(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Calendrier des courses de chevaux, ou, "Racing calendar" français ..."

Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //book s .google . coïrïl 



J 



! \ 



s \ ' 

I 



r 



r I 



/ 




f 



I 



>■ 



/■ 



■ \ 



S^ " 




\* ■ 



\ i 



f,*^ 



CALENDRIER 



• • 



COURSES DE CHEVAUX. 



PRJX , rdié en fueau ; 

Vol. i*', coNTEifANT LES GocRSES DSPUI8 1776 à 185 s 

iivGiusiYE 10 £r. 

V#L. 2, (CBLCI DB 1854 ET 1835) 10 

Vol. 5, (1886 et 1837) 10 

Vol. 4 , . • ^ : 6 



« • 



PUBUC UBBAR^ 



V 



CÀLO^MU:.] 



t t ^ 



iURSES Df- CliEVAs 






oi 



1 1 



POUR L t > ^ i r.S 






f/ • t 



PAR ïnoriiS liiirî.r. 




>\'. 



;-^-^ 



VOL. iir ;-^ . , rK 

■î '• •• \ ^ 




i 







GAÎJGNANI, 1S, >' K ^iV^EK.NK; 
l'.Vctbcr, a Tivolt, .*>! . aijK Blanche; kt ch^x 

TO«« LES LIBRAIHKS liA>S 1 LvS L'ÉPARTiîllBiNS 
OC ». T A x»Li <;.^Mip:;& siTABLiES. 



1838. 



/ 



i 



CALENDRIER 



DBS 



COURSES DE CHEVAUX, 



OU 



"MCDIG CALENDAR" IBAIiCMS; 

POUR LBS ANIfBBS 

1856-1857; 

AYEÇ UN ÂPFENDIX CONTENANT LES COURSES DE BELGIQUE 

ET CELLES D'AIX-LA-CHAPELLE, PENDANT 

LES MÊMES ANNÉES ; 

PAR THOMAS BRYON9 

Àutewr au "Manuel de VÀmatewr de$ Counet," et du *^ Hart 

Français ou " Stud-Book.'' 






VOL. ra. 



V 




GALIGNANI, 18, RUB Yitibnnb; 
emu l'Autbur, a Tiyoli, 51, bub Blaughb; bt chki 

TOVI LBS LIBRAX1UE8 DANS LES DÉPARTBMBII8 
00 IL T & DBS CODBOn ÉffABL». 

1838. 



PARIS , 

lUP&UaaiB DE D*Q&TUBIB, WORK» ET C*, 
aUB ST-PIBBBB MONTMARTRE. 






% 



i^r-^ 



■\. 



\ 



• «• 



^ 



•-/ 



lit €oune au etocbef aur» lien le 99 mars, à la croht de 
Bernay, trois lieues au sud de Paris ; les cheraux partiront 
de Verrières , et le but sera daas un dugnp à gauche de 
Beraay. 

4 

On a rintention d'établir des Courses de chevaux à St*Ger- 
main-^n-Laye ^ dont mention sera faite dans les jounuMut. 



>: *' • * 






« » • « 






• «. •>•. 



TABLE DES MATIËRES contenues dans ce volume. 



Ayîs * » >. ii 

VtàÊKtm .•*• .....*.; r 

Lifte de MU. les Somcscrivbs ix 

Introdoctieo » «..«•....•..* •..•..;. 'ka» 

Décréta, ordonnance!, arrêtés, règlement, etc nxTîi 

Séglemens du Jockey-Clab fran^ab czi 

Arritf ■ du gouTemaiaent depuis la publication du dauzième voluma . . . clTiiii, cczxxiii 

Liste de HU. les mambrea du Jooke:f-Club en 1888 , . eeix 

Idem, reçue depuis le 1*' janvier S74 

EtplicatioBa d«t abnJMationa cxlvS 

Règlement intérieur de la Société et du Cercle.. cciii 

Ident da Boalogne-mr'-Her. • « . . aalii 

Idem, des courses de Dieppe (Seine-Inférieure) ccztîR 

îdam, des cowtea d« St-OaNr(Pas-da-Ca49ia)[ ccxai 

Idem, des courses de St-Lô (Manche) 21S 

Idem, des couBies de Cherboui]g (Manche) ....... ;^ ccEKvfi 

Projet dYtablissement de courses de cheraux au trot dans la Normandie ..... ccxxir 

Obserraliona sur lea courses des Hautes-Pyrénées. cexxxi 

Société d'encouragement à Caen, dans la (Calvados ^ . . . '. cdi 

Société d^eucouragemeni Palmai » ^. ...... ...... C(4ni 

Explication des termes techniques, etc ,' cziTÎi 

£xtr aiu : du Joun»} d« Pwm , 1789 et <dtt Tableau de Paris , 1783 clz 

Histoire (1*) de bng Pépin, un des premiers^ Coursiers qui a couru en France eWiii 

Nécrologie. Le fan M. BAT ^ 274 

Notice sur les races de cboTaux arabes cWiii 

P«ids et mesures anglais * ....,..».. ». •■.. clvi 

Courses de chevaux en France, en 1836 et 1S37. 1 là 157 

A^ppendix, règlement des courses, et courses de Belgique, au 1836 et 1837. . . . 169 

Béj^Ieme ns et courses dUix-l».ChapeUe, i a 1 S36 et 1887 190 

Liste des cherauz gagnaos en France, 1 836 et 1837. ,..,................«>• 229 

Liste des cherauz. Les prix royaux, etc. \ en France, depuis 178.? à 1437 inclu- 

siveraent 37^ 

Liste des chevaux gagnans en Banque et Aiz-U'Cbapelle, en 1836 et 1837 ' 2lt9 

Liste générale des noms des propriétaires et d«s cbtva uz 145 

Couleurs que portent les jockeys des diiKrens propriétaires ccUi 

Courses i venir en France C. 105 

Etalons des haras royaux et haras particuliers à saillir en 1858'. 9t7 

Annonces , 273 



LISTE 

DES LIEUX DES COURSES EN FRANCE, 

DofU il est fait metUion dont ce volume. 



Aix-ia-vnapeiie 

ADrillac 

Arles 

Aach 

Bernay {course ou clocher) . 
Bièvre {course au clocher) . 

Bordeaux 

Boulogne-sur-Her 

Bruxelles ■ . 

Caen 

ChantiHy 

Cherbourg 

Compiègne 

Dieppe 

Liège 

Limoges 

Nanles 

■^"'ï Champ-de-Mars î" " 

Pin (le) 

Poin|iadour 

Saini-Brieuc 

Saint -Ld 

Saini-Omer 

Saint-Trond 

Tarbes 

VCTsailles 



Ha inc-et- Loire . . . 

Cantal 

Bouches-du-RhAne . 

Gers 

Seine -et-Oi se . . . . 

Gironde 

Pas-de-Calais . . . 

Belgique 

Calvados 

Oise 

■ancbe 

Oise 

Seine- Inférieure . 

Belgique 

Auute-Vienne . . 

Belgique 

Heunbe 

Loire-lorérieure 

Seine 

Orne 

CorrÈze 

Côtes-du-Nord . . 

Hanche 

Pas-de-Calais . . . 

Belgique 

Hautes-Pyrénées . 
Seine-et-Oise . . 



PRÉFACE. 

Je me félicite dbvdnfage, de jour es leur, (ftp- 
prêcher du but auquel tendaient tous mes efforts 
lorsque j'eHS l'idée de eréer en France un Galen- 
DiusR DE GouRSEs à l'iustar du Booms (^^'if^^f^àar 
anglais. 

Mais aussi que ne dois^je pas de gratitude à mes 
généreux sous(n*ipteurs » Aon seulement pour le 
bienveillant patronage dont ils m'ont honoré , 
mais encore pour lés notioos qu'ils m'ont four- 
ni» et l^ppùi qu' jès m'ont accordé ? G'est avec 
un vif sentiment de plaisir que je saisis l'occa- 
lion de leur adi;«i9ser ici mes r^merqiemeivi et 
rtiofimage du succès ^m je ' leur dois. 

Oui, Messieuis^ c'est à vous^>.à vçtre ooopén^ 



( vi ) 

tioD puissante , que je dois la réussite de mon 
ouvrage. Je serai fier de continuer à me rendre 
digne de votre patronage, si honorable pour moi, 
en apportant à la rédaction de ce livre les soins 
les plus minutieux et l'exactitude la plus rigou- 
** reuse. Par votre prQt^of;jbDQ^ Messieurs, et par la 
généreuse Association qui s'est formée pour l'A- 
mélioration de la Race chevaline en France, nous 
arriérerons €nfm à sa parfeite régébération. :* 

♦ • • . • . < : ♦ . : . f • 

Cette Association , ainsi que le €ÀLBNpRi£ft 
^BB GouRSES'j portedt déjà: leur» fruits. Les idées 
surgissent et abondent. Le cheval, ce bel etinoble 
animal, aura bientôt un blason à lui ; la perfec- 
tion deâ fQrm^, les boaMiés de l'ieastmt>ie,. .l'agi- 
lité du cor pa stoojat ses litres dé noMas^e ; 6t en 
évitant : avec soin : les : lôésallianee^ , on |)onrfâ 
compter^ de génératk^nn géûératioa,i les nobles 
proue$^& de éeua: qui: se. soiit: rendus cébèbreisii 



'-'. '-' '.. . ■.'■ '.". 



• • • I 



H y a ôttflïi iBrt Fraticè déShottiihé* q*i âppré^ 
eient tout' cie^ qli 'a* de [noblesse l-ètéiv^ieè ^o ehè« 
val. Ils joignent à de profondes connaissances 
une vOflonté persé^rante , et -ne reculent point 



( Viî ) 

devant de généi^Ux sacrifices ; ils reconnaissent 
le mérite de cet întelligent animal , de cet ami 
utile , intrépide , infatigable , qui partage nos 
plaisirs et nos dangers ! Gloire à ces hommes ! car 
(fams les soins- qiiMls apportent pdur obtenir l'a- 
mélioration et la perfection de la t^acè de ce bel 
animal , il y a de ia reconnaissance. 



»«i: 



Parmi ces hommes qui ont le mérite de s'inté- 
resser à tout ce qui peut contribuer au bien-être 
du pays, il en est plusieurs qui viennent de me 
donner d'importantes notions sur les Courses de 
Normandie et dés Hautés-Py rénées, thdqùe ville 
pense à s'en créer , et oii ne peut se faire l'idée 
exacte du changement faVôrabte que ttfes Coursfes 
ont apporté au système pernicieux des éleveurs; 
c'est une épreuve qui les force à les nourrir 
avec de l'avoine , chose qui n'avait jamais eu lieu 
avant l'introduction des Courses dans ce pays. 

Depuis la publication de mon ouvrage, il s'est 
établi nombre de Courses dans maints pays. L'es- 
sor, comme on le voit, va croissant; Angers,Caen, 
Cherbourg, Pompadour, Gers, Versailles, ont eu 



w ) 

les leurs ; St- Lô aura les sienae^ oettf^ wnév- 
Les Courses deviennent un besoin et in^éres«eat 
I9 prospérité nationale. C'est pourquoi le Cat 
LENDRiER devient de plus en plvis éoptifl^mnient 
utile et rend d'immenses services. ILa continim* 
tion de sa publication amènera l'amélipration 
complète de la race des chevaux, résultat de U>iis 
mes vœux et de mes constans efforts. 



Je termine en assurant à mes souspripteurs que 
je me ferai toujours un devoir et un plaisir d'ac- 
cueillir toutes les notions qui me seront foijirnjias, 
à l'effet de rendre mon livre aussi complet qu« 
possible : lea Courses à venir , les étalons à sail- 
lir s^ont mentionnés dans le quatrièm^e volume. 



LISTE 

DE MM. LES SOUSCRIPTEURS. 



s. M. LODIS-PHIUPPE I", ROI DES FRANÇAIS. 
5. M. LÉOPOLD !•', ROI DES BELGES. 

S. A. R. MoiTtBiGifBuii LE DUC D'ORLÉANS. 
S. A. R. MoifsufiiiBim LE DUC DE NEMOURS. 

MM. 

Abel, Frederick. 

Adam, Al. , Maire de Boiilogtie«sar-Mer. 

Adam, £. 

AlftOQ, Migael d* 

André, Loais 

Apperlej, G. 

Anoin de Foagérais. 

Armand, maire de St-Omer. 

Anber. 

Barnes, Richard Barnet. 

Barron. 

Bastide, le baron de la 

Baj (d* Angers). 

Badaghen, Abot de 

Beanmont, le comte de 

Bêcher, Gapt. Martin. 

Bellnze. 

Bernay, le vicomte de 

Bemis, le comte Léon de . 



( ï )■ 

MM. 

Bescop. 

Besenval, le comte de 

Betbmann, Charles de 

Béthane-Solly, le comte Charles de 

Biel, le baron de 

Bioche, directeur à Glunj. 

Blackshaw, Aaron 

Blanc, ËdJV^i^i* 

Blangy, le comtir Gaston èe 

Boigaes, de 

Boissier, le coiBt«-de 

Boisgelin, le marquis de 

Bonqr^nd DesmwsoD^ de 

£onneiral. 

Bouren. 

Bourgand, le général 

Bonries, te comte de 

BoaTÎcr (<fe JusBeyO. 

Bowes. 

Braiton. 

Breoil. 

Briggs, Samuel 

Brinqnant, Léon. 

Brown» DaVid 

Bruce, earl o£ 

Brunswick, le duc Charles de 

Bryon, père. 

Bury, lord. 

Caccia, Maxim 

Gaillard, Edouard 

Gaillard, Marc 

Gambis. le comte de , , , , 

Garbonnière:», le vicomte Adolphe, de 

Garregr, le marquis de 

Carter. 

Gastellane, le comte de 

Gastillo Fiel, le comte de 

Genac Sansoulet, 

Cérémonie. •' 

Cemeu, le baron de 



( »i ) 
MM. 

Gbampfea, le comte de 

Champagny, Jules Cleïjoa de 

Ghamplatreuz, le comte de 

Gharittie, le colonel 

GhateauYillars, le cotttfe dé' 

Ghegaray. 

Gheppî. 

Ghester. 

Ghntaus, Ollivier. 

Glairo, adjadant h l'École BWKtaire. 

Glermont, Mont Saint-Jeaù. 

Gockerill, Charles James. 

Goët-di-Uuel, le baron de 

Gornelissen, le comte de 

Gorringhain, Frederick. 

Grémieaz, Eugène, 

Grémieux, Félix. 

Groix, le comte de 

Croix, le marquis de 

Dalton (dte Tarbeé). ./ 

Dalton, Mîgucl. 
Daru, yicomte Paul. 
D*Angerot de St. -Martin. 
D'Aure, le Ticomte 
. Deguize, 
Decazes, le duc 
Denman, le honorable T. 
Delarroque. 

Démidoff, le comte Anatole. 
De Vion, Achille. 
Beslandes, maire de Dieppe. 
Desmazis (de Rodez). 
De Vion, Auguste. 
Didon. 

Dieskaa, le baron. 
Dittmer» Adolphe. 
Doe, Roberf. 
Douglas. 
Drake, John. 
Duchauffauld, 1< Ticom=te. 



( xii ) 

MM* 
Duchat, le 

Du mie, le comte René 
Dupont Adolphe (de St-Lô). 
Dupont, Ad. 

Dntaillis, le vicomte Melin 
Duval de Beanlieu, le comte 
Duval (de Montier-en-Der). 
Dnvmer. 

£ckmnbl, le prince d' 
Edeline, le colonel. 
Emnndts. 
Ëapinats, de 4* 
Esser, Jacob. 
Etoiles Lenormant, d* 

Faletans, le marquis de 

Fancourt, major. 

Pasquel de Gourteuil. 

Ferlé, le marquis Femand de la 

Finguerlin, le baron de (de St-Maizent ;. 

Fitz-Gevald. 

Fiolet, Louis^ 

Flenriau. 

Fortet, père 

Fortet, Firmin. 

Fougérais, Charles Aubin de 

Fould, Achille. 

Frazer, major. 

Frossard, le baron, 

Gabillot, Charles. 
Garnier de Laroche. 
Gatigny. 
Gommegnies, le comte de 

Goold. 

Grammont, le marquis de ^ ^ 
Grandemaison, le baron MUiin de 
Grange, le marquis Conrad de la 
Grange, le comte Frédéric de la 
Grange, le marquis Jules de la 



( ri« ) 

mm» 

GranTÎlle, earl, ambastadeur de S< M.'Britannîqiie. 

Greffolhe, le comte Charles. 

6re£Eulhe, le comte Henri. 

Gricourt, de 

Crneres. 

Griffiths, James. 

Grimwood, D. 

Gvastalla. 

Gaento. 

Gnichard. 

Guiche, le doc de 

liall, Gaptain BasO, a. n. 

Haoïilion, Sir George 

Hart, Henry. 

Hawke, Honorable Martin. 

Hédon^Ue, le comte d* 

Herbette, 5t -Armand ï 

Herlen, d* 

EBndenlang, Aimé. 

Hinnisdal, le comte d* 

Hocqnart, le vicomte 

Holcrofty George.' 

Hoorick, le chevalier Van 

Hoorick, le colonel Van 

Hope. 

Hottingner, Philippe. '' 

Hotton, le chevalier colonel. 

Honël, E. 

Hoossaje. 

Howard père. 

Howard, Edward. 

Hobbard, N. 

Haghes, Bail 

HoAmann, maire de Versailles. 

Uosson, G. A. 

Iviy, le baron LéopoM d* 

Jackfion. ... 

Jockej Clnb d*Angléterte. 
Jockej Clnb d'Aix-la-GhapeUe. 
Jockey* Clnb de Belgique. 



( »v > 
MMf 

J«cfcey Ckb de Pari». 
Jolj, Antenor. 
JohnsoD, captaio, «. K. 
Johnstcn, NathanieL 
Jones, Gaptain. 
Joneff Robert. 
Journal des Haras Français. 
Journal l'Ëlevenr. 
Journal des Haras Belges. 
Jnnca Haore. 

Kergarioa, le marqaîs de 
Kirby, James. 

Labarrière, Jules de 

Lac, le comte du 

Laffitte, Charles. 

LajeuaeTraye, de 

Lamarre, le comle Achille. 

Lambert, le baron. 

Lambert, John. 

Lastrie, le comte St.-Jal de 

La Tour du Pin, le comte Go? de 

La Tour du Pin, le cocate Ludovic de 

LaTalette, le marquis de 

Laveissière. 

Leconte. . 

Lecouteux, le baron de 

Leûgan. 

Leieu. 

Lemoine. 

Le Normant d'Étoiles (de Braisne). 

Leroy, Ernest. 

Le»pinatz (de Pompadour). 

LeTy. 

Lignerics, le marquis des 

Lowther, Lord* 

Loyer. 

Lucas, Henri Hippolite. 

Lopin, Auguste. 



( XV ) 

MM. 

Machado, le chcTalier de 

Magniac. 

MagnoDConrt. 

Mallet. 

M«ngeeu, le*ebeivaGér^Pati% 

Manton. 

Manael, Edouard. 

Mannel, Léopold. 

Marinier , le marquis de 

Martin, d*Ândré. 

Mamt de l'Ombre, L. 

Maulmont, de 

Mayenobe. 

Menars, le comte de 

Meur, Jérôme le 

Meur le^ fib. 

Mira. 

Miramon, le marquis de 

Molonj. 

Montger. 

MontaliTet, le comte de 

Montbmn, le baron de 

MontcaYrel, de 

Mont-Ghal, le comte de 

Montel Tony. 

Montgayon, le comte Edmond de 

Moatgoyon, le comte PertiéMid de 

Moore, Charles aîné. 

Moskowa, le prince de Ul 

Moachy, le duc de 

MoBselmann. Alfred. 

Monssttiet. 

Munro. 

Nabat (de Langonnet). 
Narbonne, le comte àe 
Nao, père. 
Man, fils. 
NeTcu, père. 
Neven, nls. 



( 3cvi ) 

Mm* 

Nef, Edgar. 

NicoUj, le comte Scipion de . 

Niewkerke, le comte de 

Nogent, le cheTalier de 

Nompère de Ghampagny, le comte Tb. de 

Normandie^ de 

Odier, Charles. 

Odoard, le vicomte Léonce. 

Osmond, le comte d* 

Paget, Lord William. 

Paira, Louis. 

Palmer, John. 

Parentignac, le comte Lastif e de 

Parker. 

PaTÎs, Edgar. 

Pembroke, earl of 

Périer, Casimir. 

Périer, Paul» 

Perignon, A. 

Perrot(daPîn). 

Perthuis, le marquis de 

Peyramale. 

Peyraube. 

Pickford, T. consul de S. M. B. à Pari». 

Pinieuz, le cheyalier de 

Pinieux» le comte de 

Place» le cheyalier de la 

Plaisance, le comte de 

Pook, John. 

Portes, le vicomte de 

RoupiÛiers, Charles de 

Powell. 

Pracomtal, le comte de 

Rabj. 

RambnteaUj. le comte de 

Reculés. 



( xvii ) 

MM. 

Ricardo. 

Ricot (d'Abberille). 

Rîfaadière, le baron GnstaTe de la 

RiTen, earl. 

Rivière. 

Robin, Jules. 

Rogers, Lewis. 

Rohan» prince Benjamin de 

Kosmorduc, le -vicomte de 

Rothschild* le baron Ântoni 

Rothschild, le baron James. 

Roolhac. 

Roussel. 

Roydeville, le comte de 

Royer, G. U , maire de GhantiUj. 

Roy ères, de 

Sabathier, Frédéric. 
Saint-Gyran, de 
Saint-Martin. 

Saint-Valtières, le marquis de 
Saisy, de 

Salinis, de (d'Âorillac ) 
Salmon, Auguste. 
Salvador, Gnéri. 
•Santerre aîné. 
Saunders, R. 

Sauvagnac de (de Libonrne ). 
Savalette. 
Schickler, J. G. 
Sedaignes, le vicomte de 
Septeuil, le comte de 
Seymour, lord Henry» 
S^sel, le chevalier de 
* Smith, J. 
Société Verviétoise. 
Springett, Abraham. 
Stacpoole, le duc de 
Strubberg, Charles (de Rosières). 
Sue, Eugène. 
Schwenger» G. 



( icvm ) 

MM. ' ^ " 

TattenalL 

Taverne. '''.''. 

Teil, le baron Henri du -, 

Thiéry (de Strasbourg). 

Thuret, Auguste. > . t 

Tocqueville, le comte de . 

Tournehem, le baron Normant de 

Tourton, le général. 

Tumer. 

Usquin. 

Valesky, le comte . . ' * 

Valette, le baron de. , ' . . . 

Vandermark. 

Vanteaux, de 

Vauban, de 

Vanblanc, le comte Adolphe de 

Vaugirard, le marquis de 

Vaalgreland (d*Ârles). 

Vermerscb, de •' • s . 

Vemon. * . •. , 

• • . , . •• . ■ 

Vîgîer. 



Walewskî, le comte 

Wagram, le prince de 

Wallis^ Gap t. P. luic. 

Webb, Thomas. 

Werrelies, le cheyalier de 

West, le capitaine 

Wellesley Long. 

Wimpffen, le baron de (de Biais). 

Wollaston. 

YakoTle£F. 
Yarmouth, earl of 
Yelski, le comte de 

Zurhelle. 



• 



.« 






SUPPLÉMENT 

AU DEUXIÈME VOLUME, 

COIfTBITANT 

Les riêuUati des Codksbs qui ont eu lieu en 1834 et 

1835, dont les détails ne sont arrivés 

qtiojprès impression. 



COURSES DU GERS. 
1854. 

AvGfl, 20 Août. 

Pari , 2}5oo mètres, uiie épreuve. 

Fann » j. b. appart. à M. le viooitite Daro (demi-s. ) 
8 ans, vainquear contre Biche, j. gr. de M. Beduer, 6 ans, 
ooorant pour M. Daffoar (demi-s. ) 

Tari, a,5oo mètres, une épreave. 

Spj, ch. b. appart. à M. Daffoar (demi-s.) vainqueur 

oantie Gloriiia, j. al. couraat pour M< le vicomte Daru 

('• • ) 



( XXtt ) 

26 Novembre. 

Poule, 1 ,000 mètres, une épreuve. 

Brama , ch. hong. b. appart. à M. le vicomte Daru, 
vainqueur contre Meg Merriiies, j. gr. du major Gadogan ; 
Mouche , j. b. du comte de Castellane ; et une jument gr. 
de M. Dours (navarrine). 



Pari, 2,000 mètres, une épreuve. 

Miss Arabelia, ). al. apparu à M. le vicomte Daru» 
vainqueur aisément, contre Meg Merrilies, j. gr. du major 
Cadogan. 



Pari , 1 ,000 mètres, wa% épveuve. 
Un cheval gr. coarant pour M. le vicooile Ekaru, vain- 
queur contre Biche, j. gr. de M. Boduer, 6 ans. 



( xriii ) 

COURSES DES HAUTES PYRÉNÉES, 

1835. 

Taubes y 26 Juin. 

Pari entre MM. Dufifour et le comte Daru, que George, 
cL al. appart. à ce dernier , sauterait une barrière de 4 
pieds 8 pouces de hauteur. 

George^, ayant lëgôrenieni tooehé ia barrière avec tes 
pieds de décrierez ei Vajant ^aài tomber, le pari fut dé^ 
claré perdu par M. Daru. 



5 Juiliet. 

Pari, 2,000 mètres, une épreuve. ^^ 
Biche 9 j. gr. iappart. à M. Duffour , 6 ans, rainqueur 
contre Fann, j. b. de M. le vicomte Daru (angl.), 8 ans. 



Pari, 1 ,000 mètres , une épreuve. 
Glorina, ). al. appart. à M. le vicomte Daru, vainqueur 
contre Pied-Léger, j. al. du major Gadogan. 



Pari, entre MM. le vicomte Daru et Duffour, que Brama, 
ch.h. b. (p. s. angl.) appart. à M. Daru, ferait un tour 
de lliippodrôme (2^000 mètres) en a m. 23 s. 

Brama s'étant dérobé, M. Dai*u perdit son pari. 



( Miv ) 

10 Décembre, 

Pari, 4)000 mètres, une épreuve. 

Brama , ch. h. b. appart. à M. le yicomte Dara , vain- 
queur , eu 5 m. X 5 s. contre Meg Merrilies, j. gr. du 
major Gadogan. 

Pari, 4)000 mètres, une épreuve. 

Mouche , j. b. appart. à M. le major Gadogan, vain- 
queur, en 5 m. 29 s, contre Miss Arabella, j. al. du ^vi- 
comte Dara, qui s^est dérobée. 

Pari, 4>ooo mètres, une épreuve. 

Meg Merrilies , j. gr, appart. à M. le major Gadogan , 
vainqueur, en 5 m. aa s. contre une jument de M. le vi- 
comte Daru. 



INTRODUCTION. 



1154 à 1189. Les premiers renseignemens que i'-oa 
ait eo Angleterre sur les courses de chevaux, remon- 
tent au règne de Henry II. 

Suivant toutes les apparences , les Dunes d^psom 
Curent, à cette époque , Tendroit ou les premiers ama- 
tears des courses de chevaux se livrèrent à cet amu- 
sèment. 

11 y eut aussi pendant ce règne , (en 1161) des 
tmrses (tesstâ, à iSmithfield, (endroit où se tient le mar- 
ché aux chevaux de Londres ^) entre les chevaux de 
selle ordinaires , et ceux de bataille. 

Il pamit qu'Env^ARB lll àv»t des chevaux dé cour- 
te dans son haras, mais on ne^aît pas s'il y a eu des 
courses pendant son règne. 

Sous le règne de Hanrt Vltl qui ût de grands efforts 
pour parvenir à Tamélioration des races de chevaux^, 
<les courses Tarent établies dans plusieurs endroits de 
^'Angleterre. 

les premières eurent lieu à Chestbr et k Stàk- 

ÏOI&; mais il n*y avait point de véritables chevaux de 

^orse acme époque; les ^oncurrens furent des cb«** 

b 



( "▼i ) 
"vauK de chasse et d'autres , et le prix consistait le (ftus 
ordinairement en vnfi cloche dp bois, ornée de fleuri! 
Dans la suite, à celte clochette si simple on substitua 
une clochette d'ai^ent qui était disputée le Mixrdi- 
gras de chaque année. 

Mais ces courses n'avaient pas lieu dans un hippo- 
drome préparé comme aujourd'hui. Elles ressemblaient 
plutôt a la Course au Cbcher (Steeple Chase); en effet , 
on lançait les concurrens à travers la campagne, et fort 
souvent le terrain le plus mauvais et le plus difficile., 
était choisi de préférence à tout autre. 

1605 h 1625. Néanmoins, quoique les Courses s'a- 
méliorassent peu à peu , elles ne se répandirent pas 
d'abord généralement. Elles ne commencèrent à être 
établies à des époques fixes que sous le règne de Jac- 
QUËS I. (de 1603 à 1625.) qui établit des Courses 2i 
Newmarket, à Croydon > et à Enfield Chase. 

Ce fut surtout pendant la résidence de ce princç au 
Palais de Nonsuch , près d'Eweli , que son goût , bien 
connu pour ce genre d'amusement, s'étant répanda 
parmi le peuple , devint, en quelque sorte, national; 
ce qui semble autoriser à considérer son règne commM» 
la première période des courses de chevaux en Angle- 
terre. 

Le premier cheval Arabe dDnt on entend parler th 
Angleterre, y (ut introduit en 1121, sous le règne de 
Henry I. Après cette époque^ il n'en est plus questioo 



( »▼"') 

/Jusqu'au temps de Jacques» qui v^outaut essayer ceUe 
^raca, fit acheter un superbe cheval Arabe ; mais il exia- 
lait conn^ ce cheval Arabe Me espèce de préjufé que 
Jacques D*a pds pu vamcre, et il n'eo fut de nouveau 
memiojr que cent ans après , quand U. Darley^ (vers la 
lin du règne de% Reine Anne, en 1714 ) , fit venir 
d'Alep un cheval Arabe dont je parlerai plus tard. 

Les Courses établies par Jacques, portaient la dési*- 
gnatîon de Courses à elochette , (Bell Races) , parce que 
-le prix du vainqueur fut alors (comme au règne d? 
Hekrt VIII >, une clochette d'argent. 

Charles I fut un grand amateur de courses; il en 
'établit à Newmarket , et dans Hyde Park , près de 
Londres. 

Pendant les guerres civiles, les courses paraissent 
avoir été suspendues^ cependant Olivbr Cromwkll , 
ie Protecteur, eut un haras de chevaux de Course; 
mais on ne sait pas bieo s'il y eut des Courses au temps 
de la République. 

1649 à IGSâi. Ce fut après la restauration , pendant 
4e règne de Charles H , que ce Monarqi^e rétablit les 
Courses à Newmarket , on Jacques I les avait insti* 
tuées environ 70 ans auparavant. Il fixa des convocaT 
tiens régulières pour ces Courses » et remplaça la 
clochette d'argent, ancien prix du vainqueur, par 
•«ne aiguière f ou coupe, d'argent, avec son plateau^, 
d'une valeur de 100 livres sterlings, comme prix. 



( xxTiii ) 

OU récompense Royale; cet usage déviiit dès lofs^ 
général. 

1689 à 1702. De 4689 à 4702 , pendant la dui'ée 
du règne de Guillaume III » ce prince'porta-beaneoup 
d'attention à ramélioration des races , surtout de celles 
propres à la cavalerie, et fit venir en Angleterre plu^ 
sieurs étalons étrangers , comme Tavait fait aussi Ghai^- 

LES II. 

t De 1702 à 1714, la Reine Anne qui régnait alors « 
voûtant plaire k son époux , George , Prince de Da^- 
nemarck, fonda divers prixRoyaux dans plusieurs en- 
droits. 

Ce fu^ vers' la fin de <ïe règne que M. Dârley, (dont 
j'ai parlé plus haut) , fit venir d'Alep un cheval de pur 
sang Arabe, qu'on appela DarlètfArabian , du nom de 
son propriétaire. Pendant long-temps on refusa de lui 
donner des jumens , tant était grand le préjugé qui ré- 
gnait contre cette race ; mais enfin , quand quelques- 
uns de ses produits eurent déployé de liantes qua- 
lités^ on reconnut tout ce qu'il valait, et t'est à lui 
^fkà l'on doit r en ' Angleterre , presque entièrement » 
cette race si recherchée , et 'sans égale , de tlievaux 
deOburse. 

TftB DARLEir Arabian fut 'amené en* Angleterre par 
un frère de If. Darley de Yorkshire, qui était Agent 
d'affaires ii Tétranger, ( li la ville d'Alep) , où étant 
devenu membre d'une société de chasseurs du pays. 



(xxix ) 

il eut assez d'influence pour se faire propriétaire de 
cet étalon. 

Il fut père de Fhj'mg ChUders , et d'Aimanzor , très 
bons chevaux , et aussi d'un cheval k jambes blanches, 
appartenant au Duc de Somerset, et propre frère d'Aï- 
manzor , estimé autant que lui , mais qui , blessé par 
on accident , n'a jamais figuré dans aucun concours pu- 
blic; Gupid et Briskj qui étaient de bons chevaux, et 
Dœdahi8che\dl animé ; Dort , Skipjaek , Masûca et Alep-, 
po, tous chevaux qui ont remporté des prix ,^. quoique 
provenant de jumens inférieures. La jument de Lord 
I^nsdale, d'une belle form^, de même que la jument 
de Lord Tracey, toutes deux bien capables de con- 
courir aux prix publics. Il n'a guèrcs couvert d'au- 
tres jumens. que celles de M. Darley , qui potssédait peu 
de belles races à l'exception de la mère d'Almanzor . 

Flgin^ CtdlderSy son fils, et son petit-fils Eclipse y é- 
taient généralement réputés pour les chevaux les plus 
lestes, qui eussent- jamais couru en aucun pays« ChUders 
a donné l'avantage de 12 liv. à Fox^ en courant une 
distance de 4 milles, et le gagna d'un quart de mille, 
dans une épreuve. Il fut père de Plaistow^ de Btaok- 
legs Second^ de iSntp^ et de Commxmer^ bons chevaux, 
surtout les deux premiers ; dtBlaze, de Win-aU^ etSpan- 
long Roger, de belles formes ; de Poppet de Lord Man- 
ners, cheval extraordinaire à S ans; enfin de Fleece- 
an y Steadg etc. Il ne saillit que peu de jumens exepté 



celles du Dyc de Devanshire ; c'était «n cheval bai dont ; 
le front était blanc , et il avait les quatre pieds de mé- 
me couleur. 

Ecfipse chev. al. , élevé eu Angleterre par S.A.R. le . 
Duc de Gumberland en 1764, fils de Marske, sa mère ^ 
Spiletia par Aa^u/i», sa grand mère, {Mother Westetn^ ) 
par Smith fils de Sncdce ; Lord D' Arcy's Old Mentague , 
Hautboy^ Brimmer^ etc. Ce cheval appartenait d'abord 
au Duc de Cumberland, et naquit pendant la grande 
éclipse de 1764, il ne parut h la course qu'a l'âge de 
cinq ans , et l'on en fit la première épreuve k Epsom : il 
a parcouru une fois la distance de quatre milles en 
huit minutes, chargé de 168 livres, et chargé du même 
poids, il remporta le prlK de Vaisselle plate, du Roi,, 
h onze courses. différentes. Il n'a jamais été frappé, 
pas même menaeé d'an coup de cravache, jamais il n'a^- 
senti le chatouillement d'un éperon ; jamais enfin , la 
vitesse ou l'ardeur d'un concurrent n'a paru l'offusquer ; 
toujours on le vit s'alonger , dépasser et résister avec 
plus de constance, que tous les chevaux qui purent 
lui être opposés. U fut enterré à Whitchurch entre 
Harrow-on-ihe-Hill et Ware dans le comte de Hert- 
Ibrd. Il mourut le Î6 Février 1789, k l'âge de 84 
ans, ayant rapporté à son propriétaire 25,000 liv. st. 
(625,000 fr.!) 

1714 à 17â7. GfiORGE !<«' ayant succédé kla Reine 
A^ne , encouragea pendant son règne , l'améttoration 



( xixi ) 

dès races de chevanx, et vers 1724^ il convertît les 
prix Royaux d'argenterie (Royal plates, ) en amant de 
boarses Royales , usage qu\ à été suivi depuis. 

1727 k 1760. George II succéda a son père,cisui- 
vitla même conduite que lui. Convaincu de Tinipor- 
tance de cette branche de la prospérité nationale , il fit 
à grands frais , importer en Angleterre , un grand nom- 
bre d'étalons des plus belles faces; ce fut à cette même 
époque qu'un cheval de race Barbe mais réputé Arabe 
fut amené en Angleterre, où il devint la propriété de 
Lord Godolphin , qui ne dut lui-même qtà'au hasard la 
découverte de ses excellentes qualités ; c'est a Paris 
qu'on Va trouvé, où il fut employé à traîner une charrette! 
Quoique de race Barbe , on l'appela ihe Godoiphin 
Arabîùn et c'est de lui que sont provenus les coureurs 
tes plus célèbres. 

The Godolphin Arabian, était un chçval bai*-bruu , en- 
viron de quinze paumes de hauteur, son pied droit de 
derrière était blanc ; il existe un ponrait de lui et de 
$on chat favori, h la bibliothèque de Gog-Magog dans 
le comté de Cambridge par Stubbs, (où il y a aussi un 
portrait par Wootton , dùnejmïient Arabe donnée par 
Louis XIV à Lord Petre :) son origine soit Arabe , soit 
de Barbarie 9 reste «ucore incertaine ; son portrait 
nous engage k adopter cette dernière supposition^ Il 
appartenait d'abord 4 W Coke et fut donné par lui à 
U^Roj^ WHliams^ propriétaire du café S^ Jame&q$ii 



le présenta ensuite à Lord Godolphin ; il fat ragaceul^ 
de Hobgoblm pendanj; plusieurs années , et lorsque ce-^ 
lui-ci se refusa de couvrir Roxana , on la fit saillir par* 
l'Arabe , duquel est provenu Lath , le premier cbeval 
engendré par The Godolphin Arabian. Il n'est aucun des 
amateurs de la course qui ne sache combien, plus quie 
tout autre étalon que ce soit, le Godolphin a contrir 
bué à l'amélioration des chevaux en Angleterre. Je me 
dispenserai donc d'écrire ici le long détail de sa progé^ 
niture. au qu'il suffise de dire qu'il était le père de 
Cade , de Régulas , de Blank » de Babram , de Baja^^ 
*et y et ajoutons que les chevaux modernes d'une supé. 
riorité marquée , ont tous reçu leur part de son sang 
précieux. II. appartenait k Lord Godolphin, quand il 
mourut k.Gog-Magog àfàge de 29 ans en 1755, et fut 
enterré dans un passage couvert qui conduit à l'écurie 
sous une pierre plate sans inscription. Quant à sa gé- 
néalogie , rien de ce qui est venu à notre connaissance, 
n'a pu jusqu'ici nous en indiquer quelque trace , et l'a- 
pinioD la plus accréditée le fait regarder comme un che- 
val Barbe. 

Ses produits sont: Lath;, Cade ;. Bëgulus ; Babram ; 
Blank; Disoial ; Bajazet ; Tamerlan.; Tarquin.;. Phœnix ; 
Slug; Blossom; Dormouse ; Skewball ; Sultan; Old 
England ; Noble ; The Gower Stallion ; Godolphin Coït ; 
Cripple. 

Le premier Calendrier des Courses d'Angleterre, fat 
publié par Jakn Cheriey; un autre^par Re^naU.Hebap^ 



( xxxtli ) 
en 1751 ; un troisième par John Pond , en 1752 ; de* 
cette époque à 1769, il n'y a pas de renseignemens , 
mais dans cetle dernière année , un Calendrier fut pu- 
blié par Wil^m Tultng et Thomas Fawconer ; et un au- 
tre par B. Walker, en 1770. En 1773, M. James 
Weatherby publia son premier volume , qui contenait 
le récit des Courses, depuis Tannée 1709. ir continua 
la pablicatiop régulièrement jusqu'il^ sa mort , et de- 
puis, elle est continuée tous les ans par ses deux fils, 
MM. Edward et Charles Weaiherty de Londres*. M. 
Edward Weatherby , à Newmarket ,, est gardien des 
archives du Jockey Club. 

Le goût pour les Courses de chevaux, s'^étant sin- 
gulièrement répandu en Angleterre pendant toute la 
dorée du règne de George II ,. devint tout k fait na- 
tional sous le règnQ de son successeur, George III, et 
Qe tarda pas à se transmettre en France , car c'est le 5 
Novembre .1776, que dut avoir lieu, & Paris, la pre- 
mière Course de chevaux : les parieurs étaient Mon- 
seigneur le Duc de Chartres et le Major Banks. C'est 
donc de cette époque que j'ai dû partir, pour com- 
mencer le détail des Courses rég:ulières en France , 
([ne j'ofire ici au i)ublic. 

Cependant, avant cette époque, et pendant quel- 
goes années intermédiaires k celles que j'ai marquées, 
il y a en des Courses particulières sur lesquelles il me 
manque des renseignemens positifs , je n'ai donc pu 
donner que ee qu'il m'a été possible de recueillie. 



( xxxiy ) 

Au mois de Novembre 175 f, Lord Poscool fit la ga- 
geure de venir de Fontainebleau k Paris en deux heu- 
res^ ( quatorze lieues de distance). Le Roi ordonna à 
la maréchaussée de lever sur la route tous les obsta- 
cles qui pourraient causer au coureur le moindre em-^ 
pêchenient. Lord Poscool ne se servit point de jockey, 
il partit de Fontainebleau à sept heures du matin , et 
arriva h Paris h huit heures quarante- hiàt minutes^ il 
gagna ainsi de douze minutes. 

Le 6 Novembre 1777 , il y a eu a Fontainebleau une 
Course de quarante chevaux. Elle fut suivie d'un autre 
Course de quarante ânes , dont le meilleur coureur 
procura a son maître^ un chardon d'or, et une somme 
de cent écus. 

Des Courses de chevaux eurent souvent lieii aux 
environs de Paris ,sous le règne de Lotis XVI , à Tî- 
mitation de celles des Anglais. 11 y en eut une dans le 
parc du Château de Vincennes, le 2, et une le 6 Avril 
1781 , de jumens Françaises et Étrangères, montées 
par des écuyers nationaux ou étrangers : elles dispu- 
tèrent cinq prix , chacun de cent louis. 

Le 14 du même mois, il. fut distribué deux prix, 
d'une valeur double, à celles des jumens qui s'étaient 
le plus distinguées dans les Courses précédentes, et 
qui donnèrent des preuves de la même vitesse dans 
celte occasion. Aux Courses de chevaux qui se fai-- 
«aient sous ce règne, il y avait des paris considérables. 
entre les plus grands seigneurs de la cour. 



( XWT ) 

U eiî»te aussi aGUiellement à Sémur, départemenl^ 
de là Côte-d'Or^ des Courses peu importantes en elles- . 
Uïêraes, mais curieuses, h cause de leur ancienncié, et 
b singularité* des prix. Elles remontent au règne de 
Chakl^s V , en 1370. Elles ont lieu tous les ans , un . 
jour de foire, le jeudi après la Pentecôte. Les coureurs 
sont ordînaîrcmeni des artisans, montés sur de très- 
fflarivais chevauic. Ils se font inscrire le matin même 
des Courses, a la Mairie , et à deux heures les Courses 
ont lieu. 

Le premier prix est une bague d'or aux armes de Se- 
ww; le deuxième, une écharpe de taffetas blanc; et le 
troisième , une paire de gants garnis de franges dor. On 
y ajoute une somme de 40 fr. qui se partage. 

Ce ne fut que sous Napoléon , que les Courses fu- 
Pfint régulièrement établies par le Gouvernement , et 
ordonnées d'avoir lieu à des époques fixes , et aux 
endroits nommés. Le premier acte ofliciel à cet effet 
fatl'Arrété du H Fructidor, an 43, (le 31 Août 1805). 
Le deuxième fut le Décret du 4 Juillet 1806 pour l'é- 
tablissement de Haras et dépôts d'étalons , qui fut suivi 
par les Arrêtés du Ministre de Tlntérieur des 5 et 
30 Octobre 1810. 

Sous Louis XVIII furent promulgués l'Arrêté du 
Ministre de l'Intérieur du 27 Mars , et le Règlement 
d'Avril 1820, et sous Charles X les Arrêtés des 16 
Mars 1825, 9 Juin 1826, 13 Avril 1827, et 10 Jaii- 



{ ixxyi ) 

xicr 18â8. Pendant le règne de S. M. Louis Philippe 
ont paru Farrété du 51 Octobre , et la circulaire du 
1" Décembre 1832 ; l'ordonnance du 3 Mars 1833 » 
portant rétablissement d'un Registre matricule ; (Stud 
book Français y ) et enGn l'Ordonnance du 3 Juin 1834. 
Hais c'est à dater de 1835 surtout, que les Courses 
ont eu en France une ère nouvelle due à la fondatioD 
de Nombreux prix par la Société d'Encouragement » 
qui fut fondée alors , et aussi par l'Arrêté important du 
9 Juin 1834, qui a enfin élevé la valeur des. prix et 
fait disparaître Tabsurde faveur que les réglemens an-. 
Vérieurs accordaient au demî-sang sur le pur saQg. 



DÉCRETS , ORDONNANCES^ 



A r 



AURËTfiS 9 REOLEMENS 9 Btc 



Coocemaût tes Courses de Cheraux en Franee» 



( »VX ) 

AU CAMP IMPÉRIAL DE BOULOGNE. 

Le 13 Fructidor, an 13; (le 31 Aoot 1805. ] 
KAPOLÉOM , E»»SE<v& d«» Fb^kçai»» 
Sur le rapport de notre Ministre de rintérieur , 

Décrète ce qui suit : 

Article I*».. 

n sera successiTement établi des Courses de GheTaux dans tes 
Bépartemens de TEmpire les plus reinarquables par la bonté des 
chevaux qu'on y élèTc , et des prix seront accordés aux chevaiis. 
les plus Tites. 

Art. 2. 

A dater de Tan 14 , des Courses auront lieu dans les Départe- 
mens de TOrne , de la Corrèze , de la Seine , du Morbihan , ( <M 
des Gotes-du-Nord , ) de la S^rre , et des Hautes 'Pyrénées. 

Art. 3. 

Le Ministre de l'Intérieur fera tous les régleraens nécessaires., 
'Ct est chargé de l'exécution du présent' décret. 

'Sigqê, Napoléoii. 
Par l'Ëmpepeur , le Secrétaire d'Etat , 
Signé, HiiGUES B. Maaix* 
Pour ampliation , 

!<€ Ministre de l'Intérieur. 
SigBéy Champacrt, 



DÉCRET. 



ÂQ Maifl de Saint-Gloiid , le 4 JuSdH IMe^ 

lliVOLBOR, EhPBEXUA DBI FRÂHÇAIt^ BT Roi b'ItALIB, 

Sur le rftpport de notre Ministre de l'Intérieur ; 

Notre Conseil d'état entendu ^ 

Il OUI aTons décrété et décrétons ce qui suit : 

TITKE !•'. 

Des Haras et Dépôts d^Etalom, 

AacncLB pasMism. 

H y aura six haras-, 
Trente dépôts d'élalons-, 
Deux écoles d'expériences. 

Art. 3. 

Les haras contiendront particulièrement les étalons -étrangers 
<M les étalons des plus belles races Françaises. 

Les haras et dépôts seront divisés-t 

I* En kîx at-rondissemetis , selon le tableau joint au présent dé- 
cret ; 

2<» En trois <:lasses, d'après un règlement de notre Ministre de 
F'Intérieuf* 

Art. 3. 

Quatre des haras , désignés par le Ministre , auront des Jotoens 
%a aoÉlkbre de cent au plus , reparties entre emt« 

Alt. 4. 

Les deux'tiers des étalons seront Français , 'et éeront pris spécla- 
kement parmi ceux qui., aux foires, auront mérité des primes à 
leun propriétaires. 

Art. 5« 

IPendantle temps de la monte , il sera réparti dans les arrondia- 
semens de chaque haras ou dépdt» un nombre d'étalons propor 
tieiuiê aux besoins* 



( lli ) 

Kn. 6. 

Ils seront placés , sur l'indication des préfets , chez les proprié- 
taires ou cultivateurs les plus distingués par leur zèle et leurs coq* 
aaissances dans l'art d'élever ou soigner les chevaux. 

TITRE II. 

De l'administration des Uarut. 

SacTiOH PaEMiBaa. 

Des Inspecteurs généraux et Employés. 

Art. 7. 
II y aura six inspecteurs généraux des haras etdépdts d'étalons. 

Art. 8. 

Ils seront habituellement en tournée pour faire les inspections 
qui leur seront confiées ; et tous les haras et dépôts seront inspectés 
an moins une fois l'an. 

Art. 9. 

Le Ministre assignera , chaque année , rarrondissement ou ins • 
«pection que chaque inspecteur devra visiter , et pourra en appe- 
ler un ou plusieurs pour travailler près de lui ^ à l'époque et pour 
le temps qu'il jugera convenables. 

Art. 10. 

Il y aura dans chaque haras un directeur , un inspecteur, un ré . 
^isseur garde-magasin , un vétérinaire. 

ArLU. 

n y aura dans chaque dépôt un chef de dépôt , un agent compta- 
ble garde-magasin , un vétérinaire. 

Art. 12. 

Les inspecteun généraux , directeurs des haras , et cheh de dé- 
pôt , seront nommés par nous, sur la présentation de notre Miuis- 
Ire de l'Intérieur. 

Art. 13. 

Les autres employés seront nommés par notre Ministre de l'In- 
Iprienr. 

^ ^ Art. 14. 

' Tovs seront pris parmi les individus actuellement employés ca 



(XIÎT) 
Art. 27. 



Il iNiblieni dei ré^lemcM particulien pour ht poUcc d» eow- 
let. 

Art. 28. 

La oonnaiwanoe de toutes les difficultés qui pouriont naître à cet 
égard entre le^ concurrens , est réserrée exclusivement aux mai' 
res des lieux pour le proTisoire , et aux préfets pour la décision 
définltiTe , sauf le recours à notre Gonseil-d'état. 

Art. 29. 

Notre Ministre de llnkérieur est chargé de l'exéontionr dupré- 
seat déeret. 

Signé NAPOLEON. 
Par l'Empereur. 

Le Secrétaire d*état , signé Hucvis B. MAasr.. 

Pour ampliation : 

Le Ministre de l'Intérieur ,. 
Signé GHAMPAGNT. 



I^ésignation des Haras et Dépôts avec le nombre de». 
Etalons et Jumens q^i peuvent y être entretenus. 



HARAS. 



An. Pis . . 



ALangonnet 



A Pompadonr. 



A Pau. 



ÉTALONS. 

min. max. 



100 



80 



60 



40 



80 



5o 



DEP0T3. 



Arrondissement du Nord, 



■ • • 



(Somme à Abbeville . 
Seine-et-Marne, a Mcaux. . 
Haute - Marne, non eacore 
désigné . . 
Eure. ,. au . Bec 
Manche , à Saint-Lô. . . . 



Arrondissement de l'Ouest. 

Mayenne , à Craon. . . • t 
Maine-et-Loire , a Angers 
Deuj^- Sèvres, à Si-Ma«Lent. 
CôteK-du-Nord, non encore 

désigné , de préférence à 
. Dinan ou- sur les limites 

d'IUe-et-Vilalne 

Charente - Inférieure , non 

encore désigné 



Arrondissement du Centre. 

'Loir - et- Cher, non encore 

I désigné 
Saône-et-X.oire , à Clony. . 
Yonne, non encore désigné 
Cantal , a Aur Uac. . ...... 
Allier, non encore désigné. 

AFrondfesement du Midi. 



Hantes-Pyrénées, k Tarbes. 

Pyrénées - Orientales , non 
encore désigné 

Aveyron, a Kodez 

Lot-et-Garonne, non en- 
core désigné 

Hérault , non encore dési- 
fn^ 



iTA.LO«ft. 



mm. 



5o 
3o 

3o 
40 
40 



uo 

25 

40 



3o 
3o 



4o 
40 

25 

3o 
3o 



3o 

3o 
3o 

3o 

3o 



max. 



60 
4o 

40 
&o 
5o 



60 
3o 
5o 



40 
40 






5o 
5o 
3o 

t 



40 



\ 



4» 
4» 



( xlvi ) 



«Mfe 



H\Tl\S. 



K la Manderie 
de Vénerie. 



ÉTALONS. 

mîn.jmjix. 



5o 



DEPOTS. 



60 



Arrondissement de TEst. 

Doubs , à Besançort. . . . 

Isère, a Grenoble 

Bouches-dti-Rhône, à la Ca- 
margue 

tJn dans k Piémont , non 
encore désigné ....... 



A.rrondi8sem. du Nord-E-t. 



A Deux-Ponts. 



I D*" EXPÉRlElfCES 

A lïc. d'Alfort. 
Ai'éc. deLyon. 

Total. . 
Total des chcv. 
dans les dépôts 

TOTAL GÉirÉRAL 



5o 



3«o 

10 
10 



4 00 
»07o 



i Dyle, a Tervuercn 

g I Ardennes, à Grandpré.. . . 
Bas-Rhin, à Strasbourg. . 
Ropr, non encore désigné. 
Ljs^ n»n encore désigné. , 
Meurthe, k Bo6ières 



1470 



410 

10 
10 

4io 
1395 

1825 



Total. 



ETALOWS. 


— ^^.' 


■ 


min 


maie. 


60 


8u 


60 


80 


10 


i5 


40 


5o 


5o 


80 


3o 


40 


]:■ 


5o 


5o 


ào 


il 


3o 


1070 


1395 



Cbrtipib conforme : 

Le Secrétaire d'étal : Signé Hogubs B. Marit. 

Potif ampiiallon : 

Le Ministre de l'intérieur, 

Siçné GHÀMPAGNY. 



( xlTJi ) 

RÈGLEMENT 

Pour les Haras et Dépôts d'Etalons, 



EiiTertu de l'article 35 du titre IV du décret du 4 juillet 1806 - 
s«r l'organisation des haras , le Ministre de l'Intérieur arrête let 
articles réglementaires suivans : 

TITRE I. 

Fonctioni des Inspecteurs généraux des Haras de VEmpire, . 

Art. 1«. 

Chaque inspecteur général des haras visitera les étalons du 
haras ou des dépôts de l'arrondissement (|u'il deyra parcourir ; 
il lui sera remis à cet effet , un contrôle des chevaux de chaque 
établissement. 

Il constatera la tenue de chaque établissement; il indiquera 
au Ministre les réformes à faire, ainsi que, les placeraens des 
étalons d'un haras ou d'un dépôt à l'autre , dans le cas où il les 
crmrait utiles au bien du serTice. Son inspection portera sur les 
Itommes , les animaux et les choses. 

n fera ses observations sur les achats faits par les agetis pré- 
posés à cet emploi. 

Art. 2. 

Dans les haras , il lui sera rendu compte de l'administration des 
kiens qui y sont affectés ; il en fera son rapport au Ministre , 
ainsi que de toutes les parties de l'administration des haras et 
4é|M)t8, dans laquelle cependant il ne pou^ra s'immitoer par 
aucune disposition directe : mais il pourra faire aux directeurs 
et chefs telle observation qu'il jugera utile, et leur donner, en ■ 
forme d'avis ou de conseils, le» instructions propres à améliorer 
l^dministration. . 

Art. S. 

n surveillera la distribution des prix dans les foires , et y 
iHÎtteni, touteis les fois que i6s ordres du Ministre ne l'appel lerdnt 
W ailleurs . 

Art. 4. 

A constatera les étalons des particuliers qui feront. luscêpttblet^ 



( xlyiii ] 

d'éire approuvés par le GouTernement , et , eomme tels y dans îè- 
cas de recevoir une prime, conformément à l'article 22 du titre^ 
m da décret du 4 Juillet dernier ; il en rendra compte au 
Ministre , qui , sur son rapport , fera délivrer le certificat , et 
ordonnera la marque du cheval approuvé. 

Il se procurera des états des jumens saillies par diacun de ces 
étalons, et de leurs produits, pour en faire ùu rapport au 
Ministre. 

Art. ô. 

n prendra aussi connaissance des étalons dés particuliers , nop 
approuvés , répandus dans l'arrondissement , et , en général , de 
tous les haras particuliers de^iné^ à l'éducation des chevaux ou 
mnlets; il rendra compte au Ministre, après son inspection, de 
leur degré d'utilité, à l'effet de. connaître, quels sont ceux.de ces 
établissemens qui méritent le plus les encouragemens du Gou- 
vernement. Cette surveillance ,' en tant qu'elle s'étendrait sur 
l'intérieur d'un établissement , ne pourrait s'exercer que d'après 
Vinvitation du particulier propriétaire. 

Art. 6. 

Il surveillera le placeineut des étalons du Gouvernement chez 
les particuliers, s'assurera de la manière dont* ils y sont tenus, 
•t pourra retirer au garde-étalon le cheval qui lui aura été eonfié , 
s'il le trouve mal soigné , ou que le garde en ait abusé en lui 
faisant servir un plus grand nombre de jumens que celui indiqué. 

lien avertira le chef du- dépôt ou le* directeur du haras au- 
quel l'étalon appartient, eten-rendra compte au Ministre. 

Art. 7. 

n assistera aux courses établies dans l'arrondissement , et fera 
partie des juges. 

Art. 8. 

Il rendra com(>te , à la fin de thaque année , de l'amélioration 
ffu'aura éprouvée l'espèce des chevaux et mulets dans i'arron- 
4issement. 

Art. 9. 

En raison des tournées dans l'intérieur des départemens , à' 
luire par les inspecteurs généraux, il sera nourri deux chevaux à 
chacun d'eux, qu'ils seront tenus d'acheter à leurs frais: 
moyennant celte nourriture , il ne leur sera alloué de frais de 
postes que sur les grandes roules ,* et la nourriture de lei4,rfi 
chevaux sera estimée et portée dans Tévaluation de leurs frais die.. 
v«yage , qui ne peuvent excéder quatre mille francs. 



X xlix ) 

Art. 10. 

X^inspeclieilT fBToyë dans hd arrondiiscmeiit n« poim» It 
Ipitter' que d'après les ordres du Ministre, UMemv après atiMr 
Ait la iMirnée qui lui aura été indiquée. 

TITRE II. 

Fûnetiom des Employés des Uniras et Dépôts. 

Sbctior. I*^* 

Uar€a. 

Art. 11. 

Le directeur aura la surveillance générale du haras , la direttio» 
de la monte qui se fera dans l'élablisselneiit; il arrêtera, soua 
4't]ip'obatioB du Ministre de l^Intérienr , la ré|>artltion des étalons 
dans Farrondissement ; il entrétientfrà la correspondance area 
le Ministre y et lui fera passer, chdique mois, les états de situation 
let ceux de dépenses, tant pour les fournitures du haras, que 
font le traitement des employés ; ces états devront être r^» 
têtus du visa du préfet du département. Le directeur passera, 
ê'après l'autorisation du Ministre, et avec l*1nterTenlion dn 
pefet, les baux avec les fermiers des domaines, les marchés aTet 
les fournisseurs de grains et fourrages , et il arrêtera , suivant lu 
■léme mode , le< devis des réparations ; il enverra , chaque année , 
M Ministre, des états 'qu'il aura soi:i de faire remplir cob*> 
fwmément aux -modèVes qui lui seront adressés , et qui seront 
relatifs à la monte de Tannée et aux profiuctions de la précê* 
êente saillie ; il pourra être chargé de l'achat des animaux qui 
seront introduits dans l'étahlissement; enfin, il aura la grandt 
'Bain sur font ce qui tient au haras et sur ses dépenses. 

Art. 12. 

Ijetêgissenr tiendra, jour par jour, l'état des recettes et ééf 

fiDses; il prendra note de l'entrec^des fourrages et de la con» 

smunatioD ; il fera rentrer aux échéances les sommes ducs par 

les fermiers ; il surveillera les réparations exécutées en vertu dea 

tidrcsdn Ministre ; il tiendra registre de la recette et dépense el 

êcs reconvremens a faire; il dre&scra les états mensuels, qui 

êcvront être approuvés et envoyés par le directeur a^i HinSsIru 

iit l'Intérieur; il aura la conservation et la délivrance de ton» 

les objets de consommation du haras ; il tiendra note de Ventrée 

il de la sortie des objets conHêsà sa garde, et ne pourrttfllffè 

MCUBC délivrance que sur un bon du directeur. 



An. 13. 

JL'.iiispècieiAr sera charge d^ la surveillance, des écsiries ; H 
veillera , sous les ordre& 4u :direct«ar « à ee que le sertice s'y 
fasse avec exactitude ; il aura soin de dresser les chevaux ; il fera"» 
chaque année , dans le temps^dela flpmte, la visite et l'inspection 
des étalons répartis dans l'arrondissement du haras , et des pou-- 
lains et poi^lich^s Qhten\is par les. propriêtairfis des jiuMns saillies 
les années précédentes ; il dressera les états tant de ces produo* 
tions que des jumens couvertes., dout il relèvera le si|;nalemei&t 
sur les registres qu'il devra exiger que les garde-étalons tiennetfkt 
à cet cftet ; il ne pourra s'absenter du haras s»ns l'autorisation 
spéciale du directeur, 

Art. 14. 

. ii'ar^iste, vétérinaire aura le àoin de itoùt ce qui eoncèrne la 
$ïinté des. chevaux; il sera chargé de la ferrure et du travail de 
la forge; il sera responsable de l'emploi du fer et du charbon qtû 
lui seront renjia, â cçt effet , ,^ar le régisseur, sur l'autèrisatîon 
iif. directefir, L'ailiste yétér^naite aura la garde et lia distribution 
des mpdicamens reconnus indispensables pour le traitement dea 
chevaux; 'il aura le coaunanclement ' dans l'infirmerie. Il ne 
pourra s'absenter du haras sansTautorisâtion spéciale du directeur ; 

Art. 15. 

. 11 sera passé une ration par jour au directeur et une à l'ina» 
pe^^teuf , pour la nourriture des chevaux qu'ils seront lenu« 
^'acheter,' a leur compte , à cause des tournées qu'ils «nt à Aiire 
pour lie service cle l'établissement* 

I 

M , SxCTIOlf II. 

Dépôts. 

Art. 16. , . , 

Le chef remplira »,par rapport au dép^t dont la ■surveillaiiQe' 
Ihi est confîpe , toutes les .fonctions attribuées, par l'article 7 du 
titre 11 1 au directeur de Iiaras ; il aura de plus» l'inspectioA de« 
étalons n^rtis^ et des jumens et poulains de son arrpndiMement ^ 
n pourra dçléguer une partie ' de cette inspection ■ à l'artisiA 
vétérinaire. 3a correspondance administrative et ses états de 
recette et dépense , revêtus du visa du préfet du département , 
séron( envoyés directement par lui , tous les mois , au Ministre 
le rintérieur. 

.,. / # Art. n. . 

L'arête vétérinaire remplira, par rapport au dépôt auquel 



(H) 

Û est attaché , toutes les fonctions qui sont .attribuée», en IVrticl» 
14, titre II , aux artistes vétérinaires des haras. Il sera de plus 
leou de faire Tinspec tien qui lui sera déléguée par le chef da 
dépôt. 

Art. 18. 

Il sera passé, par joirr, au ch«f du dé[i»ét, iMetation, etnirt» 
à Vsrtiste Tetérinaire, pour l'eiitr€ti«u des chéirtruz qu'ils seMntI 
tenos d'acheter à leur compte , à cause des tournées qulls ont 
à faire pour le service de rétablissement. 

Art, 19. 

« 

L'agent coonptahle exercera, par rapport au dépôt auquel il 
lèra attaché , toutes lés fonct*oni aHribuéts aux régisseurs dea 
haras par ^article 12, tithe il. 

TITRE III. 

De la Répartition des Eialotit 

Art. 20. 

Pendant les trois mois consacrés a la monte , ceux des étalons 
des haras et des dépôts qui ne seront pas nécessaires à la saillie 
qui doit être faite dans ces établisseinens,' seront répartis dans 
les arrondi ssemens affectés aux dits haras et dépôts : ces étalon) 
devront être distribués en nombre proportionné aux besoins des 
localités. Ils seront conduits {>ar un palefrenier du dépôt , et 
placés chez les propriétaires ou cultivateurs dont la moralité , le 
lèle et les connaissances dsins Tart d'élever les chevaux , auront 
été attestés par les préfets et les autorités locales. Après la monte 
terminée, tous ces étalons rentreront au haras ou au dépôt qui 
les auront fournis. 

Art. 21. 

'Les préfets désigneront, pour leurs dépàrtemens, les pro- 
priétaires ou cultivateurs auxquels la garde de l'étalon ou des 
'sUUns répartis ' pourra étire* oouliée. 

Art. 22. 
Le nombre des étaloas à placer dans chaque localité , et le 




Préfet. 

Art. 23. 



Le prix d'une ration en fourrage et de deux rations tin{-:giiaiiis 
>tta accordé par jour au garde^talon pendant tout le temps de ki 



(Gi) 

wonte , pour c1muiv« étalon qui| lui aura été confié ;' le gartk mrm. 
tenn lie conserrer le cheval en bon état, et de' lui' fournir Uéi 
grains" et fourrages de première qualité , et de TeiUer en tout^à 
ia conservation et à son entretien. En cas d'accident ou de 
maladie , le garde sera tenu d'en donner aWs sur-le-H:bamp nu 
directeur du haras ou au chef de dép6t , pour qu'il envoie Tartisto 
vétérinaire ; il sera obligé aussi de faire constater en même 
temps rétat^ de maladie ou la nature de l'accident, par le maÂra 
de sa commune. 

Art. 24. 

Le garde-étalon tiendra un registre, sur lequel il inscrira 
toutes les jumens qui aurcmt été couvertes par rétalon qui lui 
est confié pendant le temps :de la saillie ; il y joindra l'extrait de 
naissance et le signaleroont exact «t détaillé de chacune de cet 
jumens , «t fera pasflfer un double de cet état au directeur du 
haras ou au chef au dépôt. Il tiotera sur ce même registre celles 
des jumens qui auront mis bas par suite de cette saillie , et il se 
tiendra toujours au courant de la situatiiMi et des qualités dea 
poulains qui en seront provenus. 

Art. Hh, 

n sera payé un droit . pour chaque ' jument présentée au& 
étalons du Gouvernement. Au moyen clu paiement de ce droit» 
le propriétaire pourra exiger que le saut soit répété jusqu'à troia 
fois, a différens jours, si la jument n'a pas retenu la première 
ou les deux premières fois. 

Art. 36. 

Les gardes^talons tiendront compte aux directeurs des haraa^ 
mt aux chefs des dépâts , 'des sommes versées entre leurs maina 
pour raison de la saillie faite par le» étalons du Gouvernement qui 
Isur auront été-confiés. , 

Art. 27. 

Les directeurs des haras •«% les %hefs des dépôts ttendrodt 
•ompte au Gouvernement des sommes perçues par suite des 
saillies faites , soit dans les haras et dép^Sts, soit ohca les gardes»- 
•talons. 

Art. 28* 

UÊ% gardes 'étalons devront examiner avec soin si les jutnesn 
présentées pour le saut ne sont pas affectées de vices héréditaires ou 
de maladies conUgietties; et dans ce cas, ils seront tenos de le» 
fe^uer^ 



( 1«« ) 

Ah. 29.- 

£ès' jônient lét plut belles et les miens appropriées à- TetalA 
Bertille à la saillie d'an canton, tant pour la taille qne pour la raea 
et poar les formes, seront préférées aux autres, en sorte que , s'il 
le présentait une suffisante quantité de ces jumens de qualités sa- 
périeares, les jumens communes ou défectueuses ne seront point 
admises à la saUlie. 

Art. 30. 

ToQte jument commune ou défectueuse ne pourra être conduite à 
fil' saillie que dans le dernier mois de la monte, à moins que le 
0arde-étalon ne soit assuré qu'il ne se présentera pas nne suffisante 
foaittité de belles jumens. 

Art. 31. 

Les gardes-étalons ne pourront permettre à l'étalon ou'iroe -seule 
isillie par jour, soit le matin, soit le soir, et ils n admettront 
ptMnt à la monte plus de trente jumens pour chaque étalon : 
chaque jument pourra au plus être saillie trois f6is dkns -là même 



Art. 32. 

Pour indemniser le garde-étalon des soins partiouliers qu'il sera 
tenu de donner à l'étalon et au seryice de la monte, il Int sera> ac- 
cordé cinq francs chaque fois qu'il aura pii constater la naissance 
d'iin poulain proTcnant d'une des jumens approusées qui aoaont 
cté saillies dans son établissement. 

Art. t3. 

Lorsqu'il aura été porté de justes plaintes contre^un'garde'étolon, 
la directeur du haras ouïe chef du dép^t, d'après l'autorisation 
spéciale du Ministre de l'Intérieur, pourront retirer an garde la 
fevenr qui lui est accordée de posséder ches lui l'étalms du Gou* 
vernement pendant le temps de la monte. 

Art. 34p. 

Les gardes-étalons auront le droit de iai|«-saillir gratuitement et 
^prérarence les jumens- qui leur appartiendront. 

Ari. 35. 

Chaque particulier qui aura faife sailKr* une jument, sera tenu de 
fuie connaître au 'garde-étalon si cette jument a produit, et quelle 
sst le sexe et la robe du poulain qu'elle aura donné : cette déelara- 
lion devra être attestée et Tisée par le maire de la ccmimune : 
ftnte de donner ces renseignemens aTec exactitude, et de répon- 
^ aux damandca qui pourraient leur être tbites sur la sitoation 



^ 



( l'>v) 

(hss poulains qu'ils auraient obtenus , les propriétaires- ne seront ' 
plus admis à faire saillir leura juaiefts par les étalons du Gouver- 
nemeiit- 

TrrBE IV. 

m 

DesUtalœm et.Jumens approuvés. 

Art. 36. 

Les.cheTaux approuvés co;Q|forn(iéBieRi' à l'article J22, titre m du 
décret du 4 Juillet 1806, seront marqués sur la cuisse de la letti^i^ 
couronnée : les étalons revêtus. d% ces marques auront droit aux 
primFs mentionnées dans l'article 24,- lorsqu'ils seront en^ployés à 
la r^roduction ; et les jumens approuirées seront admises à la sail- 
lie^ de droit et de préférence ài tontes les autres, dans les haras ou- 
dépdts du GouTernemeatr 

Indêpendammeiit delà iiiarqvf^pposée sur les ch^TMis^approH* 
Tés, leur propriétaire devra être porteur d'un certificat qui coq-: 
tiendra leur extrait de naissance ,. leur signalement détaillé, et 
l'attestation donnée par un des inspecteurs ^généraux des haras , 
que le cheval indiqué est propre au service de la monte , et qu'il a 
toutes les qualités requises pour un bon étalon on pour une bonne 
jument pominière de trait 6u de selle : ce certificat devra étrâ 
revêtu de l'approbation du Ministre de l'Intérieur, et sera délivre 
sans frais. 

^rt. as. 

Lm Brlii4p8>13, 14, i<& et 16-' du régiément sur k'marqiie,et sur 
l0s oertitlcats reUlifs «Mli'distribution des primes dans les foires aux 
chevonz, sont applicables à la marque apposée sur les chevaux ap- 
PponvjM) «taux- oertifioals délivré» à. l'appui. 

# TI^^RË V. 

GaFregpondance, administrative* 

Art. 39. 

Les directeurs des. haras et chefs des dépdts adresseront, chaque 
a»||ée^ au Ministre de Plntérieur, des tableawi de* dqux sortes : 
•les. premiers , conteliant l'état dés saillies de leur arrondMsem«nt , 
Ua' noms, et le service de chaque étalon , les nom , si^alement 
et exteaitde naissance des jumc^ saillies^ avec le nom et la demeure 
diCfl propriétaiire» auxquels elles appartiennent ; les avtres tableaux^ 



LK). 

^ôéîqueront les produits obtentis' en ùoulains et en pouliches, par 
«iteëe l^./«§ai>e.fieyaiw«* précédente. ' ♦: •* W 

* :. Art. 40. ". ;•■' '; . ;. 

Le Ministp.^riyitêrieur enTer^, àeet effet, des modeleséè 
tableaux aux directeurs des haras et aux chefs des dépfdUi. ' 

Art. 41/ 
I^ directeiiri^ 4e ^ftfAA et chefe de. dépêt edresaérovt ; an^cbin- 
BHîncemeal 4ç cl^f^q^4; tfimesti^ Vét«t de SKtQàtton.deleuréuiiaie*' 
Mmeni^ iU jpint[f:o9t.d€* ohierraliop» i ccil éWto. 



j» 



I . I 



Le Ministre de l'Intérieur, 
CÇAMPAGNY, 



RÈGLEMENT. 

^^,f''!!S*^.i^f^Jlsfr^iMpn^4e8 Prim^ accordées, Içiff-Xi^ la t^nue 
«# Foires ài^q,/(^eva^x, ^et^ pQ^r/Jei$,^j!:tq^ti^iet,.Jiimfn* 
éprouvés. ' 

TITRE i" 
Pfimm dtternies dans lés Foires àua Chevaûùc. 



. • » • . ' 



Açt. ty 

It sm distTifc^^^n|mel^^^e^î^ des mm^^^^^l^TW^'^ji^Tf^ / 
n cuUiyaieurs qu|. amèneront aux Di;^|wiîyte?,,fpirçft,d^? dep^ / 
temèusles plus fertiles en chéVaux de belle iJ?cq,, des (îÇexîimy 
«■tiers , jumens o» poulains qui auront été* J"gés supérieur 
<I'iprès les concours qui seront 'buteèts à cet effet. / 

Art.' 2.'- '»■• " ./.-, 

Udêsi^atioi) ^e& fçires, aijï^ ÇÏjeyauiç dains lesauel^^^^ 
ï^Qi;dé des çr/^eA,^ «i^^ fe>^ W ?? "^jnSisUfi ^?. ^^\¥^f* 

■ •• Art. 8».' '» ■■' : •' ' • / 
Ces primes seront décernçiijf a|i, jpom du Gouvern^®"^ » ^ 
fa^rès l'aïis d*un jury composé |flu, directeur. 4^,Jf(^^?. ** o ? 

1 A 



( 1" J 

efeef du dép^t dont lès étalons sont afifectét an sernee dti dépar — 
tement , du maire de la commune faisant fonctions de secrétaire , 
d'un artiste Tétérinaire • d*un ciiUivateur , et d*an marchand de 
eberanx. Ces trois derniers seront à là nomination du préfet du. 
département.. 

Art. 4. 

Parmi tous les cheravx entiers et jitmens qui lui auront été 
présentés, le jury fera un premier choix de dix ou douze qui 
auront les plus belles formes , et sur lesquels derra porter son 
jogement définitif. 11 fera manœuvrer à la longe , et sons Thomme» 
oeux de selle , et il exercera au tirage ceux de trait , afin de 
pouToir juger dé leurs qualités réelles , et de prononcer ensmte 
svr le mérite de chacun d7euK , d'après leur plus grande per- 
fection, sons le ra|4>ort des formes et sous celui de la supériorité- 
de leur service4 

▲rt. 6« 

Les chcTanx entiers , jumens et poulains nés dans l'arroifer^ 
dîssement auquel ce concours aura été affecté, seront seuls ad* 
mis à concourir pour la prime. 

Art. 6. 

Aucun cheral entier ou jument ayant déjà remporté un piix , 
mm pourra être présenté de nourcno an concoure. 

Art. 7. 

Les poulains ayant remporté ficê prix ne seront point marqués ; 
ils pourront être représentés^ au.- concours lorsqu'ils- seront ess 
état d'être étalons ou jumens poulinières. 

Art. 8. 

Les cfaeTaux entiers et jtimens qui auront remporté des pri^ 
seront marqués d'une I couronnée , qui sera appliquée arec un fér. 
ehaud sur la cuisse. 

ArU 9^ 

Ves estampilles qui seront fabriquées à cet effet , et enroyées 
dans les départemens , seront , pour la lettre I couronnée , de 
denx^ grandeurs: la première aura douze centimètres de hauteur ^ 
et désignera le premier prix; la seconde aura huit centimètrea 
de hautMir, et indiquera le second prix. 

Art. fO. 
Les eslaaipîlies resteront dans la audn des grélçls', £our 4trA 



( l'ii ) 

■fiKfpéef MM frais, d'après lears ordre», eT conformément à. • 
nrà et en présence- d« jnry. 

An. U. 

n lera donné par- le préfet , et sans autres fi^is que cenx dv 
iNi|Her timbré, à ckaqne' propriétaire de cheval entier ou de 
)iraent ayant obtenu un prix, un certifiicat revêtu de la sijpuitnro 
dvpréfiet et des membres du jury, et contenant le signalement 
très délaillé du chevaF, son- extrait dfe naissance , et le jugement, 
àa jary à son égard ; ce certificat devra être copié en toute», 
lettres sur un registre déposé à cet effet à là préfecture, et 
apédition en être de suite envoyée au Ministre àè Flntéricurv 

Art. 12. 

Le certificat dcTra être représenté par le pik>priétairey tonte» 
les fois qu'il sera requis par les autorités compétentes de justifier 
de la marque qui sera trouvée apposée sur son étalon ou sur s« 
jouent. 

Art. 13. 

Toot particulier convaincu d^avoir contrefait la marque on le 
certificat à l'appui , ou bien d'avoir concouru a sa contrelaçon , sera a 
puii comme faussaire. 

Art. 14. 

Le propriétaire de* tout cheval marqué- de l'un dès signe» ci-~ 
^us designés, qui ne pourra justifier du titre légal de la 
nuque, sera poursuivi comme faussaire; il aura son recour» 
Mntre le vendeur diidit cheval , s'il peut prouver que la marque 
îlait apposée antérieurement à son acquisition. 

Art. 15. 

L» ftinsse marque apposée sur un cheval est mise au nombre 
^ cas rédhibitoirés ; la garantie due par le vendeur , à cet égard ,< 
dorera l'espace de soixante jours* 

Art. 16, 

Les prix obtenus par la course donneront les mêmes droit» que- 
lenx adjugés dans les foires, et seront constatés par l'application; 
dtOMrques semblables. 

TITRE II. 

Primée aeeordies aux Chevaux approuvée. . 

Art. 17. 
tel yog ff i étaîf de chevaux recevra annuellement, p e n d an t» . 



( Iviii ) 

fi"i^"'' !•**.* ^^ '"»«» P»"' «h'T"*- étalon appronTc, «„«' 
le .ervice d,l, monte; ij reoern, é^llement 109 franc, 'u^fo" 
paye» pour chaque poulain, mâle parvenu à l'âge 4e «ina an, *t 
qu. ne ,era.t pa, coupé, et 50 franc, piur chaque ^l^hèlèéf 
de quatre an,, lorsque le propriétaire pourra proCerauê ce, 
éuZ"d«'r P">^«?»«.d'»neVent .?p«.u,j^, ï^iUie'^L'r ^n 
étalon de, hâra, ou dep4t, , ou par un ételoa appro»«. 

Art. 18. 

.tt^têltltii^l"'"" T '*•' ^ J™""' P-"'''^«"« de^ être 
chef du'dU7'f j • '""■ l" ■^PPO^'i" dir<!«cur d« hara, ou d« 
nombre dr'^'''''P''".''" "?'*« '«•in.pçclian.. Il «r. justifié dul 

monta'n,!: u'pt^Prr ''" "°"*'"'' *** J"™-» ««"ir» ^ régler^le 



Art. 19. 



iÊenZi ''-'"^ de 20a.fr;u,cs à aOO irpn«., et payée 

premier nrix i r» !i ^-^ ' J"*""^'' précédemment obtenu un . 
premier prix a 1. une des foires des déi«rteRicns, 



Art. 20: 



— — — -v^^ « 

monte''Tr"'ie t.^,\Pî'""?.'*™ *'""«• «^'q-e année, aprè, W . 
l'in^rtSSî '^„r,î **" '*''P»rt«'°'e'" . d'aprè, le certificat de 
où T^ chef ïu déi'","",' '^. '"" «''»«'«« . du directeur 4a kar»» , 
°era conservé Le Si -t •>";?"'«?«e'°ent dan. lequeirétatoii . 
par unéta7^éiéJ 'î'''''**]'"'^™""'» régl«ra*le montant - 
S, à "a dk^r.î *• *' *" «"l«»nera le paiement .ur lè.fondi; 
um a sa disposition pour cet ohjet. 

Ce Miniêtre de l'Intérieur. 
.CHAMPAGNT. 



SB*: 



ARRÊTÉ 

Du 5 Octobre 1810. 
U Ministre de rintérieur^arrc^ie : 

Art'. 1"'. r- 
I«*po8itions supprimées. -Nul, cheval ne sera adtnis à courir- 



(lix) 

ikns aucBBe courte départementale, si, dams un essai prëlimioaire- 
fiiit en présence dn Jury, il n'a parcouru l'espice prescrit pour 
Ia course, en mopins d'une minute et deinie par kiloniètrc. 

Art< 2. 

Tout propriétaire prq^ientant un certificat de l'origine de ^son 
cbeval , conformément a l'art. 4 du titre 1*' du règlement sur les 
eovnes , sera tenu de signer ledit certiBcat , et de répondre per- 
sonnellement des assertions qu'il contient. 

Art. 3. 

Tout clieTal , ayant ga^né dans un arrondissement , un' prix « 
quelconque , ne pourra plus prétendre à un prix du méitie ordre ; 
Bail il GonserTera le droit de courir pour les prix de classe supé- 
rieure à celui qu'il aura déjà gagné. 

Art. 4. 

Aucun cheTal ne pourra reccToir le montant du prix qu'il aura 
remporté, que lorsqu'il aura justifié qu'il a concouru au prix su- 
périeur : ainsi , le propriétaire du cheval ayant gagné le prix de 
1,200 fr. devra justifier que son cheval a concouru au prix dé 
3,000 fr.; et celui qui aura gagné le prix de 2,000 fr., ne pourra 
toucher cette somme , qu'après avoir, prouvé par pièce authen- 
tique qu'il a concouru à Paris pour le prix de 4,000 fr. 

Art. 5. - 

Tout cheval qui a gagné un prix , conserve toujours le droit de 
concoorir pour un prix supérieur , à moins qu'il n'ait manqué à 
se présenter à la. course, à laquelle il avait droit de concourir. 

Art. 6., 

Tout propriétaire de chevaux , réclamant un prix , doit pr^ • 
Mnter , a l'apimi deaa demande , un certificat des membres du. .. 
%y» constatant qu'il a rempli Ips susdites conditions. 

Art. 7. 
Un cheval qui ne pourrait courir, à raison de maladie , ou par 
autre empêchement légaleUtent constata, conservera le' droit de 
concourir les années suivantes.: il perdra ce droi^^du moment ou, 
Mus raisons valables , il n'aura pas concouru à la. course à laquelle 
il atait le droit d'être admis. 

Art. 8. 

les certificats donnés pour cause de maladie , devront être si- 
{aés par deux artistes vétérinaires brevetés , nommés à cet effet 
par le Préfet du Départemejit^ d«i» lequel le^iheval secajoroliêi 
«ulade. 



Cli) 

Art. 9, 

Tottfc.ch'tTal- qui'ii'àUra pas parcoiim l'ètpaoe -requis pour Ub^ 
••urse , dans la proportion de 800 mètres par minute , ne pourra 
•btenir aucun prix du GouTernement* 

Nul cheTal ne pourra recevoir le grand prix , s'il n*a parcouru 
l'espace dans la proportion de 900' mètres par minute, en li|;ià« 
droite , et de 8&0 mètres par minute en ligne courbe* 

Art. 10. 

Les chetaux .entiers- et jumeos pourront provisoirement étra 
admis à concourir au-dessus de l'âge de 7 ans faits : ils deyrontP 
porter le poids prescrit par le règlement pour les chevaux de 6-' et 
7 ans. 

Art. U. 

n sera fait mention spéciale » dans tous les procès-Terbanz dea 
•ourses , du signalement exact des chevaux qui ont remporté dea 
pf ix , et de Tespace du tems employé par chacun desdits cbevau» 
àiparcourir l'espace indiqué. 

Art. 13. 

Dans chaque chef-lieu de Préfecture dont le Département a été 
désigné par le décret du 13 Fructidor, An 13, pour avoir une 
course départementale , il sera tenu un registre , contenant le si- 
^fuilement exact des chevaux qui on tremporté^des prix aux divers 
concours ; ledit registre sera mis , chaque année , sous les youx 
des juges des courses , aGn qu'ils puissent constater que les che^ 
▼aux qui se présentent pour courir , n'ont pas déjà obtenu précé- 
demment un prix du même ordre que celui qui fait l'objet du 
•Qocoart. 

Pour oopie conforme. 

Le chef de la 3»* Division , Chevalier 
de l'Ordre Sfoyal de la Légion d'Honneur, 

FAUCHAt. . 



ARRÊTÉ 



Du 5o Octobre i8io.. 

Le Ministre de l'Intérieur. 
Arrête. 

Art*. !•». . 

liiseca établi des Courses de second ordre , dttns leà Déparie 



(W) 

'«eu dei Boaches-da-Rhéne, des Pyrcnéet-Orieotalet, des LuidMi 
k la Vendée , de la Cdte-d'Or et des ÂrdcDoes. 

Art. 2. 

n Mm distribué à chacnne de ces conrses , trois prii de trois 
eenti francs chacun ; savoir : un pour les chcTaux entiers de l*âga 
de cinq ans , un pour les jumens du même âge , lé troisième pour 
4ci eheTaux et jumens de six a ns et au-dessus. 

Il 7 sera décerné un quatrième prix de la valeur de six cents 
ftsoes, pour lequel seront tenus de courir, l'un contre l'autre, le» 
trait chcTanx ou jumens ayant gagné les "prix de 300 fr. 

Art. 3. 

le propriétaire du cbeTal qui aura gagné le prix de'tOO fr., ne 
poQira recevoir cette somme qu'après avoir justifié qu'il a coa- 
erani au prix supérieur. Celui qui aura gagné le prix de 600 fr. 
^fevn justifier :qae son clieval a concouru a l'une dès courses de 
1* ordre , instituées par le décret du 13 FructidOr, ahi 13. 

Art. 4. 
Le cheval ayant gagné le prix de 600 fr. dans une ootfHe di 

WMid ordre , a le droit de concourir an prix de 2 ,000 tr, dans 
kl eonrsesde premier ordre., lors même qu'il n'aurait pas re»> 
>|orté un de ceux de 1,200 fr. institués pour lesdites courses. 

Art. 5. 

1m époques des courses de second ordre sont fixées ainsi ma*ii 

«ait. 

Dans les Départemens des Pyrénées-Orientales , des Boacbee» 

^iUiéne, et des Landes , dans la seconde semaine d'Avril: 

l)aos ceux de la Vendée , de la Gôte-d'Or , et des Ardennet , 
^ la troisième semaine d'Avril. 

Art. 6. 

he poids à porter par les chevaux dans les eourses de second 
^re, est fixé a deux kiloj^rammes au-dessous du tarif annexé an 
(«Slement , pour la Gdte-d'Or , la Vendée , et les Pyrénées Orien- 
^, et à trois kilogrammes pour les Boucfaes-du-Rhâne , les 
^«■dcs , et les Ardennes. 

Art. 7. 

iacnn cheval ne pourra recevoir de prix dans une course de 
noond ordre, s'il n^ parcouru l'espace requis dant U proporlien 
^'«•kilomètre au moins par deux minutest 



( l"i ) 

f 

Art. 8. 

* Toutes les autres dispositions du règlement du 4 juillet 1 SÔ6 , 
et celle de l'arrêté du 5 octobre 1810, sont appliquables aux 
courses de second ordre , et doiv^ent éfcre klrictement exécutées , 
suÎTant leur' forme et teneur. 



^■MBKaaESdBiHnca 



ARRÊTÉ 



Le Ministre Secrétaire d'Etat jd^ l'Intérieur, 

Vu lesdécl'etsdes 31 Août 1^06, (13 FnTctidbr^ ld)/ét 4 Juil- 
let 1806; 

Le règlement sur les courses annexé à ce derniel' , et ceux At% 
î et 30 Octobre 1810; 

Vu aussi l'avis émis par le comité des haras , le 26 Février der- 
nier, après avoir pris connàissAnCe de la Correspondance des 
Préfets; 

' Arrête ce' qui suit : 

Art. l^. 

Les courses de chevaux établies dans ^es départemens, continue- 
ront à être divisées en 2 classes , sous les dénominations de 
couriiet de premier ordre et de eou-ries de second ordre. 

Art. 2. 

Le .nombre de ces coilcours est fixé provisoirement à dix , doiit 
cinq de chaque classe. €e nombre pourra * être ultérieurement 
augmenté. 

ART. 3. 

les courses de prefhir ordre auront lieu dans les Départe- 
mens' de la Seine , de fôrne, des Hautes-Pyrçnées , de la Gironde 
et de la Haute- Vienne. 

Celles de second ordre, da As la Côrreze, te Cantal, 'la 'Vienne^, 
iti CMeï-'éa'Vatà et dans le Bas-Ahin. 

ART. 4. 

I es lieux et les époques des courses de l'une et de l'autre classa 
tont déteràkidéi dansHe ' tableau ci-après, ainsi àne' les dépàrte- 
«Mftns lîesfMift i^ |ië'ùtent y disjpnler i& prix dits à*arrOnâU^ 
semcni. 



( Isiii ) 



as 

e 
S 

O 

: 



OéPARTEM. 

oà les courses 
œ sontlostit^ées 



Ir 



[erae... . 



■Vienne 
TicDoe... ... 

(Utrrèze. • « • • 



- CLASSE 
des 

courses . 



I*' ordre, 
a* ordre., 



UEXJX ET ÉPOQUES, 
où les eoanes 
doivcDt se célébrer. 



AABOIfOISSEMfiirr. 

oÏQ circonscription nfféetée à 

chaque coQcinm. 



' ' ordre. 
^* ordre. . 
2 'ordre.. 
a* tirdre. , 



Htes-fyréaées 






Gironde. 



I*' ordre. 



jirrondissement commun composé d»t 
, département ci- après : 

Manche. Calvados, OrAe/Mayen- 
Paris.la ." quinxaine^ "f 'SartIie,Knre-et-Lbir,En«,Sei. 

d'Octobre IZ' %:»«-«^«if ' I^i"t.'Yonne, Au. 

.Uençon le ai Août.. . ) S^ ' *^"*l*i"S?""V,^arne. Ai«ie. 

I "»«e,Somme,Scine.Inférieure,Nord 
• Pas-de Calais, Loir et-Cher. 

^rronditsnunt coiriiiutii composé des 
départem0iu ei-apris. 

■ 

! Hante- Vienne. Vienne. Indre-et- 
L^ire, Vendée; Maine-etLof re, Deux- 
Sèyres, Charente, Lot, Avejron, Lo- 
içre, Ardèche, Htfute-Loire, Cantal, 
Creuse , Puy^^e-Bômc , Indre, Cher- 
Aliier, yièyrtif Sadne-et-Loire, Rho 
ne, Ain, Isère,* Drdme, Haute-Alpes. 
Basses-Alpes. Var. Gard, BoucCs. 
dn-Bhéue, VAoÉlWe. 
!*• quinz. de ] 

Haute-Pyrénées, Bassfis-Pysténées, 
Haute-Giironi^e; Gers, Arriége,Tam 
Aiidè , Hérault ', Pyrénées- OrienU 



Tarb«s 



/ !*• quinz. de ^ 
Maip' lèsju>J 

I mens, du i"' f i 
'aui5Aoàtp'';r 



Cdteft^fa»-Nord 



I*' ordre. 



»• ordi*. . 



les étalon, et iï:. * ' "*"^^' • ^^ 
o' leorix rf^j'«.Tarn^.Garoiine. 



Ba»K|iiD....|a« ordre*. 



p' le jprix de 
\ a,odo iraflics. . ' 
Bordeaux, du i» au lo J «ironde, diarënte-inférienrt, Dor- 
'''""•* ' dogne, Lot-et'Garonne , Landes. 

âaint-Briedx . i '• qnin- ( , Cdtes d^-Nord , Finistàr», Mor|)i. 
zaïne de Juillet..! . . . i ***" ' Ute-et- Vilaine, Loire-Inférieu- 

' A Cy 

I 

Sttâsbour», !»• doin.(x?**'?S"*^'*^****"*»'^*'>NJ«>'*. 
«aine d'Août ...... J £^"V, ^' Hante-Marne , Meurtbe. 

' ^.MoseUe, Hante«Sadiie , Ardenne». 




ART. 6. 
Tout cbcYal ou jument, pour être admis à courir, dew a^oif 



( l»î» ) 

-•« moint cinq ans 'faits, ti ttn mètre qaanmte-qiuitrs i*ents-> 
mètres, ( 4 pieds 5 pouces ], sous |x>tence. Il devra aussi être m et 
'«voir été élevé en France. 

Art. 6. 

Les prix à distribuer dans ces concours sont distingues ; saToir t 
1^. En prix locaux , qui seront iHitqitement réservés aux che- 
vaux nés , ou au moins élevés , depuis i'àge de deux ans et au- 
dessous , dans le département ùii la course a lieu ; 

3*. En prix d'arrondissement , qui ne pourront élre dispatéa 
"^'entre les chevaux nés , ou au moins élevés , depuis l'âge de deux 
«ns et au-dessous , dans l'arrondissement respectif déterminé par 
<*le tableau ci-dessus ; 

3**. En prix principaux , auxquels pourra courir indistincte- 
-fuent tout cheval ou'jùnient 'rempliMaut les conditions exigéca à 
l'article précédent. 

Ces derniers prix'ae se distribueront qu'aux courses de pre- 
mier ordre. 

Art. 7. 

Les prix locaux seront an nombre de quatre ; savoir : 
Un de 800 fr. pour les chevaux entiers de cinq ans; 
Un de 600 fr. pour les juroeus du même âge , 
Un de 800 fr. pour les chevaux entiers de ans feilt «t«i^ 
'dessus ; 

Et un de^OOO ft*. pour les jumens du même âge. 
t<es prix d'arrondissement seront également au nombre *de 
"quatre; savoir : 

Un de 1,200 fr. pour les chevaux entiers de 5 ans; 
'Un de 900 fr. pour les jumens du même âge; 

Un de 1,200 fr. pour les chevaux entiers de 6 ans ftàt» et si«i-> 
*'dessus ; 

Et un de 900 fr. pour les jumpns du même âge. 

Il n'y aura dans chaque course de premier ordre ^u'ua pirin 
Iprincipal pour les chevaux entiers et les jumens de cinq ani faite 
<et aa-dcssus ; il sera de 2,000 fr. 

Art. 8. 

Outre les prix spécifiés aux articles prêcédeas, ît en sera établi 
Wn autre de 6,000 fr. dit Prix Hoyal, Ce prix sera disputé à P)»^ 
ris, dans la première quinzaine d'Octobre , après la coursa ^ 
prenùer ordre du département de la Setae, 

Art. 9. 

Les prix locaux et ceux d'arroadissemeat ponrroat 4li« f*C«éa 
— vae seule épreuve. 



( IXT ) 

la prix principaux , aiiuî que le Prix Royal , seront dêccrnea 
m c&eral qui aara ^gaé â»ux épreuTes sur trois. 

Art. 10. 

Lalongfueur db la course sera de quatre Kilomètres, (3,053 toises) 
pour les c^eràux et jumens dti premier âge ; de six kilomètres , 
(1,077 toises^ pour les chetàux et jiimens dii second âge; et de 
fuire kilomètres pour les prix principaux et pour lie Prix Ifoyal. 

Art. 11. 

L^cheraux et* jumens du pi^emier âge dcTront parcourir hk di» 
IBice exigée à raison de six cents mètres par minute ; ceux du ta" 
Mod âge , à raison -de six cent cinquante mètres par minute ; 
ttfin, les prix principaux-, ainsi que le* Prix -Royal, ne seront dé<- 
«raés qo'autantque les Tainqueurs auront franchi l'espace prés- 
enta raiso» de sept cents mè4res p^r minute. 

. Art.. 12. 

Poar les prijs locaux et ceuxd*arrondissement, les chevaux cour^ 
rant par diTisioi» de^sexe et d'âge correspondant à ces prix ; ils 
uront admis sans distinction d'âge et de sexe à courir ensembKs 
pour les prix principaa3t*«t pour lé Prix R&yal. 

Art..l3.v 

Le poids à porter par les cheTaux.danr chaque lieu de course, 
«t fixé conformémentan règlement de 1806 pour les courses des 
livtet-Pyrénées , de l'Orne , de la Seine et ae la Gorrèze. 

Les courses d» la fiirondlev^ la Haute -Vienne , du Cantal , da 
|t Vienne, des Côtes-du^Nord et du fias-Rhin, schront , à cet 
çssrd , soumises aux dispositions que le règlement précité anût 
ctebliei pour c^es du Morkihau et de la Gorrèze. 

Art< 14. 

Ga seal cheraL pourrar-obtenir le prix principal , pourvu qu'il 
fctochisse l'espace prescrit^ à raison^de sept cents mètres> au moins, 
pir minute. 

Art. t5. 

Staf les distinctions établies par les articles 6 et 7, et les ré- 
Nrves résultant des articles- lé^et 16 , les propriétaires de chetaux 
learent chosir à leur gré la course qu'ils Tondront disputer. lU 
M leront pas obligés d'avoir couru les prix inférieurs pour en 
Vipvternn supérieur; en sorte que même le Prix Royal peut étra 
^^^nià par un chwal qni n'aurait pas encore couru. 

Art. 16. 
lottt diaval ou jiiineiit qui aura remporté un prix supé;>ieiir ^ 



n'iÉtira' pljus droit, de courir vn'priiL wféi;iî/eur ; , provitoireineiit ' 
même , aucan cheval, et aucune jasent ne sera admis à. disputer ' 
un prix égal à celui qu'il aurait déjà obtenu.'. 

Le propriétaire du cheval on de hi jument présenté , devra à cet 
effet fournir , avant la cfMirse , «i^e décoration «ignée de lui , « 
constatant que réclusion dont il s'agit ne luie^t pas applicable* 
En ca3.de ftiusse déclaration , 1^ fignuMû^^ sera tenu de restituer ' 
le prix s'il Ta gagne, lequel prii^ appartiendra dèsrlors au pro^ - 
l^iétaire du cheval qui y aurait eu droit après le premier , et sera 
remis à ce propriétaire par les soins de l'autorité locale'. 

Art. Il 

Jusqu'à ce qu'il en soit autrement ordomlé , les. vainqueurs «jui 
auront obtenu leaptû(d'arPondis«ejQent dans Us courses de pre^ 
-nier ordre , sc^Toni tenua de disputer les prix principaux. 

Art. Î8. 

Ceux qui auront gagné les prix principaux devront venir courir 
à Pari», pou» le Prix Eoyal. 

Il sera alloué, à cet effet, au prop^riétaire, des iudjemnités d« ' 
voyage ainsi réglées : 

Pour les Hautes-Pyrénées, mille francs; 

Pour la Gironde , neuf cents francs ; 

Pour la Haute-Vienne , six cents francs ; 

Et potti» l'Orne, trois cents francs. 

Art. 19.' 

Les dispositioua des réglemens précédens sur les courses , aux- - 

Îuelles il n'est pas -dérogé par le présent- arrêté , conliniàeroB»'* 
'-avoir leur elfetp 

Paris, le 27 Mnrs 1920. 

SIMÉON,' 



"••- 



( kvJî y 



DE- 1866. 

» * • 

Tout cheTal ou jument qui sera présenté pour uniif coar'aë'diiki 
te prix sera décerné par le Goûrèrfiement , devra appartenir en 
yiQpriété à ç^lui ftui; le préftent^r^ qu fera pj^é^enj^çif.iei} H>i9^ QQm. 



Art. 2, • . . 

Dans le. ca^ pu 1/e çhev^al ou lfi.]u|p^ent n'appa^liej^drait pas à 
celui qui le. présen^r^ o«i le; ^rf, prese'^ter ç^ so^ ncyon ,. le., che-: 
ni qu la jument sçra reiei^i^ ejl çpné^qué au profit au Gouyej^nç<) 
ment, si mieux n'aime 1e propriélàiTC en payer la valeur. à ^ir|^ 
«i'experts. ., . . • . ". 

... Art. Z^ '■ ' i ' ■ ■ 

Nul ne pourra présernter pouf la piême' ](>tiitic" accordée par I^ 
fiouvememént , pliis d^iin cheval ou juiiiferit*; et dans le cas ôii il 
serait reconna qùe'lH itoéme personne a présenté" deux ou piùsiétif i 
chevaux ou jumens , tous les chevaux et jnmens autres que le pre- 
mier ou la première présenté', seront retenus et confisqués au profit 

da Gpuvernjemenfi ; .• . >- 

■.'.»'.'*».•.*••. - . ' . . ■ . . 

Art. \, 

Tout cheval ou jument , pour ct^eadmis à courir , devra être 
né en France.- Le prropriétai"re sera tenu d'en justifier, savoir , 
jttsqnes et coniifHns l'an 1^11 peur les chevaux de cinq ans, et i'^ 1 2 
]Mir les'chèvtfox' df six ans , par 'un «ertîfioat 'de'oefuiqiii Taoï^i 
ctevè ei nourfi, sàgné pavdenx' propriétaires^ de In itiéma c»ifi- 
■ifunc, viseur leiflsùt* d}idiéu et le sons^préfét de l'arrottdisMi- 
nent, constatant q ne le cheval est né et élevé cp Frorice;* et après 
fcpoqué eÎHcléssus' désifrnëe i pàrje cértlficiit de -naissitTic^ exïgé 
|Mr le^ré^lemefit snr les haras tMi dépi^ts. ■ < -. 

Art 5. 

Tout cheval ou jument présenté pour la course dont le prix sera 
^roé par lé ODuvorneibént ^ qui serait recbniHi élre né ou a vbi r 



( IxTiu ]r 

éi él«T« en pays émmmof» lera rei^na •! eonCiqiié an profit d» 
GauYernement. 

Art. 6.' 

n ne sera admis à ooarir que des chevaus entiers etdes jnmens». 

Art. 7. 
Toute personne qui présentera un cheral ou jument pour la-^ 
eonrse , deyra le faire conduire la Teille , atant midi , à rendroit 
indiqué par le préfet, erlsire inscrire sur un registre tenu à cer 
effet y son nom, celui du cheyal ou de la jument qu'il présente,, 
son signalement, ainsi que le nom de l'étalon (s'il est connu) donic 
lATt le cheval» 

Art* 8>» 

Tout cheraVou jument, pour être admis , dfevra aTOir cincf nn» 
fidts au moins , ou sept ans laits au plus. Le propriétaire fera in-^ 
Bcrire Tàge de son cheval; et dans le cas où il l'aurait déclaré jdua» 
jeune qu'il n'est en effet , il perdra son cheval , qui sera retenu 
au profit du Gouvernement , et de plus il sera privé du di>oît d^ 
ferre courir aucuns chevaux à Tavenir pour des prix du Qoii^ 
tèrnement. 

L'époque fixée pour la naissance des chevaux est le 1** Mai : 
ainsi tout cheval né en l'an 1801 sera considéré, au 1** Mai 1806, 
comme ayant cinq, ans feits , et classé parmi les chevaux d# 
cinq ans jusqu'au premier Mai 1 807 , qu il sera classé dans le»> 
chevaux de. six ans « et ainsi de suite d'année en année. 

TITRE II. 

I>êi prix, des ipoquet^ où Von courra , de lu. forme et de ia Im»-- 

gueuf de la Course. 

Art. I". 

Dans les départemens OU' Sa Majesté a décrété qu'il serait établi- 
des courses en Tan 14 , il sera distribué trois prix de 1 ,200 france 
chacun: savoir : un pour les chevaux entiers de l'âge de cinq ana, 
un pour les jumens du même âge , un pour les chevaux ou jamesM 
de six ans et de sept ans. 

Il sera décerné un quatrième prix de la valeur de 2,000 fr., pour- 
lequel seront tenus de courir l'un contre l'autre les trois chevaux. 
•m jumens ayant gagné les prix de 1,200 fr. 

Art. 2. 

Usera, en outre des quatre prix ci-dessus, établi dans le d^ 
lartement de la Seine un grand prix de 4,000 fr., pour ~ 



(kix) 

■croBt tealt admli à courir les chevanz ayant gafnâ'iet pri» 
àm 2,000 fr. dans les départemens. 

Art. 3. 

Pour lesr prix de 1,200 fr., la longueur de la eonrse est fixée à* 
fnatre kilomèlres ou deux mille cinquante-deux toiscfs i et pour les 
dievaux de six et sept ans , à six kilomètres ou trois mille soixante- 
dix-sept toises. La course sera gagnée par le cheval qui , le pre- 
mier», aura dépassé le but dans une seule q>reuTe.- 

Art. 4. 

Pour le prix, de 2,000 ,fr., la longueur de la course sera de 
quatre kilomètres ou deux mille cinquante-deux toises, et le prix 
sera gagné par le cheTal ou la jumçnt qui , dans trois épreuves con-<' 
•eciitives , aurftdèux fois dépassé le but le premier. 

. Art.. 5». 
Le grand prix sera décerné , dans le département de La Seine ,. 
■m cheTal qui aura gagné dbux épreuves sur trois , d'une course 
de la longueur de quatre kilomètres ou deux mille cinquanla» 
deaxtoiaes. 

Art. 6- 

Dans les courses à trois épreuves, si le même cheval gagne 
les deux premières, il n'y a pas lieu à une troisième. 

Art. 7. 

6i les trois épreuves sont gagnées par trois chevaux différens, 
il y a lieu à une quatrième épreuve , mais seulement entre Us 
troBx chevaux gagnans. 

Art; 8. 
Le cheval, dont la téie dépasse le but le premier, gagne 1» 



4%S K. w. 

S'il y avait incertitude de la part des juges , les deux chevan» 
iraient tenus de courir seuls, l'un* contre l'autre, une autre- 



Art. 10.. 
Tonte course doit finir le jour où* elle a> oommencé. 

Art n. 

Les époques des courses sont fixées ainii qu'il suit ; 
|0«rleprix de 1,200 fr. 



Dans le département des Hautes-Pyréhé^s , -dans la première 
sémaii}!» de Mai ; . . • 

Dans cenx de la Corrèze et de la Sarfe , dana> la secoiide se* 
maine de Mai ; 

Dans celui du Morbihan ou des Côtes-du-Nord , dans la troi- 
vème semaine de Mai ; 

DaiM celui de TOrne, dans la quatrième semaine de Mai ; 

^os celui de la Seine , dans lu première semaine de Septembre. 

hn Qftufse pour le prix de 2,000 fr. est fixée , dans' chaque 
département, au lendemain des courses pour les prix de 1,200 fr. 

Celle pour le grand prix du département de la Seine est fixée 
du 20 au 30 Septembre. 

TITEE III. 

Du poidx que let Chevaux devront porter dont les différer 

Départemens, 

Art. 1". 

Le poids à porter par les chenaux est fixé , di^ns chaqi^ Ueu dt 
cei/rse, ainsi qu'il suit : 

Dans le département de l'Orne , pour les chcTaux de cinq ans, 
à six cent douze hectogrammes qu cent vingt-cinq livres ; pour 
les chevaux de six et de sept ans , à six cent quarante-sept hec- 
log^fnmes ou cent trente-deux livres. 

Il sera diminué seize hectogrammes ou trois livres , pour les ju- 
mens, sur le poids fixé pour les çli^cvaux du même âge. 

Dans les département du J\j[orbihan, delà Corrçzç et d|i ,Mo|it- 
Tonnerre, le poids , pour les chevaux de cinq ans , sc^ d^, eiq^ 
cent' soixante-quatre hectogrammes ou cen^ quinze ^vrei^^ pQQT 
les chevaux de six et de sept ans , de six cents hectogrammes ou 
cent vingt-deux livres ; et seize hectogrammes de moins pour les 
jnmens. ' '. 

Dans le département des Hautes-Pyrénées, pour les chevaux de 
cinq ans , de cinq cent quarante hectogrammes ou cent dix livres; 
et pour les chevaux de six et de sept ans ^ dfi cin^ cent spixai^e- 
qtiinze hectogramities ou cent dix- sept livres j seize hectôgr:âraiof^ 
de moins pour les jumens. " - - • 

Dans le département de la Seine, le poids, sera fixé d*après la 
taille des chevaux , suivant le tarif ci-aprés pour les chevaux de 
cinq ans, gradué de quatre hectogrammes «n qiiatrehetftttg^rliinmes 
par trois millimètres. ( P^oir le tarif placé à la fin du règlement)* 

Les chevaux de six et de sept ans porteront trente-cinq hecto- 
graVnmes on sept livres an-dessus du poids marqué poiif leur 



bADê, et les jumens, s«ixe hectogrammes ou trois ^\irrt$ âu-H'Aiôttff*^ 
«la chc^M ^® même taille et de même âge. 

xnRE iv: 

Vet Emplacement et des J[ug^t 

Art. i^f. 

Dans -tous les départemens où le Gouvernement a' accordé des 
p^ix de course pour Tan 14 , ou en accordera à l'a Tenir , le préfet 
choisira un local convenable, dans un terrain inculte, autant 
quiï se^urra. Ce terrain devra avoir ati moins trois kilomètres 
de longueur s'il revient sur lui-m^mc , et six s'il est en ligne 
droite ou à peu près. Si l'on a le choix, le premier est préfé- 
rable. Sa largear sera au moins de cinquante mètres. 11 'n'est 
pas nécessaire qu'il soit droit ni plane , pourvu que les toumans 
ne soû»t p^s courts , ni les montagnes oi^ les de«c0ayks longues 
ou rapides. 

Art. 2. 

il sera placé de chaque cdté , le long du lieu de'^tiné aux course», 
des poteaux à chaque extrémité de kilomètre. Il en sera placé^taA 
autre nommé le poteau de distance , à deux cent' cinquante mètres 
de celui du but. 

Ar.t 3. 

Il sera construit, en face du poteau du but, et de celui de dis- 
tance , deux barraques ; celle du but pouvant contenir trois per- 
sonnes , et celle du poteau de dislauce pouvant en contenir une : 
elles seront destinées aux juges. 

Art. \. 

Ces juges seront au nombre de cinq , y compris le préfet , qui 
présidera , on , à son défaut , le fonctionnaire public nomme à 
cet effet par le préfet. L'inspecteur-général en tournée sera de droit 
an des juges; les trois autres seront choisis parmi les propriétaires 
du département. Le préfet dressera une liste de dix noms , cpi'il 
enverra , deux mois d'avance , au Ministre de l'Intérieur , qui en 
choisira cinq. Les trois premiers noms inscrits sur la liste du 
Ministre seront ceux des juges; les deux autres seront ceux des 
inppléans 

Art. 5. 

Aucun des juges ne pourra faire courir pour les prix. Dans le 
cas on l'un d'eux présenterait un cheval pour la course , il serait' 
>«iDplacé , pour celle-là , par un des suppléons * 



(Ixxii) 

Art. 6. 

Le président et deux juges seront placés au poteau do bat , et 
deiigneront le cheval qui l'aura dépassé le premier. 

Art. 7. 

Dans les courses à tsci»* épreuves, tout cheval' qur, dans Is pre^- 
mière ou deuxième épreuve ». nlaura' pas dépassé le poteau de dis- - 
tance au moment où le Tainqueur aura dépassé celui du. but , noE'- 
sera plus admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes, ^v 
moins qu'il ne soit arrivé au but dans le temps voulue 

Pour les reconnaître , un signal sera fait par les jnges' nn '^^ 
mbment où l'épreuve sera gagnée , et celui placé au poteau r 
de distance remarquera les chevaux qui ne l'auront pas depaas* 
auparavant. 

AK. 8. 

Le cinquième juge placera les chevaux au point dëdSpart ; ila^- 
Iè'seronty à la première épreuve , par rang de taille : si la coursa- • 
est en tournant, le plus petit en dedans. 

A la deuxième et à la troisième épreuve, selon leur arrivée mw 
httt , le dernier entré à- temps dans la. distance, en dcd^ÛM.- 

TITRE V. 

Outditioni muequeiUs sont tournis Us Propnétainet de..CkeffaUM . 

et'Piqueurs de CoUneti* 

Art. 1«'. 
Uhevre d«s courses^est fixée à midi. 

Art. 2. 

Dins les courses à plusieurs épreuves, il est accordé nne demi- 
Beure de repos entre chaqu.e épreuve, pour panser les chevaux* . 

Art. 8. 

Tout piqueur de course sera obligé de se foire peser avec 1»» 
aelie avant de monter à cheval , et de compléter le poids prescrit^ 
s'il se trouve au-dessous. 

Art. 4. 

Tout piqueur devra, après chaque épreuve, conduire son chevnl 
à l'endroit indiqué , descendre là et non auparavant , et se lair*~ 
peser de nouveau devant les juges. Dans le cas où le piqueur d«' 
eourse négligerait ou refuserait d'obéir au présent article, on- 
•erait recMuui n'avoir plus le poids prescrit ; et par conaéqueat 



( Iiuii ) . 

i^oïr jeté en chemin les poids dont il s'étnit chargé pour com- 
pléter celui que le cheval était teifu de porter , ledit piqueur sera 
déclaré incapable de courir à Ta Tenir pour aucun prix du Gou- 
vernement; et s'il avait gagné la course, le prix sera décerné 
2a propriétaire du cheval qui aurait dépassé le but le premier 
ifreslui. 

Art. 5. 

Tout piqneur qui sera reconnu avoir dans la course, barré le 
c)iemin ou traversé un autre cheval sera déclaré incapable. Le che- , 
Til n'aura point le droit au prix de cette course, quand même, par . 
siite de la manœuvre du piqueur , il l'aurait gagné , mais le prix 
'^aocordéau cheval «pii aura dépassé le but le premier après lui. ' 

Art. 6. 

Tomes les fois qu'an piqueur aura été déclaré incapable de , 
cvnrir à l'avenir pour un prix du Gouvernement, son nom et 
HA signalement seront envoyés dans tous les lieux de course d« . 
lïmpire. 

Art. 7. 

Toute contestation relative, au , poids ou à la conduite des pi- 
V^nn «era jugée de suite par les juges nommés pour la distribution 

d« priK. 



•M 



(bw) 



Tarif du poids que les chevaux de comrse devront porter 

en raison de leur taille. 



TAILLE. 1 


POIDS V* LBB CHEVAUX Dl5 AHS. ■ 


Pieds, poucct,«^' 


Mèl% cent», 
déc*, ctc. 


Uvrcs, onces , 
elc. 


MyriagraiD*, 
hoclog*, etc. 


Pieds. Pottces, Us.De8, 


MètrQs.Minim, 


U.troi. Qpov*. Gro». 


Myria;, Hectof . 


4 6 


1 462 


10? 2 2 


5 


4 6 I 1/3 


1 465 


102 15 2 


5 4 


4 6 2 2/3 


1 468 


103 13 3 


5 8 


4 6 4 


1 471 


104 10 3 


5 12 


4 6 5 1/3 


1 474 


106 7 4 


5 16 


4 6 6 2/8 


1 477 


106 4 4 


5 2<^ 


4 6 8 


1 480 


107 1 5 


5 24 


4 6 9 1/3 


1 483 


107 14 5 


5 28 


4 6 10 2/3 


1 486 


108 11 6 


5 32 


4 7 


1 489 


109 8 6 


* 5 86 


4 7 11/3 


1 492 


110 5 7 


5 40 


4 7 2 2/3 


1 495 


lli 3 


5 44 


4 7 4 


1 498 


112 


5 48 


4 7 5 1/3 


1 501 


112 13 1 


.» 52 


4 7 2/3 


1 504 


113 10 1 


5 56 


4 7 8 


1 507 


114 7 2 


5 60 


4 7 9 1/3 


1 510 


115 4 2 


5 64 


4 7 10 2/3 


1 513 


116 1 3 


5 68 


4 8 


} 516 


116 14 3 


5 72 


4 8 11/3 


1 519 


117 11 3 


5 76 


4 8 2 2/3 


1 522 


118 8 3 


5 80 


4 8 4' 


1 525 


119 5 4 


5 84 


4 8 5 1/3 


1 528 


120 2 4 


5 88 


4 8 6 2/3 


1 531' 


120 15 4 


5 92 


4 8 8 


1 534 


121 12 4 


5 96 


4 8 9 1/3 


1 537 


122 9 2 


6 


4 8 10 2/3 


1 540 


123 6 5 


6 4 


4 9 


1 543 


124 3 5 


6 8 


4 9 11/3 


1 546 


125 5 


6 12 


4 9 2 2/3 


1 549 


125 13 6 


6 16 


4 9 4 


1 552 


126 10 6 


6 20 


4 9 5 1/3 


1 555 


127 7 6 


6 24 







( kXT ) 






TAn.i.K. 1 


1 VOID6 v LIS cmnFMTx vtt 5 *iit. 


«•^.1—.-: ^i."::::! »-- 'r^* • 


Myriagnm', 
ii«ctog% etc. 


i ■' ' ' 




1 




nMbkPaôei 


MsUf BOIa 


lUlrea MilliM, 


tATÊtM* OlMMaOfM* 


Myriftf^Hfctof. 


^ 5) 


6 2/3 


1 558 


126 4 7 


6 38 


4 9 


8 


1 561 1 120 17 


6 32 


4 9 


1/a 


1 664 1 129 14 7 


6 36 


4 9 


10 2/3 


i M7 1 iao«i3 


6 40 


4 10 





1 S70 1 Ut 9 


6 44 


4 10 


1 1/3 


1 673 


132 « 


6 48 


4 10 


2 2/3 . 


1 t76 


133 3 


6 52 


4 10 


4 


1 679 


131 '2 


6 56 


4 10 


& 1/3 


1 482 


134 13 2 


6 60 


4 tO 


6 2/3 


1 .^86 


135 10 3 


6 64 


4 10 


8 


1 588 


136 7 3 


6 68 


4 10 


9 1/3 


1 591 


137 4 4 


6 72 


4 10 


10 2/3 


1 594 


138 1 4 


6 76 


4 M 





1 597 


138 14 5 


6 80 


4 11 


1 1/3 


1 600 


139 11 5 


6 84 


4 11 


2 2/3 


1 603 


140 8 6 


6 88 


4 11 


4 


1 906 


141 5 6 


6 92 


4 11 


5 1/3 


1 669 


142 2 7 


6 96 


4 11 


6 2/3 


1 612 


142 15 7 


7 


4 11 


8 


1 615 


t4S 13 


7 4 


4 11 


9 1/3 ' 


1 818 


144 10 1 


7 8 


^ 11 


tO 2/3 


1 621 


145 7 1 


7 12 


6 





f 1 624 


146 4 2 


7 16 



9ssm 



^ 



Le MinUtrtée l'Jmtérieur. 

CttAMPAONY. 



titspof motij^ conservées de V Arrêté éin 5 Octobre i6'i 



o. 



Art. 2. 

' Tout propriéhifre prêspntant un certificat de Forlgioe de ton 
ckeTa), coBfonaéinent a l'article 4 du titre t^' àa ré^ement tm*' 



Ç Ixxvi ) 

lestcoonM*, sera tenu^le «igiMP ledit t!«rt(lli;at ' et 'detépôndre peK • 
•ennellement des assertions qu'il contient. 

Art; 11.' 

Il sera 'fait mention spéciale, dans toufll les procès- verbaux des « 
courses , du signalement exact des chevaux qui ont remporté dé» r 
prix , «t de l'espace de temps employé par chacun desdits chevaux . 
à parcourir l'espace indique. 

Art. 12. 

Il sera tenu , dans chaque cheMieu de préfecture des départe- 
raens où les courses sont établies, un registre contenant le signa- 
lement exact des chevaux qui ont remporté des prix aux divers 
concoui^s. 

^Ledit registre sera mis chaque année sous les yeux des juges 
des courses, afin qu'ils puissent constater- que les chevaux qui 
se présentent pour couWr n'ont pas obtenu précédemment un, 
prix supérieur ou de même ordre que celui qui fait l'objet du.; 
concours. 

Avril 1820. 

^ I 1 ■ . * I t ' 1 g ! »l; . 



ARRÊTÉ. 



I/C Ministre Secrétaire d'État au département de l'Intérieur, 
Vu les décrets des 31 Août 1805 et 4 Juillet 1806 , 
iJe'r^lement sùries courses annexé à ce dernier, 
Et l'arrêté du 27 Mars 1820, 
Le Conseil des hiiras entendu , 
Arrête : 

Art: i^rr 

Les courses de chevaui^ sçront établies dans huit arrondisse- 
mens, dont les chefs-lieux sont Paris, le Pin (Orne), Saînt- 
r*rieuc , Strasbourg , Limoges , Aurillac , Bordeaux et Tarbes. 

