 



10 &yQç^ 



à *A t 



SsZ 



vjiX-^v 



^lièS ^^o^cF(^ife^ 



^1^0 



;L^^U0<>^ 









■0 i^îi^^^l^jit^v; 




£?f l'-ri' » 



,0 e 

ii^50^é^0^^iH,î0 ( 



^ 



jû 



JA^. 









SE 



20. Tâ-Hâ 



13. Moi, Je t'ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. 

14. Certes, c'est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et 
accomplis la Salât pour te souvenir de Moi. 

15. L'Heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit 
rétribuée selon ses efforts. 

16. Que celui qui n'y croit pas et qui suit sa propre passion ne t'en détourne 
pas. Sinon tu périras. 

17. Et qu'est-ce qu'il y a dans ta main droite, ô Moïse?» 

18. Il dit: «C'est mon bâton sur lequel je m'appuie, qui me sert à effeuiller (les 
arbres) pour mes moutons et j'en fais d'autres usages». 

19. [Allah lui] dit: «Jette-le, Ô Moïse». 

20. Il le jeta: et le voici un serpent qui rampait. 

21. [Allah] dit: «Saisis-le et ne crains rien: Nous le ramènerons à son premier 
état. 

22. Et serre ta main sous ton aisselle: elle en sortira blanche 1 sans aucun mal, 
et ce sera là un autre prodige, 

23. afin que Nous te fassions voir de Nos prodiges les plus importants. 

24. Rends-toi auprès de Pharaon car il a outrepassé toute limite. 

25. [Moïse] dit: «Seigneur, ouvre-moi ma poitrine 2 , 

26. et facilite ma mission, 

27. et dénoue un nœud en ma langue, 

28. afin qu'ils comprennent mes paroles, 

29. et assigne-moi un assistant de ma famille: 

30. Aaron, mon frère, 

31. accrois par lui rna force! 

32. et associe-le à ma mission, 

33. afin que nous Te glorifions beaucoup, 

34. et que nous T'invoquions beaucoup. 

35. Et Toi, certes, Tu es Très Clairvoyant sur nous». 

36. [Allah] dit: «Ta demande est exaucée, ô Moïse. 

37. Et Nous t'avons déjà favorisé une première fois, 



1. Blanche: étincelante de lumière. 

2. Ma poitrine: rends mon cœur apte à recevoir Ta révélation 



Z 



fÉÊËÊ* 



35 




K!&£ 



%mm 



^^^ 



& 










*^L O»"^*^ *"*■ 










*s 






^^^ ^ <' *<<lÏ' < 






^^(^f^b^J^^.^^^^^^ 



<4Éfe> < \ ** >>V-Î.^ s s ' ' _i|Éh_ s' '* ±s 9 s <" ***> 



-"""•v 

b 



20. Tâ-Hâ 



38. lorsque Nous révélâmes à ta mère ce qui fut révélé: 

39. « Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots pour qu'ensuite le 
fleuve le lance sur la rive; un ennemi à Moi et à lui le prendra». Et J'ai 
répandu sur toi une affection de Ma part 1 , afin que tu sois élevé sous Mon 
œil. 

40. Et voilà que ta sœur (te suivait en) marchant et disait: «Puis-je vous 
indiquer quelqu'un qui se chargera de lui?» Ainsi, Nous te rapportâmes à 
ta mère 2 afin que son œil se réjouisse et qu'elle ne s'afflige plus. Tu tuas 
ensuite un individu; Nous te sauvâmes des craintes qui t'oppressaient; et 
Nous t'imposâmes plusieurs épreuves. Puis tu demeuras des années durant 
chez les habitants de Madyan. Ensuite tu es venu, ô Moïse, conformément 
à un décret. 

41. Et je t'ai assigné à Moi-Même. 

42. Pars, toi et ton frère, avec Mes prodiges; et ne négligez pas de 
M'invoquer. 

43. Allez vers Pharaon: il s'est vraiment rebellé. 

44. Puis, parlez-lui gentiment. Peut-être se rappellera-t-il ou [Me] craindra-t-il? 

45. Ils dirent: «O notre Seigneur, nous craignons qu'il ne nous maltraite 
indûment, ou qu'il dépasse les limites». 

46. Il dit: «Ne craignez rien. Je suis avec vous: J'entends et Je vois. 

47. Allez donc chez lui; puis, dites-lui: «Nous sommes tous deux, les messa- 
gers de ton Seigneur. Envoie donc les Enfants d'Israël en notre compagnie 
et ne les châtie plus. Nous sommes venus à toi avec une preuve de la part 
de ton Seigneur. Et que la paix soit sur quiconque suit le droit chemin! 

48. Il nous a été révélé que le châtiment est pour celui qui refuse d'avoir foi et 
qui tourne le dos». 

49. Alors [Pharaon] dit: «Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse?» 

50. «Notre Seigneur, dit Moïse, est Celui qui a donné à chaque chose sa 
propre nature puis l'a dirigée». 

51. «Qu'en est-il donc des générations anciennes?» dit Pharaon. 



1. Une affection de Ma part: J'ai mis dans les cœurs de l'amitié pour Toi. 

2. La sœur de Moïse fait en sorte que l'on choisisse comme nourrice, pour l'enfant, sa propre 
mère. Elle s'adresse aux gens qui ont recueilli l'enfant. 




♦&22IÛ!ttèï 



»~y * ^t 




w^^^^^m 



se 



* s s 






"< . ^ 



A*<< z^//,/ »-"' ^ "£ î^>^< < 



w <# 





















•• • 
















BF 9 



I 




20. Tâ-Hâ 




52. Moïse dit: «La connaissance de leur sort est auprès de mon Seigneur, 
dans un livre. Mon Seigneur [ne commet] ni erreur ni oubli. 

53. C'est Lui qui vous a assigné la terre comme berceau et vous y a tracé des 
chemins; et qui du ciel a fait descendre de l'eau avec laquelle Nous faisons 
germer des couples de plantes de toutes sortes.» 

54. «Mangez et faites paître votre bétail». Voilà bien là des signes pour les 
doués d'intelligence. 

55. C'est d'elle (la terre) que Nous vous avons créés, et en elle Nous vous 
retournerons, et d'elle Nous vous ferons sortir une fois encore. 

56. Certes Nous lui avons montré tous Nos prodiges; mais il les a démentis 
et a refusé (de croire). 

57. Il dit: «Es-tu venu à nous, ô Moïse, pour nous faire sortir de notre terre 
par ta magie? 

58. Nous t'apporterons assurément une magie semblable. Fixe entre nous et 
toi un rendez-vous auquel ni nous ni toi ne manquerons, dans un lieu 
convenable». 

59. Alors Moïse dit: «Votre rendez-vous, c'est le jour de la fête. Et que les 
gens se rassemblent dans la matinée» 1 . 

60. Pharaon, donc, se retira. Ensuite il rassembla sa ruse puis vint (au 
rendez-vous) 2 . 

61. Moïse leur dit: «Malheur à vous! Ne forgez pas de mensonge contre 
Allah: sinon par un châtiment II vous anéantira. Celui qui forge (un 
mensonge) est perdu». 

62. Là-dessus, ils se mirent à disputer entre eux de leur affaire et tinrent 
secrètes leurs discussions. 

63. Ils dirent: «Voici deux magiciens qui, par leur magie, veulent vous faire 
abandonner votre terre et emporter votre doctrine idéale 3 . 

64. Rassemblez donc votre ruse puis venez en rangs serrés. Et celui qui aura 
le dessus aujourd'hui aura réussi». 



1. Dans la matinée: après le lever du soleil et avant midi. 

2. Sa ruse: ses gens rusés, les magiciens. 

3. Votre doctrine idéale: «votre religion» (la meilleure du monde). 



E* 



gg 




20. Tâ-Hâ 




65. Ils dirent: «Ô Moïse, ou tu jettes, [le premier ton bâton] ou que nous 
soyons les premiers à jeter?» 

66. Il dit: «Jetez plutôt». Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent 
ramper par l'effet de leur magie. 

67. Moïse ressentit quelque peur en lui-même. 

68. Nous lui dîmes: «N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus. 

69. Jette ce qu'il y a dans ta main droite; cela dévorera ce qu'ils ont fabriqué. 
Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien; et le magicien ne 
réussit pas, où qu'il soit». 

70. Les magiciens se jetèrent prosternés, disant: «Nous avons foi en le Sei- 
gneur d'Aaron et de Moïse». 

71. Alors Pharaon dit: «Avez-vous cru en lui avant que je ne vous y autorise? 
C'est lui votre chef qui vous a enseigné la magie. Je vous ferai sûrement, 
couper mains et jambes opposées, et vous ferai crucifier aux troncs des 
palmiers, et vous saurez, avec certitude, qui de nous est plus fort en châti- 
ment et qui est le plus durable». 

72. «Par celui qui nous a créés, dirent-ils, nous ne te préférerons jamais à ce 
qui nous est parvenu comme preuves évidentes. Décrète donc ce que tu as 
à décréter. Tes décrets ne touchent que cette présente vie. 

73. Nous croyons en notre Seigneur, afin qu'il nous pardonne nos fautes ainsi 
que la magie à laquelle tu nous as contraints». Et Allah est meilleur et 
éternel. 

74. Quiconque vient en criminel à son Seigneur, aura certes l'Enfer où il ne 
meurt ni ne vit. 

75. Et quiconque vient auprès de Lui en croyant, après avoir fait de bonnes 
œuvres, voilà donc ceux qui auront les plus hauts rangs, 

76. les jardins du séjour (éternel), sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils 
demeureront éternellement. Et voilà la récompense de ceux qui se purifient 
[de la mécréance et des péchés]. 



ES 



PA 



ses 




s^ 



4i«t-ri',v»-»-î 



i>:n< 




' iT » W^t 











** 



S 












r S V ^ e y*^— w» 




20. Tâ-Hâ 



77. Nous révélâmes à Moïse: «Pars la nuit, à la tête de Mes serviteurs, puis, 
trace-leur un passage à sec dans la mer: sans craindre une poursuite et 
sans éprouver aucune peur». 

78. Pharaon les poursuivit avec ses armées. La mer les submergea bel et bien. 

79. Pharaon égara ainsi son peuple et ne le mît pas sur le droit chemin. 

80. Ô Enfants d'Israël, Nous vous avons déjà délivrés de votre ennemi, et 
Nous vous avons donné rendez-vous sur le flanc droit du Mont. Et Nous 
avons fait descendre sur vous la manne et les cailles. 

81. «Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous 
montrez pas ingrats, sinon Ma colère s'abattra sur vous: et celui sur qui 
Ma colère s'abat, va sûrement vers l'abîme. 

82. Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, 
puis se met sur le bon chemin». 

83. «Pourquoi Moïse t'es-tu hâté de quitter ton peuple?» 

84. Ils sont là sur mes traces, dit Moïse. Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, 
afin que Tu sois satisfait. 

85. Allah dit: «Nous avons mis ton peuple à l'épreuve après ton départ. Et le 
Sâmirï les a égarés» 1 . 

86. Moïse retourna donc vers son peuple, courroucé et chagriné; il dit: «Ô 
mon peuple, votre Seigneur ne vous a-t-Il pas déjà fait une belle promesse? 
L'alliance a-t-elle donc été trop longue pour vous? ou avez- vous désiré que 
la colère de votre Seigneur s'abatte sur vous, pour avoir trahi votre enga- 
gement envers moi?» 

87. Ils dirent: «Ce n'est pas de notre propre gré que nous avons manqué à 
notre engagement envers toi. Mais nous fûmes chargés de fardeaux d'orne- 
ments du peuple (de Pharaon) ; nous les avons donc jetés (sur le feu) tout 
comme le Sâmirï les a lancés. 



1. Le Sâmirï les a égarés: en les amenant à adorer le veau d'or 

9P 



9S 

Si 



MM 



se 



«g 





J5n>ri',v»t.M 



mt. 




» > 'Vî 




l^9P^9" 



ggggjggjj 






s' ^ s <<> 






-Sx ^ >/ < 






èj£j«3Cs($)& 



>^ 



• - • l 






*~ > * ' - . r >>>' »%»^ 



*3 V j ^^f? * 



«HW 









tf < <i <4 »l> "V >^ 



/>> ^ ^ 






-. -^^f^i^t^ 




« 



tafi^fe& 



20. Tâ-Hâ 



88. Puis il en a fait sortir pour eux un veau, un corps à mugissement. Et ils 
ont dit: «C'est votre divinité et la divinité de Moïse; il a donc oublié» 1 ! 

89. Quoi! Ne voyaient-ils pas qu'il [le veau] ne leur rendait aucune parole et 
qu'il ne possédait aucun moyen de leur nuire ou de leur faire du bien? 

90. Certes, Aaron leur avait bien dit auparavant: «O mon peuple, vous êtes 
tombés dans la tentation (à cause du veau). Or, c'est le Tout Miséricor- 
dieux qui est vraiment votre Seigneur. Suivez-moi donc et obéissez à mon 
commandement». 

91. Ils dirent: «Nous continuerons à y être attachés, jusqu'à ce que Moïse 
retourne vers nous». 

92. Alors [Moïse] dit: «Qu'est-ce qui t'a empêché, Aaron, quand tu les as vus 
s'égarer, 

93. de me suivre? 2 As- tu donc désobéi à mon commandement?» 

94. [Aaron] dit: «O fils de ma mère, ne me prends ni par la barbe ni par la 
tête. Je craignais que tu ne dises: «Tu as divisé les enfants d'Israël et tu 
n'as pas observé mes ordres». 

95. Alors [Moïse] dit: «Quel a été ton dessein? Ô Sâmirï?» 

96. Il dit: «J'ai vu ce qu'ils n'ont pas vu: j'ai donc pris une poignée de la trace 
de l'Envoyé 3 ; puis, je l'ai lancée. Voilà ce que mon âme m'a suggéré». 

97. «Va-t-en, dit [Moïse]. Dans la vie, tu auras à dire (à tout le monde): «Ne 
me touchez pas!» Et il y aura pour toi un rendez- vous que tu ne pourras 
manquer. Regarde ta divinité que tu as adorée avec assiduité. Nous la 
brûlerons certes, et ensuite, nous disperserons [sa cendre] dans les flots. 

98. En vérité, votre seul Dieu est Allah en dehors de qui il n'y a point de 
divinité. De Sa science II embrasse tout. 



\. Il a donc oublié: parmi les différentes interprétations nous retenons celle-ci. Les adorateurs du 
veau ont prétendu que Moïse avait oublié son vrai Dieu (le veau) auprès d'eux et qu'il est allé le 
chercher ailleurs. 

2. De me suivre: pour m'informer de cette affaire. 

3. J'ai donc pris une poignée: Sâmirï s'excuse en disant qu'il a vu, lui seul, la trace du pas de 
l'Envoyé (Gabriel) et qu'il en a fait une prise, qu'il a jetée (au feu où fondait le veau d'or). 



v 



fil 



s 




û&m 



tmmm 





20. Tâ-Hâ 



99. C'est ainsi que Nous te racontons les récits de ce qui s'est passé. C'est 
bien un rappel de Notre part que Nous t'avons apporté. 

100. Quiconque s'en détourne (de ce Coran), portera au jour de la résurrec- 
tion un fardeau; 

101. ils resteront éternellement dans cet état, et quel mauvais fardeau pour 
eux au Jour de la Résurrection, 

102. le jour où l'on soufflera dans la Trompe, ce jour-là Nous rassemblerons 
les criminels tout bleus (de peur)! 

103. Ils chuchoteront entre eux: «Vous n'êtes restés là que dix [jours]» 1 ! 

104. Nous connaissons parfaitement ce qu'ils diront lorsque l'un d'entre eux 
dont la conduite est exemplaire dira: «Vous n'êtes restés qu'un jour». 

105. Et ils t'interrogent au sujet des montagnes. Dis: «Mon Seigneur les dis- 
persera comme la poussière, 

106. et les laissera comme une plaine dénudée 

107. dans laquelle tu ne verras ni tortuosité, ni dépression. 

108. Ce jour-là, ils suivront le Convocateur sans tortuosité 2 ; et les voix baisse- 
ront devant le Tout Miséricordieux. Tu n'entendras alors qu'un 
chuchotement. 

109. Ce jour-là, l'intercession ne profitera qu'à celui auquel le Tout Miséricor- 
dieux aura donné Sa permission et dont II agréera la parole. 

110. Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, alors qu'eux- 
mêmes ne Le cernent pas de leur science. 

111. Et les visages s'humilieront devant Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui- 
même «al-Qayyùm» 3 , et malheureux sera celui qui [se présentera devant 
Lui] chargé d'une iniquité. 

112. Et quiconque aura fait de bonnes œuvres tout en étant croyant, ne crain- 
dra ni injustice ni oppression. 

113. C'est ainsi que nous l'avons fait descendre un Coran en [langue] arabe, et 
Nous y avons multiplié les menaces, afin qu'ils deviennent pieux ou qu'il les 
incite à s'exhorter? 



1. Les criminels, tous étonnés de se voir déjà au Jour de la Résurrection, se disent les uns aux 
autres: «Nous ne sommes restés que dix jours sur terre». 

2. Sans tortuosité: avec l'obéissance totale. 

3. Al-Qayyùm: voir la note de S. 3, v. 2. 



l ïmTm* r J* *jM T 0rt.i^&rf^ ^^'! & 31.Q 




ï&m 






s^s» 



se 



S » > 














<w **• 



^> ^ ""l ".£* î >> *?- < 



<< s *. 










£à%^J(£ ^ tâù]&&&&& < ' 











à <^^Sf^jjl£^iSj 






l^l^£jit2^&S&.lï®&tf 



G.X 



)W 



"^>îx>^ /<" J*'\i »" 



s O ^ 






J, * # > 



c£JUb<>* 










y Y * ^SSGBSBHSBSBSBFSffrS 



9! 



20. Tâ-Hâ 



114. Que soit exalté Allah, le Vrai Souverain! Ne te hâte pas [de réciter] le 
Coran avant que ne te soit achevée sa révélation 1 . Et dis: «Ô mon Sei- 
gneur, accroit mes connaissances!» 

115. En effet, Nous avons auparavant fait une recommandation à Adam; mais 
il oublia; et Nous n'avons pas trouvé chez lui de résolution ferme. 

116. Et quand Nous dîmes aux Anges: « Prosternez- vous devant Adam», ils se 
prosternèrent, excepté Iblis qui refusa. 

117. Alors Nous dîmes: «O Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et 
ton épouse. Prenez garde qu'il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu 
seras malheureux. 

118. Car tu n'y auras pas faim ni ne seras nu, 

119. tu n'y auras pas soif ni ne seras frappé par l'ardeur du soleil». 

120. Puis le Diable le tenta en disant: «O Adam, t'indiquerai-je l'arbre de 
l'éternité et un royaume impérissable?» 

121. Tous deux (Adam et Eve) en mangèrent. Alors leur apparut leur nudité. 
Ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du paradis. Adam désobéit ainsi 
à son Seigneur et il s'égara. 

122. Son Seigneur l'a ensuite élu, agréé son repentir et l'a guidé. 

123. Il dit: «Descendez d'ici, (Adam et Eve), [Vous serez] tous (avec vos 
descendants) ennemis les uns des autres 2 . Puis, si jamais un guide vous 
vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera 
malheureux. 

124. Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de 
gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au 
rassemblement » 3 . 

A 

125. Il dira: «O mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'au- 
paravant je voyais?» 



1. Conseil au Prophète de ne pas se presser quand l'Ange Gabriel lui apporte des révélations, mais 
de l'écouter attentivement jusqu'à la fin. 

2. Ennemis les uns des autres: (autre sens) les humains et les diables. 

3. Cf. p. 289, v. 72. 



Efl 



tj^^m 



M 




20. Tâ-Hâ 




126. [Allah lui] dira: «De même que Nos Signes (enseignements) t'étaient 
venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd'hui tu es oublié». 

127. Ainsi sanctionnons-nous l'outrancier qui ne croit pas aux révélations de 
son Seigneur. Et certes, le châtiment de l'au-delà est plus sévère et plus 
durable. 

128. Cela ne leur a-t-il pas servi de direction, que Nous ayons fait périr avant 
eux tant de générations dans les demeures desquelles ils marchent mainte- 
nant? Voilà bien là des leçons pour les doués d'intelligence! 

129. N'eussent-été un décret préalable de ton Seigneur et aussi un terme déjà 
fixé, (leur châtiment) aurait été inévitable (et immédiat). 

1 30. Supporte patiemment ce qu'ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever 
du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux 
extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction : 

131. Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance 
temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présen- 
te, afin de les éprouver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est 
meilleur et plus durable. 

132. Et commande à ta famille la Salât, et fais-la avec persévérance. Nous ne 
te demandons point de nourriture: c'est à Nous de te nourrir. La bonne 
fin est réservée à la piété. 

133. Et ils disent: «Pourquoi ne nous apporte-t-il pas un miracle de son Sei- 
gneur? La Preuve (le Coran) de ce que contiennent les Ecritures ancien- 
nes ne leur est-elle pas venue? 

134. Et si Nous les avions fait périr par un châtiment avant lui [Muhammad], 
ils auraient certainement dit: «Ô notre Seigneur, pourquoi ne nous as-Tu 
pas envoyé de Messager? Nous aurions alors suivi Tes enseignements 
avant d'avoir été humiliés et jetés dans l'ignominie». 

135. Dis: «Chacun attend. Attendez donc! Vous saurez bientôt qui sont les 
gens du droit chemin et qui sont les bien -guidés». 



ES 



an 



Pi 




g£fci5a& 







Tt^ y 




ws Ef^S^M 





•* • 











<; *■"•+ 



■&y&j~>y& 



Ut yt >» 




ïCïf+ï}i 



stC 






*> + s s » 






>»^»/^ «J 7V ^ »^ 






t ^v> 



ï^i^trjûjj i^£^l*j 









lis^Kî-cj <££ï 



* <* 




x 



♦ xr 






* •' <"*,#,• 




•i*0â 









T" ^^^SB 




21. Al-Anbiyâ 3 (les prophètes) 




SOURATE 21 

AL ANBIYÀ> (LES PROPHÈTES) 1 

1 1 2 versets 
Pré-hég. n° 73 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. [L'échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, 
alors que dans leur insouciance ils s'en détournent. 

2. Aucun rappel [de révélation] récente ne leur vient de leur Seigneur, sans 
qu'ils ne l'entendent en s'amusant, 

3. leurs cœurs distraits; et les injustes tiennent des conversations secrètes et 
disent: «Ce n'est là qu'un être humain semblable à vous? Allez-vous donc 
vous adonner à la magie alors que vous voyez clair?» 

4. Il a répondu: «Mon Seigneur sait tout ce qui se dit au ciel et sur la terre; 
et II est l'Audient, l'Omniscient». 

5. Mais ils dirent: «Voilà plutôt un amas de rêves! Ou bien II Ta inventé. 
Ou, c'est plutôt un poète. Qu'il nous apporte donc un signe [identique] à 
celui dont furent chargés les premiers envoyés». 

6. Pas une seule cité parmi celles que Nous avons fait périr avant eux n'avait 
cru [à la vue des miracles]. Ceux-ci croiront-ils donc? 

7. Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes 2 à qui Nous faisions des 
révélations. Demandez-donc aux érudits du Livre 3 , si vous ne savez pas. 

8. Et Nous n'en n'avons pas fait des corps qui ne consommaient pas de 
nourriture. Et ils n'étaient pas éternels. 

9. Puis Nous réalisâmes la promesse (qui leur avait été faite). Nous les sauvâ- 
mes avec ceux que Nous voulûmes [sauver]. Et Nous fîmes périr les 
outranciers. 

10. Nous avons assurément fait descendre vers vous un livre où se trouve 
votre rappel [ou votre renom]. Ne comprenez-vous donc pas? 



1. Titre tiré du contenu de la Sourate. 

2. Que des hommes: jamais des Anges. 

3. Les érudits du Livre: les savants parmi les gens du Livre 

Z 



E 



M 




21. Al-Anbiyâ 3 (les prophètes) 



1 1. Et que de cités qui ont commis des injustices, Nous avons brisées; et Nous 
avons créé d'autres peuples après eux. 

12. Quand [ces gens] sentirent Notre rigueur ils s'en enfuirent hâtivement. 

13. Ne galopez point. Retournez plutôt au grand luxe où vous étiez et dans 
vos demeures, afin que vous soyez interrogés. 

14. Ils dirent: «Malheur à nous! Nous étions vraiment injustes». 

15. Telle ne cessa d'être leur lamentation jusqu'à ce que Nous les eûmes 
moissonnés et éteints. 

16. Ce n'est pas par jeu que Nous avons créé le ciel et la terre et ce qui est 
entre eux. 

17. Si Nous avions voulu prendre une distraction, Nous l'aurions prise de 
Nous-mêmes, si vraiment Nous avions voulu le faire. 

18. Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et 
le voilà qui disparait. Et malheur à vous pour ce que vous attribuez [injus- 
tement à Allah]. 

19. A Lui seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. 
Ceux qui sont auprès de Lui [les Anges] ne se considèrent point trop 
grands pour L'adorer et ne s'en lassent pas. 

20. Ils exaltent Sa Gloire nuit et jour et ne s'interrompent point. 

21. Ont-ils pris des divinités qui peuvent ressusciter (les morts) de la terre 1 ? 

22. S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autres qu'Allah, tous deux 
seraient certes dans le désordre. Gloire, donc à Allah, Seigneur du Trône; 
Il est au-dessus de ce qu'ils Lui attribuent! 

23. Il n'est pas interrogé sur ce qu'il fait, mais ce sont eux qui devront rendre 
compte [de leurs actes]. 

24. Ont-ils pris des divinités en dehors de Lui? Dis: «Apportez votre preuve». 
Ceci est la révélation 2 de ceux qui sont avec moi et de ceux qui étaient 
avant moi. Mais la plupart d'entre eux ne connaissent pas la vérité et s'en 
écartent. 



1. Autre interp. : ont-ils pris de la terre des divinités qui peuvent ressusciter les morts? 

2. La révélation: dans laquelle vous ne trouverez aucune preuve pour vous. 



21. Al-Anbiyâ 3 (les prophètes) 




25. Et Nous n'avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n'ayons 
révélé: «Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc». 

26. Et ils dirent: «Le Tout Miséricordieux s'est donné un enfant». Pureté à 
Lui! Mais ce sont plutôt des serviteurs honorés 1 . 

27. Ils ne devancent pas Son Commandement et agissent selon Ses ordres. 

28. Il sait ce qui est devant eux et ce qui derrière eux. Et ils n'intercèdent 
qu'en faveur de ceux qu'il a agréés [tout en étant] pénétrés de Sa crainte. 

29. Et quiconque d'entre eux dirait: «Je suis une divinité en dehors de Lui». 
Nous le rétribuerons de l'Enfer. C'est ainsi que Nous rétribuons les 
injustes. 

30. Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une 
masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute 
chose vivante. Ne croiront-ils donc pas 2 ? 

31. Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu'elle ne 
s'ébranle pas en les [entraînant]. Et Nous y avons placé des défilés servant 
de chemins afin qu'ils se guident. 

32. Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils se détournent 
de ses merveilles. 

33. Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun voguant 
dans une orbite. 

34. Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que 
si tu meurs, toi, ils seront, eux, éternels? 

35. Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par 
le bien [à titre] de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés. 



1. Ce sont: il s'agit ici des Anges. Il en est de même dans les versets 27, 28 et 29. 

2. Ce verset renferme des vérités concernant la formation des planètes et de la terre, et qui ont été 
confirmées par les dernières découvertes scientifiques. 



mmm 



'-'-ImlmJ* 



Mm 



^>> * 



^♦< * 



?/-*>"" ' 




0> 






i^Jf<^H 







> »^în ^ -^ ^"4 >"> rf*N 

ApjÎ 1 1 JÙb <^<l^ybj î§? 



-"-»<"' X. 



X 



^ 







> > ^ 



%j^jj&ôéij j>{-3 \ Z-+*j>-j c 



>-A 








^5 $,^éù. J <<^' 







^^ 




/ » > */*.'*<* 



S 9>S < 




>. > 






\ 



-f'i'f ^ ""V^>> >îf> < v <.< -^ »> se/s' 



^ 1 . . Il 'Il • I Il 1 "^ •♦«• 



-£~ 



^^ftfl fe j>^i^^ ^>5^ 



21. Al-Anbiyâ J (les prophètes) 



36. Quand les mécréants te voient, ils ne te prennent qu'en dérision (disant): 
«Quoi! Est-ce-là celui qui médit de vos divinités?» Et ils nient [tout] 
rappel du Tout Miséricordieux. 

37. L'homme a été créé prompt dans sa nature. Je vous montrerai Mes signes 
[la réalisation de Mes menaces]. Ne me hâtez donc pas. 

38. Et ils disent: «A quand cette promesse si vous êtes véridiques?» 

39. Si [seulement] les mécréants connaissaient le moment où ils ne pourront 
empêcher le feu de leurs visages ni de leurs dos, et où ils ne seront point 
secourus... 

40. Mais non, cela 1 leur viendra subitement et ils seront alors stupéfaits; ils 
ne pourront pas le repousser et on ne leur donnera pas de répit. 

41. On s'est moqué de messagers venus avant toi. Et ceux qui se sont moqués 
d'eux, se virent frapper de toutes parts par l'objet même de leurs 
moqueries. 

42. Dis: «Qui vous protège la nuit et le jour, contre le [châtiment] du Tout 
Miséricordieux?» Pourtant ils se détournent du rappel de leur Seigneur. 

43. Ont-ils donc des divinités en dehors de Nous,qui peuvent les protéger? Mais 

celles-ci ne peuvent ni se secourir elles-mêmes, ni se faire assister contre 

Nous. 

44. Au contraire Nous avons accordé une jouissance [temporaire] à ceux-là 
comme à leurs ancêtres jusqu'à un âge avancé. Ne voient-ils pas que Nous 
venons à la terre que Nous réduisons de tous côtés? Seront-ils alors les 
vainqueurs? 



1. Cela: l'Heure de la Résurrection. 



B 



S 



qp—^y 





,»v > 



> . 4r><. ** 









blLU 



T<* ' t 



+* 



'9>S 



&&&ï&$%&Ziïj&y%& 




^^ûfott&^is S£24 






^ t • 



^ > 



^>_>3^jii 



**,* > *>* 



VTA i CBBBB 




21. AI-Anbiyâ D (les prophètes) 



45. Dis: «Je vous avertis par ce qui m'est révélé». Les sourds, cependant, 
n'entendent pas l'appel quand on les avertit. 

46. Si un souffle du châtiment de ton Seigneur les effleurait, ils diraient alors: 
«Malheur à nous! Nous étions vraiment injustes». 

47. Au Jour de la Résurrection, Nous placerons les balances exactes. Nulle 
âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d'un grain de moutarde que 
Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes. 

48. Nous avons déjà apporté à Moïse et Aaron le Livre du discernement (la 
Thora) ainsi qu'une lumière et un rappel pour les gens pieux, 

49. qui craignent leur Seigneur malgré qu'ils ne Le voient pas 1 , et redoutent 
l'Heure (la fin du monde). 

50. Et ceci [le Coran] est un rappel béni que Nous avons fait descendre. Allez- 
vous donc le renier? 

51. En effet, Nous avons mis auparavant Abraham sur le droit chemin. Et 
Nous en avions bonne connaissance. 

52. Quand il dit à son père et à son peuple: «Que sont ces statues auxquelles 
vous vous attachez?», 

53. ils dirent: «Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant». 

54. Il dit: «Certainement, vous avez été, vous et vos ancêtres, dans un égare- 
ment évident». 

55. Ils dirent: «Viens- tu à nous avec la vérité ou plaisantes-tu?» 

56. Il dit: «Mais votre Seigneur est plutôt le Seigneur des cieux et de la terre, 
et c'est Lui qui les a créés. Et je suis un de ceux qui en témoignent. 

57. Et par Allah! Je ruserai certes contre vos idoles une fois que vous serez 
partis ». 



1. Ils ne Le voient pas: autre interp.: alors qu'ils ne sont vus par personne. 



K 



MflSË 



ses 




asg&s» 






ft • 




*'C> 



^ » 



--^- > 



X 



£ ^ ^ > -, % 




<* *,-•* S S S 






y 



Jï&£&j<4.àï&i®<^ 



S' 



> x"J5-' 



>: 



«* • 






£&; ^^^«^fevy i ilj. 



X» 



^- *. 


















as 



21. Al-Anbiyâ 3 (les prophètes) 




58. Il les mit en pièces, hormis [la statue] la plus grande. Peut-être qu'ils 
reviendraient vers elle. 

59. Ils dirent: «Qui a fait cela à nos divinités? Il est certes parmi les injustes». 

60. (Certains) dirent: «Nous avons entendu un jeune homme médire d'elles; il 
s'appelle Abraham». 

61. Ils dirent: «Amenez-le sous les yeux des gens afin qu'ils puissent 
témoigner. 

62. (Alors) ils dirent: «Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, Abraham?» 

63. Il dit: «C'est la plus grande d'entre elles que voici, qui l'a fait. Demandez- 
leur donc, si elles peuvent parler». 

64. Se ravisant alors, ils se dirent entre eux: «C'est vous qui êtes les vrais 
injustes». 

65. Puis ils firent volte-face et dirent: «Tu sais bien que celles-ci ne parlent 
pas». 

66. Il dit: «Adorez- vous donc, en dehors d'Allah, ce qui ne saurait en rien 
vous être utile ni vous nuire non plus. 

67. Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d'Allah! Ne raisonnez- vous 
pas?» 

68. Il dirent: «Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque 
chose (pour elles)». 

69. Nous dîmes: «O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire». 

70. Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus 
grands perdants. 

71. Et Nous le sauvâmes, ainsi que Lot, vers une terre que Nous avions bénie 
pour tout l'univers. 

72. Et Nous lui donnâmes Isaac et, de surcroît Jacob, desquels Nous fîmes des 
gens de bien. 







1^9! 



-< > > 



< ~> *X *^ ^ J? 









x^x >^ 



iy 



»JL^ 1> m! j £l£>j 



'.-:{> 









»^4-> 












a^^Qw^ 



*v* 






,x 









s* * 






/*< 



S\£>iI£x^S^\SS 2^ S^H^^ 



^ 



•♦ii ♦ _ 



^ 



^ 




^^ 






^ 'ÎX* /*/ s 



« *\ X \ s. . • ♦ 



^ 





X 



c 






LA^Î ^ ^^L^J U->J tajjta 



^=> 




>> 



»- 



^^ .xx * '• x 











21. Al-Anbiyâ D (les prophètes) 




73. Nous les fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur 
révélâmes de faire le bien, d'accomplir la prière et d'acquitter la Zakât. Et 
ils étaient Nos adorateurs. 

74. Et Lot ! Nous lui avons apporté la capacité de juger et le savoir, et Nous 
l'avons sauvé de la cité où se commettaient les vices; ces gens étaient 
vraiment des gens du mal, des pervers. 

75. et Nous l'avons fait entrer en Notre miséricorde. Il était vraiment du 
nombre des gens de bien. 

76. Et Noé, quand auparavant il fit son appel. Nous l'exauçâmes et Nous le 
sauvâmes, ainsi que sa famille, de la grande angoisse, 

77. et Nous le secourûmes contre le peuple qui traitait Nos prodiges de men- 
songes. Ils furent vraiment des gens du Mal. Nous les noyâmes donc tous. 

78. Et David, et Salomon, quand ils eurent à juger au sujet d'un champ 
cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la 
nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement. 

79. Nous la fîmes comprendre à Salomon 1 . Et à chacun Nous donnâmes la 
faculté de juger et le savoir. Et Nous asservîmes les montagnes à exalter 
Notre Gloire en compagnie de David, ainsi que les oiseaux. Et c'est Nous 
qui sommes le Faiseur. 

80. Nous lui (David) apprîmes la fabrication des cottes de mailles afin qu'elles 
vous protègent contre vos violences mutuelles (la guerre). En êtes-vous 
donc reconnaissants? 

81. Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, 
se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même 
de tout savoir, 



1. On dit que David avait décrété que le troupeau deviendrait propriété de celui dont il avait 
ravagé le champ; mais Salomon conseilla que le troupeau soit provisoirement confié au propié- 
taire du champ, à titre d'usufruit, et que le coupable irrigue le champ jusqu'à ce qu'il redevienne 
comme il l'était auparavant ; ce n'est qu'alors qu'il pourra reprendre son troupeau. 





s 



éS 



PHni 



ri* 



S< i + 



<>^ ±* 



e$2û4& 



•^ -'f >^r 






*. s s 



ho-ii>lf£& 



■4i&% $ 






*v > > 



^wUlàl\o*c 



^N. 



i£$gi3& 



u> ^ ^ yt S 



S S 






£ > 



• I J x"^ • il 




mm* 



21. Al-Anbiyâ 3 (les prophètes) 



82. et parmi les diables il en était qui plongeaient pour lui et faisaient d'autres 
travaux encore, et Nous les surveillions Nous-mêmes. 

83. Et Job, quand il implora son Seigneur: «Le mal m'a touché. Mais Toi, tu 
es le plus miséricordieux des miséricordieux» 1 ! 

84. Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, lui rendîmes les siens et 
autant qu'eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que 
rappel aux adorateurs. 

85. Et Ismaël, Idris, et Dûl-Kifl! qui étaient tous endurants; 

86. que Nous fîmes entrer en Notre miséricorde car ils étaient vraiment du 
nombre des gens de bien. 

87. Et Dû'n-Nûn 2 (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N'allions 
pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici: «Pas de 
divinité à part Toi! Pureté à Toi! J'ai été vraiment du nombre des 
injustes» . 

88. Nous l'exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c'est ainsi que Nous 
sauvons les croyants. 

89. Et Zacharie, quand il implora son Seigneur: «Ne me laisse pas seul, Sei- 
gneur, alors que Tu es le meilleur des héritiers». 

90. Nous l'exauçâmes, lui donnâmes Yahya et guérîmes son épouse 3 . Ils concou- 
raient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient 
humbles devant Nous. 



1. Job fut éprouvé par Allah par les maladies les plus pénibles. Il perdit ses biens et ses enfants, 
et cependant il ne se plaignît qu'à Allah. 

2. Dû'n-Nûn: l'homme au poisson, «Jonas». Jonas quitta son peuple en colère, parce que ceux-ci 
ne croyaient pas en Allah. Il prit le bateau, mais le bateau s'arrêta; et d'après la coutume des 
marins, ils tirèrent au sort pour connaître le responsable. Le sort tomba sur Jonas, et les marins 
le jetèrent à l'eau où une baleine le recueillit pour le vomir plus tard sur le rivage. De là, Jonas 
alla accomplir sa mission à Ninive. La ville se convertit avant que ne vînt un cataclysme 
annoncé. Elle fut alors épargnée. 

3. Guérîmes: Nous la rendîmes féconde. 



B 



fip 



*mm* 




tëssasfê 



>j t\ 




fmK**Ê*iÊËH 



?rts 



v—*^m 



t'VSt ' 



^JUÔÎ 



x< \\y<.l^ri\^l\ 




z >XLJ*ùl0 <Z$â^%$éï$j 







.V. 



vr 



>> •fr »a 







\X1aS^^ 






' s . ^ 



*** JlS»S J.sJ+»~^ '»<". 



'p-4-^.fV* 




•^ »s " 










X 



> ^ -'•• 






^x" 





>.< 



1 r*\ 






S 













i> ftis- 



'> s 










rrusa 



MM 



iB6 



21. Al-Anbiyâ 1 (les prophètes) 



91. Et celle [la vierge Marie] qui avait préservé sa chasteté! Nous insufflâmes 
en elle un souffle (de vie) venant de Nous et fîmes d'elle ainsi que de son 
fils, un signe [miracle] pour l'univers. 

92. Certes, cette communauté 1 qui est la vôtre est une communauté unique, 
et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. 

93. Ils se sont divisés en sectes. Mais tous, retourneront à Nous. 

94. Quiconque fait de bonnes œuvres tout en étant croyant, on ne méconnaî- 
tra pas son effort, et Nous le lui inscrivons [à son actif] . 

95. Il est défendu [aux habitants] d'une cité que Nous avons fait périr de 
revenir [à la vie d'ici-bas]! 

96. Jusqu'à ce que soient relâchés les Yâjûj et les Mâjûj et qu'ils se précipite- 
ront de chaque hauteur; 

97. c'est alors que la vraie promesse s'approchera, tandis que les regards de 
ceux qui ont mécru se figent : « Malheur à nous ! Nous y avons été inatten- 
tifs. Bien plus, nous étions des injustes». 

98. «Vous serez, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allah, le combusti- 
ble de l'Enfer, vous vous y rendrez tous. 

99. Si ceux-là étaient vraiment des divinités, ils n'y entreraient pas; et tous y 
demeureront éternellement. 

100. Ils y pousseront des gémissements, et n'y entendront rien. 

101. En seront écartés, ceux à qui étaient précédemment promises de belles 
récompenses de Notre part. 



1. Cette communauté: c.à.d., cette religion (l'Islam). Car tous les prophètes depuis Adam jusqu'à 
Muhammad ont prêché la même religion: la soumission à Allah. 



B 



*■*! 



s 




%*&am. 




». 



r f^-~rtf 




1 W^f • 



W^^^Sl 



SES 



S 



BB 



9E 



«sac 



>x 



c|(*-*> 




V 






>/>*»> > 



•. ^ x > ' 





\ 






i> <^ t ^ *^>> 



tT>'fr ( ^^ 



fe. - 






S s ' s s 



^ s** >? s»s **• 



\ 



^1&^%J0<<^ 



s* 







j9 ^J^>l*-U-*^l v^â' 



>/V 



•fi" f f 






$®&âi&yp'^j&^%£ 








:^^ 



rn 




21. Al-Anbiyâ D (les prophètes) 



102. ils n'entendront pas son sifflement et jouiront éternellement de ce que 
leurs âmes désirent. 

103. La grande terreur ne les affligera pas, et les Anges les accueilleront: «voici 
le jour qui vous a été promis». 

104. Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie le rouleau des livres. Tout 
comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéte- 
rons; c'est une promesse qui Nous incombe et Nous l'accomplirons! 

105. Et Nous avons certes écrit dans le Zabûr, après l'avoir mentionné (dans le 
Livre céleste), que la terre sera héritée par Mes bons serviteurs» 1 . 

106. Il y a en cela [ces enseignements] une communication à un peuple 
d'adorateurs! 

107. Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers 2 . 

108. Dis: «Voilà ce qui m'est révélé: Votre Dieu est un Dieu unique; Etes-vous 
Soumis?» [décidés à embrasser l'Islam] 

109. Si ensuite ils se détournent dis alors: «Je vous ai avertis en toute équité; 
je ne sais si ce qui vous est promis est proche ou lointain. 

110. Il connaît ce que vous dites à haute voix et ce que vous cachez. 

111. Et je ne sais pas; ceci 3 est peut-être une tentation pour vous et une 
jouissance pour un certain temps»! 

112. Il dit: «Seigneur, juge en toute justice ! Et Notre Seigneur le Tout Misé- 
ricordieux, c'est Lui dont le secours est imploré contre vos assertions» 4 . 



1. Le Zabûr: mot commun pour tous les livres révélés. Livre céleste: le Livre-mère qui se trouve 
auprès d'Allah. 

2. Tout ce qu'Allah nous attribue relève de Sa miséricorde pour nous. Et II nous a envoyé le 
Prophète Muhammad (pbAsl) comme représentant de cette miséricorde. 

