(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Annuaire"

mSSm, 



■irr: 



AVIS TRÈS IMPORTANT 



Depuis 1900, toutes les he 
xprimées en temps moyen civil comi 
de 0'' à 24»'. 



! conipi 
dpt mjfli 



^ 



.ANNUAIRE 

3/»<»fc''»H'' 1-'*N 1909, 

t^ PL'DLIÉ 

PAR I.E BUREAU DES LONGITUDES. 



Avec des Notices scientifiques. 




PARIS, 

GAUTHIER-VILLARS, 

IMPRIMEUR-LIBRAIRE DU BUREAU DES LONGITUDES, 

Quai des Grands-Augnstîns, 55. 



PARIS. — IMPRIMERIE GAUTHIER-VILLA KS, 
Quai des Grands-Augustins, 55. 




Ul 



AVERTISSEMENT. 



Le Bureau des Longitudes, institué par la Convention 
nationale (loi du 7 messidor an III; 25 juin 1796), se 
compose de treize membres titulaires, savoir : trois 
membres de l'Académie des Sciences, cinq astronomes, 
trois membres appartenant au département de la 
Marine, un membre appartenant au département de la 
Guerre, un géographe ; d'un artiste ayant rang de titu- 
laire ; de trois membres en service extraordinaire ; 
d'un membre adjoint et de deux artistes adjoints. En 
outre, vingt correspondants sont institués près du 
Bureau des Longitudes, dont douze peuvent être choisis 
parmi les savants étrangers. (Décrets des i5 mars 1874? 
3o avril 1889 et i4 mars 1890). 

Son bureau, nommé chaque année par décret du 
Président de la République, se compose d'un prési- 
dent, d'un vice-président et d'un secrétaire choisis 
parmi ses membres titulaires. 

Le Bureau des Longitudes rédige et publie, annuel- 
lement et trois années à l'avance, la Connaissance 
des Temps, à l'usage des astronomes et dés naviga- 
teurs, et, depuis 1889, un Extrait de la Connaissance 
des Temps à l'usage des écoles d'hydrographie et des 
marins du commerce. Il rédige, en outre, des Annales 
ainsi qu'un Annuaire qui, aux termes de l'article IX 
de son règlement, doit être « propre à régler ceux 
de toute la République ». 

Il est institué en vue du perfectionnement des di- 
verses branches de la science astronomique et de 
leurs applications à la géographie, à la navigation et 
à la physique du globe, ce qui comprend : 1° les amé- 
liorations à introduire dans la construction des instru- 



IV 



incnts aslronomiqiics et dans les molhodes d"ol>serva- 
tion, soit à terre, soit ù la mer; 2° la rédaction des 
iiislructions concernant les études sur l'aslronomie 
physique, sur les marées et sur le magnétisme ter- 
restre; 3° l'indication et la préparation dos missions 
jugées par le Bureau utiles au progrès des connais- 
sances actuelles sur la figure de la Terre, la phy- 
sique du globe ou l'astronomie; /i" ravanccmcnt des 
théories de la mécanique céleste et de leurs applica- 
tions; le perrcctionnemcnt des Tables du Soleil, de la 
Lune et des planètes; 5° la rédaction et la publica- 
tion, dans ses Annales, des observations astrono- 
miques importantes, communiquées au Bureau par les 
voyageurs, astronomes, géographes et marins. 

Sur la demande du Gouvernement, le Bureau des 
Longitudes donne son avis : 1° sur les questions con- 
cernant l'organisation et lo service des observatoires 
existants, ainsi que sur la fondation de nouveaux ob- 
servatoires; 2° sur les missions scientifiques confiées 
aux navigateurs chargés d'expéditions lointaines. 

L'annuaire, dont la publication rentre dans les 
attributions du Bureau des Longitudes, parut, pour 
la première fois, en 179'»; il se rapportait à l'an V 
(i7()(i-i-97). Le présent Volume est donc le ii3« de 
la collection. 

Depuis 1900, toutes les dates et heures sont expri- 
mées en tenjps civil moyeu compté de o*" à 24** à 
partir de minuit; la concordance avec l'ancienne divi- 
sion est indiquée sur une Table imprimée sur papier 
bleu eu tète do Winiiuaire. 

Cette année, on poursuit les nouvelles dispositions 
adoptées par le Bureau, en vue de donner plus de 
développement aux renseignements (jue nos Vobmies 
peuvent fournir au leclciir. En conséiptencc, le présont 
Annuaire contient «les 1'ableaux détaillés relatifs à la 
Métrologie, aux Monn;iies, à la Géographie et à la 



■;» 



Statistique, ainsi qu'à la Météorologie, et ne contient 
pas en revanche de données physiques et chiniiciues. 
Ce sera le contraire pour l'y/iiniiaire de 1910 qui 
donnera, ainsi qu'on l'a fait en 190S, les Tableaux se 
rapportant à l;i Physi(iuc et à la Chimie, mais ne 
contiendra pas ceux relatifs à la Géographie et Sta- 
tistique, etc., figurant dans le présent Volumo. La 
même alternance sera observée les années sui- 
vantes. 

Partie astronoinhjiie. — En vertu du même prin- 
cipe, on a inséré, dans le présent Annuaire, les 
Tables pour le calcul des altitudes par le baromètre, 
un Tableau complet des éléments des étoiles variables 
dont la période est connue, les parallaxes stellaires, 
les étoiles doubles dont l'orbite a été calculée, les 
étoiles doubles spectroscopiques, les mouvements 
propres, et enfin la spectro6Copie stellaire que M. do 
Gramont a bien voulu revoir entièrement. Mais on a 
supprimé les cadrans sola'res, la physique solaire et le 
Tableau des petites planètes ; toutes ces matières seront 
développées en 1910. Le Tableau des étoiles variables 
a été dressé par M. Schulhof. Nous devons remercier 
M. Beljawsky, (\\\\ a communiqué des éléments inédits 
do plusieurs variables. 

Partie géographique et statistique. — MM. Levas- 
seur et March ont mis à jour l'ensemble des Tableaux 
se rapportant à la géographie statistique, dont les 
données, puisées en grande partie aux sources officielles 
les plus récentes, offrent un résumé aussi exact que 
possible de la géographie statistif[ue des divers pays. 
Dans la partie spécialement réservée à la France 
figurent deux nouveaux Tableaux : l'un donnant le 
mouvement de la population depuis 1800 et l'autre 
le mouvement de la population à Paris depuis 1760. 

La partie relative aux monnaies a été complète- 



VI 



ment refondue par M. Rocques Desvallées. La nou- 
velle forme a permis, principalement dans le Tableau 
consacré aux monnaies étrangères, de réunir un plus 
grand nombre de renseignements. 

Dans la Métrologie, on a fait figurer, en outre des 
Tableaux déjà publiés en 1907, des données relatives 
aux anciennes mesures usitées en France. 

Les Tables d'intérêt et d'amortissement ont été re- 
maniées; d'une part, les taux de 5^ et de 6 pour 100 
ont été supprimés et reniplacés par ceux de 1^ et 
2 pour 100, et, d'autre pari, toutes les Tables ont été 
étendues à un intervalle de 100 années. Par contre, 
deux Tables, d'un usage peu fréquent, ont Mi- ^^nn- 
primées. 

NOTICES. 

Les l'toiU-s variables, par M. Bigourdan. 

Mouvements et déformations de la croûte terrestre. 
par M. Lallemand. 

Discours prononcés par MîL Radau et Deslandres 
aux funérailles de M. Janssen. 

La Commission de , .tnuuut/e : 



Bouquet de la Grye, Président. 

LiPI'MANN, 

Radau, 



as 



^ ^^ 



TABLE DES PRINCIPAUX CHAPITRES. 



Pages 

Calendriers 3 

Phénomènes célestes -jS 

Soleil 94 

Lune III 

Terre i25 

Planètes 172 

Satellites 177 

Comètes 184 

Étoiles 1 93 

Étoiles variables S'jo 



Données géographiques, statistiques, etc. 

Géographie 245 

Heure légale en France et à l'étranger 4^2 

Tables de mortalité 4^9 

Monnaies 45i 

Poids et Mesures 49^ 

Tables d'intérêt et d'amortissement 629 

Météorologie 5fii 

Éléments magnétiques en Tunisie et en Algérie. 673 



^ ^^^ 



m' 



m 



^RGNVl» ET ABKfiVIATIOnrSI. 



PIASBS DE LA LVNB, 



• N. L. Nouvelle Lune. 
^ P. Q. Premier Quartier. 



O P. L. Pleine Lune. 

([; D. Q. Dernier Quartier. 



h.. 



heure, 
minute 
seconde 



ABREVIATIONS. 

o. . degré. 
'... minute 
"... seconde 



de temps. 



l- 



SIGNES DU ZODIAQUE. 



e Y 'e Bélier o 

1 Xf 1® Taureau ... 3o 

2 n les Gémeaux.. 6o 

3 ^ le Cancer go 

4 ^ le Lion lao 

5 riv la Vierge i5o 

O le Soleil. 



6 A la Balance. . . i8o 

7 nrv, le Scorpion., aie 

8 *-» le Sagittaire . 340 

9 X le Capricorne 370 

10 s: le Verseau... 3oo 

11 X les Poissons. 33o 

I ( la Lune. 



Ç Mercure. 
9 Vénus. 
Ô la Terre. 



PLA\ETES. 

Cf Mars. 
^ Jupiter. 
h Saturne. 



$ Uranus. 
t Neptune. 



ASPECTS. 

cf Conjonction de deux astres qui ont la même 

longitude. 
Q Quadrature de deux astres dont les longitudes 

diffèrent de 90°. 
(f Opposition de deux astres dont les longitudes 

diffèrent de 180°. 
Q Nœud ascendant. 
PS Nœud descendant. 



%• 



im 



Dn GAI.£XffDRIER POUR L'AIT 1909 



Année 1909 du calendrier grégorien, établi en octo- 
bre i58a, depuis 826 ans ; elle com- 
mence le vendredi i" janvier. 

1909 du calendrier julien, commence i3 jours 
plus tard, le jeudi i4 janvier. 
117 du calendrier républicain français, com- 
mence le mercredi 20 septembre 1908, 
et l'an 1 18 commence le jeudi 23 sep- 
tembre 1909. 

5669 de l'ère des Juifs, commence le samedi 
:>6 septembre 190S, et l'année 56^0 com- 
mence le jt'udi 16 septembre 1909. 

1826 de l'hégire, calendrier turc, commence 
le mardi 4 février 1908, et l'année 1827 
commence le samedi 20 janvier 1909, 
suivant l'usage de Conslanlinople. 

1625 du calendrier cophte, commence le ven- 
dredi 1 1 septembre 1908, et l'année 162O 
commence le samedi 1 1 septembre 1909. 
45 du 76* cycle du calendrier chinois, com- 
mence le dimanche 2 février 1908, et 
l'année 4*^ commence le vendredi 22 jan- 
vier igofj. 

6622 de la période julienne. 

Éléments du Comput. 



Nombre d'or 10 

Cycle solaire 1 4 

Épacte Ylll 



Lettre dominicale 
Indiction romaine 



Fêtes mobiles et jours fériés. 

Lundi dela'Pent., Si mai. 
Fête Nationale, i4 juillet. 
Assomption, i5 août. 
Toussaint, i •"■ novembre. 
>'oël,25 décembre. 



I" janvier. 
Pâques , 1 1 avril. 
Lundi de Pâques, 12 avril. 
Ascension, 20 mai. 
Pentecôte, 3o mai. 



m 





i^BBlHB 






ÉPOQUES, DANS L'ANNÉE GRÉGORIENNE 1909, 




des fêtes du calendrier 








RUSSE 






DATES 




(julien) 


ISRAÉLITE 


MUSULMAN 


GRÉGORIENNES 






.]"» de Tébeth 


Petit Beïram 


Dim 


3 janv. 

7 janv. 

i4 janv. 




Noël 






Jeu. 




J. de l'an 






Jou. 




Épiph. 






Mar. 


19 janv. 








Jour de l'an 


Sam 


•1.3 janv. 




Septuag. 






Dini 


7 tevr. 
24 févr. 




Cendres 






Mer. 






Jeûne d'Esther 




Jou. 


4 mars 






Pourim 




Dim 


7 mars 








Naiss.duProph. 


Sam 


3 avril 






Pâques 




Mar. 


G avril 




Pâques 






Dim 


1 1 avril 




Annonc. 






Luu. 


19 avril 




S'-Georrj. 






Jeu. 


6 mai 




Ascens. 






Jou. 


:>r> mai 






Peulecôtfi 




M or. 


M) mai 




Trinité 






Dim 


3o mai 




Toussaint 






Dira. 


(> juin 




F.- Dieu 






Jou. 


10 juin 






J"" de Tamouz 




Mar. 


(ijuill. 




N.s'J.-B. 






M or. 


7 juili. 






Jeûne d'Ab 




Mar. 


.-juin. 
i4 août 








Aso. du Proph. 


Sa ni. 




Traiisfig. 






Jou. 


19 août 






Nonv(îl au 


i" ramadan 


Jou. 


16 sept. 






J"MeGucdaliah 




Dim. 


19 sept. 




Nat.N.-D. 






Mar. 


•Ji sept. 






Expiation 




Sam. 


3J sept. 






Tabernacles 




Jeu. 


3o sept . 






AUéipesse 




Von. 


8oct. 








3o ramadan 


Ven. 


i5 oct. 








Grand Beïram 


Sam. 


it) oct. 




P résout. 






Sam. 


4 déc. 




S'«-Cath. 






Mar. 


7 dec. 






Dédicace 




Mor. 


8 déc. 




Aven i 






Dim. 


12 déc. 






J"" do Toholh 




Mor. 


2:1 déc. 








Polit Boïrani 


J.-u. 


23 dôo. 










■^^^ 




l 



m 1 

ANNUAIRE POUR L'ANNÉE GREGORIENNE 1909. 



Dans les Tableaux qui suivent, les dates sont ex- 
primées en temps moyen civil de Paris, dont le 
jour commence à minuit moyen et se compte sans 
interruption de o'' à a/j*' ('). 

Le temps moyen civil à midi vraiestl'heure qu'une 
pendule bien réglée sur le temps moyeri doit mar- 
quer lorsque le centre du Soleil vrai est au méridien 
de Paris, lorsqu'il est midi au cadran solaire. 

A midi vrai, l'heure vraie est toujours 12 heures; 
mais l'heure moyen:-ie o\\ le temps moyen à midi 
vrai peut être au-dessus ou au-dessous de j 2 heures 
d'environ un quart d'heure. L'heure moyenne h midi 
vrai tient, à i minute ou 2 près, le milieu entre les 
heures moyennes du lever et du coucher du Soleil. 

La Lune a un grand mouvement propre, d'occi- 
dent en orient, qui retarde sans cesse son retour au 
méridien. Le temps qui s'écoule entre deux passages 
consécutifs de la Lune au méridien est en moyenne 
de 24^30"3o'. Le passage retarde donc d'un jour au 
suivant d'environ 5o". C'est par suite de ce retard que 
l'on ne trouve pas de passage de laLuneau méridien, 
de lever ou de coucher, pour certains jours. Ainsi 
le 6 janvier il n'y a pas de passage de la Lune au 
méridien, ce qu'indique le trait horizontal. On voit 
de même que le i4 janvier il n'y a pas de lever de 
la Lune et que le 28 il n'y a pas de coucher. 

Les données fournies dans ces tableaux se rap- 
portent au centre des astres et les levers et cou- 
chers à l'horizon vrai de Paris; pour les planètes, 
l'unité de dislance est la distança moyenne de la 
Terre au Soleil. 

( ' ) Il importe de remarquer ce changement : depuis 1900, 
le jour civil n'est plus, comme précédammenl, partagé en deux 
parties de douze heures chacune. 



m 



X 








1^^^ 






^^^^^^ 






ce 






SOLEII.. — Janvier 1909. || 




'3 
S 


JAXffVIEK 1 
















s 








TEMPS 




ASC. 


DÉCLIII 




■3 




1909 


ce 


moyen 


COU- 


droite 


australe 




S 

© 






u 


eiviJ 


CHER 


a midi 


âmidi 




-» 








à midi vrai 




DKiyen 


moyen 








h œ 


h 


m » 


h m 


h m 


^ 




I 


V. 


CmcoNcisiON 


7.56 


12. 


3.34 


16.11 


18.46 


—23*. 2 




2 




S. Macaire 


7-56 


12. 


4. 2 


16.12 


18. 5o 


— 22.57 1 




3 




Sîe GencTîèTc.... 


7.56 


12. 


4 . 3o 


16. i3 


18.54 


— 22.52 j 




4 




S. RiRoberl 


7.56 


12. 


4.57 


16. i5 


18.59 


-22.46I 




5 




S. Siméon Slylile. 


7.55 


I2. 


5.24 


16.16 


19. 3 


-22.39I 




6 




Epiphawik 


7.55 


12. 


5.5i 


16.1- 
16.18 


19. 8 


— 22.33; 




l 




Noces 


7.55 


12. 


6.17 


19.12 


— 22.25: 






S. r.ucien, m 


7-54 


12. 


6.4^ 


16.19 


19. lO 


— 22.i8 




9 




.S. Julien, m 


7.54 


12. 


7. S 


16.20 


19.21 


—22. 91 




10 


'D. 


S. Guillaume 


7 • ^4 


12 . 


7.33 


16.22 


19.2) 


-22. i| 




u 




S. Théodosc le C. 


7.53 


12. 


7-^7 


16.23 


>9-29 


— 2I.52I 




12 




S. Arcade 


7.53 


12. 


8.0; 


16.24 


19.34 


-ai. 42 




Ii3 




Bapt. de J.-C 


7.52 


I2. 


8.44 


16.20 


19.38 


—21 .321 




i'4 




.S. Hilaire 


7.52 


13 


9. 6 


16.27 


19.42 


~2i.a2 




ii5 




S. Maur 


]t 


12 
12 


9.28 
9-49 


16.28 
16. 3o 


•9-47 
19.51 


— 2i.n! 




!i6 


il»* 


S. Marcel, pape... 


—ai. 




«7 


S. Antoine 


749 


12 


10. 9 


16. 3i 


19.55 


—20.49 




i8 




Ch. do S. Pierre.. 


7-49 


12 


10. 2() 


16.33 


19-59 


-20.37 




l'9 




.S. Pontien 


7-48 


12 


10. 4H 


16.34 


20. 4 


— ao.2D 




20 




S. Sébastien 


7-47 


12 


ir. 6 


r6.36 


20. 8 


—20.12 




:ii 




Sle Agnès 


7.46 


12 


,1.24 


16.37 


20.12 


— »9-59 




|22 




S. Vincent ....... 


7-45 


12 


11.41 


16.39 


20.16 


— »9 45| 




23 


3p' 


S. Raymond 


7-44 


12 


11 .57 


16.40 


20.. 11 


-•9 32] 




24 


S. (iabylas, c? 


7.43 


12. 


12.12 


16.42 


20.25 


— >9-»7i 




25 




Conr. de S. Paul. 


7.42 


12 


12.26 


16.. ',4 


20.29 


— 19. 5l 




26 




S. Polycarpe, ér.. 


7.41 


12. 


12.40 


16.46 


20.33 


— i«.48i 




2? 




S. Jean Chrysost. 


iM 


12 


i2.r,3 


16.47 


20.37 


-18.33 






S- CbarleDiagoe... 


7.37 


12 


r:i. 5 


16.49 


20 . 4 1 


-18.17 




29 




S. Franc, de Sales 


12. 


i3.iG 


16. ik) 


20.4G 


— rS. I 




3o 




SieHatliilde...... 


7.36 


12 


i3.26 


i6.52 


20. .5o 


— 17.45 




3i 


M). 


Sle Marcelle 


7.34 


12 


i3.35 


16.53 


20.') 4 


— 17.29 




Le jour est de S** iD" le i" et 


deq»«ic)»le3i. 1 




Il croît pendant ce mois de 


iM-. • 




I-es donm' >s se rapportent au centre ilii Soleil. jl 




Les lever» et couchers sont rapportes a 1 horizon de Paris. 1 












■■■■ 






■■■IHIH 





m 



LUNE. — Janvier 1909. 



Temps moyen civil 



h m 

i3. 3 
i3.28 
i3.57 
14.33 
,5.17 
16. g 

i8!i3 
19.18 
20.24 
21 .29 

22.33 

23.38 



1 .02 
3. 3 
4.16 
5.29 
6.38 
7.39 
8.28 

9-37 
kio. 2 

10.25 

10.46 

11. 8 

II .32 

12. G 

12.33 



mcridien 



h n 
20, 7 
20.57 
21.49 
22.42 

25.35 



0.28 
1.19 
2. 8 
2.54 

.H.37 

4-19 
4.59 
5.40 

6.22 

7.53 

8.45 

9-4» 

10.41 

11.43 

12.45 
i3.45 
14.4^ 
i5.35 

16.26 
17.10 

18. 4 
18.54 
19.45 
20.37 



2. 10 
3.26 
4.40 

5.5r 
6.5j 
7.55 
8.43 
9.21 
9.52 
10. 17 
10.38 
10.57 

I r . i4 
1 1 .3i 

II 49 
12. 9 
12.35 

i3.4é 
14.42 

i5.5o 

1^.58 
21 .21 
22.41 
23.59 



1.16 

2.3l 

3.43 



A minuit moyen 



asck:«sion 
droite 



2. Dû 
3.5T 
4.45 
5.40 
6.36 
7.31 
8.24 

Q. l5 

■s. 4 

10. 5o 
11.35 
12.19 
i3. 2 
i3.46 
14.32 

l5.2I 

16, 



i3 

17- 9 
18.10 
19. 12 
20. 16 
21.19 
22,19 
23.17 

O.II 



3.39 
4.32 



DÉCLI MAISON 




+ 8*23 


58'. 10' 


-+-I3.25 


57.42 


4-17.44 


57.13 


+21. 6 


56.44 


+23. 20 


56. i5 


+24.19 


55.46 


+ 24. 2 


04. o4 


+22.35 


+20. 6 


54.33 


+,6.46 


54.17 


+ 12.48 


54. 7 
54. 6 


+ 8.23 


+ 3.38 


54.15 


- i.i6 


54.33 


— 6. II 


55. 2 


— 10.58 


55 . 4o 


— 10.20 


56.27 


-,9.17 

— 22.ï6 


57.20 


58. i5 


-24. 2 


59. 8 


— 24.16 


59.54 


—22.02 


60.27 . 


— 19.01 


60.45 


— i5.3o 


60.46 


— 10. i3 


60. 3i 


— 4'25 


60. 3 


+ i.3i 


59.26 


+ 7-'4 


58.44 


+ 12.27 


58, i 


+ 16.57 


07.19 


+20. 3o 


56.41 



P. L. le 6 à i4''22" l N. L. le 22 à o'^ai" 

D. Q. le i4 à i8^'2o'^ | P. Ç. le 28 à i5»'i6"' 

Apogée le II à iS**; Périgée le 23 à 10''. 

Les données se rapportent au centre de la Lune. 

Les levers et couchers sont rapportés à Tborizon de Paris. 



M 



m'. 



FÉVRIER 
1909 



S. Ignace 

Purification 

S. Biaise 

S. Gilbert 

Sle Agathe 

S. Vaast 

Septitagésinte . . . 
S.Jean de Matha. 

Sic Apolline 

Sle Scliolasliqtie.. 

S. Scvorin 

Ste Eulalie 

S. Lézin 

Hexagésiine 

SS.Fau&tin, Jovite 
S. OnèsiiiiP 

5. Théotlule 

6. Slméon, év.... 

S. Gabin 

S. Eucher, cv. .. 
Qitinq itnge'sim e 

Ste [sabelle 

Mardi gras 

Les Cendres. .. 

S. Taraisr 

S. Nestor 

Ste Honorine ... 
Qiiadragésime . 



SOI.EII.. — Février 1909. 





TEMPS 




M 


moyen 


COU- 


M 


civil 


CHER 




à mldlTrai 




•' ra 


h m . 


h ni 


7-33 


.2.13.44 


16.55 


1 '?,■>. 


i2.i3.5.> 


16.57 


7-3o 


I 2 . 1 3 . 69 


16. 58 


7-2q 


12. i4- 5 


17. 


7-37 


12. 14. 10 


17. I 


7.26 


12.14. '5 


17. 3 


7-25 


12. 14. 18 


17. D 


7-23 


12.14.21 


17. 6 


7-21 


i2.i4.a3 


,7. H 


7 -20 


12. 14.25 


17.10 


7. .8 


12.14.25 


17.11 


7.16 


12.14.25 


17. .3 


7-15 


12. ,4.24 


17.15 


7-i3 


12.14.22 


17.17 


7-11 


1 2 . 1 4 . 20 


17.18 


7- 1(» 
7. H 


12.14.17 
12.14.13 


17.20 
17.2, 


7. Ci 


12.14. 9 


17.23 


7- 4 


12.14. ^ 


17.25 


7. :>. 


12. 13.58 


17.26 


6.'5q 


i2.i3.5i 


17.28 


12. 13.44 


17.30 


6.57 


i2.i3.36 


17.31 


I2.l3.28 


17.33 


6.53 


12. 13.19 


.7-34 


6.5i 


12. i3. 9 


17.36 


6.4q 


1 2 . 1 2 . 59 


17.38 


6.47 


12.12.48 


17.39 



ASC. 


DÉCLIN. 


droite 


australe 


à uiidl 


à midi 


moyen 


moyen 


h m 




20. 58 


-17. i> 


21.2 


— 16.55 


21. 6 


-16.37 


21. 10 


— 16.20 


21 .14 


-16. 2 


21.18 


-15.43 


21.22 


— i5.25 


21.26 


— 15. 6 


21. 3o 


-i4.47 


21.34 


-.4.28 
— 14. 8 


21.38 


21.42 


-13.48 


21.46 


— 13.28 


21.5o 


-i3. 8 


21.54 


-12. 48 


21.58 


— 12.27 


22. 1 


-12. 6 


22. 5 


-.1.45 


22. 9 


— 11.2^ 


22. l3 


— 1 1 . 3 


22.17 


— 10.41 


22.21 


— 10.19 


22.25 


— (|.3o 


22.28 


22.32 


-9.i3 


22.36 


— 8.5i 


22.40 


- 8.28 


22.43 


- 8. 6 



Le jour est de 9*^22 le i*'et de io''52" le 2S. 
Il croît pendant ce moisde i'' So". 

Les données se rapportent au centre du Soleil. 

Les levers et couchers sont rapportés A l'horizon de Paris. 



i% 



Z.UNE. — Février 1909. 


s 
s 


Temps moyen civil 


A minuit me 


•yen 




PASSAGE 










= 


LEVER 


au 
méridien 


COUCHER 


S 


ASCENSION 

droite 


DBCLINAISON 


PARALLAXE 


— 








— 








1. m 


b m 


h ™ 


Il m 






1 


i3.i4 


21 .3o 


4.50 




5.26 


4-22°. 58 


56'. 6' 


2 


i4. 3 


22.22 


S. 49 




6.21 


-+-24. 1 4 


55.36 


3 


14.09 


23.14 


6.40 




7.16 


+24.16 


55.10 


4 


16. I 




7.21 




8. 9 


+23. 6 


54.47 




5 


17. 6 


0. 3 


^.54 

8.20 




9- ' 


+20.53 


54.28 


6 


iS. 12 


o.5o 




9.5o 


+ 17.45 
+i3.56 


54-14 


7 


19-17 


1.34 


8.42 




10.37 


54. 4 


S 


20.22 


2.16 


9. I 


18 


11.22 


+ 9.35 


53.59 


9 


21.27 


2.57 


9.19 




12. 6 


+ 4.54 


54. I 


lO 


22.31 


3.37 


9.36 




12.49 


+ 0. 2 


54.11 


II 


23.37 


4.18 


9.53 




i3.32 


— 4.53 


54.29 


12 




5. 


10, i2 




14.17 
i5. 4 


— 9-4o 


54.56 




i3 


0.46 


5.45 


10.35 




— 14- 9 


55.32 


i4 


1.56 


6.33 


II. 2 




i5.53 


—18. q 
—21.24 


56.17 


i5 


3. 7 


7.25 


11.38 




16.46 


57. 9 


i6 


4.17 


8.22 


12.24 


26 


17-44 


—23.37 


58. 7 

59. 5 


\l 


5.21 


9.22 


l3.24 


27 


18.44 


-23^48 


6.14 


10.23 


14.37 


28 


19-47 


60. 


19 


6.58 


11.25 


16. 


29 


20. 5o 


—21.28 


60.44 


20 


l:'l 


12.24 


17.26 




21.52 


— 17.36 


61. i3 


21 


l3.20 


18.53 




22.52 


— 12.33 


61.22 


22 


8.26 


14. 14 


20.18 




23.49 
0.44 


— 6.42 


61.12 


23 


8.4« 


i5. 6 


21.40 




— o.3i 


60.43 


^4 


9. 10 


i5.58 


23. . 




1.38 


+ 5.33 


60. I 


23 


9-34 


16.49 






2.3l 


+11. II 


59.10 




26 


10. I 


17.41 


0.19 

1.34 




3.24 


+16. 3 


08.16 


27 


10.33 


18.33 




4-19 


+ 19.57 
+22.43 


57.23 
56.34 


28 


11.12 


19.26 


2.44 




5. i3 


P. L 


le 5 à 


8^34» N. L. le 20 à I 


jh ,^ 


D.Q 


lei3 à 


12»» 56» P. Q. le 27 à 


2''58» 




Apogée 


le 8 à S*» ; Périgée le 20 à 23'». 




Lcsdonn 


ces se rapï 


ortenl au centre de la Lune. 




Les lever 
k 


s et couch 


îTi sont rapportés à l'horizon de Paris 





m 



m 



MARS 
1909 



s. Aubin 

S. Simpiice 

S* Cuncgonile. Q.T 

S. Casimir 

S. Adrien 

Ste Colette 

Ueininisrere 

S. Pliilénion 

Sic Françoise. ... 
S. Docirovée, ab. 

S. Eulo;îe 

S. Pol de Léon... . 
Sic Euphraâie — 

Oculi 

S. 
S. 

s. 
s. 
s. 
s. 



Lon^iii. Ml.. 

Cyrioque 

Patrice 

.\lexantlrc... 

Joseph 

.loacbini 

Lœtare 

S. Epaiflinxlile.. 
S. Victorien... 
S. Simon, m... 
Annoncitttion. 

S. B<Ttillon 

S. Rupert, ev. . 

Passion 

S. Eusiase. ab.. 

S. Rioul 

Sic Ualbine . ... 



10 



SOLEII.. — Mars 1909. 



6.45 
6./,3 
6.41 
6.39 
6.3- 
6.35 
6.33 
6.3i 
6.29 
6.27 

6.90 

6.23 
6.21 



6.19 

6.i5 
6.i3 
6. 10 
ô. 
16. 
6. 



8 
6 

4 

6. 2 
6. o 
5.58 
5.56 
5 . 54 
5.5? 
5.4f) 
5.47 
5.45 
5.43 



TEMPS 

moyen 

civil 
midi vrai 



k m 



12. I 1 
12. I I 
12. I I 
12, 10 
12- »C 
12- 10 
12- 10 
12- 9 



.36 
•24 

.59 

.40 

.3.> 

.18 

. 3 

48 

02 

I' 

I 

44 
28 
II 
54 





ASC. 


cou- 


droite 


CBEK 


à midi 




moyen 


h m 


h m 


17.41 


22.47 


17.42 


22. 5i 


17-44 


22,55 


17.46 


22.58 


^7-47 


23. 2 


^7.49 


23. 6 


17.50 


23.10 


17-52 


23. i3 


17.53 


23.17 


17.55 


23.2. 


'7-5(3 


23.24 


17-58 


23.28 


17.^ 


23.32 


18. I 


23.35 


18. 3 


23. 3q 


18. 4 


23.43 


18. 6 


23.46 


18 - 


23.50 


18. 9 


23.54 


18.10 


23.57 


18.12 


0. 1 


18. i3 


0. 4 


.8.15 


0. 8 


18.16 


O.I2 


18.18 


0. i5 


iS.ig 


0. 19 


18.21 


0.23 


18.22 


0.26 


1S.24 


e.3o 


18.25 


0.34 


,8.27 


0.37 



DÉCLirc. 

australe 

ou 
boréale 
à midi 
moyen 

• / 

- 7.43 

- 7.20 

- 6.57 

- 6.34 

- 0. I I 

- 5.48 

- 5.25 

- .5. •> 

- 4.38 
-4.15 
_ 3.5i 

- 3.28 

- 2.4o 

_ 2. 1- 

- 1.53 

- 1.29 

-1.6 

- 0.42 

- 0.18 

4- o. 6 
+■ o.»o 
+- 0.53 
■4-1.17 
4- 1.40 

^- 2. 4 
^- a.27 

■4- 2.5l 

+- 3.14 

H- 3.08 
4-4. ' 



Le jour est de io*'56" le 1" et de i2''44" '* '' 

Il croit pendant ce mois de i''4S". 
Les données so rapportent au centre dn Soleil. 
Les levers et couchers sont rapportés à l'borizon de Paris. 



m 













11 








I.UMZ;. — Mars 1909. 






"S 
= 


Temps moyen civil 


A minuit m< 


>yen 








PASSAGE 














s 
e 


LEVER 


au 
méridien 


COUCHER 


^ 


ASCENSION 

droite 


DÉCLINAISON 


PARALLAXE 






h m 


h m 


Il m 


h m 


/ 








1 


11.58 


20.19 


3.46 


10 


6. 9 


-1-24°. 1 5 


55:51" 






2 


12.53 


21. 10 


4.39 


11 


7. 3 


-4-24.32 


55.16 






3 


i3.53 


22. 


5.>2 


12 


7.57 


+23.36 


54.48 






4 


14. 5" 
16. 3 


22.47 


5.57 


i3 


8.48 


-+-21.36 


54.26 






3 


23.32 


6.25 


14 


9.38 


+ 18.40 


54.11 






6 


17. 8 

18. i3 




6.48 

7- 7 


i5 


10.25 

11.10 


-hi4.58 
-4-10.42 


54. I 

53.56 






/ 


0.14 


16 






8 


19. 18 


0.56 


7.2D 


17 


11.54 


-f- 6. 3 


53.57 






9 


20.23 


1.36 


7.42 


18 


12.38 


4-1.9 


54. i 






10 


2 I . 2C> 


2.r6 


7.59 
8.17 


19 


l3.2I 


— 3.48 


54.15 

54.33 






[) 


•32.36 


2.58 


20 


14. 5 


— 8.39 






12 


23.44 


3.41 


8.38 


21 


,4.51 


-i3.i4 


54.58 






ii3 




4.27 


9. 2 


22 


15.39 


— 17.22 


55. 3i 






~"^~~~~ 






•^ 


0.54 


D.17 


9.33 


23 


16. 3o 


—20.47 


56.11 






ID 


2. 3 


6. 10 


10.14 


24 


17.24 


-23.17 


56.57 






i6 


3^. 8 


7. 7 


TI. 6 


25 


18.22 


-24.35 


57.50 






;^ 


t 4 


8. 6 


12.11 


26 


19.22 


—24.29 


58.45 






4.5t 


9. 6 


i3.28 


27 


20.24 


—22.49 


09.39 






^9 


5.28 


10. 5 


i4.5l 


28 


21.25 


— 19.38 


60.27 
61. 3 






20 


5.59 


II. 2 


16.18 


29 


22.24 


-10. 5 






21 


6.24 


11.5-1 


17.44 


I 


23.22 


— 9.3o 


61.22 






22 


6.47 


12. 5i 


19- 9 


a 


0.18 


- 3.19 


61.22 






23 


7- 10 


i3.43 


20.33 


3 


i.i4 


-+- 3. 2 


61. I 






p4 


7.33 


14.37 


21.56 


4 


1:1 


-f- Q. 6 


60.23 






25 


7-39 


i5.3o 


23.16 


5 


-+-14.32 


59.33 






26 


8.3o 


16.24 




6 


4. • 


-+-18.59 


58.36 












^7 


9- 7 


i7-'9 
18.1 3 


o.3r 


7 


4.56 


-f-22.T3 


57.3s 






28 


9.02 


1.39 


8 


5.53 


-+-24.12 


56.43 






29 


10.45 


19. 6 


2.36 


9 


6.4^ 


-f-24.5o 


55.54 






|3o 


11.44 


19.57 


3.23 


10 


-1-24.11 


55.14 






3i 


12. 481 20.45 


4. 


II 


-T-22.24 


1 54.4^ 






P. L. le 7k 


3^ 5-» 1 


N. L. le 21 à 20"^ 


20°" 






D. Q. le i5à 


3''5i- 1 


P. Q. le 28 à i6fc 


58- 






Apogée 


le 7 à 8^- ; ] 


Périgée le 21 à ii*". 








Les données se rap 


portent au cenl 


re de la Lnne. 






! 


Les levers et conch 


ers sont rappo 


rtés a l'horizon de Paris 




! 



â*' 



AVRII. 
1909 



S. Valéry 

S. François de P. 

S. Richard 

Rameaux' 

Sic Irî'iic, V. m.. 
S. Célcslin, pape. 

S. Hégcsippe 

S. Edèsc 

Vendredi Saint. 

S. Fulbcrl 

FAQIES 

Jouf Jt-rié 

S. Justin 

S. Tiburcc 

S. Paterne 

S. Fructueux 

S. Anicct 

Quasimodo 

S. Timon 

S. Tliéolime, c». 

S. Anselme 

8. Soter, pape 

S. Georges 

Ste BeuTC 

S. Marc, cvanf; ... 

S. Ciel, pape 

S. Anlhime, év.. . 

S. Vital 

S. Ilobert, abbé.. 
S. Eutrope 



VI 



SOI.EIX.. 



TEMPS 

moyen 

civil 

àmldi vrai 



Avril 1909. 



5.4t 

32 

3i 

28 

26 

•>• 24 

3.22 
3.120 
3.18 
3.16 
3.14 

5. 12 
3. 10 
3. 8 
5. 6 
3 . !\ 
5 
5 



2 

4.59 
4.57 
\ .55 
'i.53 
'4.51 
4.5o 

'..44 



12 

12 

12 

12 

12 

12 

12 

12 

12 

11 

11.59 

11.59 

I I . 59 

11.58 
11.58 
11.58 
11.58 
11.58 
11.58 

n.57 

II .57 
f 1 .57 
11.57 
II .57 





ASC. 


coo- 


droite 


CHER 


à midi 




moyen 


Il m 


h m 


18.28 


0.41 


18. 3o 


0.45 
0.48 


18. 3i 


18.33 


0.5a 


18.34 


0.53 


18. 36 


0.^9 


18.37 


I. 3 


18.39 


1. 6 


18.40 


I.IO 


18.42 


..i4 


18.43 


1.17 


.8.44 


1.21 


18. /|C 

18.47 


I.2D 


1.28 


18.49 


1.32 


18. 5o 


1.36 


.8.52 


1.40 


18. o3 


1.43 


18.55 


1-47 


i8.5<J 


i.5i 


18.58 


1.54 


.H. 59 


1.58 


19. I 


2. 2 


iq. 2 


2. (> 


iq. 4 


2. 9 


iq 5 


2.l3 


>9- 7 


2.17 


,q. 8 


2.21 


19.10 


a. 25 


19. II 


a/ 28 



Le jour est de 12*^4"'° '^ i" et de i4''27°' le 3o. 
Il croît pendant ce mois de i''4o'"- 

Les données se rapportent au centre_du Soleil. 

Les leîers et couchers sont rapportés à l'horizon de Paris. 



$i 



na^m 








13 






fB '■ 


LUNE. - 


- Avril 1909. 1 


1 

•5 


Temps moyen civil 


s: 


A minuit moyen 1 




PASSAGE 










s 


LEVER 


au 
méridien 


COUCHEn 




ASCENSION 

droite 


DÉCLINAISON 




1 








12 








i3'53 


h m 

21. 3o 


h m 

4.3o 


h m 
9.26 


+ 19! 38 


54.' 19 


2 


14.59 


22.1 3 


4.54 


13 


10.10 


-m6. 5 


54. 5 


3 


16. 4 


22.55 


5.14 


14 


10.. 59 


-MI. 55 


00.69 


4 


'7- 9 
18.14 


23.35 


5.32 


l5 


11.43 


H- 7.18 


53 . 69 


ô 




5-49 


16 


12.27 


-h 2.2^ 


54. 5 




6 


19.20 


0. 16 


6. 6 


17 


i3.io 


- 2.37 


54.16 


7 


20.27 


0.57 


6.23 


IS 


i3.54 


- 7.35 


54.02 


8 


21.36 


1.40 


6.42 


ifl 


14.39 


-12.19 


54.52 


9 


22.46 


2.25 


7. 


20 


1D.27 


—16. 38 


55.17 


10 


23.65 


3.i4 


7.34 
8.11 


21 


16.17 


—20.16 


55.47 


II 




4. 5 


22 


17.11 

18. 7 


-23. 1 


56.21 




13 


I . I 


5. 


8.58 


23 


-24.38 


66.69 


|i3 


1.59 


5.57 


9-^7 


24 


19. a 


—24.55 


57.42 


,1-4 


2.48 


6.55 


n. 7 


25 


20. 5 


-23.44 


58.27 


i 1 


3.2-7 

3.58 


7.52 


12.25 


21; 


21. 4 


— 21. 6 


69. 12 


;i6 


8.48 


i3.48 


27 


22. 2 


— 17. 7 


69.53 


' ^7 


4.25 


9-42 


l5.l2 


28 


22.59 
23.54 


— 12. I 


60.27 


' i8 


4.48 


10.35 


16.37 


29 


— 6. 8 


60.49 


! U) 


5. 10 


11.27 


18. 1 


3o 


0.49 


+ 0.10 


60.55 


■io 


5.32 


12.20 


19.25 


I 


1.44 


H- 6.27 


60.44 


'o! 


5.57 


13..4 


20.48 


2 


2.39 


+ 12.18 


60.16 




6.25 


i4> Q 


22. 9 


3 


3.35 


-4-17.21 


59.34 


■■>3 


6.59 


i5. 6 


23.23 


4 


4.33 


-f-2I. 16 


58.42 


r^ 


7.42 


16. 2 




5 


5.32 


+23. 5o 


06.62 




P.^ 


8.33 


16. 58 


0.27 


6 


6.3o 


+24.59 


26 


9.32 


17.50 
18.40 


1 .20 


- 


7.26 
8.20 


+24.45 


56. 2 


27 


10.35 


2. I 


8 


+20.16 


65.20 


28 


11.4. 


19.27 


2.34 


9 


9.12 


+20.43 


6^.46 


■^9 


12.48 


20.11 


3. 


10 


10. 1 


+ 1^.20 
+10.16 


5/i.23 


i3. 


13.54 


20.53 


3. 21 


II 


10.47 


54. 9 


P. L. 


le 5 à 


20'' 37™ 




\. L. 16 20 à 5" 0- 


D. Q. 


le iSà 


i4>>39" 




p. Q. le 27 à 8''45- 


J 


apogée 1 


î 3 h 11^ 


; 


Périgée le 18 à 21''. 


Les donn 


ées se rap 


,)orlcnt au 


cen 


re de la Lune. 


Les lever 


s et couch 


srs sont ra 


PPO 


nés à l'horizon de Paris. \ 


g— 


— ^ 






^^^ 






^ 



MAI 
1909 



U 



SOI.EIJ:.. — Mai 1909. 



'^ 



SS.Jacq. et Philip 

S. Athanase 

Inv. Sle Croix.... 
Ste Monique.. 
Conv. St Auçuslin 
S. Jean P. -Latine 
S. Stanislas .. . 
S. Désiro.ér... 
S. GrésfOiivdcNaz 
S. Gordien .... 
S. Mamert — 
S. Epipliane... 

S. Servnis 

S. Pn«ôme . . . 

S. Isidore 

S. Honoré 

Rogations ... 
S. Venant, m.. 
S. Yves 

ASCENSION . 

S. Ho.ipice... 

Sle .Iulie 

S. Didier 

S. Donatien.. 

S Irhain. . . 

S. Zacharic, cv .. 

S. HIldeTert.. 

S. (ieroialn, év 

S. Maximin — 

PENTECOTE . 

Jour fer il' 



4.41 
4-39 
4.38 
4.36 
4.34 
4.33 
4.3i 



4.30 
d.28 



4.2I 

',.23 

4.16 

I 



TEMPS 

moyen 

CiTil 

à midi vrai 



11.07. 4 
I I . 56 . 57 
I I . 56 . 5o 
11.56.43 
II .56.37 
I 1 .56.32 
n .56.27 
II .56.23 
il .56.19 
II .56. 16 
II .56. 14 
I I .56. 12 
I I .56.11 
I I .56. 10 

1 1 .56.10 

11. 56. 11 

11. 56. 12 
ii.56.i3 
II. 56. 16 
II. 56. 18 

II .56.22 

11.56.26 
ii.56.3o 
II. 56. .^5 
ii.56.io 

11.56.46 
1 1 . 56 . 53 
I I . 56 . 5q 
11.57. - 
11.57.14 
I I .57.22 



COU- 
CHER 



19. l3 



19.2^ 
19.25 

,9..>7 
19.28 
19. ••9 
19.00 
,9.3, 
19.32 
,9.33 
.9.34 
19-36 
,9.38 
19.40 
19.41 
19-42 
19.43 
19.40 
19.46 

19-47 
19.48 

19-49 
19.50 
19.51 



ASC. 

droite 

à midi 
moyen 

2.32 

2.36 
2.40 

2.44 

2.47 

2.5l 
2 .55 
J.59 

3. 3 

7 
1 1 
i5 

19 



DÉCLIN. 

boréale 
antdl 
moyen 



3 
3 

3 

3 

3.26 

3.3o 

3.34 

3.38 

3.42 

3.46 

3.5 

3.5 

3.58 

4. 2 

4. 6 

4-1 

4.14 

4-19 

4.23 
4.27 
4.3, 



14. 58 
i5.i6 
15.34 
i5.5i 
16. 9 
16.26 
16.43 
16.59 
.7. 1-5 
17.31 

«7-4: 

-hi8. 2 
-4-18.17 
-H 18. Si 
-hi8.47 

-hi9- ï 
-H19.15 
+ 19.28 
+ 19.41 
+ 19.54 
-+-2Ô. 7 
+20.19 
+10. 3 1 
+20.42 



+to 

+21 
+21 
+ai 
+ÎI 

+21 
+21 



Le jour est de i4'' 3o" le i" et de iS** 47" ^e 3i 
Il croît pendant ce mois de i*" 17". 

Les données se rapportent au cenlredu Soleil. 

Les leters et coachcre sont rapporlés à l'horizon dei'ari». 



mi 






I.UN£. — Mai 1909. 



m 



Temps moyen civil 




An 




PASSAGE 







ASCERSIOH 


LEVER 


méridien 


COUCHER 




droite 


b m 


h n, 


h m 




h m 


14. 5q 


21.34 


3.39 


12 


II. 3i 


16. 4 


22.14 


3.56 


13 


12. l5 


17.10 


22.55 


4.12 


14 


12.58 


18.17 


23,37 


4.29 


i5 


13.42 


19.26 




4.48 


ifi 


14.2. 




20.37 


0.22 


5. 10 


17 


10. lA 


21.47 


I . 10 


5.36 


18 


16. 5 


22.55 


2. I 


6.10 


I<) 


16. 58 


23.56 


2.56 


6.54 


20 


17.54 




3.52 


l^ 


21 


18. 32 




0.48 


4-49 


22 


19.51 


1.29 


5.46 


10. II 


23 


20. 5o 


2. 2 


6.41 


II .00 


24 


21.47 


2.28 


7.34 


12. 5i 


23 


22.42 


2.01 


8.25 


14. i3 


26 


23.36 


3.i3 


9. 16 


15.35 


2" 


0.29 


3.34 


lO. 7 


16.57 


28 


1 .22 


3.56 


10. 5q 


18. iq 


20 


2.16 


4.22 


11.53 


19-4» 


I 


3. II 


4.53 


I2.5o 


21 . 


2 


4. 9 


5.3i 


13.47 


22.10 


3 


D. 7 


6.1Q 


14.44 


23,10 


4 


6. 6 


IM 




23.57 


5 


II 


16.32 




6 




Q.26 


12.21 
.8. 6 


0.34 


- 


8.55 


10.33 


1. 3 


8 


9.45 


II .40 


18.49 


1,26 


9 


10.33 


12.46 


19.30 


1.45 


10 


II. i8 


i3.5i 


20.11 


2. 2 


11 


12. I 


14. 56 


20 . 5 1 


2.19 


12 


12.44 


16. 2 


21.33 


2.35 


i3 


13.28 



A minuit moyen 



DÉCLINAISON 


PARALLAXE 


+ 8:44' 


54: 5' 


4- 3.52 


54. 9 
54.20 


— 1 . 1 1 


-6.14 


54.37 


— II. 7 
-15.37 


û-:^ 


— 19.32 


55.51 


— 22.35 


56.21 


-04.31 


56. 5 1 


-25. 8 


57.23 


—24.19 


57.55 


—22. 3 


58.27 


-18.28 


58.57 
59.25 


— i3.46 


- 8.i5 


59.48 


— 2.l3 


60. 3 


+ 3.59 


60. 7 


-f- 9.5s 


59.59 


+ 10.21 


59.38 


+ 19.48 


09. 


+ 23. I 


58.24 


+24.47 

+25. 6 


ïltl 


+24. 3 


56. 2 


+21.49 


03.22 


+ 18. 38 


54.50 


+ 14.43 


54.27 


+ 10.17 


54.15 


+ 5.29 


54,12 


+ 0.29 


54.20 


-4.56 


54.36 



P. L. le 5 à 12** 17' 



N. L. le 19 à 13^51" 
D. Q. le 12 à 2i»'54'" I P. Q. 1627 a i»'37°' 
Apogée le i"^ à o'^; Périgée le 16 à 21*»; Apogée le 28 à 18*", 
Les données se rapportent au centre de la Lune. 
Les levurs et couchers sont rapportes à l'horizon de Paris. 



im 



IC 



JUIN 
1909 



2 


M. 


3 


J. 


4 


V. 


5 


S. 


6 


'D. 


7 


!.. 


8 


M. 


9 


M. 


10 


J. 


1 1 


V. 


n 


S. 


i3 


'D. 


«4 


L. 


i5 


M. 


i6 


M. 


',1 


J. 
V. 


'9 


S. 


70 


^D. 


"il 


I-. 


17 


M. 


23 


M. 


24 


J. 


25 


V. 


26 


S. 


II 


1.. 


2q 


SI. 


3o 


X. 



s. Pamphilc, ni. . 
S. Polhin.év.y.T 

Sic Clolildc 

S. Optât, cv 

S. Boniface 

Trinilè 

S. Mériadcf, cv. . 

S. Médard 

Ste Pélagie 

Fête -Die II 

S. Barnabe 

Sle Olympe .... 
S. Antoine dn l'ad. 
S. Basile-ic (iraiid 

S. .Modeste 

S. François r.cgi.i. 

S. Atil 

Sle Marine 

SS. Gerv. el Trot. 

S. Sylïèrc 

S. Baoïii, CT 

S. Paulin 

Ste Agrippine 

Nal. S.Jean Bdpi 

S. Prosper 

S. Babolein 

S. Crcscenl 

S. Irénéc, cv 

S.S. Pierre el l'anl 
S. Martial 



SOI.EII.. — Juin 1909. 



4. 2 
4. 2 
4. I 



TEMPS 

moyen 

CiTil 

à midi rral 



COU- 
CHER 



1 1 .57. 
n .57. 
I 1 .57 . 
I 



I 
o 
. o 
3.59 
3.5q 
3.58 
3.58 
3.58 
3.58 



1.57 
1 1 .58 
11.58 
11.58 
11.58 
II. 58 
11-59 
Il .59 
11.59 
1 1 . 09 
II. 09 

3.58 12 . o 

3 . 58 12 . o 

3.58 12. o 

3.58 

3.58 

3.. 58 

3.58 



ASC. 

droite 
à midi 
moyen 



,9.^2 
iq.oi 

19.54 
.9.55 
19.06 
19.57 
19.57 
19.58 

19.39 
20. o 
20. o 
20. 1 
20. I 

20 



. 10 
.23 

3.58 ,0; ,.37 
.5o 

!. 3 

i.i5 
..28 

Î.4 
53 
5 



3.59 
3.59 
3 . .)«» 

4. o 
4. o 

'.X. .) 



12. 
12. 

12. 
12. 
12. 
12. 



12. 3. 
12. 3 



20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 
20. 



4.35 
4.39 
4.43 

4.4- 
4.5 



DÉCLIN. 

boréale 
à midi 
moyen I 



4-^9 
5 4 

5. 8 
5.12 
5.16 
5.20 
5.2', 
5.28 
5.33 
5.37 
5.41 
5.45 

5.49 
5.53 
5.58 

6. 2 
6. G 
6.10 
6.1 
6.18 
G. 22 
G. 27 
6.3i 
6.35 



. .1 

-1-52. O 

-f-22. 9 
-î-22. lij 

4-22.24 
-t-22.3l 

22.37 
-i-22.4-^ 

22.49! 
4-22.5', 
4-22. »o 
4-23. 4 

+23. 8Î 

4-23. I9i 

4-23.15! 
4-23. iSl 
-^23.31] 
+ 23.23! 

+23.241 
+23.26; 
-+-23.27! 
-+-23.27 
4-23.27 
+23.27 
+23.26! 

+ 23.25 
+ 23.231 
+ 23.211 

+23. 19; 

+23.16; 

+23. i3! 



Le jour est de i5''48™le i*',de iG** 7'»lc >2 elde i6*'4"le3o. 
H croit de 19" du 1" au 22 et décroît de 3™ du •>..>. au 3o. 

l.os données se rapportent an centre du Soleil. 

I,e* levers el rouc4iers sont rapporté» à l'horizon de Paris. 



m-' 



17 



LUNE. 



Juin 1909. 



Temps moyen civil 





PASSAGE 


LEVCn 


au 




iiicridicn 


h m 


h ra 


17. II 


22.17 


18.22 


23. 4 


.q.34 


23.55 


20.45 






21.50 


0.49 


22.45 


1.46 


23. 3o 


2.44 




3.42 




0. 


4.37 


0.34 


5.3r 


0.07 


6.22 


1.18 


7. II 


1 .39 


8. 1 


2. 


8.5i 


2.23 


9.43 


2.5l 


10.37 
11.33 


3.25 


4. 8 


12. 3o 


5. I 


13.27 


6. 2 


14.21 


é.17 
q.2a 


10.12 


16. 


16.44 


10. 3i 


;^:1 


■ 1.36 


12. 4i 


,8.47 

19.28 


i3.4- 


14.54 


20. 10 


.5. 4 


20.56 


,7.15 


21 .45 



h rr 

2.53 
3.i3 
3.38 

4. 9 
4.5o 



4^ 
6.46 

8. o 

9-19 
10.39 
II .59 
i3. 19 
14. 38 
1 5 . 58 

17-19 
18.37 
19.51 
20.56 
21.49 
22. 3i 
23. 3 
23.29 
23. 5o 



o. 8 
0.24 
0.40 
0.57 
1.16 
1.39 



A minuit moyen 



ASC.KNSIO.N 




droite 


UECLINAISO.N 


Il m 

j4.i3 


- 9-34 


14,59 


-14. i5 


i5.49 


—18.25 


16.42 


—21.48 


17.38 
18.37 


—24. 8 


-25. 9 


19.37 


-24.41 


20.36 


— 22.44 


21.34 


— 19. 20 


22. 3o 


-14.58 


23.24 


— 9.^0 


0.16 


- 3.5o 


1- 7 


+ 2.12 


1.09 


+ 8. 7 


2.53 


+ 13.37 


3.48 


+ 18.20 


4.45 


+21.58 


5.44 


+24.17 


6.43 


+ 20. 9 


7.40 


+ 24.36 


8.35 


+22.46 


9.28 


+ 19.51 


10. 16 


+ 16. 8 


II. 3 


+ 1..49 


11.47 


+ 7- <> 


12. 3o 


+ 2.8 


i3.i3 


- 2.54 


13.07 


- 7.54 


14.43 


— 12.40 


i5.3i 


-17. 2 



P. L. le 4 à 1^34™ I X. l. le 17 à 23h37' 

D. Q. le II à 2»'52™ I P. Q. le 20 à i8^'52' 

Périgée le 12 à 16''; Apogée le 20 à 12*'. 

Les données se rapportent au centre de la Lune. 

Les levers et couchers sont rapportés à l'horizon de Paris. 



1909- 



18 



JUII.I.ET 
1909 



SOLEII.. — Juillet 1909. 



S. Douiilien 

risitiil. de i\.-D. 

S. Anatole 

Ste Bertlie 

SteZoé 

S. Tranquillin 

S. Pantène 

S. Proc'opc 

S. Cyrille 

Les 7 FrèrosMarl. 

Tr. S. BeBoil 

S. Gual»>orl 

S. Eugène 

FÊTE NATION... 

S. Henri 

S. Eusiale 

S. Alexis 

S. ArnouM 

S. Vinc. (le Paul.. 
Sie Mariîuerile... 

S. Victor 

Ste Madeleine.... 

S. Apollinaire 

Ste Christine 

S.JacquCîi-lc Maj. 

Ste Anne 

S. Pantolcon 

S. Sanison 

Ste Martlie 

Ste Juliellc 

S.Gornialn-rAux. 



4. 2 

4. 3 

3 



S- 3 
4. j 

4. 5 

4. 6 

4- 7 

4. é 
4. 9 

'|.IO 

4-11 

[2 

i3 



TEMPS 

moyen 

civil 
à midi vrai 



h m 



12. 
11. 
12. 
12. 
12. 
12 . 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
12. 
1.16 12. 

4.i7i.2. 
'».i8|ia. 
4.19J12. 



I 

4 
4.14 

}.i5 



|.20 12. 
'|-2I 12. 
'l . 2 1 I 2 . 



3:, 12, 
2.)|l2, 
2f> 12, 



I 

4 
\ 
'1.27 12. 

',.3o 12. 
',.3i ,2, 

',.3o'i2. 



3.29 
3.40 
3.02 

4. 3 
4.13 

.23 

.33 
4.43 
4.52 

5. I 



,2J 

,33 

II 

,57 

, 1 

, 5 

6., 

6.12 

6.14 
6.16 

6.1 

6.1 

6.1 

6. ,7 

6.16 

6 

6 





ASC. 


DÉCLIN. 


COU- 


druilo 


boréale 


CHER 


à midi 


anidl 




moyen 


moyen 


b m 


h ui 




20. 5 


6.39 


H-i3. 9 


20. 5 


6.43 


-1-23. 


20. 4 


6.4- 


-f-23. 


20. 4 


6.5i 


-f-22.55 


20. 4 


6.56 


-4-23. ÛO 


20. 3 


7. 


-1-22.40 


20. 3 


7- 4 


H-22.39 


20. 2 


7. 8 


-1-22.3:' 


iO. 2 


7.12 


H-22.2.D 


20. I 


7.16 


-h22.l8 


20. 


7.20 


-1-22. 10, 


'9.59 


7.24 


-h22. 2 


'9.58 


7.28 


+ 21.54 


19.08 


7.32 


-f-2i.4y 


19.57 


7-36 


-+-2 1.36 


19.56 


".40 


4-21.27 


i9.5!> 


7.45 
7-49 


-f-2l.ï7 


19.55 


+ 21. 7 


iq.54 


7.53 


+20.56 


19.53 


l:'i 


+20.45 


19. 5. 


+20.34 


19.50 


8. 5 


+20.22 


»9-49 
19.48 


8. 9 


+20. 10 


8.i3 


+ 19. 5^ 


»9-47 

19.4b 


8.16 


+ i9-4o 


8.20 


+ 19.3 ' 


»9-44 


8.2', 


+ 19. i() 


19.43 


8.28 


+ 19. .T 


1942 


8.32 


-♦-i8.5> 


19.40 


8.36 


+ 18.3- 
+ 18.25 


»9-39 


8.40 



Lo jour est de 16*' 3° le i*'et de i5**7" le 3i 
il <lécrofl pendant ce mois de 56*". 

I PS données se rapportent an centre dn Soleil. 

Les le\ers «l enuclicrs xont rapportes à l'horizoo de l'i 



is 



..% 



19 



















LUNE. — 


Juillet 19 09. 


1 


•| 


Temps moyen civil 





A minuit me 


yen 


i 




PASSAGE 








1 


LKVEIl 


au 
méridien 


COUCHER 




ASOESSIOS 

droite 


béCLINAISON 


PARALLAXE 


•^ 
















I 


Il m 
18.27 


22.38" 


Il m 
2. -1 

2.4i 


15 


16'! 23" 


-20:43 


56. 3 1" 


2 


10.36 


23.34 


16 


.7.18 
18.17 


-23.27 


57.13 


3 


20.37 




3.3i 


17 


— 24.07 


57.54 




^ 


21 .27 


0.33 


4.32 


18 


19.18 


—24.58 


58. 3o 


5 


22. b 


1.33 


5.45 


19 


20. 19 


—23.26 


58.59 ! 


6 


22.37 
23. 3 


2.3l 


7. 4 


20 


21.19 
22.16 


—20.24 


59.20 j 


- 


3.26 


8.26 


21 


-16. 7 
—10.04 


5a. 3 I 1 


8 


23.2.5 


4.19 


9-48 


22 


23.11 


59.34 1 


i 9 


23.45 


a. 9 


II. 8 


23 


0. 4 


- ^-,7 
-h o.i)4 

-1- 6.5o 


59.29 


' 1 1 




5.58 
6.47 


12.27 
13.46 


24 


0.56 
1.47 


59.18 
09. 2 i 


0. 5 


25 


12 


0.27 


7.38 


i5. 5 


26 


2.39 


4-12.22 


58.43 


i3 


0.53 


8.3o 


16.22 


27 


3.33 


+ 17.13 


58.20 1 


' M 


L.24 


9.4 


17.37 
18.44 


28 


4-. 28 


+ 21. 5 


57.54 


'i5 


2. 3 


10.20 


'9 


5.26 


+23.44 


57.26 


!i6 


2. Si 


11.16 


•9-41 


.3() 


6.24 


— 25. 2 


56.55 


1 1- 


3.48 


12. II 


20.27 


1 


^•n 


+2^.55 


56.24 1 


i8 


4.53 


i3. 3 


21. 3 


2 


+23.28 


55.52 


'!> 


6. I 


-i3.53 


21. 3i 


3 


9.10 


+20.53 


55.22 


?-o 


a::- 


14.38 


2L.53 


4 


10. 


+17.23 


54.55 


i:^i 


l5.2I 


22.12 


â 


10.47 


+ 1.3.12 


54. "33 


22 


g.23 


16. 3 


22.29 


6 


ir.32 


-^ 8.34 


54.17 


'23 


10.28 


16.43 


22.4a 


7 


12. 16 


+ 3.39 


d4.io j 


•^4 


11.33 


17.23 


23. I 


8 


1 2 . 59 


— 1.22 


54.. 3 1 


2.5 


12.38 


18. 4 


23»ro 


9 


13.42 


— 6.22 


54.25 \ 


26 


i3.46 


18.47 


23.40 


10 


14.26 


— II. 11 


54.47 


'" / 


14.06 


19.34 




II 


i5.i3 


-i5.38 


55.20 




28 


16. 7 


2a* 25 


0. 5 


12 


16. 3 


— 19.32 


56. 


v^ 


17.17 


21.19 


• .37 


1.3 


16. 56 


—22.37 


56.. 47 1. 
57.3-8 


3o 


18.22 


22.18 


1.19 


li 


17.53 


-24.35 


;3l 


19- ï/ 


23.18 


2.14 


15 


18.54 


— 25 . 1 1 


58.28 


P. L. le 3 à 


12»» 26" 


N. L. le 17 à 10 
P. Q. le 25 à II 


^54» ] 
^54" 1 


D. Q. le 10 à 


t 7" 7- 


Périgée le 7 à 20'' 


; Apogée le 23 à 6^ 




I.es doiuiécs se rapportent an 


centre de la Lune. 




Les levers et couchers sont ra 


Pliortcs à l'horizon de Paris 





20 



AOUT 
1909 



S.Picirc-ès-Lien: 
S. Alphonse de L. 

Sic Lydie 

S. Dominii|uc 

8. Casien, cv 

Tr. de N.-S 

S. Gaétan 

S. Sévère 

S. Sccondien 

S. Laurent 

Sie Suzanne 

Sie Claire 

S. Ilippolyle 

S. Eusèbe 

ASSOMPTION.. 

S. Koch .. 

S. Maniuiès 

Sic Hélène 

S. Donat 

S. Uernard 

S. l'rival 

S. Sympliorien. . 
S. Sidoine, cv... 
S. Barthélémy .. 

S. Louis, roi 

S. Zéphirin 

S. Ccsaire 

8. Augustin 

Doc. de S. J.-n.. 

S. Fiacre 

S. Aristide 



SOI.EII.. — Août 1909 



^.34 

4.35 
1.37 
.Î.38 

I4? 
',.42 
'••43 
Î.45 

4-46 

i-47 

4-/i9 

\ . JO 

4.53 
4.54 
4-56 
4.57 

4 • ^9 
3. o 
5. 1 
5. 3 
5. 4 
5. () 
5. 7 

3. (1 



.». 10 

5.11 
5.i3 
5.14 
5.i<i 



TEMPS 

moyen 

civil 
â midi rrai 



12. 

l'2. 

12. 
12. 
12. 
12. 4 
12. 4 

12. 4 
12. 4 
12. 4 
12 
12 
12 
12 
12 



.08 

.3i 

.23 

.i5 
. 6 
.56 
.46 
.36 

25 

.i3 

:49 

.35 
.22 
8 
.53 
.38 
.22 
. 6 
.50 
.33 
.16 
.58 
.40 
.22 





ASC. 


COD- 


droite 


CH«R 


À midi 




moyen 


Il m 


h m 


19.38 


8.44 


19.36 


8.48 


19.35 


8.52 


19.33 


8.56 


19-32 


Vî 


19.30 


19.28 


9- 7 


19.27 


9.11 


,9.2b 


9.1D 


19.24 


9-'9 


19.22 


9.22 


19.20 


9.26 


19.18 


9.30 


i9-»7 


9.3i 


19.. b 


9.37 


i9.,3 


9.4. 


19. II 


9.40 


19- 9 


9.49 


19. « 


9.52 


ï9- Ç 


9.56 


19. -, 


10. 


19. 2 


10. 3 


19. 


10. 7 


18. 58 


10. 1 1 


i8.56 


10. i5 


18.54 


10.18 


18.52 


10.22 


18. 5o 


10.26 


18.48 


10.29 


,8.46 


10.33 


18.44 


10.. 36 



DECLIN. 

boréale 
à midi 
moyen 



+ 1» 
-f-17 
+ 17 
+ 17 
+ 17 
+ 16 
+ 16 
+ 16 
-f-i5 
-+-15 
-hib 
4-'5 
+ ^4 

+ >4 

+^4 

-h«3 
H-i3 

-hl2 
H-I2 

■+-IU 

+11 

+ 11 
-l-io 
-hio 

+10 

+ 9 

+ 9 

+ 9 

-+- 8 



Le jour est de i5^4" '^ i*' et de 13*" 28™ le 3i 
Il décroit pendnnlce mois de ^^ 36™. 
I>e.s données se rapportent au centre du Sole 
Les levers et couchers sont rapportés à l'horizon de Paris. 



^ï 



21 







LUNE. — A 


eût 1909. 






Tem 

LEVER 


ps moyen civil 


^ 


A minuit me 


►yen 

PARALLAXE 


3 


PASSAGE 

au 
niérlilicn 


COUCHER 


ASCENSION 

droite 


DÉCLINAISON 




h m 


h m 


1. m 




Il m 




^ 


1 


20. 2 




3.22 


iG 


19.55 


— 24°. I 2 


59. l3 






2 


20.37 
21. 5 


0.18 


4.41 


17 


20.57 


-21.38 


59-49 


3 


1.16 


6. 5 


18 


21.57 


-17.38 


60. 12 


4 


21.29 


2. II 


7.30 


19 


22.54 


-.2.3. 


60.22 


5 


2 1 .00 


3. 4 


8.53 


20 


23.49 


— 6.40 


60.18 


6 


22.10 


3.54 


10. i4 


21 


7 


— 0.00 


60. I 


l 


22.32 


4.44 


11.34 


22 


1.34 


H- 5.37 


59.35 


22 . 56 


5.35 




23 


2.27 


-T-1 I .20 


59. 3 


9 


20.25 


6.27 


''13 


2i 


3.20 


+16.22 


58.28 


10 




7.20 

8.i5 


îôi's 


25 


4.i5 


4-20.27 


57.52 




II 


0. I 


16.37 


26 


5.12 


-4-23. 2 i 


57.1. 
56.43 


!2 


0.46 


9.10 


17.36 


27 


6. 9 


+24.57 


i3 


..40 


10. 5 


18.25 


28 


7. 6 


+25. 9 


56.12 


'4 


2.42 


10.57 


19. 3 


2Î> 


8. 2 


+24. 2 


55.42 


.5 


3.48 


Yd] 


19.33 


3o 


8.55 


+21.44 


55.15 


.6 


4.57 


19.57 


I 


9.46 


+18.27 


54.52 


i'7 


(3. 5 


i3.i8 


20.1; 
20. 3o 


2 


10.33 


+.4.25 


54. 3i 


j.8 


7. II 


i3.59 


3 


Il .19 


+ 9.52 


54.15 


'•9 


8.16 


14.40 


20. 5 1 


4 


12. 3 


+ 5. 


54. 5 


20 


9.21 


l5.20 


21. 6 


.^ 


12.46 


— 0. 2 


54. 2 


2) 


10.26 


16. 


21.23 


C 


i3.28 


- 5. 3 


54. 6 


22 


11.32 


1G.42 


21.42 


- 


i4. "2 


- 9-55 


54.20 


123 


T 2 . 4o 


17.26 


22. 4 


8 


14.57 


-14.28 


54.43 


'24 


1 3 . 49 


18. i4 


22.32 





15.45 


— i8.3o 


55.16 


25 


l 'i . 09 


19. 6 


23. q 


10 


16. 36 


—21 .5o 


55.57 


26 


16. 5 


20. I 


23.57 


M 


17.31 


-24.11 


56.47 


•Il 


17. 4 


21. 




12 


18.29 


—25.17 
—24.56 


57.42 




17.53 


22. 


0.58 


13 


19-29 


58. 3q 
59.33 


^9 


18.32 


22.59 


o 1 


'4 


20. 3i 


— 23. 


•30 


H). 3 


23.56 


3:3', 


i5 


21. 3i 


— 19.31 


60.18 


3i 


19-29 




5. 


!'^ 





- > / a 


60. 5o 




22.00 1 I^.L^Kt 


IM 


i. le là 21'' 20™ 


1'. y. le 24 à 4' 


4^ 


D. 


3. le 8 à 12*" 19'° 


P. l. Ie3i à 5^ 


17 


X. 


L. le 16 à 0" 4- 








Périjreo le 4 à 4^-; i 


\pogée le ig à 23^ 




les (lonr 


é^s se rapporiciii an cpm 


rc (le la I.unc. 




f.es love 


~s el (■ HRhers som i-iipiioi 


Iê< il 1 hfui/.iin rl(- Paris. 





•)') 



o 
B 


SEPTE1«IBR.£ 


SOLEIL. — 


Septembre 1909. 










DÉC1,I^. 


i -a 




1909 


S 


moyen 


COU- 


droite 


boréale 


3 






> 








ou austr. 


1 9 






u 


civil 


CHE II 


à midi 










^ 








a midi 


i 






Il m 


à midi vra 




moyen 


moyen 






1> m 8 


h m 


h m 




1 i 


M 


SS. Lcu, Gilles... 


5.17 


12. 0. 3 


18.42 


10.40 


+8". 26 


i 2 


J. 


S. JllSt, CT 


5.18 


u.59./,5 


18.40 


10.44 


4-8. 4 


1 3 


V. 


S. Manstiy 


5.20 


u.59.05 


18.38 


10.47 


4-7.42 


î 4 


S. 


Sic Uosalic 


3.21 


U.59. 6 


18. 36 


10.5.1 


4-7.20 

4-6.58 


! 5 


"D. 


S. Viclorin 


5.22 


ii.58.4(i 


18.34 


10.55 


1 ^ 


L. 


S. Onpsipliore ... 


3.4 


ii.58.o(i 


18.32 


10.58 


4-6-36 


7 


M. 


S.Clouil 


3. >5 


11.58. 6 


18. 3o 


II. 2 


-1-6.10 


1 8 


M. 


Natif, il,- A. D.. 


5.27 


.1.57.46 


18.28 


II. 5 


4-5. 5i 


9 


J. 


S. Omcr 


5.2S 


ii.57..>6 


18.26 


->!• y 


4-0.28 


10 


V. 


Sic Piiklicrie 


5.3o 


11.57. 5 


18.24 


ii.i3 


4-5. 6 


i 1 1 


S. 


S. Ilyacinlhe 


5..^! 


u.56.44 


18.21 


11.16 


4-44' 


13 


'^D. 


S. Snrdnt 


3. .33 


.1.56.23 


18.1,) 


11 .20 


4-4.2'' 


i3 


L. 


S. Mdurille 


3.:;4 


11.56. 2 


18,17 


11.23 


4-3.07 


• 4 


M. 


Exall. Sl« Croix.. 


3.3G 


...55.41 


18. i5 


11.27 


4-3.3', 


i5 


M. 


S. Mcomède y.T. 


5.;;7 


M.55..0 


18. i3 


II. si 


4-3- 11 


i6 


J. 


SleEupliéuiie.. . . 


5.38 


.1. 54.59 


18. II 


M. .34 


4-2.48 


;^ 


V. 


S. LanihiMl 


5.40 


.1.54.38 


18. 9 


11.38 


4-2. iô 


S. 


S. Ferri'-ol 


0.41 


M. 54. .7 


18. 7 


1 1 .4j 


4-2. 1 


l'9 


'«D. 


S. Janvici- 


5.42 


.1.53.56 


.8. 4 


11.43 


4-1.38 


iao 


fj. 


S. Eiislacho 


•">-44 


1 1 . 53 . 35 


18. 


Il .48 


4-1. i5 


|2I 


M. 


S. Mathieu 


3.4^ 


11.53.14 


18. 


l 1.52 


4-0.5 ' 


33 


M. 


S. .Maurice 


3.47 


.1.52.53 


17. 58 


II.. 56 


4-0.j<^ 


33 


J. 


S. Lin. p.ipc .... 


3.4f^ 


11.53. 32 


17.56 


II. 59 


4-0. -■> 


3/, 


V. 


S. Andoche 


3.5o 


1 I .53 ■ II 


17. .54 


12. 3 


— O.K) 


35 


S. 


S. Firmin 


5.3i 


...5i.5o 


17.51 


m. 6 


-0.4;^ 


!26 


' D. 


Sie Justine 


3.53 


II. 5. .29 


»7-49 


12.10 




1^7 


L. 


SS. Corne. Danjien 


5.54 


ii.5i. 9 


17.4- 


.2.14 


— 1.29 


28 


M. 


S. Chamond 


5.55 


M. 50.49 


.7-45 


12.17 


— i .5> 


^9 


M 


S. Michel 


5.57 


Il . 5o . 29 


17.43 


12.21 


—2.16 


3o 


J. 


S. Jérôme 


5 . 58 


ii.5o. 9 


17.41 


12.24 


-2.3m 


Lejour estde 13*» 25'» le i" et de 1 1''^^" le 3o. 


1 1 1 décroît pendant ce mois de i '' '|^". 


i Les données so rapportent nu centre du Soleil. 


i '^ 


es levers cl courhers so 


nt rapp 


(Mtes à riior 


izon do 


Paris. 





Baa 








23 








LUNE. — Septembre 1909. 




1 


Temps moyen civil 




Al 


minuit moyen 




3 




PASSAGE 




a 












LEVER 


au 

méridien 


COUCHEIi 




ASCVStON 

droite 


DÉCLINAISON 


PARALLAXE 




h m 


h m 


h m 


h n> 








I 


IC).52 


o.5i 


6.27 


17 


23.27 

0.23 


— 8". 56 


61! 5" 




o 


20. l3 


1.44 


7.52 


18 


- 2.38 


61. 2 




3 


20.34 


2.36 


9.16 


19 


1.17 


+ 3.48 


60.41 




f 


20.58 


3.28 


10.39 


20 


2. Il 


+ 9-54 

+ l5.20 


60. 7 




5 


21.26 


4.21 


12. 


21 


3. 6 


59.23 




6 


22. 


5.i5 


i3. 19 


22 


4. I 


-M9-47 


58.35 




l 


22.42 


6. 10 


14. 3i 


23 


4.58 


+ 23. 2 


57-47 




23.34 


V 6 


15.33 


24 


5.56 


+24.56 


07. I 








L I 
8.54 


16.25 
17. 6 


25 


6.53 


+ 25.25 

+24.34 


56.19 
55.43 




9 

10 


0.34 


26 


7-49 




II 


,.39 


9.44 


17.37 


27 


8.42 


+ 22. 30 


55.12 




12 


^.47 


10. 3i 


18. 2 


28 


9.33 


+ 19.25 


54.47 




i3 


3.55 


II. 16 


18.23 


2D 


10.21 


+ 15.33 


54.27 




i4 


5. 2 


11.58 


18. 4i 


I 


II. 7 


+11. 5 


54.12 




7 
I3 


6. 7 


12.38 


18.5^ 
19. 10 


2 


II. 5i 


+ 6.10 


54. I 




i6 


7.12 


i3.i8 


3 


12.34 


+ 1. 12 


53.56 




^7 


8.17 


i3.58 


\l'^ê 


4 


13.17 


— 3.53 


53.57 
54. ^ 




lé 


9.2^ 


i4.3o 

10.23 


5 


14. 


— 8.5o 




^9 


10. 3o 


20. 7 


6 


14.45 


— 13.29 


54.18 




2o 


11.38 


16. 8 


20.32 


7 


i5.3i 


— 17.40 


54.40 




21 


12.46 


16. 58 


21. 4 


8 


l6.2l 


— 2i . Il 


55. Il 




22 


i3.52 


17.50 


21.45 





17.13 


-23.49 


55. 5o 




23 


i',.53 


18.46 


22. 3q 


10 


18. 9 


— 20.19 


56.37 




1 


15.45 
16.27 


19.43 
20.41 


23.46 


II 


19- 7 
20. 6 


— 25.29 

— 24.10 


57.31 

58.28 




20 




21 




26 


17. i 


21.38 


I. 3 


i3 


21 . 6 


— 21 .20 


59.26 




2- 


17.28 


22.34 


2.27 


14 


22. 4 


-17. 6 


60.18 




28 


17.52 


23.28 


3.53 


i5 


23. 2 


-0.42 


60. 58 




2Q 

3o 


.8.14 
18.35 




5.iq 
6.46 




23.58 
0.53 


— 5.3o 

+ 1.5 


61.22 
61.27 




0.21 


iC 

17 




D. 0. le 6 à iqi'.JS» P. Q. 


le 22 à i8i> 


40°^ 




N. L. le i4 à lo^iS- P. L. 


le 29 à i3'' 


14'" 




Périgée le i h 7*^ ; Apogée le t6 à lo*^ ; 


Périgée le 


29 à 17''. 




Les données se rapportent au centre de la La 


ne. 






Les levers cl couchers sont rapportés à l'hor 

a 


izon do Paris 




»■— 

















m-- 



OCTOBRi: 
1909 



2 

3 18D 
i L 
5 M. 

M. 

J. 

V. 

S. 

'9D. 

L. 
M. 
!U. 
J. 
V. 
S. 

L. 

M. 
M. 
J. 
V. 

S. 

2'D. 

L. 
M. 
M. 
J. 

.9 V, 
3o' S. 
3. "D 



S. Rémi 

SS. Anges gardien 

S. Antonin 

S. François clAss 

S. Constant 

S. Bruno 

S. Serge 

Sic Brigitte 

S. Denis 

S. Pynlte, cv 

S. Gomer 

S. Séraphin 

S. Edouard 

S. Calixt»', pape. 

Sic Thc'<^sc 

S. (Jall, al)l)c 

S. Florent 

S. Luc, cvang 

S. Saviiiicn 

S. Caprais 

Ste Ursule 

S. Mellon, év 

S. Ililarion 

S. Magloirc 

SS. Crépin cl Cr.. 

S. Busliciuc 

S. Frumcnt 

SS. Simon, Jude. 

S. Narcisse 

S. Lucain 

S. Quentin 



2/^ 



SOI.EII.. — Octobre 1909. 



6. o 

6. 

6. 

6. 

G. 

6. 

ô. g 

6. 10 

6.12 

6.i3 

6. i5 

6.i6 

fi. 18 

6.19 

6.21 

6.20 

6.2^ 

6 . 2 ") 

6.27 

6.29 

6.3o 

«.32 

6.33 
6.35 
6.3G 
6.38 
6.^0 

6.43 
6.44 
G./,(> 



TEMPS 

moyen 

civil 

à midi vrai 



"•49-49 
1 1 ./|9.5o 
11.49.11 
1 1 
1 1 
il. 48 

11.47 

M. 47 



,48.53 

,48.34 



11.47 

11.46 

1 1 



46.39 

46.2'i 

46. 10 

45.5G 

45.43 

45. 3i 

1.45. 19 

1 1 .45. 7 

ti.44.57 

I. .44.47 



II. 44. 3 
II. 45. 28 
1 1 .44.20 
.1.44. .3 
n.44. 6 
«1.44. o 
II. 43. 5', 
ii.43.5o 
11.43.4G 
11.43.43 



COU- 
CHER 



7-39 
7.37 
7.33 
7.33 
7.3, 
7.28 
7.26 
7.24 
7.22 
7.20 
7.18 
7.16 

7.14 
7. 12 



7.10 
7. 8 
7. 6 
7- 4 
7. 3 

^.■59 
6.57 
6. .50 
6.53 
6.5i 
G.5o 

6.4G 
6.44 
6.42 
G. 4, 



ASC. 

droite 
à midi 
moyen 



h m 
2.28 
2.32 

2.35 
2.39 

2.43 
2.46 

2.5o 

2.54 

2.57 

3. I 
3. 5 

3. 8 

3.12 

3.16 

3.^7 

3.3i 
3.34 
3.38 
3.42 
3.46 

3.49 
3.53 
3.57 

4. I 
4. 5 
4. 9 
4.i3 
4.16 
4.20 



DÉCLIN. 

australe 
à midi 
moyen 



— i'. 



3, 
3.261 

3.49 
f 12 
4.35 
4.58 
5.21J 
5.44 
6, - 
6.3o 
6.53 

7-38 

8. 1 

8.23 

8.45 

9- 7 

9 -291 

y.o.; 

1 . 1 .1 

10.3 I 

10.5') 

ii!38' 
II .59 
1 2 . 1 
12.40 
i3. • 

l3.20 

3.40 
14. (. 



Le jour est de 1 1 ^ .If)™ le 1" et de 9** 55" le 3 1 . 

Il décroît pendant ce mois de i''44"' 
I.es données se rapportent au centre du Soleil. 
Les levers cl couchers sont rapportes à l'horizon de l'aris 



^ 



.« 



m 



IsUNE. — Octobre 1909. 



o 


Temps moyen civil 






— 1 . 


^ 


3 
■S 




PASSAGE 




^ 


LEVER 


au 


COUCHER 


= 










h m 


h n-, 


h m 


I 


18. 58 


i.i5 


8.12 


2 


IC).20 


2. 9 


9.38 


3 


»9-^7 


3. 5 


11. I 


4 


20.37 


4. I 


12.19 


5 


21.26 


4.59 


13.27 
14.24 


6 


22.20 


5.56 




23.20 


6.5o 


i5. 8 


8 




7.42 
8.3o 


15.42 




9 


0.37 


16. 9 


10 


1.40 


9.10 


16. 3o 


II 


2.52 


9.57 


16.48 


12 


3.58 


10.38 


17. 4 


i3 


5. 4 


II. 18 


17.20 


i4 


6. 9 


11.58 


17.36 


I.) 


7. .4 


12.39 


17.53 
18.12 


i6 


8.21 


l3.2I 


\l 


9-29 


i4. 6 


18.35 


I0.38 


14.54 


«9- 4 


IC) 


11.45 


15.45 


19.41 


20 


12.47 


16. 38 


20. 3o 


2l 


i3.4i 


,7.34 


21. 3o 


2 2 


14.20 


18. 3o 


22.41 


23 
20 


i5. 
j5.29 
i5.53 


19.25 
20 . 1 9 
21.12 




0. 
1.22 


26 


16. .4 


22. 5 


2.46 


27 


16. 33 


22.37 


4.11 


28 


16.57 


23. 5i 


5.37 


29 


17.21 




- f. 




J ' ~i 


3o 


17.01 


0.47 


8.3i 


3i 


18. 3 


1.45 


9.55 



s 


A minuit moyen 





ASCENSION 








droite 


DÉCLINAISON 


PARALLAXE 


18 


h m 
1.48 


-H 7.°35 


61 '.II" 


10 


2.44 


+13.33 


60.37 


20 


3.42 


+18. 36 


59.50 


21 


4.40 


+22.24 


58.55 


22 


5.40 


+24.47 


57.58 


23 
21 


6.38 
7.35 


+25.40 

+ 25. 7 

+23.18 


5^:4 


25 


8.3o 


55.32 


2fi 


9.22 


+20.24 


5^58 


27 


lO.lO 


+16.40 


54.32 


28 


10. 56 


+12.19 


54.13 


20 


11.40 


+ 7.31 


54. 2 


30 


12.23 


+ 2.29 


53.56 




i3. 6 


- 2.39 


53.56 


2 


l4'.33 


— 7.42 


54. I 


3 


— 12. 3o 


54.12 


i 


15.19 


— 16. 5r 


54.28 




16. 8 


— 20.35 


54-49 


a 


16.59 


-23.27 


55. 17 


7 


17.M 


— 25.i5 


55. 5i 


8 


18. 5o 


-25.48 


56. 3i 





19.4s 


-24.57 


57.18 


10 


20.45 


— 22.:^! 


58. 8 


II 


21.42 


-19. 2 
— 14. I I 


09. I 


12 


22.38 


59.51 


i3 


23.33 


-8.24 


60.34 


T', 


0.28 


— 2.1 


61. 4 




1.22 


+ 4.35 


61. .7 


Tfi 


2.18 


+ 10.55 


61 . 11 


17 


3.16 


+16.34 


60.46 


IS 


4 . 1 5 


+21. 6 


fio . ô 



D. Q. le 6à6»»53- 1 P. Q. le 22 à 7»'i3" 
X. L. le 14 à 8''22"> 1 P. L. le 28 à 22»» 16' 

Périgée le i3 à 12''; Apogée le 28 à 5**. 
les (lonnces se rapportent au centre de la Lune. 
I.cî' li'vers et t-ouLhcrs s'inl rapportés ,i l'horizon de l'aris. 



i« 



^■ 



NOVEMBRE 
1909 



l. 
M. 
H. 
J. 
V. 
S, 

230 
l. 

M. 
H. 

J. 
V. 

S. 

l. 



TOUSSAINT 

Trépassés 

S. Hubert 

S. Ch. BoiToniée 

S. Lié 

S. Léonard 

S. Herculan 

Stes Ueliques 

S. Mathurin 

S. Spaoc 

S. Marlin, év 

S. René 

S. Urice 

S. Vciiérand 

S. Malo 

S. Eduie 

S. Aigjiaii, év 

Sle Audo 

8te Elisabelli 

Sli» Maiseiice 

t'fcsent. JV.-D.. 

Sit< Cécile 

S. CIcniont, pjtpe, 

Sic Flora 

Ste Callicrine 

S. Sirioc, pape. . . 

S. MoxinK" 

y4i'ent 

S. Saturnin 

S. André, ap 



w 



SOI.EII.. 



Novembre 1909. 



6.48 
6.49 
6.5i 
6. 52 
6.5^ 
6.06 
6.57 
6.59 
7.. I 
7. 2 
7- 4 



« 
10 

12 

i3 
i5 
i() 

18 

»9 
21 
22 
2-1 

25 

27 

28 

29 
3(. 

-.32 



TEMPS 

moyen 

civil 

à midi rral 



Le jour es l de 9*^51"' le i 
Il (iécroit pendant ce mo 



Los (loniHCs se rapporicnl nu cen 
Les levers el couchers sont rappo 



43.41 

43. 3q 
43.39 
43.39 
43.40 
43.42 
43.45 
43.48 
43.53 
43.58 

44. 4 

44.1, 

44 -'9 

44.28 

44-38 

44.48 

44-^9 
45.11 
45.24 
45.38 
45.52 
46. 8 
46.24 
46.40 
46.58 
47.16 
47. 3o 
47.55 
48.16 
48.37 



oou- 

GBEH 



ASC. 

droite 
à midi 
moyen 



h m 

14.24 
14.28 
14.32 

14. 36 
14. 4< 
14.4 
i4.4i 

14. 52 
i4.5ei 
i5. o 
i5. 
i5. 8 

l5.I2 

i5.i6 

1 5 . 20 
15.24 

l5.2<) 

i5.33 
15.37 
i5.4ï 
15.45 

15.49 
15.54 
i5.58 

16. 2 
16. 6 

6. II 

6.i5 

16. 19 

16.23 



DÉCLIN. 

australe 
a midi 
moyen 



-,î 



14.19 

14.38 
14.57 
i5.i6 
i5.35 
i5.53 
16. 1, 
16- os 
.6.4«. 

17. 3 
17.20 
17.36 

,.53 

18. 9 
18.0'i 
18. 3(, 
1 8 . 5 '1 
»9. '. 



-19.20 

-19-37 
-19.51 
-ao. 4 
-20. 17 
-20. 29 
-20.41 
-20.53 
-ai. 4 

■2l.l5 

-31.26 
-21.36 



' et de S»" 33" le 3o. 
s de i»'i8". 



re du Soleil, 
tés a riiorizim 



lie l>aris. 



^. 





IiUNE. — Novembre 1909. 




■i 


Tem] 


js moyen civil 


- 


A minuit m( 


jyen 




i 


PASSAGE 












LKVISR 


BU 

méridien 


COUCHKR 





ASCENSIOîi 

droite 


DÉCLINAISON 


PARALLAXE 






h m 


Il m 


h m 


h m 


. 


^ 




1 


19.15 


2.44 
3.44 


II. Il 


19 


5.16 


-+-24°. 12' 


59.12 




2 


20. Il 


12. l5 


20 


6.18 


+25.43 


58.15 




3 


21 .16 


4.41 


i3. 6 


31 


IWl 


+ 25.38 


U-:^^ 




4 


22.25 


5.36 


i3.45 


22 


+ 24. 9 




5 


23.34 


6. 26 


14. i4 


23 


9. 8 


+21.29 
+ 17.54 

+ I3.38 


55.36 




6 




7.13 


Va 


24 


9.58 


54.59 








7 


0.42 


7.56 


25 


10.45 


54.30 




8 


1.49 
2.54 


8.37 


i5.i3 


26 


11.29 


+ 8.55 


54 . 1 2 




9 


9-17 


15.28 


27 


12.12 


+ 3.54 


54. 2 




10 


3.59 


9-57 


15.43 


28 


12.55 


- i.i4 


54. 




'I 


5. 4 


10.37 


15.59 


29 


i3.38 


6.21 


54. 5 




12 


6.1, 


II. .9 
12. 4 


16.17 


30 


14.22 


—11.16 


54.16 




.3 


7.20 


16.39 


I 


i5. 7 


—15.49 


54.31 




'4 


8.29 


12. 5i 


17. 6 


2 


i5.56 


-19.47 

— 22.56 


54.51 




.5 


9.38 


i3.4, 


17.41 


3 


16.47 


55.14 




.6 


10.42 


14.35 


18.26 


4 


17.41 


— 25. 2 


55.41 




' 7 


1 1 .39 


l5.2Q 


19.22 


5 


18.37 


-25.54 


56.10 




i8 


12.20 


16.25 


20.29 


6 


19.34 


—25.24 


56.43 




«9 


l3. 2 


17. «9 
18.12 


21.44 


7 


20. 3i 


-23.30 


57.19 




i20 


i3.32 


23. 3 


8 


21 .27 


—20.16 


57.58 




,2 1 


i3.56 
14.17 


'9- 4 
19.04 




9 


22.22 
23. i5 


— 15.52 
—10.32 


58.38 
59.17 




1 
22 


0.23 




i23 


,4.37 


20.44 


1.44 


II 


0. 7 


- 4.3i 


59.52 




24 


14. 58 


21.35 


3. 7 


12 


i . 


+ i.5o 


60.20 




25 


l5.20 


22.29 


4.3i 


i3 


1.54 


+ 8.11 


60.35 




26 


15.46 


23.25 


5.56 


i4 


2.49 


+ 14. 6 


60. 36 






.6.19 




8!44 


i5 


3.48 


+ 19.11 


60.21 




"7 






1-28 


1-. I 


0.24 


iG 


4.48 


+ 23. 


59.51 




i29 


17.54 


i.a5 


9.56 


17 


5.5i 


+25.17 
+25.54 


.=.9. 8 




3o 


IS.57 


2.25 


10.56 


lâ 


6.53 


58.18 




D.( 


». le 4 à 21** 47"» 


P. Q. le 20 à 17'' 


38» 




N.l 


\i. le i3 à 2** 27° 
Apogée le 9 à iS*'; 


P. L. le 27 h 9" 
P«^rigée le 25 à 1 3''. 


I ™ 




Les donn 


ées se rapportent au cen 


irc de la Lune. 






1 Les levé 


s et couchers sont rappo 


•lés à l'horizon de Paris 




i 



28 



m' 





DÉCEMBRE 


SOZ.EIX.. — 


! 
Décembre 1909. 


s 














9 








TEMPS 






ASC. 


DÉCLIN. 


■o 




1909 


a 

H 


moyen 


COI 


- 


droite 


australe 


1 






u 


civil 


CHER 


à midi 


a midi 










à midi vrai 






moyen 


moyen 


I 


M. 


S. Éloi 


7". 3 3 
7.35 


n".48™59 
11.49.21 


11 
16. 


m 

4 
4 


h m 
16.28 


-..:46| 

-2i.55| 


a 


J. 


Sic Bibianc 


16. 


.6.32 


3 


V. 


S. FrançoisXavier 


7.3G 


1..49.44 


16. 


3 


16.36 


—22. 4 


4 


S. 


Sle Barbe 


7-^7 


II. 5o. 8 


16. 


3 


16.41 


—22.12 


5 


2D. 


S. Sabas, abbc... 


7.38 


ii.5o.33 


16. 


2 


16.45 


— 22.20 


6 


L. 


S. Nicolas 


7-I0 


II .5o.58 


16. 


2 


16.49 
16.54 


—22.28 


7 


M. 


S. Gerbaud 


7.4, 


n.51.23 


16. 


2 


—22.35 


8 


M. 


Iinrn. Concept . . 


7-4'^ 


.1.51.49 


16. 


2 


.6.58 


-22.4'. 


9 


J. 


Sle Lcocadie 


7.43 


1 1 .52.16 


16. 


I 


17. 3 


-22.4s 


10 


V. 


Sic Valérie 


7.44 


11.52.43 


16. 


I 


ï7. 7 


-22.54 


II 


S. 


S. Damasc, pape. 


7./,5 


1 I .53.10 


16. 


1 


17.11 


— 22.5q 


12 


3D. 


S. Corenlin 


7./,6 


u.53.38 


.6. 


1 


.7.16 


-23. 4 


i3 


L. 


Sto Luce, m 


7-47 


11.54. 7 


.6. 


I 


17.20 


-23. 8 


'4 


M. 


Sle Odile 


7.48 


.1.54.35 


.6. 


I 


.7.25 


— 23.12 


i5 


M. 


S. Mcsmin...Q.T, 


7.4s 


...55. 4 


.6. 


, 


17-29 


-23. i6 


i6 


J 


S. Adon 


7-49 
7.50 


.1.55.33 
...56. 2 


16 


2 


17 33 


— 23.iq 

-23.2 1 


17 


V. 


S. Lazare 


16. 


2 


.7.38 


.8 


S. 


S. Galien 


7.51 


.1.56.32 


16 


2 


17.4^ 


-23.23 


'9 


*D. 


S.Timothée 


7.51 


.1.57. 2 


16. 


2 


i?.47 


-23.25 


ÎO 


L. 


S. IMiiloffone 


7.52 


II. 57.3. 


16. 


3 


n.5i 


—23.26 


71 


M. 


S. Tboui.is, ap 


7.53 


.1.58. I 


16. 


3 


17.56 
18. 


-23.2- 


22 


M. 


S. Honorai 


.54 


ii.58.3i 


16. 


4 


-23.^7 


23 


J. 


Sle Vicloiro 


7.54 


.1.59. 1 


16. 


4 


>8. 5 


-23.27I 


^4 


V. 


S. Delphin 


.54 


...59.3. 


16. 


5 


18. 9 


-23.3(i| 


25 


S. 


NOF.I 


7-54 


.2. 0. I 


16. 


5 


.8. «3 


-23.25! 


26 


D. 


S. Éliennp 


7.55 


12. o.3o 


16. 


6 


18.18 


-23.2.3 


27 


II. 


S. Jean, évaiig. .. 


7.55 


12. I . 


16. 


l 


18. aa 


— 23.21 


28 


M. 


SS. Innocents 


7.55 


.2. i.3o 


16. 


18.27 


-23.19 


29 


M 


S. Trophfnie 


7.5G 


12. 1.59 


16. 


9 


.8.3i 


-23.16 


3o 


J. 


S. Sabin.ev 


7.56 


12. 2.28 


16. 


9 


.8.36 


-23.12 


3i 


V. 


S. Sylvestre 


7.56 


12. 2.57 


16. 


10 


18. 4o 


-23. 8 


Lejourest de 8*" Si" 


le 1", 


de8''io"le22elde8^'i4'»le3!. 


Il décroîtdc 21"* du 


I" ai 


i 22 et croit d 


c 4" du 2? au 3i . 1 


Les (lonnc'cg se rapporlet 


l au c« 


»nlre du Soleil. 




I 


es lovors et couchers »o 


Dl rap 


portés à i lio 


ri/or 


de 


Caris. 


1 



i* 



•29 



I.UNE. — Décembre 1909. 



Temps moyen civil 



20. 6 
21 . 17 

22.28 

23.36 



0.42 

1.47 
2.Ô2 
3.58 
5. 6 
6.16 
7. .6 
8.33 
9.33 
10.24 

11 . 5 
11.36 

12. 2 

12.23 
12.43 

i3. 2 

l3.22 

13.45 

,4.14 

14.50 

.5.37 

16. 36 

17.44 

18. 56 
20. 8 
21.19 



PASSAGF. 

au 
méridien 



3.23 

4.i7 
o. b 
5.52 
6.34 
7.15 
7.54 
8.34 
9.^6 

9-% 
10.46 
11 .35 
12. 20 
13.24 
14.20 
i5.i6 

16. 9 

17. I 
17.50 
18.39 
19.28 
20.18 
21.11 

22. 7 

23. - 



2. 3 
2.56 
3.44 



11.42 
12. i5 
12.41 
i3. 2 
i3. 19 
i3.3j 
i3.''5o 
14. 5 
14.22 
14.43 
i5. 8 
15.39 
1G.21 
17.15 
18.20 
19.34 
20. 5i 
22. 10 
23. 3o 



«•49 
2. 9 
3.3i 
4.55 
6.17 
7.33 
8.39 
9.3i 
10. 1 1 
10.41 

II. 4 



A minuit moyen 



ASCENSION 




droite 


DECLINAISON 


h m 




7.52 


+ 24.56 


8.49 


+ 22.37 


9-4i 


+ 19.10 


10. 3o 


+ i5. 6 


11 .16 


-^10 27 


II .09 


+ 5.28 


12.42 


+ 0.20 


i3.25 


-4.48 


14. 8 


- 9.48 
— i4.3o 


14-^4 


i5.4i 


— 18.41 


16.32 


—22. 7 
-24.34 


17.26 


18.22 


-25.48 


19.20 


—25.38 


20.18 


-24. 2 


21.10 


—21. 


22. 9 


— 16. 56 


23. 2 


— 11 .01 


23.54 


— 6. 6 


0.45 


+ 0. I 


1.36 


+ 6.12 


2.29 


+ 12. 6 


3.25 


-T-17.22 


4.23 


+2Î.37 


5.24 


+24.31 


6.26 


-25.49 


-.27 
8.26 


+20. 3o 


+23.40 


9.21 


+•20.38 


10.12 


— 16.40 



PARALLAXE 



D. Q. le 4 à 16^22'" 
N. L. le 12 à 20** 8" 
Apogée le 7 à 10 
es données se rapportent au c 
es levers et couchers sont rap 



P. Q. le 20 à 2^ 
P. L. Ie26à2i»' 

^•. Périgée le 23 à 9''. 

entre de la Lune. 

portés à i'IiorïAon de Paris 



;« 









30 








rT 


MBKCURE 


1909 


cw 




DATES 


Temps moye 


1 civil 


A m 

ASCENS. 


inuit moyen 






PASSAGE 




DÉULI- 


DISTANCE 






LETER 


au 
méridien 


COUCKEll 


droite 


NAISO.N 


à la ! 
Terre (').i 






h m 


b m 


h ni 


Il m 


. 






Janv. ) 


8.27 


12.26 


16.25 


^9- 4 


-24:40 


I,4l2 




i3 


8.42 


i3. 3 


17 . 25 

18.24 


20.29 


-21. 5 


i;-^8i ' 




25 


8.29 


13.26 


21.40 


—14.22 


1.022 




Févr. 6 


7.33 


1 2 . 5o 


18. 7 


21.55 


z,tK 


llVel 




18 


6.16 


11.16 


,6.16 


21. 8 




Mars 2 


5.42 


10.32 


l5.2l 


21. 9 


—15.35 


0,816 




«4 


5.33 


10. 3o 


i5.28 


21.54 


-'4-7 

— 9.i3 


o,99<> 




26 


5.2a 


10. 46 


i6. 9 


22.57 


i,i54 




Avril 7 


5.i4 


II. 12 


17.13 


0.10 


— 1.22 


1,278 




'9 


5. 4 


II .5o 


18. 38 


1.34 


-+- 8.46 


1,335 




Mai 1 


5. 1 


12.39 


20.20 


3.10 


-M8.54 


1,240 




i3 


5. 9 


l3.2I 


21.33 


4.40 


-4-24.35 


0599^ 




2^^ 


5.16 


13.29 


21 .41 


5.37 


-t-25. 2 


o|^87 




Juin G 


4.56 


12. 5i 


20.44 


5.48 


-+-22. 21 




iS 


4- 4 


11.39 


i9-'4 


5.24 


+ '9- 9 


o,56i 




3o 


3.10 


10.45 


I«.20 


5.16 


H-18.48 


0,689 




Juin. 12 


2.46 


10.37 
1 1 . 1 5 


18. 2« 


5.53 


-♦-21.19 


0,932 




24 


3.i5 


19. i5 


1-n 


-1-22.43 


I,3o5 




Août 5 


4.36 


12. 12 


19.46 


9' 2 


-t-18.44 


1,347 




17 


6. 1 


12.54 


19.46 


10.3-2 


-hio.4i 


1,327 




29 


8. in 
7.4: 


i3.i8 


19.28 


11.44 


H- 1.47 


1,226 




Sept. 10 


13.29 


19. I 


12.43 


— 6.19 


T,o8o 




22 


i3.23 


18.27 


i3.25 


— 12.21 


o,8;)7 




Oct. 4 


12.43 


17. '42 


13.34 


—13.37 
— 6.24 


0,710 




If) 


5.42 


n. 16 


i0.5o 


12.54 


0,694 




28 


4.54 


10.37 


16.20 


i3. 


- 4.i3 


o.97<i 




Nov. 9 


5.38 


10.52 


16. 5 


14. I 


— 10.32 


i,a53 




21 


6.40 


11.19 


i5.56 


iS.iô 


-17.35 


i,4o3 




Dec. 3 


1.41 
8.3i 


II. 5o 


r5.58 


16.33 


— 22.4o 


i,45i 




i5 


13.25 


16.18 


r7.55 


-25.18 


i,4i6 




27 


9. 2 


i3. I 


17 2 


>9-'9 


-24.25 


1,28,) 1 




Les données se rapporlenJ au centre i 


e Mercure 






Les IcTers et couchers sont rapportes 


t rtiorizon 


de Paris. 




(M L'unité de distance est la distance 


moyenne 


Ile 5 an 0. 


* 

















31 



VÉNUS 1909 



Temps moyen civil 



5.4o 
6. 7 
6.2,5 
6.33 
6.3o 

6.20 

6. 5 
5.46 
5.26 



3i 
36 
53 

!9 
5i 

26 

^:36 
8. 9 
8.43 
9-17 

9.DI 
10.25 

10.53 
1 1 . 1 1 

1 1 . 17 
II. _9 
10. 5o 
10.19 



PASSAGE 




au 


COOCIIEK 


méridien 




h m 


h m 


10. 1 


14.20 


10. 17 


14.27 
14.45 


10.35 


io.;)2 


10. 11 


11. 7 


10.44 


11.19 


16. iq 


11.29 


16.54 


11.37 


Tî 


11.02 


18. 38 


12. l 


19.14 


12. l3 


19.00 


12.27 


20.23 


12.43 


20.00 


i3. 


21. 8 


i3.i- 


21. 14 


13.3; 


20, 06 


13.42 


i3.5o 


20. 38 


i3.56 


20. 16 


14. I 


19.53 


:tî 


19.30 


19. 8 


l4-22 


18. 5i 


14.32 


r8.4o 


14.45 


18.37 
i8.4o 


14. 58 


10. 9 


19. 2 


i5.i6 


19.23 


i5.i6 


.9.43 


i5. 8 


19 •■''7 



A mimiit moyen 



ASCENS. 


DÉCLI- 


droite 


NAISON 


h m 




16.40 


— 20.56 


17-44 

18.49 


—22.40 


-22.47 


19.53 


— 21 .10 


20.55 


-18.12 


21.55 


-13.54 


32.02 


- 8.41 


2:1.48 


— 2.00 


0.42 


-+- 3. 3 


1.37 


+ 8.53 


2.34 


+ 14. '4 


3.32 


+18.40 


4.34 


+22. 5 


5.37 


4-23.56 


6.42 


+24. 6 


d^ 


+ 22.35 


+ 19.80 


9.46 


+ i5. 9 


10.41 


+ 9-5o 
+ 3.55 


11.35 


12.27 


— 2. 16 


l3.20 


— 8.23 


.4.14 


— 14. 6 


15. 9 


-'9- 4 


ib. 7 


— 22.07 


ï7- 7 


—20.27 


■8-2 

19. D 


-26.21 


—25.36 


20. » 


—23.23 


20.^8 


— 19.^9 


21.28 


-i5.53 



Les données se rapportent aa centr» de Vénus. 

Les levers et coucliers sont rapportes à l'horizon de Paris. 



") L'uiiilc de distance est la dislance moyenne de $ au 0. 



32 



F 




. . 

MARS 1909 






Temps moyen civil 


A minuit moyen 




DATES 


LEVEK 


PASSAGE 

au 
méridien 


COUCHEn 


ASUENS. 

droit.'. 


DÉCLI- 

.>Aiso:< 


DISTANCE 

ù la 
Terre {•) 






h m 


h m 


h m 


Il m 








Janv. 1 


4.12 


8.46 


l3.2. 


15.27 


-18*. 16 


2,118 




i3 


4- 7 


8.32 


12.56 


15.59 


— 20.10 


2,023 




25 


4- 2 


8. .8 


12.33 


16.33 


-21.41 


I ,925 




Févr. 6 


3.56 


8. 5 


12. i4 


17. 7 


-22.48 


i,823 




i8 


3.48 


7.53 


11.58 


17.42 


— 23.27 


1,720 




Mars 2 


3.3^ 
3.2i 


7.40 


11.44 


18.17 


-23.39 


1,617 




•4 


7.28 


11.34 


18.52 


-23.23 


i,5i3 




26 


3. 6 


7.16 


11.26 


19.27 


— 22.39 


i,4ii 




Avril •; 


2.46 


7. 3 


11.20 


20. 2 


— 2l.3o 


i,3io 




19 


2.24 


6.49 


II . i4 


20.35 


— 19.59 


1,212 




Mai 1 


1.09 


6.34 


II. 9 


21. 8 


— 18. 9 
-16. J 


1,118 




i3 


1.32 


6.18 


11. 5 


21.39 


1,026 




25 


I. 3 


6. I 


II . 


22. 9 


-i3.5i 


0,939 




Juin 6 


0.33 


5.43 


10.52 


22.38 


-11.33 


o,855 




18 


*o. 2 


5.22 


10.43 


23. 5 


- 9.Ï7 


0,776 




3o 


23.27 


5. 


10. 3o 


23. 3o 


— D.ib 


0,701 




Juin. 12 


22.53 


4.35 


10. i4 


23.52 


o,63i 




24 


22.17 


4. 6 


9.52 


0. 1 1 


- 3.46 


o,566 




Août 5 


21.39 


3.33 


9-23 
8.45 


0.25 


- 2.44 


o,5o8 




n 


20.57 


2.53 


0.32 


- 2.18 


0,458 




29 


20. 1 1 


2. G 


7.57 


0.33 


- 2.28 


0^395 




Sept. 10 


I Ci . ;>o 
.§.24 


1 . 12 


7. 


0.26 


- 3.10 




22 


*0.I2 


5.56 


o.i3 


- 4. 3 


0,390 




Oct. 4 


17.26 


23. 7 


4.53 


0. 


- 4.41 


0,407 
0.444 




ifî 


16. 3o 


22.11 


3.56 


23. 5o 


-4.42 




2S 


15.37 


21.21 


3. 9 


23.47 


- 4. 


, 5oo 




Nov. 9 


.4.48 


20.39 


2.32 


23.52 


— 2.40 


0,571 
0,654 




21 


i/;. 3 


20. 2 


2. 4 


0. 2 


- o.5i 




Dec. 3 


l3.20 


i9.'3o 


>.4i 


0.16 


4- 1 .20 


0,746 
0,846 




i5 


I2.io 


19. I 


1.23 


0.35 


-t- 3.46 




27 


12. 3 


18.35 


I- 9 


0.56 


-+- 6.20 


0,951 




* l-c 19 juin : lo 

oti2"' el à 2.!h37"i. 


•cr à oi'oin 


et à a3li JT" ; le 24 sepleiubie : passage à 




Les données se r 
Les levers elcou 


apportent 
clierstf.nl 


au centre de Mars. 

rapportes a 1 horizon de Paris. 


♦J 


(M L'unité do dis 


t.i.icc CAila 


dislance moyenne de g au 0- 



33 



-m 







JUPITER 


1909 




1 




Temps moyen civil 


A minuit nu 


îyen 


DATES 




PASSAGE 








DISTANCE 




LEVEH 


au 


COLCHEU 


ASCE^S. 


DÉCLI- 


à la 






uieridicn 




droite 


NAISON 


Terre (M 




b m 


h n. 


h m 


h m 






Janv, I 


21.45 


4.24 


II . 


II. 5 


-h 7' 12 


4,901 


i3 


20.56 


3.36 


10. 12 


II. 4 


-+- 7.21 


4,738 
4,602 


23 


20. 4 


2.4'5 


9.24 


II . I 


+ 7.41 


Févr. 6 


iq. 10 


1.55 


8.35 


10.57 


-h 8. 9 


4,5oo 


i8 


18. i5 


1 . 2 


7.45 


10.52 


4- 8.43 


4437 


Mars 2 


16.24 


0. 10 


6.55 


10.46 


+ 9.20 


4,4'« 


i4 


*23.12 


6. 5 


10.40 


+ 9.55 


4,445 
4.5.4 


26 


15.29 


22.20 


5.i5 


10.35 


+ 10.25 


\vril 7 


14.36 


21.29 


4.26 


10. 3i 


+ 10.47 


4,621 


ï9 


13.45 


20.39 


3.37 


10.29 


+ 11. I 


4,760 


Mai I 


12.07 


19.51 


2.49 


10.28 


+11. 4 


4,924 


i3 


12.11 


19. 5 


2. 2 


10.28 


+ 10.58 


5,io3 


25 


11.28 


18.20 


1.16 


10. 3o 


+ 10.42 


5,290 


Juin 6 


10.46 


•7-37 


o.3i 


10.34 


+ 10.18 


5 479 


iN 


10. 7 


16. 5^ 


*23.42 


10.39 


+ 9.46 


5;6é4 


'3o 


9.29 


16. i3 


22.58 


10.45 


+ 9. 8 


5,836 


Juin. 12 


8.52 


i5.33 


22.14 


10.52 


+ 8.23 


5,9>)4 


^4 


8.17 


14.54 


21. 3l 


11. 


+ 7.33 


6,i33 


Août 5 


7.42 


14. i5 


20.48 


11. 9 


+ 6.40 


6,249 
6,340 


i- 


là 


13.37 


20. 5 


11.18 


+ 5.43 


29 


12.59 


19.23 


11.27 


+ 4.44 


6,4o4 


Sept. 10 


6. 2 


12.21 


18.41 


11.36 


+ 3.43 


6,439 


22 


5.29 


IX. 44 


17.58 


11.46 


+ 2.41 


6,443 


Oct. 4 


4.56 


II. 6 


17. i6 


11.55 


+ 1.40 


6,417 


16 


4.22 


10.28 


16.33 


12. 5 


+ 0.40 


6,36i 


28 


3.49 


9.5o 


i5.5i 


12. .4 


- 0.18 


6,276 


Nov. 9 


3.14 


9. II 


t5. 8 


12,22 


— 1. 12 


6,i63 


21 


2.39 


8.32 


14.25 


l2.3o 


— 2.2 


6,025 


Dec. 3 


2. 2 


7.52 


13.42 


12.38 


- 2.46 


5,866 


i5 


I.2j 


7 . 1 1 


12.58 


12 44 


- 3.23 


5,690 


27 


0.44 


6.29 


12. i3 


12.49 


- 3.53 


5,5o2 


* Le i u 


ars : passage à o'> 


•n et à aShj 


6"> ; le I i juin : coucher à oh im 


et à 23h5:u 








Les don 


lécs serapporlcnl 


au centre c 


le Jupiter. 


Les lere 


rs el couchers sont 


rapportés 


à l'horizon de Paris. 


(') L'uni 


le de di 


slance est 


la distance 


moyenne 


Je $ an Q 


)• 



m. 



^ 



!909- 



^- 



3V 



SATURKHS 1909 



Janv. 

Févr. 
Mars 

Avril 
Mai 

Juin 

Juin. 
Août 

Sept. 
Oct. 

Nov. 
Dec. 



Temps nioye 


n civil 




PASSAGE 




LETER 


au 


aouciiEK 




iiicriiiien 


h m 


)• m 


1. m 


II. 3G 


17.36 


23.35 


io.5o 


16. 5i 


22.52 


10. 4 


16. 7 


22. 9 


0-19 


i5.23 


21.28 


8.33 


>4.4i 


20.48 


7-4q 


i3.58 


20. 8 


7. ^ 


i3.i6 


19-29 


(j.20 


12.35 


.8.5o 


5.35 


11.53 


18. II 


4.5i 


II .11 


lé. 52 


4. 7 


10. 3o 


3.22 


8.22 


16. i3 


2.38 


i5.32 


1.53 


14. 5i 
i4- 9 


I. 8 


7--^9 


.0.23 


6.55 


i3.26 


23.33 


6.10 


.2.42 


22.47 


5.24 


11.57 


22. I 


4.37 


11.10 


21. l3 


3.5o 


10.22 


20.26 


3. I 


9.33 
8.43 


19.38 


2.12 


18. 4q 


1 .22 


Im 


18. 


^,0.32 


17. 1 1 


23.37 
22.46 


î:.l 


,6.22 


i5.33 


21.56 


4.23 


.4.45 


21. 6 


3.32 


i3.56 


20.17 


2.42 


i3. 8 


'9-29 


i.5'| 


12.21 


18.42 


' 7 J 



A minuit moyen 



ASUEN8. 

droite 



0.18 
0.21 
0.24 

0.2« 
0.32 

0.37 

. 42 

0.48 

53 
59 
4 
9 
14 
18 
22 

1.25 

1.28 
1 .29 
1.3Ô 
1 .29 

1.2§ 
1.26 
1.23 
1.20 

1 . i3 



::i 



1. 4 



0.39 

o. 

o. 2 
0.29 
1 . O 

r.3a 

2. -7 
2.42 
3.17 
3.52 
4.2^ 
4 55 
5.22 
5.46 

^ ^ 
6.22 

6.33 

6.38 

6.38 

6.32 

6.22 

6. 2 

5.48 

tî 

4-45 

4..i 
4. 5 
4. 2 
4. 6 



KISTASCE 

il la 
Terre (') 



le 



octobre : passage 



* Le 6 juillet : lever à oho"> et à a3h 
ol>2m ei à 2.)i>:.8™. 
Les données se rapportent au centre de Saturne. 
Les levers et rouoliers sont rapporté* à l'horizon de l'aris 

(») Lunité de distance est la dislance moyenne de 5 «" ©■ 



m 



35 



Temps moyen civil A minuit moyen 



ASCENS. DECLI- 

droile îsaiso.n 



DISTANCE 

à la 
Terre (')i 



URANUS 1909 



Janv. 

Mars 
Avril 
Mai 



Juin 3o 
Juin. 3o 
Août 2q 
Sept. 28 
Oct. 28 
Nov. 27 
Dec. 2-7 



8 


22 


6 


3o 


4 
2 


5 


^0 


46 


22 


42 


20 


41 


18 


39 


1(3 


38 


li 


39 


12 


42 


10 


/,8 


8 


55 



1 2 . 3o 

10.40 

8.48 

6.54 

4.57 

2.58 

^0.55 

22.48 

20.46 

18.47 

16. 5i 

14. 58 

i3. 6 



Il m 


Il m 


16.39 


19.12 


i4.5o 


19.20 


12.D9 


19.26 


II. 6 


19.30 


9- 9 


19.31 


7. 9 


19-29 


5. 6 


19.23 


3. 2 


19.20 


^0.09 


19.16 


22.55 


19-14 


21. 


19.16 


19. 7 


19.21 


17.18 


19.28 



—22.49 

— 22.36 

— 22. 2:^ 
— 22. 16 
— 22. l5 
— 22.20 

22.29 

-22.39 

— 22.47 
— 22.49 

— 22.45 
— 22.36 
— 22.22 



2o,55oi 
?o,48'7, 

20,1031 
nAni 



'9 

19, 

18, «29 

18,608 
18,639 
18,917 
19,370 
19,88 

20,319 
20,578 



* l.p 12 mai : lever à oh2m et à 
cl à zSh.sS'o; le 12 sopteiiil)re : cou 



23iir)j 
clier 



■■■ ; le 



i3 juillet : passage à oh2«> 
"" et à 23^59™. 



STEPTUm: 1909 



Janv. 

Miu-s 
Avril 
Mai 

Juin 

Juin. 

Août 

Sept. 

Oct. 

Nov. 

Dec. 





h m 


1. m 


Il m 


U m 


I 


16. 3i 


.0.28 


8.20 


7- 9 


3i 


14. 3i 


22.23 


6. 19 


7. 5 


2 


12. 3o 


20.23 


4.>9 


7. 2 


1 


10. 3i 


18.24 


2.21 


7. 2 


I 


8.35 


16.28 


^0.24 


7. 3 


3i 


6.41 


14.33 


22.20 


7' 7 


3o 


4.48 


12.39 


20. 3l 


7.1 1 


3o 


2.55 


10.46 


18.37 


7.16 


29 


^i . 2 


8.52 


16.42 


7.20 


28 


23. 4 


6.57 


14.46 


7.23 


28 


21. 7 


5. 


12.49 


7.23 


27 


19- 7 


3. 


10. ao 


7.22 


27 


17. 5 


0.59 


8.49 


7-19 



+21.44 

+ 21. 5o 

+21 .55 
+21.57 
+21.56 
+21. 5i 

+21-44 

+21.36 
+21 .29 
+ 21 .23 

+ 21 .21 
+ 21.24 
+ 21.29 



'9. 
,oS8 

,390 
,871 
,370 
, 762 
,958 
.914 
,64i 
,198 
,690 

,25o 
,001 



Le 8 janvier : passage à ohom et à 23h56m; le 7 mai : coucher 
h im et a 23^57™; le i.\ septembre : lever à oh2n» et à a^hôsm. 



m' 



Les données se rapportent au centre de la planète. 

Les levers et couchers sont rapportes à l'horizon de Paris. 

(') Lunilc de distance est la dist.jncc moyenne do J au 0. 



^ 



m'. 



36 



CAX.EXffDRIi:R GRÉGORIEN (non veau style). 

Jusqu'en i582, on a fait usage du calendrier julien 
{voir p. 45). basé sur une année de 365^,25, tandis 
quela valeur moyennede l'année tropique est, pour 
1910, de 365^2421982 ou 365J 5'' 48™ 45*-922. La 
diflerence, de 0^,0078018 par an, s'élève a i jour 
en 128 ans et à 8^,12072 en 4^0 ^"s. L'année civile 
adoptée dans le calendrierjulien étant trop longue, 
son commencement retardait sans cesse sur celui 
de l'année solaire; l'écart était de 10 jours à la 
fin du XVI" siècle. Pour faire disparaître ce retard, 
le pape Grégoire XIII ordonna que le lendemain 
du jeudi 4 octobre i582 s'appellerait le vendredi 
i5 octobre de Tannée 1682. 

En France, le retranchement de 10 jours dans le 
calendrier n'eut lieu qu'au mois de décembre sui- 
vant, par lettres patentes du roi Henri III, et le 
dimanche 9 décembre 1682 fut immédiatement suivi 
du lundi 20 décembre laSa. 

Le calendrier grégorien a remplace successive- 
ment, depuis 1682, le calendrier julien dans la plus 
grande partie de l'Europe. 

Après cette correction de dix jours, on continua 
l'inlercalation julienne d'un jour tous les 4 ans. 
Mais, comme elle produit un retard de 3 jours en- 
viron en 'joo ans, on convint de supprimer le jour 
intercalaire dans les trois années 1700, 1800, 1900, 
et Ton arrêta que, dans la suite, trois années sécu- 
laires communes seraient toujours suivies d'une 
année séculaire bissextile. 

L'année 1600 étant bissextile dans les calendriers 
julien et grégorien, l'avance de ce dernierest restée 
de 10 jours jusqu'au i" mars 1700 ( grégorien); elle 
a été ensuite ne 11 jours jusqu'au r*"" mars 1800 et 
de 12 jours jusqu'au i" mars 1900. Maintenant elle 
est de I 3 jours; il sulTitdonc d'ajouter troize jours, 
à une date du calendrierjulien, pour avoir la date 
correspondante du calendrier grégorien. 



37 

^ m 

AimCI.ES PRIXriPAl'X DL' COMPIT {'). 

Année bissextile. — Une année, non séculaire, 
est bissextile si le nombre l'orme par les deux 
chilTres de droite du millésime est divisible par 4» 
Pour qu'une année séculaire soit bissextile, il faut 
que le nombre formé pur les centaines du millésime 
soit divisible par 4- Dans les années bissextiles, 
février a 29 jours; dans le calendrier ecclésiastique, 
Tintercalation d'un jour se fait entre le 23 et le 24. 

Dans le calendrier civil, ce jour supplémentaire 
se place après le 28. 

Indiction romaine. — Période de i5 années qui, 
à proprement parler, ne sert pas directement dans 
le comput. Son emploi se borne à fournir une simple 
notation chronologique. 

Règle pour trouver Vindiction : ajouter 3 au mil- 
lésime et diviser par i5; le reste est l'indiction. Si 
le reste est o, l'indiction est j5. 

Cycle solaire. — Période de 28 années, formée 
par le produit de 7, nombre des jours de la semaine, 
par le nombre l\, période des années bissextiles; elle 
a pour but de ramener les lettres dominicales dans le 
même ordre. Comme, dans le calendrier grégorien, 
les années séculairesncsont bissextiles que de4en4, 
l'ordre des lettres dominicales change avec chaque 
siècle dont l'année séculaire n'est pas bissextile. 

Règle pour trouver le cycle solaire : ajouter 9 au 
millésime et diviser par 28; le reste est le cycle so- 
laire. Si le reste est o, le cycle est 28. 

Le Tableau de la page 4o donne immédiatement le 
cycle solaire d'une année comprise entre 1682 et 5699. 

I<ettre dominicale. — Cycle formé des sept pre- 
mières lettres de l'alphabet et qui sert à indiquer 
les dimanches de Tannce. 

Les années bissextiles ont deux lettres domini- 

( ' ) P^oir pour plus de détails l'annuaire de 1905. 



38 

cales; pratiquement, la première sert du i«' janvier 
à la fin de février ; la seconde à partir du i" mars. ] 

Pour trouver la lettre dominicale d'une année 
quelconque, comprise entre i58i et 5699, il suffit 
d'entrer dans la Table de la page 4 1, avec le millésime 
de l'année. Pour les années séculaires, on fera 
usage de la première ligne de la Table, correspon- 
dant à l'année o. 

M'ombre d'or ou Cycle lunaire. — Période 
de 19 années, après laquelle les nouvelles lunes 
reviennent à peu près aux mêmes dates. 

Règle pour trouver le nombre d'or d'une année 
de Vere chrétienne : ajouter i au millésime et di- 
viser par 19, le reste est le nombre d'or. Si le 
reste est o, le nombre d'or est 19. 

La Table de la page 4 2 permet d'obtenir à vue le 
nombre d'or d'une année de notre ère jusqu'en 0699. 

Épacte. — Dans le comput, on nomme épacte le 
nombre de jours formant la différence entre l'année 
solaire et l'année lunaire. Le cjrcle des épactes est 
formé des trente premiers nombres, inscrits sans 
interruption, mais en rétrogradant, à partir du 
i" janvier, dans le calendrier perpétuel. 

A chaque année correspond l'une des 3o épactes 
du cycle; cette épacte annuelle sert à déterminer 
les nouvelles lunes de l'année. 

Détermination de V épacte annuelle. — Les épactes 
se déterminent à l'aide du nombre d'or. Pour faci- 
liter les recherches on a dressé une Table, dite 
Table étendue des épactes, formée de 3o groupes, 
désignés par des lettres différentes, majuscules et 
minuscules, contenant chacun 19 épactes. On a 
ainsi toutes les combinaisons possibles enti-^ les 
épactes et les nombres d'or. 

Le Tableau de la page 4^, extrait de la Table 
étendue des épactes, donne les séries des épactes 
en usage depuis le i5 octobre i582, époque de 



39 

la réforme grégorienne, jusqu'à l'année 2899. 

Pour trouver î'épacte d'une année quelconque-, 
il suffit d'entrer dans ce Tableau avec le nombre 
d'or de l'année. 

Fête de Pâques. — D'après les règles admises, 
Pâques doit être célébré le i*' dimanche après le 
14° jo*ir de la lune, qui, suivant I'épacte, est nou- 
velle le jour de l'équinoxe du printemps ou immé- 
diatement après. Si le i4' jour de la lune tombe 
un dimanche, Pâques est reporté au dimanche 
suivant. 

La fixation de la fête de Pâques ne dépend pas de la 
lune vraie, mais bien de la luue comptée suivant 
Vépact&, d'après les règles du cemput. Le terme 
pascal peut différer de i , 2 et parfois même de 3 jours 
de la pleine luue vraie. Ces différences ont pour 
résultat d'amener des écarts considérables, entre 
les dates pascales du comput et celles que l'on dé- 
terminerait à l'aide des lunes vraies. 

Ainsi, en 1903, le terme pascal tombait le samedi 
II avril, et Pâques le 12 avril. Mais la pleiae lune 
vraie ou astronomique arrivait, pour le méridien 
de Paris, le ilimanche 12 avril, à o'*a7°"; en lui 
appliquant les règles pascales, on aurait été con- 
duit à célébrer Pâques le ig avril-. 

En 1780, le terme pascal tombait le 21 mars et, 
par suite, Pâques fut fêté le 26 mars. D'après la 
Connaissance des Temps, la pleine lune eut lieu, 
à Paris, le 20 mars à 2^40"" <^'" soir. Cette pleine 
lune, tombant avant le 21 mars, n'élait pas pas- 
cale, et l'on aurait dû attendre la suivante^ arri- 
vant le mercredi 19 avril à o''37'" du matin, ce qui 
reportait Pâques au 20 avril. 

Table pascale. — Pour trouver la date de Pâques 
dans une année quelconque, il suffit d'entrer dans 
la Table de la page 4^ avec I'épacte et la lettre domi- 
nicale de l'année, ou la seconde, s'U y en a deux. 

^ 



ko 



W' 



TABZi&AU donnant le cycle solaire dans le calendrier 

grégorien (nouveau style). 



ANNÉES 






28 


56 


I 


29 


57 


2 


3o 


58 


3 


3i 


5q 


4 


32 


60 


5 


33 


61 


6 


34 


62 


l 


35 


63 


36 


64 


9 


37 


65 


lO 


38 


66 


II 

12 


39 

4o 


6^^ 


i3 


4i 


6q 


«4 

i5 


1? 


7" 
7' 


.6 


4'i 


72 


»7 


4^ 


73 


iS 


?• 


74 


'9 

20 


l 


te 


21 


49 


77 


22 


60 


7» 


23 


Dl 


II 


24 


52 


25 


53 


81 


26 


54 


82 


2/ 


55 


83 



1000 


1600 


1700 


1800 


iqoo 


2000 


2200 


2800 


2400 


2 5 00 


2600 


2700 


2900 


3ooo 


3 100 


3200 


33oo 


3400 


36oo 


3700 


38oo 


3c)00 


4000 


4100 


4300 


4'|00 


45oo 


4<^oo 


jyoo 
o4oo 


4Soo 


0000 


5 100 


13200 


53 00 


oboo 



25 


i3 




\l 


5 


21 


26 


i4 


2 


6 


22 


2-7 


10 


3 


19 

20 


l 


23 


28 


16 


4 


2l 


I 


\l 





21 


9 


20 


2 


6 


22 


10 


26 


3 


iQ 


7 


23 


II 


?^ 


4 


20 


8 


24 


12 


5 


21 


9 


20 


i3 


1 


6 


22 


10 


26 


i4 


2 




é 


23 


II 


27 


i5 


3 


24 


12 


28 


16 


4 


9 


20 


i3 


I 


17 


5 


JO 


26 


i4 


2 


18 


6 


1 1 


27 


10 


3 


ï9 


l 


12 


28 


16 


4 


20 


i3 


I 


n 


5 


21 


9 


•4 


2 


18 


6 


22 


10 


i5 


3 


19 


l 


23 


1 1 


16 


4 


20 


2i 


12 


'7 





21 


q 


20 


i3 


iS 


6 


22 


10 


26 


iG 


'9 
20 


i 


23 

21 


11 
12 


II 


21 


9 


25 


.3 


I 


:? 


22 


10 


26 


14 


2 


23 


ir 


27 


.5 


3 


»9 


24 


12 


28 


16 


4 


20 



HV 



ki 



TABIiEAU indiquant les lettres dominicales 
dans le calendrier grégorien (nouveau style). 



'M 











i5oo 




1600 






1700 


3100 


1800 


2200 1900 


23oo 


2000 


2400 




25oo 


2900 


2600 


3 000 27 


00 


3ioo 


2800 


3200 


ANNÉES 


33oo 


3700 


3400 


38oo 35oo 


3900 


36oo 


4000 




\ 100 


4ooo 


4200 


'|6oo '|3oo 


4700 


4400 


4800 




'1900 


53oo 


5ooo 


5'ioo 5i 


00 


55oo 


5200 


56oo 











C 


E 


G 


BA 




28 


56 


8^ 


DG 


FE 


AG 


BA 


I 


29 


^7 


85 


R 


D 


F 


G 


2 


3o 


58 


86 


A 


G 


E 


F 


3 


3i 


59 


«7 


G 


B 


D 


E 


l^ 


32 


60 


88 


FE 


AG 


GB 


DG 


5 


33 


61 


89 


D 


F 


A 


B 


6 


3.1 


62 


90 


G 


E 


G 


A 


é 


33 


63 


9' 


B 


D 


F 


G 


36 


6'i 


92 


AG 


CB 


ED 


FE 


9 


37 


65 


93 


F 


A 


G 


D 


10 


38 


66 


94 


E 


G 


B 


G 


II 


39 


67 


93 


D 


F 


A 


B 


12 


.^|0 


68 


96 


GB 


ED 


GF 


AG 


i3 


4i 


69 


97 


A 


G 


E 


F 


i4 


',2 


70 


9« 


G 


B 


D 


E 


i5 


'.3 


7' 


99 


F 


A 


G 


D 


i6 


4'. 


72 




ED 


GF 


BA 


GB 


\l 


4Ô 


73 




G 


E 


G 


A 


46 


74 




B 


D 


F 


G 


'9 


'^ 


75 




A 


G 


E 


F 


20 


76 




GF 


BA 


DG 


ED 


21 


49 


?^8 




E 


G 


B 


G 


22 


5o 




D 


F 


A 


B 


23 


5i 


79 






C 


E 


G 


A 






'{'^ 


52 


80 




BA 


DG 


FE 


GF 


" 


53 


81 




G 


B 


D 


E 


I26 


54 


82 




F 


A 


G 


D 


'^7 


55 


83 




E 


G 


B 


G 



42 



o 


C 





o 




a 




o 


























to 












o 


c 


o 














>-l 









o 


Q 


















o 


o 


o 








o 








" 


Cv-1 


m 





















" 


fo 









; 














1-^ 




■<3- 


c 


o 


C 
















^ 














O^ao. 






M 


•<3- 














oc 


t^<o 






^ 




r 




















~5- 




r 


3 








<o 




>5r 




« 


-* 


c 


c 


c 
















-^ 





o 


c 












■«r 


o 


c 


o 
















« 


-«f 


3 


c 


- 


C 




c 










N 










C 








 





C " NM-^u-^O r-ec c. « NM-a-.n<C t-OO Cl 




•.-. -^ t~ 00 c^ c « « r-: -^ ..-. <j r- oo c. - « M -«■ 




C-. « NtOv»^- «5 r-30 C-. ï ►- 2«^M« -ï 


^•^<£ ^ae c-. « MM -ïoo r-x c. c •- «m 


~E « 2"«'î;« ^ï î" ««■^--:^ t^ X 


•^ ^-. <Û r- a: C-. c >- « r^ ^ .- ;c r- ac C-. « M m 




a. £. .. «^^ vr..-. te c~ae Ci= - ^"S'i'S - 


" « ■^ 'S 1^ SÇ C-. M ««-*..-;;£ t- X ~ = - ^ 






n -fl-^-î ta r-»r-. c - n n •* ^ <£> t~« c- m 




«* £•" ';■"--«■'■"<« »-« »£ "^«^'Sïï 


- - ^ - ï « î £■■ " "^ '^ "*■ '■" "^ '~ * -• - z 






fi n -3- ^-. -^ i-x r. s - Mn!-*.n<o .-x o- 




-SimS-- -""•*■«»-« «=S2«S:2. 


» 2- ^'2 "S ÎTÏ «" ""• ■«•«0«5 r-« C-. C 


«J r-x c. C -«2'2"* ••'''*''* e«««rt-ï-^-! 



r-: -«• .-. o •- X S5 C 



%% a^% ?: 


T- 1- 1^ I-3C oo K 3C ao 30 00 oè^oc »' ô CI Si'oi'oi 


m :-. .--: -^ -^ -o VO to -O tO --D --O «T I-- 1- t-^ 1-^ c^ i^ 


ac ;7-. r - .-s .^- --r-n -^ i-oc C- C - « r^ •* >r-. O 
ro .-^ -«r ^ -C- -!T -T -«• -«f -<■ -tr -<r ..-1 .n n ^ wi m »n 


Oi : - N .-^ -^'.-s O l-W CT. : - « r^ -îT'rt «5 |-^ 


e « « c*s ^ uî ;o i-^ao a* z - « PO -<r .n to t^ao 



43 



'W 







TABI.E DES ÉPACTES 


1 


"a 

là 

a: 
a 
s 
o 
z 


LETTRES INDICES DU CYCLE DES ÉPACTES 




do 1582 
à 1699 


C 

de 1700 
à 1899 


B 

do 190O 
à 2199 


A(.) 

de 2200 
à 2299 


de 2300 
à 2399 


t 

de 2600 
à 2899 


1 


I 


)«- 


XXIX 


, XXVIU 


XXVII 


XXVI 


2 


xn 


XI 


X 


IX 


viir 


VII 


3 


XXIII 


X,XII 


XXI 


XX 


XIX 


XVIII 


4 


IV 


m 


II 


I 


5t- 


XXIX 


5 


XV 


XIV 


XIII 


XII 


XI 


X 


6 


XXVI 


XXV 


XXIV 


XXIU 


XXII 


XXI 


7 


vil 


VI 


V 


IV 


III 


II 


8 


XVill 


XVII 


XVI 


XV 


XIV 


XIII 


9 


XXIX 


XXVIU 


XXVII 


XXVI 


XXV 


XXIV 


10 


X 


IX 


VIII 


VII 


VI 


V 


11 


XXI 


XX 


XIX 


XVIII 


XVII 


X.VI 


12 


II 


I 


>*- 


XXIX 


XXVIII 


XXVII 


13 


XHI 


XII 


XI 


X 


IX 


VIII 


14 


XXIV 


XXIII 


XXII 


XXI 


XX 


XIX 


15 


V 


IV 


III 


II 


I 


• 


16 


XVI 


XV 


XIV 


XIII 


XII 


XI 


17 


xxvn 


XXVI 


25 


XXIV 


XXIII 


XXII 


18 


VIII 


VII 


VI 


V 


IV 


III 


19 


XIX 


XVIII 


XVII 


XVI 


XV 


XIV 


( 
et 1 


' ) La série A sei 

a série u de 2600 


•a aussi en usage de 2400 
à 259g. 


à 2499 





m 



** 







TABLE PASCALE GRÉGORIEME 






a 

< 
•a 


Lettre dominicale 


A 


B 


C 


D 


i: 


F 


G 


I 


i6 A 


17A 


18 A 


19 A 


i3A 


i4A 


i5A 


II 


i6 A 


17A 


18 A 


12 A 


i3A 


i4A 


i5A 


ni. . . . 


i6A 


17 A 


n A 


12A 


i3A 


i4A 


i5 A 


IV. . . . 


i6 A 


10 A 


II A 


12 A 


i3A 


i4A 


i5A 


V . . . . 


9A 


10 A 


II A 


12 A 


i3A 


i4A 


i5A 


VI. . . . 


9A 


loA 


II A 


12 A 


i3 A 


i4A 


8A 


VII . . . 


9 A 


10 A 


Il A 


12 A 


i3A 


7A 


8A 


VIII. . . 


9 A 


10 A 


II A 


12 A 


6A 


7A 


SA 


IX. . . . 


9A 


10 A 


II A 


5A 


6A 


7A 


8A 


X. . . . 


9A 


10 A 


4 A 


5A 


6A 


7 A 


8A 


XI.. . . 


9 A. 


3A 


4 A 


5A 


6A 


7A 


8A 


XII. . . 


2A 


3A 


4 A 


5A 


6A 


7 A 


8A 


XllI.. . 


2 A 


3A 


4A 


.5 A 


6A 


7 A 


I A 


XIV. . . 


2 A 


3A 


4A 


5A 


6 A 


3i M 


I A 


XV . . . 


2 A 


3A 


4A 


5 A 


3o>I 


3iM 


1 A 


XVI.. . 


2 A 


3A 


4A 


29 M 


3oM 


3iM 


I A 


XVII 


2 A 


3A 


28 M 


29 M 


3oM 


3, M 


i A 


XVIII,. 


2 A 


27 M 


28 M 


29 M 


3oM 


3iM 


1 A 


XIX.. . 


26 M 


27 M 


28 >1 


29 M 


3oM 


3iM 


i A 


XX . . . 


26 M 


27 M 


28 M 


29 M 


3oM 


3iM 


25 M 


XXI.. . 


26M 


27 M 


28 M 


29 M 


3oM 


24 M 


25 M 


XXII. . 


26 M 


27 M 


28 M 


29 M 


23 M 


24 M 


25 M 


XXIII. . 


26 M 


27 M 


28 M 


22 M 


23 M 


24 M 


25 M 


XXIV . , 


2.3 A 


24 A 


25 A 


19 A 


20 A 


21 A 


22 A 


XXVI.. 


2.3 A 


24 A 


18 A 


19 A 


20 A 


21 A 


22 A 


XXVIl. 


2.3 A 


17A 


18 A 


19 A 


20 A 


21 A 


22 A 


XWIll. 


16 A 


,7' A 


18.A 


19 A 


20 A 


21 A 


22 A 


XXIX.. 


if) A 


17A 


18 A 


19A 


20 A 


21 A 


i5A 


• .... 


16A 


17 A 


18A 


19 A 


20 A 


.4A 


i5A 


nciiip 


accr Icpa 


clc XXV par l'cpacic XXIV avec un 


nombre t 


or plus 


potil qi 


c 12 et 


par l'cpacte XXVI avec un nombre 


d'or plu 


s grand 


que II. 












M si 


i^nine le 1 


nois (le ) 


lars ot A 


celui ti; 


Ivril. 


1 
1 



ko 



CALENDRIER JULIEN (vieux style). 

Le calendrier julien employé dans toute l'Europe 
jusqu'à la réforme faite en 1682, sous le pontificat 
de Grégoire XIII, et dont l'usage s'est encore con- 
servé parmi les clirétiens du rite orthodoxe, n'est 
autre que le calendrier romain de Jules César, avec 
quelques modifications (voir les ^nnuaifcs pour 
1904 et 1905). 

La longueur de l'année, celle des mois, ainsi que 
leur distribution dans l'année, sont restées les 
mêmes; mais aux huit lettres nundinales on substi- 
tua les sept lettres dominicales et les fêtes païennes 
firent place aux fètcs chi'ctiennes. Afin de régler la 
date de la fête de Pâques, on ajouta, par la suite, 
l'indication du nombre d'or. 

Trois années communtis de 365 jours sont suivies 
d'une année bissextile Ae?>Q)Q ]outs. Le jour inter- 
calaire ou complémentaire de Tannée bissextile 
s'ajoute au mois de février, entre le 28 et le 2-4; 
ce mois se compose alors de 29 jours. 

Une année est ou n'est pas bissextile selon que la 
partie non séculaire de son millésime est ou n'est 
pas divisible par 4' Ainsi l'année 1908 est bissextile, 
et rannée 1909 ne l'est pas, parce que 09 n'est pas 
divisible par [\. 

La période de temps connue sous le nom de siècle 
est l'assemblage décent annéesjuliennesde365 jours 
un quart; cette période comprend 36525 jours. 

L'année julienne étant trop longue, retarde de 
plus en plus sur l'année tropique et, depuis i582, 
sur l'année grégorienne. Ce dernier retard, qui du 
i" mars iSoo au 28 février 1900 (dates grégoriennes) 
était de 12 jours, s'élève actuellement à i3 jours. 



^ S.^ 



46 



W- 



ARTICLKS PRINCIPAUX DU COMPliT (i). 

Cycle solaire et lettre dominicale. — S'il n'y 
avait pas d'années bissextiles les lettres dominicales 
reviendraient de 7 ans en 7 ans; mais, par suite de 
la présence d'nne bissextile tons les 4 ans, ce retour 
ne se l'ait qu'après -quatre lois plus de temps. 

Cette période de 28 années, ramenant les lettres 
dominicales dans le même ordre, porte le nom de 
cycle solaire. On appelle aussi cycle solaire d'une 
année le ranfj de cette année dans la période de 
28 ans. 

Détermi/ier le cycle solaire d'une année. — La 
première année de lère vulgaire est réputée avoir 
eu 10 de cycle solaire; par suite, pour avoir le cycle 
solaire d'une année quelconque après le commence- 
ment de l'ère, il faut ajouter g au millésime et di- 
viser par 28 ; le reste est le cycle solaire de l'année 
et le quotient indique le nombre de cycles achevés 
depuis l'origine. Lorsque le reste est zéro, le cycle 
solaire est 28. 

Si l'on voulait avoir le cycle solaire d'une année 
julienne fictive avant notre ère, la règle serait la 
suivante : ajouter 18 au millésime, diviser par 28 
et retrancher le reste de 28 ; la diUerence est le cycle 
solaire cherché. On pourra aussi, pour les années 
de l'ère vulgaire, jusqu'e-n ôôgg, faire usage de la 
Table (p. ^|8) qui donne immédiatement le cycle 
solaire et la lettre dominicale, 

Nombre d'or ou cycle lunaire. — Période de 
19 années, renfermant 235 lunaisons et ramenant, 
dans le calendrier, les phases de la Lune dans le 
même ordre et aux mêmes dates. 

Le nombre d'or d'une année est le rang de cette 
année dans la période de 19 ans. 

(M f^uir pour plus de délails \\4nniinire de i<)o'>. 



*i 



m'- 



m 



Règle. — Ajouter \ au millésime et diviseï' 
par 19, le reste est le nombre d'or de l'année. Si 
l'on trouve zéro pour reste, le nombre d'or est 19. Pour 
avoir le nombre d'or des années juliennes avant 
notre ère, la règle deviendrait : ajouter l'-j au millé- 
sime, diviser par 19 et retrancher le reste de 19. 

La Table de la page 4^ donne le nombre d'or 
des années de notre ère jusqu'en 5599. 

Épacte. — On donne ce nom à la différence 
entre la durée de l'année solaire et celle de 12 lu- 
naisons moyenne (354 jours); elles sont em- 
ployées d;nis le calendrier pour trouver, suivant 
les règles du comput, les jours de la nouvelle Lune. 

Dans le calendrier jtilien, on est convenu main- 
tenant d'appeler épacte d'une année, l'âge de la 
Lune, suivant le comput, au premier jour de cette 
année. La Lune pouvant avoir 3o jours, il y a donc 
3o nombres d'épactes; mais, dans ce calendrier, 
19 de ces nombres, correspondant aux 19 nombres 
d'or, sont seuls employés, ainsi que l'indique le 
Tableau suivant, qui donne l'épacte, comptée 
comme il vient d'être dit, connaissant le nombre 
d'or : 



N.dor 


Épaele 


N. d'or 


Épacte 


N. d'or 


Épacte 
I 


'N. d'or 


Épacte 


I 


XI 


6 


VI 


1 1 


16 


XXVI 


2 


XXII 


•y 


XVII 


12 


XII 


'7 


VII 





in 


8 


XXVIII 


i3 


XXIII 


18 


XV! II 


4 


XIV 


9 


IX 


i4 


IV 


19 


XXIX 





XXV 


10 


XX 


i5 


XV 







Détermination de la date de Pâques. — Celle- 
ci dépend du nombre d'or et d(? la lettre domini- 
cale. La Table de la page 49, dont les arguments 
sont le nombre d'or et la lettre dominicale de 
l'année, fournit cette date. 



-il^ 



^■ 



TABI<E donnant le cycle solaire et la lettre 
dominicale dans le calendrier julien- (vieux style" 



ANNÉES 



28 56 

29 57 

30 58 
3i 59 

32 60 

33 61 

34 62 
35163 
36; 64 
37 65 



DO 

5i 

52; 80 

53 81 

55183 



o 

700 
1400 
2100 
2800 
35oo 
4200 
4900 



100 


200 


3 00 


400 


5oo 


800 


900 


1000 


1100 


1200 


i5oo 


1600 


1700 


1800 


1900 


2200 


23oo 


2400 


2D00 


2600 


2900 


3ooo 


3 100 


8200 


33oo 


36oo 


3700 
4400 


38oo 


3900 


4000 


43oo 


45oo 


jGoo 


4/00 


5ooo 


5ioo 


5200 


53oo 


5400 



9 DC 

10 B 

11 A 

12 G 
i3 FE 
14 D 

ID C 

16 B 

17 AG 

18 F 

19 E 

2() D 

21 CB 

22 A 

23 G 

24 F 

25 l£D 

26 C 

27 B 

28 A 

1 GF 

2 E 

3 D 

4 C 

. BA 

6 G 

1 F 

8 E 



25 ED 




FE 


I 


GF 


17 


AG 


5 BA 


26 C 




D 


2 


E 


iS 


F 


6 G 


27 B 




C 


3 


D 


19 


E 


7 F 


28 A 




B 


4 


C 


20 


D 


8 E 


I GF 




AG 


5 


BA 


21 


CB 


i>c 


2 E 




F 


6 


G 


22 


A 


10 B 


3 D 




E 


7 


F 


23 


G 


II A 


4 C 




D 


8 


E 


24 


F 


12 G 


5 BA 




CB 


9 


DC 


25 


ED 


i3 FE 


6 G 




A 


10 


B 


26 


C 


14 D 


7 F 




G 


" 


A 


27 


B 


i5 c 


s E 




F 


12 


G 


28 


A 


i6 B 


9 DC 




El) 


i3 


FE 


I 


G F 


17 AG 


10 B 




C 


14 


D 


2 


E 


18 F 


II A 




B 


l5 


C 


3 


D 


19 E 


12 G 




A 


16 


B 


4 


C 


20 D 


i3 EE 




GF 


17 


AG 


5 


BA 


21 CB 


14 D 




E 


18 


F 


6 


G 


21 A 


i5 C 




D 


>9 


E 


7 


F 


23 G 


16 B 




C 


20 


D 


8 


E 


24 F 


17 AG 




BA 


21 


CB 


9 


DC 


25 ED 


18 F 




G 


22 


A 


10 


B 


26 C 


19 E 




F 


23 


G 


II 


A 


27 B 


20 D 




E 


24 


F 


12 


G 


28 A 


21 CB 




DC 


25 


ED 


i3 


FE 


I GF 


22 A 




B 


26 


C 


li 


D 


2 £ 


23 G 




A 


a? 


R 


l5 


C 


3 D 


24 F 




G 


28 


A 


16 


B 


4 C 



Si 



^m 



î^ 



TABLE PASCAI.Z: JULIENNE 



LETTRE DOSIINICALE 



9 A 
26 M 
16 A 

9 A 
26 M 
16 A 

2 A 
23 A 

9 A 

2 A 
16 A 

9 A 
26 M 
16 A 

2 A 
26 M 
16 A 

2 A 
23 A 



10 A 
27 M 
17 A 

3 A 
27 M 
17 A 

3 A 
24 a 
10 A 

3 A 
17 A 
10 A 
27 M 
17 A 

3 A 
27 M 
10 A 

3 A 
24 A 



1 I A 

38 M 

18 A 

4 A 

28 M 

I) A 

4 A 
25 A 
II A 
28 M 
18 A 
II A 
28 M 
18 A 

4 A 
28 M 
II A 

4 A 
18 A 



D 


E 


F 


12 A 


6 A 


7 A 


29 M 


30M 


3l M 


19 A 


20 A 


14 A 


5 A 


6a 


7 A 


29 M 


23 M 


24 m 


12 A 


l3 A 


14 A 


5 A 


6 A 


3r M 


19 A 


20 A 


21 A 


12 A 


l3 A 


•4 a 


29 M 


30M 


3l M 


19 A 


20 A 


21 A 


5 A 


6 A 


7 A 


29 M 


30M 


3l M 


19 A 


l3 A 


l4 A 


5 A 


6 A 


7 A 


22 M 


23 m 


24 m 


12 A 


l3 A 


14 A 


5 A 


3o M 


3l M 


19 A 


20 A 


21 A 



M si^'nific le mois de Mars et A celui d'Avril. 



>m^ 



909- 



50 

FI ' a 



PÉRIODE JULIENNE. 

Période artificielle de 7980 ans, inventée par Joseph 
Scaliger, chronologiste du xvi* siècle, et servant à 
fixer et à comparer entre elles les dates historiques. 
Elle a été formée par le produit des trois nombres 
î8, 19 et tS, qui représentent les périodes des cycles 
solaire, lunaire et d'iudiction romaine. 

En adoptant le cycle solaire, le nombre d'or €t 
l'indiction romaine tels qu'ils sont employés au- 
jourd'hui et tels qu'ils étaient en usage au temps de 
Scaliger, on trouve qu'en Tan 1 de notre ère on 
compte 10 de cycle solaire, 2 de cycle lunaire et 
4 d'indiction romaine. 

Si l'on remoule ensuive dans les temps avant 
l'ère chrétienne jusqu'à la rencontre d'une année 
ayant à la fois 1 pour chacun des trois cycles, on 
arrive à l'année 4? '3 avant Jésus-Christ (47 12 sui- 
vant les astronomes). Voilà pourquoi les chrono- 
logistes ont fixé à cette année 4/^^ 1<^ commence- 
ment ou Tan I de la période julienne. 

Puisque l'an i de notre ère correspond à l'an 47*4 
de la période julienne, l'année précédente 4?'^ ^^ 
cette période correspond h Tan i avant Jésus-Christ 
(à l'an o, suivant les astronomes);et,si l'on désigne 
par A le millésime d'une annéede notre ère, on aura 
pour l'année de la période julienne : 

Année, avant noti*© ère 4? '4 — A,, 

Année, après notre ère 47'3-H A. 



m ■» 



51 

m 

ÈRES DIVERSES. 

Lorsqu'on rapporte à la période julienne, dont 
l'étendue embrasse toutes les dates historiques, le 
commencement des ères diverses établies par les 
chronologistes, on se rend compte facilement du 
fiombre d'années qui les sépare les unes des autres, 
soit qu'elles commencent avant, soit qu'elles com- 
mencent après Jésus-Christ. 

Années de la période julienne. 
953, an 1 de l'ère des Juifs, 7 octobre de celte 
année 953. 
2699, an 1 de Tére d'Abraham. 
3988, an 1 de l'ère des Olympiades, vers le milieu 

de l'année SqSS de la période. 
3961, an ! de la fondation de Rome selon Varron. 
3967, an 1 de l'ère de Nabonassar, fixée au mer- 
credi 26 février de Tannée 3967. 
!\!\Oii, an i de l'ère des Séleucidcs ou des Grecs. 
4673, an \ de l'ère d'Espagne. 
n47i4» *n ï de l'ère chrétienne. 
5205, an i de l'ère des Arméniens. 
5335, aD I de l'hégire, i6juilletdecetteannée 5335. 
65o5, an i de la République française. 

Eu outre des ères indiquées ci-dessus, toxites ren- 
fermées dans les limites de la période julienne, il 
en existe d'autres dont l'origine est antérieure k 
cette période. 

Parmi celles-ci on peut citer l'ère de Constanti- 
nople, ayant pour origine la création du ! monde, 
fixée par l'Élise grecque au \" septembre de l'an 
55oS av. J.-C. 



52 

^ - r^ 

VÉRIFICATION DES DATES 

exprimées dans les calendriers Julien 
et grég'orieD. 

Les problèmes relntiCs à la vérification des dates 
exigent qu'on puisse retrouver le nom du jour 
de la semaine correspondant à une date donnéeou 
inversement; les Tableaux suivants résolvent ces 
questions à vue, sans aucun calcul mental. 

Les Tableaux donnés pages ^i et 48 fournissant la 
lettre dominicale de toutes les années gréfforiennes 
de i582 à 5699, et de toutes les années julienuesde i 
à 5599, suCfiraient à la rigueur, car la lettre domini- 
cale dechaquean née commune fixe la date du premier 
dimanche de janvier (les quantièmes étant exprimés 
par les lettres A, K. C, D, H, F, G, au lieu d'être 
représentés par les chifires i, 2, 3, 4, 5, 6, 7), et, 
par suite, le nom de tous les jours de l'année. Les 
années bissextiles ont deux lettres dominicales : la 
première lettre valable du !•' janvier au 29 février; 
la seconde, reculée d'un rang par suite de l'inter- 
calation de ce 29 février, est valable pour le reste 
de l'année. De la lettre dominicale, simple ou 
double, on déduit donc, par un calcul facile, le 
jour d'une date quelconque de chaque mois. 

Les Tableaux suivants évitent ce calcul : le Ta- 
bleau 1 indique le nom du premier jour de chaque 
mois, connaissant la lettre dominicale, simple ou 
double de l'année : les initiales D, L, IVla, IMe. J, 
V, S représentent par abréviation les noms des 
jours de la semaine; enfin le Tableau II donne le 
nom du jour correspondant à un quantième donné, 
connaissant le nom du premier jour du mois. 

r^ — m 



53 



ffi? 



TABLEAU I, 

Indiquant le nom du premier jour de chaque mois, 
suivant la lettre dominicale de Tannée. 



Mois. 


A 

D 


B 

S 


C 

V 


D 

J 


E 

Me 


F 

Ma 


G 

L 


A G 

D 


DA 

S 


CB 
V 


DC 
J 


ED 

Me 


FK 
Ma 


GF 


Janvier.. 


L 


Février. . 


Me 


Ma 


L 


D 


S 


V 


J 


Me 


Ma 


L 


D 


S 


V 


J 


Mars .... 


Me 

"s" 


Ma 


L 

T 


D 

Me 


S 
Ma 


V 


J 

"d 


J 
1) 


Me 

"s" 


Ma 


L 

T 


D 
Me 


S 


V 


Avril.... 


L 


Mai 


L 


n 


s 


V 


J 


Me 


Ma 


Ma 


L 


D 


s 


V 


.1 


Me 


Juin 


J 


Me 


Ma 
T 


L 
Me 


D 
Ma 


S 
L 


V 
~D 


V 

"d" 


J 

S 


Me 
V 


Ma 

T 


L 
Me 


D 
Ma 


S 


.Juillet... 


L 


.\oùt .... 


Ma 


L 


D 


S 


V 


J 


Me 


Me 


Ma 


L 


D 


S 


V 


J 


Sept 


V 

"d 


J 


Me 


Ma 
T 


L 
M^ 


D 


S 
L 


S 
L 


V 


J 

"s 


Me 


Ma 
T 


L 
Me 


D 


Octobre . 


Ma 


Nov 


Mo 


Ma 


L 


D 


S 


V 


J 


.T 


Me 


Ma 


L 


D 


S 


V 


Dec 


V 


J 


Me 


Ma 


L 


D 


S 


S 


Y 


J 


Me 


Ma 


^ 


D 



Exemple : Quel jour correspond au 2t avril 1909 | nonrcau style)? 
La lettre dominicale de 1909 est G. 
l>'après le Tableau I, le i" avril ( colonne C) est un jeudi. 
D'après lo Tableau II, le 21 avril ( colonne J) est un mercredi. 



TABLEAU XI, 

Donnant le nom d'un quantième du mois, connaissant 
le nom du premier jour du mois. 



QUANTIÈME 



1, 8, 15, 22, 29 

2, 9, 16, 23, 30 

3, 10, 17, 24, 31 

4, il, 18, 25, 

5, 12, 19, 26, 

6, 13, 20, 27, 

7, 14, 21, 28, 



PREMIER JOUR DU MOIS 



L Ma Me 



L 

Ma 
Me 
J 
V 
S 
D 



Ma 
Me 

J 

V 

S 

D 

L 



Me 
J 
V 
S 
D 
L 
Ma 



J 


V 


S 


J 


V 


S 


V 


S 


D 


s 


D 


L 


D 


L 


Ma 


L 


Ma 


Me 


Ma 


Me 


J 


Me 


J 


V 



D 

L 

Ma 
Me 
J 
V 
S 



54 



•3i 



Usag-e de ces Tableaux pour la vérification 
des dates. 

Calendrier julien (vieux style). — Voici un 
exemple de vérification et de critique des dates 
d'un document historique. 

En 1290 eurent lieu une éclipse de Lune au mois 
d'août et une éclipse de Soleil au mois de sep- 
tembre : elles sont relatées dans la Chronique de 
saiiU Martial de Limoges (édition de la Société de 
l'Histoire de France, p. 197) avec assez de détails 
pour permettre une discussion intéressante. 

« Anno MCCXC, littera dominicali A, aureo nu- 
méro xviij, lima xii, dielunae post Assumptionem beatae 
Mariae, scilicet xvij calcnd. septemb., nocte seqnenti 
ante diem Martis sequentem, circa duas vel très horas, 
fuit eclipsis Lnnae particularis. 

H Item eodem anno. aliis currentibus ut supra, die 
Martis ante Nativitatem beatœ Mariae, ante primam, 
I fuit eclipsis Solis particularis. » 

I* VécUpse de Lune a donc eu tien dans la nuit 
du lundi au mardi après V Assomption de l^ année 
1 290 : quelles dates correspondent à ces deux jours ? 

L'Assomption est une fête fixe dont la date est 
le i5 août; on est donc amené à chercher sur quel 
jour de la semaine tombait le i5 août 1^90. 

Le Tableau de la pa^^o /jS donne d'abord la lettre 
dominicale de 1290 : elle est à l'intersection de la 
colonne renfermant l'année 1 200 (•.<" colonne à partir 
de la droite, commençant par 5oo) et de la ligne 
horizontale de l'année 90 (4* colonne des années); 
on trouve A conformément au texte ci-dessus. 

Dans le Tableau I, colonne A, on trouve que le 
i"août était un mardi; dans le Tableau II, co- 
lonne Ma, on trouve que le i5 août était aussi un 



k£i 



55 

mardi, et que le lundi et le mardi suivants étaient 
le 21 et le 32. 

Donc l'éclipsé a eu lieu dans la nuit du 2i au 
mardi 22, ou bien, d'après le texte, le 22 août 1290 
à 2*" ou 3^ du matin. C'est ce qu'on peut vérifier au 
Tableau des éclipses dans l'Art de véri/rer les dates 
(t. I", p. 76, 3» édition). Cela s'accorde très bien 
avec l'âge de la Lune qui était a son i4* jour le 
lundi; or, le jour de l'éclipsé est nécessairement 
celui de la pleine Lune, i4° ou iS" de la lunaison. 

filais il y a une erreur dans le texte en ce qui 
concerne la date du lundi, fixée au 17 des calendes 
de septembre, c'est-à-dire au 16 août; il faut lire 
le 12 des calendes de septembre (xii au lieu 
de xvii), ce qui provient manifestement d'une 
erreur de copie. D'ailleurs, cette date serait im- 
possible au point de vue astronomique, comme on 
va le voir bientôt. 

2° L'éclipsé de Soleil a eu lieu le mardi avant la 
Nativité de 1290, à quelle date correspond ce jour ? 

La Nativité est une lete fixe dont la date est le 
8 septembre; cherchons donc quel jour de la se- 
maine correspond au 8 septembre 1290. 

La lettre dominicalede 1290 étant A, le Tableau I, 
colonne A, montre que le 1*' septembre était un 
vendredi ; le Tableau H, colonne V, montre que, le 
8 étantaussi un vendredi, le mardi d'avant était le 5. 

Donc l'éclipsé de Soleil eut lieu le 5 septembre 
au malin (avant l'office de prime), ce qui est con- 
forme au Tableau des éclipses précité. 

Cette date s'accorde très bien avec celle du 
22 août, car on sait que l'intervalle de temps qui 

^ 



5(5 

s'écoule entre une éclipse de Lune et l'éclipsé de 
Soleil qui la suit immédiatement doit être sensi- 
blement égal à une demi-révolution synodique de 
la Lune ou à un demi-mois lunaire (29 | jours), 
c'est-à-dire i4 7 jours. Or, du 22 août au 5 sep- 
tembre, il y a i4 jours, ce qui est l'intervalle prévu ; 
la date erronée du 16 août donnerait 20 jours, ce 
qui est astronomiquement impossible. 

La valeur du nombre d'or qui sert à désigner 
l'âge de la Lune à une date donnée apporterait 
une nouvelle confirmation de la date du 22 août. 

Calendrier grégorien. — Exemple de vérification 
d'une date. La nouvelle de la découverte de la pla- 
nète Neptune par Galle, de Rerlin, d'après les indi- 
cations de Le Verrier, fut annoncée à l'Académie 
des Sciences de Paris dans la séance du 5 oc- 
tobre 1846 {Comptes rendus, t. XXHl, p. ôSg). A 
quel jour de la semaine correspond cette date? 

Le Tableau de la page 4i donne D comme lettre 
dominicale de i8/|6 (intersection de la colonne 1800 
et de la ligne horizontale 46); le Tableau I, co- 
lonne D, indique que le i" octobre était un jeudi, 
et le Tableau il, colonne J, que le 5 octobre 
1846 était un lundi. Le hindi est, en effet, le jour 
des séances de l'Académie des Sciences : la date 
est donc vérifiée. 

Remarque. — Si la date comprend une année 
séculaire grégorienne, telle que 1600, 1700,..., 
le nombre correspondant à l'année est zéro (o). 
Le lecteur qui fera usage dos Tableaux pour 
trouver la lettre dominicale correspondante ne 
devra pas oublier de prendre les lettr«^s de la ligne 



57 



?^ 



horizontale supérieure C, E, G, HA placées en regard 
du zéro (o ). Ainsi : 

Année Lettre Année Lettre 

grégorienne, dominicale. grégorienne, dominicale. 

1600 BA 1800 E 

1700 C 1900 G 

On trouvera ainsi, à l'aide du Tableau I, que le 
I" janvier 1600, colonne BA (seconde partie du 
Tableau), était un samedi; de même, le i"' janvier 
1700 était un vendredi, etc. 

Concordance des calendriers julien ( vieux style ) 
et grégorien ( nouveau stylo) . 

Exemple : Pierre le Grand arriva à Paris le 7 mai 
1717 (nouveau style), d'après les Mémoires de 
Saint-Simon ; édition Hachette, t. IX, p. 228 : 

Quel jour de la semaine correspond à cette date 
grégorienne et quelle est la date correspondante 
dans le calendrier russe ( julien ) ? 

Le Tableau de la page 4i donne d'abord la leltre 
dominicale de 1717 dans le calendrier grégorien : 
elle esta l'intersection de la colonne du siècle gré- 
gorien 1700 (5' colonne à partir de la gauche, 
commençant pa* 1700 et 2100) et de la ligne hori- 
zontale 17 (i" colonne des années commençant 
paro) : on trouve C. Le Tableau I (p. 53), colonne C, 
donne S ou samedi pour le i*"" mai. Le Tableau II, 
colonne S, donne V pour le 7 mai. C'était donc 
un vendredi, conlormément au document précité. 

Pour transformer la date grégorienne en date 



58 

julienne, on se servira du 'l'ablcau auxiliaire suivant, 
qui donne la date grégorienne des retards du calen- 
drier julien sur le grégorien : 

Le calendrier julien Dates grégoriennes 

retarde — -^ma^ — ^ — ..^ ^^ 

De 10 jours du i5 ocl. i582 au 28 févr. 1700 

11 — I mars 1700 28 févr. 1800 

12 — 1 mars 1800 28 févr. 1900 
i3 — I mars 1900 28 févr. 2100 

Ce Tableau (qoi est une conséquence immédiate 
de la suppression grégorienne du 29 février des an- 
nées sécu'laires 1700, 1800 et 1900) montre qu'en 
mai 1717 le retard était de 11 jours. 

La date grégorienne du 7 mai 1717 (nouveau 
style) devient donc le 26 avril 1717 (vieux style) 
dans le calendrier russe ou julien. C'est ce qu'on 
vérifie avec les Tableaux précédents. 

Le Tableau de la page 48 donne la lettre domini- 
cale de 1717 dans le calendrier julien à l'intersec- 
tion de la colonne 1700 (4* des siècles, à partir de la 
gauche) et de la ligne horizontale 17 : on trouve F. Le 
Tableau I (p. 53), colonne F, donne L ou lundi pour 
le I" avril, et le Tableau II, colonne L, donne V ou 
vendredi, c'est-à-dire lé même jour que précédem- 
ment. 

La transformation inverse d'une date du calen- 
drier julien en date du calendrier grégorien s'ef- 
fectue do la même manière et doit présenter la 
même vérification, c'est-à-dirr conduire au même 
jour de la semaine en partant de l'une ou l'autre 
date. 

On se sert pour cette transformation du Tableau 



59 

— — » 

auxiliaire suivant, qui donne en date julienne 
l'avance du calendrier grégorien sur le julien :' 

L« calendrier frrcporien baies juliennes. 

aranec Bm — mi 

De 10 jours du 5 oct, i582 au i8 levr. 1700 

11 — 19 févr. 1700 17 févr. 1800 

12 — 18 févr. 1800 16 févr. 1900 
i3 — 17 févr. 1900 i5 févr. 2100 

Exemple : L'ukase abolissant le servage en Kus- 
sie est du 19 février 1861 (vieux style); la date 
grégorienne correspondante, de 12 jours en avance, 
d'après le Tableau ci-dessus, est le 3 mars 1861 
(nouveau style). 

Ou trouve facilement le jour correspondant à la 
date indiquée. En effet, le Tableau, page /|8, donne, 
pour 1861, la lettre dominicale A; le Tableau I, 
colonne A, indique que le i" février était un mer- 
credi et le Tableau !l, colonne Me, que le 19 fé- 
vrier 1861 (vieux style) est un dimanche. 

D'autre part, le Tableau, page 4i> donne, pour 
1 861, la lettre dominicale F; le Tableau l, colonne F, 
indique que le 1" mars est un vendredi, et le 
Tableau 11, colonne V, que le 3 mars 1861 (nou- 
veau style) est un dimanche. Donc la date s'écrira 

1 9 février .^ , ,, , . 

•— 1 861, selon rusafte adopte. 

3 mars 

Remarque. — Les questions relatives à la dé- 
termination du jour de la semaine correspondant 
à nu quantième donné, et réciproquement, peuvent 
aussi se résoudre sans le secours des Tables I et 11, 
à l'aide des concurrents et des réguliers solaires. 

Los définitions des concurrents et des réguliers 



GO 



Wf- 



solaires sont les mêmes dans le calendrier julien 
et. dans le calendrier grégorien. Il importe donc de 
bien employer, dans les applications, la lettre 
dominicale du calendrier renfermant la date pour 
laquelle on opère, puisque celle-ci, pour une même 
année, n'est pas la même dans les deux calendriers. 
Concurrents. — Le concurrent d'une année est 
le nombre de jours écoulés, dans l'année précé- 
dente, depuis le dernier dimanche de décembre. Il 
représente donc le complément à 7 de la lettre do- 
minicale de l'année considérée. 



Lettre 

dominicale. 


Valeur 
numé- 
rique. 


Concur- 
rent. 


Jour 
de la semaine. 


Valeur 
numérique. 


A 


I 


6 


Dimanche 


1 


B 


2 


5 


Lundi 


2 


G 
D 
E 


3 

4 

5 


4 
3 
2 


Mardi 

Mercredi 

Jeudi 


3 

4 

5 


F 


6 


I 


Vendredi 


6 


G 


70UO 


ou 7 


Samedi 


70U0 



Les années bissextiles ayant deux lettres domini- 
cales ont aussi deux concurrents; le premier, cor- 
respondant à la première lettre dominicale, sert 
pendant les deux premiers mois, et le deuxième 
pendant le reste de l'année. 

Rég^uliers solaires^ — Ce sont des nombres atta- 
chés invariablement il chacun des mois de l'annt'c; 
ils représentent la valeur numérique attribuée, 
dans le calendrier perpétuel, à la lettre dominicale 
correspondant au premier de chaque mois. 



Mois 


Régulier 


Mois 


Régulier 


Mot* 


Régulier 


Janv. 


I 


Mai 


2 


Sept. 


6 


Fév. 


4 


Juin 


5 


Ocl. 


I 


Mars 


4 


Juin. 





ISov. 


4 


Avril 





Aoilt 


3 


Dec. 


6 



01 



Mode d^einploi.— i° Trouver le jour de la semaine 
répondant à un «|uanlièmc donné: njouter le con- 
current, le régulier et le quantième, diviser par 7; 
le l'esté est le jour de la semaine cherché. 

Exemple. — Quel jour de la semaine correspond, 
dans le calendrier grégorien, au 5 octobre 18 j6? 

Le Tableau de la page 4^ donne D pour lettre 
dominicale, le concurrent est par suite 3. Le ré- 
gulier d'octobre étant i, on aura donc 

3 H- I + 5 = 9 ; 

divisant par 7, le reste est 2 ou lundi, ainsi qu'on l'a 
vu page 56, 

2° Trouver le quantième répondant à un jour de 
la semaine donné : .-ijouter i4 à la valeur du 
jour de la semaine donné, retrancher le concurrent 
et le régulier et diviser par 7 ; le reste donnera le 
quantième dans la première semaine du mois. 
Ajouter 7, i/j, 21 ou 28 à ce reste suivant que le 
jour était le 2«, 3*, 4* O" 5" du mois. 

Exemple. — Quel est le quantième correspon- 
dant, dans le calendrier julien, au troisième di- 
manche de février 1861? 

Le Tableau de la page 4^ donne A pour lettre 
dominicale de 1861; le concurrent sera donc 6 et le 
régulier solaire l\. On aura, i étant la valeur 
numérique répondant au dimanche, 

i + i4-(4 + 6) = 5, 

qui, divisé par 7, donne 5 pour reste; ajoutant i4, 
puisque l'on considère le troisième dimanche, il 
vient ig : le jour cherché est donc le 19 février 1861, 
ainsi qu'on le voit page 59. 



!«1 



'^M 



02 



cai.£ndrii:r cophte. 

L'année des anciens Égyptiens était une année 
-vague, composée de 365 jours, sans interca- 
lation ; elle comprenait 12 mois de 3o jours, 
suivis de 5 jours complémentaires, ou épagomènes. 
C'est de cette année qu'il est question dans l'ère 
de Naboiiassar, qui commence le mercredi 26 fé- 
vrier de l'an ^4? avant J.-C. 

L'année vague fut suivie jusqu'à l'an 724 de Nabo- 
nassar, A partir de cette dernière année, dont le 
commencement répond au vendredi 29aoûtde l'an 25 
avant J.-C, les Égyptiens, abandonnant l'année 
vague, ajoutèrent tous les quatre ans un 6* jour 
épagomène, afin de rendre leur année Jîxe. La 
première addition d'un 6" épagomène eut lieu en 
l'an 8 de l'ère actiatique; cette année, composée de 
366 jours, commence le dimanche 29 aoât de Tan 
23 avant J.-C. et finit le lundi 29 août de l'an 22 
avant J.-C. 

Plus tard, les Cophtes, tout en conservant Tan- 
née fixe de l'ère actiatique, en firent l'application 
à l'ère de Dioclétien ou des Martyrs. 

L'an I de l'ère des Martyrs commence le vendredi 
29 août de l'an a84 après J.-C. et finit le vendredi 
28 août de l'an 385 après J.-C. 

Les II mois de ce calendrier |»ortent les noms 
de tut, bobeh, hatur, koyhak, tubeh, amckir, bar-' 
mhac, bannudeh, bachones, bawiie, abib, mesori, 
et les jours complémentaires sont les épagomènes. 



# 



63 



CALENDRIER iaUSUI.MAM. 

Le calendrier musulniaii remonte, pour sa forme 
actuelle, à l'an i de Vhégire, qui commence le 
16 juillet de l'an 6a2 après J.-C. 

Les mois, dans ce calendrier, suivent le cours de 
la Lune et sont de 29 ou 3o jours; les années se 
composent constamment de 12 mois, comprenant 
ensemble 35.| ou 335 jours. Il suit de là que l'année 
musulmane, purement lunaire, commence, d'une 
année à l'autre, 10 ou 1 1 joursplus tôt dans l'année 
solaire. 

Le cycle lunaire des Musulmans,, composé de 
3o années lunaires, après lesquelles les années 
communes de 354 joui"» et les années abondantes 
de 355 jours reviennent dans le même ordre, com- 
prend 19 années communes, sous les nomhres i, 3, 
4, 6, 8, 9, n, 12, i4, i5, 17, 19, 20, 22, 23, 25, 27, 
28 et 3o, et II années abondantes, sojis les nom- 
bres 2,5, 7, 10, i3, 16, 18, 21, 24, 26 et 29 (>). 