Art. 2# 

tiÇ nombre des concours, fixé provisoirement à huit,. pourra 
êti^ uUcTÎcurcment augpuenté. 



. ( Ixxvii) 
. Api. 3. 

Let êpoqneft des courses iontdëierrainées dans le thWcata ci- 
sppes, ainsi quelesdepartemeas qui forment leuç circonscfiplion 
respectiTe. *^ 



a 2 

» u 

'3 5 

3 



T' 



2« 



4» 



•5« 



6^ 



■T» 



«• 



L 



CHBFS-LICifx 



Paris. 



Lk Pin 



Strasboukg. 



Sr.-BEiruc. 



Limoges . 



Atjrillac 



KPOQOW 

où les courses 

• doWent 

se célébrer. 



Bordeaux . . 



Tarbbs . . . . 



Du25Aoutau 
3 Septemb. 

Dans les pre- 
miers jours 
d'Août. 

i'* quinzaine 
d'Août. 



i" quinzaine 
de Joillet. 



Du l"aiï tO 
Juin. 

Du 25 Mai au 
1" Juin. 



Du l^au 10 
Juillet. 



i" quinzaine 
de Juillet. 



ARRONDISSEMENS ; 
ou 

CIRCONSCRIPTION 

affectée à chaque concours. 



I 



Aisne, Ardennes, Aube, Côte d'Or, 
Loir-et-Cher, Loiret, Marne, 
Oise, Seine, Sein^- et -Marne, 
Seine-et-Oise , Yonne. * 

CaWados, Eure, Eure-et-Loir, 
Manche,^ Nord, Orne, Pas-de-Ca- 
lais, Seine-Inférieure, Somme. 
Ain, Doubs, Jura, Haute-Marne, 
Meurthe, Meuse, Moselle, Bas- 
Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône, 
Vosges. 
Côtes-dii-Nord, Finistère, Ille-et- 
Vilaine, Loire-Inférieure, Maiiie- 
et-Loire , Mayenne , Morbihan , 
Deux-Sèvres , Vendée. 
Allier, Cher, Creuze, Corrèze, In- 
dre, Indre-et-Loire, Nièvre,Saô- 
ne-et-Loire, Vienne, H*.-Vienne. 
Basses- A lpcs;Hautes- Alpes, Ardèche 
Bouches-dii-Rhône, Cantal^ Drô-| 
me , Isère, Loire , Haute-Loire , 
Lot , Lozère , Puy - de - Dôme , 
Rhône, Var, Vaucluse. 
Ave^ron , Charente , Charente -In- 
férieure , Dordogne , Gironde , 
. Landes, Lot-et-Garonne, Tarn, 

Tarn-el-Garonne. 
Arriège,' Aude,Corse, G»rd, Haute- 
Garonne, Gers, Hérault, Basses- 
Pyrénéés, Hautes-Pyrénées,. Py- 
renée»-OrienlaIes. || 



Art. 4. 

Il y aura, pour chacun de ces concours, quatre prix dits (Tarfon- 
««KMienr, savoir: 



1* Pour les qualrc arrondisteiiciii dii uùfà ( fmnM, \t Fin» 
Sinnhimrg pt Saist-*Brie«c} , éewoL pn» fQ«r Ué pMÉhÔM oïlicn 
cK Donlichcs de IroM MUê , et à Ifiw dtib»ly pour ««m d» qmâM-f 
et demi prix pour les chetmnx entiers et jument de <inntft sms et 
ttu-dessus. 

2* Pour les quatre amindistemens d» Midi (limoges, Bordotn^» 
AurilUc et Tarbes), deux prix pour ki elienMiK' entiers et jumeet 
de quatre ans , et, à leur delkut, peur ceux de cinq ; et de«i 
pour cens de cmq ans^et anfdessus. 

Phn un prix principal , auquel ne pourront coneourir que le* 
cheraux entiersiet Jumctis de quatfe ans fisiU et au-dessus. 

Ces prix ne pourront être disputés que par des chevaux qui , 
nés en Fkunce , auront été âeTés dans rarrondissement où la course 
s lieu , depnis VA^ de deux ans et au-dessous, et seront restés dans 
cet arronolssenent depuis' cet âge au moins jusqu'au moment da 
concours. 

peux des prix d'arrondissement, un pour chaque âge , seront 
spécialement affectés aux chevaux nés de père et mère étrangers* 

JlfCt deux autres seront exclusiTement réserrés aux chcTaux nés 
de père et mère français , ou de l'un des deux; néanmoins les che- 
vaux de cette seconde e&pèce pourront aussi entrer eneoncurrepce 
avec ceux de la première , pour les deux prix affectés à ceux-ci. 

Art. 5. 

En outre des prix spécifiés au précédent article, il en sera élthfi 
trois, dits Prix Royaux, qui se disputeront dans la permière quin- 
zaine de Septembre ; savoir, deux à Paris, après les courses d'ar- 
rondissement, et le troisième, dit Prix du Midi, à Anrillac. 

Pour être admis à y concourir , les chevaux devront être nés en 
ï'rance •••"...- - 

Des 
chevaux 

pour ceux de là seconde , fcsquéls pourront, toutefois entrer aesii 
en lice avec ceux de la prenuère , pour le prix, attribué a ceux-ci* 

Art. 6. 

Les prix d'arrondissement seront chacun de doute cents francs. 

Les prix principaux , de deux mille franos. 

Le Prix Royal de Paris , affecté aux chevaux de b première 
espèce , sera de six mille francs ; et celui qui est réservé pour le* 
chevaux de la seconde espèce , de oiaq nutte liraaet. 

I^ Prix Royal du Midi sera de trois mille cinq cents francs* 

Ce dernier prix, de même que les prix^rincipeux, poorront être 
augmentés d'un second prix , aiati qu'il sera spécifie ci^tprès»- 




*Th T. 

w d« ta «mrM «M» de dwt klhwit tiU ^r1mf«a- 
« in et po n tr(<teÉ de irbj* akt. 

foar ccbi de qmriv mu qai «rarroM à défiât d«c<Mx de tnti 
en qni conTTant' seoli , treii kîlDBiitni. 

fônr leichATamietinMaadeqniitw ma etM>-4n«iH qwictmr- 
Toat ensemble , qmtre kilomitret , Uat poar Ici prit d^IMmdii- 
M. M— t , qae poû lM'P«iK pràieipnE ot Rtrjwix. 
. An. S. 

Le* cheTisi ou iamem da premier igt deTMnt |«rcaMnr la 
dutaoee eiigée à raiaoa île cinq cent oinquaulB mclreipar reinule; 
eess du lei^ondîgetà rMHm deaixoent Mctre* parmÎDQle. Eb&h 
le* prix priBcipaui linii que lei Prix Boyaux , ne leront dè- 
«r>à qn autanl ^ue in Taiaqoenn auront franchi l'eipace prct- 
«fil à raiaan'de hm coDt cÏB^wuila milMtpty naiile. 
Art. 9. 



Le poid» a porter par le* clie 


au( eit fixé >iH 


qB-iUuit: 


AG£. 




JBMENS. 


— ' 


LiTfï.. 


Recto 
gram.-1 


LiTres. 


Hecto- 


4 ai».' '. 
â aiu. . . 

6 an*. . . 

7 ans. . . 


10& 

lis 

133 
1!» 


416 
£14 

sei 

687 
63) 


i>2 
10! 

ii: 

119 

lie 


401 
499 
548 

CI 7 


L'igedMtfhe- 

i partir du f 
Mai dé l'année 
de leur n>il- 



An; 10. 

Un cheval GoM4iil'tea1 pounra obtenimi 
povrru qu'il coure l'épreuie, ou lea 4ntt (_ 
qu'il frAdcfaiiae , dans ehainue , Veapaee to«îa; 
mt cinqoaHte mètrei parminute * '~ 

dcrarfitje 8. 



t^ oà le* prix prineipaul * 



Il diapulé* par de< <!^<iiu dra 



(IXÏI) 

deux espèces, s'il arrive <|ue*le'prix soii gagné par un cheval de 
kft première , il en sera décerné un aecond de douie cents fraacs 
au cheval de la seconde qui sera le premier parmi ceux de son 

• espèce ,quel que soit d'ailleurs' son rang par rapport à ceux de la 
première qui pourraient l'avoir devance , sous la condition toute- 

. fois, qu'il aura, dans chaque épreuve, franchi les distances dans 
le temps donné. 

Il en sera de même par rapport an Prix Royal du Midi , a'ïl est 
également disputé par des chevaux des deux espèces ; dans ce cas , 
le prix à décerner au premier, parmi ceux de la seconde espèce, 
" sera àé quinze cents francs. 

Ces seconds prix seront aussi décernés dans les cas prévus et 
ainsi qu'il sera dit à l'article suivant. 

Art. 12. 

Les prix dVirrondissement pourront être gagnés dans une settle 
épreuve 

Les prix principaux et les Prix Royaux seront décernés au cheval 
qui a\irà été vainqueur dans deux épreuves. 

Si les deux premières épreuves sont gagnées par des chevaux 
différens, il y a lieu à une troisième épreuve, mais seulement ent^e 
"* les deux gagnans. 

Cette disposition s'appliquera aux seconds prix à décerner dans 
' les cas spécifiés à l'article précédent. 

Toutefois , si , dans les courses où des prix principaux ou des 
Prix Royaux seraient disputés par des chevaux des deux espèces, îi 
arrivait qu'un des chevaux de la seconde atteignit le but le premier 
de tous, dans une des deux premières épreuves, la moitié du pnx 
principal ou du Pri^ Royal, fût-ce même celui de six mille francs, 
lui appartiendrait, pourvu que, dans la même course*, il eut déjà 
fourni, ou qu'il fournît ensuite une autre épreuve dans le temps 
' voulu. Dans ce cas les chevaux de la première espèce ne pourraient 
plus obtenir que la moitié du prix. 

IaQ même cheval de seconde espèce qui aura ainsi gagné la moi- 
tié d'un prix principal , ou dii Prix Royal du Midi, aura de plus le 
second prix correspondant, tel qu'il est spécifié à l'article précédent, 
st , dans la méttie course , il l'emporte , dans deux épreuves , sur les 
' autres chevaux de son espèce. 

S'il arrive que , dans les courses pour les prix principaux ou les 
Prix Royaux , deux chevaux de la seconde espèce atteignent le but 
les premiers de tous, l'un dans une épreuve et l'autre qians une au- 
tre, ils partageront entre eux le prix par portion égale ; et si c'est un 
prix principal, ou le Prix Royal du Midi, ils courront ensemble le 

• second prix qui l'accompagnera. 



,(lHxi) 

Art. 13. 

S'il se présente, pour disputer un même prix, un nombre de clie- 
Taux trop considérable pour qu'ils ne puissent sans danger entrer en 
lice tous ensemble, les concurrens seront divisés en pelotons, qui 
eovTont snceessiTement les uns après les autres , si toutefois les 
coureurs ne préfèrent à Tamiable se concilier devant le jury. 

Les chevaux entiers et jumens qui devront former chaque 
peloton, seront désignés par la voie du sort. L'ordre d'apfés lequel 
les pelotons devront courir sera également fixé d'après le même 
taode. 

* Art* 14. 

Soit que les chevaux qui disputent un prix courent tous à-la-fois, 
loit qa'âs courent en -pelotons séparés , le vainqueur sera toujours, 

savoir : 

1" Pour les. prix d'arrondissement, lesquels peuvent se gagner 
^n inne seule épreuve , celui de tous qui aura mis le moins de 
^nnps à franchir l'espacé ; 

2* Poàr les prix principaux é't pour les Prix Royaux, qui doivent 
K disputer à deux ou tfois épreuves, c'est-à-dire, en partie liée, 
celui de tous qui, deux fois, aura mis le moins de temps à franchir 
^ distance. 

Le cheval dont la tête dépasse le but le premier gagne la course. 

S'il y avait incertitude de la part des juges, les^ux chevaux sé- 
rient tenus de courir seuls, l'un contre l'autre, une iutre épreuve. 

Art. 15. 

Tout cheval ou jument qui aura remporté un prix supérieur, 
n'aura plus le droit de disputer, dans aucune course subséquente, 
^n prix inférieur. Aucun cheval ni jument ne sera admis à courir 
>B prix égal' à celui qu'il aurait déjà ol)teuu. Le cheval qui aura 
â^SnéàParis le Prix Royal résetvé a'ux chevaux de la seconde es- 
pèce, pourra toutefois rentrer en lice pour celui qui est affecté aux 
cberaox de la première espètse. 

Le propriétaire du cheval ou de la jument présenté devra four^ 
|ur, avant la course, une déclaration signée de lui, constatant que 
J'exclusion prononcée par le premier paragraphe du présent arti- 
cle ae lui est point applicable. En cas de fausse déclaration , le signa- 
^re sera tenu de restituer le prix, s'il l'a gagné, lequel prix ap- 
P^iendra dès-lors au propriétaire du cheval qui y aurait eu droit 
^près le premier,* s'il a rempli les conditions voulues, et sera remis 
*<^ propriétaire par les soins de l'autorité locale. 

^ prix , dans les cas où- le propriétaire vainqueur dans une 

^^"^ i plusieurs épreuves ne devrait pas le recevoir, appartient) 

»*Toir : 



( iMOÎi J 



i* Poar celui qui aurait êlt diiftoté eu trois épreuves, au c1î«- 
Tal qui aurait concouru dans la troisième ; 

2* Pour celui qui aurait été gacnè en deux épreuves , au cberal 

3ui serait arrivé le premier au but après le vainqueur, dans l^s 
euk épreuves, et, à défaut» a celui <]ui , en somme, aurait mi* le 
■koins de temps à franchir les deux preuves. 

Art. 16. 

Ttfut cheval ou jument qui sera présenté pour une course, devra 
appartenir en propriété à celui qui le présentera ou fera présenter 
en son nom* Si c'est pour les prix d'arrondisscnlent ou pour le prix 
principal, il devra appartenir à un propriétaire de l'arrondissement 
de -la coursev 

Nul ne pourra présenter, pour la meta» coÀrM, plus d*na cke- 
val ou jument. 

Art. 17, 

Tout propriétaire présentant ou Faisant présenter en son nom 
un cheval pour les courses , est tenu de justifier de son origine ; 
à cet effet , il dcTra produire le ou les certificats nécessaires pour 
constater le lieu où son cheval est né ; celui ou ceux où il a été 
' élevé et nourH depuis sa naissance jusqu'au moment des coursea , 
et la qualité Française ou étrangère du père et de la mère. Ces 
certificats, qui contiendront en outre le signalement du chevali et , 
autant que possible, le nom et le signalement du père et de la 
mère, siéront signés par le propriétaire , qui y déclarera qu^il 
répond personnellement des asservons qu'ib contiennent , et que 
le cheval lui appartient en propriété. Ils seront signés également 
de celui ou de ceux qui auront élevé le cheval , et de deux jpm- 
priétaires de leur commune, attestant l'exaetitudu et la Téritedes 
feiits y contenus; enfin ils devront être visés par les maires etsoua- 
préfets du domicile des signataires. Les modèles seront envoyés 
auk préfets. 

Art. 18. 

To«ite persoHnd qui présentera un cheval ou jument' pour la 
coiSMe, devra le fiiire conduire huit jours à l'avance dans 1 endroit 
îndiqsé par le Préftet du département où il désirera le faire courir; 
et IWre mscmre, sur un registre tenu à cet effet, son nom, cefui du 
cheval cm de la jument'qu'il présente, arec son signalement, rindi> 
Mtio^ de ta qualité Frftnçatâe ou étrangère, et aussi, amant que 
postible, les noms ^ié père et de la mère. 

Art. Jt>* 

Pour les connes qui se tiendront dans les dcpartemenA, et pour 
«elles de l'arrondissement de Paris, le jury lera composé, " 



( baiaii ) 

I« Dtt Fr^tfty.qHi présidera t ««> À ton dèlMit , dit IsttctMWuiaifte 
public nommé par lui; 2° d'un officier supérieur des haras qui sera 
désigné par le Ministre de Tlntérieur; 3<* de cinq autres membres 
que le Ministre choisira sur une liste de candidats double de ce 
nombre, qai lui sera présentée par le Préfffet. Ces candidats seront 
pris parmi les propriétaires rendant dans. TaiVMidissemenk- de la 
coarse. 

Si lin des juives nommés parle Xiikfs^e ne pouvait p«Sy par qMl- 
que cause que ce fût, remplir cette mission, le Préfet pourvoirait à 
son remplacement. 

Quant au jury des courses pour les Prix Koyaux qui doivent se 
disputer à Paris, le Ministre kiommera directement, chaque année, 
les membres qui devront le composer. 

▲H. 20. 

Aucun des juges ne pourra ftiire courir pour les prix. 

Art. 31. 

II sera placé, de chaque cété de la lice, des poteaux à ehaqiK 
extrémité de kilomètre, et un antre nommé poteau de disiànee, 
à deux cent cinquante mètres de cehri du but. 

Il sera «construit une bararque en fiice du potean dn bttt, et une 
aatre en laee de celui de distance, pour y placer les juges. La, 
première devra pouvoir contenir tout le jury, et l'autre une pcr-' 
senne ^seulement. 

Le jury devra être pourvu de deux chronomètres propres à 
indiquer, avec exactitude, le temps que chaque cheval aura mis à 
franchir la distance. 

Un des juges se tiendra dans la barnque en face dn poteau de 
distance, et un autre au but. 

Ce dernier placera les chevmux au point de départ, savoir : à la 
nremière épreuvei «rivant le sort ; à la deuxième et à la troisièm^, 
le choix sera fait par les propriétaires des chevaux coureurs, sui- 
vant l'ordre d'après lequel leurs chevaux seront arrivés au but. 

Art. 32. 

Le président et les autres joges placés dans la baraque en face 
du but, désigneront le cheval qui l'aura dépassé le premier. 

Dans les courses à plusieurs épreuves, tout cheval qui« dans la 
première ou la seconde épreuve, n'aurait pas dépassé le poteau, de 
distance au moment oà le vainqueur aurait dépassé celui du but, 
ne sera plus admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes, à 
■Mins qu'il ne soit arrivé' au but dans le temps voulu. 

Ponr les reconnaître ,- un signal sera fait par las juges- au mo- 
■SBt ou l'épreuve sera gagnée, «t celui qui sera au poteau de 



. ( kuxiv ) 

di>(UBfc«' remarquera les' chevaux qui :ne Tauront pas Mêpassè 
naparatant. 

Art. 23. 

Toute course doit finir le jour où elle a commencé. 
Le Préfet fixera l'heure ou la lice devra s'ouvrir. 
Dans les courses à plusieurs épreuves, il est accordé une demi- 
hcure de repos entre chaque épreuve pour panser les chevaux. 

AW. 24. 

Tout piqueur de courte sera obligé de se faire peser avec sa 
selle avant de monter à cheval, et de coippléter le poids prescrit 
s'il se trouve au-dessous. 

Après chaque épreuve, if devra conduire son cheval a l'endroit 
indiqué, descendre là et non aupiaravant, et se faire peser de nou- 
veau devant les juges. Dans le cas ou il négligerait ou refuserait 
de se conformer à cette disposition, ou serait reconnu n'avoir plus 
le poids prescrit, et par conséquent avoir jeté en chemin les poids 
dont il s'était chargé pour compléter celui que le cheval était 
tenu de porter, ledit piqueur sera déclaré incapable de courir à 
l'avenir pour aucun prix du Gouvernement ; et s'il avait gagné 
la course, le prix serait décerné au propriétaire du cheval qui 
aurait obtenu l'avantage après le sien. 

Art. 25. 

S'il e^t reconnu qu'un piqueur ait, dans la course, barré le 
chemin, ou traverse un autre cheval, le cheval monté par ce pi- 
queur n'aura pas droit au prix de cette course, quand même, par 
suite de cette manœuvre, il l'aurait gagné. Le prix sera accorde 
au cheval qui serait te premiei* après lui. 

Art. 26. 
Toutes les fois qu'Hun piqueur aura été déclaré incapable 'de 
courir à l'avenir pour un plrix du Gouvernement, son nom et 
son signalement seront envoyés dani tous les lieux de course. 

Art. 27. 

Toute contestation relative au poids ou à la conduite des pi" 
queurs sera jugée de suite par le jury. 

Il prononcera de même de suite sur les difficultés qni pour- 
raient naître entré les concurrens pendant les courses, par rap' 
port a l'application des présentes dispositions. 

. Art. 28. 
Toute distinction d'espèce entre les chevaux cessera à dater «m 
coTirses de 1833 inclusivement : les prix resteront les tnéme*. A. 



( kxxT ) 

cette époque, le présent règlement sera revu et modifié en consé- 
quence de cette disposition.. . . 

Art: 29. 

Toutes dispositions réglementaires prises antérieurement con-* 
ceruBt les courses, sont rapportées par les présentes. 



hniJel6MàrslB25. 



i 



SiSHc GORBIÊBE. 






ARRETE. 

NouHiniaire Secrétaire d'État au département de l'Intérieur,. 

Vu notre arrêté du 16 Mars 1825, concernant les courses de 

ctùenux. 

U Conseil des Haras entendu : 

■ 

Arrêtons:. 

Art. unique. 

AlWnir, et dès cette année j les chevaux qui , d'après les dis- 
MiUsos de l'arrêté du 16 Mars 182&, auraient droit de disputer 
"■Vrix d'arrondissement , dans les courses de Paris ou du Pin ,, 
^^tfoat courir pour. ces prix dans les concours de Vnn et de. 
'^\ft de ces deux^ arroiûlissemeiis comme si, relativement à 
; '«ttrcice du droit qui vient d'être spécifié > les deux arrondisse^ 
I ^»i n'en formaient qu'un seul. 
i 

Paris, le 9 Juin 1826. 

Signé, CORBIÈRE. 

Pour ampliation : 

L'e conseiller d'étnt', secrétaire général du Ministère 
de rintérieor. 

. Signé t Baron Capills 



{Ixxxn ). 

ARRÊTÉ. 



Mous Ministre SeereUire d'Etat au département de iThtèrieur» 

Vu notre arrêté du 16 Mars 1825^ conoeraaot les .eourseï de 
cIieTaux. 

IjC Conseil det Haras entendu , 

Arrêtons : 

Art. !«'. 

Le Poteau de distance est supprimé. 

Dans les courses à plusieurs eprc«T«i , tout cheval qui , dans U 
première on dans la seconde épreuTe , ne serait pas arrivé au but 
dans un intervalle de 26 secondes au plus après le vainqueur , ne 
sera plus admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes, s 
moins qu'il n'ait pavconru la distance dans le temps Tonln. 
, Dana le cas de l'article 13 du règlement du 16 Mars 1825, c^eil' 
à dire dans les épreuves qui , à raison du nombre des concurrens, 
devraient se faire en plusieurs pelotons , les vingt-cinq secondes de 
tolérance accordées en faveur des dicvanx qni n'anivnraicnt pi 
dans le temps voulu , se compteront en sus du temps qu'aura mi* 
dans répreuve le cheval qui l'aura fournie avec le plna de vitesse, 
quelque soit d'ailleurs le peloton auqi|el il appartienne. 

Art. 2. 

Pour les prix qui doivent se gagner en plusieurs- épreuves , etqftt 
peuvent être disputés a la fois par des chevaux de première et àe 
seconde espèce, si le cheval on les chevaux d'une deS' démet* 
nèces engsrgées dans la course , sont distancés à la premièi» 
eprewre , c'est-ànlire s'ils ne sont pa» arrivés au but dans le tenfj 
voulu , ou si du moins , ils ne l'ont pas- atteint vingiN^jmq teoondm 
au plus après le vainqueur, la course sera , par ce fait même , cou* 
sidérée comme n'ayant lieu qu'entre des chevaux d'une 8eali| 
espèce. 

Ce cas arrivant pour le Prix Royal de C,000 fr», si ce sont dfltj 
chevaux de première espèce qui se trouvent ainsi distancés , ta 
prix B'«n restera pas moins au eoncoura pour être gagné par ceM 
de seconde espèce dux mêmes conditions que oelui de <^000 f^- 

*» Art. 8. 
Vu prix quelconque ne peut être d'sputé qtie par It ou In ck>" 



( iKXSvii ) 

vaux inscrits à l'sTance pour fap prk , et qui auront été admis et 
cttnés par le jury, dam Tordre de la courte qu'il aura réglé.et ar- 
rêté ponr le concours. 

Tout cheval ainsi admis et classé , et qui serait ensuite retiré 
da concours pour lequel il aura été ycçu., ne .pauma concourir 
posr aucun autre des prix qui seraient disputés , le même jour. 

S'il a été inscrit ponr deux prix à disputer dans la même jour- 
Btt , il ne pourra courir pour le second qu'autant qu'il sera entré 
en Um pour le premier, qu'il aura couru la première et la seconde 
épreuves, ai la course en comprend plusieurs , et qu'il n'aura été 
diMmcé ni dmis l'une, ni d«M l'autre. 

Fans , le tZ avril ItkST. 

Signé :COKBIÈIlE. 
Pour *w»*fcl««»«<*» 

Le Conseiller d'Etat , secrétaire 
sénéraL du Ministère de l'Intérieur. 

Si^né : Baron GArit.i.x. 



sss^SQSsssvsanaa^BappBpiBnBaKsaMBaaBaBBexBCH 



ARRÊTE. 

U Ministre Seorétaira d'État au déptrt«m««t de l'Inlérieur ,^ 

Va l'arrêté du 16 Mars 1825, concernant les courses de ehe« 

^anx. ^ 

I« rapport fait par le Préfet du Bas-IU)in au Conseil*général de 
^ Dqnfflemeiift, dans sa eessio» de I8!{6, et la délibération prise 
^OMwéjtwenee pur ledooteil dniv s» séanee du 26 AoÂt de la métn» 
**Bee, au sujet des courses établies à Strasbourg. 

lAdaUbj^lioB, en.date du It Août dernier, au. conscH'^énéral 
du département de la Meurtfae , et losli'viff des 4 Septembre et t\ 
^^^^f^ SuWana» donnés par le Préfet de ce département relative^ 
*^t au même objet. 

Arrêtons : 

Art. l». 

. ^ eovrses publiques de chevaux' , pour 4é 3"* arr jadissem eut 
^^ei à Strasbourg » se tiendront a l'avenir à rf anci . 



( Ixxxviiî ) 
Att. T. 

ê 

Os courses auront lieu , chaque année , «Uns la première qum- 
saine d*Août. 

Paris » lelO Janvier 1828 , 

Signé : Vicomle de HARTIGNAC. 

Pour amplialion : 

Le Conseiller d*État , 
Secrétaire-général du Ministère de l'Intérieur,. 

Signé : Baron Gâpilli. 



^tl^^^W^^l^i»^»^ 



ARRÊTÉ. 

Le Ministre Secrétaire d*Etat au département du Commerce et 
des Travaux Publics , 

Vu les décrets des 3t Août 1805 et 4 Juillet 1806; 

Le règlement du 16 Mars 1825, et les arrêtés des 9 Juin 18?6, 
1 3 Avril 1827 et 10 Janvier I8284 

Arrête î 

Art. !«'. 

» 

Les courtes d'arrondi^epneoit sont divisées en deux classes, sous 
les dénominations de, courses de premier ordre, et courses de se-* 
cond ordre ; 

L<^s courses des arrondissemens.de. Paris» du Pin, de Limoges, 
et de Bordeaux, soi»t du premier ordre;. 

Celles .des CM'rondissemens. de Nancy , S<iint-Brieuc , Aurillac et 
Tarbes , sont de second ordre. 

Art. 2. 

Les époques des courses , ainsi que. les départemens qui forment 
leur circonscription respective » sont déterminées dans le tableaa 
«X-après î 



( Lu\ix ) 



« 

c 
« 

m 



CHEFS-LIBUX. 






P«ris(ie' ordre^,... 



Ufrai i«' ordre.... 



EPOQUBS 



SES cooasxSi 



ARBONDIS$E|fE|rS, 

ou CIHCOHSCIlirTSOV 

affectée à chaque coacoars, 



knmt , Ardennes , Aube , Côte • 

Du K'attioSepteD^reî d'Or^.Loir-«tCke,.Loir^Mar- 
wu 1. . w >v acti.vvi4MF«^c j jjj^^ Oise, Seine, Seine et-Marue, 

' Seine^t-Oisc ,- Tonne* 

: CaWados , Eure , Eore-et-Loir , 
. Daàs les premiers jours » Manche, Nord, Orne , Pas-de- 
/ d'Aoot 



I 



Saint-Brieuc ( a* ordre) 



Umoçes C,«r ordre) 



^\ 



\ 



I Calais, Sarthe, Seine-Inférienre, 
I Somme. 

Han«y ( ,• ordre ). . . J ( ^î"» "^^^^\î"*' "î""^',?'?*' 

' Dansla dernière quin-J Meurthe, Meuse. Moselle, Bas- 

zaine de Juillet J «Wn, Haut-Rhin, HanteSaônc. 

: Vosges. 

I Cotes-du-Nord » Finistère , lUc - 
■ Dans les premiers jours * et- Vilaine , Loire • Inférieure 

de Juillet. | Maine-et-l^ire, Mayenne, Mor- 

I bihan, Deux-Sèvres, Vendée. 

•. Allier .Cher, Crense^ Corrèae, 
Du ao. au a^ Juin.. .. ., j Indre, Indre-et-Loire, Nièrre, 

j Saône-et Loire, Vienne, Haute- 
' ,« Vienne. 

îrAreyroD, Charente, Charente- 
Dû a5 Juillet an 5 Août. ) ln/érieure,Dofdog;pe, Gifonde, 

\ Landes, Lot- et-Garonne, Tarn, 
( l'arn-et-Garonne. 

/ Basses-A^ie* , Haute* «• Alpes, 

Ardèche , Bouches-dn-Bhone , 
Cantal, Drdme, Isère, Loire, 
Haute- Loire, Lot, I^ozère, Puy- 
de-Dôme , Rhône, Var , Vau- 
cluse. 

I 

/ Arriége, Aude, Corse^', Oard , 
Du aà Juin au i o Juillet. ) Haute-Garonn« » Gers, Hérault , 



p Bordeaux (i". ordre). 



inrilUcfa* ordre) . 



Tartes (a« ordre). ; . 



Du a5 Mai an ler Juin. 



I Basses-Pyrénées, H«t|ites - Py- 
( rénées, Pyrénées-Orientales. 






d. 



Art. 3, 

Il Y aura, pour chacune def coortea de fntmier Mdv«, quatre 
|irU dita à'arrtmdissement ; savoir : 

1<» Pour celles de Paris et du Pin , deux prix |MNirln poulaias 
rntiers et pouliches de trou ans» et deux prix pour Im cheTani 
entier» «t jameas de quatre ans et an-dessus ; 

2^ Pour les courses de Limoges et de Bordeaux , deux prix ponr 
les chevaux entiers et iumens de quatre ans , et deux prix poai' 
ceux de cinq ans et an-dessus. 

Plus » deux prix principaux , auxquels ne - poummt eoncoorii' 
que lea chevaux entiers et jumens de quatre ans faits et au-dessus. 

Deux des prix d'arrondissement , un pour chaque âge i et un 
(tes prix principaux , seront spécialeknent affectés aux caevaui et 
iumena de pur sang; les deux autret |ft*ix d'arfondiiiement et 
l'autre prix principal seront exclusivement réservés aux chevaui 
et jumens d'autre origine. 

Seront seuls considérés comme chevaux de pnrsaag les ehevaax 
et jumens qui descendent en ligne directe et sans mélange 4e 
père et mère Arabes^ Barbes , Turcs et Persans , et oeu^ ^ pro- 
viennent de pères et mères de pur sang Anglais , sana inlerrop-' 
tion, ni du c6té du père , ni ducdté de la mère. 

Arto 4. 

n y aura , pour chacune des courses de scteond ordre , trois pri* 
dits ^arrondissement ; savoir : 

!• Pour les coumes de Nancy et de Saint-Brieuc , un prix poar 
les poulains et pouliches de trois ans , un pour les chevaux ea-' 
tiers et jumens de quaire ans f et un autre pour ceux de cinq aai 
t>t au-dessus ; 

2* Pour 1^ oonnea d'Aurillac et de Tarbes , nn prix pour les 
-chevaux entiers et jumens de quatre an»; un fieur œua^ cie<f 
ans , et un autre pour ceux. de six ans et au-dessus. 

Plus , un prix princi|>al pour les chevaux entiers et jiimens 4^ 
quatre ani faits et «u«<les8us< 

Art. 6. 

Outre les prix spécifiés aux articles 3 et 4 , il en sera établi 
quatre dits Prix RayauJt , qui se disputeront , savoir : deux a 
Paris , après les courses d'arrondissement , et deux, dits prix dU 
MUUpà AuriUac, dans la première quinzaine de Septembre. 

L'un des Prix Boyaux à disputer ù Parts , et i'un.dct deux fris 
du Hkii , seront afiectés aux chevaux et Jumens de pur sang , et 
les deux autres exclusivement réservés aux chevaux et junte* 



(ici) 

An. 6. 

tbns les liMines de fkremier ordres les prix d*arrondUseiitent 
tefoot de qiiinse cents francs chacun pour les chevaux de pur 
lang , et de douze cents francs aussi chacun pour ceux d'auti^ 
origine. 

Les prii^ principaux seront de deux milfe dinq«:ents francs pour 
les cberaujc de pur san^^ et' de deux nfille francs pour ceux 
d'autre origine. 

Dans les courtes de second ordre , les prix d'arrondissement 
itràul de dbtrse cents francs chacun , et le prix principal de deux 
liiille Francs pour les chevaux et iumens de toute origine. 
. Le Prix Rotai de Paris , affecte aux chevaux de pur san|^, sera 
de rit mille francs, et celui qui est réservé aux clievau» d'autre 
origine, de cinq mille francs. 

Les Prix Royaux du Midi seront de quatre mille francs pour 
les chevaux de pur sang, et de trois mille francs pour ceux d'autre 



origine. 



Art. 7. 



Les cherans de pur sang ne pourront concourir que pour ks 
>riiqui lear sont spécialment affectés» Les chevaux d'autre ori- 
(ine pourront non-^seulement courir pour les prix qui leur sont 
Mtribnés à l'exclusion des chevaux de pur sang , mais encore en- 
trer en lice avec eeM derniers pour le» prix qui leur sont spéciale- 
ment affectés. 

Dans le cas même où il ne se présenterait pas de chevaux de pur 
MAg pour disputer les prix appartenant à cette classe de chevaux, 
«es jprix ii'tià seraient pas moins mis au concours pour être dis 
f>tttes par les chevaux d'autre origine* ' 

Arté S« 

^oor lÉtre admis à courir pour les prix d'arrondissement et 
^r les prix principaux, les chevaux doivent être nés en' France, 
a^oir étéétevea dans l'arrondissement on la course a lieu , depuis 
l'âge de deux ans et au-dessous , et être restés dans cet artsind^- 
^IMM demris cet êge feu meios Jusqu'aii mènent du ooncouri. 

Toutatois les chevaut des arrondissemens dea comveft de se-* 
ebad ordre penrront ceneourir dans lescoitipses de premier ordre 
^r les prix destinés aux ehevanx de pur sanff , chacun dans la 
<l>viiioB a laquelle il appartiendrait , savoir, ceux des arrondisse- 
tocBi de Nancy et de Saint-Brieuc , dans les courses du Pin et 
^s celles de Pat iS| et ceiei des arrondissemens d'Anrillac et de 
Tarhes , dans celles de Bordeaux et de Limoges. 

Les deux arrondissemens de Paris et du Pin sont considérés 
^^^niMe n'en fonjMiit qu'un seul quant aux droits que le» chevaux 



.( «" ) 

«le ces arrofidiiseineBS penveiit aToir de dlspater les prix «Ubs \*am 
^ ou dans l'autre , en sorte qoc les cheraux de chacnn de ces devs 
arrondissemens pourront courir dans les deux chefis^ieux. 

Dans aucun cas , les dieraux d'un âge déterminé ne pourront 
être admis à courir pour les prixaflectés à un autre âge. 

L'absence momentanée d'un cheval de son arrondissement ne 
pourra préjudicier aux drmts qu'il pourrait avoir d'ailleurs de te 
présenter aux courses de l'arrondissement , si cette absence n'a 
poar objet que V entra nement du cheral ou un service decoorte 
durée , et si d'ailleurs il est constant que sa résidence ordinaire 
est dans l'arrondissement , et que c'est là qu'il est nourri le plut 
habituellement. 

Les Prix Royaux ne pourront être disputés que par des cbevani 
âgés de quatre ans et an-dessus , nés et élevés en France. 

Art. 9. 

La longueur de la course sera de deux kilomètres pour le^ 
poulains et pouliches de trob ans , et de trois kilomètres poor 
ceux de quatre ans qui courront pour les prix du premier à^ 
dans la division du Itidi ; " 

Elle sera de quatre kilomètres , tant pour les chevaux et jum^s 
de quatre ans et au-dessus qui courront pour les prix d*arron&' 
sèment du second âge dans les courses de premier ordre, et des 
second et troisième âge dan^ les courses de second ordre , qnc 
pour ceux qui disputeront les prix principaux et les Prix Royaux. 

Art. 10. 

Le maximum du temps accordé pour les épreuves est déter- 
miné ainsi qu'il suit : 

Pour les poulains et pouliches de trois ans , trois minutes vingt 
secondes pour les deux kilomètrçs ; 

Pour les chevaux et jumens de quatre ans , qui courront poar 
les prix du premier âge dans la division du Midi , cinq minutes 
. pour les trois kilomètres; 

Pour les chevaux de quatre ans et plus , qbi courront pour les 
prix d'arrondissement , des second et troisième âges , et pour 
ceux qui disputeront les prix principaux et les Prix Royaux ,vs 
' mittules dix secondes pour les quatre kilomètres. 

Art. 11. 
Le poids à porter par les chevaux est fixé ainsi qu'il suit : 



( tcxlïi ) 



AGE. 



3 ans. . . 

4 ans. . . 
h ans. . . 

6 ans. . . 

7 ans. . . 
An - dessus 

de '7 ans. 



CBBVADX^ENTIEIiS. 

gramio' 



85 
105 
115 
122 
129 

1^6 



416 
^14 
563 
597 
631 

€66 



JUMENS. 



Livres. 



H2 
102 
112 
119 
126 

133 



Hecto- 



401 
499 
548 
583 
61T 

651 



OBSB&YATlONt. 



L'âge des che- 
Taux se compte 
à partir du l** 
Mai de l'année 
de l9ur> nais- 
sance. 



. Art. 12. 

Un cheval coUratit seal pourra obtenir le prix , pourvu qu'il 
mollisse l'épreuve ou les deuk épreuves exigées , dans l'espace de 
'«npi déterminé par l'article 10. 

Art. 13. 

Les4>rix d'arrondissement pourront être gagnés dans une seule 
«preuve. 

Us prix principaux et les Prix Royaux ne pourront être donnés 
(p après deux ^rettves dans lesquelles le même cheval aura 
cte Tainqlieur. 

Si les deux épreuvçs sont eagnées par des chevaux différens , 
'' y a lieu à une troisième épreuve ; mais seulement entre les 
^z gagnans. 

Art. 14. 

S'il se présente , pour disputer un même prix , un nombre de 
maux trop considérable pour qu'ils puissent, sans danger, entrer 
^semble en lice , les concurrens seront divisés par pelotons qui 
wurronl successivement. 

Les chevaux entiers et les jumens qui devront former chaque 
Proton, seront désignés par la voie du sort. L'ordre d'après 
«quel les pelotons devront courir, sera également fix^ par 

» «on. 

Art. 15. 

Soit que les chevAux qui disputent un prix courent toi|s à la 
"^1 lott qo'ilé courent 'en" pelotons sépares , le vainqueur- sera 
^]^ni savoir/: 



# { »«▼ ) 

i' Pour les fVrîx d*aiTondiùèineiit , <ieliii de IoUa qui aura ai» 
ie aMîiu de teià|M à frandiir Fespace ; 

!• Pour les prix principawL et poitr les Prix Royaux, qui dot yen t 
ke diapirter à deux oa trois épreuTes , c'est-à-dire .en partie liée, 
fclui de tous qui , deux loia, aara nits le motos dé temps à fran- 
chir la distance. 

Le cheral dont la tête défiasse le but le premier gagne la course. 
S*il y avait incertitude dé la part des juges, les deux cheTaux 
feraient tenus de courir seuls Tan coiitre l'autre. 

Art. 10. 

Tout cheval ou jument qAi aurait rttaipbrté un prit supérieur , 
V^*aura plus le droit <ie disputer, dans aucune course subsé* 
quente, un prix inférieur. 

Aucun cheval ni jument Hé sera admis à eourir pour un pris 
' i^gal à celui qu'il aura déjà obtenu. 

De deux prix d'une somme ég*l< > l'un est inférieur et l'autre 
supérieur, «'ils sont d'ordres différens. I<es Prix Royaux: ou ceux 
^ui leur seraient lissimilés , sont d'un ordre supérieur à celui; <de9 
prix principaux ; tes prix principaux ou ceux qui leur scru icn t 
assimilés , sont d'un ordre supérieur à celui des prix dits d'ar- 
)rondissement. 

Le propriétaire ihi cheval ou de la jument présentée devrai 

fournir, avant la course, une déclaration signée de lui, gobsIsi- 

taot que l'exelusion prononcée par le premier paragraphe d«t 

. présent article ne lui est point applicable. En cas de Isusse déeia> 

dation , le signataire sera tenu de restituer le prix , s'il Ta ga||«aéf^ 

. iequd prix appat^iendra, dèa^lors, au propriétaitie du cheval qui 

. y annût eu droit aprèa le pvemser,.siL arempèi les oondrtioii» 

Voulues, et sera remis à ce propriétaire par les Boins de l'au^ 

lorité locale. 

Le prix , dans le cas où le propriétaire dtl cheval vâinqueul* 
' dans une course à plusieufs épreuves ne devrait pas le l*tecevoir ^ 
appartient , savoir : 

1* Pour celui qui AYrrait été disputé en trois épreuves , au ché^ 
val qui aura concouru dans la troisième ; 2* potir celui qui aurait 
été gagné en detix épreuves , au cheval qui serait arrivé le pre- 
mier au but, après le vainqueur, dans les deui épreuves ; et , à 
' défaut , à' celui qui , en somme , aurait mis le inoins de tempe à 
franchir les deux épreuves. 

Les dispositions du premier pàrégraphe dfei présent article , «pii 

i uennettent pas au'an cheval Dulsae diapHier an prix émmX oti 



ne ^ennettent pas qu'an cheval puisse di^HÎer an prix egtti oti 
inferteer à celui qu'il aurait déjà remporté o« ebtefuii sont aip^i 
cables au cheval dont le propriétaire aUrait ahmdeDiié 



^t^iw par eé cbeAal, simi qu'à c«1im ifki ourail,' profité de ccft 

AW; 17. 

Tbtfir ëh«tâl oâ jouieiit dai sera |irêfe«&té pour nne courte, de* 
Vra agipàrteniren {propriété à celui qui le présentera ou fera pré- 
senter lâii «oii nom. 

Si c'est pottr 1^ prix d'irroniiiâsement on poiit le prht princi- 
pal y le propriétaii*e devra étr^ domicilié dans Tarrondiistemeiit de 
Là course ; ou » s^ii réaide hopt deeet arroadiiifftiient , il devra y 
posséder du moins une propriété foncière* 

On ne pourra présenter poUr là roémé ôourse qu'iurseslcIieTsl 
ou qu'une seule jument. 

Arti 18. 

Toiit propriétaire préseiitàtit ou fuisailt présenter en son nom 
nn chevàt polir les courses , est tenu de justifier de son origine , 
k cet eflfet , il devra produire le ou lés certificats nécessaires pour 
constater le lien «où le cheval est né , celui oi\ il a été élevé et 
nonrri dépuis sa naissance jusqu'au moment dés courses , et s'il 
est de pur sang ou non ; ces certificats , qui contiendront en outre 
le signalement du cheval , et , autant que possible , le nonl et le 
signalement du père et de la mère, seront signés par le propriétaire, 
qui y déclarera qu*il répond personnellement des assertions qu'iU 
contiennent , et ^ue le cheval lui appartient en propriété. Ils se-« 
i^nt signés également de celui ou de ceux qui auront élevé le 
cheTal ,et dedeuxj>ropriétairesdiB leur commune, attestant l'exac- 
iibide et la vérité des faits, y contenus; enfin, ils devront être 
tisés par les nlaires et sous-préFets du domicile des signataires i 
les mtodèles seront envoyés aux préfets. 

j|*t; 19, 

TeuLe personne qui piiéftentcra vn .dieviil on une jument- pour 
la coorse, devra le foire inscrire huit jothrs à l'arance^ anr un 
regiaire tenu à: cet eâbt; à la préfecture dn dépanement où elle 
(lékirera le foire courir , et y déposer eh même temps lea cer- 
tificaU inaliqaés à l'article» 18. Benxjovrs avant celui do con-^ 
eours., eHe:devn fotipe . conduire le cheval dans rcndroit* désigné 
|iar le Préfet, pour y être examiné par le jury , et , s'il y a lîM, 
être admis et «flatté par lui pour la coursid. 

Art. 20 

Un prix quelconque ne peut être disputé que par ie ou Ifïs 
chevaux inscrits à l'avance pour ce prix, et qui auront été ad- 
■lis et classés par le jury- dans l'ordre de la course qu'il aufi 
Hf |é et arrêié pour le ooneours* 



( xcvi ) 

Tout cheTol' ainsi admit et classé , qui serait' ensuite 'retîrédu 
concours pour lequel il aura été reçu , ne pourra concourir pour 
aucun autre des prix qui seraient disputés le jour même. 

SU a été inscrit pour deux prix à disputer dans la même 
journée , il ne pourra courir pour le second qu'autant qu'il sera 
entré en lice pour le premier, et qu'il aura couru, la première, et 
la seconde épreuTc , si. la course en comprend plusieurs. 

Art. 21. 

Pour les courses qui se tiendront dans lés départemens , et pour 
celles de l'arrondissement de Paris, le jury sera* composé; 

]« Du Préfet, qui présidera, ou, à son défaut, du fonction- 
naire public nommé par lui; 

20 De l'inspecteur général des. haras dans l'arrondissement 
, duquel se trouve le chef-lieu ,de la course ; 

30 De cinq autres membres que le ministre choisira sur une liste 
de candidats double de ce nombre , qui sera présentée par le 
Préfet. Ces candidats seront pris parmi les propriétaires résidant 
dans l'arrondissement de la course. 

Si un des juges nommés par le Ministre , ou même l'inspecteur 
général , ne pouvaient pas , par quelque cause que ce fût , rem- 
plir cette mission , le Préfet pourvoirait à leur remplacement. 

Quant au jury des courses pour les Prix Royaux qui doivent se 
disputer à Paris , le Ministre nommera directement chaque année 
les membres, qui devront le composer. 

Art. 22. 

Dans le cas où l'un des juges ferait courir pour le prix , ce juge 
sera tenu de se récuser pour la course où son cheval devra 
figurer. 

. Art. 23. 
- Usera placé un poteau , nommé poteau de. distance y à cent 
' cinquante mètres de celui du but. 

Il' sera .construit une baraque en face du poteau, du but', pour 
y placer les- juges. 

Le jury- devra être pourvu de deux chronomètres propres àia; 
' diqtier'avec exactitude le. temps que chaque cheval aura ^ mi* * 
franchir la distance. 
Un des juges placera les chevaux au point de départ ;. savoir : 
A la première épreuve , suivant le sort; 
A la deuxième et à la troisième , dans l'ordre inverse de leur 
arrivée au but dans l'épreuve précédente. 

Art. 24. 
Le président et les membres du jury, >placci. dans la bart^I^tc 



( xcvîi ) 

«n ^aee <hi li«t , dcfligneront le dieval qui l'aura dépassé le prenier. 

Dana les courses à plusieurs épreuves, tout cheval qui, dans la 
pr^nière on la secoiûle épreuve , ne serait pas arrivé au hi»t.daaa 
nu interralle de quinie secondes au plus, après le vainqueur, ne 
sera plus admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes à 
moins qu'il n'ait parcouru la distance dans le temps voulu. 

Si un cheval inscrit pour deux prix à disputer le même jour , se 
troQTe distance y c'est-à-dire si , n'ayant pas franchi la distance 
<ians le temps voulu , il est arrivé au but dans un intervalle de 
plus de quinate secondes après le vainqueur , dans la première ou 
dans la seconde épreuve du premier prix , ce cheval ne sera plus 
admis à courir pour le second prix. 

Art. 25. 

T4Mit« eoarse doit finir le jour on elle a commencé. 

Le Fréfet ^era l'heure oà la lice devra s'ouvrir. 

Dans les courses à plusieurs é|veuves , il est accordé une demi- 
heure de repos entre chaque épreuve pour panser les chevaux. 

Bix minutes avant la fin de la demi-heure de repos , la cloche 
-sonnera pour anncmcer Fapproche du départ. La demi-<heure ex- 
pirée , elle sonnera de nouveau , et la course aura lieu immédiate- 
ment entre les chevaux qui se trouveront dans la lice , et sans 
attendre ceux des concurrens qui pourraient n'y être pas rendus. 

Art. îîe. 

Tout piqueur de course sera obligé de se faire peser avec sa 
selle avant de monter à cheval, et de compléter le poids prescrit, 
s'il se trouve au-dessous. La bride , le collier et la martingale 
compteront ensemble pour un kilogramme , quel que soit leur 
poids , et sans qu'il soit du reste besoin de les peser. 

Après chaque épreuve, le piqueur devra conduire son cheval à 
Pendrôit indiqué , descendre là et non auparavant , et se faire 
peser de nouveau devant les juges. Dans le cas où il négligerait 
ta refuserait de se conformer à cette disposition , ou serait re- 
eonna n'avoir plus le poids prescrit , et par conséquent «voir jeté 
en chemin le poids dont il s'était chargé pour compléter celui que 
le cheval était tenu de porter , ledit piqueur sera déclaré inca- 
pable de courir à l'avenir pour aucun prix du Gouvernement , et , 
s^ avait gagné la course , le prix serait décerné au propriétaire 
du cheval qui aurait obtenu l'avantage après le sien. 

AET. 27. 

S'il est reconnu qu'un piqueur ait , dans la course , frappé le 
cheval de son adversaire , ou son adversaire lui-même; qu'il l'ait 
pi contre la corde ou hors des limites de la lice; qu'il ait barré 



( xcnn ) 

le chemin ou tfatersé un antre cheral , le cheral nmaté- tMir .ce 
piqaeur n'aura pas droit au prix de cette course , quand même il 
l'aurait gagné ; le prix sera accordé an chcTal qui serait le pre«- 
mier après lui. Ledit piqueur sera , en outre , déclaré incapable 
de courir à l'axenir pour aucun des prix du Goutemement. 

Art. 28. 

Toutes les f6is qu'un piqueur aura été déclaré incapable de 
courir à l'avenir pour un prix du Gouvernement , son nom et aon 
signalement seront euToyés dans tous les lieux de course. 

Art. 29. 

Toute contestation relative au poids ou à la conduite des pi- 
queurs sera jugée aussitôt par le jury. 

Il prononcera de même sur les difficultés qui |M>urraient naitre 
entre les concnrrens , pendant les courses, par rapport à l'appli- 
cation des présentes dispositions. 

Les courses finies , sa mission cesse , et il n'a plus à intervenir 
dans les difficultés, quelles qu'elles soient, qui pourraient atir* 
venir postérieurement à l'occasion de ces concours. 

Art. 30. 
Toutes dispositions véglementaires prises, antérieurement oon- 
cernant les courses sont rapportées par les présentes. 

Paris, le 31 octobre 1832. 

Signé i Comte d'ARGOUT. 
Pour copie conforme. 

£• Maître des requêtes , Secrétaire général du ministère 
du commerce et des Travaux publics. 

Signé: l&BMORO Blarc 



^< 



(xctt) 

Paris, le 1" Décembre IS)3. 



Ministère du Commerce et des Travaiu Publics. 



DifeetioB du Personnel des étabUssemens d'utilité publique el'dfe 

Bienfaisance, et des Haras. 



Bureau des Haras, 



Circulaire n' 87. 

MoHtUufj j'ai i'hmmêur de vùui tMiumeiire cf'jeifU «il «acmè 
pfstre du nouveau rigUmetd que j'ai anétij le 81 Octobre dernier, 
(OReenHml Us eoursts de ehevaU9»^ 

Je vous serai obligé de vouloir bien donner à ce règlement lapins 
pende publicité. 

Kout trouvère» igaiement cP-joints les modèles de ceriificais âom 
Vomi ut annoncé par Vartide 18. 

Det dispositions serons inceeeasnment arrêtées pour déterminer ie 
•Mie à suinre pour constater l'origine des chevaux de pur sang i j'ash 
^ sein de vous faire part aussitôt de ces dispositions, 

Reoevei, Ifonaîeur, l'assurance de ma eonsidcMition 
la ]klos distinguée. 

Le pair de France 

Jfiiiîsite 4u commerce et des traTaux fnblics 

4S^%f}< Gie D'ARGOUT. 
i Pour expédition : 

Le Conseiller d'Etat pirectem» ^ 



i « > 

(MosàLB R* 1.] 

Certificat à exiger du propriétaire du cheral ou de la jument 

préseutée. 

Signalement du cheval (ou de la jument) présenté, 
(Nom) né en (année de la naissance) taille de 

robe tête jambes' 

Marques particulières: 

^ Signaiement du jnèiw. 

( On donnera , autant que possible , le nom et le signalement du 
père ; mais, dans tous les cas, on deyra désigner son origine, c'est- 
à-dire, le pays où il est né, et s'il est de pur sang ou non. ] 

Signalement de la mire. 
( Même obserration que pour celui du père. ] 

Je soussigné ( nom du propnétaire du cheval ] , demeurant à 
( nom de la commune du domicile , celui de V arrondissement et 
celui du département ), certi^ que le dieval entier {ou la jument) 
dont le signalement est ci-contre, et que je présente pour les cour- 
te» ^ui dèitent atoir Heu eette minie^k {liitt\de iarâMO^), ak'ap- 
rirtient «n propriété; qu'il est m en> ( immie^de>ia.nmsmnâi\,k 
désignation du UeUf de Varrondiêtementtt.du déptMûmÊisi ^is.k 
i^Hevai estné ) et qu^il y a été éfevé et noarri «hq^esa sa naissance 
ji^qu'aujourd'hui . 

'( w Mir)Etqti^b»élé à {^osmmrtmttdépànmmtia^i'Miea' 
tkm a eu lieu) depuis cette époqve j u s qu' à lh&ge>db 
««é«lMmHé#(ïfKfi(|8tff* • iêujot^ps ,«vee fe Ateir, '^imjdtséfpmrumeni) 
*^puk cet Âge jusifi^attjoiiràiMi* ( ou Umjmeqisfé^eekàitie 

etc., [en^iukUtpsàHt tièccêssivêmmu Am ^Uférem» iitust -m-^ii 
. cheval aura été nourri.) 

*■ Jgiiéetate gtrasitir la t étité et. VtM«tftu4e ^ renseigpemens 
et assertions contenus dans le pmenit <aacUle£4> et en répondre 
personnellement. 

A le 

NiDUt soussignés, propriélsii^S'^MilèiiCidi en la commune de 
( can^mune du propriétaire du cheval ), attestons que nous atons 
une ^parfaite eeiraaisaaiioe des faits et circonstances énoncés dans 
le. certificat ci«dessus, et que ces feits et circonstances sont exacts et 
conformes à la térité. En foi de quoi nous aTons signé. 

A le 



(ci) 



f^u pour ligali$aUùn des iif^atunes, ci-detsus , (ou d'autre part) 
eiiUiemiiotiqu^ M si^ptatawes. aont bien tels ^qu'ils te qualifient* , 

A le 



I Le Maire de la commune d 



Va pour légalisation de la signature de M, Maire 

<ie la commune de 

A. le 

£e 3m^Pr^et d^ VAtfondiistmem é 



Nota. Si le cheval est ne chez le propriétaire lui-même , et s'il a 
«W eleye chez lui , ce propriétaire aura soin de le déclarer dana «on 
rtiflcét. 

Si lécherai est né ailleurs^ et s'il a été élevé par d'aàtres que par 
'«fiopriétaire q[iii le présente , celui-ci: fournira , à l'appui de S0n 
^^cat, et avec l'attestation du. propriétaire chez lequel le clteval sera. 
^t autant de certificats d'éducation qu'il y aura, de personnes qiii 
auront possédé et nourri le cheval depuis sa naissance jusqu'au mo- ' 
nient ou il en sera devenu propriétaire Iui-m6ne. 

S'il provient d'un étalon ou dHme jument des étabilssemens de Ha-- 
^i on joindra à ces premiers: certificats celui du directeur de haras 
<ttchefdedéRÔt,qui le constatera. 



(dî) 

(ModIlb H* 2.) 

Certificat du propriétaire chez qm le chcTal est né. 

Signalement du chevai (ou de la jument) présenté. 
(ifom) né en [année de la naissance ) taille é^ 

robe tête 

jambes 

Marques particulières : 

Signalemeni du père. 

ifhk donnera, autant que possible, le nom et le signalement du 
père; mais, dans tous les cas, on dcTra désigner son origine, c'eat- 
a-dire, le pays où il est né, et s'il est de pur sang ou non.) 

Signalement de la mère 

( Même obserration c[uc pour celui du père.) 

Je soussigné (nom du signataire, avec l'indication du lieu et dst 
département de son domicile ) , certifie que le cheval {ou la ju- 
ment^, dont le signalement est ci-contre, est né en ( année de la 
naissance) , à ( nom du lieu et du département de la naissance), dans 
ma propriété , et qu'il y a été éleré depuis cette époque jusqu'à 
Tage de , où je l'ai vendu au Sieur 

J'atteste en outre que ce cheyal (ou cette jument) est fils {oujille) 
de {dire ici le nom du père, et s'il est de pur sang ou non), né (nom 
du pays ou le père est né), et de {dire ici le nom de la mère, et si elle 
est de pur sang on non), née {nom du pays ou la mère est née). 

A le 

Nous soussignés , propriétaires domiciliés en la commune d , 
( commune du signataire du certificat ), attestons que nous avona 
une parfaite connaissance des faits et circonstances énoncés dans 
le certificat ci-dessus , et que ces iails et circonstances sont exacts 
et oonibnnes à la yérité. En foi de quoi nous avons signé. 

▲ le 

f^u pour légalisation des signatures ci-dessus , et attestation que 
les signataires sont bien tels ipt'iis se qualifient, 

A U 

I« Maire de la commune de 

Vu pour légalisation de la signature de M. Maire 

db la commune de 

A le 

Le Sous-Préfet de C Arrondissement d 



( c"') 

(MoDiil H* s.) 

Certificat da propriétaire qui a élevé le cheyal. 

Signalement du cheval (ou de la jument) présenté. 
{Nom) né en [armée de la naissance) taille 

de robe têie 

jaées 

Minpies particulières : 

Je scmsi^é {nom du signataire , avec Vindication du lieu et du 
apartement de son domicile) , certifie ^ue le chetal(oii la jument) 
doit le signalement est ci-contre, m'a été vendu à Vâge de 

par le Sieur {nom et domieiU du vendeur) y fm^ je Fai 
tonserré et nourri chez moi depuis cet âge jusqu'à celui de 
que je Tai Tcndu au Sieur 

J'atteste en outre que, d'après les renseignemens qui m'ont été 
fournis par le Tendeur, ce cheval (ou cette jument) est fils (ou 
file ) de {nom du pire), né ( nom du pays ou le pire est né ), et de 
(«OKde la mère), née {nom du paxs ou la mère est née). 

A le 

Nous soussignés , propriétaires domiciliés en la eonunune d 
{commune du signataire du certificat), attestons que nous avons 
lue parfaite connaissance des faits et circonstances énoncés dans 
lecertifikiat ci-dessus, et que ces faits et circonstances sont exacts et 
conformes à la vérité. 

m 

Ed foi de quoi nous avons signé. 

A le 

f^u pour légalisation des signatures ci-dessus , et attestatiân que 
^i sipuuaires sont bien tels qu'ils se qualifient. 
A le 

Le Maire de la commune d 
Vo pour légalisation de la signature de M. Maire de 

il conuBiuie d 

A le 

le Souê-Prtfei de VArrondissemeni de 



(ciV) 



ORDONNANCE DU ROI 



Portant établissement et un registre matricule pour Vins^ 
cription des chevaux de race pure existant en France 
(stud-book françaU), et institution d'une commission spé- 
ciale pour la tenue de ce registre. 



Au Palais des Tuileries , le 3 Mars IS3d. 

é 

LOOIS^PHILIPPE , Rm ses Fràbçais , à tous présens et à Te- 

nir, SALUT. 

Sur le rapport de notre Ministre Secrétaire d'Etat au départe- 
ment du commerce et des travaux publics, 

Nous AT098 oKikORKS et oaDONKONS cc qui suit : 

ARTiatK PRSKIBa. 

Il sera établi , au ministère du commerce et des travaux publics, 
un registre-malricule pour l'inscription des chevaux de race pure 
existant en France* 

Art. 2. 

Tout propriétaire d'un cheval de race pure pourra obtenir l'ins- 
cription de ce cheval au registre-matricule en fournissant les jus- 
tifications que déterminera la commission créée par V article suivant . 

Art. 3. 

Une commission , composée de neuf membres et nommée par 
non» , sera chargée de l'examen des titres produits à l'appur des 
demandes. Les inscriptions n'auront lieu que sur la proposition' 
qui en sera faite à notre ministre du commerce et des travaux 
publics , par cette commission. 

Les fonctions de membres de la commission seront gratuites. 

Art. 4. 

Les inspecteurs généraux des haras et les agens généraux des 
remontes pourront , hors le temps de leurs tournées , assister aux 
séances de la commission ; ils y auront voix éonsuUaVite. 



/' 



Art. 5. 

Motrc Ainistre Secrétaire d'Etat du commeroeet des IrâTauX pu- 
blics est chargé de rezécutlon de la présente ordonnance. 

Signé LOTJlS-PHiLiPre. 
Par l€ Roi : 
Le Ministre Secrétaire d*Etat 
au dipartsment d» eommttce «r àf» travaux pitbliet , 

Signé iAt* TuBM. 



DISP0S1TK)NS ARRÊTÉES PAR LE MHII8TRE 

DU COMMERCE. 

Sur la proposition de la Commission du registre-matricule, pour 
l'exécution de Vottdormmu» dvk ^JPfsrs %8di^ 



(CheTaux de race pure ). Seront seuU reoonBus conme de rac e 
Pi^e, et admia comnie tels à rinscription, les chevaux de pur sang 
AfaBeSy Barbes, Turcs et Persans, dont la généalogie ei la qualité 
^ race pure auront été dûment constatées. 

Pour établir les droits à Tinscription , il sera fourni à l!appul 
te iittmdes , safoir : 

(Justifications exigées pour constater l'origine et la généalogie 
te chcTaux présentes ]. Pour les chevaux Anglais précédemment 
i^nis , et pour ceux qui seraient importés ultérieurement , un 



ttrtiicat du dernier possesseur Anglais , accompagné , autant que' 
pMble , des certificats des possesseurs précédons et de l'éleveur; 




possesseur Anglj. _ 

^"^i en outre., être attesté par le rédacteur du reâsire des^-- 
^i^Sies de chevaux (fpablisher of the racing caleBdar; and 99-H 
"•ralsud-book). 

.pQurles clicvaux Arahts, Barbes , Jhrcs , Persans aetmsllemeuèt 
^r(é« , un certificat de l'agent des haras qui aura acheté le> 
^>1, ou qui amm ea eouiaiisaniDe potitive da.aott -«Hgint, 



(CTÎ) 

•coBf tatant iioii''teiilemeiit son origine , quant au pays d'où il pro— 
▼ient, mais encore que le cheval est d'une famille noble, reconnue 
telle dans le pays. Il sera fait , en outre , un choix sévère entre 
les chevaux pour lesquels ces justifications pourront être fourniea» 
et l'inscription ne sera définitivement accordée que pour ceux dont 
la noblesse et la pureté d'origine auront été en outre constatées 
par la beauté et les qualités de leurs productions. 

Indépendamment du certificat de l'agent des haras , tel ou'il 
Tient d'être spécifié , il sera fourni , pour les chevaux ArtAes^ 
Harbes, Turcs ^ Persans t qui seront importés ultérieurement, 
une déclaration du consul de France , attestant la pureté de race , 
la filiation et la noblesse d'origine du cheval , d'après une enquête 
faite par le consul ; plus , les titres de généalogie qu'il serait pos- 
sible de se procurer dans le pays. -—Quelles que soient , en appa- 
rence , la régularité et l'authenticité des pièces produites , non 
seulement la commission mettra la plus grande sévérité dans 
l'examen de ces justifications , mais encore aile ne se prononcera 
que diaprés sa conviction intime. 

Pour les chevaux de race pure nés en France, il sera fourni, 
aavoir : 

«Si le cheval est né d^un étalon Boy al, un certificat délivré 
d'après les formes prescrites par l'article 48 du règlement du 
15 Décembre 1833 (l),par le directeur de l'établissement auquel 
rétalon appartenait , lors de la saillie de la mère du produit ; 
ledit certificat, constatant la saillie de la mère , par ledit étalon , 
avec le signalement exact de l'un et de l'autre , la date et le lieu 
de la naissance de la production et son signalement. ( Voyez ci- 
après le modèle de ce certificat A. ) 

Si le cheval provient d'un étalon appartenant à un parti- 
al) Article 48 du règlement du i5 Décembre i883. 
« Tout particulier qui aura fait servir une jument par un étalon 
m Eoyal sera tenu de faire connaître au chef de la station où la jvoaeot 
» aura été saillie , le sexe de la production qu'il aara obtenue. H con- 
» signera , en outre , sur la carte de saillie qui lui aura été dél,ivrëe , 
» une déclaration constatant cette naissance , avec rindicafion de la 
» robe du poulain ou de la pouliche. 

» Cette déclaration, signée de lui, devra être attestée par le maire 
» de la commune , qui la transmettra , par l'intermédiaire du préfet ou 
• du sous-préfet , an directeur du haras ou d^^t , lequel , après Fëri- 
» fication de la carte de saillie , adressera, en échange et par la même 
» voie , au propriétaire de la jument , un certificat constatant les faits 
» y énoncés. « 
(f^qr«B ct-aprét (A) le modèle de ce certificat.) 



(cni) 

', un certificat àa pfonriétaire de rétalon qui coiiitatera la 
ttOIie de la jument mm du produit par cet étalon , à la suite 
auquel certificat sera la déclaration signée du propriétaire de la 
jiment «ttestée nar le nudre de la commune , constatant la nais- 
flUMse de la production pour laquelle l'inscription est réclamée » 
et attestant en outre que cette production est bien celle dont il 
s'agit dans la déclaration du propriétaire de la jument, le tout 
aTee les signalemens exacts du père , de la mère et dn produit* 
( Fo^ez ciroprès le modèle B. ) 



le cas où la filiation , soit du père, soit de la mère , ou de 
l'un et de Tantre, n'aurait pas été constatée par leur inscription 
sa stud-book , soit en Angleterre , soit en France , cette filiation 
devrait en outre être prouvée dans les formes qui ont été déter- 
minées ci-dessous pour chacune des deux races. 

( FUrification de VidenUti des chevaux prêsefHés. ) La yérifica- 
tion de l'identité des chcTaux présentés sera faite par la conmiis- 
non élle-^nème pour les chcTaux qui se trouveront à Paris. 

A l'égard des autres , cette vérification sera faite par les ins- 
pccteors généraux des haras et les directeurs des haras et dépdts ; 
et , dans certains cas, par des commissions spéciales, prises parmi 
ks personnes notables du lieu même eà la vérification devrait se 
fiûre, et dont MM. les officiers des haras feront partie. Les rap- 
ports fsits par suite de ces vérifications seront remis à la commit- 
sion , aTec les antres pièces justificatives. 

( jDiepositiotu particulières relatives à la tenue du registre- 
matrieiUe ). Le registre-matricule des chevaux de race pure sera 
divisé en deux chapitres , l'un pour les chevaux Anglais, et l'autre 
pour les chevaux Arabes et leurs dérivés. 

Les produits des croîsemens d'une race aToc l'autre suivront , 

Cr l'inscription , l'état de la mère ; la race du père y sera fidè- 
ent indiquée. 
Les ehcTaux de race pure , livrés à la monte comme tels par le 
gouv e rnement , seront inscrits les premiers au studrbook , après 
vérification de leurs titres. 

Un second registre-matricule pourra être établi , à l'avenir , 
pour l'inscription des chevaux provenant du croisement des races 
pares avec d'autres races , lorsque ce croisement fera parvenu à 
un degré qui sera ultérieurement déterminé. 



( cnîi )) 
(A.) MODELE de certificat de Naissance de produii 

Haras ) 

Dbpot. . ..,..) 



le «OHisi^é, direisiettr du- 
certifie qu'il résulte des certificats de sftilfie et' dMarattott en 
forme qui ont été déposés entre mes mains ,. que. la jument nom- 
mée [nom de la Jument) ^ de race (indiquer là race de tajit-^ 
ment), née en ( année de la naissance), a {norà du pays où la 
jument est née), taille d'Un mètre centimètres^ robe 

tête jambes appartenant à [nomduprO' 

prie'taire de lajwnent), domf cilié à {lieu et département du 
domicile du propriétaire)^ a éié.saiUie au (année de la saîHîe ) 
par l'étalon royal nommé n^ {n'*di regêsltc 

matricule général des ^ro^),. de race {indiquer la raae d'é- 
talon), né en {année de la naissance de V étalon), à(7ioryt du 
pays où l'étalon ett né), taille d'un mètre 
centimètres, robe tête jambes 

appartenant au {haras ou dépôt) d et <Di'il en a 

résulté I poul dont le signalement est ci^dessous : 

1 quel poul est né à ( lieu de la naissance du poulain 
ou de la pouliche), le {date dje la naissance). 

Ea loÎA de- quoi j'ai signé et délivré U.ycéaent eertiJGiQat. 
A lé 



Sipttdement éfu produit» 

Âobe 

Tête 

Jamb€& 

Marques particulières 



( w) 

■ / 

(B) MODÈLE de certifiaU d'origine de produit issu 
d'um éudam appartenant à un particulier. 



h soussigné {nom du signataire), demeurant à {lieu et de- 
partement du domicile du signataire), certifie qn e la jument nom- 
mée, et dont le signalement est ci-dessous, née à {nom du pays 
OK k Jument est née), appartenant au Sieur {nonudu propriétaire 
de la jument ), domicilie à ( lieu du domicile dunroprietaire de la 
jment),^ a été saillie à {lieu où. la monte s* est faite), la première 
feu le ( époque de lapremière saillie), la dernière fois le ( (époque 
* K dernière saillie), tous lé n« (n» du registre de ia monte), 
pv Tetalon ci-après signalé, et dont je suis propriétaire (1). 

Signaletnent de la jument mère du produit. 

Taille 1 m. cent. Robe Tête Jambes 

liarqiies particulières. 

SIGNALEMENT DE L'ÉTALON. 

(nom de retalon) de race (race de l* étalon) , né en (année de 
iBfRiif«uiee;,à (iMim du pays oU t étalon est né), taille d'un 
^^ eentiniètrety n>be :tcie 

jambes 

Sa foi de quoi j*ai signé le présent certificat. 

A le 

(1) ï(. B, Si c'est un étalon approuTé, on ajoutera : 

«Lequel étalon a été approuvé le suirant le certificat dé- 

* liné par le ministre du commerce , soiis le n<> ». 

JeioQssigné , propriétaire de la jument signalée ci-dessus , cer- 
tifie qoe le ( date de la naissance du poulain ou de la pouliche) 

(i) Si l'étalon qui a fait ,1a dernière saillie n'e<t pat le même q«€ 
^ qai a fait la première , on désignera l'un et l'auti«. 



(«) 

est né de celte jamcnt et de rétaloii tignalé mm eertiicat ei- 

OB pool de poil tite 

jambes {ajouter aussi les marques parUctiHèr^é^» 

▲ le 

Ya par le maire de k oommone d {commune du propri^ggMirm 
de la Jument), pour légalisation de la signature de M. 
et atlestation des fîaits énoncés dans la déclaratioa ci-dessiu. 



Va ponr légalimtion de la sigwitare de Jl« 
de la oommnoe d 



À le 

Le Soui 'Préfet de VArnmiiê$emens , 



Nota. Lee demandci à fin d'inscriptioii devront être 
ministre du commerce , avec tons les renscifnemens et pic 
tificatives a l'appui. 



SOCIÉTÉ D'ENCOURAGEMENT 



POUR l'akélioratiom des 



RAŒS DE CHEVAUX 



EN FRANCE. 



Les soussî^és frappés de la décadence de plus en plus croissante 
Qcs races cheyalines en France , et jaloux de contribuer en les 
fderant, à créer dans ce beau pays un nouTcl élément de ricbesae » 
M lont réunis pour axiser aux moyens d'y parTcnir. 

n ne leur a pas été difficile de constater les causes du mal; sauf 
M énomérer ici, une» entre autres, méritait leur sérieuse attention* 
U manque d'encouragement accordé à relève des cbevaux de 
fitf sanjff Téduit depuis long temps cette industrie à ^inaction et 
t la stérilité, et cependant rien n'importerait plus que de la 
ittoarir et de lui donner tous les développemens imaginables , car 
^e seule (et ce n'est plus contestable aujourd'hui) peut parrenir 
* ooter la France des espèces légères (1) qui lui manquent , et 
Mranchir enfin un jour du tribut annuel qu'elle paie aux 
(dangers (2) ; c'est donc à la propagation des races pures sur It 
ni FràniBais, qu'ont du tendre particulièrement les efforts de» 
""ttugués, et c'est dans le but de concourir de tous ses moyens à 
ICI multiplier, qu'est fondée la Société â^ encouragement pour 
iOntUoration des races de chevaux en France» 

Depuis long-temps des théories arbitraires servaient dans ce paye 
je guide à nos éleveurs ; on y avait procédé sans aucun succès k 
^ essais de toute nature , à des combinaisons , à des eroise» 
*cittde tout genre pour améliorer nos races , et le gouvememenè 

(on «t évident que new «ntendons par.espèce lëgèra, celle fn 
^h vigaeur à la légèreté ; en un mot, la meillenre race profre à 

^laUe 

(>) U rst inqHnté , 'année moyenne , iS k ao,ooo chevaux de la ne* 
lUJreà U selle ; ces chevaux proviennent presque tout des pravinest 
""^laet , nous exportons au cbnitraire environ a k 3,poo chevaux 4m 
l^trait tons les ans. 



( cxii ) 

n'aVait pas été plvt bem««x que les pftrticuUerft dans «es re- 
cherches; oependant la paix, en rendant plus fréquentes dos 
relations avec l'Angleterre, nous a permis d'étudier plus at- 
tentivement les principes qui hi dirigent dans Vart de produire et 
d'élever les cheyaux; quelques esprits observateurs que n'arrêtaient 
pas de^ routines surannées ^ ou d'étroites considération^ , n'ont 
pas tardé à acquérir la eonviotion que l'immenst supériorité de 
nos voisins d'outre mer , dans cette branche d'industrie , deTaît 
s'attribuer surtout à l'influence des courses qui, alimentées par 
des chevaux de race , faisaient refluer continuellement le sang 
pur dans la circulation ,' et amélioraient de cette manière de plus 
en plus , chaque année , la population chevaline par l'intervention 
de ces croisemens salutaires, tll était tout simple alors , profitant 
des observations recueillies en Angleterre depuis trois cents ans , 
de s'approprier une e.Tpérience acquise en important chez soi des 
méthodes éprouvées , sans perdre du temps à cherdier quelques 
meilleures solutions que les Anglais ; car on ne pourait raison- 
nablement pas espérer les surpasser. Il y a néanmoins , il ftiat 
le croire, bien de la difficulté à déraciner en France certains 
préjugés , puisque nons sommes malheureusement forcés de re- 
connaître que tontes les vieilles préventions contre les procédët 
employés par l'Angleterre , et en particulier contre les courses 
He chevaux , ne sont pas encore évanouies. Il est facile de voir .en 
effet , à la modicité des prix de courses fondés par le gouverne- 
ment, combien peu l'Administration des Haras semble leur 
accorder d'importanee. Et pourtant , il est impossible de le nier , 
l'opinion publique paraît en progrès sensible sous ce rapport. Il 
étiste un besoin général de donner aux courses une plus grande 
hnptthicm; ce besoin se fsiit sentir* tous les jours davantage , et. la 
9ociété n*est ici que l'organe de toutes les personnes éclairées, en 
àédarant qu'elle regarde ces épreuves eomme le moyen d'anié- 
Horation le plus capital qu'on puisse employer; aussi croit-elle 
devoir employer tous ses efforts à les multiplier de plus en pins 
ètt france. 

C'est en n'admettant quelles ehevam entiers et jumens de par 
fàng français- k concourir pour 'les prix de course que PefBcacité 
de ces encouragemens , comme âemens vrametforation , ne tar- 
dera pas k se faire sentir; ici comme en Angleterre la race de 
p»Éang se propagera, et son' inAnene» aar tonte la papiArtibn 
«hevulkie sera bientât vîsiMe« La France a besoin d'one raoe -db 
demi-sang : le croisement de nos fortes jumens indigènes àvee 
âes étalons de pure race peut promptement amener ce résultat ; 
éflhms donc à' la production des poulains et pouliches de pUf^ 
$0ng une prime suffisante; et pour que l'encouragement soit tou- 
jours éclairé et toujours profitable , qu'il ne feoit accordé qu'av 



( cxiii ) 

étertl rainqneur d'une épreuTe où il4uira remporté le prix de la 
Tign^ur, du fond , et de la TÎtesse. ' 

Une souscription dans ce but a été ouYerte par la Société : elle 
monte déjà à la somme de 15,000 francs , qui seront affectés à des 
prix de course disputés dans la première quinzaine de Mai 1834 , 
anx conditions exposées plus bas. 

Les soussignés ne se sont pas fait illusion sur l'efficacité des 
prix de courses qu'ils instituent, quant à l'influence que leur 
qootité peut exercer sur toute la France ; mais dans la carrière où 
aie entre, arec l'espoir d'être utile, la Société se flatte que son 
acmple trouTcra des imitateurs. 

Elle a tenu surtout aujourd'hui , en formulant clairement les 
principes qui la dirigent , a &ire un appel à la sympathie de toutes 
les personnes de son opinion. 

n appartient après cela au Gouvernement d'imprimer aux 
coarses une impulsion puissante par les immenses moyens dont 
il dispose. 

La Société ayant l'espérance fondée crue les courses sq pro- 
pageront en France d'une manière considérable , s'attend d'abord 
avoir s'élcTcr souTcnt, relativement à ces courses , des discussions 
d'aotant plus embarrassantes qu'elles seront pour ainsi dire in- 
terminables , par le manque d'un tribunal compétent jpova 
prononcer entre les différentes réclamations , avec connaissance 
de canse, 

Dans le désir d'obvier à cet inconvénient , elle nommera dans 
Mil sein , chaque année , trois commissaires pour juger les dif- 
ficultés qui pourraient s'élever en pareilles circonstances ;\ ces 
commissaires opineront en dernier ressort sur celles qui seraient 
relatives aux prix fondés par la Société ; ils seront prêts d'ailleurs , 
> exercer les fonctions d'arbitres , «i toute autre difficulté pro- 
^<Dant de toute autre course e^ France leur était soumise, ils 
^ront dans tous les cas leur jugement sur le Gode des Courses 
^e la Société se propose de pubUer incessamment. Leurs jug«- 
^eoi seront sans appel. 



\ 

I 



{ c«^ ) 

CONSTITUTION ET REGLEMENT 

DE LA SOCIÉTÉ. 



Art. l*». 

La Société d'Encouragement pour ramëlioration des races de 
chenaux en France est composée de quatorie membres fondateurs 
dont les noms snitent : 

Membres honoraires. 

Son Altesse Royale le Duc d'ORLÉANS'» 
Son Altesse Royale le Ihic DE NEMOURS. 

Membres fondateurs» 

BOL MAXIM GAGGIA. 

Le Comte de CAMBIS. 

DELAMARRE. 
• Le Comte DEBIIDOFP, 

FASQUEL. 

CHARLES LAFITTE. 

ERNEST LEROY. 

ChcTalier DE MACHADO. 

Prince DE LA MOSKOWA. 

DE NORMANDIE. 

RIEUSSEC. 

Lord HENRI SEYMOUR. 

Ces douce membres pourront s'en adjoindre un nombre illimité 
ils nommeront entre eux un président, deux Tices-présidens et 
un trésorier. Les fonctions de ces membres seront annuelles. 

Pendant six ans , le bureau ne sera pris que parmi les membres 
fondateurs. 

La Société ne se réunira que sur TinTÏtation de son président , 
et celui-ci ne proToquera une de yces réunions que sur la demande 
de trois membres* &pra JMissible d'une amende de 20 francs , tout 
membre qui ne se rendrait pas à une séanoe de la Société sans en 
aToir préTcnu le président ; ou qui arrÎTerait un quart d'heure 
trop tard. 

Art. 2. 

Tonte personne qui désirera faire partie de la Société de^ra 
être présentée par tcois membres à une de aes réunions; elle sera 



( cxv ) 

iiallottée à la séance suWaiite ; une bonle noire sur six suffira 
pour l'exclure. Six membres présens seront nécessaires à son 
admiscioo. Elle sera tenue de verser l'50 francs en entrant, et à 
souscrire pour 100 firancs de cotisations annuelles. 

Art. 3. 

Les membres fondateurs de la Société nommeront entre eux , 
trois membres pour remplir les fonctions de commissaires des 
courses : ces fonctions seront annuelles. 

Tontes les difficultés, contestations ou réclamations qui pour^ 
Tont s'ëlcYer pendant les courses , soit sur les qualifications , Tage 
des chevaux, soit sur la course elle-même, soit pour tout autre 
motif , seront déférées à l'arbitrage de ces commissaires , et jugées 
par eux en dernier ressort; si Tune des parties Texige, elle 
pourra adjoindre aux trois commissaires , un des membres de la 
Société, à son choix; l'autre partie, dans ce cas, en désignera 
aussi un. Ces deux membres rempliront , conjointement avec le5 
commissaires les fonctions d'arbitres. Dans le cas où deux com- 
missaires seraient seuls présens , ils pourront s'adjoindre d'office 
UB auUre membre de la Société , au lieu et place du commissaire 
absent ; dans tous les cas , les commissaires auront le droit d'en 
référer même à une réunion générale de la Société , si l'impor- 
tance de la question semblait l'exiger. Le plus âgé d'entre eux 
fera connaître aux parties la décision portée sur les questions 
tonmises k leur jugement , et cette décision sera sans appel. 

Art. 4. 

Les commissaires nommeront le jage de la course , et la per- 
sonne dépositaire des enjeux ; cette dernière sera chargée de 
l'inscription des noms des cheyaux , de ceux de leurs proprié'* 
taires , etc. , etc. , dans un registre tenu à cet effet , qui men- 
tionnera également les conditions de la course. ^ 

Art. 5. 

Toute difficulté, réclmnation , ou contestatipn , pour qu'elle 
soit valable, devra être soulevée avant la fin du pesage des 
)odLeys ; elle pourra être adressée soit au juge de la course , soit 
à l'un des commissaires , soit à la personne dépositaire des fonds. 
Cette dernière ne devra les remettre au gagnant proclamé par 
le juge, que dans le cas où aucune réclamation ne viendrait à 
être faite en temps utile; dans l'hypothèse contraire, elle devra 
attendre la décision des commissaires. 

Art. 6. 

Les commissaires prendront telles mesures d'ordre ou de po- 



( euri ) 

liée ^tt'ils croiront utiles , et établiront teUes règles qui lea» 
paraîtront conTenables en tout ce qui serait relatif au terrain de 
course , au départ , aux hommes de senrice , et toutes antres 
dispositions semblables. 

Art. 7. 

Ils n'admettront que les chevaux qui auraient justifié des con- 
ditions exigées ; ils seront seuls juges compétens de leurs qualifi- 
cations. 

Art. 8. 

Dans toutes les courses où Ton paiera une entrée , Tenjeu devra 
être déposé entre les mains de qui de droit, Tarant-teille de la 
course , avant midi. 

Art. 9i 

Ne seront admis à concourir peur les prix décernés ^ar la 
Société que les chevaux entiers et jumens de pur sang, nés et 
élevés en France. Ceux nés et élevés dans le rayon de 120 
Idlomètres de Paris devront payer les droits d'entrée fixés par le 
programme des courses qui se feraient à Paris. Ceux nés et élevés 
an-dclà du dit rayon en seront dispensés. 

Art. 10. 

Sont considérés comme de pur sùng Français les chevaux et 
jumens nés et élevés eu France-, et issus d'une jument et d'un 
cheval dont la généalogie se trouve constatée au Stud-Book^ on 
qui seraient eux-mêmes issus d'ancêtres dont les noms s'y trou- 
vent insérés* 

Art. 11. 

Toute personne désirant concourir pour les prix de la Société 
sera tenue de faire insérer le nom de son cheval , quinze jours 
avant le jour fixé pour la course , et devra déposer tous les 
certificats indiqués à l'article 18 de l'arrêté ministériel de 
Novembre 1832 sur les courses. Cet arrêté est ainsi conçu: 

« Tout propriétaire présentant ou faisant présenter en son 
» nom un cheval pour les courses , est tenu de justifier de son 
» origine ; à cet effet , il devra produire le ou les certificaits 
» nécessaires pour constater le lieu où le cheval est né,, celui ou 
» ceux où il a été élevé et nourri depuis sa naissance jusqu'au 
» moment des courses ; ces certificats qui contiendront en outre 
» le signalement du cheval, et autant que possible, le nom 
D et le signalement duxpère et de la mère seront signés par le 
» propriéuire , qui y déclarera qu'il répond personnellement des 
« assertions qu'ils oontionncuit^ et que le cheval lui apparient 



( Cxviî ) 

» en propriété. Hs seront signés également de celui ou de ceui 
» qui auront éleyé le cheyal , et de deux propriétaires de leur 
» commune , attestant l'exactitude et la yérite des feits y con- 
» tenus ; enfin , ils dcTront être Tisés par les maires et sous- 
» préfets du domicile du signataire : les modèles seront enToyés 
» aux préfets. » 

Art. 12. 

Lé présent règlement , adopté par les membres fondateurs de 
la Société, est définitif; et , pendant Tespace de deux ans , aucune 
modification ne saurait y être apportée. Après cet espace de 
temps» si quatre des membres fondateurs jugeaient conyenable 
d'en proposer la réyision , cette réyision serait présentée et 
discutée dans une réunion composée des seuls membres fonda- 
teurs , qui se réserrent cxclusiTcment ce droit de révision pendant 
six ans. 

Art. 13. \ 

n sera pourvu au remplacement d'un membre fondateur démis- 
flioimaîre par bulletin secret. Son successeur derra être pris parmi 
les membres de la Société , et reconnu à l'unanimité des suffrages. 

Pour copie conforme* 
Signé \ 

DELAHARKE. 

MAXIM CACCIA. x 

Comte DEMIDOFF. 

FASQUEL. 

CHARLES LAFFITTE. 

ChcTalier DE MACHADO. 

DE NORMANDIE^ 

Comte DE CAMBIS. 

ERNEST LEROY. 

H. SEYMOUR , Président. 

PriBceKfSokoWA. } ^''C^Pr^éen. 
TiToi.1, Décembre 1833. 



^ 



( cxTiii ) 

JUIN 1834. 



Arrêté de la Société d^ Encouragement pour l* Amélio- 
ration des races de chevaux en France^ com^mant 
les courses entre particuliers, 

^ La Société d'Encouragement pour ramélioration des races de 
cheTaux en France. — Considérant que les courses entre particu- 
liers , en entretenant le goût des cheyaux de selle , et propageant 
celui des chevaux de race , sont à coup sûr un des élémens d'a- 
mélioration qu^elle a le plus à cœur de soutenir; 

Considérant d'ailleurs que pour leàlr donner le développenenC 
dont elles sont susceptibles , il importe surtout de les régujariier, 
et d'en établir les transactions sur des bases fixes et convenables , 
arrête ce qui suit : 

Article !•'• 

Les Membres de la Société s'engagent y sous peine d'étrt 
considérés comme démissionnaires , â ne prendre part à au- 
cune course quelconque de plus de 500 fr. de prix , si elle 
n'est publiée et réglée dans les formes suÎTantes. 

Art. 2. 

11 y aura, au lieu de la réunion de la Société, un lilrre de 




'espèce des cheiraux , le nom et l'adresse de la personne déposi 
taire des fonds , et toutes les conditions ou détails propres à ca* 
ractériser la course et à éviter tout malentendu Les personnes 
qui accepteraient les conditions du défi signeront , ainsi que c<)ile 
qui le propose , sur le livre. 

Art. 3. 

Quatre jours avant la course, un extrait du livre, com- 
prenant rengagement ou défi et le nom des souscripteurs A 
sera affiché au Café de Paris ,*par les soins de l'agent de la Sociët^ 
et jà la diligence du juge de la course. 1 



( cxîx ) 

Art. 4. 

La Teille ida ^our fixé , il sera publié un «Tis lupplémeiitaire 
contenant l'heure des courses, les couleurs des jockeys, ainsi 
que les dispositions ultérieures. 

^ Art. 5. 

Ne sont pas soumises aux présentes conditions, les courses 
eondues ÛMfiiBéiient aur riii]^K>droinc , et q[bi seraient TÏdées 
dan» la journée. 



RËGLËMEI^t 

INTÉRIEUR 



Adopté dons la Séanee da Oomité dn 24 Man 183 S^ 



Article premier. 

Toute personne qui désirera faire partie de la Société^ deyra être 
présentée par trois membres. 

Les demandes d'admission seront enregistrées sur un livre 
destiné à cet usage. 

Elles seront signées des trois personnes qui présenteront le 
Candidat. 

Les noms des Candidats et de leurs parrains seront affichés dass 
le cercle cinq jours ayant le iiallottage 

Art. 2. 

Le premier et le troisième mercredi de chaque mois , 4i6pttis 
le 16 Août jusqu'au l** Juin , à huit heures et demie du soir, aurs 
lieu le ballottage des candidats présentés. Tous lés membres de la 
Société pourront y prendre part. 

Pendant les temps des courses , le Président aura droit de cob- 
-voqùer des assemblées exceptionnelles pour y procéder d'urgence 
à 1 admission des Candidats. 

Art. 3 * 

Douze Membres deVroni être présens pour prononcer l'admis' 
sion ou l'exclusion des Candidats. 

Vne boule noire sur six exclut la personne présentée. 



( cm ) 

On ne pourra demander qu'une contre-épreiiTe. 

Ledé|KMitUement deg TÔtet aura lieu publiquement par le f^ré- 
sident on Vice-Président , ou Commissaires, ou en leur absence, 
par le plus anciennement inscrit an tableau. 

r 

Art. 4. 

L'année de Ja Société et du Cercle date du 1** Janvier jusqu'au 
}*' Octobre; chaque Membre de la Société et du Cercle doit , au 
moment de son admission 450 francs , à savoir : 

1$0 francs d'entrée pour la Société ; 100 francs pouîr sa sous- 
cription annuelle à la Société ; 200 francs pour la souscription 
tnnuelle aii Cercle. 

Les autres années, il ne devra que 100 francs pour la Société , 
et 200 francs pour le Cercle. 

Tonte personne reçue entre le !•' Octobre et le !•» Janvier, 
paiera, au moment de son admission , 450 francs , comme il est 
dit ci-dessus ; mais il ne sera tenu à rien payer pour Tannée qui 
MÎTra celle de son admission. 

Art. 5. 

Chaque nouTeau Membre devra sa souscription immédiatement 
ipm son admission. Si un mois après , il n avait pas payé, son 
Bom serait affiché dans le Cercle ,- sur un tableau dressé à cet effet ; 
s'il devait encore au bout de deux moisi, il cesserait de faire partie 
de la Société. 

Tous les Membres de la Société devront leur souscriptioli an- 
nuelle au l** Janvier. Les noms de ceux qui n'auront pas payé au 
> 1** Férrier seÀ>nt affichés sur le tableau ; s'ils n'ont pas payé au 
1*' Mars, ils cesseront de faire partie de la Société. 

Art. 6. 

^ • • 

' Le Comité sera formé des douze Memltres Fondateurs et de six 
JiitTés Membres adjoints que les Fondateurs nommeront parmi 
w Membres de la Société. 

, Les fondions de ces six Membres seront les mêmes que celles 

I des Membres Fondateurs , et dureront six mois. 

I Art. 7. 

' ^J^^te décisiqn concernant le bul que s'est proposé la Société , 
^f^^ être prise par le Comité seul , et dans les formes voulues 
««« l'ariide suivant, 
l^'admission des nouveaux Membres est seulement exceptée de 

; «tterègle. 



( cxxii ) 

Art. Bé 

Le CoBiité ne poam délibérer a'il n'y a ttt moins cinq Membra 
FondateQri prétens. 

Le Président pourra réunir le Comité lorsqu'il le jugera con- 
venable. 

Si trois Membres du Comité demandent au Président à cbnTO- 
quer une réunion , il fixera un jour très-prochain , où elle dcTti 
avoir lieu. 

Lorsqu'une réunion sera ainsi arrêtée, le Président en fen 
avertir les Membres , au moins trois jours d'avance , et vingt* 
quatre heures en cas d'urgence. 

Dans la lettre de convocation on fera connaître le motif de 11 
réunion. 

Art«. 9. 

Le Président , ainsi que tout le bureau , sera élu en assemblée 
générale à la simple majorité* 

Art. 10< 

Le Président règle l'ordre des délibérations , et il est chargé de 
veiller au maintien et à l'exécution des réglemena. 

Le Président est également chargé de veiller à l'exécutioD du 
décisions du Comité. 

Art. il. 

Tonte proposition sera adoptée à la simple majorité* 
Sur la demande d'un des Membres du Comité , on votera sa 
scrutin secret. 
En cas de partage , la Toix du Président sera prépondérante. 

Art. 12. 

Au commencement des réunions du Comité , lecture sera foiU 
du procès-verbal de la précédente séance ; s'il n'y a pas d'obief 
valions sur le procès-verbal , le Président donnera lecture di 
l'ordre du jour de la séance. 

On ne pourra prendre la parole sans l'avoir obtenue o» 
Président. 

Art. 13. 

Une assemblée générale , excepté pour les élections , ne pourri 
être convoquée que par une décision du Comité. 

Art. 14. 

Les Membres de la Société seront prévenus par écrit cinq joun 
avant chaque séance d'assemblée générale. 



( çxxiiî ) 

ÂJt. 15. 

Les Membres qui quitteront la France pour une année entière, 
poorront, lur leur demande, devenir Membres^ faonoratret ^du 
Cerde pendant leur absence , sans cesser pourtant de payer leur 
loaicriptiou annuelle de 100 francs à la Société. 

A leur retour, ils rentreront dans leurs droits , en avertissant 
par lettre le Président. 

Art. 16. 

Les Membres de la Société qui ne seront pas membres du Cercle , 
n'auront le droit de Tenir qu'aux assemblées générales. 

Art. 17. 

Tout Membre du Jockey-GIub d'Angleterre , sera admis dans la 
tribune des courses, et aura son entrée au Cercle , sur l'iiiTitation 
Coprésident, ou sur la demande qui lui en sera faite par deux 
Membres de la Société. 

Le temps de chacune de ces ad missions ne pourra jamais excé- 
der on mois. 

Art. 18. 

Toate réunion pour objet politique , ainsi que toute discussion 
(oUtiqae organisée , est interdite. Le nom du Membre conTaincu 
de ooDtraTention à cette clause , sera rayé de la liste du Cercle par 
tt Comité, et ce Membre cessera de faire partie du Cercle. 

Art. 19. ^ 

^ cas d'autres infractions graves au règlement ou aux lois de 
l'honneur ou de la bienséance , le Comité sera tenu de convoquer 
JUie assemblée générale, qui décidera s'il y a lieu à prononcer 
I exclusion du membre qui s'en sera rendu coupable. 

Art. 20. , 

A la même séance générale, convoquée pour l'élection du 
Président et dt^ bureau, les Membres du Cercle nommeront trois 
''^l'umuaires du Cercle. Les commissaires pourront être réélus. 

Art. 21. 

Qoand les commissaires du Cercle seront appelés dans le Comité 
P^ur discuter des questions concernant le Cercle, ils auront 
'«xdéUbéraliTe. 



( cxxÏt ) 

Art. 22. 

Les oomiBiasftiret dv Gerele seront chargés du détail d'orgam- 
sstibm intérieure du Cercle , tel ^e serTice , ameublement , bi- 
bliothèque , journaux , etc. 

« Ils décideront les heures pendant lesquelles le Cercle sera ou- 
Tert ; quels sont les jeux que Ton pourra y jouer. 

lU feront Teiller à ce que Ton ne fume que dans rappartemetft 
qui sera désigné à cet effet. 

Ils fixeront le prix des cartes et de tout ce qui sera fourni dans 
rintérieur du Cercle littéraire. On en dressera un tableau. 

Ib prendront les mesures nécessaires pour qu'aucun Mm ou 
journal ne soit emporté, sous quelque prétexte que ce soit. 

Art, 23. 

Le règlement constitutif 4e la Société et le présent règlement 
sont les seuls reconnus par elle. 

Art. 24. 

ts^ deux réglemens seront imprimés et enyoyés à chaque 
Membre. 



ARRÊTÉ 



ht Ministre Secrétaire d'Etat au département du Gommeree. 

Va les décrets des 31 Août 1805 et 4 Juillet 1806 , et Tarrété du 
31 Octobre 1832 concernant les courses de chevaux. 



Arrête : 

Aeticlx pbxmise. 
Il y aura pour les courses de Paris , en 4834 : 

1*> Deux prix d'arrondissement , l'un de deux mille francs pour 
les poulains entiers et pouliches de trois ans ; l'autre de trois mille 
fnocs pour les chcTaux entiers et jumens de quatre ans et au- 

2' Ud prix principal de cinq mille francs pour les cheraux entiers 
et jumens de quatre ans et au-de.«suA ; 

h Un Prix Royal de douze mille francs pour les cbeTaux entiers 
et jumens de quatre ans et au-dessus. 

Art. 2. ' 

Une allocation de douze cents francs sera ajoutée aux fonds 
f nue poule qui sera disputée en une seule épreuve de deux kilo- 
mètres par les poulains entiers et pouliches de trois ans , s'il se 
|résenteau moins trois concurrents payant chacun cent cinquante 
francs d'entrée. 

Les cheyaux ayant gagné un prix d'arrondissement sont exclus 
^ cette poule. 

Art. 3. 

Une allocation de deux mille francs sera ajoutée aux fonds d'une 
■eoonde poule qui sera courue après tous les prix par ]es chevaux 
oiticrs et jumens de quatre ans et au-dessus, s'il se présente 
u moins quatre concurrents payant chacun trois qeuts francs 
4'eatrée. 

feront exclus de cette course les chcTaux qui aun>nt gagné le 
^ principal ou le Prix Royal en 1834. 

U distance a parcoiurir sera dequatre kilomètres en partie liée* 



( CXXYÎ ) 

Art. 4. 

La longueur des courses est ainsi fixée : 

Pour les prix d'arrondissement, deux kilomètres en une seule 
épreuve pour les poulains entiers et pouliches de trois ans ; deo&j 
kilomètres en partie liée pour les cheyaux entiers et jumens dtj 
quatre ans et au-dessus* 

Prix principal et Prix Royal , quatre kilomètres en partie liée. 

Art. 5. 

Si , pour un prix en plusieurs épreuves , les deux premières 
étaient gagnées par des chevaux differens , il y aurait lieu à une 
troisième épreuve , mais seulement entre les deux gagnans. 

Art. 6. 

Le maximum du temps accordé pour les épreuves est détermiiiéj 
ainsi qu'il suit : i 

Trois minutes pour les deux kilomètres, six minutes pour le* 
quatre kilomètres. 

L'épreuve qui n'aura pas été faite dans le délai fixé par le prér 
sent article sera déclarée nulle. 

Art. 7. 

Dans les courses à plusieurs épreuves , tout dieval qui , dans là 
première ou la deuxième épreuve , n'aura point atteint le but dn 
secondes au plus tard après le vaiiiqueur sera déclaré distancéfmf 
ne sera plus admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes. 

Art. 8. 
Les chevaux devront porter, selon leur âge, les poids suiTa&t s 



\ 



AGE. 



CHEVAUX ENTIERS 

Livres 



3 ans. • 

4 ans. • 
& ans. . 
6 ans. • 
7 ans et au 

dessus. 



95 
107 

un 

118 
122 



Hecto 
gramm' 



465 02 
523 76 
548 24 
577 61 

597 19 



JUMEN3. 



Livres. 



92 
104 
109 
115 

tl9' 



Hecto- 



graïae» 



450 34 
509 08 
533 55 
562 92 

582 50 



OBssavATioxrt* 



L'âge des ch^ 
vaux se compte 
à partir du 1*^ 
Mai de l'année 
de leur naish 
sance. 



{ CXXYll ) 

Art. 9. 

Nul se pourra engager dans une course à plusieurs épicuTes 
fhsd'ancheTal ou d'une jument lui appartenant en totalité ou en 
|ntie , quand même les cheTaux ou jumens seraient inscrits sous 
k Dom d'un autre propriétaire. 

Art. 10. 

Pour pouToir disputer un prix , les cheTauz doirent aToir été 
^itéiàrayance, admis et classés par le jury, 

Art. 11 

A l'henre fixée pour la course , la cloche sonnera ; un quart 
Aeare après la lice sera ouverte , et le départ aura lieu sans at- 
todre lei absenta. 

Art. 12. 

Dans les courses à plusieurs épreuf es , il sera accordé une demi- 
Itoe de repos entre chaque épreuve. 

AU fin de la demi-heure de repos la cloche sonnera pour seller 
kichcTaux;uD quart d'heure après elle sonnera de nouveau pour 
tBaoncer que les chevaux doivent entrer en lice , et la course aura 
ie« immédiatement sans attendre les absents. 

Art. 13. 

Un jury, composé conformément à l'article 21 de l'arrêté du 31 
Octobre 1832, jugera toutes les contestations qui pourraieiit s'éle- 
^rdativement au poids et à la conduite des jocJ^eys. Il pronon- 
Inde même sur toutes les difficultés qui pourraient naître entfc 
« concurrents pendant les courses au sujet des [Nrésentes dispoti* 
^ ou des dispositions non rapportées de l'arrêté du 31 Oc- 
ttre 1832. 

Art. 14. 

Va juge nommé par le Ministre du Commerce sera chargé de 

Êer les chevaux au point de départ , de les foire partir et de 
pierle vainqueur; à cet égard seulement les décisiona du juge 
'''out sans appel. 

Art. 15. 

Indispositions de l'arrêté du 31 Octobre 1833 , qui ne seraient 



( cauviu ) 

jptA contraires aux présentes , continueront d'aVoir leur pleii^ ec 
rentier effet. 

Paris, le 2 Juin 1834. 

Siçné DUGHATEL. 
Pour copie conforme : 
Le maure des requêtes, 
Secrétaire général du Ministère du Commerce , 

Signé ViTiT. 



A f 



ARRETE. 



Le filinif tre Secrétaire d'État au département du Commerce c 

Vu les décrets des 31 Août 1805 et 4 Juillet 1806; 

•Le règlement du 16 Mars 1825 , et les arrêtés des 9 Juin 4826 , 
13 ATril 1827 , 31 Octobre 1832, et 2 Juin 1834 , 

Arrête : 

AaTICLB raiMIBE. 

.Les courses seront classés en deux dirisions , celle du Nord et 
eelle du Midi , et en huit arrondissemens ou circonscriptions. 

Art. 2. 

V 

Les époques et les circonscriptions des courses sont détermi- 
nées ainsi qu'il suit : 



( cx\ix ) 




« 
n 
o 

s 



CHEFS UE ex. 



jgpOQUBS 



9M osvmfit. 



NOMS 

BIS nifAKTMWU» 

oompoMnt letdrcoiiMriptions. 






Paris, 



I 



I 



Le Pin., 



iNaocy. 



I^s oonnss conaMOce» 7 
ront le i«' dimanche de L Aisne , Ardennes , Anbe , C6te - 
Septembre et devront / d'Or, Loir-et-Cher, Loiret, Mar- 
^^ terminées dans les i ne, Oise, Seine, Seine-et-Marne, 
I *'* joors d'Octobre. \ Seino-et-Oise , Tonne. 

• 

Les coorses commence- 1 Calrados , Enre , Bore-et-Loir , 
œront dans les der-1 Manche, Nord, Orne , Pa»4e 
niers jours de Juillet et ) Calais, Sarthe, Seine-Inférieure, 
devront être terminées 1 Somme. 
le lo Aoàt f 

Les courses commence- î Ain,Doubs, Jura» Haute-Marne ,' 
ront le 1 5 Juillet et de- 1 Meurthe , Mense« Moselle, Bas 
vront être terminées i Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône, 
le a*' Aoàt. \ Yosges. 



-l 



Saiat-Brieiu. 



Lûnoces 



àirinac. 



2 




iBordeanx. • . • • • 



Les courses commence- 
ront dans les derniers 
jours de Jain et devront 
être terminées le 8 Juil- 
let. 

L 

Les courses commence- > 
ront dans la a* quin- 1 
saine de Mai et devront \ 
être terminées le 3o ( 
Mai. I 

i 

Les courses commence- 1 
oeront dans la a* | 
quinzaine de Juin et l 
devront être terminées I 
le 5 Juillet. \ 

Les courses commence- 1 
ront le lo Juillet et de- 
vront être terminées le < 
3o Juillet. 

Les courses ootamence- 
ront dans la a* quin- 
saine de Juin et devront 
être terminées le i5 
JniUet. 



Gdtes-du-Nord, Finistère, Ole 
et-Yilaine, Loire- Inférieure, 
Maine-et-Loire, Mayenne, Mor 
bihn, Deux-Sèvres , Vendée. 



Allier ,Cher, Creuse > Corrèze, 
Indre , Indre-et-Loire, Nièvre, 
Saêne-et Loire, Tienne, Haute- 
Tienne. 



Basses-Alpes, Hautes- Alpes,' Ar- 
dèche, Boucbes-du-Rhône, Can- 
tal, Drdme, Isère, Loire, Haute< 
Loire, Lot, Ixnère, Puy-de- 
Dôme, Rhône , Tar, Taiteluse. 



Aveyron, Charente, Charente- 
Inférienre,Dordo9ne, Gironde^ 
Landes, Lot-etpGaronne, Tarn, 
Tam-et-Garonne. 

Arriége , Aude, Corse, Gard' 
Haute-Garonne , Gers, Hérault» 
Basses-Pyrénées, Hautes- Py- 
rénées, Pyrénées*Orienta]es. 



/• 



( CXX]Ç ) 

Art. 3. 

Les prix sont classés dans Tordre suiyant t 
1** classe : Grand Prix Royal; 
2* classe : Prix Koyaux ; 
8« classe : Prix Principaux ; 
4* classe : Prix d'Arrondissement . 

Art. 4. ^ 

n y aura pour les courses de Paris ^ 

, 1^ Un prix d'arrondissement de 2,000 fr. pour les poulains en- 
t iers et pouliches de trois ans ; 

2° Un prix d'arrondissement de S,000 fr. pour les cheyaux en- 
tiers et jumens de quatre ans et au-dessus ; 

3o Un prix principal de 5,000 fr. pour les chevaux entiera et 
jumens de quatre ans et au-dessus ; 

4^ Un Prix Royal de 6,000 fr. pour les cheraux entiers et ju- 
mens de quatre ans et au-dessus ; 

5* Un grand Prix Royal de 12,000 fr. pour les chevaux entiers 
et jumens de quatre ans et au-dessus; 

Pour les courses du Pia , 



1* Un prix d'arrondissement de 2,000 fr. pour les poulains en- 
tiers et pouliches de trois ans ; 

2*- Un prix d'arrondissement de 2,500 fr. pour les chevaux 
entiers et les jumens de quatre ans et au-dessus ; 

3* Un prix principal de 4,000 fr. pour les chevaux entiers et 
les jumens de quatre ans et au-dessus ; 

4" Un Prix Royal de 5,000 fr. pour les chevaux entiers et 
jumens de quatre ans et au-dessus. 

Pour les courses de Nancy, 

1. Un prix d'arrondissement de 1,500 fr. pour les chevaux en- 
tiers et jumens de quatre ans ; 

2* Un prix d'arrondissement de 2000 francs pour les chevaux 
entiers et jumens de cinq ans et au-dessus ; 

3* Un prix principal de 3,000 francs pour les chevaox entiers 
et jumens de cinq ans et au-dessus; • 



( cixxi ) 

Pour les courses de Saint-Brieuc , 

» 

1^ Un prix d'arrondissement de 800 francs {fOiir Itf poulains 
entiers et pouliches de trois ans; 

2<* Un prix d'arropdissement de 1 ,200 francs pour les cheTaux 
eotiers et jumens de quatre ans et au-dessus ; 

3* Un prix principal de 2,000 francs pour les chcTaux entiers 
et jumens de quatre ans et aurdessus. 

Pour les courses d'Auriilac , 

r Un prix d'arrondissement de 2,000 francs pour les chenaux 
entiers et jumens de quatre ans ; 

2** Un prix d'arrondissement de 2,500 francs pour les cheraux 
entiers et jumens de cinq ans et an-dessus ; 

3^ Un prix principal de 4,000 francs pour les chenaux entiers 
et jumens de cinq ans et au-dessus ; 

4* Un Prix Boyal de 5,000 francé pour les cheyaux entiers et 
jumens de cinq anb et au-dessus. 

Pour les courses de Bordeaux , ' 

1* Un prix d'arrondissement de 2,000 francs pour les chevaux 
entiers et jumens de quatre ans ; 

2« Un prix d'arrondissement de 2,500 francs pour les chevaux 
entiers et jumens de cinq ans et au-dessus;, 

3^ Un prix principal de 4,000 francs pour les chevaux entiers 
et jumens de cinq ans et au-dessus ; 

4* Un Prix Royal de 5,000 francs pour les chevaux entiers et 
jumens de cinq ans et an-dessus. 

Pour les courses de Limoges , 

r Un prix d'arrondissement de 2,000 francs pour les chevaux 
eotiers et jumens de quatre ans ; 

2* Un prix d'arrondissement de 3,500 francs pour les chevaux 
entiers et jumens de cinq ans et au-dessus ; 

3* Un prix principal de 4,000 francs pour les chevaux entiers 
et jumens de cinq ans et au-dessus. 

Pour les courses de Tarbes , 

1« Un prix d'arrondissement de 1,200 francs pour les chevaux 
eptiers et jumens de quatre ans ; 

2« Un prix d'arrondissement de 1,500 francs pour les chevaux 
entiers et jumens de cinq ans ; 



( cxxxii ) 

V Un prix d'arrondiisement de 3»00Q frasct poor l«l dieranx 
£Btien et jumens de six anf et au-dessui ; 

4"* Un prix principal de 2,400 fnmcs pour les cherftttz entien et 
jumens de cinij ans et au-dessus. 

Art. 5. 

La longueur des courses est ainsi fixée : 

jâ Paris , au Pin y et à SarnUBrieuc. 

2 kilomètres en une épreuTe pour les prix d'arrondissement 
courus par les chevaux et jiunens de trois ans. 

2 kilomètres en partie liée pour les prix d'arrondissement cou- 
rus par les chevaux et jumens de quatre ans. 

4 kilomètres en partie liée pour les prix principaux , les Prix 
Royaux et le grand Prix Royal. 

A Nancy. 

2 kilomètres en une épreuve pour le prix d'arrondissement 
couru par les chevaux et jumens de quatre ans. 

2 kilomètres en partie liée pour le prix d'arrondissement couru 
par les chevaux et jumens de cinq ans et au-dessus. 

4 kilomètres en partie liée pour le prix principal. 

A Aurillac , à Bordeaux , et à Limoges, 

2 kilomètres en une épreuve pour les prix d'arrondissement cou- 
rue par les chevaux et jumens de quatre ans. 

2 kilomètres en partie liée pour les prix d'arrondissement par 
les chevaux et jumens de cinq ans et au-dessus. 

4 kilomètres en partie liée pour les prix principaux et Royaux. 

A Tarbes., 

2 kilomètres en une épreuve pour les prix d'arrondissement 
courus par les chevaux et jumens de quatre ans. 

4 kilomètres en une épreuve pour le prix d'arrondissement ^ 
couru par les chevaux et jumens de cinq ans. 

4 kilomètres en partie liée pour le prix d'arrondissement couru 
par les chevaux et jumens de six ans et au-dessus. 

4 kilomètres en partie liée pour le prix principal. 

Art. 6. 

Le maximum du temps accordé^pour les épreuves est déter .- 
miné ainsi qu'il suit : 

Pour chaque épreuve de 2 kilomètres trois minutes ; 



( ciixiii ) 

Vont chaque éprcQTe de 4 kilomètres , six minutes : toutefois 
ie grand prix devra être couru en cinq minutes trente secondes. 

L'épreuTe qui n'aura pas é(é faite dans le délai fixé par le pré- 
sent article sera déclarée nulle , et le prix ne sera pas donné. 

Dans les courses à plusieurs épreuves; tout cheval qui, dans la 
!*• on la 2™* épreuve, n'aura pas atteint le but dix secondes au 
plus tard après le vainqueur, sera déclaré distancé'ei ne sera plus 
admis à courir l'épreuve ou les épreuves suivantes. 



épreuves 
Art. 7. 



Les chevaux doivent porter suivant leur âge les poids suivans : 



AGE. 



3{ans . . 

4 idem • • 

5 idem . . 
idem . . 
7 idem. . 
An-dessus 

de 7 ans. 



CHEVAUX BRTIBllS 

Livres 



Hecto- 
gramme 



d5 
107 
112 
118 
124 

130 



465 02 
523 76 
548 24 
577 61 
606 98 

636 35 




92 
104 
109 
115 
121 

127 



450 34 
509 08 
533 55 
562 92 
592 29 

62166 



OBSERVATIONS. 



L'âge des che- 
vaux se compte 
à partir du 1«» 
Mai de* l'année 
de leur nais- 
sance. 



Art. 8. 

AiAmn prix ne pourra être couru que par des chevaux entiers 
oajiimens nés et élevés en France. 

Art. 9. 

I<e8 prix d'arrondissement ne seront disputés que par des che- 
^01 de la circonscription. 

Les prix principaux ne seront disputés que par des chevaux de 
* division. x 

I^es chevaux de toutes les divisions et circonscriptions indis- 
linetement pourront concourir pour tous les Prix Royaux et pour 
le grand prix. 

Art. 10. 

Ne sera considéré comme cheval de la circonscription et apte à 
ceacourir pour les prix d'arrondissement , que celui qui aura^été 



( ci^xxiv ) 

éleTe dans la circonscription de la course depuis l'âge de deux ans 
X au moins , et qui y sera resté depuis cet âge jusqu'au moment du 

concourt. 

Une absence de plus de six mois pour entraînement ou tout autre 
motif 6tera le droit de concourir. 

^ Art. li. 

Dans aucun cas , les chevaux d'un âge déterminé ne pourront 
être admis à courir pour des prix affectés à des chevaux d'un 
autre âge. 

Art. 12. 

Le grand Prix Royal de 12,000 francs ne peut être coum par 
un «heval ou une jument qui,a gagné un prix d'une somme égale. 

Art. 13. 

l^ul cheval ou jument ne pourra disputer un prix d'une classe 
inférieure à celui qu'il aura déjà obtenu , quelle que soit la somme 
affectée à ce prix ; mais il peut être adinis à courir un prix de 
même classe, en portant, outre le poids de son âge, une sur* 
charge ainsi fixée : 

Cheval ou jument ayant gagné un prix, et courant pour un prix 
de même classe ; 8 livres (39 hectogrammes ,16 grammes). 

Cheval ou jument ayant gagne deux prix , et courant pour la 
troisième fois, un prix de même classe; 12 livres (58 hectogram- 
mes , 74 grammes) . 

Ainsi successivement quatre livres de surcharge par chaque 
course pour un prix de même classe . 

Art. 14. 

Le cheval ou la jument qui , après avoir reçu une ou plusieurs 
surcharges, courra un prix d'une classe supérieure à celui ou 
ceux qu'il aura déjà gagnés , reprendra le poids affecté à son âgel 

, Art. i5. 

Un cheval ou une jument courant seul pourra obtenir le ptix^ 
pourvu qu'il s Aisse l'épreuve ou les jdeux épreuves exigées dana 
l'espace de temps déterminé par l'article 6. 

Art. 16. 

Dans les courses en partie liée , si deux épreuves sont gagnées 
par deux chevaux différens , il y aura une troisième épreuve j miais 
seulement entre les deux gagnans. 



( cxx:^v ) 

Art. 17. 

S'il se présente pour disputer un même prix , un nombre de 
«clieranx trop considérable pour qu'ils puissent sans danger en- 
trer «n lice en même temps , les concurrens seront diyisés par 
pâsUms qui courront successiTement , à moins que les coureurs , 
à la siajorité, n'aiment mieux partir ensemble sur plusieurs 
lignes. 

Les oheTaux entiers et les jumens qui devront former chaque 
peloton seront désignés par le sort. L'ordre dans lequel les pelo- 
tons devront courir sera également fixé par le sort. 

Les vainqueurs de chaque peloton courront entre eux, et le 
prix sera aâju|;é au cheyal qui, dans cette seconde course, arri- 
Tera le pi«mier. 

Les prix qui, conformément au présent règlement , ne peuTent 
^re gagnés qu''en plusieurs épreuves , ne seront point courus par 
pelotons. S'il se présente un nombre de chevaux considérable , on 
les placera sur plusieurs lignes; les rangs seront tirés au sort, à 
chaque épreure. 

Art. 18. 

Le premiei* cheval dont la tête dépasse le but gagne la course. 
S'il y a incertitude de la part du juge , les deux chevaux arrivés 
les premiers au but devront courir seuls Tun contre l'autre. 

Art. 19. 

Tout propriétaire présentant ou faisant présenter en son nom 
un cheval pour les courses est tenu de justifier de l'origine de ce 
cheval. A cet effet ou devra produire un certificat signé du pro- 
priétaire , et constatant le lieu où le (cheval est né ; et celui ou 
ceux où il a été élevé 4cpuis sa naissance jusqu'au mofuent 
<les courses. 

Si ce cheval n'est pas né chez le propriétaire qui le présente', 
celuiyci sera obligé de produire un second certificat signé par le 
premier propriétaire du cheval , et attestant le lieu de sa nais- 
aance. 

Ces certificats, qui devront contenir en outre le signalement du 
cheval et sa généalogie , seront visés par les maires et sous-préfets 
du domicile des signataires. Des modèles de ces certificats seront 
envoyés aux préfets. 

Art. ÎO» 

Nul ne pourra engager dans une course à plusieurs épreuves 
plus d'un cheval ou d'une jumeut lui appartenant en totalité ou 



( CXXZTÎ ) 

en partie , quand même les cherauz ou jumens seraient inser&ts 
sous le nom d'un autre propriétaire. 

Art. 21. 

Pour les courses d'arrondissement de Piuris, et pour les oomtes 
qui auront lieu dans les autres départemens , le jury sera com- 
posé : 

1* Du préfet qui présidera ; 

2* De l'inspectcftir général des haras dans l'arrondissement du- 
quel se trouTe le cheMieu de la course ; 

3* De cinq autres membres que le ministre choisira sur une 
liste de candidats douhle de ce nombre qui sera présentée par le 
préfet. 

Quant au jury des courses qui auront lieu à Paris pour le prix 
principal , le Prix Royal et le grand prix , le ministre nommera 
directement, chaque année, les membres qui devront le com- 
poser. 

Si un des jurés noounés par le ministre dans les départemens 
ne pouTait , par quelque cause que ce fut , remplir cette fonction, 
le préfet poarToirait immédiatement a son remplacement. 

En cas d'absence de l'inspecteur général , il sera remplacé par 
l'oflBcier commandant l'établissement dans la circonscription du- 
quel les courles ont lieu. 

Art. 22. 

Nul ne pourra être juré s'il a un chetal engagé dans une des 
courses. 

Art. 23. 

