Skip to main content

Full text of "Cartulaire de l'abbaye cistercienne de Fontaine-Daniel"

See other formats


This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 



at |http : //books . google . corn/ 




A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 
précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 
ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 
"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 
expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 
autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 
trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en marge du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 
du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages appartenant au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 

Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter. Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer r attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

À propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 



des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse ] ht tp : //books .google . corn 



C ARTULAIRE 



DE LABBAYE CISTERCIENNE 



DE 



Fontaine-Daniel 



PUBLIE ET TRADUIT 



A. Grosse-Duperon et E. Gouvrion 




MAYENNE 

I M T* H 1 M E R I K P O I H I E H - 3 ; K A 1. T' 

M.D.CCC.XCVI. 



i ' 



*«Wj. ^-Vn- «=<---<— U«».-7, 



<^ 






\^\ 






Anj»a p.»; v; 



': <rrR 



r''.'."--,-- 






i. ^ ^.•. 



r 



CARTULARIUM 



ABBATKE BEAT.K MARI.E 



FONTIS DANIELIS 



CISTERTIENSIS ORDINIS 




ARMOIRIES 
DE L'ABBAYE DE FONTAINE DANIEL 



CARTULAIRE 

DE L'ABBAYE DE 

FONTAINE-DANIEL 



I 

Donation par Herbert de B... 

Avant 1187. 

Willelmus, Dei gratiâ cenom. episcopus 

Notum Herbertum de Buslonio, militem, universas 

possessiones suas quas jure hereditatis possidebat et 
quas acquisierat, monasterio Beatae Mariae Clarimontis, 
post morlem suam, in perpetuam elemosinam dédisse ; 
ità tamen quôd si ipse uxorem duxerit et exindè prolem 
susceperit, universae res illae ad heredes ejus propriae 
revertentur, et, pro recognitione rerum illarum, reddet 
singulis amnis dictis fratribus Clarimontis V solidos 
andegavos. 

Monachi verô ipsum (Herbetum) et Hamelinum, fra- 
trem ejus, quandôcumque ipsi ad religionem eorum 
migrare voluerint, sivè in morte, sivè in vitâ, in fratres 
bénigne récipient. 

Hoc concessit Hamelinus, frater ejus, de cujus feodo 
sunt res illae 

Nos elemosinam illam gratam habentes, sigillo nos- 
tro fecimus communiri. 

1 



Interfuerunt Johannes, decanus de Passeis ; Ragi- 
naudus Grude ; Willelmus de Villanâ ; Johannes Medi- 
cus; Andréas Burgonensis; Helyas Giraudi ; cl plures 
alii. 

[Guillaume (1), par la grâce de Dieu, évêque du Mans... 

(Qu'il soit) connu (que) Herbert de B...., chevalier, a donné 
en perpétuelle aumône au monastère de la bienheureuse 
Marie de Clermont(2), pour en jouir après son dccès, T uni- 
versalité des biens qu'il possédait d'héritage et de ceux dont 
il avait fait l'acquisition; à la condition toutefois que, s'il 
venait à se marier et de son union avait des enfants^ la 
propriété du tout reviendrait à ses héritiers; et, pour cela, 
le donateur ferait en récompense, chaque année, aux frères 
de Clermont une rente de cinq sols angevins. 

De plus, à quelqu'époque que ledit Herbert et son frère 
Hamelin voudraient entrer en religion, ils seraient accueillis 
avec bienveillance à l'abbaye et traités comme frères de 
l'Ordre, soit pendant leur vie, soit lors de leur mort. 

Hamelin, frère d'Herbert, dans le fief duquel se trouvent 
les biens dont il s'agit, a donné son consentement à la dona- 
tion.... 

Nous tenons cette aumône pour agréable ; aussi avons- 
nous fait valider le présent par l'apposition de noire sceau- 

Ont été présents : Jean, doyen de Passais; Renaulil Grude ; 
Guillaume, de Villaine; Jean Mége ; André, de BourgonO); 
Hélie Giraud et plusieurs autres.] 



(1) Guillaume de Passavant ou Guillaume Barraud. Il y a probablement 
identité de personnes entre ces deux évéques (voir article bibUtt^taphi^tie 
de M. A. Ledru, dans l* Union hist. de la Province du Maine^ T. lU, p. iÛT/. 

(2) Clermont, paroisse d'Ollivet, près I^aval. 

Dans la copie du Cartulaire de Fontaine-Daniel (Fonds Gaignirtei} liguri^nt 
quelques chartes qui, comme celle-ci, paraissent n'intéresser que Clermont, 
Elles se rattachent à des conventions ultérieures entre les deux abbayes. 

(3) André, de Uourgon, était un moine originaire de Bourgon, p^roîss^c de 
l'ancien archidiaconé de Laval. Le nom des moines est généralement liuhi 
de celui de leur lieu de naissance. 



II 

Gage par Guérin de Saint-Berthevin. 

1188. 

Sciant omnes quôd ego Garinus de Sancto Bertivino, 
filius Gerberti, tradidi in vadimonium monachis de 
Claromonte, concedente Emma, uxore meà, et filio 
meo Huberto et fratribus meis Mabone et Odone, 
omnia servi tia mea quae habebam in grangià de Gau- 
dinerià, in feodo de Bor. 

Anno 1188. 

In praesentiâ Fulconis, abbatis Clarimontis. 

Testibus : Fulcone Girardo, priore ; Rainaldo de 
Viers, Hugone Tuebof, Roberto de Entrame, Odone 
de Bor, Guillelmo de Chaelon, Thomâ Bobe, Stefano 
de la Troser et aliis plurimis. 

[Sachent tous que moi Guérin de Saint-Berthevin, fils de 
Gerbert, ai remis en gage aux moines de Clermont, du 
consentement d'Emma, mon épouse, de mon fils Hubert et 
de mes frères Mabon et Odon, tous les services qui m'étaient 
dus par la métairie de la Gaudinière(i), dans le fief de 
Bor(2). 

L'an 1188. 

En présence de Fouques, abbé de Clermont. 

Témoins : Fouques Girard, prieur ; Renauld de Viers, 
Hugues Tuebœuf, Robert d'Entrammes, Odon de Bor, 

Guillaume de Chalons, Thomas Bobe, Etienne de la T 

et plusieurs autres.] 

(1) La Gaudlnière, paroisse de Martigné. 

(2) Bor n'aorait-il pas été écrit pour Boz? En parlant de Odon de St-Ber- 
thevin, M. Stéphane Couanier de Launay le qualitte seigneur de St-Berthevin, 
de Sacé et de Boz (Histoire de Laval). — Un Odon de Bor figure comme 
témoin dans une charte de Guy n de Laval, du 11 novembre 1039 (Cartulaire 
de Laval et de Vitre' publié par M. Bertrand de Broustillon, dans le Bulletin 
de la CommUiionBitt. et Archéo. de la Mayenne, 1894, T. Yllf, p. 87). Mabon 
de Botz est cité comme témoin dans la charte de fondation de l'abbaye de 
Clermont (Mémoires de Maucourt de Bourjolty, T. i, p. 139). 



\ 



III 

Donation par Horry de Gérennes, 



1188. 



Raginaldus, cenomanensis episcopus 

Horricus de Gerene, miles, dédit abbatiae Clariiiion- 
tis.... 

Concesserunt uxor ejus et filii ejus, Gaufridus pri- 
mogenitus et Hugo, frater ejus, in manu Fulchonis, 
abbatis. 

Anne 1188. 

[Renauld(i), évêque du Mans.... 

Horry de Gérennes (2), chevalier, a fait donation à Tabbaye 
de Clermont de.... 

Uépouse de Horry, ses fils Geoffroy, Faîne, et Hugues, 
frère de ce dernier, ont donné leur consentement aux mains 
de Fouques, abbé. 

L'an 1188.] 



IV 
Transaction avec Fouques de*Chalons. 

1189. 

Universis Juhellus de Meduanâ 

Inter monachos Clarimontis et Fulque de Chaelon 
controversia fuit pro terra et feodo Hamelini Orbî, 
quam abbas Clarimontis ab omnibus donationibus 
acquisierat, scilicet Garini juvenis de Sancto BcrlevinOj 
Roberti de Aron, Johannisde Landà, et heredum eorum. 

(1) Renauld, évéque du Mans, de 1187 à 1189. 

(2) Gérennes, fief situé paroisse de Deux-Evailles et relevant de la cfaûteUenle 
de Brée. 



Et Fulque de Chaelon eatn suam esse dicebat.... 

Pacem fecerunt apud Meduanam, in plenà curià. 

Dictus Fulque totam terram et feodutn Hamelini 
Orbî, scilîcet Salicem Reginaldi et ortos et feodum de 
Marcireio monachis Clarimontis reliquit; et abbas 
Clarimontis, Fulco nomine, voluntate fratrum suorum, 
concessit eidem Fulque meetariam de Monmacever; 
et Johannes de Landà et filius ejus Gaufridus saiserunt 
Fulque de Chaelon de meeterià de Monmacever, antè 
me. 

Actum anno 1189. 

Testibus : Johanne, presbitero de Martineio ; Hugone 
Molendinario, senescallo meo ; Hamelino de Bullo ; 
Roberto de Aron ; Johanne de Andegavià ; Ernulfo de 
Colongis; Garino Mocart; — de parte monachorum, 
Fulcone, abbate et aliis.... 

Sigillo meo et abbatis Clarimontis. 

[A tous Juhel de Mayenne d) 

Une contestation s'est élevée entre les moines de Clermont 
et Fouques de Chalons, relativement à la terre et au fief 
d'Hamelin Orbes, que Tabbé de Clermont avait acquis par 
diverses donations, de Guérin de Saint-Berthevin le jeune, 
de Robert d'Aron (2), de Jean de La Lande et de leurs héri- 
tiers. Quant à Fouques, il disait que cette terre était à lui 

Ds ont fait la paix à Mayenne, en pleine cour. 

Fouques a abandonné en leur entier aux moines de Cler- 
mont la terre et le fief d'Hamelin Orbes, comprenant le 
Saule-Renauld(3), les jardins et les fiefs de la Marcirais (^); et 
Fabbé de Clermont, qui porte également le nom de Fouques, 
a, du consentement de ses frères, accordé à Fouques de 
Chalons la métairie de Montmassuet (^) ; Jean de la Lande et 



(1) Juhel ni, fils de Geoffroy IV de Mayenne et d'Isabelle de Meulan. 