3. Ceci: (ce délai qui vous est accordé). 

4. Contre vos assertions: (mensongères à l'égard d'Allah). 



G 



s£ 



BÉ 



8BB 



X 




v M ' > 



tftfA 



&msm 



* J*** L* S "f 



m®& 






1 ♦•••1-^1 



s + s*'l ^ 



IJOLkIs. 



X" ^ 






^<^ »^ 



<^Û\c^L«^^ 



> /<<" *-^^>t 



^x<: ^ss s s. 



> 






^?A > -^ f *' ^1 • \ '* ' 



Uje$j3SwU* 



A 






/ 



r> 






X" 



<#p->.yVo£ 






A •• •• 



^23JiCr* fé=*43 ^=>JJm\ 1>U4>3%lL- 



îjJJo^sfeii 






s*s<C** < 



*r> s S s ,/ 



^ ** ss/^-* -^ * 



.113 



»-*^ >*» rV*'» 






*8ï 



ri 



22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



SOURATE 22 

AL-HAJJ (LE PÈLERINAGE) 1 

78 versets 
Post-hég. n° 103 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. O hommes! Craignez votre Seigneur. Le séisme [qui précédera] l'Heure est 
une chose terrible 2 . 

2. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu'elle allaitait, et 
toute femelle enceinte avortera de ce qu'elle portait. Et tu verras les gens 
ivres, alors qu'ils ne le sont pas. Mais le châtiment d'Allah est dur. 

3. Et il y a des gens qui discutent au sujet d'Allah sans aucune science, et qui 
suivent tout diable rebelle. 

4. Il a été prescrit à l'égard de ce dernier qu'il égarera quiconque le prendra pour 
maître, et qu'il le guidera vers le châtiment de la fournaise. 

5. O hommes! Si vous doutez au sujet de la Résurrection, c'est Nous qui vous 
avons créés de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'une adhérence 
puis d'un embryon [normalement] formé aussi bien qu'informe pour vous 
montrer [Notre Omnipotence] et Nous déposerons dans les matrices ce que 
Nous voulons jusqu'à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons [à l'état] de 
bébé, pour qu'ensuite vous atteignez votre maturité. Il en est parmi vous qui 
meurent [jeunes] tandis que d'autres parviennent au plus vil de l'âge si bien 
qu'ils ne savent plus rien de ce qu'ils connaissaient auparavant. De même tu 
vois la terre desséchée: dès que Nous y faisons descendre de l'eau elle remue, 
se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. 



1. Titre tiré du v. 27. 

2. Le séisme de l'Heure: le tremblement qui précédera l'Heure de la fin du monde. 







gggg 



• ' * s'*4f ^î'xS. '•'*$£' \"C' \ ' tfî' if^. 

. ^f ***** ^s" ** *r • — *- -^^ J ^— 









- 1 



- > 



X 



^ -^ 













\o 



'JLJoUjô-VJj cAA ^j J^ »« «U «Ja j /p *,UJ1j\ 



rfrj^^^s 



X 



22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



6. Il en est ainsi parce qu'Allah est la vérité; et c'est Lui qui rend la vie aux 
morts; et c'est Lui qui est Omnipotent. 

7. Et que l'Heure arrrivera; pas de doute à son sujet, et qu'Allah ressuscitera 
ceux qui sont dans les tombeaux. 

8. Or, il y a des gens qui discutent au sujet d'Allah sans aucune science, ni 
guide, ni Livre pour les éclairer, 

9. affichant une attitude orgueilleuse pour égarer les gens du sentier d'Allah. 
A lui l'ignominie ici-bas; et Nous Lui ferons goûter le Jour de la Résur- 
rection, le châtiment de la fournaise. 

10. Voilà, pour ce que tes deux mains ont préparé (ici-bas)! Cependant, Allah 
n'est point injuste envers Ses serviteurs. 

11. Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement 1 . S'il leur arrive 
un bien, ils s'en tranquillisent, et s'il leur arrive une épreuve, ils détournent 
leur visage, perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Telle est la 
perte évidente! 

12. Ils invoquent en dehors d'Allah, ce qui ne peut ni leur nuire ni leur 
profiter. Tel est l'égarement profond! 

13. Ils invoquent ce dont le mal est certainement plus proche que l'utilité. Quel 
mauvais allié, et quel mauvais compagnon! 

14. Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, Allah les fait entrer aux Jar- 
dins sous lesquels coulent les ruisseaux, car Allah fait certes ce qu'il veut. 

15. Celui qui pense qu'Allah ne le secourra pas dans l'ici-bas et dans l'au-delà, 
qu'il tende une corde jusqu'au ciel, puis qu'il la coupe, et qu'il voie si sa 
ruse va faire disparaître ce qui l'enragé 2 . 



1. Marginalement: autre interp. : d'une façon indécise. 

2. Le secourra: secourra Muhammad (pbAsl). 

Au ciel: au plafond de sa maison, c'est-à-dire qu'il se donne la mort. 



i 



(■M 



S 







■>\ VéïA 




sa 






y Ai^^y '** 



S '>'*"*• * ' * 






*',<><* 






f^> 







*<^ •< 






>'<îf > 



^ 



*■ •»* 



' ^<tf V "" >f» »<"' 






H^i $ É iSC jlZatâl 



^ ^> •" 



^ ,.< ♦ ^ «*> » >^ ^ 






> 



O^JJ <^U* W->J 4£i*-*5-£'-£^c£ V^d^ô 1 






\^/ ^ i^Oj fyyjy* i O^^ 



WPMJdW^BB 



K^K 




|oJ^| 



22. Al-Hajj (le pèlerinage) 




16. C'est ainsi que Nous le fîmes descendre (Le Coran) en versets clairs et 
qu'Allah guide qui II veut. 

17. Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens [les adorateurs des étoiles], 
les Nazaréens, les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah 
tranchera entre eux le jour du Jugement, car Allah est certes témoin de 
toute chose. 

18. N'as-tu pas vu que c'est devant Allah que se prosternent tous ceux qui 
sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les 
étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de 
gens? Il y en a aussi beaucoup qui méritent le châtiment. Et quiconque 
Allah avilit n'a personne pour l'honorer, car Allah fait ce qu'il veut 1 . 

19. Voici deux clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur. A ceux 
qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs 
têtes on versera de l'eau bouillante, 

20. qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux. 

21. Et il y aura pour eux des maillets de fer. 

22. Toutes les fois qu'ils voudront en sortir (pour échapper) à la détresse, on 
les y remettra et (on leur dira): «Goûtez au châtiment de la Fournaise. 

23. Certes Allah introduit ceux qui croient et font de bonnes œuvres aux 
Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Là, ils seront parés de bracelets 
d'or, et aussi de perles; et leurs vêtements y seront de soie. 



1. Après ce verset on se prosterne 



ïïlmgà 



Qf 







22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



24. Ils ont été guidés vers la bonne parole et ils ont été guidés vers le chemin 
Du Digne des louanges. 

25. Mais ceux qui mécroient et qui obstruent le sentier d'Allah et celui de la 
Mosquée sacrée, que Nous avons établie pour les gens: aussi bien les 
résidents que ceux de passage... Quiconque cherche à y commettre un 
sacrilège 1 injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux, 

26. Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La 
Ka c ba) [en lui disant]: «Ne M'associe rien; et purifie Ma Maison pour 
ceux qui tournent autour, pour ceux qui s'y tiennent debout et pour ceux 
qui s'y inclinent et se prosternent» 2 . 

27. Et fais aux gens une annonce pour le Hajj 3 . Ils viendront vers toi, à pied, 
et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné, 

28. pour participer aux avantages qui leur ont été accordés et pour invoquer 
le nom d'Allah aux jours fixés, sur la bête de cheptel qu'il leur a attri- 
buée 4 , «Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux 
misérable. 

29. Puis qu'ils mettent fin à leurs interdits (qu'ils nettoient leurs corps), qu'ils 
remplissent leurs vœux, et qu'ils fassent les circuits autour de l'Antique 
Maison» 5 . 

30. Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération 
les limites sacrées d'Allah cela lui sera meilleur auprès de Son Seigneur. 
Le bétail, sauf ce qu'on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous 
de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères. 



1. Un sacrilège: autre interp. : le polythéisme. 

2. Ceux qui tournent autour: pendant le rite du pèlerinage et de la Umra, ainsi qu'à titre de 
salutation à la Mosquée Sacrée. 

Qui s'y tiennent debout, etc: les diverses postures de la Salât, avec le visage tourné vers la 
Ka c ba. 

3. Le Hajj: le pèlerinage à la Mecque. 

4. Et pour invoquer le nom d'Allah: il s'agit ici de l'invocation du nom d'Allah que l'on fait sur les 
bêtes sacrifiées au cours du pèlerinage. 

5. L'Antique Maison: La Ka c ba. 



^-5=5=" 



t 



SE 



5 




■>\ \i*œ\ 






** jt y y » 




s? 



> » » T >f < 







$ jJ&J^j&y^ 







"3§ 



22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



31. (Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d'Allah 1 ne Lui associez rien; 
car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et 
que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme 
très profond. 

32. Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrées 
d'Allah, s'inspire en effet de la piété des cœurs. 

33. [De ces bêtes-là] vous tirez des avantages jusqu'à un terme fixé; puis son 
lieu d'immolation est auprès de l'Antique Maison. 

34. A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu'ils 
prononcent le nom d'Allah sur la bête de cheptel qu'il leur a attribuée. 
Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais 
bonne annonce à ceux qui s'humilient, 

35. ceux dont les cœurs frémissent quand le nom d'Allah est mentionné, ceux 
qui endurent ce qui les atteint et ceux qui accomplissent la Salât et dépen- 
sent de ce que Nous leur avons attribué. 

36. Nous vous avons désigné les chameaux (et les vaches) bien portants pour 
certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez 
donc sur eux le nom d'Allah, quand ils ont eu la patte attachée, [prêts à 
être immolés]. Puis, lorsqu'ils gisent sur le flanc, mangez-en, et nourrisez- 
en le besogneux discret et le mendiant. Ainsi Nous vous les avons assujet- 
tis afin que vous soyez reconnaissants. 

37. Ni leurs chairs ni leurs sangs n'atteindront Allah, mais ce qui L'atteint de 
votre part c'est la piété. 

Ainsi vous les a-t-Il assujettis afin que vous proclamiez la grandeur d'Al- 
lah, pour vous avoir mis sur le droit chemin. Et annonce la bonne nouvel- 
le aux bienfaisants. 

38. Allah prend la défense de ceux qui croient. Allah n'aime aucun traître 
ingrat. 



1. La religion d'Allah: l'Islam. 




mmm 




22. Al-Hajj (le pèlerinage) 




39. Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) — parce 
que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir 1 — 

40. ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, — contre toute justice, simple- 
ment parce qu'ils disaient: «Allah est notre Seigneur». — Si Allah ne repous- 
sait pas les gens les uns par les autres, des ermitages seraient démolis, ainsi 
que des églises, des synagogues des mosquées où le nom d'Allah est 
beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Reli- 
gion). Allah est assurément Fort et Puissant, 

41. ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la 
Salât, acquittent la Zakât, ordonnent le convenable et interdisent le blâma- 
ble. Cependant, l'issue finale de toute chose appartient à Allah. 

42. Et s'ils te traitent de menteur, [sache que] le peuple de Noé, les c Aad, les 
Tamûd avant eux, ont aussi crié au mensonge (à l'égard de leurs messagers), 

43. de même que le peuple d'Abraham, le peuple de Lot. 

44. et les gens de Madyan. Et Moïse fut traité de menteur. Puis, J'ai donné un 
répit aux mécréants; ensuite Je les ai saisis. Et quelle fut Ma réprobation! 

45. Que de cités, donc, avons-Nous fait périr, parce qu'elles commettaient des 
tyrannies. Elles sont réduites à des toits écroulés: Que de puits désertés! 
Que de palais édifiés (et désertés aussi)! 

46. Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, 
et des oreilles pour entendre? Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, 
mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. 



1. On date ce passage de peu après l'Hégire. Il marque le commencement de la guerre défensive. 
Suit, jusqu'au v. 41, la liste de ceux qui ont cette autorisation. 



VtfA 



%*&»m\ 




*»» r ts \^r^ ï 1 \^ 



cessât 



^mC 






Vs'i*" 






&Z>fcup 



»<> S&S *s 



S 



>\A$$U^^*i&" 



\+" ' ?\i' 



s *' x'ÏS 



■P^i^s^ôùiS^ùt 










^ 




00 







22. Al-Hajj (le pèlerinage) 




47. Et ils te demandent de hâter [l'arrivée] du châtiment. Jamais Allah ne 
manquera à Sa promesse. Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, 
équivaut à mille ans de ce que vous comptez. 

48. A combien de cités n'ai- Je pas donné répit alors qu'elles commettaient des 
tyrannies? Ensuite, Je les ais saisies. Vers Moi est le devenir. 

49. Dis: «Ô hommes! Je ne suis pour vous, en vérité, qu'un avertisseur 
explicite». 

50. Ceux donc qui croient et font de bonnes œuvres auront pardon et faveurs 
généreuses, 

51. tandis que ceux qui s'efforcent à échapper (au châtiment mentionné dans) 
Nos versets, ceux-là sont les gens de l'Enfer. 

52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité 1 
(ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour 
semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge 
ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omnis- 
cient et Sage. 

53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont 
une maladie au cœur et ceux qui ont le cœur dur... Les injustes sont certes 
dans un schisme profond. 

54. Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le Coran) est en 
effet, la Vérité venant de ton Seigneur, qu'ils y croient alors, et que leurs 
cœurs s'y soumettent en toute humilité. Allah guide certes vers le droit 
chemin ceux qui croient. 

55. Et ceux qui mécroient ne cesseront d'être en doute à son sujet, jusqu'à ce 
que l'Heure les surprenne à l'improviste ou que les atteigne le châtiment 
d'un jour terrifiant. 



1. Récité: littéralement: «Tamanna» = souhaiter. Mais le contexte du verset lui donne le sens de 
réciter. Voir note concernant S. 53, v. 19. 



35=5 







22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



56. La souveraineté ce jour-là appartiendra à Allah qui jugera parmi eux. 
Ceux qui auront cru et fait de bonnes œuvres seront dans les Jardins du 
délice, 

57. et quant aux infidèles qui auront traité Nos révélations de mensonges, ils 
auront un châtiment avilissant! 

58. Ceux qui émigrent dans le sentier d'Allah et qui sont tués ou meurent, 
Allah leur accordera certes une belle récompense, car Allah est le meilleur 
des donateurs. 

59. Il les fera, certes, entrer en un lieu qu'ils agréeront, et Allah est certes 
Omniscient et Indulgent. 

60. Ainsi en est-il. Quiconque châtie de la même façon dont il a été châtié, et 
qu'ensuite il est victime d'un nouvel outrage, Allah l'aidera, car Allah 
est certainement Absoluteur et Pardonneur. 

61. C'est ainsi qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et fait pénétrer le jour 
dans la nuit. Allah est, certes, Audient et Clairvoyant. 

62. C'est ainsi qu'Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu'ils invoquent en dehors 
de Lui est le faux; c'est Allah qui est le Sublime, le Grand. 

63. N'as-tu pas vu qu'Allah fait descendre l'eau du ciel, et la terre devient 
alors verte? Allah est Plein de bonté et Parfaitement Connaisseur. 

64. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah est le seul 
qui se suffit à Lui-Même et qui est Le Digne de louange ! 



EËBSEES 







><*<." "L 






Q» '■»>* ■'-*■'' 

V -^ ]j u f> ^>y - > - y -v-l 

//•" S £ S*' S 4 -V^£ 'fr >-0 






x ~^ 



£ ^^^ 'ï 



> y »." Jt*>» ' '*<<' '^t^ 'S' 



^> ■? 



ft^^^j 0^<^ 



- £ ? J2U^<^^ 



ttt yt 



/ 



^SloA"* 9 >^S S ' » '" ^> **' ^ fy 



>^V*J 



■îf ^ 



jûJÎ^ÎUj^j^I 



rt 




22. Al-Haij (le pèlerinage) 



65. N'as-tu pas vu qu'Allah vous a soumis tout ce qui est sur la terre ainsi que 
le vaisseau qui vogue sur la mer par Son ordre? Il retient le ciel de tomber 
sur la terre, sauf quand II le permettra. Car Allah est Plein de bonté et de 
miséricorde envers les hommes. 

66. C'est Lui qui vous donne la vie puis vous donne la mort, puis vous fait 
revivre. Vraiment l'homme est très ingrat! 

67. A chaque communauté, Nous avons assigné un culte à suivre. Qu'ils ne 
disputent donc point avec toi l'ordre reçu! Et appelle à ton Seigneur. Tu 
es certes sur une voie droite. 

68. Et s'ils discutent avec toi, alors dis: «C'est Allah qui connaît mieux ce que 
vous faites. 

69. Allah jugera entre vous, au Jour de la Résurrection, ce en quoi vous 
divergez». 

70. Ne sais-tu pas qu'Allah sait ce qu'il y a dans le ciel et sur la terre? Tout 
cela est dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile. 

71. Et ils adorent en dehors d'Allah, ce en quoi II n'a fait descendre aucune 
preuve et ce dont ils n'ont aucune connaissance. Et il n'y aura pas de 
protecteur pour les injustes. 

72. Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, tu discerneras la réproba- 
tion sur les visages de ceux qui ont mécru. Peu s'en faut qu'ils ne se jettent 
sur ceux qui leur récitent Nos versets. Dis: «Vous informerai-je de quelque 
chose de plus terrible? — Le Feu: Allah l'a promis à ceux qui ont mécru. 
Et quel triste devenir!» 



gea 



■ ■U—mp 







VM'2 



%<*. 



ëmsm 



B^Ba 









s *sji 



s 






i^&i^f*'- 



S-» x>/£ 




•"!!> ^t" ^ >\\\ "\J 



t<zj^^M^\\jé$>pZ; 



/ , //.//»^ , //,<f/ji s 



/ 



x- £/ . f > / 



J^U^rtSslI^lyb^t^^^U^j^i^ 



av^^> 












m»*^IMW 



9^9! 




22. Al-Hajj (le pèlerinage) 



73. Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: «Ceux que vous 
invoquez en dehors d'Allah ne sauraient même pas créer une mouche, 
quand même ils s'uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de 
quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité 
sont [également] faibles!» 

74. Ils n'ont pas estimé Allah à sa juste valeur; Allah est certes Fort et 
Puissant. 

75. Allah choisit des messagers parmi les Anges et parmi les hommes. Allah 
est Audient et Clairvoyant. 

76. Il sait ce qui est devant eux et derrière eux. Et c'est vers Allah que tout 
retournera. 

77. O vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez- vous, adorez votre Seigneur, 
et faites le bien. Peut-être réussirez vous 1 ! 

78. Et luttez pour Allah avec tout l'effort qu'il mérite. C'est Lui qui vous a 
élus; et II ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre 
père Abraham, lequel vous a déjà nommés «Musulmans» avant (ce Livre) 
et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que 
vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la 
Salât, acquittez la Zakât et attachez- vous fortement à Allah. C'est Lui 
votre Maître. Quel Excellent Maître! Et quel Excellent Soutien! 



1. A ce verset on se prosterne 



BKKS 



Wi 



JW 




«A«M'&?A 



rëœfâafô 



TU/' tu" 




jQQBSISflSSBB 



^ -'*<i.^ x -f 



s&^a 



ùA^^^ci^^O ojhP"3^ 



i? 






»S S 



sSt 






>U<£$ M& ^43 s>:a 



y 






Z ^ y 







/"f. ^^ »> 





*-* 



1 






>^, ^> 



r 



Jjwd^B 




23. Al-Mu'minùne (les croyants) 




SOURATE 23 

AL-MIPMINÙNE (LES CROYANTS) 1 

118 versets 
Pré-hég. n°74 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Bienheureux sont certes les croyants 2 , 

2. ceux qui sont humbles dans leur Salât, 

3. qui se détournent des futilités, 

4. qui s'acquittent de la Zakât, 

5. et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], 

6. si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent 3 , car là 
vraiment, on ne peut les blâmer; 

7. alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs; 

8. et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs 
engagements, 

9. et qui observent strictement leur Salât. 

10. Ce sont eux les héritiers, 

11. qui hériteront le Paradis pour y demeurer éternellement. 

12. Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, 

13. puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. 

14. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence 
Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des 
os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé 
en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs! 

15. Et puis, après cela vous mourrez. 

16. Et puis au Jour de la Résurrection vous serez ressuscites. 

17. Nous avons créé, au-dessus de vous, sept cieux. Et Nous ne sommes pas 
inattentifs à la création. 



1. Titre tiré du v. 1. 

2. Heureux: dans toutes les phases de la vie ici-bas et dans l'au-delà. 

3. Les esclaves qu'ils possèdent: les femmes esclaves (du temps où régnait encore l'esclavage). 
Rappelons que l'Islam est la seule religion qui incita à l'affranchissement des esclaves en en faisant 
un acte d'adoration et un moyen de se racheter dans certains cas. 



E 



*0M*0 



SB 



»Ë 




ss ss 



s*s < 



t> 



>^^kTjê^<À^^^^ £^S*u>U 










X> 0&%&£>Q*% \^ '%*% 






JîJU 3 1? Ax-I^i2i <J & «^y (îiiCy bJL- 






r*/*> 



XV ^<z 



> > w**» 



m 



$1$$<$$Q& 1 



y» y 



s S'^ 



y s&' 






> -^ «^ -s.' 



:L^^JjJ«&^-31 



> x^^ 



c3^2Î\^_^lo 



<" ss 



'*'+ 



s ♦ fv •*x*'* »*^' ^"^ * ,£„ 



'^1>^2UU ù^ ÛWJL> 



S'y W 



«^S^i!?ib^ 



<M ^^^> » 







m 



IS^R9! 



WM 



23. Al-Mu^minûne (les croyants) 



18. Et Nous avons fait descendre l'eau du ciel avec mesure. Puis Nous l'avons 
maintenue dans la terre, cependant que Nous sommes bien Capable de la 
faire disparaître. 

19. Avec elle, Nous avons produit pour vous des jardins de palmiers et de 
vignes, dans lesquels vous avez des fruits abondants et desquels vous 
mangez, 

20. ainsi qu'un arbre (l'olivier) qui pousse au Mont Sinaï, en produisant l'hui- 
le servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain. 

21. Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation: Nous vous 
donnons à boire de ce qu'ils ont dans le ventre, et vous y trouvez égale- 
ment maintes utilités; et vous vous en nourrissez. 

22. Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. 

23. Nous envoyâmes Noé vers son peuple. Il dit: «Ô mon peuple, adorez 
Allah. Vous n'avez pas d'autre divinité en dehors de Lui. Ne [Le] 
craignez- vous pas?» 

24. Alors les notables de son peuple qui avaient mécru dirent: «Celui-ci n'est 
qu'un être humain comme vous voulant se distinguer à votre détriment. Si 
Allah avait voulu, ce sont des Anges qu'il aurait fait descendre. Jamais nous 
n'avons entendu cela chez nos ancêtres les plus reculés. 

25. Ce n'est en vérité qu'un homme atteint de folie, observez-le donc durant 
quelque temps. 

26. Il dit: «Seigneur! Apporte-moi secours parce qu'ils me traitent de 
menteur». 

27. Nous lui révélâmes: «Construis l'arche sous Nos yeux et selon Notre 
révélation. Et quand Notre commandement viendra et que le four bouil- 
lonnera, achemine là-dedans un couple de chaque espèce, ainsi que ta 
famille, sauf ceux d'entre eux contre qui la parole a déjà été prononcée; et 
ne t'adresse pas à Moi au sujet des injustes, car ils seront fatalement 
noyés. 



Esst 



MMI 



wmmm 




rt>y:Wi<* 





23. Al-Mu'minûne (les croyants) 




28. Et lorsque tu seras installé, toi et ceux qui sont avec toi, dans l'arche, dis: 
«Louange à Allah qui nous a sauvés du peuple des injustes. 

29. Et dis: «Seigneur, fais-moi débarquer d'un débarquement béni. Tu es 
Celui qui procure le meilleur débarquement». 

30. Voilà bien là des signes. Nous sommes certes Celui qui éprouve. 

31. Puis, après eux, Nous avons créé d'autres générations, 

32. Nous envoyâmes parmi elles un Messager [issu] d'elles pour leur dire: 
«Adorez Allah. Vous n'avez pas d'autre divinité en dehors de Lui. Ne le 
craignez- vous pas?» 

33. Les notables de son peuple qui avaient mécru et traité de mensonge la 
rencontre de l'au-delà, et auxquels Nous avions accordé le luxe dans la 
vie présente, dirent: «Celui-ci n'est qu'un être humain comme vous, man- 
geant de ce que vous mangez, et buvant de ce que vous buvez. 

34. Si vous obéissez à un homme comme vous, vous serez alors perdants. 

35. Vous promet-il, quand vous serez morts, et devenus poussière et osse- 
ments, que vous serez sortis [de vos sépulcres]? 

36. Loin, loin, ce qu'on vous promet! 

37. Ce n'est là que notre vie présente: nous mourons et nous vivons; et nous 
ne serons jamais ressusscités. 

38. Ce n'est qu'un homme qui forge un mensonge contre Allah; et nous ne 
croirons pas en lui». 

39. Il dit: «Seigneur! Apporte-moi secours parce qu'ils me traitent de 
menteur». 

40. [Allah] dit: «Oui, bientôt ils en viendront aux regrets». 

41. Le cri, donc, les saisit en toute justice ; puis Nous les rendîmes semblables 
à des débris emportés par le torrent. Que disparaissent à jamais les 
injustes ! 

42. Puis après eux Nous avons créé d'autres générations. 



G 



a 






5 






S 





«HP 



y m 



rifc 






* " -^ > .'r^ <i> ^fe> ^ > '\ï SIS**' 11 '' i^ 









XV 















tTiSlvS'^^W^ûiS ©^o>iIi 









$ ^j^^^S &&fê#& 



< TO;ww^^M^«hB 



23. Al-Mu D minûne (les croyants) 




43. Nulle communauté ne peut avancer ni reculer son terme. 

44. Ensuite, Nous envoyâmes successivement Nos messagers. Chaque fois 
qu'un messager se présentait à sa communauté, ils le traitaient de menteur. 
Et Nous les fîmes succéder les unes aux autres [dans la destruction], et 
Nous en fîmes des thèmes de récits légendaires. Que disparaissent à jamais 
les gens qui ne croient pas! 

45. Ensuite, Nous envoyâmes Moïse et son frère Aaron avec Nos prodiges et 
une preuve évidente, 

46. vers Pharaon et ses notables mais ceux-ci s'enflèrent d'orgueil: ils étaient 
des gens hautains. 

47. Ils dirent: «Croirons-nous en deux hommes comme nous dont les congé- 
nères sont nos esclaves. 

48. Ils les traitèrent [tous deux] de menteurs et ils furent donc parmi les 
anéantis. 

49. Et Nous avions apporté le Livre à Moïse afin qu'ils se guident. 

50. Et Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige; et Nous 
donnâmes à tous deux asile sur une colline bien stable et dotée d'une 
source. 

51. O Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. 
Car Je sais parfaitement ce que vous faites. 

52. Cette communauté, la vôtre, est une seule communauté, tandis que Je suis 
votre Seigneur. Craignez-Moi donc» 1 . 

53. Mais ils se sont divisés en sectes, chaque secte exultant de ce qu'elle 
détenait. 

54. Laisse-les dans leur égarement pour un certain temps. 

55. Pensent-ils que ce que Nous leur accordons, en biens et en enfants, 

56. [soit une avance] que Nous Nous empressons de leur faire sur les biens [de 
la vie future]? Au contraire, ils n'en sont pas conscients. 

57. Ceux qui, de la crainte de leur Seigneur, sont pénétrés, 

58. qui croient aux versets de leur Seigneur, 

59. qui n'associent rien à leur Seigneur, 



1. Communauté: dans le sens de l'humanité tout entière. Le Coran parle ici des messagers qui ont 
précédé Muhammad (pbAsl). Et puisque tous les prophètes ont prêché la même religion, c'est-à- 
dire l'Islam, toute l'humanité devrait former une seule communauté. 



ES 



ç 



ç 




«A«M'&?4 




23. Al-Mu 5 minûne (les croyants) 




60. qui donnent ce qu'ils donnent, tandis que leurs cœurs sont pleins de crain- 
te [à la pensée] qu'ils doivent retourner à leur Seigneur. 

61. Ceux-là se précipitent vers les bonnes actions et sont les premiers à les 
accomplir. 

62. Nous n'imposons à personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous 
existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés. 

63. Mais leurs cœurs restent dans l'ignorance à l'égard de cela [le Coran]. [En 
outre] ils ont d'autres actes (vils) qu'ils accomplissent, 

64. jusqu'à ce que par le châtiment Nous saisissions les plus aisés parmi eux et 
voilà qu'ils crient au secours. 

65. «Ne criez pas aujourd'hui. Nul ne vous protégera contre Nous. 

66. Mes versets vous étaient récités auparavant; mais vous vous [en] 
détourniez, 

67. enflant d'orgueil, et vous les dénigriez au cours de vos veillées». 

68. Ne méditent-ils donc pas sur la parole (le Coran)? Ou est-ce que leur est 
venu ce qui n'est jamais venu à leurs premiers ancêtres? 

69. Ou n'ont-ils pas connu leur Messager, au point de le renier? 

70. Ou diront-ils: «Il est fou?» Au contraire, c'est la vérité qu'il leur a appor- 
tée. Et la plupart d'entre eux dédaignent la vérité. 

71. Si la vérité était conforme à leurs passions, les cieux et la terre et ceux qui 
s'y trouvent seraient, certes, corrompus. Au contraire, Nous leur avons 
donné leur rappel 1 . Mais ils s'en détournent. 

72. Ou leur demandes-tu une rétribution? Mais la rétribution de ton Seigneur 
est meilleure. Et c'est Lui, le Meilleur des pourvoyeurs. 

73. Et tu les appelles, certes, vers le droit chemin. 

74. Or, ceux qui ne croient pas à l'au-delà sont bien écartés de ce chemin. 



1. Leur rappel: Le Coran qui les édifierait s'ils observaient ses préceptes. 




23. Al-Mu 5 minûne (les croyants) 




75. Si Nous leur faisions miséricorde et écartions d'eux le mal, ils persiste- 
raient certainement dans leur trangression, confus et hésitants. 

76. Nous les avons certes saisis du châtiment, mais ils ne se sont pas soumis 
à leur Seigneur; de même qu'ils ne [Le] supplient point, 

77. jusqu'au jour où Nous ouvrirons sur eux une porte au dur châtiment, et 
voilà qu'ils en seront désespérés. 

78. Et c'est Lui qui a créé pour vous l'ouïe, les yeux et les cœurs. Mais vous 
êtes rarement reconnaissants. 

79. C'est Lui qui vous a répandus sur la terre, et c'est vers Lui que vous serez 
rassemblés. 

80. Et c'est Lui qui donne la vie et qui donne la mort; et l'alternance de la 
nuit et du jour dépend de Lui. Ne raisonnerez-vous donc pas? 

81. Ils ont plutôt tenu les mêmes propos que les anciens. 

82. Ils ont dit: «lorsque nous serons morts et que nous serons poussière et 
ossements, serons-nous vraiment ressuscites? 

83. On nous a promis cela, ainsi qu'à nos ancêtres auparavant; ce ne sont que 
de vieilles sornettes». 

84. Dis: «A qui appartient la terre et ceux qui y sont? si vous savez». 

85. Ils diront: «A Allah». Dis: «Ne vous souvenez- vous donc pas?» 

86. Dis: «Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime?» 

87. Ils diront: [ils appartiennent] «A Allah». Dis: «Ne craignez- vous donc pas?» 

88. Dis: «Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose, et qui 
protège et n'a pas besoin d'être protégé? [Dites], si vous le savez!» 

89. Ils diront: «Allah». Dis: «Comment donc se fait-il que vous soyez 
ensorcelés?» [au point de ne pas croire en Lui]. 



Ui 



g££3Sa 




«>.«M'$<W 




*<-: n 



A«\\». 



TU/J U*" 




MU. 




l^KSf! 
















:4 










•r. 



v« 



>-. *>y>?s.'t>>y >>>^TC 



*JL>' 



'f***^ 




' > 



5o^j^ 



rt r^^'^ 1 '^ 



riS 



23. Al-Mu^minûne (les croyants) 



90. Nous leur avons plutôt apporté la vérité et ils sont assurément des 
menteurs. 

91. Allah ne S'est point attribué d'enfant et il n'existe point de divinité avec 
Lui; sinon, chaque divinité s'en irait avec ce qu'elle a créé, et certaines 
seraient supérieures aux autres. (Gloire et pureté) à Allah! Il est Supérieur 
à tout ce qu'ils décrivent. 

92. [Il est] Connaisseur de toute chose visible et invisible! Il est bien au- 
dessus de ce qu'ils [ Lui ] associent! 

93. Dis: «Seigneur, si jamais Tu me montres ce qui leur est promis; 

94. alors, Seigneur, ne me place pas parmi les gens injustes. 

95. Nous sommes Capable, certes, de te montrer ce que Nous leur 
promettons. 

96. Repousse le mal par ce qui est meilleur. Nous savons très bien ce qu'ils 
décrivent. 

97. Et dis: «Seigneur, je cherche Ta protection, contre les incitations des 
diables. 

98. et je cherche Ta protection, Seigneur, contre leur présence auprès de 
moi ». 

99. ... Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit: «Mon Seigneur! Fais-moi 
revenir (sur terre), 

100. afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais». Non, c'est simplement 
une parole qu'il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu'au 
jour où ils seront ressuscites» 1 . 

101. Puis quand on soufflera dans la Trompe, il n'y aura plus de parenté entre 
eux ce jour là, et ils ne se poseront pas de questions. 

102. Ceux dont la balance est lourde 2 seront les bienheureux; 

103. et ceux dont la balance est légère seront ceux qui ont ruiné leurs propres 
âmes et ils demeureront éternellement dans l'Enfer. 

104. Le feu brûlera leurs visages et ils auront les lèvres crispées. 



1. Derrière eux: après leur mort. 

Une barrière: Barzah, c'est le monde qui sépare l'heure de la mort de celle de la résurrection. 

2. Balance lourde: ceux dont le poids des bonnes actions l'emporte sur celui des mauvaises. 



umf**m***m*f ** 




c<\>:XVt{<* 



iïYfii*** 



/ s*Ai>>-> 




<#.e\<zm 




w—m 







jf 



1 '"'*!'' "T' *"\'f4-' 



é|û^2*y 



X 

l* 









r^ 






>%1 l' »'. 



J^-Â 



<'♦'">> -6 





X ^ 



"lias ; -— ^ 



0ù^âîs3 






23. Al-Mu^minûne (les croyants) 




105. «Mes versets ne vous étaient-ils pas récités et vous les traitiez alors de 
mensonges?» 

106. Ils dirent: «Seigneur! Notre malheur nous a vaincus, et nous étions des 
gens égarés. 

107. Seigneur, fais nous-en sortir! Et si nous récidivons, nous serons alors des 
injustes». 

108. Il dit: «Soyez-y refoulés (humiliés) et ne Me parlez plus». 

109. Il y eut un groupe de Mes serviteurs qui dirent: «Seigneur, nous croyons; 
pardonne-nous donc et fais-nous miséricorde, car Tu es le meilleur des 
Miséricordieux»; 

110. mais vous les avez pris en raillerie jusqu'à oublier de M'invoquer, et vous 
vous riiez d'eux. 

111. Vraiment, Je les ai récompensés aujourd'hui pour ce qu'ils ont enduré; et 
ce sont eux les triomphants. 

112. Il dira: «Combien d'années êtes-vous restés sur terre?» 

113. Ils diront: «Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d'un jour. 
Interroge donc ceux qui comptent.» 

114. Il dira: «Vous n'y avez demeuré que peu [de temps], si seulement vous 
saviez. 

115. Pensiez- vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez 
pas ramenés vers Nous?» 

116. Que soit exalté Allah, le vrai Souverain! Pas de divinité en dehors de Lui, 
le Seigneur du Trône sublime! 

117. Et quiconque invoque avec Allah une autre divinité, sans avoir la preuve 
évidente [de son existence], aura à en rendre compte à son Seigneur. En 
vérité, les mécréants, ne réussiront pas. 

118. Et dis: «Seigneur, pardonne et fais miséricorde. C'est Toi le Meilleur des 
miséricordieux». 



24. An-Nûr (la lumière) 




SOURATE 24 

AN-NÛR (LA LUMIÈRE) 1 

64 versets 
Post-hég. n° 102 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons 
imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites afin que 
vous vous souveniez» . 

2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de 
fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi 
d'Allah — si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de 
croyants assiste à leur punition. 

3. Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la 
fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et 
cela a été interdit aux croyants 2 . 

4. Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produi- 
re par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, 
et n'acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers, 

5. à l'exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car 
Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

6. Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, 
sans avoir d'autres témoins qu'eux mêmes, le témoignage de l'un d'eux 
doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des 
véridiques, 

7. et la cinquième [attestation] est «que la malédiction d'Allah tombe sur lui 
s'il est du nombre des menteurs». 

8. Et on ne lui infligera pas le châtiment [de la lapidation] si elle atteste 
quatre fois par Allah qu'il [son mari] est certainement du nombre des 
menteurs, 

9. et la cinquième [attestation] est que la colère d'Allah soit sur elle, s'il était 
du nombre des véridiques 3 . 

10. Et, n'étaient la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde...! Allah est Grand 
Accueillant au repentir et Sage! 



1 . Titre tiré du v. 35. 

2. Il est strictement interdit aux croyants de s'adonner à la fornication et à l'adultère. Le 
«Mauvais» qui a l'habitude de forniquer ne mériterait que d'épouser une fornicatrice et vice- 
versa. Un tel mariage ne saurait convenir aux croyants de par les suspiscions et les accusations 
qu'il engendre. 

Il est cependant possible au fornicateur et à la fornicatrice de se marier, après s'être repentis. 

3. En cas d'affirmations contradictoires de l'époux et de l'épouse, la séparation judiciaire est 
prononcée; celle-ci a pour effet d'interdire toute éventuelle union dans l'avenir. 



E 



5=»=* 



w 



?É 



sas 




* *<* */— ^ s 4+'' 









»■ 



**I 






* 






gr^/S,U»+3 



i^j^u^A 



J; f ÏS S »< y, .4" 



*J. 



iJJâlS 









0i^-Jjé 



^3 



»tî«"/îi'Y 



^ . ^ ^ -"V 






ùill^^fô^^l 



iff^l^irf . 



• x-i 1 



J* -i^J > x ^tf1*V A>'**" *> 



J^*z)^j+) 






jS ES 



24. An-Nûr (la lumière) 



11. Ceux qui sont venus avec la calomnie 1 sont un groupe d'entre vous. Ne 
pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour 
vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme péché. Celui d'entre eux 
qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment. 

12. Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les 
croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont- 
ils pas dit: «C'est une calomnie évidente?» 

13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre 
témoins? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès 
d'Allah, les menteurs. 

14. N'eussent-été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde ici-bas comme 
dans l'au-delà, un énorme châtiment vous aurait touchés pour cette (ca- 
lomnie) dans laquelle vous vous êtes lancés, 

15. quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bou- 
ches ce dont vous n'aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insigni- 
fiant alors qu'auprès d'Allah cela est énorme. 

16. Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez- vous pas: «Nous ne de- 
vons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah)! C'est une énorme calomnie»? 

17. Allah vous exhorte à ne plus jamais revenir à une chose pareille si vous 
êtes croyants. 

18. Allah vous expose clairement les versets et Allah est Omniscient et Sage. 

19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un 
châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, 
vous ne savez pas. 

20. Et n'eussent été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde et (n'eût été) 
qu'Allah est Compatissant et Miséricordieux... 2 



1. La calomnie: il s'agit d'une calomnie abjecte répandue dans la ville par une association d'hypocri- 
tes qui n'avaient accepté l'Islam qu'en apparence et dont le chef était Abdullah ibn Oubey ibn 
Saloul, surnommé «la tête des hypocrites». 

A son retour d'une campagne où elle accompagnait le Prophète, son noble époux, la mère des 
Croyants c A r ïsa, alors toute jeune et toute frêle, s'éloigna de la caravane pour quelque besoin 
naturel au cours d'une halte. Quand on leva le camp, les porteurs de son palanquin ne 
s'aperçurent pas qu'il était vide tellement son poids était alors léger... A son retour elle ne 
trouva plus la caravane et s'assit en pleurant à la place du bivouac. Un cavalier de l'arrière 
garde l'aperçut et l'amena sur son cheval au gros de la troupe. Cela fît jaser les mauvaises 
langues et ce fut une occasion rêvée pour les hypocrites d'injecter leurs venins perfides et de 
semer le trouble et le chagrin dans la maison du Prophète. Après un mois d'attente amère, 
Allah fit descendre ce chapitre afin de blanchir la sainte '^ïsa de toutes ces calomnies 
mensongères. 

2. ... vous auriez été sévèrement punis. (Voir verset n° 14). 



B 



ggas=c 




24. An-Nûr (la lumière) 



21. Ô vous qui avez cru ! Ne suivez pas les pas du Diable. Quiconque suit les pas 
du Diable, [sachez que] celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et 
n'eussent été la grâce d'Allah envers vous et Sa miséricorde, nul d'entre vous 
n'aurait jamais été pur. Mais Allah purifie qui II veut. Et Allah est Audient et 
Omniscient. 

22. Et que les détenteurs de richesse et d'aisance parmi vous, ne jurent pas de 
ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent 
dans le sentier d'Allah. Qu'ils pardonnent et absolvent. N'aimez-vous pas 
qu'Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! 

23. Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes 
[qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont 
maudits ici-bas comme dans l'au-delà; et ils auront un énorme châtiment, 

24. Le jour où leurs langues, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre 
eux de ce qu'ils faisaient. 

25. Ce Jour-là, Allah leur donnera leur pleine et vraie rétribution; et ils sau- 
ront que c'est Allah qui est le Vrai de toute évidence. 

26. Les mauvaises [femmes] aux mauvais [hommes], et les mauvais [hommes] 
aux mauvaises [femmes]. De même, les bonnes [femmes] aux bons [hom- 
mes], et les bons [hommes] aux bonnes [femmes]. Ceux-là sont innocents 
de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse. 

27. Ô vous qui croyez! N'entrez pas dans des maisons autres que les vôtres 
avant de demander la permission [d'une façon délicate] et de saluer leurs 
habitants. Cela est meilleur pour vous. Peut-être vous sou venez- vous. 



E 



■»"" »■' m 



dÊà 




24. An-Nùr (la lumière) 



28. Si vous n'y trouvez personne, alors n'y entrez pas avant que permission 
vous soit donnée. Et si on vous dit: «Retournez», eh bien, retournez. Cela 
est plus pur pour vous. Et Allah, de ce que vous faites est Omniscient. 

29. Nul grief contre vous à entrer dans des maisons inhabitées où se trouve un 
bien pour vous. Allah sait ce que vous divulguez et ce que vous cachez. 

30. Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est 

plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu 'ils 
font. 

31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de 
ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur 
voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs 
maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux 
fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils 
de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles pos- 
sèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères 
qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent 
pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs 
parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous 
récoltiez le succès 1 . 



1. Qui en paraît: conformément à la loi musulmane. 

Sur leurs poitrines: de même que leurs têtes et leurs cous. 