Un juge nommé par le ministre du commerce sera chargé de - 
placer les cheyaux au point de départ, de les faire partir, et de 
désigner le Tainqueur; à cet égard seulement les décisions du 
juge seront sans appel. Il assistera aux délibérations du jury avec 
Toix consultatiTC. 

Art. 24. 

Pour pouToir disputer un prix les cheTaux doÎYent avoir été 
▼tsités à l'avance , admis et classés par le jury. 

Art. 25. 

Toute personne qui présentera un cheval ou une jument pour 
la course devra le faire inscrire; huit jours à l'aTance, sur un 
registre tenu à cet effet à la préfecture du département où elle 



^ 



( cxxxvii ) 

déûrera le laire conrir, tt y déposer en méi«e temps les certi- 
ficats indiqués à Tarticle 18. 

Deux jours arant celui du concours , elle devra faire conduire le 
cheial dans l'endroit désigné par le préfet pour être examiné par 
le jury, et, s'il y a lieu , êtr« admis et elassé pour la course. 

Art. 26. 

Le propriétaire du cheyal. ou de la jument présentée devra 
Ibamir avant la course une déclaration signée de lui , constatant 
qne le coursier qu'il présente ne se trouve pas dans le cas prévu 
par le paragraphe 2 de l'article 12 du présent règlement. En cas 
de fenssé déclaration , le signataire sera tenu de restituer le prix 
s'il a gagné. Ce prix appartiendra dès lors au propriétaire du 
ohieval qui y aurait eu droit après le premier, s'il a rempli les 
conditions Toulnes. 

Art. 27. 

Dans le cas où le propriétaire du cheval vainqueur ne devrait 
pas recevoir le prit , ce prix appartiendra : 

1^ Dans une course à trois épreuves , à son concurrent dans la 
la troisième ; 
2* Dans une course à deux épreuves au cheval qui sera arrivé le 

Sremier au hut après le vainqueur dans les deux épreuves ; et à 
éfant,à celui qui, en somme,, aurait mis le moins de temps à 
franchir les deux épreuves . 

Art. 28. 

Usera construit^ deux tribunes, l'une en fiice du but pour le 
jury ; l'antre en face de la première pour le juge. 

Le jury devra être pourvu de deux chronomèthes propret à in- 
diquer avec exactitude le temps que chaque cheval aura mis à 
franchir la distance. Un des chronomètres sera placé dans le pa- 
vSlon du jury, l'autre dans le pavillon du juge. 
.Le jury désignera les personnes qui tiendront les chronO' 
oètres. 

Art. 29. 

A chaque épreuve , les chevaux seront placés au point de départ 
soivant le sort. 

Art. 30. 

Toute course doit finir le jour où elle a commencé. 

Dans les courses de Paris, le Ministre ; et daos celles des dé 

ë 



( CXXXYIU J 

partemens, le Préfet, fixeront au moins deux jours d'aTance 
l'heure où la lice devra s'ouvrir. 

Art. 31. 

A l'heure ûiée pour la course , la cloche sonnera ; un quart 
d'heure après la lice sera ouverte» et le départ aura lieu sans at- 
tendre les absens. 

. Art. 32. 

Dans les courses à plusieurs épreuves , il sera accordé un« 
demi-heure de repos entre chaque épreuve. 

A la fin de la demi-heure de repos , la cloche sonnera pour 
seller les chevaux ; un quart-d'heure après , la choche sonnera de 
nouveau pour annoncer que les chevaux doivent entrer en lie* , 
et la course aura lieu immédiatement sans attendre les absens. 

Art. 33. 

Tout jockey sera obligé de se faire peser avec sa selle avant de 
monter à cheval, et de compléter le poids prescrit , s'il se trouve 
au-dessous. La bride , le collier et la martingale compteront en- 
semble pour un kilogramme, quel que soit leur poids , et sans 
qu'il soit du reste besoin de les peser. 

Après chaque épreuve , le jockey devra conduire son cheval à 
l'endroit indiqué , descendre là et non auparavant , et se faire pe- 
ser de nouveau devant le juge ou deux membres du jury désignés 
à cet effet . 

Si le jockey néglige ou refuse de se conformer à cette disposi« 
tion , ou s'il est reconnu n'avoir plus* le poids prescrit , il pourra 
être déclaré incapable de courir à l'avenir pour aucun prix du 
gouvernement, et s'il a gagné la course, le prix sera décerné au 
propriétaire du cheval qui aurait ^obtenu l'avantage après lui , 
conformément à l'article 26. 

Art. 3i. 

Tout cheval qui se jettera hors de la lice devra , pour n'être 
pas exclu de la course, y rentrer par l'endroit même où il en est 
sorti. 

Art. 35. 

S'il est reconnu qu'un jockey , dans la course , a frappé le che- 
val de son adversaire , ou son adversaire lui-même , qu'il l'a ieté 
contre la corde ou hors dts limites de la lice , qu'il a barre le 
chemin ou traversé un autre cheval , le cheval monte par ce joc- 
key n'aura pai droit au prix de celte course , quand même il l'au- 



( cxxxix } 

nit gaçné ; le prix sera accordé au cheyal qui aura obtenu TaTan- 
tage après le sien , conformément à l'article 26 , à moins que le 
jury ne décide que la course doit être recommencée. 

Ledit jockey pourra être . en outre , déclaré incapable de cou- 
rir à l'aTenir pour aucun prix du GouTernement. 

Art. 36. 

Toutes les fois qu'un jockey aura été déclare incapable de courir 
pour les prix du goUTcrnement , son nom et son signalement se- 
ront enToyés dans tous les lieux de courses. 

Art« 37. 

Toute contestation relatiye ait poids ou à la conduite des jockeys 
sera jugée aussitôt par le jury . 

n prononcera de même sur les difficultés qui pourraient naître 
entre les concurrens pendant les courses , relatiyement à l'appli- 
cation des présentes dispositions. 

▲près la signature du procès-rerbal , la mission du jury cesse , 
et il n'a plus à înterTcnir dans les difficultés, quelles qu'elles 
soient , qui pourraient survenir postérieurement au sujet de ces 
couses. 

Art. 38. 

Tontes disposi tiens réglementaires prises antérieurement , 
concernant les courses, sont rapportées par les présentes. 

Paris , le 5 Jasfier 1835. 

Signé T. DUGHATEL. 

Pour copie conforme : 

Le Maître des requêtes , Secrétaire ginirai 

du Ministère , 

Signé : L. Yiibt. 



(cd) . 

DOGVMENS OFFICIELS. 

snppLiMBfrT tx MxaxMEnT dis ooumes. 

ARRÊTÉ. 



Le Ministre Secrétaire d'Etat au département du Commerce ; 

Vu l'Arrêté du 5 Janyier dernier relatif aux courses; 

Vu let obtemitioD» de M. le Préfet de' li Giroiide «u sujet' des 

dispositions de l'article 4 dndit arrêté concernant les êoamei dte 
Bordeaux. 

Arrête :^ 

Les courses de &ordeauk sont assimilées aux courses du Pin , en 
ce (pli regarde l'âge exigé des chevaux pour être admis à concou- 
rir pour les prix à disputer dans ces courses. 

Paris , Je 27 Février 1835. 

Signé DUCHATEL. 

Pour amplktion : 

Le Maure dei Requêtes, Secrétaire général dulMimtUre , 

Signé L. YiTKT. 



ARRÊTÉ. 

Le Ministre Secrétaire d'Etat au département du Commerce ; 
Vu les décrets du 31 Août 1805 et 4 Juillet 1806 , et le règlement 
du 5 Janvier 1835; 

Arrête : 

Art. 1". 
Il est établi des courses de chevaux à Nantes (Loire-Inférieure). 



{ cxli ) 

Art- 2. 

U y aura , pour les courses de Nautes : 

io Un prix diarrondissemeat de 1000 fr. pour les poulains en- 
tiers et ponKçhea de trois ans ; 

2* Un prix principal de 2,000 fr. pour les chevaux eutiers et les 
jumens de quatre et au-dessus . 

i \. . . Art. 3. 

Les courses de Nantes seront comprises dans la division du Nord, 
elles commenceront dans les premiers jours d'Août . et devront être 
terminées le 15 du même mois. 

Art. 4. 

Là longueur des courses est ainsi fixée : 

Deia kilomètres en une seule épreuve pour le prix d'arrondisse- 
ment, couru par les poulains eutiers et pouliches de trois ans. 
Quatre kilomètres en partie liée pour le prix principal. 

Art. 5. 

Nantes et Saint-Brieuc seront considérés comme chefs-lieux de 
la même oirconacriptinn de course» , et par conséquent les che- 
vaux de la circonscription de Saint-Bricuc pourront disputer les 
prix à Hontes', et réciproquement. 

Art. 6. 

Toutes les autres dispositions de l'arrêté du 5 Janvier 1835 sont 
applicables aux courses de Nantes. 

lie Ministre du Commerce , 

Signé T. DUGHATEL. 

Pour copie conforme : 
Le Maître des Requêtes, Secrétaire' général , 

Signé L. ViTET. 



REGLEMENT 



DES COURSES 



IDS ]&(D1tIL(&<&Sri&-^019a<>at9SL« 



Articlb pRKiina. 

La même personne ne pourra faire recevoir plut d'un cheTal 
pour le même prix , ni éluder cette mesure , en faisant inscrire un 
ou plusieurs cheyaux sous le nom d'un ou plusieurs individus. 

Art. 2. 

Il sera placé un poteau de distance à 250 pas de celui du but. 
Dans les courses en partie liée , tout cheval qui , dans la première 




par les juges au moment où l'épreuve est gagnée , et le juge, placé 
au poteau de distance , remarque le cheval qui ne Ta pas dépassé 
auparavant. 

Art. 3. 
Age des chevaux et poids à porter. 

|a ans .... . 120 liv. 

^4 126 

Chevaux de chasse < 5 » 131 

6 i> 140 

Agés 142 

Étalons, 3 livres de plus. 

Pur sang, 10 livres de plus. 

Chevaux de trait du Boulonnais, 150 liv. 

Art. 4. 

Dans les courses où le vainqueur peut être vendu, s'il est 
demandé, il est accordé cinq minutes aux amateurs pour en 



( cxliii ) 

foire rachal : l'ordre d'arrÎTée des concurrens ûnt le droit de 
chacun. 

Art. 5. 

Dans les courses à plusieurs épreuves , il est accordé une demi- 
heure entre chaque épreuve. 

Art. 6. 

Tout jockey est obligé de se faire peser aTec la selle avant de 
monter à cheval , et compléter le po^s prescrit , s'il se trouve 
au-dessous. 

Art. 7. 

Tout jockey doit , après chaque épreuve, conduire son cheval, 
lans en descendre , à l'endroit indiqué , et se foire peser de nou- 
veau par les juges. Dans le cas où le jockey se refuserait à cette 
formalité, ou n'aurait plus son poids, le prix serait décerné au 
cheval qui aurait dépassé le but le premier après lui. Tout jockey 
qui quittera sa ligne pour en croiser une autre , perdra par le fait. 

Art. 8. 

Dans les courses à plusieurs épreuves ; un cheval ayant gagné 
js première, les autres se retirant , le prix appartient a celai qui 
gagné la première épreuve , s'il se présente pour courir. 

Art. 9. 

Dans la course au trot , tout cheval qui prendra le galop devra 
être maintenu de suite par son cavalier, qui le fera pivoter sur 
place et reprendre le trot après un tour complet. 

Art. 10. 

Pour le départ, un commissaire placera les chevaux d'après le 
rang indiqué par le sort , le premier au poteau. 

Art. n. 

Toutes contestations autres que celles relatives aux poids on à 
la conduite ides jokeys , seront renvoyées devant le JocAey-Cito^ 
de Paris. 

Art. 12. 
Le règlement sera affiché sur le terrain des courses. 

Art.- 13. 

Aucun cheval ne sera inscrit pour courir, si son propriétaire 
ne déclare qu'il connaît le règlement et promet de l'exéeuter. 



( CXliT ) 

Art. 14. 

Les commissairet seront •pécialcment chargés de la police 
des courses. 

Boulo^e', le 26 Juin 1835. 

Les Commissaires des Gourdes de Boulogne , 

^ A. R. DE PIIÉVILLE, 

ABOT DE BAZINGHEN , 
Jules DE LABARRIÈRE. 

ApprouTe le présent règlement. 

Boulogne-suivMer, le 26 Juin 1S3S. 

£e Maire de Boulogne, 

Al. ADAM. 



Jugemens rendus par le Jockey~Club de Paris , dans sa 

séance du 27 Ayril i834. 

Présidence de Lord H. SETMOUR. 

A. et B. désirant se soumettre à l'arbitrage du Club , une diffi- 
culte étant survenue entre eux , au sujet d'un Steeple-chose , ont 
constaté les faits suiTans. Selon les. conditions de cette course, le 
dernier arriyaut au but devait payer T^njeu du deuxième ; et toiia 
les concurrens deyaient passer à gauche des drapeaux placés le 
long de la route à suivre , et celui qui s'écartait de cette règle 
était distancé. Le cbeyal de A. s'est abattu peu loin du point de 
départ, et par sa chute, tua presque son caralier : A. pour le mo- 
ment abandonna la lutte. 

Cependant , ayant suiyi les autres concurrens , il a yu que le 
cbeyal de B . refusait de faire le dernier saut, et que son propriétaire 
disait au cayalier qui le montait de se désister, et de passer à c^é, 
ce qu'il a fait , lai^sant'le drapeau k gauche au lieu de le laisser à 
droite , et estarriyé au but le 5™* (des 6 concurrens); A.Toyant 
cela , a retourné en toute hâte à l'endroit où son cheyal est 
tombé , l'a monté , et a hit le reste de la course en se conformant 



( cxlv ) 

iux oonditioiift impotées. En conséquence , le juge « décidé que B. 
étant distancé , à cause de Fécart qu'il avait hli, était mis hors 
de course , et derait payer l'enjeu du 2"^* arrivé. 

B. réclama contre celte décision , et ces deux Messieurs en réfé- 
rèrent au Ciub pour en décider. 

Les Membres du Clab, présens, s'étant retirés pendant vingt 
minutes dans la salle des délibérations • rentrèrent, et le Prési- 
dent rendit l'arrêt suÎTant. 

«Après mûre discussion, et à la majorité de 9 voix sur 10 , 

> les Membres du Club ici présens , ont déclaré que A. et B. 

> étaient distancés , en conséquence , les ont condamnés à payer 
» tous deux, par moitié, la somme due par le dernier arrivé 

9 G. arrivé le deuxième. » 



SÉAifCE élu i*] Août i855. 

Présidence de M. nx NORMANDIE. 

Un cavalier, qui a gagné la course , descend de cheval au but 
atant d'entrer dans l'enceinte pour être pesé. Le juge le déclare 
Aor« de course , et l'empêche de courir dans la 2"'* épreuve. A. de- 
mande au dub si le juge a raison ou non. 

Réponse du Club. — « Faire cette question au juge. — « Le juge 
> a4-il la conviction que le jockey n'a pas altéré son poids. » — 
Oui, il a gagné ? — iVoit, il a perdu 



Société d'Encouragement pour T amélioration des races 
de chevaux y et le développement des ^courses en 
Belgique. 

La Commission directrice , en exécution de l'article 22 des sta- 
tats; portant qu'e//e tiendra un état de situation des Haras 
(Stud'Book) , sur lequel elle inscrira tous les chevaux de pur 
Mig nés dans le pays , etc. , invite Messieurs les propriétaires , et 
âeveurs, à foire parvenir, sous le couvert du Président, rue 
^eore, n* 17, l'indication détaillée de leurs chevaux, ou poulains 
^ par sang , leur généalogie , etc. — Toute négligence à cet 
*Sard empêcherait d'être admis aux courses, qu'à l'avenir, la 
^été ne pourra donner qu'aux chevaux ou élèves dont l'inscrip- 
tion anra eu lieu à une époque déterminée. Le» Amateurs sont en 
Aotre priés de donner connaissance des étalons , jumens , pouU-^ 



( cxlvi ) 

BÎèfM , etc., propres à b propagation , et k l'âméliatation àta 
races qui se trouTe en Belgique. 

Le Président, 
Signé Comte Det al ns BEAUL1EU. 



Une Société d'Encouragement pour l'améiioration des race« de 
Gheranx Tient d'être établie à Payerne , en Suisse , sons la prési- 
dence de M. G. Martin. Les Meinbres sont des cantons de Vaud , 
Berne, Genève, Fribourg, et Neucbàtel. Un code de lois a déjà 
été adopté. 

GUIDE DES ÉLEVEURS 
DE POULAINS ET FOUL1GHES DE PUR SANG, 

OB8TI1VB6 AUX GOUBSfiS. 

PAB T. BRTON. 

Prix :6 fr. t toI. in-8« par souscription. 

Sous ce titre sera publié, incessamment^ un ouvrage qui con- 
tiendra les procédés suivis , pour relève des cbevaux de courses , 
dans les différens Haras d'Angleterre. Ces procédés, variant bean- 
ccrap , on prendra soin d'expliquer avec détail le mode adopté par 
chaque éleveur en parttcnliér depuis ia naissanoc da poulain, pour 
la nourriture , le traitement , les soins généraux , etc. 

A la suite sera une liste des chevaux gagnans en Angleterre de- 
puis cinq ans , avec indication des Haras dont ils sont sortis. 

Gomme on le voit , tout sera pratique dans cet ouvrage , où 
chaque éleveur pourra puiser la méthode qui lui conviendra le 
mieux selon son goût, et surtout selon sa localité, et les ressources 
que lui offrira , à moins de frais , la contrée ou il voudra faire ses 
élèves. On comprend qu'un ouvrage de ce genre sera aussi de l'u- 
tilité la plus grande à ceux qui élèvent des chevaux provenant du 
croisement des étalons de Pur Sang avec les jumens indigènes , et 
que les renseiguemens qu'ils y trouveront leur serviront pour faire 
de bons élèves , soit comme chevaux de cavalerie soit comme 
carrossiers. 



( cilni ) 

EXPLICATION 

IDes ^btéoioAms tmpio^ée$ Irons cet iSHxntagt 



Al. 


alezaD <m afesane. 


AUd Alld« 


Allemand, Allemande* 


Angl. 


Anglais on Anglaise» 


appt 


appartenant. 


Ar. 


Arabe*. 


Auv*« 


Auvergnate. 


b. 


bai ou baie. 


bl. 


blanc ou blancbe. 


. br. 


brun ou brune. 


Bret. 


Breton ou Bretonne. 


ch. chev. 


cbevaL ^m. chevaux. 


dis. 


distancé ou distancée. 


ent. 


en tierotf entiers. 


épr. 


épreuve. 
Étalon Royal. 


E.R. 


£sp. 


Espagnol ou Espagnole 


Et. app. 


Etalon approuvé. 


fl.de p. ' 


fleur de pèche. 


Fr. 


Français ou Française. 


fr. 


francs. 


F- 


gris ou grise. 


isab. 


isabeUe. 


j. ou jum. 


jument ou jumens. 


kilog. 


kilogrammes. 


kilom. 


kilomètres. 


Limn Lim'^* 


Limousin , Limousine. 


liv. 


livres. 


m. 

t 


minutes. 





( cxlTÎii ) 


met. 


Mecklembourg. 
mètres. 


Nav», Nav»«« 

P. S. 
ret. 


noir, noire. 
Navarrin, Navarrine. 
Normand, Normande. 
Pur Sang, 
retiré ou retirée. 


rou. 
s. 


rouan ou rouanne, 
secondes. 


i/a s., d. s. ott demi s. demi-sang*. 
3/4 8. 0» 3/4 sang. trois qttarts sang 



Les chiffres i. x. — 3. a., etc.; k droite dans les Courses 
en partie liée indiquent Tordre d'arrivée de chaque concur- 
rent dans les !*•, a»« et 3"« épreuves. 



100 livres de France font 112 Ut. d'Angleterre , poid« de caTa- 
lier {horseman* s weight. Angl.). 

Le mètre a 3 pieds 1 1 lignes enyiron ; la toise 6> pieds , an- 
cienne mesure. An mois de Septembre 1809, la longueur de la 
course au Ghamp-de-Bfars fut de 1,880 toisas. 



1 



MaSION DU CONSEIL D^ETAT 

RELATIVE AUX COURSES 

DE CHEVAUX. 



SouTenty dans les courses , il arriTe des discussions ou des ré- 
damations , pendant ou après les épreuTes ; alors le jury est ap- 
pelé à prononcer sur les récriminations , plus ou moins grades , 
^ la port des concurrens. 11 arrive aussi, quelquefois , que les 
pvties intéressées ne veulent pM s'en tenir à la décision du jury, 
^ùe«t cependant très compétent en pareille matière, ainsi que le 
pn>QTe une décision du Conseil d'Etat qui a pensé comme M. le 
Koiitre du Commerce et 31. le Préfet , auquel A. s'était adressé 
pour faire annuler les décisions du jury ; mais ce magistrat les a 
■aintenaes , en considérant que la nature des choses roulait que 
lejoi'y fut seul appréciateur des faits , ce qui a aussi été approuvé 
pr M. le Ministre du Commerce. 

Il résulte de ce jugement du Conseil d*Etal , 1^ qus le Jury nom- 
*ipour présider aux courses de chevaux, est juge souverain de 
'< (Huttion de savoir, si un cheval a serré et jeté contre la corde 
la ckeval adverse dont le jockey a été renversé ; 2' tfue le jury 
ff*t amuler l'épreuve , et en faire recommencer une autre , lors- 
9^'il pense que c'est sans intention de la part du jockey, que le 
f^ocdes deux chevaux a eu lieu. 

* 

VOICI LIS FAITS : 

^Bt courses de 1834 , B. propriétaire d'un cheval, et A. pro- 
priétaire d'un autre , se sont mutuellement conduits , par leurs 
'Vfài successifs , jusque par devant le Conseil d'Etat. 

U s'agissait d'un jockey qui aurait été coupé pendant l'épreuve. 
^x dernières courses , pour le prîx du Prince Royal , même ré- 
^^unatioii fut élevée par C. contre D. Le jockey qui montait le 
*^al de G. se plaignit d'avoir été coupé par le jockey montant 

g 



(cl) 

la jument de A.; mais le témoignage étant difficile, G. ne donna 
pas suite à cette affaire. A. et B. ont mis plus d'obstination dans 
leur procès. 

Une poule fut ouverte aux courses de 1834 , a Paris , entre des 
poulains entiers et pouliches de trois ans.' Quatre ooncorrens 
s'étaient présentés ; ils avaient chacun versé un droit d'entrée de 
150 fr., et l'Etat donnait en outre une allocation de 1,200 fr. : le 
prix était donc de 1,800 fr. Un quart-^'heure après la cloche sonr- 
née , deux concurrens sont absens ; la lice s'ouvre avec les deux 
autres : les chevaux d'A et B. sont lancés. Vers le tiers de la 
course , le jockey de B . est jeté à terre ; le chey. d'A. dépasse son 
adversaire ; il sort de la lice , franchit la corde extérieure , rentre 
ensuite dans l'hippodrome , et arrive le premier au but en deux 
minutes cinquante-neuf secondes , trois cinquièmes. Le prix lui 
était acquis si l'incident n'avait pas eu lien. 

Mais une réclamation s'élève : le chev. d'A. avait-il serré son 
adversaire et l'avait- il jeté sur la corde avant de le dépasser? La 
question était grave ; l'affirmative pouvait , d'après l'article 27 du 
règlement du 31 Octobre 1832, faire déclarer incapable de courir 
à l'avenir, pour aucun prix du Gouvernement , !e jockey de A. ; 
la poule était perdue pour ce cheval et acquise au chev.de B. 

En prtsence de ces dispositions, le jury, pesant les diyers té«- 
moignages , déclare que c'est sans la volonté du jockey de A. que 
le choc a eu lieu , l'excuse ; mais décide que la course est nulle 
et qu'elle sera recommencée le jour même. A. proteste contre 
cette décision, et se refuse à unï seconde épreuve. B., proprié- 
taire de l'autre cheval , dit qu'il est prêt à recommencer. C. , qui 
était uh des quatre premiers concurrens , se présente alors arec 
une jument, et prétend qu'ayant payé le droit d'entrée, et la 
course ayant été annulée, il a le. droit de concourir ; le jury re- 
jette cette .prétention qui n'a plus eu de suite* Le cheval de B. 
entre seul dans la lice ; il franchit les deux kilomètres en deux 
minutes vingt-neuf secondes quatre cinquièmes , temps moindre 
que le maximum fixé par lé règlement ; il est déclaré par le jur j 
vainqueur de la poule. 



r 



(cli) 



PROJET d'oRGANISATIOIT DE NOUVELLES COURSES PRES PARIS. 

Dtns la prairie de Goupière , dépendant de la commune de 
€îf , située dans la jolie vallée de Gheyreuse , il euste un magni- 
fique hippodrome pour les courses de chevaux. ' • 

Les personnes qui s'intéressent à l'amélioration des races de 
cbetaiix en France, sont invitées a se réunir pour feire les 
fonds de prix à décerner aux vainqueurs/ à acquitter les frais de 
courses , et enfin les indemnités à accorder aux propriétaire^ ou 
locataires de la prairie de Goupière, auxquels les courses occasio- 
nerom quelque dommage. 

Une commission composée de propriétaires de la vallée sera 
chargée de l'emploi des fends provenant des souscriptions. Le 
compte en sera rendu public ; le Maire de Gif est chargé de re- 
ceroir les fonds, ou à Paria, rue de l'Université, n* 57. 

Gif est à 6 lieues de Paris. 

ndKOTIONS , NOMINATIONS ET MUTATIO'nS DANS LES HARAS. 

Par suite d'ordonnance du Roi, M. le Baron de Goetdlhuel , di- 
Reteur du haras du Pin., est nommé agent général des remontes 
pour les haras. H. Perrot , directeur du dépôt d'étalons de Li- 
boume, remplace M. de Goeldihuel au haras du Pin, conùne 
feclcur. 

M. de Yaublanc , ancien directeur de dépôt d'étalons , est nom- 
né inspecteur au haras du Pin , en remplacement de M. Duval , 
<iui passe directeur à Rhodez. 

IL Parisot , régisseur au haras de Rosières , est nommé inspec- 
teur dans ce même établissement , eo remplacement de M. Bioche, 
iMMiuné directeur à Gluny. 

M. Sauvagnac , régisseur à Tarbes , passe directeur du dépôt de 
Ubourne. 

M.Mafiîre de Yerdts , directeur du dépôt de Gluny, est nommé 
directeur de l'école vétérinaire de Lyon. 

^ arrêtés de M. le Ministre du Gommercé , M. Fluchaire , ré- 
gisseur de i'* classe au haras du Pin , est euToyé en la même 
V^\iié au haras de Rosières. 



'^ ( cfii ) 

M. Lefètre de Sainte-lbrie » ancien élève de l'école agricole de 
Grignon , est nommé régCseur de â*»* classe au haras du Pin. 

M. de RiTière , surveillant au haras du Pin , est nommé agent 
spécial de 2* classe an dépôt d'Angers. 

H. Paulin de Theliu , surveillant de 1'* classe au ham de Ro- 
sières y est passé en la même qualité au Pin. 

M. Sanrans, surveillant de 2' cksae au dép6t de Pau , passe 
aussi au Pin. 

M. Drieui surveillant surnuméraire au haras du Pin , est nomuné 
surveillant de 2"^ classe au dépôt de Pttu. 

M. Masse, surveillant surnuméraire au haras de Rosière , est 
nommé surveillant de 2'>* classe an haras du Pin* ■ 

VOTES EN CB QUI COMCBRNS LS3 SNCOt]RAGBUEX<r8 ▲ DONNER 

A l'bl&tb des chevaux. 

(Orne.) 9,300 fr« votés pour être distribués en primes aux 
juméns pouUoiéres et k leurs produits , et pour former les prix 
de course dits prix locaux. 

(Maine-^t-Loire.) 6,000 fir. dont une moitié sera affectée à d^a 
primes , et Tautre à fonder des prix de course qui seront disputés 
à Angers. 



EXPLICATION 

IDe cpuUpie» ttvm» ttcfyâcpu» vmié» Tfom 

kf 

CALENDRIERS DES COURSES , 

It KBOtBS GINBKALtfl 

RELATIYESi, AJUX GOtlKSES DE CHEVAUX 

o|»enréeten àngletnrre. ' 



JOChtyh&sA^^^^^ C'est une assemblée cTAmateun formant 

une société (1) qui règle et prononce d'un commun accord sur 
ioQte espèce de matière «elatÎTe aux Courses de CheTaux« 

JUCttiCi^ signifie deux eberanx appariés pour courir une dis- 
tance oon-renue , ehaque propriétaire pariant que le sien surpas- 
sera son antagoniste en TÎlesse. 

Sweepstakes «M»i>«>t«ami».é,«tq««l'o..Hrib.e.d«.. 

l'origine , à un certain jeu de cartes : il s'applique maintenant aux 
gagnans de tous enjeux ou paris , et , est très en usage aux courses 
de cfaeYaux , en ce qu'un nombre d'amateurs déposent chacun une 
"«ertaine somme pour former une poule , qui est courue , en géné- 
ral, par des cheyaux de tout âge. 

0tolUi est un poids Anglais de quatorse liTres , applicable aux 
etreraux. ^ 

(1) Le cercle du Jockey Club Français est Tue du Helder, n« S. 



(cUr) 

dttii) Q^n^qtS > fMiidj pour attraper , le dit lorsque les 
parties nomment un jockey pour monter sans être pesé. 

l^lOe an^ takt flaU9. -^ Les prix dits donner et 
prendre, sont pour les cheTauxde 14 paumes (1) qui derront por- 
ter un certain poids , ceux 'd'une taille au-dessus devant en porter 
daTantage , et à ceux au-dessous , être accordé une proportion de 
sept lirres par pouce. 

ljDl)tllt plot^.-^* Le prix dit fantaisie, est un poids en pro- 
portion de l'âge et en proportion des, pouces. 

p00t-llt(ltf l) consiste à insérer Tâge des chevaux dans les con- 

Tentions , et à faire courir tel ou tel cbeval du même âge , sans dé- 
clarer lequel y jusqu'à son arrivée au* point de départ. 

L'âge des chevaux se compte du 1*'Mai, c'est-à-dire que tout 
cheval né dans le courant de l'année 1835, sera censé âgé d'un an 
au 1« Mai 1836 (2). 

I^dndtcap-tliaticl)* — Cette match est arrangée comme suit : 
Trois personnes, A, B, etC, mettent chacune une somme égale dans 
un chapeau. G, est censé juge et arrange un pari par écrit entre A, 
et B, pour faire courir leurs chevaux respectils. Quand ces deux 
ont lu l'écrit, ils mettent chacun une main dans la poche, la re- 
tire , et l'ouvre simultanément. Si tous les deux ont de rargent 
à la main , le pari est confirmé; si ni l'un ni l'autre n'a de l'argent, 
il est nuL Dans les deux cas, le juge {handicapper) retire les en - 
jeux du chapeau ; ai l'un a de l'argent , et l'autre point , le pari est 
également nul ; mais dans ce cas là , celui qui en a retire les 
enjeux. 

(1) Paumb (hand Arql.), est une mesure de 4 pouces Anglais, 
ou 3 3/4 'pouces Français , en usage seulement pour mesurer la 
taille des chevaux. 

(2) A une réunion du Jockey Cluh Anglais , le 25 Avril 1833 , il 
fut ordonné qu'après la fin de 1833 , l'âge des chevaux se compte- 
rait à Newmarket (geulemmU) , du T' Janvier au lieu du i*' Blai. 



( cit y 

|)UIU et i)(t^9 jouer ou payer reut dire que les^ paris con- 
Tenus aTec cette clause doiTent être payés , quand bien même le 
cheral sur lequel dépendent les paris n'aurait pas couru. 

Le cheTaldout la tôle est la première au but gagne la course. 

Les Jockeys doivent amener leurs cheraux au poteau oit sont 
Itt balances pour être pesés; et celui qui descend avant d'y être 
arrÎTé, ou qui manque de poids , est distance. 

Si un Jockey tombe de chcTal , et qu'il se trouve une personne 
da même poids pour le remplacer, il prendra sa place de mênie que 
si l'aocidcnt n'était pas arrivé , pourvu qu'il retourne à l'endroit 
où le Jockey est tombé 

Les chevaux n'ont pas le droit de courir, sans que le propric- 

Uire ait présenté un certificat de leur âge, s'il est requis , dans le 

teriips spécifié dans les articles, excepté ou les chevaux âgés sont 

^ admis ; alors , un plus jeune cheval peut être reçu sans certificat', 

pourvu qu'il porte le même poids que les cheyaux âgés. 

Da pari confirmé ne peut être déclaré nul, sans consentement 

nutoeL 

Tout parieur peut demander des enjeux , et sur le refus , le pari 
eUnuL 

Si l'uB des parieurs est absent le jour de la course , on pourra 
faire une déclaration publique , sur le terrain , et demander si 
^loelqu'on veut faire les enjeux pour le parti absent , et si per- 
sonne n'y consent , le pari peut être déclaré nul. 

Les paris convenus d'être reçus ou payés en ville , ou en tout 
autre endroit , ne pourront être dédits sur la course. 
Si Von fait un pari pour un jour désigné pendant une des 

réunions , et que les intéressés conviennent de changer le jour , 

tous les paris doivent être tenus ; mais si elle est courue à une 

anemblée différente , les paris faits avant le changement de jour 

*fW nuls et non avenus. 
La personne qui parie les avantages , ou la personne qui parie 

la plus forte somme contre la plus faible , a le droit de choisir 

«on cheTal. 
Quand une personne a fait choix d'un cheval» tous .les autres 



( dn ) , 

chcTaux lai sont en opposilion, mais il n'y a pas de courte, except é 
qae quelqufc'autre ne coure arec lai. 

Les fiaris faits tandis que les chenaux courent , ne sont déter- 
minés que lorsque le prix est gagné , si ce tour de course n'est 
pas mttitionné au moment du pari. 

Lorsqu'un prix doit être gagné en deux épreuves ^ la préfêrence 
des chevaux est déterminée pu* les placef qu'ils occupent aux 
secondes épreuTCS. 

Tous chevaiix courant au dehors du poteau , et qui ne re- 
tournent pas , sont (1) distancés. 

Tous choraux retirés de la course, àTant que le prix soit ga- 
gné , sont distancés. 

Les ohcTanx sont également distancés, dont les jockeys croisent 
où coudoient en courant , lorsque le contraire a été convenu. 

Un pari fait après une épreuTO, est nul, si le cheval sur lequel 
on a parié ne court pas le second. 

Lorsque trois chevaux ont gagné chacun un tour il n'y a qu'eux 
seyUment qui doivent courir le quatrième , ce qui déterminera la 
préférence, n'y ayant aucune différence entre eux. 
On ne peut pas être distancé dans une quatrième épreuve* 
Les paris sont déterminés lorsque le cheval ne court pas. Quand 
en pariant on fait usage du mot « absolument , » ou « courir ou 
payer, » par exemple : Je parie qu'Espérance , chev. hr. apparte- 
nant au haras Royal du Pin gagnera « absolument » le prix Eoyal 
^ à la réunion de l'automne de 1836 au Ghamp-de-Mars » le pari est 
perdu , quoiqu'il ne coure pas, et gagné quand bien-même il aurait 
parcouru la course tout seul. 

En courant les épreuves , si dans les tours on ne peut décider 
quel est le premier cheval , ce tour ne compte pour rien , et ils 
peuvent tous recommencer, excepté que ce ne soit le dernier 
tour ; et dans ce dernier cas , il n'y a que les deux éhevaux sur 
lesquels on était indécis qui doivent courir ; mais si au contraire, 
c'est entre deux chevaux, dont le gain du tour n'aurait pas déter- 

(1) Distancé se dit d'un cheval qui reste 240 yards ( mesure 
anglaise ) derrière le premier dans la course. 



( dvii ) 

Biné la eonne, aloncc tour ne compte pai, et ils peuTent tous recom- 
mcBcer de nooTeaii. 

Les cheyaux payant dédits sont ceux qui ont été battus lorsque les 
anangemens sont courir ou payer. 

Les paris faits sur les cheyaux quMls gagneront plusieurs prix son 
TdaUes jusqu'au i v Mah * 

L'argent donné pour faire un pari n'est pas rendu si la course n'a pas 
lies. 

Quand on propose un pari , si Pou dit premièrement e'eit fait, on ça 
H, la personne qui répond ça va, confirme le pari. 

Tsetes pofff et et tous pam sont nuls, en cas de mort de l'une despar-- 
ti« aiant d'ayoir été déterminé. 



8' 



LHISTOraE DE KING^PEPIN, 

Un de$ premiers chevaux qui a eomru en France. 



Le comte d^ Artois, accoutumé & perdre des paris de Courses contre 
M. de Gonflans , sachant très bien que King Pépin jouissait d^une grande 
réputation en Angleterre , ayant de rien accepter, écrivit promptement à 
Londres, au marquis de Rockingham, sur la manière d^engager les paris, 
celui-ci répondit que le seul moyen de pouvoir gagner King Pépin était 
de parier en course ronde ; que le cheval, étant un peu long, deyait na- 
turellement être moins souple dans le tournant, et par conséquent perdre 
de sa vitesse ; mais que si Ton pariait en course droite, on était sûr de 
perdre , attendu qu'il ne connaissait pas dans les trois royaumes un che- 
val capable de lui tenir tôte. — M. de Conflans et autres profitèrent de 
Payis, n'engagèrent que des courses rondes, et King Pépin, à plusieurs 
reprises, perdit à son maître an moins autant d'argent qu'il lui en avait 
coûté en Angleterre , et peu de temps après il fut renvoyé au Haras du 
Pin, environ dix ans avant la première révolution. C'était un cheval gris ; 
sa taille était de dix pouces et demi. Il était élancé , un peu haut sur 
jambes, le col fait au tour, le garrot et l'encoUure très sortis, la tête de 
race, c'est-à-dire carrée, la queue attachée haut, la jambe sèche et très 
nerveuse. Voyez sa généalogie dans le I*' vol. du Calendrier det Courses 
de chevaux. Il fut confié aux soins de M. de Biidge , au Haras du Pin. Il 
ne fit guère que des poulains yrés ; il en a eu neuf de l'Age de trois et 
quatre ans, d'une belle figure, et qui avaient les jarrets perdus. Un seul 
réussit : il était alezan et fut envoyé au manège de Versailles. 

En 1779, on fit venir d'Egypte vingt-quatre chevaux que l'on nous dit 
être des Arabes : tous frais faits, ils coûtèrent au gouvernement 8,000 fr. 
pièce , selon M. Huzard^ qui les regarde comme de la seconde espèce, 
un lot de huit fut envoyé au Haras de Normandie ; ils étalent petits et 
fort médiocres : Cheeh-Jadel , Mulla, Gazelle, Nakib, Axfowrd et Kat- 
nadar. 

Si le gouvernement et les principaux propriétaires s'occupaient au- 
jourd'hui d'accoupler les meilleurs chevaux de pur sang anglais avec des 
jumens de taille, et de croiser et recroiser toujours les produaions de 
pur sang avec la taille, et en nourrissant leurs poulains destinés pour 
la course comme on fait maintenant dans les différens ha^as en Angles- 
terre , ils auraient sous peu le même résultat. 



( dix ) 

L^mir était de Kochlani. Par malheur, en i793> an décret de la Gon- 
Tention réforma les étalons : on les vendit ou les distribua chei les cul- 
tivateurs du département de POme ; il ne resta pas un cheyal au haras. 

En 1795, on se dépêcha de rétablir le haras; mais quand il fut question 
de faire ravenir tous les étalons vendus o« distribués, à peine fui-â pM> 
sibie d'en raroir la moitié : plusieurs étaient poussifs et ruinét, parce que 
les propriétaires qui les faisaient couvrir pour de Pafuent en araicsl 
abusé. On compléta en adniant des élèves du pays, parmi lesqnals il se 
tiowa de fort jolis chovaux. 

Le gouyemement donne au|ourd'hui de Pémulation ; il cherche à 
exciter, à développer Pintelliçence des cultivateurs. Pour qu'avec le se* 
eoura de nos pâturages, ils parviennent à élever des races plus belle» et 
des espèces supérieures, il faut perpétuer en France une belle espèce de 
dbeTaux de guerre, qui puisse au besoin remonter la cavalerie. 

USI PlOniÉTAïaB DU CALYASOS. 



Les Arabes ont trois races de chevaux supérieurs : on nomme la pre-^ 
mière Djelfy, la seconde Manakryéhj et la troisième SakUtvovyeh, Nous 
indiquerons enewe trois autres bonnes races, mais beaucoup moins esti- 
mée» qve les trois premières ; savoir : les Sakers, les Twrkdn^éht et les 
GobéieehoM. La race Djelfy est réputée chez les Arabes dans les terri- 
toires d'Acre , de Nazareth, de Napoulouze , de Jaffa , de Bamab, de 
Jérusalem et de Ghazah. Il s'en trouve aussi chez les particuliers, dans 
les villes et les villages, mais la meilleure source est celle des Arabes de 
Ghaïah. Un beau poulain vaut, à Page d'un an ou d'un an et demi, en^ 
viron tÛO piastres ; et de 150 à 200 , h deux ans ou deux ans et demi. 



Dans le Jowmal de Paris du 11 avril 1785, nous lisons Partide sui- 
vant : 

Demain 12, Pouvesture des Courses pour le prix du Soi aura lieu 
comme à Pordinaire dans le parc de Tincennes. Il sera distribué trois 
prix de iOO louis chacun. Ces Courses se continueront les iS, 23 et 26 de 
ce mois. Le premier pour les lumens françaises de 3 ans, portant 98 livres 
poids de marc , course de i,S0O toises. 

Le second pour les Rumens françaises de 4 ans, iQ& livres, i,SOO toises, 
partie liée; une demi -heure d'intervalle. 

Le troisième pour les jumens étrangères de 5 ans ; 102 liv., 2,000 
luises, i ,000 toises pour décider le prix , au cas où deux jumens dif- 
férentes gagneraient chacune une reprise. 

1^ n et 100 louis : jumens de 5 ans ; lis Uyres, 2,080 toises (deux 



( elx y 



Mbrcibr, dam le lf« yoi. du Tableau de Parti, 1785, remarque : 

On se transporte dans la plaine des Sablons ponr voir courir des ani- 
maux efflanqnéf, qui passent comme un trait, tout oouTerts de aneur an 
bout de lix minutes , et nous mettons ensuite dans les diseussions q« 
résultent de ces Courses un air de profondeur et une importance qui ont 
quelque chose de burlesque. Cette sin^rie de nos Toisina n^a pas ré- 
tabli comme cheieux, ainsi qa*onP«ût d^abord imaginé , la perfisctioi» 
des races : c'est que Pon n'a permis ces jeui olympiques qu'aux princea 
et aax grands seigneurs ; ils eussent été Déanmoios plus utiles dans des 
rangs moins élerés. 

11 est dommage^iae nous ne soyons pas originaux dans«e rMîGnle que 
nous ayons adopté ; mais aussi nous ayons touIu placer une gloire d'éclat 
dans le mérite de nos jockeys. On ne parle plus que du eketal barbe du 
petit due , et le goftt des cheyaux qui courent a succédé à Pesprit de la 
cheyalerie entièrement éteint. 

î6aTriH783. L^^-T^ 
Aujourd'hui Courses à Yîncennes. '.'^'^ 

II sera donné un prix de deux cents louis pour elles des jnmens fran- 
çaises ou étrangères qui auront gagné dans les courses précédentes cha- 
cune le prix de leur ftge. Ces jumens porteront dans cette Course les 
poids suiyans } sayoir : 

lumens françaises. Étrangères. 



8 ans 


97 liyres. 


103 liyres. 


4 


110 


115 


a 


120 


124 


6 


123 


127 


7 


124 


129 



La Course sera de 1,S00 toises sans reprises. Il sera donné en outre 
7S louis pour les cheyaux français de 8 ans qui n'auraient pas encore 
couru ; ils porteront 101 liyres. — 2,000 toises sans reprises. 

La longueur de la course à Paris, en 1809 , flil de 1 ,880 toises. 

Le mètre a trois pieds onze lignes enylron.— La toise, six pieds d'an- 
cienne mesure. — 2,000 mètres ou 1,026 toises. 



ORDaNNÀNCE DU ROI 

BT SUA . 



TABLE DES MATIERES 

Conienues dans L* Ordonnance du Rai et dans le Régiment 

des Haras. 



ORDONNANCE DU ROI. 

TITRE I. Composition dc»I]«i«a c. ...*.. cUii 

TITR E II. Nomination et Avancement dea Officiers et KniployéSi » 

TTTIC lllfc SépartHioD, approbation des étaionL-^Prioies. ^-^ Courses.... clxii 

TITRE IV.- Gommissious des éleTeurs dans 1er départemens, et encoaragemens dlJii 

TITRE V. Conseil des Haras » -. cltïr 



» 



RÈGLEMENT DES HARAS» 

TITRE I . DEVOIRS ET PONCTIONS BfiS OFFIGIEKS ET EMPLOYÉS. 

Xmu, t. Inspectears gioéranx cIxt 

CiAV. II. Haras. — Directeurs ........*• cUtî 

Inspectears pariicnlicrs clxrit 

Agens spéciaux. —Régisseurs clxriii 

Sonreiilîans * • 

Vétérinaires ■ 

Ciit. III. Dépôts d^étaloDS et poulaius, et siniptes dépôts.— Directeors ....... cixix 

Agens spéciaux • 

Sorreillans .i....... clxx 

Vétérinaires ■ 

Ctiv. IT. Gagistes. — Piijueurs. » 

Palefreuiers . , , , « ». * 

h 



{ clx ) 



TITRE II. — AiaMAUX. 

CiAr. I. ComporiUon au établiff«m«Df « clxxii 

Cbm. II."^ Service de U monte » 

Gitv. Ilf. Nourriture et ré^e d«e aniniaiix cbavi 

Cmàw. lY. Béformee clsxiz 

Cba». t. Conduite et mourement d^aninuux «^ clxiz 

C«A». VI. Befiaire<4natncule dce •nimaux clzsKi 

Ciiv. TH. Acbat et répartition dea cbeTauz dettinée à la ramonte cbntiiî 

CsAP. Yin. , Prianee k décerner en coacourt public^ a 

Cba». IX. Etalons approuvée cluxiii 

CiAr. X. Jumcns piinâéca •.....«•... cIzxst 

TITHE III. — VlflPOBMB BT HABILI.BMBNT. ' 

€mk9. 1. Uniforme des OBeiara et Employéa. • abxxvi 

Ca&r. IL Habilleaaent dei palefreniers clxvxrii 

TITRE , IV. — XATBBIBL. 

CsAF. I. Loeement cIboviK 

Cair. II. SeUacie cbtsxix 



TITRE V. — OmHPVABILITB. 

€mk9. 1. Comptabilité en deniers , manutention des fends 

Ca*». IL €ompUbilité en matières i ewii 

«ilBA*. ni. Bttimens et domaines • . i : cxciit 

Cba». ly. Comptes i produire. • . cacÎT 

Cbap. y. Cautionuemenf cbctî 



TITRE YI. — CMIJBTS DITBES. 

CaAi. I. Rapports des Préfets atee les Cbefs d^Btablissemane. mtfn 

Cbaf. n. Absences • .«•.. ••. excvui 

Chav. III. Béplacemens - » 

CaAv. lY. Registre d^obserTations cxcix 

CiAv. Y* Bepstre de correspondance au 

Cbaf. YI. Tenue des registres et écritures , frais de bureau • 

TITRE Yll. — DISPOSITIONS OÉHÉRALBS. 



( chr ) 



ORDONNANCE DU ROI 
SUR l'organisation des haras. 



LOUIS-PHILIPPE, Roi des FaAnçAxd, à tous présens et k ?enir 

SALUT. 

Sur le rapport de notre Ministre secrétaire d^État an départe» 
ment do commerce et des traTanx publics ; ' 

Vn le décret du H juillet 1806, et les ordonnances des 16 jan- 
vier 1825^ et 19 juin 1832 ; 

Moos ayons ordonné et ordonnons ce qni snit : 

Titre l". Composition des Haras : 

Abt. 1 ". Le nombre des établissemens est désormais ainsi*, 
fixé : 

TroÎ3 haras d^étalonsy jumens et poulains ; trois dépôts d'éta- 
lons et poulains ; seize dépôts d^étaîons ; et un dépôt de remon- 
tes à Paris , ayec station. Ces établissemens seront divisés en 
arrondissemens d'inspection. 

Art. 2. Il y aura cinq Inspecteurs-généraux des haras et des 
dépôts. 
Les haras et dépôts seront inspectés au moins une fois par'an. 

A&T. 3. Le personnel, dans les haras, sera composé de : Un 
Directeur, uninspecteur particulier, un Agcnt-spécial-RégIsseur. 

Dans les haras : Deux Surveillans , un Vétérinaire , un Pi- 
queur. 

Dans les dépôts d'étalons et poulains : Un Directeur, nu 
Agent-spécial-Uègîssenr, un SurTeillant, un Vétérinaire. 

Dans les dépôts d'étalons : Un Directeur, un Agent spécial^ 
nu Vétérinaire. 

Titre IL Nomination et Avancement des Officier$ etEmpbyds. 

Art. 4. Les Inspecteurs-généraux et particuliers, et les Direc- 
teurs de haras et dépôts seront nommes par nous, sur la présen- 
tation de notre Ministre du commerce et des travaux publies. 



(. CÏ)^, ) 

Les autres officiers et employés des haras et dépôts seront 
nommés par arrêté de notre Ministre du commerce et des ira* 
Tanz publics. 

Art. 5. Les traitemens sont fixés ainsi qu*il sait : 

Inspecteuw-généraux . . ., . 8,000 fr. 

*'* '' ire classe. 2e classe. 

Directeurs de haras 6,000 — 5,000 

Directeurs de<t dépôts d*étalons et poulains 4,000 — 5,700 

Directeurs des dépôts d^étalons .5,000 -7- 8,700 

liispééteurs particuliers. . .' 2,700 -— â,&00 

Agens-spéciaux-Ilégisseurs 3,400 — 3^100 

A^iys spéciaux 1,800 ,. — 1,500 

Surreillans. ' . . 1 ......... . 1,000— 800 

Vc^riiiaires de haras. . . ....... 2,000 — 1,700. 

Vétéiinaires'de dépôts cVétalons et poulains. l^ôOQi -- 1,2Q0' 
Vétérinaires de siinplça députa. . . . *. » — 1,000 

Abt. 6. Les Directeurs de haras ou dépôts auront droit à 
deux rations de' fourrage; rinspectcuf particulier et le Vcléri- 
nûre de haras alir0nt droit k une ralion de fourrage.. 

Ils seront tenu» de se monter à leurs frais , et ne toucheront 
de rations qu'autant que leurs chevaux aeront présens^ 

Titqlb III. Bépariition^ approbation des étalons,— Primas. — 
Courses. 

Aat. 7. Les étalons des haras et dépôts seront répartis tous 
les ans, à IV'poque de la monté, en un certain nombre de sta- 
tions, suivant les b,csoins des locaUtés. 

AaT. 8. Ils seront placés, autant que possible, chez les pro- 
pi^(^*taltes ou cultivateurs les plus habiles dans^l'art d'éleVer et 
de soigner les chevaux. 

Art. 9! Tout propriétaire qui destinera un étalon à la monte, 
pourra le jsoumetlre à lapprobation. Si cet étalon est jugé capa- 
ble d'améliorer l'espace, u pourra sur la proposition d'un Ins- 
pecteur-général, être approuvé par le Ministre. 

Art. 10. Le propriétaire d un étalon approuvé qui aura rem- 
pli les conditions prescrites par les réglemens, recevra chaque 
année une prime de : 

-&00 fr« à 600 fr, pour un étalon de selle; 

â00.f-r4 à 500 fr. ppur,.u^. étalon carrossier; 

104^ {ft Ji.SOOfn pour un étalon de gros- trait. 



( ehxîii ) 

Ait. il. Les jnmeâs 'de tàdd pure aràl)e, 'barÈé/ttti'que, 
persane ou anglaise, recevront annuellement une prime de 
SOO À 400 fr. , si elles réunissent à uue- taille ie i baéire 49 cen- 
timètres (4 pieds 7 ponces), mesurées à la poltence^ left qualités 
exigées pour une bonne poulinière. * 

Ces primes ne seront accondées que li la'jiimeût*éM Mdin^e de 
son poulain de Taonée, proTeuanl a*ùn étalqn de pur sang 

11 pourra être aussi accordé dçs prîmes de 2O0.|i AOO fr. aux 
jumens indigènes, réunissant aux qualités exigées d une bitane 
poulinière une taille de i mètre 53 centimètres (4 p^edb 8'pour 
ces)» lorsque ces jumens seront snjrvies 4e leur pOwain- de* fan- 
née, provenant d*un étalon de race pare , appartenant à l'admi* 
nîstration ou approuvé. 

AxT. 12. Les primeàci-iâessiis seront accordées par notre Mi- 
nistre dn cooiraerce et des tjpàvans publics , snr la {ttoposîtion 
des lBspectettr8''généraax« 

Aat.> 18 . Notre Ministre du côinmeree et dés travaux èubllcs 
pOoBhra «ssignor des fonds pour les cotirsés, et détlemer^des pxîx 
en concours public aux junicns de selle et de carit>sse. 

^ * 

TiTRB lY. Commi»$iande9éleveur$ dans te» àépartmnéilkèf, ^t^en- 
eouragemens, 

AsT. 14* llseraformé dans chaque circonscription de barafs 
on dépôts, une commission de quatorc^ Membres. 

Cette commission examinera les progrès de Télève dés che- 
vaux dans^ les difiEéreaitçtk localités ; <Ile, prétiUktera, à ce sujet, 
des observaôons qui seront transmîmes au Ministre par Le 
Préfet. ' , 

Art. 15. Dans chaque départepaent, les Préfets soumettront 
au Ministre^ pour faire partie de celle Gon^mission, une li^te des 
candidats cjioisis parmi les propriiâtaires et enltivateiurs qui 
s'occupent de l'élève des ciievaux. 

Abt. 16. Seront de droit Présidens des Commissions dépar- 
tementales, las Préfets des ^dépaMemens dans lesquels sont situés 
les haras on dépôts* . . "^ 

Les Directeurs des haras ou dépôts assisteront aux séances , en 
qualité de Commissaires du Gouvernement. 

AxT. 17. Ces commissions he pourront délibérer que sur les 
points qui auront été spécifiés par le Ministre, et dont les Pré- 
fets leur doànetoAt connaissance. 



( cUiv ) 

Aet« 19* I^e Blinistre fixera Tépoque et la durée éd cet réa- 
nions. 

Ajlt. 19. LeMiniitre, snr le rapport de chaque Gominission, 
pourra nodfc proposer d'accorder des récompenses aax éleveurs 
qoi auront fait faire de notables progrès k Famélioralion et an 
perfeodooDeinent des raees de ckeyaoK* 

AaT. toi Seront donués comme récompenses , suivant la na- 
ture et l'éfendue des services rendus à cette branche d'industrie 
agricole : 

io Une belle poulinière; 

i* Un poulain ou une pouHche ; 

a» Une médaille d'or ou d*ai^ent. 

TiTBE V. Conêeil deà Har4u, 

AaT. 3i. U sera établi, près de notre Ministre du Commerce 
et des travaux publics et sous sa présidence , un Conseil des ha- 
ras, composé du Sccrétaire-généfal du Ministère, vice-prési- 
dent; des Inspecteurs-généranx en activité, et dW Scorélaire 
nommé par le Ministre. 

Les Inspecteurs-généraux en retraite pourront être appelés , 
par notre Minisire, h faire partie de ce Conseil. 

Aax. 22. Les réglemens et instructions sur le régime des ha- 
ras, les courses de chevaux et les primes d'encouragement se- 
ront arrêtés et publiés par notre Ministre du commerce et des 
travaux publics. 

Ait. 39. Tontes les dispositions contraires à la présente or- 
donnance sont rapportées. 

Art. sa* Notre Minûtre secrétaire d'État au déparlement du 
commerce et des travaux publics, est chargé de Texécution de la 
présente ordonnance* 

Donné au palais des Tuileries , le iO décembre i838. 

Signé LOUlS-PfllLIPPE. 

Parle Roi : Le Ministre êterétaire d'État du 
Commerce ei des Travaux publies . 

' . Signé A. Thxbrs. 

. . Pour ampliatîon : Le piaUre des 

Réquétesy secrétaire-général , 
Edmond J3ii^a]ic« 



( clxr ) 



RÈGLEMENT DES HARAS. 



Le Ministre secrétaire d*État aa département du Commerce et 
des Travanz publics, 

VuTordonnance royale da 10 décembre 1885 » concernant les 
Uaras» % 

Arrête : 

TiTEB I*'. — Détruire et Fùnctians des Ofj/iciers et 

Employés. 

CsAPiTBB I^ • Inêpeeteurê'générûux, 

1. Chaque Inspecteur- général tisitera an moins une fois par 
an les haras on dépôts de Parrondiiuement soumis à son inspec- 
tion. 

11 hii sera remis, aTant son départ , un état numérique, par 
espèces , des chevaux de chaque établissement. 

2. Linspectenr-général, en arrivant dans chaque établisse- 
ment , Yérinera, avant tout, Tétat de la caisse, et la comptabilité* 

11 constatera la tenue do rétablissement sous tous les rapports ; 
proposera au Ministre les réformes et mutations qu*il )Ugera 
utiles au bien du service, et donnera particulièrement son avn 
sur les chevaux achetés dans Tannée. 

8. Il réunira dans un ordre du jour toutes les dispositions 
nouvelles qu il jugera nécessaires au bien du service. Cet ordre 
du jour sera lu aux officiers, déposé dans le bureau, et reprc- 
lenté à Tinspeçtion survante. 

Les ordres donnés par Flnspecteur-général devront élrc immé* 
^Satement exécutés* L'inspectenr-général en rendra compte au 
Ministre. 



( djLvi ) 

4. Lorsque rinspecteur-général asustera à la dislribation des 
primes départementales, il ne fera point parlîeda jarj. 

I 

5. Il inspectera, tous les ans, les jumens de pur sang primées ; 
proposera la féfofmse Ses anifnauxiqai.nè jooiéâtf raîont plas d*être 
conservés dans cette catégorie , et Tadmission de ceux qui se- 
raient dignes d*en faire partie. 

Il se procarera, en double expédition , un état desjameiis 
saillies par les étalons approuvés , et un état de leurs produits 
pour en faire son rapport. 

6. Il visitera les haras particuliers , et fera eonoAltre an Minis- 
tre ceux de ces établissemens qiû jnéritent d'être encouragés. 

7. 11 contrôlera les projets de répartition pour la monte, et 
pourra surveiller le placement des étalons royaux chei les parti- 
culiers , s'assurer de quelle manière ils y sont tenus , et retirer an 
garde^étalou le cbev«l ()ni lui aura été Confié., &*il trouve que- oc 
cheval est mal soigné, ou que le garde-étalon en a abusé, en lai 
faisant saillir plus de jumens qu*on ne Vavait prescrit. 

Dans ce cas , il avertira le Directeur du haras ou dépôt auquel 
Vétalon apparent , et en rendra compte au Ministre* 

8. Il assistera aux cauriea établie» .d«na fioa.ftfrondîaiiement , 
et jfer a partie des juges. 

£n cas d'empêchement, il sera remplacé par le Directeur du 
.haras ou dépôt dans la (ârconaciÂptîoa auquel Ja 'CWtm >va 
lieu. 

O.-Il inlovmera exadteméni Tadiiimistratîmft aupéiiieare de 
toutes kt eifconstanees qui pourront lui faive appréèier la mar- 
che de ramélioralioA , et 1 effet des uesures employées dtos 
riittécêt de$ haras. 

Cbapitob il Hârût, 

Di&ECT&uas. 

10. Lie Div^leur aiira le commasdemeoi et la «urveilknot 
générale du haras , et de toutes les ^dieàda service qui en dé* 
pend, 

U |kas0er« . U^t» les dtnimQhes, la revue des objets tb seUeiw 
et d*h'abillement. 



( clxvii ) 

11 sera spécialement chargé du serrice de la monte , de Ten- 
treden et de la connerration des bâtimens, domaines et objets 
mobiliers aptpartenant à rétablissement; il provoquera près du 
préfet , en temps conTenable , le renouTellement des baux et ce- 
lui des marchés pour les fournitures, et assistera k la passation 
de ces actes. 

U indiquera , chaque année , à lln.«pectenr"parliculier, la par- 
tie de la circonscription qui devra être parcourue par cet officier 
pour In visite des étalons approuvés , ded )umens primées et des 
stations; de manière qu il y ait rotation pour ce service entre le 
Directeur et Tlnspccteur , et qu ils ne s*aosentent jamais tous les 
deux en même temps. 

Il transmettra au Ministre, et communiquera i riMpeclear- 
géniJral de Tarrondissement ses observations sur La tenue , le ser- 
^ et le degré d*utilité de chaoïm des animaux approutés on 
piiuiés. 

n enverra tons les ans , avant le 15 décembre » i rinapecteur- 
général, le projet de répartition de§ étalooi poar la mente pro- 
chaine. 

^ U assistera aux conrses établies dans sa ckeonsoi^ptîon , et 
ea cas d'absence derinspecteur-général, il le remplacera' comme 
Qanhre<ittjnry« 

U* U visitera la caisse de rétablissement tons les mois, et 
plos sonvent,s*il le juge convenable ; à chaque visite, il sera tenm 
de déposer dans la caisse un bordereau de situation signé de 
^\ ees bordereaux seront remis à nnspectenr-général \on de 
M tournée , pour être envoyés an Ministre. 

U Directeur devra mettre tovs les fDols son visa an journal 
général , et envoyer au Ministre ses états de recettes et dépenses 
^ par le Préfet. 

INSPECTEURS PAETIGULIBBS. 

11 L*lnspeoieor particulier est chargé de la surveillance des 
^^^i-Il y fera exécuter ponctuellement les ordres donnéf par 
!• Krectcnr. 

Qfera la visite des étalaus approuvés , ^es jnmens primées et 
^ stations , dans la partie de la circonscription et à Vépocpe 
^auront été désignées par le Directeur. 

To«s les ans, U dressera conj («internent, avec le Directeur, un 
^dci poulains et ponliches , obtenus par les propriétaires des 



( clxviii ) 

jameas ftalUies TAnuée précédente. 11 dressera aussi Tétat des 
saillies faites dans Tannée. 

Dans ses toarnéet) , ii s^attachera à reconnaître les pins belles 
jumens et les meilleurs produits de sa circonscription , et ea 
dressera un état particulier. 

En cas d*absence du Directeur , ii le remplacera dans le com- 
mandement du haras ; mais il ne pourra introduire aucune mo- 
dification à Tordre de service. 

AGEll8-8p£aAUX-&éGIS8EUaS. 

13. L'Agent-spécial-Régisseur tiendra, joui* par jour, Tétat 
des recettes et dépenses ; il prendra note de Tentrée des fourra- 
ges et de la consommation , surmllera les réparations exécotéet 
en Tertu des ordres du Ministre , tiendra registre des recouvre- 
mens à opérer , fera rentrer aux échéances les sommes does par 
les fermiers , et dressera les états mensuels qui devront être ap- 
prouvés et envoyés par le Directeur au Ministre^ par l'intermé- 
diaire du Préfet. 

11 aura la réception , la conservation et la délivrance de tooi 
les objets de consommation du haras ; mais ne pourra rien déli- 
Trer que sur un bon du Directeur , ni exécuter de travaux que 
d*après ses ordres. 

8UEVEIU.AIIS. 

14. Le surveiUant assistera tous les jours au pansage des che- 
vaux et à la distribution des alimens. • 

. 11 sera , en outre « à la disposition du Directeur , qui l'9Vix- 
ploiera comme il le jugera convenable pour le bien du service. 

TéTiaovAiaEs. 

15. L*artiste vétérinaire aura le soin de tout ce qui concerne 
la santé des animaux. Il devra savoir ferrer, pour soigner lui- 
même les pieds difficiles. 11 surveillera les travaux de la forée, 
et sera responsable de Temploi du fer et du charbon qai lai 
seront remis par TAg^nt- spécial -Régisseur, sur un bon ou Di- 
reeteur. 

L*artistc vétérinaire aura le commandement dans les iw' 
merles. 11 fera, tous les matins, la visite des animaux, et tiendra 
un registre de Tétat sanitaire, où seront inscrites les maiadiei 



, ( cixix ) 

qnll aura traitées. Ce registre sera comumniqaé tons les jours 
in Directear. 

Dans les élablîssemens où Ton peat se procurer ayee facilité 
des médicamens , il D*y aura pas de pharmacie. On prendra 
les médicamens au fur et à mesure des besoins du service, 
chez un pharmacien, sur un bon du Tétérinaire^ visé par le Di- 
recteur. 

Dans les établisssemens éloignés des ressources de cette na- 
ture, il y aura une petite pharmacie dont Tartiste Tétérinaire 
aura la garde. Tons les mois il rendra compte de l'emploi des 
médicamens au Directeur. 

Sur l'ordre du Directeur , le Télérinaire devra se rendre par- 
tout où sa présence et ses soii^s seraient jugés utiles À la santé 
des animaux de rétablissement. 

Il fera tpus les ans, deux mois avant la monte, un cours d'ex- 
térieur et d'hygiène pour les palefreniers. 

11 ne pourra découcher sans une autorisation spéciale du Di- 
recteur. 

. . . < f 

CHAPITRE m. DèpôU d*étal(m$ tt poulaim ^ et 9imple» dépâfs 

d^étabni, 

nniEGtEuas. 

i6. Ces officiers rempliront, dans les dépôts dont la surveil- 
lance leur est confiée, toutes les fonctions attribuées par l'article 
10 aux Directeurs des haras. 
Ils auront Tiuspection des stations de leur arrondissement. 
Les Directeurs de dépôU pourront déléguer aux Agens-spé- 
ciaux, avec autorisation du Ministre, l'inspection d une partie 
des stations. Dans œ cas, ils devront indemniser TAgent-spécial 
de ses frais de tournée, à raison de 10 fr. par jour. 



▲GEnS • SPÉCIAUX. 



17. L'Agent-spécial d'un dépôt d'étalons et poulains, et l'A- 
gent-spécial d'un simple dépôt rempliront, pour l'établissement 
•uquei ils seront attachés, les fonctions attribuées, par les art. 
12 et 13 , aux Inspecteurs - particuliers et aux Agens- spéciaux - 
Réfpsseurs. 



( clxx ) 



ftUATEILLANS. 



18. Le sarretllant attaché à un dépôt d etaioii» et poulains, 
remplira les fonctions qui sont attribuées ii ce «grade far Tarf. I4! 

TiTéaUf AIRES. 

19. , Les vétérinaires de dépôt exerceront toutes lès foùétion» 
attribuées par Tart. 15 aux vétérinaires de taras. 

CHAPITRE IV. — D« gagistes. ''' 

^ ÎO. Nul ne pourra être admis comme gajjîste dàiis les haras» 
s'il n'est porteur de bons certificats. 

A mérite égal, lescandîdats qui isaurchirt lire et écri^ seront 
admis de préférence. 

PIQUEURS. 

21. Il y aura dans chaque haras et dépôt d'étalons et pou- 
lains, un pi^neur qui ëera chaxgé de droaiirer Us çihetAuic et dln- 
struire les palefreuiers à monter à cheval. 

Le traitement annuel des piqueurs est fixé à 1,200 fr. pour la 
première classe, et à 1,000 fr. pour la seconde. 

12. L«s t'^lefirenîers seront divisés en -detix^cla^ses. 
Le nombre des palefreniers de première classe ne poonra ex- 
céder ia moitié de la totalité des palefrenier^. 

.f3« Les -gagea d«s palefreniers de première classe sont fixés 
à 1 fr. 50 c. par jour, sauf la mésne retenue de 10 c« pour 
rhabillement. 

24. Les gages des palefreniers de deuxième classe sont fixés 
à 1 fr. 40 c. par jour, sauf la retenue de 10 c. pour Thabille- 
ment. ,^iiï^ . ; 

25. Dans les hara^ et dévots de poulains, il y aura deux ^àp> 
léfreniers-chefs, dont l'un sera spécialement chargé de ta Jûtrieû- 
terie et de l'élève des poulains. 

26 . Il n'y aura qu'un seul palefrenier-chef dan» les simples 
dépdls. -''*»' f 



(. clxxi ) 

Les gages des p«k£i«iijer8 -eWs sont fixés k i: fr. 75 c war 
jour, sauf la retenue de 10 c. pour rhabiUemcnl. 

27. Le palefreniec-cLef pourra êtie pris, ou parmi les eafrifl' 
lesen activilé, et dans les dea« class/eaindisductement^ ou eu.,de 
hors des haras. 

Il coipptera parmi les palefremers de pn^o^ère classe. Se» 
gages pourront, s^r la demande du Directeur, et sur la propo- 
sillon de rinspecleur-général, être portés à 2 f r. 

28. Le choix et le renvoi des palefreniers appartiennent aux 
chefs des élablibsemens. Ils devront rendre compte au iMinistre 
de toutes les mutations. 

29. Le palefrenier-chef sera chargé de surveiller la tenue de 
la sellerie, et de distribuer les fourrages qui lui seront remis par 
rAgent-spécial , pour la nourriture journalière des animaux. Il 
aura soin que ces fourrages soient employés conformément aux 
hxalioas portées pour chaque cheval, aux feuilles de consom- 
mation. 

Il inspectera sévèrement tonales jours la tenue des palefre- 
niei^, et veillera à ce quils s'acquittent fidèlement de leur 
service, suivant les ordres donnés et les réglemens arrêtés par le 
Directeur. ^ 

30. Le palefrenier-chef ne pansera pas de chevaux. 
Le palefrenier- maréchal devra panser deux .chevaux. 

Tous les autres palefreniers, de quelque classe qu'ils soient, 
devront panser trojis.chevaux ou soigner huit jumena ou élèves. 

ai. Les Directeurs de haras et déjfiôts utiliseront, pour le 
pjus grand avanla3e.de ces élablissemens, le temps que le ser- 
vice des chevaux, convenablemjent .assuré, pourraitr laisser sans 
CHiploi. 

82. Il sera tenu, dans chaque établissement, un registre-con* 
trôle des palefreniers, où ces gagistes seront inscrits au jouç de 
leur admJssion. 

On y portera leurs noms et prénoms, Tannée et le lieu de leur 
naiasancc, la date de leur entrée k rétablissement, l'état ou pro- 
fession qu'ils exerçaient auparavant, leurs serrices antérieurs s'ils 
fn comptent, soit dans les haras, soit dans l'armée, enfin les 
^nscîgncmens qu'on aura recueillis sur leur conduite privée. 



( clxxii ) 

On iadlqnerii si le palefrenier Mii Kre et écrire, sHl eét mÉtrîé, 
teuf, on célibataire, B*il a des en fans. 

On y consîguera ensuite toutes les notes relatives à la conduite 
ultérieure du gagiste, à fou aptitude et à son zèle pool* ses de- 
Toirs , et enfin aux gratifications et à TiiTanceinent qull aurait 
•btenus.** 

Tous les ans, le Directeur de haras ou dépôt remettra & rln- 
specteur général, an moment de sa revue, un extrait de ce con- 
trôle. Les Directeurs devront faire constater par rautorîté lo- 
cale le» accideos graves arrivés aux palefreniers » lorsque ces 
accideos auront interrompu leur service. 



TITRE n.— Animaux. 

CHAPITRE I^'* Composition des établissempns en onimaMsté 

88. La composition des haras et dépôts, quant au nombre et 
à l'espèce d*étalons que chacun de ces élablissemcns entretien- 
dra sera fixé tous les ans par le Ministre. 

3i, Dans les haras et dans les dépôts d'étalons et poulains, il 
sera entretenu , aux frais de rétablissement , un cheval de ser* 
vice pour les courses et voyages des officiers et employés aux- 
quels l'ordonnance n^alloue pas de rations de fourrage. 

Les Directeurs veilleront h ce que le cheval de service soit 
utilisé dans Tintérêt de rétablissement , pendant le temps où il 
ne serait pas employé à la destination qui vient d*étré spécifiée. 

35. Nul employé ne pourra, sons peine de révocation, uonr- 
rir ni laisser nourrir dans un établissement d'autres animaux 
que ceux qui doivent en faire partie: 

CHAPITRE IL -^Serviee de la monte. 

S6. Les Chefs d*établissemens , après s^en être entendus avec 
rinspeeteur- général de Va division, adresseront chaque année, 
avant le 15 novembre , aux Préfets de leur circonscription , des 
projets pour rorganisation et la composition des stations de 
monte dans chaque département. 

Ces propositions devront être immédiatement examinées et 
renvoyées aux Directeurs par les Préfets qui y joindront leurs 



( dxxiii ) 

ans. EUet seront ensuite réunks en un senl tableau ou état <|i2i 
MI a soumis à Tapprobation du Ministre, avant le 15 janTier. Cet 
état de-vra présenter, outre les propositions des Directeurs, leii 
obserralions des Préfets et de rinspecleur-général, et les ré- 
ponses que les Direcleuni pourraient j (aire. 

Tonte proposition qui tendrait k apporter un changement 
quelconque dans la composition des stations telle qu*elle était 
établie pour la monte précédente , devra être spécialement 
motiTée. 

Les stations seront de préférence de trois ou quatre étalons. 

Aucun changement ne pourra être fait par les Chefs d*éta^ 
blissement aux dispositions contenues dans Tétat arrêté par le 
Ministre , à moins de circonstances urgentes dont il sera immé^ 
diatement rendu compte. 

57. Les Chefs d^élablissemens exigeront que les foarnîsseuvi 
pourvoient , en temps utile , à la nourriture des étalons dans les 
stations, afin que ce service soit convenablement assuré pour 
toute la durée de la monte, avant le départ des animaux. 

Les Directeurs n autoriseront aucun paiement quelconque au 
profit des fournisseurs, qu'après avoir acquis la preuve que cette 
condition est complètement remplie. 

En cas d^orgcnce , les Directeurs devront pourvoir à la nour- 
riture des étalons. 

S8* Les chevaux envoyés en monte seront placés chez des 
propriétaires on cultivateurs présentant les garanties et condi" 
tions nécessaires pour être garde-étalons, et qui auront été signa- 
lés comme tels par les Préfets et par les autoptés locales. - 

Toutefois , dans les étabtissemens où il existera des palefre- 
niers en état de tenir et de diriger une station, et présentant à 
eet égard les garanties nécessaires , les étalons , ijinsi que 1« 
«oin et la direction de la station où ils devront être employés , 
pourront être confiés aux gagistes remplissant ces conditions. 
Dans ce cas , les étalons seront placés dans des écuries conve- 
nables, lesquelles seront prises à loyer , si le Chef de rétablisse- 
ment n*a pu s'en procurer à titre gratuit. 

19. Des instructions seront remises aux palefreniers attachés 
aux stations, pour leur rappeler leurs devoirs et les peines qu'ils 
encourraient eu s'en écartant. 



{ dxxiv ) 

Il «cra de méflie adrené éeê iastmetions aux garde- étalons , 
pour les diriger dans les fonctions qu'ils ont h remplir. 
' Des airis deTront, en outre, être publiés à temps, dans chaqne 
contrée « peur faire connaître aux propriétaires de jumens les 
ressources en étalons qui leur sont ofiertes , et les condiUona 
d*après lesquelles ils peuTent en profiter. 

Enfin , chaque station ^era placée sous la sorreillance immé*- 
diate du Maire de la commune, k qui les instructions qui auront 
été données, soit au garde- étalon , soit au palefrenier, seront 
transmises pour qu'il en surveille Texécution. 

40, l4iB garde-étalons seront tenus de fournit pour la station 
un local sain, commode et .convenablemenl disposé.. 

Il fourniront au palefrenier un lit auprès de ses étalons, et lui 
donneront une place au feu et è la lumière , seules conditions 
attiquelles ils »ont tenus relativement h ce gagiste. 

Us devront donner aux chevaux qui leur ont été confiés, tons 
les soins que leur santé peut exiger; en cas d'accident ou dâ 
maladie, ils seront tenus d'en informep sur-le-champ le Direc-» 
tenr du haras ou du d*îpôt, de procurer h l'étalon les secours qui 
pourraient être h leur portée , et de faire constater en même 
temps l'état de la maladie ou la nature de l'accident par le 
Maire de la commune. 

âl« Il pourra être alloué aux garde^élalons qui auront rcm< 
pli fidèlement ces condition? , une indemnité de 80 centimes 
par jour et par chaque cheval. 

Les Directeurs auront la faculté de réduire cette indemnité , 
et même de la suppri^ner , selon que les garde-étalons auront 
satisfait aux conditions prescrites, et ce, sans préjudice des 
poursuites eu réparation de dommages et intérêts , selon les cir«> 
constances» 

AS. Les g^rde-étalons pourront être chargés de la nourriture 
des chevaux en station, d'après les conventions particulières qui 
seraient faites avec eux par les Chefs d'établissemcns , ou par 
les fournisseurs. 

A3. Les fumiers produits par les étalons en station resteront à 
la disposition du pro'priétaire qui aura fourni l'écurie, soit gra* 
tuitemeot, soit à titre onéreux. 



( dxxv ) 

ai. U sera payé j^ôta'r'ëhaqitejiimebt-prétfeilitëe aniélaloii^ 
da Goutemement un dftyil qui Mra réglé , tons les aFiM.'par le 
Ministre» en même tempB que Fétat de répartition des étalons 
ponr la monté. A 11 mojen da paSement de ce droit, tel qa*iL 
avra été déterininé , \e pro|>tiétaire pourra exiger q^eie sant 
soit répété quatre 'fois, et autant que possible de 9 en 9 jonrs, si 
ia j'oment n*a pas retenu la première ou les trois premières fois. 

Le prix du saut étant payé, on ne pourra exiger aucune autre 
rétribution , sî ce n'est le pourboire des palefreniers , qui sera 
fixé pour chaque établissement. 

Quand même le saut serait répété jusqu'à quatre fois, ce pour- 
boire ne devra être payé qu'une seule fois pour chaque jument. 

45. Les garde-étalons ou palcfrenîcrs-chefs de stations sont 
responsables du paiement du prix de la saillie , lequel est exi- 
^ble, pour chaque jament, au premier saut. 

Les garde-étalons auront la faculté de faire saillir gratuitement 
les jumcns qui leur appartiendront, jusqu'à concurrence de cinq. 

AU, Les Chefs de station devront examiner avec soin les ju- 
mens présentées pour le saut, et refuser toutes celles qui seraient 
affectées do vices liéréditaires ou de maladies contagieuses. 

Us feront toujours saillir de préférence les jumens les plus 
belles et les mieux appropriées à Tétalon. Les )umcns primées 
par le Gouvernement devront passer avant toute autre. 

Os ne pourront , pour chaque étalon , dépasser le nombre de 
jamens qui aura été déterminé par le Directeur du haras ou 
ééfôt. 

47. Les garde-étalons ou Chefs ie station délivreront , pour 
chaque jument saillie ,. une carte çignce d^eux , constatant cette 
saillie. On y indiquera exactement le ûom de l'étalon , Vâge, le 
ngnalement de la jumeot, et le pays où elle est née, ainsi que le 
nom et la demeure du propriétaire auquel elle appartient , et la 
somme qui aura été payée pour le saut. Cette somme sera spé- 
dfiée en toutes lettres. 

Ponr la monte faite à rétablissement^ les cartes de saillie seront 
âgnées et délivrées par TAgent-spécial, Le directeur du haras om 
iép6i y apposera son visa et en certifiera le contenu « 

Ces cartea seront détachées d*un registre à talon , et numéro^ 

h. 



( qlAxyi ) 

(é^ 4 A|Mfèa Kordpe d^ kpr délÎTrfiilçe ; ekaqae ial^, ^pré^en* 
ter» knéme numéro et \ep foêoM» hidicalions que 1^ carte. 

Après la montet <^e regulre sera renyojé au Directeur du hara» 
0U dé|^t ; et I9& rcnteignem^Uis çootenua dans ce registre seroot 
porté» soflUDairemeot^ pour chaque élalou ^ «ur le « RegbUrc* 
géoéral de la monte ,!* et sur ie « Kegktre-ma^Uicule. • Les re« 
gktres k talon de cbaqoe année seront conaerTé* avec aoin. 

P^t Tout parlkulier qui aura fait sertir une fument par un 
étalon tojal , devra faire connaître au chef de la station ou la 
jnment aura été saillie » le sexe de la produclion qull aura 
ol>tcjau,e/ Il consignera* en ootiie , sur la carte de saillie qui lui 
aura été aélivrée, une déclaration constatant cette naissance , 
avec indication do la robe du poulain ou do la pouliche. 

Cette déclaration , signée de lui , devra être attestée par le 
Maire de la commune, qui là transmettra, par l'intcrmédi^e 
du Préfet ou du sous-Préfct , au Directeur du haras ou dépôt, 
lequel, après Tériiicalion dq la carte de saîli'e, adressera eu 
échange et par la même voie , au propriétaire de la jument , un 
cor liGeat. constatant les faits y énoncés. 

49. Les garde-étalons et palefreniers de chaque station re- 
cueilleront, pour les remettf'e au Directeur du haras ou dépôt 
tbus les renseignemens qu*il pourront se procurer sur les pro- 
dtxctîons issues des saillies faites dans la station. Le Directeur 
consignera ces renseignemens au registre -général de la monte 
et au regiptre-matrîcule. 

50. Les dispositions du présent règlement, en ce qui regarde 
les obligaUons et formalités à remplir par les propriétaires des 
jumeos saillies, et leur rapport avec lé garde-étalons et le pale- 
frenier « seront Tobjet d'une consigne qui sçra rédigée par le 
bik«cteut, et affichée, dès fouTerture dé la monte, à là poi^e d& 
l'écurie de chaque étàbUssement et de éhaque statlqn. 



CHAPITRÉ IIL— iVoarrtVar* et Régime des Animaux. 

^ 51, La ration mbjçnnç des élisilons est Ùtéè , pour chaque 
établissement, ainsi qu*il.suilt : 



U ' . • , . . . J ^ 



t ! 



H' 


ï .....„„„„..,..„.„.,>,..,„.... 


hh 

\i(i 




y •=».=55ooo.g=.2:r2»=ss 


i(l 


1 .».......„„„.....„..„„ 


îp 


1 ;....-..„,........,.. 


!f(i 




I 
1 






i!i|i.îliïypàïl 

kiiâiMêtimïHsis 


s 


Il 



( clxxviii ) 

Quant à la consommation des jumens et élèTet, cet objet est 
confié à la prudence des Chefs d établissement qui le régleront 
fUÎTaut Tâge , lespèce et l'état de chaque individu , d après le» 
ressources que peuvent offrir , dans les diverses saisons de Tan- 
née , les pâturages ou dépaissances affectés à la nourriture de 

ces animaux. 

,» 

52. Les fixations déterminées en larticle précédent seront 
modifiées pour chaque étalon individuellement , d'après Tétat 
de sa santé , son âge et sa constitution , de manière cependant 

Sue rcnscmblede la consommation d*un établissement ne puisse^ 
ans aucun caa, excéder les proportions ci-dessus fixées. ^ 
Le quinzième et le dernier jour de chaque mois , les Direc- 
teurs dresseront une feuille de la consommation des denrées 
destinées à la nouiTiiure des étalons de l'état>li8sement. Cette 
consommation j sera réglée pour chaque cheval individuelle- 
ment. 

Il en sera de même pour ce qui regarde les autres animaux 
appartenant à rétablissement. Les réductions qui seraient opé- 
rées sur la ration des chevaux malades, devront, dans tous les- 
cas, rester en économie. 

La feuille, étant arrêtée par le Directeur et signée de lui, il cii 
sera fait, par l'Âgent-spécial, autant de copies qu'il y aura d'écu- 
ries habitées dans l'établissement Chacune de ces copies , cer- 
tifi('!e conforme , sera , à la diligence de cet officier et sous sa 
responsabilité, immédiatement affichée. U sera disposé dans le 
lieu le plus apparent de chaque écurie un cadre en bois pour 
recevoir ces affiches. 

La ration que chaque étalon devra recevoir dans les stations- 
de monte , et dau» la route pour y aller et en revenir , sera 
réglée avant le départ. Celte opération devra être faite de ma- 
nière que Tensemole de la consommation des étalons de réta- 
blissement n'excède pas les proportions fixées en l'article 5i , à 
moiâs d'autorisation préalable. Les fixations que le Directeur 
aura arrêtées à cet égard seront meotiouuées dans les instruc- 
tions données aux palefreniers et dans celles qui seront adressées- 
aux garda-éta^ous. 

55. Chaque étalon sera mis à la ration de monte quinze 
jours avant son départ pour la station. Cette ration sera dimi- 
nuée progressivement pendant les quinie j.our8 qui suivront son. 
retour au haras ou dépôt. 



( clxxîx ) 

11 eB sera de même ponr les étalons qui fonl la monte dans 
les établissemens. 

54. A ravemr, les adjudications pour fournitures de four- 
rages comprendront la nourriture des cheTaox dans toute la 
circonscriptioa du service de monte , que les étalons soient 
dans rétablissement, en route ponr les stations, ou dans les 
stationa. 

55. Les Directeurs de haras et dépôts feront des réglemens 
pour le pansage. Ces réglemens, contrôlés par rinspecteur-géné- 
rai de la division , seront soumis à Tapprobation du Ministre. 

56. 11 est ordonné aux Directeurs de faire exercer régulière- 
ment les étalons suivant le genre de travail conTcnable h leur 
tempérament et à leur espèce. 

57. Un étalon ne devra jamais déeoucber de rétabKssement 
ou àe sa station. 



CHAPiTAË IV. ^Réfonnt$. 

58. Aucun animal appartenant aux haras ne pourra être ré- 
formé, ni envoyé dun établissement dans un antre, cyn'en verUa 
dune autorisation spéciale da Ministre. 

59. Les directeurs de haras ou dépôts remettront par écrit à 
rinspeckeur-général , lors de sa revue , leurs propositions moti- 
vées relatiTement aux réforme» et autres mutations qu'ils juge- 
raient nécessaires. 

^ 60 . Llnspecteur-général , après avoir examiné ces proposi- 
tions, les transmettra immédiatement au Ministre, qui statuera. 
Outre les propositions concertées ayec les Directeurs, Tlnspec- 
teor -général pourra proposer les réformes et mutations qui loi 
paraîtront utiles. U aura soin de distinguer et de spécifier dans* 
ses rapports les mutations ou réformes qui lui sembleraient 
devoir être autorisées immédiatement, et celles qull jugerait 
pouvoir être encore ajournées. 

61. Les officiers et employés des haras ne pourront, sous» 
»ucun prétexte , acheter les chevaux réformés. 



( elxxx J 

CHAPITRE V. — Ctmdttite ei tnouvement d^aninmux, 

62. L'emplojé oa gagiste chargé de laVondoile d^aoimaux 
appartenant aux haras sera mutii a un livret - portaiit son nom 
et son grade, lit snr lequelseront inscrits les noms et signalemens' 
des 'animaaz dont la dondnîte lui est confiée, et ieor destina- 
tion. On y spécifiera aussi la ronte que le eouToi devra tenir , 
les lieux d'étape , les séjours, Tespèce et la quantité des denrées 
que chaque animal doit recevoir k chaque repas i enfin on y 
relatera les iustruclions qui auront été données au Conducteur 
ou Chef du coutoî. 

65. Le Gonductear ou Chef du convoi aequittera laî-méme 
les frais de noorritiire et autres qui concerneront les étalons, et 
la paie allouée aux palefreniers sous ses ordres. 

64. Il Ae fera donner, dans chaque gîte» un reçu des sommes 
qu*il aura payées pour la nourriture des chevaux, avec désigna- 
lion de la quantité et du prix de chaque denrée consommée. Ce 
reçu devra être conforme au modèle fourni par l'administration. 

Les autres dépenses pour ferrures , médicamens , objets de 
sellerie, etc^ , etc. , seront constatées dans les mêmes formes. 

65. Tool accident grave qui arriverait aux chevaux pendant 
la route , ou toute cause de retard dans \evr marche , devra être 
constatée par Tautorité du lieu.^ 

66. Arrivé à sa destination, le Conducteur présentera soir 
livret au Chef de rétablissement qui, après Tavoir examiné, Tar- 
refera et y consignera ses observations sur rideAiilô des chevaux 
signalés et sur Tétat de ces animaux. 

67. De retour à soa établissement, le Conducteur justifiera 
iiomédiatemeat de Temploi des foads qui kd auront été remis 
pour sa miièioik 

68. Tout Conducteur convaincu d'avoir éompromîs par sa 
faute la santé et la sûreté des animaux qui lui étaient confiés , ou 
d*avoir, dans les comptes, simulé ou exagéré des dépenses, sera 
immédiatement renvoyé , sans préjudice du recours devant le» 
tribunaux. 

69. Aussitôt qU*uh chetal oudés chef aux arriveront dans ui^ 
établissement, le Pirccteur adressera au Miuislre le signale*^ 



meikidc eeè aâimftax, ateo les rooMigneBiéa* <|iâ loi auront ér^ 
fonriik. 

Gei enftréea* ûw qo» les ufliataiicM de ebBvàax idans lès karas, 
seront portées exactesiaat aur ka odiiftcé]ca,D^«âiiatî£B.qu6 le 
Directeur doit adresser chaque mois à ladministration. 

Les itorties de chevaut seront égalétnent accuàéeb dans le con- 
trôle du mois avec indication de la cause de la sortib et de la 
destination des animatrx, 

70. £a cas de Tente ou de moit , le pirocèt-T^rbal de vente ou 
•elni de 1 autopsie sera immédiatement adressé au Ministre. 

CHAPITRE YI« — Registre-matrieule des animaïuB, 

71. Tous les établissemens auront un registre- matricule où- 
chaque cheval sera inscrit sous un numéro, d'après Tépoque de 
son entrée. Le même numéro Itti sera cotiservé pendant tout le 
temps de son existence à rélabtfBseiïient, à mt)ins qu*il ne change 
de classe. 

Les chevaux seront classés an registre* matricule ainsi qu'il 
suit : 
i. Étalons; 

2. Jeunes ehevaux de 4 ana et au-dessu» n'ayant pas encore 
sûtli; 

3. Poulains de 9, 9 et ians; 

4. Poulains de J*année ; 

5. Jumens; 

6. Jeunes jumens de 4 ans et au-dessus^ rpii n*ont pas encore» 
été saillie». 

7. Pouliches de 8 , 2 et i ans ;; 
.6, Poitlîckes de Isannéew 

11 sera laissé^ à la suite du nom de chaque cheval, une co- 
bnne en blanc , pour y porter lés diSéretis renseigttémens qui 
le concernent, la rac^ dont iï vort, enfin tout ee qui pourrail 
présenter quelque intérêt. 

72» L'administration: supécieura tiendra un registre- matri- 
eule général , où les anijoan^; r^^f ifont n^ numéro q^ sera 
transmis dans les établissemens, et' qui devra toujours accompa- 
gner le non! do Tanimâl &nshs états, lettres et rapports adres- 
sés an Ministre. 

13. Loraqfoe dt» anioMvx paafarottf drtin éiibliMemeiiiéaiia 



( clxxxiî ) 

un latre , le relevé' dts «rtfolce da registre-matricule , cooce:** 
nant ces animaux, sera transmis au Chef de rétablissement 
auquel ils sont destinée. Ces articles seront transcrilB sur le 
registre-matricule du nouTel établissement. 

74. Les Directeurs de baras et dépôts remettront» cbaque 
année, k rinspecteur-général, lors de sa revue, deux exemplaires 
du contrôle général signalétique de tous les animaux de réta- 
blissement, avec les mutations survenues depuis la dernière ins- 
pection et leur cause, l'indication exacte des cbangemens qu'au- 
raient pu éprouver les signalemens déjà donnés, et la copie des 
renselgnemens inscrits au registre-matricule. 

Un exemplaire de ce contrôle sera transmis au Ministre par 
rinspecteur-général. 

CHAPITRE VII.— ^cAo/ sf répartition des ^kevaim dêêtinés à la 

remonte de$ étabU$$emen$, 

75. Aucun achat ne pourra être fait, soit en France soit h 
l'étranger, qu'en vertu dune autorisation spéciale du Ministre. 

76. Les remontes faites en France ou à Tétranger, seront 
amenées au dépôLde Paris, et contrôlées par les Inspecteurs-gé- 
néraux, qui feront un rapport raisonné sur chacun des animaux 
achetés, et en proposeront la répartition. 

77. Les Inspecteurs-généraux étant appelés spécialement à 
contrôler les achats, ne pourrout être chargés d'aucune mission 
de remonte. 

CHAPITRE YUI. — Primes à décerner en eoneoars publies. 

78. Dans les d^artemens où ladministration des haras contri- 
buera aux fonds affecté» à la distribution de primes en concours 
publics, les Préfets régleront, de concert avec les chefs d'établis- 
semens, le mode« les lieux et les époques de distribution. Les 
dispositions qu'ils auront arrêtées, à cet égard, ne seront toute- 
fois exécutables qu'après Tapprobation du Ministre. 

"Jd . Ces primes ne pourront être obtenues que par des jumens 
de selle ou de carrosse , ayant au moins 1 mètre 48 centimètres 
dans le midi, et i mètre 50 centimètres dans le nord , et suivies 
de leur production de ranaée, proTeaant d'étalostrojai» o» 



( ciizxxiïi ) 

•pproQféf. Elle» seront décernées par le Préfet, d*aprèft Vttiu 
don jory nommé par loi. Le Directeur du heras oa dépôt, dans 
la oiroonfcriptioii daqnel le département est situé , aaôstera à 
cette distribution comme Commissaire du Roi. ^ 

80. Il sera dressé , par les soins dn Préfet, un procès- verbal 
détaillé des opérations qui auront été faites. Ce procès-Tcrbal 
deira particulièrement indiquer le nombre des animaux de cha- 
que classe ou espèce qui auront été présentés an concours^ Tori- 
gine et le signalement des jumens qui auront obtenu des primes, 
avec le nom et la demeure de leurs propriétaires. Il sera signé 
par les membres du jury, le Commissaire du Roi et par le Pré- 
fet, qui en transmettra ensuite immédiatement une expédition 
an Ministre. 

81. Tout propriétaire de jument ayant obtenu une prime 
dans ces concours, pourra réclamer un extrait du procès- Terbal. 
Cet extrait , certifié par le Préfet , sera délivré sans autres frais 
qoe ceux de papier timbré. 

82. La connaissance de toutes les difficultés qui pourraient 
mUre au sujet de ces distributions , est réservée exclnsirement 
wx Préfets , pour le provisoire , et au Ministre pour la décision 

définitive. 

CHAPITRE IX. — Éfa/ona approuvés. 

83. Aucun cheval entier ne sera admis au nombre des étalons 
approuvés^, s'il n^est exempt de tares et de maladies transmis- 
sibles ; s'il ne réunit les qualités propres k améliorer la race du 
pays où il doit faire la moule , et s'il n'est spécialement eh non 
acddentellement consacré à la reproduction. 

Aaeun cheval ne pourra être approuvé pour faire la monte 
^aui le Midi , s*il n*a au moins cinq ans ; et pour faire la monte 
dans le Nord, s'il n*a au moins quatre ans. 

84. Aucun étalon ne pourra être approuvé au-dessous de la 
taille de 

i mètre 49 cent, pour les chevaux de selle. 
1 € 54 « > de carrosse. 

1 « &0 « » de trait. 



• 



S5. L'approbation sera accordée pour cinq années consécu- 
tives; elle sera toutefois révocable dans le cours des cinq an- 



( clzxxiv ) 

nées , si qnelqne tare on maladie héréditaire Tenait k se mani- 
fester dans Tétalon appronvé. 

L approbation pourra être prolongée aa*delli des cinq année s, 
d'après le rapport de Tlnspectenr- général. 

86. Le titre constatant Tapprobation sera délivré par le Mi- 
nistre qui , snr la proposition de Tlnspectear -général , fixera en 
même temps la quotité de la prime à allouer au propriétaire de 

r étalon 

Celte quotité pourra être augmentée ou diminuée les années 
suivantes, selon le degré d'utilité de Tétalon. 

87. Les étalons approuvés ne doivent être employés à la 
monte que dans Tarrondissement déterminé par le titre même 
qui constate Tapprobation. 

88. Indépendamment de llnspection qui en sera faite, pen- 
dant la monte , par les chefs de rétablisseoient , les étalons 
approuvés pourront être visités par un Inspecteur -général ou 
un officier délégué , qui se fera remettre , pour chaque étalon 
approuvé, deux états en double, certifiés par le propriétaire de 
rétalon , et visés par le Maire de la commune où la monte aura 
eu lieu , et par le Préfet ou Sou^-Préfet. Sur Tun de ces états 
seront enregistrées les jumens saillies dans Tannée par l'étalon ; 
sur l'autre les productions de la monte de l'année précédente. 

Si l'approbation doit être maintenue , il en sera fait mention 
sur le titre ; si elle ne devait pas être continuée , le titre serait 
retiré et renvoyé au Ministre. 

89. La totalité de la prime d'approbation ne sera due qu'an* 
tant que l'élalon approuvé aura sailli au moins trente jumens. 

Dans le cas où ce nombre ne serait pas atteint , la prime ne 
serait payée que dans les proportions suivantes : 

Au-dessus de vingt jumens, les deux tiers ; 

Au-dessus de quinze , la moitié. 

Les jnmens du propriétaire de l'étalon compteront dans le 
nombre. 

90. Si l'étalon approuvé est un de ceux qui sont concédés par 
les déparlemcus aux propriétaires, la prime à payer sera mise à 
la disposition du Préfet, pour être employée conformément aux 
vues que le Conseil- général du département aura arrêtées à cet 
égard. 



( efaoxT ) 

9i. Le ÏHrectetir de chaque Btabliflseoieiit tiendra on regiiire 
des étalons approorés, où seront conngnés, par ordre de date, 
les litres d'approbation , à mesure qalls auront été déliTrés, et 
les indications portées à ces titres» On y mentionnera aussi som- 
mairement les renseignemens qui auront été fournis sur le 
nombre des jumens saillies par ces animaux , et sur leurs pro- 
ductions. 

GBAPlTftE X. — Jtmens primée». 

92. Les jumens de race pure, arabe, barbe, turque, per- 
sane on anglaise , pourront obtenir des primei« de 200 4 400 
francs, si elles réunissent à une taille de i mètre 49 centimètres 
(h pieds 7 pouces), mesurées à la potence, les qualités exisées 
d'une bonne poulinière; et si elles sont suivies de leur prodac- 
tîon de Tannée provenant d*un étalon de race pure » appartenant 
à Tadministration ou approuvé. 

Il pourra aussi être accordé des primes de 200 à 300 francs aux 
jumens indigènes, bien étoffées , réunissant aux qualités eiigées 
d*ane bonne jument poulinière une taille de i mètre 52 centi- 
mètres , lorsque ces jumens seront suivies de leur production de 
Tannée proxenant dun étalon de race pure appartenant à Tad- 
ministration , ou approuvé. 

95. Les Inspecteurs-généraux adresseront au Ministre , chaque 
année , dans le courant de novembre , le tableau , par départe- 
ment, des jumens de race pure , aue, d'après Tindication des 
Directeurs et d'après Texamen qu'ils en auront fait eux-mêmes, 
ils ont jugées dignes d'être ptimées. 

Ce tableau contiendra le signalement détaillé de chaque ju- 
mrat , sa généalogie , ainsi que le nom et la demeure du pro- 
priétaire. 

94. Le titre qui devra constater l'admission sera délivré par 
le Ministre. 

95. Les jumens primées seront soumises à l'inspection an- 
noelle, comme les étalons éçrouvés. t.es Inspecteurs-généraux 
ittdiqueront les réformes qui leur paraîtront nécessaires , et 
pourront proposer Faugmentalion oui» diminution des primes , 
selon l'utilité des jumens primées, «ans toutefois sordr des li- 
mites posées par l'article 92. 



( cuaxfi ) 

99. Les Dlvecteorft de hamn oq dépôU lUadront , pour le» 
Imneiift priiiiée« de .leur eirconicrifiliim , un registre oik seront 
inscrits les titres d*tdiii«ssion et les renÂeignemens relatifs au 
service des jnmens et aux primes payées à leiirs propriétaires. 

• • • 

TITRE m, — Uniforme et HahVement, 

CHAPITRE !«'. — Uniforme de$ Offieiert et Employé», 

97, L*aiiiforine des officiers et eirployés est réglé ainsi quHl 
suit : 

inspECTEUK - GérriaiL. 

Chapeau militaire à plume nuire ; habit de drap klea-de>roi , 
à doublure écarlate , boutonnant par deux rangs de neuf bou- 
tons; collet droit, poche en trarers, broderies d'argent de 7 
centimètres au collet, aux paremens et k la taille, et de 2 
centimètres aux revers, aux poches eX aux basques, selon le 
modèle adopta. 

Pantalon dedrapLleu<4e-roi par-dessus la botte ; 

Bottes à éperons ; 

Boutons d'argent h tête de chcTai , avec légende ; Harae 
royaux ; ceinture d'officier-géneral en filet d'argent et de soie 
rouge et bleue. 



DIRECTBUa DE HAKAS OU DÉPÔTS. 



Même uniforme, mêmes broderies aux paremeas, au collet 
et h la taille; point de ceinture, ni plumes au diapeau. 

En petite tenue , redingotte bleac,, à un rang de boutons , 
selon Tunlforme des haras. 

INSPECTEUa PARTICULtEB. 

Même uniforme que le Directeur, sans broderies à la taille. 

BÉGISSBUa ET AOBirr SPÊCIALj 

Mémo uniforme que nuspeoteur particulier ; mais il o y aura 
de broderies qu au collet seulement. 

SURVEILLANT . 

Même uniforme que ceux-ci ; broderie de 8 centimètres , au 
collet seulement. 



( clxximi > 

▼ÀiiminAiBB. 
Même broderie an collet , mais sur teloars crainoiti. 

PIQUBUB. 

Ghapeaa miltaire II gance d^argent, habie blea-de-rc^, nn ga- 
lon d*argent de 8 centimètres au collet et anx pSremeâs. 
Pantalon blea-de-roi par-dessus la botte , col nbir. 

98. Tout Officier ou Employé sera tenu d'être en tiniforme 
dans l'exercice de ses fonctions. Les Directeurs sont responsables 
de la bonne tenue des officiers et gagistes sous leurs ordres/ 

CHAPITRE II. — Habittment des Palefreniers. 

99. 11 sera fourni à chaque palefrenier : 

1. Une casquette selon le modèle actuel des haras , et oîrnëc 
d'une cocarde nationale, de trois centimètres , sur le devant ; 

S. Une veste d'éonrie en drap bleu, faite à Tanglaise à deux 
rangées de 9 boutons d'uniforme , petit modèle , et deux boutons 
à la taille ; 

S. Un gilet en drap écarlale , à manches de même couleur, 
en étofiîe de laine , et à un rang de bontons d uniforme ; 

4. Un pantalon de drap bien , garni de demi-bottes simulées 
en cuir, avec sous-de-pieds ; 

5. Un pantalon de drap bleu , sans garniture ; 
9, Une blouse en toile oleue ; 

7. Une paire de demi-bottes ; 

8. Une paire de souliers ; 

9. Deux cols en crin noir. 

iWî. Les palefrenier»- chef seront distingnéa par. un galon 
d'argent de 2 centimètres de large , en chevron sur letf manches, 
et an modèle adopté parles haras. 

Les palefreniers de i'* classe porteront deux boutonnières. en 
hine rouge , an collet seulement , et au modèle adapté. 

iOi. Désormais j il ne sera plus accordé dlndemnité d'ba- 
bfliement aux gagistes. Les palefreniers en pied recevront' leur 
nniforme complet , tel qu'il est spécifié en l'article 09. Ils devront 
Tentretenir constamment en bon état et le porter haMtueilement, 
soit dans llntérieur de l'établissement, soit an dehors. 

SU arrivait qu'un palefrenier ne put suffire à l'entretien de 



( clxxxviii ) 

son anif orme moyennant la retenue spécifiée en Tartide 21 , les 
Directeurs y pourroiront par une retenue supplémentaire sur les 
gages de ce palefrenier. 

* d02. Les Agens spéciaux tiendront un registre et délivreront 
à chaque palefrenier un livret où seront inscrites les recettes 
prévues par Tarticle 28, les dépenses faites pour Tentretien de 
ThabiUement , la durée des effets, et les dates de leur livraison. 
108. Les Inspecteurs généraux , dans leurs tournées, pren- 
dront connaissance des comptes qui seront ouverts à chaque 
palefrenier pour Thabillement. 

i04* Tout palefrenier qui, par sa négligence , aura nécessité 
trois fois de suite le renouvellement de son habillement hors le 
temps fixé pour la durée des effets , sera renvoyé. 

i 05. Si un palefrenier est renvoyé pour sa mauvaise conduite, 
il ne pourra emporter que les effets que le Directeur jugera con- 
venable de lui laisser. 

TITRE Vf.—mtériel 

CHAPITRE I". -- Logement. 

i06. Les officiers et employés des haras et dépôts ne seront 
logés dans les étabfissemens qu'en vertu d'une autorisation du 
Ministre. 

i07. Lorsque Tadministration ne fournira pas le logement en 
nature , ces officiers et employés recevront une indemnité qui 
est fixée ainsi qu'il suit , savoir : ' 

Directeurs des haras , 50 fr. par mois ; 

Directeurs de dépôts d'étalons et poulains , &2 fr. ; 

Directeurs de dépôts d'étalons et Inspecteurs particuliers de 
haras, 30 âr. 

Agens spéciaux régisseurs de haras ou dépôts d'étalons et pou- 
lains, 80 f r, ; 

Agens spéciaux de dépôts d'étalons , 24 fr. ; 

Vétérinaires de haras, 24 fr. ; 

Vétérinaires de dépôt, surveillans et pîquenrs , 20 fr. 

i08. Aucun meuble ou effet mobilier quelconque ne pourra 
être acheté ou renouvelé , dans les haras ou dépôts , que d'après 
une autorisation spéciale du Ministre , à qui les demandes faites 
ce sujet devront parvenir par les Inspecteurs générauji^. 



( clxzxix ) 

CHAPITRE IL — Sellerie, 

i09. Ghaqae haras oa dépôt aura autant de colliers de monle 
et d*entraves qa^il a de stations , et un dnqoième en sus. 

110. Il y aura paiement dans cliaqne baras on dépôt : 

Deux licols par cheval ; .. 

Un collier de sûreté par dix cheyanx ; 

Une couTertnre en laine avec son snrfaix à coussinet pour 
chaque étalon ; plus les harnais nécessaires pour exercer les che- 
vaux , et qui seront demandés par l'inspecteur-général. 

iii. Il sera fourni à chaque palefrenier une selle anglaise 
complète , deux bridons et un sac d*écurie garni des ustensiles 
nécessadres au pansage, lesquels consistent ^n une brosse j une 
étrille, une éponge, une époussette, une paire de ciseaux , un 
care-pied , un couteau de chaleur et un peigne. 

Les ustensile» d'écurie seront également fournis par l'Admi- 
nistration. 

112. Les chefs d'établissemens feront tous les huit jours la 
iriÂte du sac^'écurie , pour s'assurer s*il est au complet et eu 
bon état. 

Dans le cas où un palefrenier aurait perdu ou détérioré les 
objets fournis par Tarticle précédent , avant le temps fixé pour 
la durée du service, les Directeurs y pourvoiront , aux frais de 
ce palefrenier, au moyen d*nne retenue extraordinaire sur ses 

gagea. 

119. Toute demande d'objets de sellerie devra être adressée 
aux Inspecteurs généraux à Tépoque de la revue. 

Les Directeurs d*établissemens ne pourront acheter que les 
articles qui ne sont pas compris dans la fourniture générale. 

114. Après avoir examiné les demandes des Directeurs qui 
den'ont prévoir les besoins de Tannée, les InspeCteurs-généraux 
eaverront au Ministre une note des objets nécessMfes au service 
des établissemens de leurs divisions respectives*. 

115. Les objets de sellerie ne pourront être envoyés dans les 
établissemens , slls n*ont été examinés et reçus pvr les Inspec- 
teurs-généraux , qui , après avoir vérifié la qualité de ces objets 
et leur conformité avec le modèle adopté par le Ministre , les 
feront marquer d'un estampille pourtant les lettres H. R» 



( cxc ) 

TITRE \.— C(mpkMIM. 

CHAPITRE I*'. — Comptabilité en deniers ; manatention des fonds. 

ii6. U sera^enu, dans chaque établi&fiement, un journal 
général des recettes et dépenses d'argent , sur lequel seront por- 
tés , par ordre de date et de numéro, tous les articles de recette 
et de dépense, de quelque nature qu'ils soient. Ces articles doî- 
Tent être détaillés et motivés clairement. • 

Le journal sera tenu à jour, sans blanc ni ratures ;,il ne devra 
contenir qu*un seul exercice , c'est-à-dire, les recettes et les 
dépenses d'nnc seule année, et sera renouvelé à la fin de chaque 
exercice. Les journaux généraux des exemces passés seront 
conservés. 

ii7. U sera tenu , en outre, d*après le journal général , un 
registre des recettes et un registre des dépenses, où les unes et 
les autres seront classées par chapitre » dans Tordre suivant , 
savoir i 

RECETTES. 

CHiJPiTEB I*'. Fonds du Trésor royal. 

Chapitrb II. Produits accidentels de l'établissement. 

Art. i. Monte. 

Art. 3. Vente de chevaux. 

Art. S. Vente de fumiers. 

Art. 4. Autres produits, divers.. 
Chapitbe ni. Recettes de la Régie. 

Art. i. Recette fixe sur les baux. 

Art. 2. Autres produits des propriétés. 

dépenses: 

Chapiteb i^'. Appoîntemens. Gages. 
Ghapitbb n. Nourriture des animaux. 
Chapitre ui. Ferrure. Médieamens. 

CuAPiTEB tv. Sellerie et Bourrelerie. Ustensiles d'éenrie. Éclai- 
rage. 
Chapitbe v. Bâtimens. -— Constructions et réparations. Loca- 
tions. Indemnités. 
Chapitbb VI. Frais de monte. 
Chapitbe vii. Frais de bureau. 
Chapitre vni. Objets divers. 

Chapitre ix. Dépenses de la Régie.—- Gages. Frais de culture et 

d'entretien. 



( cxcî ) 

118. Les fonds appartenant k chaque éiablÎMement, de quel- 
c|Qe origine qnlls proviennent , seront- perçhs par TAgent spé- 
cial, et déposés dans un coffre- fort , dont cet officier aara seul 
Ja clé. 

Toute perception en numéraire sera portée en recette an jour- 
nal, le jour même où elle aura été effectuée. 

119. Aucune dépense ne pourra Ôtre orilonnée qàe par les 
Chefs d'établissement ; ancnn paiement ne pounra être fait que 
sur leur bon, La somme ii p^^yér y sera exprimée eu toutes 
lettres. 

Ces bons seront extraits d'un re^stre & souche. La couche 
devra rester entre les mains du Directeur. 

130. Les mandats délivres par les Préfets, sur les fondis que 
le Ministre aura ordonnancés pour subvenir à rcntretien des 
établissemens , seront au nom des A gens spéciaux; les Préfets 
les adresseront aux Chefs des établissemens ; ces derniers y appo- 
seront leur visa , et les remettront ensuite aux Agens spéciaux. 

Dans le cas, toutefois, où TAgent spécial n'aurait point fourni 
son cautionnement, les mandats seront délivrés au nom du Di- 
recteur, lequel en fera alors le recouvrement , et restera déposi- 
taire de tous les fonds quelconques. 

Les Préfets tiendront un registre exact des ordonnances du 
Ministre et des mandats qu'ils am*ont délivrés sur le montant de 
ces ordonnances. Us adresseront au Ministre, à la fin de chaque 
trimestre , le relevé de ces mandats. 

lîl. Le5 Agens spéciaux ne pourront délivrer aucun reçu ou 
quittance aux fermiers , locataires ou autres parties payantes , 
sans ravoir soumis préalablement au visa du Directeur. 

122. Les Chefs d'établissement tiendront une note exacte 
des pièces de recette qui auront été soumises à leur visa. 

12^. Les dépenses des établissemens seront acquittées et por- 
tées en cooapte au journal général à mesure qu'elles auront été 
faites. On y emploiera t 1° les fonds provenant des revenus ou 
produits particuliers du haras oi| dépôt ; 2* le montant des man- 
dats qui auront été délivrés par le Préfet sur les fonds du Tfé- 
lar; en cas d'insuffisance, on aura recours aux fonds constituant 
la réserve autorisée par l'ordonnance royale du t9 janvier IftSS. 
Les sommes prélevées sur cette réserve seront ensuite réta* 
blies à mesure des rentrées. 



( cxcii ) 

124* Les Ghefft des élablissemens sont responsables des dé- 
penses qa*Us auraiefT-t induement autorisées. 

125. Les paiemens faits par l'Agent spécial seront justifiés , 
savoir : pour les appointemens et gages, par des états émargés 
des employés ; et pour les autres dépenses , par des mémoires , 
factures ou quittances des parties prenantes. 

Lorsque l'Agent spécial devra fournir cette justification *aa 
payeur du Trésor royal , pour les fonds qu*il en aura reçus , il 
dressera en double un bordereau exact et détaillé des pièces pro- 
duites. Ge bordereau , ainsi que les pièces y énoncées , visées et 
certifiées par le Directeur , seront adressés au Préfet, qui, après 
en avoir fait la vériGcaiion et avoir apposé son visa à chacun des 
doubles de ce bordereau , renverra le tout an Directeur , pour 
être rends par TAgent spécial au payeur. Celui-ci, après vérifî- 
cation^ rendra, avec son récépissé au bas , constatant la remise 
des pièces, un des doubles du bordereau, lequel sera immédiate- 
ment envoyé an Ministre. 

Quant k remploi des fonds particuliers de rétablissement* 
les pièces justificatives des paiemens également visées et certifiées 
par le Directeur, resteront dans la caisse du haras ou dépôt pour 
être jointes au compte général de Texerdce. Leur existence 
sera constatée par un certificat particulier signé du Directeur. 
Avant d*être adressées au Ministre avec le compte général , elles 
seront soumises à la vérification du Préfet, accompagnées d*an 
bordereau au bas duquel ce magistrat apposera son visa. 

1S6, n est expressément défendu aux Directeurs et Axens 
spéciaux des haras ou dépôts d'employer les fonds des établisse - 
mens, qoelle qn'en soit Torigine , à un objet étranger au service 
dont ils sont chargés , et ce , sous peine de destitution et d*être 
poursuivis comme prévaricateurs. 



CHAPITRE IL — Comptahilitéen matières. 

127. Il sera tenn dans tous les établissemens un registre 
sous le titre de Journal général du magasin. Sur ce registre se- 
ront portées, jour par jour et par ordre de dates, Tentrée en ma» 
gasin et la sortie des fourrages , denrées et fruits, provenait 
a achats ou de fournitures faites en verta d*ane adjudication» ou 
des produits des domaines. 



( cxciii ) 

128. Aucune denrée nepeat sortir da magasin que sur un bon 
dn IHreGtenr. Les bons dénTrés seront conservés jnsqn^â ]a véri- 
fication qui en sera faite par l^Inspectear giénéral de la dimion 
lors de sa reyae. 11 en sera de même des feuilles de consomma- 
tion qui^auront été dressées et arrêtées par les Directeurs pour 
la fixation de la ration indÎTiduelle des animaux. 

ia9. Le Journal général du magasin sera arrêté * à la fin de 
chaque mois, par Iç Chef de rétablissement, qvi y mentionnera 
le montant pour chaque espèce de denrée , des économies faites 
pendant le mois sur les rations des étalons et des chevaux de 
service. 

150. Aucune consommation de denrée ne peut être accusée, 
si elle n*a été réellement faite. Toute fiction, à cet égard, est ri- 
goureasement prohibée. 

âSi. Les autres matières employées pour le serrice de l'éta- 
blissement seront classées ainsi qu'il suit : 

Mobilier de la forge et matières propres à la ferrure i 

Mobilier de la pharmacie et médicamens ; 

Effets de sdierie» bourrelerie, ustensiles et éclairage des 
écuries. 

Mobilier de rétablissement. 

Chacune de ces divisions sera l'objet d'un registre particu- 
lier qui sera tenu en double , Fun pour l'entrée et l'autre pour 
la sortie. ' 

On y inscrira au furet à mesure, en entrée, les acquisitions 
qui auront lieu pendant l'année ; et em sortie ^ tout ce qui sera 
délivré pour les besoins de l'établissement ou Reformé comme 
hors de service. 

Ces registres arrêtés , chaque ann^e, par l'Inspecteur général 
qui en transmettra au Ministre le relevé signé du Directeur et 
certifié par lui, comprendront les entrées et les sorties qui au- 
ront en lieu depuis sa dernière inspection. 

CHAPITRE m. ^ Bâtimens et domainet. 

152. Il sera tenu un registre sous le titre d'Etat général du do- 
nome, dans lequel chaque portion du domaine sera portée Sur 
vos feuille à part, et décrite avec soin , quant à sa position et à 
•^contenance. Les dépenses pour l'amélioration de laculturie et 
pour l'entretien des bâtimens y seront inscrites , ainsi que Tes- 
pèce des denrées récoltées chaque année. 



( exciv -} 

Si l'objet est louéoa aUsnilé, il terafait mentioa de i'époqae 
du bail, de sa dorée , da nom du déiteiitearet des cUrattes pria- 
cipales de la location» 

153. Les recettes et les dépenses en arsent relatÎTCs au do- 
maine seront portées sur le journal général des recettes et dépen- 
ses de rétablissement comme toutes les autres; mais elles seront 
classées séparément, tant dans les re^stres particolîers de reoe1.te 
et dépense, que dans les comptes à produire , les premiers sons' 
le titre de Reeette de ta régie , et les secondes sous celui de FraU 
de régie. 

Ces dernières comprendront les salures des employés k g»geB- 
fixes , la nourriture des aaiinaiiz attà<^»âi la coltare,' les fixais 
de culture , de récolte et d'entretien, les ]^éparation« conranle» 
faites au corps de ferme ou autres bàtimeni qui en dépuid^nt, 
les achats de bestiaux , outils aratoires , etc. » et les con- 
tributions. 

154. A moins d'urgence , aucune réparation ne pourra être 
faite qu aTec Tautoiisation du Ministre. 

Toutefois , les réparafions autorisées par le Ministre et qui 
n'auront point été exécutées dans Tannée , auront besoin d'une 
nouvelle autorisation. 

En cas de contravention , les dépenses seront à la charge du 
Directeur» 



CHAPITRE IV. . — Comptes A ptoiaire. 

135. Dans les huit premiers jours de chaque mois , les okele 
d'établissement ^dresseront aux Préfets , qui le transmettront 
immédiatement an Ministre, après l'avoir térîfié et revétn de 
leur visa, le compte de leurs recettes et de leurs dépenses pen- 
dant le mois précédent. Ce compte sera établi d^apirès le jonmal 
général, auquel il devra être exactement conforme. Les recettes 
et dépenses. y seront classées de la même manière que dans les 
registres par ordre de matière. 

Ils seront acebmpagtiés, sar^Âr : ^ - .* 

1. D'un état de traitement et gages. 

S. De l'état nominatif des animaux , avec des notes iadi- 
qua&t les accîdens ou maladies, et les mutations survcmies. 
5. D'un état de consommation en fouiTagcs et de la si^ 



( cxcv ) 

toation da magasin , extrait da jourual général da magann. 

k. D*aoe situation de caîste. 

Dans les établissemeuB qui ont des domaine», les Directeurs 
fouroiront cumulatiremeut Tétat de consommation des denrées 
prorenaot de rétablissement et celui des denrées H^rée» par le 
fbariiisseiir et consommées dans le mois, en distinguant tonte* 
fois lune de Tantre. 

lis j joindront, pour ce qui concerne la régie des domaines : 

1. Un état nominatif des employés k gages fixes attachés à la 
enhure et à la conservation du domaine et aoz soins des ani- 
maux; 

2. Un état numérique des ammanx serrant à la culture ou em- 
ployés sur le domaine^ chaqnc espèce portée à part: 

S.' Gn état de la consommation faite par ees animaux pendant 
le mois, espèce par espèce ; 

&. Un état desouniers employés pendant le mois, soit en jonr- 
née. Boit à forfait, en spécifiant le nombre des journées payées, 
le prii de chaqae journée ou de chaqoe marché particulier; Tes- 
pèce , Tobjetet Tétendue des travaux exécutés. 