(2) Aron le Bruant, près Mayenne. 

(3) Aujourd'hui le Saudrenault, paroisse de Martigné. 

(4) La Marcirais, paroisse de Martigné. 

(5) Montmassuet, même paroisse. 



son fils Geoffroy ont, en ma présence, donné à Fouqucs de 
Chalons la saisine de cette métairie. 

Fait ran 1189. 

Témoins : Jean, prêtre de Martigné ; Hugues Le Meunier, 
mon sénéchal ; Hamelin de Buleu ; Robert d'Aron ; Jean 
d'Anjou; Ernouf de Coulonges ; Guérin Mocart; — et du 
côté des moines, Fouques, abbé, et autres.... 

Sous mon sceau et le sceau de l'abbé de Clermont.l 



Accord avec Marcouf de Martigné. 

1191. 

Universis Sanctae Ma tris Ecclesiae fîliis, Hamelînus, 
Dei gratià cenomanensis episcopus, salutem. 

Notum fieri curavimus quôd cùm monachis qui sunt 
de ordine cisterciensi a domino papa generaliler sit 
indultum ne ipsi de terris suis, quas propriis manibus 
aut sumptibus excolunt, décimas reddere teneanlur, 
Marculfus de Martigneio privilegium apostolicuiii, quo 
monachi contra hoc se tuentur, non attendens, a 
moi^achis Clarimontis, qui sunt de ordine illo, de lerrà 
Salicis Reginaldi et de feodo Hamelini Orbi décimas 
requirebat. 

Tandem verô idem Marculfus ad prœsentiam nos- 
tram accedens, décimas illas, quas priùs requisîeralj 
et insuper décimas terrœ Remonis de Montmarnicr et 
Johannis Fabri et Christian! Aupez, de terra se i lice t 
qu2e est de feodo monachorum, monastario Clarimontis 
et fratribus in perpeluam elemosinam dédit et coii- 
cessit libéras et immunes. — Praedicti verô monachi 
eidem Marculfo, pro elemosinà illà, XL solidos ceno- 
manenses et unum pullum ex caritate domûs dederunt, 
et fratres ejus defunctos, qui in sententià excommu- 
nicationis inçiderant, absolvi feçerunt. 



Hanc autem elemosinam idem Marculfiis cum meo 
annulo in manu meà tradidit, concessit et dimisit, et 
ego cum eodem annulo elemosinam illam in manu 
Guillelmi de Buignon, cellarii ecclesiœ ejusdem domûs 
abbatiœ Clarimontis, concessi. — Hanc etiam dona- 
tionem Galterius de Chauvonerià et Raginaldus de 
Lignou et Garinus Havart, nepotes ejus, concesserunt. 
Nos quoque eamdem donationem ratam habentes, 
ut fideliùs in perpetuum conservetur, eamdem litteris 
annotari et sigillo nostro fecimus communiri. 

Acta verô sunt hœc anno Incarnationis Verbi 
MoC«XC«K 

Huic rei interfuerunt : Guillelmus, archidiaconus 
noster ; et Guillelmus, archipresbyter noster ; et Petrus 
de Altanosià, decanus de Sabolio ; et Guillelmus Vis- 
cunsus, Lavallensis decamus; et Hamelinus de Hato- 
nallià; Johannes, presbyter de Martigneio; Hugo 
Aucquelin ; Radulfus, Ebronensis praefectus ; Gaufri- 
dus, prior Lavallensis ; Gaufridus Valerius, Hamelinus 
de Cormeriis, milites de Templo ; Hugo Allemer, Ragi- 
naldus Curtus, Hugo Curtus ; Robertus de Aroon, con- 
versus Clarimontis et Guillelmus de Buignon, cellarius 
ejusdem domus et alii plures, qui hoc viderunt et 
audierunt. 

[A tous les fils de la Sainte Mère Eglise, Hamelin (D, par la 
grâce de Dieu évêque du Mans, salut. 

Nous prenons soin de porter à votre connaissance ce qui 
suit : 

Bien que par induit général, accordé par notre seigneur le 
pape, les moines de l'ordre de Citeaux ne soient pas tenus 
de payer la dîme de leurs terres, lorsqu'ils les cultivent, soit 
de leurs propres mains, soit par des gens à leur service, 
Marcouf de Martlgné, sans se préoccuper de ce privilège 
dont se prévalent les moines de Clermont, qui sont dudit 

(1) Hamelin, évêque du Mans, de 1190 à 1214. 



8 

ordre de Citeaux, leur réclamait les dîmes du Saule-Renauld 
et du fief d'Hamelin Orbes (i). 

Enfin Marcouf, s'étant rendu près de nous, a donné et 
accordé aux moines de Clermont, en perpétuelle aumône, 
avec toutes franchises et immunités, les dîmes qui faisaient 
l'objet de leurs réclamations précédentes, et, en plus, les 
dîmes des terres de Remon de Montmarnier, de Jean Le 
Febvre et de Chrétien Aupez, qui sont du fief des moines. 
De leur côté, ces derniers ont, en considération de cette 
aumône, donné audit Marcouf, de la charité de leur maison, 
quarante sols manceaux et un poulet, et ont en outre fait 
absoudre ses frères défunts, qui étaient tombés sous le poids 
d'une sentence d'excommunication. 

Marcouf, par la tradition qu'il m'a faite de mon propre 
anneau, a opéré la délivrance, l'abandon et le dessaisisse- 
ment de ladite aumône en ma faveur ; et ensuite, j'ai accordé 
cette aumône à l'abbaye de Clermont en la personne de 
Guillaume, de Bignon, cellérier de ce monastère, par la 
remise que je lui ai faite du même anneau. 

En outre, cette donation a été consentie par Gaultier de 
la Chauvonnière, Renauld de LignouW et Guérin Havard, 
neveux de Marcouf. 

(1) « Par la reiglc de l'ordre de Cyleaux, les abbayes dudit ordre ne peuvi»nl 
« tenir seigneuries, hommages, justices, villages, églises parrochiale^ ou 
c autres, ainsi qu'il est dit in cap. Recolenles, extr. de statu motuich. — 
a Et tout leur cmploy estait à travailler de leurs mains après le service 
c divin : pourquoy leur Ait octroyé privilège de ne payer dixme des terres 
c qu'ils labouroient de leurs propres mains, cap, ex parte. Extr. De DecimU. 
c Mais comme l'esprit de l'homme n'est jamais content et désire davantage, 
« ils ont audit Ordre cstabli tant de domaines, métairies' estangs et autres 
c mesnagcs des champs qu'ils sont devenus riches et se sont perdus conimc 
« les autres. Dès le temps de saint Bernard, qui fut presque au cominen- 

< cernent dudit Ordre de Cyteaux, ceux de Cluny et de saint Benoist estaient 
c jà si riches, que ce bon sainct en une épistre se plainct que la sainte? té et 

< simplicité religieuse n'y estait plus. De vray, ceux de Cluny ont mis la mnln 
c bien avant aux grandeurs de ce monde : car ils n'ont voulu recevoir <los 
c fondations, sinon qu'on leur octroyast la justice et seigneurie au mt'sme 

< lieu de son monastère et y en a bien peu d'autres. » (Coutume de Nivernais, 
par Guy Coquille, publiée par Dupin, page 435.) 

(2) Lignou, aujourd'hui Ligneul. Le Grand et le Petit ligneul, villages de la 
Bazouge-des-AlIeux. 



9 

Ratifiant la même donation, nous Tavons fait rédiger par 
écrit et munir de notre sceau, pour en assurer à perpétuité 
la fidèle exécution. 

Ces conventions ont été faites l'an 1191 de Flncarnation 
du Verbe. 

A cet acte intervinrent : Guillaume, notre archidiacre ; 
Guillaume, notre archiprétre; Pierre d'Anthenaise, doyen 
de Sablé ; Guillaume Le Visqueux, doyen de Laval ; Hamelin 
de la Hatonaille (1) ; Jean, prêtre de Martigné; Hugues 
Auquelin ; Raoul, prévôt d'Evron; Geoffroy, prieur de Laval; 
Geoffroy Valére et Hamelin de Cormier, chevaliers du Tem- 
ple ; Hugues AUemer ; Renauld Le Court, Hugues Le Court ; 
Robert d'Aron, convers de Clermont ; Guillaume, de Bignon, 
cellérier de cette abbaye et plusieurs autres qui ont vu et 
ouï l'arrangement.] 



VI 
Donation par Guillaume de Mayenne. 

Vers 1195. 

• 

Notum sit omnibus prsesentibus pariter ac futuris 
quôd (ego) Guillelmus de Meduanà dedi et concessi 
Deo et Beatae Mariœ de Claromonte et fratribus ibidem 
Dec servientibus, în perpetuam elemosinam, pro salute 
animœ meœ et omnium antecessorum meorum et maxi- 
me Juhelli, patris mei, et matris meœ Clementiœ, unam 
meeteriam quam habebam juxtà Meduanam, quae vulgô 
Tusca nuncupatur, cum duobus stagnis et nemore quod 
est juxtà et ad ipsam meeteriam pertinet, tali conditione 
quôd singulis(2> annis fieret generalis pitantia monachis 

(1) Aujourd'hai les Hatonailies, commune de St-Gcrmain-le-FouilIoux. 
Quelques années après, Hamelin de la Hatonaillc devint doyen 
d'Eraée ri209). 

(2; On Ut au cortulalre : omnibus annii. 



1 



10 

festo Sancti démentis, quo pater meus venerabilis 
Juhellus rébus excessit humanis. 

Hujus elemosinae testes sunt : Fulco, Clarimontis 
tune abbas; Girardus de Filgeriis, prior eodem tem- 
pore ; Guillelmus de Villanà ; Andréas de Borgon ; 
Andréas Meduanensis, qui priùs successit in prioratum, 
et Rainaldus de Cromereio, et alii plures qui interfiie- 
runt. 

