(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Scènes comique dan la forêt"

Purchased by the 

Mary Stuart 
Boor Futsd 
FoundedA.D. Î893 
Cooper Union Library 



( 



L'ŒIL CREVÉ 2 




— Oui,, j'ai eu un œil crevé le jour de l'ouverture de la chasse. 

— Si tu sommeilles au pied de cet arbre, tu vas te faire crever l'autre ! 

— Sois tranquille, je ne dors que d'un œil. 



AU COIN DU BOIS 



3 





IvE Canard. — Bravo ! Tu as trouvé le moyen de sortir en bateau de ton terrier.. 
IyE IyAPiN. — Oui, je n'ai pas les deux pieds dans le même sabot ! 



. Tu es dégourdi, toi. 





Ou l'ascenseur improvisé. 



LE RENARD ET LE CORBEAU 6 




Si votre ramage ressemble à votre plumage, Le corbeau prend le fromage dans sa patte LE Renard. — Zut!... Il a lu La Fon- 
Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. et se met à chanter. taine !!! 



4 



/ 




— A merveille... maintenant nos ennemis peuvent rôder près du terrier. 



OURS ET SANGLIER 9 




I,eSanguer. — Sapristi, quels boutoirs ! Vous faites concurrence aux sangliers? 
I/Ours. — Mais non : c'est une chèvre que je ne peux pas arriver à digérer. 



/ 




— Comme tu as grandi, mon vieux mille-pieds? 

— Oui, je ne suis plus un bébé... il y a longtemps que je ne marche plus à quatre pattes ! 



LA GRENOUILLE, LE CANARD ET LE VIEUX LAMPION 




La Grenouii^e. — Un trou, je suis sauvée ! L,E Canard. — Je la tiens... 




L'ACCIDENT DE CHASSE 



12 




IvB I/Apin.^ — Ça, c'est un bon chien : quand il a vu que son maître me visait, il s'est placé entre le fusil et moi 

et c'est lui qui a reçu les petits plombs ! 




I/E Renard. — 



Mais moi, je suis un rude lapin ! 




Ive pauvre petit mulot se lamente parce qu'il 
est tombé de son trou. 



Quatre braves escargots de Bourgogne 
improvisent une échelle... 



. qui permet à l'imprudent mulot de 
regagner le logis paternel. 



I 



4# 



FAÇON DE PARLER 



15 




— Ça va ce matin, le ver? 

— Très bien... j'ai toujours bon pied, bon œil ! 




Poétique idylle. 



/ 



AU FOND D'UN BOIS 



18 





Le passage de la rivière à pied sec. 




JëAnnot, — Ne cours pas si vite, mon vieux Médor... tu pourrais ramasser une pelle ! 




I,a piste perdue. 



L'ÉVENTAIL 



23 




( 



ÉGALITÉ DEVANT LE TRÉPAS 26 




IvE I^apin domestique. — Tu es plus à plaindre que moi, mon pauvre lapin de garenne : l'homme te fait la chasse sans merci : 
moi, il me nourrit abondamment. 

I^E Lapin de garenne. — En attendant que nous nous retrouvions dans un civet. 



LA LANTERNE ALLUMÉE 27 




Le Hibou. — Je ne suis pas content de vous, l'écureuil... Vous faites un peu trop la fête, mon ami. 

^Écureuii,. — Aussi j'ai ramassé une lanterne de bicyclette dans la forêt, dans l'intention de vous obliger à fermer les yeux 
sur mes écarts de conduite 1 

8 



/ 



i 



/ 

\ 




— Pourquoi ne rentres-tu pas les pieds du veau que nous avons mangé hier?... 

— Je ne le connaissais pas assez pour lui permettre de mettre les pieds chez moi ! 



SIMPLE HISTOIRE 



31 




]> lapin, le furet et le pliant du peintre paysagiste. 



/ 



LA CHASSE EST OUVERTE 32 




— Dresse les oreilles, petit, et avertis-moi dès que 
des bruits de chasse frapperont tes oreilles... — Ç a y est... ... Mes oreilles sont frappées !... 



PART A DEUX ! 33 




Le Renard. — Part à deux, le rat, mon vieux furet! 
Le Loup. — Dis donc, renard, part à deux, le furet ! 
L'Ours. — Hé le loup !... part à deux, le renard ! ! 




IyA I,imace. — Ça ne vous gêne pas de promener sur l'échiné cette disgracieuse coquille ? 

L/Escargot. — C'est, au contraire, un doux fardeau quand on songe aux services qu'elle peut nous rendre. 




I/OURS. — 



Maintenant qu'on coupe forêts et bois... il devient presque indispensable que j'apprenne un métier. 




— Kh bien !... Tu es satisfait ! 




— Tiens... un canif !. 



— Allons bon ! voilà les pommes qui 
tombent... 



— Cela va me faire une excellente 
et économique haltère !. . . 



CHAT ET LAPIN 40 




— Une queue de souris dans la gibelotte que j'ai chipée au« Cheval Blanc » ! Qu'est-ce que cela veut dire ?... 

— Cela veut dire que ce lapin digérait bien mal !... 




— Enfin, me voilà en sûreté et à l'abri.. 



y 



LE CHAT FACÉTIEUX OU LE LACET DE BOTTINE IMPROVISÉ 44 




I/E Chat. — l,e voilà satisfait ! 



LE PNEU CREVÉ 



47 




IyE Pneu. — Pan ! ! ! 

IyEs Lapins. — Sauve qui peut... la chasse est ouverte ! ! ! 



13 




IvE I/OUP. — Il avait raison, le petit... Il a bien du mal à passer! 



C'EST MA TOURNÉE 



49 




— Tu paies un ver, ce matin? 



— Si tu veux.. 



— A la tienne !. 



( 




Une idylle familiale à la ferme du garde-chasse. 



Paris. — Imprimerie E. Desfossés, 13, quai Voltaire. — 82956.7-18'