Dans la pratique, le» jours comptés par les 
Arabes elles autres peuples qui suivent le calendrier 
musulman ne sont pas toujours bien d'accord avec 
les jours marqués dans les calendriers imprimés. 
Cela vient de ce que ces peuples ne comptent pour 
le I*' jour du mois que le jour même où le crois- 
saiit de la nouvelle lune devient visible pour eux, 
ce qui n'a lieu que le 2' jour environ après la con- 
jonction du Soleil et de la Lune; mais cet incon- 
vénient disparaît par le soin qu'ils ont dejoindre 

(') Suivant certains auteurs la i5* année du cycle est abon- 
danlc c\ la ii".* (Icfcctive. 



64 



à leur date le nom du jour de la semaine, ce qui 
permet toujours de ramener à sa véritable place le 
jour qu'ils ont voulu indiquer. Les Musulmans 
comptent leur jour à partir du coucher du Soleil 
du jour civil précédent. 

Les mois se succèdent dans l'ordre suivant : 

Mois. Jours. Mois. Jours 

Moliarem 3o Redjeb 3o 

Safar 29 Schaabaii 29 

Rébi i"' 3o Ramadan.... 3o 

Rébi 2* 29 Sclioual 29 

Djoumada i*"". 3o Dzou'l-cadeb. 29 

Djoumada 2* . 29 Dzou'l-hcdjeh. 29 ou 3o 

CALENDRIER ISRAÉLITE. 

Le comput Israélite remonte, pour sa forme ac- 
tuelle, au iv' siècle après Jésus-Chrisl; il sert princi- 
palement aux juifs modernes à lixer leurs fêtes et 
leurs cérémonies religieuses. 

Dans ce calendrier, les mois, réglés sur le cours 
de la Lune, sont des mois lunaires, de 29 ou 
3o jours, et l'année se compose de 12 mois lu- 
naires lorsqu'elle est commune, et de i3 mois lu- 
naires lorsqu'elle est embolismique. 

L'année commune peut avoir 353,354 ou 355 jours 
suivant qu'elb'! of,l dt'fect ive, régulière ou abondante . 
De même l'année embolismique peut avoir 383, 
384 ou 385 jours suivant qu'elle est «/^yècfiVtf, régu- 
lière ou abondante. 

Les années communes et les années embolismi- 
ques se succèdent enlre elles de telle 
une période de 19 ans le commencemc 



:cs ciuuuiisiiii — 

( sorte qu'après t 
leni de l'année I 



65 



israélite arrive à la môme époque de l'année so- 
laire. L'année israélite est donc une année luni- 
solaire. 

Tableau des mois Israélites 



Tisseri 

Hesvan 

Kislev 

Tébeth 

Schebat 

Adar 

Véadar 

Nissan 

lyar 

Sivan 

Tamonz 

kh 

Elloul 

Sommes 



commune 



D. 


11. 


sJ 


j 
3o 


29 
29 


29 
3o 


29 

3o 


^9 
3o 


29 


29 


3o 


3o 


29 
3o 


29 
3o 


3o 


o9 
3o 


29 


29 


353 


354 





em 


i)olism 


A. 


D. 


H. 


i 

DO 


3o' 


30^ 


3o 


29 


29 


3o 


29 


3o 


29 
3o 


^9 
3o 


29 
3o 


29 


3o 


3o 


3o 


29 
3o 


II 


29 
3o 


'9 
3o 


II 


29 
3o 


^9 
3o 


II 


29 


29 


29 


355 


383 


384 



3o 
3o 
3o 

29 
3o 
3o 

29 
3o 

^9 
3o 

29 
3o 

29 

385 



. 



La période de 19 ans, ou cycle lunaire des Juifs, 
imité de celui des Grecs, comprend 12 années com- 
munes et 7 années embolismiques. 

Les années communes senties i'*, 2*, 4'» 5*, 7", 9*, 
lo*, 12*. t3*, i5*, i6« et i8' du cycle; les embolismi- 
ques sont les 3*, 6*, 8*, II', i4*, 17" et ig' du cycle. 

Le jour israélite commence au coucher du Soleil 
du jour civil précédent. 



.m 



C6 



m 



CAZ.EXirBRIER RÉPUBX.ICAnî 

Dans le calendrier républicain français, qui n'a 
été en usage que pendant treize années, jusqu'au , 
I" janvier 1806, on compte les années à partir du 
22 septembre 1792, époque de l'équinoxe d'au- 
tomne et de la fondation de la République. 

Les mois de ce calendrier ont tous également 
3o jours, et les jours complémentaires, qui suivent 
le dernier mois, sont au nombre de 5 ou de 6, sui- 
vant que l'année républicaine doit avoir 365 ou 
366 jours. L'année commence à minuit, avec le jour 
civil où tombe l'équinoxe vrai d'automne pour 
l'Observatoire de Paris. 

Le commencement d'une année et, par suite, sa 
durée ne peuvent donc être obtenus à l'avance qu'à 
l'aide d'un calcul astronomique précis. 

Le mois est composé de 3 décades, les décades 
sont de 10 jours nommés primidi, duodi, tridi, 
quarti'di, çucncidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi, 
décadi. Les 12 mois portent les noms de vendé- 
miaire, brumaire, frimaire, nivôse, pluviôse, ven- 
tôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermi- 
dor, fructidor. 

Le Tableau suivant ( page («7) fait connaître la 
correspondance entre les calendriers républicain et 
grégorien pour les premiers jours de chaque mois 
républicain de l'an I à l'an XV. Il sera facile d'en 
déduire celle d'un jour quelconque d'un mois et 
d'ime année républicaine donnés. 



1 H. — life 



67 



!* 







o 










t^ 


















1 




> 


o 


rc ro 


es 


C^! 


o 


« 


O c^ 


>-l « 


o 


o 


Ci 1 




X 




CN « 


es 


es 


00 


f^ 


c>] es 






M 


1 
















1 








1 




> 


lo 










co 














1 








rc 


co 


es 


es 


o 




n 


n 






o 


O Oi II 


d' 


^ 


22 


« 


« 


es 


.C) 


oo 


«s 


rr 


.f^ 


:« 


e>) 


« 


«T' 1 - Il 
< il 


V 


_ 


-«p 


1 




>o 
















1 


u 

1 


•^ 


o 


ro fO (M 


es 


o 


M 


.■^ 


es 


u 


M 


o 


O 


CT. |, 


>< 


'^ 


es es (N 


« 


œ 


es 


« 


es 


« 


es 


es 


es 




=: 


3 


v^-^^ ro 


Tfi 


o 


es 


^ 


e^i 


„ 


„ 


O 


O 


Oi ' 


M 


X 


2 


« C es 


es 


22 


M 


es 


e^i 


es 


e^i 






M 


«V 




c^ 






co 1 
















i 


•- 


xi 


o 


ro ^'^ (M 




o 


>4 


o 


es 


M 


M 


o 


o 


OS 


W 


GO 


n « c* 




oo 


«S 


M 


n 


es 


CJ 


«s 


C^I 






•»-• 
























t 


M 


O 


ro PO 


es 


fS 


^: 


„ 


O 


es 


„ 


„ 


O 


o 


os 


1 


00 


■-• 1 " 


es 


««» 


00 


es 


« 


e-i 


« 


c^ 


d 


es 




X 


g 


ro 


__^ 


j«. 


es 


o 


^ 


o 


., 


^ 


« o 


O 


Oi 


OQ 


Ci 


es 




es 


œ 


« 


« 


es 


es 


c^ es 


es 




■2 




^-l 
























1 




o- 










O 








■ 






§ 


mm 


05 


;■'; 


eo 


es 


f^ 


O 


« O e'J 




h' 


o 


O 


Ci 


> 


t;^ 


(M 


« 


es 


es 


oo 


es es c»; 


es 


es 


es 

■ 








- 


oo 


« 




« M 


3s 


O CTïf- 


O 


O 


en 


O^. 


00 1 


fl- 


^ 


r^ 


es 


es 


« es 


t^ 


es ■HP) 


C} 


ts 






« 


V 




•^ 


















!l 


S 




[-^ 










OC 












II 


■K 


Cl 


« 


c^ 


M 


M 


05 


O Ci -• 


o 


O 


en 


OS OO !1 




{-— 


r: 


« 


es 


« 


J-— 


« - (M 


C-i 


M 






« Il 


« 




»-•■ 










•»-' 












tl 




> 


g 


r^ 


e^i 


_ 


^ 




C c:^ - 


o o 


o. 


1 
Ci oo j 


S 






es 


f>i 


« 


r^ 


CT « « 


iM es 


« 






»-• 


























-^ 


-o 


es 


e*! 


os 


„ 


o - 


O 


O 


Oi 


c: 00 




1- 




es 


(N 


es 


t^ 


(r<i 


e-: es 


es 


es 






o 


























' 1 




-51" 










lO 








l 






1 


g 


"" 


Ci 




c^: 


»■ 


-< 


05 


c 


O 


^ 


C c 


a-. 


Ci 


00 1 
















t- 


p; 




es 


M iS 






« Il 






"-" 






















il 




c-î 


1 








-^ 


. 1 






1 






Ci 


^ 








as 


n 


O; " 


o o 


Oi 


c: oo II 


O' 


"* 


t^ 


r; 


es 


es 


es 








p« es 






I-. 1 


Q 


























1 


0- 




c-< 










co 


















o 


"^ 


C5 


r« 


e^i 


•- 


H 


C3S 


c 


(T, 


- 


O 


O 


Ci 


(T. 


oo 






f-» 


r" 


M 


^! 


« 








es 


es 




r> 








^- 




1 








' 










i 


























1 


2 


S 

c 


cT 

1/3 


1 


> 

O 




C 

c 


c 

ci 


> 
'A 


2 

es 


> 


"S 


's 


'5 

•-9 


«s \ 
o : 
-< . 


^: 


Ci 


o 
ta 




•1 
g, 
















> 


S 

3 


à 


■o 
> 


> 


c 

> 


O 


1 




a- 


à 


i i 




'i^ 


-î: 


ï 


m 


- 




ë 


"- it 


- 


- 


1 


i 


1 ! 



^ 



68 



cai.i:ndrier chinois 

Il est luni-solaire et réglé sur les mouvements 
vrais du Soleil et de la Lune rapportés au méri- 
dien de Pékin, tels qu'ils se déduisent des Tables 
astronomiques. 

L'année renferme ordinairement 12 lunaisons 
ou mois ; de temps en temps, on intercale une 
i3^ lunaison, pour rétablir à peu près l'accord des 
mouvements de la Lune et du Soleil. Les années 
communes, de 12 lunaisons, renferment 35:^ ou 
355 jours, et les années pleines, de i3 lunaisons, 
varient entre 383 et 384 jours. 

L'année commence avec la lunaison dans le cours 
de laquelle le Soleil entre dans le signe zodiacal 
des Poissons, ce qui, pour le méridien de Pékin, 
arrive actuellement vers le 19 février. Une lunaison 
ne pouvant dépasser 3o jours, on voit que le r .m- 
mencement de l'année chinoise est compris 'lUre 
le 20 janvier et le 19 février. 

Pour les usages ordinaires de la vie, on compte 
les années depuis l'avènement au trône de l'em- 
pereur régnant. Dans la chronologie, les années 
sont réparties par cycles de (io ans. Le cycle 
sexagésimal est lui-même formé au moyen de deux 
autres : l'un décimal, répété 6 fois consécutive- 
ment, et l'autre, duodécimal, répété 5 fois de suite, 
à côlé du premier. Par suite de cette combinaison 
une année est désignée par deux caractères difle- 
rents, comme le montre le Tableau des cycles, 
donné page 71. 



î>|î 



im 



69 



'm 



l.e 76* cycle sexagésimal a commencé en 1864 ( ' ). 
L'année Vou-Shin, 34'annéedu règne de l'empereur 
Kouang-Sou, ou la 4-^° d" 76" cycle, commence 
le 2 février 1908; elle est commune et renferme 
355 jours. 

L'année Ki-Yeou, 46* du 76' cycle, est pleine, 
de 384 jours, et commence le ?.i janvier 1909. 

Les mois n'ont pas de nom particulier ; ils se 
désignent par leur numéro d'ordre dans l'année. 
Le mois intercalaire n'a pas de numéro spécial; 
il prend, suivi du signe jun, celui du mois précé- 
dent. Les mois ou lunes ont 29 ou 3o jours ; ceux 
de 29 jours se nomment sjao (petits), et ceux de 
3o jours, ta (grands). 

Le commencement du mois est lixé au jour où 
tombe la nouvelle lune vraie, pour le méridien de 
Pékin. Par suite de l'emploi des mouvements vrais, 
les mois sjao et ta ne sont pas alternatifs ; on ren- 
contre assez souvent deux et même trois mois con- 
sécutifs do même durée. 

La lunaison étant un peu inféiùeure au temps 
moyennement employé par le Soleil pour parcourir 
un signe du zodiaque, il s'ensuit que, de temps 
en temps, le Soleil reste dans le même signe pen- 
dant toute une lunaison ; celle-ci forme le mois 
intercalaire. 

Dans le placement de la lune intercalaire, il faut 
bien tenir compte que, dans le calendrier chinois: 



( ' ) D'après la chronologie dressée par ordre de l'empereur 
Kien-loni; et déposée, au xviii* siècle, à la bibliothèque royale 
par le P. Aniiol. Suivant la décision du tribunal des Malhc- 
niatiques de Pékin, rendue en 1C8',, on compte G cycles de 
moins. 



■^ 



70 

L'équinoxe du printemps est toujours le 2« mois. 
Le solstice d'été » 5' » 

L'équinoxe dfautomne » 8* » 

Le solstice d'hiver » n» » 

Les I", II* et 12" mois ne sont jamais dou- 
blés. 

Le jour, dans la vie civile, commence à minuit; il 
renferme douze pai'ties égales, nommées shi, qui se 
comptent sans interruption de i à r2. fLes ski se dé- 
signent par les caractères du cycle duodécimal. 
•En réalité, les Chinois font commencer le jour 
au milieu de la première heure, nommée tse, qui 
répond à l'iiïtervalle compris entre n'' du «oir 
et i** du matin. 

Les jours se comp4en.t de i à 29 ou 3o, suivant 
que les<mois sont sjao ou ta. Ils se comptent aussi, 
et c'est là un moyen de contrôle des dnles chinoises, 
depuis une époque très reculée, suivant un cycle 
sexagésimal, dont les signes sont les mêmes que 
ceux du cycle de 60 ans. 

L'usage des mouvements vrais exige, pour for- 
mer le calendrier d'une année quelconque, l'emploi 
des Tables lunaire et solairo. iLes résultats des cal- 
culs, faits avec les Tables astrouomiques alors 
connues, ont été publiée ^n r644, par le Tribunal 
des Mathématiques de Pékin, pour une période 
allant de 1624 a aoai. Gotte ipubUcation,'COJinue 
sous le no,m de Wan-Nien-ChQU,&erl de base aux 
calendriers présentés .tous .les ans à l'empereur et 
.publiés dans toute la Chine. 

îEn corai>arant los donnt'es chinoises aux résultats 
obtenus avec les Tables astronomiques actuelles, 
on peut rencontrer quelquefois un désaccord. 



71 



Ainsi, en rapportant au méridien de Pékin la néoménie 
<du i3 février 1896, on trouve qu'elle s'est produite ce 
iHiême jour, .à 11*^59"" du .soir, temps .mayen de Péliin. 
(Cependant le JVan-Nien-Chou reporte la néoménie ;au 
il 4 février. 

Cette nouvelle lune était la première de l'année chinoise 
fcommençant en 1896. Par suite l'année Ping-Shin a eu une 
durée dilFérente suivant que l'on adopte le résultat 
^chinois ou l'annuaire. On a suivi les données du JVun- 
JVien'Chou, dans le Tableau des concordances. 





Cjrcle décimal ou 


des 10 ikem (tEoncs) 




N°*. Noms 


N". Noms 


N". 


Noms N"'. Noms 


N". Noms 




1. Kia 


3. Ping 


5. 


"Vou 7. Kêng 


9. Gin 




». Y 


4. Ting 


6. 


Ki 8. Sin 


10. Ku«l 




Cycle 


duodécimal ou 


des 12 tchi (branches) 




N«. Noms N". 


Noms 


N". Noms N°'. Noms 




1. Tso 


4. 


Mao 


7. Ou IC 


Yeou 




2. Tcheou 5. 


Chln 


8. Ouei 1 


. Su 




8. Yn 


6. 


Se 


9. Shin là 


. Hfti 






Cycle sexagésimal ou Kiah-Taée 




1 


Noms 


^ ^"'^ , ^ 


Noms 


Noms 


Nouïs 
46. Ki Yeou 


Kia Tsc 


16. Ki 


Mao 


31. Kia Ou 


2. 


Y Tcheou 


17. Kêng 


Chin 


32. Y Ouei 


47. Kêng Su 


3. 


Ping Yn 


18. Sin 


Se 


33. Ping Shin 


48. Sin Hai 


4. 


Ting Mao 


19. Gin 


Ou 


34. Ting Yeou 


49. Gin Tse 


6. 


Vou Chin 


20. Kuei 


Ouei 


35. Vou Su 


80. Kuei Tcheou 


■ 6. 


Ri Se 


21.iKia 


Shin 


36. Ki !Hai 


SI. Kia Ya 


7. 


Kêtig Ou 


22. Y 


Yeou 


37. Kèng Tse 


52. Y Mao 


8. 


Sin Ouei 


23. Ping 


Su 


38. Sin Tcheou 


53. Ping Chiin 


0. 


Gin -Shin 


24. Ting 


Hai 


89. Gin Yn 


54. -Ting Se 


tio 


Kuei Ycou 


2?. Vou 


Tse 


40. Kuei Mao 


55. Vou Ou 


11. 


Kia Su 


26. Ki 


Tcheou 41. Kia Chin 


56. Ki Ouei 


112. 


Y Hai 


27. Kêng 


Yn 


42. Y Se 


«7. Kâng Shin 


rt3. 


Ping Tse 


28. Sin 


Mao 


43. Ping Ou 


58. Sin Yeoo 


il4. 


Ting Tcheou 


29. Gin 


Chin 


44. Ting Ouei 


59. Gin Su 


15. 


Vou Yn 


30. Kuei 


Se 


45. Vou ShiH 


60. Kuei Hai 



^ 



il 



CONCORDANCE DES CALENDRIERS 

dans Tannée §:ré§;orienne 1909 

La Table suivante a pour objet de faire passer, 
d'un système de comput dans un autre, une date 
quelconque renfermée dans les limites de l'année 
grégorienne 1909. 

Dans les calendriers musulman , Israélite et 
chinois, dont les mois sont lunaires, le jour de la 
lune est indiqué, plus ou moins exactement, par 
le quantième du mois*. On donne, dans les pages 
impaires -j à 29, le jour de la lune fourni par le cal- 
cul astronomique, en comptant un pour le jour 
civil où tombe la nouvelle lune. Si l'on compare 
ce jour de la lune avec le premier jour de ces 
mois, on trouve que les lunes civiles, Israélites ou 
musulmanes, commencent généralement après les 
nouvelles lunes astronomiques. Quelquefois la dif- 
férence est de 3 jours, et quelquefois elle est nulle; 
le plus souvent elle est de i ou 2 jours. C'est ainsi 
que le 1" moharcm 1827 répond au deuxième jour 
de la lune et le i" tisseri 5G70 au troisième. 

On peut môme trouver quelquefois, correspondant 
au premier jour de certains mois israélites ou mu- 
sulmans, \ jours pour âge astronomique de la lune; 
mais, même quand ce fait se présente, la différence 
réelle n'atteint pas 3 jours, parce que, dans les deux 
calendriers indiqués, le jour commence avec le 
coucher du Soleil du jour civil précédent. 



efe ^ 



73 



COA'CORDAIVCE DES CALENDRIERS PENDANT L'ANNÉE 1909 


Calendrier 




Julien 










Chinois 


régorien 


(russe) 


Musulman 


Israélite 


Républicain 


Cophte 


(76' cycle) 


1909 


1908 


1326 


5669 


117 


162S 


45 


IJanv. 


If» Dec. 


8 Dzou'l- 


8 Tébelh 


II NMvôse 


23 Koyak 


10 XII" mois 




7.7 


16 hedjeh 


i6 


19 


1 Tubeh 


18 




1 Janv. 


21 1326 


21 


24 


6 


23 




s 1909 


28 


28 


1 Pluviôse 


i3 


3o 




î) 


^9 


20 


2 


14 


1 1" mois 






1 Moha- 


ï Schébat 


3 


15 


2 46 


1 FéTr. 


i<) 


10 rem 




12 


24 


II 




26 


17 1327 


n 


19 


1 Amchir 


IS 




1 Févr. 


23 


23 


2:> 




24 




7 1909 


20 


29 


1 Ventôse 


13 


1 Il'niois 




9 


1 Safar 


lAdar 


3 


l5 


46 


i Mars 


l6 


8 1327 


8 


10 


22 


10 




25 


17 


17 


19 


1 Bar- 


i<) 




1 Mars 


21 


21 


23 


5 mhat 


23 




9 1909 


29 


29 


1 Germinal 




lu* mois'"' 




II» 


1 Rcbi !•■ 


1 Nissan 


2 


14 


2 46 


1 Avril 


19 


10 1327 




II 


23 


II 




^1 Avril 


18 


i8 


19 


1 Bar- 


19 




23 


23 


2i 


6 mudeh 


24 




7 1909 


29 


29 


3o 


12 


1 m* mois 




8 


30 


3o 


1 Floréal 


i3 


2 46 




9 


1 Rébi 2* 


llyar 


2 


14 


3 


1 Mai 


18 


10 1327 


lO 


II 


23 


12 




26 


18 




19 


1 Bacho- 


20 




IMai 


2:i 


23 


24 


6 nés 


25 




6 1909 


28 


28 


20 


II 


1 IV mois 




H 


1 Djou- 


1 SiTan 


i Prairial 


l3 


3 46 


\ Juin 


'0 


12 madal" 


12 


12 


24 


14 




26 


19 1327 


19 


19 


1 Bawne 


21 




IJuin 


25 


25 


25 


7 


27 




5 1909 


29 


1 Tamouz 


29 


II 


i Vmois 




7 


1 Djou- 


1 Messidor 


i3 


3 46 






mada 2' 











74 

















i 
t 


CONCORDANCE DES CALENDRIERS PENDANT L'ANNÉE 1900 




Calendrier 






Julien 










GbiROi 




Grégorien 


(russe) 


Musulman 


Israélite 


Républicain 


Cophte 


(76'eycl 




1900 


1909 


1327 


5669 


117 


1685 


46 




IJuill. 


18 Juin 


12 Djou- 


12 Tamouz 


i2!Me8Sidor 


24 Bawne 


14 V 0)0 




8 


25 


10 niada 2' 


19 3669 


19 117 


1 Abib 


21 


t 


14 


IJuill. 


25 


25 


25 


7 16Î3 


2- 




17 


4 


28 


2K 


28 


H\ 


1 VP mo 




19 


6 


1 Redjeb 


1 Ab 5669 


3o 


12 


3 




20 


- 


2 


2 


1 Therml- 


18 


4 


] 


lAoÛt 


I!) 


14 


li 


r3 dor 117 


26 


irt 




7 


2:» 


ao 


20 


19 


1 Messori 


22 




i4 


lAoût 


'i'i 


27 


a6 


8 1625 


2<| 




i6 


■5 1 


<t9 


29 


28 


10 


i vil- m 




i8 


;> : 


i Schaa- 


liElluul 


3o 


IB 


3 




■Î8ep,. 


6 


2 ban 


9. 5669 


1 Fructi- 


i3 






19 


15 




14 dor 117 


2R 


1' 




6 


24 


20 


20 


19 


1 Epag. 


22 






29 


î5 


25 


24 


1 Tut 1686 


27 




I> 


1 Sept. 


28 


28 


27 


4 


1 VIll'BJ 


, 


i6 


3 


1 Rama- 


l'Tisseri 


29 


6 


3 




l« 


5 


3 d»n 


3 5670 


iliCoiupI. 


8 


-, 




23 


lO 


8 


8 


IVendém. 


l3 


li> 




1 Ooi. j 


18 


IK 


16 


9 118 


21 


IS 






28 


26 


9f. 


»9 


1 Bobflh 


2, H 




1 1 i 


l'Oot. 


2() 


29 


23 


4 <t8SG 


1 IX* mo 




l6 


3 


1 Schuual 


llHcsvan 


24 


6 


3 




23 ; 


lO 


8 


8 5670 


llBramaire 


i3 


lo 




1 NOT. 1 


19 


■f- 


17 ' 


lo 118 


■M 


'9 






28 i 


06 


26 


^9 


a Hatur 


28 


t 


13 i 


3l .' 


'î Dzou'l- 


i»9 


22 


<4 1626 


1 X' moi 




U '- 


1 NOT. 


lIKIsleT 


23 


5 


2 




22 ; 


f) 


cadeli 


5670 


•llFrlmalro 


i3 






IDéc. 


I8 


18 


18 


10 -HH 


M 


«9 




10 i 


27 


27 


2- 


'9 


1 Korak 


2S 




i3 ! 




.!<> 


1 Tébeth 


22 


4 1626 • 


1 XI' m( 




li 


■'ï Dec. 


1 Dzoïil- 


2 5670 


23 


6 1 


2 


-i 


22 


9 


i, hedjeh 


i«. 


•1 NiTÔse 


l3 



















75 

m m 



PHËNOràËS A^TIiONOtHI^VËS PRINCIPAUX 

OBSERVABLES EN I9O9 



Sous ce titre on désigne, dans l'ordre d« visibi- 
lité : 

1° Les éclipses de Soleil et de 'Lune 76 

2" Les occultations des étoiles par la Lune.. 78 
,3° Les éclipses des satellites de Jupiter et au- 
tres phénomènes du système de Jupiter. 79 

4° -Les aspects des planètes. ... . . 82 

5" Les positions des points radiants des étoiles 

filantes.. . . . .^. 8q 



i^ 



7^' 



76 



ECLIPSES DE SOLEIL ET DE LUNE 

EN 1909 

(Temps moyen civil, compté de oh à 24h) 



I. — les 3 et 4 juin, éclipse totale de Ziune, 
en partie visible à Paris. 



Temps moyen 

civil 

de Paris 



lîntrée dans la pénombre le 3 à 

Enti ée dans l'ombre le 3 à 

Commencement de l'éclipsé totale, le 4 à. 

Milieu de l'éclipsé le 4 à 

Fin de l'éclipsé totale le 4 à 

Sortie de l'ombre le 4 à 

Sortie de la pénombre le 4 à 

Coucher de la Lune, à Paris le 4 à 

Grandeur de l'éclipso: i,i63, le diamètre 
de la Lune étant un. 



22. -'p, «7 
i3.52,8 

1. 7,5 
1.38,2 

2. 9,0 
3.23,-^ 
4.3o,6 

l 9 



II. — lies 17 et 18 juin, éclipse totale de Solei 
invisible à Paris. 



Com' de l'écl. générale lei7 
Gom' de l'écl. totale lo 17 
Com'de l'écl. centrale le 17 
Ecl. centra'* à midi vrai leiH 
Fin de l'écl. centrale le 18 
Fin de l'ecl. totale le 18. 
Fin de l'écl. générale le 18 
l.cclipso est visible au nord de 



TEMPS 

MOYEN 

CiTil 

de Paris 



DANS LE LIEU 



Longitude Latitude 



h m 

22.3(),6 
22.39,6 
23.40,6 

0.16,1 

0.16,1 

1.46,1 
l'Asie et dans l'Amérique du Non 



[ 19.56 E 
78.50 E 
78.31 E 
[74.590 
43.380 

43.21 O 

95.17O 



20.22 J 
49.021 
49.42 I 
M8.231 
59.57 1 
59.4,-11 
38.11 1 



77 



■3Z 



mi. — Le 27 novembre, éclipse totale de Ziune, 
en partie visible à Paris. 

Temps moyen 

civil 

de Paris 

h m 

ntrée dans la pénombre, à 6.21,1 

ntréo dans l'ombre, à •j.20,4 

ommencement de l'éclipsé totale, à 8.28,1 

ilieu de l'éclipsé, à y. f\,o 

in de l'éclipsé totale, à 9. 44? 9 

ortie de l'ombre, à 10. 47, 5 

ortie de la pénombre, à 1 1 . 46 , 9 

oucher de la Lune, à Paris, à 7.22 

•randeur de l'éclipsé: 1,371, le diamètre 
de la Lune étant un. 



"V. — Le 12 décembre, éclipse partielle de Soleil, 
invisible à Paris. 



lom' de l'éclipsé générale 

'lus grande phase 

in de l'éclipsé générale. 



TEMPS 
MOYEN 

civil 
de Paris 



18. 5,9 
19.54,1 
21.42,4 



DASS LE LIEU 



Longitude 


Latitude 


i55°.55'e 
83.11 E 
18.52 


381 33' A 
64.33 A 
54.17 A 



randeur de l'éclipsé : o,54i, le diamètre du Soleil 

étant un. 
'éclipo est visible dans la ^Nouvelle-Zélande et au 

pôle austral. 



itis 



^■ 



78 



OCCULTATlOiVS D ÉTOILES VISIBLES A PARIS 
( Temps moyen civil, compte do o'» à liit \ 



1909 



Janv. 12 
25 
25 

Mars 11 

Avril 3 
. Il 

Mai 6 
26 
.31 

Juin 24 

Août 5 
6 
7 

Sept. 3 
23 
28 
29 

Oct. 5 
7 

\ov. 6 
8 

22 
22 

Dec. 27 
28 



V Vierffe. .. . 
3o Poissons. 
33 Poissons. 
X Vior{;<'. . . . 

V Viorjjc. . . . 
b Ophiuchus 
^j Sforpion. 

'. Lion 

X Vierjje . . . 

V ^'ier^'c 

3o Poissons. 

V Poissons. . 

// 
H, Baleine. . 
a Sajîittaire. 
3o Poissons. 

// 
£ Gémeaux.. 
X Gémeaux.. 
T,. Lion 

V Vierjio. . . . 
3o Poissons. 
33 Poissons, 
c Gémeau».. 
X Gémoaux. 



4,6 

4,8 

4,2 

.,9 
4,o 

4,6 



4,6 
3,2 

4,2 

4,6 

4,8 

3,2 

3,7 



IMMERSION 1 


Temps 


Angle 


aïoyen ciril 


zénith 


2' 38°, 2 


180°. 


18. 9,8 


34 


19.57,2 
0.58,1 


63 


22.16,3 


4. 2,3 


II 


*20.28,5 


21.54,3 


28 


20.57,8 


1.28- 


21.26,4 


^7 
64 


3.28,7 


23.39,2 


71 


21. 8.4 


137 


«5.49,4 


ii3 


23.18,7 


90 


// 


// 


22.52,4 


45 


0. 0,D 


90 


o.38,4 


112 


5. ,6, 7 


172 


18.40,7 
20.40,9 


31 


5.a6,o 


58 


5.i5,3 


61 



Temps 
luuyeo civil 

h m 

3.45,6 

19.14,4 

20. 45s 5 
i.4x),o 

22.46,4 
4-48,6 

20.52,0 

22.3&,4 

22.18,7 

22. ,4,8 
4.37,3 

/•/ 

0.29,9 

21.54,0 

17. 3,7 

// 

23. 3,0 
0.43,6 
1.28,6 
6.3i,3 
19.51 , I 
21. ,36, 8 
6.21,8 
6.16,5 



Angle 
ftéaitta 



274' 
2o4 

i68' 

i4 

33o 

38 

3o4 

296 

302 

207 

// 
3l2 

254* 
3oi 

'i 

354 
2 

3l2 

■"? 

224 

234 



iNoTA. — I. origine (le \ angle an zénHh est l'inlersertiun du ^rand cerci 
mené ou centre de la Lune au lénilh «le robservaieur, avec le contour d 
disque lunaire. Il est compté dans le sens indiqué par l'ordre successif de 
poinissuivants du disque lunaire. Point nord-deuxième bord Point sud. C 
sens se rapporte a utie imago directe, c^e!>t-à*dire celle qui est rue dans un 
lunette qui ne renverse pas les objets. I,e point nord est l'intersection de I 
partie boréale du cercle de déclinaison passant par le centre de la Lun 
arec le contour do son disqu*; le deuxième Iwrd est oeial qui passe le plu 
lard au méridien. 

* L'étoile es! sous l'horizon. 



m 



79» 



ÎCLIPSES DES SATELLITES DE Jl'PITER ET ADTRES l'HlNÔMBNKS 

Dl] SYSTÈME DE JUPITER EN 1909, visibles à Paris 

( Temps moyen civil, compte de oh à 2ii>) 



■^. 



nv. 




h m 


Jlanv. 




h m 


Févr. 




1 


III P. f. 


...4 


18 


III Em. 


20*. 5 


1 


III E.c. 


3 


IP.c. 


iz 


19 


IP.c. 


5.23 


2 


IIIEm. 


4 


lE.c. 


20 


lE. c. 


1.43 


3 


lE. c. 


4 


IIP. c. 


6.4', 


20 


IlE.c. 


4.33 


4 


IP.c. 


4 


lEm. 


6.5o 


20 


lEm. 


4.5i 


4 


IP.f. 


4 


III E- c. 


7.i3 


20 


I P. c. 


23.49 
2. 8 


4 


lE.c. 


5 


IP.c. 


5:n 


21 


IP. f. 


5 


lEm. 


5 


I P. f. 


21 


lE.c. 


20.12 


5 


II'P.C. 


5 


IlE.c. 


20.20 


21 


I Em. 


23.18 


5 


IP.c. 


6 


I Em. 


' * 7 


22 


Il P. c. 


0.37 


6 


1 P. f. 


6 


II Em. 


4,. 21 


22 


II P.f. 


3.26 


6 


lEm. 


6 


IV P. c. 


6, 7 


00 


,IV P.C. 


21.48 


6 


IlE.c. 


6 


I P. f. 


22.32 


23 


IV P. f. 


1.43 


6 


II Em. 


7, 


II P. f. 


22.45 


23 


II Em. 


22.18 


8 


II P.f. 


8 


III P.C. 


i.3i 


26 


III Em. 


1.32 


9 


III E.c. 


8 


III P. f. 


4,5i 


26 


IP.c. 


7- 9 


11 


IP.c. 


11 


lE.c. 


5.22 


27 


lE.c. 


3.36 


12 


lE.c. 


12 


IP.c. 


3.35 


27 


I Em. 


6.37 


12 


I Em. 


12 


IP.f. 


5.54 


27 


II E.c. 


7- 9 


12 


III P. f. 


12 


I E.c. 


23^5o 


28 


I P.C. 


i.35 


12 


IP.c. 


13 


IlE.c. 


1.56 


28 


IP.f. 


3.53 


13 


IP.f. 


13 


1 Em. 


3. 5 


28 


lE. c. 


22. 5 


13 


lE.c. 


13 


II Em. 


6.45 


29 


lEm. 


I. 3 


13 


lEm. 


13 


IP.c. 


22. 2 


29 


IIP. c. 


2.55 


14 


IlE.c. 


14 


IP.f. 


0.2I 


29 


II P.f. 


5.44 


14 


II Em. 


14 


IV E.c. 


6.i6 


30 


I P. f . 


22.20 


14 


IP.f. 


14 


II P.C. 


22:. 17 


31 


IV E. c. 


0.16 


15 


II P.C. 


15 


Il P.f. 


II 


31 


II Em. 


0.38 


15 


Il P. f. 


15 


III P.C. 


31 


IV E. f. 


4.3i 


17 


IV Em. 


18 


lE. c. 


7.15 


31 


IV Im. 


6.46 


18 


IP.c. 



h m 

23. 5 
4.55 
5.3o 
3.20 
5.39 

23.58 
2.48 
5. II 

21.47 
o. 5 

21.14 

23. 3 
2.55 

21 . 
3. 
5. 

1.52 

4.3 
22. 
2 3.3 

1-49 
20.20 

22.58 

1.39 

5. Il 
20. i5 
20.33 

23,22 

649 



r premier, H deuxième, IH troisième, IV quatrième satellite. 
A^rei'iations. — Eclipse, commeneemeni E. c, (in E. f. ; occultation, 
nmersion lui., omersion Em. passage du satellitesur le disque de la pla- 
nte, commencement P. c, fin P.f. 

Voir, pour plus deidetails-, la. Connaissance des Temps pour 1909 (Ex- 
llcations et usage desarticlos^i. 



m 



»^^^— 








80 








■^■HBBa 


ÉCLIl'SKS DES SATELLITES DE JUPITEU ET 


—23 

AUTKES PllÉ.\n31E\ES 1 


DU SYSTÈMK DE JUIMTEU M 1909, visibles à Paris (suite) \ 


(Temps moyen civil, compté de 


Ol. à2i10 1 


Févr. 






Mars 




h m 


Mars 




h 


19 


lE.c. 


3.45 


8 


I Im. 


20.16 


31 


I Im. 


19. 


19 


I Em . 


6.16 


8 


lE. f. 


•22. 4^1 


31 


1 E. f. 


22. ' 


19 


III P.C. 


21.59 


9 


11 P.C. 


3.^4 


\vril 






20 


iP.c. 


i.i5 


9 


IP.f. 


19.53 


1 


IP. f. 


19.35 


20 


IlIP.f. 


1.18 


9 


III E. f. 


22.14 





II P.C. 


21m 


20 


I P. f. 


3.33 


10 


II Im. 


22.14 


3 


II P. f. 


2. 1 


20 


lE.c. 


22. r4 


11 


IIE. f. 


1.33 


3 


III P. f. 


21. i4 


21 


lEm. 


0.41 


12 


Il P.f. 


19. II 


4 


II E. f. 


22.38 


01 


II E. c. 


4. .6 


13 


IV P. f 


21. j 


6 


1 Im. 


3.16 


21 


I P.C. 


19.41 


14 


I Im. 


3.34 


7 


IP.c. 


0.36 


21 


I P. f. 


21.59 


15 


1 P.C. 


0.53 


7 


I P. f . 


2.35 


22 


I Em. 


19- 7 


15 


IP.f. 


3.11 


7 


IV Em . 


20.24 


09 


IIP. c. 


22.4: 

1.36 


15 


Ilm. 


22, 


7 


1 Im. 


21.43 


23 


II P. f. 


10 


lE. f. 


0.38 


8 


IV E. c. 


0.22 


24 


II Em. 


20.34 


16 


IP.c. 


19-19 


8 


lE. f. 


o.5o 


25 


IV P.C. 


2.52 


16 


III Im. 


21.18 


8 


IP.c. 


19. 3 


26 


lE. c. 


5.39 


16 


IP. f. 


21.38 


8 


IP.f. 


21 .22 


27 


III P.C. 


i.i5 


17 


m E. 1. 


2.T2 


9 


lE. f. 


19. 19 


27 


IP.c. 


2.59 


17 


lE. f. 


19- 7 


10 


II P.C. 


i.3i 


27 


III P. f. 


4.35 


18 


11 Im. 


o.3o 


10 


III P.C. 


>i 1- 


27 


IP.f. 


î:i 


18 


II E. f. 


4. 9 


11 


III P. I. 


^0:43 


28 


I Im. 


19 


II P.C. 


18^. 36 


11 


II Im. 


>o.36 


28 


lErx). 


2.25 


19 


II P. f. 


21'. 26 


12 


Il E. f. 


I . I 1 


2S 


IP.c. 


21.25 


22 


IV Im. 


1.27 

2.3é 


14 


I P. c. 


2.2', 


28 


I P. f. 


23.43 


20 


IP.c. 


14 


Ilm. 


23. 3i 


Mars 






22 


Ilm. 


23.44 


15 


lE. f. 


2.43 


1 


Ilm. 


18.32 


23 


lE. f. 


2.39 


15 


IP.c. 


7 
20.01 


1 


I Em. 


20. 5l 


23 


I P. c. 


21. 4 


15 


IV P.C. 


22. 3q 


2 


II P.C. 


I , 


23 


I P. f. 


23.23 


15 


1 P. f. 


23.1 ' 


2 


Il P. f. 


3.5o 


24 


liilm. 


0.37 


16 


IV P. f. 


2. ' 


2 


III E. f. 


18.16 


24 


I E. f. 


21 . I 


16 


lE. f. 


21. . 


3 


II Im. 


19.59 


25 


Il Im. 


^•^I 


18 


m P.C. 


0. 1 


3 


II E. f. 


22.5; 


26 


II P.C. 


20.5^ 


18 


Illm. 


22.» 


Ci 


III P.C. 


4.3o 
4. ',3 


26 


II P. f. 


23.43 


20 


II P. r. 


19. 36 


(\ 


I P.C. 


28 


II E. f. 


20. 3 


21 


III E.f. 


22. 4 


7 


I Im. 


i.5o 


30 


1 Im 


i.3o 


00 


Ilm. 


1.20 


7 


lE. f. 


4. .6 


30 


IP.c. 


22. 5o 


22 


I P.C. 


22.40 


7 


IP.C. 


23. 9 


31 


1 P.f. 


I. 8 


23 


I P. f . 


0.59 


8 
r— — 


IP.f. 


1.27 


31 


III Im. 


3.59 


23 


I Im. 


19-47 



81 



ECLIl'SKS DES SATELLITES »E JLPITEU ET AliTKES niE\OME\ES 

1)1 SYSTÈME Dï JLPITKU EN 1909, visibles à Paris {fin) 

i Temps moyen civil, compte de <>'' ù ?i'») 



"!« 



vril 




h m 


Mai 




h n.! 


Nov. 




23 


lE. f. 


23. 8 


3U 


1 Im. 


23.40 


18 


II E.c. 


24 


1 P. f. 


19.26 


31 


IP.c. 


20.59 


20 


11 P. r. 


24 


IVE.f. 


22. i3 


31 


1 P. f. 


23.18 


22 


lE.c. 


26 


lllm. 


..2/i 


Juin 






23 


IP.c. 


27 


Il P. c. 


.9.30 


1 


lE. f. 


2C.41 


23 


I P. r. 


27 


IlP.f. 


22.22 


3 


III E. f. 


21.57 


24 


lEm. 


28 


111 Em. 


21.37 


5 


Il P. c. 


21.34 


27 


IIP. c. 


28 


111 E.c. 


22. 5l 


7 


Il E.t. 


21.55 


30 


111 Em. 


29 


III E. f. 


2. 3 


7 


IP.c. 


22.55 


30 


IP.c. 


29 


11 E. f. 


19.43 


10 


III Em. 


21. 5 


Dec. 




30 


I P.C. 


o.3o 


10 


lllE.c. 


22.49 


1 


lEm. 


30 


Ilm. 


21.38 


15 


Ilm. 


22. 2 


2 


1 P. f. 


lai 






16 


IP. f. 


2I.4o 


6 


IlEm. 


1 


1 E. f. 


1. 3 


17 


III Im. 


21.44 


7 


III E.f. 


1 


1 P. f. 


21.17 


. 21 


IV P.C. 


20. 3l 


7 


Illlm. 





lE. f. 


19.32 


21 


II Im. 


21.56 


8 


1 E.c. 


4 


H P.C. 


21.59 


23 


IP.c. 


21.18 


8 


1 P.c. 


5 


11 P. f. 


o.5<) 


24 


lE.f. 


21.56 


8 


IP.f. 


5 


III Im. 


21.53 


30 


II P.f. 


21.53 


13 


Il E.c. 


6 


llIEm. 


1 .22 


30 


IV E. f. 


22. 


14 


III E.c. 


6 


Il E. f. 


22.18 


Juin. 






15 


Il P. r. 


7 


1 Im. 


23.29 


\ 


1 Im. 


20.28 


15 


IV E.c. 


8 


1 P.C. 


20.49 


5 


III P.C. 


20.20 


16 


IP.c. 


8 


1 P. f. 


23. 9 


9 


Il E. 1'. 


21. 3o 


16 


IP. f. 


9 


lE. f. 


21.27 


Oct. 






17 


lEm. 


11 


IV Ira. 


0.27 


19 


II P. f. 


5.34 


18 


m P.f. 


12 


II P.C. 


0.29 
0.53 


26 


IIP. c. 


5.35 


20 


11 E.c. 


14 


II E. f. 


30 


lE.c. 


6. 4 


22 


II P.c. 


15 


IP.c. 


22.42 


31 


IP.f. 


6. 7 


22 


II P. f. 


16 


I Im. 


19.51 


Nov. 






22 


IP. c. 


16 


1 E. r. 


23.22 


1 


III E.c. 


6.32 


24 


lE.c. 


20 


Il Im.* 


22. 9 


4 


Il Em. 


5.20 


24 


lEm. 


23 


1 Im. 


21.45 


7 


IP.c. 


5.5o 


25 


IP.f. 


23 


III P. t. 


23. 6 


8 


I Em. 


5.28 


25 


III P.C. 


24 


I P. f. 


21.23 


12 


IVEm. 


4.58 


29 


Il P. c. 


27 


IV Em. 


22.22 


12 


III P. 1. 


6.37 


31 


II Em. 


29 


11 P.f. 


21.48 


15 


I E.c. 


4.20 


31 


lE.c. 


30 


III P.c 


33.36 


16 


I P. i. 


4.35 







ï.^ 



[909. 



fr" 



82 

ASPECTS DES PLANÈTES 

(Temps moyen civil, compte lic ofi 



lb09 


HEURES 


Janv. 2 


4 


3 


6 


6 


i4 


6 


i6 


7 


i8 


7 


23 


10 


i6 


11 


7 


18 


o 


20 


5 


20 


i6 


21 


2 


23 


5 


26 


6 


26 


i8 


27 


3 


27 


22 


29 


7 


30 


ï7 


31 


8 


Kévr. 2 


i6 


2 


19 


7 


10 


10 


.5 


11 


i4 


13 


9 


15 


21 


17 


i5 


19 


4 


19 


6 


19 


7 


19 


n 


22 


20 



PUENOME>ES 



$ cT y ^ i.-'jo s. 

o au périgée. 

« (T (C « 2.33 S. 

« <P G. 

?? plusgraude JatitiiJehélioceHtiiqiie S. 

m cr O. 

?? cr' 4 Gapricorno.. . . itr o. i S. 

«r cT C ^ 4-11 S. 

CT cT C Cf 1.32 S. 

9 cr- C 9 1.17 N. 

O entre dans =:. 

I^ cT (C ïsï 1.33 N. 

^ cr C ^ 3.;>*j N. 

ï> c^ C ï) 3. I N. 

$ dans Q. 

"^ plus grande élong-.ttitin. i8.2-;C. 

^ Cf X. I.ion A o. 2 ÎS. 

9 dans ^. 

2 cT S 2 ".21 N. 

"^ au périhélie. 

Ç stationnaire. 

g cT C * 2.3i S. 

^ cr c £■ 3.53 s. 

$ plus grande latitiule héliocentrique N. 

$ cr' inlérieurc Q. 

Cf dans Q. 

cT a" ({ cf o. I i\. 

m cT C *H 1. V> >• 

9 cT (C 9 3 . 3 N. 

$ cT C ^ 7.12 N. 

O entre dans )( . 

Ç cr 9 ^ 4. « N. 

]^ cy c '^ 2 52 N. 



^ 



ASPECTS M.'S PLANETES (suite) 
(Temps moyen civil, compté de oli à 24!)) 



m 



1909 HEURES 



PHENOMENES 



^ stalionnaire. 
^ <f O. 



'ë 2.37 s, 



3.42 s. 

27.26 o. 

r.26 N. 

2. 4 N. 

3. 5 N. 
3.52 N. 



comni'tlu priirtemps. 
ï) 2.41 N. 



S. 



* cr c 

9 à l'aphélie. 

^ dans ^. 

2^ cr C 

$ plus grandie élongation 

$ à l'aphélie. 

cf cT C 

m cr c 

$ cr C 

9 cf (C 

o entre dans Y 

ï) cr ([ 

'S stationnaire. 

cf cr $ 

9 plus grande latKude béliocenlrique S. 

^ cr c $ 2.5i S. 

î appulse y Écrevisse. .. -^ o. 0,1 

^T cr c. Z'" 3.45s. 

ï) cr o. 

« D G. 

$ plus grande latitude héliocentrique S. 

9 cr ï> 5 0.58 N. 

$ cr e Poissons.. .... . ir o.i3S. 

W Cf C M 2.20 N. 

^ cr ï) ^ 0.39 s. 

cr cr c cr 2.29 n. 

?? cr e Poissons. -^ o. i N. 

1) cr c ï) 2.33 N. 

$ cr 1 ^ 3.28 N. 



^ 



m'- 



84; 

ASPECTS DES l'LAXÈTES ( suite J 
(Temps moyen civil, compte de ol> à aiiij 



1909 


HEURES 


Avril 19 


23 


•20 


3 


20 


i8 


22 


o 


24 


17 


25 


25 


^9 


28 


18 


29 


8 


29 


i4 


Mai 1 


i4 


9 


i5 


10 


16 


12 


21 


13 


i5 


15 


I 


16 


»9 


20 





20 


18 


21 


7 


21 


18 


21 


'9 


22 


1 1 


23 


(; 


26 


23 


27 


II 


Juin 2 


2 


2 


16 


3 





6 


21 


7 


i5 


10 


8 



PHÉNOMÈNES 



9 cT C 9 3. 7 N. 

^ o^ $ ^ 0.22 N. 

O entre dans '^. 

$ CT supérieure O. 

^ dans Q, 

« (T C « 3. 5 S. 

^ stationnaire. 

9 <y supérieure O. 

$ au périhélie. 

^ cf <L l' 3.59 S. 

^ stationnaire. 

$ plus grande latitude héliocentrique > . 

m Cr i $ 2.2q N. 

CT cT l CT 2.5H >. 

^ cT A Taureau jf o. 4 S. 

ï) cf a i) 2.20 IN. 

9 cT a 9 i. ») N. 

Ç plus grande élongation . 22.17 E. 

5 cT C $ 1.40 N. 

O entre dans n. 

CT o^ t Verseau -k o. p N. 

9 dans Q. 

S cT i ? 3.i3 S. 

^ cr c ^T 4.14 s. 

^T D O. 

?? dans ^. 

^ stationnaire. 

Eclipse de (£, en partie visible à Paris.l 

^ cr C JS 2.20 N. 

5 cr 9 $ 2.11S. 

cJ* cr <( cf 2.33 N. 



mi 



85 

ASPECTS DES PLANÈTES (suite) 
(Temps moyen civil, compté de oh à 2i'>) 



=^ 



1909 


HEURES 


Juin 12 
13 


l 


14 


3 


15 





17 


i6 


17 





19 


2 


19 


n 


99 


2 


23 




23 


i3 


25 


4 


26 


i6 


Juin. 2 


2 


2 


i6 


3 


5 


4 


3 


4 


4 


8 


2 


8 


i4 


8 


i6 


9 


i8 


10 


i5 


12 


3 


15 


21 


16 


2 


16 


21 


16 


23 


19 


6 


20 


5 


21 


6 


21 


i6 



PHENOMENES 



$ à l'aphélie. 

ï) cf i ï) 2.i3 N. 

•l appnlse H, Baleine ... . >kr o. 2,6 

^ çf inférieure ©. 

V cr 1 ^ 4.29 S. 

Kclipse de O, invisible à Paris. 

9 cr ([ 9 I. 8 S. 

§ cr C § 3.17 S. 

O entre dans ^, commencement de l'été. 

9 cr ^ 9 1.52 N. 

z; cr ((.. ^' 4-21 s. 

9 au périhélie. 

^ stationnaire. 

(T appulse ^ Ophiuchus. . -Ar o. 6,7 

$ plus grande latitude héliocentriqueS. 

2 cr }JL Écre visse ir 0. 3 S. 

M cf i M 2.22 N. 

O à l'apogée. 

9 d" T, Écrevisse it o. 5 N. 

Ç plusgrandeélongation, 21. o O. 

O" cr C cf 1.21 N. 

« cr o. 

ï) cr î ï) 1.54 N. 

^ cr c ^ 2.48 s. 

ï) D o. 

* cr i ; « 3.21 s. 

9 plus grande latitude héliocentrique N. 

9 cr C 9 3. 5 s. 

cf plus grande latitude héliocentrique S. 

^ cr c Zî" 4.22 s. 

$ dans Q. 



iâs 



«^ 



86 

ASPECTS DES PLANÈTES (suite) 

(Tejîips moyen civil, compte «le oli à 24I' ) 



1909 



JuilL23 

23 
26 
31 

Août 1 

4 

5 

6 

5 

6] 

9 

12 

13 

13 

16 



23 
23 
25 
27 
29 

Sept. 2 

3 

8 

9 

11 

14 

16 

17 

17 



^ 



19 

23 

o 

12 

2 

20 

12 

'9 

I 

4 

5 

6 

13 
O 

r8 

20 

5 

21 



PHENOMENES 



O entre dans Çl 
^ au périhélie. 

m cr i 



m 



T, Écl 



b N. 



:8 N, 



3 N 



O^ supérieure ©. 
stationriaire. 
plus grande la 11 tudehéiioeentriqueN. 






y Lion. 
É 



au périhélie. 
cr c 

n: qt d 

9 qT .(.. 

d" station naire. 
O entre dans n;j. 

$ or V 

* cr t 

$ dans g. 

CT cT C... 

ï) cr c 

^ à l'aphélie. 

t cr i 

9 da«sg. 

2r .0- (£ 

5? cr c 

^ plus grande élongatlon. 
9 cr- C 



o.j3 s. 
i.3.> N. 
o. o.'ÎN 
0.12 .\ . 
3.20 S. 

3,53 S. 
4.17 S. 
4. 10 S. 



o. '|<J S. 
2,22 N. 



. ', S. 

.t4 n. 



* 3.43 s. 



4,10 s. 

-7.10 S.l 



26.27 E. 
9 3.55 S. 



87 

ASPECTS DES PLAXÈTES (suite) 

(Temps moyen civil, compté de o'' à 24l<) 



^m 



1909 


HEURES 


PHÉNOMÈNES 


Sept. 18 


i4 


^' cr 0. 




23 


ï? 


entre A, dans comm' 


de l'automne. 


24 


3 


m cT c 


^ 2''35'N. 


24 


10 


Cf cP 0. 




26 


22 


I;I stationnaire. 




28 


i5 


?? plusgrandelatitu^iebélîocentrique S. 


29 


3 


^ cT C 


cf 0. 9 ]\. 


30 


9 


?? stationnaire. 




30 


12 


ï) cr C 


ï) I. 8 ]N. 


Oct. 6 


19 


« CT C 


« 4. S. 


11 


4 


H D 0. 




12 


12 


V: cT c 


V 4. 3 S. 


12 


16 


^ çf inférieure ©, 




13 


8 


«Do. 




13 


12 


9 0^ s Scoroioji 


)^ 0. 7 S, 


13 


18 


ï) 4> 0. 




13 


21 


?? cr C 


■^ 5.5o S. 


15 


10 


9 à l'aphélie. 




17 


16 


^ da,*s Q. 




18 


5 


9 cr C 


9 2.17 S. 


21 


II 


» cr ([ 


W 2.49 N. 


21 


i4 


?? stationnaire. 


22 


6 


?? au périhélie. 




23 


I 


S stationnaire. 




24 


2 


entre dans tt\.. 




24 


l 


CT stationnaire. 




26 


cf cT ([ 


cf 2.38 N. 


27 


20 


ï) cr- C 


ï) i.r: N. 


28 


3 


^ plus grande élongalion 


18.26 0. 


Nov. 1 


i3 


?? plusgr.andelatitudehéliocentricftteN.' 


3 

2: 


2 


« cr c 


« 4. II s.| 

1 



'4Â* 



88 



ASPECT DES PLANETES (lin) 
(Temps moyen civil, compte de ol> à 



1909 


HEURES 


Nov. 4 


l5 


6 


21 


9 


6 


11 


23 


17 


5 


17 


i8 


2-2 


22 


99 


22 


24 


T 


1 24 


3 


24 


lO 


25 


o 


27 


— 


30 


i^ 


Dec. 3 


o 


: 3 
5 


l 


6 


23 


; 12 


— 


13 


8 


14 


i3 


15 


3 


16 


10 


19 


21 


20 


;> 


21 


o 


21 


9 


22 


1 1 


2n 


i;) 


27 


21 


28 


8 


31 


19 



PHENOMENES 



^ a^ jn A iorge it o 

9 plus grande latitude héliocentii 



cT 

cr 

cr 



O entre dans •^-^. 

9 cr -m 9 2 

ï) cr î ï) I 

$ O^ X Balance * 

$ dans g. 

Eclipse de C « eu partie visible à 

« cr- C..^ « 4 



.22 s. 

ique S. 
.52 S. 
.21 S. 
. 6 S. 

. o N. 
.26 IN. 

.33 S. 

.32 N. 
. 5 S. 

Paris. 
.i3 S. 

.i5 E 



9 plus grande élongation. 4- 

^ Cf supérieure O- 
$ à l'aphélie. 

^ cr c i' 3.35 s. 

Eclipse de O, invisible à Paris. 

^ cr (î ^ o. 4 s. 

(S dans Q. 

m cr c • îîi 3. 5 ?«. 

9 cr C 9 2.5o IV. 

ï) stationnaire. 

CT cr 189 Piazzi (o*») • o. 3 S. 

O' cr i cT 5. o >'. 

ï) cr î ï) 1.40 N. 

G entre dans %, coram' de l'hiver. 
$ plus grande latitude heliooentrique S. 

« cr c « 4- 9 s. 

$ cr ^ 1.4^ s. 

cr cr ï) cr 3.i5 in. 



^«i 



89 



NOTE EXPLICATIVE 

DU 

TABLEAU DES POIIVTS RADIANTS DES ÉTOILES FILANTES. 

Dans les pages suivantes, nous fournissons les po- 
sitions des points de divergence des principaux 
groupes d'étoiles filantes. Les points de divergence 
ou les j)oints radiants indiquent, dans l'espace, le 
centre d'une petite région d'où paraissent se répan- 
dre sur la voûte céleste, périodiquement à certaines 
époques de l'année, des essaims de météores. 

Dans chaque nuit de l'année, on peut, d'après les 
données l'ournies, évaluer à environ six ou sept le 
nombre des points radiants qui apparaissent dans 
les diverses constellations du ciel, mais pour la plus 
grande partie de ces lieux on ne possède que des 
indications très vagues sur la position. 

La quantité des météores appartenant à une même 
sourceetladuréede l'émanation sont très variables ; 
pour quelques-uns, elle atteint à peine quelques 
heures, pour d'autres elle se prolonge au delà de 
quelques semaines, et les divers corpuscules d'un 
mèmeflnx sillonnentleciel dans toutes les directions 
et s'éteignent après une courte visibilité à une dis- 
lance plus ou moins considérable du pointdedépart. 

L'observation de ce phénomène ollre à plusieurs 
égards un haut intérêt scientifique, surtout depuis 
que les travaux des astronomes ont permis de con- 
stater que certains essaims de météores et certaines 
comètes elFectuent leur mouvement autour du Soleil 
sur une même trajectoire. 

Par la détermination de la positioti du point ra- 
diant et la connaissance de Tépoque de l'année où 
l'observateur aperçoit, pour un de ces courants, le 
plus grand nombre de corpuscules, il devient pos- 
sible, en elTet, de calculer les éléments de l'orbite. 
En comparant les éléments des essaims d'étoiles 
filantes aux éléments des comètes, on est arrivé dans 
plusieurs cas à reconnaître avec certitude l'identité 
entre les deux genres d'orbites. Ce Tableau a été 
dressé d'après les données de M. Denning. 



m 



90 



rr 










' 


ÉPOQUES ET POSITIONS , 






en ascension droite et 


en déclinaison 




du centre d'émanation des prinoip 


aux essaims | 






d'étoiles filantes. 






I 


ÉPOQUES 


m 


D 


1 

ÉTOILE VOIsrSE 




2 janvier. 




ï'9 


+ 16° 


Ç Écrevisse. 




2 


2-3 janvier 


232 


+49 


^ Bouvier. 




3 


4-1 1 janvier. 


180 


-4-35 


N Chevelure. 




4 


18 janvier. 


23a 


+36 


^ Couronne. 




5 


28 janvier. 


236 


-4-25 


a Couronne. 




6 


janvier. 


io5 


+44 


63 Cocher. 




n 


16 février. 


1 


+48 


Cocher. 




8 


7 mars. 


-18 


p Scorpion. 




9 


7 mars. 


244 


-hi5 


Y Hercule. 




lO 


9 avril. 
i6-3g avril. 


255 


-4-36 


7r Hercule. 




II 


206 


+ i3 


T, Bouvier, 




12 


19-30 avril. 


271 


-h33 


104 Hercule. 




i3 


29 avril-2 mai. 


326 


— 2 


a Verseau . 




i4 


22 mai. 


232 


+25 


a Couronne. 




i5 


23-25 juillet. 


48 


+43 


^ Persée. 




i6 


25-28 juillet. 


335 


+26 


i Péfrase. 




n 


26-29 juillet. 


342 


-34 


5 Poisson aust. 




i8 


27 juillet. 


7 


+32 


5 Andromède. 




'9 


27-29 juillet. 


34' 


-i3 


5 Verseau. 




20 


27 juillet-4 août. 


29 


+36 


p Triangle. 




21 


3i juillet. 


3io 


+41 


a Cygne. 




22 


7-1 1 août. 


295 


+54 


y Cygne. 
5 Dragon, 
a Cassiopée. 




23 
2l 


7-12 août. 
8-9 août. 


292 


+70 

+55 




25 


9-1 1 août. 


44 


+56 


T, Persée. 




26 


9-14 août. 


34? 


— 19 


3 Baleine. 




II 


i2-i3 août. 


+5o 


3o84 Bradley. 




12-16 août. 


61 


+48 


u. Persée. 




29 


20 et 25 août. 


6 


+ 11 


Y Pégase. 




3o 


21-23 août. 


ir. 


+60 


Dnigon. 




3i 


23 août-i" sept. 


+4i 


a Lyre. 




32 


25-3o août. 


237 


+65 


T, Dragon. 




33 


3 septembre. 


35.^ 


+38 


i4 Andromède 

r 




^ 1 











91 



ÉPOQUES ET POSITIONS 

«n ascension droite et en déclinaison 

du c<:ntre d'émanation des principaux essaims 

d'étoiles filantes. (Suite.) 



ÉPOQIES 



3-i4 septembre. 

6-8 septembre. 

8-10 septembre. 
i3 septembre. 
i^20 septembre. 
13 et 2i septembre. 
20-21 septembre. 
21-22 septembre. 
21 et 25 septembre, 
2 1 septembre. 
29 sept. -9 oct. 

7 octobre. 

8 octobre. 

lô et 29 octobre. 
18-20 octobre. 
18-27 octobre. 
20-27 octobre. 
21-25 octobre. 

octobre. 
3i octobre-4 nov. 

1-8 novembre. 
i3-i4 novembre. 
i3-i4 novembre. 
i3-i4 novembre. 
16 et 26-28 nov. 
20 et 27 novembre 

27 novembre. 

28 novembre. 
i" décembre. 
i*'-io décembre. 
6 décembre. 
6-i3 décembre. 
9-12 décembre. 

10-12 décembre. 



m 





^ 




346 


H- 3 


62 


-F23 


II 


-f- 5 


10 


H-35 


6 


-MI 


io3 


-+-68 


lï 


+44 


-+-36 


3i 


-+-18 


24 


î;^ 


3i 


43 


-+-56 


108 


+23 


90 


+ 10 


108 


-i-ï2 


328 


4-62 


112 


4-3o 


39 


-h 8 


43 


-+-22 


58 


-f-20 


53 


-4-32 


i49 


-+-23 


279 


-i-56 


104 


Mo 


62 


-+-22 


25 


+43 


328 


-^62 


43 


H-56 


117 


H-32 


80 


4-23 


i49 


+41 


107 


4-33 


i3o 


4-46 



ÉTOILE VOISINE 



p-y Poissons. 
e l*ersée. 
î^ Taureau. 
236 !*iazzi l\^. 
P Andromède. 
y Pégase. 
42 Girafe, 
a Cocher. 
,3 Triangle. 
a Bélier. 
y Bélier. 
a Bélier. 
'r\ Pei-sée. 
6 Gémeaux. 
V Orioiî. 
;â Petit Chien. 
a Céphée. 
3 Gémeaux. 
^' Baleine. 
z Rélier. 
A Taureau. 
o Persée. 
Z, Lion. 
2348 Bradley. 
u. Gr. Ourse. 
0)2 Taureau. 
y AndroTnèd'C. 
a Céphée. 
T, Persée. 
a-^ Gémeaux. 
Ç Taureau. 
254 PiazzilXh, 
a Gémeaux. 
'. Gr. Ourse. 



92 

N° 12. — Flux considérable d'étoiles filantes qui 
a provoqué plusieurs fois de nombreuses chutes de 
météores. Les annales chinoises fournissent déjà, 
plusieurs siècles avant notre ère, des renseigne- 
ments sur ce phénomène intéressant. Cet essaim 
se rattache à la comète I de j86i. 

N° 17. — Seulement observable dans l'hémi- 
sphère austral ; cet essaim fut particulièrement 
riche en i8.^o et en i865. 

^oût 9 à 14. — Durant cette période apparaît 
le riche essaim de corpuscules qui porte le nom de 
courant de Saint- Laurent. Le nombre des points de 
divergence visibles est très élevé et atteint, selon 
J.-J. Schmidt, le chiffre de ^o. 

N° 25. — Centre d'une région elliptique très al- 
longée; ce ilux de météores est en connexion avec 
la comète III de 1862. 

IV° 54. — C'est l'essaim si connu des Léonides, 
qui circule dans l'orbite de la comète 1 de 1866. Le 
nombre dos météores aperçus devient un maximum 
après des périodes successives distantes les unes des 
autres d'environ 33 ans. 

N° 58. — Centre d'une région d'émanation très 
étendue et très irrégulière. 

Cet essaim, qui est en connexion avec la comète 
Biela, a donné lieu, en 1872 et en i885, à un grand 
flux d'étoiles. 

Décembre 6 « i3. — Les essaims de cette époque 
ne sont pas actuellement très riches; mais, dans 
le passé, il y a eu, à cette époque, plusieurs fois, 
des chutes considérables d'étoiles filantes. 



i"*^ 



93 



«! 



SYSTÈME SOLAIRE 



Soleil 94 

Lune m 

Terre 1 25 

Planètes principales 172 

Satellites 177 

Comètes périodiques dont le retour a été 

observé 1 84 

Comètes apparues en 1907 188 



■Mi 



^■ 



9i 



SOLEIL 

Écliptique. — Le centre du Soleil, dans sotj 
mouvement apparent, décrit une trajectoire nommée 
écliptique. C'est au plan renfermant cette trajec- 
toire, ainsi qu'au plan de l'équateur céleste, que les 
astronomes rapportent tous les éléments du système 
solaire. L'équatewr eéieste est l'intersection de la 
sphère céleste avec le plan de l'équateur terrestre. 

Obliquité de récliptique. — On donne ce nom 
à l'angle formé par le plan de l'écliptique avec le 
plan de l'équateur céleste; sa valeur est aS'a-;' en- 
viron . 

L'obliquité de l'écliptique n'est pas fixe; elle est 
soumise à nn certain nombre de variations dont 
les principales sont les suivantes : 

1°. Une variation à très longue période, dite ta- 
riatioir séculaire, dépendant de Kt pi*éression (tn>rr 

P- 9;)' 

2° Une variation périodique due à la n.i*ta4>ion 
{voir p. 98). 

Par suite de la variation séculaire, l'obliquité de 
l'écliptique diminue actuellement d'environ ^~" ,Sçf 
par siècle. En appliquant à l'obliquité la variation 
séculaire, on a Vobli<jiiitc moyenne dont la valeur 
au i" janvier 1909 est 23''27'3",-.ô. 

La variation périodique, due à la nutation, a une 
durée de 18 ans |; elle a pour effet de faire os- 
ciller l'obliquité de l'écliptique de 9", 2 environ 
autour de la position moyenne, ce qui donne Vobli- 
qiiité apparente. Par suite de cette variation pério- 
di(|ue, l'obliquité apparente augmente pendant une 
durée de neuf années environ, pour diminner 
ensuite pendant le même temps. I.'obliquiié appa- 
rente est donjc tantôt plus grande, tantôt plus 
petite que l'obliquité moyenne. 



95 

11!— tf 

Obliquité apparente de l'écliptique en 1909 

1" janvier 23.27. 4rio 

i»'jiiillet 23.27. 0,39 

3i décembre 23.27. 6,58 

On a démontré que les déplacements du plan de 
l'écliptique étaient compris entre des limites> assez. 
étroites et que, par suite, le pïan de l'équateur n'a 
pu coïncider avec celui de l'écliptique. On peut 
admettre que l'obliquité de l'écliptique varie entre 
2i°S9' et 24°36' environ. 

Excentricité. — C'est la dislance du centime de 
l'orbite elliptique au foyer, en unités dit demi- 
grand axe. L'excentricité de l'orbite apparente du 
Soleil diminua très lentement, elle est ég^ale actuel- 
lement à 0,016 7510. 

Nœuds. — Le nœud ascendant est le point où, 
dans son mouvement, un corps céleste traverse 
l'écliptique en passant dans l'hémisphère renfer- 
mant le pôle boréal de l'écliptique; le point opposé 
est le nœud descendant. 

Inclinaison. — C'est l'angle formé par le plan 
de l'orbite d'un corps céleste quelconque avec l'é- 
cliptique. D'après les anciens astronomes, cet angle 
était plus petit que 90°; actuellement, on le compte 
de 0° à 180°. On prend pour côtés de cet angle les 
arcs de l'écliptique et de l'orbite, à partir du nœud 
ascendant, et dans le sens des mouvements respec- 
tifs du Soleil et de l'astre. 

Équinoxes. — Dans son mouvement apparent 
annuel, le Soleil traverse deux fois le plan de 
l'équateur. On nomme point équinoxial de prin- 
temps le point de l'éqiiateur par lequel passe le 
Soleil pour aller de l'hémisphère sud dans l'hé- 

m — m 



96 

mis-plière nord. Le point équinoxial cV automne est 
diamétralement opposé; le Soleil passe alors de 
l'hémisphère nord dans l'hémisphère sud. La ligne 
qni joint les deux points éqninoxiaux on ligne des 
éqni/ioxes est l'intersection des plans de l'équatenr 
et de l'écliptique. 

Le point équinoxial de printemps ou /^o/w^Ter/irt/ 
est l'origine des coordonnées servant à fixer la po- 
sition des astres sur la sphère céleste; aussi sa 
détermination exacte a-t-elle une importance par- 
ticulière. 

L'instant du passage du Soleil par le point vernal 
porte le nom d'ér/ui/io.re de printemps ; c'est, pour 
l'hémisphère boréal, le commencement du Prin temps. 

Solstices. — On donne ce nom aux points mi- 
lieux des arcs de l'orbite apparente du Soleil situés 
entre les équinoxes. Au moment des solstices, le 
Soleil est à sa plus grande déclinaison boréale ou 
australe et paraît stationnaire dans le ciel. 

Saisons. — Parties de l'année déterminées par 
les passages du Soleil aux équinoxcACt aux solstices. 
Pendant le printemps, le Soleil va de l'equinoxe de 
printemps au solstice d'été; pendant l'été, du solstice 
d'été à l'equinoxe d'automne; pendant l'automne, 
de l'equinoxe d'automne au sol-stice d'hiver, et enfin, 
pendant l'hiver, du solstice d'hiver à l'equinoxe de 
printemps. L'orbite apparente du Soleil n'étant pas 
circulaire et la Terre n'étant pas placée au centre, 
les saisons n'ont pas mêmes durées. 

Actuellement, le printemps dure, en moyenne, 
gaJao**, l'été g3Ji5*', l'automne S9J19'' et l'hiver SgJo**. 

On remarque qu'en faisant la somme des durées 
du printemps et de l'été, on trouve 186J11*', tandis 
que l'automne et l'hiver ne. donnent que 178J19*'; 
le Soleil reste environ 8 jours de plus dans l'hé- 
misphère boréal que dans l'hémisphère austral. 



%> 



97. 



Par suite du mouvement l'un vers l'autre du 
point vernal et du périgée, la durée des saisons 
subit une variation lente. Lorsque ces deux points 
seront confondus, le printemps et l'hiver auront 
même durée; il en sera de même de l'été et de 
l'automne. Vers l'an 1260 de notre ère, la durée de 
l'automne était égale à celle de l'hiver et celle du 
printemps à celle de l'été. 

Commencement des saisons en igoij, temps moyen civil 
de Paris ( compté de 6^ à 24'' ) 

h m s 

Printemps (équinoxe). le 21 mars à 6.22. i3 

Eté (solstiro) le 22 juin à 2. 1^.58 

.\utomne (équinoxe).. le 23 sept, à 16. 53. 44 

Hiver (solstice) le 22 déc. à n.28.58 

Dans l'hémisphère sud, l'ordre des saisons est 
renversé, le printemps commençant, en 1909, le 
28 septembre, l'été le 22 décembre, etc. 

Précession des équinoxes. — L'attraction du 
Soleil sur le renllement èquatorial du globe ter- 
restre fait décrire à l'axe de la Terre un cône dans 
l'espace. Par suite de ce mouvement, la ligne des 
équinoxes se déplace autour de l'axe de l'éclip- 
tique, dans le sens rétrograde, d'environ 5o", 2 par 
an. Il en résulte que, quand le Soleil revient à 
l'équateur, sa position se trouve à 5o", 2 en arrière 
du précédent équinoxe; cette circonstance explique 
la différence des années tropique et sidérale. 

Par suite du mouvement du pôle de l'équateur 
autour du pôle de l'écliptique, les déclinaisons des 
étoiles varient. L'étoile Polaire actuelle était à 12° 
du pôle lors des plus anciennes observations; elle 
en est actuellement à i^ii', et cette distance dimi- 
nuera jusque vers l'an 2100, où elle ne sera plus 
que 27'!; partir de à ce momentia distance ira en 

^ ^ ' m 

■909- 7 



98 

augmenlant jusqu'à 46° dans l'espace de i3ooo ans, 
et diminuera ensuite. 

La précession des équinoxes a aussi pour efTet 
de rendre visibles certaines étoiles qui étaient au- 
dessous de l'horizon, et invisibles d'autres qui 
étaient précédemment au-dessus. 

STutatîon. — Mouvement de l'axe terrestre autour 
de sa position moyenne dont la période est de iSans' 
environ. Par suite de la nutation, l'axe terrestre 
décrit un petit cône ayant pour base une ellipse 
dont le grand axe mesure i8",4 et le petit axe i3", 7. 

La nutation de l'axe terrestre est produite par 
l'action de la Lune et sa période est la même que 
celle qui ramène les nœuds de l'orbite lunaire aux 
mêmes points de l'écliplique. 

Rotation. — L'examen des taches du Soleil a fait 
voir que la durée de sa rotation, corrigée de reli'el 
du déplacement de l'observateur placé à la surlace 
de la Terre, est égale à 26^4^29'". La direction de 
Taxe dri rotation se définit par la position de 
l'équaleur solaire, lequel est incline de 6''58' sur 
le plan de l'écliptique; la longitude du nœud as- 
cendant étant égale à 74° 36' (rapporté à l'équi- 
noxe 1866,5, d'après Spœrer). 

La durée de la rotation du Soleil n'est pas la 
même à toutes les latitudes iiéliocentriques : elle 
augnicnlo de l'équateur aux pôles. 

Aphélie, périhélie. — Points où un aslre, dans 
son mouvement, se trouve à sa plus grande ou à 
sa plus petite distance du Soleil. La ligne qui joint 
ces deux points est appelée lii^ne des apsides. 

Apogée, périgée. — Points où, dans son mouve- 
ment apparent, le Soleil se trouve à sa j>lus grande 
ou à sa plus petite distance de la Terre; ils répon- 
dent à l'aphélie et au périhélie de l'orbite terrestre. 
L'apogée a lieu vers le 1" juillet et le périgée vers 



99 



?3^ 



le I" janvier. La ligne qui joint l'apogée au pé- 
rigée se nomme ligne des apsides ; c'est en même 
temps le grand axe de l'orbite. Sa position est dé- 
terminée par la longitude du périgée, qui était de 
28o°2i'/|2" au 1" janvier i85o. Le périgée se dé- 
place, dans le sens direct, de ii",7 par an. 

Zodiaque. — Zone de la sphère céleste qui s'é- 
tend à 8", 5 de chaque côté de l'écliplique et dans 
laquelle se meuvent les planètes. On divise cette 
zone, à partir du point vernal, en douze parties, 
égales chacune à 3o° et nommées signes du zodiaque. 

Autrefois, les signes et les constellations de même 
nom coïncidaient; mais, par suite de la précession 
des équinoxes, l'équinoxe de printemps se trouve 
actuellement dans la constellation des Poissons. 11 
faudra 26000 ans pour rétablir la coïncidence des 
constellations et des signes. 
Entrée du Soleil dans les signes du zodiaque en 1909, 

temps moyen civil de Paris {compté de 0^ à 24**). 

h m 

20 janvier dans le Verseau à 16.20 

19 février dans les Poissons à 6.48 

21 mars dans le Bélier à 6.22 

20 avril dans le Taureau à 18, 7 

21 mai dans les Gémeaux à 17.54 

22 juin , dans le Cancer à 2.i5 

23 juillet dans le Lion à iS.io 

23 août dans la Vierge à 19.53 

23 septembre dans la Balance à 16. 54 

24 octobre dans le Scorpion à i.32 

22 novembre dans le Sagittaire à 22.29 

22 décembre dans le Capricorne à 11.29 

Jour solaire vrai. — Temps écoulé entre deux 
passages consécutifs du Soleil au méridien. Par suite 
du mouvement apparent elliptique du Soleil et de 
l'obliquité de l'écliptique, le jour solaire est va- 
riable; il est le plus long vers le 23 décembre et 
le plus court vers le 16 septembre. 



100 



m 



Jour moyen. — Le joar solaire n'étant pas uni- 
forme, les astronomes, pour obtenir un régulateur 
pratique du temps, ont imaginé le Soleil moyen, 
ayant la même durée de révolution que le Soleil 
vrai et se mouvant avec une vitesse uniforme sur 
l'équateur. L'intervalle de temps entre deux pas- 
sages consécutifs au méridien du Soleil moyen forme 
le jour moyen. Pour fixer la position du Soleil 
moyen sur l'équateur, à un moment donné, les 
astronomes supposent que le Soleil moyeu passe 
aux points équinoxiaux aux instants où le Soleil 
vrai y arriverait dans l'ecliptique, s'il partait du pé- 
rigée ou de l'apogée avec une vitesse uniforme. 

Jour sidéral. — Intervalle de temps qui sécoule 
entre deux passages consécutifs d'une même étoile 
au méridien; il commence au moment où le point 
vernal passe au méridien. Le temps sidéral à midi 
moyen est l'heure que d«it marquer, à midi moyen, 
une pendule réglée sur le temps sidéral. Le jour 
sidéral, d'une durée uniforme, est plus court de 
3"" 55', 91 de temps moyen que le jour moyen. 

Durée du jour solaire moyen en temps sidéral 
•24''3'"56%55; durée du jour sidéral en temps moyen 
23»'5G'"4%o9. 

Équation du temps. — C'est la différence entre 
l'heure moyenne et l'heure vraie. 

Temps moyen à midi vrai. — Heure qu'une pen- 
dule réglée sur le temps moyeu doit marquer lorsque 
le centre du Soleil vrai est au méridien de Paris. 

Année sidérale. — Temps qu'emploie le Soleil 
moyen part-ant d'une étoile pour y revenir. Sa 
durée, en temps moyen, est de 365J6''9"g», 5. 

Année tropique. — Temps qui s'écoule entre 
deux passages consécutifs du Soleil moyen à l'équi- 



^ 



101 

noxe du printemps. Par suite de la précession 
des équinoxes, l'année tropique est plus courte 
que l'année sidérale; elle vaut, en temps moyen, 
365J5''48'"43%98 ('), et diminue de o»,53 par siècle. 
Année anomalistique. — Temps mis par le So- 
leil moyen partant du périgée pour y revenir. Le 
périgée ayant un mouvement direct, lorsque le So- 
leil a accompli sa révolution sidérale, il lui reste 
encore à parcourir les ii",7 du mouvement annuel 
du périgée; l'année anomalistique est donc plus 
grande que l'année sidérale. Sa durée, en temps 
moyen, est de 365J6^ t3"53*,o ('). 

Valeurs diverses : 

/ En rayons terrestres 

Distance mojenne y équatoriaux 23439,2 

à la Terre \ En milliers de kilo- 

( mètres i495oi 

!En rayons terrestres 
équatoriaux 109, 3o (2) 
En myriamètres. . . 69713 (^) 
Grandeur apparente exprimée en angle 

(valeur moyenne) 32'3",64 

Parallaxe équatoriale,anQ\e sous lequel 
ou verrait du centre du Soleil le 
demi-diamètre équatoi'ial de la Terre 

à la distance moyenne 8",8o (^) 

, \ Celui de la Terre étant i.. i3ioi5- (2) 

I En trillions dekilom.cubes. 1419175 (-) 

Masse : Celle de la Terre étant i 333432 

„ ., , \ Celle de la Terre étant I.. . . o,25 

Densité . r. n j i- •. . / 

' Celle de 1 eau étant i i ,4 

( M En 1900, d'après les Tables dti Soleil de M. Newcomb. 
(*) Correspond à la parallaxe 8", 80. 

I') Valeur adoptée par la Conférence internalionale des 
étoiles fondamentales réunie à Paris en 1896. 



102 





Tableau de» 


demi - diamètres et de» distances 




du Soleil à la Terre, à midi moyen en 1909 










DISTANCE A 


LA TERRE 








DEMI- 








1909 






— ^^ ^ 










DIAMÈTRE 


en rayons 

terrestres 

cqualoriaux 


en 
milliers 
de kilomètres ; 




Janvier,. . 


, 


16. 18' 20 


23o46,3 


146995 






ï6 


16.17,69 


23o58,8 


147076 






3i 


i6.iti,ii 


28096,0 


147312 




Février, . . 


i5 


i6.i3,5i 


28157,9 


147707 




Mars 


2 


16.10,18 


28287,2 


148212 






^7 


16. 6,27 


2338i,3 


148818 




Avril 


I 


16. 2,16 


23430,7 


» 49447 






i6 


i5.58,oi 


28532,0 


160098 




Mai 


I 


16.54,26 


28624,9 


160686 






i6 


i5.5o,q3 


28707,4 


l5l2i2 






3i 


15.48,42 


28770,1 


i5i6i2 




Juin 


i5 


15.46,71 


28818,6 


161889 






3o 


15.46,02 


28880,7 


161998 




Juillet.... 


i5 


15.46,24 


28825,0 


161962 






3o 


15.47,55 


28792,1 


161762 

1614.4 
160034 

i6o3^7 
149742 
i4oio8 




Août 


• 4 


15.49,68 


23^63 1 8 






:Î 


15.52,69 




Septembre 


I 5. 56, 22 


23-56,5 
23477,0 






28 


16. 0,27 




Octobre... 


i3 


16. 4.37 

16. 8,44 


23377,5 
28278,9 






28 


'.^^l 




Novembre 


. 12 


16. 12, 01 


28.93,5 






27 


i6.i5,o2 


28121,7 


147476 




Décembre 


. 12 


16. 17,05 
16.18,12 


28074,2 
28048,6 


147.73 ' 






27 


7 
147010 


ï 




3i 


16.18,19 


28046,9 


'46999 



m-- 



103 



TRANSI. ATXOSr DU SYSTÈME SOI. AIRE 

dans l''espace. 

L'étude des mouvements propres des étoiles a 
fait reconnaître que le Soleil possède un mouve- 
ment de translation dans l'espace. Ce changement 
de position se manifeste par un agrandissement 
apparent des constellations de la région céleste 
vers laquelle le Soleil se dirige; tandis que les 
distances angulaires des étoiles de la partie du Ciel 
diamétralement opposée paraissent diminuer. 

L'Apex est le point de la sphère céleste vers 
lequel s'avance le Soleil, avec tout son cortège de 
planètes, d'astéroïdes, de comètes et de météores. 

La détermination de l'apex présente de nom- 
breuses difficultés, et il règne encore aujourd'hui 
WYiQ grande incertitude sur la vraie direction du 
mouvement de translation du système solaire. Cette 
incertitude provient, en grande partie, de ce que 
l'on ne peut que difficilement discerner l'eff'et du 
mouvement solaire de celui provenant des étoiles. 

Depuis les recherches de W. Herschel, à la fin 
du i8* siècle, la détermination des coordonnées de 
l'apex a donné lieu à un grand nombre de tra- 
vaux. En 1888, M. L. Struve a publié sur ce sujet un 
important Mémoire, basé sur l'étude des mouve- 
ments d'un grand nombre d'étoiles. En combinant 
ses résultats avec ceux obtenus antérieurement, il 
trouve pour coordonnées de l'apex 

^ = 266°, 7, D=4-3i'',o. 

M. L. Boss entreprit, en 1889, une nouvelle étude 
de la question ; il estime qu'il vaut mieux adopter 
les valeurs suivantes 

31 = 280°, D=+4o°- 
A la suite d'un travail publié en 1899, M. New- 
comb est amené à adopter 

51 = 2-7", 5, D^-hSô». 
La comparaison de ces trois évaluations montre 
la difficulté d'arriver à une approximation précise 
de la position de l'apex. 



104 



CRÉPUSCUI.£ 

Les crépuscules du matin et du soir sont dus 
à l'éclairement des régions supérieures de Tat- 
mosphère par les rayons du Soleil. 

Crépuscule civil, — Il finit au moment on le So- 
leil est abaissé de 6° au-dessous de l'horizon. A ce 
moment, les planètes et les étoiles de r« gran- 
deur commencent à paraître. Le l'ableau suivant 
se rapporte au milieu de chaque mois. 

Durée du crépuscule cifii 



Ed 
A 
3 


es 
2 

-< 


os 
u 
m 
•a 


fit 

■«!: 


es 

> 


< 

s 


2 

s 






-< 


c 
ea 


u 

M 

S 




u 

os 

ea 

■ 

> 

X 


u 
es 

n 
as 

u 

a 


o 




m 


m 




m 


m 


m 


m 


m 


m 


m 


„ 


42 


33 


3t 


3o 


3i 


34 


36 


35 


32 


3o 


3o 


32 


33 


43 


33 


3i 


3o 


3i 


35 


37 


36 


32 


3o 


3o 


33 


34 


44 


34 


32 


3t 


32 


35 


38 


37 


33 


3i 


3i 


33 


35 


45 


35 


33 


3i 


33 


36 


3q 


38 


34 


32 


33 


34 


35 


46 


35 


33 


32 


33 


u 


4o 


38 


35 


32 


32 


34 


36 


u 


36 


34 


32 


34 


4i 


3q 


36 


33 


34 


35 


U 


37 


34 


33 


35 


^6^ 


43 


4i 


36 


33 


34 


36 


4q 


38 


35 


34 


36 


4o 


44 


42 


II 


34 


34 


37 


3c) 


5o 


3q 


36 


34 


36 


4i 


\^ 


43 


35 


35 


38 


40 


5i 


40 


37 


35 


37 


43 


44 


39 


36 


36 


39 


4:» 



Crépuscule astronomique. — U finit au mo- 
ment où le Soleil est abaissé de 18° au-dessous de 
l'horizon. 

Le Tableau suivant est calculé pour rhémisphèrc 
boréal. Pour l'hémisphère austral il suflit d'ajouter 
six mois aux dates indiquées. 



m 



j 








105 












BURÉE DU CRÉPUSCUI.E ASTRONOMIQUE 




le 1" de chaque mois 








ATITI'DF. 


0" 


10» 


20» 


30° 


40° 


50» 


60» 






h m 


h m 


h m 


h m 


h m 


h m 


h m 




anvier. 


1.16 


I 


.16 


1.20 


\:ll 


i.3q 


2. I 


2.48 




! 'évrier . 


i.i3 




.14 


\-M 


..34 


1.54 


2.3o 




lars . . . 


1 . 10 




. I I 


1.21 


i.3i 


1-49 


2.21 




ivril . . . 


i . 10 




. I 1 


I.ID 


1 .22 


1.34 


1.55 


2.41 




>1ai. ... 


1 . 12 




.14 


I.I9 


1.28 


1.45 


2.21 


(*) 




luin 


i.i5 




.18 


1.24 


1.36 


2. 


3.45 


(M 




fuillet.. 


1.16 




Wî 


1.25 


1.38 


2. 4 


(M 


C) 




ioût. .. 


1.14 




I.2I 


1.32 


I .01 


2.41 


C) 




>ept 


1 .11 




.12 


1.17 


1.24 


1.37 


2. 3 


3. 8 




3ctobre 


1 . 10 




. 11 


1.14 


1.21 


1.32 


i.oo 


2.25 




Novemb. 


1 . 12 




. 12 


1.16 


1.22 


1.33 


T. 52 


2.26 




Décemb. 


1 . i5 




.i5 


I.19 


1.26 


1.37 


1.59 


2.5o 




(') Le Soleil n'est pas abaissé de i8° au-dessous de \ïn 


)rizon. 






DURÉE DU JOUR 








à différentes latitudes 








LATITL'OE 


DURÉE 


LATITUDE 


DURÉE 


LATITUI 


>F, 


DURÉE 






du jour 




du jour 






OU jour 




0. O 


h 
12 


6i . iq 
63.2? 


h 
19 


67! 23 


' 


1 


mois 




i6../,4 


i3 


20 


69.51 




1 


» 




3o.4S 


i4 


64. 5o 


21 


73.40 




3 


» 




Ai. 24 
54.31 


i5 


65.48 


22 


78.1, 

84. 5 




4 


» 




16 


66.21 


23 




5 


» 




'7 


66.32 


24 


90. 




6 


» 




58.27 


18 
















A. réquateur, les 8766 heures dnne année se répartisscn 


en 4112 heures de| 




joar, 863 heures de crépuscule et 3,01 heures de nuit. Au 


pôle ces 


uouibres 




deviennent respcclivenient 4i5o, 2103 et 1913 heures. 








c 






l 


















■■MM 





lOG 



^■ 



TABX.I: DE CORRECTIONS (') 

Pour déduire des levers et oouobers du Soleil 
à Paris les levers et couchers dans un lieu 
compris entre 0° et 60° de latitude boréale. 



La Table despages io8 h i loconlientles corrections 
qu'il faut appliquer aux heures du lever du Soleil à 
Paris, pour avoir les heures du lever du Soleil dans 
les lieux compris entre o° et 60° de latitude boréale. 
Le signe -+-, placé devant une correction, indique 
qu'elle doit être ajoutée au lever du Soleil à Paris; 
le signe — indique que la correction doit être retran- 
chée de l'heure du lever du Soleil à Paris. 

La correction pour l'heure du coucher est égale 
à celle du lever, mais de signe contraire, c'est- 
à-dire que, si la première doit être retranchée, la se- 
conde doit être ajoutée, et réciproquement. 

La Table permet aussi d'obtenir une valeur approchée de 
l'heure du lever et du coucher du Soleil dans un lieu siiué 
entre l'cqualeur et Co° de latitude australe. Il sutTil pour cela 
d'ajouter six mois à la date consldcrcc et d'entrer dans la Table 
arec la valeur ainsi obtenue. 

La Table est calculée de dix en dix jours : pour 



(» ) D'après la loi du i5 mars 1891, \ heure. Icsnle en France 
et en Algérie est l'heure do. l'Observatoire de Paris. Les résul- 
tats donnes par la Table de correction clant exprimes en temps 
local, il faudra, si l'on veut avoir l'heure légale correspondante, 
une correcHon qui n'est autre chose que la valeur de la longi- 
tude du lieu, rapportée au méridien de Paris et exprimée en 
temps. Elle est soustractive pour les lieux situés à l'est du 
méridien do Pari», et addilii'e pour ceux situés à l'ouest. 



%- 



107 

les époques intermédiaires, on calculera la partie 
proportionnelle. 

Voici un exemple pour en montrer l'usage. 

Exemple. On demande les heures du lever et du 
coucher du Soleil le 16 janvier 1909 à Alger. 

La latitude d'Alger est 36° 47'» ou 36°, 8. C'est donc 
entre les colonnes de 36° et de 38°, page 109, qu'il 
faut chercher la correction. 

On trouve le 1 1 janvier — /|0™ pour 36° et — 35"" 
pour 38°, la différence pour 2 degrés est de + 5°, 
ce qui donne 2"", 5 pour i degré; on aura donc pour 
36», 8: 

— 40'"+ (2",5x 0,8) = — 38". 

Le2i janvier on a — 36" pour 36° et — 31°" pour 38°, 
la différence est de -h 5"°; on aura pour 36°, 8: 

— 36+(2"',5xo,8) = — 34"; 

la différence pour 10 jours, du 11 au 21 janvier, 
étant +4", elle sera de -f- o",4 pour i jour et de 
-f-0,4 X5 = H-2",o pour les 5 jours du 11 au 16. La 
correction correspondante au 16 janvier sera donc 
— 38"' + 2°' = — 36", etl'on aura, le 16 janvier : 

Lever du Soleil à Paris 7'' 5o" 

Correction avec son signe — 36 

Lever du Soleil à Alger 7''i4" 

Coucher du Soleil à Paris iG''3o'" 

Correction en signe contraire . . -+-36 

Coucher du Soleil à Alger 17*" 6" 

Les heures ainsi obtenues sont exprimées en 
iem/js moyen civil local ; pour avoir l'heure légale 
correspondante, il faut, suivant la règle donnée 
au bas de la page 106, retrancher 3". 



108 



! 


CORRECTIONS 








des levers 


et couchers du Soleil 








LATIi . 


0° 

m 


2" 


40 


i>" 




I0« 


12° 


|/ju 


tO" 


18° 






— 




Janv. I 


ii5 


III 


108 


io5 


lOI 


98^" 


94" 


90 


87"^ 


83" 




1 1 


107 


'Il 


lOI 


98 


95 


îl 


88 


^ 


81 


78 




21 


97 


91 


88 


85 


79 


76 


?? 


II 




3i 


83 


80 


/ y 


75 


72 


II 


?7 
d4 


65 




Fév. 10 


67 


64 


62 


60 


58 


52 


5o 


48 




20 


5o 


48 


T y 


45 
3o 


44 


42 


4i 


39 


II 


36 




Mars 2 


33 


32 


3i 


't 


28 


II 


26 


24 




T2 


16 


i5 


i5 


14 


i3 


12 


13 


II 






+ 


+ 


■+■ 


-+■ 


-h 


-+- 


+ 


-H 


-h 


-h 




22 


2 


2 


2 


2 


2 


2 


2 


2 


2 


2 




A.vr. I 


20 


20 


ï9 


18 


18 


n 


^7 


16 


i5 


i5 




II 


38 


îl 


36 


35 


34 


32 


31 


3o 


29 


28 




21 


55 


52 


5o 


49 


47 


45 


43 


42 


40 




Mai 1 


72 


u 


^7 


65 


63 


61 


^9 


56 


54 


52 




II 


87 


82 


79 


II 


74 


é2 


68 


66 


63 




21 


100 


97 


94 


91 


85 


79 


II 


i 




3i 


1 10 


:°l 


io3 


100 


^1 

105 


94 


9« 


93 




Juin 10 


117 


IIO 


107 


10» 


97 


89 


86 




20 


120 


\\i 


ii3 


IIO 


106 


io3 


99 


96 


92 


88 




3o 


119 


112 


lOQ 


io5 


102 


98 


95 


9» 


8^^ 




Juill.TO 


ii5 


III 


107 


104 


ÏOI 


97 




90 


87 




20 


io5 


102 


99 


96 


93 


89 


83 


80 


76 




3o 


93 


9'> 


88 


85 


82 


79 


i 


it 


éo 


67 




Août 9 


M 


76 


7-4 


11 


6q 


II 


II 




^9 


6i 


39 


55 


52 


5o 


48 




29 


40 


45 


43 


42 


41 


3q 


38 


36 


35 


33 




Sept. 8 


29 


28 


27 


27 


26 


2^ 


24 


23 


22 


ai 




18 


12 


II 


1 1 


II 


10 


10 


10 


9 


9 


9 




28 


6 


6 


6 


6 


6 


6 


5 


5 


5 


— 
5 




Oct. 8 


24 


23 


22 


21 


21 


^0 


IQ 


19 


18 


n 




18 


42 


4' 


39 


38 


37 


35 


34 


3^ 


32 


3o 




28 


5o 


'i 


55 


53 


52 


5o 


48 


46 


41 


42 




Nov. 7 


75 


II 


68 


66 


63 


61 


59 


56 


54 




»7 


90 


82 


79 


76 


II 


l\ 


68 


65 




27 


io3 


99 


9^> 


9'4 


90 


87 


II 


P, 




Dec. 7 


1 12 


108 


io5 


102 


98 


95 


92 


88 




^7 


117 


ii3 


110 


106 


io3 


99 


9G 


92 


88 


85 




27 


1 17 


ii3 


IIO 


io6 


io3 


99 


9f> 


92 


88 


85 




^■■■" 


■^^ 


^^^ 




■■^^ 


■■^" 








^^"- 













lOÎ) 












CORRECTIONS 








des levers et couchers du Soleil 








mT. 


20° 


22° 


24° 


26° 


28° 


30° 


52° 


34° 


36° 


58° 


40° 






m 


m 


m 


m 


— 


— 


m 


— 


— 


m 


~ 




nv.i 


II 


7-^ 


7ï 


67 


63" 


58™ 


54 


49"" 


43" 


38 


3a 




1 1 


70 


66 


62 


58 


54 


5o 


45 


4o 


35 


3o 




21 


/J6 


63 


60 


56 


52 


48 


45 


40 


36 


3i 


26 




3i 


56 


54 


5i 


48 


44 


4i 


38 


34 


3i 


17 


22 




!V. 10 


45 


43 


4r 


38 


36 


33 


3o 


27 


25 


21 


18 




20 


34 


32 


3o 


28 


27 


25 


23 


20 


18 


16 


ï3 




ars -i 


23 


21 


20 


19 


18 


16 


i5 


i4 


n 


II 


9 




12 


1 1 


iO 


9 


y 


S 


8 


7 


6 


6 


S 






H- 


4- 


-h 


-h 


-h 


-h 


-+- 


■+■ 


-+- 


-h 


-+• 




22 


2 


'>■ 


2 


1 


I 


i 


I 


i 


i 


I 


I 




vr. 1 


'4 


i3 


i3 


12 


n 


10 


â 


9 


8 


ri 


6 




1 \ 


26 


25 


24 


M 


21 


ï9 


16 


14 


II 




2) 


38 


36 


34 


32 


3o 


28 


25 


23 


21 


18 


i5 




ai I 


49 


47 


44 


43 


39 


36 


33 


3o 


27 


23 


20 




II 


60 


U 


^4 


5i 


47 


44 


4o 


II 


33 


3? 


24 




21 


70 


62 


6d 


55 


5i 


47 


38 


28 




3i 


/ / 


73 


?? 


61 


56 


52 


4? 


42 


37 


3i 




uinio 


82 


78 


69 


65 


60 


56 


5i 


45 


40 


34 




20 


84 


80 


76 


7* 


II 


62 


^7 


52 


u 


4i 


35 




3o 


83 


79 


73 


7» 


62 


56 


52 


4o 


34 




uil.io 


79 


"^ 


72 


67 


63 


59 


54 


II 


44 


38 


32 




20 


73 


^ 


66 


62 


58 


54 


49 


4o 


35 


29 




3o 


64 


61 


58 


55 


5i 


47 


43 


lî 


35 


3i 


26 




iOût 9 


54 


52 


49 


46 


43 


40 


37 


3o 


26 


22 




»9 


43 


4» 


39 


37 


34 


32 


29 


26 


24 


20 


\l 




29 


32 


3o 


29 


27 


23 


23 


21 


19 


•7 


i5 




>ept. 8 


20 


^9 


18 


17 


16 


i5 


'4 


12 


II 


9 


8 




18 


8 


8 


7 


7 


7 


6 


6 


5 


4 


4 


3 




28 


4 


"4 


"4 


^^ 


3 


3 


3 


3 


2 


2 


2 




)ct. 8 


16 


i5 


14 


'4 


i3 


12 


II 


10 


9 


8 


6 




18 


29 


3^ 


26 


si 


23 


21 


19 


'À 


i5 


i3 


1 1 




28 


4o 


36 


32 


29 


II 


2J 


19 


16 




<ov. 7 


5i 


49 


46 


43 


4o 


II 


3i 


28 


4 


20 




17 


62 


^9 


55 


52 


iî 


4i 


38 


54 


39 
34 


20 




27 


71 


'l 


63 


60 


52 


47 


43 


39 


28 




)Gr, - 


77 


69 


65 


61 


57 


52 


47 


42 


37 


3f 




1 - 


81 


77 


'? 


68 


64 


^9 


55 


5o 


44 


39 


33 1 




'~ 


81 


77 


73 


68 


64 


5q 


55 


5o 44 


39 


33 ; 




■^^^^ 




^^■■" 








^■■^" 








Hl^HB 


»»^ 


i 











110 












B 


CORRECTXOXffS 






de» levers 


et couchers du Soleil 






LATIT . 


42° 


44° 


4i;° 


4»° 


«0» 


««i°l«4° 


nCi° 




i:n° 




— 


— 


— 


— 


-+- 


-f- 


■+■ 


-1- 




m 


m 


m 


m 


m 


lî) 


m 


m 


m 


m 


Janv. I 


26 


\Î 


13 


^ 


5 


i5 


25 


35 


il 


60 


1 1 


24 


II 


3 


5 


i3 


23 


33 


56 


31 


21 


]6 


10 


3 


4 


13 


20 


29 


lî 


5o 


3i 


18 


i3 


8 


3 


3 


10 


^7 


35 


42 


Fév.. 10 


i4 


10 


6 


3 


3 


8 


i4 


20 


27 


34 


20 




8 


5 


3 


3 


6 


10 


i5 


20 


25 


Mars. 2 

12 


1 


5 
3 


3 

I 





ï 



4 
2 


ï 


10 

4 


i3 

6 


'l 


22 


I 


I 











I 


I 


I 


1 


3 


Avr. 1 


4 


3 


3 





I 


3 


4 


6 


8 


I l 


1 1 


8 


6 


4 


I 


3 


5 


8 


12 


16 


20 


21 


12 


9 


6 


3 


3 


7 


12 


17 


23 


29 


Mai. 1 


16 


13 


7 


3 


3 


9 


i5 


22 


3o 


38 


1 1 


'? 


14 


9 


2 


i 


II 


19 


V 


36 


^î 


21 


23 


]6 


10 


3 


12 


22 


3i 


42 


53 


3i 


25 


18 


11 


3 


5 


»4 


24 


35 


46 


lî 


Juin. 10 


II 


30 


13 


4 


6 


i5 


26 


II 


49 


20 


20 


i3 




6 


16 


II 


5i 


65 


3o 


27 


30 


13 


6 


16 


38 


5o 


64 


Juin. 10 


26 


'â 


II 


3 


5 


i5 


25 


36 


48 


6; 


20 


24 


10 


3 


5 


i3 


23 


33 


44 


56 


3o 


21 


i5 


9 


3 


4 


13 


20 


II 


38 


49 


Août. 9 


'\l 


i3 


8 


3 


3 


10 


•,l 


32 


4i 


19 


10 


6 


3 


3 


8 


\t 


26 


33 


29 


10 


7 


4 


i 


3 


6 


10 


ï9 


24 


Sept. 8 


6 


5 


3 


I 


I 


4 


6 


t 


12 


i5 


18 


3 


2 


I 








2 


> 


5 


6 




— 


— 


— 


— 


■+■ 


-h 


-♦- 


■+■ 


-+- 


-+- 


28 


1 




I 








I 


I 


3 


3 


3 


Oct. 8 


5 




3 





I 


3 


5 


7 


9 


13 


18 
28 


.1 




ï 


3 


3 
3 


5 

7 


8 
12 


12 

'7 


II 


21 

3o 


Nov. 7 


16 


13 


7 


3 


3 


9 


16 


22 


3o 


39 


'7 


20 


i5 


9 


3 


4 




19 


27 


36 


îl 


27 


23 


*7 


10 


3 


4 


îs 


22 


3i 


42 


Dec. 7 


25 


»9 


II 


4 


5 


14 


24 


34 


46 


58 


'7 


26 


30 


12 


4 


5 


i5 


25 


36 


48 


61 


27 

Q 


26 


20 


i3 


4 


5 


i5 


25 


36 


48 


61 






^■^■" 






■^^■" 






^^^" 


^^^" 





111 



LUNE 

Orbite lunaire. — La Lune déciit autour de la 
Terre une ellipse dont la Terre occupe un des 
foyers; dans ce mouvement la Lune tourne con- 
stamment le même hémisphère vers la Terre. 

L'inclinaison de l'orbite sur l'écliptique varie 
entre S^o'i" et 5"i7'35" en i^S jours. 

Les noeuds (intersection de l'orbite lunaire et de 
l'écliptique) ont un mouvement rétrograde et par- 
courent l'écliptique en 6798^,39; soit 18 ans 3 environ. 

Par suite de ce mouvement, l'obliquité de l'orbite 
lunaire sur l'équateur varie entre i8°io' et 28° /jô'. 

Le moyen mouvement de la Lune dans un jour 
moyen est de i3° 10' 35",o3. En 100 années juliennes 
(36525 jours) le moyen mouvement est égal à 
i336 révolutions sidérales plus 3o7°52'4i",6. 

Apo§:ée, périgée. — Ce sont les points où, dans 
son mouvement autour de la Terre, la Lune se 
trouve à sa plus grande ou à sa plus petite distance 
de la Terre. 

Le périgée est animé d'un mouvement direct 
dont la période est de 3282^,57; ^oit un peu moins 
de 9 ans. 

Rotation lunaire. — La Lune tournesur elle-même 
d'un mouvement uniforme en 27J7''43'" i iV L'axe 
autour duquel s'effectue cette rotation est incliné de 
88°38'38" sur l'écliptique; son inclinaison sur le 
plan de l'orbite lunaire varie entre 83»! i' et 83° 29'. 

I«ibration. — La Lune éprouve des oscillations 
autour de son centre, qui ont pour résultat de 
faire apparaître une partie de l'hémisphère qui 
nous est opposé et aussi de déterminer un balan- 
cement des taches autour d'une position moyenne. 

On considère trois librations: i" La libracion en 



m 



112 



longitude, qui s'effectue dans la direction du plan 
de l'orbite lunaire; son maximum est 7°53'5i". 

2° La libiatlon enlatitude, à peu près perpendicu- 
laire au plan de l'écliplique; elle atteint G°5o'45". 

3" La libration diurne, provenant du déplacement 
de la Lune dans l'espace; sa valeur peut aller jus- 
qu'à \° i' 2'\" . Par suite de la libration, la partie 
de la Lune visible de la Terre est les ^h ^^ ^* 
surface totale. 

ILévolution sidérale. — Temps compris entre 
deux conjonctions succe^ives de la Lune avec une 
même étoile; elle ost do 27^7'' i^""» i*v^- On a 
remarqué que le mouvement de la Lune s'accélère 
un peu de siècle en siècle; mais, après avoir atteint 
un niaxinuim, il décroîtra ensuite. 

ILévolution synodique. — C'est le temps qui 
s'écoule entre deux phases consécutives de même 
nom; on lui donne aussi le nom do lunaison ou 
mois lunaire; elle est égale à 29J ia^44'"^%9' 

Révolution tropique. ' — Temps que la Lune 
met pour revenir à une même longitude; sa durée 
est de 27J7''/|3'"4',7- 

Révolution anomaliatique. — C'est l'intervalle 
de 27J i3^ i8"'33',3 qui sépare deux passages con- 
sécutifs de la Lune au périgée. 

Révolution draoonitique. — l'emps qui s'écoule 
entre deux passages consécutifs de la Lune à son 
nœud ascendant; sa durée est de 27^6'' 5'" 30*. 

Jour lunaire. — Le jour lunaire complet, ou 
le temps compris entre deux levers successifs du 
Soleil, est égal à la lunaison ; Vannée lunaire ren- 
ferme Il lunaisons \. 

Le temps pendant le({uel le Soleil est au-dessus 
de l'hoiizon d'un point de la surface de la Lune, 
ou la durée du jour proprement dit, varie avec 
l'époque de l'année et la latitude sélenographique 



113 



une *iiut de même longueui'. A 45", le join* le plus 
lon'{* ■est de 357*^ et le plus com-t de '65i^; à 80% ces 
nombres deviennent respectivement 3-i^ et S'i'-j^. 
Eadn, aux pôles, le Soleil brille sans discontinuité, 
pendant 179 jours environ. 

Éléments de l'orbite (' ) : 

Longitude moyenne de l'époque 1 22° 69' 55", o 

Longitude du périgée 99'5i .52 ,1 

Longitude du nœud ascendant i46.i3.4'ô ,0 

Inclinaison de l'orbite 5. 8.47,9 

Excentricité, en partie du dofui-grand 

axe de l'orbite lunaire 0,05490807 

Valeurs div<Mse» : 

60,2745 rayons équatoriaux 

terrestres. 
38444 >'5 myriamètres. 
0,00257153 de celle delà Terre 

au Soleil. 



Distance moyenne 
à la Terre .... 



P'Arallaxe. La parallaxe horizontale équatoriale 
est la moitié du diamètre -apparent qn« présenterait 
la Terr« vti^ de la Lune, si la Tert^ était une 
sphèi-e ayant pour rayon celui de l'équateur ter^ 
restre. La parallaxe horizontale équatoriale 
moyenne, ou celle qui répond à la distance 
moyenne de la Lune à la Terre, a pour va- 
leur 57' 2", 2. 

_, . ,. ,j / En rayons terrestres 
Demi-diamètre « . •' . _ 

j l équatoriaux 0,272957 

f En kilomètres i74i,o3 

Grandeur apparente exprimée en an- 
gle (valeur moyenne) 3i'8*,i8 



(') Pour répoque o,") janvier i8:)0, tlaïui's Hansen. 
I9''>9. 



•*I^ 



114 

i Le volume de la Terre 

F'olume. l étant i 0,0204067 

( En kilomètres cubes. .. . 22105740000 

3Iasse. Celle de la Terre étant i... o,oi25522 

Soit environ ,^. 

_ . . { Celle de la Terre étant I . o,6i5 

( Celle de l'eau étant I ... . 3,38 

Pesanteur à l'équateur (celle de la 

Terre étant 1) o,i685 

Constitution physique. — La Lune est un corps 
opaque; elle nous rénéchit la lumière du Soleil et 
ne paraît avoir ni eau ni atmosphère appréciable. 

La surface de la Lune présente des étendues 
grisâtres, occupant près de la moitié de la partie 
visible, généralement planes et plus ou moins 
profondes. On leur a donné le nom de mers. 

Les montagnes se présentent souvent sousTaspect 
de masses étendues, d'une hauteur de 2000" envi- 
ron, avec quelques sommets plus élevés. II existe 
aussi des chaînes présentant des pics très élevés 
et de rares montagnes isolées. 

Par suite de leur élévation, certains pics peuvent 
apparaître comme des points brillants isolés, au 
delà du terminateiir ('). 

On donne, à tort, le nom de cratères à des for- 
mations se présentant sous l'aspect de vallées, 
(jénéralemcnt circulaires, entourées d'une muraille 
montagneuse plus ou moins élevée. Les dimensions 
de ces cirques sont très variables; les uns peuvent 
atteindre près de 250^"" de diamètre, tandis que 
d'autres sont à peine visibles. 

(M Ligne (le séparation des parties éclairée el obscure du 
disque lunaire; elle a la furnie d'une dcmi-cllipse. Au mo- 
nienlde la f//VAo/o//j/>, Ifl Icrminalcur se ré luit aune lljne 
droite, passant par le centre du disque. 



«!« 



•§K 



115 



?^ 



Dans l'intérieur on rencontre quelquefois des 
pitons coniques plus ou moins élevés. Assez sou- 
vent, le fond de la cavité centrale est au-dessous 
du niveau de la Lu&e. 

Les véritables cratères ont un diamètre ne dé- 
passant pas So*""; ils sont circulaires, de hauteur 
modérée et souvent remarquables par leur grand 
éclat qui les fait confondre facilement avec les 
pics montagneux. 

Relativement assez rares, les véritables cratères 
offrent un orifice franchement conique. Autour se 
rencontrent des matières éjectées, visibles suivant 
de longs sillons rayonnant dans des directions diffé- 
rentes, vers les parties basses environnantes. 

Hauteurs de quelques pics et chaînes de montagnes 
{diaprés Nelson) : 

m 



Claviuj 6270 

Tycho 5210 

Pythagore.. . . 5i6o 

Short 6090 

Gatharina. . . . 5oio 

Bradiey 4880 



Newton 72D0 

Casatus 6800 

Curtius 6760 

Calippus 566o 

Theophilus. . . 556o 

Kircher 544o 

Monts Leibnilz ( le pic le plus élevé de la 
chaîne et probablement de la partie 
visible de la Lune) 8200™ 

Montagnes Rocheuses... entre 4800™ et 7900 

Monts Doerfel » 4^00 6100 

Monts d'Alembert » 3ooo 6100 

Monts Huygcns » 'i4oo 6100 

On observe aussi à la surface de la Lune des 
sillons, ou rainures, très étroits et assez longs, se 
prolongeant généralement en ligne droite. Ces 
rainures, dont les bords sont très escarpés, se ter- 
minent habituellement sur le contour des cratères; 
quelquefois, cependant, elles les traversent. Iso- 



i^ 



^; 



116 



lées en général, les rainures se réunissent et se 
croisent parfois. 

Leur largeur reste, le plus souvent, sensibleraeat 
constante dans toute leur longueur. S'il se produit 
un élargissement, il n'est jamais situé aux extré- 
mités. La longueur de ces rainures peut atteindre 
iOo'"°, la largeur ne dépassant pas 2^"^. 

A la pleine lune, ces sillons apparaissent 
brillants; lors des phases, ils semblent noirs, par 
suite de l'omb-i'e portée sur le fond par les escar- 
pements des bords. 

JLumière. — KUe est polarisée, caractèinî dis- 
liiictif de la lumière réfléchie. A la pleine Lune, 
son éclat réel est celui de la lumière réfléchie par 
les roches terrestres. On a trouvé eu eflet 0,17 pour 
valeur de Valbedo (' ) de la Lune et 0,16 pour celui 
de la marne argileuse. D'après Zollner, l'éclat de la 
lumière de la Lune est égal à gTfô'iroô de celui du 
Soleil. 

La lumière cendrée^ qui permet de distinguer le 
disque entier de la Lune, après la néoménie, est 
due à la lumière du Soleil réfléchie par lu Teri-e. 
Par un eflet d'opposition, la partie de la Lune 
éclairée directement par le Soleil parait avoir un 
diamètre plus grand que celle éclairée par la lumière 
cendrée. Celle-ci paraît plus intense au premier 
quartier qu'au dernier. 

Températare. — Pendant le cours d'un jour 
lunaire, ou d'tine lunaison, la température du sol 
de la Lune est soumise à de grandes variations. On 
admet qu'elle dépasse 100° vers le milieu du jour 
lunaire, pour redescendre h — "io" environ pendant 
la nuit. 



Ci On donne le nom Adlbeiio a la pi'oporlioii de lumière 
incident* rcllcchle d'nne manière dUToso par un corps non hi- 



-îlli 



Ii7 

^ — ^ 

La quantité de chaleui' que nous réfléchit la Lune 
n'est sensible qu'aux instruments très délicats. 

Iiune pascale. — L'éclwianee de la fête de 
Pâques dépend de l'époque de la pleine Lune qui, 
comptée suivant l'épacte, arrive après le 21 mar* 
{l'oir p. 3()). 

En lync), la pleine Lune pascale du compnt, qu'il 
ne faut pas confondre avec la pleine Lune vraie, 
tombe le lundi .') avril, et, par suite, Pâques 
sera le dimanche suirant, 11 avril. 

La pleine Lune vraie, ou astronomique, arrive Te 
') avrils à 20'' S^". 

I*une roosse. — D'après Arago, on donne généra- 
lement ce nom à la Lune qui, commençant en avril, 
devient pleine soit à la fin de ce mois, soit plus 
ordinairement dans le courant de mai. 

En 1909, elle commence le 20 avril et finit le 
19 mai. 

Calcul de la distance de la I»une à la Terre. 

— La Table suivauto, dont l'argument est la paral- 
laxe lunaire, donnée p. 7 et suiv., permet de cal- 
culer la distance pour un« date p'uelconque. 

Exev^ple. — On deraan^^ladl; \nce de la Lune 
à la Terre le 5 févrior 1909? 

On a, p. 9, la valeur 5^'2S''^ jur la paraFlaxe 
lunaire, le 5 février. 

La Talile donne : 

Pour 54' 20" 63,274 rayons terrestres 

» 54'. k)" 63,080 » 

soit une différence de — QtI94 rayon pour lo", 
1 o» 0,0194 pour I ". La disé»n«e cfcerc^iée sera 

63.274— (o.Giy^ X 8 = 63,119) ray. tcrr. équator. 

On trouverait, de mêmev 4o 260 pour la distance 
en myriam êtres. 

^ 



118 



^■ 



TABLE 

Donnant le demi-diamètre de la Itune et sa distance 
à ia Terre, connaissant la parallaxe. 



X 


u 


DISTANCE EN 




es 


DISTANC 


< 

ij 

"t 
et 
-< 


< 

Q 


rayons 
équa- 


myria- 
mèlres 


•< 
•< 

es 


a 'S 
et 


rayons 
cqua- 


0. 




loriaux 




eu 
57'. 0' 




toriaux 


52. 


14.12 


66,ii3 


42169 
42034 


15'. 33' 


60,3.4 


lO 


14. i4 


65,902 
65,692 


10 


i5.36 


6o,i38 


20 


14.17 


41900 


20 


i5.39 


59,963 


3o 


14.20 


65,483 


4Î63? 


3o 


i5.4i 


59w9o 


4o 


14.22 


65,276 


40 


15.44 


59,617 


5o 


14.25 


65,070 


4i5o4 

4x3.3 


5o 


i5.47 


39,44a 


53. 


14.28 


64,865 


58. 


i5.5o 


39.271 


lO 


14. 3i 


64,662 


412^3 


10 


i5.53 


D9,lOD 


20 


14.33 


64,460 


4i.i4 


20 


i5.55 


58,936 


3o 


14.36 


64,259 




3o 


i5.58 


58,768 
58, 601 


4o 


14.39 


6 '1,060 


40859 


40 


16. I 


5o 


14.4^ 


63,862 


40733 
40607 


5o 


16. 4 


58,435 


5/|. 


14.44 


63,665 


59. 


16. 6 


58,270 


10 


14.47 


63,46q 
63,2^4 
63, 080 


40482 


10 


16. 9 


58, 106 


20 


14.50 


4o358 


20 


16.12 


57,942 


3o 


14.53 
14.55 


40235 


3o 


16.14 


57,780 


4o 


62,888 


4oiI2 


40 


16.17 


57,6.9 


5o 


14.58 


62,697 


39990 


5o 


16.20 


57:458 


55. o 


i5. i 


62,507 
62,318 


39869 


60. 


16.23 


57,209 
57,140 


10 


i5. 3 


39749 


10 


16.25 


20 


i5. 6 


62,i3i 


39629 


20 


16.28 


56,982 


3o 


i5. 9 


61,945 


30,510 


3o 


16. 3i 


56,>^25 


4o 


l5.I2 


61, pq 


39392 


40 


16.33 


56,669 
56,5i4 


5o 


i5 i4 


61,574 


39157 


5o 


16. 36 


56. o 


15.17 


61 ,391 


61 . 


16.39 


56,36o 


10 


l5.20 


61,209 


3ûo4. 
3§q25 
388io 


10 


16.42 


56, 206 


20 


i5.23 


61,028 


20 


16.4^4 


56,o53 


3o 


i5.25 


60, 848 


3o 


.6.47 


55,901 


4o 


15.28 


60,669 


38696 


40 


16. 5o 


55,750 


5o 


i5.3i 


60,491 


38583 


5o 


16.53 


55,600 


57. 


i5.33 


6o,3i4 


38470 


62. 


16.55 


55,45i 



119 

m ^^^ 

TABLES DE CORRECTIONS (>) 

Pour déduire des levers et couchers de la Z<une 
à Paris les levers et couchers dans un lieu 
compris entre 0° et 60° de latitude boréale. 



L'Annua/rtfdonne.en temps moyen civil pour Paris 
et pour tous les jours de l'année, les heures du 
lever et du coucher de la Lune, et de son passage 
au méridien. On compte sensiblement la même 
heure à Paris et dans les différentes villes de 
France quand la Lune passe au méridien. Il n'en 
est pas ainsi des heures du lever et du coucher, 
qui peuvent varier de plus d'une demi-heure. 

Passage de la Lune au méridien. — La Lune, par 
son grand mouvement propre d'occident en orient, 
emploie un peu plus de temps que le Soleil pour 
aller d'un méridien à un autre. Elle retarde moyen- 
nement sur le Soleil de 50"°, 5 dans un jour, et de 
2»,io4 dans une minute. Soit p l'heure du passage 
de la Lune au méridien de Paris: l'heure locale du 
passage au méridien sera 

A»±:nX2%io4 

pour la ville dont la longitude est de n minutes de 
temps. 

La correction n X 2% 104 est additive ou soustrac- 
tive, suivant que la ville est à l'ouest ou à l'est de 
Paris. Elle est toujours fort petite pour la France 
et peut être négligée; ainsi, pour Brest, où n = 27", 
cette correction n'est que de 56", 8. 



(M I>'après la loi du td mars 1891, V/ienre légale en France 
et en Algérie est celle de l'Observatoire de Paris. Les résultats 
obtenus avec la présente Table étant eiprimés en heure locale, 
on devra, si l'on veut avoir l'heure léftale correspondante, 
retrancher de l'heure donnée par la Table la valeur de la longi- 
tude du lieu, exprimée en temps, si celui-ci est à l'est de Paris ou 
l'ajouter dans le cas contraire. Il 



120 

Lever et coucher de la Lune. — Le temps qui s'é- 
coule ent^ele lev^r d» la Lune et soni passage au mé- 
ridien d'un lieu est l'intervalle semi-diurne du 
lever. Le temps écoulié entre ce j>assage et le cou- 
cher de la Lune est l'intervalle semi-diurne du 
couql».ei'. 

Quand on connaît l'intervalle semi-diurne pour 
Paris, on peut en déduire l'intervalle semi-diurne 
poAir une autre latitude, au moyen des corrections 
fournies, par les Tables qui se trouvent pages 12 > 

Les nombres de la première colonne représentent 
en heures et minutes des intervalles semi-diurnes 
pour Paris. Dans tes autres colonnes , on trouve 
pour les latitudes de 0° à 60° la difTérence, en mi- 
nutes de temps, entre l'intervaHe semi-diupne de 
Paris et celui de chaque latitude. 

Quand la correction de la Table est affectée du 
signe +, l'intervalle semi-diurne est plus petit 
qu'à Paris; alors le lever de la Lune<!st retardé, etle 
coucher avancé. La correction positive doit donc s'a- 
jouter à l'heure du lever de la tune à Paris, et se re- 
trancher de l'heure de son coucher. 

Quand la correction est affectée du signe — , l'in- 
tervalle semi-diurne est plus grand qu'à Paris. Alors 
le lever de la Lune est avancé , et le coucher retardé. 
La correction négative doit donc se retrancher de 
l'heure du lever de la Lune à Paris, et s'ajotiter à 
l^'heure de son coucher. 

Pour un Lieu dont la longitude est n minutes de 
temps, à l'ouest oa à l'est de Paris, il faudra encore 
appli(iuer à l'heure locale du lever ou du coucher 
obtenue à l'aide de la Table, comme ])onrle pas- 
sage au méridien, la correction ±n X2",io4. 

RÈ&L.E GÉNBttALB. — La correcUon. de la Table s'ap- 
plique toujours avec son signe à l'heure du lever de 
la Lune à, Paris., et en sig,na coalraire à l'heure du 
coucher. 

Si a ê 



12 L 

^ - m 

Exemple. — On demande l'heure locale du lever 
et l'heure du coucher de Ta Lune à Duiikerqae, 

le 3 juin 1909. On trouve, page 17 : 

Inlecvalles. 

Lever, le 5 2 i^^So" j ^y, -g„ 

Passage au méridien^ le 6 i 4*J ) 

Passage au méridien, le 5 o ^9 ) /^ 

Coucher, le 5 4 ^<* ) ^ 

Avec 1» latitude 5i°2' de Dunkerque et le» deux 
intervalles s«mi-diurnes S^ôO^et 4**ï"'> on trouve, 
page la'i, le» deux corrections -h 12" e% -f-n"". 
On a ensuite: 

Lever à Paris , le 5 juin 2i''5o™ 

Correction avec son sign« -h 1 2 

Lever à DunkerquCv le .'). 22*» 2™ 

Coucher à Paris, le 5 juii» ^^oo"^ 

Correction en signe contraire — 11 

Coucher h Dunkerque, le 5 4'^^9™ 

On peut aussi employer Ta Table poup obtenir 
l'heure du lever ou du coucher de la Lun«, dans un 
lieu situé entre réquateuret6o° de latiitudieaustral* ; 
mais le» résultats obtenus ne seront approchés qu'à 
quelques minute» pré». On opérera comme suit : 

A,près avoir formé les intervalles semi-diurnes du 
lever et du coucher à Paris, on les retranchera resr 
peclivement de 12^25™; on aura ainsi sensiblement 
les intervalles semi-diurnes aux antipodes de Paris. 

C^ aura le lever dans ce lieu, en retraiBchant 
de l'heure du passage l'intervalle semi-diurne du 
lever ainsi trouvé; pour le coucher, on ajoutera 
au passage l'intervalle semi-diurne du coucher. Pour 
avoir le lever et le coucher de la Lune, on entrera 
dau!» la Table en prenant pour arguments les inter- 
valles semi-diurnes aux antipodes de Paris, c'est- 
à-di-ve !«» compléments à la^'aô" de* inte-rvalles 
semi-diurne» à Paris. 



^ 



12-2 





aï 3 


__: 

CORRECT. POUR LES LEVERS ET COUCHERS DE LA LUNE 






0» 


2° 


40 


6° 


8° 


10° 


12° 


140 


16° 


18° 






h m 


~m 


m 


~m 


"~m 


~~m 


~m 


"~TO 


~m 


-„ 


m 






3.3o 


160 


i56 


i5i 


i46 


.42 


137 


l32 


128 


123 


118 






4o 


i5o 


i46 


142 


% 


i33 


129 


124 


120 


ii5 


IIO 






5o 


i4i 


,37 


i33 


124 


120 


116 


112 


107 


io3 






^. 


i3i 


127 


123 


119 


116 


112 


108 


104 


100 


93 






10 


122 


118 


114 


III 


107 


io3 


100 


9'> 


92 


88 






20 


f 12 


to8 


io5 


102 


98 


95 


91 


88 


84 


81 






3o 


102 


99 


96 


93 


90 


87 


83 


80 


77 


74 






40 


92 


go 


87 


84 


81 


78 


73 


II 


70 


66 






50 


83 


80 


78 


75 


72 


T. 


67 


62 


59 






5. 


73 


71 


68 


66 


64 


59 


57 


55 


52 






10 


63 


61 


59 


57 


55 


53 


5i 


49 


47 


45 






20 


54 


52 


5o 


49 

4o 


ïl 


45 


43 


42 


40 


38 






3o 


44 
34 


42 


4i 


37 


35 


34 


33 


3i 






ko 


33 


32 


3i 


3o 


29 


28 


27 


25 


24 






5o 


24 


24 


23 


22 


21 


21 


20 


•9 


i8 


'7 






6. 


i5 


i4 


i4 


14 


i3 


12 


12 


12 


II 


II 






10 


5 


5 


5 


5 


5 


4 


4 


4 


4 


4 








-f- 


4- 


-H 


-»- 


■+- 


-*- 


+ 


-»- 


+ 


■+■ 






20 


4 


4 


4 


4 


4 


4 


4 


4 


4 


3 






3o 


14 


14 


i3 


i3 


12 


12 


12 


1 1 


1 1 


10 






4o 


24 


23 


22 


22 


21 


20 


19 


»9 


18 


'7 






5o 


33 


32 


3i 


3o 


29 


28 


3? 


26 


25 


24 






7. 


43 


42 


40 


39 


38 


36 


34 


32 


3i 






10 


52 


5i 


49 


48 


46 


45 


43 


4' 


40 


38 






20 


62 


60 


58 


ti 


55 


53 


5i 


49 


ïi 


45 






3o 


72 


69 


67 


63 


61 


59 


56 


52 






40 


81 




76 


t^ 


72 


69 


67 


<34 


62 


59 






5o 


9» 


88 


86 


80 


II 


73 


72 


69 


66 






8. 


100 


97 


9-^ 


91 


89 


83 


80 


fr 


l^ 






10 


1 10 


107 


104 


100 


97 


94 


90 


87 


84 


80 






20 


ï'9 


116 


ii3 


109 


106 


102 


98 


î>^ 


91 


87 






3o 


129 


125 


122 


118 


1,4 


IIO 


106 


102 


98 


94 






40 


i38 


.34 


i3i 


\u 


r23 


"9 


ii4 


IIO 


106 


102 






5o 


.48 


.44 


i4o 


i3i 


127 


123 


118 


.14 


109 






Gorre 


otion -»- : ajoulei au lerer, retranchez da coacher. 






Corre 


ctlon — : retrancher du lerer, ajoutez au coucher. 


1 



123 



s.— 

i is 


CORIIECT. POUR LES LEVERS ET COUCHERS DE LA LUNE 


7 


1 i 


W° 


m 


24° 

m 


26° 


28° 


30° 


32° 


34° 

m 


36° 


38° 




h m 




3.3o 


112 


107 


102 


96™ 


90 


84" 


77 


69 

64 


62" 


54" 




4o 


io5 


100 


95 


90 


84 


78 


l] 


58 


5o 




5o 


98 


93 


88 


83 


78 


l'. 


59 


53 


47 
43 




4. 


9' 


87 


82 


77 


72 


62 


55 


49 




10 


84 


80 


76 


71 


67 


62 


57 


5o 


45 


39 




ao 


77 


l] 


69 


65 


61 


57 


52 


46 


4t 


36 




3o 


70 


63 


59 


55 


5i 


47 


4 ' 


II 


32 




40 


53 


60 


57 


54 


5o 


46 


42 


33 


29 




5di 


56 


54 


5i 


48 


44 


4' 


38 


29 
26 


26 




5. 


5o 


47 


45 


42 


39 


36 


33 


29 


22 




10 


43 


41 


lî 


36 


34 


3i 


29 


25 


22 


19 




20 


36 


34 


3i 


lî 


26 


24 


20 


18 


16 




3o 


3o 


28 


27 


25 


22 


20 


\l 


i5 


i3 




40 


23 


22 


21 


:? 


18 


17 


i5 


II 


10 




5o 


>7 


16 


i5 


i3 


12 


II 


9 


8 


7 




6. 
10 


10 
3 


î 


^ 


s 
3 


8 
3 


7 
2 


6 
2 


5 

I 


4 


4 
I 






+ 


H- 


-+- 


-+- 


+ 


-+- 


-H 


-»- 


-H 


-f- 




20 


3 


3 


3 


3 


3 


2 


2 


3 


3 


3 




3o 


10 


9 


i5 


8 


8 


7 


7 


7 


7 


6 




40 


16 


16 


14 


i3 


13 


II 


1 1 


10 


9 




5o 


23 


22 


20 


19 


18 


ï7 


16 


i5 


14 


12 




7. 


3o 


28 


26 


25 


23 


22 


20 


19 


n 


i5 




10 


36 


34 


32 


3o 


28 


26 


24 


23 


21 


18 




20 


43 


41 


39 


36 


34 


3i 


29 


28 


24 


21 




3o 


5o 


47 


45 


42 


39 


36 


34 


32 


28 


24 




4o 


56 


53 


Si 


48 


44 


4' 


38 


36 


32 


28 




5o 


63 


60 


5? 


53 


5o 


46 


43 


40 


36 


3i 




8. 


70 


66 


63 


59 


55 


5i 


47 


44 


40 


35 




10 


é^ 


73 


69 


65 


61 


56 


52 


U 


43 


38 




20 


79 


75 


71 


66 


62 


57 


48 


42 




3o 


90 


86 


82 


U 


72 


67 


62 


58 


52 


45 




40 


97 


93 


88 


78 


72 


67 


62 


56 


49 




5o 


104 


99 


94 


89 


84 


77 


72 


67 


60 


53 




1 Correction-»- : aj» 


>utei a 


u leTer, retr 


anche 


z du c 


oucber. 




1 Correction — : re 


ranch 


il du lerer, 


ajoute 


I au c 


oncher. 


i 



nï 



^ST"*-^ 


^^g^ 


l^^g,^ 




m^^^ 


__^^ 


^^^^ 






^^^^ 








il 


CORRECT. POIR LES LEVERS ET COIGIIERS M L4 LlilSK 




40° 


42° 


44° 


46° 


48° 


50° 

-4- 


52- 


54° 

-t- 


56° 


58° 

-+- 


60» 






~^ 




h m 


m 


m 


m 


m 


m 


m 


m 


m 


m 




m 




3.3o 


46 


37 


28 


n 


6 


8 


31 


36 


5i 


67" 


85 




4o 


43 


35 


26 


16 


5 


7 


30 


33 


47 


62 


79 




5o 


39 


32 


24 


i5 


5 


6 


18 


3o 


44 


58 


74 




4. 


36 


29 


22 


i3 


4 


6 


17 


28 


40 


53 


68 




10 


33 


27 


20 


12 


4 


5 


i5 


25 


37 


49 


62 




20 


3o 


24 


18 


II 


3 


5 


14 


23 


33 


45 


57 




3o 


27 


22 


16 


10 


3 


4 


12 


21 


3o 


40 


52 




40 
5o 


24 
21 


20 
17 


14 


^ 


3 
2 


^ 


1 1 
10 


'9 

17 


^, 


M 


1? 




5. 


19 


i5 


I I 


7 


2 


3 


8 


i4 


21 


28 


36 




10 


16 


i3 


9 


6 


2 


3 


7 


12 


18 


24 


3i 




20 


i3 


II 


8 


5 


2 


2 


6 


10 


i5 


30 


26 




3o 


1 1 


9 


6 


4 


I 


2 


5 


8 


12 


16 


21 




40 


8 


7 


5 


3 


I 


1 


4 


6 


9 


12 


16 




5o 


6 


5 


3 


2 


I 


I 


3 


4 


6 


9 


«I 




6. 


3 


3 


2 


I 








I 


2 


3 


5 


6 




10 








. 

















i 


1- 


, i 




20 


2 


2 


1 


I 








I 


2 


3 


3 


~i 




3o 


5 


4 


3 


2 


I 


I 


2 


4 


5 


7 


9 1 




40 


7 


6 


4 


3 


I 


I 


3 


6 


8 


II 






5o 


10 


8 


6 


4 


I 


2 


4 


8 


II 


i5 


19 




7. 


i3 


10 


7 


5 


2 


2 


6 


10 


14 


'9 


24 




10 


i5 


12 


9. 


5 


2 


2 


- 


13 


'7 


22 


29 




20 


18 


>4 


1 1 


& 


2 


3 


8 


i4 


20 


26 


34 1 




3o 


21 


'7 


12 


7 


3 


3 


9 


16 


23 


3i 


39 1 




40 


23 


'9 


'4 


9 


3 


4 


II 


rS 


26 


35 


44! 




5o 


26 


21 


16 


10 


3 


4 


12 


20 


29 


11 


5o i 




8. 


^9 


23 


17 


1 1 


3 


5 


i3 


22 


32 


55 




10 


32 


26 


19 


12 


4 


5 


i5 


34 


35 


47 


60 




20 


35 


28 


21 


i3 


4 


6 


16 


27 


39 


Si 


66 




3o 


38 


3i 


23 


'4 


4 


6 


»7 


'■•9 


42 


S6 


7' 




40 


^2 


3/5 


25 


.5 


5 


7 


19 


32 


46 


Si 


U\ 




5o 


45 36 1 


27 


17 


5 


7 


21 


35 


49 


65 




Corrcclion -+- : »j*»i»r«: n« 


^rer, 


!*etr»ii«hof Un cHuclicr. j 




Coneclion — : rHr*n*her t 


hj le 


er, »joa«»i: au cou<*her. j 


a 


f^^^^^ 


^^i^ 


■■■^ 




■■■" 


"""m 








■^■" 


"^^ 





125 



TERRE 



La Terre, abstraction faite des irrégularités de 
sa surface, est un sphéroïde entouré d'une atmo- 
sphère dont la hauteur dépasse loo""". 

Aplatissement. — "On a constaté, en mesurant 
des arcs de méridien à différentes latitudes, que la 
longueur de l'arc de \° allait en croissant de l'équa- 
teurau pôle. ï.a comparaison des longueurs du pen- 
dule à secondes, observées à différentes latitudes, 
conduit au même résultat. Le méridien terrestre est 
donc aplati vers les pôles. Cet aplatissement est dû 
k l'action de la force centrifuge qui, dans l'hypo- 
thèse de la fluidité primitive, tend à écarter les molé- 
cules terrestres de l'axe derotation et qui, par suite, 
a produit le renflement équatorial. 

En désignant par a le demi-grand axe, par b le 
demi-petit axe du méridien terrestre, Taplatissement 

a — b 
•est représente par • 

Dimensions. — On sait que les premières données 
i>éricusosont été fournies par les mesures d'arcs de mé- 
ridien, entreprises au xvni® siècle par les ast^-onomes 
français (méridienne de Finance. mesui"ce à plusieurs 
reprises; arcs du Pérou et de la Laponie). Mais les 
proc^'dés ont été sans cesse perfectionnés et les ma- 
tériaux que les géodésiens ont réunis depuis le 
commencement du \i\^ siècle offrent une pri'cision 
de plus en plus gr^indo. La plupart dos pays de 
il'Europe ont participé à ce mouvement, l'Amérique 
et l'Afrique elles-mêmes s'y sont associées. On dis- 
pose aujourd'hui d'un certain nombre d'arcs de mé- 
ridien ou de i)«rallèle d'une amplitude considéi-able-. 
Ce sont, pour ue citer que les plus importants, et 
eu commençant par ks aies de méridien : 



^ 



12^ 



L'arc anglo-français, qui, de Laghouat aux Shet- 
land, embrasse maintenant 28° de latitude ; 

L'arc russe, qui a 25°, du Danube à l'océan Glacial; 

L'arc indien, qui a 24°, entre les latitudes de 8° 
et de 32° N; 

Les arcs américains, les uns déjà terminés, les 
autres en cours d'exécution (un arc de méridien, un 
arc de parallèle transcontinental, à la latitude 89°, 
qui embi-asse 49° de longitude; l'arc oriental 
oblique, qui s'étend du Canada au golfe du Mexique; 
l'arc occidental oblique, en Californie); 

L'arc de parallèle qui traverse l'Hindoustan à la 
latitude de 2'|° ; 

L'arc de parallèle qui traverse l'Europe, de Valen- 
tia à Omsk, par 52° de latitude ( il embrasse 69° de 
longitude qui valent 42° de latitude) ; 

L'arc africain que les Anglais se proposent d'é- 
tendre du Cap jusqu'au Caire. 

A ces données s'ajoute maintenant l'arc de Quito, 
qui a été mesuré tout récemment par les officiers 
français chargés de la revision de l'arc du Pérou, 
tandis qu'une mission russo-suédoise mesurait un arc 
au Spitzberg, qui doit remplacer celui de la Laponie. 

En attendant que ces vastes réseaux aient pu être 
soumis à une discussion d'ensemble, nous possédons 
les résultats obtenus par divers géomètres qui ont 
tenté de déterminer les éléments de l'ellipsoïde ter- 
restre en combinant entre elles quelques-unes des 
mesures d'arcs qu'ils avaient à leur disposition. 

Voici les déterminations les plus connues {a rayon 
de l'équateur, l> rayon du pôle) : 

Auteur Rayon a Rayon t> Aplatissement 

m m 

Bessel (18il).. ^> 877 897 6856079 1:299 

Clarke (1880).. 6878249 68565i5 1:298,5 

Fayc (1880).... 6878898 6356549 1:292 

Harkness(1801). 6877972 6856727 i : 3oo 



^. 



127 

^ 

Les valeurs de raplatissement qu'on obtient par 
diverses combinaisons d'arcs, ou par la discussion 
de parties différentes du même arc, sont parfois 
assez discordantes. 

Les observations du pendule donneraient, d'après 
M. Helnaert, i : 298. 

En adoptant les valeurs données par M. Faye, on 
trouve : 

Quartdu méridien elliptique.... 10002008"° 

Longueur moyenne de l'arc de 1° 

du méridien 1 1 1 l33'",4 

Circonférence équatoriale 40076625™ 

Superficie en kilomètres carrés.. . 610082000 

Volume en millions de kilomè- 
tres cubes I o83 260 

Rayon d'une sphère ayant le 

même volume que la Terre... . 6 871 loS" 

Rayon d'une sphère ayant la 

même surface que la Terre. . . 6871 109"" 

BéGnitîon du mètre. — Le mètre est la dix- 
millionième partie du quart du méridien ter- 
restre. A l'époque où fut promulffuée la loi qui 
créait le système métrique, l'ensemble des mesures 
géodésiques donnait pour le mètre la valeur 3pi 1^296, 
ou443\296en prenant pour unité la toise dite toise 
<fa Pe>o« employée par Delambre et Méchain dans la 
mesure du méridien, à la fin du xviii* siècle. 
C'est celte valeur que les législateurs avaient alors 
adoptée pour la longueur du mètre légal. D'après 
les mesures géodésiques modernes, la dix-millio- 
nième partie du quart du méridien terrestre est 
plus grande que le mètre, tel qu'il est défini plus 
haut, d'environ o", 0002. 

Le mètre lésçal est la longueur, à la température 
de zéro degré centigrade , du prototype interna- 

±: 



128 

^^ ^ 

tional, en Platino-lridié, sanctionné :par la Confé- 
irence générale des Poids et Mesures, t'Cni«e à Paris 
en iS8g et qui est dé}>osé an Pavillon de Breteuil, 
à Sèvres. La copie n° 8 de ce prototype intern-alio- 
nal, déposée a»ix Archivas n^itionales, est r<étalon 
légal pour la France. Ce nouvel étalon diflère très 
peu de l'ancien. 

Gravité, pesanteur. — En vertu de la loi connue 
de l'attraction ou de la gravitati'on «nivecselle, deux 
corps quelconques exercent l'un sur l'antre une 
attraction directement i)roportionnelle aux niasses ' 
de ces corps «t eu raison inverse du earré de leur 
distance. Par suite, la masse terrestre exerce suc 
tous les corps de sa surface une allraction qui 
est la cause de la chute des corps, lians le vide, tons 
les corps, quelle que soit leur densité, tomiw'iit 
avec la même vitesse uniformément accélérée. 

La valeur de l'accélération par seconde, à Parés, 
réduite au vide et au niveau de la mer, a été trou- 
vée égale à 9", 8io. 

O'tte «cct'lcration, qni représente la pesanteur 
apparente, varie salivant les Irenx, \H)wr deux rai- 
sons : d'Abord, parce que la p«^santcnr ^ est la ré- 
suiï-ante de la gravité G, qui pïv)vre«t de l'attraction 
teM"estre et de la foi'cy ceutrifn^» produite par la 
rotation diuMï-e; ensrtilo, jvaree que la Tf-wv» <*sl un 
sphéroï-de aplati. 

L'observai ion, d'i»«r<»r<l a«nw lit «héow, A Wïontré 
qui» l'intensité di-^ ïa pesanteur vu en croissant dt» 
l'équateur vers l(>s pôles. «M que l'accroissement est 
proportionnel au caM'é du sinus de la latitrrdo. 

Pour mesurer le<s iTariations de la pesanteur à la 
surlacf^ (lu globe, on (•nq)l«»ie ilr préfércnrt» le jx-n- 
dnle à sf«coud('s. tu eflft't. la durée d'oscillation T 
d'un pendub- de longueur L étant liée à 1 intensité .«^ 



1-29 

par la relation 

S 

on voit qu'il suffit de mesurer T pour obtenir ^^'. En 

faisant T =: i, on trouve I = —^ pour la longueur du 

pendule à secondes. 

Dans un lieu dont la latitude est 'k, on a : 

/ =:; o"". 99098 (i -i-o,oo5aoo*in->w), 
ff=z g™,-So6 (i -t- o,oo5 Soosin-X), 
ou bien 

/ — 0"", 99301 — O", OO263G COS3>k, 

g =z 9"% S06 j — o™, oa 'h)?. cos y-X. 

De ces formules on déduit les nombres sui- 
vants : 

Longueur Iriloiisitc 

(lupondulc de 

Latitude à secondes la pesanteur 

m ni 

o 0,99098 9*7806 

45 o . 9936p 9 ,8o65 

9'^ 0,99624 9^8324 

Pour Paris, on trouve 

48" JO',2. . . . 0,99896 9,8100 

Ces e^xpressions de / et de .^, qui résultent de la 
discussion d'un très grajuU nombre d'observations 
du pendule, ont été établies en réduisant préala- 
blement les observations au niveau de la mer. La 
réduction se fait en teivant compte de l'ahitude ot 
aussi de l'attraction txKcrcée [xir les masses interpo- 
sées entre la station et la surface de niveau aère. 

Variation avec l'altitude. — L'iiitensité de l'at- 
traction terrestre, étant eu raison inverse du cai'ré 



i90(,. 



130 

m 

de la distance fin centre, diminue à mesure qu'on 
s'élève, et la diminution qui correspond à l'alti- 
tude h est représentée par le facteur (i — -5-)' 

en désignant par R le rayon de la Terre. La réduc- 
tion au niveau de la mer s'obtient donc en multi- 

puant par I i + -^ )• 

Ce raisonnement suppose que l'observateur s'élève 
librement dans l'atmosphère, par exemple en ballon; 
mais le plus souvent il ne quitte pas le sol, il s'éta- 
blit sur un plateau, sur une montagne, ou dans une 
île, et il faut tenir compte des masses dont l'atlrac- j 
tion peut renforcer l'intensité normale de la pesan- | 
teur. V I 

D'après Bouguer, l'attraction d'un plateau ou i 
d'un continent s'obtient en multipliant ^ par le 1 

facteur -/ p» où / est le rapport de la densité des 

couches superficielles à la densité moyenne de la 
Terre, qui ne diffère pas beaucoup de 5,5. 11 s'en- 
suit qu'il faut, dans le ifactcur de réduction, rem- 
placer le terme ■—• par ^ ( 1 — 7 /)• '-" prenant, 

R R \ 4 / 

tour à tour, /= 0,4 et/= o,5, on trouve que cela 

revient à multiplier la correction -— - par 0,7 ou 0,6. 

R 
C'est le premier de ces deux nombres qui s'accorde 
le mieux avec les observirtions modernes. 

11 faut enfin corriger la valeur observée de g des 
attractions dites topographie/ ues, causées par les 
creux et les reliefs du terrain où se trouve la sta- 
tion. En appliquant ces diverses con-cctions, on 
trouve finalement 

g = ^obs. ( I -i- 0.7 ^1 — «'»>•• top. 



131 



Il faut, toutefois, faire remarquer que, dans beau- 
coup (le cas, ainsi qu'on l'a constaté dans l'Inde an- 
{»laise et ailleurs, la formule de Kouguer donne des 
valeiu's trop faibles, et que les observations sont 
mieux représentées si l'on supprime la confection 
qui dépend de /, en conservant simplement le 

ternie^- Les clioses se passent comme si l'attrac- 
tion des massifs visibles était compensée par un dé- 
ficit souterrain. Sans invoquer l'existence de vastes 
cavités, on peut expliquer cette compensation, plus 
ou moins complète, en admettant, avec Airy, que 
les massifs flottent sur une couche liquide ou plas- 
tique, plus dense, où ils enfoncent par leur base, 
de manière à réaliser un équilibre isostatique. 

Variation avec la profondeur. — L'attraction 
d'une sphère homogène (ou formée de couches ho- 
mogènes) sur un point intérieur, situé à la dis- 
tance r du centre, se réduit à l'attraction du noyau 
sphériquo du rayon r : il s'ensuit qu'elle est pro- 
portionnelle à /• et à la densité moyenne de ce 
noyau. Dans l'hypothèse d'une densité constante, 
elle est simplement proportionnelle à r, et elle di- 
minue de la surface au centre. 

Si la Terre était homogène, l'intensité de la pe- 
santeur, dans les mines profondes, serait donc plus 
faible qu'à la surface. C'est le contraire qui s'ob- 
serve. Airy a constaté, dans les mines de Harton 
(385™), que le pendule y faisait, en 24 heures, au 
moins 2 oscillations de plus. Des observations ana- 
logues ont été faites dans d'antres mines. On peut 
e:i conclure que la densité de la Terre va en aug- 
mentant de la surface au centre. 

La loi hypothétique 

D = ro — -.5 r- 



132 

(D densité, r distaïuo au ceiitix>, eu fraclion du 
rayon tciTCstre) donnerait, pour la gravité g à la 
! distance /•, 

^'=é'(i'82r-o,S.r3). 

D'après cette formitle, on aurait g' =^ pour r= i 
ict pour r = 0,71 (à la surface et à la profon- 
(deur 0,29) avec un maoritmim pour r = 0,86 (pro- 
ifondeur o,i4), où la pesanteur s'est accrue d'envi- 
Ton 4 pour 100; elle diminue ensuite jusqu'au 
'Centre, où elle est nulle. 

l>enstté de la "Terre. — La mesure directe de 
il'attraction qui s'exerce entre deux masses de poids 
• connu à une distance déterminée a permis de cal- 
(Culer, par une simple proportion, la masse de la 
Terre; car le poids d'une niasse donnée est .l'attrac- 
ition qù'ejcerce la Terre sur ce corps, à une distance 
a'gale au rayon terrestre. L'expérience a été faite par 
«Cavendish, en 179S, et répétée plus tard par d'au- 
itres physiciens (Reich, Baily, Cornu et Baille, 
Jolly, Poynting, Richarz, Wilsing, "Boys, Braun), suit 
•avec la balance de torsion, soit avec la balance or- 
-dinaire,.à fléau horizontal ou vertical. La discussion 
«des résultats donne, pour la densité moyenne de la 
Terre, rapj>ortée à l'eau, un chitï're voisin de 5,5o; 
.en d'autres termes, la niasse de la Terre équivaut à 
«celle d'une sphère homogène (k^ même dimensioJi, 
-dont la densité serait 5,5. 

On a aussi tenté d'évaluer la masse de la Teia* 
<en mesurant la déviation du fil à plomb ou la va- 
iriation du pendule, causées par l'attraction des 
imontagnes; mais cette métliode ne donne pas de 
Iboiïs résultats, à cause de la difficulté de connaftre 
'exactement la structure des couches superficielles. 

La densité des roclies composant h\ croûte ter- 
restre est voisine de 2,5; c'est à piîine la moitié de 



m 



.^ 



133 

m 

la (lensito moyoïiiio de la Terre. Il faut doue que la 
partie iutérieure du globe soit composée de uiatières' 
très lourdes, et au contre la densité devient proba- 
blement 10 ou 1 1, approchant de celle du plomb. On 
* proposé divei*ses formules pour- representei" la^ loi 
de ces densités; l'une des plus simple* est celle dont 
la forme a été indiquée par E. Roche, et qui peut 
! s'écrire 

D =10 — 7.Î /•-, 

en désignant par r la distance au centre, expiiiptiée 
en fraptiou du rayon terrestre. Les coefficients nu- 
mériques neuvent ètt*© déteiMninés appioximative- 
ment par la considération de cei-tuins- phénomènes,, 
tels (\iw la préoession des' équinoxes, en ayant égardl 
a ce fait, aujourd'hui bien établi, que- là Torr» n'esfc 
pas- un corps absolument rigide, mais qu'elle- a seu- 
lement 1» rigidité de Taeier. 

D'après la formule, la densité serait 2.5' àj la.* s»ir- 
faoff et n>|,o au centre, la- densité moyenne étant 5,5. 
On peut aloi"s se demander si le noyau intérieur 
est solide ou liquide. >lais la température et lai 
pression augmentent d'une manière si prodigieuse, 
de la sui-ftice au centi^, qu'on ne sait pluseommentî 
définir l'état de la matière soumise à' de telles 
forces, les lois connues, qui reposent sur des expé- 
riences de htboratoire, étant à peine applicables aux 
conditions excessives qu'on rencontre ici. 



13i 



TABLES 

pour calculer les hauteurs par les observations 
barométriques, par M. RADAU. 

Les hauteurs ou différences de niveau qu'on ob- 
tient par l'observation du baromètre sont loin 
d'être exactes à i"" près; elles comportent encore 
une incertitude d'une dizaine de mètres lorsqu'elles 
résultent de séries d'observations simultanées. C'est 
que les formules dont on fait usage reposent né- 
cessairement sur riiypothèse d'un équilibre sta- 
tique de l'atmosphère, qui existe rarement; elles 
ne peuvent donner une approximation suffisante 
qu'à des époques de grand calme, et si la distance 
horizontale des stations n'est pas trop grande. Mais 
les hauteurs calculées varient encore avec la saison 
et avec l'heure du jour, et ce n'est qu'en tenant 
compte de ces fluctuations qu'on peut arriver à des 
résultats satisfaisants, à l'aide de longues séries, 
faites dans des stations fixes. Il convient alors de 
noter, en deliors de l'état du baromètre et du 
thermomètre, la tension de la vapeur d'eau. 

On suppose ici, bien entendu, que les observations 
sont faites avec un baromètre à mercure; les baro- 
mètres anéroïdes, si portatifs et si commodes, con- 
duisent souvent à des erreurs très graves, lorsque les 
pressions qu'il s'agit de mesurer varient entre de 
grandes limites. 

Si les différences de niveau, déduites d'obser- 
vations simultanées, sont déjà sujettes à erreur, 
l'incertitude de l'altitude absolue d'une station 
isolée est nécessairement beaucoup plus grande, 
puisqu'on est obligé, pour la calculer, de faire une 



135 

hypothèse sur l'élat du baromètre au niveau de la 
mer. 

Ces considérations feront comprendre qu'il y a 

lieu d'abrégt'r le calcul des hauteurs par l'emploi 

de Tables d'une forme aussi simple que possible. 

Soient B, IV les pressions barométriques et T, T' 

j les températures de l'air, observées en deux stations. 

I Si la différence de niveau Z n'est pas 1res grande, 

! on peut l'obtenir, suivant la remarque de Babinet, 

! par la formule 

-, r I T + T'\B — B' 

Z=:l6000'" I-f-2 — . 

I \ 1000 / B + h' 

I Mais celtî expression, qui résulte du dévelop- 

j pcment de loj— •> donne des valeurs trop petites 
B 

quand Z dépasse iooo"\ 11 vaut mieux s'en tenir à 

la formule de Laplace, qui, tout en étant la plus 

commode, est aussi exacte que le comportent les 

données du problème. Pour la réduire en Tables, 

ou peut lui donner la forme suivante : 



Z=.(A' 



' T-{-T'+A\ 

; 1 + 2 • 

\ lOOO / 



A, A' sont les altitudes approchées des deux sta- 
tions, qu'on trouve, dans la Table l, en regard des 
pressions B, B' ; T, T' sont les températures de l'air 
( les lettres accentuées se rapportent à la station 
supérieure). La petite correction )v= i,32 cos2L qui 
dépend de la latitude L et s'ajoute à la somme des 
températures est donnée par la Table II. 

Les nombres de la Table I donnent, avec l'argu- 
ment B, les valeurs de l'expression 

A =, 838. ,o„f + 53^^,838. l„,f 



i* 



l'àb 



qui représente raltittide d'une station, en supposant 
que le baromètre marque 760°"" au .niveau de la mer, 
que l'air est à zéro et qu'on opère sous la latitude 
db 45" • Lfï différence de niveau A'— A qui corres- 
pond aux pressions observée» B, B' dépend surtout 
1^ 

de log — ;. elle est pratiqiicmeat indépentlanto de 
iî 

toute hypothèse sur l'état du baromètre au niveau 
de la mer; elle offre donc plus de certitude que 
l'altitude absolue A qui se déduit d'une obscn-atiou 
isolée. Oi\ peut toutefois obtenir une aUitude ab- 
solue un peu plus exacte, lorsqu'on connaît à peu 
près la pression atmosphérique au niveau de la mer, 
pour la ivfjion dti glbbe et l'époque db Tannée où 
l'observation isolée a été faite, car on p(»ut alors 
calculer cette altitude comme une différence de 
niveau, an'-ec la pression connne B et la pression ob- 
servée Bf . 

&n s^ippose Ici qtie le baPf>mètre a été réduit à '. 
:Téro, en i)renanl 0,000 r63 4 pour la difTépence des | 
coefficients de dilortation du mercure et dM Iditon 
(voir p. 145).. Si celle réduction n'a j)as été faite, 
il suffit d'ajouter à la difféi-ence A' — A la correction 
— i"',3o(^ — f), où t, t' sont les températures du 
baronjètre. 

Ayant ainsi obtenu, à Taide dé la Table f, la va- 
leur approchée (A" — A) db la différence de nircau Z. 
on en trouveia la valeur définitive en ajoutant la 
correction de température, (pii est Ir produit de 

\i X 

par 3(T-t-'ir-H a)- 



1000 

Au point de vue de la tlu'ori»', il .serait plus exact de 

remplacer lie coefficient 18 38.? par i843i et le facteur 

T -+- T , Th-T' 



1000 



ou o,oo4 pa«' 0,00367 (T 4- 9),, 



(T + f )„, représente la valeur ui(»yenne de T, auj; 



137 



mcntéo de oeil» do la correction d'iuimidité 

/ 

9 = 100-, 

qui déjM'iid du rapport de la tension / de la vapeur 
à la pression totale R. Mais, si l'on réfléchit à l'in- 
certitude que la loi de décroissance, très variable, de 
la température avec l'altitude introduit dans la dé- 
termination dos hauteurs, on sera disposé à se con- 
tenter, avec Laplace, des nombres empiriques qn'il a 
adoptés, en né{jli{Teant l'humidité et portant le coef- 
ficient de dilatation de l'air à 0.004 ( ^)' 



Type du calcul. 

DifTércncc de niveau entre Genève et le Mont- 
Blanc (latitude moyenne, 4'^'')> Le :>9 août i844i 
Bravais et Martins ont obsené 

A GcnèvflT. Ml Mont-Blanc. 

Hauteur du l)aromètre. B = 729'"'",65 B' = 'j3^'"™,o5 
Therm. du baromètre. ^ = i8°,6 t' = — ^P,?. 
Thermomètre libre ... 1'= 19°, 3 T' = — 7", 6 

En réduisant à zéro, on aurait 

B=727,4i, B'= 424,34 

ot la Table I donnerait : pour 

B' = 4-^>34. . . . . A' =4635, 9 
I#()ur 

R^ VI A4 A = 349,6 

Différence.. 43o6,3 

( ' ) f^oir, à ce s-wjet, une Note insérée au Bulletin 
astronomique, aA'ril i8!^6. 



138 

m 

Si l'on préfère se servir des pressions observées, 
la même Table donne : pour 

R'= 421,05 A' =4661, 4 

pour 

B = 729,65 A = 325,4 

Différence . . 4336 , o 

Ensuite, 

t — t' — 2?.'',8 et — 22,8 X 1,3 =— 29,6 

Diff. corr.... 43o6,4 

On a ainsi la première hauteur approchée, 

a = 43o6,^. 
Ensuite 

T-+-T'=ii%7 

et la Table II donne, pour L = 46°, 

X = — o^jOj; 

la correction de température devient 

-^ 2 (T -!- T'+ "X) = 4,3o6 X 23,3o = + ioo,3. 
1000 

Par conséquent : 

m 

a 4^06,4 

C<)rr. ...... -t-100,3 

Z 4^06.7 

Cette différence de niveau étant aufimentée de 4o8'" 
pour l'altitude de l'observatoire de Genève et de 1™ 
pour la réduction au sommet, on trouve 48i5™, 7 
pour l'altitude du Mont-Blanc. 

D'après les meilleures déterminations, l'altitude 
du Mont-Blanc est de 4^"^'"- I-'appi'oximation ob- 
tenue en 184 \ est donc très remarquable; une erreur 
de 20™ n'aurait été que fort naturelle. En effet, le 



139 

calcul a été fait ou prenant pour la température 
moyenne de la couche d'air de 4400" la demi-somme 
des lempéralures observées en bas et en haut; une 
erreur de 1°, très admissible, eût entraîné une 
erreur de 17"' sur le résultat. 

Si, pour calculer la hauteur de la montagne, on 
n'avait que Tobservation du sommet, il faudrait faire 
une hypothèse sur la pression et la température au 
niveau de la mer. En prenant B = 760, la Table I 
donne A = o et, avec B' = 42^,34, 

A'= 4656. 

C'est la première hauteur approchée. On a ici 
B — B' = 336 et, en admettant que la température 
de l'air augmente, avec la pression, de 9° pour 100""', 
l'accroissement est de 3o°, 2 ; par conséquent, 

T' = — 7%6, T = T'+3o°,2 = 220,6, 
T4-T' = i5°,o, 

Corr. temp 4-^36x30= 140™ 

4656 

7 = 4^ 

En ajoutant i'" pour la réduction au sommet, on 
aurait Z = 4797"'- Cette altitude est un peu trop 
faible; on arriverait à 4^io™ avec B = 761,2. Mais 
l'incertitude de la valeur de B étant de quelques 
millimètres et celle de la température T de quelques 
degrés, on voit facilement qu'une altitude obtenue 
de cette manière peut très bien être en erreur de 
plus de 5o™. Il faut donc, autant que possible, 
appuyer les déterminations barométriques des hau- 
teurs sur des observations simultanées, faites dans 
une station peu élevée. 

Les Tables que nous donnons ici pour le calcul 
des hauteurs supposent que les observations ont été 
faites avec i\n baromètre à mercure. Le coeflicient 



no 



m' 



i8 38^ a été obtMiu en augmentant de fJ-„ ceini de 
Ramoiul et de Laplace (18 336), pour tenir compte 
de la diminution de la pesanteur dans la verticale, 
qui modifie la longueur de la colonne merciirielle . 
Mais cett(^ correction n'est plus justifiée lorsqu'on 
fait usage do baromètres ajiéroïdes- ou d'Iiypsomètres. 
Dans ces cas, les nombres A doivent être rédxiiis 

L'hypsomètro ou tliermomètre à eaw bouiiliuite 
fait connaître la pression atmosphérique par In tom- 
pérature de la vapeur. L'usage de cet instrument se 
recommande par la facilité du transport. Il y a 
aussi lieu, de i-emarquer que le point d'ébullition de 
l'eau S''abois&e assez régulièi-oment de i*> G. puwr 
300" d'altitude, ce qui permet de marquer diHPcti*- 
ment sur la. tijfe du tliermomètre les altitudi^s- A. 
Voici d'ailleurs qiudques valeurs de la température 
d'ébuUition H et de l'écart (100° — H) qui corres- 
pondent à des divisions de l'échelle des altitudes : 



A 


H 


100°- II 


A 


H 


100- - II 


m 





if 


1 ni 


y 





— 5oo 


wi,76 


- 1,76 


1 3 000 


8q,8o 


1.0,20 





100, on 





35oo 


88,17 

86, 5o 


11,83 


+ DOO 


98,^5 


+ 1,10 

3>48 


4ooo 


i3,45 


1000 


96,5r> 


45oo 


84.9i 


i5,o6 


IDOO 


9^4. 8i 


5,18 


5ooo 


83,36 


16,64 


2000 


q3,i3 


6,8n 


55oo 


81.79 


I«^2I 


2000 


9ï'4fi 


6000 


80,73 


ï-9,77 
' 2-î,83 


Siooo- 


»9n8o 


10,. iO 


-jotm 


77. »'7 



l lie lable hypsométrique; cj«lcuiié« pour l»»s 
dixièmes de degré, fait pai-tie de u(»s Tabie» pour 
le calcul d^s Imutmirs (Paris-, Gauthier-Villars). 



m 



^ 



^"^^ 






1 


il 








* _ — _____ — _ 

TABI.E I 


»i 


Altitudes approchées 




( A R G l" M E N T K A R M ET RE ) 




B 


A 


276 


A. 


B 


A 


B 


A 




a'p 


9030, 3 


8096 , 5 


3<r7 


7244,7 


3,18 


6475,. 




'.i^j 


9017.7 


277. 


8067,6 

8o38,8 


3o8. 


7218,7 


3:39 


6,1 5 1,5 




^4,7 


8985,2 


278 


309 


7192,8 


3V> 


6427,9 

64o4,4 




^S 


%52,9 


•■^79.. 


8oiOvO 


3 10 


7166,9 


34x 




•■^49 


8920,7 


280 


T^^I ^4 


3ii. 


7141.^ 


342 


638 i,o 




3)0 


8888,(3 


381' 


7932,9 


3 12, 


7115,'+ 


343 


6357,7 
6334,4 




25l 


■8856,6 


382 


7924.4 


3,1 3 


7089,8 


344 




a52 


8824,8 


383 


7S(j6.,.i 


314: 


7o(i4,3 


345 


•63a 1,2 




tï53 


8793 vJ 


284 


7867.9 


3:l5, 


7o38,9. 


346 


••6288, .a 




i>54 


8761,5 


2S5 


7839,7 


3:l6. 


701 3, 5. 


347 


'6'^65,o 




205 


8730.0 


286 


"^811 5-^ 


317. 


6988,2 


348 


6242,0 




25G 


8698,7 
8667,5 


287 
288 


7783,8 


3iB, 


6963 , 


349 


62*9,0 




% 


7755,9 


319. 


%37 , 9 


35o 


6106,1 




8636,4 


289 


77 28,, 2 


320 


.6912,9 


3âi 


.6x73,3 




2 Su 


86o5,4 


29b 


7700., 6 


32 1; 


6^S7,9 


352 


6i5o,5 




^66 


85- '+,6 
M3,9 


29T 


7^73,0 
7645,6 


322; 


6863, 


353 


6x27,8 
6io5,2 




26,1. 


292 


323; 


68;}8.2 


354 




aGa 


85i3,3 


293 


761-8,2 


324, 


(i8i3,5 


355 


6082,6 




2(l3 


i^^i<:^. , 8 


4^ 


7590,9 


325 _ 


6788, S 


3r>() 


6060, I 




2<34, 


«452.4 


293 


7563,« 


326' 


6764,3 


357 


6037,6 




&<35 


8422,1 


296 


7536,7 


327. 
32A 


•673ft,H 


.358. 


601 5, 3 ' 




266 


-8391 ,9 


297 


7 •^09. 7 

7482,8 


6715,4 


359 


5993,0 




267 


836.1,9 


298 


329: 


6691,1 


36o 


»97o,7 ; 
594-8,5 




268 


8332,0 


299 


7456,o 


33o 


6666,8 


36 X 




269 


83o2,2 


3oo 


7429,3 


33 1 


6642,6 


362 


5923^4 




270 


82^2,5 
8242,9 


3oi 


7402.7 


332 


66x8,5: 


363 


0904,3 




271 


3o2 


7376.1 
7349,7 


333 


6594.4 


364 


5882,3 




272 


821 3, 4 


3o3 


334: 


6570,4 


365 


586o,4 




273 


8184,0 


3o4 


7323,3 


335 


6546,5, 


366 


5838,5 




274 


8154,7 


3o5 


7297,0 


336 


6522,6 


367 


58x6,7 , 




270 


8x25.6 


3o6 


?^4:? 


337 


6498,8 


368 


5794,9 




276 


8096,5 


307 


33S 


6475, X 


369 


0773,2 




as» !■■■ 








^■^■1 











SK^^» 






1/ 


r2 








^ 


19^ 

TABLE I (suite) 


B 


A 


R 


A 


B 


A 


B 


A 




369 


57^3,3 


4o5 


5o28,8 


44x 


4348,0 


3720,8 




370 


0701,6 


406 


5oo9,i 


442 


& 


3704,1 




371 


0730,0 


407 


4989,4 


443 


'»X9 


3687,4 




372 


5708,5 


408 


4969,8 


444 


4293,8 


4éo 


3670,7 




373 


5687,0 


409 


4900.2 


445 
446 


4275,8 
4257,8 


48 1 


3654.1 




•^74 


566o,6 


410 


4930, 7 


482 


3637; 5 




37. ô 


5644,^ 


4ii 


49" i'^ 


447 


4239,9 


483 


3620,9 




376 


5622,9 


412 


4891,8 


448 


4222, X 


484 


36o'h4 




^77 


56oi,7 


4i3 


4872,4 


449 


4204,3 


485 


358-, 9 




37e 


558o,6 


4^4 


48o3,x 


45o 


4x86,5 
4i68,7 


486 


3571,4 




379 


5559,5 


4x5 


4833,8 


45 1 


487 


3555,0 




38o 


5538,4 


416 


48x4,6 


452 


4i5x,o 
4x33,4 


488 


3538,6 




38 1 


55 17, 4 


417 


479^,4 


453 


489 


3522,3 




382 


5496,4 


4x8 


4776,3 


454 


4ix5,8 


490 


35o5,9 




383 


5475,5 
5454,6 


4'9 


47^7,2 


455 


4098,2 


49X 


3489,6 




384 


420 


473s, X 


456 


4o8o,6 


492 


3473,3 




385 


5^33,8 


42 X 


4719,1 


457 


4o63,x 


493 


34.^7,^; 




38(i 


54i3,o 


422 


4700, X 


458 


4045,6 


49'f 


3440.9 : 




387 


5392,3 


423 


468 X, 2 


4%) 


4028, 2 


49^ 


3425.7 




38S 


5371,7 


4^4 


4662,3 


460 


4oio,8 


496 


3408,6 , 




389 


535 1,1 


425 


4643,5 


46, 


3993,4 


llîé 


3392,5 




390 


533o,6 


426 


4624,7 


462 

463 


3976,1 


3376,4 




391 


53io,i 


427 


4606,0 


3968,8 


499 


336o,4 




392 


5289,7 


428 

4^9 


458-3 
456^,6- 


464 


3941,6 


000 


334'i,4 




393 


5269,3 


',65 


3924,4 


5oi 


3328,4 




09] 


52^,9,0 


43o 

43, 


455o,o 


466 


3907 , 2 


5o2 


33 12, 5 




39.3 


5228,- 


4^3. ,4 


467 


3890, X 


5o3 


3296,6 




396 


5208,0 


432 


4 •^1^,9 
449'., 4 


46A 
469 


8873,0 


5o', 


3280,7 




397 


5i88,', 


433 


38o5,9 


5()5 


326 '1,9 




398 


5 168, 3 


434 


4476,0 


470 


3838,9 


5o6 


32',9,'i 




399 


5i48,2 


435 


44'»7,6 


47' 


382 X. 9 


tl 


3233,3; 




4 00 


5 128, 2 


436 


4439,2 


472 


38o5,o 


3217,5 




]0ï 


5io8,2 


437 


â;,2o,9 

4 ',02, 6 


4''3 


3788, X 


009 


320,, 8 i 




4o2 

4o3 


5o88,3 


43î^ 


474 


377 X, 2 


ÔIO 


3i86,i 




5o68/, 


439 


4<84,4 


17' 


37^'i,'. 


5i I 


3170,5 




40', 


5o',8,6 


45o 


4366,2 


476 


3737,6 


5 1 2 


3ia4,9 




4<)) 


5o2S,8 


r.i 


4348,0 


477 


37J0.8 


5x3 


3,39,3 


^ 



1V3 



TABLE I (suite) 




B 

5i3 


A 


B 

549 


A 


B 


A 


B 

621 


A 




3i39.3 


2597,3 


585 


2089,9 


1612,9 




:„4 


3.23,7 


55o 


2582,8 


586 


2076,3 


622 


1600,0 




3i5 


3 108, 2 


55i 


2568,3 


587 


2062,7 


623 


1587,2 

1574, 4 




5i() 


3092,7 


552 


2553,8 


588 


2049, I 


624 




')i7 


3077 , 2 


553 


253q,3 
2524,9 


589 


2o35,5 


625 


i56i,6 




518 


3o(ii,8 


554 


590 


2021 ,9 


626 


i548,8 




J19 


3o46,4 


555 


25io,5 


591 


2008,4 


627 


i536,i 




5jo 


3o3i ,0 


556 


2496,1 


092 


i99'h9 


628 


i523,4 




521 


3oi5,6 


557 


2481,7 
2467,4 


593 


1981,4 


629 


1010,7 




522 


3ooo , 3 


558 


39 'l 


1968,0 


63o 


1498.0 




523 


2985,0 


559 


2453,1 


595 


1954,6 


63 1 


i485,3 




54 


2969,7 


56o 


2438,8 


596 


1941,2 


632 


1472,7 




525 


2954.3 


56 1 


2424,6 


597 


1927,8 
ï9M,4 


633 


i46o,o 




52(3 


2939,3 


562 


2410,4 


59« 


634 


1447,4 
1434,8 




527 


2924.1 


563 


2396,2 


599 


1901,0 


635 




528 


2909.0 


564 


2382,0 


600 


\^a 


636 


1422,3 




5 29 


2893.9 


565 


2367,8 


601 


637 


1409,7 




53o 


2878,8 


566 


2353,7 


602 


1861,1 


638 


1397, 2 
i384,7 




•53i 


2863,7 


567 


2339,6 
2 325,5 


60 3 


1847, 8 


639 




532 


2848,7 


568 


604 


i834,6 


64o 


1372,2 
i3d9,7 




533 


2833.7 


569 


23ii ,5 


6o5 


1821,4 


64i 




53 i 


2818,7 


570 


2297,4 

2285,4 


606 


1808,2 


642 


i347,3 




535 


2803,7 


571 


607 


1795,0 


643 


i334,8 




53(i 


2788,8 


572 


2269,4 


608 


1781,9 


644 


l322,4 




'^i~ 


2773,9 
2759,0 


573 


2255,5 


609 


1768,8 


645 


i3io,o 




538 


374 


22^1,6 


610 


1755,7 


646 


ï297»7 




539 


27 4 'h 2 


575 


2227,7 

22l3,8 


611 


1742,6 


647 


1285,3 




540 


2720.4 
2714, () 


576 


612 


1729,5 


648 


1273,0 




541 


^77 


2199,9 


6i3 


1716,5 


649 


1260,7 

1248,4 




542 


2%), 9 


578 


2186,1 


614 


1703,5 


65o 




543 


268 J,I 


^79 


2172,3 

2i58,5 


6i5 


1690,5 


65 1 


1236,1 




Ô4'4 


26^0,4 

2655,8 


58o 


616 


1664,5 


652 


1223,8 




545 


58i 


2144,7 


617 


653 


1211,6 




54G 


2641,1 


582 


2l3l ,0 


618 


i65i,6 


654 


1199,4 




547 


2626,5 


583 


2117,3 


6.9 


i638,7 


655 


1187,2 




548 


261 1 ,9 


584 


2io3,6 


620 


1625,8 


656 


1175,0 




^49 


2597,3 


585 


2089,9 


621 


1612,9 


657 


1162,8 


".' 



w 



m 



m 



TABLE I ( 


iiii). 