(Qu*il soit connu de tous présents et à venir que moi, 
Guillaume de Mayenne U), ai, pour le salut de mon âme et 
des âmes de tous mes prédécesseurs et particulièrement de 
celles de Juhel, mon père et de Clémence, ma mère, fait 
donation et abandon, à titre d'aumône perpétuelle, à Dieu 
et à la bienheureuse Marie de Clermont et aux Frères qui y 
servent Dieu, une métairie que je possédais près de Mayenne, 
appelée la Touche, avec deux étangs et avec le bois voisin 
qui fait partie de la métairie. Cette libéralité est destinée à 
faire face chaque année aux frais de la pitance générale des 
moines, à la fête de Saint-Clément, anniversaire du jour où 
Juhel, mon vénérable père, a quitté ce bas monde. 

Ont été témoins de cette aumône : Fouques, abbé de 
Clermont ; Girard, de Fougères, prieur actuel de Tabbaye ; 
Guillaume, de Villaine ; André, de Bourgon ; André, de 
Mayenne, précédent prieur ; Renauld, de Cormeray et plu- 
sieurs autres assistants.] 

VII 
Confirmation par Juhel III de Mayenne. 

V. 1196. 

Universis fidelibus praesentem paginam inspecluris, 
Juhellus de Meduanâ, salutem. 
Sciant omnes quôd Guillelmus de Meduanâ, avun- 

(1) Guillaume de Mayenne, fils de Juhel II et de Clémence de Bellénie, 
frère de Geoffroy IV et oncle de Juhel UI, 



11 

culus meus, dédit et concessit Deo et Beatae Mariae de 
Claromonte et fratribus ibidem Deo servientibus, in 
perpetuam elemosinam, pro salute animae suœ et 
omnium antecessorum suorum et maxime Juhelli, 
patris sui et matris suœ Clementia^ et Gaufridi fratris 
suiy patris mei, medietariam quam habebat juxtà Me- 
duanam, quœ vulgô Tuscha vocatur, cum duobus 
stagnis et nemore quod est juxtà et ad ipsam medie- 
tariam pertinet, tali conditione quôd omnibus annis 
fieret generaliâ pitantia monachis festo Sancti démen- 
tis, que pater suus rébus excessit humanis. Hujus ele- 
mosinae testes sunt r Fulco, Clarimontis tune abbas, 
Girardus de Fulgeriis, Andréas de Burgun, Rainaldus 
de Cromereio, Andréas de Meduanâ et plures alii qui 
interfuerunt. 

Hoc ego Juhellus concessi, et ut meliiis conservetur, 
sigilli mei impressione signavi. 

[A tous les fidèles qui prendront connaissance du présent 
écrit, Juhel de Mayenne, salut. 

Que tous sachent que Guillaume de Mayenne, mon oncle, 
a, pour le salut de son âme, des âmes de tous ses prédéces- 
seurs et surtout de celles de Juhel, son père, de Clémence, 
sa mère et de Geoffroy, son frère, dont je suis le fils, donné 
et concédé en perpétuelle aumône à Dieu, à la bienheureuse 
Marie de Clermont et aux Frères qui servent Dieu dans 
cette abbaye, la métairie qu'il possédait près de Mayenne, 
connue sous le nom de la Touche, avec deux étangs et avec 
le bois voisin qui dépend de la métairie : cette donation a 
été faite à la condition qu*il y eût chaque année, le jour de 
la fête de Saint-Clément, date de la mort de son père, 
pitance générale pour les moines. Les témoins désignés dans 
cet acte sont : Fouques, alors abbé de Clermont ; Girard, 
de Fougères ; André, de Bourgon ; Renauld, de Cormeray ; 
André, de Mayenne et plusieurs autres assistants. 

J'ai donné mon agrément à la donation dont il s'agit, et, 
pour en mieux assurer le maintien, l'ai scellée de mon 
sceau^ 



12 



VIII 
Accord avec Odon Bifox et Eremburge, son 

ÉPOUSE. 
1107. 

Universis.... Juhellus de Meduanà et Isabel, mater 
ejiis .,.,. 

Odo Bifox et uxor ejus Eremburgis contendebant 
cuin nionachis Clarimontis de pluribus servitiis quae 
nionachis interrogabant in terra suà de Montibus : tan- 
dem pacem fecerunt. — Monachi concesserunt dicte 
Odoiii terram suam de Montibus, scilicet meeteriam 
Silvestri et molendinum et feodum Drois Bolon et 
honjines censuales, qui in eo sunt. Si Odo prior obierit, 
terra îsla de Montibus redibit libéra in manus mona- 
chorum : simili ter fiet, si uxor ejus Eremburgis obierit 
prior. 

Odo reddet monachis, singulis annis, pro recognî- 
lione, XXX solidos cenomanenses. 

Concesserunt Richendis, mater Eremburgis et ipsa 
Eremburgis, uxor Odonis et Andréas, frater Eremburgis. 

Actiim anno 1197, apud Harperiam. 

Tes ti bus : Gaufrido, Clarimontis abbate ; Johanne, 
de Vilreio; Guillelmo, de Villanà, cellarario Clarimon- 
tis; Gauterio, de Novilete et aliis. 

[A Uïus Juhel de Mayenne et Isabelle, sa mère.... 

Odon Bifox et Eremburge, sa femme, étaient en con- 
tesÈation avec les moines de Clermont au sujet de plusieurs 
services qu*ils leur réclamaient sur leur terre de Monts. Ils 
ont fini par se concilier. Les moines ont abandonné à Odon 
la terre de Monts, c'est-à-dire la métairie de Sylvestre, le 
moulin et le fief de Drot(i) Bolon, ainsi que les hommes 

11^ Drot, abréviation d'Androt (André). Nom. Dro, gén. Drois. 



13 

sujets à cens qui occupent ce fief. Si Odon vient à mourir le 
premier (c.-à-d. avant sa femme), la terre de Monts rentrera 
libre de tous droits aux mains des moines ; il en sera du 
reste de même, si c'est son épouse Eremburge qui prédécède. 

En récompense, Odon paiera chaque année aux moines 
trente sols manceaux. 

Ont donné leur agrément RechindeCi), mère d'Eremburge, 
Eremburge elle-même, femme d'Odon, et André, frère d'E- 
remburge. 

Fait à la Herperie(2), Tan 1197. 

Témoins : Geofïiroy, abbé de Clermont ; Jean, de Vitré ; 
Guillaume, de Villaine, cellérier de Clermont ; Gaultier, de 
Neuvillette et autres.] 



IX 
Donation par Constance de Craon. 

V. 1198. 

Universîs Mauricius de Credone.... 

Constancia, soror mea, pro salute animse suae, dédit 
in perpetuam eleinosinam abbatiae de Clareio, quam 
dominus Juhellus, frater meus, statuit apud Harperiam, 
XX solides annui redditûs in maritagio suo apud Chan- 
toce, ad emendum oleum ad usum lampadis quœ die 
et nocte in ecclesià ardebit. 

Actum in eàdem abbatià, quandô conventus eam 
primùm intravit.... 

(1) Rechinde^ c'est-à-dire la Rechigiiée ou la Mélancolique, féminin de 
Recliin. Les surnoms de cette nature étaient Jadis très nombreux et leurs 
possesseurs, même les princes, les portaient sans déplaisir. Il y en avait 
d'agréables, comme : Belenfant, Bienchaussé ; mais d'ordinaire ils étaient 
désobligeants : Mauvoisin, Malœuvre, Malmouche ; on en trouvera quelques- 
uns dans le cartulaire. 

(2) La Herperie, paroisse de Belgeard, où Juhel IH avait d'abord installé 
les moines qui occupèrent plus tard Fontaine-Daniel. 



Î4 

Testibuis : domino Juhello de Meduanâ ; domina 
Isabelli, matre meà ; domina Gers^asiâ ; Gaufrido, abbate 
Clarimontis; fratre Laurentio, abbate Clarei, et toto 
conventu 

Confirmavî. 

[A tous Maurice de Craond).... 

Constance (2), ma sœur, a, pour le salut de son âme, 
donné en perpétuelle aumône, à Tabbaye de Clairet, que 
Monseigneur Juhel, mon frère, a fondée à la Herperîe, 
\'ingt sols de rente annuelle, à prendre à Chantocé(3), sur 
son apport en mariage. Cette rente est destinée à Tachai 
de rhuile nécessaire à l'entretien d'une lampe qui brûlera 
nuit et jour dans l'église. 

Fait dans ladite abbaye, le jour où les moines y ont fait 
leur première entrée. 

Témoins : Monseigneur Juhel de Mayenne ; dame Isabelle, 
ma mère ; dame Gervaise (4) ; Geoffroy, abbé de Clermonl ; 
frère Laurent, abbé de Clairet et tout le couvent 

J'ai confirmé.] 



Donation par TnmAULD de Mathefelon. 

V. 1200. 

Universis Theobaldus de Mathefelon, salutem... 

Dedi in perpetuam elemosinam, pro sainte animâe 
meœ, monachis abbatiae novae quae fundata est apud 
Harperiam, VIII libras andegavias annui redditûs et 
unum hominem liber um.... 



(1) Maurice HI, flls de Maurice U de Craon et de Isabelle de Meulan, veuvo 
de GeoflFroy IV de Mayenne. 

(2) Constance de Craon, épouse de Pierre IV de la Gamèche. 

(3) Chantocé (suprà Ligerlm), actuellement canton de St-Georges-sur-I^ir*?. 

(4) Ger\'alse de Dinan, épouse de Juhel III de Mayenne. 



15 

Sigillo meo. 

Testibus : Petro, decano Sabolii; Aalardo, clerico; 
Willelmo, clerico et pluribus aliis. 

[Â tous , Thibauld de Mathefelona), salut... 

J'ai donné en perpétuelle aumône, pour le salut de mon 
âme, aux moines de Tabbaye nouvellement fondée à la 
Hcrperie, huit livres angevines de rente annuelle, et un 
homme exempt de toutes coutumes 

Sous mon sceau. 

Témoins: Pierre (2), doyen de Sablé; Alard, clerc,- Guil- 
laume, clerc et plusieurs autres.] 



XI 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

V. 1200. 

Universis.... Juhellus, dominus Meduanse 

Pro salute animae meae dedi Beatse Mariae et abbatise 
meae de Clareio, quam ego fundavi apud Harperiam, 
Robinum de Andegavià et heredem ejus, liberum ab 

omni consuetudine et herbergamentum Salomonis 

judei de Meduanà, cum pertinentiis 

Signum met. 