EE9E 



fil 



s 




&im 



të£fâM& 







p&^^&i&èS. 







wi w w^^^j rtj 



1? 



i+QUÉ&£à 






*?'\'<ï **\<"> ïf^l'*' */• -^ 



X. 







^j^btAyA 



* 9' 'S < ■*' "* 



" Sï" ' 



><.> 



s..* 






&5-£*£$i 



4fs & -'■ 



^ jl Iju JlJJ L l^AJ rc---i ^U-*ji 







13 



4i> 




** **** 



RS 




24. An-Nùr (la lumière) 



32. Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, 
hommes et femmes 1 . S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa 
grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et II est Omniscient. 

33. Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes 
jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui 
cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si 
vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d'Allah qu'il 
vous a accordés. 

Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne 
contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester 
chastes 2 . Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu'elles aient été 
contraintes, Son pardon et Sa miséricorde. 

34. Nous avons effectivement fait descendre vers vous des versets clairs, don- 
nant une parabole de ceux qui ont vécu avant vous, et une exhortation 
pour les pieux! 

35. Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à 
une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) 
cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat ; son combustible vient 
d'un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble 
éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide 
vers Sa lumière qui II veut. Allah propose aux hommes des paraboles et 
Allah est Omniscient. 

36. Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où 
Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après-midi, 



1. Autre interp...: Ceux qui sont aptes parmi vos esclaves. 

2. L'esclave a le droit de racheter sa liberté moyennant un certain montant; et pour ce faire, il 
peut exiger que son maître lui permette de travailler pour son propre compte. Voir aussi S. 9, 
v. 60, où une partie du budget de l'Etat est consacrée a la libération des esclaves. 



24. An-Nûr (la lumière) 




37. des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Al- 
lah, de l'accomplissement de la Salât et de l'acquittement de la Zakât, et 
qui redoutent un Jour où les cœurs seront bouleversés ainsi que les 
regards. 

38. Afin qu'Allah les récompense de la meilleure façon pour ce qu'ils ont fait 
[de bien]. Et II leur ajoutera de Sa grâce. Allah attribue à qui II veut sans 
compter. 

39. Quant à ceux qui ont mécru, leurs actions sont comme un mirage dans une 
plaine désertique que l'assoiffé prend pour de l'eau. Puis quand il y arrive, 
il s'aperçoit que ce n'était rien; mais y trouve Allah qui lui règle son 
compte en entier, car Allah est prompt à compter. 

40. [Les actions des mécréants] sont encore semblables à des ténèbres sur une 
mer profonde : des vagues la recouvrent, [vagues] au dessus desquelles s'élè- 
vent [d'autres] vagues, sur lesquelles il y a [d'épais] nuages. Ténèbres 
[entassées] les unes au-dessus des autres. Quand quelqu'un étend la main, 
il ne la distingue presque pas. Celui qu'Allah prive de lumière n'a aucune 
lumière. 

41. N'as-tu pas vu qu'Allah est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et 
la terre; ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes? Chacun, certes, a 
appris sa façon de L'adorer et de Le glorifier. Allah sait parfaitement ce 
qu'ils font. 

42. C'est à Allah qu'appartient la royauté des cieux et de la terre. Et vers 
Allah sera le retour final. 

43. N'as-tu pas vu qu'Allah pousse les nuages? Ensuite II les réunit et II en 
fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein . Et II fait descendre du 
ciel, de la grêle [provenant] des nuages [comparables] à des montagnes. Il en 
frappe qui II veut et l'écarté de qui II veut. Peu s'en faut que l'éclat de son 
éclair ne ravisse la vue. 



pm§ 



SE 




\>t ï\\ l i<* 



'> f 



immm 






^i^^^àtSi 



' s< 



** ** 









1 '"£> i^ •"»"£. 






A S ** ^> S + "*' \s ^ 



0ûoj^k^- 



v^ 






3%fe®l&t e ?<$$ 



•r>- 



xs 



JJJ^\f*Aà_ 



< < ** *.' U > 



>>if •- 



S"***!* 



jW^W 



lpk£**l 



Vl?' ' S/S'il 









roi 




24. An-Nùr (la lumière) 




44. Allah fait alterner la nuit et le jour. Il y a là un sujet de réflexion pour 
ceux qui ont des yeux. 

45. Et Allah a créé d'eau tout animal 1 . Il y en a qui marche sur le ventre, 
d'autres marchent sur deux pattes, et d'autres encore marchent sur quatre. 
Allah créé ce qu'il veut et Allah est Omnipotent. 

46. Nous avons certes fait descendre des versets explicites. Et Allah guide qui 
Il veut vers un droit chemin. 

47. Et ils disent: «Nous croyons en Allah et au messager et nous obéissons». 
Puis après cela, une partie d'entre eux fait volte-face. Ce ne sont point 
ceux-là les croyants. 

48. Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge 
parmi eux, voilà que quelques-uns d'entre eux s'éloignent. 

49. Mais s'ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis. 

50. Y a-t-il une maladie dans leurs cœurs? ou doutent-ils? ou craignent-ils 
qu'Allah les opprime, ainsi que Son messager? Non!... mais ce sont eux les 
injustes. 

51. La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son 
messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est: «Nous avons entendu et 
nous avons obéi». Et voilà ceux qui réussissent. 

52. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, et craint Allah et Le redou- 
te... alors, voilà ceux qui récoltent le succès. 

53. Et ils jurent par Allah en serments solennels que si tu le leur ordonnais, ils 
sortiraient à coup sûr (au combat). Dis: «Ne jurez donc pas. [Votre] 
obéissance [verbale] est bien connue. Allah est Parfaitement Connaisseur de 
ce que vous faites». 



1. A créé d'eau: d'un liquide spermatique. 

F—W ..■■' i"" g V-JW "~" 



LŒ2 



m 







»> 



j^^Q^^^î^îî^y^^ 












y< s*. 






3? sa^^^j^^^^ 








$ ^^^pïï&à^ 



fôy^SS 



3H 



X 



24. An-Nûr (la lumière) 



54. Dis: «Obéissez à Allah et obéissez au messager. S'ils se détournent,... il [le 
messager] n'est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous 
assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien 
guidés». Et il n'incombe au messager que de transmettre explicitement (son 
message) 1 . 

55. Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres 
qu'il leur donnerait la succession sur terre comme II l'a donnée à ceux qui 
les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a 
agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils 
M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont 
ceux-là les pervers. 

56. Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât et obéissez au messager, afin que 
vous ayez la miséricorde. 

57. Ne pense point que ceux qui ne croient pas puissent s'opposer à l'autorité 
d'Allah sur terre. Le Feu sera leur refuge. Quelle mauvaise destination. 

58. O vous qui avez -cru! Que les esclaves que vous possédez vous demandent 
permission avant d'entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n'ont pas encore 
atteint la puberté, à trois moments : avant la Salât de l'aube, à midi quand 
vous enlevez vos vêtements, ainsi qu'après la Salât de la nuit; trois occasions 
de vous dévêtir. En dehors de ces moments, nul reproche ni à vous ni à eux 
d'aller et venir, les uns chez les autres. 

C'est ainsi qu'Allah vous expose clairement Ses versets, et Allah est Om- 
niscient et Sage. 



1. // est chargé: de la mission. 

Vous êtes chargés: des obligations religieuses. 



,# :\\<è<* 



'&X^\S^&$fc££Kg$, 










>^i^ 



z.â& 






^ ^ -<*> 






x * 



tf£t'e^v&3$£j 



'* 



-WÙ 



>>>îx <** 



><t '" <"& 



{ < ' < *" » ^ 



î^tî^ ( ^= s: V^^^& : ^^ ! t>^i ^ 




"4 »^" > 






> > 4 » A 



'* >>.1»>. 



y*>jci 



x * 



«• ♦ 



^<^ 




>>*3 *^ 



>> 



*" »' 




<s 



tfjté 



>> 







S •— S m* * 



S 



^^^î^^fS^lEi tâj^ëiS— 5Î^ 




^!>j 



^ ^ » -< /" •. x ^> iT" 








s. 






4jttl 



Sx y ^A jgsBSfBB 



5=5=5=5 



24. An-Nùr (la lumière) 




59. Et quand les enfants parmi vous atteignent la puberté, qu'ils demandent 
permission avant d'entrer, comme font leurs aînés. C'est ainsi qu'Allah 
vous expose clairement Ses versets, et Allah est Omniscient et Sage. 

60. Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le 
mariage, nul reproche à elles d'enlever leurs vêtements de [sortie], sans 
cependant exhiber leurs atours et si elle cherchent la chasteté c'est mieux 
pour elles. Allah est Audient et Omniscient. 

61. Il n'y a pas d'empêchement à l'aveugle, au boiteux, au malade, ainsi qu'à 
vous-mêmes de manger dans vos maisons, ou dans les maisons de vos 
pères, ou dans celles de vos mères, ou de vos frères, ou de vos soeurs, ou 
de vos oncles paternels, ou de vos tantes paternelles ou de vos oncles 
maternels, ou de vos tantes maternelles, ou dans celles dont vous possédez 
les clefs, ou chez vos amis. Nul empêchement à vous, non plus, de manger 
ensemble, ou séparément. 

Quand donc vous entrez dans des maisons, adressez-vous mutuellement 
des salutations venant d'Allah, bénies et agréables. C'est ainsi qu'Allah 
vous expose Ses versets, afin que vous compreniez 1 . 



1. Pour des motifs d'hygiène et aussi en raison de certaines superstitions, les musulmans s'abste- 
naient de manger avec les aveugles, les boiteux et les malades. Dans certaines tribus, on tirait 
mauvais augure de prendre son repas seul. Par ailleurs, la révélation du verset 29 de la Sourate 
4 avait jeté une confusion dans les esprits : les musulmans scrupuleux n'osaient plus manger les 
uns chez les autres même quand il s'agissait de proches parents ou d'amis. 
Celles dont vous possédez les clefs: les maisons dont on vous a mandaté. 



*—~~—**&* 




»j5 rireo. 



> •>rî'.^' 



r 






* 1 • 11*1* 1 ^ I 



ilLai 



> r> 



fe ^-< 



£*-L£>- 



ti$U&M 



*s _ /* 



pA^^bf*^- — ^ ? oA.à'& i^Lio^J 






<ï> 



••• 



-* t .'* ' .V 



0ii 



•JL^Ciâby^c-5 



XÇ S" 



>St 



••»-** 



S*ss 






v+ -f.i* y * 






l!#&«jii*y J&=» C 3U->^\P tj^rSUJSi 



roi 




24. An-Nûr (la lumière) 



62. Les vrais croyants sont ceux qui croient en Allah et en Son messager, et 
qui, lorsqu'ils sont en sa compagnie pour une affaire d'intérêt général, ne 
s'en vont pas avant de lui avoir demandé la permission. Ceux qui te de- 
mandent cette permission sont ceux qui croient en Allah et en Son messa- 
ger. Si donc ils te demandent la permission pour une affaire personnelle, 
donne-la à qui tu veux d'entre eux; et implore le pardon d'Allah pour eux, 
car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

63. Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous 
adresseriez les uns aux autres. Allah connaît certes ceux des vôtres qui s'en 
vont secrètement en s'entrecachant. Que ceux, donc, qui s'opposent à son 
commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne 
les atteigne un châtiment douloureux. 

64. C'est à Allah, vraiment, qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur 
la terre. Il sait parfaitement l'état dans lequel vous êtes, et le Jour où les 
hommes seront ramenés vers Lui, Il les informera alors de ce qu'ils œu- 
vraient. Allah est Omniscient. 



SOURATE 25 

AL FURQÀNE (LE DISCERNEMENT) 1 

77 versets 
Pré-hég. n° 42 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Qu'on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de Dis- 
cernement sur Son serviteur, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers 2 . 

2. Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S'est point 
attribué d'enfant, qui n'a point d'associé en Sa royauté et qui a créé toute 
chose en lui donnant ses justes proportions. 



1 . Titre tiré du v. 1 

2. Le Discernement : ce mot est employé ici pour désigner le Coran, dont le contenu doit servir aux 
hommes à discerner le vrai du faux, le bien du mal, la réalité de l'apparence. 



l*mm*mim**B* 



*& 




.r—W— t 















S . s""" * 







fi^lSJ 






<s^s* 



s 



•• ^ 












*y / x 



> 



^4*l'4> 



\Jj3î3à-.ïaA5îûijc: 




'■9- 






' > 










t^ ^ -''l< 



fel^l. 



* S 4 S 









SE 



25. Al-Furqâne (le discernement) 




3. Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes 
créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le 
bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, 
ni de la résurrection. 

4. Les mécréants disent: «Tout ceci n'est qu'un mensonge qu'il (Muhammad) 
a inventé, et où d'autres gens l'ont aidé». Or, ils commettent là une injusti- 
ce et un mensonge. 

5. Et ils disent: «Ce sont des contes d'anciens qu'il se fait écrire! On les lui 
dicte matin et soir!» 

6. Dis: «L'a fait descendre Celui qui connaît les secrets dans les cieux et la 
terre. Et II est Pardonneur et Miséricordieux. 

7. Et ils disent: «Qu'est-ce donc que ce Messager qui mange de la nourriture 
et circule dans les marchés? Que n'a-t-on fait descendre vers lui un Ange 
qui eût été avertisseur en sa compagnie? 

8. Ou que ne lui a-t-on lancé un trésor? Ou que n'a-t-il un jardin à lui, dont 
il pourrait manger (les fruits)?» Les injustes disent: «Vous ne suivez qu'un 
homme ensorcelé». 

9. Vois à quoi ils te comparent! Ils se sont égarés. Ils ne pourront trouver 
aucun chemin. 

10. Béni soit Celui qui, s'il le veut, t'accordera bien mieux que cela: des 
Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; et II t'assignera des châteaux. 

11. Mais ils ont plutôt qualifié l'Heure de mensonge. Nous avons cependant 
préparé, pour quiconque qualifie l'Heure de mensonge, une Flamme 
brûlante. 



Es 



££ 




^ÇgfôSIK 



•>*\ 




M 



















>> »- 







C' ^S / > | f '"-l ^U^ ^^ Tiff X ^ »> ^/^ 






< >c 




ui<<3^^l^^J 



y / 






JJ) &5^l^^iî^p^==^jt^<^J£^ 



< -"S 



<*'x' 









yJ^^c4bol^=^ 







f*Ê*m** 



25. Al-Furqâne (le discernement) 



12. Lorsque de loin elle les voit, ils entendront sa fureur et ses pétillements. 

13. Et quand on les y aura jetés, dans un étroit réduit, les mains liées derrière 
le cou, ils souhaiteront alors leur destruction complète 1 . 

14. «Aujourd'hui, ne souhaitez pas la destruction une seule fois, mais 
souhaitez-en plusieurs. 

15. Dis: «Est-ce mieux ceci? ou bien le Paradis éternel qui a été promis aux 
pieux, comme récompense et destination dernière? 

16. Ils auront là tout ce qu'ils désireront et une demeure éternelle. C'est une 
promesse incombant à ton Seigneur. 

17. Et le jour où II les rassemblera, eux et ceux qu'ils adoraient en dehors 
d'Allah, Il dira: «Est-ce vous qui avez égaré Mes serviteurs que voici, ou 
ont-ils eux-mêmes perdu le sentier?» 

18. Ils diront: «Gloire à Toi 2 ! Il ne nous convenait nullement de prendre en 
dehors de Toi des patrons protecteurs mais Tu les as comblés de jouissan- 
ce ainsi que leurs ancêtres au point qu'ils en ont oublié le livre du rappel 
[le Coran]. Et ils ont été des gens perdus». 

19. «Ils vous ont démentis en ce que vous dites. Il n'y aura pour vous ni 
échappatoire ni secours (possible). Et quiconque des vôtres est injuste, 
Nous lui ferons goûter un grand châtiment» 3 . 

20. Et Nous n'avons envoyé avant toi que des messagers qui mangeaient de la 
nourriture et circulaient dans les marchés. Et Nous avons fait de certains 
d'entre vous une épreuve pour les autres — endurerez-vous avec constan- 
ce? — Et ton Seigneur demeure Clairvoyant. 



1. Les mains liées...: autre interp. liés les uns aux autres. 

2. Ils diront: ce sont les fausses divinités qui prennent la parole. 

3. c'est Allah qui s'adresse aux idolâtres. 



ES 



K 



H 



wm t 




Ê$8»j» 




25. Al-Furqâne (le discernement) 



21. Et ceux qui n'espèrent pas Nous rencontrer disent: «Si seulement on avait 
fait descendre sur nous des Anges ou si nous pouvions voir notre 
Seigneur!» En effet, ils se sont enflés d'orgueil en eux-mêmes, et ont 
dépassé les limites de l'arrogance. 

22. Le jour où ils verront les Anges, ce ne sera pas une bonne nouvelle, ce 
jour-là, pour les injustes, ils (les Anges) diront: «Barrage totalement 
défendu» 1 ! 

23. Nous avons considéré l'œuvre qu'ils ont accomplie et Nous l'avons réduite 
en poussière éparpillée. 

24. Les gens du Paradis seront, ce jour-là, en meilleure demeure et au plus 
beau lieu de repos. 

25. Et le jour où le ciel sera fendu par les nuages et qu'on fera descendre des 
Anges, 

26. ce jour-là, la vraie royauté appartient au Tout Miséricordieux, et ce sera 
un jour difficile aux infidèles. 

27. Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira: «[Hélas pour moi!] 
Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager!... 

28. Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris «un tel» pour 
ami!... 

29. Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit 
parvenu». Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté). 

30. Et le Messager dit: «Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour 
une chose délaissée!» 

31. C'est ainsi que Nous fîmes à chaque prophète un ennemi parmi les crimi- 
nels. Mais ton Seigneur suffit comme guide et comme soutien. 

32. Et ceux qui ne croient pas disent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre 
sur lui le Coran en une seule fois?» Nous l'avons révélé ainsi pour raffer- 
mir ton cœur. Et Nous l'avons récité soigneusement 2 . 



1. Défendu: d'aller vers le Paradis. 

2. Nous l'avons récité soigneusement: pour être lu et étudié facilement. 



[£5 



mm 







25. Al-Furqâne (le discernement) 



33. Ils ne t'apporteront aucune parabole, sans que Nous ne t'apportions la 
vérité avec la meilleure interprétation. 

34. Ceux qui seront traînés [ensemble] sur leurs visages vers l'Enfer, ceux-là 
seront dans la pire des situations et les plus égarés hors du chemin droit. 

35. En effet, Nous avons apporté à Moïse le Livre et lui avons assigné son 
frère Aaron comme assistant. 

36. Puis Nous avons dit: «Allez tous deux vers les gens qui ont traité de 
mensonge Nos preuves». Nous les avons ensuite détruits complètement. 

37. Et le peuple de Noé, quand ils eurent démenti les messagers, Nous les 
noyâmes et en fîmes pour les gens un signe d'avertissement. Et Nous 
avons préparé pour les injustes un châtiment douloureux. 

38. Et les c Aad, les Tamûd, les gens d'Ar-Rass et de nombreuses générations 
intermédiaires ! 

39. A tous, cependant, Nous avions fait des paraboles et Nous les avions tous 
anéantis d'une façon brutale. 

40. Ils sont passés par la cité sur laquelle est tombée une pluie de malheurs. 
Ne la voient-ils donc pas? Mais ils 1 n'espèrent pas de résurrection! 

41. Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu'en raillerie: «Est-ce là celui 
qu'Allah a envoyé comme Messager? 

42. Peu s'en est fallu qu'il ne nous égare de nos divinités, si ce n'était notre 
attachement patient à elles!». Cependant, ils sauront quand ils verront le 
châtiment, qui est le plus égaré en son chemin. 

43. Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité? Est-ce à toi 
d'être un garant pour lui 2 ? 



1. Ils: les interlocuteurs de Muhammad (pbAsl). 

2. Allusion à des païens de la Mecque qui adoptaient pour idoles de jolies pierres. Mais d'une 
façon générale, le verset fait allusion à tous ceux qui se laissent dominer par leurs passions au point 
qu'ils en deviennent les esclaves. 



EEBg 






>^» 



^ *>" * *-<* 



fr 



••v*- > ^^ 












j _/i? 









^>r 



< ^v? /Vf 



io^ 







. * 



•*■ 









»1 .X* 




Jk^^<j}^é3fôê f*fé$jfé&$& 



YMM 



S 



nMMM 



^B 



^■^ 




25. Al-Furqâne (le discernement) 



44. Ou bien penses- tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent? 
Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont 
plus égarés encore du sentier. 

45. N'as-tu pas vu comment ton Seigneur étend l'ombre? S'il avait voulu, 
certes, Il l'aurait faite immobile. Puis Nous lui fîmes du soleil son indice, 

46. puis Nous la saisissons [pour la ramener] vers Nous avec facilité. 

47. Et c'est Lui qui vous fît de la nuit un vêtement, du sommeil un repos et 
qui fît du jour un retour à la vie active. 

48. Et c'est Lui qui envoya les vents comme une annonce précédant Sa miséri- 
corde 1 . Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante, 

49. pour faire revivre par elle une contrée morte, et donner à boire aux multi- 
ples bestiaux et hommes que Nous avons créés. 

50. Nous l'avions répartie entre eux afin qu'ils se rappellent (de Nous). Mais 
la plupart des gens se refusent à tout sauf à être ingrats. 

5 1 . Or, si Nous avions voulu, Nous aurions certes envoyé dans chaque cité un 
avertisseur. 

52. N'obéis donc pas aux infidèles; et avec ceci (le Coran), lutte contre eux 
vigoureusement. 

53. Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers 2 : l'une douce, rafraîchis- 
sante, l'autre salée, amère. Et II assigne entre les deux une zone intermé- 
diaire et un barrage infranchissable. 

54. Et c'est Lui qui de l'eau a créé une espèce humaine qu'il unit par les liens 
de la parenté et de l'alliance. Et ton Seigneur demeure Omnipotent. 

55. Mais ils adorent en dehors d'Allah, ce qui ne leur profite point, ni ne 
leur nuit! Et l'infidèle sera toujours l'allié des ennemis de son Seigneur! 



1. Le vent annonce la pluie, laquelle est l'une des plus évidentes manifestations de la miséricorde 
d'Allah. 

2. Deux mers: deux masses d'eau, l'une douce, l'autre salée. 









>ù* 



*> 



^ ^ 



!(^=J^J-^Q~-J 



l^j£^*^î,W« $ 



^OJ 1 



» ^ y 



y sïL 




^* jSîiiJO 




u£^ 




&££fo^ ££=£ 






' tvq : - 






.«*. -"^ ^i> 






ri» 




25. Al-Furqâne (le discernement) 




56. Or, Nous ne t'avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur. 

57. Dis: «Je ne vous en demande aucun salaire (pour moi même). Toutefois, 
celui qui veut suivre un chemin conduisant vers son Seigneur [est libre de 
dépenser dans la voie d'Allah]». 

58. Et place ta confiance en Le Vivant qui ne meurt jamais. Et par Sa louange, 
glorifie-Le. Il suffît comme Parfait Connaisseur des péchés de Ses serviteurs. 

59. C'est Lui qui, en six jours, a créé les cieux, la terre et tout ce qui existe 
entre eux, et le Tout Miséricordieux S'est établi «Istawâ» 1 ensuite sur le 
Trône. Interroge donc qui est bien informé de Lui. 

60. Et quand on leur dit: «Prosternez-vous devant le Tout Miséricordieux», ils 
disent: «Qu'est-ce donc que le Tout Miséricordieux? Allons-nous nous 
prosterner devant ce que tu nous commandes?» — Et cela accroît leur 
répulsion 2 . 

61. Que soit béni Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un 
luminaire (le soleil) et aussi une lune éclairante! 

62. Et c'est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quicon- 
que veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance. 

63. Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humble- 
ment sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent: «Paix», 

64. qui passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur; 

65. qui disent: «Seigneur, écarte de nous le châtiment de l'Enfer». — car son 
châtiment est permanent. 

66. Quels mauvais gîte et lieu de séjour! 

67. Qui, lorsqu'ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent 
au juste milieu. 



1. Istawâ: mot arabe qui signifie «s'est établi» mais il est prouvé qu'Allah ne ressemble point aux 
créatures. 

2. Après ce verset, on se prosterne. 



25. Al-Furqâne (le discernement) 




68. Qui n'invoquent pas d'autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie 
qu'Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de 
fornication — car quiconque fait cela encourra une punition 

69. et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeure- 
ra éternellement couvert d'ignominie; 

70. sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah 
changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et 
Miséricordieux; 

71. et quiconque se repent et accomplit une bonne œuvre c'est vers Allah 
qu'aboutira son retour. 

72. Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu'ils passent 
auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement; 

73. qui lorsque les versets de leur Seigneur leur sont rappelés, ne deviennent ni 
sourds ni aveugles; 

74. et qui disent: «Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, 
la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux» 1 . 

75. Ceux-là auront pour récompense un lieu élevé [du Paradis] à cause de leur 
endurance, et ils y seront accueillis avec le salut et la paix, 

76. pour y demeurer éternellement. Quel beau gîte et lieu de séjour! 

77. Dis: «Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière; mais 
vous avez démenti (le Prophète). Votre [châtiment] sera inévitable et 
permanent. 



1. Un guide: littéralement «imâm» qui signifie un bon exemple à suivre. 

as 



El 






m 




26. As-Su c arâ 3 (les poètes) 




SOURATE 26 

AS-SU C ARÀ> (LES POÈTES) 1 

227 versets 
Pré-hég. n°47 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. T'â,Sïn, Mïm. 

2. Voici les versets du Livre explicite. 

3. Il se peut que tu te consumes de chagrin parce qu'ils ne sont pas croyants ! 

4. Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige 
devant lequel leurs nuques resteront courbées. 

5. Aucun nouveau rappel ne leur vient du Tout Miséricordieux sans qu'ils ne 
l'esquivent. 

6. Et ils ont traité de mensonge [tout ce qui leur vient du Seigneur]. Il leur 
viendra bientôt des nouvelles de ce dont ils se raillent. 

7. N'ont-ils pas observé la terre, combien Nous y avons fait pousser de 
couples généreux de toutes sortes? 

8. Voilà bien là une preuve! Et la plupart d'entre eux ne croient pas. 

9. Et ton Seigneur est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. 

10. Et lorsque ton Seigneur appela Moïse: «Rends-toi auprès du peuple 
injuste, 

11. [auprès du] peuple de Pharaon»; ne craindront-ils pas (Allah)? 

12. Il dit: «Seigneur, je crains qu'ils ne me traitent de menteur; 

13. que ma poitrine ne se serre, et que ma langue ne soit embarrassée: Mande 
donc Aaron. 

14. Ils ont un crime à me reprocher; je crains donc qu'ils ne me tuent» 2 . 

15. Mais [Allah lui] dit: «Jamais! Allez tous deux avec Nos prodiges. Nous 
resterons avec vous et Nous écouterons. 

16. Rendez- vous donc tous deux auprès de Pharaon, puis dites: «Nous som- 
mes les messagers du Seigneur de l'univers, 

17. pour que tu renvoies les Enfants d'Israël avec nous». 

18. «Ne t'avons-nous pas, dit Pharaon, élevé chez nous tout enfant? Et n'as-tu 
pas demeuré parmi nous des années de ta vie? 

19. Puis tu as commis le méfait que tu as fait, en dépit de toute reconnaissance». 

1. Titre tiré du v.224. 

2. Moïse était intervenu dans une querelle entre un Juif et un Egyptien, et avait tué l'Egyptien; il 
avait dû alors fuir. 



Wr^^^^^F. 



sas 



ç 




fôéismfà 




^ss^^s^s 






<l£^ 



|^ûl^J5îC< 



Uo^jI? 






» >*'< <ts' ' 



Z^&iïfôjvhjfc ù0\ 










s>i^ il ja^êj jjj0 yJi^^cA. 



HA 




* 



as; 



26. As-Su c arâ 5 (les poètes) 




20. «Je l'ai fait, dit Moïse, alors que j'étais encore du nombre des égarés. 

21 . Je me suis donc enfui de vous quand j'ai eu peur de vous : puis, mon Seigneur 
m'a donné la sagesse et m'a désigné parmi Ses messagers. 

22. Est-ce là un bienfait de ta part [que tu me rappelles] avec reproche, alors que 
tu as asservi les Enfants d'Israël?» 

23. «Et qu'est-ce que le Seigneur de l'univers?» dit Pharaon. 

24. « Le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, dit [Moïse], si 
seulement vous pouviez en être convaincus ! » 

25. [Pharaon] dit à ceux qui l'entouraient: «N'entendez-vous pas? 

26. [Moïse] continue: «...Votre Seigneur, et le Seigneur de vos plus anciens 
ancêtres». 

27. «Vraiment, dit [Pharaon], votre messager qui vous a été envoyé, est un fou». 

28. [Moïse] ajouta: «... Le Seigneur du Levant et du Couchant et de ce qui est 
entre les deux; si seulement vous compreniez!» 

29. «Si tu adoptes, dit [Pharaon], une autre divinité que moi, je te mettrai parmi 
les prisonniers». 

30. «Et même si je t'apportais, dit [Moïse], une chose (une preuve) évidente? 

31. «Apporte-la, dit [Pharaon], si tu es du nombre des véridiques». 

32. [Moïse] jeta donc son bâton et le voilà devenu un serpent manifeste. 

33. Et il tira sa main et voilà qu'elle était blanche (étincelante) à ceux qui 
regardaient. 

34. [Pharaon] dit aux notables autour de lui : « Voilà en vérité un magicien savant. 

35. Il veut par sa magie vous expulser de votre terre, que commandez-vous?» 

36. Ils dirent : « Remets-les à plus tard, [lui] et son frère, et envoie des gens dans les 
villes, pour rassembler, 

37. et t'amener tout grand magicien savant». 

38. Les magiciens furent donc réunis en rendez-vous au jour convenu. 

39. Et il fut dit aux gens : « Est-ce que vous allez vous réunir, 



E3 




26. As-Si^arà' (les poètes) 



40. afin que nous suivions les magiciens, si ce sont eux les vainqueurs ? » 

41. Puis, lorsque les magiciens arrivèrent, ils dirent à Pharaon: «Y aura-t-il 
vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs?» 

42. Il dit: «Oui, bien sûr, vous serez alors parmi mes proches! 

43. Moïse leur dit: «Jetez ce que vous avez à jeter». 

44. Ils jetèrent donc leurs cordes et leurs bâtons et dirent : « Par la puissance de 
Pharaon!... C'est nous qui serons les vainqueurs». 

45. Puis Moïse jeta son bâton, et voilà qu'il happait ce qu'ils avaient fabriqué. 

46. Alors les magiciens tombèrent prosternés, 

47. disant: «Nous croyons au Seigneur de l'univers, 

48. Le Seigneur de Moïse et d'Aaron». 

49. [Pharaon] dit: «Avez-vous cru en lui avant que je ne vous le permette? En 
vérité, c'est lui votre chef, qui vous a enseigné la magie! Eh bien, vous saurez 
bientôt! Je vous couperai, sûrement, mains et jambes opposées, et vous 
crucifierai tous». 

50. Ils disent: «Il n'y a pas de mal! Car c'est vers notre Seigneur que nous 
retournerons. 

5 1 . Nous convoitons que notre Seigneur nous pardonne nos fautes pour avoir été 
les premiers à croire». 

52. Et Nous révélâmes à Moïse [ceci] : «Pars de nuit avec Mes serviteurs, car vous 
serez poursuivis». 

53. Puis, Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes: 

54. « Ce sont, en fait, une bande peu nombreuse, 

55. mais ils nous irritent, 

56. tandis que nous sommes tous vigilants». 

57. Ainsi, Nous les fîmes donc sortir 1 des jardins, des sources, 

58. des trésors et d'un lieu de séjour agréable. 

59. Il en fut ainsi! Et Nous les donnâmes en héritage aux enfants d'Israël. 

60. Au lever du soleil, ils les poursuivirent. 



1. Nous les fîmes sortir: Pharaon et les siens afin qu'ils rejoignent Moïse et son peuple. 




26. As-Su c arâ :> (les poètes) 




61 . Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent: « Nous 
allons être rejoints». 

62. Il dit: «Jamais, car j'ai avec moi mon Seigneur qui va me guider». 

63. Alors Nous révélâmes à Moïse: « Frappe la mer de ton bâton». Elle se fendit 
alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne. 

64. Nous fîmes approcher les autres [Pharaon et son peuple]. 

65. Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui; 

66. ensuite Nous noyâmes les autres. 

67. Voilà bien là un prodige, mais la plupart d'entre eux ne croient pas. 

68. Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. 

69. Et récite-leur la nouvelle d'Abraham: 

70. Quand il dit à son père et à son peuple: «Qu'adorez- vous?» 

71. Ils dirent: «Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés». 

72. Il dit: «Vous entendent-elles lorsque vous [les] appelez? 

73. ou vous profitent-elles? ou vous nuisent-elles?» 

74. Ils dirent: «Non! mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi». 

75. Il dit: «Que dites-vous de ce que vous adoriez...? 

76. Vous et vos vieux ancêtres? 

77. Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l'univers, 

78. qui m'a créé, et c'est Lui qui me guide; 

79. et c'est Lui qui me nourrit et me donne à boire; 

80. et quand je suis malade, c'est Lui qui me guérit, 

8 1 . et qui me fera mourir, puis me redonnera la vie, 

82. et c'est de Lui que je convoite le pardon de mes fautes le Jour de la Rétribution. 

83 . Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de bien ; 






)<yjp& lê^^^àOilJ^ 












x" »,^ 







û^î^; 







26. As-Si^arâ 3 (les poètes) 



84. fais que j'aie une mention honorable sur les langues de la postérité; 

85. et fais de moi l'un des héritiers du Jardin des délices. 

86. et pardonne à mon père: car il a été du nombre des égarés; 

87. et ne me couvre pas d'ignominie, le jour où l'on sera ressuscité, 

88. le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d'aucune utilité, 

89. sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain». 

90. On rapprochera alors le Paradis pour le pieux. 

91. et l'on exposera aux errants la Fournaise, 

92. et on leur dira: «Où sont ceux que vous adoriez, 

93. en dehors d'Allah? vous secourent-ils? ou se secourent-ils eux-mêmes?» 

94. Ils y seront donc jetés pêle-mêle, et les errants aussi, 

95. ainsi que toutes les légions d'Iblis. 

96. Ils diront, tout en s'y querellant : 

97. «Par Allah! Nous étions certes dans un égarement évident, 

98. quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de l'univers. 

99. Ce ne sont que les criminels qui nous ont égarés. 

100. Et nous n'avons pas d'intercesseurs, 

101. ni d'ami chaleureux. 

102. Si un retour nous était possible, alors nous serions parmi les croyants!» 

103. Voilà bien là un signe; cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. 

104. Et ton Seigneur, c'est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux. 

105. Le peuple de Noé traita de menteurs les Messagers, 

106. lorsque Noé, leur frère, (contribule) leur dit : « Ne craindrez-vous pas [Allah] ? 

107. Je suis pour vous un messager digne de confiance. 

108. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

109. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au 
Seigneur de l'univers. 

110. Craignez Allah donc, et obéissez-moi». 

111. Ils dirent: «Croirons-nous en toi, alors que ce sont les plus vils qui te 
suivent?» 



l« 



50 




26. As-Si^arà 5 (les poètes) 




112. Il dit: «Je ne sais pas ce que ceux-là faisaient. 

113. Leur compte n'incombe qu'à mon Seigneur. Si seulement vous êtes 
conscients. 

114. Je ne suis pas celui qui repousse les croyants. 

115. Je ne suis qu'un avertisseur explicite». 

116. Ils dirent: «Si tu ne cesses pas, Noé, tu seras certainement du nombre des 
lapidés ! » 

117. Il dit: «O mon Seigneur, mon peuple me traite de menteur. 

118. Tranche donc clairement entre eux et moi; et sauve-moi ainsi que ceux des 
croyants qui sont avec moi». 

1 19. Nous le sauvâmes donc, de même que ceux qui étaient avec lui dans l'arche, 
pleinement chargée. 

120. Et ensuite nous noyâmes le reste (les infidèles). 

121. Voilà bien là un signe. Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. 

122. Et Ton Seigneur, c'est lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux. 

123. Les c Aad traitèrent de menteurs les Envoyés. 

124. Et quand Hûd, leur frère (contribule), leur dit: «Ne craindrez- vous pas 
[Allah]?» 

125. Je suis pour vous un messager digne de confiance, 

126. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

127. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au 
Seigneur de l'univers. 

128. Bâtissez -vous par frivolité sur chaque colline un monument? 

129. Et édifiez- vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement? 

130. Et quand vous sévissez contre quelqu'un, vous le faites impitoyablement. 

131. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

132. Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous 
connaissez, 

133. qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants, 

134. de jardins et de sources. 

135. Je crains pour vous le châtiment d'un Jour terrible». 

136. Ils dirent: «Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal! 



iss 



51 



S 



s 




-£-£ *v>» < y< ' » 



/s *> 



0X^ Ç&^yéj çjjùj c>J£j 







*J 



<U^&^d^Ji l3££*# 



AJ 







0%fî#&î£ S±£ 



26. As-S^arâ 3 (les poètes) 



137. Ce ne sont là que des mœurs des anciens: 

138. Nous ne serons nullement châtiés». 

139. Ils le traitèrent donc de menteur. Et nous les fîmes périr. Voilà bien là un 
signe! Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. 

140. Et Ton Seigneur, c'est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux. 

141. Les Tamûd traitèrent de menteurs les Messagers. 

142. Quand Sâlih, leur frère (contribule) leur dit: «Ne craindrez-vous pas 
[Allah]?» 

143. Je suis pour vous un messager digne de confiance. 

144. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

145. Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n'incombe qu'au 
Seigneur de l'univers. 

146. Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition? 

147. Au milieu de jardins, de sources, 

148. de cultures et de palmiers aux fruits digestes? 

149. Creusez-vous habilement des maisons dans les montagnes? 

150. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

151. N'obéissez pas à l'ordre des outranciers, 

152. qui sèment le désordre sur la terre et n'améliorent rien». 

153. Ils dirent: «Tu n'es qu'un ensorcelé. 

154. Tu n'es qu'un homme comme nous. Apporte donc un prodige, si tu es du 
nombre des véridiques». 

1 55. Il dit : « Voici une chamelle : à elle de boire un jour convenu, et à vous de boire 
un jour 1 . 

156. Et ne lui infligez aucun mal, sinon le châtiment d'un jour terrible vous 
saisira». 

157. Mais ils la tuèrent. Eh bien, ils eurent à regretter! 

158. Le châtiment, en effet, les saisit. Voilà bien là un prodige. Cependant, la 
plupart d'entre eux ne croient pas. 

159. Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout-Puissant, le Très Miséricordieux. 



1. Un jour convenu: un jour est réservé au breuvage de la chamelle, et un autre aux gens de la cité. 



'—-*—— ————*■ 373 



«*r, 




a\i# 



f iJ^V\S/y 



W^SKE^ 



mm mm 



^a 



jyjij 










i^ 

X 



%â&£p,4£* ^3f«ù*i3 












0Oj^î^î 



-y 











^^lû'iî^ô^^î^i^J 






j2IZ3 




26. As-Su c arâ 3 (les poètes) 



160. Le peuple de Lot traita de menteurs les Messagers, 

161. quand leur frère Lot leur dit: «Ne craindrez-vous pas [Allah]? 

162. Je suis pour vous un messager digne de confiance. 

163. Craignez Allah donc et obéissez-moi. 

164. Je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au 
Seigneur de l'univers. 

165. Accomplissez- vous l'acte charnel avec les mâles de ce monde? 

166. Et délaissez- vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous? Mais 
vous n'êtes que des gens transgresseurs». 

167. Ils dirent: «Si tu ne cesses pas, Lot, tu seras certainement du nombre des 
expulsés». 

168. Il dit: «Je déteste vraiment ce que vous faites. 

169. Seigneur, sauve-moi ainsi que ma famille de ce qu'ils font». 

170. Nous le sauvâmes alors, lui et toute sa famille, 

171. sauf une vieille qui fut parmi les exterminés. 

172. Puis Nous détruisîmes les autres; 

173. et Nous fîmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle pluie fatale 
pour ceux qui sont avertis ! 

174. Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. 

175. Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. 

176. Les gens d'Al-Aykah traitèrent de menteurs les Messagers 1 . 

177. Lorsque Suayb leur dit: «Ne craindrez-vous pas [Allah]». 

178. Je suis pour vous un messager digne de confiance. 

179. Craignez Allah donc et obéissez-moi, 

180. et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au 
Seigneur de l'univers. 

181. Donnez la pleine mesure et n'en faites rien perdre [aux gens]. 

182. et pesez avec une balance exacte. 

183. Ne donnez pas aux gens moins que leur dû; et ne commettez pas de désordre 
et de corruption sur terre. 



1. Al-Aykah: le buisson. Il b'agit ici de Madian. 

lesesesso^SE 




mm 




26. As-Si^arâ 3 (les poètes) 




184. Et craignez Celui qui vous a créés, vous et les anciennes générations». 

185. Ils dirent: «Tu es certes du nombre des ensorcelés; 

186. Tu n'es qu'un homme comme nous; et vraiment nous pensons que tu es du 
nombre des menteurs. 

187. Fais donc tomber sur nous des morceaux du ciel si tu es du nombre des 
véridiques ! » 

188. Il dit: «Mon Seigneur sait mieux ce que vous faites». 

189. Mais ils le traitèrent de menteur. Alors, le châtiment du jour de l'Ombre 1 les 
saisit. Ce fut le châtiment d'un jour terrible. 

190. Voilà bien là un prodige. Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. 

191. Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. 

192. Ce (Coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers qui l'a fait descendre, 

193. et l'Esprit fidèle 2 est descendu avec cela 

194. sur ton coeur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs, 

195. en une langue arabe très claire. 

196. Et ceci était déjà mentionné dans les Ecrits des anciens (envoyés). 

197. N'est-ce pas pour eux un signe, que les savants des Enfants d'Israël le 
sachent? 

198. Si Nous l'avions fait descendre sur quelqu'un des non-Arabes, 

199. et que celui-ci le leur eut récité, ils n'y auraient pas cru. 

200. Ainsi l'avons Nous fait pénétrer [le doute] dans les coeurs des criminels; 

201. mais ils n'y [le Coran] croiront pas avant de voir le châtiment douloureux, 

202. qui viendra sur eux soudain, sans qu'ils s'en rendent compte; 

203. alors ils diront: «Est-ce qu'on va nous donner du répit?» 

204. Est-ce qu'ils cherchent à hâter Notre châtiment? 

205. Vois-tu si Nous leur permettions de jouir, des années durant, 

206. et qu'ensuite leur arrive ce dont on les menaçait, 



1. L'ombre: un nuage épais et noir les couvrit. En le voyant, ils se sont abrités en dessous pour se 
rafraîchir, mais ce fut un nuage de feu qui les brûla. 

2. L'Esprit fidèle: littér. : l'Esprit sûr, ou digne de confiance (Gabriel, l'Ange porteur de la 
Révélation). 



E 



fil 






S 



PS 




26. As-Su c arâ 3 (les poètes) 




207. les jouissances qu'on leur a permises ne leur serviraient à rien. 

208. Et Nous ne faisons pas périr de cité avant qu'elle n'ait eu des avertisseurs, 

209. [à titre de] rappel, et Nous ne sommes pas injuste. 