B 


A 


B 

694 


A 


B 


A 


li 


i 


657 


1162,8 


725,3 


73i 


3io,6 


768 


- 83.6 


658 


I lOO.'i 


695 


713,8 


732 


299-7 


769 


— 9+," 


659 


ii3S,5 


696 


702,3 


73o 


288.8 


770 


-104.4 


66o 


1126,4 


697 


690,0 
679,4 
668,0 


734 


•-'77 '9 
207 ,0 


771 


— 'i4'7i 


66 1 


iii4,3 


69^ 


735 


772 


-I25..| 


662 


1102,2 


699 


736 


256,2 


773 


— 100.4. • 


663 


1090,2 


700 


656,6 


lU 


245,3 


774 


— 14'>,7|' 


664 


1078,2 


701 


645,2 


034,5 


775 


— i;>6.o,' 


665 


1066,2 


702 


633,8 


739 


2-3,7 


77^> 


-rG6.3' 


666 


io54,2 


7o3 


622,4 


7)0 


212,9 


777 


— i7<J,6 


667 


1042,2 


704 


6.11,1 


74 1 


ao2, 1 


778 


— 1^,9 


668 


[030,2 


705 


%9,7 
;î«8,^4 


742 


a9i,3 


779 


— niT/'i 


669 


IOI8.3 


706 


743 


180,6 


780 


-307,4 


670 


1006,3 


707 


577,1 


744 


169,^8 


78-, 


-217.^^ 


671 


99^4 


708 


565.,« 


745 


,59,, 


782 


—22^. -8 


672 


982,5 


709 


554,« 


746 


i48,4' 


783 


— 23é,o 

-24tS,2 


673 


970.7 


710 


043,3 


747 


'37,7 


78.4 


674 


958,8 


711 


532,1 


748 


127,0 


785 


— -'5t<.4? 


675 


947 '<> 


712 


520, -8 


749 


i»6,4 


7H6 


— 2<J<S.6' 


676 


93 J . I 


713 


5oQ,6 


75o 


,05,7 


787 


--»7^.7i' 


677 


923,3 


7^4 


49^^,4 


75i 


9^,1 


7Ô8 


— •-*«8,8[• 


678 


9ii\6 


715 


487,3 


752 


84,5 


7«9 


— 290.-o^ 


^79 

6S0 


Hq9,-8 


716 


476, ï 


753 


73,9 


790 


-3o9<U 

-319. 2^ 


888,0 


7n 


465, 


7-^4 


63,3 


7f>^ 


681 


876.3 


7.8 


453,-8 


755 


52,7 


79? 


-329,3 


68-;> 


864 ,'6 


7 '9 


fr^.7 

43i,<) 


756 


42,1 


793 


-339.4 


683 


852,9 


720 


7-^7 


81,6 


794 


-349-4 


684 


841,:^ 


721 


420,6 
409,5 


758 


21,0 


795 


— 359,5 


685 


829,5 


722 


7% 


10,5 


796 


—369 , 5 


686 


«nr9 


723 


398,4 


760 


0,0 


7«)7 


— 379,5 


687 


806,3 


724 


387,4 


76. 


— 10,5 


798 


— !)8(>,5 


688 


794.6 


725 


376,4 


762 


—21,0 


799 


-399.5 


689 


783,0 


726 


365,4 


763 


-S 1,5 


800 


— 109,0 


690 


77^5 


Vi 


354,4 


7ff'l 


-41.9 
-52,4 


801 


—4 '9'''; 


691 


7'59'9 


343,4 


765 


802 


-4-<9.4i 


'692 


748,3 


7-«9 


332,5 


766 


-62,8 


8o3 


—439.41, 


693 


736,8 


-3o 


321,5 


767 


-73,2 


804 


-449 .31; 


<'f>4 


725.3 


73 1 


3to,6 


768 


-■83.6 


8o5 



H5 

TABI.S îï 

Correction relative à la latitude Ij 



S\ 



( Positive de o° 


à /,5o, 


ié{jativ( 


de 'iJ" à 90°) 


> 


A 


[ 


L 


7v 


L 






g 











o 


H-I,32 — 


9*^ 


3o 


-fo,6G— 


(io 


2 


1,32 


88 


3i 


0,62 


^9 


4 


i,3i 


86 


32 


o,58 


58 


«3 


i,'î9 


84 


33 


0,54 


^7 


8 


^;;î{- 


82 


34 


0^9 


36 


10 


80 


35 


H-0,45- 


55 


12 


1,21 


7B 


36 


o,4i 


04 


i4 


i'i7 


? 


38 


o,36 


33 


i(j 


I , I2 


74 


0,32 


02 


iS 


r.07 


7- 


39 


0,27 


01 


20 


+ 1,01 — 


70 


4o 


H-0,23 — 


00 


>i 


o.qo 


G8 


41 


0,18 


49 


24 


olsS 


66 


Vp 


0,14 


4« 


3(j 


0,81 


«'. 


43 


0,09 


47 


28 


o,l\ 


62 


44 


o.o5 


46 


3o 


-f-o,GG- 


60 


45 


-f-0,00 — 


43 



REDUCTION DU BAROMIÎ.TRE 

à zéro 
et au niveau de la mer. 

!"> Rcduclion à zéro. — Soient B la hauteur du 
mercure, lue sur une échelle de laiton, et t la tem- 
pérature du barouK^ue ; pour réduire à la température 
de zéro, on ajoute à 15 la ecureciion 

— 0.000 163'| tVij 



'909 



.!■( 



146 



m 



où 0,0001634 est la dinérence des coofficienls de 
dilatation du mercure (0,0001818) et du laiton 
(0,0000184). La correction est soustractive pour 
< > o, additive pour f < o. 

Nous avons indiqué, pendant quelques années, 
des moyens graphiques d'obtenir cette correction-, 
mais la petitesse de l'échelle en rendait l'emploi un 
peu délicat. Il a donc paru préférable de donner 
une Tal>le à double entrée, où l'on trouve la correc- 
tion (en centièmes de millimètre) pour une série de 
valeurs de B et de t. 

Exemple. — Hauteur B du baromètre, 7.30,10; sa 
température, t = 16°, 2. 
La Table donne : 



Pour B - 786 et t = 10". 
6«. 



1 6°, 2 1 95 

La réduction cherchée est donc — 1,9") et la hau- 
teur, réduite à zéro, 7845 «5. 

2° Réduction au niveau de la mer. — Cette réduc- 
tion (utile en Météorologie pour comparer les pres- 
sions observées à diverses altitudes) consiste à 
calculer la pression que le baromètre marquerait au 
niveau de la mer, dans une station fictive situ«'e 
verticalement au-dessous. C'est le problème inverse 
de celui du calcul de laltilude par une observation 
isolée, et il comporte la même indétermination, 
puisqu'il faut encore faire une hypothèse sur la 
température au niveau de la mer. On n'applique 
d'ailleurs cette réduction qu'aux basses altitudes- 
(inférieures à Soo"), et l'on suppose alors que la 
température décroît à raison de i"C pour 180"'. 

Les données sont ici : l'altitude Z de la station 



<j — 1.^^— ^^— ^^■^— ■^— — ^^"^ ^ 

qui est connue, la hauteur K du baromètre (réduite 

à zéro) et la température T de l'air; on cherche la 

pression B^ au niveau de la mer, la température 

correspondante T^ étant, par hypothèse, égale à 

I Z 

I T H 7- • La formule barométrique peut alors s'écrire 

\ 1000 

OU bien, en remplaçant T^ par sa valeur, 

\3oo/ 1000 

Pour une station fixe, située à l'altitude de 300", 
ou aurait 

Z = 200 et A^=A — 199,56 H- 0,8 T. 

La Table I donne d'abord, ave. l'ai^gument B, le 
nombre A, qui sert à calculer A„; ensuite la même 
Table donne, avec A„, la pression cherchée B^. 

Exemple. — Ayant obserré, à 200™ au-dessus du 
niveau delà mer, la pression barométrique (réduite 
à zéro) B = 784.^ et la lempératui-e T = ii<»,8, on 
demande la pression B^ au niveau de la mer. 

Avec B = 78^, >, la Table I donne A =: 275,72. 
On a 

o,8T = 9,4',, 

Ay = 275, 7> — 199. 'ïfi -h 9,44 = 85, 60 
et, avec A^ = 85. 60, la même Table donne 

("/est la pression cherchée. 



U8 



m 



ii 



Réduction du baromètre à zéro tcniièiucs de millimèire. 


B 


1" 


2° 


3" 


40 


5° 


6" 


7" 


8" 


9» 


10° 


20° 


30° 


iO" 


380" 


o6 


12 


H) 


25 


3i 


37 


43 


5o 


56 


62 


,24 


186 


2 ',8 


390 


o6 


i3 


19 


25 


32 


38 


4J 


5i 


^1 


64 




19» 


255 


400 


«7 


i3 


20 


26 


33 


39 


46 


52 


39 


65 


1.31 


196 


26 1 


410 


07 


i3 


20 


27 


33 


4o 


47 


'A 


Go 


67 


134 


201 


268 


420 


07 


i4 


21 


27 


34 


4i 


4^ 


55 


62 


69 


.37 


206 


275 


430 


^7 


i\ 


21 


28 


35 


42 


49 


56 


63 


70 


i4i 


211 


281 


440 


07 


i4 


22 


29 


36 


43 


5o 


58 


65 


72 


" 4 \ 


216 


288 


450 


07 


i5 


22 


29 


37 


44 


5i 


^9 


66 


74 


'47 


221 


294 


460 


08 


i5 


23 


3o 


38 


4^ 


53 


60 


68 


7^ 


i5o 


225 


3oi 


470 


08 


i5 


23 


3i 


38 


46 


54 


6( 


69 


i 


i54 


23o 


307 


480 


08 


iG 


24 


3i 


39 


l4 


55 


63 


71 


157 


235 


3ii 


490 


08 


iG 


2'f 


32 


.\o 


56 


64 


72 


160 


240 


320 


500 


08 


iG 


25 


33 


4i 


49 


•'^7 


65 


74 


82 


iG3 


245 


327 


510 


oS 


17 


25 


33 


42 


5o 


58 


67 


75 


83 


167 


25o 


333 


520 


08 


"7 


20 


34 


\i 


5i 


•'^9 


6^ 


76 


85 


170 


255 


3',o 


530 


09 


17 


26 


35 


52 


61 


69 


78 


87 


173 


260 


3 '46 


540 


09 


18 


2G 


35 


44 


53 


62 




79 


88 


176 


265 


353 


550 


<>9 


18 


27 


3G 


45 

46 


54 


63 


-0 


81 


9"^ 


180 


270 


359 


500 


09 


18 


27 


37 


55 


64 


73 


82 


92 


i83 


275 


366 


570 


«9 


•9 


28 


37 


T / 


56 


65 


75 


84 


93 


18G 


279 


373 


580 


09 


19 


28 


38 


47 


57 


66 


'-6 


85 


9> 


190 


284 


37< 


590 


10 


19 


•■^9 


39 


48 


58 


67 


g 


<^7 


96 


,93 


289 


38( 


GOO 


10 


20 


29 


39 


49 


Ô9 


69 


88 


9B 


196 


29 f 


39^ 


010 


10 


20 


3o 


40 


5o 


60 


70 


9<^ 


100 


199 


299 


•^9î 


620 


10 


20 


3o 


4i 


5i 


61 




81 


9» 


101 


2o3 


3o4 


4o: 


630 


10 


21 


3i 


4i 


5i 


62 


72 


82 


<)3 


io3 


20G 


3o9 


4r 


640 


10 


21 


3i 


42 


52 


G3 


73 


B', 


9'. 


io5 


209 


3.'. 


4i' 


650 


[I 


21 


32 


42 


53 


64 


:\ 


85 


96 


loG 


2 1 2 


.U\) 


la 


600 


1 1 


22 


32 


43 


54 


65 


75 


S(î 


97 


108 


216 


324 


670 


1 1 


22 


33 


44 
44 


55 


66 




88 


99 


loy 


219 


328 


43 


680 


II 


22 


33 


5G 


67 


7« 


B9 


100 


III 


2i2 


333 


690 


II 


23 


34 


45 


5() 


68 


79 


9'> 


101 


ii3 


2i5 


338 




700 


II 


23 


34 


46 


^7 


69 


80 


92 


io3 


1,4 


229 


343 


'i 


710 


12 


23 


35 


46 


58 


70 


81 


93 


104 


116 


232 


348 


\t 


720 


12 


3'. 


35 


47 


^9 


7' 


82 


9Î 


loG 


118 


235 


353 


'c 


730 


12 


2\ 


3G 


4« 


Go 


72 


83 


9'' 


J07 


119 


23q 


35.^ 


17 


7iO 


12 


A 


3G 


48 


Go 


73 


85 


97 


109 


121 


24. 


3G3 


',,"■ 


750 


12 


20 


37 


t9 


Gi 


7'. 


S6 


9B 


IIO 


123 


2V5 


3GS 


i( 


760 


12 


25 


u 


5o 


62 


75 


87 


99 


112 


124 


248 


373 


4î 

5( 


770 


i3 


25 


5o 


63 


75 


K8 


loi 


ii3 


I >6 


«52 


377 


780 


.3 


20 


38 


5i 


61 


76 


S9 


1 02 


.r5 


127 


2 55 


38.1 


H 







nd 






5 


CONVERSION 


1 


en millimètres des hauteurs de baromètres angolais! | 


et français exprimées en 


pouces. 


BAROM. ANGLAIS. 


BAROM. ANGLAIS. 


BAROM. FRANÇAIS. 


POQO. «lix. 


mm 


pouc. dix 


mm 


ponc. llf. 


mm 


24 


609,59 


27 4 


695,95 


q6 


703,82 


1 


612, i3 


5 


698,49 


I 


,'o1:S 


2 


614,67 


6 


701 ,o3 


3 


3 


617,21 


l 


703,57 


3 


710,59 


1 ^< 


619,75 


706,11 


4 


7^2,84 


1 5 


622,99 


9 


708,65 


5 


7,5,10 


6 


624,83 


28 


713,73 


6 


7,7,36 


l 


627,37 


I 


l 


7'9'5l 


629,91 


2 


716,27 


721,86 


9 


632,45 


3 


7.8,8, 


9 


724,12 


20 


634,99 


4 


721,35 


10 


726,38 


1 


637,53 


5 


728,89 
726,43 


II 


728,63 


3 


640,07 


6 


27 


730,89 


3 


642,61 


l 


728,97 


I 


733, ,5 


4 


645, i5 


731, 5i 


2 


735,40 


5 


647,69 


9- 


734,05 


3 


737,66 


6 


650,23 


29 


736,50 
739,13 


4 


739,9' 


l 


652,77 


I 


5 


742,17 


655, il 


2 


741,67 


6 


744,42 


9 


657,85 


3 


744,21 




746,68 


26 


660,39 


4 


746,75 


748,94 


I 


662,93 


5 


749^29 
751, 83 


9 


75., >9 
753,45 


2 


665,47 


6 


10 


3 


668,01 


l 


754,37 


1 1 


755,70 


4 


670,55 


756,91 


aS 


757.96 


5 


673,09 
675,63 


9 


759,45 


I 


760,22 


6 


3o 


761,99 


2 


762,47 
764,73 


l 


678,17 


1 


764,53 


3 


680,71 


2 


767,07 


4 


766,98 


9 


683,25 


3 


769,6, 


5 


769,24 


■>-~ 


685,79 
688:^3 


4 


772,15 


6 


77i>49 


1 


5 


774,69 


l 


773,75 


2 


690,87 


6 


777,23 


776,0, 


3 


693.4. 


7 


779>77 


9 


778,26 



150 



Variation de la température. 

Dans l'atmosphère. — Ou admet généralement que 
la température de Tair décroît en moyenne de i" par 
180™ d'élévation (ou de ô°,6 par 1000"); mais ce 
chiffre varie avec le climat, avec la saison, avec 
l'heure de la journée et l'état du ciel; il diffère aussi 
selon qu'il a été obtenu en ballon ou sur une mon- 
tagne. On constate parfois, dans les couches basses, 
un décroissement initial très rapide, de plus de 10° 
pour 1000", à partir du sol, et d'autres fois un dé- 
croissement très lent qui peut même devenir négatif, 
de sorte qu'il y a inversion ou renversement des 
températures, les couches inférieures étant plus 
froides que celles au-dessus. Ce phénomène, fré- 
quent au printemps, amène ces gelées tardives si 
désastreuses pour ragricullure. 

Depuis quelques années, les ascensions aérosta- 
tiques, les ballons-sondes et les cerfs-volants ont 
beaucoup contribué à éclaircir cette question de la 
distribution des températures dans l'atmosplièie. 
Les stations météorologiques qui se chargent des 
sondages aériens (Rlue-HiU, Trappes, Halde. Te- 
gel, etc.) ont fourni de précieux renseignements, 
confirmant ceux qu'on avait déjà tirés des observa- 
tions recueillies au sommet de la tour Eiffel. On a 
pu ainsi étudier le décroissement de la température 
jusqu'à des altitudes de iG*"". Les séries très nom- 
breuses qui ont été discutées j)ar M. Teissereuc de Bort 
prouvent que, dans les couches basses, le décroisse- 
ment est, en général, très faible, surtout pendant la 
nuit, et que l'inversion s'y produit d'une manière 
assez régulière. Dans les couches comprises entre ô""" 
et II*"", le décroissement est, au contraire, très ra- 
pide ; au-dessus, on rencontre une zone où la tempé- 
rature cesse de décroître et qui semble s'étendre au 



151 



W. 



moins jusqu'à 16*"°. Dans celte région le fi-oid est très 
vif, la température s'éloigne peu de Oo" au-dessous 
de zéro. 11 est à présumer qu'ensuite elle recommence 
à baisser, et que la baisse ne s'arrête plus qu'à la 
limite de l'atmosphère, où elle atteint peut-être le 
■/A'.To absolu. 

Dans le sol. — La température des couches ter- 
restres reste constante toute l'année à une certaine 
profondeur. D'après M. Becquerel, au Jardin des 
Plantes de Paris, cette constance se manifeste à Si™ 
au-dessous du sol. Ce chiftre varie suivant les cli- 
mats; il est très faible dans les régions intertropi- 
cales. 

Au-desso*is de cette couche insensible au cours des 
saisons, la tempéi-ature croît à mesure qu'on s'en- 
fonce dans les profondeurs de la Terre. Cet accrois- 
sement est variable en raison de la conductibilité 
des roches traversées, de l'action de l'air sur les 
éléments qui les composent, et aussi des infiltrations 
des eaux de la surface. 

En Europe, on admettait autrefois Si"" pour l'épais- 
seur moyenne des couches du sol correspondant à 
une élévation de 1". Ce chiffre a été trouvé de 42™ 
et de 53" dans les mines de Saxe, de 86™ dans le 
I district de >linas Gerâes, au Brésil. D'après des re- 
cherches plus récentes, on peut le fixer à 23"" pour 
j les mines métalliques, à :>7'" pour les mines de 
1 charbon et les eaux artésiennes, mais les sondages 
n'ont pas encore dépassé la profondeur de ^ooo™. 

Dans la mer. — La température de la mer décroit 
à partir de la surface. A l'équateur, dans l'océan 
i Atlantique, on trouve 26° à la surface, 10" à 5oo™, 
et au fond, à ôooo"', à peu près 0°. 

On ne saurait établir une loi de la variation de la 
température avec la profondeur; mais on peut noter 



152 

que, dans les eaux en communication directe avec 
les mers polaires, la température est d'environ 4" 
à 1000"^' de profondeur. 

Les mers fermées se comportent différemment; 
ainsi la Méditerranée a une température variable à 
la surface selon les saisons ; mais au-dessous de 200"', 
et jusqu'au fond, c'est-à-diic à plus de 2000"", la 
température reste constante et est d'environ i3°. 
Cette température est celle de la surface en hiver, 
dans une partie de son étendue. Le fond de la 
Méditerranée est plus chaud de 10° que celui situé 
à la même profon^leur dans l'océan Atlantique. 

La température du fond des lacs très profonds 
est constante et d'environ 5". On sait que l'eau 
douce a un maximum de densité à 4°> tandis que 
pour l'eau de mer ce maximum descend au-dessous 
de o". 



i>?î 



m 



153 



POSITIONS 

des observatoires astronomiques 
et météorolog^iques français. 



'M 



Abbadia 

I Al^jer (Observatoire). . . . 

i Alger (HôteMe Ville) 

I Bagnères-de-Bigorre 

j Besançon 

I Bordeaux 

I Brest (Ob. de laMarine) .. 
i Dunkerque (service du port). 

i Juvisy 

j Lorient(Ob.delaMarine) .. 
I Lyon 

Marseille (Nouv. Observ.). . 

Meudon 

Mont Mounier (signal) . . , 

Mo ni Ventoux 

Nantes 

Nice 

Parc Saint-Maur 

Paris (Observatoire) 

Paris (Montsouris) 

Perpignan 

Pic-dii-!Midi 

Puy-de-Ddme(plaine) 

» (sommet) .... 

Rochefort (Obs. de la 
Marine ) 

S'*-Honorine-du-Fay 

Toulon (Oh. delaMarine) . . 

Toulouse 



LATITUDE 






LONGITUDE 


boréale 




43.2 2.02 


4! 5.'f5 


36.47.5o 


0.41.54 E 


36.47 


0.44. E 


43. 4 


2.11. 


47.14.59 


3.39. 2E 


44. 5o. 7 


2.51.37O 


48.33.32 


6.49.50O 


5i. 3 


0. 2 E 


48.41.37 


0.2 E 


47.45 


5.52 


45.41.41 


2.26.54 E 


43.18.19 


3. 3.24 E 


48.48.18 


0. 6.21 


44. 9- 18 


4.38. 8E 


44. i7 


2.56 E 


47-^5 


3.54 


43.43.19 


4.57.48 E 


48.48.34 


0. 9.23 E 


48.5o.li 


0. 0. 


48.49.18 


0. 0. 5 


42.42 


0.33 E 


42.56.17 


2. II. 480 


45.46 


0.45 E 


45.46.28 


0.37.47 E 


45.57 


3.18 


49. 5 


2.5o 


43. 7.37 


3.35.12 E 


43.36.45 


0.52.450 



ALTI- 
TUDE 



«9 
342 

38,5 
547 

3l2 

73 

4i 

6,9 

83 

26 

299 

75 

162 

2740 

1900 

41,4 

378 
49>3* 
60,7 

77 

3i,7 

2877 

388 

1467 

8,9 
118,3 

37 
'94 



Itcpère de la porte d'entrée (façade nord i 



m 



RÉFRACTION. 

On donne ce nom à la déviation dans le plan 
vertical que l'atmosphèie fait subir à la direction 
des rayons lumineux. L'effet de la réfraction est de 
faire paraître les objets plus élevés qu'ils ne le 
sont réellement au-dessus du plan de l'horizon. 

Les Tables suivantes ont été calculées d'après les 
formules de Laplace par M. Caillet. On a adopté, 
comme Laplace, la constante a = 6o",6i6, que De- 
lambre a déduite d'un {jrand nombre d'observa- 
tions astronomiques. Des déterminations récentes 
ont toutefois donné, pour cette constante, des va- 
leurs plus faibles (en moyenne 60". i5), qui con- 
duiraient à diminuer un peu les réfractions cal- 
culées. 

La Table I donne, pour la température de lo" C. 
et pour la pression barométrique o'",76, des ré- 
fractions moyennes dont les navigateurs peuvent 
souvent se contenter. 

La Table II donne les facteurs relatifs aux hau- 
teurs du baromètre et du thermomètre, par le 
produit desquels on doit multiplier la réfraction 
moyenne pour avoir la réfraction qui répond réel- 
lement à la pression et h la température de l'air 
au moment de l'observation. 

£a;ew/;/e.—Hauleur observée S^/jS' 18" ou 3» 45', 3 ; 
baromètre 0", 74 i ; thermomètre cent, -h g", aS. 

La Table I donne : réfraction moyenne 

Pour 3''45',3 I2'23^07= 743'',07 

La Table II donne : 

Baromètre o'",74i Facteur... 0,976 

Thermomètre -i-9°,25 Facteur... i,oo3 

Produit des facteurs 0,978 

d'où i2'23'',07 X 0,978 =i2'6'', 72. 



153 



TABI.I: I. 

Réfraction pour baromètre O'^^TGO et thermomètre 
centigrade -l- lO". 



il 

■< ê: 


o 

o 

■< 
ce 
m 

as 


a: « 

II 




ce 


II 




U 

.< 

es 
u, 

OS 


« S 

il 


• 

0. o 
lO 
20 


31 .00,2 

3o.io,4 


4"'.3o 
40 
5o 


10'. 47' 3 
10.28,9 

i.o . II , 4 


9° 
10 

20 


5'. 53', 2 

5.41,7 


i3°.3o 


3o 
5o 


28.33,2 

2- 3,1 

25. 39, G 


5. 
10 
20 


9.54,8 
9.39,0 
9.23,9 


3o 

40 
5o 


5.36,0 
5.3o,5 

5.25,2 


14. 

i5. 
16. 


I. 

10 
20 


24.22,3 

23.10,7 

22. 4,3 


3o 
40 
5o 


8.42,8 


10. 
10 

20 


5.20,0 
5.i5,o 
5, 10, I 


19. 


3o 
5o 


21. 2,7 

20. 5,é 

19.12,5 


6. 
10 
20 


8.3o,3 
8.18,3 
8. 6,9 


3o 

t 


5. 5,4 
5. 0,8 
4.56,3 


20. 

21 . 

22. 


2. 

10 
20 


18.23,1 

17.37,1 
IG.54,2 


3o 
40 
5o 


7.5o%Q 
7.45,4 
7.35,3 


II . 
10 

20 


4.5i,9 

4.47,7 
4.43,5 


23. 

24. 

25. 


3o 


i6.i4,x 
i5.36,T 
10. 1,6 


7. 
10 
20 


7.25,6 
7.16,3 
7- 7'3 


3o 

t 


439,5 
4.35,6 
4.3i,8 


26. 

27. 

28. 


3. o 

10 

20 


14.28,7 
13.57,9 
i3.28,9 


3o 
5o 


6.58,7 
6.5o,4 
6.42,4 


20 


4.28,1 
4.24,5 
4.20,9 


29. 

3o. 
3i. 


3o 


i3. 1,6 
,2.35,9 

12.11,7 


8. 
10 
20 


6.34 7 
6.27,2 
6.20,1 


3o 
40 
5o 


4.17,5 

4.14,1 
4.10,9 


32. 

33. 

34. 


4. o 

10 
20 


11.48,8 
11.2^,2 
Il . 6,7 


3o 
40 
5o 


6.i3,i 
6. 6,4 
5.59,9 


i3. 
10 
20 


tl:i 
4. 1,5 


35. 

36. 

37. 


3o 


10.47,3 


9. 


5.53,7 


3o 


3.58,5 


38. 



lo6 



TABLE I (suito). 




TABLE II. 


} 


Réfraction 
p^ barom. 0",76O et therm. 


Corrections des réfractions 




centigrade -+- lO" . 




moyennes. 






K 




z 


H 

es 










es o 





as 





t< 


os 


ô , ■§ 


se 




il 


S 
1 

es 


SI 

il 


ce 




g 

H 

u 

^ 


s: H SI 
u -a - 

= S = 


s 

< 




38° 


I .14,5 


64" 


28/, 


63o 


0,829 


-30" 


I,ip 

i,i48 




39 
40 


I .11,9 

I- 9,4 


65 


27,2 
20,0 


640 


0,842 


25 




66 


65o 


o,855 


20 


1,125 








660 


0,868 


i5 


I, 102 




^/ 


I. 7,0 


î'^ 


24,8 


670 


0,882 


10 


1,080 




42 


68 
69 


23,6 


680 


0,895 


- 5 


I ,009 j 




43 


22,4 


690 


0,908 





1,009 




44 


1. 0,3 


70 


21,2 


700 


0,921 


-+- 5 


1,019 1 




45 


0.58,3 


71 


20,1 


710 


0,934 


10 


1,000 




46 


0.56,3 


72 


18,9 


720 


0,947 


i5 


0,982 




49 


0.54,3 
0.52,5 
o.5o,7 


74 
75 


11,8 
16,7 

i5,é 


730 
740 
700 
760 


0,961 
0,974 
0,987 
1,000 


20 

25 

3o 
35 


0,964 
0,947 1 

o,93i 1 
0,915 1 




5o 


0.48,9 


76 


i4,5 


770 


i,oi3 


4o 


0,899 
o,884 




5i 


0.47,2 
0.45,5 


77 


i3,5 


780 


r,026 


45 




52 


78 


12,4 


790 


1 ,040 


H-5o 


0,870 




53 


0.43,9 


79 


11,3 












54 


0.42,3 


80 


10,3 












55 


0.40,8 


81 


9,2 












56 


0.39,3 


82 


8,2 












II 


o.U]l 


83 
84 


i:. 












59 


0.35,0 


85 


5,1 












65 


0.33,7 


86 


4,1 












61 


0.32,3 


87 


3,1 












62 


o.3i,o 


88 


2,0 












63 


0.29,7 
0.28,4 


89 


1 ,0 












64 


90 


0,0 













157 
MARÉES. 

Les eaux de l'Océan s'élèvent et s'abaissent sur 
uos côtes, en produisant deux hautes ou pleines 
mers et deux basses mers, dans ie temps qui 
s'écoule entre deux passages consécutifs de la Luno 
au méridien. Le temps compris entre deux passafjes 
consécutifs étant en moyenne de 24*'5o'", 5, le 
retard moyen des marées d'un jour à l'autre est 
de 50™, 5 et l'intervalle moyen entre deux pleines 
mers consécutives est de 12'' 25'". 

Dans les ports de la Manche et au fond des 
estuaires, la basse mer intermédiaire ne tient pas 
le milieu entre ces deux pleines mers; on a observé 
que la mer met un peu plus de temps à descendre 
qu'à monter; cette différence s'élève à 2'' 8"^ au 
Havre; elle n'est que de 16™ à Brest. 

Ce sont les actions simultanées du Soleil et de 
la Lune qui produisent la marée observée. Chacun 
des astres donne naissance à un mouvement pério- 
dique du niveau de la mer, et ces deux oscillations 
se superposent exactement dans les ports situés 
auprès des mers profondes. Quand les astres sont 
en conjonction ou en opposition, l'amplitude to- 
tale est la somme des amplitudes partielles; ce 
sont les marées de vive eau ou de syzygie. Quand 
les astres sont en quadrature, l'amplitude totale 
est la différence des amplitudes partielles; les 
faibles mai-ées qui se produisent alors sont dites 
marées de f/uaicier ou de morte eau. La hauteur 
de la marée varie encore, quoique dans une plus 
faible mesure, avec les déclinaisons et les distances 
des deux astres à la Terre qui entraînent, d'une 
manière indépendante, des variations d'amplitude 
de chacun des mouvements coiMfjosanls. 



158 

On a remarqué que le rapport des amplitudes 
de la marée, qui se produit le même jour dans 
deux ports de nos côtes, était sensiblement con- 
stant; comme conséquence de ce fait, on obtiendra, 
dans tous les ports, le même rapport, en compa- 
rant l'amplitude de la marée, à un jour donné, 
avec celle qui correspond, dans le même port, à 
des conditions astronomiques déterminées. Ce 
rapport est dit coefficient de la marée, quand le 
terme de comparaison est deux fois l'unité de 
hauteur définie par la demi-amplitude de la marée 
qui se produit, les deux astres étant, lors de la 
syzygie, dans l'équateur et dans leurs moyennes 
distances à la Terre. Connaissant, à un jour donné, 
le coefficient de la marée, on trouvera la hauteur 
de la pleine mer au-dessus du niveau moyen, 
lequel varie très peu d'un jour à l'autre, en mul- 
tipliant le coefficient par l'unité de hautetir du 
port considéré. Le chiffre obtenu sera aussi la 
quantité dont le niveau de la basse mer descendra 
au-dessous du niveau moyen. 

Il est essentiel de remarquer que les notions 
simples ci-dessus ne sont applicables que pour les 
côtes d'Europe, ot encore ne sont-elles qu'appro- 
chées. Partout ailleurs que sur ces côtes, il se 
produit une inégalité diurne très notable, prove- 
nant de la superposition d'un mouvement ondula- 
toire, ayant pour période un jour, au mouvement 
principal do période semi-diurne. Il arrive même 
que cette dernière période soit moins importante 
que la période diurne, et, dans ce cas, il peut ne 
se produire qu'une marée par jour. 

Les Tables suivantes, communiquées par le Service 
hydrographique de la Marine, font connaître l'heure 
de la pleine mer et l'amplitude de la marée dans 
un certain nombre de ports des côtes d'Europe. 



m 



i 



159 

La Table A fournit pour chaque jour de l'année 
les heures, en temps moyen civil de Paris, des 
pleines mers successives de Brest et les coefficients 
correspondants de la marée. 

La Table H indique, pour chaque port désigné, 
une correction, presque toujours positive et va- 
riable avec l'heure de Brest, à apporter à l'heure 
de la pleine mer de Brest, pour trouver l'heure 
correspondante de la pleine mer dans ce port. 

On aura l'amplitude de la marée en multipliant 
les unités de hauteur, données dans la Table C, par 
le coefficient correspondant de Brest. 

Exemple : 

On demande l'heure et la hauteur de la marée, 
à Saint-Malo, le 11 avril 1909, au matin. 

Table A : heure de Brest l\^ 44°" 

Table B : correction 2^ 16" 

Pleine mer 7^ o*" 

Coefficient : 1,10. Table C : m = 5°% 67. 
Demi-amplitude de la marée : i ,to X 5,67 = 6™, •24- 
L'amplitude totale sera donc 12"», 5. 

Si, le même jour, on demande l'heure et la 
hauteur de la marée à Sheerness, il faudra recourir 
à la marée du r>o au matin, à Brest, pour laquelle 
on trouve : 

Table A : heure de Brest 4*" •" 

Table B : correction i\^ 5" 

Pleine mer le 21 avril à i** 6" 

Coefficient : 1,06. Table C : u= 2", 64. 
Demi-amplitude delà marée : 1,06 x 2,64 = 2", 80. 

L'amplitude totale sera donc 5™, 6. 



160 



^ 







TABLE A. 




1 


JVNVIER 1909 




S 


FÉVRIER 1909 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DE PARIS 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DK PARIS 


s 
■c 


Heures 




Heures 


~" 


= 
- 


Heures 


^1 


Heures 


' X 


s 


delà 


£ = 


delà 


éi 


£ 


delà 


oS 


de la 




_c 


PI. Mer 


g.£ 


PI. Mer 


si 





PI. Mer 


©.- 


PI. Mer 


II 


— 


de Brest 


cS" 


de Brest 


cent. 


— 


de Brest 


y y 


de Brest 


w u 


h m 


cent. 


h m 


h m 


cent. 


h m 




I 


■■•49 

0.23 


u 






1 


I . 2 


49 
56 


i3.36 




2 


'iôiss' 


^9 


2 


2. 7 


14.35 


1 


3 


1 .26 


62 


i3.53 


65 


3 


3. , 


64 


i5.23 


( 


4 


2 . 1 n 


68 


14. 4i 


71 


4 


3.41 


7» 


16. 5 


7 i 


5 


3. 9 


74 


i5.3i 


"'1 





4.25 


77 


16.41 


7.' 


o 


3.53 


78 


16.14 


79 


6 


4-59 


79 


17. i5 


- 


7 


4.34 


79 


16.52 


78 


7 


5.32 


79 


17.47 


' 


8 


5.12 


77 


17.30 


76 


8 


6. 2 


'7^ 


18.19 


' 


9 


5.48 


74 


18. 6 


72 


9 


6.33 


18.49 


- 


10 


(3.24 


tJg 


18. 4i 


66 


10 


7. 4 


«9 


19.20 


( 


II 


7. 


62 


19.18 


5g 


I] 


1% 


63 


19.55 


( 


12 


7.36 


56 


19. .56 


53 


12 


56 


20.35 




i3 


8.16 


5o 


20.39 


47 


C 


8.59 


48 


21.25 


'( 


C 


9. 2 


45 


21. 3o 


43 


'4 


9-57 
II. i3 


4« 


22.33 


r 


i5 


9-59 


42 


22.29 


4i 


i5 


39 


23.53 


-1' 


[6 


11. 4 


4» 


23.37 


4i 


16 







12.36 


4' 


\î 






12 II 


U 


r "■ 


I . I2 


51 


i3.46 
14.45 


r,| 


"ô;43' 


'48" 


i3.i3 


lé 


2.17 


67 


^ 


19 


1.42 


58 


i4.io 


65 


'9 


3. II 


83 


i5.36 


,', 


20 


2.35 


7* 


i5. 


77 


• 


4. 


97 


16.23 


I» 


21 


3.25 


83 


i5.^,9 


89 


21 


4.46 


I0« 


17. 8 


I I I 


• 


4 • 1 -^ 


9^4 


16.36 


98 


22 


5.3o 


112 


17.53 


I 1 ' 


23 


4.59 


101 


17.23 


io3 


23 


6.i3 


108 


lé. 34 


|, 


24 


5.4G 


io3 


iS. 9 


lOI 


24 


6.57 


lOl 


'9- '7 


, 


25 


G.3t 


99 


i8.5i5 


9<3 


25 


7-39 
8.24 


89 


20. I 


bi 


26 


ri 


9^ 


19.42 


87 


26 


Û 


20.49 


6.') 


27 


82 


20. 3i 


76 


D 


9.18 


21. 5o 




J 


8.58 


69 


21.27 


63 


28 


10.28 


44 


23.10 


i 


29 


9-57 


^7 


22. 3i 


52 












3o 


II. 8 


49 


23.46 


48 












3i 






12.24 


48 



















.es heures sont comptées de o à 21 



iGi 







TABLE 


A 


(suite). 






« 


M A 11 S 


1909 




2 

u 
s 
■a 


AVRIL 1909 


'5 


TEMPS M 
Heures 


OÏEN t 


JVIL DE PARIS 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DE 


PARIS 


■§ 


Heures 




Heures 


^iî 


Heures 


ci^ 


t 


de la 


S = 


lie la 


?« 


t. 


de la 


c: = 


de la 


ïg 


% 


PI. Mer 


1-3 


PI. Mer 


o.£ 





PI. Mer 


.is 


PI. Mer 


ë'^ 


~ 


lie Bresl 


c»nt. 


de yresl 


cent. 


— 


de Brest 


u -* 


de Brest 


c<nl. 




h m 


h m 


h m 


cent. 


h m 


j 


1 1.55 
0.42 


38 
39 






2 


1.33 

2.26 


44 

55 


14. 2 
14.47 


49 

60 


2 


1 3 . 2 I 


■43" 


3 


1.56 


47 


14.25 


53 


3 


3. 6 


65 


l5.22 


69 


^ 


2.5o 


58 


l5.l2 


64 


4 


3.39 


74 


15.54 


II 


5 


3.32 


68 


15.49 


73 





4. 9 


81 


16.24 


6 


4. 6 


t 


16.23 


79 


6 


4.38 


85 


16.52 


86 





4.38 


16.53 


82 


7 


5. 7 


86 


17.21 


SQ 


8 


5. 9 


83 


17.22 


84 


8 


5.36 


85 


17-49 


83 


9 


5.36 


83 


17.51 


82 


9 


6. 4 


81 


18.20 


^'9 


10 


6. 5 


81 


18.19 


79 


10 


6.36 


74 


18.53 


1 1 


6.33 


76 


18.49 


é^ 


II 


7.12 


(4 


19.32 


^9 


12 


7. 3 


70 


19.20 


12 


7.54 


54 


20.19 


49 


[3 


7-37 


62 


19.57 


58 


C 


8.52 


44 


21.28 


41 


^4 


8.17 


53 


20.43 


48 


^^ 


10. i3 


39 


23. I 


39 


d 


9.12 
10. 3i 


t? 


21.48 
23.18 


% 


i5 


11.49 

0.32 


ï'. 






i6 


16 


"l3.'"8' 


59 


i "" 






10 . "7 


4^ 

57 


\l 


i.3q 
2.33 


68 


\U 


-6 


,8 


o.5o 


'49" 


13.28 


84 


9^ 


'9 


2. 


66 


14.28 


7^ 


'9 


3.IQ 


98 


i5.4i 


io3 


ÎO 


2.54 


84 


i5. iq 


92 


• 


4. X 


106 


16.22 


■^09 , 


• 


3.42 


99 


16. 5 


106 


21 


4.44 


1 10 


17. 4 


log 


>2 


4.26 


m 


16.47 


ii4 


22 


5.24 


106 


i7.44 


102 


j3 


5. 8 


ii5 


17.29 
18. 9 


x^4 


23 


6. 4 


97 


18.26 


9^ 


4 


5.5o 


112 


108 


îl 


6.46 


84 


19.53 


77 


>5 


6.3o 


104 


18. 5o 


97 


7.3o 


09 


61 


26 


7.Î0 


90 


19.32 


81 


26 


8.20 


53 


20. 5o 


45 


>- 


7.53 


72 


20.17 
21.16 


63 


D 


9.26 


39 


22. 2 
23.36 


35 


J) 


8.46 


'A 


47 


28 


10.52 


33 


33 


'9 


9.53 
11.29 


40 

33 


22.39 


3o 


3^ 






12.18 


36 


}o 




o.5i 


'40' 


l3.2I 


45 


h 


0.17 


34 


1 2 . 59 


■38' 






















■-■ 








■"■^ 



Les heures sont comptées de o 



90Q. 



162 





TABLE A 


suite). 




"1 


i 

s 

rz 
tr. 


MAI 19U9 


3 


JUIN 


1909 




TEMPS MOYEN CU IL DE PARIS 


TEMPS MOYEN 


GlVli- DE 
Heures 


P.MIIS 


Heures 




Heures 


c i2 


Heures 




b 


delà 


iz — 


delà 


» r 


s 


delà 


?| 


delà 


iî 


O 


PI. Mer 


0.2 


Pl.iJer 


a 3 





PI. Mer 


Âî 


PI. Mer 


|i 


^ 


de liteal 


y u 


de lirest 


U -^ 


— 


<le Brest 


cen*. 


de Brest 






h m 


cent. 


h nn 


ccnl. 


h m 


h m 


I 


^.47 


5o 


14. 8 


55 


1 


2.20 


62 


,4.39 


66 ' 


2 


2.27 
3. 3 


60 


14.45 


65 


2 


2.57 

3.3â 


70 


i5.i5 


74 


3 


69 


i5.l9 


éî 


3 


7» 


i5.5i 


81 


4 


3.35 


S 


i5.5b 





4. 8 


• 83 


16. a6 


84 


O^ 


4. 6 


16.20 


84 


5 


4.45 


^4 


17. 5, 


84 


6 


4.36 


85 


16.52 


85 


6 


5.24 


83 


1.7.44 


82 


7 


5. 7 


85 


17.25 


84 


- 


6. 5. 


80. 


18.28 


77 


8 


5.42 


82 


17.58 


79 


8 


6.5o 


û 


19.14 


70 


9 


6.17 


l' 


18.37 


^3 


9> 


7-4^' 


20. 9 

21. i4 


62 


lO 


6.57 
7.44 

I4Ô 


19.30 


lO! 


8.4.0 


59. 


56 


1 1 


58 


20.13 


53 


î 


9.5i 


55 


22.26 


5> 


C 


49 


21.23 


47 


12 


Ti. 3 


56 


23.38 


58 


i3 
i5 


10 ^ 


5o 


...4: 


48 


i3 






12.11 


61 


11. 3o 


i4 

i5 


"o;42' 


64' 


i3.ii 


G.^ 


0. 8 


55 


12.43 


*6i" 


^.h 


72 


14. 5 
14.55 


-- 


iG 


i.i3 


68 


i3.4o 


74 


16 


2.3o- 


lî 


s 


17 


2. 7 


80 


14. 3o 


S6 


• 


il 


X5.42 


,s 


18 


2.53 


90 


i5.i6 


94 


18 


U 


16.27 


,v 


# 


3.37 


97 


i5.59 


99 


»9 


4.49 


17.10 


^ > 


20 


4.21 


100 


16.42 


99 


(O 


5.3i 


81 


17.53 


7>- 


21 


l 4 


97 


17-24 


93 


21 


6. i3- 


^7 


18.32 


71 


22 


5.46 


89 


18. 7 


84 


22 


6.54 


19.15 


(1 


23 

24 


6.28 
7.12 


78 
66 


19.34 


II 


23 

24 


7.36 

8.23 


58 
5o 


20. 

20.49 


,') 


25 


8. 


54 


20.27 


48 


î 


9.1 5 


43 


2 1 .45 


-( 


26 


lo. 


43 


21.29 


39 


26 


10. 1 3 


'f 


22.45 

23.47 


;i 


î 


^3^ 


22.42 


35 


27 


H.16 


39 


'1 


28 
29 

3o 


11 .ao 


23.53 


S- 


28 






12.16 


4 


12.26 
13.17 


40 

48 


29 

3o 


0.43 
1.34 


■45' 
53 


i3.io 
13.57 


'"o!53* 


*44' 


3i 

i 


1.39 


53 


t4. 


57 












^— 






Lrs heure 


• ïonl 


coin 


)lées de «^ 


17^ 







163 



TA.BI.E A ( suite % 



m 



JUILLET 1009 



TEMPS MOYEX CiVIL DE PARIS 



Heures 

delà 
PI. Mer 
de brest 



h m 


ceot 


2.20 


63 


3. 4 


l\ 


3.47 


4.29 


«7 


5.i3 


8q 


5.57 
6.4^ 


88 


84 


7.33 


79 


8.26 


^5 


0-24 


10.29 


i>9 


11.37 


37 


0.12 


Ô7 


1.16 


61 


2.14 


67 


3. 7 


7;^ 


3.55 


t 


s 4-38 


) 5.18 


79 


) 5.56 


76 


6.3a 


71 


' 1- 9 


64 


\ 7.46 


58 


^ 8.26 


02 


f).l2 


46 


î 10. 6 


4i 


7 lï- 9 


40 


) O.OI 


47 


[) i.4f) 


i>7 


I 2.4.. 


<^9 



Heures 

delà 

PI. Mer 

de Brest 



h n: 
14.43 
15.26 
16.^8 

16. 5i 
17.35 
18.21 

19. 8 

20. o 
20.55 
21.56 
23. 4 



12.44 
i3.46 
14.42 
i5.32 
16. 17 
16.59 
17.38 
18. i5 
18. 5o 

^9-27 
20. o 

20.48 
21.38 

23.44 
12. i8 

l3.20 

14.16 
i5. 7 



68 



61 
55 
48 
43 
4o 
41 
43 
5i 
63 
75 



AOUT 1909 



TEBIPS HOYEÎV CIVIL DE PARIS 



Heures 

delà 
PI. Mer 
do I{rc.<t 



0.29 
4.16 

5. I 

5.47 
6.3o 
7.16 
8. 2 
8.54 
9.55 
II. 6 



1 . 2 

2. 8 

3. I 

ÏU 

5. I 
5.34 

6. 5 
6.36 
7- 8 
7.40 
8.19 

9- 7 

10. 10 

11 .3o 

o. 14 

1.26 

2.25 

3.i5 

4. i 



cent. 

80 

91 

98 



91 

81 

70 

58 
5o 



5i 

59 

?l 

80 
82 
80 
76 

^5 

58 

52 

44 
39 

38 

41 

53 
68 
84 
98 



Heures 

de la 

PI. Mer 

de Brest 



i5.54 
16.39 

17.24 

18. 8 
18.53 
19.38 
20.28 

21.23 
22.28 
23.45 
12.24 
13.37 
14.37 

i5.25 

16. 7 

16.44 
,7.17 
17.50 
18.21 
18.52 
19.24 
20. 2 
20.41 
21.34 

22.48 



12. 5i 

13.57 

14. 5o 
i5.38 
16.23 



•J9k 



l-es heures sont complées de o 



16! 



TABI.E A (suite). 



m 



« 


SEPTEMBRE 1909 | 


o 

â 

•3 


OCTOBRE 1909 




ô 
3 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DE I 


>ARIS 
Πai 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DE 
Heures 


•ARIS 


■s 

ai 


Heures 


==.2 


Heures 


Heures 


e= « 


' « 


t. 
3 


delà 


t: c 


delà 


"o S 


(2 


delà 


«« 


delà 


? = 


O 


PI. Mer 


0.2 


PI. Mer 


s 





PI. Mer 


S. S 


PI. Mer 


Si: 


^ 


de Urest 


cent. 


de Brest 


i^"S 


— 


de Hrcst 


cent. 


de Brest 


î; " 




h m 


h m 


cent. 


h m 


h m 


cent 


I 


4-44 


108 


17. 6 


IIO 


I 


5. 3 


114 


17.24 


ii3 


2 


5.27 


III 


Ï7-49 


IIO 


2 


5.44 


IIO 


18. 4 


106 


3 


G. 9 


107 


ié.3o 


104 


3 


6.25 


100 


18.46 


94 


4 


6.52 


99 


19. «3 


93 


4 


/ ■ / 


86 


19.31 


77 


5 


7.34 

é.22 


86 


19.58 


1^ 


5 


7.55 


68 


20.22 


60 


i 


70 


20.49 


63 


C 


8.55 


52 


21. 3i 


45 


7 


9.21 


55 


21.57 


48 


7 


10. 19 


39 


23. 9 


36 


8 


10.40 


42 


23.27 

12. i4 

i3.32 


4o 
4i 

5o 


8 

9 
10 






12. I 

i3 m 


38 


9 

10 


0.41 
1.45 


t 


47 
6^ 


"0:54' 


^^ 


10.17 

i4- 9 


n 


2. 2 


55 


14.29 


60 


II 


2.3l 


63 


14. 5o 


12 


2.52 


65 


i5.i3 


70 


12 


3. 6 


72 


i5.23 


76 


i3 


3.32 


74 


15.49 


77 


i3 


3.39 


79 


15.54 


81 


• 


4. 6 


80 


16.21 


83 


• 


4. 7 
4.3d 


83 


16. 21 


84 


i5 


4.37 


84 


16. 5i 


84 


i5 


84 


16.49 


84 


i6 


5. 7 
5.35 


84 


17.21 


83 


16 


5. 3 


84 


17.18 


82 


17 


82 


17.50 


80 


^7 


5.32 


80 


•7-47 


78 


18 


6. 3 


77 


18.16 


II 


18 


6. 


75 


18.16 


él 


19 


6.3o 


'î 


18.46 


'9 


6.32 


^7 


18. 5i 


20 


7. 2 


6\ 


19-19 


60 


20 


7- 9 


58 


19.31 


53 


21 


7.36 


56 


19.58 


5i 


21 


7.55 


48 


20.25 


43 


D 


8.21 


46 


20. 5o 


42 


D 


9. 


39 


21.43 


37 


23 


9.24 


38 


22. 7 
23.44 


35 


23 


10.32 


37 


23.20 


40 


24 


10.56 


35 


39 


24 






12. 6 


46 


20 




, , . 


12.29 


45 


25 


"ïi 


'54' 


i3.i', 


63 


26 


I- 7 


53 


i3.39 


61 


26 


72 


14. 6 


80 


27 


2- 7 


î; 


14.33 


79 


27 


2.29 


88 


14.52 


95 


28 


2.56 


i5.i8 


93 





3.14 


lOI 


15.34 


106 





3.40 


102 


16. 


107 


29 


3.55 


109 


16.16 


III 


3o 


4.22 


112 


16.42 


i4 


3o 


4.37 


1 1 1 


16.59 


109 












3i 


5.20 


106 


,7.41 


102 



Les heures sont comptées de o*" 











103 


















TABLE A (suite el fin). 




1 




NOVEMBRE 19Û1) [ 



= 
3 


D CEMBRE 1909 | 


TEMPS M 
Heures 


OYEN 

= i2 


CIVIL DE PARIS 


TEMPS MOYEN 


CIVIL DE 
Heures 


PARIS 

1 • 


Heures 




Heures 






delà 


«S 


delà 


£^ 


i; 


delà 


>— ^ 


delà 


E = 




PI. Mer 


•~ 


PI. Mer 


■- 


S 


PI. Mer 


g » 


PI. Mer 


<D a 


- 


de Brest 


cenl. 


de Brest 


'j ■-> 


— 


de Brest 


cent. 


de Brest 


cenl 


h n. 


h m 


ce. 


h m 


h m 


1 


fi. 2 


9C 


18.24 


89" 


1 


6.3o 


S 


18.54 


73' 


2 


6 ',6 


82 


iQ- 9 


il 


2 


If, 


19.44 


60 


3 


•7.35 


66 


20. 2 


3 


20.39 


49 




8.33 


5i 


21. 9 


45 


C 


9. II 


44 


21.49 


40 


5 


Q.5o 


40 


22.36 


87 


5 


10.24 


38 


23. I 


38 


6 


I..23 

0. 3 


II 






6 

7 


11.36 

0. 8 


38 
4o 






l 


'ià.'S:" 


■43' 


i3.25 


'43' 


1- 7 


47 


i3.3i 


52 


8 


I. 2 


46 


5o 


9 


1.53 


07 


14. i3 


61 


9 


1.47 


54 


14. 6 


58 





2.3l 


65 


14.48 


69 


10 


2.27 


62 


14.46 


66 


I 


3. 4 


72 


15.19 


75 


II 


3. 3 


69 


l5.2l 


72 


2 


3.35 


i! 


i5.5o 


80 


• 


3.39 


75 


i5.56 


78 


1» 


4. 4 


16.20 


82 


i3 


4.14 


80 


16. 3i 


82 


A 


4.36 


83 


16. 5f 


82 


x4 


4.5o 


82 


17- 9 


82 


5 

6 


5. 6 
5.4o 


81 

77 


17.23 


i 


i5 
16 


5.28 
6. 7 


81 
77 


17-47 
18.29 


?? 


l 


6.16 


7» 


ï7 


6.5i 


71 


19.14 


68 


6.5^ 
7.4e 


63 


19-^9 


58 


18 


7-39 


64 


20. 7 


61 


9 


54 


20.14 


5o 


'9 


8.37 
9.44 


58 


21. 8 


56 


î 


8.49 


46 


21.29 


44 


D 


54 


22.20 


53 


il 


10.11 


44 


22.53 


46 


2T 


10.55 


53 


23. 3o 


56 


>2 


11.32 

0. 9 


5o 
56 






22 
23 






12. 3 
i3. 5 


59 


'3 


12.42 


'62* 


■'ô.'éV 


'62' 


'A 


1 . 10 


69 


i3.36 


i' 


24 


1.34 


7' 


14. I 


>5 


2. 1 


82 


14.25 


25 


2.28 


80 


14.54 


84 


26 


2.48 


92 


i5.ii 


9^^ 





3.18 


87 


15.43 


89 





3.32 


99 


i5.55 


101 


21 


4. 6 


90 


16.29 
17.14 


9ï 


i8 


4.17 


101 


16.39 


100 


4.53 


90 


89 


î9 


0. I 


97 


17.25 


94 


29 


5.37 


8- 


17.58 
18. 38 
19.22 


84 


îo 


5.47 


00 


i8. 9 


85 


3o 
3j 


6.19 

7. 


8i 
72 


es 






■■■■*• 














— ^ 



Le? heures sont comptées de o à 2', 



m'- 



1G8 



TABLE C. 



Boucaut 

Gordouan. . . 
Ile d'Aix . . . . 
La Rochelle. 
Saint -Nazaire 
Port-Louis. . . 

Brest 

Saint-Malo. . 
Cher bon rff. . . 
Le Havre. . . . 

Fécamp 

Dieppe 

Boulogne. . . . 

Calais 

Dunkerquc. . 
Queenslown. 
Plymoiilh. .. . 
Portsnioiitli. . 

Douvres 

Sheerness. . . . 

London 

Harwich 

Hull 

Sunderland.. 
Nortlj Sields. 
Leith 






2,82 

2,70 

2,46 

,38 

,20 

,67 



,00 

,65 
,V. 

,98 
,3o 

,70 
,92 
,55 

,23 

,08 
,64 

,4" 

,90 
,44 

,36 
,42 
,69 



Thurso 

Greenock 

Liverpool 

Pembroke 

Portishead 

Holyhead 

Kingstown 

Belfast 

Londonderry 

Sligo bay 

Galway 

Waterford 

Tonning (entrée de 
l'Eider) 

Hamburg (Elbe) 

Brunshausen (Elbe).. 

Cuxhaven (entrée de 
l'Elbe) 

Bremerhaven (Weser). 

Wilhemsliaven (Jade). 

Emden ( Ems) 

Ymuiden (canal d'Am- 
sterdam) 

Hoek van Holland 
(Meuse) 



169 



GRANDES MAREES DU GLOBE COMPAREES 



>sin dos Minos ; baie ile Fuiidy i, Canada.. . . 

rt Gallo{;os (Atlantique», Patagonio 

l'tishead (mer d'Irlande), Angleterre 

trée de la rivière Koksoak (dclr. d'Hudson i 

>nada 

anvillf Manche ), France 

/ière Fitzroy f océan Indien i, Australie 

trée de la rivière de Séoul mer Jaunel, Corée 
aunagar (golfe du Bengale i, Hindoustan. . . . 
trée du rio Colorado (golfe de Californie) 

Mexique 

troit de Thirsty fPacifique). Australie 

troit de Haitau (merde Chine), Chine .... 

Tvek imer IJIanche), Russie 

ijunga océan indien), Madagascar 

Luz (Ailaniique). iles Canaries 

'S Lofoten ( Atlantique), Norvège 

■s Alabat (mer de Chine i, Philippines 

lie de Suez i mer Rouge ), Egypte 

' Fernando-Po (golfe de Guinée i, Afrique. . . 

»bès Méditerranée , Tunisie 

•rt Dauphin (Atlantique), Haïti 

•s Marquises (Pacifiquei, Océanie 

>la (Adriatique!, Autriche 



AMPLITLDE 


moyenne 




en 
vire eau 




d'équinoxe 


ni 


r.i 


i5,4 


19,6 


i4,0 


18,0* 


12,8 


16,3 


11,7 


i5,o 


II,D 


'h\ 


11,0 


i4,o* 


I0.3 


l3,2 


9,7 


12,4 


9,6* 


12,3* 


?:3* 


II -* 


.> 


6,1 


7,8 
4,9 


3,8 


3,0 


3,9 


2.9 


3,7 


•3,7 


3,5* 


2, 1 


2,7* 


2,1 


2,7 


1,8 


2,1 


1,7 


2,1 


jH 


1,7* 


I , I 


xU* 



Le> chiffres marqués d'un astérisque ne sont qu'approximatifs 









70 








IIEIUE DE L'AKKIVÉE 1)1 MASCAUET 




(Temps moyen 


civil de Paris, compU». de ( 


»• à 24'') 1 






Coeflicient 






i 


1909 




lie la 
inarcc 


QutlIMJCur 


VilKyqniPT 


eandelTPc; 

i 








Il III 


h ui 


Il Ulj 


Janvier 


23 


1,01 


8.36 


Q.l3 


9.22 




23 


I ,o3 


21.0 


2?.37 


21.46 




i 


I ,o3 


9.23 


10. 


10. 9 1 




T,OI 


21.47 


22.24 


22.33 


Février 


20 


i,o3 


20. 2 


20.39 


20.48 




21 


i,o8 


8.24 


9- I 


9.10 1 




21 


I , II 


20.45 


21.22 


21.3, ; 


' ' 


22 


1 ,12 


9- 7 


9.44 


9.53 ! 




22 


I, II 


21. 3o 


W.A 


22.16 i 




23 


i,o8 


9.5r 


10.37 : 




23 


i.o5 


22. ,3 


22. 5o 


20., 59 




2'» 


l ,01 


10.37 


11.14 


11.23 ' 


Mars 


•>I 


i,o6 


19.46 


20.23 


20.32 i 




22 


i,ii 


8. 5 


8.42 


s.ôi ! 




2 2 


.,i4 


20.2.5 


21. 2 


2l.Ii 




23 


i,i5 


8.45 


9.22 


9..3I i 




23 


i,î4 


31. 6 


21.43 


21. 5 > ■ 




4 


I . 12 


9-27 


10. L 
22.24 


10. i3 




oj 


i,o8 


21.4. 

10. 8 


22.33 




■>5 


1,0^, 


10.45 


10. 5', j 


Avril 


19 


i,o3 


•9. 4 


20. I 


>„.,o 1 




:>0 


I .oH 


7.4-2 


8.19 


8.28 




>0 


1,09 


>o. 2 


20 . 39 


20.4.S 1 




2 I 


1 , 10 


8.2a 


8.59 


9. 8 




21 


I,Ol) 


20.4.1 


21.18 


21.27 




22 


I,0() 


9- I 


9.38 


9-47 ; 




2 2 


1 ,02 


21.21 


2 1 . 58 


22. 7 ! 


Mai 


■>o 


1,00 


8. I 


8.38 


S-47 1 


Août 


3 


1 ,00 


21. I 


21.38 


21.47 \ 




4 


1 ,00 


9.24 


10. I 


lo.io ! 




4 


1 ,00 


21.46 


22.23 


22.32 i 




■ji 


i,o4 


20. 2 


20.39 


20.48 i 


Septembn 


I 


1.08 


8.22 


8.. 59 


9' 8 1 




' 


1 . 10 


20. '}3 


'21 .JO 


21.29 1 



171 



ntllH^ DE L'ARUIVÈE Dl MASCARET (suite) 
(Temps moyen civil de Paris, compté de o'' à 24'') 



m 



19G9 



Coefficient 
de la 
marée 



Septembre 



Octobre 



N'oYcmbre 



3 
3 

II 

3o 
1 
I 
2 

o 

3 

2» 
28 

lî 

3o 
3i 
3i 

;^ 

08 



,10 
,07 
,04 
,02 

, 12 

,ï4 

,.3 
,10 
,o(J 
,00 
,01 
,06 
,09 



Quillebeuf 


Villequicr 


CaùdeBec 








Il m 


h m 


h m 


9. 4 


9 -41 


9 ^ 


21.26 


22. 3 


22.12 


9.47 


10.24 


ro.33 


22. 9 


22.46 


22.55 


7.23 


8. 


8. 9 


iq.41 


20.18 


1:4e 


8. 2 


8.39 


2-0.'iO 


20.57 


21. 6 


S. 40 


9-»7 


9.26 


21 . i 


21.38 


21.47 


9.21 


9.58 


ÏO. - 

22.28 


21.42 


22.19 


10. 3 


10.40 


10.49 


7. 


7-37 


7.46 


1Q.18 


19.55 


20. 4 


i().o6 


8.14 


8.23 


20.33 


20.42 


8.i5 


8.52 


9- » 


20.36 


21. r3 


21.2a 


8.57 
21.18 


9.34 


9-43 


2 1 . 55 


22. 4 


19.37 


20. i4 


20.23 


7.07 


8.34 


8.43 


20.17 


20.54 


31. 3 



Le mascaret est la montée subite dos eaux qui se 
produit à l'emboucluiro de quelques fleuves IfS 
jours de gi'andc marée; elli' est due à la faible pro^ 
fondeur de l'estUaire et à la forme du lit du fleuve-. 
A Quillebeuf, la liauteur du mascaret est de 3*" 
enviroH; sa vitesse est de près de 8" par secoaidè^ 
Le ma»earet. très foi't à Caudebec. cesse à peu d* 
distanct^ en amont. 



^ 



^ 









172 




^HM 


i 


ÎJ . 


0« 






^^^ 






00 fO " « C-. -o v:3- o 










^ 


V^ (TO « « W W HH V^ 






H 


u 


o><rr^cr)LO r^v3-;o 


s 








cooo r^fsiMocoo:! 


^o 






ioo«oirooocr!cooo 








^ 


o o « a> va- lo ^T o 


lO 






«^ o^ o^ o^ o^ o^ o^ o 


(N 






j 


o" o^ o^ o o o o o 


lO 






O 


Eâ 




«3 
co 

II 






DISTANCES 

moyennes 
au Soleil 


I^ « o CO 






00 î^ o - o cr; 


C 






oco ocoQoood o 


c 






t^ro Oro CNGOrOi-O 


C 






>a 


OC (TJ O CN OeooO'O 


V 






h 

(A 


co r^ O lO (M lc - o 


[s 






o" o" -" - irT Ci OÎ o" 




en 




















CZ3 


co r- v-r -o - c 


c 

es 






g 


Sd <« ., 


lo 00 [^ v^ i-^ o 'O o 


yj 




::^ ëi 


r^ r^ co o — fo co — 




A 


crsoco Oiooo oco 


... 


C 




ea c ï. 


çr)00<Mcoooa5« 








(A 
H 


1 il 

W2 -« 


oir^o r^oG CTifo >- 


u 
3 
O 


<^ 




■"^£^f = «"^^s ^i 


■ë 




g 






! ro ro " « 


î 


1 




t, « M Ci v3- var 




i3 


«1 


- c^ oc co 


« 


^ 




-H 


-a 




co 


:§ 




S 


es 


ro CO O « vO «O co m 


i 




S "• 


v^-oo ovto r^co Oi 


II 




S -« î 


oo-oooos-esoo 




o «o o o - t^ c <X) 


S 

o 
« 

•0) 


? 




!Z3 C ? 


vrr - o 00 cr m CT ce 


%i 




1 


î(;i 


er:co OQ000v--c r^ 


1 

1 

«1 




c o ►- '- « Ci ^— v,-r 
- c>; 00 o 






V--1- 00 r^'v^ vrr r^ o o 




— 


Ci Ci CN QO oc V-- - «o 


e 


:2 




iii 


"- CO Ci — (M lO CO CO 


a 

et 








v^ ^^ ►-_ m « vg- (k; lO 


t. 














îQ 


ili 


CN r^ 00 to ci c" c\^ -" 


— 


o 




u 


fOCOv--oo Ciciva-es 


V 











73 


c 




s 


^^ ifT ro "^ 


s 




g 






a 












»> 


; 




: ; : : 


3 


c 

1 




h 


^1 

1= 


II 


:3l 


Jupiter. 
Saturne,, 
Uraniis. , 
Neptune , 


h 

ai 

H 
es 


è 





173 





V2 




^ 


















Z 




00 


>o 


o 


c» 


1- 


o o C^ 






<s 












V3- v^ 


- es 






^ 






















5 
2 




^ o 


ro 


o 


w. 


ce 


(- 


-. ce r 


-.. 












'^ 




r 


vrr •< 


r 




z^ 




r^ ro 


c 


M 


l_ 


r 


O - 






;-? 




















u 


tft 




















tf 


"" 


















6 


s 




















m 


H 

< 


in 

fi 


c 


O (^^ 


c 


c-5 r- r^ 


^-r.- 


00 


■s 




m 




ir 


" 


L^ .-O cv 


.2 


M 


Ë s 


9 


"^ 


Ôi 


c 


(M 


o c 


fo ce 


a 




« - 


â 


S 


• 












a 


H 


iC 




X 






GO 


ce 


t\ 


co c 


•-^ 


œ 


•5 


v:T C^ 




^3- C 


■; •- 


[^ cv- 


b 


S 




i 
















« 






s 
















â 


{4 




















_ r3 






















(0 


= 


















5 


S 


il 


c 
« 

o 


? 


m 


1"'" 


- 


ce - c 


^ 1 

g 


g 


B 


"iO fO 


[ 


^ C 


>. 


|^ 


r^ .'" 




iT » s 






ro 


v3- v^ 


"• 


L.'" 


-c cr 


o 





« ?.2. 


■S 


*r.>n 


^ 


jv- 


2 


^ 


" CTi ^ 


^ o 




« c ï 


s 




VJT 


C 


oc 


ce 




Ci c- 


g 


s 


s 


s 


r<- 












cr 


'3 

— IP 


u 




















^ 


H 




















-es 


^ 


t« 




'»-rr i-O 


o 


vrr -jr 


r^ r^ r<- 


t/3 


-H 


i 


« 




", 


v^ cO ir- 


LO _ VC 


■ë 


^ 


^^ 31 


^ 


^ r» r^ 


^ 


r^ v,-r œ O c 


^ t 


vJSj 




"_ï 




« 


M - 


t-" 




LO u- 


O 


M 


•S 


^i- 


^ ?? 


O ^ 


- 




On 

r ^ 


g 


ZÂ 






- 




fO 




" 


2 


s 




















a 


ei 






















g 


o 


m 




















1 

3 


v^ 


S 




















'Sa 


' 


a: 




















S 


CJ 


o 






C 


è 
> 


•y 

- 


'c 


c 

l 

4 c 


il 




Ji 








-iJ 


e 


S 






:- SJ 










^ 


>- 




s 


'- 


y 


Û 


z 





174 



m'- 






l H a 

I 5 -^ 





«O r>.»o v^ Oieo 




LOfOiO « «^ 




• • . . % S5 . . 


■N- 


•>■•'« 'S' "^ ° ^ r^ 


OC 




GO 






^' «n n 


-,- 




ce 


c. t->fn ac ^sr <N ko c^ 


^^ 


t- C-: r- X r^- (M « 






<O00 O — — -«OCTS». 

o r«« "- ce Oiio va-^u- o 



lil-lM-l 





-.- 


,— 


- 


— 


00 


-^ 


1^ 


1 ^ 


~ 


ta] 


^n 








x; 




-r 




r; 


1 


O 


cr> 


- 


T^. 


'^^ 




- 


C 


'- 


^ " 


c 


1 


j'i T-' 


'^. 


ro 


"" 


" 








- 













■-:: tN fo ro 00 30 
ro ;0 vO f^i Ci !">■ 

- ro Cl 00 ?) C! 

- 05-<rco Ci c 



.S = .i 




- 
r 


oqua 

à 1 

distao 












IVOMS 

des 
planètes 


Il 


é 

z 

ai 


- i » s ' 
c r 3 - _. 

■^ -J^ -T /^ yf Jï 





175 

OBSERVATIONS SUR I.ES ÉLÉMENTS 

adoptés dans le Tableau précédent . 



Mercure. — Le diamètre a été déterminé par 
Kaiser, la rotation par Schiaparelli. (Donnée 
encore incertaine.) La masse est comprise entre 
! ot ^ 

4000000 '-'' 10000000* 

Vénus. — Le diamètre résulte de la discussion des 
observations modernes par Harlwig; la rota- 
tion a été déterminée par Schiaparelli. (Donnée 
très incertaine.) 

1(8 Terre. — La parallaxe du Soleil 8", 86, d'après 
Le Verrier, résultait d'une nouvelle discussion 
(i864) des observations du passage de Vénus 
sur le Soleil en 1769. 

La discussion des observations des passages de 
Vénus en 1874 et 1882 indique que la valeur de 
la pai'allaxe est d'environ 8", 80. 

Cette dernière valeur a été adoptée pour les 
calculs des éphémérides asti'onomiques, par la 
Conlérence internationale des étoiles fonda- 
mentales, réunie à Paris au mois de mai 1896. 

Xam. — Le diamètre résulte de la discussion des 
observations modernes par Hartwig. Remar- 
quons que la valeur 1 1", 10, donnée par Le Ver- 
rier pour le diamètre, paraît repondi*e wicore 
assez bien aux observations méridiennes. Les 
valeurs de l'aplatissement trouvées par les divers 
observateurs sont si différentes et dépassent si 
peu les erreurs possibles, que nous avons cru 
devoir négliger cet élément. La masse a été dé- 



'^ 



176 



terminée par A. Hall au moyen de ses observa- 
tions sur les satellites, la rotation par Schmidt. 

Jupiter. — Le diamètre équatorial =iy6",oo, le 
diamètre polaire =i84",65, l'aplatissement 
^ j \ , - ont été déterminés par Kaiser, la rotation 
par Schmidt. La masse a été adoptée d'après les 
déterminations les plus récentes. 

Saturne. — Le diamètre équatorial = 164", 77, le 
diamètre polaire = i46",82, l'aplatissement ^^ 
ont été déterminés par Kaiser, la rotation par 
A. Hall. 

Uranut . — Le diamètre a été déterminé par 
Schiaparelli, qui trouve -j pour son aplatisse- 
ment. 

Neptune. — Le diamètre a été déterminé par 
Lassell et Marth. La masse a été déduite par 
Neweomb au moyen des observations du sa- 
tellite. 

Iiune. — Le diamètre, la parallaxe et la masse 
d'après Hansen. D'après Neweomb, la masse est 
(TiTTï ^^ celle de la Terre. 

Nota. — Les volumes des planètes ont été calcu- 
lés en tenant compte de l'aplatissement lorsqu'il 
est sensible. Les masses des planètes sont celles 
adoptées par Le Verrier {Ann. de l'Obs., t. IX, 
p. 9), à l'exception de Mars, de Jupiter et de Nep- 
tune. La pesanteur à l'équateur a été calculée pour 
chaque planète, en tenant compte de la force cen- 
trifuge, due à sa rotation. Il n'y a d'exception que 
pour Uranus et Neptune, dont on n'a pu encore 
observer la rotation. 



177 



dLlûraENTS éCLIPTIQUES DES SATELLITES 

Dans les Tableaux ci-dessus on désigne par L la longi- 
ude moyenne du satellite, par Q la longitude du nœud as- 
endant, par w l'angle compris entre la ligne des nœuds et 
a ligne des apsides, par i l'inclinaison, par e l'excentricité, 
>ar a le demi-grand axe de l'orbite, exprimé en unités du 
lemi-diamètre cqutilorial de la planète, par T la durée de la 
évolution sidérale, exprimée en jours, heures, minutes et 
econdes de temps moyen, et par m la masse du satellite, 
relie de la planète étant l'unité. Les éléments de tous les 
iatellites se rapportent à l'écliptique. Les inclinaisons 
iont comptées de o'^ à i8o°. Les époques sont données en 
emps moyen civil de Paris. Les masses des satellites de 
ialurne sont très incertaines. 



Satellites de Mars 



voleurs .... 
talc de la dée. 



PHOBOS 



ASAPH HALL 

17 août 1877 



DEIMOS 



A8APH HALL 

II août 1877 



Équinoxe et écliptique moyens 1880,0 
Époque 189^, septembre 3o,5 



283°. 3' 
27.28, 


4 

5 
5 


0,0217 




2,70 
7''39"i3 


''9 



178.54,0 

81. 6,2 

143.47 
27.24,4 

o,oo3i 
6,74 

ij e»» 17» 54% 9 



Autorité : H. Struve, Mémoires de l'ylcadémie de Saint- 
Pétersbourg, sério VIll, t. Vlll, n° 3. 



3-9- 



m 



178 



Satellites de Jupiter 



Aatun. ...... 

la4>d»iftdéQ.. . 



Époque 



lo (») 



OAULÉE (^) 

7 janvier i6io 



BE LÉPOOl'K 

i85o janvier Q,5 



148.4^.54 
335.45. o 

a. 8. 3 

5,^35 

iir8*-37**3*,5o 

o,oooai6877 



II Europe (>) 



s. M A RI us 

janvier 16 10 



IX L EPOQLB 

[85io janvier 0,5 



14.20. 6 
^6.55. î6 

1.38.57 

0,OX)00.23227 



«47 



III GaDymède( 



GALI1.BE (^) 

7 janvier i6i 



DE L EPOQUE 

iSôo janvier c 



37. 7.33 

3^r.3o.23 

a35. 18.32 

x.59.53 

o,ooi3i6 

i5.o57 

' 3^42"33% 

o, 00008843' 



Autews 

Date de la déc 



Éfoinoxe moyen. 
Époqne 



IV Gallisto (•) 



GALILÉE (•*) 

7 janvier 1610 



DE L ÉPOQUE 

r85o janTi«r o,5 



164. 12.69 

344.56. 4ti 
266.40.56 

1.57. o 
0,007243 

26,486 

i6Ji6*'32'"ii', 20 
0,000042475 



V(î) 



BARNABD 

9 septembre 1892 



DE L ÉPOQUE 

189a novembre i,5 



357. 3.54 
342. . 
0.33 

2.20.23 

o,oo5oi 
2,55 

oiii^57™a2»,68 



(• ) Damoiseau, Tables écMpdques des sntelliles de Jupiter^ et Uessi 
Détermination de la masse de Jupiter. — (•) Coirt, A. If., n*3*0V. 
(•) Aussi par S. -Mxrius (8. Ma\bb), las Janvier i6i«. 



179 



Satellites de Jupiter (Suite) 




atenrs 

ite de la (fêe 


VI V) 


VU n 


VIII (3) 




PERRINE (^) 

3 décembre 1904 


PERRINE (^) 

2 janvier 1905 


MELOTTE (*) 

27 janvier 1908 




\msxt moyen. . . 
'oqne 


, 1905,0 
1900 janvier o,5 


1905,0 
T905 janvier o,5 


1908,0 
1908 mai 3^5 




iV. ....... 


286^23' 

179.21 
90.35 
28.56 
0,1 56 

i6o 

25ii 


/ 

333.33 
237.14 

0,0246 
167 
265J 


/ 
278.59 
277.27 

148.52 
0,33 

-h . 

26 mois 




6 

) 
























Satellites de Saturne 




iit«ars 

AtHthik.... 


I. MIMAS (^) 


II. ENCELADK (*) 




W. HERSCHEt 

18 juillet 178^ 


w. HERSCHEL 

29 août 1789 




quiooxe MJMk . . 
iioqne 


1889,25 

1889 mars 3i,5 


1889,25 
1889 mars 3i,5 










/ 

85.22,0 

164.43,1 
3oi.io 
27.29,6 
0,0190 
3,07 
oJ22>'37» 5-, 3 
0,00000007 


139.58 
28. 4,3 
0,0046 

li 8" 53» 6», 8 
0,00000025 




;;) 




<i ,t , , . 








. 




i 




r 




n 








M F.-E. Ros 
jrr, n" 82. — 
* 1 Découvert 
'obsen'ntoire 


., d. N., n* 40i2. - ( «) F.-E. Ross, Bull. Lick Obseri'a- 
(8) CowELL et Crommelix, m. lY.y t. LXVIII, p. 5si. - 
photographiquement. — ( = ) H. Strute, Publications de 
fie Ponlkovo, série il, t. XI. 














P 







1^80 








Satellites de Saturne 


(Suite) 




Aateurs 

Datedeladéc... 


III. TÉTHYS ( ' ) 


IV.DIONÉ(') 




J.-D. CASSIM 

2 1 mars i684 


J.-D. CASSINl 

21 mars 1684 




Équinoxe moyen. . . 
Époque 


1889,20 
18S9 mars 3i,5 


1889,25 
1889 mars Si, 5 




I 


28448,7 
166. 4,3 

28.40,5 

4,87 

lJ2l'>l8-26',2 


252"58',3 
168. 5,1 
356.48 
28 A 4 




9 

to 

i 




e 


0020 




a . 

T 

m 


6,25 

2J j„h^jm g. 5 




0,000001 10 


n nnnnniS- 












V. RHÉA C) 


VI. TITAN C) 




Auteurs 

Datedeladéc 

1 . 


J.-D. CASSINl 

23 déc. 1672 


Ut'YOE.NS 

25 mars i655 




Kquinoxe moyen. . . 


1889,25 

1889 mars 3 1,0 


1890,0 
1890 janv, 0,5 








I 

Q 


/ 
357.51,7 
167.48,6 
137. 9 
28.22,8 
0,0009 
8,73 

4J|2''25'"I2»,2 
0, 00000400 


1 

260.18,3 

168.17,8 

107.57 

27.30 7 

0,0288b 


















20,22 




, r 


l5J2 2*'4l'°27'. 
0,0002127- 




m 








1 


t .1 ' » II. SmcvE 

|,.x,. 

...... 


, Publications de l 'obsei-i'ut 


oire (te Poulkoi>o, série 


!l 









: de la dée. 



181 

Satellites de Saturne ( Suite ) 

VIII. JAPKT(') 



MI. HYPERION (') 



G. -p. BOND (') 

i6 septembre 1848 



1890,0 
1890 janvier 0,5 



3oi . 12,3 

169.27,6 

90.14 

27.14,9 

0,1291 

24,49 
2iJ 6>'38'°23*,9 



J.-D. CASSINI 

25 octobre 1671 



DE l'époque 

i885 septembre i,5 



75.24,6 

142.12,4 

211.48 

18.28,3 

0,02836 

58,91 

79i7^'56'»2 2», 7 

< 0,00001 



n 



IX. PHEBS (') 



W.-H.PICKERIÎHG C^) 

16 août iSq8 



1900,0 
1900 janv. 0,5 



343. 8,7 
224.31 
66. 3i 
175. 5 
0,1659 

2l4 

55oJ 10'' 34" 



X. THEMIS (^) 



W.-H. picrering(^) 
16 avril 1904 



De l'époque 
1904 avril 12,0 



300.59 

164.42 

i36.24 

39. 6 

0,23 

"^'\ , 

20J20*'24'" 



'1 n. Stkvve, Piiblicalions de l'observatoire de Poiilkofo, série II, 
XI — (•) H. Strute, Supplément 1 aux Observations de Poulkovo. — 
) Aussi par I.assel, le 18 septembre 1S48. — (*) F.-E. Ross, Ann. de 

TmÎ""*'' ^ ''"'• P- '^*.^* ■*'• ~ '*^ W -H. PiCKMiKC, Ann. de Harvard, 
LIII, p. 182, — (6) DécouTert photopraphiqucment. La tlatc du premier 

iche est donnée comme date de découverte. 



m 



182 



Anneaux de Saturne 

D'après H. Strcve, on a, pour ï'équinoxe et l'époque d« 

Q=i67»57> et trzraS» 5',6. * 

Otto Stbuve donne pour les dimensions des anneaux 

i extérieur de l'anneau extérieur... 2,239 
intérieur de l'anneau extérieur . . i ,962 
ertërieuT de l'anneau intérieur.. . i ,qi6 



intérieur de l'anneau intérieur.. . 



l'I 



482 



le demi-diamètre équatorial de Saturne étant i. 

Durée de la rotation d'après W. Uesschel : lo^^Sa^iS». 
Masse d'après M. Tisserand : ylvde la masse de Saturne. 





Satellites d'Uranus 




Auteurs 

Datedfladéc... 


ARIEL 


UMBRIEL 


LASSELL 

î4 oct- 1^5 1 




LASSELL 
»4 Mt. l85l 



Équinoxe et édiptique moyens de i85o,o 
Époque 1871, décembre 3i,5 



1 


r 


i53. 2 


275.41 


167.20 
196.26 


164. 6 


158.33 


97.58 


98.21 


0,020 


0,010 


7,04 

>j 12** 39" 21% I 


,..u^'^^ 


413" 27-37% 2 



Autorité : Newcomb, The Uranian and Neptunian Systems. 



183 



SatefUtes dlïraBus (Suite) 



* 



c le la dér. 



TITANIA 



W, H«fiSCHïX 

If janv. 1787 



OBERON 



W.HERSCHEL 

1 1 janv. 1787 



Équinoxe et écliptiqu€ moyens de 1800, o 
Ép<KjU€ 1871, décembre 3i,5 



/ 


• r 


20 . 26 


3o8,2i 


165.32 


165.17 
149.46 


93.33 


97-47 


97-^4^ 


0,00106 


o,oo383 


16,11 


21,54 


8Ji6''S6'°29',5 


i3Jii»^7»6',4 



Uitorité : Newcusib. The rranmn and Neptunian Systems, 



Satellite de XVeptune 

Découvert par Lassell, le 10 octobre 1846 



Équinoxe moyen de 1890,0 
Époq«e 1890, janvier o,3 




0,0070 

14,73 

5J2i° 2'»38',4 



Autorité : H. Strtjve, Mémoim de l'Académie de Saint- 
^étershonrg, u XLII, n» 4. 



.^ 



18i. 



H 

ri 

I 

(A 

H 

P Pi 
O H 

S S 
-'A O 



^3- « PO r: O ^: es r^rc im <£> v^- 

v^^a- "co — — o Cl ciu^irjio 
00 in 00 «o r^LC vg- r^-o t^ i^tn 

o ©"cTooo ©^©"o^ooo 



'" "^ ^-rv3-îo c: r>- r^ a:oc -sroo O es 

^ •* c\ lo c ^a-co va- « 30 — «N •^a- c- 

'iT^^^n kTS lO o vJTCO lO ^ o lO 



"-Lfî 05-" '-ce Ci«oo PI r^-r^ 
v-r<xî lc w 00 o ro 00 CT.io r^;o 
oco r^"co^c -co Ci- - <^] 

00 C^ l-^r-" fO CTS - I o o Cl C.iO 

co GO 00 irt es w cx) ss r>» r^ o 

f«-5 co m - CiO o Ciîo 00 00 m 



« o « o o 



ce cû 
■it^ es va- CsC va- 



O «o « fO<o 






O- W — C3 C3 , 
V2 «^ I-5I-S 



OOOOOOCïOC^OCCO 
C5050000C;0000000000 



r^ CiX» -X> OX 050 (MfOfO 
. Ci r^ic 00 p) o co va-00 Cj Oi es 

I es c< va-;c 00 va-in m «o co o oc 

'c<î irTirTirt m ;c ;o «O te «o"<o «cT 



2S. 






1^9^3 



a 



« C g ^ « « .s r- .2 .2 ti 



&JH9C 



»-C^c^v-r4~<Ot-oOOS O «-' 



185 



g 



H 




W) 




g 




O 




A 




(A 


c 


H 


•- 


*3 


cr 


O* 




§ 


> 


H 




P^ 


H 


^U 


(A 


Pi 


n 




o 


H 


-V 


H 


h 


'*«l 


'U] 


1 


< 


U 





« 



C82S 






o eoc^<-.-coco _' ^^ ££^ »; <« 

?■! O 'V-TTC v,-rCO M ►- «- ÎO GO « 

es co n es Cl Cl « fo es OJ M 

2 — > a, 2 ::; i=-'P « c fi •- 

fc, O U, X .4-5"^ ^Q'D^^ 

o OOOOOOOOiOtOO 

CTi o TO 05 C5 05 00 Ci ùC 00 00 05 

c occcooooà.£i,c 

00 ^Troocoooc-oO'i_c 

o ocn-ooooo'^o 

Ci OlXi C5 Ci CiOO C^ o © OJ Ci 

* c ïD CO CO lO r^v3-;o « 00 fO O 

"•^ oc ro o 0".vn r^co Cl >-< o: v^ 

co ro Cl d lo ce ^^ »<r « « ►"> 

* Cl es c-.in ^ro OfOïO p< «m 

00 « ^-r o o cr.LO 00 « — ce c 

- irt co vg-ro co co "- - « 

" <yi o r^oo es oco «mOiri ct> 

Cl u"îci«— Locoeses ^r^ ci 

o 

«-•T — >Jr^* Cl es Qo iTi ir: O 
co c* o Ci O es r^vfî ^^-cr^^ o 
co «. — es— «c^Ncs 

*co o o r^io ^o ^s-vn o co f< oo 

c; co ►" >n ^^lo lo es — « co 

"ifî v:rrO Ci CnT! O O «O O O Ci 
va- es u-5 « vrj - « ?< vfl-v;r — 

° Ci ce «3 co va-00 «00 Ci Ci Ci Ci 

m o — ^s- t^^a-^T — o o «- 

-m co— cicoes co — — 



:CI-0C : 



o — 



■^ 



m 



186 



»0 00 tO ►- (J: c! Ci 
^ r^ •- r^ Oi " CI 
cj c:in w v;3- ►- r^ 
- CO CD l^J vO co «O 

•is-vn-io 00 Ci Oi O 

o o c o c c o 






lO 00 « 

^TOD 00 O m 05 

05 1-1 OifO o ro 
^ O r»rc 00 ro O 

C5CC eo ►- C5 c^ o 
O vT CTi^^CO CD ce 



a: r-» (M O <7:oo 

« ►- «s fO M M 

- 00 Cl OikT) OiCD 

iM m ^d- r- [^ 0:00 



X) « va- o lo fo o 
-es <N 

v^co v^-irs CD 00 00 



es -01 - es i o > 



o c^ co o-^ r- o 
o o C' o 00 00 -^ 
Ci 05 Ci 00 00 oc o 



r^ - o r^ 

, »0 o OlCO CD i« 
.00 »" CO CD vTÎ CD O 



O 

O 
t. 

_ ^ 

s c «"zs »! 5iJ 

XoSb c- CL. OX 



C"' eo -«f irs CD l~~ oo 



Sï 



^ 



^ i 



187 



• O - s fo = -o 
)0 <N oo 5 co •- o 
00 , m • «^ • "^^^ 

-er^com^ "Sa. 

;| g>«: a«3 ^ 

n: z ce ai [^ C O 



?^ 



■>c m o to to cr.:c 






o M CO Oï -îf t^ ô 
o OOC5 00 00-^ 
os Cî 05 00 00 00 Ci 



m 







o 


o o o o 


o 


o 


^ 




■o 


© o o o 


o 


o 






o 


o o o 00 


«-r 




o 

■H 




O^ 05 os OSQO 30 


r^ 














s 


*C0^3- 0<X! «OCO 








lO <StC - ce 


"• 




•« 


■ 


ooeo r-Oi« 


va- 


-c 




^5r 


cri es 


en 








© • 










i 


o -o o ^3-vrr 


va- 


(M 






« 


■- kO r^-^CsO 


S 


'^ 


* 


va- G va- p» 


^ 




crI 


ë 

^ 


^ iri fo 00 6m <^ 






VT 


<N v^ 


co 


■X 














»?-2 




OOCO OSV-- 


va- 


r^ 




i 


CO 


« © œ ^n 3c m 


u 


W5 


«s 1?) « 








o 


*.> 


O30 co LO 


^ 




•3 


— 


er> 


v3-<r >- 


ro 




3 


J= 


r; 


- !X> c; r^f< co 


l^i 

? 


i 


o.^ 


va- (M (M -« 
« in o fo 


iO va- 

O500 


>J 




^3" 


va- « o;va-co 




•s 






"^ 


" 






c^ co -îf lo o t- 00 


z 




"'^ 


■^- — •^j -^ 


■^ 


^" 



i« 



188 



-m 



COMÈTES APPARUES EN 1907. 

ABRÉVIATIONS. 

T = époque de passage au périhélie, en temps 
moyen civil de Paris; Ép. = époque de l'osculation; 
M = anomalie moyenne; logy = logarithme de la 
distance périhélie; e= excentricité; [jl = moyen 
mouvement diurne; tt = longitude du périhélie; 
Q=: longitude du nœud ascendant; i = inclinaison; 
cp = angle d'excentricité; Éq = Équinoxc moyen; 
R = durée de révolution en années. 

Nous avons indiqué deux ordres chronologiques 
différents : l'un par les lettres de l'alphabet, pour 
les dates successives des découvertes; l'autre par les 
chiffres romains, pour les époques des passages aux 
périhélies. Nous croyons ainsi éviter les ambiguïtés 
qui rendent souvent si difficiles les recherches rela- 
tives à une même comète. 

Dans les éléments, nous avons adopté l'usage 
des astronomes modernes, consistant à ne pas dis- 
tinguerentre les mouvements directs et rétrogrades, 
en comptant les inclinaisons de o» à 180°. 

Pour obtenir les éléments d'une comète rétro- 
grade dans l'ancienne forme, on n'aura (ju'à 
prendre pour l'inclinaison cherchée le supplément 
de l'inclinaison donnée et, pour la longitude du 
périhélie, on retranchera celle qui est donnée du 
double de la longitude du noeud ascendant. 

Si donc on désigne respectivement par 1' et iz' 
les éléments cherchés et par / ot t: les éléments 
correspondants donnés, on aura les relations 
t'=i8o — i et T.' = ^Q — TT. 
Les autres éléments sont les mêmes dans les 
deux systèmes. 



189 



Comète 1907 a (1907 I). 

Découverte par M. Giacobini, à Mce, le g mars. 
tUe était ronde, d'un diamètre de i' à 2', avec un 
noyau central bien délini, de la grandeur 12; la 
tête était de 11" à i5". Les observations, commencées 
le 9 mars, cessèrent le 1 1 mai. D'après les calculs 
de M. Weiss, l'astre aurait pu être trouvé déjà 
2 mois plus tôt, et photographiquement, dans 
l'hémisphère austral, même dans l'opposition de 
1906. Grâce à l'éphéméride qu'il donna pour l'oppo- 
sition de 1907, M. Wolf retrouva la comète photo- 
graphiquement le 4 décembre; elle était à cette date 
de la grandeur 12,0, d'une grandeur plus brillante 
que d'après les calculs; visuellement elle n'avait 
que la grandeur 14. M. Woli' l'a encore photogra- 
phiée le 22 janvier 1908. 

Eléments de /V"'^' Einarson. Glaney et Joy. 
Éq. = 1907,0; T = mars 19,73544? logy = o,3i2 098 ; 
Q=97<'ii'7",4; e = i4i<'39'i5*,6. 



Comète 1907 b (1907 II). 

Trouvée d'abord dans l'hémisphère austral par 
l'astronome amateur Grigg, à Thames (Nouvelle- 
Zélande), le 8 avril. Elle avait un diamètre de i5' 
et ressemblait à un amas stellaire, enveloppé d'une 
nébulosité. Montant rapidement vers l'hémisphère 
boréal, elle ne fut pas suivie aux observatoires 
d'Australie, mais les huit observations grossières 
obtenues à Thames, Wanganui et Wellington, du 
8 au 12 avril, seront néanmmoins utiles aux calculs. 
Dans l'hémisphère boréal elle lut découverte indé- 
pendamment par M. Mellish, à Cottage Grove, près 
Madison (E.-l).), le 23 avril; elle était visible dans 
sa jumelle. Dans la même nuit M. Barnard, à l'ob- 
servatoire de Yerkes, l'avait photographiée avec la 
comète 1907 « sur une même plaque, mais ne l'a 
reconnue que le lendemain. C'était une tache 



^ 



m) 



blanche, informe, diffuse, d'un diamètre de 2', avec 
une condensation centrale. A l'instrument de 
36 pouces de l'observatoire Lick. on distinguait une 
large queue, en l'orme de V, jusqu'à 6' de l'envg- 
loppe. Sur une photographie de H^idetbcrg, du 
7 mai, on voit un noyau stellaire. Le 10 mai, 
M. Wirtz coi»par€ le disque intérieur de i', 5 à un 
ftlet à grosses mailles. L'éclat diminua rapidement; 
la dernière observation pwblFée est du i4 mai. 

Les élémenits moaitrent une graade ressemblance 
avec ceux de la cemète 174^ I. B'après les calculs 
de M. Weiss, l'astre passe, 3i jours après Je péri- 
hélie à 0,0029 do l'orbite terrestre, dans la (wsition 
où se trouve la Terre le 3o mars; il aurait présenté 
une apparition extrêmement brillante si le péri- 
hélie avait en lieu 18 joufs plus tAt. 

Éléments de. M. Weks. 

Éq. = 1907,0; T = mars 28,0803 ; 105^ = 9,965964; 

t: = i57°5o'5''; Q = i89»2'59'; / =i09''39'39'. 



Comète 1907 c (1907 III). 

Découverte par W. Gîacofcfni à ]>'»fe. le i" juin. 
Elle était faible, de la 13" grandeur, d'un diamètre 
de 2', sans aucune condensation. D'après les calculs 
de M. Weiss, on aurait pu la trouver photographi- 
quement dès le mois de janvier. Hle fut peu 
observée; la dernière observation est du i3 j;uiD. 

Eléments de M, Strëmgren . 
Éq. = 1907,0; T = mai 3i,f)7'7i ; lt>g<^ = 0,09242 ; 
lî = 20o«27',37; Q = 160" 32', 23; i = i4»')o',98. 



m 



Comète 1»7 d (1907 lY). 

Une des belles comètes de ces cinquante dernières 
années. Elle fut découverte à laide d'un faibJe 
télescope, par M. Daniel, à Princeton (E.-U.), le 



âE^ 






191 



g juin. A causo du faible mouv«'nient de l'astre, il 
ne put sassurei' de sa nature cométaire que con- 
firma M. Brooks. Elle était déjà à cette date de la 
graudeuF8,5et avait au «Uamètre de 3'; sa conden- 
sation centrale avait l'éclat d'une étoile de 10*= gran- 
denr. L'éclat de la comète augmenta de plus en 
plus: vers ta fin d'août, époque du passage au 
péiThélie, elle était, d après les eslin^ations très 
concordantes dfS observateurs, de 2" grandeur, bien 
que sa hauteur au-dessus de l'borizou fût très 
faible. Les observations faites à l'œil nu indiquaient 
dés le 10 juillet, où la comète était déjà de la 
4^ grandeur, les traees d'une queue striée en évcii- 
tail. de plus de 3o'; au maximum on a pu la suivre 
jusqu'à 230 de la chevelure qui avait une étendue 
de 17'; elle s'élargissait de plus en plus et mesu- 
rait, le i4 août. 2° dans sa plus grande lai'geur. 
Le noyau, de 5" grandeur, avait, le 3o août, un 
diamètre de 6* ; il avait la forme d'une nébuleuse 
planétiûre. et présentait l'aspect d'un agglomérat 
de grains très barrés; il était entouré de plusieurs 
enveloppes concentriques , comme la comète de 
Donati. MM. Hartwig, Palisa et Wirtz constatèrent, 
les 19. 20 juillet, i4 et 26 août, des émissions de 
matières. 

Les photographies montrent, comme toujours 
beaucotrp ptns de détails et des variations tellement 
rapîdcs dans la structure de la queue que les 
images de detra nuits consécutives ne sont pas com- 
parables; il faudrait disposer de photographias 
prises dans des longitudes fort différentes pour re- 
connaître les transitions. Sur une photographie prise 
à Mount-Hamilton le 10 juillet, on constate dans la 
queue, loiïgtie de 5° à 6*, deux raies obscures lo-ngi- 
tttdinales et plusieurs noeuds do condensation ; sur 
une autre du lendemain on voit diverses condensa- 
tions qu'on ne peut pas identifier arec celles de la 
veille, ce qui rend impossible la détermination de 
la vitesse de leur déplacement. La queue augmenta 
rapidement et devint plus complexe; le 20 juillet, 
il y a jusqu'à six émissions diverses qui partent du 
noy»u et se suiidivisent chacune en plusieurs bandes, 



19-2 



s'éleridant jusqu'à 12" de la lêfc. A cette date, la 
comparaison de deux photO[fraplues indique, i)our 
ces émissions de matières, une vitesse de transla- 
tion de 100'"" par seconde. Le spectre de cet astre 
fut beaucoup éiiid««. 

D'après les éléments la comète a passé, le 27 juil- 
let, à 0,068 de l'orbite terrestre, dans un point 
où la Terre se trouve le 12 septembre. M. Kritzinger 
a calculé la position du radiant des cor()Uscules qui 
marcheraient davis la trajectoire de la comète. Ce' 
radiant a pour coordonnées : 23*^8'"+ 3°. Schmidt : 
avait observé un tel radiant du 3 au j.\ septembre,; 
mais la coïncidence est probablement fortuite. En 
septembre 1907 on n'a pas remarqué d'étoiles filantes I 
venant de ce radiant. 

La dernière observation publiée est du 17 dccenibre. 

Eléments de 31. Kritzinger. 
Éq. = 1907,0; T — sept. !\J\{\^b; logy = 9,709668; 
7: = 77°24'ii",4; Q = i^3''2'33*,7; /=8°58'6 



Comète 1907 e (1907 V). 



Découverte par M. Mellish à Collage Grevé prè 

Madison ( Wisc, E.- U. ), le i3 octobre. Elle était 
ronde, dilluse, sans queue, d'un diamètre de 3' et 
avait l'éclat d'une étoile de la {jrandeur 9, 5 ; sa 
condensation centrale était de la 12* grandeur. 
Elle augmenta encore d'une grandeur jusqu'au mi- 
lieu de novembre, où son diamètre était au moins 
de 5'. L'éclat parait avoir ensuite diminué plus 
rapidement que d'après la formule photométrique. 
Elle a été une dernière fois photographiée le 
22 janvier 1908, 

hAémcnts de M. Kobuld. 

Éq, = 1907,0; T = sept, 14,86282; log y = 9,9^2531. 

- = 3',8<>57'27",8; Q=5',»35'27\7: 1 =ii9»37'43Vô. 






ir^ 



193 



ÉTOILES. 



Jour sidéral 194 

Temps sidéral 19^ 

Coordonnées célestes 194 

Ascension droite 194 

Déclinaison 194 

Hauteur, Azimut 196 

Passage des étoiles au méridien 195 

Temps sidéral à 12'' temps moyen civil 197 

Heure du passage de la polaire au méridien.. 198 

Plus grande digression de la polaire 199 

Positions moyennes et spectres des étoiles 

principales 200 

Parallaxes stellaires 2o5 

Tableau des étoiles doubles 210 

Étoiles doubles spectroscopiqucs 2i3 

Tableau dos mouvements propres 216 

Spectres stellaires 225 

Spoclre des nébuleuses 242 

Spectre d es comètes 24-3 

Spectre do laurore polaire 2y^ 



^ m 

^909- i3 



m 



tm 



ÉTOILES 



Le Jour sidéral est la durée de la rotation de la 
Terre; il est égal à 73^56^ ^*,og de temps moyen. 

Le temps sidéral est le temps écoulé depuis l'in- 
stant du passage du point équinoxial vernalau méri- 
dien, instant où l'on compte o heure; ce temps est 
exprimé en parties du jour sidéral. L'ascension 
droite d'un astre à son passage au méridien marque 
le temps sidéral à cet instant, et, s'il est question 
dn Soleil moyen,, il indique le temps sidéral à midi 
moyen astronomique ou 12*" temps moyen cifil. 

Coordonnées célestes, — La position dansleeiel 
d'une étoile, ou d'un astre quelconque, se détermine 
au moyen de deux arcs de grand cercle, dont l'en- 
semble forme les coordonnées de l'astre. Le sys- 
tème généralement employé est celui de l'ascension 
droite et de la déclinaison ; les coordonnées sont 
alors rapportées à l'équateur céleste et à son pôle. 

On fait aussi souvent usage de la hauteur et de 
Vazimuf. 

Ascension droite. — Angle que fait un cercle 
de décliuaison, ou méridien céleste, passant par 
le centre de l'astre avec celui passant par le 
point vernal. Les ascensions droites se comptent 
de 0° à 360" {') sur l'équateur, de l'ouest vers l'est, 
c'est-à-dire dans le sens inverse du mouvement 
diurne apparent. 

Béclinaison . — Distance angulaire d'un astre à 
l'équateur mesurée sur un méridien céleste passant 

(M Ou plus gcncralement de oh à ajh. On divise alors la cir- 
conférence en 21 parties égales, ou heures (iii^ià*); les heures 
en 60 minutes, etc. 



Wi 



195 

par l'astre. Les déclinaisons se comptent de o° à 90" 
à partir de l'équateur; elles sont positives dan» 
rhémisphère nord, négatives dans l'hémisphère 
sud. 

I Hauteur. — Arc de grand cercle passant par 

l'astre et le zénith du lieu d'observation et compris 
' entre l'horizon et l'astre. La hauteur se compte à 

partir de l'horizon vers le zénith; le grand cercle 
' qni la renferme est le vertical de l'astre. On sait 

que le zénith est l'intersection de la verticale d* 
î lieu avec la sphère céleste. Au lien de la hauteur, 
! on emploie la distance zénithale; c'est l'arc, compté 
j sur le vertical, compris entre le zénith et l'astre. 
Le petit cercle parallèle à l'horizon et passant par 

l'astre se nomme V almicantarat . 

Azimut. — Arc de l'horiron dn lien d'observa- 
tion compris enti"© le méridien et le vertical de 
l'astre. On le compte sur l'horizon, de 0° à 36o°, à 
partir du sud du méridien, en passant par l'ouest, 
le nord et Test. L'azimut est aussi quelquefois 
compté de 0° à i8o*, à l'est du méridien. 

9m»mmts% des étoiles su méridien. — En retrau' 
chant le temps aiderai à 12*", tenïp» moyen civil 
donné page 107, de l'asceBsion dvaite de l'étotte, on 
a l'interralle sidéral écoulé depuis le midi moyen 
astronomique (r2*' temi>s dvil) jusqu'au moment 
dm passage si^érienr, etcert intervalle, multiplié par 
0,9972696, exprimera l'h«are nuoyetîne de ce pas- 
sage. L'ascension droite d* l'étoile devra être aug- 
mentée de 'xf\^ si cela est nécessaire, pour rendre 
la soustraction possible. 

L'ascension droite moyeone des étoiles diflëi'e 
peu de leur ascension droite à lettr passage supé- 
rieur, oa passafje au raéridieTi; on peut donc avoir 
une heure approchée du passage de l'étoile au 

• g ^ 



m' 



196 



méridien en faisant usage des ascensions droite 
moyennes de la page 200 (*). 

Exemple. — On demande l'heure moyenne astre 
noniique approcliée du passage de Régulas au méri 
dien le 11 décembre igoç^. 

On trouve (p. 197) pour valeur du temps sidéral 
à 12'' temps moyen civil, le 7 décembre, 17'* 2"' 26*, 3 
Pendant les quatre jours du 7 au 11 décembre, i 
augmente de i5'°46',2, et, par suite, le temps si 
déral le 1 1 décembre sera 



On aura donc 

Ascension dr. jj- -f- 
Décembre 11. T. s. 



Différence = M. 
Passage au méridien . . 



ce qui veut dire que Béguins passera au méri 
dien le 11 décembre, à lô^'^^'^SS' temps astronc 
mique, ou le 12 décembre, à !\^^i'°3b* temps civi 
Si l'on avait voulu le passage de Régulas dans 1 
journée civile du n, il aurait fallu rapporter h 
calculs à la veille 10 décembre. 

Lorsque l'heure moyenne d'un passage au méri 
dien est comprise entre o** et o*'3'"56', en y ajoi 
tant un jour sidéral, ou 23*'56'"4* de temps nioyei 
on trouve un résultat plus petit que 24*'. 11 s'ensu 
que, dans la journée civile considérée, il y a deu 
passages supérieurs de l'étoile au méridien. 

Lepassage inférieurarrive 1 1*'58'"2*, tempsmoyei 
avant ou après le passage supérieur. 

( * ) Pour avoir un résultai plus exact, il faudrait employer 1 
ascensions droites apparentes fournies par la Connnissance d 
temps . 



H i5">4G' 


,2 = 17 


^i8« 


12*. 


24^.... 
à 12**.. 


34>' 3» 

17 18 


32' 

12 




-T.s... 

ien .... 


i6*'45'"2o' 

l6*'4-^"20'' 


X 0,99727 

:i6''42»35' 



m- 



197 



eœps sidéral à 12^, temps moyen civil de Paris, 
pendant l'année 1909 



■■ 




h m , 




h m . 


nvier 


1 


18.41.57,4 


Juillet 10 


7.11. 2,9 




II 


19.21.23,9 


20 


7.50.28,5 
8.29.54,1 




21 


20. 0.48,5 


3o 




3i 


20.40.14,1 


Août 9 


9- 9-'9,6 


ivrier 


10 


21 .19.39,6 


19 


9.48.45,2 




20 


21.59. 5,2 


29 


10.28.10,7 
11. 7.36,é 


ars 


2 


22.38.3o,7 


Septemb. 8 




13 


23.17.56,3 


18 


11.47- 1,8 




22 


23.57.21,8 


28 


12.26.27,3 


?ril 


1 


0.36-47,3 


Octobre 8 


i3. 5.52,8 




I 1 


1.16.12,8 


18 


i3. 45. 18,4 




21 


1.55.38,4 


28 


14.24.43,9 


ai 


l 


2.35. 3,9 


Novemb. 7 


i5. 4. 9,5 




I I 


3.14.29,5 


17 


15.43.35,0 




2 t 


3.53.55,0 


27 


16.23. 0,6 




3i 


4.33.20,6 


Décemb. 7 


17. 2.26,2 


lin 


10 


5.12.46,2 


ï? 


17.41.51,8 
18.21.17,4 




20 


5.52.11,8 


27 




3o 


6.31.37,3 


3i 


18.37. 3,6 



Le temps sidéral à 12*^, temps moyen civil de Paris, pour 
n jour intermédiaire, s'obtiendra par la Table sui- 
ante, qui donne l'augmentation du temps sidéral 
our I, 2, 3, . . ., 10 jours. 

Jours Augmentation Jours Augmentation 



1 


3.56,6 


2 


7.53,1 


3 

4 


11.49,7 
15.46,2 





19.42,8 



6 

l 


23.3q,3 
•'-7-35,9 
3i.32,4 


9 
10 


35.29,0 
39.25,6 



Soit / le temps sidéral à lah, temps moyen civil de Paris; il sera 
±«Xo«,iCi pour le lieu dont la longitude est de n minutes de temps. 

La correction «xo»,i64 est addilive ou soustractiye suivant que 
e lieu est à l'ouest ou à l'est de Paris. 

A Brest, où n = 2-;mO., elle est égale à -4-4«,i. 



•% 



198 



Heure du pa8Ba§:e de Tétoile polaire au méridien 
de Paris en 19 09 

(Temps moyen civil, compté de o^ à 24^) 



Janvier 



Février 



Mars 



Avril 



Mai 



Juin 





Passage 








supérieur 








h m . 






I 


18.43.28 


Juin 


3o 


II 


i8. 3.5.9 


Juillet 


10 


21 


17.24.29 




20 




Passage 




3o 


21 


Inférieur 

5.26.28 


Août 


9 


3l 


4.46.38 




19 


10 


4. 7.28 




^9 


20 


3.28. 


Sept. 


8 


2 


2.48.34 




18 


12 


2. 9. 8 




28 


22 


1.29.44 


Oct. 


8 


1 


o.5o.23 




.3; 


II 


o.ii. 3 






0. 3. II 




T% 


i3 


23.59.15 




28 


21 


23.27.49 


Nov. 


- 


I 


22.48.33 




^■; 


II 


22. 0,19 




27 


21 


21. 3o. 7 


Dec. 


7 


3i 


2o.5o.55 




'7 


10 


20. 11.45 




27 


20 


19.32.36 




32 


3o 


18.53.27 1 







Soit p l'heure du passajre au méridien de Paris ; elle sera 
p±nx:o»,ï6A pour le lien dont la longitude est de n minutes de 
temps. La c-orreclion n x osi64 est additive ou soustractive, 
suivant que le lieu est à l'est ou à l'ouest de Paris; elle est fort 
petite pour la France. A Uiest, où /i = 27"0., elle est de 4", 4 son- 
stractive. 



199 



PICS GRANDE DIGMSSIOU DE L'ÉTOILE POLATHE 
en l'année 1909 



^^m 



LATITUDE 


A711ICT 


LATITUDE 

boréale 


AZIHOT 


3o 


i!2i'.3r 


41' 


i°.33'.32' 


3i 
3a 


I. 22.21 
I .23- l5 


42 
43 


,.34.59 
I.36.3I 


33 

34 
35 


1.24. 10 
I .25. 9 
1 .26- II 


44 
45 
46 


1.38. 8 
1.39.50 
1.41.37 


36 


I. 27.15 


47 


,.43.30 


38 

^9 


1.28.^3 
1-29.35 

i.3o.5o 


48 

49 
5o 


1.45.29 
1.47-35 
1-49-49 


40 
4» 


i.3.>. 9 
1.33.32 


Si 

52 


1.01. 9 

1.54.39 






l/aziniut de la polaire ne ehansreant qainsenslMcmfnt autour 
4p »a plu» «grande digression, celle-ci f'ournit «h cxc«Hcnl moyen 
de tracer la niéridienne, même dan« le ca« on l'on ne connah 
quapproxim.itivement le temps local. 

Pour \es («tiludes iKiréales comprfses entre 9o" et Si', Tinstant 
delà plos rranile di!;reg5λn vrirnt^le ou occidentnle a lie» 
environ StiM". temps moyen, avant oh après le passage supé- 
rieur, €m bîcTï «*> t"" après «u a-ram le passade inférieur. L'henre 
du paoMi^ supérieur oh inférieur est donnt^e p. 198. 

En o^errant la polaire à l^n d*s deux {««tants indiqués, on 
IroKvera Aiom la Table ci-de8«u«, avec largament Latitude, sa 
déviation azitnulale par rapport au méridien. 

Xotrju — CeUe Table, calculée avec la déclinaison mojemne de 
l'année, au lieu des décliuaisoiii apparentes, donne une valmir 
moyenne; l'erreur possible n'aUciat pas 3o". Oa aura une plus 
prande approximation en employant les données de la Connais- 
sance des Temps. 



^00 



POSITIONS MOYENNES D'ÉTOILES 

pour le 1^' janvier 1909 



« Andromède (Sirrali) . . 

P Cassiopée (Caph) 

y Pégase (Algenib) 

P Hydre mâle 

a Phénix (Nairaliaurak) . . 
a Cassiopée (Schédir).. . 
jâ Baleine (Diphda) 

Cassiopée (Tsih) . . . . 

Andromède (Mirach). 
J? Cassiopée (Rukbah).. . 

a P. Ourse (Polaire) 

a Éridan (Acbernar) . . . . 

!â Bélier (Sberafan) 

Yi Andromède (Alamak). 



_ 








a — 

■« 
a 
o 




A/; 


2, I 


o,36 


F 5 G 


2,4 


0,28 


B2A 


2,8 


0, iq 


G 


2,8 


0,19 


K 


2,5 


0,25 


K 




{') 


K 




0,33 


hp 




0, 3o 


Ma 




0,33 


Ar.F 




0, 19 






0,33 


B.A 




'»74 


Kco. 


2,8 


0, 19 


Af.F 


2, 2 


0,33 



ASC. DROITE 

( temps 
sidéral) 



0. 3.41 
o. 4.19 

0. 8.33 
0.20.59 
0.21.47 
0.35.20 
0.39. I 
o.5i . 12 

1. 4.38 
I . 19.51 
ï .26.29 
1.34.20 
1.49.37 
1.58. 19 



DECLIMAISOM 



28.35.17 

58.38.52 

i4-4o-4o 
17.46. o 
{2.48. I 

56. 2.18 

18. 2û. 9 

60. 13.27 
35. 8.18 
50.45.46 
88.49-'5 
57.41.56 
20. ai. 49 
41.53. 36 n 



(•) Nolalion du 111* Cal. de Harvard : Spectrn of DriglU Southern 
Stars {Ànn. Jstr. Ohs. Harcard, Vol. XXVlli, >' l'arlie, iSr)! ) 
co, spectre composé de deux autres; /», spectre qui diiïère de celui de 
l'étoile type de sa classe. 

(') Les grandeurs données ici ont été obtenues phutométriquement, 
en représentant par 1,0 celle d'Aldébaran qui, par suite, est le type de 
rétoilc de première grandeur. Le nombre 0,0 indique une étoile dont 
la grandeur est une fois plus grande, et le nombre —1,0 indique une 
étoile dont la grandeur est deux fois plus grande que celle d'Aldébaran. 
La grandeur de Sirius était représentée par — i,t, cela signifle que la 
grandeur de a Grand Chien surpasse celle de a Taureau de 2,4 gran- 
deurs. 

( * ) On admet qu'une étoile d'une certaine grandeur a un éclat 2,5 fois 
plus grand que celui d'une étoile de la grandeur immédiatement infé- 
rieure de 1,0; ainsi une étoile de la grandeur 1,3 a un cclat 2,5 fois 
plus grand qu'une étoile de la grandeur 2,8. On a adopte pour valeur un 
l'éclat d'Aldébaran correspondant à la 1" grandeur stellaire. 

( • ) Variable M = 2,2, m = 2,8 ; éclat M = o,33, /// = 0,19 . 



S5 



201 



POSITIONS MOYENNES D'ÉTOIX.ES (suite) 



!^ 



a Hydre mâle 

a Bélier (Hamal) 

a Baleine (Menkar) 

} Persée (Algol) 

a Persée (Mirfak) 

^ Persée . . 

Y Erldan (laurak) 

a Taureau (Aldébaran) . . 
; Cocher (Allawali) . . . . 

a Cocher (la Chèvre) 

^ Orion (Rigel) 

Y Orion (Bellalrix) 

p Taureau (Elnath) 

J Orion (Minlaka) 

X Lièvre (Arneb) 

t Orion (Alnilam) 

; Orion (Alnitak) 

X Colombe (Phaet) . . . . 

X Orion (Saïph) 

X Orion (Betelgeuse) 

} Cocher (Menkalinan) . . . 

^ Cocher 

3 Or. Chien (Munim).. . 

a Navire (Canopas) 

y Gémeaux (Alhena). . . . 
« Or. Chien (Sirius). . . 
« Gr. Chien (Adhara) . . 
i Gr. Chien (Weien) . . . 



F 

K 

Mrt 
BsA 

A 
BSA 
Kr.M 
K5M 

G 
KzM 
B8A/J 
B2A 
BSA 

B 

F 

B 

B 
B.A 

B 

y\a 

A 

Ap 
BiA 

F 

A 

A 
BiA 
F»Gp 



o,36 
0,23 
(') 
0,44 
0,16 
o, 16 



2,29 

I,QI 
0,52 

0,48 

o, 3o 

0, 21 
0,48 
0,44 
0,21 
0,33 

1, 10 
0,40 
0,17 
o, 40 
5,25 
0,40 

o,63 
0,44 



ASC. DROITE 

(temps 
sidéral ) 



1.55, 

2. 2, 
2.57. 

3. 2, 
3.17, 
3.48, 

3.53, 
4.3o, 

4 .01 , 
5. 9, 
5. 10, 
5.20, 
5.20 



5.52 
5.53 
6.18 
6.21 
6.32 
6.41 
6.55 
7- 4 



DECLINAISON 



, 0.45 B 
. 1 .57 B 
.43.59 B 
,36.20 B 
.32. 17 B 

,36.5o B 

,46. I A 
.19.37 B 
. I .22 B 
,54.23 B 
.18.22 A 
,16. 4 K 

,3i.53 B 

.21 .57 A 

.53. 10 A 

.15.34 A 
.59.25 A 
. 7.20 A 

.42. 5 A 

.23.27 B 
.56.20 B 
. 12.25 B 

.54.36 A 
.38.45 A 

.28.39 B 
.35.27 A 
.50.52 A 
.l4.54 A 



( » ) Variable M =: j,3, /« = 3,5 ; cclal M = o,3o, m = 0,10. 



i^ 



^ 



20-2 



POSITIONS MOITEXIINXÎS D ÉTOII.ES (suile) 



TT Poupe 

r\ Gr. Chien (Aludra)... 
«2 Gémeaux (Castor) . . . 

a P. Chien (Procjon) 

p Gémeaux (Poliux) . - . . 

C Poupe (Sulicladat) 

£ Carène 

i Navire (Kob She) 

>. Navire (Alsuhail) 

P Navire (Miaplacidns) . . - 

i Navire (Scutultim) 

a Hydre (Alphard) 

a Lion (liégulas) 

y. Lion (Algiék) 

P Gr. Ourse (Mérak) . . . 

a Gr. Ourse (Dubhe) 

^ Lion (Zosma) 

P Lion (Denebola) 

Y Gr, Ourse (Pliacd). . . 
6 Centaure (Ma Wei). . . 

«, Croix 

y Croix 

^ Corbeau (Tsollca). .. 

y Centaui'e 

y Vierge (Porrima) 

p Croix 

e Gr. Ourse (AHoUi) ... 
Ç, Gr. Ourse (Miiar) ... 

a Vierge (l'Épi) 

£ Centaure 



k 



A 
F.V(i 

K 
OW 
K co. 

A 
K . M 

A 

F 
KiM 
|{8A 

K 

A 

K 
A2F 
A 2F 

A 
H3A 
15 1 A 
M /y 
G >Ii 

A 

F 
ItiA 

A/' 

A 

B 2 A 

BiA 



,44 

,58 
,83 
,3o 
,36 
0,33 

25 

40 

23 

36 
76 

O, 25 

0,28 

4« 

21 

33 

0,28 

9 

o 

o,58 
o, 19 
0,28 

6 

o,58 
44 

25 

9' 
o, 23 



ASC. DROITE 

(temps 
sidéral ) 



7 

7.20 
7.28 
7.34 
7 .39 
S. ô, 
8.20, 
8.42. 

9- 4. 
9.12. 

9-'4- 
9.23. 

»o. 3. 

10. 14. 

10. 56, 

I0.58. 

ri. 9. 

M. 44 

.,.49. 

12. 3. 

12.21. 

12.26. 

12 .29. 

12.36. 

.2.37. 

12.42. 

I 2 . 5o . 

l3.20. 
l3.20, 

.3.35. 



3.56 



3o 


29 


4H 


3^ 


32 


3 


45 


28 


23 


39 


39 

II 


II 


39 


't3 


12 


69 


39 


bS 


7 


« 


32 


12. 


;)7 


ÎO. 


21 


56 




62 


16 


21 


25 


i5 


3 


54 


38 


oo 


32 


6q 


7 


56 


36 


Î2 


3o 


'48 


3 





24 
2 


56" 


16 


55 



DECLINAISON 



36 



.56. 2 

. ^.3o A 

. 5.20 
.27..30 B 
.14.48 B 

.44.'i«A 

.12.59 ■* 
.22.29 A 

. 3.5^ 

.20.30 A 

.53.35 
.t5.49 A 
.24.44 B 
.18. 8 B 

.52.10 B 
.14.33 B 
. I .21 B 

. 4.5r B, 

.12. 3 B 

. 12.07 ^ 
.35.4r A 
.36. i3 A 
.53.37 * 
.27.37 A 
.57- I A 

.11 .29 A 

.2-'.l3 B 
.4. I B 
.41 • Il A 
. O. l5 A 



-203 



POSITIONS MOTEUTNES D'ÉTOILES (suite) 



r, Gr. Ourse (AlkaM).. 
l. Centaure (AlHaîr)-. 
t) Bouvier (Muphiid)... 
à Centaine (Ageaa). . 

6 Centaure 

« Bouvier (Ardum).. 
«,Centaure(RigilKfBtarns) 

a Loup (Mm) 

e Bouvier (bar) 

a Balance (KifaaHSir.) .. 
P Pet. Ourse (Kofab).... 
p Balance (KilTabftr.)- •• 
a Couronne (MargariU).. 
« Serpent (liukalhay). . . 
S Scorpion (Idarkrao).. . 
^, Scorpion (Amk) . . . 
tf Ophiuchus (Y«ipri«r). 
wj Drapou (Shug Tste).. . 
oc Scorpion (AsUrès) . . . 
? Hercule (K«r»ef«r»s). . 

S Hercule 

« Triangle austral . . 

e Scorpion (Wei) 

T, Ophiuchus(AlsaWk). 
À Scorpion (Shula).. . 

^ Dragon (RisUki») 

|« Ophiuchus(RasâlagM) 
• Scorpion (Sargas).. . 

X Scorpion (Cirtab) 

P Ophiuchus (Cebalrai). 



i« 

























< 














" 






B3A 


iî<) 


0,44 


«».A;> 


2,8 


0, 19 


(i 


2,8 


0,19 


BiA 


0,7 


1,32 


K 


i'9 


0,44 


K 


0, 2 


2,09 


€ 


0, 2 


2,09 


B2A 


2,5 


0, 25 


Kco. 


a, 6 


0,23 


A?F 


»'9 


0,17 


K..M 


2,2 


0,33 


L8A 


2,q 


0,17 


À 


2,3 


0, 3o 


K 


*»T 


0, 21 


B 


«,6 


0,23 


BiA 


»i«» 


0, 17 


M« 


2,8 


0, 19 




2,8 


0,19 


Mafo. 


I>2 


o,83 


K 


2,8 


o> "9 


G 


2,9 


0,17 


K2M 


2, 2 


0,33 


K 


*, i 


0,28 


A 


2,5 


0,25 


B2A 


1,8 


0,48 


B2A 


3,0 


0, 16 


A -F 


2, 2 


0,33 


F 


2, 


0, 4o 


B2A 


2,6 


0,23 


K 


2,9 


0, 1- 



ASC. DROITE 
(temps 
sidéral) 



h m s 
3.43.57 
349.01 

3.5o.2i 
3.57.24 
4. 1.19 
4.11.31 
4.33.25 
4.35.52 

4.41. I 
4.45.51 
4.00.58 
5.12. 7 
5.3o.5o 
5.39.47 
5.54.57 
6. o. 9 

6. 9.35 
6.22.45 
6.23.5o 
6.26.18 
6.37.51 
6.39. I 
6. ',4. 16 

7. 5- 9 
7.27.26 
7.28.23 
7.30.43 

7 ^^'^•47 
7.36.12 

7.38.59 



DÉCLINAISON 



49-4<î- 

46 . 5o . 
18. 5i. 
59.56. 
35.55. 
.9.39. 
00.27. 
46.59. 
27.27. 
10.39. 
74.3,. 
9. 2. 

6142! 
22.21 . 
i<).33. 

3.2- 
61. 4I 
26. i3, 
21 .41 . 
3i.46. 
68. 5i. 

i5.36. 
37. 2. 

02.22. 

12.37. 

42.56. 

38.59. 

4.36. 



r3 

4 

21 
21 

27 
00 

39 
01 

»4 
4i 

48 

25 

38 
12 
5o 

l4 B 

2 
42 

44 

46 

17 

6 

32 B 

26 A 

I A 

I- B 



^ 







204 








POSITIONS MOYENNES D'ÉTOILES (fin) 


NOM 


1 

M 


i 




5 

-S 


ASC. DROITE 

(temps 
sidéral) 


DÉCLINAISO.N 


Y Dragon (Eltanin) 

Y2 Sagittaire (Alnasl). . . 
«y Sagittaire (Kaus média) . 
£ Sagittaire (Kaus austr.). 

a Lyre (Wéga) 

a Sagitt. (Alsadirah secund) . 
Ç Sagitt. (Alsadirah tertia). 

Y Aigle (Taraied) 

6 Gvp'ne 


Kr.M 
K 

l^ 

A 

A 
153 A 
A 2F 

|V2M 

A 
\ >F 


2,6 

2,q 
2,8 
2, I 
0,2 

2,3 

2,9 

2,8 

2,9 

0,9 

2, 1 
2,3 

1,4 

2,6 
2,6 

2,9 
2,4 
2,9 

3,0 

3,0 
i»9 

2, 2 

3,0 

1,3 

(M 
a, 5 


0, 25 

0,17 

0, tq 
o,36 
2,09 
0, 3o 
0, 17 
0, 19 
0,17 
1,10 
0,36 
o,3o 
0,69 
0,23 
0,23 
0,17 
0,28 
0,17 
0, 16 
0, i6 
0,44 
0,33 
0, 16 
0,76 

(M 
0,2b 


I7'.'54V 
1-7.59.58 
18. i5. 10 
18.18. 8 
i8.33.5i 
18.49.37 
18.56.49 
19.41.56 
19.42. 8 
19.46.21 
20. 18.27 
20. 18. 58 
20. 38. 20 
20.42.32 
21 . 16.25 
21 .26.46 
21.39.43 
21.42. I 
21.48.25 
22. I . 7 

22. 2.3o 

22.37.14 

22.38.4', 

22.52.37 

22.59.22 

23. 0. i4 


5 1.29'. 57' B 
3o.25.3i A 
29.52. 3 A 

34.25.41 A 

38. 41.55 B 

26.24.38 A 

3o. 0.40 A 
10.23.27 A 
^h4. 54.30 B 

8.37.39 B 

57. '1.38 A 

39.57.54 B 

4^,-57. 1- B 

33.37.4i B 

62. II .59 B 

5.58.19 A 

Q.27.27 B 

16. 32. 2b A 

37.47.36 A 

0.45.44 A 

47.24. 8 A 

47.21.39 A 

29.44.42 B 

3o. 6. 17 A 

27.35.20 B 

14.42.56 B 






n:;A 
F 8 G/) 
AaF/j 

K 
A. F 

G 

K 
A. F 
BSA 

G 
B..A 
Mb 

G 
A?. F 
Mrt 

A 


YCygne(Sadr) 

a Cv(yne (Dpnrb^ .... 


e Cygne (Gienah) 

a Céphée (Alderamin). . • 
P Verseau (Saadalsuud).. . 

« Pégase (Enif) 

8 Capric. (Nashira post.).. 


a Verseau (Sadalmelik)... 

a Grue (Al Nair) 

3 Grue 


Ti Pégase (MaUr) 

a Poiss. austr. (Fomalhaut) 

p Pégase (Scheat) 

a Pégase (Markab) 


(») Variable M = 2,2, m — 2,-; ce 


lai M =0,33, ;/i=o.2i. 





205 

PAR ALI. AXES STELL AIRES. 

Par m. LOEWY. 
On appelle parallaxe annuelle, ou plus simple- 
ment parallaxe, d'une étoile l'angle sous lequel 
on vei-rait, étant placé sur l'étoile, le demi-grand 
axe de l'orbite terrestre. Cet angle est excessi- 
vement petit et ne dépasse jamais quelques dixièmes 
«le seconde d'arc. Cette extrême petitesse des pa- 
rallaxes stellaires rend leur détermination très dé- 
licate et très difficile ; par suite, les valeurs obtenues 
présentent toujours une grande incertitude. 

Les parallaxes stellaires varient avec les distances 
des étoiles à la Terre : elles sont d'autant plus 
petites que ces distances sont plus grandes. La 
parallaxe d'une étoile permet donc d'évaluer la 
distance qui nous sépare de l'astre. 

Le double de la parallaxe d'une étoile représente 
le grand axe d'une petite ellipse, que la position 
apparente de l'étoile semble décrire annuellement 
sur la voûte céleste par suite du mouvement de la 
Terre dans son orbite. 

Grâce au concours de la Photographie, dont les 
méthodes se sont notablement perfectionnées, la 
détermination des parallaxes devient de plus en 
plus fréquente et exacte. Il a été, dès lors, jugé 
convenable d'indiquer toutes les parallaxes supé- 
rieures à o",io. L'analyse des études sur lesquelles 
ont été fondés ces éléments permet d'admettre 
qu'ils correspondent à une différence angulaire 
réelle des rayons visuels, dirigés vers l'astre, des 
extrémités de l'orbite terrestre. Pour la Polaire 
seule, eu égard au grand nombre de déterminations, 
on a cru devoir abaisser la limite indiquée ci-dessus. 
On a autant que possible essayé d'indiquer le 
degré d'exactitude que comporte chacun des nombres 
donnés, tâche très ardue bien que chaque obser- 
vateur indique l'erreur probable de son résultat. 
Si l'on compare, en effet, les données fournies par 
plusieurs auteurs pour un même astre, on constate 
aisément que leurs discordances dépassent souvent 
] l'incertitude explicable par les erreurs probables 
indiquées. 



m 



206 



TABI.EAU D: 



1 
2 

3 

4 

5 

6 

7 

8 

9 

10 

11 

12 

13 

14 

15 

16 

17 

18 

19 

20 

21 

22 

23 

24 



NOM 
de l'étoile 



a Centaure 

21 185 Lalande. . . . 

6i Cygne 

X Grand Chien.. . 

18609 0-A 

T Baleine 

CordobaZ 5''2'Î3.. 

a Petit Chien 

34 Groombridge . . 

9352 LacaiUe 

a Aigle 

21258 Lalande.. . . 

T Dragon 

s Indien 

Tj Gassiopée 

70 Ophiuchus 

17415 0-A. 

1618 Groombridge 
212 Piazzi (i4'')... 

'X Gassiopée 

0., Éridan 

11677 O-A 

a Taureau 

i8i i5 Lalande. . . 



ta 


ASCENSION 


X 


droite 


ce 


1900,0 









h m . 


0,2 


14.32.48 


7,^ 


10.57.53 


4,8 


21. 2.25 


1,4 


6.40.44 


8,0 


18.41.40 


3,7 


1.39.25 


8,5 


5. 7.42 


0,5 


7.34. 4 


7>9 


0. 12.40 


7.3 


22.59.25 


0,9 


19.43.54 


8,5 


11. o.3i 


5,5 


19.32.33 


4,8 


21.55.43 


3,6 


0.43. 3 


4,1 


18. 0.24 


9.0 


17.37. 


6,5 


xo. 5. i5 


5,7 


i4.5i.37 


5,2 


I. 1.37 


4,5 


4.10.40 


9,0 


ii.i4.5o 


I ,! 


4.3o. I I 


7,5 


9. 7.35 



( > ) MouTement propre annaet résultant de la combinaison des moi: 
*) Teuips. exprime en années, nii» par la lumière puur parcourir 
* Distance en millions du dcmi-diaϏlru de l'orbite terrestre. 



±&7 



STZnLX.AIRES 



m 



(•) 



,b7 
,26 
,24 

.32 

,28 

'Il 

,^5 

,86 
,88 
.66 
,46 
,83 

,25 

,i5 
,3o 



PARALLAXR 


ot incertiUuie 


0,75 


d=o,oi 


0,48 


=ho,02 


0,37 


±0,02 


0,37 


±0,01 


0.35 




o,3i 




o,3i 




o,3o 


±0,02 


0,29 




0.28 


±0.02 


0,23 




0,23 


±0,02 


0.2^ 


rto 02 


0,22 


±0,02 


0,21 


iho,o3 


0,20 


±o,o3 



0,20 
0,20 

0,17 
0,17 
0,17 
0,17 

o,i5 
o,i5 



dho,o2 
dro.oa 

=0,03 
±0,02 
±0,02 
±0,02 
±0.02 



DISTANCE MOYENNE 
à la terre 



0,28 
0,43 
o,56 
0,56 
o,5f> 
0,67 
0,67 
0,69 
0,71 

0,74 
0,90 
0,90 
0,94 
0,94 
0,98 
I ,o3 
I ,o3 
I ,o3 
1,21 
1,21 

T ,21 
1,21 
1,37 

,,37 



TC) 



4i,i 

64,2 

83,3 
83,3 
88,1 
99,5 
99,5 

102,8 

1 06 , 3 
i I o , 1 
i34,i 
i34,i 
•1o,2 

l40,2 

i46,8 
i54,2 
i54,2 
i54,2 
i8i ,4 

181,4 
181,4 
181,4 

2o5,6 
2o5.6 



4,35 

6,79 
8,81 
8,81 
9,3i 
10, 5i 
10, 5i 
10,86 
11,24 
11,64 
14.17 
14.17 
.4,81 
i4,8i 
i5,52 
16,29 
16,29 
16,29 
19,^7 
19,17 
19^17 
19*17 
21 ,73 
21, -73 



; lenls propres annuels en ascension droite et en déclinaison. 
jl islance de 1 cloile a la Terre. 

•• Dislance en trillions de kilomètres. 



m' 



208 



TABX.EAU DES PARAI.Z.AX] 



25 
26 
27 
28 
29 
30 
31 
32 
33 
34 
35 
36 
37 
38 



NOM 

de rétoile 



i5i6S 

e Éridan 

[3 Hydre 

322 Weisse (»7'')-- 

54 Poissons 

3077 Br 

a Cocher 

a Lyre 

[i Chevelure 

,3 Cassiopée 

a Poisson austral . 

^ Toucan 

i83o Groombridge 
Polaire 






7,5 

4,3 


2,9 

7,5 





5,6 


0,2 


0,1 


4,3 

1,3 


4,3 

6,4 


2,1 



ASCENSION 
droite 
1900,0 



I. 8.39 

3.15.56 
0.20.^0 
7.20.47 
9 



G. 

23. 

5, 
18, 
i3. 

o. 3.5o 

22.52. 8 
0.l'|.52 

11.47.33 

1 .22. l3 



8.28 
9.18 

33.33 
7.12 



DKCLI- 

NAISON 

1900,0 



+74. I 

-43. 7 
-77- 4c 

4^.4' 
-f-56.3' 
+45. 5f 
+38.41 
+28.2: 
+58.3: 
-3o. < 
-65.2- 
+38. 2« 
+88. 4< 



(') Mouvement propre annuel résullanl de la combinaison des m 
(2) Temps, exprime en années, mis par ta lumière pour parcouri 
* Distance en millions du demi-diamètre de l'orbite terrestre. 



*■ 







209 






aa 


:'EI.I.AIRES (suite) 






DISTANCE MOYENNE 






(M 


PARALLAXE 


à la terre 


T (^) 


N°' 




Cl incertitude 




■1 










1* 


ir* 
















.44 


0,1 5 ±:o,o2 


1,37 


2o5,6 


21,73 


25 


»'7 


0,l4 ±0,02 


^/\1 


220,3 


23,28 


26 


,55 


0, i3 


1,^9 


237,2 


25,07 


27 


.34 


o,i3 


1,59 


237,2 


25,07 


28 


,56 


0,12 


',72 


257,0 


27,16 


29 


.67 


0,12 ±o,o3 


1,72 


257,0 


27,16 


30 


,44 


0,12 ±0,02 


1,72 


257,0 


27,16 


31 


,35 


0,12 ±0,02 


1,72 


257,0 


27,16 


32 


,18 


0,11 


1,88 


280,3 


29,§3 


33 


,56 


0,10 ±o,o3 


2,01 


3o8,4 


32,59 


34 


,37 


0,10 d=o,o3 


2,01 


3o8,4 


32,59 


35 


,29 


0,10 dro,o3 


2,01 


3o8,4 


32,59 


36 


,o3 


0,10 ±0,02 


2,01 


3o8,4 


32,59 


37 


,04 


0,07 ±0,02 


2,95 


440,5 


46,55 


38 


Us propres annuels en ascen 


sion droite 


el en déclin 


aison. 




ancc de léloile à la Terre. 










Distance en trillions de ki 


omètres. 








190 


^ 








1 + 



^ 



210 



ÉTOILES DOUBLES 



S.3062 

S. 2 

O.S. 4 

82 Baleine 

O.S. 18 

r\ Cassiopée 

66 Poissons 

36 Andromède. . 

p Éridan 

S. 186 

y Andromède BC 

i:.228 

20 Persée 

£.367 

Oo Éridan 

55 Taureau 

O.S. 82 

p 883 

i4 i Orion 

O.S.149 

12 Lynx 

Sirius 

Castor 

ProcyotJ 

9 Navire 

^ Écre visse 

S 1216 

£ Hydre 

S 3 j 2 1 

(1) Lion 

■: Gv^v '0 Ourse. 



ASCENS. 


DÉCLI- 


DROITE 


NAISON 


1900,0 


1900,0 


h m 


, 


1,0 


+57° 53 


3,8 


H-79 10 


011,5 


+35 56 


32,2 


—20 19 


37,2 


-H 3 37 


43,0 


+57 17 


49,3 


+ 18 39 


49,6 


+23 5 


I 36,0 


-56 4i 


I 5o,7 


+ I 21 


I 57,8 


+4i 5i 


2 7,6 


+47 I 


2 47,4 


+37 56 


3 8,9 


+ 22 


4 10,8 


- 7 49 


4 i4,^ 


+ 16 17 


4 17,1 


■^14 4') 


4 45,7 


+10 54 


5 2,4 


+ 8 22 


6 3o,2 


+27 22 


6 37, i 


+59 33 


6 40,8 


-16 35 


7 28,2 


+32 6 


734,. 


-f- 3 29 


7 47^' 


— 13 38 


8 6.5 


+ 17 57 


8 16,3 


* '7 


8 41,5 


+ 6 47 


9 12,0 


+29 


9 23,1 


+ 9 3o 


4.^3 


-4-5^; ■?. 



GRANDEUR 




des 




S 


composantes 


a. 






ans 


6,9- 


8,0 


io5 


6,3- 


6,6 


.66 


7.4- 


8,1 


i35 


6,3- 


6,4 


24 


74- 


9.3 


i83 


4,0- 


7.6 


328 


5,9- 


7.0 


i36 


6,2- 


6,8 


i37 


6,0- 


6,1 


302 


7,2- 


7.2 


408 


5,0- 


6,2 


55 


6,7- 


7>6 


123 


5,6- 


6,4 


28 


8,0- 


8,0 


224 


9.2— 


10,9 


180 


7,0- 


8,8 


200 


7.0- 


9.0 


98 


7»o- 


7.0 


16 


6,0- 


6,8 


190 


6,5- 


9.0 


86 


5,2- 


6,1 


486 


-1.4- 


10,0 


49 


2,7— 


3.7 


347 


0,5— 


i3,5 


I0 


5,7- 


6,3 


23 


5,5- 


6,2 


59 


7,5- 


8,0 


170 


4,0- 


6,0 


16 


7»2— 


7.5 


34 


6,2- 


7'^> 


ti6 


T.O — 


5. fi 


100 



DEMI- 
GRAND 
AXE 



211 



ÉTOII.ES BOUBI.i:S (suite) 



8 Sextant 

O. i;.3i5 

y Lion 

O.S. 224 

^ Grande Ourse. . 

i Lion 

O.S. 234 

O.S. 235 

68 Cheyelure 

Y Centaure 

y Vierge 

35 Chevelure 

42 Chevelure 

O.S. 269 

S. 1757 

25 Chiens de chasse. 

P 612 

S. 1785 

L.1819 

a Centaure 

S. 1879 

O.S.a85 

^ BouTÏer 

44 f Bouvier 

r^ Couronne boréale 
JJ4 Bouvier. . 

Y Loup 

0.5.298.... 

Y Couronne boréale 
Ç Scorpion.. 
a Cou ronno boréale 



ASCENS . 


DÉCLI- 


DROITE 


NAISON 


1900,0 


1900,0 


h m 


• ' 


9 47,5 


-7 38 


10 10,8 


+18 i4 


10 i4,5 


-+-20 21 


10 34,5 


■4- 9 22 


II 12,8 


+32 6 


II 18,7 


-hii 5 


II 25,4 


-1-4 1 5o 


Il 26,7 


-h6i 38 


»2 19,4 


H-26 8 


12 36, 


-48 25 


12 36,6 


— 54 


12 48,4 


H-ai 47 


i3 5,1 


-m8 4 


i3 28,3 


-h35 25 


i3 29,2 


H- 12 


i3 33,0 


+36 48 


i3 34,6 


•4-11 it) 


.3 44,5 


+27 29 


i4 10,3 


+ 3 36 


i4 32,8 


—60 20 


i4 41,4 


+ 10 4 


14 41,7 


+42 48 


14 46,8 


+ 19 3i 


i5 0,5 


+48 3 


i5 19,1 


+3o 39 


10 20,7 


+37 42 


i5 28,5 


— 4o 5o 


i5 32,5 


+40 8 


i5 38,5 


+26 37 


i5 58,9 


— n 6 


1 (3 11,0 


+"M 7 



GRANDEUR 

des 
composantes 



5,3- 

7,0- 
2,0- 

7>2- 

4,0- 

3,9- 
7,0- 
6,0- 
6,7- 

3,2- 

3,6- 
5,1- 

6,0- 
6,5- 

7^8- 
5,0- 

6,4- 

7,6- 

7»9- 
0,1- 

7,8- 
7,1- 
4,7- 

5,2- 

5,5- 

6.7- 
3,7- 
7,0- 

4,2- 

5,0- 
5,0- 



5,6 

7,2 
3,5 
9,2 
4,9 
7,ï 
7,4 
7,3 

7,9 

3,2 

3,6 

7,8 
6,0 

7,0 

8,9 
8,5 
6,5 
8,0 
8,0 

1,9 

8,8 

7,6 
6,6 
6,1 

6,0 
7,3 
3,9 
7,3 

7,0 

5,2 

6,1 



94 
108 
407 
224 

60 
•79 

77 

66 
180 

88 

*94 

228 

26 

48 

277 
184 

34 

•99 

340 

81 

238 

98 
i48 
261 

42 
276 

83 

52 

73 

44 

070 



212 



ETOILES DOUBLES (suite et fin) 



ASCENS. 
DROITE 

1900,0 



S. 2026. 



X Ophiuchus 

Ç Hercule 

A.i5 

167 Hercule 

[JL Draffon 

?4i6 

5 2173 

{J.2 Hercule BC. . . . 

T Ophiuchus 

70 Ophiuchus 

99 Hercule 

Ç Sagittaire 

Y Couronne australe 
S. 2523 

6 Cygne 

O.S. 387 

0.2.400 

P Dauphin 

X Cygne 

4 Verseau 

61 Cygne 

8 Petit Cheval ... 

T Cygne 

X Pégase 

Ç Verseau 

87 Pégase 

it Céphée 

85 Pégase 



16 II, I 
16 25,9 
16 37,5 
16 4o,8 

16 47,9 

17 3,3 
17 12,1 

17 25,2 
17 42,5 

17 57,6 

18 0,4 
18 3,2 

18 56,2 
'8 59,7 

19 22,5 

19 4i,9 

19 46,0 

20 6.9 
20 32,9 
20 43,5 

20 46,1 

31 2,4 

21 9,6 

21 IG,8 
2 1 4o?ï 

22 23,7 
5 24,9 

23 4,7 
23 56,0 



DECLI- 
NAISON 
1900,0 



+ 7 37 
H- 2 12 
+3i 47 

-f-43 4o 

+28 5o 
+54 36 
—34 53 

— o 59 
+27 47 

— 8 II 
+ 2 3i 
-+-3o 33 

3o I 
— 37 12 
H-27 7 

44 53 
+35 4 
H-43 39 

i4 i5 
-h3« 7 

- 6 o 
-38 i5 

- 9 36 
+37 37 
-l-a5 11 

— o 32 
3 55 

+74 5i 
-26 33 



GRANDEUR 

des 
composantes 



8,6 

4.0 

3,1 
8.4 
6,5 

5,9 
6,0- 
6,0- 
10,0 
5,0 

4,1- 
6,0- 
3,4- 
5,1- 
8,0- 
3,0- 
7.2- 
7,2- 
4,6- 
5,0- 
6,8- 
5,5- 
4,5- 

3,9- 

4,8- 

4,0- 
5,8- 
5,2- 

5,8- 



— 9, I 522 



9 

- 6 

■ 6,0 

•8,7 

■ 8,0 

■ 6,0 

- 8,0 
• 6,4 

lOj I 

5,7 

6,1 

11,7 
.3,6 
5 



8,2 



- 8,2 

■ 8,2 

- 5,0 

- 6,3 

■ 8,1. 
-6,3 

- 5,0 
10,0 

- 5,3 
4,1 

■ 7.2 
• 7,0 

II. O 



2,34 

35 
109 
186 
648 
46 
46 
45 
23o 



21 
i53 
807 

9|377 
90 

81 

28 

93 

129 

783 

6 

57 
1 1 



1 1 

198 
26 



0,4? 

o,5i 

0,73 
29,48 

«,25 

1 , 16 

0,29 

7,64 
0,64 
1, 10 

0,78 



mi 



213 



iLtoxi.es doubx.es spectroscopxques 

On désigne, sous ce nom, les étoiles qui parais- 
sent simples, même observées avec les instruments 
les plus puissants, mais dont la vitesse radiale est 
variable. On sait que la vitesse radiale d'un astre 
est celle de son déplacement suivant le sens du 
rayon visuel. 

C'est l'application du principe Doppler-Fizeau (*), 
à l'étude des photographies des spectres stellaires, 
qui a conduit à la connaissance de ce nouveau 
groupe d'étoiles doubles. 

La première étoile double speclroscopique, 
^ Grande Ourse, a été découverte par M. Pickering 
eu 18S9. L'étude des clichés photographiques mon- 
Irait, en effet, que cette étoile était réellement com- 
posée de deux astres ayant à peu près le même 
éclat et gravitant rapidement autour de leur centre 
de gravité commun. 

Le second astre découvert dans le groupe des 
étoiles doubles spectroscopiques est Algol (ji Persée). 
L'étude du spectre de cette étoile montra à M. Vogel 
qu'elle possédait un compagnon, relativement 
sombre. Dans son mouvement, le satellite obscur 
parait, pour un observateur placé sur la Terre, 
occulter partiellement l'étoile brillante. 

Depuis lors, le nombre des étoiles doubles spec- 
troscopiques a considérablement augmenté, et, 
actuellement, il dépasse i4o. 

Le Tableau suivant renferme les étoiles de ce 
groupe dont la période parait le mieux déterminée. 



(M Voir, dans VAnnitaiie i8<ji, la Notice <lc M. Cornu, sur la 
méthode Doppler-Fizeau. 



m 



m 



214 



ÉTOILES DOUBLES SPECTROSCOPIQIES 



aAndromède. 
a Petite Ourse 

y Phénix 

pPerséefAifroi* 
Persée . . . 
X Taureau . 
a Cocher . . 
T, Orion . . . 
6 Orion.. . . 
^ Cocher . . 
î^ Gémeaux. 
a, Gémeaux 
a.^ Gémeaux 
V Poupe. . 

Lion 

î; C» Ourse 
a Vierge . . . 
^ Centaure, 
a Centaure. 
ô Balance. . 
£ Ualance . . 
T. Scorpion 
Jj Scorpion. 



ASCENS. 


DÉCLI- 


GRANDEUR 


droite 


NAISON 




v^^.. ^ 


1900,0 


1900,0 


Visuelle 


Phologr. 


h m 








O 3,2 


+ 28 33 


2 , I 


2,8 


I 22,6 


+88 46 


2,2 


4,4 


I 24,0 


-43 5o 


3,5 




3 1,6 


+4o 34 


2,3-3,5 




3 38, 


+3i 59 


3,9 


4,4 


3 55,2 


+12 i3 


3,4-4,3 




5 9,3 


+45 54 


0,1 




5 19,4 


- 2 29 


3,4 


3,9 


5 26,9 


— 23 


2.3 


Varîab. 


5 52,2 


+4457 


2,0 


3,5 


6 58,2 


+20 43 


3,7-4,5 




7 28,2 


+32 7 


3,7 




7 28,2 


+32 7 


2,7 




7 55,3 


-48 58 


4,1-4,8 




9 35,8 


+ 10 21 


3,8 


4,3 


i3 19,9 


+55 27 


2,5 




i3 19,9 


—10 38 


1 ,1 


2.4 


i3 49,3 


-46 47 


2,8 




i4 32,8 


-60 25 


I ,o-3,5 




14 55,6 


-8 7 


5,0-6,2 




i5 18.8 


- 9 57 


5,0 


4.8 


i5 52,8 


-25 49 


3,0 


3,5 


i5 59,6 


— 19 32 


•i,9 


3,0 



(M La période est plus grande que <)o jours. 
{^] Valeur approcliée de la période = (W.ss. 



m 



215 



ÉTOILES DOl'BLKS SPECTROSCOPFQIES (suite) 



m 



'i Dragon .... 

|3 Hercule 

;x, Scorpion.. 
X Scorpion.. . 
X. Sagittaire. . 
W Sagittaire . 
Y Sagittaire. . 

/ Dragon 

,3 Lyre 

f. Paon 

Ti Aigle 

S Flèche 

e A.igle 

2 Capricorne. 
T P. Renard . 

^ Céphée 

vt Pégase 

'. Pégase 

5 Céphée 

Tj Pégase 

X Andromède 



ASCENS. 


DÉCLI- 


GRAiNDEtR 


1900, 


1900, 


Visuelle 


Photogr. 


Il m 

i6 0,1 


+58° 5o 


4,1 


4,8 


i6 26,0 


+ 21 42 


2,9 


4,2 


1645,1 


-37 53 


3,1 




17 26,8 


-37 2 


1,4 




1741,3 


-27 48 


4,4-5,4 




17 58,6 


-29 35 


4,3-5,1 




18 i5,5 


— 18 55 


5,4-6,2 




18 22,8 


+72 42 


3,7 


4,2 


18 46,3 


+33 i5 


3,4-4,5 




18 46,6 


—67 21 


3,8-5,2 




19 47.4 


+ 45 


3,7-4,5 




1951,5 


+16 22 


5,5-6,1 




20 6,2 


— I 7 


3,3 


3,6 


20 i5,4 


— 15 5 


3,3 


4,2 


30 47,2 


+27 52 


5,5-6,2 




21 27,4 


+70 7 


3,4 


3,8 


21 40,2 


+ 20 II 


4,3 


5,0 


22 2,3 


+2451 


4,0 


4,4 


22 25,4 


+5754 


3,7-4,6 




22 38,3 


+29 42 


3,0 


4,^ 


23 32,6 


+45 56 


3,9 


5,0 



PÉRIODE 
en 

jours 



3,07 

4x0,58 

1,45 

(M 
7,01 

7'59 
5,77 
281,8 
12,91 

9»09 
7,18 
8,38 

{') 
1200 

4,44 
(M 
(*) 
10,21 

5,37 
818,0 
20,5 



(*) Valeur approchée de la période — 5'', 6. 
(*) Valeur approchée de la période == 17 jours. 
(») La période est de quelques jours. 
(*) Valeur approchée de la période = 6 jours. 



216 



^'- 



MOUVEMENTS PROPRES DES ÉTOII.ES 

I. — Positions moyennes 

Ce tableau renferme les étoiles dont le mouvementj 
propre résultant est supérieur à 0,66. 



mi 



9 
10 
11 
12 

13 
14 
15 
16 
17 
18 
19 
20 
21 
22 
23 
24 
25 
26 
27 
28 
29 
30 
31 
32 



ASCENSION 


droite 


1900,0 


h m 


0,4 


12,7 


14,9 


19,3. 


20,3 


32,2 


o34,o 


o35,3 


o35,5 


35,7 


43,0 


043,1 


I 1,6 


I 6,0 


I 10,7 


i 19,4 


I 34,2 


I 35,7 


I 37,1 


1 39,4 


I 48,0 


I 52,1 


2 6,4 


2 9,0 


2 10, Q 

2 3o,6 


2 55,3 


3 1,8 


3 2,5 


3 7,8 
3 i5,6 


3 i5 ,9 



DÉCLI- 




NAISON 


N°' 


1900, 




+45°i6' 


33 


+4327 


34 


—65 28 


35 


-27 35 


36 


-7749 


37 


-20 J9 


38 


+ 2 35 


39 


+3929 


40 


-2{2I 


41 


—60 I 


42 


H-57 17 

+ 4 46 


43 


44 


-t-54 26 


45 


q^l 


46 


47 


Vellî 


48 


49 


+4-- 7 


50 


+ '9 47 

—16 28 


61 


52 


-22 56 


53 


—52 6 


5'i 


-5i 19 


55 


- I 40 


56 


-+-3346 


57 


-4- 6 25 


58 


+ 5 36 


59 


-4-49 '4 


60 


+25 58 


61 


—29 23 


62 


-6257 


63 


-43 27 


6i 



ASCENSION 
droite 

1900,0 



h m 

3 16,0 
3 20,1 
3 28,2 
3 35,3 
3 38,5 
3 40,2 

3 56,5 

4 10,7 

4 «0,7 
434,5 

4 4^4/1 

4 55,8 

5 7,7 
5 12, 1 
5i4,i 
5 23,5 
526,4 
5 39,1 
545,1 
045,7 

3 47,0 

5 5o,3 
557,2 

6 40,7 
6 5^,0 

6 57, 1 

7 3î,i 
74i,8 
7 47,2 

7 5{.3 

8 5,4 



217 



I. — Positions moyennes (suite) 



^1^ 



G5 
66 
67 
68 
69 
70 
71 
72 
73 
74 
75 
76 
77 
78 
79 
80 
81 
82 
83 
84 
85 
86 
87 



90 
91 
92 
93 
94 
95 
96 
97 
98 
99 
100 



ASCENSION 


droite 


1900, 


U m 


8 i3,6 


8 28,Q 

8 38,6 


846,0 


9 7'6 


9 7,6 
cj 26,2 


9 29,7 


9 37,1 


943,5 


9 46,2 


9 33,2 


10 0,2 


10 i5,7 


10 21,9 


10 3i,6 


10 37,9 


II 0,0 


II 5,9 

II 12,8 


II I 3 , 2 


.1 i4,8 


II 21,7 


II 21,7 
Il 23,3 


II 20,6 


Il 33,5 


II 4o,3 


''Jl'l 


II 43,3 

II 47,2 

II 53,0 


II 57,4 


12 7,4 


12 10,0 


12 I7H 



DÉCLI- 




NAISON 


N<" 


1900,0 




— 12' 18 


101 


-3l II 


102 


+42 3 


103 


+71 II 


104 


+53 7 


105 


+53 7 


106 


+52 8 


107 


-1-36 16 


108 


+43 10 


109 


+i4 14 


110 


-II 49 


111 


-i-32 25 


112 


-^49 58 


113 


— 58 


114 


+49 19 


115 


— II 42 


116 


+36 38 


117 


+44 2 


118 


+ 6 59 


119 


+32 6 


120 


-4 3i 


121 


+66 2 3 


122 


-^ 3 33 


123 


+ 3 33 


124 


+ 86 


125 


-32 18 


126 


+43 4o 


127 


+48 14 


128 


-39 57 


129 


+ 2 20 


130 


+ 3826 


131 


-27 8 
+43 39 


132 


133 


- 2 32 


134 


-9 44 


135 


+25 44 


130 



ASCENSION 


droite 


1900,0 


Il m 


12 17,9 
12 24,6 


12 29,0 


12 33,5 


12 38,4 


1244,6 


12 47»9 


12 53,9 


i3 3,8 


i3 11,9 


i3 ,3,2 


i3 i4,9 


i3 25,1 


i3 26,6 


i3 40,2 
i3 4o,7 


i3 45,8 


14 0,8 


14 ii.i 


14 12,0 


14 2T,I 


14 21,1 


i4 3i,7 


14 32,8 


14 32,8 


i4 4i,7 


14 46,0 


14 49r3 


i4 5i,6 


i4 5i,6 


,4 52,3 


1454,1 


i5 3,1 


i5 4,7 


i5 4,8 


i5 8,2 



Zï: 



DECLI- 
NAISON 
1900, 

-67° 5' 

— 2 46 

+4i34 

18 

+ I 43 
-17 57 

— 9 18 
+ 5 46 
+ 17 33 

— 17 45 
+35 39 

— 83 

— I 49 
+ 18 20 
+ i5 26 
—23 53 
—35 53 
+ 19 42 
—58 54 
-^24 6 
+24 6 
-Il 53 
— 60 25 
— 60 25 
+ 16 57 
—23 53 
+23 45 
—20 58 

— 20 58 

+54 4 
—21 36 
+25 18 
-i5 5c 



iD :)Q 
i5 54 
•19 39 



m 



a 






218 








if 










.«• 






I. — Positions moyennes (suite) 








ASCENSION 


DÉCLI- 




ASCENSION 


DÉCLI- 




jjO. 


droite 


NAISON 


jjO, 


droite 


NAISON 






1900,0 


1900, 




1900,0 


1900, 




137 


i5 8,8 


- 058 


172 


Il m 
19 59,5 


+29 38 




138 


i5 37,7 


— 10 36 


173 


ï9 ^9.7 


+23 5 




139 


10 49,2 


+4244 


174 


20 4,6 


-36 21 




140 . 


i5 5i,8 


+ i5 09 


175 


20 34,5 


—21 4o 1 




141 


i5 54,5 


+28 I 


176 


+ 4 37 




142 


i5 54,7 


-16 i4 


177 


2043,2 


+61 27 




143 


i5 57,2 


+33 36 


178 


20 5 I , 


+44 29 




144 


i5 5q,9 
16 4,3 


+25 Si 


179 


20 52,4 


+74 •-'•3 
+38 i5 




145 


+ 6 40 


180 


21 2,4 




146 


1643,7 


-34 7 


181 


21 2,4 


+38 i3 




U7 


ï^ 47:9 


+ 011 


182 


21 7,4 


+ 17 21 




148 


16 5o, I 


~ 8 9 


183 


21 10,8 


-61 46 




149 


16 59,8 


+4y 12 
- 4 ^4 


184 


21 11,4 


—39 i3 




150 


1659,8 


185 


21 l4,0 


—2646 




151 


ï7 9.0 


—73 i4 


186 


21 14,6 


— 20 l5 




152 


17 9'2 


-2627 


187 


21 18,2 


—63 49 




153 


17 10, 1 


—26 24 


188 


21 24,3 


— 12 36 




154 


17 12,1 


-34 53 


189 


21 55,7 


—37 12 




15» 


'7 16,9 


+32 36 


190 


22 8,3 


— 4i 3i 




156 


17 20,8 


+ 2 i4 


191 


22 11,7 


-54 j 

+ 12 24 




157 


1734,3 


+18 37 

+37 t6 


192 


22 12,2 




158 


17 36,3 


193 


22 16,0 


-72 i4 




159 


17 37,0 


+68 26 


194 


22 33,0 


-23 4 




160 


^7 4^5 


+27 47 


195 


22 39,4 


-3626 




161 


18 0,4 


+ 2 3i 


196 


23 8,3 


+56 37 




162 


18 16,8 


— 2 55 


197 


23 11,9 


— 14 22 




163 


i8 4.,7 


+59 29 


198 


23 12,0 


-+- 244 




164 


i84i,7 


+59 28 
+ o48 


199 


23 3 1,0 


+17 53 

—73 i3 




165 


18 53,1 


200 


23 33,7 




160 


19 2,3 


:.Î4! 


201 


23 4o,o 


+29 




107 


19 20,2 


202 


2341,2 


-42 7 




168 


19 26,4 


—28 i3 


203 


2344,0 


+ 1 52 




169 


19 32,5 


+69 29 


204 


23 36,9 


+2633 




170 


19 55,6 


-67 35 
-66 26 


205 


23 59,5 


-3751 

+34 6 




171 


19 58,9 


206 


23 59,6 



219 



-^ 



II. 



Mouvements et direction 



243GordobaZ(5»') 
i83o GroombridffP 

9.352 Lacaille 

52416 Cordoba . . . 

61 ^ Cygne 

61.^ Cygne 

211 85 Lalande. . . . 

£ Indien 

21258 Lalande 



166 Weisse (4'»).. 
[X Cassiopée 

11 702 A. Oe. W . . 

1 1703 A. Oe. W.. 

a^ Centaure 

a, Centaure 



8760 Lacaille 

t Eridan 

11677 A. Oe 

248 Lalande 

128 H. Baleine ... 

661 Lacaille 

26872 Lalande.. . . 

18609 A. Oe 

Arcturus 

2i64j Struvi 



3 Hydre mâle 

5q2 Weisse (S**). . 

7443 Lalande 

5 (Heis) Cassiopée. 
^ Toucan 



«,3 



6.2 



MOUVEMENTS PROPKES 



+ 0,621 
+0,341 
+ 0,562 

+o,48i 
+o,35o 
+o,35o 
0,046 
+0,479 
0,407 
0,148 
0,148 
+0,391 
— 0,069 
— 0,066 
—0,485 
—0,485 
— 0,279 
+0,281 
— o,5o5 
+0,260 
+0,120 
+o,23o 
+0,122 
—0,174 
—0,078 
—0,171 
+^,703 
+0,045 

+o,i4i 

+0,253 
+0,276 



— 3,70 
-5,78 
+ ï,i9 
—2,49 
+3,24 
+3,o4 

-4,7' 

—2,58 
+0,95 
-3,43 
-3,43 
— 1 ,55 
—3,58 
-3,54 
+0,73 
+0,73 

— 1 ,16 
+0,76 
+0,22 
+0,4 
+ 1,46 

-\t 

+ 1,8 

— 2 ,00 
+ 1,87 
+0,32 

— 2, 
-1,34 
+o,3o 
+ 1, 



8,71 
7,o3 
6,89 
6,22 
5,24 
5,12 
4,74 
4,67 

4,49 
4,08 
4,08 
3,75 
0,72 
3,67 

3,66 
3,66 

3,44 
3,i5 
3,o4 

2,86 

2,3 

2,29 

2,29 
2,29 
2,28 
2,28 

2,25 
2 ,22 
2, Ï9 
2,11 
2,07 



i3i 

145 
80 



52 

54 

18 

12Z| 

282 

2 

2l3 

114 

195 

19 

281 
281 

25o 

76 

274 



71 
i3o 
325 
209 
325 

82 
162 
128 

82 

56 



Kaplpyn. (•>.i Newcomb. (3) Porter. 
Kustner et Porter. ,6) Radcliffe III. 



(i) Romberg. 
(7) Stoue. 



-M 



^220 



m^ 



130 

129 

75 

61 

20 

115 

169 

60 

70 

69 

147 

171 

174 

93 

111 

150 

31 

193 

77 

89 

33 

137 

68 

121 

173 

122 

6 

38 

12 

156 

203 

56 

66 

140 

28 



212 Piazzi (i4'').. . 

2'2i73 Lalande 

954 Weisse (9'').. 
15290 Lalande.. . . 

T Baleine 

4^99 Berlin A 

a Dragon 



2957 Lacaille. 
i458 Fédorenko.. . 
1457 Fédorenko.. . 
80694 Lalande.. . . 

ô Paon 

8362 Lacaille 

'1887 Lacaille 

61 Vierge 

3io55 Lalande. . . . 
Ç, Réticule 

V Indien 

16 18 Groombridge 

Anonyme 

ÎJ2 Réticule 

27744 Lalande 

i384j Fédorenko.. 

0072 Berlin B 

38383 Lalande.... 
5073 Berlin B . . . . 

'2 B. Baleine 

6888 Lalande 

1299 Lalande 

322 Weisse (17**). 
4665o Lalande. . . . 

Sirius 

3386 Lacaille 

Y Serpent 

i Persée 



6,:. — 
3 

4 



MOUVEMENTS PROPRES 
ANMELS 



B. 



,0 +0,074 
+0,069 
+0,082 
,2 +0,006 
7 —0,120 
-f-0,026 
+o,io4 
—0,017 
—0,176 
-0,174 
— o,o5o 
+0,192 
+o,o36 
— 0, i33 
— 0,0^5 
— o,oo5 
+0,196 
+0,287 

o,i4« 
—0,019 

+o,i8q 

•0,086 

-0,276 

,060 

0,076 

0,059 

100 

o5i 

.048 

o,o4i 

.o63 

•o,o37 

08 



+0. 



+0, 

+0 

+0 



+0, 



021 



+0. 
+0, i33 



— 1^9 

— •»77 

— 1,56 

— Jî 

+0,86 



+ 1,70 
— 0,62 

— 0,62 

-1,47 
-i,i3 

— 1 ,55 
+0,38 

— 1,07 

— I , i3 
+0,62 

—0,72 

— o,5i 

-1,42 

+0,64 

— o,5i 

0,36 

1,11 

0,90 

1,11 

0,00 

— I ,23 

-i,i3 

-','9 
-0,90 

— 1,21 

+0,71 

— ï,29 
— O, io| 



'97 
»9^ 
,93 

.9^ 

,83 



,68 
,65 
,61 
,61 
,58 
,5i 
,49 
,47 

&^ 

,4^ 
,4^ 

t r 
> H 
,39 

,38 
,38 
,38 

»37 
,36 
,36 
,34 
,34 
,34 

,32 

,3: 



9A 



(i) Newcomb. (2) RadcUiïf 
(4) Kustner et l'orler. (;>) 



■ m. (3) Porter. 
Auwcrs. (6) Wolf. 



*; 



2-21 



^ 



i74i5 A. Oe 
175 Weisse (aS*») 
906 Weisse (lô*» ) 
85 Pégase .... 

4905 Lacaille. 
A' Ophiuchus 
1 189 Weisse ( 4 
8267 Lactille. 
T, Cassiopée . . 
Procyon. ..... 

2179 Bradley. 
18180 Munich 
6886 Cordoba 
363a B.D. ( — 
28607 Lalandc 
16089 A. Oe. W 
6369 Berlin A 
i5565 Lalande 
Triangle.. . . 

72i.> Lacaille . 
70 Ophiuchus 
352 r. Table . . 
8620 Lacaille. 
6 Grande Ourse 
2544 Fédorenko 
i584 Bradley . . 

w Hercule 

Anonyme 

Anonyme 

5o2 Weisse ( 2» 
i63o4 Lalande. 
27026 Lalande. 

172 Lacaille 

22954 Lalande. 
95 Weisse ( 2'" ) 



MOUVEMENTS PROPRES 
ANNUELS 



M 



0,073 

— 0,002 

— o,o63 
-ho,o63 
— o,o83 
— o,o37 
H-o,o38 
+0, 187 
+o,i4^ 
— o,o47 
— o,o38 
— 0,016 
— 0,066 
-0,076 

-0,079 

+0,006 

— 0,062 

— o,oi3 

-1-0,091 

-i-0,093 

+0,018 

+0,077 

— o,o5o 

— o, io3 

— o, m 

— o,o54 

+0,009 

—0,29 

—0,27 

+0,068 

+0,018 

— 0,067 

+0,120 

+o,oo3 

+o,o65 



— 1,25 

— 1 , 2 X 

-0,89 
-0,96 
-0,62 
—^17 

-1,12 

— 0,67 

-0,48 

— I ,o4 

-,,,3 

—0,40 

— o,3o 
-1,09 
+0,78 
-1,16 
—0,20 
-0,16 
-1,12 
+ 1,10 
-0,96 

— o,o4 
+0,49 
+0,84 

— I ,o5 
+0,39 
— 0,08 
—0,27 

—0,99 
-0,45 
^0,43 

— 1 ,00 
— 0,07 



2 .2 

iâ " 

198 
201 
226 
,39 
24] 
2o3 
i53 
122 
112 
214 
204 
19» 

25l 

256 
i55 
3t 

188 

lOI 

98 
16^ 

10 
209 
240 

297 
321 



292 
266 
to5 
i65 

244 
64 

177 



(0 Kusiner el Porter. (2) 
U) BaUerin I. r.i Wolf. 



Porter. (3) Newcomb. 
(6) A. N. 4û'Ki. (7) haplcyi 



222 



^- 



35 

83 

1^3 

JG7 

94 

114 

126 

120 

133 

100 

21 

158 

182 

1 

64 

79 

112 

14i 

162 

29 

48 

107 

108 

176 

202 

34 

46 

141 

149 

201 

172 

192 

177 

58 

63 



e Eridan 

Anonyme 

595 Mayer 

b Aigle 

44964 Lalande. . . . 
25oi2 Lalande. . . . 
847 Weisse (i4'')- 

Anonyme 

287^1 B.D. (-+-25«). 

9061 Lacaille 

94 1 A, Oo. W . . . . 
32802 Lalande. . . . 
97 AVeisse (21'').. 
47281 Lalande. . . . 
181 Weisse (8*-).. 
1646 Groomhridpe. 
24 1 Weisse (iS**). 
29807 Lalande. . . . 

T, Serpent 

6761 Lalande 

10299 Lalande. . . . 
28995 Lalande. . . . 

24168 Lalande 

89866 Lalande. . . . 

58") Lacaille 

820 Lalande 

\ Cocher 

328 Weisse (i5k). 

81182 Lalande. . . . 

9 Weisse ( 28*'). 

883><o Lalande. . . . 

^34!)2 Lalande. . . . 

r, Ccpliec 

3o5 Piazzi ( 6'' ) . . . 

595*) Lalande. . . 



MOUVEMENTS PROPRES 

ANNUELS 



51 



— 0,066 
—0,047 
— 0,061 
— o,o5o 
—0,069 
— 0,060 
— 0,007 
—0,067 
— o , oSg 
--o,o5o 
-^0,066 
— o,o85 

— OjOOQ 

-f-o,o84 

— 0,025 
-r-0,OlO 
-0,08 
— 0,089 
—0,088 
— 0,0l4 
0,020 
0,020 

o,o58 

o,o57 

0,010 

— 0,019 

-+-o,o4(> 

0,060 

4-0,009 

-1-0, o65 

+0.o5i 

► ,o5- 

H-»,0i4 

o,ot3 

0,088 



-l-o,o3 
—0^67 
-^-o,88 
+o,63 
-H>,o6 
-+-0,2- 
—0,98 

— o-'77 
-+-o,48 
—0,78 
4-a,o4 
—0,81 
—0,90 
—0,1 3 
-0,84 
— 0,90 
— 0,81 

-t-O,-^! 

— o,(k) 
—0,86 
—0,82 
—0,82 
-f-0,18 
-1-0,07 
— o,85 
—0,80 
-0,66 
H-o,3i 
H-0,85 
-+-o,o5 

— 0,52 

+0,08 

-^o.82 

—0,80 

o,65 



0,98 
••-97 
0-97 
0-97 
0,9.') 

o-g'i 
0.94 
0,98 

o.g3 
0,92 
0,91 
«,9^ 
0,9' 
0,90 
0,90 
0,90 
0,89 
0,89 
0,89 
0.88 
0,87 
o,8j 
0,86 
0,86 
0,86 
o,85 
0,85 
0,85 
85 
o;85 
o,84 
o,84 
o,83 
0,82 
0,81 



Newcoriib. '21 Wolf. (3) l'orler. 
Kaptcyn. (r)) Kustner Pt Porter. 



^ 



223 



=^ 



73 
128 
143 
16U 
7 
i 18 

36 

74 

101 

8 

94 
100 
132 
\S1 
191 
139 

1 

55 

72 
I 85 
I «7 

: 88 

I6r. 

m) 

!l02 

103 

118 

145 

,198 

|20fi 

37 

1 19 

22 

98 



190.22 Lalande. . . 
55 l.alande . . . 

p Courontie 

[i Hercule 

37 Piazzi (o'').. 
u Andromède. . . . 
617 Weisse (3'' ). 
19229 Lalande . . 
5i23 Lacailie. . . . 
10^5 Lalande. . . . 

P Vier{;e 

/Iiionyme 

27274 Lalande. . . 

V Paon 

gu-G Lacailie. . . . 

y Hercule 

2966 Lalande. . . . 
î86(j Berlin A... 
Ti Petit Lion. . . . 
2\565 Lalande. . . 

83, l.ion 

83., Lion 

«88i6 Munich !.. . 
16751 A. Oe. W... 
2336 1 Lalande 

8 Chiens de Chasse 

9 Centaure 

29437 Lalande. . . . 

Y FoiKsoni' 

4*207 Lalande. . . . 

Eri<la.» 

107 Poissons 

y Eridan 

69 Weisse (la** ). . 
^9 Ha lance 



MOUVEMENTS PROPRES 
ANNUELS 



m. 



+o,oo3 
—0,009 
—0,018 
—0,024 
-1-0,049 
-t-0,071 

-HO,o5l 
H-0,023 

—0, i35 
-f-o,o3i 
4-0, o49 
— o,o54 
—0,043 
-»-o,oi6 
+0,047 
-^o,o4o 

H-O, 1 19 

+0,042 
— o,o59 
+o,o5o 
— 0,019 
— o,o49 
— 0,020 
— o,oi3 

— 0,O23 

—0,062 
—0,044 
-f-o,oi5 
-1-0, o5o 
-t-o,o6o 
—0,006 
—0,021 

-hO,On2 
—0,0.39 
-0,0^3 



0,00 

-0,78 
—0,^5 
+0,01 

— o,i3 

— o,23 

-0,73 

-f-o,i6 

— 0,70 

-0,28 

+0,3 

—0,5 

+0,7 

"""'Il 

-i-0,D3 

— 0,20 

—0,47 
—0,27 

— 0,12 
-KO, 19 
4-0,19 
—0,70 

-«,74 
—0,67 

-ho, 28 

—0,52 
-0,72 
4-0,02 

+0,11 
+0,73 

— 0,67 
4-0, 3() 
+0,43 
—0.39 



0,81 
0,81 
0,81 

o,8i 
0,80 
0,80 
0,80 
0,80 
0,80 
0.79 
«^79 
0,79 
0,79 
0.79 
0,79 
0,77 



0,76 
0,76 
0,7e 
0,76 
0,76 
o,-:6 
0,75 
0,75 
0,73 
0,73 
0,70 
0,75 

0,74 
0,73 
o, ~o 

0,73 

0,73 



178 

270 
2o3 

67 

99 
10- 
i55 
281 
i53 
1 1 1 
293 
23o 

i48 
3 = 
109 
129 
249 

.ïi 

284 

203 

194 

20' 
292 
226 

i63 

88 

82 

353 

204 

66 
3o6 

208 



(I, Kuslupr cl PoiltT. 12) Porer. (3) Ncwconib. 
(il Ain\oiv. s Wolf. 



i^ 



2-2/t 



^^ 




200 

84 

168 

14 

15 

30 

42 

47 

50 

76 

78 

80 

9 

27 

53 

57 

105 

109 

136 

183 

185 

4 

92 

100 

110 

179 

199 

16 

43 

54 

67 

91 

97 

117 

146 



9537 Lacaille. . . 

I Grande Ourse 
8139 Lacaille. 

Aiionjme 

V Phénix 

12 Eridaii 

8735 LalanJe. . 
9960 Lalande. . 
10797 Lalande. , 
20 Petit Lion . 
5178 Munich II 
520 Weisse (10 
io65 Lalande. 
927 Weisse (2 

Lièvre 

13427 Lalande 
Anonyme .... 
L?44'4 Lalande 
27742 Lalande 
8733 Lacaille. 
8777 Lacaille. 
475 Lalande. . 
1822 Groombridgo 
23917 Lalande. . 
24662 Lalande. 
3638 Fédorenko 
6348 d'Agelet . . 
356 Weisse (i*") 
9012 Lalande. . . 