[A tous , Juhel, seigneur de Mayenne 

J'ai donné pour le salut de mon âme à la bienheureuse 
Marie et à Fabbaye de Clairet, fondée par moi à la Herperie, 



ri) Thibauld II de Mathefelon, mari d'Agnès de Craon et beau-frère de 
Juhel III de Mayenne. Agnès, fille de Maurice II de Craon et d'Isabelle de 
Meulan, était sœur utérine de Juhel III ; on a vu que ce dernier était né 
du premier mariage d'Isabelle de Meulan avec Geoffroy IV de Mayenne. 
Par ailleurs, Thibauld II de Mathefelon, né du mariage de Thibauld I et de 
Mahaut de Mayenne, fille de la première union de Geoffroy IV avec Cons- 
tance de Bretagne, se trouvait être le neveu de Juhel III. 

(2) Pierre d'Anthenaise. 



16 

Robin d'Anjou et son héritier, exempts de toute coutume 

et Therbergement de Salomon le juif, de Mayenne, avec ses 

dépendances 

(Ici) mon seing.] 



XII 

Donation par Pierre de Villeray. 
y. 1200 

Juhellus, dominas Meduanse, universis 

Petrus de Villareio dédit Beatae Marise et monachis 
de Clareio totum tenementum suum de Griarderiâ 
cum pertinentiis, cum filio suo Willelmo, et habuit 
de caritate sibi et nepoti suo Nicholao XII libras et 
dimidiam cenomanenses : hanc elemosinam posue- 
runt Petrus et filius ejus Willelmus super altare et 
coràm me concesserunt. 

Hoc et concessit Ascelina, fllia dicti Pétri et Joscia^ 
soror ejusdem Ascelinae. 

Actum apud Meduanam. 

Testibus his : Roberto, comité de Molleris ; Gaufrido, 
abbate Clarimontis ; Laurentio, abbate Clarei ; Willel- 
mo, de Bugnon ; Hugone de Gaudeschià ; Thomâ Malo- 
infante et pluribus aliis. 

Ego Juhellus confirmavi. 

[A tous , Juhel, seigneur de Mayenne.... 

Pierre de Villeray d) a donné, de concert avec son fils 
Guillaume, à la bienheureuse Marie et aux moines de Clairet 
tout son ténement de la Grinhardière, avec ses dépendances, 
et a reçu, de la charité des moines, pour lui et son neveu 
Nicolas douze livres et demie mancelles. Pierre et son fils 

(1) Villeray, paroisse de Saint-Baudelle. 



r 



17 

Guillaume ont déposé sur Tautel la charte de cette aumône 
et réitéré en ma présence leur libéralité. 

Ont aussi donné leur agrément Âsceline, fille dudit Pierre 
et Jossée, sœur de cette Asceline. 

Fait à Mayenne. 

Ont été témoins : Robert, comte de Mollières ; GeofFroy, 
abbé de Qermont ; Laurent, abbé de Clairet ; Guillaume, de 
BigQon ; Hugues de la Gaudesche ; Thomas Malenfant et 
plusieurs autres, 

Moi, Juhel, ai confirmé.] 



XIII 
Accord avec Jean de Montgenard. 

V. 1200. 

Inter monachos Clarimontis et J. de Montgenart, 
militem, cùm contentio esset super quibusdem rede- 
vantiis, quas a monachis exigebat, in curià Huberti 
de Sancto Bertevino, qui dominas erat feodi, conve- 
niunt. 

[Pour terminer le conflit qui existait entre les moines de 
Clermont et Jean de Montgenard ^D, chevalier, au sujet de 
certaines redevances que celui-ci exigeait d'eux, il est inter- 
venu un arrangement à la cour d'Hubert de Saint-Berthevin, 
qui était seigneur de fief.] 

XIV 
Droits accordés par Hubert de Saint-Berthevin. 

1208. 

Universis.... Hubertus de Sancto Bertevino 

Cùm in forestà^de Burgun ad nemus mortuum et 

(1) Montgenard, paroisse de Marligné. 



18 

pastLiram et lettariam monachis Clarimontîs, sine alî- 
quo jure eorum, de solà voluntate meà, — sicut ante- 
cessoies mei fecerunt, — aliquendiù permississem, — 
tandem quia ipsi mihi auxiliati sunt in nécessita te 
mea, dedi eis in elemosinam ipsum nemus mortuum 
el lettariam ejusdem forestae ad usum grangiae de 
Champo et pasturam ad omnia animalia. 

Pk gei sunt a^oinculi mei Odo et Mabon, — Robertus 
(le Hïec, Johannes de Montgenart, Robertus Guichart, 
Ren:ndiis de Chantelou. 

SigilJo meo, cum sigillis domini Juhelli de Meduanâ 
et domini Guidonis de Lavalle, qui plegii sunt et 
cuslodes. 

Anno 1203. 

Hîstestibus: Gaufrido, abbate Clarimontis; — Wil- 
leluio, de Bugnon ; fratre Johanne, de Champou ; Petro 
de AUrachà ; Evesco de Montgenart et pluribus aliis. 

[A lous Hubert de Saint-Berthevin.... 

Je jjerraettais depuis quelque temps aux moines de Cler- 
niont d'aller dans la forêt de Bourgond), au bois mort, à la 
pAlure et à la litière, sans qu'ils y eussent aucun droit et de 
mnii seul bon plaisir, comme le faisaient du reste mes ancê- 
tres. Aujourd'hui, en considération du secours que les reli- 
gieux m'ont apporté dans la nécessité où je me trouvais, 
je leur ai donné, à titre d'aumône, le droit de prendre doré- 
nnvniit du bois mort et de la litière dans ladite forêt pour 
1 us;i^c de la ferme de Champoux(2) et le droit de pâture pour 
ttuïs leurs animaux. 

Se constituent pièges mes oncles Odon et Mabon, Robert 
de lîréc, Jean de Montgenard, Robert Guichard et Renard de 
Chantelou (3). 

Scellé de mon sceau et des sceaux des seigneurs Juhel de 



(1^ Forél de Bourgon, paroisses de Montourtier, Jublains et Belgeard. 

i'i) (!hfttnpoux ou Champeux, paroisse de Montourtier. 

Çii iJianlelou, seigneurie située paroisse de Ste-Melaine, près Laval. 



19 

Mayenne et Guy de Laval (D, qui se portent pièges et gardiens. 

L'an 1203. 

Ont été témoins de ce qui précède Geoffroy, abbé de 
Clermont; Guillaume, de Bignon; frère Jean, de Cham- 
poux ; Pierre d*Autrêche ; Evêque de Montgenard et plusieurs 
autres. 1 



XV 
Transaction avec Hubert de Saint-Berthevin. 

1208. 



Sciant, tàm praesentes quàm futurî, quôd cùm Gari- 
nus de Sancto Bertevino, in obitu suc, dedisset mona- 
chis Clarimontis LX solides de redditu suo, pro salute 
animae suae et Emmœ, uxoris suse et filii sui Huberti, 
ad victum unius monachi ; dictus Hubertus, ejusdem 
Garini filius, talem posteà cum monachis composi- 
tionem fecit, quôd ei illos LX solidos pro XL solidis 
quitaverunt. — Hune ergô redditum dictus Hubertus, 
assensu avunculorum suorum Odonis et Mabonis, mo- 
nachis dédit in hune modum 

Anno 1203. 

Testibus : domino Guidone de Laval ; domina Isabel 
de Meduanà ; Petro de Altinoisià, decano Sabolii ; 
Roberto de Bree et Emma, uxore ejus ; Johanne de 
Montgenart et Evesquo, fratre ejus ; Radulfo de Cham- 
brel ; Gaufrîdo, abbate Clarimontis ; fratre Willelmo 
de Bugnon ; fratre Laurentio et pluribus aliis. 

Quod ut firmiùs teneatur, ego Hubertus de Sancto 
Bertevino, filius Garini, sigillo meo confirmari feci. 

(1) Guy IV, sire de Laval. 



20 

[ 

Sachent tous présents et à venir que, lors de son décès, 

Guérin de Saint-Berthevin avait, en vue de son salut et du 
salut d*Emma, son épouse, et de Hubert, son fils, donné aux 
moines de Clermont soixante sols de rente, pour la nourri- 
ture d'un moine. Cef Hubert, fils de Guérin, a composé 
ensuite avec les moines et ceux-ci Tout déchargé des 
soixante sols, moyennant le paiement de quarante sols de 
rente seulement. Comme conséquence, il a, du consente- 
ment de ses oncles Odon et Mabon, fourni aux moines ces 
quarantes sols de la manière suivante 

L*an 1203. 

Témoins : Monseigneur Guy de Laval ; dame Isabelle de 
Mayenne ; Pierre d'Anthenaise, doyen de Sablé ; Robert de 
Brée et Emma, son épouse ; Jean de Montgenard et Evêque, 
son frère ; Raoul de Ghambray ; Geoffroy, abbé de Clermont,- 
frère Guillaume, de Bignon ; frère Laurent et plusieurs 
autres. 

Pour assurer la ferme exécution de cet écrit, moi, Hubert 
de Saint-Berthevin, fils de Guérin, l'ai fait confirmer par 
l'apposition de mon sceau.] 



XVI 
Ratification par Thibault de Mathefelon. 

1204. 

Universis fîdelibus praesentes litteras inspecturis 
Theobaldus de Mathefelon, salutem in Domino. 

Noverit universitas vestra quôd ego, pro sainte animae 
meae, Deo et Beatae Mariae et monachis Abbatiae de 
Clareto, ordinis cirtertiensis, quam Dominas Juhellus 
de Meduanâ fundavit, bénigne concessi et praesenti 
cartà confirmavi elemosinas quas ipse Juhellus, avun- 
culus meus, eidem abbatiae dédit : videlicet totum 



21 

Parcum de Meduanà ; — magnum stagnum de Motà, 
quod est in aquà Anvoriaî et molendinum ejus; — 
stagnum et molendinum Bondyae, quae sunt in eàdem 
aquà; — totum Saletum et totum Poylleium, cum 
omnibus pertinentiis eorumdem nemorum ; — et post 
obitum Raginaldi Falconarii totam terram ipsius Ragi- 
naldi, quae est juxtà Parcum, et quidquid ipse Raginal- 
dus habuit in Loherià et in burgo Saneti Georgii. 