210. Et ce ne sont point les diables qui sont descendus avec ceci (le Coran): 

211. cela ne leur convient pas; et ils n'auraient pu le faire. 

212. Car ils sont écartés de toute écoute (du message divin). 

213. N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du 
nombre des châtiés. 

214. Et avertis les gens qui te sont les plus proches. 

215. Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent. 

216. Mais s'ils te désobéissent, dis-leur: «Moi, je désavoue ce que vous faites». 

217. Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, 

218. qui te voit quand tu te lèves 1 , 

219. et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. 

220. C'est Lui vraiment, l'Audient, l'Omniscient. 

221. Vous apprendrai- Je sur qui les diables descendent? 

222. Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur. 

223. Ils tendent l'oreille... Cependant, la plupart d'entre eux sont menteurs. 

224. Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent. 

225. Ne vois-tu pas qu'ils divaguent dans chaque vallée, 

226. et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas? 

227. à part ceux qui croient et font de bonnes œuvres, qui invoquent souvent 
le nom d'Allah et se défendent contre les torts qu'on leur fait 2 . Les injustes 
verront bientôt Je revirement qu'ils [éprouveront] ! 



1. Qui te voit quand tu te lèves: seul pour prier. 

2. «Les bons poètes se défendent par la poésie contre les injures et les attaques injustes. Il s'agit 
plutôt des poèmes composés en réponse aux satires anti-islamiques par les poètes païens. 
Muhammad (pbAsl) disait de son poète Hassâne : « Quand il compose des poèmes pour la cause 
de l'Islam, Allah l'aide par l'Esprit de sainteté... et ses poèmes sont plus durs aux païens que les 
flèches». 



fâfëSïiata 




">>- t. 



x 













>'< 









>.s ~, 









X »^ 



<<»"* s< 



\frëi0&$&& 



y *' *}*\> < »x 




0f^2A^É 






>x 






&*&>&, 



0^%^\^ a ^i^^:^^0 







27. An-Naml (les fourmis) 




SOURATE 27 

AN-NAML (LES FOURMIS) 1 

93 versets 
Pré-hég. n°48 

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. T'a, Sîn 2 . Voici les versets du Coran et d'un Livre explicite, 

2. un guide et une bonne annonce aux croyants, 

3. qui accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et croient avec certitude en 
l'au-delà. 

4. Quant à ceux qui ne croient pas en l'au-delà, Nous embellissons [à leurs 
yeux] leurs actions, et alors ils deviennent confus et hésitants. 

5. Ce sont eux qui subiront le pire châtiment, tandis qu'ils seront dans l'au- 
delà les plus grands perdants. 

6. Certes c'est toi qui reçois le Coran, de la part d'un Sage, d'un Savant. 

7. (Rappelle) quand Moïse dit à sa famille: «J'ai aperçu un feu; je vais vous 
en apporter des nouvelles, ou bien je vous apporterai un tison allumé afin 
que vous vous réchauffiez». 

8. Lorsqu'il y arriva, on l'appela, — béni soit Celui qui est dans le feu 3 et 
Celui qui est tout autour, et gloire à Allah, Seigneur de l'univers. 

9. «O Moïse, c'est Moi, Allah le Tout Puissant, le Sage». 

10. Et: «Jette ton bâton». Quand il le vit remuer comme un serpent, il tourna 
le dos [pour fuir] sans revenir sur ses pas. «N'aie pas peur, Moïse. Les 
Messagers n'ont point peur auprès de Moi. 

11. Sauf celui qui a commis une injustice puis a remplacé le mal par le bien... 
alors Je suis Pardonneur et Miséricordieux». 

12. Et introduis ta main dans l'ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et 
sans aucun mal — un des neuf prodiges à Pharaon et à son peuple, car ils 
sont vraiment des gens pervers» — . 

13. Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent: 
«C'est là une magie évidente!» 



1. Titre tiré du v. 18. 

2. Cf. note à S.2,v. 1. 

3. Celui qui est dans le feu: le feu fut la Lumière d'Allah. Autre interp. celui qui est dans le feu, 
c'est Moïse ou les Anges; car le mot arabe «man» est utilisé parfois pour un seul individu et 
parfois pour plusieurs. 



ûmm 




27. An-Naml (les fourmis) 



14. Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu'en eux-mêmes ils 
y croyaient avec certitude. Regarde donc ce qu'il est advenu des 
corrupteurs. 

15. Nous avons effectivement donné à David et à Salomon une science; et ils 
dirent: «Louange à Allah qui nous a favorisés à beaucoup de Ses servi- 
teurs croyants». 

16. Et Salomon hérita de David et dit: «O hommes! On nous a appris le 
langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là 
vraiment la grâce évidente. 

17. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et 
d'oiseaux, et furent placées en rangs. 

18. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: «Ô fourmis, 
entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous 
écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte». 

19. Il sourit, amusé par ses propos et dit: «Permets-moi Seigneur, de rendre 
grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et 
que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta 
miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux». 

20. Puis il passa en revue les oiseaux et dit: «Pourquoi ne vois-je pas la 
huppe? est-elle parmi les absents? 

21. Je la châtierai sévèrement! ou je regorgerai! ou bien elle m'apportera un 
argument explicite». 

22. Mais elle n'était restée (absente) que peu de temps et dit: «J'ai appris ce 
que tu n'as point appris; et je te rapporte de Saba D1 une nouvelle sûre: 



\.Saba\- dans le Yémen, (Arabie du Sud): royaume de Ja célèbre Reine Bilqîs. 




tmm 






dJb»»**i 



27. An-Naml (les fourmis) 



23. J'ai trouvé qu'une femme est leur reine, que de toute chose elle a été 
comblée et qu'elle a un trône magnifique. 

24. Je l'ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu 
d'Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit 
chemin, et ils ne sont pas bien guidés. 

25. Que ne se prosternent-ils devant Allah qui fait sortir ce qui est caché dans 
les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous 
divulguez? 

26. Allah! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense 1 . 

27. Alors, Salomon dit: «Nous allons voir si tu as dis la vérité ou si tu as 
menti. 

28. Pars avec ma lettre que voici; puis lance-la à eux; ensuite tiens-toi à 
l'écart d'eux pour voir ce que sera leur réponse. 

29. La reine dit: «O notables! Une noble lettre m'a été lancée. 

30. Elle vient de Salomon; et c'est: «Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, 
le Très Miséricordieux, 

31. Ne soyez pas hautains avec moi et venez à moi en toute soumission». 

32. Elle dit: «Ô notables! Conseillez-moi sur cette affaire: je ne déciderai rien 
sans que vous ne soyez présents (pour me conseiller)». 

33. Ils dirent: «Nous sommes détenteurs d'une force et d'une puissance redou- 
table. Le commandement cependant t'appartient. Regarde donc ce que tu 
veux ordonner». 

34. Elle dit: «En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent, 
et font de ses honorables citoyens des humiliés. Et c'est ainsi qu'ils 
agissent. 

35. Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyés 
ramèneront». 



1. Après ce verset, on se prosterne. 



MM 



5É 



f ^ Hmmmm ^ mfm ^\. 379 




mm& 




KîèmîWd 




'»>~ t,\2/s' 



ss ss 



MSS5 



j^—^ 



-r<^< >^ 



^ -5 >^ i. x // < 



> jt> .* 






>> 



*' -fît •>><'*!'*% <> 






>' ><, 
















X* » *" X* 



^ "" -»ï;^»»^ >' ^" E 






SCÏÂD 







V 



27. An-Naml (les fourmis) 



36. Puis, lorsque [la délégation] arriva auprès de Salomon, celui-ci dit: «Est-ce 
avec des biens que vous voulez m'aider? alors que ce qu'Allah m'a procuré 
est meilleur que ce qu'il vous a procuré. Mais c'est vous plutôt qui vous 
réjouissez de votre cadeau. 

37. Retourne vers eux. Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils 
n'auront aucune résistance, et nous les en expulserons tout humiliés et 
méprisés. 

38. Il dit: «O notables! Qui de vous m'apportera son trône avant qu'ils ne 
viennent à moi soumis?» 

39. Un djinn redoutable dit: «Je te l'apporterai avant que tu ne te lèves de ta 
place: pour cela, je suis fort et digne de confiance». 

40. Quelqu'un qui avait une connaissance du Livre dit: «Je te l'apporterai 
avant que tu n'aies cligné de l'oeil». Quand ensuite, Salomon a vu le trône 
installé auprès de lui, il dit: «Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour 
m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat. Quiconque est 
reconnaissant, c'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est 
ingrat... alors mon Seigneur Se suffit à Lui-même et II est Généreux». 

41. Et il dit [encore]: «Rendez-lui son trône méconnaissable, nous verrons 
alors si elle sera guidée ou si elle est du nombre de ceux qui ne sont pas 
guidés». 

42. Quand elle fut venue on lui dit: «Est-ce que ton trône est ainsi?» Elle dit: 
«C'est comme s'il l'était». — [Salomon dit]: «Le savoir nous a été donné 
avant elle; et nous étions déjà soumis». 

43. Or, ce qu'elle adorait en dehors d'Allah l'empêchait (d'être croyante) car 
elle faisait partie d'un peuple mécréant. 

44. On lui dit: «Entre dans le palais». Puis, quand elle le vit, elle le prit pour 
de l'eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, [Salomon] lui 
dit: «Ceci est un palais pavé de cristal». — Elle dit: «Seigneur, je me suis 
fait du tort à moi-même: Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur 
de l'univers». 



9 



^32 





>'«z&At\\w 




r »>~ t^Ms/s* 



W^W^WW^— W— « BBS 



lip^ijju^lôl L>Jr^rt-toU.\ ^^^\jJû3\JLiJ 






a\ 










'*\ >:&>>>. 



t *s 



>y.*'*A *u >'\-- 







M <<Sy .Ai^î lij^ ^11 <*\£* 



S S-<* 








ôjtmte 



►> »> -^ ^ ^ ,• 



%9^'t-'' S S»' ^, >*■''*■ 






SCEESS 



SB! 



s 



Qfffil 



s^^e 



27. An-Naml (les fourmis) 



45. Nous envoyâmes effectivement vers les Tamûd leur frère. Salih. [qui leur 
dit]: «Adorez Allah». Et voilà qu'ils se divisèrent en deux groupes qui 
se disputèrent. 

46. Il dit: «Ô mon peuple, pourquoi cherchez- vous à hâter le mal plutôt que le 
bien? Si seulement vous demandiez pardon à Allah? Peut-être vous serait- 
il fait miséricorde. 

47. Ils dirent: «Nous voyons en toi et en ceux qui sont avec toi, des porteurs 
de malheur». Il dit: «Votre sort dépend d'Allah. Mais vous êtes plutôt des 
gens qu'on soumet à la tentation. 

48. Et il y avait dans la ville un groupe de neuf individus qui semaient le 
désordre sur terre et ne faisaient rien de bon. 

49. Ils dirent: «Jurons par Allah que nous l'attaquerons de nuit, lui et sa 
famille. Ensuite nous dirons à celui qui est chargé de le venger: «Nous 
n'avons pas assisté à l'assassinat de sa famille, et nous sommes sincères». 

50. Ils ourdirent une ruse et Nous ourdîmes une ruse 1 sans qu'ils s'en rendent 
compte. 

51. Regarde donc ce qu'a été la conséquence de leur stratagème: Nous les 
fîmes périr, eux et tout leur peuple. 

52. Voilà donc leurs maisons désertes à cause de leurs méfaits. C'est bien là 
un avertissement pour des gens qui savent. 

53. Et Nous sauvâmes ceux qui avaient cru et étaient pieux. 

54. [Et rappelle-leur] Lot, quand il dit à son peuple: «Vous livrez- vous à la 
turpitude [l'homosexualité] alors que vous voyez clair». 

55. Vous allez aux hommes au lieu de femmes pour assouvir vos désirs? Vous 
êtes plutôt un peuple ignorant. 



1. Nous ourdîmes une ruse: en sauvant le prophète et sa famille et en les anéantissant. 



g 



35 



fi! 








^^êge^sBt 



i~<> 




^?w *s s *<>' fis** 



3) ^i^t^t^î^Ji»^ 



>-< 



l^ji^r 






*^ 



^ ^ rv/ 












"^ ^7' * 



JJ^M £^ jî ^Cç^Xîf 



»^/ 



VX 



/^ 







".< y s*-s* 



JiUM_Ji4^ 






» <^- 






nF^WW^M^W^h 




27. An-Naml (les fourmis) 



56. Puis son peuple n'eut que cette réponse: «Expulsez de votre cité la famille 
de Lot! Car ce sont des gens qui affectent la pureté. 

57. Nous le sauvâmes ainsi que sa famille, sauf sa femme pour qui Nous 
avions déterminé qu'elle serait du nombre des exterminés. 

58. Et Nous fîmes pleuvoir sur eux une pluie (de pierres). Et quelle mauvaise 
pluie que celle des gens prévenus! 

59. Dis: «Louange à Allah et paix sur Ses serviteurs qu'il a élus!» Lequel est 
meilleur: Allah ou bien ce qu'ils Lui associent? 

60. N'est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre et qui vous a fait descendre 
du ciel une eau avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins pleins de 
beauté. Vous n'étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres. Y-a- 
t-il donc une divinité avec Allah? Non, mais ce sont des gens qui Lui 
donnent des égaux. 

61. N'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour, placé des 
rivières à travers elle, lui a assigné des montagnes fermes et établi une 
séparation entre les deux mers 1 , — Y a-t-il donc une divinité avec Allah? 
Non, mais la plupart d'entre eux ne savent pas. 

62. N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève 
le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, 

— Y a-t-il donc une divinité avec Allah? C'est rare que vous vous 
rappeliez ! 

63. N'est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres de la terre et de la mer, 
et qui envoie les vents, comme une bonne annonce 2 précédant Sa grâce. 

— Y a-t-il donc une divinité avec Allah? Allah est Très Elevé au-dessus de ce 
qu'ils [Lui] associent. 



1. Les deux mers: les masses d'eau qui sont l'une douce et l'autre salée. 

2. Les vents comme une bonne annonce: précèdent la pluie. 



ES 



51 




tmm 



a?*œ 




■sa 



-^ <■ 






•• •' 



ôlp^^lp^J*^V^îî 



< »"x"\4f^ ï 



+ r<fs 



c^uja^içy^^! 



/ ^ 



-%0. 












^i ^ 



^<^^ 















> f' 




















<' J.A 









aï 



ses 



a^» 



27. An-Naml (les fourmis) 



64. N'est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous 
nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Allah? Dis: 
«Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques!» 

65. Dis: «Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l'Incon- 
naissable, à part Allah». Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscites! 

66. Mais leurs sciences se sont rejointes au sujet de l'autre monde. Ils doutent 
plutôt là-dessus. Ou plutôt ils sont aveugles à son sujet. 

67. Et ceux qui ne croient pas disent: «Est-ce que, quand nous serons poussiè- 
re, nous et nos pères, est-ce que vraiment on nous fera sortir (de nos 
tombes)? 

68. Certes, on nous l'a promis à nous et à nos pères, auparavant. Ce ne sont 
que des contes d'anciens!» 

69. Dis: «Parcourez la terre et voyez ce qu'il est advenu des criminels». 

70. Et ne t'afflige pas sur eux et ne sois pas angoissé à cause de leur complot. 

71. Et ils disent: «Pour quand cette promesse si vous êtes véridiques?» 

72. Dis: «Il se peut qu'une partie de ce que vous cherchez à hâter soit déjà sur 
vos talons». 

73. Certes, ton Seigneur est pourvoyeur de grâce aux hommes, mais la plupart 
d'entre eux ne sont pas reconnaissants. 

74. Certes, ton Seigneur sait ce que cachent leurs poitrines et ce qu'ils 
divulguent. 

75. Et il n'y a rien de caché, dans le ciel et la terre, qui ne soit dans un Livre 
explicite. 

76. Ce Coran raconte aux Enfants d'Israël la plupart des sujets sur lesquels ils 
divergent, 



M 



S 



S 




mm& 



mm 



i9S9! 












J^bt^^^l^A^ 



Î.W, 



,/, 



.&£' 













' -* <-' 



Jjlï 
,0 



'^•v 



4 



♦ ♦ • 















ti<4<y 



y. 



IbL 




iéée*t 



l cr 




27. An-Naml (les fourmis) 



77. cependant qu'il est pour les croyants un guide et une miséricorde. 

78. Ton Seigneur décidera certes entre eux par Son jugement; et II est le 
Tout Puissant, le Sage. 

79. Place donc ta confiance en Allah, car tu es de toute évidence dans la vérité 
et le bon droit. 

80. Tu ne peux faire entendre les morts ni faire entendre l'appel aux sourds 
quand ils s'enfuient en tournant le dos. 

81. Et tu ne peux non plus guider les aveugles hors de leur égarement. Tu ne 
feras entendre que ceux qui croient en Nos versets et se soumettent. 

82. Et quand la Parole tombera sur eux, Nous leur ferons sortir de terre une 
bête qui leur parlera; les gens n'étaient nullement convaincus de la vérité 
de Nos signes [ou versets]. 

83. Et le jour où Nous rassemblerons, de chaque communauté, une foule de 
ceux qui démentaient Nos révélations, et qu'ils seront placés en rangs. 

84. puis, quand ils seront arrivés, [Allah] dira: «Avez- vous traité de menson- 
ges Mes signes sans les avoir embrassés de votre savoir? Ou que faisiez- 
vous donc?» 

85. Et la Parole leur tombera dessus à cause de leurs méfaits. Et ils ne pour- 
ront rien dire. 

86. N'ont-ils pas vu qu'en vérité, Nous avons désigné la nuit pour qu'ils y 
aient du repos, et le jour pour voir? Voilà bien des preuves pour des gens 
qui croient. 

87. Et le jour où l'on soufflera dans la Trompe, tous ceux qui sont dans les 
cieux et ceux qui sont dans la terre seront effrayés, — sauf ceux qu'Allah a 
voulu [préserver]! — Et tous viendront à Lui en s'humiliant. 

88. Et tu verras les montagnes — tu les crois figées — alors qu'elles passent 
comme des nuages. Telle est l'œuvre d'Allah qui a tout façonné à la 
perfection. Il est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites! 



ES 



wv 



5DÇ3Ç 




amm 



OJWVA 




3F 



S 



a 



y j- .y y*' •" 



> ' l^»*^ >^ ^^ ^ 



gj ùy^Uig^ |>ô?(À lf^^ jL~^J Uuy 



^ > 



> > > > 



<A, 



' . s t <? ^ 






X ^ 






y o^iyt2)â 4 




! 



>»^. -^-s^ 



■»<* y 9 ^* 



&&W^)jZ&i£^iïj\4Aj>-iSJl\ îip'l 






5p ôA^l^<J-^<4L>^fo*/^^^ 



J/Ui»AU 




ï&Sils^ 




^ s**' * s * 



e&&£ 






s**i/ 



s 



+ ?f . ^^ 












• ^ ^ 



»'\'S*'Z', î>>T^ 



s ^ s 



*£ ** 






27. An-Naml (les fourmis) 



89. Quiconque viendra avec le bien aura bien mieux, et ce jour-là, ils seront à 
l'abri de tout effroi. 

90. Et quiconque viendra avec le mal... alors ils seront culbutés le visage 
dans le Feu. N'êtes-vous pas uniquement rétribués selon ce que vous 
œuvriez?» 

91. «Il m'a été seulement commandé d'adorer le Seigneur de cette Ville (la 
Mecque) qu'il a sanctifiée, — et à Lui toute chose — et il m'a été 
commandé d'être du nombre des Musulmans, 

92. et de réciter le Coran». Quiconque se guide, c'est pour lui-même en effet 
qu'il se guide. Et quiconque s'égare..., alors dis: «Je ne suis que l'un des 
avertisseurs». 

93. Dis: «Louange à Allah! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les 
reconnaîtrez». Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. 



SOURATE 28 



AL-QASAS (LE RÉCIT) 1 

88 versets 
Pré-hég. n°49 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. T'a, Sïn, Mîm 2 . 

2. Voici les versets du Livre explicite. 

3. Nous te racontons en toute vérité, de l'histoire de Moïse et de Pharaon, à 
l'intention des gens qui croient. 

4. Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants, afin 
d'abuser de la faiblesse de l'un d'eux: Il égorgeait leurs fils et laissait 
vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre. 

5. Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre et en 
faire des dirigeants et en faire les héritiers, 



1. Titre tiré du v. 25. 

2. Cf. note à S. 2, v. 1. 



28. Al-Qasas (le récit) 




6. et les établir puissamment sur terre, et faire voir à Pharaon, à Haman, et à 
leurs soldats, ce dont ils redoutaient. 

7. Et Nous révélâmes à la mère de Moïse [ceci]: «Allaite-le. Et quand tu 
craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n'aie pas peur et ne t'attriste 
pas: Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager». 

8. Les gens de Pharaon le recueillirent, pour qu'il leur soit un ennemi et une 
source d'affliction! Pharaon, Hâmân et leurs soldats étaient fautifs. 

9. Et la femme de Pharaon dit: «(Cet enfant) réjouira mon œil et le tien! Ne 
le tuez pas. Il pourrait nous être utile ou le prendrons-nous pour enfant». 
Et ils ne pressentaient rien. 

10. Et le cœur de la mère de Moïse devint vide. Peu s'en fallut qu'elle ne 
divulguât tout, si Nous n'avions pas renforcé son cœur pour qu'elle restât 
du nombre des croyants. 

11. Elle dit à sa sœur 1 : «Suis-le»; elle l'aperçut alors de loin sans qu'ils ne 
s'en rendent compte. 

12. Nous lui avions interdit auparavant (le sein) des nourrices. Elle (la sœur de 
Moïse) dit donc: «Voulez- vous que je vous indique les gens d'une maison 
qui s'en chargeront pour vous tout en étant bienveillants à son égard?»... 

13. Ainsi Nous le rendîmes à sa mère, afin que son œil se réjouisse, qu'elle 
ne s'affligeât pas et qu'elle sût que la promesse d'Allah est vraie. Mais la 
plupart d'entre eux ne savent pas. 



\. A sa Sœur: la sœur de Moïse. 

^m*^*^m*m*m* ^ 386 



ms* 





oj&m 




SB 



• ^.G. 



• <^,. >i./T 'Sï^i >' r 's ~,-" »<r > ** t i i-f' 
lfU\^ JUii Ù£$> Â^jJ\ Ji- j> Cjp U<~J*tA\ 



A* o>>^ 



X S 






4* >•£ >-**>^>* i* < ,'-, / * ^^ » y y y yi* yy y " 



• • 






^ -fx^i 



^, As* * yy yy s 



^ x^^. 



^ 



il •» I i " . a .ri «li 111 1 






*~ww 







^ 



♦X < 



^ 










•^^ « -. » 






^<f 



• •• 






_ 




WSPWJ 



9! 



28. Al-Qasas (le récit) 



14. Et quand il eut atteint sa maturité et sa pleine formation, Nous lui donnâ- 
mes la faculté de juger et une science. C'est ainsi que Nous récompensons 
les bienfaisants. 

15. Il entra dans la ville à un moment d'inattention de ses habitants; il y 
trouva deux hommes qui se battaient, l'un était de ses partisans et l'autre 
de ses adversaires. L'homme de son parti l'appela au secours contre son 
ennemi. Moïse lui donna un coup de poing qui l'acheva. — [Moïse] dit: 
«Cela est l'œuvre du Diable. C'est vraiment un ennemi, un égareur évident». 

16. Il dit: «Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même; pardonne-moi». Et II 
lui pardonna. C'est Lui vraiment le Pardonneur, le Miséricordieux! 

17. Il dit: «Seigneur, grâce aux bienfaits dont tu m'as comblé, jamais je ne 
soutiendrai les criminels». 

18. Le lendemain matin, il se trouva en ville, craintif et regardant autour de 
lui, quand voilà que celui qui lui avait demandé secours la veille, l'appelait 
à grands cris. Moïse lui dit: «Tu es certes un provocateur déclaré». 

19. Quand il voulut porter un coup à leur ennemi commun, il (l'Israélite) dit: 
«O Moïse 1 , veux-tu me tuer comme tu as tué un homme hier? Tu ne veux 
être qu'un tyran sur terre; et tu ne veux pas être parmi les bienfaiteurs». 

20. Et c'est alors qu'un homme vint du bout de la ville en courant et dit: «O 
Moïse, les notables sont en train de se concerter à ton sujet pour te tuer. 
Quitte (la ville). C'est le conseil que je te donne». 

21. Il sortit de là, craintif, regardant autour de lui. Il dit: «Seigneur, sauve- 
moi de [ce] peuple injuste!» 



l.Ô Moïse: certains commentateurs estiment que c'est l'ennemi de Moïse qui parle. 



UgM 



WA 



E 





&j&m 







s < ' 



'SJ*&j^&^j&^$* 



""*'' r* ^» *<*" <.< 



^LJàtë^^^LJ^ 



V x'XX 






• •• 



^< 



i?Ju i£ SJi fâj $m «J-dï 



9 v»i 



s" 



>.. 






>diî 



djt;&gjU^iâ^^c3ÉC2^;3iï 






L^^^J^^^-ij^^^L^ 




< ' *-* 



* ss 



< ^U^l^lïal^^^^ 



j Lijji^aii \ ^L> j^Âj » e ^i^-llld Q c-jjâ— U/^-ï 



y y h*.», ss 








*• ^ »i? »> t s k& ^ 



y* r* 



&£&'&& 



> <^- 




:tàli* 









1 

VAÂ 



28. Al-Qasas (le récit) 



22. Et lorsqu'il se dirigea vers Madyan, il dit: «Je souhaite que mon Seigneur 
me guide sur la voie droite». 

23. Et quand il fut arrivé au point d'eau de Madyan, il y trouva un attroupe- 
ment de gens abreuvant [leurs bêtes] et il trouva aussi deux femmes se 
tenant à l'écart et retenant [leurs bêtes]. Il dit: «Que voulez-vous?» Elles 
dirent: «Nous n'abreuverons que quand les bergers seront partis; et notre 
père est fort âgé». 

24. Il abreuva [les bêtes] pour elles puis retourna à l'ombre et dit: «Seigneur, 
j'ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi». 

25. Puis l'une des deux femmes vint à lui, d'une démarche timide, et lui dit: 
«Mon père t'appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous». 
Et quand il fut venu auprès de lui et qu'il lui eut raconté son histoire, il 
(le vieillard) dit: «N'aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes». 

26. L'une d'elles dit: «Ô mon père, engage-le [à ton service] moyennant salai- 
re, car le meilleur à engager c'est celui qui est fort et digne de confiance». 

27. Il dit: «Je voudrais te marier à l'une de mes deux filles que voici, à condi- 
tion que tu travailles à mon service durant huit ans. Si tu achèves dix 
[années], ce sera de ton bon gré; je ne veux cependant rien t'imposer 
d'excessif. Tu me trouveras, si Allah le veut, du nombre des gens de bien». 

28. «C'est (conclu) entre toi et moi, dit [Moïse]. Quel que soit celui des deux 
termes que je m'assigne, il n'y aura nulle pression sur moi. Et Allah est 

Garant de ce que nous disons». 



B 



SE 



tmdmimJ* 




estais 




■ f f ■ ■ e 



Qf 



V.*' 






^->A 



*" -s* 



•*. •* M A. • 







v .^ 











■<£ ^=* »s" S 



*.'&.'•' 






X*''»->''C < »•" . < '"' * -f ► f 



<>î* 




ji»<4ME 




x rf -^ 



<>î 













>> »" 



O v^-A)U 









%>' s 



u • 






& ùj^l^ùîJl^%^^lû^ 



CES 



z^z 

MW 



ggP5 




28. Al-Qasas (le récit) 




29. Puis, lorsque Moïse eut accompli la période convenue et qu'il se mit en 
route avec sa famille, il vit un feu du côté du Mont. Il dit à sa famille: 
«Demeurez ici. J'ai vu du feu. Peut-être vous en apporterai-je une nouvel- 
le ou un tison de feu afin que vous vous réchauffiez». 

30. Puis quand il y arriva, on l'appela, du flanc droit de la vallée, dans la 
place bénie, à partir de l'arbre: «Ô Moïse! C'est Moi Allah, le Seigneur de 
l'univers». 

31. Et: «Jette ton bâton»; Puis quand il le vit remuer comme si c'était un 
serpent, il tourna le dos sans même se retourner. «Ô Moïse! Approche et 
n'aie pas peur: tu es du nombre de ceux qui sont en sécurité. 

32. Introduis ta main dans l'ouverture de ta tunique: elle sortira blanche sans 
aucun mal. Et serre ton bras contre toi pour ne pas avoir peur. Voilà donc 
deux preuves de ton Seigneur pour Pharaon et ses notables. Ce sont vrai- 
ment des gens pervers». 

33. «Seigneur, dit [Moïse], j'ai tué un des leurs et je crains qu'ils ne me tuent. 

34. Mais Aaron, mon frère, est plus éloquent que moi. Envoie-le donc avec 
moi comme auxiliaire, pour déclarer ma véracité: je crains, vraiment, 
qu'ils ne me traitent de menteur». 

35. [Allah] dit: «Nous allons, par ton frère, fortifier ton bras, et vous donner 
des arguments irréfutables; ils ne sauront vous atteindre, grâce à Nos 
signes [Nos miracles]. Vous deux et ceux qui vous suivront seront les 
vainqueurs. 



B 



E 




ssgac 



***** 



S 



»* 



/ s 



O > ^ 



S y* S »>" 



H\\^\*\J&cj^. 




^ % f~*^ s s s 









tâ^-J&^&f&sà ^C%}\\^U 



" i\ "î > > ^ ^ x 



^^^a^^^^a 



^$ -jù^^as \c£^y*£\ 



<lo/->^ 



y m* y 









*lÎ-£s s 






/ 










•r >: 



>^>^ 



> -^ ^~ 






^ >£ »y 



'<^y 






S3E2BS 



^ " ' " ^ 



3F! 



28. Al-Qasas (le récit) 




36. Puis, quand Moïse vint à eux avec Nos prodiges évidents, ils dirent: «Ce 
n'est là que magie inventée. Jamais nous n'avons entendu parler de cela 
chez nos premiers ancêtres». 

37. Et Moïse dit; «Mon Seigneur connaît mieux qui est venu de Sa part avec 
la guidée, et à qui appartiendra la Demeure finale. Vraiment, les injustes 
ne réussiront pas». 

38. Et Pharaon dit: «O notables, je ne connais pas de divinité pour vous, 
autre que moi. Hâmàn, allume-moi du feu sur l'argile puis construis- 
moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense 
plutôt qu'il est du nombre des menteurs». 

39. Et il s'enfla d'orgueil sur terre ainsi que ses soldats, sans aucun droit. Et 
ils pensèrent qu'ils ne seraient pas ramenés vers Nous. 

40. Nous le saisîmes donc, ainsi que ses soldats, et les jetâmes dans le flot. 
Regarde donc ce qu'il est advenu des injustes! 

41. Nous fîmes d'eux des dirigeants qui appellent les gens au Feu. Et au Jour 
de la Résurrection ils ne seront pas secourus. 

42. Nous les fîmes suivre, dans cette vie ici-bas, d'une malédiction. Et au Jour 
de la Résurrection, ils seront parmi les honnis. 

43. Nous avons en effet, donné le Livre à Moïse, — après avoir fait périr les 
anciennes générations, — en tant que preuves illuminantes pour les gens, 
ainsi que guidée et miséricorde afin qu'ils se souviennent. 



£2 



99 



S 





&j;ûm 




m* 



mmmmdm 









A--.. > 



<■ „>- 



•"* x » 



i-b<y 






• > >// 



f ^ ^^^ 



^'.^ f> 



lî > 



* ^i' 






#M#eù£xp4&& o&£&<. 



'. ^7> f M ». 



s. <**-.' > 



./-"T ^ 



'♦TV >" » "*."-"7 "" 



i^Afc fyty &Ç$*> ob^i îy k Sibîl$*J* 



^ S 



> ' ^ï»: 









s »> > 



J*x< 







rTT 




X 



9SSE 



•■ 



28. Al-Qasas (le récit) 




44. Tu n'étais pas 1 sur le versant ouest (du Sinaï), quand Nous avons décrété 
les commandements à Moïse; tu n'étais pas parmi les témoins. 

45. Mais Nous avons fait naître des générations dont l'âge s'est prolongé. Et tu 
n'étais pas [non plus] résident parmi les gens de Madyan leur récitant Nos 
versets; mais c'est Nous qui envoyons les Messagers. 

46. Et tu n'étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais 
(tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un 
peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent. 

47. Si un malheur les atteignait en rétribution de ce que leurs propres mains 
avaient préparé, ils diraient: «Seigneur, pourquoi ne nous as-Tu pas en- 
voyé un Messager? Nous aurions alors suivi Tes versets et nous aurions 
été croyants». 

48. Mais quand la vérité leur est venue de Notre part, ils ont dit: «Si seule- 
ment il avait reçu la même chose que Moïse!» Est-ce qu'ils n'ont pas nié 
ce qui auparavant fut apporté à Moïse? Ils dirent: «Deux magies se sont 
mutuellement soutenues!» Et ils dirent: «Nous n'avons foi en aucune» 2 . 

49. Dis-leur: «Apportez donc un Livre venant d'Allah qui soit meilleur guide 
que ces deux-là, et je le suivrai si vous êtes véridiques». 

50. Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs pas- 
sions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans 
une guidée d'Allah? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes. 



1. Tu n'étais pas: (Ô Muhammad) (pbAsl) sur le versant ouest: du Sinaï. 

2. Ils dirent : les Mecquois dirent deux magies. Les païens de la Mecque ne voient, dans la Thora et 
le Coran que deux magies qui se soutiennent l'une l'autre. 



yi0 ^S^^&p^y-^s ♦ 









*>.^-< 



-" rr>; 



<•,••"*.-' 






^^ 






/ * 



><"JÎ 9 *'* 



*s 



**&<**-««' 




^&c$zQ<UJ$&U 



' -> 






y« t *j-i-j-i-i-i-u<-i-i. 



W) 



28. Al-Qasas (le récit) 




51. Nous leur avons déjà exposé la Parole (le Coran) afin qu'ils se 
souviennent. 

52. Ceux à qui, avant lui [le Coran], Nous avons apporté le Livre, y croient 1 . 

53. Et quand on le leur récite, ils disent: «Nous y croyons. Ceci est bien la 
vérité émanant de notre Seigneur. Déjà avant son arrivée, nous étions 
Soumis» 2 . 

54. Voilà ceux qui recevront deux fois leur récompense pour leur endurance, 
pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé de ce que 
Nous leur avons attribué 3 ; 

55. et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent: «A nous 
nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas 
les ignorants». 

56. Tu (Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes: mais c'est Allah qui 
guide qui II veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. 

57. Et ils dirent 4 : «Si nous suivons avec toi la bonne voie, on nous arrachera 
de notre terre». — Ne les avons-Nous pas établis dans une enceinte sacrée, 
sûre, vers laquelle des produits de toute sorte sont apportés comme attri- 
bution de Notre part? Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. 

58. Et combien avons-Nous fait périr de cités qui étaient ingrates (alors que 
leurs habitants vivaient dans l'abondance), et voilà qu'après eux leurs 
demeures ne sont que très peu habitées, et c'est Nous qui en fûmes 
l'héritier. 

59. Ton Seigneur ne fait pas périr des cités avant d'avoir envoyé dans leur 
métropole un Messager pour leur réciter Nos versets. Et Nous ne faisons 
périr les cités que lorsque leurs habitants sont injustes. 



1. Ce verset fait allusion aux gens du Livre qui embrassèrent l'Islam. 

2. Soumis: Musulmans. C'est à la révélation coranique qu'ont cru les croyants d'avant Muham- 
mad (pbAsl). Quand on leur récita le Coran, par la suite ils y crurent d'emblée, le reconnurent, 
et s'aperçurent que de tout temps ils avaient été Musulmans. Déjà à la Mecque, certains 
Chrétiens avaient embrassé l'Islam. A Médine aussi, certains Juifs s'étaient convertis. Il est à 
noter que tous les versets de cette Sourate ont été révélés avant l'Hégire, excepté les versets de 
52 à 55 qui l'ont été après l'Hégire. 

3. A qui... deux fois leur récompense: les Juifs et les Chrétiens, qui embrassèrent l'Islam, méritent 
double récompense parce qu'ils ont cru aux deux livres (leur propre livre et le Coran). 

4. Et ils dirent: les païens de la Mecque. 



B 



*0m* 



SE 



■5 




•12&A\'£< i * 




mm 







"- «jy^ '-w > X •» > >^x 



Sf-s'*"' ■djï**'' S »>îf^ 



>><»>£ 






>**' 



>X'*\\i* -S •' ". 






<^»>>~.K»1 









,^*. << 



tf^W^SC*» 1&4&2XZ&A 



(<-*i>j-^ 



'oPêétSp^Z&%àiï&> 



m 



fafafahd 



28. Al-Qasas (le récit) 




60. Tout ce qui vous a été donné est la jouissance éphémère de la vie ici-bas et 
sa parure, alors que ce qui est auprès d'Allah est meilleur et plus durable... 
Ne comprenez- vous donc pas? 

61. Celui à qui Nous avons fait une belle promesse dont il verra l'accomplis- 
sement, est-il comparable à celui à qui Nous avons accordé la jouissance 
de la vie présente et qui sera ensuite, le Jour de la Résurrection, de ceux 
qui comparaîtront (devant Nous). 

62. Et le jour où II les appellera, Il dira: «Où sont ceux que vous prétendiez 
être Mes associés?» 

63. Ceux contre qui la Parole se réalisera diront: «Voici, Seigneur, ceux que 
nous avons séduits. Nous les avons séduits comme nous nous sommes 
dévoyés nous-mêmes. Nous les désavouons devant Toi: ce n'est pas nous 
qu'ils adoraient». 

64. Et on [leur] dira: «Appelez vos associés». Ils les appelleront, mais ceux-ci 
ne leur répondront pas. Quand ils verront le châtiment, ils désireront alors 
avoir suivi le chemin droit (dans la vie d'ici-bas). 

65. Et le jour où II les appellera et qu'il dira: «Que répondiez-vous aux 

Messagers?» 

66. Ce jour-là, leurs arguments deviendront obscurs et ils ne se poseront point 
de questions. 

67. Mais celui qui se sera repenti, qui aura cru et fait le bien, il se peut qu'il 
soit parmi ceux qui réussissent. 

68. Ton Seigneur crée ce qu'il veut et II choisit; il ne leur a jamais appartenu 
de choisir 1 . Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils associent à Lui! 

69. Ton Seigneur sait ce que cachent leurs poitrines et ce qu'ils divulguent. 

70. C'est lui Allah. Pas de divinité à part Lui. A Lui la louange ici-bas comme 
dans l'au-delà. A Lui appartient le jugement. Et vers Lui vous serez 
ramenés. 



1. Autre compréhension de cette partie du verset: Ton Seigneur crée ce qu'il veut et choisit [pour 
les hommes] ce qui leur convient le mieux. 



tsmmmnm* 



S 



s 



JUW-T-^ 393 




■jSi&rAV&fiA 




®>*m. 




r 1 s" •* ' 



9^SP5^P5»! 



*m»j m *Ê-*^i 



••■>••*» .ni \m\\ y^ »\*"^Tâl \^ .1 *► u 



l^j>yj$^&\ 



^J^ùU-vU* 



>^ ». 



• ••< ^ 




vv 







O >tf • ' 



->^> ?£ 






>£ 



»x 
















*>h 






^>^ ^^^ 40^t 



v** 



$ J^^^bpj^ ^ 



- ' ljL^^^t«}fe»o-L^b © <^>J^y 










X' 



>r;^ > * 



&àll+ 0<Zjj£i 













s s s s 



♦ •• 



§fy^<^^^ $ 



ïsTs.A.* 




• " *• 







28. Al-Qasas (le récit) 



71. Dis: «Que diriez-vous? Si Allah vous assignait la nuit en permanence 
jusqu'au Jour de la Résurrection, quelle divinité autre qu'Allah pourrait 
vous apporter une lumière? N'entendez- vous donc pas?» 

72. Dis: «Que diriez-vous? Si Allah vous assignait le jour en permanence 
jusqu'au Jour de la Résurrection, quelle divinité autre qu'Allah pourrait 
vous apporter une nuit durant laquelle vous reposeriez? N'observez- vous 
donc pas?» 

73. C'est de par Sa miséricorde qu'il vous a assigné la nuit et le jour: pour 
que vous vous y reposiez et cherchiez de Sa grâce, et afin que vous soyez 
reconnaissants. 

74. Et le jour où II les appellera, Il dira: «Où sont ceux que vous prétendiez 

être Mes associés?» 

75. Cependant, Nous ferons sortir de chaque communauté un témoin, puis 
Nous dirons: «Apportez votre preuve décisive». Ils sauront alors que la 
Vérité est à Allah; et que ce qu'ils avaient inventé les a abandonnés. 

76. En vérité, Coré [Karoûn] était du peuple de Moïse mais il était empli de 
violence envers eux. Nous lui avions donné des trésors dont les clefs pe- 
saient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit: «Ne te 
réjouis point. Car Allah n'aime pas les arrogants. 

77. Et recherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeure dernière. Et 
n'oublie pas ta part 1 en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été 
bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car 
Allah n'aime point les corrupteurs». 



1. N'oublie pas ta part..,: verset souvent cité en Islam pour inviter le croyant à ne pas déserter ses 
intérêts matériels au profit d'une piété exagérée. 



B 



35 



S 



H 



S 




28. Al-Qasas (le récit) 



78. Il dit: «C'est par une science que je possède que ceci m'est venu». Ne 
savait-il pas qu'avant lui Allah avait fait périr des générations supérieures à 
lui en force et plus riches en biens? Et les criminels ne seront pas interro- 
gés sur leurs péchés» 1 ! 

79. Il sortit à son peuple dans tout son apparat. Ceux qui aimaient la vie 
présente dirent: «Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à 
Coré. Il a été doté, certes, d'une immense fortune». 

80. Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent: «Malheur à vous! La 
récompense d'Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien». Mais 
elle ne sera reçue que par ceux qui endurent. 

81. Nous fîmes donc que la terre l'engloutît, lui et sa maison. Aucun clan en 
dehors d'Allah ne fut là pour le secourir, et il ne pût se secourir lui- 
même. 

82. Et ceux qui, la veille, souhaitaient d'être à sa place, se mirent à dire: «Ah! 
Il est vrai qu'Allah augmente la part de qui II veut, parmi Ses serviteurs, 
ou la restreint. Si Allah ne nous avait pas favorisés, Il nous aurait certai- 
nement fait engloutir. Ah! Il est vrai que ceux qui ne croient pas ne 
réussissent pas». 

83. Cette Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à 
s'élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l'heureuse fin 
appartient aux pieux. 

84. Quiconque viendra avec le bien, aura meilleur que cela encore; et quicon- 
que viendra avec le mal, (qu'il sache que) ceux qui commettront des mé- 
faits ne seront rétribués que selon ce qu'ils ont commis. 



1. Ne seront pas interrogés sur leurs péchés: car Allah les connaît parfaitement. 



OJl^VA 




jQgjjgg^gjg 



S 



„^ > XL s s < <>*^^ 



s*>*S 



s s s s s 



# jS, 



2*J?j-*iSJl\C>l 



c£Cj © ù^ JJL> (jyb }y>j i£jJt> \i^-Cy* e& 






^^'£r 



^6^I^i^0 S^^^ii^l^^ 



-^^>^<, -ï^a* 






-*>> 




■0 / ^ 










lyji^? 