II 196 Lalande. . 
17 161 Lalande. . 
181 2 Groombridge 
22632 Lalande. 
25484 Lalande. 
£ Scorpion. . . . 



« 


.m<jlvkmi:nts 


PROPRES 1 


a 


A>MKLS 1 


C 

•< 
os 


5V 


D 


= = 


El 








Si 


171 


7/t 


+0,027 


—0,72 


o'r/s 




0,00J 


—0,09 


0,72 


210 


i3,o 


+o,oo3 
+o,i3 


—0,72 
+0,42 


0,72 
0,71 


'Il 


:> . :> 


+0,066 


+0,17 


0,71 


76 


3., s 


+0,024 


+0,64 


0,71 


26 


. , 


+o,o5i 


—0,42 


0,71 


126 


8.:. 


+o,o46 


+0,14 


0,70 


79 


7,1 


+o,o4o 


— (),ai 


0,70 


137 


5, s 


-0,043 


-0,44 


0,70 


231 


8, S 


—0,045 


-0,18 


0,70 


255 


5,7 


+0,017 


— 0,65 


0,70 


1D9 


6,.'! 


+0,046 


—0,29 


0,69 


I ID 


8,2 


+0,045 


-o,i5 


0,69 


io3 


3,<) 


+0,016 


— o,65 


0,69 


161 


«,a 


+0,037 


-—0,39 


0,69 


I 25 


7.!) 


— o,o55 


—0,22 


0,69 


25l 


6,8 


+o,oo4 


— o,()9 


0,69 


173 


6,7 


—0,044 


+0,3. 


0,69 


296 


7,1 


+0,074 
— 0,046 


-0,44 


o,S 


i3o 


7,0 


— o,3i 


0,69 

o,6§ 


243 


8,0 


+0,OOI 


+0,07 


^4 


7,8 


— 0,062 


—0,29 


0,68 


245 


8,r> 


— o,oo4 


—0,68 


0,68 


i85 


7," 


+0,044 


—0,26 


0,68 


112 


7,8 


+0,101 


+0,54 


0,68 


^l 


8," 


+0,046 


-(-f»>i9 


0,68 


8,8 


+0,045 


—0,19 


0,67 


106 


6,. S 


+o,o35 


-0,56 


<>i<J7 


147 


7," 


+o,o3i 


-o,5o 


0,67 


i38 


8,'. 


—0,026 


—0,60 


0,67 


206 


6,5 


—0,064 


+o,o4 


0,67 


273 


6,7 


— o,o36 


-0,55 


a,67 


2l5 


7,0 


-0,043 


— o,3i 


0,67 


242 


2,i 


— 0,000 


— 0,26 


0,67 


^47 



Porter, it) Newcoinh 
KusIiuT cl Porter. (5) 



(3) A. N. 4033. 
Nicolaïef Z. \6j Kapleyii. 



225 



SUR I.ES SPECTRES STEI^LAIRES ( 

et leur classification, 

Par m. a. de GR AMONT. 



!* 



Fraunhofer, le premier, en 1817, après avoir re- 
connu dans le spectre de la lumière solaire les fines 
raies noires auxquelles on a donné son nom, eut 
l'idée d'analyser de même la lumière des étoiles 
les plus brillantes. II fit usage d'une lunette pour- 
vue d'un objectif de quatre pouces, et, après y avoir 
adapté un prisme et réalisé ainsi le dispositif appelé 
depuis prisme-ohjecLif, il reconnut que Sirius et Cas- 
tor fournissaient des spectres à fortes i^aies noires, 
que ceux de Capella et de Pollux présentaient des 
lignes fines et nombreuses comme celles du spectre 
solaire, et que le spectre de Betelgeuse montrait une 
distribution différente de ses raies. Son habileté 
d'observateur entrevoyait déjà les caractères qui, un 
demi-siècle plus tard, devaient permettre d'établir 
une classification naturelle des corps célestes grâce 
aux travaux de Kirchhoff, Secchi, Huggins, Janssen, 
Rutherfurd, Lockyer, etc. 

Quatre types principaux ont été signalés dès 1867 
par le P. Secchi ; ils coïncident à peu près avec les 
types de coloration des étoiles et forment encore la 
base de toute classification slellaire basée sur l'ana- 
lyse spectrale. 

ClassK I. — Etoiles blanches ou bleues. Spectres 
où les raies métalliques sout rares et faibles, mais 
où l'absorption de celles de l'hydrogène est très 



(M CoUe Notice remplace celle que le rcj^rcUo M. Con^u avait 
consacrée aux. Spectres des étoiles, et dont quelques passages 
ont été conservés ici. 



■qoq. 



226 



marquée : Vega, Sirius, Altaïr, Procyon. C'est la 
classe la plus nombreuse. 

Classe II. — Étoiles jaunes. Spectres à raies fines 
et très nombreuses dues aux métaux, tout à fait 
semblables au spectre solaire : Arcturus, Aldébaran, 
Capella, la Polaire, a du Cygne, a de la Grande 
Ourse. Le Soleil doit être regardé comme une étoile 
de cette classe, presque aussi nombreuse que la 
précédente. 

Classe III. — Étoiles rouges ou orangées. Spectres 
offrant, outre les raies métalliques, de nombreuses 
bandes obscures dont l'arête est tournée vers le vio- 
let et qui se dégradent insensiblement vers le 
rouge. On a reconnu dans ces dernières années que 
ces bandes étaient probablement dues aux oxydes 
de manganèse et au titane, et on les a rapprochées 
du spectre fourni par les taches solaires : Betelgeuse, 
Antarè?, ^ Pégase. 

Classe IV. — Étoiles de faible éclat rouge rubis. 
Spectres dont les bandes, disposées inversement de 
celles de la classe précédente et plus étendues, ont 
au contraire leur arête tournée vers le rouge et leur 
décroissance vers le violet; on est d'accord pour 
les attribuer au carbone. Types : 19 des Poissons, j 
i52 de Scbjellerup. 

Les classes 111 et IV sont relativement peu nom- 
breuses. 

La planche ci-contre donne un schéma des spec- 
tres des trois premières classes de Secchi. Elle 
porte une échelle des longueurs d'ondes X (expri- 
mées en millionièmes de millimètre) des raies de 
ces spectres; cette échelle est nécessaire, parce que 
les dessins des spectres offrent la distribution des 
couleurs qu'on observe avec les prismes. 

Le nombre croissant d'é'.oiles dont le spectre a été 



•2-27 

SPECTRES DES ÉTOILES. 



'-m 



IsSSiN 5Jj' 







M>« 


à" 




f 


2i 

1 






o 






3 -■ 

_C3 












2 













iiisiiit 






-•4.-. 



^i t 



§ o 



i^- 



S ^ 






i:!^ 



220 

étudié dans ces dernières années, la découverte de 
l'hélium, et celle de la deuxième série secondaire 
de l'hydrogène ont rendu cette classification som- 
maire insuffisante; aussi donnons-nous plus loin un 
Tableau de correspondance entre les plus récentes 
classifications. 

Le petit nombre d'étoiles temporaires apparues 
depuis l'application du spectroscope à l'Astronomie, 
dans la Couronne boréale, observée par M. Huggins, 
et dans le Cygne par M. Cornu, ont montré des raies 
brillantes appartenant à l'hydrogène, au magné- 
sium et à l'hélium, qui donne la raie D^, près de 
la raie double du sodium. Ce sont précisément 
les raies brillantes qu'on observe le plus fréquem- 
ment sur le pourtour du disque solaire, dans la 
chromosphère ou dans les protubérances, soit pen- 
dant les éclipses, soit journellement parla méthode 
de MM. Janssen et Lockyer. 

Spectre de l'hydrogène stellaîre. 

Ce spectre, tout particulièrement important en 
Astronomie, paraissait constitué jusqu'ici par une 
seule série de raies dont font partie les quatre 
raies visibles bien connues (C, F, G', h), et les 
lignes ultra-violettes trouvées dans les étoiles par 
MM. Huggins, Haie et Deslandres, série représentée 
par la formule de Balmer ( * ). Cette anomalie d'une 
seule série de raies caractéristiques d'un élément a 
i disparu avec la découverte de M. Pickering, qui a 
! reconnu dans le spectre de l'étoile Ç Poupe (du 
I Navire) une suite de raies qui, h une constante 
près, peuvent aussi rentrer dans la formule de Bal- 
mer, et être considérées comme formant la deuxième 
série secondaire de Yhjdrogène, les raies déjà con- 
nues appartenant à la première série secondaire : 



( ' ) Voir .^nnuiiire, années impaires 



%- 



230 

Deuxième série secondaire de V hydrogène 
ou série Pickering. 

H?' 54i3,6 HC'.... 390^,0 

Hy^ /,542,4 Ht/.... 386o,8 

H5' 4200,7 HO' 38i5,7 

Hs' 4026,0 H'.' 3783,4 

Aucune de ces raies ne figure dans le spectre du 
Soleil, mais elles sont présentes dans les spectres 
des étoiles considérées comme très chaudes. 



Spectre de l'hélium stellaire. 

La majeure partie des étoiles de la constellation 
d'Orion offraient dans leurs spectres un ensemble 
de lignes n'appartenant à aucun élément terrestre. 
Après la découverte de l'hélium, Vogel identifia ces 
raies inconnues avec celles de C3 nouveau gaz, qui 
semble très abondant dans les étoiles blanches les 
plus chaudes. Runge et Paschcn reconnurent, à la 
suite de mesures précises, que le spectre de l'hélium 
peut être réparti en six séries, qui se présentent 
comme si l'on avait affaire à deux spectres complets, 
constitués chacun d'une série principale et de deux 
séries secondaires dont l'une est formée de dou- 
blets et l'autre de lignes simples. Runge et Paschen 
paraissaient donc autorisés à se croire en présence 
d'un mélange de deux gaz qu'ils nommèrent Hé- 
lium et Par-Hélium; ce dernier nom lut changé 
en celui de Aslérium par Lockyer. Mais des re- 
cherches postérieures montrèrent à Runge et Pas- 
chen que d'autres éléments, l'oxygène par exemple, 
possètient aussi six séries, et toutes les tcMitatives de 
séparation, par diffusion, des constituants hypothé- 
tiques de l'hélium restèrent sans résultat. On con- 
sidère donc actuellement l'hélium comme un gaz 



-^û 



•231 



unique; mais il nous a semblé utile, en donnant 
celles de ses raies qui se rencontrent dans les 
étoiles d'Orion, de les répartir suivant leurs séries, 
celles de droite ayant été attribuées à VAstérium. 



SÉRIE 


I" SKRIE 


prin- 
cipale 


secon- 
daire 


5875.9 






4471. 6(') 



3888 J 



4026, 3(') 



3819.7 

3705. I 

3634.4 

3587.4 
3354.6 



II» SÉRIE 


SÉRIE 


secon- 


prin- 


daire 


cipale 




5oi5.7 


4713.3 




4 I 2 I . G 





3^67.6 
3733.0 

3652.1 



3964.9 



361.38 



"" SERIE 
secon- 
daire 



4922.1 

4388.1 
4143.9 

3926.7 

3871.9 

38o5.Q 
3786,0 



II' SÉRIE 

secon- 
daire 



5047.8 



4169.1 



38- 



(* ) Raies les plus facilement observables avec une faible dis 
persion dans les étoiles dOrion. 



^i 



m^ 



^16'l 



Observations récentes. 



La plupart des observatoires astropliotogra- 
phiques consacrent une partie de leur activité à 
l'étude spectrale de la lumière des étoiles. Entre 
tous on doit citer celui de Harvard Collège 
(Cambridge, États-Unis d'Amérique), comme ayant 
adopté un plan d'études très original, très expé- 
ditif, rappelant beaucoup la méthode de la Carte 
photographique du Ciel. Grâce à de riches dota- 
tions (fondations Bâche, Draper Mémorial), le 
Directexir de l'observatoire de Harvard Collège, 
M. C. Pickering, a pu compléter les champs d'ob- 
servation de l'hémisphère boréal par celui de l'hé- 
misphère austral dans des conditions particuliè- 
rement favorables. 

Un observatoire auxiliaire a été à cet effet 
installé à Arequipa, au Pérou, à .î3f33" d'altitude. 
L'instrument principal est constitué par une 
lunette spectrophotographique spéciale (télescope 
Boyden), composée d'un objectif de 33'='" d'ouverture 
avec une longueur focale de 192'^. Los clichés sont 
obtenus en plaçant un, deux ou trois prismes eu 
avant de cet objectif. Cet appareil, monté équato- 
rialement, donne sur une même plaque un nombre 
considérable de spectres stellaires. Ces spectres 
seraient linéaires si le mouvement parallactique 
était rigoureusement réglé; mais un artifice ingé- 
nieux laisse un petit déplacement dans le sens thi 
mouvement dr.rne et donne aux spectres l'étale- 
ment transversal qui fait apparaître les raies. La 
dispersion est faible, mais elle est la même pour 



%- 



m 



233 



tous les spectres, qui ont ainsi une échelle commune _ 
et facile à déterminer, La connaissance d'un seul 
repère suffit donc pour établir les comparaisons. 
Le simple aspect de ces spectres permet de les 
répartir suivant les types principaux et signale, à 
première vue, les spectres présentant des raies 
brillantes si curieuses et relativement si rares. Grâce 
à cette méthode expéditive le nombre d'étoiles de ce 
type a déjà beaucoup augmenté. Dans l'une des der- 
nières campagnes, un même cliché en présentait six. 
Sous la direction de M. C. Pickering, trois Cata- 
logues de spectres d'étoiles ont été successivement 
publiés par l'Observatoire de Harvard : le premier, 
intitulé Draper Catalogue, en 1890; le second, Spec- 
tra of Dright Stars, par miss Maury, en 1897; et le 
troisième, spécialement consacré aux étoiles de l'hé- 
misphère austral, Spectra of Bright Southern Stars, 
par miss Cannon, en 1901. On trouvera, plus loin, 
la correspondance entre les notations employées 
dans ces trois Catalogues. Nous donnons aussi leur 
concordance approximative avec les classifications 
antérieures ; celle de Vogel concorde mal avec les 
découvertes récentes et avec la place attribuée main- 
tenant aux étoiles à lignes brillantes parmi celles 
dont la températui'e est la plus élevée, et qui sont en 
tète du Tableau. 

Voici, d'une manière générale, l'interprétation 
d'ensemble qu'on peut donner de ce Tableau, forcé- 
ment incomplet, et dont certaines correspondances 
sont douteuses ou impossibles à établir avec préci- 
sion, à cause des nombreux types de passage que le 
progrès des moyens d'investigation a permis de con- 
stater de plus en plus nombreux. 



234^ 



On classe parmi les plus chaudes les étoiles du 
type découvert par MM. IVoïf et Rayet. Le bleu et 
le jaune de leurs spectres contiennent des radia- 
lions particulièrement intenses, d'origine inconnue. 
L'hydrogène y est représenté par des raies brillantes 
ou obscures de la série Pickering, très caractéris- 
tique de ces étoiles, et parfois par C et F. On y 
trouve aussi les lignes de l'hélium et la raie 4685,9 
qu'on avait cru pouvoir attribuer à la série princi- 
pale, encore inconnue, de l'hydrogène, mais qui 
semble plutôt appartenir à l'hélium. On n'y a ren- 
contré aucune raie des métaux. Le fond du spectre est 
continu et très intense dans l'ultra-violet. Ces étoiles, 
qui présentent des affinités avec les nébuleuses pla- 
nétaires, paraissent portées à une très haute tem- 
pérature; elles sont toutes situées dans la voie lactée ' 
ou dans les nuées de Magellan. Parmi la centaine 
d'étoiles de ce type, les trois petites étoiles du Cygne 
et Y du Navire dépassent seules la sixième grandeur. 
Elles sont désignées par O dans les Catalogues de 
Harvard. M. Pickering avait autrefois proposé d'en 
faire une classe V à ajouter à celles de Secchi. 

Viennent ensuite les étoiles à hélium qu'on ran- 
geait dans la classe 1 de Secchi, et qui forment les 
groupes B et AB de Harvard. M. Mac Clean a montré 
que ces étoiles blanches ont la même distribution 
que les nébuleuses gazeuses par rapport au plan de 
la voie lactée, et que leur stage d'évolution doit suc- 
céder à celui de ces nébuleuses. 

Les raies d'absorption de l'hélium et de l'hydro- 
gène y sont prédominantes; l'hydrogène étant re- 
présenté par sa première série secondaire et l'hélium 
par au moins trente-six des plus fortes raies de ses 

^ — ^ 



235 

six séries. Dans quelques étoiles ayant des accoin- 
tances avec les nébuleuses, l'hydrogène est repré- 
senté par sa deuxième série seconrfa/re ( Pickering). 
I.a raie 418i, avec exclusion du triplet b, indique le 
magnésium porté à une température excessive, tandis 
que de rares et faibles lignes révèlent la présence du 
sodium, du calcium et du fer. Les raies du silicium, 
de l'oxygène et de l'azote sont plus marquées. Les 
étoiles de ce groupe semblent posséder des couches 
de renversement d'une composition très simple; leurs 
principaux types sont : Rigel et la plupart des autres 
étoiles dOrion, Régulus, Deneb, ^ du Centaure, la 
plupart des Pléiades, etc. 

^'ous devons y rattacher intimement les éloiles à 
hélium à lignes brillantes qui ne se distinguent des 
précédentes que par la présence de raies d'émission 
principalement de l'hydrogène et de l'hélium, sou- 
vent réduites à une seule raie brillante, le premier 
terme de la série, par exemple C pour l'hydrogène. 
Certaines raies présentent parfois un triple renver- 
sement. Parmi les raies brillantes, il faut signaler 
le triplet b et 44^1 du magnésium. Cette classe est 
formée entièrement de variables à courte période ou 
même de temporaires, et comprend une cinquan- 
taine détoiles parmi lesquelles : Alcyone des 
Pléiades, P du C} gne, 9 d'Oi-ion, y de Cassiopée, S et 
ti du Centaure. 

Nous arrivons seulement ensuite à la classe 1 de 
Secchi, celle des étoiles blanches à hydrogène, qui 
forment les groupes A et F de Harvard. 

L'absorption des lignes de la série ordinaire (pre- 
mière) de l'hydrogène y est intense, sans les lignes 
de la série Pickering. L'hélium est absent ou à peine 



230 



visible, H et K du calciiim sont très faibles et étroites, 
ainsi que les nombreuses raies du fer. Le spectre 
s'étend très loin dans Tultra-violet ( pour Véga 
jusqu'à >v297o). Ces étoiles, de couleur blanc 
bleuâtre, forment, avec celles de la classe précédente, 
fa première classe de Secchi. Principaux types : 
Véga, Sirius, Fomalhaut. 

La classe II de Secclii, qui comprend les groupes G 
et K de Harvard, est celle des étoiles solaires. — 
Mêmes raies de Fraiinhofer que dans le Soleil avec 
même développement caractéristique de H et K ; 
raies métalliques étroites et faibles, mais excessive- 
ment nombreuses. Les quatre raies visibles de la 
série ordinaire de Ihydrogène appai-aissent à l'exclu- 
sion des termes ultra-violets qui se montrent seule- 
ment dans les étoiles, telles que Procyon ou Ca- 
nopus, intermédiaires entre la classe précédente et 
celle-ci (étoiles jaunesdeSecchi). Priucipauxtypes: le 
Soleil, Arcturus, aj du Centaure, Capella, la Polaire. 
La IIP classe de Secchi, celle des spectres canne- 
lés des groupes M de Hanard, correspond à un no- 
table abaissement de température stellaire. Ces 
spectres sont constitués par un double système <1. 
raies d'absorption; sur un fond linéaire dfi raies de 
Fraunhofer se projette un enseiul)le d'ur 3 dizaine 
de bandes cannelées sombres qui coïncident avec 
celles du manganèse et du titane ou de leurs oxydes. 
Aiicunedeces bandes ne se trouve dans l'ultra-violet. 
Plusieurs de ces étoiles sont variables. L<;urs princi- 
paux types sont Antarès, Bételgeuse, a d'Hercule. 

En dernier lieu dans l'ordre des températures, 
nous devons placer les étoiles carbonées du groupe N 
de Harvard. 
^ -—- ^^^^^ 



237 

Elles ont, comme les précédentes, des spectres de 
bandes, mais d'une structure toute diffeiente et qui 
sont attribuables au carbone ou aux hydrocarbures. 
Ou y trouve quelques raies de Fraunhofer, notam- 
ment D et E. Leur couleur est rouge rubis; elles 
correspondent à la IV« classe de Secchi. L'hydro- 
gène, l'hélium, le calcium paraissent absents. On y 
trouve quelques raies brillantes d'origine inconnue. 
Sur deux cent cinquante étoiles de cette classe, sept 
seulement dépassent la sixième grandeur. PrincipadX 
types : 19 des Poissons, U de l'Hydre, iSa et 2?o 
de Schjellerup, 

Les étoiles k spectre cannelé avec raies brillantes 
(If l'hydrogène doivent être rattachées aux deux 
classes précédentes . Elles en ont les cannelures 
et la couleur rouge ou orangée ; on y trouve les 
mêmes raies métalliques, mais ces spectres sont 
sillonnés des raies brillantes de la série ordinaire 
de l'hydrogène, en nombre variable, car C et F 
font souvent défaut. Toutes ces étoiles sont incon- 
testablement variables. On en compte environ deux 
cents, parmi lesquelles Mira de la Baleine, / du 
Cygne, R de l'Aigle. 

Dans le troisième Catalogue de Harvard (miss 
Cannon ) les catégories intermédiaires entre les types 
du Draper Catalogue ont été désignées en dixièmes, 
exprimés par l'un des nombres consécutifs de i à 9, 

' et écrits entre les lettres indicatrices des classes 
dont ces catégories forment la transition. Les prin- 
cipales, seules, parmi ces catégories intermédiaires, 
(igurent dans ce Tableau. Dans le Draper Catalogue, 
les catégories E, H, I, L, comportaient une réparti- 
tion provisoire de certains spectres imparfaitement 

} (h'Iinis, et n'ont point ét('' conscrvf'cs par la suite. 



238 



o 

S 

C/3 

Û 

C/2 


0) 


Hydre, A.G.C. 1^202 ( nébuleuse gazeuse). 

•r, Carène. 

Carène, A.G.C. i5 3o5; y Voiles (du Navire). 

Gr. Chien, H.P. i3ii. 

Scorpion, A.G.C. 22768. 

^ Poupe (du Navire). 

29 Gr. Chien. 

S Licorne; i Orion. 

e Orion (Alnitam); x Orion; 5 Orion ; y Cassiopée. 

[v Gr. Chien ; [â Centaure. 

a Vierge (épi); p Lyre. 

y Orion (Bellatrix). 

T, Gr. Ourse ; S Centaure. 

T, Taureau ( Alcyone ). 

(i Persée (Algol); a Lion (Regulus); S Orion 

(Rigel). 
(iirafe, H.P. 557. 


b3 




e-a o-^ v^ << <<< < 


Ed 

fÊT. 


:2 1 X 




en 

o 






o 


-^5» = SS2SSS2ax > 


>9 

U ^ 

o — 

>■ 






1 e 


»_2aassft2 a 



239 



3, ^ 






a. 


- s 


on austr. 
Altair). 
anopus). 

). 
(Polaire 


,2 




.2 
eu 


fi^2 


>neb). 
; a Poiss 
a Aigle ( 
arène ( G 
Procyon 
P. Ourse 


1 
«s 




3 
3 
1 


( Aldébara 
èdc ; a Sco 
Bételgcuse 
a Hercule; 

(Mira), 
is. 


.. Q S -" r « 


a 


t^ 


■< 


Cygne ( 
Gr. Our 
Triangle 
Aigle; a 
P. Chiei 
' Orion ; 




3 
«8 

a 


.2 
"> 

3 


ncer. 
ureau 
drom 
ion ( 
rsée ; 
eine 
oissoi 


OJ o 




n 


«s i- c t, ri -- û- 


3hCJCpQUH<ÎO«2 ^ 


5 8 fo o2-(^o « s:=> 8 


s 


8C!2-8>33-8 O^O - 



UN ;&! O O >* 



(M in ^ ft ^ „ Z 



^^^^s^-^S'^s^sis^s^s 



so s «ui 






= >«««»«>► 



» A a s s 



î* 



Cl- ao ^ a, ^ 
w 5 w -« .i O e 

— S • j^ = 
.«» '^ Z — >• * 

fi 5 ■-; r . e fcf 

,• ;.~!:>^ £ o 

>■ w c i. .-a sj 

'^ ^ 5£ a «^ *- — 
• •: <c « => ^ 

— 5 Q C a-» 
, ° -? •* « 












m 



'2k0 



Classification de sir Norman I<ockyer. 

Nous ne voudrions pas terminer ce résumé sansparler 
de la plus récente des classifications stellaires, celle 
de sir Norman Lockyer. 11 l'a exposée dans plusieurs 
Mémoires {Proc. Roy. Soc. Lond., t. LXVII, n"» 440, 
1901; t. LXXIII, n« 492, 1904; t. LXXVI, n° A508, 
1903) et dans son dernier Ouvrage Inorganic évo- 
lution, dont il existe une traduction française. Sa 
classification, à la fois thermique et chimique, peut 
être schématisée par deux droites dirigées en sens 
inverse, suivant la marche supposée des tempéra- 
tures stellaires, et se réunissant au maximum repré- 
senté par l'étoile y des Voiles d'Argo. Suivant de bas 
en haut l'une des droites, on traverse des catégo- 
l'ies à températures croissantes jusqu'au maximum, 
puis on redescend de haut en bas suivant l'autre 
droite à travers des catégories à températures dé- 
croissantes. Cette classification repose, au point de 
vue chimique et thermique, sur la considération des 
raies dites renforcées ( enlianced ) par les très fortes 
étincelles, et qui sont supposées correspondre à une 
dissociation des différents corps simples en proto- 
éléments. Pour des stades correspondants au point 
de vue thermique, la marche ascendante serait repré- 
sentée par des spectres à lignes de l'hydrogène fines, et 
la marche ascendante par des spectres à lignes de 
l'hydrogène diffuses ( ' ), dus à des couches de renver- 
sement, peu denses dans le premier cas, et épaisses 
dans le second. Chaque stade ascendant, sauf le 
Cygnian, et chaque stade descendant, sauf le Sirian, 
ont leur correspondant thermique de sens inverse. 
Dans le Tableau suivant, nous avons fait suivre 
chaque groupe de Lockyer de son étoile-type et de la 



( M L'inverse aurait iiou pour k>s raies pioloiuéi.illiiiuos. 



24-1 



im 



dési^ïnatiou qui correspond à celle-ci dans le der- 
nier catalogue de Harvard (Cannon) : 

Maximum. 
Jrgonian (y Voiles. Oa; 2J Poupe. Od ). 
Jlnitaiyiian (£ Orlon. B). 



SiTie ascendante. 
Crucian (^Croix. BiA) -^ 
Taurian (^ Taureau. A) 
Rigelian i^ Orion. B8A) 
Cygnian (aCygne. A2F) 

Polarian ila Polaire. F 8 G) 
Aldebarian (a Taureau. 

K 5 M ) 
Antarian 1 a Scorpion. 



Série descendante. 
Achernarian (a Eridan. 

B5A) 
AlgoUan (P Persée. A) 
Markabian { a Pégase A 
Sirian (a Gr. Chien. A ) 

Procyonian (a P. Chien. 

F5G) 
Arcturian (a Bouvier. K) 
Piscian (ig Poissons. N) 




1909. 



i.% 



242 



SPECTRE DES NÉBUI.EUSES. 



Les nébuleuses non résolubles préseutent cette 
particularité curieuse de donner un spectre relati- 
vement très visible, malgré la faiblesse de leur 
éclat : cefa tient à ce que leur lumière, formée d'un 
petit nombre de radiations monochromaliques, :tu 
lieu de s'étaler suivant un long spectre continu. 
se concentre en un petit nombre d'images isolées 
dont l'éclat intrinsèque est indépendant de la lar- 
geur de la fente du spectroscope. 

Les spectres des différentes nébuleuses offrent 
dans la partie visible trois raies coinmunes parti- 
culièrement caractéristiques ayant pour longueurs 
d'onde exactes : 5007, o5; 4959>o2; 4^61, 5o (F df 
l'hydrogène). Les deux premières ainsi que la forte 
raie 8727 de l'ultra-violet ont été attribuées à un élé- 
ment hypothétique spécial aux nébuleuses, le nehii- 
Uuni. 

On rencontre encore dans ces spectres les autres 
composantes de la série ordinaire de l'hydro- 
gène, et aussi une trentaine de raies, variables 
d'une nébuleuse à l'autre, qui peuvent offrir uni- 
notable intensité, par exemple les raies violettes de 
l'hélium 4^72 et 4^90, dans la grande nébuleuse 
d'Orion. 

Sur dix-neuf lignes mesurées par M. Campbell 
dans le spectre de la nouvelle étoile du Cocher, 
parmi lesquelles 436o, bien visible dans la plupart 
des nébuleuses, une seule ligne de faible importance 
est étrangère à la lumière de ces corps célestes. 

Le spectre des nébuleuses est d'ailleurs celui que 
prennent les étoiles temporaires dans la période 
ultime de leur évolution. 



^kS 



SPECTRE BES COMÈTES. 

Le spectre des comètes ou plutôt de leur tête est 
formé généralement d'un faible specti'e continu 
auquel sont superposées quelques bandés brillantes 
dont cinq appartiennent à la partie visible et les 
autres à l'ultra-violet. Cfs bandes ont leur arête 
tranchée tournée vers le rouge et s'estompent 
graduellement vers le violet. Quatre de ces bandes 
coïncident avec celles des hydrocarbures soumis à 
l'illumination électrique ; leurs arêtes ont pour 
longueurs d'ondes: 5635; 5i66; 472-^; f^'^i^.. Deux 
autres bandes 4216 et 3884 sont celles du cyanogène; 
la seconde, ultra-violette, et décelée seulement par 
la photographie, est très forte, comme aussi dans 
le spectre solaire où, bien entendu, elle n'est plus 
brillante, mais renversée. 

Le spectre continu, plus ou moins faible, est dû, 
en partie du moins, à la lumière du Soleil réflé- 
chie par des particules, car on y a reconnu les prin- 
cipales raies do Fraunhofer, et la lumière des co- 
mètes olîre toujours des traces de polarisation. 

Le spectre de la queue, en raison de sa faiblesse, 
a été observé dans un petit jiombre de comètes. 
Dans celle de 1881, la queue avait le même spectre 
que la tète, c'est-à-dire offrait les bandes des hy- 
drocarbures. La comète Daniel de 1907 avait pour 
sa queue un spectre dillerent, d'origine encore in- 
connue, montrant trois groupes de radiations vers 
X 4^20; X 4270; A ^oiô. Un certain nombre de 
faits porte a considérer les comètes comme des 
essaims de météorites; les orbites de plusieurs de 
ces essaims pos>èdent d'ailleurs les mêmes éléments 
que ceux de certaines comètes connues. 

La comète si brillante de 1881 a présenté, en outre, 
une double raie orangée qui n'est autre que D du 



m 



sodium. Ce doublet prit un éclat extraordinaire 
lors du passage de la comète au périhélie. La posi- 
tion relative de cette raie a permis de vérifier la 
valeur de la vitesse de l'astre par la grandeur de la 
déviation (voir V Annuaire de 1891, méthode de 
Doppler-Fizeau, p. D. 27). 

SPECTRE BE X.' AURORE POLAIRE. 

M. Paulsen a mesuré approximativement la lon- 
gueur d'onde de vingt-deux lignes du spectre de 
l'aurore boréale, dont voici les principales, tou- 
jours présentes même dans une faible lumière au- 
rorale : 

5570,5; 4^00; 39i5; 358o; 3870. 

On a reconnu que chacune des lignes du spectre 
correspond soit à l'une de celles du krypton^ l'un 
des nouveaux gaz do Tatmosphère, soit à l'une de 
celles de la lumière cathodique d'un tube à air ra- 
réfié. Plus récemment, M. Sykora (') a mesuré au 
Spitzberg avec précision douze lignes de l'auror 
qui coïncident exactement avec les raies du kryptoi 
mesurées par M. Baly ( -). La raie verte 5570,5, cara 
téristique de l'aurore, est aussi la plus forte du 
spectre du krypton. Malgré la grande densité de ce 
gaz, c'est à cause de l'extrême sensibilité et de la 
persistance de son spectre qu'on s'explique l'appa- 
rilion de celui-ci au milieu des gaz de l'atmosphère. 
M. Ramsay, en effet, a obtenu le spectre du krypton 
mélangé à plusieurs millions de fois son volume des 
axitres gaz. 

On a évalué la hauteur des aurores polaires dans 
l'atmosphère, à plus de 150""". 



( ^ ) ^cnd. Se. Saint-Pétersboiir^, Mém. XI, t. IX, 1902. 
' - i .4.'!trophys. Journal, l XIX, p. 187, i<)r>i. 



II 



2ko 



GÉOGRAPHIE, STATISTIQUE, HEURE LEGALE 
ET TABLES DE MORTALITÉ. 



Géographie et Statistique. 

Avertissement 246 

Généralités sur la Terre 25 1 

Positions géographiques de diff. lieux dans 
les cinq parties du monde (la France et ses 

colonies exceptées) 259 

Afrique, Asie, Océanie, Amérique 277 

Europe 809 

État et moiiv^ comparés de la population.. 322 

États d'Europe par provinces 02 \ 

Franco 347 

Mouvement de la population en 1906 et 1907 4'5o 

Balance des naissances et décès en 1907.. 409 

Mouvement de la population : 1897-1907... [^11 

Mouvement de la population depuis 1800. 4i3 
Excédent annuel des naissances sur les décès 

dans les principaux Étals d'Europe 4^4 

Algérie 4i6 

Colonies et Protectorats de la France /^i8 

Paris 422 

Mouvement de la population en 1906 et 1907 428 

Moiiv.'UKMit de la population depuis 1750. 43i 

Heure légale. 

Heure légale en France 432 

Heure légale dans les pays étrangers 434 

Tables de mortalité. 

Note sur les Tables de mortalité 43g 

Principales Tables de mortalké 44 1 



2^6 

GÉOGRAPHIE ET STATISTIQUE. 



. 



La Géographie et Statistique se compose de 
six parties : 

I. Généralités, comprenant les Tableaux résumés 
et comparatifs des altitudes, de la superficie, de la 
population et des positions géographiques dos con- 
trées et principaux lieux de la Terre ; II. Les Parties 
DU Monde, moins l'Europe ; IIL L'Ecrope, moins la 
France; IV. La France; V. Les Colonics et Protec- 
torats DE LA France; VL Paris. 

Les matières traitées sont : 

1° Les positions géographiques (longitude et lati- 
tude) des lieux les plus importants des cinq parties 
du monde (Tab. VHI, XXII, XXXII, XXXIV). 

2° L'altitude des poijits principaux : sommets, 
cols, localités, villes, situés à une altitude nottible, 
la hauteur de quelques nionuiueuts et les phis j 
grandes profondeurs de la mer. L'altitude est 
connue d'une manière précise dans les États qui 
ont procédé à la triangulation et au nivellemeut de 
leur territoire, particulièrement dans toute l'Europe 
centrale et occidentab". Elle n'est connue que 
d'une manière approximative, le plus souvent par 
des levés barométriques, dans les autres pays; dans 
ce cas, les résultats diffèrent parfois sensible- 
ment d'un observateur à l'autre; nous avons adopté 
les évaluations cjui nous ont paru les plus autori- 
sées, sauf à les modifier plus tard quand il v aura 
Heu (Tab. I, I\, XIII, XIX, XXIE XXIV, XXXIl ). 

3° Lu longueur iles cours d'eau, longueur presque 
toujours approximative, et la superficie dej princi- 
paux lacs (Tab. H, X, XI, XIV, XV, XX, XXI ). 

4° La superficie des parties du monde, des États 
et des colonies, avec le détail des divisions adminis- 
tratives pour les États les plus importants. Les 



247 



données sont puisées aux sources olficiolles pour 
tous les États qui font des publications régulières 
de statistique. Elles ont été mesurées par nous 
pour certaines réffions; pour les États qui ne 
publient pas de statistique, elles ont été emprun- 
tées au BulUtiti de V Institut international de sta- 
tistique, à rAimanach dr Gotha, a. la publication 
intitulée Die Btvôlkerung der Erde et ixnStatesman's 
Yearbook. 

Le groupement des parties du monde varie sui- 
vant les auteurs. Les géographes allemands ratta- 
olient presque toute la Maiaisie à l'Asie; nous en 
faisons, avec Dumont d'irville et la plupart des 
î^eographes français, une des divisions de i'Océanie, 
(le sorte que la superficie (et partant la population) 
est plus grande pour l'Asie et moins grande pour 
I Ocèanie dans le système allemand que dans le 
système français; plusieui-s géographes allemands 
ne se servent même pas du nom d'Océanie S^vûc 
désigner la portion de cette partie du monde qu'ils 
Uiissent en dehors de l'Asie. 

Pour simplifier les grandes divisions, nous avons 
rattache les terres polaires du noixi aux trois par- 
ties du monde qui y correspondent par la longitude. 
Oh peut c<»ntesler un système qui fait de la Terre 
François-Joseph une dépendance de l'Europe ; mais, 
d'un autre côte, les terres situées au nord du con- 
tinent américain sont si étroitement liées à ce 
continent qu'il sei-ait difficile de tracer leur ligne 
de démarcation. Dans la zone glaciale du sud, les 
terres ne sont pas jusqu'ici assez connues pour que 
uous les ayons distinguées de l'Océan. 

Quoique le canal de Suez soit la limite de l'A- 
frique et de l'Asie, la pai'tie de l'Egypte qui s'étend 
sur l'Asie est trop peu considérable pour que nous 
l'ayons classée à part. 

Les États ne calculent pas tous la buperlîcie de 



m 

leur territoire de la même manière; les uns y com- 
prennent les eaux intérieures et côtières ( par 
exemple la France, la Suisse et la Belgique); les 
autres ne les comprennent pas tout entières ( par 
exemple l'Empire allemand et l'Irlande). L'Institut 
international de statistique a émis, en igoS, le vœu 
que tous les États les comprennent à l'avenir 
entièi'ement. 

Il y a deux manières de définir l'étendue de 
l'Europe. 

L'Europe physique, telle que nous la doniipns, 
est limitée par la mer, excepté au sud où elle est 
séparée de l'Asie par la crèle du Caucase et à lest 
où elle l'est par le fleuve Oural, les monts Ourals 
et le fleuve Kara : ce sont des bornes naturelles 
qui ne sont pas susceptibles de changement. ÎVous 
comprenons dans l'Europe les Açores que leur lati- 
tude rattache à l'Europe, quoique leur histoire 
appartienne plutôt à l'Afrique. 

V Europe politique, telle que l'entendent plusieurs 
statisticiens, comprend toutes les provinces sou- 
mises à la même administration que les provinces 
incontestablement européennes: par exemple, la 
portion des gouvernements russes qui déborde à 
l'est au delà de l'Oural et les îles Canaries qui sont 
situées loin des côtes d'Espagne. Ainsi comprise, 
l'Europe politique fournit une superficie territo- 
riale qui correspond aux relevés généraux de la 
statistique sur le mouvement démographique et éco- 
nomique des nations. C'est une commodité pour 
certains calculs du statisticien. Mais cette extension 
a l'inconvénient d'englober dans l'Europe des terri- 
toires qui lui sont étrangers par nature et qui pour- 
raient varier d'un jour ii l'autre avec les conquêtes 
ou avec le mode d'administration des provinces. 

La question des deux Europe a été traitée dans 
la neuvième session de l'Institut international de 



m 



2W 

statistique (Berlin, 1900) par MM. de Juraschek, 
Hermann Wagner et Levasseur, et l'Institut interna- 
tional a consacré par un vote les deux modes de su- 
perficie dont chacun peut avoir, suivant les cas, son 
application(i)(Tab. III, V, XII, XVI,XV1I1, XXll, 
XWIK XXXIII, XXXV). 

5° La population. En face de la superficie de 
chacune des contrées, États, colonies, circons- 
criptions administratives, se trouve la population 
et. à côté de la population, la densité^ c'est-à-dire 
le rapport de la population à la superficie ( nombre 
moyen d'habitants par kilomètre carré). 

Les données relatives à la population sont celles 
du dernier recensement pour les pays qui font des 
recensements; elles proviennent de l'évaluation la 
plus autorisée pour les autres pays. Les recense- 
ments, quoiqu'ils soient loin d'avoir tous la même 
valeur, fournissent, sauf de rares exceptions, une 
notion suffisante du nombre des habitants d'un 
pays. Les évaluations serrent de moins près les faits 
et ne sont souvent, pour les l'égions non civilisées, 
comme l'intérieur de l'Afrique, que des hypothèses. 
Même pour certains pays civilisés elles peuvent dif- 
férer beaucoup suivant les auteurs : en Chine la 
différence excède 5o millions. 

Le total de la population de l'Europe peut être 
considéré comme à peu près exact, tous les États, 
excepté dans la région sud-est, procédant à des 
recensements. Comme presque tous ces recen- 
sements sont périodiques, on peut, à l'aide des 
données de plusieurs recensements, calculer l'ac- 
croisseraent moyen annuel. C'est ainsi que nous 
avons pu reproduire les évaluations officielles de 
plusieurs Étals et donner nous-mêmes une estima- 

(M D« cette cause et d'autres il résulte que la superficie do 
l'Europe diffère suivant les auteurs : tiusi M. SundbSrjr trouve 
ç)S<,.S7î7k*, M. Supan <>7io27S, M. de Juraschek gtgoS^Sk». 



^ 



250 

tion de la population de chaque État européen à la 
fin de l'année 1908 et obtenir un total composé de 
quantités de même nature, c'est-à-dire se rappor- 
tant à la même date (Tab. XVI). 

Hors d'Europe nous avons l'ait une estimation de 
ce genre pour les États-Unis, le Mexique et le Brésil. 

Le total de la popvilation de la Terre est donc 
formé d'éléments disparates, les uns autîientiques, 
les autres problématiques, et, par conséquent, il 
n'est lui-même qu'une approximation. Les éléments 
manquent pour en calculer, comme pour l'Europe, 
l'accroissement annuel (Tab. ÏII). 

Le Tableau ÏV reproduit les données sur la su- 
perficie et la population des grandes divisions du 
monde, d'après Y Annuaire et d'après trois des pu- 
blications récentes les plus autorisées. 

MM. de Juraschek et Sundbarg ont, en général, 
emprunté leurs chiffres relatifs à la superficie aux 
calculs faits par l'Institut Justus Perthes, de Gotha. 
iNous leur avons fait aussi des emprunts. 

La population des principales villes du monde, 
des chefs-lieux de départements et d'arrondis- 
sements et des villes principales de la France, des 
chefs-lieux des colonies françaises, des arrondisse- 
ments et quartiers de Paris complète la partie rela- 
tive à la population (Tab. VI, VII, VIII, XII, XVIII, 
XXII, XXIII, XXXII, XXXMI, XXXIV, XXXV). 

6° Le mouvement de la population comprenant les 
naissances, mariages, décès, avec l'état et le motive- 
ment de la j)opulation à div(>rses é])oques pour la 
France et pour Paris (lab. XXV, XXVI, XXVII. 

xxviii,xxix,xx\v,xxxvi,xxxvn,xxxvin). 

Les Tableaux XVII, XXX, XWl, contiennent des 
données sur l'état et le mouvement de la population 
pour les États d'Europe et pour quelques Etats hors 
d'Europe. Les parties relatives à la statistique de la 
population ont été dressées par iVl. March, chef de la 
Statistique générale do la France. 



251 



PREMIÈRE PARTIE 

G E N É R A l.I T É S 



i^ 



I. IIAUTEIJRS ET PROFOXDELUS COMPARÉES 

1° Montagnes 



MoBt Everest Asie) . 88^0 

I Dapsang (Asie) 8619 

Gaurisankar (Asie)... 8S80 
Kaulchiii DjangaAsic) 858o 
Dliawrtlagiri Asie . . . 8180 
Miisiag-ata (Asiej . ,. ^860 

Gya (Asie) "^614 

Aconcagua (Am. sudi. -o4o 

Ampato \ Am. 3uti ) by5o 

Mont Pissis (Am. sudi. 6770 
NevadodeSorata A.s.i 6tJr7 
C.Tupnngato Aiii.siMi /jôoo 
Chimborazo Ani.sud). 63oi 
Mac Kinley (Am. norili. 6240 
KiUma-Ndjaroafriq.'. 6010 
Demavend (Asie . . . . 51570 

Elbrouz I Europe 1 6629 

Kénia Nyalo (Afrique). 56oo 
P. de Oi'izaba (Am.nord, 55.><) 
St-Klie (Am. nord). . . 5Si7 



RouTi'U/ori ( Afrique ) . 
Popocatepetll Am.nord 1 
Grand Ai-arat ( Asie), 
Kasbeck ^ Europe). . . . 
Klioutchel' (Asie),. . . 
Mont Blanc (Europe). 
Terres pol. sud (sommet) 
M'RoseiPicDufour^Eur.) 
Whïtncy ( Am. noni ) . . 
Cervin (Malterhonr. (Eur.i. 
Pic BlancafAni. nord;. 
Finsteraarhorn (Eur.) . 
Jungfran ( Europe ). . . . 
Cameroun (Afrique)., 
Bernina ( Europe i . . . . 

M"^ Vise (Europe) 

Fousi-Vama (Asie^.- 
Mulahacen (Europe).. 

Etna ( Europe) 

GranSassod'ItaliaiE.). 



2,° Cols {au-dessus de 2000 mètres) 



Sapjeu 1 Asiei 

Passe Dupleix (Asie). 
Karakoram (Asie).. . . 

Parangla Asie 

Latjalanjj 1 .\sie 1 

Witi, Himalaya (Asie) ., 
No-ia, Himalaya (Asie) 
Tunnel d'e iMeigg 
(«h. deferOroyai (A. Si. 
FotOU, Himalaya (Asie). 
Tong-la (passe) (Asie) . 
Cinicero cti.de fer Mejia- 
Puno I (Au;, sud 1 



6247 
0000 

558() 
5557 

0129 
Soôo 

ÔOÔO 

475o 
'|593 
4526 

4460 



Tacora ( |t«sse) (Am.sud). 
Pertillo ( passe) (Aui.sud) 
Col d'Herens (Europe) . 
Col du Géant (Europe) 
Port d'Oo (Europe),.. 

Stelvio ( Europe ) 

Evaiis (cti. de fer du Pac.) 
G-^-St-Bernard lEur.).. 
Port<ieVenasque(£ur.) 
DétilëdeDariel(Eur.). 

Albula (Europe) 

Septinier (Europe), . . 
Splùgen (Europe). . . . 



55fx> 
54 32 
5i5G 
5o48 
4916 
4810 
4690 
4638 
4540 
4482 
4386 

/,27D 

4168 
4o55 

4062 

384 f 

3481 

33ï3 
2921 



4180 
4o6o 
3480 
3362 

3«44 
2765 

2568 
2472 
2417 

2379 
23i3 

23ll 



•252 



3° Iiieux habités 



Kursok (Asie) 

ïacora ( Am. sud) 

Obs. Lincoln (Am. nord) 

Potosi ( Am. sud) 

La Paz (Am. sud) 

L'hasa (Asie) 

IVlouktinath (Asie). . . 
Obs. du Pic du Midi(France) 



4541 
4344 
4332 
3960 
3694 
363o 
3440 
•2877 



Bogota (Am. sud) 

Hospice du Grand- 
St-liernard (Europe). 

Quito ( Am. sud) 

Dardjiling (Asie) . ... 
Saint-Veran (France). 
Briançon (France).... 
Madrid (Europe) 



4" Monuments 

La Tour Eiffel (du sol au sommet du pliure) 

L'obélisque de Washington 

Môle Antonelliana à Turin 

Les tours de la cathédrale de Cologne 

La tlèche de la cathédrale de Rouen 

La plus haute des pyramides d'Egypte 

La tour de Strasbourg (cathédrale) 

La tour de Saint-Etienne à Vienne 

La coupole de Saint-Pierre de Kome 

La flèche de l'église d'Anvers 

La tour Saint-Michel à Bordeaux 

Le clocher neuf do la cathédrale de Chartres. 

La coupole de Saint-Paul à Londres 

Le dôme de Milan (liaulour au-des>us de la place) . 
La flèche des Invalides ( hauteur au-dr.«sus du pavé). 

La flèche de la cathédrale d'Amiens 

La tour des Asinelli, à Bologne 

Le sommet du Capitole h Washington 

Masonic Temple à Chicago 

Le sommet du Panthéon (hauteur au-dessus du pave). 
La balustrade de la tour Notre-Dame à Paris, 

( hauteur au-dessus du pave ) 

Sainte-Sophie de Constantinople 

La colonne de la Bastille 

La colonne de la place Vendôme 

La plate-forme de l'Observatoire de Paris 



2610 
2472 

23.')0 

2182 

2010 
l32i 

65o 



3oo 
i6q 

4 

i56 
i5o 
142 
.42 
i38 

|32 

120 
ii3 
ii3 
1 10 
109 
io5 

lOO 

92 
79 

66 
58 

^2 
43 

27 



^ 



553 



5° Grandes profondeurs des mers 

(Longiluilcs et latitudes approximatives) 



Océan Atlantique 
Latitude Longitude Profond. 



45 N 
43 N 
4oN 
33 N 
3i N 
2 

20 N 
12N 

o 

o 



»5N 



•7 O i)ioo 

22 O 6000 

57 O 6o85 

5i O 6490 

26 O 6290 

Cm o 6995 

87 O 6070 

-o O 853(. 

56 O 6010 

6 O 5695 

21 O 7870 

S 28 o 5940 

s '27 o 6010 

s 450 636o 

56 S 8 E 5520 

Méditerranée 
40 N I 10 E 363o 

36 N 19 E 44o4 

33 N I 26 E 335o 

Mer Noire 
43 N I 3i E 1 2240 

Mer du nord 
59IS I 2E I 347 

Manche 
49N I 7O I IIO 

Mer des Antilles 
17 N I 72 O I 6200 

Golfe du Mexique 
23 N I 950 I 3783 
Océan glacial du nord 
78 N [ 50 I 4846 

Mer de Bering 
55 IN 1 177O I 3925 



Océan Indien et mer d'Oman 



i5N 
9N 
4N 
5 S 
18 S 
S 
S 

s 
s 
s 



Longitude 1 


59 


E 


DI 


E 


81 


E 


47 


E 


94 


E 


98 


E 


54 


E 


127 


E 


58 E 1 


34 


E 1 



4o65 
5o64 
5240 
6071 
59i. 
5820 
5260 
56oo 
5440 
5'733 



Grand Océan 



52 N 


169 
166 E 


52 N 


45 N 


i5o E 


38 N 


142 E 


38 N 


.390 


29 N 


i5gO 


23 N 


i5i 


18 N 


i->7 E 


17 N 


i39 


i56 


.4N 


157 E 


i3N 


143 E 


4N 


121 E 


3N 


i52 


17 S 


1740 


18 S 


119O 


23 S 


177 


26 S 


71 


3i S 


Ï79O 


36 S 


106 


07 S 


i2n E 
1730 


47 S 



-380 

5210 

85io 
8490 
5901 

fv 

D23l 
fi 2 20 

5647 
6io3 
6270 
8802 
5iio 
535o 
8285 
4462 
9185 
-7635 



5420 
5600 
5490 



^ 



m. 



mk 



II. LONGUEUR COllPARÉE DES COURS D'EAl 

ayant au moins 2500 kilomètres de cours 
et superficie des grands lacs 



»• Cours d'ead 
[Longueur en milliers de kilomètres) 



Nil ( Afr. ) tlï^puis la source 
de la Kanjjara du Violoria 
Nyanza 

Amazone (Américiuo) . . . 

leniséi (Asie) 

Yang-tsé (Asie) 

iMississipi (Amérique)... 

MissoillM ( Amérique i [ ' ] . 

Congo ( Afrique )., 

Hoang-ho (Asie) 

Lena (Asie) 

Niger (Afrique 

Ob (Asie) 

Amour (Asie) 

Mackensie (Amérique).. 



6,4 


5,5 


5,5 


.) , 2 




5,0 


4,9 


4,7 


4.7 


4,4 


4,2 


4,1 


4,0 


4,0 1 



S'-Laurent (Am.) depuis 
rexl.occ.dulac Supérieur. 

Irtych (Asie) 

Madeira (Amérique). . . . 
Arkansas (Amérique)... 

Volga (Europe) 

Yucon (Amérique) 

Gange ( Asie ) 

Purus ( Amérique ) 

Danube (Europe) , 

Zamhèze (Afrique, 

Tocantins (Amérique;... 

Nelson (Amérique) 

RioGr. del Norte(Am.). 
Orénoque (Amérique)... 



2° Lacs 
(Superiicic en milliers de kilomètres carrés) 



Victoria-Nyanza ( Afr. ) . 
Lac Siipéi'ieur( Amérique ) 

Lac d'Aral (Asiei 

Lac Huron (Amérique).. 
LacMicliigan (Amérique! 
G' lac de l'Ours ( Am. ).. 



83,3 
83,0 
67,8 
(Jo,3 

J-2,0 

36, o 



Tanganyika ( Afri(iut> 1 . . , 

Lac Haïkal (Asie) 

Lac Nyassa (Afrique 1... 
G'' lac des Esclaves lAm. 
Lac Eric (Amérique)..., 
Lac Tchad ( Afrique 1 



3,7 
3.5 

3.' 
3 . 

3.t 
3,3 

3.0 



32, () 

3i,4 
•.i6,5 
26,0 
24,0 
i(i,3 



['] De la source du Missouri à l'emboacliure du Mississipi la 
distance est d'environ yaw kilomèirea. 



m 









255 








_ 


— % 




■ 


s 














5 -^4, ■£ o 














.- ■" ^ -3 -2 1, 


Ci tr-c-î^ 


^1 '^^ 


O 








r ~ - = — - o 


ccTt^c^co 


i> c^< 


S 








=■ " =■- 5 •=-«" « 


C^ lO 




o 








-« 3 __ = — 






i^ 






-u 1 


S =. 5^ g.^ 












^ 1 












s 


i 


— i; — " 














1 ■ 


es 


s 1 












■g 




: ' 


'Ë 


CO -^-^ C--_ 


lO «* 


t- 




a , 










m 


y 


« es « 


f-Tf-TovaT 


-*!• <r/ 


^ 




O 


X. 




--ï» Q-t 




•r^ 




-0 




S zn 










V 


P 


-< 












■< 












JQ 


^ 








1 ■ 






1 1 


^ 


E^ 


~ 2 s '3 o ■= 










^ g 


& 


C^ ~ ^ 


o m 


<o 




1 




rS-i-œ"^ 


!II "^ 


S 




é-* V 










-SH 




-«•s 


1 










^1 




H" 5 










ir 


r^i 


rc i^ uT rs c^* 


o_ 


o — ^ — ^—^ 


,^ cr 


= k 


f-^ 


r =•:- 


ç.p ^-*« Cî î^ c^ 


co 


(î^ cooo c^ 


lo ce 


i-'o 


s 5 .-, 


^ -^^ -«rH c^ 


t^ 






ot o 


sa o 


a «I 










■^ 


1 « 
















^ > 


r= 
























1 îiJ * 


a « i 


J^. ^. -^. ^_ J,^. 


i 








1 ^^ 




"o^ '^-i^'o"ô"o 


C^l «_vO_<© C 


o u~ 


r-~- 


Oî 


S ~ s 












' S£ C 


»>. = - 


:^ ^-r c GO O 


,?■; c" >-*~ -"" >- 


O oc 


oo 


CM 


! S 1 


oc •= ■ 


cN c o r- 




CN - 


1^ 




^-â 


'-' T : 














« . ir . . . 














* . ii . 




2 


-Z '• T 


■5: £-S : 


9i 




Ê 

as 


= • ë • 




,5* • 


^ : i. 




t 


^7^ 


H 


^ • .-3 • 




ï s 




i ai : 

s. » t • 

;■ t o • 


S 


'> 

^ 


1 
1 


C 

o 
2 


S 2 = • 

ci*: 

c 


■" 


il 

o 8 

c *3 


m • 


ta 

<n 
4) 

ï 


O 

eu 


■3 a c 

i i X 

** « s 


s = * 1 


1 






i > " 

a 2 «-S 


0) 






a 


ja £ c g s d-c 


^5-- = 






T. 

< 


Il M H 


• es G 




= c:2 tn c 


•::; 


^^ 


-U eï 


•«: 


^" 


o -. ^oc 


a<î <!;c 


-< 





iiiiiiiim 



Toi) 



^. 



s 


ï § 


, 


o 00 fO 


LOO c^ 




2 .. 


— 


es 

"5 


•l-f 


3 O 


w oo r^ 


->o ««r {«Tsv. 


c^ 


S ^ 




K '-c S 
5 "=? -.j 

15 ^ « 

aïe 


n,.2 


- va- c 
va- « o 


'- va- 


-o 


a vc 




e 


O, 












t 


'u 




^ 




« 


m 

a 


""5-i 


== 

« 


9^1;, 


C.-rn r^ri 


o 


2 2 


1 


.2 


4-^ 


fi. 

3 

C/3 


■X M va- 


oc c^; r^r<-i 

C>1 — 


^2 


3 ~" 

■2 ~5 


« 

^ 


1 
g 




11 




OC' o c 
ÎO v^ c" 


c 


-5 
3 ■? 


o 


g 


c-^ 


va- « oe 


ij 


lO 


'a 


^1 


g y j 


Sn 










-3 


« 




;^ 




o 


O 9 


^=ï=^ i 


ii 




— ' 




S c 


t 


c>o a 


^ a J 


T. 


C^O «s 


Ci r^ pv 


va- 


?• * 


e 
1 


iPAKAi 

es et po 
raphes 


ss"^" f 


3 


^ ^ ^ fe 

a> c V.T 

* fo va- 


00 ce ■>? 

cri « 


va- 


" es 

S 1 


'^- 1 


, 


cc r-vD 


va- rvt-o o 


[^ 


^ 'Ê 


-< 


se» 




II 


- - ~ % 


<o i-^ oo c" 


lO 


^ 1 


^ 


^2 i 


ce va- « 


c CO 


30 








P" 


CO - QO 






•s s 

•r. 


1 


:i^ V » 














= i3 S 


s"~ 


C 


:r~,çr;r^ 


^P^r'P 




"C ^ 


s 


de kilomè 
'après div 


!U 


.a 


l^DO !N 


cr.oo r^ro 


va- 


« = 


o 


IM 


3 


* tM va- 


00 o" r^v4- 




5> S 

1 1 


3 


5-^ ( 


es 


r--o - « 


O O 


O 


•« 




? 2 l 


11 


fC CN »OU^ 


% -< V-. % 








« ^^ 1 


va- hH oo 




■•b 


.= i; 


^ 


» 5 ^ 1 










* ? 


O 


Itli 


p "" 






^~~ 




2 


rs 










3 


a 

s 


Sîf 


il 


« in o o 


ce 00 




ÎW 






a» 


^■2^ r 


— _ 




T! - 


ro 




■3 




q; 


^- 1 


c^- 






■" 


Ë.W S 


r 




u 












|g| 






u 






• A 


. 


; 




V 
















.ns . . 
























y 

TS 


:|| : 




iiss 




























œ 




i 
1 

1 


Ë = 

H 2 

es s 

•< 

•3 




1 

C 

i 


-i 




n 

•a. 
e. 


3 


3 « o 
-O =, ^ 


o 






(A 






^ 


< 


-< 


C 


< 


-< H 




* cS* >^' 







257 



Y. ÉTATS AYAXT hU SIPEIIFICIK 

de plus d'un million de kilomètres carrés 

{Superjicie exprimée en milliers de kilomètres carrés) 


\ 
Empire brilanuique. 

Empire russe 

Empire chinois 

France 


34534 
2239-2 
II 383 
10904 

85o7 
6o55 

3'99 
2886 


Belgique et Congo.. 
Danemark et Groenland.. 
Portupal 


2412 
3345 
2171 

IIOO 


Pays-Bas 


Élals-Lnis 


Mexique 


Krésil 


Pérou 


Empire ottoman .... 
Empire allemand. . . 
Képuhlique Argentine. . . 


Perse 


Bolivie 








VI. ÉTATS AYANT l]XE POPILATION 

de plus de 2 millions d'habitants vers l'an 1909 

{Evaluations approximatives en millions d'habitants) 


Empire britannique. 

Empire chinois 

Empire russe 

États-Unis 


4o3 
35o? 

l52 

98 

81 

78 

5o 

44 

38 
36 
27 


Espagne . . .... 


20 
19 

i5 
i3 
9 
7 
b 
6 
5 
5 

4 
3 


Brésil 


Mexique 

Portugal. . 


France 


Perse. . 


Empire allemand. . . 

Japon et Con-e 

Autriche-Hongrie . . . 
Pays-Bas 


Roumanie 

Suède . 


Rcpubliqm; Argentine... 
Pérou 


Empire ottoman . 

Italie 


Colombie 


Chili 


Belgique et Congo,. 


Danemark 








— * 



'909- 





258 




\ll. VILLES 

ayant plus de 400 OOO habitants 

{D'après les derniers reeensements ou évaluations) 


VILLES 


il! 


VILLES 


ill 
il! 


Londres^Registratiou . . 

(1907) (Greater 

New-York (1906). . . 

Paris (1906) 

Chicago (1906) 

Berlin (1905) 

Vienne (1907) 

Tokio (1903) 

Philadelphie (1906). 
St-PétersboHifg(i9o5) 

Moscou (1907) 

Constantinople 

Buenos-Avres (1906). 
Pékin.. ..' 


4-58 
7218 

4ii3 ! 

2763 
2049 

2o4o 

2000 

I8I9 
1442 

;3^5-^9 

110(3 
1084 
1000? 

996 
qoo 
870 
848 
848 
811 
8o3 

]t 

730 
746 

l\^ 
6di 

649 
643 


Fou-tchéou 

Bruxelles ^et faub.)(i9«j) 
Boston (1906). ..... 

Bangkok 


6.4 

612 
602 
600 


Le Caire (1897) 

Naples (1901) 

Amsterdam (1906) . . 
Baltimore (1906), . . 
Birmingham (1907). 

Madrid (1900) 

Munich (igoS ) 

Sydney (1906) 

Barcelone (1900). . . . 
Melbourne ( 1906 ), . . 
Marseille (1906) .... 

Dresde ( 1 900 ) 

Madras (1901) 

Leipzig (1900) 

Sou-tcbéou 


570 

564 
564 
554 
553 
540 
539 

6, 


Osaka (1908) 

Canton 


W'i 


Hang-kéou 


5m 


Calcutta (1901) 

Glasgow (1907) 

Rio de Janeiro ( 1906) 
Hambourg (igoô)... 

Bombay (1901) 

Varsovie (1901) 

Tien-tsin 


5i 


Milan (1901 ) 

Lyon ( 190G) 

Breslau (i9o5) 

Leeds (1907) 

Home (J901) 

Cleveland(iqo6) 

Sheflield (19^)7) 

Odessa (1900) 

Cologne (i9o5) 

Copenhague (1906).. 


4' 

!r 

•'r 

4^ 

40 

46 

45 

45 

4î 

42 


Liverpool (1907) .... 
Budapest (1900) .... 
Chang-haï 


Saint-Louis (1906) ► 
Manchester (1907). . . 











25<) 



VIII. POSITIONS GÉOGRAPHIQIES ET POPULATION 

de différents lieux 
DA^iS LES CINQ PARTIES DU MONDE 

(L.V FRANCE ET SES POSSESSIONS EXCEPTÉES) 
Jai popiiUtlion est e.vprimée en tnillieis d'habitants 



NOMS DES LIEUX 



Aarhiis ( Danemark) 

Aberdcen (Ecosse) 

Adélaïde ( Australie mérid.) 

Adelie ' terre\ 

Aden i Arabie ) 

Adis-Ababa (Abyssinic). .. 

Agra (Inde) 

Agram ou Zagreb ^Hongrie) 

Ahmedabad (Inde » 

Vix-la-Chapelle (Prusse), 
aor (Inde) 

on, Ohio (E-U) 

.;iny, New-\ork (E-U)... 

aiuo (Italie) 

|> I Syrie) 

\andrie (Egypte) 

•xandrie (Italie) 

.Alicante (Espagne) 

JAligarh, Koil (Inde) 

|AIIahabad ;lnde) 

iAllegheny, Pensylv. (EU) . 

j Alloua \ Prusse ) 

lAlwar (Inde) 

JAmoy (Chine) 

lAmritsar (Inde 



LONGITUDE 
en 



degrés 



56 gaÔN 
01 8 58n 
84 5i 6 S 
66 34 35 s 
2 4640N 

9 O N 

7 10 29N 

43 48 54 N 
23 I 25n 

5o 46 34 n 
2627 48n 

' 7 N 
42 39 50N 
3-^ 58 N 
36 II 25n 
3i II 43 N 

4454 N 

38 20 47» 
27 5o N 
25 25 54n 

4027 42 N 

53 3i 44 N 
2734 

24 26 46 N 

3i 3" i5n 



7 52 36 E 

4 25 5i o 

i36 10 35k 

i37 5o CE 

42 38 53e 

36 25 E 

7542 I 

i3 38 46e 

70 i4 35e 

3 44 17E 

72 1941E 

83 57 o 

76 5 i4o 

10 37 E 
3445 OE 

27 3i 25e 
6 17 
248480 



82 20 570 

7 36 IQE 
7^4 E 

II54348E 

72 32 i6e 



temps 



o 3i 3o 
o 17 43 
9 4 42 
9 II 30 
a 5o 35 
2 26 
5 2 49 
0-.4 35 
4 40 58 
o i4 5 

4 49 ï9 

5 36 
5421 

4a 

a 19 o 

1 5o 6 
o aS 

o II i5 
5 3 
5 18 9 
S 29 34 
o 3o 35 
4 56 
74255 
4 5o 9 



40 

3a 
18! 

6 

186 
i44 

74 

5r 
99 

52 

i4c 

Sac 

7 1 

5o 

70 

17a 

i45 

168 

57 



260 



NOMS DES LIELX 



Amsterdam (Pays-Bas i. .. . 

Ancône (Italie) 

Aiulrinople ( ïiiniuie i 

Anvers (Belgique) 

Arad ( Hongrie ) 

Arkhangel ( Russie ) 

Arnheim (Pays-Bas) 

Assomption ( Paraguay i . . . 

Astrakhan ( Russie ) 

Atliènes ( Gièee ) 

Atlanta, Géorgie (EL) 

Auckland (Nouvelle-Zciandc). 

Anffsbour{; (Bavière ) 

Bagdad (Turquie d'Asie) . . . 
Baliia ou San-Salvador ( Brésil). 

Bakou (Russie dA>ic) 

Bâle (Suisse) 

Baltimore, Marylaml (K-l') . 
Bandjormassin (Bornéo). . , 

Bangalore ( Inde ) 

Bangkok (Siam) 

Barcelone (Espagne ) 

Bareilly (Inde) 

Bari (Italie) 

Barmen (Prusse) 

Baroda (Inde) 

Barow [pointe] l Alaska». . . . 
Barrow-iii-Furness (Anfçlelenc) 

Batavia (Java) 

Bolem ( Brésil I 

Belfast (Irlande) 

Belgrade (Serbie) • 

Bellary (Inde) 

Bénarés (Inde) 

Bergen ( Norvège) 

Berlin (Prusse) 

Berne ( Suisse ) 



02 22 30N 

^3 87 i5n 
5i 12 28N 

^611 N 

«1430 8.N 
5i 58/,6n 

30 l(j 49s 
'}6 3 I 3 N 

3708 8n 

33 44 59 N 

36 5o 5 s 
48 21 42N 
33 19 5o.N 
i3 037 s 

^O 31 5()N 

47 33 25N 

39 1-7 48n 

3 18 55 s 

12 59 26 N 

44 32N 



i3 



28 20 CJN 
'4« 819N 
JI 17 N 

22 17 58n 

7.27 ON 

>4 7 , -^ 

6 7 4os 

25 y s 

54 4o 35 N 

U4757N 

i5 H49N 
25 18 25n 

()0 23 5^N 

52 3o 17 N 
',6 57 9^' 



degrés 



2 32 54 e 
1 1 II 5e 
24 i3 3oE 

2 4 3o E 

1857 E 

38 10 53e 

3 34 29 E 
60 o 200 
4541 58 e 
21 23 29E 

8643330 

172 27 30E 
8 33 54 e 
42 2 i5e 
40 52 200 
47 3o I 2 E 
5 i5 23e 
78 5t i3«) 
112 I /| 46 E 

75 16 32 E 

98 9 i5e 
o 10 180 

■77 •'' ^7^ 
i4 3o38e 
453 e 

70 52 22E 

i58 35 i4o 
5 33 G 

I04 28 II e 
5354 G 

•8 4340 
18 9 i4e 
74 34 25 E 

80 4f> 27 E 
2 57 57E 

ir 3 28 e 
5 6 1 1 E 



261 



NOMS DES LIEUX 



Reiitlien (Silcsiel 

Beyrouth (Syrie) 

Klia(;alpiU' (Inde) 

Bhopal (Inde) 

Bielefeld (Prusse) 

Bikancr . Inde) 

Bilhao I Espagne) 

Birkeiilu'ad ( Anglcici-rci . . . 
Birmingham ( An^clcierre;.. . 
Blackburu ( Angleterre i . . . . 

Boohiim I Prusse i 

Boj^ota i Colombie) 

Bolo{[ne (lialic) 

Bol ton ( Angleterre 

Bombay (Inde) 

Bonn ( Prusse 1 

Bootlo ( Angleterre ) 

Ifosna-Seraïou Saraïevo (lîosnie 
Boston, Massachusetts (E-U)., 

Boukhara (Turlceslan) 

Bourneraouth (Angleterre). 
Bowen [port] (Amer, nord* 

Bradlort i Angleterre i , 

Braïla Roumanie) 

Brênn* (Allemagne) 

Brescia ( Italie i 

Breslaii • Prusse > 

Uridgeport, Connecticul (E-U) 

Briphton i Angleterre i 

Brisbane > Queensland ) . . . . 

Bristol ( Angleterre) 

Bromber^; iPrusse) 

Bruges I Belgique) 

Bru un i Autriche) 

Brunswick ( Allemagne i .. . 

Bruxelles < Belgique i 

Bucarest ( Roumanie t 



oo 2 I N 
33 54 27 N 
25 I 3 M 

23 i4 

52 I 

28 I I9N 
43 2 2 36n 

53 24 4^ 

52 28 N 

53 45 N 
5i 29 N 

4 35 55m 

U 29 4- N 

54 3(3 
18 53 46 N 

5o 43 44^ 

53 27 N 

43 5i 33 N 
42 21 28N 
39 46 37 N 
5o 43 >• 
73 i3 39N 
o3 48 N 
'|5 i636n 
53 4 48n 
45 32 19N 
5i 6 56n 

4ll'f N 

5o 49 N 
27 28 3 s 
5i 27 24 N 
53 7 

01 12 Ô2N 

49 I I 39N 

52 16 6n 

50 5o 37 N 

44 25 38N 



degrés 



temps 



16 35 E 
33 8 5oE 
8439 E 

75 O E 
611 E 

70 58 48 e 
5 24 190 
5 20 5i o 

4i4 o 
4 49 o 

4 53 E 

7634 80 
9 o 59E 

4 59 o 

70 28 43 e 

4 45 34e 

5 19 o 
16 5 3oE 
7323540 
62 5 42 E 

4i3 o 
91 i5 90 

45 o 
253749E 

628 6e 

t53 8e 
44157E 
75 46 o 

2 28 o 
i5o 4i i6e 

4 56 90 
i5 4o E 

o 53 24 e 
i4 16 30E 

8 II i6e 

2 2 17E 
23 46 3e 



Il m s 

1 6 

2 T2 35 

5 39 
5 o 
o 25 

4 43 55 
o 21 3 

«' 21 23 

o 17 
o 19 
o 20 

5 6 I 
o 36 



4 41 55 



ï 4 2 
4 53 36 
4 8 23 



16 

1 42 3i 

o 25 52 

o 3i 32 
o 58 48 
5 3 
o 10 

[O 2 45 

19 45 

1 3 

o 3 34 
o 57 6 

o 32 45 

8 9 

1 35 4 



■^ 



:ft>*£ 



m 



NOMS DES LIEUX 



Budapest (Hongrie) 

Buénos-Ayres (Rôp. Argent.) 

Buffalo, New-York (E-U) 

Biirnley ( Angleterre ) 

Burton-on-Trent (Angleb..). 

Cadix ( Espagne ) 

Cagliari ( Sartlaignoi 

Calcutta (Inde) 

Calicut (Inde) 

|Cambridge, MassaohiiSi (E-.U) 
Camden, New-Jersey (EU) 

Candie (Crète) 

Canton (Chine) 

Cap Est d'Asie 

Cap Farewell ( Groenland ). . 

Cap Nord ( Norvège ) 

Cap Horn ( Amérique mériiL) 

Cap Icy (Alaska) 

îCap Town ( Le Cap ) 

Caracas ( Vcnézuéia) 

Cardiff (Galles) 

Carlsruhe ( Bade) 

Carthagône (Espagne i 

Cûssel (Prusse) 

Catane (Italie) 

Cawnpore (Inde) 

Cettifjné (Monténégro) 

,Chan{j-haï (Chine) 

'Charleston, Caroline S; (E-Ui. 
Charlottenhourg (Prusse) . 
Chemnit/ ( Saxe) . ..... . . . 

Chicago, Illinois ( E^U) 

'Christiania (Norvège) . . . . . 

'Cienfuegos ( Cuba ) 

Cincinnati, Ohio (E^V). . . . . 

Cleveland, Ohio (E-L) 

Coblence ( Prusse ) 



47 29 I2N 

3^36 30 S 



53 48 
52 48 

36 27 4iN 
39 i3 i4n 

22 33 25n 
[1 14 55n 
42 22 48n 
3953 
35 21 

23 8 9N 
66 3 ION 

5949 ON 

71 10 oy 
d5 58 28 S 

■JO 20 ON 

33 56 3 S 
10 3o 3oN 

51 29 ON 

49 o 3oN 

37 35 5oN 
5i i8 58n 

N 

7" 

^|2 45 N 

3i i5 N 

32 46 34 N 

52 32 N 

50 5o N 

4l 5o IN 

59 54 44 N 

22 I 7N 
39 8 20N 

4i 3o 6n 

5o 21 39 N 



u 







z. 


LONGITUDE 





en 


'% 




.j 


— ■ III m 


u 


degrés 


temps 



a. 




h m s 




1643 lE 


I 6 52 


716 


60 42 290 


4 2 5o 


ro84 


81 i4 


5 25 


382 


4 35 


18 


io4 


3 59 


16 


53 


8 32 350 


34 10 


69 


6 46 48e 


27 - 


54 


85 09 56 e 


544 


848 


73 26 5 e 


45344 


-- 


73 27580 


453 52 




77 26 


5 lo 




22 47 45 e 


1 3r II 


2i 


iio 56 3oE 


72346 


900 


187 55 46e 


12 3i 43 




46 21 56 e 


3 538 


» 


23 3o 00 


I 34 


a 


69 37 35 


4 38 3o 


N 


164 i4o 


10 56 1 


K 


16 8 26e 


I 434 


-8 


69 16 80 
5 3o i5o 


437 4 


72 


22 1 


188 


6 3 54e 


24 t5 


I II 


3 19180 


oi3i7 


lOl) 


7 3 39* 


28 là 


120 


1243 E 


o5i 


149 


78 59E 


5 12 4 


I . . - ' 


j 6 4o E 


I 7 




119 5 E 


7 56 


6- 


82 16 i5o 


5 29 5 


56 


10^7 E 


044 


2'tO 


10 3.> E 


042 


?2 


89 57 36o 

8 23 8e 


5 5950 


2.. 


o33 32 


2 


82 4q 3oo 


5 3i 18 




8645350 


547 » 


3.1 


84 2 23 


5 36 9 


46u 


5i5 41e 


021 3 


54 

1 



'9h 



263 



NOMS DES LIEUX 



U.i.iiubatore (Iflde) 

nar (Alsace) 

■ {{ne ( Prusse I , 

iinbo (CeylBii ) 

1 imbus, Otiio (E-Ui. . . . 

istautinople (Turquie). 

t'iiluipue ( Danemark 1 . . 

iloba iRip. Argentine I. 

loue (Espa^rncl 

•ou ( Grèce». . . 

k ( Irlande ) 

•atry ( Anglelprre). . . . 

1 ovie ( Auiritlioi 

lold (Prusse I . . . .. . 

iistadt (Russie) 

vdou (Angleterre). ... 

Idalero dnde) 

lack ( Ind»). . . 

I iiowitz ( AiUrlcliff).. . . 

rca ( Inde > ..;.... 

Dylla», Texas . EL i 

I Damas (Turquie d'Asie . . . 

l)Hiizi(^ ( Prusse ) 

Darblianga (Inde)...,.., 
iDarmstadt (He»se). ...... 

I Dayton, Ohio [E-L; 

Debreczen ( Hongrie i. . .. 

Delbi (Inde) 

Denver, Colorado (E-U'... 

Derby (Anglolerrc) 

Des Moines, lowa (E-U) . . 

Dessau ( Anhalt \ 

Delroit, Michi^an tE-Ui . . . 
Devonport (Anglolwre^ . . 

Dorlmund Prusse) 

Dresde ( Saxo | 

JDubliu 1 Irlande \ 



o58 N 
48 4 4i>' 
5o 56 33 N 

6 56 34 N 
39 56 
4i o 3oN 
55 4o 42N 
3i 25 i5 s 
S-? 52 i5n 

37 I2N 

01 53 53 N 
5r2 26 N 
5o 3 52N 
5i 19 53 N 



LONGITUDE 

en 



01 22 

II 43 i6n 
20 27 33 N 

25 43 i3n 

32 46 N 

33 3o 3i n 

54 21 18 N 

26 10 2N 
J9 52 20 N 
ÎQ 4* N 
^733 N 
>»39 2N 
3948 N 

52 55 32 N 

4i34 N 

5i 5o 6n 
42 21 N 

5o 22 ON 

5i 3i 25 N 
5i 2 I^N 

53 2 



degrés 



VA 



7437 E 


5 I30E 


4 37 32 E 


77 3o 20E 
85 16 E 


26 38 44 e 


10 l4 52 E 


66 3a 170 


7 1.0 00 


173545VE 


10 47 320 


3 5o 


in 37 20E 
4 16 42 E 


27 25 53 e 


2 26 


77 26 21 E 

83 3i 5e 


23 35 34 e 


88 342E 


98 5i 
33 57 59_E 


16 19 32E 

83 35 54 e 


6 19 23e 
86 54 


19 18 E 


7453 44e 


107 2D 

348430 


9D09 


9 3t» 44 È 


85 23 170 
6 3o 35o 


5 7 5oE 
II 24 28e 


8 4o 32 



temps 



h m 

4 58 

o 20 5 

18 3o 

5 10 
541 

1 46 î5 
o4o 59 
4 26 9 

28 4w 

1 10 2^ 

43 ro 
ot5 

1 10 29 

16 

1 49 43 



53 

42 

4-29 

i58 

r45 
Tro6 

427 
fr3 



5 9 46 
534 
I 34 22 

5 52 r5- 

6 35 

X i5 52 
I 5 18 
5 34 16 



I 17 

4 5^35 
7 ro 

o r5 li 
624 
3^47 

5 41 33 
o 26 2 
o 20 3i 
o 45 38 
o 34 42 



i^ 



zo* 



m' 



NOMS DES LIEUX 



Duisbourg ( Prusse Rhénane) 
Duluth, Minnesota (EU). . . 

Dundee ( Kcosse ) 

Durban (Natal i 

Dûsseldorf (Prusse) 

East Ham (Angleterre) 

Edimbourg (Ecosse) 

Elberfeld (Prusse Rhénane). . 

Klbing (Prusse) 

Elizabeth, New-Jersey (F.-U). 

Erfurt (Saxe) 

Erie, PensylTanie (E-L). . . . 

Essen (Prusse) 

Eall River, Massachus. (L-U).. 

Ferrare (Italie) 

Fez ( Maroc ) 

F icnsbourg ( Prusse ) 

Florence (Italie) '. . . 

l''oukouoka ( Japon ) 

Fou-tcliéou (Chine) 

Francfort-s.-lVlein (Prusse). 
Francfort-s.-Oder (Prusse). 

F'ri bourg (Bade) 

Fukui (Japon ) 

Funchal (Madère) 

Fiiith ( Ravière) 

Fy.siibad (Inde) 

Galatz (Roumanie) 

Gand (Belgique) 

Gatesliead (Angleterre) .... 

'iaya (Inde) 

GelsenkircluMi ( Prusse ) . . . 

(iènes (Italie) 

(ienève ( Suisse ) 

Georgetown ou Demcrara (Guy). 

Gibraltar (Espagne) 

Gladbach (Prusse) 



5i 26 
46^2 
56 27 56 k 
29 52 4os 
5i 12 25n 
53 

55 57 28 N 
5i i5 24 N 
54 9 44n 

00 D» 49N 
U 6 
5i 28 
4.41 
44 5o Abu 
34 6 3n 
544*7 5n 



i3 4 
33 36 4 



7 ON 

5i4n 



/,N 
29 43 28N 

5o 6 43 N 
52 22 8n 

N 

N 



53 4q 3q 
36 3 
32 38 4n 
4() 29 N 
26 46 47 N 
45 26 ON 

5i 3 i3n 

54 58 N 

2'| 46 N 
5l 3l N 

^4 25 38n 
1 6 II 59 N 
6 49 20 N 
36 7 20 N 

O N 



degrés 



4 25 


39E 


9432 





5 19 


00 


2843 


36 e 


426 


CE 


5 18 





5 3i 


3o 


44939E 


17 3 


4'.E 


7637 





8 42 


IJE 


82 3o 





441 


E 


7330 





9 10 


4lE 


7 21 


340 


7 ^ 


6e 


8 55 


6e 


128 3 


32E 


103 I 


44^: 


621 


DE 


12 i3 


DE 


.!?^7 


19 E 


i34 


E 


iqi4 


80 


8 39 


E 


7949 


i3e 


2542 


lOE 


I 23 3oe| 


3 56 





8227 
440 


E 


F. 


6 35 


49 E 


3 48 


36 e 


60 3i 


44 


ït 


420 

E 



265 



NOMS DES LIEL'X 



ilasgow ( licosse) 

ileiwilz (Crusse) 

fon t Hi»^ou^t9>^) 

îodhavn ( Groenland ). . . , 

iondai" (Abyssinic) 

ioraklipur (Inde) 

»r»rlitz (Allcniaçnc) 

;oleborg ( Suède i 

iovan (Ecosse) 

>rand Rapids, Mlch. (K-Ui. 

iralz (Autriche) 

ireenock ( Kcosse i 

Ireenwich ( Anglclcrrc ). . 

irenade (Espagne) 

îrimsby ( Anstlelorrc). . . 
".roningiie (Pays-Bas) . . . 
• iiadalajnra (Mexique) . . 
iiialcmala la Nueva (Guatemala) 
iuayaqiiil < Éqwitcur) .... 

Iwalior (Inde) 

laarleiu (Pays-Bas) 

lapon (Prusse ) 

Iakodaté (Japon) 

ialifax ( Anjrleterre) 

ialle-s-Saal > Prusse i 

lambourj; (Allemagne) . . . 

iainilton (Canada) 

Jang-keou ( Chine ) 

lanff-tchéou (Chine). ... 

laiilcy ( Anslelerre) 

lanovre i Prusse i 

larboiirg i Prusse) 

larrisbour^. Ponsylvanie iK-L'i 
lartford, Connecticul (E-L) 

îastings (Angleterre) 

lelsingsfors (Finlande)... 
iiroshitna (Japon) 



55 02 43 N 

50 17 N 
i5 28 6n 

G9 i4 4n 

12 36 26 N 

.ti44 

51 92TN 

ri'j 42 34 N 
00 02 

42 58 N 
47 437N 
5o 56 53 N 
5i 28 38N 
3^ i3 N 
53 3'| N 
53 i3 I2N 

20 4o 46 N 

1 4 38 N 

2 12 24 s 

26 i3 12 N 

52 22 54N 

5i 28 N 

4l 46 57 N 

53 43 N 
5i 29 38n 
53 33 7N 

43 16 N 
3o34 58n 
3o 20 N 
5i 32 21N 

52 22 20N 

53 27 5i N 
4o l5 N 

45 59N 

5o 52 N 
60 9 43 N 

34 ^O N 



longiti;de 
en 



degrés 



6 37 53 o 
16 20 
71 3i 57 E 
oô 44 21 o 
35 9 5 e 

81 3 
12 39 33e 

93745 

6 39 
88 I 

i3 6 26E 

7 5 2TO 
2 20 140 

6 I O 
2 24 O 

4i4 o 

io5 4o 4^0 
92 55 o 

82 12 340 

75 49 42 E 

2 18 7E 

5 8e 

I38 24 42E 

412 O 
9 37 3oE 

7 38 i4e 
82 17 

III 56 37E 
11746 E 

3 i', 80 
7 24 9E 
7 38 48e 

7434 o 
75 I 90 

1 44 o 

22 37 3e 
1 3o 5 e 



temps 



26 3i 

1 5 

4 46 î 
3 42 5- 

2 20 36 

5 24 

o 46 38 
o 38 3i 



o 9 
o 24 
o 10 
o 16 56 
7 2 43 

6 12 

5 28 DO 

5i3i9 
o 9 1 
<> 21 
9 i3 39 
o i~ 
o 38 3o 
o3o 33 
5 29 

7 27 46 
7 5i 

o 12 56 
o 29 3- 
o 3o 35 
4 58 



266 



NOMS DES LIEUX 



Hodmczô-Va&arholy (Hongrie). 

Hong-Kong (île) 

Honolulu ( llawaï) 

Hornsey ( Angleterre ) 

Houston, Texas (E-U) 

Howrah ( Inde ) 

Hul)H (Inde) 

Huddersfield ( Angleterre ) . . 

Hyderabad, DeccanMIndc). . 

laroslav (Russie) 

lokatcrinodar (Russie d'Aêici. .. 

lekaterinoslav (Russie).... 

lelissavetgrad (Russie) . . . . 

[ndianopoiis, Indiana (E-UI. 

Indigirka (étahlissemoni à l'em- 
bouchurc ) ( Asie ) 

Ipswich ( Angleterre) 

Irkoutsk ( Sibérie ) 

Ispahan ( Perse ) 

Jaipiir (Inde) 

Jassy (Roumanie) 

Jersey (ile) 

Jerscy-City, New-Jersey (K-B).. , 

Jérusalem ( Syrie ) 

Jhansi (Inde) 

Jitomir ( Russie) 

Jodlipur ( Inde) 

Jubhulporc (Inde) 

JuUunrhir (Inde) 

Kaboul ( Afganistan ) 

Kagoshima Japon) 

Kaiserslautern (BaTièrci... 

Kalouga ( Russie ) 

Kanazawa ( Japon ) 

jKansas City, Kansa» ( E-L)., 
'Kansas-City, Missouri (E-U). 

Karaclii ( Imie) 



46 24 

22 l6 

21 l8 

5i 35 
29.^6 

22 07 
i5 18 
5339 
17 21 

un 



^3 

/,8 27 
48 3i 
36 46 



N 
52N 

6n 

N 
N 

N 

N 

3ûN 

24N 

30N 

i4n 

N 



a 



o 33 N 
52 17 i6n 
32 3^ 34 N 
26 5-î 27 N 
47 10 24N 

49 12 4^ 

4044 N 

3i 46 3oN 

25 27 28 N 
5o l5 22N 

26 17 35n 
23 828N 
3i 19 N 

34 3o I2N 

3i 35 32 N 
49 26 39 N 
54 3o 3iN 

35 29 N 

39 7 N 
39 5 5i > 

A 49 49^ 



longitude I 


en 




degrés 


temps 


18° 0' E 


h m 9 

r 12 


III 49 i6e 


7 27 i" 


160 12 240 


To 4o 5o 


2 26 


10 


97 44 


6 3i 


86 2 E 


54i 


72 5l E 


4 5i 


470 
76 éi4E 

3732 3 e 
36 33 E 


16 


5 433 


2 3e 8 


2 26 


3244 OE 


2 To56 


29 57 IDE 


ï 59 49 


8826 


554 


i47 10 3oE 


9 48 4a 


I 6 180 


4 S'a 


loi 55 57 E 


6 47 M 


4q24 2»E 


3 '7 37 


73 29 OE 

25.5 3e 


4 53. 56 


I 4i 


424 5o 


17 36 


76 26 


5 6' 


32 52 52 e 


ïn 3i 


76 i4 19E 


5 457 


26 I93IB 


145.» 


70 40 55 k 


4 4M4 


ri'lK 


5 l'o a<) 


4 53.' 


664943e 


4»7 19 


125 53 19E 


8 >3 33 


5 2616E 


o»j 45 


33 54 54 e 


2I&40 


i37 22 E 

96 58 


9 9 


6 28 


96 55 36 


6274» 


64 38 OE 


4 18 3a 



267 



NOMS DES LIEUX 



\atraaiKlii (Népal) 

îazau ( Russie ).,,.« 

verskomet ( HonBrie ) 

vernian ( Perse ) 

\harkow ( Russie ) 

vhorsou ' RussiP) 

vlioUand (Russie d'Asie) . . . 

\.ichinev (R^i^sie) 

viel ( Prusse ) 

viev (Russie) 

vingston ( Jamaïque) 

iingston-upon-Hull i Anj^let.). . 
Cioto ou Miaco { Japon ) . . . 

vobé (Japon) 

vœnigsberg (Prusse» 

i-clhapur i Indei 

ionigshûtte ( Prusse ) 

Coumamoto ( Japon ) 

i.oursk ( Russie ) 

iovna (Russie) 

Crakau ( Galicie) 

v.ementchonp (Russie). . . . 

iumbakonam (Inde) 

wuro I Japon) 

.a Canée ( Crète ) 

,a Havane ( Cuba ) 

.a Haye i Pays-Bas.) 

.ahore (Inde) 

.akno ou Lucknow (Inde) 

.a Paz BoliTie) 

a Flata i Rcp. Argentine U . 

.ausanne ( Suisse ) 

.awrence, Massachns. (E-U). 

.6 Caire ( Éjrypte) 

eeds ( Aniçlpterre i 

.eicester ( Angleterre ) 

.eipzig ( Saxe ) 



l 
OU 

465 



35 M 

24 N 

N 

29 DI N 
5o O ION 

46 37 48 N 

4o 32 26 N 

4-7 I 35n 
5\ 20 28 N 

5o 27 I2N 

7574IN 

53 45 ON 
34 53 N 
3441 16 

54 42 5on 

16 43 N 
5o 18 N 
32 5o N 
5i43 43n 
5456^ 
5o. 3 52 >• 

49 349N 

10 56 N 

34 9 N 

35 28 4oN 
23 921N 

52 4 4oN 
3i 35 ON 
26 5i 24n 

16 29 57 N 

3447 16s 

46 3 I 23 N 
42 39 N 

30 2 4n 

53 48 N 

02 39 N 

5i 20 6n 



LONGITUDE 

en 



degrés temps 



83 o 



17 24 E 

5\ 4 ^ 
33 53 23e 
3o 16 49E 
68 36 i3e 

26 3o 2E 
'7 48 40E 

28 955e 
79 7540 

2 3d IDO 
i33 10 E 

i32 5i 22E 

18 93 

71 53 e 

1637 E 

128 34 
33 52 25e 
21 33 E 
17 3n 23e 
3i 4 i^E 
3 
6 

21 4o 10E 
84 4i44o 

I 58 i6e 
71 58 55 e 
78 36 12 E 
70 29 200 
60 18 260 

4 1757 
73 3o 

28 55 I2E 

3 52 o 
328 

10 3 i5e 



V 

100 



h m 

5 32 
5 7 

1 10 

3 36 
» iD 33 

2 I 
434 
i46 
o3i 
I 62 4o 
5 16 32 

10 21 

8 53 
8 5i 2c 

1 12 38 

4 47 

1 6 
8 34 

2 i5 3o 
I 26 

1 10 29 

2 4 r7 

5 8 
8-4» 

1 26 4i 
5 38 47 

7 53 
447 56 
5 14 
441 
4 I i4 

2 41/; 
454 

1 55 41 
o i5 

o 14 
o 4o 1 3 



268 



f^' 



NOMS DES LIEUX 



Leith ( Kcossc) 

Lem berg ( Autriche ) 

Léon ( Mcsiqua) 

Léon (Nicarajfua) 

Leyde ( Pays-Bas) 

Leyton ( Angleterre ) 

Lliassa (Tibet) 

Liban ( Russie ) 

Liépc ( Belgique) 

Lie{ïnitz (Silcsie) 

Lima (Pérou) 

Lindon ( Prusse) 

Linz ( Autriche ) 

Lisbonne ( Portugal ) 

Liverpool ( Angleterre ) 

Livourne (Italie) 

Lodz (Pologne) 

Londres (Angleterre) 

Lorca ( Espagne ) 

Los Anjreles, Californie (E-U) 
Louisville, Kentucky ( E.-U.). 
Lowell, Massachusetts (E-U). . 

Lubeck (Allemagne) 

Ludwigshafen-s-Bliin (Bavière). 

Luxembourg (Luxembourg) 

Lynn, Massactiuselis (E-U).. 

iMacao (Chine) 

Madras (Inde) 

Madrid ( Espagne) 

Madnra (Inde) 

Magdebourff ( Prusse i 

Mahon ( Minorque) 

Malaga ( Espagne ) 

Malines (Belgique) 

Malmoë (Suède) 

Manajyna ( .Nicaragua 1 

Mancliester (Angleterre; . . . 



ON 



30 09 
49504-N 

31 7 24 s 
12 32 N 
02 9 20N 

rn3i34N 

29 39 I 2 N 

■j6 3o 20 n 
7 56n 
1 12 37N 
2 3 6s 
53 5o N 
48 18 19N 
38 42 i8n 
33 24 37 N 
',3 32 36 N 
il 46 
)i 3o 49 N 



degrés 



2 44 N 

38 lô N 

42 34 N 

53 02 ion 
49 28 N 
49 37 38 n 

42 20 N 
22 I I 25n 

i3 4 8n 

JO 2^ 3oN 

9 55 IN 

52 8 4n 

39 52 39 N 

36 42 39 N 
I 46n 
55 37 ON 

2 10 N 

53 29 on! 



5 35 100 

2142 56e 

104 o55o 

8914 o 

,2 .8480 

2 20 270 

88 42 44 e 

.i8 40 32^ 

. 3 j2 42E 

.1.3 49 4oK 

79 22 53 o 

1343 

II 57 

II 28 390 

5 19 36< 

7 57 3oE 
17 i3 

2 25 570 
43 G 

120 35 3oo 
88 6 90 
7343 

8 21 91 

6 7 %. 

3 49 26 E 
73 21 

m i3 CE 
77 54 36 e 

I 3oo 
70 46 55 e 

9 1 8 3o E 

1 57 3 e 
644510 

2 8 32E 
10 4o OE 

88 32 o 
434580 



*. 



269 



'TSi 



NOMS DES LIEUX 



ianfhester. Ne\v-ll:iiiipshire lE.-l.) . . 

Mandalay (Birmanie) 

Manille (Philippines) 

Vlanulieim (Bade) 

ilaria-Tlicrèsioplo (Honj^rie) . . . 

>laroc (Maroc) 

tiarsala (llaliei 

►lascate (Oman) 

►layence (liesse) 

tiedellin ( Colombie i 

■ledveji iiles) (Asie), la plus 0. 

•leerut (Inde) 

'lelbourne (Victoria) 

'Icmphis, Tennessee (K-U).. 

•lerthyr-Tydfil (Galles) 

•lessiue (Sicile) 

letz ( Lorraine ) 

lexico (Mexique) 

■liddlosborougli (Anglcl.). . 

lilan i Italie) 

lilwaukce, Wlsconsin (E-U). 

linneapolis, Minnesota (E.-L'i . 

linsk (Kussie 

lirzapur (Inde 

lodène ( Italie i 

lonrovia (Libéria) 

lonlerey ( Mexique ) 

lontevideo (Uruguay > 

lontréal ( Canada) 

loradabad ( Inde ) 

loscou i Russie) 

lossoul (Turquie d'Asie.. . . 

loukdeu ( Mandcbourie ). . . . 

louimein Inde i 

lùlheim-s-Rliin (Prusse).. 

lùlluiin-s-Rulir (Prusse) . 

liilliouse (Alsace) 



37 



4^ 57 N 
31 59 3oN 

i4 35 3i N 

49 29 1 1 N 
'4(3 8 N 
3i 3- 20N 

375} 19 N 
2.3 37 26 N 

'19 -^9 44 N 

62 N 
70 02 i4n 

9 o 4^ î* 

I9 ^3 s 

35 9 N 
5i45 N 
38 II 33 N 

49 7 i4n 

19 26 IN 

54 35 N 

45 27 59 N 
43 2 N 

44 -^8 39 N 

53 5^ i3n 

??^§-.'' 
h4 3Sojn 

<i 10 5n 

25 3 !f N 

34 5431 8 

45 3l ON 

28 5o N 

55 45 20 N 

36 19 N 
4i 5^ N 
16 29 i4n 

50 57 N 

51 2-7 N 

47 445iN 



LONGITUDE 
en 



degrés 
73° 49 O 

93 4Ô 27 E 

118 37 5l E 

6 7 22E 
17 22 E 

9 56 240 
10 I 44*^ 
56 i5.5i E 

5 56. 8 e 

l58 3 o6e 
-,3 22 17E 

1/42 38 17E 
92 20 o 

5 42 o 
i3 14 4e 

3 5o 23 e 
loi 28 7 
334 

6 5i i4 E 

90 7 1 o 

9534270 
25 i3 17E 
68 55 E 
8 35 i8e 
i3 9 90 
102 4o o 
58 32 290 

75 53 290 

76 i4 e 
35 



4 

4o49 
121 38 

9^17 
440 
433 
5 o 



temps 

h m 

4 55 

6 i5 : 

7 54 3 

24 2! 

1 9 

o 39 4( 
o 4o • 
3 45 '• 
0.34^ 

5 i3 



9 3o 
6 9 
23 

o 32 

O i5 
645 
o i4 

37 
6 I 
622 

1 4o 

4 36 
o34 
o 52 
6 5i 
3 54 

5 3 

5 5 

2 20 
243 
8 7 

6 21 
o 19 
o 18 
o 20 



1359 
61 



270 



NOMS DES LIEUX 



Multan (Inde) 

Munich (Bavière) 

Munster ( Prusse ) 

Murcie ( Espagne ) 

Muttra (Inde) 

Mysore (Inde) 

iNagasaki { Japon ) 

Nagoya ( Japon ) 

Nagpur ( Inde ) 

Namangan ( Russie d'A«ic ) . . 

Nankin (Chine) 

Naples (Italie) 

Nashville, Tennessee (E-U). . 
Nassau {cap) (Nouvelle-Zemble) 

Nogapatam (Inde ) 

Newark, Now-Jersey (E-U) . . 
New-Bedford, Massachus. (E-U). 

Newcastle ( Anglotcrre) 

New-Haven, Conneciicui;E-U 
New-Orléans, Louisiane (E-U)., 
Newport, Mon. (Angleterre), 
New-York, New -York (E-U). . 

Niigata ( Japon ) 

Nijni-Novgorod (Ruesic) . . 

Nikolaïef ( Russie ) 

Ning-Po (Chine) 

Norfolk, Virginie (E-il). . . 

Northampton (Angleterre) 

Norwich ( Angloterre )...... 

Nottingham (Angleterre) 

Nuremberg (Bavière) 

Oakland, Califoruio JK-U). . . 

Oberhausen (Pru«»e) 

Odense ( Danemark ) 

Odessa ( Russie ) 

OfTenbach (Hesse) 

Okayama (Japon) 



3o II 57N 

48 8 45n 
5i 58 ION 
3759 i4n 

27 28 N 
12 18 i4n 

32 44 35n 

35 T N 
21 49N 

.'40 5<) 35n 

32 4 40N 

4o 5 1 46 N 

36 9 58n 

76 33 ON 

10 45 43> 

40 45 N 

4i 38 ION 

32 27 N 

41 19 22N 

29 5n 46 N 
53 5^ 6n 
4o 42 44 N 

37 55 i4 N 
5() 19 44n 
46 58 21 N 

29 42 N 

36 49 33 N 
52 i5 N 

52 38 N 
52 57 8n 

49 27 36 N 

374e 5n 
5i 3i N 
55 23 N 
46 28 38 N 

50 7 N 
3436 6n 



degrés 



69 8 I E 
9 16 17 E 
5 17 3 1 E 

3 28 5o 

75 21 E 

74 19 lE 

127 3i 5aE 
i34 36 E 

76 44 ^4e 

69 19 58e 

116 27 OE 

1 1 55 1 1 E 
89 7140 
60 37 i5e 

77 3o 42B 
7632 ^ 
73 i5 5oo 

5 27 o 

75 i5 21 o 
92 23 420 
II 53 loo 
n6 20 38 o 

106 42 47 K 
4i ^o 6e 
29 38 12 E 

im i E 

78 38 00 
3 14 o 
37 o 

3 28370 
84426E 

124 36 540 

4 3i B 
8 2 E 

25 17B 

6 25 E 

39 4 e 



28 

l3 



^ 



^l 



!^. 



NOMS DES LIEUX 



Oldhaiu ( Auyteterre ) 

Omaha, Nebraska (E-U) 

Oiusk i Sibérie) 

Oporlo ou Porto (Portugal!. . . . 

Orel 1 Russie 1 

Oreubourg (Russie) 

Osaka (Japon) 

Osnabrûck ( Pru^e ) 

Ostende t Belgique ) 

Ottawa ( Canada ) 

l'adang [ Sumatra ) 

Padoue i Italie i 

Paisley ( Ecosse) 

Paleinhang (Sumatra) 

Palerme ( Italie i 

Palma ( Majorque ) 

Panama ( Panama i 

Pai~amaribo i Suvinam ) . . . . 
Paterson. New-JerseyiE-f) . . 

Patiala (Inde) 

Patna (Iode) 

Pékin (Chine) 

Pensa ( Russie ) 

Peoria, Illinois ( E-U ) 

Pcmainbuco t Brésil) 

Perugia ( Iulie ) , 

Peshawar i Inde ) 

Pforzheiui ( Bade ) 

Philadelphie, Peii«îlv.(E-lJ) 

PUsen ^Bohème) , 

Pise Italie) , 

Pittsburg, Pensyhnuiie (E-U) 
'■ Plauen iSaxei 

Plytnouth ( Angleterre) 

Poltava (Russie) 

Poona (Inde) 

Coit-au-Prince (Haïti) ... 



53 32 N 
4i i6 N 
5459 8n 

9 9^ 
52 58 27N 
5i 45 UN 

34 742N 

52 16 35n 
5i i3 5on 
45 20 N 

o 58 I s 
45 23 45n 
55 5 1 N 

2 59 2Ô s 

38 6 46n 
3934 4n 

8 57 6n 

6 44 >' 

4o 53 
3o 5 
25 35 56n 
3q 54 2 3n 

53 n ON 
4o 46 N 

8 3 22 s 

43 7 N 

34 047.N 

48 52 N 

39 56 53N 

9 44 53.N 
. 43 5 N 

40 26 i5n 

5o 29 H 
5o 22 aoN 

49 34 58 N 
18 3o 25n 
18 33 54n 



LOXGIÏLDE 



degrés 



! 



428 o 
98 16 460 
71 2 19E 

10 58 290 
33 43 58e 
62 46 33e 

[32 48 OE 

5 42 20 E 
O 35 8e 

78 3 o 

98 o 17E 

9 32 4oE 

6 46 o 

102 25 20E 

11 I i4e 

O 18 12 E 

81 52 260 

76 32 o 

73 10 

82 53 33 e 
ii4 7 58e 

42 4i 33 E 

91 54 
37 12 i 

10 3 
69 i3 55e 

621 E 
7729170 

11 2 32 E 

8 3 4aE 

82 i8 3oo 

949 E 

6 28 14 o 

32 i4 7E 
71 32 47 E 

74 42 160 



temps 



6 33 7 

4 44 9 
o 43 54 

2 i4 56 

3 3i 6 
8 5i 12 
o 22 49 
o 2 20 

3 12 

6 32 I 
o 38 II 
o 27 

6 49 4i 
044 5 
o I i3 

5 27 3o 

349 
5 6 

4 53 

5 3i 34 

7 36 32 
2 5o 46 

6 i 
2 2849 
o 4o 

4 36 56 

o 25 

5 957 
o 44 10 
o 32 i5 
5 29 i4 
o 39 

o 25 53 
2 8 56 
4 46 II 
4 58 49 



57 

3io 
64 
5o 
34 

ii3 
60 

i35 

1000? 

62 

66 

120 
61 

1442 

68 

61 

375 

.io5 

120 

54 

t53 

70 



^ 



272 



NOMS DES LIEUX 



LATITUDE 



Portiand, Maine (E-U).... 
Portland, Oirgoii (RU) .. 
Port-Louis (Maurice) . . . . 
Porto Alejfrc ( «résil i. . . . 
Port-Royal ( Janiaïquc). . . . 

Port-Saïd (É^jpic) 

Portsmouth ( Aiijîlclcrre i . . 

Posen ( Prusse ) 

Potsdam (Prusse) 

Prague ( Uolièmc ) 

Presbourg (Hongrie , 

Prestoa ( Anglclerre i 

Providence, lUiuile-Islund iK-l" 

Pucbla (Mexi(|uc) 

Québec ( Canada ) 

Queluz (Brésil) 

Quito (Equateur) 

Ranipur (Indei 

Rangoon (Inde) 

Raveune (Italie) 

Rawalpiiidi (Inde) 

Readinp ( Angleterre ) 

Reading, Pcnsylvanie ( Et ). 
Reggio-Emilia (Italie). . . . 

Remsched (Prusse) 

Revel (Russie) 

Roykiavik (Islande) 

Hhondda ( Galles i 

Richmond, Virginie (E-U)., 

Riga (Russie) 

Rio-de-Janeiro (Brésil).. . , 

Rochdale (Angleterre) 

Rocliestei-, New -York (E-U). 

Rome (Italie) 

Rosario (Républ. Argentine).. 
Rostock iMeklembourg-Sch). 
Rostov-s-I)on (Russie).... 



«i 



43 


37 22 N 


4o 


32 N 


■20 

3o 


9 4a S 


I S 


^7 


55 5oN 


3i 


i5 48n 


00 


48 3n 


D2 


24 N 


02 


22 06n 


5o 


5 17N 


48 


8 3oN 


53 


./',6 N 


4i 


49 26.N 


«q 


23lN 


',H 


48 17N 


20 


3q \ 





i3 5is 


28 


47 >• 


ib 


6 ,4n 


U24 58N 


33 


37 4n 


01 


27 N 


40 


20 N 


44 


4i39N 


01 


12 N 


^ 


2628N 


8 32N 


01 


40 N 


37 


32 i6n 


5b 56 36 n| 


22 


5424 s 


53 


37 >■ 


43 

4i 


ri: 


32 


09 s 


Ô4 


027» 


'17 


l3 ON 



72 32 43o 
124 5 1 G 

55 12 OE 
52 24 o 

79 1 1 .6 o 
ag 58 4o e 

3 26 270 
i4 3r E 

10 43 42 E 
12 5 9 E 

144^ âfi 

2 O 

73 44 33 O 
100 32 i4o 

7332340 

46 5 G 

80 52 4oo 

76 4i E 

9349 i3e 
9 52 i3e 

70 43.10 E 

3 19. G 

78 18 o 

8 17 10E 
452 

22 24 3oE 

24 ï5 590 

5 02 o 

79 46 180 

21 48 II E 

45 3o 36 

4 3o o 
7955440 
10 7 3e 
62 59 o 

9 48 CE 
3- 22 08 E 



23 

5 ig 

1 27 

3 1 
018 

5 19 43 
o 4» 28 

4 II 
o 39 la 

2 29 3o 



•273 



NOMS DES LIEL'X 



Ottordam (Pays-Bas) 5i 54 SgN 

ainl-Dominiïuc (Dominicaine). 18 27 54 N 

Gall (Suisse 47 "^ -7N 

Helens ( Anslclcrrc) 5j 2*7 

•John (Terre-Neuve 
Joseph, Missouri (E-U). . . Sç) 49 
Louis, Missouri (E-U) .. . 38 38 4n 
'-Paul, Minnesota (E-U). . . 44 ^^ 



ION 



-Pétershourg (Russie) 

•akaï (Japon) 

.aleni (Inde) . 

•alford (Anfflelerrci 

alonique (Turquie) 

ait Lako City. Uiah (EU) 

amara Russie) 

amarkand ( Russie d'Asie ) . . . . 

amarang (Java) , 

an Amaro (Brésil) 

an Antonio, Texas (E-U). 
an Francisco, Calif. (E-U) 

an José (Costa-Rica) 

.an Juan (Porto-Rico) . . . 
•an Luis Potosi (Mexique). 

>au Paulo (Brésil) 

<-lvador (San Salvador;, 
itider (Espagne).. . . 

i igo (Chili) 

.autiago-de-Cuba (Cuba).. 

>aragosse ( Espagne ) 

>aratov (Russie) 

«avannah, Géorgie (E-U). . 
ichOneborg (Allemagne) . . 
ioranton, Pensylvanie (E-U). 

icutari (Albanie) 

•cntari (Turquie d'Asie). . . 
»oattle, Washington ( E-U) . . 
H'bastopol ( Russie I 



LONtUTLDE 
en 



degrés 



5o 56 3o N 

34 33 

[ 39 I 2 N 

53 29 N 

4o 37 28 N 
40 46 4 N 

53 II 8n 

39 38 47 N 

6 58 29 

12 9 s 

29 25 27 N 
37 47 28 N 

9 56 3n 
i8 2S56n 

22 1 N 

22 32 55 S 

24 8 ON 

43 27 52 N 

33 26 42 s 
20 o i6n 
4i 3g 24 N 
5i 3i 34n 

32 4 52N 

54 23 52 N 

41 22 N 

42 1 ON 
4l 3 N 
47 4o N 

',i36 5i> 



9 ^^ ^■ 
à i3o 

2 3l E 

4 o 
I 20 
97 12 o 
92 32 33 o 
95 20 o 
2758 8 e 
i33 2 E 
75 49 33 e 
4 36 
20 37 46 e 

ii4i3 4io 

47 4'i44e 

64 37 54 e 

108 IDE 

4i 8 
100 49 43o 

124 4^ 5 
86243^0 

68 27 420 
io3 18 o 

48 58 58 o 
7737 240 

6 q 00 

73 i4io 
7810440 

3 i3 00 
43 44 ï5e 
83 25 4oo 

8 2 10E 
78 6 o 

17 8 OE 
26 42 E 

124 20 o 
3i II 8e 



temps 

h m 

O 8 38 

4 48 53 
o 28 

20 
340 4 
6 29 
6 10 10 

6 21 

1 5l 32 

8 52 

5 3 I? 

18 

1 22 3i 

7 36 55 

3 10 59 

4 18 32 

7 '* 

2 45 

6 43 19 

8 19 3 

5 45 38 

4 33 5i 

6 53 

3 i5 56 

5 10 3o 
o 24 36 

4 52 

5 1243 

o 12 52 

2 54 5- 
5 3343 

32 9 
5 12 

1 8 32 



4 44 



•9"9- 



^Ik 



:^ 



NOMS DES LIEUX 



Sendaï ( Japon ) 

Serro (Brésil) 

Séville ( Espagne ) . 

Shahjahaiipur (Inde). . . . . 

Sheffîeld ( Angleterre ) 

Sholapur (Inde) ,. 

Siam ( Siam ) , . . . 

Singapour (Indo-Ghine). . . . 
Smyrne ( Turquie d'Asie ) . . . . 

Sofia (Bulgarie) 

Sourabaya ( Java ) 

Sou-tchéoii (Chine) 

Soiithampton (Angleterre). 
South Shields ( Angleterre ) . . 

Spandau (Prusse) 

Spezia (Italie) 

Spitzberg (Baie Madeleine) . . , 
Sprinfftield, Massach. (E-U). . 

Srinagar (Inde) 

Stettin (Prusse) 

Stockholm ( Suède ) 

Stockport (Angleterre) 

Strasbourg (Alsace) ... — 
Stuttgart (Wurtemberg) . . . . 

Sucre ( Bolivie ) 

Suez (Egypte) 

Sunderland (Angleterre)... 

Surakarta (Java).... 

Surate (Inde) 

Swansea (Angleterre) 

Swa-tao ( r.hino) 

Sydney (Nouvelle-Galles). . . . 
Syracuse, New-Yotk (^E-U).. 

Szegedin (Hongrie) 

Tabriz ( Perse ) 

Taganrog ( Itussie ) 

Tanjore (Inde ) 



\l 



38 i4 N 

1955 6 
87 22 44 N 

27 52 N 

53 28 N 

39 N 
O N 
I 17 UN 

38 26 30N 

42 4l 57 N 

7 i4 20 s 

28 46 37 N 

50 53 59N 

54 5q n 

52 34 N 
44 6 Ï7N 
-7933 45 N 

42 5 N 
34 6 22N 

53 35 4lN 
59 20 33 N 

53 25 N 
48 34 57 N 
48 46 36 N 
19 3 s 
2956 9N 
5455 7N 
7 28 s 
21 12 19N 

5 1 36 55 N 
23 21 42N 
33 5i 4i s 

43 2 N 

46 16 N 
38 4 N 

47 12 27 N 
10 45 N 



LONGITUDE 
en 



degrés 



i38 5o E 

42 42 O 
8 21 23o 

ni 33 E 

Us G 
7324 K 

97 40 £ 
loi 3o 53e 

24 49 2TE 

20 5q 33 E 

IIO 25 59 E 

102 12 54e 

344220 

346 o 
10 5o E 

7 28 57 E 

Mo 17E 

7455 O 

72 28 43 E 

12 i3 38 e 
i5 43 i5e 

4 3o o 

5 25 57 E 

6 5o 28e 
6645 o 
3o i3 160 

3 4i45o 
108 3 I E 

70 29 II E 

6 i5 5oo 

II 4 20 i5e 

i48 5a 8e 

7887 

17 5o £ 

43 55 E 
36 36 17 E 
7647 



i!i 



2/0 



NOMS DES LIELX 



Tashkent (Turkeslan russe) . . . 

Parente (Italie) , 

ïrliaiicha ( Chine ) 

rché-fou (Chine) , 

Tchiii-kiang (Chine) . . . . , 
Tchoung-king (Chine)... 
Tegucigalpa ( Honduras ! . . . 

Téhéran ( Perse) , 

Temesvar (Hongrie) 

Terre-Haute, Intliana (E-U) 

Tien-tsin ( Chine) 

Tiflis ( Russie d Asie) 

Tokio ou Yédo (Japons. , . 

Tokoushiiiia (Japon) 

Toledo, Ohio (E-U) 

Tomsk ( Sibérie ) 

Toronto ( Canada) 

Toula (Russie) 

Tovama ( Japon ) . . ., 



Trenton, New-Jersey {JùiV) . 
Trichiiiopoly (lnd«). ..... 

Trieste i Autriche) 

Trîvandrum ilnde) ..... 

Troy, New-York (E-II) 

Tsaritsyne (Russie)... . ... 

Tiicuman tRép. Argeflline). 

Turin (Italie) 

Tver 1 Russie) 

i tlm ! W urtemberg ) 

Uniballa ilnde) 

Utica, New- York ( E-U ) 

rtrocht ( Pays-Bas) 

' Vadsô i Xor>ège ) 

I Valence t Espagne )....... 

Valette (la) ( Malte ^ 

iValladolid (Espagne) 

Valparaiso (Chili) 



4i 19 3in 

40 28 33 N 
>8 10 >• 
37 33 i8n 
32 i3 5n 
29 33 58 > 
■ 4 8 N 
35 4 1 
4547 
3924 

39 8 
4143 

35 39 1 8 N 
34 5 N 

41 39 N 

56 29 26 N 
43 39 35 N 
54 II 45 N 

36 35 

40 l3 ION 
10 4937 N 

45 38 5iN 
8 28 52 N 

4243 N 
4«42 5n 

26 5o 



40 4 



s 

In 
56 5 1 4oN 
48 23 5oN 
3o 24 N 
43 5 N 
52 528N 
-o 4 3n 

09 27 ION 

35 53 45n 
4ï 39 i4n 



33 



[QS 







z 




LONGITLDE 


2 




en 






degrés 


temps 


? 




^ 


h m s 






66 57 3oE 
145339E 


427 5o 


i56 




59 35 


61 




I10 40 E 


7 23 


23o 




119 22IE 


7 56 9 


100 




lin 4 48e 
io4ii 9E 


74819 


170 




6 56 45 


702 




83 37 
49 5 7E 


5 58 . 


35 




3 1620 


280 




18 54 E 


I 16 


53 




89 47 


559 


53 




II456 E 


740 


75o 




42 27 35 e 
i37 24 i5e 


2 49 5o 


160 




9 9^7 


i8iq 




i32 8 e 


8 41 


63 




85 53 


544 


160 




82 37 33e 
81 43310 


5 3o 3o 


63 




5 26 54 


208 




35 16 52E 


2 21 7 


ii5 




i35 E 


9 « 


56 




77 5390 
76 21 3de 


5 8 23 


86 




5 5 26 


io5 




II 25 46e 


45 43 


2o5 




74 36 24 e 


4 58 26 


58 




•76 2 
42 II 26E 


5 4 


77 




24846 


55 




6822 


433 


5ô 




521 33e 


21 26 


336 




33 33 56 e 


2 i4 16 


54 




7 39 i5e 
74 27 E 


o3o37 


52 




4 58 


?Q 




77 ôb 


5 lo 


65 




247 10 E 

27 26 36 e 


II 9 


ii5 




14946 


2 




2 39 23o 


10 37 


214 




12 10 52E 


48 43 


23 




7 2490 
7358400 


28 II 


69 




4 55 55 


i5i 





m 



276 



NOMS Di:S LIEUX 



Vardii ( Norvège) 

Varsovie (Polog-nc) 

Venise (Italie) 

Vérone (Italie) 

Vienne ( Autriche) 

Vilna (Russie) 

V itebsk (Russie) 

Vladivostok (Sibérie) 

Voronègc ( Russie ) 

VVakayama (Japon) 

Walsall (Ansrlelerre) 

"Wardhiius (Norvèîre) 

Warrinylon (Angleterre).. 

Washington (EU) 

VN^en-tchéou (Chine) 

West-Ham (Angleterre).... 

Vi'iesbaden (Prusse) 

V\ i|>an (Angleterre) 

WilkesbaiTe, Pensyi?. (E-U) 
Wilmington, Delawarc(Ë-U). 
Wolverhampton (Anglet.).. 
Woreester, Massach. ( EU ) . . 

W^OlillOU (<;hine) 

Wiirtzboui»g (Bavière) 

Varmoulh. Groat (Anglet.).. 

Yokohama ( Japon ) 

York ( Angleterre ) 

Yoiiiipstown, Oliio (E-U).. 

Zanzibai' (Afrique) 

Zurich (Suisse) 

Zwickaii (Saxe) 



-O 22 ON 

32 i3 5n 

45 26 2N 

4526 8n 
48 t2 33N 



.').') II 32.\ 

43 6 5iîi 
5i 39 24 N 
34 10 
02 36 
o 22 36n 
53 23 3oN 
38 53 20N 

28 o N 

JO 5o N 

5o 4 N 

53 32 N 

4l 12 N 
3944 27N 
02 37 N 
'|2 12 N 

3t 20 N 

494739N 
02 37 N 
3.S2634N 

53 57 3oN 

i^ 7 > 
6 9 43 s 

47 22 4oN 

:)o43 .N 



degrés 



2847 Ï^E 

18 4i 35e 
10 o 9 
8 38 5oe 
i4 2 27 
22 56 58 e 

27 52 23 e 
[29 32 29E 

36 52 17E 

[32 55 E 

4 ï9 o 

28 45 20 E 

4 53 5i o 
79 20 5oo 
18 l5 E 



5 


5. H 


E 


4 58 







19 





'l 


53 

28 


170 



74 


1 1 





iib 


2 


E 


n 
/ 


35 


47E 





il 
24 





"l 


58 E 
5oo 


83 


2 





36 


5o 


54 e 


6 


12 


DOE 


10 


10 


E 





X 


:de 


" 




H 




< 




J 








e. 


teni;>s 






— 


h n. « 




i55 9 


3 


I 1446 


756 



*i 



i / 



DEUXIÈME PARTIE 

AFIUQLE, ASIE, OCÉANIE ET AMÉRIQUE 

l\. RELIEF Dl] SOL 

1° AFRIQUE 

A. Région de l'Atlas 



■^ 



Maroc | 

Djobol-O^îdimt 

Tisi-n-Tamdjourt 

Tisi-n-Ieluct (coi) 

Ari Ajastli 

Tisi-n-Telgheml (coli... 
Djebel Ueni-H:isson (RID 

ou Sa nia Anna 

Algérie et I Oisie 
j4tlas tel lien 

Djebel Tnouchti 

Djebol Tessala 

Ouarsenis 

Djebel Achaonn 

Zaccar Rliarbi 

Djebel Dira 



2880 
4700 
2G3o 
4300 
21 



1842 

106 

19H5 

1804 

1370 

1810 



i Djer- 



Lella Khedidja 

djcra) 

Tisi bert (coli 

Djebel Maadid 

Djebel Babor 

Djebel Taya 

Djebel Rhorra 

Djebel Zaghouan . . . . . 

Atlas saharien 

Djebel Mzi 

Djebel loiièla 

Djebel Gourou 

Djebel Chelia (Aurès). 
Chou Melgkir 



B. Sahara, Soudan, Sénégal et Guinée 



Insalah iOasUi 

iGhadamès 'Tripolitaine).. 

Tilint Tripolilainci 

Moinzouk 1 Fezzan; 

^' nts Tinigué lAîr) . . . . 
issidé Tarso (Tibesii) 
1 l>edé|>éré ( localité i . . . 
l'uukouniba < localiic).. . 
{K«>in Guinée > (lucalitc).. 
lYambering localiici ... 

[Mont Sarmantan 

[Monl nùaïc 

Mont Gangan (to'dclat.i 



187 
o5o 

78" 

JOO 
lOOO 

2700 

I i3o 

950 
1000 
t toc 
i5o(> 

II 86 



DentdeSerreiio'zj'iIclat.; 

Sommet du chemin de 

fer de Kita à Bamako. 

Tombouctou 

Bamako 

Lac Tchad 

Marra ( Darfour) 

Fâcher (Darfour) ilocalitc 
Mont Gora ( Soudan ) . . . . 

Mont Cameroun 

Mont Manengouba. . . . 
Mont Monako 



23o8 
1706 
i85o 
2004 
i4oo 
1202 
i34o 



2200 
1940 
1708 
2328 
-3o 



900 

4o2 
240 
320 
269 

i83o 
717 
1800 
4o55 
2 1 00 
2400 



»J= 



278 



C. Région du jNil 



Kénia-lVyalo 

Kilima Ndjaro., . . 

Meru 

Victoria Nyanza . . 

Rouvenzori 

Elgon 

[.ac Albert 

Lado (localité) 

Sennaar (loralité). . 
Khartoum (localité) 

Cataracte 

Sioiit (localité). . . . 



56oo 
6010 



1730 
II80 

55oo 

423o 

680 

472 

429 
378 

110-94 

45 



Le Caire (éliage au nilo 

mètre ) 

Harro 

Adis Abeba 

Ah Kober 

Birban 

Gouna 

Lac Tana 

Gondar (localité) 

Ras Dajan 

Rouahit 



D. Afrioi:e australe 



Gouma 

Tabora (localité). . . . 
Lac Tanganyika . . . 
Lac Bangouéolo . . . 

Lac Moëro 

Nyangoué 

Monts Yomaleiua.. . 

Lialoui 

Lac ^yassa 

Vllanje 

Chute Victoria . . . , 
Monts Langenbrirg. 
Pic Namouli 



Pico Alto (Açorcs) 

Mont Ruivo (Madère). . 
Pic deTeide(Téiiéri(re) , 

Fogo (Cap Vert) 

Pic Clarence(Fernando- 

P..) 

Ile Saint Thomas (pic) 

Madagascar 
Montagnes d'Ambre.. 

Antsahabe 

Vohambohitra 

li Tananarive 



3ioo 

I23o 

1 120 

53o 
0000 
io4o 

464 
2960 

760 
3,j5 

2400 

E. 

2820 
i846 
3700 
2975 

285o 
21 46 

i36o 
2400 
i4oo 

1220 



Mont Mauch 

Pretoria 

Johannesburg 

Mont des Sources.. 
Champagne Castle.. 

Pic Chathkin 

Giant's Castle 

Kimberley 

Blœmfontein 

Mont Compas 

Koms 

La Table 



Iles 

Tsiazomborona 

Rîibenibavy 

Pic Tsiafajavona 

Jankiana 

Bity 

Mandalahy 

Ankarandoha 

Akangavanda 

Andranolakofa 

Mont Andohahelo.. . . 
Si Kartala (Me Comore). 
Pilmi des .Neiges (Réunion) 



279 



2° ASIE 

A. Massif central 
Chaînes du sud : Himalaya et Cachemire 



Moiilakatjoug-La (passe). 

Djamalari 

Tong-La (passe) 

Dardjiling (localité) . .. 

Kantchin-Djanga 

Sorpouloiou-La (passe). 

Gaiirisankar 

Mont Everest 

Thoung Loung (passe).. 

Sankosi 

Dajabang 

Gosaï-Than 

Katmandou (ville) 

i Akou 

No- la (passe) 

Fotou (passe) 

Barathor 

Morjiadi 

Mouktinath (localité) 

Dha^ralagiri 

Narajàni 

Nialo (col) 
lApi 

Nanipa 

Gourla M and lia ta 

>anda-Devi 



533o 
7346 
4526 
2182 
858o 
4900 
858o 
884o 
4220 
7184 
7243 
8018 
i'-\bo 
7^10 
5o6o 

8080 
3440 
8180 

7t58 



Niti (col) 

Mana (col) 

Kedei-nath 

Djamnotri 

Ibi Gamin 

Passe Tirit 

Lio Porgial 

Gya 

Parangla (col) 

Bara Latcha (col) 

Passe Latjalang 

Kiirsok 

Passe Oumasi 

Kolabor 

Srinagar (loc.) (Cachemire) 

Lacs Pang-Kong 

Ser 

Nana 

Brama 

Pic Pandjab 

Haramouk 

Manga Parbat 

Dehli 1 localité) 

Agra (localité) 

Lucknow (lo«alité) 

Patna (localité) 



Partie centrale : Tibet 



Lac Djomto dong 

Lac Palti ( ou Jamdok iso) 

{L'hasa < localii-' ) 

|D<lijalouug (Tliok) (passe). 

Karo (coi) 

Lac Tengri nor 

Djakola (passe) 

Gangri 

Sapjeu (col 



4488 
4210 
363o 
5440 
5090 
4609 
5332 
G(354 
6247 



Aloung Gangri 

M"Prshewalski , sommet) 
Pic Dutreuil deRliins. 

Pic Bonvalot 

Lac Montcalm 

Dupleix (passe) 

Monts Dupleix , 

M" du Prince d'Orléans 
Tjib-tjang-tso i laci . . . . 



5o5o 
5450 
6963 
6107 
7.^5 
663 
6770 
76.4 
5557 
4890 
5129 
4541 
5523 
5437 
i6o3 
4250 

'ÇÈ 

6416 

-^; 

0100 

8ii4 

2l5 

168 

122 

53 



7200 
7720 
6800 
655o 
4960 
6000 
8000 
65oo 
4870 



m 



280 



A. Massu' Centkal ( suite ) 
Partie centrale : ^■tltyn-Tai 



Goubolik (coD 

Goulga (col) 

Tath Davau (col) ..... 

Kachgar (localiic) , 

Yai'kaiid (localiiôi 

Lac Ayak Konm Koul., 
Lac Khou Kliou nor... 

Chaînes de l'ouest: 

Karakoram (col) 

Sandjou-Davan 

Dapsang tGodwiii-AusIcn). 

Najikia 

Haraniocl) 

Yenfji -Davau 

;Musta{;-ata (Pamii i 

Ous-bel (col) 

Lac Grand Kai'a Koul .. 
P. Kaufuianu 



5340 
43io 
0960 
i3o4 

4o5o 
3o4o 



\1 "^^ Bodyo (souimcii 401 
Passe de Lamkang, 
Monts Prjewalski . . 

Passe Crevaux 

Chataï-Davau 

Sanrji-Davau 

Naïa-Chan 



booo 
5943 
7720 
5i5o 
5333 
6675 
568- 



Karakoram, Pamir, Hindoukouch 



Chaînes du nord 

Passe Rai'kouu , 

Terek (col) iKasdi^ar).. 

B. Somenow 

Lac Issyk Koul 

Outraek (col) 

Clian-T<'U[jri 

Musart (col) 

Ouroumlchi (localité). . 
H. 'l'opotar-aulic ( Moni 

Hotlfco-ola) 

Chamsi (col) 



7 '^97 
4876 
7860 
463o 
3780 
-000 



3597 
3900 
4680 
i6i5 
3i8o 
7300 
366o 
85o 



558o Monts Pierre I" 

5o4o Caboul (localilé. (Himl 1 . . 

8619 Lataband (coli 

347 ChaiberouKhaibar(coll 

Tirach niir 1 llind.) . . . . 

Barogliil (col; (llind.). . . 

Darkot (col» 

Lac Seri-Koul 

Tochta (col) 

Kysyl-art 'col 1 

Thian-Chan, Altaï, Sajan 

Bielouka 

Lrmogaïtu (col) (Aluï). . 

Lac Kara-oussou 

Terekfy (col) 

Ulen-daba ( col i 

Fiasse Mousstag (Mi» Sujan 

Passe Mongol 

Mounko-Sardvk 

Lac Kossogol 

Barouloun Daba 

Kiachta (locaiiic) 



3713 
Chaînes de l'est: Chine, Mandchonrie 

Ngo-Chan env. 

Man-tou-Chan 

Hsiau-wou-tai-Clian.. . 

Pékin 

lololoa-DaraD 0:1 T<;rholotn-dnbaB 
(passe tians le (il Chin-dian) 



Gambu B ( Sïc-Ï^cliwan) . 

Batang loc. sur Yan-c-Tszci 

Pong-dse-la (id.) 

Tjoung-King (id.i 

Tsing-ling-chan (sommei 
des >|i»Foii-Moii-Clian)env. 



7700 

2000 

2,73 

189 

2^1 00 



7600 
1760 

2388 
1029 
7730 
38()o 
4570 

4()G2 

4720 



335o 
29(30 
1 170 
3200 
2820 
2280 
1980 
3490 
i(3i5 
1736 



i83i. 
2700 

3- 



i3f, 



281 



B. Iran 



.Passe Ak-Rabat...(cj^) 

Ghouiui 

Passe Hadzi 

Kouh-I-Baba 

Setid-Konh (sommci . . . 

Passe Peiivar 

Golkouh 

Choiitar Gordan ( col). . 

Kodjak 

Kala Abdulla (toi. 

Sargoiun 

1 Barak uoh . . . 

jKoiih-I-Merraii 

iTacht-I-Soleiman 

jKaisargai-h 

JNarin 

I Passe Kodjak 

Kelat I localité 



oooo 
2356 
3716 
5i4o 
4760 

2tJ00 
4530 
3070 
2197 
1570 

358o 
1770 
0270 
3375 
3450 
2Ô90 
2200 
2060 



Selld-Kouli . . . .{nord) 
Bendai-Turkestan (soin.) 

Hérat (localité) 

AUaDagh 

Kiika 

Chah Koiih i localité 1. . . 

Demaveiid . . 

Téhéran ( iocallié > 



Ilaniadan (loc.) {sud-ouest) 

El vend 

Kala Kouh 

Ispahan (localité) 

Alidjouk Kouh 

Kouh-1-Boulil 

Chiraz (localité) 

Lac iViris 

Kirman localité 1 



2885 
3496 
808 
3ooo 
4360 
3658 
56: 

II 32 

1980 
3270 

4^20 

i585 
4200 
4320 
i58o 
i55o 
i853 



C. Akmknie, Asi 



Savalan 

Scherrd 

iLac d'diirmia . . . . 

Grand Ararat 

I Petit Ararat 

jLac de Van 

lAlagœs 

Tillis (localité) 

iKars I localité 1 

jErzerouin (localité) 
iFartchemheck. . . 
iBiiigœl Dagh 

Sivas ( locallto . . . , 



E MINELRE, SyRI!': l.ï ArABII: 

4812 Erdjijas Dagh 

3596 Angora ( locallio) 

i33o Konia ( localité i 

5i56 AidosldJuUgharDaKli) (Taur.) 

3914 Olympe (Keschisch I»agh). 

1718 Porte de Cilicie 

4095 Dar-el-Khodib 

453 Kasr Antar ( llermon ) . . . 

1 760 Jérusalem 

1880 Mer Morte 

3704 Djebel Kalherin (Sinaïi. 

3283 Djebel Sabor (Arabie).. 
1220 



D. Inde, Indo-Ciiine 



;TaI Glial U'ajscsdudi.dc 
jRhor Gat )( fer de Bombay. 

jtVagpour 

iHaïderabad localité». . 

|.Moulaïngiri 

'Bangalore (Incalikv . . . , 



583 
55o 
343 
620 
1925 
916 



Dolabetta ( Mlffiii , 

Auaimoudi 

Pedrotallagalla(Ceylan) . 
Pic d'Adam (Ccylan). . . 
Mandalay ( Ioc.> (Birnianie) 
Japva (Birmanie! 



3960 

870 

I02' 

3560 

25oo 
i36o 
3067 
2759 

-W\ 

2602 
3 006 



263o 
2694 
2538 
2241 

23- 

3oi4i 



282 



D. Inde, Indo-Chine (suite) 



Saramethi 

Mont Babé (Tonkin). . . . 

Caosorol ( Annam)- 

P. Atonal (Laos) 



3827 
•2000 
2000 
25oo 



Mont Copra ( Laos ) . . , . 

Tahanft ( presqu'île de Ma- 

lacca) 



Lac d'Aral.. . 
^Lac Balkach. 

Tobolsk 

Tomsk 

Irkoust 

Lac Baïkal . . 



Sibérie et 

48 

27/5 

33 

94 

464 

476 



Jocondo (Monts Jablonoi). 

Passe Obo Sarym 

Yakoutsk (localilc) 

Tjsia (localité) 

Klioutclief (Kamtchatka) . 
Korjatzk ( » ). 



F. Corée et Japon 



Peichan (Corée) 

Isikari (sommet) (Veso). 

Asama-Yama 

ïoyama 



2240 

2285 

2480 

3200 



Ontaké 

Fousi-Yama 

Tokushima (Sikok). 



30 OCEANIE 

Malaisie et Nouvelle-Guinée 



Abong (Sumatra). . . . , 
Sinoboiif; (Sumatra).. 

Ophir ( Sumatra j 

Indrapoura ( Sumatra) , 
Singallang (Sumatra). 

Dempo 

Gede ( Java ) 

Slamat (Java) 

Semeroe (Java) 

Raœng (Java) 



3400 
3700 
3()oo 
38o5 
2890 
3 120 
3 020 
3472 
0670 
333o 



G*^ Agoeng (Bali) 

G'' Renjani (Lombok)... 
Tambora (Sambawa). . . . 

Ermera ( Timor ) 

Kini Balou (Bornéo).. . . 

Arfak (N. -Guinée) 

M'" Charles-Louis i som.i. 
M' Gladstone (N. -Guinée. 
yV Victoria (N. -Guinée) . 
Suckling (N.-Gulnée) ... 



B. Australie 



Townsend(South Australia) 
Sea View uN.- South- Wa les) 

W Exmouth 

Lindsay (Ncw-South-Wales) 
Lac Geor{fe 



22^1 
94â 
960 

1680 
69 1 



■S.-A. 



Kosciusko (N. 

Bogong 

Hotluun 

AugUStUS ( Weslern Auslr. 



taii 



283 



C. Tasmanie, jNouvelle-Zélande et Polynésie 



Mont Gi-adle 

Ben Lomond (Tasmanie 
Rouapehou (N.-Z.nord). 
Eginont (N.-Z. nord). . . . 
Franklin (N.-Z. sud) ... , 
Mont Cook (N.-Z. sud). . 



1027 
28o3 

2520 

23qo 



Mont Seftoni N.-Z. sud). 
Aspiring (N.-Z. sud). .. 

Orohena (Tahlli) 

Manna Kea ( Hawaii ) . . . 
Mauna Loa (Hawaii) .. 
Haleakala (Hawaii) . . . . 



Pic sans nom. , 

Erebus 

Terror , 

Melbourne . . . , 



D. Terres polaires du sld 

Richards (I. Kerguelen), 

Mont Koss 

Mont Sabine 



4690 
3890 
33i8 
2438 



Alaska et Canada 
de l'ouest : 

Mack Kinley 

Mont Feraker 

Wrangel 

Saint-Elie 

Logan 

Cook 

Fairweather 

Vankouvver 

Grillon 

Kobson Peak (desRochy 

lloulains) 

Yellow Head (col) 

Hooker 

Murchison 

Etats- Unis. Cha ines 
de l'ouest : 

Olympns 

Baker (Chaîne des Cascades) 
Stampede Lake icii. de fer) 
Hainier iCh. des Cascades \ 

Saint-Helens 

Cascades ( col ) 

Hood 

Shasta ( Sierra Nevada ) . . . 



G240 

5390 
5517 

.K,4é 
4800 
4609 
4460 



4° AMBRZQUi: DU NORD 

A. Cordillères du nord 

Truickec (cli.de fer i ... 

Lac Tahoe 

Lyell 

Whitney (Sierra Nevada). 

Corcoran 

Dàna 

Fishermann Peak 

Tahichipi (passes du sud;.. 
Rocheuses : 

Marais (ch. de fer) 

MuUan (cli. de fer) 

Washburne (parc nation.) 

Yellow Strue Lake . . . . 

Grand Teton 

Pic Frémont 

Glacier 

Boulder Pass (Central Cy). 

Evans (ch. de fer du Pacif.) 

Cheyenne ( localité) 

Longs Pike 

jEoIus 

Buckskin 

Grays Pike 

Mont Rosalie 

3725 Holy Cross 

4^74 Lincoln 



4176 
ii34 

4328 

4100 



2480 

3290 

1277 
4707 



Î972 

38 



!* 



im 



28i 



rr 



4332 
4336 
435o 
4342 



A. Cordillères du nord 

Rocheuses (suite) : 
Observatoiri; Lincoln 

Castle , 

Harvard , 

Antero 

Pintado 

Summit , 

Yale 

Princeton 

Pic du Pike 

Crestone 

Pic Blanca , 

Pics espagnols , 

Pic Taos , 

Pic Truchas , 

Massive 

Culebra 

Kit Carson 

Carson ( localiié t 

JVIaroon , 

Red Cloud 

Sliennan , 

Simpson , 

Sneels 

Wetteliorn 

Plateau et chaînes 
du sud : 

Grand lac Salé , 

Pic (lilberl 

Pic Einnions 

Mont Elleu 

Pic Delano 

Mont Tenihle 



( suite ) 



'^ol^ 
4 060 
434 
4327 
4292 
4338 
4386 
4i5o 
4006 
4o55 
4396 
4292 
4298 
i3o8 
4268 
4>95 
4282 

4->84 

43 1 5 

4288 



1283 

4.73 

35oo 
36-1 
3535 



H. 



Pic San Francisco .... 

Pic Thomas 

Mexique et Amérique 
centrale : 

S^* Calalina iCal.) 

V. de los Vir{jincs (CaU 

Pic Miraflores 

CerroPimal (S» Madic O.y 

Nevado Tancitaro 

Mexico 

PopocatepelJ 

Puebla 

Pic de Orizaba 

Col're de Perote 

Zempoatelpetl 

C. del Leone 

Istliine de Tehuanlepec 
à Tarifa Chivclaipoim 
culminant) 

Tacena 

Volcan S. Maria 

Vole. delFuego ((Juatem.) 

(iuateniala 

\'alcan S. Ana 

San Salvador 1 localité .. 

Lac de >icara{jua 

Volcan Orosi 1 Costa Ilicai 

Volcan Poas 

San José ( localité ) 

Volcan Irazu 

Pic Blanco 1 Panama . . . 

Volcan de Cliiriqui . . . 

Rl^GION DES ApPALACIIKS 



3881 
35o; 



Marcy (Mouls Adirondak). 
Manslield (Grccn Moun- 

lains) 

VVasbingtou(WliitcMoun- 

tains) 

Slid«î (Caslkill; 

Spruce ( AlJcîclianys) 



i64o 
i35o 



191» 

1280 
i834 



Hlack Doiue(NVhitc Moun- 

lains) 

Clin{i[man'sDome.(All.). 

Water Rock Knob 

Cattail Peak 

(iibbs 



-285 



C. Plaines 



ijLac Supérieur 

fLac Ontario 

:M>urces du Mississipi 



Rico de Tarquino (CubaK 
Mont df la Hotte (Haïti!. 
Pic de Vaqui (HaïU). . . 
Loma Tina (Haïti). . . . . 



182 

D. Iles 



Saint-Louis. 
Cincinnati . 



256o 

2255 

2955 
3i4o 



El Younque (P.-Rieoi.. 
Soufrière ( Guadeloupe ) . . 
Morne Diablotin (Dominique) 
M' Pelée (Martinique) (*) 



Ii32 
i484 

i35o 



(M Altitude au 27 janvier 1904, d'après M. Lacroix = ijSo"'. 



5" AMERIQUE DU SUD 

A. Cordillère dl sud ou Andes 

Cil. de fer de Panama. 80 
Ct»l de Tihulé (entre la 

Tujra et 1 Atralo) 142 

Horqueta ( S» Nevada de 

S. Marllia 1 



Caracas iloc.i Venezuela) 

Pico Concha 

S* Nevada de Cocu 

iColumbia 1 

Bogota localilc) 

V. di Tolima. 558 | cl 

V. Purace 

Pico do Azucar 

Volcan «le Paslo 

Nœud de Pasto 

(^ayauibe < i-À-uadur .... 

Quito ilocalii:« ) 

Pichincha 

Antisana 

Cotopaxi 

illiiiisa 

Chimborazo 

lunguragua .\ltar 

Cuença i localité 

Poste d'Apo 

Nœud de Loja 



3X00 

'1700 
5o6o 

2()I0 

.Mil 6 
1700 
4870 
4264 

2544 

58^0 
235o 



b-'y(i 
5943 
53o5 
63oi 
5',o4 
258i 
4382 

22i() 



Tunnel de Meigg (ch. de 

fer de la Oroya) 

Nœud de Huascani Pérou ( 

Pico Callan 

Nœud de Cnzco 

Lima ( localité 1 

C. de Ampato 

Volcan Misti 

Poste de Ancomarca . . , 

L binas 

Pichipicha 

lac 'l'ilicaca 

Criicero (point cuirii. du cii 

de fer de Mojia a Puno).. 

Nevado de Sorata(llo!ivie) 

Cacaaca 

La Paz (localité) 

Illimani 

Pomarape 

Parinacola 

Sajama 

Volcan Isluge 

Lirima \ passe) 

Volcan Oyagua 

Aucanquilclia 

Cerro Paniri 



;^ 



^■ 



286 



A. Cordillères du sud ou Andes (suite) 



Allô de Chagiial 

C«chabamba ( localu* ) . 

Sucre ( localité ) 

Poste de Tolapalca . . 

Cerro de Potosi 

Potosi (localité) 

lllampou 

Cerro Tunari. . . . 

Tacora (Chili) 

Tacora (passe) 

Tacora (village) 

San Pedro 

Volcan [>icancaur. . . . 

(jcrro Meniques 

Cerro Pular 

Cerro Socoraba 

Volcan Shillailaco. . . 
Sierra de Colorados . 
Volcan de Copiapo . . 

Cerro Porongos 

Santiago (localité) 

Volcan Collaqui 

Volcan Llaima 

Volcan Osorno 

Cerro S. Valentin.. . . 



'1710 

2694 
4190 

4688 
3960 
655o 
5e 10 
6017 
4i8o 

4344 

5920 
6000 
5900 
634o 
6080 
6620 
6n5 
fiop 
6252 
569 
29^2 
3o^o 
22.50 
3870 



Monte Arenales 

Cerro A}^;assiz 

Cerro Paine 

M^ Darwin (Terre de Feu) 
Cerro Gronadas (Argent ) 
Cerro Agiiilar ...... .. 

Cerro Harracar 

Nevada de Cachi 

Volcan AntoCalla 

Cerro Incalmasi 

Mont Pissis 

Cerro del Potra 

Nevada de Famatima. . 

Passe de Pertillo 

Cerro del Mercedario.. 

Acongaffua 

Cerro lungual 

Cerro Tu|Hingato 

^'olcau S. José 

Volcan Maipo 

Cerro Campanario. . . . 

Cerro Domuyo 

Volcan Laiiin 

C° Tronador (Palagoniei . 
Cerro Fitz Roy 



B. Massif drésilien et Guyanes 



Cuyaba (localité) (Brésil) 

Goyaz (localité) 

Itam])c 

Serra d Itacoluini. . . . 
Boas 



319 

58o 

i3i6 



->:uw 



Pic d'itatiaya 

Roraima (Cuvanc anglaises 
Chaîne VVilhelmine 

(Guyane hollandaise). . . 
Tiraolakem (Guy. franc.) . 




287 



\. LOXGUEIK APPUOXIMATIVE 

des principaux cours d'eau 

(en milliers de kilomètres) 



1« AFRIQUE 
A. Bassin de la Mjîditerranée 



Ml idepuis la source de la 
Kansara du Victoria Nyanza). 
Nil bleu 



6,4 

I ,7 



Medjerda 
Chelif... 
Mouloiiia. 



B. Bassin de l'Océat< Atlantiqlf, 
I 0,5 



Oum-er-Rebia 

Sénégal i i ,8 

Gambie i, ^ 

Niger ( ou Djoliba ; I 4 j 2 



0,4 

0,6 
0,4 



Llmpopo , 



Congo 

Coaiiza 

Kounène 

Orange 

C. Bassin de l'Océan Indien 
1 1 ,7l|Zambèze [2,7 



4,7 
1 ,0 
2,0 
2,0 



(M. 

I Irtych . 
lleniséi 



\l1UUll' . . . 

iHoang-lut 
lYang-tsc. 



2.° ASIE 

Bassin de l'Océan Glacial 

Lena 

Indigivka 



4,1 
3,5 
5 , 5 



B. 



Kolyma. 
liAssiN DU Grand Océan 



4 


,0 


4 


îT 





,1 



Si-kiang 
Song-koï 
Mé-kong , 
Mé-nam 



Salouen 

Iraouadi 

Brahmapoutra. 

jGange 

Godavérv 



Bassin de l'Océan Indien 

1,6 
2,0 
2,0 



3,0 
1 ,5 



Nerboudda , 

Tapty 

Indus 

Euphrate.. 
Tigre 



,0? 

»7 

»9 
,0 



iȔ 



m 



288 



D. Bassins intérielrs 



Tarim 1 i . <S II Amou-Daria 1 2,6 

Syr-Daria | 2 , 2 1| Kour j 1,1 



3» OCiL^'ANIE 

M urray 

Dai'lilig (depuis la source de la rivière Condaininc) 



4° AMERIQUE DU NORD 

A. Bassin de l'Océan Glacial 

Vfackensie I 4?<^||R'vière Rouge du nord. 

Nelson (avec Saskulctiwaii).| 2,6|| 

B. Bassin de l'Océan Atlantiqie 



Saint - Laurent (depuis 
rcxlrémilè occidentale du 
lac Supérieur ) 

Connecticut 

Hudson 

Dolaware 

Susqueiiannah (avec la 
hranclic orientale) 

Potomac 

Roanoke 

Santee 

Savannali 

Appalachicola 

Mobile 

Mississipi 



3 


7 





,2 





4 





r. 





,8 





,t) 





,7 





8 





»7 


I 








6 


j 






Missouri 

De la source du Mis- 
souri à l'embouchun' 
du Mississipi 

Rivière Platlc 

Arkausas 

Rivière Rouge du sud. 

Ohio (avec l'Allcirlianyï . . . 

Trinitad 

Brazos 

Colorado de l'est 

Rio Grande del norte . 

Saint Jean du Mcara- 
gua 



C. Bassin de l'Océan Pacifiqie 



Y ucon 

Fraser 

Columbiu (avec le Snake 
river ) 



3,3 
1,3 



Saoraniento 

Colorado de l'ouest.. 

Rio Grande de San 

tiago 



289 



5° AMklRIÇUE DU SUD 

Bassin ue l'Océan Atlantiqce 



^ïa{îdaloiia , 

Orénoqne , 

iEssequilx) 

Corentin 

Maroiii 

lyapock 

Amazone 

' lio No(jr() ifiHliHMii 1 

Jcayali 

f apura 

'■ ^iirus 

■tladeira 

■Tapajos 



2 , J 
o,7 

0,3 

0,7 
o,5 
5,3i 
I , I 

I , 2 

2,8 

3,o 
3,5 



Xingu 

Tocantins 

Paranahyba 

San Francisco 

Rio de la Plata 

Plata (depuis la source 

du Paran.! ) 

Paraguay 

Pilcomayo 

Salado 

Uruguay 

Rio Negro 



I ,0 
2,1 

o,3 

4,o 

2,2 

1,3 
1,8 
1,5 

o,8 



XI. Sli'EUFICIE DES PRINCIPAUX LACS 

(eu kilomètres carrés) 



A. AFRIQUE 



chad et ses iles 

ana 

Jbert Nyanza 

ictoria Mvan/:i.. 



Icp Morte . 
ac de Van 



i63oo 
3ooo 

20000" 

S33oo 



Tangaiiyika. 
Rangouéolo. 
Nvassa 



B. ASIE 



evanga . . . 
ac d'Aral. 



9^0 
otigo 
1390 

G-T-o 



Balkhacli . . 
Issik Kuul. 
Baïkal 



C. AMERIQUE 



r. lac des Esclaves. [2(jooo 
rand lac de l'Ours. 36ooo 

ac VVinni(>eg 22000 

ic Supérieur 80000 

\c Michigan ^52ooo 



Lac Huroii 

Lac Erié 

Lac Ontario , 

Lac de Nicaragua 
Lac Tilicaca 



32600 
20000 
265oo 



i»4o 

5780 
3i4oo 



6o3oo 
24000 
18700 
1 5900 
8400 



1909 • 



«9 



290 



m 



XII. SIPEIIFICIE, POI^LLATIO^ ET DENSITE 


1° AFRIQUE 




A. Tableau général 








K « « 


Sj 




C_3 t^ - 


2 £ B 


■a î 


ÉTATS ET RÉGIONS 


ill 




ill 




^ g 


M^ 






9943oo 


9821 




Empire | Condominiuin d« 




ottoman. | Soudan 


2000000? 


2000? 


I 


l Tripolitaine 


io5iooo? 


1000? 


I 


Maroc (avec Sahara marocain). .. . 


5ooooo? 


yooo? 


14 


Possessions françaises (avec 








Sahara) (>) 


9608933 


23369 


3,4 


» britanniques (avec 








désert de Libye). . 


9043426 


366i2 


4,5 


» portugaises 


220023 


684o 


3,2 


» espagnoles 


67r 


3,0 


» allemandes 


2^12900 


12200 


, 


» italiennes 


5 I 0000? 


732 


• • 1 


État indépendant du Congo.. 


2383000? 


20000? 






I 00000? 
540000? 


i5oo 
45oo? 


8 


Ethiopie (ou Abyssinie) 


Lacs Tchad, Tanganyika et 








Nyassa 

Afrique 


62000? 


• 


1) 


31483169 


126245 


3,4 




(M roir le ticlail dans les Tableaux XXXII cl XWIIl. 


B. Egypte 



L'Egypte proprement dite, jusqu'au jî* parallèle, avec les oasis 1 1 le 
désert do Libye, mesure environ loiieoooitm» (y compris la pnxin iic 
de Sinaï et El-Arich en Asicl. Mais le territoire arpenté ne coniprcinl 
que la vallée du Nil: 29^371^1»; il a r)Rîio(5 Irabitants avec Tonsis de 
SioHt (rec du i" juin iSoti; il est dirisé en l(assc-E{(ypte (6 gouver- 
nements et 6 provinces t et llatKe-Egypte {-x gouvernements et 8 proviBcc.<).i 

Au sud du 22* parallèle, le Soudan Egypto-Britannique_(8 provincesjj 
est, d'après la convention du 19 janvier i^<y.). administré par an goW>| 
verneur nommé avec rassentiment de_ la (irandc Hrelagne; il a pins d»\ 
;? f)i)o DookmS et la populalion est cvalnée aujourdbui < Slatesmtin l'enr" 
ÙDoA \ à .>o(KM«)o d'habilanls; le pavillon est anglais et égyptien. 



•291 



C. Colonies et protectorats britanniques 



ÎH 



iI.ONIES ET PROTECTORATS 



(Gambio(i<)oii icokctprot. 
Sierra Leone' Kjoiti colonie) 
» (protectorat 1* 

.vj'-i Côte d"Or ii<)o6i (colonie). 
^."^ i ^fgeria du Nord (190G) 

^^ '-i I ( protectorat) 

"^ [ iV'igeria du Sud (1906: 
• (celonie et protectorat).. . 

Iles ^ Ascensiem uooi). 
atlantiques \ S'^-Hélène (io<>6i. 

Colonie du Cap (1906)... . 
Bocliuanaland (1906) (prot.). 
Rasatoland(i9ot)i protectorat) 
Natal et Zoulouland (1906). 
Oran{Te River iio^ii (colonie' 
Transvaal et Svaziland' i9«'i> 

(Rhodesia du Sud h^g 
Rliodesia N.-E • i9f^) 
Rhodesia N'.-O. (i9<>6 .... 
Nyassaland uo":' (prot.). .. 

^ ^j / Kast Africa {19061 (prêt.). 
^ "c ) Uganda (1906) iprotectoral) 
^ R \ Sonialiland !i9o6i (prot.). 
^•.~ I Zanzibar et PeatbaiiîxXî) 

° { ( protectorat ) 

le Maurice (1906) 

)épendancos de Maurice (igoc), 

les Seychelles (1906) 

)> Socotra (i9>i) 

.oudanégyp.-brit^»« (voir Egypte) 

>ésert de Libye (sous linnucnce 

anglaise) 



'ossessions britanniques. 



9373 

77700 

308870 

664o5o 

200100 

88 



717388 
712000 
26658 
91607 
i3o5io 
3o49i3 

384794 
282300 
471400 
io6i3o 

454754 

578800 
176100 

2642 
1825 

38é 

3579 

2000000 



9043426 



90354 

76655 

949827 

I 696965 

8782183 

6000000 

410 
3526 

2487690 
129995 
348848 

1151907 
387315 

1355442 
655ooG 
346200 
5oiooo 
927355 

4oooooe 

3800000 

000029 



0440 

20976 

12000 

2000000 



36611517 



9,6 

l3,2 

5,5 

l3,2 

3o 
5,0 

28,9 
3,5 
0,2 

i3,o 

12,5 

3,0 



1,2 
1,0 
8,7 

8,8 
6,6 

1^7 



200,7 

16, 1 

54,3 

3,3 
1,0 



4,5 



.Ss 



ïtr.' 



29-2 



D. Possessions portugaises 

{Annuario cstatistico de Portugal de 1900) 



rnoviNCES et colonies 


£3-2 


î 

< 
s. 


El- 

■ji 'r 


Province ' Madôrf^ 


8i5 

3938 

36i2.ô 

f»44 

1255775 

760000 


i5o528 

14/424 
400000? 

42i3o 
3800000? 
23ooooo? 


is;,- 


1 Iles (lu Cap \ovX 

îw 1 Giiinco 


10 1,^ 

07,;) 


1 < Iles S'-Thomé et Prince. 


44, « 

'-^,9 

2,9 


^ ( Mozaniljiflue ... 


Possessions portugaises. 


2057587 


6840082 


3,2 



E. Possessions espagnoles 



( Présides (i<><"). . . . 
Provmces ^ Canaries (m,oC,. .. . 

g / Rio de Oro 

^ I Fernando-Po,Corisco[i9oo^ 

.5 j Annobon, etc. (ioo<«i 

:2 l Rio Muni, etc 



Possessions espagnoles 



225023 



35 

7273 

190000? 

Ï998 

, '7 

2.)700 


1 o4 1 '^ 

397264 

100000? 

ij3d 
1 40000? 



671386 



F. Possessions allemandes 

{Statistisclies Ilandbucli fur das Deutsche Bcich, 1907) 



'ogo 

Cameroun 

Afrique du sud-ouest 

Afrique orientale 

Possessions allemandes. 



S7200 

495600 
835 100 
f»;)5ooo 


1000000 

3500000 

200000 

70000(K) 



2412900 12200000 



5,0 



293 



2^ ASIE 
A. Tableau général 



ÉTATS ET RÉGIONS 



Asie russe ; avec les proleclorat 

Empire ottoman 

Arabie indépendante 

Oman 

Perse 

Afghanistan 

Possessions britanniques. . , 

\épal 

Possessions portugaises 

Possessions françaises (').... 

Siam 

i Chine 

,.^"\P"7:, Mandehourie... 
chinois (-) / Pj^.s vassaux... 
Possessions allemandes > Kiao 

Tclicou afferme ) 

Japon {1906 >. avec Formose. l'esca 
dores el la moitié tle Sakaline^. 
Corée (prolcetoral japonais . . . . , 



es o b 



71S6415 

1767208 

2000000'; 

194200 

iGjÔOOO; 

âjSooo 

4978^99 

I 54000 

3817 

671808 

')33ooo 

o3o3ooo 
939280 

4896000 



2iS65o 



Asie 41604930 



[6952 



9000 ! 

5ooo? 

3oï834 

3ooo? 

652 

6000? 
090000? 
' 65 3o? 
4 5 00 



I ,3 

9/> 
0,5 

7»7 

3,6 

8,9 



20,4 

7 



850926 



66 



46 



20,4 



(' Le détail des possessions françaises se trouve dans le Ta- 
bleau xxxm. 

(-) I» après VAImannch de Cotha la population est de 3:l(. millions 
Suivant le StatesTiinn's ïenibooh.VA population s'élève a 43i mjllions 



$^ 



^ 



294 



B. Empire russe 

(population calculée pour le i'^'" janvier 1908) 
( Foir la partie européenne , p. 342 ) 



PROVINCES ET REGIONS 



Partie asiatique des gouver- 
ncmeuts d'Orenbourg, de 
Perm et d'Oiifa 

Partie asiatique du Caucase.. 

Sibérie (avec la raoilié de l'île Sa- 
kaline) 

Région des steppes (Akmolinsk, 
Semipalatinsk , Scmirclcliensk , 
Tourgaïet parlicasiaJ.de lOural ). 

Asie centrale ( Tianscaspiennc, Sa- 
markand. Svr-Daria, Ferghane).. 

Mer d'Aral 

Mer Caspienne 

Provinces russes 

„ . . . \ Boukliara 

Protectorats . i,, . 

I ivniva. . 

Russie d'Asie 



il 



239377 
206287 

2480498 



22235l6 

1220823 
67769 

438688 



16876958 

Î47703 
61734 



17186415 



Si.l 



2614 
5289 

6893 



5x4o 



23689 

1200 
800 



25739 



C. ZSmpire ottoman 



Asie mineure 

Sam os (Iriliutairc) 

Arménie et Kourdisfan 
Syrie et Mésopotamie.. 
Arabie 

Turquie d'Asie — 



5oi4o() 
468 
i865oo 
637800 
44 I 100 



1767268 



9089200 
5:^424 
2^70900 
4288600 
loSoooo 



16952124 



m 



295 



D.^Empirè chinois 



m 



fChansi 

Cliantoung . . . 

Cliênsi 

l'okien 

Hoiian 

Moiinaii 

Huupeli 

Kansou 

Kiaugsi 

Kiangsou 

Kouangsi 

Koiiangtoung. , 
Koueï-tcliéou . 
>[fanhoueï . . 

Potchili 

Siu-tsiang. . . . 
Sse-tchouan . . 
Tchékiang. . . . 
Yunnan 



Provinces 



iMaiidclioiirie . . . 



Mongolie 

Tibet 

Turkestan chinois 

Pays vassaux. . . 

Emp. chinois. 



S a 



207800 
I 49600 
199300 
III200 

173500 

200500 

I8I400 
35i4oo 
179500 

99800 
317300 
243000 
157200 
142800 
3 14800 
[426000 
461000 

91200 
396700 



53o3ooo 



93928< 



2787000 
2109000 



4896c 



11138280 



POPULATION 



d'après 
l'Almanacli 

de 
Gutlia i<)07 



9900000 
33100000 

7900000 
19600000 
20100000 

I 5200000 

28800000 
io5ooooo 
2o5ooooo 
18800000 

5200000 
22200000 

3400000 
i85ooooo 
18600000 

I 000000 

45510000 
I i3ooooo 

I 1-00000 



32o5ooooo 



553c 



i85oooo 

225oOOO 



330130000 



d'après 

le 

Slaiesman's 

Yearbookigos 



12200456 
382^7900 

8450182 
228765^0 
353i68oo 
22169678 
35280685 
10885376 
26582125 
18980235 

5 142880 
3i86525 

7650282 
28670814 
20907000 

68724890 
I 1580692 
12324574 



407335305 



IDOOOOOO 



2600000 

65ooooo 
1200000 



io3oc>ooo 



433635305 






Nous donnons Ips évaluations do deux des recueils périodiques les 
plus autorisés. Celle du St<itesuian's Yenrhook résulte d'un recensement 
communiqué en 19112 par te chargé d'affaires de France à Pékin au mi- 
luistro (les Affaires étrangères. 



^- 



290 



Zj. Japon 

(Superficie : Résumé stat. de l'Empire du Japon, 190' 
population au 3[ dcc. 1903) 



GRANDES DIVISIONS 


2 £ 

S ri 


z 



H 

•< 

1 


'S ^ 

^3 2 

S. 


u...,o:-.,. ( Central (17 distrkls). 
rM? onV Septent. c districts,. 
(N.phon)^ Occid.(.odisuicts).. 


5356i 


17988646 

7076^^71 

10396426 


190 

90 
194 


Niphon . . . 


226679 
18210 
436i5 

91012 


35460642 
3.67707 
7260910 

843717 


157 
Va 

9 


Silvokou (4 districts) 


Kiousiou (i district 1 


Hokkaido ou Yéso (8 districts 




Japon 


382416 


46732876 


l.>2 




raï-Ouan (Formoso 


34/44 

221 

22 

37989 


» 

1 7000 


81 
24s 

o"4 


Hokoto (Pescadores) 


Ile Volcano 


Ile Sakaline (moitié) 


Japon et dépendances. 

Population évaluée < 


455392 

n 190G : 5 


49602337 

I 797 (HHI, 


109 



F. Possessions britanniques 

{Statistical abslract for the Several British Colonies, 
1892 to 190G) 



Chypre (cval. i<)oc) 

Empire de l'Inde u<)<.i) 

{^eylau (éval. 1906) 

Ile* Halirein, Maldives, etc. (prol.).. 
Straits Settlements (clablissc- 
mt'Dts du détroit) (éval. i!»<)6) . . . 
lloiiKkongr et ter. affermé (éval. 1906) 
U'aï-haï-Weï (affermé, (1901)... 
États malais (fcdcratlon) (1906). 
Johore (1901) , 



ir« 



Possess. britanniques. 



9282 

4805499 
bôôoT 



1'^^ 

1009 

738 

68320 

2 3 000 



4978599 



260695 
296202000 

3984985 

98100 


6i 
61 


61 1790 
437266 

i3o79'i 
918.382 


,48 

433 


200000 


9 


301833910 


61 



297 



F. (suite) Empire de l'Inde 

(Co.nsus of tho Rritish Empire, 1901) 



heu^'ale 

Provinces unies (Agra et Aoudh). 

Penjab 

Provinces frontières N-W. . . . 

Béloutchistan 

Adjraere 

Bomliay (Prcsidcncc) avec Adon 

Provinces centrales 

Berar et Goor{î 

Madras (Présidence) 

Assani 

Burniah ' IMrmanic) 

Iles Andanian 



Inde. 



Etats trihntaiifs 

Haïderabad 

États du Radjpoutana.. 



Mysore . 

Cachemire 

Autres Etats (y compris le Siitkiin) 



Territoires indiens non recen- 
sés et protectorats en Arabie. 

Empire de l'Inde 






891553 
42645 

1 18628 

7021 

318723 

228920 

49964 

367055 

j 45664 

618126 

8140 



2815743 



214179 
33o3i8 
76257 
209522 
929280 



1759556 



280200 



4805499 



o • 



747'P 
47692 

2o33o 

2125 

808 

477 

18559 

9877 

2935 

88209 

6126 

10492 

25 



2319c 



II i4i 
9703 

5539 

2906 

33i53 



62462 



84o 



295202 



m'- 



298 

3» OCÉANIE 
A. Tableau général 



POSSESSIONS 



Possessions britanniques 

» néerlandaises.... 

» françaises (').... 

» allemandes 

» américaines 

» portugaises 



Océanie 



8468906 6335661 
1915411 136358743 



25455 
245048 
3 I 5324 

189K9 



10989133 



83756 
389000 
78o3io3 



51170263 



B. Possessions britanniques 



British north Bornéo (avec 

Labouan ) (1906 , 

Rrunei et Sarawak (prot.) (1906^. 



Nouvelle-Galles du S. et îIcsii'kx.! 

Victoria (1906) 

Australie méridionale et terri- 
toires du nord !i<)')6) 

Australie occidentale (1906). , . , 

Queensland (1006) 

Tasmanie (i«)o6) 

Nouvelle -Guinée et dépen- 
dances (i!)06) 

CoMMONWEALTii (Fédér. austr. ) 



80640 

139000 


112938 

5 I 0000 


219640 


622938 


804680 
227610 

2340461 
2527530 
1731337 

67894 
234 190 


1530984 
1237998 

383831 
26.746 
535ii3 
i8oi56 

35oooo 


7934002 


4479828 



(') Ledélail (les possessions françaises se trouvedans leTaMoauXXXIIÏ. 



299 



B. Possessions britanniques 


(suite) 




POSSESSIONS 


u - « 


25 


H 

S 

2 


il. 

ils 

5 


'Nouvelle-Zélande et îles dé- 
pendantes (1006^ 


271294 

20046 

1010 

21644 

1270 


220II 

i5oooo? 

34426 


3,3 
6,3 

21,8 

n 
27,1 


Iles Fidji et Rotoumah(i9«6). . 
Iles Tonga * protectorat )( 1906). . , 
Iles Saloraon i protectorat )(i<)<.6i. 
Iles Sauta-r.rnz, Fauning, Gil- 
bert, Ellice, Tucopra (1006 . . 


Possess. britanniques. ■ 


8468906 


6335661 


0,7 


C. Possessions néerlandaises 

{Jaarcijfers Kolonien, 1905) 


Java et Madonra(i<)o<>^ 

Possessions extérieures : 

Sumatra (6 provinces) (1900) 

Riouw et dépendances (i9fJo).. . 
Banka (1900) 


i3i5o7 

420384 
42421 
Il 585 

484o 
553339 
,28478 

01462 
457381 

46o55 

10023 


28746638 

3i683i2 

86186 

io63o5 

43386 

1129889 

454368 

429773 

275106 

i35o84 

742000 ? 

io4 1696 


219 
2,0 

9,2 

9.0 
2,0 
3,5 

16 
99.0 


Killiton(io<)')i 


Bornéo néerlandais (1900) 

:]élèbes et dépendances (1900) . 

VIenad 0(1900) 

^mboine (igoo) 


Ternate (Résidence de) (190,)) 

Timor (partie néerlandaise) et dépen- 


8ali et Lombok (igoo) 




Possess. néerlandaises. 


1915411 


36358743 


19.0 



300 



D. Possessions allemandes 

{Statistisches Handbnch fur dus Deutsche RcicJi, 1907) 



POSSESSIONS 



Nouvelle -Guinée et dépen- 
dances 

Iles Marshall 

Iles Samoa (en partie) 



Possess. allemandes . 



U o 


T. 






li-r. 


5 






W = a 




C j« « 


a. 


*^ s 


£ 


24"^076 


341000 


4oo 


lOOOO 


2372 


33ooo 


245048 


389000 



Cil ^ u 



12,7 



E. Possessions des États-Unis 



Iles Hawaii (Territoire). 

Ile Guam 

Philippines 

Iles Samoa (en partie) . . 
Iles Wake et Johnston 



Possess. américaines 



16502 

014 

297900 

>99 



315324 



1.54001 

9676 

76354'26 

4000 



7803103 



9»' 

18. { 

25,5 

20,.] 

»" 



24.! 



301 



' 


4 AMkïRIQUE DU NORD 1 

A. Tableau général 1 


ÉTATS I:T RK(.I()NS 


m 


T. 


H 

■< 

2 


« 

Ml 

a 
0. 


Groenland (avec établis, danois). 
\laska (Terril, des E. U.) (i9"<>). • • 

Posses. brilan. du nord 

S4'ierre et Miquclon (France)., 
Les cinq grands lacs 

P.\RT1E SEPTENTRIONALE . . . 


2200000 

i.^3o33o 

11423283 

241 

246161 


11896 

63692 

6606093 

6482 


// 

o,o4 

26,9 


15399015 


5687062 


0,4 


États-Unis ( sans Alaska, l'orlo-Rico 
et grands lacs) (cval. i<)«6) 


7835995 


84300000 


10,8 




1987201 

19686 

ii3o3o 

114670 

21160 

128340 

484io 

87480 


16000000 

41007 

1842134 

6001 36 

1O68GO0 

600000 

341690 

400000 


6,8 

2,0 

16,3 

4.4 

60,4 
4,6 
6,8 

4,3 


Honduras britannique 'i;)..») . . 

Guatemala (réc. lyM 

Honduras indépendant (i;».),).. 






Panama 


Partie méridionale 


2519876 


19793467 


7»9 


Cuba (rcc. i8.)o) 

Porlo-lUco (aux K.-V.) (rcc. njoi). . 

San Domingo (éval. 19. "^j 

Haïti (cval. i9*>''.) 

Indes occid. britann. (avec les 

Bahamas et Bermudes) (1906) 

Antilles danoises {t'j<n) 

Antilles françaises (i9"i) (')••• 


113966 

9339 
60000 
28676 

31766 

359 

3096 


1672797 
963243 
600000? 

1600000? 

1760860 

30627 

367920 


i3,8 
102,0 
10 
19 

66,1 
84,3 
116,6 




Antilles (avec îles Baliamas 
et Bermudes ) 


247191 


6765337 


27'4 
4,5 








Amérique du Nord.... 


26002077 


116545866 




<*) Le détail des possessions française 


s se trouve d 


ans leTableai 


iWMll. 



m: 



W2 



B. Possessions britanniques 

{Statistical abstract for the Several Dritish Colonies, 
1892 to 190G) 



PROVINCES ET ILES 



.« 



Puissance du Canada (rcc.1901): 

lie du Prince Edouard 

Nouvelle-Ecosse 

Nouveau-Brunswick 

Québec 

Ontario 

Manitoba 

Colombie britannique 

Territoires 

Total 

Iles ai'Ctiques 

Canada 

Terre-Neuve (New-Foiiii«lland).. . 
Labrador 

Terre-Necve 

Bermudes (igoG) 

lies Bahamasigoe) 

Jamaïque ei dépendances (1006) 

Iles Caïman (1891) 

Iles du Vent (Vierges, Saint Chris- 
tophe, DonHuiquc,»Tis, clc.)\i!)o() 

Iles sous le Vent (Sainte Lucie, 
Saint Vincenl, Grenade, ctc.)(i9o6). 

Barbade (ifH>fi). 

Trinité et Tabago(i9<>f)) 

Antilles et Bermudes.... 

HONDLKAS rRITANNlQrr 

Possess. britanniques.. 



ils 




H 


5657 
91 i3i4 

675605 

190958 
960072 

6804060 


103259 
459574 

33ii2o 
164S898 
2182947 

2552 1 1 

178607 

2II641) 

537i3i5 
1 000 ? 

5372315 


9700640 

I.50Ilf)6 

11001806 

I 10677 
3 I 0800 


228755 

4023 


421477 


232778 


II 334 

584 


19.588 
59142 

8302.6 
4322 


1816 


i333o8 


i3io 
43o 

4838 


1-5587 
196287 
327400 


31766 


i75o85o 


19585 


41007 
73969«=0 


11474634 







18 
o3 





,5 





5 


2 





Oî 





6 



3oa 








c. États-Unis {Census of the United States, 1900) 




ÉTATS ET TERRITOIRES 


ill 



a. 

2 


'S ■« 
|ii 

es 

0. 






85570 
24100 

■4770 

21 540 
32/(0 

12925 
127000 

20240 
II71OO 


694466 

4ii588 

343641 

2805346 

428556 

908420 

7268894 

1883669 

63o2ii5 


8,1 
ï3,9 

l3o,2 

i32,3 
70,3 
52,1 

53,8 




^NGw-Hanipsliir6 ...... 








M'uïçaphiisfll'; . . 












'New-York 
















rSORTH ATLA^n-ie DIVISION.. 


436835 


21046695 


48,2 

34,8 

37,6 

i548,4 

16,9 

»4.9 
14,0 

^6,9 

i4,4 

3,5 




Delaware 

'Marvland 


53io 

3i62o 

180 

135320 

ID^OOO 
151980 


184735 
Il 88041 

278718 
i8d4i84 

958800 
1893810 
i34o3i6 
22i633i 

528542 

10443480 




■Colunibia (Dislricl fcilciat) 

'Virf finie 
















' Géorpie 




Floride 








SoLTH Atlantic division.. 


731730 


14,3 

39,1 
26,7 
32,9 
i5,9 
i4,3 
8,1 
i5,4 

17,3 

i'7 

0,3 
6,9 




; Ohio 


106340 

94i4o 
146720 
I 52585 
i45i4o 
215910 
i4dioo 

179780 

i8335o 
201110 

2007-'lO 
2l258o 


4157545 
2516462 
482 I 55o 
2420982 
2069042 

1751394 
223i853 
3 106665 
319146 
401570 
io663oo 
1470495 

26333004 




Indiana 

Illinois 




Michipan 




Wisconsin 




Minnesota 

lowa 

Missouri 




Dakota da nord 




















1 NoRTH Centrai, division.. 


1983495 


i3,3 


i 











30'* 



C. Ifcîtats-Unis (suite) 



ETATS ET TERRITOIRES 



Kentucky , 
lennossoe. 
Alahanin . , 
iVIississipi.. 
Louisiane., 
Texas . . . . , 
Oklahoinn , 
Arkaiisas . , 



SouTii Centrai, division... 



Montana 

Wyoming 

Colorado 

New-Mexico , 

^'i ri zona 

Utal) 

Nevada 

Idaho 

Washington 

Orégon 

Calilornie 



Western division. 
Indiaii Terriiory. 



États-Unis. 



Armée et marine diors des E.-U.i. 