À l'expiration de chaque trimestre • ils joindront ai|ssi au 
compte mensuel Fétat des retenues pour les penaions de retraite. 

LiC compte du lùois de juillet sera accompagné de l'état des 
jameas saillies dans Tannée, l6 produit du saut, et Tétat des pro- 
daclions de la monte de Tannée précédente. 

Le compte du mois de décembre contiendra un état général 
àes recettes et dépenses de TEtaUissement pendant Texercice 
expiré. 

136. Chaque année , immédiatement après la réception de 
(oads nécessaires pour le solde des dépenses de Texercice, les 
Directeurs adresseront aux Préfets le compte général des recettes 
et dépenses de Texercice écoulé. Les Préfets , après examen et 
Térificalion , transmettront ce compte an Ministre. Ce compte, 
qoi dcYra présenter la récapitulation des comptes mensuels tels 
qncle Ministre les aura arrêtés, sera dressé en triple expédition 
et accompagné de toutes les pièces justificatives des recettes et 
dépenses, certifiées par le Directeur du haras ou dépôt, et visées 
par le Préfet. 

Ces pièces sont, pour les recettes : 

les états du produit de la monte, les procès-rerbanx de vente 
de chevaux, fumiers, récolles, etc. ; les baux des biens affermes ; 



( citcvi ) 

£t pour les dépenses t 

Les bordereaux qui n auraient pas eacore été euTojés , con- 
stalaot la remise aux paveurs des pièces juslificatÎTes des dépen- 
ses acquittées «ur les fonds du Trésor, et les quittances, mémoi^ 
res , qm doivent justifier le paiement des dettes acquittées avec 
les produits de TÉtablissement, accompagnées du bordereau 
prescrit à Tart. 158. 

Dans les établissemens qui jouissent de biens ruraux , les Di- 
recteurs joindront à ces pièces un tableau présentant , pour les 
propriétés ou domaines que TÉtablissement ferait valoir , la 
nature, la contenance et le produit des terres qui en dépendent, 
effun autre des propriétés affermées, indiquant leur contenance 
et le nom du fermier ; la date et la durée du bail ; les redevan- 
ces tant en argent qu'en nature ; les charges du domaine et Tétat 
des bàtimens. Chaque tableau indiquera , en outre , les amélio- 
rations dont les propriétés seraient suscepti|>les. 

Les Directeurs fourniront, avec ces pièces, un compte raisonné 
et comparatif des produits et des frais du domaine. Dans ce 
compte devront figurer en recette : 

1* Les sommes perçues pour le domaine ; 
S° L'évaluation des récoltes et celle du pacage ^es animaux. 
Cette évaluation sera faite, pour les récoltes, d'après le terme 
moyen des mercuriales de Tannée ; pour le pacage , d'après les 
prix courans du pays. 
Et en dépense : 

1^ Les sommes dépensées pour la culture, lentrelien et la 
conservation du domaine , et pour les contributions ; 

2** L'évaluation des denrées et de matières en provenant, con- 
sommées en nature , soit par les animaux attachés à cette cul- 
ture , soit pour semence , soit pour réparation de clôture ou de 
bàtimens. 

137. Les comptes, soit mensuels, soit de l'année, seront* ainsi 
que les pièces à l'appui, signées par les agens spéciaux Quant à 
l'état nominatif et sanitaire des animaux, il sera signé par le vété- 
rinaire. Le tout sera certifié par le Chef Je rétablissement. 

CHAPITRE y.-^Cautionnemens. 

i88. Le cautionnement à fournir par les Agens spéciaux sera 
fait en immeubles ou en inscriptions sur le grand-livre , ou en 
numéraire déposé à la caisse des consignations. 



( cxcvli ) 

Il devra être effectué dans le délai de six moifi. Tout Agent 
spécial devra, dan» le premier mois de sa nomination, fournir au 
moins le quart de son cautionnement. L*Âgent spécial ne pourra 
toucher son traitement qn à , dater du jour de son installation et 
du premier Tersement. 

A défaut d*aToir satisfait à cette obligation dans le délai pres- 
crit, TAgent spécial sera révoqué. 

Le? cautîonnemens à fournir dans les différens établjssemens 
sont fixés : 

Pour le haras du Pin à 40,000 fr. 

Pour le haras de Pompadour, à 80,000 fr. ; et pour les autres 
ctablissemens d'après les proportions suivantes : 

2At000 fr. pour ceux qui dépensent annuellement 7j0,000 fr. 
et au-delà, jusqu'à 100,000; 

18,000 fr. pour ceux dont la dépense est de 40^090 et au- 
dessus, jusqu a 70 ,000 fr. ; 

Et enfin 12,000 fr. peur ceux qui dépensent moins de 
40,000 fr. 

Les inscriptions de rentes offertes en cautionnement, de quel- 
que classe quelles soient, seront admises sur le pied du capital 
auquel elles donneraient droit en cas de remboursement. 

TITRE \l. — Objets divers. 

CHAPITRE !•*. — Rapports de» Préfets avec Us Chefs 

(rétablissement, 

139. La surveillance h exercer par les Préfels sur les établis- 
semens de haras, sera la même que celle qulls exercent sur tous 
les établissemens publics de leur département. Les Directeurs des 
haras et dépôts correspondront toutefois directement avec le 
Ministre pour tout ce qui concerne Tadministration intérieure 
de ces établissemens. 

140. Tous les marchés seront passés par voie d'adjudications, 
et soumissions cachetées , à la diligence des Préfets. Ces mar- 
chés ne seront exécutables qu'après avoir reçu l'approbation du 
Ministre. 

Les Préfets présideront aux ventes et adjudications de toute 
espèce. 
lis donneront leur avis sur la répartition des étalons. 



( cxcfiii ) 

GUATITRË U. >> Abêen€€ê. 

i4l. Les Chefs i^éublissemeot et Offieien det hara» oe pour- 
ront s'absenter sans an congé du Minisire, 

Les Officiers on Employés ne pourront s'éloigner, pour quel- 
f]ae motif qne ce soit, même pour raison de service, sans Tor- 
dre on lagrément des Directeurs, 

142. Les Agens spéciaus, avant de s'absenter, se concerteront 
préalablement avec le Directeur sur le choix de la personne qui 
devra, en leur absence , tenir la caisse et les écritures relatiTes à 
la comptabilité. 11 en sera rendu compte au Ministre. La respon- 
sabilité des agens spéciaux continuera d^avoir lieu pendant leur 
absence. 

En cas d'urgence , le Directeur prendra , pour assurer le ser- 
vice, telle mesure qu'il jugera convenable , et en informera im- 
médiatement le Minisire , ainsi que le Préfet. 

149. Les Directeurs et antres Employés absens par congé on 
permission pendant plus de quinze jours seront soumb , p^ir 
tout le temps de leur absence , à une retenue sur leur traîlement. 

La retenue sera de la totalité du Iraiicmcnt pour les Officier» 
et Emplojéf( de tous grades qui s'absenteraient sans antorisalion. 
Ixï montant de ces retenues sera versé k la caisse des retraites. 

Si l'Officier on Employé qui aura suppléé l'absent dans son 
service «c trouvait par là obligé à des frais extraordinaires de 
tournée ou autres, il en serait indemnisé par celui qu'il aurait 
remplacé. 

CHAPITRE IIL — Déplacemeni. 

ikk' Les Inspecteurs -généraox recevront nne indemnité de 
sept francs cinquante centimes par poste pour tontes les tonmécs 
qu'ils feront en France, soit dans leur division, soit hors de 
leur division , d'après les ordres du Ministre. 

145. Les Directeurs de haras ou dépôts et les Inspecteurs parti- 
culiers recevront une indemnité de dix francs par chaque jour de 
voyage entrepris dans leur circonscription , en conformité des 
ordres de l'administration sppérienre , pour des objets étrangers 
au service de leur établissement. 

S'ils sorlent de leur circonscription ponr une misnon à rem- 



( cxcix ) 

{(lir, soit en France, soit à Tétranger, Tindemnité qui derra 
icar êlre allouée sera réglée , chaque fois , par le Ministre. 

146. Les Directeurs de haras ou dépôts dont la circonscription 
comprendra plus de trois départcmens , auront droit à une in- 
demnité de 200 fr. pour leurs frais de tournées. 

iyj. Les agens spéciaux, les surrcillans et les vétérinaires 
auront une indemnité de huit francs par jour pour les déplace^ 
mens extraordinaires occasionés par les missions qui pour- 
raient leur être confiées dans leur circonscription. Cette dispo- 
sition est applicable aux absences que les vétérinaires feraient, 
d'après les ordres de leur Chefs, pour visiter les étalons malades 
dans les stations. 

1^8. 11 sera alloué aux Agens spéciaux des établissemens 
éloignés du chef-lien de la sous- préfecture, pour les voyages que 
leur service les contraint d*y faire , une indemnité annuelle qui 
est fixée h cent francs pour Pompadour et Langonnet, et h cin- 
quante francs pour Braisnc , Clunj, Montier-cn-Der et Saint- 
Maixent. 

149. Les officiers auxquels le règlement accorde une ration 
recevront, lorsqu'ils voyageront avec leur cheval pour le service 
de l'administration , une indemnité de trois francs par jour. 
Cette indemnité tiendra lieu de la nourriture du cheval. 

150. Les palefreniers en route ^ pour le service des établisse- 
mens; recevront, lorsqu'ils voyageront sans chevaux, une indem- 
nité de S5 centimes par lieue de poste. 

S*il8 voyagent avec des chevaux , Tindemnité est fixée à deux 
francs par jour de marche, quel que soit leur grade. 



CHAPITRE IV. — jRcgwfr« <f observations. 

151. Il sera tenu dans chaque établissement, et pour chacun 
des départemens de la circonscription , un registre destiné à 
recevoir les observations et les renseignemens que le Directeur 
pourra faire ou recueillir concernant l'éducation des chevaux 
et ramélioration des races. 

Ce BBGisT&E D'oBSB&VATions Seia divisé en quatre parties ou' 
«^pitres, ainsi qu'il suit : - 

t. 



( ce ) 

Ghap. â*'. Statistique éguBSTaB-iAisoimiB ( cooapreiiAnt le 
nombre de cheyauz , la nature des pâturages , le système de 
culture). 

Ghap. 3. Reproduction et akélioeation. 

Ghap. 8. Éducation et emploi des chbtauz. 

Ghap. à» Commerce des chetaux. 

i52. Ghaque année, le Gfaef de rétablissement remettra àf 
rintpecteur-général , lors de sa revue , deux copies exactes des 
renseignemens portés au registre d^obserralions. Une de cet 
copies sera transmise an Ministre par rinspecteur-géuéral* 

GHAPITRE V. -- Registre de correspondance, 

i55. II sera tenu, dans chaque haras ou dépôt, un registre 
de correspondance, où seront enregistrées par ordre de numéro, 
avec leur date et un extrait de leur contenu , toutes les lettres 
reçues ou écrites concernant l'administration de rétablissement. 

154. Les lettres écrites par le Directeur ou en son nom, pour 
le service de rétablissement, les états mensuels et comptes adres* 
ses au Ministre , seront rédigés en minute. 

155. Toute la correspondance sera communiquée aux Inspec' 
tcurs généraux, quand ils le demanderont. 

CHAPITRE Vl.^r^nica des registres et écritures; frais de 

bureau» 

156. Le registre- matricule des chevaux, le registre d^observa- 
lions , celui de la monte et le registre des palefreniers seront 
tenus par les Chefs d'établissement. 

Les registres de la forge et de la pharmacie seront tenus par 
les vétérinaires. 

Tous les autres journaux, registres et états prescrits par le 
présent règlement seront tenus et rédigés par les Ageus spéciaux. 

Toutes les copies ou extraits d'état ou de registres prescrits 
par ledit règlement, ou qui pourront être ordonnés par le 
Ministre, seront faits par les Agens spéciaux, sauf les copies ou 
extraits des états ou registres tenus par les vétérinaires. 

157. Seront paraphés d'avance à cnaqae feuillet ^ par les Pré- 
fets ou Sous-Préfets s 



I 



( CCI ) 

i* Les joQrnaax généraux de recette et de dépense r 
V Les journaux généraux du magasin ; 
5* Les états généraux du domaine. 

Ces regbtres seront tenus sans aucun blanc, interligne, rata-- 
res ni grattages. 
Les autres registres seront cotés et paraphés par les Directeurs. 

158. Tous les registres, journaux et états seront représentés 
aux Inspccteors-génôraiix, qui s'en feront délivrer des extraits 
s'ils le jugent convenable. 

!59. Afin d'assurer, d'une manière plus particulière, l'uni- 
formité et la régularité dans les écritures, Fadministration four' 
nîra k chaque établissement les livrets des palefreniers .et les 
imprimés pour les registres-contrôles de ces gagistes, pour les 
registres-matricules , registres de coiTCspondance , de monte , et 
pour ceux de comptabilité , soit en matières , soit en deniers, et 
enfin ponr Finscription des étalons approuvés et des jumens 
primées. ^ 

Elle fournira également les registres qui devront servir pour 
les feuilles de consommation, les bons de fourrage, les cartes de 
•aUHe, les certificats de naissance et les feuilles de monte. 

160. Les registres et états dont les imprimés ne seraient point 
fournis par l'administration devront d'ailleurs être tenus et rédi- 
gés d'apiès les instructions et les modèles qui accompagnent le 
présent règlement. 

161. Il sera consacré dans chaque établissement une pièce 
particulière au service du bureau, où devront être déposés tous 
les registres et papiers concernant l'administration. 

L'usage de cette pièce sera commun au Chef et à TAgent 
spéda). 

162^ Les Agens spéciaux recevront , à titre d'abonnement , 
pour frais de bureau , i^ne indemnité annuelle , qui est ûxée à 
400 fr. pour les haras, à 300 fr. pour les dépôts d'étalons et pou- 
lains, et à 900 fr. pour les dépots d'étalons , indépendamment 
^ Vindemnité annuelle accordée pour un secrétaire au Pin et 
^ Pomdadour , en raison de la régie des domaines. 

Moyennant cette indemnité, les ports de lettres et paquets 
concernant uniquement le service de l'établissement, le chauf- 
fa ge et l'éclairage de la pièce servant de bureau , les registres et 



( cxcii ) 

impriméfl autres que ceux que radministration doit fournir, le 
papier, les plumes, Tencre^ la cire k cacheter et les autres fonriû* 
tnres diverses du bureau nécessaires au serriccdu haras ou dépôt, 
seront à la charge de TAgent spécial. 

liC prix de cet abonnement sera porté en dépense, par quart, 
à la fin de chaque trimestre. 



TITRE VIL— jDwpowïfOfw générales. 

I6S. Dans tons les établissemens les Officiers seront tenus de 
tenir chaque matin à Tordre, chez le Directeur. 

164. Toutes les dispositions réglementaires, prises antérieu- 
rement, concernant les haras, sont rapportées. 

Paris, le âS décembre Î838. 

(SiGirà) A. THIERS. 

POUa COPIB CONFORME, 

Le Mattre des requêtes , Secrétaire général du Ministre 
da Commerce et des Travaux publics. 

(SiGTvi) Edmond BLANC. 






SOCIÉTÉ D'ENCOURAGEMENT 

POUR L'AHlSUOâATION SES 

RAGES DE GHEYAIIX EN FRANGE. 



RÈGLEMENT II«ITÉRI£l}R 
]>E LA SOCIETE ET DU GEBGLE^ 

Adopté en Âisemblée générale y les S et ^ février 1836. 



Avx, i Le Cercle d'Encouragement ponr T Amélioration des 
Races de Gheyaox en France, fait partie de la Société de ce nom. 

11 j aara des Membres dn CertAe ,. permanens , honoraires et 
temporaires. 

Leur nombre sera illimité; 

2. Les membres de la Société qui ne seront pas da Cercle , 
n auront pas le droit d*y Tenir. 

S. On ne sera admis comme Membre de la Société, on Mem- 
bre permanent ou temporaire du Cercle , qn^après avoir subi 
im ballottage , dans leqnel les Membres permanens du Cercle 
pourront seule Toter. 

Une boule noire sur six suffît pour Texclusion du Candidat. 

4. On ne peut être Membre du Cercle sans être, en même 
temp». Membre de la Société ; et tout Membre de la Société 
peut , sur sa demande , être admis sans ballotage à faire partie 
du Cercle. i 

5. Tout Membre de la Société ainsi que du Cercle sera admift 
à la tribune des Courses. 



n 



( cciv ) 

6. L'année de la Société et du Cercle date da 1*' janvier, 
époque à laqnelle sont does les souscriptions annuelles. 

Chaque Menobre permanent du Cercle paiera k son entrée 
500 fr. , saToir : 200 fr. d entrée pour le Cercle; iOO fr. pour 
sa souscription annuelle à la Société , et 200 fr. pour celle du 
Cercle. Les autres année» il ne devra payer que iOO fr. pour la 
Société et 200 fr. pour le Cercle. 

Un Membre reçu entre lel"' novembre et le i«' janvier, paiera 
au moment de son admission 500 fr. comme il est dit ci-dessas; 
mais il ne sera tenu à rien payer pour Tannée qui suivra celle de 
son admission. 

7. Cessera d'appartenir à la Société et au Cercle, tout Membre 
nouvellement élu, qui n*aura pas payé la souscription d*entréc 
un mois après le jour de sa réception . ou deux mois après en cas 
d'absence ; tout Membre qui aura notifié par écrit au Secrétaire 
l'intention de cesser de faire partie du Cercle et de la Société ; 
tout Membre qui u aura pas acquitté sa souscription annuelle 
avant le i avril. 

A cet effet , le i février , le Secrétaire préviendra les Membres 
dont la souscription annuelle ne serait pas encore payée, et le 
i mars, la liste des Membres en retard sera placée dans les salons 
du Cercle. 

8. Les Membre» permanens qui quitteront la France , pour 
une année ou plus , deviendront , s'ils le demandent , membres 
honoraires du Cercle , pendant tout le temps de ienr absence, 
sans cesser toutefois de payer leur souscription annuelle de 
100 fr. à la Société ; à leur retour ils rentreront dans la jouis- 
sance de leurs droits , comme Membres permanens du Cercle , 
moyennant le pûement de la souscription pour Tannée coa- 
rante. 

9. Les étrangers dont le séjour k Paris a'estque momentané* 
pourront être admis comme Membres temporaires du Cercle , 
pour le terme de àx mois, moyennant le paiement de 200 fr., 
dont 100 fr. seront applicables à la Société. 

Tout Membre temporaire qm demandera à être admis de 
nouveau en cette qualité , «u bout de six moia • ou cpii désiivra 
devenir membre permaneftt, sera soumis aux fofrmalités ppcecri- 
tes pour la réception d'un candidat présenté une première fois» 
^ 10. Los Ambassadeurs et Ministres étrangers près du Roi des 
Français pourront , sur leur demande, être admis à faire partie 



( ccv y 

de la Société et da Gerele, fans balloUge, aux conditions à leur 
choix , soit de Membres permanens , soit de Membres tempo- 
raires. 

11. Tout Membre du Jockej-club d'Angleterre sera admi» 
dans la tribune des courses , et aura son entrée au Cercle sur 
rinidtation du Président ; le temps de ces admissions ne peut 
excéder an mois. 

12. Le Président et les Yice-Présidens seront choisis chaque 
année en assemblée générale , parmi tous les Membres perma- 
nens du Ceïcle. 

13. Un Comité , composé des Membres fondateurs et des 
Membres adjoints , sera chargé exclusivement de tout ce qui a 
rapport aux Courses et de Temploi des fonds destinés à cet 
emploi. 

14. Les Membres adjoints aux fondateurs seront, au nombre 
de six, nommés par eux tous tes ans. Leurs fonctions seront les 
mêmes que celles des Membres fondateurs. 

L'administration du Cercle sera confiée à un Comité nommé 
à ce seul e£Fet, et choisi parmi (ous les Meibbres permanens de la 
Société et du Cercle. 

15. Le Comité du Cercle sera composé du Président, de deux 
Vice-Présidens et de quatorze Membres nommés en assemblée 
générale. 

16. La nomination du Président , des Vice-Présidens ainsi 
que celle des Membres du Comité , se fera le dernier dimanche 
du mois de décembre, en assemblée générale des Membres per- 
manens, au scrutin secret et à la simple majorité. 

Le Préddent, les Vice-Présîdcns , ainsi que les Membres du 
Comité sortant , peuvent être réélus. 

Le Comité remplacera provisoirement les Membres absens. Il 
y procédera au scrutin secret. 

17. Le Président pent réunir le Comité quand il le jugera 
convenable. Il est tenn de le faire toutes les fois que quatre 
Membres du Comité le lui demanderont. 

Les Membres du Comité seront convoqués par le Président à 
domieile, au moins trois jours d'avance, et vingt*quatre heure? 
c& cas d'urgence. 



( ccvi y 

Dans la letCre de eoiiTocation , on fera connaître le motif de 
la réunion. Cinq Membres rénnis suffisent pour constituer une 
séance du Gomhé ( sauf le cas indiqué dans l'art. 26). 

Les décisions seront prises à la simple majorité. On procé- 
dera au scrutin secret, si un des Membres du Comité le réclamie. 

18. Le Comité règle tout ce qui est relatif à Vadministration 
du Cercle, et prend toutes les mesures qu*ii juge couTenables 
pour le maintien de l'ordre. 

Les délibérations du Comité ne peuTent jamais être en oppo- 
sition arec le règlement , ni arec les décisions de rassemblée 
généralew 

Le» questions qui pourraient intéresser Texistence . TorgaDi- 
sation et remplacement du Cercle , ne seront décidées qu'en 
assemblée générale. 

On ne pourra rien afficher dans les salons du Cercle sans 
l'autorisation du Comité (sauf les caff indiqués dans Fart. 26). 

19. Trois Membres du Comité, désignés par lui , formeront 
le Sous-Comité du Cercle. Il sera chargé des détails d'adminis- 
tration. 

Deux Membres réunis pourront prendre des décisions. 
Les Membres du Sous-Comité absens seront remplacés par le 
Comité. 

30. Le Comité a^iserfi aux mesures à adopter pour que les 
fonds du Cercle puissent être placés de manière à rapporter quel- 
que intérêt. 

Les dépenses seront acquittées par des mandats signés par 
deux Membres du Comité. 

Si. Toute personne qui désirera faire partie de la Société ou 
du Cercle , dcTra être présentée par trois Membres permanens 
du Cerclé. 

Les demandes d^admission seront enregistrées dans les livres 
tenus k cet efifét par le Secrétaire. 

Elles devront être' appuyées d^ là signature des Membres qui 
présenteront le Candidat. 

Les noms des Candidats permanena ou temporaires, accome 
pagués de ceux de leurs parrains , seront affichés pendant cinq 
jours dans les salons du Cercle avant le ballottage. 

S S. Le bdilottago pour l'admission des Membres de la Société 
et des MeOâbres permanens da Cercle, aura lien tvcis les dxman- 



( ctrH ) 

m MndftAt k première quinctiiie du moU de septembre, épo- 
|iie de» CcMirsei, et depuis le i notembre jusqu'ea ti mal. 
' il tmft lieu tons les mmancbes pendant tonte Tannée pour les 
Membres temporaires du Cercle. 

Itfttat a» moins èfmit Membres Totans pour qa*iln ballottage 
nil niable. 

28. Le Comité nommera, chaque iemâiiWy denx de aea Mem- 

orei pour procéder au ballottage. 

On se servira d*auta&t d*urnet qa'U j avra de Candidate à 
ballotter. , 

ht Secrétaire inscrira les noms des Membres dn Cercle q«i se 
prétenteront poar toter. 

On remettra à cbactm, an moment de TOter » une boole pour 
chaque candidat. 

lie scmtin restera ontert de quatre à cinq heures. 

Le dépoaillement dn scrutin scra^ fut publiquement par les 
deuxCommisiairee nommés par le Comité. 

Si dan» une urne il se trouvait moins de douie boules» ou s^il 
yen aTait plus que de Totans, le scrutin étant défectueux, serait 
déclaré nul pour ce Candidat seulement. 

Le résultat du scrutin sera annoncé par lee mots JdumM^ 

MOQimi, SCBUTIIf NUL. 

Le Candidat ajourné peut être présenté de nouveau. 

ti \\j aura tous les ans, le dernier dimanche du tAùltèc 
(lécenbre, une assemblée générale, présidée par le Président de 
laSodété et du Cercle. 

Trente Membres suffiront pour former une assemblée gé- 
nérale. 

S5. Le comité choisira dans son sein une commission de 
trois Membres pour examiner et régler les comptes du Cercle , 
et faire son rapport à rassemblée générale. 

26. Une assemblée générale extraordinaire devra dtru convo- 
itée sv la denumde motivée de quinte Membres permanent du 

Cercle. 

La demande sera affichée dans les salons du Cercle dix jours 
*vant l'assemblée générale. 

Lev asjtemblées ne poarrouf avoir lieu que du i novembre au 
H mû. Néanmoins le Comité peut convoquer une assemblée 
l^érale tontes les fois qnli le jugera nécessaire. ^ 

k 




'^ carte» sem^f ^^'^ «««'oat ;,,„. ^^ ^e hasard 

r.^,T '^''^'-'^sï-T'^'- 



MIS M II. LIS uinis 

DE LA SOCIÉTÉ ET DU G.ERGLË DV 
JOCKEY . CLUB FRANÇAIS . (*) 



PRiSIDBlIT. 

M. le priace de la Moskowa. 

TICB-PAisiDBffl. 

MM. 

Le marquis de Boisgelln. 
Le comte de Gambis. 

MEMBBIS DO COMITÉ. 

MM. MM. 

Le comte Gay de la To«r-d«- 
Le comte de Vaublauc. Pin. 

Charles Lafiîtte. Ernest André. 

Achille Boncbet. Le baron Durand. 

Le comte d*Âlton. Tiron. 

Le major Frazer. Le vicomte Panl Dam, 

Le comte Walewskj. Le marquis de la Valette. 

6. de la Rifaudière. Le marquis de Saint-Vallier. 

Le comte de La Ferté Gbam- De Cbaband-Latour. 

plâtreux. Auguste Lupin. , 

Le baron Lecoultenx. Le Comte de Pourtalës Georgier 

Gonsle Acb. Delamarre. Barbet de Jouy. 

(i) Cette Société a été fondée chez M. B&TOif , à TItoU, auflaois et 
MTcmbre 1833. 

La Société ô^ Amateurs dbs GomusEsa été formée parPAulear 
«printemps de 1826 , et la Tribune pour les Souscriptenrs an Champs 
«Miars et au Bois-de-Boulogne a été construite la même année. 

(2) Par décision de PAssemblée générale (séance du 31 décembre 
1137} le nombre des Membres du Comité a été porté & yingt-uo. 



( CCI ) 
lOniBaES DU SOUS-COMITK. 

Le coiote d« ViwiUftpc. 

L« DaroD Durand. 

Le marquis de La Yalelle. 

IRÉIOIUIIK. 

M. Charles Laffitte. 

MKim mM M LA SOGléTÉ IT Ml CllCLB, 

MM. 

André, Ernest! 

André, Louis. 

Adam. 

Aure, comte d' 

Alton Shée, \» OMtte d' 

Aibuféra, duc d* 

Aja Ponzone, marcjuis* 

Aguado, marquis de las Marismas. 

Albon, comte d* 

Ajct9n> Henry. ^ 

Aligre, marquis d^ 

BoîsgfsUn» mpffqaU à» 

Bcitone Sa%, eomtn Charles de 

Bemûf à». 

Belgio)QSQ» pô»^ ck 

Br«o«^loE4. 

Bowes. 

Bouchet, Achille. 

Blv^t comte Gustave d« 

Boignes, de 

BethoBUMiB^ Gh. d« 

Battftglia, comte. 

Balbi di PioTera, mdrquis. 

Balbî, Français. 



MM. 

Beiumont, comle de 

Brème, marqnis de 

Berkett 

BelmonI, marqnift de 

Bryan. T. J. 

BaïUîe» Henrj. 

Bodier. 

Ball-Hvghei. 

Berkolfcz, de 

Biuke. 

Bemier, Anatole. 

Barbai de Jooy. 

Beanf oi . 

Berrj. 

Biré. 

Bethmann, Alexandre. 

Bérenger, marquis de 

BexçDTal, comte A. de 

Gambis, comte de 

Carbonnièret, vicomte de 

Gaillard, Edouard. 

Gaillard, Marc. 

Gbateaunllars, comte.de 

Gaccia, Maxim. 

Gomelissen, comle de. 

Groix, comle de 

Goliinet de Long-Périer. 

Glermont Mon t-St* Jean, comte de 

Gnnningham, Fairlie* 

Ghamplatrenx, comte de 

Gorbin. 

Gonningham. 

Gbesterfîeld, comte de 

Gasa Riera, marquis do 

Glerc. 

Gbaponay, marquis de 

Gosta, marquis de 

Gbabaud Latoor, d^ 



( OCX» ) 

MM* 

DarUy Ticomte Paah 

Daupias. 

Demidoff^ comte Anatole» 

Dumanoir, baroD. 

DegDÎse. 

Durand, baron. 

Ducbafaalt, vicomte. 

Desloges. 

DarOy baron. 

David. 

Delamarre, comte Achille» 

Douglas. 

Drake, Francisco. 

Duqnesne, baron. 

Duquesne, connt. 

Eurville, marquis d' 
Eckmuhl, le prince d* 
Espeuilles, le comte d* 
Essertenne, d* 

Fasquel de Gonrtenil. 
Fasquel, Alcibiade. 
Frazer, le major. 
Fanconrt, le major. 
Flenriau, de. 
Fould, Achille. 
Ferté, marquis de la 
FitK WilUam . 
Fergufton, George. 
Fould, Benoit. 
Fould, L. 
Furlado. 
Fector. 

Grand-Maison, baron Millin de 

Gramont, -marquis de 

Green. 

Grange, le général comte de la 

Grange, marquis Jules de la 



i'« 



( ecllH .) 

MM. 

GeDevraje, comte de la 

Goldschmidt. 

GraDge, marquis Conrad de la 

GreffuLhe, comte Ch. 

Greffuliie, comte Henri. 

Germain, le comte. 

Graffenried-Villars, baron de 

G^ammont» comte Agénor de. 

Goold. 

Grieve. 

Hocqnart, le vicomte. 
Hinnisdal, conite d* 
HottÎDger, Philippe. 
HaUay Goëtouen, comle du 
HèdouTÎHe, le comte de 
Hanbersaert, vicomte de 
Hope, William 
Hnmann. 

Hanlocke, sir Henry. 
Uawley, air Joseph. 
Hedouville, vicomte, 

latrie, le duc d* 

Ifry, baron Léopold d* 

Jelskj. 

Iiard, Ralph. 

ligneries, marquis des 

Leroy, Ernest. 

Lecouteolx, le baron 

Lc^, 

Laffitte, Charles. 

Lambert, baron. 

Lopin, Auguste . 

Lagrange, le vicomte F^réd. de 

Motfeloianii. A. 



( 06&ÎV ) 

MM* 

MoDtgvjon, comte Femand de 

Manael, Edmond. 

Manuel, Léopold. 

Muel Doublât. 

Mont joyeux, GustaTe de 

Mont joyeux, Alfred de 

Mo^owa , prince de la 

Morio du Sandat, de 

Macarthy, comte de 

Macarthy, Armand de 

Macarthy, Cvatave de 

Montessuy, Gustaire de 

Martin d* André. 

Monthrun, baron de 

Michielsky, général. 

Magnoncourt, de 

Manners Sutton, honorable. 

Monljoye-Martyn. 

Mouchy, dnc de 

Mackenxie, général. 

Marcuard. 

Mahon. 

Meiy, comte Ferd. de 

Normandie, de 
Ney, comte Edgar. 
Nicolay, comte Scipion de 

Odoard, TÎcomte. 
Orsay, le comte d* 
Olis Allyue. 
Ornauo, vicomte d* 
Ossuna, le diic d* 

Paturean. 
Pille, comte du 
Périer, Paul. 
Périer, Casimir. 
Pracontal, Edmond de 



( «•«▼ ) 

PlâÎBance, le comte de 

Poapillier, Ghiiries. 

Périer» Amédée. 

Périer, Eogèae. 

Posain, de 

Poortelès Gorgier, comte de 

Potter. 

PoliTanoff. 

Paira, Louis. 

Poillj, baron de 

Peel, colonel, 

Poexe, comte de la 

Pierlot, baron. 

Roydeyille, le comte de la 

Robin, Joies. 

Ricardo. 

Rifandière, de la 

Rondeaux de Gonrey. 

Resta, le comte. 

Rogers, Lewis. 

Rothschild, baron James de 

Rothschild, baron Nalhaniel de 

Rothschild, baron Antoine de 

Ransan de Meffre. 

Rohan, prince Benjamin de 

Romien de 

Seymonr, lord Heniy. 
Sne, Engène. 
Saint Gjran, de 
Seillière, Achille. 
Saint- ValUer, marqnis de 
Septeuil, comte de 
Sanlty, Albert de 
Stacpoole, le dnc de 
Soje, Henry de 
SearSt Da^id. 
Sonbeyran, de 
Sanlx Taiannes, dac de 



i 



t 



( t«xvi ) 

MMf 

Slirliug. 

Saint- Théodore, duc d« 
Sabatier, Félix. 
Sabatier, Frédéric. 

« 

Thnret, Auguste. 

Thnrct, Hen^y. 

Tour du Pin, comte Gnj de la 

Tour da Pin, comte Ludovic de la 

Taillis, vicomte dtt 

Tafiakin, prince 

Teil, baron Henry du 

Tiron. 

Tissandier. 

Talleyrand» le comte Ernest de 

Tholozon, comte Ernest de 

Thon, de 

Vallin^ comte de 
Valette, marquis de la 
Valette, baron de la . 
Vaublanc, le comte Adolphe de 
Vauban, le comte de 
Valencaj, duc de 
Vassj, comte de 
Vermersche, le cheTalier dt 
Visconti, le marquis de 
Yergennes, comte de 
Vîssaqnet, de 
Wagram, prince de 
Walewskj, comte. 
Weich, le capitaine Fleicher^ 
Warelles, de 
Wellesley, Henrj., 
Walpole, lord 

Tarmouth, le comte 
Yakovleff, 



( ccxWi ) 



MBKBMHI TIIIPOEAilM« 



MM* 

Balocanti, comte 
Zichy, comte Paul. 
Zichy, comte Eugène. 
Karolj, comte 
Gianiy baron 
Bethmann, Alexandre. 
Batbyani, comte 
Pringle. 
Trann, comte 
Gigala^ comte 
Hamale, comte d* 
Bonde, baron de 
Santiago, marqw de 
Bniy, Tord ficomte 
Broadwood. 



MBHBEES DB LA 80CXitg. 

MM. 

Bastide, baron de la 
Marmier, marquis de 
Montgayon^ comte Edmond de 
Nogent, le chcTalier ^ 
Gonret PleTÎlle. 
Miramon, marquis de 
Bethnne SuUj, comte Max. de 
Cadogan, major/ 



Jos. GRANDliOMMK, SscaéTAiBB ab Gi 
me CrasigQ-Bai^ère, n* 3, ii Paris. 
Jnnier, 1838. 



RÈGLEMENT 

DBS 

COURSES DE DIEPPE, 

4837. 



-»*• 



Le Maire de Dieppe , chevalier de la Lé^M-dHonneDr , à 
rhonneur de prévenir MM. les propriétaires des chevauz (i« 
courses, que ces courses auront lieu à Gucures, s<iyf ancien ter- 
rain de course près le château, les 27 et 20 septembre et i octo- 
bre prochain. 

La ville de Dieppe voulant contribuer de tous ses efforts à 
Tamélioration de la race chevaline dans rarrondissement , le 
Consul municipal a décidé qu*il y aurait cette année des cour- 
ses de chevaux. 11 a voté âi cet effet des fonds qui seront joints à 
ceux mis à la disposition du maire par la bienveillance du Roi, 
de S. A. R. Monseigneur le duc d^Orléans , le club dés Jockeys , 
de lord Seymour et de plusieurs aulres personnes. 

Les programmes arrêtés f^ l'Administratiot» les 21 juillet et 
20 septembre sont mnntenns sauf les modifioatîoni suivantes : 

27 Stpiêmbrt. 

pRBiuiA PBix. Prix de la ville de Dieppe. 
DEuxiitiiB PBix. Prix donné par lord Henry Seymour. 
Tboisibhe prix. Courses aux barrières. Prix fondé par la ville 
dé Dieppe. 

10 StfsUmkr^, ' 

PkBMin PBTx. Course au trot, 4,000 mètres en partie liée. 
Prix donné par la ville. 



( ocxix ) 

ïimmm ivz* Pnx du JocW-cloh, 

X^«iHipis:PMx. Poule de 2ô0 h. aiec |,0Q0 £r, à ajouter. 

i Octobre^ 

FMmm.PRiZf Prix du Conaeil mmiicipal. 

Deuxiemb paix. Poule de 500 (r, avec 1^000 fr. d*eiiirée. 

TaoïsiÈMB PBix. Prix de Monseigneur le duc d'Orléans. 

OvAiminiB raix. Course de cheTaax d'attura.. Le pvemiar ar- 
mé recevra pevr prix wmm beUe selle et bridtt ; la deoaîèiiie w& 
gebelol en argenl ; ï» tuoitièine ane craraelie. 

n ne sera payé aucune entrée pour les chcTanx d'aHVire. 

Le droit d*entrée pQur les cheranx d'arrondissement qui serpnt 
inscrits pour le course au trot est réduit à iO fr. 

Llnscription pour les Courses du S7 sera faite le S6 , i onia 
keores précises. 

Llnscriptian pour le 29 aura lien k ta môme heure» le S8. 

L'inscription pour le» eotiisea da< i octobre sera faite le 30 
septembre , à la même heure. 

Ces inscriptions seront faites à la Mairie de Dieppe. 

Après midi de chaque )our aucune inscription ne sera reçue. 

Il est réservé au jury le droit d'apporter aux prograouDeê 
pour Tordre des courses telles modificaiiona que les circonstan^ 
ces nécessiteront. 

S'il y a des courses particulières , elles seront intercalées con- 
Tenablement. 

Les souscriptions dei ront être faites par lettres cachetées et 
enfoyées à M. le maire de Dieppe. Elles .seront ouvertes par le 
jory, le iâ septembre, k onxe heures du matin, k rhôtel>de*tille. 

Llnscription pour la course aux barrières pourra avoir lieu 
la Teille , avant midi , du jour de la course , et l'entrée payée k 
ce moment. 

Pour la course au trot, il ne sera pas nécessaire de se faire 
inscrire k l'avance. Seulement l'entrée devra être payée au mo- 
ment de la course. 

Tout cheval ayant été nommé pour les courses de la société 
4a Jockey-club k Paris, GhantiUy ou Versailles, et reconnu apte 
i concourir pour la course par les commissaires de la Société , 



( ecx% ) 

ioil qu'il ait coiiiti on non, n'anra d'antre prenne à fbvniir a^Aat 
la conne qne son idenfiié. Cette identité résultera de rassénâott 
die son propriétaire on de la personne cpi nommera le cheTal 
tn payant l'entrée , jcuqu à preuve contraire. 

Tout cbeval qui n'aurait pas encore été nommé et qualifié 
sera forcé d'apporter les cei^tificats prouvant son origine. 

Toutes les réclamations qui s'élèveraient sur. la cpalificalioa 
dea eheranx ou tout antre motif, seraient déférées aux oommia- 
■aires des courses de la société, qui , sur l'exposé des fait* reconi- 
Mus et signés des deux parties déclarant s'en rapporter à cet 
arbitrage , jugeront la question en dernier ressort. 

Toute réclamation devra être faite avant la fin du pesage d%ê 
joekejs. 

Dieppe , en l'Bôlel-de-Ville , le Si juillet €887. 

Lb KADiB DB DnppB, David DESLANDfiS. 

Tu et approuvé. Rouen, le 27 juillet. 

Bl «OlfiBILLBB D ÉTAT, PBipBT DB LA 8BIME-I7lFÉA[Bl!RB, 

Babon DUPONT-DELPORTE. 



RÈGLEMENT 

COURSES DE St-OMER, 

1836. 



AmT. 1. Le5 prii pourront être çoanu par h» dievaia entiert, 
boDgres ou juinens. 

3. Il sera placé un poteau de distance è 250 pas de celui du 
bot; dans les courses en partie liée » tout cheval qui» dans la 
première ou seconde épreuve, n*a paç dépassé le poteau de dis- 
tance au moment où le Tainqueur dépasse celui du but , n*est 
plus admis à courir Vépreuve suivante. Pour le reconnaître y un 
ngnal est fait par les juges , au moment où T^preuve est gagnée, 
et le juge placé au poteau de distance remarque le cbcvai ou les 
cbevaux qui ne Tout pas dépassé auparavant. 

3. Pourle départ, un commissaire placera les cbevaux d*apris 
le rang indiqué par le sort , le premier au poteau. 

k. iic pris, du Pas-de-Calais ne poun*a être couru que par das 
cbevaux nés et élevés dans ce département. 

5. Nul cbeval ou jument ayant couru pour nn prix quelcon- 
que ne pourra disputer un prix d'une classe inférieure, quella 
que soit la somme affectée k ce prix ; mais il pourra être admis 
à courir un prix de même classe «-en portant , outre le poids de 
son ftge, une surcharge ainsi fixée : 

Un prix gagné, et courant pour un prix de même classe, 3 k. ; 

Deux prix « « A k. 

1. Tout cheval ou jument qui, après avoir reçn une on pin- 
sicart surcharges, courra pour un pnx d une classe supérienra k 



( ccllii ) 

celui oa à ceoi: qnll aura déjà gagnés, reprendra le poi<is affecté 
à son âge. 

7. Dans les courses en partie liée , si deux épreoTes sont ga- 
gnées par des chevaux dlfférens, il y aara nne troisième épreOTe, 
mais seulement entre les deux gagnans. 

$. Dans les courses en oarlie liée , la même personne ne 
pourra faire reoevoir plus ann cheyal pour le même prix » ni 
éluder cette mesure en faisant inscrire un ou plusieurs chcYaox 
sons le nom d*un ou plusieurs propriétaires. 

9. Nul ne pourra être juré ou juge dans une course oà il aura 
nn cheral engagé. 

tO. Les chevaux devront être inscrits et présentés deux jonrs 
avant celui où ils devront courir. 

il. Toute course doit finir le jour où elle a commencé. 

il. A rheare indicmée pour la course, la cloche sonnera ; un 
quart d*heure après , la lice sera ouverte, et le départ aura Beu 
sans attendre les absens. 

iS. Tout jockey sera obligé de se faire peser avec sa selle 
avant de monter à cheval, et de compléter le poids prescrit , s'il 
se trouve au-dessous. La bride, le collier et la martingale comp- 
teront ensemble pour un kilogramme « quel que soit leur poids , 
tt sans qu*il soit du reste besoin de les peser. 

i4. Dans les courses à plusieurs épieuves, il sera accordé une 
demi-heure entre chaque épreuve. 

15. Â la fin de chaque deay^icnre de repos, la clodàtt aon- 
nera pour seller les chevaux ; un quart d'heure après, la cioqhe 
sonnera de nouveau pour annoncer que les chevaux doivent 
entrer en lice, et la course aura lieu immédiatement , sans at- 
tendre lea absens. 

Awrè» chaque épreuve le jockey devra conduire son cheval à 
i'endioit indiqué, Jê9cendre id et non auparavant, et se faire peser 
de nottveau devant le juge oa deux membres du jury désignés 
à cet effet. 

16. Le jury est compose de M. AaMAifD, maire, président; 
MM;*!". DirFA£Ai(D, Ds Boissisb, Fiolbt, membres delà commia- 
sion ; et de^MM. Di Sr-LÉaiBa, Wsiuftall père et Woosbriob. 
Le» décisions seront sans recours. 



( ecxxiii ) 

i7. Tout cheTal qui se jettera hors de la lice , de^ra , pour 
nétre pas excla delà course, y rentrer par Tendroit même oà îl 
en est sorti. 

i8. S'il est reconnu qu un jockey dans la course a frappé le 
cheval de son adversaire ou son adversaire lui-même, qu'il la jeté 
contre la corde ou hors des limites de la lice, qu'il a harré le che- 
min ou traversé un autre cheval, le cheval monté par ce jockey 
n'anrà pas droit ao prix de celte course, quand même il Taurut 
gagné ; le prix sera accordé au cheval qui aura obtenu Tavan- 
tage après le sien , à lïioins que le jury ne décide que la conrat 
doit être recommencée. 

Ledit jockey pourra être, en outre, déclaré incapable de cou- 
rir à Favenir pour aucun prîx. 

19. Toutes les fois qu'un jockey aura été déclaré incapable 
de courir pour les prix de la ville, son nom et son signalement 
feront envoyés dans tous les lieux de courses. 

20. Dans les courses aux barrières « chaque barrière tontehéc 
sera remise en son premier état, pendant Fintervalle des épreu- 
ves et par les soins des commissaires. 

Si. Toute contestation relative aux poids «ou k la condaitt 
des jockeys sera jugée aussitôt par le jury. 

Il prononcera de même sur les difficultés qui pourraient nal* 
tre entre les concurrens pendant les courses , retativemeiil i 
Tapplication des présentes dispositions 

S3. Le règlement sera affiché sur le terrain des courses. 

S 9. Aucun cheval ne sera inscrit pour courir, si son propné- 
Inre' ne déclare qa*il connaît le règlement et promet de Texé- 
cmter. 

24. Il sera payé pour chaque course particulière SO fr. pour U 

fonds de course. 

« 
^f CommiêBoires: Ravier, J. De Folard, HBzxBMAifB, Biicw- 

lET , De Boissibr , Debis (Âû. ) , Fioiî», 
De Hosibiv, Dicocq-Gadick, Ge». 

• Apjproové te prés«ot règlement, 

LvMmv, O. ARMAIID. 

St^Omtr^ U 90 juilUi i83$. 



PROJET 
B'ÈTABLISSEMENT DE COURSES DE CHEVAUX, 

* 

AX3 TROT 9 DANS LA NORMAlIftlE. 



La Normandie avait autrefois le privilège de fournir des ehe- 
Taux au luxe de la France et niéme de I*£urope. A cette époque 
le service que Ton exigeait de ces animaux , la position de ceax 
qui les emplojaietit, n'étaient pas les mêmes qu'au jourdlioi ; il 
suffisait qu ils fussent de forte taille, de formes brillantes et qallt 
eussent cette beauté luxuriante €ine donne Therbe abondante dei 
vallée» normandes ; quant à réaucation , on ne leur en deman- 
dait point, les piqueurs et écujers des princes et des riches se 
chargeaient de leur instruction. Quoi qu'il en soit > ces habitu- 
d^a n'exi&tent plus., le lux'<s a adopté les modes anglaises ; il faut 
que les chevaux soient nés de races énergiques, soient nourris au 
grain dès leur jeane âge et dressés, au moins en partie, au service 
de la selle et oe la voiture. 11 semblerait alors que les élcteui-s 
dttsseni se eonfonner à ces exigence» , et élever le» chevaux qui 
oimtialkneat k leur époque ; il n'eià est pas ainsi : la routine^ le» 
préjugés, la crainte de perdre, font continuer aux éleveur» lear» 
anciens usages: on ne leur achète donc plus de chevaux, le luxe 
se remonte a l'étranger, des capitaux énormes sortent de France» 
et une des plus belles et des plus fécondes industries de la Nor- 
Maadie languit et dépérit chacpie jour. Comment remédier à 
oetét«t de raose»? CSomment faire entendre aux éleveurs qu'en 
agissao^. ainsi « ik compromettent leurs intérêts et ceux de la 
France entière ? ce n'est pas chose facile ! Leur dire , leur expli- 
quer? Ils ne vous croient pas, et ei poru* leur malheur quelques- 
uns îiiiLément cQ|isent|8nt à bien faire , ils n'en ont le plus sou- 
vent pour récompense qu'une amère déception ; car l'habitude 
étant prise d'acheter des chevaux étruagett , et la ôhoie étant 



( CCZXT ) 

comcniie qa*iin ckeTal normand n* pe«it être qa*«iic roue « 
réleiear qui aurait faU de$ facrîfîoe» , qui aurait bien élevé ei 
dreué ses chevaux , ne trouvera pas à le» Tendre » ou du moina 
ne rentrera pas dans ses frais s cela 8*e«t vu« • Si donc on trouvait 
■n moyen de forcer la masse des éleveurs , )par Tappât de quel- 
^'aifçent présent, k élever eooveuablemeui; d un autre côté, si 
l'on forçait l'amateur à reconnaître que ces chevaux qu*il mé- 
prise valent ceux qnll adtète à l'étranger , et cela non par des 
raîions verbales ou écrites, mais par des épreuves faites mub sea 
yeux; ce moyen ne serait-il pas avantageux? On a pensé que 
des épreuves ou courses au trot , établies à époques fixes, offrir' 
nient ce résultat : c'est ce qu'il faut examiner, 

La Normandie est principalement destinée par la nature à 
fournir des carrossiers, rallure habituelle des chevaux de cette 
espèce est le trot ; mais il ne suffît pas qu un cbeval ait de beaux 
aonvemens d*épanles , qu il trotte droit et franchement ; il faut 
encore quli puisse soutenir cette allure ; il faut qu*il le fasse 
étant attelé ou monté. Si des courses étaient établies , tous ceux 
qui voudraient y prendre part, devraient de longue main y pré**- 
parer leurs chevaux. Une' nourriture convenable , des soins 
appropriés leur seraient donnés , et le cheval en état de soute- 
air la lutte serait de fait et par cela seul le cheval de commerce , 
prêt i être acheté par le luxe ; on comprendra en6n par là, que 
tout le mérite d*un cheval ne consiste pas dans sa graisse et sa 
corpulence, mab dans ses qualités et ses allures. C^est ainsi que, 
par des moyens détournés, on viendra à bout de vaincre une rou- 
tine et des préjugés que Ton ne vaincra pas directement ; l'espoir 
d'obtenir le [prix de ces courses , Famour-propre , moteur de 
beaucoup d'acdons, encouragera les éleveurs h taire des dépen» 
tes qu'une triste expérience les empêche de faire. La castration 
de jeune âge serait aussi déterminée par cette institution ; on 
pourrait ne permettre l'entrée aux courses qu'aux chveaux bon* 
grès et aux jumens. Ce serait encore un moyen prompt et cer« 
tttn de faire disparaître ces deux affreuses maladies qui affectent 
communément les chevaux normands , et qui donnent tant de 
craintes à ceux qui les achètent^ je veux dire, la pousse et le 
corna ge. On pourra être certain, après une course de fond et de 
vitesse , de la santé et dé la respiration de ses chevaur. D'un 
antre côté enGn, les amateurs venus eux-mêmes aux foires, tcf- 
TÛent les chevaux tels aii'ils se conserveraient au service , et 
•eraîent à même d'apprécier leur mérite. L'Angleterre, dont nons- 
iUtous tirer notre instruction chevaline, puisque nous adoptena 



( ccxxvi ) 

les résultats de la coar , iMus offre des exemples asatogmea ; 
entre les courses aa trot, qui j sont fort nombreases, il 7 a* aosei 
des chasses an renard et des chasses an clocher , on les jeane» 
fermiers Tiennent étaler anx jeux des acheteurs le mérite de 
lenrs cheyanx. Ces genres d*épreaves sont à pen prèa imprati- 
cables chez nous , on pense donc que des courses au trot pour- 
raient les remplacer avec aTantage. 

Une antre co&fidt^ratîoD qui n est pas à négliger, c*est que cea 
courses , appropriées aux besoins présens , pourraient fort bien 
par la suite déterminer Félablissement de courses de litesse , et 
par là augmenter encore nos ressources en chevaux- de race pure. 
£n effet, les hypodrômes une fois prêts , le goût des cbevanx et 
de Téquitation étant un peu revenu chez nos amateurs , il est 
impossible que quelques-uns ne soient pas tentés de faire courir 
des chevaux qui pourraient ensuite paraître an Pin et à Paria. 

Il s*agit maintenant des mojens d'exécution ; la première et 
pomr bien dire la ^eule difficulté qui se présente, est celle des 
fonds qui doivenf être accordés en prix. Mab d'abord , conune 
c'est ici une institution purement industrielle, c^est à rinduatrie 
à se mettre en avant. On suppose donc qu'une fois le projet mis 
en évidence, une souscription soit formée parmi les éleveurs et 
les amateurs ; on suppose encore que les conseils généraux de 
département , reconnaissant Tavantage immense qui en résulte- 
rait pour leur pays , feraient aussi des fonds destinés à 7 être 
joints ; enfin , si Monsieur le Ministre du Commerce approuvait 
ce projet , peut-être jugcrait-il convenable d'y ajouter encore 
quelqu'argent du budjet des haras. D'ailleurs , les prix par eux- 
mêmes n'étant pas le but unique de ces épreuves , n'ont pas be« 
soin d'être très considérables , pour la première année surtout. 

Quant aux réglemens à faire h ce sujet , pour les divers che- 
vaux admis à courir, l'âge , le poids, les courses par peloton ou 
an chronomètre , les chevaux montés ou attelés , cela sera l'objet 
d'un travail spécial. 

E. HOUËL. 

. C'est ce travail qui a été adressé à tous les Préfets des dépar 
temens de la Normandie , et aux Sociétés d'agriculture qui o 
donné naissance aux courses de Cherbourg, Caen et St-Lô, el « 
plusieurs antres qui vont s^établir^ avant peu, dans d'autres loca^ 
lités. Il a été imprimé dans plusieurs journaux et dans l'Annuaire 
de r Association normande. 



REGLEMENT 

OIS 

COURSES DE CHERBOURG^ 

DBS 25 BT S6 BBPTBMBBI 

1836. 



Amicui t. II j ftur» celle année deax Courses ta Irol et dkvx. 
Courses aa galop , ainsi classées : 

Pkei0br jour. Une course an trot ponr les chetaax de Farron- 
dîssement de Cherbourg, prix 200 fr. ; une Course au galop ponr 
fous les chevaux du départehieut de la Manche , prix SOO fr. 

Deuxisme jour. Une Course au trot pour les chevaux du dépar- 
tement de la Manche , prix 200 fr. ; une course au galop pow 
tons le» chevaux cpii se présenteront, prix 800 fr. 

2. La longueur de la Course est ainsi fixée : 

Pour i.bs Courses au galop, 2 kiiomèlres en une seule éprenva 
pour celle du premier jour, soit le retour de Thippodrôme ; 
2 kilomètres , soit deux fois le tour de Thippodrôme , pour k 
deuxième jour. 

Pour les Courses ad trot , A kilomètres , aller et retonr de 
rhiooodrôme. 

I. Le cheval gagnant sera celui dont la tête aara dépassé k 
premier le poteau d'arrivée. Il ne sera provisoirement &Eé an- 
tune limite pour le temps des épreuves ou le poids à porter pow 
les chevaux. 

On n'admettra toutefois aucun écnjer an dessous de huit om 
éîx ans d'âge. 

|. Dans les Courses en partie liée ,si deux épreuves sont |;a- 
|Bées par de» chevaux différens, il y aura une troisième épreuve,. 
smIs lemlemcnt entre les chevaux gagnans.. 



( ccxzviii ) 

5. Tout propriétaire présentant on faisant présenter nn ehe*- 
Tal pour les Courses, est tenu de jastifier de Forigine de ce 
cheyal. A cet effet on devra produire un certificat signé du pro- 
priétaire , et constatant le lieu où le cheval est né et celui ou 
ceux où il a été élevé depuis sa naissance jusqu au moment des 
Courses. 

6. 11 y aura un jury pour les Courses, composé de proprié- 
taires et d'amateurs. Les propriétaires qui ont des chevaux en- 
gagés dans une Course ne peuvent être jurés dans cette même 
Course. 

7. Le jury sera chargé de placer les chevaux an point de dé- 
part et de les faire partir. Le sort décidera la place. Le président 
du jury proclamera le vainqueur. 

8. Les chevaux qui se présenteront pour courir devront être 
conduits , le jour de la Course , entre neuf heures et midi au 
Champs-de-Mars , pour être admis et classés par le yarj, la 
Course ayant lieu dans l'après-midi. 

' 9. Toute personne qui présentera un cheval devra le faire 
inscrire à Tavance sur un registre tenu à cet effet à la Mairie. 
Aucune inscription ne sera reçue le premier jour de la Course 
après neuf heures du matin. 

10. Il sera construit une tribune en face du bnt, pour Ip jury , 
d*où il pourra apercevoir toute la Coorsb. Le jury sera pourvu 
de deux chronomètres propres à indiquer avec exactitude le 
temps que chaque cheval aura mis pour franchir la distance : 
ils seix>nt placés au poteau du départ. 

ii. On fixera un jour à Favance Theure à laquelle la lice 
devra s*ouvrir , ce qui se fera au son de la cloche. Dix minutes 
après aura lieu le départ , sans attendre les ahseus. 

12. Dans les Courses à plusieurs épreuves , il sera accordé un 
qaart-d'henre de repos entre chaque épreuve. 

18. Les chevaux hongres et les jumens pourront seuls être 
admis à concourir. 

14. Le jury fixera le nombre de chevaux qui devront co^^^vh 
rir en même temps. 

1^. Si dans les Courses précitées , un cheval vient k rompre 
le trot et à' galoper de plus de deux enjambées, le cavalier eat 



( ccxxîz ) 

aèiigé dTanrêter son «bcni et d» lu laÎM laîft nm iowr «ar Ini- 
niêBe ; t*il »e le fût p«», it est exdn de le oonirse. 

16. Des juges choisis par le jury seront, k Teffct de rexécn- 
tioQ des précédents articles , placés de distance en distance inr 
la ligne que les chevaux devront parcourir. 

17. Tonte contestation relative aux Coarsc» sera jugée, k lin- 
itaot même , par le jurj. 

18 9t dernier. Lu membrea dn jury se réservent le droit d'ap- 
porter an présent règlement lea modiCcationa que les circon- 
stances ou Targence des cas les mettraient dans Tobligation d a« 

dopter. 

Fait et doa le présent règlement , 

En la Mairie de Gherbonrg, 

U 19 septembre lS5d« 



Les Courses eurent Ken les 16 et M septembre. 

La Gonrse an galop dm premier jonr ayant été déclarée nnlte , 
ce fot Isabelle * appartenant à M. Houël , qui fut déclarée vain- 
<)aeiir pour ce prix» ayant conru seule le lendemain. 



1837. 

Le règlement était & peu près le même que Tannée préeé- 
^nte, sanf quelques mooifications; voici le programme : 

L'hippodrome sera établi sur la plage qui fait face à rétablis- 
•OMit des bains Louis-Philippe, où il était Tannée dernière. 

AxnciB i. Il y aura, à Cherbourg , les 18 et 19 juillet et 
)<Nin suivans, s'il y a lien , des Courses de chevaux divisées 
*^nie il suit : 



( ccucz ) 

IhoMiiui «ouasiAb, iS jualr. — PutoniB Cmun èm èiùr. 

Un prix prindpaL de 1,000 fr. accordé par le goaTerneaicst, 
pour être couru par des chevaux entiers et jnmeas , âgés de 
4 ans et au-dessus , de la division du nord , en se conformant 
aux dispositions du règlement concernant ces sortes de prii. 

Dkdxièmb Coursb, au trot. Un. prix de SOC fr. (de souscrip- 
iion) pour les cfaetauxet jiimens.nés et élevés dans Tarrondii- 
sèment. 

T&oisiÈMB GouirsB, AU GALOP. Uu prit de 800 fr. (de souscrip- 
tion) pour les cheTaux nés et élevés dans le département de ii 
Manche . 



DiuxiBitB journIes I 48 juillet. — PaEKiÈaB Goubsb , au «ilop. 
Un prix de 800 francs , pour tes chevaux et jumens de tout ftgt 
•t de tout pajs. 

DauxiiiiB GouftSB, au trot. Une coupe d*argent, donnée psr 
les souscripteurs de St-Lô , pour les chevaux et jumens de tout 
âge et de tout pays » sons la condition qu*ils seront montés par 
les propriétaires ou leurs amis. On payera 1 5 fr. d*entrée ; U 
dernier arrivé au bat paiera lentrée du second. 

TmoisiftMB GouBSB , AU GALOP. Un prix de 804) francs pour !•< 
tkevauz et jumens nés et élevés dans rarrondissement. 

QuATEiàn Goubsb , au tbot. Un prix de 200 francs pour n* 
chevaux et jumens nés et élevés dans le département ds 1* 
Manche. 

Ges prix pourront être augmentés suivant rimportanct dci 
Jistes de SQUscription qui sont à rentrer. 

▲at. 2. Les certificats à produire seront conformes à c^ 
qui sont mentionnés dans le règlement de TadministrakioB ds^ 
haras pour les courses de vitesse. 



( ccjtui ) 



OBSERVATIONS 

SUR LES COURSES DE CHEVAUX ET L'AMÉLIORATION 
DES RACES, DANS LE DÉPARTEMENT 

DES HAUTES-PYRÉNÉES. 



On ne saurait trop chercher à attirer ialtenlion des amateur» 
de ckcYanz de Coarset et eu général Je tous ceux qui i*intc- 
ressent à 1 ainélioralion des qkeTaax en France , sur Tclat des. 
chevaux dans les enTÎroBs de Tarbes (Hantes- Pyrénées) et les. 
rewoorces que le pays présente. La principale consiste dans le 
goût des paysans pour 1 élève des cIieTauz, et il est remarquable 
tftie, dans cette contrée si éloignée du centre de la civilisation et 
aes lumières, on comprenne mieux que Ton ne le fait dans des 
provinces pins riches et mieux placées les principes qui doivent 
/guider les éleyeurs. 

Depuis long-temps le gouTernement entretient un dépôt ê'é- 
talons à Tarbes; malheureusement le choix des chevaux a laisFA 
et laisse encore beaucoup à désirer, (/espèce des jumens àt*. Bi- 
garre est légère, d*une taille peu élevée, mais vigoureu^^ et 
iobre, et essentiellement propre au service de noire cavalerie 
légère : aussi les officiers de remonte se louent-ils beaucoup des 
chevâox achetés dans le pays. 

Il n y a pas long-temps qu on a envoyé des étalons anglais de 
pur sang à Tarbes; des chevaux arabes assez médiocres ont re- 
produit rarement leurs qualités et toujours leurs défauts. Der- 
nièrement le gouYcrnemcnt, mieux renseigné , a envoyé quel- 
ques chevaux anglais , entre antres Rowlston. Les paysans n*out 
pas là , comme dans d'autres provinces, de la répugnance pour 
le pur sang; plus expérimentés et plus habiles, ils cunscnreut la 
généalogie de leurs jumens; ils en possèdent ordinairement 
ane on deux, et peuvent vous en donuer une généalogie qui date 
quelquefois de 50 à 40 ans, Rowlston, dont la monte ^e payait 

I 



( ocxxxîi ) 

double des ckc^aas de demi-sang, a ea cette année 75 jameni. 
A l'appni de ces observations nons dirons qnelqae chose det 
Courses particulières qui ont eu lieu dans le cours de cette 
année. 

Le cbamp de Goarstes, de la même dimension que celui de 
Paris, est silujé à Lalqubers^ k ijà de lieue de Tarbes, laisse 
beaucoup à aésirer , et il est remarquable c^é daûs ce pays de 
prairies on ait choisi du sable pour faii'c courir les cheTaax. 

M. MioiiBL Dalton, directeur dn dépôt d'étalons , 

M. le TÎcomtc Paul Damu , 

MM. les majors Caoocan et Coenwall, et 

M. ACHILI.B FotJLD , 

Sont les personnes qui s'intéressent parliculièremeni à lamciio' 
ration des races de clieTanx et des Courses à Tarbes, 






( cczuiii ) 



MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS , DE 
L'AGRICULTURE ET DU CÔMBiPI^Gp. 

■ ARRÊTÉ : 

Le imikifltre secrétaire d'État an départent^iit des traYaoi pu- 
blk», de ragricnlture et du cèmmerce , 

Vu Tordonnance du iO décembre 18 SS, elle règlement du' 
15 dn même mois, concernant. les haras, arrête : 

" i : 

TfTRE V^.'^l^ïaèmimxméaMU semée des haïras» 

AaTMXBiÇf.Le nombre de soTTeillai^ssvrnumérakes ne pourra ' 
excédée celui des ^tuUires, fixé {^r.Tordonnance du ,10 dé-' 
cembre 1833. 



•1 >' < 



2. Nui ne i()ôurira être admis conàne sur^t^lànt rardumé^ 

faire après l'âge dé Î5 ans, bu atant ISans-rétbltiS'.' 

'■••'■ 

3. Tout aspirant au grade de surfeillaut aurnuiAéraii^e deVra 
savoir la graoïmaire, raritkméUqçie., monter .^ cbe^al.par.prlii' 
cipes, répotn^e sur les quesUans :d*éqaltaJdoQ,^aj:)Le.,et basse 
école, panser, seller, brider, présQotfe^ qq cbe^^f^ly et ^y^îr^^quël: 
qaes notions d'anatomie. 

TITRE II. —Des exaniehs, . 

• 'i »'j 11.. 

4. Gbaqae année, 'à Vépoque de lears inspectioiis,' les îi^spec- 
tears généraux examineront les officiers des envers étabHISaemeû^^ 
chacun selon son grade , conformément à l*aftiète'$ cl-aprèé, lît' 
ajoateront , à lenr rapport de toarnée, an article spéci» sur le 
iîgré d'instruction de chacun. 

5. Lies examens seront gradués en raison de Timportancq 4^. 
leurs fonctions , et porteront , savoir : 

PocA UBS suavEiLLAns , SOIT «oiifCMéaAniBS , SOIT titulaires: 
«rlc pansage ; sur la composition de la ration et le? qnalllés des 



( ccxxxiv ) 

substances employées dans Valimenlalion ; sur la connaissanc? 
de l'âge du cheTal ; sur la\manière d'établir un pedigree ( généa- 
logie V, et de faire un signalement ; sur la ferrure , les maladies 
^u pied , et sur la connaissance de rextérieur et de lanatomic 
du cheval. Us seront» en outre « interrogés sur 1<'S ordonna uces 
et réglemens relatifs aux baras. 

Pour lbs régisseors , AGERS-SPÉciiLUX et inspecteurs -parIicd- 
UBEs : sur les questions ci-dessus , et de plus , sur la tenue de» 
écritures et la comptabilité, selon la nature de» étabUssemens où 
ils seront attachés ; sur la valeur et Je poids des denrées con- 
sommées ordinairement ; sur les conditions qui constituent les 
bons fourrages ; sur la qualité des terres et prairies et le genre 
d j culture dans les localités où ils seront employés ; sur le prix 
' des journées et des divers travaux ; sur les modes les plus éco- 
nomiques d'entretien et de conservation de tont ce qnîconslitoe 
le matériel des établissemens ; sur Thygiène convenable au che- 
val , selon le climat où il vH, sa constitution et le travail btiqoel 
il est soumis ; sur la théorie du sang ; sur la manière de diriger 
les croisemens et accouplemens • sur la statistique chevaline de 
leur drconscription ; sur U surveillance k exercer dans le ser- 
vice intérieur d'un haras ou, dépôt; sur les dievoirs de garde- 
étalons et de palefrenier en monte ; sur les soins et précautions 
à prendre pour les étalons en route ; sur Tattelage, le ménage et 
tout ce qui regarde la discipline et la tenue des gagistes et des 
officiers inférieurs; enfin sur la tenue des états prescrits par l'ar- 
ticle iS du règlement des haras. 

Pour les directeurs : sur les questions précédentes, et de plus, 
sur les diverses généalogies des principaux étalqns en France ; 
sur les différentes races et espèces de cltevaux -connus ; snr 1* 
statistique chevaline de la France; sur les. moyens d*élëve em- 
ployés dans les diverses circonscriptions chevalines ; sur leurs 
observatîops relatives aux croisemens , à la reproduction en gé- 
néral et Téducation des poulains ; sur les encouragemens propres 
à telle ou telle province 5 sur les régh-mens des courses ifrançai- 
ses et les coutumes anglaises , en6n sur tout ce qui concerne U 
science hippique. 



( ccsxxv ) 

TITRE III.— JDe^ caun, 

6. Il sera établi dans chaqae baraB ou dépôt, «avoir : 

Pour les officiers et gagistes : 
io Un cour» d extérieur du cheval; 

î® Du cours Je ferrure, de b'otauiquie fourragère «;l d'hygiène. 

Pour les officiers seulement : 
Ud cours d'anatomie. 

Chacun de ces cours aura lieu une fois par semaine, hormis 
le temps de la monte ; ils seront faits par les Téiérinaires, sous la 
surveillance des chefs d'établissemens. 

7. Les mêmes cours auront lien en présence des inspecteurs- 
généraux k Tépoque de leara toarnées. 

8. Tous les officiers et palefreniers en pied des haras et dé- 
pôts dcTrpnt savoir pratiquer uue saignée; les Tétérinaires leur 
donneront à ce sujet Finstructlon nécessaire. 

DISPOSITIONS GÉKÉRALES. 

9. A dater du présent arrêté, MM. les officiers de tous grades 
de Tadministration des haras se mettront en mesure de subir 
lears examens, chacun en ce qui le concerne. Il est enjoint à 
MM. les directeurs de veiller strictement à ce qa«i leurs officiers 
icqaièrcnt le flegré d'instruction voulu par les régtemens. 

iO. Tout surnuméraire, avant d*exercer aucune autre fonc- 
tion , sera tenu de panser un cheval une fois par jour , pendant 
le temps qui sera )ugé couTenable par le directeur , soit en sa 
présence- , soit en celle de rinspecteur-particulier , et d'assister , 
comme élève et sons leurs yeux, à tous les exercices et travaux 
dtt palefs-eniers , pendant ce même espace de temps. 

il . Les surnuméraires et snrveillans, tant de première que de 



( eemxvi ) 

deuxième classe , seront employés , tour à tour et par mois , aa 
traTail de [a comptabilité pendant tonte la durée de leur» 
fonctions. .♦ 

Paris, le 7 juin 1837. 

Signé. N. MARTIN (dv Noed). 

Pour ampliatioa : 

Ze maiire des reqtiétes secrétaire^ général du ministèrt 

des trav€Uix pubiîcSy de l'agriculture et du commerce , 

Signé. J. BOULAY ( db la Mbu&tiis)> 



-H- 



( ccXxxvii ) 



BÉGLEUHT DIS CODtSBS 

MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS, DE 
UAGRICULTORE ET DU COMMERCE. 



ABRÊTÉ 

« • ■ ; • 

CONCERNAOT LIÇS COURSES DÉ CHEYa4x 



D» i5'dl«embrt 1837. i 4 ) 



r 



Lb MrifisTBB SfiCRiTAiiiq D^iTAT ^u département des tra^âu^ 
publics , de ragricaltare et da commerce ; ' 

Va le»tdécret&. de» 81 août 180& et 4 {pUlet 1806 ; i 

Le réglemeiit du 16 marg 1825 ; cft les arrêtés des 9 juin 1S26: 
13 ami 1827, SI octobre 1852, 2 juin 1834, 5 janvier 1835 et 
15 janvier 1886; 

ABTICI.E i^^. Les Coarses seront classéeb en deux divisions \ 
celle do Nord et celle da Midi, et en huit, arrondisse mens ou cir- 
souscriptions. 

Aet. 2. Les époques 6t les circonscriptions des Coui-ses sçaj 
déterminées ainsi qo*il snit : 



ÉPOQUES ET CIRCONSCRlPTip.NS 
DESGODRSBS. * 



/ 



Paru 



iLb Put.. . 



K /IfANCT. 



Les eoortes cvinnience- 
roDt dans '«es premier! 
Jours de septembre, et 
detroot être lermméet 
dans le» pvemien joon 
d'octobre. 

Ve» courses commenee- 
ront daos tes derniers 
Jours de Juillet, et de- 
vront être torminéet le 
10 août. 

Les coar«e8 commence- 
roDt le iftjiiinel, et de- 
vront être tormiBées It 
l«r août. 



mis 

DBS DÊPARTEHEKS 

composant 
la circoi scripiioo. 






g. 

S iSAiMT-BniBucLes coorset commence- 
? I ront dans les derniers 

Jours do Jata, et devront 
être terminées lo SJaillet 



IfAirrBs. 



Les eourset eonuBcnce» 
ront dans les premiers 
loors dtoût , et devront 
être terminées le 9. 

Les eoarsos commenee- 
rontio lit toAt ot devront 
être lermiaéM loto. 

L^ coorset commence- 
ront dans la denléme 
quioiaino do mai, et de- 
vront être terminées le 
SOmai. 



, PoMPADOcn. . Les courses aoront lien da 
to au 31 tout. 



Aisne , Ardennes , Aube J 
Côte d'Or, Loir-et-Cher, 
Loiret, llarne,Otte, Seine^ 
Seine et-liarnt', 8eine-et 
Oise, Tonne. 



Galvados,Bare,Sure-«l*Loir 
Manche, Nord, Orne, Pas- 
da-Ca'ab. Sarthe, Sisioo 
ftniérieoro, Somme. 



Ain, Doubs, Jura, Haute 
Marne, Mrnnbe Meusa, 
Moselle, Bas-Rhin, Uaat- 
Rbin , Hanlo-Saône , Vos 
ges. 



Cêtet-do-Nord , Finistère , 
lllo-et- Vilaine» Loire-In 
fé^eure , Maine-et-Loire, 
MNyenne,MorbibaB,Deui- 
Sévrci , Vendée. 



A.iiaBM.. 



Lmoecs. 



s IAoullac. 



« IBordbâux. 



Tabbes. . 



Les cohtmo commence- 
ront dons la seconde 
quinzaine de Juin, et de- 
vront être terminées le 
l«r Juillet. 

Les courses commence- 
ront le 10 Jniliet, et de- 
vront être terminées lo 
30 juillet. 

Les courses commence- 
ront dans la deuxième 
quinzaine de Juin, et de- 
vront être terminées le 
15 juillet. 



Allier, Cher, Creuse, Cor 
rêie, Indre, Inér*«i4j«i- 
re, Niévre.5adne-et-Loire, 
Vienne , Maote-Vienne. 



Basses-Alpes, Hautes-Alpea, 
Ardéche,Bouches-do-llhA^ 
ne. Cantal, Drême, Isère, 
Loire , Haule-Loire , Lot, 
Lozère, Puy-do-Dème, 
Rhêne , Var, Vancluf e. 



Aveyron, Charente, Cba- 
rente-Inférieure, Uordo 

CB, Gironde, Landee, 
t-et>6aroône , Tarn , 
Tam-et-Garonne. 

Arriége, Aude, Corse, Gard, 
Haute - Garonne , Gers , 
Hérault, Basses- Pyrénées, 
Hautes- Pyrénées, Pyrè-tt 
né^JrjcnUles^^^^lj 



( ccxxxix ) 

Abi;. 3. Les pm sont dasfeés dàus Tordra smvaDt : 

Première «^kfisc : grand prix royal ; 
Deuxième classe : prix royaux ; 
Troisième classe : prix principaux ; 
Quatrième classe : prix d arrondissement. 

Abt. à. Il y aura pour les Courses .de Pari».: 

i. Un prix d^arrondissemcnl de 2.000 £r. pour les poiilams 
entiers et pouliches de trois ans ; 

3. Un prix d'arrondissement de ^,000 fr. pcmr les ehef aux 
entiers et jumens de quatre ans et au-desao»; 

3. Un prix principal de 3,500 fr. pour les poulains entiers et 
pouliches de 3 ana; 

4. Un prix pi iacipal de 4^500 fr. pour les chevaux entiers et 
jnmcns de quatre ans et au-dessus^ 

5. 'Un prix royal de 6,000 fr. pour les cheraux entiers et 
jnmcns de quatre ans et au-dessus ; 

6. Un grand prix royal de 12,000 fr, pour les chcTauX en> 
tiers et jumens de quatre ans et au-dessus. 

Pont les Courses du Pin : 

i. Un prix d'arrondissement de 1,500 fr. pour les poulains 
entiers et ponliehçs de trois ans ; 

a. Un prix d'arrondissement de 2,000 i'r. pour les poulains 
entiers et pouliches de trois ans; 

3. Un prix d'arrondissement de 3,000 fr. pour les chevaux 
entiers et jumens de quatre ans et au-dessus; 

4. Un prix principal de 4«000 fr. pour les chcTaux entiers et 
jumens de quatre ans et au-dessus. 

. Pour les Courscsde Nancy: 

1. Un prix d* arrondissement de i,500 fr. pour les poulains 
entiera et ponUches de truis ans; 

2. Un prix d'arrondis{>ement de 2,000 fr. pour les chevaux 
«ntieraet jnmens de quatre ans et au-dessus; 

3. Un prix principal de 3.500 francs pour les chevanx cniittrs 
et jnmcns de quatre ans et au-dessus; 



^ 



( ccjlI ) 

Poar les Courses de i^t-Brieae -: 

i. Un prix d'arrondissesieot de 1,200 fr; pour les poulains 
entiers ut pouliches de trois ans t 

2. Un prix d'arrondissement de 1,500, fr. pour les clievaux 
entiers et jumens de quatre ans et au-dessus y 

5. Un prix principal de 2,000 fr. pour les chevaux entiers et 
jumens de quatre ans et au-dessus» 

Pour les Courses de Nantes : 

Un prix pritteîpal de't,000 fr. pour k» chenaux entiers et 
jumens de quatre an» et au-dessus. 

Pour les Courses d'Angers : 

1. Un prix d*arrondissement de 1,000 fr. pour les poulains 
entiers et pouliches de trois ans ; 

2. Un prix principal de 2,000 fr. pour les cheyaux entiers et 
jumens de quatre ^ns et au-dessus.. 

Pour les Courses d'Aurillac : 

i. Un prix d'arrondissement d« SiOOOiir.: pour les poulain» 
entiers et pouliches de trois ak)s ; 

2. Un prix d'arrondissement de 2,500 fi'. poUr les chef aux 
entiers et jumens de quatre ans et au -dessus; 

3. Un prix principat de /^,000 fr. poUr les cheraux entiers et 
jumens de quatre ans et au-dessus ; 

4. Un prix royal de 5,000 fr. pour les chevaux entiers et jo- 
mens de quatre ans et au-dessus. 

Pour les Confises de Bordeaux : 

1. Un prix d'arrondissement de 2,o)}0 £i*. pour le» poulain» 
entiers et pouliches de trois ans ; 

2. Un prix d'arrondissement de 2,500 fr. pour les chevaux 
entiers et jumens de quatre ans et dU*-d)essus; - - i. , :- 

3. Un prix principal de 4*000'fr. pour les chevaux entiers et 
jumeifs de quatre ans* et au-d'essiis; 

4. Un prix royal de 5,000 fr. pour les chevaux entiers et ju- 
mens de -quatre ans et au-dessus. ' 



< cc«lt ) 

Pour les Gonnes dé Limoges : 

1. Un prix d'arrondisseinent de 3,000 fr. poar les poulains 
entiers et pouliches de trois ans ; 

i. Un prix d'arrondissement de 2,500 fr. pour les cheTaux 
entiers et jomens de cpiatre ans et au-dessus ; 

S. Un prix principal de ikiOOOfr. pour les chevaux entiers et 
jwnens de quatre ana «t. au-dessus. 

Pour les Courses de Pompadour. 

Un prix principal de 2,000 fr. pour les chevaux entiers et 
jamena de quatre ans et au-dessus. 

Pour les Courses de Tarbes. 

1. Un prix d*arrondUsement de i,S0O fr. pour les poulains 
enders et pouliches de trois ans* 

3. Un prix d*arrondîssement de 1»500 fr. potir Ibs chevaux 
entiers et jumens de quatre ans et au-dessus; 

8. Un prix principal de 1,800 fr. pour les chevaux entiers et 
jnmens de quatre ans et au-dessus; 

Â. Un prix royal de 2,600 fr. pour le» chevaux entiers et ju- 
mens de quatre ans et au-dessus. 

Art. 5. La rongoenr èé» Courttes est ainsi fixée : 

A Paris, 

2 l[iloni. en une seul» épreuve , pouf le prix d'arrondissement 
destiné ^ox poulains et pouliobie» de trois ans. 

3 kilom. en partie liée , pour le prix principal des poulains et 
poutichea,de trois an& 

4 kilom» en i^ne seule épreuve ,. pour le prix d'arrondissement 
de» chevaux et )umens de quatare ,ans et au-dessus. 

4 kilom. en partie l^ée, pour le prix principal des chevaux et 
jumens de quatre ans» pour le ^rix royal et le grand prix 
royal. 

Au Prw, , ■ 

2 kilom. en une seule épreuve, pour le prix d^arrondissemem 
de 1^500 fr. destiné aux poulains et pouliches de trois ans. 

1 kilom. en partie liée, pour le prix d'arrondissement de 2^000 fr. 
destiné aux poulains et pouliches de trois ans. 



\ 



É 



( ccxlii ) 

4 kilom. en une itule épreuve , pour le prix d^arrondissemeot 

deslÎQé aux cheyaux et jnmens de quatre an« et au-deMUs. 
4 kilom. en partie liée , pour le prix principal. 

A Sairt-Bxiboc , 

2 kilom. en une épreuve , pour le prix d^an^adiascment couru 

par les poulains et peulickes de trrâs ans. 
2 kilom. en partie liée, pour le prix d*arrondiflaement couru par 

les chevaux et jumeus de quatre autt et au-dessus. 
à kilom. en partie liée , pour le prix principal . 

A Nantes y 
^ kilom. en partie liée, pour le prix principal. 

A Anger9 , 

2 kilom. en nneseute épreuve, pour le prix d'arrondissement 

couru par lef. poulaina et pouliches de trois ans. 
4 kilom. en partie liée, pour le prix principal. 

A Nanct, 

9 kilom. icn iwe épreuve , pour le prix d^arrondissement couru 

par les poulains et pouliches de trois ans. 
2 kilom. en partie liée, pour le prix d^arrondissement couru par 

les chevaux et jumens de quatre aoa et au-dessus. 
4 kiiom. en partie liée , pour le prix principal. 

A AUBU^bAC , ▲ BOBDIAUX , A L1IIQCB8 BT A POUPADOOB , 

2 kilora. en nue épreuve , pour le prix d'arrondissement couru 
par les poulains et pouliches de trois iins. ^ 

2 kitom en partie liée, pour les prix d'arrondissement coums 
par les chevaux et jumens de quatre anfl et au-dessus. 

4 kilom. en partie liée, pour les prix principaux et royaux. 

A Tabbbb, 

2 kilom. en une épreuve , pour le prix d'arrondissement couru 

par les poulains et pouliches de trois ans. 
2 kilom. en partie liée> pour le prix d'arrondissement couru par 

les chevaux entiers et jumens de quatre ans et au-dessus. 
4 kilom. en partie liée , pour le prix principal et pour le prix 

royal. 



( Gcxliii ). 

Abt. 6. Le mazimam da tempt accordé pour les épreuTes est 
déterminé ainsi qa*il sait : 

^ Pour chaque épreuve de S kilomètres, deux minutes cin- 
qaantc secondes. 

Pour chaque épreuve de k kilomètres, cinq minutes cin- 
quante secondes : toutefois le grand prix devra être couru en 
cinq minutes vingt secondes. 

L*épreuve qui n*aura pas été faite dans le délai 6xé par 1c pré- 
sent article sera déclarée nulle ; le prîx ne sera pas donné. 

Dans les Courses de 2 et celles de 4 kilomètres à plosieurs 
épreuves , tout cheTal qui , dans la première ou la Jenxièmc 
épreuve, naura pas atteint le but huit secondes au plus tard 
après le Tainqueur, sera déclaré diêianeét et ne sera plus admis 
à courir répredve ou les épreuves suivantes. 

Aat. 7. Les chevaux doivent porter, siiivânt-learlg«rlts' poids 
SQÎTans : 



AGE. 



3 ans 

4 idem 

8 ideiMm 

6 idem, .,«... 

7 idem 

Au dessus de ?aos. 



■■aSBSgBBBBI 

CUEVAUX 

SMTIEBS. 



19 Ul. 1/4 
SB. 4/1 

m 

Ht 

e4 



iliMKN0. 



OBMUtVATiQNft. 



48 kU. 

t» m 

ammoBsmtm 



I/l9e4ësHkevain 
st conpia.A partir 
/lu I *r mai de l'année 
de leurnaissance. 



1*1 






Nota. Dans le temps accordé pour les épreuves , par Tarrêté 
da 15 janvier 1836 , les propriétaires trouveront un différence 
de 40 secondes du moins potir les épreuves de S k.îlomètres ainsi 
que pour celles de à kitomèti'es. 

Tous les cUevauxet Rumens porteront un kilogramme de plus 
queUfs années précédentes. 



{ ccxKv ) 

Art. 8. Aucun prix ne pourra êlre cotim que par de» che* 
▼aux entiers ou jamens né» et éleré» en France. 

Art. 9, Les prix d'arrondissement ne seront àî»pïit^,q'ie par 
des eheiaux de la circonseriplion. 

Les prix principaux ne seront flispulés que par des chevaux 
de la division. 

Les chevaux de toutes les divisions et circonscriptions indis- 
tinctement pourront concourir pour lou» les prix royauxet pour 
le grand prix* 

A Paris, par exception, tous les prix pourront *être courus par 

les chevaux de tontes les circonscriptions. 

... -■■ • 

Art. 40. Seront considéré» comme chevaux de la civcoàscrip- 
tien , et aptes à concourir pour les prix d'arrondistem^nt t 

i. Cetix qoà seront nés dans la circonscription ; 

2* Ceux qui , sans être nés dans la circonscription , y auront 
résidé sansjnterruption pendant six mois. 

Seront considérés comme chevaux de la division et aptes à 
concourir pour les prix prfai«ipani-. 
i 1 Ceux qui seront nés dans la division ; 

2. Ceux qui; sans être nés dans la division, y auront résidé 
sans interruption pendant six mois. , ^ ., j 

Le» certificats constatant la naissance ou la résidence devront 
d'.re sljçnéè -des maires des comtnubes, et contrôlés par le chef 
du haras ou dépôt d'étalons d .ns la direction duquel sont situés 
les lieux de naissance ou de résidence. 

• Tout cheval ayant été admis à courir, dans une circonscnp- 
lion, un prix d'arrondissement sera admis à counr dans la même 
iîircônscription. les autres prix d'arrondissement, ou dans U 
diiiâaal^* prix principaux, sans^ue son propriétaire soit tenu a 

faire de nouvelles justiBcalions. 

Art. 11. LeR.?hevaMX d'nn Age détermî'né ne pourront être 
admira courir pçar des prix affectés i des chevaux d un autre 

''^ Pour les Coursesde Paris seulement , les poulains et pouliches 
.le trois ans seront admis, par exception, à ^^«"'/^ P^^^^^ 
vondissement dq S ,000 francs et le pnxpnncipal de MOO^^^^^^^^ 
en concurrence avec les chevaux et jumens de qutlre ans et 



( coxlv } 

aii'deifaa» Dans ee««fli, les polilftias-et poa]iok« de trots an» 
porteront i kilogramme et demi de mollis q«e le poids fixé pour 
leur âge k l'article 7. 

Abt. 13. Le gran<f prix royal de 12,000 francs ne peut être 
gagné qu^une seule fois par le même cheyal. tl ne ser? couru 
que par des chenaux de pur sang réunissant les conditions dé- 
terminées par Tarticle 8 , et dont la généalogie est tracée au 
Siud'beok fronçais publié par le gouyèrnement. 

Abt. ta. Uni cheral oq jument ne pourra disputer nu prii 
d'une classe inférieure k celui qu'ilaurà déjà obtenu, quelle que 
soit la somme affectée à ce prix ; mais il peut être admis à courir 
unprix de même claste en portant, outre le poids de ion &ge , 
une surcharge ainsi fixée : 

Cheval on jument ayant gagné un prix, et courant pour un 
prix de même classe. ..:..'.:.".... 6 kilogrammes. 

Gheral ou jumetit ayant gagné detl^ P^^> ^^ 
courant pour h troiiibme fois un prix de mêmt! 
classe , . . . . à kilograinmes. 

Cette surcharge de 4 kilogrammes ne s^ra point augmentée 
dans le eaabù un ohtfval ou nue jaimtent coarratan delà de trois 
fois un pria de même daseo, - i '^' / - 

Abt. ià. Les cheTaux ou juments ayant gagné un prix à trois 
ans ne porteront pas de surcharge lorsqulls courront, à quatre 
ans , un prix de même classe. 

Aat. |5. Le cheval on la jument qui, après avoir reçu une on 
plttsienr» surcharges, cotirra nn'prix d'une classe supérieure a 
celui ou ceux qu'il aura déjà gagnés, reprendra le poids a£Eecté 
^ ion Age. 

Aet. 16. Un cheval on une jument courant seul pourra ob- 
tenir le prix, pourvu qu'il subisse Tépreuye ou les deux épreuves 
exigées dans Fcspace de temps déterminé par l'article 6. 

Art. 17. Dans les Courses en partie liée, si deux épreuves sont 
gagnées par deux chevaux différents , il y aura une troisième 
épreuve . mais seulement entre les deux gagnans. 

Aat. 18. S il se présente, pour disputer nn même>prix , un 
i^oaibre de chevaux Irop considérable pour qu'ils puissent s^tis 
^nger cûfrer en'li«îe en même temps, les concurreas sH'OJit 



( ccxivi ) 

4ivîsé« par peiofont ri oi covrront tncceMiteoieikK ^ m«Mt que 
Ut coamart , k i« Bi«jorilé« n aimeiit niesx porlir eiMeiBbkB «ir 
plusieurs lignes. 

Les cheTanx entiers et les jumens qui devront former cLaqae 
peloton seront désignés par le sort. I/ordre dans lequel les pe- 
lotons deyronl counr 8cVa également Gzé par le sort. 

Les vainqueurs de chaque peloton courront entre eux , et 
le prix sera adjugé au chcTal qui , dans cette seconde course , 
arrivera le premier. 

Les prix qui , conformément an présent règlement » ne peu- 
vent être gagnés qa*eu plosîeors épceovea ne aeroat poÎAl conrat 
par pelotons* S'il ^e présente un nombre de clievanx coufridé- 
rable, <m lea placera sur plusiears ligues ; les rangs seront tiréi 
au sort à chaque cpreuTe. 

Art. 19. Le premier cheval dont la tête dépasse le but gagne 
la course. S*il y a incertitude de la part du, juge, les deux che- 
vaux arriTés les premiers au but devront couiir seub Fun cootre 
Tautrç. 

Art. 90. Tout propriéi aire présenlant on faisant présenter en 
son nom tin -cheval pour les Courses, est tenu de ^astifier de l'o- 
ligine de ce cheval. A cet effet il devra être produit nn certificat 
Ngné du propriétaire, et constatant le lieu où le cheval est né. 
et celui on ceux où il a été élevé depuis sa naissance jusqu'au 
moment drs courses. 

Sî ce cheval n*est pas né chez le propriétaire qui le présente, 
celui-ci sera obligé <}e -.produire nn second ccrtiucat, sSgnépar 
le premier propriètaise du cheval, et attestant le. lien de sa nais- 
sance. 

Ces certi6cat8, qui devront contenir en outre le signalement 
du cheval et sa généalogie , seront visés p,ar les maires et sou*- 
préfets du domicile des signatiilmes , et contrôles par le chef du 
haras ou dépôt d*étalon« dans la direction duquel sont situés les 
lieux où le cheval est né et où il a été élevé. 

Art. 21. Nul ne pourra engager dans une Course à plusieurs 
épreuves plus d'un cheval ou d'une jument lui appartenant en 
1(it alité ou en partie, quand même les chevaux ou jumens se- 
raient inscrits sous le nom d*un autre propriétaire. 

Art. 22. Pour les Courses d'an'oudissement de Paris, et pour 






( ccxlvii ) 

les courses qui auront lieu Jans les autres départemens, le jury 
sera composé : 

i. Du préfet, qui présidera ; 

2. D un officier des haras ; 

t. De trois autres membres que le ministre choisira sur une 
liste de candidats double de ce nombre, qui sera présentée par 
le préfet. 

Quant au jury des Courses qui auront Heu à Paris pour les prix 
principaux, le prix royal et le grand prix, le ministre nommera 
directement , chaque année , les membres qui devront le com* 
poser. 

Si un des jurés nommas par le ministre dans les départemens 
ne pouvait, pour quelque eause que ce fut, remplir cette fonction, 
)é préfet pourroirait immédiatement k son remplacement. 

Aet. 23. Nul ne pourra être juré sll a un cbeval engagé dans 
ane des Courses. 

Avt^ 2Â. Un juge nQmméparle ministre sera seul chargé de 
placer les chevaux au point de départ, de les faire partir, et de 
désigner le vainqueur A cet égard seulement , les décisions du 
juge seront sans appel. Il assistera aux délibérations du jury avec 
Toix consultative. 

Aar. 25. Toute personne qui présentera an cheval ou une 
JQmenk pour U Course devra le faire inscrire huit jours à Yat- 
vance, sur un registre tenu à cet eifet à la prélecture du dépar- 
tement où aura lieu la Course, et y déposer en même temps les 
certificats indiqués à rarticle 20. 

Deux jours avant le concours , les chevaux devront être visi- 
tés, admis et classés par le jury, dans Tendroit désigné par le 
préfet. 

Le jury pourra, s'il y a Heu, dispenser d'une nouvelle visite 
les chevaux qui auront déjà couru sur le même hippodrome. 

AftT. 26. LcMTsque plusieurs prix seront courus le même jonr^ 
chaque propriétaire devra spécifier , au moins quarante-hui 
heures à Tavance, par une déclaration écrite et remise cachetée 
an président du jury pu à son délégué, le prix pour lequel il 
engage son cheval. 

Le même cheval ne pourra être eog/igé p^ur plus d*Mn prix 
le même jour. 



( Ccxlviii ) 

AiiT. 27. Le propnétaîre du cîïcvalou delà jament présentée 
-devra fournir airant la Courte une déclaralion signée de loi« 
constatant que le cheval au'il présente ne se trouve pas dans le 
cas prévu par le paragraphe 9 de rarlicle 13 du préseul règle- 
ment. En cas de fausse déclaration, le sîguataire sera tenu de 
restituer le prix, s'il a gagne. Ce prix appartiendra dès lors aa 
propriétaire du cheval qui y aurait eu droit après le premier , 
s'il a rempli les condilioos voulues. 

ÂaT. 28. Dans le cas où le propriétaire d achevai vainqueur 
ne devrait pas recevoir le prix , ce prix appartiendra : 

1» Dans une Course h trois épreuve», à son concurrent dans 
la troisième; 

2, Dans une course à deux épreuves, au cheval qui sera ar" 
rivé le premier au but après le \ainqueur dans les deux épreuves» 
et h défaut, à celui qui, en somme, aurait mis le moins de temp^ 
à franchir les deux épreuves. 

5 . Dans une Course en seule épreuTe , au cheval arrivé le 
second. 

Art. 29. 11 sera construit deux tribunes , Tune eu face du but 
pour le jury; Taulre en face de la première pour le juge. 

Le jury devra être pourvu de deux chronomètres propres à 
indiquer avec exactitude le temps que chaque cheval aura mis à 
franchir la distance. 

Le juge et le président du jury désigneront chacun une per- 
sonne pour tenir les chronomètres. 

Aat. 30. Â chaque épreuve, les chevaux seront placés an point 
de départ suivant le sort. 

AaT. 31. Toute Course doit Gnic le jour où elle a commencé. 

Dans les Courses de Paris, le ministre, et, dan» celles des dé- 
partemens , le préfet , fixeront au moins deux jours d'avance 
l'heure où la lice devra s'ouvrir. 

AaT. 32. A rheure fixée pour la Course, la cloche sonnera ; 
un quart d'heure après la lice sera ouverte, et le départ aura 
lieu sans attendre les absens. 

Art. 33. Dans les courses à plusieurs épreuves, il sera accordé 
une demi-heure de repos entre chaque épreuve. 



( ccxlix ) 

A la 6a do la demi-lieujre de repo« , la cloche sonnera pour 
seller les cheiraui ^ un quart d'heure après, la clocha sonnera de 
nouveau pour annoncer que ks chevaux doivent entrer en Ike , 
et la Course aura lieu immédiatement sans attendre les absens. 

Aat. 34< Tout jockey sera obligé de se faire peser avec sa selle 
avant de monter à cheval , et de complétée le poids prescrit . 
sll se trouve au-dessous. La bride, le collier et la martingale 
compteront ensemble pour un kilogramme , quel que soit leur 
poid , et sans qu il soit du reste besoin 4a lès peser. 

Après chaque épreuve , le jockey devra conduire son cheval 
^ l'endroit inoiqué, descendre là, et non auparavant, et se faire 
peser de nouveau devant le juge ou deux membres du jury dé* 
àignés à cet effet. 

Si le jockey néglige ou refuse de se conformer h cette dispo- 
sition, ou 8*ii est reconnu n*avoir plus le poids prescrit, il pourra 
être déclaré incapable de courir à l'avenir pour aucun prix du 
ixouvernement , et s*il a gagné la course, le prix sera décerné au 
propriétaire du cheval qui aurait obtenu l'avantage après lui , 
conformément it l'article 28. 

Abt. hbi Tout cheval qui se jettera hors de la lice devra, pour 
n'être pas exclu de la course , y rentrer par Fendroit même où 
il en est sorti. 

Art. 36. S'il est reconnu qu'un jockey, dans la Course, a 
frappé le cheval de son adversaire ou son adversaire lui-même , 
qu'il Ta .jeté contre la corde ou hors des limites de la lice, qu'il 
a barré le chemin ou traversé un autre cheval, le cheval monté 
par ce jockey n'aura pas droit au prix de cette courte , quand 
même il l'aurait gagné; le prix sera accordé au cheval qui aura 
obtenu l'avantage après le siên^ conformément à l'article 38 , à 
moins que le jury ne décide que la course doit être recom- 
mencée. 

Ledit jockey pourra être, en outre, déclaré incapable de courir 
à l'avenir pour aucun prixdu Gouvernement. 

Abt. 37". Toutes les fois qu'on jockey aura été déclaré inca- 
pable de courir pour les prix du Gouvernement, son nom et son 
signalement seront envoyés dans tous les lieux de Courses. 

Abt. 38. Toute contestation relative au poids ou k la conduite 
du jockeys sera jugée aussitôt parle jury. 



( CCI ) 

Il prononcera de même snr les difficnltéi qui pourraient nalire 
entre les concnrrens pendant les Gonrses , relatirement k l'ap- 
plication des présentes dispositions. 

Après la signatnre dn procès-Terbal, h mission dn jnrjr cessée, 
et il n*a pins à intenrenir dans les difficultés*, queUes qu'elles 
soient, qai pourraient survenir postérieurement au sujet de cei 
concours. 

Art. 89. Toutes dispositions réglementaires prues antérieo' 
rement, concernant les Courses, sont rapportées par les pré-' 
sentes. 

Paris, le i5 décembre 1857. 

Le Miniêtre det travaux puhUa, de VagricaUure 
et du commerce , 

Signé MARTIN (du Noao). 

Pour ampliation : 
Le Matire dee requéieê Secrétaire général du mini$tére, 

Sigaé BooLAT ( db la Mscetbb. ) 



( ccU } 



SOCIÉTÉ D'ENCOURAGEMENT 

Pour raméHpratian des races de chevaux et le développemeni 

^ des Courses 

A CAEN DANS LE «ALVADOSa 



Aujourd'hui 29 septembre 1837, à une heure après midi, les 
memores de ]a Société fondée pour rétablissement des courses 
dans le Galrados, au nombre de quarante*quatre, se sont réunis 
dans Tune des salles de la mairie de Gaen, li Teffet de procéder k 
la formation du comité d'administration de la Société. M. le 
maire de la -yille dé Gaen, faisant les fonctions de président, a 
rappelé à rassemblée qu'aux termes de Tarticle 5 de Taete de 
Société , te comité devait être composé de 4o 1M1. le préfet , 
30 M. le maire de Gaen , 8o M. Lair, conseiller de préfecture , 
4^ de six membres délégués par la Société royale d^griculture 
et de commerce de Gaen , et 5o donze membres choisis par les 
sociétaires ; il a ajouté que les membres délégués par la Société 
d'agriculture étaient MM. le comte d'Ison , le marquis de Ban- 
ne^e, Delacour, Gaillieax, Auguste Jar^n et Joyau, et qu'en 
conséquence il ne restait plus qu'à procéder au scrutin pour la 
nomination ces douze autres membres. 

Cette opération a sur-le-champ commencé , et le dépouille^ 
ment du scrutin a donné les résultats suivans s 

MM. 

YiEL, propriétaire cultiTateur à Giberrille ; 
Pebson, commandant de l'École d'équitatiod ; 
Le comte Louis db Tuhgot, pair de France » 
Le comte âojotox db Tillt^ député ; 
Lesdbub, propriétaire cultivateur à Eqnay; 
Garbl, colonel de gendarmerie ; 



( ccHi ) 

Le Babxlubb, propriélaire cullivateur h L«;bIscT ; 
Le comte Loois de Chazot, maire de Missy ; 
Vallée, ez-couservatcur des eaux et forêts; 
AïKAB DE GoNNETnxB, colooel de cavalerie ; > 
Mbiaize, propriétaire cultivatenr h Tienneville ; 
Le TÎcomte db Tihhi, colonel de la garde nalîonale. 

Les douze membres ci-dessus désignés , ayant réuni le plus 
grand nombre de 'suffrages, onl été proclamés membres du co- 
mité d^administration. 

. . L'assemblée , pénétrée d'une reconnaissance pro- 

fonde pour la bienveillance témoignée par S. A. R. monseigneur 
le diic d'Orléans à institution naissante des courses dans le 
CaUados, croit devoir supplier Son Altesse Royale de Touloir 
bien Thonorer de son haut patronage et accepter la présidence 
bonoraîre de rassocialiou. 

Avant de se séparer, les membres du comité se sont partagés 
en deux commissions, chargées^ Tune de préparer un projet de 
règlement qui devra être soumis, dans le plus bref délai, à 
rassemblée générale des sociétaires ; Fautre. de s'entendre avec 
Tadministration municipale pour le choix d*uu hippodrome, et 
les moyens de Télablir de la manière la plus avantageuse aux 
intérêts du pays. 



( ccliii ) 



IW BETTOG-ROOMS. 



NOUVELLE SOCIÉTÉ PALMER. 



Getétablissemenl a été fondé par M. i^almcr en 183&. Ladite 
Société s'est dissoute et i^ieut d'être reconstituée sur ^es nou- 
Telles bases. Le nouyeau règlement a été adopté, le 4 janvier 
t8S8, par 1b Société qui est composée d'hommes qui s'occupent 
(les améliorations importantes dont les races de ehevaux sont sus- 
ceptibles, et dont le but encore est de seconder les efforts de la 
Société pour Tamélioration de lu race,- propager et augmenter le 
nombre des courses en France* Ceux qui par leurs observations 
continuelles et des avis précieux , jettent dnns TaTenir des le» 
çons et des conseils, méritent une part des félicitations civiques 
dont notre siècle entoure )e patriotisme , l'industrie, les arts et 
le dévouement. Le fondateur doit incontestablement voir d'an- 
née en année s'augmenter l'intérêt de la Société, en même temps 
qne la reconnaissance de la nation française. 

Règlement, 

Art. 1". Le comité sera -composé dû président et de treize 
membres. 

Il sera cbargé de régler les affaires de la réunion, tant pour 
l'intérieur de l'établissement que pour les courses. Il sera per- 
manent 

Art. 2. Lorsqii'un membre du comité cessera d'en faire par- 
lie, par démission, par mort, ou par absence prolongée, le co- 
mité choisira un membre de la réunion pour lé remplacer. 

Art. 3. Le comité nommera le président et choisira trois 
commissaires parmi les personnes qui 1» composent. 

Les commissaires seront chargés des affaires de la réuniou 
lorsque le comité ne pourra pas être ra|lemblé. 



( ccliv ) 

Art. à. L*ad mission des personnes qni se présenteront pour 
faire partie de la réunion sera confiée aus trois commissaires. Il 
faudra être admis à l*unanimilé par eux. 

Art. 5. Les personnes ainsi reçues devront pajér leur sous- 
cription un mois après leur admission ; elles cesseraient sans 
cela de faire partie de la réunion. 

Art. 6. La souscription annuelle des membres de la réunion 
est de iOO fr. 

Le renouTellement de la souscription est dû au !«' janvier. 

Toute personne qui n*aura pas payé au i*' mars sera rayée par 
16 comité. 

En cas d*absence, un délai sera accordé. 

Art. 7. Si un des membres de la réunion commettait une ïn^ 
fraction grave anx lois de Thonnenr ou de la bienséance, le 
comité serait tenu de convoquer une assemblée générale, qui 
prononcerait, h la majorité des membres présens, si le nom- 
du membre qni s>n serait rendu coupable devrait être rayé 
de la liste de la réunion. 

Art. 8. Aucun jeu ne sera permis dans les salons de la 
réunion. 

Art. 9. Les soixante premières souscriptions des membres 
de la réunion seront employées par M. Palmer à Tentretien 
de l'établissement. 

La moitié des souscriptions qui «eront reçues après les 
soixante sera remise à M. Palmer, et l'autre moitié employée 
à fonder des prix de courses dont les conditions seront fixées 
par le comité. 

En cas d*absence du président, lun des commissaires pré- 
sidera le comité. 

Après lecture du présent règlement qui a été adopté en 
séance du 4 janvier 1888, ont été élus : 

Président^ M. le comte de Yaublanc; 

Commisiaires, MM. le comte de Hédouville, de LasaUe, Raby. 



( cclv ) 

Membres fondateurs. 

MM. le prince de la Moskowa, lord Henry Setmour, lord 
Pembroke* lec«inte A. R. de Gonrcy, le cotnte K. dé Vanblanc, 
le comte de Hédonville, Rabj, de Lasalle, Charles Laffitte, 
A. Lapin. A. Gleeinann, le s ona t e d e Montendre, J. Turner, le 
comte de Blangy, le comtç Charles de Béthune, Sully, marqnis 
de Gramiçont, comtç Gvy de La Tqar-d]a-,Pin« coipte de Morajf, 
A. Adelinc, Lupin aîné. Formé, baron Amiot, Jules Bagien, 
Charles Qdler, J. Privât, Léon Pillet, comte Greffalhe, vicomte 
Gfe£Fîilbc« comte Georges de La Bédoyère, Trewhitt, Guastalla, 
Goold, F. Sabathier. A. Fould, E. Aamont, Patter, Legigan^ 
G. Bonnet ; S. Girard, Duponchel, J. Ri^ère, Victcyr Brinqaaot, 
A. Santerre,^ le chevalier de Machado, Auber, baron de C'eml^a, 
comte A. dePerrigord, le comte Walewsky, F. G. Dekersmaker, 
le marquis Jules de La Grange, M. de Lavalette, M. Fa^quel, le 
dac Robert de Caylus, le vicomte Paul Daru, comte de la Ferté 
Cbamplatreux , comte de Fouler, coiftte de GorpeliAsen, Ed. 
Adam, duc de Stacpooie. 

Membres honoraires. 

S. A. R. M. le duc d'Orléans. 
S. A. R.. M. le duc de Nemours. 



i .« 



t>6tDS'ET MESURES ANGLAISES. 






Mesures anglaises employées pour les terrains dé course. 

oieiiirMfrt*' 
çaises, à 

l^a yiurd eM ie 3 piedt imc^lais — n. 81 c. 

hefwrlong esiée^^yajTiïs — 901 m. IÇ c. 

Le éiille est de 8 furlongs ou 1,760 yards . — 1609 m. i6 c. 

Une distance est de 240 yards — 219 m. 45 c. 

Le mille anglais contieDt 8 farlongs ou 1760 yards (veraet françaises], 
ou i$,î8o pieds. Un furlong contient 2â0 yards ou 660 pieds , ou 7,9») 
pouces ; utt yttrd c6ntfonl -6 pieds , on 36 pouces. 



Mesures anglaises employées pour désigner la tailk des 

cheH^aux, 

iqniTateBt, en 
mesures fran- 
çaises, à 

Le pouce anglais — 2 c. 53 m. 

La Kand est de 4 ponces aDgIais . . . . — 40 c. 15 m. 



Poids employés en Angleterre pour peser les jockeys- 

Équivalent, es 
-•- • poids fran- 

çais, à 

La Hwre angUiie — k. 45 gr. 

La tiùne est de 14 liyres anglaises . . . — 6 k. 34 gr. 



Nota. m. et c. signifient mètres et centimètres ; 

k, et gr. — kilogrammes et grammes. 



LISTE ES COULEURS . 

Q0{ »0«CEHT OaPflVAiaBMBNT 

LES JOCKeIyS DSS DIVERS PRO PRIAtAI a£b. 



1-^ 



S. X. Louis^PiULiFPB 1er: . . Casaque écartate, toque de velours 

bleu, avec des glaods en or. 
S. A. R. Mgr le DUC D^RLÉiklfS. Idem. 

SlBia 

Bastide (le baroir de la) . . . . Cas. bleue et jaune. 



Blangy (cotfiie G. de). 

Bonnefond (Desmaisons de). 
Brondeau 



Cambia (le comte de) . . . 
Gockerili (Gharlea-James) . 

Gockerill (John) 

Comelissen (le comte de) ,. 
ijrémienx frères . . . '. 

Daru (vicomte Paul) . . . 

Delarroqoe 

Demidoff (le comte Auatole). 

Duehat (le) 

Doval de Beaulieu (le comte) 

Escars (le duc d') . ^ . . 

Fasquel de Gonrteuil . . . 
Fortet 



Germigny (le marquis de) . 
Greffalhe (le comte G. et H.) 

Goiche (le duc de). » . • 

Hotton (le cheyalter, colonel) 

Uffitte (Charles) . . 
Lopin (Auguste) . . 
LsToch. • . • y • 

UcoDte 

l'egigin 



. Veste et toque amaranies^ maiçhes 

blanches. ,, 

. Cas. bleue. 
. Cas. |aune et bleue. 



Cas. écarlaie, toque bleue. 
Cas. jaune. 
Cas. jaune et blanche. 
Cas. noire. 

Cas. noire , manches hlanèhes , et 
toque noire. 

Cas. yerle, toque noire. 

Cas. bleu-de-ciel. 

Cas. verte et orange, galonnée en 

or, toque noire. 
Cas. jaune et puce. 
Cas. blanche et rouge rayée. 

Cas. jaune. 

Cas. rouge, toque noire. 
Cas. garance. 



Cas^ bleu-de-ciel. 

Cas. bleu foncé, galonnée d^argent,' 

toque noire. 
Cas. bleue. 

Cas. bleue et jaune. 

Cas. bleue. 
Cas. noire. 
Cas. bleu-de-ciel. 
Cas. bleue et rouge. 
Cas* bleue et rouge. 



MU* 
Leroy (Ernest) .... 

Mac Gartby (comté) . '. 
Maulmont (de) .... 
Moskowa (le prince de \») 
Mosselmann 

Pa]«ier(lokB^ . . . . 

Paquin (François) . . ». 
Pin (le haras dn) . . 
Place (le choTalier de la) 

Eieussec 

Boolhac-Maxandrieuz . 
Royéres(de). 

SalTidor (Chéri) . . 

Sabathier 

Seymour (lord Henry). 
Sonchet . . . 
Spitaels ..*... 



Vanleaux père (de) . 
VanteaniL (Perd. F. de) 
Viriot (^^Çnste) , . 

Wellesley .... 
Wollaston . 



( cclviii ) 

. . . Cas. bleue et noire. 

... Cas. blaéébe el ^erte. 
. . . Cas. Terie et jaune. 
« • • . .• Ca«fr- blettt e* faune, toque noire. 
. • Cas. jaune. 

' . Cas. Mené, manciàes^ noires, loque 
rouge. 
. . . . Casi^rouge et blanche. 
. . . Cas. blanche, toque rouge. 
. . • Cas. noite. - 

. . . Cas. Meu«^do«ciel^ toque rouge. 

. . . Cas. rouge. 

. . . Cas. Terte et noire. 



. Cas. bleue et chamois, toque notre. 

. Cas. verte et blanclie. 

. Cas. orange, toque noire. 

. Cas. verte et }aune. 

. Cas. bleue et jaune. 

. Cas. ronge et jaune. 

. Cas. verte et Jaune. '^ 

. Cas. noire et jaune. 

. Cas. blanche et orange* 
. C9S. noire. 



1 .• f 



'I'. 



CALENDRIER 



DES 



COURSES DE CHEVAUX 



1836- 



COURSES DE LA SEINE. 

Bois-DE-BovLoens, le ig Février, ig36. 
Course partîcalière. 

2,000 fr. à 1,000 fr. IHiri, M, Brinquant contre ^, ^ 
Evieillé. i mille, poids pour attraper. 

Un cheval b. appart. à M. Brinquant, monté par Tom 
Wcbb, vainqueur contre Frederick, ch. al. de M. Evleîllé 



'^ 20 Février. 

5oo fr. de chaque côté. Pari, un demi-mille, poids pour 

attraper. 

Un cheval b. appart. à M. Brinquant, monté par Tom 
Webb, vainqueur contre un cheval b. de M. Jean. 



s * CALENDRIER DES COURSES , 1836. 



COURSES AU CLOCHER (steeple chàses). 

23 Février, i836. 

Depuis le Moulin de llignaaz jaiqii*aii Bœuf Couronné, par 

la Croix de Bemay. 

Pari, 6,000 fr» de chaque côté. 

Cydonia, j. al. appart. à M. le Comte de Vaubianc^ 
montée par lui-même , vainqueur contre Jack Trairelier, 
ch. de M. Rondeau de Couicy, monté par M. Ricardo, 
qui tomba deux fois » mais la deuxième chute fut occa- 
sionnée par quelques paysans cfui ^ avec des drapeaux 
effrayèrent son cheval quand il fut sur le point de faire 
un grand saut à travers un large fossé. 



a6 Mars, 
Sur le même terrain. 

3,000 fr. de chaque coté pari. 

Clevelandj ch. b. appart. à M. le Baron Paul Sanegon, 
monté' par M. le Baron Lecouteulx , vainqueur (quoiqu'il 
tomba une fois) contre Mazeppa, ch. de M. le comte ^t 
Cornelissen , monté par le capitaine Forbes, qui tomba 
avec telle force que son cavalier fut quelques mioutes 
avant de pouvoir remonter. 



CALBNDUSK ]>B8 COUKSB8, 1836. ' 3 



VALtifE DB BiintB, 7 Avril 

SyOOO fr. Poule de i,ooo chacun. Chaque cheval por- 
tant i44 lî^* f I® gagnant payant les frais ^ et le dernier 
à donner 5oo fr. au deuxième arrive. 

Cjdonia, j. al. appart à M. le comte deVaublanc, mon^ 
tée par son propriétaire, vainqueur contre Mazeppa , ch. 
de M. le comte de Comelissen , montée par le capiuiine 
Forbesy et Counterpart^ ch. de M. Greffulhe, monté par 
M. L. 

Ce dernier cheval se refusa absolument 1 sauter nn 
fossé. 



i ,5oo fr. poule de $oo fr. chacun^ poids, 1 5o liv» chaque. 

Un cheval de cabrîolet al. appart. à M. le comte de 
Cornelissen y monté par le capitaine Forbes , vainqueur 
contre Cleveland, ch. de M. le baron Paul Sanegon, 
monté par le comte de Yaublanc, et Sweeper , ch. de M. 
le comte d'Hinnisdal , monté par son propriétaire. 

Nota. Une difficulté s'est élevée sur la validité de la 
victoire remportée par M. Cornelissen, vu que le cheval 
Cleveland dans le dernier tour, éiant en avant) fit un trou 
dans la haie assez grand pour laisser passer le capitaine 
F. sans se donner la peine de sai4ter. L'opinion générale 
iut que la poule devait être contestée une deuxième fois. - 



4 ' CALENftltnt BE8 eovMM, it9t. 



COURSES DE LA. SEINE. 

Courses particulières. 

Bois - PS - BouLOGKB y 8 Avril. 

1,000 fr. de chaque côté, pari, i mille. 107 Kv. chacun. 

Young-Carboi), ch. appart. à M. le comte Henri Gref- 
fulhe, monté par Mizen, vainqueur contre Volate , j. t^e 
M. le comte Walhsky. 

Il Avril. 

1,000 fr. de chaque côté pari^ une demi-mille, 10^ liv. 
chacun . 

Young-CarboD, ch. appart. à M. le comte Henri €ref- 
fulhe, monté par Mizen, encore vainqueur contre Vobte, 
de M. le comte Walewsky. 

i9 Avril. 

3,000 fr. Poule de 3 souscripteurs à i.ooo fr. cbacon, 
distance la traverse du Bois, poids iio liv. chacun (cou- 
rir ou payer). 

Counterpart^ ch. b. appart. à M. le comte Henri Gref- 
fii}h«>. monté par North, vaiaqueoi* contre ua cheval b« 
de M. le Plrince d'£ckmuhl. 

Mazeppa, ch. de M, le comte de Gornelissen, a pavé 
forfait. 



CALBNDBIER DES COURSES , 1836. 5 

COURSES DE L'OISE. 

CuAT»TU.hYj 22 AvriL 
Prk de la Ville. 

I ,ioo fr. Un toar de rhippodrôme, en partie Uée^ cfaéV. 
enc. hong. et jam« de tout âge , de tonte e^pioe et de tooC 
pays, qui ukout encore été engagée dafts «oeune coorse. 
poids, 1 3o et 1 27 liv . 

Humbng, ch. hong. b. appart. à M. le Baron 
' LecouteulX) âgé, ii'j liv. monté par' John 
Mizen, vainqueur aisément contre i. i. 

Ladj Jane, j, ai. de M. Tnmery Agée, 127 liv. ii 3. 
Redinha, j. b. Agée de M* le Prince de la Mos- 3. 2. 
kôwd, 127 liv. 

MfoTA. Clîtandre, J. àt. de M. l^asqtiel ; Albion, ch. al. 
de Lord H. Sejmour ; et Yictoire, j. de M. le Baron 
Sanegon forent retirés. 

Getirâe ptfrticnlière. 

1,000 fr. dts cbaqae uÔté , pari, un toor, une épreuve, 
poids iio lîv. chacun (courir oU payer), 

Robert, ch. b. appart. à Lord H. Seymour, issud'Atom, 
etd'Arabella,4aii8, monté par Robinson {orange) j vain* 
qaeur conlre Young-Carbon, ch. al. de M. le comte Henri 
GrefFulhe, issu de Carbon et de Sterling, 6 ans. 

Poule. 

1,100 fr. 200 fr. d'entrée chacun, avec 5oo fr. ajoutés, 
1 tours, une épreuve , chev* ent. et jum, de t, s« nés et 
élevés en France et en Belgique, qui i^'ont jAmais g^rgné 



i -CALENoitlBR DES COUASBS , 183G. 

aucan prix oa pari, 3 souscripteurs ^ ou point de course, 
poids comme pour le prix d'Orléans. 

Indiana, j. al. appart. à Lord H. Seymour , issue de 
Tancred et de Ténérîffe, 4 ^^h ' '^ ^î^* montée par Ro- 
bÎDSOD (oronge) vainqueur contre Yéronaise, j. al. de M. 
le comte Henri Grefiulhc, issue de dptain Candid et de 
Yérona y 5 ans, ii4 liv« et Citadelle, j. gr. de S. A. R. 
Mgr le Dac d'Orléans , issue de Kowlston et de Géane y 
3 ans, lox liv. 

PmiZ D*ÂD1IALB. 

2>ooo fr. .3 tours , une épreuve , ehev.. enjt* et jnm. de 
r. s. nés et élevés en France et en Belgiqtte^ . 

Miss Annette, j* b. appart. à Lord H. Sejmour^ issue 
de Reveller et d'Ada, 6ans,iaa liv. montée par RobinsoD, 
(orangé) vainqueur contre Sylvino, ch. b. de M. tiegigan, 
issu de SjlviOy et de Faîr Helen, 4 Ans» 1 15 liv. et Brise- 
TAir, j. b. de Mgr S.A. R.le Duc d'Orléans, issue de Tan- 
crède et de Crjstal, 4 ^ns, 112 liv. 