A> i/rr> xrtri^^xr.^ 



** s <&>* ""s 







28. Al-Qasas (le récit) 




85. Celui qui t'a prescrit le Coran te ramènera certainement là où tu (souhai- 
tes) retourner 1 . Dis: «Mon Seigneur connaît mieux celui qui a apporté la 
guidée et celui qui est dans un égarement évident. 

86. Tu n'espérais nullement que le Livre te serait révélé. Ceci n'a été que par 
une miséricorde de ton Seigneur. Ne sois donc jamais un soutien pour les 
infidèles; 

87. et que ceux-ci ne te détournent point des versets d'Allah une fois qu'on les 
a fait descendre vers toi. Appelle les gens vers ton Seigneur et ne sois 
point du nombre des Associateurs. 

88. Et n'invoque nulle autre divinité avec Allah. Point de divinité à part Lui. 
Tout doit périr, sauf Son Visage 2 . A Lui appartient le jugement; et vers 
Lui vous serez ramenés. 

SOURATE 29 

AL- C ANKABÛT (L'ARAIGNÉE) 3 

69 versets 
Pré~hég. n°85 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mïm 4 . 

2. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: «Nous croyons!» sans 
les éprouver? 

3. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah 
connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. 

4. Ou bien ceux qui commettent des méfaits, comptent-ils pouvoir Nous 
échapper? Comme leur jugement est mauvais! 

5. Celui qui espère rencontrer Allah, le terme fixé par Allah va certainement 
venir. Et c'est Lui l'Audient, l'Omniscient. 

6. Et quiconque lutte, ne lutte que pour lui-même, car Allah peut Se passer de 
tout l'univers. 



1. Présage du retour du Prophète à la Mecque. 
Autre interp.: te ramènera au Paradis. 

2. Son Visage: selon Ibn Katîr: «Tout doit périr sauf Lui». Il est prouvé qu'Allah ne ressemble 
point aux créatures. 

3. Titre tiré du v. 41. 

4. Cf. note à S.2, v. 1. 



£22££!'- fl 







• ...--^ *>r:£'^.- 



ffc^ 



j^iSSioiilill y>î> !ji>l. iWJb 



ù^f 1^0 ùji^^^f^1^2 



» 










** » ~ ♦ yz itM * * 



bt 




> i " »-£ 






> *>'< 



<Zté3ïty& 






~/ s 



s^^vii^^^ 



g55E2^^^^s 






29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



7. Et quant à ceux qui croient et font de bonnes œuvres, Nous leur efface- 
rons leurs méfaits, et Nous les rétribuerons de la meilleure récompense 
pour ce qu'ils auront accompli. 

8. Et Nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère, et «si 
ceux-ci te forcent à M'associer, ce dont tu n'as aucun savoir, alors ne leur 
obéis pas». Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce 
que vous faisiez. 

9. Et quant à ceux qui croient et font de bonnes œuvres, Nous les ferons 
certainement entrer parmi les gens de bien. 

10. Parmi les gens il en est qui disent: «Nous croyons en Allah»; puis, si on 
les fait souffrir pour la cause d'Allah, ils considèrent l'épreuve de la part 
des hommes comme un châtiment d'Allah. Or, s'il vient du secours de ton 
Seigneur, ils diront certes: «Nous étions avec vous!» Allah n'est-Il pas le 
meilleur à savoir ce qu'il y a dans les poitrines de tout le monde? 

11. Allah connaît parfaitement les croyants et connaît parfaitement les 
hypocrites. 

12. Et ceux qui ne croient pas disent à ceux qui croient; «Suivez notre sentier, 
et que nous supportions vos fautes». Mais ils ne supporteront rien de leurs 
fautes. En vérité ce sont des menteurs. 

13. Et très certainement, ils porteront leurs fardeaux et d'autres fardeaux en 
plus de leurs propres fardeaux, et ils seront interrogés, le Jour de la Résur- 
rection, sur ce qu'ils inventaient. 

14. Et en effet, Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il demeura parmi 
eux mille ans moins cinquante années. Puis le déluge les emporta alors 
qu'ils étaient injustes. 



S 



s 











fil 



s 



s 



*» • 







.Vî»»" 



^ siO' f 



^4!i^3*<$)^J^£>^ 



> t > A 



<' S*i<> 










S5CBB 



29. Al- c Ankabût (l'araignée) 




15. Puis Nous le sauvâmes, lui et les gens de l'arche; et Nous en fîmes un 
avertissement pour l'univers. 

16. Et Abraham, quand il dit à son peuple; «Adorez Allah et craignez-Le: 
cela vous est bien meilleur si vous saviez». 

17. Vous n'adorez que des idoles, en dehors d'Allah, et vous forgez un men- 
songe. Ceux que vous adorez en dehors d'Allah ne possèdent aucun 
moyen pour vous procurer nourriture; recherchez votre subsistance auprès 
d'Allah. Adorez-Le et soyez-Lui reconnaissants. C'est à Lui que vous serez 
ramenés. 

18. Et si vous criez au mensonge, d'autres nations avant vous, ont aussi traité 
(leurs prophètes) de menteurs. Au Messager, cependant, n'incombe que la 
transmission claire. 

19. Ne voient-ils pas comment Allah commence la création puis la refait? 
Cela est facile pour Allah. 

20. Dis: «Parcourez la terre et voyez comment II a commencé la création. 
Puis comment Allah crée la génération ultime. Car Allah est Omnipotent». 

21. Il châtie qui II veut et fait miséricorde à qui II veut; et c'est vers Lui que 
vous serez ramenés. 

22. Et vous ne pourrez vous opposer à Sa puissance ni sur terre, ni au ciel; et 
il n'y a pas pour vous, en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur. 

23. Et ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah et à Sa rencontre, désespè- 
rent de Ma miséricorde. Et ceux-là auront un châtiment douloureux. 



SE 



BÉ 



WË^KSSi 



a 



^r 000 

^^ OwO 




29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



24. Son peuple ne fit d'autre réponse que: «tuez-le ou brûlez-le» 1 . Mais Allah 
le sauva du feu. C'est bien là des signes pour des gens qui croient. 

25. Et [Abraham] dit: «En effet, c'est pour cimenter des liens entre vous- 
mêmes dans la vie présente, que vous avez adopté des idoles, en dehors 
d'Allah. Ensuite, le Jour de la Résurrection, les uns rejetteront les autres, 
et les uns maudiront les autres, tandis que vous aurez le Feu pour refuge, 
et vous n'aurez pas de protecteurs. 

26. Lot crut en lui. Il dit 2 :« Moi, j 'émigré vers mon Seigneur, car c'est Lui le 
Tout Puissant, le Sage»- 

27. Nous lui donnâmes Isaac et Jacob, et plaçâmes dans sa descendance la 
prophétie et le Livre. Nous lui accordâmes sa récompense ici-bas, tandis 
que dans l'au-delà, il sera parmi les gens de bien. 

28. Et Lot, quand il dit à son peuple: «Vraiment, vous commettez la turpitu- 
de où nul dans l'univers ne vous a précédés. 

29. Aurez- vous commerce charnel avec des mâles? Pratiquerez-vous le brigan- 
dage? Commettrez-vous le blâmable dans votre assemblée?» Mais son 
peuple ne fit d'autre réponse que: «Fais que le châtiment d'Allah nous 
vienne, si tu es du nombre des véridiques». 

30. Il dit: «Seigneur, donne-moi victoire sur ce peuple de corrupteurs!» 



1. Son peuple...: on revient à l'histoire d'Abraham. 

2. // dit: Abraham dit. 

Lot était le neveu d'Abraham. 



B 



sas 



sase a 




*~***m*m»—f* 






</ i* . • &* ** *- ■ 



^^îyl^L^Î6^j2^>^ 









A A>s* 



û,jGîùi>'jaà 



<'$'** Ai "A' 'k % s>*t^'*~ 









•4 *' s <* s* 



s 4 



•• • I * •. I • 1 



s <*s 



\jx^\^y*l± JLjLd Ul_I^i* j^J&li-\ <Cl^-A^ 



,?«* « 









xr 



-? vt » * il "^ - 



£'* b* 




^ ut ut S* 









t 



% % 



*——~&i 



29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



31. Et quand Nos Anges apportèrent à Abraham la bonne annonce 1 , ils di- 
rent: «Nous allons anéantir les habitants de cette cité car ses habitants 
sont injustes». 

32. Il dit: «Mais Lot s'y trouve!» Ils dirent: «Nous savons parfaitement qui y 
habite : nous le sauverons certainement, lui et sa famille, excepté sa femme 
qui sera parmi ceux qui périront». 

33. Et quand Nos Anges vinrent à Lot, il fut affligé pour eux, et se sentit 
incapable de les protéger. Ils lui dirent: «Ne crains rien et ne t'afflige pas... 
Nous te sauverons ainsi que ta famille, excepté ta femme qui sera parmi 
ceux qui périront. 

34. Nous ferons tomber du ciel un châtiment sur les habitants de cette cité, 
pour leur perversité». 

35. Et certainement, Nous avons laissé (des ruines de cette cité) un signe 
(d'avertissement) évident pour des gens qui comprennent. 

36. De même, aux Madyan (Nous envoyâmes) leur frère Suayb qui leur dit: 
«Ô mon peuple, adorez Allah et attendez-vous 2 au Jour dernier, et ne 
semez pas la corruption sur terre». 

37. Mais ils le traitèrent de menteur. Le cataclysme les saisit, et au matin, ils 
gisaient sans vie dans leurs demeures. 

38. De même (Nous anéantîmes) les Aad et les Tamûd. — Vous le voyez 
clairement à travers leurs habitations 3 — Le Diable, cependant, leur avait 
embelli leurs actions, au point de les repousser loin du Sentier; ils étaient 
pourtant invités à être clairvoyants. 



1. La bonne annonce: la naissance de Isaac et de son fils Jacob. 

2. Attendez-vous...: craignez ce jour et œuvrez avec l'espoir d'obtenir la récompense d'Allah en ce 
jour. 

3. Leurs habitations : les ruines de leurs anciennes demeures. 



UipwrjM^n 



9" 



S 




'&?*. 



V-ft 



* * -:c& 



\ > 



u&\j%ï>ôè&$3Ji 



'*"+ tïyï 



\S \' 's SX' A ' ' -* * ^ ^ l' i ..ï 
■ 1 1 *d\^\2^Ujù^\&j*&i)^£x\ 






x 



><* *"•/ 







c£ 



^jpj&fijZ^ty^ty ^lI^H^ly^ 5 ^ 



» ^ 







,»-* > «^ _^»>> 



^Ufej 












^ ùi^C^âtî5^^^>^J 






29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



39. De même (Nous détruisîmes) Coré, Pharaon et Hâmân. Alors que Moïse 
leur apporta des preuves, ils s'enorgueillirent sur terre. Et ils n'ont pas pu 
[Nous] échapper. 

40. Nous saisîmes donc chacun pour son péché: Il y en eut sur qui Nous 
envoyâmes un ouragan; il y en eut que le Cri saisit; il y en eut que Nous 
fîmes engloutir par la terre; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, 
Allah n'est pas tel à leur faire du tort; mais ils ont fait du tort à eux- 
mêmes x . 

41. Ceux qui ont pris des protecteurs en dehors d'Allah ressemblent à l'arai- 
gnée qui s'est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de 
l'araignée. Si seulement ils savaient! 

42. Allah connaît toute chose qu'ils invoquent en dehors de Lui. Et c'est Lui 
le Tout Puissant, le Sage. 

43. Telles sont les paraboles que Nous citons aux gens; cependant, seuls les 
savants les comprennent. 

44. C'est pour une juste raison qu'Allah a créé les cieux et la terre. Voilà bien 
là une preuve pour les croyants. 

45. Récite ce qui t'est révélé du Livre et accomplis la Salât. En vérité la Salât 
préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d'Allah est certes ce 
qu'il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. 



1. L'ouragan: (et sa pluie mortelle): vise le peuple de Lot, les Sod omîtes. 
le Cri: destructeur des Tamûd; 
l'engloutissement par la terre: Coré; 
la noyade: Pharaon, et le peuple de Noé. 



B 



QPQÉ 



X 



« 




29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



46. Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux 
d'entre eux qui sont injustes. Et dites: «Nous croyons en ce qu'on a fait 
descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre 
Dieu est le même 1 , et c'est à Lui que nous nous soumettons». 

47. C'est ainsi que Nous t'avons fait descendre le Livre (le Coran). Ceux à 
qui Nous avons donné le Livre y croient. Et parmi ceux-ci, il en est qui y 
croient. Seuls les mécréants renient Nos versets 2 . 

48. Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n'en n'écrivais aucun de ta 
main droite. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. 

49. Il consiste plutôt en des versets évidents, (préservés) dans les poitrines de 
ceux à qui le savoir a été donné. Et seuls les injustes renient Nos versets. 

50. Et ils dirent: «Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui des prodiges de 
la part de son Seigneur?» Dis: «Les prodiges sont auprès d'Allah. Moi, je 
ne suis qu'un avertisseur bien clair». 

51. Ne leur suffit-il donc point que Nous ayons fait descendre sur toi le Livre 
et qu'il leur soit récité? Il y a assurément là une miséricorde et un rappel 
pour des gens qui croient. 

52. Dis: «Allah suffit comme témoin entre moi et vous». Il sait ce qui est dans 
les cieux et la terre. Et quant à ceux qui croient au faux et ne croient pas 
en Allah, ceux-là seront les perdants. 



1. Le même: un Dieu Unique. 

2. Ceux... à qui... le Livre: ceux qui possèdent la Thora et l'Evangile et qui sont devenus 
Musulmans. 

Et parmi ceux-ci: parmi ces Arabes (non Juifs). 



r *s~ S 



S* '>>%"+>?< ''K ,'' 9 jf <'-* **>>" 






5 ^ 










-"' >V »^ -*^^ «^-f 



//?^ 






J, J> S 9SS9S 



\ * 










'- ' ' o^s.s' fa s K s 




. »*i< s ÏCZ' ' A* A"* ' f Ai' \' ' 






*~ f '< -*'k \' * >#1 '>k ' x Ikiî^ ''Ï>S K * 



> »s 









^ »/ »/f 



^ ji ?>* .^•'V <r^ ~* 



^^^^oo^^^iu^ulii^^jj;^ 




* »» ' '\ Y * > » ' \< ,î \i i<>t >. 



6jU^V>^=l J. ^JuiH J5 2Mù!A3 



. . y "W-l-l-l, 






29. Al- c Ankabût (l'araignée) 




53. Et ils te demandent de hâter [la venue] du châtiment. S'il n'y avait pas eu 
un terme fixé, le châtiment leur serait certes venu. Et assurément, il leur 
viendra soudain, sans qu'ils en aient conscience. 

54. Ils te demandent de hâter [la venue] du châtiment, tandis que l'Enfer cerne 
les mécréants de toutes parts. 

55. Le jour où le châtirvnt les enveloppera d'en haut et sous leurs pieds. Il 
[leur] dira: «Goûte a * que vous faisiez!» 

56. O Mes serviteurs qui avaient cru! Ma terre est bien vaste. Adorez-Moi 
donc ! 

57. Toute âme goûtera la mort. Ensuite c'est vers Nous que vous serez 
ramenés. 

58. Et quant à ceux qui croient et accomplissent de bonnes œuvres, Nous les 
installerons certes à l'étage dans le Paradis sous lequel coulent les ruis- 
seaux, pour y demeurer éternellement. Quelle belle récompense que celle de 
ceux qui font le bien, 

59. qui endurent, et placent leur confiance en leur Seigneur! 

60. Que de bêtes ne se chargent point de leur propre nourriture! C'est Allah 
qui les nourrit ainsi que vous. Et c'est Lui l'Audient, l'Omniscient. 

61 . Si tu leur 1 demandes: «Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la 
lune?», ils diront très certainement: «Allah». Comment se fait-il qu'ensuite ils 
se détournent (du chemin droit)? 

62. Allah dispense largement ou restreint Ses dons à qui II veut parmi Ses 
serviteurs. Certes, Allah est Omniscient. 

63. Si tu leur demandes: «Qui a fait descendre du ciel une eau avec laquelle II 
fit revivre la terre après sa mort?», ils diront très certainement: «Allah». 
Dis: «Louange à Allah!» Mais la plupart d'entre eux ne raisonnent pas. 



I. Leur: aux mécréants. 

es 



S59S 






ses 



M 



gSSSCjrâ 




■gS&U-^A 



X 



'C&\jù\&&4£pi tuai -ô-Jijii cj 

6^ <^A^!i^J^i^^ 






> Z"' ' ">' \S k' K*S 



ZU-%££Z$&$ <i 









4ijptî/»i 



6ei 5 Ô C&rf 






^ 



.<* c > r> -^ 



i££* *v$^<3 l>~ iôXU-LJ 







/•V-U^A 




-* ^*-^, -» ^ -* 



g^U] 



^i^c^jVféfej jt^fc^ iî 






-^<j 



>,rv 



X'X 







i^^ 1 ^^- 



^>> 



s <* 






i«t 



^^» 



S6B 




& 



29. Al- c Ankabût (l'araignée) 



64. Cette vie d'ici-bas n'est qu'amusement et jeu. La Demeure de l'au-delà est 
assurément la vraie vie. S'ils savaient! 

65. Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant exclusive- 
ment leur culte. Une fois qu'il les a sauvés [des dangers de la mer en les 
ramenant] sur la terre ferme, voilà qu'ils [Lui] donnent des associés. 

66. Qu'ils nient ce que nous leur avons donné et jouissent des biens de ce 
monde! Ils sauront bientôt! 

67. Ne voient-ils pas que vraiment Nous avons fait un sanctuaire sûr [la 
Mecque], alors que tout autour d'eux on enlève les gens? Croiront-ils donc 
au faux et nieront-ils les bienfaits d'Allah? 

68. Et quel pire injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou 
qui dément la Vérité quand elle lui parvient? N'est-ce pas dans l'Enfer une 
demeure pour les mécréants? 

69. Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes 
sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants. 



SOURATE 30 

AR-RÛM (LES ROMAINS) 1 

60 versets 
Pré-hég. n°84 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mïm 2 . 

2. Les Romains 3 ont été vaincus, 

3. dans le pays voisin 4 , et après leur défaite ils seront les vainqueurs, 

4. dans quelques années 5 . A Allah appartient le commandement, au début et 
à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront 

5. du secours d'Allah. Il secourt qui II veut et II est le Tout Puissant, le Tout 
Miséricordieux. 



1. Titre tiré du v. 2. 

2. Voir S. 2, v. 2. 

3. Les Rùm: (les Romains): désignent ici les byzantins. Nous avons là une allusion à leur défaite 
par les Perses, et la prédiction de leur victoire sur les Perses plus tard. 

4. Dans le pays voisin: l'empire byzantin avait des frontières communes avec l'Arabie, à cette 
époque-là. 

5. Dans quelques années: dans moins de dix ans. 



ES 



S 



ss 




. l • 1 • .* *V I ..I i 







" si A 




bj^qfj» 












'.y 



'< ^ » > ^ 



^v<^ ^-^tf >-*>> 




/ 






X 





*-T 












>T 



- > 



-.5 



jsctwwjwwwi. 



30. Ar-Rûm (les romains) 



6. C'est [là] la promesse d'Allah. Allah ne manque jamais à Sa promesse 
mais la plupart des gens ne savent pas. 

7. Ils connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu'ils sont inattentifs à 
l'au-delà. 

8. N'ont-ils pas médité en eux-mêmes? Allah n'a créé les cieux et la terre et 
ce qui est entre eux, qu'à juste raison et pour un terme fixé. Beaucoup de 
gens cependant ne croient pas en la rencontre de leur Seigneur. 

9. N'ont-ils pas parcouru la terre pour voir ce qu'il est advenu de ceux qui 
ont vécu avant eux? Ceux-là les surpassaient en puissance et avaient 
labouré et peuplé la terre bien plus qu'ils ne l'ont fait eux-mêmes. Leurs 
messagers leur vinrent avec des preuves évidentes. Ce n'est pas Allah qui 
leur fît du tort; mais ils se firent du tort à eux-mêmes. 

10. Puis, mauvaise fut la fin de ceux qui faisaient le mal, ayant traité de 
mensonges les versets d'Allah et les ayant raillés. 

11. C'est Allah qui commence la création; ensuite II la refait; puis, vers Lui 
vous serez ramenés. 

12. Et le jour où l'Heure arrivera, les criminels seront frappés de désespoir. 

13. Et ils n'auront point d'intercesseurs parmi ceux qu'ils associaient [à Al- 
lah] et ils renieront même leurs divinités. 

14. Le jour où l'Heure arrivera, ce jour-là ils se sépareront [les uns des 
autres]. 

15. Ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres se réjouiront dans un 
jardin ; 



E=S 



* 










s> >S*~ '«'/S'A' *"»' '.Aï* **'»'%*' ' «'% 





WffWW 






















A , • 



H» X* X" » 









*m*~^m0 mifm* 



30. Ar-Rûm (les romains) 



16. et quant à ceux qui n'auront pas cru et auront traité de mensonges Nos 
signes ainsi que la rencontre de l'au-delà, ceux-là seront emmenés au 
châtiment. 

17. Glorifiez Allah donc, soir et matin! 

18. A Lui toute louange dans les cieux et la terre, dans l'après-midi et au 
milieu de la journée 1 . 

19. Du mort, Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Et II 
redonne la vie à la terre après sa mort. Et c'est ainsi que l'on vous fera 
sortir (à la résurrection). 

20. Parmi Ses signes: Il vous a créés de terre, — puis, vous voilà des hommes 
qui se dispersent [dans le monde]—. 

21. Et parmi Ses signes II a créé de vous, pour vous, des épouses pour que 
vous viviez en tranquillité avec elles et II a mis entre vous de l'affection et 
de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. 

22. Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos 
idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants. 

23. Et parmi Ses signes votre sommeil la nuit et le jour, et aussi votre quête de 
Sa grâce. Il y a en cela des preuves pour des gens qui entendent. 

24. Et parmi Ses signes II vous montre l'éclair avec crainte (de la foudre) et 
espoir (de la pluie), et fait descendre du ciel une eau avec laquelle II 
redonne la vie à la terre après sa mort. Il y a en cela des preuves pour des 
gens qui raisonnent. 



1. Ces deux versets 17 et 18 se réfèrent aux cinq prières quotidiennes: 

Soir: veut dire les deux prières après le coucher du soleil (Magrib et Isa). 
Matin: veut dire la prière d'avant le lever du soleil (Fajr). 
Midi: prière du Zuhr; et l'après-midi: la prière d'Al c Asr. 



E5SSEB 



1 



5É 



a 



V 




imimdmimi* 



s >' 



s . S » X 






^S Lco 13^ ^4 l> (j^^f ^ iuJJ 







x x 



>> ^ »> 



•^ ^ *î'> - x > <./ ^ ^4-^VX 



o2 





-<^ a ^*^ 






^ ^ ^ * Q 4> ^X % J* têt <*S "^ V 4 ,^^. -X" 4/ */ ^ 




O^vrr'^p 



t'V 




M 



%—fr 



30. Ar-Rûm (les romains) 



25. Et parmi Ses signes le ciel et la terre sont maintenus par Son ordre; 
ensuite lorsqu'il vous appellera d'un appel, voilà que de la terre vous 
surgirez. 

26. A Lui tous ceux qui sont dans les cieux et la terre: tous Lui sont entière- 
ment soumis. 

27. Et c'est Lui qui commence la création puis la refait; et cela Lui est plus 
facile. Il a la transcendance absolue dans les cieux et sur la terre, c'est Lui 
le Tout Puissant, le Sage. 

28. Il vous a cité une parabole de vous-mêmes: Avez-vous associé vos esclaves 
à ce que Nous vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en 
droit de propriété] et que vous les craignez [autant] que vous vous craignez 
mutuellement? C'est ainsi que Nous exposons Nos versets pour des gens qui 
raisonnent. 

29. Ceux qui ont été injustes ont plutôt suivi leurs propres passions, sans 
savoir. Qui donc peut guider celui qu'Allah égare? Et ils n'ont pas pour 
eux, de protecteur. 

30. Dirige tout ton être 1 vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la 
nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes — pas de change- 
ment à la création d'Allah — .Voilà la religion de droiture; mais la plupart 
des gens ne savent pas. 

31. Revenez repentants vers Lui; craignez-Le, accomplissez la Salât et ne 
soyez pas parmi les associateurs, 

32. parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des sectes, chaque 
parti exultant de ce qu'il détenait. 



1. Ton être: littéralement: ton visage. 



^K';ru||'/j 




r >^— y 



y\s* ' 




S 



9^9^9^9E=K 



S 



imf**~~mi~* 



> *£-»»'-''%> 



<^ i.V s^ S ' 









'\ » "<sV'*' »>» > /?f>^^^ 



^ i ~- *r *r 






/ ^ / £, 



'y 






^ 






^ 



^ ù^*^^(Ca ii^i 



9/ ^ > > 

















> ( ^î i^c^o*"?^ 



tif »* 




dg & ririe 



w^w 



30. Ar-Rùm (les romains) 




33. Et quand un mal touche les gens, ils invoquent leur Seigneur en revenant à 
Lui repentants. Puis s'il leur fait goûter de Sa part une miséricorde, voilà 
qu'une partie d'entre eux donnent à leur Seigneur des associés, 

34. en sorte qu'ils deviennent ingrats envers ce que Nous leur avons donné. 
«Et jouissez donc. Vous saurez bientôt». 

35. Avons-Nous fait descendre sur eux une autorité (un Livre) telle qu'elle 
parle de ce qu'ils Lui associaient? 

36. Et quand Nous faisons goûter une miséricorde aux gens, ils en exultent. 
Mais si un malheur les atteint à cause de ce que leurs propres mains ont 
préparé, voilà qu'ils désespèrent. 

37. N'ont-ils pas vu qu'Allah dispense Ses dons ou les restreint à qui II veut? 
Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. 

38. Donne donc au proche parent son dû, ainsi qu'au pauvre, et au voyageur 
en détresse. Cela est meilleur pour ceux qui recherchent la face d'Allah (Sa 
satisfaction); et ce sont eux qui réussissent. 

39. Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens au dépens 
des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah, mais ce que vous 
donnez comme Zakât, tout en cherchant la Face d'Allah (Sa satisfaction)... 
Ceux-là verront [leurs récompenses] multipliées. 

40. C'est Allah qui vous a créés et vous a nourris. Ensuite II vous fera mou- 
rir, puis II vous redonnera vie. Y en a-t-il, parmi vos associés, qui fasse 
quoi que ce soit de tout cela? Gloire à Lui! Il transcende ce qu'on Lui 
associe. 

41. La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les 
gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu' [Allah] leur fasse goûter 
une partie de ce qu'ils ont œuvré • peut-être reviendront-ils (vers Allah). 



a 



r,K ' !vi 'iii{-îj 




>"— 'VLr' 



■^a 



4 



^ 






0*^\^^yj& y£ 




S" s 



' 1^\1 >'*<'. '" *1' >\'« "«»*<" S' \ .»< 

/La 



X" ^ t ^* > //«Jl/ ^ "*' '*>**' ^S 









A^' 






-^* << 




> 



"•' . ""' <'"' . l£ 



>> * 3"' 9 e. s *s y s » y ss s *s*>* 






i ^>^l3^^^^UluS ^^^^^l^cJ^o ^u?J 



^ > , 



9^" 9 



''S / S ^"SS , ' ^s •" 







*>•" ' ^ ,V »> 







30. Ar-Rûm (les romains) 



42. Dis: «Parcourez la terre et regardez ce qu'il est advenu de ceux qui ont 
vécu avant. La plupart d'entre eux étaient des associateurs». 

43. Dirige tout ton être 1 vers la religion de droiture, avant que ne vienne 
d'Allah un jour qu'on ne peut repousser. Ce jour-là [les gens] seront 
divisés : 

44. Celui qui aura mécru subira [les conséquences] de son infidélité. Et quicon- 
que aura œuvré en bien... C'est pour eux-mêmes qu'ils préparent (leur 
avenir), 

45. afin qu' [Allah] récompense par Sa grâce ceux qui croient et accomplissent 
les bonnes oeuvres. En vérité, Il n'aime pas les infidèles. 

46. Parmi Ses signes, Il envoie les vents comme annonciateurs, pour vous faire 
goûter de Sa miséricorde et pour que le vaisseau vogue, par Son ordre, et 
que vous recherchiez de Sa grâce. Peut-être seriez-vous reconnaissants! 

47. Nous avons effectivement envoyé avant toi des Messagers vers leurs peu- 
ples et ils leur apportèrent les preuves. Nous Nous vengeâmes de ceux qui 
commirent les crimes [de la négation]; et c'était Notre devoir de secourir 
les croyants. 

48. Allah, c'est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages; puis II les 
étend dans le ciel comme II veut; et II les met en morceaux. Tu vois alors 
la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'il atteint avec elle qui II 
veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent, 

49. même s'ils étaient auparavant, avant qu'on ne l'ait fait descendre sur eux, 
désespérés. 

50. Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah comment II redonne la vie 
à la terre après sa mort. C'est Lui qui fait revivre les morts et II est 
Omnipotent. 



1. Ton être: litt... ton visage. 




30. Ar-Rûm (les romains) 




51. Et si Nous envoyons un vent et qu'ils voient jaunir [leur végétation], ils 
demeurent après cela ingrats (oubliant les bienfaits antérieurs). 

52. En vérité, tu ne fais pas entendre les morts; et tu ne fais pas entendre aux 
sourds l'appel, s'ils s'en vont en tournant le dos. 

53. Tu n'es pas celui qui guide les aveugles hors de leur égarement. Tu ne fais 
entendre que ceux qui croient en Nos versets et qui sont alors entièrement 
soumis [musulmans]. 

54. Allah, c'est Lui qui vous a créés faibles; puis après la faiblesse, Il vous 
donne la force; puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la 
vieillesse: Il crée ce qu'il veut et c'est Lui l'Omniscient, l'Omnipotent. 

55. Et le jour où l'Heure arrivera, les criminels jureront qu'ils n'ont demeuré 
qu'une heure. C'est ainsi qu'ils ont été détournés (de la vérité); 

56. tandis que ceux à qui le savoir et la foi furent donnés diront: «Vous avez 
demeuré d'après le Décret d'Allah, jusqu'au Jour de la Résurrection, — 
voici le Jour de la Résurrection, — mais vous ne saviez point». 

57. ce jour-là donc, les excuses ne seront pas utiles aux injustes et on ne leur 
demandera pas à chercher à plaire à [Allah]. 

58. Et dans ce Coran, Nous avons certes cité, pour les gens, des exemples de 
toutes sortes. Et si tu leur apportes un prodige, ceux qui ne croient pas 
diront: «Certes, vous n'êtes que des imposteurs». 

59. C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs de ceux qui ne savent pas. 

60. Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne 
croient pas fermement ne t'ébranlent pas! 



i;p*» 



S 



5É 



5 




&mm> 






S 



9^9! 



9^9! 






* J*-* i * y >* 



â!*9W 









> ^^ ^ •?-$. 



^(^OÎ^^^O 






r < '$.*»><": t 



<iUÎJI 1?>A U A^^/ye «il J^o^tW 



x: 



x" *>> fs^s/ /s s*> s 






^^^J 1 c-jl JLo ^/tlA3 J^?^» 3Ï3û& L$**-*£ 




^ ' > ^ 






■/ 



/ ^ 




C/ 



f> 'î*/> -"/* ^ < 



Jug 



X 






y 



.'•"f f' ^T> 






^/ ' 9 '"t,'Ç-s'~'s' *A 






> ^/ 



> 



^ , 



* stl 



> 






31. Luqmân 



SOURATE 31 

LUQMÀN 1 

34 versets 
Pré-hég. n° 57 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Alif, Lâm, Mïm 2 . 

2. Voici les versets du Livre plein de sagesse, 

3. c'est un guide et une miséricorde aux bienfaisants, 

4. qui accomplissent la Salât, acquittent le Zakât et qui croient avec certitu- 
de en l'au-delà. 

5. Ceux-là sont sur le chemin droit de leur Seigneur et ce sont eux les 
bienheureux. 

6. Et, parmi les hommes, il est [quelqu'un] qui, dénué de science, achète de 
plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le 3 prendre 
en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. 

7. Et quand on lui récite Nos versets, il tourne le dos avec orgueil, comme 
s'il ne les avait point entendus, comme s'il y avait un poids dans ses 
oreilles. Fais-lui donc l'annonce d'un châtiment douloureux. 

8. Ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres auront les Jardins 
des délices, 

9. pour y demeurer éternellement, — c'est en vérité une promesse d'Allah—. 
C'est Lui le Puissant, le Sage. 

10. Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir; et II a enfoncé des 
montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous; et 
Il y a propagé des animaux de toute espèce. Et du ciel, Nous avons fait 
descendre une eau, avec laquelle Nous avons fait pousser des plantes 
productives par couples de toute espèce. 

11. «Voilà la création d'Allah. Montrez-Moi donc ce qu'ont créé, ceux qui 
sont en dehors de Lui?» Mais les injustes sont dans un égarement évident. 



1. Titre tiré du v. 12. 

2. Alif...: cf. note à S. 2, v. 1. 

3. Le: le chemin d'Allah, ou bien les versets du Coran. 



ES 



X 



S 



■n 




31. Luqmân 



12. Nous avons effectivement donné à Luqmân la sagesse: «Sois reconnaissant 
à Allah, car quiconque est reconnaissant, n'est reconnaissant que pour soi- 
même; quant à celui qui est ingrat..., En vérité, Allah se dispense de tout, 
et II est digne de louange». 

13. Et lorsque Luqmân dit à son fils tout en l'exhortant: «O mon fils, ne 
donne pas d'associé à Allah, car l'association à [Allah] est vraiment une 
injustice énorme». 

14. Nous avons commandé à l'homme [la bienfaisance envers] ses père et 
mère; sa mère l'a porté [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a 
lieu à deux ans. «Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes pa- 
rents. Vers Moi est la destination. 

15. Et si tous deux te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissan- 
ce, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convena- 
ble. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, 
est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez». 

16. «O mon enfant, fût-ce le poids d'un grain de moutarde, au fond d'un 
rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir 1 . Allah est 
infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur. 

17. Ô mon enfant, accomplis la Salât, commande le convenable, interdis le 
blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à 
prendre dans toute entreprise! 

18. Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec 
arrogance: car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole. 

19. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des 
voix, c'est bien la voix des ânes». 



1. Le fera venir: pour en rendre compte au Jour du Jugement dernier. 



IXjggj^SSSE 



m 





m 1 • VF . >f 



fc^ïJOf- 






y 



S SZ <.!>*'"' '< 



^^^3^JùS^ 



<' <. *> > * X > < •^ 






> ><; -f -i -î >'? ^ „t ff^ "".f.' 9 ! >"îf/ " 



jjh^ o^?^ i? ç*yl2J 1 (jû-t/» j*^ 



x" 



^ 






ïo 



i V .""■Si ï> 



^iJLSijbË 






^J 



>!f>^,/ 



ox" 



^ J djJ»j^>cJlj^ 1 ii5l "" 



/<r^rr^ 



vv 



» 



/ 



£ ^x£f*l^f> ^ 



^ XX 









Alita» 



J2&SSÊS 







31. Luqmân 




20. Ne voyez-vous pas qu'Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur 
la terre? Et II vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et 
parmi les gens, il y en a qui disputent à propos d'Allah, sans science, ni 
guidée, ni Livre éclairant. 

21. Et quand on leur dit: «Suivez ce qu'Allah a fait descendre», ils disent: 
«Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres». Est-ce 
donc même si le Diable les appelait au châtiment de la fournaise! 

22. Et quiconque soumet son être 1 à Allah, tout en étant bienfaisant, s'accro- 
che réellement à l'anse la plus ferme. La fin de toute chose appartient à 
Allah. 

23. Celui qui a mécru, que sa mécréance ne t'afflige pas: vers Nous sera leur 
retour et Nous les informerons de ce qu'ils faisaient. Allah connaît bien le 
contenu des poitrines. 

24. Nous leur donnons de la jouissance pour peu de temps; ensuite Nous les 
forcerons vers un dur châtiment. 

25. Si tu leur demandes: «Qui a créé les cieux et la terre?», ils diront, certes: 
«Allah!» Dis: «Louange à Allah!». Mais la plupart d'entre eux ne savent 
pas. 

26. A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et en terre. Allah est 
Celui qui se suffit à Lui-même, Il est Le Digne de louange! 

27. Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calâmes 
[plumes pour écrire], quand bien même l'océan serait un océan d'encre où 
conflueraient sept autres océans, les paroles d'Allah ne s'épuiseraient pas. 
Car Allah est Puissant et Sage. 

28. Votre création et votre résurrection [à tous] sont [aussi faciles à Allah] 
que s'il s'agissait d'une seule âme. Certes Allah est Audient et Clairvoyant. 



1. Etre: littéralement: visage 







^<%m 



* s 



CSASatSKlîlfô 




> *■">'(•»• 



G^BSSgS*S 



>♦ >' i"%f • - T^f>t > 



S f jf ^ ^ *■ M. 



'% J \^\^jJ^\^S^^y^ô\j'J»\ 












>/Z>? 



C s* *> f 



i^»J*(>ti/!?iittiH 



£ ^ *^ 'k k f *' o » s **' *A<^x* >£' >.-i^ x >^x^^ 



'Z'f y *-/ 



>*"" 



^ y 






f A 



^ 
<<>^ -""% 






S S Ç* 9S 



v-r. 



* s iSS ^.s -f-Tf . 







mm 




t\t 




pggpp i 



V 



31. Luqmân 



29. N'as-tu pas vu qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et qu'il fait 
pénétrer le jour dans la nuit, et qu'il a assujetti le soleil et la lune chacun 
poursuivant sa course jusqu'à un terme fixé? Et Allah est Parfaitement 
Connaisseur de ce que vous faites. 

30. Il en est ainsi parce qu'Allah est la Vérité, et que tout ce qu'ils invoquent 
en dehors de Lui est le Faux, et qu'Allah, c'est Lui le Haut, le Grand. 

31. N'as-tu pas vu que c'est par la grâce d'Allah que le vaisseau vogue dans la 
mer, afin qu'il vous fasse voir de Ses merveilles? Il y a en cela des preuves 
pour tout homme patient et reconnaissant. 

32. Quand une vague les recouvre comme des ombres, ils invoquent Allah, 
vouant leur culte exclusivement à Lui; et lorsqu'il les sauve, en les rame- 
nant vers la terre ferme, certains d'entre eux deviennent réticents; mais, 
seul le grand traître et le grand ingrat renient Nos signes. 

33. Ô hommes! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour où le père ne 
répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l'enfant pour son père. 
La promesse d'Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc 
pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah! 

34. La connaissance de l'Heure est auprès d'Allah; et c'est Lui qui fait tomber 
la pluie salvatrice; et II sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne 
sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mour- 
ra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. 



B 



cas 



^a 







s&M<* 



*j»s* ~* 



SÊ&A 



' <'?'«<. 






/< / 



^<if 






/^< 



>y/ ^ 






•> 



»*^« 



£ >/^ y"" y- * 



/X 



Lo-U 



H! <^Juutl^U^ 



x 



^ ■*""'& 






^ **/*/'+ 



♦ . ♦ • < 



0- t* "-u'r> -^t*^ 



li^Vt^Vr-^ 



1? 



f^J*^J 



^=tx>i 



T 




32. As-Sajda (la prosternation) 




SOURATE 32 

AS-SAJDA (LE PROSTERNATION) 1 

30 versets 
Pré-hég. n° 75 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 

1. Alif, Lâm, Mïm 2 . 

2. La Révélation du Livre, nul doute là-dessus, émane du Seigneur de 
l'univers. 

3. Diront-ils qu'il (Muhammad) l'a inventé? Ceci est, au contraire, la vérité 
venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertis- 
seur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident. 

4. Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. 
Ensuite II S'est établi «Istawâ» 3 sur le Trône. Vous n'avez, en dehors de Lui, ni 
allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas? 

5. Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en 
un jour équivalent à mille ans de votre calcul. 

6. C'est Lui le Connaisseur [des mondes] inconnus et visibles, le Puissant, le 
Miséricordieux, 

7. qui a bien fait tout ce qu'il a créé. Et II a commencé la création de 
l'homme à partir de l'argile, 

8. puis II tira sa descendance d'une goutte d'eau vile [le sperme]; 

9. puis II lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de Son Esprit 4 . Et II 
vous a assigné l'ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes peu 
reconnaissants! 

10. Et ils disent: «Quand nous serons perdus dans la terre [sous forme de 
poussière], redeviendrons-nous une création nouvelle?» En outre, ils ne 
croient pas en la rencontre avec leur Seigneur. 

11. Dis: «L'Ange de la mort qui est chargé de vous, vous fera mourir. Ensui- 
te, vous serez ramenés vers Votre Seigneur». 



1. Titre tiré du contenu du v. 15. 

2. Cf. note à S. 2, v. 1. 

3. «Istawâ»: voir la note S. 25, v. 59. 

4. Et lui insuffla de Son Esprit: II lui insuffla la vie après avoir été inerte. 



Es 



■r^U-W^l 







^ *^ 



*t'<S9 O' ' S *' *'i'X' , '< t 



^> / ^ s ^ s ^ < ^ 




*Lt' m 4 *" 







i \5u ji* f&^Ûi iLi tL i ^ i 









Cyôi 




>^ ^^»> A, 



*> T^ 



^l^Atel^S^ij 



> .^. ^ 



***^ 












V- »''^< - ♦> -^ 



>*(**>(*«£> 



0* 






jU** 






142^$® sj^^3ù#fti& 







m 




32. As-Sajda (la prosternation) 




12. Si tu voyais alors les criminels [comparaître], têtes basses devant leur 
Seigneur! «Notre Seigneur, Nous avons vu et entendu, renvoie-nous donc 
afin que nous puissions faire du bien; nous croyons (maintenant) avec 
certitude». 

13. «Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la 
parole venant de Moi doit être réalisée: «J'emplirai l'Enfer de djinns et 
d'hommes réunis». 

14. «Goûtez donc! Pour avoir oublié la rencontre de votre jour que voici. 
Nous aussi Nous vous avons oubliés. Goûtez au châtiment éternel pour ce 
que vous faisiez». 

15. Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu'on les leur rappelle, tombent 
prosternés et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne 
s'enflent pas d'orgueil 1 . 

16. Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et 
espoir; et ils font largesse de ce que Nous leur attribuons. 

17. Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour 
les yeux, en récompense de ce qu'ils œuvraient! 

18. Celui qui est croyant est-il comparable au pervers? (Non), ils ne sont point 
égaux. 

19. Ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, auront leur résiden- 
ce dans les Jardins du Refuge, en récompense de ce qu'ils œuvraient 2 . 

20. Et quant à ceux qui auront été pervers, leur refuge sera le Feu: toutes les 
fois qu'ils voudront en sortir, ils y seront ramenés, et on leur dira: 
«Goûtez au châtiment du Feu auquel vous refusiez de croire». 



1. A ce verset on se prosterne. 

2. Le Refuge: «Ma^wa» un des noms du Paradis. 



ES 



S 



SB 




mmm 




32. As-Sajda (la prosternation) 



21. Nous leur ferons certainement goûter au châtiment ici-bas, avant le grand 
châtiment afin qu'ils retournent (vers le chemin droit)! 