Dédit insuper dominus Juhellus eidem abbatiae om- 
nia molendina sua de Villa Meduanae, ità quietè et 
libéré quôd nec ipse, nec aliquis haeredum suorum, 
vel aliquis alius possit aliquid facere per quod redditus 
eorumdem molendinorum in aliquo minuatur. 

Dédit et Dominus Juhellus ipsi abbatiae molendinum 
de Grenor, et totum dominium suum in (aquà) Medua- 
nae, et très grangias, quas ipse Juhellus émit ab abbatià 
Clarimontis, pro quibus dédit abbatiae ômnia molen- 
dina sua de aquà Horneiae in perpetuum habenda. 

Praetereà dédit dictus Juhellus praedictae abbatiae 
suae totam Harperiam, cum pertinentiis suis, et totum 
Mesamiart (?) cum Burgo-novello, et Brolium Legardis, 
et Boscum Bochardi, cum pertinentiis eorum, ità inté- 
gra quôd nihil in eis retinuit, nisi tamen in hominibus 
justitiam, districtionem et defensionem eorum, et quôd 
eos, quandô sibi placuerît, poterit talliare. 

Apud Meduanam autem dédit dominus Juhellus 
eidem abbatiae vineas Salomonis, judei, et herberga- 
mentum ejusdem Salomonis, et unum hominem in 
eodem herbergamento, ab omnibus quae ad ipsum Ju- 
hellum pertinent liberum et quietum, Robinum de 
Andegavià et haeredem ejus; — et in eàdem Villa 
Meduanae virgultum suum, quod est juxtà aquam Me- 
duanam. 

Apud Regisvillam dédit dominus Juhellus eidem 
abbatiae suae quidquid ipse habebat in bergarià et in 



22 

messerià ; — et maresîum Galischar ; — et XXII quar- 
lerios ordei in galbagio ; — et XXX quarterios frumentî 
aiHuiatim capiendos in suo frumento frumentagii su! 
de Regisvillà, festo Sancti Michaelis; — et quandiù 
Raginaldus Falconarius vixerit, pro redditù ejusdem 
Raginaldi, LX quarterios frumenti, eodem festo, sin- 
gulb annis capiendos in suo frumento frumentagii sui 
de râdem villà, per manum granatarii sui. 

Dédit et saepedictae abbatise suœ dominus Juhellus 
et omnibus pertinentiis ejusdem abbatiaa in omnibus 
forestis suis boscum (mortuum) ad focum, et usagium 
ad ipsam abbatiam construendam et ad omnia œdificia 
moiiachorum ipsius abbatiae reparenda et construenda, 
ad demonstrationem suam. 

Et dédit eisdem monachis habere in eisdem forestis, 
sine pasnagio, quandô et ubi aliis porcis communes 
eniiit, proprios porcos. 

Hsec omnia, sicut supradictum est, dédit dominus 
Juhellus in puram et perpetuam elemosinam supra- 
dieta? abbatiae suae et ei concessit ut quidquid, salvo 
JLUT suo, justis modis poterit adipisci in totà terra ejus, 
ha beat, leneat et possideat benè et pacificè et quietè. 

Mgo autem Theobaldus, ncpos domini Juhelli, omnia 
supiadicta eidem abbatiae concessi et ut lîrmiùs tenea- 
tur praesentem cartam sigillo meo confirmavi. 

.... Durestal. 

Anno ab Incarnatione Domini 1204. 

|A tous les fidèles qui prendront connaissance des présen- 
tes lettres, Thibauld de Mathefelon, salut dans le Seigneur. 

Que chacun de vous sache que, pour le salut de mon ame, 
j'iii gracieusement abandonné à Dieu, à la bienheureuse 
Marie et aux moines de Tabbayc de Clairet de l'ordre de 
(jteaux, fondée par monseigneur Juhel de Mayenne, mon 
oncle, et que par la présente charte j'ai confirmé les aumô- 
nes qu'il a faites à cet abbaye, savoir : tout le Parc de 



\ 



23 

Mayenne (1); — le grand étang de la Motte, qui est sur la 
rivière d'Anvore et son moulin ; — Tétang et le moulin de 
Bondie (2), qui sont sur la même rivière ; — tous les bois de 
Salaires^ et PoilléW, avec toutes leurs dépendances; —la 
terre entière de Renauld Fauconnier, qui se trouve près du 
Parc, pour en jouir seulement après le décès de celui-ci ; 
— et tout ce que ledit Renauld a possédé à Loyère (5) et au 
bourg de Saint-Georges. 

Monseigneur Juhel a encore donné à ladite abbaye tous 
ses moulins de la ville de Mayenne, si francs et si quittes que 
ni lui, ni aucun de ses héritiers, ni qui que ce soit puisse 
rien faire qui en diminue le revenu. 

Monseigneur Juhel a également donné à Tabbaye de 
Clairet le moulin de Grenoux, tout son droit de seigneurie 
sur la rivière de Mayenne et trois métairies qu'il avait 
acquises, à titre d'échange, de Tabbaye de Clermont, à 
laquelle il avait cédé en retour, à perpétuité, tous ses mou- 
lins sur la rivière d'Ernée; toute la Herperie, avec ses 
dépendances ; M.... en entier, avec le Bourgnouvel, Belgeard, 
le Bois-Bouchard, et leurs dépendances ; tel que le tout con- 
siste, sans en rien retenir, à Texception cependant de la 
justice, du droit de coercition et de protection à exercer à 
l'égard des hommes et aussi du droit de taille à leur appli- 
quer, quand bon semblera au donateur. 

Monseigneur Juhel a aussi donné à Tabbaye de Clairet les 
vignes de Salomon le juif, Therbergement de ce Salomon, 
l'homme par lequel il sera occupé, c'est-à-dire Robin d'Anjou 
et son héritier (celui-ci sera franc et quitte vis-à-vis dudit 
seigneur) ; et encore, dans la ville de Mayenne, le verger du 
donateur, qui est situé près la rivière de ce nom. 

(1) Le Parc, paroisse de St-Baudelle. 

(2) Dans son dicUonnaire topographique, M. Léon Maître place Tancien 
moulin de Bondie, aii^ourd'hui détruit, en la commune de Cliâtillon-sur- 
Colmont. D*un autre côté, nous trouvons dans les biens de Tabbaye de 
Fontaine-Daniel, vendus lors de la Révolution, le pié de Bondie^ situé 
commune de St-Georges-Buttavent, près la Leverie. 

(3) Salair, en St-Georges-Buttavent. 
'4) Poillé, paroisse de Contest. 

(5) Loyère, paroisse d'Aron. 



24 

Monseigneur Juhel a de plus donné à la même abbaye 
tout ce qu'il possédait à Réville (*) en bergerie et en messerie, 
le marais de Galichar (2), vingt-deux quartiers d'orge sur son 
droit de gerbage, trente quartiers de froment à prendre 
chaque année sur le blé de son fromentage de Réville, à la 
fête Saint-Michel, et, pendant la vie de Renauld Fauconnier, 
comme compensation du revenu dont jouit ce dernier, 
soixante quartiers de blé, à toucher également chaque 
année, à la fête Saint-Michel, sur le même fromentage, le 
tout par les mains de son grenetier. 

Monseigneur Juhel a en outre donné dans toutes ses forêts, 
pour les besoins de Tabbaye et de ses dépendances, le bois 
mort nécessaire au chauffage et, sur montrée dudit seigneur, 
les bois d'usage utiles aux constructions du monastère et 
aux constructions et réparations de tous les autres bâtiments 
que les moines feront édifier. 

Enfin, il a concédé aux moines le droit d'avoir, sans payer 
de panage, leurs porcs dans lesdites forêts, pendant la 
saison et dans les endroits où Ton a coutume de mettre les 
autres porcs. 

Toutes ces donations, Monseigneur Juhel les a faites à 
ladite abbaye en pure et perpétuelle aumône et a consenti 
en sa faveur que, sous réserve de son droit, elle ait, dé- 
tienne et possède pleinement, en paix et tranquillement tous 
les biens qu'elle pourra acquérir dans toute sa terre, en 
vertu de titres réguliers. 

Quant à moi Thibauld, neveu de Monseigneur Juhel, j'ai 
donné mon adhésion à toutes les libéralités sus-mentionnées 
qu'il a faites à l'abbaye de Clairet,- et, afin que cet acte 
acquière plus d'autorité, je l'ai confirmé par l'apposition de 
mon sceau. 

Durtal(3). 

L'an de rincarnation du Seigneur 1204.] 



(1^ Réville, paroisse du CotenUn, prés Valognes. 

(2) Galichar, paroisse de Réville. 

(3) Durtal, près Baugé, au confluent de l*Argance et du Loir. 



25 



XVII 
Donation par Thibauld de Mathefelon. 

1204. 

Universis...., Willelmus, andegavensis episcopus,... 

Theobaldus de Mathefelon dédit in perpetuam elemo- 
sinam, pro sainte animas suae et uxoris suse Agnetis, 
abbatial Beatae Mariae de Fonte-Danielis, quam dominus 
Juhellus de Meduanà fundavit, VIII libras andegavias, 
quas ipse Theobaldus annuatim habebat in passagio 
de Credone et unum hominem in eàdem villa liberum, 
cum herbergamento Britonis, fabri, sicut in cartà 
Theobaldi vidinius contineri 

Concessimus et sigillo nostro confirmavimus. 

Âctum apud Andegaviam, anno 1204. 

[A tous Guillaume (1), évêque d* Angers 

Thibauld de Mathefelon a, pour le salut de son âme et de 
rûme d'Agnès, son épouse, donné en perpétuelle aumône à 
Tabbaye de la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, qui 
est de la fondation de Monseigneur Juliel de Mayenne, 
savoir : huit livres angevines, que le donateur touchait 
annuellement sur le passage de Craon, et, dans la ville de 
Craon, un homme exempt de coutume, ainsi que Therberge- 
ment de Breton le forgeron, tel que le tout est spécifié dans 
la charte de Thibauld, que nous avons vue 

Nous avons donné notre agrément à cette donation et 
l'avons confirmée de notre sceau. 

Fait à Angers, Fan 1204.) 



(1) GuiUaume de Beaumont, évéque d'Angers, de 12Q2 à 1240. 



20 

XVIII 

Fondation de l'Abbaye de Fontaine-Daniel par 
JuHEL III DE Mayenne. 