Haies ( New- Vork,Raritan, etc.) 

llaska 



Total général 9366325 7614938», 8.1 



w — 



io4f»3o 

1089 10 

i3532o 
iiîiaSo 
12G180 
()8834o 
101080 



:525i6o 



378330 

25353o 
269150 
317/170 
292710 
220060 
286700 
219620 
1^9170 
2^18710 
4101^0 



3075590 

él320 



7834130 



iSGf) 
i53o33o 



2147174 
2020616 
1828697 
1551270 
i38i625 
3048710 
398331 
i3i i564 



13687987 



243329 
9253i 
539^00 
195010 
122931 
2767^9 

4233D 

161772 

5i8ïo3 

4.3536 

i485o53 



4091349 
392060 



75994575 



9'2i9 
63592 



0.04 



Population ('valué 



■ '"juin 190G : 8)3<>(»ooo. 



I,c District, fc'déral et les Icrriloircs sont on itutiques. — Los Klni 
Unis de l'Aniériquc du nitrti cumpr.-nncnl, en uutrt*, le Territoire d tia 
waïi (ir.Toïkm' et iStooi habitant»), mais ces îles sont situées en Uccanie. 



305 



D. Mexique (rec. du 28 octobre 1900) 



m 



ETATS 

I 

I 

\Dislrict jédéral 

iAguascalienles 

■IDuranffo 

GuanaJHato 

Hidalgo 

Moxico 

Vlorelos 

Piicbla 

' Queretaro 

San Luis Polosi 

Tlaxcala 

/Zacatecas 

Chihuahua 

Coahuila 

Nuevo Lcôn 

Sonora 

Campeche 

Tabasco 

Taniaulipas 

Veracruz 

Yucatân et Quiulaiia P.oo.... 

Bcja Cal: fonda 

Colinia 

Chiapas 

GueiTcro 

Jalisco 

Michoacan 

Oaxaca 

Sinaloa 

Tcpic 

[les 

Mexique 

En 1906, la population e 



ï i99 

769:? 

109^93 

28363 

222l5 

23iS5 
7082 
3iGi6 
ii638 
62177 

4l32 

63386 

233094 

i65o99 

61343 

198496 

46855 

26094 

83597 

75863 

91201 

i5iio9 

588-7 

70524 

64:56 

86752 

58594 

91664 

7i38o 

28371 

^042 



1987201 

t d'environ 



54i5i6 

1024 16 
870294 

1061724 
6o5o5i 
934463 
i6oii5 

i02ii33 
282389 
675482 
172815 
462190 

296988 

827987 

221682 

86542 

159834 

218948 

981080 

809652 

47624 

65ii5 

360799 

479205 

II 53891 

985808 

948638 

296701 

150098 



13607259 6,8 

1 5 millions. 



'9"9. 



^ 



306 

5« AMÉRIÇUE DU SVD 

A. Tableau général 



ETATS ET REGIONS 



Venezuela (1905) 

Guyane britannique (1906). . . . 
Guyane néerlandaise et Cu- 
raçao (1905 ) 

Guyane française (i9©3) 

Région db nord-est.. . . . . 

Brésil ('). Région de l'est et 

DU CENTRE 

Paraguay (1905) 

Uruguay (éval. 1905) 

Argentine (éval. 1906) 

Poss. britan. du S.-E. (') (1906) 

Région du sud-est 

Chili (1905) ' ,. . . 

Bolivie (1900) 

Pérou (1896) 

Equateur (éval.) 

Colombie (1905) 

Région du Pacifioue .... 

Amérique du sud 



1027080 
233807 

i3oi44 
90000 



148098] 



8507218 



253ioo 

186925 

2886620 

19424 



3345069 



755x01 
1226600 
1769804 

307243? 
Il 5 2600? 



5211248 



18544516 



2619218 
3ooi3i 

128931 
26000 



3o7428< 



17971069 



63 I 347 
1071282 

597477Î 
2o6d 



7679465 



3400924 

1816721 

4559550 

1272000? 

Soooooo? 



16049195 



44774009 



( '1 En juin 1004, un arbitrage a fixe la frontière entre la Guyane bri 
lannlquc et le Bi'ésll. 

(-) Iles FulkUind (iCSii^*), Géorgie du sml 12500'''). 



307 



:^ 



B. Brésil 

(Population en 1900, d'après le Stat&sîuan's Yearbook, 1907) 



District fédéral 

Alagoas 

Araazonas 

Bahia 

Cearâ 

Espirito Saiito 

Goyaz 

Maranhâo 

Matto Grosso 

Minas Gerâes 

Para 

Parahyba 

Pàranâ 

Pernambuco 

Kauhy 

R'îo de Janeiro 

Rio Grande do norte 

Rio Grande do sul 

Santa Catharina 

Sâo Paulo 

Sergipe , — 

Totaux 

Indiens sauvages 

Un traité de i goS, conclu avec 
la Bolivie, a agrandi le ter- 
ritoire du Brésil d'environ 



Brésil. 






1894 

58491 

1897020 

426427 

104260 

44839 

•74731 1 

459884 

1379601 

574855 

II 40712 

74731 
221319 
128895 
301797 

68982 

57485 
236553 

741 56 
290876 

39090 



833721 & 



70000 



8507218 



t 



)4927o 
>49756 

2117966 
849127 
209783 
255284 
499308 
118025 

359447T 
445356 
490784 
8271 3« 

1178160 
334828 
926035 
2-43-17 

I 149070 
320289 

2279608 
866264 



17371069 



600000 ; 



17971069 



308 



C. République Argentine 

{Segnndo Censo de la Republica Argcntina. Mayo de 1895) 



Buenos-Aires (Capitale) 

Fîuei)Os-Aircs 

Catamarca 

Cortloba 

Corrieiiles 

Entre Rios 

Jujuy 

La Rioja 

Mendoza 

Salta 

San Juan 

San Luis 

Santa Fc 

Santiago 

rucuniau 

Territoires 



République Argentine. 



il] V 


2 














«5 B'£ 


-< 










c 3 ^ 


B. 







^ S 


fi. 


i86 


663854 


3o5i2i 


921168 


i23i38 


90161 
35 1223 


i6io36 


84402 


239618 


74071 


2g2oiq 


40,162 


497 '3 


89Î98 


69502 


i4(i378 


ii6i36 


iGioqq 


ii8oi5 


873^55 


8425. 


idigoG 


8i45o 


397188 


io3oi6 


i6i5o2 


23 124 


215742 


1271710 


103369 


2885620 


3954911 



S = l 



3569 

3,0 
0,7 
2, a 
2,8 

3,9 
1,0 
0,8 
0,8 

0,7 

o. " 

3: 

I,' 

9-' 



1,3 



Population évaluée en décembre 1906 : 5974771. 
(D'après le Boletin demogra/ico Argentino) 



t 



309 

TROISIÈME PARTIE 

EUROPE 



'^ 



Xlfl. - IIELIEF Dll SOL 

1° AI.PE5 

A. Alpes occidentales {voir la France ) 
B. Alpes centrales 

ii. Penniites, .4. Lêpoiuienn';s, Grandes Rhétiqiics du nord 



des Grisons. 



.«ac Léman 

IrandSt-Bernai'd (lios'»ice,. 

Irand Combin 

lont Pleureur 

lervin ou Matterliorn . . . 

aint-Théodule i lol i 

lérensicol) 

►eut Blanche 

Veisshorn 

lont Uose (pii- Duromi . . . 

ermatt 

•ôme des Miscliabel 

lonte Leone 

impîon (col) 

lindenhorn 

ries ( col ) 

aint-Gothard ( col ) 

unncl(iuSt-(«utli<ir<i(soiniiiet). 

înia Ciniadra 

urka ( col ) 

beralpstock 

iikmanier u©l' 

einwaldhorn i Adulai.,.. 



?^/^ 
4017 

3706 

4182 

3307 
3480 

4365 
4 5 12 
4638 
1620 



3565 
2009 
3382 
2446 

2ll4 

iio4 

32o3 
2435 
333o 

33<)8 



San Bernardino (col) 

Splûgen (col) 

Pic Stella 

Septimer (col) 

Maloia (col) 

Julier (col) 

Âlbula (col) 

Pic Err 

Flfiela (col) 

Pic Linard 

Silvrettahorn 

Scesaplana ( Hhîeiicon ; , . . . 

Bernina 

Monte délia Disgrazia . . . 

Passe du Bernina 

Pic Languard 

Cima di Piazzi 

Stelvio (col ) lou Stilftier Jocli ) 

Reschen Scheidcck 

Wild Spitxe (OElwhal). . . . 

Zuckerhûtl 

Brenner 



2o63 

Vl"' 

3i62 

23ll 

1811 
2287 
23i3 
3395 
2392 
3418 
3248 

29^9 
4o52 
36^5 

3 250 
3127 
343., 
2755 
1490 
3770 

35ii 
i3'-o 



310 



'W- 



C. Alpes centrales ( chaînes latérales ) 
A. Bernoises f A. des Quatre-Canions, A. de Glariis, A. d'Ap 
penzell, A. Algaviennes, A. de Bavière, A. du Bergamnsque 
A. du Trentin occidental. 



Jorat 

Diablerets (Alpes Bernoises). 

Wildhorn 

Gemmi (col) 

Jungfrau 

Mônch 

Finsterairhorn 

Schrekhorn 

Aletschhorn 

Grlmsel 

Danima Stock 

Titlis 

Pilate (ou Tomlishcu-ni 

Briinig ( col du ) 

Tœdi 

Glai'ideu Stock 



928 

3268 
23o3 
4i68 
4096 
4275 
4o8 

419 

216.5 

3633 

3239 

2102 

1107 

;i623 

3270 



Glàrnirsch 

Rigi 

Curfirsten (Sclicibcnstoll) 

Sœntis 

Parseier Spitze 

Rotewand 

Arlbei'ff (col) 

Zugspitze 

Speckkarspelge 

Redorta (Alpes Ber};ama?qucs 

Pic de Toca 

Ortler. 

Tonale (col) 

Adamello 

Cima Tosa 

Lac de Garde 



291 c 
180c 
2 3 oc 
25o/ 
3o3c 
270I 
180'. 
293( 
262: 
3o3- 
3o5: 
390: 
188. 
355. 



D. Alpes ocientales 

1° (centrales) : A, Noriques, A. de Styrie et de Carinlliie. — 



( latérales) : A. 
riques, A. Carniques, A. 



Innsbrûck 

Katzonkopf (Zillcrihal) 

Hochfeiler ( Zillerthal ) 

Drei-Herrn-Spitze 

Gross Venediyer. 

Kaiser Tauern 

Gross Glockner 

Hafaereck 

Ankogl .,►.,. 

Hoch Golliug 

Holjenwart 

Radstadt (col) 

Rott<!nmann ( col ) 

Eiseniiut (localité) 

Zirbitzko{jel( Alpes de Seclhal 



2539 
3523 
35o5 
o6(io 
2012 
379H 
3o()i 
3q53 
a863 
236ï 
,r738 
1265 
2441 
2397 



Karawanka, A. Juliennes. 

Krippenst (Salzkammoguclj. 210 

Semmering 1 col ) 98' 

Watzmanu 271 

Hoch Kœnig 293- 

Dachstein 29Q' 

Grand Priel 25i 

Hochsladl ( Styrie ) 19a 

Schneeljorg iSaUbourgi. . , 191 
Leopoldsberp iN. de Vieiuiei. 4^ 

Vienne ( Danube ) 17 

Keu-Toblach i localité ).., . r.io 
Marmolata ( Dolomites» . . . . 329 

Civetta 322 

Pala di S. Martino 335 

.\ntelao 326 



'i^i 



311 



D. Alpes orientales ( suite ) 



5^ 



andspitz , 

ridola 

as (le Tarvis 

aifuitz ( localité ) , . 
avallo iBelluno , . . 
delsl)erg llocaliiér 
Uttaçskofel 



2863 

o58i 

8ii 

797 
2247 

528 
2oqi 



Montasio i Jôf di ) 

Predil (col) 

Torglou ( ou TriglaT ) 

Stou 

Grintouz (Alpes Juliennes). 
Bâcher (Styrie) 



2700 
1162 
2864 
2289 

i3i5 



EUROPE CENTRAI.E 

A. Rive gauche du Rhin 



tirasbourg 

;almit (Hardt) 

^schkopf (Hardt) . . 
)onnersberg (Hardt; 
'.rbeskopf (Hu^ . . . 
darkopf (Hunsruck) 
lohe Acht (Eifel) . 
"rêves 



1.30 

683 
610 

687 

8 lé 

745 

760 

124 



Signal de Botranche { Ar.), 

Zitterwald 

Luxembourg (empl. de la cit.). 

» (la ville) 

Bruxelles (Palais royal). . . , 

» (la ville basse) . . . 
Cologne 



B. Allemagne moyenne et Basse-Allemagne 

880 
708 
i33 
462 

82-: 



irand Feldberg (Taunus) 
•fatîenberg (Fichlel Geb. ) 

lassel 

•iebengebirge 

\olhaar Geb 

'aufstein (Vogelsbcrg). . . 
Vasserkuppe (Rhœn) . . . 
iotha 



77 
900 

3o8 



Beerberg ( Thur Wald ) 

Schneekopf iThur W.) . , . . 

luselberg ( Thur W. ) . . 

Dôbraberg ( Fr.-W.) 

Brocken ( Harz ) 

Gôttingen 

Hannover 

Berlin (Obser\'aloiro) 



Soi 

243 

i3 

3q| 



988 

97^ 

9^4 

794 

1142 

i58 

55 

34 



C. Haute -Allemagne 



"eldberg (Schwarz W.) 

vandel (Schwarz W.) 

lornisgrinde 

vœnigstuhl 

'lelibocus 

varlsruhe 

Stuttgart 




D. Massifs de Bohême et de Saxe 



Grand Arbci* (Baier-W.). 
Petit Ai'ber (Poiiuier-W.) 
Rachel Spitze {Baier-\V. 
Drcitann lUcgi-l (Baier-\V. . 

Freyberg 

Leipzig 

Dresde 

Schneebery (Ficlilelj,'.) . . 

Keil Berg ( Erz. G.) 

Tafelfichte (IscrG., 



i458 

1H81 

1452 

1092 

401 

io5 

107 

ic)5i 

1244 

1 122 



Sclineekoppe (RiesenG.) 
Hrunnbei'g (Riescn G.) . . 
Schneeberg ( Sudèlcs ) . . . 

Altvater ( Sudètcs) 

Holie Kaniin 

Gr. SturmhaiiLe(Rics?n G 
Kessel Berg (Rii-scn G.). . 

Prague , 

Hreslau 



i6n 
i55 

,u 

142 
i5() 
.04 
18 
12 



E. Région des Karpates et Alpes de Transylvanie 



» 



Visoka iPclil Karp.) 

Javornik 

Passe de Jablunka . . . . 

Babia Gora 

Pic de Lomnitz (Taira). 

Krivan (Tatrai 

Pic de Gerlsdoi'l" (Tatiai 
Gyœmber (Djumbir). , , . 

Matra 

Vlagy liegi 

Ardzyka 

Pietros 

Czorna hora 

Pop-Ivaii 

Pietrosu 

Petrosul. 



7^4 
1071 

55 1 
1725 
2(o34 
2496 
266.3 
2045 
10 10 
1598 
i589 
2022 
1288 
1940 
2 36 5 

2192 



Monts Hargitta. 

Passe de Gyiines 

Passe de Tiinœs 

Bucsecs. 

Monts Kônigstein 

Negoi 

Déf. de la Tour Rouge. 

Steflleste ,..•.• 

Mandra 

Passe de \'ulcan 

Monts Bihar 

Pozony ( Danube 1 

Budapest ( l»amilie 1 

Belgrade rDamibp) 

Bucuresci (Rucarosti. ... 
Gvula-Fehen'av 



3° Pk,NIN5UI.E IBERIQUE 
A. Région pyrénéenne espagnole 



Pic d'Aneto (Maladcii 

Pic des Posets 

Cotiella 

Mont Perdu 

Sierra del CotH-. . . . 
Monsrch ( de Cainfoîjno 
Fosal de Guara .... 



.r,o4 
336; 
2910 
3352 
2535 
.6^7 
2000 



Peua de Oroel 

Sierra del Monscny 

Puig se Calni 

Montserrat 

Idiazabal < eoh . 

Aspiroz (col i , 

Orduna » col- , 



180 
72 
io5 
2 5o 
224 
254 
35 

2 25 
252 
162 
184. 

i3 
1 1 

7' 
8 



11..^ 
169.' 
i5i. 

123 

65 
56- 

65. 



313 



A. Région pyrénéenne espagnole (suite) 



leinosa , ville; 

'efia Labra 

•eSadcVieja P.deEur.). 
*ena Ibiila 



202 I 
2665 
2801 



Pico de Cuiiiâ 

P, de Miravalles 

Cabeza de Man/.aneda 
Mont Calvo 



Région du Plateau de Castille 



,ei'ro de Santo Lorenzo . 

•ico de Urbion 

lierra do "Moiicayo 

'ico de Poùalara 

lerda (col) 

iaza de Almanzor 

lurgos 

cria 



23o/i 

2252 
2349 
2404 

i4io 
2661 

85 1 



Salamanca 

Madrid 

Tolède 

Albacete 

Caceres (tiJie) 

Badajoz 

Pico Javalaml)i'e 

Sierra de Guadaliipe . . 



C. Partie méridionale de la Péninsule ibérique 



lonls Sagra 

erro de Mulliacen 

icaclio Veleta iS NcvaiJa 



2399JI CeiTO Caballo 

3481 Pic Higuera (Sierra de Gador) 
3398,1 Sierra de Magina 



2oo4 
lôoi 

1778 
21 17 



807 
65o 
529 
yoo 

VI 

2002 
i588 



3200 

2822 
2165 



D. Portugal 

erra da Estrella |i993|I Serra de Monchique ] 785 

4° ITAZ.IE 



ol do Bocchetta 


L.Ap 

772 

;f 

2i6a 
.702 
2100 

24-8 
2921 


ennins 

Terniinillo . . 


2013 


ol del Giovi 

atola 


Araaro ( La Majella 


i46n 
2o5o 


»nna i Liguria 


Marsicano. 


)1 de la Ci^a 


Miletto 


mone. 


\ iilturino 


tHS6 


itria 


S'" Dolce Dorme 

M^° Acuto 


2'>'7I 


* Rotonde 


1 "lO I 


' Vottore 


Montalto (Aspronionlc) .... 


1958 


•rno (Gran Sassodllalia). , 



^ 



W- 



3ii 



B. Autres parties de la Péninsule italique 



Turin. . . , 
Mîian . , . , 
Bologne. , 
Florence , 
Rome. . . , 



240 

122 

55 

5i 

5o 



Pagliaro (M'» de la Sabine) . 
Pila Rocea ( M'» de la -Sabine). 
Semprevisa (M'» Lepini). . . 

Vésuve 

Monte Calvo (Gargano). .. 



94* 
iiof' 
i53( 
i3oi 
io5v 



C. Iles 



Etna (au Mongliibello) •r^3i3||Brunca SpinaiGcnnargenla)] 

Pic Aiitenna ( La Mailonie)tSic»e)i|-i^'75|l ( Sardaigne ) 1 1 79? 

50 PÉnnNSUItE PÉLASGXÇUi:. 

A. Alpes Dinariques, Tchar-Dagh, Monténégro, 
Pinde, «te. 

r. Kapela ). . 



Biela Lazica (( 

Dinara 

Vakanski Vrh (Velcbit).. 
iLokike (Vranina Planlna). . 

Yahorina 

Dorniitor 

Kom ( Stara Planina ) 

•Cettigné 

Zljeb ( Aib. Alp.) 

Koprivnikgeb 

Babasnica 

■Vletzovo(col) 

Tringia 



i533 

i83i 
ip^ 

SIOT 
1910 

2.528 
30 10 

GGo 
21 83 
21G6 
25 10 
it)5o 

2 204 



Boutzikaki 

^ eluclii 

Grammosgeb 

Smoirka 

Parnasse 

Parues 

Helicongeb 

Athènes (Acropole) 

Hymètegeb 

Olympe (ouTchiléDaghXThcss 

Ossa ( ou Kissabos ) 

Plaisidi (Pêlion) 

JHagiûs Elias (Monls Olhrjs 



2)2' 
145. 
257 
245 

i4i 

103 



B. Région des Balkans et du Despoto Pianina 



Vidin (Fort) 

ÎNisch (foTl) 

Passe de Nikola i Stara Pia- 
nina) 

Midzor (Stara Pianina) 

Sofia 

Vezen 

Passe de Trojan 

Jurarukcâl 



2186 

55o 

2200 



Passe de Sipka . 
Passe de Kaxan. 

Vitos 

Rila Plauina . . . 

Vfuss Alla 

Jel Tepe 

Kuschlar Dagli. , 

Ala Burûn 

Moût Athos 



315 



C. Péloponèse et Iles 



m 



i'ionôs (ou Eryiuantlios ) 

jos nias 

holmos 

vllénc (ou Syriii). . . . 



2224 

3499 
•>35-3 
.370 



Taygète ( Hagios llias ) 

Pâniôn 

Ida ou Psiloritis (Crète). 
Hagios Theodorus (Crète; 



6 II.ES BRZTAKnriQUES 
A. Angleterre et Pays de Galles 



ai'tmooi' forest 

xmoor (Dunkery Bcacon).. 
eacou de Brecknock.. . . 
Ivnlimmon 



621 

520 



Snowdon 

Sca Ftfll (Monts Cambrions), 
Cheviott 



752 

M. Ecosse 

road Law ! SoollBen Mac Dhui (Grampians). 

en Nevis (Grampians).. . . jiS^SlJBoii Lomond 

C. Irlande 

ugnaquilla 1 gaôIlCroagh Falrik 

aiTautuohill 1 10 jo 



7" RUSSIE 

Plaine orientale 

Kazaa 

Bieli Klioutch (collines du 
Volfe'a ) 

Oural ( Europe et Asie ) 

Sommet du chemin de fer 
d'Ekaterinbourg 

Slatoust (passage du chemin 
de fer transsibérien) 

Iremel 



2409 

1937 
2460 



[o85 
963 
816 



1809 
97-^ 



■65 



oscou 

arsovie 

"aldaï (près Orrosscluk 



iietju 

iblja 

bU-Pos-Is 

onoshkin Kamen. 
valérinbourg. . . . 
man Tau 



109 
3ii 



•297 
1066 
1688 
i633 



>ïtkh (coli . . 
eachka icol 
jagiia 



Caucase ( Europe et Asie ) 

4ool Psich . 
2097I Maruch ( col) 



3'|Ool Elbrouz 



352 



492 
392 



38oo 
33o5 
5(i29 



ils 



316 



RUSSIE (suite) 
C. Caucase ( suite ) 



Betscho (coij 

D\ ch Tan 

Sclikara 

Kachtoutan 

Adaï-Chocli 

IVIamisson uol i , 

Kionchocli , 

Kasbek 

Dariel (iR'filc de la Croix 

Marouck (col) 

Tébulos M ta , 

Barbalo 

Dones mta 



3549 

.3i84 
5145 

464: 

•2825 

.^423 

.5o48 
2879 
■.>85o 

.')293 



Did Ye verdi . . 

Bogos 

Tenov rosso . . 

Sarv 

Djulty 

Ali-Cliouz. . . . 
Salavat i col i , . 
Basard duzou. 

Baba 

Dibrar 

Dibrar (coli . . 
Goiikh (col). . 



8 EUROPE SEPTENTRIONALE 

A. Scandinavie 



Storefond 

Gousta 

Hallingskarven 

Jostcdals Brœ «Glucicr; 

Galdhœpiggcii 

Glittei'tind 



1961 
2o38 
2060 



Snehetta .... 

Sylfja>ll 

Areskutan . . 
Soulita?lma. . 
Saryekyakko. 
Kebnekaissp . 



B. 



Iles du nord 



Schœfell 

Hekla (Islande) 

W des Ours (Ile Jan .Mayen) 



18241 
1557 
2545I 



Pic du Hornsund (SpiUbcrg) 

Pic IVewton 

Pic Poiuoaré 



»■ 



317 



XIV. - LO\rilJEUIl APPROXIMATIVE 

DES PRINCIPAUX COURS D'EAU 

( en kilomètres) 

Les principaux fleuves sont en capitales 



1° Bassin de l'océan Glacial 



IV'tchora 
Mczen . . 
Onega . . 



1490 
800 

4 00 



Dvina septentrionale 
(depuis la source de la 
Soukona 1 . 



2° Bassin de la mer Baltique 



Tornea Eli" 

Neva 

D\ina occidentale 

ÎViémcn 

Pregel 



432 
55 

960 



ViSTLLE 

Bug... 

Narew . 
700 [1 Oder. . . 
u^ojl Warthe 



3' Bassin de la mer du Nord 



Eur.i: 

Havel 

Sprée 

Moldau 

Saale 

Weser idciiuis la source 

de la Wena 1 

Ems 

RlIIN ( lUicin, Kijm. . 

Neckar 



iioo 

320 

365 
/,3o 
440 



712 
400 

1223 



Main 

Lahu 

Ruhr 

Lippe 

Aare 

111 

Gloniinen . 

Tamise (depuis la source 
de Ikis ) 



it4o 



1000 
760 
320 

870 
720 



4rp 
218 

232 

280 
205 

56o 
363 



318 



4° Bassin de l'o( 

Severn 


;éan A 
d'Irlt 

km 

i6o 
385 

n de h 

240 

5o6 
8oo 
aao 
3ç)5 
i5o 
6,5 
25o 
3oo 

J20 

2l5 

1er Sfo 

2800 
i65 
285 
35o 
525 
296 
160 
65o 

1060 
340 
3o6 
260 
340 


tiantique (avec la me 
mde) 

Minho 

Doiiro . 


r 

km 

2-5 
85o 
1006 
806 
53o 

170 
170 
i.3o 
260 

3io 

I()0 

a< 
3. 

4 "-1 

ov 

l3; 

5', 

v 

81 

12' 
1950 

5oo 
2106 


Mersev 

Clyde'. 

Shannon . , 


Tage. . , 


GUADIANA 

Giiadalquivir 

\ Méditerranée 
Brenta 


{Voir la France). 

5° Bassi 
Segura 


Jucar 


Tagliameiito 


Ebre 

Arno. 


Isonzo 

Narenta 


Tevere ( Tibre ) 

Garigliano-Liri 

Pô 


I^iu (depuis la soiii-ce du 


Voioiitza . . 


Ticino ( Tessin ) 

Adda 


Iris (Eurolas 1 , 


Salamvria 


Tanaro 


Kara-Sou. 




Vardar 


Piave 


Maritza 

ire et de la mer d'Az 
^'ap. .... 


6° Bassin de la n 
Danubf 


Nab 

Lee h 


Tisza .... 


Maros. 




Oltu 




Siret 


Ëniis 


Priit . . 


Leitlia 


Dnikstkr 

Bug occidental ...... 

Dnikper 

Bérésina 


Dravc 


Save 


Morava 


Isker 


Don . 


Naab 


Manytch 


3oo 


March . 




810 














■■^■^^ 



319 



7" Bassin de la mer Caspienne 



Terck . . 
Kouma, 

^ iiLOA. . 

Moskva 

oka ... 



km 

6io 

3390 

85o 



Kama. . 
Sam ara 
Bielaia. 

OVRAL. . 



!^ 



1280 
56o 
900 

233o 



M.- LACS 

( Superficie- en kilomètres carrés ) 



Ladoga 

Onega 

Peipoiis 

Mîilar 

Tenep 

Vetter 

Balaton 

tac de Constance. 



i8i3o 

îto 
î6qo 
6240 
i960 
690 
540 



Lac de Zurich 

Lac des Quatre -Can- 
tons 

Lac de Neuchâtel . . . . 
Lac de Genève (Léman). 

Lac Majeur. 

Lac de Garde. 



m 
240 

58o 
210 
3oo 



ytev Caspienne. 



396440 



3-20 









goÉi u8 
















1 aiqcqojd 


co -O C:^ - fO î: 


5: 


r^ r^ ï; ro ^— r- 


t 






<u 


•<r i-^ o-ao r-- 




- OC C-.-O r^ 








H 

S 


1 


- 1- C-l 




















z: 
















Cd 


luoiuasuaaoj 


« ^-r - i^To «D 


V, 


SN c c r- c: - 


V 








jaiu.iap nu 


ro >r-5 Oi r; i^ C^ 




- -oc -^ oc «r; rc 






<9juB)!qBn.p 
sunnijin U3 ) 




00 




r 








8')(il8|)UIJB| C 


^— fO 


<y- 


sO CN « 


- 






aiqeqojd 








' 


c 


r- r^<3-oou2_ 




00 ro (^30 cr-z-c 






















» B-o 


00 - 0^0 r; - 




r ^a-vs- r>«J^ c 










'^ v^lO c>o ;•: in 




- lo 0; 0*^ - 




t— 




z 


2 E « S 


n» ro CiiO - 


ï: 


■-- - 10 KO c. 




1^3 




o 


» S 3 


Cî- WCO r: 




-£■ CO - f-! ^ 








S 

a. 


■s ® o. 


- CO C5 




oco co 0- 




O 




v^ CO 




;c CN - 




S = 


= ? 5 S ? i 




c § c § S V-. 




5- 




« o 


Ç-. =c £•■ £> 5^ 5'- 




r-. m c> Cl £-. =ç 






o 


•— e ■» 










•< 




A. 


5 f S = 


— . . . ■»! 




_ 




..a 


J 

-< 






s '-S -S '-S i 


^ 


■Il fil 


' 


eu 


efi 




■S ë 


ï^ » s_^ ^ -. 




*■ "■ » M N 




o 
eu 


•au 

C 










'•»*•-> c-r « M 1 


SllIBIiqBq.l) 


v.-r^ - 00 lO 
- ^ ^ ^ ^ v^ 


"^ 


* = ^ =^ ^ 


s> 






suojiinn 110 


V.H- « ro « 


ro 


lt: n ?■: 


( 


u 




Oi,Sl U9 


D co 


^ 


ro rc 


^ 


u 


P 
< 

^ 






Ln^ 


ini 






(^ 


.ulmoa soc| ) 


« I^» 'lO tO '" 


-% 




, 




S9.IJB0 




""j 






Ci 0«^v^ 


m 


r^^ - C 00 C 




Bâ 


?c 


t^<i 


1. 1 


va-fc es 050 


^ 


- c ^— - 





eu 


-< 






- fO « f 




<rv3- :>: i.~ 


u 


H 


a 


nijuadas 


fo >ri 


o- 


in cr)cr> 


< 


c« 




















c ; 




~ 1 


1 


































1 








S 






















•= 












• 






















'E 




Ss^ 








t \ 






















3 




c 








« : 






















f! 




<M>. 


































^il^ 






M 


■si 






















-= 










z 



-i 










1 












> 










es 


i 






















^^ 


















« 


-a 








tz 


1 


»^ 






H 


«< 










!2 


c 








.5- 




>*! 






«1 














es 

E 


C 









* 








-Cd 


Z «8 


^ 









V 






X 


1 










3 







S. 




"3 




1 












h 


S: « - "î: b3 c 

mm 


ï 










a, — s: u- S 




aJ CA! — -^ 





;v2i 








5i 


v-roo 


ï: 




^ 


^ 


•; ^ ^ cr. ^ n -oc ro cc^ ^ co 30 -i co 


in 
00 




lO eo 00 

Ov 10 c? C-1 


•0 |in 


- es 00 n 1-5 m -O - C I-- es cr; 
Tivo in Oivo c"i c^ - es 'X 00 co 
T es r^ 00 ro i^ - m oc CN Lo 
s v— -;ce^" «s'OOCTi 

D « CN es vTMO 


ï; 


C 

2 2 

■rc 00 

es 



g 

c» 
00 


v:r C^e^ V— 
«3 00 «5 00 
erjv^TOO — t^ t; 
« e-i m 
LO « es 


% 


^ 


J r r r •- 5 -:; ■:• ? 


ï; 


î S- 
■i > 

1.1 


^ 


llîll- 
--555 


'^ 


%! 


3 -r .^ v::r ro 


iT) k.-r - 


m 


00 - 

- - -V ï; ^ S: 

C) « ,CN] 


ONjin 


î M 10 ^! — co 0.00 C ro c-C -O co 
■J»0 Q0y2 C I--CO O-.OO C'v— 
ivr co^OOOCroOfOr^ro 

n 1 5-^f ^^%.ô 


ON 
Ut 

t 

■<♦- 


^-r 

- ro 

- Tn 






in 

in 
in 


ce r--GO cr.y: 
x^ -co t- 

i^ - 00 — va- r^ 

v:3- .-^l CO 00 
V3-CO >-i 



in 


in 



£« -i- 



-•^ ^.^ 



• o • 

• tC ■ 

es • ^ « 

"ï - 3^ "s 
•5 « E 2 



-sï'O, 



c: £- C3 



h. 






'9'^9- 



3-22 



XVIf. - ETAT ET )I01VE)[E 

dans les États d'Europe et di 



Angleterre 

Ecosse 

h'iande 

Pays-Bas 

Liixenibotir{j 

Belgique 

France 

Empile allemand, 

Suisse 

Autriche 

Hongl'ie 

Portugal 

Espagne 

Italie 

Grèce 

Serl)ii» 

Bulgarie 

Ron manie 

Rassio 

Eifllando 

Siiwlt 

Norvège 

Danemark 



Massachusetts . . . . 
IV •"•Galles du Sud, 

Victoria 

^Nouvelle-Zélande. 



POPULATION 
d'apW's les i-ecensemenls effecl«és v<»rs^ 1900 

l'iH.porlions sur 1000 liabilanl? 



par 


sexe 




par àsrc 


masculin 


féminin 


à 19 ans 


20 â 59 ans 


484 


5i6 


44 


502 


486 


5i4 


437 


487 


493 


507 


4io 


48i 


4<^4 


5o(i 


443 


465 


5i6 


484 


4i5 


492 


497 


5o3 


414 


^K 


49^ 


5o8 


346 


4q2 


5o8 


443 


479 


49^ 


509 


406 


ao2 


49^ 


509 


459 


469 


498 


502 


457 


468 


4:8 


032 


// 


// 


488 


5l2 


// 


rr 


497 


5o3 


454 


45o 


520 


480 


II 


V 


5i4 


486 


5o? 


4«9 


5n 


489 

494 


409 


5o6 


Il 


// 


490 
49> 


5io 


487 


443 


5o5 


4^4 2 


475 


488 


5l2 


4 '9 


462 


480 


.•>20 


45o 


% 


487 


5i3 


437 


48,S 


5 1 ■?. 


358 


558 


476 


524 


463 


48 1 


5o3 


. 407 


440 


48t) 


5:>5 


47-' 


443 


489 



76 

109 

93 

94 

12-' 

78 

92 



9<> 

44 

86 



'& 

»>9 
109 

98 

84 
56 
80 
68 



i ' ) Non compris les morl-nc*. 



^ 



323 
AUÉS DE \À POPIJLATIOX 

•âes pays hors d'Xhirope 



^m 



mmivement de la population 

,1891-1900) 
Proporlions sur 1000 liabilants 



Naissances 

(' 1 


Décès 


29.9 


18,2 


3o,î 


18,7 


a3,o 


18,^ 


32,5 


18,4 


28,8 


20,1 


29,0 


Ï9>2 


22,2 


21,5 


36,1 


22,2 


28,1 


19,0 


^'i 


26,6 


4o,6 
3o,6 


29.9 
21,3 


35,3 


3o,o 


34,^ 


24,2 


II 


II 


t;:? 


27,0 
26,0 


4ot7 


29,3 


48,0 


33,5 


32,2 


i9'7 


27,2 


16,1 


3o,3 


16,3 


3o,a 


17.5 


Va 


ï9'0 
12,3? 


28,5 


,3,9? 


^6,7 


10,0? 



Excédent 

des 
naissances 

sur 
les d6c(-s 



11,7 

11,5 

4,8 

,4,1 

9,8 

i3,9 

9.Ï 
10,5 

10. 7 



i4,7 
i3,4 

i',4 
i4,o 
12,5 
11,1 
14,0 

12, T 



i4,6? 

16,7? 



NOMBRE ANNUEL 



de 

décès 

par 

1000 individus 

de 10 à 49 ans 

(1891-1900) 



0,90 
7/|0 

7'9ï 
6,06 



6,5i 

7^99 
II 

7,01 

8,42 
9,63 

II 

II 

7. -97 

// 

5,84 



7,01 
6,08 



8,3a 
6,26 
7,60 



î*^ 



3!>4 



XVIII. ETATS D'EUROPE PAR PROVINCES 



1° GREAT BRITAIN AND IREI.AND 

(Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande) 



A. England and 'Wales (Angleterre et Pays de Galles 

{Ce, /sus of Etiirland, 1901 ) 



London ( Londros ) 

Surrey 

Kent 

Sussex 

Hampsbirc 

Horkshire 

Middicsex 

Herti'ordshire 

Buckinffhanishiro. . 

OâcCordsliirc 

Narlhamptonshire. 
HantingdoMshire. . 

Bedfordshiri' 

Cambridfjcsliirt' . . . 
Eëscx. 



Suffolk 

Norfolk 

VViltshire 

Dorsetshirv' . . . 
Devorishire.. . . 

Cornwall 

Soniorsetsliire. 



SCPKRIICIE 

cnkilomèires 

carres 



3o3 
187G 
Sga.') 
3798 
4.43 
•îZri 

723 
1807 
.647 
19^9 
2600 

84o 
,244 

22f).> 
36Ô9 
3768 
5225 

3275 

•>527 
()6o() 
3587 
4330 



POPULATION 
en milliers 
d'habitants 



453G 

933 
()o6 
7-0 
284 
810 
240 
.73 
187 
349 
47 
170 
201 
1062 
362 
468 
264 
200 
664 
319 
466 



325 



A. Angleterre et Pays de Galles (suile) 




LOMTKS 


SLPERFICIE 

en kilomètres 

carrés 


POPULATION 
en milliors 
dhabitanis 


DENSITÉ 

par 

kilomètre 

carre 




loucostoisliire . . . . 


2882 
2182 
3879 
3l22 

^794 
2535 
2227 
440 
6716 

M 
2270 
2607 
5260 
7086 
2804 

5i6S 
3 102 
5226 

3939 
2040 
1602 

'094/ 
8139 


648 

I 12 

259 

1252 

5oi 
906 

\ 

493 

%7 

491 
4437 

2766 

454 

376 

«194 

60 3 
26- 

3i7 
1229 

469 


225 
52 

«7 

401 
279 

358 
198 

239 
216 
3o4 

844 

3qo 

• 385 

ii5 

68 

3i 

198 

112 

58 




ci-efordshirc 

Iiropshire 




taffordsbii-e 




»'orcc'Storshire 




v'arwickshire 




eicestershire 




nllandshire 




incolnshii'C 




oltinghamshir;' 




erbvshire 




lieshirc 

incashiro 




.est Kiding oC Yorkshire.. . 

ISt )) 

.Jith » 




orthuniborlanU 




uniborlan*! 




1 esliuurlaud 




onmoulhshire 

>uth Wales iCalU-s <lu Sud;.. . 
oithWalt's (Galles du Nord i . . 




ngl. et Pays de Galles. .. 
Population évalué 


151055 

e eu 1907 : 


32526 

34946000 


215 












ri 



3-26 



.^ 



B. ScotIand(]Ucosse) {Eleveiilh deceniiial Census of Scotlam 



Shetland 

Orkney 

Caithness 

Sutherland 

Ross and Croniarty.. 

Inverness 

Nairn 

Elgm (Or Momy^ 

Banff . ... 

Aberdecn 

Kincardinc 

Forfar , 

Perth 

Fife 

Kinross 

Clackmannan 

Stirlnig 

Dunobarton 

Argytl 

Buté 

Renfrew 

Ayr 

(.anark 

Linlithgow 

Edinburgh (Edimbourg), 

Haddington 

Herwick 

Peebles 

Selkii'k 

Roïburçli 

Durafries 

Kiikcudbriglit 

Wigtown 

Ecosse 

lEaux intérienres 



m 



Population rvaliK'o 



SUPERFICIE 


POPULATION 


' 


Cil kilonièlrcs 


en uiilllcrs 


kilomèl 
carré 


cari'cs 


d'habitants 


1428 


28 


19 


973 


n 


29 


,776 


19 


5202 


21 


4 ' 


7999 


76 


9' 


10908 
419 


90 


8,. 


41 


2 3 


1235 


36 


i632 


62 


38 


0100 


3o4 


f>0 


987 


4i 


4ï 


2 263 


284 


120 


G458 


123 


l<\ 


i3oG 


219 


l6N 


212 


7 


o.i 


i4i 


32 


227 


1169 


«42 


12.! 


63^ 

8o55 


"1 


'79 
9> 


565 


'9 


33 


621 


26â 


433 


2932 


255 


87 


2278 


i339 


58 <^ 


3iî 


66 


21 1 


948 


489 


5 16 


602 


39 


5<> 


1,84 


Si 


26 


901 


i5 


'7 


691 


23 


:h4 


1724 

2777 

2329 

I2f6l 


il 


28 

2() 
26 


77169 


4472 


57 


1 608 


// 


// 


en 1907 : 


1 77C1000 





3-27 



•rP 



C. Ireland (Irlande) {Census of Ireland, 1901) 



PROVINCES ET COMTÉS 



(arlow 

Dublin 

Kildare . . . . 
Kilkeiiny. . . 

1\'»CS 

I.oufjfoi'd. . 

I.outh 

Miath 

Quoeu's . . . 
Westmoatli, 
Wexford . . 
Wicklow. . 



I.EINSTER 19^45 



Clare 

Cork 

Keri'v . . . . . 
Liiuerick . 
Tipporary. 
\Vaterford 



MCNSTER. 



xuti'im 

Vrinagh 

Cavau 

Donegal 

Down 

Foi-mauagh . , 
I.ondondoiTV, 
Monaghau. . . 
Tvrone 



SUPERFICIE 
en kilomètres 
carrés 



917 
1690 
2o58 

1994 

io38 

818 

2333 

1:^49 
2019 
2018 



3i63 
7427 

468:î 

2681 

4246 

i83o 



24029 



2-4 
1207 
1847 
4752 
2468 
i663 
2075 
1272 
3 137 

21345 



POPULATION 
en milliers 
d'habitants 



38 

448 
64 

62 

io4 

61 



ii53 



1X2 

4o5 

t66 
i46 
160 

87 



,76 



545 

125 

98 

174 

206 
65 
144 

i5i 



*= 





52» 








C. Irlande (suite) et Iles 


PROVINCKS I r COMTKS 


SLPERFICIE 

en kilonièires 

«a ries 


POPILATION 
en milliers 
d'habitants 


DENSITÉ 

p;;r 

kilouièirc 

car ré 

33 

46 
4Î 

47 






5868 

«497 
535o 

2442 

1782 


t 

199 
102 




Loi tri 111 




Vlavo 




Rosconiniou .... 








CoNNAliGllT 




16939 
81858 

.446 

e en 1900 : 


647 


38 
54 

II 




Irlande 




4459 

4388000 




Eaux intérieures 




Population «'valué 






588 
•96 


55 
96 


(,3 
489 




Iles Aii{>lo-noi'maiul<;s 

Iles 

Armée et marine hors dn pays. 




784 


151 

3G8 


193 




314920 41976 

en lOOG : !\\?>Oôooi> 


131 




l*opiilalion évahnW 




2^ SrEDERI.A3in>EN (ROYAUME DES PAYS-BAS 

(rcc. du 3i dcc. i-S^g) (Jaarcij'/ers Koningrijii. l'IOG) 




Moordbrabant (Itrabant scpl.). . . 

Gelderland (Gucldip.) 

Znidholland (Hollande mcrid.).. 
INoordholland i Hollande sept.).. 
Zeeland ( Zélandc î 


5 124 

5090 

• 3009 

^794 

;?£ 
33 1 5 

2G62 
2204 


554 
56n 

ii44 
068 
216 

25 I 

340 
333 
3oo 

»49 

282 


108 
III 
38o 
347 

121 1 
182 ! 
io3 
100 
127 
50 
128 1 




L treclit 




Friesland ( Fiisc ) 

Overijssel ( Ovcryssel ) 

Gronin^yon (Groningue) 




Limhnr»; (LinihouiKi 

Pays-Bas 




33078 

en l'.lOO : 


5104 

5 (J7> 000 


154 1 

! 




1 - l'(>|)ul:ilioM «'valHé» 












E 



:V2\) 



3" R07AUME DE BSI.GI9UE 

( rec. du 01 deo. iftoo ) 




PR<»VINCI.> 


SLPERlICIi; 

en kilomètres 

carres 


POPULATION 
en milliers 
d'habitanis 


DENSITÉ 

par 

kilomètre 

carre 




vers 


2832 

3283 
3234 
3ooo 
3722 
2895 
2412 
4418 
366o 


819 
1264 

8o5 
io3o 
1143 
826 
24, 
219 

347 


289 
38d 

307 

285 

100 

5o 

95 

227 




mdre occidentale 

indre orientale 




•(TC 








xcnd)oiir{T 

imii' 








Belgique 

Population évalue 


29456 

e en 190G : 


6694 

7 :^390oo 




DEUTSCHES REICH (EMPIRE AI.Z.EMAND) 

(reo. du 1" dec. 1903) ij'ierteljuhrs licfte, 1906) 




États 
ônigrcichc (rojan/ncs!) : 
Hissen ( Prusse ) 


348702 


6024 
4509 

2302 

201 I 

1209 

625 

388 
io3 
439 

486 
269 
206 
242 

328 


107 

86 
3oo 

118 

i33 

i58 

48 

3o 

68 

• 32 

109 
i56 

123 

.43 






70870 

i499"> 
19512 

ijoGB 
. 7689 

i3i27 
36ii 
2900 
6428 

3672 

2',G8 
l32 4 

1977 
2299 




•hsen (Saxpj 

iiptlemberf; 

ossherzogtliumer \s.-diuhés) : 
len iBadc) 








cklenburg-Seliwei'in 

hsen-Weimai' 

cklenburg-Strelilz 

lenbuiy 




(erzogtliiimer ( duchés ) : 
lunschweig ( Hrunswkk • . . . . 

•hsen-!V1einingen 

hsen-Altenburr 




lisen-Cobur{;-Gotlia 

hait 
















K 



m 



330 



EMPIRE AI.I.EraAZ)n> (suite) 



Furstenthûmer (^Principautés): 
Scbwarzburg-Sondershausen. 

Schwarzburg-Rudolstadt 

Waldeck 

Rcuss iilterer Linie (br. aînée). 
Keuss jûngererLinie (br. cad.). 

Schaumbui'g-Lippe 

Lippe 

Freie und Hansestàdie 
( villes libres ) : 

Lûbeck 

Brenien ( Brème) 

Hambiirg 

Reichsland [Pays de l' Empire) 
Elsass-Lothringen (Alsace-Lor.). 

Empire allemand 

Population ôvahuM 



SUPERFICIE 


POPULATION 


PENSn 


en klloujctres 
cairés 


en milliers 
(l'iiubilants 


par 

kilumël 

carre 


862 


85 




94o 


n 




1121 




3i6 


7' 




f;^ 


45 




340 


45 




12l5 


i46 




208 


106 


35< 


256 


263 


102 


4i4 


875 


2 10- 


i45i8 


i8i5 




540777 


60641 


11: 


on 1900 : ( 


)i 102 ooo 





A. Superficie et population des circonscriptions 
administratives de la Prusse 



PROVINCES 
Ostpreussen (Prusse orientale).. 
Westpreussen iPrussc occident.). 

Berlin ( ville ) 

Brandenburg (Rrarulebourg). . . 

Pomniern (Pouiéranio) 

Posen 

Schlesicn ( Sticsic ) 

Sachsen (Saxe) 

Sclileswig-Holstein 

Harenover ( Hanovre i 




331 



Superficie et population des circonscriptions 
administratives de la Prusse ( suite ) 



!* 



Westfalen (Westphalie) 

Hesseii-Nassau 

Rheinland (Province du Rhin) . 
Hohenzolleni 



Royaume de Prusse. 



SUPERFICIE 

en Iviloniètres 

carrés 



ao2i4 
16701 

26997 
1142 



348702 



POPULATION 
en milliers 
d'habitants 



36i8 
2070 
6436 

68 



37293 



par 
kilomètre 



179 
i32 

238 
60 



107 



Population évaluée en 1906: 37622000 



S" SUISSE ( SCHTtTEIZ, SVIZZERA ) 
CONFÉDÉRATION SUISSE 

{Résultats du rece/rsement fédéral, i" déc. 1900) 



CANTONS 

Zurich ( Zurich ) 

Bern iBerne) 

Luzern (Luc«rne) 

Uri 

Schwyz 

Untervvalden ob dera Wald 

(Unterwald-le-Haut) 

Unterwalden nid dem WaM 

( Unterwald-le-Bas) 

Glarus (Claris) 

Zug (Zoug) 

Fri bourg (Frelburg) 

Solothuru (Soleure) 

Baselstadt (Bâle-Villc) 

Baselland (Bâie-Campagne) . . . . 
Schafîhausen ( SchalThouse). . . . 
Appenzell Ausser - Rhoden 

( Appenzell Rhodes Extérieures) , 



1726 
6845 
i5oi 
1076 
908 

475 

290 
601 

239 
1675 

le 

242 



55 



43i 


25o 


589 


86 


i47 


■9« 


20 


18 


55 


61 


i5 


32 


i3 


45 


32 


47 


23 


103 


158 


76 


lOI 


127 


113 


3II7 


68 


162 


42 


i4i 



m 



^!? 



CONFiiDlkîRATION SUISSE (suite) 



Appenzell Inner-Rhodeu (Ap- 

penzel Rhodes inlérieurcsi 

Sl-Gallen (S[-Gall) 

Graubûnden (Grisons) 

Aargau ( Ars,'ovic) 

Thiirgau (Thursovic) 

Ticino (Tcssin) 

Vaiid tNVaadi) 

Valais (WalUs) 

Neuchâtel (Neuenburg^ 

Genève (Gcnf ) 

Suisse ( avec les eaux 

intérieures) 

Poj)iilatioii évalué 



SUPERFICIE 


POPULATION 


DENSITE 


en kilomèlres 
carrés 


en milliers 
d'Iiahitants 


par 

kiloniélre 

carré 


173 


14 


85 


2019 


200 


124 


7133 


io5 


10 


i4o4 


207 


147 


1012 


ii3 


ii3 


2801 


,39 


49 


3252 


281 


87 


5224 


1x4 


22 


808 


126 


i5(J 


282 


i33 


479 1 


41324 


3315 


80 1 


> en 190G : 


S 491 000 





6» OESTERREICH-UNGARN ( MONARCHIE 
AUSTRO-HONGROISE ) 



A. Oesterreich ( Empire d'Autriche ) 

{Die Ergt'bnîsse der Folkszàhlung, 3i déc. 1900) 

PAYS 



JNieder-Oesterreich (Bassc-Aut.). 
Ober-Oesterreich iHauic-Autr.). 

Sal/.burg (Salzbourgi 

Steiennark ( Siyrie ) 

Karnten (Carinthie) 

Krain (Carniolo) 

Iriest mit Gebiet (Triestcavec 

son territoire ) 

Gôrz uiid Gradisca (Gorlce et 

Gradisca > 

Istrien (Isiric) 

Tirol 



19824 
11981 

7153 
22426 
io327 

99^^ 

9^ 

■.^918 

4906 

2(i(J83 



3ioo 
810 


i5G 
67 


i3d7 
367 
5o8 


27 1 

r,o 

36 
5i 


•79 


188.) 


233 
345 
853 


80 



W^ 



333 



A. Empire d'Autriche ( 


suite) 




PAVS 


SUPERFICIE 

en kilomètres 

carres 


POPULATION 
en milliers 
d'habitants 


DENSITÉ 

par 

kilomètre 

carre 




2G02 

22222 

5,47 

.78I96 

10442 

1283a 


129 

680 

'730 
594 


5o 
121 
1 10 
l32 

93 

{6 


BOlmien (Bohème) 


Vliiliren (Moravie s 

Schlesien (Silcsie) 


(ializien (Galicie) 


Hiikowina (Rtikovinc) 

Dalmatien (Dalmalic) 


Empire d'Autriche 


300008 


26151 


87 


Poj)ulatioii ovalué( 


on 1005 : 


17336000 




B. Magyar Orszag ( 


Royaume de Hongrie ) 


HoNC.RIE PR 

yDciiombrement 


(IPREMENT DITE 

(lu 3i dec. 1900) 




DIVISIONS rOLITlQUES 








Rive gauche du Danube, (n 








comitals cl 2 villes municipales}. 


32892 


2o5o 


62 


Kive droite du Danube, (u 








couiitats et 5 villes municipales). 
Région entre le Danube et la 


44585 


2923 


G6 


Tis7.a. (:> comilats et s villes 








municipales) 


36124 


3284 


9» 


Rive droite de la Tisza. (s co- 


milals et i ville municipale). . . 


31889 


1674 


53 


Rive [;auchc de la Tisza. (8 co- 








mitals et 3 villes municipales). . 


433i5 


2336 


^4 


Bassin de la Tisza et de la Ma- 








ros. (.") comitats et s villes munie.) . 


36297 


2o55 


57 



33' 



Royaume de Hongrie (suite) 



DIVISIONS POLITIQUES. 



SUPERFICIE 

en kilomètres 

carrés 



POPULATION 
en milliers 
(i'habilanls 



DENSITE 

par 

kilomètre 

carré 



Hongrie proprement dite (suite) 
Région au delà du Kiràlyhâgô 



(Transylvanie : 15 comitais cl 

2 villes municipales) 

Ville de Fiume et son dis- 
trict 



Hongrie proprement dite. 



57244 



282317 



2477 
39 



16838 



43 

185-7 



Croatie et Slavonie 



(8 comitats et 4 villes municipales). 

Royaume de Hongrie (avec 

les eaux intérieures). . . . 



Poi)ulation évaluée en 1906 : 20 363 000 



42534 


2416 


57 


324851 


19254 


59 



C. Bosnien und Herzegowina 

(Territoires occupés de Bosnie et d'Herzégovine) 
( Hauplresultaie Volhszahlnng iu Bosnien ) 



Ho 



départements 

Sarajevo ( Saraïcvo) 

Ranjaluka (Banïalouka). . . , 

Rihac (Biiiaj) 

DOnia Tuzla (Donïa Touzla). 

Travnik 

rzégovine-Mostar 

Population civile 

» militaire. . . . 

Bosnie et Herzégovine. 

Population évahu 



84ii 


228 


27 


9044 


33o 


3f; 


D0 2T 
8904 


192 


.1 ' 


359 


■♦" 1 


10023 


24Ô 


''f 


9119 


219 


^■\ 1 


// 


i568 


. 


r/ 


23 




51028 


1591 


31 


' ."u [\m : 


1 737000 


1 



335 



Sif 



7 ROYAUME DE PORTUGAI. 

i/iso da populnçao do Reino de Portugal, i"^ déc. 1900) 



ll'O 

» 

u" 

•jança (lîragancp) 
tello Branco . . . 
(ubra (Coïinbrp, . 
ra 

9 

rda 

•ia 

>oa (I.istioiiiic . . . 

talcgre 

lo 

tarem 

11 na do Caste 11 o 

a Real 

•\\ 

l'es 

Portugal. 



SIPERFICIE 
cnkilouiètres 
carrés 



2708 

10255 
2693 
65io 
6688 
3907 
7400 

ÔOIQ 
5482 
3412 

794» 
623i 

23l2 
6620 
2221 
4273 
5019 

2388 



91129 



POPULATION 
en milliers 
d'habitants 



3o3 
164 
357 
i85 
217 
332 
128 
255 
263 
239 
710 
124 
5û8 
283 

2l5 

24a 

402 
256 



5273 



DENSITE 

par 

kilomètre 

carré 



IIO 

16 

i33 

28 

32 

85 

ï7 

5i 

48 

II 

20 

11 

97 

^' 
80 

107 



59 



» ES9ANA (ROYAUME B'ESPAGKrE) 

{Censo de la poblacion en Espana, 3i déc. 1900) 



PROVINCES 

» a 

acote 

aille 

leria 

ia. 

ajoz 

•ares. 

•elona ( lUiicclone ) 
;tos 



3o45 
i4863 
566o 
8204 
7882 
21894 
5oi4 
7690 
1419G 



96 


3i 


238 


16 


470 


83 


359 


41 


200 


25 


520 


23 


3ii 


62 


io55 


II 


339 



'^ 



33G 



ROYAUME D'ESPAGNE (suite) 



PROVINCES 



Càceres 

Càdiz (Cadix) 

Castellôn 

Ciudad-Real 

Côrdôba (Cortlotio ... 
Coruua (Corognei . . . . 

Cucnca 

Gerona (Géronc) 

Granada \ Grenade i. . . . 

Guadalajara 

Guipùzcoa 

Hiielva 

Huesca 

Jaén 

Léon 

Lérida 

Logrono 

I-"go 

Madrid 

Malafya 

Murcia (Murcie) 

Navarra (Navarre* 

Oreiise 

Oviedo 

Palencia 

Pontevedra 

Salamanca (SalamaïKiuc 

Santander 

Se{ïovia ( Ségovie i 

Sévi lia (Scvillc) ... 

Sôria 



SUPERFICIE 

en kilomètres 

carres 



19863 
7823 
tJ465 

19608 

10727 
7903 

17193 
5865 

12768 

I2ll3 

i885 
ioi38 
i5i49 
13480 
15377 

I2l5t 

5o4i 
9881 

7989 

7^49 

11537 

io5o6 

%79 

10895 

8434 

4391 

125 10 

5460 

6827 

i4o63 

io3i8 



POPULATION 
en milliers 
d'habitants 



362 
453 
3x1 

322 

456 
654 
25o 

299 
492 

200 
196 
261 
245 

474 

386 



465 

lll 

578 
3o8 
4o4 
627 
193 
457 

321 

276 

IJ9 
555 
i5i 



tSlm 



337 



i 

ROirAUME D'ESPAGNE (suite) 


PROVINCES 


SLPERIICIE 

en kilomètres 

carres 


POPULATION 
en milliers 
d'habilants 


DKNSITK 

par 

kilomètre 

carre 


1 arra{;<)na (Tarragone) 

Toruel. 


6490 
14818 

1075,1 . 
7^69 
. 2i6a 
jo6i5 
17424 


338 
246 

3?? 

.^7(>. 
422 


52 
16 
24 

75 

36 

143 

26 

24 


Tolodo i Tolède) 


Valoncia i Valence). 


Valladolid 

Vizcava 




Zaragoza \ Sara^'ossi- 1 , 

Royaume d'Espagne.. 
Population évaluée 


497225 

• en 190G : 


18249 

19 169000 


36 


« ITAI.IA (ROITAUME D'ITAX.IE) 

{( jnsiinvnto délia popolazione, lo février 1901) 


Vlessandria (Alexandrie) 

Vncona ■ Anconei 


5o88 
iqSS 
6436 
3298 
2o63 
3o37 
535o 
3349 
2118 
2759 
37^2 
4679 
i343i 


812 
3o2 

397 

% 

4o2 

828 
193 

4^^ 

484 


160 
i56 
62 

82 

\\% 
i55 
58 
121 
■ 6, 

i4i 

1 15 

36 


Vquila degli Abiuzzi 

Vrezzo 


Vscoli Piccno 


Vvellino 


?aii délie Puglie 


iolluno (Bellunc).. 


ienevento (Bénévenli 

5ergamo (Rei-Kamc) . . 


'-ologna (Bologne) 


'.rescia 


J iagliari 





1909- 



m 



338 



ROirAUME D'ITAI.IE (suite) 



PROVINCES 



l 



Callanissetta 

Campobasso 

Caserta ( Caserte ) . . . 
Cataiiia (Catanc) . . . 

Catanzai'O.. 

Chieti 

Cotno (Corne) 

Cosenza (Cosence). , 
Cremona (Crémone). 

Cuneo (Coni) 

Ferrara (Ferrare). . . 
Firenze ( Florence ) . . 

Foggia 

Forli 

Genova (Gènes) 

Girgenli 

Grosseto 

Lecce 

Livorno (Livourne),, 
Lucca (Lucques). . . . 

Macerata 

Mantova (Mantoue) . 
M«ssa e Carrara. . . 
Messiiia (Messine) .. 

Milauo (Milan) 

Modena (Modène)... 
Napoli (Naples) , . . . 
Novara (Novare).. . . 
Padova (Padoue) . . . 
Palermo (PiUernie).. 



SUPERFICIE 

en kilomètres 

carrés 



3273 
438i 
6268 
4966 
5258 

■^947 
2861 
6653 
1756 
743o 
2621 
5867 
6062 
1^79 

4099 
3o35 
45o2 

% 

i44'^ 
2816 
2339 

1780 
3226 

3i63 
2597 
908 
66i3 
2141 
5o47 



POPULATION 
en milliers 
d'habitoTits 



328 
367 
780 
705 

H' 
o8o 

465 

328 

638 

272 

939 
425 
2«I 

3n2 
.45 

7«7 
124 

320 

25o 

3 13 

106 

sh 
i44i 

3i6 
ii5a 

i43 

785 



339 



ROVAUME D'ITAI.IE (suite) 



I Parma (Parme) 

I Pavia ( Pavie ) 

;Perugia (Pcroasci 

I Pesaro e l>bino 

I Piacenza ( Plaisance) 

I Pisa ( Pise ) 

j Porto Maurizio (Port Maurice). 
' Potenza 

Ravonna i Ravenne i 

Reggio di Calabria 

Reggio iieirEmilia 

Roiua ( Rome ; 

Rovigo 

'; Salerno ( Salerne ) 

! Sassari 

I Siena ( Sienne ) 

! Siracusa ( Syracuse ) 

I Sondrio 

j Teramo ( Térmie i 

I Torino ( Turin ) 

I Trâpani 

I Treviso '. Trévisc ) 

I Udine 

i V«iezia ( Venise i 

Verona ( Vérone ) 

Vicenra (Vicencc) 

I Royaume d'Italie (avec 

I les eaux intérieures V. 



SIPERFICIE 

enkilomètres 

carres 



3238 
3336 

9709 
2895 
2471 
3o55 

1179 
9902 
i852 
3i64 
2292 
12081 

là 

10678 

38i2 
3735 
3192 
2765 
10236 
2457 
247a 
6582 
2420 
3071 
2700 



POPULATION 
en milliers 
(l'habitants 



294 

254 
245 
321 

.43 

235 
42Q 

274 

"97 
222 

564 
3o8 
234 
427 
126 
3o7 
1124 
368 

4l2 

593 

4oi 
422 

448 



32475 



Population évaluée en 1907: 3364iooo 



340 



lO^ EAAAS (ROVAUME DE GR^CE) 
(Recensement du 27 octobre \[)[)~ ) 



NOMOl ( DÉPARTEMENTS ) 



Attique 

Béotie 

Phthiotis 

Phocis 

Acarnanie cl Etolie 

Eurilanic 

Arta 

Tricala , 

Carditsa 

Larissa , 

Magnésie 

Argolis , 

Eubée 

Corintlio 

Arcadie 

Achaé 

Elis 

Trifilie 

Messène 

Laconio 

Lacédemone 

Corfon 

Cêphalonie 

Leucas 

Zante 

Cyclades 



Royaume de Grèce. 



SUPERKICIE 

en kilomètres 

carrés 



POPULATION 
en milliers 
d'Iiabitants 



64679 



341 

66 

112 

O2 

i4i 
47 
4i 

9' 

93 

9'> 

io3 

82 

ié.>. 
101 
io4 

^8 

6» 

«7 
100 

l\ 

i3o 



2632 



34^1 



11' TURQUIE D'EUROPE 

(Possessions dii'octcs de l'Kmpii-e Ottoman en Europe) 


VILAYETS 


SLPERFICIE 

en kilomètres 

carres 


POPULATION 
eu millier» 
d'habitante 


DENSlTli 

par 

kilomètre 

carre 


Conslantinople i partie euro- 


3ooo 
08900 
41900 


I203 

1028 


401 
26 


Aiulrino[)]p ■ sans I île tlo Sa- 
in. ,tlii;ire 




riiRxct; 


223l 


53 




S«ilonicji!C 


oâooo 

1900 

28000 

32900 


ii3i 
60 

84 s 
To38 


32 
32 

3o 
3( 


Chatahlj:» ( Mulessarifal i 

Monaslir 


Kossovo (y compris Novi Bazari . . 


Macédoine kt ancienne Sekvie 


98300 


3077 


3i 




10800 
17900 


2f)4 

327 


27 
■-9 








28700 


821 


29 




lies l'nns les eaux curopi-pnîics! : 
Samothiace iraisanl partie du 
vilavpt d'Amlrinoplo) 


Te 

454 

43 


5 

!) 

27 


28 
35 
60 

23 


Lemnos , lavottlcpcndantde 
Hayiostrali \ '« Turquie dAsie. 


Iles 


93o 


42 


45 




Turquie d'Europe 


169830 


6171 


36 



^■ 



342 

12-POGGIH (ROSSIA) 

EMPIRE DE RUSSIE 

(population calculée pour le j" janvier 1908) 
{^ruir la partie asiatique, p. 294) 



GOUVERNEMENTS 



SUPERFICIE 

en kilomètres 

carrés 



Russie 



|Arlihanguelsk. (Arkhangel) ., 

iAsti'ôWjHftil . .,. 

"Bessarabie. . ., 

VillMl......... 

Vitebsii... ..,,> 

Vladimir'. . . ,'. 

Vologda 

A'olhynia ( Volhynie) 

Voronège» , ^ 

Viatka. ..... .\. 

Grodno » 

Territoire du Don 

Ekatherinoslav 

Kazan 

Kalouga 

Kiev 

Kovno 

Kostroma 

Courliandia (Courlando) . . . . 

Koursk 

Lifliandia (Livonic > 

Minsk 

Moghilev 

Moskva (Moscou; 

Nijni Novgorod 

Novgorod 

Olonets 



d'Europe 

858980 

236532 
45632 
4253o 
45167 
4885- 

402780 
--1853 
65895 

i536a8 
88669 

164607 
63395 
68716 
80929 
5o()99 
4o64i 
84149 
27286 
46456 
4.7080 
91408 
48047 
388o4 
5i2-, 

122339 



POPULATION 
en milliers 
d'tiabilants 



4o2 

2802 
i838 
1768 
1785 
ia36 
36i3 
3i45 
3578 
1870 
8188 
2788 
2545 
1810 
4273 
1700 
1610 
720 
2846 
142, 
2634 
2o65 
2771 
1868 

1379 

406 



DE.NSITi: 

par 
kllomèlre; 
carré | 



0,0 

4,9 
5o,4 
43,1 

39,1 

86,5 

3,8 

5o,8 

47,7 
28,8 

48,4 

1^,4 
43,9 
39,9 
42,4 

83,8 
4i,8 

26,4 
6j ,3 
3o,2 
28,8 
43,0 
83.2 
36,4 
12,9 
2,7 



m> 



3^3 



EMPIRE DE RUSSIE (suite) 



•m 



GOUVERNEMENTS 



SUPERFICIE 

en kilomètres 

carrés 



POPTJLATION 
en milliers 
d'habitants 



Russsie d'Europe ( suite ) 



Orenbourg 

Orel 

Pènza .^. 

Perm 

Podolia (Podolie). 

PoItaAa 

Pskov 

Riazan 

Samara 

Peterbourg ( Saint-Pélersbourg ) . 

Saratov 

Simbirsk 

Smoleusk 

Tauride 

Tambov 

Tvor 

Toula 

Oufa 

Kharkov 

Kherson 

Tchernigov 

Estliandia ( Eslhonie ) 

Yaroslav 



Total 

Dont en Asie . . . 
Reste en Europe 



Partie (Miropéeune do la pro- 
vince de l'Oural 

Mer d'Azov avec les lle« 



46727 
3884 1 

332061 
42018 
49896 
44209 
42099 

i5io47 
53768 

84494 
49495 

56o43 

63447 
66588 
6533 1 
30960 
122018 
54495 
71284 
52402 
20248 
356x3 



4889063 

2393-77 
4649686 



60569 
37605 



1882 
2404 
1722 
3539 
3588 
3387 
1295 
2139 
336o 
2529 
2921 
1820 

iboa 
0271 
2074 
1690 
2695 
3o5o 
33oo 

2794 
455 

1 185 



2614 
108667 



i^ 



ïi^' 



Sïk 



EMPIRE DE RUSSIE (suite) 



GOUVERNEMENTS 
ET PROVINCES 



SUPERFICIE 

en kilumètres 

carrés 



POPULATION 
en milliers 
d habitants 



Warszawa ( Varsovie ) . 

Kaliche 

Keltsy 

Loraja 

Lioiibline 

Pétrokov 

Plotsk 

Radorao 

Souvalki 

Sédlets 



Pays de la Vistule ( Pologne ) 



Pologne 



14562 
n374 
loogS 
12087 
r6838 
12249 
10878 

I23.'12 

i255i 
14335 



Bakou 

Batouni 

Dagliestan 

Elisabethpol 

Kars 

Kouban 

Koutaïs ... 

Stavropol , 

Terskaya , 

Tiflis 

Tchcrnomorskaya (de la Mer Noire 
Erivan 



127319 
Caucase 

3q3o6 



Caucase 

Dont en .4s/e 

Reste en Europe 

Total général ( avec les 

eaux intérieures ). . . 

Do/te en Asie 



Russie d'Europe (sans 
la Finlande ) 



«953 

2()763 
44i36 

18647 
04376 

2<)525 

6()467 

44607 

7347 

2-7830 



472554 
206287 
266267 



5557110 
44566'4 



5141446 



a3ii 
ioo4 

924 
660 
1390 
1711 
626 
950 
63g 
923 



i38 



874 
109 
6i4 
(>65 

2^27 

loS^ 

io48- 

1080 

iisa 

74 
9^9 



10654 

5289 
5365 



133298 
7903 



125395 



22 


5 


25 


fl 


20 


1 


23 


9 


'?• 


7 



trm 



3^5 



13° SVIOilGE (ROVAUME DE SU^DE) 

{Bidrag : A. Befolknings-slatistik, 3i déc. 1900) 



PREFECTURES 



•Stockholm (ville) 

Stockliolm ( làn ) 

Uppsala 

Sôderiuanland 

Oster^jôtlaud 

lônkôping 

Kronoberg 

Kalmar 

^otland 

lilekinge 

Kristianstad 

Vlaliiiolius 

Hallaud 

^ôteborg och Bohus 

^Zlfsborg 

Skaral)or{j 

^ermland 

Jrebi'o 

i^estmanland 

\opparber{T 

ietleborjf 

V^esternorrlaud 

(eratlaud 

i^esterbotten 

Vorrbotten 

ijôn ( lac ) Vencrn 

» Vettern 

» IMàlarcn 

» Hjelmaren 

Roy. de Suède ( avec les 

eaux intcrieuies) 

Population évalué 



SUPERFICIE 

l'n kilomètres 
carrés 



33 

7812 

53i3 

6810 

no46 

I l522 

11043 
3i6o 
3oi5 
6445 

4829 
4921 

5o47 

12729 

8480 

19324 

9124 

6740 

29^49 

19724 

25532 

50972 

58993 

io5882 

5568 

1898 

1x63 

480 



447864 

en i9;)(; 







POPULATION 




en milliers 
d'habitants 


par 
kilomètre 




carre 


3oj 


9242 


173 


22 


124 


23 


..67 


24 


279 


25 


203 


18 


i59 


16 


228 


20 


53 
i46 


4^ 


219 


34 


409 


84 


l42 


29 


337 


67 


280 


22 


241 


29 


254 


i3 


195 

148 


21 
22 


218 


7 


238 


12 


232 


9 


m 


2 


i44 


2 


i35 


r 


// 


// 


// 


If 


// 


:r 


// 


rr 


5136 


11 


5337000 





346 



14« BTORGE (ROYAUME DE NORVEGE) 

{Folketœllingen i kongeriget Norge, 3 déc. 1900) 



PREFECTURES 



Smaalenene 

Akershus 

Kristiania ( ville ^ 

Hedemarken 

Kristians 

Buskered 

Garlsberg og Larvik 

Bratsberg 

Nedenes , 

Lister og Mandai 

Stavanger 

Sôndre Bergenhus (B. mérid.). 

Bergen ( ville ) 

Nordre Bergenhus (B. sept.)... 

Romsdal 

Sôndre Trondhjera (Tr. mërid.). 
Nordre Trondhjem (ïr. sept.). 

Nordland 

Tromsô 

Finmarkem 

Roy. de Norvège ( avec 
les eaux intérieures).. 

Population évalué 



SUPERFICIE 


POPULATION 


DENSITÉ 


en kilomètres 
carrés 


en milliers 
d'habitants 


par 

kilomètre 

carré 


4i44 


i37 


33 


5224 


116 


22 


17 


228 


,347r 


27452 
25342 


126 


a 


116 





14817 


ii3 


8 


2320 


io5 


44 


ï5i89 


99 




934B 


80 


9 


7264 


82 


II 


9147 


128 


A 


i56o6 


i36 


9 


14 


72 


5i43 


i848i • 


89 


D 


«4990 


i36 


9 


18609 


i35 




22022 


83 


\ 


3834o 


i5i 


4 


26246 


t 


3 


464o5 


ï 


321477 


2240 


'i 


e en 1906 : 


2 321 000 


i 



15° BAIVMARK (ROYAUME DE DANEMARK 

{Statistisk Aarbog, 1907; rec. du i<"" levr. 190G) 



^f; 



Bailliages 
Danemark proprement dit . . 

T'œrôerne ( îles Féroë ) 

Island (Islande) d"" février 1901). 

Roy. de Danemark 145169 

Evahiatiou d<' la population du Dancni 

en 1907 : y'iujooo 



38985 

i>i99 
104785 



258ç 

7^ 



irk 



2683 

proprcn 



18 

'Mt dit 



34.7 



QUATIUÈME PARTIE 

FRANCE 

XIX. - UELIEF M SOL 

l» Alpes occidentales 

A. Alpes ligiriennes et maritimes 



ol de Cadibouc . . 

lout Bertrand 

1)1 de Tende 

oc de rAi'geutière. 



490 
2482 
1873 
33oo 



Cima di Colla Lunga. 

Colla Lunga 

Eachastrayc 

Col de Larche 



B. Alpes cottiennes 



iguille de Chambeyron. 

,ol de Lautaret 

ol de Longet 

ol d'Agnel 

Vlont Viso) 

iinnel de la Traversette 
ol du Mont Genèvre . . . 



3400 



2672 
26f)9 
384 1 
2900 
1849 



Col de l'Echelle 

Mont Thabor 

Tunnel du chemin de fe» 

( point le plus élevé) 

Mont Cenis 

Poste du mont Cenis ( col ) 



C. Alpes craies 

randes Pareis 1 36 1711 Grande Sassière . . . 

» vanna 1 36 19II Petit Saint-Bernard 



D. Mont Blanc 



ol de la Seigne 

ol du Bonhomme 

oramet du mont Blanc . 
'ôme du Goûter 



2.532 

2340 

4810 
433 1 



Aiguille du Géant. 

Col du Géant 

Grandes Jorasses.. 
Col de Balme 



2790 
2a49 
2956 
^99^ 



1799 
32o5 

1294 
3170 
2098 



13756 



3362 
4206 
2202 



E. Alpes du Piémont 
liors de France, comme le Viso et une partie des Vosges et du Jura) 



Grande Rossère ) 

;irand Paradis) (somniei). 
Grivola ) 



3326 
4175 

4oii 



(Emilius) 

( Col de Sestrières ) 
(Col de l'Assiette ). 



3593 
2o3o 



i^ 



3/i8 



F. Ali>e.s oi; Provicnce 



Pelât 

Moiiniei" 

M. de Sainte- Victoire. 

Karon 

Léberon i soinuuM 



3o53 

2818 

lOI I 

55o 



Anges 



Notre-Dame des 

(niics des Maures) 

Mont Vinaigre (Esterel).. 
G'^ Lombard ( Parpaillon), 



G. Alpi;s du Daupiiiné 



Ventoux 

Grand Veymont 

Glandasse 

Col de la Croix haute. 

Tète de l'Au[)ion 

Pic de la Rochphru:!^ I Hcvoli 
Col de Roclicbi'uno . . . 

Col Bavard 

Aiguille d'Olan 

H. 

Mont Iseran (col) 

"SV Pourri (mont Thuria; .. . 

Grande Casse 

Col de la Vanoise 

Grand Perron des En- 
combres 

Col de la Madeleine . . . , 



Col de Tegliime. 

Cinto 

Rotondo 

Mont d'Oi'o 



1912 
2346 

2020 
1180 

3244 



1246 

3383 



Pelvoux 

Barre des Ecrins 

Meije 

Col du Lautaret 

Col du Galibiff 

Grandes Rous-es 

Cliamcehaiide (Gr. (Iharlicuse ) 

Trois Ellions 

Pic de Belledonii;' 



779 
()i6 

'995 



•>9M 
410 5 

3987 

2o5S 

32 '12 

31: 



Alpes de Savoie 

2769 Pointe d'Arcalin 

3789 Voirons 

38(3 1 Roignais 

2627 Buet 

Brévcnt 

Dent du Midi . . 



2628 
1984 

2° Corse 



8 

20S- 
35 I i 
29M 



222.-» 

i4sb 

3oo 
3 1 09 
2.r2() 

3285 



Renoso 1-357 

Bocca di Vizzanova uoli. 1162 
Incudine 21 3b 



Mont du Chat. 

Grand Colombier 

G'i Crèteau ( p'' Créi .IKaii ) 

Crêt de la Neij;c 

Col de la EaucUIe ...... 

Dôle 

Col de Saiut-Cergiies.. . . 
Mont Risoux 



2710 
26 1 5 
2891 

30 Jura 

Mont Tendre 

(Sucliet) 

( CIjasseron ) 

( Cliasseral ) 

Grand Taureau (Larmoiii) 

( Mont Terrible) 

( Haseuroatte) 



«497 
i534 



*i 



i<)j4 

1723 

j323 
1670 
I 2o3 

1423 



1680 

1595 
iGi I 
ir)09 

l32() 

i4ls 



3W 



4° Vosges et Hardt ( hors de France ) 



. Ballon d'Alsace 

'Col de Bussang 

■■ Rotlienbacli 

Holineck 

Scliincht (rolj 

Col du Bonhomme 

Ballon de Guebwiller . . . 

Route de Sainte-Marie- 
aux-Minesà Saint-Dié. 



1200 

loiq 
i366 
ii46 

i4^6 



Col de Saales. 

Donon 

( Route de Saverne ) 

( Gross Winterberg ) . . . . 

(Eschkopf) 

( Col de Dreysen ) 

( Doiinersbergi (Woiil Tonnerre) 
Kalmit 



j8o 

lOIO 

33 1 

P' 
bi2 

23o 

690 

680 



5" Faucilles, plateau de Iiangres, Côte d'Or et Morvan 



Haut du Sec 

Tasselot 

Signal de >làlain . 

Mont Auxois 

Bois-Jansou (Côle-dOr).. . 



01b 
093 
6o3 
4i2 
636 



Haut-du-Rrûlé ou Haut- 

Folin (Morvan) 

Prenelay 

Beuvrav 



902 
85o 
8io 



6° Bassin parisien 



Forêt d'Othe 

Montagne de Reims 

Pass. du Canal Crozat. . . 
Butte Montmartre (Paris). 
Place du Panthéon, trot- 
toir (Paris ' 



2-19 

280 

85 
128 

61 



Place du Parvis Notre- 
Dame (Paris) 

INivean de la Seine à 
l'étiage, pont de la 
Tournelle (Paris) 



7^ Normandie, Maine et Bretagne 



Monts d'Amain 

Signal des Avaloirs . . 

l'orèt d'Ecouvos 

Mont Pinçon 

iM' Rochard 1 Couvrons) 



4i3 
365 
357 



Bel-Air (Menez) 

Chapelle de Saint-Mi- 
chel - de - Brespart ( mt 
d'Arrcc ) . , , , 

Menez Hom 



8*^ Cévennes et Massif central 

[Étang de Longpendu (ca 

nal du Centre) , 

Mont Saint-Rigaud 

Mont de Tarare 



3o4 
1012 

!ioo4 



Crèt de la Perdrix 

Mézenc 

Gerbier-de-Jonc . . 
Col de la Bastide. 



Pilai) 



26,3 



340 



391 
33o 



1434 
1754 
i55i 



-« 



« 



350 



Cévennes et Massif central ( suite ) 



Tanargue 

Signal de Finiels (Lozère), 

Aigoual 

Pic de Nore 

Pas de Naurouse 



Col de la Pierre-Plantée. 

Plomb du Cantal. 

Col du Lioran 

Percée du Lioran 

Puy de Sancy (monttoore). 



1019 

1007 
1210 



i2C)5 

i858 

1886 



Puy de Dôme 

Mont Bessou (plateau des 

Mille-Vaches) 

Puy des Monédières 

Mont Odouze 

Monts Gargans 

Pierre-sur-Haiite 

Col de Noirétable 

Puy de Mailhebiau (m^ 

d'Aubrac) 

Levezou 



[465 
978 
9'54 

735 

t64<| 

-M 



90 Pyrénées 



Perthus 

Canigou 

Passage de la Perche. . . . 

Puigmal 

Puy Carlite 

Col de Cuymorens 

Pic de Bugarach (Corbièrcs) 

Pic IVègre 

Montcalm , 

Mont Vallier 

Garonne au Pont du Roi . 

Col de Béret 

( Pic d'Aneto, Maladetta ). 

Port de Vénasque 

Port de Puvresourde. . . . 

Port d'Oo.l 

( Posets ) ■. . . . 

(Mont Perdu) 

Tour d*i Marboré 

Brèche de Roland 



190 
2763 
1622 

2909 
2920 
1981 

I23l 

2812 
3o6o 
2839 
58o 
1880 
3404 
24.7 
1545 

3o44 

3367 

3352 



3203 

2804 



Pic Long 

Port de Gavarnie 

Gavarnie 

Pic du Midi-de-Bigorre . 

Vignemale 

Barèges 

Bat Laytous 

Pic Ariel 

Pic de Ger ,. . 

Pic du Midi d'Ossau 

Somport 

Pic d'Anie 

Pic d'Orhy 

Col d'Orgambide 

Col de Roncevauar 

Col des Aldudes 

(Col de Velate) 

Mondarrain (Pic) j (Montafire» 
Col de Maya > daPaj» 
Lailiun(LalUiunc) ) Basque) 



m> 



351 



^m 



X\. - LONGUEUR DES COURS D'EAU 



Rhône 

Ain 

Saône 

Doubs 

! Ardèclio' 

! Isère 

Drôine 

Dtirauce 

Arjjens 

Var 

Hérault 

Aude 

Tèt 

Gaiuinne 

Ariègc 

Tara 

Aveyron 

Lot.' 

Dordogne 

Adour 

j Charente 

j Sèvre IViortaise. 

I Loire 

! Allier 

Cher 

Indre 

Vienne 



(en kilomètres) 



km 
812 
200 
480 
43o 
120 
290 
110 
38o 
ii5 
120 
160 
220 

T20 

65o 
170 
:3p 

2i>0 
480 

49^^ 
335 
36o 
i5o 
1020 
410 
o5o 
26.5 
36o 



Creuse 

Mayenne (avec la Maine) 

Sarthe 

Vilaine 

Blavet 

Rance 

Vire 

Orne 

Seine 

Aube 

Marne 

Oise 

Aisne 

Yonne 

Loing 

Enre 

Rille 

Somme 

Escaut 

Lys 

Scarpe 

Meuse 

Sambre 

Moselle 

MewrtJie 



XXI. - LACS 

(SuperOcie en kilomètres carrés) 



Lac d'Annecy. . . . 
Lac du Rourget. . 
Lac de Grandlieu 



Lac de Saint-Point 
Lac de Gérard mer. 



i^ 



352 



*■ 



XXII. IIU\CE. - SLPEIIFICIE, POPULATION, DENSII 

( necensecient 
POPULATION, POSITIONS GÉOGRAPHIQU] 

DE DÉPARTEME 

{^Positions géo^r. et superficies d'après les publications du Miiiisti 



Noms 
des départements 

et 
arrondissements 



Bourg {N-D), lanterne. 

Belley, clocher 

Gex, clocher 

Nantua, église 

Trévoux, gr. tour. . . . 
Ain 



Laon, l'horloge 

Château -Thierry, tour 

'de St-Crépiii 

Saint-Quentin,t7ocAe/- 

de la Collégiale.. . . 

' Soissons, cathédrale.. 

Vervins, clocher 

Aisne 



iVlouLiNS, beffroi 

Gannat, clocher 

Lapalisse,f.c«//«.i///cA, 

Montluçon, Vhorloge. 

Allier 



16816Î) 
j3ii66 
4i258 
92761 
149210 



582560 



248096 

120Il5 

106833 
125097 
•42694 



742835 



260106 
101874 
168028 
213175 



738183 



ISSEMENTS 




Population 
domiciliée, 


•^ 
2 


4 mars 1906 


S 


I 19508 
75i54 
20290 
48847 
82007 


l 

53 
55 
59 


345856 


.5747G 


64 


56176 


47 


.444^3 
74329 

I0205l 


i35 

59 
72 


534495 


72 


•19699 
59^99 
99019 

I 3961 4 


46 


417961 


57 



Î'OPULATIO 

totale 



801. (') 


2,8 
2,5 


6,7 


4,2 


.0,4 
8,2 

2,8 


l3,2 

5,0 
1,8 

4,4 



2727 

2891 
2624 



i5288 

7347 

52768 
14334 

3187 



21888 
5128 

297' 
3.'i25i 



( » ) foir plus loin l'Algérie et les colonies. — ( « ) Densité ou nombre d h 
population indiquée Ici est la population totale de la ville ou commune 
géographiques des lieux — ' • ) Les nombres suivis d'un aslcrisque ont elc o 



^ri 



353 



^> nÉi»AUTEME\TS ET AIIUOXUISSE^IEMS (') 

!rs 1006) 

ÉLÉMENTS MAGNÉTIQLESDES CHEFS-LIEUX 

o'arrondissemknt 

la Guerre; population d'après le ]\] inistère de l'Intérieur.) 





CIIEIS-LIEI-X 




.aillude 


Longitude 


~ 

= _ 
< s 

T3 


Klémcnls niasncliques 
pour le i" janvier 1900 («) 


nord 


en arc 


en temps 


Déclin. 

OCLid. 


Inclinai- 
son 


Compos. 
Iiorizont. 


.12.21 
./,5.28 
.20. 9 


2° 53. 28" E 
3.21. qE 
3.43.23 E 


m » 
II. 33.9 

13.24, 6 
14.53,5 


mèl. 

27^ 
647 


12°. 33 
13. 16 
12. 9* 


62°. 10' 
61.48 
62.10* 


0,2Il4 
0,2137 
0,2116* 


■.,u 


3. 1G.22 E 
2.26.19 E 


i3. 5,5 
9.45,3 


258 


12.24 
12.39* 


62. 7 

62. 3* 


0,2119 
0,2121* 


.33.48 


,.,7..9E 


5. 9,3 


180 


13.4G 


65. 7 


0,1951 


. 2 46 


I . 3 . 40 E 


4.14,7 


77 


)3.35 


64.45 


, I 980 


.50.55 

.22.53 

.5o. 8 


0.57.13 E 
0.59.18E 
i.3',.i6E 


3.48,9 
3.57,2 

6.17,' 


io5 

49 
175 


i3.5. 

|3.44 

i3.33 


65.21 
61. 59 
65 . 1 .) 


0, 19^0 

0,1964 
0,1945 


.33.59 
. 6. I 
.•4.58 


0.59.46 E 
0.01.43 E 
1.18. 6 E 


3.59,1 
3.20,9 
5.12,4 


227 
345 

280 


.3.24 
13.17 
t3. 8 


62.41 
62.26 
62. 3o 


, 2o85 
0,2100 
0,2101 


.20.27 


0.16. I E 


I. 4,1 


228 


i3.4o 


62.36 

1 


0,2091 



^ par kilouiôlro carre. — 'S) Exprimée en milliers d'habitants. — (<) I.a 
Les altitudes se rapportent au pied des édifices (|iii ont donne les positions 
par interpolation, tous les autres sont le résultat do mesures directes. 



1909. 



S6k 



lUAXCE. 


— SlIPEnFIClE, POPLILATIO\ 


DENSITE, POSr 


DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 




Noms 
des départements 

et 
arrondissements 


IJ 

S) « — 

1 -S 


Population 
doiriicilice, 
1 mars 1906 


i 


POP 


ILATIO» 

ulaie 


i80I 


190S 


Digne, t. de la cathéd. 
Barcelonnette, tour de 

l'horl.,pavé de la pi. 
Castellane, N.-D. du 

Roc, campanile. . . . 
Forcalquier, gr. tour. . 
Sisteron, C. de l'horl. 

de la citadelle 


237925 

ii5ii8 

134664 
106660 

104473 


38oi6 

i3648 

15768 
28762 

16932 


16 
12 

12 

27 

16 


3,3 

2,2 

2,0 
2,5 

7,9 

8,0 

3,0 
3,1 

18,4 

11,8 

0,9 

5;4 

3,3 
4,9 
2,9 
10,5 
1,5 


745 

240 

i53 

3o3 

370 


Alpes (Basses-). . 


698840 


113126 


16 




Gap, clocher 


253oo6 
16^227 

i44o7« 


06476 

26^,69 
24553 

107498 


11 

16 

20 


1082 


Briançon, tour O, de 




Embrun, clocher 


^75 


Alpes (Hautes-). 


564311 


20 




Nice, cl. St-François. . 

Grasse, clocher 

[*uget-Théniers, cloch. 


io5i82 
123574 

i44»7o 


200775 

108002 

20180 


196 


13423 

2o3o 

i38 


Alpes-Marit .... 


373626 


334007 


89 




Privas, cl. des Récollets 
Largentière, clocher. . 
Tournon, cl. du collège 


•7467? 
193370 
187559 


II4853 

8888-i 
i',34o, 


66 
46 

"il 


700. 
228. 
5oo. 


Ardèohe 


555607 


347140 


62 




MêZiéres, clocher 

Rothel, cl. de la cath. 

Rocroi, clocher 

Sedan, tour N. cathèd . 
V^ouziers, flèche 


9917^' 

122086 

84337 

79206 

l40/|00 


1046.7 
47700 

5i2 27 

67727 


106 

39 
62 

86 
3> 


211 

'9^9 
343 


Ardennes 


525259 


317505 


60 





il!- 







355 








iAPUIQUES ET ÉLÉMENTS MA(i\ÉllQlES (suite) | 




CHEFS-LIEUX 






.atitade 


Longitude 




Éléments magnétiques 1 


nord 


en arc 


en temps 




Déclin, 
occid. 


Inclinai- 
son 


Conipos. 
hurizont. 


. 5. '52" 


3°. 53. 59 E 


i5.35,9 


met. 
652 


11 .5l 


60°. 1 2 


0,22l3 


.23.15 


4.19. 1 E 


17.16,1 


ii33 


11.89 


60.22 


0,22o3 


.50.48 
.57.34 


4.10.50 E 
3.26.41 E 


16.43,3 

i3.46,7 


903 
55o 


12. 3 


59.55* 
60.12 


0,2229* 
0,2218 


..1.57 


3.36.25 E 


14.25,7 


578 


11.59 


60.18 


0,2210 


.33.30 


3.44.31 E 


i4.58,i 


782 


11.57 


60.43 


0,2193 


.54. 
.33.45 


4.18.20 E 
4. 9.30 E 


17.13,3 

16. 38,0 


t32I 

9'9 


11.49 

11.48 


60.53 
60.39 


0,2179 
0,2194 


.41.58 
.39.28 
.57.21 


4.56.32 E 
4.35.19 E 
4.33.34 E 


19.46, I 
18.21,3 
18. .4,3 


54 

325 

399 


II .20 
II .3o 
11.29 


59.42 
59.45 
59.55 


0,2238 
0,2287 

0,2226 


.44.11 
.32.3i 
. 4. 2 


2.i5.3i E 
1.57.14E 
a. 29.56 E 


9. 2,1 
7.48,9 
9-^.7 


322 
224 
116 


12.35 

12.40* 

12.36* 


61. 
60. 5i* 
61.16* 


0,2175 

0,2181* 

0,2167* 


.45.43 
.30.44 
.55.32 
.42. 6 
.23.53 


2.22.46 E 
2. 1.48 E 
2. II. 5 E 
2.36.40 E 
2.22. 6 E 


9.3i,i 

8. 7,2 
8.44,3 
10.26,7 
9.28,4 


171 

90 

390 

i58 
1 10 


i3 7 

l3.22 

i3.i5* 

l3.32 

i3.i8 


65. 3 
64.56 
64.58* 
65. 7 
64.48 


0,1955 

0, 1968 

0,1951* 

0,1957 

0,1971 

.w 



3o(i 



m. 



FR.WCE. 


- SUPERFICIE, POPULATION, 


DENSITÉ, POS!r 


DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 






Noms 

des départements 

et 


Ici 

c»3 


Population 
domiciliée, 


1 


POPULATIOS 

iolale 


arrondissements 


'Xi 


1 mars 190G 


a - 


l8oi 


i9(ir> 


Foix, t. de la prison. . 


2t io34 


G8890 


33 


3,6 


675( 


Pamiers, t. de la ca- 












thédrale 


1292.59 
i5oo4o 


65742 


5î 


5,3 


10 ',4c 


Saint-Cirons, clocher. 


'7 

71002 


-1: 


2,5 


J99t 


Arièçe . 


490333 

157201 


205684 


42 


23,9 




'Iroyes, tour S^-Pierre. 




109805 


53|4- 


Arcis-sur-Aube, cloch. 


128858 


27198 


21 


2,3 


283; 


Wd r-su r- A u be , église 












du Nord 


10172H 
1238 ',3 


33486 
36712 


33 
29 


4,0 

2.3 


45o 
3i8- 


Har-s. -Seine, horloge. 


INoffenl-siir-Scinc, clo- 












cher 


90999 


30469 


lo 


3,> 


.V-. 


Aube 


602629 


243670 


40 






Carcassonne, tour St- 










Vincent 


204059 


102358 


5o 


ID,2 


3097» 


Gasteliiaudarv, cloch. 














90672 
182394 


4i3o4 
6o6ij8 


45 
33 


?;? 


936 
727. 


Limotix, flèche 


Narbonne, t. N. cath. 


1J7102 


io3()67 


66 


9.' 


2-o3( 


Aude 


634227 

227578 


308327 


49 


6,2 




Rodez, clochtr 




1 07007 


'M 


1 55o 


Kspalion, clocher 


i54o8i 


54.42 


35 


2,6 


Jis 


IMillaii, t. de la 'iiairie. 


193425 


61627 


32 


6,1 


Sainl-AnTriqito, clof.h. 


172149 


5i74o 


3o 


4,6 


()57 


Villefranclic, clocher.. 
Aveyron 


I 29880 


1027S3 


79 
43 


9,3 

/|,4 


835 


877113 


377299 




nsLFORT, cit. a.'f^'le 0. 
Belfort. 




Go84o 


95421 
95421 


,57 
157 


34'34 


60849 









357 



UMIIQIES ET KLEiMEXTS iMAGXETJQlES (suite) 



'.^^ 



CHEFS-LIEt'X 



Longllude 



'9- 4 
3. i5 



0.43.59 o 

0.43.440 
I.II.370 



1.44. 41 E 
1.48.21 E 

2.22.21 E 
2. 2. I I E 

1. 9.44 E 



0. 0.46 E 

0.22.5l o 

o. 7 . 9 o 
0.40. o E 



0.14.15 E 
0.25. 3i E 
0.44.30 E 
0.32.55 E 
0.1 7. 58 



4.31.44 E 



2.55,9 

2.54,9 
4.46,5 



6.58-7 
7.13,4 

9.29,4 

8. 8,7 

4.38,9 



o. 3,1 

i.3i,4 
0.28,6 
2.40,0 

0.57,0 
1.42,1 
2.58,0 
2.11,7 
1.11,9 



met. 
455 

286 
389 



110 

166 
159 



)o4 

i85 

i64 

i3 



633 
342 
368 
325 
267 



FJomenls magnéliques 



Déclin. Inclinai- 
occid. son 



1 3 . 29 

iS.Si 
13.39 



l3.22 

l3, 22 

i3. 2 
i3. 12 

i3.34 



10.20 

i3.27 
i3. 17 
i3. 3 



i3.23 
i3.i4- 
i3. 8 
i3.ii 
i3.38 



59.00 

60. 2 
59.54 



64. I 
64 . 1 1 

63.52 
60.54 

64.17 



09.09 

60. 5 
59.50 
59.50 



61 . o 
61. 7^ 
60.41 
60.34 
61 . 2 



6.9 4'9 12. 3 63. i4 o,2o56 



358 



FRAXCE. - 


-SUPERFICIE, POPULATION, 


DENSITÉ, POSITIO 


DÉPARTEMENTS 


ET ARRONDISSEMENTS 


B 
C 

842 
49 

40 




Noms 
des départements 

et 
arrondissements 




Population 
doniiciliée, 
4 mars 190C 


POl 

I80I 


OLITION 

totale 


Marseille, nouv. obs.. 

Aix, cl. de la cathéd. 

Arles, t. des Arènes . . 

B.-du-Rhône. . . 

Caen, Ab. aux Dames. 
B a yeux, cl. de la cath. 
Falaise, cl. St-Gervais. 

Lisieux, église 

Pont-l'Evêque, cloch. 

Vire, tour de l'horl. . 

Calvados 

AuRiLLAC, clocher 

Mauriac, donjon N.-D.. 

Murât, clocher 

Saint-Flour, clocher.. 
Cantal 


66845 

23o5q5 
227355 


662717 

112853 

90348 


111,1 

23,7 
17,2 

3o,9 
10,0 
14,0 
10,2 

2,5 

7,5 

10,3 
2,6 

2,5 

5,0 

i4,8 
2,0 

2,8 
2,0 
2,1 

18,0 

2,5 

4,6 
,5,0 
10,2 

6,4 


6,7498 

2982c 

28llfc 


524795 


765918 


146 




116262 
100763 
87706 
90082 
78689 
969 «9 


113981 
62691 
43577 
59012 
60642 
68678 


99 
62 
60 
66 


4444^ 

773€ 
70tZ 
16280 
2982 
635c 


569261 


403431 


71 




1966,4 

128613 

86897 

16780'^ 


88633 
67724 

33447 

48986 


39 

^9 




577933 


228690 


40 




Angoulême, cl. St-P. . . 
Barbezieux, clocher.. 

Cognac, clocher 

Confolens, t.S^-Michel 

Ruffec, cl. de la mairie. 

Charente 

LARocHELLE,/ett infér. 

Jonzac, clocher 

Marennes, clocher 

Rochefort, hôpital... 

Saintes, cl. S.-Eutrope 

S.Jean-d'Angély, t.N. 

Charente-Infér'* 


196216 
99635 
72061 

141754 

87619 

597175 


I 34507 
4358u 
66288 
66284 
42074 


69 
44 

% 

48 

59 


3760: 
420.' 

i946i 
3iO( 

337: 


351733 




95469 

164245 

g365o 

80674 

167925 

14 1238 

7231S1 


85664 

69459 
68607 
78289 
100800 
65ç)74 


90 

63 
91 
64 
47 
63 


3385^ 
328' 
6',o<^ 

3669. 

1902' 
708' 


453793 





359 



RAPHIQUES ET ÉLÉMENTS MAGMiTIQlES 


suite) 


CHEFS-LIEUX 




Utttade 


Longitude 




12 


Klémcnts magnétiques 


noril 






'S = 


Déclin. 


Inclinai- 


Compos. 




en arc 


en temps 


< 


occid. 


son 


horizont. 






met. 








C.18^17" 
5.31.35 


3°. 3'.24"E 


i2.i-S,6 


75 


12. 2 


59.80 


0,2245 


3. 6.37 E 
2.17.36E 


12.26,5 


205 


12. I 


5î).48 


0,2238 


).4o.4o 


9.10,4 


'7 


12.29 


60. 3 


0,2222 


).!I.l4 


2.41.240 


10.45,6 


26 


15.2S 


65. q 


0,1954 


). 16.35 


3. 2.27O 


12. 9,8 


47 


15,42* 


65. 18 


0,1945 


i.53.55 


2.32. 9O 


10. 8,6 


M 


15.17 


64.59 


0,196', 


). 8.00 


2. 6.360 


8.26/, 


49 


i5. I 


65. 6 


0,1958 


).i7.i4 


2. 9. 9O 


8.36,6 


i3 


i5. 8* 


65. i3* 


0,1951* 


i.50.2! 


3.13.39O 


12.54,6 


•77 


15.42 


65. 2 


, I 9G0 


^55. 41 


0. 6.22 E 


0.25,5 


622 


i3.28 


61. 28 


0,2l52 


■,.i3. 7 


0. 0.19O 


0. 1,3 


698 


i3. 6 


62. 6 


0,2III 


->. 6.44 


0.31.54 E 


2. 7,6 


îU 


12. 5i 


60. 5 


0,2224 


3. 2. 5 


0.45.25 E 


3. 1,7 


i3. 9 


61. 3i 


0,2l49 


S. 39. 

S.2"8.24 


2. II. 80 


8.44,5 


96 


14.32 


62 . 26 


0,2104 


2.29.28O 


9-57.9 


121 


14. 38 


62.18 


0,2110 


3.4I.46 


2.39.57O 


10. 3g, 8 


3i 


14.42 


62.30 


0,2099 


3. 0.41 


1.39.430 
2. 8.17O 


6.38,9 


i83 


14.20* 


62.37* 


0,2090* 


3. 1.44 


8.33,1 


no 


14.30 


62.43 


0,2091 


3. 9.22 


3.29.230 


13.57,5 
II. 5,7 


ft 


i5.i4 


63. 


0,2072 


5.26.45 


2.46 26O 


58 


14.43 


62.17 


0,211 I 


S. 49. 20 


3.26.40O 


i3.46,7 
i3,i2,3 


10 


i5. 7 
i5. 5 


62.42 


0,2086 


K56.37 


3.18. 40 


i5 


62.47 


o,2o83 


->. 44.40 


2.58.440 


11.54,9 


27 


14.54 


62.42 


o,2oq5 


>.56.39 


2.5I.390 


Il ,26,6 


24 


14.55 


62.43 


0,2088 



^' 



3G0 



FRANCE. — SUPERFICIE, POPULATIOX, DEXSITÉ, POSIl 



DEPARTEMENTS ET AURONDISSEMENTS 



Noms 
des départements 

et 
arrondissements 



BoDRGES, Saint-Etien- 
ne, horloge 

Saint-Amand, clocher. 

Sancerre, clocher 

Cher 



I Tulle, clocher... . 
lii'ive, t. de l'horlo^ 

Ussel, clocher . . . . 



Corrèze 

AjacCIO,c/. de la cath. 
Bastia, cl. S^" Maria. 
Calvi, cl. de la catlicd. 

Corte, clocher 

Sartène, clocher 

Corse 



Dijon, cl. deS'^ Bénigne. 

Beaiine, cl. de N.-D.. 

Châtillon- su r - Seine, 

flèche de St-Jean. . 

Semur, clocher 

Côte-d'Or 

Saint -Brieuc, Saint - 
Michel, télégraphe. 
Dinan, cl. St-Sauveur. 
Guingamp, clocher.. . 
Lannioii, cl. de lacath. 

Loudéac, clocher 

Côtes-du-Nord . 



200120 
26967 
2 10.354 



730353 



•207299 

I032l3 

r78253 



588765 



219227 
i35ii4 
86299 
248586 
182956 



872182 



301427 
213422 

195066 
1(38762 

878677 



161196 
147078 
174442 
102', 19 
1 36629 



721764 



Popuiation 
domiciliée, 
4 mars 1906 



152546 
Il 1759 

79179 



343484 



136267 

1 1 67 1 3 

64^50 



317430 



7»702 
B3o4i 
24009 
60179 
40239 



291160 



162650 
io5355 

35932 
54022 



357959 



173807 
I 19537 
128338 
102469 

S-353 



611506 



33 



41 



108 
81 

74 
100 

85 



Ai 



:^ei 



iAPHlQlES ET I:LE«E\TS MAG\ETIQIES (suite) 



^m 



CriKFS-LlEUX 




4.59 
43.17 
19.52 



3i. I 
27.15 
33.43 

10.36 



o. 3.43 K 
0.10.28 E 
o.3o. 7 E 



0.33.58 
0.48.150 
o. 1.41 



6.24. 5E 
7. 6.59 E 
6.25.28 E 
6.48.50 E 
6.38.10 E 



2.41.55 E 
2.3o. 3 E 

2.13.58 E 
1.59.48E 



5. 5.40O 
4.22.440 
5.29. 18O 
5.48. I O 
5. 5.3oO 



0.14,9 



0,0 



2.i5,9 
3. i3,o 
o. 6,7 



25.36,3 
28.27,9 
25,41,9 
27. i5,3 
9.6.32,7 



10.47,7 
10. 0,2 

8.55,9 
7.59,2 



20.22,7 
17.30,9 
21.57,2 

23.12,1 
20.22,0 



met 
l56 

i65 
3o6 



2l4 

116 

640 



38 

7' 

81 
486 
33o 



246 
220 

232 
340 



89 
73 

44 

23 

162 



llénienls niagnéli(|iies 



Déclin. Inclinai-' Coinpos 
occid. , son , liori^oiil. 



13.39 
i3.46 

i4- 9 

i3.49 
i3.53 
13.09 



J0.20 
1 1 .55 
10.42 
10.44 

10.32 



12.4', 

12.47 

i3. (j 
i3. 3 



16.20 
16. 2 
16.33 
16. 3i 
16. 3 



63. 1 5 
62.59 
63. 3i 



61.49 
61 .5o 
62. 2 



57.50 

58.22 

58.20 
57.58 
57.35 



63. 6 
62.59 

63.34 
63.26 



64.52 
64.54 
65. 7 
65.11 
64.46 



-3^ 



362 



FIUÎVCE. — SUPERFICIE, POPULATIOX, DEXSITC, POSIT 



DÉPARTKMENTS ET ARRONDISSEMENTS 



Noms 
des dcparlements 

et 
arrondissements 



GuÉRET, cl. S^-Pardoux 
Aubusson, clocher. . . . 
Bourganeuf, clocher.. 

Boussac, clocher 

Creuse 

Périgceux, clocher... 
Bergerac, clocher. . . . 

INontron, clocher 

Ribérac {pavillon près) 

Sarlat, clocher 

Dordog;ne 

Besançon, observât. . . 
Baume-les-Dame8,5i^. 
Montbéliard, tour S. 

du château 

Pontarlier, clocher... 
Doubs 

Valence, t. St-Jean . . . 

Die, clocher 

Montélimar, t. carrée. 

Nyons, clocher 

Drôme 

EvREOx, //. de la cath. 
Les Andelys, flèche. . 

Bernay, clocher 

Louviors. église 

Pont-Audemer, és^lise. 
Eure 



c «1 
C/5 — 


Population 
domiciliée, 
4 mars igoG 


-0 

g 

a 

58 

47 
46 

42 

49 


POPULATION 

lutalc 


1801 


190G 


167964 

2o5ii5 

92179 

95355 


96564 
95368 
42492 
39670 


3,1 
3,5 
2,0 
0,6 

6,3 
8,5 
2,8 
3,0 
6,0 

3o,o 
2,3 

3,7 

2,9 

7,5 
4,0 
6,3 

2,7 

8,4 

^;? 

6,5 
5,1 


8o5. 
701 
386 
i4o 


560613 


274094 




192356 
219691 
166726 
147525 

1961 )2 


112346 

101142 

81624 

62809 

891 81 


58 
46 
49 

4^ 
4<i 
49 

:6 
34 

85 
39 
57 

85 
22 
5a 

2 2 

~45 

52 

5'' 

49 

67 

59 
55 


3i36 

i562 

342 

362 


922420 


447052 




140233 
I 50751 

105787 
129232 


106549 
51626 

89553 
5o7ro 


56ie 

3a5 

1045 

87: 


526003 


298438 




189027 
235589 
II4663 
I 16807 


161542 
5o664 
59202 

25862 


2811 
36: 

135;: 
35i 

811 

io3( 

611 


656136 


297270 


2i3o3i 
,oi587 

IIOI37 
78723 
97270 


I 10121 
56iio 

53H67 
52390 
57643 


603748 


330140 



«= 



363 



APfllQlES ET ÉLÉMENTS MAGXÉTIQIJES (suite) 




CIIEFS-LIELX 








alitade 
nord 


Longitude 


95 

il 
<^ 

met. 
445 
457 

449 

38o 


Élém 

Déclin, 
occid. 


ents magn 

Inclinai- 
son 


cliques 


en arc 


en temps 


Compos. 
liorizont. 


10.. 7 
,57.22 
.57.14 
.20.57 


o!28.' 90 

O.IO. 30 

0.34.50 

0. 7.26O 


1.52,6 
0.40,2 
2.19,3 
0.29,7 


i3.56' 
13.44 
1.3.54* 
10. 5i 


62°. 38 
62.28 
62.29* 
62.42 


0,2090 
0,2099 
0,2098* 
0,2087 


.11. 4 

,5i. 8 
31.45 
i5.i3 

53.22 


1.36.540 

I.5I.I60 
I.40.190 

2. 0.59 

I. 7.140 


6.27,6 
7.25,1 
6.4t,3 
8. 3,9 
4.28,9 


208 
io3 
137 


14.10 

14.21 
14.24 
i3.55* 


61. 58 
61.42 
61.16 
62. 3 
61. 36* 


0,2126 
0,2142 
0,2108 
0,2126 

o,2i58* 


.14.59 
.22. 9 


3.39. 2 E 
4. 1.20 E 


14.36, I 
16. 5,3 


3l2 

532 


12.16 
12. i3 


62.09 
63. 6 


0,2074 
0,2070 


.30.36 
.54. 9 


4.27.56 E 
4. 1.14E 


i..5.,7 
16. 4,9 


322 

838 


12. I 

12. 7* 


63. 8 
62.37 


0,2067 
0,2093 


56. 5 

.21.40 


2.33.18E 
3. 2. 4 E 
2.24.51 E 
2.48.19 E 


IO.l3,2 

12. 8,3 

9-39,4 
ii.i3,3 


128 

443 

97 
277 


12. .34 
12. 19 
12.33 
12.22* 


61. 9 
60.55 


0.2168 
0,2178 
o,2i85 
0,2194* 


. i.3o 
,4.34 
5.32 

12.48 
21.22 


i.ii. 9O 
0.56.130 
i.i4.i7 
I .10. 2 
1.49.18O 


4.44,6 

3.44,9 
6.57,, 

4.40,1 

7.17,2 


io5 
16 

7 


14.32 
14.50"* 

.4.5. 


64.58 
65.12* 
65. I 
65. 6 
65.17 


0,1965 

0,1947* 
0,1960 
0,1959 
0,1949 



f 



Mi 







FRINCE. - 


- SL'PERFlCIE,P0Pl]LAT10i\, 


DE^slTÉ, rosi ri 




DÉPARTEMENTS E 

Noms 
des départements 

et 
arrondissements 


T ARRONDISSEMENTS 








— "5 


Population 
domiciliée, 
4 mars 1906 


— 

c 

Q 


POPII.ATION 

totale 




1801 


19^.0 




Chartres, fl.detacath. 
Châteaudun , flèche. . 
Dreux, cl oc h. H. de V . 
Nogent-le-llotrou, cl. 

de S'-Hilaire 

Eure-et-Iioir . . . 

QuiMPER, cath., Jl. N. 
Brest, observatoire... 
Châteauliii, moulin... 
Morlaix, cl. S^-!\Jarci/t. 
Quimperlé, S'-Michel. 
Finistère 

Nîmes, tour Magne . . . 

Mais, clocher 

Uzès, t. de l'horloge. . 

Le Vigan, tour carrée. 

Gard 


21 1585 
145280 
102776 

84339 


I10190 
61424 
62302 

39907 


52 

47 
46 


i4,4 
6,1 

5,4 

6,8 

6,6 

To 

9>o 

4,2 

38,8 

8,9 
6,2 
3,8 

50,2 

2,0 

6,9 

\:\ 

1,6 


23219 

7 '47 

9928 

8406 




593980 


273823 






146810 
149902 
i88o56 
i4i258 
76921 


20 1 74 1 
2566i5 
128192 
142983 
65572 


137 
■^8 

lOI 

113 


19516 
80294 

4237 
15984 

91 76 




702947 


795403 






164306 
133228 


169357 

132076 

67591 

52142 


100 

% 
37 
72 


8018^ 

^743: 

018: 

4>9^^ 

'4943? 

37r. 

i352 




588065 


421166 




Toulouse, cl.S^-Semin. 

Muret, clocher 

Saint-Gaiulens, cloch. 

Villefranche, clochtr. 

Garonne (H'» ). . 

Aucn, cathéd., t,du N . 

Condom, clocher 

Lecloure, clocher ... . 

Lombez, clocher 

Mirande, clocher 




161866 

164207 

216170 

94456 


217015 
72491 

«07799 
4,760 


i34 

5o 
47 
69 




636699 


442065 




i3i837 
14654 
H8931 
80767 
1710C9 


5 6086 
35420 

3o366 
59797 


38 
38 
36 
38 
35 
37 




629058 


231088 











365 








3 


AIMIiyiES ET ÉLÉMKMS «AGXÉilOlJES (suite, 1 




CHEFS-LIEUX 










.atitude 


Longitude 




l-lélM 


enis magiu 


lifiues 




nord 


en arc 


en temps 




l>éclin. 
orcid. 


Inclinai- 
son 


Compos. i 
lu-rizont. 




.26.53" 
. 4... 

.4'i.to 


O.50.59O 
I . 0.20 
o.jS.ioO 


3.52,7 


met. 
l58 
143 
.34 


14. 2D 

14.22 


64*. 20' 
64.12 
64.39 


0,199s 1 
0,2008 ; 
0,1979 i 




•'9-^9 


i.3..2;0 


6. 5,8 


io5 


14.43 


64.23 


0,1991 1 




.23.32 
.11 .23 

.34.38 
.52..8 


6.26.26O 
6.49.50O 
6.26.350 
6.10.16O 
5.53. 9O 


25.45,7 

24.41,. 

23.32,6 


6 

4' 

142 

56 

3o 


.6.53 
17. 2 

l6'.34 
16. 3i 


64.54 
6.->. 7 
65. i 
.65.13 
64.44 


0.1975 i 
0,1956 1 

0,1959 
0,1964 
0,1978 : 




.50.36 
. 7.26 
. 0.46 
.59.28 


2. 0.46 E 
1.44.22 E 
2. 4.59 E 
!.i6. 6 E 


8. 3,1 
6.57,5 

D. 4,4 


"4 
168 
i38 
23o 


12.35 
12.42 
„.3V 
12. 5d 


60. i3 
60.32 
60.26 
60. 3o 


0,221 5 
0,2206 
0,2209 
0,2201 




.36.33 
.27.4. 
. 0.29 
.23.56 


0.53.440 
1 . 0.41 
1.36.49 
0.37.130 


3.34.9 

4. 2,7 

6.27,3 

2.28,9 


■39 
i65 

4o4 

174 


i3.4o 
i3.44 
i3.5o 
.3.34 


60.25 
60.14 
60. 8 
60.14 


0,2200 

0,22l3 
0,2219 
0.2217 




.38.50 
.57.3t 
.56. 5 
28. 3o 
30..58 


1.45. 80 
1.57.550 
1.42.51O 
1.25. 41 
1.56. 3 


7.0,5 

6.5i,4 
5.42,7 

7-44»2 


166 

180 
166 
166 


14. 
14.12 
14. 8 
i3.52* 
14. 9 


60.35 
60. 5 i 
60.53 
60.22* 
60.34 


0,2195 , 
0,2180 

0,2178 ! 
0,2209* 1 
0,2202 ! 


















pr 



366 



FRANCE. 


— SIPERFICIE, POPILATIOX, 


DEXSUE, posn 


DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 




Noms 
des départements 

et 
arrondissements 


1 -^ 


Population 
domiciliée, 
'* mars 1906 


1 


POP 

I80I 


ULATION 

otale 
1906 


Borde Jivx, Jl. S*- Jndré. 

Bazas, clocher 

Blaye, cit., cl. des Min . 

Lespaire, tour 

Libourne, horloge. . . . 
La Réole, cloch. du N. 


4565-3 

149841 

88210 

172895 

129400 

8Ô641 


5o2085 
51009 
57808 

45385 
118689 
48954 


1 10 

34 

92 

~77 

io3 

io5 

4' 

J\ 

119 

\ 

iib 

63 

88 

46 

32 

48 

4' 
42 

11 

55 


9ï»o 

ï% 

0,8 
8,1 
3,8 

33,9 
.4,2 

\i 

9>i 
8,8 

8,1 

3,8 

3,5 

10,2 

22,0 
6,1 

4,3 


25194 
468 

48q 

384 

1982 
43i 


Gironde 


1072560 


823925 




Montpellier, N.-D 

Béziers, t. de la cath. . 
Lodève, t. de la cath.. 
Saint-Pons, cl. cath.. 


20l5lO 

1781.6 

12078^ 
I2I954 


206888 
I86S63 

49445 . 

89688 


7711 
5226 


Hérault 


622427 


482779 




Rennes, t. S^'-Melaine 
YongèreSfC.S^-Léonard 

Montfort, clocher 

Redon, /lèche 

Saint-Malo, cl., télég. 
Vitré, clocher N.-D.. 


189488 
101499 
95324 

X3449; 
II 1874 
117058 

699234 


,66873 

9ï9'9 
60828 
89834 
120889 
7B512 


7564 
2353 

668 
1064 

lOOi 


Ille-et-Vîlaîne.. 


611805 


1^; 

/_ 

■1 

I 
6:6. 

58 
5i 


Chateauroux, clocher. 

Le Blanc, clocher 

La Châtre, clocher... 
Issoud u n ,grandetour. 


2546 iT 
i83oo8 
138534 
I 19483 


II 7858 
59141 
64295 
4S922 


Indre 


690644 


290216 


Tours, t. N. S'-Gtitien. 
Chinon, horl. du chat. 
Loches, grande tour. . 


26461 I 
170191 
181 045 


196881 
79806 
62229 


Xndre-et-X.oire . . 


615847 


337916 



367 



4IM1IQILS ET ÉliME.MS MAGXÉTIQLES (suite) 


CHEFS-LIEUX 


atltude 


Longitude 


«9 


Éléments magnétiques 


nord 






Déclin. 


Inclinai- 


Compos. 








<^ 


occid. 


son 


horizont. 






^ s 


met. 








5o. 19 


2.54.40 


n.38,n 
10.11,5 


7 


14.46 


61.48 


o,2i36 


25.57 


2.32.52 


79 


14.30 


61.25 


0,21 56 


7. ',3 


3. o.i50 


12. 1,0 


■I 


14.47 


62. 8 


0,2122 


18. 3o 


3. 16. 520 


i3. 7,5 


14.57 


62.14 


0,2116 


55. a 


2.35. 50 


10.20,3 


38 


14.35 


61. 5o 


o,2i35 


35. 6 


2.22.350 


9.30,3 

1 


44 


14.26 


61.32 


0,2l5l 


36.44 


1.32.34 E 


6.10,3 


44 


12.42 


60. 4 


0,2220 


20. 3i 


0.52.23 E 


3.29,5 


70 


12.59 


59.53 


0,2226 


43.57 


0.58,48 E 


3.55,2 


175 


i3. 


60.20 


0,2206 


29.22 


0.25.18E 


I.4l,2 


3i6 


t3. 5 


60. 5 


0,2223 


6.55 


4. 0.40 


16. 2,7 


54 


T5.44 


64.34 


0,1989 


21 9 


3.32.31 


14. 10, I 


137 


i5.36 


64.45 


0,1976 


8.25 


4. 17. 38 


17.10,0 


44 


i5.52 


64.38 


0, 1982 


39. 5 


4.25.19O 


,7.41,3 


18 


15.57 


64.20 


0,2003 


39. 


4.21.47 


17.27,1 

'4- 9^9 


14 


16. 5 


6',. 59 


0,1967 

0,1983 


7.32 


3.32.29O 


IIO 


15.37 


64.38 


48. 5o 


0.38.320 


2.34,1 


i58 


14. 4 


63.11 


0,2064 


n 


1.16.42O 


5. 6,8 


IIO 


14.20 


63. 8 


o,2o63 


0.20.56 


1.23,7 
1.23,3 


227 


l3.20 


62.40 


0,2092 


56.54 


0.20.5o 


i5o 


14. 1 


63. 16 


o,2o56 


^3.47 


1.38.360 


6.34,4 


55 


14.33 


63. 40 


o,2o38 


10. 7 


2. 5.59O 


8.23,9 


82 


14.41 


63.36 


0,204t 


7.32 


I .20.25 


5.21,7 


90 


14.26 


63.33 


0,2044 



m 



m 



3G8 



tt*? 



FUV^CK. - Siri'IMirjE, POPILATIOX, DEXSITl-, POS 



Noms 
dos (lépartemonts 

et 
arrondissements 



Grenorle, cl.S^-Joseph. 
S'-!VIarcellin, clocher. 
LaTour-dii-Pin, cglise. 

Vienne, église 

Isère 

l.ONS-LE-SAl3NIER,e/o6'/(. 

Dôle, cathcdvale 

Poli{Tny,c7otAe/-5"rt/«r- 

Hippolxte 

Saiiit-CIàude, clocher. 

Jura 

!MONT-nE-MARSAN, égl . 

Dax, tour de Borda. . 

Saint-Sever, t.pr^'égl. 

Landes. 

Kl. OIS, St-Louis, tour.. 

Roniorantin, clocher, 

Vendôme, //. deVabb. 

Loir-et-Cher, . . . 

ST-ÉTIENNE,c/.<ye/'/lO/>. 

Monlhrisoii, clocher.. 

Koatino, prison . . . .'. . 

I<oire 

Lt, PuY, gr. cl. cathcd. 

Rrioude, clocher 

Yssinjjcaux, LourN... 
Iioire (Haute-). 



o o u 



409467 

107287 

,3464', 
172260 



823658 



156739 
I 19789 

j 26908 
102089 

5Ô552B 




2124^6 
172556 

"642186 



I 04291 
195858 
'797^3 
479931 



224120 
î588i4 
I 17200 



500139 



USSF.BIENTS 




Population 
domiciliée, 
4 mars igof) 


w 


235o86 

735.3 

1207 16 
i33ooo 


90 

77 


562315 


68 


86o59* 
66i85 

548',6 
5o63a 


55 
55 

43 
00 

~5r 

20 

48 

45 

31 

53 

3o 

44 
"43- 


257725 


io6365 

ï 08999 

78o;Vi 


293397 


1 35^,60 

64286 
76273 


276019 


341970 
1.39482 
i62',9i 


3 28 

90 

134 

66 
46 
80 

~63" 


643943 


i4-io3 
73369 
9429« 


314770 



31)9 



lAIMIIOlKS I:T ILÉMKMS M\G\I:T101;ES (suite) 



CHEFS-LIECX 
.uni,'ilude 
en arc cti temps 



3.23.36 E 
2.59. 9 E 
3. 6.44 E 

2.32. II E 



3.i3.i3 E 
3. 9.29 E 

3.22.27 E 
3.31.48 E 



2.5o.i80 
3.24. 5 
2.54.420 



1. o. 30 

0.35.32 O 
1.16. 7 O 

2. 3.20 E 
1.43.45 E 
1.44. 8E 

1.32.55 E 

I . 2.52 E 

1. 47.13 E 



i3.34,4 
11.56,6 
12.26,9 
10. 8,7 



12.52,9 

12.37,9 
13.29,8 



II .21,2 

i3.36,3 
11.38,8 



4. 0,2 
2.22 

5. 4,5 



8.i3,3 o'|0 
6.55,0 394 
6.56,5 286 



Dièt. 
2.3 

287 
319 

i5o 



2 DO 
225 

324 

■137 



43 
40 
100 



102 
88 
85 



6.11,7 
4.11,5 

7- 8,9 



6S6 



Eléments uiagncliques 



Dcclin. 
ociid. 



12. 12 
12.26 
12.23 



12. 2D 
12.33 



12.23" 
12. l5 



14. 3o 
»1-43 
14.29^ 



14.20 
14. 8 
14. 3o 



i2.;,9 
12.58 
12.58" 



i3. I 
:,^7 i3.ii" 
860 12.54 



nclinai- 
son 


Compos. 
Iiori/.ont. 


61°. I G 
61 .20 


0,2162 
0,2160 


61.40 
61.44 


0,2i4'3 

o,2i38 


62.33 
62.57 


0,209-^ 
0, 2070 


62.41* 
62.17 


0,2091* 

0,21 10 


61. I 

61. T 
60.54 


0,2180 
0,2176 

o,2i84 


63. 4q 
63.39 


0,2026 

o,2o38 


64. 2 


0,2020 



61 89 

61.44 

62.10 



61 .22 
61 .40* 
61.27* 



•909- 



24 



m. 



370 



FRAXCE. — SUPERFICIE, POPL^LATIO^, DEXSITE, POSITI 



DEPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 



Nouis 
des déparlemenis 

et 
arrondissements 



Nantes, c. S. cathédrale 
Ancenis, clocher. .... 
Château briant,c/of/jer 
Saint- Nicolas . . . . , 
Paimbœuf, clocher. . . 
SainJ-Nazaire, feu . . . 
Loire-Infér" 

Orléans, fl.Ste-Croix. 

Gien, clocher 

Mohtargis, horloge. . . 

Pithiviers, flèche 

Xioiret 

Cajiors, cloch. cathécl. 
Figeac, clocher église 

du Puy 

Gourdon, tour S. de 

S'-Pierre 

lK>t 

Agen, clocher cathéd. 
Marmande. clocher.. . 
Nérac, cl. du temple. . 
Villeneuve - s. - Lot , 
porte Montflanquin.. 
IiOt-et-Garonne. 

Mende, cath. flcclic N. 
Florac, clocher ...... 

Marvejols, église 

Iiozère 



175742 
79'96 

139893 

82818 

220348 



697997 



243858 
148794 
168078 
1 2o458 



681188 



219556 

1 56042 

147015 
5226Î3 



101679 
141016 
140975 

154806 



538476 



178363 
169469 
170148 



517982 



Populatioa 
domiciliée, 
4 mars 1906 



3oi543 
48089 

79070 
5o666 
186880 



666748 



171784 
57194 

79879 
06142 

164999" 



847 



02 



71077 
60802 



216611 



70108 



74278 



274610 



4 96(^0 
29952 
4«i64 



128016 



T. 

\\ 

_85 
95 



73,9 
2,9 



^, 



371 



iiPHIQlJKS ET ELEMEiNTS NAG\ETIQIES (suite) 



CHEFS-LIEUX 




.43.10 
.17.17 
.16.18 



. IÎ.27 
29.55 
. 8.13 



3./,a.53 

4.22.2i O 

4.33. 50 

0.35. 350 
0.12.40 E 
0.3J.27 E 
o. 4.5i O 

0.53.41 O 

0.18. 60 
0.57.18O 



1.43. 60 

2.10.230 

a. o. I O 

1.37.50O 



I. 9.41 E 
I.I5.3I E 
0.57. 5 E 



i4.5i,5 
17.29,5 
18. 8,3 



1.42,3 
1.10,7 
1.33,8 
0.19,4 



3.34,7 
1.12,4 
3. 4g, 2 

6.52,4 
8.41,5 
8. 0,1 

6.3i,3 



4.38,7 
5. 1,4 
3.48,3 



116 

l52 

116 

130 



124 
225 
256 



7^9 
628 
640 



i5.33 
i5.53 
r5.52 



i4. 4 
14. »6 
14.10 
14.10 

i3.48 
i3.25 
i3.36 



i4- 9 
14.20 

>4.i9 



14. 



12.09 
io.5'3^ 
i3. 3 



64.17 
63.52 
64. 7 



64. o 
63.57 
64. 3 
64.16* 



61 . i5 
61.17 
61 .2- 



61. 5 
61.23 
61. 8 

61 . 12 



0,2017 
\ 0,2028 

O,20ï2 
0,3007 



61 . O 

60. 5o 

6o.5ii 



* 0,2175 



372 



rUAXCE. 



SIPKRFICIE, POPULATION. DEXSITE. POSIT! 



Noms 
des dcparicments 

el 
arrondissements 



Angers, cathédr., t. S. 
Baugé,c/oc/je/- S^-Jean. 

"Cholet 

Saumur, clocher 

Segré, docker 

Maine-et-Lioire . 

Saint-Lô, flèche 

Avranches, télégraphe 
Cherbourg, signal du 

télégraphe 

Coutances, cathédrale. 
Mortain , cl. du collège. 

Valognes, flèche 

Manche 

Ciialons-sur-Maune , 
flèche N. de la cath. 

Épernay, St~Laurcnt. 

Reims, tour N. de la 
cathédrale 

Sainte-Menehould , fl. 

Vitry- le -François, t. 

IS. de la cathédrale. 

Marne 

Ch AU MONT, clocher du 
collège 

Langres, tour S. de 
la cathédrale. . . . 

Wassy, clocher. . . . 
Marne (Haute-). 



158646 
I 4 1668 
i63844 
139348 
118297 



721803 



I 16487 
Il 382 1 

6368o 
146902 

88632 
II 1646 



641168 



165279 
218379 

170945 
ii3o28 

I 52400 



820531 



246015 

221802 

157878 



625695 



ISSEMENTS 




Population 
domiciliée, 


•0 

c 


4 mars 1906 


C 


177031 
67870 

I 17765 
89105 
61719 


112 

48 

é4 

52 

71 


513490 


81 194 
91083 


To 


99399 
89689 
57686 
6839^ 


i56 
61 
65 
61 
76 


487443 


62774 
98625 


38 
45 


2o3i45 
263o6 


»i9 

23 


43307 


28 


434157 


53 


7>775 


3o 


69^17-2 


36 
35 


221724 



^. 



373 



Ul'mOll-.S KT KLKMMMS MAGXKTIQICS (suite) 



CIIEI'S-LIEIX 




.28.17 
.32.32 
, 3.41 

, 1 5 . 3 I 
.4. .14 



. 6.59 
.41. 6 

.38.42 
. 2.55 
.38.5o 
.3o.32 



,57.22 

, 2.52 

.i5.i5 
.5.27 

.43.34 



6.47 

51.53 
3o. 2 



2.53.340 
2.26.340 
3. 7. 80 
2.24.40 O 
3.12.350 



3.25.550 
3.42. lO 

3.57.49 O 

3.46.540 
3.16.350 
3.48.240 



2. 1.18 E 
1.36.47 E 



i.4i.4( 

2.33.3/ 



2.i5. o E 



2.48.19 E 

2.59.55 E 
2.36.48 E 



11.34,3 
9-46,3 

12.28,5 
9.38,7 

I2.50,0 



13.43,7 

(4-48,1 

i5.5i ,3 
i5. 7,6 
i3. 6,3 
i5.i3,6 



8. 5,2 
6.27, I 

6.47,3 
10. i4,3 



11.59,7 
10.27,2 



33 

io3 



92 

274 

3i 



82 
81 

86 
i38 



324 

470 

180 



3gncti(iucs 



Déclin. Inclinai- Coiiipos. 
uccid. son hurizont. 



10.20 
l5. I 

i5. II 

i4-49 
10.19 



i5.5o 
i5.5o 

16. G 
16. o 
i5.3c)* 
16. 3 



1 3 . 2 1 
13.26 

i3.32 
iS.io 



12. 5i 

12.43 
1 2 . 59 



63.56 
64. i 
63.57 
63.39 
64- 9 



65.17 
65. I 

65.42 
65. i4 

64.56* 
65.35 



64. 3o 
64.39 

64.46 
64. 3o 

64.16 



63.45 

63.33 
64. 7 



374 



^ 





FUAXCE. 


— SUPERFICIE, POPl'LATIO\ 


DENSITÉ, POSn 




DÉPARTEMENTS I 


ET ARRONIMSSEMENTS 






Noms 
des départements 

et 
arrondissements 


u 

5 - 


Population 
domiciliée, 
4 mars 1906 


•2 
■s 

c 


POPULATION 

totale 




1801 


lOoG 




Laval, clocher 

Châtean-Gontier, clo- 
cher de Saint-Jean. 
Mayenne, cloch. N.-D. 
Mayenne 

Nancy, clocher 

Briey, clocher 

Lnnéville, tour sud. . . 
Toul, tour S^-Gengoux 
Meurthe-et-Mo- 
selle 


182968 

127661 
210704 


109692 

6S65o 
127216 

305457 


60 

54 
60 


i4,2 

4,7 

6,6 

29,7 
6,9 

n 

ï>9 
10,2 

8,7 

«4,5 

3,3 
5,3 
5,3 


2975 
697^ 

jooat 




521223 


59 

173 

6d 

67 






i46o58 
I I 6960 
149221 
116717 


262274 

100626 

97657 

67062 

517508 


I io57< 

a63. 

24261 

i366; 




527956 


98 

61 

63 
45 






Bar-le-Duc, St-Pierre. 
Commercy, église. . . . 
Montmédy, tour N. . . 
Yerdun, cl. du collège. 
Meuse 






144438 
196214 

134863 
149642 


79064 
4«428 
79460 


1730- 

783» 

2 14 
2170» 




624057 


280220 


1 




Vannes, clocher de St- 
Pierre 


■ 




216667 
168 190 
160968 
174544 


i468o5 

2i36o8 

9',. 01 

II 8638 


&^ 
i36 
59 
68 
81 


f 

2356 




Lorient, tour du port. 
Ploërniel,_^ro,f^e tour. 

Pontivy, clocfter 

Morbihan 

Nevers, clocher de St- 
Cyr 


4640 
542 
950- 




709249 


573152 


2708 
22a 
5i5 

843 






280391 
169179 
148069 
141175 


122322 

66220 
577.6 
67714 

313972 


53 

39 
39 
48 

46" 






Château-ChinoQ, c/ocA. 

Clamecy, clocher 

Cosne, cl. St-Jacques. 
Nièvre 






688814 












fl 














1 



375 



RAPHIQIES ET ÉLÉMENTS MAGNÉTIQIES (suite) 




1 


CHEFS-LIEUX 




LatItHée 


Longitude 




El cm 


ents magnétiques 


nord 


en arc 


on temps 




Déclin, 
occid. 


Incli- 
naison 


Conipos. 
liorizont. 


B*. 4'. î 


3°. 6.390 


12.26,6 


met 
75 


i5°.28' 


64:34 


0, 1990 


7.49.50 
B.18.I7 


3. 2.340 

2.57.^80 


12.10,3 
11.49,2 


58 
102 


l5.22 

i5.23 


64.18 
64.39 


0,20o5 

0,1982 : 


Î.4..3I 

1..4.59 

s. 35. 35 
S. 40. 32 


3.5i. oE 
3.36. 8K 
4. 9.22 E 
3.33.14 E 


i5.34,o 
14.24,5 
16.37,5 
14.12,9 


200 

203 
216 ■ 


12.25 

12.37* 

12.14 

12.28 


t)4.i3 

64.35* 

64. 8 
64.12 


0,2005 s 

0,1987* 
0,2000 

0,2003 


?.4€. 8 
^.43.54 
).3i. 6 
}• 9-47 


2.49.24 E 
3.15.18E 
3. 1.32E 
3. 2.57 E 


11.17,6 

i3. 1,2. 
12. 6,1 
12.11,8 


294 
237 


12.56 
12.45 
12.47 
12. 5i 


64.17 
64.12 
64.45 
64.32* 


0,2003 
0,2000 

0, 1975 

0,1988* 


7.39.30 
7.44.45 
7.55.57 
S. 4. 5 


5. 5.42O 
5.41.30O 
4.44. 90 
5.18.150 


■>0.2 2,8 
22.46,0 

i8.56,6 
21 .i3,o 


18 
20 

'5^ 


16. i3 
16.47 
15.57 
i5.09 


64 . 28 
64.45 
64.25 
64.42 


0,199» 

0, 1968 

0,199» 
0,197» 


S. 59.15 

7.I57 
7.24.40 


0.49.14 E 
1.35.51 E 
I.I0.58 E 
0.35.19 E 


3. 16, Q 
6.23,4 

4.43,9 
2.21,3 


201 

552 

133 


13.43 
i3.i3 
i3.2q 
14.13 


63. 5 
63. 2 
63.26 
63. 3o 


0,2071 
0,2069 

0, 2o5o 

0,2047 



376 



FRANCE. 



SIPKIIUCIE, POPILATIOX, BOSITK, POSIT 



DEPARTKMENTS ET ARUONUISSEMENTS 



.Nom» 
des dé|)artoniontâ 

et 
arrondissements 



LiLi-E, dôme de la Ma- 
deleine 

Vvesncs, tour deVégl. 
Cambrai, <. St-Géry., 
Douai , t. {St-Pierre . . 
Dunkcrqiie, la tour. . 
Hazebrotick, clocher.. 
Valencicnries, beff-oi. 
Nord 



Heauvais, clocher SL- 

Picrre 

Cleniiont, clocher. . . . 

(>orii|)iè(jnc,5'-yrtC(y//e« 

Son lis, cl. de la cath. . 

Oise 



Alençon, cloch. N.-D. 
Arfïcnlan, clocher de 

St-Germain 

Domfront, cl. S. Julien. 

Mortagno, clocher.. . . 

Orne 



Arras, beffroi 

lU'tliune, t. St-t'aast. 
Koiilogno, beffroi . . . . 
Moutrenil, beffroi.. .. 
Saiiil-Omer, clocher, 

téléf^rophe 

Sainl-Pol, éirlisr 



88/148 
141197 
90186 

47586 
7658 r 
69904 
6^471 



577373 



196168 
I 30091 

.3427 



588673 



103587 

187910 
126555 

197358 



614410 



178931 

356a68 

2o56i5 

8o58i 

I i6:>5i 
Pas-de-CalaU... 675156 1012466 



137989 

98983 
I 19033 

I To3l I 

I i4 160 



Population 
domicilice, 
4 mars 190' 



03 12()J 

212068 
I97I50 
152412 
i55i4 ( 
1 10939 
2469',6 



1895861 



120691 
8079^4 
9G927 

1 06637 



410049 



06046 

ioi5i7 
83252 



315993 



900 
i5o 
219 

322 
2o3 
IÔ9 

389 
328 



39 

8a 

il 
51 



i3o 

376 

208 

68 

io5 



150 











377 










iPIIIOlES ET ÉLÉMKMS MAGXÉTIQIES ( 


suite) 




i 








CIIEIS-LIE 
udo 


ux 






1 


œillade 




en 


I.ongil 


11 


Klérn 

Ucclin. 
occid. 


cnls uiagnétiqu 


1 
es 

nipos. 
•izonl. 


nord 


arc 


on temps 


Inclinai- 
son 


Co 
ho 












met. 










.38.4/, 





43 


37"li 


2.54,5 


24 


14. . 


65.49 


0, 


1918 


. 7.22 


I 


35 


'l7K 


6.23,1 


^^3 


13.29 


65.24 


0, 


1936 


..o.3q 





53 


40 E 


3.34.7 


i3.5o 


65. 3o 


0, 


1982 


.22.10 





44 


4. E 


2.58,. 
0. 9,5 


24 


i4. 2 


65.46 


0, 


1920 


. 2. 8 





2 


23 E 


8 


14.28 


66. i3 


0, 


1890 


.',3.12 





1 1 


55 E 


0-47:7 


18 


i4.i4 


60. 


^, 


1904 


.21.29 


I 


" 


12 E 


4.44,8 


26 


13.47 


65.44 


0, 


1922 


.26. 





i5 


19 


I. 1,3 


7' 


14.27 


65. 8 


0, 


1954 


.22./19 





4 


52 E 


0.19,5 


ï'9 


.4.12* 


65. 5* 


0, 


i960* 


.25. 3 





29 


27 E 


1.57,8 


48 


14. 2 


65. 4 


0, 


i960 


. 12.27 





i4 


57 E 


0.59,8 


75 


14. 4 


64. 56 


0, 


>9<^7 


.25.49 


2 


'î 


.Î2O 


8.59,5 


i36 


i5. 5 


64.40 


0, 


1982 


.44.43 


2 


21 


xlO 


9.25,6 


166 


i5.i3 


64.54 
64.49 


0, 


19(^9 


35.39 


2 


59 


7O 


11.56,5 


2l5 


i5.3o 


0, 


1970 


3i .20 


' 


47 


27 


7. 9,8 


259 


14 5t 


64.35 


0, 


1982 


17.31 





26 


26 E 


..45,. 
1.12,4 


67 


14. 8 


65.38 


0, 


19-^7 


31.58 





18 


6 E 


32 


14. .1 


65.50 


0, 


1910 


13.33 





43 


25 


2.53,7 


58 


14.45 


66. 4 


0, 


1898 


27.54 





34 


240 


2. 17,6 


48 


14.41 


65.58 


0, 


1908 


14.53 





5. 


30 


0.20,2 


23 


14.29 


6G. 1 


o> 


1901 


22.55 





0. 





0. 0,0 


90 


.4.23 


65.46 


0; 


'9'7 

n 







378 








FRWCE. — SUPERFICIE, rOl'lLATIOX, DENSITÉ, POSI 


DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 




Noms 
des départements 

et 
arrondissements 


!4 

'7} - 


Population 
domiciliée, 
4 mars 1906 


•0 
1 


PO 

I80I 


■L1,AT10?( 

totale 


CLERMONT-FERRAND,C«f. 

Ambeii;, clocher 

Issoire, clocher 

Riom, cl. St-Amable.. 

Thicrs, i., anc. prison. 

Puy-de-Dôme. . . 

Pau, t. du château 

V>ai^onne,cl.delacath. 

Mauléon, château 

Oloron, clocher 

Orthee, clocher 

Pyrénée» (B"-) . . 

Tardes, //. desCarmes . 
Argelès-Gazost, cloch. 
Bagnères-de-Big.,Aor/. 

Pyrénées (H""-) . 

Perpignan, c/.</e/«crtr. 

Céret, clocher 

Prades, clocher 

Pyrén. -Orient... 

Lyon, N.-D.-de-Fourv. 

Villefranche, clocher. 

Rhône 

Vesoi'L, cl. du collège. 

Gray, clocher 

Lure, s .-préfecture .. . 
Saône (Haute-). 


178985 
119311 
184514 
23i582 
87221 


172616 
68694 
84400 

1 3^690 
732J9 


t 

46 


24,5 

\?, 

ï3,3 
10,6 

8,6 

.3,2 

1,0 

6,8 
0,8 
6,0 

11,1 

109,5 
5,0 

5,4 

5,0 

•»9 


1062» 


8016J3 


535419 


67 




1621 36 
107682 
194366 
187504 
1 19660 


126783 
I 14724 

59791 
69345 
66.74 


7^ 
3i 

32 

66 


35.,, 

2648t 

4o4i 

9281 

6i54 


771238 


425817 


55 




1 3 1542 
131296 
19061 1 


100338 
39069 
70000 


t 
37 


2586c 

•737 
8391 


453449 


209397 


46 




137095 

92^4 
184861 


122661 
46849 
43761 


i? 


38>^-> 
3- 


414350 


213171 


51 




135536 
160378 


69704!' 
i6iS66 


5,4 
108 


47^'»4 

i6o3i 


28S934 


858907 


300 




191543 
160168 
i858i3 


806 j(, 
69016 

T2>,2',6 


42 


ioi63 
667c 
647^ 


537524 


263890 


49 





87i) 



AFHIQIJKS KT ELEMEXTS WAC\ET1QIES (suite) 




0.4/1.57 E 
1.24. 12 E 
0.54.50 E 
0.46.31 E 
1.12.42 E 



2,42.47 O 

3.48.57 o 
3.I3.290 

2.56,4oO 
3. 6.480 



2.15.19O 
2.26.29 O 
2. II. 22 O 



0.33.33 E 
0.24.38 E 
0. 5. 9 E 



2.28.52 E 

2.22.56 E 



3.49. 6E 
3.15.22 E 
4. 9.19E 



CHKFS-LIELX 



met. 
407 
53l 

358 
4 00 



207 
II 

2X4 
272 

io5 



2.59,8 
5.36,8 
3.%,3 
3. 6,1 
4.5o,8 



10. 5i, I 

i5.i5,8 
12.53,9 

11.46,7 
12.27,2 

9. 1,3 
8!45;5 



2.l4,2 

1.38,5 

0.20,6 



9.55,5 
9-3i,7 



i5.i6,4 

i3. 1 ,5 
16.37,3 



3l2 

466 
55o 



171 

348 



295 
i63 



235 
220 
294 



Éléments magnétique 



Déclin, 
occid. 



13.24 

i3. 8 
14.14 

l3.20 

i3.i4 



14.48 
14.29* 
14.22 
14.32 



14. 10 
14. i3 
^4. 9 



12.57 
12.58 
i3.t3 



1 2 . 39 
12 48 



12.17 
12.29 
12. 16 



Inclinai 
son 



62, o 
61.47 
61.47 
62.15 
612. lO 



60.25 
60.52 
60. 36 
60. 3o 
60.42 



60.19 
60.11 
60. II 



59.28 
59.13 
59.25 



61.55 
62. 5 



63. i4 
63.12 
63.21 



380 



KKAVCE. 


— StrERFICIE, POPULATIO.X 


, DENSITÉ, POSI 


DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 




Noms 
des départemonts 

et 
arrondissements 




Population 
domiciliée, 
4 mars igofi 


2 

i 


POP 

I80I 


OLATION 

olale 
i<)o<; 


MAÇON, t. St-Vincetit. 
\\iU\n, flèche de la ca- 


120586 
I 92121 
.76224 
25o566 

123244 


103646 
129867 

164629 

i3o263 

84972 

613377 


86 
68 
93 

52 

69 


10,8 
9.2 
10,4 

2,4 

2,8 

17,2 

5,1 

M 

.0,8 
1,8 
3,0 

14,6 

0,9 
0,7 

3,0 


1905 
'547 

2995 

38o 


ChaIon-sur-Saône,c/o- 
cher de St-Pierre. . 

Charolles, tour du 
clicileau . , ... 


Louhans, clocher 

Saône -et-Iioire . 

Le Mans, t. St-Jiilien. 
La Flèche, tour de l'é- 
cole militaire 

Mamers, cl. St-Nicolas. 

Saint-Calais, clocher. 

Sarthe 


4^9 


862741 

189789 

i6i335 
162649 
I 10706 


71 




177081 

86495 
95398 
61996 


94 

l 

56 


65 ',6 

1066 
592 
367 

2802 
636 
27e 

3ii 

1435 

216 
144 

704 


624479 


421470 


68 


Chambéry, tour du châ' 
teau 


161369 
7683/i 

175582 

2o5oo6 


132292 
34826 
33636 

52543 


8'i 
45 
'9 

26 


Alberlville, cl. Conflans. 

Moûtiers, ch. des Sali nés 

St-Jean-de-Maurienne, 

tour de l'horloge . . . 

Savoie 


618791 


253297 


41 


\nnecy, cl. St-Maurice 
iJonneville, colonne de 

Charles-Félix 

Saint-Julien, clocher. 
Thonon, clocher de la 

Visitation 


1 30424 

172 124 
63238 

92015 
459801 


79329 

69002 
5o5.>3 

61763 


61 

4i 

77 

G7 


Savoie (H"=-) ... 

^ 


260617 


57 















381 



APIIIOUES ET I;LE)IE.\TS MAGXETIQIES (suiie^ 



>iSi 



CHKFS-LIELX 
Longitude 



en Icuips 



2.29.55 E 

1.57./.7E 

2.3i. 7 E 

1.56.29 E 
2.53.10 E 

2. 8.19O 

2.2/| .47 O 

1.58. 1 O 
1.35.28O 



3.34.57 E 
4. 3.42 E 
4. II. 34 E 

4. 0.34 E 



3.47.33 E 

4. 4.12 E 
3.44.46 E 

4. 8.44 E 



7.51,1 
10. 4,5 

7-45,9 
1 1 .32,7 

8.33.3 

9-39>' 
7.52, 1 
6.21,9 



14.19,8 
16.14, 8 
16.46,3 

16. 2,3 



i5, 10,2 

16.16,8 
14.59,1 

16.34,9 



mèl 

184 

3;9 

178 

302 

181 

77 
33 

12Q 

io3 



325 

422 

// 

573 

454 

45o 
465 

45. 



Éléments uiagnéliques 



Déclin, 
occiil. 



12.40 
l3. 2 



12.^7 
12.34 



14.58 

i5. o 
14. 58 
14. 36 



12. 9 
II .55 
11.57 

11.59 



12. 5 

12. 2 
12. 10 

11.57^ 



Inclinai- 
son 



62.18 

62.57 

62.46 

62.34 
62.35^ 

64.16 

64. 7 
64.33 



61.35 
61.35 
61.23 



61.1/ 



61 


52 


61 


.54 


62 


. 4 


62 


. 2* 



:]82 



FRAXCE. — SUPERFICIE, POPULATION, DEXSITi:, POSI 



DÉPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 



Noms 
des déparlements 

et 
arrondissements 



Paris, Panthéon 

Saint-Denis, flèche. . . 

Sceaux, clocher 

Seine 

RoDEN, Jlèche de la ca- 
thédrale 

Dieppe, la tour 

Le Havre, clocher ... 
Neufcliâtel, clocher.. . 

Yvetot, flèche 

Seine-Xnfér" 

Melun, clocher S^-Bar- 

thélemy 

Coulommiers, église.. 
Fontainebleau, église. 
Meaux, t. aig. S.-E,. . 

Provins , dôme 

Seine-et-Marne . 

Versailles, clocher St- 

: Louis 

Corbeil , clocher St- 

I Spire 

Étampes, clocher E.. 
'Mantes, t. O. cathédr. 
Pontoise, cloclier .... 
Rambouillet, moulin.. 
Seine-et-Oise. . . 



7815 
21 865 
18270 



47950 



i363o5 
121621 
lo^iigi 
i56o9^) 
I I 5986 



634199 



10940^ 
ç)5i92 
189655 
126155 
122700 



593107 



836oi 

64157 
8o525 
89041 
U2338 
1339S2 



565894 



Population 
domiciliée, 
4 mars 1906 



2763393 
645 I 34 
440091 



3848618 



317509 

108201 

271844 

78007 

93318 



863879 



686o3 
50974 
88470 
[o3352 
00 540 



361939 



281292 
II 7668 



58182 

1 79590 

70133 



749753 



35356 
2951 
2409 



8025 



233 

V 

261 

47 



:36 



3^9 

iS3 
53 
65 

160 

52 



[33 



POPULATION 

totale 



546,9 

4,5 

1,4 



87,0 
20,0 
16,0 
2,8 
10,0 



6, 
3,5 

7,4 
6,4 
5,5 



3,3 

h 

t,6 



(1) Ce nombre est celui de la population domiciliée ou population de dr 



Jl< 



383 



^PIIIQIES ET ÉLÉMENTS WAGXETlIilES (suite) 



CHKFS-LIEUX 




i.i4.3aO 
i.i5.320 
2.13.450 

0.53.41 O 

1.35. 2O 



o. 19. 10 E 
0.44.56 E 
0.21.5a E 
0.32.3I E 
0.57.19 E 



o. 12.440 

o. 8.45 E 
0.10.22O 
0.37. oO 
0.14.230 
0.30.26O 



4.58,1 
5. 2,1 
8.55,0 

0.04, y 

6.20, I 



i.r6,7 

2-59r7 
1.27,5 

2.10^1 
349,3 



o.5o,9 

e.35,.0 
0.41.5 
2.28,0 
0.57,5 
2. 1,7 



22 

5i 

5 

9» 

l52 



70 

70 

lî 

i36 



123 

37 
,27 

59 

48 
169 



r4.53 
14. 58 

l5.l2 

14.54 
14. 56 



14. 8 
i3.3i 
14. o 
i3.52 
i3.35 



14.32 

.4.12 
14.28 

14.44 
r4.27 
14.2a 



65.19 
65.39 
65.24 

65.28 
65.3- 



64.25 
64.33 
64.18 
64.43 
64.21 



64. 3o 
64.27 
64.58 
64. 5i 
64.44 



I >opalation de Tait est de 275x731 âmes. 



-.m 



38'r 



FUAXCE. — SIPEUriCII-:, POPLLATIOW DKXSITE, l'OSI 



Noms 
des dcpartcments 

et 
arrondissemenis 



Niort, clocher N.-D.. 
Brcssuire, clocher.. . . 

McIIe, collège 

Parthenay, clocher de 

S'^-Laureid 

Sèvres (Deux-)... 

Amiens, fl. cathédrale. 
Abbeville, clocher de 
Notre-Dame {près). 
Doiillens (le pont). . . 
Montdidier, clocher . . 
Péroniie, clocher. . . . 

Somme 

Albi, cathédrale 

Castres, clocher de la 

cathédrale 

Gaillac, clocher 

Lavaur, cl. de la cath . 

Tarn 

MoNTAfBAN, clocher de 
S^- Jacques 

Castelsarrasin , cloch . 

Moissac, clocher 

Tarn-et- Garonne. 

Draguignan, horloge.. 
Hrignoles, clocher.. . . 

Toulon , clocher 

Var 



1-12997 
i6434« 
138876 

I 5921 3 
"605434 



180599 

167533 
66328 
93105 

12114- 



627712 



I 4 691 3 

125863 
83i42 



578044 



160798 

I2l522 
90736 



373056 



273740 
i()8i58 

i3o44ï 

W2339 



)ISSEMEMS 




Population 


■£ 


domiciliée, 


= 


\ mars 1906 


s 


io655i 


75 


86436 


53 


65639 


47 


80840 


5i 


""339466 


56 

109 


197460 


132487 


79 


48122 


t 


.^7484 


97014 


80 


532567 


85 


101455 


69 


130708 


59 


52705 


42 


45665 


OJ 


330533 


57 
56 


89580 


566 1 5 


47 


42358 


47 
51 


188553 


79999 


29 


4744? 


24 


'97'97 


i5i 


324638 


54 



385 



WRAIMIIQIES ET ÉLÉMENTS iMAfiXÉTIQlES 


(sQite) 








CHEFS -LIEUX 








Lalilude 


Longitude 




Élém 


enls oiagne 


tiques 


nord 


en arc 


en temps 


%^ 


Déclin, 
occid. 


Incli- 
naison 


Conipos. 
horizont. 


i6:.9.'23" 
46.5o.33 
46.13.10 


2!/,8'. iq'O 
2.49-430 

2.28.530 


m s 

11.12,8 

II . IQ,0 

9.55,5 


met 
29 

i39 


i4°54 

i5. 2 
,4.44 


63! 5 
63.20 

62.58 


0,-^070 
0,2048 
0,2075 


46.38.49 


2.35.140 


10.20,9 


172 


i5.56 


63. 16 


0,2059 


',9.53.43 


0. 2. 40 


0. 8,3 


36 


i4.3o 


65.27 


0,1933 


io. 7. 5 
)0. 9.17 
,9 39. 
I9-55.47 


o.3o.i80 
0. 0.14 E 
o.i3.5oE 
0.35.54 E 


2. 1,2 
0. 0,9 
0.55,3 

2.23,6 


22 

60 
c8 
54 


14.39 
.4.24 

'I- 9 
14. 3 


65.38 
65.37 
65.18 
65.24 


0, 1926 
0, 1926 

o,'94i 
0,193- 


3.55.44 


0.11.43O 


0.46,9 


169 


i3.3o 


60. 38 


0,2197 


3.36 16 
3.5',. 
3.41.59 


0. 5.450 
0.26.240 
0.30.580 


0.23,0 

1.45,6 

2. 3,9 


171 
.37 
.38 


l3.24 

i3.33 
i3.35 


60.18 
60.39 
60.29 


0,22l3 
0,2194 
0,2198 


4. I. 6 
',. 2.18 
',. 6.22 


0.59. 60 
1.13.49O 
I.I5.II 


3.56,4 
4.55,3 
5. 0,7 


96 

82 
72 


i3.5d 
i3.5o 


60.48 
60.52 
60. 5i 


0,2180 
0,2172 
0,2176 


i.32.24 
Î.a7.33 
}. 7.17 


4. 7-47 E 
3.43.31 E 
3.35.51 E 


16. 3i,. 
14.54,1 


2 1'") 
'1 


.1.3^ 
...46 

II .02 


59.42 
59.4' 
59 1- 


0,2238 
0,22'|2 
0,2258 



I909' 



386 



m 



FRAXCE. 


— Sl]PERFIClE,POPBLmOÎ\l 


DEÎ\(SITÉ, POSITK 


DÉPARTEMKNTS ET ARRONDISSKME^TS 




Noms 
des déparlements 
et 
1 arrondissements 


ri 


Populatioti 
domiciliée, 
4 mars 1906 


2 

1 


POP 

tf 
1801 


DLATION 

laie 


Avignon, télégraphe. . 
Apt, t. anc, cathédrale. 
€arpentras,^^r. tour.. 
Orange, clocher 


5o469 

121961 

86146 

99270 

357846 


90i5i 
42857 
44i85 

61985 


5i 

62 


21,4 
7,2 

1,6 
6,6 

5,2 

18,2 

8,4 

1,5 
5,1 
3,0 

20,6 

::! 

5,0 

n 
5,3 


4 83 12 

6418 
10721 

io3o3 


239178 


67 




La Roche-sur-Yon,c^/. 
Fontenay- le - Comte , 

clocher N.-D 

Les Sables.-d^01onne,c/ 

Vendée 




251983 

2i683o 
232740 


i653i8 

i38i39 
î3932o 


66 

64 
60 


i3685 

10326 

13673 


701553 

193539 

r 89405 
704414 


«42777 


63 




PoniBïiS,cl.S^-Porchaire 
Châtellerault, clocher 

S t- Jacques 

Civray, clocher 

Loudun, cl. St-Pierre. 
Montmoriillon,e/. nem. 

Vienne 

Limoges, St-Michel . . . 

Bellac, brasserie 

Rochechouart, c/oc^er 

Saint-Yrieix, clocher . 

Vienne ^ Haute-) . . 

ÉpiNAL, cl. hôpital. . . 
Mirecourt, clocher. . . 
Nenfchâtenu, St-IVicoias. 
Remiremont, clocher. 
St-Dié, cl. St-Martin. 
Voseet. 




i25ri6 

62986 
48801 
34627 
64081 


64 

55 

4^ 

38 
34 


H93o:> 

18180 
2393 


333821 


47 




2o5»93 

I 79006 

80073 

91251 

555523 


196322 
Ô1716 
57586 
Soi 08 


96 

46 

II 


88597 
4520 

4464 
7916 

29058 

55i I 
221 36 


385732 


69 


i483o7 
Il 3291 
,23349 
«838 1 
116975 

590303 


I 19430 
58162 
47Q36 
866', 8 

I 17636 


81 
5i 
39 
98 

lOI 


429812 


73 


t" 







m 


i7 








iCnAPIIIQUES ET ÉLÉMEXTS MAGXÉTIQL'ES 


(suite) 




CHEFS-LIEUX 




Latltade 


Longitude 





Éléments magnétiques 


nord 


en arc 


en tflmps 


Déclin, 
occiil. 


Inclinai- 
son 


Compos. 
borjzont. 


43:57'. i3' 
43.52.34 
44. 3. .6 
44. 8.18 


2!28'.l5E 

3. 3.38 E 
2.42.40 E 
9 28.I5E 


9"53',o 
12.14, 5 
io.5o,7 

9.53,0 


met. 

55 

223 

,02 

4« 


12. 25 
12. (* 
12.18 
,2.24 


fjo°.i3' 
60. 8 
60.20 
•60.26 


0,2210 
0,22-20 
0,2206 
, 2 1 99 


46.40.17 


3. 45. 460 


i5. 3,, 


73 


,5.22 


03.28 


0,2048 


46.28. 4 
46.29.46 


3. 8.41 

4. 7.26 


,2.34,7 

,6.29,7 


23 

6 


14.57 

,5.32 


63.12 
63.26 


, 2o65 

0,2052 


i6.34.55 


1.59.51 


7-%4 


,18 


,4-36 


63.(0 


0,2064 


46.48.59 
'f6. 8.55 
i7. 0.36 
i6.2S.23 


1.47.40O 

2. 2.25 

2.15.16O 
1.28.240 


7.10,7 
8- 9,7 

5.53,6 


55 
,54 
1,0 
,27 


,4.29 


63.19 
62.50* 
63.34 
63. 2 


0,2o52 
0,2082* 
0,2044 
0,2072 


15.49-52 
16, 7.23 


.. 4.48O 
I 17.20O 
1 .30.59O 
I. 8. 7O 


4. «9,^ 

5. 9,3 

6. 3,9 
4.32,5 


,87 
242 
242 
357 


14. 8 
,4. ,9 
,4. ,7 
,4. 6 


62.26 
62.44 
62.26 
62.13 


0,2100 

0,2087 

O,2)0, 

'0,21,3 


8.10.24 
8.18. 7 
8.21. 18 
8. 0.58 
8.17. 4 


4. 6.32 E 
3.47.55E 
3.21.44E 
4.15.18E 
4.36.47 E 


,6.26,, 
,5.11,7 
13.26,9 
17. ,,2 
18.27,1 


341 

4o3 
343 


,2.l3 

12.12 
,2.33 
,2. 8 
,1.58 


63. 4o 
63. 5o 
63.57 
63.29 

63.38 


o,2o38 

0,2027 
0,2019 
0,2045 
0,2039 



388 



FRWCE. 



SIPEHFICIE, POiilAIION, D'NSITE. l'O^lTi 



DEPARTEMENTS ET ARRONDISSEMENTS 



Noms 
des départements 

et 
arrondissements 



io35->< 1 
3743s 38 
80963 
58io<) 



\v\ERRE,cLdelacaifi.' 20 4 168 

.\vallon, clocher. ... ! 99/31 

ioigny, c/. S t-Jea/i..\ igSSiô 

Seijs, e cathédrale. .] lai^ôg 

Tonnerre^cl. S'-Pierre' 1 2 1080 

Tonne ! 746064 



Totaiu pour la France (^)i 

entière ( ' ) 1 53646374 39252245 



Population 
domiciliée, 
i mars 190C 



35i 



315199 42 



73 



POPULATION 

totale 



igOI 


191 c 


li,0 


.Î09.S1 


5,0 


j?48 


i>,2 


0007 


10,6 


16007 


4,3 


45i2 



( M Formant .sfi départements, plus le Territoire de Hcirorl. 
(-) Sur le vœu exprimé par le tionseil supérieur de Statistique, le Ministèi 
de la Guerre a entrepris, en 18H7, de mesurer la superlicic de la Frante et » 
SCS fircinscriptions administratives sur la Carte de l'Klal-Major au i/.s<.<M><r. 1 
mesure a été exécutée sur les cuivres, mêmes afin d'éviter les erreurs provenai 
du j<'u du papier sous la presse. Le résultat présenté en i.s<)i est de .satJ^Gji'n» 
il comprend les cours d'eau et leurs estuaires, les lacs intérieurs, la parlie d 
lac de Genève qui appartient à la France et, sur les côtes, toute la laisse r 
la plus basse mer jusqu'au zéro des caries marines. 1^ laisse de mer a ur 
superlicic totale d'environ z-nikm». |,cs îles de mer ont une supcrHcie de <».î.>8i'iii 

'La parlie française «lu lac de Genève a une supcriicie de 24"'"»*. 

Cette superlicic ne correspond pas exactement avec celle qui résulte de ladd 
lion de toutes les communes d'après le cadastre spécial, telle qu'elle est donu» 
dans la Siliiation finitncière des Communes de t'nince et d\Jlgerie en 190 
Sur les 87 circonscriptions départementales, il, n'y en a que quatre dont 
superlicic, dans \a.Sinuilion financière, soil supérieure à celles de W^nnitnh 
du Bureau des Lnnj;ituiies : les Alpes-Maritimes ( 3-41'""* l, le Territoire 1 
Bclfort ((i*i>Wmî), le Hhône 2862km*, et la Seine Paris 7HWm«,-...,; arrondisseme 

Ide Saint-Denis i9,3i>m2, 17; arrondissement de Sceaux 2i2i"n^,'>7 ; total 48ii>mî,76 

I l'excédent total pour les quatre déparlements n'e>l que de ui-m*. 

I II y en a, au contraire. «:! djnl la superlicic est moindre dans la Situatio 
financière que dans VAmiuaire. Celle diiïérencc en moins est de 7123W» 
Elle provient principalement de la manière de calculer; la mesure planim< 



^.. 



'M) 



R\IMIIQIES ET ÉLÉMKMS M\f.XÉTIQl]F.S (fin) 



CHKFS-LIEUX 




7. 47.54 
7.09.12 

7.59 O 
S.ii.ô'i 
7.5 I .23 



i.i^i.io E 
i.3'|.i7 E 
I. 3.43 E 
0.56719 E 
1.38. 6 E 



4.56,7 

6.IT,I 

3.47,3 
6.32.4 



uièl. 
122 
2fi3 

"7 

76 

'79 



Klcmcnls magnétiqiios 



Déclin. Inclinai- Compos. 
occitt. son liuri/.unl. 



1 3 . 3u 
18.17 

i3.33 
13.37 

l3.12 



63.42 
63.29 
63.52 

64. 4 
63.40 



0,2032 
0,20^8 
0,2025 
0,20l3 

o,2o38 



lue emrirassani toute la supeHicic. terre et eau, le cadastre no comprenant 
• toujours les cours d'eau, les routes, les roches inaccessibles et jamais la 
ise de mer. Aussi la dilTérence est -elle considérable dans les départements 
rilimes. même riverains de la Méditerranée qui n'a presque pas de marées : 
iches-du-Rhône (r>i«î)Wm» au lieu de .'faiKkmî), Cliarente-Inrérieure (GSa.Skmï ). 
:es-du-Nord i6a-!HWm!i), Finistère (6-.36kinS), Gironde (oo^"»""^), Ille-cl-Vilaine 
Sikmî), Loire-Inféricurc (6i«)6i>m2), Manche (.i<)28i-m2), Morbihan (G.soGivmî), 
;-de-Calais (eeankmS), Seine-Inférieure (6i,i7km2). Vendée (eTiSkmS). La dif- 
ence est grande aussi pour la Haute-Saône t6.'?i7kra2) et pour le Cher ( -lOflkmS). 
a superficie donnée par la Sidiadon financière n'est pas une quantité fixe; 
' varie avec les résultats de la revision du cadastre que les communes ont 
■it d'opérer et dont la loi du 17 mars 1898 leur a facilité l'exécution. 
;n 1878, la SitiKitiati fi/mncièi-e donnait pour la superficie totale de la 
•née ài 7<M)68okmï ; en 1890, :.2 8'.2K.><>i'm2. En 1891, l'administration de l'Intérieur, 
ppée par la diverg:ence que présentaient lès évaluations touchant le terri- i 
e des déparlements, a fait procéder, dans la plupart des déparlements, à lai 
islon des supcriicies communales; elle adonne pour cette année .^2;)34 58910»-. 
ir l'année 1902, elle donne .")2 9.'î."> n'"""*; cette année il y avait eu, relativement 
année précédente, des chan(;ements de superficie en plus dans 6 départe- 
ats, en moins dans i, en somme une diminution de i88kin2. Pour l'année 190.3, 
uiperficie est de .">2 9.T, 96r)kmï pg,. suijc d'augmentation dans 4 départements 
le diminution dans i. Pour l'année 1902, d'après l'état du cadastre au i"' jan- 
', le ministère des Finances 1 Direction sénéiale des Contributions directe^) a 

né .Î29i527lkn.2 




i?» 







390 






t 


XXIII. — VILIKS M FIIA^CK 

ayant plus de lO OOO habitants. 

(POPULATIOX 5ri'>Mr.II'ALE TOTALE) 

{Recensement de 1906.) 




Un asfér 


Liqne, placé devant le nom, indique une ville qui n'est pas || 




chef- lieu île déparlement ou daiToiidisscmenl. 


! 


DÉPARTE- 


VILLE 


POPl- 


DÉPARTE- 


VILLE 


POPt- 


MENT 




LATION 


MENT 




LATION 


Ain 


Bourg 


h 

158-0 


Bouches - 


Marseille 


1, 

5o52q6 


Aisne 


*dhauny 


io399 


du-Rhône 


* Salon 


i3643 




Laon 


11937 

50778 


Calvados 


Caen 


3-9'.'; 




Si-Quentin 




Lisieux 


15194 




Soissonri 


1^392 


Cantal 


Aurillac 


i5.S8 


Allier 


♦Gomraeiitry 


I02o5 


Cliarente 


Angoulôme 


326:>2 




Mont! Il cou 


33327 




Cx)gnac 


IQ-ÎIOi 




Moulins 


ï 97^-9 


Charente- 


Rochefort 


3238t>i 




*Vichy 


I5Io^ 


Inférieure 


Roctielle -la) 


3o4ii| 
3836^! 


Alpes- 


*Cannes 


28798 




Saintes 


Maritimes 


Grasse 


18809 


t:her 


Bourges 




*Me«ton 


129^5 
128337 




♦Vierzon 


1181' 




Nice 


Corrèze 


Brive 


i8i'>' 


Ardèche 


*Annonay 


17042 




Tulle 


,491.. 


Ardennes 


*Gharle\ïlle 


19723 
161 60 


Corse 


Ajaccio 


2o32 I 




Sedan 




Bastia 


25398 


Aube 


Troyes 


5i438 


CAte- d'Or 


Beaune 


12^2.. 


Aude 


Carcassonne 


28-r9 




Dijon 


6756> 




Narboone 


Cotts-du-Xoid 


S'-Brieuc 


'^^n" 


Aveyron 


♦Decareville 


i28',8 


Dordogne 


Bei-gerac 


i363i 




Millau 


i8o83 




Périgueux 


2884 




Rodez 


"978 

27858 
2^884 


Doabs 


Besançon 


49339 


Belfort 


Belfort 


Drônie 


Montélimar 


11723 


Bouches- 


Aix 




* Romans 


i5o82; 


du-Rhône 


Arles 


26971 




Valence 


25169 




*Ciotat (la) 


11965 


Eure 


Evreux 


i5348 

-.a 



















391 




■■■■'^■'SK 




DÉPARTE- 


VILLE 


POPL- 


DÉPARTE - 


VILLE 


r 

POPL- 




IIÊ.NT 




LATiO.N 


MENT 




LATION 




Eure 


Louviei's 


h 

ioo48 


Landes 


MoBt-de-Marsan 


h 
IO167 

21086 




Inrp-tt-Liir 


Chartres 


19952 


Loir-et-Cher 


Blois 




Finistère 


Brest 


71163 


Loire 


*Chacabon- 








♦Douarneaiez 


13472 




FeogeroUes 


120II 






*LamtoézeUec 


18870 




*Firminy 


Ï7944 






Moriaix 


14522 




*Riv©-de-Gier 


15386 






Quimper 


16559 




Roaiuae 


34449 






*&-Piene- 






*St-Chainond 


14430 






Quilbifnon 


io582 




S'-Eti^iTie 


i4o423 




Gard 


Alais . 


26271 


Uire (Hf-) 


Puy d») 


''fe' 






*Graid-CMA( (U) 


II 292 


Loire- 


*Gbant«siJay 


2i38o 






Nimes 


7',o5i 
i4o83i 


Inférieure 


Nantes 


123268 




fistroDneiH'- 


Toulouse 




St-Naxaire 


34848 




Gers 


Auch 


io85q 


Loiret 


Montargis 


iio56 




Gironde 


*Bègles 


12553 




Orléans 


60764 
ii347 






Bordeaux 


242593 


• Lot 


Cahors 






*Bouscat (le) 


10975 


Lot-et- 


Agen 


20192 






*Caudéran 


12629 


Garonne 


VilleBettv«-iHUt 


12886 






Liboume 


17893 


Maine-et- 


Angers 


75465 






*Talence 


11669 


Loire 


Gholet 


18366 




Hérault 


Béziers 


49589 




Saumur 


i5286 






*Cette 


33o65 


Manche 


Cherbourg 


35717 






MontpeHier 


70948 




*Graaville 


10089 




Ille-et- 


Fougères 


22090 


Marne 


GhilMs-s-lkne 


22562 




Vilaine 


Rennes 


652G0 




Epernay 


20435 






*S»-Servan 


II 4-2 5 




Reinas 


io36ii 




Indre 


Ghâteauroux 


22559 


Mans (Ht-) 


Chaumont 


12637 
18624 






Issoudun 


12711 




♦S^Dizier 




ta4rt-et-Loire 


Tours 


61 507 


Mayenne 


Laval 


26610 




Isère 


Grenoble 


63417 


Meurthe- 


Lunévilte 


19979 






Vienne 


23229 


et-Moselle 


Nancy 


98325 






*Voiron 


11549 




*Pont-à-M«iisson 


12^27 




Jura 


Dôle 


i33i6 


Meuse 


Bar-le-Duc 


^4:47 

i35o8 






bts-le-SaHBwr 


10737 




Verdun 






S'-Glaude 


10737 


MortMhan 


Lorient 


4l203 




Landes 


Dax 


,0778 




Vannes 


18755 



392 



DÉPARTE- 


VILLE 


POPl- 


DÉPARTE- 


VILLE 


POPL- 


MENT 




LATION 


MENT 




LATION 


Nièvre 


Nevers 


h 

24778 


Pas-de- 


* Calais 


h 
65570 


Nord 


*Anzin 


14295 


Calais 


*Carvin 


10736 




*Armentières 


26761 




*Hénin-Liétard 


16004 




*Bailieul 


Ii4y6 




*Lens 


27692 1 




Cambrai 


24704 




*Liévin 


22070 




*Cateau(Ie) 


10643 




St-Omer 


i8i83î 




*Gaudrv 


II048 


Puy-de- 


Clermont - 


1 




*Croix 


16359 


Dôme 


Ferrand 


495^1 




•Denain 


23960 




Thiers 


.7254: 




Douai 


29946 


Pyrénées 


Bayonne 


2440. j 




Dunkerque 


33767 


(Basses-) 


*Biarritz 


i5o93| 




*Fourmies 


i36i7 




Pau 


3 «974! 




*Halluin 


16086 


Pyrénées (B*) 


Tarbes 


21008: 




*Hautmont 


I233D 


Pyrénées-Or. 


Perpignan 


35919 




Hazebroucit 


Rhône 


*Givors 


400737 




*Hel[emmes 


io97r 




Lyon 




Lille 


i97ti9' 




♦Tarare 


I2o.() 




*Madeleinc (la) 


.3336 




Villefrancbo 


I 54601 




*Marcq-en- 






Milleurbanne 


33.56 




Barœul 


11293 


Saône-et- 


Autun 


i34o3! 




*Maubeuge 


20I03 


Loire 


Chalon-s-Saine 


27649 




♦Rosendaël 


Il 546 




*Creusot (le) 


33025 




*Roubaix 


II 9955 

I4I71 




Màcon 


16825 




*Si-Amand 




*Montceau- 






*Tourcoing 


8o836 




les-Mines 


Ê'^^i 




Valencipnnfs 


29901 


Sarthe 


Mans [le) 


58795 

17032! 




*Wattrelos 


27430 


Savoie 


Chambéry 


Oise 


Beauvais 


17355 
iÎ683 


Savoie iH»'-' 


Annecy 


I.703I 




Compiègne 


Seine 


*Alfort ville 


17 ',.5 


Orne 


Alençon 


.5.6: 




♦Asnières 


35SS,; 




*Flers 


i33i4 




*Aubervilliers 


333.')S, 


Pas-de- 


Arras 


2 1 oov> 




*Bagnolet 


'Î7î"i 


Calais 


*Auchel 


II062 




* Bois-Colombes 


.463?' 