Nota. Volante j. gr. de S. A. R. Mgr le duc d'Orléans; 
Angélie, j. b. du même, et Ariette, j. b. de M. Fasqnel^ 
inscrites pour cette course, furent retirées. 

a4 ^y^riL 
Paix D*OBLiAiis. 
3,5oo fr. un tour, en partte-liée , chev. ent. et jum. de 
tout âge, nés et élevés en France et en Belgique. 
Yolante, 4. gr.^app. à S. A. R. Mgr le duc d'Or-^ 
léaus, i^sue de Rûvrlston et de Géane^ 4 ^°^9 
1 10 liv., montée par Pavis, {rouge) vainqueur 
des deux épreuves, contre i* <• 



CALBNDRLËR DES GOUBSES^ 1836. 7 

SilvinOy chev. b. de M.Legigoan, 4 ^^s» ' ^^ lîv* 3- 4 
Albion, chev. al. de lord Henry Seymour^ issu 

de Tandem et de Yérona, 4 ans, 1 13 iiv. ; et 3. a. 
Ariette» j. b« de M. Fasquel, ûsae de Tigris et 
dePasquînade, 5 ans, ii41iv. 4« 3* 

Nota. Brise«rAiretAgélie,.de S. A.R. M%c le dac d'Or- 
léans, etMoloch, chev. b. de M. Fasqael, furent retirés. 



Course particulière. 

i,5oofr. de chaqae côté, pari, nn toor, uqe épreuve. 

Véronaisey j. al. app. à M. John Palmer. x2o liy. 
montée par John Misen, vainqueur contre Citadelle, j. gr. 
de S. A, R. Mgr le duc d'Orléans, 3 ans, qui ne porta 
que loi Iiv., Tautre lui ayant rendu ig Iiv. 

Nota. Un autre pari de i,ooofr. avait été fait entre 
M. le prince de la Moskowa^ pour sa j. b* Redinha^ con- 
tre Maieppa, chev. hông. b. de M. le comte de Cornelis- 
sen; mais par copsentment mutud» la course n'a pas eu 
lieu. 

Prix du Jockq^-Glnb. 

S,ooo fr. un tour et un quart, x épr: poulains et pches 
«le 3 ans, (r. s.) nés et élevés en France. 5oo fi-, d'entrée. 

Frank, pn b. app. à lord H. Seymour , issu de Rainbow 
eideVérona, loo Iiv. monté par Robinson, (orimgc) 
vainqueur en 2 m. ao s. contre Brougham,pnb. de S. A.R. 
l>(gr le duc d'Orléans, issu de GaptainCandid et de Coral^ 
100 Iiv. Belida, pche al. de M. Auguste Lupin , issue de 
Tandem et de TénérifTe, 97 Iiv. Icare, pn. b. de lord H- 
Seymour, issue de Carbon et de Félicia, 100 Iiv. tt Nair, 
fûb. de M. Fasquely issu de Silvio et deVesper, 9ooliv. 



Sr CALBVDIUEE DES GOUBS£S , 1836. 



Prix de M. le baron James Rothschild. 

Une coupe d'or, valeur 5,ooofr., un tour, une éprcute, 
cfeev. etjum. de tout âge et de toute espèce, nés et éle- 
vés en France et en Belgique. Entrée 3oo fr. 

Miss Annette, j. b. app. à lord H. Seymour, 6 ans, ii5 
liv.» montée par Robinson {orange), vainqueur en a m. 
21 s. contre Volante, j. gr. de 16. A R. Mgr. le duc d'Or- 
léans, 4 ^^9, 102 liv. Frank, pn b. de lord £î. Seymour, 3 
ans, g5 liv. et Moloch , chev. b. de M. Fraquel, issu de 
Sf ilton et de Darthula, 5 ans» 112 liv'. 



Course de^ Haies. 

Poule de 4 souscripteurs. 2 tours, une épreuve, avec 
5 barrières de 4 pieds de hauteur à sauter. Poids, 47 
liv. chacun. 

Cleveland, chev. b. 9ppp. à M. le baron SaiMgaii, $gé; 
monté par M. Allouf^rd, vain^yoeur, contre Rei^inha, j.b. 
de M. h pripce de la Moskoura, âgée, montée par M. Ed- 
gar Nej, qui suivit de très prèsj Shackei, chev. b. de M. 
le comte Alaxandre de Périgord , âgé» n^onté par son pro- 
priétaire, et Lady Jane, j. b, de M, Turner, âgée» mon- 
tée par $on propiiétaire. 



CiJUEZfDRIBR DES COURSSS , 18g6> 9 

COURSES DE LA SEINE. 

Réunion du Printemps, 

roua LES PRIX DONnéfl par le JOCKET club FKANÇàlS. 

Paris, 3 M^i. 
Prix dç Virofla j« 

2,200 fr. Un tour da Ghamp-de-MarSy une épreuve, 
pns eCpches de trois ans. Entrée 200 fr. 

Frank y pu b. apport, à lord H. Seymour , loi^ liv. 
monté par Robinson {orange), a fait le trajet seol^ à petit 
pas, eomme 'il iiy avait pas de concurrent; M. Lapin, 
ayant retiré sa j. Belida , inscrite pour cette course. Le 
prix fut par conséquent adjugé à Frank. 

Prix par souscription. 

Un vase en vermeil, valeur iiioo fr. Un tour, une 
épreure pour cbevauz da tous paj» et de toute^^spèce . 
Entrée 200 fr. 6 souscripteurs ou point de courte. 

Le gagnant pouvant être réclamé pour la somme de 
5,000 fr. ' 

Anglesea, ch. al. appaf t. à M. le prince de la Moskowa, 
issu de Sultan et de Mona , 6 ans. ii3 liv. monté par 
Pavis, vainqueur en 2 m. 24 1(5 s. contre Kermesse , j. b. 
dé lord H. Sejmour, fssue de Gdmef et de Martha, 4 ^"^> 
100 liv. en 2 m. 2/y 3|5 s. et Camlët, j. br. de M. Palmer, 
mais courant pour M. le baron Sanegon , issue de Camel , 
et de la mère de Will Scarlet, 4 ^ns, 100 liv. qui s'est dé- 
robée et jeta son jockey. 

Nota. Clérino / Irmansul et Clarion , tous trois appart. 
à lord H. Seymour, avaient été inscrits^ mais furent reti- 
résavant U course. 



10 CALENDRIER OBS COURSES, 1836^ 

Prix «le Coorteuil. 

a,5oo fr. Un tour en partie liée, oh. etj. de i^anB, ii3 

liv. aoo fr. d'entrée. 

Volante, j. gr. appart. à Mgr. le duc d'Orléans, 
issue de Rowlston et Géane, montée par Pavis 
(jecarlate)^ ire épr. , a. m. a5 s. ifS, ame a qi. 
3a s. a[5, contre '• ^• 

Indiana, J. al. de lord H. Seymonr, issue de Tan- 
dem et de Teneriffe. ire épr. a m. a5 s. 3|5, 
ame, a m. 33 s. 2- 2. 



5 Mai. 

Piiz. de Bue* 

i^aoo fr. un tour en partie liée, pns et polies de 3 ans, 
entrée aoo fr. 

Frank, pn b. appart. à lord H. Seymour, io4 
liv. monté par Robinson {orange), vainqueur, 
ire épr. a m. a8 41^ s. ame^ a m. 33 s. a|5. 
contre 1. i» 

Belida, pche al. de M. A. Lupin, issue de Tan- 
dem et de Ténériffe, loi liv. ire épr, a m. 
ag 1/5 s. ame a m. 33 4/5 s. et a. ^• 

Brougham , pn b. de S. A. R. le duc d'Orléans , 
issu de Gaptain Candid et de Coral , io4 Hv. 
xre épr. a m. 34 3/5 s. ame distancé^*» 3. dis. 



CALENDRIER DES COURSES, 1936. 11 

Prix de MeudoD. 

3,000 fr. Un tour en partie liëe» cbev. et jnm. de 4 ^Q' 
et aa^eflsaa ; entrée 200 fr. . 
Miss Annette, j. b. appart. à loi-d H. Sej- 
moor, iasne de Reveller et d'Ada, 6 ans , 
118 liv. montée par Robinson {orange) ^ 
yainqnear ; ire épr. 2 m. 37 a. 2me a m. 
24 2/5 8. 3me 2 m. 27 s* contre 2. i. i« 

Agélie y j. b. de S. A. R» le duc d'Orléans , 
issue de Rowlston , et de Hébé , 4 sns 9 
iio Ht. xre épr. 2 m. 26 4/5 s. 2me 2 m. 
^4 3/5 s. 3me. 2m. 27 i|5 s. i. 2. 2. 

Nota. Volante, j. gr. appart. à S. A. R. le duc d'Or- 
léans et Albion^ch. al. de lord H. Seymour furent retirés. 



Prix d*HerGule. 

5,000 fr. 2 tours en partie liée» cbev. et jum. de tout 
^e, entrée 200 fr. 

Miss Annette, j. b. appart. à lord H. Seymour, fit le 
trajet seule» au pas et au petit galop, et le prix lui fut dé- 
cerné, Agélie, Volante et Albion , inscrits, ne s'étant pas 
présentés pour courir. 

3,000 fr. Poule de 3 souscrip. de x,ooo fr. chacun, un 
tour, une épr. cbev. étrangers. 

Angiesea, ch. al. appart. & M. le prince de la Moskowa, 
6 ans, 125 liv. monté par Pavis (Meu etjaune\ vainqueur 
conti*e Gamlet, J. br. de M. le baron Lecontealx, 4s^d>> 10^ 
liv. et Coroner, cbev. br. de H. Mosselmann, issu de Ma- 
gistrale et de Mrs. Noilekins, âgé, 100 liv. 



1^ GALBKDRIBR DSS COURSES , 1836. 

8 Mai. 
Prix d^Orléans. 

3,ooo fr. 2 lours, une épr. <:hev. et juin, de toatâgeet 
de tout paye. ï. s. entrée 3oo fr. 

MorottOy ch. gr. appart. à loixl H. Seymour, i»u de 
Gustavus et de Marrowfat, 5 ans, 112 liv* monté par Ro- 
binson (orange) ^ a couini ^ul et gagné le prix, puisqu'il n'y 
avait pas d'autre cheval, même inscrit, excepté le ch. br. 
de lord S. Ibrahim, qu^il avait i^etirë. 

Course pariicalière. 

lyOoo fvr de chaquB côté. Pari , un tour, une épreuve, 
poids coQveno. 

Belida, pche al. appart. à M. Aug. Lupin, issue) de 
Tandem et de Ténériffe, 3 ans, 97 liv. montée par John 
Mizen , vainqueur contre Robert, ch. b. de lord â. Sey- 
mour, issu d'Atom et d^Arabella, 4 ^^^9 ' '4 h^* q^i **^s' 
dérobé au pont dléna. 



liAta^ 



Prix des Dames. 

3,000 fr . Un tour en partie liée, chev. et jum« de tout 
âge, entrée 3oo fr. 

Volante, j.gi^* appart. à S. A. R. le duc d'Or- 
léans, 4 ^^9 y 1 10 liv. montée par Pavis (ecar- 
late), vainqueur } ire épr. 2 m. 24 i/5 s. àme 
2 m. a6 s. contre i. '• 

Miss Annette, j. b. de lord Seymour , 6 ans, 

iiSliv. treépr. 2m. 244?5s. 2uieam.27 i/5s. 2, 2. 



/ 



CALENDRIER DES C0UR9BS, 1^6. 15 



Gonrse particulière, 

5oo fr. de chaque côté. Pari , un tour, une épreuve, 
poids convenu. 

Anglesea, ch. al. appart. à M. le prince de la Moskowa^ 
6 ansy 1 18 liv. monté par John Mizen, vainqueur en a m. 
i6 1/5 s. contre Clarion, ch. b. de lord H. Seymour, 
issu de Galon et d'Henriette, âgé,^i3o lîv. qui mit 2 m. 
162/5 s. 



Course particulière. 

Bois ds Boulogice , i4 V[ai, 

i»ooo fr. de chaque côté. Pari, i miile , une épreuve , 
107 liv. chacun. * 

Little Bobby, ch. appart. à M. Fleury, monté par Mi- 
acen, vainqueur, contre une j. noire de M. Bajeu. 



17 Mai, 

1 ,000 fr. de diaque côté pari, un demi-miik? une épr. 
107 liv. chacun. 

Little Bobby, ch. appart. à M. Fleuiy, monté par Mîzen, 
encore vainqueur coatre la jument noire de m. Bajeu; 



14 CAI^BNDRIBB DBS GOURSBS, 1836. 

COURSES DE LA HAUTE-VIENNE. 

Limoges y 19 Mai i836. 
Prix d*Arrondis8cment. 

a,ooo fr. 2 kilom. uoe ëpreave, poulaios et pouliches de 
3 ans, 95 et 92 iiv. 

Betsj, pche b. appart. à M. Recule's, issue de Capiain 
Candid (f. s. aogl.) et de Miladj (fr. )» 93 Hv. monlée 
par Mathieu, vainqueur en 2 m. 3o 3[5 s. contre Idus» pn 
al. de M. Juste, issu de Carbon (p. s. angl.) et de Calypso 
( fr.), 98 Iiv. en a m. 3 1 ifS s. ; Girouette, pche ah de M. 
Ferd. Faulte de Yanteaux, issue d'Arlequin (angl.) et de 
Bagdad (lim.), 102 Iiv. en 2 m. 39 3/5 s. ; Ivanhoé, pnb. 
de M. le baron de la Bastide, issu d'Abron (p. s. angl.) 
et de Nanny-Shanks (p. s. angl. ) io3 Iiv. s*est dérobé. 

Nota. Guerrier, pn b. de M* Gabr. Faulte de Vuiteanx 
fut retiré avant la course. 

2,5oo fr, 2 kilom. en partie liée, chev. et jum. àt^^xA 

et an-dessus, portant .du poids selon Tâge. 

Gil-Bias, ch. b. appart. à M. le baron de la Bas- 
tide, issu de Mustachio (p. s. angl.) et de 
Nai^ny-Shanks , 5 ans, 112 Iiv. monté par 
Penaud, vainqueur; ire épr. 2 m* 22 3/5 s.' 
aune 25 2i5 s. contre i. i. 

Fidelia, j. al. de M. Fcrd. Faulte de Vanteauz, 
issue de Young-Mulej ( p. s. angl.) et de Le- 
cure-de-Roche (lim.) , 5 ans, zi5 Iiv. ire épr. 
2 m. 24 s> 2036 3 m. 27 s. 2. 2. 



f CALBIfDRIBm DES COUESES , 1836.\ 15 

Télégraphe, ch. gr. de M* Ferd. de la-Vlace, issu 
de YouDg-Moley et de Yonng-Morwick (nonn .) 
4aD8y 107 liv. ire épn a m. 2^ a|5 s. ame a m. 
29 a{5 s. .3.3 

Hécobe , j. al. de M. Arthont Reonlés, issue de 
Girbon (p. s. angl.) et d'Alexandria (p* s. angl.), 
4 ans 107 Ht. ire épr. 2m. 3 x s. 2me distancée. 4* ^î^* 

Hercule, ch. b, de M. Juste, issu deTrauce (p. s. 
angl.) et de Felicia (p. s. û*.) 4 an8> ^07 Ut. ire 
épr. 2 m. 33 4{5 s. 2me distancé, et 5. dis. 

Poupée , j. n. de M. Desmaisons de Boonefond | 
issue de Trance et de Danaé (p. s. fr. ), 4 ad>> 
]o4 lîv. ire épr» 2 m. 37 i|5 s.'ime distancée. 6. dis. 

Nota. Fiddler, ch. b. de M. Gabr. F. de Vanteaux , 
inscrit pour cette course, fut retiré. 



22 Mai. 

4,000 fr. 4 kilom. en parti liée, chev. et jum. de 4 ans 
et au-dessus, portant le poids réglé. 

Fiorella, j. b. appart. à M. Desmaisons de Bon- 
nefond, issue de Trance et de Miss (p. s. fir.) 
6 ans, 120 liv. montée par John, vainqueur; 
ire épr. 5 m. o 2(5 s. 2me 5 m. 8 3( 10 s. i. i. 

Hécube, j. al. de M. Reculés (sus-nommée), ire 
épr. 5 m. o4|5 s. 2me 5 m. 9 3(5 s. 2. 2. 

Cil-Blas , ch. b. de M. le baron de la Bastide 
(sus-nommé), ire épreuve, 5 m. i s. 3|5, 2me 
5 m. i3 s. i{5. 3* 3. 



16 GALBNDftIBft DBS GOUBSBS, 1866. 

Fidélia, y al. de M.' F. Fauits de YmUmiui <$oâ- 
nomimée) , tre épremve , 5 m. i s. ame dis- 
tancée, et 4 • <^i^- 

Héros, ch. br. de M. Juste, issade Carbon (angl.) 
et de Don» (p. s. fr.), 4 *d*» 107 lî^* ^1^ ^pi*- 
5 m. 16 8. 4l^f 20^ diataacëe. 5. dis. 

Hercule, ch. b. de M. Juste, Abron , ch. b. de M. Re- 
culés , Hébé , j. al. du baron de la Bastide , Hamilton, 
ch. b. du même. Télégraphe, ch. gr. de M» Ferd. de La 
Place, et Poupée , j. nre. de M. de. BonneEbnd , inscrits 
pour cette ooorae, furent retirés. 

COURSES DE LA SEINE. 

« 

Gojirtep particulières. 

B01S-DE-B0B1.0GRE, 24 JH^î» 

1,000 fr. de chaque coié). Une mille, une épreuve, 
poids 107 lîv. chacun. 

Amélie, j. al. appart. à M. Privât fils, montée par Mi- 
zen, vainqueur contre Champagne, ch. de M. Peuty. 

COURSES DE SEINE-ET-OISE. 

Yebsailles , 37 3/aL 
Prix donné psar la Yilk. 

1,^00 fr. I ip'kilom. une épreuve, chev. ent. jet j . f» sb 
de tout âge nés et élevés en France. Entrée 100 fr« moitié 
forfait; Le gagnant pouvait être reclamé pour 3,000 fr. 



CALENDim DES COURSES y 18S6. i7 

La Perle , b. j. appart. k S. A. R. Mgr le duc d'Oi*- 
léansiissu de Rowlston et de Médéa, 4 ^Qs^ 1 1 a liv. montée 
par Pavis (écoHate), vainqueur contre Indiana, j. al. de 
lord H. Sejmour, issu de Tancrède et de Ténérîffe, 4 &°8» 
lia lir» ; Miss Tandem, j. b. de M. le baron Lecouteubc, 
issue de Tandem et d'Araby 6 ans, z a6 liv. ; et Ariette, j. b. 
de M, Fasqnel , issue de Tigris et de Pasquinade , 5 ans^ 
m liv. 



Prix de lord Benrj Seymonr. 

3,000 ù\ 3^300 mètres en partie liée^ chev. et jum. de 
tonte espèce et de tout âge^ nés et élevés en France, enti^ée 
300 fr. moitié forfait. Le cbevai arrivé le second recevant 
ie montant des (entrées. 

Volante, j. gr, appart. à S, A. K« Mgr le duc 
d'Orléans I 4 sus, iia liv. montée par Pavis 
(écor/o/tf)^ vainqueur contre x. i. 

Sjlvino, ch. b. de M. Legigan, 4 ^^h ^ ^^ ^î^* ^* ^* 
Belida, pcbe al. de M. Aug. Lupin, 3 ans, 90 liv. et 3. 4 * 

Moloch» ch. b. de M. Fasquel, issu de Milton et 
Darthula, Sans, ia4 liv* 4« 9. 

Gagné facilement par Volante. Le montant des en- 
trées fut partagé, entre Sylvino et Moloch, l'un arrivé 
deuxième à la pre épr« et l'autre deuxième dans la seconde^ 



iS CAfiIBNDRIEA DBS COUBSBS , 1836. 

Course particulière, 
i^ooo fr. de chaque côié. Pan, un tour, une épreuve, 

moitié forfait. 

Angleseai oh. al. appart. à M. le prince de la Moskowa , 
contre Ibrahim | ch. br, de lord H» Sejmour. Ce der- 
nier Skfayé forfait. 

Prix donné par quelques amateurs. 

Soofr. Un tour, en partie liée, chev. ent. hong. et jum. 
de toute espèce, de tout âge el de tout pays. Cavaliers pro- 
priétaires, en casaque et toque , nu) jockey de profession 
ne pouvant monter. Le gagnant pourra être réclamé pour 
2,000 fr. poids 145 lîv. entrée 60 fr. 
Coroner, ch. br. appart. à M. Edgar Ney (rose), 

monté par lui-même, vainqueur contre i. i. 

Alunda , )• b. de Lorcl Seymom*, montée par 

M. Jules Fleury {orange}^ et a. a. 

Little Bobby, ch. b. de M. Emile Fleury, monté 

par lui-même (bleu), 3. 3. 

Nota. Sweeper, ch. de M. le comte dllinnisdal et Miss 
Tandem, j. de M. le baron Lecouteulx, furent retirés. 



800 fr. de chaque côté, pari^ un tour, une épreuve, 
moitié Ibrfait. 

Counterpart, ch. appart. à M. le <fomte H. Greffuthe, 
vainqueur contre Ai|!yhu8, ch. b. de M. Brinquant, îsea de 
Vampire. 

Gagné aisément. 



CALBKBUIEE DBS GOUBSBS, 1836. |9 

ig Mai. 
Piix donné par la Ville. 

î^oo fr. Un tour, une épreuve ; chev. et jum. 9* s. de 
tout âge, nés et élevés en France» Entrée aoo fr. moitié 
forfait. Le deuxième clievat recevant le montant des en- 
trées. Le poids fixés par un juge nomme par les commis- 
saires des courses. 

Belida, pche al. appart. à M. Aug. Lupin, 3 ans, 90 liv. 
montée par Flattman ( noir ) vainqueur contre Sjlvino, 
ck. b« de M. Legigan, 4 ^^^9 ^^^ 'î^- 

Nota. Miss Anuette, j. b. et Albion, cb* al. de lord 
H. Seymoor; Yéronaise, |. al. du comte H. Greffulhe; 
Molocli, ch. b. de M. Fasquel, et Miss Tandem, j. b. du 
baron Lecouteulx, ont payé forfait. 



Govse particulière. 

5oo fr. de chaque coté", pari, 100 fr. forfait, un tour, 
DDe épreuve, poids convenu. 

Goroner, cb. b. appart. à M. Edgar Ney» issu de Magis- 
trateetde MissNollcÂLins, âgé, 187 ip liv. monté par 
Pavis, vainqueur contre Ëiskr, pcbe b. de M. le prince 
d'EckmtAl , issue de Belmont et d'Ada, 3 ans^ z 10 liv. 



Prix donné par un membre du Jockey Club. 

Un service de tbé en argent $ valeur 3,ooo fr. entrée 
ioofr. moitié forfait, un tour, en partie liée, chev. etjum. 
^ s. de fout âgC; *nés et éleva en France. Le deuxièine 



ai rivé recevant le montant des entrées. Les vainqueurs 
d*iine course publique porteront 5 liv. , et ceux de plu- 
sieurs courses publiques 7 liv. de plus ; les autres, poids 
pour Fàge. 
Frank, pn b. appart. k lord H. Sejuiour, issu 

de Rainbow et de Yérona, 3 ans, 100 liv. monté 

par Robinson {oranffe), vainqueur contre i. i. 

Véronaisey j. al. de M. le comte GrefFulbey 5 ans^ 

1 2 1 liv. ; et 2. 2. 

Belida, pche al. de M. Aug. Lupin, 3 ans^ 90 liv. 

retirée à la ime épreuve, 3. ret. 

Gagnée facilement par Frank. 

NoT4. Miss Tandem, j* b. de M. le baron Leconteulx, 
fut retirée. 



Courses particulières. 

100 fr. de chaque côté, moitié forfait. Pari i^Soo mè- 
tres, une épreuve, i ro liv. chacun. 

Burlesque, j. b. appart. à M. Achille Fould engagée par 
lord H. Seymour, montée par Robinson (rougéjj vainqueur 
contre Humbug, ch. b. de M. le baron Leeouteulz, âgé. 

100 fr. de chaque côté, le même pari, les mêmes con- 
currens ; m^ cette fois-ci Burlesque rendit 10 liv.- à 
Humbug et gagna encore. 

z,ooo fr. de chaque côté, moitié forfait» un tour, une 
épreuve, y 10 liv. chaçiin* 

Clarion, chev. b. appart* à lord H.Seymour, âgé, vain- 
queur contre Anglesea , chev. al. de M. le prince de la 
Moskowa, 6 ans, gagné aisément. 



CÂLBlVDftlftK DBS GOOBSftS, 1836. $( 

Prix da Jockey-club. 

Un vase en argent de i^ooo fiv et a^ooo fr. en espèces, 
:ioo fr. entrée^ moitié forfait ; deux tours, une épreuve, le 
ime arrivé recevant le montant des entrées ; chev. et 
jam. de 4 ans et au-dessus, nés et élevés en France. 

Volante,], gr. appart«àS, A. R. Mgr le duc d'Orléans, 
4 aoBs io4 liv. montée par Pavis (icarlate)f vainqueur 
contre Albion, ch. al. de lord H. Seymonr, 4 ^^b> ^^^ 
Ht., et Miss Tandem, j. b. de M. le baron Leconteulx, 
6 ans, ii8 liv. 

Nota. Miss Annette, j. b. de lord Seymour, et Syhîna, 
ch. b. de M. Legigan, furent inscrits, mais retirés. 



Course particolière. 

I) 000 fr. de chaque côté^ pâri> un tour, une épreuve, 
100 liv. chacun. 

Little Bobby, ch. appart. à M. Fleury, monté par Mi- 
un, vainqueur contre Calalina, j. al. de M. Sabathier. 



COURSES DE LA SEINE. 

Gooiftes patUcalières. 

'Befs-D£-BoiJLOGHB| X Juîn. 

4oo francs. Poule de 4 souscripteurs, à ioq fr. chacun f 
un mille, une épreuve. ., 

Amélie, j. al. app* à M. Priv/it fils, montée par M. de 
I^' Angle, vainqueur contre AU-fils, ch. de M. Brinquantr 
monté par lui-même, 2me ; une Jument de M. Bajeu, 3me -y 
ctCatalina^ j, de M. Sabathier, distancéer 



ââ CALBlfDRlSR DE6 COURSES, 1836. 

10 Juin. 

] ,000 fr. de chaque côte'> pari, moi&ié forfait. 

Amélie, j. al. a^part. à M. Privât fils, montée par Ro-* 
binson, vainqueur contre LittleJBobbjych.deM. Fleurj» 
qui a eu une nert ferrure au premier quart de mille. 



i5 Juin. 

ly 000 fr« de chaque côtéi pari, un mille, 107 liv. 
chacun» 

Troubadour, ch. b« appart. à M. Privai ûls, monté par 
Mizen, vainqueur contre Ail-fils^ ch. de M. Brinquant. 



18 Juin* 

5oo fr. de chaque côté , pari , un mille , une épreuve , 
107 liv. chacun. 

Selim, ch. b. appart. à un amateur, monté par Pavîs, 
vainqueur contre Troubadour, ch. b. de M. Privât fils. 



22 Juin* 

600 fr. de chaque tôté, pari , uû mille, une épreuve, 
110 lir. chacun. 

Amélie, j. al. appart. à M. Palmer , montée par Hah^ 
ma», vatnqtxeur contre Troubadotir, ch. b. de M. S* 
Brifga. 



CALENDRUR DES GOURSSS, 1836, 23 

23 Juin. 

Soo fr. de chaque côlé, pari, 2 ip milles, une ëpreave^ 
poids convenu. 

Alaoda , j« appai t. à M« Chéri Salvador ^ issue de 
Rainbow et de Diana, i loliv. montée par FlaUman, Tain-* 
^rxvy par trois longueurs à peu près, contre Fera|[us , 
ch. de M. Outrequin » issu de Tandem et de Pénélope^ 
iiSJiy. 



COURSES DU CANTAL. 

1 AvRiLLAC, 19 Juin. 

Prix d'arrondissement. 

3,000 fr. 2 kilom. une épreuve, pas et pchçs de 3 ans^ 
poids/ 95 et 92 liv. 

Méprisée > pche nre. appart. à M. MeaUet de Fau« 
Jatissoe deYoung Vandyke (angl.),et d'une j. auvergnate^ 
(i liv. dessus le poids), montée par Mathieu « vainqueur, 
CD 2 m. 39 s. contre Ninon , pche br. de M.. Destannes 
<ie Bernis , issue de Toung Vandyke , et d'une j. auver- 
gnate, portant 8 liv. de trop, deuxième , en 2 m. 39 
M4 s* Ibrahim , pn b. du baron Higonnet , issu de 
George (norm. } et de Poulette tauverg.) 96 liv. en 2f m. 
^ 8. et Papillon , pn br. dn comte de Sarrasin , issu de 
ïonng-Vandjke et de Minerve (savoyarde), s'est dérobé 
«ta renversé sop jockey. 



S4 CALBÏIDAIBR MS COURSBS, tSdS. 

3,5oo fr. a kilom. en partie liée , ch. et j. de 4. ans et 
audessoSy poids selon l'âge« 

Confiance, j. al. appart. à M. Meallét de Fau- 
laf, issue de D. t. 0. (angl.) etd'une auvergnate, 
4 ans, io8 Uy. montée'par Robert y vainqueur, 
ire épreuve, i m. 3o s. 2me. 32 m. 35 s. 
contre i. i. 

Corine, j. b. de M. Raulhac, issue de D. I. O. 
et de Fervale (auvergnate) j 4 sliïb, io4 liv. 
ire épreuve, 2 m. 3o s. ip, 2me , 2 m. 36 s. i, 2. 

Fox f^ ch. al. de M. Destannes de Bernis , issu 
de D. I. O. et de Gaselle (auvergnate), 5 ans, 
ii3 liv. ire épreuve, 2 m. 32 s. i|2 , 2me, 
2 m. 4^ s. 3. 4*' 

Golombine, j. al. de M. de Metivier, issue de 
D. I. O. et de Bédouine (auvergnate), 6 ans , 
109 liv. ire épr. 2 m.- 34 s. urne 2 m. 39 s. 4> ^' 

Olympie , j. al. du baron Higonnet, issue de 
de D. I. 0. et de Poulette (auvergnate ) , 4 
ans, 104 liv. ire épreuve , 2 m. 34 s. ame , 
2 m. 4^ »• et 5. 5. 

Zerline, j. gr. du comte de Sarrasin , issue de 
D. I. 0. et de Minerve (auvergnate) 6 ans ii4 
liv. ire épr. 2 m. 36 s. 2me, 2 m. 46 s. 6- ^' 



CJLLBUDBIBa DB8 COCBSSS/ 1836. âd 

23 Juin, 
Prix principal. 

4,000 fr. 4 kilom. en partie liée, ch. et jam. de 4 Ans 

et au dessus. 

Fiorella , j. br. appart. à M. Desmaisons de Bon- 
nefond, issue deTrance (angl.}et de]Vliss(angl.) 
6 ans, 128 liv. montée par Joseph Fingle, vain- 
queur; ire épr. 5 m. 5 s. 2ine 5 m. 1 3 s. contre i« i. 

Confiance, j. al. de M. Meallet de Faulat, 4^08^ 

109 liv. ire épr. 5 m. 6 s. ^nae, 5 m. 14 s. a. 2. 

Gil-Blas, ch. br. du baron de la Bastide, issu de 
Mustachio et Nannyshanks(p. s. angl.) 5 ans, 
nî liv. ire épr. 5 m. io s. ame 5 m. 283. 3. 4. 

Hécube , j. al. de M. Reculés , issue de Carbon 4^ -3. 
(p. s.) et d'Alexandria (p. s.) 4 liv. io5 liv. 
ire épr. 5 m. 11 s. ame 5 m. 22 s.- 

Fox, ch. al. de M. Destannes, 5 ans, ii4 liv. 
ire épr. 5 m. i3 s. ame 5 m. 3a s. et 5. 5. 

Golombine, j. al. de M. de Metivier, distancée^ dis. 
la ire épr. 



PRIX ROYAL. 
a6 Juin, 

5>ooo fr. 4^^om. en. partie liée , ch. et jum. de 4 ans 

et aa-dessus. 

Fiorella, j. br. appart. à M. de Bonnefond, 6 ans^ 
116 liv. montée par J. Fingle, vainqueur, ire 
épr. 5 m. 5 ip s. \ 2me 5 m. 3 »• contre x» x. 



Emilius, ch. b. de M. de Vante^qx, issu de Frog- 
more (angl.) et de Lady (angl.) 5 ans, 1 18 liv. 
ire épr. 5 m. 6 1(4 s. ; 2me 5 m. 4 H^ *• ^' ^ 

Gil-Blas,c][i. br. du baron delaBaslide (déjà nom- 
mé) 5 ans, 117 liv. ire épr. 5 m. i3 s. ; 2me 
distancé 3. dis. 

Fox, ch. al. de M, Destannes (déjà nommé), 5 ans, 

1 13 liv. ire épr. 5 m. i5 s. ; ame distancé 4- dis. 



COURSES DES HAUTES -PYRÉNÉES. 

Nota. Les mères de toQ9 les coursiers sont Navarrines, 

Tabb£s, 9 Juin, 
Cours? packicijdièKe» 

3,000 fr. pari, 4'kîloii^* une épreuve , poids 108 liv. 
chacun. . 

Meg Merrilies, j. gr* appart. à M; le vîcomle Daru , 
5ans.(Nav.) vainqueur contre une jument b. angl. de 
M. le majoii Cornewal, 7 ans, qui -s'est dérobée. 

. 19 Juin, 
Prix Local». 

" 800 fr. akilom. une épr. ch. et jam. de 4 ans, nés et 
élevés dans le département, poids 107 liv. 

Médard> cb. b. appart. à M. Dutrouil , issu de Médard 
(Bigourdan) et d^nne jum. uavar. ii4 Hv. mqnté par 
SOui«^ vainqueur e» « m. ^7 ifS s. contre WariwoPth , 



ch. b. de M. Junca de Trisbons, issu de Warkworth (angl.) 
no liy. en 2 m. 87 3|5 s. ; G^osvenor, ch. br. de M. 
Looca y issu de Yoang GrosveDor (anglo-notnd) m Ht. 
en 2 m. 4 1 8. ; Circassien, ch* gr. de M. Sempé, iasu de 
Gircassien (ar.) poida juste^ eo 2 m. 44 s. ; Enamel^ ch. 
gr. de M. Despats, issu d'Eiiame] (angl.) m liv. eo 2 m. 
46 s. ; et Scbamil, ch. gr. de M. Cenac, issu de Schasiit 
(ar.) poids juste, distancé. 



800 fr. 2 kîlom. en partie liée, chev. et jum. de 5^ et 6 
ans, nés et élevés dans le dépavtement, poids selon le 
règlement. 

Cammach, ch. n. appart, au major Cadogan, 
issu de Cammach (ar.) 5^ ans 112 liv. monté 
parLaporte, vainqueur, ire épr.^ m. 32 i|5 s. ; 
2me 2 m. 82 ijS s. contre i. . i, 

Spj, ch. b( de M. LaAitle, i«8u deSpjf (angl.) 
5 ans, 112 liv. ire épr. 2 m. 32*315 8* ; 2nie 
2 m. 35 a. 2. 5. 

Camipach, ch- gv* de M* l^efi» dé^Vfoûièreêy 
issttdeCaBHftiaeh (air.) 6 ans, ii5 liv. ireëpi^ 
2 m. 33 s. ^ 2me'2m. 34 ip s* 3. 4» 

Spjv ch. n^ de Deffis-de M; Bàrb&zan, îssti de Sp^ 
(aDgJ.)6 anSf iiS liv. ire épreuve, 2 m. 34 s. 
ame 2'iB.^33'9i' et' * 4' ^* 

Ourphali, ch. gi*. dètf. Cenac-Sansoalet iflsu. 
d'Oùrphali (ar.), 6 ans, ii5 liv. ii-e épreuve," 
t^ m; 35 s. 2nie, 2 m. 34 a. ' 5 3» 



28 cAuniram '»■$ ooaum, 1SS6. 



4« 



23 Juin. 

Course partîcalière. 

I 

2,5oo fr. pari , 4 kilom. en ligne droite , ane épreuve; 
poids non convenu. 

Une j. b. appart. à M. le major Cornewal , issue de 
Yivid, (angl.) 5 ans i25 Ht. montée par son jockey^ vaio- 
quenr contre ane j. gr. deM. le vicomte Daru, issue d*Our- 
phali (ar.) 8 ans, 120 iiv. qui fut estropiée à demi-conm. 

Nota. Dans les observations attachées aa tableau de 
ces courses, on dit 2,000 fr. ; mais il y a toute raison à 
èroire que le pari était de a^Soo fr. (100 Iiv. sterling). 



Tabbbs I a4 Juin, 

1 |20o fr. a kilom. une épreuve » ch. et J. de 4 ads, co 2 
pek>tons ; poids, 107 et io4 Iiv. 

Libertine , j. b. appart. à M. Desclaux > issue de Peter 
Liberty (angl.) 108 Hv. montée par SéuaC| vainqueur, ire 
épreuve , 2* m. 3o s..4t^ » ^ni® > (cmnme Oorphaline fat 
ire de l'autre peloton) 2. m. 3o s. 3|5. 

Ourphaline, j. b. de H. Laporte , issue d'Oorphali (ar.) 
montée pai* Yedère, io4 Iiv. ire épreuve, % m* 33 s. a|5 ; 
ame» a m. 34 a- ; Warkworth , ch. b. de M. Jjinea de 
Trebons, en 2 m. 3 1 s. i|5. Il fut ame dans le ame peloton. 
Docile, j. al. de M. Lagrave, issue de Cammach (^r.), 
io4 Iiv, en a m. 33 3|5. s. ; Médard^^ch. b. de M. Du" 



CAtEKDHSl l>nS COUB8BS, 1836. ' 99 

tronillj , xi4 liv* en 2 m. 34 2|5 s. ; Turbulente , j. b. 
de M. Coorade» issue de Spy , (augl.) 108 liv. en a m. 35 
2]5 s. ^ Onrphaline, j. gr. de M. Lestrade de Vie y issoe 
d*Onrphali (ar.) io4 1. en 2 m.. 36 2|5.8. ; Groevenor, ch. 
br. de M. Lonca, 107 liv. .en a m» .38 s. ; £na(9iql 9. oh* gr* 
de M. DespatSy 1 15 liv. en 2 m. 4^ tps. ;. Lionne^ j* al. 
de M. Fatiquier, issue de Lion (ar.), 107 liv. en a m. 4^ 
3|5$. ; Ourpbaline, j. gr. de M. Lapejrèi^e» issua d'Oor- 
phali (ar.) xo4 liv* en a m. 4' ^1^ s* > Colooibine, j. gr. 
de M. Deffis de Barbazan , issue de Scbamit (.ar. ) io4 
liy. en a m. 43 s. : et Alezane^ j. b. de M. Dézirat> issue 
d^Alezan (bigourd«) ii4 iiv-. distancée. 

Trois antres chevaux furent inscrits, mais retirés avant 
la course. 



lySoo fr. 2 kilom. en partie liée, ch. et j.tJe 5 ans. 
Émir, ch. gr. de M. Carrère , issu d*Émir (ar.) 

118 liv. monté par Vedère, vainqueur, irc 

ëpr. 2 m. 28 2(5 s. ; 2me^ 2 m. 32 3(5 s. i. i« 

Emire, j. b. de M. Bordes, issue dlpsilanti 

(angl.) 109 liv. ire épr. a m. a8 4[5 s. ; 2me , 

a m. 39 s. 3" 2. 

Mouche J j. nre du major Gadogan, issue d'Aï- 

ford (norm.) log liv. ire épr. en 2 m. 3i s. 

2Die, distancée. 3. dis. 

Grosvenor , ch. b. de M. Bajle , issu de Yonng 

Grosvenor (anglo*norm .) 11 5 liv. i re épr. 2 m» 

33 1(5 s. 2me, distancée , et 4* ^^ 

Oorphaline, j. gr. de 1^ Michoo, issue d'Our- 

phali (ar.) distancée à la ire épr. dis. 



90 CàtmmsMfi pv8 coumbs, iSAG. 

agi JiiMi. 
a^ooo fr. 4 kâom. «ne épreuve^ chev. -et Jum. de 5 aïk^ 

et «n-dessae. 

Cooreose, j. ^. eppart. à M. Peyxamale, issue d'Oar- 
idiirii (ar.)6ao6y portant 6 iiv. de trop (i iS), montée^par 
Juioa, vaioqaenr en 5 m. ii i|5 s. contre Hirondeney j. 
gr. de M. le yicomte Dara, iasne de Spy, 7 uèSj i i5 Iît. 
es 5 i!d. i4 8« ; Capricieuse, j. nré de M. Lacoste aloë , 
issue de Spy, 6 ans» c ja iiv. en 5 m. 23 ajS s* ; et Oar- 
phatine, j. b. de M. Pérès, issue d'Ourphati (ar.) 6 ans, 
lia Iiv. distancée. - 

6 autres chevaux inserite furent retirés avani b course. 

Course particulière. 

Pari, a kilom. une épreuve^ 

Mouchci j. nre appart. au major Cadogap, issue^d'Al-^ 
ford (norm.) montée par Tom, vainqueur contre Ëmirej^ 
j. b« de M. Cornewal, issue dlpsilanti (angl.) 



3 Juillet. 
Prix Prin<4pal. 

a,4oo Fr. 4 I^îlom. en partie liée, chev. et jum. de 5 ans 
et au-dessus. 
Ovelée, j. b. appart. à 'bf.. Laepste cadet, issue 

dé Spy, ^ ans, 128 Iiv. (8 de trop), montée 

par Sei^ac, vainqueur, ire épr. 5 m. 9 4|^ s. ; 

2me5m. 104. contre i t. 1. 

Hiràudelle, j. gr. de M. le viccoaate Dani, issue 

de Sp7, ii5)iv«| ire épr. 5 m. u> 4fS s. ama 

distancée. a. dis. 

3 autres chevaux inscrits ont été retirés avant la course. 



CAlBilDJIIfflJl BBS COUBSMS , 1886. 34 

â 

T 

COURSES DES GOTES-DU-NORD. 

St.-Briroc, 3 Juillet, i83&. 

Prix â'ÂrrondîsMUieiit, 

8oo fr. a kilom. une cSpr. poulatns et {xmlichëè 9e 3 atis. 
Bëdooio^pn aubert appert. à M. François ï^ligient^ isâli 
de Bédouin (e. r.) et La Rougé (brfet.) monté parSybh-il, 
vainqueur en a m. Sa 1^5 s. -, cotiCre Malvina, pche lire 
du vicomte de Rosmorduc, issue de Thé Moor, et de La 
Douce (angl.) en 2 m. 5^ s. ; Mutin, pn br. de M. Le Bi<- 
han, ISSU de Mutin (e. &.) et de Robine (bret.)-€!n2m. 
58 s. ; The Moor, pn îsab. de M. 'P. Briant, issttdelîie 
])([oor (angll) et dé Goantie (crois, bret.) en 1 ^. Sg è. \ 
La Sylvain^ pche al. de M. le GraéC, issue d^Àqtrtfbn (s. b.) 
et de Glaze (bre^) éii ^ kn. 59 ii^' '». > Beti^t», p«)i« tX,àe 
M. Marzin, issue de fiasque (e. b.) et de Minette j^ret.) en 
ik m. $9 xi5 s. ;, Diomèdei pn al. de M. Lalour^ îsaa de 
Dioméde'(E. r.) et de Pichonne (bret.) en 2 ta. 59 5^5 s. ; 
Aquilon, pn al. délVf. Itercoq , issu d'Aquilon (ï:. k.) et de 
Cocotte (bret.) en 3 m. ; Bédouin^ pn gr.* de M. Lé Leu, 
issu de Bédouin (s. r.) et de Glaze (br.) eA 5 m: ; Aquilon, 
piiaub. de M. Lamoutèri, issu d* Aquilon et de Pîchonile, 
en 3 m. 2|5 s. ; Jeune Cérès , pche b. de M. Boultôi-lTÉ- 
Téque, issue de Trance(angl.) et de Cérèâ (ikotm.) en 3 tn. 
I s. 8*est jetée à la côte. ; fifeton, pn b. de M. Lakitieâval, 
issu de Télégraphe et de Bretonne (br.) en 3 ,m. 2 s. ; et 
Germani6us, pn gr. de M. Henri Bellanger, isàude Negri- 
Kalicoulé (ar.) et dé Kebée (ar.) eti 3 m. 5 s. 



32 GALBNDRIBR DES COUBSBS, 18 36. 

Tyioo (r. 3kiloin. en partie liée» chev. etjam. de 4 ans 

et aa-dessBs. 

Elîza, j. b. app. à M. le vicomte de Rosmordac* 
issue de Marceliasy (angl.)etde JeoDj (angL) 
5 ansy montée par Hamono, vainqueur, ire 

épr» 2 m. 45 ^l^ s* ^™® ^ ™* .^^ B- contre i. i. 

Gressida, j, gr.de M. Larech^ issue de Holbein 

(aogl.) et de Corélie, (demi-s.) 4 ans^ ire épr. 

3 m. 49 s* 3nie a m* 53 i|5 s. 2. 2.. 

Bédouioi ch. al. de M. François Prîgent, issu 

de Bédouin (ar.) et de Ranne (bret.) 5 ans. 

ire épr. a m. 5o s. aipe 2 m. 69 s. 3. 6. 

Opnlenty ch. al. de M. le Goutellec, issu d^Opulent, 

(b. b.) et de Coz (bret.) 4 ans. ire épr. a m. 5i 

i{5y 2me 2 m. 67 s. 4* 4* 

Sélim>.çb. a]« de M> Réthorë, issu de Mai^ellus 

(angl.)et de Caroline (norm.) 4aas. ire épr. 3 

m. 5i 2(5 s.-2me am. 56 s. 5. 3. 

Bédouin, ch, gr. de M. Lozach, issu de Bédouin, 

(e. |i.) et de Minette, iV^^*) ^^^ ^P^*- ^ >&• ^^ 

8. ame retiré. 6. ret. 

Mutin , ch. br. de M. Tréguier , issu de Mutin et 

de Rouge, 4 ans; ire épr. 2 m. 53 s. 2me 2m. 

58 s. . 7. 5. 

Bédouine, }, gr. de M. Feuillie, issue de Bé- 
douin, (ar.) et de Glaze (br.) 4 ans; ire épr. 

a m. 5g s.. ame distancée. 8 dis« 

Numide, ch. al. de M. Rouault, issu de Numide. 

(e. r.) et de Blonde (br.) 4 ans^ tre épr. 2 m. 

$9 i|5 s. ame distancé. 9 dis. 



CALinfBAfBIl BES COUBMA, . 1U6. 33 

Medany, ch.gr.de M. F. Berrier,i8su deMedanjr 
(ar.) et de Mignonne, (bret.) 5 ans ; ire épr. 9 
m. 59 3|5 8. 2me distancé. 10. dis. 

Caljpso, j. gr. de M. Yves Rochard , issue de 
Bédouin, (e. r.) et de Bergère, (bret.) 6 ans^ 
ire épr. 3 m. ame distancée. 1 1 . dis. 

Salinasy ch. b. de M. Lefeucheur fils, ^a de Té- 
légraphe, et de Moriand, (bret.) ire épr. 3 m. 
ii5 8. ame dislancé. - ix dis. 

Lavina, j. b. de M. Bellanger, issue de Tanci^, 
(aDgl.)etde Rosina, (angl.)6an8; ireépr* dans 
Je temps voulu, vaaae distancée. i3. .dîs> 

Oiseau, ch. gr. de M. Yves M. GefFroy, issud^Oi- 
seau, (e« R.) et de Bergère, 4 ans ; ire épr. dans 
le temps voulu, ame distancée. i4 dis. 

. 4 JaiU^t* 
Prix Pnncipal. 

2, 000 fîr. 4 k.ilom. en partie liée, chev. et jum.* de 4 
ans et au dessus. 

Norna, j. br. app. à M. Wollastod, issue de Mar- 
cellus, (angl.) et de Caroline,(norm.] 5 ans, mon- 
tée par Pecky vainqueur, ire épr. 5 m. 5o s. 
ame (seule) en 6 m. 3 s. i. i« 

£liza, j. b. du vicomte de Rosmordnc (déjà si* 
gnalée), D*ajant fait la ire épr. quen 6 m. 
2 8^ fut dislancée* dis. 



34 CALBKOBpBB DSS COUA&BS» 1^36. 

Bédouin y c}i. gt- de M* Lozacb, la faite en 6 m. 

a 1(5 a. mais distancé, dis. 

Bédouin, ch.'al. de M. F.Prigeut, Ta faite en 6 m. 

5 8. ainsi fut aussi distancé. dis. 

7 autres inscrits furent retirés avant la course. 

Nota. Selon le règlement, Nomay n*ayant pas fait la 
ame épreuve dans le temps voulu, savoir 6 minutes ^ le 
jury décida qu'il xkj avait pas lieu à délivrer .le prix sur- 
le-champ ; cependant k juge des courses et le jury se sont 
réunis à Tunanimité pour solliciter du Goavernefnent la 
délivrance du prix, vu que quand le 'signal du départ 
pour la ftme épreuve ^l dcmné, Norna fit ane résistance 
opiniâtre au jockey qui voslait Tentrakier, et que d^alUeors 
tous ses coQcarreDs avaient été vainqueurs aux courses de 
Tannée préoédeiHe et à celles de la veille* 



5 Juillet. 
Prix Locaux. 

6oo fr. 2 kilom. une épreuve, poulains et pouliches de 
S ans. 

Malvina, pche n. appart. à M. le vicomte de Rosmor- 
duc, issue de The Moor (angl.) et La Douce (angl.) fille de 
Haphazard, montée par Tom Webb, vainqueur, en 2 m. 
Sj 2|5 s. contre Aquilon, pn al. de M. Fercoq, issu d*A- 
quilon (b. a.) et de Cocotte» qui fit le tour en 2 m. 59 s. ; 
Diomède, pn. al. de M. Lalour, issue de Dioméde (ar.) et 
de Moutonne (bret.) en 2 m. Sg^fS. s. ; Mutin, pn br. de 
M. le Bihan,en 3 m«; La Sj^lyain, pche al. de M. le GraCt, 
en 3 m.; Betriss, pche al. de M. F. M. Mai*zin^ en 3 m. i s. ; 



gàlenobibb des goubsbs , i8â6. 95 

Dioinède, pn. b. de M. Yves Fercoq, issu de Daumêde, 
(ar.) et de Piichonite, en 3 m. 2 s. ; Aqttihm, pxu «nb. de 
M. F. LamoalsDy en 3 m. 3 s. ; Breloo, pn* b. de AL Im- 
nesvaly en 3 m. 4 «• ; «tTbe Moer, pn* iad». de Jf. P. 
Brianty en 3 m. 4 s. 2]5. 



6Gofr. akil<Hn. eo partie liée, ch. et \>de 4^kUB et a^n 

d606QS. 

Bédouftne» j. gr, apport, à M. Feuillic;, 4 ^^^» 
iDonlée par Rîdbard Jordan » yainqueca*, ire 
épr. 2 m. 58 i]5 s. 2me a m. 69 a{5fi. contre i. t. 

Pouponne , j. b. de M^ Lozach , 4 ans , ire 
épr. a m. 5q s. 2me, 3 m. 2 js. 3. 3. 

Salinas j ch. b. de 'M. L. le Faucheur, 4 ^QS» 
ire épreuve, 2 m. 59 i|5 s. i ame 3 m. i s. 3. 2. 

Gracieuse, j« al. de M. Catuellan fifs, issue de 
Strangfort (s. B.)e( de Fanchon (bret.)4 ans, ire 
épr. 3 m. 3 s. 2nie 3 m. 5 s. ^ ^ 4* 4- 

Oiseau, ch. gr. de M. GefFroy^Ives M.), 4 an»» 
ire épr. 3 m. 4 s* ^^e 3 m. ^ s. et S. 5. 

Numide, ch. al. de M. M. RouauIt,'4 ^i^> quji'8*est)eté 
à la côte dans la première épr. et fut distancé* 

COURSES DE LA MEUATH£> 

Nancy, 17 Juillet 

Pm d'Arrondiisemexit. 

i,5oofr. 2kîloni. ufieépr. pns et pcbes de 3 ans, nés 
en France et élevés dans le départeii|6nt) 95et 9i2.iiv. 



96 CALENBBIER DES COUilSBS , 1836. 

Georges, pn. gr. appart. à M. le marquis deGermigoej, 
issa de Holbein (angl.) et d'Arabeila (angl.) 99 liv. monte 
par Thomas Thorp (blanc et noir), vainqueur , en 2 m. 
!ig2{58« contre Minara, pche b. de M. le capitaine Lavecb, 
iisue de Générai Mina (angl. ) et de Cliillaby< angl. deux- 
pODtoise) en a m. 3o i|5 s. ; GrijQ&ne, pche b. de M. Laroc- 
qae, issue de Général Mina et de Nennecj(angl. deux-poo- 
toise) 98 liv. énn m. 3i nS s. ; Fleur^des-Pois, pche 
b de M. le marquis de Pange, issue de Premium (angl.) 
et d'Amanda, 96 liv. en a m. 4o 3(5 s* ; et Minette, pche 
b. du colonel Brice, issue de Général Mina et de Sauvage 
(angl.) 99 liv. en 1 m. 43 a[5 s. 

Deux autres inscrits n'ont pas- couru. 



2,000 fr. 2 kilom. en partie Eée , ch. et j. de 4 ^^^^^ 

au dessus. 

Spjy ch. gr. appart. a M. le marquis de Ger- 
migny, issu de Mina (angl.) et de Lisbeth 
(angl.), 5 ans, 114 liv- monté par Tom 
Thorp ( htanc et noir)j vainqueur, ire épr. 
a m. 24 3[5 s. 2me 2 m. 27 ii5 s. 3me 
2 m. 3o 2i5 s. contre 2. i. >• 

£dgive, j. b. de M. Goetzmaun, issue de 
Doge de Venise (angl.) et de Zerbine (fr.) 
6 ans, i 12 liv. montée par Lhuiilier (noir 
et orange), ire épr. 2 m, 24 s. ijS ; 2me 
2 m. 28 s. 4[5 9 3me 2 nor. 35 4l5 s. i. a. ^' 

Ardelia, j. ai* de M. Matter^ issue de Holbein 
et d'Evelina (fr.) 4 ans, 118 liv. tre épr. 
2 m. 26 0. orne 29 4l5 s. 3 3. 



-GALBNDBin MB COOBIKS, 1636. 37 

Xildare , ch. gr« de M. de Larocque, issa de Ge- 
neral Mina et de Corrésie i(ir.) 5 ans. ii3 iiv. 
ire épr. 2 m. 26 2(5 s. ame a m, 3o 2|5 s. 4* 4* 

Béline, j. b. du capitaine Lavech, issue de Hoi* 
bein et de Crusoft (fr.) 5 ans, xi5 Uv« ire épr. 
am. 2^s. 2ine 35 i|5 8« 5. ^. 

White-Rose^ j. b. de M. Bonvië, issue de Brutus 
(angL) et de Moss-Rose (angl.) 5 ans, ii5 liv. 
ire épr. 2 m. 27 2|5 s. 2me retirée. * 6. ret. 

Miss Anna, j. b. du colonel Brîce, issue de Hol- 
bein et de Sauvage, 4 ^ds, 104 iiv. ire épr. 
^m. 29 a|5 s. 2me 2 m. 37 s. 7. g. 

Rosina, j.b. de M. Scitivaux, issue de Holbein et 
deChillaby, 5 ans, m Hy. ire épr. dans le 
temps voulu, 2me 2 m. 3o 4l5 s.. 8. 5. 

Persan , ch. b. du ti«>mte de FrégeviJle , issu de 
Général Mina et de Palniire,(angL)6 ans, 1 28 iiv. 
ire épr. dans le temps voulu, 2me 2m»36 41^ s. 9. 8. 

Tedmor, ch, al. de madame la comtesse Bourcier, 
issu de Général Mina et de Palmire, 4 ans, 1 15 
^W» ire épr. dans le temps voulu, 2me 2 m. 
^5 i|5 s. 10. 6. 

I^obica, j . b. de M. Palmer, de Paris, issue de Hol- 
bein et de Zora , (race angl.) 5 ans , ixo liv. 
ire épr. dans le temps voulu, 2me retirée .11. ret. 

^di&e, j. al. du marquis de Pange, issuede Zo- 
pire (fr. ) et d'AIzira ( fr.) 4 ans, 112 liv. ire 
<^pr. dausle temps voulu,' ame retirée. 12. ret. 






Pris Priocîpal. 

Ô,5oo fr. 4 kilcmi. en partie liée, chev. et jain. de 4 ans, 

et aa-desstî». 

Spy, ch. gr. appart« à M. le marquis de Germî^ 
çne7,5ans, ii4Hv. (ci-dessus désigné), monté 
parTomThorp|VaiBq«eur9ueé{Hr. 5m. 3 i\Ss. 

2me 5 ni. 4 4l^ ^* i* i> 

KUddiY , ch. gr. de M. de Laroçq.ue , 5 aAS, iia 

liv.fdéjà désigné , ire épr. 5 m. 6 j\5 s, 2me 

5 m. 6 3[5 s. a. a. 

Darthula, j, al. de M. le Duchat, issue de Doge 

de Venise et d*Kvelina (fr.) 7 ans^ laS liv. ire 

épr. 5 m. 6 2|5 s. 3me 5 m. 7 s. 5/ 3. 

Béline, J. b. du capitaine Lavech ,' 5 ans (déjà 

désignée ) ire épr. 5 m. à\5 s. ^me dislancée 4* dis. 
Alunda, j. b. de MM. Crémieux et Salvador de 

Paris, issue de Raiubow (angl. ) et de Diana 
- (angl.) 5 ans, 10^ liv. ire épr. dans le temps 

voulu, ime distancée. dis. 

Rosina, j. b, de M, Scitivaux, 5 ans (déjà désignée) 

ire épr. dans le (ëms voulu^ âme retirée 6. ret. 

Edgive^-j* b. de M. Goêtzmann, 6 ans, ire épr. 

dans le temps voalu, 2me retirée 7. ret. 

Ardélia, j\ ai. deiM. Malter, 4 ans? zre epr^daas- 

le temps voulu» aine retii^e. 8. ret. 

Persan» ch. b. du comte de Fi égeville^ 6 ana. A la 

ire épr. il se déroba , rentra dans la lice, mais 

fut distancé. dis* 



GAiBNBSnS DBS COrBSBS, iâlS« M 

COURSES DE LA GIRONDE. 

. lifaDHIOlf m JVILUT. 

Bqadsavx/ ao Juillet, 
Prix Départementaux. 

800 fr. 2 kilom. x épr. poulains et pouliches de 3 ans. 

Cal jpso , pche br. appart. è M. David Brown , issue 
de Milton (angh) et de Vénus (angl.) montée par Grifflths^ 
Tainqueur en 2 m. 35 s* c6ntre Corbeau, pn. n. appart. 
à M. Frank Cutler, issu de PetM^rtb (ang^t.)^ et de Goa<- 
roonée^ qui fit le tour en 2 m. 37 s.; Pelworlh, pn. gr* de 
M. de Gharmoy y issu de Petworth (angK) et de Mouche 
(lim.) qui n'a pas atteint le but ; et Biche, pcheisab* de 
M. Dangèi^e fils, issu de Libertine (angl.) et deBeiotte 
(cr. ar.) n'a pas atteint le but. 

1,000 fr. .2 Lilom. en partie liée, ch. et jom. de4'ms. 
Présentés pour cette course : 

P^ché, j. b. appart. k M. Judd, issue de Milton et de 
Vénus ; elle fît un tour en 3 m. S s. et un autre en 3 m. 8 
8. Moka, ch. al. appart. à M. Dangère fils, issu de Moka 
(angl.) et de Belotte (cr. ar.) Il fit un tour en 3 nu 10 s. 
et un autre en 3 m«. 9. s. 

Nota. Ce prix ne fut pas gagné, attendu que les concur- 
rens mirentplus de temps à faire le trajet qui n en accorde 
le règlement, c est-à-dire 3 m. Cependant, le jurj ayant re- 
marqué diverses circonstances qui avaient pu contribuer à 
ralentir la course, annula la ire épreuve , et on a recom* 
oencé^ mais ayant encore mis. trop de temp» à faire le 
trajet, le jurj décida que lé prix fût non gagné, et il fut 
ïeUré, 






4« CàtlHDWBB DBS GOI7B9BS> 1836. 

^1 Juillet. 
Prix 4*ArrondiMeme&t. 
2,000 fr. ikï\om. une épreuve, poulains et poulichei 

de 3 ans. * .. 

Calypso, pche b. appart. à M- David Brown, 9^ Itv. 
vainqueur en a m. 3a 1 15 s. contre Pickle, pn. b. appart. 
aussi à M. Bi own, issu de Musiachio (angl.) et de Laoa, 
(angl.) io3 Hv. qui fit le tour en 2 m. 32 s. Sylphide, pchc 
br. de M. Dezeimery aîné, issue de Frogmore (angl) et 
d'une jum. ar. 96 liv. en a m. 4o s. Petworth, pn. p. 
de M. de Charmoy, disuncé ; et Biche pche isab. de 
M, Dangère fils, disUncée. 

Nota. Quoique Pickle fût arrivé le 1er, il n a pâ 
gagné le prix , parce qu'à la course il avait quitté la lie 
et n'y était pas rentré par le même endroit qu'il en éUi 
sorU. Par conséquent, le jury a décerné le prix à Calypso^ 

2,5oofr. a kilom. en partie liée, ch. et jum. de 4anf 

et au dessus. 

Fanchon, j. al. appart. à M. B. Dezeimery, issue 

de Doge de Venise, (angl.) et d'une jum. lim. 

5 ans, 116 liv. montrée par Cadet, vainqueur. 

ire épr. a m. ag ii5 s. ame a m. 3a ija s. i- ï* 

Louisa, j. al. de M. A. Bechet, issue de Prœ- 

mium (angl.) et d'Arabe (lim.) 7 ans, n8 liv. 

ire épr. en a m. 29 2i5 s. ame am. 33 2^5 s. 
Psyché, j. b- de M. Judd, 4 »»»> io4 liv. ire épr. 

a m. 33 Sjô s. ame a m. 39 s. 3. 3. 



'2. 2. 



CALBVIMMB& BBS GOUIfiBS, 1836.^ U 

Zàmpa, j> gr* de M. D. Btqwd» issue de Milton 
(angl.) et de Colombine (irland.) 4 ^^^ V distan- 
cée à la ire épr. dis^. 

Moka, ch. al. de M. DaDgère fils, 4 ^ns? diatancé 
à la ire épreuve y et dit» 

Babet, j. gr. de M. Loog^^teau, isiude Peraaa, 
(perse) et d'iiiMJluiL poiteviDe;84n6^ distancée 
ire épr, dis. 

Prix Priucipidc 

a4 Juillet. 

4f ooo fr. 4kilom. en partie liée^ chev. et jam. de 4 
ans et au-dessus. 

Poupée, j. nre appart. à M. André Desmaisons de 
Bonnefond, issue de Trance, (angl.) et de Da- 
naéy (angl.)4aii8, io4 lit. montée par JKalIneQ, 
ire épr. 5 m. lo s. 2me a m. 25 i\2 s. i. i. 

Louisa, j . al. de M. A. Bechet, 7 ans, 1 1 7 liv. tre 
épr. S m. i5 ip s. ame 5 tn. 27 2|5 s. - ^ K^, 3. 

Fanchon, j. aL de M, B^Deaeimery ,.,ireépr. 5 m. 
19 8. ame 5 m. 268. 3. 2. 

Zampa, j. gr. de M . D. Brown, distancée, ire épr. dis. 

Babet, j. gr. de M. Longueleau, distancée ire épr. dis. 

(Helée, j. nie de M. Làcosle^iasue de Spj^(angk) 
et dt Diaiarde^ (ar.) 7 ans^ distancée à la iftt 
épreoye* dis- 

Nota. Trois autres inscrits rât été retirésr 

a. 



t 



49 fiALBUDRlER fttiSS COURSES, 1836^ 

28 JuilUf. 

Prix royal. 
5^ 000 fr. 4 ktlom. en partie liée, chev. et juin, de 4 ans 

et au-dessus. 

Emîlius, ch. b. appai*t. à M. de Vanteaux, issu de 
Frogmore^ ( angl. ) et de Ladj, (angl.) 5 ans, 
mouté par Joseph Desmaisons, YSÔnqùeBr; ire 
épr. S m. 1 s. ame 5 ta. ap s. contre i. i. 

Fiorella, j. br. de M. Desmaisona de Bonnefond, 
issue deTrance, (angl.) et de Miss,(asgl.) 6 ans, 
ire épr. 5 m. i a|5d. ame 5 m. 5i s. 2« s^ 

Libérale , ch. al. de M. Deseimery aîné, issu de 
YoungMuIej, (angl.) c t d'une jum.iim. ^ ans> 
distancé ire épr. et dû. 

Louisa, j. al. de M. A. Bechet, distancée ire épr. dis. 

COURSES DES HAUTES -PYRÉNÉES. 

Deuxième Réornoot 

POVR us FUS VOlfD|&0 PAM MM. I.S TICOIRI PAÇL. DaKV , OPPICW 
AU 6* BUSSAEDB, LES MaJORS ANGLAIS GaDOGAN BT 
GORMBWAL, BT D*AOTRBS AmATBOBS, A TaRBBS* 

Tarses, ai JuilleL 

i,ooo fr. pari, a kilom; une épreuve, poids pour âge< 

Une jument appart. àM. kmi^for Coinewal, issue dlp«* 
lanti» (RDgl*) 5 aàs, montée par son jockey, vainqueur CR 
a m. 34 8. contre une jument gr. de M. le vicomte Dam» 
issue deSpj, (angl.) 7 ans, qui étant devenue boiteuse, 
n'arriva quTen a m. 36 a|5 s^ 



3i Juillet. 

4oo fr., pari, i kiloin. une épreuve^ chev. .cnt. hong. et 
jum. de tout âge, nés dans les dëpartemehs des Hatites 
et Basses-Pjrénées , et Gers; poids selon le règlement. En 
a pelotons. 

Uncb^val n. app. à M. Dçffis de Barbazan, issu deSpy, 
Sans, ii8 liv. monté par Deffis, vainqueur dans le ler 
peloton, en i m. ig 2{5 s. ame épr. contre le gagnant dti 
sme peloton a m. 33 à|5 s. ; une jument nre de M. Lacoste 
afné, issue de Spy> 6 ans ni liv. gagnant dû !lme peloton 
en 2 m. 29 3|5 s. ame épr. 2 m. 36 s. ; une jument b. do 
major Cornewal, issue d'ipsilanti, 5 ans, y 10 liv. en 2 m. 
3a s. ; une jument b. de M. Courade; isâue de Spy, 4 ^^^y 
1 10 liv. en 2 m. 33 s. ; une jument b. de M. Bayle, issue 
de Young Grosvenor, (anglo-meckl.) 5 Sins, 1 14 liv. en 2 
m. 35 s.; une jument al. de M. Cardaillac, issue d'£namel 
(angl.)4skn8, 109 liv« en 2 m. 35 s. 

Furent distancés : 

Un cheval gr .de M. Sempé, issu de Gircassien, (barbe) 

4 ans, III liv. ; un cheval gr. de M. Despats, issu d'£na- 
mel» 4 a°s > 12 l^^* 9 ^° cheval b. de M. Lafaille, issu de 
Spjy.5 ans, zi6 liv. ; un cheval gr. de M. Deffis de Mo- 
nèrea, issu de Cammach (ar.) 6 ans, xi8 Uv. ; une ja* 
nent al. de M. de Perpignan , issue de Barleich , (angl. ) 

5 ans, 1 1 4 h V. ; une jument gr. de M . Siccard, issue d'Our- 
phali, (ar.) 7 ans, i ao liv. ; une jument b. de M. Désirât, 
iisae d'Alezan (bigourd.) 4 ans 1 10 liv. ; une jument b. de 
M. Laporte, issue d'Ourphali, (ar.) 4 ans, 1 10 liv. ; et uoa 
jument gr. de M. Dufhu-PauillaC| issue d'Ourphah, (ar.) 
5 ans 1 14 liv. 



44 CALVCDEUR MS GOUHas», i83<k 

Suite nu 3i Juillet, 

4oo fr. prix, 4 lûloii^. une épreuve, chev. eut. Long, et 
jum. de tout âge, nés dans la circonscription de Tarbeâr 

Une jument nre appart. à M. le major Cadogan^ issue 
d^AUbrd, (angl.) 5 ans^ 109. liv. montée par Tom, vjan^ 
queui* en 5 m. tiS i|5 8. contre une jument b. de M. Dea- 
claux y issue de Peter libertj, (^ngl.) 4 ans , 1 10 li?. en 
5 m. a3 3|5 s. ; une jument b. du ipajor Cornewai| issue 
dlpsilanti (angl.) 3 ans i j; a liv. en ^ m. a3 315 s. ; use 
jument pre de M. lâcoste aine, issue de Spj (aogL) 5 
ans^ 112 11 v« en 5 m. si4 si. un ch« gr. de M. Garrère, issu 
d'Emir, (big.) 5 ans, 426 liv.en 5 m. 27 s. ; et un che?al 
b. de M. Dutrouil, is^u de Médard, (big*) 4 ans ii5 lir^ 
qui fut distancée» 



COURSES DU PAS-DE-CALAIS. 

Boulogne- sur-Me A, 7& Juillet, 
Course des Barrières. 

800 fr. Poule de 4 souseripteura à s 00 fv. ebacuo , et 
4oo fr* dènnës par la ville, a kllomr une épreuve, % bai^ 
rières, poids 14^ liV* chevaux de toute espèee. Le gagutft 
paie les frais des barrières. 
Nafquois,ch. hong b.app. à M. Martin Hawle, 

monté par M. Carter, vainqueur contre t. i. i* 
Giraffe', ch. hong al. de M. Yatchell, monté 

par te f^apitaine Bêcher. i. :». retr 



GALBNDllBl DSS €0UBS8S » 1836. 46 

Cydonia, j. al. du comte de Vaublanc. 
montée par le capitaine Rigbj, qui tomba 
à la ire barrière, faisant beaucoup de mai 
à aou cavalier. tomb. 

£t Pegaaos, ch^ br. de M. Fodevin, Bionté par son 

propriétaire^ et qui a refusé de sauter les barrières. 

Poulaips et pouUches de 3 ana qui n'ont jamais couru. 

FroDl-de*Bœaf^ pn appart. à M. Caloin, monté par M* 
Povf eU, vainqueur contre Coetur-de-Lion, pu de M. de Ba- 
singheii monté par un amateur ; Lucks'-AU, ch. de M. 
Podevia , tomba ; 0ft Capricieuse, j. de M. Quentan, qui se 
déroba. 



COUUSES DE L'ORNE, 

Le Vin, 3 Août 

Prix Locaux. 

5oo fr. a kilom. une épreuve, poulains et pouliches de 
3 ans, 95 et 92 liv. 

Delphine, pche al. app. à M. Louis P. A. M. Leconte, 
issue de Tigris, (angl.) et de Distribution, (angl.) montée 
par Victor Forget (8 liv. de trop), vainqueur en 2 m. 28 
3(5 s. contre Folie, pcbe b. de M. Morard, issue de Mar- 
mot (p*8. fr.) et de Trampmare (angL) en 2 m. 29 3{5 ^ et 
Zéphyripe» pche b. de M. P. Jlobert Banier, içftue de 
Tigris. (^ngl.> et de Bich^ (&.} 4 Uv. de pluii^ w ^,m* 32 s. 



M GALBNDBlEt DIS GOUtttS y 1836. 

Sdite du 3 Août, 

5oo fr. 3 kiloDi' une éprr chev. et jnm. de 4 ans faits ^ 
107 liv. 

Bazile, ch. gr. appart. à M. Leconte, issti de Tigris 
(angl.) et de Diane (fr.) i Hv. de trop, monté par Victor 
Forget, vainquear en 3 m. 48 8. contre Wildrake, ch. ak 
de M. de Mailevoue , issu de Captain Candid (p. s. angl.) 
et de Lisette (fr. ) en 3 m. 49 «• î Sénégal 9 ch. gr, de M. 
ËacaUrd de la Gloutiére , issu de Tigria et de lilia y en 
3 m. 5t 4lô s* ; Miss Tigris^ y b« dn comte de Narboane, 
issue de Tigris et d'ane iiiie de Gamerton (fr.) en 3 m. 
52 s. ; et Rapide , ch. b. de JVl. Mauny, issu de Libertine 
(angl.) et d'une Nde fille d'Aboukir, 8 liv. de trop, dis- 
tancée. 

5oo fr. 4 kilom. une épr. chev. et jam. de 5 ans et au- 
dessus. 

Thomas, ch. al. appart. à M. P. N. A. Deshayes, issu de 
Vampire (angl.) et d^une fille de Streatlam-lad , 5 ans , 
9 liv. de trop, monté par Cornelier, vainqueur en 5 m. 
97 3|5 s. contre Indiana, j. gr. de M. Dangleville, issue de 
Chasseur (fr.) et de Coquette (angl. ) 5 ans ,110 tiv. dis- 
tancée. 



5 Aoûi. 
Prix d* Arrondissement. 



r,5oo ff. 3 kilom. une épr. poulains et pouKchès de 
3 ans, nés et élevés dans Farrondissement, gS et 9a lir. 
Delphine, pche al. appartr à M. Leconte , montée par 



CALSNDWn» DBS COCTBSBS» 1S36. 47 

Victor Forget, portant 7 liv. de trop, Yainquenr enim. 
a^ ^\5 8. contre Folie, pche b. de M. Morard, qui a fait le 
trajet en 2 m. 28 3|5 s. ^ et Zéphjrine, pctie b. de M. Bar- 
rier, qui s*e8t dérobée et fut distancée. 



3,000 fr. 4 kilom. une épreuve, chev. et jum. de 4 ^ns 
et au-deasas. 

Zaîda , j. b. appart. à M. de MalleToue, issu de Tigris 
et d'Arabe (angl. ) 4 ai^s , montée par Charles Edwards , 
vainqueur en 4 m. 56 4\^ s. contre Young Mnstachio, ch. 
al. appart. à M. Souchey, issu de Mustacbio (angl.) et de 
Distribution (fr.) 7 ans qui fit le trajet en 4 m. By i|5 s. ; 
Basile, ch. gr. de M. Leçon te, 4 ans , en 5 m. i t s. ; Tho- 
mas, ch. al. de M. Deshajes, en 5 m. la 3(5 s*. ; et Zora , 
j. b. de M. Angée, issue de Saklavi-Amdam (ar.) et de Zo-^ 
raide (angl.) 6 ans, 7 liv. de trop, en 5 m. 22 3(5 s. 



•7 Août^ 
Prix d'Ârrondissemeat. 

2,000 fr.- 2 kiîom^ en partie liée , poulains et pouliche» 
de 3 ans, 95 et 92 liv. . 
Delphine, pche al. appart. à M. Leconte, montée 

par Forget, portant 7 liv. de trop, vainqueur; 

ire épr. 2 m. 26 s. 2me 2 m. 26 s. contre x. r . 

Folie, pche b. de M. Morai*d, ï4 liv. de trop, ire 

épr. 2 m. 27 s. 2me 2m. 33 2f5. s. -a» 2. 

Zéphyrine, pche b. deM. Barriei*, irc ëpr. 2 

tt. 3i 2^5 s. 2me s'est dérobée . 3. 3. 



iS GALBNDBIJ» nêS GOUBSUfl , 1836^ 

Prix prîneipal* 

4>ooo fr. 4 kilom. en partie li^e, chevaux et jumens de 

4 ans et au-dessus. 

Miss Kelly, j. b. appart. à M. le comte Gaston de 
Blangjy issue de Raimbow ( angU f. s.) et de 
Pouione (fr.)5 ans, 109 liv. montée par John 
Mizen, vainqueur; ireépr* ^m^ Stl i{58. ame 
5 m. 6 s. contre 11. 

Agélie« j. gr. de S. A. R. le duc d'OriéanSt issue 
de Rowlston (p. s. angl.) et de Hébé (p. s. 
angi.) 4 ans, io4 liv. ire épr. 4m* 5a a|58. attie 
retirée, a. rei. 

Yalentia, j. al. de M. Leçon te, issue de Tigris, 
et d'une fillo de D. 1 . 0. 6 ans, 12 liv. de trop, 
ire épr, 4 m*^ 54 s. ame 5 m. 7 s. 3^. a, 

2^îda , j. b. de M, de Mallevoue, 4 ans, ire épr. 
4 m. 56 4l5i ame retirée, et 4* l'ct* 

Young Mustachio, ch. al. de M. Soachey, 7 ans, 
n*est pas arrivé au but daos la irc épreuve. dis^ 

COURSES DE LA GIRONDE. 

BiuifXOlf D*AOUT. 

Bordeaux, 7 jioât. 
Prix db Mga ut duc d'OblIaics. 

a,5oo fr. 4 kilom. en partie liée^ cshev. et jum. de 4 ans 
et au dessus. 
Emiiius, cb. b. appart. à M. de Vanteaux , issu 

de Frogmore (angl.) et de Ladj (angl.) 5 ans , 

laolîv. monté par Joseph Desmaisons, vain-' 



CAtpiTDBIfia 0E$ COUl^Bâ, 1836. 
queiir; ire epr. 5 m. a2 s. ame 5 m. aa i|2 s. 

» 
Libérale, ch. al. de M. Dezeimerj aine, issu de 

YouDg Mnlej (aDgI.) et d'une jum. (Km.) 7 ans, 

ire épr. 5 m.. 2a i|5 s. 2me 5 m. 26 s. 2. 2. 

FanchoD, j. al. de M. B. Dezeimery, issu de Doge 
de Venise (angl.) et d'une j. (lira.) 4 ans, ire 
épr. 5 m. 22 3(5 s. ame distancée. 3. dis. 

Zampa, j. gr. de M. D. Brown , issue de Mîhon 
( angl.) ^ de Colombine (irland. ) 4 ans, dia^r 
tancée à la ire épr. dis. 



Goane' pactsadlère. 

35o fr. poule de 7 soùscrîpteuFs à 5o fr. chacun^ un 
toor^ une épreuve, poids non fixé. 

Pickle^ pn b. appart. à M. Johnson, issu de Mustachio, 
et de Lona, 3 ans , vainqueur contre un cheval br. de 
M. de Yanteaux; on cheval gr. de M. Changeur, issu 
d'Arabe, 8 ans; pne jument b. de M» BroyvxXf d'origine 
anglaise; une jument br. de M. Frank Cutler; u^e ju- 
ment b. de M. Voiler, et Zampa, ch. gr.de M. Guicheret, 
issu de Milton et de Columbine, 4 ^^s. 



50 GALBNDRIBR DES GOURSE^^ 1836. 

î • . 

• COURSES DES HAUTES-PYRÉNÉES. 

• • . •• •• * 

. • TROÈttÈMB BétmiON. 

*.' ' ' • 

Tabbes , 4 ^oût, 

6oo fr« et i5ofr. pour le 2iae cheval, prix, 2 kiiom. 
en psfftie liée, chev. .ent hoog. et jum. de tout âge , nés 
dans la circonscription de Tarbes. 

Un cheval appart. à M. Dèffis de Barbazan, issu 
de Spy (angl.) 6 ans, 1 18 liv. monté par Deffis^ 
vainqueur ; ire épr. 1 m. 3o t2i5 s. ame a m. 
33 3|5 s. contre i. i. 

Une jument du majoc G(imewal,Î88ne dlpsilanti, 
5 ans, 110 liv. ire épr. 2 m. 3p 3|5 s. '^me 2f m. 
.37 s. et comme 2me arrivée gagnk les i5o fr. 2. 2. 

Furent distancés à la première épr. : 

Un cheval b. de M. Jiinca.de Trébons, issu de 
de Warkworth ( angl.) 4 ^ns, 1 1 x 1lv« dis. 

Une jument gr. de M. Siccard, issu d'Onrphali 

(ar.) 7 ans, laoliv. dis. 

♦ 

■ 

Un cheval gr. du major Cadogan, issu de Cam- 
mach (ar.) 5 ans, 118 liv. ^ dis. 

Un cheval gr. de M. Carrère, issu d'Émir (bîg.) 

, 5 ans, 126 liv. et deux autres dis. 



CÀLENDRIEB DBS COURSES , 1836. 51 

Prix accordé par un Membre du Jockey-club de Paris (M. A. F.)* 

5oo fr. prix, 4 tilom. une épreuve» chev. eut. bong. et 
juin, nés dans la circonscriptioD, de pères et mères de pur 
saog anglais ou arabe. » 

Une jument b. appart. à M. Lacoste cad«t,issue de Spy, 
(angl.) 7 ans, 187 liv. (22 liv. de surcharge) montée par 
Cenaç, vainqueur, eu 5 m. 10 s contre une jument nre 
de M. Lacoste aîné, issue de Spy, 6 ans, 1 la liv. en 5 m. 
12 8. 'y une jument nre du major Cadogan , issue d*Alfort 
(angl.) 5 ans, 109 liv. en 5 m. i3 i|a s. 3 un cheval n. de 
M. Deffis de Barbazan , issu de Spy , 6 ans, 1 18 liv. dis- 
tancé ; et un cheval b. hong. de M. Dinguirard, issu dlp- 
silanti (angl.) 7 ans ,116 liv. distancé. 

7 Août, 

5oo fr. de chaque côté, pari entre MM. Sabathier et le 
vicomte Daru, distance a Lilom. poids ii5 liv. chaque 
cheval. 

Ovelée, j. b. appart. à M. Lacoste cadet (mais engagée 
par M. Sabathier pour cette course) issue deSpy, 7 ans, 
monté par Cenac , vainqueur, en 2 m. 26 s. contre Mu- 
latto, 7 ans, ch. b. de M. le vicomte Paul Daru, issu de 
Mulatto (angl.) qui fit le tour en 2 m. 27 s. 

Nota.. Le jockey de M. Daru ayant prétendu être coupé 
et serré par celui de M. Sabathier, et le Juge des Courses 
ne croyant pas devoir décider la question , les deux par. 
ties sont convenu d*en référer au Jockey-CIob. M. Daru, 
en attendant, a payé les 5oo francSé 



52 C^LSNDHIBH DBS COURSES, 1836. 

COURSES DE LA LOIRE-INFÉRIEURE 

Nantes, ^ ^oût. 
Prix d'Arrondissement. 

T,ooo fr. 2 kilom. une épreuve, poalains et poaliches 
de 3 ans, gS et 92 liv. 

Malvina, pdie br. appart. à M. le vicomte de Rosmor- 
duc, issue de The Moor ( ■. r. ) et de La Douce, 6 liv. de 
plus, montée par Tom Webb, vainqueur, en 2 m. ^3 s. 
conti*e Cérès , pche b. de M. Boultou lIBvêque , issue de 
Trance (e. r.) et de Gerès , qui arriva en 2 m. 23 2|5 s. ] 
Florida, pche al. de M. Mars La Rivière, issu de Mar- 
cellus (e. R.) et de Berline, en 2 m. 24 s. ; et Germanicus, 
pn gr. de M. Bellanger, issu de Negri-Kalicouli (barbe) et 
de Keba (ar.) en 2 m. 25 s.. 



Prix principal. 

2,000 fr. 4 kilom. en partie liée, chev. et jum. de 4 ans, 

et au-dessus. 

Cressida , j. gr. appart. à M. Lavech , issue de 
Holbein (angl.) et de Corinne (fr.) 4ans, mon- 
tée par Richard Jordan, vainqueur, ire épr. 
5 m. 20 s. 2me (montée par Tom Webb) 5 m. 
4o s. contre i. i. 

Selim, ch. al. de M. Rhetoré , issu de Marcellus 
et de Caroline, 4 ^ns, ire épr. S m. 21s. 2me 
5 m. 4^ &• 2> 2. 

Norna, j. b. de M. Wollaston, issue de Maftel- 



GALEND]II£R DES COURSES^, 1836. 53 

lus et de Caroline , 5 ans, ire épr. 5m. 22 s. 

3me 5 m. 4o ^^ s* 3- a* 

Elisa I j. b. du vicomte de Rosmordoc , issue de 
Marcellus et de Jenny, Sans, ire épr. 5 m. 3i s. 
2me 5 m. 43 s. 4* 4- 



8 Août. 

3oo fx\ 2 kitom. une épreuve, chev. et jum. élevés dans 
le département, et âgés au moins de ^ ans ; temps accordé 
3 minutes. 

Grésil, ch. gr. appart. à M. Denault, et Cadet, ch. sou- 
ris, appart. à M. Gillard. 

Ces deux chevaux ont couru pour le prix, mais comme 
tous les deux ne sont arrivés que 44 secondes après le 
temps voulu, le jury a décidé qui! n*j avait pas lieu de 
décerner le prix, qui serait remis à la fin des courses, pour 
être disputé par tous les chevaux inscrits. 



Gotirse au trot. 

6oo fr. 4 kilom. une épreuve^ par des chevaux nés dans* 
le département, ou y résidant depuis 6 mois au moins 3 
temps donné 10 minutes. 

Bobonne, j. br. appart. à M. Dumoulier, vainqueur, en 
9 m. 38 s. contre Lucrèce, j. br. de M. dïstrées. qiri mit 
9 m. 47 s. ; Fox, ch. br. de M. Adolphe Démangeât, dis- 
tancé ; et Souris, ch. b. de M. Vallet de Cordemais, dis- 
tancé. 



54 GALBNDRIBE DBS COURSES, 1836. 

\ 

y 

Prix départementaux. 

1,000 fr. 2 kilom. une épreuve, poulains et pouliches 
du département de 3 ans ; temps accordé 3 minutes. 

Germanicus» pche gr. appart. à M. Bellanger, a couru 
seule, mais ayant essayé de se dérober, au premier tour- 
nant de l'hippodrome , n'arriva au but qu'en 3 m. lo s. 
Le jury a décidé , par conséquent , qu'il n'y avait pas lieu 
de lui accorder le prix , mais qu'il serait disputé par tous 
les chevaux inscrits^ après la Course de i ,5oo fr. 



i,5oo fr. en partie liée, au galop, chev. et jum. du dé- 
partement , de 4 «iDS et au-dessus ; temps accorde 7 mio. 

Misère , j. b. appart. à M. Gendron , montée par Joseph, 
vainqueur, ire épr. 5 m. 4^ s. 2me 5 m. 
55 s. 3me 6 m. 45 3[5 s. ; contre 2. i. x. 

Marcella, j. b. de M. Bellanger, montée par 
Richard Jordan, ire épr. 5 m. 4^ s. 2me 
5 m. 56 s. 3me 6 m. 4^ 3i5 s. i. 2. 2. 

Monarque, ch. b. de M. de La Haie, ire épr. 

5 m. 43 s. 2me distancée 3. dis. 

Grésil , ch. gr. de M. Denault , distancé 

ire épr. , et dis. 

La Biche , j. gr. de M. de La Saillette , dis- 
tancée ire épr. dis. 



GAI^SNDBIER DBS ÇOUBÇ^JS , 1836. ^ 55 

a kilom. le prix de lyooo fr. remis pour être disputé par 
tous les chevaux inscrits, fût alors annonce; temps 3 min. 

Gérés, j. t>. appart. à M. Boulton-L'Ëvéqae,. et Sylvio, 
ch. al. à M. Atigereau, ont couru , niais comme ni Tunni 
Taatre n'est arrivé dans le temps voulu^ le prix fut retiré. 
Ils ont mis 3 m. lo s. pour faire le trajet. 

Le prix de 3oo fr. remis pareillement pour être disputé 
par tous , a commencé ; distance 2 kilom. temps 3 min. 

Norna, j. b. appart. à M. WtfUastoo, montée par Peck, 
vainqueur , en 2 m. 65 s. contre Ëlisa , j^ de M* de Ros- 
mordue , en 2 m. 55 s. ; Selim , éh. de Mw Rethoré , en 
2 m 56 112 s. et 6 autres. ... 



COURSES DU PAS-DE-CALAIS- 

'PRBiaÈaiB ftiumoN d*aout. 
Boulogne , 1 1 Aoik, 
Prix du Boulonnais donné par la Ville. 

1,000 fr. I ip mille en partie liée, pus et pches de 3 ans 
demi-s. 
Cœur-de-Lion , poulain appart.' a M. de Ba- 

Kioghen , i89a de Pegasas , 92 Hv. monté par 

M. d'H«rlân(Â/tfa<tf£^ia/ic):vaitiquéiir contre. 1. i. 
Mont-Lambert, pn de M. de Préville, issu de Pe- 

gaflus, 9? jiv. distan'oé i;*e tépr. . dis> 

Front--de-Bceuf, pn d^ ,Mi :Q£4pin, issu de Pega- % 

SOS» 92 liv. di^^ancé ire épr. et , .. , dis. 

Luck's-^lly pn ent. de M. Podevin, issu de Pega- ' 

suSj 95 liv. distancé i re épr. dis. 

Nota. Capricieuse, pche de M. Qoensan, fut retirée. 



56 CALENDRIER DIÈS COURSÉS , t38fl. 

Prix de la Ville. 

Coupe d'or, vàlear a^ooo fi\ on le mcNitattt en namé- 
raire^ 3 i|a imiies (4 kilom.) en partie liée* . . . 

Lady Albert, j. b. app. à M. Powell, îs- 
sne de Langar et de Ladj Easby, 4 ^^^ 7 
i33 liv. montée par M. Molony,, vain- 
queur contre I. a. I- 

m 

r * 

Cy^onîa^ y. al. de 1^ te cosnt/b de Vimblâoc, 
âgée y iSg liv. mo9J^ par. Itt.. Grale, c|ui 
gagna la âme épr.ei 21. 

Goroner, ch. br. hong. de M. Edgar Ney , 
âgé j i4o liv. monté par son propriétaire, 
retiré pendant la ftcfue.^r. 3 ret. 

Nota. Eliza , j. al. de M. Lardem^ Thea, j. b. de M. 
Hurst , et Zitella , j. de M. le prince de la Moskowa, in- 
scrites pour celte course , furent retirées avant. 



Course parlicaliëre. 

5oo fr. de chaque côté ^ pari , a tours et une diMaoee , 
une épreuve , poids 12S liv. chacun , càviilieFB-proprié« 
taires. ' , ■ 

Flea , ch. b. appart. à M. MaHin Hawke , %é ^ mù^té 
pai^. Molohy, vainqueur, contre Esmerftida, j. b. d« 
Mi dUerlen, montée par aoïi propriétaire. 



COURSES DE MÀINP,-ÈT.rLblRÇ.. 

Prix cTArrondissmcnj;.' 

1,000 ÎT. 3 kilom. une "épreuve , eWv. ent. et jum. de 
3 et 4 and. * ' • 

Malvina, pche br. appart. à M. le vkdtAtê de Roei^i- 
duc, issue de The Moor et de La Douce {'S iiv.de surplus) 
comme gagnant à Kéntes) mdnUle pai^Tom Webb, vain- 
queur en a m. 3 1 s. contre Cérés, pche b. de M* Bonlibn- 
L'Evéqué» issue dé Trance et de Cévès, 97 Ut; (5 de trop) 
en 2 m. 3 [ i]2 s. ; et Florida, j. al. de M* I\iar« Lariviéré^ 
issue de Marcellns et de Berline , 9$ liv. ea a m. 55 s. 

Nota. Ufie contestation s'est élevée sur le départ de6 
chevaux. On .a prétendu que Malvina était partie avant le 
signal donné par le Juge ; le Jtktj a déhbét^é av«c le Juge, 
et a décidé que la Course était nulle et que le prix serait 
couru de nouveau le mardi 16 août. 



Prît ptinidpaL. 

2,000 Ît. 4 kilom. en partie liée, chisV; eut. et jum. de 
4 ans et au*desdus , de la division du Nord. 
Valentia, ). al. af^part. à M. Leconte, iMue de 
Tigria et d'une fille dé D. I. 0. 6 and^ i lô Uv. 
(étant surchargé parce qu'elle àvatt gagné un 
auti'e prix principal ) montée par Victot», vain- • 
queur, ire épr; 5 m. 10 s. amé S m. 1 3 s. contre i . i . 
ZaSda, j. b. de M. Mallevoue^ issue de Tigris et 



58 ' GALBNDftIBA DBS COUMflBS | 1886. 

d*Arabe (aogl.) 4 ^J^s, 107 liy. ire épr. 5 m. 

10 3|5's. tîme 5iu. i5 's. - 2. 3. 

Young Mastachio, ch. al. de M. Souchej, issu de 

M&stachio (angl.) et de Distribution (fr.) 7 ans, 

118 liy. ire épr. 5 m. II s. ^meSm. i3 a;58. 3. 2. 
Norody j.b. de M. Woliastoa, issue de Marcel* 

lus et Caroline , 5 ans, 1 15 liv. ire épr. 5 m. 

16 s. 2me retirée 4* i'^^* 

Marcellin^» j. bi\ de M. de Jourdan (Auguste) 

issue de MarceUus (angl.) et de La Perle (fr.) 

6 ans, f 1 3 li V. I re ëpr. 5 m* 1 6 i p s. sme retii'ée 5 . ret. 
Cressida, j. gv. de M,.Layech, issue de Holbein 

(angl.) et de Corinne» 4 ^^^t ^ ^^ ^^v* ire ^pr. 

5 m. 18 s* ame retirée» et 6. ret. 

Zora» j. b. de.M.-Aogée, issue de Saklayi-Am- 

dam ( ar») et de Zoraïde ("angl.) 6 ans> 117 liy. 

distancée à Ja ire épreuye dis. 



i5 Août. 

Prix de la GircoDscription ^u Dépôt d'Angers. 

i,Qpo fr..2 kilon^*^ en partie liée, chey. ent. et jum. de 
3 et 4 ans, nés et éieyés dans la circonscription. 
Cérès» pche b. appart. à; M. Boulton-rEyèque » 
3 ans, gj liy» montre par Joseph y yainqueur» 
ire épr.. 2^. 38 s. 2m(^ 2 m. 48 s. contre i. !• 

Selim, ch. a), de. M. Rétho.réy 4.^08, ii3 liy. ire 
. épr. 2 joài 38 2|5; s. p^^,;im.4^ 2j5 s. , , 2^ 2. 



GàL^DRIBR DBS COUBSBS, 1836. 59 

Pm départemental. 

800 fr. 2 kilom. en partie liée, chev. ent* hong. et 
jum. de tout âge , nés et élevés dans lé département. 
Marcelline, j. br. de M. de Jourdan, 6 ans, 1 13 

liv. montée par Tom Abraham, vainqueur, ire 

épr. 1 m. 32 s. 2me a m. 4i s- contre r. i. 

Trance^ ch. hongre, b. de M. Roux, issu de 

Trance (angl.) et de Gazelle (fr.) 4 ans 107 liv. 

ire épr. 2 m. 82 t|2 s. 2mé 2 m. 42 s. 2. 2, 

Florida, j. al. de M. Mars Larivière, ire épr. 

2 m. 3^ s. 2me retirée ; et 
Coco, pn isab. de M. de Joibard , issu de Coco , 

( demi-8. ) et d'une fille de Durzi, distancé à la 

ire épreuve dis. 



16 Août, 
Prix de trot. 

200 fr. 4 l^ilom. une épreuve, chev. ent. hong. et jum. 
de tout âge , nés et élevés dans le département , temps 
donné 9 10 minutes. 

Dragon, ch. gr. appart. à M. Onvrard, issu de Towser 
(aDgI.) et de S6phie (fr.) 11 ans, monté par Richard Jor- 
dan, vainqueur, en 10 m. contre Marcellus, ch. de M. Ca- 
qneray , issu de Marcellus et d'une jum. dtt pajs , 4 ans, 
en 10 m. o 1(5 s. ; Poupette, j. de M. de Basque, issue de 
Complaisant et d'une jum. du pays, 4 ans, distancée ; et 
Dîna, j. de M. Robinean, issue de Dard et d'une jum. du 
pays, 4 dns, distancée. 



Gounes particulières. 

Poule , 5 souscripteurjs , un tour , en partie liée. 
Noma, j. b. appart. à M. Wollaston, montée par 

Tbm Webb, vainqueur, ire épr. 2 m. 3i ajSs. . 

2me a m. 3o s. contre i- i* 

£lisa, j. b. du vicomte de Rosmorduc, issue de 

Marcellus et de Jenny, 5 ans» ire épr. 2m. 

3t2 8. 2me. a m. 3i 2J5 s. a. 2. 

Marceiline , j. b. de M. de Jourdan , 6 ans , ire 

épr.. 2 m. 33 s. ame 2 m. 32 s. 3. 3. 

Trance, eh b. hongre de M. Roux, 4^'^^> ^^^^ 

épr. 2 m. 35 s. 2me 2 m. 34 s. et ' 4* 4» 

Cerès, pche b. de M. Boulton-l'Ëvéc^ue, ire épr. 

a m. 35 2i5 s. ame 2 m. 36 s. 5. 5. 

COURSES DU PAS-DE-CALAIS. 

St-OmjeR| 16 Août, 
Prix du Pas-de-Calais. 

1,000 fr. donnés par le départemei^t et la Société d'A- 
griculture , 2 kilom. en partie liée. 
Flea, (i) du b. appart. à M. Martin-Hawke, âgé, 

i39 liv. monté par M. Gale {pourpre et or) 

vaioqaeur contre i . i . 

,€heik,ch. bl. de M. Giboul, &gé, 139 liv. retire 

à la ame épreuve; et a. ret. 

Esmeralda, j. b. de M. Herlen, ô ans, :a3 liv. 

s est dérobée à la ame preuve. 3, dcr. 

{j.) Flea a couru au nom de Mr, Bryon. 



/ 

a 

Prix doDné par la Ville. 

Une coupe d'or de i,5oo fr. 4 tiloui. en partie liée. 

Zitelia^ j. b. appart. à M. le prinoe âe la 
Moskowa, 5 ans, i38 liv. mpnte par Sf. 
Mupro (^^nc) vainqueur contre 3. i. i» 

Goroner, oh. br. de M. le comte Edgar t^ej^. 
àg^y i49 liv* monté par M. Gale {maiw») 
qui gagna la ire épreuve; et i. 3. 3. 

Ladj Albert/ j. b. de M. Powell, issue de 
Langar et de Lady £asby , 4 ^^^y i33 Hv. 
monté par le capitaine Bêcher s. 2. 2. 



17 jiQflt* 
Prix des Barrières, doimé par la \llle. 

1 ,000 fr . 2 kilom, en partie liée. 

Leary Cove, ch. b. appart. à M. Munro, âgé, 140 
liv. monté par le capitaine Bêcher {vert et blanc) 
vainqueur contre i. 1. 

I^arquois, (i) ch. br. de M. M. Hawkey âgé» i4o 
liv. monté par M. Carter, tomba dans la 2 me 
épreuve ; et a. tooib. 

Gydonia, j. al. de M. le comte deVaublano^ mon- 
tée par M. Gale, âgée, i4o liv. 3. 2. 

(1) Narqaois a couru au nom de Mr. Bryon. 



6$ GALBKDHIBR DBS GOURSBS , 1836. 

Coupe (les Dames , par toascrlption. 

Une coupe, valeur 1,520 fr. 4 kilom. en partie liée. 
Zitella , j. b. appart. à M. le prince de la Mos- 

kowa, 5 ans, i^3 liy. monté par le capitaine 

Bêcher (^/ânc) vainqueur contre 1. i. 

Lady Albert, j. b. de M. Powell, 4 ans, i33 liv. et % ret 
Theâ, j. b. de M. Hurst, 5 ans, i38 Ht. montée 

par Mr. Gale. 3. ret. 

Gagné aisément. 

Nota. Coroner, de M. Edgar Ney, inscrit, fut retiré. 

Boulogne, a3 jéoût, 

DBVxiBiiB aéuifiOR d'aodt. 

Gonpe des Dames (t) , ptr sonscription. 

Valeur 2,5oo fr. 4 kilom. en partie liée , chevaux de 

toute espèce. 

Zitella, j. b. appart. à M. le prince de la Moskowa, 
(p. s. ) 5 ans, i34 liv. montée par M. Molony, 
vainqueur contre i. ^' 

Leary Cove, eh. br. de M. Munro, (demi-s. ) âgé, 

i39 liv. monté par le capitaine Bêcher; et 2» ' ^• 

Camlet(2), j. br. de M. Goold (p. s.) 5 ans, i34 liv. 
montée par M. Gale, qui fut distancée à la 
ame épreuve 3 dis. 

(1) La coupe a clé bien couleslée entre Zitella et Leary Cove; 
le gagnant est tomhé hoiteux après la Course. 

(2) Camlet apparteaait à Mr. Palmer. 



CALBNiHUBm DB9 COUWflt 1636. 63 

Prix dtr Pas^de- Calai». 

« * \ 

Unecoape en argent, valeiir i,ooo fr. donnée par la 
ville, I i|4 mille, en partie liée» chev. nés dans le départ- 
ment. 
Fiea, di. b. appart. à. M. Martio Hawke,.^éen 

Boulonnais, âgé y idgliv. monté par. M. Gale 

(6/eii) vainqueur contre i. . i. 

Pr<^f-de-Bœuf» pn br. de M^ Galoin» 3 ans^ ii5 

lîv. monté par M. Molony ... 9* 2. 

Sauvage, j. b.de M« d*Herkny par Northumber- 

landy née en Boulonnais, âgée« i-Sg 4iv.disl9ncée 

ire é{Mreuve,et .,^ , dis. 

Cœur-de*«Lian ^ *pn de M^ Abot de Bazinghen , 

3 ans , ii5 iiv. distancé à la ire épreuve. dis. 



Course particulière, dit Hack-Stakee. 

3oo fr. poule de 3 souscripteurs de loo fr. chacun, un 

tour, en partie liée, i3o Iiv. chacun. 

Sefton , ch. appart. au chevalier R. 
Jephson^ monté par le capitaine Bê- 
cher, vainqueur contre I. 3. ^. I. 

Un cheval de M. Rodney , montée par * 
M. Molonj; et 2. 2. i. 3. 

Un cheval de M. Dorville, monté par 
lai-méme ' 3. i. 3. 2. 



(1) Flea a couru au nom de, Mr. Bryou. 



64 rALBifDKna n» oouum-, LS3&. 

COURSES DE LA SEINE. 

Paris, 4 Septembre. 
Prix d'Arrondissement. 

a,ooo fi*, a kiiôtn. un toar da Ckamp^de-Mèrs, une 
épreuve, poulains et poniiehes de 3 abs, poids g&et 9a liv. 

Béiida^ pche ai. appart. à M. Lupin» isauê de Tmadem 
et de Téner-ffe, montée par John Mi^en , (n&ir) vain- 
queur en 2 m. ai 4|^ 8. contre Ismansuy» pu, al. deiord 
H. Sejmonr , issu de Carbon et de Miss , en 2 m. aS s. ; 
Bertram, pn br. de M, RÎTiére, issu de Sjlvio et de Clio, 
qui a fait le tour en a m. 27 a|5 s. ; (i) Braugham»pB b' de 
S. A. R. le duc d'Orléans y issu de Captain Caadid et de 
Coral, en a m. 3i 8. ^ et Topaze, pcbe b. de M. Fasquel, 
issue de Mariner et de Darthula , qui s'est dérobée. 

Nota. Bas-de-Guir, de M. Fasquel, fut retiré. 

3,000 fr. 4 kiloiD. a tours, une épreuve, chev, et jum. 
de 4 ^^^ et au-dessus, et ceux de 3 ans admis à courir, 
receyant 3 livres. 

Frank, pn b. appart. à ]ôrd H. Sejmour, issu de Raio- 
bow et de Yéroua , 3 ans (portant 3 liv. de moins que son * 
poids réglé ) montée par Flattman , vainqueur , en 4 1° 
57 s. contre Volante ^ j. gr. de S. A. R. le duc d'Orléans, 
issue de Rowlston et de Géane , 4 «^ûs^ xo4 liv. qui a fait 

(i) Dans les deux première? volumes plnsiears cbeTaux de 
S. A. R. ont courus sous les noms de MM. le marquis de Strada 
et le comlc de Gainbis. 



CALBNIKRHai DB» GOUMBS, 1836. 65 

les n tours .eo 4 m* Sy S|5 s.^ Hamilton , cli. b. de U. le 
baron de la, Bastide , issu d'Abron et dé Piiestess^ 4 ^Q^ 9 
1 1 1 liv. s|est acrèté en route ; Espérance, ch. bi de S. A» R . 
le dncd'OrléanSy issudeTigris et de Delphine, 4 ^^^^^ ^^7 
liv. qui a interrompu sa course, efirajé par un mouvement 
des troupes. 

Nota. Gilblas, de M. le baron de la Bastide^ fut retiré. 



8 Septembre» 

PftIZ PaiHGXPAL. 

4>5po fi*. 4 iûlom* partie liée, chev. et jum. de 4 ans et 
au-dessus. 
Frank, pu b. appart. à lord H. Sejmour, 3 ans, 

92 liv. monté par Fiattman, vainqueur, ire épr. 

5 m. ao s. 2me (seul) 5 m. j^s. contre i. i. 

Gilblas, ch. br. de M. le baron de la Bastide, 

issu de Mustachio et de Nannyshanks , 5 ans, 

1 12 liv. s'est arrêté à quelque distance du but, ; 

à cause d'avoir tombé boiteux dans la ire épr. dis. 

Nota. Sénégal, ch. gi\ de M. Escalard; Belida, pche 
al« de M. Lupin; et Bertram, pn br. de M. Rivière, furent 
retirés avant la G^ursc. 



PRIX ROYAfi. 



i M 



6f 000 b. 4 kilQm;..patlU^ liée, chev. et junu de 4 ani.et 
an-dessus. »!>.>'< 

Miss Kellj, j. b. appart. à M. Je comte de Blangj, 

3. 



iftsué de Kaânbow et de Pomonc, 5 ansy lo^iif^. 
montée par John Mnen {l^leu et noir) vaitt- 
qoear ^ ire épr* 4 ii^*. ^7 4{^ s- ^n&e 5 'tn» 4 
if5 ft. èontre 

Agélîe , j- b. de S. A. R. le Duc d'Orléans, issue 
de Rowlslon et d*Hébé, 4 ans, io4 Uv. ire épr. 
4 m. 58 s. 2ine 5 m. 4 ^l^ s. ; et 

Rober: Macaire , ch. br. de iord H. Seymour , 
issu d*Atom et d'Arsd^Ua^ 4**^» ^^7 ^i^* ^^^ 
épr. 4 nï- 5^ ^l^ »• 2me 5 m. 6 3(4 s. 3. 3. 



2. 2. 



II Septembre. 

FAIX PBEMCIPAIr. 

5,5oo fr. 3 kilom. partie liée, poulains et pouliches de 
3 ans. 

Frank, pn b. appart. à lord H. SejmoHr, loi liv. 
monté par Rqbinson {orange), vainqueur, ire 
épr. 2 m, 22 4l^ s. ame 2 m. .5i s. contre i. i- 

Belida ,' pobe al. de M, Lupin , 9a Uv. ire épr. 
2 m. 23 1(5 8. 2me retirée ; et 

Bas-de-Cuir, pn n. de M. Fasquel, issu de Sjlvio 
et de Burlesque, 96 liv. ire épr. 2 m. 27 4l^ s. 
2me retiré. 

NdtAi BieiH»4tt , pn<)r. de 'M. R4^ièl%^ fut retiré avant 
la course. 






CALBMDUBII DES GOUBSBS^ 1836. 67 

GRAND PRIX ROYAL. 

12^000 fr. 

4 kil. en patlie liée, ch. et jam. de 4 ans et fto-detsiis. 

Volante ^ j. gr. appart. à S. A. R. le duc d*Or« 
léans, 4 ans, io4 liv. montée par Pavis {rouge) 
yainquenr , ire épr. 5 m. a 2[5 s. 2me 4 m. 
56 8. con tre i . i . 

Albion, ch. al. de lord H. Sejmoni^ issu de Tan- 
dem et deVérona, 4 ans, 107 liv. ire épr. 5 m. 
9 3(5 8. 2me ret. et 2. ret. 

Miss Kelly, J. b. de M. le comte de Blangy, 5 ans, 
109 liv. ire épr. 5 m. 4 ^I^ 8- ^nie 4 m. 56 
il5 s.-— Belle course. 3. 2. 

Nota. Hamilton, appart. à M. le baron de la Bastide, 

fut retiré avant la Course» 



Courses particaiière& 

i,5oo fr. poule de 3 souscripteurs à 5oo fr. chacun, 
un tour du Ghamp-de^Mars, une épreuve, poids convemi- 

Clarion, ch* b. appart. à lord H. Seymour, isiu de 
Caton et Henrietta, 7 ans, 117 liv. montée par Robinson 
(orange) vainqueur, en a m. 21 4|S &• contre Crocodile, 
€h.b. hongre de S. A. R. le duc d'Orléans, issue de Ca-' 
mel et de Witchery, 6 ans, ii4 liv. en 2 m. 22 i|5 s. 

Nota. Camlet, ch. appart. à BI. Pa^lmer, inscrit, n'a 
pas couru. 



tô GÂLENOBIER DES GO01ISB8, 1836. 

5oo fr. de chaque cQté pari, 3(4 d'an mille , ane épreu- 
ve , poids convenu. 

Belida, J. al. appart. à M. Lupin, 3 ans, m liv. mon 
téepar JohnMizen, v^^inqueur, en i m. 3à s. contre £ss- 
lèr, j. b. de M. le prince d'Ëckmuhly issue de Belmont et 
d'Âda, 3 ans, io4 lÎY* en i m. 34 s. 



i8 Septembre, 
PRIX DU ROI. 

4 

Un vase en vermeil de i,5oo fr. et 4>^oo fr. en es- 
pèces (t). 

, 4 kilom. en partie liée, chev. et jum. de 4 ^lus et au- 
dessus. 

Âgélie, j. br. appart. a S. A. R. le duc d'Orléans, 
4 ans, io4 liv. montée par Pavîs {rouge) vain- 
queur , ire épr. 4 ™* ^^ 4l^ s* ^^^ 5 m. 7 s. 
contre i. i. 

Albion, ch. ai. de lord H. Sejmour, 4 ^^h ^^'J 
liv. ire épr. 4 ni* ^7 s. ime 5 m. 7. i\S s. ; et 2. a. 

Zora^ j. b, de M* Leboucher de Martigny, issue 
de Saklavi-Amdam (ar.) et de Zoraïde (ang.) 
6 ans, H2 liv. distancée ire^pr. dis. ' 



(1) Cette Course a été bien contesté entre Agélie et Albion. 



CâLENDBIBA D£S CODBSBS) 1836. 69 



PRIX DU PBUfCE ROTAL. 



Un vase en argent de i,ooo fr. et 2,000 fr. en espèces, 
4 kilom. en partie liée, chev. ent. hong. et jum. de 3 ans 
et au-dessus. — Gagné facilement. 

Frank, eh. b. appart. à lord Henry Seymour, 3 
ans, 100 liv. monté par Robinson (orange^ 
vainqueur ire épr. 4 m. 5o a^S s. 2me 5 m. 38 
i|5 s. contre i. i-, 

Bas-de-Cuir, pn n. de M. Fasquel^ 3 ans, 96 liv. 
ire épr. 5 m. 5 3(5 s. 2me distancé 2. dis. 

Nota. Hamilton , ch. b. de M. le baron de Bastide, fut 
retiré avant la course.— Gagné facilement. 



Bois - DE - Boulogne , 9 Octobre. 
Course particulière. 

8,000 fr. un tour du Bois, cavaliers propriétaires. 

Troubadour, ch. b. appart. à M. Privât fils, vain- 
queur, en 18 m. 5 s. contre Face-Blanche, j. de M. Del- 
ton, qui mit 18 m. 45 s. 

Nota. Il y avait des paris jusqu'au montant de 63,ooo fr. 



25 Octobre. 

3,000 fr. de chaque côté, coui'se aux barrières , une 
épreuve , 120 liv. chacun. 

Frédéric, ch. al. âgé, appart. à M. de Santerre, monté 



70 CALBNDIIBR DBS COUBMS, 1836. 

par Tom Webby quoiqu'il tomba au dernier saot^ fut 
vainqueur contre Troubadour » ch. b. de M. Privât fils, 
qui tomba au premier saut et refuaa les autres. 



3o Octobre. 

Ck>ur8e aa trot. 

aoo fr. pari, nn mille anglais, une épreuve. 

Front-de-6œuf , ch. appart. à MM. Félix Cremieux et 
Chéri Salvador, i85 liv. monté par M. Chéri, vainqueur 
contre Tète-de-Veau, ch. de M. Rivière, i86 liv. 



Pari particulier. 
M. Privât fils a parié faire le tour du bois (6 i|2 milles) 
avec quelques amateui^s en i6 minutes et avec d'antres 
en i5, montant son cheval Troubadour, mais il a perdu, 
ayant mis i^ m. 4& s. à faii*e le trajet. 



Novembre. 



Courses particulières» 

6oo fr. de chaque côté, pari entre M. Guichard et M. 
Emile Fleury , que le premier ferait le tour du bois sur sa 
j . b. Fietellan, en i8 min. Ayant mis i8 m. 45 s. il a perclt» 
son pari. 



GALBKDSIEE »BS €W»8fl»> 1836. 71 

2yOOo fr. de chaqae côté, pari, moitié forfait, i 1 12 mille, 
une épreuve. 

Troubadour, ch. b. appart. à M. Privât fils, monté par 
son propriétaire sans étriersyamqtxetir contre Face-Blan- 
che , j. de M. Dalton , montée par «on propriétaire, sans 
.selle. 



1 ,ooo fr. de chacpe côté, pari, moitié forfiût, un mlUe, 
une épreuve. . . 

Face-Bianche, J. appart. à M. Dalton, montée par Mi- 
zen, vsânqueur cpntre Fietellan, j. b. de M. Gnichard. 

5oo fr. de chaque côté , pari , un demi - mille , une 
épreuve, iioliv. chacun. 

Face-Blanche , j. ^part. à M» Daiton, montée par Mi- 
xen, vainqueur contre Malek-Adel, ch. de M. Lupin. 



'1 Décembre. 

Course an trot. 

3>ooo fi\ de chaque ^të^ pari, a millet anglais, un& 
éprewe^ {|oidt t86 liv. ehacon. 

Front-dc-BœnC, ch/ âfppari. à MM. FeHx Gremieux et 
j Chéri ^Taâor,«iônté parce demter, vaînq. contre tm chl;- 
I ni al. de M. Stejjhen Dt^kis, ntônté par son pvopriétaire. 



72 CALWfDmiBft 1>BS C0VSSB8, 1836. 

COURSES DE LA MANCHE. 

■ « < I ■ * 

■ • Gonnè au trot. 

lyooo fr. poule de 5 souscripteurs^ à 200 fr. chacun, 
un tour de Thippodrome, une épreuve, chev. et jum. nés 
et élevés dans l'arrondissement de Cherbourg. 

Haguardy ch. gr. appart. à M. Pestre, 7 ans, monté par 
Auguste Mayer, vainqueur en 4 ^^* ^o s. contre L'Âbbej, 
ch. gr. de M. Marie, 6 ans ; Lise , j. gr. de M. Gibert, 
âgée; Grise, j« gr. de M. Ailain, 7 ans ; et Flore, j. br. 
de M. Gueret, 4 ^^^' 



Course au galop. 

2,700 fr. poule de 9 souscripteurs, à 3oo fr. chacun, 
un tour, une épreuve, chev. et jum. nés et élevés dans le 
département de la Manche. 

Haguard, ch. gr. appart. à M. Pestre, vainqueur , en 
3 m. 3o s. contre L'Abbej , ch. gr. de M. Marie , distancé ; 
Tartare, çh. br/ de M. Conturter> 6 ans, distancé \ Flore, 
j. br. de M. Gueret , distancée ; Mouvettey j. b. de M« 
Hervieu , 5 tans , ^islancée ; Lise , j. gr. de M. Gibert , 
distancée 3 IsaJ^eUcyj.isab, deM. Houel, 4 aJQ|^, distancée; 
Pouliche, j. .br. de M. Gain, 6 ai^^i distancée; et Vénus^ 
pche nre de M. Point, 2 ans. 



GALBNDRIEll DES COURSES, 1836. 73 

Nota. Un des concurrens ayant barré le chemin à Isa- 
belle, j. de M. Houél , et layant jetée dans les cot'des, le 
Jurj a dëdaré la Course nulle. A cause de la marëe, elle 
a été remise au lendemain. 



a6 Septembre, 
La Course remise du 25. 

Isabelle, j. isab. de M. Houël, courut seule et fit le tour 
en 3 m. 5 s« Comme, dans la Course du a5 , tous les con- 
currens furent distancés par Haguard , le Jurj a décidé 
que seulement lui et Isabelle entrassent en lice. Haguard 
ne s'étant pas présenté au poteau de départ, le résultat fut 
comme ci-dessus. 



Gonrse au trot. 

200 fr. 2 tours, une épreuve, chev. et jum. nés et 
élevés dans le département. 

Madelon, j. al. appart. à M. Asselin, âgée, montée par 
son propriétaire, vainqueur , en lo m. lo s. contre Ha- 
guard, ch. gr. de M. Pestre; Pivert, ch. de M. Avoine, 
distancé; et Misère, j. br. de M. Valois, distancée. 



74 CÀLBNDRIEa DBS GOURSKS , 1836. 

Course au galop. 

3oo fr. prix donné par la ville , on tonr en partie liée , 

chev. et jnm . de toat âge et de loot pays. 

Sylphide, j. b. appart. à M. Olivier, 7 ans/ mon- 
tée par Pierre Yillainyvainqaeury ire épr. 3 m. 
43 s. ame 2 m. 4o s* contre i. i. 

Isabelle, j. isab. de M. Houel, ire ëpr. 2 m. 44 &• 
2ine 1 m. 5o s. 2. 2. 

Tartare, ch. br. de M. Goaturier ; et 3. dér. 

• Misère, j. br. de M. Valois , distancée xre épr. dis. 



FIN DIS COURSES DE PAAffCB POUR L'âlfFrés 1856. 



I 

J 



CALENDRIER 



DES 



COURSES DE CHEVAUX. 



1857. 



COURSES DE LA SEINE. 

BoiS-DE-BoULOfiHE, 12 Avril. 

i,ooo fr. de chaque côté, pari, un mille , avec trois 
taies à sauter de trois pieds de hauteur, gentlemen riders. 

Une jument b. appart. à M. le comte Guy de la Tour 
«û Pin, monté par son propriétaire, vainqueur contre un 
cheval gr. de M. le vicomte de Poucanville , qui s'est dé- 
robé à la ame haie. 



76 CALENDBIER DES C0UBSB6 , 1837. 

Champ - DE - Mabs y a 3 AvriL 
COURSES DU JOCKEY-CLUB FRANÇAIS. 

Prix omnibas. 

3,000 fr. un tour du Champ-de-Mars, en partie liée, 
chev. et jum. de tout âge, 200 fr. entrée ; poids: 3 ans, 
90 liv. ; 4 ^^^> ^ ^^ ^^^* i ^ ^^^* ia5 ; 6 ans et au-dessus, 
129 liv. 

Donna Maria , pche b. appart. à lord H. 
Sejmour , issue de Rainbow et de Téné- 
riffe, 3 ans, 87 liv^ montée par Robinson 
( orange ) vainqueur contre i . 2 . i . 

Citadelle, j. gr. de S. A. R. le duc d'Orléans, 
issue de Rowlston et de Géane , 4 ans, 
lia Hv. îï. I. dis. 

Prix du Printemps. 

3,5oo fr. un tour, une épreuve , entrée 200 fr. pnset 
** pchesde 3 ans, 108 et io4 liv. 

Esmeralda, pche b. appart. à S. A. R. le duc d'Orléans, 
' issue de Sylvio et de Géjane , montée par Pavis (^écarlate) 
vainqueur, en 2 m. 16 s. contre Juliette, pche b. de 
lord H. Seymour , issue de Royal Oak et de Mantua ; et 
Norma, pche b. de M. Aug. Lupin , issue de Sylvie et de 
Yérona. 

Nota. Ahasuérus, pnal. de S. A. R. le duc d'Orléans, 
inscrit pour cette course , fut retiré. 



càlbndrieb des coubses, 1837. 77 

Bois-DB-BouLOGifE , 3 5 jéyriL 

Courge parficalière. 

i,5oo fr. de chaque côté» pari , un demi mille , une 
épreuve, iialiv. chacun. 

MouDtaineer , ch. appart. à M* Pontalba , monté par 
Twitchety vainqueur contre Troubadour , ch. de M. 
Privât. 