1205. 

In nomine sanctae et individuae Trinitatis. 

Ego Juhellus, dominus Mediianae et Dinani, notum 
facio praesentibus et futuris, quod ego, pro salute animée 
nicse, patris mei et ma tris meae, et heredum et anteces- 
sorum et successorum meorum, fundavi abbatiam de 
ordine cisterciensi, in loco qui appellatur Fons Da- 
MEUS et est in Salerto : cui abbatiae de Fonte Danielis 
et monachis in eà Deo servientibus dedi et concessi, in 
puram et perpetuam elemosinam, omninô liberam et 
quietam, ipsum nemus de Salerto totum et totum 
ncmus de Poylleio, tàm in terris quàm in nemoribus, 
cum omnibus pertinentiis eorumdem nemorum ; ità 
(|uôd, propter fortitudinem terrae, monachi de Fonte 
Danielis ipsa nemora, sine assensu domini terrae, in 
tcrram arabilem redigere non poterunt, sed omnibus 
iiliîs modis in ipsis et de ipsis nemoribus quidquid 
vuluerint facere poterunt, sicut de propriis et dominicis 
nemoribus suis. 

Dedi etiam eidem abbatiae meae de Fonte Danielis 
Uilum Parcum meum de Meduanà, cum Haià de An- 
vorià, et magnum stagnum de Motà, quod est in aquà 
Aiivoriae, et molendinum ejusdem stagni, et stagnum 
et molendinum Bondyae, quae sunt in eâdem aquà ; 
et totam terram Reginaldi Falconarii, quae est juxtà 
Parcum, et quidquid ipse Reginaldus habuit in burgo 
Sancti Georgii et in Loherià : quod factum est assensu 
ejusdem Reginaldi, qui omnia quae ex dono patris mei 
tantùm dùni viveret habebat, eidem abbatiae in ele- 
ruosinam eoncessit. 



27 

Dedi etiam eidem abbatise locum in quo sita est, 
et cîrcà ipsum locum terrain, in quà fratres de Mon- 
guion ex dono meo habebant quadragenta très solidos 
annui redditùs : sed hanc terram emi ab hominibus 
qui eam tenebant et heredibus eorum ; et pro reditu 
terrae ejusdem feci exchangîum in forestà meà fratribus 
de Monguion, ad voluntatem ipsorum. 

Dedi etiam et concessi ipsi abbatiœ de Fonte Danie- 
lis totam terram et homines de Caepelerià et de Rochà 
et de Chauvonerià, cum pertinentiis suis : in quà 
videlicet terra fratres de Monguion tantùm reditum 
habebant ; sed pro toto eorumden reditu eis exchan- 
gium factum est in parle reditûs molendinorum de 
Meduanà : quœ scilicet omnia molendina de villa 
Meduanse et quidquid in eis vel pertinentiis eorum 
habebam, dederam et concesseram abbatiae de Fonte 
Danielis in puram et perpetuam elemosinam, ità libe- 
ram et quietam quôd nec ego, nec aliquis alius possit 
aliquid facere, per quod eorumdem molendinorum 
reditus minuatur. 

Item. — Dedi eidem abbatial quidquid habebam in 
fayllio de Chauvonerià, et terram quaeestjuxtàfayllium 
de Poylleio : quod suum est ; et exclusas meas et pisca- 
rias in aquà Meduanœ, et totum dominium meum quod 
habebam in eàdem aquà ; et, ad opus infîrmorum 
fratrum, molendinum de Grenor, cum totà moltà de 
Harperià et de Burgo novello et de Broylo Leiardis, 
quam molendinum de Broylo Leiardis capere non 
poterit. 

Dedi etiam eidem abbatiae vineas apud Meduanam, 
quae fuerunt Salomonis judaei et Boneti, et herberga- 
mentum ejusdem Salomonis judaei, quod est apud 
Meduanam, cum omnibus pertinentiis suis : in quo 
herbergamento monachi de Fonte Danielis semper 
habebunt aliquem hominem, cum ipso herbergamento 



28 

liberum et quietum de omnibus quae ad me vel ad 
heredem meum pertinent. 

Dedi insuper eidem abbatiae, ad elemosinam paupe- 
rum qui ad portam venient manu tenendam sive in 
pane, sive in pannis, sive in calceamentis, cum consilio 
abbatis Clarimontis, totam decimam partem reditûs 
mei de terra examplatà in forestà et circà forestam de 
Fossaloven et de terra de Groleio, quocumque modo 
illum habiturus sum reditûs ego, vel hères meus, 
sivè in bladio, sivè in pecunià, ipso die quo ipse re- 
ditûs recipietur per manum servientis mei ; tam de 
totà terra quae jàm examplatà est in Fossaloven et 
circà, quàm de terra illà quae ibi a me vel ab herede 
meo de caetero examplabitur. 

Et dedi'eidem abbatiae quidquid habebam Vel habi- 
turus sum in decimà hominum qui habitant vel 
habitaturi sunt in eàdem terra, videlicet duas partes 
decimae terrae illius, et decimam totam molendini mei, 
quod est juxtà Fossamloven. 

Pretereà dedi abbatiae de Fonte Danielis, très gran- 
gias, cum omnibus pertinentiis earum, scilicet Cham- 
poeium, Alodium, Salicem Reginaldi, cum Gaudinerià 
et Massileià : quas grangias ego emi a domino Gaufrido, 
abbate et conventu Clarimontis ; et pro his omnibus 
dedi abbatiae Clarimontis omnia molendina mea de 
Herneià et de Vahaià, cum omnibus pertinentiis suis, 
in perpetuam elemosinam habenda. 

Item. — Dedi eidem abbatiae de Fonte Danielis apud 
Regisvillam quidquid ego habebam in berguerià, et 
vigenti solidos cenomanenses in galbagio, et quidquid 
habebam in maresio Galichar, et, in eodem maresio, 
vel circà ipsum maresium, unum hominem semper 
cum herbergamento suo liberum et quietum de omni- 
bus quae ad me pertinent. 



29 

Dedi insuper eidem abbatise de Fonte Danîclis et 
eoncessi quidquid habebam apud Fontineum et apud 
Moschans, in Norraanià, cum omnibus pertinentiis 
suis, ità libère et quietè, quôd nîhil juris vel dominii 
mihi vel heredibus meis retinui in eisdem maneriis 
vel pertinentiis eorum ; sed quidquid habebam, eidem 
abbatise in puram et perpetuam elemosinam totum 
dedi pro exchangio Harperiae. 

Dedi etiam eidem abbatiae et omnibus hominibus ejus 
et omnibus rébus ad ipsam pertinentibus libertatem, et 
franchisiam et quitanciam per totam terram meam de 
omnibus rébus qua^ ad me, vel ad heredem meum 
pertinent. 

Si quis verô hominum suorum quos in terra meà de 
Cenomanià habent, aliquid forefecerit pro quo, secun- 
dum leges humanas, membrum perdere vel morî 
debeat^ meum erit capere ipsum et de ipso judicium et 
justitiam facere ; nihil tamen de homine capere potero, 
ego vel serviens meus, sed monachi de Fonte Danielis 
hominis sui, si reus fuerit, captallum et emendationem, 
si voluerînt, habebunt. 

Dedi etiam et eoncessi eidem abbatiœ et omnibus 
pertinentiis suis, in omnibus forestis meis et nemoribus 
usagium ad ipsam abbatiam construendam et rcparan- 
dam et ad omnia aedificia monachorum eorumdem 
construenda et reparanda, ad demonstrationem ser- 
vientis mei, et etiam boscum mortuum ad focum in 
Hardangià ad usum grangise de Loherià; et habere 
porcos proprios sine pasnagio in omnibus forestis meis, 
quandô et ubi aliis porcis erunt communes. 

Dedi etiam eidem abbatise medietariam de Burgo 
novo, quae fuit Willelmi de Meduanà, et pratum ejus- 
dem juxtà stagnum de Motâ, et pratum Galterii de 
Meduanà, pratum de Marcileio cum libertate suà, et 
medietariam de Brolio. 



1 



30 

Praelereà Gervasia, uxor mea, filia Alanî de Dînano, 
quae mecum hujus abbatiae fundatrix est, pro salute 
animae suae et patris sui et matris suae, dédit et conces- 
sit, assensu meo, in puram et perpetuam elemosinam 
cidem abbatiae vigenti sex quartarios frumenti in reditu 
de Becherel, annuatim capiendos in nativitate Beatae 
Mariae, et in passagio de Romileio quinquagenta solidos 
cenomanenses, in festo decollationis Sancti Johannis 
Baptistae. • 

Volo igilur et firmiter constitue et concedo ut saepe- 
dicta abbatia de Fonte Danielis omnia suprascripta, 
quae ei a me, Tel uxoreet matre meà data sunt in puram 
et perpetuam elemosinam, et quidquid in terra meà 
lotà, salvo jure meo, justis modis poterit adipisci, — 
habeat, et teneat et possideat, benè et paciflcè et quietè, 
cum omnibus pertinentiis suis. 

Has itaque elemosinas ego Juhellus de Meduanà et 
Isabella, mater mea, et Gervasia, uxor mea, abbatiae 
de Fonte Danielis, quam fundavimus, in puram et 
perpetuam elemosinam dedimus et concessimus, et cum 
libro super sanctum altare posuimus, ipsà die Ascen- 
sionis dominicae quà Qonvenlus primo ingressus est 
abbatiam de Fonte Danielis, quae sHa est in Salerto, — 
anno ab Incarnatîone Domini millesimo ducentesimo 
quinto, decimo quarto kalendas Junii, eodem anno 
factum est exchangium de Harperià. 

Hi sunt testes tàm donationis quàm exchangii : 
Gaufridus, abbas Clarimontis ; Radulphus, abbas 
Campaniae ; et conventus Fonte Danielis ; Domina 
Havoys de Lavalle ; Herbertus de Loge ; Willelmus de 
I':rquene ; Petrus de Credone ; Thomas Malus-infans ; 
Willelmus Roussel ; Alanus Le Geai ; Johannes Rufus ; 
Radulphus de Mauni et plures alii. 

Quod ut flrmiùs teneatur, sigillo meo feci roborari. 



31 

[Au nom de la sainte et indivisible Trinité. 