Béthune 


I260I 




♦Boulogne 


'•9i'2| 




Boulogne 


49673 

.6544 




♦Charenton 


'^^Cf' 




♦Bruay 




*Choisy-lf-Roi 


.2843| 



393 



DÉPARTE - 


Vll.I.E 


POPU- 


DÉPARTE- 


VILLE 


POPL- 


MRNT 




LATION 


MENT 




LAÏKIN 


Seine 


*Clicliy 


',i5i(i 


Seinc- 


Havre de) 


II 
i29'jo3 




♦Colombes 


28q2o 


If lérieure 


*Petit-Qne\illy 


1^852 




♦Courbevoie 


.9339 




Rouen 


.ii63i 




♦ fiennevilUers 


II 586 




*Sotteviile 


18179 




*Issy 


ï^949 


Sein -et- 


Fontiiinelilcau 


11281 




*l\Tj-s-Seiae 


3o532 


Marne 


Meaux 


12370 




*Levallois-Perrft 


6 1 4 1 9 




Melun 


II 355 




MJlas (les) 


ioio3 


Seine-et- 


♦Argenteuil 


19666 




*Maisons-.\!fort 


1280, 


Oise 


*Rueil 


ioq36 




*Malakoff 


i6j5i 




*St-Germain 


i5368 




♦Montreiiil 


3583i 




\'ersailles 


45470 
20784 




*Montrouge 


18901 


Sèvres. Deux-) 


Niort 






♦Nan terre 


129^6 


Somme 


Abbe ville 


iqoSi 






*SeuilIy-s Sfinc 


39322 




Amiens 


85742 






*Nogfnt-s-Marne 


11463 


Tarn 


Albi 


19963 






*Noisy-le-Sec 


10686 




* Garmr ux 


10829 






♦Pantin 


32604 




Castres 


24655 






Paris 


2-1 iq3i 




*Mazamet 


n 






♦ Perreux(le) 


131^0 


Tarn-ot-Gar. 


Monta uban 






*Pré-S«-Cerviiis 


Il524 


Var 


*Hyères 


16424 




*Puteaux 


28718 




*Seyne (la) 


18685 




St-Denis 


62362 




Toulon 


9'97i 
4i853 




*S'-Mandé 


16274 


Vaucluse 


Avignon 




*S«-Maur 


r>8oi6 




Garpentras 


io336 




*S'-Ouen 


37673 


Vendée 


Roche-sur-Yon 


ii523 




♦Suresnos 


,2723 
Il 833 




Sables-d'O- 






*Vanves 




lonne 


12323 




♦Vincennes 


39791 


Vienne 


Chatelierauit 


17473 
33684 




*Vilry sur-Seine 


Il2'j3 




Poitiers 


Seine- 


*Bolbec 


11453 


Vienne (II'"-) 


Limoges 


8,685 


nférieui-e 


Dieppe 


22460 




*Saint-Junien 


ii3i9 




*Elbeuf 


16029 


Vosges 


EpinsI 


-2 ',63 




*Fécamp 




Saint-Dié 


'9^. 




*Graviile-Si'- 




Yonne 


Aux cric 


17648 
i38i5 




Honorine 


i32i3 




Sens 



39i 



XXIV. FRAXCL — ALTITIDE DU SOL 

des chefs-lieux de département et d'arrondissement 



Données fournies par le Service du JS'iveUement général 
de la France à V exception des inlles marquées d'un *. 



Abbeville ( Hôtel de Ville ) . . 

Agen (Gare ) 

Aix iGare) 

Ajaccio (Calliciiralo ) 

Alai» (Gare P.-L.-M. * 

Albertville (Palais de Justice 

Albi (Palais de Justice) 

Aieiijçon {Égl. N.-D.) 

Amberl (Gare ) 

Amicus (Hôtel de Ville» . . . , 

Ancenis (Garo) 

Angers (Gare S4-Scrg* i . . . , 
Angoulême (Gare P.-O .. . . 

Annecy (Garet 

Apt (Ponl de la Houqueric \ . , 
Arcis-sur-Aubo (Gare i ... 

Argelés-Gazost (Garc^ 

Arfpentan (Gare i 

Arles iGarel 

Arras (Gare ; 

Anbusson iGaie i 

Auch iCare ) 

Aurillac (Gare) , 

AliUin iGarel 



ALTI- 
TUDE 



met. 

8 
48 

:iH 

342 

'?' 
100 

527 

33 

i3 

20 

46 

449 
219 

92 

.î3o 
160 

9 
72 
43o 
i36 
63i 
3o<i 



Auxerre (Gare Sl-Gervais). 

Avallon (Gare) 

Avcsnes (Gare ) 

Avignon (Gare principale ) . 

Avranches Gare) 

Bagnères-de-Uiiîorrc (Carc;. . 

Harbczieux (Gare) 

Harcelonnette (H. «le Ville 
Har-ie-Duc (tgl N.-I). > .. 
Bar-sur-Aube 1 Mairie 1 . . . 
Bar-snr-Seine iH.de Ville 
*KasUa ( Santa-llaria 1 . . . . 

Ba«i{;é (Gare ) 

haumo-Ies-Danies ((iirc i . 

Hayeux 1 tiare) 

Bayojine (Garo 

*Bazas (Kglise) 

Beaune (Gare) 

Bcauvais (Hôtel do VilUs). . 

Belfort (GareV 

*Bellac ( Brassciir ) 

Bt-Uey (Gare) 

Bergerac (Gare 1 

Bernav (Gare) 



395 



esançon (Gare Violte) . . . . 

éthuno (Garc^ 

ezicrs iGarc 

lave ( » ) 

lois [ Hôlcl de Ville } 

onneville ( Hôicl de Ville , 
ortleaiix iGarc St Jcaii i. . . 
oulogne- sur-Mer (Garci. 

ourg iGarc ) 

ourganeiif (Gare) 

ourges (Cathédrale) 

oussac (Gare ) 

■ressuire (Gare ) 

• re»t (Préfeclure maritime). 

-riançon (Gare > 

.riey (Gare) 

irigiioles (Gare < 

•rioudc (Gare) 

irive (Gare) 

iaen iGarc) 

iahors (Lycée Gambettai,. . 

Ca! vi ( Cathédrale \ 

lambrai (Gare > 

iarcassonne (Gare > 

iarpentras (Gare) 

lastellane ( Mairie) . ...... 

'.asteluaiulary (Gare) 

iastelsarrazin ( ^ ) 

".astres (Gare » 

■éret (Gare) 

^hâlous-sur-Marnc (Gare > . 
Jhaloii-sur-Saône (Garej . 



ALTI- 
TUDE 



mot. 

281 



6 

6 

240 

.^41 3 

i53 

384 

166 

34 

1204 

204 
2l5 
434 
142 



28 



9^ 

165 

84 



?^ 



79 



Chambéry (Gare) 

Charolles (Gare) 

Chartres (Gare ) 

Châteaubn'aiit (Gare) 

Château-Chinon (Mairie). 

Châteaudiin (Gare). 

Château-Gontier (Gare) . . 

Chàteauliii (Gare) 

Chàteauroux (Gai-o) 

Château-Thierry ( ^) . . . . 

Châtellerault ( Garei 

Châtilloii-siir-Seine ("). 

Chanmonl (Gare;.. 

Cherbourg (Gare' 

Ghiuou (Gare) , 

Cholet ((Jarc) 

Civray (Gare) 

Clamecy Gare. . , 

Glermoiit (Gard 

Clerniont-rerrand «Gare 

Cognac vGare) 

Commercy 'Gare 1 

Compiègue (Hôlel de Ville), 

Condom Gare ) 

Conlolens (Gare ; 

Corbeil (Gare* 

*Corte (Église) 

Cosne (Gare) 

Gonlommiers (Gare) . . . . 

Coutances (Gare) 

Dax (Gare ) 

Die (Gare^ 



ALTI- 
TUDE 



(*) Roule nationale n° 137, à l'entrée de Itlaye. 
(') Gare principale. — (*) Gare P.-L.-M. 



(*) Écluse du canal. — 



i^ 



300 



Dioppe iPosics 1-1 TôlcK) 
Digne (Hôlel (Je Ville 1. . . 
Dijon iHôtel ilc Ville i. .. . 

Dinan (Gare) 

Dôle iGare) 

Dom front (Gare i 

Douai 'Garcl 

Don liens (Garc: 

Draguignan (Gare P.- 1.. M.) 

Dreux (Gare) 

Dunkerque (Gare) 

Embrun (Gare) 

Epernay (Gare) 

Epinal (Gar-) 

Espaliiin ( Palais «le Jiisiici^ >. 

Etampes (Garei 

Evroux iGarc) 

Falaise ( Palais de Jnslice i . . 

Figoac (Gare).. 

Florac (Gendarmerie! 

Foix iGarc ) 

Fontainebleau iGare i 

Fontenay-le-Comte (Gare i. 

Forcalquier ( ' ) 

Fougères (Gare) 

Gaillac (Gare) 

Gannat tGarç* 

Gap (Gare ) 

(ifx(^) 

Gien (Gare) 

Gourdon (Kjrlise Si Pierre. 

Grasse ( Hôpital i 



ALTI- 
TUDE 



(j 

6oS 
2 ',5 

i35 

i8i 
io4 



87; 

340 
343 

l32 

38o 

M 

55o 

7l^ 
^99 
161 

2,S<i 

333 



Grav (Gare 1 

Grenoble (Gare) 

Guéret (Gare) 

Guingamp (Garei 

Hazebronciv iHôlel <le Ville 

Issoire (Gare) 

Issoiidun (Gare) 

Joigny (Gare) 

Jouzac ( Palais de Jusliee) . 

La Châtre (Gare) 

F,a Flèche (Gare) 

La Palisse (Mairie) 

La Heole iGare) 

La Rochelle (Gare 1 

La Roche-sur-Yon iGare i 
La Tour-du-Pin (Garei.. 

Langre< (Gare) 

*Lanuion (Gathétirale). . . . 

Laon ((Jare) 

*Largentière (Éfriise 1. . . . 

Laval (Gare) 

*Laviiur (Calhédralei 

Le Blanc (Gare» 

Lecloure (Gare) , 

Le Havre (É^fl. N.-I». 

Le Mans (Gare) 

Le Puy (Gare) , 

' e Vigan (Mairie) 

(,es Andelys (Épi. N.-O. t . , 

Lesparre (Gare» 

Los Sables-d'Olonne (^), 
Libourne iGare^ 



Relise à rinlcrsection de lo roule naliunale n" iOO cl du chemin de 
grande communicalion n° 18. — (*) A la rencontre de la roule nalioitale 
n" a el de 1h roule dcparlemenlale n" lô. •' 1 Gare. 



[¥-. 



397 



?^ 



ille (Gare principale > 

imoges (Palais de Jus(ice). 

iœoiix (Gare) 

isieux (Gare) 

oches (Gare) 

odève ( ' ). 

Lombez (Église) 

>ns-le-Saulnier (H. de Ville).. 

orient (Gare) 

oiuléac C^ ) 

oudun ^Ga^e) 

ouhans (Gare) 

ouviers (Gare). ... . . . . 

iiné\ille (Gare) 

lire (Gare) 

yon (Gare Perraelie ; 

àcon [ Église Sl-Pierro . . . . 

amers (Théâtre) 

antes (Gare) 

arennes {^) 

armaude (Gare/ 

larseille (Gare Si Cluulos'. 

arvéjols (Gare) 

lauléon (Gare) 

auriac (Gare) 

layenne (Gare) 

leaux iGare) 

lelle (Gare) 

leliin (Gare) 

iende (Hôtel de Ville . , . . 

iézièi-es (Gare» 

iillaii (Gare) 



ALTI- 
TIDK 



mot. 
21 

•■^94 

49 

72 

i65 
166 

205 

16 
161 



23o 

293 
173 

128 

3', 

3^ 

48 
680 

i4i 
722 
.24 

52 

-73! 

70 1 

148 

379 



Mirande (Gare) 

Mirecourt (Gare) 

Moissac (Gare) 

Montargis (Gare) 

VIontaubaii (Gare) 

Montbéliard (Gare) 

>lontbrison (Gare) 

Mout-de- .Marsan (Gaie). . . 
Moatdidier Rglise Sl-Pierrc) 

Monlélimar (Gare) 

Monifori (Gare) 

Moiitluçon (Gare) 

Montmédy (Gare) 

Montmorillon (Gare) 

Monipellier (Gare) 

Montreuil i Postes et Télégr.). 

Morlaix (Gare ) 

.Mortagne (Gare i 

Morlain (Gare 1 

Moulins (Hôtel de Ville t.. . . 

Moutiers (Gare, 

Murât Jlôiel de Ville 

Murel (Gare) 

Nancy (Gare principale). . . . 

Nantes (Gare P.O.! 

Naiitua (Gare) 

Narbonne (Gare > 

Nérac iGare ) 

Neulchâteau (Gare) 

Neufcl:âtel (Hôtel de Ville 1 . 

Nevers (Gare) 

Nice (Gare P.-L.-M. principale ). 



ALTI- 
TUDE 



* ) Place de la Bouqucric. — l * ) Église sur la route nationale n° 164 bis. 
Pont tournant de l'écluse sur le chenal de Marcnnes. 



i^J 



398 



m 



mi 



VILLES 


ALTI- 
TUDE 


VILLES 


ALTI- 
TUDE 


Nîmes (Gare) 


uièt. 
39 

108 

65 

182 
270 

220 

.'!é 

62 

8 

t 
t 

3o 
120 

i, 

et 

iG 
27 

294 

6 
35 


Rambouillet (Gare). . . . . . 

Redon 'Gare) 


Ulèt. 
160 


Niort (Gare) 


î'> 


Nogent-le-Rotrou (Gare).. 
^ogent-sur-Seine (Gare).. 
Nontron (Gare) 


RiCÎms iGare principale) 

Remiremonf \ Mairie) 

Rennes (Gare) , . 




Nvons (Église) 


Rétliel (Hôtel do Ville) 

RibéiTïC (Gare) 




Oloron (Gare) 




Orange (Gare) 


Rioin 'Gare). 




Orléans ;Gare* 


Roanne (tîare). . . . 




Orthez (Gare) 


Rochechouart (Gare) 

Rocheforl (Gare) . . 

Rocroi ( ' ) 


2f).') 


*Paimbœuf Église) 

Paniiers iGarc) 


5 


Paris (Palais-Bourbon) 

*Parthenay ( Égl. Si Laureni ). 
Pau (Gare ) . 


Rodez (Cathédrale).. 

Romoranlin (Gare) 

Rouen (Égl. dn Sacré-Cœur). 

Rutïec (Gare ) 

Saint-Ain-ique Gare) 

Saiiil-Amand Garei 

Saint-Brieuc 'Gare) 

Saint-Calais (Gare) 

Saint Claude (Gare) 

Saint-Denis (Cathédrale).. 
Saint-Dié (Gare) 


10 


Péri gueux (Gare) 

Péronne (Église, rue St-Jean) 
Perpignan (Palais de Juslice). 
Pithiviers (Gare) 


y»8 


Ploërmel (Hôlel de Ville).. 
Poitiers (iîare ) 




Poligny (Hôlel de Ville)... 

Pontarlier (Gare) 

Pont-Audemer (Gare) 

Pontivv (Gare ) 




Saint-Etienne (H. de Ville). 

Saint-Flour (Gare) ' 

Saint-Gaudens (Gare) 

Saint-Girons (Gare) 

S'-Je*ii-d'Angély (Gare)... 
S'-.lean-de-Maurienne (*). 

Saint-Julien (Gare) 

Saint- Lô (Gare) 




Pont-l'Evèque (Gare) 

Pontnise (Gare ) 




Prades (Gare) 




Privas (Palais de Justice). . . 

Provins (Ilôlcl de Ville) 

Piiget-Théniers \ÉgIise) . . 
Quimper (Gare) 




Saint-Malo (Gare) 

Saint-Marcelin vGare) 




Quiniperlé iGare ) 




( ' ) Borne kilométrique 42 de 


a roui 


L' nationale n" 51. — (') Cathcdr 


lie. 



399 



ALTI- 
TUDE 



ûnt-Nazaire (H. «le Villes. 
ûnt-Omer (H. de Ville).. 
lint-Pol (Palais de Jusliee) 

iint-Pons (Gare) 

àint-Quentin (Gare) .... 
>aint-Sever l Église )..... 

lint-Yriex (Gare) 

iinte-Menehould (Gare) , 

tintes iCare) 

anoerre (Gare P.-L.-M.) . . 

*rlat (Gare). 

S&rtèn€ (Églisej 

sumur (Gare) 

mx (Mairie) 

e<lan (Gare). 

e^é (Gare ) 

sjoauv (Sous-Profecliire) . . 

inlis (CaUié(irale) 

ii»s \Gare) 

isteron (Gare)». 

oissODfi (Gare) 

arbes <Gare ) 

Ui«rs (Gare) 

bonon (Hôtel <l« Ville) ... 
fHMierpe l Hùlel «le Ville ) . 

oui (Calliéclrale) 

CKulon (Hôtel de Ville) .. 
auJouse (Gare Malabiau }. . 



mot. 

6 

21 

87 

3oi 

74 
100 
369 
189 

I 

33a 
3o 
100 
i5 

288 

-A 
«>9 

482 

S5 
3o4 
43çi 
425. 

144 
2091 

i46 



ALTI- 
TLDE 



Tournon (Gare) 

Tours (Palais de Justice) ... 

Trévoux (Gare ) 

Troyes (Gare prlacipale).. . , 

Talie ^Gare) 

Ussel (Gare) 

*Uzès ( Tour de l'Horloge) . . . 

\ alence (Gare) 

Valenciennes (Gare) 

Valognes (Gare) 

Vannes (Gare ) 

Vendôme (Pont Charlraia) . 

V erdun (Gare ) 

Versailles^Gared. Cbaoliers). 

Vervins (Gare). 

Vesoul (Gare) 

Vi-enne (Gare) 

Vyiefranche ( Aveyron )( • ) 
Yillefranche (Hie-Gar.) ( ^ ). 
Villefranche imiônci ('). 
*Villeneuve-sur-Lot ( ^) 

Vire (Gare ) 

Vitré \Garc) 

Vitry-le-François (Gare). 

Veuziers (Gare ) 

Wassy (Gare ) 

y&singeaux {^) 

Yretot (Gare) 



i*) Gare. — (») i>orte Montflanquin 
iUonales n" 88 et t«i. 



Embranchement des routes 



voo 



XXY. FRAXCE. — ,^IOl\EMti\T DE LA POPILAT 

( Données fournies par le Bure 



DEPARTEMEMS 



Ain 

Aisne 

Allier 

Alpes ( Hasscs-).. . . 
Alpes (Haiiles-). . . . 
Alpes-Marilimes. . . 

Ardèche 

Ardennes 

Ariège 

Aube 

Aude 

Aveyron 

Bel fort (terril, de). 
Uuuches-du-Uhûne. 

Calvados . . 

Caillai 

Charente 

Chai-en le- Inférieure 

Clu-r 

Corrè/e 

Corse 

Côlc-d'Or 

Côies-dn-Noi-d . . . . 

Creuse 

Dord«»{»ne. . . 

Doubs 

Drômo 

Eure 



NAISSANCES 



LÉGI 


riMES 

Sexe 


ILLÉGITIMES 


Sexe 


Sexe 


Sexe 


uiascui. 


féminin 


uiascul. 


rcuiiniii 


3190 


3082 


201 


•94 


0286 


0117 


695 


653 


3412 


3295 


216. 


168 


1122 


I107 


39 


27 


1169 


I IID 


36 


37 


3340 


3129 


'îî 


487 


3838 


3768 


.11 


3o24 


.887 


246 


1.86 

2828 


1707 
1913 


DI 


64 


224 


23 I 


2720 


i3i 


ii4 


4300 


4o53 


Va 


126 


9',6 


1002 


118 


72^2 

35:3 


7082 


1124 


II08 


36io 


456 


4j6 


2262 


2292 


i35 


3,5o 


3o23 


17^ 


2!!l 


4o83 


38i4 


205 


3087 
3434 


2807 


263 


235 


3l20 


l32 


129 


t?^ 


2855 


295 


Î4? 


2622 


273 


^ 


,543 

33l4 


2^7 

i65 


232 

i36 


455i 


45oi 


190 


19» 


3 199 


'^94^ 


3i5 


257 


2^99 
2946 


2 ',63 


120 


112 


2828 


269 


291 



«!■ 



401 



•)ES DEPAUTEMENTS n\\)m L'ANIVEE 1906 

/* la Statistique ifé/iéra/e de France.) 



MORT-NÉS 


^« 


— — 




Sexe 


Sexe 


TOTAL 


oiascnl. 


fémin. 




i55 


q8 


253 


^J7 


228 


^J5 


l^D 


ICI 


246 


90 


42 


l32 


73 


4« 


121 


307 


248 


555 


210 


169 
ii4 


384 


.3', 


2^8 


64 


48 


112 


1.4 


88 


202 


i64 


120 


284 


226 


161 


38^ 


82 


^7 


x39 


926 


246 


1172 


'iP 


108 


3oo 


Sq 


81 


i-o 
233 


142 


.?; 


211 


38o 


ii3 


gq 


212 


i3q 


81 


220 


42 


32 


74 


126 


102 


228 


418 


2o5 


743 


80 


65 


x45 


228 


166 


3o4 


200 


102 


352 


160 


122 


382 


.69 


l3l 


3oo 



î48o 

43o2 

3299 

708 

663 

2'99 
2049 
2540 
i43o 
1913 
2229 
2897 

5354 

29 î 9 
1664 
2606 
34 1 1 
2671 

^Ir 
1609 

2517 

1445 
2127 

3588 

2322 

2o85 
2409 



9 
16 

% 

102 

ï9 
124 

49 

• 27 

22 

238 

i59 

34 

~/\ 

4o 

3i 
24 

94 

39 

38 
83 
81 
58 
i83 



Sexe 
m a seul 



04^0 
3577 
i34o 

129' 
36.3 
4248 

3179 
2038 
2667 
3o6i 

4o48 

958 

4708 
2167 
3451 
4688 
296^ 
2863 
25i8 
38^9 
663 1 
2222 
4880 
3383 
34T0 
3792 



^>exe 
ri^ininin 



3419 
0023 

3235 

12 \\ 

ii36 
3267 
3951 
2938 

1994 
25r4 
2728 
3885 

sîîo 

3o82 
4254 
2785 
2628 
2463 
3488 
645 1 
2220 
4445 
3028 
2920 
3469 



7.96 
10470 
6812 
2554 
242" 
6880 
8199 

4o32 
5i8i 
5789 
7933 
1735 

17811 
9385 
44o5 
6533 
8942 
3749 
3 191 
4981 
7337 

i3o82 



9325 
6'^ri 
633o 
7261 



'909- 



A02 



FRAXCE. — MOUVEMENT DE LA POPULATION' D 



DEPARTEMENTS 



Eure-et-Loir 

Finistère 

Gard 

Garonne (Haute-). 

Gers 

Gironde 

Hérault. 

Ille-et- Vilaine 

Indre 

Indre-et-Loire 

Isère 

Jura 

Landes 

Loir-et-Ghcr 

Loire 

Loire (Haute-) .... 
Loire-Inférieure . . . 

Loiret 

Lot 

Lot-et-Garonne 

Lozère 

Maine-et-Loire .... 

Manche 

Marne 

Marne (Haute-) 

Mayenne 

Meurthe-et-Moselle 

Meuse 

Morbihan 

Nièvre 



NAISSANCES 



LÉun 


JMES 


Sexe 


Sexe 


mascul. 


féminin 


2590 


2462 


11881 


ii4o4 


3qo4 


383o 


3332 


3iq8 


1704 


i63o 


6i3i 


5820 


4382 


4227 


6395 


6170 


2710 


2322 


4947 

2476 


2539 


4j48 
2470 


2017 

2% 


2872 


32Q9 

6o36 


62^9 


3480 


335q 


63o6 


6006 


3278 


3o57 


1720 


'^77 


1985 


î528 


1422 


4378 


423i 


4174 


45i6 

4l23 


1881 


1810 


8208 


3oi6 


5520 


5328 


2547 
7242 


2339 


7062 


2533 


25ll 



ILLEGITIMES 



Sexe Sexe 
mascul féminin 



198 
281 
ii3 
320 
80 

794 
23o 

29^ 

253 
285 
i47 

102 
220 

3o5 
i36 
3i6 

t 
II 

282 
384 
48 1 
120 
III 
666 
142 

374 
124 



403 



KPARTEMEXTS PK\DA\T L'ANNEE 1906 (suite) 



!^ 



MORT-NÉS 


■ 


CO 






DÉCÈS 




Ed 
• PS 






^^__^ 


H 


u 








.0 


Sexe 


Sexe 




-S 

s 

•< 


> 


Sexe 


Sexe 




se 

"a 


oascnl 


rémin 


TOTAL 


s 


a 


mascul 


féminin 


TOTAL 


S 
z 


i4i 


89 


23o 


2 l4 1 


85 


285i 


'''Il 

584 


5568 


2g 


625 


418 


1043 


6521 


ti 


8297 


i6o32 


3c 


219 


160 


379 


2999 


4659 


9043 


3i 


18^ 


t37 


322 


3i83 


81 


4835 


4769 


^^f. 


3î^ 


104 


Si 


i85 


1625 


44 


2457 


2340 


33 


344 


280 


624 


6123 


253 


8570 


6433 


16282 


34 


254 


202 


456 


m\ 


^3 


558i 


10345 


35 


377 


258 


635 


5oo5 


■64 


6886 


i33i9 


36 


,% 


79 


166 


2175 


33 


25 16 


2186 


4702 


37 


127 


283 


36t6 


■m 


ï^ 


3o65 


6252 


3é 


3o3 


202 


5o5 


4066 


r36 


5350 


11143 


39 


157 


99 


256 


i835 


59 


2994 


2730 


5724 
4661 


40 


;;i 


98 


217 


33o4 


^1 


2402 


2259 
22q3 


4i 


72 


190 


2171 


43 


2582 


4875 


4a 


439 


3o4 


743 


5274 


171 


686»^ 


6i5o 


i3oi9 


-<^ 


186 


125 


3ii 


2229 


3o 


32o5 


3r22 


6327 


44 


3o5 


222 


527 


5iii 


,128 


63i6 


^9>7 


12233 


45 


120 


'4^ 


237 


2826 


'07 


3356 


3024 


638o 


46 


85 


i3i 


l52l 


ï9 


2568 


2587 


5r55 


47 


IIO 


lî 


i85 


19.3 


^9 


2925 


2792 


2494 


i 


95 


i58 


9^4 


5 


1265 


1229 


2^8 


168 


339 


3967 


83 


5io5 


4858 


9963 


00 


2l3 


461 


3617 

3538 


188 


5434 


5o4o 


10474 


5r 


202 


204 


456 


4532 


4o58 


8590 


5a 


98 


83 


181 


.616 


42 


2599 
338^4 


2264 


4863 


53 


176 


96 


^72 


2334 


43 


3i6o 


6544 


54 


276 


241 


517 


3977 


i36 


5635 


4936 


10571 


5^ 


IÏ9 


lOl 


.■220 


1890 


t 


2917 
5363 


2642 


5559 


■5id 


4i3 


288 


711 


4198 
2237 


5109 


10472 


57 


107 


84 


191 


*11 


3o4i 


2746 


5787 


58 



i3i 



*= 



kOÏ 



FRWCP. 



MOUVEMENT DE LA POPILATK)^ 



DEPARTEMENTS 



iNord 

Oise 

Orne 

Pas-de-Caîais 

Piiy-de-Dôiue 

Pyrénées fiasses-). 
Pyrénées (llanlos-) 
Pyrénées-Orienlales 

Rhône 

Saône (Haiiif,-) 

Saône-et-Loire. . , . 

Sarlhe 

Savoie 

Savoie ( Haute-) . . . 

Seine 

Seine-Inférieure . . . 
Seine-et-Marne. . . . 

Seine-el-Oise 

Sèvres ( Deux-) . . . . 

Somme 

Tarn 

Tarn-et-Garonne . 

Var 

Vaucluse 

Vendée 

Vienne 

Vienne ( Haute-). . 

Vosges 

Yonne 

Totaux 



.NAISSANCES 



LÉGITIMES 


1LLÉUITIME8 1 





. 


M 


^ _««-^ 


Sexo 


Sexo 


Sexe 


Sexe 


mascul. 


réniinin 


mascul. 


rémitiin 
2546 


2o585 


3836 


2625 


3964 


369 


399 


1019^4 


2069 


i36 


.42 


12698 


1492 


1490 


43o5 


4.40 


19,1 


29^ 


45i6 


4385 


294 


i834 


i633 


lOO 


94 


2406 


2255 


86 


9^ 


6G46 


6473 


1070 

24Î 


994 


253 1 


247. 


223 


6027 


5893 

2^84 


3io 


288 


3889 


344 


349 


2608 


1D9 


.45 


2731 


2676 


i3i 


i53 


29170 


28123 


9061 


8808 


9815 


9367 


l402 


i332 


3247 


3l32 


•J16 


207 


6489 


6', 53 


616 


589 


3256 


3oi2 


1.5 


123 


4538 


4417 


838 


780 


3<'99 


2925 


89 


t 


i53. 


i4'46 


5o 


3966 


279I 


260 


239 


2234 


2o3o 


129 


129 


4891 


4576 


.65 


IDO 


3190 


3o25 


.45 


150 


4363 


4o35 


265 


285 


465o 


4623 


435 


446 


2277 


2281 


173 


•43 


375208 


360718 


36048 


34818 



^i 



km 



»ARTEMENTS PENDANT l/AXNÉK 1906 (fin) 



?* 



MORT-NÉS 








DÉCÈS 




oc 





--^ 


— ^ 




< 






^-^ 


— ^- 


c 
ce 

C 


)ex« 


Sexe 




« 


5 


Sexe 


Sexe 




"c 


aitcul 


fémin. 


TOTAL 


ai 


Ô 


uiascul. 


ré ui i n i II 


TOTAL 


s 

TT. 

59 


1263 


942 


2205 


16665 


574 


17722 


i6o8'^ 


338o6 


,93 


.49 




322, 


2o4 


4336 


3957 


8293 


60 


129 


100 


22' 

1203 


2286 


65 


3649 


35,4 


7163 


61 


690 


5i3 


854o 


245 


io385 


8656 


1904 1 


62 


253 


«79 


432 


3577 


II 


5422 


5 168 


lOÔQO 


63 


160 


120 


280 


13^7 


3822 


395, 


Wî 


64 


ât 


72 


«7' 


i3 


2209 


2144 


65 


92 


224 


1702 
6^37 
1985 


34 


2232 


'938 


4170 

i833o 


66 


^"? 


373 


782 


355 


9469 


886. 


G7 


90 


2,4 


59 


2966 


2767 


5-33 


68 


3o8 


223 


53i 


4794 


129 


598, 


5269 


II25o 


69 


210 


i65 


375 


3236 


i4i 


4653 


4439 


9092 


70 


190 


126 


3,6 


i6q3 


:i 


2663 


2654 


53,7 


7' 


2l3 


.67 


38o 


1706 


z^ll 


,?^29 
00206 


53o8 


72 


235G 


'972 


4328 


37845 


2419 


73646J73 


645 


496 


r.4. 


7008 


356 


10^22 


94>3 


1983574 


iji 


120 


271 
6 ',9 


2808 


,,4 


3922 


3345 


7267 75 


364 


285 


58.0 


'Il 


8060 


7353 


i54t3 


76 


ii4 


86 


200 


2602 


3ii3 


2888 


6001 


77 


280 


218 


498 


4173 


206 


5527 


5i5i 


1067S 


78 


i63 


1.3 


t 


2438 


45 


3591 


3,84 


6775 


-9 


88 


i4o 


1222 


24 


2211 


2018 


4229 


80 


196 


336 


23o6 


93 


3637 


3200 


683- 


81 


128 


i3o 


258 


,786 


81 


2847 


2574 


542, 


82 


46 


i53 


33i 


3398 


23 


4o3. 


3727 


7758 
545- 


83 


97 


2'j3 


2647 


4^ 


2828 


2620 


84 


*77 


i5o 


327 


325o 


5i 


3244 


3io3 


63^7 


85 


29 


217 


5,i 


3355 


89 


4683 


4^06 


8889 


86 


io4 
1507 


66 


170 


2207 
306487 


81 
10573 


3 162 

406274 

1 


373922 

1 


6ti(5 
78 lf6 


87 


,15819 


37326 



5^ 



406 



XX\I. - FIU\CE 

MOLVEMEXT DE LA P01»ILATI0\ DES DÉPARTt.MEXTS 

PENDANT l'année 1907 

{Données fournies par te Bureau 
de la Statistiifue générale de la France) 



DÉPARTEMENTS 



Ain.. , 

Aisito 

Allier 

Alpes (Basses-) . . . 
Alpes ( Hautes-). . . 
Alpes-Maritimes-, . . 

Ardèche 

Ardennes 

Ariège 

Aube 

Aude 

Aveyron . . 

Belfort (territ. de). 
Bouches du-Rhône . 

Calvados 

Cantal 

Charente 

Charente-Inférieure 

Cher 

- Corrèze 

Corse 

Côte-d'Or 

Côtes-du-Nord 

Creuse 

Dordogne 

Doubs' 



S 








G 


•« 


H 


u 




2 


« 




•i. 




< 


es 






ai 





< 

S5 





S 


H 


Goqi 


348 


359J 


53 


II 353 


55 1 


4591 


249 


664o 


216 


32^9 


% 


19^4 


118 


2142 


120 


786 


10 


7083 


5o9 


2209 


81 


(>78() 


3 30 


ibii 


3i 


6335 


283 


2634 


124 


3404 
4337 


i3i 


13.3 

i836 


22 
108 


5icj3 


2145 


56 


7700 


363 


2938 


U 


3,53 


,43 


809 


i6584 


,i53 


5572 


257 


78i(i 

V,62 


3ii 


3io8 


i5o 


168 


1601 


3i 


Oolio 


'49 


2705 
3451 


«9 
84 


-889 
5761 


340 


199 


2635 


53 


6670 


2 30 


2644 


38 


6073 


m 


1710 


23 


Ô677 


3o8 


2466 


82 


i48,'A 


678 


4452 


33 


4736 


1 39 


2062 


33 


éo^ 


35q 
367 


^1^? 


76 



FRANCE. 



V07 

MOIYEMEXT DE L4 P0PILATI0\ DES DÉPARTEMEOTS 

PENDANT l'annke 1907 (siiite) 



f 



DEPARTEMENTS 



Drômo 

Eure 

Eure-ot-Loir 

Finistère 

Gard 

Garoiui'e ( Haute- ) . 

Gers 

Gironde 

Hérault 

lUe-pt-Vilaino . . ■ . . 

Indre 

Indre-et-Loire 

Isère 

Jura 

Landes 

Loir-et-Cher 

Loire 

Loire (Haute-) 

Loire-Inférieure . . . 

Loiret 

Lot 

Lot-et-Gai'onne . . . . 

Lozère 

Maine-et-Loire. . . . . 

Manche. ." 

Marne 

Marne ( Haute- ) , . , 

Mayenne 

Meurthe-et-Moselle . 

Meuse 

Morbihan 



4979 

6189 
5369 

7424 
H681 
3o3î 

12828 
8i53 

12661 
Sa*;! 

'>7^9 
ç)48o 
5o34 
55o3 

0087 

[223o 

6438 
12211 
6557 
3io5 
363o 



8707. 

9939? 
9126 
3864, 
6249 

12309 
5 142 

i45r9 



287 
279 

2DO 
904 

358 

225 
l32 

6o5 

641 

i38 

228 

494 

232 

256 

199 

727 

■M 

2l4 
121 
210 
122 

369 
438 
468 
166 

2-3 

563 
248 
691 



2100 
2616 
2170 

6386 
3069 
3069 

6169 
3245 
4980 
2218 
2732 
4o3i 
i883 
2121 
2188 
5i25 
2249 
5i54 
2858 
1482 
1902 

3-90 

3695 
3667 
1659 

2444 
425 1 

i9<^9 
4234 



65 
161 

108 



t 

263 

"9 

68 

23 

î5o 

123 

24 

83 

8 

126 

182 
45 

i9 



i^ 



iOS 



iKHAXCli.-MOlVKMKM M LA POPILATIOV DKS DEIVUMEMIIXT.^ 

i PKNDANT l'année 1907 ( fui ) 



DEPARTEMENTS 



Wièvi'c 

Nord 

Oise 

Orne 

Pas-de-Calais 

Puy-de-Dôme 

Pyrénées (Basses-). 
Pyrénées ( Hautes-). 
Pyrénées-Orientales 

Rhône .. 

Saône (Haute-).. . . 
Saône-et-Loin^ . . . 

Sarlhe 

Savoie 

Savoie ( Haute-) . . . 

Seine. 

Seine-Inférieure . . . 
Seine-et-Marne .... 

Seine-et-Oise 

Sèvres ( Deux- ) . . . 

Somme 

Tarn 

Tarn-et-Garonn«*. . . 

Var 

Vaucluse 

Vendée 

Vienne 

Vienne ( Haute-).. . 

Vosges 

Yonne 

Totaux 



■-/: 








i i- 


y- 


•y. 












1 Z 








i S 


H 


< 


s 


1 ï 

z 


PC 

i 


< 

2220 


> 
2 


4857 


188 


42 


45368 


2285 


18075 


664 


8326 


3iq 


3378 


255 


5397 


226 


23i5 


70 


28885 


1220 


9228 
3638 


281 


8447 


067 


9^ 


qo7Î< 


^^2 


2800 


42 


3^é4 


1275 


25 


4265 


,96 


1670 


4<> 


.44(io 


793 


6807 


401 


5 102 


180 


1892 


63 


ii58i 


5.4 


46jo 


140 


8.76 


370 


3464 


125 


5oi5 


282 


1701 


18 


5385 


342 


i8o5 


23 


7'l943 


4838 


'1^-, 


2319 


22256 


ii4o 


399 


64i8 


268 


2793 


3i3 


l402l 


^47 


61Q7 
2751 


6363 


217 


48 


io36V 


467 


42^. 


212 


5619 


255 


2410 


44 


2729 


i46 


II90 


38 


5748 


3l2 


24o3 


88 


4 121 


200 


i;64 


87 


(^211 


324 


3^.3 


57 


6275 


229 


26.9 


42 


8420 


3oi 


3260 


T- 


m 


532 


3458 


99 


196 


23oi 


1 1 1 


773969 


36760 


314903 


10938 



WVII. - l>i:ilOGUAIMIIE DE LA FKAiVCE 

«.LWCR DKS \AISSA\CliS IT DES DEC S 

PKNDVNT I,'aN>ÉK 1907 



UEI»ARTEME>TS 



Ain 

Aisne 

Allier 

Alpes (Basses-) , 
Alpes ( Haiit.'s-) 
Alpes-Mai il iines, 

Ardèche 

Ardeiines 

Arièj;»' 

Aube 

Aude 



Aveyron 

Belfoit (territ. (l«>). 
Bouches-du-Rhône . 

Calvados 

Cantal 

Charente 

Charente-Iufériem 

Cher 

Corrèze 

Corse 

Côte-d'Or 

Côtes~du-Nord . . . . 

Creuse 

Dordogne 

Doubs 

Drôme , 

Eure 



EXCKDKNT 






-i-j 
// 
If 

.46 

// 

II 
II 

468 



639 
65? 

Il 
i4o5 



43i 
260 

i3i8 
II 

85o 

1021 

II 

i68> 

1557 

II 

6.7 

.i48 



PROPORTION 
pour 10 000 llabilunl^ 



lies 
nou- 
veaux 
mariés 



4i6 

X20 



i56 
i3i 

i46 
i35 
145 
i65 
i33 
i5i 
i3() 
i5(j 
168 

iV) 
i54 
i5> 
i53 
167 

;3^ 

i46 
i5o 
i56 
164 
142 
i58 



des 
enfants 
déclarés 
vivants 



176 
212 
109 
169 

212 
,96 

ifiô 
173 
16S 
204 
226 
217 
i9'i 
'9^ 
172 

^7f 
i68 
210 
209 
159 
2'4:> 
17.} 

179 
221 

167 

18- 



FRAXCE. — B\LA\CE DES XAISSAXCES ET DES DÉCÈS 

PENDANT l'année 1907 (siiite) 



DEP.VRTEMENTS 



Euro-et-Loir 

Finistère 

Gard 

Garonne (Haut«-) . 

Gers 

Gironde 

Hérault 

lUe-et-Vilaine 

Indre 

Indre-et-Loire 

Isère 

Jura. 

Landes 

Loir-et-Cher 

Loire 

Loii"c ( Hante-) ... 
Loire-Inférieure . . , 

Loiret 

Lot. 

Lot-et-Garoune 

Lozère 

Maine-et-Loire.. . , 

Manche 

Marne 

Marne ( Haute- ) . . 

Mayenne 

Meurthe-et-Moselle 

Meuse 

Morbihan 

Mièvre 



EXCÉDENT 1 


PROPORTK» 






pour 


0000 hab 




■■1 


,- — ^^^ 


Ti ^ -r 


des 
nais- 


des 


des 
nou- 


des 
enfants 




décès 


veaux 


«téclaré* 






maries 


vivants 


II 


36o 


i58 


196 


7048 


II 


161 


'i 


ti 


3340 


i46 


If 


3i35 


i3q 


II 


i865 


,3o 


i3i 


II 


3574 


i5o 


i56 


n 


252C) 


i34 


169 


II 


65iS 


i63 


207 


473 


II 


i53 


182 


II 


1232 


162 


11 


II 


2659 


,43 


Il • 


565 


,46 


6ao 


II 


145 


h 


II 


80 


i59 


i84 


II 


1072 


ibq 


190 


1/ 


295 


143 


205 


II 


i55 


i83 


II 


i5() 


157 


180 


II 


2170 
2387 


137 


143 


If' 


i3q 


l32 


429 


II 


'^7 
148 

l52 


226 


// 
// 


îc^ 


170 

204 


39i 


II 


i6q 


210 


// 


884 


lOO 


,74 


H 


388 


160 


205 


1792 


II 


164 


23* 


II 


126 


,41 


184 


3q53. 


II 


,48 


253 


// 


1J17 


.41 


i55 



11 



KKA\CE. — B.VLA\CE DES XAISSAXCES ET DES DÉCÈS 

PENDANT l'année 1907 ( fin ) 



D ÉPARTBMENTS 



Nord 

Oise 

Orne 

Pas-de-Calais 

Puy-de-Dôme 

PyitMiees (Basses-). 
Pyrénées ( Hautes-). 
Pyrenées-Orientales 

Rhône. 

Saône ( Haute-) . . . 

Saône-et-Loire 

Sarthe 

Savoie 

Savoie ( Haute-) . . . 

Seine 

Seine-Inférieure . . . 
Seine-et-Marne .... 

Seine-et-Oise 

Sèvres ( Deux-) .... 

Somme 

Tarn 

Tam-et-Garonne. . . 

Var - 

Vaucluse 

Vendée 

Menne 

Vienne (Haute-). . . 

Vosges 

Yonne 

France entière. 



des 
nais- 
sances' 



108C7 

// 

7%- 



3198 



49 ' 



14-^ 

43o 

I304 



50535 



des 
décès 



:; 2067 

c // 
' 2166 
f/ 

i- 875 

3372 



i83 

I205 
12- 
2/,6 

2019 

rr 

687 

2o63 

II 

20 
i4o8 

Ï799 
1218 
i463 



70455 



PROPORTION 
pour 10 000 liabilants 



des 
nou- 
veaux 
marres 



19Ï 

a: 

182 
i36 
iJi 
122 
157 

143 

102 

i64 
i34 
r39 

2l3 

\t 

i65 
161 
i59 
i46 
126 
i48 

148 

159 

i56 

,69 

161 
_i4G_ 

160 



des 
enfants 
déclares 
vivants 



209 
2o3 

171 

280 
158 

2l3 

166 
200 
168 
193 
189 
^94 

197 
207 
195 
258 

X^, 

188 
195 

143 



172 

208 
188 
218 

23o 

142 



197 



412 



tt!- 



I £ 



<.>.)ap sop 


^. . . 1 ...... 


. 


1- 


S0.1UBSSIBII 

j..s;aaa:ixn 


o X r- . rc 05 - C - 'O 
00 co -- ~: rc ro r^ r^'O 
O ro ce l ^X t ^«_'^ ro c^ 




. 


l^ 


- 5cOco>^-r-S - C O 
^-^ „ - ijO 00 '^ 'O -sC c^x 
r^X X 00 n- 1 - r- i^ i^ i^ 


X 


05 
X 



'X s 



co C"' - c . .o o X co ^— r-i 
l!^ iD ir; L'o X C vrr>.o r^ ?i 
ce v^-rroo 00 05 r- .o -^ 05 
C -"^rfCce'O^rrx oco 

^ <y. <J) " I^X) '-3 w 1^ I^ 

CO ro co vrrrO ro co co co co 



"- C^ .O 



co « 00 co oiro irj >-o 05 i ^ 
co co r^^T 05' r; co o i ^ « 

O X « :^; l^ir; o; « O.CO 
05 - r. V— C C5X o: 0> c: 



S3.v:-X«OHl 


o;>o c ce ce X -v-rio - ce 
-^ c ce -.-T---r - c-ce ^- ?i 

CN X X r- r^ M C ce 05rO' 
c^ 02 05 05 c o o.x l - r^ 

v:rco en ro ^— ^TTCO ro co ro 


ro 
rô' 


^^ 



r^ro r-v r^^Toc ^ 05 - i ^ 

o ro « 05 t^ r^ — r o.v^ 
- 05Ce « « ro r^ M T-. X 
o:ro r^ r^ t^ic ce x i^e 

KO v^-r^— rs lO ^-r -1 - c c 
oc oc or, ic ^ ce XXX x 



c 


^TX - - V» M -^ 1 -e .e 


r^ 




M -e 0^--X :0 I- - O.r- 


ro 




X = 


00 .o «N c: .-r^-rro .r^ 


ce 




^ - 


o rs kr5 lO C v^^«r> - l'^ in 


X 




•4< 


p: 0.^-C0O5O5 






vrrv3-va-^Tv^va-»-^vTrro ro 


^•r 





ro'oceco c ce ce ?i ir - 

00 ce ro lO O.^-rro - 05 « 
« ro ro O r^ r>! « X X ro 

oo"««ce--""ce-"- 

^■r <3- ^-r ^T ^ ^-T vrr ^-r ^rr vrr 



o; c o.: 



'00051^ 

' ro t^o^-rro - c^ - r^ 
- r-i _. _ t^^-r o. X c ''î 
-t^r^r-i-xoo 05C c 



«»; 05Mv-r0.vC«5 - ro r^ 

ce t^fî X ce X o. ?>! îN X 
vT - i~^ o -v-r t-» O: r^ve ^T 
- r-.o 0:ro •>— .rr x ?■; ce 

0:X 05 0.0 05 0.05 O 
«s r! ?i ?; co ?) PI r; ro ro 



X 36 X 



. . ai te 

• • c o 

• • S o: 

• • « "T* 







U3 




(S 
22 

âa 
ss 
as 

1 

■^ 

<*- 

Es. 


OIJUIJUIII .Il.'(l 

samiiiS.)! sooniîssnMi 

■ op 

:4aniv(>\ 




3 
5 


M i 1 


^ . 


1 


o i \ ii 

2 ' '" '5) 


ï: • 


:5 ^ ï: % i ^-r-^ ^ ^ ^- '-: 
t^ r^ r^ r^ r^ 1 ^ 




^ i • 




■^ r oc cr ^^ r^ r: 1 - r: -^ -^ 
r -X» V,— vr-r^ r^ rc ro C-l - C^ 

r: £N p: r: m r: ^i o\ c-'. c: - 


Jî ^ 1 

i 1 ^ 


^ : 


r^ r^ r^ r^ r^ t^ t-v» r^ r^ r^ 


- =7 






i 

> 

S 


1 ^ii 

C s. ./; — — o 

H c ■- = 




00 co O oc t^-x: 00 « (M Oi Ci 
C. t-^ 05 t"i - O 00 r^-vrr r; o 
r^ r^ rsoo x oo oo oo oo ce r^ 




r: • 


r^vs- r^îC c^ r^ - >o o c c 

- ro ^*Xi t 00 O OiOO O! O 

CN r'i « « r: M en « « r; TO 








SïuBl!'IBq,p snoi|n«i JBd 

auuolora uoiiBindod 

Bi ap 

NOixv.nvAH 




00 a-, -"r^ 1^"^ x'-so" r^x" Oi 


ê 




OC 

oc 
oc 


OOOOOOOOOOîD 

— c-« îo -^ lo O «^ oo OS O c; 
oooo 000000 00 oooc 00 c;cj: 

T T"7"7"7 1 "7 1 1 1 1 

XOOOOOCOOOOOOOOOOOCOi 





kik 















aaH3i3io\v 



aaôirtiaa 



aH9iux.iv 



aMVKanv 

3UIdK'J 



^rr (^ C Ci OrraD O :£! >C x; 
'O cr; ^-î-o L.T O lO wO >-0 VC: lO 



XX O r-> M cr.ro X »-o c 
c^5 « ,r: >- « cTiX X o o 

o « ^^ r^ Ci C L!^ v;t- Cr.'O ! 
« f ; C " c>- ^^ - - X Cl 
ce rc co ro ro ro co ro r: ^; 



co otx-o oi r^^'5 c; r-'X 

-^^ o co lo ?■: o; t^ ?■; r^ 
-MX - ^-r t^x i"^x « 
o r^o X ^om.oov^i 

o ^ X Cvv^Xi C X i-O 
«<rro ro îs c"î ro f o rc rc 



ut ?i « X ro O >t V-- -, 

X i f^ ;c -O - X r^ o >-.o 

r— v3-lO C X r: o ^— -ri 
r^ r^ r- i ^ r^x x x x 

o ^3- t ^ :>; c^ — ro lo « O 

' " O X f>! f : C5:0 CO r; X 
■C w^ CîX»<^*oin Oiro 
co f^v-^ro t^ C ro :C5 C O 
co co co ro ro ^^^3-ro ^^^^ 



.M ^a-iTi ro O ►" ^ lO v.f^-»- 

-.0 ce C ^rr C ^-r « ►- 05 Ci 

^:3-^^rO l-^ O iC O Cl O Ci ; 
t^ro t~^^^^-r'0 .-O o c; C; 



r^ro X^^l^-roro ««ro 

C3^— ro -X) ^ -x: - t~: - -^ 

O ^— C r: CVC rO Cl'O - 
Ci ^: X) r^ Ci - O^rr Ci C-. 
- X :^î ro ce eo c ---r-n m 
r^ "- r^ ?•:?'! c^ r: r: "" r: 



lO O CO Ci^-r C - r-x 
v^ î»; ro i-O T". «-r;c r>i 1^ 
■ «^ - Ci r; - X <X> C C 
XX « c o r-io r^ r^ ; 

CiX o o ro ?i ■ O « ro 
CN « ro ro co fO co-co în 



rrr - l^ I --X îO ro ^-f CaO 
co r^ O lO « «cT t^CO ro t^ 
ce X "- r^X r: - cû X iri 
•<rrco iooïr^MCN«s>50 

X ^rr Ci ^: lO c - co o - 

i^x r^ r-x CiX 00 r^ 01 



X i ^-^x 00 ^^co te .0 -*- o 

X X' ex c;--— c :>' ^; 'O ^• 

c X ro Ciro Ci - C - ce O 

X co - i;^ c: ro-co^ 1-» l^ce Ci 

o ro co ?: r^x t^n co c- « 



t^ X Ci o — c* co «ît lO X) r^ 

c^r — ^ — ^ ^ — ■ ■ — : ■ — 1— > — , — ■. , — : ?— 5 



415 



C/O 


aaans 


-o OC' (ZTi'-Jz '^ <^- 2 ^' *2 ^ £; ^- " 2' 2 2 2 




a93AH0N 




*^ > 

as =■ 


anvxi 


■JZ v^>r! O ;^-5 i-!?: O CO 

.^-^■^ ïiïr % ^ ^i ^w-o i^2r2nS ^ 


35| 


sva-svvd 






aaH3X310NV 


> :; ï; î: c a> « « « sm ro ^3->^ " ^ « - « ^ 


v: - 

as r. 


3. loi 01 aa 


:; ï; co 00 a-.o^ €^vx> oïco cyi o o C-.QO -O 2 "^- ^ 


ad y: 


aiaoNOn 




-. y: 


atniHx.iv 


V.— -c: -^ ro o cr. o r^ ^! r:2C >-- -^ ro 
^ ^ ^ r- c; r o a; r-o ce r^x r: -■ - :t ï; 




QMVKanv 
auidwa 




se < 


aDXvaa 


r^ o-îooo «--i-oo c ce oc vo i-n r-.LC - h<co oo r-m 
■X) m î<: i<rin «««COI- r:cs- w-H 


1 1 

>< 


a 
o 

0. 


i-OOiOOiOOi-OOiOOi/SOiOOiOOiO • • 
«^^coco^r'-îj'irïiootoi— t-oooo05000 • • 

0C3C0OOOOC-QC0C OOOO 00^22 22^^22 "^ * '• 
1 T 1 1 1 1 1 1 1 I 1 1 1 ! 1 1 1 • • 

5:V5:'Î6SSS^d2^o3SSS5^^S^g§S 









4l(i 



m' 



îf Si 



?X3 



ouriiuiuo.i 
BI ap oiiîioi 

IIUI|K|tl(lo,| 



|os np 
apnijllV 






X> - ro 30 



O - 



J 


i 




'"2" " o (M co vr- 
' o o ô o - - 




1 
5 


C 

o 
c 






•O-va- — - v3- 

co ers fC ro co rc 



19(1 



unn>'| 



ap 

U .1.1 0.1 

ndo,| 



- va- m 



I ^ 





ro 


c^ = - X 


- -^ m 1 


2-s = i^ 


O 


CN X r^ O 


OO <N 


o 




r^ s 


m ^T c r^ 


m so 


<M 




^<= *= S; 




rc ce -oro 


to o 


Vt 




5 2S 


" 




.Ij- « 


lO 





îk . .t; >• v«j 



- es 2 3 



V w 



O o 



•« es 



•« 






II 



r ^ .^ l-^v — 



417 



00 C s - 

en 



.■^1 o lO ►- c 






vg-v^ C.'lC 



f» QO 00 - ^^ 



oo 

- ce 

es co 



OOC 
ce oc 
^3- 



co fi «N « ro 



v?f r^p: ^fl- 



c ^c ^; ^^ 


OO ■so 


■--r.n r: x: 




- o c; en 


in ■<*- 


■^ O lO ro 


•^ o 


OtvO v3-rO 


o ts 


rc - « fC 


os ^ 







CN 00 r-1 r- - I O t~~| 

I C^. C X C ^: - oo 

'<X o - - - Uo M 

- CO C «^ -O I ON O 

ce 00 rc c;^— .t~0 vO 

<M - ce - o 



00 >- ^^ O) 

- co 00 r^ 



o »- 

(N oo 

oo ON 

ONLO 
T»-vO 



•* I C.^-^ >- ce ce 

c^ iC ce r— X va- 



rO O 


co 






- Tj- 


to 


ON o 






lO 



iM «^ce 00 , t— 

O " ce o i 



t- 


fs r— 


^^ 


t-e m 


»n 


o r- 

OnnO 




in T^ 


co 


- to 



: S : 












5 î:-i^ « 

•J3 o C >i -cj 

Q ■<, s: --S 

♦• i; *^ « < 



S o 



■X. 

I 



- -2 o 



a S 
h 



•S 5 
-= "S 



v.- v: a 



iqOQ. 





il8 








XXXIII. - SUPEUFICIi:, PtfPllLATlON ET MMli 

1° AFRI^Vi: 




COLONIES 

et 
protcclorats 


SLW:IM1CJE 

on 
kilomètres 


VOPLLATION 


D+:»SITI 

par 
IvilomèTi 




carres 








Algérie et Saliara algrérien (1906) 

Tunisie (protectorat) (1901I 

Sahara 


505769 
i3ooeo ? 
4000000 ? 
191000 
325ooo 
9980W) 
iqSooo 
33oooo 
166000 

•2200000? 
2077 
590000 
2600 
350DO? 

3487 


523i85o(') 
1900000? 

899000 
àoooo? 
4000000 

889000 
760000 

Soooooo? 

«0000? 
27o6(>6t 

17319-. 

200000? 

n 


10,3 
i4,6 




. / Séncpal 


4,7 
o,a 








is't îj Haut-Sénégal et jNiger 
> '^ ^ j Guinée française . . . 

**= « I K'ôtc tl'iToxre 

^ \ DahoiBfy 

Congo français (avec Girtion, 
Otiban^i et territ. (hi Tchad) lT9<iri,, 
Mayotte et Ceiiioi-es i»3<'i)...; 
Madagascar et 4épemL (rgef). 
Réunion 


0,2 

2,7 

2 

38 

4,6 

^6,6 




Ciôte des SoiiiaJis 1 .904 i 

Iles du sud («aiirl-I»aul. j\m«ler- 
dam, Kcrpiden ) 

En Af rigue 


6 




9603933 

rmani la popiil 


23368703 

ation coojpicc 


2,4 




1 M Y compris 73 7<)9 personnes fo 


à part. 




2 


ASIE 






Inde française {uy>G) 


5o8 


277723 


j'i' 




S.900 
1 00000 r 

lâoOOO? 

io3i«.,? 

a6om.o? 

1000 


«876417 
»687..oo 
i5.368i 
6896510 
66*717 
1770^. 






•2 l Cambodge (protectorat).. 

U ) Annam (protectorat) 

i ) Tonkin ,... 






•0 / Laos , 

5 l <}uai^-Tcheou-Qua« 

Indo-Chine (ioo<"v-) 

En Asie 


i« 




671300 


16811V-5 


25, 




671808 


17089448 


25, 









i 


*19 






30 OCÉASriE 








COLONIES 

ei 

protectorats 


sui>ir:r.Ficii: 

en 

kilomètres 

carrés 


POPULATION 


DENSITÉ 

par 

kilomètre 

carré 




l'ouvcllc-Calédonie et îles 
Loyalty (iivoc troupes, i<)<«6^. . 

lesWalîiSjFontounaet Alofi 
(protectorat; 


2 1 000 
255 


53346 
2000? 


2,5 

8 




<r. ! Tahiti el iles Sous-le- 
si Vont 


1680 
i3oo 
-00 

23o 

290 


i-36i ' 
3563 

i8tt 


10,3 

6.1 
6.0 
6,2 




i g , lU'S Marnuises 

^ 5 J Iles Toiiamotoii 

" J 1 lies Gaml)ier. etc 

^ ' Iles Toubouai, etc 




tabl. de l'Occanic io<'tt 


4200 


28410 


6,^8 




En Océaaid 


25455 


83756 


3,3 








4 AW 


EÉRXQUE 








aint-Pieri'cct Miquelon ig'-fi ■ 


241 


6/, 8-^ 


26,9 






i6.3 

18 
149 

1)2 
21 


159812 

35,3 
2273 


99' f. 
5i,8 

9"^' 9 

68,7 
108, a 




g i Désiriule 




-5 1 Petite-Terre «t Saiutes. 
•3 i Miirie-tialantc. 


, 


5 ] Saint-Martin (partie fran- 
9-f çaise) 




■a 1 Snint-Iiarthéleiny ..... 
iia(kîloiipe et dépend, iigot) . 
artiniqiKî (ig»*) 

MF.RIQUE DC NORD 




1870 
983 


182233 
169200 


97,5 
171,8 




3096 


357920 


ii5,6 








90000 


:>Ho00? 


0,3 




En Amérique 




93096 


383920 


4,1 




5^ RÉCAl 


PITULAT] 


[ON 






fi'ique 


9603933 

'6-1 808 

25/,55 

3096 

90000 

10394292 


23368703 

17089,48 

83756 

357920 

26000 


2v4 
25,4 

3,3 
ii5.6 

0,3 




si<? 




oéanie 




méfiqne du nord 




moriquo du sud 




Total 




409255Î7 


3.9 


1 











420 



F— -« 



2S 

es 






CJ5 o 



« 


<— 


ua 


i 


;a 








c^ 


(É 


#« 




o> 


c« 




-u; 


5- 








c« 


-< 



J ?-. ,. «^ 





« 


o CZ) OïOC 


^ oc 

CNV3- 


- 


r< oc ce ro C-.X 




c- 




OOeo oc ro 

« «s va- 


- 


lO 


ce 


OOO 


O 


o 




' 


^-: « 


- ce 


c 


05 


O 


■ 


co CO co ce 


c 






^OM!;uou~^OOi3JUPdaL3i 



ro c^- m 




c 

CO 


3CLO 




°^:^ 


in 


c 




- 




O 


PO 


« 


r 
»• 


O^-^ C^ 


f-!^. 


^3- 


o «) ce r^ r^ur» ir 

- lO va— sr*^ 



Zc/î«/5ZXzH;eZt/5t/3;/3^Z 



o-^ 


ir^ 


lo 


_ 


;p 


M 


-j 


„ 


oCLn 


o 


'N 


C 


ro 


« 


1^5 


o 


IT! 


- 


?>; 


ro 


CO 


-o 










O 


:r; 


«r- 


Civ- 


ce 


1^ 


3C 


J 


_ 


C 


c 


• D 


C 


^^ 






ce 


ei 


SS lO 






• e 






LO^ 


*v,-r 


^: 


es 




ce 


c 


_ 


;- 


•^ 


o 


r^-jc X «c 




















CN 














•^i-l 



« : 5 ^ § 
*> »j *' î^ 5 

. "^ ' 5 - r 

C -'ï = S g. 






? S S 



C! 



=^ -o - = ^ - 



— i. 



coocx 



Ci --5 -^ 

4J « 3 ^ 

^^ « J.2 « 

O C c/5 ;/5 v: r- 



C5 



« C 

.2:t 
2 « 

s1 

r-r 



'i21 





- oc 


rj « o « ô o r*d 

n - Lom - .0 CN 


00 



00 fo - in .-"^ ->-. r<^ o 

00 »-r><r o; r^co 00 c m 

'O oc co fo va- o - v^m 



;:uBc]u:L!;x:sE:âJ 


C^^^O 


-s r^ c^^— m 

-; CM va- » lO lO 


'-5 .nfo 


r^oc V .0 Cl - 

N — v^ — ro f« es 


--crço •C: 


■5 in rv^ ?! r^vr- 
2 r^r^c r-000 


Ci vrr - 



oooocoooo 



va- — v3- ^ 

va- ri « ce — 


« 


c-.-o 
M .n 


v— va-co ce ce >^- m QO co 
x> in -x» -0 ce co «n 



Z2:2:zzïr:zz:z 



3 r^o cocva-r^o 



- C 50 « 00 fs r^ 



>n t^oo «o m 



•v o 
"2 12 



o c M c 



3 

2î =:-o 



•2 ^^-^ 



5v5 
.2 s 5 

c o « 
Z Z r- 



'^ îv 



5> ,-; = f= 



a >" <~ 



^ '-5 « = 



a 5 « 



C - r 



V Oi 



es 43 A 

S'a! 
^ «!, « 

c/î ;/5 r* 



i22 



^♦' 









































=^ a 








1^ 








■c 


^'- 


t-osic lt: 


c< 


lO'C'C^O 


b* 










ce -^-5}" 


OO 


COvTTtoO 


zo 








•M al 


n^ 










OQ 


CD 

o 
as 




!i 


Sa 












^ 


c-CN«(r'0 


^^ 


SOOOfOO» 


r^ 














-^C^-i? lO 


m 


O» 
^ 






a 


e 
« 


*-or-io 


■<f< 


COCOOO^ 


00 



CfiS 


oo 


-^ 


«â 


«-^ 


^ 


m3 








Z 




>• 


W 


c 


•^ 




-iî 




■« 




H 


■1 


'iti 


tf 


.«^ 


F- 


■<î 


.^J 


«Z> 


;= 


1 

5 


as 


C 


(» 






tf 


t.. 




< 


ç> 


SB 


A. 




O 




,*» 


5 


H 


t>-. 










H 


-^ 




'<. 


!:: 


fi^ 


U 


si, 




S 


«^ 


Bd 


w 










(^ 


t« 


a 


es 


o 


■^ 




o 


-S 


f: 1 


=: 


(^ 


tf 




>^ 


e: 

< 






ec 




X 


M 





v^irt o r^ 


«o 


o c^ co c 


O 


OisO CT:v3- 


o 


CO 00 î- « 




co 



cr> ^ tr. ro 
oo «M cr> o 

-o o LO oc 





Ci 












w 


^ 


ÇO :0 rc 
oC c^: fO 


O 


<s 


C75 1>0 Oi 


iV4 






c»: 


>-i cvt! 00 OS 


«Jt 






00 c-.:c 


O 




r- 




es 

E 


--0 00 i^: 


<N 


s 


co ccooo 








•* 


►* ►» « 


co 




c 












œ 











f^(M o o 


a» 


va- o^irs fc 




C35es es O 


m 


O « es vrr 


CD 




00 



in CT>r>co 
co r<^ iC vfl- 

■H "- CN ro 



m o '"5 C 



O c 


O O 


O 


es ro 


c o 


m 








Oico 


r^30 


f» 


« « 


es es 


a» 



2 ï 



^1 



o-^ 






o c • « f 

— « _• c s 

^ "S ~ c s 

es .S: « o ^ 



^23 



.- lO o -7-! 



-^ c; o 1-c 



lO t~- c^ oc 

L- ;c o c^ 

-* CO lO ÇO- 



ÎÎP 



TV lO o ---" o 






CD 00 coco 
OOO COiO 



CO 0O0O-«l< CO 

ix> eo oo c-< PO 
■îj^c^cooo 



CDOOOÎ lO lO 



r^c^fOfo 


CM 


«u^vq- Cl 


lO 


^ v.-f « - 




^(î o - - 


fO 




OD 



- « vO OC 

« ce « CTi 

« « CO « 






-o - 0?£) 


O 


-■r O) Oi ^1 


lO 


o CO CO CO 


o 






M « ?) :>j 


oo 



^w o - « 

- - 03 - 



- C^ 00 O 


t- 


-o r^L.o ^ 




r^C r^« 




t^ O^^^ r^ 


on 


c^ c^ TO <y. 


««H 




^H 



«. 


cr. r^05 


r-«co 


Cl « 


Î>J CO 


t^ - 


00 


>-•. 


« m 




Ci 





» - «o ^-r 

w C« - CO 
^0 M. M w 


CO 


r^co c<; 00 

va-- Oi^ 

C0C0<0 - 
es «^r « Cl 


oo 

o 

«ri 


r^ Oico m 
CO ^sr O^ r* 
oo O C-.oo 

<S « «CO 


o 


00 iTï 00 o 

- -^3-00 
« «S CO « 


•r4 
CO 

s 


^in o c 

X3^Q0 O i.O 
O r^co - 

-o « CO f ' 


CO 




CO 
lO 


o o o o 
r^O o CO 


Cl 


O O O O 
00 î^^^ 
00 o VTf t^ 

c<i rv3o «H 





3>0 — C^ 




424 






eo — < T-i ^ 






-sf O OO lO 



O CD 



r-oo ^— o 


iO 


LOfo cr.cz: 


c— 


r^ - >^n QC 




ce v^OC [^ 


r^ 




o» 



C 00 


rj 


Oi 


o» 


l^iO 




CN 


co 


fo ys 


« lo 




^n-^r^ 


cri 


r^ 






c^; 


fO 


o» 



c^ co e^ 00 



O -* OOC« 

r- >o — — 

VT <}" co O 



l~^ Ci ?» c 



Oi'OC V3-CC 


t^ 


r- co ro >0 


PO 


O O - 1?) 


^ 


O ^îT es co 


o 


co ^1- r^ n- 


CM 


^ l^ZC C^ 


^H 


1 ^>-.'^ c; a> 


esi 


un v^co oc 


s 


~: « - co 


o 


►- «s d co 




««H 




^H 



cr.co .jc 1 1 



r^ cr.co .io 
- oc yD co 
■o en I -lO 



k 



«3 00 o 

r-o 00 



„ 


an 


•- 


co 




m 


Oi 


C4 



1^ o tO 00 



l-C 


O Oi 


«o 




Cl r^ 


CM 


^5- - 


o; 1-^ 


m 


co Ci 


PI M 


o 



II 


o o o o 


O 


o c o o 


O 


o o te o 


O 


o o o o 


O 


«o co o oo 


O 


CI co o^r- 


O 


S 1 














00 r^ « 1^ 


co 


- un o>v^ 


^H 


- .o «^- vrr 


co 


U £ 


r^ooo co 


o 


- r^ t^- 


00 


c^>n v--^rr 


^■4 


1 i 




•* 




co 




M 




'rl'6 



lii 




QOiOCO^ 






^ 

c* 


c-t — c< cv 


r^ 



oo o — 
;o lO (Ts 



r^ r- ose 

C-< — < CO lO 

«o î^ co c-< 



«* or- -T 
— c 



o <r« O >^ — 



Ct--^ X) 

« -- — .— 



I l^ Ci c 

Oi « ." 
:c; oc 1 



si 

o 
ca 
co 

CSI 



o C-.VD r- 


2? 


O « VD -O 


CD 




00 


M X - ^r- 


CO 







n 


-v^ 


^ 


00 


v.-r 


D 










<r 


■~o 


v.-r 


l^ 




00 




vrrv^T 









r^ Ci r^ ?: 


CSI 

co 

00 


2 "2 ^ f^ 


•r< 


V.— l^r» X 


1 

^4 


Oir^OO 


s; 

co 


«s - t^oo 

^'>n Cil^O 


00 

an 


^^S^=§i 

— - « 


00 

<* 

co 


■ O « « Oi 

f>j lO PO îO 
• o co 00 Ci 


00 

o» 

g 



o o o 


O 


ovn o o 


O 


o o o o 


o 


o o o o 


o 




O 


- i-c^ Ci 


o 


o ..-5 .o o 


o 


Ci«s 00 - 


o 


















r^x c 


co 


O - t^ - 


^^ 


Ciro o o 


00 


lO c^ fO P< 


lO 


^a-'O oi 


00 


rvoo - Ci 


co 


CVOOCO rj 


CO 


- «c c^ t-« 


C4 




c« 


- |« 




m 




co 



•li 



2 ô 



c o 
as 



^< 



^ ec (À 



93 . ta , 






03 5 

su 



s 



km 



•« 1 s ^ 



■— < CT2 c^ r- 



-* OC co cû 

•rt COCO-.-* 



— OC^ 


^ 


•r< 


co o 


Cï 


«^ 






c< 



l' - 



►H -« Ol (M 


co 


r-va-coco 


co 






M « CD o 


o 


ro - co n- 


lO 




^ 



coco v^lO 


B 


fOrC - o 


.rî<o o o 


^ 


>- co n--^ 


00 


v^irs ^=r (M 


co 




^r< 



fc 00 - r^ 


eî5 


co r^-<£) 




<X5 I^.^3-30 


r- 


~: «-w r^.n 


^ 


ro fC « ro 




-r^ 



-S 



1 ^ 


« OC O « 


^H 


^•^ 05 C5 O 


cq 


lO oc Ci c^ 


^1 


Ri 


v^ 1- r^ro 


co 


-.Too CO r; 


O) 


>--. r-î co co 


O 


« ?o CO - 




<M o r^ro 


«^ 


co V--U-: L-; 


C4 


•« S 

^ = 


« !M co o 


s 


« in r><o 




co i^ 00 t^ 


s 


ro - fO r» 


v^rio ^^ r^ 


r» 


co to c<i co 




^ 




^ 




^ 




00 UO fO 00 


•* 


r^-vrr Oï 




'O 00 — ^3- 


00 




o M OiCO 


a> 


co « co 00 


•^ 


v3- - t^ C5 


C4 


S 


^^m CN fo 


in 


00 «s o ce 




'O CO r^o 




e 






o oco co 
— « >-. 


co e< coco 


^ 



O O O O 


n 


o o o o 






o-.^^ o oc 


«ri 


co •■n yn r^ 


Ci 




t^ 









05 aj f « 






427 



^ lO '- t— uo 

•: c* yt a o 

r fO lO lO I «q" 



lo v* oi co c: 



00 -«-!■ l^ lO 





iO CO 00 C^ iC ÎC 

eo lO C"< i— iry -«p 






OOC^COC^ 


»o 


.îj« COC^ — « 


o 


^c^co^ 


cr< 






CO i - (M 

■îvcr r C 
5'f': in ;o 



r^ « o c 


»* 


r^;c m x 


c- 


^ c «^ 




m o r^io 


S 






e« 



Ln - 


r..n 


^4 


ooc 


- oc 




vrr o. 


r- en 


O 


fi m 


C^. Ci 


00 


m « 


f^ ^T 


^ 



ce 


w — co 


S 


CO 


es 00 C5 


«5 


r-ci r^ 




^-r 


r^ro fo 




m 


— m ^3- 


^ 



!3- O^ c ^3- 


t^ 


■5 00 V— - 




3 vr o '-O 


O 




Nt 


5-<rîD "O 






<M 



ce Ci f. " 


j^ 


o vs- en « 


»« 


"O w o o^ 


r^iM t^c 


co 




co 




e« 



r^rs» en 


^ 


^— îTO CO "<rr 


Q 


ço cnoc - 




M Lo 02 c 


00 




Nt 




^ 



o r^ - ^— 



00 ^o en 


en 


<o 


ro ^— lO 




>n 


r^oo co 


n 


m 


-TOC O 


« 


'.o 


CT c^ en 




o 



CD ^crco cr. 


M 


oc .-5 - 00 


««r 




CD 


c in - 00 


en — M 


C^ 



va-.-n kO 00 


^ 


r^oo 00 - 


TO 


. o co LO es 


t^ 


oo ro co v^ 
<s en -. 



: r - c 


S 

f 






o o o o 

on co r^v-- 




o o o o 

es LO C^ — 

oo - 50 o 






■îOt-GO CtO-^T* eC-*LOCO r^OOCTsO 

-ccsoœ ot^t-i^ r^r-r-c- t-t--t^oo 



9 3?^ 

«.11"' 



S o 



— 


n 




a 




> I 


a. 


o 

ce 

s: 


1 



-jm 



428 



XXXYI. — UOlYEttE.^T M U POPliUilO 

{Données fournies par la Staeiscit/ 



AKKOXblSSEHENTS 



1 Louvre 

2 Bourse 

3 Temple 

4 Hôtel-de-Vii|e. 

5 Panthéon 

6 Luxembourfj . , 

7 Palais-HourboM 

8 Elysée 

9 0|)éra 

10 Knclos S'-Laurei.i.. . 

1 1 Popinconrl 

r2 Reuilly 

13 r,obelins 

14 OI»serval(iir»^ 

15 Vaugiraril 

16 Passy 

17 Balignollos-Monceau 

18 Kiitte-IWoriimarlre. . 

19 Hutte-Ch;iiinioiit. . . , 

'20 Ménilmonlant 

Déposés à la .Mori:uo. . . 
Domiciliés hors I*aris.. 

Totaux 




Naissances. Total pou 
Décès. Total pou 



(M ( *) L'élcïalion du taux de 1» mortalité pour les iV et m* arrundis- 
pice de la Vieillesse des rcniuies), ei dans le m*, de l'hospice de» 

(») Ce rapport a clé calcalé sur 5i k.h naissances, c'est-é-dire non 
miciliée hors l'arls. 

'* I (;c rapport a été calcule sur 47969 décès, cest-à-dirc non com- 
piccs, eic.et qui n'étaient pas domiciliées à Paris. 



ï l'AinS EA 1900 

luniciftale de la faille de Paris) 



^ 



54 

^4 
142 
166 
190 

125 

II I 

1-72 
248 

48. 

É 

Sig 
180 
326 
538 
358 
43fi 
ff 

2c>4 

)ii8 



6G8 


5i 


767 

844 


710 


ai 


95. 


ik 


1372 


iiii 


^? 


1926 


ii5G 


2049 


954 


81 


1343 


934 


54 


l32l 


ioi4 


/ / 


948 


i36i 


9e 


lOII 


i63o 


122 


2443 


2027 
i363 


192 


4546 


85 


2408 


1293 


lï 


3328 


i4o5 


3289 


1693 


90 


3326 


i36c, 


64 


1609 

2946 


2198 


i5/, 


2681 


186 


4769 


i5o6 


99 


3iii 


1782 


'i4 


4o33 


// 


ff 


80 


rr 


u 


45i4 


28312 


I89I 


02483 



01 191 

4; 9^9 



SUR 1000 HABITANTS 


(pop. du recen». de 1906) 


c 

iNaiBs. 


ombien de 


Mar. 


Décès 


«4 


11,0 


12,6 


i5 


ïi»7 


l3,8 


18 


11,0 


i5,9 


20 


II, D 


20,0 


U 


9»8 
9»8 


:i;^ 


i5 


9»*^ 


i3,6 


II 


10.2 


9.5 


i4 


11,5 


12,7 


17 


10,7 


16,1 


22 


10,9 


19,6 


20 


9.8 


17,4 


23 
21 


9»7 
9,4 


23,0; 


21 


10,1 


i9»8 


l3 


10,5 


12,3 


16 


10,6 


14,2 


21 


10,4 


18,5 


24 


10,2 


21,0 


.4 


10,5 


23,8 


II 


// 


// 


ff 


// 


II 


19' 


10,4 


17,6^ 



ements tient à l'existence, dans le i3' arrond.,de la Salpèlrière (hos- 

'.nfants Assistés. 

onipriii les 5oo3 naissances ppoTenanl d'enfanls dunt la mère était do 

ris les 451; décès de personnes mortes dans les hôpitaux, hos- 



-^ 



k?,0 



XXXVII. — MOIYKMENT DK LA PrtPlLATI!>\ BE PARIS E\ 1907 
( Résultats provisoires ) 



AUROiNDISSEMENTS 



Lonvro 

Bourse 

Temple 

Hôtcl-de- Ville 

Panthéon 

Luxembioni'g 

Pàlais-Bourbon 

Elysée 

Opéra 

Enclos S'-Launnl. . . 

Popiiiconrt 

KeMilly 

Gobelins 

ObserviiïoliM? 

Van(|irar(I , 

P.r^sy , 

Ba'tijpiolle-Mrtnooau, 
Butte-Mont martre. . . 
Butte-C-hauinont.. . . 
Méaiiiuontiiut 



NAIS- 


DÉCÈS 


SANCES 




835 


8oq 


996 . 


88è 


1602 


i5o9 


iqo3 


1982 


1894 


2lg7 


i388 


i43i 


i33o \ 


î3io 


^2V 


1080 


i4îV6 


270!^ 


2676 


493^1 


4(iS6 


.7GT 


235fi 


3o88 


3575 
35*5 


3 :>56 


3700 


3.070 


r6q6 


leée 


3384 
53q4 


3i65 


4903 


35oi 


3402 


3883 


4319 


5 08 II 


5o5oi 



POl'U 
1000 HABITANTS 

de cliaqnc 

arrorHiisscment 

combien de 



nais- 
sances 



14 
16 

19 
20 
16 

x4 
14 
II 

i3 
18 
21 
20 

23 
22 
22 
l3 
16 
21 

24 
23 



Naissances ( mort-nés non compris) léfjîtiines. . 
» » illé'jjiliiHes. 

Morl-néfi 

\laria{Tes 

Divorces *. 



i3 

i4 

»7 

20 

19 

i5 

i3 

1 1 

12 

18 

20 

18 

2 

2 



3(«) 



37831 ' 
I •*t)8o 

18-3 



t ' ) / «//• los Milles |)as;o prcicilctilc 



431 



,:si 



aWIII.- .yiOL'YOIEAT DE LA P0PlL4JI0i\ DE PARIS 

DEl»lIS 1750 
{D'après les données de la Statistique municipale) 





n-:mu-\t i^ 


V i<£[UUDE J 


1 

PAm 1000 «ARITANTS 


PÉRIODES 


nom 


brc movcii a-unuel tic 


eombien de 




nais- 


ma- 


^ocèfi 


mort- ( 


nais- 


ma- 


docès 




sances 


riages 




nés 


sances 


riages 




1750-1759 


ig',2i 


4598 


19098 


// 


35,1 


8,0 


34,5 


1780-1789 


19961 


5i58 


199^4 


ri 


33,3 


8,6 


33,3 


1799-1808 


2o55!i 


|o57 


2X222 


// 


35,1 


6,9 


36,3 


'1810 


20727 


5199 


2o354 


rr 


3i,o 


7,8 


3o,5 


-1830 


27121 


7o56 


^3945 


•497 


36,2 


9,4 


3i,9 


1835 


28339 


7470 


28668 


•749 


34,3 


S,o 


3^,7 


1840 


2969!} 


S685 


26321 


•929 


32,9 


9.6 ' 


29,, 2 


>ii-1845 


333 ',1 


946i 


27237 


21 65 


33,5 ^ 


9,5 


27.4 


1840-1850 


32.77 


9^49 


32715 


2512 


3o,5 


^ȕ 


3x,i 


1851-1855 


34222 


II 075 


33i44 


2448' 


3o,7 


9^9 


29,8 


1850-18C0 


40298 


12041 


33920 


3l24 


28,1 


8,9 


23,6 


18(>1-18G5 


53790 


16180 


44"3i5 


4i66' 


3o,5 


9,3 


25^5 


1866-1871 


55625 


^7677 


^7199 


4335 


3o,3 


9.Ï 


3i,i 


1872-1K7C 


55096 


21873 


43253 


4220 


28,7 


10,1 


22,5 


1877-1881 


56524 


19130 


51453 


4229 


26,7 


9,0 


24,3 


1882-1886 


61387 


20812 


54902 


4856 


27,3 


9,2 


24,4 


1887-1891 


58495 


21593 


52996 


4268 


25,0 


9,2 


22,6 


1892-1896 


57282 


22972 


51264 


4941 


23,2 


9,3 


20,8 


1897-1901 


55783 


25i46 


497-^' 


5245 


2i,n 


9»7 


19» 3 


1902-1906 


53o53 


2668. 


479^5 


4954 


19,5 


9,S 


•7.6 



432 



HEURE I.ÉaAZ.E EN FRAKCE. 



L'heure légale en France et en Algérie est l'heure 
temps moyen de Paris. (Loi du i5 mars 1891.) 

Un décret, publié dans le Journal officiel tuni- 
sien du 25 avril 1891, introduit l'heure de Paris 
comme heure légale dans la Régence de Tunis. 

Dans les autres colonies et protectorats français 
on a conservé Theure locale. 

La substitution, en chaque point de la France, 
de l'heure do l'Observatoire de Paris à l'heure 
locale, est déjà entrée dans les habitudes du 
public, puisque Iheure de Paris, adoptée depuis 
longtemps par les Compagnies de chemins de fer, 
est celle que marquent les cadrans des horloges 
extérieures {*) de toutes les gares. 

Correction à appliquer à l'heure moyenne locale 
d'un lieu pour obtenir l'heure de Paris. 

Cette correction n'est autre chose que la valeur 
de la longitude du lieu, rapportée au méridien de, 
Paris et exprimée en r<;//i/)^ (minutes, secondes) 
au lieu d'être exprimée en angle (degré, minutes 
de degré, etc.), comme sur les Caries géogra- 
phiques. 

Li correction est soustractii'e pour les lieux 



(•) Les cadrans de I intérieur des gares, pour des niolifs 
d onlrc puroiiient administratif, sont en retard de quelques mi- 
nutes sur l'heure de l'aris. 



i33 

m "* 

siiiiés à Test de Paris, et additive pour tous ceux 
silnës h l'ouest. 

Les Tableaux XXII.p. 353. et XXXII, p. /JiG, ren- 
loimant la longitude en temps des chefs-lieux de 
département et d'arrondissement, donnent direc- 
tement pour ces villes les éléments de la cor- 
rection. 

Ainsi, la longitude de Nancy est i5'"24' E; on 
doit donc retrancher i3'"24' d'une horloge réglée 
sur le temps moyen de Nancy pour avoir l'heure de 
Paris : donc 4*^ 2i"4V' temps moyen de Nancy, cor- 
respond à 4*'6'"'20% temps moyen de Paris. 

Pour Rennes, il faudra ajouter la longitude Ouest 
16" 3' à l'heure moyenne locale pour avoir l'heure 
légale : donc V^i^^a', temps moyen de Rennes, 
correspond à 5*^7" 25'. temps moyen de Paris. 

Si l'on connaît seulement la longitude en angle 
(soit qu'on l'ait relevée sur une Carte ('), soit 
qu'on Tait puisée dans une liste de positions géo- 
graphi(|ues ), on transformera les angles en temps, 
pour avoir la correction à appliquer à l'heure 
moyenne locale pour avoir l'heure de Paris (-). 



' : Sur le* Caries géographiques frHni,ai8es, les longiludessonl 
comptées à partir du méridien de Paris et généra Ijcrneni expri- 
mées en degrés sexagcsimaux ; sur les Taries de l'Élat Major au 
— ! — ou il y a deux graduations, c'est la graduation t'.r/<;r/e«/e 
qui est sexagésimale: c'est donc sur celte graduatio» qu on lira 
la longitude pour appliquer la règle exposée ici. La graduation 
intérieure est centésimale, c'est-à-dire exprimée en crades 
(centièmes de quadrant) et en minutes centésimales (centièmes 
de grade). Il n'y a pas de confusion possible lorsqu'on est pré- 
Tenu, parce que les grades sont désignés par 1 G') et les minutes 
par un accent grave ( \, tandis que les degrés sexagétsiœaux 
sont désignés par un petit zéro (") cl les minutessexagésimales 
par an accent aigu {'). 

'-(Pour cITcctutT cette transformation, on rcmfirquera que 
i" d'arc équivaut à i" de temps, i' d'arc à 4* cl i" d'arc à o',o67. 



m-. 



28 



m 



434 



HEURE XiÉGALE A li^ÉTRAUTGER. 



On Iroiivora ci^après quelques indications sur 
les '.heures adoptées par divers pays, soit dans la 
vie civile en général, soit dans les chemins de Ter 
et les lignes (télégraphiques. 

Un certainmombre d'États ont adhéré au système 
d^s fuseaux horaires, en prenant pour origine le 
méridien de Green-wich, situé à 9" 21' à l'Ouest de 
Paris, et en le faisant passer par le milieu du pre- 
mier fuseaUj'qui s'étend, par suite, à 7" 3o' (ou 3o mi- 
nutes, en temps) de longitude, des deux côtés de 
ce méridien. 

Tous les lieux, «itués-dans ce fuseau, marquent, 
au même instant, l'heure temps moyen de Grecn- 
wich, qu'on a dénommée V heure de l'Europe occi- 
dentale ; ^\\e retarde de 9™ 21' sur l'heure légale 
de la France. 

Les points situés dans le fuseau suivant, en allant 
vers l'Est, marquent l'heure de l'Europe centrale 
qui «j'rtTîce exactement de i'' sur l'heure de Green- 
wich, ou de 5o™39* sur 1 heure légale de la France. 

Dans le fuseau suivant, on marque l'heure de 
l'Europe orientale, qui avance de 2'' sur l'heure 
de Greenwich, et de l'^So^Sg* sur l'heure de 
Paris. El ainsi de suite jusqu'au la' fuseau, dans 
lequel l'heure avance de la'' sur (ireenvvich. A ers 
l'Ouest, au contraire, l'heure marquée dans cha- 
cun des fuseaux successifs retarde de 1'', a**, 3''» ..., 
12^ sur r'heuro de (ipeenwioh. 



435 



PAYS DONT LUEURE EST RÉGLKI 

sur le méridien de Greenwicb 



Allemagne ( Empire d' ) 

j Togo ( Afrique ) 

J l Afrique de l'est 

I \ Afrique du sud-ouest 

J Cameroun 

^ Kiao-Tchéou ( Chine ) 

I jlles Carolines, Mariannes, Archipel Bis- 

3f marck, Nouvelle-Guinée.. 

' lie Samoa ^ .,. 

Angleterre, Ecosse, Gibraltar ,. . . . 

Malte..... 

Afrique du sud, Natal, etc 

Ile Maurice. Seychelles • 

Archipel des Chagos 

Inde 

Birmanie 

Australie occidentale 

Hong-Kong 

Australie méridionale 

Nouvelle-Galles du sud, Queensland, 
Tasmanie, Victoria 

Nouvelle-Zélande, île Chatam 

Nouvelle-Ecosse, Ile du Prince-Edouard 

IS'ouveau-Brunswick, Ontario, Québec. 

Keewatine, Manitoba 

Alberta, Assiniboïa, Athabosca 

Colombie britannique 

Autriche-Hongrie 

^Belgique 

Bosnie-Herzégovine 

Chine 



?^ 



CORRECTION 
de l'heure 

de 
Greenwich 



-4- I 
O 



4- I 



(M 



-MO C} 

+ 12 i'I 
O 

-f- :l 
-+- 2 

+ 4 

-h 5..3o 

+ 6.3o 

+ 8 

-h 8 

-f- 9.,3o 

-MO 
-4-II.30 

-4 

— 5 

— 6 






(•i Heure proposée. — f*) En usasre dans \e service des chemins 
de fer. — (^ > L'heure est comptée de oh à 2i*^ à partir de minuit. — 
(*) Adoptée oraciellcment par les Douanes maritimes situées dans le 
Tuseau de la côte, les télégraphes et les chemins de fer. Le systèoie 
des fuseaux horaires a olé inauguré, à Lhang-Haï, le i" janvier *9o3, 



;-lî 



k3V) 



PAYS DONT L HEURE EST RÉGLÉE 
sur le méridien de Grecnwich [suite) 



Conjjo indepciidatit 

Danemark 

Égypio 

EspagiK; 

, Atlantic time ( Porto-Rico ) 

. I Eastern time (côtes de l'Atlantique) . , 
.|l Central time (vallée du Mississipi ). . . . 
■1 I Mountain time (montagnes Rocheuses). 

^ j Pacific time (côtes du Pacifique) 

.| \ Alaska time 

'Y j Havaïan time ( Havaï ) 

« I Samoan time ( île Samoa ) 

'"^ I Philippines time ( îles Philippines ) . 

, Guam time 

Honduras 

Italie 

Japon, Corée 

Formose, Pescadores 

Luxembourg ( Grand-Duché d«» ) 

^'o^vège 

Pays-Bas 

Serbie 

Suède 

Suisse 

Turquie 



COURECTION 
de l'heure 

de 
Grcenwicli 



— 8 



9 , 
lo.io 

II .3o 

8 

9.3o 

6 i 



(M Heure gcncralemonl adopico, mais non otllciellp. — (') Llioar < 
se coDiple de oh à M^ a parlir de minuit. — (') I»ans le* servie» • 
pulilics et les Compagnies de Transports. Dans sa séance du :? juilU : 
ifK>8, la seconde cliamb'e des Elats-<<énéraux des Pays-Bas a, p<' \ 
'o Toix contre ii, adopte une proposition du GquTeinemeiit tendai f 
à l'adoption de l'Iieurc d'Amslordaro. L'Iieurc légale serait ainsi e | 
avance de i(."i8' sur Paris. — i*) L'heure de l'Europe occi(!enta ' 
(Greenwich -i-2h) est employée dans les relations extérieures. L» { 
habitants font usage de Vheine Inique, ba>ce sur le coucher «i ( 
S"leil, le lever du soleil ayant lieu théoriquement ijh après. Les ch' 
mins de fer indiquent généralement, à la fois, l'heure de l'Euroj 
occidentale et l'heure turque. Les services télégraphiques emploie) ' 
l'heure de Sainte-Sophie, en avance de 1^4-;- 32* sur Paris, pot 
l'extérieur et 1 heure turque à l'intérieur du pays. 



437 



PA>S l»0.\T I/IIKIKK \ EST IV\S llHGi.KK S|i« IV. MEIUDîEÎV 
IIE «KhEWVICll. 

Les heuroi indiquées dans ce Tableau sonl celles principalement 
en usage dans les chemins de fer, les télégraphes, ainsi que, fiié.iérale- 
ment, dans les services civils; mais cependant dans la population on 
fait encore sourenl usage du temps local. 



République Argentine 

Empire liritonnifjnr ( ' ). 

Irlande 

Arabie 

Iles Buliama 

Iles harbades 

Iles Bermudes 

l''Orneo ( - ) 

Iles Falkland iMalouints) 

lie» Fidji (Yitï) 

Guinée 

Honduras hrilaiiuique. . . 

Terre-Neuve 

Trinidad 

Slrait> Settletuents (Dfiroits) 

rdiili (3) 

(Colombie 

Cosla-Rica 

Cuba 

Républicaine Dominicaine 
Equateur 



MKRIUIKN 

base 



Cordoba 



Dublin 


- 0.35 


Aden 


-r- 2.5l 


Nassau 


— 0.19 


Rridgelown 


-4. « 


Hamilton 


— 4.29 


Labouan 


i \'\ 


Port Stanley 


Suva 


+11-44 


Denierara 


- 4. '^ 


Belize 


— b. 2 


S^-Joan 


— 3.40 


Port of Spain 


- 4.i5 

4- 6.46 


Singaponr 


Santiago 


- 4.52 


Bogota 


— 5. 6 


San José 


— 5.46 


La Havane 


- ^-^9 


S'-Domi ligue 


-4.4c, 


Quito 


— 5.24 



CORRECTION 
de l'heure 
de Pari». 



— 4.26 



(M Voir aussi le Tableau précédent. — (») 11 a été annoncé, mai 
non officiellement, que le temps, dans le Bornéo britannique, serai 
Greenwich -t- 8l>. — (») A Valparaiso on emploie le temps local. 



m. 



4^38 



PAYS DONT L'HKUUE N'EST PAS lŒGLÉE SUR 
DE GREENWICII (suite). 



.E WERIDIEIV 




France, Alf^érie, Tunisie ('). 

^rèce 

Mexique (2) 

iVicaragua 

Panama ( ^).. 

Pérou 

Portugal 

Kussie d'Europe ( '' ) 

Salvador 

Uruguay 

Venezuela 



MÉRIDIEN 
base 


CORRECTION 
de l'heure 
de Paris 


Paris 




!. m 



Athènes 


-h 


l.oG 


Mexico 





6.4(J 


Managua 





5.55 


Colon 





5.2q 


Calao 





5.i8 


Lisbonne 


_ 


0.4*) 


Poulkovo 


H- 


I .02 


San Salvador 





6. (\ 


Montevideo 





3.54 


Caracas 


— 


4.3: 



( ' ) Dans les autres colonies ou protectorats, on fait usa^'e de llicure 
locale.— (5) Les villes des provinces emploient généralement l'heure 
locale. — (^) L'heure de la côte de l'Atlantique ou ensfern lime 
(Grcenwich — 5h) sera probablement adoptée. — (*) Dans les stations 
de chemins do fer, on indique à la fois l'heure de Poulkoro et l'heure 
ilocale; celte dernière est en usage dans la vie publique. 




439 



TABLES DE MORTALITÉ. 



Les Tables publiées ci-après sont présentées sous 
la (orme usuelle de Tables de survie, donnant d'âge 
en âge le nombre de survivants d'un groupe ob- 
servé. 

La loi de mortalité à laquelle chacune de ces 
Tables correspond se dégage facilement au moyen 
des formules que donne le Calcul des probabilités.' 

Si l'on représente par V^ le nomVjre de vivants 
indiqué par la l'able pour l'âge x, la probabilité 
qu'un individu de cet âge atteindra l'âge or H- ti 
sera représentée par le rapport 

V ■■'■•- 

L'expression i ~^ représentera alors la pro- 
babilité qu'un individu de l'âge x n'atteindra pas 
l'âge X -h n. 

On voit par là qu'il sera aisé d'obtenir la valeur, 
à un certain moment, de payements à. fair«, soit.en 
cas de vie, soit en cas de mort. 

Ces Tables correspondant à des lois de mortalité 
très différentes, on devra donner la préférence à 
l'une ou à l'autre, suivant le but que l'on se pro- 
pose d'atteindre. C'est afin de faciliter un tel choix 
que nous donnerons les indications sommaires qui 
suivent : 

Table de mortalité de la population de la 
France d'après les résultats du recensement du 
24 mars 1901 combinés avec les relevés de 
TEtat civil de 1898 a 1903: — Publiée en 1906, 
elle donne la survivance de la population française 
d'après les documents les plus récents. 

Les documents relatifs à la mortalilc ont clé cotnuiuniqués 
par la Société des Actuaires français, par I intermédiaire de 
son Président, M. Guieysse. 



kfii) 



^f? 



Table CR de la Caisse nationale des retraites. 

— RésiiUat des laits observes parmi les rentiers 
entrés eu jouissance de leur' pension et les dépo- 
sants à capital réservé. 

Table AF (assurés français). — / 
•«..»«/ • « .V i Construite» 

Table R.F (rentiers français). • ) 

récemment par un groupe des principales coni]>a- 
gnies françaises, elles sont assimilables aux Tables 
anglaises, américaines et allemandes pour l'exacti- 
tude qu'(dles comportent. Ce sont anssi des Tables 
d'expérience l'ésultant d'observations parlant sur 
la clientèle même des Compagnies d'assurances. 

Table H"* des vingt Compagnies anglaises. 

— Dressée en i86i-G3 par ITnstiJul des Actuaires 
de Londres, d'après les observations laites ditus les 
vingt principales Compafjnies d'assurances sur la 
vie. Établie av(!C un {{rand soin, cette Table donne 
la mortalîlé «les assurés observés (hommes seule- 
ment), c'esl-à-.lire d'un groupe assez homo|fène. 

Table des vingt -trois Compagnies allemandes. 

— Établie d'après les observations faites jusqu'au 
3i decembie 1870, sur le nombre important de 
546084 contrats d'assurances places dans des condi- 
tions identiques au point de vue tie la sélection: 
est, comme la précédente, une T;ible «rexpérieiKe 
«'appliquant à un ffroupe homogène. 

Table d'expérience américaine (1868). — 

Parmi celles publiées en Amérique, nous ne cite- 
rons que cette Table d'expérience, dite aussi Table 
fie Hoornans. C'est la plus répandue; elle sert de 
base aux tarifs de la plupart des Conrpagnirs 
d'a*suiances sur la vie, en Amei-ique. 

Table de mortalité des pensionnaires civils dt 
l'État. — Construite par .MM. Charlou et Achard 
sur les faits observés jusqu'au 3i décembre 1877. 

Table de Deparcieux. — Construite au 
XVIII" siècle, elle ne représente )dus la loi de la 
morialilé, mais offre un intérêt historique. 









kkl 








1 




TABI.ES DE MORTAI.ITÉ 


de la population de la France, d'après les résultats | 






du recensement du 24 mars 1901. 






Survivants sur looooo nés vivants. 






SKXK 


POPULA- 




SEXE 


1 

POPLLA- 




Vl.fs 




— ^ — -. 


TION 


AGES 




■— ^^ — - 


TION 






masculin 


féminin 


totale 




masculin 


féminin 


totale 






pm 


vf 


P"../- 




pm 


P.^' 


P"./ 




J^iirs 








Ans 










io 


1 OO ooo 


1 00 000 


100 000 


14 


75062 


77561 


76 288 




;5 


97906 


98829 


981,3 


15 


74818 


77 248 


76012 




10 


96 952 


97 568 


97 253 


16 


74537 


76903 


75-700 

75 35o 




15 


96058 


96 869 


96 454 


17 


74211 


7652^ 
76 124 




Mois 








18 


73 837 
73 4ié 


~^lî% 




1 


9i 292 


9^ 449 


94 858 


19 


75696 




■^ 


92 4oo 


93911 


93140 


20 


72948 


75246 


74076 






90744 
89515 


92 539 


91 624 


n 


72438 


tl^ 


73 585 






91 541 


90 5o8 


00 


7^894 


78 068 






88 4^5 


90 642 


89 52 2 


23 


71333 


73780 


72534 




l'i 


87532 
86714 


89841 


88 663 


24 


70775 


73261 


71 99^ 






89113 


87888 


25 


70 23o 


72732 


71458 




- 


85961 


88443 


87,-6 
86 533 


26 


69702 


72 197 


70 927 






85 b83 


87 836 


27 


69 190 


71661 


7o4o3 
69883 




H) 


84679 
84.43 


87 295 


85 960 


28 


68 683 


71 129 




-11 


86801 


85 4^5 


29 


68172 


70599 


69862 




Ans 








30 


67653 


70068 


68887 




1 


83 6-4 
80 8^9 


86 35i 


8', 986 


31 


67i2i 
66 5^5 


69 536 


68 3o5 




o 


83 617 


82 200 


32 


69002 


67764 




:> 


79 3io 


82 i5o 


80 701 


33 


66 012 


68 465 


67214 
66 653 




'i 


78 365 


81 200 


79 7'^^ 


34 


65 434 


67923 




.") 


77 ^2 


80496 


79 o65 


35 


6'i 839 


67^^77 
66825 


66082 




i) 


77 'Ç)9 


79 97^ 
79 5j3 


78 557 


3G 


64228 


65 499 




7 


76808 


78 ,5:> 


37 


63 601 


66 269 


64907 






76478 


79 199 


77 811 


38 


62 959 


65 709 


64306 






76 195 


78892 


77516 


39 


62 306 


6.3 1 47 
64 583 


63 697 






7^ 944 


78616 


77 253 


40 


6i6ii 


63 082 






7? ^'4 

7"> 497 


78 35s 


77 010 


41 


60 960 


64oi5 


62 457 






78 io5 


i;i'4 


42 


60 261 
59541 


63441 


61 819 




i;} 


75 283 


77841 


43 


62 859 


6t 167 


1 



















■ 






n2 












tabx.es de 


MORTAI.XTÉ 








de la population de la Fi 


raace (suite). 








Survivants sur looooo nés vivants. 








SEXE 


POPULA- 
TION 




SEXE 


POPILA- 
TU)N 




AGES 


masculin 


féminin 


totale 


AGES 


masculin 


féminin 


totale 






jptn 


P/ 


P-/ 




P"' 


P^- 


P"./ 




Ans 








Ans 










. 43 


09541 


62869 


61 167 


75 


17810 


23454 


20 579 




44 


^^ 799 


62 266 


Oo 498 


76 


15879 
13984 


21 237 


i852i 


45 


58 o33 


6imt- 


',59811 


77 


i9o36 


16474 




46 


57 242 


61045 


r59 io5 


7« 


12 l52 


16878 


■i448i 




47 


56 424 


60 409 


■58 377 


79 


10 4o3 


14787 


1^ 562 , 




48< 


55 58o- 


59757 
59084 


•07627 
: 56 854 


80 


8774 


12789. 


10 700 




49. 


54^1, 

,53éi«' 


81 


7302 


10 9i3 


9 «79 ' 




50' 


5^.385 


; 56 007 
55 234 


82; 


6oo5 


9 ^94 


7573 




51 


52 903 ' 


57-659 


83 


4871 


7638 
6253 


6 23f 




52 


5i 965 


56;9o4 


54 386 


84. 


3 885 


5 o49 




53 


5ï oo5 


50 119 


53 5 1 1 


85 


3 037 


5o37- 


4 020 




54 


,50O20< 


55'3oa 


52609 


86 


2 337 


int 


3 i5> 




55 


49004 


54452 


01 670 


87 


,778 
i337 

f>93 


:. i',8 




56 


47 949 


53 503 


5o 702 


88 


2451 


iS84 




57 


46817 


5-2 629 


49O82 


: 89 


1895 


. 435 




58 


45689 


5i 640 


48 606 


90 


-28 
526 


i452 


1 o83 




59 


44473 


5o 572 
49441 


47 468 


91 


iio3 


809 




60 


■ 4o 199 


46 264 
4199'» 


92 


370 


83o 


598 




61 


■4:1867 


48 237 


93 


263 


619 


438 




62 


' 4o 479 


46()(k) 


43 659 


94 


181 


iù 


317 




63 


39036 


45009 


42261 

'40 802 


95 


122 


227 


64 


'37542 
3.0998 


42 69^ 


96 


80 


242 


160 




65 


39 282 


97 


5i 


173 


III 




66 


34 4o3 


42i3o 


37702 


98 


32 


123 


76 




67 


32754 


39 493 


36 009 


99 


»9 


86 


03 




■ 08 


3i o49 


37771 
3D9Ô8 


34340 


100 


II 


59 


33 




69 


29287 

20 089 


32 558 


101 


6 


40 


22 




70 


34b53 


3o 69O 


102 


3 


26 


i3 




71 


320O1 


a 8 7O3 


103 


I 


16 


8 




i 72 


23 669 


29989 


2O 768 


104 


0,2 


9 


4 




73 


21 722 


37830 
2 5665 


24727 


105 


0,0 


3 


I 




, 74 


ji\rA. 


2 2 06. 


106 




'• 





? 



















V43 





TABI.E C. R. 






M' 


de la Caisse nationale des retraites 




AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 




3 


100 000 


37 


81454 


71 


38 096 


- 


4 


99285 


38 


80817 


72 


35718 




5 


98708 


39 


80 i6d 


73 


3328a 




6 


98244 


40 


79 49P 


74 


30799 




7 


97870 


41 


78807 


75 


28 288 




8 


97 56ï 


42 


78 102 


76 


25 769 




9 


97 294 


43 


77382 


77 


28265 




10 


97 045 


44 


76 646 


78 


20 802 




11 


96 790 


45 


75894 


79 


18 409 




12 


96 5o5 


46 


75 120 


80 


16 109 




13 


96 176 


47 


74316 


81 


13927 




14 


lUt 


48 


73472 


82 


II 883 




15 


49 


72 379 


83 


9995 




16 


94 870 


50 


71629 


84 


827;} 




17 


94 326 


51 


70 618 


85 


6737 




18 


h 734 


52 


é9 546 


86 


5^88 




19 


93096 


53 


68417 


87 


4281 




20 


92 423 


54 


67233 


88 


3261 




21 


91 724 


55 


65 999 


89 


2 470 
i838 




22 


91 01 1 


56 


64717 
63 387 


90 




23 


90297 


57 


91 


1347 




24 


89598 


58 


62 007 


92 


972 
691 




25 


88918 


59 


60672 
59 093 


93 




26 


88260 


60 


94 


48a 




27 


87 623 


61 


07 552 


95 


33o 




28 


87 002 

86 388 


62 


55 QDI 


96 


220 




29 


63 


54285 


97 


142 




30 


8o i6o 


64 


52 548 


98 


88 




31 


65 


5o 736 


99 


52 




32 


84 55i 


66 


48 8^42 


100 


28 




33 


83 935 


67 


46861 


101 


II 




34 


83 319 


68 


44 794 


102 


2 




35 


82 701 


69 


42642 


103 







36 


82081 


70 


40407 






, 


37 

i 


81454 


71 


38 ()()6 




















H 



**'♦ 







TABLE A.F. 

des Compag-nies française» 




AGES 



VIVANTS 


A(.tS 

27 


VIVANTS 


ACKS 

54 


VIVANTS 


AGKS 


VIVA^T^ 


I OOOOOO 


786718,1 

781578,4 


584598,5 


91046,9 

76098,8 

62087,8 


1 


963985 
987488 


28 


55 


572246,3 
559822, I 


82 


2 


29 


776868,2 


56 


83 


3 
4 


908486 


30 
31 


77'074.6 
765689,5 


57 
58 


.^45796,8 

53i 649.4 


84 
85 


5o588,3 
40117.7 


5 


892765 


32 


760208,2 


59 


5i686i,2 


86 


3. 159,3 


6 


884 754 


33 


754606.0 


60 


5oi 417,0 
485 806, 6 


87 


23657,9 


7 


878676 


34 


748887,2 


61 


88 


17522,7 


8 


878932 


35 


748085, 6 


62 


468525,2 


89 


12681 .9 


9 


870056 


36 


787088,6 


63 


451074,5 


90 


884i,i 


10 


866684 


37 


780888,6 


04 


482964,3 


91 


5991,6 


11 


863520 


38 


724556,0 


65 


4i42i3,5 


92 


8920, «• 


12 


860871 


39 


71804.. 5 


66 


39485i,8 


93 


2 467 '9 


13 


857048 
855 42f) 


40 


711828,8 


67 


8-4918,2 
3^4467.7 


94 


' 489,9 


14 


41 


704885,8 


68 


95 


859, a 


15 


849446 


42 


697209,8 
689777,0 
682066.8 


69 


333567,3 
812298,8 


96 


471,3 
244,8 


16 


845 o6q 


43 


70 


97 


17 


840298 


44 


71 


290759,4 


98 


..9,8 


18 


885178 


45 


674058,2 
665728,9 


72 


269061,5 


99 


Ikl 


19 


829762 


46 


73 


247882,5 


100 


20 


824 159 


47 


657055,9 
648014, 8 


74 


225718,7 
20 ',358, 5 


101 


!'! 


21 


8i}<47i 


48 


75 


102 


22 


812809 


49 


688 580.6 


76 


iS842Q,6 


103 




23 


807271 


50 


628-27.4 


77 


168096,4 


104 


Ô!3 


24 


801926 


51 


618429,0 


78 


143529,5 


105 


0,1 


25 


796786 


52 


607658.5 
596888.8 


79 


124896,2 


106 


0.0 


26 


791780,2 


53 


80 


.07854,4 






27 


786718, I 


54 


584598,5 


81 


91046,9 







1 lO 







TABLE R.P 

des Compagnies françaises 




\<,ES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


A<.i;s 
54 


VIVANTS 


ACES 
81 


1 

VIVANTS j 





lOOOOOO 


27 


786827,1 


6,34q3,7 
6o3633,9 


,45552,6 


1 


963985 

937 488 


28 


781810,9 


55 


82 


,25890,7 

,07374,3 

90184,8 


? 


2!> 


776763,6 


56 


59330, ,8 


83 


3 


9«79% 


30 


771680,7 


57 


582465,2 


84 


4 


903486 


31 


766555,8 


58 


571091,7 


85 


74447,3 


ô 


892765 


32 


76,383,0 


59 


559,48,8 


8(i 


60 3.2,1 

47947^2 


G 


884 7 -.4 


33 


756,55.8 


60 


546604,, 


87 


* 


87867^; 
873932 


34 


750866,4 


61 


533426,9 


88 


37231,9 
28204,0 




35 


745507,5 


62 


519087,6 


89 




870056 


3Ô 


7^0070,0 


63 


5o5o59,8 


90 


2079, ,, 


10 


866684 


37 


734544-7 


64 


489820,3 


91 


,4874,0 


11 


863520 


38 


728921,7 


65 


47^850, 8 
457,38,9 


92 


10295,8 


12 


860371 


39 


723 IQO,0 


66 


93 


6872,9 


13 


857043 
853426 


40 


7,73^7,7 


67 


439680, b 


94 


4408,4 


14 


41 


' 
711 532, , 


68 


421478,3 


95 


2706,3 


15 


849446 


42 


705219,3 
698924.5 


69 


402548,6 


96 


,583,0 


16 


845069 


43 


70 


3829,8.6 


97 


878,1 


17 


840298 


44 


6q2 45 , , 7 

6^5783,8 


71 


362630, 3 


98 


18 


835173 


45 


72 


3417',!, 3 


99 


225,4 


19 


829762 


46 


678902,0 


73 


320^27,6 


100 


,o3,o 


20 


824159 


47 


67i787»o 


74 


208 483, 9 


101 


43,6 


21 


818471 


48 


6644i7'2 


75 


276324,5 
253984,3 


102 


16,9 


22 


812809 


49 


656770,3 


76 


103 


6,0 


23 


807271 


50 


648822,5 


77 


23,6,7,8 


104 


0,5 


24 


801926 


51 


64o548,4 


78 


209397,7 


105 


25 


796786 


52 


63,921 ,0 


79 


,875,2,4 


106 


0,1 


26 


79,817,3 


53 


6229,2,6 


80 


,66i6f ,9 


107 


0,0 


27 


786827,, 


54 


6i3'493,7 


81 


,45552,6 







440 







TABI.I: H'" 








Des ving^t Compag^nies anglai 


ses 




AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VI VAN' 


10 


100 000 


32 


88 465 


■ 

54 


67852 

66 5i3 


76 


23 16 


11 


99 5io 


33 


87748 


55 


77 


20 70 

18 32 


12 


99 ïi3 


34 


87 021 


56 


65 114 


78 


13 


98784 
98496 


35 


86281 


57 


63 652 


79 


16 06 


14 


36 


85 524 


58 


62125 


80 


1393. 


15 


98224 


37 


84 745 ■ 


59 


60 533 


81 


II 91. 


16 


97 9^2 


38 


83 943 


60 


58 866 


82 


10 o3 


, 17 


97 624 


39 


83 122 


61 


57 119 
55289 
53374 


'83 


8 3i; 


: 18 


97245 
96779 


40 


82284 


62 


84 


676^ 
542: 


19 


41 


81436. 


63 


85 


20 


96223 


42 


80 582 


64 


5i373 


86 


4 28: 


21 


95 6i4 


43 


78 030 


65 


44960 


87 


334: 


22 


94 97» 


44 


m 


88 


2 5^< 


23 


94321 


45 


76 969 


67 


89 


24 


93 683 


46 


68 


42717 


90 


I 46c 


25 


93 061 


47 


7^973 


69 


40443 


91 


I o5: 


26 


92 444 


48 


74 9^^ 


70 


38124 


92 


72- 


.27 


91 826 


49 


73 85o 


71 


35753 
33 320 


93 


'. »^/ 


28 


91 192 


50 


72^26 
71566 


72 


94 




20 


90 538 


SI 


73 


30823 


95 




30 


89865 


52 


70373 
69138 


74 


28 269 


96 


ki 


31 


89 171 

88 465 


53 


75 


25 691 


97 


9 


32 


54 


67852 


76 


23 164 


98 






TABLE HE MORTALITÉ 
Des vingt-trois Compag^nies allemandes 



'^ 



Table de survie générale, i*evisée par le D"" Zillmer 

(Hommes et femmes ayant satisfait à l'examen médical complet). 



17 
18 
19 
20 

21 



32 
33 
34 
35 



VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


102787 


35 


87424 


53 


67741 
66251 


71 


lOI 878 
100 9^2 


36 


86 55i 


54 


72 


37 


85 662 


55 


64 695 


73 


100 000 


38 


84 756 


56 


63 074 


74 


99 081 


39 


83 828 


57 


61 383 


75 


98173 


40 


82878 


58 


59624 


76 


97286 


41 


81903 


59 


ÎIZ 


77 


96425 


42 


80897 
79862 

78799 


60 


78 


95590 


43 


61 


53 916 


79 


94 774 


44 


62 


51878 


80 


93970 


45 


70590 


63 


49781 
47632 


81 


93 173 


46 


64 


82 


92378 


47 


75450 


65 


45435 


83 


91578 


48 


74281 


66 


43 189 


84 


90770 


49 


78077 


67 


40887 


«5 


89952 


50 


7i83i 


68 


38 532 


86 


89 121 


51 


70528 
69166 


69 


36i33 


87 


88280 


52 


70 


33701 


88 


87424 


53 


67741 


71 


3i 249 


89 



3i 2/591 

28794 
26 358 
23 952 i 

21 692 ' 
19293 

17 o83 
14980 
12998 
II i5o 

9420 
7821 
6378 
5ii4 

4 1034 



3 i38 
24231 
i 857 ' 
I 4^5 



^■■■■i^ 






k 


1-8 










TABLE DE MORTALITÉ 








Expérience américaine 










1 18681. 






AGKS 


VIVANTS 


AGKS 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGKS 


VIVANT: 


10 


100 ooo 


32 


84 000 


54 


65 706 


76 


2376. 


11 


99 25 1 


33 


83 277 


55 


64 563 


77 


21 33o 


12 


98 5o5 


34 


82551 


56 


63 364 


78 


18 961 


13 


98762 


35 


81 822 


57 


62 io4 


79 


16 670 


14 


97022 


36 


81 090 


58 


60779 


80 


14474 


15 


96285 


37 


80 353 


59 


59 385 


81 


12 383 


16 


95550 


38 


796,, 

78 8*i2 


60 


54743 


82 


10419 


17 


94818 


39 


61 


83 


8 6o3 


18 


9^ 089 


40 


78.06 


62 


84 


6955 
5485 


19 


93 36? 


41 


77 :M» 


63 


53o3o 


85 


20 


92637 
9ï 914 


42 


76067 


64 


5i 23o 


86 


4 193 


21 


43 


75782 


65 


49341 


87 


3070 


22 


91 192 


44 


74985 


66 


47 361 
45291 


88 


2.^6 


23 


90471 


45 


74173 
733^5 


67 


89 


I 402 


24 


897^' 


46 


68 


43 i33 


90 


847 


25 


89032 


47 


72 497 


69 


4o 890 


91 


462 


26 


88 3i4 


48 


71 627 


70 


38 569 
36 178 
33 73o 


92 


216 


27 


87 596 

86 878 


49 


^073; 

oq 80 5 


71 


93 


79 


28 


50 


72 


94 


21 


29 


86 160 


51 


68842 


73 


3i 243 


95 


3 


30 


85 4', I 


52 


6.84. 
66797 


74 


28738 






31 

i 


84721 


53 


75 


26237 







4.49 

TABLE DE MORTALITÉ 

des pensionnaires civils de l'État 





viv; 


AGES 






hommes 


40 


lOOOO 


41 


9667 


42 


1)3 12 


43 


8q48 


44 


8639 


45 


8i5d 


46 


76S3 


47 


73o'2 


48 


7009 


49 


^784 


50 


6589 


51 


6 ',02 


52 


6196 


53 


5986 


54 


5801 


55 


56 18 


56 


545, 


57 


5292 


58 


5.34 


59 


^985 


60 


4835 


61 


4681 


62 


4517 


63 


4354 


64 


4'9l 


65 


4024 


66 


3835 


67 


3675 


68 


348T 
3296 


69 


70 


3ioo 


71 


2911 


72 


.7,4 



lOOOO 

9886 

9^34 
9618 

9393 
9262 
9143 
9o3G 

«8q9 
8747 
8606 

«479 
8364 
8221 
808 « 
7958 
7835 

7o36 
738', 
7210 
7012 
6832 

65o5 
63o7 
6088 
586. 
5621 
5365 
5 109 
4837 



72 
73 
74 
75 
76 
77 
78 
79 
80 
81 
82 
83 
84 
85 
86 
87 
88 
89 
90 
91 
92 
93 
94 
95 
96 
97 
98 
99 
100 
101 
102 
103 



27'A 

2010 

23o3 
2092 

•«97 
1720 
i54i 
i363 

1^9? 
1043 
893,5 

632,3 
520, r 
420,7 
332,3 
261,5 
2o3,6 
157,0 

i'7'? 
85,5 
62,6 
5o,» 
38,9 
29»7 
20,7 
Il ,0 
7'' 

n 

1,5 

o 



4837 
4538 
4234 
3923 
36i4 
3332 
3o66 
2789 
2486 
2204 

Ï937 
1682 
1462 

..47 

T039 
848.3 
688,8 
542,9 

419.7 
3i3,5 
226,2 
175 ,9 
i35,2 
100,1 

48,6 
4o,3 

32,2 

i7'4 



i9f^9- 



29 



450 



ST- 


TABI.C BE MORTALITÉ 








De Deparcieux 






AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VIVANTS 


AGES 


VI VA SI 


3 


1000 


26 


766 


49 


590 


72 


27. 
231 


4 


970 


27 


758 


50 


58 1 


73 


5 


9^8 


28 


750 


51 


571 


74 


23l 


6 


980 


29 


742 


52 


56o 


75 


211 


7 


915 


30 


734 


53 


549 


76 


19a 


8 


902 


31 


726 


54 


538 


77 


m 


9 


890 


32 


718 


55 


526 


78 


10 


8èo 


33 


710 


56 


5i4 


79 


i36 


11 


872 
866 


34 


702 


57 


502 


80 


118 


12 


35 


694 


58 


489 


81 


101 


13 


860 


36 


686 


59 


476 
463 


82 


^i 


14 


854 


37 


678 


60 


83 


7? 


i là 


848 


38 


664 


61 


45o 


84 


Il 


16 


842 


39 


62 


43. 
423 


85 


17 


835 


40 


657 


63 


86 


38 


18 


828 


41 


65o 


64 


409 


87 


29 


19 


821 


42 


643 


65 


395 


88 


22 


20 


8i4 


43 


636 


66 


38o 


89 


16 


21 


806 


44 


629 


67 


364 


90 


II 


]::22 


798 


45 


622 


68 


347 


91 


7 


. 23 


790 


46 


6i5 


69 


329 


92 


4 


24 


^h 


47 


607 


70 


3io 


93 


3 


25 


% 


48 


599 


71 


291 


94 


I 


26 


49 


590 


72 


271 


95 





if»*- 




MI^B^ 













V51 



MONNAIES. 



Monnaies françaises 4-^2 

Tableau des monnaies françaises ^ôb 

1 ableaux de la fabrication des monnaies en 

France 4^^ 

Ijlcau des mounaies: des colonies et protec- 
torats français 4^0 

I ableau des monnaies étrangères en circula- 
lion 4^3 

Note sur la fabrication de l'orfèvrerie et de la 

bijouterie. Poinçons de garantie. 49^ 

,T*ble de conversion des anciens titres 494 I 



m'- 



452 



MONNAIES FRANÇAISES. 



Les monnaies françaises sont assujetties, sous le 
rapport de leurs divisions, au système métrique dé- 
cimal des poids et mesures. 

D'aprôs la loi du i8 j;erminal an II! (7 avril 1795), 
constitutive du système métrique des poids et me- 
sures, l'unité monétaire a pris le dom de franc. 

La loi du 28 thermidor an III sur les monnaies 
porte : que l'unité monétaire conserve le nom de 
franc; que le titre de la monnaie d'arpent sera de 
9 parties de ce métal pur et d'une partie d'alliage; 
que la pièce de 1 franc sera à la taille de 5 iframmes, 
celle de 2 francs à la taille de 10 grammes, celle de 
5 francs à la taille de un grammes. 

Huit ans plus tard, la loi du 7 germinal an XI 
( >S mars i8o3) répète que 5 grammes d'argent, au 
titre de 9 dixièmes de lin, constituent l'unité moné- 
taire sous le nom de franc, et ordonne de frapper, 
des pièces d'or de qo francs à la taille de i55 au kilo- ' 
gramme. Le poids d'une pièce d'or de 90 francs est 
donc de 1000 grammes divisés par i55, ou de 
6(r'",45i6i . On admettait alorsque les valeurs de l'or 
et de l'argent étaient dans le rapport de i5, 5 à 1. 

Les monnaies dontn»)us venons de parler et celles 
qui ont été frappées depuis sont : 

En OR : Les pièces de ioo'% 5o'', 4o'', 20'', lO^', 5''. 

En argent: Les pièces de 5'', i'\ 1'', o'',5o, o'',^' 
o'', 20. 

En BRONZE : Les pièces de 10', 5% 2', i'. 

La loi du a5 mai 1864 ordonne la fabrication des 
pièces de o''^ 5o et o^% 20 au titre de 835 millièmes 



mi 



i5:5 



et l;i loi du i4 juillet iS66 fixe au même titre 
les pièces de i'*^ et 2'' (*). 

Enfin I* loi de finance du 3i mars igoS a auto- 
rité l'émission d'une somme de 10 millions de 
francs en pièces de 25 centimes en nickel pur. Bien 
que cette pièce ne rentre pas, comme celle de 
20 centimes émise depuis i8'f8, dans le système 
décimal, le motif qui a déterminé le législateur à 
revenir au système de la loi du 7 perminal an XI 
qui compri^nail une coupure de { de franc, est que, 
dans la pratique, la division en J[ et en \ est jugée 
plus commode el préférée par le public. 

Conformément aux prescription!» de la loi du 
3i juillet 1879, la fabrication des monnaies est 
exécutée en France, depuis le 1" janvier 1880, par 
vole de régie admini^t^ytive, sous l'autorilé du 
Ministre des Finances, el le régime de l'entreprise 
<|ui avait éié adopté auparavant a été abandonné. 
Le Directeur de l'Administration des Monnaies 
dirige le Service des Monnaies qui comprend l'ad- 
loinistratiou el la régie de fabrication; ces Ser- 
vices sont centralisés à l'Hôtel des Monnaies de 
Paris. I.a loi du 3i juillet 1879 a créé une Commis- 
sion de contrôle de la circulation monétaire com- 
posée de neuf membres; elle s'assure de la régu- 
larité des opérations effectuées. 

Union latine. — A la date du 6 novembre i885, 
une convention faisant suite à celles conclues en 
i865 et en 1878 a été signée entre la France, 
l'Italie, la Grèce et la Suisse. La Belgique n'a 
ndhéré qu'au mois de décembre i885 à cette con- 
vention, qui a été promulguée le 3o décembre i885 

( 1 ) Les ancienneiî pièces de monnaie de 26 centimes, 75 eeo- 
limes et 1 fr.SOc, qui ne sont pas décimales, ont été retirées 
saocessivemeni de la circulaiiun. La pièce de iOfrancs, qui n'est 
pas non plus décimale, ne se fabrique plus, et la pièce de S cen- 
times n'a pas pip fabrlquoc 



m 



et dont les dispositions sont eu vigueur depuis le 
i" janvier 1886. 

Suivant ces conventions, les espèces d'or et d'ar- 
gent des Étals contractants sont reçues sans distinc- 
tion dans les Caisses publiques; cependant la 
monnaie divisionnaire d'argent italienne n'a plus 
cours en France. 

Il ne peut être émis de pièces d'argent de 2^% 1^=", 
o*^"", 5o, o^', 20 que pour une valeur correspondant 
à 6^"' par habitant. Ce chiffre est fixé, en tenant 
comple des recensements effectués dans chaque 
État, comme suit, y compris les quantités déjà 
mises à la date de la convention ( * ) : 

fr 
France (Algérie et Colonies). . . 206000000 

Belgique 35 800 000 

Grèce 1 5 000 000 

Italie 182400000 

Suisse . 1900000G 

Divers autres pays, notamment l'Espagne, la Bul- 
garie, la Roumanie, la Serbie et la plupart des 
Républiques de l'Amérique du Sud, ont adopté un 
système monétaire basé sur celui de l'Union latine. 
Le Grand-Duché de Finlande, la Russie depuis 
1886, frappent des pièces d'or au même poids et au 
même titre que les pièces de 20 francs. 



(») Par la conTcntlon du 29 octobre 1897 (approuvée en 
France par la loi du 18 décembre 1897) les Etats suivanls ont 
été autorisés à aug:uienter leur continrent de monnaies division- 
naires d'argent, savoir : la France de 130 millions, la liclfcique 
de 6 millions, l'Italie de 30 millions et la Suisse de ^ millions. 

Des pièces de 5 francs retirées de la circulation par les pays 
qui les ont émises devront seules être employées à cette nou- 
velle émission, sauf pour une somme de 3 millions de francs 
que chaque État pourra frapper avec des lingots. 

Une convention du 10 novembre 1902 a autorisé le Gouver- 
nement fédéral suisse à faire procéder, à laide de linjîols, 
une frappe exceptionnelle de pièces divisionnaires d'argen 
s'élevant au maximum à 12 millions de francs. 



V66 





--* 




TABX.EAU DES MONNAIES FRANÇAISES | 


en circulation. 








~ 






POIDS 


i 






Z 




~' t 




— — — i 






S 




■S S 




'*"■- ■ 






VALEl'R 




TITRE 


i, ç 




TOLÉRANCE || 


KTAL 


nominale 


S 


et 


= ï 






) 




des 


u 


tolérance 







"^■"■^ 


— — - 




pièces 


es 


(M 


a ■* 


DROIT 











S 




i« 




■ë 2 


« 






■«: 




s 




^•s: 


jj 






a 








es 


■3 
























millièmes 




S 






/ 


100 francs 


3.-) 




3i 


32,2.'j8o6 


-h I 




1 


5o » 


oS 




62 


16,12903 


± I 






4o » 


26 


900 ±: I 




i2,qo322 


± I 






:>. ( ) » 


21 


i55 


6,45i6i 


=fc 2 


^ 5 




10 >. 


19 




3io 


3,2258o 


-1- 


1 




.) » 


17 




620 


1,61290 


± 3 




5 francs 

\ 2 » 


37 


900 rh 2 


40 


25,00 


±3 


10 


a 




100 


10,00 


±: 5 




jent. 


I » 


835 ±: 3 


200 


5,00 


lir 5 






1 5o centimes 


18 


4oo 


2,5o 


=^ 7 


5o 




20 » 


i(j 




1000 


1 ,00 


±10 




•kel.. 


'>.î centimes 


24 


Nickel 
pur (S) 


,43 


7,00 


==I0 






' 10 cenlimes 


•irt Cuivre 
"^? 950 ±10 


100 


10,00 


±10 




>nze. 


■) » 


3 3 ; Elain 


200 


5,00 


rhio 




1 


2 » 
I » 


20 i 40 ±5 

- Zinc 

'-^ f 10±o 

1 


5oo 

lOOQ 


2,00 
1 ,00 


±:i5 




1 La tolérance est exprimée o 
i Minimum de pureté : o8o m 


1 millièmes 


du poids ou du titre des p 


ièces. 


Ilièmes. 


mvoir libératoire : or et piOce de .".fr en arpent, illimité; pièces di^ 


ision- 


e» d argent, illimite pour les caisses publique? ; limilc à .".ofr entre 


parti- 


?rs. ((.onvenlion du 2.i déc. iMi,,); nickel et bronze, limité à laBoo 
irce de sfr. Lois des G mai 18.2 et :!i mars io„:!., 


int do 


u 








^— ™ 






^'^^ 



^ 



VoG 



MONNAIES FABRIQUiîES EN FRANCE 
en 1906 et 1907 (valeur noniinalo ). 



190G 



1901 



Monnaie d'or. 



«! 



loo francs . . . 
5o » ... 

20 » ... 

10 )• 

Toial. . . 


fi- 
3 034 700,00 
// 

2(j'> 260 >00,00 

36 (>') i .').3o,oo 


fr 
2 000 000 , 00 

354 318700,00 
33638750,00 


fr 

5 oai 700,00 

n 

646 578900,00 

70 292 2b'0,00 


33 1 938 ^j3o,oo 


389 937430,00 


721 895880,00 


2 francs . . . 
1 » 
5o centimes . 

Total. .. 


Monnaie 

I 90S 100,00 

I 339 •')-2,00 


d'argent. 

2 56a 74'i,oo 

3 665 909 , 5o 


44-0845,00 

Doo5 48i,5o 


3 2 ',7 672,00 


6 •.> 28654,50 


9 476826,50 


25 centimes . 


Monnaie de nickel. 

" 1 " 1 •■ 


10 centimes. 
5 » 

2 » 
I » 


Monnaie 

3oo 000, of) 
419 700,00 

// 

// 


ie bronze. 

400000,00 

895000,00 

5 000 , 00 


-700 000,0 

814700,0 

.) 000,0 


Total . . . 


719 700,00 


^^oo 000,00 


I 519700, q 


Total général. 


335 90,') So2,oo 


396 9S6 1 o4 , 5o 


782891906.^ 







457 




MONNAIES FABRTQUilUS EN FRANCE 
de 1795 au 31 décembre 1906. 




MÉTAL 


PIÈCES 


VALKIR NOMINALE DES PIÈCES 




fabriquées 


démonélisécs 




Or 

i79'> 
à 

I f )oG 


fr 
100 

1 5o 

|- 


fr 
71 735 600,00 

47 91 5 9^0,00 

2o4 4^2 36o,oo 

8 806 ii5 660,00 

I i32 23 I 93o,oo 

233 44o i3o,oo 


fr 
107 25o 060,00 
56 58o 010,00 
122 3i5 710,00 




Total.. 


10 495 871 63o,oo 


286 145 780,00 




Argent 

1795 

a 
,906 


5 

î. 

o,5o 
0,25 
0,20 


5 060 606 240,00 
193 583 534,00 
260 5^7 607,00 
i4i 0^8 910, 5o 

7 6-ji 101,25 

8 202 720,60 


120 556 655, 00 
72 972 442,00 
90 375 876,00 
52 776 44i,5o 

" 671 lOI ,23 

747 972,00 




Total . . 


5 671 730 1x6,35 


35o 3oo 487,75 




ÎSickel 

1903 à 1905 


0,25 


10 000 000,00 


// 




Bronze 

i852 

à 
1906 


0,10 
o,o5 

0,02 
0,01 


39 294 709,90 
3i 819 169,10 

2 117 222,56 

I 385 307, 83 






Total . . 


74 616 409,39 


II 




Total 
R.'sl 


général. 1 16 252 218 i55,74 ( 636 446 267,75 
e en circulation.... i5 6i5 771 887'% 99 





km 



m'. 



•^ 



RUCAPITUIiATIOK PAR TYPES 

des monnaies d'or et d'argent fabriquées en France 
de 17 95 au 31 décembre 1906. 



DËSIGNATION 

des types 



m 



I" Bép. (Hercule) . . 

Napoléon I" 

Louis XVIII 

Charles X 

Louis-Philippe.. . 
i^RépubL, \^l\%. 

Génie 

Hercule 

Déesse 

L.-j\. Bonaparte 

Napoléon 111 

i'Républ., 1870. 
Déessedelaliberté 

Hercule 

Génie 

Rép. (type Chaiiliiiii) . . 
Rép. (type Semeuse).. . 

Total 

A déduire : 
Pièces de 20, 10 
et 5 fr. or, reti- 
rées de la circu- 
lation 

Piècesd'argent dé- 
monétisées : 
25 c, 5 fr., 2 fr., 
I fr., 5o c, 20 c. 

Re6te net 

Eu circulation au 
3i déc. 1906. . . . 



OR 

Valeur nominale 



528 024 440 

389 333 060 

52 918 920 

2i5 912 800 

56 921 220 

870 36i 640 
II 
6 i5i 961 600 

23 991 090 
II 
I 761 I 58 170 

(j55 288 690 



to 49^ 871 63o 



286 145 780 



10 •.109 725 85o 



AKGËKT 

Valeur nominale 



106 287 255,00 

887 83o o55,5o 

614 83o 109,75 

632 5ii 320, 5o 

I 756 988 333,00 



259 628845,00 

199 484 756,60 

82 3io 740, 5o 
544 118 781, 5o 

98 986 187,00 
868 848 84o,oo 



125 o54 992,00 



5 671 780 116, 85 



85o 3oo 487,75 



5 821 429 62&,6o 



i5 53i i55 \-h fr. , 60 c. 



«? 



V59 



Ateliers où ont été frappée» les monnaies fran- 
çaises fabriquées selon le système décimal 
résultant des lois des 18 g:erminal an III et 
7 germinal an XI. 

Lettres Lettre» 

monétaires, monétaires. 

Paris A Nantes T 

Rouen B Lille W 

Lyon D Strasbourg BB 

La Rochelle. H Marseille AM 

Limoges 1 Genève (an VI àXlII). G 

Bordeaux .. K Rome (i8i2-i8i3) R(') 

Bayonne L Turin (i8o4-i8i3) U 

Toulouse.... M Gênes (i8i3-i8i4). .. CL 

Perpignan... Q Utrecht (i8i2-i8i3). . Un mât. 

Outre la lettre qui sert à désigner l'atelier où 
elles ont été frappées, les pièces portent deux 
autres signes particuliers appelés Différents, dont 
l'un est la marque distinotive du graveur général 
des monnaies et l'autre celle du Directeur de la 
fabrication de l'atelier monétaire. 

L'hôtel des monnaies de Paris est seul en acti- 
vité depuis la mise en vigueur de la loi du 3i juil- 
let 1879. Cependant l'atelier de Bordeaux est con- 
servé comme réserve et à titre de prévoyance. 



(*) Cette lettre est surmontée de la couronne impériale. 



!^m 



TABI.EAU DES MONNAIES DES COI.ONIES 

et protectorats français. 



MÉTAL 


DÉ.NOMINATION 

des 

pièces 


il 

— = 


TITRE 

et 
tolérance 


POIDS 
DROIT 

et 
tolérance(') 


POUVOIR 

libératoire 

des 

pièces 






Indo-Chine. 








Argent 
Bronze 


I jiiastre 
î^ de piastre 

i : 

Yjû ^^ piastre 
I sapèque 


millièmes 

Il i ^""IH 

:.|cuivrcq5o±: 

'''^ étain '4o± 

^'' \ zinc ,o± 


5,4± 5i 
2»7±7 . 
to) .^ /^ Piastres 

5) ^.0^^^! 


Tonkin. 




Zinc. .. j g^ de piastre |:>5 |'zincpur(') j 2, 5dr5o | i piastre 


Grande Comore. 




Argeni 5 francs 


37 


900 ± i 


a5±3 




Bronze '? •^«"'•^*'^ 

1 i> » 


3o 

25 


cuivre95o±: 
étain 4"^ 
zinc Todt 


5I '«^^ 




Bons de Caisse. 


COLO.ME 


VALKLR 


UIAMËTRE 


TITRK 


POIDS 


Guadeloupe. . . 


1 I franc 
.5o contiraes 
\ 1 franc 


25 millimèl 
22 » 

26 » 




cuivre 75 
nickel 25 
cuivre 85 


3,0 
8,0 
5,0 

ïi 


Réunion 




l.)() cent 
\ I fran 
/5o cent 


mes 
c 
mes 


22 » 

25 ). 

22 » 


nickel i5 
cuivre 7^ 
nickel 2 5 





iM I.a tolérance, en plus ou en moins, est exprimée en millièmes du poids 
ou du litre des pièces. — ( * 1 Un décret du ": juin i;)o- réduit le diamètre de la 
pièce de i centième de piastre, à 26*" et le poids à j?. — (' Minimum de pu 
relc : yUo millièmes. 



•*; 



Y(H 



>l(^\^Al^:s des colonies kt protkctorats français 

Inde française. — L'unité de compte est la roupie 
de l'Inde anglaise, dont le taux est fixé le u5 de 
chaque mois par le gouverneur. En 1907 le cours 
moyeu de la roupie de l'Inde était de if'^,G5. 

Les anciennes pièces spéciales : d'uble fanon, 
fanon et \ fanon, lahriqHées à Pondichéry, ont cessé 
d'avoir cours a-i i*"' janvier 1872. 

Les monnaies d'or et d'argent, françaises ou étran- 
gères, se vendent ou s'achètent comme une marchan- 
dise et se payent pu roupies. 

Le budget des Établissements français de l'Inde 
est «'tabli fii roupies. 

Indo-Chine. — Unité monétaire : la piastre de 
conunvrce {-voir p. 4^*^) ^'^ argent, divisée en 
100 cents =5^'',4o au pair; moyenne du change en 
ic)()7 r= a'', 57. Le taux officiel de la piastre est fixe 
tous les iMois par l'administration. Ce taux est très 
vari:«ble. ainsi le 7 nov. 1907, il était a'"', 70; le 
(Sjanv. 1908, 2'',4o <'l 2*^'', 5o le 4 niai 1908. 

Dans les relations commerciales on fait aussi usage 
de la piastre mexicaine, des dollars anglais et du 
trad(î dollar américain ; l^ur valeur suit les variations 
du cours de l'argent. Ces pièces n'ont pas cours légal. 

Eu outre de la piastre de commerce française créée 
pour circuler dans toute l'Indo-Chine ( Annam, 
Cambodge, Cochinchine, Tonkin), il existe des 
monnaies ayant cours parmi 1. s indigènes. 

Annam. — La monnaie légale se présente sous 
la forme dun disque plat, percé d'un trou carré au 
centre ; c'est la sapèque des Européens : elle se 
nomme dôiif; Uèi dôn^ lorsqu'elle est en cuivre et 
dôn^ lien kêni lorsqu'elle est en zinc, fio sapèques 
font un tit^n et 10 lien lont un quan ou /igature. 
Enfin la réunion de 10 quan forme un bloc, pesant 
environ 60''^, auquel on donne le nom de guense de 
sapèques. La valeur de la sapèque e«-t très variable; 
il faut d(î 7 à S ligatures pour faire une piastre. 

Dans le commerce on emploie des lingots d'ar- 
gent, appelés barres i^iién bac), pesant environ o-jb^ ', 



îr4 



462 



ces lingots, dont la fabrication est libre, sont sou- 
mis aux variations du change. L'emploi de barre 
d'or («en vnng) est très rare. 

Cambodge. — On emploie la sapèque de zinc 
{kas) ainsi que le nenon barre d'arpent, pesant 38.Ss 
environ ; le cours en est très variable. On admet, 
généralement, que le nen équivaut à loo ligatures. 

Tunisie. — Les monnaies de la Tunisie sont sou- 
mises, depuis 1892, au système français ; l'unité 
monétaire est donc le franc. Les pièces en circula- 
tion sont lo^"", ao^"" en or; o'''',5o, i'"", a*"' en argent; 
I, 2,5, 10 centimes en bronze. 

Les anciennes monnaies d'or, d'argent et de bronze 
ont été démonétisées en 1892; cependant les pièces 
de 25 piastres (i5'"'") portant l'indication de leur 
valeur en francs continuent à circuler. 

Grande Comore. — A la suite d'une décision mi- 
nistérielle du II octobre 1889, une monnaie spé- 
ciale est frappée à Paris {'voir p. !^(io ). 

La monnaie courante est la roupie «le l'Inde an- 
glaise dont le cours est d'environ i'% 60. 

Côte des Somalis. — Les monnaies dont la cir- 
culation est légale dans la colonie sont : 1° les 
monnaies nationales ; 2" le thaler de Marie-Thérèse; 
3" la roupie : le cours de ces deux dernières pièces 
est fixé par le commandant de la colonie. 

Colonies de l'Afrique occidentale. — Dans ces 
diverses colonies, les monnaies françaises ont seules 
cours légal ; cependant le souverain et le demi- 
souverain anglais sont reçus dans les caisses publi- 
ques à des taux fixés par arrêtés. Au Congo le tlialer 
de Marie-Thérèse circule au taux de V\ 

11 existe une monnaie spéciale pour les pagayeurs ; 
ce sont des jetons de la valeur suivante : jetons 
ronds. 5'', "ib^^, 5o'"'"; jetons rectangulaires ou hexa- 
gonaux. o'"',io, o^^ao, o'',3o, 0''% 5o «t i''. 

Au Dahomey les indigènes font encore usage de 
cauris dont la valeur augmente à mesure qu'on 
s'avance dans l'intérieur. Un aiirèté du i" avril 1899 
fixait le cours des cauris à 2800 pour i'"". 



463 

TABI,EAU 

des monaaies étrangères en circuiation 

On trouve d'abord , pour chacun des pays figurant 
dans le Tableau, l'indication de l'unité monétaire 
en usage ainsi que la valeur au pair de cette unité, 
évaluée en francs. 

La valeur au pair s'obtient par la comparaison des 
nionuaies de deux pays sous le rapport de la quan- 
tité de métal pur qu'elles renferment, d'après le 
poids légal multiplié par le titre légal. 

Supposons, par exemple, que l'on veuille com- 
parer le souverain anglais à notre pièce de 20''". 
Le souverain pesant 7fe',99^ au titre de 916,66 mil- 
lièmes contient 7», 8228 d'or tin ; d\in autre côté, 
notre pièce de 20^', du poids de 6»'',4ôi6 au titre de 
900 millièmes, renferme 5», 8064 d'or fin. Si 5&,8o64 
d'or valent 20'% on en déduira facilement que 7î'%988 
valent aS*""", 22, valeur au pair du souverain anglais. 

Il a paru inutile de donner la valeur au pair des 
espèces d'argent. Eu effet, par suite de la déprécia- 
tion continue de l'argent, le rapport de i à i5,5 
fixé par la loi du 7 germinal an XI^ entre les va- 
leurs de l'or et de l'argent^ a cessé d'être applicable 
et les calculs basés sur ce rapport conduiraient à 
des résultats beaucoup trop élevés et ne répondant 
plus à rien dans la pratique. 

Pour avoir la valeur réelle des espèces d'argent, 
il faut connaître la valeur du métal, résultant du 
cours de la Bourse. 

Se basant sur la loi de germinal an XI, la valeur 
du kilogramme d'argent était fixée à la Bourse de 
Paris à aiS"^"^, S9, tandis que la valeur commerciale 
ressort en moyenne en 1906 à iiS'''', i5 et, dans le 



ÏGk 



que l'on déduirait ^e la valeur nominale de notre 
monnaie d'argent serait donc près du double de la 
valeur réelle. 

Afin de diminuer la longueur du Tableau, on donne 
seulement, pour chaque métal, le poids de l'une 
des pièces correspondant à chaque titre. Comme 
pour l'or et l'argent les poids sont multiples les 
uns des autres, on aura l'acilement !e poids des 
autres pièces. Ainsi on trouve que le souverain 
(livre sterling) pèse 7^,988; on en déduit que la 
pièce de 5 livres pèse yff, gSBxS = 39», 9 'j. 

La valeur en francs de l'unité monétaire fournira 
facilement aussi la valeur des antres pièces. Ainsi, 
la valeur au pair de la livre sterling étant -.jâ^', ri, 
la pièce de 5 livres vaudra 25'''", .3;>x 5 = i2*)*"'',io. 

De l'unité monétaire, il sera aussi facile de dé- 
duire la valeur nominale des pièces d'arf;ent, de 
nickel ou de bronze. Ainsi, le shilliiig étant la 
vingtième partie du sovereign ( livre sterling ) atira 
pour valeur nominale '>r)^', -.t.-^. divisé par 20. soit i ''.><>. 
On voit encore que le shilling renferniinl .'18 far- 
thing, la valeur nominale do cette dernière pièce 
sera «lonnée en divisant i*"',:»'', valeur du shilling, 
par /|8; on obtient ainsi o'''',o2^) pour valeur nonn- 
nale du farthing 

En outre de la valeur au pair de l'unité moné- 
taire, on a donné, autant qu'il a été possible, la 
valeur moyenne au change ('), c'esl-ii-<lire le |>rix 
d'achat de ces monnaies par les banques. Kntin, on 
fait figurer la valeur fixée pour la perception des 
droits de timbre par le décret du 19 janvier 1908. 



( ' 1 I.es viilcurs moyennes du chtinso ont ctc oommuniqaees 
par M. Capdeviclle, attaché à ra(imi(ii!>iraliun de la Société 
Cénérale. 



Vt* 



^^65 



Empire d'AI.I.EBXAGNE 

[Lois du 4 déc. 187 1 et 9 juillet 187.3] 

Unilé monétaire : Reichsmark d'or ( Rmk) ou mark 
(le l'Empire = K'-.v'So au pair; change en juillet 
I«,i08=lfs23; valeur légale pour droits de Timbre en 
France = 1''-, 228. 1 mark=100 pfennigs. 

MÉTAL NOM POIDS TITRK PIÈCES EN CIRCULATION 

Or 20 mark 7,965 900 5, 10, 20 mark. 

Arg... 5 mark 27,778 900 | ^i Ji, ^fe'^nlge. 

Nick... 10 pfennige 4. 5, 10. 20 pfennigs . 

Bron... I pfennig 2,0 1, 2 pl'eunige. 

L'ancien thaler (i«**,:>i<» «l'arfronl au titre île <)«<>K qui circulait 
pour ■? mark, est dénionotisé ilepnis octobre 1907. Sont déiuoncti- 
sées depuis i<y«>, lc> pièces de :> mark en or" et 20 pfennige en 
ari;«nt ; depuis 1908, la pièce de 20 pTennige en nickel. 

Protectorats allemands. 

Unité de compte, sauf pour l'Afrique orientale alle- 
mande et Kiao-Tcheoii : la Reichsmark. Les mon- 
naies d'or, les anciens thalers et autres monnaies 
d'argent allemandes ont pouvoir lihératoire illimité ; 
pièces de nickel et de bronze, limité à 5 mark(Or- 
donn. du !«'■ fév. 1905). 

Dans l'Afrique orientale allemande, l'unité de 
compte est la. roupie de l'Inde divisée en 100 heller. 
Arg.. I roupie M, 664 9161 1/4, 1/2, |. 2 roupies. 
Bron. I heller 4,0 1/2, I heller. 

Lancien pesa de lironzc de la €'« Allemande de IWfrique 
orientale est reçue pour 19/16 heller jusqu'à 2 roupies; pour 
les paiements inférieurs à 25 heller, le pesa doit être accepté 
pour I 1/2 lieller 1 Ordonn. du 28 fév. igoi ). 

La Compaïnie allemande avait fait frapper, en 1890, une roupie 
d'ariteni conforme à ce:le de l'Inde cl, en 1891, des pièces d ar- 
gent de 1/2 et 1,4 de roupie. 

ANGLETERRE [Loi du 22 avril 1870]. 

Unité monétaire : Sovcreign (souverain) ou Liore 
s(e?-/ingf (£ 1 — 2.ô''',22 au pair; change en juillet 
1908 = 25f'',08; valeur légale pour les droits de 
Timbre en France = 25'^ ■■, 23,'. On compte aussi en 
guinea (guinée) de 21 shillings. 



1909. 3o 



km 



I .sovereing=20 shillings (s); 1 sixiiling= 12 pence 
ou denicd's (d);2 shillings = l florin; 2 1/2 a.= 'j crowu 
(^couronne); 4 .s. = l double florin ; 5 s. = 1 crown i cou- 
rons); 4 pence = 1 groat; 1/4 penny = 1 farthing. 

MÉTAL NOM POIDS TITRE PIÈCES EX CIRCULATT05 

e 
Or... Sovereiga 7,988 9J6 1 1/2, F, 2, 5 livres. 

i6 pence, shilling, 
crown. 
.V r. .^ s Farthing, 1/2 penuv, 

Bron. Penny 9,45 j penny 

II existe en outre des pièces d'argent de i peiiny, 2, 3 et 
4 pence; celle monnaie, frappée pour les aumônes du roi et de 
la reine, à Toccasiou du Jeudi-Saint {3Iaundy-Maaey ], u'aX 
pas dans la circulation. La pièce de 4 pence fgroat) à, cepen- 
dant, cours légal dans certaines colonies. 



Colonies et protectorats anglais. 

Suivant l'Ordre du 3 février 1898, la monnaie an- 
glaise a seul cours légal dans les colonies et protec- 
torats ne figurant i>as dans la liste suivante : 

Afrique orientale et Ouganda (Ordre du30 juin 
1906). — Unité monétaire : iîoupie de l'Inde, divisée 
en 100 cents; moy. du change en 1907 = U", 61. Mon- 
naies ayant cours : arg. : roupie, au titre de 916,0, 
et pièces de 25 et 50 cents, au litre de 800; bronze: 
1/2, 1, 5 et 10 cents. 

Canada. — Unité monétaire : Dollar d'or des États- 
Unis, divisé en 100 cents; change en juillet 1908 
= »'''^14; cours légal du souverain, 4, 86 f dollars. 

Arg..... 50 cents I0;75 925 5. 10, 25. 50 cents. 
Bron... I cent 5,67 |/2 penny ou <-ent. 

I mill ( ,\, cent). 
1^ monnaie d'or des i^lats-Unis circule librement. 

Ceylan (Ordre du 5 fév. 1892). —Unité monétaire : 
Roupie de l'Inde, diviBée en 100 cents. Sont seuiee 
monnaies légales les pièces divisionnaires de la roti- 



^ 



rft 

I>ie : 10, il) et hO cents en argent, l et 5 cents en cuivre, 
1 4 et 1 2 cent en alliage et, en outre, les pièces d'ar- 
gent de 4et Saunas. Cours légal du souverain : 15 rou- 
pies. 

Chypre. — On compte en piastres de 40 paras. Le 
souverain, anglais est la seule pièce d'or ayant cours 
légal, il équivaut à 180 piastres (Ordonn. du 17 sept. 
lUOO). Ce taux met la piastre à Qf'-, 14 environ. 

MÉTAL XOJI POIDS TITRE PIÈCES EN CIRCULATION 

Arg. 18 piastres |h3l 925 3, 4 1/2, 9, 18 piastres. 
Brun. I piastre ||,66 1/4, 1/2, I piastre. 

Honduras anglais. — Unité monétaire, le Dollar 
'l'ov des Elats-Unis = 5f'',18 au pair et 5f',t4 au change 
(1907). Ont cours les monnaies d'or d'Angleterre, et des 
États-Unis, ainsi que les pièces spéciales suivantes : 

Arg.. 50 cents Ih62 925 5, 10, 25, 50. cents. 
Bron. I cent 9,33 » | cent. 
Cours légal du souverain, 4.,867 dollars. 

Hong--Kong^. — Unité monétaire, le bvitish dollar 
de Hong-Kong, de 100 cents, moyenne du change en 
1907 ^^^f"-, 40. Mêmes monnaies divisionnaires d'ar- 
gent que dans les Straits settlements; les pièces de 
bronze sont le cent de 7s,5 et le mill ( i^ du cent) de U. 

Inde anglaise. — Loi du 2 mars 1906. Unité mo- 
nétaire : liupee (roupie) d'argent ( dite roupie du gou- 
vernement) — 2'"'-,376 au pair; change en juillet 
|<J08 = 1''-,G0. La roupie se divise en 16anna; 1 anna = 
4 pice = 12 pie. Le souverain vaut légalement 15 rou- 
pies et La roupie 1 sh. 12 pence. 
s 



Or. . . . 


Sovereign 


7,988 


916 5 12, 1 sovereign. 


Arg... 


Roupie 


11,664 


.,„, i 1/8, 14. 1/2, 1 rou. 
9I6» \ pie. 


Nick.. 


1 anna 


3,88 


n 1 auna 


Bron. 


1 pice 


12,96 


» 1 pie, 1/2, 1, pice. 


La loi de 1870 prévoy 


ait des pièces d'or, au tilw de 916 2/3, de 


I, i, 1 /?. cl I moliur, mais n'ayant 


pas cours leg^al ; le niohur pèse 


iib',r.63 


cl vaut au i)aii 


J6fi-,8;5. 





a 



^'î 



METAL 


NOM 


POlliS 


Arg.. 


British dollar 


26f96 


Arg.. 


50 teuls 


13.58 


Nick 


5 cents 


7.29 


Cuiv. 


1 cent 


9,33 



ÏG^ 



ba's les comptes on emploie \e La Ah de roupie =i'">i)i«) roupies; 
lé ciore =100 lakh et le ;«<75=io(> crore. 

On fait aussi parfois usage de p-lits coquillages (cauris) comme 
monnaie (livisioiinaire d'appoint; on les compte par oiultiplch de 
4 ou de 7. Ordinairement ino cauris = 1 anna. 

Lagfos, Nigeria. — Onl cours légal toutes les 
monnaies auglai-es ainsi que des pièces de nickel 
ou d'alliages, frappées spécialement, de la valeur de 
1 penny et -/0 de penny. (Ordre du 28 juillet 19. '6). 

Labuan (Ordre du 11 juillet 1905 j. — Unité mo- 
nétaire: le Brt//67tdo'/a?'de lOOcents; moy. du ohange 
en 1907= 2f s 40. 

TITHE PIÈCES EN CIRCll.ATKO 

900 I dollar. 
800 5. 10,20- 50 cents. 
» I, 2 1/2, 5 cents. 
)) 1/4- l'2, I fent 
Les pièces de nickel sont frappées pour la Compagnie anglaise 
du nord de Bornéo. 

Ile Maurice. — Unité nionét. : vmtpïc argent de 
rjnde = -2f%38aupair; chano-e en iuiIlel100S = if'.GO: 
elle se divise en 100 cents et vatil I sliii. 4 pence. 
Aiv.. 50cen!.s 3:832 800 10. 20. 25, 50 cents, roup. 
liron. 5 cents 9,72 » |, 2. 5 '-enis. 

Straits Settlements (Singapore,.— Unité luo- 

nétaire: le Do'lw '/hs StrailsSelllcments, de lOOcenta. 
(Ordre du 11 février 1007 1. 
Arg.. I dollar 20f22 900 50 cents, | dollar. 
Arg.. 20 cents 5,43 800 5- 10, 20 ^ents. 
Bron. I cent 9,33 » 1/4, 1/2, I cent. 

L'or anglais a cours légal au laux de : souverain» pour h<. dol- 
lars des Straits Setlement* Ordre du ?.>. octobre 19061. Avant 
iç)o:, le dollar pesait 2 •-'.gti. 

Ile de Terre-Neuve — Unilé monétaire : le Dol- 
lar or =b'\\^ -au pair; change moyen eu 1907 = 5f',14; 
1 dollar = 100 cents ou ôO pence (Ordre du 9 août 1870). 
Or... 2 dollars 3^328 916! 2 dollars. 
Arg.. SOcentà ||,78 925 5, 10, 20, 50 cents, 
liron. Cent 5.67 I cent. 

Le dollar or équivaul à 4 sliil. i ! denier. 



m. 



469 



r^ 



Ile de Zanzibar. — Unité monétaire : Tlialer de 
Marie-Thérèfe = î)f'-,20 au pair (2f<;iO au change en 
1907) et la roupie de ITnde =: î^sSS au pair et i'',Gl 
au cliange. 

Ont cours, en outre, la roupie allemande, le souve- 
rain, les pièces de ô'-- et de 20'' françaises, le dollar 
ou piastre mexicaine. 

La seule monnaie nationale est le pesa en bronze, 
frappé aux armes du Sultan; on compte souvent 
lo6 pesa pour 1 dollar ou piastre, ce qui donne en- 
viron O'^Oî pour le pesa. 

REPUBLIQUE ARGEMTINi: 

[Loi du .') nov. iSSi] 

Unité monétaire : Peso a'or (piastre) de 100 cen- 
tavos=:5''" au pair; change moyen en 1907 = 4''',9G. En 
lait, l'unité monétaire est le peso-papier; change en 
juillet 100.S =2f',16. 

MÉTAL >0M l'OIiiS TITRE PIÈ ;ES EN CIRCULATION 

Or... 5 pesos 8,064 900 2 î- 5 pesos. 

Arg. .|Peso 25 00 900 5, I0-20>50ccniavos, I peso. 

Nick. 20 tentavos 4,0 5, |0, 20 cenlavos. 

Bron. 2centavos I0,0 |,2cenlavos. 

La pièce de .> ppsos se nomme nigentlno. 

AUTRICHE -HONGRIE [Loi du 2 août 1892] 

L'iiité monétaire : Krone [couronne] or (\q 100 hellcr 
- If'.Oô au pair; change en juillet 1908 — l''-,Û4 ; valeur 
légale pour les droits de I imbre eu France = l'''',04'i. 

En Hongrie, l'unité monétaire porte le nom de 
horona et se subdivise eu \^^ filler ; la pièce de - ko- 
rona se nomme forint. 

Or... 20 krone 6,775 900 10, 20 kione. 

Ai-g., Florin 12-35 900 I florin (2 krone). 

Arg.. 5 krone 24,00 900 5 krone. 

Arj.. Krone 5. 00 835 I krone. 

Nick. 20 lieller 4,00 I0, 20lieiler. 

Brou. 2 lieller 3,33 L 2 heller. 



470 



Il est frappé tloox types de pièces, l'un pour ] Empire UAu- 
Iriche, l'autre pour le royaume de Hongrie. 

Les monnaies de commerce suivantes sont, en outre, frappées 
à Vienne: en or, au titre de 9H6I, le ducat, pesant 3g,ini (ufr, s:. 
au pair), et le quadruple rf«frt/, pesant iSg.giî^ (i-fr,4i an pain; 
en argent, au tUre de 833 \, le tlinler de Marie-Tfiérèse ou 
thaler levantin, dn poids de 2îig,o6.-. Ce tl»aler, toiyourS'aH millé- 
sime de 1780, est employé principalement on AXriquo.; il vaudrait 
5fr,2o au pair. En 1907, son cours moyen était de 2fr,38. 



BEI^XÇUE 

[Loi du 21 jiiill. 1866; conv. intein. du 6 nov. i885] 

Unité monétaire : le Franc de 100 centimes = !''• au 
pair; change en juillet 1908 = Of^OOT. 

Il existe deux types de pièces d'arg:ent, l'un avec la légende en 
fcançais, l'autre avec la lé^ncte en flamand. 

MÉTAI, NOM POIDS TITRE PIKCES EX CIUCILATIOX 

g 

Or 20 francs 6, 452 900 10- 20 francs. 

Arg 5 francs 25,00 900 5 francs. 

Arg I franc 5. 00 835 50 cent., |, 2 fr. 

Nick(i). lOcentimes 4,0 5. 10 centimes. 

Cuiv 2 centimes 4,0 |. 2 centimes. 



BOI.IVIE 

Unité monétaire : Boliviano-or (lOOcentavos) = 2 f%10 
au pair. En fait, l'miité est le boliviano-argejit = b'' 
au pair; change moyen en 1907 = 2'"',39. 

Arg.. Boliviano 
Arg.. 20ceiitavos 
Nick. 10 cenlavos 
Bron. I centavo 

.■>o cenlavos = I medio boliviano; 20 cenlavos = 1 lomin ; locen- 
laïos = 1 real ; 5 cenlavos =: i medio real. 

Le boliviiino, ëeTcnu très rai'P, cirt pemplacé par 5 pièces de 
20 cenlavos, ne renfermant que yjtg. 2:. darjrent tin au lieu de 
22g. 5 ronlenus dans le boliviano qui, par suite, fait prime. 

( ' ) Type troué. Les pièces de nickel de '., 10 et 20 centimes, du 
type au Lion, sont démonétisées t Arrête du 3o juin i;)o6i. 



25,00 900 


50 cent., | boliviano 


4.5 900 


5. 10, 20 centavos. 


5.0 


5, 10 centavos. 




1, 2 centavos. 



471 

^ 

BRÉSII. 

Unité monétaire : Milreis-or =^-ir',8ii au pair. Ett 
fait.runité monétaire est le milreis-papier; change en 
Juillet 1908 = If», 5?. 

«KTAt non POIDS TITRE WÈCESÏN CIBCOLATIO:* 

S 

Or... 20 milreis 17,929 9I6| 5, 10, 20 milreis. 
Ars:.. 2 milreis 25,50 9l6f 500 reis, |, 2 milreïB. 
Nick. 400 reis |2,§ 100, 200- 400 reis. 

Cuiv. 40 reis 7,0 20, 40 reis. 

Dans les comptes, looo milreis se nomment un conto de reis. 



BUJLGARZE [Loi du 1^7 mai t88o]. 

Unité monétaire : Leu de 100 sfcotinki = If»- au pair; 
change en juUlet 1908 = 0'',99. 

Or... 20 leva 5^452 900 10, 20, tOO leva. 

Arg. . 5 leva 25,80 900 5 leva. 

Arg.. I leu 5,00 835 50 stotinki. | leu, 2leva. 

Nick. 20 stotinki 5,00 2 1/2, 5, 10, 20 stotinki. 

Bron. I stotinka |,00 I stotinka, 2 stotinki. 



CHXIiI [Lois des 11 fév. 1895 et 10 janv. 1899] 

Unité monétaire : Peso-or (piastre) de 100 cen- 
lavos = If^sg au pair; en fait, peso-papier, change en 

juillet 1908 = tf%50. 



5, la, 20 pesos. 
\ 5, 10, 20 centavos, 
' I peso. 
1/2, 1,2, 2 l/2centavos. 

pcîios = I escudo ; ro pesos = i doblon ; 20 pesos = i condor. 
Lt livre slorlin? circule au taux de i3 i pesos. 



Or... 


20 pesos 


nl982 916 


Arg.. 


1 peso 


20,00 500 


Cuiv. 


1 centavo 


5,0 



VTO 



CHINE 



Sapèque. — La seule monnaie légale dans tout 
l'Empire chinois se présente sous la l'orme d'un 
disijue de 22""" à 24'""', percé d'un trou au milieu, 
pesant environ 4s et c{)m[)0sé d'un alliage de zinc, de 
plomb et de cuivre Les Chinois l'appellent Isien et 
les Européens tSapèque ou cash. 

A Pékin, outre la sapèque légale (Siao tsien), on 
trouve une grande sapèque (Ta tsien) d'une valeur 
nominale dix fois plus grande; elle pèse environ !•,:> 
et son diamètre varie entre 27"'"' et SI""™. 

Légalement 1000 sapèques = [ taël. 

Taël. — Les paiements se foi.t à l'aide de lingots 
d'argent dont la fabrication ert libre. Ils portent le 
poinçon du fabricaut, l'indication du poids et du 
titre, mai:? ne sont acceptés dans le commerce qu'a- 
près vérification; a cause de leur forme, on leur 
donne vulgairement le nom de ahoes (.-ouliers). 

Ces lingots s'évaluent a l'aide d'une unité de 
poids, le léang ou taël. f^e taël-poids représente ;'7i:, 5 
environ; le taël-monnaie est la valeur, soumise 
aux llucluations du ch nge, d'un taël-poids d'argent 
(in. 

Comme monnaie de compte, le taël se subdivise 
en 10 Isin ou mace, le isin eu 10 fen ou candareens 
et le fen en 10 sapèques. 

Chaque province, chaque ville, fait usagé d'un ou 
plusieurs taëls de valeurs diflerentes, suivant les 
usages auxquels ils sont destinés; c'est ainsi qu'à 
T.>-ien-tsin ou en rencontre une dizaine employés 
simultanément. 

La Douane emploie le Hai-houan-laël (taël de la 
Douane) pesant 37s, 72; on admet que lOO hai-kouan 
taëls = 1 14,4 chang-haï-taëls. 

Le Trésor impérial fait usage du K'ou-p'ing-tavl 
(taël des Balances du Trésor), dont 100 équivalent à 
90,2 Ilai-kouan-taël. 

En 1907, la valeur moyenne du laël de Chang-hai 
était de 3''-, 50, valeur au pair 7''-, 54. 

Monnaie de Canton. — Depuis 1890, on fabrique» 



*i 



473 



à Canton et a W uchang une monnaie d'argent ayant 
pour base la piastre (dollar), divisée en 100 parties. 

NOM POIDS TITRE VALEUR EN TAEL 

piastre OU dollar 26,90 900 7 mace? Scandareens. 
0,50 de piastre 13,45 866 3 » 6 « 

0<20 » 5,38 820 I » 4,6 >> 

0,10 » 2,69 820 » 7,3 * 

0,05 » 1,34 820 » 3,63 » 

l.a monnaie d'échange la plus employée sur les côlcs de l;i 
Chine est principalement composée de chopped (lolturs, piastres 
mexicaines poinçonnées par les banques, pour en ceilifier l'aloi. 
Les piastres non poinçonnées, rlenn-dollars, ne sont acceptées 
qu'après essai et avec un escompte. On trouve aussi le Irade-doilar 
des Etats-Unis, le rouble, le yen japonais, d'anciennes monnaies 
espagnoles, etc. A Ilons-Konf,', on échange généralement les 
piastres â raison de 72 Canton-laëls pour 100 piastres. 

COI.OMBIE 

D'après la loi du 15 juin 1907, l'unité moi élaire 
est le Peso fort d'or, divisé en 100 centavos et équi- 
valent à la cinquième partie d'une livre sterling an- 
glaise; valeur au pair 5'"'',04. 

En fait, l'unité est le peso-papier; moyenne du 
change en 1907 = O^'JVo. 

l.a /ù'/e colombienne vaut ") pesos fort. 

PièCfS prévues par la loi de 1907. 



î^ 



MKTAI 


>0M 


POIDS 


TITRE 


PIÈCES ES CIRCILATION 


Or . . . 


peso foi t 


1,988 


916? 


peso, 1/2 livre, livre. 


Arg.. 


peso foi t 


25,0 


900 


peso fort. 


Arg.. 


1 2 peso fort 


12,5 


835 


1/2 peso. 


Arg.. 


peseta 


5.0 


666 


réal(.j peseta), peseta 


Nick. 


5 centavos 


4,0 


» 


1, 2, 5 ceuta\os. 



La lifre colombienne =.. pesos forts. Théoriquement, le peso 
fort darjîent é(|uivaut au peso d'or, i peseta = 20 cenlavos de 
pes*» fort d'or; 1 rcal =r 10 cenlavos. 

Ûtat indépendant du CONGO 

[Décret du 2- juillet 1887] 

Unilé monéiaire: Franc de 100 centimes ; moyenne 
du change en 19j7 = 0f%997. 



k-lk- 



MÉTAL KOM POIDS TITRE J'IÈCES E> C1RG11.ATI0> 

Or 20 flancs 6r452 900 20 fi'ancs. 

Arg 5 francs 25,00 900 5 francs. 

Arg I franc 5,00 835 50 cent,, |, 2 fr. 

Cuivre.. I0 centimes |fl,0 I, 2, 5, 18 cent. 

Les pièces de cuivre sont perforées au centre. 



COB.):îZ: [Ot'doii. du I" juin igoS] 

L'unité monétaire est le poids de 2 fun d'or, elle 
prend le nom de won (kouan ou yen); valeur an 
pair 2^',G8; moyenjèe du chaûge en 1907 = i^', h.O Le 

Le won i*enferme iOO chon. 

Or.... 20 won 16,665 900 5, 10, 20 won. 

Arg... I 2 won I3,48 800 10, 20 chon, |/2 won. 

Nick.. 5 clion 4,67 5 chon. 

Br I chon 7,13 1/2, I. chon. 

Les monnaies d'argent 4c i Uamg y ?.» i^^nts 1, lci> luoinaie» Uc 
nickel de 2 tchenn 5 fun (5 cents), les monnaies de bronze 
de 5 fun (i cent,, el les monnaies de cuivre de i fun, ont 
encore cours. Le rescril du i8 janvier i^or, Hxe que lo liang d'ar- 
gent, ancienne monnaie (équivalents à ■>. dolhars d'arg«nt), seront 
échangés contre i yen d'or do la nouvelle moniuiie. 



COSTA-RICA 

Uaité monétaire : le Colon d'^or, divisé en 100 centé- 
simos du poids de Os, 778 au titre de 900 millièmes = 
2f',41, au pair; moyenne du change en 1907 = 2'% 40. 

Or... 20 colons |S,56 900 2, 5, 10, 20 colons. 

Arg.. 12 colon ; 0,05; 0-10 ; 0-25 ; 0.50 

* (do colon. 

Br. . . 8,8t de colon. 



CRi;TE [Ovdoimance du 17 avril 1890] 

Unité monétaire : Drachme-argent de 100 lepta 
vaut l^-^ au pair; en fait, 1 unité est ladrac/ime-papier; 
change en juillet r.»08 := 0f'-,S;8. 



^i 



l^iO 



Or... 

Arg.. 


20 drachmes 6,452 900 
5 drachmes 25,00 900 


Arg.. 


1 drachme 5,00 835 


Nick. 
Br... 


10 lepta 3,0 
1 lepton 1,0 



TITRE PIECES E.N CIRCLL.VTIOM 



10,20 drachmes. 
5 drachmes. 
50 lepta; 
I, 2 drachmes. 
5, 10, 20 lepta. 
I lepton, 2 lepta. 



REPUBLIQUE DE CUBA 

Unités monétaires : Piastre de 100 centavos =: 5^ •' 
au pair et le dollar américain de 100 cents = .ô''-, 18 
au pair. Lapièce de 20''' est i?e<^ue au taux de 3 dollars 
80 centavos (19f',8i). 



DANEMARK [Loi du 23 mai 1878] 

Unité monét. : Krone (couronne) d'or de 100 ore vaut 
If', 389 au pair ; change en juillet 1908 : \^',o7', valeur 
pour les droits de Timbre en France : H"-, 40. 



Or... 


20 kroner 


8,961 


900 


10, 20 kroner. 


Arg.. 


1 krone 


7,50 


800 


1 krone, 2 ki'oner 


Arg.. 


25 ôre 


2,42 


600 


25 ore. 


Arg.. 


10 ore 


1.45 


400 


10 ôre. 


Br.... 


5 ôre 


8.0 




1. 2, 5 ôre. 



La loi du 29 mars 190V pr^Toit la frappe de pièces d'or d« 8ofr. 
(i daler) et ',0 fr. 10 dalcr) ayant cours légal dans les Indes 
occidentales danoises. 

l»'api'ès la loi du 1" avril lo^j. les monnaies d'or des pays 
appartenant à M'uiun latine ont cours dans les Indes occidentales 
danoises pour la valeur indiquée sur ces monnaie». 



RÉPUBX.I9UE DOMimCAIlfE 

Unité monétaire : Dollar or, valeur au pair= o'slS; 
moyenne du change en 1907 = ôf--, 14. 

g 
Arg.. 5 francs 25,00 90fl 5 francs. 
Arg.. I franc 5,0 835 50 centavos, | franc. 

Nick . 2î centavos | \, 21 centavos. 



^ 



! 



iSLGlTPTE [Dt^cret >\n i\ novembre i885] 

Unité inoiiûtaire : lu Livre éyyptienne or — •Ib^',èl 
au pair; change en juillet I90S = -25''-, 45. 
I livr. =i()(> piastres; i piastre — i(>oelir'-el-§ruerelie = jo paras 

MÉTAL >0.M POinS TITRE PIÈCES E.N CIRCULATION 

Or... I livre 8^500 875 5. 10,20,50 r-ias | liv. 

Arg.. 20 piastres 28- 00 833:1 h 2. 5. 10- 20 l'iastr. 
Nick. I piastre 5-5 1 I' 2, 5 ocln'-ol- 

' uuerclic ; j piasiio. 
Br t 1/2 oolir'-el- | « „ i |/4, |,2ochr'-el- 

! guerehe j *»''*'* ( guerclie. 

I livre (l'or =; i setfuin; 20 piastres argent = i talaii. 
Le commerce emploie aussi le souverain anglais, la pirce ilc 
aofr de Franco, la livre turque, etc. 

kiQUATEUR [Loi du 1" avril ^^^] 

Unité monétaire : le Hucve ti'nrgenl (pi;isire forte > 
= .V' au pair; moyenne du change en l'J07 =:'2''". oU. 
I^e sucre vaut 10 reaies on 10 <ie<-imo.s — \{}0 centav..-*. 

Or... condor I6J29 900! ' 'î' I 5, 2 5. |. 

' 2 condors. 

Arg.. sucre 25,00 900 1 '^ '1 '.'' ^''^ '^ 

Nick. 5 centavos 7,0 12, I, 2, 5 centavos. 

Dron. I centavo |/2, I, 2 centavos. 

La monnaie d'or, prévue par la loi de i88<, n'.i pas clé monnayée; 
\t<lunlilf I o/itldi- vaudrait uxifr au pair. Lu pièce de 2/ j de condor 
porte le nom .le dolilun. 

Une lui du i Juin i<)<>o lend a établir un étalon d'or. Los nou 
velles pièces seraient : le luntlor d'ori\e 10 sncres pesant Hif,ii6 
au titre de i)<ki, éi|uivalent au souverain an!.rais, le ^uc^e d'ar(teni 
et ses divivisions lariercnt. nickel et bronze). 

ESPAGNE [Loi du 19 octobre 1868] 

Unité monétaire : Peseta de 100 cenlimos = •'■•fiu 
pair; en l'ail, pcseln-papier; change en juillet I'.n)S 
= Qf', SU; valeur pour les droits de Timbre en !*'ran<e 
= 0M)0. 

Or... 100 pesetas 327258 900 5, lO- 20- 50, 100 pf^^. 
Arp;.. 5 pesetas 2500 900 5 pt^'*<'ias. 
Arg.. I peseta 5. 00 835 20, 50 fent., |,2 pe:». 
Bron. 10 cenlimos I0,0 I, 2- 5- lOceniimo*;. 



Il a, en onlro. clé f.ihriqué des pièces d'or (n/Jn/iso\. de 2h pe- 
solus (8?,o65 à 900 millièmes); valeui- au change, zi'"-,»') environ. 

Il circule encore en Espagne el dans l'Amcrique du Sud, des 
pièces espagnoles de types anciens, parmi lesquelles louçn ou 
f>is((i/,' qiiadritple (généralement rompice pour 16 tloiiros), 
du poids de 27P.i.r> el de litre variablj suivant le millésin:e; sa 
valeur au change est d'environ .sofr,,-,o; la pièce de 10 escudos. 
ou isnbeiliiif, pesant »k,387 au titre de «yw; valeur au change 
n.'.fr.r, ( environ ; le doublon de Isobci à v>o réaies ou 5 douros 
pesant aussi 8», 3.S7. 

On emploie aussi dans le commerce, comme monnaie de 
compte, le féal < i\e 3i mnrtn'edis] râlant 25 cenlésimos et le 
centenn valant un centième de réal. 

I.e système monétaire est basé sur celui de l'Union latine, sans 
cependant que l'Espagne en fasse partie, ce qui soumet la monnaie 
espagnole aux fluctuations du change. 