Champ-pe-Mars , 27 AvriL 
Prix du Cadran. 

3,000 fir. un tour et un quart, en partie liée, ch. et jum. 

de 4 dns et au-dessus ; poids : 4 ans» loo hv. ; 5 ans, io8; 

6 ans et au-dessus^ 1 1 3. Le gagnant de Tannée d'un prix 

à porter 5 liv. de plus. 

Miss Annette, j. b. appart. à lord H. Sejmour, 
issae de R'eveller et d'Ada, 7 ans, 1 10 liv. mon- 
tée par Robinson {orange ) vainqueur , la ire 
épr. gagnée aisément, la 2me elle fit seule, au 
petit galop , contre i. i. 

AgéliCy j. b. de & A. R. le duc d*Oriéans, issue de 
RowlstoQ et d'Hébé, 5 ans, io5 liv. retirée 
2me épr. ; et a. ret. 

Bélida, j. al. de M, Aug. Lupin, issue de Tandem 
et de Ténériffe, 4 ans» 97 lîv. 3. ret. 

Nota. Volante , j. gr. de S. A. R. le duc d'Orléans, 

inscrite, fut retirée avant la Course. 



\ 



78 GALENDEIER DES COURSES, 1837. 

Prix des Pavillons. 

5,000 fr. 2 tours en partie liée , 5oo fr. d'entrée (moi- 
tié forfait) poids : 3 ans, 85 liv. ; 4 ans, 112 ip ; 5 ans, 
1 18, 6 ans et au-dessus, 121 liv. Un gagnant du prix du 
Jockej-club à Chantilly, ou du giund faix àParis, à por- 
ter 7 liv. extra. Ceux qui auront couru dans deux Courses 
publiques de l'année, sans gagner , à recevoir 4 livi^s. 
Frank , ch. b. appart. à lord H. Sejmour , issu 

de Rainbow et de Véroqa, 4 ans, 119 i|2 liv. 

monté par Robinson (orangé) gagna la ire épr. 

et fit la 2me à la promenade, Abasuérus étant 

retiré, contre i. i. 

Ahasuerus, pn al. de S. A. R. le duc d'Orléans, 

issu de Rowlston et de Manœuvre 2. ret. 

NoTiL. Volante, j. gr. de S. A. R., Donna Maria, pche 
b. de lord H. Seyinour et Bélida, j, al. de M. Lupin , in- 
scrites pour cette Course, furent retirées. 



Prix d'Iéna. 

1,200 fr. 3(4 du tour, une épreuve , poulains et pou- 
liches de 3 ans , io4 et zoi liv. Le gagnant pouvait être 
réclamé pour 2,000 fr. 

Zerlina, pche b« appart. à S. A. R. le duc d'Orléans, 
issue de Rowlston et d'Hébé , montée par Pavis {éau^ 
late) vainqueur contre la Fiancée, pche b. de lord H. 
Seymour, issue de Royal Oak çt d'Eglé. 

Nota. Zerlina fut réclamée par lord H. Seymour, selon 
les règles usitées. 



CALENORIEK DES COURSES , 1837. 79 

Bois-D£-BouLOGN£, 28 AvriL 
Course particulière. 

600 fr. pari, chacun i la liv. 

Mountaineer , eh. appart. à M. Pontalba y monté par 
Twitchett, yainqnenr contre une jument b» de M. le 
comte Guy de la Tour du Pin. 

NoTsà. Le cheval n'ayant pas porté le poids voulu, la 
course était nulle. 



Champ • de - Mars , 3o Avril. 
Course dite Handicap. 

2y5oo fr. un tour, en partie liée, chev. et jum. de v. s. 

nés et élevés en France , entrée 3oo fi\ moitié forfait. 

Ahasuerus, pn ai. appart. à S. A. R. le duc d'Or- 
léans) issu de Rowlston et de Manœuvre, 3 ans, 
94 liv. (6 liv. de trop) monté par Pavis (écar* 
late) vainqueur, ire épr. en a m. .28 s. ame 
a m. 28 s. contre i . i. 

Icare, ch. b. de lord H. Seymour, issu de Car- 
bon et; de Felicia, 4 ^i^S) 11^ '^^- ) ^^ ^' ^- 

Norq^a, pche b. de M. Lupin, issue de Sjlvio et 
de Vérona, 3 ans, 8a liv. qui s'est dérobée 
a fois. 3r et. 

Nota. Belida, j, al. de M. Lupin, fut retirée. 



80 CALENDR1EB DES COURSES, 1837. 

Goone particulière. 

2,000 fr. de chaque côté, paii, un tour, une épreuve. 

Laocoon, pu b. appart. à M. Ang. Lupin, issu de Rain- 
bow et d'Amiable, 3 ans, io4 ]!▼• monté par Mizen (noir) 
-vainqueur contre Royal George, pn b. appart. à lord H. 
Seymour, issu de Royal Oak et deWalton, 3 ans, io4 liv. 

Ce dernier s'est dérobé par le pont dléna, a jeté son 
jockey (Aobinson) et tombé sur lui, mais heui'eusement 
le jockey en fut quitte pour une contusion (sévère , il est 
yrai ) sur Tépaule gauche. 



3,000 fr. 2 tours, une épreuve, entrée 3oo fr. moitié 
forfait , le 2me arrivé à recevoir le montant des enti^ées , 
chevaux et jumcns de toute espèce et de tout âge ; poids : 

3 ans , 90 liv. ; 4 ^^^ 9^17 1^^* f ^ ^^^ 9 ^^^ U^* i ^ ^^* 
1 25 liv. Les jum. et hong. à recevoir 3 liv. et chev. et jam. 
angl. à porter 10 liv. de plus. 

Elisondo , ch. b. appart. à lord H. Seymour , issu de 
Gamel et de Léopoidine, 5 ans, i3i liv. monté par Flat- 
mann {orange) vainqueur contre Zitella , j. b. de M. le 
prince de la Moskowa, issue de ReveUer et d'Ëvans, pai' 
Walton, 6 ans, i32 liv. ; et Lady Albert, j. b. aussi de M. 
le prince de la Moskowa, 5 ans, 128 liv. 

Nota. Clarion , oh. b. de lord H. Seymour, fut retiré. 



CALENDRIER DES COURSES , 1837. 81 

COURSES DE L'OISE. 

Chantilly, 12 Mai, 
Prix de Chaulillj. 

1,200 fr. un tour , en partie liée, chev. ent. hong. et 
jum. de tout âge, de toute espèce, et de tout pays, qui n'a- 
yaieDt jamais couru dans aucune course avant. 

Griselda, j. -gr. appart. à. M. Sabathier, 4âDs, 
i3o liv. montée par IVlizen ( vert et blanc) vain- 
queur contre 1 . i . 

Malo-Yaroslovrei tz ,ch. b. de M. le prince de la Mo8« 
kowa, issu de Master Henry, 4 ^^^y 1 3o liv» ; et 2 . 2. 

Grisette, j. b. deM. Turner, i3o liv. retirée à la 
2meépr. 3. ret. 

Nota. Nebuchaânazzar, ch. b. de lord H. Seymour ; 

Webb, ch. du comte Walewsky ; et Zoë, j. b. de M. Fas- 

quely furent retirés. 

Pint D*AlIIULB. 

2,000 fr. 3 tours, une épreuve, chev. ent. et jum. de 
p. s. nés et élevés en France et en Belgique, 3 ans, 90 liv. ; 
4 ans, 1 15 ^ 5 ans, 121 ; 6 ans, et au-dessus, i25 liv. ; en- 
trée 40 fr. pour les fonds. . 

Miss Annette, j, b. appart. à lord H. Seymour, issue de 
ReTelier et d'Ada , âgée^ 122 liv. montée par Robinson 
{orangé) vainqueur contre BaS'-de-Cuir, ch. br. de M. Fas- 
qnel , issu de Sylvio ou M aiiner et de Burlesque , 4 ans , 
ii5 liv. — Gagné aisément. 

Nota. Agélie, j. b. Citadelle, j. gr. Brougham, ch. b. 



82 CALSNDBISR JDBS GOUBSES» 1837. 

appartenant à S. A. R. le duc d'Orléans, et Belida, j. al. 
de M. À. Lupin, fîirent retirés. 



Prix de la réanion Pauubb (à la porte Maillot). 

i,ooo fr. souscription , loo fr. d*entrée , 2 tours, une 
épreuve , chev. et jum. de p. s. nés et élevés en France, 
4 ans et au-dessus ; 4 ans, 1 15 liv. ; 5 ans, 124 j 6 ans et 
âgés, 1 29 liv. 

Brougham, ch. b. appart. à S. A. R. le duc d'Or- 
léans , issu de Captain Gandid et de Coial , 
4 ans, vainqueur contre o. i» 

Icare, ch. b. de lord H. Seymoui*, issu de Carbon 
et de Felicia , 4 ans ; et 0. 2. 

Belida, j. al. de M. Lupin, issue de Tandem et de 
Ténériflfe. 3. - 

Nota. La ire épreuve de cette Course fut ce qu'on ap- 
pelle en Angleterre *^ adead heaC (une épreuve morte] 
entre Brougham et Icare ; c'est à dire qu'ils sont arrivés 
en même temps , ou avec tant à* ensemble , que les joges 
n'ont pas pu décider lequel fut premier 3 par conséquent, 
ils ont annulé cette épreuve et commandé une ame , dont 
le résultat ci-dessus. 



Gonne partioulière. 

i,5oo fr. poule de 3 souscripteurs à 5oo fr. chacun; 
poids, 120 liv I tour et un quart. 
Caulina, j. appart. à M. F. Sabathier, 5 ans, vainqueur 



GALBNDRIEB* DES COUBSES, 1837. 83 

contre Tigris, ch. de M. Charles LaffiiUe, 7 «ds, et Masep- 
pa, ch. du oomte de Cornelissen , âgé. ' 

Poule du Club de M. Palmer (New Betting-room Stakes.) 

6,000 fr. un mille et un quart, une épreuve, pns et 
pches de 3 ans, io3 et 100 liv. 6 souscripteurs à 1,000 fr. 
moitié forfait. 

Ësmeralda, pche b. appart. à S. A. R. le duc d'Orléans, 
issue de Sylvie et de Géane^ montée par Pavis (^écarlate) 
vainqueur contre Julielta , pche b, de lord H. Seymour, 
issue de Royal Oak et de Mantua ; et Donna Maria, pche b. 
de lord H. Seymour , issue de Rainbow et de Ténériffe. 

Ësmeralda a tenu la tête à ses adversaires pendant toute 
la durée de la Gïurse. 

Nota. Angèle, pche b. de S. A. R. et Laocoon, pn fo. 
de M. Lupin, inscrits pour cette Course, furent retirés ; et 
M. Fasquel, n'ayant pas nommé son cheval dans le temps 
prescrit, a payé forfait. 



Courses de GheTaux de Chasse. 

900 fr. poule de 4 souscripteurs à 100 fr. avec 5oo fr. 
ajoutés du fonds de Course , pour des chevaux qui avaient 
chassé pendant la saison dernière avec les chiens de S.A.R. 
le duc d'Orléans, du prince de Wagram, ou de M« John- 
son, de Vewailles. Courir ou payer ^ 2 tours, une épreu- 
ve; poids le même que pour le prix de Chantilly. 3 sous- 
cripteurs, ou point de Course. 

Crocodile, ch. b. hong. appart. à S. A. R. le duc d'Or- 
léans y issu de Camelj 6 ans , i3o liv. monté par Pavis 



84 CALBNDRIJBR DBS GOUBSBS, 1837. 

( écarlaie ) vainqaear contre Lady Albert, j. b. da prince 
de la Moflkowa, issue de Langar et de Lady Ëasbj, 5 ans, 
i3o liy. ; et Yoang Sam , ch. al. de M. Fasquel , 6ao8, 
iSoliv. 

Nota. Un cheval hongre de S. A. R. fut retiré. 



i4 Mai. 

Paix D*0BLâA]f8. 

3,5oo fr. un tour , en partie liée , entrée 4o fr. chev. 
ent. et jum. de p. s. de tout âge, nés et élevés en France 
et en Belgique ; poids : 3 ans, io4 Hv. ; 4 ans» 1 13 ; 5 ans» 
I ] 7 ; 6 ans et au-dessus, ii i ; un gagnant de i837, 5 liv. 
de plus. 

Frank, ch. b. appart. à lord Henry Seymour, issu de 
Rainbow et de Vérona, 4 ans, 1 18 Ht. (5 liy. de surchar- 
ge) monté par Robinson , Ht la Course seul , à la prome- 
nade y et eut le prix. 

Furent inscrits mais retirés : 
Volante , j. gr. Agéh*e , j. b. et Citadelle , j. gr. toutes 
trois appart. à S. A. R. le duc d'Orléans ; Belida, j. al. de 
M. Lupin; Bas-de-Cuir, ch, br. et Rubis, pche b. de M. 
Fasquel. 

Prix da Jockey -Glab. 

5,000 fr. un tour et un quart, une épreuve; pns et 
pches de 3 ans, nés et élevés en France, loo et 97 liv. ; le 



CALENDRIBR DES COUBSES, 1837. 85 

gagnant d'un prix au Champ-de-Mars 3 liv. extra , de 2 
prix , 7^1iv. 

Ljdia , pche b. appart. à lord H- Seymour , issue de 
Raiobow et de Léopoldine, montée par Flatman {orange) 
vainqueur aisément contre Esmeralda, pche b. de S. A. R. 
le doc d'Orléans, 100 liv. (3 liv. de surcharge) ; Juliette , 
pche b. de lord H. Sejmour ; Angèle, pche b. de S. A. R. 
le duc d^Orléans; et Laocoon, pn b. de M. Lppin. 

Nota. Donna Maria, pche de lord Sejmour. et Norma, 
• pche de M. Lupin , furent retirées. 



Course de Poneys. 

700 fr. un tour, en partie liée, 2 souscripteurs à 100 fr. 
chacun d'entrée, et 5oo fr. ajoutés par les fonds des Cour- 
ses. Courir ou payer; admis seulement poneys de 4 pieds 
6 pouces et au-dessous. 

Lady Jane, poneyte b. appart. à M. Wellesley, 
ii3 liv. montée par Sayers (bleu et orange) 
vainqueur contre ■ i. i. 

Marion. poneyte al. de M. Turner^ io4 Hv. 2. 2. 



Course particulière. 

2,000 fr. de chaque côté, pari, 2 tours, une épreuve. 

Malo-Yaroslawetz, ch. b. appart. à M. le prince de la 
Moskowa, issu de Master Henry, monté par Charles Cur- 
tis (bleu et jaune) vainqueur aisément contre Pilgrim ch. 
b, du comte d'Hédouville , issu de Sir Patrick. 



86 CALENDRIER DES COURSES, 1837. 

Goarses de GheTanx de Chasse. ^ 

noo &• poule de 4 60usci:iptem*s à loo fr. ehacnft, et 
3po fr. doDDéfl par S. A. K. le duc d'Oiiéan», par des che- 
vaux de chasse qui avaient chassé le jour avant Un tour, 
une épreuve, courir au payer , poids 130 liv. chaque. 

Fergus , ch. b. appart. à M. Drake , monté par Curtis , 
vainqueur contre Troye , ch. du baron Lecouteuix , et 
Picola, ch. b. du comte de Gomeiissen. 

Nota. Le comte Champlatreux paya forfait pour son 
ch. al. Blanchard. 



Handicap Stakes (libre). 

900 fr. poule , 4 souscripteurs à 100 fr. chacun; et 
5oo ajoutés par S. A. R. le duc d'Orléans, un tour, en 
partie liée. 

Lady Albert, j. appart. à M. le prince de la 
Moskowa, 5 ans, ia5 liv. montée par Cur- 
tis, vainqueur contre 4- ï- ^' 

Griselda, j. gr. de M. Sabathier, lao liv. i. 2. 3. 

Young Sam, ch. de M. Fasquel, 112 liv. ; et 2. 3. a. 

Topaze, 3. b, de M. Raby, issue de Mariner 
et de Paaquinade , retirée après la i re 
épreuve. 3* ^^^* 



CALENDRIER DES COURSES, 1837. 87 

Handicap Stakes (forcé). 

540 fr. poule de 4 sonscrîptenrs à 60 fr. chacun , et 
3oo fr. ajoutés par S. A. R. le duc d'Orléans, un tour , 
une épreuve. 

Catalîna> j. al. appart. à M. Sabat^iier, io5 Uy, montée 
par Mizen , vainqueur aisément contre Webb y ch. du 
comte Weiewski f- et Mountaineer, ch. de M. Pontalba. 

Nota. Falerio, ch. appart. à S. A. R. paya forfait. 



Premier Prix des Haïes (Hardie Bace). 

700 fr. poule de deux souscripteurs à 200 fr. chacun, et 
3oo fr. donnés par S. A. R. un tour, une épreuve, avec 4 
sauts, courir oupayer^ poids, i45 Kv. Gentlemen riders. 

Albino, ch. gr. appart. à M. le comte Edgar Nej, monté 
par son propriétaire, vainqueur contre Cleveland , ch. b. 
de M. Achille Sellières , monté par Mr. Turner. 

Deuxième Prix des Haies. 

i,5oo fr. poule de 5 souscripteurs à aoo îr. chacun, 
avec 5oo fr. ajoutés par la ville, et 200 fr. sur les fonds 
des courses, le dernier cheval payant l'entrée du second ; 
2 tours, avec 4 sauts dans chaque tour, une épreuve, 
poids, i5o liv. Gentlemen riders. 

Rufus, ch. br« appart. à lord H. Seymour, monté pai* 
M.Bradley, vainqueur contre Grisette, j. b. de M. Tur- 
ner, montée par soq propriétaire ; Mazeppa, ch. b. du 



88 CALENDEIBR DBS œUBSES, 1837. 

comte de Gornelissen ; et Sparrow-Hawk ^ ch, b. du 
comte d'Hinnisclal^ monté par le baron Lecoùteulx. 

Nota. Girclessus fat le placement des chevaux à leur 
arrivée au but ; mais comme il a été ti'ouvé que M. Bradiey 
avait perdu 3 liv. du poids en route, M. Turner réclama 
la poule y qui lui fut décernée ; et Rufus^ étant par cela 
censé dernier au liéfe de premier y son propriétaire fut 
obligé de payer l'enjeu de Mazeppa, devenu à la ame 
place. 



COURSES DE LA HAUTE -VIENNE. 

HIPPODEÔMB DB TBZOrTNiéHAS. 

LiHOGBs, 19 Mai, 
Prix d'Arrondissement. 

2,000 fr. a kilom. une épreuve, pus et pches de 3 ans, 
poids , 95 et 92 liv. 

Jocaste, pche p. s. bai cl. appart. à M. Gabriel de Van- 
teaux, issue de Ducalion {augl.) et d*une jum. (lim.) vaio- 
queur, en a m. 34 4\^ s. (portant 6 kil. 7 hect. plus que 
le poids) contre Télémaque, 3[4-s. pn al. rub, issu de Tro- 
cadero (fr.) et de Hécate (lim.) appart. à M. Desmaisons 
Boonefond y 1 m. 3q 3[5 s. ( portant 2 kilog. 7 hect. de 
plus que le poids) ; et Joko (r. s. angl.) poul. b. chat, 
zain^issu d'Harlequin (angl.) et dePriestess (angl.) appt* 
à M. le baron de la Bastide , 3 m. 7 ifa s. ( avec 6 kil* ^ 
hect. de plus que le poids. 



GALBNDfttlÎR 0ES GOVRSBSy 1837. 89 

Prix d* Arrondissement. 

3y5oo fr« a kilom. en partie liée, chev. et jam. de 4 ^ns 
et aa-dessQs. Poids pour l'âge. 

Ftdler (p. s.) ch. bai b. isâu de Mustachio (angl.) 
et de Ladj Dame Dax ( angi. ) «ppart. à M. 
de Yanteaox , vainqueor y ire épr. en i m» 
27 8. ame 2 m. a8 3|5 s. (avQG.i kii« ip de 
trop) contre r. i. 

£bé, j. (p. 8.) ai. d. issoe d'Abronne (angl.) et 
de Rnbenna (angl.) de M. le baron de la Bas- 
tide, xre ëpr. 2 m. 27 2]5 s. 2me 2 m. 29 i|5 s. 2. 2. 

Betsj 9 j. (p. s.) bai cl. de M. François Recnlès 
aîné, issu de Candid (angl.) et de M iladj (àngU) 
(3 hect. de trop) ire épr. 2 m. 27 3^5 s. 2mc 
2 m. 3o a]S >• 3. 3. 

Harleqnine, ( na^s. ) j* al. b. appart. à M. hJ&eà 
De Couz , issae de Harleqnin (angl.) et de. Ga-* 
dette (lim.) (2 kil. i hect. de trop) ire épr. 
2. m. 3x 2{5 s. 2mc 2 oi. 34 sjS s. 5. 4« 

Télégraphe^ di. gr. de f. de M» Royer , ( xp-*Sé ) 
issu de Yoong Muloj (angl.) et de Young 
Horwick ( angl^-nonn* ) ( ii4 kil, de trop) ire 
épr. 2 m. 3a s. 2me 2 m. 34 3{5 s. 4* S- 

Idos, (p. s.) ch. al. h. de M^ Ferd. Devanteanx 
issu de Carbon ( angl. ) et de Caljpso . ( sngL 

4. 



90 ClLBNDRIBft DBS COUHSBS, 1837. 

(5 hect, de trop) ire ëpr. 2 m. 3a i|5 8. 2me 

2 m. 52 a|5 s. 6. 6. 

Isidora, j. ( 112-8.) bai cl. z. (angl.) de M. De- 
sallea-Beaaregard, issue de Mustachio (flngl.) 
et de Gabrielie (lim.) ( 3 lui. de trop) ire épr. 
2 m. 34 8* 2ine a m. 38 2\5 8. ; et 7. 7* 

Cadet, cbev. (ip-s. angl.) bai b. de M. Sene- 
maud, i88a de Frogmore (aDgl. ) et de Cadette 
(lim.) (8 hect. de trop) ire épr. 2 m. 35 2i5 $• 
2ine distancé. 8. dit' 



21 Mai. 

Prix Principal. 

4,000 fr. 4 kilom. en partie liée» 

Pickle, ch. bai cl. (p. s.) appart. à M. Suberea- 
sauz, issu de Mastachio (angl.) et de Lnna 
(angi. ) vairiqueur» ire épr. en 5 m. i3 3(5 s. 
2me 5 m. i5 1(5 s. ^ contre i* i^ 

Fidler, ch. bai b. ^p. s.) de M. Devanteauz, issu 
de Mustachio (angl.) et de Ladjr Dame Dux 
(angl.)(ii2kiL de trop) ire épr. 5 m. i.5 ii58. 
2me 5 m. 16 s. 2. >• 

Hébé, j. (p. 8.) de M. le baron de la Bastide , 
issue d'Abronne (angl.) et de Rubenna (angl.) 
(i i\2 kil. de trop) ire épr. 5 m» if» 41^ 4* ^i^e 
5 m. 19 4(5 s, 3. 3. 



CALBlfBBIBR DES COVftSBS, 1837. 91 

Betsj ) j. ( F. 8. ) de M. F. Reculés aine , issue de 
Candid (angl.) et de Milady (aogl.) ire ëpr. 
5 m. 17 4l^ 8. 2me 5 m. 21 s. 4* ^ 

Poapée , j. nre mëe de feu (p. ffi) de M. Philippe 
Barraud , issae de Trance ( ngl.) et de Danàï 
(angl.) (3 kil. de trop) ire épr. 5 m. 18 i{5 8« 
ame 5 m. a3 3[5 s. 5« 6. 

Hécnbe, j. al. { p. s. ) de M. François Gabriel Rer 
calësy issue de Carbon (angl.) et d'AIexan- 
dria (angl.) (8 kil. de trop) ire épr. S m. 
20 8. 2me 5 m. 20 3i5 s* €. 4- 

Udora , jum. bai cerise z. de M. Desalles-Beau- 
regardy (^I^-s*) wne de Mu8tachio(angl.)et 
de Gabrielle (lim. ) (3 kil. de trop) ire épr. 
5 m. ai 3i5 s. (nest pas arrivée à la ame 
épreuve); et 7. dis. 

IduS| ch. al. b. (p. s.) de. M. F. de Vanteau, 
issu de Carbon (angl.) et de Caljpso (angl.) 
(i kil. de trop) ire épr. 5 m. a3 2\S a, retiré à 
la 2me épreuve. 8. ret. 



93 CALENDMEB DÎtS C0CB8S8, 1837. 

COURSES DE LA SEINE. 

Bois-D£-Boui,oGNEy 2 Juîn^ 

• • . . * . 

Goarses particulières'. 

lyOoofr. de chaque cote, pari, 1(2 mille. 

Miss Fannj, j. baie, appart. à M. le coin te de Mac 
Carthj, log^liY. (9 de plus que le poids fi|cé) montée par 
le domestique du propriétaire, vainqueur contre Brenda, 
j. nre de M. Je vicomte Odouard,' 112 Uy. (Gurtia). 

On pariait 7 contre 4 pour Brenda. 

• * . . . • # • 

5 Jum. 

'4600 fr. de chaque câté, pari , un mille. 
Zitella^ jum. b. appart. à M. le prïncé de là Mosiowa, 
1 3b lÎY. montée par Mizen, vainqueur contre H^ouncàinéer^ 

de M. dePontalba, ii8 liv. (Twitchett) 

f • • • ... 

5 contre 2 pour Zitella^ a à i& contre. 

8 Juin, 

a, 000 fr. de chaque côté, pari , ip mille. 

Cheval bai de M. Charles Laffitte, 110 liv. monté par 
Gibson, vainqueur contre Miss Fanny, j. b. de M. le comte 
Mac Carthy : même poids. 

3 contre i pour Miss Fann y. 



GALBNDBISB JlES GOUBSt»» 1837. 93 

28 Juin, 

1,000 fr. de chaque côté, t{2 niHle. 

Mountaineer, de M. Pontalba, 112 liv. monté par 
Twitchett, vainqueur contre Miss Fanny^ j. b. de M. le 
comte Mac Garthjr^ 110 Ut. 

Paris égaux.— Gagné facilement « 



Pari pour ip mille. 

Cheval bai-br. de M< le baron Lectofuteolx , vainqueur 
contre Pilgrim , issu de Sain^Patrîck y de M- le coiste de 
Hédottville. 

V > « 

. f 1 

COURSES DE t'OISE, 

CoMPiÈGNSy 6 Juin. 
Courses particofières. 

5oo fr. de cbac^ucootë, pari, moitié forfait, 2,000 mè- 
tres, une épreuve. 

Lftdj, )* b.«ppart. à M. le mafor Comewai, 6 an», vain- 
queur eQ a m# 3o>9. contre Mouche,)* b.^ de M. le vkomle 
Paul Dam , 6 ans^ qui fit le tour ea ft m. 3o il5 <? 



1,000 fr. de chaque côlé, pari , moitié forfait, 4 kilom* 
une épreuve. 

Météore, ch. gr. appart. à M. le major Gadogan, 6 ans^ 
vainqueur en 5 m. la s. contre Psyché, j. 1^. de M. le 
migôr Comewai, 5 ans, qui fit le trajet en 5 m« i5 s. 



94 CALBHDRIfiR DES GOUSSES , 1837. 

t 

COURSES DE SEINE -ET -OISE. 

Yeesulles, II Juin, 
Prix donné par la Ville. 

1,200 fr. un tour ( 1,900 mètres ) une épreuve , entrée 
100 fr. moitié forfait, chev. et jum. de p. s. et tout âge, 
nés et élevés en France ; poids, 3 ans, 93 liv. ; 4 siQS, 1 15 ; 
5 ans, i%A'y€y ans et au-dessus, 129 liv. Le vainqueur pou- 
vait être réclamé pour a,ooo fr. 

La Fiancée, pchel). appart. à lord H. Sejmour , issue 
de Rojal Oak et d'Eglé, 3 ans , 90 liy. montée par Flat- 
man {orange) vainqueur aisément contre Topaze, j. b. de 
M. Raby , issue de Mariner et de Pasquinade , i^^i 
112 liy. 



Prix donné par la Réanion de la porte Maillot 

i,5oo fr. 2|4oo mètres j une épreuve , entrée x5o fr. 
pcoUchesdedans (f. s.) nées et élevées en France^ la ame 
ajrrivée recevant le montant des entrées. 

Ljdia , pche b. appart. à lord H. Sejmour , issue de 
Rainbow et 4e Léopoldine, fit le trajet seule, Esmeralda^ 
pche b. et Angèle , pche b. de S. A. R. le duc d'Orléaof; 
étant toutes les deux retirées. 



GÂLBIfDRIEB DES GOUSSES, 1837. 95 

Prix da Jockey-Giab. 

Syooo fr. 3oo fr. d'entrée, un tour en partie liée, cher. 

ent. el join. ( p. s. ) nés et élevéa en France ; 3 ans , 98 liv* 

4 ans, xi5 ; 5 ans, i!i4 9 ^ ^^ au-dessus , xag liv. Le vaî&- 

qaenr pouvant être réclamé pour 5,ooo fr. 

Donna Maria^ pche b. appart. à lord Henrj 
Seymour , issue de Rainbow et de Téné- 
riffe, 3 ans, 90 liy. montée par Robin8<m 
(orongfe) vainqueur contre 4* '• i* 

Zerlina y pche b« de M. le prince de la Mos- 
kowa, issue de Rowlston et de Hébé, 3 ans, 
90 liv. I. 1. %^ 

Perle, j. b. de S.A. R. le duc d'Orléans, issue 
de Rowlston et de Medea , 5 ans, 121 liv. 
<jui fut distancée k la 2me épr. à cause d'être 
tombée boiteuse. ; et a. dis* 

Norma, pche b. de M. Lupin, issue de Sjlvio 
et de Yérona , 3 ans , 90 liv. retirée après 
la ame épr. 3. 3. reC. 

Course particulière. 

2yOOo fr. de chaque c6té, pari , un tour , une épreuve , 
5oo fr. forfait ; poids , 126 liv. chacun. 

Zilella, j. b. appart. à M. le prince de la Moskowà, issue 
de Rereller el d'Evans par Walton^ 6 ans , montée par 
Mizen Çjaune } vainqueur aisément contre Griselda, j. giv 
4a comte Guy de la Tom* du Pin , âgée. 






96 CÀLKNDIUBII DES G0IJVSE8, 1837. 

Club Stak«8. 

3yOOO fr. poule de 3 Bouscripteurs à i^ooo fr. chacun, 
:» tours en partie liée, cber. eut. et Jam. (p. s ) de tout 
âge et de tout pays; poids : 3 aûs, 93 liv. ; 4 ftns> ii5; 
5 ans, its4} 6 ans et au-dessus, 129 liv. 

Ëlisondo, ch. b. apparl. ^ loid H. SejmoaF, issu de 
Camel et de Léopoldioe , 5 ans , fit la Course seul, MM* 
Rogers et Rabj ayant p^^ foHiBât» 



Course au trot* 

Un vase en veiTneil donne par un amateur, et 3oofr. 
d'entrée, 3 foîs le tour, 1 65 liv. 

Une jument gr« de trot, américaine, appart. à M. l^ 
colonel Thorn , vainqueur contre un cheval de H. Chéri 
Salvador ; et un cheval de M. Tourneaux. 



18 Juin» 
Prix Doimé pah M. le rnifiSTAB du Gommercb. 

2,000 fr* en partie liée , poulains et pouliches de 3 ans 
(f« s. ) nés et élevés en Framoe, xos liv. 

Esmeralda , pche b. appart. à S, A. R, le duc dYtr* 
léUM, issue dé Syivio et de Géame, 99 liv. fit la Coome 
seule, ÂJBgàle ^ pehe b» de S. À. R. ayant été retirée* 



j 



CàLSRDIllSft DES COI7R8BS, 1837. 97 

Prix, de Venaillcs. 

. !»y4ûo fr. 3 tours, une épreuve» chey. ent. et jum. (p* s.) 
de 4 ans, nés et élevés en France ; entrée 200 Or. le ame 
arrivé recevant le montant des entrées. 

Brougham^ ch. b. appart à S. A. R. le duc d'Orléans, 
par Captain Candid et Coral, monté par Pavis, fit le trajet 
seul au petit galop et eut -le prix. 



Versailles Slakes. 

2y5oo fr. poule de 3 souscripteurs 9 moitié forftit, un 
tour, une épreuve , cbev. ent. hong. et jum. de tout âge 
et de tout pays; poids : 3 ans, g3 liv. ; 4 ans, 1 15 ; 5 ans, 
ni; 6 ans et au-dessus, 129. Les chev. nés en France 
portant 7 liv. de moins. 3 souscripteurs ou point de G>ur8e. 
Le gagnant pouvait être réclamé pour 5, 000 fr. 

Lampo, pn b. appart. à lord il. Seymour, issu de Cétus 
et Brillante, 3 ans, 93 liv. monté par Robinson ( orange)y 
vainqueur par a longueurs contre Zitella, j. b. de^. le 
prince de la Moskowa , issue de Reveller et d'£vans, par 
Walton, 6 ans, 126 liv. 

Nota.. M. Raby avait souscrit, mais n'ayant pas nommé 
un cheval, paya ibrfait. 



9ë CAtBHDlISft DBS COIT1I8HI» é8^«» 

Prix donné par le Conseil général da Département de 

Seine -et -Oise. 

x,5oo fr. on toar, une épreave, cheT. ent. et jum. de 
p. s. uéè et élevés en France qui y ayant couru une ou 
plusieurs Courses publiques , n*ont jamais gagné ; poids : 
3 ans, 98 liv. ; 4 Ans, 1 1 6 $ 5 ans, ta5 ; 6 èna et au-dessus, 
1 29 liv. 

Angèle , pche b. appart. à S. A. IL le due d'Oiiéans y 
issu d'Augustus et de Sweet Lips , 3 ans , g5 liv. montée 
par Pavis (écarlate) vainqueur aisément contre Norœa, 
pche b. de M. Lupin, issue deSjlvio et de Vérona, 3 ans, 
95 liv. 

NotML. TopaEe ^ j. b. par Mariner , sa mère Daitlmla , 
de M . Raby , fut retirée. 



Conrses particulières. 

2,4oo if. de chaque côté, pari , un demi-^nuille , une 
épreuve , courir ou payer. 

Miss Fantiy , j. b. appart. à M. le comte Mac Carthj, 
d'origine irlandaise , 4 ans, 1 10 liv. montée par MehaO) 
{blanc et vert) fit le trajet à la promenade , M. le comte 
Guy de la Tour du Pin (qui avait fait le pari) ayant retiré 
sa j. gr. Griseida , 6 ans. 



1,000 fr. de chaque côté, pari, moitié forfait, un tour, 
une épreuve. 

Lady Albert, j. b. appart. à M. le prince de la Mos- 
kovra^ issue de Langar et de Lady Easby, 5 ans, 120 liv* 



montée par Mizen (^bleu et jaune) vainqueur contre Gri- 
selda, j. gr. de M* le ceinte Guy de U Tour du Pin, 6 ans, 
io5 liv. Cette jument s^est détournée un peu de sa course, 
cpiand environ cinq pas du but , mais n'a perdu que par 
5[4 d*un encollure. 



Mateh, 

lyooo de chaque côté^ p^'iy moidé fei'fait, demi-mille. 

Rojal Gewçe, pn b« appart. à M. te vicomte Odoard, 
issues de Rojal-Oak, et de Walton, Sans^ looliv. monté 
pai* Fiatmann, vainqueup aisément contre Zerlîna , pche 
b. de M. le piince de la Moskowa-, issue de Rowlston et 
de Géaoe 3 ana^ 97 lîv. 



Match. 

1,000 fr. de chaque côté, pari, a tours, une épreuve. 

Ëiisondo , ch. b. appart. à lord H. Sëymour, issu de 
Gamei et de Léopoldine , 5 ans, 107 liv. monté par Ro- 
binson (orange^ vainqueur aisément contre Crocodile, ch. 
hong. b. de S. A. R. le duc d'Orléans, issu de Camel et de 
Wilcherj, âgé, io4 liv. 



Match . 

Doo fr. de chaque côté, pari, 2 tours, une épi'euve. 

Malo-Yaroslowetz , ch. b. appart. à M. le prince de la 
Moskowa, issu de Master Henry, itS liv. monté par Mi- 
zen {jaune) vainqueur aisémenc contre Grisette , j. b* de 
M. Turner, lOoliv. 



|<I0 CALftNDRIBE BBS COUBgSS, 1837. ^ 

COURSES DU CANTAL. 

AUBILLAC, 18 /iiin. 

Prix d'Arrondissement. 

a,ooo fr. 3 kilom. une épreuve , poulains et pouliches 
de 3 ans ; poids pour l'âge. 

Marins, ch. b. cerise, apparu à M. Destanne de fiernis, 
issu de Tigrisy (angl.) et de Minerve (auvergn.) monté 
par André Rivière, vainqueur, en 2 m. 3^ 3|4 s. contre 
.Miss Tigris, j. al. de M. de Faulat^ issue de Tigris (angl.) 
et d'une j. ( irland.) monté par Gems y avec s kil. xp en 
plus, 1 m. 38 i|a ^ Ëlvire, j. b. de M. Raulhac, issue de 
Young Yaadj'ke (angl.) et d'une J. (auverg.) montée par 
J. Midleditcfay avec 2 kil. en plus, 2 m. 4o s. ; etSil- 
phyde , j. b. de M. de Sarrasin, issue de Tigris (angl.) et 
dune j. (auverg.) montée par Laporte, avec un kil. en 
plus, 2 m. 4^ ^'^ s. ; 



Prix d'Arrondissement, 

2,5oo fr. cliev. et jam. de 4 ans et au-dessus, 2 kil. 
2 épreuves ; poids pour lage. 

Corinnei j. b. 5 ans, appait. à M. Raulhac^ issue 
de D. I. 0. (angl.) et d une j. (auverg.) monté 
par J. Middleditch, vainqueur, ire épr. en a m. 
?.6 s. ame, 2 m. 27 i\i s. contre i. i. 



CALClfDftlBA BKS GOUlMS, 1857. lt)l 

Confiance, j« al. rab. de M. de Faulat ,' issue de 
D. I. O. (angl.) et d'une j. (anverg.) xre épr. 
a m. 26 ips. 2ine a m. 28 s. 2. 2. 

Nnnon , j. b. de M. Destanne de Bemis , issue 
de Young Vand jke (angl .) et d*nne j. (anverg .) 
ire épr. 2 m. 18 s. nue a m. 34 s* ; et 3. 3. 

D. I. O. ch. gr. de M. de Lacan , issu de D. t. O. 
(angi.) et d*une j. (auyerg.) ire épr. 3 ni. 33 s. 
2nie am. 3i i|a 6. 4* 4* 



21 Juin. 

PRIX P&Ilf CIPAL . 

4yOOO fr. <jieT. et jmi. de 4 ^ns et au-dessus, 3 kilom. 
en partie liée. Poids poar Tâge. 

Corinne , j. b. appart. à M. Ranihac , issue 
de D. 1. 0. (angl.) et d*une j. (anverg. ) 
montée par J. Medleditch, vainqueur, ire 
épr. en 5 m. 2 s. 2me 5 m. 7 s. 3me 5 m. 
22 ip s. contre 5. «. i. 

Hécube, j. al. (p. s.) de M. François G. , 
Reculés , de Limoges , issue de Carbon 
(angl.) et d'Alexandria (angl.) montée 
par Joseph (un kil. de trop) ire épr. 4 m. 
58 s. 2me 5 m. 8 s. 3mè 5 m. 23 i|2 s. i. 3. 2. 

Confiance, j. al. rub. de M. Faulat, issu de 



102 CALKHiiMaa ms i»u»ai, tôft7. 

D. I. 0. (apgl.) et d'une j . (auverg.) mao- 
iée par Rob^H, ire épr. 4 m» 58 i]2 s. 
2mc 5 m. 7 i\iB. %.. 3h — 

Fidier, eb. b. br. (p. s.) de M:, Vanteâux, dr 
Limoges , mmi de Miiitaohio (angi*} et de 
Ladj Dame Duhais (aogL) (t kil..detro^ 
ire ép^. 5 m. i 8. tune 5 m« x3 s. 3. . 4* " 

Betsy, j. bi cU appart^ à M. Reculés atnô^ 

. de Limoges , issae de Gaptain Csuidid 

(angl. ) et de Milady (angl.) montée par 

Mathieu, ire épr. 5 m. i i|a s. 2me 5 m. 

l8 8. 4' ^' " 

Cadet, eh. b. br. appart. à M. Senemaud, de 
Limoges , issu de Frogmore ( angl. ) et 
d'ttne j. ( lim^) monté par GzsflMiSy ( s \kw^ 
de trop) ire épr. 5 m., 25 s. ime cBatancée. 8« dis* 

Calypsoy j. b. de M. Marcus, de Bordeaux, 
issue de Milton (aogL) et de VéQua (angl.) 
( i kil. de trop) ire épr. 5 m. So s. ime 
distancée ; cC - 7* <^** 

Pickie , ch. de M. Subereasaux , qu'un acci- 
dent a empécbé d'arriver an but. tomb. 



PRIX ROYAL. 
5,000 fr. 4 kilom. çn partie liée , chevaux et jumens. 



• • ' 



Corinne, j. b. appart. à M. de Rattllkâc^ xtwit de 
D. I. O. (aogL) et d^ane j. (aàYer|;.) monté par 
J. Mid(JIeditch,'Vàinqneiiry i^^e épr. 4 m» $7 s. 
!iiiiQ'4ii). î6«. <ïontre » • i. 1. 

FipreUa y j. b. br. de M., de Boni^Çont , j^^Ae'dct 
Trance (aqgL) «t de Miss (acgl.) (2 kil. d? trop) 
ire épr. 4 m* 58 s. âme distancée. •». dia. 

Ëmilius, ch. b. de M. de Yânteatuc, issu de Froj^- 
more et de Lady (àngl.) ire épr. & m. 6 s. 2ine 
distancé 3. dis» 

Belsj, j. bai d. de AL Reculèft aîné, de Linoges^ ' 
issue de Gaplaiu. Candide aogk ) et d« Milndy 

(aQgl.).ire épr. Sni4 ip 6^; «ft . 4< ' — 

-• . . ' • ' • 

Fra Diavolo, ch. b. br. de M. <^e Royère ^ qui 

. n'est pas arrivé en temps voplu> ^^.j 






! ( ■ . : I 

I 



t04 CàLKfSUHt aaSMCMIii 1S37. 

COURSES DES HAUTES -PYRÉNÉES. 

4 

Tabbbs, iS Juin, 

8UB L*HIPPa^BdMB' OB LÀ LODBBEB. 

Prix Locaaz. 

800 fr. 2 kilom. une épreuve, chev. ent. de 4 ans, nés 
et élevés dans le département ; io4 Uv. 

Enameiy ch. al. appart. à M. Garrère, de Soues, iBsa 
d'Enamel (angL) et d une j. (nav.) (!» kil. en plus) monté 
par Senac, vainqueur, en a m. 3 1 a|5 s. contre Ourphaly» 
ch. gr. sale de M. Laporte, a m. 3i zp s. ; Timide, ch. 
gr. de fer de M. Junca (race navarraise) a m. 35 a|5 s. ; et 
Selim f ch. chat. rub. de M. Castillon , issu de Cammach 
(ar.), et d'une j. (nav.) en a m. 47 s. 

800 fr. a kilom. en pai^tie liée^ chev. ent. de 5 ans et au- 
dessus nés et élevés dans le département ; poids pour Tâge. 
Melkior, ch. noir 6 ans, appart. au major Ca- 

doganydeMirande, issue de Cammach (ar.) 

vainqueur, ire épr, a m. 37 ip s.i ame 

2 m. 29 i{4 s. 3me a m. 89 i{5; contre 1. 1. i* 
Spy, ch. nr 7 ans, de M. Deffis, de Barbazan, 

issu de Spy (angh) ire épr. a m. 27 s. 

ame a m. 3o i|5 s. 3me. a m. 4o i|4 3. 3> >* 

Warkworthy b. cerise, 5 ans, issu de Wark- 

worth (angl.) de M. Junca, ire épr. 2 m. 

35 s. 2me a m. ag a|5 s. 3.3* 

Médard, ch. b. z. 5 ans, de M. Dutrouilh,ire 

épr. 2 m. 41 8* 2me 2 m. 3i i|5 ; et 4* 4- 

Begorre, de M. Laforelle, ire épr. 2 noi. 48 s. 

distancée dis. 



GAtflIfDRtt» mes ««DM» » 1937. i^^ 

a5 Juin, 

Prix d*Arrcmdttift0iike&t. 

1,200 fr. a kilom. en partie liée, chevaux et jumens 
de 4 ans; poids, io4 Hv. 
Enamel , ch. al. appart. à M. Carrère de Soues, 

issae d'Ënamel (angl.), et d'une j. (nav.) vain- 

qaeur, monté par Senac, vainqueur, ire épr. 

2 m. 27 3|4 S- 2me a m. 82 3(4 s* contre i. i. 

Stilade, j. al. de M. Dupin, de La Loubère, ire épr. 

2 m. 33 s. 2me 2 m. 35 s. ,2. 1. 

Libertine, j. b. cerise, issue dé Peter Liberfy 

et d une j. (nav.) de M. Laborde d'Aureilhan, 

zrc épr. 2 m. 28 ip s. 3^. dis. 

Fléta, ch. al. du major Cadogan , ire épr. 2 m. 

29 8. 4. — 

Ourphali, ch. gr. de. M. Laporte, de Farrouilles, 

ire épr. 2 m. 33 n4 et 5. — 

Cammacfa, ch. gr. de M. Peyraùbe, ire épr. 2 m. 

34 8. 6. — 

Nota. En deux pelotons. Quatre autres chevaux in- 
scrits pour cette Course ont été retirés et.Anjoleuse dis- 
tancée. 



Ml'f 



Prix d'Àrrondissemenf. 



i,5oo fr. 2 kilom. en partie liée» chevaux et jumeus de 
oans; poids X12 liy. 
Libertine, j. b. 7 ans, appart. à M. Desclâux, 

de Horgues, issue de Peter Liberty (anyl.) 



IM GJU.81IDKU»'iAS CMItfBf., t83T. 

et d'ane j. (nav.) monté par Sénac, vain- 
queur , ire ëpr. 2 m. 26 ijS s. ame 2 m. 
25 4|5 8. 3me 2 m. 29 3{4s* contMi 2. i. i. 

Oorphaline, b.ch&C, 5 ans, de M. Dembarre, . 
de Tarbes, ire épr. 2 m. 24 i[5 s. 2me 
2 m. 26 3{5 8. 3me 2 m. 3a i|5 s. i. 2. -s* 

Psyché, j. b. cerise du major Cornewal, ire 

épr. 2 m. 24 2{5 s. 2me 2 m. 2y i\5 s. 3. .3. — 

Warkwortbych. b. ceri8edeM.Junca,deTre- 

bons, ire épr. 2 m. 39 s. 2me 2 m. 27 2i5 4, 4< ^ 

Ourphaline , j. gr. de M. Lestrade , de Ré, 

ire épr. % m, 26 4\5 s. ; et 5. — — 

Médardy ch. b. z. de M. DutiH)uiIli , de Fol- 
les, ire épr. 2 m. 3o i|2 s. 6. — — 
Deux autres jum . ont été distancées et deux clie,v . retirés. 

2 Juillet, 
Prix d*Arrondltseineot. 

2,oi6o fr. 4 k.ilom. une épreuve, chev. entiers et jûm. de 
5 saû et au^esstts , nés en France et âevéé daHs-TaYron- 
diëseittent des Goorses ; poids selon le régfeinem. 

Sept chevaux, sur i3 insaîts, se présentaient. 

Libertine, j. b. appart: à -M. Desclaux, de Horgues, 
issue de Peler Libertj ( an^U ) et d'une j. (nav. ) montée 
par Cénac , vainqueur , en 5 m. 2 s. contre Psyché , j* b. 
cerise du major Cornéwal , de Tàrbes , issue de Milloo 
(angl.) et d'un j. (nav.) 5 m. 2 i|2 s.' 5 et Melkéor, ch. u. 
du major Cadogan, de Mirande , issti de Càmmach (ar.) 
et d'unç j. (naV.) 5 m. 16 s. 

Les 4 autres chevaux ont été distancés. 



CALUNPUW mBSjOfnmuêy iM&î\ Hm 

Prix prind|)«l. 

3^4oo fr. 4 kilom* en partie li^e, chev. et jum. de 5 ans 
et au-dessus, nés en France et élevés dans la division des 
Courses. 

Sur hmit oherâaac inscritt pour cette Courte » cinq se 
présentant pmir entrer en lice* 

Libertine, j. b. appart. à M. Desclaux , issue de 
Peter Liberty (angt.) et d'une î« (auv.) (3 kil. 
. de trop) montée par Cénac, vainquem*. Are épr. 
. 5 m. 4 s. urne 5 m. 9 ip s, contre i. i- 

Psyché, j, b. cerise du major Cornewal, issue de 
MihoD (angl.) et d'une j^. (nav.) 1 re épr. en 5 m. 

4 i[2 s. ime 5 m. i5 xp s. 1. 2. 

MeU^éor, eh» n« du major Cadogan^ i«a« de Cam- 
mach ( ar.) et d une ]• ( nav. ) (a kil. de trop) 
monté par Poulu, ire épr. 5 m, 8 ip s. 2me 

5 m. i5 i\i s. 3. 3* 

Lovely , j. b. marron , de M. La Coste cadet , 
issue de Spj. (angL) et d'une j. (nav,) ^ monté 
par Yédére, ire épr. 5 m. 9 s. a été distancée à 
la nmt épreuve 5 et 4» ^*s. 

Ennanel, ch. al. de M. Cardaillac* distancé à la 
ire épr. étant devenu boiteu:!^. di^< 



IM GAtBlTDWlBft nES €OOBSM» 1837. 

COURSES DES COTES-DU-NORD. 

St-Brieuc, 9 Juillet. 
Premier Prii d^Arroiidbsemeiit. 

800 fr. % kilom. une ëpceave, poolains et pottiiches de 
3 ans j temps voulu, 3 minutes ; poids pour Page, i . 

Bëdoin , pche gr. appart. à M. le vicomte de Rosmor- 
duc père, de St-BHeuc, Issue de Bédoîu (ar. ) et de Hi- 
rondelle , (angl.) montée par Raoult, vainqueur , eu 
2 m. 5o s. contre D*Arligne , pn b. cerise de M. J. De- 
lescouet , de St-Brieuc , issu de Young Snail ( angl. ) et 
d'une j. (bret.) 2 m. 5i 3[5 s. ; Cocote, pn b. de M. Hel- 
lion, 2 m. 54 s. ; Le Catife ,^pn gr. de M. J. Huby, 2 m. 
S8 8. ; M arjan-Troubadour, 2 m. 69 s. ; La Belle , pche 
al. de M. P. Bonhomme, 2 m. 69 3|5 s. ; et Satinas, pn 
aK de M. Le Puil , 2 m. 69 41^ s. 

Les deux autres, Holbeine et Minette, ont été distancées. 



Deunème Prix d'Arrondissment. 

1,200 fr. 2 kilom. 2 épreuves, chevaux entiers et ju- 
mensde 4 ans et au-dessus ; temps voulu, 3 minutés. 

Ce prix, pour lequel 19 coursiers avaient été inscrîtiT, 
n'a été disputé que par i3. 

Malvina , j. ( nav.) appart. à M. le vicomte de 
Rosmorduc père , de St-Brieuc , issue de The 
Mpor (angl. ) et de La Douce ( àngl. ) montée 



CALENDRIER DBS COURTS, 1897. 109 

par Ravait, yaînquear, ire^pr. a m. 45 i|5 s. 

ame a m. 44 ^1^ s* cootre x. x. 

ËuchariS) j. b. cerise 8 ans, de M.WoUaston, de 

Ploufragan, ire ép. a m. 4^ ^I^ s. 2ine 2 m. 46 s. a. a. 
Gérés, j b. il. de M. Boulton TEvèque , d*An- 

gerSy ire épr. a m. 47 s. 3. — 

BédoÎD, ch, anb. raie de mulet de M. François Pri- 

gent, ire épr. a m. 4g i|5 s. ame a m. 54 s. 4* 3. 
MarceUa, j. b. de M. Alf. Bellanger, de Rennes, 

ire épr. a m. 49 ^[5 s. 5. — 

Lavina, j. b. cerise de M. Bellanger père , ire 

épr. a m. 52 s. ame a m. 5a s. G. — 

Les 8 autres chevaux , y compris Gérés , ont été dis - 
tancés. 

Nota. Il y a eu de remarquable dans cette Gourse que, 
parmi les coucurrens de Malvina, il y avait 3 jument 
issues, comme elle, de p. s. angl. 



lo Juillet, 



PBIX PEIMCIPAL. 



a^ooo fr.. 5 kilom. en partie liée, chev. et jum. de 4 
ans et au-dessus ; temps voulu, 6 minutes. 

Malvina, j. n. issu de The Mooret de La Douce, 
par Haphazard, appart. à M. le vicomte de Ros* 
mordue père , monté par Raouit , vainqueur , 
tre épr. 5 m. 3a s. ame 3 m. 67 s. contre x. x* 

Valcntia , j. al. de M. Le Comte , de NeuviUe , 



1:40 CALSNDBIKM DBS GOVRSBS, ISS?. 

issue de Tigris (aogL) et d'une fille de D. I. O. 
(augl.) ire épr. 5 m. 33 s. ame 5 10.^57 ip.s. 1, 9. 

Mioara , ch. b. de M. Lavech , d'Angers , issu de 
* General Miûa (angl.) et de Miiady (angl.) mon- 
té par Mairon, ire épr. 5 m. 3^ s. 3. ret. 

Cressida, ch* gr. de M. Louis Lavech, issu d'HoU 
bein (àngl.) et de Corélie, j. (ip-s.) monté par 
Davis, ire épr. 5 m. 47 ^- 4* ^* 

Morna , j. b. issue de Marcellus (angl.) et de Ca- 
roline (norm.) montée par Lav^s, ire épr. 5 m. 
48 fc. ~ 5. ret. 

Cérës, j. b. cl. de M. Bouhon TEvèque, issue de 
Trance (angl.) et de Cérès (norm.) montée par 
Jordan, ire épr. 6 m. ; et 6. — 

Bédouine , j. gr. de M. Martial Feuillje, de Si- 
Brieuc, montée par Noljs, ire épr. 6 m. 2 s. dis. 

Ce prix, pour lequel 17 chevaux avaient été inscrits, 
a été disputé par 7, dont un a été distancé. 



Il Juittet, 



Prix départementaux. 



Deux prix de 6oe fr. pour les chevaux et jumens qui t 
nés et élevé» dans les Gôtes-du-Nord, n'ont i-empoité 
aucun des prix du gouvernement. 



CAtfiNDUBm MIS GORJtâBS, iSAI. Ui 

Premior ^i. 

600 fr. !i kilom» une épreave, poulains et pouliches de 
3 ans. 

Sur 6 chevaux ioscrits 4 seulcawiit se sont présentés. 

Darh'gne 9 j. b. cerise , appart. à M. J. Delescourt , de 
St-BrieuCy issue de Young Saail et d*une j. (bret.) montée 
par Jordan, vainqueur, en 2 m. 5o i|5 s. contre Le Calife, 
ch« gr. de M. J. M. Huby, de Lamixat, issu de Calife (ar.) 
et d'une j. (bret. ) 2 m. 5o ^5 s. ; Salinas, çh. al. issu de 
Salinas et de Courte, j. (bret.) monté par PLlloty 2 m. 5i &• ; 
et La Belle, j. al. de M. P. Bonhomme, de Locarn, issue 
d'Aquilon (e. r.) et de Betriss, j. (bret.) 2 m. 52 s. 



Deuxième Prix. 

600 fr. a kiloro. en partie liée, chev* et jum* de 4 aq» <t 
au-dessus. 

Breton, ch. b. appart. à M. A; Bellone, de Lan-^ 
crivain, issu de Télégraphe et d*une j. (bret.) 
monté par Kgreiss , vainqueur , ire épr. 2 m. 
5a ii5s. ame2m. 62 s. contre i. i. 

Bédouine, J. aubert, raie de mulet, de M. Ch. Le- 
leu fils, de Corlay , ire épr, 2 m. 57 s. 2me 
2 m. 56 s. * 2, 2. 

Aquilone, j. al. de M. Le Riguer, de Plangue- 
noual, ire épr. 2 m. 56 s. 2me 2 m. 5^ s. , et 3. 3. 

Béthss, |. als. de M..F« Marzin^ de Trébivau, irc 

J épr. 2 m. 58 s. 2me 2 m. 58 «|5 s. 4* 4* 



tlS CaLSNDMB» MB OOVKflS, 1M7. 

COURSES DE LA GIRONDE. 

I 

BoRDBAux, 30 Juillet. 
Pm départemeataaz. — Premier Prix locul. 

800 fr. a kilom. une épreuve, poulains et .poulichef 
de 3 and ; poids : poulains g5 liv. pouliches qi iiv. 

Paul, pn b. appart. à M. Glose , de Bordeaux , issu de 
Petworth/(p. s. angl. ) et d^une j. (lim. ) monté par Tom 
Webby vainqueur, en 2 m. 38 s. contre Grisette, pche gr. 
de f. de M. Deseimeris aîné, issue de Petworth, (p. s. 
angl.) et d'une j. (lim.) montée par James, 2 m. 39 4(5 s.; 
Grisi, pche gr. de M. Frank Gutler, de Bordeaux, issu de 
Petvrorth (p. s. angl.) et d'Orpheline (p. s. angl.) montée 
par Cadet,' 2 m. 4^ 1(5 s. ; et Pacha , pu b. de M. Abnt, 
issu de Libertine (p. s. angl.) et d*une j. (lim.) monté par 
Bemou fils» dérobé. 

Tous les quatre âgés de 3 ans, faits, nés et élevés dans 
le département de la Gironde. 

IXeuxième Prix local. 

lyooo fr. 2 kilom. en partie liée, chevaux de 4 ans, faits, 
nés et élevés dans le département de la Gironde ; poids 
pour Tâge. * 

Caljpsoy j. b. br. appart. à M. N. Johnston , 
de Bordeaux, issue' de Milton (p. s. angl.) et de 
Vénus (p. s. angl.) montée par James, vain- 
queur, ire épr. en 2 m. 35 i|5 s. ame 2 m. 
39 s. contre ' i x. 



Corbeaa , ch, n. de M. F. Cutler, issu de Pet- 
worth (p. s. angl. ) et dWe j. (d'origine non 
indiquée) monté par Tom Webb, ii*e ëpr. 2 m. 
36 ^{lo s. ame 2 m. 4^ s. 5 et .9. 3, 

Petworth ^ ch. gr. de f. de M. Charnioy, de Sa*- 
monersjissu de Petworth (p. s. angL) et de 
Mouche, j. (Um.) qui s'est dérobé. dis* 

Caljpso avait gagné, en i83ô, le prij; d'arrondisse- 
ment (^,000 fr*) affecté aux chevaux de 3 ans. 



i3 JuiUct. 

. .... 

Premier. Pris d'ÂrioncHsscitteiit. 

2,000 fr. 2 kîlom. un tour, une épreuve , poulains et 
(KHiliches de trois ans ; poids : 'poulains gS , pouliches 
9» liv. 

Paul y pn b. appait. à M. Glose dé Bordeaux , issu de 
Petworth (p; 9, angl.) et d'une j. (lim.) monté par fonà 
Webb, vainqueur, en 2 m. 38* 3f5 s. contre Grisette, pche 
gr. de f. de M. Deseimêris, de Mont Désir , issue de Pet- 
worth (p.. s. angl.) et dune j. (lim.) monté par James, 
2 m. 39 4|5 s. ; et Grisi , pn gr. fie IVl. Frank Cutlei^ y issu 
de Petworth (p. s. angl.) et d'Orpheline (^..s^aiD^L) monté 
par Cadet, 2 m. 4^ il^ s. 



S. 



114 GALBITDBIB US» CMIMM, 1M7. 



Deazième Prix d*ÂrroiuliMement« 

a,5do fr. a Lilom. en partie 'liée, cheyaoz entiers et ju* 
mens de 4 ^ns et au-dessus ; poids selon le règlement. 

Yanchony j. al. 6 ans, appart. à IVl. Deseimeris, 
de Bordeaux, issue de Doge de Venise (angl.) 
et dune j. (lim.) montée par Joseph, vain- 
queur, ire épr. a m. 39 s. ame 2 m. 29 i|ias. 
contre i . i . 

Galypso , j. b. br. de M. N. Johnston , de Bor- 
deaux, issue de Milton (p. s. angl.) et de Vé- 
nus (p. s. angl.) montée par James, ire épr. 
a m. 29 ii5 s* âme a m. ag 3|io s. a. a. 

Sylphide , j. b. cerise» 4 ^^^> de M. Deseîmeria 
aîné, de Mont Désir, issue de Frogmore (angl.) 
et d*une j. (ar.) ire épr. a m. 29 ^\S s. ame, a 
m. 3a s. 3. ?. 

Corbeau, ch. n. issu de Petworth (p. s. angl.) et 
d'une jum (d'origine non indiquée) ire épr« 
a m. 36 7(10 s. ame a m. 45 s. ; et / 4* 4» 

Hélène, j. al. de M. St-Aure-Couperic, de Bor- 
deaux , issue de Peter Liberty ( p. s. angl.) et 
d'une j. (nav.) montée par Louis, ire épr. 5 m. 
4oii4s. S. - 



CÂLtNMfBB 9MS tùmêtê, 1697. i15 

27 Juillef, 
Prix principal» 

4,000 fr. 4 kilom. en partie liée, chevanxetjmnensd» 

4 ans et aa-dessns ; poids pour Tâge, 

Hécube , j. al. apparl. à M. G. Reculés, de Limo- 
ges, issue de Carbon (p. s. angl.) et d'Alexandria 
(p. s, angl.) montée par Springett, vainqueur , 
ire épr. en 5 m» 7 t\^ s. ame 5 28 ip s. contre t. 1 . 

Betsy , j. b. cl. appart. à M. Reculés aîné, de Li- 
moges, issue de Captain Candid (p. s. angl.) et 
de Milady (p. s. angl.) monté par Mathieu, ire 
épr. 5 m. 8 s. ame 5 m. 3g ija s. 5 et 3. a. 

Fanchon , j. al. de M. Dezeimeris, de Bordeaux, 
issue de Doge de Venise (angl.) et d une j, 
(lim.) ire épr. 5 m. 9 i]2 s. 2me 5 m. 33 s. 3. 3. 
Sylphide a été disUncée et Bordeaux s'est dérobé. 

3i Juillet: 

PRIX ROYAL. 

5,000 fr 4 lilom, en partie liée, chevaux et jumens dt 
4 ans et au- dessus, 5 concurrens ] poids pour l'âge. 
Emilius. ch. b. 6 ans, appart. à M. de Yanteaux» 
de St-Jean-de-Ligours (Haute- Vienne) issu de 
Frogmore (p. s. angl.) et de Lady (p. s. angl.) 
vainqueur, ire épr. S m. 3 2{5 s. ame 5 m. 
i4 B. contre i. 1. 

Ecube , j. aL de M. G. Reculés, de'Limoges, is- 
sue de Gàrboa (p. s. angl.) et d'Aléxandria (p. s. 
ang] .) ire épr» 5 m. 3 4|5 s. ame 5 m. i5 ip t^ S( a. 



116 GAIiWDBiSl QHS ÇOUBSm^, lâ97. 

Corinne , j. b. de M. Roulhac d^Aurillac , issue 
de D. I. O. (angl.) et d une j. (auverg.) mon- 
tée par Middleditch^ ire épr. 5 m. 48* ame 
5 m* 17 a. 3. 3. 

Betsy, j. b. cl. de M. Reculés aiaé^ de Limogea, 
issue de Captain Candid (f^ s^ angl.) et de Mj- 
lady(p.s.aagl.] ireëpr.Sm. tes. ameSoi.sos» 4* 4- 
Hébé, j. b, doré, Sans, de M. U barqp de la Baa- 
tide, de Lio^oges^ issue d'Abron (p a- augl.) et 
de Rubena (r. s. angl.). Étani blessée à la 
jambe gauche po^térîeore^elle a; été distancée, dis . 
Nota. Emiliusi Tainqueur dans cette cQurse^ avait ga- 
gné 1^ prix principal et le grand prix royal à Bordeaux ^ 
fn i835, et le grand pri^ rojal en i836. Plusieurs. autres 
chevaux^ inacrils pour cettQ Cours^^ ont été retirés. 



6 Août* 
Paix OB Mgr lb dvc d^OrlAass (pringb hotàl). 

2j5oo fr. 4 kilom. ca pirije liée^ poids pour Tâge. 
Sur neuf chevaux et jumena inscrits pouy ee prix, deux 

seulemej:>t ont été présentés.- 

Emilius , çb. b. i^u de Frogmore (p. s. ^ngl.^çt 
de Ladj (i\ s. angL) appart. à M. de Yanteaux, 
de St-JeAJOL-de-lâgours (Haute-Vienne), vain- 
queur^., ipe épr.. en 5 01. 34 i\& s. ame S m. 
II ifa s. contre i, i.. 

Hélène^ i« ak,do M,.F»»re Conperit, ck im^ 
deaux, i9s1ifi.de Petéf l-ijbertjr (p, s. a»gL > «t 
d'une ji d^ HautesrPyrénéfSi ireépr^ô mt 4o 
xi4 s* ^me distancée. %. dis. 



cALBNDUBs nss e^ciÀBa, 1837. ifT 

COURSES DE LA MEURTHE. 

NitKCY, 23 Juillet, 
Premier Prix d'ArrondissemeaU 

],5oo fr. % kilom. uue épreuve, poolaio» et pouUchtf» 
de 3 ans^ nés «n France et élev^ dan» rarreudisseognent 
de la Course» depuis trob moia^ au looins ; temps vquIu^ 
3mioutes. 

Félix y pn II. appart. à M» le capitaine Lemulier ^ de 
MetZy issu de Bâcha (ar.) et de Rosomonde (présumée r. 
s. ar. ) monté par N. Malraison , vainqueur , en a m» 5& 
2l5 s. cotitre Lodoïska, pche gr. de M. Husson, de Haus- 
sonville, issae de Belmont (angl.) et de Fatmée j. (de deux- 
ponts) montée par F« L'Huillier, a m. 69 i|5 3 Abd-^el*' 
Kader , pn b. doré , de M. J* J. Bonirië de Vaucouieiirs ,. 
isap çk Prémium ( f. s. angl.) et d^Alii^ ( fr. ) n^onlé par 
Tom Thorp , 3. m. 1 41^ s. ; et Lallarook y pcbe rouan^ 
de M. CoIIinet de La Salle, de Nancy^ issue de Rowlston 
(angl.) et d'Elvire (fr. ) montée par Âut. Simon. , 3 m. 

Nota. Belzamine et Fanny^ pches de 3 ans, appart. 
l'une à IM- L. l>0 Duohet, et l'autre à M. Paqtiiny de Man- 
cj, inscrits pour cette Course, ne sont pas amiré^ 



Deuxième Piix d'Arrondissement* 

2^000 fr. a kilom. en partie Uée, chevaux et jumenf- 
de 4 ans et au dessus ; tenoips voulu 3 minutes pour cha<iue' 
épreuve : poids pour Tâge. 



ItS CÀtBNDUBft BBS COUBSBS, 1837. 

Griffine» j. b. de M. De Laroque, de Luné ville, 
ûsue de Général Mina (aBgl.) et Nennecy, j. (de 
deux-pontoise) montée par John Mizen, vain- 
quéur, ire épr. en 2 m. 4 1 ^l^ >• ^™c ^ ^^ 
58 6. contre i • 1 • 

iknna Boléna, j* b. foncé, de M. J.-J.-Boavié , 
ÎMoe de Général Mina (angl.) et d* Alice (fr. ) 
montée par Tom Thorp, ire épr. a m. 44 
!i|5 8. 2me 3 m. 4 8* ^* ^* 

Kildare, ch. gr. de[f. 6 ans, de M. L. Goetsmann, 
de Nancy 9 issu de Général Mina (angl.) et 
d une j. ( fr. ) monté par François L'Huillier, 
ire épr. a m. 46 s, 2me 3 m. 5 s. 3. 3. 

Ardélia, j. al. doré, de M. Louis Duchat fils, de 
Nancy, bsue de Holbein (angl.) et d'une ). (fr.) 
3 m. 44 H^ 8. ; et 4. ret 

Robert-Macaire , ch. b. marron , de M. Collinet 
de Lasalle, de Nancy, issu d'Atom (p. s. angl.) 
etd'Arabella (p. s. du haras de M. Schiekier) 
ire épr. 9 m. 45 4l5 s. 5. ret. 

▲rdélia et Robert-Macaire ont été retirés do cottcovn 
à la %mt épreuve. 



25 Juillet. 

Prix principal. 

3,5oo fr. 4 kilom. en partie liée, chevaux et jomeDs de 
4 ans et au-dessus ; poids pour Tâge ; temps voulu, 6 mi- 
nutes. 

Sur 7 chevaux inscrits , 3 seulement se sont eng;agét< 
pour cette course* 

Bélid», j. b. foncé , 4 ^^^^ de M. A. Lupin , de 
Pai*is^ issue de Tandem (f. s. angl.) et de Té- 
nérifFe (p. s. angl.) monté par John Mizen, 
vainqueur (io4 liv.) ire épr. en 5 m. i5 ifS s. 
ame 5 m. i5 3(5 s. contre i. r. 

Darthula y j . al doré , 8 ans , de M. Gédion Le 
Duchaty de Nancy, issue de Doge de Venise 
( angl.) et d'Evelina ( fr, \ montée par Pierre 
Maréchal (129 lîv. 4 kil. de plus) ire épr. 5 m. 
i5 7,\S s. 2me 5 m. x4 ^l^ s* j ^^ 2« ^•- 

Griffine , j. b. de M. de Laroque, de Lunéville, 
issue de Général Mina (angl.) et de Nennecj 
(angl. et denx-pon toise) monté par TomThorp, 
ire épr. 5 m. 18 2[5 s. ame 5 m. 22 3i5 s* 3. 3. 

Darthula avait déjà gagné deux fois le prix principal 
(en 1 834 et i835). 

Ardélia,Kobert-M[acaire,Anna Boléna^ et Kildare (déj*' 
fîgoaWs) ont élé retirés. 



^ 



COURSES DE LORNE. 

!i Août. 

Premier Prix local. 

5oo fr> 2 kilom. un tour, une épreuve, poulains entiers 
et pouliches de 3 ans, nés et élevés dans le département; 
poids» 95 et 92 liv. 

Corinne, pche b. cerise, appart. à M. De Laroque, d'E- 
Borené (Seine-etrOise) issue d'HoIbein (p. s.angl.) et dé 
Noéma (p. s.) montée par Burnett, vainqueur (4kiL en 
plus) en a nu 3 1 4|^ '• cooti^e Chronomètre, pn b. dôié, 
de M. le comte Ayip-de Narbonne^ de la Cochèirey issu de 
Captain Candid et d une j. par Stateamaiï (angl.) monté par 
Taupin, a m. 3a s. ; Arcoline, pche b. cerise foncé, de M* 
Pierre Alex. Souchey, de Merlerault, issue d'Arcole et de 
Yonng Rattler y montée par Victor, a m. Sa i\5 s. ; et 
Alice, pn al. de M. J. A. de itfallevoue, de St. -Germain- 
d'Âurrai, issue de Tandem (p. s. angl.) et dé Sisette (i|a^s.) 
montée par Cornelier (4 tp kil. de plus) a m. 33 3|5 s. 



Deuxième Prix local. 

5oo fr. 3 kilom. une épreuve, uu tour j|a de l'hippo- 
drome, chev. entiers et jum. de 4 ans; poids pour Tâge. 

Zéphjrine, |. b. appart. à M. P. R. Banier, de la Gene- 
vraye, montée par Balais, TâimfDem^ (4 kii. en plus) en 
4 m* a 8. 

U n'y avait pas de coDcurrent . 



Troisième Prix local. 

5oo ;. kiltmii ttrie épreuve, che^. entiers et jamens 
de 5 et 6 ans et au-dessus : poids selon le règlement. 

Bazile, eh. gr. de f. 5 ans» appt. à M. L,-P. Lé Comte, de 
Neuville, près Sëez, issu de Tigris (p. s. angl.) et de Diane, 
monté par Yicter, vaincfuetir ( s hect. en plus) en S ra. 
23 s. contre'Go*-oùych. b. de M. lecomteAymeriede Nar- 
bonne, dé la Coebè/e, issu de Yampyre (f. s* angl») et de 
Paknyre (angl.) monté par Charles (ô bect* en plus) 5 m. 
22 5f 5 s. ; et You'ng Mustachio, eh. b. br. z, de M. Pierre 
Souchey j de Merlerault , isau de Mustachio (p. s. angl. ) 
et d'une j. (fr. ) monté piar Saillard (4 ip l^il* en plus) 
5 m. 25 8. — Gagné fiicilement. ,. 

Premier Prix d'ArrondÎBsemeiit. 

i,5oo fr. 2 kilom. une épreuve, poulains enUers et pou- 
liches de 3 ans; poids, g5 Kv. pouliches 3 liv. de paoins. 

Corinne , pche b. cerise z. appart; i M. Delarroque , 

d*Émancé, issue d'Holbein (p. s. nngl.) et dé Noéma (p. s.) 

montée par Hùrnett, vàîn()ueur (3 kil. de plus) en 2 m. ag 

i|5 s. contre Chronomètre, pn b. doré z. de M. le comte 

Aymeric de Karbbnne, issu de Capiain Candid (p. s. angl.) 

et de La Stalesman (apgl.) monté par Taupin , 2 m. 3 c 

i\5 s*. ; Arcoline , pche b. ceriise foncé, de M. Souchey, 

issue' d'Arcole ei d'une fiile de Young Hatller, monté par 

Yictor (^3 kil. de plus) 2 m. 32 3|5 > ; et Alice, pche a\. 

de M. J.-A. Mallevoue , issue de Tandem (p. s. augl. ) et 

de Lisette (i|2«s.) monté par Oeshayea (5 hect. de pins 

2 m. 32 4l5 s.— Gagné fâcilemen t 

6 



fââ CAtKIlMUft DES COVMBS, i$87. 

• •• • . 

3,000 fr. 4 Ulon;i. une épreuve, chevaux eniîei^s et ]u- 
meos de 4 ^^^ faits. 

Basile j eh. gv.. de f/appart. à M. L^ Copte ^ de Neu* 
ville, issade Tigrifi*(p. s. aogl.) et d4 Diane, fille de Gai- 
lipoB, nipntée par Viotor^ taioqfieur, {oa ht^U en plu^ ea 
5 m. 2 s. cotttre Go-op, ch. b. oerisede JVi. k Qomte Aj" 
meric de NarboDue y de la Cochère j iasa de Vampjre (r> 
8.) monté par Qiarles (5 hect. de plus) 5 m. 3 s. ; Zcphi* 
rine, j. b. de M. Pierre«^Robert Baorrieir, de la Geu^vraier 
issue de Tigris ( p. s. angl. ).et de La Bichi» , fille de .Galli- 
poîi , montée par Balais (4 kil. 5 hect. eu plus) 5 m. 11 
3{5 s. ; Young Mustachio^oh4b.,.br. z. de M. Pierre- Alex. 
Sonchey , issu de Mi^iacbio. ( ?; s. \ et 4^ Distribution , 
mont^ p^r LatÛ£^ S^llai^d (5 hfsc;t^ en plus) ^ ^p i^ 4f5 s. 
Séi>4fi*l«»!clv gr» dp- M. Eacalard.de Ja Cloiière, de Neu- 
.vj^le?^Vu:-Touqiie^, isi^u.de ,Tigris ,( p. s/), et de Lilia (ar.) 
^oi^té par Bui;ixeU ^ 5 ?n* i3 8> j Wildrake, ch al. dor^, 
j^e y^ Awgt de.M,^ll<|vo|iç, de Si,TG^r|pf||n-d'Aunai , issu 
de C^pleim-Q^pdid (p. s. angl.) e( de Lisettie(ip-s.) monté 
\i(^ Hçiuy RQbeiîia^4 h^f^Vr.Ç'* P^V^^.).5im« ^3 2p s ; et 
Zaidd»,.j. b:. ch&t. de IVL Aug. MaUevoae, issu^ de Tigris 
(p. 6» î^ugl.) et.fi'Arab (aj|^l»)X 5 h«qt. ep plus ) distancée. 

Delphine, appart. à M. P.-G.-L.*Bsâailh, de Merle*- 
rault , ti a pas couru. 

Gagné facilement. ' ' • ' 



i » 



ç^l»f Nii^D^ PES tcoqpw^i Ml97 . iâ8 



^ Ixcânjèin» . Prit - 4' ArJWidiiWftÉidn t 

2,000 fr» a Kilom. £n partie liée^^ pc^ulains entjers fi 
pouliches dc^ 3 ans. j. ^j, ... ^ • . 

Corinne, pobe bwicertse z. itppah. 'à'Mi Q:''ë. 

ai^l. ) et de Noéma (op^ «.<-)• montée p^¥ B^- 
nett ( I lûiL; 3i keblJ :eD plus) 4ùi nqU^ui^, ' ri-ë ébi\ 
en 2 m^^.Sii 4f^ 8. lme-2 <b; 5ir ^p s. tontre î. i. 

Chronomètre^ pn p. doré^z. de J^. ic fQjfnpp-hyr., 
meric de NarbQnixe , de, Ja GQchçi;q|.>i9fUi2de 
Captain Çànd^d (p. Sr ^ngj,) ^çtd^ Jj^^l^ffiss^m^. t - 
monté parj1Çau^ip,(.:^^©ct< dq i>^iJc*Fe^:^Pi\. . 
2 m. 32 ^(5 Sv 2^e^ n^. 34^* y,Çt p„(,^ ,M ^. 2. 

ArcOiine , pche b. cerise foncé , de M. Pierre 
Alex. Sdlidi0y^a<Me«letlaii^, iéSHfe ^'At^(e et "" 
d'une fitféîdttlYoïng JkaiiàêP, tnotllJ^ «^¥^ Yic-^ ' ' 
tor (î yitig hecùe» pla«) n»è ép\Vti^}'3^ë. ' 

2nie am. M'tlSs,. : r;. t. . :i;M v.r . ; r- ..-^v 3. 



Alice, pote; a}, i^uc de ï'aBdijin^ {^y.f.-i^p^.) ^t ^ Li- 
sette ( ip-8. ) iopairt. à M/ de^ftJ$^jijeyp^;^., ij)?cjrite jpour 
celle Course^ n.a pf»<îP«f;V •..;;, 






■ • 



i 



( 



124 GALliNDRlEB DfiS COURSES, i6Vt. 

4)000 fr. 4 kik>m. en partie fiée, chevaux eniiers el 
jumens de 4 ans et aunlessus; poids sel^n le règlement. 

Delphine , j. al. rob. appart. à IVf. Pierre-Ch.- 

• Léon Ësnault, de Merleranlt , issue de Tîgris 
(p. s. an^l.) et de Distribution v monlëe par 
Victor (a hefSt^ cû plus) vainqwnn*^ ire épr. en 
4 m. 5^8. ame 5 lÉ. 46 s. contre.. 1. i. 

Moloch, ch. h. br. deM. Jules Fasquel, dé Cûur- 
teuil, issu de Hilton (p. s.) et de Dartfiula 
(p. s. angl.) monté par Joseph Ellam (5 hect. 
en plus) irè épv. 5 m. 6 s/^me retire 2. ret. 

Go-on ,ch*b.' cerise de M. le comte Ajmeric de 
NarbMiÉe , èè ia Cocfaère , issu de Tâmpyre 
(p. s.) etdePadirjTe (angl.) moiité par Charles 
(8 hect. en plus)'rre épr. 5 m. 6 4lS s. ame 
relire., . , , . • 3. ret. 

Basile , ch. gr'..,de fi. de M« le cosite'LoaiBnAjit. - 
P, M. d^ WjçwiU^ 9. prèa Séen, iasuede TlgMs 
(p. s.)^.i$t de Diajac^'^ moiité.^ar Comè^ier (I 
hect. en plus) ire épr. .5 m. ^ i\S é. 2niie 5 m; 

17 s. ' 4* ^* 

Thomas, ch. al. bmle, de M. "Pierre-Michel -Alex. 

Deshayes , de Ift Perrière , issu de Vampjre 

(p. s.) et de Fauvette, monté par Louis (5 kil. 

en plus) ire épr. 5 m. 11 s. ame retiré. 5. ret. 

Le Dominichino, appart. à M. Antoine» monté par Bar- 
nelt(un kil. en plus) n^est pas arrivé. 

Zéphirine, j. appart. à M. Barrier, qui (ut inscrite pour 
cette Course, p'a pas couru. 



CAU^DRIEM l}£S ÇpjD^&$,, 1837, 



i& 



COURSES DE LA LOIRE^ INFÉRIEURE. 

Nantes. 6 Août. 

, • • • . " 

Prix du GouTernement. i' . .. 



i > 



1,000 fr. a kiloMfc. me épHmwéy poviaMi» eiiiî^rs et 
pouUchéfHde 3 ails f teaps ▼onlàf' 3 luniifles» 

DarUag.^ pche b. ap|Mirt. à M. Ro«ix«l , de Lescouet , 
issue de YouDg Snail, montée par Richard Jordan, vain- 
queur, en a m. 38 5(10 s. contre Holbeini pn b. marron 
de M. Lavech, d'Angers 9 issu d'Holbein et de G>rinne , 
monté par Charles Hôtes , a m. 38 7110 s. ; et Bédouin , 
pn gr. foncé , de M. le vicomte de Ro^orduc , qni s'est 
dérobé. 



rt 



Prix principal. 

2,000 fr. 4 kilom. en partie liée , chevaux entiers 
jumens de la division, de 4 ans et au-dessus ; poidf pou 

rsge. •■■;.•— .•■■■••• .• •• •' 

. 4 . • * ■ 

Valentia, j. al. appart, à M. le cpmte de Neu- 
ville, issue de Tigris , monté par Plchon, 1 
vain(]ueur (4 Ml. de plus) ire épr. en. 
5 m. iB 2|io s. 2me 4 nt. 46 3(io s. 3me 
5 m. 38 s. contre j. 



i. 



«» - 



I. 



Minara, j. b.ch^t... fondée deAL l^Yeoh d'An- 
gers, isçue de Géuéral-Miua et de Çhilla- 
bj I mpntée par Charles Hôtes, puis par 
Raoul, ire épr. $ m. i,6i5i(iqiS. fm^ 5 m. 



fl». ,ï» 



2. 



Malvina , j . br. foncé , de M. le comte de 
R*tlnèfttUuc, i89Uê de ^M ihoôr ^ t de La "^ ' ' 
Douce, montée par Raoul (3 l^il. efi plus) 
ire épr. 5 m. i8 4lio s* ^nie 5 m. 53 s. 
3me retirée - «.t- 3. 3. ret. 

I Gei^lil«iiBilA;bl SjfsUAi/flDtélédiflUMëi;' 
Valentia n'^oi«rfi^ééiaiv hpn ifue^la «ec«>uii«>^ à "la 
2me<^|)i)«f v<^i a |)$ttMé tfnd/Sme^ o«if Ue à ninffotÈâ'lk'fiAx, 



,(<!'» » • : . J ïTTÎi 



t ,000 fr. affectés à un pris d^attelagey en chars, 8 kilom* 
à parcourir. ,, v. ., . : : 

Deux attelages se sont présentés pour .prendre part à 
cette Course, savoir : ',.... 

i . BayaVd,' en. b. de 5 ans^ et Lucrèce, j. b. de 6 ans^ 
appart. à M. D'Ëstrée fils. 

2. Cjbèle et Cérés , ]s aoires de 5 tt 6 ans , appart. à 
M. RiefTel, directeur dêïà ferme iié Grand-jfôuan, à r^pza> . 

Ces deux afCtelage straîi^^ht cbacUti AW chariot* (far^ 
tillerie, dit prolonge t'Ie Conducteur menait en ppstîtlgn. 

L'aftel^^e n^ 2 est arrivé le premier au but, après avoir 
parcouru les hAiî'Ulôn^. Wfgëè'en 28 m. 4^' sï ^t'ii "àé 
déclaré vainquWi**': fâlléftgfe W* t a ëfe diôlailcéJ " ' 

Nota. Cette QotMM eîi'^hàU^ sritisi que les à'àti^^ Cbur- 
sesqui vont suiVi^y^dél Aé^ii/stAuéës par'dëUbfeYitïèn/du 
Conseil général du ^pait^ikiéiitide'là L6ihe-tiil[ti4e«re » 



GAl^ÉNDiltA DIS OODNn»^ liJ7. '4^ 

qui a Toté une somme de 3>5oo fr. à cet effet, et qui l*a 
mise à la disposition de la &>oiété royale académique du 
département, qui a nommé une commission pour compo- 
se e Jury de ces Courses. 

• . ■ •• 

7 Août, 
^r&tàièt* Prit dépârrtétnetttal. 

200 fr. a kilom. uqe épreuve p chevaux et jonieas de 
3 à 8 ans, élevés dans le département, et ayant au moins 
h taille requise pour la cavalerie légère i temps voulu , 
3 minutes. 

; . Majccell^yj. bf issue de Marcellus,, appart. à M,. JBsllan- 
gex*) (ét^it^fe^le iaacri^ pour cette Coi^sey montéq paf H. 
Bellanger fils, est arrivée au but en !2 m. 35 s. et a été dé- 
clarée vainqueur. 



Deuxième Prix d^parMsme&taL 
* CUwne «a Irot. 

4oo' fr. 4 tours de lliippodrôme , 8 kilom. chevaux et 
jumens nés dans le département et y résidans dépuis 6 
mois au moins; temps voulu, 20 minutes au plus. 

Marcellus, ch. hl hr. foncé, appart. k M. CérUer, issu 
de MarœllUs', lilOnté 'pair M. I^oucard,' vàiinqueur, en 19 
m. 7 s. cotitrè Sâltâfiie, j. sous poit blanc, de M. Bellan* 
ger, distancée. ' * * ' • • / 



128 CALB1ID»MI OBS COUBfllSv i837. 

7 Aoùi, 

f 

Troisième Prix départemental. 

600 fr. 2 kilom. une épreuve , chevaux et jumens de 3 
ans, résidant dans le département depuis 6 mois au moins ; 
temps voulu, 3 minutes. 

Pyrascope, ch^ b. br. appert* à ML D^Bstrée, monté par 
Baout , en 3 m. 16 s. contre Sjlvio , ch* b. cl. de M. 
Cruey, monté par Jean, 3 m. 17 a. 

Ces deux concurrens, n^étant pas amvés en temps pres- 
crit, le jury a déclaré qu'il n'y avait pas lieu à décerner ce 
prix y qui serait remis à la fin des Courses , pour être dis- 
puté par tous les chevaux inscrits , conrotmëment à la 
délibération de la Commission, en date du 5 avril 1837. 



Grand Prix départemental. 

1,200 fr. 4 Ulom. en partie liée, chevaux et jumens de 
4 ans et au-dessus, résidant dans le département de la 
Loire-Inférieure depuis 6 mois au moins , et. n'ayant ob- 
tenu aucun prix du Gouvernement aux Courses de cette 
année ; temps voulu , 6 minutes au plus. 

Noma , j. b. clair, appart. à M. Carié , issue de 
Marcellus et de Caroline, montée par Peck, 
( 4 l^il* de surcharge , comme ayant remporté 
deux prix principaux) ire épr. 5 m. 24 5|io s. 
2me 5 m. x4 s. vainqueur contre i. 1. 



GAUBIfOftlRK nus €OU«»Bg| 1837. 



129 



Marcella» j* b. de M. Bellanger, montée par Tho- 
mas, u*e épr« 5 m. 29 5| 10 81 ^me distance^ ; et i a. dis. 

Faquine 9 j. b. foncé de M. Emile Mazier , moiité 
par Richard Jordan, ire épr. 5 m. 34 s* ame 
distancée. 3. dis. 



Goarse remise. 



Une dernière conrseoiyant été annoDcée^ poi^r disputer 
entre tous les chevaux inscrits, pour te priiç départemental 
de 600 fr. qui n^avait pas été remporté pur les chevaux 
auxquels il avait éuâ affectée 



600 fr. 2 kilom. temps voulu, 3 minutes ait plus. 

Malvina, j. b. br. foncé, appart. à M. le vicomte de Ros- 
mordue, montée par Raoul, vainqueur^ en a m. 32 s. con- 
tre Elisa, 2 m. 33 s. 

Furent distancés : 

Holbein, ch. b. et Minara> j. b. chat, de M. Lavech -, 
Sylvio, ch. ai. de M. Ogerau; Bédouine, j. rub. gr. de 
M. Le Lue ; Malvina , j. b. br. foiicé, et Elisa, j. b. niar. 
de M. vicomte deRosmorduc. 



COURSES DE MATISË- ËT-LOIHÊ. 

Angers, i3 j^oîU. 
Prix d'Ârroudissement. 

lyooo fr. 2 kilom. une épreuve, chevaux entiers et ju- 
mens de 3 ans , des départemeos compris dans la circon- 
scription des Courses ; temps voulu , 3 minutes au plus ; 
poids : pMiMBB, ^ li^. poulrehes 3 Kv. dé moins. 

BéAoùiii) At gf » brûlé, dppart. à H . le trcomtè de Ros- 
SMimhiC, iftsli tle^Bëdotiin €»t d'Hli^otidél^é^ monté par 
Raoul, vainqueur, en a m. 33^ s. contire Datling, ]. b. ce- 
rise de M. Lcscouet, issue de Young Snail et d'une j. (bret.) 
montée par Richard , a m. 36 s. ; Holbine, qui 8*est dé- 
robée \ et Ifinetta , qui a été distancée. ' 



« . ' 



Course au trot. 



3oo fr. 4 kilom. uqe épreuve, chevaux entiers, hongres 
et jumens de tout âge, nés et élevés dans le département; 
ieinps voulu, lo minutes. 

Marcellus, ch. b. br. foncé, appart. à M. Gerbier , issu 
de Marcellus et de LaPerle^ monté par Peech, vainqueur, 
en 9 m. 6 s. contre Sophie , j. al. de M. Roun , issue de 
Sampson et de Sophie, monté par Curtis, 9 m> 16 s. ; Flo- 
rida, j. al. de M. Mars Larlvière, issue de Marcellus et de 
Berline, montée par Joseph Spencer, 9 m. 17 s. ; et Yesta, 
j. al. de M. Roman , issue de Marcellus et de Berline , 
dislancée. 



GJLLfiNDiaÉlr' DÎBI CO^BSÉS t f99f* Ht 

Nota. Cette Course ayant doùnë lieu à des réclama- 
tions, le jury , après les avûh* êikaniiDées, a déclaré celte 
ÇQU|*se }f^^\Uf Çt.gUt'ii.y avait Heu de la recommencer. Les 
|)r(|pri^j(a|re.s.,4ea chevaux sf étant refuses, 1/e prix n a pas 

. 'i" •/ i • •:. ,1. ) *—•* , ; ■ .■..-,* 

iTix pnncipaL 

' 2^060 fr. 4 kilom. en partie i«ée,«tiefvaiix entier&ct ju-* 
mens de 4 t^i^ '^t âM^séus ^ . la divisioii dd nord. . . 

Vaientia, j. àî.' doré', àpps^rf. à M*. Le Comte, ^ 

dé rïeùville, montée par ftchicfn, i re épr. 5 tiil 

7 8. amè 5 m. i€ 's. contre • • ' i. i. 

«I. • . . • .. . ' .i. •• ' 
Afalek^ ch. gr. de M. Hank. issu de Bédouin et 

de Coralîe, monté par Joseph Spencer, ire épr. 

5 m. 7 i]4 s. 2me 5 m. r6 i\i s. i> i* 

Norna, j. b. chat, i^e 4q mvX!t\.,,ifi\ M. Carié, 
issue de Marcel lus et de Caroline , montée par 
Peech, ire épr.'5'ûi. 8 s. 2me Sïb'.' ^7 s. - • 3: 3. 

Minara, j. b, chat, foocé de M. Lavech, issue de 
Mina et de Chillab^, montée par Curtis ( i ip 
kil. en plus) ire épr, 5 m. 10 s. ame 5 m. 

Malvina^ j^b,,|)r. de M. le ^icom^te dje Kosmovduc, 
isçue.de The Moor etde^La Douce, montée pat, 
Raoul, a été distancée . . . ' 



102. CA.tBNDItlBE ]>«S €OIJWISS| .1S37., 

lA Août. 

i,ooo fr. 2 kilom. en partie liée, cheVttiîi entiers et ju- 
mens de 3 et de 4 ans, nés et élevés dans la cîrcotiscrfjiiiGb 
da dépôt d'étalons d*Ângers ; poids selon le règlement. 

Cérès, j. b. clair, appart. à M. Boulton-rEvéque, 
issue de Trance et de Cérès , montée par Cur- 
tis (portant io4 Uv.) vainqueur, ire épr. a m. 
-4i t. 2me 2 m. 33 s. ccmtre ; .j^e . i> 

Holbeine, j. b. chat, foncé, de M. I4ay«cb> \wo» 
d'Holbein et de Corinne , montée par Charles 
Rhodes, ire épr. 9 m. 4^ il^ &• ^me dérobée ; et a« dér. 

Miss Helena, j. b. cerise, de M. de Jourdans is- 
sue de Marcellos et de La Biche , montée par 
Joseph, ire épr. 2 m. 4^ s. ' ' 3. dîst. 



Wix départemental. 

700 fr. 2 kilom. ^n p^tie liée, chevaux entiers, hongres 
et jumens de tout âge, nés et élevés dans le département 
de Maine-et-Loire ; temps voulu, 3 minutes. 

Deux jumens seulement se sont présentées pour celte 
Course . 

Miss Hëlèna, j. b. cerise de M. de Jpurdan , issue de 
Marcellus et de La Biche, a fait le trajet seule, mcftïtêé par 
Joseph, vainqueur, irt épr. il m. 5o s. 2me 2 m. ^â^'if^'s. 
contre Hoibeine, qui n'a 'pas voulu partir. 



CÀlTBNDBfVB 1>ES COVMBS, 1&37. 133 

.. .^GÛUftSfiS. DU PAS«.,CdS:- CALAIS. 



1 » . " ,." .) 



80R LE PLATEAU DE BRYJTÈaBa. 

Première Course, au trot. 



aoo fr. 10 fr. d'entrée donnés par la Société d'Agri- 
culture» pour les chevaux nés dans le département. 

Gagné, par Ida ^ j. b. 5 ans» appart. à M. le comte de 
Goroez. 



Deuxième Çouive. 



3oo fr. donnés par la Ville, 20 fr. d'entrée. 
Contesté jUifr îeS' mêmes chëvatti , et gagné fkieitement 
par Ida. * > 

Troisième Course. — Prix donné par la VUle. 

Vase en or de i ,5oo fr. donné par la ville de St-Omer, 
3oo fr. d*efUrée, «n tour «I un^ disUoioâ (mt mâUe et de- 
mi ) en partie liée, pour les ohevani et jomeos dé t«ute 
espèce ; fioids»< 3 wa»» gS liv. ; 4 an^t 107 ^ 5.|^na ,. 1 14 ; 
âgés, 1 18 ; jumens et hongres 3 liv. de moins. Le^gagnani; 
a pafjrer ' 3rio fr. pour les • fond» de Course. 

Miss Caniarine» 5 ans, appert, à M. Carter, vtiîo-^' . 

qneur, ire épr. 2 m. 2^ s. 2me 2 m. 1 5 sv^titi^ 1% - 1 . 
Zitella, 6 ans, dé'M. le prînce de la MoAown. • 2^.- a» 

La pren^ière épneilv^'a^été lien conteste^ ifuti bout à 






J*autre , et gagnée seulement par une demi-longueur ; la 
ame a été gagi/ée'plds facU^oiènt ; c'éCiitc'JitabmoiDSy une 
snperbe contestation. On a parié 6 contre 4 sur Miss Ca- 
marine. M. Gale a remplacé le jockey du prince , à la 
ame épreuve. . . , . , 

17 Aoât. 

.' ■ ...» 

. .•"•'.■ » 

IVîx doAné pin la Vlfie et le Déport ement. 

lyooo fr. 2 tours, chevaux nés dans le département. 

Cœor-de-Lion, appart. à M. le comte de Boissier, vain^ 
queur contre Fron't-de-^Bocuf, nommé par M. Mackenzie 
Grieves. ; •.. u rî .)5. ,•,... * • 

Coewid^^I^i^ icist |i9AP>))é( J^^Oin^Qf^Bo^f' >e déroba de 
la Course, quand Cœur-de-Lion est revenu et a dif tancé 
son adversaire. 

Prix (les Dames. 

PlaieanidesBanitA^ de la* valmirinle. 1,^107 £r. eoirée 

ii 00 IK CB .partie Uéo ^ dhevaux: .de . toate espèce y poids 

. pour Fàgei. hç garant à;pajier ^oo^k4 pour If 8.foMis de 

LadyAlbertyjiK appart. é M«W pnopeda^la Motkowa, 
vainquew,qppM:e.]^s4,CaAiMA?»AM^fe é|ff, et çUe a été 
retirée j^)a a^er , . , . * . 

Il faut ifeij^^ni^r qii'eUe» ^^eipft . |0uD9s.d?»t, du m^uxe 

.^» WW CaoMPne, ^i.porté .s^pt, Ji^i;e^ ,4» wrch^rge, 
comme ayant gagné divers prix. 



C^m* DIU W, PES Çm^MSB^ t. , IgftT. i3i 

Pfiix DU rnincE Royal. 

Vajif uc Soa fr«i iiOQ fr.. d'cAtrée. ♦ 

Zerlina ,. ficbe de. 3 apfti ia^a^ de Rowlftton e4 de.Hébé» 
appart. à M. le prince de Moskowa, qui a fait le trajet au 
pas y pas d'autre cheval ne 8*étant présenté pour disputer 
le prix. 

Trente-cinq parmi les amateurs ont assisté au diner don> 
né à Tantiienne Poste et là soirëe s'est passée comme toutes 
les soirées se passent où se trouvent rëùhiés' dés ipéi^smiies 
jalouses de contribuer à créer en' France' des Cburses de 
chevaux, et la propagation des races pures sur le sol 
français. 



/ . 



COURSES Dl) PAS -liE- CALAIS. 

Boui.ogns-suR'Mer/ ^3 Août. 

, , . • f ,;.-.». : I • ■ , •• 

SUA LES PLAINES DE wmttBIfZI, .BOHAfliB.'O'jlOBASaDB; 

' . • ■ ^, ..." 

Çouc^ Qux Haies. 

5oo fr. donnés par la ville , loo fr. d'entrée » 2 tours , 
2 1(2 milles, en partie liée , 6 haïes, chevaux de tout âge 
et de toute espèce, montée, par .tles Amateurs ; poids, i5o 
liv. Le gagnant paya les frais des haies. 
CbesDut, ch. appart. à M. tè colottePRbWley, 

moalé'par ML GartM}, flrftipqnaunaQQtn» .^ tu «k, / i. 
Sparrow-Hawk , de M. le comte d'Hinnisdal , 

monté ftuB^^iiL^MttA\Mnlk.Gà(ife^lM . ,.,.»*,,'%» 
Sephlon, ch. de Sir B. Jephson, monté pfWiM.i, <'> 

Simmondt*^ •-:'.]{ .'•;.'>.".' '. /3w ,3^ 



4^6 CALENDRIER ]>BS CO0R8ES, 1887. 

Cette Course a été supérieurement contestée* Aucun 
cheval n'a refusé ni touché les haies » et nous crojons que 
TËcossais aurait gagné la ttrae épreuve ainsi que la ire, 
si son cheval n'avait pas manqué de «condition. 



■i. i 



' Prix départemental. 

, 5oo fr. I i]4 nulle, en partie liée ; poids loo Uv. 

G^agoé par .Marengo, pn b. a ans, appart. à M. Rébier. 
ll,i>^j a;Y,ait p9s d'ai^tiff concurrent. 



Prix d'Encouragement 

àfMOVDi PiÀR M. LK MnnsnB DC COIlMtECB. 

\* . . ' ■ . 

a,ooo fr. lOo fr. d*entrée un tour, en partie liée, che- 
vaux français; poids : 3 ans, io4 liv. ; 4 ans^ xi3 ; 5 ans, 
1 17 ; 6 ans et auHJlesaiis, lai lir, 

Zerlina, j. appart. à M. le prince de la Moskowa, vain* 
queur contre Pamela, j. b. de M. Douglas. 

r 
< 

. Coiffe, en or donn^ par. 1^ Ville. , 

' YaAeur 3,oo«'ft. mn^toqr^^enfpartîe liée ; poids pour 

1 âge* ' • - ■ I . '[ ' ' ',.',,. I , 

Camarine , j. 5 knsi appart.' à M. Carter- y vûn-»' 

queur Gonire '' . ' 1. f* 

Lady Albert, j . b.de M. le prince de la Moskowa ; 2. ^ . 
LonglaWyCh. (i{2-s.)de M. MackenzieGrieves. a. 3. 



CALENDRIER HEâ COCRS«^, 1837. lâST 



Prix du Pas - de - Calais. 

lyooo fr. fiofr. d'entrée^ un mille et un quart, eu par* 
tîe liée , chevaux nés dans le département. 

Front-de-Bœuf, ch. 4 ans, àppart. à M. Caloin, 

monté par Mizen , vainqueur contre i . i . 

Gdœur'«de*-Lioti, ch. de M* Benson. . 2. 2. 

Gagné facilement* 



Prix 4»! Jocikej-Ql^b.. 

Vase en 6r dé la valeur de 3,ôoo fr. avec 5oo fi\ ajou- 
tés par M. le prince de la Moskowa , un tour , en partie 
liée* 

Gagné par Zerlinda , appart. à M. le prînce , ayant 
couru éefilei. 



Poule. 

]5ô fr. d'entrée gagnés pai* un dheval appart. à M. le 
cotnte d'Hintiisdal , ayant battu deux autres chevaux . 

-, '\i ' t » .. ' 'fî. - • • . 



6. 



138 CALENDiUEA DES COCBSBS, 1837. 

3o Août. 

Course aux Baies* 

Phix db s. a. R. le duc d'Orléans. 

1,000 ïw accordés par S. A. R. le duc d'Orléans, 200 fr. 
d'entrée , deux tours , en partie liée , 6 haies en chaque 
épreuve, chevaux de toute espèce, montés par des Ama- 
teurs ; poids : 4 ans, i36 liv. ; 5 ans, 148 ; 6 ans , i55; 
chev. de p. s- 7 liv. de plus. 

Cbesnut, appart. à M. le colonel Rowley, monté par 
M. Carter, vainqueur. 

Ce cheval a été acheté sur le terrain, par M. Mackenzie 
Grieves, qui Fa envoyé pour chasser eu Ecosse. 



Handicap et Poule. 

Il y eut un Handicap ainsi qu'une poule, ppui* les <;be- 
vaux de demi-sang. Tous les deux ont été gagnés par 
Wassailer, de Reveller, qui était hieu montée par M. 
Parker. 

Dans le Handicap , deux chevaux â^és pnt donné ao 
livres à Front-de-Bœuf^ mais il n'a pas pu soutenir la vi- 
tesse avec eux. 

* 

Dans la Course de chevaux de demi -sang, un Amateur 
est tomhé ; il n'a été que légèrement blessé : pas d'autre 
accident n^est arrivé pendant les différentes réunions. 



CUJniD.BtCR DES COOBSES, tSH. 139 

COURSES DE LA CORREZE. 

Pompa DOUR^ 26 et 27 j4oût. 
Courte au trot. — Prix donné par an Propriétaire de la 

i. 

Corrèxe. 

100 fr. ao fr. d'entrée , 6 kiiom. en partie liée , 4 con- 
currens. 

Biche, j. appart. à M. Duboys^ 19911 d'une j. (iim.) * 
père inconnu , monté par Baudy y vainqueur , 
ire épr, en 16 m. 3 8. 2me i5m. 39s. i. i. 

Chantilly^ ch« de M. de Rojère y issu de père et 
mère angl. iw épK 16 m. 8 s. amc iS m. 37 s. 2. 2. 

Foedric, oh. de M. de la Rivière) issu dl'Adem-. 
bal et d*ivie j. (jimi^ monjlé par Ddaune ,• ire 
épreuve, 16 m. 10 s, 2me retiré .3. ret. 

Thycl jn , <ih* da M. • Mylhord , issu de Tigris et . 
d une j«. ( norm.. ) monté par son propriétaire , 
xre épr. 16 m. 69. ame retiré. ., 4- »'ct- "^ 

Quoique Biche soit arrivée la seconde à la ame épreuve^ 
le jury lui a néanmoins adjugé le prix, parce que Chap* 
lilly n avait pas fouriii sa carrière conformément aux cop- 
vantions, aya!it fait plusieurs fois des temps de g^tlop, 
sans avoir été arrêté par son jockey. 



140 cAtenDiifn' m» cotnsfiBv ii3T. 

4 kijom. en piutie -liée* < -. . 
Favori, ch. appart. à M. £. Lidonne jeune, issu 

de Doge-de-Veuîse et d'une j. (Hm. ) monté 
par Rinaudie, vainqueur, ire épr. en 5 m. 
i5s. 2œ;s 5jn. ag ija 8. C0atr.e, ;. . . i. t, 

* 

Déjazety j. de M. Lidonne père y issue de Doge» 
de- Venifte et d'une j « (lim^) montre par Tony , . . 

^re épr, 5 m^.^St s.# 4me 5 m« Sa i|3.Spr . '2i 2. 

'■ ' ' . 

Young'Frau , j. dé' M. de Bazângouï^ , îssiiè de 

Young-Mule^; et d'une, j. (Ifm. ).inoDliéâ par '. .; . 

£iienne,^xr<Q é^r.-S m. 4^ s. àiae. ruinée S^^îrct. 

Biche, j. de M« Lafiargev issue d^filafleqirfn «t de ' 
Sélime^ rnootéepar Raton; i ve épr; '5 m. 4^'^* " 
2nie retirée » » - .' *» '< > '''"4»J'*t« 

Alforie , j. de Al fiuéfenne, issbfd d'Àlfort ^t de 
Poupée, montée^ar son <pmpriélMÎi!ey l^è'épFi. 

5 m. 5o s. 2nie retirée» - > • «n j 5, j^t* 

Nota. Le montant' de te' prix h*éét pas méniionn^, ni 

/ «•#1 • •• 

au procès-verbal ni au tableau'^ il. y 'est dit seulement , 
qu'il provenait de s^ôUsbriptîohs , de poules et de dons 
volotitaires. 



CALEKDRtBR DBS COtlK^ËS , 1897. 141 

37 Août. 
Prix prmcip«L 

3,000 fr. a kiio];Q. en partie liée, chevaux et jninens de 
4 ans et an-dessus , qui ont été présens consécutivement 
pendant les 6 mok avacrt k Course , dans la divkion du 
Midi (composée de 44 départemens). 

Betsy , j. issue de Captain Gandid et de Miladj, 
appart. à M. J« Reculés aînéj de Limoges , 
montée par Etienne ( 3 kil. en plus) ire épr« . 
5 m. 6 s. 2me 5 m. i3.s. vaînqi^ieur contre i. i. 

Hécube^ j. de M. G. Reculés neveu, de Limoges, 
issue de Carbon et d*AIexandria , montée par 
Joseph^ ire épr. 5 m. 10 s. 2me 5 m. i3 
ip S. ' 2. a. 

Harlequine, j. de M. Rojère, de St.^Jeah-de- 
Ligours, issue d'HaVleiiiuii^ et de Bédôuihe, 
montée par Bernou(l^ ip kll. en sus do poids 
exigé) ï ne épr. 5 m. 1 1 s. 2me5m. i5s.' 2. 2. 

D. L 0. j* de M* Delacan, d'Aurillac, issue de 
D. L O. et de Gazelle, montée par Robert (3 
kil*. en sus), ire épr. 5 m. j3 s^.sme. 5 m. 
16 s.; et , ... 4- 4* 

Sjtphide^j.deM.IMaeimeris^deBoridearaimOA* . j.' 
té«pAr<MathieQ (4' tp Ukje&.sui») tjre .é|Ni^»i:'>- . • 
5m.j5i» iiûe 5 m.:*8 «.;.!, ,' ' ; j5. 5, 



142 GALBNDXISft «,S$ CODBSES , .t83i7. 

COURSES DE LA SEINE. 

DEUXIÈME BÉimiOlV. ^ 

Chasip - de - Mars , 3 Septembre. 
Premier Prix d'Arrondissement. 

2.000 fr. 2 kilom. une épreuve, poulaiuset pquliches 
de 3 ans. 

Eaoïeralda ^ pouliche b. br. z. appan. à S. A. R. le 
duc d'Orléans, moulée par Pa vis, vainqueur, en i m. a5 
3|5 s. contre Donna Maria, pcheb. de lôrd H. Sejmour, 
2 m. 25 3| 5 s. bien contestée. 

Royal-George, pn de lord H. Seymour, fut retiré avant 

la Course. 



Deuxième Prix d'Arrondissement. 

3,ooo fr. 4 tilom. chevaux de 4 ans. 

Lydia, pçhe b. 3 ans, appart. à lord H. Sejmour, 
montée par Robinson , vainqueur, en 5 m. %x s. contre 
Bazile, ch gr. vineux foncé, de M. Le Comte, monté par 
Victor, 5'm. 21 i|5 8. 

Brougham, ch. b. zaïn, appart. à S. A. R. îeduc(i*Oïr- 
léans, inscrit pour cette Course, a été retiré. 

Ljdia, pche de 5 ans, concourant pour le prix attrîbué 
aux chevaux de 4 aj^s, devait, conformément au tarif, 
porter un kilcfgvatàlne el deuti de moins que le poids fixé 
pour son âip-^ elle s'eut trouvée poiitçr4S kilogrammes' et 
demi an lieu de 44 kilog. et demi, qui ïèk revenaient, 
et n*a profité que de ravantagfi. d'un demi-kilogramme. 



CALBNIAISB nSS» tOUKèVê, iâ37. 143 



7 Sepèernbre. 

Pris prineipid. 

4)500 fr. 4 lulom. en partie liée , chevaux eniiei-s et 
jumens de 4 ans et au-desBqs. 

Lydia, j. b. appart. à lord H. Sejmôur, issue de 
Rainbow et de Le'opoldine, montée par Robin- 
son y vainqueur, ire ëpr. en 5 m. 19 l\i6 s. 
3me 5 m. II s. contre i. i. 

Gorisandre, j. al. de M. Perrot, issue d*Holbeiq 
et d une jum.par Cornus, montée par Arnul, i re 
épr. 5 m* ig 3|io.6. ame 5 m. ii i\S s« ; et a. a. 

Bazile , ch. gr. vineux foncé j de M. Le €omte , 
issu de Tigris et de Diane, monté par Victor , • 
ire épr. 5 m. 27 s. 2me retiré. ' * 3. ret. 

Delphine, appart. à M. Esnault, et £smeralda, de S. A*R 
le duc d*Orléans, ont été retirées. 

r*}oTA. Ljdia a gagné le {irix de 3,ooo fr. aux Courses 
du printemps de Paiis, en 1837 ' ^^^î^c ^ gsgné un prix 
local et un prix d'arrondissement , aux mêmes Courses , 
dans la même année. . 

^ -ÙÉ 



144 lUMifiMiin DBScooasss, 1827. 

s 

y Sèplembre. 
PRIX ROYAL. 

6,000 fr. 4 kilom. en partie liée ^ cheyaux et jumeosde 
4 ans et au-dessus ; poids pour râge< 
Frank , ch» b. appart. à lord H. SejDiour, issu 

de Rainbow et de Vérona , monté par Rt)bin« 

son, vainqueur, ire épr. en 5 m. a.2|S s. imc 

5 m. 38 s. contre i. i. 

Valentia, j. al. de M. Le Comte, issue de Tigria 

et dWe fille de D. I. 0. monté par Pichon, 

ire épr« 5 m. 3 s. 2me retirée. a re. 

Frank s*y présenta seul à la 2me épreuve;>et le prix loi 
fut adjugé par hs jury. 

Emilitts/Bnough'am^ Idus, et Miss Ktfliy, cfui avaient été 
admis à disputer ce prix, furent retirés* 

Nota. Frank a g^aé» en itô6 9 aux Ccutrsea de Paris 1 
un prix d'arrondissement, les deux prix pcincipaux et le 
prix du Prince Royal. 

Valentia a gagné, au Pin en i834> un prix local^ un prix 
d'arrondissement et un prix principal; à Angers, en i836) 
un prix^ principal , et tui-autre, à Nantâs^ en 1 83^4 



' • I 



10 Septembre. . • 

Prix priacipaL 

3,5oo Fr. 2 kilom. en partie liée, poulains et poulickes 
de 5 ans. 



Ljdia y pche ( déjà «îgnalée) montée par le même 
jockey, yainqueur, rré ^)^^ifeiii. ai s. dme 
2 m* a6 8110 8. contre ^ i. i 

AU Baba, pcheb. cerise de M. Perrot. de Than- 

Ësmeralda, pche b. br. zain , de S. A. R. le mé' 

d'OrléaiUr nï軫W»|>^PiVa^^ dA <^M-^ 

298. 2lé»fc#i^'''''''»'i' /-Hnino'iO'Kl oUio VfodqjfiHet, 

sjliio ) .a |\ .ifl c ftcnc 

.1» '*.ji ;. AV T. OU', 5: .8 i'.jli r<". .ai j^ 

4 kilom. en partie liée^ vi^Yfmfi^iPm^^lkiHmJ^^ 
aa-de88U8 ; poids ponr Tâge. 

Frank ( déjà signale ) appart. à lord H. Sejmoiiry 
monté par Rôbinson, vainqueur, ire épr. en 
4 m. 57 4l5 s* ^^^ S ™9 ^4 3{5v8. contre i, 1 • 

Misa-KeHj (précédemment désignée) de H. le 
comte de Blangy, moMëe par Mhfen (i \% Ut.) 
ireépr,4iii. 58 i{U. amç retirée , ^ ^ ^^ a.i;çt. 

Delphine a été distancée àla ire éjprei;iyf| ... . . .dif.^'^;^ 

Brongham et Emilius y admis à disputAr ce pnx^jiffjHl. 
«ont pas pnMonU^ , i ,;,.,.., M 









d«# WmJllIWiuiMMi OOmaMb) MH^i) 



kflom^ en partie Mée, diei|f^i;|x^|^yj^ ^^(prçj^ c^ ioVK»* 

06 tOQt *<y^g rOj>^i '>r 

jij(^bow et de Léopoldine, monté^fm Jf^fr 
man, ▼ainqneiir , ire épr.Jen 4 m* 53 a|5 s. 

sine 5 m. 4 <• coQ^® i*^ '• 

Ali Baba, j. b. cerî*l;^âkV;^éh^t/'^ë^haDiie- 
berg f issue de Holbei^ ett4ù f&^iouj i re épr. 
4 m* 53 4l5 s. urne 5 m. 4 il^ s. 2. 2. 

•i3BWfctaÉfe«èP««w^^ '•'•'•^^m; ^'-^ •'^••'^'-^ ; 

Nota. Lydia a gasDé on^prix d*aiTonqisseineixt,et deux, 
prix principaux "Qux courses de Paris «.en £837. 

.1 .T 9'itao'. .?. ?.|£-4u .rn r »Mn;.' .8 Tli t;ô .{•*' \ 

(.vil SMTJ iT^M^'ïBPoSftfem ^/iJii»;itî ?.». ;>7 ï 

•* 8^,060 fr, (un vase ^e i^J^5|rVét Â^,d(>jQ'ehWpëcçs]f 4, 
kiiom. en partie née, cnevaux et jumens de 4 ans et au- 

Miss- Kelly y j. J>. cerise, 6 ans, appart. à M. le * 
comte de Biangy, issue de Rainbovr et de Po- 
mone, n^ntée par Middiedttcfa (118 liv.) vain- 
queur , ire épr. en 4 m. 69 s. âme 5 m. 4*- 
contre i. i. 



ClLKNl>BkKR BBS ÛDÎTliSfelS, 1837. 147 

Tandem et de TéDî^riffe, montée par mizen 
( io4 liv. ) ire éfi^: 4 «V% uS ^ m^e 5 m. 4 

III0 8. a. 2. 

Broagham, ch« b. zain, 4 ^^^> ^^ S, A. R» le duc 
d*Orlëaii«^ 4Ma^ëe €apt«iii'€aAdid «tileCoMiIy 
monté par Pavis (107 liv,. ) ire ép|r« 5 m. ame 
5m.8 3i5 8. 3. 3. 

Ba«-de-Cuir^ en. b. br. A an8.| de M* Fasquel^ 
ittu de StIvîo et âe fifanesqne . monté par Jo- 
sepb Ellam (107 uv. } ire epr..9 m. 4 s. 2me 
5 m. 14 4f •• ; et 4« dis. 

Valentià , j. al. de M. Le Comte > issue de Tigris 
et d'une fille de D. 1* lO. i Pirté» ipar Pichon 
(i 1 5 liv.) ire ëpr. 5 m* 4 4l^ '• ^i9e retirée 5, ret. 

Emilius, ch. b. de M. Gab. de Vanteaux ».i«9U'iJb i' • 
AngniofiB let ide Jlikdf » t cnt «rHité^ A.lt .qatoir 
t|iéi^ attoiidMlMride b iveiëpioùve. ... 4îi* 

Valenôâ, qui retiait là dernière, à Valent!' sa côuiée é^i 
«approchant du but. 

Gagné par une tète seulement ; superbe Course ; les 
paris étaient S contre 4 mh* MisvîKiitjr. 



•' X 



]• ^ ', 






lis çaBUDUm M» CODMtt, 1837. 

COURSES DES BOtCHES-rXI-RHÔNE. . 

» « 

miuraon. 



.!. 



sui KB n»Mii' ii*iil>ftTMA ffMb.!fih«i^9i 



Première Gôune. ' ' ' • .i.« . < 



Egremonty ch« b. appart. à tf . Jnllieii 4' Arles, filsd'E- 
gremont (?• s. angl. } et dWê }. (cainargae] vaînqaeur, 
en a m. 58 s. contre quatre autres chevau:!, dont m s^est 
dérobé en parcourant 1 arène. 



i .1': » 



Un tour, en partie liée/cheVaùx de toute espèce ; 5 cbév. 
furent prëteolés.' ' ' • ' 

Mahmoèdv'cih.'gr. «ppait. i Ml fiàbétiëri fibde Aiah- 
moud (ar.) et d une}, (-oai^magoe) Taiw|«eniv>»se ^r««D 
2 m. 45 s. la ame épr. tout seul, en a m. 5o s. tous les au- 
tres ayant été retirés. 

JnMhmê Gowrse. 

Le propriétaire de Mahmoud a remis le prix gagné pour 
être contesté par des chevaux de toute espèce ; poids pour 

l'âge. 
Médecin» ch. b. appart. à M. Chaîne , d'Arles , yaio- 

queur, facilemem» en a m. 45 s. 



OditkfDMBm tùMs liiilij IttY* 



149 



Quatrième Goone. 

. Un toar, êÀ partie liée/ chevaux éleyés dans les dépar- 
temens des BonchesKlDkRhâiie. do .Gard et de lHéraalt. 

* 

Morwikay j. b. appart. à M. Jouve, d*Arlesy issue 
d'Antor et d*und f • (camargae) ^âdnqueor , xre 
épr. 1 m. 56 s. ame a m.,58 s. contre a. i. 



Zaïre ,, j. de If • Mistral • de ficavcaire , :i4aQe.de . 
Mahmoud (ar.) et d'une j. (aiuvei^.) xre <pr»3 r 
m. 55 s. ame dérobée • i. a. 

Le trmsième cheval fut distancé. 

La ameé preuve a été courue par les deux chevaux ci- 
dessus» et gagnée facileuMUt par Miorwika» Zaïre s'est dé- 
rd>ée et distancée. 

J^ 3i— ë p i ctt ve UénrikMmtkmumékf en 9 m. $0 s. 
et eut le prix. 



1. 



• r 



IM GumuHM mtS" 9aow9m. ^î»xt. 



. ! 



« • 



COURSES DU C A^Af AJPQS, , 

CuBBr y Septembre. 

3oofr. on toar/chevaax de ^ et 3 ans. 