Moi Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, fais con- 
naître à tous présents et à venir que, pour le salut de mon 
âme, de celles de mon père, de ma mère, de mes héritiers, de 
mes prédécesseurs et successeurs, j'ai fondé une abbaye de 
l'ordre de Citeaux dans un lieu qu'on appelle Fontaine-Daniel 
et qui se trouve en Salair. 

J'ai donné et concédé en pure et perpétuelle aumône à 
cette abbaye et aux moines qui y servent Dieu, pour qu'ils 
en jouissent francs et quittes, tout ce bois de Salair et le bois 
entier de Poillé, tant en fonds qu'en bois, avec toutes leurs 
dépendances; à la condition toutefois que les moines ne 
pourront, à cause de la valeur de la terre, convertir ces bois 
en terre arable sans le consentement du seigneur de fief; 
mais au reste ils pourront par ailleurs et de toute autre 
manière faire dans ces bois et de ces bois tout ce qu'ils vou- 
dront, comme de forêts de leur domaine propre. 

J'ai encore donné à madite abbaye de Fontaine-Daniel tout 
mon parc de Mayenne, avec la Haie d'Anvore, le grand 
étang de la Motte qui est sur la rivière d'Anvore et le moulin 
du même étang ; l'étang et le moulin de Bondie, qui sont 
sur la même rivière ; toute la terre de Renauld Fauconnier, 
qui se trouve près du Parc ; tout ce que le même Renauld 
a possédé dans le bourg de Saint-Georges et à Loyère : 
cette dernière donation a eu lieu du consentement dudit 
Renauld, qui a, en effet,' concédé en aumône à l'abbaye tout 
ce qu'il avait reçu en jouissance, sa vie durant, des libéra- 
lités de mon père. 

J'ai aussi donné à l'abbaye le lieu dans lequel elle est 
située et la terre qui l'environne, sur laquelle les Frères de 
Montguyon(i> possédaient, par don antérieur de ma part, 
quarante-trois sols de rente annuelle. Depuis, j'ai acheté 
cette terre des hommes qui la tenaient, ainsi que de leurs 
héritiers, et en retour de la rente due par ladite terre, j'ai 
donné en échange aux frères de Montguyon et à leur satis- 
faction l'équivalent dans ma forêt. 

(1) Le prieuré de Montguyon était situé paroisse de Placé. 



J'ai de plus donné et concédé à Tabbaj'e la terre entière 
et les hommes de la Sepellière(i), de la Roche et de la Chau- 
vonnière, avec toutes dépendances : il est expliqué que 
sur cette terre les Frères de Montguyon avaient une rente et 
que pour la leur fournir en entier, il leur a été donné l'é- 
quivalent à prendre sur partie du revenu des moulins de 
Mayenne. Il convient de rappeler que ces moulins de la ville 
de Mayenne et tout ce que je possédais de droits sur eux et 
leurs dépendances, je les avais déjà donnés et concédés à 
Tabbaye de Fontaine-Daniel, en pure et perpétuelle aumône, 
afin qu'elle ait une possession si franche et si nette, que ni 
moi ni personne puissions faire quoi que ce soit pour en 
diminuer les revenus. 

J*ai de même donné à Fabbaye tout ce que je possédais 
dans la futaie de la Chauvonnière, ainsi que la terre qui est 
près de la futaie de Poillé (cette futaie lui appartient déjà) ; 
mes écluses et mes pêcheries sur la rivière de Mayenne, 
ainsi que toute ma seigneurie sur cette même rivière ; et, 
pour Fassistance des frères infirmes, le moulin de Grenoux, 
avec toute la mouture de la Herperie, de Bourgnouvel et de 
Belgeard : le moulin de Belgeard ne pourra se saisir de cette 
mouture. 

J'ai en outre donné à Fabbaye les vignes, sises à Mayenne, 
qui ont appartenu à Salomon et à Bonet, ainsi que Fherber- 
gement dudit Salomon, qui est situé à *Mayenne, avec toutes 
ses dépendances : dans cet herbergcment les moines de 
Fontaine-Daniel auront à perpétuité un homme qui, aussi 
bien que le logis, sera libre et affranchi de tous droits vis-à- 
vis de moi et de mon héritier. 

Pour faire, de concert avec Fabbé de Clermont, aux pau- 
vres qui viendront tendre la main à la porte, une aumône 
soit en pain, soit en vêtements, soit en chaussures, j'ai aussi 
donné la dixième partie de mes rentes de la terre défrichée 
en la forêt et autour de la forêt de Fosse-Louvain, ainsi 



(1) Aujourd'hui les Sepelliéres, en ContesU 



33 

que de la terre de Grolay d), et cela de quelque manière que 
moi ou mon héritier recevions ces rentes, qu'elles soient en 
blé ou en argent. Cette portion sera touchée par les moines 
le jour même où mon sergent aura reçu les redevances dont 
il s'agit, et elle comprendra la dixième partie des rentes tant 
de la terre déjà défrichée dans la forêt de Fosse-Louvain et 
aux alentours, que de celle qui y sera défrichée à l'avenir 
par moi ou mon héritier. 

J'ai de même donné à l'abbaye tout ce que je possède et 
posséderai, en dîmes, sur les hommes qui habitent ou habi- 
teront ladite terre (de Grolay), je veux dire deux parts de la 
dîme de cette même terre et la dîme entière de mon moulin, 
situé près de Fosse-Louvain. 

J'ai ensuite donné à l'abbaye de Fontaine-Daniel trois 
métairies, avec leurs appartenances, savoir : Champoux, 
l'Âlleu, le Saule-Renauld, y compris la Gaudinière et la 
Marcirais ; métairies que j'ai acquises de Dom Geoffroy, abbé 
de aermont et du couvent; et c'est en échange de ces 
diverses propriétés qu'a eu lieu de ma part en faveur de 
l'abbaye de Clermont l'abandon, à perpétuité et à titre d'au- 
mône, de tous mes moulins d'Ernée et de Vahais, avec leurs 
dépendances. 

J'ai aussi donné à l'abbaye de Fontaine-Daniel tout ce 
que je possède à Réville en bergerie, plus vingt sols man- 
ceaux sur mon gcrbage, en outre tout ce que j'ai au marais 
de Galichar ; et j'ai accordé qu'elle ait un homme, dans ce 
marais ou dans son voisinage, qui soit, ainsi que son her- 
bergement, libre et exempt à jamais de tout devoir vis-à-vis 
de moi. 

J'ai encore donné et concédé a ladite abbaye de Fontaine- 
Daniel tout ce que je possède à Fontenay (2) et à Montchamp (3), 
en Normandie, sans aucune réserve ; et elle en aura la 
jouissance libre et franche, car je n'ai retenu ni droit, ni 
seigneurie sur ces manoirs et leurs dépendances, soit à mon 



(1) Grolay, aujourd'hui hameau de Désertines. 

(2) Fontenay-le-Pesnel, près Caen. 

(3) Montchamp, près Vire. 



profit, soit à celui de mes héritiers : ces dernières posses- 
Hîons sont données à Tabbaye en pure et perpétuelle aumône, 
en échange de la Herperie (qui m'a été rendue). 

J'ai donné également à l'abbaye, à tous ses hommes et 
pour tout ce qui lui appartient, liberté, franchise et exemp- 
tion par toute ma terre des droits que moi et mon héritier 
pourrions percevoir. 

Si l'un des hommes que l'abbaye possède dans ma terre 
du Maine venait à commettre quelque forfaiture qui, suivant 
les lois humaines, dût entraîner la perte d'un membre ou de 
la vie, ce serait à moi de m'en saisir, de le juger et d'exécuter 
ia sentence; néanmoins ni moi, ni mon sergent, ne pourrons 
rien prendre de cet homme ; au contaire, les moines auront, 
s ils le veulent, le mobilier et l'amende de leur homme qui 
.serait reconnu coupable. 

J'ai encore donné et concédé en faveur de l'abbaye et de 
toutes ses possessions droit d'usage dans tous mes bois et 
forêts, pour la construction et la réparation de l'abbaye elle- 
même et pour la construction et la réparation de tous les 
bâtiments du monastère, le tout sur la montrée de mon 
sergent ; de plus, le droit de prendre, en Hardange, du bois 
mort destiné au chauffage de la métairie de Loyère, et 
d'avoir leurs porcs dans toutes mes forêts, aux saisons et 
cantonnements communs aux autres porcs, sans payer de 
panage. 

J'ai aussi donné à l'abbaye la métairie du Bourgneuf et un 
pré voisin de l'étang de la Motte, qui ont appartenu à Guil- 
Jaume de Mayenne ; le pré de Gaultier de Mayenne, le pré 
de Marcillé avec sa franchise, et la métairie du Breil. 

Ensuite Gervaise, mon épouse, fille de Alain de Dinan, qui 
est avec moi la fondatrice de cette abbaye, a, de mon con- 
sentement, donné et concédé à l'abbaye, en pure et perpé- 
tuelle aumône, pour le salut de son âme et des âmes de ses 
père et mère, vingt-six quartiers de froment à prendre 
annuellement sur le revenu de Bécherel (D, à la nativité de 
lu bienheureuse Marie, et cinquante sols manceaux sur le 

(1) Bécherel, acluelleraenl canton de Montfort (Ule-et-Vilaine). 



35 

passage de RomillyCi), à la fête de la décollation de Saint 
Jean-Baptiste. 

En résumé, je veux que, par les présentes et irrévocables 
concession et constitution, Tabbaye de Fontaine-Daniel ait, 
tienne et possède légitimement, paisiblement et sans trouble 
toutes les libéralités ci-dessus mentionnées, qui lui ont été 
faites en pure et perpétuelle aumône, tant par moi que par 
mon épouse et ma mère, ainsi que Tensemble des biens que 
le monastère pourra acquérir à justes titres dans retendue 
de ma terre, et avec toutes dépendances, mais sous réserve 
de mon droit. 

C'est pourquoi, toutes les libéralités qui viennent d'être 
mentionnées, moi Juhel de Mayenne, Isabelle, ma mère et 
Gervaise, mon épouse, nous les avons données et concédées, 
en pure et perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fontaine- 
Daniel, dont nous sommes fondateurs, et les avons, avec la 
charte qui les renferme, déposées sur le saint autel le jour 
de l'Ascension du Seigneur, jour où le couvent est entré pour 
la première fois au monastère, qui est situé en Salair, Tan 
de l'Incarnation du Seigneur 1205, le 14 de calendes de juin, 
Tannée même où a été conclu l'échange de la Herperie. 