ÉTATS-UNIS [Loi du 12 février 1873]. 

Unit<j monétaire : le Dollar or (^) = 5f%18 au 
pair; ciiange en juillet 1908 = 5''% 14 ; valeur pour les 
droits de Timbre en France = 5^^l7f. 

Le dollar renferme 10 dimes ou 100 cents. 

MÉTAL NOM POIDS TITRE PIÈùES EN CIRCULATION 

I6JI8 900 1,2 1/2,5,10,20 $ 
26,729 900 I dime, | 4, 1/2, I $ 
5-0 5 cents. 

3,11 I cent. 

La pièce de i dollar or n'est plus fabriquée depuis 1890. 
On trouve encore, principalement sur les côtes d'Asie, le Heai>y 
lidde dollar, pièce d'argent pesant 2-g.2i el valant .îfr.ii au pair. 

Iles Philippines. 

Unité monétaire : le l'eso d'or (0?,784 au titre 
de 9J0) de 100 cenlavos = 2'^, 591 au pair; moyenne 
du change en 1907 =2'% 58. 

Loi du 6 décembre 1906. 
s 
Arg.. peso 20,0 800 I peso 

Arg.. 50 centavos |0,0 750 10, 20, 50 centavos. 
Nick. 5 centavos 5,0 5 cenlavos. 

Bron. I centavo 2-6 1/2, I centavo. 



Or... 


aigle (10^) 


Arg.. 


dollar 


Nick. 


5 cents 


Bron. 


1 cent 



^'- 



i78 



ÉTHIOPIC 



Unité monétaire : talari d'argent = h^'-,^[ au pair: 
moyenne du change en 1907 = 2''',3S. 



POIDS TITRE PIEGES EN CIRCLLATIOX 



Arg.. I talari 28^075 835 1/20 1/4, 12, I talari. 
Cuiv. I/IOO talari 5,0 |/ IQO talari = |/5guerche 

Le tlialcr de Marie-Tlicri-seL a cours au même taux que le talari 
à L'erilgie de ^lénclik. 



GRï:CE [Loi du ^ a.vdl 1.867; 
[Convention internationale du 6 nov. i885]. 

Unité monétaire : Drachme de fOO lepta=l''", en 
fait drachme papier; change en juillet 1908 = 0*^, 88. i 

5, 10,20,50, lOOdrach. 

5 drachmes. 
«20, 50lepta; 
'1,2 drachmes. 
5, 10,20lepta. 
i I lepton; 
'2, 5, lOlepta. 



GlTATEMAXiA. 

Unité monétaire : Peso (piastre) argent = b^' au 
pair, en fait peso-papier ; nioywine du change en 

1907 — U^^40. Le peso = 8 réalcs = 100 centavos. 

Arg.. I peso 25,00 900 l piastre (peso), 4 réaies. 
Arg. . 2réalea 6»25 835 1/4, 1/2, 1,2 reaies. 

11 a élc frappe, à la Monnaie de Paris, quelques pièces d'or de j 
cl K. pesos, valant an pair respectivement 2:>rf et .".<i<"r. 



Or... 

Arg.. 


lOOtU-achmes 32-258 9O0 
5 draclune.s 25,00 900 


Arg.. 


] drachme 5. 00 835 


Nick. 


20 1epta 4,0 


Bron. 


lOlepta 10,0 



HAÏTI 

i lois des .28 sept. i8*^o, i mai's 190^, 10 août Ï906]. 

Uaité monétaire : Gourde d'or <piastreK de 100 cen- 
i.uos := 5^' au pair, en fait gourde-papier ; moyenne 
iii change en t*K)7 = lf^lO. 

MKTAI. >0M POIDS TITRE PIÈCES E> CIRCWLATIOX 

itv... IQ gourdes 16,129 900 |. 2, 5, 10 gourdes. 
Ar^.. 1 gourde 25-0 900 I gourde. 
Arg.. 50 ^entavos |2,5 835 5, 10,20, 50 cenlavos. 
Nick. 5 eoutavos 2,8 5, 10 centavos. 

Bpon. I centavo 5,fl |, 2 cenlavos. 

Le sysh'Uic nionctairc csl l»a.sc ïiir celui de 1 Union latine. 



République de HONDURAS. 

Unité monétaire : Peso de 100 centavos = 5f'- au pair. 

Ars?.. 1 peso 25foO 900 ! 5-10,25,50 ceutavos, 

( I peso 
Bron. I centavo 5,0 I, 2 centavos. 

Les monnaies d'or des Élals-Unis, les pia^t^•es en argent du 
Mexique, du I>crou et du ChiK af»i»»l qse les pièces de 5 francs 
belges, franga(s«s ei ilaliennes circulent librement. 

ITAI.IZ: [Lais des ^4 avril 18G2 et 21 juillet 1866; 
Conv. interïi. du 6 nov. i885J. 

Unité monétaire : Lira = {''^ au pair; claaûge en 
juillet 1908:=0fs99. 

Or... lOOHtie 32,258 900 5- 10,20,50, 100 lire. 
Arg.. 5 lire 250 900 5 lire. 
Arg.. i lii-a 5,0 835 50 contes-"',! lira,2lire. 

Nick. 25ccntesimi 4,0 20, 25 centesimi. 

Bron. IQeentesimi |0,0 il ?".!f^'T • • 

'"'" '2, 5, 10 centesimi. 

En outre une pièce d'argent de 20 centesimi retirée de la cir- 
1 ulation en 188". 



m 



km 



Colonie de l'Erytrée [Décret du 18 août 1890] 

Unité monétaire : Tallero d'argent = b^" au pair; 
moyenne du change en 1907 = 2'', 4). 

MÉTAL NOM POIDS TITRE PIÈCES EN CinCf LATIO.N 

Arg.. tallero 28,125 800 I tvllero (valeur 5 lire . 
Arg.. 4'I0 tallero 10,0 835 1/10, 2/|0. 4 10 tallero. 
Bron. I/IOO tallero 5 I/IOO, 2/100 tallero. 

Les ttialers île Marie-Tlicr^sc forment la base principale de la 
circulation, le talari érylhrcen n'ayant pas éîc accepté par les 
habitants. 

JAPON [Loi du 8 mars 1897]. 
Unité monétaire : le Yen d'or (2 fun) contenant 
Os, 750 de métal fin = 2^'',5S3 au pair; change en 
juillet 1908 = 2^', 50. I yen = 100sen, l sen=10rin. 

Or... 20 yen 16^666 900 5, 10, 20 yen. 

Arg.. 50 sen |0, 125 800 20 50 sen. 
Arg. . 10 sen 225 750 10 sen. 
Nick. 5 sen 4,665 5 sen. 

Bron. I sen 7, |3 5 riu, | sen. 

Les anciennes pièces d'or de i, 2, 5, 10, 20 yen circulent pour 
une valeur double do celle marquée; les piècos de cuivre de 4, 
I et 2 sen sont encore en usa!;e. 

I.IBÉRIA. 

Unité de compte : le Dollar or américain. 

Ont cours : 1° les monnaies d'or américaines, an- 
glaises (le souverain vaut 4 dollars 80 cents), fran- 
çaises (la pièce de 20'''- vaut 3 dollars 80 cents), 
hollandaises, espagnoles; 2» les monnaies d'argent 
américaines, anglaises; la pièce de S'' française 
(acceptée pour 4''-, 75), la pièce de 2 1/2 florins des 
Pays-Bas et de plus des pièces de 2 dimes et 1 dime, 
frappées spécialement; 3» les monnaies de nickel 
et de bronze américaines et anglaises. 

Principauté de IiXECHTENSTEIN. 

Unité monét. : Kroiie (couronne) or = l,05 ai pair. 

Or 20krone 6,775 900 10, 20 krone. 

Arg 5 krone 25.00 900 5 k''one. 

Arg I krone 500 835 I krone. 



V81 



Grand-duché de X.UXEMBOURG. 

Ija monnaie légale est le Franc, calculé à 80 pLn- 
nige allemands. 

La circulation monétaire est formée principale- 
ment de pièces allemandes, ainsi que de pièces 
belges et framniises. Le Luxembourg ne possède 
en propre que des pièces de billon : nickel, 5 et 
10 centimp^: l)ionze, i l/'2, 5 et 10 centimes. 

MAROC. 

Unité monétaire, depuis 1902 : la Piastre ur- 
gent= Jff au pair; moyenne du change en 1907 = 3'',30. 

MÉTAL .NOM POIDS TITRE PIÈCES EN CIRCLI.ATION 

Arg.. piastre 25,00 900 I piastre. 

Arg.. |/2piastre 12,50 835 I '20, 110. 1/4- 12 piastre 

Bron. lOgi'ammes I0,0 |, 2, 5 et I0 srammes. 

Av.int l!t0.', lunité monétaire était l'once shi'aï.i, 
valant environ 0f^^8 ai pair. 

s 
Ar._'.. 10 onces 29.12 900 10 onces. 

5onces I4,56 835 I 2- I. 2 I 2 5 onces. 

Les monnaies dor oi d'arKcnl cpagnoles, frmçaises et an- 
glaises ont ci-'alemont cour,-; ces deux dernière> fonl prime. 

MEXIQUE [Décret du 25 mais 1900]. 

Unité théorique : Peso d'or, contenant C»,75 de 
métal fin, divisé en 100 centavos = •2f'f,583 au pair; 
change en juillet 19i 8 = 5^». ô".'. Eu fait, Tunité est le 
peso argeni = S'"", 43 au pair; niovenne du change en 
1007 = t:fr.40. 



Or... 


10 pesos 


8,333 


900 


5. 10 pesos. 


Arg.. 


1 peso 


27.07 


9021 


1 peso. 


Arg. 


50 centavos 


12,5 


800 


10, 20. 50f^entavos 


Nick. 


5 centavos 


5,0 




5 centavos. 


Bron. 


2 centavos 


6,0 




1, 2 centavos. 



L'ancienne pièce d'or de 20 pesos {2Z?,f^i] vaut au 
change lOl^s ei les anciens quadruples 80f^40. 
Les anciennes piastres d'argent du poids de 2:e,<>-,^ au litre de 



'9^9' 3i 



SM 



W^ 



902,7 restent «n circulation avec une valeur éçale au peso d'or 
Iki; valeur au change zfr, 60 enfiron. 

La frappe de ces piastres, avec un coin anlérienr à 189.3 et une 
marque spéciale, peut être autorisée pour l'exporlalioii. 

Sous le* nums de piastres me.\icnines eu de dollars, elles 
forment la base priacipale de la eirculalion juoaôtaire suj- Jos 
côleti de Chine et 4e l'Indo-Chino. 



Principauté de MONACO . 

Unité monétaire : le Franc de 100 centimes. 
Il est frappé des pièces d'or de 2c''' et de lOO^' 
conformes aux pièces de lUnion latine. 



MONTCNCGRO. 

Mêmes monnaies que l'Autriche-Hongrifi. 



urÉPAx. 

Les monnaies sont : en argent, la roupie mohari, 
valant jl de la roupie de l'Inde; la 1/2, le 1/4 et le 
1/8 roupie mohari; en cuivre, le pive, valant 7^0 de 
roupie mohari et le double pioe. 

Des pièces d'or sont aussi frappées, mais elles ne circulent pas 
comme monnaies; elles peuvent être achetées pour leur valeur 
intrinsèque. Ce soni : le dOHtdc moliar, le molur, elles pièce» 
divisionnaires de 1/16, 1/8, i/i et i/?. mohar. Le mohar vaut envi- 
ron 3o roupies de l'Inde. 

La roupie indienne a couri dans tout le Népal. 



mCARAGUA. 

Unité monétaire : Peso ($\ ou piastre d'argent —b^' 
au pair, en fait l'unité est le peso-papier ; moyenne 
du change en 1907 =ûf%77. Le peso se divise en 
10 réaies ou 100 ceutavos. 

MÉTAL NOM POIDS TimE PIÈGE8 E<>° CIRCILATIC^ 

f 

Arg.. 20 centavos 5.0 800 5, IO1 20, 50 centavos. 
Nick. 5 centavos |,5ceniavos. 

La monnaie d'or des pays étrangers circule nu Nicaragua. 



km 



NORV£GE 

[Lois des 4 juin i8-3 et 17 avHi 1*875]. 

Unité monétaire : Krcne toonro-nne) d''or de 
100 orer ==1 '^SSO au pair; change en juillet 1^8 = 
lf%37; valeur pour les droits de Timbre en France 
= lf',40- 

MÉTAI. NOM POIDS TITRE PIÈCES E> CIRCLLATIO."* 

Or... 29 kroner 8.961 900 5, iO. 20 l^roner. 

Arg.. kroae 7. M SQO i krone, 2 kroner. 

Arg.. 50 orer 5,0 600 25. 50 orer. 

Arg.. 10 orer |,45 400 IQôrer. 

Bron. 5 orer 8,0 1, 2, 5 orer. 



OMANT (Sultanat d ). 

La monnaie la plus généralement employée est le 
thaler de Marie-Thérèse, valant environ 2'"s38 au 
change. La roupie de l'Inde circule sur les côtes, mais 
non dans Tintérieur. On échange généralement 
10 thalers pour 13 à 14 roupies. Il existe aussi une 
monnaie locale dont la valeur suit le cours. 

La monnaie de compte est le Muhamàdi de 20 Gad; 
le thaler A-aut environ 11 \ muhamàdi. 



République de PANAMA [Décret du 27 juin 1904] . 

Unité monétaire: Balboa d'or = 5'', 183 au pair; 
moyenne du change en 11K)7 = 5'', 14; il équivaut léga- 
lement à 2 pesos argent. 

Or . . . 20 balboas 33, 44 900 I. 21/2, 5, 18.20 balboas 
Arg.. I peso 25,0 900 1/28, MO, I '5, 1/2, I peso 

Le dollar d'or actuel des Etats-Unis et ses multiples ont cours 
légal pour une valeur nominale équivalente à celle du balboa. 



m 



k-Hk 



PARAGUAY. 



Unité monétaire : Peso ou piastre forte >^e 100 ccii- 
tavos = 5''' au pair. 

Monnaie d'argent: la piastre, du poids de 25^, au 
titre de 900; pièces de 5, 10, 20 ceutavos. Mon i aie do 
nickel : pièces de 0,05, 0,10, 0,20 de piastre. 



PAYS-BAS [Loi du 28 mai 1901]. 

Unité monét. : Florin d'or (guide) de 100 cents =: 2f%08; 
au pair; change en juillet 1908 = 2'',08; valeur poui 
les droits de Timbre en France = 2*"', 081. 



METAL 


NOM 


POIDS TITRE 


PIECES £.> OIRiil'LATION 


Or... 


Ducat 


3, 494 983 


1 ducat. 


Or . . . 


10 florins 


672 900 


10 llorins. 


Arg.. 


1 tlorin 


10,00 945 


1 2, 1,2 1/2 norins. 


Arg. 


25 cents 


3.57 640 


5, 10, 25 cent:!. 


Nick. 


5 cents 


4,5 


5 cents. 


Bron. 


1 cent 


2,5 


1/2, 1.2 1/2 cent s. 



Le tlucai 12.^'", s.T au pair) iia pas qualilé légale pour un paie 
ment; c'csl une monnaie de couuncrce employée dans les colo 
nies d'Asie. — I.a loi du :>i déc. 1906 a démonétise la pièce darfreM 
de » cents. 

Colonies : Indes Orientales. 



Arg.. 


1 4 florin 


3,18 720 1/20, 


l/IO, 1/4 florin 


Cuiv. 


1 cent 


4,8 \'2, 


,2 1/2 cents. 



Curaçao. 

Arg.. 25 cents 3-58 640 10, 25 cents. 

PÉROU. 

Unité monétaire dc.^uis 1900: Libra (livre) d*or^ 
2ôf%22 au pair; change en juillet 1908=24'%70; chanc. 
du sol d'argent = 2fs25. 

La livre se divise en 10 soles; 1 sol = 10 dincros~ 
100 ccntavos. 



fe 



485 



MKTAl >0M l'OIbS TITRE PIECES E> CinCULATION 

S 

Or... Ilibra 7.988 9l6j 1/5, 12 Hbra, | libra. 

Arg.. isol 25.00 900 ;'/2;^i'/^'"^^"= '/5, 1/2, 

Arg.. lOcentavos |Q.O 750 5, 10, 20 centavos. 
Bron. I centavo 5,0 I, 2 centavos. 

Les monnaies anglaises, souverain et 1/2 souverain, ont cours 
légal comme si elles étaient respecli»ement des livres et des 
13 livres péruTlenncs. I.a 1/2 livre d'or porte le nom d'inca. 

la iiitco de 1/5 de sol a é(é créé par la loi du i5 nov. 1906. 



PERSE 

Uuilé monétaire : Kran d'argent -- 0''',92 au pair; 
moyenne du change en 1907 =• 0''',44. 

I tonian -"20 krans; 1 kran = 20 chahis = 1000 di- 
nars. Le dinar n'existe que c omme monnaie de compte. 

Derniers types de monnaies mis en circulation. 

900 2 kran, |/2, I toman. 
900 I '4, 12, 1,2 kran. 
I, 2 clnhi. 
1/4, l/2,2,4chahi. 
En outre de ces monnaies, il subsiste d'anciens types ayant 
mêmes dénominations, mais comportant des poids et des titres 
différents, ce qui amène des confusions. 

I.'or e<t une monnaie de luxe qui n'«'st guère employée que pour 
les présents. 

I.i-s pièces de monnaie portent des noms particuliers dont les 
plus employés sont : 

I jindek = j chaiii ; i pitl = ^ cliahi ; i abassi = 4 elialii ; 
I siinnr = 2 chahi. L abassi est peu employé. Le jindek n'a 
réellcmenl courr, que dans le Khorassan. 

Les mômes pièces de monnaie ne sont pas reçues dans les 
différentes parties de la l'erse. Ainsi, la pièce de 1 kran n'a pas 
cours entre Clilraz el Esfalian. celle de 2 kran entre Cluraz et 
Keiman, etc. 

PORTUGAX. 

[Lois des 29 juil. i854, 2 juin 1882 el 21 juil. 1899] 

Unité monétaire : .'\/t/rcis-or = 5^'-, 60 au pair; en 
fait, milreis-papier ; ciianue en juillet i90S = 4'%90; 
valeur pour les droits de Timbre en France : 4f'-,94|. 
Change du milreis-:irgent = 4f'','2.ô en juillet 1908. 



Or . . . 


Toman 


2,88 


Arg.. 


2 kran 


9,2 


Nick. 


2 chahi 


4,5 


Ciiiv. 


4 chahi 


20,0 



Wi 



?^'- 



i86 



MKTAL NOM POIBS TITRE PIECES E> CIRCLLATIOX 

S 

Or... icoroa 17,735 9161 1/10,1/5, 1/2, l coroa. 
Arg.. |milreis25,0 916^ 1/2, 1,2, 5testaos, |milreis 
Nick. 100 reis 4,0 50, 100 reis. 

Br... 20 reis 12,0 5, 10, 20 rcLs. 

La pièce de lo milreis se nomme coroa (coui'onnej; celle de 
5oo reis, testao (teston). 

La loi ëe 18S4 dooRO cours légvl aM souverain aagrlals pour 
45oo reis. On ne peut forcer à recevoir plus de iooo reis en ar- 
gent et 5oo reis en billon. 

Le conto de reis=i million de reis et le conlo de conlo 
Taut r milliard de reis. 

Monnaies des Colonies. 

Indes portugaises : 
Pièces de 400 reiss (roupie) en argent; pièces 
de îVi h 4' 2 tanga, en bronze. 
Angola : 
Pièces de 200 et 500 reiss en argent. 



ROUMANIE [Loi du i4 avril i8go] 

Unité monétaire : Leu d'ov de 100 baui = 1' 
pair; change en juillet 1908 = CsQ'.). 



g 



Or . . . 


100 lei 


32,26 


900 


10, I2t 2, 20,25 

50, 100 loi. 


Arg.. 


5lei 


25.00 


900 


5 lei. 


Arg.. 


1 leu 


5,00 


835 


50 l>ani, 1,2 lei. 


Nick. 


10 bani 


4,0 




5, JO, 20 l)ani. 


Br... 


lObani 


iO,0 




1,2, 5, 10 bani. 



RUSSn: [Loi du 7/19 juin 1899] 
Unité monét. : «owbie d or (10Okopeks) = î^», 667 au 
pair; change en juillet 1908 : '2'''-,64; valeur pour les 
droits de Timbre en France : ^f"-, 63 ;'. 

(î 
Or... 15 roubles |2,904 900 5, 7 1, 10, 15 roubles- 
Arg.. I rouble 20»00 900 25.50kopcks, | roub. 
Arg.. 20 t^opeks 3-60 500 5. 10. 15, 20 kopeks. 
Cuiv. I kopek 3,28 1/4, l'2, f,2, 3, 5kop. 

La pWce d'or de li roubles se nomme impérirtle ,* celle de 
- 1/2 roubles, 1/2 impériale. Les 5 ko|)eks en euiTre no sont 
plus frappés depuis ksk2. Avant la réforme de i8<j:, au p"ir, le 
rouble-argent valait 4''^; il ne vaut plus que 2fr,r>r au cliaojre. 



-V87 



Grand-Duché de Finlande 

[Loi du 9 août 187'j] 

Unité monétaire : Markha d'or de 100 penni = 1'' 
iu pair, change en juillet 1908 = 0''-, 99; valeur pour 
i'^s droits de Hmbre = l^--. 

MKTAI. :tOM POIDS TIT»E PIÈCES ES CinCULATlON 

Or... 20 niaïkkaa 6452 MO I0, 20 markkaa. 

Arir.. I markka 5,183 868 I, 2 markkaa. 

Arg.. 50 penniâ 2,55 750 25, 50 penniài. 

Dr... I penni |,28 |, 5, 10 pennià. 

Le rouble d'or russe raul 2 markkaa 66 2/3 pennia. 

République de SAINT-MARIN 

Unité monét. : Lira de 100 centesimi = f' au pair. 

Pièces de 50 centesimi, I lira, 2 et 5 lire en ar- 
gent, 5 et 10 centesimi en bronze frappées spéciale- 
ment en Italie pour Saint-Marin ; ces pièces sont sem- 
blables comme poids et titres aux pièces italiennes. 

République de SAI.VADOR 

Unité monétaire : Peso ou Piastre d'or de 100 cen- 
tavos == of'" au pair. 

e 
Or... 10 pesos I6rl29 900 1, 25, 10, 20 pesos. 
Arg.. I peso 25,00 90§ I peso. 

Arg.. 50 centavos |2,5 835 5- 10, 20, 50 centav. 
Nick. 5 centavos 317 I, 2, 3, 5 centavos. 

Il existe un atelier monétaire appartenant au gouTernement. 
Toutes CCS pièces, l'or en particulier, n'ont pas encore été frap- 
pées ou ne I ont été qu'en petite quantité. 

Iles SANBUTICH ou HAVAÏÏ 

Unité monét.: Do/ia)*-or des États-Unis: bf>\\S au pair. 
Moyenne du change en 1907=5,14. 

Arg. dollar 26,729 90O 1/20, l/IO, 1/4, 1/2, I dol. 

Br.. |/50»iollar 6,5 ' | 50 doUai^ 

La monnaie des^ Etats-Unis circule librement. 



î^ 



^♦8S 



18- 

Unitô monétaire : Dinar de 100 paras — l*"'- au pair; 
moyenne du change en 1907 = O""', '.M). - 

MÉTAI, NOM POIDS TITRK l'li:ctS E> CII.CULATION 

Or... 10 dinaia 3.'^226 900 10- 20 dinaïa. 
Arg.. 5 (linara 25-00 900 5 'linara. 

A.-K.. I dinar 5,00 835 ) ^^ ''2 ^^„,'J'"^''' 

Nick. 20 p:H'as 6,0 5. 10- 20 paiMS. 

Br... 10 pavas lO-O |. 2 5, 10 paras. 

Système uionctdire *ualoguc à celui de IL ni ri latine. 

SIAM 

Unité monétaire : Tical-avgent — G''- au pair; 
change en juillet 1908= F' lô. 1-e tical ou bat pèse 
15s; il équivaut Uiéoriquemeiit au.K 2 3 de la piaslre 
mexicaine. 

Pièces d'argent : le fuang = 2 seck, le saluny 
valant 2 fuang et le tic-al — 4 t«aluug. 

Pièces de cuivre : so'.ot = ôO bih-ali, a/ = x' solot, 
see ou paij = 2 att. seeh = 2 see. 

On emploie, en outre, des coquilles (cauris) nom- 
mées bih-aJi. 

Les pièces li'ar^iMil sont ol»lenues en fondant le> piastres el les 
dollars de cominene usités dans l'Extrême- Orient II existe 
aussi des monnaies d'ari^enl multiples du lieal, mais elles sont 
excessiveaienl rares cl n'ont pas réellement de cours lé;fal. Ce 
sont le tamiung=^ ', ticals, le change 7.0 lamlun^, le /inp ou 
piciil = bo clian^, le />/ifira = \n<> picul. 

La monnaie de tomple fténéraleuient employée Cs! le i'titty 
de 80 ticals. 

SULCE [Loi du 3() mai 1878] 

Unité monét. : Krona (couronne) d'or de I00ôre= U',389 
au pair; change en juillet 1908=l'',37; valeur en 
France p.ur les droits de Timbre = l'"-, 40. 

8^96 900 5. 10, 20 kronor. 
7.50 800 llvrona, 2 kronor. 
5-00 600 25. 50 tire. 
1-45 400 10 «ire. 
8-0 I. 2. Sore. 

On emploie eiicoro. comme monnaie de compte, le lurotin ou 
nouveau ducat d'or; Il vaut - kronor «> iire. 



Or . . . 


20 kronor 


Arg.. 


1 krona 


Arg.. 


50 re 


Arg.. 


lOôre 


Br . . . 


5 re 



\H\i 



SUISSE [Couvent, iiitein. du 6 nov. i885] 

Unité monét. : Franc de 100 centimes = K-au pair. 



MKTAI. 


NOM 


•OII.S 


TITRE PIÈCES E\- CIRCII ATIO> 


Or . . . 

Arg.. 
Arg.. 
Nick. 
Br . . . 


20 francs 
5 francs 
1 franc 

10 centimes 
1 centime 


6,4516 
25,00 
5,00 
3,0 
1,5 


900 20 francs. 
900 5 francs. 
835 1/2, 1,2 francs. 

5, 10, 20 centimes. 

1, 2 centimes. 


InJépciidamment do» 


piècpj dp 


rUnion latine, la loi du 



2.{ juin iss: a donne droit lejcal de circulation aux pièc«s sui- 
vantes : souverain et i/?. souverain anglais ; pièces de 20 et 
10 mark; pièce de 5 dollars des États-tnis. 



TRIPOLITAIlfE 

Luitc iimnétaire: /'/as/7-e de 40 paras =0f','2;} environ. 

On fait usape en Tripolilaine des mêmes monnaies (pi'en Tur- 
«piie : il circule aussi des pièces de bronze européennes auxquelles 
on attrihue des valenrs flctlTes et conventionnelles de 5, 10, 
2<i paras, suivant la grandeur et le poids. 

Dans l'intérieur, on compte encore en mahlioiih se divisant en 
% giii'ivit de l'H» paras; le mahboiih correspond à iT^r, 60 environ, 
(les pièces n'existent plus que nominalement. 



TURQUIE [Loi de 1844] 

Unité monétaire : Liore d'or turque = 2-2f'-, 784 au 
pair ; change en juillet 1908=«:2'2f'-,7,', On compte aussi 
Lii piastres de 4 ) paras ; valeur au pair Of',23 environ. 

I livre turque = 100 piastres; 1 piastre = 40 paras. 
Le para vaudrait donc, par suite, environ 0f'',0057. 
La valeur de la livre ea piastres varie, suivant les 
provinces, de 100 à 13j, et même au delà. 

Or... lOOpiastres 7^216 9|6| |25, 50- 100, 250, 500 

' piastres. 

Arg.. 20piasties 24,055 830 1 '^^' '' 2\^' '^' ^0 

( piastres. 

Cuiv. 40 paras 21,39 I, 5, 10, 20, 40 par. 

Les pièces de monnaies turques sont généralement désignées 



ai 



}ïf- 



4-90 



par des jioois particuliers; on a ainsi pour lor : jwi piastres 
( 5 livres } ^= i bourse = 25 medfidieh ; 25g {vlaslres = 1 juliA ; 
100 piastres = i livre — i yslik -s= 1 medjidiek d'oi-, 5o pias- 
tres = I elliliA • 25 piastres 3= 1 /nissir. 

Argent : 20 piastres =1 inedjidieh=iï iiiuilik • 10 piastres 
ou 1/2 medjidieh =1 onlik ; 2 piastres ::= 1/ 10 niedjidieh valant 
I ikilik; I piastre = i birgriich; ijipiantrB^ t jarimilik. 

Il circule encore en Turquie des monaaies aiHerieurcs à 
celles provenant de la reforme de 1844. Les poids, titres et 
dimensions de ces monnaies sont très variables. Ce sont : 

Valtefik, anciennes monnaies d'argent (rs^s) au titre de 440 
à 446 millièBies; la pi^ce de i altelik renferfflMt 6 piastres, elle 
en vaut 5 arCtuellemcnt; les pièces de 1/3 et 1/4 attelik à pro- 
portion, 

he> métallique renferme des pièces de 1/4 et i/> iriastre; Ui 
valeur de la 1/2 piastre luétalliquc varie entre n> cl 18 paras 
suivant les provinces. 

Le bec/ilik, pièce d'argent au titre variant entre 170 et 
225 millièmes ; il y avait des pièces de r/ro, r/;>, 1/2 et i bechlik; 
celte dernière contenait :> piastres et en vaut 2 1/2 actuellement. 



URUGUAY [Lois des 28 juin 1862 et G déc. 1900] 

Unité monétaire théorique: Piastre ou Peso d'or 
= 5f',36 au pair; change en juillet 1908 = i'^jOS. 1 peso 
renferme 100 centesimos. 

Le peso-or devrait peser ls,697 au titre de 917; 
mais, ainsi que la monnaie d'or prévue par la loi 
de 1862, il n'a pas encore été frappé. L'or circulant 
dans le pays est d'origine étrangère. iO pesos d'or 
forment le doiUdon d'or valant théoriquement 
10 piastres d'argent. 



M HT AI. 


yeM 


poms 


TirmE 


PI8CGS Eîl CIRCt'L/lTIM 


Arg.. 


peso 


25 ,"00 


900 1 


10. 2C 50 centesi- 
mos, 1 i>eso. 


Nick. 


5 centesimos 


5,0 




l, 2. 5 centesimos 


Br... 


1 centesimos 


5,0 




1, 2, 4 centesimos 



r.a loi Je décembre i!)of>, créant la monnaie de nickel, a dé- 
monétise les pièces de bronze. 

La primo de l'or, qui s'est élevé*», il j a quelques année.*, à i5 
pour io<), vari» encore aclBclleoMal eiilro le*: pour i»k). 



i9l 



États-Unis du VENEZUEIiA [ Loi du 2 j uin 1 887 ] 

Unité monétaire : le Bolivar d'or = l^'- au pair; 
change en juillet 1908 = 0''/.)9; l bolivar =100 cen- 
tavos. 

MÉTAL NOM POinS TITRE PIÈCES EN CIRCULATION 



Or . . . 100 bolivars 32.258 900 
Arg . 5 bolivars 25 M 900 

Arg.. I bolivar 5,00 836 

Nick. 5 eentavos 5,00 
Br... 10 eentavos |0.0 

La monnaie du Venezuela est TabriqKce $ur le tjpc de l'Union 
lalihe, dont les monnaies circulent dans le pav». 



5, 10. 20, 50, 100 bol. 

5 bolivars. 

20, 50 eentavos, 

I, 2 bol. 

I, 2, 5 eentavos. 

I, 2, 5, 10 eentavos 



i* 



W2 



NOTE 

SUR 

LA FABRICATION DE l'oRFÈVRERIE 
ET DE LA BIJOUTERIE. 



La fabrication des ouvrages d'or et d'argent est 
régie en Frat c par la loi du 19 brumaire an VI, 
relative à la surveillance du titre et à la perception 
des droits de garantie des matières et ouvrages d'or 
et d'argent. 

Les titres dont les fabricants peuvent faire usage 
sont au nombre de '.\ pour l'orC ) et de 2 pour l'ar- 
gent, savoir : 

i*"" litre, gio millièmes ou la ^„ 
carats environ. 

\ j® titre, 8/{0 millièmes ou 20 n ca- 
rats environ. 

3* titre, 760 millièmes ou 18 ca- 
rats. 

1*"" titre, 900 millièmes ou 1 1 de- 
"'"ers 9 -^ grains. 

2* titre, 800 millièmes ou 9 de- 
niers i/| I grains. 




Argent. 



La tolérance de titre est pour l'or de 3 millièmes. 



(M Une loi du 25 janvier i88i a crce un quatrième litre 
(583 uiillièiues ou 14 carats) pour la Tabrication des hoiles de 
montres d'or destinées à l'exportallon. 

Cette même loi a autorisé les fabricants d'oorrages d'orfè- 
vrerie, joaillerie, bijouterie et de boites de montres, à fabri- 
quer, exclusivement pour l'exportation, des objets d'or et d'ar- 
gent à tous autres titres. 

Les objets ainsi fabriqués ne reçoivent pas le poinçon de 
l'État, mai<i ils iloivenl èlre marqués d un poinçon spécial de 
maître indiquant le titre de l'alliage. 



*i 



493 



et pour Ttirgeni de 5 millièmes. Pour les menus 
objets, essayés seulement an touchau, la tolérance 
est portée, dans la pratique, à 20 millièmes. 



'M 



Déparlcmcnts 



Paris. Dcparlemenis. 





ïoucliau or. Touchau ar{;enl. 

\ucun objet d'or ou dargent ne peut être mis en 
vente sans avoir été présenté à un bureau de garantie 
et revêtu de l'empreinte des poinçons de l'État, 
après essai constatant qu'il est au litre légal. 

On trouve, page ci-contre, les poinçons de ga- 
rantie appliqués sur les ouvrages d'or et d'argent, 
de fabrication française, essayés à la coupelle et, 
ci-dessus, les poinçons appliques sur ces mêmes 
OMvrages essayés au touchau. 

Les droits perçus aux bureaux de garantie se di- 
visent en droits «l'essaie et droits de contrôle. 

Le prix d'un essai d'or ou de doré est iixe à 
3 francs el celui d''arjM'nl à 80 centimes. 

L'essai des menus ouvrages d'or par la pierr»' de 
touche est payé 9 centimes par décagramme. 

Les droits de garantie ou de contrôle sont, dé- 
cimes compris, depuis les lois du 3o mars 1872 et 
du 3o décembre 1873, de 3^ Ir. 5o c. par heclo- 
grammed'or, et de 2 fr. par hectogramme d'argent. 

Il y a en France quarante bureaux de ga- 
rantie. Le personnel de chaque burean se com- 
pose d'un contrôleur el d'un receveur dépendantde 
la Direction générale des contributions indirectes 
el d'un essayeur placé sous les ordres immédiats 
de l'Administration des monnaies. Il existe, en 
outre, huit bureaux de garantie en Algérie. 



mi 



Aux termes de l'article 1" de l'arrêté des Consuls du 5 ger- 
minal au XI, il ne peut être frappe de médailles ou jetons 
ailleurs que dan^* les »(eliar» de la Monnaie, à moins d'une 
autorisation spéciale du gouTernement. 

Le tilre des mcdHilies ou jetons frappés à la Monnaie de 
l'aris est de 916 niill^ines pour l'or et de 950 millièmes pour 
l'argent. 



.« 



mh^ 



jîi^" 



TABX.E POUR ImA CONVSRSZON 

Des anciens titres des matières dW et d ar§:ent en 
millièmes décimaux. 



Malgro les aTantages des calculs décimaux, toit pour déterminer 
le titre, soit pour établir le poids des matières d'or et d'argent, des 
changeurs, des bijoutiers, des orfèvres, surtout dans lct4cparleinents, 
ont conservé l'usage d'établir leurs comptes d'après les ancienne 
métliodes, soit qu'ils aclièlent, soit qu'ils vendent. De U des dillicultés 
qui prennent naissance dans des calculs longs c^ diOiciles. Il est à 
désirer que cet ancien système soit abandonné pour satisfaire aui 
vœux de la loi et aux intérèlsdu public. 

Les Tables SHivantes viendront en aide aux personnes qui seront 
obligées de se servir des calculs anciens. 





COXVERSIOX 




coN\%RSion[ 




DES CARATS ET 32*» DE 


CARAT, 


DES DENIERS ET 


GRAINS, 




anc 


en titre 




ancien tilri 


des 




des matières i 


l'or, en millièmes. 


matières d'argent, en millièmes. 




. 








<à 




. 




. 






m 


g 


a 


S 


s 


§ 


B 


a 


S 


§ 


Z 


Ê 


« 


2 


S 




u. 


= 


2 


± 


« 


■Ji 


a 


£ 




3 


u 




U 


S 


« 


s 





zz 


a 


— 


S 


S 




S 




X 




s 




* 


S 


1, 


J^ 


I 


il 


j3 


342 


1 


3 


i3 


ïl 


j 


83 


3 


3 


3 


>4 


58;j 


2 


7 


'4 


2 


167 


3 


i 


3 


125 


i5 


620 


3 


10 


i5, 


52 


3 


25o 


4 


4 


208 

25o 


16 


663 

708 

750 


4 


i4 


16 


56 


6 


333 


5 
6 


l 


b 

6 


\l 


1} 

6 


17 
21 


\l 


63 


4.7 
5oo 


l 


9 

10 


l 


292 
333 


'9 
20, 


Ml 


i 


34 
28 


19 
20 


66 
69 


? 


583 
667 


9 


13 


9 


375 


ai 


875 


9 


3i 


21 


72 


9 


760 
é33 


lO 


i3 


10 


417 


22 


^5? 


•10 


3b 


22 


76 


10 


20 


26 


ji 


^l 


23 


II 


38 


23 


80 


II 


9'7 


io 


39 


13 


2^ 


1000 


12 


42 


34 


83 


12 


1000 



495 



POIDS ET MESURES. 



Système métrique /196 

Extension du système métrique à l'étranger. . 49^ 

Mesures légales de France 607 

Système C.G.S 5i3 

Conversion des anciennes mesures en nou- 
velles 519 

Conversion des nouvelles mesures en an- 
ciennes 522 

Anciennes mesures usitées en France avant 

l'adoption du Système métrique 520 

Comparaison des mesures françaises et an- 
glaises ^ 522 

Comparaison des mesures françaises et russes. 024 

Mesures itinéraires 626 

Lieues et milles 626 

Brasses des Cartes marines 5a6 

Tonnage des navires 527 



». -^>\ 



vuo 



SYSTÈME MÉTRIQUE. 

I.e Système métrique a été institué en France 
par la loi du i8 germinal an m (7 avril 1795). 

Cotte loi prescrivait l'adoption d'un étalon unique 
des Poids et Mesures pour toute la République et 
fixait les principes du système et de la nomencla- 
ture. C'est la loi du 19 frimaire an viii( 10 décembre 
1799) qui a donné une valeur légale aux étalons 
définitifs du mètre et du kilogramme établis à la 
suite des travaux de Delambre, Méchain, Laplace. 
Borda, Lavoisier. Ces étalons furent déposés aux 
Arciiives nationales. 

EnHn la loi du [\ juillet i83; a rendu le Système 
métrique obligatoire en France. 

Extension du Système métrique a l'étranger. 

De bonne heure on (it des efforts pour répandre 
le Système métrique h l'étranger. 11 se propagea 
d'abord en Suisse, en Hollande et en Espagne. 
Enfin, en 1872, une Commission internationale se 
réunit à Paris sur l'invitation du gouvernement 
français en vue de l'établissement de prototypes 
internationaux. Trente États y étaient représentés. 

On résolut, pour l'exécution des nouveaux pro- 
totypes du mètre et du kilogramme, de prendre 
comme point de départ les étalons des Archives. 
A la vérité les mesures géodésiques plus précises, 
faites depuis 1799, av;«ient montré que cet étalon 
n'est pas exactement la quiiï'ante-millionième partie 
du méridien terrestre ; mais si, au lieu de con- 
server le mètre des Archives, on s'en était tenu à la 
définition théorique du mètre, et si l'on avait voulu 
établir un nouvel étalon plus précis, de nouveaux 
progrès de la Géodésie auraient montré bientôt que 



'^' 



VJl 



co nouvel étalon n'était pas non plus rigoureuse- 
ment exact, de sorte que tout aurait été à recom- 
mencer. 

Un Hureau international des Poids et Mesures 
fut créé par une convention diplomatique en 1876 
(Convention du Mètre) et installé au pavillon de 
Breteuil. Il avait pour mission de construire et de 
conserver les étalons définitifs et de les comparer 
aux étalons nationaux fournis aux différents États. 

Les étalons définitifs du mètre et du kilogi-amuie 
furent delînitivement sanctionnés par la Conférence 
générale de 1889 et déposés dans les caveaux du 
pavillon de Breteuil. 

Depuis la Conférence de 1872 les progrès du 
Système métrique à l'étranger ont été très rapide?. 

Allemagne. — Le Système métrique a été 
introduit en Allemagne par une loi du 17 août 
i858, dont l'entrée en vigueur d.ins la Confédé- 
ration de l'Allemagne du Nord était prévue pour 
le I" janvier 1872, avec emploi facultatif d; s 
mesures métriques dès le i" janvier 1870. Cette 
loi fut étendue à l'empire d'Allemagne par une 
nouvelle loi promulguée le 26 novembre 187 1. Les 
mesures agraires bavaroises restaient autorisées 
jusqu'au i"' janvier 1878. 

Les étalons internationaux sont reconnus par 
uuc loi du 26 avril 1898. 

Confédération Argentine. — Une loi du 10 sep- 
t.iuib.'e i8G3 autorise le Système métrique, et donue 
au Président la faculté de le reudte obli_galoire; en 
exécution de cette loi, un décret du 17 mai 1872 le 
prescrit dans les opérations de la douane. Enfin 
une loi du i3 juillet 1877 le reconnaît comme seul 
légal à partir de 1887. 



Autriche. — Vno loi du j3 juillet 1871 définissait, 
1909. 32 



rM 



^ 



^^98 

pour l'Autriche, les unités métriques par des éta- 
lons nationaux qui sont respectivement un mètre 
à bouts en verre et un kilogramme en cristal de 
roche, et prévoyait l'emploi facultatif du Système 
métrique dès le i"janvier 1878, avec robligation de 
s'en servir à partir du i*' janvier 1876. La même 
loi donnait les équivalents entre les anciennes me- 
sures et les nouvelles. 

La loi du 12 janvier 1898 sanctionne les étalons 
internationaux en même temps que les copies attri- 
buées à l'empire d'Autriche. 

Belgique. — Le Système métrique a été, par une 
loi du 2 1 août 1816, introduit dans les Pays-Bas 
alors réunis. Son enseignement devait commencer, 
dans les écoles, au plus tard le i" janvier 18 17, et il 
devenait définitivement obligatoire 3 partir du !"■ jan- 
vier 1820. Les dénominations restaient semblables à 
celles des anciennes mesures du royaume, et n'ont 
été remplacées par celles en usage dans le Système 
métrique qu'à partir de i855 poxn- la Belgique et de 
1869 pour la Hollande. 

Une loi du 4 mars 18^8 sanctionne des étalons 
propres au royaume de Belgique. 

Les étalons internationaux et les copies attribuées 
à la Belgique sont sanctionnés par un décret 
royal du 1*' juin 1896. Les étalons reconnus par 
la loi de iS'iS avaient été, d'ailleurs, détériorés dans 
l'incendie du palais de laNation, survenu eu i883. 

Bolivie. — L'emploi du Système métrique est 
facultatif; il est encore peu employé dans les tran- 
sactions commerciales. 

BrésiL — Le Système métrique est obligatoire, 
avec quelques tolérances dans son application. 

Bulgarie. — En Bulgarie, le Système métrique 
a été rendu facultatif par une loi du 18 '3o décem- 
bre 1888; dès le i^"" juin 1889, le Système devenait 



mi 



i99 



m 



obligatoire dans le commerce des grains, et son 
emploi général était imposé à partir du i*'' janvier 
.892. 

Les unités de masse et de capacité sont dérivées 
du mètre, conformément à la première loi française. 
Toutefois, la loi prévoit l'acquisition d'un mètre 
et d'un kilogramme prototypes en platine. 

Chili. — Le système est obligatoire. 

Colombie. — Le Système métrique a été intro- 
duit en 1807. 

Corée. — Le Système légal est en grande partie 
décimal ; mais les unités ne sont pas celles du Sys- 
tème métrique. 

Costa-Rica. — Le Système métrique est intro- 
duit dans les douanes et son emploi est rendu 
facultatif. Cependant les anciennes mesures espa- 
gnoles sont encore en usage. 

Danemark. — Le Système métrique a été adopté 
par une loi du 4 ™ai igo",. I.a date d'application 
sera fixée par le roi, dans un délai qui ne pourra 
dépasser trois ans. A partir de cette date, le Sys- 
tème métrique sera obligatoire dans les services 
publics et facultatif entre les particuliers ; deux 
ans après il sera obligatoire. 

Egypte. — Un décret de l'année 1870 a intro- 
duit le Système métrique, à titre facultatif, dans 
tout le territoire de lÉgypte. En 1892, un progrès 
a été accompli par l'obligation imposée de l'emploi 
du Système pour toutes les transactions du Gou- 
vernement avec les particuliers. Les anciennes 
mesures agraires ont été conservées, et les an- 
ciennes unités de masse sont encore dans l'usage 
courant du commerce. Le Système métrique est 
enseigné dans les écoles de l'État. 

Espagne. — L'introduction obligatoire du Sys- 

m m 



500 

tème métrique en Espagne et dans les colonies du 
royaume a éié opérée pur une loi du 17 juillet 1849. 
Les prototypes internationaux et nationaux sont 
reconnus par une loi du 8 juillet 1892. 

ÏÉjtats-Unîs d'Amérique. — Le Système métrique 
a été rendu facultatif aux Etals-Unis par une loi 
du aS juillet i86f) dont voici le premier article : 
. « Il est décidé, par le Sénat et la Chambre des 
représentants des États-Unis assemblés eu Congrès, 
(ju'à partir de l'adoption de cette loi, il sera légal, 
dans toute l'étendue des États-Unis, d'employer des 
poids et des mesures du Système métrique, et au- 
cun contrat ou transaction, ou plaidoyer devant 
aucun tribunal^ ne doit être invalidé ou sujet à 
objection par le fait que les poids et les mesures 
employés dans cet acte, ou auxquels il se rapporte, 
sont des poids ou des mesures du Système métri- 
que. » 

Le deuxième article établit les équivalents légaux. 

Un décret ultérieur a sanctionne les étalons livrés 
par le Bureau international. 

Le Système métrique est obligafoire depuis le 
i" janvier 189.3 dans le service de santé militaire 
et depuis le ?.i novembre 1902 dans tous les ser- 
vices de santé. 

Le 27 novembre 190H, le Comité des monnaies, 
poids et mesures a refu^é, par 7 voix contr<: 5, de 
faire un rapport sur une proposition relative à 
l'adoption du Système métrique. 

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Ir- 
lande. — Plusieurs lois du Royaume-Uni consa- 
crent l'existence du Système métrique, en le décla- 
rant d'abo'd non illégal, puis en autoriïant formelle- 
ment son emploi. 

Une première loi. de 1866, porto rautorisation de 
l'emploi du Système, sous une forme analogue à 



af 



501 



celle adoptée dans la loi des États-Unis; puis une 
annexe a la loi passée le 8 août 187S indique les 
équivalents métriques des mesures britanniques, 
en même temps qu'elle donne une liste complète 
des étalons métriques du Board of Trade. La loi du 
if) juillet 1S89 prévoit que les bureaux locaux de 
vérification pourront être pourvus d'étalons du Sys- 
tèire métrique en vue de la vérification de sem- 
blables étalons utilisés dans le commerce. 

Enfin, l'usage des mesures métriques dans tout le 
Koyaurae-Uni a été reconnu, dans les termes sui- 
vants, par une loi du 27 mai 1897 • 

« Article 4 • • • l'usage de.-» poids ou des mesures 
du Système métrique dans le commerce est légal. » 

En même temps, les étalons livrés par le Bureau 
international sont reconnus comme étalons natio- i 
naux du mètre et du kilogramme. ! 

Une loi portant l'emploi obligatoire du Système 
métrique^ adoptée à la Chambre des Lords, a été 
repoussée à la Chambre des Communes, le 22 mars 
1907, par i5o voix contre 118. 

En 1902. les gouverneurs des Colonies, au nombre 
de 46, furent consultés par le Ministre des Colonies 
sur une modification possible de la législation. La 
plupart des rép m^es Curent favorables au Système 
métrique. Seules les colonies desBarbades,Bahama, 
Chypre, Lagos, Sainte-Hélène et Waïhaiwai lurent 
opposées. 

Le Système méli-ique est en usage depuis long- 
temps dans l'île Maurice et aux Seychell.s. En 
Nouvelle-Zélande, une loi promulguée en igoS 
autorise le gotiverneur à proclamer le Système | 
métrique à partir d'une date non antérieure au 
i"^ janvier 1906; la proclamation n'a pas encore 
été fait •. 

Grèce. — Le Système métrique a été rendu légal, 
mais non obli^'atoire, par un dc'cret do i83G. 



302 

Guatemala. — Le Système métrique adopté clans 
les douanes est facultatif. 

Hollande. — Les nouveaux étalons da royaume 
de Hollande sont semblables aux étalons interna- 
tionaux, mais ont été déduits directement de ceux 
des Archives par une commission néerlandaise. Le 
mètre hollandais diiTère de + 2i*,G du mètre inter- 
national. Depuis l'année 1869, les désignations mé- 
triques coexistent avec les anciens noms des unités 
conservés dans les Pays-Bas, et les poids pharmaceu- 
tiques sont abolis depuis la même époque, {f^oir 
aussi la Belgique) . 

Honduras. — Le Système métrique a été rendu 
légal le i'^'' avril 1897, "i^'s l'ancien Système espa- 
gnol est encore d'un usage général. 

Hongrie. — Le Système métrique, adopté par 
une loi de l'année i8y4 (loiviii), est obligatoire 
depuis le i*' janvier 1876. Une loi de 1891 recon- 
naît les prototypes nationaux remis par le Bureau 
international. 

Italie. — Les difTércntes prorinces qui consti- 
tuent actuellement le royaume d'Italie ont adopté 
le Système métrique à des époques très diverses. 
Ainsi une loi du 27 octobre i8o3 l'a introduit dans 
le royaume Lombardo-Vénitien, et une ordonnance 
de Joachim Napoléon l'a rendu légal dans le 
royaume des Deux-Siciles, où, d'ailleurs, il n'est 
devenu d'un usage général qu'à la suite d'une nou- 
velle loi promulguée en i863. Le Piémont a adopté 
le Système en i8/|5, et le Grand-Duché de Modènc 
en 1849. 

Pour l'Italie partiellement, puis complètement 
unifiée, le Système a été rendu obligatoire par 
les lois du 26 juillet 1861 et >,3 juin 187^4. Ln dé- 
cret royal du 2.3 août iSgn roponnaft les nouveaux 
étalons. 



503 

— ^ 

Japon. — Les anciens systèmes de mesures du 
Japon ont été coordonnés dans une loi du 28 
mars 1891, entrée en vi{jueur le 1®' janvier 1898. 

Cette loi reconnaît aussi le Système métrique et 
consacre les équivalents entre les unités du Système 
et celles du Système japonais, choisies de telle sorte 
que les réductions reposent sur des nombres 
arrondis. Ainsi, le shakii, unité de longueur, est 
é{îal 833 mètre, et le hvan, unité de masse, est 
égal à 3.75 kilogrammes. Les divisions du shaku 
sont décimales; les multiples sont décimaux ou 
sexagésimaux, suivant la numération généralement 
usitée dans l'Orient. La division du kwan est aussi 
décimale. 

Ziuxembourg. — Le Système métrique est obli- 
gatoire {voir Belgique). 

Mexique. — ■ Au Mexique, le Système métrique a 
été mis en vigueur dès le i*' janvier 1862, par 
une loi promulguée le i.5 mars t857, le rendant 
obligatoire; un décret du i5 mars i§6i en fixe 
l'application. 

Les étalons internationaux sont reconnus par 
une loi du 16 septembre 1S96. 

Monténégro. — Système métrique obligatoire. 

Norvège. — Un décret royal a rendu le Système 
métrique facultatif à partir du i*"" juillet 1879; il 
est devenu obligatoire le i*' juillet 1882. On peut 
remarquer que le gramme était en usage dans les 
Postes dès le i®"" juillet 1871. 

Nicaragua. — L'emploi du Système métrique 
introduit dans les douanes depuis janvier 1898, est 
resté facultatif entre les particuliers; il est encore 
de peu d'usage. 

Paraguay. — L'usage du Système métrique est 
facultatif. 



^' 



5M4 

Pérou. — Une loi d» i6 décembre i86?. et un 
décret du lo mars 1869 fixent les conditions de 
l'introduction du Sysième métrique au Pérou. Plus 
récemment, le 21 septembre 1891, une loi a été 
promulguée, en vue de la création d'un Bureau de 
Poids et Mesures « qui se mettra en rapport avec 
le Bureau international de Sèvres, aussi bien 
qu'avec les bureaux similaires de l'étranger... » 
L'article 5 prévoit l'acquisition de prototypes issus 
du Bureau international. 

Portugal. — Un décret royal du i3 décembre 
i852 a introduit le Système métrique dans le 
royaume de Portugal, en fixant deux années pour 
le lerme de son entrée en vigueur. Dès celle 
époque, une série de décrets et d'ordonnances le 
rendent obli:;atoire successivement dans les divers 
services de l'État ainsi que dans le commerce. Enfin 
une loi du 16 mai 1867 le rend exclusif, en déclarant 
tout autre système illégal à partir du 1" janviei- 
1S70, date prorogée ultérieurement jusqu'au i*""^ 
janvier 1872 pour les mesures de capacité, à l'ex- 
ception cependant des villes de Lisbonne et d'Opor- 
to, où le Système devait être exclusif pour toute 
les mesures un an plus tôt. 

Un décret publié le 5 septembre igoS a étendu 
l'obligation aux colonies de la Guinée, d'Angola et 
de Mozambique. I 

Roumanie. — Le Système métrique a fait son 
apparition en Roumanie par la loi de 1864, pré- 
voyant son adoption facultative à partir du i*"" jan- 
vier 1866. Dès cette époque, on commença à 
outiller les bureaux de vérification en vue de l'éta- 
lonnage des unités métriques, et une loi de 1880 
fixa les conditions dans lesquelles la loi de 1864 
devcait être appli(|uéH. Le Sysième a été rendu 
obligatoire par une loi de iSS3, déclarant les autres 



^- 



505 



syslomes illégaux à paitir du i" janvier i884; ulté- 
i'ic(ii"ern*uit, le délai l'ut prorogé jusqu'à la tîn do 
la même année. 

Russie et Finlande. — La loi du /|/i6 juin 1899, 
entrée en vigueur le 1'"' janvier 1900, substitue l'ar- 
chine à la hagène, et consacre l'emploi facultatif du 
Système métrique. 

Une ordonnance du Ministre de la Guerre, publiée 
en lévrier 1907, impose l'emploi du Système mé- 
tr.que, à partir du i""^ janvier 1908, dans les ser- 
vices de la médecine militaire. 

Une loi du 16 juillet 1886 a rendu l'emploi du 
Système métrique délînitivement légal dans le 
Granf^Duché de Finlande, en même temps qu'elle 
reconnaissait par avance comme prototypes le 
mètre et le kilogramme établis par le Bureau in- 
ternational. L'emploi des unités métriques dans les 
postes était prescrit à partir du i*' janvier 1887. 
L'application générale du Système est devenue obli- 
gatoire en 1892. 

République du Salvador. — I,e Système mé- 
trique, introduit dans les deuanes depuis i8SJ, est 
rendu faculli<tif. 

Serbie. — Une loi du i 'i3 décembre 1873 pré- 
voyait l'introduction obligatoire du Système métrique 
dans le royaume de Serbie à partir de l'année 1880; 
mais, en 1879, le délai fut prorogé jusqu'en i883. 

Siam. — Le mètre est employé depuis 15^89 dans 
les travaux publics, et a été introduit plus récem- 
ment dans les trafics par chemin de fer; son 
usage semble se gétiéraliser rapidement.' 

Suède. — Un décret royal a rendu le Système 
métrique facultatif en Suède à partir du i*' jan- 
vier 1879. 

L'ancien système c-t resté autorisé jusqu'au com- 



506 

raencement de 1889. Il convient de mentionner le 
fait que le ffrainme était en usage dans les postes h 
partir du i^"" juillet 1871. 

Suisse. — En Suisse les lois cantonales ont con- 
sacré à partir de 1822 un système basé sur un pied 
de So"*" et une livre de 5oo^, système étendu h la 
Confédération tout entière par la loi du 24 dé- 
cembre i85i. La loi du 3 juillet 1875 rendit obli- 
gatoire, à partir du i*"" janvier 1877, le Système 
métrique, déjà facultatif depuis quelques années. 

Tunisie. — Le Système métrique a été introduit 
dans la Régence par un décret du 12 janvier 1890. 
Son usage s'y est répandu rapidement, et les me- 
sures métriques y sont seules employées aujourd'hui. 

Turquie. — Une loi de l'année 1886 a rendu le 
Système métrique obligatoire à Constantinople 
après un intervalle de cinq années. En conséquence 
de cette loi, les anciennes mesures ont été confis- 
quées et détruites dans la capitale, mais aucunr 
tentative n'a été faite pour introduire le nouveau 
système dans les provinces. 

A Constantinople même, les mesures de l'ancien 
système ont reparu peu à peu, et, malgré une ten- 
tative énergique en faveur du Système métrique, I« 
Conseil d'État, reconnaissant qu'il était impossible 
d'user de rigueur, a autorisé de nouveau l'emploi 
de l'ancien système turc. Donc, à l'heure actuelle, 
les deux systèmes sont facultatifs. 

Uruguay. — En 1862, le gouvernement di' 
l'Uruguay l'a rendu obligatoire, mais sans grand 
succès; une nouvelle loi de 1894, prévoyant des 
pénalités, a eu plus d'effet, et le commerce la 
complètement adopté. 

"Venezuela. — Le Système métrique est employé 
depuis 1867 dans les transactions officielles. 



*- 



h'07 



LOI DE 1903. 

Les décisions des Conférences internationales, 
aussi bien que les progrès de la Science, entraînèrent 
de nouvelles modifications dans la législation fran- 
çaise. 

1. En premier lieu, les lois antérieures renfer- 
maient une contradiction, puisqu'elles définissaient 
le mètre comme la 4t>oooooo' partie du méridien 
terrestre et qu'elles décidaient en même temps que 
le mètre légal serait l'étalon en platine déposé aux 
Archives. Cet étalon n'étant pas rigoureusement égal 
au mètre théorique, cette double définition était 
contradictoire. 

D'autre part, la Commission internationale, réunie 
à Paris en 1872, a ordonné l'exécution de nouveaux 
prototypes internationaux qui ont été déposés à 
Breteuil comme nous l'avons dit, et dont des copies 
ont été distribuées aux différents États contractants 
et en particulier à la France. 

Ce mètre international différait très peu du mètre 
des Archives que l'on avait ciierché à copier aussi 
exactement que possible, mais les nouveaux étalons 
t'taient très supérieurs aux anciens : 

i" Parce qu'ils sont en platine iridié, tandis que 
les anciens étalons sont en platine; 

2° Parce que ce sont des mètres à traits, tandis 
que le mètre ancien est une règle à bouts ; 

3° Parce que les nouvelles règles résistent mieux 
à la flexion et que les traits sont tracés dans le 
plan de la fibre neutre. 

Pour toutes ces raisons, la substitution du mètre 
international au mètre des Archives comme étalon 
légal s'imposait. 



508 



2. Les lois antérieures définissaient le gramme 
comme une unité de poids, c'est-h-dire de forer; 
nous verrons plus loin, à propos du système C.G. S., 
l'avantage qu'il y a à regarder le gramme comme 
unité de masse. 

3. Pour la même raison que pour le mètre, il 
convenait de prendre, comme étalon légal définis- 
sant l'unité de masse, le kilogramme international 
déposé à Breteuil et d'abandonner à la fois la défi- 
nition théorique du kilogramme et l'ancien étalon 
des Archives. 

4. Cette réforme en entraînait une autre; le kilo- 
gramme de Breteuil, copie de l'étalon des Archives, 
n'est pas exactement le poids d'un décimètre cuhr 
d'eau à son maximum de densité. Les lois anciennes 
définissaient le ticre comme exactement égal au déci- 
mètre cube; il a paru plus convenable do définir le 
litre comme le volume d'un kilogramme d'eau à son 
maximum de densité; le litre n'est donc plus qu'à 
trèf. peu près égal au décimètre cube. 

A la suite d'un Rapport de M. Benoît, directeui' 
du Bureau international des Poids et Mesures, ces 
réformes ont été sanctionnées par la loi du 
ir juillet 190.3 dont nous donnons ici lo texte : 



Loi du 11 juillet 1903, 

relath-e aux unités fondamentales du Système 
métrique. 

Article 'Ricmiek. — L'article 1 de la loi du 19 fri 
maire an \ 111 est rempKicé par la disposition sui- 
vante : 



oOl) 



■iit 



« Los étalons prototypes du Système méti-ique sont 
le mètre international et le kilogramme interna- 
tional qui ont été sanctionnés par la Conférence 
générale des Poids et Mesures, tenue à Paris en 
1889. et qui sont déposés au Pavillon de Breteuil, 
a Sèvres. 

» Les copies de ces prototypes internationaux, 
déposées aux Archives nationales (mètre n" 8 et 
kilogramme n" 35), sont les étalons légaux pour 1« 
France. » 

Art. 2. — Le Tableau des mesures légales, annexé 
à la loi du ^ juillet iSSy, sera modifié conformément 
a l'article précédent par décret rendu après avis du 
Bureau national des Poids et Mesures. 

La présente loi, délibérée et adoptée par le Sénat 
it la Chambre des députés, sera exécutée comme loi 
(io l'État. 

Le liureau des Longitudes a donné jusqu'en 1908, 
dans son Annuaire, le Tableau des mesures légales 
établi par la loi de l'an VIII et les décrets et règle- 
ments qui eu assurent l'application. Nous donnons 
depuis li^ob {V Annuaire de 1904 n'ayant pas donné 
If Système métrique) le nouveau Tableau légal, 
uiinexé au décret du 28 juillet 1908, rendu confor- 
mément à l'article 2 de la loi du 11 juillet 1908. 
La dernière colonne contient les signes abréviatifs 
iii usage. 



^ 



510 



TABLEAU DES MESURES Z.ÉGAI.ES 


NOMS 


VALEURS 


SIGNES 
abrcvialif- 


Mesures de longueur. 

Myriamètre Dix mille mètres 

Kilomètre \liIlo mÀtrPd 


Mm. 

km. 

h m. 

dam. 

m. 

dm. 

cm. 

mm. 

ha. 
a. 

ca ou m 

das. 

s ou m^ 
ds. 

t. 


Hectomètre 

Décamètre 

Mètre (I> 

Décimètre 

Centimètre 

Millimètre 

Hectare 


Cent mètres. 
Dix mètres. 
Unité fondamentale. 
Dixième du mètre. 
Centième du mètre. 
Millième du mètre. 
Mesures agraires. 
Cent ares ou dix mille 

mètres carrés. 
Cent mètres carrés. 
Centième de l'are ou mètre 

carré. 
Mesures des bois. 
Dix stères. 
Mètre cube. 
Dixième du stère. 
de masse ou de poids ( ^ ) 
Mille kilogrammes. 
Cent kilogrammes. 


Are 




Décastère 

Stère 


Décistére 

Mesures 

Tonne 

Quintal métrique. 



ai 



(M Le mètre ciV la longueur, à la lenipéralurc de zéro, du prototype 
internalional, en platine iridir, (|ui a (''té sanctionné par la (ionfé- 
rence générale des Poids et Mesures tenue à Paris en 1889 cl qui est 
déposé au Pavillon de lircleuil, à Sèvres. 

La copie n° 8 de ce prototype international, déposée aux Archives 
nationales, est l'étalon légal pour la France. 

La longueur du mètre est très approximativement la dix-niilli<i 
nièmc partie du quart du méridien terrestre, qui a été prise connu 
point de^ départ pour l'établir. 

L'unité de surface et l'unité de i'nliitne sont respectivement !■ 
mètre carré (m-)" et le mètre cube (m'). On donne a la première ! 
nom de centiare quand elle s'applique à la mesure des terrains, ei 
la seconde le nom w stère quand clic s'applique à la mesure des boi- 

(') La masse d'an corps correspond a la quantité de malièi 
qu'il contient; son poids est l'action que la pesanteur exerce sm 
lui. En un même lieu, ces deux grandeurs sont proportionnel!» - 
l'une à l'autre; dans le langage courant, le terme poids est em- 
ployé (lant le sens de masse. 



511 



TABI.EAU DES MESURES I.1É:GAI.ES (suite) 



SIGNES 

abrcviatifs 



Mesures de masse ou de poids (suite). 

Kilogramme ('). . Unité fondamentale. kg. 

Hectogramme.... Cent grammes. hg. 

Décagramme Dix grammes. dag. 

Ghamme Millième du kilogramme, g. 

Décigramme Dixième du gramme. dg. 

Centigramme.... Centième du gramme. cg. 

Milligramme Millième du gramme. mg. 



Mesures de capacité. 



Kilolitre. . 
Hectolitre. 
Décalitre. 

I.ITRE ( -). 

Décilitre. , 
Centilitre. 
Millilitre. 



Franc. 



Décime. 
Centime. 



Mille litres. 
Cent litres. 
Dix litres. 

Dixième du litre. 
Centième du litre. 
Millième du litre. 

Monnaies. 

Cinq grammes d'argent au 

titre légal. 
Dixième du franc. 
Centième du franc. 



k). 
hl. 

dal. 

1. 

dl. 

cl. 

ml. 



( M Le kilogramme eit la masse du prototype international, en 
platine iridié, qui a été sanctionné par la Conférence générale des 
Poids et Mesures tenue à Paris en 1889, et qui est déposé au Pa- 
villon de Breteuil, à Sèvres. 

la copie n 35 de ce prototype international, déposée aux Archives 
nationales, est l'étalon légal pour la France. 

I.a masse du kilogramme est très approximativement celle de 
i décimètre cube d'eau à son maximum de densité, qui a été prise 
comme point de départ pour l'étabUr. 

( * ) Le /itre est le volume occupé par un kilogramme d'eau pure 
à son maximum de densité et sous la pression atmosphérique nor- 
male. Le volume du litre est très approximativement égal à 1 déci- 
mètre cube. 



3h2 



Outre les multiples et sous-multiples des unités 
qui figurent dans le Tableau précédent, quelques 
autres sont fréquemment en usa(je dans les sciences. 
Ce sont : 



Le quadrant ( quart 
du méridien ter- 
restre ) correspond' 
au Henry, unité 
pratique de self- 
induction 

Le micron 



lo' mètres. 



IMillième de millimètre 
Millionième de milli- 
mètre. 
Le tenth meter em-\ 

ployé dans la me-/Di\-millionième de mil- 
sure des longueurs^ liraètre ou lo-'" mètre. 

d'onde / 

«Millionième de litre ou 



SIGNES 
abrévialifs 






Vlicrolitre 



a peu près un milli- 
uiètre cube. < 

I 



Enfin, alln de permettre l'emploi du kilogramme, 
non seulement pour la mesure des masses, mais 
pour celle des poids, il a fallu définir l'intensité 
normale de la pesanteur; on a choisi celle qui 
s'exerce à \b° de latitude et au niveau de la' mer, 
ou plus exactement l'intensité de la pesanteur au 
Muroau international des Poids et Mesures (cote de 
niveau du Pavillon de lireteuil. divisée par i,ooo3323, 



513 



!^ 



co<'f(ifiont qui provient de la réduction théorique 
à la latitude de 45° et au niveau de la mer. 

Ln kilogramme-force est donc par définition le 
poids d'un kilofframme-masse à 45° de latitude et 
au niveau de la mer ou, plus exactement, c'est le 
poids d'un kilofframme-masse, soumis à l'action de 
la pesanteur normale que nous venons de définir. 



STST£ME C. G S. 

Un choix convenable des unités peut simplifier 
considérablement les formules de la Physique et en 
faciliter singulièrement l'usage. Par exemple l'ex- 
périence nous apprend que l'espace parcouru E 
pendant un temps t par un mobile de masse m, 
partant du repos et soumis à l'action d'une force F 
constante en grandeur et en direction, est en rai- 
son inverse de la masse, en raison directe de la 
force et du carré du temps. Cette loi s'exprime par 
la formule 

/«E = AFf2, 

où A est un coefficient numérique qui dépend 
naturellement du choix des unités. Si nous choi- 
sissons ces unités de telle façon que ce coefficient 
numérique soit égal à i, il est clair que les calculs 
seront très simplifiés. 

Un système d'ii/iités absolues est un système 
d'unités choisies de façon à réduii'e à i les coeffi- 
cients numériques qui figurent dans les formules 
fondamentales de la Physique. 

On arrivera évidemment à des résultats différents 
selon los formules qu'on regardera comme fonda- 
mentales. C'est ainsi qu'en électricité, par exemple, 
on est arrivé à deux systèmes d'unités absolues entiè- 
rement différents. On a obtenu le [)rcmier, dit sys- 

'909 33 



i* 



51i 

m SB 

tè«ae électros'taii-iq&e, en rep,ai'daîit comme fonda- 
mentales les fioi'raïiles de l'électi^ostatiqne -et en 
s'eifforçaat de mdiiine à i les <K>efiîcients qui y 
figurent ; -on a obtenu le secon,d, ^it système éleclro- 
magnétique, en i-egaixlant au contraire comme fon- 
damentales les formules de l'électrodyiiamique. 

Oans le 6ys*èm;e le pias employé par les physi- 
ciens, toutes les unités sont ainsi dérivées de trois 
unités irréductibles qui sont : 

Unité de longueur le centtmètre 

» de masse ( et non de 

poids ) le gramme 

» de temps la seconde sexagésimale 

de temps moyen 

Ce&t piOAirquoi ce système a reçu le nom de sys- 
tèniiecenfciinètre-griiïnme-fieeconde, ou par abi*éviafion 
de «ystème C O. S. 

Défimssons les principales nnités déri-vées de ce 
système. 

Unité de vitesse. — L'unité de vitesse est la 
vitesse uniforme d'unoe^nAimètre par seconde; ainsi, 
la vitesse de la lumière (Sooooo''"' par seconde) est 
de 3 X 10*" unités C. G. S. 

Celle de la terre dans son orbite (So*"" par 
seconde) est de 3 x lo® iin-rtés C. G. S. 

Celle d'nn corps tombaTit en chute libre À l*aris 
est au bout d'une seconde de 981 imités C. iJ. S. 

UwTÉ D'ACCÉLÉUATroN. — On prend pour unité d'ac- 
célération celle qni est réalisée <lans un mouvement 
uniformément accéléré où la vitesse -s'arcrott <f une 
unité C. G. S. par seconde. 

Envisageons par exemple un corps tombant en 
cliute libre. Au bout d'une seconde, sa vitesse sera 
de 9™, 81 par seconde ou de 9S1 unités C G. S; au 
bout de 1 secondes, elle sera deux fois plus grande 
ou <le ■?. X g^i unités C. G. S. et ainsi de suite. 



Mo 



L'accélération de la pesanteur àJRaiùs est donc de 
981 imilés C. <i. 6. EHe serait à réquateur de 978 
et au 'p6le 'de cjSS u»ités C. G. 6. 

Unité de force. — I/unité de foi'ce est la force 
qui appliquée à <ivae masse d'un graiiinîe lui im- 
prime une accélération égale à une unité C G. S. 
Cette inii-lé a reçu le nom de dyne. Le poids d'un 
jjramme imprime à la masse du gramme une , accé- 
lération de 981 unités G. sG. 8.. puisque c'^st là 
l'aecéiératioii que cette masse acquiert on chute 
libre. c'e5t-à-dire -sous l'influence de son propre 
poids. 

Le ^mrds â'mi çranifise est iëoHC uTie force ide 981 
dynes. Du m«>iBS cela est viTai à 'Paris; au pûle le 
:poids d'un gramme équi^airtà'^^S (ly«*is et à l'équa- 
teur à 9"^ dynes. 

A une distance égale à 3i «tyiirtis torrostres, la 
force due à 1 attraction lewestne «ur >oe gramme de 
matière serait 3i-= 961 fois plus petite, soit à peu 
près d'une dyne. A la distance de la Lune, qui est 
à peu près double, elie -serart ^encore quatee fois 
plus petite. 

On emploie quelquefois en Mécanique, pour unité 
de force, le gramme-force ou le kilogramme-force; 
on voit que le premier est égal à 981, et le second 
à 981000 dynes. La dyne diffère donc peu du 
milligramme-force. 

L.MTÉ Di: PRESSION. — L'unité C. G. S. dépression 
est égale à une dyne par centimètre carré. 

Les autres unités en usage sont le kilogramme 
par centimètre carré, qui vaut 98iooounités C.G.S., 
et l'atmosphère qui en diffère peu et qui vaut 
loi 3663 unités C. G. S. Si en effet la pression atmo- 
sphérique normale est de 76'=" de mercure, et si 
le poids spécifique du mercure est de 13,596, on a 

1,0106 = 0,76 X 1,1596 X 0,981. 



m 



?^- 



516 



LMtf, an travail. — Limité C. G. S. de travail 
est le travail offrtctxé par une force d'une dyne dont 
le point d'api.lication se déplace d'un centimètre. 
Cette unité a reçu le nom d>/-^. 

Le kilogrammètre est égal à 981 X 10'' ergs. 

Cette unité étant très petite, on a introduit une 
iiniié dite pratique, c'est le joule, qui est égal à 
10'' = 10 000 000 ergs. 

On sait qu'une quantité de chaleur est équiva- 
lente à une quantité de travail. Les quantités de 
chaleur se mesurent soM en grandes calories (quan- 
tité de cJialeur capable délever un kilogramme 
d'eau de o" à 1° centigrade), soit en petites calories 
qui sont 1000 fois plus petites. Une grande calorie 
équivaut à 4^3,5 kilogrammètres ; c'est ce qu'on 
appelle Yéquii'alent mécanique de la chaleur. 

On peut donc dresser, pour ces unités d^énergie, 
le Tableau de correspondance suivant : 



Tableau de comparaison des unités d'énergie 



Nom 


ERG 


JOULE 


kilo(.i;am- 

MllkE 


GnArcnE 

CALORIE 


PETITE 
CALORIE 


Erg 


, 


IO-' 


r,o,9.xo-^ 


a,4o6i.io-" 


2,4061. IO-« 


Joule 


10' 


1 


0.1019 


2.4o6t . io~* 


0,24061 


Kilogram- 
mètre. 


918.10^ 


9>8' 


' 


2,36i2.io--' 


2,36l2 


Grande ca- 
lorie. 


„3.,.,. 


4i55 


423,5 


' 


1000 


Petite ca- 
lorie. 


4i5.io» 


/.r55 


o.i255 


0,001 


•1 



olT 



Umti: de nissANCK miîcamoue. — L'uniic C. G. S. 
de [niissance mécanique est celle d'une machine 
qui peut effectuer un travail d\in erg par seconde. 

Vuiiitë protique de puissance mécanique Cht 
celle d'une machine qui peut effectuer un travail 
d'un joule = lo" ergs par seconde. Elle a reçu le 
nom de ivatt. 

On se sert aussi du cheval-vapeur correspondant 
à un travail de 7J kilogrammètres par seconde 



C. G. S. 
Walt . . . 
Cheval . . 



;35, 7.5. 10' 



10 ' 

I 
■35, "S 



1,359.10-1» 
1 ,359. lo--* 



On voit q;ie le cheval-vapeur esta peu près les ^ 
du kilowatt. 

Le Horse Power anglais (HP) est de 76,9 kilo- 
grammètres par seconde ou à peu près égal au 
cheval français. 

Autres vmtés de travail. — Certains Industriels 
ont pris l'habitude d'employer d'autres unités de 
travail, dérivées des unités de puissance mécanique 
que nous venons de définir. Ce sont le hilowatt- 
lieure (travail exécuté pendant une heure par une 
machine dont la puissance est do i kilowatt), et le 
cheval-heure. 



Kilowatl-heuro 
Cheval-heure . . 



30 >: 10^2 

!G4s X 10' 



«< 



3 600 000 

'.> 648 700 



KILOGRAM- 
MÈTRES 



366 840 
270 000 



i^ 



5t« 

m — . ^ 

Unités ÉtECiuuQiiis. — On eu trouwra la défini- J 
tion aux Annuaires de 1904 et igoG. J 

Unités magné riQtKS. — L'unité de mass« magné- j| 
tique est celle qui exerce sur une mnsse identique 
placée Cl r centimètre une répulsion égale à une djrne. 

L'unité C. G. S. de champ magnétàque est le 
champ qui exerce sur l'unité C. G. S. de masse 
mag^néliqwe une force- égaie à taie dyne. 

Cette incité a rec^u le nom de Gauss. 

Ainsi, Si deux pôles maj^nétiques, éffaux respecti- 
vement à m^et à m' unités C. G. S., sont placés à 
une distance de /• centimètres, ils exerceront l'un 



sur 1 autre une répulsion de — :— dynes et le pre- 
mier donnera naissance à un champ magnétique, 
qui, à une distance de /• centiniélres de ce pôle. 

aura une intensité égale à — unités C. Or. S. 

La composante horizontale du champ magnétique 
terrestre est donnée dans Y Annuaire i^w unités C. G. S. 

Remarqle sl« Li:s unités de iorck. — Les fonda- 
teurs du Système métrique avaient adopté, pour 
unité de force, le poids d'un gramme h Paris. Ce 
choix avait cet inconvénient qu'il était subm'donné 
au choix d'un lieu, puisque le poid^ dun gramme 
varie comme nous l'avons vu plus haut de 978 
à 983 dynes quand on passe de Téquateur au 
pôle. Le choix de la dyne était donc plus conve- 
nable ; c'est pour cela également que dans la loi 
nouvelle {yide supra, p. 00;) le gramme est dtîfini 
non comme unité de poids ou de force, mais 
comme unité de masse. 



M 



m 



5J0 



CONVEIiSIOIf' 

des anciennes mesures en nouvelles. 



LOXfilElB. 

I , q^c) o36 6 I I ponce 2 , 706 990 

0,32'^ 8094 I I ligne 0,225583 

lisrnps; I [)ieil=: i:> pouces; i toise = 6 pieds. 



I to 

I pi 


H>e 

l'd 

pome=:i 


loi 
Pi(M 


1 VHVVV . 



SlI'KRFICIl'. • ^, 

3,79874 j I Ponce carré... 7,32782 
Li{;nc cîtFrco . . o, 00089 



CAI^ACllE. 

Toise cube . 7, 4«3 890 34 I Pouce cube. . jg , 836 077 

Piedcnbo.. 0,034277 27 f Liffiie cube. . 0,011479 

I seli<»r >i?bots9<»avx de i3 lilFes) = i.r>G licc1ofi4i*F. 



PIHBS. 



I grain o,o53 

1 gros 3,824 

I once 3o,5f)4 

I s:ros — 72 (frains; i once : 



I marc 244? 7^2 9 

I livre 4^r5o5 8 

Carat ( ^ ). . . . 0,2059 

8 gros ; I livre = 16 oikcs. 



MESCUKS AdlMnrES. 
Perche des eaux et lorèts ( 22 iiicdsdc côté). 
Arpent des eaux et forêts (toc perches). . . 

Perche de Paris (18 |iieds de c.àl« ) 

Arpent de Paris (100 peiibes) . . 



01,072-0 
5 10-7 ,.198 

34,1887 
31.8.869 



des nouvelles mesures en anciennes. 



Mètre 0,5 1 3 074 toise. 

DJèlre carré o,-263 244929476 toise eari-ée. 

Metrc cube 0,i35 064 1289(6 toise c«be. 

Kilogramme. 2,043876019 livres. 

I ' I En France; variable (run pays â l'autre. Le carat sert à peser 
les pierres précieuses; il se liiTLsc en i graios. 



m 



520 

ANCIENNES MESURES USITEES 
EN FRANCE 

avant l'adoption du Système métrique décimal. 

MESURES DE LONGLEIU. 



Lieue commu"®. 2 288 toises 

Lieue de poste, aooo toises 

Perche royale . 3=toisei 

Toise (j pieds 



Pas géométrique 5 pieds 

Pied de roi.... 12 pouces 

Pouce 12 lignes 

Ligne 12 points 



VALEIR DE L'AIXE E\ DIVERS I,IEI\ 

rapportée à l'aune de Paris. 



Aunes : Aunes : 

D'Arras 0,609 De iNancy 

De Bourgogne. . , . 0,678 De Picardie 

De Bretagne 1 , i58 Cannes : 

De Cambrai o>6i7 D'Avignon 

Du Dauphine ij657 De Marseille ( ' ). 

De Douai ....... . o,494 De [Marseille (- ). 

De Laval 1 , 200 De [Marseille ( ^ ). 

De Lille o,j85 De Montauban.. . 

De Saiiit-Malo ( ^ ). 0,714 De Montpellier. , 

De Saint-Malo (2). 0,626 Défîmes 

Vaune, canne ou ^erge servait pour la mesure des 
étoffes, toiles, mercerie, etc.; elle se divisait en demi- 
aune, tiers, quarts, demi-tiers ou sixièmes, demi-quarts 
ou huitièmes, seizièmes, vingt-quatrièmes et trente- 
deuxièmes. 

L'aune de Paris renfermait 3 pieds 7 pouces 10 li- 
gnes et ^ (o™,884), suivant les comparaisons faites 
par l'Académie des Sciences en i -.ôS. 

MESURES DE PARIS l'OlR LES LKHiDES. 



0,.)29 

0,6-3 

1.658 

o«979 

1.786 

I ,5oo 

1.673 

i,6,i8 



Demi-posson. 2 roquilles 
Posson (poisson) 4 roquilles 
Demi-selier. . 2 possons 

Chopine 2 dcmi-seliors 

Pinte 2 seliers ou 

c h opines 
X pinte - 



Pot ou quarte. 
\ (die ou verge. 

Quarlaut 

Feuillette 



2 pintes 

8 pintes 

9 veltes 
quartaut! 



Muid 2 feuillettes 



o'.qoi 



( ' ) Pour 1< 



Pour les tlraps. — i^) Pour la soie. 



521 



MESlKliS DE l'AUlS l'OLU LES CHAIXS. 



Boisseau. 
.Aliiuit. . . 
Mine . . . . 



[G litroJis 
3 boisseaux 
2 ininots 



Setier. . . , 

^Iiiid ou 

neau. . , 



13 sotiors 



litron = o', 798. 



MKSIKES IlE 1»AU!S IMIIJ LE SE 



Mesure. . 
Boisseau 
Minot. . . 



2 l litrous 
16 mesures 
4 boisseaux 



:\Iine . . 
Selier. , 
:\[iiid . 



2 minots 
2 mines 
12 setiers 



1.0 iiiini)! (le sel, répiitc du iioi 
pjir ODlontiniicf pour la consouniia 


Is (le 100 livres, otail assif;né 
ion lie r ', iiersoMiies. 


mesiues dk paius imur 


LE CIIAIIBO.V DE BOIS. 



iNlinot 8 boisseaux Setier 2 sacs 

Mine, sac ou Muid 10 setiers 

chaque. . . . 2 minots 
I boisseau «le charbon de bois = 6,0 pouces cubes (i2l,6or>). Le muid 
conten-iul 20 miues pour Jes bourgeois et 16 pour les marchands. 

CoMBLSTiBLEs. — Le bois se vendait à la corde qui 
devait avoir (Ord. roy. de 1669) 8 pieds de long, 4 de 
hauteur, les bûches de 3 { pieds, compris la taille; le 
bois de cotret de 2 pieds de longueur et le cotret de 
17 à 18 pouces de grosseur. La corde ( 3'"',839) con- 
tcuait 2 l'oies. 

La voie de charbon de terre contenait 3o demi- 
minots combles et le minot 6 boisseaux combles. 



l'OlDS Dl] KOI OU DE lURIS. 



(iraiu 24 primes 

Denier (scrupule) 24 grains 
Gros ou drach- 
me 3 deniers 

Once 8 gros 



Quarteron 

Marc 

Livre 

Quintal . . . 
Millier..., 



4 onces 
2 quarterons 
2 marcs 
100 livres 
lo quintaux 



La livre poids de marc se divisait aussi en 820 ester- 
lins, en 640 oboles ou mailles et en î 280 félins. 

Pour les monnaies on avait encore le treute- 
deuxieme de karat (6 grains), le grain d'argent (16 
grains), le karat d'or (192 grains), le denier d^ argent 
(384 grains). La livre pour la soie renfermait i5 onces. 

Anciennement les apothicaires employaient une 
livi'e do 12 onces (6912 grains poids de marc). 



■^ 



m 



î>±i 



COMPARAISON 

des mesure» françaises et an§^laises ('). 

MESURES DE LONGUEIR. 



^t¥. 



Inch, Pouce (i^g du yard). 
Foot, Pied (| du yard). . 

Yard impérial 

Fathom ( 2 yards) 

Pôle ou perch (ôyyards) 

Furlong ( 220 yards) 

Mile (1760 yards) 

IMille marin (2029 yards) 



2,539954 centimètres. 

3,o4794''i9 décimètres. 

0,91438348 mètre. 

1,82876696 mètre. 

5,0291 1 mètres. 
201 , 16437 mètres. 
160g, 3 r49 mètres. 
i855 mètres (-). 



Millimètre . 
Centimètre 
Décimètre. 



0,03937 pouce, 
0,393708 pouce. 



3,937079 pouces. 
39,37079 pouces. 

Mètre.. . } 3,2808992 pieds. 

093633o56 yard. 

Kilomètre j. 093, 633o56 yards. 

- ,6213824 mue. 



MESURES DE SUPERFICIE. 



». 



Yard carré 

Rod ( ))erch carré ) 

Rood ( 1210 yards carré*). 
Acre ( 4840 yards carrés). . 



Mètre carré 

Are (100 mètres carré»). 
Hectare 



o, 83609715 mètre carn' 
25,291939 mètres carrés. 
10, I 16775 ares. 

0,404671 hectare. 



1,196033261 yard carré. 
; 119,6033261 yards carrés. 
I 0,098845 rood. 
I 2,471 14322 acres. 



(') Les râleurs des poids et des mestrres qui suivant s'ac- 
cordent avec celles dos 'l'ahlemix annexés à l'acte du parlencnt 
anglais do i36', qni antariso l'emploi du système inétriq-BO, ««te 
insér« dans VAnniuiire de 1865, pai!fe 4«)3. 

- Valeur us^u^îUc égale ao -~ de l'arc de 1" de méridien, <i la 
latilude de GrecHwicli. 



( 



5(23 



.UESini^S DE CAPACITE. 



POID^. 



Angolais. Tk-oy. 

Grain (34' de pennyweight) 
Pennyweiçht (ao*^ d'ounce) . 
Ounce (12* de livre troy).., 
Livre troy impér. (D76ograins) 



Anglais. Avoir dupois. 

Dram (i6« dounce) 

Ounce (16® de la livre) 

Livre avoirdupois (7O0Ograins) 

Quintal (1 13 livres) 

Short ton (jooo livres). . . 
Ton (20 quint.) (2240 livres 



Français. 



Gramme . 



Kilogramme 



Français. 

6,479895 centigrammes. 



,555 



170 gramme. 



3i , 103496 grammes. 
373,24194^ grammes. 

Français. 

1 ,771846 gramme. 

28,349540 grammes. 

453,592645 grammes. 

5o,8o2 kilogrammes. 

907,185 i<iIogrammes. 

1016,048 kilogrammes. 



'.m- 



Angolaises. 
Pint (- de gallon) 


Françaises. 

0,5679» litre. 
1,1 359 litre. 
4,543458 litres. 
9,086916 litres. 
36 3'j';66 litres 




Gallon impérial 

Peck (2 gallons) 


Bushel '8 gallons) 


Sack (3 bushels) 


1 ,09043 hectolitre. 

2,90781 hectolitres. 

i3,o85i6 hectolitres. 


Quarter (8 bushels) 








Fk^an^ises. 

Litre . . . . 1 


Angolaises. 

1 ,760773 pint. 


Décalitre 

Hectolitre 

Mètre cube 


0,2200967 gallon. 

2 , 2009668 gallons. 
22,009668 gallon». 
35,3i658 pieds cube». 



Angolais. 

15,432349 grains troy. 
o , 6430 1 5 pennyweigh . 
15432,349 grains troy. 
2 ,679227 livre troy. 
2,204621 li. avoirdiip. 



w- 



on 

COMPARAISON 

des mesures russes et françaises. 



LO\(ilElR. 



Unité : l'arcliine. 



Ligne (y^ du pouce) ., 
Pouce (yç du pied) . . 
Vcrchok (21 lignes). . 
Pied (1 de la sagène) 

AUCHINE 

Sagène ( 3 archines) . . 
YerstP. (5oo sagènes). 



2,116628 millimétrés. 
2,539954 centimètres. 
4,444920 centimètres. 
3o, 479449 centimètres. 
0,711187 mètre. 
2,i33j6i mètres. 
1,066781 kilomètre. 



AIESUKKS m SlJPËRI'ICiE ET AGR.AIItES. 



Ligne carrée 

Pouce cbrré 

Pied carré 

Archiue carrée 

Sagène carré 

Decutine (2400 sagènes carrées ) . 
I tchetvert (mesure agraire). 



0,04480 cent, carré. 
6,451067 cent, carrés. 
9,289968 décim. carrés. 
0,505787 mètre carré. 
4,552084 mètrescarrés. 
1 ,09250 hfctare. 
0,54625 hectare. 



)IESlitES DE VOLIME. 



Pouce cube . , 
Pied cube . . . 
Sagène cube. 



16,386176 cent, cubes. 

28,3i53i2 décim. cubes. 

9,7121 52 mètre>« cubes. 



MESllKES nK tVl'ACITE POUK IM LIQUIDES. 

Unité : le vedro. 



I vedro = 10 krouchkas = 8 sloCs. 

I krouchka = ro tcharkas 

I tcharka 



I stof = 1 2 i tcharkas 

I botchka ( 40 védros )....... 

I pipe = 2 oxh fts = 3 olims. 



1 ,22989 litre. 

0,12299 litre. 

1 ,53787 litre. 
4qi ,9376 litres. 
44 



MESURES DE CAPACITE POUR LES CEREALES. 

Unité : le tchetverik = f-î- vedro. 



tchetverik 
garnels 
osraine 
tchetvert 



8 garncts . . . . 

3o tchast 

4 tclielveriks. 
8 tchetveriks. 



26,28774 litres. 

8,27972 litres. 

104,95096 litres. 

!()9. 90192 lilies. 



tri 



525 

COMPARAISON 

des mesures russes et françaises (suite). 



POIDS 
Unité : la livre russe {fount) de 9216 dolia. 



I dolia 

I zolotnik = 96 dolia 

I lot = 3 zolotniks 

1 iount ( livre) 

I pond (4o livres) 

I berkovets ( 10 pouds)., . 



0,044435 gramme. 
4,265745 grammes. 
12,797236 grammes. 
4o9,5ii56 grammes. 
i6,38o46 kilogrammes. 
163,80462 kilogrammes. 



La livre médicinale renferme 8064 dolia et se 
subdivise en 12 onces, '96 drachmes, 288 scrupules 
ou 5760 grains. 



I livre médicinale 






358,322614 grammes. 
29,860218 grammes. 
3,732527 grammes. 
1 ,244176 gramme. 


I once 






I drachme 


I scrupule 






I Prain 






0,062209 gramme. 




COMPARAISON 


des mesures 


françaises et russes. 


I mètre ' 
1 


= 


0,46869988 sagène. 
3,28089917 pieds. 


I kilomètre 


= 


0,93739976 verstc. 


I mètre carré | 


= 


10,764299 pieds carrés. 
0,2196796 sagène carrée. 


I hectare 


= 


o,9i533i6 deciatine. 


1 mètre cube < 


z 


0,10296379 sagène cube. 
2,78002239 archines cubes. 


/ 


= 


35, 01658074 pieds cubes. 


I hectolitre ■ 


= 


8,130780 vedros. 
3,81 i3o4 Ichetveriks. 


I kilogramme 


=: 


2,44^933 livres. 



m 



526 



MESURES ITIXERAIRES. 



Pays. 



Belgique 
Hollande. 
Italie. . . . 
Russie . . . 
Suisse... . 



Noms. 



mille méljique 

mij'l. 

miLle métrique 

Derste, 5oo sagènes. 
lieue, 16000 pieds. 



en 



kilonièt. 



km 
1 ,000 
I ,000 
I ,000 
1,067 
4,800 



LîEltËS ET MILLES. ^,^^^^^ 

Mille géographique de i5 au degré de l'équateur. . 7^22 

Lieue de 18 au degré du méridien 6174 

Lieue de 25 au degré du méridien 444^ 

Lieue marine ou géographique de 20 au degré 5556 

Mille marin de 60 au degré, ou arc du méridien 

d'une minute, ou tiers de lieue marine r85a 



Kliom.airr. 



MESURES TOPOGRAPlilQUES. 

Lieue marine carrée de 20 au 

'ilille marin carré de 60 au degré 8,4:^09 

Wile anglais carré 2,5897 

Brasses des cartes marines. ^ 

A.ngleterre. brasse { fathom) 1 ,^>() 

Danemark . brasse (fnun) i ,883 

Espagne. . . brasse {braza) i ,6ç)6 

Hollande.. . brasse (waam) i ,883 

|. . \ brasse [\)0\ir\es distances] (sagène) 2,i34 

"^^'^ I ftrawe [pour les sondes] (ifl^è/tc). . 1,829 

Suède . ... brasse [Fatinar) ' > 781 

brasse , 5 pieds 1,624 

nœud, -^ Au mille marin {\) i5,4*^^ 

France -' e;jcaé////e des caitos marines . .. i85,2 | 

J enc/i&/iire de i 20 brasses '94»88 j 

\ encablure .nouvelle 200,00 1 

(1) Chacun des nœuds du lotli parcourus dans les 30 secondes do 
sablier ou dans la 1*0* partie d'une heure correspond à une marche 
d'un mille marin par heure. Atnsi. 9 nœuds flU-s on 30 secondes indi- 
quent une marche de 9 milles ou rie 3 lieues mnrincs par heure. 



527 



mXi 



TONNAGE DES WA VIRES 

Le tonnage d'un navire de commerce est l'ex- 
piossion de sa capacité de transport en fret on en 
luarclrandises. îl est établi principalement dans un 
but fiscal et sei-t à la fixation des droits de douane, 
de uavi.^;ation ou de transit; il sert de base aux 
cojitrats relatifs au navire : ventes, affrètements, 
assurances^ hypothèques, primes de navigation, etc, 
et fournit les données nécessaires à la statistique 
maritime. 

\.e jaugeage d'un navire est la détermination de 
sa capacité commerciale de transport. Celle-ci est 
représentée par le volume des espaces intérienrs 
susceptibles d'être affectés au logement de mar- 
chandises ou de passagers, exprimé en fonction 
d'une unité conventionnelle appelée tonneau de 
jauge {'). 

1/ouverture du canal de Suez nécessita la créa- 
tion d'un mode de jaugeage international. Le sys- 
tème adopté, sanctionné en France par les décrets 
des 54 décembre 1872 et l'y mai 1873, est la repi'O- 
duction à peu près intégrale du mode de jaugeage 
anjflais de Moorsom. 

Le tonneau de jauge est fixé à 100 pieds cubes 
anglais (2ni^,83); c'est très sensiblement le double 
de l'ancien tonneau de jauge de l'ordonnance de 
Colbert de 1681. Cette dernière unité, de !\2 pieds 



f *) La dcterminalion du lonnagc dun navire comporte géné- 
ralement soit le inesurage direct, soit le calcul de toutes les 
capacités inlérieurcs, puis la déduction des espaces affectes 
au logement du personnel, de l'appareil moteur, etc. 

I.e volume des capacités intérieures sans déduction est le 
tonnage brut ; le tonnage net ou simplement le tonnage se 
rapporte seulement à celles de ces capacités qui sont utilisées 
conimercialonient. 



0-28 

! 
cubes français (im%44)5 avait été alors choisie parce i 
qu'elle représentait rencombrement Je quatre bar- | 
riques de Bordeaux, pesant un tonneau de 2000 livres. 

Bien qu'elle ne soit plus légale, il est fait usage 
dans le commerce d'une unité de poids, appelée 
tonneau d'affrètement ; cette unité exprime le poids 
d'une marchandise de nature déterminée, qui est 
contenue dans un volume de i°*',44 C^i du 
3 juillet 1861). Des tableaux annexés à cette loi, à 
celle du i3 juin 1866 et à des décrets modificatifs 
donnent la composition du tonneau d'affrètement 
pour toutes les marchandises. 

Le tonnage des navires de guerre exprime leur 
poids à l'état d'armement normal; on le calcule 
en général en partant du volume d'eau déplacé, et 
en attribuant à l'eau de mer la densité de 1,026, 
d'où le nom de déplacement donné au chiffre 
exprimant le poids du navire. Il n'existe pas d'unité 
internationale de déplacement. En France et dans 
les pays qui ont adopté les mesures métriques, il 
est fait ubage de tonnes de 1000''»; la plupart des 
autres nations emploient les tonnes anglaises de 
ioi6''s environ. 



m ^ 



5-29 



?«< 



TABLES D'INTÉRÊT ET D'AMORTISSEMENT. 



Table I. Valeur, à la fin de n années, de i^' 
placé à intérêt composé 53o 

Table H. Valeur actuelle de i^'' payable à la 
fin de n années 536 

Table III. Somme produiteà intérêts composés, 
au bout de n années, par une annuité de i*^' 
payée à la fin de chaijue année 34"^ 

Table IV. Valeur actuelle de la somme pro- 
duite, au bout de n années, par une annuité 
de i^' payée à la fin de chaque année 548 

Table V. Annuité qui amortit un capital de i^', 
à un taux donné /■, au bout d'un certain 
nombre d'années 554 

Note sur les tables d'intérêt et d'amortisse- 
ment 56o 



'909- 







530 






4* 




TABLE : 


[ 


1 
i 


Valeur, à la fin 


de n année 


'S, de 1 franc placé i 




à i 


ntérèt composé. 






Valeur à la Hn de n années 


.. (i +/•)"• 


^^ 






TAIX DE L 


'iMliRÈT r 

2i 




1;- 


2 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


I 


I ,01.') 000 


1 ,020 000 


I ,025 000 


I ,o3o 000 


a 


I,o3o 273 


I ,o4o 400 


I ,o5o 625 


I ,060 900 


3 


i,o45 (378 


1,061 208 


I ,076 891 


1 ,092 727 
1,125 509 


4 


1,061 36^4 


1,082 432 


i,io3 8i3 


5 


1,077 2«S^ 
i,oq3 443 


i,io4 081 


i,]3i 408 


1,1 59 274 


6 


1,126 162 


1,1 59 693 


1,194 o52 


l 


1,109 845 


1,1 48 686 


1,188 686 


1,229 874 


I ,126 493 


1,171 659 


1,218 4o3 


1 ,266 770 


9 


1,143 3()o 


I ,195 093 


1,248 863 


.,3o4 773 


10 


i.iGo 541 


1,218 99^ 


1,280 oS5 


1,343 9.6 


i I 


i;»77 9^9 


,,243 3-, 
1,268 2^42 


i,3i? 087 


1,384 234 


12 


i,io5 618 


1,344 889 


1,425 761 1 


i3 


i,n3 5r>2 


1,293 607 


1,378 5ii 


1,468 534 


•4 


i,.3i 756 


iv^i9 479 


1,4 '2 974 


i,5i2 590 


.5 


I ,25o 232 


1,345 868 


1,448 298 


I ,557 967 1 


i6 


1,268 986 


1,372 786 


1,484 5o6 


i,6o4 706 


',1 


1,288 020 


I,4oO 2^1 


1,521 61S 


1,652 848 


i,3o7 341 
1 ,326 c/)i 


1,4-^8 2^,6 


1,559 659 


1,702 433 


19 


1,456 811 


i,5q8 65o 


1,753 5o6 


30 


1,3 ',6 853 


1,485 9'J7 


1,6^8 616 


1 ,806 1 1 1 


21 


1,067 o58 


i,5i5 666 


..679 582 


1,860 296 


71 


1.387 56 i 
1,408 37- 


1,54a 980 


1,721 572 


1,916 io3 


23 


1,576 8()9 


1,764 6.1 
1,808 726 


1 ,973 587 

2,032 794 j 


24 


1 ,429 5oo 


1,608 437 


25 


1,450 945 


1,640 606 


1 ,853 944 


2,093 778 


26 


1,472 710 
1,494 800 


,,673 418 


I ,900 293 


2, i56 591 


'? 


1 , 706 886 


1,947 800 


2,221 289 1 


I , .) 1 7 222 


1,74' 02^4 


« »996 493 
2,046 407 


2.287 9^8 ! 


29 


,,539 981 


1,775 8^5 


2,356 566 


3o 


1 ,563 080 


1,811 362 


2,097 568 


2,427 262 


3i 


1,586 526 


1,847 -^89 
1,884 3 . 


2, i5o 007 


2,5oo 080 I 


32 


1,610 324 


2,203 757 

2,258 85 1 


2,575 o83 j 


33 


1.634 ^,79 


,,922 23, 


2,652 335 j 




i,(.5S 99(i 


1 .960 676 


2.3l5 322 


2,731 oo5| 



531 



Suite.] TABLE I. 

Valeur, à la (in de n années, de 1 franc placé 
à intérêt composé. 

Valeur à la fin de n années . . ( 1 -h /• )"• 1 "^ 



AN.VLES 

II 



T.vrx 1)K 1, INTEKK 



3i 



4 
5 
6 

8 
9 

lO 

II 

12 

i3 

i4 
i5 

i6 

i8 

19 

20 
21 
22 

23 
2\ 

20 
26 

28 
39 

3u 
3i 

32 

33 
34 



rr 

I ,o35 000 
1,071 iih 
1,108 718 

1 , i/|7 523 
1,187 686 
I ,229 255 
1,273 279 
1 ,3i6 809 

1 .362 897 
1,410 599 

1,4^9 970 
i,5ii 069 
1,563 956 
1,618 695 
1,675 349 
1,733 986 
1,794 676 
1,85; 489 
I ,922 5oi 

«79 '9 789 
2,o59 432 

2, i3i 5i2 
2 , 206 I I 4 
2,283 328 

2.363 245 
2j445 9^9 
2,53i 567 
2,620 172 
2,711 878 
2 , 806 794 
2,905 o3i 
3,006 708 
3,111 0|2 
3,220 86n 



fr 

1 ,040 000 
1,081 600 

1,124 864 

1, 169 839 
\ ,2i6 653 
I ,265 319 
1 ,3i5 932 

1.368 569 
1 ,4^3 3i2 
i,4Ho 244 
1,539 454 
I ,601 032 
1,665 074 
i,73i 677 
1,800 944 
1,873 981 
',947 90Ï 

2,025 817 

2,106 840 

3,191 123 

2,278 768 

2.369 919 
2,464 216 

2,563 3o4 
2,665 836 
2,772 470 
2,883 369 
2,998 703 
3,118 65i 
3,243 398 
3,373 i33 
3,5o8 059 
3,648 38i 
3,70/^ 3i6 



^î 



fr 

I ,045 000 
I ,092 025 
1 , 1 4 1 1 66 
1,192 5i9 
1,246 182 
I ,3o2 260 
i,36o 862 
1 ,422 101 
1,486 095 
I ,552 969 
I ,622 853 
1,695 881 
1,772 i(>6 
i,85i 945 
1 ,935 282 
2,022 370 
2,ii3 377 
2,208 479 
2,307 860 
2,411 714 
2,520 241 
2,633 652 
2,752 166 
2,876 oi3 
3,oo5 434 
3,140 679 
3,382 010 
3,429 700 
3,584 o36 
3,745 3i8 
3,9i3 857 
4,089 981 
4 , 274 o3o 

4,466 ^e>^> 



fr ^ 

1 ,o5o 000 
1 , 102 5oo 
1 , i57 625- 
1 ,2i5 5o6 
1 ,376 282 
1,340 096 
1 , 407 I 00 

1,477 455 
i,55i 328 
1 ,628 895 
I ,710 339 
1,795 856 
I ,885 649 

',979 9^^ 
2,078 928 
2,182 875 
2,292 018 
2,406 619 
2,526 950 
2,653 298 
2,785 963 
2,925 261 
3,071 524 

3,225 100 

3,386 355 
3,555 673 
3,733 45.6 
3,920 129 
4,116 i36 
4,331 942 
4,5 o39 

4,7 ( 941 

5,< 3 189 
5. >3 348 



>3'2 



v»« 



; 

[Suite.; 


TABI,E I. 


Vale 


ur, à la fin de // années- de 1 franc placé | 


1 


à intérêt composé. | 


1 


Valeur à la (in ilc 11 aiini'cs.. ( !-+-/•'"• 1 '. ! 


ANNÉES 

n 




TALX DK l'intérêt r 


u 


2 


* 2 


3 


j 


fr 


fr 


fr 


fr 


3^ 


1 ,658 qq6 


I ,960 676 


2,3l5 322 


2,731 9o5 


35 


1,683 881 


T^999 890 


2,373 205 


2,8i3 862 


. 36 


1,709 i\o 


2,o39 887 


2,432 535 
2,493 349 


2,898 278 


U ■ 


1^734 777 


2,080 68o 


2,985 22- 
3,074 78e 


1,760 798 


2,122 299 


2,555 682 


39 


1,787 210 


2,. 64 745 


2,619 574 


3,167 027 


4o 


1,814 018 


2,208 040 


2,68a 064 


3,262 o38 


4i 


i,84i 229 


2,252 200 


2,752 190 
2,820 99.J 


3,359 899 


42 


1,868 847 


2,297 244 


3,460 696 


43 


1,896 880 


2,343 189 


2,891 520 


3,56', 517 


44 


1,925 333 


2,390 o53 


2,963 808 


3,671 4-^2 
3 , 78 1 596 
3,895 o'j4 


45 


1,954 2l3 


2.437 854 


3,037 9o3 
3,n3 ^5i 


46 


1,983 526 


2,486 611 


4^ 


2,oi3 279 


2,536 344 


3,191 697 


4,011 895 


2,043 4^8 
2,074 i3o 


2,587 07" 
2,638 812 


3,271 490 
3,353 277 


4,1 37 25 > 


49 


4,256 219 


5o 


2, io5 242 


2,691 588 


3,437 109 
3,523 o36 


4,383 906 
4,5i5 423 


5i 


2,i36 821 


2,745 420 


52 


2,168 873 


2,800 328 


3,611 112 


4,65o 886 


53 


2,20I 406 


2,856 335 


3,701 390 


4,790 412 


54 


2,234 428 


2 ,9i3 461 


3,793 925 
3,888 773 


4,934 125 


55 


2,267 944 


2,9-1 731 
3,o3i i6d 


5,082 i49 


56 


2,3oi 963 


3,985 992 


5,234 6i3 


^7 


2,336 493 


3,091 789 


4,o85 642 


5,391 65 I 


■ 58 


2,371 540 


3,i53 624 


4,187 183 
4.092 478 


5,5"53 401 


59 


2,407 ii3 
2,443 220 


3,216 697 


5,720 oo3 
5,891 6o3 
6,068 35 1 


60 


3,281 o'3i 


4,399 790 


61 


2,479 868 


3,346 65i 


4,509 784 
4.622 529 


62 


2,517 066 

2,554 823 


3,4i3 584 


6,25o 402 


63 


3,481 856 


4,738 092 


6,437 914 


64 


2,593 i44 


3,55i 493 


4,856 545 


6,63i o5i 


65 


2,632 042 


3,622 523 


4,977 9^8 


6,829 9S3 
7,o3"4 882 


66 


2,671 522 


3,694 974 


5,102 407 


67 


2,7.1 595 


3,768 873 


5,229 967 


7,245 929 ' 







533 








[Suite] 


TABI.E X. 




Valeur, à la (in de /2 années, de 1 franc placé | 




1 


à intérêt composé. 






Valpur a la (iii «le n aiiiices... (l-i-/i". 1 '. 




1 ANNÉES 


TAUX DE LINTÉRKT V j 




Tl 


3J 


1 


-H 


5 i 






fr 


fr 


fi- 


fr 1 




^ 


3,220 86o 


3,79^4 3i6 


4,4<36 362 


5,2 53 3481 




35 


3,333 590 


3,9^6 089 


4,667 348 


5,5i6 oi5| 




36 


3 45o 266 


3,io3 933 


4,877 378 


5^791 816 




3é 


3,571 025 


4,268 090 


5,096 860 


6,081 407 




3,6q6 on 


4,438 81 3 


5,326 219 


6,385 477 1 




39 


3,825 3-^2 
3,(;5() 260 


4,616 366 


5,565 899 


6,704 751 




4o 


4,801 021 


5,816 36j 


7,039 989 




4' 


1,oî)7 83^ 


4,993 061 


6,078 lOI 


7,391 988 




42 


4,041 258 


5,192 7S4 


6,35i 61 5 


7,761 588 




^3 


4,38q 702 
4,543 ko. 


5,400 490 


6,63- 438 


8,149 667 




h\ 


5,616 5i5 


6,936 .23 


8,557 i5o 




45 


4,702 359 


5,841 176 


7,248 248 


8,985 008 




46 


4,866 9^1 


6,07^ 823 


7 '571 4^*^ 


9,V31 258 




47 


5,037 284 
5,2i3 589 


6,3i7 816 


7,915 268 

8,271 456 


9: 9*^5 971 




48 


6,570 528 


10,401 270 




49 


5,396 o65 


6,833 349 


8,643 6-1 
9,o32 636 


10,921 3o3 




00 


5,584 927 


7,106 683 


I 1 ,467 4oo 




5i 


5,780 399 


7,390 95 I 


9,439 io5 


12^0^0 770 




02 


5,982 713 


7,686 089 


9,863 865 


12, 6 ',2 808 




53 


6,192 108 


7-99'i f>52 


10,307 7% 


13,274949! 




54 


6,408 832 


8,3i3 814 


10,771 587 


i3,938 6961 




55 


6,633 i4i 


8,646 367 


Il ,256 3o8 


.4.635 63 I 




56 


6,865 3oi 


8,992 222 


11,762 842 


15.367 4l'2 




57 


7,io5 5S7 


9,35i 910 


12,292 170 


i6;i35 783 
16,9^42 572 




58 


7,354 282 


9,725 987 


12,845 3i8 




5q 


7,6iT 682 


io,ii5 026 


i3,423 357 


17,789 701 




6o 


7,878 09. 
8,1 53 824 


io,5i9 62- 


14,027 408 


18,679 186 




6.1 


10.9^0 4i3 


14, 658 64 I 


.9,613 145 




62 


8,^439 208 


II ,078 029 
11,833 i5o 


i5,3i8 280 


20,593 802 




63 


8,734 58o 


16,007 6o3 


31,623 493 




64 


9,040 291 


i2,3o6 476 


16,727 9^5 


22,704 667 
23,839 901 




65 


9,356 701 


13,798 735 


17.4^0 7^2 




66 
6- 


9,684 i85 


1 3,3 10 685 


18,267 33^4 


25,o3i 896 


\ 


10,023 l32 


i3,8'43 112 


19,089 364 


26.283 490 



33') 



'.«? 





[ Suite. 


] 


TABI.E I. 








Valeur, à la fin de n années, de 1 franc placé 








à intérêt composé. 








Vaieur à la fin lic n aiiiicos... ( 1-f-/-)". 1 '. 






ANNÉES 

n 


TAUX DE l'intérêt /• 






u 


2 


•2-' 

^ 2 


3 








fr 


fr 


fr 


fr 






67 


2,711 595 


3,768 873 


5,229 967 


7,245 929 






68 


2,752 269 

2,793 553 


3,844 25i 


5,36o 717 


7,463 307 






69 


3,921 i36 


5,494 734 


7,687 206 






70 


2,835 456 


3,999 558 


5,632 io3 


é;?3Î ^ 






7^ 


2,877 988 


4,079 549 


5,772 9o5 






72 


2,921 i58 


4,161 i4o 


5,917 228 
6,o65 i59 


8,400 017 






73 


2,964 97^ 


4,244 363 


8,652 018 






7i 


3,009 4^0 


4,329 25o 


6,216 788 


8,911 578 






p 


3,054 592 
3, 100 4i ' 


4,4x5 835 

4,Oo4 IJ2 


6,372 207 
6,53i 5i3 


9, 178 926 
9.454 293 






77 


3,i'|6 917 


4,59', 2 35 


6,694 800 


9,737 923 






78 


3,194 121 


4,686 120 


6,862 170 


io,o3o 060 






79 


3,242 032 


4,779 842 
4,87.^ 439 


7,o33 725 


io,33o 96? 






80 


3,290 663 


7,209 568 


10,6^0 891 






81 


3,340 023 


4,972 9'<8 


7,389 807 


10,960 117 






82 


3,390 123 


5,072 407 


7,574 5d2 


I I ,288 921 






83 


3,440 975 


5,173 855 


7,763 916 


11,627 58n 






84 


3,493 590 


5,277 332 
5,382 879 


7,958 014 


11,976 4ih 
12,335 709 






85 


3,544 978 


8,1 56 964 
8,36o 888 






86 


3,598 i53 


5,490 536 


12,705 780 






u 


3,652 125 


5,600 34- 
5,715 354 


8,569 9H 


i3,o86 953 






3,706 907 


8,784 i58 


'3,479 56- 






89 


3,762 61 I 
3,818 9^9 


5,826 601 


9,oo3 762 


i3.883 9Vt 






90 


5,9',3 i33 


9.228 856 


i4,3oo 46- 






9' 


3,876 233 
3,93i 376 


6,061 996 


9,459 5-8 


14,729 4s, 






02 


6,i83 236 


().696 067 


15,171 366 






93 


3,993 392 


6,3o6 900 


9,938 469 


15,626 507 






ïl 


4,o53 2q3 


6,433 o38 


10,186 931 


16,095 3r) ' 






4,1.4092 


6,56i 699 


io,4'm 6«5 


16,578 161 






96 


4,in5 8o^^ 

4,2^8 41i 


6,692 933 


10,702 644 


17,075 5o<) 






97 


6,836 792 
6,963 5a8 


10,970 210 
11,244 465 


•7,58- -7. 
,8,110 4o4 






98 


4,3o2 017 






99 


4 ,366 547 


7,102 59 '( 


1 1 .52 5 57- 


18, 658 86* i 




'X 


iOO 

3 


4, ',32 046 


7,24 1 646 


ii,8i3 7i<'5 


19.218 63.' 




m 



















o:?5 






( Suite 


rt lin.l TABiE I. 1 


Valeur, à la fin de ii années, de 1 franc placé || 




à intérêt composé. 




Valeur à la fin de n aniu-os... ( l-f-/)"- l'^^ 


ANNIKS 


TAUX DE l'intérêt r 


// 


i) ^ 


4 


•4 


5 




fr 


rr 


fr 


fr 


^>7 


10,0^3 i32 


i3,843 112 


19,089 364 


26.283 490 


68 


10,373 9^1 


1^4,396 836 


19,918 385 


27,597 665 
28,077 548 
30.426 426 


<>9 


10,737 0>f) 


14,972 7.0 


20,846 o63 


-() 


1 ) .112 83.5 


15,571 6r8 


21,784 i36 


-I 


i.;5oï 7:^4 

II ,qo4 -yoG 


16,19', 483 


22,764 422 


U-M iU 


72 


16,842 262 


23,788 821 


73 


iJ,3>o 98S 


17.515 953 


24,859 3x8 


35,222 391 


■ 7» 


13,7.52 -? >3 


18,216 59, 


25,977 987 
27,146 996 


36,983 5io 


-.') 


i3, 198 55o 
i3,66o 5 00 


18,945 255 


38,832 686 


76 


19, -03 o65 


28,368 61 [ 


40,774 320 




i4.i38 617 


20,491 187 


297645 199 


42,813 o36 


-s 


,4:633 469 


2i,3io 83o 


3o,979 233 


44,953 688 


' 79 


i5.i45 64o 


22,l63 268 


32,373 298 
33,83o 096 


47,201 372 


80 


i5;675 738 


^3,o'i9 799 


49,061 44r 


81 


16,204 388 


23,971 791 


35,352 45 I 


52,o39 5i3 


82 


16. •792 242 


24,930 663 


36,943 3ii 


54,64. 489 


83 


'7.^79 97« 


25,927 889 
26,965 oo5 


38,6o5 760 


57,373 563 
60,242 241 


84 


17,988 269 


40,343 019 


; 85 


18,617 859 


28,043 6o5 


42,1 58 455 


63,254 353 


■ 86 


19,269 484 
19,9^3 916 


29,165 349 


44.055 586 


66,4^7 ^V 


^ 87 


3b,33i 963 


46,o38 087 


69,737 920 
73,224 821 


88 


20,641 953 


31,545 243 


18,109 801 


89 


21,364 421 


32,807 o5i 


5o,2^4 742 
52,537 io5 


76,886 062 


9" 


22,112 176 


34,119 333 


80,730 365 


9» 


22,886 102 


35,484 107 


54,901 275 


84,766 883 


92 


23,687 "6 


36,903 471 
38,379 610 


57,371 832 


89,000 227 


93 


24.516 i65 


59,q53 565 
62,65i 475 


q3,455 489 


9\ 


25:374 23o 
26,262 329 


39>9i4 794 


98,128 26.3 


9^ 


4i,5ii 386 


65,470 792 


io3,o34 676 


96 


27, 181 5io 


43,171 84i 


68, 4. fi 977 
71495 74' 


108,186 4io 


'é 


28,1 32 863 


44,898 :ib 


113,595 731 


29.117 5 I 3 


46,694 ^>64 


74,710 o5o 


119,2-5 517 
125,209 293 


99 


3o,i36 626 


',8,562 45o 


78,075 137 


. i 100 


31,191 408 


5o,5o4 9 ',8 


8), 5 88 5 18 


i3i,5oi 2:58 



i* 







536 






?^ 


TABLE II. 1 


Valeur actuelle de 1 franc payable à la finden année», il 

„., .':_. il 




(!+'■)" 1 


ANNÉES 

n 


TAUX DK l'intérêt /' 1 


li- 


2 


2 ' 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


1 


0,98.5 2 22 


0,980 392 


0,975 610 
0,951 814 


o>970 874 i 


2 


0,970 G62 


0,961 169 


0,942 596 j 


3 


0,956 Si- 


0,942 322 


0,928 599 


0,915 \!\-i\ 


4 


0,9^^ 184 


0,923 845 


0,905 951 


0,888 487 


5 


0,928 260 


0,905 731 


o,883 854 


0,862 609 


6 


0,914 542 


0,887 971 


0,862 297 


0,837 484 
o,8i3 091 


7 


0,901 027 


0,870 56o 


o,84i 265 


8 


0,887 -II 

0,874 5()2 


0,853 4qo 


0,820 747 


0,789 409 1 


9 


0,836 7o5 
o,8âo 348 


0,800 728 


0,766 417 i 


10 


0,861 667 


0,781 198 


0,744 094 ï 


1 1 


0,848 933 


0,804 263 


0,762 145 


0,722 421 


12 


o,836 387 


0,788 493 


0,743 556 


0,701 38o ! 
0,680 951 : 


i3 


0,824 027 


0,773 032 


0,725 420 


»4 


0,811 849 


0,75. 875 

0,743 oi5 


0^690 466 


0,661 ii8 


i5 


0,799 832 


o,64i 862 


i6 


0,788 o3i 


0,728 446 


0,673 625 


0,623 167 


\l 


0,776 385 


0,714 i63 


0,657 195 


o,6o5 016 1 


0,764 912 


0,700 iSg 


o,64i i66 


0,587 395 1 


'9 


0,753 608 


0,686 43 I 


0,625 528 


0,570 286 
0,553 676 


20 


0,742 470 


0,672 971 


0,610 271 


ai 


0,731 498 


o,65q 776 
0,646 839 


0,595 386 
0,580 865 


0,537 549 1 


22 


0,720 688 


0,521 893 


23 


0,710 o37 
0,699 544 
0,689 206 


o,634 i56 


0,566 697 
0,552 875 


o,5o6 692 : 
0,49' 934 


24 


0,621 722 


25 


0,609 53* 


0,539 391 


0,477 606 


26- 


0,679 021 


l%\ %\ 


0,526 235 


0,463 695 , 


J^ 


0,668 986 


o,5i3 4oo 


0.450 189! 


0,659 099 


0,5^4 375 
0,563 i 12 


o,5oo 878 


0,437 077 1 
0,424 346 1 


29 


0,649 359 


0,488 661 


3o 


0,639 762 
o,63o 3o8 


0,552 071 


0,476 743 


0,411987 


3i 


0,541 246 


0,465 ii5 


0,399 987 
0,388 337 


32 


0,620 993 


o,53o 633 


0,453 771 
0,442 703 


33 


0,611 '816 


0,520 229 


0,377 026 


34 

fr- — ■ 


0,602 774 


0,5 10 028 


o,43i 905 


0.366 045 

-.A. 













537 



^^ 



[Suite.] TABI.E II. | 

Valeur actuelle de 1 franc payable à la flnden années. 



Valeur actuelle. 



AN M. 

71 



9 

10 

1 1 

12 

i3 

'4 
i5 
i6 

»7 

i8 

19 
20 
21 
22 

23 

24 

25 

26 

27 
28 

29 

3o 
3i 

32 

33 
34 



Ï.VLX DK L INTERET /' 



. 31 


4 


fi- 


fr 


0,966 184 


0,961 539 


0,933 5ii 


0,924 556 


0,901 943 


0,888 996 


0,871 442 


0,854 804 


0,841 973 


0,821 927 

0,790 3i:> 


0,81 3 5oi 


0,785 991 


0,759 918 


0,759 412 


0,730 690 


0,733 731 


0,702 587 

0,675 564 


0,708 919 


0,684 9I6 


0,649 58 I 


o,6fii 783 


0,624 597 


0,639 404 


0,600 574 


0,61-7 782 


0,577 475 


0,596 891 


0,555 263 


0,576 706 


0,533 908 
o,5i3 373 


0,557 '-'o^ 


0,538 36i 


0,493 628 


0,520 i56 


0,474 642 


o,5o2 566 


0,456 387 


0,485 571 


0,438 834 


0,469 i5i 


0,421 955 


0,453 286 


o,4o5 726 


0,437 957 


0,390 123 


0,423 .47 
0,408 838 


0,375 117 


o,36o 689 


0,395 012 


0,346 817 


o,38i 654 


0,333 47'^ 


0,368 748 


0,320 65 I 


0,356 278 

0,344 23l 


o,3o8 3i9 


0,296 460 


0,332 590 
0,321 343 


0,285 o58 


0,274 094 


0.3 10 'i';6 


0,263 55-> 



fr 
0,956 938 

o,9i5 730 

0,876 297 

0.838 56i 
0,802 451 
0,767 896 
0,734 829 
0,703 i85 
0,672 904 
o,6/,3 928 
0,616 199 
0,589 664 
0,56?! 272 
0,539 973 
o,5i6 720 
0,494 469 
0,473 176 
0,452 800 

0,ffl? 302 

0,414 643 
0,396 787 
0,379 701 

0,363 35o 
0,347 704 
0,332 731 
o,3i8 4o3 
o,3o4 691 
0,291 571 
0,279 oi5 
0,267 000 
0,255 5o2 
0,244 5oo 
0,233 971 

0.723 896 



fr 
0,952 
O7907 

0,863 
0,822 
0,783 
0,746 
0,710 
0,676 

0,644 

o,6i3 
0,584 
0,556 
o,53o 
o,5o5 
0,481 
0,458 
0,436 
o,4i5 
0,395 
0,376 
0,358 
0,341 
0,325 
o,3io 
0,295 
0,281 
0,267 
0,255 
0,242 

0,23l 

0,220 
0,209 

0,199 
o, iqo 



38i 
o3o 
838 
7o3 
526 

2l5 

681 
839 
609 
913 

837 

32 1 

068 



297 

521 

734 

890 
942 

85o 

571 

068 

3o3 

241 

848 

094 

946 

377 I 

36o! 

866 ; 

873 ! 
355 



i^ 



w 




538 








[ Suite. 


] TABI.S H. 




Valeur 


actuelle de 1 franc payable à la fin de « années. 

fr 






( 1 +/• ,1" 




ANNÉES 
71 


TAUX DK l'iM'ÉRÉT /• 




li 


2 


1 


3 






fr 


fr^ 


fr 


fr 




34 


0,602 77 1 
0,593 866 


o,5io 028 


o,43i 9o5 
0,421 371 


o,366 045 




35 


o,5oo 028 


0,355 3s ^ 




36 


o,585 090 


0,490 223 


0,411 094 


0,345 




37 


0,576 443 


0,480 6ti 


0,401 067 
0,391 285 


0,334 .r 




38 


0,067 924 


0,471 187 


0,325 2' . 




39 


0,559 53 I 


0,461 948 


o,38, j4. 

0,372 ^r>I 


o,3i5 7'.; 




40 


o,55i 263 


0,452 890 


o,3o6 .'>' 




41 


0,543 116 


0,444 010 


o,363 347 

0,354 485 


0,207 <' 




42 


0,535 089 


0,435 3o4 


0,288 (, 




43 


0,527 182 


0,426 769 


0,345 83q 


0,280 .) . 




44 


o,5i9 391 


o/ji8 401 


0,337 404 


0,272 .1- 




45 


o,5ii 715 


0,410 i9'7 
0,^)2 i54 


0,329 174 


0,264 4 




46 


o,5o4 i53 


0,321 146 


o,256 7 




U 


0,496 702 


0,394 268 


0,3,3 3i3 


0,249 ■ 
0,241 9 




0,489 362 


o,386 538 


o,3o5 671 




49 


0,482 i3o 


0,378 958 


0,298 216 


0,234 () 




5o 


0,475 oo5 


0,371 528 


0,290 942 
0,283 846 


0,228 1. 




5i 


0,467 985 


0,364 243 


0,221 4' 




52 


0,461 069 


0,357 101 


0,276 923 


0,2l5 




53 


0,45^ 255 


o,35o 099 


0,270 169 


0,208 7 




54 


0,447 M2 


0,343 23:; 


0,263 579 
0,257 i5o 


0,202 (V 




55 


o,44f> 928 


o,336 5o4 


0, 196 7' 




56 


0,434 4l2 


0,329 9(»6 


o,25o 879 


0,191 




u 


0,427 992 


o,323 437 


0,244 7fio 


, , 85 4 ' 




0,421 667 


0,317 096 


o,238 790 


o,,8o (>^ 




^9 


o,4i5 436 


o,3io 878 
o,3o4 7^2 


0,232 966 


0,174 K 




60 


0,409 296 


0,227 284 


0,169 - 




61 


o,4o3 247 
0,397 288 


0,298 806 


0,221 740 


0,164 7- 




62 


0,292 947 
0,287 2o3 


0,216 332 


0,159 Cl 




63 


0,391 417 


0,211 o55 


0,1 55 3 




64 


o,385 632 


0,281 572 

0,270 f).)l 


o,2o5 908 


o,,5m s. 




()5 


0,379 933 


0,200 886 


o,ï46 4 




66 


0,374 3,8 

0.368 787 


0,2-0 638 


0, 190 986 


0,142 I 1 




67 


0,265 33 I 


o,,9i 206 


0. ,38 00 j 



o:î9 



i [Suit.'. 


1 TABI.E II. 




Valeur actuelle de 1 franc payable à la fin de n années. 




; 


(i-h/'i" 




1 

1 ANM.KS 
II 


TALX DE l/lMliRÉT /• 




•^\ 


4 


^i 


•) 




1 


fr 


fr 


fr 


fi- 




Vj 


o,3io 476 


0,263 552 


0,223 896 


0,1 ç|0 355 




35 


0,299 977 
0,289 833 


0,253 4 16 


o,2r4 254 


o,i8r 290 




;if) 


0,243 669 


•,2o5 028 


0, 17a 607 




■^- 


0,380 o33 


0,234 297 

0,225 285 


0,196 199 


0,164 436 




38 


0,370 562 


0,187 750 


0,1 56 6o5 




39 


0,361 4i3 


0,216 621 


, I 79 666 


0,149 i48 




4o 


o,252 5^3 
0,34^ o3i 


0,208 289 


0,171 929 


0,142 046 




4ï 


0,200 278 


0,164 525 


o,i35 282 




4? 


0,200 779 


0,192 575 


o,i57 440 


0,128 840 




43 


0,227 806 


0,180 168 


o,i5o 661 


0,122 704 




h\ 


0,320 102 


0,178 046 


o,i44 173 


0,116 861 




4> 


0,212 659 


0,171 198 


0,13796^4 


0,111 297 




4'3 


o,2o5 468 


0,1 64 6i4 


o,i32 020 


o,io5 997 




47 


0,198 520 


o,i58 283 


0,126 338 


0,100 9^9 




4^ 


0,191 807 


o,i52 195 


0,120 898 


0,096 142 




49 


o,i85 320 


o,i46 341 


0,1 i5 692 


0,091 564 




3o 


0, 179 o53 


o,i4o 7i3 
0, i35 3oi 


0,110 710 


0,087 204 
o,o83 o5i 




5i 


0,172 998 


o,io5 942 




53 


0,167 i\% 


0, i3o 097 


o,ioi 38o 


0,079 096 




53 


o,i6t 496 


, 1 25 090 


0,097 010 


0,075 33o 




?:» 


0, i56 o35 


0, 120 282 


0,092 837 


0,071 243 
0,068 326 




55 


0,1 5o 758 


0,1 i5 656 


0,088 839 




56 


0,145 660 


Ojiii 207 


o,o85 01^ 


o,o65 073 




^7 


o,i4o 73^4 


, 106 93o 


o,o8i 353 


0,061 974 




5S 


o,r35 970 


0, ro2 817 
0,098 863 


0,077 849 
0,074 497 


o,o59 023 




^"^9 


o,i3i 37T 
, I 26 934 


o,o56 212 




6o 


0,095 060 


0,071 289 


o,o53 536 




6r 


0,t32 6^2 


0,091 4o4 


0,068 219 


o,o5o 986 




6o 


0,118 495 


0,087 ^^^ 

0,084 5o8 


o,o65 282 


o,o48 o58 




63 


0,1 i4 488 


0,062 470 


o,o46 246 




^>4 


0,110 616 


o,o8r 258 


o,o59 780 


o,o'f4 o44 




65 


0, 106 875 
0, io3 261 


0,078 i33 


0,057 206 
o,o5^ 743 
o.o52 385 


0,0^1 947 




66 


0,075 128 


o,o39 9^9 




ï "' 


0,099 769 


0.072 238 


o.o38 047 



















oVO 






[Siiile. 


] TABLE II 1 


Valeur actuelle de 1 franc payable à la fin de // années, j 








i 1 -H/m" 


axm:ks 
n 


TAUX DE l'intérêt /' i 


u 


2 


< 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


C7 


o,368 787 
o,363 337 


0,265 33 I 


0,191 206 


0,1 38 009 


Û 


0,260 129 


0,186 542 


o,i33 989 


69 


0,357 967 


0,255 028 


0,181 992 


o,i3o 086 


70 


0,352 677 


o,25o 028 


0,172 554 
0,173 223 


0,126 297 


-1 


0,347 465 


0,245 125 


0,122 61 


72 


0,342 33o 


0,240 3i9 


0,168 998 


0,119 0| 


73 


0,337 271 


0,235 607 


0,164 876 

0,160 8o5 


0, ii5 5^1 1 


74 


0,332 287 


o,23o 987 


0,112 2l4 


75 


0,327 376 
0,322 538 


0,226 458 


o,i56 932 


0,108 9V) 


76 


0,222 OIT 

0,217 664 
o,2i3 396 


o,i53 10^ 


o,io5 77 




o,3i2 771 


o,i49 370 


0,102 6w 


7e 


o,3i3 070 


0,145 727 


0,099 ".'■ 


79 


o,3o8 /i49 


0,209 212 


o,i43 17^ 


0,096 7. 


éo 


o,3o3 890 


o,2o5 110 


0,1 38 -o5 
0,1 35 322 


0,093 97 


81 


0,299 399 


0,201 088 


0,091 :>j 


82 


o,29'4 970 


0,197 143 
0,193 280 


o,i32 021 


0,088 5n 


83 


0,290 61 5 


0,128 801 


0,086 0. 


84 


0,2^6 320 


0,189 490 


0,125 660 


o,o83 4m 


85 


0,282 089 


o,i85 7-4 

0,182 l32 


0,122 095 


0,081 O' 


86 


0,277 ()20 

0,2-3 8i3 
0,269 767 


0,119 6o5 
0,116 687 


0,078 7.. 


87 


, I 78 56o 


0,076 4 1 


8é 


0,175 059 


o,ii3 \sl\i 


0,074 r^ 


89 


0,265 780 


0,1^1 627 


0,111 o65 


0,072 ■ 


9^> 


0,261 852 


0,168 261 


0,108 356 


0,069 9 • 


9ï 


o,25t 982 
0,254 170 


0, 164 962 


o,io5 713 


0,067 8.. 


92 


0,161 728 


o,io3 i35 


0,060 91 , 


93 


o,25o 4^4 


0,1 58 55 j 
0,1 55 44o 


0,100 619 


o,o63 9(11 


9'» 


0,246 713 


0,098 i65 


0,062 il' 


9'> 


0,243 067 

0,239 475 

0,235 936 


0,1 52 :^oo 


"'"95 y7i 

0,093 '.\6o 


0,060 3 


9^ 


0,1^9 4iï 


o,o58 âi 


97 


0,1 46 482 


0,091 i56 


o,o56 8 


(,S 


0,232 4'|9^ 


0, i/|3 610 


0,088 933 


o,o55 2 


99 


0,229 ^'4f 
0,225 63ol 


0,1 I0 794 


0,086 764 


o,o53 5;, 


1 00 


o,i38 o33 


0,084 6 17 


o,o52 ' 

















5 VI 






[ Sui te et fin . ] TABX.E H. 


Valeur actuelle de 1 franc payable à la fin de n années. 








1 ail Ui tlL lin^ ll<- 


ANNtKS 

n 


TAIX DK LINTKRÈr r | 


3' 


4 


'*-; 


.') ! 




fr 


fr 


fr 


fr 


6- 


'>,o99 7^9 


0,072 238 


o,o52 385 


o,o38 047 


68 


0,096 39.5 
0,093 i36 


0,069 460 


o,o5o 129 


o,o36 23a 


69 


0,066 788 


0,047 971 
o,o4o 90J 


o,o34 5io 


-0 


0,089 986 


0,064 219 


o,o32 866 


-I 


0,086 9^3 


0,061 749 
0,039 374 


0,043 928 


o,o3i 3oi 


-2 


0,084 oo3 


0,042 037 


0,029 811 


73 


0,081 162 


o,o5- 091 
o.o54 S(p 


o,o4o 226 


0,028 391 


74 


0,078 418 


o,o38 494 


0,027 039 


75 


0,070 766 


o,o52 784 


o,o36 836 


0,025 752 


76 


0,073 204 


o,o5o 754 
0,048 802 


o,o35 25o 


0,024 525 




0,070 728 
0,068 337 
0,066 026 


o,o33 732 


o,o23 357 
0,022 245 


7e 


0,046 925 


o,o32 280 


lî 


0,045 120 


o,o3o 890 


0,021 186 


o,o63 -^93 
0,061 636 


0,043 384 


0,029 56o 


0,020 177 


81 


o,o4i 716 


0,028 287 


0,019 2x6 


82 


o,o59 55 I 


0,040 III 


0,027 069 


0,018 3oi 


83 


0,0^7 537 


o,o38 568 


0,025 9o3 


0,017 43o 


84 


o,o5j 592 


0,037 o85 
o,o35 659 


0,024 787 


0,016 600 


85 


o,o53 '■12 
o,o5i 896 


o,o23 720 


o,oi5 809 


86 


o,o34 287 


0,022 699 


o,oi5 o56 


87 


o,o5o i4i 


o,o32 969 


0,021 721 


o,oi4 339 


88 


o,o48 44^ 


o,o3i 701 


0,020 786 
0,019 891 


0,01 3 607 


89 


o,o46 807 


o,o3o 481 


o,oi3 006 


90 


0,045 224 


0,029 309 


0,019 o34 


0,012 387 


9» 


0,043 695 


0.028 182 


0,018 2l4 


0,011 797 
0,011 235 


9'^ 


0,042 217 


o!o2- 098 
0^020 o55 


0,017 430 
0,016 680 


93 


o,o4o -89 
o,o39 410 


0,010 700 


94 


0,025 o53 


o,oi5 961 


0,010 191 


9^ 


o,o38 977 


0,024 090 


o,oi5 274 


0,009 7^6 


96 


o,o36 790 


0,023 i63 


o,oi4 616 


0,009 243 
0,008 8o3 


U 


o,o35 546 


0,022 «72 


0,01 3 987 
o,oi3 385 


o,o34 344 


0,021 416 


0,008 384 


99 


o,o33 182 


0,020 592 


0,012 808 


0,007 985 


1 100 


o,o32 060 


0.019 800 


0,012 257 


0,007 ^o5 

a ; 













Ï2 



TABLE III. 

I Somme produite à intérêts composés, au bout de Ji année? 
! par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 





Somme pr( 


diiilc - 

/ 


:ii + /-)"-r.it 




ANNÉES 

n 




TAUX RK L 


'intérêt r 

1 




H 


■2 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


I 


I , ooo ooo 


I , 000 000 


1 ,000 000 


1 ,0(MJ (\(M> 


•1 


2,oi5 ooo 


2,020 000 


2,025 000 


2,o3o 000 


H 


3,045 225 


3,060 400 


3,075 625 

4,i52 5i6 


3,090 90© 


4 


4,090 9o3 


4,121 608 


4,i83 627 




5,i52 267 


5,2o4 oijo 


5,256 329 


5,3o9 .3é 


H 


6,229 55i 


6,3o8 121 


6,387 737 
7,d47 43o 


6,468 410 
7,662 462 
8,892 336 


- 


7^322 99^4 


7,434 283 


S 


8,43-2 H39 


8,582 969 


8,736 116 


9 


9,55g 332 


9,754 628 


9»9^4 ■5i9 


io.i59 106 


lO 


10,702 722 
11,863 262 


10.949 721 


ii,2o3 382 


11,463 879 


1 1 


12,168 715 


12,483 466 


12,807 79^ 


12 


i3,o4i 211 


i3,4i3 o()o 


i3,7a5 553 
15.140 442 


14,192 o3o 


i;> 


1^,236 83o 


14,680 332 


10,617 -90 
,7,o8<'> H 


ij 


i5,45o 382 


15,973 938 


i6,5i8 953 


1 .) 


16,682 i38 


17,293 417 

i8,639 a85 


17-931 9»7 


18,598 914 


iG 


17,932 370 
19,201 355 


19,380 22D 


20,1 56 S81 


I- 


20,012 071 


2b,864 730 
22,386 é49 


21,761 


iS 


20.489 376 


2I,4l2 3l2 


23, {,4 


*9 


21,796 716 


22,840 559 


23,946 00;. 
25,544 65é 


25,116 - 


20 


23,123 667 


24,297 370 
25,783 317 

2^,298 98{ 
2é,8',4 963 


26,870 


2l 


24,470 522 


27,183 274 
28,862 8a6 


28,676 
3o,536 


32 


25,837 58o 


33 


27,220 144 
28,633 521 


3o,584 4^7 

32,349 o3é 


32,452 ^ 


^\ 


3o,42i 862 


34,426 


35 


3o,o63 024 


32,o3o 3oo 


34,157 764 


36:459 
38,553 


36 


3i,5i3 969 


33.6-0 906 
35,3^4 324 


36,011 708 


'À 


32,986 679 


37,912 001 

39,859 801 


40,709 ' 


34,481 479 


37,051 210 
38,792 235 
4o,.')68 079 

4^,379 44i 


42,930 
45,218 ^ 


^9 


33,998 701 
37,538 681 


41,856.296 


3o 


43,902 703 


47,575 


3i 


39, 101 762 


46,000 271 


50,OO2 ' 


32 


40,688 288 


44,227 o3o 


48,i5o 278 
50,354 o34 


52,5o2 - 


33 


43,298 612 


46,111 570 


55,077 V 
57,7.30 177 


34 


'l.'5.()33 092 


4S,o33 S02 


5>,6i2 885 



oi3 



Suite. I TABI.I: III. 

omme produite à intérêts composés, au bout de n années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 

Somme produilc -[ 1 -h/- 1" — 1 ].lfi. 



NNÉES 




TAfX ui; L 


I.NTKHKÏ r 




II 


3Ù 


i 


H 


5 




fr 


fr 


fl- 


fr 


I 


I ,000 000 


1 ,000 000 


1 ,000 000 


1,000 000 


a 


2,o35 000 


2,040 000 


2,045 000 


2,050 000 


3 


3,106 225 


3,121 600 


3,137 025 

4,278 191 


3,i52 5oo 


4 


4,^ "4 943 


4,246 464 


4,3io 125 


5 


5.362 466 


5,416 323 


5,470 710 


5,525 63i 


6 


6,55o 102 


6,632 975 


6,716 892 


6,801 913 


l 


7,779 408 
q,o5j 687 
ib,368 496 


7,898 294 


8,019 l52 


8,142 008 


9,214 226 


9,38o 014 


9,549 '09 


9 


10,582 795 


10,802 m4 


11,026 564 


10 


11,73. 3<)3 


12,006 107 


12,288 209 


12,577 893 


1 1 


i3,i4i 99a 


i3,486 35 1 


i3,84. 179 
i5,464 o32 


14,206 787 


13 


14,601 962 


i5,025 8o5 


15,917 127 


i3 


16, ii3 o3o 


16,626 838 


17,109 913 
18,932 109 


17,712 983 


14 


17,676 986 


18,291 91 I 


.9,598 632 


i5 


19,295 681 


20,023 588 


20,784 o54 


21,578 564 
23,657 49** 


16 


20,971 o3o 


21 ,824 53i 


22,719 337 


«7 


22,705 016 


23,6^7 5i2 


26 .'855 084 


25,84o 366 


18 


24,499 69" 


25,645 4i3 


28,i32 385 


»9 


26,357 181 


27,671 229 


29,063 562 


30,539 004 


iO 


28,279 682 


29.778 079 


31,37. 423 
33,783 1.37 
36,3o3 378 


33,065 954 


îi 


30,269 471 


3i ,969 202 


35,719 a52 


22 


32,328 902 


34,247 970 


38,5o5 214 


a3 


31,460 41 4 


36, 617 889 


38,937 o3o 


4', 430475 


a4 


36,666 528 


39,082 6o4 


41,689 .96 


44^401 999 


a5 


38,949 857 


41,645 908 

44,3 1. 745 


44,565 210 


47,727 099 
5i,ii3 454 


a6 


4 1 , 3 1 3 102 


47.570 645 


27 


43,759 060 


47,084 214 


50,711 324 


5^4,669 126 


28 


46,290 627 


49,967 ^83 


53,993 333 


58, 402 583 


29 


4^,910 799 


52.966 28G 


57,423 o33 


62,322 712 


3o 


51,622 677 


56, 084 o38 


61 ,007 0-0 


66.438 848 


3! 


54,4-^9 47' 


59,328 335 


64,752 388 


70,760 790 


3q 


57.334 502 


62,701 469 


68,666 -i'^b 


75,298 839 
8o,o63 7^1 


33 


fio.3/,i 210 


f»6,2oç) 527 


72,756 22^ 


3'! 


63/, 53 !.'):> 


69.8.> 909 


77.()3() 256 


85, 066 959 



^ 



^kk 



[Suite.] TABLE III. 


Somme produite à intérêts composés, au bout de n année 


par une annuité de 1 fr. payée 


à la fin de chaque année. 




Somme produite - 


r(l4-,.)«_lj.lfr. 


ANNÉES 

n 


TALX DE l'intérêt r 


U 


2 


2i 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


34 


43,933 092 


48,o33 802 


52,6i2 885 


57.730 1- 
60,462 08 


35 


45,592 088 


49,994 478 


54,928 207 
57,301 4i3 


36 


47,275 969 


5i,994 367 
54,034 255 


63,275 94 


3: 


48,985 109 


59,733 948 


66,1-4 22 
69,1^944 


38 


50,719 885 
52, 480 684 


56, 114 940 


62,227 297 


39 


58,237 238 


04,782 979 
67,402 5j4 


72,234 23 


40 


54,267 8y4 


6o,4oi 983 


75,401 26 


41 


56, 081 912 


62,610 023 


70,087 617 
72,839 808 


78.663 29 


40 


57,923 i4i 


64,862 223 


82,023 19 


43 


59,791 988 


67,159468 


75,660 8o3 


85,483 89 


44 


61,688 868 


69,502 657 


78,552 323 
8i,5i6 i3i 


89,048 4i, 


45 


63,6i4 201 


71,892 710 


92,719 86 
96,001 45 


47 

4é 


65,568 4i4 


74,330^64 


84,554 o34 


67,551 94o 


76,817 ,76 


87,667 885 


100,396 00 


69,565 219 


79,353 519 


90,859 582 


io'i,4o8 39 
108,540 64 


49 


71,608 698 


8i,94o 590 


9'4,i3i 072 


5o 


73,682 828 


84,579 401 


97,484 3^9 
100,921 458 

104,444 494 


112.796 86 


5i 


75,788 070 


87,270 989 


117,18077 


52 


77.924 892 
80,093 765 


90,016 4f>9 


121 ,696 19 
126,347 08 


53 


92,816 737 


io8,o55 606 


54 


82,295 171 


95,673 072 

98,586 534 


111,756 996 
ii5,55o 921 


i3i,i37 ;.. 


55 


84,^29 599 
86,797 543 


136,071 


56 


101,558 265 


119,439 694 


141, 10.) 


•^1 


89,09^ 5o6 
91,433 999 


104,589 43o 


123,425 687 


146, 388 js 


58 


107,681 218 


127,511 329 


151,780 o3 


^"^9 


93,8oT 539 
96,214 652 


110,834 843 


i3i,699 ^'2 


157.333 r^ 


()() 


ii4,o5i 539 


135,991 590 


i63,o53 


61 


98,657 8-1 
ioi,i37 74o 
io3,654 806 


117,332 570 


140,391 38o 


168,945 


62 


120,679 222 


144,90' i64 


175,013 


63 


124,092 806 


149, 523 693 
154,261 786 
159,118 33o 


i8i;263 


64 


106,209 628 


127,574 663 


187,701 


65 


108,802 772 
111,434814 


I 3 1,126 i55 


i9i,332 


66 


134,748 679 
i38,4',3 6.):> 


164,096 289 


201 . i6.^ ; , 


*^' 


114,106 336 


169,198 696 


208. 197 6-.i 



o'^O 



[Suite.] TABÎ.E III. 

Somme produite à intérêts composés^ au bout de Jt années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 

Somme prodiiilp - [( l-t- /• )" — 1 ] . Ifr. 



68 
69 



79 
80 
81 

82 

83 

84 
85 

86 



90 
9» 

^l 
93 

94 

9.3 
96 

II 

99 
100 



T.\LX 1)E L INTERET J' 



U 



fr 

ii^, 106 336 
I i6,8i'j 981 
I 19,070 200 
122,363 753 
135,199 U09 
128,07-7 197 
1 30,998 35.3 
133,963 33 I 
136,97a 781 
140,027 372 
143,127 783 
146,274 700 
1^9,468 820 
152,710 852 
] 56, 001 5i5 
1.59,341 538 
162,731 661 
166,172 636 
169, 6(1)5 226 
17.3,210 2o4 
176,808 357 
180,^60 482 
1S4, 167 390 
187,929 900 

'9i,7'+8 849 
195,625 082 
ùji9,559 4^8 
2oJ,552 85o 
207,606 142 
2) 1,720 235 
215,896 o38 
220,134 479 
224,436 49^ 
228,803 043 



fr 

i38,^^3 652 
143,212 525 

i46,o56 776 

149 '977 91 ï 
153,977 469 
1.58,007 019 
16^,218 159 

166,462 522 

170,791 773 

175,207 608 

179,71 I 760 

i84,3o5 996 
188,992 ii5 
193 w7» 9^8 

^i^Mi 397 

203,620 34 :> 
208,692 752 
2i3,866 607 
210,1^3 939 
224,526 818 
23o,oi7 35^ 
235,617 701 
241, 3 3o o55 
24.2, >56 656 
2.53,099 7?9 
259, i6i 765 
260,345 021 
271 ,65i 921 
278,084 \^o 
284, 6 '}6 659 
291 ,339 592 
298,16638 + 
3o5,i29 712 
3 12, 232 3o6 



fr 

169,198 696 
174,428 663 
179,789 38o 
180,284 114 
190,916 217 
196,689 122 
202,606 35 I 
208,671 5o9 
214,888 29- 
221 ,260 5o| 
227,792 017 
234, /i86 818 
241,348988 

248.382 713 
255,592 280 
262,982 087 
270,556 6^0 
278,320 S56 
286,278 570 
294,435 534 
302,796 422 
3 11,366 333 
32«,i5o 491 
32^,1 54 253 

338.383 110 
347,843 687 
357,538 750 

367,477 223 

377,664 15^4 
388, io5 758 
398,808 402 
409,778 612 
421,023 07- 
432,548 654 



34^* 



[S.iite et fin.J TABI.E III. 

Somme produite à intérêts composés, au bout de n années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 



Somme produite 



TAliX U4i L INTERKT V 



fr 
257,803 762 

378,200 83.3 
288,987 865 
3oo,o5o 600 
3 II, 552 4«4 
323,456 800 

335.727 788 
348, o3o ou 

36i,-28 56i 
375,080^ 061 
389,527 678 
4o4,i6i i47 
4iq,3o6 78: 
434,982 524 
45i ,206 918 
4^7,999 i55 
485,3';9 125 
5o3,367 894 
521 ,985 253 
541,254 787 
56i , 198 653 
58i,84o 606 
6o3,2o5 027 
625,817 2o3 
6^8,208 8o5 
671 ,890 421 
696,406 585 
721,780 816 
748,0^3 ,45 
775.224 655 
808,35- 5i- 



fr 

821 ,077 
334,920 
349,317 
304,290 
379,86a 

3g6 , o56 
412,898 

430, 4i4 
448, 63 I 
467,576 
487,279 
007,7^0 
529,081 
551,244 
574,294 
598,266 
628,197 
649,125 
676,090 
704,1.^3 
788,299 
763, 63 I 

795,176 

827,988 

862, 102 

897,586 

9^4 , 490 

972,869 

1012,784 

1054,296 

1097,467 

142, 366 

1 1 89 , 06 r 



800 
912 

459 
077 
56o 
823 
776 
367 
621 
686 



70i 
97' 

567 
280 
119 

123 

728 
078 

o4i 

282 
334 



4^ 



862,611 65-7 123-7,623 



66 

TA 

24.') 
854 
649 
034 
876 
5qi 
254 
7o5 



fr 

401,985 

421,075 

441,028 

46 I ,869 
483,653 
5o6,4i8 
530,207 
555,066 
58i,o44 
608,191 
636,559 
666 , 200 
697,184 
729,507 
768,887 
798,740 
835,688 
874,28g 
914,682 
956,790 
000,846 
046,884 

094,994 
145,269 
I 97 , 806 
252,707 
8x0,079 
870,082 
432,084 

1498,155 
566,5-2 
638,067 
712,780 

1790,855 



86 

28 

61 

680 

8x5 

28 

o57 

375 

862 

358 

969 
168 

4oi 

699 

7?5 

246 

55 

3x7 

386 

877 

464 

265 
007 

TX2 

387 
219 

784 
209 
o5i 
028 



005.669 807 
53 1 ,9^53 298 
509,550 968 
588,528 5x1 
6x8,954 986 
600,902 683 

684,447 817 

719.670 208 
-'56,653 718 
795,486 404 
886,260 725 
879,073 76 
924,027 
97 X ,228 821 

1020,790 26 
1072,829 775 
1127,471 264 
1184,844 82 
1245,087 069 

1808,341 4 



i49 



1374,758 4'93 

1444,496 4 ' 
1517,721 289 

1594,607 3ox 
1670,337 666 

1760, io4 549 

1849,109 777 
1942,565 265 
2040,698 529 
43,728 2o5 
2201,914 6i5 
2365, 5io 346 
81912484.785 864 
956|26io,o25 i57 



5^8 



TABX.Z: IV. 

Valeur act. de la somme prod., au bout de n années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 

Valeur acluclle -\ l î | . l^^ 



TAUX DE l'intérêt r. 



u 



0,9ba 222 

1,955 883 
2,912 200 
3,854 385 
4,782 6/,5 
5,697 187 

6,598 2l4 

7,485 925 
8,36o 517 
9,222 i85 
10,071 118 
10,907 5o5 
ii,73i 532 
12,543 38i 
13,343 233 
i4,i3i 2fi4 
14,007 649 
15,672 56i 
16,426 168 
17,168 639 
'7,900 i37 
18,620 824 
19,330 861 
2o,o3o 4o5 
20,719 611 
21,598 632 
22,067 618 
22,n26 717 
23,376 076 
24,oi5 838 
24,646 146 
25,267 ^^9 
25,878 955 
26,481 72 c, 



fr 
0,980 392 
1,941 50 I 

2,883 883 



3.807 

5,601 

6,47' 
7,325 
8,162 



729 
460 
43 1 

991 

481 

23^ 

8,982 58o 
9,786 848 
10,575 341 
11,348 3^4 
12, 106 249 
12,849 264 
i3,577 709 

14.291 8^2 
14,992 061 
15,678 462 
i6,35i 433 
17,011 209 
17,658 048 

18.292 204 
18,913 926 
19,523 45^ 
20,121 o3o 
20,706 898 
21,281 272 

21,844 3S5 
22,396 456 

22,937 702 

23,468 335 
23,988 564 



'4'^f 



093 



fr 
0,975 610 
1,927 424 

2,856 024 

3,761 974 

4,64d 829 

5,5o8 125 

6,349 391 

7,170 iSt 

7,970 866 

8,752 064 

9,5i4 209 

10,257 765 

10,983 i85 

11 ,690 912 

i2,38i 378 

i3,o55 oo3 

13,712 198 

14,353 364 

14,978 891 

i5,589 162 

16,184 549 

16,-765 4>3 

17,332 III 

17,884 986 

18,424 376 

18,930 611 

19,464 ou 

19,964 889 

20,453 55o 

20,93o 293 

21 ,3q5 407 

21,849 178 

22,291 881 

22,723 786 



549 



[Suite.] TABI.Z: IV. 

Valeur act. de la somme prod., au bout de n années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 

/■ L (i-+-/i"J 



Valeur acUicIlc. 



9 

10 

II 

13 

i3 

•4 

i5 
i6 

'A 

»9 

30 
31 
33 

33 
3^ 
35 
26 

3i 

33 

33 
3', 



TAUX DE L INTERET r. 



3i 



0,966 184 

«,899 694 
a, 801 687 
3,673 079 

4,5l5 032 

5,328 553 
6, \t[\ 544 
6,873 956 
■7,607 687 
o,3i6 6o5 
9,001 55 I 
9,663 334 
,3o3 739 

,920 520 

517 4'! 

2,094 117 

2,65i 321 
3,189 682 
13,709 837 

4>2I2 l\05 

'4.697 974 

15,167 '^^ 

5,620 4ii 

i6,o58 368 

16,481 5i/f 

i6,8qo 352 

17,285 365 

,667 019 

î,o35 767 

i,3Q2 o4o 

[8,736 276 

19,068 86»; 

19,390 208 

[9.700 684 



fr 
0,961 539 
1,886 095 
2,775 091 
3,629 895 
4,451 822 

5,242 i37 
6,002 o55 
6,732 745 
7,435 332 
8,110 896 
8,760 477 
9,385 074 
9,985 648 
0,563 123 
1,118 387 
I ,652 296 
2,i65 669 
2,659 297 
3, i33 939 
3,590 326 
4,029 160 
4,451 ii5 
4,856 842 
5,246 963 
5,622 080 

5.982 769 
6,329 586 
6,663 o63 

6.983 715 
7,292 o33 
7,588 494 
7,873 55i 
8,147 646 



4i 



fr 

o,9d6 938 

1,872 668 

2,748 964 

3,587 526 

45389 977 

5,157 873 

5,892 701 

6,595 886 

7,268 791 

7,912 718 

8,528 917 

9,118 58i 

9,682 852 

10,222 825 

10,739 546 

I I ,234 oi5 

11,707 191 

12,159 992 

12,593 294 

13,007 937 

i3,4o4 724 
13,784 425 

14,147 775 
14,495 478 

14,828 209 

i5, 146 61 1 

i5,45i 3o3 

i5,742 8^4 

16.021 889 
16,288 8S9 
16,544 891 
16,788 891 

17.022 8(12 
17,546 758 



fr 
0,952 

1,859 

2,723 

3,545 
4,329 
5,075 
5,786 
6,463 
7,107 

8^306 
8,863 
9,393 
9.898 
0,3^9 
0,887 

1,2^4 

1,689 
2,o85 
2,462 
2,821 
3,i63 
3,488 
3,798 
4,093 
4,375 
4.643 
4,898 
5,i4i 
5,372 
5,592 
5,802 
6,002 
6.19. 



38i 
410 
248 
95i 

477 
692 
373 

2l3 

822 
735 
414 

253 

573 
64. 

658 
770 
066 
587 

321 

210 
i53 

oo3 
574 
642 
945 
i85 
034 
127 

V^\ 

810 
677 
549 

904 



550 



[Suit 


'•] 


TABI,B IV. 


Valeur act. de la somiue prod.. au bout de // années, 


par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 




Valeur acUielIe - 


1.. ' . 


fr 


} -l^/M».- 


ANNKi;S 
71 




TAUX ï)i: l'intkrkt /•. 


M- 


2 


! 


3 




fr 


fr 


fr 


fr 


34 


26,481 729 


24,498 592 


22,723 786 


2i,i3i 837 


35 


27,075 5g5 


24,998 619 


23,145 i57 


21,^87 220 


36 


27.660 684 


25,488 843 


23,556 25i 


21,832 253 


37 


28,237 128 


25,969 453 


23,957 3i8 


22,167 235 


38 


28,8o5 o52 


26,440 641 


24,348 6o3 


22,492 462 


39 


29.364 583 


26,902 589 


24,730 344 


22,808 2l5 


4o 


29,915 ^\b 


27,355 479 


25,]02 775 


23, n 4 772 

23,4i2 400 


4i 


3o.458 961 


27^99 49« 


25,466 123 


42 


3o,994 <^5o 


2^,234 79i 
28,661 562 


25,820 607 


23,701 359 


43 


3 1,521 23i 


26,166 446 


23,961 902 


44 


32.o4o 622 


29,079 963 


26,5o3 85o 


24,254 274 


45 


32.552 338 


29,490 160 


26,833 024 


24,518 7i3 


46 


33.o56 49^^ 


29,892 3/4 


27,154 170 


24,775 449 


47 


33.553 192 


3o,286 582 


27,4<i7 4^3 
27,77^ i54 


25,024 708 


48 


3^4. oV^ 554 


30,673 120 


25,26<i 707 


49 


3^,524 683 


3i,o52 078 


28,071 370 


25,5oi 65^ 
25,729 764 


5o 


34,999 688 


3 1,423 606 


28,362 3I2 


5i 


35,467 673 
35,928 742 


31,787 849 


28,646 i58 


25,901 2x7 


52 


32, 144 950 


28,923 081 


26,166 240 


53 


36,382 997 


32,4ç)5 049 


•^9, 193 25o 


26,37'} 990 


n4 


36,83o 539 


32,838 283 


29,456 829 


26,577 661 


55 


3", 271 467 


33,174 788 
33,5o4 694 


29»7»3 97> 
29,964 858 


26,774 4 


56 


37,705 879 


26,965 4' 


5- 


3é,i33 871 


33,828 i3t 


3b, 209 617 


27, i5o 93i> 


58 


38,555 538 


34,145 227 
34,456 io{ 
34,760 887 


3o,448 4o7 
3o,68i 370 
30,908 657 


27,331 006 


59 


38,970 973 


27,5o5 83 I 


6o 


39,380 26() 


27,675 .5fi4 


6i 


39,783 5i6 


35,059 693 
35,352 64o 


3i, i3o 397 


27,840 353 
28,000 343 


62 


4o,i8o 80; 


3 1,346 728 


«i3 


40,572 22 ( 
40,957 853 


35,639 843 


31,55- 784 
3 1,763 692 


28,1 55 673 


6', 


35,921 4»5 


28,3o6 478 


65 


41.337 786 


36,'f97 466 


31,964577 
32,160 563 


28,452 8QI 
28. 59) o4o 


66 


41,712 io5 


36,468 104 


.- «- 


4-.. 08,. 8<,2 


36,733 435 


32,35i 769 28,73.) o49 













551 



[Suito 


.1 TABI.E IV. 


^- 


Valeur act. de la somme prod., au bout de n années, 1 


par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 1 




Valeur atlui-llc - 


, ' 


f^ 


^ .! + /•,'. ■ 


ANNÉKS 
11 


TAUX i)i: l'intérêt /-. 


.) 


7,\ 


4 


'^\ 




fr 


fr 


fr 


fr 


34 


19,700 684 


18,411 '98 


17,246 758 


16,192 904 


. 35 


20,000 661 


18,664 6"i3 


17,461 012 


16,374 194 
i6,S46 802 


36 


20,290 ^t<)4 


18,908 282 


17,666 o4i 


37 


20,570 525 
2o,84i 087 


19,142 079 


17,862 240 


16, -711 287 


38 


19,367 864 
19,584 485 


18,049 990 


16.867 8c)3 


39 


21 ,102 5oo 


18,229 656 


17,017 o4i 


4» 


21 ,355 072 


•9.792 774 


i8,4oi 584 


17,159 086 


2i,.5()q 104 


19,993 o52 


iS,566 iTo 


17,294 368 


42 


2i,.S34 883 


20,185 627 
20,370 795 


18,723 55o 


17,423 208 


43 

^4 


22,062 689 


18,874 210 


17,545 912 


22,282 •-91 
22,495 45o 


20,548 84i 


19,018 383 


17,662 773 


^\ 


20,720 o4o 


'9,i56 347 


17,774 070 


46 


22,700 qi8 


20,884 654 


19,288 371 


17,880 067 


47 


22,899 438 


21,042 936 


19,414 709 


17,981 016 
18,077 i58 
18,168 722 


48 


23,091 244 


21,195 i3i 


19,535 607 


49 


23,276 565 


21,341 471 


i9,65i 298 


5o 


23,455 618 


21,482 j85 


19,762 008 
19,867 900 


18,255 926 


1 \' 


23,628 6.6 


21,617 485 


18,338 977 
i8,4i8 07a 


T? 


23,795 765 


21,747 582 


19,969 330 


' '\ 


23,957 260 
24,110 2<^5 


21,872 6-5 
21,992 9^7 


20,066 345 


18,493 4o3 


' t 


20,159 182 


18, 565 i46 


55 


24,264 o53 


22,108 612 


20,248 021 


18, 633 472 
18,698 545 


56 


24,409 713 
24.550 448 
24,686 423 


22,2IQ 819 


20,333 o34 


t? 


22,326 749 


20,4i4 387 


18,760 5i9 


22,429 567 


20,492 236 


18,819 542 


59 


24,817 800 


22,528 43o 


20, 566 733 


18,870 754 


6o 


2'., 944 734 

25,067 376 


22,623 490 


20,638 022 


18,929 290 


6i 


22,714 8g4 


20,706 241 


18,980 276 


62 


25,i85 871 
25,3oo 358 


22,802 783 


20,771 523 
20, 833 993 


19,028 834 


63 


22,887 291 


19,075 080 


2f 


25, 410 974 
2D,5i7 849 


22,968 54g 


20,893 773 


i9,iï9 124 


65 


23,o46 682 . 


2o,95o 979 


19,161 070 


66 


25,621 IIO 


23,121 810 


2i,oo5 722 


19,201 019 


. ^7 


25,-20 880 


23,194 n'iS 


2i,o58 107 


19,239 066 



i3*: 



552 



[Suite.] TABLE IV. 

Valeur ac't. de la somme prod., au bout de « années, 
par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 



Valeur acluclle. 



TÏ' 



ANNEES 

n 



?7 
68 

69 
70 

71 

II 



82 
83 
84 
85 
86 

87 
88 



90 
9» 
92 
9.^ 
9'f 

96 

9/ 
98 

99 
100 



TAUX DE L INTERET /'. 



u 



fr 
42,080 892 
42,444 228 

4», 802 195 
43,^54 872 
43,502 337 
43,844 667 

44,181 938 
44,5i4 225 
44,841 601 
45, 164 iSq 
45,481 910 
4'>,794 9^5 
46,io3 434 
46,407 324 
46.706 723 
47,001 69-- 
47,292 oi3 
47,5-8 633 
47,860 722 
48,i38 643 
48,4i2 456 

48,682 223 

48,948 002 
49,209 855 
49,467 837 
49.722 007 
49,972 420 
50,219 i33 
00,462 200 
50,701 675 
50,937 6ri 
5i , 170 060 
51,39.; 074 
5i ,6:>4 704 



36,733 435 
36,993 564 
37,248 592 
37,498 619 
37,743 744 
37,984 0(33 
38,219 670 
38,45o 657 
38,677 i4 
38,899 l32 
3i), lit» 796 
39,330 192 
39,539 404 

39w4'l -^14 
39,945 602 
40.142 7'i7 
4o,336 026 
4o,525 5i6 
40,711 290 
40,893 422 
/il, 071 982 
41,247 074 
4i,4i8 668 
4i ,586 929 
4i,75i 891 
4',9'3 619 
42,072 175 
43,227 623 
42,380 023 
42,029 434 
42,675 916 
42,819 525 
42,960 3 19 
43,098 352 



fr 

32,35i 769 
32,538 ou 
32,720 3o3 
32,897 807 
33,071 080 
33,240 078 
.33,404 954 
33,565 809 
33,722 740 
33,875 844 
34,025 214 
34,170 g'ÎT 
34,3i3 ii3 
34,451 817 
34,587 139 
35,719 160 

34,847 961 
34,973 620 
35,096 2l5 
35,2i5 819 
35,332 507 
35,446 348 

35,557 4*3 

35,660 769 
35,771 48 I 

35,874 616 

35,975 2 35 
30,073 400 
36,169 171 
36,262 606 
36,353 762 
36,4^2 69^ 
36,529 408 
36 ! 6 t4 io5 



553 



[Suit 


> ««t lîn.l TABI.E IV. 




Valeur act. de la somme prod., au bout de n années, 




par une annuité de 1 fr. payée à la fin de chaque année. 






Valeur actuelle . - 


1 ^ ^ 


lf^ 






( H- r )» J • 




NNtKS 


TAUX DE LINTÉRÉT r. 




n 


3Ù 


i 


^h 


5 






fr 


fr 


fr 


fr 




u 


30,700 880 


23,194 048 


2i,o58 107 


19,289 066 




20,817 275 


23,263 5o7 


21,108 236 


19,275 3oi 




69 


2.3,910 411 


23,33o 296 


2i,i56 207 


19,309 Su 




70 


26, («oo 397 

26,087 340 


23,394 '^15 


21,202 112 


19,342 677 




7ï 


23,456 264 


21,246 o4o 


19,373 978 
19,403 788 






26,171 343 


23,5i5 639 


21,288 077 




73 


26,202 5o3 


23,572 730 
23.627 625 


21,328 3o3 


195432 179 




74 


26,330 923 


21,366 797 
2i,4o3 634 


19^459 219 




7^ 


26,406 689 


23,680 4o8 


195^84 970 




76 


26,479 89.2 


23, 731 162 


21,438 884 


19,509 495 




77 


26.5.50 621 


23,779 963 
23,826 888 


2 1,4/2 616 


19,532 853 




7^ 


26,618 907 
26,684 983 


2i,5o4 896 


19,555 098 




II 


23,873 008 


21,535 785 
21,565 345 


19,576 284 




26,748 -76 

26,810 4ii 


23,9i5 392 


19,596 46i 




81 


23,957 108 


21,593 632 


19,615 677 




82 


26,869 963 


23.997 219 


21,620 700 
21,646 6o3 


19,633 978 




83 


26,9"i7 5oo 


24,o3o 787 


i9,65i 407 




8^ 


26,983 092 


2^1,072 872 
24,108 53i 


21,671 390 


19,668 007 




85 


27,o36 8o4 


21,695 IIO 


19,683 816 




86 


27,088 699 


24,142 818 


21,717 809 


19,69s 873 




87 


27,1 38 840 


24,175 787 
24,207 487 


21,739 53o 


19,713 212 




8é 


27,i8t 285 
27,234 092 


2r,76o 3r6 


19,726 869 




89 


24,237 969 


21,780 207 


-9,739 875 




90 


27,279 3 16 


24,267 278 


21,799 241 


19,702 262 




91 


27,32.1 010 


24,295 4Ô9 


21,817 4.50 
21,834 885 


19,764 059 




92 


27,365 227 


24,322 557 


19,775 294 




93 


27,406 017 


24,348 612 


2i,85i 565 


^9w85 994 




94 


27,4',5 427 
27,^483 5o4 


24,373 666 
24,397 7.56 


21 ,867 526 


19,796 i85 




9^ 


21,882 800 


19,805 891 




96 


27,520 294 


24vl20 919 


21,8974.^ 

21,911 [\UO 


i9,8i5 i34 




ï^ 


27.555 840 


24,:)43 191 


19,823 937 




27.590 i83 


24,164 607 


21,924 788 


19,832 "32 1 




99 


27,623 365 


24,485 199 


21,937 596 


19,840 i^o6 1 




100 


27,655 425 


24,5o4 999 


21.949 853 


19,847 910 1 





m, 



' 




TABI.E 


V. 


1 

1 


Annuité qui amortit un capital de 1 Tr., à un tauxj 


donné 


/•, au boui d'un certain nombre d'années. 




/•( l-hr " 




■^""""'' "-(H.;.,a_r 


ANNÉES 

n 


TAi:x ni: l'amortissement r 


u 





'H 


3 


1 


I ,oi5 000 


1 ,020 000 


1,025 000 


I ,o3o 000 


2 


o,5ir 278 


o,5i5 o5o 


o,5i8 827 


0,522 611 


3 


0,343 383 


0,346 755 


o,35o 137 


0,353 53o 


4 


0,259 445 


0,262 624 


0,265 818 


0,269 027 


5 


0,209 089 


0,212 i58 


o,2i5 247 


0,218 355 


6 


0,175 525 


0,178 526 
o,i54 5i2 


0,181 ^5o 


0,184 598 


l 


0,1 5i 556 


o,i57 495 


0, 160 5o6 


0,133 584 


0, i36 5io 


o,i39 467 


0,142 456 


9 


0, I iQ 610 


0,122 5i5 


o,i25 457 


0,128 434 


10 


0,108 43^1 
0,099 294 


0,111 327 


0,1x4 259 


0, 117 23l 
o,io8 077 


II 


0,102 178 


o.io5 lot» 


12 


, 09 1 f)8o 


0,094 060 


0,097 487 


0,100 462 


i3 


o,o85 -^^o 


0,088 118 


0,0qi 048 


0,094 o3o ; 


i4 


0,079 720 


0,082 602 


o,o85 53- 


0,088 526 


i5 


0'074 9f.i 


0,077 825 
0,073 65o 


0,080 766 
0,076 599 


o,o83 767 


i6 


0,0-0 765 


0,079 611 


'7 


0,0^7 080 


0,069 970 


0,072 928 


0,07s 953 


i8 


o,o63 8ofi 


0,066 702 


0,069 6^0 
0,066 76 I 


0,0-^2 709 


»9 


0,060 '^78 


0,063 782 


0,069 814 


20 


0,0 58 246 


0,061 15- 


0,064 147 


0,067 216 


21 


0,055 866 


o,o58 785 


0,061 787 
0,059 647 
0,0.) j 696 


0,064 872 


2a 


o,o53 703 


o,o56 63 I 


0,062 7I' 


23 


o,o5i 731 


0,054 6G8 


0,060 81 , 


24 


0,049 92^4 


o,o52 871 


o,o5o 913 


0,059 o/|7 


25 


0,048 263 


o,o5i 220 


0,00^4 2-6 
o,o52 -69 
o,o5i 3-:7 
0,000 088 


0,007 428 ] 


26 


0,046 732 


0,0^49 <39Q 
0,048 29.3 


o,o55 938 


II 


0,045 3j5 


o,o5.1 56; 


0,044 001 


0,046 990 


o,o53 2(1 


29 


0,042 779 


0,045 778 


0,048 891 


o,o52 1 i5 . 


3o 


0,04, (U9 


0,04 '4 65o 


0,047 728 
0,046 739 
0,045 768 


o,o5i 019 ! 


3i 


0,040 574 


0,043 596 


0,049 99^' 


Si 


0,039 '^77 


0,042 6ir 


0,o4q o'i 


. 33 


o,o38 641 


0,0^1 687 


o,o4i 859 


o,o48 i5(^ 


, ^^ 


0,037 7^^ 


o,o'|0 819 


0,044 007 


o,o47 322^ 



o:jo 



^ 



[Suite.] TABLEV. 

Annuité qui amortit un capital de 1 fr., à un taux 
donné /', au bout d'un certain nombre d'années. 



Aiiiiuile <? = 



a>'ni:ks 
n 



9 

10 

1 1 

13 

i3 

i4 

i6 
i6 

»7 
i8 

'9 

20 

SI 
22 
23 

24 
25 
26 

II 

29 

3o 
3i 

32 

33 
3/, 



TAIX DE L AMORTISSEMENT r 



3 


L 
1 


4 


I ,o33 


000 


I ,o4o 000 


0,.')2G 


402 


o,53o 196 


0,336 


934 


o,36o 349 


0,272 


25l 


0,270 490 


0,2JI 


481 


0,224 627 


0,18- 


668 


0,190 762 


o,i63 


544 


0,166 610 


0,145 


4/7. 
241 


0,1 48 528 


, 1 3 1 


0,1 34 493 


0,1:20 


0,123 291 


0,111 


092 

484 


o,n4 149 


0, io3 


0, 106 552 


0,097 


062 


0,100 144 


0,091 


571 


0,094 669 


0,086 825 


0,089 94i 


0,082 


685 


o,o85 820 


0,079 


043 


0,082 199 


0,070 


8,7 


0,078 993 


0,073 


o4o 


0,076 139 


0,070 


36 1 


0,0/3 582 


0,068 


037 


0,071 280 


0,06.3 


q32 


0,069 '99 


0,064 


019 
273 


0,067 3o9 


0,062 


o,o65 587 


, 060 


674 


0,064 012 


0,059 


205 


0,062 567 


0,037 


852 


0,061 239 


o,o56 


6o3 


0,060 010 


0,000 


445 


o,o58 880 


0,054 


371 


0.057 83o 


o,o53 


372 


o,o56 855 


0,002 


442 


o,o55 949 


0,001 


672 


o,oo5 io4 


0,000 


760 


o,o54 3i5 



I ,045 000 
0,533 998 
o,363 773 
0,278 744 
0,227 792 
o, 193 878 
0,1(39 701 
o, i5i 610 
0,107 574 
0,126 379 
0,117 248 
o, 109 666 
o,io3 275 
0,097 820 

0,090 ii4 
0,089 01 5 
0,085 4^8 
0,082 237 
0,079 407 
0,076 876 
0,074 601 
0,072 546 
0,070 683 
0,068 987 
0,067 439 
0,066 021 
0,064 719 
o,o63 52 1 
0,062 4i5 
0,061 39'» 
0,060 443 
0,059 563 
o,o58 745 
0.057 980 



I 


000 


000 





537 


8o5 





367 


209 





282 


012 





, 23o 


97^ 





197 


017 





172 


820 





i54 


722 





i4o 


690 





129 


boo 





120 


389 





I 12 


820 





106 


456 





lOI 


024 





,096 


342 





092 


270 





088 


^99 





,o85 


546 





082 


745 





080 


243 





077 


996 





,075 


971 

i37 





074 





072 


471 





070 

069 


902 





564 





068 


292 





067 


123 





066 


o46 





o65 


o5i 





06^ 


102 





o63 


280 





062 


490 





061 


755 



^ 



556 





[Suite. 