Bnrgo^; zppïïh, â Hif . M aiïopy monté par "Gosta^ x^xa- 
quear cotit*te*iÉflfet'«tBîJon. ' • » 



• r 



r ( ■ 



Dennème GonTse^ attelée, au trot. 

BriUante , j. appart à M. Bazire, condoite par M. Jar- 
f. vahifiieiir tomfb» Migaonlitr H ë «vlmriàcMHrfMis. 



Troiaième Course, mootée, aa trot 

Même prix, ao fr. d'entrée ^ a tonrs, chevaux de toat 
âge et de tonte taille. 

La Pie, f. appart. à M. Lucas, vainqueur contre Barbet 
et quatre autres concarrens. 



jcuiÉÊiiîfwmmimÊ&immwÊÊKfiMÊt:^ tSI 



5oo fir. 1 tours , chevaax de 5 à 8 ans. 
premier tour. .b:*i;.rc *iiiiuJj}i é srurifov dou à xo»i) 

Première Bourse* attelée, an trot. ^ 

PBIZ DU GOV^nifBMIIfT. 

6oo fr. a tours ^ chevaux de ,3 à 5 ^ns. 

Solide y ch. appart. à M. Tillard, de Gaen, vainqueur 
contre Enragé, ^nï&ntHéi'T^ijèei'éA lo m. 20 s. 

5oo fr. a tours^ chevaux de 3 à 4 ans. 

Burgos» j. appart. à M. Manon ^ de Caen y vainqueur 
contre Ratler. 

Solide , Pégase et Candid , inscrits , furent retirés. 



15 1 oitMiKMB MB^oamnii» 1AS7. 



Troidème Courte, attelée, aatrots Toitnres à qoatre roues. 

PfeXX QVJ ^ CpUTEElfimifT* .v 

.c.u* V. L i. ■•.} /.'{. r , j , 'i*'. J .** .'II ( » ' 

deax à ane ▼oituro à quatre rocu». -, ^,,^1 -(. j..,.. 

Eoragéi appart à M. Godefroyy du Pin y et Solidf , de 
M. Tillard» vainqueurs réunis 9 contre 

G)quette et SuttanO|>4foM.itt8Son \ et 
Pécuus et Hamilton^, 4ç M, Baslr. 



yj: .s If"'! i 



Qnatnème Course, au galop» 

700 fr. un tour, en partie liée, cheTaux de toute espèce. 

Zéphirine , {. appart. à M. Barrière y de la GeneYraie, 
vainqueur contre plliiftéffat^ \éite% 1 nommés Yalentia, 
Joséphine»;CiKiile|iABlMi7,tlf%lpeur/ t. 



i . /:»«l , ' li . ■ , ï . ^■^(Jî/. î • 



%' • > 






.(* j ,. :i •i;;} ,.».*• / 



11, .i> '1 ; '• ■ . Il':, i 



».., li'"u^.' t .,* . . '*K h . •:! .1. 



COURSES DE LA SËINE-lNFÉàlÊURË. 






• UR L*HIPPODli^M£ DB GOBVRft. 

ftiîc dé lé Vfllë ielMepp*?;^ 

' i^opo fr. idq tr. -d'entrée, un tour^etui^ie distance^ 220 
mètres, uùe épreuve, poulains et poulicHe^ de p. s. nés et 
élevés en France : poids/io3 liv. pouliches '3 liv. dé moins. 

' Eoneraldà • pclie h» Br* appàrt. &'§•' A. K. le duc d*Or- 
lëans 9 monté par Pavîs , Vainqueur, en à m. 29 s. contre 
Donna Maria, pche b. de M. Aumont,fa m. 39 2i5 s. 

On a paiîé dix contre un sur Esmeralda , qui a gagné 
facilement par deux longueurs. 

Ua pari a en lieu la tnèaie fùurw mi»e les propriétaires 
de deux chevaux. Le gagnant a laissé son adversaire un 
làrlte *«n arrière. ' ' * '.['^ 

Prix donné par lord Henry Seymôur. 

i,aoafr. xoo fr.'â*eôtk^, chevatik dé toutJe espèce, de 
3 aiM et ai»-dessus,nés et élevés en Pranee, 1 tdurs de lliip- 
podrôme $ poids, 3 ans, g5 livrés i/^ana, 167; 5a|i^, 112; 
6 ans et au-dessus, 118 liv. 

Volante » j. gr« appart. k S. A* R« le duc d'Orléans , 
montée par Paris, vainqueur, en 3 m. $5 s. contre An- 



tony , pn b. de M. Fonquier, 3 ans, par Vampyre, sa mère 
Palmyre ; Irmausul, de M. £. Aumonti 4 ^Qs ; et Diadore, 
ch. ffr. à M. d'Aumont atné. 7 ans. 

AntoDj a bien disputé le terrain avec Volante , qai n a 
gagné que d'une dwilicvifl^ineHy^- . . ux\ 



j . I • II. ;■ .' « « I ■ H .1 • I 



Prix d*Arrondisie9iq9^,..4<Hm^ par'I^iXflle de Dieppe. 

5oo fr. ioo fr. d*entréey cheyai^x e^ juipens de. tout â^, 
nés et évevÀ dans.rarrQndissement de Dieppe. 3 tours 
au trot: poids, 170 liv. , . . ., 

Saklayi^Am^aip, ijppi^rt. à M, ^^^^.de D^çe^ va/n- 
quenr, facilement, contre ConrloiadeM. Bille. 

• • • j . t' ' : . îj . , ; . jv ., f •. q 'r »i-« . -.■ »: 



. .. ■• '- ' 



* J f 

i,aoo fr. avec 3oo;fr. d'entrée, deux tQtfj(^^().|]|lff;t(l^ 
liée, 3,037 mètres, chevaux entiers et jumens de p. s. fran- 
çais ; poids, 3 ans : 100 liv. ; /(ans, 1 14; 5 ans, 1 18 5 6 ans 
et au dessua,^^î>^.tev,,,. ,j i .,, , , . ,,... .^^-i 

E«meraW^, çchç ^, br.,î>Pfi<M-5;,.i§,.A-.ft-.JlS,dW o..«... 

dOrUans, yWawewwnHÇ.i.j,....,- • -' •". ''-•«.lî'. 
Ahtotiy, ,^, b. de ]yf..p'Aaq;^,jj, if.;if^,^}W^é ..„,ft,j,,j 

par Rhodes'. .mI^Wi ,,..-.*•.!.-.... A^iaRSft- 



CAl 



,WÉlllMW»MB'«HIHtt^-'*tlIa. m 



' . y 



L^Q^^^Offfié^f^lfi vJLlff^ îSo fr. d'entrée, cheyaax 



.♦••M "1 



de toute espèce ; poids pour l*âge. 

Ismansul, ch. n. appart. à M. D'Aumont , vainqueur, 
facilement , contre Donna Maria , pche b. de M. D'An- 
mont; Çoji»fle,.FçJ*e b,de.j^,^d^Jfifyo{P5f.ctj^Jjby- 
rine, pcb^k df>|I..Séi^<?Htf ,, .„. . -i, l^.i 1. 5. ^ 

Ce¥e Course a été bien contestée entré IsmansuJ^.elPon- 
na Maria , et n'a été gagnée que par une demi-longueur. 

11 

Sakiavi Amdam, appart. à M. , de Dieppe , t ga- 
gné un pari , ayant vaincu Courtoisie de M. Bille, pour la 
2me fois. 



','«..» 






Prix du Conseil mnoicipal 

1,000 fr. 100 £1^. d'entrée, 2,772^ mètr€|%, un tour, en 
partie liée, poulains et poulicbes^de f. s. nëset élevés en 
France ; poids 100 liv. 
Leila, pcbe b. sœur de Noëma, appart. à S. A. R. 

le duc d'Orléans, montée par Pavis, vainqueur, 

ire épr. en 3 m. 3o s. a»e-3 m. 46 s. contre i. i. 
Donna Maria, pcbe b. de M. D'Aumont. 2. 2. 

Belle Course ; chaque épreuve n'a été gagnée que par 
une demi-longueur de cheval. 



IM CAUIIINHHI MH «OOaWki! i987. 



Potaki. 

5ob fr. 100 fr. ajoutési 2,7^2 mètreSy vtf toor, en par- 
tie liée^ 

• * » • • • ; • . • : • : . • . . ■ 

Ismaosùli ch. n. appkit. à tf • "D^AumoÉty moàté 
par Rhodea, gagné adroitetnent, en 3 m. 4^ s.' 
cohtre * i. i. 

Antonyï ch. b. de M. D'Aumont , monté par 

luly Dick ; et 2. 2. 

Corinne , pche b. de M. Delarroque y monté par 
Middi«ditc)i. S.ret. 



Prix vI'Ojjàâks, 

3,000 fVé too fr. d'entrée, 3 tours, chevaux entiers et 
jumeoa de tout âge et de toute espèce y nés et élevés en 
France; poids pour l'âge. 

Volante et Ësmeràldâ ont parcouru le terrain , n'ajant 
pas eu d'auti^es concurréns. ' 



« * 



* • h 



' * I.* ■ . . t 



1 • ••! I • , . • . 



«M .. . M i 



CALENDBIQ BB8 COVISBS , 1837. 157 



Goiines particulières. 

U y a en ploaieiirs Courses entre les fermiersy etc. , dn 
pays, qui ont prociuré beaucoup d'amneement aux nom- 
breux spectateurs. 

Une Course de 7 chevaux ^ ^9772 mètres, a été gagnée 
par une jument appait. k M. Saugery maire d'Evestan* 
ville. 

, Sakla vi- Amdam a vaincu Courtois quatre fois penclant 
la durée des Courses , toujours de trois ou quatre lon- 
gueurs du cheval. 

Les autorités, le jurj, et les personnages de distinction 
du pays qui ont suivi les Courses , se sont empressés de 
témoigner la plus vive satisfaction aux amateurs étrange» 
qui sont venus embellir ces fêtes ; Fessai actuel ajant con- 
tribué à accroiire le goût des Courses, donné de 1 acti> 
vite à toutes les industries de la ville, et devant tendre à 
amener une heureuse fusion entre tous les étrangers qui 
se rencontrent en pareilles occasions. 

La société a été très nombreuse, et sur le terrain des 
Courses on a remarqué plusieurs amateurs d^Angleterre«. 



un on codrsm ot nAsrcB foob L^àsiiii iSS7. 



. I I 



« ' < 



-.. .' .M i-ii y. ; 









.'•'J '•' 



. M 






l r 



.} 






!\:.. 



éH> '.'.'j 



. . ( 

\ . . 






-lie» ) ht' ''', I .î>^ '<> . • > : ■•' 

«-ij:)'.; i ;>{• m'ii »! ^' • 'lu) ■ .i 
!.' ; s '.yio J) r-"I •-.. . '. '.fii » < 



1.. I 



«1. ' 



t •>■ I 



, I 



: i 



.1 



."',»"!...• )i» f .'i. , !•• î II'» !«• ! •'. 



.:•■ «î H /. Ij! . ;•» ,■•' 



• t .: i 1 



" 1 



"îj/ *'' . •'.; j: 



un; i' w If ;i. 



■j i' '■>* 'J* i 



A 1° 



:•. ' ; > 



APPENDIX 



OORTBMAIIT 



LES COURSES.de BELGIQUE 



D'AIX-L A-CHAPELLÇ , 

Kf 183« BT 1837. 



/ia;':?Ti/. 



*■ ' /• ' ». » 






>..! 



;;j.i::'i:' ;:)-/j-7-i/;;. 



.•• ; ;i .i.'-'l / 



f 



' • ' • 



BAPTOBT AWNBEfi BfU f MSSHHBlfr 

. •; ; . I ' •■ ■ • . . ' . • . . 1 

W-. , , rij;, ' • 
■ 

LA SOCIÉTÉ D'ENGOURAGEMBMT 



I . ' ■ I 



VànOHm'iaMi^ êeé Bùeet ée €hMtux et h âÊ&^ppemènt 

da Gomnù 






-à . r ■ a ■ Vl A 



1836. 



'mJ. 



mÉMÉfi1Ê0f 



1 .t; 



Su VhônÉÊiear de tonmeiteB à voteè «ttoitiiftk, coaformMttfit 
Ml «Ibpèslûoiis ^â ttotaHs «t «éf^emèÉt <)e noire tdéimé, te 
o€«ipto««tiè«.dB«ii titiialMin menés «t fintliciëre. €«fl« UcIm 
eH'dateniw phit -Êrnin^ puifqiie «iic«ac^dilrcr|;wife« )dtQ()iiil«i|i » 
ameWM diAc«llé<Té«Ue n*<tt forreuoe polir i'ot^MkiMtioa dw 
6o«M* de 6nikeUei|> màn TotrecromiBimoii et Ur vétgeuee d* 
oeittt tillOo «t iqiie les wen^m de noire tociété «ont resiéi fidèles 
in bot de son ântltelloai^ sans étroînfiuencés par des considé- 
filMMM étrangifes. - ^ 

En effet, TOtre comoiissièn direelrioenVsst mtèrvenne »ï% 
Ourses de jxaîltet.^ tfoe ponr afeoteron prix à «em donnés par 
hrégenee de BnixelUs«^>iElie awaitréotamérauélquei dlspoél'^ 
H^n» dams l^inlèrêt do'lai Bfksétéy'daûs cêini Àe- «es neàibres » 
dans le bat de -so^'initltolîon^ qn| n'ont fùê élé adoptées ^ mais 
tout en -esp^Miqnr oelte'caîsf d'wa'prixde t,SWI fr* tronr t<eiti* 
plir la lacune qui existait an programme des Goarses an second 
jo«tfdttMMéeiper>ki'rë0qEfee>doBkniMnae^«e^^^ d'à* 

gréalîon , elle n*en a point fait nne condition. 



11 eût Miii doQte Mé à déôrer, qu'en lusant ses marchés pour 
rarrangement de ces Courses , la régence prit en quelque conaî- 
dération celles que nous devions donner en septembre, et que 
nous ne fi | i » <y f nw| j^<T|a • ypyry dy^l^pr^wyiyi yjift terrasse- 
menSy par exemple, qui rouTraient, la veÙle même du jour de 
nos Courses, les fossés qui de^^^ieot être remblayés le lende- 
main , parce que nous n'avions pas cru devoir céder à de ridi- 
culqs ^ei|fce|. ' > A ; - ; : ? .j f j ) ; W j î ^ /., 

Ces exigences , qui peuvent se concevoir parfois , nous les 
avons trouvées , avec étonnemea^'i dans le conseil même de la 
commune de Shaerbeck, qui, sans égard aux avantages que 
pi^Minia^t iM.G^uiifies:, fif^. f>^r la l^ioaMou d'éeurîf!s.|}.oar les 
chevaux en entraînement, soit par la arande consommation 
que font les nombreux psdvfMHiLèrs qui deviennent habitansde 
cette commune pendant plusieurs mois, elc. ; exigeait de la so- 
ciété, outre les indem*ité|» icttisidlbrtibteft^que cette commune 
reçoit de la régence de Bruxelles pour les Courses; outre les 
indemnités que notre société donne, aux propriétaires des prai- 
ries ; une inacmnité spéciale pqur. le tort que Ion fait à la miiW 
pâture , en courant sur le gazon les 26 et 28 septembre. 

L'hippodrome que nous avons en location, près de Tervueren, 
n'a servi que peu cette année pour l'entraiaement des chevaux 
des membres de la société ; on le trouve en géjiiériil dpr et mon- 
tueux. Nous avons demandé à M. le ministre de la guerre , de 
vo«Wîri ihita. > VQjs/àjm ' è nolBe^ .diâpoâëon/ >im > terraïAi totit-àribit 
o<>nvanitb)c pftt.sa;jquaJiléH:t^*«atBipd«Cittteitu #iprils>de >iic»Bft> 
£st) 1 6 A9 V H avait léiéidié j^ ttppvétàé ipac; qtielqBetf>aflÉiatewM ,- 4|ii< 
a\fâ«nfr|iil&cé'i««qif8dlîl»v«U'dimsieftcoin0ite cpfijrsLVoifînjBnlb 
U j QiûsiMiQe M kî€i iterraia. «t'cmp êebera pas ,n61ne«omaÛMHm. 
d>iviaei>» 0Vk «loyen ^de • aW f prMAiver .d'wiiresi fbnl à - proKt«îlé> 
de;Blrft«sHes:;:maâStil:7»8lkude croirt^qw» a'^'étaîlarràn^é^oi 
hippodrome^ la ville de Iflons^ ou des amaiciuil» mu inégU|mleat. 
pas d'en profiter, pour donner des Courses qui, pttleuitâtmlaopr 
près Ut fi!to»ti6re^ «inèBeraieat'ie p\i» d^élraagera^ r . *• ' . • • i 
• Les GpuiosesiduUnéissJ^iBnuiellés fii.>sepkembvéîdénB&cff>» par 
lea soitis detvotire^o^rauhîssioti direCttfcA^'au mojfen^dotettMde 
accordé psar M ^^kfiAâiiiatce^erjotérieiiri* et^ fonds, xle- la- 
société, <oiit.é1é:i%Aia«|aabl5tt par rimportenéoyle tiombre'et^l^ 
di^ersîtér^s. pm\. Poterne rawA fMir le: boi»r«irdr» ^iû'>a'«ég9ie 
partout* X A , • p.. ,*>'. -^ '•■ •■If,' L... "J ••••'•» . I . 

U Gi»)mpii»flsy>lo«anMMiilfd«Vé!v«ifi^ 



BRUSUAB», 1836. iêS 

que raÎBOQ, TaTaniiig» de laiM0r,Mbre d« toiM.^équîppgies rjQMî- 
rienr de lenceiote, qui se trQOTe marqué^ par t» CjercU qa*Uft 
forment^ Leur départ te fui fait plas, fadlewenk., et li^ipr. entrée 
en traversant T hippodrome Teût» celte aiuiée Jhaipi4^reBda.im« 
praticable aux clieTaux qui eussent dû ensuite y c'ourir eu car- 
rière. Li| relation que contient le rapportée ces Cocyrses^.et des 
autres qui ont en lien en Belgique, pendant Tancée 16^6, tous 
démontrera les succès qu*obtient notre institation^ mus le plus 
marquant. que nous ayons eu cette année est, sans doute , réta- 
blissement de la Société de la choêu d courre^ qu avait provoqué 
le désir fnpnifeslé par plusieurs membres de notre assemblée 
da^is je but même de notre institution . En effet, quel meilleur 
moyen d exciter, k Télève des chevaux , aux bons choix, aux bons 
croiscmcns des races, que d*en faire connaître les résultats^ de 
donner TexpOrience de ce qui on .advient; et la chasse à courre 
a sur les courses Tayanlage di^.mcj^tre tout cavalier, à portée de 
juger lui-même des. différences. 

, A la promenade, sur uu.bpi^loiB:ai:t, tous cheyaiux sont bous» 
tous chcTaux spnt prosque égaux ^ mais iorsqu*ea une forêt, il 
8 agit de suivre une. meute qui de iritesse force le gibier ,^ il faut 
sans doute au cheval, souplesse, action, vitesse, sûreté, TÎguem'^ 
sagesse, fonds et santé; la race qui produit cela nest*çlle pas 
supérieure aux autres? N*est-ce pas là Tétude des réalités, le 
moyen de la juste appréciation des apparences , et la réponse 
positive aux théolics enracinées ? Les grosses former prévau- 
draient peut-être encore sur les muscles et le sang, si la chasse, 
en Angleterre et en France , ne laissait loin derrière leurs plus 
zélés adjsiratenrs ; et les qualités nécessaires pour la chasse, 
messieurs, n*est ce pas ce qu'il faut dans Tusage habituel, si V on 
vent des chevaux autres que pour les montrer et les vendre ? 

On avait pensé que quelque avance de fonds serait nécessaire 
pour rétablissement des chasses à courre , et votre commission 
directrice, dans un but utile, avaî; autorisé à les faire sur les 
fonds de la sodété» Mais il'n*a pas dûêtre.usé de ce moyen. 
' La Société de chasse à courre ^ étant inhérente à votre société, 
l'obligation d'en fairo partie nous a donné des souscriptions 
d'autant plus précieuses, c[ue ce goût de chasse annonce i ama- 
teur de chevaux. 

Nous avoB» obercké' k vaincre les diffîcnltés qui nouï ont été 
signalées dans cette enceinlo , nous y sommes parvenus au-delà 
d« n«s espévsQces, par «ne vdkmié sontenncf Une prodencequl 



If4 tfBflVMS» 

in^l I TtM dM moliidres reproehes Hée Kmt prétexte , font es 
iiwiildes fâenltéB qai noos sont attribuées. H&aM portons aa plus 
haut poifit lé respect h !a propriété, là erainte d*occanoner 
aucun dommage , ne fût-il même qu'apparent; et nos compa- 
triotes svrent appfrécièr les égards dont nous a»ons. 

Le Roi a daigné favoriser cette institution, dont le but utile 
n'a pas échappé h son attention . U a cOncédé le droit de courre 
dans la forêt de Soignes* Lo Société générale pour favoriser Fin- 
dustrie nationale y a ajoulé la cession de la jonissance du do- 
maine de Groenendael qui y est situé, oh est établi Téquipagede 
diasse, mente, cheraux, gibiers, piqueurs, etc. ; ce local, où se 
trouvent beaucoup de bKimens . pourrait être utilisé d'une 
manière très avantageuse à notre Société d*encouragement pour 
Famélioration des races de chevaux et le développement des 
Courses , en joignant un établissement d'entratncment k celin 
des- chasses & courre ; nous avions demandé quelque assurance 
de pouvoir conserver la jouissance de ce domaine pour plus 
d'une année: la cession qui en est proposée, ainsi que de 1» 
forêt qui l'entoore , au domaine de TÉtat , parait y être le seul 
obstacle , et nous avons lien d^espérer que si quelque chose de 
définitif était adopté^ nos demandes, dans Fintérêt respectif de 
de nos deux sociétés , soit k Fune , soit à Fautre de ces adminis- 
trations seraient accueillies favorablement. 

Je remet» sur le bureau un exemplaire des statuts et règlement 
de cette société do chasse à courre ? 

Elle se compose de ftO maîtres veneurs i 

34 veneurs ordioaires; 
iO aspirans veneurs. 

Le produit de la souscription est de 14,500 fr.; Féquîpageest 
fourni au moyen d'une entreprise qm Texéeute à la satisfaction 
générale, et d'aucune part, nulle difficulté nest survenue. Noua 
espérons que ce plaisir attirera et fixera parmi nous de» étran- 
gers qui en sont avides , et nous voyons déjà qu il retient à 
Bruxelles plusieurs de nos compatriotes qui en seraient éloigné» 
cet hiver. 

L'application des dispositions des statuts de notre société ttéà 
être rigoureuse a c'est néanmoins avec beaucoup de regret que 
1» commission directrice , assistée de quelques membres présen» , 
a du écarter di« çoncQ^rs de le loterie ks ottmértMdea 90«icrip« 



teoYft <|m ntVi^ifteiil pàà fHiyë*«WtoV!ft i* tviril le montuit de leniji 
ftction» ; mais tons les aTertisaemem posâUes lear ttaieat éié 
donné* ; et V«rt. 6 des «tatirti est péremptoîre. 

L*«sécoti«B dft l'art. 7 portint s « Le produit de U soQserîfytioi» 
•sera spécialement eiDf>l^yé par le Gomiiiîs«MNi , «î le montante 
» en est suffisant, k Vacqtiîsilton» à un taux plaaélevé que la 'va*' 
» leur, d'un ou de plusieurs obevauz indigènes qui auront con- 
a coaro avec avantage aux cooisses v« présente ckaque année pinè- 
de difficultés » la Goinaiîssion dkectricc a» comme en 1889 r 
nommé une Commission ad koe pour le choûc des chevaux à 
acquérir* et, comme les années précédentes, quoique lee termes 
des staluU fdssent rappelés et les iastructione bien claires, elle 
n*a pas cm devoir s y sonmeUro ligourensement; en effet, les 
chevaux qui ont concouru avantageusement, sont ordinairement 
d*nn prix trop élevé et trop précieux pour qn on puisse en ache- 
ter plusieurs et satisfaire aux désirs des vendeurs. Les luembres 
de cette Commission sont dans une position difficile autant qêe 
délicate. Dès la première année de Texistence de la société, cet 
inconvénient a été tellement senti qu'une dérogation aux star- 
tuts k cet égard avait été demandée. Votre Commission pense 
qu'il y aura lieu de vous proposer d'examiner cette question im- 
portante. 



Cette année troia chevaux ont été achetée pour les mime- en 
loterie entre les sociétaires. 

Iliga est éehn ii M. le prince de Ligne. 
Qabriette , 6 'M. le comte de Béthune. 
Coriokn , Il kl '. ie baron de Romberg. 

Ainsi €rae les années précédentes, après le tirage an sort il y 
eut, eontbrmésient à Tart. 21 des statuts, une exposition en 
vente : de très beaux chevaux appartenant aux sociétaires ont été 

Erésentés sans succès, ^os ef torts pour favoriser la vente pu^" 
lîque des chevaux en ce pays sont encore sans résultais. 

La Commbsion directrice- n*a fait aucun changeiMnt au rè- 
glement de Course arrêté pour Tannée précédente, bien que 
qttelqi]^es observations aient ^^é faites relativement anpoida à 
porter qu^on eût voulu établir conformément aux règles iniviaa 
en France et en Allcmagn^. ^ 

Elle a le projet de réviser ce règlement afitietènt lé sdn qn'eiAgr 



1^ «PWMI, .1 

ce UaTttU UoQ Çoiiw[|if#M(»pf^^ 

de cet objet. :••(.,'.; t . 

Le jockey qui montait le dieya) qv^^ n!a.{x^iiit|;^|iéla copine 
des chevaux étrangers s^est récrié contre le règlement qui permet 
an même, propriétaire de faire entrer, de^i ^ chevaux' pour la 
même coursé; sans établira dÎBCuMÔo]» à cet égard, il suffit à 
votre Commission de voir comme est facilement éhidéè cette dé* 
{enae, soit en iiiMsrîvant les chevaux d*uii même propriétaire sooff 
des noms différeos , soit par une v«nte momeritanée , etc. Il y a 
sans doute avantage pour celui qui met plus d*un cheval sur le 
terrain; maïs c*cstaasiiun avantagé ptrarTatigifieiitàtion de Télève 
des chevaux et pour le plaisir pubHc, et -quel: inconvénient n'y 
a-t-il pas & défendre ce qu*on ne peut empêcher? D^aitleurs, ta 
connivence si ordinaire' entre les jockey» contre le cheval favori 
ne produit-elle pas le même -résultat? 

Les Courses où sont admis les chevaux nés sur le continent 
n'offriront guère plus de chances aux chevaux, indigènes que 
celles dû sont admis lès chevaui^'dé toates races, tant que le goa* 
vernement ne présentera pas aux éleveurs un étalon de premier 
ordre; tant qu ils seront obligés d*achcter en Angleterre des 
jvmens pleines , ou qu'ils devront envoyer icé leurs à la saillie, 
soit eu ce pays, soit en France. 

Les courses de Liège ont répondu aux espérances que nous 
vovft afvons manifestées 'Fan dernier, et aux soins qrie se donne 
la régence de cette ville pour en augmenter ragréincnt et Téclàt; 
les Courses de St-Trond,; bien moins imp^^rlAgUes sans doute, 
réunissent néanmoins une population qui a. pris, goût et semble 
maintenant avoir besoin de ce plaisir qui loi e^t offert depuis 
tant d'années. 

Celles deNamar, soutenues par une société particulière, pleine 
de zèle, qui a le même but que notre institution, semble poor- 
tant 5*en écarter en laveur dfu plaisir public, et quoique la ré- 
gence de cette ville lui laisse supporter tous les frais de cet éta- 
blissement dont elle profite, ne fût-ce que par ses octrois. 

La relation des Courses jointe k ce rapport, extraite de docu- 
mens officiels produits par les régences et sociétés, vpus mettri 
à même d'apprécier les assertions que î*ai en llionnenr de voas 
présenter. 

Il résulte de cet exposé qu'il a été donné en prix de Couraes 
ea Belgique, l'an i8l6t par 



BBUXB1>UKS, 1836. 167 

JUU m|. H) R«d «tki Bme . 8,000 fe. . 

.)^ Villft4e BcwéUm., «s juUkt - . 8,000 

U Ville de liég©. ...:.. .. ^ 6^000. 

La Ville <)« StrTcond • . ^ i»700 , ■> 

La Société de Namiup 8,700 
La, Spciété d'Enooarag«qient,: 

En «epUia^re., i i.O^OJ» i . .^ ... 

. : Subsides: «HXTÎUes V ^,550 I *«."», 

Mis(Cs.aiu?p(M4fset a^tx«a . I,$d0 



• ToTAi. • 45,788. f».. , 

Cette ahnde Jbît avoir lieu té renduvcllemént dès membres du 
bureau 'et des trois membres sortaôs inscrits ]|es premiers au 
tableau joint au rapport de Tan dernier; il sera nécessaire de 
procéder au remplacement de M. le lieutenant-général baron 
Hurel, chef d^état-major de Tarmée, qui a exprimé le regret d*être 
trop flcmTettt' eupéthé par Ma' fonctions d^assister anx séances 
de la Commission directrice. Jamais notre situation financière 
n a été aussi satisfaisante ^lout est payé, nous avons un encaisse, 
et des sommes considérables doivent encore être perçues. Nous 
af ons, en effet, cette année apporté une grande économie dans 
les frais de Cottfsesa nous avons résisté aox prétentions qui dé- 
tonm«kit' les fonds de* Temploi voulu par notre institvtfibn. 

Bk>as avons obtenu, par les soins constaos de M. le Trésorier, 
une clarté parfaite .daÂs le compte annuel de nos recettes et 
danses -j dèpoié sur le'lMsifQaia , et pour rexaEnen^dèqo^ noms' 
vous prions de nommer, ainsi que Tan dernier, une Gomnùsàiett 
prise en votre assemblée. 

La recette s'élève à 25 ,033 90 

La dépense à 23,790 48 

L'encaisse estde 1,24347 

Le montant de 160 actions restant à percevoir 4,000 

L^aToir est donc de 5,24S 47 

U existe un matériel considérable , mais sur la somme à re- 
couvrer, il y aura sans doute quelques pertes , bien que la plus 
forte partie ne soit qne Tcffet de rabseuce des retardataires. 

Les dispositions de Fart. 22 des statuts portant qne la directioft 



ua 



MPVmBOU 



ûemif «a éUt de ntnatioii da hflrtt ^tèd-éoék) t^'kqM on 
imcrir» idai les ckeTiaz de (Mr iMig »ê» ditts le pàjto^ reçobeni 
leur eaEéimtion : une Commission oa hoe est en M>iseMiOB des 
docnmens c^ ont été reçus, et s*occa[^dete trmU. tin antre 
Gommiirion sera chargée de la réYiâoii dn règlement. 

Les membres dn bureau de la €ommisdon direetrlce ne èroîent 
pas sToîr ^alt, tout ce <ta^l est possible de liire , mais ils n'ont 
pas mancpié de zèle , ils ont fait ce ^'tls ont pu dans la ligne 
qui leur était tracée ayec les ressonrces à ïèur dispoMon. Ds 
espèrent tnte rassemblée en aura la persuasion ; ils sollicitent de 
noutean i assistance de ses lumières : leur désir, ainsi qn*il a été 

Slosieurs fois manifesté , est de TOir arriTer les obserratîons , 
*exciter à une discassion , à une critique qui pmsse éclairer et 
qui fasse jaillir les moyens dVtteindre le but énoncé par le titre 
même de notre institution. 

]> président, 

Gowle Du y^ M BiAïUB*. 



^m^m 



L*âs0embIée générale ayant nommé une GosnBissi6n composée 
de MM. baron T*SercUcs, ookmel Moyart et btnm d*fi«dte* 
peMe^ qa*eUe m chargée de la térifioation da rapport q«i pré- 
cède» cette Gommissaoa «n a approuvé les réflaltali; elle a fiîf 

naur^ner iâ manière bkire et Inoide cpÉi « piMdé 4 la védnetw» 
des comptes* 



. f 



COURSES DE BELGIQUE 

EN 1836 (i). 



COURSES DE BRUXELLES. 

II Juillet. 
La poalé. 

lyooo fr. pluaiSa fr. à fannûr par les codoai'rens , 
iHùi nulles anglaÎB, «ne éprieuVe. 

Soldier,. cfa. appart. à M. Bryad, vainqaeur, en 5 m. 
a 8. contre Nina, de M. GocLerill, et Hérold, à la Société 
v^nriétoite. . 



» j 



• '. ' • > . 



Chevaux inaigènes. 

2yOoo fr. 1 milles anglais, en partie liée. 

Éiivan , appart. à M. le comte Du Val de Béaulieu , 
vainqueur, contre Goriolan, de M. Hugues. 



» f 



(1) Pour lalbte noiqiiiatiYe de» Membres eomposaat U So£iété.^Mn- 
€ourag€mentpour Vamélioration de$ races de cheva/ux et le développe^ 
mentâeê Cowrtei en Selgiquo, TOyoz le deuxième yolume, page it(tf. 

8 



170 APFBNDIX. 

Gheraiix àe toutes races. 

iy5oo fr. 2 milWaii|lai9t en partie Ivtfe. 
WaveveTyt ttt, ap^art. à la Société veraétoÎM, 

vainqueur contre i. i. 

Morotto, de lord Henry Seymour a. a. 

Cocotte^ de M. Hancart» distancée , et dis. 

Amélie, de M. Cod^erill, retirée^ ret. 



33 JailUL 
Chevaux iodigènes. 

.»,5oo ir. 7k rniVes aou^^, en.paKtîe 

DelpiDy ch. appart. à NL kisoMèa Du Valde Beaaifiev^ 
est arrivé le premier , en 4 m. 58 $. sur Coriolan, de M. 
Hugues, ^m. 6o &^ 

Le jockey montant ce dernier coursier ayant nég^ 
de porter la ceinture contenant le supplément du poids* 
il n y eut pas lieu â une seconde épi*euve (Art. 7 du règle- 
ment) ; Del pin fit seul le tour de Tarène^ 



- PMX ROYAL, 
Chevaux de toutes races. 

Un vase en vermeil, a milles anglais, en partie liée. 
WaVerer,ch. appart. àla Société vèrviétoise, ' 

vainqueur, 3me épr, 4 m. ?3 s. contre i. a, 1. 



BftU^WtM., 1836. 171 

Soldier, de M. Bryan 3. i. 3. 

MoroUo, de 1qv4 H 3e7mour ; et 4* 3» 2* 

Amélie , de NT. Cockerill , dérobée à Id ime 

épreuve 2. dér» 

Rebecca , de M. le comte Du Val de Beau" 

lieu, fut retirée à la Skacépneuve 5. 4* i^^^* 



Peu os la SociirA D'EMpmuMHUiT. 
Cheyaax indigènes. 

!i,5oo fr. 3 toui*8 de Tarene ( SyOQoi mètres). 

Delpin , ch« appart»à M. le comte Du Val de Beaulieu, 
vainqueur contre Érivan et Spinette (pleine) y an même 
prophétairey et Corioian> de M» Hugues. 

M. le comte Du V91I amt vou}u retirer deux de ses 
chevAu:( ; les membres préseus de la Régence l'engagè- 
rent à Us y laisser pour augmenter le plaisir public. 

Course a?ec saut de barrières. 

1 ,000 fr. pari , uu mille. 

Devx €l3uevaux.porUn^ le nom d^Hérald furent inscrits; 
Fun à la Société verviëtoise > Pautre à M. de Lousada* 
Celui de la Société a gagné. 



^7i APramn. 

COURSES DE LIÈGE. 

i4 yéoût. 

La PoaJe. 

800 fr. 100 fr. dVntrée y 3,aoo mètres (environ deux 
milles anglais, une épreuve. 

Fiight, appart. à lord H. Sejmour, vainqueur en 3 m. 
52 s. contre Cabinboj, de M. le baron de Heeckereo; 
et Soldier^ de M. Bryan. 



Chevaux dn pays. 

25o fr. 100 fr. d'entréCi 1,600 mètres. 

Un cheval b. appart. à !M. J. Lelouse, cahivateur, à 
Chenie, vainqueur, en a m. 3o s. contre un ch. de M. 
Lepas, de Lîégé. 

Chevaux nés et éleTés sur le Contioeut. 

1 ,5oo fr. 100 fr. d'entrée, 3, 200 mètres, en' partie liée. 

Yonug Amphion, appart. à M. le barcm de Heec- 

keren, vainqueur, en 4 m* 9 s. contre 1. i. 

Érivan , de M. le comte Du Val de Beaulieu 2. 3. 

Ernest, de M. Je colonel Hotton ; et ^ 3. s* 

Nina, de M. Gockerill. 



I 



BBL01QUE.^T-*UBeE, iS36. 473 

, Gbévaux d» toBtM rpcMu 

!2,âoo fr. loo fr. d^entrée, 3,9oo métrés^ en parCie liée. 

Ehsondo, à lord H. Seymoar^ vainqu^ur^ ^n 3 m. 5tt s. 
coDti'e Âmdie, à H« Gockerill; et Waverer,.à la Société 
verviétoise. - 



Goarse de chevaax de selle. 



Prix ; une selle anglaise avec bride et mors, i5 fr. 
d'entrée y on tour de Tarène ( i ,600 mètres) • 

Il n'y eut qa*ùn àè^l cheval 4*iii6Grit|;cf «&! Georgina, 
de M. Hugues, qui eut le prix. 



Chevaux de toutes races. 

Un vase en vermeil, offert par les amateurs de la ville, 
3,30O mètres en partie liée. 

Waverer , s^ppart. à la Société verviétoise , vaiuy 

queur, en 3 m. 45 &• contre i. i. 

MorottOy de lord H. Seymour 2. 3. 

Griselda^ de M. le bai*on Heeckeren ; et 3. a. 

Soldier, de M. G. Brjan. 

Waverer n*a gagné que d'une demi-Iôngùeur de che- 
val sur Morotto, qui était suivi Immëdiatenkeut par Sot-* 
dier et Griselda. 



174 aWWMX. 

Ghefms de tmas» tétnogère» » 
Jiéi «efc élevéi dans le pejs (dits cheraax indigènet ) • 

i,5oo fr. too fr. d'entréey S^ooo mdtreey en partie IMe. 
Denl cbevvta étaient imcrit^, IMphi et Fl^nr» de M. 
le comte Da Yal de Beaulieu. 
Delpin est vaîoqtteary sm a épre«Tefl, en 4 m- >2 ^ 



COURSES BE ST^TROMO. 

3o Août. 

* Chevaux indigènes. 

X ,^oo fr. dont i ,ooo Tr. donnés par la Société d'Encou- 
ragement , 3,20o mètres (environ !& nbllles angfafié) en 
partie Uée. 

Erivan^ ch. appart. i M. le comte DaVaideV^âa- 
lieiif vainqaear, ire épr. ^m, i5 d. ^itoe 4 ^* 
contre i. i. 

Flayer, de M. le comte Du Val de Beaulieu, ire 

<lîpr..4 m. i8 s. ame 4 m* 3 s. 3. a. 

• 

HiÉtior^ de M« \e comte ^e fiocann^ ir.e épr* 

4 m. 3o s. ame 4 m. 4o s. ; et 3. 3. 

Gabrielle, de M. Simonis. 



•BLGiQOT. mtwmw, 1B36. iiRS 



Ghevanz d« toates races« 

1,000 fr. 3,100 mètres, en partie liée. 

Soldîer, appart^ i M. BryaD, vainqueur, ire épr« 
3 m. 45 8. (ame il a fait le trajet seul) oonti-e i. i. 

Miss Tandem y à M. Hugues^ ire épr. 3 m. 5o s. 
2mereth*ée x rec. 

* 

Eclipse, de M* Hugues, inscrite pour eet^te (Ji^urse^ n'a 
pascouru« 

Ghetauz de labour. 

200 fr. 1,600 mètres, en partie liée. 

Sept chevaux étaient sur les rangs, et appartenaient à 
HM. Coenen, Lintemans,YanoQrbeck, Mpéns, Vanthlen-. 
ne, Mengena et Bewaèlheyens. 

La jonient de M. Coénen a gagné le prix , ire épr. en 
3 m. 3o s. ame a m. 4^ Sr 



■ r ■ :' 



176 ÂrMWlffz* 



I 

^ 



COURSES DE NAMUR. 

■ . * 1 ' 

t • » 

II Septembre^ ■ 
Courses de chevaux de labour. 

i ■ •• • : * 

Prix : une selle garnie et une bride ^ 2me prix : une 
paire d'éperons en argent. Un mille anglais à parcourir. 

L'indication du gagnant n^a pas ét^ donnée. 

GheTanx nés et éleyés dans la province de Namnr. 

i|Ooofr. I mille anglais, en partie liée. 

Cétès, appart. à M. de Lousada, vainqueur, à la pre- 
mière et à là troisième épreuve, contre A^sterlitz,. à H* 
F. Pouillon, qui a gagné la 2me épreuve.. 



La Poule. 

6oo fr. a milles anglais, une épreuve. 

Major , .appart. à M. Brjan , vainqueur contre Flayer, 
de M. le comte Du Val de Beaulieu ; Miss-Tigris, de M. 
Hugues ] et Georgiante , de M. Bauchaut. 

Getès, de M. de Lousada, a été retirée. 

Gagné facilement. 



BBL61QU.-«^]Mim, 1836. 



117/ 



GheTaux nés et él^véf d«ns le roj^mme. 

lyOoo fr; 2 milles anglais » en partie liée. 

Delpin, appart. à M. 4e comte Dnyal de Beaulieu» vain- 
queur , aux deux épreuves ^ contre Cétès, de M. de Lou- 
sada. 



Ghevanx de tontes races. . • > 

iy5oo fr. 2 milles anglais, en partie liée. 
Waverer, appart. a la Société verviétoise, vainqueur, 
aux deux épreuves , contre Georgiante , de M. Baubhàut. 



Goarses aux harrières. 

4oo fr. a milles anglais» avec.sau^ de trois barrières 
d'un mètre 3o millimètres environ,, 9k.mille)i anglais» une. 
épreuve. 

Soldier, ch. appart.^ à M. Bryan , vainqueur , contre 
Hérold, ch. de la Société verviétoise ; et Bayquaker^ ch.de 
M. Lalieux. 



ît 



ITS âtmuvtMf^; 



COOItSES OE BRtXELL^; 

24 Septembre^ 
Pnanûer pnx» 

Une coupe ea vermeil dVnviron 2,000 fr. a tours de 
l'arène (a milles anglais environ) chevaux nés et élevés 
sur le G)ntinent. 

Miss-Kell j , appart. à M. le comte de Blangy , vain- 
queur | ire épr. en 4 m* ^4 ^* ^™^ 4 i°* ^^ ^* contre tr- 
mansnl , de lord H. Seymonr ; et Ërivan et Delpin , tous 
les deux à M. le comte Du Val de Beaulieu. 



Piix àès Dame». 

Une coupe en vermeil , plus 5oo fr. de mise^ un tour de 
Tai^ène, en partie liée (Gentlemen rîders). 

Se sont présentés pour courir : 
M. le comte Verd. de Hamal, vaini{ueur 

oofbtre 
M. le comte Paul de Lannoy 
M. le comte Du Val de Beaulieu 
M. de Lottsada , montant le cheval de M. 

Sîmonis ; et 
M. le comte de Bocarmé 

A la première épreuve , le pesage ayant constaté que 
chacun de ces messieurs faisait porter à son cheval le poids 
voulu , on allait ordonner le départ , lorsque M. F. de 



3. 


T. 


1. 


i. 


3. 


3. 


4. 


2. 


3. 


5. 


— 


— 


X. 


rel. 





BRUXELLES, fM6. ITf 

Hamal est venn informer le jury que M. le comte de Bo- 
carmë montait an cheval qui aurait» en Angleterre, coom 
dans des Cowies piAliqiiejii dMODStaaeeqiii devaîl ftire 
écarter ce ^eval. 

Invité àsteaq^^er jur ce fait, M. de Bocarmé a répondit 
an jury qu'il Tigoorait ; mais u'a {>as voulu affirmer que 
sop cheval n'avait pas couru. 

Après en avoir délibéré, le jorj a décidé que le cheval 
de M. de Bocarmé courrait, sauf, s'il gagnait, à suspendre 
la délivrance du prix , afin de donner à M. de Hamal un 
délai moral pour établir son assertion. 

A la deuxième épreuve, de nouvelles réclamations 
ayant été élevées par les autres cavaliers pour exclure M. 
le comte de Bocarmé de la Course ^ le jury , après avoir 
entendu les parties intéressées et quelques personnes , al- 
lait prononcer sur cette contestation, lorsque M. Bocarmé 
l'a infonné qui! retirait son cheval. Peu dlnstans après 
cette déclaration 4u propriétaire <de Chamois , k Racing 
Calendar ayant été présenté au y^vj^ on y a trouvé «que 
Chamois avmii , «n Angleterre , conm qnaCve fiDÎe , oe qui 
devait le faire exclare*dela Coone» EnoMiséqflBMe» M* 
P. deLannoy, qui étak araivé le fecbiid». s!eat trouvé 
avoir gagné la première manche. 



189 . iîFFBBrPlX. 

Faix HE LA RuiTB. 

tJn i'asé en vermeil, a toars, ea partie li^, 

Ériyan, ch. de M. le comte Du Val de Beaulieo» 
' vainqueur, à la ire ëpr. de cl eux longueurs 
en 4 °i* do 8. 2me d'une demi-longuenr, en 
5 m. 3 s. conU*e i. r. 

G>riolan, de M. Hugues ' 2. 2. 

Sophie, de M. Simonis ; et 3. — 

Fenella, à M. Du Roy de Blicquy 4. — 



a 6 Septembre, 
ChûJfanx indigènes. 

3,000 fr. deux tours de Tarène , en partie liée. 

Flayer, apparc. k M. le comte DuVal deBcaùlieOy 
vainqueur, tre épr. en 4 ^* Si. 9. vie dépas- 
sant- son adversaire que de la longueur d'une 
demi*4ète , ame 5 m. 8 s. contre i. i. 

Érivan, cfa. dn même propriétaire. 2. 3. 



Course au trot. 



Une coupe en argent , 5o fr. d'entrée , deux loura de 
Tarène y en partie liée. 

Sauvage , appart. à M. Ketelart, vainqueur | en 4 ni* > 
s. contre Flèche, de M. de Taisne. 



BfttTXBlLflS» 1M6. ^ 181 

Coorsafl de ckeTtaz de tontes races. 

Une coupe en vermeil p deux tours de l*arène, en par« 
tie liée. 

Elisondoy appart. à lord H. Seymour, vainqueur, 
i la ire ëpr. d^une demi-longueur en 4 ni. iti 
8. contre i . i . 

Fiight (son propriétaire nest pas indiqué) 
Waverer , de la Société vcrviéloise 
Morotto, à lord H. Sejmour; et 
.Vélocipède , de M. Casier. 



a. a. 

3. 3. 

4. 4. 

5. 5. 



Course de cheTaaz dp trois ans. 

a,3oo fr. une épreuve. 

Fanal et Riga^ tous les deux appart. à M. le comte Du 
Val ont couru. Fanal est arrivé le premier en 3 m. 2â s. 



Course avec saut de barrières. 

Une coupe en vermeil. 

Lucifer, appart. à M. Hugues , vainqueur contre Hé- 
rolci à la Société verviétoise. Ce dernier n*ajant pas voulu 
savter, Lucifer a seul rempli sa t&che, en franchissant 
six barrières. 



^tm 



itt ^ mmWii»,' 1M7. 



COURSES DE BRUXELLES, 

1837. 



MoïiPLAi9iB, 23 Septembre* 

COtJttSES DE LA SOCIÉTÉ D^ËNCOURAGEMENt 

Ponr ramélioration des races de che?anx et le défeloppement 

des Gonrses en Belgique. 

Les Courses- donnéeli cette aimée par ia Société d'En- 
cotiragement ont été brillantes ; le plus beau temps les a 
favonséesy et la Famille Royale ainsi que plusieurs per- 
sonnes de distinction attacJbées k la.Cour les ont honorées 
de leur présence. Le nombre de chevaux pi^sentés pour 
pi*endre part à ces luttes intéressantes était plus élevé que 
les années précédentes, bien que Ton eût encore à regret*- 
ter l'absence de la Société verviétoise. Le terrain de 
Course était assez mauvais seolem^nt vers k. partie de 
rhippodr^me lesma^t W d«r»ier tourpwnt avant l'arrivée 
aubuL 

Le jorj» préaidé ^r M.le.«opito Gustave de Lauoay, 
était composé de MM. le comte de Comelisse% m^jor Du 
Rny» chevalier de Rouillé» Martens, etc. 



Première Coane , Poçile. 

i^oûQ fr. i5q fr. d'eotiée » dcHJC fois le tour à^ ï^xkrxt 
( 3,200 mètres eaviron, 2 milles anglais) uoe épreuve. . 

Morisson , ch. de 3 ans , appart. à M. J. Cockerill , 
portant 4-^ ip lui. vainqnear contre Cmsa, 3 ans, de lord 
H. Sejmoar, 4^ ip kil*.en4m* 90 *• î Soldier, 7 ans, 
de M. Bryan , 58 if a kil. ; et Désirée , 7 ans, de M. le 
comte de Hompes^th, 58 t|2 kit. 



Deuxième Course, Goupb des Dambs. 

Uue cfMi|»e en vermeil, un tanr de l'avciie , en paiHie 
liée. £49$ ehevaiixdevaient éftre montés par les proprflétaî- 
res ou leurs amis» non par des jockejFs. N'^aientadwis 
que- les cbsuaoz. u'ayaai jamais éié engagés dans une 
Course publique. 5o fr. d'entcét ; poids. 7a kil. sans dis- 
tinction d'âge ou de sexe. 

iibjer^ 5 ^s, appart. à M. lacbevalifir. Hot*^ 
ton, moD^é \iV^ M. U ci^pilbaii^e Cautj^ 
ire épr. 3 m. %% s. 2me 3 m. 20 s. et 
vainqueur à la 3me épreuve contre a. z. i. 

Hàfpid, âgé^dfi M. Catero» monté par le pro* 
priétaire, jre épr. 3 m. 20 s. sime 3 m. 

21 s. I. îî- '^' 

Octina, de M. le cemte de Hamel, ire épr. 

a m. 24 s. 3. 3. — 

Queen ofTrumps, âgé, de M. Caters, a été 

retirée ret. 



CeBi après la ire ëpr. de cette Course que le .nommé 
Jamotte a fait ui simulacre d*attentat sur la personne du 
général Hnrel. Ce malheureux est mainteifant dans une 
maison d'aliénés. 



Troisièiue Courses 

ly5oo fr. plus une médaille portant le nom de Téleveur 
et du cheval gagnant ; un tour et demi de Tarène (environ 
X ip- mille) chevaux de 3 ans, nés et élevés dans le pays, 
une épreuve. 

Âctor, appart« à M» le comte Du Val de Beanlieui issu 
de Spoiled Ghild et d'Actress, portant 4^ i[a kil. vain- 
queur en 4 u. 38 s. contre Actéon, du même propriétaire, 
45 i{a kil. 4 m. 32 s. ; et Oméga» de M. Du Roy de Biic- 
quj, issu de Mulot, 44 ItiK 

Cette Course a été peu défendue par Oméga, qui a 
laissé une victoire facile aux produits de M. Du Val. Cette 
jument a lâché pied vers le dernier tournant 



La FamiUe Royale ^ qui est arrivée à 3 heures, a assisté 
à cette Course I 



BRUXllIXBSt i837. IS5( 

Cinquième Gèune , PRIX DE Là REINE. 

G)iipe en vermeil, doooée par S. U. la Keihe. Deux 
lours, en partie liée , chevaax de tout âge nés et élevés 
dans le pays. 

Une différend d'une haute importance s'était élevé entre 
les amateurs qui avaient à présenter des chevaux pour 
prendre part aux Courses de cette année, et particulière- 
ment ponr disputer le prix offert par S. M. la Reine ;- plu- 
sieers membres de la Société contestaient ToMigation de 
se soumettre an règlement arrêté le 28 mai 1837, par une 
partie de la Commission directrice de la Société y et pré- 
tendaient surtout que ce règlement ne devait pas être 
adopté pour le prix offert par S. M«; on objectait d'un 
antre coté que le règlement du a 8 mai avait été arrêté 
pour les Courses de septembre en général ; que c'était le 
programme envoyé tant aux amateora du pays que de 
l'étranger^ et qu'il n'était pas permis d'en changer subite- 
ment les conditions, sans léser les droits de ceux qui pou- 
vaient avoir pris leurs dispositions en conséquence de 
cette loi écrite. — On finit par ne pas s'entendre : sur l'hip- 
podrome même une pétition fut adressée à la Reine > qui 
la renvoya pour disposition au jury : le jury décida que 
le règlement du a8 mai serait écarté et que le& conditions 
de la Coui'se et iea poids à porter par chaque cheval se- 
raient établi» d'après lé règlement de la Régence de Bruxel- 
les ou celui de la Société pour l'année i836. 

£n conséquence de cette disposition, noua rétablissons 
eÎHiprès les poids portés par chaque cheval, coatrairemenl* 
à oe qtti avait été arrêté par 1^ programma dn jonr^ , 

8. 



2. 2. 

3. 3. 

4. 5. 

5. i. 



196 AFPBHinX. 

Érivao, âgé, appart.à M le comte DilVal de Beau- 
lieu, portant 66 3[4 kil. vainqueur, ire épr. 4 ^ 
m. 38 s. 3m6 4 &&• 4^** contre z. i^ 

Sophie, 5 ans, de M. le chevalier Hotton, 5q kil. 

ire épr. 4 m* 39 s. 2me 4 t^' 4? ^* 
Reben, 5 ans, de M. de Caters, 67 i|a kil. 
Rebecca , âgée, de M. le comte de Hpmpesch , 

65 ii4kil. 

Moonraker, 5 slmBj de M.. Spitaels,. 61 %i% kiL 
Tangarog, 4 ans^ de M. Le Roy de Blicquy, 

55 kil. & 6. 

^ Quoique dWe allure modale à son dâ>ut, cette Cour- 
se , la plus brillante de la journée , a été vaillanui^ent 
disputée par Sophie , qui à chaque épreuve a pressé de 
très-près et sans relâche son heureux concurrent auquel 
M. Du Val a dû une nouvelle victoire, qui ne sera pas la 
moins importante. 

25. Septembre. 

Première Course , cberaax indigènes de tout âge. 

3,009 f\\ plus une coupe en vermeil ou en argent por- 
tant Tinscripiion de grand prix de la Société^ le .nom du 
cheval vainqueur et celui du. pi*opriétaire. Deux tours de 
Farène , en p9^tiç- liée. . 

Fanal, 4-a^Qiiy appart. à,M« le: comte de Bfaniieu^ por- 
tant 57 kil. vainqueur, ire épr. 4 m. 4q &• conti*e£ri- 
van y au; même propriétaire , 61 ip kiL ea 4 m» /[ts^^et 



• I 



BRUIBU^BS 1 . 1837. iJX^ 

Gabrielle . S ans , de M. le chevalier HottOD, 56 kil. oo 
4 m. 4^ 8* ( 

A. la ame épr. Fanal courui aeut el fournit sa cariière 
en 5 m. 3o s. 

Reben, Moonraker et Sophie (déjà signalés) furent 
retirés. 



Dennème Gonrse, àa trot. 

♦ 

Une coupe en argent , plus 5o fr. d'entrée. Les che- 
vaux devaient être montés par les propriétaires ou leurs 
amis j non par des jockeys. Un tour de Tarène à faire en 
moins de 5 minutes. 

Frank, appart. k M. le duc de Vicence, monté par M. 
Hugues 9 vainqueur contre Danois, 7 ans. 



Troisième Course, chevaux de toutes races. 

Une coupe en vermeil. Deux tours de Taréne, en par- 
tie liée. 

Flighty 4 Ans, de M. Spitaéls , portant 5a 
kil. vainqueur , irè épr. en 4 ™* ^^ s- 
2me 4 ^- i5 s. 3me 4 ni. 35 s. contre 3. i. . t. 

Elisondo, 5 ans» à M. J. Cockerill, 61 i{2 
kil. ire épr. 4 ni. 6 s. 5me 4 ni. 17 s. 3me 
perdu seulement d^une longueur de cheval i. 2. 2. 
Taishteer, 4 ans, de M. Gôckerill, 55 kil. 
ire épr. 4 m* 7 s. 2me 4 m^ 30 s. 3me 
retiré ^ et 2. 3. ret.. 



188 Apmfmx. 

Vélocipède y 5 antf , de M. Cadsiers » 67 ip 
kil. distancé à la ire épr. di^. 

Octina , 6 ans, de M. le comte de Hamal , a été retii^r 

Celte Course fut la plus brillante de la journée et éeRe 
qui excita le plus vif intérêt : chacun applaudit au beau 
triomphe de M. Spitaéls , qui venait de faire battre par 
une jument qu*il possède depuis plusieurs années , et par 
conséquent entraînée et dirigée par ses soins, Taishteer, 
le brillant vainqueur des Courses de Monplaisir en juillet 
dernier, et Elisonfdo, que les amateurs anglais signalaôent 
encore, il y a peu de semaines, comme le plus agile de 
continent. 



Qualrième Course (de ibnd oa de longue haleiae). 

2,5oo fr. 4 tours de Tarèae (4 milles environ). 

Del pin, à M. le comte Du Val de Beaulieu, vainqueur, 
en 9 m. 4^ s. contre Ërivan, au même propriétaire, 4 ^' 
46 s. et Reben , au même, qui s^est dérobé. 

Furent retirés i 
Tangarog, de M. Du Roy de Blicquj; Zézutdbé, de M. 
le comte Du Val de Beaulieu; Moonraker, de M. Spitaëls; 
Sophie, de M. le chevalier Hottoii ; et Gabrielle, au même 
propriétaire. 

Cette Courae> toute nouvelle en Belgique, excitait un 
vif intérêt, et Ton ne| s'attendait pas à ce que cette loogoe 
carrière fût fournie daAS un espace de temps aussi coartr 



BVOXBLLBS, 1837. îBd 

Cinquième Course, âfec saut de Barrières. 

Une coope en yermeli pour chevaux de toutes races. 
Saut de six barrières de la hauteur de i mètre 3o centi- 
mètres. Deux tours de Tarène, une épreuve. Les barrières 
brisées ou renversées ne comptaiqnt pas. Poids 70 kil. 

Queen of Trumps^ appart. à M. de Caters» vainqueur 
contre Soidier, 7 ans, de M. Bryan ; Major, âgé, au même 
propriétaire-; et RJapid, âgé, de M. Gaters. 

Cette Course a été infiniment plus intéressante que celle 
de même espèce qui a lieu Tannée dernière : Ton n'a eu à 
déplorer aucun accident , les jockeys ayant rivalisé da- 
dresse pour diriger leurs chevaux. Un seul a fait une chute 
légère qui ne Ta pas empêché de remonter immédiate- 
ment à cheval. 



190 APPBNDIX. 



AIX-LA-CHAPELLE- 



PROGRAMME DES COURSES 

QUI ONT EU LIEU LES S3 ET 25 AOUT SUR LA BRUTJSBE 
' 0E VRAin>y PRÈS D'AIX-LA-CHAPELLE. 



a3 Août, i836. 
Première Course. 

Prix r iOO frédérlcs d*or. 

La Goorsc s*ezécutera en partie liée, et te prix sera gagné par 
une double 'victoire. "* 

Chevanx de tout pays et de toutes races. 

Longueur du terrain à parcourir^ 2 milles anglais ou 850 
Terges de Prusse. P ntrée 5 frédérics a or. La masse sera adjugée 
au deuxième vainqueur. Le chcTal qui remporte le prix peut 
être acquis par le deuxième vainqueur pour une somme de 200 
frédérics d'or; le propriétaire du deuxième ciieval fera sa décli- 
ration à cet égard dans le courant de la première heore qui 
suivra cette Course, sinon il sera déchu de celte faveur. 

Les chevaux de 3 ans porteront iiO livres de Prusse, 

4 ans 127 id. 

5 ans iS5 id. 

6 ans 140 id. 

7 ans et plus 145> id. 



AIX-LA-GHAPBI«LE , 1836. ISl 



Deuxième course. 

Prix : 150 frédéricB dor. 

Courses en partie H^e et le prix sera gagué par une double 
Tictoire. 

On n'admettra que des cheyaux nés sur le continent. S'il nj 
en aTait pas trois appartenant à des propriétaires différens, il 
sera loisible au comité d'admettre des cheyaux de tous pays et 
de tontes races. 

Longueur du terrain à parcourir , S nulles anglais ou 850 
wrges de Prusse. Entrée » 5 frédérics d*or. La masse sera, ad ju.- 
gée an deuxième -vainqueur. 

Les cheTaux de S ans porteront iiO libres,. 

à ans 120 

5 ans iS5 ^ 

6 ans 135 

7 ans et plus 140 

Troinème Course. 

Prix : 50 frédérics d'or. 

La Tictoire se décidera par une seule course. 

On n'admettra que des cheTaux nés sur le continent. S'il' n'y 
en aTait pas trois appartenant à des propriétaires différens , il 
sera loisible au comité d'admettre des cbcTaux de tous pays et 
de tontes races. Dans le dernier cas, les cheTaux non nés sur le 
continent porteront le poids indiqué pour la course du 23 août. 

Longueur de la carrière, 1 mille 1x2 anglais ou 640 Terges de 
Prusse. 

Entrée : 3 frédérics d'or^La masse sera adjugée au deuxième 
Tainquenr. 

Les cheraux de 2 ans porteront 85 lirres, 

3 ans 100 

4 ans 105 

5 ans 110 

6 ans et plus, 115 



192 AP^cmmtr^ 

^5 Août. 
Quatrième course. 

« * 

' Prix principal : 150 Frédérics d*or. 

La Cornue ft*exiécatera en partie liée et le prix sera gagné par 
une double TÎctoire. •— Gheyaux de tons pays et de toutes races. 

Longueur du terrain à parcourir , deux milles anglais ou 850 
verges de Prusse. «^Entrée a frédéricsdW; Im masse sera adju- 
gée au deuxième Tainoaenr. Le cfaeT»! qui remporte le prn 
peut être acquis par le deuzièoie vainqueur pour une somme de 
SOC frédérics d'or ; le propriétaire du deuxième cheval fera sa 
déclaration à cet égard dans le courant de la première heure 
'qui suivra la Course, «inoa il sera déchu de cette faveur. 

Chevaux de S ans porteront tfô livres, 

de à ans f27 

de 5 ans 155 

de 6 ans iiO 

de 7 ans et plus, 145 



Jumens et hpngres porteront 3 liv. de moins dans toutes les 
Courses. 

Les chevaux qui dans une des Courses connues de Tannée 
eonrante auront déjà remporté tfti prix, porteront Z livres de 
pins, 

pour deux prix» 5 livres , 
pour trois et plus , 7 livres , 
en sus àfi poids indiqué ci*de'ssns. 

Dans chaque Course qui est déddée par une double tîctoire^ 
il ne peut être adonis plus d'un cbieval du môme propriétaire. 



Quelques Courses de chevaux de cultivateurs auront lien pour 
la clôture , et le comité déberne comifie prix aux vainqueurs un 
bocal d'argent et un barnakeomplet. il faut» oependant, qu'an 



Àlx-LÀ-CKànUM/ 1836—7. 193 

«iMé^*>tfi c«iiMin>éiM «ntrêlkt en lloe ^^f ' «sIiég^iIm de, ces 
Govrses.- • ' . • • *■*'•■.•'' 

Les cheranz qui ' prei;rdroiit part à la Gonne penTent être 
exercés dès le premier aûÂt sur lë terrain. 

Le comité soussigné^se fera vn |A«isir de; éenaer les éelair- 
xiistf^ens «Uériénrs s^i pomnonl ém demAiidé». 

Aix-la-Chapelle, i juin 1836. 

La Comité direct^wr dn Cçwr$eê: 

/. MDMUIf T3 , COCKEfllIJL ] DE GORSGHEN , 
KOPSTADT, KAISER, KUCK, H. NEL- 
LESSEN ; DE PBANGHE , J. SPRINGS- 
FELD. G. SCEWENGEB. W. ZUBHELLE. 



». ' ». 



I I « .'' 'I 



REGLEMENT 

DES 

COURSES D'AIX- LA -CHAPELLE. 



Sweepstakes poar cheyanx nés sur le continent , poor le pre* 
mier jour des Courses d*Aix-la-ChapeUe, en i887 : 

S50 thalers de Prusse chaque souscripteur. 
• 150 thalers forfait , si déclaré ayant la Course. 

75 thalers forfait seulement, si Ton déclare ne pas concourir 
ayant le 1" août 1887. 

Poids , smyant les Courses de Bruxelles en 188â» 

Jumeni et hongres, 3 liyrat de moins. 

9 



-. i- 'I 



f 

public, porteroot, pour une fois, 5 livre» de plus,. 

, pouf 4eux foi» ^ 8 Ufjre^,.. ,, , . . 

pour trois- fo^^, il liTres. ., .. 

» 

DiigtaQoeiÀripiBfeirîr», a l|f mîUe'aiigliîftw •. - : .^ 
On doit noamum.Jté^ dievam-ava^f-k i^*. juillet 1857,, à 
M. le secrétaire du comité des.Qourses d'Aix-la-Chapelle. 

Signé par 

lE COMTÉ DUVAl'lAîBEAULIEU, 
: M' e. SSTIfOUR,.HXBOK£KEN DE 

MNGUiZBN., CHARLES JAMES 
COCK£aiI.L« 

• ' (Pour copie- conforme)' • 

O. ScHWBfGER, Secrétaire. 



• • . t I • 






iMmM 






; '.1 "fl \{ . ■ 



• f 



* 



I .. .• 






■ 






• - i ! 



i r, • 



j^ •".; »• r" - ;>{•'/•; .«.} /> • ri' '> ^ 



AIX-LA-CHAYBLtH-, 1836. l'^S 



COURSES D'AIX-LA-CHAPELLE. 

488«. 



■ 

Première Course. 

loo frédérîcs d'or, % milles àuglais (85o yerges de 
Prusse) en partie liée, 5 frédërics d*or d'entrée, pour le 
âme vainqueur, chevaux de tout pays et dé tontes races. 

Flight, ). al. 3 ans ^ appart. au colonel Hotton, . 

issue de Yanish et de Fortuoa , , moi^tée piy: ^ . 
. Flatmann, vainqueur , ire ëpT. 4 m. 6 s. 2me 

4 m. 8 s. ^ contre ' t. i. 

Morotto, ch. en t. gr. foneé 5 ans, de. lord H» 
Seymour, issu de Gustave et de Marrowfal, 
x38 liv. monté par Robinson, deuxième vain- 
queur, pour les entrées, ire épr*. 4 m, 'S^jS è. 

ame 4 m. 8 4|S s.' al a. 

■ . • . *» • 

Griselda, j. b. 4^089 du baron de lieeckeren, 
4 ans, ià7 livres, iteiiè dé l^ollogo et dePus- 
sejdam, première épr. 4 ™* ^ 4l^ ^ ^^^* 
4 m. 98. 3. 3. 



l 



Deuxième Course. 

loo Frédérics d or» 5 fréd. denu*ée pour le deuxième 
vainqueur, i milles anglais (85o' verges de Prusse), en par- 
ue liée, chevaux nés sur le ecoUnent. 

YouDg Amphyon, ch. eiit. b. 4 ans^ appart, 
au baron de Heeckeren, issu xl^mphjon 
et de Rosebud , monté par Laurence , 
123 liv. vainqueur, ii'e épr: 4 tn. 8 s. 
2me 4 ^' i^ s* contre i. i. -^ 

Éiivan. ch. ent* b. 8 ans,, du comte Duval 
de Beaulieu , i43 iiv. issu d'Adonis et de 
SpothsaY^^,, .2pe vainqueur^ monté pai' 
Flint, gagnant les entrées (ao frédérics) 
ire épr.-4 m..20 s. 2me 4 ià. f3 s. 4|5 
3me ( aVec Amélie ) 4 ni* sis. ' 4* ^> s 

Ameli^, j. al. 3 ans, de M. C.-J. Cockmlly . 
issue de Rubens et de Smolensko, ire épr. 
4 m* 8 'À{5 '8. i^nie 4 ^i* i4 ^' ^"^ 4 ^' 
2o«.4l3».>ri ^- 3. 4. 

Fanal, ch. ei|t. b. 3 ans, de M. 3rjan, ,i lo 
liv. issue de Sontag et'deSpoiled Child,:^ 
ire épr. ^m» S 4]^ s. 2me 4 ni. i5 s. 3|4 2.4* — 



I «- ^;''» ■ . , ' 'î' 



Une troisième épreuve, pour Je montant des enjtrées, a 
eu lieu, entre Erivan et Amélie. , 



AIX-LA-dHAPËLLB, 1836. 197 

25 Août. 

5o frédërics d*or, i ip mille, l'enti^, de 3 fréd. pour le 
deuxième vainqueur, cheTannés sur le continent. 

Whalebone, ch« entier b. clair, 4 ^^h du baron Heec 
keren , issu d'Aœphjon et d^Abigail , monté par Lau- 
i*encey io5 liy. vainqueur, en 3 m. contre Ernest, cheval 
ent. b. br. du colonel Hotton, 7 ans, issu de Mustachio 
et d'EUnore» ii5 Uv, 3 m. 4 s* ; Delpin , ch. hong. b. 7 
ans, du comte Duval de Beaulieu, issu de Spoiled-Child et 
de DelphinSe, 119 liv. 3 ni**5 s.^ xt ÉrtvâB, ch. ent^b. 8 
ans> dit mâme^propriëâirc^'îssa dUidoniè et -de Soodi- 
sojer, X18 .Jiv« deuxième vainqueur (du prix îles en- 
trées) 3 ip. I 4l^ s* 

■ ■ • ■ .1 

i 

' i)ettiâèiMà Oovw. 

QBARD PRIX. 

1 5o Frédérics d*or, 8 Frédérics d'entrée pour le deuxième 

arrivé , a milles anglais , en partie liée , chçvàux de tout 

pays et de toutes races. 

Ëlisoudo» en. ent.' b. 4 ans 9 appart. à lord H. 
Sejmour, issu de Camel et 'de- Léopotdine , 
monté par Robinson^ i34 liv*.* vainqueur, ire 
épr. 4 m* 2 8* sme 4 m. i a|5 s. contre i . r . . 

Flight, ]. al. 3 ans, du colonel Hotton , issue de 
Vanish et de Fortuna, montée par Flatmann^ 
a gagné les entrées (16 Frédérics) ire épr. 4 m* 
2 afS B, ame 4 m» s s. a. a. 



IftS AvrMHva. 



COURSES lyAiX-LA'GHAPELLE, 



/ • 



i837. 



BûANDT, 8 Août. 

Preoriérfe Gdune.- ' ' ' ^ 

. 5q frédëncadW^C 1^04^ fr.).renirëei de,l foéd' d'or, 
poor le deuxième iarrivéi, on. milkkai^gla^ os 4^^ ^^^^fl^ 
de Frneseï en païttietiéff ^ pour les ehevaux de Coul âge. 

Yoang Ampkyon^ ch. b. br. 5 ans. appaii. à M. ' 
le baron de Heeckeren , issn d'Amphyon et 
de Rosebud, inony par f ê/MH\tm (veste jaune, 
casquette rouge) vainquenr, ire épr. en n m. 
I s. 2ine I m. 49 a. contre 1 . 1 . 

Juliette ^ j. b. br. 3. ans , de lord H. Sejmour y 
issue de Royal Oak et de Mantaa/ 107 liv. 
deux^mç vainqueur (des entrées ) ; et 3. q. 

• » * * * 

Slag, ch. al. 7 aos^. de M. le comte de Hatcfield y 
fils de Proaperi 1 37 Iiv. 3. 3 . 






;• r 1 1 < ; » • * < • • 



Aa-LA-cmMun^. 1837. lit 

Deuxième Course. 

îoo frédéricB d'or ( 2,o8>6^l^< f 5 Frédérics d'entrée pour 
le deaxième arrivé, 2 milles anglais ^85o verges on 3,3oo 
mètres, en partie liée; poids pour Vâge, jumens ethon> 
gmsi'Uk'deaiofiiB; )MMir f0tt8eli«viiuxv ' 

Lanipb, pn b.'bi*. 3 abs, appart. à M^ le* vicomte ' 
Odonard , fik de Gétas et de Brillant, monté 
par Robin8oiiv'ti7 Kv.vainquem", itte ^i!. s 
m. 38 s. an^3 m. 4^ si ccintre * ' ' ' ' ''li* 1. 

Morrison, pn b: là*/ de 'Mi WiJliâiki Çockerill; 

fils de Tranby, sa mëW'Hkrînony^iîï7 !iV. ^ a.' 2. 

.1"' »■ 1 • t • .j _• 

Promethean , cli.'br! i^ ans , dé M. J^olin Çocke- 
rîll , fils de Lampli'ghtè]^ et d'une sœur de Sper- 

maceti,' la^ llv. ; et *' 3/ 3. 

Wiiverer, «ii: %i ht! de là Sddétë de VeMérs , 
' 'fils d'Emilîus et de Vértértfliy;^ ' "'"' 4. 4. 



«Il 



Troisi^QOiCboviev'*^ Poule. ' 

fSQ4l^aAer84bM|Mf94mm}lle.otâeipi,,iiri6é{iM < 

. Mi8t.Ai|Bcne^j/'b«7*ktilSfi^n^àloi^'H.S^ 
fiU/e de Il^yeller 4tâ'iila;,;a3o:Û¥. ifi,- m^otée par'Ro- 
bii^on,.y^ijK||iearv:i«vi:arjm».fi6 8«> contre Laéyf Wiodi^^ 
pouliçl^t)- l>f •• 3 4iM|id«w|li« (k.baroQ de JSeèckeren^isMic 
^'Aa^7j^.^.dûJRoéebid«.88Jiv^ ; eirAuMÛiei jcbu bi. 
4 ans, des héritiers de M. QiipbelJU^' fiUé àSaSstifckmA0 U 



t:*: AWÊmëm.' .-•• --'^- 



Th:«mîère Course. 

• , . . . ; u " 'I .. j • 

70 frédërics d*Qr»< 4^ fe^^ooi dWiaii^ipoDrle ÀéaUètae 
arriTé, 2 millea anglais (fu 85o yergieffjkePniifç^eo^ partie 
liée. 

YouDg Ampbyoo , oh» b. br. déjà signaié» .1 
appart. à M. le baroD^ de Heeck^ren» 437^1' . 

Hv. vainqueur v^jCft:^*^ 4 1*^* ^^.fH ^V^^. 

4n). X 8. 3me3m* 9âfl^qqDJU:e,. ,.,,,»... x- 1* .». 

Miss AnDetite, 4^ji^ signaj|ëe^ de lord I{. «S^jrr .1. 
mour, 1.47 liv. ire épr. 4 ^. a> s.^me 4.. 
m. :2 s. 3me 3 m. 3o 8. :, ..,..i*. a,.. 2. 

scrite) iiit retirée avant la Qq^lM. « . > 'itn . ' iU 

{^ • 

,i,.]>«iiâè]iia GoQivé* 

1 

1 30 f réd, > d!or , > :5 frëd. ^'Ssattféle' pMt" « le ^iftef aHi Vé , 
:& o^illef yien pfiilje ¥4lPsPfî«>P;tp^91cbevatlXt pcMs peur IVge. 

£li«onda^«b.ib. hf. San», appàii.'là totid H: Siéytnotir, 
fils de Camel et de Léopoldine^-porMit t4o lit» ▼Ainquéui-, 
•re épr. en 3 m« Sis.oônlire LaiapO) âe-Ml lé ¥ie(^té 
OdoiMrd; Cabi&^oy^ de M. le baron Hèéèk^t^; éf 
MonisoB de'M'j Wl Cocicei^ili^ - - à i'>i; v I> ... 

Prometheai/, de M. CockerilU ^ut retire' ïi'ckase d*aA 
pari qui avait eu lieu entre Je8_deux Courses. 



AiX'hA'cmmoMM i 1837. âei 

Pari pardcatier. 

Deux/.999UWrf tfl #1 aJkfiMditf oft.ifbi/.chàâiti » a milles 
anglais. 

Gagné par Prométhéan, ch. b. br. 4 ^ns déjà signalé , 
•ffMurrvîà. QL. JKohi» GooMerill^Hen 4 lô.. f Sis^ contre Eliia- 

Troisièiae GoQrse. 

PRIX DOPiN» PAE Uir AMATBDB. 



I < ' , . •• ..■ * ■ • »'y I <> 



- 4',tt(*^'fi^ p^ésênté'iitf ud AW^teù'i^, 6 iMierè d'tt&fli^e , 
pour le deuxième arrivé, un mille anglais oti 4^^ vergés 
de Prusse, en partie liée, pûur des chevaux nés et élevés 
dans le canton d*Aix-la-Chapelie et dans les haras du Roi, 
Dtt issttS^d^éesiStalbns piîbpi-i^s au ktbourdge ; ^conour- 
rens se' éont pi-fiiehi^V dbnt''5 fbrent tèjétés à cause de 
tetar^îcohfei^àtîbtfétqriaîHfibattocii ' 

Une jnm. b. br. 7 ans, de François Joseph Le Meunier, 
ahn de Brandebourg sous Nacren. Mise, 3o thalers de 
Prusse , j. b. br. S ans de M. François Wilhelm Krauu 
mann de Broïch. 



> i ii ' » -1 ' • <• » 



aoâi ... AFnmtaii 



•- » » " ' : II. 



BXPOSlVIONi DE^MAHiNS^ BT FOUlU^INe. 

Premier prix— on gobelet d* argent doré. 



if. M. .'}i;' . . ; ini 



Gagné pur» un < poiikà:! «iasa: de Alnî# et Sfila'/ ëtalo»- du» 
haras 4a Roî, apfiart» à M^ Petfer 'Bohmer^ de Citigweil«r. 
Ce poulain fut acheté par S« A. R. le prince Frédéric. 



Deuxième prix — ttn accoutrement anglais complet. 



i • / • 



G^gné par une jun^ent ncâr^ aff»xi.,k^, Fnm« AUc^* 
ker, d*Aldeuhoven. , . . , - 



"< '». j 1.' 



liÇ champ. de Gouji:^ 4tai^,p^£Eiitçi|f§|it,p^:gaiM«é» Liea 
aatoritéfl^ et J;ç, jary ;y6iUai<^t ^ r^xécmion dpsi r^la^aieas , 
et i^ordre et la régularité régpaieotd^na tsQiite» lesapéra- 

■ 

lions. . , '• . I ' 

1 ,. ■».; • • ■..':'»'.'•• . «'. "... ; .' • 

.. ', , ♦ 1 

■ ' ' •»•••■. Kl..'.'.' 



» 



Pm DVS C00BSR8 DB 1837. 



\ 



« » 



COURTES A VENIR. 



> f 



I ' I * 



GRAND STEEPLE CHASE — ( COURSE AU 

CLOCHER ). 

LA COURSE AURA UBD DU 20 AU Si HAHS. 

Entrée 26 napoléoai (coarir on pajrer), tout admis à ooxkftk 
tons ctietaof tie tout pays attivés en France attint le 15 jamifieè- 
18S8. Poids 150 lÎTres. Gfntleman riders. L*époqae de la 
Coarse , comme le terrain , seront déterminés par le juge aTant 
le l*'Mar8." • • 

Est âbmÀé îcge M. Âug. Lupini 

,' *' . " IlfSCRlTS POUH LA ÇOUjksÉ.: 

'WW* 

Le comte de Yawbl^nç nomme Cydonia. 

F, Ganingham — > ■ Pea« ide Chagrin. 

• A. RondefBùs de Gourey — Gaptain, 

Gleemann — . ï^a Griselte. 

Prince de Ja RToskowa — Malo*ïaroflawetz et Albino. . " 

Gouate Walewpky — W^. 

> Comte de Fo^kr — Rnfas. 

DeMornjr — Tarragone; 



9M APPENDIX. 



COURSES 
DE LA SOCIÉTÉ D'ENCOUBAGEMENT 

POUR t'AliiuOKATIOlV DBS RACBS DB GBBTAUX XN nUlTCB, 

f 

QUI SBBOnT DISPUTiBS 

4 ' • I 

Au Champ^de^Mars ^ dimanche 6 mai 1838. 

.i , 



PRIX DU MINISTÈRE DU COMMERCE. 

2,000 fr. pour chevaux entiers et jamens de toai Age. Entrée 
tOO fr.. PokU: 8 ans, 91 liv.; & ans, 115 Ut.; 5 ans, 1S$ li?.; 
6 MM et Mi<4<9*i»»» i3Q« Distance % un tour en ptarlie lièt. 

PRIX DU PRINTEMPS. 

S, 500 fr. pour poulains et pouliches de 8 ans. Entrée: 200 f. 
Poids: poulains, 108 Ut. ; pouUches, 104. Distance : un tour. 

1,500 fr. pour chcTaux entiers et )umens de 4 an« et au- 
dessns. Entrée: 100 fr. Poids: 4 ans, 125 Ut.; 5 ans, 185 Ut.; 
6 ans et au-dessus, 140 Ut. Les cheTaux qui n* auront jamais 
rien gagné porteront & lÎTret de tnoins. Distance : deux tours l|d 
enTÎron, depuis le dernier tournant de l'École MilMre. 

POULE mS l',0ÔO'PH. (iioi^iè PoWtT.) 

Pour cheTàux entiers et jumeiSB de tout âge et de tout pftjs. 
Poids : 5 ans , 92 Uv.;.4 Miks« 115 Uvre»; 5 ans « âfSi JiT* ; ans 
et au-dessus, 180 Ut. Les . cheTaux nés en France pprteront 5 
lÎTres de tnoins. Distance : uu tour. Le Tainqueur pourra être 
réclamé pour 5,000 fr. Ces propriétaires qui Toudront engager 
leurs cheTaux dans cette ^caur&e , dcTront slnécrire arrant le 
1*' noTcmbre i 887, etpayec en même tempsi kW^. ir. Il» éerront 
nommer leurs cheTi^nx «Tant le 1*' aTrii 1838. 



CO0R8K8 il vuma^ 1838. 



U.. . I ' * ) ."..à. ..U^Î.I H' I. 



• Jeudi, i&mdUm. ' 

PiilX DU CADRAN. . 

8,000 fr. poar chetaux c'ntîors et jtimens de h auft et an- 
dessQS. Eutrée: SOC fr. moitié forfait Poids : h ans ,105 lit. \ 
5 ans , 115 liv. ; 6 ans et au-dessus , 120 Ht. Dbtance : 1 tour 
i|& environ, depuis le derûier tournant de* TÉcole Militaire, 
partie liée. Un gagnaMi de Faiinée portera 5 limes de plus. 

PRIX, ÉilÉNA. 

1,300 fr, poaK.cl^^«^ixei4^r9.e^jiM9ieii«detfNitàge. Entrée: 
100 fr. Poids ; 8 ans,. 92 liv.;Ji ans, 115 liy. ; 5 ans, 135 lif.; 
ans et au-dessus. 130 lit. Distance : un tour. Le vainqueur 
pourra être répUmé pour 3,000 fr. hf^. dieYauff devroi^t être 
engagés pour ce prix . le diina^clie 6 mai avant neuf heures du 
soir. 

* ':, . J?RIX DES PÂVll^LOlSS.' . . 

5,000 fr. pour chevaux entiers et jumcns de tout &g«. fintrée: 
500 fr., moitié forfait. Poids: 3 ans, 92 liv. ; à ans, 14 5 liv. ; 
S^ns, j[3j^ (W.; $ ans et au»def^usi» 130 liv<. tin gagnant du prix 
du Jockey-Club , à Chantilly, ou du prix de 13,000 fr. do 
gouvernement, portera 7 liv. de pins. Distance , deux tours en 
partie liée. , ' , 



Dimùnéhe, i^'mai 1838. 

». '»•' , * 

PRIX. D'ORLÉANS. 



...»Jf .11' »•'!> 



3,00^ fr. pour chevaux etjumensde toutâge et deioutpaja. 
Entrée: 80O fr.« afoHié lor&iit^ Poids* 8 ans,, 90 liv.; à am, 
ii7 Uv.; ^ aiMf lil Hv.; 1^ ans et au-dessus ,'4 35 ^v. Lescheram 
anglab'pwteéoiit 10 iiv. de plus. DistaiDeet deux tours. Le 
cheval* qui •arrivera 1c second reoçvra les entrées. 

PRIX DE 3,500 FR. 

Pour dievaux entiers et jnmens de 8 et à ans. Entrée: 
300 fr.,> moitié forfs^. Poids: 8 ans, 97 \U, t 4 ans, ISO Kv. 
Distance : un tour et demi, . •. 



3M: ' AtnWDIX."' " 

GLATIGMT STilKEJS^ qc poclb ^b 1,00^ pr„ voithè fobpàit, 

Pour poolaÎDs nés en France en 1855, Poids: 103 liyret. 
Distance : un mille et quart <aa tour)/ Quatre seuscriptears ou 
point de course. Les nominations ont été clot^s le i*' novembre 
1 836. 

M. Patmer nommç : 

Lestocq, pn n.. fila de Sir Hercules ,«t d« Clatier; . 

> Lord Henry ^oymont nooime ^ 
Un pn b. fils de Royal Oak et 4^ Maria par Walton , et un 
pnb- fils de Gain et de Naiad, par Wlialebone ; 

M. lé comte de Camins, noiinneî 
N'aùdlus, pn b. b. 'filé àe tadlîmd et ^torîa. '• 

PORTE MAILLOT STÀKEâ, otr poctt bs i;OO0 rti.,uomè 

' ' POBFAÏT. 

Pour pouliches nées en France en 1835. Poids: 100 lin'es. 
Distance : un mille et quart (an tour). Les nomiuatiozis ont été 
cloaeftk.l«r BQOTembre 1886. 

M. Santerre nomme: 
'La Esmeraldà, pche a. fille de Logic et de Maiden, par 
Heyley. 

M. lé comte de Cambis nomme pour S. A. R. : 
Margarita , pche b. fille de Royal Oak et de Manille ; et 
Dolorosa, pche b. fille de Sylvio et de Sweetlips; 

M« Auguste Li^iin npmme t 
Sarah, pche a. fille de Napoléon et de Vérona. 

Les pouliches et jumetlr 'porte^oiït 3 livres de moins que le 
poîd* indiqtté pour IM oheraui^ Ne seront admîa que dira che. 
Taux entiers on jument de pur sang nés et élevés, ea France , 
cveeplé pour loprir d'Orléans, où k» eheyaiut hongres ppuioroiit 
courir, et veceiront 8 livre» comme, les fuovens.. Powr.'toos les 
prix, excepté le» poules «iJe/prix ^dléna, les cheiir^afix semnt 
engagés par lettres closes adressées aux commissaires des courses, 
rue Grange-Batelière , n** fi, le !« a-nil 1838 , avant 9 heures 
du. aoir; en engageant les diievaux, on enverra )e8 certificats 
constatant leur (urigitie. U suiB&ra de4é9ig9^. par Uur noo» Je» 
chevaux qui ont déjà couru pour les pâx dela^ 3Qci€té. 



COURSB& Jà' ^mu , 1840. 



CHANTiLLY ,>C^ê$a de isœ. 



î ?•■'» 



5,000 f. poar poulains et ponHches de 8 ans. Entrée: 500 fr. 
200 fr. de forfait. Wds; pofftlamft, 100 Ih. ; ponlibh«s , 97 Iît. 
Le gasnant d'un prix au Champ- de^Màfl^sjHsrtera l lit reé de 
jplns ; de deux prix, 74iT. Distance : un tour un quart à com- 
mencer de la partie plane après les Marronniers. Pour ce prix, 
les cheTaux seront engagés an secrétariat de la Société d'Encou- 
ragement, rueG^ange-Bate3lèré;n^ f, amnt le l«r norembre 
1857, et Ton paiera ep même temps 200 fr. Le reste de l'entrée 
Sera payée 1^ t** àynl l^SS, avant 9 heufeft du H>it. 

,!, I LordH. Se$oaour'no«m«t! ' ;< : . 
• FortiinatiJi^'l^n'bl.ibir. tieittojfàLOak -et* ab.' Maria ^ Lestocif, 
p». nj Sir llaBoulaB.ët'>Clatter'; 'Veoadredi ,fipi 'bl €mn -et Naîaa'; 
LfedyBnriivft^f^b^ €aiaetLadf Birel^ : 



Comte de Cambîs pour S. A. R. nomme: 

Nautilus, pnb.'br. de Cédùnd et Viltoriav Margarita, pche 
Royal Oak et Manille; Doloi^saf. pche de Bylvid et Bweéllips. 

HA. IMmt^ Homme : 
''IiMinlére;'ptt'1).>bi^. délioltèrjoii Nilpéléon ou Ro#lston et 
Médéa. 

M . A . Lupin iiomme : 
Memnon, p. b. dcMlxiet/LéofKildinevSarah^pv «1« dq Napo- 
léon et Verona. 

M.; iSfUb^lfr ^pim» i ' : , > . 

Marie-Louise, pche d^ Napoléoii et Né^ina. . 






PARIS, Qmrses de IMO. 

3,000 ajoutés à une poule de 1,000 fr. moitié forfait, pour 
les poulains et pouliches nés en 1857. Poids : poulains, 108 Ht. , 
pouliches, 105 liv. Distance; un tour. Les poulains devront 
être engagés dans cette course avant le 1*' septembre 1857, et 



le forfait de 500 fr. deTra élre Tené , .à la même époqn« , ait 
aecrétariat de la fibdété MbcéaFagemenC/ .... 

M. A. Fould nomme : 

Un pn par FéUt et GentritSoà ; nà pn par Royal Oak on 
Cadland et Biondetta. 

. M. 1^ comte ^e Gambis pour S< A. H. nomme : 
G jges, f ar Priam e4 Eve. 



f 



I . > T-*^ j ^ 



•Il : 



PAfki^t <iomm xfe 184.1. ; 

5,000 tr. ajoutés ^onepoule de J^OO fr., moitié forfait pour 
les produits aes Jumens couTertes en 1857. Poids: poulains, 
i08 liv. ; ponlicnee, if5 \v$, « Dtstandé t un tour. Les jnmens 
defnmtêtre nommées avant le i^^ éepteinbre.iSS7, et. la loviait 
payé en même temps* Lepnodàîteeradédaré.avsattt le. Iff sep- 
tembre 1858. Le forfttt sera vendu aux propriéUires dont- les 
lumens n*auronf pas eu de produit. 

I.^ produit, d^ 14a' par> PicJipoclKet; 

•M., «A* Fo ^ M nomm e t 
U produit de Biqndetta par .Tj9rror.; et Je prodût da Qpi|tri- 
tton par Terror ou Royal Oak'; ,,., 

: Bi« AânèM iu>milie I 
Le phxlnit d<i Tetienfre.p^Bl>yaI'aafc » 

If. Sabffthier nomme : ' * " " ' 

Le produit de Gatklitta pat Rôyet Oak; 

M. le comté' de G^iiâ>U pour S. A.' R. nomme: 
léC produit de Eya par Royal Oak. 









CO0BSÊS Ai¥*ff1lV*S38— d, ^9 

, COURSES PROPOSEES PAR M. Palmbh, 

Poite-MaîHot, Boît-deBoulogne. 
imtrxâia annêb. 



t •! 



~ KyOOO f.,GKa(]ue môîlîé (brfaStfpoar des poulains et poii^liclies 
de pur sang, nés en France eu 1855 , et.q^i aura lien le pre-. 
mîer jourde coursés de printemps SiChantiUj.ert 183^, Quatre 
sûti'iJcript'earsV ou lli conràe n*aara pas Hea. Poids : 10) livres ;r 
poalîehes , 8 lÎTres de moins. Distance ; 2,000 mètres en une 
sente éfMiive; Le» lo^Dâlffartlon^ dbiTent' être fàittes an gardien 
dV Maleb-Book' atix •New^'Béttiu^^Hoôths'; aTâut te 30 min 
1887. 

•' ' ' Nominations': 

Dolorosa, pche b. br. de Sjltio et SwetetUps , appartenant à 
S. A.tt. teaa«?d'Orté«n%î ' . . 

Mandolina, pche de Royal Oak et de Hébé; et Fortunatus , 
pn par Royal Oak; et Maria.» par Waiton , à lord Henry Sey- 
mour. 

Marie- Louise, ,pc}iè h*. de Nap^^éoa ,. a«^ ^ère ,pfvr Xigri^; .et 
Saralî par^Çatipn, àM*,8iiibaitiiec,, , , .:,•>:.' 

, Un.pw ail |Mr:Qppidaat, sa mère, pas Wa?erley ; et Erans par 

; ;. ; ; '\GLATi(mj.3TAKE$./ . /■ 

i^OOO f. cbacpé moitié forfait, pour de^ pouljiÎBf de. i par. 
sang, nés en France en 1856, et qui aura lieu le premier joqr 
des CQ0iMi4i9'V0rȏiill^8v an p^rintenips de 1899. Quatre sous- 
cripieniv .opi ,la^coi«|s^n'i(«hl fNt^-tlmif S,&00 inètrea ea'>«de 

seule éjprejiTe. PoM» >/ ^^ }^^^'i^^^^' '^ nopiïuà\Um$,iKn' 
yènt être faites atfi'. Primer, aux, New-BeUing-RQoms*,*aya9t 
le lc'notéiiiibi^l887*. ' 

flomiiliÀi'iink' pai^'eb(iUÀdVtSritt\)Âa;^ Alb, pu b.'par. 
Gadland et The GnemmiK'li S. A. K. lê'dûd d^Orléans. 

9 



^10 ÀttMHX* 

Luiura , pu b. pw Royal 0«k et Niâadt «t Oiip «« A« OM 
Block, pn b. par Royal Oak et Maria , à lord H. $cyyio|ir. 

Et Tramp , pu. b. br. par Cadland et Almaida, à M. Fat- 
quel. 

PORTE MAILLOTSTAKES. 

i,000 f. chaque moitié forfait, pour de» poulicbe» de pur 
gang nées en France, ea 1856, et qui aura lieu ïc deuxième jour 
des course» de Versailles, au printemp» de 1889. Quatre sous- 
cripteurs où point de course. Poids : 100 libres chacun. Dis- 
tance r 2,000 mètres en une seule épreuve. Les hominaâoBS 
ont été faites à M. Palmer, aux NewBetlîng|-RoonM» le l*»o- 
▼embre 1837. 

Donna Juli^ pche b, par Royi^l Oak et Manille; ei «ne pche 
b. par Royal Oak et Anna, par Godolphin , â S, A. R. le dil^ 
d'Orléans. 

Britannia, pche b. br. par Gadland et Tenériffc , à lord Henry 
Seymour. 

Aspasie, pche b. par Royal Oak, sa mère par Waverley, a 
M. Palmer. 






500 fr. chaque moitié forfait, pour des poulains et poulichfi» 
de pur sang, né» en France en 18S7, et qui aura lièii le deuxième 
jour des courses de Ghandliy, au printenips' de 1840. Six 
soHScrîptenrs ou la course »*afira pa» lieo^ Pqickr: . p^olaîna , 100 
li?. ; les pouliches porteront 8 livres de moin». Distance : J,00^ 
mètres en une seule épreuve^, ^a nomination» doivent être 
faites à M*. Palm«r, aux NewBetlïng-Rooms', avant \t i^ no- 
yembreia^r* ' ' 

Uiio pche K pftr Spectre, et V^aneaim k W\ Qmo^Sti^^umy 
Unetpckeidi pavj9i«àpwi:et «^ kJto.'^iiM^lé ebièie de BHrttgy^ 
UAépchè b.^ar RbyaF'OaWèt 1?h«éllrtï#,> M. A. BaÀterrcj 
tJne pche b. par Royal Oak et FairHeleQ>àM^)U4pgaD; 

Mant£UTrc; à S., A. R. le duc crprléai&st .. , ^ . : 



GorasBS £ tÏÏMA, 1838. âf 1 

Gaiiti]le, pche b. hr» >par C«dl«Ddl et Camlet, à M. Aamont- 

Lojal, pn b. par Royal Oak et Harriet, à M, Carier; 

'Ketly, pcbe b. par Dàriibgton et Ëffis-Dcans ; 

OUfia> pcbe b. par Félix et Léopoldîne , à Mme Cazalot ; 

Voltaire, pn gr. par Royal Oak et Maria ; 

Jenny ^ pcbe b. par Royal Oak et Kermeac ; 

Grochett, pn b. par Royal Oak et Ada, à lerd Henry 
Seymoar ; 

Créole, pcbe b. br. par Royal Oak et Ciatter ; 

Applanse, pebe aL par Gleocoë et Jappa^e, ii M. de l^asallf; 
de Nancy; 

LeRa, pcbeb. parGadland et Pasquînada; 

Lndfer, pn b. par Dangeroua et Vesper, à M. Fa»quel ; 

Anatole , pn b. par Royal Oak, sa mère par Waverlej » à M. 
Palmer. 

TWO YEAR OLD STAKES. 

5 ' • 

300 fr< chaque, iOO fr. forfait pour des poulains et pouliches 
de 2 ans (pur sang) ^ nés en France , et qui auront liro le pre- 
tDier jour des courses de Chantilly 1838. Poulains. 107 liv. : 
pouliches^ 3 liTres de moins. 1,900 mètres en une seule cprcuTe. 
Les forfaits doivent être fails au gardien du Matcb-Book, h 
▼eille du {oor où les courses auront lieu et les enjeux déposés 
en même temps. 

' i ., , . Nominaiians; . 

lean'Stogard; 'pn b. par Royal Oak, sa m^re F air Hfelcn, 
appart. âi M. Sabatbier. 

A^pasie, pcbe b. par id., sa mère ptr Waverley, h M. Santerre. 

ActéoB, pn b. par îd», sa mère Anna par Whalebone. 

LâiUara, pat», pur Roy^al Oak etNaiad, k lord U. Seymoor. 

iiasteUo, pn b. par Tertor, sa mère Harriet,ao même. 

B^in», pclMp. pai* Lottery, Gadiaod. os Terror, sa mère 
Dabk» par McMei« ii M. be Lassalle de Nancy. 

ft»4fc«fa«& MU défjHiiscfiis 'pour it Foal-Stakes 4e i aS9. 



212 AVKVirprx. 



COURSES DE LÀ MANCHE. 

i838. 



REGLEMENT POUR LES COURSES QUI AURONT 

LIEU A SAINT-LO. 

Aat. i«i'. Des Courses de TÎtesse aa trot et au galop, de che- 
'7aux attelés et montés, de tirage an pas, auront lieu chaque 
année , dans les landes de la MeaufTe , près de St-Lô. 

Les premières seront fitées pour 1898, du' 18 an 2 S {oSlet 

PbBMIÈkB GoCRSE. GhBTAUX ATTBLéS AU TBOT. 

Art. 2. Un prix de OOO fr. pour cb<ivaux et jumens âgé» de 3 
k 8 auH in cl usWement, taille an moins de 1 mètre 54 centimètres 
(9 pouces), attelés k une Yoîture k deux roues. Il serait ajouté à 
ce premier prix un deuxième prix de 300 fr. s*il se présente plus 
de trois concurrens. Distance à parcourir deux tours d'hippo- 
drome (ou quatre kilomètres). 

DbOXIBHB CioVRaB. — GttBTAUY lkO!fTl6iS AV TROÏ. 

Un prix de 800 fr. et un deuxième prix de 150 fr. , pour les 
cheTanx et jumens âgés de 3 ans, ayant an moins 1 mètre ^8 
ccnlâmètres (6 1^2 pouces) np tour d*hippodrôme (on denx 
kilomètres). 

Troisième GouasB.— tChstaux vqntbsau TEOifu. 

Un prix de AOO fr, et un deuxième prii: de 200 fr. poux* les 
chenaux et jumens âgés de 4 eit 5 ans^ ayant au moins un mètre 
50 centimètres ( à pieds 7 pbuces ) 2 tours d'hippodrome ou 
quatre kilomètre»: ■ ♦ s . . . 

Quatrième Course. — Ghbtaux montés au trot. 

Un prix de 400 fr. et un 2™* de 200 fr. pouv les chenaux de 
six ans et au dessus jmiqa*ii 6 ans indnsUénanly'inéÉveiWlle 
que pour la Course précédente , même distance à parcourir. 



COUBSBS A TBSl^ , iSdS. ^3 

CuiQraB|l£ COO^SK* — ChB^AUX llOn^lift AV GALOP. . 

Un prix de 400 fr. pour les cheTaux hongres et entier» et 
jamens àgébde 3 et 4 ans , ajank an moins la taille d un. mètre 
A 8 centimètres, uutpur d*luppodrômeoii2 kilomètres en partie 
liée. 

S)X1BMS, GoDASEr 7^ CbJKTAU^ VqPfVlM. AU QA^OP. 

Un prix de WO fr. pour les «bet aux hongres et entiers et les 
JQmensdgéiiàe einq ans et an dessns jusqu'à 8 ans inclusivement, 
taille de i mètre 50 centimètres ^ deux toars d*hippodrôuie ou 
4 kilomètres en partie liée. 

SKPTdnit GouBSB. -«' Chevaux attblbs. 

Un prix dé 100 fr. , un deuxième prix def 50 fr. , un troisième 
prix de 90 fr. et un quatièmede 20 fi'.' pburdes chevaux âgés de 
3 et 4 ans , taille de i mètre 48 centimètres , attelés à une 
voiture chargée ddni le poids sera' déterminé ultérieurement , 
allure du pas r'i^gulîer. — Un quart de rhîp[)odrôme ou 500 
mètres. t ■ 

<Hf}lTÛUB GOtRBB. GlIEVAOXAVTBtiS. 

Un prix d^ iOO fr. et d'autref prix, inférieur» de la ijneme 
valeur que lésprécédeos pour, des chevaux et jumens âgés de 5 
à 8 ans inclusivement , taille fie 1 mèt)re ,50 centimètres avec le» 
condilions ci^dessus. 

M. . ' PRIX DES DAMES. 

^ NiDViikia OouiKSB. -^ GffEVAOx «onris sm tbot. 

Une troupe d*argeut pour les chevaux de tout âge , de tout 
pays, montés par les propriétaires eiix-niêmes ou leurs amis, 
entrée 15 fr. ; le dernier payant Tentréé du second. 

ÂBT. 8. Il sera ajouté une médaille en bronze à cliacun ^es 
"ptbtf ét'B'eulédiènt'pour'la première course des chcvafix attelés, 
une médaille pour servir de troisième prix. 

'Art. 4» I^*théV'atix d'un ftigte dét'eitniné, ne pourront courir 
'«têe1e9cbet(i#x à'un ikttit âgé. 



fM4 jiWpHiiy». 

Art. 5. Pour toutes les Goarses an Irot , et les épreuves et 
force an pas, on n'adinettra que les cherauz liongret et kt 
jumens. 

Akt. 0. Aucun des prix ci-dessus, excepter le prix des Dames^ 
ne pourra être couru' que par des cheTanx et jumens nés et 
élerés dans le département de la Manche. 

Art. 7. Tout propriétaire préseolant, ou faisabt présenter en 
sou nom , un cneTal pour les Courses, est-tenu dé justifier de 
l'origine do ce chenal. A cet effet, on deyra produire un certifi- 
cat , signé du propriétaire et constatant le Beu où le €ïhe\ral est 
né. et celui on ceux où il a été élevé depuis sa naissance' jus- 
qu au moment des Courses. 

Si ce cheval n est pas né ches le propriétaire cpti le présente, 
celui-ci sera obligé de produire un second certificat, signé par 
le premier propriétaire du cheval, et attestant le lieu de S4 
naissance. 

Ces certiiicals qui devront contenir en outre le signalement 
du cheval et sa généalogie, seront attestés par, le directeur du 
dépôt d*étalonsdeSt-Lô,oupar le maire et le soos-piéfct du do- 
micile des signataires. Des modMes de ces cerâGcats seront 
déposés à la mairie de S^^ù et au bureau du dépôt détalons. 

Akt. 8. La Société nommera un jury composé de propriétai- 
res et d'amateurs, qui elasscra les chevaux et dirigera les 'Cotises. 
M . le préfet sera invité à tes présider. 

Art. 9. Toute personne qui présentera des ckevaux au cou* 
cours» devra les faire inscrire deuk jour», au moins d'aTauce sur 
les registres tenus à cet effet et déposés à la mairie de St-Lô. Ces 
ciievaux devront être visités là veille de la Qoun^to, adinis et 
classés par le jurv. L'examen aura lieu à 9 heures du matin, 
dans la cour du dépôt d'étalons de St-Lô, ou tout autre local 
désigné ultérieurement. 

Art. 40. Le jury sera pourvu de deux chronpmètres propres à 
indiquer ayec eiacCîtode le temps que chaqtie cheval aura mis à 
franchir la distance. ... 

Art. li. Le jour de la réception des chevaux on fixera Flieiift 
à laquelle la lice devra s'ouvrir. Le lendeopiaii^ If 4<^part ^«fa 



1 1 



coPKSBfl A yiiawi , 1838. ffS 

«ftBéaoéansMideUcioehe. iï^wfà HiMihi ffaart tThearc après, 
jafaKailAeadm'lei eues», 

Aht. 12. Uo membre du jary sera chargé de placer lesrhe- 
'vaofttft dl« donnei* 1* signal au départ. 

A AT. 15. Le nombre des. eiieraui moitté» 4m trot qui det rouf 
concourir enfsemble , sera dél«rmîné par le jury qui pourra 
former det pclotoUM si le nombre des chcvan;c lui parai^ trop 
considérable. 

Art. ih» Si dans une course ^u trot un cheval venait à rompre 
la régularité de son allure ou k prendre le galop , le cavalier 
est tenu d*arrêter immédiatement son cheval et de le remettre an 
trot. S*ii ne le fait pas » le jurjr pourra Teiclure du concourir Et 
dans le cas où il aurait gagné le prix, ladjuger à celui qui serait 
arrivé le premier après lui . 

Art. 15. Un cheval au trot , qui viendrait k s^emporter au 
galop et franchirait une notable partie du terrain serait exclu du 
concours. 

Art. 16. Deê )uges choisis dans le jurj seront, à leffet de 
Texécutiondcs précédeosarlicles, placés de distance «m distance 
dans Tintérieur de rhippodrôme. 

Art. 17, Le premier cheval dont la tête aura dépa&sé le po- 
teau d'arrivée sera déclaré vainqueur. Si un (htIx était disputé 
par plusieurs pelotons , le cheval vainqueur serait celui qui au - 
rait mis le mmusde temps k parcourir lespace^ 

Art. 18. Nul ne pourra engager plus d*un cheval lui apparte^ 
nant 4ans ^ même Course. 

Art. 19. Un cheval qui aura gagné deux prix ne sera admis » 
concourir pour aucun autre. 

Art. ÎO. Un membre du jury qui aura des chevaux engagés 
dans une Course ne pourra être juge pour cette même Course. 

Art. 21. Les voitures d'épreuve seront fournies par la Société. • 
GliR({ue concurrent sera tenu de se procurer des harnais. 

Art. 22. Les chevaux attelés, quel qii*en soit le nombre. 



2i€ 



AWWflIlS. !'*><« 



courront an à, iipi, Le tenpl du pèircoilf»lMKi a u Mi r é «a- ck0«« 
nomètre. Le Yainqueor sera celnî qni aart i«t fe'tBa)al danftile 
pins coart espèce de temps. 



• I _'r 



L* f 



ÂBT.28. Un cheval attelé qiû romprait letrai «t pariçqiiianûi 
en galopant ('espace de plus de 6 mùtres serait exclu du concours. 
Toutetoîs le. jury pourra, solon le eta, «Étoriier Ik pfopriétarîre à 
rçco|nnle^opr,l^GoQr9e» en.i^ffnttmttaa pohik deiiépam» ' 

Art. 24- Toute contestation relative aux Courses fiera Jagée à. 
Tinstant même par le jury, dont la décision sera sans appel. 



• t 



I « 



fin DB LAPPS2fDIX. 



t > 



I .... 



i •> I 



* <• 



iV 



* t 



HARAS ROYAUX. 

ÉTALONS DE PUR SANG POUR LA MONTE DE 1838. 



Il n'y a pas de tarif fixé pour la saillie des étalons de 

pur sang. 

I^ prix du saut varie selon les localités et le plus ou 

moins de qualité du cheval. 



ABBEYILLE (10 éUlons). 

TABTcaED* b. né en Angleterre en laao, fils de Selim , sa mère 
par flambletonian. 

Darlington, b. br. né en Angleterre en 1829, fils de Cleveland, 
sa mèie Eoïna par Hapbazard. 

Mahomet, b. br. né en Angleterre en 18^ , fils de Muley, sa 
mère par Dick Andrews. 

Si^ANG, b. né en Angleterre en 1831, fils de Sober-Robin, sa mère 
BiUingsgate par Selim. 

CORADIN , b. né en France, au H. R. de Rosières, en 1824, fils de 
Bédouin (arabe), sa mère par Yandyke Junior. 

Sir Benjamin Backbite, b. né en Angleterre en 1829, fils de 
Wbisker, sa mère Scandai par Selim. 

Roméo , al. né en Angleterre en 1833 , fils d'Ëmilius , sa mère 
Worry par Woful. 

Cardigan, b. né en France, au H. R. de Rosières, en 1830, fils 
de Général Mina, sa mère ZoraYme par Aslan (turc). 

Obberton, b. né en France, au H. R. de Rosières, en 1884, fils 
de Général Mina , sa mère par Yandyke Junior. 

Brougham, b. né en France, au haras de Meudon, en 1833, fils 
de Captain Gandid, sa mère Goral par Orville. 

lO 



218 HABAS ROYAUX. 

ANGERS (5 éUlons). 

Gaptivb, b. né en Angleterre en 18^7 , fils de Cervantef , m 
mère Shoveler par Scad. 

Kmilius Young , b. né chez M. Thorohill» en Anglet erre , en 
1827, fils d'Émilias , sa mère Sal (lœar de Sam) par Scud. 

BOLESLAS, b. né en France, au H. R. du Pin, en 1833, fils d'Eas- 
tbam, sa mère Xhalie parTigris. 

A , b. né en Angleterre en 1833 , fils de Voltaire , sa mère Scbe- 

duie par Octavian. 
IIOEMUS, b. br. né en Angleterre en 1838, fils de Sultan, sa mère 

Bess par Waxy. 

ARLES (7 ëUlons). 

Haly, arabe, gr. né au H. R. dn Pin en 1896, fils d'Eastham, 
sa mère Nichab. 

RiGHAN, arabe, gr. né en 1816, ramené de Syrie par M. de 
Portes. 

Berk, arabe, gr. né en 1821, acheté à LivourneparM. Strub- 
berg fils. 

Nadar, arabe, al. né en 1828, acheté de M. Polany, Tenant de 
Syrie. 

Bark, barbé, né en l^^,' acheté par M. Stmbberg flb. 

Ra AD,arabe gr. né en 1823, acheté de M. Polany .venant de Syrie. 

Navarin, b. né en Angleterre en 1826, fils d'OrVille, sa mère 
Lacerta par Zodiac. 

AUHILLAG (iO étaloas). 

Derviche , h. né en France, au H. R. du Pin , en 1825, fils de 
Massottd (arabe), sa mère par Selim. 

PAN, acabe , n. né au H. R. du Pin en 1827, fils d'Eastham, sa 
mère Nichab. 

EGREMONT, al. né en Angleterre en 1815 , fils de Skiddaw, sa 
mère par Sir Peter. 

EMILE, b. né en France, au H. R. du Pin, en 1828, fils de Cap- 
tain Gandid, sa mère Delphine par Massond (arabe). 

Fajig , b. né en Angleterre en 1829 , fils de Laogar , sa mère 
Steam par Waxy-Pope. 

Abov-Arkoub , arabe, b. né en 1827, acheté à M* Pk^dj, Te- 
nant d'Alep en 1833. 



HARAS ROYAUX. 219 

FoRCLAND» al. né en France, an H. R. de Rosières, en 1831, 
fils de Premiom , sa mère par Yandyke Junior. 

Hameluke , b. né en Angleterre en 1824, fik de Partisan ,• sa 
mère Miss Sophia par Statmford. 

Mascara , tare, gr. né en 1826, ramené d'Afrique. 

Chamois, b. né en France, au H. R. do Pin, en 1828, fils 
d'Eastham, sa mère Hirondelle par Alebi (arabe). 

BRAISNE (8 étalons). 

Abron^ b. né en Angleterre en 1820, fils de Whfsker, sa mère 
Altisidoia par Dick Andrews. 

ArriOGANT, arabe, b. br. né au H. R. du Pin en 1832, fils de 
Tigris, sa mère Nicbab. 

MbrIiIN-'Young , al. né en Angleterre en 1827, fib de Merlin , 
sa mère Mona par Partisan. 

YiGiLAjrr, n. né en France , ao H. R. du Pin , en 1830 , fils de 
Mnstachlo, sa mère par Sir David. 

ZOPIRE , al. né en'France, au H. R. de Rosières, en 1825, fils de 
Bédouin (arabe), sa mère Caprice par Wallon. 

Spectre, b..Qé en Angleterre en.l815, fils dePbantom.^sa.mère 
Fillikins par Gouty. 

Markno , b. :né en Fronce , chez M. leGigan , en,1833,(fils de 
Mariner, sa mère Fair-Helen par Crecy. 

Ë8IILIIJS, b. né en France, ebez M. de Tanteanx , en 1831, fils 
de Frogmore, sa mère Lady par Seymoor. 

CLUNY (7 étalons). 

Parchebient, b. br. né en Angleterre en 1817,, fils de Thon- 
derbolt, sa mère Napentbe par Wallon. 

MiNiSTER , b. né en Angleterre en 1818^ fils de Prime MiBlsIer, 
sa mère par Rulér. 

Tandem, «1. né en Angleterre en 1816 , fils de Rnbens,r sa mèrer 
Jaanelte par KingrBladnd. 

DiGK., b. né en Angleterre en 1831, fils de Lampligbler, sa mère 
Blue-SLeckings par Popinjay. 

Bienvenu, arabe gr. né au H. R. du Pin en 1831, fils de Tigris, 
sa mère Nichab. 

Waxy, b. né en France , dbez M. D. Brown , en 1831 , fils de 
Millon , sa mère Lnna par Tbe Flyer. 

Chance , b. br. né en Angleterre en 1833 , fils de lottery, sa 
mère par Smolensko. 



320 HARAS BOTAVS. 



JUSSEY (2 étalons). 

JAVELOT, arabe al. né au H. R. de jpiosières en 1831, fils de Gé* 
néral Mina, sa mère Java. 

GiLBLAS, b. br. né en France, chez M. le baron delà Bastide, 
en 1831, fils de Mnstachio, sa mère N'anny-'Shanks par Uac- 
Or ville. 

LANGONPÏËT (8 éUlons}. 

AliCiBAADB» b. né en France, cbex M. le GIgao, en 1880, fils de 
Harry, samère Fair-Helen par Crecy. 

SNAiii-YouNG, b. né en France , au H. R. du Pin , en 18â7, fils 
de Snail, sa mère par Cornus. 

Caton, b. né en France, au H. R. dn Pio^ en 1830, fils dé Ttgris, 

sa mère Éléonore par Bick- Andrews. 

Blvbtdea , al. né en France, aq H. R. de Reêières, eik 1832, fils 
de Général Mina, sa mère Zoralme par Alsan (tare). 

MuBZZiN, b. né en Angleterre en 1833, fils de Sultan , sa mère 

Miss Gantley par Stamford. 

ALGÉBIBN , b. né en France , au H. R. dn Pin , en 1833 , fils de 
Gaptain Gandid, sa mère Tigresse par Tigris. . 

AN6LÉSÉ A, al. né en Angleterre en 1830, fils de Sultan, sa mère 
Mona par Partisan. 

Shouaim AN, arabe, né en 1818, acheté de M. Polany, venant 
de Syrie. 

L1B0URI9R (5 étalons). 

Libertine, b. né en Angleterre en 1820, fils de Filo da Puta, sa 
mère par Sanoho. 

Mariner, b. br. né en Angleterre en 182S, fils de Merlin, sa 
mère Goosander par Uambletonian. 

Gederig , b. né en France , chez M. le baron de la Bastide , en 
1827, fils de Gaptain Gandid, sa mère Priestess parYandyke 
Junior. 

Tetotum , b. né en Angleterre en 18^8, fils de de Lottery, m 
sa mère par Smolensko. 

PAU (7 étalons). 

aixby, arabe , gr. né en 1813 , ramené de SyrlQ par M. 4» 
Portes. 



HARAS ROYAUX. ^21 

Nasser^ arabe b. né en 1817, ramené de Syrie par idem. 

Frégi AN, arabe , gr. né en 1818, ramené de Syrie par idem. 

Frivole, arabe, gr. né an H. R. dnPin en 1828, fils de Tigris, 
sa mère Nicbab. 

Tartare, al. né en Franee, chez H. de Seran (Orne), en 1831, 
fils d'Eastharo, sa mère Witch par Sorcerer. 

Antar-Young , gr. né en France, chez M. le duc d'oscars, en 
1831, fils d'Antar (arabe), sa mère Tigresse par Tigris. 

Sancho, h. né en France^ au H. R. du Pin, en 1834 , fiis d'Al- 
caston, sa mère Chesnnt^Filly par Wallon. 

AU HARAS DU PIN (13 étalons). 

Sylvio, b. br. né en France, au haras de Meudon, en 1826, fils 
de Trance, sa mère Hébé par Rubens. 

Reveixer-Young , b. br. né en France , an H. R. du Pin, en 
1830, fils de Reyeller, sa mère Scornfal par Woful.. 

Pickpocket, b. né en Angleterre en 1828, fils de 1^ -Patrick, 
sa mère par Hedley. 

The- JuGGLER, b. br. né en Angleterre en 1832, fils de Wamba, 
sa mère Pantechnetheca par Master Henry. 

Laocoon , b. né en France , chez M. Rieussec , en 1834, fils de 
RainboW, sa mère Aimable par Election. 

Yanloo, b. né en Angleterre en 1827, fils de Waterloo, sa mère 
Sprite par Phantom. 

BAVGEROU8, al. né en Angleterre en 1830, fils de "îramp, sa 
mère Defiatice par Rubens. 

NAPOiiéinf, b. né en Irlande en 1824, fils de Bob-Rooty, sa mèie 
par Waxy-Pope. 

BiRON, b. mé en France, au H. R. du Pin, en 1833, fils de Captai q 
- Candid, sa mère Hélène par Eastham. 

Paradox, b. né en Angleterre en 1827, fils de Merlin , sa mère 
Pawn par Trnmpator. 

FiNGAi/ à Ventrakiement, al. né en France, au H. 1^. du Pin, en 
1834, fils d'Ëmilius, sa mère Worry parWoful. 

CaovwELii, al. né en France, au H* R. do Pin, en 1834, fils de 
Gaptain Candid, sa mère Yesta par Mustachio. 

Au-Baba à l'entraHiementr b. né en France, an H. R. du Fin, 
en 1834, fils de Uolbein, sa mère Cloton par Eastham. 



222 HARAS ROYAUX. 



POMPADOUR (14 étalons). 

1) ARLEQUIN, al. né en Angleterre en 18^5, fils de GerranleB, sa 
mère Flora par Camillus. 

ANTAR, arabe, gr. né en i815, amené d'Aless par M. Jehn 
Barker, consnl-général d'Angleterre, et acheté à Alarseille,^ en 
1818, par M. Yan Hoorick. 

Massoud, arabe b. né en 1815, ramené de Syrie par M. de Portes. 

FiTZ-CANDiD, b. né en France* chez M. le baron de la Bastide» 

en 1830, fils de Gaptain Candid, sa mère Nanny-Sbanks par 
Mac-OrTille. 

Edbiund, b. né en Angleterre en 1824^ fils d'Orrille, sa mère 
Emmeline par Waxy. 

PREMIUM, al. né en Angleterre en 1820, fila d*Aladdln, sa mère 
par Gohanna. 

^GYPTUS,. b. né en Angleterre en 1890, ffls de Gentaur, sa mère 
Pastille par Rubens. 

BEDOUIN, arabe , gr. né en 1813 , ramené de Syrie par M. de 
Portes. 

Terror, b. br. né en Angleterre en i8i5, fib de Magistrale, sa 
mère Torrelli par Gerberas. 

Mansourah, arabe b. né en f82S, donné an roi d'^Angleterre 

Sar riman de Muscate et acheté par M. Guastalla à la yente 
a haras de Hampton Gourt. 