22. Qui est plus injuste que celui à qui les versets d'Allah sont rappelés et qui 
ensuite s'en détourne? Nous nous vengerons certes des criminels. 

23. Nous avons effectivement donné à Moïse le Livre — ne sois donc pas en 
doute sur ta rencontre avec lui 1 —, et l'avons assigné comme guide aux 
Enfants d'Israël. 

24. Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) 
par Notre ordre aussi longtemps qu'ils enduraient et croyaient fermement 
en Nos versets. 

25. Ton Seigneur, c'est Lui qui décidera entre eux, au Jour de la Résurrection, 
de ce sur quoi ils divergeaient. 

26. N'est-ce pas pour eux une indication le fait qu'avant eux, Nous ayons fait 
périr tant de générations dans les maisons desquelles ils marchent? Il y a 

en cela des preuves! N'écouteront-ils donc pas? 

27. N'ont-ils pas vu que Nous poussons l'eau vers un sol aride, qu'ensuite 
Nous en faisons sortir une culture que consomment leurs bestiaux et eux- 
mêmes? Ne voient-ils donc pas? 

28. Et ils disent: «A quand cette victoire, si vous êtes véridiques »? 

29. Dis: «Le jour de la Victoire, 2 il sera inutile aux infidèles de croire! Et 
aucun délai ne leur sera donné». 

30. Eloigne-toi d'eux et attends. Eux aussi demeurent dans l'attente. 



1. Ta rencontre avec lui: il s'agit de la rencontre du Prophète Muhammad avec Moïse lors de la 
nuit de l'Ascension. 

2. Victoire: certains commentateurs pensent que ceci se réfère au jour du Jugement dernier; 
d'autres pensent que c'est la victoire de Badr ou la reconquête de La Mecque. 



ES 



M 



J— W— t. 




33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



SOURATE 33 

AL-AHZÀB (LES COALISES) 1 

73 versets 
Post-hég. n°90 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. O Prophète! Crains Allah et n'obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, 
car Allah demeure Omniscient et Sage. 

2. Et suis ce qui t'est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaite- 
ment Connaisseur de ce que vous faites. 

3. Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur. 

4. Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n'a point 
assimilé à vos mères vos épouses [à qui vous dites en les répudiant]: «Tu es 
[aussi illicite] pour moi que le dos de ma mère 2 ». Il n'a point fait de vos 
enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de 
votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met [l'homme] dans 
la bonne direction. 

5. Appelez-les du nom de leurs pères: c'est plus équitable devant Allah. Mais 
si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères 
en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par 
erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. 
Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux 3 . 

6. Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes; 
et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont [dans les 
successions] la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et 
les émigrés [de la Mecque] selon le livre d'Allah, à moins que vous ne 
fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela 
est inscrit dans le Livre 4 . 



1 . Titre tiré des v. 20 et 22. 

2. «Le dos de ma mère»: l'une des formules de divorce chez le Bédouin arabe. 

3. Appelez-les : les enfants adoptifs. 

Ce verset fut révélé à propos de Zayd Ibn Harita qui vivait sous le toit du Prophète comme son 
propre enfant et qu'on appelait Zayd Ibn Muhammad. Ce verset et ce qui le précède rendent 
inopérante l'adoption et le Prophète fut le premier à l'appliquer à l'égard de Zayd. 

4. Ses épouses sont leurs mères: les croyants n'ont pas le droit de les épouser. 

Priorité: ce verset met fin à l'autorisation accordée aux Mouhajirounes et Ansârs de s'hériter 

mutuellement 

Le livre: La Table bien gardée: Al-Lawh-al-Mahfûz, 



ES 



E 



S 



3S5S5S9P' îïfl 




H 









X'\T.**** 








y* 















33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



7. Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de 
toi, de Noé, d'Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie: et Nous 
avons pris d'eux un engagement solennel, 

8. afin [qu'Allah] interroge les véridiques sur leur sincérité. Et II a préparé 
aux infidèles un châtiment douloureux. 

9. O vous qui croyez! Rappelez- vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des 
troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et 
des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce 
que vous faites 1 . 

10. Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas [de toutes parts], et que les 
regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous 
faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions... 

11. Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse. 

12. Et quand les hypocrites et ceux qui ont la maladie [le doute] au cœur 
disaient: «Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie». 

13. De même, un groupe d'entre eux dit: «Gens de Yatrib 2 ! Ne demeurez pas 
ici. Retournez [chez vous]». Un groupe d'entre eux demande au Prophète 
la permission de partir en disant: «Nos demeures sont sans protection», 
alors qu'elles ne l'étaient pas: ils ne voulaient que s'enfuir. 

14. Et si une percée avait été faite sur eux par les flancs de la ville et qu'ensui- 
te on leur avait demandé de renier leur foi, ils auraient accepté certes, et 
n'auraient guère tardé, 

15. tandis qu'auparavant ils avaient pris l'engagement envers Allah qu'ils ne 
tourneraient pas le dos. Et il sera demandé compte de tout engagement 
vis-à-vis d'Allah. 



1. Allusion à la bataille du Fossé (an 5 de l'H.) où les coalisés assiégèrent Médine. 

2. Yatrib: ancien nom de Médine. 



la 



K9 



m 



ssc 




i^A 



*■/** 



*>sZ<? 















**'t< 



À.'«.<.Ju 






>^ _< ? * 









L>ùb!*-*^ 









7YT SW.JW-A-CS 




33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



16. Dis: «Jamais la fuite ne vous sera utile si c'est la mort (sans combat) ou 
le meurtre (dans le combat) que vous fuyez; dans ce cas, vous ne jouirez 
(de la vie) que peu (de temps)». 

17. Dis: «Quel est celui qui peut vous protéger d'Allah, s'il vous veut du mal 
ou s'il veut vous accorder une miséricorde?» Et ils ne trouveront pour 
eux-mêmes en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur. 

18. Certes, Allah connaît ceux d'entre vous qui suscitent des obstacles, ainsi 
que ceux qui disent à leurs frères: «Venez à nous», tandis qu'ils ne dé- 
ploient que peu d'ardeur au combat, 

19. avares à votre égard. Puis, quand leur vient la peur, tu les vois te regarder 
avec des yeux révulsés, comme ceux de quelqu'un qui s'est évanoui par 
peur de la mort. Une fois la peur passée, ils vous lacèrent avec des langues 
affilées, alors qu'ils sont chiches à faire le bien. Ceux-là n'ont jamais cru. 
Allah donc, rend vaines leurs actions. Et cela est facile à Allah. 

20. Ils pensent que les coalisés ne sont pas partis. Or si les coalisés revenaient, 
[ces gens-là] souhaiteraient être des nomades parmi les Bédouins, et [se 
contenteraient] de demander de vos nouvelles. S'ils étaient parmi vous, ils 
n'auraient combattu que très peu. 

21. En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à sui- 
vre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah 
fréquemment. 

22. Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent: «Voilà ce qu'Allah et 
Son messager nous avaient promis; et Allah et Son messager disaient la 
vérité». Et cela ne fît que croître leur foi et leur soumission. 



\^mfmimMmJmJmJmimt t Jr ~m 




r 7 _ t >^> ^ 




cî»:cat^aai« 







-"V __,•£ f\)-S''.s°%.S''&:s s ^sX" 















ùi^jj^cyj^j £zi£&3ffi<Z>&> 



s *^*f> 



** ^-"V 



/ /v 






* >, <'>£ 



v^ - -' < '- - .< s ■£ 






m;**, 






s% 



SSS 







l& \-4~^jj Ui Jo \ g)l>J \ 



><;>^ 












s <>. 



— • 



hc&^cïffi&k 



^^^i^êo^i^^ 



gT?j>Udd^^uJJ 



33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



23. Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur 
engagement envers Allah. Certains d'entre eux ont atteint leur fin, et 
d'autres attendent encore; et ils n'ont varié aucunement (dans leur 
engagement) ; 

24. afin qu'Allah récompense les véridiques pour leur sincérité, et châtie, s'il veut, 
les hypocrites, ou accepte leur repentir. Car Allah est Pardonneur et 
Miséricordieux. 

25. Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles sans qu'ils n'aient obtenu 
aucun bien, et Allah a épargné aux croyants le combat. Allah est Fort et 
Puissant. 

26. Et II a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre 1 qui les 
avaient soutenus [les coalisés], et II a jeté l'effroi dans leurs cœurs; un 
groupe d'entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers. 

27. Et II vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une 
terre que vous n'aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent. 

28. Ô Prophète! Dis à tes épouses: «Si c'est la vie présente que vous désirez et 
sa parure, alors venez ! Je vous donnerai [les moyens] d'en jouir et vous 
libérerai [par un divorce] sans préjudice. 

29. Mais si c'est Allah que vous voulez et Son messager ainsi que la Demeure 
dernière, Allah a préparé pour les bienfaisantes parmi vous une énorme 
récompense. 

30. O femmes du Prophète! Celle d'entre vous qui commettra une turpitude 
prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois! Et ceci est facile pour 
Allah. 



1. Ceux des gens du Livre: ce sont les Barii-Qurayza, Juifs de Médine. 

fE****"** ^ 421 



g< ^ M > 



*m*+ 




"-^Xti-fcV. 



H$l& 



.^hcÏj 




TV * *,X x' *x*xx >^^ < i^" »>»" 






v<; 









yy i«j o 






- » 



<»>.x 



££k==>l\j j^ glv; 



,^< £ 



ri 







^.^ 









UliT 



^ v f x ^ ^ -<t^ ^ 'XI s s '*{* 






<j\-3 






L> 




fx ^ u> SS***s 



'1? 



X < 







Y A- • Y \Y »>^ >-* 



ro 



.'_ K **y-i'. r* >!>:* 



U-Jâ^> >->-|j o 



•< *'■>*>'' 



<» > 



rtïiil^io 1 




i? 



iYY 



i=H=a 



ir«ww> 



33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



31. Et celle d'entre vous qui est entièrement soumise à Allah et à Son messa- 
ger et qui fait le bien, Nous lui accorderons deux fois sa récompense, et 
Nous avons préparé pour elle une généreuse attribution. 

32. O femmes du Prophète! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si 
vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes 1 dans votre langage, 
afin que celui dont le cœur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. 
Et tenez un langage décent. 

33. Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes 
d'avant l'Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât et 
obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de 
toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier 
pleinement. 

34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets 
d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur. 

35. Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéis- 
santes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et crai- 
gnantes, donneurs et donneuses d'aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens 
de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices: 
Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. 



1. Trop complaisantes: Ne montrez pas trop de complaisance dans vos paroles par crainte que 
l'homme qui vos écoute ne conçoive de la passion pour vous. 



E 



SB 






8BC 




33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



36. Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et 
Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur 
façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré 
certes, d'un égarement évident. 

37. Quand tu disais à celui qu'Allah avait comblé de bienfait, tout comme toi- 
même l'avais comblé: «Garde pour toi ton épouse et crains Allah», et tu 
cachais en ton âme ce qu'Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, 
et c'est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eut cessé 
toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu'il n'y ait aucun 
empêchement pour les croyants d'épouser les femmes de leurs fils adoptifs, 
quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d'Allah 
doit être exécuté 1 . 

38. Nul grief à faire au Prophète en ce qu'Allah lui a imposé, 2 conformément 
aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. Le commandement 
d'Allah est un décret inéluctable. 

39. Ceux qui communiquaient les messages d'Allah, Le craignaient et ne 
redoutaient nul autre qu'Allah. Et Allah suffit pour tenir le compte de 
tout. 

40. Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes 3 , mais le messa- 
ger d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient. 

41. Ô vous qui croyez! Evoquez Allah d'une façon abondante, 

42. et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour. 

43. C'est Lui qui prie 4 sur vous, — ainsi que Ses Anges, — afin qu'il vous 
fasse sortir des ténèbres à la lumière; et II est Miséricordieux envers les 
croyants. 



1. Ce verset fait allusion à un incident qui a souvent fait l'objet d'une exploitation malveillante de 
la part d'adversaires de l'Islam. L'incident se résume en ce qui suit: Zayd Ibn Harita était un 
esclave de Muhammad avant l'Islam. Ensuite le Prophète l'affranchit et l'adopta comme fils. 
Dans le dessein de l'anoblir, il décida de lui donner en mariage sa propre cousine, Zaynab bint 
Jahs. Très fière de sa naissance, celle-ci s'opposa d'abord au projet puis obtempéra à l'ordre du 
Prophète. Le mariage fut néanmoins difficile, et Zayd finit par divorcer malgré les conseils du 
Prophète. Par la suite Muhammad (pbAsl) épousa Zaynab sur l'ordre d'Allah pour démontrer 
pratiquement qu'il n'était pas retenu par les liens de l'adoption, celle-ci ayant déjà été déclarée 
interdite par les versets 4 et 5 de cette même Sourate. 

2. Ce qu'Allah lui a imposé: ce qu'Allah a imposé en sa faveur. 

3. Père de l'un de vos hommes: les fils de Muhammad (pbAsl) étaient tous morts en bas âge, il 
n'avait que des filles et il avait adopté Zayd comme fils. 

4. Prie sur vous...: la prière d'Allah est une bénédiction et celle des anges est une demande 
d'absolution des péchés. 



ES3 



ww 




£<lh 



~"**ï C 







/ ^f ^^^^ 



y <> > "l <* y 



■> »»^< <-t ^ »>?-f» »^v.''. ?->/'.-"' $.■?/>■& ^ 







&$pC{S<%£. 






l^îliti 5ç^ 



^ ^ > > «"^O >«"^< 



/^ 



1* 







X- <x 



l/^^ < #' 



^v *^ 






*» 1 1 * 



^x >/ ./ 



«?<* s s s 



/ > s 



sss 






y&^Z\l "' 






tU 



*P^E 



a 



J5S! 



33. Al-Ahzâb (les coalisés) 




44. Leur salutation au jour où ils Le rencontreront sera: «Salam» [paix], et 
Il leur a préparé une généreuse récompense. 

45. Ô Prophète! Nous t'avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, 
avertisseur, 

46. appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe 
éclairante. 

47. Et fais aux croyants la bonne annonce qu'ils recevront d'Allah une grande 
grâce. 

48. Et n'obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, ne prête pas attention à 
leur méchanceté et place ta confiance en Allah et Allah suffit comme 
protecteur. 

49. Ô vous qui croyez! Quand vous vous mariez avec des croyantes et qu'en- 
suite vous divorcez d'avec elles avant de les avoir touchées, vous ne pou- 
vez leur imposer un délai d'attente 1 . Donnez-leur jouissance [d'un bien] et 
libérez-les [par un divorce] sans préjudice. 

50. O Prophète! Nous t'avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur 
mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou escla- 
ves] qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes 
tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes 
maternelles, — celles qui avaient émigré en ta compagnie, — ainsi que 
toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu 
que le Prophète consente à se marier avec elle: c'est là un privilège pour 
toi, à l'exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que Nous 
leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu'ils possè- 
dent, afin qu'il n'y eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardon- 
neur et Miséricordieux. 



1. Un délai d'attente: la période de viduité ( c idda). 



ans 




2^ 



s 



s s < 



*>"' 




SfJôfî 
" — tJcSpr 







9 s* &SS 



>J 






» »> 









^-^ 



^ » 



/? 



^ ^ 



^^Û 






///« » 



JôlyL. 



*f *s 



1 **.a1^ta ? m . -U ...Ivl*.^!! •. 






x^ 









JùWÎauV 









1K| 




33. Al-Ahzâb (les coalisés) 




51. Tu fais attendre qui tu veux d'entre elles, et tu héberges chez toi qui tu 
veux. Puis il ne t'est fait aucun grief si tu invites chez toi l'une de celles 
que tu avais écartées. Voilà ce qui est le plus propre à les réjouir, à leur 
éviter tout chagrin et à leur faire accepter de bon cœur ce que tu leur as 
donné à toutes. Allah sait, cependant, ce qui est en vos cœurs. Et Allah 
est Omniscient et Indulgent. 

52. Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes, ni de 
changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; — à l'exception des escla- 
ves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose. 

53. O vous qui croyez! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins 
qu'invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa 
cuisson. Mais lorsqu'on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez 
mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. 
Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), 
alors qu'Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses 
femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur 
pour vos cœurs et leurs cœurs; vous ne devez pas faire de la peine au 
Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, 
auprès d'Allah, un énorme péché. 

54. Que vous divulguiez une chose ou que vous la cachiez,... Allah demeure 
Omniscient. 



ES 



81 



S 




mmm 



eâasafâffltë 







-^ ^ ^ 



m^r^y^y^^ s^" 



X. <SiS.<' 






X * 






*> * 






.'>■* S*- <l* " ' % /* f' 






^'î^&JSO 



-j 

















s. s > < >£f 









*.l -ï > 



JM*5 







4 l „* > 






&s o <> < 



^^-^lÂlJJli^ <fëo^^iIi 




33. Al-Ahzâb (les coalisés) 




55. Nul grief sur elles 1 au sujet de leurs pères, leurs fils, leurs frères, les fils de 
leurs frères, les fils de leurs sœurs, leurs femmes [de suite] et les esclaves 
qu'elles possèdent. Et craignez Allah. Car Allah est témoin de toute chose. 

56. Certes, Allah et Ses Anges prient 2 sur le Prophète; ô vous qui croyez 
priez sur lui et adressez [lui] vos salutations. 

57. Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, 
comme dans l'au-delà et leur prépare un châtiment avilissant. 

58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient 
mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident. 

59. O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de 
ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et 
éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 

60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes 
[semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre 
eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage. 

61. Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués 
impitoyablement : 

62. Telle était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et 
tu ne trouveras pas de changement dans la loi d'Allah. 



1. Nul grief à elles: les femmes du Prophète ainsi que toute autre musulmane d'être vues sans 
voile. 

2. Prient sur lui: la prière émanant d'Allah est miséricorde, celle des anges et des hommes est 
invocation des bénédictions d'Allah par la formule: «Allahoumma salli...» 



IH-H 



juju*- j 



jrtr^siSmî ^ fi 




m&\m 



saxafàWi 




Hmpm 



< *>.y^ <y. 






U^l^lJiiM^ù^ 



<yy 









*sy. y *<'* 






1? 



y x ^' y ^ •'y' f ^ i^i 



^ypÂsUtf IL^l^JJ) LJ^>jlàJûi 



\ 



t" 







33. Al-Ahzâb (les coalisés) 



63. Les gens t'interrogent au sujet de l'Heure 1 . Dis: «Sa connaissance est 
exclusive à Allah». Qu'en sais-tu? Il se peut que l'Heure soit proche. 

64. Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise, 

65. pour qu'ils y demeurent éternellement, sans trouver ni allié ni secoureur. 

66. Le jour où leurs visages seront tournés et retournés dans le Feu, ils diront: 
«Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au 
Messager ! » 

67. Et ils dirent: «Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C'est 
donc eux qui nous ont égarés du Sentier. 

68. O notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis les d'une 
grande malédiction». 

69. O vous qui croyez! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moïse. 
Allah l'a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable 
auprès d'Allah. 

70. O vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture, 

71. afin qu'il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque 
obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite. 

72. Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabi- 
lité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé 
de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il 
est très injuste [envers lui-même] et très ignorant. 

73. [Il en est ainsi] afin qu'Allah châtie les hypocrites, hommes et femmes, et 
les associateurs et les associatrices, et Allah accueille le repentir des croyants 
et des croyantes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. 



1. L'Heure: l'Heure du Jugement dernier. 




/ 







^gg 



* 




.•ïf -S? >»^ 









X' 



1 1 JLù^-^ly^U 







m^^w,«BB 



34. Saba 3 




SOURATE 34 

SABA n 

54 versets 
Pré-hég. n°58 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Louange à Allah à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce 
qui est sur la terre. Et louange à Lui dans l'au-delà. Et c'est Lui le Sage, le 
Parfaitement Connaisseur. 

2. Il sait ce qui pénètre en terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce 
qui y remonte. Et c'est Lui le Miséricordieux, le Pardonneur. 

3. Ceux qui ne croient pas disent: «L'Heure ne nous viendra pas» 2 . Dis: «Par 
mon Seigneur! Très certainement, elle vous viendra. [Mon Seigneur] le 
Connaisseur de l'Inconnaissable. Rien ne Lui échappe fût-il du poids d'un 
atome dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n'existe de plus petit ni de 
plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre explicite, 

4. afin qu'il récompense ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres. 
Pour ceux-ci, il y aura un pardon et un don généreux. 

5. Et ceux qui s'efforcent de rendre vains Nos versets, ceux-là auront le châti- 
ment d'un supplice douloureux. 

6. Et ceux à qui le savoir a été donné voient que ce qu'on t'a fait descendre 
de la part de ton Seigneur est la vérité qui guide au chemin du Tout 
Puissant, du Digne de Louange. 

7. Et ceux qui ne croient pas dirent: «Voulez- vous que l'on vous montre un 
homme qui vous prédise que lorsque vous serez complètement désintégrés, 
vous reparaîtrez, sans nul doute, en une nouvelle création? 



1. Titre tiré du verset 15. 

2. L'Heure: de la fin du monde et du Jugement 



IBB 



se 



MSI 







safâïîifô] 




^bSS 









0^uiiî 



S S 9* 



'1. ^s. 



£ r^ t^^ 



^^C^^L^Ù^L^^ 



juôXa 



éj 



dJl: 



V 



' J? 3 , ■ A 



.£ r* 






' <'<.s*t„*,,s f., s 






> ^ f >^ ^ts**»' .* 



9 */ S 



' >s * s ' *L1 






^ 



c» 



Tlll I •. 1 •• 



•v 



•• * 



X 



S S »'%* '.' >' "" \<><' J** >^<>L 



*> 






*£ ?'> 












ses 



Si 



S 




34. Saba> 




8. Invente-t-il un mensonge contre Allah? ou bien est-il fou?» [Non], mais 
ceux qui ne croient pas en l'au-delà sont voués au châtiment et à l'égare- 
ment lointain. 

9. Ne voient-ils donc pas ce qu'il y a comme ciel et comme terre devant et 
derrière eux? Si Nous voulions, Nous ferions que la terre les engloutisse, 
ou que des morceaux du ciel tombent sur eux. Il ya en cela une preuve 
pour tout serviteur repentant. 

10. Nous avons certes accordé une grâce à David de Notre part. O montagnes 
et oiseaux, répétez avec lui (les louanges d'Allah). Et pour lui, Nous avons 
amolli le fer, 

11. (en lui disant): «Fabrique des cottes de mailles complètes et mesure bien 
les mailles». Et faites le bien. Je suis Clairvoyant sur ce que vous faites. 

12. Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin 
équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et 
pour lui Nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y 
en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. 
Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui fai- 
sions goûter au châtiment de la fournaise. 

13. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait: sanctuaires, statues 1 , plateaux 
comme des bassins, et marmites bien ancrées. — «O famille de David, 
œuvrez par gratitude», alors qu'il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont 
reconnaissants. 

14. Puis, quand Nous décidâmes sa mort, il n'y eut pour les avertir de sa mort 
que la «bête de terre», qui rongea sa canne. Puis lorsqu'il s'écroula , il 
apparut de toute évidence aux djinns que s'ils savaient vraiment l'inconnu, 
ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant [de la servitude] 2 . 



1. Statues: la fabrication des statues n'était pas interdite dans la loi de Salomon. 

2. La «bête de terre»: il s'agit du termite qui rongea la canne qui soutenait le corps de Salomon, mort. 

Ce verset prouve que les djinns n'ont aucune connaissance de l'Inconnaissable [Ghaïb]; 
et encore moins les humains. 



u-fadMUJue aas 




34. Saba J 




15. Il y avait assurément, pour la tribu de Saba D un Signe dans leurs habitat: 
deux jardins, l'un à droite et l'autre à gauche. «Mangez de ce que votre 
Seigneur vous a attribué, et soyez-Lui reconnaissants: une bonne contrée 
et un Seigneur Pardonneur». 

16. Mais ils se détournèrent. Nous déchainâmes contre eux l'inondation du 
Barrage, et leur changeâmes leurs deux jardins en deux jardins aux fruits 
amers, tamaris et quelques jujubiers. 

17. Ainsi les rétribuâmes Nous pour leur mécréance. Saurions-Nous sanction- 
ner un autre que le mécréant? 

18. Et Nous avions placé entre eux et les cités que Nous avions bénies, d'au- 
tres cités proéminentes, et Nous avions évalué les étapes de voyage entre 
elles. «Voyagez entre elles pendant des nuits et des jours, en sécurité» 1 . 

19. Puis, ils dirent: «Seigneur, allonge les distances entre nos étapes», et ils se 
firent du tort à eux-mêmes. Nous fîmes d'eux, donc, des sujets de légendes 
et les désintégrâmes totalement. Il y a en cela des avertissements pour tous 
grand endurant et grand reconnaissant. 

20. Et Satan a très certainement rendu véridique sa conjecture à leur égard. Ils 
l'ont suivi donc, sauf un groupe parmi les croyants. 

21. Et pourtant il n'avait sur eux aucun pouvoir si ce n'est que Nous voulions 
distinguer celui qui croyait en l'au-delà et celui qui doutait. Ton Seigneur, 
cependant, assure la sauvegarde de toute chose. 

22. Dis: «Invoquez ceux qu'en dehors d'Allah vous prétendez [être des divini- 
tés.] Ils ne possèdent même pas le poids d'un atome, ni dans les cieux ni 
sur la terre. Ils n'ont jamais été associés à leur création et II n'a personne 
parmi eux pour Le soutenir». 



1. Nous avions placé ...: entre le pays ravagé (Saba 5 ) et le pays béni (Ach-châm) s'étendait une 
route aisée jalonnée de cités, séparées par de courtes distances, où l'on pouvait s'arrêter. Or ces 
gens (v. 19) préférèrent les voyages longs et aventureux... 



ES 



51 



S 




axgjfêïfêifôi 





S^HP^»^» 












x»^i^^>^ >.<-'. ^-_^< 



>^~> 






*? (3^ ^ ^-^ rï^JLili^Ll^ 



•v 



:^ . ^ 






s * S s 



i 






X* 



/ *>> > 










ik.C 













• •• 



xx x^i* 



x^^xxx»x ^v 



x^ -IM ^ 1*-ff •' 1i-> > *"> 










»> »>f 



caps 




34. Saba 5 



23. L'intercession auprès de Lui ne profite qu'à celui en faveur duquel II la 
permet. Quand ensuite la frayeur se sera éloignée de leurs cœurs, ils 1 
diront: «Qu'a dit votre Seigneur?» Us répondront: «La Vérité; C'est Lui 
le Sublime, le Grand». 

24. Dis: «Qui vous nourrit du ciel et de la terre?» Dis: «Allah. C'est nous ou 
bien vous qui sommes sur une bonne voie, ou dans un égarement 
manifeste». 

25. Dis: «Vous ne serez pas interrogés sur les crimes que nous avons commis, 
et nous ne serons pas interrogés sur ce que vous faites». 

26. Dis: «Notre Seigneur nous réunira, puis II tranchera entre nous, avec la 
vérité, car c'est Lui le Grand Juge, l'Omniscient». 

27. Dis: «Montrez-moi ceux que vous Lui avez donnés comme associés. Eh 
bien, non! C'est plutôt Lui, Allah, le Puissant, le Sage». 

28. Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour 
toute l'humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. 

29. Et ils disent: «A quand cette promesse, si vous êtes véridiques?» 

30. Dis: «Le rendez- vous est pour un jour que vous ne saurez retarder d'une 
heure, ni avancer!» 

31. Et ceux qui avaient mécru dirent: «Jamais nous ne croirons à ce Coran ni 
à ce qui l'a précédé». Et si tu pouvais voir quand les injustes seront debout 
devant leur Seigneur, se renvoyant la parole les uns aux autres! Ceux que 
l'on considérait comme faibles diront à ceux qui s'enorgueillissaient: «Sans 
vous, nous aurions certes été croyants». 



1. Ils: les anges de l'Enfer, ou les mécréants entre eux 

m 



Q 



S 



ai 




V^ L*"t> 



13&S2& 



câxatëïraœ- 




^ j 



sessB 



,* ^ m» ^ x x 









$ 




'<**>'? s 



9 >s J*/*, 



S * 




















>»< f^ 






^ -/^ » ^ 







> ^»> 



s s ** 



' '.£* 














^ ^ 



<^^JLrJïr*-j*y 



>>/ ^> ^ > > . »> ^>< 

. A /3 3 






trr 







34. Saba 3 




32. Ceux qui s'enorgueillissaient diront à ceux qu'ils considéraient comme 
faibles : « Est-ce nous qui vous avons repoussés de la bonne direction après 
qu'elle vous fut venue? Mais vous étiez plutôt des criminels». 

33. Et ceux que l'on considérait comme faibles diront à ceux qui s'enorgueillis- 
saient: «C'était votre stratagème, plutôt, nuit et jour, de nous commander 
de ne pas croire en Allah et de Lui donner des égaux». Et ils cacheront 
leur regret quand ils verront le châtiment. Nous placerons des carcans aux 
cous de ceux qui ont mécru: les rétribuerait-on autrement que selon ce 
qu'ils œuvraient?» 

34. Et Nous n'avons envoyé aucun avertisseur dans une cité sans que ses gens 
aisés n'aient dit: «Nous ne croyons pas au message avec lequel vous êtes 
envoyés». 

35. Et ils dirent: «Nous avons davantage de richesses et d'enfants et nous ne 
serons pas châtiés». 

36. Dis: «Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à qui II 
veut. Mais la plupart des gens ne savent pas». 

37. Ni vos biens ni vos enfants ne vous rapprocheront à proximité de Nous. 
Sauf celui qui croit et œuvre dans le bien. Ceux-là auront une double 
récompense pour ce qu'ils œuvraient, tandis qu'ils seront en sécurité, aux 
étages supérieurs (du Paradis). 

38. Et quant à ceux qui s'efforcent à rendre Nos versets inefficients, ceux-là 
seront forcés de se présenter au châtiment. 

39. Dis: «Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à qui II 
veut parmi Ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites [dans le bien], 
Il la remplace, et c'est Lui le Meilleur des donateurs». 



E 



H 



B 







^ItëïlïlM 




SŒP 



ggflBggggCgg 



\£=S^p»\ j^^jjy i^^p* 



°i > ly^f^ Arf 



^ 



f*4^^<J^^^O^c£^^ 






»; 



>/ 



^CHT% © ùj^ (T^^^ ^ 



f^ >>*" 



/ 



> ^arLl^ <iyA>i <J>^L9 l/v^^L? ^*-^ c^ 3 ^^^-^ 2 ^ 



^ 







/ 



^*" ■ ■ g ■ i ■ a 



& * 



S^B! 




34. Saba D 




40. Et un jour II les rassemblera tous. Puis II dira aux Anges: «Est-ce vous 
que ces gens-là adoraient?» 

41. Ils diront: «Gloire à Toi! Tu es notre Allié en dehors d'eux. Ils adoraient 
plutôt les djinns, en qui la plupart d'entre eux croyaient. 

42. Ce jour-là donc, vous n'aurez aucun moyen pour profiter ou nuire les uns 
aux autres, tandis que Nous dirons aux injustes : « Goûtez au châtiment du 
Feu que vous traitiez de mensonge». 

43. Et quand Nos versets édifiants leur sont récités, ils disent: Ce n'est là 
qu'un homme qui veut vous repousser de ce que vos ancêtres adoraient». 
Et ils disent: «Ceci (Le Coran) n'est qu'un mensonge inventé». Et ceux qui 
ne croient pas disent de la Vérité quand elle leur vient: «Ce n'est là 
qu'une magie évidente!» 

44. [Pourtant] Nous ne leur avons pas donné de livres à étudier. Et Nous ne 
leur avons envoyé avant toi aucun avertisseur. 

45. Ceux d'avant eux avaient [aussi] démenti (leurs messagers). [Les Mec- 
quois] n'ont pas atteint le dixième de ce que Nous leur avons donné [en 
force et en richesse]. Ils traitaient Mes Messagers de menteurs. Et quelle 
réprobation fut la mienne! 

46. Dis: «Je vous exhorte seulement à une chose: que pour Allah vous vous 
leviez, par deux ou isolément, et qu'ensuite vous réfléchissiez. Votre compa- 
gnon (Muhammad) n'est nullement possédé: il n'est pour vous qu'un avertis- 
seur annonçant un dur châtiment». 

47. Dis: «Ce que je vous demande comme salaire, c'est pour vous-mêmes. Car 
mon salaire n'incombe qu'à Allah. Il est Témoin de toute chose». 

48. Dis: «Certes, mon Seigneur lance la Vérité, [à Ses messagers], Il est le 
Parfait Connaisseur des inconnaissables». 



5S5 



3É 



4P 



M 




^^ï'jfcVi 



11 "£"?;.*■ 



vaxatfârafâ 




K9S9SK 



B 






^UJ^rL? 







* ^ J> 



£ÊP&£\ 



£ *» '- 



&%y<fgJ\^ç^^c,^j,tâ£L\ 









r>< ^ 



ï 



x 1 



f 



>>i ^^ 



\f 'ït'*'^ »'* *ï< 9 >Sl1*\ *>\" 



*^i^îj^ 



'^:4 






WÇ^^&^^^œi 



34. Saba 3 



49. Dis: «La Vérité [l'Islam] est venue. Et le Faux [la mécréance] ne peut rien 
commencer ni renouveler». 

50. Dis: «Si je m'égare, je ne m'égare qu'à mes dépens; tandis que si je me 
guide, alors c'est grâce à ce que Mon Seigneur me révèle, car II est Au- 
dient et Proche». 

51. Si tu les voyais quand ils seront saisis de peur, — pas d'échappatoire pour 
eux, — et ils seront saisis de près! 

52. Ils diront alors: «Nous croyons en lui 1 ». — Mais comment atteindront-ils 
la foi de si loin? 

53. alors qu'auparavant ils y avaient effectivement mécru et ils offensent 
l'inconnu à partir d'un endroit éloigné 2 ! 

54. On les empêchera d'atteindre ce qu'ils désirent, comme cela fut fait aupa- 
ravant avec leurs semblables, car ils se trouvaient dans un doute profond. 

SOURATE 35 

FÀTIR (LE CRÉATEUR) 3 

45 versets 
Pré-hég. n°43 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Louange à Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui a fait des Anges des 
messagers dotés de deux, trois ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce 
qu'il veut, car Allah est Omnipotent. 

2. Ce qu'Allah accorde en miséricorde aux gens, il n'est personne à pouvoir le 
retenir. Et ce qu'il retient, il n'est personne à le relâcher après Lui. Et c'est 
Lui le Puissant, le Sage. 

3. Ô hommes! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous: existe-t-il en de- 
hors d'Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre 
subsistance? Point de divinité à part Lui! Comment pouvez-vous vous 
détourner [de cette vérité]? 



1. En lui: Allah, le Prophète ou le Coran. 

2. Ils disaient à propos du domaine de l'Inconnaissable des choses très éloignées de la vérité. Il 
s'agit surtout ici des commentaires des Mecquois sur la partie du Coran relative à 
l'eschatologie. 

3. Titre tiré du v. 1 . 



mmm 



SSSB^B 






















s* 1 *** 









ï^^^^c^^c^k^; 



35. Fâtir (le Créateur) 



4. Et s'ils te traitent de menteur, certes on a traité de menteurs des Messagers 
avant toi. Vers Allah cependant, tout est ramené. 

5. O hommes! La promesse d'Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente 
vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à 
propos d'Allah! 

6. Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi. Il ne fait 
qu'appeler ses partisans pour qu'ils soient des gens de la Fournaise. 

7. Ceux qui ont mécru auront un dur châtiment, tandis que ceux qui croient 
et accomplissent les bonnes œuvres auront un pardon et une grosse 
récompense. 

8. Eh quoi! Celui à qui on a enjolivé sa mauvaise action au point qu'il la voit 
belle...? — Mais Allah égare qui II veut, et guide qui II veut — Que ton 
âme ne se répande donc pas en regrets pour eux: Allah est Parfaitement 
Savant de ce qu'ils fabriquent. 

9. Et c'est Allah qui envoie les vents qui soulèvent un nuage que Nous 
poussons ensuite vers une contrée morte; puis, Nous redonnons la vie à la 
terre après sa mort. C'est ainsi que se fera la Résurrection! 

10. Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allah) car la puis- 
sance tout entière est à Allah : vers Lui monte la bonne parole, et II élève 
haut la bonne action 1 . Et quand à ceux qui complotent de mauvaises 
actions, ils auront un dur châtiment. Cependant, leur stratagème est voué 
à l'échec. 

11. Et Allah vous a créés de terre, puis d'une goutte de sperme, Il vous a 
ensuite établis en couples. Nulle femelle ne porte ni ne met bas sans qu'il 
le sache. Et aucune existence n'est prolongée ou abrégée sans que cela soit 
consigné dans un livre 2 . Cela est vraiment facile pour Allah. 



1 . 77 élève la bonne action : Il accepte la bonne action, qui doit accompagner la bonne parole. 

2. Un livre: la tablette conservée. 



a ea ge 




35. Fâtir (le Créateur) 



12. Les deux mers ne sont pas identiques: [l'eau de] celle-ci est potable, douce 
et agréable à boire, et celle-là est salée, amère. Cependant de chacune vous 
mangez une chair fraîche, et vous extrayez un ornement que vous portez. 
Et tu vois le vaisseau fendre l'eau avec bruit, pour que vous cherchiez 
certains [des produits] de Sa grâce. Peut-être serez-vous reconnaissants 1 ! 

13. Il fait que la nuit pénètre le jour et que le jour pénètre la nuit. Et II a 
soumis le soleil et la lune. Chacun d'eux s'achemine vers un terme fixé. Tel 
est Allah, votre Seigneur : à Lui appartient la royauté, tandis que ceux que 
vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres de la pellicule 
d'un noyau de datte. 

14. Si vous les invoquez, ils n'entendent pas votre invocation; et même s'ils 
entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils 
vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme 
Celui qui est parfaitement informé. 

15. O hommes, vous êtes les indigents ayant besoin d'Allah, et c'est Allah, Lui 
qui se dispense de tout et II est Le Digne de louange. 

16. S'il voulait, Il vous ferait disparaître, et ferait surgir une nouvelle création. 

17. Et cela n'est point difficile pour Allah. 

18. Or, personne ne portera le fardeau d 'autrui. Et si une âme surchargée [de 
péchés] appelle à l'aide, rien de sa charge ne sera supporté par une autre 
même si c'est un proche parent. Tu n'avertis en fait, que ceux qui craignent 
leur Seigneur malgré qu'ils ne Le voient pas, et qui accomplissent la Salât. Et 
quiconque se purifie, ne se purifie que pour lui-même, et vers Allah est la 
destination. 



1. Les deux mers: la mer, les fleuves, les lacs, etc. 
Une chair fraîche : celle des poissons. 
Et extrayez un ornement: (perles, coquillages, corail, etc). 



TSSS&mfmtiBfiBESESmti***^ 436 




* //X\"A'>' '.* *> 



's S s #sï f / s*/ ^r^- ^É^ 



$^^f jSâ fây ri£t$ 0ki 




mk 



*-'~~—* 









s <> s < 



0^ 



'»< 






^^jj^-jj ji g *<^lL> uL« j^2-^ 






*0 



y 



*Ss s * 












-U 



> ^^ 



/^ 



9^9! 



35. Fâtir (le Créateur) 



19. L'aveugle et celui qui voit ne sont pas semblables, 

20. ni les ténèbres et la lumière, 

21. ni l'ombre et la chaleur ardente. 

22. De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre 

qui II veut, alors que toi [Muhammad], tu ne peux faire entendre ceux qui 
sont dans les tombeaux. 

23. Tu n'es qu'un avertisseur. 

24. Nous t'avons envoyé avec la Vérité en tant qu'annonciateur et avertisseur. 
Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un avertisseur. 

25. Et s'ils te traitent de menteur, eh bien, ceux d'avant eux avaient traité 
(leurs Messagers) de menteurs, cependant que leurs Messagers leur avaient 
apporté les preuves, les Ecrits et le Livre illuminant. 

26. Puis J'ai saisi ceux qui ont mécru. Et quelle réprobation fut la Mienne! 

27. N'as-tu pas vu que, du ciel, Allah fait descendre l'eau? Puis Nous en 
faisons sortir des fruits de couleurs différentes. Et dans les montagnes, il y 
a des sillons blancs et rouges, de couleurs différentes, et des roches excessi- 
vement noires. 

28. Il y a pareillement des couleurs différentes, parmi les hommes, les ani- 
maux, et les bestiaux. Parmi Ses serviteurs, seuls les savants 1 craignent 
Allah. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. 

29. Ceux qui récitent le Livre d'Allah, accomplissent la Salât, et dépensent, en 
secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire 
un commerce qui ne périra jamais, 

30. afin [qu'Allah] les récompense pleinement et leur ajoute de Sa grâce. Il est 
Pardonneur et Reconnaissant. 



1. Les savants: Il faut entendre par la science, aussi bien la science «révélée» que la science 
acquise. Cela prouve que les savants croyants sont plus aptes à craindre Allah, et cela rend un 
vibrant hommage aux hommes de science. 



B 




' "Tl 1- * -" -* ^ ^ tf^ > 



1 ♦ m" »^ < 



* * 



'!> 



i T 1 I . • i . 1 



^L^ ^^^)^j^X^ b ^L^^ l '^Jg^ 



•< ^/-»^ *** 



^£<r,* 



/»/ r^ 






» x^ ^»> 



^ 






?>»> 



x s s 









*0 à k s 






x 



^W 












X 



♦ ^ <*■ 



JuJe Li== l£JÎ \jf> UsL^jl-jÔ 



> ,^ 






s ".s >. 




r&A& 






> >^ 



■H» 



35. Fâtir (le Créateur) 




31. Et ce que Nous t'avons révélé du Livre est la Vérité confirmant ce qui l'a 
précédé 1 . Certes Allah est Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur Ses 
serviteurs. 

32. Ensuite, Nous fîmes héritiers du Livre ceux de Nos serviteurs que Nous 
avons choisis. Il en est parmi eux qui font du tort à eux-mêmes, d'autres 
qui se tiennent sur une voie moyenne, et d'autres avec la permission d'Al- 
lah devancent [tous les autres] par leurs bonnes actions; telle est la grâce 
infinie. 

33. Les jardins d'Eden où ils entreront, parés de bracelets en or ainsi que de 
perles; et là, leurs vêtements sont de soie. 

34. Et ils diront: «Louange à Allah qui a écarté de nous l'affliction. Notre 
Seigneur est certes Pardonneur et Reconnaissant. 

35. C'est Lui qui nous a installés, par Sa grâce, dans la Demeure de la stabili- 
té, où nulle fatigue, nulle lassitude ne nous touchent». 

36. Et ceux qui ont mécru auront le feu de l'Enfer: on ne les achève pas pour 
qu'ils meurent; on ne leur allège rien de ses tourments. C'est ainsi que 

Nous récompensons tout négateur obstiné. 

37. Et là, ils hurleront: «Seigneur, fais-nous sortir; nous ferons le bieK, 
contrairement à ce que nous faisions». «Ne vous avons-Nous pas donné 
une vie assez longue pour que celui qui réfléchit réfléchisse? L'avertisseur, 
cependant, vous était venu. Et bien, goûtez (votre punition). Car pour les 
injustes, il n'y a pas de secoureur». 