1 TABLE V. 1 




Annuité qui amortit un capital de 1 fr., à un taux{ 




donné /.; au bout d'un certain nombre d'années. | 






/•( H-/-I" 






(! + /•)"- 1 




ANNÉES 


TAUX DE l'amortissement V 




n 


1| 


2 


n 


3 




34 


0,037 762 


o,o4o 819 


o,o44 007 


0,047 322 
0,046 539 




35 


o,o3(j 934 


0,o4o 002 


0,043 206 
0,042 452 




36 


o,o36 i52 


0,039 233 


0,045 804 




M 


o,o35 414 


o,o38 507 


o,o4i 74i 


0,045 112 




o,o34 716 


0,037 821 


o,o4i 070 
o,o4o 436 


0,044 459 




39 


o,o34 o55 


0,037 171 


0,043 844 




40 


o,o33 427 


o,o36 556 


o,o39 836 


0,043 262 




41 


o,o32 83i 


o,o35 972 


o,o39 268 


0,042 712 




42 


o,o32 264 


o,o35 417 


o,o38 729 


0,042 192 




43 


o,o3i 725 


o,o34 8qo 


o,o38 217 


o,o4i 698 




44 


o,o3i 210 


o,o34 388 


o,o37 730 


0,04 I 2 3o 




45 


o,o3o 720 


o,o33 Qio 


0,037 268 
o,o3é 827 


0,040 785 
0,040 363 




46 


o,o3o 2:3i 


o,o33 453 




1? 


0,029 8o3 


o,o33 018 


o,o36 407 


0,039 9^' 
0,039 ^78 




0,029 37.') 


o,o32 602 


o,o36 000 




49 


0,028 9G3 


o,o32 204 


o,o35 623 


0,030 2i3 




5o 


0,028 072 


o,o3i 823 


o,o35 258 


o,o38 866 




5i 


0,028 19.5 
0,027 833 


o,o3i 4^9 


o,o34 909 


o,o38 534 




52 


o,o3i 109 


o,o34 Î374 
o,o34 2d4 


o,o38 217 




53 


0,027 4î^5 


o,o3o 77'^ 


0,037 915 




54 


0,027 i5i 


o,o3o 452 


o,o33 9^,8 


0,037 626 




55 


0,026 83o 


o,o3o 143 


o,o33 654 


0,037 349 




56 


0,026 521 


0,029 8^7 


o,o33 372 


0,037 084 




M- 


0,026 2 23 


0,029 56 I 


o,o33 102 


o,o36 83 I 




0,023 937 


0,029 287 


o,o32 842 


G,o36 588 




59 


0,025 660 


0,029 022 


o,o32 593 


o,o36 356 




60 


0,025 093 


0,028 768 


o,o32 353 


o,o36 i33 




61 


0,020 i36 


0,028 5;3 


0,032 123 


o,o35 919 




62 


0,024 888 


0,028 286 


o,o3i 901 


o,o35 714 




63 


0,024 64^ 

0,024 4'^ 


0,028 «)59 


o,o3i 688 


o,o35 517 
o,o35 32» 




64 


0,027 S39 


o,o3i 483 




fi5 


0,024 191 


0,027 626 


o,o3i 285 


0,035 146 




66 


0,02.3 9^4 
0,023 70'f 


0.027 421 


o,o3i 094 


o,o3', 971 




67 


0.0 2'- 223 


o,o3o 910 


o.o3'4 8o3 







557 






r 

[SuUo.] 


TABLE V. 


Annuité 


qui amortit un capital de 1 fr,, à un taux 


donné 


/•, au bout d'un certain nombre d'années. 




_ /MU-/')" 






ANNÉES 

n 


TAIX DE l'amortissement /' 


3i 


4 


u 


5 


34 


o,o5o 760 


0,034 3i5 


0,057 982 


0,061 755 


35 


o,o4i) 998 


o,o53 577 


0,057 270 


0,061 072 
0,060 434 


36 


o,o49 284 


o,o52 887 


OjODD 606 


II 


o,o48 6i3 


0,0)2 240 


o,oo5 984 


0,009 840 


0,047 982 


o,o5i 632 


o,o55 4o2 


0,059 284 


39 


0,047 388 


o,o5i 061 


o,o54 856 


o,o58 765 


t. 


o,o^() 827 
o.o4<3 298 
ojo4."> 798 
0,045 325 


o,o5o 523 


o,o54 343 


o,o58 278 


o,o5o 017 


o,o5o 862 


0,007 822 


il 


0,049 540 


o,o53 409 


0,007 395 


0,049 090 
o,o48 665 


0,002 982 


0,006 993 


44 


o,o4i 878 

o,o44 453 


0,062 58i 


o,o56 616 
o,o56 262 


45 


o,o48 263 


o,o52 202 


46 


o,o44 o5i 


0,047 882 


o,o5i 845 


o,o55 928 


\i 


0,043 669 


0,047 522 


o,o5i 507 


o,o55 6i4 


0,043 3oG 


0,047 '81 


o,o5i 189 


o,o55 3i8 


49 


0,042 062 


o,o46 857 


o,o5o 887 


o,o55 040 


5o 


0,042 634 


o,o46 55o 


o,o5o 602 


o,o54 777 
o,o54 529 


5i 


0,o4^ 322 


o,o46 259 


o,o5o 332 


52 


0,042 024 


0,045 982 


o,o5o 077 
0,049 835 


o,o54 295 


53 


o,o4i 74» 


0,045 719 


o,o54 073 
o,o53 864 


54 


0,041 47' 


0,045 469 


0,049 6o5 


55 


o,o4ï 2l3 
o,o4o 967 


0,045 23 1 


0,0 ',9 388 


o,o53 667 


56 


0,045 oo5 


o,o49 181 


o,o53 480 


II 


o,o4o 732 


0,044 789 


o,o48 985 


o,o53 3o3 


o,o4o 5o8 


o,o44 584 


o,o4S 799 


o,o53 i36 


59 


o,o4o 294 


0,044 388 


o,o48 622 
o,o48 554 


o,o52 978 


6o 


0,0 '}0 o8p 


0,044 202 
o,o4'', 024 


o,o52 828 


6i 


0,039 893 


o,o48 295 


o,o52 686 


62 


0,009 705 


0,043 854 


o,o48 143 


o,o52 552 


63 


0,009 525 


0,043 692 


0,047 998 


o,o52 424 


64 


0,039 353 


0,043 538 


0,047 ^^' 


o,o52 3o/j 


65 


o,o39 188 


0,043 390 


0,047 7-^" 


0,062 189 


66 


o,o39 o3o 


0,043 249 


0,047 fiofi 


0,062 081 




o.o38 879 


0,043 ii5 


0,047 ''88 


0.061 978 



558 













r- 

1 [Suite. 


1 TABI.E V. 1 


Annuité qui amortit un capital de 1 ir.^ à un taux | 


donné 


7-, au bout d'un certain nombre d'années. 




/■ ( 1 -+-/• 1" 




1 1 +/•)" — 1 


AXiNÉES 


TAIX DE l'amortissement /• 


n 


4 


'i 


'ii 


3 


^ % 


0,023 764 


0.027 223 


o,o3o 910 


o,o34 8o3 


0,023 56o 


0,027 '^*"^2 


o,o3o 733 


0,034 642 


69 


0,023 363 


0,026 8^7 


o,o3o 562 


o,o34 486 


70 


0,023 172 
0,022 987 


0,026 688 


o,o3o 397 


o,o34 337 


i 7« 


0,026 49 J 


o,o3o 238 


o,o34 193 


72 


0,022 808 


0,026 327 


o,o3o 084 


o,o34 054 ; 


73 


0^022 634 


0,026 i65 


0,029 936 


o,o33 921 j 


74 


0,022 465 


0,026 007 


0,029 792 


o,o33 792 ' 


; 75 


0,022 3oi 


0,025 855 


0,029 654 


o,o33 668 


76 


0,022 i4i 


0,025 708 


0,029 520 


o,o33 548 


i ]l 


0,021 987 
0,021 83G 


0,025 564 


0,029 390 


o,o33 433 


0,025 4^6 


0,029 26 > 


o,o33 322 ! 


i II 


0,021 690 


0,025 291 


0,029 143 


o,o33 2i5 1 


0,021 548 


0,025 161 


0,029 026 


o,o33 112 


8i 


0,021 4io 


0,025 034 


0,028 9 '3 


o,o33 012 


: 82 


0,021 2-6 


0,024 911 


0,028 8o3 


o,o32 916 


i 83 


0,021 145 


0,034 79^ 
0,024 676 


0,028 6()6 


o,o32 823 


i 84 


0,021 018 


0,028 593 


o,o32 733 


85 


0,020 894 


0,024 563 
0,024 454 


0,028 493 


o,o32 647 


86 


0,020 7-3 
0,020 656 


0,028 096 


o,o32 563 


u 


0,024 "^iS 


0,028 3o3 


o,o32 483 


0,020 541 


o,02A 244 

0,02^ 144 


0,028 2 13 


o,o32 4o4 


. 89 


0,020 '|3o 


0,028 124 


0,o33 32() 


i 90 


0,020 32 1 


0,02 '4 046 


0,028 o38 


o,o32 256 


! 9' 


0,020 2l5 


0,023 95 I 


0,027 955 


o,o3i i85 


92 


0,020 113 


0,023 859 


0,027 875 


o,o32 117 , 


'■ 93 


0,020 on 


0,023 769 


0,027 797 


0,002 o5i 


94 


0,019 91 3 


0,023 681 


0,027 721 


o,o3i 987 
o,o3i 926 


h 


0,019 817 


0,02 3 596 


0,027 648 


i 96 


0,019 723 


0,023 5i3 


0,027 577 


o,o3i 866 


0,019 632 


0,023 432 


0,027 507 


o,o3i 809 1 


0,019 543 


0,023 354 


0,027 4',o 


o,©3i 753 


99 


0,019 456 


0,023 277 


0,027 375 


o,o3i 699 , 


100 


0,019 -^ 7 ' 


0,023 2o3 


0.027 .')r2 


o.o.ii «47, 



-§8 







559 






[Suite et fin. 1 TABLE V. 


"H 




Annuité 


qui amortit un capital de 1 fr., 


à un taux 




donné 


r, au bout d'un certain nombre d'années. | 

/•(!-(-/■:" 1 






•^"'"""' "~ (! + /•)"- 1 


1 




ANNÉES 
« 


Tvix 01: l'amortissement /■ 1 




3^ 


i 


M 


5 




o,o38 879 
o,o38 734 


0,043 ii5 


0,047 488 


o,o5i 978 
o,o5i 880 




0,042 986 
0,042 863 


0,047 375 




69 


o,o38 595 


0,047 268 


o,o5i 787 




70 


o,o3S 461 


0,042 745 


0,047 '6^ 


o,o5i 699 




7' 


o,o38 333 


0,042 633 


0,047 068 


0. o5! 616 




72 


o,o38 210 


0,042 525 


o,o46 975 
o,o4G 886 


o,o5i 536 




73 


o,o38 092 


0,042 422 


o,o5i 461 




74 


0,007 978 


0,042 323 


o,o46 802 


o,o5i 390 




75 


0,03; 869 


0,042 229 


0,046 721 


0,05l 322 




76 


0,037 765 


0,042 139 


o,o46 644 


o,o5i 257 




]l 


0,03- 664 


0,042 052 


o,o46 571 


o,o5i 196 




o,o37 567 


o,o4i 969 


o,o46 5oi 


o,o5i i38 




79 


0,037 474 


0,041 890 


o,o46 434 


o,c5i 082 




80 


0,037 385 


o,o4i 814 


o,o46 371 


o,o5i o3o 




81 


0,037 299 


o,o4i 74 I 


o,o46 3io 


o,o5o 980 




82 


0,037 216 


0,04! 672 


0,o46 252 


o,o5o 932 




83 


0,037 137 


o,o4i 6o5 


o,o46 197 


o,o5o 887 




84 


0,007 060 


o,o4i 541 


o,o46 i44 


o,o5o 844 




85 


o,o3() 987 


o,o4i 479 


0,046 093 


o,o5o 8o3 




86 


o,o36 916 


o,o4i 420 


0,046 045 


0,000 764 




II 


o,o36 848 


0,041 364 


0,045 999 


o,o5o 727 




o,o36 782 


o,o4i 3io 


0,045 955 


o,o5o 692 




89 


o,o36 719 


o,o4i 258 


0,045 9i3 


o,o5o 659 




90 


o,o36 658 


o,o4i 208 


o,o45 873 


o,o5o 627 




9' 


o,o36 599 


0,041 160 


o,o45 835 


o.o5o 597 
0,000 568 




92 


o,o36 543 


0,041 "4 


0,045 798 




93 


o,o3() 488 


0,041 070 


0,045 763 


0,000 541 




94 


o,o36 436 


o,o4i 028 


0,045 730 
0,045 698 


o,o5o 5i5 




9^ 


o,o36 386 


o,o4o 987 


o,o5o 490 




96 


o,o36 337 


o,o4o 949 


0,045 667 


o,o5o 466 




^^ 


o,o36 290 


o,o4o 912 
o,o4o 875 


0,045 638 


o,o5o 444 




o,o36 245 


0,045 610 


o,o5o 423 




99 


o,o36 201 


o,o'fO 841 


0,045 584 


0,000 4 02 




100 


o.o36 i59 


0.040 808 


0.045 558 


o.o5o 383 


!^ 



560 



NOTE SUR I.ES TABI,E5 D'INTÉRÊT 
ET D'AMORTISSEMENT. 



Le taux de l'intérêt ayant diminué dans ces der- 
nières années, on a été conduit à supprimer, dans 
les Tables publiées dans le présent Volume, les taux 
dépassant 5 pour loo; mais, par contre, on y a fait 
figurer les taux de 1 7} et 2 pour 100. 

Les cinq Tables actuelles comprennent donc tous 
les taux, de demi pour 100 en demi pour 100. 
de 1 ^ à 5 pour 100; elles ont été étendues à cent 
années. 

Les formules sur lesquelles les Tables d'intérêt et 
d'amortissement sont construites et leur mode d'em- 
ploi se trouvent indiqués dans tous les livres élé- 
mentaires; c'est pourquoi on n'a pas cru devoir les 
répéter ici. 



rti 



561 



!^ 



METEOROLOGIE 



Températures de différents lieux dans les cinq 
parties du monde . 062 

Température moyenne normale à Paris (Parc 
Sainl-Maur ) 670 

Valeurs moyennes normales de la tempéra- 
ture, de la pression atmosphérique et delà 
pluie, à Paris (Parc Saint- Maur) 671 

Pression atmosphérique moyenne à Paris (Ob- 
servatoire), à Versailles et au Parc Saint- 
Maur 572 



1909. 36 



m'- 



562 
TKMPÉIIATIJUES M l)IFFÉKE\TS LIEIX 

dans les cinq parties du Monde. 




TEMPERATURE 
Mois I Min. Mois] Max. 1 > 



ASIE. 



Peshawar . . . 

Lahore 

Simla 

Lucknow . . . 
Calcutta .... 

Bombay 

Rangoon.. . . 

Madras 

Trichinopoly 
Colombo . . . 



/ 


m 












34- 2N 


338 




q,8 


VI 


32,0 


3i.34n 


214 




12,2 


VI 


34,3 


3l. (JN 


3100 




o,o 


VI 


•q,4 


26.50N 


ii3 




^4,7 
18,4 


VI 


32,7 
2q,o 


22.32N 


6 




V 


i8.54n 


1.1 




22,8 


V 


2q,3 


16.46N 


12 




23,6 


IV 


•iq.i 


i3. 4n 


6 




^4, a 


V 


3o,7 


io.5oN 


7^ 




24,6 


IV 


3l,2 


6.56n 


n 




0.5,5 


V 


27,8 



Archipels d'Asie et d'Australie. 



Singapore 

]N"*-Giiinée (Côle Nord) 

Batavia 

Buitenzorg 

Bpîsbane 



i.i5n 




I 


25,8 


v 


.é,é 


2 


4.54s 




VIII 


25,3 


III 


n 


6. ï I s 




I 


25,3 


V 


26,4 


? 


6.37s 


280 


II 


24,5 


IX 


25,5 


? 


27.27s 


40 


vn 


i3,8 


I 


24.8 


a 



Iles du Grand Océan. 



HonoUilu. . . 
Papeete . . . . 
Tongatabou. 
Nouméa 



2 1 . I 8 N 




I 


20,9 


VIII 


25,3 


17.32s 




VII 


23,1 


III 


25,8 


21. 8s 




VIII 


20,3 


II 


26,1 


22.16s 




VIII 


20,0 


11 


26,7 



AFRIQUE. 



Ouadi Halfa (Nubie ) .. 
Saint-Louis (SéncBal) . 
Massaoua (Erythrée) . . 
Kharthoum ( Soudan ég:.) 

Cap Vert 

Kita (Soudan français) . 

Adcn ( Yemcn ) 

Free Town (Sierra Leone) 
Lado ( Souiian !.. . . 



m 



2i,53n 


i3o 


1 


16,3 


VII 


34,. 


16. 2N 




III 


1956 


IX 


27,9 

34,8 


15.37N 

i5.36n 




I 


25,6 


VII 


388 


I 


2. ,3 


VI 


33,1 


i4.54n 




I 


22,4 


iX 


26.7 


1 2 . 55 N 




\ii 


25,0 


V 


32,1 


12.45N 




I 


24,4 


tl 


3i,i 


8.3oN 




vm 


2'|.5 


IV 


^T^ï 


0. 2N 


465 


\ m 


■\o. l 


III 


3<j , 



;63 



lEMPElinURE DE DIFFKRKVfS LIEIX (suite). 




TEMPERATURE 



Mois Min. Mois Max. Moy 



AFRIQUE (suite). 



iboi) I Congo français K , 

tn(;anika 

'azzaville (Con^ofranç. 

tn/iltar 

landn i Antiola i 

e-Héléne ' Jamfsto* n i 
imatnvc ( MadaRasfan 
manai'ive i MadaKasc j 
-Denis ( Réunion 1 . . . 



4. os 

4.17s 

6.10s 

8.49s 

i5.55s 

18. IIS 

18.55 s 
5O.50 s 



m 


vil 


22,4 


lY 


25,4 


800 


XII 


23,4 


X 


27,6 


3i8 


VII 


22,4 


II 


27^7 




vn 


24,6 


III 


27,8 
26,2 




VIII 


ïfhf) 


II 




VIII 


18,3 


m 


34,0 




Vll 


20, () 


II 


27,t> 


1 400 


vu 


i4,b 


II 


20,3 


I.-) 


vu 


20,9 


II 


25,7 



AM<:;RIQUE CEIVTRAZ.E, 
ANTU^LES et AMÉRIQUE DU 



SUD. 



i Havane 

iiico 

îracrux 

)ir.te à Pitre iGtiad.). . 

mtémala 

rt-dc-Francc (Martinique) 

iracas 

lion 

iraniaril)o 

lyenne 

>gola 

ûto 

layaquil 

•rnambuco 

ont. du Brésil et du Pérou. 

ma 

Paz 

o-Jauoiro 



23. 8n 

I9.2(JN 
1 9 . I 2 N 
1 6 . 1 4 N 

i4.38n 

i4.36n 

io.3oN 

9.21N 

5.44n 

4..56N 

4.35n 

o.i4 s 

2.10 s 

8. 4s 

II .3o: 

12.4s 

i6.3os 

22.54 s 



29 

2277 

i48o 


XII 


21,8 
12,0 


vil 

V 


Vs'.'. 


XII 

II 

1 


21,4 
23,4 

16,7 


VIII 

vil 

V 


20,0 


93o 


II 
I 

XI 


23,9 
20,3 

25,8 


VIII 
V 
IV 


2^,3 

26,6 


2660 
285o 


I 
vu 

IX 


25,1 

25.3 
i3,8 
i3,4 


IX 

IX 
IV 

I 


37,1 

ml 




VII 


25,5 


I 




vu 


23,2 


II 


2.,6 
2é,7 
23,2 
12,5 


200 

160 

365o 


VI 
VII 
VI 


22,3 

i5,o 
7,3 


XII 

II 

XI 


70 


VII 


'9»7 


II 


25,, 



Terres Polaires du Mord. 



)Uvelle-Zeml)le. . 

n IMayen 

>dlhaal> r.ropnlaiid 



2.23n| 
I . N 



■21 ,3 

■10,3 

■ 1 5 . 5 



6.3 

6.3 



25,4 

24,8 

2a, n 
26,3 
23,6 

21,3 

18,0 
33,6 



25,1 

5,4 
24,8 

i3,Q 
18,6 

25,6 

21 
26,3 

25,9 
26,4 

14 

i3,5 

27,0 

20,8 

25,2 

10,0 
22,3 



-6,6 

-2,3 

-3,o 



^■ 



564 



TEMPERATURE DE DIFFERENTS LIEIX (suite). 



TEMPERATURE 
Janvier Juillet M 



EUROPE. — Allemagne. 



Kœnigsberg 

Kiel 

Hambourg 

Berlin 

Posen 

Hanovre 

Leipzig 

Krefeld 

Breslaii 

Dresde 

Erfurt 

Cologne 

Schneekoppe 

Francfort-sur-Mein. 

Nuremberg 

Carlsruhe 

Ulm 

Munich 



54.43 

54. 19 N 

53.33 N 
52. 3o N 

52.25 N 
52.22 N 

51.20 N 
5l .20 ÎS 
5l . T N 
5l . b N 

5o.5t) N 
5o.55 N 

50.44 N 

5o. 7 N 

49.27 N 
49. I N 
48.24 N 

48. 9 N 



Autriche et Péninsule des Balkans. 



Prague 

Cracovie 

Vienne 

Salzbourg 

Budapest 

Klagenfurt .... 

Trieste 

Bucharest 

Sarajevo 

Sofia 

Raguse 

Constantinople 

Salonique 

Corfou 

Athènes 



00. N 
5o. 4 N 

48.12 N 

47.48 N 
47.30 N 
46,37 N 
45.39 N 



43. 
42. 



02 N 
42 N 

42.38 > 

4l. O N 

40.39 N 
.39.38 N 

3-. 58 N 



23" 


- 3;3 


17:3 





0,8 


17,0 


20 


0,1 


^7,1 


48 


0,1 


ï9?o 


65 


- 1,5 


18,6 


58 


0,9 


i7'9 


120 


— 0,7 


18,2 


45 


0,8 


18,2 


147 


— i,^ 


18,6 


i3o 


— 0, 1 


18,2 


202 


— 0,9 


i7i7 


60 
i6o3 


— 1^^ 


'8,7 
9»o 


io3 


0,2 


'9,6 


3i5 


— 1,3 


.8,4 


,24 


0,8 


Ï9,2 


478 


- »,6 


17,6 


529 


- 3,6 


•7,1 



202 


— T .2 


If), 3 


2 20 


— 3,3 


18,8 


190 


— 1,2 


20,4 


43o 


— 2,0 


18,0 


i53 


— 1,9 • 


21,4 


440 


— 6,2 


'8,9 


26 


4,7 


24,1 


r?"" 


- 2,9 


22,8 


540 


— 1,9 


•9,7 


540 


— 3,1 


2', 9 


i5 


8,8 


20,2 


/•/ 


4,8 


23,, 


10 


4,6 


26,8 


// 


9,5 


.25,7 


io3 


8,2 


27,9 



505 



TK.MPEimTUE l)E DIKPEHKiMS MEl.V (suite) 



•« 






TEMPERATURE 



Janvier Juillet Moy. 



Belgique^ Pays-Bas et Danemark. 



)penha{;uo 
Tccht .... 
•uxellt's. . . 



03. 41 N 
53. 5 N 

5()..5i N 



Espagne et Portugal. 



KÏedo 

iDtiago (Galicie ] 

iragosse 

ircelone 

idi-id 

sbonne 

jores ( îles ) 

alaga 



43.2.3 N 
42.53 N 

4i.38 N 

41.22 N 
40.25 N 
38.43 N 

38. 8 N 



223 
273 

i84 

i5 

655 

102 

3t 



0,/, 

3,2 

«,9 

4,9 

10,3 

i3,8 

12,-7 



France. 



iris (ParcSt-Maur) 
'est 



ijon 

i Rochelle 



.on 

iPuy 

jrdeaux . . 
vignon.. . ; 

ice 

julouse. . . 
ontpellier 
arseille. . . 
erpijrnan. . 
jaccio . . . . 



48. 30 N 

',8.23 N 

47- ïQ N 

4(). 9 N 

45.45 N 

45. 3 N 

44. 5l N 

43.57 N 

^3.41 N 

^3.37 N 

43.37 N 

43.18 N 

42.42 N 

4i .55 N 



18,9 

I9rO 
23,8 
26,0 
24,5 
21,7 
22,0 
26,8 



Grande-Bretagne y Irlande et Féroë. 



hoi'shaven (Féroë).. 

l-Kilda 

berdeen 

dimbourg 



m 

i5 


— 0,1 


16,4 


i3 


1,3 


18,4 


37 


2,0 


18,0 



34 


2,2 


18,1 


65 
23o 


6,3 
2,2 


20^8. 


23 


3,0 


20,6 


280 


2,4 


21,2 


713 


0,3 


19,2 


12 


5,6 


20,6 


22 


4,8 


23,8 


20 


8,4 


23,9 
21,4 


180 


4,0 


60 


5,6 


23;2 


45 


6,4 


22,1 


3o 


7.3 


23,8 


18 


10,2 


25,6 



62. 2 N 


9 


3,1 


lO, 7 


37.49 N 




6,4 


i4,i 


37. 9 N 


3i 


2,9 


a,2 


35.36 N 


82 


3,0 


i4,6. 



;* 



m- 



566 



TEMPÉRVTCRK DE DIFFERENTS LIEUX (suite). 



TEMPERATURE 
Janvier Juillet Mo 



Grande-Bretagne et Irlande (suite). 



Liverpool 

Dublin 

Cambridge 

Valencia , 

ILondres . . ^ . ^ , 

Plymouth^ , 

Guernesev.-^. 



Milan 

Venise 

Turin. 

Alessandria 

Bologne 

Gèaes 

Floreaice,. . 
Rome ...... 

Naples 

Païenne 



A.rkatigeî 

Helsingfors 

Saint-Pétersbourg. . 

Kaian , 

Moscou 

Vilna 

Varsovie , 

Kiew 

Odessa 

Astrakan 

Julta (Crimée) 

liflis 

Bakou 



53.25 N 


q" 


4°, 8 


16, q 


53.22 N 


48 


i5,4 


52. l3 N 


12 


3,7 


17,6 
i5,i 


51.54 N 


7 


1:1 


51.33 N 


-^1 


10,6 


50.22 N 


21 


5,8 


49.28 N 


62 


6,i 


16,4 



Italie. 



28 N 


^47 


0,5 


tl 


26 N 


21 


2,7 


4 N 


275 


0,2 


23,2 


54 N 


q8 


- 0,3 


24,' 


3o N 


85 


2,0 


25,5 


24 N 


54 


7,8 
5,0 


24,6 


46 N 


73 


23,1 


54 N 


5o 


^.7 


24,8 


52 N 


»49 


8,2 


24,3 


7 N 


72 


11,0 


25,4 



Russie 

33 N 

10 N 

56 N 



47 N 
46 N 
4l N 
l3 N 
26 N 
29 N 

21 N 
âo N 
43 îi 

22 N 



13 

20 
10 
80 
160 
120 
120 
180 
70 
20 

4i 

2 



— 13,7 
--7,0 

— 11,0 

- 5,6 

- 3,4 

- 6,2 



^i: 



sg: 



TEMPEIUTIR^. DE DIFFERENTS LIEUX, (suite). 



i-geî 





U 




o 


O 






:j 
















H 








J 




J 


< 











TEMPÉRATURE 
Janvier Juillet Moy. 



Suède et Norvège. 



70.40 N 

69.39 N 

6j 5o N 

63.26 N 
62.34 « 

62, 5 N 

60.23 N 
59.55 N 
59.21 N 
57.42 N 

Sui 

47.33 N 
"17 .23 N 

47. 3 N 
'16.57 ^ 

46.12 N, 



ASIE 

58.12 N 
52.16 N 
43.56 N 

43. 7 >• 



itl.20 N 

39.57 N 

39.39 N 

39.25 N 

38.26 N 

3-7.35 N 

4l N 

4l N 



35, 
35. 
33.54 N 
33.32 N 



5o 
490 

520 
20 

480 
40 

730 

1220 

// 

40 

20 

ii3o 
35 

720 



— 19,0 
— 20,8 

— 0,8 

-4,y 

— 0,4 

— 5,8 



7,3 

4,3 

2,4 

2,0 

[3,0 

7,2 



'9'i 
18,4 
24,8 
20,9 

26,9 
26,0 
26,1 
2;^, 5 

26,4 
27,3 
25,3 
26,3 

27,5 
26,7 



10 


— 5°, 2 


11°, 8 


10 


— 3,9 


11,0 


9 
1 1 


—11,8 
— 2,9 


14,9 

'4,0 


63o 

643 


— «0,9 

-8,5 


11,2 
11,9 


II 

44 
s 


- 0,9 

— 4,D 

- 3,4 

— 1,0 


i4,4 

16,4 
16,7 


sse. 

574 


— 0,5 

— 1,6 
-4,6 

— 2,1 


19,1 

18,4 

9,9 

18,0 


408 


— 0,1 


19,2 



-^ 



^T 



568 



TEMPERATURE DE DIFFÉRENTS LIEUX (suite). 



Bagdad . . . 
Nagasaki . , 
Jérusalem , 
Shanghaï. , 



Tripoli 

Alexandrie . . 

Ismaïlia 

Le Caire .... 

Pretoria 

Blœmfontein 
Le Cap 



Alger . , . . 

Tunis 

Giielma . . 
Medéa . . . 

Sétif 

Oran . . . . 

Batna 

Tebessa . . 
Tlemceu . 
Biskra . . . 
Gabès. . . . 
Laghouat. 
Tuggurt.. 
El Goléa. 



TEMPKRATIRK 



ASIE (suite). 



AFRIQUE. 



32.53 N 

3l. 12 N 

3o.36 N 
3o. O N 
25.4-3 s 
28.5(i s 
33. 5G s 



3o 

ïQ 

9 

33 

i36o 

iSgo 

lO 



1^,1 

1-2,6 

23,1 
22,6 
20,6 



Algérie et Tunisie. 



Rama (Labrador). . . . 

Sitka ( Alaska ) 

Winnipeg Manitoba) 



m 



3G.48 N 
36. 'j8 N 
36.28 N 
36. i6 N 
36.11 N 

35.42 N 

35.32 N 

35.24 N 

3'j.53 N 

34.51 N 

33.53 N 
33.48 N 
33. 1 3 N 

30.33 N 

AMGRI9UE, 

58.53 N 
57. 3 N 
49.55 N 



226 



K,,3 
I ,0 



33.2 1 N 


m 

12 


10,6 


33°, 8 


32.44 N 


60 


5,0 


26,7 


3i 47 N 


760 


8,4 


24,3 


3l.T2 N 


7 


'" ?7 


27,0 



20 


12,1 


2.'),0 




11,3 


27,3 


280 


9,0 


27,4 


920 

I0l)0 


II 


.6,4 

24.9 


5o 


9»9 


24, (i 


io5o 


3,8 


23,3 


880 


5,1 


24,2 


83o 


8,3 


25,3 


i3o 


lolô 


3i,4 


II 


10,0 


27,9 
28,8 


780 


'j,9 


80 


11,2 


35,8 


38o 


9^7 


34,9 



569 



TRMPi:ilVTlllE l)i: niKFKUKXTS LiEtX (suito et fin). 



•m 



TEMPÉRATLRt: 
Janvier Juillet Moy. 



AMERIQUE (suite). 



< hifbec iCanada^ 

1 iirt Vancouver 

Siiiit-Paiil I Missouri).. 
Halifax Nouvellc-Écosse). 

I uronto I Ontario! 

l'Miiïalo (N.-V.) 

bouton (Massachusetts^. 

ChicajîO (Illinois) 

N»w-York 

Sait Lake City (Uiah) . . 
Pittsburgh (Pensjlvanic! 
Philadelphie iPensjiv.). 
Baltimoi'e (Maryland) . . 

Cincinnati iOiiio 

î Washington 

Saint-Louis { Missouri). . 
iSan Francisco { Calif.i, . 
Los Angeles (Californie) 
Charleston (Carol.du S.) 
N^ew-Orléans (Louisiane) 

Galveston (Texas) 

Assomption (Paraguay). 

Valparaiso ( Chili \ 

Cordoba (Rép. Argentine ) 

Santiago (Chili) 

Buenos-Ayres(Rép. Arg.) 
Montevideo (Uruguay). 

PuiUa Arenas 

Cap Horn 



46.49 N 

45.40 N 

44.58 N 

44.39 N 
4.J.39 N 

4^.. 53 N 

42.22 N 
4 1.54 N 

40.50 N 

40.46 N 
40.28 N 
39.56 N 
39.17 N 
39. 6 N 
38.53 N 
38.3; N 
48 N 
47 N 
47 N 



29.. "^Ô N 



25.16 

33. I 
3i.25 
33.27 
34.37 
34 55 
53.10 
55. 3i 

océanus. 



Sydney (Australie) 

Adélaïde (Australie) , , , 
Auckland (N'-Zélande) , 



m 


„ 


„ 


91 


— 11,2 


20,2 


i5 


2,8 


19^8 


260 


-12,4 


21,8 


2 


- 5,3 


17,7 


104 


- 4,9 


19,^ 


i83 


-4,1 


20,9 


21 


- 3,4 


22,1 


180 


-4,8 


21,7 


8 


— 1,0 


22,9 


i3oo 


— 3,0 


24,1 


235 


-i:l 


23,1 


12 


24,4 


24 


0,3 


24,2 


i65 


0,5 


20,4 


14e 


0,2 


24,4 


— 0,5 


25,6 


40 


9,3 


i4,4 


9 


11,2 


21,9 


6 


9,8 


27,2 


7 
10 


11,0 


27,8 
28,5 


100 


26,0 


17, ï 


DO 


23,0 


11,4 


435 


9,6 


53o 


20,1 


7,tJ 


20 


23,8 


9,9 


10 


22,4 


10,5 


10 


10,0 


ï,9 


10 


7.9 


2,7 



33. 5i 


s 


45 


21,4 


10,9 


34.57 


s 


45 


23,1 


10,1 


36. 5o 


s 


80 


19,3 


10,8 



$I2«" 












570 












3 — -^— _ : 

TEMPÉRATURE MOYENNE NORMAX.E 


à Paris ( Parc Saint-Maur ) 


(période 1841-1890) 


i 


I 


H 


III 


IV 


V 


VI 


VII 


VIII 


IX 


X 


XI 


XII 


~~ 








— 


„ 


„ 




^ 


^ 


^ 


^ 





I 


2°0 


2°, 5 


4", 5 


/ ' / 


11,5 


15° 2 


'7>7 


18° 3 


16° 3 


12° 3 


7° 4 


3°.- 


2 


2,0 


2,6 


4,6 


7,8 


11,6 


i5,3 


'7,7 


18,2 


16,2 


12.2 


7,3 


3.1. 


3 


2,0 


2,6 


4,7 


8,0 


' ' , 7 


'5;4 


17,8 


18,2 


16,1 


12,0 




3.5 


/| 


2,0 


2.7 


4,8 


8,T 


i»,9 


i5,5 


i7;8 


18,2 


16,0 


",9 


ë 


3,4 


5 


2,0 


2,7 


4.8 


8^2 


12,0 


.5,6 


ï7,9 


.8,2 


'5,9 


",7 


3.; 


6 


2,0 


2,8 


4,9 


8,3 


12,1 


i5,7 


'7.9 


18,. 


i5,8 


11,6 


6,7 


3,. 


7 


2,0 


2,8 


0,0 


8,5 


12.2 


.5,8 


.8,0 


18,1 


'5.7 


",4 


6,6 


3,.. 


8 


2,0 


2,9 


5,1 


8,6 


12,4 


'5,9 


18,0 


ï8,i 


.5,5 


11,2 


6,4 


3,1 


9 


2,0 


3,0 


5,2 


8,7 


12,5 


16,0 


18,1 


18,0 


i5,4 


II, I 


6,3 


3,0 


10 


2,0 


3,0 


5,3 


8,8 


12,6 


.6,1 


18,1 


.8,0 


i5,3 


'0,9 


6,1 


3,0 


11 


2,0 


3;i 


5,4 


8,9 


12,7 


16,2 


18,1 


'7.9 


l5,2 


10,8 


6.0 


2,9 


12 


2,0 


3,2 


5,5 


9,1 


12,9 


16,3 


18,2 


'7,9 


.5,1 


10,6 


5,9 


2. H 


i3 


2,0 


3,2 


5,6 


9,2 


i3,o 


16,4 


18,2 


'7,8 


14.9 


.0,4 


kl 


2, si 


14 


2,0 


3,3 


•^,7 


9,3 


i3, 1 


16,5 


18,2 


17,8 


i4,8 


10,3 


1:1 


i5 


2,0 


3,3 


5,8 


9,5 


l3,2 


16,5 


18^ 


'7,7 


14,» 


10, I 


5,5 


16 


2,0 


3,4 


5,9 


9,6 


.3,4 


16,6 


18,3 


'7,7 


9,9 


5,3 


2,6 


^7 


2,0 


3,5 


6,0 


^'2 
9,8 


i3,5 


16,7 


18,3 


'7,6 


'4,4 


9.8 


5,2 


2. "> 


18 


2,1 


3,6 


6,1 


i3,6 


16,8 


18,3 


17.5 


i4,2 


9,6 


5,1 




ï9 


2, I 


3,6 


6,2 


10,0 


i3,7 


16,9 


18,3 


.7,0 


'4,1 


9.5 


5,0 


2.4' 


-20 


'i,l 


3,7 


6,4 


10, 1 


i3,8 


'7,0 


.8,3 


17.4 


.4.0 


9,5 


4,9 


li 


21 


2, I 


3,8 


6,5 


10,2 


i4,o 


.7,0 


18,3 


.7,3 


i3,8 


9,1 


4,7 


22 


2,2 


3,9 


6,6 


10,3 


i4,i 




18,3 


17,2 


'3,7 


9,0 


4,6 




23 


2,2 


3,9 


6,7 


ïo,5 


l4,2 


'7'2 


.8,4 


17,2 


,3,^ 


8,8 


4,5 




24 


2,2 


4,0 


6,8 


10,6 


.4,3 
i4,4 


'7,2 


«8,4 


17.1 


'3,4 


8,7 
8,5 


4,4 




25 


2,3 


4.1 


6,9 


'0,7 


'7.3 


.8,4 


.7,0 

16, Q 


l3,2 


4,3 




26 


2,3 


4,2 


7,0 


10,9 


i4,5 


'7.4 


.84 


i3,i 


8,4 


4,2 




27 


2,3 


4,3 


7, ï 


11,0 


/4,6 


17,5 


.8,3 


16,8 


12,9 


8,2 


4.' 




28 


2,.^^ 


4,4 


7,3 


11, t 


i4,8 


'7,5 


.8.3 


16,6 


12,8 


8,0 


'4,0 




29 


2,4 




7,4 


11,2 


«4,9 


17,6 


18,3 


12,6 


7,9 


l:î 




3o 


2,5 




7,5 


11,4 


i5,o 


,7,6 


18,3 


,6;5 


.2,5 


'Û 




3i 

rS 


2,5 




7,6 




i5,i 




.8,3 


16,4 








i^i- 




■^■^ 




^■■^ 






■■■■■■ 













571 



'^ 





. 


s n-5 ÎÛ — CO vg-lO "- O CO vg-m w 


Oi 


-fO OiO^*t^05'-i "-«X! Ci^r- 


CO 




z. 


^^fO ^îr">-5"LO l;^ lo '^C Lfî irj «-c^^" 


lO 












sic 


r^ r>-in xjccoo oco o o -^a- 


00 






2 -^ v5-:i ^TTva-co l'^-^a- c.v^ o r^ 


CO 


''rr:ro-C-MC!Wc;-<N-o 


c^ 






;c ^ o -o -x> 'O cT) ^D to o to îx; 


X) 


T. ' 


£ = o 


r^ i^ r» i^ r^ c^ r^ r^ i^ r^ c^ i^ 




















■T- 






















es 










2 


"O 00 « c>3 ^* O* 05 Oïco r^^-1- 


^ 






= c^LO QO r-r^CiO r^«y3 -oo 


;a 












::; £ 


00 X o LC çD r^oo r->QO co r-oo 


r^ 




c >■ 


Lfî m i.T lO lO >^ '-'5 irt »^ tO lO tO 


u:> 




" 


r^r^r^r^c^r^i^r^r^r^t^r^ 


r^ 




s- 5 i 








E § S 


r» C?5«C -si- - M ^^ iM 00 r>tc f< 


„ 






ver r^ o o vg-Qo v^QO 00 « c.oc 


es 












s 


c<! ce IX) o coco 00 r^va- o to f^ 


o 












- 






,., 








ss 








s 


c 






^ \ 




i-^v-.lo x;ro oro - o Cîr-r^ 


CO 


Es 


«in ï^r^-^ «mxioccx-c 


OS 


•a 


e > 


w ro in ~.ro 'O X r-va- csm ?! 


Ci 


s 


= 






H 








„ 








« S 








£ S-S 








= s « 


o ov:r"X!»oco Cl wi ovo r^ 






* "3 E 


va- o CO cr vo Cico - « va- o r- 


V* 












§;» 


C» vjt^X) OeOCCOCGOm OX> CT 


o 






























'.'.'.'.'.'.'.'.'.'.'.'. 


ai 




o 


, 


-« 




s 


- = = >>- = = >^ j^ - 2 


fl 
-< 







î^ 



o7'2 



^ 



H 

I 

H 

t 



li 



m 



= 

9^ 


i~^ r^vr: ocîcoo c«o o o « ^* 




''coco """o ►-«N {M«c: i-cîco 

co -^ -^c o «3 <r) (X) co «5 o -^o ;o 
i ^ r^ i^ t^ r^ r» i^ r» r^ t ^ r^ t^ 



f 

>• 
1 


s^^--^ 


a^cr. ^ " c;co oc ^^ - 


00 


^co« « ôîoer«N"«c) c «co 
«o«oou^:ocoo<X)0-o-oy; 




'=1 

w s, 

C 


QO-O lO 
S lO co lO 


s--^:S->0 m CO 00 CO Oi^O 


o 
ce 


''cOcO'-iO"-««^«^Pl"'->rO 

O -O co ce ;c 'O co ^ -^ ^ O •■£! 


'p. 



co 00 1- r; V-- 05*^* 05 a-.co r^^* 
g r^vTj 00 r^r^OïO i^^«to «qc 

^ ccooto>A^(0 r^>oo r^x «o n>oc 

t^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ i-^ f^ r^ 



es »! 

i i 



o o 00 t^oo o o as o 00 00 o 
r^ r^ r~ r^ i ^ i > r^ i^ r^ r^ t^ i^ 



g Oir^o o ccoec o^^r osv* o 

° ÇO «o k-O vcriO co X' ^ te ^Tfi-C 1"^ 



>>? = : 



XX' 



573 



VALEIBS ARSOLIES DES ELEMENTS MA6.\ETIQIES 

EN TUNISIE ET EN ALGÉRIE POLR LE I*' JANVIER 19O9. 

Les valeurs indiquées dans les Tableaux suivants 
résultent des observations faites par M. Moureaux en 
1S87 et par M. INordmann en igoô. Ces dernières ont fait 
connaître la valeur de la variation séculaire en Tu- 
nisie et en Algérie dans cet intervalle, par leur com- 
paraison avec celles de M. Moureaux, et ont permis 
de ramener exactement colles-ci au i" janvier 1909. 

On a désigné dans ces Tableaux par la lettre C les sta- 
tions communes où ont opéré à la fois M. Moureaux 
on 1887 et M. Nordmann en 1900, par la lettre M 
celles des stations de M. Moureaux sur lesquelles n'ont 
pas porté les nouvelles observations de M. Nordmann, 
et enfin par la lettre N diverses stations où des dé- 
terminations ont été faites par ce dernier observa- 
teur et où n'avait pas opéré M. Moureaux. 

11 résulte de toutes ces déterminations que, dans 
l'intervalle de 1888 à 1906, la valeur annuelle moyenne 
de la variation séculaire, en Algérie et en Tunisie, a 
été de — 4,9 pour la déclinaison, de -+- 0,00021 pour 
la composante horizontale et de — 3',o pour l'incli- 
naison, tandis qu'elle était respectivement, pour la 
déclinaison de — .V,6 à Perpignan et de — 4 ^9 ^" 
Val-Joyeux, pour la composante horizontale de 
-h 0,00025 à Perpignan et -h 0,00027 au Val-Joyeux, 
pour l'inclinaison de — 2',i au Val-Joyeux. 



^ 



Tunisie 



% 



Bizerte N 

Cartilage C 

Gabès M 

La Manouba .... M 

Sfax M 

Souk-el-Arba ... M 

Sousse M 

Tunis 'M 



z . 




■^ 












^- « 


X 


K es 


a 










SI 


■< 

X 

2 


il 


H 


— ;j 


u 








ir. 


c x: 


^ 










9°.5o 


32 4^ 


o,256o 


7"'32 E 


9 39 


52 4 


o,2585 


7 59 E 


932 


48 39 


0,2730 


7 4^E 


9 42 


'?^ 0? 


0,2099 


7 44 K 

8 25 E. 


9 20 


49 33 


0,2697 


10 4 


52 4 


0,2099 


6 26E 


9 29 


5o 54 


0,2 646 


8 16 E 


9 43 


52 8 


o,'j593 


7 48E 






37 16 

36 5i 

33 53 

36 5o 

34 44 

36 3o 

35 49 

36 49 



;* 



W- 



574 



VALEIRS ABSOLIES DES ELEME.XTS MAGXETIQIES (suite 



Algérie 



Aïn-Seffi-a N 

Aïn-Tômouclient. M 

Alger C 

Arzew M 

Batiia C 

Béchar N 

Biskra C 

Boue M 

Bolivie IN 

Boiizan'ali C 

Boufarik M 

Constant iue. . . . C 

Djidjelli N 

Duzerville M 

Ficu'G ?^ 

Guelnia TV 

Lo Kroubs M 

Magenta M 

Maison-Carrée . . M 

Mascara M 

Méchôria M 

Médéah ^ 

Ménervillc M 

iOran C 

0^rléansviHe C 



Philippovillo. . . 

SaifJa 

Sêtif 

Sidi-B(>l-Al)bès. 
Souk-Ahras.. .. 



^ 



z 


f_ 


..- 






S 


h5 


a 




















le 


s 






û 


11 


r. 




Y. 




ji 










i3° i' 


48 5o' 


. 26q-.i 


2 550 


i3 24 


>2 35 


o,2583 


3 28 


12 10 


53 5 


0,2549 


44 E 


i3 i5 


53 I 


, 2562 


2 38 


10 56 


5r 8 


0,2622 


3 5o E 


i3 38 


47 4q 


0,2751 


\ 9O 


II 5 


5o 17 


o,265o 


3 23 E 


10 33 


5:> 40 


. 2574 


5 25 E 


II 18 


52 53 


» 


2 45 E 


12 


53 4 


, 2545 


42 E 


12 6 


53 .3 


0,2049 


34E 


10 5o 


.>2 7 


0,2582 


4 17 E 


TI TI 


» 


, 2.562 


3 27 E 
5 i\ E 


10 29 


52 3i 


0,2575 


i3 9 


)) 


0,2719 


3 340 


» 


» 


0,2096 


5 5 E 


10 48 


02 10 


0,2594 


4 22 E 


i3 8 


5i 54 


0,2598 


3 5 


12 


53 17 


0,2544 


47 K 


12 53 


52 17 


0,2070 
0,2659 


2 II 


12 52 


.•îO 20 


2 32 


12 14 


52 32 


o,2564 


23 E 


II 56 


53 12 


0,2553 


I i3 E 


i3 23 
12 4'4 


52 3o 
52 'A 


0.2079 

0,25o2 


257O 
I oO 


10 49 


52 32 


0,2573 


4 34 E 


i3 7 


.')l .).) 


0,2596 


2 II 


Il 16 


52 i3 


0,2588 


3 3 E 


i3 10 


52 23 


0,2583 


2 58 


ÏO 21 


5, 53 


0,2099 


5 37 E 



32 45 

35 i-- 

36 45 I 
35 5i 

35 33 
3i 35 
34 5o 

36 5', 
36 45 
36 47 
36 3^ 
36 20 
36 5o 



r 1 



4! 



43 



36 43 

35 23 

33 37 

36 16 
36 43 

35 4a 

36 9 
36 hi 

34 5o 
36 II 
3r> ta 
36 17 



2r 



o/o 



ÉTOILES VARIABLES. 



Introduction 576 

Catalogue des étoiles variables pour 1900,0... 58o 

Étoiles temporaires 634 

Amas stellaires renfermant des variables 635 

Éléments des variables 636 

Éphéméride des variables à longue période... 656 

Éphéméride des variables à courte période . . . 679 



i£ 



W- 



576 



EPIIEMERIDES DES ETOILES VARIABLES POUR 1900. 



L'étude des étoiles variables prend de jour en jour 
une importance plus considérable, depuis qu'elle est 
arrivée à jeter une vive lumière sur divers problèmes 
de l'Astronomie stellaire et de la Mécanique céleste, 
problèmes que l'astronome, même muni des instru- 
ments les plus puissants, ne pourrait jamais élucider 
par des mesures directes. Ainsi, |>ar exemple, l'ob- 
servation minutieuse des variations d'éclat d'Al{jol 
et d'autres étoiles du même type a. grâce à la 
collaboi'ation heureuse de la spectroscopie et de la 
photographie, mis en évidence le fait que la plupart 
de ces étoiles, sinon toutes, ont un compagnon 
moins brillant qui s'interpose périodiquement 
entre elles et notre œil, et quelquefois encore 
d'autres satellites dont l'action produit, par la modi- 
fication de leurs orbites, des inégalités dans la 
période du phénomène. 

Pour faciliter cette élude, l'Annuaire fournit régu- 
lièrement les positions de toutes les variables 1 
connues h l'exception de celles, très nombreiises, 
qui se trouvent dans des amas stellaires, et deséphé- 
mérides pour celles d'entre elles dont l'intensité 
lumineuse subit des variations assez régulières pour 
que l'on puisse prédire avec quelque précision 
l'époque du maximum ou du minimum d'éclat. 

Il existe deux classes de variables dont la péi-iode 
est généralement très courte, et pour lesquelles la 
presque totalité du changement d'éclat a lieu en 
quelques heures avant et après l'époque du mini- 
mum ou du maximum; pendant le reste de la 
période, l'éclat demeure presque constant. Pour ces 
étoiles nous ne fournissons que les époques des 
minima ou respectivement des maxima. 

Les étoiles de la première classe, déjà très nom- 
breuses, sont appelées variables du type Algol; leurs 
périodes sont comprises entre 3 heures et 262 jours. 
Deux d'entre elles, Z Hercule et Y Cygne, présentent 



^ 



577 



une alternance de deux espèces de minime, sensi- 
blement de même période, que l'on désigne par ini- 
nima pairs et tuinima impairs ; l'intervalle qui sépare 
un minimum pair du minimum impair consécutif 
n'est pas égal à l'intervalle entre un minimum im- 
pair et le pair suivant. 

Les étoiles de la seconde classe sont encore rares 
et peu étudiées; on les désigne, avec M. Hartwig, 
comme variables du type Antatgol. 

Les variables de courte période, dont on peut, avec 
une exactitude suffisante, observer aussi bien les 
maxima que les minima, sont classées dans divers 
types; celles dites étoiles du type ^ Lyre présentent 
dans cliaque période, en dehors du maximum et 
du minimum principaux, encore un maximum et 
un minimum secondaires. 

La presque totalité des variables de longue 
période ont des périodes comprises entre i mois 
et 2 années, avec une prédominance marquée de 
périodes voisines de i année. Mais les recherches 
récentes de M. Ludendorff assignent à s Cocher une 
période de i- années; l'étoile t, Carène, dont les 
fluctuations sont très irréRulières, pourrait avoir une 
période trois ou quatre fois plus grande encore. 

Pour tojiles les variables connues dont le maxi- 
mum d'éclat est supérieur ou égal à i2'",o nous 
fournissons, dans le Tableau I, les positions 
moyennes approchées et la précession en a et S 
pour 1900,0, époque du Catalogue photographique 
du Ciel; no'is y ajoutons quelque-* étoiles plus 
faible» dont la période est connue (M. 

En outre du numéro courant nous donnons 
d'abord dans ce Tableau les «juatre modes usuels de 
désignation des variables : ceuxdeM. Chandler(Ch.), 
de M, Pickering (Pick.). de Y Asfronomische Fier- 
teljahrsschrîft et de V Annuaire, que nous expli- 
querons brièvement. 

M. Chandler transforme l'ascension droite , à 
l'époque 1900,0, en secondes de temps, et désigne 

( \i Ce Cainloicuc ?ip sera pa» n'-imprimp pondant plusieurs 
annpps; nous nous nuitrntprons (Je donner annuellement en 
supplément les variables découvertes depuis ii»<i8. 



r)OQ . 



578 



i^ 



la variable par le nombre des dizaines de sticondes 
que contient son M. 

M. Pickering l'ait également usage de la po«'itioii 
\H)iir 1900,0; il emploie constamment six chifiVes 
dont les deux pi'emiers indiquent l'heure, les deux 
suivants les minutes de VA\, et les deux derniers 
les degrés de la déclinaison; il distingue la décli- 
naison australe par des chiffres en italiques. Nous 
ne l'avons pas suivi quant à ce derjiier p"int, le 
signe bc ti'ouvant dans la colonne de la décli- 
naison. 

h' Astronomische Fierteljahrsschrift désigne les 
variables successives, certainement constatées, de 
chaque constellation, à la manière d'Argelander, 
par les lettres majuscules R à Z et leurs combi- 
naisons deux à deux, sans permutation, de RU à ZZ; 
après ZZ elle prend les combinaisons deux à deux, 
sans permutation, des lettres A à Q. en comptant 
I ot J comme une seule lettre. 

V Annuaire, tout en conservant une concordance 
parfaite avec ces noms, n'emploie que les lettre» 
R îi Z, pourvues au besoin des indices 2, 3, .. .. 

On trouve la concordance de ces deux espèces de 
notation dans la notice de M. bigourdan sur les 
variables, pages A. 20 et A.21. 

Après \-\ précebsion nous donnons la grandeur 
des astres au maximum et au minimum. Ces gran- 
de iirs ne sont pas homogènes, quebiuos-unes elanl 
basées sur des estimations a l'œil, d'autres sur 
(les mesures photograpliiques. Autant que l'aire se 
peut, ces quantités sonl la moyenne des deux 
grandeurs extrêmes observées pour chaque phase. 

La dernière colonne contient l'indication du lyp-^ 
de la variable. Nous distinguons cinq divers 
types: 1 période longue, II période courte, III lype 
Algol, IV type Amalj'ol, V période irrégulièn». 

LeTableauII contient, avec l'ijidicationde l'année 
d'apparition, les positions des étoiles temporaires 
qui ont subitement brillé d'un éclat exceptionnel et 
qui n'ont, depuis cette époque, conservé qu'un éclat 
beaucoup plus faible ou sont même devenues invi 
sibles dans les plus forts instruments. 



J 



579 

Le Tableau lll fournit les positions de quelques 
aiuas stellaires renfermant des variables. 

Dans les données concernant les grandeurs des 
variables le signe <;j3 signifie que l'astre est plus 
faible qu'une étoile de j3" grandeur, et le signe > i 
indique un éclat plus brillant que celui d'une 
étoile de !"■• grandeur. 

Dans le Tableau IV nous donnons, pour toutes 
les étoiles de période connue, l'époque d'un maxi- 
mum (M) et d'un minimum (m) de l'année 1909 
( si la période dépasse une année, nous fournissons 
quelquefois une phase de 1908 ou de 1910), el la 
durée de la période, avec l'adjonction du signe ?, 
dans le cas de l'incertitude trop considérable d'une 
donnée . Lorsque la période n'est pas uniforme et 
contient des termes périodiques, nous donnons les 
valeurs M^ et m,, qui correspondent à la période 
uniforme ; on trouvera la correction de ces valeurs 
en posant, dans le terme variable, E=:o. P-ovlt une 
autre époque l'on remplacera E par le nombre 
des périodes écoulées depuis l'époque donnée. L'on 
trouve, dans ce Tableau, l'indication de la page où 
nous fournissons l'ephéméride des variables à 
courte période. 

Dans le Tableau V nous fournissons l'ephémé- 
ride des variables à longue période, en la divisant 
en deux groupes, le premier contenant les raaxima 
et le deuxième les minima. On a placé, à côté de 
quelques époques trop incertaines, le signe ?. 

Le Tableau VI renferme les époques des maxima 
et minima de 47 étoiles dont la période ne dépasse 
pas un mois. 

Le Tableau VII donne les époques des maxima 
de 21 étoiles. Nous avons enfin rassemblé dans le 
Tableau VIH les époques des minima de 65 étoiles 
du type Algol et des étoiles S Machine pneuma- 
tique, W Grande Ourse, Z"- Centaure, T^ Cygne et 
U Pégase, du type ^ Lyre. Les étoiles V^ Ophiu- 
chus, U Écu, de ce groupe, appartiennent, d'après 
quelques observateurs, également au type ^ Lyre. 

Les époques données sont exprimées en temps 
moyen civil de Paris, compté de o'' à 24^. 



580 



S I 

13 s 

'S c 

(A S 

Hn <= 

flO - 

O H -o 

H " -= 



g 



K 8 ^ 



a 

ce 
o 


l 

s 


- m ^o- O t ^ C :■: X C ~ I ^i r^ C Lr; X CT.X ^-O O 


V V 


■< 
s 


oc irî cû oc iC r: ^f o O L'^ r C lO l-^ c: C: •- ^— in 


ce OC ce c o C5 cr/o oc r-^ oc c; r -x oc ic - t - 


r. 

© 

i 


j.o 


co ro ro co ro ce ro ro ro ro co ro rc ce f O rc rc ro fC 
+ 




>c - fj co c: co O fo ^rrio ^T « 00 - r-re vn p; .r 


ce ce ce ce ce co r: ce ce ce ce ce ce ce r: ce ce r: ce 
+ 



c ce co ce - vs- ex 



Ci w v^rtre ce r^ o f ; ^ c: c -o 'sD > e ri x i 

ce lo Le r^v—i-e o ce vr-^ c^- e»; le c£) es i 

I+ + + + +I I++1+ + +1 + 



o fJ 

vrri-e 



ce « c-va- 


(MX r^ 


c 


:? 


v^ce_ 


Oic c-.^-r 


?rt;3.:rr 


.? 


ce* vâ-irs c^oc ôs 6 


2 


o 


-^ 


r- r- r-x oc x x x 



« « c Û ï< î. 



= a 



o PS ç o rt "^ 



2 ? c o s. ? 
- •" -^ c 



• c 



- tr. 



<r. C 



U r-cA X;/5 H i- 



c; « vfl-ce ce r^o oîco oocoîOld esxoc «"■ c 
ce i.e tO r^^rrio i;d ce «^-r^-r -s w c>f^^C r^ce i^c 
ce vrrm r-x 0:0 O o r; -o i^ r^ i^x X X X c 

CCCOCC"->-'--->-«««----t 

oocooccooccoooooocc 
cccccccccccooosccoc 



— c^ce-^ioor'OOC;0'^c~<ce>^iOiCJ^ooc 



581 



"vvv 



C C C O ^3- c r: 



Tfi C ce IM C 



v3- « co fO :^ cTi-^a-eO 



o 'C i-'î in o « c c*^ i.'î >- I ^-'î m 


o X ^If^cr - o cxo o OsOX o^o 


xx r-.x -o - X X X c-.x X o 


CiX X Ci i- Oi C5 c o c-.x - [^X X 



: ce CO 



w in 



c: « ro fO CN w r^o ro 






en o f : ^T Ci' o « ex ^^cc v:1- O 



[^c; X to i- 



es m i.'^ (T^ rri i£ iO 

•^ ce CO O ce V3-V5- 



Tiin o C5 C! c 



c c o c c 



ccoooococooooo 



: s :" 



: a : : 

. o • • 



j/2 -2 U J^ = 
1^ E >- s; r^ 



3^ 



-< s -: 



:j 0.-0) 



5 i; « <! .S- ^ I 



9-qS Ç.?> C 



i* ><!;jOdO > 






ÇJ H 3 s 



^ !/3 'O I ■<; "^ 



i-Xt<OX^^< 



[■- r: i-.e .r ?; co o «o CN X C w tr; ro O O o: O l^vri- o " 
^— ro rc ce ,0 ro vrv-- r-i-e I ^3C r^-o r^rr o co r~-xi v^rv^ 

c " ^— ^-r-LO i-e r^ r^x C-. c.ce ^^-^-rx x « o x x es o 
^— ^— ^— ^— ^-r^Ti-^^vT^rr^-rv3-i-e leiniom o o o o o « 

crccoocoococoooo«-«««« 

coocooooocoooooocooooo 



- Cl c^: X 

: -^ X X 

- ,-1 M _ es rs 



es (M « es ?>1 



lei-e o^^o «x ciCiiM 

M p; le Le (^ o o c "" '^t 

c«: ce re ce ce ce ce ^^vr^a-v^^-^ir 



'><5^c-«^<(r<c-«c~<cecececececefececece«ît<-^«^.ï*i-^-^^iq<^i^i^ 



58-2 





1 ^ 


c r-oc 'O c >-r; o C C^.'> c ^'^ C to î^; C cr: :c z C : 




1 


r^x" c-îTr cnczT t^ r^oc" c^ c- -" c-aToT cî :r. r^ cr. r: r 


1 

c. 


\- 


cô (?^ ce rc rr; c/^ c-c rC co rC rc ro r.- rc ro rc cô ?' r' r' r 

" C 
+ 


f« 


•o ct:) r^r-'X3i-0 Oi'Ki^fOO c:qc p» ers C o - r-.i!^ - ^r c 

ro « « r^ i-^->c o - cvr ce c v.-rvn c « r cr; « - c 


+ 



agi 



c c ^.:~* »- X w — tX, c '■ 



f ; X « en (W C « t^- C ce r-<c x œ r^ ex ^cy p< 
r^ w rn rr; L-r ^-nn r-<n m «.r^.rT .«^ ►- i 

+ + +I i+ + + + + +i++i + i+ + 



u^ ««s-i-r --C ce c ^- 



-ai t» .l? 






ô ■ E 



<i~£ 



o 9 o "S </3 ^ 9 ■£ ■ s»- !^ - 

||.||^ë||.i^«|«|.|^| 



nx nroro C « r^cco r-*c OC OC r>- c.oc -«cr («1 I - 

t^ c >-c*î-Oi?^ C C c ---iO r>co ro o "»^in wC - k.- 

cocoocccocccoocccooc 



ir; LO e .c .e r^ t^ r 



583 



>_« :> __,.- = -, »- — -,— = 


t 

1 

i 
! 

i 



-« ; 

S i 

= ; 


x>-.- — crr ex - rx r^'-r c t-^—x =^'':__^'-~^'~^ -^ r^ -.^''vX % 
x'~ c c -"-- r^---rx" c~ ç £ - r^'^r^ £ cr. £' £ x' £ £^2' -" ~ rjx' r^. 


« i -;c .-^ .-; r- 1-^ rc r! - C .r - '-: r-r-: x^>r: '"^^'^^ ~ -^^T'*, "". "^^ *L 
x'x' r-x\c x" r:re~ ^.x' X r x"x' ~x'x r- r- c r-^ -.w .c —- t^oc 




^ ST5^i;^^^î ;^^^^ ï T^^éS-m^^ë-Zi r.% 


'. en ^— Z -rr m ^— t^y~. ^— ^ — .— -.rrr^ ---r - r^ ?: « C î^ r^ X co «^ro t: -^^ 


:;i- ,1^;:^^ ri'S ^i ^"^ ^ciri -^^2 i^ïr^^ii '"^i " =f 


^=?r?T^fT-?f7'fl?7r?f'=^7-fr'?^ 


rir---^^!:^^'^ =;^.--5:^^:^.5::?£ -^ ^5 v? ^.i? ^^ r^ 


; ^'H 5 r : ^ "?"'^-;" ?-. « « ^.?T^. "-. ?^^R--?-: 




^ • ; ; : : : : : : : : : : : ! : : : : : : : : : : : • 

iifiiiiil 


[nîitîfflîîilflltîMIiiiH 


mj^^misuMMiénwiiîm 




3r:;^j€frrSF:ix1c'îéx'^g5^5-?^^fi?S^r?HS^^58 







-- — - ■■ ' — — — :f 

I. POSITIONS MOYENNES DES ÉTOILES VARIABLES (suite) 


a 


SS —S > = _ = _> = = 




C (- — C r-.o l- - é: ~. z -x^ ~i --. - ~ ---— -rt' C 


m 


=^-ï ^^ c '-r: r r: i-M-r: X - ro r: i - c.X .-t C -■— rc r^ X 
X -O r-x"x".c,c: i^x'x' cr; t- r:x''-:'x'x'--: x' rT x' 


i / 


+ 


\ 


3 ^ ^ X ro ?.'ir^'i'-.'-; ^V.^ r'c r-.x c-.x ri^ x'^îT 


o 

i 


ro X X ^;r-^ '--; -^ - ?: ~: rc --c - .- r■.'-^ t: rj --r- C. 




'^-?-J-ri? ^^ rs -^ ^ ;S' .?^ ^ .?--.g ^ j: ^ --Lv^ = 
+ +1 I++I++I 1 1 I + I + I+ + + + 




■" C-.V3- r^ o i.ri ro X O r^-o ro O cr:Cî^ro co r: :r.\z 


.r^^^.^^^:^î2.:2.^::Z^c;-^ç^?^S?.îr.^.^ -- 


J^. ^. «. ->; «. «. {,) ^. ^; ~; ^. •; -,. ^; *j -,- «; «. ... jy^ — . 




o 


: «i : : : ï .:....:.:::: c" : 

-§§":: :o : :^ : : .-^ : : : : :.2ir : 


f^ 

t 


5 C:^C - ?: r^ - r^ C:^.-f •,■- T- i - r: C H "l-X X -' ro > 

r: « r: r. î-. ^ ^: ^- ;^ ^: v' î!! îli ^ v î il; ^' « *2 ^ ' 


S 


^ÎM^ ¥A m 11 TItI^W 




■éT. 


3^g^!^ggïS2r^'î3:-:::~^2££:^r/ 





585 



'X. c .- ''^ 
yi é~. z -x 



x' i - - ~ 



r: T- x' x' r.x' x' îT. -' t'-x' T.'-^. z ~-ji f ^":c x" - i - 5 -': X 
'_______cccccc-- r:x xxxxxxx r-r^r^ 



-O - i?^ »'; c-.x »n -s >-'^ « >^ k^ ^îT « X 'n ld r^ c '^c in ^f r^ im x 

^— >. ^— rc ro ^: ^: - O un c^: c*: ?0 vi^ îs ?i m ^-r ►- cj « ►- m 
*l+ + + + -, I ,++1 I 1++1+ + +I I I I + + 



-^— .n c-.fî - 


^^^r)X c 

M f! ?: r 


■: - tA .~* «n - v^;c '>£. t^' dr èvS 2 




X q_ 

■s s' 


- r^ rc rc r- 


r-^ m rc rr 




ro ?<- 


r<^ rc 










































• 


. 








2n J . o C 

ils;: 


* S • 


iiiiïlilijiii 


-5 : 
•r s 

- 


? * 

l-i 

3^ w 



•O - c^^o in —X ;c '-c vn /r in m ^-r ?: x i-t i.-; r> c ■-~_in "^n- r^ r: x 

•S" c; C5^d Vn en un x c-. - en In vn - ^Ib ci t- r-"c: c. c - v--un ;c 

— — — ^■lt^l^^«^:^:mcncnm ^rî-^r-^r^— ^— v-'v-'^rr-n ^n m in un 
r^-opcïnmmsnroroîn'^^cnmcocncncncnfncncnrnmenfnen 

ccocoocccosocooosocccooocc 



c i^ ce in « '^■*- ?•• ^.x 'O C". - ' 

X ^ ^. o ^; ^; în ^~'" O r-^ cr. 






586 



àii 









t 
es 
c 


fi 


r: co 'O ir; lo •- !"•■ >r: c.;o «cnocirriir; cx^^^-^r- 


[-«x Cîoo c;ac c cix Oi cr. c X x c-.x i^x x c-. 




i'" 


i^ i^,r o '^ .r >r: i~ ■': it 1- ^— ^— ^— ^— ^— ^ — — -— ^— 


+ 


(« 


'+ " " ' " " ^ ' 



■ ï<5 O - --r X c*5 



r^to r^- - crj >;7 - r: oc oo C"- SSu'î rc v--'-': r^ c. r-. c 
+ 1 I++I++I+ + +I+ + + + + + + 



'•^ "'5 C.X X 



- . . . t . . 5 . . . 

- . -C . . i. . . . 
« . • . v: . . i, . , ^-^ 

ï^ • • • 01 ^ ; f- • • ^ 

!^ > jj i. > >■ S- l^-sd r- r- i-'W ■- ;5 !> > 



' es r ?■ 



r«7 -- c ^—ro ^ ^Tvjr -•«• — — O' C ^ ►-•l'r 
r^ 35 p< :^ ^'r r^ o rc' fC >-fl m x> r^ cft ■» w î^ 






v^ r ^ r ^ r ~ ( 



58" 






r^ r:x é-.^-^. I- 


t'-«x"x 


r -X X ex r v~ -^ c C t - cr. r^ c v-: c i..-^^ 
■~ -jc 'jczc X z c-.-jc z r: r-.x i -o-. -r r; et 


r<! M -; ^: r: -: 


_ _ _ 


----- c c c c c c c Ci cr. cr. —. cr. 






+ 


'^^^^-'"^ f^i 


^■•J- ■ 


i ^ r.f^^.~ ^ 5 .; >^^?: '■?. -" ? r^ % 


c ?^ r-rc c r 


- - r- -- 


- -...-. .^. 


~: T-. Z n v.— X 


r ~x. 


vr - r-r- r- — X ^— ;c o -v.— x i-l-^ v:t^— « 


>--r^v£ ce t£ tC 


S\K--^ 


.--^ 3-.^— - ?! cr.L'-, -^-rro « ce oc x o r^ o w! 




+ + + 


r:r Sun c*FxCCCao>-fcr^ c^.^o ^*rc co 
V.— V-; - r: - L?7 oc co vçr (M co co ^Tî- « ?••. 
1 i i + +l+ + +t I+ + +I + 1 



3 ?»-0 C-.'^ !• 
?<? ce r^ ^— ro 


- X -.£_ r-.X rr? L- 


^•r;c ^-r r>i^n - ?«; in x x rc z - 
— rccccvjfc «-toc: ^5- " ro 


'^.^^■S: ->;' -ï.\x. ^^^lÎA^llCL'G.^ C:^ ^ ^ 5 =^ '^ ■^^ïT^'^ ^ ^ 


^-v-.-.v-.^-^-^-.-^-v.-^-^-^-^^v*^^-rv,r-^r-.~— -v-.v.-^-r 
















• 





































• • • È 

1 ="1^1 


- 


. T . . , . 




• • • r • • - • 

: : :-^ • • ^ • 


iè:§";3^£^ z" t^ 2:i = 


^ï«^-g;5-£ôT.S2=fJ 



■M r- i^ ;j "cr o a 3 3: es: xi 



HO 



r-^— X r: X X vr 



-. c >n X r--- c ex - 

-vc - r- - .n X rn ^— r" ■ 
■V— 1 r ^r -^ i -X ce r- 



z z z o o o 



î2- 


S 


'€ 


rn in 


3 


•ii 




T- 


-- 


r^ 


r- 




■r 


r"^ 


-o'|;-|;n-i 




• ,r^ 


iz 


!;ZI 


X 

r- 


IT 


iS 


X 


x 


tf^ 


^ 


.— 


X 


^^ 


2 


■ri.' 


rn 


•llC 


;:: 


S^:::^ 


S 


s 


t— 


X X 


'- 


'- 


"— 






•^ '— 


'- 


— 


— 





1^ 



588 



%i 





Si 


" V V V V " ' ' 


: \ 


- 


II 


c i-^ a:^:s-.-rî .n v.i-^3- ov^CiO o C'O - - 


t-C 


- 


'O « r-30 c: c; - cr.oc r-- c ~x ex i - et 


c X 


1 




1- 


~ cr. a-, c-.x zr. yz -r. -JL -JZ Ji zc i-t-t-i-i- 


l - 1-- 


i 


f 




1- 


- ly.iT^ - 00 XI H" ro w M - « lO r^u-r X ro 

"^ rc O c; ^ri co ro c >- ^-T^— r: vr- - « ^ — -— z 
+ 1 + + 1 + 


.--'^ 


- 



c^ o « t^'X) co >^rr; 



i-i 00 « ce o « X ro Oi f>i ' 

+ 1 I + + + 1 I + + 



« X iTs Oîco ^-r X 






O O O O « 



o ^ 



o -0) 



II 



r: c: vfl-tfj »!^ X X OC 05 Ot 

.O lO io L-^ ic lO in lO lO «n k 



Il er 
tNir 



w — t 



gj §1^^- 



CJ 53 « 2 s o 



- X Ol fr> c iM X ro o: ?i ^— rJ X • -î c?:rc. V.— X 

OOCO---1MCN v.-i->f^ lr^ X X 00 Ci c: - 
cooccccoococooooc- 
lO i~ \n irj it; .n «o >ri lO in vn ir> lO vn »c ic in «c i 
oooooocooocoocooco 



- m ^Tin X c 

o o c o o - 

X X X X X X 



X X X X X X 



o o o m r^ c-.^-i-<£ 
.n m in in v': w c^c 

X X X X X X X « 



-^c^^cn^^inicr^occio — ccn-^i-not^xoo 
ooooooooo- -' ^^_-^^c- 

O» o* G-* f>* C~* O* C< Ot C-4 C-t C-t C^ Ti C^ ^i Ot C^ C^ T-i C 



589 



r^ 


T 


~ 


c 


~ 


T 


~ 


- - 


r - 


"^ 


"^ 


7" 


lO 


TT" 


C X ^— t^ 


cr 


C 


LO 


lO 


.- 


c: 


r c\ 


^ 


\ ' 


" 


'" 


"" 


■- 


r: ^~ 


^— - 


^- 


■^ 


^- 


V 


-o 


vv" " 


^^ 


■-, 


- 


- 


^ 


^— 










: 1- 


- 


.^ 


- 


c 


; 


c 


rc-rr 


- c 


- 


c: 


•o 


o 


t^x.rvoc o 


r- 


- 


c 


X 


■>c 


V,— 


;oc 


~ 


" 


o^ 


[ ^ 


£ 


~ 


z z 


- X 


L 


Z 


- 


z 


~ 


- - X X 


Z 


C^ 


c 


r" 


- 


- 


r= 


^ 


'9 


'2 


= 


'o 


's 


s ^c" 


^c"c 


"c 


O 


= 


^= 


^-^ 


TT^cT 


T 


c 


T 


T 


^Ô 


T 


5 r- 

3 ^— 


i' 


^ 


'■^ 


-■ 


* 


^. 


r; r: 


in X 


V 


C- 


^' 


05 


es 




r> 


fO 


-^ 


•^ 


^' 


TTi 


î - 


X 


-' 


5^ 


''-^:è 


I^ c 


ro ^rr 


lS 


,^-r 


?: 


-^ 


- ro rc ro 


J 


c- 


X 


X 


X t- 




« vOCO 

1 1 1 


c-.x vo ir: ..'> 


>0 


",' 


O "O OO "O 
1 1 ^ 1 


"" 


+ 


+ 1 


V 


c; 

1 



- ~ ^— - ^— r^ 1-: 


^ Ci - >- " c: vrru'î ir: 




;;^ 




2 - rc ^fl-v3-.r^ i 
s «s M « -1 <^ r 


-r^r-sncooccoc 


« ÎS w « c 
c^ ro co ro r^ 


ro ro rc fC c^ 


■5 m ..- »-î i-î ir: 1?^ 


v-i-.-.ni-.r^v-v-.-.n 


lO Lf- 


.- 


L-- 


.- 


Ln u-^ Lf^ i.-^ .r; 























































































. . 'rt . • . 


'. ! I ! .; I • • • . 










«5 r i ' ! 

s iJ • • ' 

.« ,9 1 : '. 

^ ^ . , . 



z c 



•?C' 



/:>. = C:ACCOCCC;rOOOCHOOCCXii 



ZO 



V,— ^— .- r: .- vc r-.X V- «.-^ ir; .-^ >- «rî -^ x VT 

occoccooccocooooc 

« fs c. c: c; c; ?^ rc ce ro rc rc rc rc co ?0 ro 
ir; tn itî in in »n »n in lO in in in >n m in in in 

occococoooocccooc 



■o Ci c ^a--.— C ~: m rn o - - >: r; «.—i "O X m ~^ ^— ;c C C "c - - 




_>•>.>«« — — — — — — ..^_---._-.-.«_.. -., -.-»-. 




r» !:^' '7-' C-» T< -r* c^< '^/ c^< (r< c^< c^< ot c^* =-« c-' '^< ■r> Tf c* c^< c-< c-v ~« c< -r* (r< 





590 



(A 



o^ c o.r: c -o i-t o c c 

ro 1-'^- X ---r ~i c c ?>: c?c "-^ 



c r- o o ;oi-^ c 



^ 


V V VV VVV V V 


5 

s 


ao Oit^ c^.x aîoc" r^ œ. o" o" ci-x S c :^. a-.y^cc -^ 



1 
« 


; 


+ 


+ 




o t^ r^ cr. 


iO - L^! ro O u't ^— uO ri-O o l-^O oc l^ r- 

Cl C >-^ro •<r^— C^^Xi O lO OC X' ^-r^— '^ 


+ 


CN « ro « ro r/^ c^ ro r^ro r'^ vzrrc ^T^-r * 



^d-î-o ro X r- 



c: r.-^ ro l"^ « CN M — 
I + + I ! + I + + 1 



•^-r O c cri c^. -^ -^ -^ 
+ + + + + + + I 



X O S>] 1^5 C « ro C O 



o ir .rt as -Q ^ Cd o S «! 3 



1^. 



uo 



o •? ;j c' y I O 
-5 ts;^;ji>:x: 



- ^-r c -« - 1.;^ lo c-a^ i~ L-r i r^ »-— o c ro î^ co "-T " :' 
fO OCTToro i^— « — — c — t-«^: riLOr^ ^y^~ 
O O OS « rc O O 'O "O ;c I - i - r: wi O ?o lo O ;^ 

i-O i^ io L^ i6 i-> lo ïo Ln' Lr^ o lo i!^ 1^5 to lO ih lO i-" 

COOOOCOOOOOOOOOOOOC- 



vfl- o 00 r» a^-x> -^ o o - rc ^-*o c; c c; r-, i^ — - 
« « fo o o t-> i-^x oo X X ce c^ o^ ■:■ r rc co cr >^ > 

ooooooocoocooo------ 

c^j Cl c; c; c: c: c: c: r- r: r; c: c: c: C! r: c: ?: c: cî ■ 

'-icyrO'^K^or-oOCsO — (Xro-sriocoi-xcsO- 
iO .o ..t i.-î i-O lO i-:. à-^ .o u; iC iT o o :c w iT ;^ ce t-f 
o* Ot C^ O' o* tx ot o* Ot T t (>* ot c* C^ C^ (>* c^ c~* ot c-* •' 



591 



— — 




.> - == « = = > == - 






ràOXCC.rcr-ccC'TC i-r-:x:..-^ i-t i-: c - ^— v: -^ .': -— c 


r^_. ,-^_^ _^ ,-_ -; _ ^, ^: „ ~ ^, — l->r: - r: c c r; c l^C c cv 








\' V'VV VV VV V V 








; o i-x«^ C O (M ^3- « ex <^co --^ cr. - C -^ r-x; o >': C r-oc ce C 




r. r-.vr z ~ ^- ^- r. r-. z — r-.x -^ x -o ir: — c-.x — .x o '>:r x cr. ~ 








: r r r r . r S H S S c ? i ^ ^ ^ TTTTTTTTT^5 

T 


, .0 - X r- c - o r^- ^: .- c: ^1 ^^0 ;o - ^. l-rr ce ---^x --0 




î tr: ■'• ?! v--,r^ -0 « i-^ « ^r-uO v.i- 'O ?: X cr;X « X «--r i-^^-rc - ec 












- -rr.n vjr -. -.^fc- »-: « v^^ ce ce -^r^ r^ ^'î - u'^ 




•3r>.»-coo?«fO cr.LO yD r-o- m in r^ o^^r: xo c>r^x^rî c: 












-; r.^ .n r ^r- « i-t - l-: « v:t c>i fO v— v--v,-r co ro ro « « - v^r^n 












D -^ -O ce yD -0 -0 -O -0 'O '.C w :0 -0 -O ce <^ -O 


! 




:/::;: : : : : : : . ; : : : : : : : : : : X : : 




-r---" -o'.oc-'-c-- 








r j= ...— •... r ••••. "T . =5 T ...•■'■.- ^"^ . 




J"ii l^îiii'èè iisi"i^f ijti^j ; 






^IIHIJI^IllUI^I^^IIFJI. 


1 


i>.cC£?-.-e = = 5>ô>-ô--^ôl->K-j:ss3:r 




■■^ 1-- c CO r: r- ~>-; — l-^— r^L~ i^^ c O^^o-X.- C>-X>-r C". 






--Ti.-; .- - -0 t-X r V.— - r- r^ r-. r: --0 r-sx X C: C^. C-'c: i-i 







s 




,7" 


soccoocooocccoccoooc 0^ c c o^c 


ô 1 

^ 1 




3 ^-r«.~ X -v-rro r^ r ro r; c: ^.'O r^ c.ro r^rc 'O x cr.vs-"-': ;o x ►- 


i 


o-. r; _. Cî c - - ^ ro V.-.-J .- -o 'O i- cr^ c - 01 ?i ?i r^ ro ^ ?o lC 


a. 1 






?: T-: ^■. -'. r: r: r: -: -: r: r^ -: -: r: - t- r» - r: r: ^'. r^; ".-": V" Vi >? VI 


= ! 


-^;et-xoo-^r^>-.o-Ot^oc-0-c.r^^-.--t^XOO 


"■*^Cr.t:îr:f^^^=<==^^«=^=coc''^~^ — — — — c^^Scîo 


i 


7» <^« c^ <r* (T* c-« c>< c-< c< -r* c-< c^ cy cv cv c-* c< C' ->« c-< -T' cN c* c'^ c~< c^ ?7 


* L 



592 







C C '- 


-.->- C 


«r 't -^ c 


— r.-co - r:.-.r.- 




c-O r- C 


V ' 


o-"" 


OCr.-OCXrcO- 


3 


w 


lo i-r; \n 


ir: oc « o 


o - X X 


(MX C i-'î Ci c C-.OO iTî 




o^oc; 


c^ac Ci o 


o X ce X 


CiOioo t-x r^r-x c 


•a 

s: 


V 


" c" 


c 'i 'i "§ 


'ii^ t^ 


r- t^^ 1^- i_-x X X X X 


(« 


+ 


C^--0 oc 'O 
- CO X' M 


rc r'; rc r: 


c: c:^'5 X .-r r cr. i-x 



c X X c c 



X «>!^xi«Nri -xc?oi ^-<-r r- - X ro "O ' -; vc c 

ro ifï Lf^ o ^-rr'ï - rc ro - r i~ ?: rc 

+ +I + I 1 I+ + +1 I l + l 1+ + + + 






•ils ■■A\\l 



o z :, K î. 



: '.^ 



. -^o 



— ç ^ _j- i = ç- I w _= — = j J *>^ s 7 — "' 



r I ■ 



X - . - X r ^ - X c r'î I -^— I - - X ?^ -^ ' ~ -C ï 

Cr^i-ii~i-^— r'; -r^co C C C - O (M Z ^^. ^'ro 



•o -,c w -o X ^— -.— 



|'^ c..r X ^-*-^ X X 






593 



z z z z zr. ■•r T^. c 


c c -'-; o i^r^.rvrtro c c >-'^ ^-r: u^^r: tt-, -^ c 


\ ' ' \'' 


-: -^ r--^— ^— -^ -y: Cro «PO c r-.r^r; r-- «s 



c >^r -r r >~ '-^ es c cT' Z-. z z 
r- r- ~. r; I -X 2C c-.x ro x z 



z r-. c «r: oc -,o c c c lt ^--^ m -«c ^ 
cr.i-^ c ce oo oc c r c X V-- c.vc t- 



■g^g^g^??§^g^?= 2 22 2 : : 


- - - - C! r: (N «s P) (^: 


es- ce 






T 


-?i.C -^X c r C3C.---C - l-X 


îs oc 1 -^-r t -<^ « fo OC' -^ 


'>C ^— 






n ^-; r^ r-; r^ r: - r-: - - VC fO rc c; ro 


- r: rc p; ro co es rc r: « 


en X 

+ 


cTi.r = I - r: C— r cr.^^X r^ -^X vr r^ 


-«^-rc i^- 1^- r^c z 


C". r~. 



m - m co CI --m -. M va- a-.oo y^ 
e<î vT fs •" CT es 11 «- r^ 

+ ! I + I++I I I 1+ + 



.. « - «s eo CO iTS iD r^ O O 



•ïi':^':;^ 









.2 • 



«•- fl;/;--— ï r =« =s-*s- sec i; 2 S_,-Jes — w - o.t: es 
3 ft, 'j; , S, ç5 £ C - ■" J , I J w ^_i = O O 3 J J g 9 g -^ a; C 

."î ^"ès > t C - X ?; r: v^ ~.^-r -vr - -.-^c-o rq -i.-: - -v— ^.cc -o 
•^OesC--'^i?o r^<r'^ r: c - c*^ vr r: - e^i e^i - - C C C O r- 
m. » - es fo ?c iC tn r^ o o - p; v^i.'î o t^ r^ Ci "" - (n «-a-^-r'-c r^ r^ 
COOCCCSCC-"-"-"" — '- — — "-—fiririCNr-ipieNf: 
r^ r^ i ^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ r^ 1^ r^ r^ r^ r^ r-> 
occocoocoooccccooooocoocccc 

r« «s ce fc eo v.-r'fî mcoaox o;ri- «- - ?i p»co vno lr^ %c «C r^oc oc 
.-5 in x-n L.'î in »n ic in m in ^r: irr >- ç© ^^ -c^ --c :c <;c '-C w x^ cr; co yr ;r: x 
c« es d ^J c< c< C". ?! es (M r- r; c*: ri ri ;^i r; n cj r: e>; r< :n e»: es es e>i 



'■ococncorceocorocofoeorceocoir^r^ 



'909- 



ira 



38 



o9i 



PS 

g 

a 

si 


j s 


uo O >-Oirî LO CVO i-r: 


ce .e ro O L- ^; i-rj ce C O r: '-C >-.~ 


« Oic-o cg C; (M ro C 

V vv "v" 


- - - - - .- « - 


1 ^ 

\ S 


D o r^ >-i m r-*«^ir5 


Oï^;!- ooo oolo-co ►- r^oco om 


OO 00 C75 0530 00 OO QO 


r^oo OiO^c^Oi Oiva-oo « od x - 


6 
1 


i" 






CO .o CO ro ^ i ^^^^"^j 




T 


« 




a; w Oi « OO o r^ro ►-■ - co o: c- 


es C) ro •- co ce fO ^: 
+ + 1 + 


"COCO tM «foce - «ro « c: iT: 



O r^Le ciO X 01 o; 



c;^3-x r-*--: 



o o "CO COOro I-« 
« O) 11 r^ CN c\ co ' 
I I + I + + + I 



co ir; w ?>; Oi r<: x es c X :s r 
+ +I I++I 11-1 1 + 



t^ t^ r^ n- r^ r^ r^ r^ i^ i^ r^ r^ r^ t^ t^ (^ 



c ^x X y 



ii 


t 

le 


1 Jl-J ^ 




c 

1 


< • • • 

£i i i 


5: 


jiil 

«coi 



cb wcooxfo r-^-coio «ci a>«^cciM cxf»f 

CN C>) Il t-^ CN o CI -CO «sir CN o "v-T^^ '-' CJ *-T «- r\' d M « 

00X00 -i-Oin r-»o cscofOfo^^r- Cï»n ^ oo - fOj»' 
r<) n es ce ro co co v-— rr^-r^-r^-rv.-r-^-r-s^in lo i -e O O , c 
r^ [^ r-< r^ r^ t-» r^ [^ r ■» t^ r^ n» r^ r-» r— t^ i-^ i^oc aoft 

cooococoooocooooooc ;?-•< 



Oi Oî os o OO co ^TUr I^X X X X o -»r>LO 
.r o îT! n- r^ t-. r-' r- r^ i^ 1-- 1 - i -oc oc X oo X x X 

.■^: ?i n o: r^ c>i f. c: n r: r': es es r>: ri e>; e s ;■: y et ' 

-r- c'^ co «q» lO te t^ oc cr> c:; — c <r5 -^ itï w <^^ x c; 0-- 
i.-Mo uo lo ue lo lo i-o io ;c cr> w CI5 o C5 c^ ce :j; w r^ t 
cococoforecococeo-ïe-eireeoeooeroconreeocof 



595 



r 3C r: ~.X X >-— ro X ~ CT-j C; C - I r: t^?0 C^ (M 

VV VV^V '^ V 





- •>:; o 


~: vr-j ^— c^ z ^ 


.— ^ 


-X c^— 


^ 


t^-^ ?! 


?; O ro ^ tf^ lO es co 


;.. 


i- cr.x 


i^x r-.x X 


t- 


-(- c-.x 


[^ 


l-X X 


a-.x ~.x -^c t -X X 



r^r 


-z- 


— 


— 


•ro 


?: 


— 


X 


~ 


X. 


nr 


ZT 





V.— ^— 


-. -. 


^— .^^ 


■o 


~ 


~ 




cr-o 


~ 


~ 


. K 


co ro 


X 




^3-X 


CO 


3^ 




c; 


m 


ro 


^rrro 


cr. cr. 


lO V3- 


PJuO 


X 


" 


ro -CT 


^^ 


w 








-- 




-<->, 


ïO 


ro 


„. 


^ 


« 


„ 


„ 




— r: 


X ro 


f>: 


^i 


« 


ro ro ?i 


■m 


OI 


















+ 


1 


+ 
























+ 


rcc 


-o 


= 


■S- 


X 


- 


rc 


t- 


X 


X 


- 


ro 


î>: 


^3-v3- 


l-O 


r-'O 


t- 


?: 


X 


X 


r-'O 


C 


^■r 


, c 


.-, 


■N 


,~ 




:r> 


O 


Ci 


„ 


„ 


Oi r^ro ^^ cri 


c^^r 


Osro 


-^ 


~ 


H, 


O 


w uO 


ro 


^ 


) lt; 


-< 




■rs 




ro 


in 


"- 


"-l 




irî 


^T 


iTî 


« w 






W 


>_'; 


l-< 


r: 


ro vrr 


►- 


«^a- 


' ^4- 


v.-r 


« 


ro en 


r^<^ 


lOOOO 


.n 


o-.x 


05 O 


r^C 


;::• o-.x 


r^ o co 


rx» 


O 


^-^ 


• c/î ro 








ro 












lO 




V3- 


r»> «- 


ro 




\ri 












1 


+ 


+ 


+ 


+ 


+ 


+ 


1 




1 


1 


1 


+ + 


1 1 


+ + 




1 


1 


+ 


+ 1 


+ 


1 


^ 


^^ 


ïO 


l'^ 


--/^ 


„ 


f>: 


X 


r^rOLfl 


^ 


r-ro 00 co vrfco ^S-X 


r-CTi - 


in X X 


o 


; iC 


« 






iTD 




C>J 




cr> 




va-va- 




ro 


?J lO 


lO «-> 


« 




v^rr 


r>; 


^=r«<MO V3- 


)00 


o 


« 


^- 


^* 


-o 


-O 


o 


Oiva- 


^-f 


•^ 


ers O ro v^v^-O X 


O 


- 


« 


39 


C50 


X 


c 


>' OÔ QC » x' » x' x" x' X X* x x' 


X 


X x' x X X* X X x' X* X X X* 


^. 


■ 






* 


















', 


• w 










; 






: 





? . . , 3 ; 



.a 



CO --O 3J 









^ i=S ^ E^ =:sS £ 



r. ro ro r-ro i" X ;c '-: ~x c^ r r- — c^ cr.x i^ 
- ^ 2..- r^ ,;; X. '^"" -^ '!: '~ - i.o ^3- c r^ >- ro r. ' 



ro r^x o N.-r 



rXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Ci 



r c o c o 



o o c c o o 



"O X ■- X ^^X o in s rc r^ Oi o; CJro x " CXv'^X>»<r 
Cr îlr^ S: v îï ^T"--; '-^^^^ ^ owr-iro i- i^x X »«- 



■ . '^ i~~ .Aj ^. • — ^ ■'-' G--' c-i -^ i . -_; f-^ v_ ;;; :;^ -.— cr* co ~^ m u; (-^ OO c; O 

■(-t^*~t^i^xxxxxxxocoox:c^C5c:cr3C5Cirioc5C50 

•'cororOcor^rororococororococorocorocororococococococo-ÎT' 



596 



^ 





II 


lo 'O ir: cjD i-^ C". -< O ?■: i^f^ lO C C rc -rrrc "^ VS l"^n C i 


g 

a 


« „ „ " " " V vvvv 



O VO i-O lO O 



C 00 r^ O C:x CT.-o'ro r-»x X irT CT.X^ 



^^^-r^— ^1 






Cl'w i^O lô rc f ; « x'x 


X o « vrî-ro ro -O v-C X c^: C r- 
C?i - O co CO X C^ :^l v:Tir5 r»x - 


+' 


r. :>; r; c r: w r* ?; r; - r^ « r 


r» Ci^-rro i--^ - X O c 


X ^r^-O ro ^i O CrrO X X {N I^: 


^::^,^-^=.g3L = ,-? 


" '"£ ^'"^ n i^ i5-^* £ ~ ï 'S'- 



+ + + + + I 



«-■rr^ 'O c^; - 



c 

C5 


M 




r^ Ôi Ô ôs c; c c 

« es e>i «s « pî rc fC î 

c: ji ôs Ôï c; ô. ôî C5 


i 




; ; 


; 


• • • 


: : : : : 


; 


; 


: ; 


• 


:r^i 



*. s 



. 1. t. y » 

•il «"^ 






fiil 



&ï 



> a; • 5 * tf * E S e; e 
" - a; J _2 -^ I è ^ 



^-' g y ^^ 

-f C^J*^ r i 2 J -J ^ jj^ > '^ S ^ > > 






i (75 Z C/î 






r^ », »o « r^ « >.o X >rî ce X ^ en oc --^ vj-i.^ -^ -•: v.— ■ - 
c vo ?) f': Xi i-'î CD Xi i*; c "^"TiC r» ?■! "(^ ^"T^-rro ô c - 
o « v.-rv.-1-io - ce. X o^ a; c Lfî X r^x ^ c. r: Ci c - 

o c o c c «- - - - - iM ri C! « « ss' r: r « ce -- 

o occocooooocoooocoooo 



^-r^-rrco ce r^ o c; ^-r.o >c ce 
r^ n CN c; f>: ro co ro ro rc rc 
rororofcrococororororo: 



cr^X O: r^ I ^X X 



.-; ce * - X — c; 



597 






■^ >.r. c lt: O O QC X O - X c^ lo c 

' ""/\ v" vv 



" ^. 


-. 


~:S-J^^n^r-^ c^. - x",r x' x"x rx>c C^ C: ^ r: [^ 


C « o c c-- 

o~ cf/o" c"x~ 


' r" 


~^ 


i - 1 - i - L- 1 -X X X X X X X X X X C-. cr. c; c^ Ci 

M ~: r: *": ^: M rj n (M M ;>; c"; « « w ?: « c>; c: m 


c; c^ c o o 
«N « rc ro fO 

o 


i oi 


>'5 


r^'^r-^-r i^r^ .r; x ^t ir i - C: C C".''; •'; ^^ C".ro r^X 


!^ -^ X C--fO 

Ci C^ !-_ o^ «^ 


■" 


•^ 


r^^-r>o r. -O X ^: -^ >r: Z C-.^s-iO r-^-r c C ^^X ^rr 


-o r^ Ciun c. 



-.-rx X fc o ■ 



en (T! r^^jL-^ f>:rc - «XfO Oi^a- C^ w Ci o 00 eo 
TO "" « w ro ifl -^T « lO Xi ce c>; ro <0 co >j^ tO 
+ + +I++I l + l I++I I l + l I 






O C 



;i:^. 


=f. 


^- 


^. 


^. 


^. 


Ci 


i^. 


^ 


Ci 


^. 


Ci 


&-. 


di 


Ci C5 Ci 


c^. 


Ci o 


o 


o 


o 


o 


o 


c 


2 


! ^ 


• 


• 






1 




'. 














! ! ■ 




• ; 




-^ 












. r< 


. 


















• 












• 




■ — ' 












• e? 


s' 




\ 


\ 


: 




\ 






-, 




: 




: : : 




: : 




-, 






i 







• § - 



fi fi 



"5 = 



fi «J 



* "^ tf _ 2 '*- -M .= -• >> - « '3 * .2 se 



G • . 

2^- 2^^^ 



• - fi ^ r^ 



coooccccc 



r ^-^ - - X co C.v^ r^ - Ci o X ro 

C '^ ■^— !^■. >-'; O ?o c; ro O O iO vO urj 

X C - ^-r^rî-iD c r>^ m -o r^x o « 

^— ^— .r^ it lT^ lO c o O C C c « w 

C^ o c. Ci Ci Ci Ci c c o o o o o o 



"3 ^ tC :r: i- X 



'-c X c^ C.ro - oc ce r^^* CifO C5 
ro vT'O vC r^ o "> ro ro v.-l-^-^;0 CO 
..-: »-i .-. vr: lO "O "-C o 'O îT O cc O 
ro ro ro ro ro ro ro ro ro ro ro ro ro 

O -O l^ X Oi O 



■ '7* c^ -^ i£^ -^ c^ OC CT: Cl -^ ot lyz ■ 



598 



S" 







£ 


« « 






e- 


-^ "-* .-.r-'-'w— < — 




/ < 


ce .-C vj-5 cr. c^' co :0 c ex "-C ^^^ .o .-«s oc r". lO o r: X C^ 




^ 




O « C O Cl C C; c-.x cr.x c x o O^O r: ro ^a- ri c. 


,-^ 


s 




)-IM^>-l|XM 1-1 M — l-l>-_|i> 


4) 


c 

-i 


J S 


\'' v' 


— 


j < 


c: c X c rj ^-f X o "-'5 X H^ C:lO Lr: ce: X ^ V.— cr. - - 










.^_^ 




1 ^ 


c-.c cr-. o o CiX cc^ ce ce cc'-^ -^x x c >- - - t- 










H 




^ S 






; 




fl 


O 


,» 


^^^^ ,,,^^^^^^^,^^^^^^^^^^^^ 


< 




j 




u 


1 


^— rc r^Xî C.;o X ^^ r~^c «r: r^-^ ;c en c.>.r: r-^ ■r: cr; cr^ 


3 




i 


C O C tO C - «- p: CT - rr C'X> Ci - X> «- r^ r. rr c*: 


E 




f « 












> 






+ 




Cï 


C C C " C l^ro -« C «- C -O r^X lC u-:: C C --C C C 


(A 




ro r-r>-w-«rc:>C'Xifoço CiC w « œ«QC «Xl'^x 


P 




g 


^-rL?^ .ft xn e^ lh c-c - iTi « lc ct -« •s:T-s.-r - n - 


^ 




—' 


C^ c Ô -» C C^X F^-^ « r^ c c; c; ce - x* c n» c 


H 
g 






irî co i.'t •^-r;c >rî .^^ ir. >rî ce >rî ro - co r-cc lo -^ i-î X 
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 + 1 1 1 1 1 1 1 i ■)- 








H 




o 


'" r-.x >rT X v.-r^!^ x ;o ^n - ^n - r^ r^x «r; - -^ - ^—vf: 


-n 










§ 


P! co ;c- r^ o f<^ "^rir coœ c. csc o « cstr: «s^rt;^ o r 


i M 






_ « M w(M w (M n CM o « PJeorocorOfOrcrrrowt 


A 




« 


OCCCCOCCCCCCCCCCCCCCC 




































: : S : : : : 






S 
















■ s ... . 






î^ 
















. . i, . . . c 




? 


m 






. 




xr. 






• • = • • - = 






£} 




S 


'O 




j=. 






: : =^ : : |-| 




c 


» 










C 


o t c ,. c 
o = = £ = 






1 
■r 


^ 






S.e5S=5JJJ^ê^ï-^J^cïî5JJa 






i: 










C: c C5 - C C:X t^CO - 










H 






i!^ -^ ..r «^->c ^n .r kc i-(^ ce |.r^ c f^ - 'O c^;c m e «o te 


H 






r--. w c£) r^ C oo ««.Tv^ ce X Os C; C r. es p: ce »--r.r ce t 




„ _ -.-.npst^CTrîf-jric^ccfococ'^s^r'ifecfer 






cooooocooooocoooocoo 


i 








.r - CT t^r^ ox cr, oi « ce C:.r -e i r- ex c oc»r 






a 


t - c c c r: rO •^-Ti'^ m l^ 1 ^ l^X c^. rj cr. C. C - ■' r 








e 1 ^ r^ r» r^ r^ r^ i-^ i^ r^ i^ r^ r^ r^ r^ t ^ r^x ce ce et 

T<-: en cri en rr ty: cri c^ tt: '^ en cr c^ --. rr rr cr ^. ^•: et rf 






:rro^f2;^^gf;.^$^8ir^'52^5§S?§goj: 












i^ 


-ïr--r-3'-*r-er*r-T--r-^-<T-----«r-«!r-<-^-<r-«r «r -«r "•r* 



j« 



599 



'^ o c c ^r->-~ t-- r- C-, r; c C X C O C ver O o t^ C "O C 

c; C ^o- c; - - c:rr :c c o X c: ro c~. c C-j - X o ro Ol c>; 



V V 



V V 



•ro t- r. c c i;d X o r^ ■^: c^; o r^ r: r^ 2 co X o c X irt t^x 
X vD c; c^ o cT 35 c- « -o 'Ci r-.o :^: o x cr.x cr. t^ ■:y: cr.x c; 



ce CO C^ ^^ ! 



-.^ ce rc - ■ 



C X c;x <rc tn 
;c ►- :«; CT r^<rj. to 



-X c^x p; a 



C! ro - uT 11 « 



"^ M 


c en ce 

rr rc ^- 




X X fO es 


C 


" c. er 




; O - ri -^ CO 


t^^X' XXaC c - «-I i-ierjer; «^3-*^;1-iO 00 O « uC lO. lO iX* »0 

-*a-^-r>-rr^^*-^m in vc k-C wi^ m vTî m ir5 in « 


r'-^'^-T-»S ~— ^, 


;cooccccococcoccccocC"--«>-i»^« 






* 












■ 




' 






















■ 






' 






















• >. 

t. 1 — 


• c 

- S 


Voiles 

Carène 

Carène 


C 
t 


T Carèno (^) .. 
Carène.. 


[] Carène 

R''-SS Carène.. 
Carène 


Carène 

Carène 

V^^^-RWCentau 

('arène 

S''-ST Centaure 

S Lion 

V-SV Centaure 
Y^-RY Carène . 



: ir- — .w^ X c X »■— f: c r; - x c-. c »-- c^ - x r-co c 
t tn iT: ;C T. r. \^. >- ic ">c r~<C liT-inxico^'^sCLO "CCce 

3 c — ^' ^ ce r-OC XXX C •- " " en cr-. v—^—m oc C 
T*'r~^-~^"~*-"~^"~*'T»-.-*-»-.~-»^— «-TlO iJTi \^ Vf: kT: vn iTt ifj in tn c 

DOCCCCCCCCCOOOCCCCOOC- 



~rr X - o r^ w 

r: i r' L.O lT :d lO 
C O O O CJ - 



, w « - 


" " 


~ 


" 


- - 


■" 


" 


" 


"" 


^ 


" 


" 


"" 


^ 


'-' 


'-' 


•" 


-■ 


" 


« 


^ 


- 


« 


■5<« r>«J^ 




9. 

X 


C5 r 


rî_ 


C 


a 
'X: X X 
C O C 


r: 


r; 

rr 


ri 


ç- 


^ 


4 


-?" 


X 


- 


"c- 


si 


f^ 


.^^Â 










± 


rr 


^^ 



•*r lO <e f~ X — — — C" ^ --- i.- vr t^ X c: c: -^ c • 
c~t^r-(^r-t^xxxxxxxxxxcr:c:c^; 



i ^ w l- X — 



600 



m 



I 






s; 


|î 


co r^ « (M O O 


M O kO OC r-^ O >r5 r-.-o oc co ;d ^-r C « 


oc c^.oo Ci cr. c 


c.x c^. c-.x CTi cr.x c X X r^ c-.x c 


o 

i 

.H 
î 


i- 


co =0 co ro rc î^ 
ro rc ro rc rc rc 

" O 
1 




l« 


co^ r^ c^; GC ^T " 


€•: Î-: u-^ CO « X lO O OC - - CT: ^^: ^C r 
CO t>! X X i-i V3-X X C Ci C; C^ C C 



-:r O 


c: (TO 


« m <0 'TC to lt: (TO ro ro C^ r: 


xco 


C- 


cr. 


V3- 




v:i-X 


CN X ^fl- O (M O 


- 


.S 


e 



*; 



— 


O • 


L^ï lO 


c r><:o r^ (M sn i^ oi cti ?; en 


— « o '-' ^îî" r>î*5 




o lO vcriTî CO vT r-.n o CO rô t^x 


sO fo o ^r-vc »f: 






1 


+ 


1 + + 1 1 + 1 1 + + 1 


1 1 1 1 1 1 1 




■"o 


j5 


CO 


C in Oix c co c ltî .o o - 


r; t ^(^ !^: ce C;OC 


i 


s . 




w fo ►- -1 i.o « - M ^ m ir: 


^fl-PO >- Pi ce 


<o 


C! ;o CN fo va-io >o îO o co c; c 




« 


X! • 






«cocoroirOfOcOfCfCfCrc 






s 




c 




':': i ':':': '■ 


S 


îS 




^ 


: : : : : £ : : s: : : 

. . ,-v . . 3 , . .3 . . 


. -5 . . . 




.^; 




C 




si «^1 ai -î' 




c/2 


é 






1 


'S 


S 


g 2- ? 3 2 g r 2a 3 


s = J^'i§? 




w^ 


>cuoh;jsoc>:;j;^n:SOn:-X"wC 






o o 






;<° 


o 


m 


V.— 


no c ^-f r^n »n o fo i^o co c^ o v--.o c »r 




o 




o ^ rc .f^ «n iC te; oco c. c^ 


« p: co ^— I - r^ c 


H! 


= 




«N 








— 


^T 


cr.ro c c c p: t^X Cî C. C: 


c -vC X >n -.---.r ■ - 






ô 




-.'^cr 1- i-i- r- I- I-05 c: 






c 




C 




p: p; P« p: r- - 




? 


,_ 


c^<co«îfioi:£t^oo3;c5-r-(r<f^««< 


lO ce l- X c: O — 


K 


OOOOOOOOO-'--^'^ — -^ 






iO lO m lO lO lC iC lO lO lO tO lO lO ir; lO lO lO ir^ iC lO »^ 



001 



w 






r-. :f . o t^ c xT 








V 






























\/ 






X 


r 


-- 


- 


x' 


X 

x' 


X 

x" 


c--. r: 


to <ro X X X 

X X ■>c X 




c-O 

X c 


" 






5CC rc ro 


CO 


cô 


rc 




?c 


^ 


?î 




ce 




ce 


COCO 

1 



c^ ro co co cO' co :^ co ' 



O co f^ « co 



^?J 


>r^ C ur -X 1---C i-cx'O i^c v^y? cr.>-0 ?; 


^^^•3-v.-l- t-^ 


,^£ 


C co r: :-: ».-r C-: ce i-C C'-X C ^rr - O co C^co O v^-ro 
c>] «1 m " i-o «- i-o « co co c>i ►- v3- j»i « co v^lo Lf^ 


CT.vd-CO « 


/? 


Oiirt es VT « co 00 os Oi>n Ci X X ^3-X « ^d" - X 

« -< va-in ;c m va- v.f r^ -. ^ ^^s-co t ^co v^rr 
+ I + IIII + 11 + 


fO lO 

+ + + 1 



c: r^ a:in o 






c>] ^^vg-in co r^ r^ Oi « ly. v--irî i.o lo lo t^x 

« f>i es c>; es CN c^ CN (M « Cl Cl «s w Cl î»; Cl 



© • — > • .. o <ï 
to • « . -^ s: 



>< ja £ £> 



Cl Cl d C! Cl 



es -O^ 






o .H 5 '^ 



= ^ ^; c " j « O . S fi >- 1 «or 



— f i- o t- fi C/5 f." -< ?: 



;5a:>c^ 



U fiCJicJ I fSUQJ 



r.co C-»-': c -o ^;r - co X O: c-.in c: C x x ^— x wv---oc - c:ci r^ 
; ce - c « o v;i-Ln ccmco^a-c^^-t^- c^ ^-rco c^co v^- © 'o co m 
> r^ C". cr. o Cl ^rr^^v-o co i~^ r-^ Oi e^i c^i ^^in lo ltj m r^x en o « lo co 

5>.OiOL.OOOOOOOOOO""-i-i»- — «««i-ii-cicicici 
« K- — « Ci C! Cl d Cl c: CI CI Cl Cl d c: Cl CI Cl o Cl « c; Cl <N « Cl 



^ 


l-in X 


^ 


CO 


.0 


co co 


^ 


^^ 


r^r-»o t^ 




„ 


lO 





















co v3-«.-rir3 








I -^ Ci cr: 










- Cl 


«CO 


V-» 




t^X 


ro 


co co co 


co 




co 


c-^ co 


co 


co 






^-" 


^— 


^— 


■^-r 








» — 






^— ^-r^- 


^r---T 


2£î 




^ 


j:ii 


^ 


^--^— ^ 


^ 


:£ 


J^ 


lil 


^— ^3-^--^— 


^— 


^- 


^-^— 



: co i- X Cï o ^ c-« co -^ lo ce t^ X ce o ^ o< co «o lo -,e t^ X cr — 

■c^«c^<!C^*o_^cr)cocococococococoro---r>^-5î<-;r-îr'>*»^----«c<-?rrÔ 

"; lO lO i-O uO L.O lO lO i/î lO lO lO lO lO lÔ 



: o lO 'O lO lO I 



602 



*i 



C C C i-r: ._r> v^Lr: -o O lt <m C C X -r; -^ 



■s: 
- 


1! 


^-î- r^rc oc to w GC ^ r^m m m **vi^ va- « vtj c C".»^ 


oc oc r^oo 00 rvx x oc oo r>«o r^ r^ ►- kO oc oc r^îc 


ç 

a 
-t: 

s 
s. 


i- 


C-; H H rc H ro cô c^ rc rô rô ivi rô rc rô cr; fc r'^ cô ce 


1» 


?o O r^ c yD c O t^ r: v^ r^tr: cv^ -o ^r-. oc ^— c O i-'t 


roro rifC f^rCfO ncoro rjroco «co rîfOrOrOfC 



OC r-cC' M -Xî vTf t- 



.r; X lO ~; ce . 



vs-cTo c «c œ r^ r>- cr.-rr oi'» oc co « - kO oc ^3-«o r-> 

lo œ ►" 'X! M ltj rc Lrî m co »^ 'sO ;c ^^vr; in 

I 1 + I+ + + +I l + l I + I + I++I 



f>'. (S « « {^1 ^; PS 



:o : 



« 



c .2 2 ^ a: .s j 2^ 5 .ï2 2 -= 






X „ r^>* 



S *- •- 



;^ >C 



g ►< c c a: i: o • 
r. . . 5 C :^ c c *c •= t-; _ I > u 



> o 



:= I 



vTTPO O ce --r r- r^ o-r- cr:ic oc cr? - "^rur. >^— --r 
Ln o ÇD "'^ c - tr: co irt «n o in «c o •v-r».'^ c r 

oc œ -< r ce r^ rrî •<?■ iC lH . 't CC |-^ ^2 C C C r^ •^- 

r: r)roeococor<:rcerîcr5ïCcccocfr •«.-— ..:t^^---"^— 
r: PI tN ts n r: ?: n (M rj r: CN r: p: p; p: r: r; r- 






^"Ot îc-^rtnîDc-occr.o — 
I r5 ic ii^ nft ic to ic in i-'t! ;r :r 
i/: lc lc 



■ "TZ '.-î ~ fr ?Ç s — 
; lC ÎS îô ^' '"ô i' in 



()03 






c « c c c • 



C: C rc c: -— C X (T. 



r; 00 k^ i-*^ C V-- r c lt; X c c o i^ c m r^ ir] m c i-O u'^ 
X c. - c c Cî r^x ►-00 c c r^r^r^c r^cr.cxxx 



." r?. 




"■2 


O 'O i^ ro iC '-C 

r-i;^' ^ X X -o 


XX 


o 


^•rx 


X X 


X 


L.e 


v-e ue ue 

00 c^x 


• fc ^r 


ro cr^ -o rc 


ro 


en 


ro ec ce ce m ro 


ce ce ce ce ce «c 


ce 


ce 


•-■r 


ce ce ce 
+ 


■ ~T<: 


-: ^— t - C 


VC 


X 


c-.>-— - 


c 


--^ 


f»i Lr: 


CO ^ X 


c 


ce 


t-e 


X 


C; i^ - 


j •-'^ 




."^ 


r-!r: n X 
ce ^3- ?>: c: 


2 


ce s>: 


ce " 


'^ 


OlO 


p: 


i.e 


'Û 


^ 


es - r^ 


■ 1 1 + + 1 1 


1 


1 


«-e \-r: in 
I 1 1 


te te ue - « 
1 1 1 1 1 


1 


^rr p! ce « 

^T-CO X o 

1 1 1 1 


cS 


ce w ce C 


5 ÏTffO 


«roerî X 
«s rc ce iC 


« «ô 




c-.co 
ce 


c cT-in ce œ 


î: 


C5f;j 


c§ 


ce ce 


■5 vrî tr5 uo o »rt lO L^ 


co 


r^r>ocx X 


c c 


(M 


« ce ce le m «-o 


1 « « 


D O « M 


c^fOfCromcOfOPOfOr^ 


ce 


cecececececerecece 



s £=tf è=tf 5 -s f se i « « « ^ = - - 

, .=; „ .i ^ i- ^ £ " c c; o c « c .i .i; .i î; c 



S 2 C i 

^ ^ s 5 86 s 

t= Sbèb* 2 "S 5 
ce = 



^ « r b r 

r^ c o c- 

s: Huao 



r» c:---rie ^e ce c •»■— c" 
i --^ c c <£ ^ ^ - 
« Le le r- r- r--x C5 c: 
ri iTi L.e v.e ^e ue in vn c 



■.e lc li^ nC ;c iC - - c --r;© x 'O co r^cc o ?c 
^ "^œ XI r^ r^x XX c o c>i ci ce ce te lo ^n 

CCCCCCCCO--H----M-.W- 

cecececepeceeecececece«v5rececececece 



»e ce •*-?■«*— le ^^ x ce ;r; c^- c~x cve œ> cn ce «.?-^~»n *e vo c-. >- >-< < 
ce ».e ».e o ^ o '^ i-^ ^ Ci c — ►- c^ o ce ce ce "cr-^^ic te in '^ r^ 
vr te cr ;c: '-r -^ sC ~ -^ -.r r- r^ r- r^ r- i • r-» r- r- r^ r - i ^ i ^ i^ r - 



ce V* 



-g- k« :c f~ X cr. c: -^ T' re •<- «o ic r- X r; 
C— i— r- t^ t^ t^ X X X X oc X X X X X : 

in ''; »n ic i.e in «n >.e ^e ift in in ic in in in i 



-:^ in m m m in 



~ i^ X c; o 
o un Tn Trî 2 



604- 



o >- o o r^o L.O lo [^ 

^3- O rc n O l^ O f^i Ci 



C I^X c 



c c .: 



5 


V vv vv \ 


t 


LO.r) cr.-o lo vn lc i-r' r^n o c^ri^ox r-c c ce 


■< 


CTj o c» oc Gc v^o c:-o Ci C: Cioc r^ c.-o o r^ ?i oc 



■rc .ro co r. 


-; :rj ro ro rc 


ro sTO rc rc 


rc rc ro rc rc r--: rc rr 



■'O 'O ro X C:^^ C; 






■o ro co ro ro 












- «j 






c 



S $^»i ï 2 ^ « p-as = 
es 5 I c fi I y £ I •- 



« ■^^ (M CN cN j^: r^fc ce -^r c^>n co r^ >- fo "^-rx y 

c o o o o :n r^'O c in ►- in r^n ce fo :c - - 
ce X o « (M ^^^d- r^ r^ Ci "- - fi rc iC o ^ w i 

- " Cl Cl Cl « Cl c; c; ci irn ce co co ce r^ rc ro " " 
corocîcoeOfOfCcoeofCrCfCfocccomrorc"" 



C o in un co in X ro r --0 O i-^'-e c^n c co 
X c: o - - c< c: ^ — -— ir 'e' ce r-x c C 

I - [ -X X X X X X X X X X X X oc X 



— -T' m •<*> lO w: i-~ X ~ 3 -<- c* en --— .n ce (^ X CîO 

OpOOpOÇDÇ^ o 7^;;;;^ _-^ — -;; — — — -^S-i 



^ï 



(m 



-..- .- .- 


1T" 


VC :^ 




o lD C i^ ex C (M lO CO P; Cl î>: c 


- - -; r: 


r 


C VC 


- ~^— rc^ C. 


.r: N ^: o ?•: r- - « c X o c^: X <>: 


\' 






vv 


V V 


ro .- X -C 


X 


crj - 


O u-: u'^ vrî QC 


c o r^--::> c;^-r o ri ^-n c: c^i ►- c>! x 


- ;c X X 


r: 


c.o 


c: r^ - X X 


c X X C.irs r~oo Ci Ci r^ CX t-^ t^ 


^sss 


et 

^1 


c; Ci cr. a; 5; ers c- 
« w « fj « « ~; 


CiX oc yj ce ce oc oc X. oc r^ t- i^ r^ 

c^ M r; c^i ~; CN ~: ?4 ~. ri f: c fi n 






C 



co fo f^ o (M « ce 



r — ^ 


ce 


..-5 


T 


~ 


X 


z 


— , 


"F 


7^ 


ri^ 


X X 


rrr 


X X rc 


^S-iO 


O X 


^^ Ci 


"T" 


x^ 




r: 


"f: 


X 


u-î 


v?^ 


X 




ro 


0!_ 


X X 


v5^ r.i 


« ~1 Cl « 


'^ =^ 


^^ 


« V^ H, 


c 


r-- 


TT7 


r::5?j; 


1 1 


" 


X rc X 

1 + + 


« X 

1 1 


Ccn air^r^Cir^ocovri- 
« in in m o •^-r^* n « m 
+ 1 1 1 + 1 1 + + + 


?i 

+ 


m 
+ 


« 


r? 


êo 


^ 


ro 


o 


ro 


X 


c\' in 


o_ 


'2 


^^^ 


CM CN lO 

CN c^i in 


Cico 


in PI 


(M co ^^ 


•o 






iTS 


CN in r^ r^ Ci 
n .n L.-; in un 


- 


« v^in o 


r^CiC^ 


^^^ 


r- Ci Ci Ci 


PI 

p: 


T<^ 


^ 


^ 


rc 


ro 


^ 


'2 


^2 


rc 


t^ 


<^ 


v,-r 


":r^ 


>;^ 


^r^T 


^T 


^r 


--^ 


"-"* 


^1- 


-^ 


' 


i 












: 





























;r. 



« 2 I = 
a u «S :- 






X '•"^ — 



S 33 



3 ---- 



.2 "" *l 2: 



tf-^ 



• 2 .2 ^ 

• '> *î^ '^ 



o c •--'>- ^ =*^ i^ o — o o 3 ■> as 



M -C ^ vr' •* -^ .± . 



c -^ t^»?^ -o c -xrc-x nx occ Cir^r^Cir^ctc ^r^^ 'n 
»^3■^^ r^r: in r^ m o o ►• rc — pi »" lO ic in co ><f^~ pj «in c-: c 
vs-ir: o "" «M in r^ r^ Ci >- n in lO co i^ Ci Ciio m co r^ Ci c; Ci pi 

s^^-r^^in inifîLnioincoooocoo>-i«"">-'-'""""pi 





" '" 


■" 


- « 


" 


-" 


- 


- 


"- 


" " 


'- 


« « « 


■* 


« w 


" 


" 


" 


" - 


- 


•^ 




^^^r^ 


f^ 


iE:c 


es 

Ci 


jî 


,X 


"s 


S- 


Ofn 




5 


Ci « Vît 
OiCO fC 

in lO >.ri 


p: 
m 


m 


itjTS 

ir .n in 


t^ 



£;^;:|-J»i^t^2iCi-^--^çvc2«--rinoi^XCiO 



W- 



GOG 



^ 


l-'î 


X 


L.'î 


X 


- 


"1 


^- 


- 


~ 


^-f 


^' 


'■: 2 


: 


- 


- 


?; 


\/ 


" 




■^ 




- 


-z 


^^ 


'-. 


-^ 


1^ 


c 


Cr. 


-o 


ro X 


=^ 


iT: X 


r^ 


'-, 


X 


co 



rc ro ■^C ^t^tt r>; v— -ro 






c - ro r 



^•S- «XlOcOOCOCVJlO " ?! "L'^ v?rf<2 v.Ti-'î i^^- 

lll + l + ll + ll + lll + llll 



1 


^-r>^ ià i-n lo i-<30 cr 




r-~x 


o 


O i.o X X a>^ 

O fô rr? CO o te 






^. 




. 


. . 


T . 










^ 








""J 







s s 



o a» ; 



P y: ^> 



: fl 



«;- 






c X cr:-:?"^ Cî C - ^ c l^ f ^ t^ cr.x cr. r: >'ï 

c ^-3- c<: X i-': îO 'O rc ro cC «- « - «n ^— ro ^—.rï 
f<: ^-TlC y^ i-C i-n r^x Oï 3; O fv' ««^ C c: ^": ^~ 't 



î»i 



if^i-n c - « «-r-ro X "O X ►- t^ O^fO lC ~ c r^ 
r-X OCiCT: CiC o - - r<ro ^T-X X CT. C S 
« — -.-.«-. ^'1 r: r: C':?'! ^: ?;?':>; r; c^ r»? 

i-o »..~ l'î if^ '"^ lO i^ i?^ ic i.'r to l'î i"^ i.-^ in i:^ i^n L~ 

ic ic A-c «o to »o 1^ i'; >-^ O îc CD CD c; co w :r <^ 



607 



5* 



.n CO ^^ C 30 






V vv 



v 



vv 



t^tn to «--5 lo r-ro ;o m o> c: - 



r:x X r: ~.x c c ,r w . 



-rO V— •L.l lO 



r^ O r-X O [-- 



r; ro r^ r^' r^ rc ^s-^^ 



c c X i-:c cr.x i^o ^Tr;c 






■<r^^vT«0 i^ »^ J^ irt aO iO aO lO lO lO k/î i.n vO lO lO c 



li^ tfî Irt ^tt 



0332' 



3 o ^ ^ «; 






^-_ 


- X - 


Xi r; c~.-<T.- 


5 
.2 


^ 


.^ 


ro 


ro^ 


X c 


r^ i"^X» C 




tn lo iTî 


■5ih 


^2 


rs 






- 



1 




S^ 


4 


X 


fl3 


X 


S" 


X 


S- 


cl 


X 


-5. 


'4^ 


-r; 


2 


-r 


: 


c 


X 


■l 


? 


-o 


î>5 











• 1.-Î i:; <^ X Cî cr — T' r- >.- i- ur t- x; r: o '- c r-: -- ..-: vo {- x ^ :r^ 



()08 



î^" 







-« - =-„ «-> »>^ 




S 


. 


•< 
s 


o c>';lco ex c cooro c in c dr c c c lc 


S 


^r' « 2 « ^ ^ '^'^ ?■; X X) rc c rc -: - rc - 'r; X ■ 

y " y " " V " ' "' V 


s 


s 


r^x « va- r^rî r^o o c c ©trîXfC ^3-;o lc r^t c ■ 


Ul 


en CTi Oi r^ Cj osx cst^r^i'^'-'aoLnx r^sO o c r^ 


H 

g 

< 


O 


^ 


«o 


c ooooooococ^c-. cTiO^. cr.x X X X X 



«si 



L^^ 



CT:-0 X ro o 


« ro lO o î^; r^"0 C^X C ro rc 


l- C c 


<?-irî lo ltî fc 


O c^i-i oco «^;Xrc r^n ci ^o 


- " vS- 



lO -^ 'O ^ r> 



lO lO ki^ lO irt iî^ *!^ iO ^O 



! ^ h =* . • ! .* ^ • ; O) 53 « « * . . J 

;;g C "5 = C o- « erg t-« o o.oo « a.c^ 



V 

O 

c 

>< ï: « ^ H " 



- ec ® Ô ,9 - w 
5 ;£CU wCJ ;r 






o vft co X 'O -o ^* c ^-f c X c X C30 îc c^in i ^--c oc i 

O « ce CO c<î f'^ v3-;£ -^ t^ r-^ O rO v— -i-r 'O «C' ;C 1^ t^ 

lo in «O m m ic lo in lO in in >n in m m in .n i."^ in ^ni 



fo m c; « « ro X r^x 'O r^*<i-x r^ -• <£> r^ c.e^ r^ 
X as Oi_c .o _c _o ; _- « _CN t'^îS p .L"^.L"".îr",l.~.ï, ï ^^ 
in i.n in in ■'n in l'n r^ ^ ir ^ în ^ in ô in ^n .n l'n in '■' 

— C"*sn-^Ln^t;;^Qça50'— !r<m'<rincct^xcïO^ 



()00 



~-r^ =^ Z C--.- l-C C >-^ C >rt C 


C i^ ..- 


l-ro - >n >r; t^ © c i": 


1 - C'. - C - ex - r. l - r: C.ro ^— r: 


CTi — Z 


C-.c^ rc V.— - ^— r; ^-r t: 


V 


N/ 


V\/\' 


-— ;r c vr c :C 1 - c .r - r x -c ce c 


C.r^ C 


X X r: c X O O c ^— 


-ex ~. ~ r X i - c X ,c c^ 1 -X - X 


C 1- - 


■^ : r S -E ~^^: 


X 1 - 1 - 1 - i - 1 - i - 1 - i - 1 - i -.r ,r ,=: wr 


.r ,= .c 




ç" 


-- - r r- ^- 1 - c .': X - c: .o X i -;c 
rc r 1 - r; ,= r. re X .~ X .T VC .C «r X 


>r ^—ir: 


.î:^.?.ir?-r,^;5.î^^ 


r^-re r;--^-.-r-- - r- -, r. r-. r 


ro «^— rc 


r r-: ro r- . -: Te ce r: rc 




-JZ T^. Z- 


'C: rC ^-!- - CN tr: ^— ^.-— 


r-,S :^ =£ ÎC -- X -^ ^2^ ^.^-^x c. .^ 


'2':^^ 


C i-cx c rx c^o 


II1 + IIIIITI++I + 


- X c 

1 1 1 


r: ~ r: « o -1 c>; M o 
+ 1 1 1 1 1 1 + 1 



v— cr-.X ^^ C.^r^ 1^1- 



r.^-TLC X t^ w i^e '.i fo co 
; vrr ~ 1-1 r. ir: ■- i.-î o «-o 

: r: rc v—v^vrj-i-O ^r: ir: "O cr 

! ■;c -o ce 'o co ce o o -^ \o 



— I - I ^X X 






•: « c 






t< X >c "i: , 



es . . -j CI 



2 .2 -ï: = X Li .£ 



^>-yî2:-y:;/îy;H«-'!><!— ic/î 



— l - l -X X X c^ 

le >r: .r i.t ir .-: 

1 i?î i^ ^r: lc le le 



Ç - - - ?: c: « c; fO *2"^;;J"^~'-2 '2 "-ÎS ' 

C v5 -3 -ô vo ce ;5 -.e "3 ô -3 3 3 3 3 ■ 



- c-.'^s- I - o r; D X - c. c - «e -o -.e -e c-.ve t - oî ?> «-^ v; :e c 
?'. ^— ^^O ir >r; ir -.c O I - ( - r - i - I - i - r -X X X C. r: c: es O 

-l-l^l-I^I^C-t-l-l-l-l-t-l'l-l-l-l-l-t^l^l^I-I^X 

(^ X ~ C — "7* re »^ ..-: ;c (- X C. — ^ c-* r-: --- I-: ;e t^ X c:; O 

"T* <r« e< -e ce rc ce ce r-: ce r-r ?e ?e ------«-- «^ --- «îT »-- >-- «>- ».- r=; 

l^ l- C^ ( - t^ t^ i~- t^ l- l^ t- t- t- l^ f^ c- l^ t~ t^ l- t^ l^ l- l^ 



'9^>9 



39 



610 



> 

g 

H 

o 



-co >J^ ►- OC 

-.-r cî r<" (^r 






V V vv 



(S 

u 


(i 


>-o « O >- M ^ cr:oe c oc ao 


c v^ c x> « î^; c c ► 




o w t^« v.-^ cnasr^- o 


CiCiO o r^r^- c iT 




|,e 


— -o -^ .r irr >r: lt^ ..'^ >.r lc .c 




ï 


1 





o - t-i C.X' r^ c c '-^ 



r^ t-» c r: O 



es* « « «' ;>: r^ « r^ OC iM er> 
1 1 1 1 1 1 1 1 + 1 1 


1 1 1 1 


es 


+ T T 4 


r^'O oocx«^-fc -X « 


« va- 


C 


rÂ^^; 



r^x o: Ci Oï c 

X' «3 ce co -O ve 'O îc 1^ te yr ce --C co te -^e ce te te ce 



C S « c s 
c c 5 o c 



« o o 



c- o-.^ c- c- = ? c r^^ a. =.;r — o* ^ 
ce. o cSi! ^ tr , ce, c *- e 

o: >- r: - t»i r^ r- r: X r: fO r-'e' - - 

en ?: uc cj f>; lO p; c>; ro ff J": C ?: in ?0 
r^x csCïCiO - >- ►-fofocc r^r^- 
CCCOO---------W 

tocecetete'oceco«?tcte;e-.etete 



ce te te -^ ^ 



en en v3-irr X c^ C e - - rv- te ro te --e r^x w~- t<^ e> 
o '-'--- ^•. en en en ^ — -— ..r c^texxx e e >- 
xxxxxaxxxxxxxxxxa c ce 



•^ !r< co -^ >r^ ce i^ X c; ! 



i^ t- 1— t— i^ i^ i^ t^ t^ i~^ i^ t-^ «^ i^ î^ t^ r^ (-- 1- 1^ 



611 



C C C t^ro C X 






X c c X rn i~ c - i - c 



r^x ex i^ cr-. c; ' 



C X c c^ o~x" c z c 



*Sro?0?croccrC rorcr; CM ir:ïMfff>:(M M r:c>! ««««««" ►- 


T 


« X c^ .r: X .■^- yr r- r: v---o ex « 'O - •-— ;0 -^r!- c-\ c; r^x - uo «-'^ i^ 
-fl-vr ~^— o XX c^. - r^- - c ex r-,e 'O i^ « r^ « x «--^ ro i-vc 


*ïrc r-fOror^ C^— r:r- C « « -rocorcrcroco^o -rCfCLO^OfO 


- -: r: C o r^x -O -^ C X ro ;r co e C^'-r: ;c- r- - -vr-to - rc ^3- -; ^^r 


A ;0 ixo co - fs "o r-QC co X X r^ « r^'vs-va-x) r^ r-ic « cr. C X m 
(I + III + I + 1+ + + +II1IIII + IIIII 


■« « CO C v3-v;rX ^ « X v;rX COX ffXCO CN c «fOXCO ML-OO r^ 


;s r « r>: î»! ro .-c ro ci^ CY^ trs co .-o co ro fr> ro fo PO m v3-^-rv^v^vs-.-;f-.<t 

- ^ ''é. ''é 'é ''^ '"^* ^' '"^' ^ ^ ^' '^* '~^' ^' ^' ^' '^ ~* ^' "^ ^* ^* '"^" ^' ''^" ^' 






J= -r X x: 

i-r-v: c.^^) ^ ^ 



iilis=:fi 






C fl C =Ps 
S-- .2 .2 .S S 

O C 



£"> ETi- s: , ^ . w 

^ Hi r^ '^ -^ 'j^ -Ji >■ ^ '~ri ir) Si -< ^ :n 



c c 
.2 .2 



•n -^ r--^ vr •- ?: "O r^x "O X X r^ fo r^-^a-^^x r- r^LO « cr. c x lo 
•" « o — ?" co r^tO c^ « "O co i.*t Lf^ ï*î es r< «s f»; '-C « vJ^ co - O c-: M 
XXXX C^. 0>-"«-<Pi!>(<MCOco •<r><3-0 X C". CtC c "C^^-:rOv:r- 

•-0 «c 'O '-O « ■>£ --C -o o to ;o o o -x> o ys 'nC 'sO -o ce ^ cr; to en to o co 






es 




^ 




■:i 


X 


X 


X - *-9- - X 'CT C ?! v^l-^ ^irOLff :?;C ?I r^Ciî^iO o C^— - v^O 


a 


r; 




-j -^TT: v--*^^-rL~ .-; .- un -o o ;c iC X Ot O^ <r. c O - - ?: m - 


— ■ 


















• 'î 






5 


.rr 


■ ^ 


— i^x~c; — 'T'î^t-— '■':;e:(-xr:o— c-^rc-— ir:iet^X)C50 


^ 


l-~ 


1^ 


i^ i- 1- 1- X X X X X X X X X X r: r; -. r; - r; Oi ri 3^ oï o 






i^ 


l— t- l^ (.— C^ £^ C^ t^ C^ l— (.— t^ t^ t^ i-^ t— C^ f^ t^ t-_ t-, f^ ^^ j, QQ 





î^ 



è€ 



612 



3: 
> 

1 

1 
î 
1 

H 


H 


= . =:_---.. 


9. 
es - 


:r! lo fc c c c c.ox r-c; c r-.^— .o c o r; c s. 




c LO^ r^x r^ ?: lO .o c 'O « K X X t- c c ^— c »:^ 
c" z-:-z- c-.x" :^,c t^ c";c c" cr.-c x r x — r- c i^ 


î l*^ 


T 


IN 

1 


+ 


o 
ICI 


C •- ce *.3-VT C.fO CO « t'i r^ C ~: ^T c ^Tro C 1 -vC 


* « lO 'O LC -o fc ^4- f* n« c vTi - fo f" -' ^-r «- '-T r: lO 

O 'O >- rc VO ^^.-C - fO c^: X -'5 f: «C co co r; - 
II++IIII + IIIII + I + I + I 


o 

i 


' S^' £ ''^ ^' " v: '^'■'^ "-^^"^ '^^ « --i^—ï-^ir" 


"^v^L^. i^ i.;:^^' X <x_ c; o « - - es va-^Tcc '^ i - - 


O 


Autel ( • ) 

Triangle austral 

S Hercule. 

X^-RX Ophiuchus... 

Scorpion. 

Autel 

S^- RS Scorpion 

R^-SS Scorpion 

Hercule 

R--RR Scorpion 

OjjhiuchuS 

Autel 

V--RV Scorpion 

R^-SS Ophiuchus ... 

V^-SW Hercule 

1' Autel 

V'-RV Hercule 

T=-RT Scorpion 

Hercule 

R Ophiuchus 


c! 


►- i^ >r5 lO X ro v^ es r^ o lc >- eo « « vrr "« X r: >-- 
ce X! " C ro y? v-rfo «eo f:Xco C ncfîccro {n - 
v^Tic i^r^xxoox Cl c ►" « ►- M •-■rvr'O "-C i-^ -■ 
^-r^--^^^rr^-rv--vrr^Tr^?ri-C >/^ >-r ir^ >r) lO \n ic m •.'; r 

X) x -vO 'O o ce o -o co -^ o X) o X! x; ce ^- y? o i- 




x 


X o »«f t^x c c f o c; — r^ c. - ;o 11^ X o - r^ M 

1 3 r? j:î % :i ;i j :i ï i:k:i i .§ .-; ,ê .1 




■<. 


— c< fo *5î< ce i^ 00 c '- .T< r; -sj- 1- 00 Cî 
000 3 0000 — '- — '-"■^•^•^ — -^— ir< 

OCXXOO00X30OC0COOXXXX0C0OXXXX 



()13 



lO ex O I -VC; lT. X c o s c c c ^^ r- 



V V V 



z c ^r te: x z >r 'y- c c '--^ e »^ ^-r- c r^o -ccL-^cxo'rîc 
r.^-r I -«x' x' X c c x' c -r; X X c r^ r-.^— cr. t ^ c r^ o x « > 



= -^ r"~ 



1^ 




T 


o 




re ^— r- T'^. :•• ^— "-C r: r-^ ^: ce >n ^^ O ^^^Tr>-.e rc v--re c: ro ro ^-r^e ^e 


1 


ro ^— .r; rc - r-. C X ^— ex CO C fC r^X rO iTî C.i^n ce O ►" X co c^: 


C-. - es- t^ - ce o cr. o X oc « X - cr. « r^ o^ o ^i- o - ct-.lo r^ 
- i.e - ce "-^^-r c: « ce «-^^^^^ - ce c; ^-r^e «rrce «^i-v^ce ce 


-.ece - ce ce -o e- i-^ - r^te r~-.o >r> « r^n ce «-: <X) -o - « <C 

^■rce « vrrx >n ^fl-^.e ce ce 'O ^: ce ce « « lO « 
+ I+ + +1I + I++I1IIIII1I + IIIII 




t^x X X « X ^— X oiC) ?: « « îs MLDio^occ'O S o r^«ce r^ 
Cl ce ce r: ce m vo v.-i- n ^-r « c- v^v^ « ce - lo ^o vn- 


- -cevrrr^xmxx cr.v--^i-,n '.e m o - - - v3-v--v--ue in -o r- 

- » » N. M M « c: C! ?; ce ce ce ce ce v--vTî-v.--v3-v^v--v3-v^^:r^a-v-- 



1^ r^ r^ i^ r^ r- r^ 1 



J c 



:£ 7^ î ;£ : : 

ilil ;l 

= 3 .= = .a. 



. o 

. U2 



: 2 .2 ii -g : 

.18 2 è-i.^ 

« ;>« Vî s ^?J 



^i i^ ?^ I ^ r- > s 3 5 = 1^ § -Sî^ >: s ^ 'J i^ 5 :5 

? ?«-"■• r» — et C-: c^ t* q; ^^ ^ « e» .-: c^ cg Cg 



• ece -cececT) c^- r^»- t~^ce r^e >e c; t^^e ce « co 'O - cn co 

^•rce o c^ ^rrx c o c c m v^lo c^i c<^ \o :•: ce ce cv c r lo « o 

- ce ^— t^x 10 X X c-.^rr^^m i.e >n c « - « «-rr^^^-i-'n «o <;c r-- 

— - — " — « c: ?.'. ;«; ce ce ce ce ce •^-*^"*-"^-^^^«^— v--v--».rf ^--v^v-- 



" 


- 


- 


- 


r 


" 


■" 


■" 


" 


- 


" 


" 


-, « 


" 


" 


- 


" 


"• 


- 


" 


- n 


" 


" 


"* 


- 





■x' 


X. 


s 


r^.e 

C c: 


js 


'^C 


"2. 


c- 


ce 


X - 

r: ce 

ce ce 
•0 ce 


ce 


ce 


1 


=§ 


X 


ce 


CO 


CT. a: 


i6 


ce 


■5. 


^f 




fecece 
ce 0-0 


^ 



i-'r :r r- X c: o 



:ei^xa50^c*re-^Lr5;Ci-XCï0^c-« 
c^c<c<(r*eecece!recerece:ecece»5}'«T--;r' 

XOOXXXXOOXXXXXOOXXXXXX XXXXOC06 



^? 



61 



Vi 

H 

H 

o 
h 

m 
H 

P 



S 



irs o >- 

VVV 


^ 


'^ 


'^VV 


cr.fc ce ce 


r: ^-r 


V " 


- 


ç.- 


r 


r--ro C 


O 


o_ 


Ovn r^o c! « « 


OiO 


r--^* «^ 


O 


CGC 


c 



05 Oioo oio c o CîOiaii^csocQOiœ» a>' 



tn o o o i-<c i-n crxo oc 


r-L? 


5.^ 


O5r-«oc 


•^-^ 


'-~oc <H 


+ 


co ^— 


ro 


:"; 


ro 


c; ^-r 


^: 


« ro 


c 


':n 


" 


" 


fO 


ro 


•>~3-co cr 


00 r^ 


^- oc OC' QC lO 


" r: 


" 


Ol 


l^ 


t^«o 


»^r^ 


ce 


~ 


^ 


o r: •- 


^ ^ 


-rf 


O 


O 


w « (M 


;; 


00 


r^'co 


? 


O Cl 


OiOC 


c«: fO>ff 



•^ « c^^oc t^ cr-j 



I ^ r^ r^ r— r^ r^ I -• t^ r^ r^ t-» r^ r^ r^ 1 ^ I ^ 






^ .^ -^ '- — 



c 






^ -il ^ -1? •1'^ S =f I -Il 7 1=1 '^ -le - 1 

oc ^— - r-.x I ^ ir:ro c; - »o - x or»-v--^— cr c: c; r: 
^~ r-' C ^— .-: C •■ C ^■*- — — r- »-o ►- vn iTï c; r; fo C-! « 

1 -ce r: r: r; c - - - - co ^— ^-rxc vn <X5 « ^ « ^oc oc x 
•^"^^•^-r^-: — m/^ »C i^ »/^ »0 vo u^ t^ vC «.(^ i^ lO i^ t.O iC i-O 

i-i-i-t-i-i-i^i^i^i->i^r— i^i-r^i-i- I- i^ l^r- 



^ X co r -X C". 






^ Sl5^ ^ vir tr ^ ^ 

— T» ro -- t.o ::r i^ X — c; — c co -^ lc «ct^ x — — — 
iO lo lO ir: uo uo iC irr lO t:: :r iT -^ ;c iZ ic ;^ ~ iT i^ i- 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 



Glo 



5 ô 



zen ex Cl-: c ro c >-:'': «n w Lr; o ^3- c 



— -^ C-. i^xx'--: cr. - o 





+ 










































+ 


^ 


l-^-r 


l^X 


-r 


1~ 


„ 


~^ 


X 


V.— X 


CTïO rc 





;^ 


^. - — 


^ 


— 


^ 


^ 


lt; 


p ^ 


l-uT 


■^ 


c^^-r 






c 


:^ 


X 








r: 


l^-^ X 


X 


^^ 


^ 


~' 




X 





V-- 


- 


.~ 


r- 


r C 


^ 


= 


-- 


r^ 


rc 


rc M 


^' 


m C^ 


:^: 


CT:- 


ro rc 


c 


rc 


^^ 


7 


'î 


~ 


^. 


V 


- 


.-; 


C 


- i~ 


^- 


rc 


C 


ro 


L-r: 


^^ro 





->; T^. 


C 


^T 


«--r c 


c 


L-'J 


c 


;r 


X 


- 


r: 


c 


^ 


-j: 


^-- 


_ .-. 


-V-, 


X 


-y~. 


V.-TXCC X 


^ 


=nv-- 


„ 


ce 


[^ c^. 


J,; 


-<: 


^■. 


— 


- 


- 


X 


X 


r 




ro 


L?^ 


-t 




i-; 






r<: r^ 


--0 




^^ 




rc .-0 ro 


^-^ 


^^ 




r: 


i^ 




1-^ 


^ 


^'^ 


i-^ 


Z l-N 


-; 


co 


CM 




^■r^o <rO lO X 


„ 


r^X 


a-.<ro 


^ 


f>i 


ro 


X 





V-- 


1- 




m 


ro «O 


,-\' 


ce 




->! 


ro 


p-i ro 




n i-i 


rc 


« 


- ce 




m 


^-r 


r-rc uo 




r' 






1 


+ + 


1 


+ 


1 


1 


1 


1 + 


+ 


1 1 


+ 


1 


1 1 


+ 


1 


1 


+ 


1 


+ 


+ 


+ 


-■ 


^, 


,.^ 


r^r^ i^ r^ 


'O 


X ^D-X X 


r> 


^. 


cr.o vrr 


L.-^ 




_ 


„ 


_ 


_ 


^^ 


X 


•> 


- 




- « 




^a» 


- 


^S' 





« ro CO co 


v^ 


v^ 


.^■O- 




Ln 




•M 


:■: 


^r- 






,; 


■^ 


•O-O CO 


rv» 





w M 


M 


como io 


r^rsx X 


Ci 


„ 


„ 


^ 


r; 


M 




















H M 


" 




"-> 


M 




w 


w 


i-i 


1^ 


M 


w 


« 


W 


3 


X X X X 


X 


X X 


xxxxxxxxxooxxxxxxxxx 



^. 2_ 

X 2 '^ 



5 •'« 



= Sb.î: o o t; >^ s 2; ^ 



OJ S"^ 



2 Q .t: 4: = .r ^ « >_: _ ^ 



"3 - t=.- - 
• • 'es • s! rr fc- ta 

,j *j w ►—.^ -OJ CC Bd ^ 5j ^ 

H 1 I I v: I 



^-TH- ._0 te ^ r»X 



:C ce .^ X " i~-x C ~.ce c; ^; ce X O V.- 
ce c — " co ?; •- ce Le — ^— i-»ce i-e c f^ 
« - ce le 'O îO r^ i^oc x c-. - «- »- n « 



oxxxxxxxxxxxxxxxxxx 


XXX 


:>; r-1 n ?] w 
X X X X X 


■§s 


g 


»-e 




«»i 


ce 


r^ 


?; 


V: 


ce 
ce 


^ 





Cï 


,5 


c: 

i 


ce 


-«e ;o 


xce 

X 3^ 


vr- 




- 


-■^ 


^2" 





le. 


-~ 


^ 


-e 


•3 



--^ lO w l- X c: — — e' r- -- 1 ^ :e t~ X cr. ^ 

- i^ (- l^ l- l- X X X X X X X X X X C. _._._._._._. ^. : 
'3CXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX3CX=^ 



î< ":_:'_■;= 1:; 2; x; 2 



()1(> 





11 


-.- C Crc-^OC C r c CO c 


r ^-x 


".-.- c 


c: 


c. rc - - X 1 - l ^ r C ^— — - - 


z - z 


c r- X C • 




vv V 




\^/ 


s 
s; 


If 


•- oî c; i r- i ^ t ^ c-.yT ^S c x' 


^■■^ z 


c: - 1 -X 


e 


i- 


"5'd"c c c c c'c'c c c'o'c 
+ 


'2 '5 "§ 


"§ "§ "^ ~c ^ 


■S 


1- 


c ro X X c^ X I^^-r l^ro l ^ O C 

^— c^^-!-^o 1-5 1-- C lO ?: v.-rx X « 

V-r c>: ro ro r;^ r: r: « rc r t: - ^-- 

+ 


'«"^-2 


« -. cx^ • 



c o c^.x Oi-o o i^~ c.^— cr.-^ V— -^ ?: 



o ci5 ro c r-î "O a:x vn 00 ^^ r^^^-o ac i.r> oc 'O o 

- « « « -, rc V.— iM v.-rro ?; eo rc r- 

+ 1 I :+ + +i+ + +i 1++1 1 + 1 



« ;C X' I- C 



C O ^f i."! fO I ^ C c^?^ :c 



XXOCXXXXOOXXXXXXXXXXXX>0 






• • • z • « 
^ • ' -s 



u f- ai >< i 



S >- 5< ><>< N-sà; C ><t<ù S^ ^ 



ce 'O rc Ci r: "O O".» ir: 00 fo r^rrcc x »-? 00 o oc 

■ C 1- •- « - fO vrf c r: O -fl-fo c C :"; CrOc^fO»' 
rc v.-r«!^ CO ce X « « N fC v.-»-^:t;o "O I ■» I ^X C. Oi c 
c: ~^ r: c»; r: « ce r<^ fO ro fC fC fO r^ rc rc rc rc rc c^ 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxa>a 



;0 'e -e ^ .c i^ ■— "3 -C e \Z '>Z -^O r^ N T- N C ^ l ^ I ^ I 

co -Q -O ce -e -.C --C --r -e -Q w- -.C --C e -Q -Q -e vc ;r -O <c 
— c r^ -* ic iO (^ X C5 c: ^ T» r-r ».- l-^ cr <~ 00 r: o "- 



(il 7 



— 


" 


— 


- 


■ 


— 







— 


^ 




— — ' — 


— 




— 




— — 


'-' 


"- 


r- 


r 


,- 


- 


c .- 


.-; 


X 


•^ .-: ~- 


X 


-: 


c 


: z z 


l- 


z 


r- 


c 


.-:.-: 


c 


c 


c 


z 


r- 


-- 


^— l ^— 


~ 


r-.'^— .-: 


~. 


c 


i'^. 


■^ ï.-: ce 


^■Î-'C 


-o 


co 


rc 


- .-o 


c 


-rr 






V 




\/ 


\/ 










\J 


vvv 


V 








vv 




V 


:r- 


X 


^- 


- 


= ?; 


o 


c- 


.:^ v::fX 


c 


c 


c 


c c 'î^ 


c c 


- 


C 


X 


»C rc 


c 


= 


c- 


X 


C. 


~ 


c>- 


- 


X 


'^^C^ 


c- 


X 


c 


- - - 


v^ C-i 


c 


Z 


C" 


t^ C" 


X 


s 


' 


- 


-^ 


- 


'-§ ■§ 


"X 


-5 


■-§ L-L^ 


r^^ 


1^- 


I^- 


="c = 


ii 


X 


X 


X 


"c"c 


X 





z~.r-. 7-: i - ex - C". 
•;c X ^-- - - X ^-r c 






+ + ■+ ■+ %-■ I T T I '+ T Y I ■+ '+ + '+ ^' I ■ r ■ r ' r T '+ v '+ 



cxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 



sSs:.~3;;a 



r i -X --r:c 



XXX X XXXV 



'3 ■-£ L 

JOJ£JC 

ar.OiZ 



;/: ol- s -^ 






- i^ ^ ?;^ = 

:;; as ^ -^ ?:. « 



o o c ^ 



- - ;_ 4> Lz; 



wUCJ 1 



><>^oSt:rJo-r*5^N: 



l ^ 1 ^ 1 - r: >-— 



r: Z X tç _l_- .-: X -^ r-. r: - _ _ 
X X X X X X X X X X X X X' X X X X 



^ 1^ r^ 1^ I ^ I 



: ex C ro O - co I-r^v--o-0 - - «-•^ 

-V.— . r -^ i ^x xxxxecc--- 

- I- I- »^ l- I^ l- t^ I- l- l-X X X X X 



X X 



X X 






iS '^ £ S ^ 1 
e ~ cr. e. r: r: 



; ^- ^r: o t_^ : 
■ Cî O ~ as : 



()I8 



I. POSITIONS MOYENNES DES ÉTOILES VARIABLES (suite) 




^ = =-=. - = __ 






o r-«c>r:.~ o m x r: c c en c c c c^-r: c : 






'\ 


2 


cxinxco ome-oco o cco o Oin cin - c c : 


c -o ^ X fO ai Ol OSO w«*:r^»i>^0«OC:«-0: 


li 


<^o 


XX O-j Oi Oi a; c: c. a: n n O: n c: o: O; a. a: a; O' t 

occoccccccccocccccc--- 

+ 


« 


^->-vrr -. in X v,-r;c '-c ai-^c x m r-j ci »- >- c >'^ >n -.c '^■ 

'■ crT r ro rc r; ^^«-rr c c- m c^: ro r; :»: r>; ?; r: r: r: -" r 
+ 




.- ro C ^— rc xr C ■:^'. i^ CTi ?; .n r; o x X 'O Cir^ « c 


X >n C cix ro ^?-.n ^-r i-^ t^x «^ o «n co m Cl^^ r^ c 
~î>:Ln ro^c!-cr: csid en v*ro en f; t^: k 

® i^«^in « ^x' àix* X* x' - «' en ^ d d - o: àirn kc 

I + I++I 1++I+ + + + + + + + + + - 


i 


-X ..^^xx^x^ o^ oicug^oi^oiccn^^ç 


" rv» diôic c c - - c^ «cncncnc»:) ^-rv^in in --c i 
~ x' X x x Ol Cl Cl C: Cl c: C-. C-. Cl Cl Cl C. Cl C; C: ~ C 


s 


: : :ii :ol : : :i • : : : : : U 

: • • t5« • Q.'. : • ; to - 

- -iN-Saig-ï, : :h : : : : :£ :^ 








1 -^-r.- - ^^x cix XX - -cn^— c c - Cl --- 

c - c c ^' vrr».rr.n c cm c rn ri m m m r: r: -- 
X r. Cl et o c c - - r; r m co r^ - — .-^-.-1 ,- _- 

X X X X Si §1 c: §1 Si Si S: Si Si Cl Si Si Si S. s. c. - 




= 
■■J 


:^ 1 § § 5 §^^§"§"-1 i 5 1 5 5 1 f 5 è"i 1 


ir. 


gggiggggëiigggiggiiîE 



619 



C Cico ^-rr (M ?J - rc - r^ C c^; c^: C"^ « " >-Tro iD C.^rr c^' C' 



V VV V V V V 




VV 


:.': c c l-C:C.-t Cir^ro r X X c^: O o C CO t^ « 


C 'O 


o 'C ce 


Ci c: C X DC - c Ci [ ^-o Ci i - c; c; L- c - Ci Ci CiX 


- o 


« ^^ 


CCCCCCCCCOOCOCCCC---H. 


H- - 


« « H, 


? 


-■■S.^4.^?î^ T-^'^ô^ Si^^-^JîS.î? ?s^^.=?>^ 


C CO 

o o 


^-5 S 


- IN r- - c r- c: C r.- ro « rc -r>->-rrcr: ro c»; co -< co ro 


ro Cl 


« <^; « 
+ 


• - C iC J ^ - c- -> C. C X O X - >- C Ci' f- c: iTi -^O 


- [^ 


ore CCI 


X c v.-rx ce Civ,-rcc rc -xx i^c^ c:;o v.-rv.-t-x c; co 




« v3- 


"- k?^ ro Ci«ri Ci ^TT r^ r^rc co r^OiO OO ;>' i- OiO" 

+ + + + + + + +I l + l 1 1 1 l + I + l 1 


« « h- C<tl 

+ + + + + 


Il rc ~^'?^ »~ »n r« c: ce fo lo ce ro w c^: co '^d- cn lD ro 


iCi Ci Oi Ci CiCiCi Ci O C O O C C C « c^îcocococc 


v3-^-!->CfLO yD 




•i Ci Ci Ci c; Ci c: Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci Ci 


Ci Ci Ci Ci Oi 







s 

II 

1 ^1 


• * 
■ ^ 

é ^ s 

lii 


"r 




4 
> 

OS 

- 1 


■fcâS 


.* ! ! 

* « . a 


i 


> 










--ce ;c 

ce ^ 


c c c 

■i Ci Ci c 


■i C 


"^ i 


c<- 


ce^ 
cec<- 

i Ci C 


ce ce V--V- 

■iOiCiCiC 


•i.e t 
c^: - 

i Ci c 


■- r 

iC 


i 



>- "-I n ce I 



-Tte »e ;o X X ci Ci c c c ?: ce ce ce > r 
3iCiCiCiCiCiCiCiC c c c c c c c 
: X X X X X X X Ci Ci C: Ci Ci Ci Ci c: Ci Ci Ci c^ c — -^ 



(_- ^ ~ o 



6-20 



« ; i j \/\'\' 



s 












(i 


QC" c' 


-"£ 


i^;r «N 


«•O c .-^ -,'~ '' r «t ;2 c iT. z i^ 


u 

s: 


1- 


- - 


- -: 


r: -: r: 


-: ~: rc rc r^ r^ r- ro r- r^ r'r r'; r-r r 


+ 


1" 


ë^?. 


.5-3- 


C^. :^: C 


« o: in O C ^T - '•£ r<^ C. ?• ?: ?: ■ 
« C OC CT. C v,-^- C r: C-.--^ ^^X - 


+ 


M -: 


+ 


T '+ 



-o 
"oc 

c ^« 


1- 


-' 




et 


'2 


X^ t^- 1^.- l^.-î 

r;NrC^X X ^"x^.'^" 


'o" 


?:' 


S 


£: 


;c' 


^i 


X . 



r^-'t X te ?: t- - X {•: 

+ + + + + 1 + + + + + + 



^ XI x; c ;o ro c r;- - 

V + '+ + + ■+ + 



^:^:^^ 









rx". X' 'O r: I ^ w X ~i C rc r^ ce 00 C 'O rc C l ^ - « 

- C ^; «•: •«■-r O C O C - "^-r C - c>; C I ~ C ~: r; - f 

r^X o; « c: ^■rt.'î -.C O |-^X X OC C. C C - ^! ?; rc v 

M « - « ?•: « M « w M «>: « f>! ï>; d ft rc rc c«t ^t ï"" 



r-.-O - ^-•^— rc i-i-r-X - 



w 'e 1 ^ I ^ I 



îT ^— r^ C ■ 



■i-i-i-r 



;e t^^ oo r: c; — T* c^ •-- ..-: :c t- X c: c: -^ 



(vil 



;c o c c >r o r c '^^ 
■ r ir: .-: r-: r; ^fl- «s c r^ 

" vv"v"v" ^ 



X r: C: i^r.<r: « r^x - C:x i ^ ?: x « Ci C. i ^ C X - t^ r; - r: 

K + + + + + +I++I+ + + + + + + + + I +-H + + + + 

~: «^ r^ rc ro ro ^— ^— i-'^ VC 






< : :< :6' 



. « . » s . . . 



•. ?. w <! s: -j: ^- '^ 



: z V 



^ « « X « 



'■< s:< 



y; c/5 > 



« vt "^ ^ 



r-^><;/:r- — -^-^-^-^ 



'■< ^ ^ ô: 



- X :>: C-- t^ r ro r: i -X - CT.X l - ^: X r: C Cr. l - c X - 

- C - C cm - t^r: c»-s-c";^— O - Ccc - o 0'r-~.-r- 
-fl-^-T'.': »'^ 'O i^X C; o c c - Q ^'- n « r: ?: ~; c^ rc r-: ce 





• J X rc 


'9 «g ^ --9 u^'^ ^ -r^ ^ g-- 5- ? ;• g-- 5- 5- §"- £ E E s r : 


i^i^i^.-. . .-. i-.-.-.-i-i-i-i-i-i^i-i-i^i^i^i»i^i^i~ 


^ «^ w 


iç: ?, g; ^ ;; ?:' H ?; '.^ ?2 'r; ?£ 5 $ :: 3-' :i :- ^2 ^ ^r 2E 5 = 





.Z..Z. :^ji..zi.z.jzi^j^jzi^~;^~. ~ — — — — — — 



022 



(A 

S 

H 



ir 

-< 
a 


S 

; ^ 




-.!^ c I^C C lr^ ^rf o >.r' Ov.->in C C^. vr 


VV V vv"" " 


1 ^ 


00 -o W 


«kO o^wo o o oii^ c>^»«ir) o o c-c 


O CCiTî 


r^ "-< « ers fc« « (N «s "-H « O >-« r^ ?i >- ". ir; 




^o 


LO '-■^ i.O 


r: ir> ir; lO lo >n .r: l-^ .-: i.~ ^r? .r; w.^ L.'^ vr '-C "C 


+ 


l« 


+ 


L-^ r-r c?Tr^ ^^ !^^ î>r r>' (tP r'" ^' î^' co -" ^^ r ~ 



i-ro c-.;c -< -o 



c c I :C c 



+ + +"'^1 + + + + + + + 



o r^ « o; r^ c: c 

« - - >; r^' 

+ + I + 



'"2 ^• 
+ + 



cr. cr: cr-. cr: , 



C5 C. C5 c; Cl Ci O c; c: C-. r^ 



^ "^ ^ ftn :S ;§ < M^ ."i^.iri^ .£=,.' .2= J *f -1 3'"^ r 
^ X x^n '^ SI ^'-^ !I!'-<<fa'-<N;<at;a.:=.'-<y?;. 

"b *îr -"^ o-.-ô vc c r^ X c; = (■- r c; r» ri q cvn ^ ^■ 
o -3 io co 1^1-^ Noo_x de c;£;. cr.ôiC^Sî^S"''"! 
o; Ci ch O; Oi c. o-."o: a:"c; cr. V. c^ à: cr. &. &. '&> c^ à: 



I - r ^ I ^ r^ r^ r-» r^ t^ r ^ t ^ I 



<- X cr: cr 



^ t^ r^ i-~ r- t^ f~ t^i 






i 



6-23 





= „ 


^ - > ~ =_ ^„=__ 




: C o z o c o 


m o i-O o C o o lO .-s i-O « r: C >-r: O) C X C ro r; 


: i.-, cT: ir: c rc m 


-: ^—îC O O ro L-r; r OiX C -^^^rc C t^-ro C C 


\/ \/' 


\.' ^' \''V V 


3 o L~ o r ^rro 


C vr yc c c c c-o c ic :«: x ir «n l.-^ o x x c. r: 


; - --■ c-yr- ^, j: 


c: - r^ r: X - w CVX t - C.X - - - C X ~X X 


=^^^^^- 


i^ r- r^ 1- r^ r^ r^ r^ i - t^ r^ r- r^ r- r^ r- i^ r^ r-X 




+ 


; .ir-.Û -~ £-^~ ?" 


X ;c c « ?• - ce ~: r^x - c o x --C x t^ ?■; i - 






•« r- -■ r: r: r^ fs 


^— r: -. .-s .n r; c>: r: M fi^ w ?; r; c: ir> - - ro î^i r: 
+ 1 + + 




C C-.^n 'C C u^ O X C'. C 3 CaO - ro - O ^T ^. :>; 


*■ + + + + 1 + 


o X C-.O X - w H. X: r-X rs r^es c i^X) v^>-n « 
l+ + -t- + + + + +|+ + + +i++i+ + 


-?rv-.?-r:^iS 




^.î^\î-^S?S2?S:^Î^SS.g-V?^ o C - ^^ « ^,.OCOCO.O^.^ 


rr-??£--?? 


C-. Ci c^ cr. — CTï c; O O O C O C O O O = O O O 









* ■ 










2 es w 5^ • ^>._ — 

•03 ~ §>-^ F^—-*; 



c Ei s 



y "t "? f i-' * ^ ^ -g >^f :'?^- - ^ ^ 5 ^ =^ -r - « ^^ ,=ti; fi 
iJ lî î iH ~ ' :2 ^ ;2 ^ — "^ '"S '"o ' .-' "S^J ^:' '* '^ ^ ^ _' ^ ^^ ?^ 



• '; w X 'O L.-5 X C'-^ X - - - '-r: r^oo ?: r^ r. c l ^w ^:?->-n ►■ 

— r; c - vn -" vrr ^ ;x: r- r-: vr-eo es v/^ — -. ly. \Z lo v^- — j^ vrr 

cçrOfOf^XXXXX C:cr. c o o - ?: r>:coc^r^rOirtio;C 

" ' -occcocoooc 



ri xn tn >f7 irt u~ u'; irr i~ vr; lO lc Lft L-r C C _ _ _ _ _ 

^' ^' E"' £"' ^' ^' ~"' ^' -="■ ^^ ^- ^- ~- ^- 9 c c o c c c c 



r^ 



;< 'î '-x ?^ .s .î >r = '^ ^=^^^^^«-2 »^ oc V--X X o o co v^L- X 
"2 ""2 2 2 'E "£ ^ r; r-. Ci C-. Ç-. c-. c^ o o c o H. - « ~; ç«, „ ^^ co ce 
r^ r- r- i - I - i - i - r- t - 1 - [ - t - r- t - r - r- r- K r- r- r- r- t ^ r^ r^ r^ î^ 




<?" lO O l^ JO C: ~ ^- '^' r^ — u-r o i— X Cî O — c* rcr lo ce i-~ X —" o 





im 



S 

H 

o 

H 

-a 

M 
H 



^ 


1 -< 






:: 


1 * 


1 -i -: r; rr: 


>-:^— .-^r': c TC rc vc X i-~c -'-r z >-: 












-« 


1 ^X C".X 


ex i-x ^:x cx;rxxxxx i-c 










■r. 
l 


1- 


X X X X 


xxxxxxxxxxxxxxxx 


+ 


•a 

s. 


l« 


S-Sf.T. 


VD rc X X -o -'-5 1-- - r- 1-^. ?: C:. 






- r: T- -: 


"• ^~ " *' ~' ^~"~ "■ "'■ — ""^ ~ "■ "■ ^~^"*: 






■■C: -^ t - I - I - I - I -X X X X 



5 C C C C Z 6 



?^ " * '-^ ' c- >. " • "E: c '• tz '- '. 



•E:à. 
« O. 






s:::^3;y:-<s:w3:wr-><t 



«_>>rrir'i-t c i-i-c>: - ^— :»; ce X rj '-r £:^'S-. 
O lo I - I ^ i - I - I ^x X X X cr. c. 5; c; c. c 'é 

?; ?: r; ?: ?; ? S ««i c: S ?; ?: r: pi ?; « r: :>: 



— -^-r;C; i-X C^ - ?: t-X 



r: -: r- ?■ c ?: c- r 



6-25 







-_ > — =E « > — — n: — — 




l^ t- 


I^ c 


.-^.r^ C >n C C ^r!-v--i.'î X >-: 1^5 ir; c >'> C O O C « oc C O 


c - 


?• - ro C :~: ro - a: ^: C.X ::: C c-: cro C ^* C ro C-l-'î lo 


V V ^/ V V V . 



C cr. cr; r: t^ c C o r"x x -c^ i-x r-.x ex Ci cî >- x c « 



X X X X X Ci' 



^ 


- ce c !?• fO m -^ 
~^ i^3-ro Cl "OX 


o >.r! Cl 1"^ « 'x> w X ro c c ^-f-o X r-^ "- li^ vrr;o 


-3- 


V-- ►- rc Cl « Cl « 


rO c: >- -c v^ Cl rC Cl o CO C! Cl " " « Cl d M Cl 

+ 1 + + 


c 




X c< l'-.r; ^vr: c C;^-r r^co t^-x; ce ^ro c^^^a-O; 


- 


C'.i-'t >': in V3--0 ^rfx ce - rc 'O lO r^ro w lo co r^ 

« >n ro ce vfl-LO -o rc >o « « co HH ro M eo tn 


-n 


> ;^ ^-r i-i fo ro Cl v^ 
1 + 1 + + + + 


ce Cl ce X c i^ Cl o>-i" CI Cl t-^co v^-'o ce ce « ue 

« -«^^rr Cl "^^ « •- CO r^ Cl CO l-i ^^lO v:^ CJ ci ci Cl 

I++I I + I++I+ + + + + + + + + 


r; 


X fC X c: C O O 


« r^ o c L'^ vrr i--re .e v^H- r^rî X lO ci « r^ O: ci 

co v^lo co co m >- -.-r^^co ce u-5 « M ^rj- 


w 


Cl ro rc v^T^S-lO o 


t-^ 05 o « Cl v^v--ir: m O r-X Ci Ci o Cl CI Cl Cl 
« 1- CI o Cî Cl Cl c; c: Cl Cl Cl Cl Cl co co co co ce 


S 


= = O ^, = = O 


cccoccccococcocoooo 

Cl CI C! CI Cl C! Cl Cl Cl Cl CI Cl C^ Cl Cl O Cl Cl Cl 








; 




«; 



^ c 



s s: 



ay 



ts o y = w 



w . o 



• i 2 2 T3 « -c -^ 



c :- = ?► _ >»^ i. 



c :^ « ='^^ 



^^r . . ^ X .li ÇH ÇC 






s s I Cl.,, si trQ I I I '^ 5m \m ^S 

c>50^QbwN;>i53^cu>'a-i, 



- c cice ^T r-^ c c—ce Cl ce X c ^e ci cc^a- ci ci r^ie ^rfce ce ce ci tn 
ue 'O ^3- — ce ce « >^t ►" ^^^rr ci v— • « ►« ce t^ ci ce »■ "-ri-L/î »<r ci ci o ci 
Cl c: ce ce v.7f^3.io ce i^ es o •- ci v;3-~*o lO x> r^oo cj C5 o cj o ci c: 
«««««„_.««« J^J-^!(^^(^Jf.)J,]~;f>]c^^ (S] l^l(^]co:r5cecece 

occocococoocccoocococccocco 

Cl CI CI CJ Cl es Cl o d Cl Cl Cl CI CI CI Cl Cl Cl CI CI CI o Cl Cl Cl Cl Cl 

r--x c: c X ciue Ci ci x ^a- - ir: r^ c - ^-r c ^ X X es o ci ^^vrt-ce 
r^ t^ r^x XX OiCic « cicece v^r^e L.e »-e ce ce ce i ^ v^^cc o^ c^. o^ ci^ 

. -. .. . -. -. J>, ;^ ^^ ^^ ,^ j^ j^ j^ .^ .^ ,^ .^ ^^ ^^ .^ ^^ j^ j^ j^ ^^ 

r^ r^ r- r^ r^ r^ r^ r^ t - t - r^ r^ t^ i-> r^ r^ r^ t^ r^ i^ 



[^ [^ r^ r^ [ 



'909- 



4o 



(r26 



I 



> 

1 

i 

i 

o 

i 

H 

H 

H 




= ^ = _ ;^ ;^ 


u 


s 
S 
s 


V V V V V 


1 


iDOweooiOCO»- a^'5 ro va- l^^ v3- o ►« vD vd-ifi l?; c 


Oioo cr. o « œ Oioo X o-.x co Ci'O x x o x ^n r-x 






i 


„ 


:^; r. c>; r: r". « es l^^ « w « « es f>j « « es c: j>; r: p- 
+ 


u 
■a 

M 


« 


ro O co r«-5 vg-v^'O V3-0 es r---0 X in O --Ti-.n i- 3^ r^ v- 
t^O ^ o lc V--3C C^ r^X « ro r^ [^ ►- c «î C rc i - C 

r; rc r; r^ r^ ro es - î^: es ro o c«: r: ro ro rc c>i M r: f. 






i 

«3 


- -C V--.C r^X r; c l^- C i-^ - l^ r:cc ■- r: r^ S •- 


^cc X v^X ^^v^a* w r-«rcur5 es d^ es c«^ ;o *<1" Oi C C X « 
i_o m L^î es ce vT^^rc fN M vs- w rc .-;»o- 


"f^Oieseoo Ôi- r--j3iro LOiOiO i->ivâ- es*o^v^x ift 


o 

« 


* r-X o « - « ro lO X es Ci OXro ro OU5v--t^«v3-r- 

i-O .-C if; « lO es lo es vrrir; - v^crj c^ t. ,. a 


^ ro co vâ-vjt''-!^ ^* O X* X X* 05 à O O « - es f: ?o ro rô 
roroeOfOcorcrorcrccorcco v^vrrvTv3-va-^--v--'s--va- 

" O O O O O O 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 6 

r^ « es e>! es ?■: r-i es r« e^' c: e>) es es es C! es ?' ts es ei 




s 
e 


'^ ixi-a:, ^a. -^^ '^ > -^.ik > X r- ^^ > ^si -r- > ù ■ 




i^ Oi CM eo -o Ci - r^-O ro i/î u-; :c c^'^^ c^: '--^ vs-v--x ir. . 

«-esesf^es«-vr«»-OrC"-i-CC«- v.-rro - ^W 
fO fOvfl-^Tfif^ ;0 -^C X X X OiCiO O - - n ?:rorCe*5' 

OOOOOOCOOOOOOOOOCSCC* 
?■; c>i e^; ^; «s « es es es <N es e>i e>» es .*: es es ft ?; «s e^ 


x 








y; 


t2^^?.^3së^B§.Es^si'i-iiièSl 



627 



I^^ fT c rc :C TC O r: 






V V V V 



VV V 



V V 



VV 



C-.'-C: lr^ c « ■-> 00 Ci O OIlO C iTi O'C OOïOCT C T^OO O O OO O^n 

t--x"'r « r-> c^'X (TJX) vr « c.oo ►- cr; - Ci Oi s-.oo oo oc^t» oo oc ocT cî 



o OlOCrO 



-h+l+-t- + + + + + + + H-+l 1 + 1 + 

ir; c^! CiX zc ce x 









cCc--.— •=,-. 

2 • -• • • = .- ^ ^ • i s^ - ? «^ 

>". s r^ s = ^' s" S" >^* • ï^ î >". è î> 

'^ = ^- = = ^ cj ;j ;j ^- /^-x a > ? 

- - ^ - - 1 ==^ =^ î' I !^ ;? ^ »=; -^ 



r- I-- i^ r^X_x_ 2 -^ S S S 5 ^ ■" ^ «foc^sifscccs i^x CTî c o -. 
^"c TT"c "= "="^c 'c ■"§ 'o '= 'o "c '^c 'c ^c "c 'o ""o 'S 'o 'c 'o 2 2 2 

r: -: r: r; c: ~: r- î^ cj :m r; m m n c^ f>i rj n ?j p: ~: c»; c: « cn m «s 



D r^ 


!^^■^2Ç 


r- t ^ r - 


r 

r- 


f- 


?j 


^ 


'r^ 


1- 


i'-- r-~ r^ i^ 


12 $ 




fl3 -ï 




?| 


— 




— ' 


• i~^r- 


I--1- 


f^ 


1 . t^l- 


:^i-X 

t^ «^ r^ 


gixx 


X 


X 


o 


-^ 


l^ 


X c: 




.^ 


o*:r> 


«sTi.': 


s 


r; X 


2: 


— ■ 








^ 




î:S 


— , 



628 



Oi a^^o v:3- CN cr> r 



: ~a- CT: c; ^" fC "■ r: X w f'; r>: c 



vvvv 





1 

■< 

S 


CGC 


cooooccva-oooci-'^u's r^ro un in 




X r^x 


Cî ~ « o o: Oi cr.X :0 X X CT:. C-.ii^ X C5 c:x 


e 

i 


|. 


?■ r; r; 
+ 


r: ?; "r; cv ri r- r; ~; -r r^ ri r^ r; ~' ^: ri ^ Is 


1 




+3,65 
3,35 
3,36 


.nu'; - V.— - ro H. m X X « vrrv-. C-.X^rc -x,^ ro 

+ 1 + 






« es vrr