PiCKXE, b* né en France, chez M. Brown, en 1833, fila de l|as- 
tachio, sa mère Lnna par The-Flyer. 

Hector, arabe, gr. né au H. R» de Pompadour en 1834. 

HERMES, arabe, gr. né idem eni834. 

Hem ON, al. né en France en 1834, fils'de Preminm, sa mère Jara 
par Raz-el-Fedawe. 



RODEZ (3 étalons). 

Xalma , b. né en France, aa baras de Meudon , en 1829, fils de 
Tancred, sa mère Grystal par Triumvir. 

MKLHEANy arabe, gr. né en 1817, ramené de Syrie par M. de 
Portes. 

Hcxennis» arabe, b. né an H. R. de Rodez fin M33» fils d'Abofio-, 
sa mère Zaïre. 



HARAS BOYAUX. ^3 

ROSIÈRES (8 étalons). 

Impétueux, arabe gr, né en 1812, acheté à M. Gliocbo, venant 
de Gonatantinople. 

GÉNÉRAL Mina, al. né en Angleterre en 1820, fils de Camillas, 
sa mère par WilUamsons-Ditto. 

Belmont, b. br. né en Angleterre en 1819, fils de Thunderbolt, 
sa mère Fanina par Sir solomon. 

Garthago , gr. né en France, au H. R. de Rosières, en 1833, 
fils d'Impétueux (arabe), sa mère Garline par Holbcin. 

Toung-Whisker , b. né en France, chez M. Brown, en 1830, 
flU de Whisker, sa mère par Élection. 

LuxoR , b. né en France , au H. R. de Rosières» en 1834, fils 
d'Impétueux (arabe), sa mère £lsy par Uolbein. 

Brichton, al. né en France, au H. R. de Rosières, en 1834, fils 
de Général Mina, sa mère Yanity par Doge de Yeniee. 

Hablkur, arabe, b. né an B. R. de Pompadour en 1834, fils de 
Belmont, sa mère Valide par Raz-el-Fedawe. 

SAINT-LO (7 étalons). 

ËASTHAM, b. br. né eu Angleterre en 1818, fils de Sir Oliyer, sa 
mère Gowslip par Alexander. 

MixsTER , b. né en Angleterre , chez M. Andrew, en 1829, fils 
de Gatton, sa mère par Orville. 

Sonnant , b. né en France au H. R. du Pin , en 1832 , fils de 
Gaptain Candid, sa mère Pamela par Xigris. 

Fortune, b. né en France, au H. R. du Pin, en 1831, fils d'Éas- 
tbam, sa mère Delphine par Massoud (arabe). 

JasoN, b. né en France, chez M. Rieussec, en 1832, fils deRain- 
bow, sa mère Léopol^ine par H^ley. 

Vandtile-Young , b. br. né en Angleterre en 1817, fils de 
Yandyke-Junior, sa mère par Buzzard. 

Alteruter, b. br. né en Angleterre en 1831, fils d£ Lottery ou 
Figaro, sa mère par Oryille. 

SAINT-MAIXENT (8 étalons). 

YoUNG-TiGRis, al. né en France, au H. R. du Pin, en 1830, fils 
de Tigris, sa mère Gloris par Aslan (turc). 

Yamvtre, b. né en Angleterre en 1817, fils de Waxy, sa mère 
Yestal par Walton. 

Athoi<, al. né en France, au H. R. de Rosières, en 1830, fils de 
Général Mina, sa mère par Yandyke-Junior. 



224 HABAS BOYAUX. 

COPPER Gaptain . al. né ea Angleterre en 1829 , fils de Boab- 

dil, sa mère par Cervantes. 
JONAS, b. né en Angleterre en 1831, fils de Whalebone, sa mér^ 

Rectory par Octavius. 
Enamel, al. né en Angleterre en 1822, fiUdePhantom, sa mère 

Minatnre par Rabens. 

DANDOLO, b. né en France, an H. R. du Pin, en 1834, Bis de 
Holbein, sa mère Pamela par Tigris. 

Amadis, b. né en France, au H. R. du Pin, en 1830, fils d'Ëas- 
tbam, sa mère Canvas par Rubens. 

STRASBOURG (4 étalons). 

SCHEDOIVY, b, br. né en France, chez M. Scbickler, en 1825, fils 

de Milton, sa mère Darthula par Scud. 
Sylvino , b. né en France , chex M. le Gigan , en 1832 , fils de 

Sylvio, sa mère Fair-Helen par Creey. 

IISRINO, al. né en France, au H. R. du Pin, en 1834, fils de Hol- 
bein, sa mère Fair-Forrester par Agricola ou Egremont. 

CouNT d'Orsay, b. br. né en Angleterre en 1833, fila de Doc- 
teur Faustus , sa mère par Prime Minister. 

TAREES (29 étalons). 

Camach , arabe, gr. né en 1816, acheté è Marseille à M.Thésée, 
négociant grec. 

OURPHALY, arabe , gr. né en 1812 , ramené de Syrie par M. de 
Portes. 

Peter Liberty, al. né en Angleterre en 1822, fils d'Amadis, 
sa mère par Juniper de Major Wilson. 

Lion , arabe , al. né en 1811 , acheté à M. Gliocho, Tenant de 
Gonstantinople. 

Saklati-Amdaih, arabe né en 1817 , acheté de M. le comte 
de TocquerilleparM. Strubberg. 

Sémillant, b. né en France , au H. R. du Pin , en 1828» fils de 
Tigris, sa mère Deer par Yandylie-Junior. 

Allington, gr. né en Angleterre en 1826, fils de Gustayus, sa 
mère Canyas par Rubens. 

Benny, arabe b. né en 1824, Tenant de Syrie acheté à M. Polany. 

Waduc, arabe. 

ÊASTHAM-YoUNG, al, né France, au H. R. du Pin, en 1829, fils 
d'Eastham, sa mère Canyas par Rubens. 

Rowlston, gr. né en Angleterre en 1819, fils de Camillos, sa 
mère Miss Zelia Teazle par Sir Peter. 

FosGARiNi , b. né en France, au haras de Meudon, en 1828, fils 
de Captain Gandid, sa mère Grystal par TriumTir. 



HABAS ROY Airs. 225 

Jason , b. né en Angleterre en 1830, fiU de GenUur , sa mère 
par Merlin. 

El-Bedavy, arabe, b. né en 18âl, acbelé par M. Goëtdihnel en 
1833. 

Gauf, arabe, gr. né ao H. R. du Pin en 1825, fils de D. I. 0.^ 
sa mère Nicbab. 

Massoud-Toung, arabe, b. né au H. R. du Pin en 1832 sa^mère 
Gloris par Aslan (turc). 

ÉPRpuvÉ f al. né en France , au H. R. du Pin , en 1819 , fils 
d'Ëastbam, sa mère Hirondelle par Alebi (arabe)* 

Partisan . al. né en France , au H. R. du Pin, en 1833, fils de 
Massond (arabe), sa mère Parasolina par Tirésias. 

Odessa , al. né en Belgique , au haras de Termeren , en 4S38 , 
fils d'Adroit, sa mère Yocabulary par Interpréter. 

NovELiST, b. né en Angleterre en 1829 , fils de Warerley, sa 
mère Aigrette par Rubens. • • 

TiM , al. né en Angleterre en 1830 , fils de Middleton , sa mère 
par Merlin. 

TovssouF, arabe, n. né en 1824, ramené du Gaire. 

LiTTLE-RoVER , b. né en Angleterre en 1831, fils de Gydnus, sa 
mère par Sl^im. 

KovERDAL, al. né en France, au H. R. de Rosières, en 1833, fils 
de Général Mina, sa mère Vanity par Doge de Yenice. 

Dard ANUS, al. né en France , au H. R. du Pin , en 1833, fils de 
Tigris , sa mère Ëyelina par Orville. 

Rapide , b. br. né en France , au H. R. du Pin , en 1832, fils de 
Libertine, sa mère Evelina par Oryille. 

Skirmisher, b. né en Angleterre en 1833, fila de The Golonel, 

sa mère Luna per Wanderer. 
Bedlahite-Young, b.né en Angleterre en 1834, fils deBedIa- 

mite, sa mère Jenny par Whalebone. 

Homère , arabe, b. né au H. R. de Pompadour en 1834, fils 
d'Elbedayy, sa mère Warda. 

PARIS (5 étalons). — Au dépôt au bois de Boulogne. 

Selim, arabe, b. né en 1824, acheté à M. Polany, 30 fr., 10 fr. 
au palefrenier. 

ËMiLlus-YouNG, b. né en Angleterre en 1828, fils d'Ëmilins, sa 
mère Gobweb par Phantom, 50 fr., 10 fr. au palefrenier. 

WiNDCLiFFE, b. br. né en Angleterre en 1827, fils deWayerfey, 
sa mère par Gatton, 50 fr., 10 fr. au palefrenier. 

LOTTBRY , b. br. né en Angleterre en 1820 , fils de Tramp , sa 
mère Mandane par PotSos, 100 fr. 10 fr. au palefrenier. 

Vestris, b. né en France, an H. R. du Pin, sn 1884, fils de 
Holbein , sa mère Poosy par Parti«4*n 



226 



HABAS BOYAUX. 



RÉCAPITULATION. 



WtABUSStMBK». 



AbbeTiUe. . 
Angers. • . 
Arles . . . 
AariUac . . 
Braisne . . 
Clany . . . 
JoBiej . . . 
Langonnet . 
Liboame . . 
Paa .... 
Pin ... . 
Pompadoar . 
Rodez . . . 
Rosières . . 
Saint^Lô . . 
Saint-MaixeDt 
Strasbourg . 
Tarbes . . . 
Paris . . . 



AJIGIiAIft. 



10 
5 
1 
7 
7 
6 
1 
7 
5 
3 

11 
8 
1 
6 
7 
8 
4 

20 
4 



1?1 



ARABSS. 



6 
3 
1 
1 
1 
1 
» 

4 

> 

6 

2 
2 



> 
9 
1 



TOTAI*. 



37 



10 
5 

7 

10 

8 

7 

8 

5 

7 
11* 
14 

3 

8 

7 

8 

4 
29 

5 






158** 



* Fias Fiscal et Ali-Baba. 

** Il faat aionter à ce nombre Fingal et AU-Baba , qui sont à !'< 
d^entrainemenl. 



HARAS PARTICULIERS. 



HARAS DE VIROFLAY, PRÈS VERSAILLES. 

FÉLIX, b. oé en France, chez M. Rieussec, ea 1828, fils de Raio- 
bow, sa mère Youog-Foliy^pac Asmodeos; à 100 fr. et 5 fr. au 
palefrenier. 

Hercule, al. né en France, ches M, Rieasiec, en 1830, fils de 
Rainbow, sa mère Aimable par Election ; à 50 fr. et 5 fr. an pa- 
lefrenier. 



AU HARAS DE SABLON VILLE, chemin de la Ré- 
volte, vis-A-Tis LA Porte-Maillot. 

Royal-Oak, b, br. né en Angleterre, en 1823, fils de Catton, sa 
mèreparSmolensko; trente jumens de pur sang à 250 fr. et 
10 fr. pour le palefrenier. 

Ibrahim, b. né en Angleterre en 1832, fils de Salt'an, sa mère 
par Phamtom (sœur de Gobweb); trente jumens de pur sang 
à 150 fr. et 10 fr. pour le palefrenier. 

Bon-Ton, al. né en Angleterre en 1831, fitedePbantom, sa mè- 
re miss Skim par Skim.— Fait la monte chez M. Trewhitt. 



Ibis, b. né en France, chez M. Rieussec, en 1831, fils de Rain- 
bow, sa mère Léopoldine par Hedley.— M. Trewhitt. 

Claude, b. né en Angleterre en 1819, fils de Haphazard, sa mè- 
re Landscape par Rnbens. — ^Falt la monte au haras de M. le 
comte Hocquart. 

Farmeb. b. br. né en Auffleterre en 1819, fils de Périclès, sa 
mère Har?est-Ilome par Ëagle.— M. le comte Hocquart. 



228 HiLRAS PARTICULIERS. 

Deucalion, b. né eaFraece chez M. le duc d'Escars, en 1828, 
fils de Trance, sa mère Reading-Lass par Oryille. — Fait la 
monte au haras de M. le duc d'Escars. 

DOMINBCHINO, b. br. né en Angleterre en 1818, fils deVandyke- 
Juuior, sa mère July par Waxy.—Fait la monte chez M. Dewé, 
prés de Rouen. 

IvANHOE, gr. né en France, ao haras de Viroflaj, en 1831, fils 
de Rainbow, sa mère Toung-Urganda par Treasurer. — Chez 
M. Walker, àReuilly , près Briare. 

LiJTZBN, al. né en Angleterre, en 1824, fils de Gustavus. sa mè- 
re Shrimp par 8cod.— Fait la mont» au haras de l'Ecole royale 
de Saumnr. 



 SAILLIR 

ASMALL-HËATH, près Birmingham, en Angle- 
terre. 

Bran, fils d^Humphrey Glinker (père de Rockingham, qui a ga- 
gné le grand Saint-Leger en 1833), sa mère Velyet par Oiseau 
(le père deRowlston,qui a gagné le grand Saint-Léger en 1829), 
sa grând-mère Wire, sœur de Whalebone et Whisker, etc., 
etc. Il a gagné tous ses engagemens à Vexception de deux.— 
Jumens de pur sang, 12 guinees ; demi-sang, 6 guinées. 

SilkWorm, par Castrel (frère de Selim et Rubens), sa mère 
Corinne par Waxy. — Jumens de pur sang, 6 guinées ; demi- 
sang, 3 guinées. 

Les lettres doivent être adressées, port payé, à M. Stoyin, à 
Birmingham. 



I r- * •» • ■ ■ ■» ■* 
. I 



■f '* 



LISTE 

DES CHEVAUX GAGNANS EN FRANCE 

EN i836. 



S. E. signifie Société d'Encouragement, et p. prix. 



AGE. 



8 



4 
o 



14 



GHfiYAUX GAGNANS. 

AGÉLIE, appartenant à S. A. H. le duc d'Orléans^ 
p. du Roi , à Paris 

Alvtida, de M. Chéri Sahador, pari de 1,000 fr., 
à Pari» 

Abiblie , de M. Prifat fils , pari de 3,000 Arancs, à 
Paris; poule de 400 fr. el pari de 2,000 fr., à 
Paris 

Amélie, de M. Palmer, pari de 1,200 fr., à Paris. 

ANGLESEA, à M. le prince de la Moskowa, yase 
en vermeil et 600 fr.; poule de 5,000 fr. et pari 
de 1,000 fr., à Paris 

fiAKiLE, de M. Lecomte, p. local de K00fr.,au 
Pin . 

BÉDOUIN, de M. François Prisent, p. d'arrondis- 
sement 800 fr., à St-Brieuc 

BÉDOUINE, à M. Fèuillie, 600 fr., à St-Brienc. . 

BELIDA, de V. Aog. Lupin, pari de 2,000 fr., à 
Paris; p. de la yiHc de YersaUles, 6,000 fr.; 
p. d'arrondissement. â,000fr., et pari 1,000 fr., 
à Paris 

Betst, de M. Reculés, p. d'arrond. 2.000 fr., à 
Limoges. .' . ." . .' 

BOBONNB, de M. Dumoulier, p. local, à Nantes. . 

BURLSS^E de V. Achille Fould, deux paris de 
2,000 fr. chaque, à Versailles 

€ AL IPSO, de M. David Brown, p. départ. 800 f., 
eip. d'atrond. 2,000fr., à Bordeaut. . . . 



t 



PBRE. 



BOWLSTON 

■ 

GAMBL. 
SULTAN. 

SULTAN. 



BEDOUIN. 

Id. 



TANDEM. 



CAPTAIN. 



BLUCHER. 



HILTON. 



230 

IGB. 
5 



8 



Aeé. 



âgé. 



6 



CHBVACJX 6AGNANS EN FRÂNCB, 836. 

PAIX. PBHB. 



Gammagh, au major Gadogan, p. local 800 fr., à 
Tarbes 



CÉBÂs, de V. Boalton-PÉfâque, p. de la circon- 
seription d'Angers, i,000 fr 

Ghbtal, de M. Brinqnanl, deuxparis de 1,000 fr. 
etSOOCr., à Paris 



Ghetal (de cabriolet), de SI. le comte de Gorne- 
lissen, poule de 1,^00 fr., course au clocher, i la 
▼allée de Biévre. . . , 






Ghetal, de V. Beffis de Barbazan, pari 400 fr., 
p. local 000 fr., à Tarbes 

Clarioiv, de lord H. Se^monr, pari 2,000 fr., k 
Yergailles; poule 1.500 fr., à Paris 

GleyelaiO), de Bf . le baron Patil Sasegon , pari 
4,000 fr, (course au clocher) , par la Groix de 
Beniy; et une poule de quatre souscripteurs! 
(course aux haies), à Ghanliily 

GOEim-PE-LlON, de M. Bazingfaen, p. des Bou- 
lonDaiat,000fr.,à Boulogue-sur-Ster. . . 

GOBOINEI^, de M. Edgar Ney (monté par lui-mê- 
me), p. d'amateurs 1,800 fr., & YenaiÛes; pari 
de l,000fr., àVersaillei. ....... 

GOUREVSE, de M. Peyramale, 2,000 fr., à Tarbes. 

GoiJNTEEPAET, de M. Henri Greffulhe, poule de 
3,000 n*., k Paris ; pari de 1.600 fr., à Versailles. 

GRESSlDuà, de M. Lavech, p. principal 3,000 fr., à 
Nantes. 



Gtihmha, pari de 12,000 fr. Tcourse au clocher), 
par la Groix de Berny: poule de 3,000 fr.i la 
Tallée de Biévre. , 



CAHMAGHY. 



2 



2 



S 



DELPaïKE, de M. LoBif-P.*A.-4H. Lacoaie, p. lo- 
cal bOOfr.; p. d'arroad. 1,600 fr., et nu autre 
prix d'arrood. â,000fr., auFin. ..... 

Dragon, de M. Ouyrard, p. départ, au trot, 200 
fr., i Angers 

EniLtirs, de M. de Vanteaux,.i>. royal »,000 fr., 
et p. du due d'Orléans 2,^00 fr.., à Bordeaux . 

EMIR, de M.-Garrére, 1,600 fr., à Tarbes. ... 

6 iBiiizA, dé M. IcTicomte de Rosmorduc, l,200f., 
I à Sl-Brieuc. ' 1 i 



2 

1 



SPT. 



GATTON. 



PBfiASCS. 

MA6I8- 
TRATB. 

OURPBALI. 



BOLBEIN. 



MESSOCD, 
JOCSOR. 

FBOGMOBB. 
EMia, 

MABCELLUS 



AGE. 



C&EVA0X GAGIfANS EN FRANCE, i836. 231 

PBIX. PBRB. 

face-Blanche, de V. DahoD, paris de 2,000 fr. 
et de 1,000 fr., à Parte ^ . . 

Fanchon, de M. Dezemery, p. d'arrood. 2,000 f., 
k Bordeaux 



Agé. 



3 
3 



6 



FiORELLA, de M. DesmaisoDS de Bonnefond, p. 
d'arrond. 4,000 francs, à Limoges : p. principal 
4,000 fr.; p. royal i$,000 fr., À Auriliac. . . . 

Flba, de M. Vaitin Hawke, pari de dOO francs, à 
Boulogne-sur-Mer; p. de la Société d'Agricol- 
lure du Pas-de-Calais. 1,000 fr., à Sl-Omer ; une 
coupe en argent de 1,000 francs, à Boulogne-sur- 
Mer. 



. • • 



FBAiinL, de lord H. Seymour, p. S. E. 5,000 fr. et 
et 2«tf00fr. d'entrée à Chantilly; p. de Viroflay 
2,200 fr., de Bue 1,200 fr., p. d'arrond. 2,000 f., 
p. principal 4,î500 fr., un autre p. principal de 
3,800 fr., et p. dû duc d'Orléans, un yase en ar- 
gent et 2,000 fr., à Paris; et un service de thé ya- 
leur5,000fr., àVersaiUes 



FRÉDÉRIC, de M. de Sanlerre , pari de 6,000 fr 
courses aux barrières, à Paris [ 

FRONT-DE-BOE1TF , de MM. Félix Crémieux et 
Chéri Salvador, 2 paris de 200 fr. et de 5,000 fr., 
à Paris. ...*.... 



FRONT^DE-BOEIIF, de M. Caloin, un p. à Boulo- 
gâe-sur-Mer > 

Georges, de m. le marquis de Germigny, p. d'ar- 
rond. 1,^)0 fr., à St-Brieuc. . . ... 



2 
i 



GUL Blas, de M. le baron de Bastide, p. dfarrond. 
2,»00fr., à Limoges . . . . 



HA^^UARD, de M. Peatre, poule de 1,000 francs, à 
Cherbourg 

HvMBUG, à M. le baron Lecouteulx. p. de la ville de 
Chantilly, l,200fr 



iNDIANA. de lord H. Seymour, poule de 2.400 fr. 
à Chantilly 



Isabelle, de M. Houël, poule de 2,700 fr., et p. de 
la ville à Cherbourg 



JUBIENT, du major ComewaI, pari de 2,800 francs 
à Taches ' 



8 
1 

S 
1 
1 
1 
1 
1 
1 
2 
1 



DOGE DE 
VENISE. 



TRANCE. 



RAINBOW 



HOIBBIliî. 
BOJftTAGiaO 



TAlfDCM. 



VITID. 



S32 

AGB. 



CHEVAUX GAGNANS BN FRANCE , 1836. 



5 

7 
6 

6 
âgé. 



âgée 
6 
4 



6 



JuiOUiT, da nudine, pari de tfOO fir., à Tarbc». . . 

JCMEHT, da major CadogaD, p. local 406 francs, à 
Tarbes 

Jument, de M. Lacoste cadet, p. 6. E. 600 francs, à 
Tarbes 

Ladt ALBERT, prix de la ville de Boalogne-sar- 
Mer, coupe d^or de 2,000 fr 

LA Peele, de s. A. R. le duc d^Orléans, p. de la 
yille de Versailles . 

Leart-GotE, de M. Munro, p. des barrières 1,000 
fr. donné par la Tille de St-Omer 

LITTLE BOBBY, de M. Fleury, deux paris de 2,000 
fr. chaque, à Paris ; pari de 2,000 fr. à Versailles. 

Libertine, de M. Desclanx, 1,900 fr., à Tarbes. 

Meg Merillees de M. le ricomte Daru, pari de 
• 5,000 fr., à Tarbes 

UÉPRISÉE^ de M. Mallet deFaulat, p. d'arrond. 
2,000fr., à Auriilac 

Habelon, de M. Asselin, p. local au trot 200 fr., à 
Cherbourg 

M ARGELLINE, de M. de Jourdan, p. départ. aOO f., 
à Angers . 

M ALYINA, à M. le comte de Rosmorduc, p. local 
600 fr., à Saint-Brieuc ; p. d'axrond. 1,000 fr., à 
Nantes; p. d'arrond. l,000fr., à Angers. . . . 

MÉD ARD, de BI. Dutrouil, p. local 800 f., à Tarbes. 

Misère, de M. Gendroa, p. départ. 1,600 fr., à 
Nantes 



PRIX. 

IPSILAUTI. 



ALFoao. 



SPT. 



LAMGAB. 



1 UoWLSTOIf 
1 



Mias Annbtte, de lord H. Seymsur, p. du duc 
d^Aumale 2,000 fr., à Chantilly, et p.. du baron J. 
Roihschild,une coupe d^ordela valeur de6,000f.; 
p. de Meudon 3,000 fr., et p. d^Hercule 6,000 f., 
à Paris 



3 
1 

1 

1 

1 

1 

3 
1 



PETSa 
LIBEaTT. 



THE IIOOR. 
HÉDARD. 



Miss Kellt, de M. le comte Gaston de Blangy, p. 
principal 4,000 fr., an Pin: p. royal 6,000 fr., à 
Paris 



Mouche, du ibajbr Cadogan, pari, à Tarbes. . • 

Morotto, de lord H. Seymour, prix d'Orléans 
3,000 fr., à Paris. 



2 
1 



RBTELLER. 

RAUBOW. 
ALFOBD. 

GUSTATU8. 



CHEVAUX GÀGNÀNS EN FBANCE , 1836. 



233 



AGfi. 



4 



e 



e 



\ 



Narquois, à M. Martin Hawke, poule de 800 Ar., 
course aux barrières, à Boulogne-sur-Mer. . . 

NORMA, de M. WoIIastoB, p. principal 2,000 fr., à 
SUBrieuc; p. local 300 fr., à Nantes ; poule con- 
tre 4 autres chevaux, à Angers. ...... 

OtbléB, de M. Lacoste cadet, p. principal 2,400 f., 
etparideSOOfr.,àTarbes 

POVPÉK, de M. André Desmaisons de Bonnefond, p. 
principal 4,000 fr., à Bordeaux 

PIGRJjE, de M. Johnson, poule 300 f., à Bordeaux. 

ROBERT, de lord H. Seymour, pari de 2,000 fr., à 
Chantilly 

SEFTON,du cheyalier R. Jephson, Hack-Stakes 300 
fr., àBoulogne-sur-Mer. ..,..•». 

Spt, de M. le marquis de Germigny, 2,000 fr., et le 
p. principal 3,S00 fr., à St-^Brieuc 

THOMAS, de M. P.-N.-A^ Deshayes, p. loealSOO 
fr., au Pin. 

TROUBADOUR , de M. Priyat fils, paris de 8,000 f. 
et de 4,000 fr., à Paris ; cette dernière course a 
été courue par Troubadour $ani étrier, et par son 
adversaire «an« <0f/e. 

VALENTIA, de M. Leeonte, p. principal 2,000 fr., 
à Angers. 

VÉRONAISB, de M. John Palmer, pari de 3,000 f., 
à Chantilly 

VOLANTE, de S. A. K .Je duc d^Orléans, p. d'Or- 
léans 3,300 francs, à Chantilly; p. de Courteuil 
2,^00 fr., et p. des Dames 3,000 fr.^ à Paris; p. 
de lord H. Seymour S,000 fr., à Versailles ; p. S. 
E. vase en argent de 1,000 fr. et 2,000 fr. en es> 
pèces, à Versailles ; grand p. royal 12,000 fr., à 
Paris 

YOUNG-Carbon , de M. le comte Henri Grelfulhe, 
deux paris de 2,000 fr., à Paris 

Zaida, de m. de MalleYoïie, p« d'arrond. 2,000 f, 
au Pin 

ZiTEliLA, de M. le prince de la Moskowa, une cou> 
pe d'or de 1,S00 fr., p. de la Tilto de St-Oonar, et 
une coupe de 1,820 fr. par souscription des Dames 
de la même ville ; une coupe des Dames^par sous- 
criplion, à Boulogne-snr^lller. . • . . . 



PRIX. PERE, 



3 
2 

1 
1 

1 

1 

2 



2 
1 
1 



6 



1 



harcblIus 

SPÏ. 

TRAI<rCE« 
HUSTACBIO 

ATOM. 



MU» A. 
VAMPIEE. 



D. I. O. 



AOWLSTON 
CARBON. 

TIQRIS. 



3|rev«lubr. 



LISTE 

DES CHEVAUX GAGNANS EN FRANCE 

EN 1837. 



S. £. signifie Société d'Encouragement et p. prix. 



AGB. 



CHEVAUX GAGNANS. 



Ahasuerus, appart. à S. A. R. le duc d^Orléans , 
Handicap 2,800 flr. 

Albino, de m. le comie Edgar Ney, p. (des Haies) 
700 fr. 

ANGijLE, de S. A. R. le duc d^Orléani, p. du con- 
seil général du département deSeine-et-Oise 1,800 
fr., à Versailles. 

BAYARD, de M. D^Eslrées fils, p. d'attelage (course 
en chars) 1 ,000 fr., couru arec Lucrèce, au mime 
propriétaire, à Nantes. 

Bazile, de M. L.-P. Le Comte, p. local 800 fr. 
et prix d'arrond. de 5,000 fr., au Pin. 

BÉDOUIN, de M. le vicomte de Rosmorduc, p. d'ar- 
rond. aoofr.yàSaint'-Brieuc; p. d'anond. 1,000 
fr., à Angers. 

BÉLIDA, de M. A. Lupin, p. principal 5,800 fr., à 
Nancy. 

BET9T, de M. J. Reculés atné, p. principal 3,000 
fr., à Pompadour. 

Bicnfe, de M. Daboys, p. donné par un propriétai- 
re 4e la Coiaèiw (au trot) 100 fr., 80 fr. d^entrée, 
à Pompadour. 






PEHB. 



ROWL- 
STO^'. 



1 

2 
1 
i 



AUGUSTUS 



TIGRiS. 



siDOCIN. 

TANnSlf. 

CAPTAd 
CANDID* 



CtfEVAUX GAGNÀNS EN FRANGE > 1837. 



235 



ÂGf 

4 



3 
5 



BHEïoif, p. départ, de M. A. Bellone, p. départ. 
600 fr. à Saint-Brieuc. 

BRiLLAifTE, de M. Bazire, p. (attelé aa trot) 500 
fr.^ à Caen. 

Brougham, de S. A. R. le duc d'Orléans, p. de 
Ydrsailles 8^400 fr., pi delà Réunioii, à la porte 
Maillot, 1,000 fr., 300 fr. d'entrée, à Versail- 
les. 

BiiKGOS, de M* Manon, p. (au trot) 300 Ar. et p. 
dQ duc d'Orléans 500 fr., à Gàen. 

Galtpso, de M. N. Johnston, p. local 1,000 fr., à 
Bordeaux. 

G AMARDIE, de M. Garter, coupe en or, valeur 5,000 
fr., à BouIogne-sur-Mer. 

Gatalina, de M. F. Sabathier, deux poules 1,500 
fr. et 540 fr., à Chantilly. 

GÉRÉS, de M. BouUon-rÉvêque, p. local 1,000 fr., 
à Angers. 

Ghesnut, du colonel Rowley, p. de la yiUe 500 fr. 
500 fr. d'etitrée, et p. du duc d'Orléans (course 
aux haies) 1,000 fr. et un autre prix du duc d'Or- 
léans 1,000 fr. à Boulogne-sur-Mer. 

Cbbval, de M. le comte d*Hinnisdal, poule 500 fr., 
• à Boulogne*8ur-Mer. 

Cheval, de M. Gh. Laffitte, pari 4,000fr., h Pa- 
ris. 

Cheval, de M. le baron Lecoulteux^ pari, à Pa- 
ris. 

Co!BrR''DE-LiON, de M. lo comte de Boissier, p. de 
la Tille de Saint-Omer 1,000 fr. 

CORJDflOS, de M. Raulhac, p. d^arrond. 2,500 fr., 
p. principal 4,000 fr. et p. royal 5,000 fr. à Auril- 
lae. 

CORXNTIE, de M. de Larroque, p. local 500 fr., p. 
d'arrond. 1,500 fr. et un astre p. d'arrond. 2,000 
, , fr«, au Pin. 

DAsiLiNG, de M. Rouxel, p. dugçuTernemeot 1,000 
fr.^ à Nantes. 

DAKLINGE, de M. J. Delescourt, p^ 4^pait- 600 fir. 
à Saint-Brieuc. 



p. 
1 



2 

2 

1 

1 
S 

1 



PEBE. 
TÉLÉ- 
GRAPHE. 



CAPTAIN 
CANDID. 



HILTON. 



TAAJtCI. 



D. I. O. 



HOLBBIPI. 
TOONG 
SNAIL. 

TOIIHG 
SIIAIL. 



^36 CHEVAUX GAGNANS EN fRANGE, 1837. 



AGB. 

4 



DoiCfA MARiâ, de lord B. Seymour, p. omnibus 
S. B. 9,000 fr., 400 fr. d^enlrée, à Paria; p. S. fi 
5,000 fr., 1,200 fr. d^entrée, à Versailles. 

EORBMONT , de M. Julien d^Arles, poule» à Ar- 
les. 

ELisoNpo, de lord Henry Seymour, p. d'Orléans 
3^000 fr , à Paris; poule 3,000 fr. et pari 9,000 
fr., à Versailles. 

6 Bmej^ivs, de H. de VaBteaux, p. royal il,000 fr. 
et p. du duc d'Orléans 2,800 fr., à tfordeom. 

4 Enamei*, do BC. Garrère de Soues,- p. d'arvond. 
1,900 fr., k Tarbes, p. local 800 fr. (id.). 

ENRAGÉ? de M. Godefroy. p. du gouverBemeni, 
2,400 fr., à Caen. 

ESMBRALDA, de S. A. R. le duc d'OrléaBs, p du 
printemps de la S. E. 9.800 fr. et p. d'arrond. 
9,000 fr., à Paris; poule New Betting:-Room Sta- 
kes 6,000 fr. et p. du ministre du commerce 2,000 
fr., à Chantilly ; p. de la ville 1,000 fr. et p. delà 
S. E. 1,900 fr. et 600 fr. d'entrée^ à Dieppe. 

FAUGnoN, deM. Deseymetis, p. d'airoad. 9 800 fr. 
à Bordeaux. 

Fatori, de M. B. Lidonne |eime, p. de sooacrip- 
tion, à Bordeaux. 

FÉLIX, à H. le capitaine Lemullier, p« d'arroBd. 
1,800 fr., à Nancy. 

Fbrgus, de M. Drake, poule 700 fr. (course de 
cheyaiix de chasse), à Chantilly. 

Frank, de lord H. Seymour, p. des paviltoas (8. 
E.) 8,000 fr., p. royal 6,000 fr. et grand p. royal 
19,00Q fr., à Paris; p« d'Orléans 3^800 fr. à 
Chantilly. 

Front-de-Bobup, de M. Galain, p. du Pas-de- 
Calaift 1,000 fr. 

FiDLER, de H. Gabriel de Vanteaux, p. d'arrond. 
9,800 fr., à Limoges. 

Griffine, de H. de Larroque, p. d'arrond. 9,000 

Ifr., à Nancy. 
GRIsettb, de 9f. Tarner, montée par son pro- 



3 

9 

S 
1 



PBBB, 
BAINBOW. 
EGBBMQNT 

CAMBI.. 
mOGaiOBB 

ENAUBLr 



8YLVIO. 

DOGB DB 
TBNISB, 

DOGB I» 
ITBiaSB. 

BACHA 



RAIRBOWr 



HUSTA- 
CBIO. 



I 



CHEVAUX GAfiNANS.BÎf JflRANCB, 1837. 2^^ 



AGB. 



i 
i 



6 
6 



JP. 
priéUire, p. l,J*00fr., course aux haie», à Clian- 
lilly. * 

GRISADA, 4e M. Sabathier, p. local 4,300 fr., à 
Chantilly. 

HÉGtBB, de M. G. Reculés, p. principal 4,000 fr.» 
à Bordeaux. 

INA, de M. le comte de Gomez, p. de la Société d^A- 
gricukure (au trot) 200 fr. et p. de la ville de 8t- 
Omer, 300 fr. 

ISMATïSVL, de M. D'Aumont, poule 1,000 fr. et 
poule de 600 fr., à Dieppe. 

JOGASTK, de M. Gabriel de Vanleaux, p. d^arrond. 

2,000 fr., à Limoges. 
JUMBN'r. de M. le comte Chiy de la Tour-âu>Pia, 

p. local 1,000 fr. 9 à Paris* 

JuBiKNT de (rot américaine, de M* le colonel 
Thorn, un vase en yermeil, 600 fr. d^entrée, cour- 
se au trot, à Chantilly* 

JuiEENT, de M. Sauger, p., à Dieppe. 

Labt, du ma jor Comewal, pari 1,000 fr., à Com- 
piégne. 

Laikt Albert, de M. le prince de la Moskô^a, 

900 fr.. à Chantilly; pari 4,800 fr., à Versailles; 

plateau des Dame» de Saint -Dmer, valeur 

1,107 fr. 
Lai>y Janb, de M. Welfe«ky,cgOT8eede« poiiey- 

te», p4 700 fr., à Chantilly. 

La Fiancée, à lord H. Seymour, p. de la ville 
de Versailles, 1,200 fr.. 300 fr. d'entrée. 

LampO) de lord H. Seymour, poule 2,800 fr., à 
Vecsailles. 

LAopooy, de M. Aug: Lupin, pari 2,000 fr., à Pa- 
ris. 

La PiiL de M. Lucas, p. (au trot) 300 fr. et p. du 
diic dM>rïé&Bs, 1^ fr . , à Caen. 

Leua, de S. A. R. le duc d'Orléans, p. du conseil 
municipal de Dieppe, 1,000 fr. 



PERX* 



BARBOIf. 



i 



5 
1 
1 

1 
1 

2 



LANGAR. 



céTUS. 
RA inBO^W 



aovfriSTOif 



7 [.LiBKRfonB, de M. Desclaux, deux p. d'arrond 



r 



à38 CHENAUX 6A<IIfANS EN FBAKCBy ISlSllé 



AGB. 



6 



6 

6 



l^iSOO fr., p. de 2,000 fr. et p. principal d,400 fr., 
à Paris. 

LvGBàCB. de M. Il'Etlrées fils, p. d'attelage 
(course en chars) 1,000 fr., couru avec Bayai^d, 
au même propriétaire, à Nanles. 

Ltdia, de lord H. Seymour, p. S. E. 5,000 fr., à 
CbaDtiliy ; p. de la réunion de la Porte-Maillot 
i,)M)0 fr., 4M^fr. d'entrée, à VersaiUes; p. d'ar- 
rond. 3,000 fr., p. principal 4,600 f^. et p. du due 
d'Orléans yase de 1,000 fr. et 2,000 fr. en espè- 
ces. 

Mahmoud, de M. Sabathier,potile à Arles. 

Margella, de M. Bellanger, p. départ. 200 fr., à 
Nantes. 

Marcellus, de M. Gerbier, p. départ. 400 fr., à 
Nantes; course tfta trot, p. 300 fr., à Angers. 

MAREifoo, de Mb Rébier, p. départ. ttOO francs, à 
Boulogoe-flur^Mer. 

Malo-Yaroslawetz, du prince de la Moskowa, 
pari de 4,000 fr., à Chantilly, pari de 1,000 fr. 
idem. 

Marivs, de M. Destanne de Bernis, p. d'arrond. 
2,000 fr., àAurillac. 

MaltinA) de M. le ¥{0011110 de Rosmorduc, prix 
d'arrond., iy200 fr., à Sainl-Brieac; p. princ. 
, 2,00 fr. (id.) ; 600 fr., à Nantes. 

MÉDEGilf, de M. Chaîne, poule à Arles. 

Mblrior, an major Cadogan^ p. local 000 fr., à 
Tarbes. 

MÉTÉORE, du ma^or Gadogan, pari de 2,000 fr., à 
Compiégne. 

Miss Annette, de lord H. Seymeur, p. da Ca- 
dran S. E. 3,000 fr., à Paris; p. d'Aumale 2,000 
fr., à Chantilly. 

Miss HélÈna, de M. de Joordan, p. départ. 700 
fr., à Angers. 

Miss CamaRine, de M. Carter, p. de la ville de 
St-Omer, yase en or de 1,600 fr. et 600 fr. d'en- 
trée. 



6 
1 

1 

2 

1 

2 
1 

3 
1 

1 
1 

2 
1 



pak; 

PETER- 
LIBEATT. 



RAINBO ni/ 

MAHMOUD. 

MARCEL- 

LUS. 

MARCBL- 
LU8. 



AR. 



THB MOOR 



RFVBLLBR. 

KARCÉL- 
LUS. 



\ 



AGB. 
4 

6 



4 
3 



CHEVAUX GAGXAN!) fiN FRANGE, 1837. 239 

p. I PÈRE. 

Miss FAi<mT, au comte" de Ma-^afthy, |iâri de ^ 
1,000 fr., à Paris ; 4,800 fr. à Versailles. 

Miss Kellt, de M. le comte de Blangy, p. du Roi 
6,000 fr., à Paris. 



6 



4 
7 



MORROIRI, de M. Jouve, poule à Arles. 

MomfTAiNEER , de M. PoDtalba, trois paris de 
3,000 fr., 500 fr. et 2,000 fr., àParis. 

MORMA, de M. Carié, grand p. départ. 1,SOO fr., à 
Nantes. 

Paul, de M. Close, p. local 800 fr, et p. d'arrond. 
2,000 fr., àfiordeauTv 

Pic&LE, de M. Subeveasaux, p. principal de 4,000 
fr., à Limoges. 

Royal George, de M. loYicomie Odouard. pari 
de 2,000 fr., à Versailles. 

Saklati-Ambam, de m. , prix d^arrond. 

âOO fr. et cinq paris diyers, à Dieppe. 

SOUBE, de M. Fillard, p. du Gouvernement 600 f., 
à Caen. 

Valentia, de M. Lecomte, p. principal 2,000 fr., 
à Nantes, et p. principal 2,000 fr., à Angers. 

VOLANTE, de S. A. R. le duc d^Orléans, p. de lord 
H. Seymour, 1,200 francs, et p. du duc d^Orléans, 
.> 5^000 fr., à Dieppe. 

WASS AILLER, monté par M. Parker, a gagné un 
Handicap et une poale à Boulogne-sur-Mer. 

ZERLINA. de M. le {trince de la Moskowa, p. du 
duc d'Orléans, tSOOfr., à St-Omer ; p. du Ministre 
du Commerce, 2,000 fr.; p. S. E., vase en or dé 
3,000 fr. et SOOfr., à Boulogne-sur-Mer. 

Zerlina, de S. A. R^le duc d'Orléans, p. d'Iéna 
S. B.l«200fr.,àParis. 

ZÉPHTRINE, de M. P.-R. Barrière, p. local SOOf., 
au Pin ; et poule de 700 fr. à Caen. 

ZiTELLA, de M. le prince de la Moskowa, pari de 
9,200 fr., à Paris; et pari de 4,000 fr., à Ver- 
sailles^ 



1 
1 

3 
1 

2 
1 

1 
6 
1 

2 

2 
2 



RAiTnsow. 



4 

1 

2 
2 



PET- 
WOATHt 

MUSTA- 
CHIO. 

nOTAL- 
OAK. 

AK. 



TIGftlS. 



R0WÏ.ST011 

• 



BOTTL- 
8T0TI. 

ROWLSTOIT 



RETBLLZBt 



LISTE 

DES CHEVAUX GAGNAMS EN BELGIQUE, 

EN 4836 ET i837. 



1836. 




ACTOR, appartenant à M. le comte Da?al de Beau- 
lieu, ^,600 fr. plus une médaille portant le nom 
de réleveur et du cbeyal gagnant, à Bruxelles 

CÉTÈS, de M. Lousada, 1.000 fr., A Namur. . 

Chetal, monté par M. le comte Ferd. de Hamel 
une coupe en rermeil et ISOO fr 

GHETAii, de M. Lelouse, 4itS0 fr., à Liège. • . 

Delpin, 8 ans, du comte Duval de BeauHeu, deux 
prix de 2,1S0D fr. chaque, à Bruxelles; l,ttOO fr 
àLiége, etl^OOOfr. à Namnr. . . , . . 

Elisonbo, 4 ans, de lord H. Seymour, 2,800 fr 
à Liège, et une coupe en yermeil à Bruxelles. 

BRiTAïf; 8 ans, du comte DutsI de BeauUeo, â|,000 
fr. et un autre prix, un Tase en Termeil (le prix 
de la reine] à Bruxelles, et l,dao fr. à Saint- 
Trond 



Faival, 4 ans, du comte DuTal de BeauUeu, 5,000 
fr. à Bruxelles 



Flater, da comte DuTal de Beaulieu, 5,000 fr. à 
Bruxelles 



Flight, à lord H. Seymour, 1,100 fr. à Liège . . 

Geoagina, de M. Hugues, une selle anglaise ayec 
brides et mors, à Liège 

HÉROLD, de la société Teryiétoise, 1,000 fr. à 
Bruxelles 

JCBDBNT, de M. Goënen, 200 fr. à Saint-Trond. . 

Lucifer, de M. Haynes, une coupe en yermeU à 
Bruxelles . . . ^ 



MAlOR» de M. Bryan, 600 fr. à Namar. 



1 
1 

i 
1 



5 



PÈRE. 



SPOlLBDCmL0 



SPOILEDCBILD 



CAMBL. 



SPOILEDCBILD 



CHEVAUX GAfiNAlfS BN BBL6IQUB, 1836—7. 241 



MISS Kellt, au comie de Blangy, une conpe en 
▼ermeil, valeur 2,000 fr., à Bruxelles .... 

Savtagb^ de M. Ketelart, une eoupe-e» argent et 
100 fr. à Bruxelles 

SOLDIER, de V. Bryan,i,iSO fr. à Bruxelles, 1,000 
fr. k SainUTfond et 400 fr. à Namur 

Waterer, de là société yerriétoise, 2,300 fr. et 
le prix (un Tase cb yermeil) à Bruxelles, 1,500 
fr. à Namur et un yase en yermeil à Liège. . . 

Yovng-Amphton, de H. le baron Heeckeren-yon- 
Enghuizen, 1,900 fr. à Liège 



PBIX. 



1837. 

Abjer, s ans, appartenant à M. le chevalier Hotlon, 
une coupe en vermeil et 200 f r. à Bruxelles . . 

Delpin, âgé, au comte Duval de Beaulieu, 2,500 
fr. (course de longue baleine) à. Bruxelles ... . 

Désiré, à V. le comte de Hompescb, pari, à Liège. 

ElilsolOK) , à M. le baron de landsberg , 800 fr. à 
Liège - 

Britan, ftgè, auc«mte Duval de Beaulieu, prix de 
fa reine (une coupe en vermeil) à Bruxelles. . 

Fanal, 4 ans, au comte Du val de Beaulieu, 5,000 
fr., plus une coupe en veTmeil ou en argent por- 
tant Pinscription Grand prix de la société, le nom 
du cheval vainqueur et celui du propriétaire, à 
Bruxelles 

Flight, 4 ans. à M. Spitaëls, une coupe en vermeil 
à Bruxelles 

Franr, du duc dB Vicfence, une coupe en argent 
et 100 fr. à Bruxelles 

Ji;;ment, deM. Goënen,250fr« àLiége . . . . 

LUCIFER, à M. Buocquie , pari , à Bruxelles . . 

LAMPO, à lord H. Seymour, 1,000 fr. et 2,500 fr. 
à Bruxelles, â,000 fr. et un vase en vermeil à 
Liège 

HfOONRâ&ER, à M.P.Spitff«ls,2,00Ofr. et2,500 
fr. à Bruxelles . 

MORRISON, de M . J. Cockerill, 1,750 fr. à Bruxel- 
les ..• • 

SOPHIE , à H. le colonel Hotton, 1,500 fr. & Liège. 

TAiSHTFEtl, à M. W; Cockerill, vase en vermeil 
à Bruxelles, prix royal. 

YoiJNG AMPHION, à M. Heeckeren, 1^500 fr. à 
Liège ■ 



1 
1 



1 
1 
1 



2 

1 
1 



PÈRE. 

BAIITBOW. 



8P0ILBD CUILU 



CAMBL. 



SPOILBDCHILD 



TANISII. 



RAINBOW, 



CÉTUS, 



I I 



LISTE 

DES CHEVACX 6AGNANS A AIX-LA-CHAPELLE, 

EN 1836 ET i837. 



1836. 



ELISONBO, 4 ans, appartenant à lord H. Seymoar, 
150 frédérics d'or (3,120 fr.) 

Flight, 3 ans, du colonel HoUon, 100 frédérics 
d^or 

WHA.LEBONB, 4 aps, du baron Heeckereii-¥oii~Bn> 
ghuizen, 50 flrédérics d'or. 

YoiTNG-AMPilYON, 4 ans, an baron Heeckeren, 100 
frédérics d'or 



n 



1 
1 
1 
1 



PÈRE 



CAHBL. 
TANISH . 
AMPHTON. 

AMPHTorf. 



1837. 

ËLiso:«DO, i> ans, de lord H. Seymoar^ ISO frédérics 
d'or . . . . 



JiiJkiE^lT, de Franz Riicker^ un accoutfement angteis 
complet 

JUMEMT, de M. François-Joseph Le Mennier, 1,000 
fr., prix donné par un amateur 

Lampo, du vicomie Odonard, .100 firédérics d'or. . 

Miss ANPnËTTE, de lord H. Seymour, poule de 250 
thalers chaque, trois concurrens 



PoiJLAiif, de M. Peler Bohmer, un gobelet d'argent 
doré 



PROMÉTHÉAN; 4ftns, de M. J. Gockerill, 50 frédé* 
ries d'or, pari 

TouNG-AiiPHYON, a ans, au baron Heeckren, 50 
et tO frédérics d'or 



1 
1 

1 

1 



CAHBL. 



CETUS. 



RBITBLLEII . 



LAMPUGHTSa 



BLBS6. 



AMPHTON. 



USTE GÉNÉRALE 

DM 

NOMS DES PROPRIÉTAIRES, 

AYEC CEUX DES CHEVAUX ET DBS JUMBN8 DONT MSNHOlif EST PAITF 
DANS CET OUTRAGE ET LES PAGES OU ILS SE TROUVENT. 

S. n. skrQiûe sans nom. , 



MM. 

Abut. PacUa, 412. 

Aersohot (le comte de). Joanna, 275. 

AMATEUR, un. SELIM, 22. 

ANGÉE. Zmra, 47, SS. 

ANTOilfE. Le DominichiDO, 124. 

ASSELIN. MadeloD, 75. 

AUGEREAir. Sylvio, SS. 

AVOINE. Pivert, 73. ' 

Bajeij. Jument (s. n.) 13, 21. 
Barrand, Philippe. Poupée, 91. 

Barrière, P. -Robert. Zéphyrine, 4S, 47, 120, 122, 121, 182. 
Basque, de. Poupeite, S9. 

BASTIDE, le baron de la. Gil-Blas, 14, IS, 25, 26, 6S. Hébé, 16, 89, 
90, 116. Jocko, 8». Priesiess, 88. Ivanhoe, 14. Sramilion, 16, 6S, 69. 
BAVGHAUT. Georgiante, 176, 177. Harriet, 273, 274. 
Bayle. Grosvenor, 29. Jument (s. n.j 43. 
Bazangour. Yung-Frau, 140. 
BiziNGHEN. Cœur-de-Lion, 4i$, S5, 63. 
Bazire. Brillante, ISO. 
BEGHET. Louisa, 40, 41, 42. 

Bellanger, Alf. Marcella,»4, 109, 127, 129. Sultane, 127. 
BELLANGER, Henri. Germanicus, 31, 52, S4. Lavina, 109. 
BELIiONE. Breton, 111. 
Berrier. Medany, 33. 



244 LISTE GÉNÉRALE 

oaM.» 

BILLE. Coartoii, itt4. 

BLAilGT, le comte Gaston de. Miis Kelly, 4», 65, 67, 14tt, 146, 178. 

Pouliche (s. n.) StlO. 
Bligqut. T&Dgarog, 365^ â6B. 
BoissiEB.^ le comte de. Gœur-de-Lion, 134. 
BOCARHE, le comte de. Phaoor, 174. Chamois, 178. 
BOBTVER. Biohe, 22, 2$, 28. 
BOUMER, Peter. Poolaio (s. n.) 202. 
Bonhomme. La Belle, 108. 111. 
BONNEFOND» André-DesmaisoDS ^e. Poupée, 15, 16, 41. Fiorella, 15, 

25, 42. 103. Télémaque, 88. 
BOCGQUIE, Lucifer, 269. 
BOULTOlf-L'ÉYÊQIJE. Jeune Gérés, 31, 52, 55, 57, 58, 60, 109, 110, 

l.'(2. 
BmiDES. Émire, 29. 

BOURGlER, madame la Comtesse, Tedmor, 57. 
BODTIÉ. White Rose, 37. Anna Bolêna, 118, 119. Abd-el-Kader, 117. 
Briant, p. The Moor, 31, 55. 
Brige, le colonel. Minette, 36. Miss Anna, 57. 
Briggs, s. Troubadour, 22. 

Brinquant. Gheyal (s. n.) 1. Alphos, 18. All-dls, 21. 22. 
Brtan. Soldier, 169, 17i, 172, 173, 175, 177, 189, 264, 270. Major, 

176, 189. Fanal, 196. 
BROWN, David. Calypso, 59, 40. Pickle, 40. Zampa, 41, 49. Jument 
(s. n.) 49. 

Cadogan, le major. Cammach, 27. Mouche, 29, 30. Jument (s. n.) 

44, 51. Cheval (s. n.) 50. Météore, 95. Melkior. 104, 106. Fléta, 105. 

Meç Merrilies, 20, 21, 22. 24. Pied-Léger, 23. 
CALOIN. Fronlr-de-Bœuf, 45, 55, 63, 134, 173. 
Caquerat. Marcellus, 59. 
Carr. Speck, 264. 
Cardaillag. Jument (s. n.) 43. 
CARIÉ. Norma, 110, 128. 131. 

CarrÈRE. Émir, 29. Cheval fs. n.) 44. 50. Ênamel, 104, 105. 
Carter. Mîss Camarine, 133, 134, 136. Loyal, 211. 
CASIERS. Vélocipède, 181, 188, 264, 270. 
CAStELLA?iB (comie de Pylos). 20 21. Mouche, 20, 2i, 22, 24. Peter, 

20,21, 
Castillon. Selim, 104. 
Caters. Rapid, 183, 267, 269. OITa8.,274. Reben, 186, 187. Queen 

of Trumps, 183, 189. 
Catuellan fils. Gracieuse, 35. 
Cenag (Sansoulet). Ourphali, 27. Scharoit, 27. 
Chaîne. Médecin, 148. 
CHAMPiiATREVX, le conile. Blanchard, 86u 
Charmoy. Petworlh. 39, 40, 1131 
Changeur. Cheval fs.n.) 49. 



DES PROPRIÉTAIRES, ETC. î45 

MM.' 
Cleemann. La G risette, 20a. 
Close. Paul, 112, 113. 
Gloutiè&e (Escalard delà}. Sénégal, 46. 
GOCHJBRILL, I. Amélie, 470, 171, 173, 196, 499. Morrison,183, 199, 

200. ElisoDdo, 187. Promélhéan, 199, 200, 266, 267,270, 273. 
COGILERILL, William. Nina, 169, 172. Tai»hleer, 187, 270, 272. Mor- 

rison, 272. EKsondo, 275. 
CoEl<fEif. Jument (s. n.) 175, 271 , 275. 
GoRDENAls. Souris, 53, 

COLLiTCBT(de ia Salle). Lallarook, 117. Robert-Macaire, 118, 119. 
COHNELISSEN, le comle de. Mazeppa, 2, 4, 87. Chenal de cabriolet, 

(s. n.) 3. Picola, 86. ' ^ 

€ORNEWAL, le major. Jument (s. n.) 36, 28, 42, 43, 44, 50. Lady, 

93- Psyché, 93. 106, 107. 
CovPERiG. Hélène, 114, 116^ 
GOURADE. Turbulente, 29. Jument (s. n.) 43. 
GovTELLBG. Opulent, 32. 
GOCTU&IEIVB. Tartere, 72, 74v 
Grémieiix et SALVADOR. Alunda, 38. Front-de-Bœuf, 70, 71. 

Grvgt. SyWio, 128. 

CcnnilfGHAïf, F. Peau-de-Ghagrin, 203. Pouliche, (s. ii.)^10. 

GUTLER, Frank. Gorbeau, 39, 113. Jument (s. n.)49. Grisi, 112, 113. 

BAFFAU-PABiMiAC. Jument (s. n.) 43. 

DALTON. Face-Blanche, 69, 71. 

DA.NGÈRE fils. Biche, 39, 40. Moka, 39, 41. 

HANGLETILLE. Indianay46. x ^« .« 

DARU (le vicomte Paul). Mee Merrilies, 26.. Jument (s. n.) 28, 42. 
Hirondelle, 30. Mulatlo, 51. Mouche, 93. Fann, xix , xxiii. Glorina, 
xlx , XX , xxiii. Brama,, xx, xxi, xxii, xxiii, jLxiv, Miss ArabeUa, 
XX, xxi: xxii,xxiv. George, xxii. Jument (s.n.), xxiv. 

D'AtlMONT. Donna Maria, 153, 155. Anlony, 154, 156: Isûiansul, 155, 
156. Gamille,211. 

DE Goux (Alfred). Harlequin, 89. 

DEFFis, de Barbazan, Spy, 27, 104. Golumbine, 29. Gheyal (s. n.) 43, 

50 Si. 
DEFFia, deMoméres. Gammach, 27. Gheyal (s; n.) 43, 

DELAGAN. D. I. 0., 141. 

DEL AS ALLE. Insulaire, 207. Gréole et Applause, 21 1 . 

Delesgourt. Darlingo, 108, 111. 

DEMANGEAT, Adolphe. Fox, 53. 

Dembare. Ourphaline, 106. 

DE MORT^EY. Turbulente. 

DENAVLT. Grésil, 53, 54. 

Desalles-Beauregard. Isidera, 90, 91. 

DBSGLA1IX. Libertine, 28, 108, 106, 107. Jument (s. n.) 44. 

DBSHATES, Pierfe-Michel-Alex. Thomas, 46, 47, 124. 

DESIRAT. Jument (s. n.) 43. 



246 LISTE oilfUiJiB 

MM. 

DBSPATS, Bnamel, 27, 29. Ghe?al (s. d.) 4S. 

DestanNES de BBaNis. Ninon, 23, 101. Fox, 24,25» 26. Itarias, 

100. 
0*BSTmÊBft. LoGféce, 53. Baytrd et Luçrèoe (conne aux dun), 126. 

Pynicope, 128. 
DBWABLHBYEifS. Cheval (s. n,) 175. 
DBZEiMBEisaîoé. Sylphide, 40, 114, 14t. Libérale, â, 49. Griaette, 

112, 113. 
DEZBIMBRIS, B. Fauchon, 40, 41, 49, 114, 115. , 

DESIRAT. Alezane, 19. 
BiNGCIKARB. Cheval (s. n.) M. 
DISSON. Coquette, 1»2. SalUne, 152. 
IMI&TILUB. ChefaI (a. n.) 68. 
DUBOTS. Biche, 139. 

DVGHAT. Darthula, 38, 119. Ardelia, 118, 119. 
BUCHBT. BeIzamiDe, 117. Fanny, 117. 
DOUGLAS. Pamela, 136. 

DraElE, Stepben. Cheval (s. n.) 71. Fei^ua, 86. 
DOUES. Jnment (a. n.), 21. 22. 
DOUMOULIER. Bobonne, 53. 
DUPnr. Stilade, 104. 
DUFFOUR. Fiupatrick, 20. Spy^ 20. 

Du KOY, de Blicquy. Fenella, 180. Oméga, 184. Tangarog, 188. 
DUTROUILH. Médard, 26, 28. 104, 106. Cheval ^s. nO 44. 
Dut AL DE Beaulieu, le comte. Erivan, 161. Dtelpin, 170, 171, 174, 

177, 188, 197, 265, 268. Flayer, 174, 176, 178, 180. Fanal, 481, 

186. Riga, 181. Actéon, 182. Aclor. 182. See sapplement Bruxelles 

and ether Belgian races. 

Egrmuhl, le prince de. Cheval (si n.) 4. Etaler, 19. 
Escalard. Sénégal, 122. 

ESNAULT, Pierre-Ch.-Léon. Delphine, 122, 124, 143. 
Etieillê. Frederick, 1. ^ 

Fasquel, Jules. Clitandre, 5. Arletic, 7, 17. !Moloch,'7, 8, 17, 19, 
124. Nair, 7. Topaze, 64. Bas-de-Cuir, 64, 66» 69, 9i^ 147. Zoë, 
81, Toung-Sam, 84.86. Rubis, 84. Tramp, âl^. 

FAULAT. Miss-Tigria, 100. Con^nce, 101. 

FERGOQ. Aquilon, 31, 34. * 

FEUILLIE. Bédouine, 32, 35, 110. 

FOUGANTILLE, le vicomte de. Cheval (s. n.] 75. 

FOULB, Achille. Burlesque, 20. Poulains (s. n.) 208. 

FOULER, le comte de. Rnfus, 203. 

FOUQUIER. Lionne, 29. Antony, 154. . 

FLEURT. Little Bobby, 13, 18, 21, 22. 

FRËDÉRIG, S. A. R. le prince (de Prusse). £li0abetb^2Ol. 

FRÉGEVILLE. Person, 37, 38. ; 



DES pBOyBlÉTAIRBSy ETC. W7 



MM. 

GAIN. Pouliche (8. n.) 72. * 

GEnDROTf. Misère, 54. 
' GE&BIER. Marcellus, 127, 130. 
Germigney (marquis de). Georçes, 36. Spy, 36. 
GIBERT. Lise, 72. 
GlHOUL. Gheik. 60. 
GILLARD. Cadet, 53. < 
GODEFROY. Enragé (course atielée] ISft. 
GOETZHANN. Edgive, 36, 38. Kildare,118,119. 
GOMEZ, le comte de. Ida, 133. 
GCM>L]». Camlet, 62. 
GRAET. La Sylvain, 31, 34. 
GRETF1JLHE (comte de). Counterparl, 3, 4, i& Young-Carbon, 4. Ve- 

ronaise, 6, 19, 20. 
GVERET. Flore, 72. 
6inÈREl<niE. Alforte, 140. 
GuiGHARD. Fielellan, 70. 
GmciiERET. Zampa, 49. 

EAMEii, le comte de. Octina^ 183, 188. 
HANGART. Cocote, 170. 
HAIOL. Malek, 131. 

HATZFIELD (comte d«).Stag, 198, 273. pu^fKftftAfto 

HAWRE, (PHonorable Martin). Narquois, 44, 61. Flea,.56, 60, 53. 
HÉDomriLLE (comte de). PUgrïm, 85, 93. u „ 4^« «aa 

HKKC&SRBN VAH BWGHOTZBW (le baron de). Cabinboy., 172, 200, 
™™Young-Amphyon, 172, 196, 198, 200,271,272. Griselda, 

173' 195. Whalebone, 197. Lady-Wood, Igi). 
BBAI^EIV (d'). Esméralda, »6, 60. Sautage, 63. 
HelIiIon. Cocote, 108. 
^ HSRTIBIT, Monvette, 72. 
Hl001wnBT(M. le baron) Ibrahim, 25. Olyropie, 24. , «o ^o»e 

mwisDAL (le comte d'). Sweeper, 5, 18. Sparrow-Havk, 88, 135. 

GhoTal (s. n») 137» 

SSSSNT'coîine').'^^^^^^^^^ 172, 197. Gabrijle, 187, 188 FKght, 

195; 197. Abi6r,183. Sophie, 186, 187, 188, 5*4, 2W, 2^, ^4 
HOi^BSCH (te comte de)7Desirée, 183, 263, 264, 272, 274. Rebçcca, 

186,268. * 

HITBT. Le Calife, 108, 111. . ; .^^ 

HVOUBS. Coriolan, 169, ITO, 180. Georgma, 173. 
HURST. Thea, 56, 62. 
Hvssoif. Lodoïska, 117. 

JEAN. Cheval (*•"•)»*• ^ ^ _^ 
JSPHSOEf (le chevalier R.) SettoD, 6a. 



248' LI^B OBIIBftALB 

MM. 

JOHNSON.Tickle, 49. 

JOHN8T01V. Calypso, 112, 114. 

JOIBARD. Coco, 59. 

JOU&DAN (Auguste) tfarcelline, 58, 58. M ÎM Hélène, 132. 

JOUTB. Morwika, 149. 

JlJBD. Psycbe, 40. 

JULLIBif. Bgremont. 

Juste. Idus, 14, Hercule, 15, t6. Héros, 16. 

KBTELAHT. SauTSge, 180. 

KRAUTMAIflf. Wilbelm. Jument, (s. n.), 207. 

Laboede. Libertine, 105. ^ 

Lacan (de). D. l. 0, loi. 

Lacoste aîné. Capricieuse, 30. Jument (s. n.), 43* 44, Kl. 

Lacoste cadet. Ovelée, 30, 41 81. Jument [s. n.}, 81. Lovely^ 107: 

Lafabgb. Biche, 140. 

Lafaillb. Spy, 27. Gbeval (s. n. ), 43. 

Laffittb. Cbarles. Gbeval (s. n.), 92.Tigri8,83. 

Lagraye. Docile, 28. 

La Haie de. Monart^ue, 54. 

LAXIEUX. Bayquaker, 177. 

LANDSBEB6 (le baron de). Elisondo ,272, 273. 

LAIVTVESTAL.. Breton, 55, 35. 

Lamoulen. Aquilon, 35. 

Lafeyrère. Ourphaline, 29. 

Lapobtb. Ourphaline^ 28. Ourphall. 104, 105. 

Lardem. Elisa, 56. 

La Rivièrb. Mars, Florida, 52, 59, 130. Pœderic, 139. 

Larocqub de. 6rifBne56, 118, 119. Kildare, 87, 38. Corinne, 120; 

121,123,156. 
Layech (le capiUÎBe). Béline, 57, 58. Cressida, 32, 52, 58, llo. 

]|linara, 86 110, 125, 129, 131. Holbein, 125. 129. Holbelne, 132. 
Le tiiHAif.Muiin, 31. 
Lb Comte. Louis P.-A. Delphine, 45, 145. Bazile, 46 47, 121, 122 

148, 143. Yale^tia, 48 57, 109, 181, 144, 147. 
LEBOVCBBR DB MA]|^TIGNT. Zora, 68. 
Lecoutbiilx (lebarota). Humbug, 5, 20. Camlet, 11, Miss Tandem. 

17, 18, 1^ 20, 21. Froye, 86, Cheyal (s. n.) 92. 
LEFAUCHBVR flls. Salinas. 83, 35. 
LBGIGAN. SylYkio, 6, 7, 17, 19. Pouliche (s. i).}, 210. 
LB Lbu. Bédonin, 31 . Bédouine, 111.' 
LEMVLIER (le capitaine}.;Félix, 117. 
LBIiOVP. Jlument (s. n.}, 271. 
LBLOV9B. Cheyal (s. n.), 172 
LB MBinnBR François- Joaeph. Jument (s. n.) 201. 
Lbpas. Cbfival (s.n.), 172. 



DES PROPKiSTÀIHl», ETC. 3491 

MM. 

Le PuiL. Salmas, 108, 111. 

Le RIGUER. Âquilone, 111. 

Lescouet. Darlingy 130. 

LESTRADE de Vie. Oarphaline, 29, 106". 

LlDO^ilfB jeune. Fayori, 140. 

LliTDOTlTfE père. Déjazet, 140. 

LlNTEMANS. Cheval (s. n.) 175. / • 

LONG A. Grosvenor, 27. 

LOUSADA. Herold, 171. Cétès, 176, 177. 

Lucas. La Pie, 150, 161. 

LrPiN (Auguste). Beiida 7, 9, 10, 12. 17, 19, 20, 64, 65^ 66, 68, 77, 78, 

82,84, 119, 147. Malek-Adel, 71. Lacooo, 86, 83, 85. Norina, 79^, 

94, 98. Sarah, 206, 207. Memnon^ 207. 

Mac Garthy (le coimc de): Miss Fanny, 92, 92, 98. 
Magrenzie GRIëtes. FroDt-de-Bœuf. Longlaw, 136. 
MALI.ETOUE. Wildrake, 46, 122. Zaïda, 47. 48, 57, 122. Alice', 120, 

121. 123. 
Malter. Ardélia, 36, 38. 
Margus. Galypso, 102. 
tf ARION. Burgos, itiO, 151. 
MORAED. Folie, 54, 47. 
Marie. L'Abbé, 72. 
Marzin. Betriss, 31 , 34, 1 1 1 . 
llAVlfT. Rapide,46. 

Mazibr (Emile). Faquine, 129. 

MSAiiLBT DE Faulut. Méprisée, 23. Confiance, 24, 25: 

Mengbns. Gheyal (s. n.), 175. 

METITIER. Columbine, 24^ 25. 

MiGHOU. Ourphaline, 29. 

Mistral. Zaïre, 149. 

MosiLOWA (le prince de la). Redinha. 5, 8, Anglesea, 9, 11, 13, 18 20.' 
Zitella, 56, 61. 62, 80, 92, 95, 97, 133. Lady Albert, 8a 84,^86, 98, 
434, 136. Maio-Yar«slawetz, 81, 85, 99, 203. Zerlina, 95, 99i 135,. 
136, 137, 

MossELMAi^N. Coroner, 55. 

Mtijiord. Thyclyn, 139. 

NET (comte Edgar). Coroner, 18, 19, 56. 61, 62. Aïbino, 87. 
liARBOTiHE (le comte Aym. dej. Miss Tigris, 46. Chronomètre, 120; 

121, 123. Goron, 121, 122, 124, 125. 
Neuville (le comte Loais'^Antoill6 P. -M. de). Bazile. Valentia, 

125, 127. 

Qdouard (le vicomte). Brenda. 92. Réyal George, 99 Lampo-, -199; 206. 
Julietta, 200. ^ 



\ » 



350 LISTE GENERALE 

MM. 

ORLÉANS es. A. R. Monsei^eur le doc d'). CitadeUe, 6, 7, 76» 81, 84 
Brise-PAir, 6, 7. VoUnle, 6, 8, 10, 11, 64, 67, 77, 78, 84, 153, 456. 
Agelie, 6, 7, 11, 48, 66, 68, 77, 81, 81. Brougham, 7, 10, 64, 81, 
82, 97, 142, 144, 145, 147. La Perle, 17, 9S. Espérance, 65. W 
codile, 67. E&mcralda, 83, 85, 94, 96, 142, 143, 145, 153, 154, 156. 
Ahasaériu, 76, 78, 79. Zerlina, 78. Crocodile, 83, 99. Faleno, 87. 
Angélç, 83, 85. 94, 96. 98.*Leila, 155. Margarita, 206. Gyffes, 
208. Dolorosa , 209. Komulus. 209. The Gaemmir, 209. Donna Jalia. 
210. Pouliche (s. n.) 210. 

OUTEEQIJIN. M. Feragus. 23. 

OUTRARD. Dragon, 59. 

Olivier. Sylphide, 74. 

Palmer. Veronaise, 7. Gamlet, 9, 67. Amélie, 22. Dabica, 37. Asna- 

aie, 210. Anatole, 211. ^ 

Pangb (le marquis de). Fleur-des-Pois, 36. Ondine, 37. 
PAi^UlN. Fanny, 117. 
PÉRÈS. Ourphaiine, 30: 
PÉRICM>RD (le comte Alexandre de). Sbackel, 9. 
PERPiGNAif. Jument (s. n.), 43. 
Pestre. Haguard, 73. 

PERROT. Gorisandre, 143, Ali-Baba^ 145, 146 (1). 
Pevtt. Champagne, 16. 
Peyramale. Coureuse, 30. 
PETRAIJBB. Cammach, 105. 
Plage (Ferd. de la). Télégraphe, 15, 16. 
Prigbnt (François). Bédouin, 31, 32, 34. 109. 
PRIVAT fils. Amélie, 16, 21, 22. Troubadour, 69, 70, 71, 77. 
Prusse (S. A. R. prince frédé.ug de). Lampo, 275, 273, 274.. 
PONTALBA. Mountaioeer^ 77, 79. 87, 91, 92. 
PODEYUf . Pegasus, 45. Lucko-All, 45. 
Poi?iif. Vénus, 7. 
PoviLLON. Austerlitz, 176. 
PowELL. Lady Albert, 56, 61. (2) 
PRÉYILLE (de). Mont-Lambert, 55. 

QUESNAN. Capricieuse, 55. 

Raby. Topaze, 86, 94, 98. 

HBGULÈs. Arthottt. Abron, 16. 

RECULÉS (François-Gabriel) aîné. BeUy, 14, 89, 91, 102, 103, 115» 

116, 141. Hécube, 15, 25, 91, 101, 
HÉTHORÉ. Sélim, 32, 52, 55, 58. 



(1) CttdeuxclMTa«x«ontné«aa B. ^. d«f io. 

(2) Vendu au prince de la Motkowaj après la course, i 



^ DiSS PROPBIBTAIBKS , STC. 251 

MM. 

RITIÊRB. Bertram, 6é, 65, 66. Tete-de-Yeaq, 70. Actéon« 311. Aspa- 

sic, 21 i. 
RiBFFSL. Cybéle et Gérés (course eo chars)» 426. 
ROBINEAU. Dioa^ 59. 
RODNET. Cheval (s. n.) 63^ 
ROMAN. Yesla^ 130. 

RONDEAU DE GovRGT, Jack Traveller, 2. €aptain,- 203. 
ROSMORDUG (M. le vicomte de}; Malvina, 31, 34, 52, 57, lOa, 109, 

126, 129, 131. Eliza, 32, 33, 5â, 55, 60. Bédouin^ 108, 125, 130. 
ROUN. Sophie. 130. 
ROITK. Trance, 59, 60. 

ROULHAG. Gïrione. 24, 100, 101, 103, 116. Elvire, 100. 
ROUXELLE. Darling, 125. 
ROWLfiT (le colonel). Chesmat, 135, 138. 
ROTÈRE. Télégraphe, 89. Fra-Diavolo , 103. Chantilly, 139. Harle- 

quine, 141. 
RVGiLBa. Jument (s. n.), 202. 

Sabathier. Gatalina, 21, 82, 87. Griselda» 81, 86. liarie-Louise,. 
â07, âOa Sat^, fi09. Jean-^tiOgard, 211. Mahmoud, 148. 

SAILLETTE (de la). La Biche, 54. 

SBKVAls (Simon). Jument (s. b;), 278. 

SALTADOR (Chéri). Alunda, S3. Cheval (s. n), 96. 

SANEGON(le baron Paul). Cleveland, 2, 3, 8. VidoiM, 5. 

SARRAZIN (JH. le ceroie de). Papillon, J9. Zerline, 24. 

SCITIVAUX.. Rosina, 37, 38. 

Sellières (Achille). Cleveland, 87. 

Sempé. Circassien, 27. Cheval (s. n.), 43. 

SENEMOND. Cadet, 90, 102. 

SouGHEt (Pierre-AJlexafidre),~Young]lilu8taQliio> 47, 48., 58, 121, 122. 
Arcoline, 120, 121, 123. 

Santerre. Frédéric, 69. La Esmeralda. 206. PouUdiie (6. n.), 210L 
Aspàsie, 211. . 

SARRAZIN. Sylphide, 100. 

SETMOUR (lord Henry). Albion, 5, 7, 11, 21 67, 68. lndiana,6, 10^ 
17. Icare, 7, 79, 82. Ibrahim, 12, 18, Miss Annette, 6, 8^ 11, 12, 
19, 21, 77, 81. 199, 200, 266, 267. Ismansgl, 9, 64, Clerino, 9. Cla- 
rion, 9, 13, 67, 80. Frank, 7, 9, 10, 20. 64. 65. 66. 69, 78, 84, 144.- 
Kermesse, 9. Morotlo, 12, 170, 171, 173, 181, 195. Alunda, 18. 
Robert 'Macaire, 5, 12, 66. Donna Maria,. 76,83, 85, 95, 142. Jur 
lietla, 76, 83, 85, 198. La Fiancée, 78, 94. Elisondo, 80, 96, 99. 
173,181, 197, 200, 269, 270. Nebuchadnazar, 81. Lydia, 85, 94. 
142, 143, 145, 146. Rufus, 87. Lampo, 97. 264, 266, 267, 269, 270, 
273, 274. Flight, 172, 181. Criisa, 183. Portnnatus,^207, 209. Lestoq, 
207. Vendredi. 207. Lady Emily, 207. Lantara, 210. Chip off the old 
Block, 210. Mandolina. 209. 

SIGARD. Jument (s^ n.], 43, 50. 

SmONIS. Gabrielle, 174. Sophie, 180. 



252 LISTE GBNBIALE DES PHOPRIETAIIIES, ETC. 

Mm* 

SOGIÉTË Tsa^lÉtOME. Berold, 469, Hi, 177. WaTerer, f70, 173, 

177, 181, 199, 273. Miss Glary, 274. 
Spitaels. Moonraker, 187, 188. 264. 968, 268, 269, 274. Flight, 187, 

264, 263, 266. 267, 268, 269. 270, 274. 
SlJBRBSBAV. Pickie, 90, 102, 266, 267, 270. 274. 

TAlsifB. Flèche, 180. 

THORN (le colonel), Jament de Irot américaine, 96. . 

TiLLARB. Solide, 151 (course atielée],' t52. 

TOUR-DU-PIN (comte de Guy de la). Jument (s. n.), 75, 79. Griselda, 

«TO, «tO, «7*7* 

Tourne AUX. Cbeval (s, n.j 

TREGUIER. Mutin, 32. 

TURKIER aine. Lady Jane, 5, 8. Giisette, 81, 87, 99. tfarion, 85. 

Valois. Misère, 73. 

Yanoorbegr. Cheval (s. n.), 175. 

VANTHiBinai. Cheval (s. n.),i75. 

YAivrEAUX (Perd. Faulte de). Girouette, 14. Fidelia, 44, 16. Emilias, 

26,42 48, 108, 115, 116, 144, 147. 
Yanteaux (Gabriel Faulte de). Gverrier, 14. Fiddler, 15, 89, 90, 102. 

Cheval (s. o.), 49. Jocaste. 88. Uns, 89, 91. 
Tatghell. Giraffe, 44. 

YAUiUiANG (le comte de). Cyidoma, % 8, 45, 56, 61, 203. 
YIGENGE (le duc de). Frank, 187. 
YILAINXIV. Cheval (s. n.), 271, 274. CMtain, 274. 
YOLTER. Jument (s. n.), 49. 

WALEWSR.T (le comte). Yolatev 4. Wobb, 81, 87, 203. 
* WAYS-RUART. Sonta^;, 267. ^ 

WELLEMiET. Lâëy Jane, 85. 
WOLLASTON. Norna, 33, 52, 55, 58, 60. Eucharis, 109. 

YTEShFERCOQ. Diomède, 35. 
Ytes* Geoffroy. Oiseau, 33, 35. 
TTES^KOCHARB. Galypso, 33. 



I 



I 



î>OST-FACE. 



COURSES 

DONNÉES PAR LA RÉGENCE DE BRUXELLES, 

Les 20 et 22 juillet 1837. 



Le jurj, présidé par M. Van Voixem, ëcheviny était 
compose dp MM. De Rouillé, M^iateur, major Du Roy, 
Melser, etc* 

20 JiriLtET 1837. (PREMIER JOUR.) 

Première coMr5e.— Poule. 

Prix : 1,000 francs donnés parla ville; plus t5o francs 
à fournir par les concurrens pour chaque cheval enti'aut 
en lice. 

La distance à parcourir était deux fois le tour de 
Tarène (environ 3,200 mètres, ,1 milles anglais) en une 
seule épreuve. 

Cinq chevaux étaient inscrits: 

Désirée, âgée, portant 6t i {4 kil., [appartenant à M. le 
comte de Hompesch. 



254 POST-FACE. 

Speck, Sans, portant 67 ipkil., à M. Carr. 
Lampo, 3 ans, portant 48 xpkil., à Lord H. Sejmour, 
et courant sous le nom de M. le^ vicomte Odouard. 
Vélocipède, 5 ans, portant Sgkih, à M. Cassiers. 
Soldier, âgé, portant 63 3i4 kil., à M. Brjan. 

A 1 heures i {4 tons les préparatifs étant terminés, on 
donna le signal du départ, etLampo est arrivé le premier 
en 4 ni. 3o sec, il était sBÎvi de près par Désiré. 

Aux termes du règlement le vainqueur pouvait être ré- 
clamé pour la somme de 2,5oo fr. : aucune demande à 
cet effet n'a été adressée au jury. M. le comte de Hom- 
pesch a représenté que son cheval avait été coupé par le 
jockey de lord H. Seymour, mais cette réclamation n'a pas 
été accoeiUie. Lord Se>mour , 'à, qui appartient réelle^ 
ment Lampe, offrait, par l'organe de M. le vicomte 
Oduard, de joindre 5oo napoléons au montant de la poule 
et de recommencer à celte condition. 



Deuxième course, — chevaux indigènes. 

Prix : 2|0oo francs en espèces. La distance à parcourir 
était deux tours de 1 arène ; deuxj épreuves en. partie 
liée. 

Cinq chevaux étaient inscrits: 

Moonraker, 5 ans, portant Sq kil., appartenant h M. 
Prosper Spitaels, et provenant de son haras. 

Sophie, 5 ans, portant 5^i|akil., à M. le colonel 
Hotton. 



BRUXfiLLBS, tô37. 255 

Tangarog, 4 ansy portant 55 kil., à MM. Du Roy 
d« BHcqoy et de Raisne. 

DelpÎD, âgé, portant 6'5 i|4 ^^^'9 à M* ie comte Du Val 
de Beaulieu, ou 

Ërivan, âgé, portant 66 3|4kil., an même. 

M. le comte Da-Val, n*ajant droit à faire courir qu un 
se ui cbeyal, a opté povir ËrÎYan. 

A la première épreuve, Sophie prit Tavance et la con* 
serva pendant le premier tour ; mais Tangarog, qui 
avait la corde au départ, arriva premier fau but en 
4 m. Sosec. ; Ërivan fut second en 4 m. 3i sec. 

A la seconde épreuve, Sophie ayant. été retirée, trois 
chevaux seulement entrèrent en lice, et l'arrivée au but a 
été constatée de la manière suivante : 

Moonraker, en 5 m. — i 
Ërivan, en 5 m. 2 s. — 2 
Tangarog, 5 m. 5 s. — 3 

Ce succès de Aloonraker, est d'autant plus remarquable , 
qu'il avait perdu plusieurs secondes en se cabrant au dé- 
part, et qu'il avait dû en conséquence être lancé dés le 
début de la course pour regagner ses concurrens. 

Une troisième épreuve étant devenue nécessaire, elle 
donna le résultat suivant : 

Moonraker, en 4 m. 4o s. — i 
Ërivan, en 4 m. 4^ s. — 2. 

Tangarog, en 4 m. 4^ s. — 3 

Ëti conséquence, le prix a été décerné à M. Spitaels. 



^56 lÊosn^àJGEr, 

Troisième cour.çe.— Chevaux de toutes RACES. 

Prix : 2,5oo francs en espèces. La distance à par* 
courir était deux 4ours de rhippodrôme en deux épreuves. 

Quatre «hevaux étaient inscriu : . - 

Promet liean, 4 ^^s, portant 55 kil., appftrtenatit à M. 
Cocterill. 

Fiejhty 4 ans, portant 5^ i|i kil., à M. Sp^itaels. 

Miss Annette, portant 65 i|5 kil., à lord H. Sey- 
mour. 

Lampo, 3 ans, portant 5o Ui., a ford H. Sejmoor. 

Une question très-intéressante a été soumise au jury e<i 
ce qui concernait le poids à porter par Lampo : le rè- 
glement décide que c les chevfiux qui, dans un concours 
» public quelconque, auront remporté un prix, porteront 
» en plus un poids de i ipkil. ; » mais cet article du rè- 
glement devait-il recevoir le même jour son applîcatioD, 
tandis quNin cheval a déjà le désavantage de la fatigue 
d'une première course ? En Angleterre, disait-oo, ce 
surcroît de poids n^est supporté par le gagnant qu'aux 
courses des jourii siûvans.... Le jury, s'arrétant à la let- 
tre du règlement, a décidé que le poids pour prix rem- 
porté devait été ajouté à la charge de Lampo, se réservant 
de mettre ceite question en délibération lors de la ré- 
vision du règlement. , 

A la première épreuve, Flejht, qui avait la corde, con- 
serva lavaniage pendant le premier tour, mais l'arrivée 
au but fut constatée de la manière suivante : 



N 



motxAimtf I«3T. 357 



Lampo, en 4 i^i* ^9 s. — r 
Miss Annette, en4m. 3i8. — 2 

Flejbt, eD4'^* ^^^* . — 3i 
, . I^rométheax^y ^n 4 V^* ^5 s. — 4 

A la seconde ëpitèn^e Famyée au Imt a été constatée 

ainsi qu^il suit : 

* • ' / . ', ,- .... 

LampO| en 4 ni* 1 1 s. — i 
Prométheah, en 4 ni. iîïs. — ^' • ^ ' 
Miss Anniettè, en 4m. 17s. -—3 ^ - ' 

Flejht, en 4 ni. 1^ s. --4 

En conséquëâce, le prir a été rempoitë pdr Latnpo. 



Quatrième course. —Coubsb particulière. 

Deux tours de Farène,' une épreuve. 

Sontag, 6 ans, jument, à M. le comte Ides Cornet de 
Ways Ruart. 

The Rapid, âgé, à M. de Gaters. 

Les chevaux étaient mottfiés par les propriétaires et 
portaient un même poids. 

La victoire fut remportée par Sûntag, qui ahriiVa au 
but eu 5 m. 4 8* ; sop ooncurrent le suivait à 3 longueurs 
de cheval environ. 

• i 

Les courses étaient teminéesà 6 heores. 



11 



Le second jour de coui^se a été honoré de la présence 
de S. M. la reine et du prince royal, pour qui ce spec- 
tacle nouveau ne temblait pas sans aiu*aiu 

Première course. —Chevaux indigènes. 

t 
Prix: a,5oo francs en espèces^ La distance à par- 
courir 1 toni^ de larène en psu'tie liée^ 
Cinq chevaux étaient inioi^its : 

.. Taogarp^^ déjà cité,, portant 55 * kiL — i 

Moonraker, » 6o i|îi — i 

Sophie, » ^7^12 — ^ 

Delpin, » 65 n4 — 4 

Rebecca, âgée, portant 6i i|4k.il., courant sous le 
nom de M. le comte de Hompesch. 

A la première épreuve Tangarog ayant été retiré,. 

1 arrivée au but a été constatée de la manière suivante : 

• *' . r . . . -, 

Méonrafeer/en 4<n- SiKi^é'—'- I' 
Sophie, en 4 ni. 33 s. .^^. si: : 
* f"]MI{nn^jeii^4^tfi.<^35Js; ^.f -*-<*'3 •. 

' uAebecca,^ .. ifr-; 4 , ; , = 

A la seconde épreuve, c'est encore Moonraker qui est 
arrivé premier dattsr^djpe ittîntfnt :' 
Moonraker, en 4 m. 4 1 s. — • i 
Sophie, en 4 ni. 4 i 9. if3 — *2 
Delpin, . -*- 3 

Keb«qca| -^ 4 



BRUX^KIXVS , 1837. 2d9 

La victoire remportée -sur Sophie était douteuse pour 
tous les spectateurs f '^knaîs le membi*e du jury cbairgé de 
constater l'arrivée affirmait que Mc>ODraker avait gagné 
de kl tête. II est Konoi^able poar M. le colopel ,Hotton 
d avoir succombé de cette manière, car une telle défaite 
équivaut presque à une victoire. 



« « 4 , m 



Deuxième courte.— CoçBSB ^ARTlCU^ilÈBE . 

Une seule épreuve» an tant* de i^ènev engag^ioent 
entre : 

Liicîfer, âgé, appartenant à M. Bouequié, et The 
Rapidy âgé, à M. De Caters. 

Ce fut Tiho Rapide qui arriva le {Hremier en 3 m. i5 s. j 
Lucifer le vivait de pTôs; 

Ces chevaux, qui n'étaient pas entraînés, n'aui^aient pu 
résister à une pfus longue course : M. De Caters montait 
lui-même son cheval, Lucifer était monté par un ami du 
propriétaire. 

Troisième course. —Cbeyavx de toutbs bacbs. 

I^RIX ROYAL ; Un vasb hw vbbmeil. 

La distance à parcourir deux tours de Fh^ppodiôme. 
Deux épreuves. . , , 

Huit cheyàilx étaient inscrits^ ' 

Lampo, déjà désigné, pointant 5o kil. 

Ëlisondo, ^ans, portant 63 kil., à lord H; Sè^fnioQr; 



360 vasT^rxCÊ. 

Flejht, déjà défignée, portant 67. «[a kil. 
Yéloeipède, 5 ans, portant 59 luL> k M« Gastitr». 
Sotdier, déjà désigna, porUDt 63*3^4 Ul. 
Taisliteor, 4 ans, portant 69 kiL,.k H. W. GockeWiL 
Désiré, déjà désigné,- portant 61 1 14 kiJ. . . . 

Promethean, 55 kil. • 

A la première épreuve, Taisbteer arriva prenîier en 
4 m. 8 ips. ; Lampo^cond, en 4 m. 10 s. Fiejht et 
Soldier avaient été retirés. 

A la féconde épreuve, ee fotiencoi» Taisliteei: qpi ar- 
riva premier en 3 m. 55 s. ; son concurrent le plus l'e- 
dotitable était Lampo, qui le. suivait d*aoe demi-longueur ; 
Ëlisondo fut troisième. 

En conséifoenoeTaiBhtoer lut déclaré vainqueur. • 

M. Van Yolxem et les autres menibr^ du jury jiyant 
porté le vase, prix de la lutte, au pavillon royal, il fut 
remis au représentant de M. William Côckerill' par les 
mains de S. M. la Reine. 



« % « . 



COURSES m M i^ihiE, m j^iége. 

Les courses de Liège, fàfvdriâées^piEir iiô {^fns beau 
temps et bonorées de la présence de LEaMM; oai été 
des plus brillantes. Les 8pèot«tfiqn9^M^i»l:iiHilti9t|^^les, 
et les dispositions- pfrises, par. la commission ne laiss-aient 
rien àdéaireF^ • . . . ; r .. ' 



/ 



LJEGJB» 1837. 2ût 

Premier jour» mardi 15 août. 

Courses de chevaux nés et élevés sur le continent. 

• ' • - •" ',-....] 

Prix t,5oo francs, 'plt» loo fhincs à fourmir pKr^lisr 
coticurrens pour chaque cheval entrant en^ lke« '• 

A couru seul Young-Amphion, entier, appartenant à 
M. le baron de Heeckeren von EngKoKen, à Sonsbeek.— 
Young-Amphion devait faire 'a fois le tour de l'hippô- 
drôme en *j minutes. Il a fourni sa carrière en 6 inimités 
32 secondes. 



Courses de chevaux du pays (une épreuve, ou % tours 

de Taréne). 

Prix 25o francs, .plua ;>$ francs à fournir par les con- 
, currens pour chaque cheval entrant en lice. Quatre che- 
vaux ont couru. Une jument de M . Goieâeo (Ph. Arnold), 
cultivateur à Léau ( Brabant). — Une jiimedtde M. Le- 
loup ( J.-F.) , cultivatear à Ghénéé. -^ Kioony , hongre, 
de M. Vilain XIV ( Alfi<ed), rentier, à Huppefanonde. ^ 
Une jument de.M. Philippe (Emile ), de Liège. 

La jument de M. Coénen a remporté ie^prix ; «elle a faîl 
les deux tours <3n 9 minutes. 



' f 



269 POST^FACB. 

Courses de chevaux ,de foutes races (deax épreuves en 

partie liée). 

Prix 2y5oo francs^ plas lo francs à fournir par le« con- 
cuiTtiifl ponv chaque oli^val entrant ec^ Jicet. • ; 

Ont coar« : LanipQ» eoiiçr,,apparif^ai|^ ,à, S. A- ^- ^^ 
prince Frédéric de Pruase. — Ëlisondçy, entier^ à 14 • le 
baron de Landsberg, de Munsler (Prusse). — Blorrisoi^ 
enlier» à M. John Cockerill, de Liéeç. — TaîsHteer, en- 
lier, à M. William Cockerill. de Liège. 

A la première épreuve» Lampp Ta emporté d'une demi- 
têle sur Ëiisondo; ils font le tour en 4 minutes i seconde. 

A la seconde épreuve, Taishteer est retiré et Lampo 
la- emporté sur Les deux auti^es conçurrens. 



nlBUxiEME JOtJii. T- ^tmi 17 août. 

Les courses ont. commencé ka lyî heures. 

Le Roi et "la Reine sont aprrivés vera4 i|;s heures « et 
ont étéxeoQaa<fec«nUiou8Îesnie* Ilssont restésjusq la- 
fin dés courts dont voîcile ^'étokat e ' ' • y 

La course dite la Poute, qui consiste en une épreuve; a 
été des plus animée»; dinq chevaux y. ont prjs paît (prix 
8oo fr.'et loofr. à fournir par l6S'concurren8)v: 

Elisondoy appartenant au baron de Landsberg, déjà 
vainqueur, est arrivé le premier ; Morrison, le second -, 
Cabin-Boy, le troisième ; Young-Shakespeàre , le qua- 
trième ; Désirée, appartenant au comte de Hompeach, 
la cinquième. • 



li^ge;'18S7. 263 

Elisondo, n'a mis que 3 minutes 48 secondes pour faire 
ses deux tours ; c'est de tous les chevaux q'ûr ont couru 
les 1 5 et 17 celui qui a parcouru' Parèta^ avec le plus de 
▼itesse. 

£n vertu d'un article du règlement, qui impose au pro- 
priétaire du cheval gagnant de le céder au prix de 2,5oo 
francs, M. Gockerill a acquis Ëlisondo et a retiré sa mise 
de 100 fr. 

La course de chevaux de selle monté par le propriétaire 
ou un amateur (prix, une sellç anglaise « avec mors et 
bride ) devait avoir lieu entre 3 chevaux ; mais Harriet, 
appart,enant à M. Victor Bauchau, a été retirée. 

Stag, appartenant à M. le comte de.Hatzfelt dQ Dussel- 
dorf, a été monté par M. Surmond» fils du directeur de 
la monnaie d'Utrécht ; et une J ument 9 non qualifiée , l^a 
été par M. Servais Simon ; le dernier a été bientôt dis- 
tancé et les deux tours de l'arène ont été parcourus par 
M;. Surmond en 5 miputes. 

La course particuiiôre entre Prometlieirn de Ai. Coe-^ 
kérill et Waverer d# la Société verviétûisQ a élé plus in- 
téressante; -Le premier de ces chevaux n'a dépassé, an bat 
le second que d'un tét« et a parcouru rhippodi:dme en 4 
minutes t seconde. 

Léf vase en vermeil offert au vainqueur d'une course 
entre les chevaux de toutes races, a été gagné par Lampo, 
à S. A. R. le prince Frédéric de Prusse : il avait pour 
concurrent Flight, Cabia-^oy. ayant été retiré. - 

Lampo a fait sa première épreuve en 4 minutes Z% se- 
' «ondes.. 



164 f06T-^FACK. 

Pour Ea seconde épreuve Flight a également renoncé, 
et Lampo «parcouru 8euL deux> fois Tarène en 4 minutes 
39 secondes. Le va^e en vermeil a donc été renùs au re- 
présentant du prince. 

Une course particulière a eu lieueptre Désirée, du comte 
de Hompesch et Miss-Clary, de la Société verviétoise.'Le 
premier de ces chevaux a été vainqueur ; il a parcouru 
une [seule fois Tàrène en i minute 3g secondes. Il nV 
avait selon convention qu'un tour à faire. 

Course de chevaux de races étrangères n^ et élevés 
dans le pays, prix : i,5oo fr. et loo fr. à fournir peit les 
concurrens : 

Sophie; du colonel Hotton^ l^a emporté sur Moonraker, 
de Mi Prosper Spitael» et Rebecca 'du cdaiie de Hom- 
pesch ; elle a fourni sa'earri^pe en 4 isaiwMt» ij secoactes 
àlapremiépeéptesMreyttiiCtaitiMes $7 t{a^ secondes à la 
deuxième. 

Entre la première et la seconde épreuve, une course 
particulière entre Harriet de M. Bauchau, 01^, de M^ 
Caters^ et Chatam^ de M. le comte YiUin XIY a eu lieu. 
Harnet Ta emporté ; elle a fait lin tour de i'arèiye suivant 
eonvention enid.m^ute^ xSaecondes; mBà^.ii: Bauchau 
n'a rien î^ugi^é fàtce <Ç3^ lorsqu'il a été repesé il avait un 
demi-kil. de moins que le poids convenu,. ce qui prove- 
nait de ce qu(& le jockey avait oublié de mettre lascha-^ 
braque sous la selle. 



» "' i .1. 



COURSES, DE SAINT-TRpND. ^ , 

En attendant plus dedétaik awrçea courses, qui ont eu 
lieu le 39 août, non en ferons connaître les résultats : 

Prix pour chevaux de toutes races \ 1,000 fr.) : vain- 
queui:, .EKsendOy à.M« fiockeriU. lOnvamt indigènes 
( 1 , 5do ir.). : vainqueur» Joanna^ à ,M .le. fcQmte d'Aerschot 
de Yoors. Chevaux de labour jaoo fr^) ; vaindneur, la 
jument de H. Coenen de Léau. ; 






•^♦- 



»/ 



■ "\ 



« • • 



l 



NOTA* Le Bêlement dei Goiirae#1IAt let arrêté en séance ée la Gom- 
mlMion' directrice de la Soeiélé d'Eacojlragemeiil à Braxelles, le 28 
mai 1887, ae trooTeiff dans le qdhtifédie iroliime qal paraîtra à la fin de 
Pansée, ainsi qne lent iofre «Ae^^M-fioiirrait être fait dans rinterralle. 



-'. » « 






l.i , •/ ."' . 'i 






TDI DV P08T 



<VACB. 



..•I' 1! , • » >. 

•1 . . . . • .■ 



- .' • 



•• ■ I, 



J -. 












f2 



LISTE 



BIS CHBTADX GÂGH&HS 



DES PRIX BbYÀÛX'étî KOÏ À ÔES PRINCES , 



;^«. 'u[:\ 



I I 



)i 



■ ""'"■ '— 



ihrar tes towses 4Vttil.léS6,I«>iè le 'Sh«iwiabe. 



L 



i*«i>< 



;i .... fi «iiHiii 



AnDées. 



tfAt 



ROYAUX. 



•ff 



. I », . . 

PRIX 






Il >• > 

DU ROI. 






'.Cl f ' 



1»R1X 



DES PRINCES. 



4785. 



.M. :. 



Id. 



Id. 



Id. 



Id. 






Phillis , plateaa, 
2,500 f.,Vincen- 

et&,2»0£.,Vm- 
cennes. 

Laara , plateav , 
2,500 fr., Vin* 

Pmdeiice^ S pla* 
teanx, 1875 fr., 
et 2,500 f.,Vin- 
cennes. 

Lady^ plateaa , 
'î,500 fr., Vin- 
ceaues. 

Âbigail, plateao, 
2,500 fr., Vin- 
cennes. 



», '.rM-jjvjiia r.Oi<...'. 
lO/L'O.' v; .1o3t '■' '1 



MWÉ,m BÉ^Mf^f kdti0!f/ fife. 



èe? 



Années 






PBiX 



;îj 



^ i 



bu ftOL 



1783. 



1809. 



I 



.1 



"^ PRJX 

DÈS PROCES. 






teaii;'>lJ875 fr., 
' Vîtj'éeh^es. 



1819. 



1820. 



Dne jumi. de M. 
Labarhélerie de 
la Corrôze, grand 
prix, 4,000 fr., 
Pari». : 

Lattitaf,; li,(mt 
Paris, J , . . , 

Lattitat, Vieux , 
6,000 fr.. Pari* 






■> ( 



i 



'Oa 



a 



f 

i 



1821. Lilly, 6^000 fr., 

PiHé. . . . ; . 

.* . I. .••■.■} 



tl 



^Wt. fCëi^^, 6„000 fr., 
Pari». : . . . . 



1829. 



1824. 



Id. 



Nell, 6,000 fr., 

f^an», ^ . . . • 

Pénélopa,6,000f. 
Paris. . . . . . 









.:■^.,o,(), 



i; 



; i 






• *..•••*•'•«•'••'• 



• 1' T ' 



-.h 

aX"* 



«'S': 



Urk/ d'Artois, 
MOO fr., Pt_ 

; ris." ■ 

> I 

Lncy, Angoulé* 
me, 8,i00p fr. , 
Pari»." ■"'•' 

iM^feôseiduDau- 



Mî$k'(Vaéî''ef- _. _ , 

gelït), i,00O fr. ,•! pnîn, (jase et ar 
Pâtrîff. ! 



) ' • 



gent),,k,000fr., 
I Paris. 



mOO 



GAMAVft M» ram mOffAm^WK^ 



AméM. 



• 1 



PIIX 

ROYAUX. 



1'. 



n^ 



*> 



(PU ^01,. ,,»B^ PRINCES. 



RtX 



{(cqype et ar- 
g^tj, J,O0O f.. 
Pans. ' 



Olga, 9JO00 fir. 
Paris • . • . 



i8S6. 



Bécasse, du Midî^ 
8,500 (r.y Au- 
rillac* f f • • • 

SansoQ nette, su- 
bit, du Midi, 
1,600 |r., Au- 
rillac. . . , . . 

Odysseu^ 6,000 f. 
Paris. J . . . 

Snail, 5 ,1000 fr., 
Paris. .... 



• . 



!.. 



'ï i» .♦ 



»'î 



Tigrcsse , (Tase et 
argent)! &,Ô00 1. 



... 1 J 1 



Paris. 



Bijou, moitié du 
Midi. i|,750 fr. , 
AurUlao .. ....... 

D. I. O.; moitié 
duMidi^i,750f. 
Ai^iM , .. . . . 



1827. 



DJ.O. iduMidt, 

, rillac. t. V. •v**'^''»' 



Juliette I ( subrci 



Tajin^ -Tigresae, 
du Dauphin , 
5,4^00 fr., Pmi. 



i ) 



'I 



'dWrB> 



Malhildc, subsi- 



aieg^nt),^^eQ0i 
Young trigresse, 



. ■< "1. • i 



Youog Rattler, 



[çQdpeteK ^(du Dauphin , 



A^^OOOf., Paris. 



4À/onAm DÉS PB9X soTAfn, ne. 



269 



I 



An»é«^ 



ROY|UX 



. 1 



P9IX 



DU 3101. 



DES PRINCES, 



îiéis. 



1819, 



1880. 



II. 



ajouté par le roi) 
i.OOOfr. , Pa- 

ns ••*•■• • • 

Medea^ ^,00;0 Ç,' 
Paris, l . . ^ i 

Viltoria,p,OOOf.p. 

r ans * |. « » • , 

I 

t 

Vesta, dki Midi , 
5,500. fr., Au- 
rillac. ' w . . . . 
\ 

Vittoria, 6,000 £., 
Paris. ..... 

Zéptyr, 6,000 t. 
Pans. } 

Louise, in Midi, 
8,500 fr., An- 
rilUc 



(▼ase et ai^gent)^ 
4,000 f., Paris. 



I ; 



» ^ 



1 fit 



( 



Licmel, 6,000 f., 
Paris 



Vesta, 5,000 fr., 
Paris 

Eergère, 5,000 f., 
Paris 



Malrii)^,6l000f., 
Paris 



Zéphyr , (vase , 
conpe et argent), 
6,000 f., Paris. 



Lucie , du Dau- 
phin, 8,000 fr. . 
Paris. 



VcsU, 6,000 Tr., 
Paris. 



Silrio, (ijase et ar- 
gent), 4,000 fr.. 

Paria. I 
Oscar, sub^é (cou- 
pe et argent) , 
S,000f., Paris. 



Màrtisiette,8,000f 

Parb. 
Mameloiick , de 

S. A. R. Ma- 

dacie', ),000 fr. , 

Bordeaux. 



pnbîca, du Prin- 
ce Royal, (yaseel 
argent); a.ODOf. 
Pari&.i . 



970 



f^^d^NAIÇl^ 9X6 tUX dOKàm^'WfÇ, 



Années. 



nux 
RQîUuX, 



pàx 

DU hoi. 

• 1 - 



1 1 1 



j^ pAinces. 



i8M. 



GkeTret^.^a Mi- 
di, 5,5(^0 francs, 
A.arillaiQ . . . . 

SylYio, ^,000fr., 
Paris . '' 



Obyon, LoOO f. , 
Paris 4tda Mi- 
di, S,»00* fr., 
AurilU^ . . .. . 



'1. 1 . 






1852. 



..î.' 



O0i\ 



V8Si. 



Gorad' i moitié 
du; idi,l,750l 
et sabsiv, da Mi- 
di, l,50j<>f.,Au- 
rîtlac. i" ; '". . . 

CQri6andre,5,0d0( 

Eglé, 6,000 fr., 
Paris. 4 . . . . 



Eglé , (v|Ése.et ^r-. Dpwioe^' da Duc 
gent), )4^t)0\)i. , cfât'^ans (vat>e 
Paris. 1 et argOi >,000 f. 

Constant, subs^^ ^ Paris^- ^andon- 
(coupeetàtgentj ' n<^au 2me arrivé 
S, 000 V. , Paris par le ^omte de 

, ] r' ' FrèdèpcAldforJ, 
• • du ï)nic d'Or- 

}^,.„., iéai^,*,00Of,, 
i ' lïQraeaiix. 

Corisan*e,(vase, Eléouote , du 
coupe ej«^g<Bnt),J d„c d^prléans , 

2,000 fj-., Bor- 
deaux. 

Fi^Ux, du Prince 
RQjal, (vase et 
argent), 8,000 f. 



6,000 f;; Péris. 



Diomèdc, moitié 
du.Midi^ 750 fr. 
Aurilia'c . -.VV 



t . 4 



Glerîno,»,.OOpf,. 

Parh. ; ;•/. : 



<-:•'.•> 



i 



,.-(i 0-^0 



1 Ijl.-'^ ( 



G6orgina,6,0Q0f. 

'^Parîs. \ .••;'' ^ 

J0(0, 



ra 



Bijpu ^ <du Duc 
r'ffOttéai8.2,000 
Kord'daïkx. 



GAGBâJis, USA msaMBirA«s,'^Me>^ 



2ïi 




. 



t>BBPMNCES 
I 



/ 



« « X ■ j a 



Paris; .r. . . • 



» I : 



n 



. ,..L' 



^ A^OPQ ir. , Au- 
I riUaQ. ;. . . . 









• ■ ) 



6biyof>/cla Midi, 
8,ÛiP« Ifr., Au- 
ril^çv .... 



Dpsf^UffDfnA , du 
Midi, ,4, 000 fr. , 

Â^nUajc .... 

1 :c.M>>'i«J ■'•. 0^ j _^ . 
i2,60qf., Paris. 

^ao^9p4®t^^*o du 

;^i4 i,000 fr., 

Aualicic .... 

. - ,'' ' 

4riètle,|5,000f., 



( '. 



M 



i • 



• 00^. 



...lootv 



iÔ55. 



it ' 



.'» 



Le Pîn! 



Fra-Dîar.olo(va8ç 
et argq, 6,000 f. 
Fans. 






Bayftrd; 5,000 f. , 
j^fMTJtlajc . . . . 

I 
Çnûlius; 5,000 f., 

, Bordeaux. . . . 



- r» 



Miss Àinetle, six 
mille f^, et graud 
Prix, l;2,000 f. , 

t arjs • • . . . 



Paris. 



T'-iO. 



(.",:• 



Bimst, da f«yte 
Royal j( fase et 
argent], 8,000 f. 

Parla.' 

.•j • I 



■;; ! 

Bi}bii4 du Prince 
Royal,! 3,000 f., 
Paris. > 

Desdembna , da 
Dnc aOrléans, 
8,500 fr. , Bor- 



.1 



Agar. 6J00O fr. , 



. .1 (. V. < 



>L< 



Héléna 1 du Duc 

d*Ofl4fn8,(S.£.) 

, %500 fr„ Chan- 

LibéraU, du Duc 
d*Orléi np,2,500f 
Bordei ux. 

Morottc , du Duc 
d'Orléi nsf&JB.), 
5,000]., Paris. 

MissKdW,duPr. 
Royale 5,000 f., 
Paris. I 



2?? 



«A^IMiS.Mt WÊKL OTAVS^ KK. 




A«M- l^ionUa, 5,000 f, 
▲nrillaïc . . . . 

£iîkili08| 2,500 f., 
Bordeaux. . . . 



Agélie ,1 tme' «i 
&,500 i, Parîsj 



•^o 



.t 



t 



-1" : 
48&7. 



Mi88Kely,6,000f 
Paris 

« 
t 

Volante', grand 
Frix,U,000fr., 
' P>irîp... . /.". . 

4 • 



.» .» 



•Il 



.^ 



Lt ' 



<i 



Gorintid,5,000f., 
Anriil^c . • . • 

EmiHasi 5,000 f., 
Bordedox. . . 

Flmiik, 6,000 f., 

«t grabd Prîx • 
4|iO0C|f., Paris. 



j i 



I -. 



lu 



. 1 V <■ >' 



UflK 



MÎ09 Ânnette da 
Duc d*Aumale, 
2,000 {.y Paris. 

VeWnte, au Dnc 
d'Ortéans,S,500( 
Paris. 

Mcrotto, du Duc 
^ft>Héans,5,OO0f 
rirris. 

Btnilîiiift, du Dac 
d*Oriéans,2,500f 
•BirfdèHnxi' 

Ff'ânk, da Dac 
d'Orléans ( va- 
se et argent ) , 
''»,t>00i, Paris. 



MîssKeli7(vaiteet 
argent ff 6,000 f» 
Paris.' «1 (>00, 



ft.' 



. I. 



* 

■; ... : \ 



.«.fi 

■ •■ I 

! I 



• V 



) .r^ . <^.1000 



I ! 



i j '^f*. 



I 

I • « « • fl 

■ 






Etisondo, prix du 

'lyac d'Orléans, 

.9,000 f., Paria. 

Mkis 'Annette, da 

Dac d*Aamale 

Jf.OW f., Cbaïi- 

tiily. 

Frank ^ > prix du 
•ï>iic d'Orléans,. 
^ -iVîJOO f. , Chan 

lillT. 
Ctaiiias. prix du 

Diic • d'Orléans, 

2,500 fr., Bor- 
' deiiux. 

Zcrlîtsa, du Dac 
M'Orléan9,500£ 

St-Omer. 



«MKAlfé DBa& FJUï fiÔlTAbi/ JSTC. 



i7S 





PRIX 




Amiéet. 


■ • 


^ 




ROYAUX. 


I>« 


I8S7. 


• 






f- i ■ 


\ 




''/. i '. ' iyii 


( 




1 1 î ' ' f / * 4 ' 


» ' 


i •_ 


\'. t'. :■ ' • i«. 




• 


» 1 . , é _ • 

. • . •. r. ,.• » ■ 


ik 




' » 








,1 ■ ^ 




>v 'j ■ </:î 


: 




f • .-,! .f- 


• 




* ■ 


' , » • 



PRIX 

« 

m ROI. 



PRIX 

DES PRINCES. 



- 




Cbesnut, prix du 


' ." . . 




Dnc d'Orléans, 


» • 


< 


igOeo.fr. , Bou- 




* 


logi^-sor^Mer. 
Ly£a , ,dvi Doc 
.d'X)fl4^dhft , vase 
et argçijil,. Paris. 




. »i 


t,âPie^,dlu:Duc 




« 


,^fi:O.ï^(5a^500f. 




1 


BurgQS^ 4u Duc 
d*OrléaiO|^,.$00f. 
Gaeii. 


' '* p * 




Volante, da Dac 






d'Qrléans,8,000f 






Dieppe: 



Le lecteur est averti qaa les noms des personnes plaoés après les noms de 
ehetanx dans la colonne Prisf i^ Frimq^s ne sont pas ceux des propriétaires , 
de ces ehevanx. 



'I' 



i . .y, r. 



-S 



'r- i vi; 



kl 



. ' i 1 ?i " ". . « . 

'.ils ".'H ';•' », 
. . ' . .-i«!<M.*'> '} î. 



f V _ . ... 



.•l 



Ifi 



.»•)••• :,• 






. «•..' ■ < ' 



LÀ SOCIÉTÉ £T LE CERCLE D¥.- JOCKEY- CLUB 

FRANÇAIS. 

Membres élus depuis Vimpression de la liste des namsdcn- 

nis'àla p€tgè ccit! 






MBMBHBS PBBmXBNS. 

f^rince Pûlilatowsky. BÎtron de KnjS. 

'Baron G. Aknfot. G^mte-tle Gontauk-Qiroa. 

Henry Ferey., Comte Albert Esterltazj. 

' "A. déMomj. ' Hippoljte Mosselman. 

'fîfebotiï. Le col. Saladîn de P^égny. 

" Oodfrét Knetter. Ch. Cordier. 

' Biirûik A. Lâniberl. A. de GoloohwastofF; 

* CIjaries'Marttn. Comte de Montmort. 

' L6i*d Tidônite Bury. Marqiiîs de Santiago, 

^eôrgè n^l^iijson. de Mirmont. 

MEMBBtS TBMPOBUi&KS. 

t 

Marquis de f^QS Llanos.^ Comte de Revel. 

Joseph Maxwell. Archibald Cnninghame. 

Mariano d'Osùna. i 



NECROLOGIE.^ ' ' 

' I 

L'administration des haras -vient de perdre un de ses meît- 
leurs officiers. M. BAY» directeur du dépôt d'Angers, avait été 
choisi par le gouvernement pour aller explorer une partie de 
l'Afrique et faire acquisition de chevaux arabes ; malheureuse- 
ment il a été victime de son zèle. Arrivé à Constantine le 1" 
janvier, il y est décédé le 5 des suites des fièvres du pays. La 
mort de M. Bay est une perte réelle pour Tadministration des 
haras et pour la circonscription du dépôt d'Angers dont les pro. 
priétaires reconnaissaient en lui des connaissances et un zèle 
extraordinaire. 



.1 






TIR AUX PIGEOE . 

AUX €A1LLBS>,'AUX PIERROïïîg, 

=-. iÉf iiBLI BN lAliyiEK'l^t; 



• ' ' I (. 



I I 



T<m^lې m0rcredk et sameikiiU canm^ ^^P'f 



yi:^ — •' - '.'.••».:<. . "'. i. ' ». . y 



Cet établissement, àrmstarde eeîai delà Red-Bome, a BaUer- 
sea, prés de Londres, a été fondé à Paris par M. Bryon. 



*^ \ . 



CONDITIONS. 



SOUSCRIPTION. 

40 fr. pour 3 nSôîsi 
60 fr. pour 6 inois'. ' 



VENTE. 



Pigeons S-fir. U douzaine. 
Cailles Ofk*. id. 



100 ^, poi}r ua an. , PierrQtsâfr.40c. id. 

Les qon-soascripteuTjS paiaront 5 fr. par jour, y comprît l'en- 
tjs4<9 4q JacdiB. ... ...jj 

On trouve sur le lieu, poudre, plomb, rànr^ttiiifeemetis, «të: 

Oà pMithi auMllouOF et acheter detfusitSAOfloiaAetfràii^^iifr 
de'tdulprir.'' - ' - . ; . . 

En prévenant la VQilU.M. Brydn^ riifé. Blaooho^ ^./HiiàXi- 
5qS^ p,n. pourra. a;a(»ïye^d«8,Urs.parlic«|i^^ ,. ., .^ 

».»<» kÏI '-.j-yj,."!!!;;-':* Il .»;•. j ■ ')• :;*■ .> ' . .'>■/ f..' .i.'. •; ' 'M) :1 



^ ■ . 



I .t 






'»r'j 



IL VIENT DE PARAITRE : 

LE STUD BOOE FRANÇAIS, 

Oa registre d0 «heraox 4e put sang nés o« ijnportés en France 
publié par ordre de M. le ministre des lra?aax pnblics, de Ta- 
grtcMiUire et du eèmmeree; i Tpt>i^-8D 4e préside *80D pages, 
contenant 1,458 inscriptions, savoir : 40S étalons, 214 pouli- 
nières, et 842poii«inS on poittcfaes; .&• i^inistre a arrêté que 
tous les deux ans, i dater du premier janvier 1638, il sera pu- 
blié un suppléaient. Les id«ttaiidee-d!!iHierlplibn'Aevtt9iiitétie 
adressées avec les pièces à Tappui, au ministre des traraux pu- 
blics, dé ragHcullnré et du OMnmerce.— LlraYrage se Vend au 
dépôt, chez M. Brjon. à Tivoli, me Blanche, 51. — Prix : 7 
/ francs. 

. . r , ' ■ • r*- 

Journal des Hara^ des Chasses 

■TJDBS 

COUfl]SES DE CHEVAUX,: 

Des progrès dés sciehces ïobiatrlqnes et de médecine comparée ; 
recueil périodique. consacra à l'élpde du chçTal, à son éduca- 
tion, à l'amélioration des dlfférMites races enFfénce, et à tou- 
tes les grandes réunions d'utilité publique ou privée; de luxe 
on de plaisir qui ont lieu en France, .dans lesPajs-Bas, en 
Angleterre, en Allemagne, en Hongrie et dans les autres pays 
de l'Huropeii Bureau, rue du Bffo, 104, à Paris*-*- Po«r Pails, 
2t fr. pour six mois et 42 fr. pour l'année ; pour les dsparte- 
mens, S fr. par semestre, et pour rétrang^er, 4 fr., atissi par 
seineslreien:suaaesfrîxoi«-4eisufcittti4iié%( i , 

Société p(mrVamili(n''atlim,Vêducàtîùh et la venta des che- 
vaux de race française. 

Fondé par M. le yioomle d' Aure et quelques amateurs, lia ont 
traité définitivement ave c JâiPer r ini r p our un terrain admirable- 
ment situé et pour la construction des bi^timeiis nécessaires à la 
Société, pour atteindre le but dans lequel elle s'est formée. Déjà 
une partie de ces bâtimens s'élève, un vaste manège et de bel- 
les écuries sont déjà construits. 



// vient départie : 




L'AMAIÏÎUÏi DES CHEVAUX DE COURSES j 

* • ■ 

OBSERVATIONS 

SUA LBS ItiTHODES LES PLUS HOUVELLBS 
SS PROPAGERy D^éLEVBIly DE DRESSER ET DE KOVTBR 

5S * |tE8 CHlviuX^E OOlÈ 



K* ^ 



' T ^ " ftES CHlVlUX !de OOrnSES* J 

FAA CBAKLB^-J AME9 AFPEHLEY , 



fp vo|tjf)|iiMtt.Bii»ei«(»4»éha88(Mto MmwNi, iMéHêéMlâiM lettêwreàu et 
dans l'anciep Sparting magazine ; f* Des Essais sur la chasse, la cours* 
(tujtn «* te réate(rV)ttrf}; publiés daHsK» (fàaHerif ïte^l^.ef iéiaiprhnâs 
sépar^nemparJIL Murray, j^f^çnëresi^S" Des artletet ChleD {Hound}, pt 

Cbassè [Vuniing), delà dernière édition àeVÉnçycioptéâia Britannica, 

Dénié 



'11 .'.' ...• ) l".-. ' 



A s. A. R. LE DUC D'ORLÉANS. 

Un èea« volamein-8«, arec granires et vignettes, 

Pra:18(rir. 



• i' \. r ; 



Souscripteurs inscrits •' K A; K; fe due d'OvItaM, tft«Keiiiplalres; le prince 
de la lttoskowa,8; lord Henry Seymour, 6; le comte de Pembroke, 9; le 
comteBiel,»; M.To^il|;l|.Â1Î^A▼^rtl• 






SE TROUVE A PARIS ^ 

CHEZ ARTHUS BERTRAND^ÈMTÉBR, 

Rue HautefeuiUe, 87* 



/ 






Ou Tatt de se défendre, /données tous les jours par H. Mahony, 
à la salle d'armes de M. Roussel, rue FayarL 2. près la place 

l • f • • - ■ • ■ *■- \ •- A ' * f* ' ■ ■ ^ 

des Italiens. 

LB €HM>NO(}RAPHE. 



«J . V.4 J 



L'on trouTC chez M* Gbau^^^assec, horloger du roi, rue 

eè po*uss$Qt»;bn.a; Vltêùre '&s^cXe des c&eTap]^ que Ton fait' couiSr. 
L'iostrament est eo forme de grosse montre ; il marque les mi- 
nutes, secondes et cinquièmes de secondes. Le prix est de 400 fr. 






« , ij 






SELU£&ASiGLAIS, 

8uece«ieorde M. Ao^ersop, • 
PLAGE DE LA MADELEII^R, No 1. 

Fabricant de selles et brides de chevaux de 
courses, et tout ce qui est nécessaire à une écu- 
rie d'entrainemienV* . 



r • 



ERRATA. 

Page 4 ligne 4, pour Walshky lisez Walewsky. 

— 82 — Larech — Layech. 

— 69 — Delton — Dalton. 

— 89 — Ébé — Hébé. 

— lOf — Nanon — Ninon. 

— 103 — Bonnefont— Bonnefond. 

— «37 — Zerlinda — Zerlina 

— 206 — Glatigny stackes I. Glatigny stakes. 



i 



\ 



/ti- 



i 






^ 



f' 



/ 



/ 



' /■ 



/ / 



>v. .:^ 



Jl Ù iw2? 



#■ 



\