38. Allah connaît l'Inconnaissable dans les cieux et la terre. Il connaît le 
contenu des poitrines. 



1. Ce qui l'a précédé: les livres antérieurs au Coran. 



i^fcl* 




câxiifôiîifô 




r ts- s 



'SYi* '^V^'l'^u» "" »*K 9 ?' fît* ' 



*j£\ààyï&2oiiïWj^ 



**s ° ><V t ^,^ >f >£<f 



>»o, S*' "J> »>^.> 










S 






1? 






^1 



^fjî^j ^Vîj #2^î 



^ 



^j#^i^ip&# 



JJjdï/J «Si JLÎ-Ullol-J 






*' »>*>4f^'fr\<"Sit»** <• 'Art & ~ C- 



S S S 








35. Fâtir (le Créateur) 



39. C'est Lui qui a fait de vous des successeurs sur terre. Quiconque mécroit, 
sa mécréance retombera sur lui. Leur mécréance n'ajoute aux mécréants 
qu'opprobre auprès de leur Seigneur. Leur mécréance n'ajoute que perte 
aux mécréants. 

40. Dis: «Voyez-vous vos associés que vous invoquez en dehors d'Allah? 
Montrez-moi ce qu'ils ont créé de la terre. Ont-ils été associés à la création 
des ci eux? Ou leur avons-Nous apporté un Livre qui contienne des preu- 
ves [pour ce qu'ils font?]» Non! Mais ce n'est qu'en tromperie que les 
injustes se font des promesses les uns aux autres. 

41. Allah retient les cieux et la terre pour qu'ils ne s'affaissent pas. Et s'ils 
s'affaissaient, nul autre après Lui ne pourra les retenir. Il est Indulgent et 
Pardonneur. 

42. Et ils ont juré solennellement par Allah, que si un avertisseur leur venait, 
ils seraient certes mieux guidés que n'importe quelle autre communauté. 
Puis, quand un avertisseur (Muhammad) leur est venu, cela n'a fait qu'ac- 
croître leur répulsion, 

43. par orgueil sur terre et par manœuvre perfide. Cependant, la manœuvre 
perfide n'enveloppe que ses propres auteurs. Attendent-ils donc un autre 
sort que celui des Anciens? Or, jamais tu ne trouveras de changement dans 
la règle d'Allah, et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle 
d'Allah. 

44. N'ont-ils donc jamais parcouru la terre pour voir ce qu'il est advenu de 
ceux qui vécurent avant eux et qui étaient plus puissants qu'eux? Et rien, 
dans les cieux ni sur terre ne saurait réduire l'autorité d'Allah. Car II est 
certes Omniscient, Omnipotent. 



IB 



E 



■ m m m - 




ù?M 










$ ^^y^^\dJt'^ : ^4 




&M 







&0 u£$Q &10J£\ù^j 









X ^* 



^. >* 



"tl X A 




0> t/. >/»>/ 



ts 







36. Yâ-Sïn 




45. Et si Allah s'en prenait aux gens pour ce qu'ils acquièrent, Il ne laisserait à 
la surface [de la terre] aucun être vivant. Mais II leur donne un délai 
jusqu'à un terme fixé. Puis quand leur terme viendra... (Il se saisira d'eux) 
car Allah est Très Clairvoyant sur Ses serviteurs. 

SOURATE 36 

YÀ-SÏN 1 

83 versets 
Pré-hég. n°4l 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Yâ-Sïn. 

2. Par le Coran plein de sagesse. 

3. Tu (Muhammad) es certes du nombre des messagers, 

4. sur un chemin droit. 

5. C'est une révélation de la part du Tout-Puissant, du Très Miséricordieux, 

6. pour que tu avertisses un peuple dont les ancêtres n'ont pas été avertis: ils 
sont donc insouciants. 

7. En effet, la Parole 2 contre la plupart d'entre eux s'est réalisée: ils ne 
croiront donc pas. 

8. Nous mettrons des carcans à leurs cous, et il y en aura jusqu'aux mentons: 
et voilà qu'ils iront têtes dressées. 

9. et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; 
Nous les recouvrirons d'un voile: et voilà qu'ils ne pourront rien voir. 

10. Cela leur est égal que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas: ils ne 
croiront jamais. 

1 1 . Tu avertis seulement celui qui suit le Rappel (le Coran), et craint le Tout 
Miséricordieux, malgré qu'il ne Le voit pas. Annonce-lui un pardon et une 
récompense généreuse. 

12. C'est Nous qui ressuscitons les morts et écrivons ce qu'ils ont fait [pour 
l'au-delà] ainsi que leurs traces 3 . Et Nous avons dénombré toute chose 
dans un registre explicite. 



1. Ya-Sïn: cette sourate n'a d'autre titre que les deux lettres Y.S. du premier verset. Cf. la note à 
S. 2, v. 1. 

2. La Parole: la sentence déjà prononcée dans le livre éternel. 

3. Leurs traces: les conséquences de leurs actes. 




fem 




36. Yâ-Sin 



13. Donne-leur comme exemple les habitants de la cité, quand lui vinrent les 
envoyés 1 . 

14. Quand Nous leur envoyâmes deux [envoyés] et qu'ils les traitèrent de 
menteurs. Nous [les] renforçâmes alors par un troisième et ils dirent: 
«Vraiment, nous sommes envoyés à vous». 

15. Mais ils [les gens] dirent: «Vous n'êtes que des hommes comme nous. Le 
Tout Miséricordieux n'a rien fait descendre et vous ne faites que mentir». 

16. Ils [les messagers] dirent: «Notre Seigneur sait qu'en vérité nous sommes 
envoyés à vous, 

17. et il ne nous incombe que de transmettre clairement (notre message)». 

18. Ils dirent: «Nous voyons en vous un mauvais présage. Si vous ne cessez 
pas, nous vous lapiderons et un douloureux châtiment de notre part vous 
touchera». 

19. Ils dirent: «Votre mauvais présage est avec vous-mêmes. Est-ce que (c'est 
ainsi que vous agissez) quand on vous [le] rappelle? Mais vous êtes des 
gens outranciers ! » 

20. Et du bout de la ville, un homme vint en toute hâte et dit: «Ô mon 
peuple, suivez les messagers: 

21. suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire et qui sont sur la bonne 
voie. 

22. et qu'aurais-je à ne pas adorer Celui qui m'a créé? Et c'est vers Lui que 
vous serez ramenés. 

23. Prendrais-je en dehors de Lui des divinités? Si le Tout Miséricordieux me 
veut du mal, leur intercession ne me servira à rien et ils ne me sauveront 
pas. 

24. Je serai alors dans un égarement évident. 

25. [Mais] je crois en votre Seigneur. Ecoutez-moi donc». 

26. Alors, il [lui] fut dit: «Entre au Paradis». Il dit: «Ah si seulement moi 
peuple savait! 

27. ... en raison de quoi mon Seigneur m'a pardonné et mis au nombre de 
honorés». 



1. La cité: Antioche. 
Les envoyés: les apôtres de Jésus. 




ù?M 
















'<>* 



s '*+ îfs 



. - . . . . * S. - S* M. 









>5 ra àj^& ** \*% 






jb^ôfû^^rlrîv jj&ç£ffi'& 






ttY 



sa 



15 




36. Yâ-Sln 



28. Et après lui Nous ne fîmes descendre du ciel aucune armée. Nous ne 
voulions rien faire descendre sur son peuple. 

29. Ce ne fut qu'un seul Cri et les voilà éteints. 

30. Hélas pour les esclaves [les humains]! Jamais il ne leur vient de messager 
sans qu'ils ne s'en raillent. 

31. Ne voient-ils pas combien de générations avant eux Nous avons fait périr? 
Lesquelles ne retourneront jamais parmi eux. 

32. Et tous sans exception comparaîtront devant Nous. 

33. Une preuve pour eux est la terre morte, à laquelle Nous redonnons la vie, 
et d'où Nous faisons sortir des grains dont ils mangent. 

34. Nous y avons mis des jardins de palmiers et de vignes et y avons fait 
jaillir des sources, 

35. afin qu'ils mangent de Ses fruits et de ce que leurs mains ont produit 1 . Ne 
seront-ils pas reconnaissants? 

36. Louange à Celui qui a créé tous les couples de ce que la terre fait pousser, 
d'eux-mêmes, et de ce qu'ils ne savent pas! 

37. Et une preuve pour eux est la nuit. Nous en écorchons le jour et ils sont 
alors dans les ténèbres. 

38. et le soleil court vers un gite qui lui est assigné; telle est la détermination 
du Tout-Puissant, de l'Omniscient. 

39. Et la lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devien- 
ne comme la palme vieillie 2 . 

40. Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacui 
vogue dans une orbite. 



1 . Ce que leurs mains ont produit : autre interprétation : et ce ne sont pas leurs mains qui les ont fabriqués 

2. Comme la palme vieillie: le croissant de lune ressemble à la palme desséchée. 



sa 



se 



a 




feM 






ES 



PS 






» 



l t ^ 



^Ji\^ô\j ùj^J^^ù^ 



<^i££ 



^ ^ 



S'" K"*Z 



S*/ 







Os y»> b'iji ^-r^ is'*^ ,</,//«>^ u ^ x 



3. ->"* 



lU^^Âiil^Jjl, 



^ 



/ » 



<Jfl3-L^ 



v ^ 










* s > 



s. s » 



s . «ï. »^ ^ 



^0 >^jfc£ï 



i'*" 




o*^j 



jSSBESE 



mn 






36. Yâ-Sm 




41. Et un (autre) signe pour eux est que Nous avons transporté leur descen- 
dance sur le bateau chargé 1 ; 

42. et Nous leur créâmes des semblables sur lesquels ils montent. 

43. Et si Nous le voulons, Nous les noyons; pour eux alors, pas de secoureur 
et ils ne seront pas sauvés, 

44. sauf par une miséricorde de Notre part, et à titre de jouissance pour un 
temps. 

45. Et quand on leur dit: «Craignez ce qu'il y a devant vous et ce qu'il y a 
derrière vous afin que vous ayez la miséricorde» 2 !... 

46. Or, pas une preuve ne leur vient, parmi les preuves de leur Seigneur sans 
qu'ils ne s'en détournent. 

47. Et quand on leur dit: «Dépensez de ce qu'Allah vous a attribué», ceux qui 
ont mécru disent à ceux qui ont cru: «Nourrirons-nous quelqu'un qu'Al- 
lah aurait nourri s'il l'avait voulu? Vous n'êtes que dans un égarement 
évident». 

48. Et ils disent: «A quand cette promesse si vous êtes véridiques?» 

49. Ils n'attendent qu'un seul Cri qui les saisira alors qu'ils seront en train de 
disputer. 

50. Ils ne pourront donc ni faire de testament, ni retourner chez leurs familles. 

51. Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que, des tombes, ils se précipite- 
ront vers leur Seigneur, 

52. en disant: «Malheur à nous! Qui nous a ressuscites de là ou nous 
dormions?» C'est ce que le Tout Miséricordieux avait promis; et les Mes- 
sagers avaient dit vrai. 

53. Ce ne sera qu'un seul Cri, et voilà qu'ils seront tous amenés devant Nous. 

54. Ce jour-là, aucune âme ne sera lésée en rien. Et vous ne serez rétribués que 
selon ce que vous faisiez. 



1. Le bateau: l'arche de Noé. 

2. Craignez: a) pour vos péchés antérieurs, présents et futurs; b) le sort des anciens mécréants; 
c) la punition de l'au-delà. 



&M 



taxihx-iiiïittt 







> } ' *1s > 













^^ ^ 



» -' *% 



** 






• • 






> - 



*x 




<<^^^^;jjîiijUî{$) 



•• * \* & 






>•? i>^ <"-<< .r^< <. 




* >.-"* 




&£»& ^~Uta^ 



> ^K^'i^ 



iL^i lA^^ 1 UiJL^lfe=U^ 



s A *' <^^Y 



>*tëaj 



> 














^jjc^J i aIxIAc' l*j 



ij^|<$> 



JBB5BE& 



jgae 




36. Yà-Sïn 



55. Les gens du Paradis seront, ce jour-là, dans une occupation qui les remplit 
de bonheur; 

56. eux et leurs épouses sont sous des ombrages, accoudés sur les divans. 

57. Là ils auront des fruits et ils auront ce qu'ils réclameront, 

58. «Salâm» [paix et salut] ! Parole de la part d'un Seigneur Très Miséricordieux. 

59. «Ô injustes! Tenez- vous à l'écart ce jour-là! 

60. Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable?Car 
il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, 

61. et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer? Voilà un chemin bien droit. 

62. Et il a très certainement égaré un grand nombre d'entre vous. Ne 
raisonniez-vous donc pas? 

63. Voici l'Enfer qu'on vous promettait. 

64. Brûlez-y aujourd'hui, pour avoir mécru». 

65. Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous 
parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli. 

66. Et si Nous voulions, Nous effacerions leurs yeux et ils courront vers le 
chemin. Mais comment alors pourront-ils voir? 

67. Et si Nous voulions, Nous les métamorphoserions sur place; alors ils ne 
sauront ni avancer ni revenir. 

68. A quiconque Nous accordons une longue vie, Nous faisons baisser sa 
forme. Ne comprendront-ils donc pas? 

69. Nous ne lui (à Muhammad) avons pas enseigné la poésie; cela ne lui 
convient pas non plus. Ceci n'est qu'un rappel et une Lecture [Coran] 
claire, 

70. pour qu'il avertisse celui qui est vivant et que la Parole se réalise contre 
les mécréants. 



ES 



M| 



S 




fe!^ 



OS> 







J^^gj LàL-bl \jyjày 

ùMçpiï&ç4&#tiZ® '*&£ 



y 



' ' »>* ' 






ù^f&30Sj££ 



>.. >l^/f"'l» 



ÂjLhi ,' v <*jiiL- 



r>. -rltr Y-X< 



s 






&£&$&$&& 



**■ ^ 



^ x" 



*>-r 



^ ^ •• • -^ 







36. Yâ-Sîn 




71. Ne voient-ils donc pas que, parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur 
avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires; 

72. et Nous les leur avons soumis: certains leur servent de monture et d'au- 
tres de nourriture; 

73. et ils en retirent d'autres utilités et des boissons. Ne seront-ils donc pas 
reconnaissants? 

74. Et ils adoptèrent des divinités en dehors d'Allah, dans l'espoir d'être 
secourus... 

75. Celles-ci ne pourront pas les secourir, elles formeront au contraire une armée 
dressée contre eux. 

76. Que leurs paroles ne t'affligent donc pas! Nous savons ce qu'ils cachent et 
ce qu'ils divulguent. 

77. L'homme ne voit-il pas que Nous l'avons créé d'une goutte de sperme? Et 
le voilà [devenu] un adversaire déclaré! 

78. Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il oublie sa propre création; il dit: 
«Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussière?» 

79. Dis : « Celui qui les a créés une première fois, leur redonnera la vie. Il Se 
connaît parfaitement à toute création; 

80. c'est Lui qui, de l'arbre vert, a fait pour vous du feu, et voilà que de cela 
vous allumez. 

81. Celui qui a créé les cieux et la terre ne sera-t-Il pas capable de créer leur 
pareil? Oh que si! et II est le grand Créateur, l'Omniscient. 

82. Quand II veut une chose, Son commandement consiste à dire: «Sois», et 
c'est. 

83. Louange donc, à Celui qui détient en sa main la royauté sur toute chose! 
Et c'est vers Lui que vous serez ramenés. 



e^^^œsË 











>_^^0/^£a« 










• y 9.Û 



a» 



^ 







4*. 











0^ 



Ê^l» 




Ul 



5 



K 



37. As-Sâffat (les rangés) 




SOURATE 37 

AS-SÀFFÀT (LES RANGÉS) 1 

182 versets 
Pré-hég. n° 56 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Par ceux qui sont rangés en rangs 2 . 

2. Par ceux qui poussent (les nuages) avec force. 

3. Par ceux qui récitent, en rappel : 

4. «Votre Dieu est en vérité unique, 

5. le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux et Seigneur 
des Levants» 3 . 

6. Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor: les étoiles, 

7. afin de le protéger contre tout diable rebelle. 

8. Ils ne pourront être à l'écoute des dignitaires suprêmes [les Anges] ; car ils 
seront harcelés de tout côté, 

9. et refoulés. Et ils auront un châtiment perpétuel. 

10. Sauf celui qui saisit au vol quelque [information]; il est alors pourchassé 
par un météore transperçant. 

11. Demande-leur s'ils sont plus difficiles à créer que ceux que Nous avons 
créés? Car Nous les avons créés de boue collante 4 ! 

12. Mais tu t'étonnes, et ils se moquent! 

13. Et quand on le leur rappelle (le Coran), ils ne se rappellent pas; 

14. et quand ils voient un prodige, ils cherchent à s'en moquer, 

15. et disent: «Ceci n'est que magie évidente. 

16. Lorsque nous serons morts et que nous deviendrons poussière et ossements, 
serons-nous ressuscites? 

17. ainsi que nos premiers ancêtres?» 

18. Dis: «Oui! et vous vous humilierez». 

19. Il n'y aura qu'un seul Cri, et voilà qu'ils regarderont, 

20. et ils diront: «Malheur à nous! c'est le jour de la Rétribution». 

21. «C'est le jour du Jugement que vous traitiez de mensonge». 

22. «Rassemblez les injustes et leurs épouses et tout ce qu'ils adoraient, 

23. en dehors d'Allah. Puis conduisez-les au chemin de la Fournaise. 

24. Et arrêtez-les: car ils doivent être interrogés». 

1. Titre tiré du v. 1. 

2. Les rangés en rangs: les Anges, dont les attributions sont définies aux vv. 2 et 3. 

3. Seigneur des Levants: le soleil se lève en des endroits différents suivant la saison. 

4. Demande-leur: (aux mécréants mecquois). 

Ceux qui...: tout le reste de la création: les cieux, la terre, etc. 



ES 



MM 










^ *~ * 



!eJa6fôi^|^$ûj^^ 



g^TsT'y^ucB 



sa 



37. As-Sâffat (les rangés) 




25. «Pourquoi ne vous portez-vous pas secours mutuellement»? 

26. Mais ce jour-là, ils seront complètement soumis, 

27. et les uns se tourneront vers les autres s'interrogeant mutuellement; 

28. Ils diront: «C'est vous qui nous forciez (à la mécréance)» 1 . 

29. «C'est vous plutôt (diront les chefs) qui ne vouliez pas croire. 

30. Et nous n'avions aucun pouvoir sur vous. C'est vous plutôt qui étiez des 
gens transgresseurs. 

31. La parole de notre Seigneur s'est donc réalisée contre nous; certes, nous 
allons goûter [au châtiment]. 

32. «Nous vous avons induits en erreur car, en vérité, nous étions égarés 
nous-mêmes». 

33. Ce jour-là donc, ils seront tous associés dans le châtiment. 

34. Ainsi traitons-Nous les criminels. 

35. Quand on leur disait: «Point de divinité à part Allah», ils se gonflaient 
d'orgueil, 

36. et disaient: «Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou?» 

37. Il est plutôt venu avec la Vérité et il a confirmé les messagers (précédents). 

38. Vous allez certes, goûter au châtiment douloureux. 

39. Et vous ne serez rétribués que selon ce que vous œuvriez, 

40. sauf les serviteurs élus d'Allah, 

41. Ceux-là auront une rétribution bien connue: 

42. des fruits, et ils seront honorés, 

43. dans les Jardins du délice, 

44. sur des lits, face à face. 

45. On fera circuler entre eux une coupe d'eau remplie à une source 

46. blanche, savoureuse à boire, 

47. Elle n'offusquera point leur raison et ne les enivrera pas. 

48. Et Ils auront auprès d'eux des belles aux grands yeux, au regard chaste, 

49. semblables au blanc bien préservé de l'œuf 2 . 

50. Puis les uns se tourneront vers les autres s'interrogeant mutuellement. 

51. L'un d'eux dira: «J'avais un compagnon 



1. Littéralement : Vous veniez à nous du côté droit (au nom de la religion et de la vérité pour nous 
en détourner). 

2. Autre interp.: comme perles cachées. 



E5 



te *— *e ** 







37. As-Sâfïat (les rangés) 



52. qui disait: «Es-tu vraiment de ceux qui croient? 

53. Est-ce que quand nous mourrons et serons poussière et ossements, nous 
aurons à rendre des comptes?» 

54. Il dira: «Est-ce que vous voudriez regarder d'en haut?» 

55. Alors il regardera d'en haut et il le verra en plein dans la Fournaise, 

56. et dira: «Par Allah! Tu as bien failli causer ma perte! 

57. et sans le bienfait de mon Seigneur, j'aurais certainement été du nombre 
de ceux qu'on traine [au supplice]. 

58. N'est-il pas vrai que nous ne mourrons 

59. que de notre première mort et que nous ne serons pas châtiés?» 

60. C'est cela, certes, le grand succès. 

61. C'est pour une chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent. 

62. Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zaqqûm 1 ? 

63. Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes. 

64. C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise. 

65. Ses fruits sont comme des têtes de diables. 

66. Ils doivent certainement en manger et ils doivent s'en remplir le ventre. 

67. Ensuite ils auront par-dessus une mixture d'eau bouillante. 

68. Puis leur retour sera vers la Fournaise. 

69. C'est qu'ils ont trouvé leurs ancêtres dans l'égarement, 

70. et les voilà courant sur leurs traces. 

71. En effet, avant eux, la plupart des anciens se sont égarés. 

72. Et Nous avions certes envoyé parmi eux des avertisseurs. 

73. Regarde donc ce qu'il est advenu de ceux qui ont été avertis! 

74. Exception faite des élus, parmi les serviteurs d'Allah: 

75. Noé, en effet, fit appel à Nous qui sommes le Meilleur Répondeur (qui 
exauce les prières). 

76. Et Nous le sauvâmes, lui et sa famille, de la grande angoisse, 



1. Zaqqûm: arbre en Enfer dont le fruit amer et repoussant servira de nourriture aux damnés. 



ES 






35353 








%fy h£%&&J®^û\X^&z 



\^(jC^>L^ 



s *** 



A <s 






< s *s 







.05^^^3ii$ 



rx^JoLi, 



**- . xr 









Oj^>^> 



>. * if < ^ >.?.«!■«,? A sJC2Cj^Sîi.^($) 



11l1 




^^ViiiClG^ 




<2-Src-*<4-> 



<. « ." 







^. y £ 




.CJÊU^ûîi^GJiJibttisiî 



i)f^iSoi 



"^5 35 






WW— fc 



XO^E 




37. As-Sâffat (les rangés) 



77. et Nous fîmes de sa descendance les seuls survivants. 

78. et Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité, 

79. Paix sur Noé dans tout l'univers! 

80. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants. 

81. Il était, certes, un de Nos serviteurs croyants. 

82. Ensuite Nous noyâmes les autres. 

83. Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham. 

84. Quand il vint à son Seigneur avec un cœur sain. 

85. Quand il dit à son père et à son peuple: «Qu'est-ce que vous adorez?» 

86. Cherchez- vous, dans votre égarement, des divinités en dehors d'Allah? 

87. Que pensez-vous du Seigneur de l'univers?» 

88. Puis, il jeta un regard attentif sur les étoiles, 

89. et dit: «Je suis malade» 1 . 

90. Ils lui tournèrent le dos et s'en allèrent. 

91. Alors il se glissa vers leurs divinités et dit: «Ne mangez-vous pas? 

92. Qu'avez-vous à ne pas parler?» 

93. Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite. 

94. Alors [les gens] vinrent à lui en courant. 

95. Il [leur] dit: «Adorez- vous ce que vous -mêmes sculptez, 

96. alors que c'est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez?» 

97. Ils dirent: «Qu'on lui construise un four et qu'on le lance dans la 
fournaise ! » 

98. Ils voulurent lui jouer un mauvais tour; mais ce sont eux que Nous 
mîmes à bas. 

99. Et il dit : « Moi, je pars vers mon Seigneur et II me guidera. 

100. Seigneur, fais-moi don d'une [progéniture] d'entre les vertueux». 

101. Nous lui fîmes donc la bonne annonce d'un garçon (Ismaïl) longanime. 

102. Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit: «Ô mon 
fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en 
penses». (Ismaël) dit: «Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé: tu 
me trouveras, s'il plaît à Allah, du nombre des endurants». 



1. Je suis malade: il faut entendre qu'Abraham est vraiment attristé par le fait que son peuple 
adore les idoles. 



B 



1 



n 



œ 



sac 








s 



jL^^ôl^iii^^^Jl^itS 




<'$<■' 







*m*m*^***mm 



î^aSjSj ^ £yv_rl31 Ijâdf 



VA 






Ûkr*- 



J»> »> 










C^Ti^M;i0ù^î^^lS^2j 



.- ~:r •>♦* ^ -*f.^>r^^. 



\ l/^Ul,, ^^1»^ 



.. ->> 



?^ 






<^^y^ty^j^y^\0 crûiiiî 



g t ♦ j ^ g»r^w«i 



M 



^^9 



se 



37. As-Sâfïat (les rangés) 



103. Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu'il l'eut 
jeté sur le front, 

104. voilà que Nous l'appelâmes «Abraham! 

105. Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les 
bienfaisants ». 

106. C'était là certes, l'épreuve manifeste. 

107. Et Nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse 1 . 

108. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité: 

109. «Paix sur Abraham». 

110. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants; 

111. car il était de Nos serviteurs croyants. 

1 12. Nous lui fîmes la bonne annonce d'Isaac comme prophète d'entre les gens 
vertueux. 

113. Et Nous le bénîmes ainsi que Isaac. Parmi leurs descendances il y a 
[l'homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même. 

114. Et Nous accordâmes certes à Moïse et Aaron des faveurs, 

115. et les sauvâmes ainsi que leur peuple, de la grande angoisse, 

116. et les secourûmes, et ils furent eux les vainqueurs. 

117. Et Nous leur apportâmes le livre explicite 

118. et les guidâmes vers le droit chemin. 

119. Et Nous perpétuâmes leur renom dans la postérité: 

120. «Paix sur Moïse et Aaron» 

121. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants; 

122. car ils étaient du nombre de Nos serviteurs croyants. 

123. Elie était, certes, du nombre des Messagers. 

124. Quand il dit à son peuple: «Ne craignez-vous pas [Allah] ?» 

125. Invoquerez-vous Baal (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des 
créateurs, 

126. Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres?» 



1. Ce verset et le verset suivant rapportent qu'Abraham fut autorisé par Allah à racheter la vie de 
son fils unique d'alors, Ismaël, qu'il devait immoler, par le sacrifice d'un animal. 



Vmdmtmi^mdml* 





KEEZ 



<^^\^ç^0 ôj£UX0 ij$ 



l& 



!>■ 


















s 







37. As-Sâffat (les rangés) 



127. Ils le traitèrent de menteur. Et bien, ils seront emmenées (au châtiment). 

128. Exception faite des serviteurs élus d'Allah. 

129. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité: 

130. «Paix sur Elie et ses adeptes». 

131. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants, 

132. car il était du nombre de Nos serviteurs croyants. 

133. Et Lot. était, certes, du nombre des Messagers. 

134. Quand Nous le sauvâmes, lui et sa famille, tout entière, 

135. sauf une vieille femme qui devait disparaître avec les autres, 

136. Et Nous détruisîmes les autres 

137. Et vous passez certainement auprès d'eux 1 le matin 

138. et la nuit. Ne raisonnez- vous donc pas? 

139. Jonas était certes, du nombre des Messagers. 

140. Quand il s'enfuit vers le bateau comble, 

141. Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer]. 

142. Le poisson l'avala alors qu'il était blâmable 2 . 

143. S'il n'avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, 

144. il serait demeuré dans son ventre jusqu'au jour où l'on sera ressuscité. 

145. Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu'il était. 

146. Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge, 

147. et l'envoyâmes ensuite (comme prophète) vers cent mille hommes ou plus. 

148. Ils crurent, et nous leur donnâmes jouissance de la vie pour un temps. 

149. Pose-leur donc la question: «Ton Seigneur aurait-Il des filles et eux des 
fils? 

150. Ou bien avons-Nous créé des Anges de sexe féminin, et en sont-ils 
témoins?». 

151. Certes, ils disent dans leur mensonge: 

152. «Allah a engendré»; mais ce sont certainement des menteurs! 

153. Aurait-Il choisi des filles de préférence à des fils? 



1. Auprès d'eux: sur la route des caravanes. 

2. // était blâmable: pour avoir quitté son peuple sans la permission d'Allah. 



tlmhd^dmâ^mdmJmimUr^ 




37. As-Sàffat (les rangés) 




54. Qu'avez- vous donc à juger ainsi? 

55. Ne réfléchissez- vous donc pas? 

56. Ou avez- vous un argument évident? 

57. Apportez donc votre Livre si vous êtes véridiques!» 

58. Et ils ont établi entre Lui et les djinns une parenté, alors que les djinns 
savent bien qu'ils [les mécréants] 1 vont être emmenés (pour le châtiment). 

59. Gloire à Allah. Il est au-dessus de ce qu'ils décrivent! 

60. Exception faite des serviteurs élus d'Allah. 

61. En vérité, vous et tout ce que vous adorez, 

62. ne pourrez tenter [personne], 

63. excepté celui qui sera brûlé dans la Fournaise. 

64. Il n'y en a pas un, parmi nous, qui n'ait une place connue 2 ; 

65. nous sommes certes, les rangés en rangs; 

66. et c'est nous certes, qui célébrons la gloire [d'Allah]. 

67. Même s'ils disaient: 

68. «Si nous avions eu un Rappel de [nos] ancêtres, 

69. nous aurions été certes les serviteurs élus d'Allah! 

70. Ils y ont mécru et ils sauront bientôt. 

71. En effet, Notre Parole a déjà été donnée à Nos serviteurs, les Messagers, 

72. que ce sont eux qui seront secourus, 

73. et que Nos soldats auront le dessus. 

74. Eloigne-toi d'eux, jusqu'à un certain temps; 

75. et observe-les: ils verront bientôt! 

76. Quoi! est-ce Notre châtiment qu'ils cherchent à hâter? 

77. Quand il tombera dans leur place, ce sera alors un mauvais matin pour 
ceux qu'on a avertis! 

78. Et éloigne-toi d'eux jusqu'à un certain temps; 

79. et observe; ils verront bientôt! 

80. Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce 
qu'ils décrivent! 

81. Et paix sur les Messagers, 

82. et louange à Allah, Seigneur de l'univers! 

1. Qu'Us: soit les mécréants soit les djinns eux-mêmes. 

2. Ce sont les Anges qui parlent ici, les «rangés en rangs» du v. 1. 







S 






m 



■*j 9 "< 




"* s "* 

UV 



035 



'Ijo^ 






S 



y 



A§J 



4 > -r. 









c^> 












> 







"V--V 









s 



38. Sâd 



SOURATE 38 

SÀD 1 

88 versets. Pré-hég. n°38 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. Sâd. Par le Coran, au renom glorieux (dikr) 2 ! 

2. Ceux qui ont mécru sont plutôt dans l'orgueil et le schisme! 

3. Que de générations avant eux avons-Nous fait périr, qui ont crié, hélas, 
quand il n'était plus temps d'échapper? 

4. Et ils (les Mecquois) s'étonnèrent qu'un avertisseur parmi eux leur soit 
venu, et les infidèles disent: «C'est un magicien et un grand menteur, 

5. Réduira- t-il les divinités à un Seul Dieu? Voilà une chose vraiment 
étonnante». 

6. Et leurs notables partirent en disant: «Allez- vous en, et restez constants à 
vos dieux: c'est là vraiment une chose souhaitable. 

7. Nous n'avons pas entendu cela dans la dernière religion (le Christianisme); 
ce n'est en vérité que pure invention! 

8. Quoi! C'est sur lui, parmi nous, qu'on aurait fait descendre le Rappel [le 
Coran]?» Plutôt ils sont dans le doute au sujet de Mon message. Ou 
plutôt ils n'ont pas encore goûté à Mon châtiment! 

9. Ou bien détiennent-ils les trésors de la miséricorde de ton Seigneur, le 
Puissant, le Dispensateur par excellence. 

10. Ou bien ont-ils le royaume des cieux et de la terre et de ce qui existe entre 
eux? Eh bien, qu'ils y montent par n'importe quel moyen! 

11. Une armée de coalisés qui, ici-même, sera mise en déroute! 

12. Avant eux, le peuple de Noé, les Aad et Pharaon l'homme aux pals 3 (ou 
aux Pyramides), 

13. et les Tamûd, le peuple de Lot, et les gens d'Al-Aykah 4 , (ont tous démenti 
leurs Messagers). Voilà les coalisés. 

14. Il n'en est aucun qui n'ait traité les Messagers de menteurs. Et bien, Ma 
punition s'est avérée contre eux! 

15. Ceux-ci 5 n'attendant qu'un seul Cri, sans répétition. 

16. Et ils disent: «Seigneur, hâte-nous notre part avant le jour des Comptes» 6 . 

1 . Titre tiré du v. 1 . $âd : lettre de l'alphabet. Voir S. 2, v. 1 . 

2. Dikr: signifie également: ce qu'on doit se rappeler pour suivre le chemin droit. 

3. L'homme aux pals: (pour le supplice). 

4. Les gens d'Al-Aykah: du buisson (de Madyan). 

5. Ceux-ci n'attendent: ce sont les païens de La Mecque, interlocuteurs de Muhammad (pbAsl). 

6. Seigneur... Comptes: dit ironiquement. 

Notre part: le châtiment dont nous sommes menacés. 










K^llîlKfl 




A-W-^-Ufa 















/ /9S '* ' " 1^ 



</**-*'&** > 



•T ^ 






</i^^ .1 f f • .'" k' *\ fk'sï"-»' y»y»<y.y 



y ' 9 < , .' 



> 



j3\ll^&j^i5^liJi^J!t^aui^ 



A? .^ 



X- <Ï\1\A "\>'vS ' . 



iM ^ "V 



*^ ^r^ *,*> 



Jiâj c2^t^ \^j l^Lùdl i v i^&ji^ 










IHS 



asa 





38. Sâd 



17. Endure ce qu'ils disent; et rappelle-toi David, Notre serviteur, doué de 
force [dans l'adoration] et plein de repentir [à Allah]. 

18. Nous soumîmes les montagnes à glorifier Allah, soir et matin, en sa 
compagnie, 

19. de même que les oiseaux assemblés en masse, tous ne faisant qu'obéir à lui 
[Allah]. 

20. Et Nous renforçâmes son royaume et lui donnâmes la sagesse et la faculté 
de bien juger 1 . 

21. Et t'est-elle parvenue la nouvelle des disputeurs quand ils grimpèrent au 
mur du sanctuaire 2 ! 

22. Quand ils entrèrent auprès de David, il en fut effrayé. Ils dirent: «N'aie 
pas peur! Nous sommes tous deux en dispute; l'un de nous a fait du tort à 
l'autre. Juge donc en toute équité entre nous, ne sois pas injuste et 
guide-nous vers le chemin droit. 

23. Celui-ci est mon frère: il a quatre-vingt-dix-neuf brebis, tandis que je n'ai 
qu'une brebis. Il m'a dit: «Confie-la-moi»; et dans la conversation, il a 
beaucoup fait pression sur moi». 

24. Il [David] dit: «Il a été certes injuste envers toi en demandant de joindre 
ta brebis à ses brebis». Beaucoup de gens transgressent les droits de leurs 
associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres — 
cependant ils sont bien rares. — Et David pensa alors que Nous l'avions 
mis à l'épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba pros- 
terné et se repentit 3 . 

25. Nous lui pardonnâmes. Il aura une place proche de Nous et un beau 
refuge. 

26. «Ô David, Nous avons fait de toi un calife 4 sur la terre. Juge donc en 
toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion: sinon elle t'égarera 
du sentier d'Allah». Car ceux qui s'égarent du sentier d'Allah auront un 
dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes. 



1. Bien juger: autre sens — parler peu et aller droit au but. 

2. Grimpèrent... sanctuaire: David était en train de prier dans son sanctuaire. 

3. Après ce verset on se prosterne. 

4. Un calife [Halïfa]: le détenteur du pouvoir pour gouverner les gens avec équité. 



Et 



S 



51 



5É 



S 




«îiiïitëa 







'^^ 4^ ^ ^ y 






4$ r 2\i3f ^^ '&>$%» $ v4 Vf 



J** x^ Xi *'S'4' */*/' ' "Xi <> > >*'<»'* 



^^^^^^^^4^4 



ù^Mj ô C>Cî<iX*T^t^W^ ^U b3>^ 







^ • 












iop 




'] Mhl" 'i l r J »frM^ftl 



38. Sâd 




27. Nous n'avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. 
C'est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru 
pour le feu [qui les attend]! 

28. Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres 
comme ceux qui commettent du désordre sur terre? ou traiterons-Nous les 
pieux comme les pervers? 

29. [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils 
méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent! 

30. Et à David Nous fîmes don de Salomon, — quel bon serviteur! — Il était 
plein de repentir. 

31. Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course, 

32. il dit: «Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point 
[d'oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu'à ce que [le soleil] se soit 
caché derrière son voile. 

33. Ramenez-les moi.» Alors il se mit à leur couper les pattes et les cous 1 . 

34. Et Nous avions certes éprouvé Salomon en plaçant sur son siège un 
corps 2 . Ensuite, il se repentit. 

35. Il dit: «Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul 
après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur». 

36. Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modéré- 
ment partout où il voulait. 

37. De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes. 

38. Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes. 

39. «Voilà Notre don; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre 
compte». 

40. Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge. 

41. Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur: «Le 
Diable m'a infligé détresse et souffrance». 

42. Frappe [la terre] de ton pied: voici une eau fraîche pour te laver et voici 
de quoi boire. 



1. Repentant pour avoir raté la Salât d'al- c Asr, Salomon sacrifia ses chevaux et les donna à 
manger aux pauvres. 

Autre interprétation : Salomon ordonna qu'on lui ramène les chevaux. Il se mit alors, par bonté, 
à leur caresser les pattes et les cous. 

2. Corps: Salomon ayant déclaré son intention d'engendrer des garçons sans ajouter: «S'il plaît à 
Allah», Allah lui donna un enfant malformé (note extraite d'un Hadït). 



HPWi 







mm 












JC*> 



^iii0,a^U<! 




M? 



^ 



*->£ 



cr^ 



v i2S^o^4 



b 



:> 



^j/^v^j 










i j^Jâi 1 jjJLâ U £m!U _Aâ>SJ 



^-.fi-V' 



toi !JJUMWiJ i iJUJyU 




38. Sâd 




43. Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, 
comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens 
doués d'intelligence. 

44. «Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela 1 . 
Et ne viole pas ton serment». Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endu- 
rant. Quel bon serviteur! Sans cesse il se repentait. 

45. Et rappelle-toi Abraham, Isaac et Jacob, Nos serviteurs puissants 2 et 
clairvoyants. 

46. Nous avons fait d'eux l'objet d'une distinction particulière: le rappel de 
l'au-delà. 

47. Ils sont auprès de Nous, certes, parmi les meilleurs élus. 

48. Et rappelle-toi Ismaël et Elisée, et Dal Kifl, chacun d'eux parmi les 
meilleurs. 

49. Cela est un rappel. C'est aux pieux qu'appartient, en vérité, la meilleure 
retraite, 

50. Les Jardins d'Eden, aux portes ouvertes pour eux, 

51. où, accoudés, ils demanderont des fruits abondants et des boissons. 

52. Et auprès d'eux seront les belles au regard chaste, toutes du même âge. 

53. Voilà ce qui vous est promis pour le Jour des Comptes. 

54. Ce sera Notre attribution inépuisable. 

55. Voilà! Alors que les rebelles auront certes la pire retraite, 

56. L'Enfer où ils brûleront. Et quel affreux lit! 

57. Voilà! Qu'ils y goûtent: eau bouillante et eau purulente, 

58. et d'autres punitions du même genre. 

59. Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle 
bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le Feu 3 . 

60. Ils dirent: «Pas de bienvenue pour vous, plutôt. C'est vous qui avez prépa- 
ré cela pour nous». Quel mauvais lieu de séjour! 

61. Ils dirent: «Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double 
châtiment dans le Feu». 



1 . Puis frappe (ta femme) : il avait juré de battre sa femme, après sa guérison, parce que celle-ci 
l'a, un jour, importuné. 

2. Puissants: dans l'obéissance à Allah. 

3. V.59 et 60: ce sont les meneurs et les suiveurs qui se parlent, dans l'Enfer. 



35 



S 




38. Sâd 




62. Et ils dirent: «Pourquoi ne voyons-nous pas des gens que nous comptions 
parmi les malfaiteurs? 

63. Est-ce que nous les avons raillés (à tort) ou échappent-ils à nos regards?» 

64. Telles sont en vérité les querelles des gens du Feu. 

65. Dis: «Je ne suis qu'un avertisseur. Point de divinité à part Allah, l'Unique, 
le Dominateur Suprême, 

66. Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, le Puissant, le 
Grand Pardonneur». 

67. Dis: «Ceci (le Coran) est une grande nouvelle, 

68. mais vous vous en détournez. 

69. Je n'avais aucune connaissance de la cohorte sublime au moment où elle 
disputait 1 . 

70. Il m'est seulement révélé que je suis un avertisseur clair». 

71. Quand ton Seigneur dit aux Anges : «Je vais créer d'argile un être 
humain. 

72. Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous 
devant lui, prosternés». 

73. Alors tous les Anges se prosternèrent, 

74. à l'exception d'Iblis qui s'enfla d'orgueil et fut du nombre des infidèles. 

A 

75. (Allah) lui dit: «O Iblis, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que 
J'ai créé de Mes mains? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les 
hauts placés?» 

76. «Je suis meilleur que lui, dit [Iblis,] Tu m'as créé de feu et tu l'as créé 
d'argile». 

77. (Allah) dit: «Sors d'ici, te voilà banni; 

78. et sur toi sera ma malédiction jusqu'au jour de la Rétribution». 

79. «Seigneur, dit [Iblis,] donne-moi donc un délai, jusqu'au jour où ils seront 
ressuscites». 

80. (Allah) dit: «Tu es de ceux à qui un délai est accordé, 

81. jusqu'au jour de l'Instant bien Connu». 

82. «Par Ta puissance! dit [Satan]. Je les séduirai assurément tous, 

83. sauf Tes serviteurs élus parmi eux». 



1. Cohorte sublime: les Anges. 
Elle disputait: avant de se prosterner devant Adam. 



las 



■W— r— >— UJ 




Qmp 



i^^Cy^i 










r^tts-ru 




* J»S * s ^ 



SJteSW 



iBfuTâ e 






~ & ^/ 



>>* 



<< 



T>n-^ i^^-f -**fr -^ 






* >^*^> 






>> >^ 



<r s"' a 






>i^.tf> 






^-&S.C^Ui 



^ ^ < ff" ^ * 







L> 



!-?(J- 



tfc^fc^.<Ui 



^Ué^U&îs 



0J3%3f#if ( 



: ^4 i^ 



»^^ > 



t«A 



S 



9B 



M 



39. Az-Zumar (les groupes) 




84. (Allah) dit: «En vérité, et c'est la vérité que je dis, 

85. J'emplirai certainement l'Enfer de toi et de tous ceux d'entre eux qui te 
suivront». 

86. Dis: «Pour cela, je ne vous demande aucun salaire; et je ne suis pas un 
imposteur. 

87. Ceci [le Coran] n'est qu'un rappel à l'univers. 

88. Et certainement vous en aurez des nouvelles bientôt!» 

SOURATE 39 

AZ-ZUMAR (LES GROUPES) 1 

75 versets 
Pré-hég. n°59 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. La révélation du Livre vient d'Allah, le Puissant, le Sage. 

2. Nous t'avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Allah en 
Lui vouant un culte exclusif. 

3. C'est à Allah qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent 
des protecteurs en dehors de Lui (disent) : « Nous ne les adorons que pour 
qu'ils nous rapprochent davantage d'Allah». En vérité, Allah jugera parmi 
eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et 
grand ingrat. 

4. Si Allah avait voulu S'attribuer un enfant, Il aurait certes choisi ce qu'il 
eût voulu parmi ce qu'il crée. Gloire à Lui! C'est Lui Allah, l'Unique, le 
Dominateur Suprême. 

5. Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et 
enroule le jour sur la nuit, et II a assujetti le soleil et la lune à poursuivre 
chacun sa course pour un terme fixé. C'est bien Lui le Puissant, le Grand 
Pardonneur! 



1. Titre tiré des vv. 71 et 73. 





axitrailflfô 




dE 



SSKSE 



A^vr <^ 



* -K^*" s 











•>. 



^ <y >y< 




* -"A*' • <.-'? ^»"î «" * ^ .-^> 'Si' v"t 











x- 






10J3Î 



>< *^.^ 



^ . ^ 



v^ -— ' 



iH.Lbl^uJd\^131 



<? <<<* 



» •> 




'C'*'\>»"C. ^f" 






çtffes j* ^&^cs&&^ 






•iSiJ|vJpîi^i: 



/ */ >'«/*<- > ^ify> 



^ v ^A.^r 



<->' 



x 






^M *"»-« 



55HR 



PB 



R 




39. Az-Zumar (les groupes) 



6. Il vous a créés d'une personne unique et a tiré d'elle son épouse. Et II a 
fait descendre [créé] pour vous huit couples de bestiaux. Il vous crée dans 
les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres 1 . Tel 
est Allah, votre Seigneur! A Lui appartient toute la Royauté. Point de 
divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner [de son culte]? 

7. Si vous ne croyez pas, Allah se passe largement de vous. De Ses serviteurs 
cependant, Il n'agrée pas la mécréance. Et si vous êtes reconnaissants, Il 
l'agrée pour vous. Nul pécheur ne portera les péchés d'autrui. Ensuite, 
vers votre Seigneur sera votre retour; Il vous informera alors de ce que 
vous faisiez car II connaît parfaitement le contenu des poitrines. 

8. Et quand un malheur touche l'homme, il appelle son Seigneur en se tour- 
nant vers Lui. Puis quand II lui accorde de Sa part un bienfait, il oublie la 
raison pour laquelle il faisait appel, et il assigne à Allah des égaux, afin 
d'égarer (les gens) de Son chemin. Dis «Jouis de ta mécréance un court 
moment. Tu fais partie des gens du Feu». 

9. Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et 
debout, prenant garde à l'au-delà et espérant la miséricorde de son Sei- 
gneur... 2 Dis: «Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» 
Seuls les doués d'intelligence se rappellent. 

10. Dis: «O Mes serviteurs qui avez cru! Craignez votre Seigneur». Ceux qui 
ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d'Allah est 
vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. 



1. Dans trois ténèbres: le ventre, la matrice et le placenta. 

2. Dans cette phrase on sous-entend: ... est égal à celui qui ne le fait pas? 



?tftW£<Vi. 



swayraiiïtitt 




SIB0I 






^<<r »> 









c ^*s>rrt^ < 



>^^ 



1-" > ï ■"> VAX' > * *" .1f]^*t i^ »*.^ 



j^. 



*^ > *> 






^VîUjV^i^iâ^iî^t^ 




TnZjSSSS 



s 



9^9! 



39. Az-Zumar (les groupes) 




11. Dis: «Il m'a été ordonné d'adorer Allah en Lui vouant exclusivement le 
culte, 

12. et il m'a été ordonné d'être le premier des Musulmans. 

13. Dis: «Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d'un jour 
terrible». 

14. Dis: «C'est Allah que j'adore, et Lui voue exclusivement mon culte. 

15. Adorez donc, en dehors de Lui, qui vous voudrez!» — Dis: «Les perdants 
sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte de leurs 
propres âmes et celles de leurs familles». C'est bien cela la perte évidente. 

16. Au-dessus d'eux, ils auront des couches de feu, et des couches au-dessous 
d'eux. Voilà ce dont Allah menace Ses esclaves. «Ô Mes esclaves, craignez- 
Moi donc!» 

17. Et à ceux qui s'écartent des Tagût 1 pour ne pas les adorer, tandis qu'ils 
reviennent à Allah, à eux la bonne nouvelle ! Annonce la bonne nouvelle à 
Mes serviteurs 

18. qui prêtent l'oreille à la Parole, puis suivent ce qu'elle contient de meilleur. 
Ce sont ceux-là qu'Allah a guidés et ce sont eux les doués d'intelligence! 

19. Et bien quoi! Celui contre qui s'avère le décret du châtiment,... est-ce que 
tu sauves celui qui est dans le Feu? 

20. Mais ceux qui auront craint leur Seigneur auront [pour demeure] des 
étages [au Paradis] au-dessus desquels d'autres étages sont construits et 
sous lesquels coulent les rivières. Promesse d'Allah! Allah ne manque pas 
à Sa promesse. 

21. Ne vois-tu pas qu'Allah fait descendre du ciel de l'eau, puis II l'achemine 
vers des sources dans la terre; ensuite, avec cela, Il fait sortir une culture 
aux couleurs diverses, laquelle se fane ensuite, de sorte que tu la vois 
jaunie; ensuite, Il la réduit en miettes. C'est là certainement un rappel aux 
[gens] doués d'intelligence. 



1 . « Tagût» : tout ce qui est adoré en dehors d'Allah. 



a 



M 



s 





<2*iîi«traitf 




9^9 



,—/—/—, 



179! 






^^ài#j1%cér£ * ^ " 



' w 
















^x^ ?**'**' ,<^Z-f 









JÙb 



S> 9 V 






** . x^ 



>^ x > 







> 






tl \ jB^*— » 



BX 



39. Az-Zumar (les groupes) 




22. Est-ce que celui dont Allah ouvre la poitrine à l'Islam et qui détient ainsi 
une lumière venant de Son Seigneur... 1 Malheur donc à ceux dont les 
cœurs sont endurcis contre le rappel d'Allah. Ceux-là sont dans un égare- 
ment évident. 

23. Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains 
versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur 
Seigneur frissonnent (à l'entendre); puis leurs peaux et leurs cœurs s'apai- 
sent au rappel d'Allah. Voilà le [Livre] guide d'Allah par lequel II guide 
qui II veut. Mais quiconque Allah égare n'a point de guide. 

24. Est-ce que celui qui, au Jour de la Résurrection, se sera protégé le visage 
contre le pire châtiment... 2 Et l'on dira aux injustes: «Goûtez à ce que 
vous avez acquis». 

25. Ceux qui ont vécu avant eux ont démenti (les Messagers), le châtiment leur 
est venu par où ils ne le pressentaient pas. 

26. Allah leur a fait goûter l'ignomonie dans la vie présente. Le châtiment de 
l'au-delà, cependant, est plus grand, si seulement ils savaient! 

27. Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes 
sortes afin qu'ils se souviennent. 

28. Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux! 

29. Allah a cité comme parabole un homme appartenant à des associés se 
querellant à son sujet et un [autre] homme appartenant à un seul homme: 
sont-ils égaux 3 en exemple? Louanges à Allah! Mais la plupart d'entre eux 
ne savent pas. 

30. En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi; 

31. ensuite, au Jour de la Résurrection, vous vous disputerez auprès de votre 
Seigneur. 



1. Dans cette phrase on sous-entend: ... est meilleur ou est-ce celui qui est resté mécréant? 

2. On sous-entend: ... est comparable à celui qui sera au Paradis? 

3. Sont-ils égaux...: le polythéiste qui s'adresse à plusieurs divinités à la fois est-il comparable au 
monothéiste qui ne s'adresse qu'à Allah? 



Bi 



5P 



M 



S 



s 





^nï s *' ' < y s 






s */ f a * ^ 











V?'irf 



y 



sr; 



^^ 



o3l>^^à"«k*£j^ 



1>" 



/ -* 









A ^^ s ^ îf. 



s s 



<* 



> T-" - -*" •^ 







x 



O^v^^j^j 




/ ^ 



*r^ -^ 



v 



tefefca 




39. Az-Zumar (les groupes) 



32. Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de 
mensonge la vérité quand elle lui vient? N'est-ce pas dans l'Enfer qu'il y a 
un refuge pour les mécréants? 

33. Tandis que celui qui vient avec la vérité et celui qui la confirme, ceux-là 
sont les pieux. 

34. Ils auront tout ce qu'ils désireront auprès de leur Seigneur; voilà la ré- 
compense des bienfaisants, 

35. afin qu'Allah leur efface les pires de leurs actions et les récompense selon 
ce qu'ils auront fait de meilleur. 

36. Allah ne suffit-Il pas à Son esclave [comme soutien]? Et ils te font peur 
avec ce qui est en dehors de Lui. Et quiconque Allah égare n'a point de 
guide. 

37. Quiconque Allah guide, nul ne peut l'égarer. Allah n'est-U pas Puissant et 
Détenteur du pouvoir de châtier? 

38. Si tu leur demandais: «Qui a créé les cieux et la terre?», Ils diraient 
assurément: «Allah». Dis: «Voyez-vous ceux que vous invoquez en dehors 
d'Allah; si Allah me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient 
dissiper Son mal? Ou s'il me voulait une miséricorde, pourraient-elles 
retenir Sa miséricorde?» — Dis: «Allah me suffit: c'est en Lui que placent 
leur confiance ceux qui cherchent un appui». 

39. Dis: «Ô mon peuple, agissez selon votre méthode, moi j'agirai [selon la 
mienne]. Bientôt vous saurez 

40. sur qui s'abattra un châtiment qui l'avilira; et sur qui se justifiera un 
châtiment durable». 



G 



s 



X 



m 



S 



s 




9^9! 







CjvJ^M jj£i&î (§} 



H^ùs^dè 




K+i 



\&&àfà£2&é\i£Z. 












•>.* -i it. 



£QZ1m<£]&£À lk^- lxl2$\J& Ji 



i^ï^^j^iî^ 




•*"*<*< fis, f? *>>S ' . * 



j J 



t-jlJbiî '£**■» 



X 4 """"M 4 



^o p li^il <<3^ pà 1 jj^ juiJâ) 



nr 



39. Az-Zumar (les groupes) 




4L Nous t'avons fait descendre 1 le Livre, pour les hommes, en toute vérité. 
Quiconque se guide [le fait] pour son propre bien; et quiconque s'égare, 
s'égare à son détriment. Tu n'es nullement responsable [de leurs propres 
affaires]. 

42. Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne 
meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui II a décrété la 
mort, tandis qu'il renvoie les autres jusqu'à un terme Fixé. Il y a certaine- 
ment là des preuves pour des gens qui réfléchissent. 

43. Ont-ils adopté, en dehors d'Allah, des intercesseurs? Dis: «Quoi! Même 
s'ils ne détiennent rien et sont dépourvus de raison? 

44. Dis: «L'intercession toute entière appartient à Allah. A Lui la royauté des 
cieux et de la terre. Puis c'est vers Lui que vous serez ramenés». 

45. Et quand Allah est mentionné seul (sans associés), les cœurs de ceux qui 
ne croient pas en l'au-delà se crispent et quand on mentionne ceux qui 
sont en dehors de Lui, voilà qu'ils se réjouissent. 

46. Dis: «O Allah, Créateur des cieux et de la terre, Connaisseur de tout ce que 
le monde ignore comme de ce qu'il perçoit, c'est Toi qui jugeras entre Tes 
serviteurs ce sur quoi ils divergeaient». 

47. Si les injustes possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, — et autant 
encore, — ils l'offriraient comme rançon pour échapper au pire châtiment 
le Jour de la Résurrection; et leur apparaîtra, de la part d'Allah, ce qu'ils 
n'avaient jamais imaginé ; 



1. Nous t'avons. 



a 



Muhammad. 

JStm 



M 




mmm 



't-t-ft-t 



?>,^ 



-Ck/s-Î >' -^ 



y 



i+-Ç\<J>\e-j}y : ' — =>Uol±l^^ 






<y<^^ 



& 



y i* 



^*"£~>^ 



r>x 
















A -J 



< > r> .'l ^ 



àM*&9<&^4 -. r~~ ~ 




> <tf>^<îf^> > 









""> \\K* ^,f' 




>'£<J"'i * 



.IJuJl 



3fj5. 



>J12 JyjS J ^J 



A 



» •< 



tf:ÉiK& 



^ *>* 



ÊJ u^^Î^^^1j^v^4^^^^ 



^jfWWjd'J 



fil 



casa 




39. Az-Zumar (les groupes) 




48. et leur apparaîtront les méfaits qu'ils ont commis, et ce dont ils se rail- 
laient les enveloppera. 

49. Quand un malheur touche l'homme, il Nous invoque. Quand ensuite Nous 
lui accordons une faveur de Notre part, il dit: «Je ne la dois qu'à [ma] 
science». C'est une épreuve, plutôt; mais la plupart d'entre eux ne savent 
pas. 

50. Ainsi parlaient ceux qui vécurent avant eux. Mais ce qu'ils ont acquis ne 
leur a servi à rien; 

51. Us furent donc atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis. 
Ceux de ces gens [les Mecquois] qui auront commis l'injustice seront 
atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis et ils ne pourront 
s'opposer à la puissance [d'Allah]. 

52. Ne savent-ils pas qu'Allah attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à 
qui II veut? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. 

53. Dis: «Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détri- 
ment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne 
tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. 

54. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que 
ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours. 

55. Et suivez la meilleure révélation 1 qui vous est descendue de la part de votre 
Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous 
ne [le] pressentiez; 

56. avant qu'une âme ne dise: «Malheur à moi pour mes manquements envers 
Allah. Car j'ai été certes, parmi les railleurs»; 



1. La meilleure révélation: le Coran 



ES 



se 



s 



S 



M 








£$f ' ' 



ôt 




«J^JUfc 



<&&'' 



àî^1jîj^}1 



\xJb\{£yl(J&-y 



ijSS^^oifiÇjl^ W 



r-<» 



.. ^ ^ 









A 



/<< 




i> 



'^ -" 






\j±*£ ji ÊJ <^£^^rî£i 



9 ' ^S 9 ^ 



• ? i ti 



<f Y ^H ^ "f f ^ ' ' t^'t ' ^ (î" "i Y'~"\ '& 9 '* 



.(3) 



J^pli 




nj jrrrv 



"-« X •-' >* V 



r> 



a^^» 



ww-<. 



a^^E 



39. Az-Zumar (les groupes) 



57. ou qu'elle ne dise: «Si Allah m'avait guidée, j'aurais été certes, parmi les 
pieux»; 

58. ou bien qu'elle ne dise en voyant le châtiment: «Ah! S'il y avait pour 
moi un retour! Je serais alors parmi les bienfaisants». 

59. «Oh que si! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu 
t'es enflé d'orgueil et tu étais parmi les mécréants». 

60. Et au Jour de la Résurrection, tu verras les visages de ceux qui mentaient 
sur Allah, assombris. N'est-ce pas dans l'Enfer qu'il y aura une demeure 
pour les orgueilleux? 

61. Et Allah sauvera ceux qui ont été pieux en leur faisant gagner [leur place 
au Paradis]. Nul mal ne les touchera et ils ne seront point affligés. 

62. Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose II est Garant. 

63. Il détient les clefs des cieux et de la terre; et ceux qui ne croient pas aux 
versets d'Allah, ce sont ceux-là les perdants. 

64. Dis: «Me commanderez- vous d'adorer autre qu'Allah, Ô ignorants?» 

65. En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé: «Si tu donnes 
des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certaine- 
ment du nombre des perdants. 

66. Tout au contraire, adore Allah seul et sois du nombre des reconnais- 
sants». 

67. Ils n'ont pas estimé Allah comme II devrait l'être alors qu'au Jour de la 
Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront 
plies dans Sa [main] droite 1 . Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui 
associent. 



1. Sa main droite: Allah ne ressemble pas aux créatures 
¥ f P 






90 




mmm 



f****tmH^t 



4 



a 










>^ 






c*r^L? 



<> 




?>j? 



**. 



^^^J^^^M^Ç". 



x* j£ ?v ///< 



***^ x 



>uS jLi> l£ JJ \ <ui jlZ^J 



'tfîAi-< 



3j 



hs. 



'%!>"> *ks 






tv\ 



> ^ ^^ 



S ^, 9* 



l*f *• 



r^o 



■fafafafadl 



39. Az-Zumar (les groupes) 




68. Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les deux 
et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu'Allah voudra 
[épargner]. Puis on y soufflera de nouveau, et les voilà debout à regarder. 

69. Et la terre resplendira de la lumière de son Seigneur; le Livre 1 sera déposé, 
et on fera venir les prophètes et les témoins; on décidera parmi eux en 
toute équité et ils ne seront point lésés; 

70. et chaque âme sera pleinement rétribuée pour ce qu'elle aura œuvré. Il 
[Allah] connaît mieux ce qu'ils font. 

71. Et ceux qui avaient mécru seront conduits par groupes à l'Enfer. Puis, 
quand ils y parviendront, ses portes s'ouvriront et ses gardiens leur di- 
ront: «Des messagers [choisis] parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous 
récitant les versets de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de 
votre jour que voici?» Ils diront: si, mais le décret du châtiment s'est avéré 
juste contre les mécréants. 

72. «Entrez, [leur] dira-t-on, par les portes de l'Enfer, pour y demeurer 
éternellement». Qu'il est mauvais le lieu de séjour des orgueilleux! 

73. Et ceux qui avaient craint leur Seigneur seront conduits par groupes au 
Paradis. Puis, quand ils y parviendront et que ses portes s'ouvriront, ses 
gardiens leur diront: «Salut à vous! Vous avez été bons: entrez donc, pour 
y demeurer éternellement». 

74. Et ils diront : « Louange à Allah qui nous a tenu Sa promesse et nous a fait 
hériter la terre 2 ! Nous allons nous installer dans le Paradis là où nous 
voulons». Que la récompense de ceux qui font le bien est excellente! 



1. Le Livre: où sont consignées les actions des hommes. 

2. La terre: le sol du Paradis. 



B 



51 



5" 



s 




mai 









* ^>r* 




M» ' < Ai y ' 4 > ~s\ f < - ' *>. 



SOS 




> M 



•* *^ & 4M 




«j2S?m- 




-* ^ -•'.'* ->> -** 















£ffùj^O#i 



.l 'SjJ^cM 









i^AJj^OU 







? <* ^ s 



Qj&fêj<jj&^\yi$j \$&jfyj*J& 



i 1 V -»ww^«-J 




40. Gafir (le pardonneur) 




75. Et tu verras les Anges faisant cercle autour du Trône, célébrant les louan- 
ges de leur Seigneur et Le glorifiant. Et il sera jugé entre eux en toute 
équité, et l'on dira: «Louange à Allah, Seigneur de l'univers». 

SOURATE 40 

GÀFIR (LE PARDONNEUR) 1 

85 versets 
Pré-hég. n°60 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. H'à,Mrm 2 . 

2. La révélation du Livre vient d'Allah, le Puissant, l'Omniscient. 

3. Le Pardonneur des péchés, l'Accueillant au repentir, le Dur en punition, le 
Détenteur des faveurs. Point de divinité à part Lui et vers Lui est la 
destination. 

4. Seuls ceux qui ont mécru discutent les versets d'Allah. Que leurs activités 
dans le pays ne te trompent pas. 

5. Avant eux, le peuple de Noé a traité (Son Messager) de menteur, et les 
coalisés après eux 3 (ont fait de même), et chaque communauté a conçu le 
dessein de s'emparer de Son Messager. Et ils 4 ont discuté de faux argu- 
ments pour rejeter la vérité. Alors Je les ai saisis. Et quelle punition fut la 
Mienne ! 

6. Ainsi s'avéra juste la Parole de ton Seigneur contre ceux qui ont mécru: 
«Ils seront les gens du Feu». 

7. Ceux (les Anges) qui portent le Trône et ceux qui l'entourent célèbrent les 
louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux 
qui croient: «Seigneur! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta 
science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et 
protège-les du châtiment de l'Enfer. 



1. Titre tiré du v. 3. 

2. H'â Mïm: deux lettres de l'alpahabet Cf. note à S. 2, v. 1. 

3. Après eux: après le peuple de Noé, d'autres peuples ont fait de même, tels les Aâd et les 



Tamûd. 
4. Ils ont discuté: les membres de la communauté. 



ES 



35 



m 



9-tM^jr-m 










&Cy*J 






>> f 










ôJÏa&\\£$j&$%<^2& 'M \J>~& 



-ft.f „T-* 









tIA 



^5 



9^gR 



40. ôafir (le pardonneur) 




8. Seigneur! Fais-les entrer aux jardins d'Eden que Tu leur as promis, ainsi 
qu'aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, 
car c'est Toi le Puissant, le Sage. 

9. Et préserve-les fdu châtiment] des mauvaises actions. Quiconque Tu pré- 
serves [du châtiment] des mauvaises actions ce jour-Iâ, Tu lui feras 
miséricorde». Et c'est là l'énorme succès. 

10. A ceux qui n'auront pas cru on proclamera: «l'aversion d'Allah [envers 
vous] est plus grande que votre aversion envers vous-mêmes, lorsque vous 
étiez appelés à la foi et que vous persistiez dans la mécréance». 

11. Ils diront: «Notre Seigneur, Tu nous as fais mourir deux fois, et redonné 
la vie deux fois 1 : nous reconnaissons donc nos péchés. Y a-t-il un moyen 
d'en sortir»? 

12. «... Il en est ainsi car lorsqu' Allah était invoqué seul (sans associé), vous ne 
croyiez pas; et si on Lui donnait des associés, alors vous croyiez. Le 
jugement appartient à Allah, le Très-Haut, le Très Grand». 

13. C'est Lui qui vous fait voir Ses preuves, et fait descendre du ciel, pour 
vous, une subsistance. Seul se rappelle celui qui revient [à Allah]. 

14. Invoquez Allah donc, en Lui vouant un culte exclusif, quelque répulsion 
qu'en aient les mécréants. 

15. Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts 2 , Possesseur du Trône, Il 
envoie par Son ordre l'Esprit sur celui qu'il veut parmi Ses serviteurs, afin 
que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre 2 , 

16. le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A 
qui appartient la royauté, aujourd'hui? A Allah, l'Unique, le Dominateur 3 . 



1. Mourir deux fois... vie deux fois: la première «mort» c'est avant la naissance, et la deuxième 
celle d'ici-bas. La première «vie» est la naissance ici-bas, et la deuxième lors de la Résurrection. 

2. // est Celui qui...: autre interp.: Celui qui élève les degrés des croyants au Paradis. 
Sur celui qu'il veut: (il s'agit là du Prophète de l'époque voulue). 

3. Allah pose la question et donne la réponse. 



G 



51 



m 



fil 



a 




%%&*■ 




•>xn\i&mi 




>*\ 




* (• • 



^Sf 






^rtWtVf c -^ 



> 




at^ 






& ^ -S * 









"""' tf -* X' \''\< **K »\" *> *> ^ 



£&jà\U&$ 




"\raggc 
jbBB3 



aas 



9^9R 




40. ôafir (le pardonneur) 



17. Ce jour-là, chaque âme sera rétribuée selon ce qu'elle aura acquis. Ce jour- 
là, pas d'injustice, car Allah est prompt dans [Ses] comptes. 

18. Et avertis-les du jour qui approche, quand les cœurs remonteront aux 
gorges, terrifiés (ou angoissés). Les injustes n'auront ni ami zélé, ni inter- 
cesseur écouté. 

19. Il (Allah) connaît la trahison des yeux, tout comme ce que les poitrines 
cachent. 

20. Et Allah juge en toute équité, tandis que ceux qu'ils invoquent en dehors 
de Lui ne jugent rien. En vérité c'est Allah qui est l'Audient, le 
Clairvoyant. 

21. Ne parcourent-ils pas la terre, pour voir ce qu'il est advenu de ceux qui 
ont vécu avant eux? Ils étaient [pourtant] plus forts qu'eux et ont laissé sur 
terre bien plus de vestiges. Allah les saisit pour leurs péchés et ils n'eurent 
point de protecteur contre Allah. 

22. Ce fut ainsi, parce que leurs Messagers leur avaient apporté les preuves, 
mais ils se montrèrent mécréants. Allah donc les saisit, car II est fort et 
redoutable dans Son châtiment. 

23. Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve 
évidente, 

24. vers Pharaon, Hâmân et Coré. Mais ils dirent: «Magicien! Grand 
menteur ! » 

25. Puis, quand il leur eut apporté la vérité venant de Nous, ils dirent: «Tuez 
les fils de ceux qui ont cru avec lui, et laissez vivre leurs femmes». Et les 
ruses des mécréants ne vont qu'en pure perte. 



40. Gafir (le pardonneur) 



26. Et Pharaon dit : « Laissez-moi tuer Moïse. Et qu'il appelle son Seigneur ! Je 
crains qu'il ne change votre religion ou qu'il ne fasse apparaître la corrup- 
tion sur terre». 

27. Moïse [lui] dit: «Je cherche auprès de mon Seigneur et le vôtre, protection 
contre tout orgueilleux qui ne croit pas au jour du Compte». 

28. Et un homme croyant de la famille de Pharaon, qui dissimulait sa foi, dit: 
«Tuez-vous un homme parce qu'il dit: «Mon Seigneur est Allah»? Alors 
qu'il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Sei- 
gneur. S'il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s'il 
est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur 
vous». Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur! 

29. «O mon peuple, triomphant sur la terre, vous avez la royauté aujour- 
d'hui 1 . Mais qui nous secourra de la rigueur d'Allah si elle nous vient?» 
Pharaon dit: «Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous 
guide qu'au sentier de la droiture». 

30. Et celui qui était croyant dit: «O mon peuple, je crains pour vous un jour 
semblable à celui des coalisés. 

31. Un sort semblable à celui du peuple de Noé, des c Aad et des Tamûd, et de 
ceux [qui vécurent] après eux». Allah ne veut [faire subir] aucune injustice 
aux serviteurs. 

32. «O mon peuple, je crains pour vous le jour de l'Appel Mutuel 2 , 

33. Le jour où vous tournerez le dos en déroute, sans qu'il y ait pour vous de 
protecteur contre Allah». Et quiconque Allah égare, n'a point de guide. 



1. O mon peuple...: suite du discours du croyant anonyme. 

2. Appel Mutuel: dans leur détresse, les gens s'interpelleront les uns les autres tel que c'est men- 
tionné dans S. 7, v. 44: les gens du Paradis poseront des questions aux gens de l'Enfer; et aussi 
dans S. 7, vv.48 et 50: les gens de l'Enfer crieront aux gens du Paradis pour leur demander à 
boire, etc.. 



ES 



sas 



,œ H 



mm 




lEafôsMîtK 



Ml 







l^9^9 






». 






jilijji» 4»! £i.l «tiûji. 



,Jî $ 4,g* 



' iS/yx > ' s ' fa' ' tf' f-"*^ ^>xif 













*/ ^ ♦ > *s. 










i; 






^ x> "^ 





ii ^ — i 



>^,t' - ^? 






tv\ 




*Ht->r>HHHt 



40. Gafir (le pardonneur) 




34. «Certes, Joseph vous est venu auparavant avec les preuves évidentes, mais 
vous n'avez jamais cessé d'avoir des doutes sur ce qu'il vous avait apporté. 
Mais lorsqu'il mourut, vous dites alors: «Allah n'enverra plus jamais de 
Messager après lui». Ainsi Allah égare-t-Il celui qui est outrancier et celui 
qui doute. 

35. Ceux qui discutent les prodiges d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur soit 
venue, [leur action] est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de 
ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. 

36. Et Pharaon dit: «Ô Hâmân, bâtis-moi une tour: peut-être atteindrai-je les 
voies, 

37. les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moïse; mais je pense que 
celui-ci est menteur». Ainsi la mauvaise action de Pharaon lui parut en- 
jolivée; et il fut détourné du droit chemin; et le stratagème de Pharaon 
n'est voué qu'à la destruction. 

38. Et celui qui avait-cru dit: «Ô mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai au 
sentier de la droiture. 

39. O mon peuple, cette vie n'est que jouissance temporaire, alors que l'au- 
delà est vraiment la demeure de la stabilité. 

40. Quiconque fait une mauvaise action ne sera rétribué que par son pareil; et 
quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant, 
alors ceux-là entreront au Paradis pour y recevoir leur subsistance sans 
compter. 



ES 



s 




iffi £<*A 




<mmm 




^ mm 



sa 






£s1d£ 



»/ 



^>*Hj 




x- *£ „ s * 






^^-' 












1*^ 



-<■ 




1VY 




S 



s 



tA 



40. Gafir (le pardonneur) 



41. O mon peuple, mais qu'ai-je à vous appeler au salut, alors que vous 
m'appelez au Feu? 

42. Vous m'invitez à nier Allah et à Lui donner des associés dont je n'ai aucun 
savoir, alors que je vous appelle au Tout Puissant, au Grand Pardonneur. 

43. Nul doute que ce à quoi vous m'appelez ne peut exaucer une invocation ni 
ici-bas ni dans l'au-delà. C'est vers Allah qu'est notre retour, et les outran- 
ciers sont eux les gens du Feu. 

44. Bientôt vous vous rappellerez ce que je vous dis ; et je confie mon sort à 
Allah. Allah est, certes Clairvoyant sur les serviteurs. 

45. Allah donc le protégea des méfaits de leurs ruses, alors que le pire châti- 
ment cerna les gens de Pharaon: 

46. le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir 1 . Et le jour où l'Heure arrive- 
ra (il sera dit): «Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du 
châtiment». 

47. Et quand ils se disputeront dans le Feu, les faibles diront à ceux qui 
s'enflaient d'orgueil: «Nous vous avions suivis: pourriez -vous nous préser- 
ver d'une partie du feu?» 

48. Et ceux qui s'enflaient d'orgueil diront: «En vérité, nous y voilà tous». 
Allah a déjà rendu Son jugement entre les serviteurs. 

49. Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l'Enfer: «Priez votre 
Seigneur de nous alléger un jour de [notre] supplice». 



1. Us sont exposés: ils sont brûlés. 

Ce verset fait allusion au châtiment de la tombe. Un hadit dit: «La tombe est ou bien l'un des 
jardins du Paradis ou bien l'une des fosses de l'Enfer». 



ES 



K 



5i 



EPW^i 




40. ôafir (le pardonneur) 



50. «Ils diront: «vos Messagers, ne vous apportaient-ils pas les preuves 
évidentes»? Ils diront: «Si»! Ils [les gardiens] diront: «Eh bien, priez»! 
Et l'invocation des mécréants n'est qu'aberration. 

5 1 . Nous secourrons, certes, Nos Messagers et ceux qui croient, dans la vie 
présente tout comme au jour où les témoins [les Anges gardiens] se dresse- 
ront (le Jour du Jugement), 

52. au jour où leur excuse ne sera pas utile aux injustes, tandis qu'il y aura 
pour eux la malédiction et la pire demeure. 

53. En effet, Nous avons apporté à Moïse la guidée, et fait hériter aux Enfants 
d'Israël, le Livre, 

54. une guidée et un rappel aux gens doués d'intelligence. 

55. Endure donc, car la promesse d'Allah est vérité, implore le pardon pour 
ton péché et célèbre la gloire et la louange de ton Seigneur, soir et matin 1 . 

56. Ceux qui discutent sur les versets d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur 
soit venue, n'ont dans leurs poitrines qu'orgueil. Ils n'atteindront pas leur 
but. Implore donc la protection d'Allah, car c'est Lui l'Audient, le 
Clairvoyant. 

57. La création des cieux et de la terre est quelque chose de plus grand que la 
création des gens. Mais la plupart des gens ne savent pas. 

58. L'aveugle et le voyant ne sont pas égaux, et ceux qui croient et accomplis- 
sent les bonnes œuvres ne peuvent être comparés à celui qui fait le mal. 
C'est rare que vous vous rappeliez! 



1. La parole divine est ici adressée à Muhammad. Et le péché qui lui est attribué ici se limite selon 
certains exégètes, à des erreurs minimes commises avant la Prophétie. D'autres exégètes estiment 
qu'Allah demande à Son Prophète d'implorer le pardon pour sa communauté. 



mm&m 




jlI^-1 <^ul\4Î ow^ 




40. Gafir (le pardonneur) 



59. En vérité; L'Heure va arriver: pas de doute là-dessus; mais la plupart des 
gens n'y croient pas. 

60. Et votre Seigneur dit: «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par 
orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés». 

61. Allah est celui qui vous a assigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et 
le jour pour y voir clair. Allah est le Pourvoyeur de grâce aux hommes, 
mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. 

62. Tel est votre Seigneur, Créateur de toute chose. Point de divinité à part 
Lui. Comment se fait-il que vous vous détourniez (du chemin droit)? 

63. Ainsi ceux qui nient les prodiges d'Allah se détournent-ils [du chemin droit.] 

64. C'est Allah qui vous a assigné la terre comme demeure stable et le ciel 
comme toit et vous a donné votre forme, — et quelle belle forme II vous a 
donnée! — et II vous a nourris de bonnes choses. Tel est Allah, votre 
Seigneur; gloire à Allah, Seigneur de l'univers! 

65. C'est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc, en Lui 
vouant un culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l'univers! 

66. Dis: «Il m'a été interdit, une fois que les preuves me sont venues de mon 
Seigneur, d'adorer ceux que vous invoquez en dehors d'Allah, et il m'a été 
ordonné de me soumettre au Seigneur de l'univers». 



ES£ 



z 



X 




40. Gafir (le pardonneur) 



67. C'est Lui qui vous a créés de terre, puis d'une goutte sperme, puis d'une 
adhérence; puis II vous fait sortir petit enfant pour qu'ensuite vous attei- 
gniez votre maturité et qu'ensuite vous deveniez vieux, — certains parmi 
vous meurent plus tôt, — et pour que vous atteigniez un terme fixé, afin 
que vous raisonniez. 

68. C'est Lui qui donne la vie et donne la mort. Puis quand II décide une 
affaire, Il n'a qu'à dire: «Sois», et elle est. 

69. N'as-tu pas vu comment ceux qui discutent sur les versets d'Allah se 
laissent détourner? 

70. Ceux qui traitent de mensonge le Livre (le Coran) et ce avec quoi Nous 
avons envoyé Nos Messagers; ils sauront bientôt, 

71. quand, des carcans à leurs cous et avec des chaînes ils seront traînés 

72. dans l'eau bouillante; et qu'ensuite ils brûleront dans le Feu. 

73. Puis on leur dira: «Où sont ceux que vous associez 

74. à Allah?» «Ils se sont écartés de nous, diront-ils. Ou plutôt, nous n'invo- 
quions rien, auparavant». Ainsi Allah égare-t-Il les mécréants. 

75. Voilà le prix de votre exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre 
joie immodérée. 

76. Franchissez les portes de l'Enfer pour y demeurer éternellement. Qu'il est 
mauvais le lieu de séjour des orgueilleux! 

77. Endure donc. La promesse d'Allah est vraie. Que Nous te montrions une 
partie de ce dont Nous les menaçons ou que Nous te fassions mourir (avant 
cela)... c'est vers Nous qu'ils seront ramenés. 



B 



s 




40. Gafir (le pardonneur) 



78. Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous 
t'avons raconté l'histoire; et il en est dont Nous ne t'avons pas raconté 
l'histoire. Et il n'appartient pas à un Messager d'apporter un signe [ou 
verset] si ce n'est avec la permission d'Allah. Lorsque le commandement 
d'Allah viendra, tout sera décidé en toute justice; et ceux qui profèrent des 
mensonges sont alors les perdants. 

79. C'est Allah qui vous a fait les bestiaux pour que vous en montiez et que 
vous en mangiez, 

80. et vous y avez des profits et afin que vous atteigniez sur eux une chose 
nécessaire qui vous tenait à cœur 1 . C'est sur eux et sur les vaisseaux que 
vous êtes transportés. 

81. Et II vous montre Ses merveilles. Quelles merveilles d'Allah niez-vous 
donc? 

82. Ne parcourent-ils donc pas la terre pour voir ce qu'il est advenu de ceux 
qui étaient avant eux? Ils étaient [pourtant] plus nombreux qu'eux et bien 
plus puissants et ils [avaient laissé] sur terre beaucoup plus de vestiges. 
Mais ce qu'ils ont acquis ne leur a servi à rien. 

83. Lorsque leurs Messagers leur apportaient les preuves évidentes, ils exul- 
taient des connaissances qu'ils avaient. Et ce dont ils se moquaient les 
enveloppa. 

84. Puis, quand ils virent Notre rigueur ils dirent: «Nous croyons en Allah 
seul, et nous renions ce que nous Lui donnions comme associés». 

85. Mais leur croyance, au moment où ils eurent constaté Notre rigueur, ne 
leur profita point; Telle est la règle d'Allah envers Ses serviteurs dans le 
passé. Et c'est là que les mécréants se trouvèrent perdants. 



1. Qui vous tenait à cœur: littéralement: dans vos poitrines. 



E 558B 
EX 



£ 




T -$£Z? A 




mmm 



se 



ippg 




(îxl^'M 



£ïZuïz~ï 



+ '-+-* 



■0 s 9 -s -* /* -* 



S&5M 



* ^ + t ^ 



>* 












x 



£'*•*»■ 









»^,<*V 'T.«^ > ..;; , 



W<dU 



-^ -4^ 






\ 



s'y 



**'*'<$■ 






S* s* 






tvv 




^B 




41. Fussilat (les versets détaillés) 



SOURATE 41 

FUSSILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS) 1 

54 versets 
Pré-hég. n°61 



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

1. H'â,Mïm 2 . 

2. [C'est] une Révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du 
Très Miséricordieux. 

3. Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran 
[lecture] arabe pour des gens qui savent, 

4. annonciateur [d'une bonne nouvelle] et avertisseur. Mais la plupart d'en- 
tre eux se détournent; c'est qu'ils n'entendent pas. 

5. Et ils dirent: «Nos cœurs sont voilés contre ce à quoi tu nous appelles, 
nos oreilles sont sourdes. Et entre nous et toi, il y a une cloison. Agis 
donc de ton côté; nous agissons du notre». 

6. Dis: «Je ne suis qu'un homme comme vous. Il m'a été révélé que votre 
Dieu est un Dieu unique. Cherchez le droit chemin vers Lui et implorez 
Son pardon». Et malheur aux Associateurs 

7. qui n'acquittent pas la Zakât et ne croient pas en l'au-delà! 

8. Ceux qui croient et accomplissent de bonnes œuvres auront une énorme 
récompense jamais interrompue. 

9. Dis: « Renierez- vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, 
et Lui donnerez- vous des égaux? Tel est le Seigneur de l'univers, 

10. c'est Lui qui a fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et 
lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle 
est la réponse] à ceux qui t'interrogent. 

11. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la 
terre: «Venez tous deux, bon gré, mal gré». Tous deux dirent: «Nous 
venons obéissants». 



1. Les versets détaillés: titre pris des vv. 3 et 44. Autre titre donné parfois: «H'â Mîm», la 
Prosternation» tiré des initiales du début de la Sourate ainsi que du fait qu'il y a un lieu de 
prosternation dans cette Sourate. 

2. H'â Mîm (voir la note à S. 2, v. 1). 



UMl 



WL 



9P" 



S 




**\A + 




'*i\\f&mv 



%m 




m 



tCSBSSSi 






« • 



-j 







y, ' *- > 







x 









ÏS 



/ * 



&%&$&&$*$£$ 



'^\dJùjy£j>\ •&ltJJiïcy>\j kj^\& >C fjd\ 






fë&ité$T&Jl\^^&3i 












V 




*-,* s s *s J* s 



/ <i/ êXs^Si ^'-4***./ >'*'>< \'\i <, <-i^*^k 



4 VA j ^^^^g^^g 






41. Fussilat (les versets détaillés) 



12. Il décréta d'en faire sept deux en deux jours et révéla à chaque ciel sa 
fonction 1 . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] 
et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient. 

13. S'ils s'en détournent, alors dis-leur; «Je vous ai avertis d'une foudre sem- 
blable à celle qui frappa les c Aad et les Tamûd». 

14. Quand les Messagers leur étaient venus, de devant eux et par derrière 2 , 
[leur disant]: «N'adorez qu'Allah», ils dirent: «Si notre Seigneur avait 
voulu, Il aurait certainement fait descendre des Anges. Nous ne croyons 
donc pas [au message] avec lequel vous avez été envoyés». 

15. Quant aux c Aad, ils s'enflèrent d'orgueil sur terre injustement, et dirent: 
«Qui est plus fort que nous?» Quoi! N'ont-ils pas vu qu'en vérité Allah 
qui les a créés est plus fort qu'eux? Et ils reniaient Nos signes. 

16. Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfas- 
tes, afin de leur faire goûter le châtiment de l'ignominie dans la vie présen- 
te. Le châtiment de l'au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils 
ne seront pas secourus. 

17. Et quant aux Tamûd, Nous les guidâmes; mais ils ont préféré l'aveugle- 
ment à la guidée. C'est alors qu'ils furent saisis par la foudre du supplice 
le plus humiliant pour ce qu'ils avaient acquis. 

18. Et Nous sauvâmes ceux qui croyaient et craignaient Allah. 

19. Et le jour où les ennemis d'Allah seront rassemblés en masse vers le Feu... 
Puis on les poussera [dans sa direction]. 

20. Alors, quand ils y seront, leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront 
contre eux de ce qu'ils œuvraient. 



1. Sept deux en deux jours: avec 4 jours pour la terre, cela fait six jours, comme cela est répété 
maintes fois ailleurs. 



2. De devant eux et par derrière: de tous côtés, avec toutes les preuves. 



&JL&&£ 





41. Fussilat (les versets détaillés) 




21. Ils diront à leurs peaux: «Pourquoi avez-vous témoigné contre nous?» 
Elles diront: «C'est Allah qui nous a fait parler, Lui qui fait parler toute 
chose. C'est Lui qui vous a créés une première fois et c'est vers Lui que 
vous serez retournés». 

22. Vous ne pouviez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos yeux et ni 
vos peaux ne puissent témoigner contre vous. Mais vous pensiez qu'Allah 
ne savait pas beaucoup de ce que vous faisiez. 

23. Et c'est cette pensée que vous avez eue de votre Seigneur, qui vous a 
ruinés, de sorte que vous êtes devenus du nombre des perdants. 

24. S'ils endurent, le Feu sera leur lieu de séjour; et s'ils cherchent à s'excuser, 
ils ne seront pas excusés. 

25. Et Nous leur avons destiné des compagnons inséparables [des démons] qui 
leur ont enjolivé ce qui était devant et derrière eux 1 . Et le décret s'est 
avéré juste contre eux, comme contre les autres communautés de djinns et 
d'hommes qui ont vécu avant eux. Ils sont certes perdants! 

26. Et ceux qui avaient mécru dirent: «Ne prêtez pas l'oreille à ce Coran, et 
faites du chahut (pendant sa récitation), afin d'avoir le dessus». 

27. Nous ferons certes, goûter à ceux qui ne croient pas un dur châtiment, et 
les rétribuerons certes [d'une punition] pire que ce [que méritent]