Les témoins tant de la donation que de l'échange sont : 
Geoffroy, abbé de Clermont ; Raoul, abbé de Champagne ; le 
couvent de Fontaine-Daniel ; Dame Avoise de Laval (2) ; Her- 
bert de Logé (3) ; Guillaume d'Arquenay ; Pierre de Craon (4) ; 
Thomas Malenfant; Guillaume Roussel; Alain Le Geai; 
Jean Le Roux ; Raoul de Mauni et plusieurs autres. 

Pour donner plus de force à cette charte, je l'ai fait munir 
de mon sceau.] 



(1) RomiUy, près de Béchcrel. 

(2) Avoise de Craon, épouse de Guy VI de Laval, fille de Maurice II de 
Craon et d*lsabelle de Meulan, et sœur utérine de Juhel III. 

(3) D'après M. le marquis de Beauchêne, la famille de Logé portait : 
€ d'azur à trois quintefeuilles d'or, posées 2 et 1. » >- Essai historique sur le 
château de Lassay. 

(4) Pierre de Craon, fi-ère utérin de Juhel III, né du mariage de Maurice II 
de Craon et d'Isabelle de Meulan. 



36 



XIX 

Confirmation par Marguerite de Sablé. 

iZOb. 

Universis fidelibus praesentes litteras inspecturis, 
Margarita, domina Sabolii, salutem. 

Sciatis quôd ego, ad petitionem dilecti avunculi meî, 
doinini Juhelli de Meduanâ, concessi et prsesenti cartà 
coufirmavi Deo et Beatœ Marise et abbatise de Saleto 
omnia dona et omnes elemosinas quas ipse dominus 
Juhellus dédit eidem abbatise, quam ipse fundavit, 
HÎcut in cartis ejus continetur. 

Actum est hoc anno ab Incarnatione Domini 1205, 
inense Aprilis. 

(A tous les fidèles qui prendront connaissance des pré- 
sentes lettres, Marguerite, dame de Sablé (D, salut. 

Sachez qu'à la demande de mon cher oncle, monseigneur 
Juhel de Mayenne, j'ai, pour Dieu et la bienheureuse Marie, 
ïjj^réé et par la présente charte confirmé, en faveur de l'ab- 
baye de Salaire^), toutes les donations et toutes les aumônes 
qui ont été faites précédemment à cette abbaye par ledit 
seigneur Juhel, son fondateur, tel que le tout est consigné 
flans les titres du monastère. 

Ceci a été fait l'an 1205 de l'Incarnation du Seigneur, au 
mois d'avril.] 



Il) Marguerite de Sablé, épouse de Guillaume des Roclies, sénéchal d'Anjou 
tfi du Maine, fille de Robert IV de Sablé, et de Clémence de Mayenne : celle- 
i'\ iHait sœur de Julicl III. 

(2> L'abbaye de Fontaine-Daniel, ayant été établie dans le bois de Salair, 
vn porta quelquefois le nom à Torigine. 



\ 



37 



XX 



Confirmation par Hamelin, évêque du Mans- 

1205. 

Hamelinus, Dei gratià cenomanensis episcopus, iini- 
versis fidelibus praesentes litteras inspecturis, salutem 
in Domino. 

Noverit universitas vestra quôd nobilis filius noster 
JuhelluSy dominus Meduanœ, assensu nostro et volun- 
tate Dei, gratià inspirante, fundavit abbatiam de Ordine 
Cistercienci in terra suà, quœ est in episcopatu nostro : 
quae videlicet abbatia, in Saleto sita, Fons Danielis 
appellatur. 

Dedit.igitur dictas Juhellus de Meduanâ eidem abba- 
tial de Fonte Danielis, in puram et perpetuam elemo- 
sinam, omninô liberam et quietam, totum nemus de 
Saleto et totum nemus de Poylleio, tàm in terris quàm 
in nemoribus, cum omnibus pertinentes eorumdem 
nemorum, ità quôd, propter fortitudinem terrae, mona- 
chi de Fonte Danielis ipsa nemora, sine assensu domini 
terrae, in terram arabilem redigere non poterunt, sed 
omnibus aliis modis in ipsis nemoribus et de ipsis 
nemoribus quidquid volent facere poterunt, sicut de 
propriis et dominicis nemoribus suis. 

Dédit etiam eidem abbatiae suae de Fonte Danielis 
totum Parcum suum de Meduanà, cum Haià de Anvorià, 
et magnum stagum de Motà, quod est in aquà Anvoriae 
et molendinum ejusdem stagni ; et stagnum et molen- 
dinum Bondiae, quae sunt in eàdem aquà, et totam 
terram Raginaldi Falconarii, quae est juxtà Parcum ; 
et quidquid ipse Raginaldus habuit in burgo Sancti 



1 



38 

Georgii et in Loherià : quod factum est assensu ejus- 
dem Raginaldi, qui omnia quae ex dono patris doraini 
Juhelli, tanquàm dùm viveret, habebat, eidem abbatiae 
in elemosinam concessit. 

Dédit etiam idem Juhellus eidem abbatiae locum quo 
sita est et circà ipsum locum terram, in quà fratres de 
Monguion ex dono ejus habebant XLIII solidos annui 
redditûs ; sed hanc terram ipse émit ab hominibus qui 
eam tenebant et heredibus eorum, et pro redditu terrae 
ejusdem fecit exchangium in forestà suà fratribus de 
Monguion, ad voluntatem ipsorum. 

Dédit etiam et concessit ipsi abbatiae de Fonte Danie- 
lis totam terram et homines de Cepeleriâ et de Rochà 
et de Chauvonerià, cum pertinentiis suis, in quà vide- 
licet terra fratres de Monguion solum redditum habe- 
bant, sed pro toto eodem redditu eis eschangium 
factum est in parte redditûs molendinorum de Meduanà : 
quae scilicet omnia molendina de Meduanae villa et 
quidquid in eis vel pertinentiis eorum idem Juhellus 
habebat, — dederat et concesserat abbatise de Fonte 
Danielis in puram et perpetuam elemosinam, ità libe- 
ram et quietam quôd nec ipse nec aliquis alius possit 
aliquid facere, per quod eorumdem molendinorum 
redditûs minuatur. 

Item. — Dédit eidem abbatiae quidquid habebat in 
fayllio de Chauvonerià et terram quae est juxtà fayllium 
de Poylleio, quod est ejusdem abbatiae ; et exclusas 
suas et piscarias in aquà Meduanae, et totum domini- 
cum suum quod habebat in eàdem aquà ; et ad opus 
infirmorum fratrum molendinum de Grenor, cum totà 
moltà de Harperià et de Burgo-Novello et de Brolio 
Legardis, quam molendinum de Brolio Legardis capere 
non poterit. 

Dédit etiam eidem abbatiae apud Meduanam vineas 
quae fuerunt Salomonis Judçi çt Boneti et ipsum her- 



39 

bergamentum Salomonis ejusdem, quod est apud Me- 
duanam, cum omnibus pertinentiis suis : in quo herber- 
gamento monachi de Fonte Danielis semper habebunt 
aliquem hominem cum ipso herbergamento liberum 
et quietum de omnibus quae ad ipsum Juhellum, vel 
ad heredem ejus, pertinent. 

Dédit insuper eidem abbatial ad elemosinam paupe- 
rum qui ad portam venient manuttenendam (sic)^ sive 
in pane, sive in pannis, sive in calciamentis, cum 
consilio abbatis Clarimontis, totam decimam partem 
redditûs sui de terra essamplatâ in forestà et circà 
forestam de Fossàloven et de terra de Groleio, quo- 
cumque modo habiturus est illum redditum ipse vel 
hères ejus, sive in bladio sive in pecunià, ipso die quo 
ipse redditûs recipietur per manum servientis ejus; 
tàni de totâ terra quae jàm essamplatâ est in Fossàlo- 
ven et circà, quàm de terra illà quae ab eo vel herede 
ejus de caetero essamplabitur. 

Et dédit idem Juhellus eidem abbatiae quidquid 
habebat vel habiturus est in decimà honiinum qui 
habitant vel habitaturi fuerunt in eàdam terra, vide- 
licet duas partes decimae ejusdem terrse et decimam 
totam molendini sui, quod est juxtà Fossamloven. 

Prsetereà dédit eidem abbatiae très grangias, cum 
omnibus pertinentiis earum, videlicet Champoium, 
Âlodium et Salicem Raginaldi, cum Gaudinerià et 
Massileià : quas grangias ipse émit a domino Gaufrido 
et conventu Clarimontis, et pro his omnibus dédit 
eidem abbatiae Clarimontis omnia molendina sua de 
Herneià et de Vahaià, cum omnibus pertinentiis suis, 
in perpetuam elemosinam habenda. 

Item. Dédit eidem abbatise de Fonte Danielis apud 
Regisvillam quidquid ipse habebat in berguerià et XX 
solidos cenomanenses in galbagio, et quidquid habebat 
in maresio Gasichar, et in eodem maresio vel circà 



m 

ipsum maresium, unum hominem semper cum herber- 
gamento suo liberum et quietum de omnibus quae ad 
eum pertinent. 

Dédit insuper et concessit idem Juhellus eidem abba- 
tiae quidquid habebat apud Fontineium et apud Mos- 
rhans, in Normannià, cum omnibus pertinentiis suis, 
îtà libéré et quietè quôd nihil juris vel dominii sui sibi 
vel heredibus suis retinuit in eisdem maneriis vel 
pertinentiis eorum; sed quidquid ibi habebat, eidem 
abbatise in puram et perpetuam elemosinam totum 
dédit, pro exchangio et recompensatione Harperiae. 

Dédit et eidem abbatise et omnibus hominibus ejus 
et omnibus rébus ad ipsam pertinentibus, libertatem et 
franchisiam et quitantiam per totam terram suam de 
omnibus rébus quae ad ipsum vel ad heredem ipsius 
pertinent : si quis verô hominum monachorum ejusdem 
abbatiae, quos in terra ejusdem Juhelli de Cenomannià 
habent, aliquid forifecerit pro quo, secundùm leges 
humanas, membrum perdere vel mori debeat, ipsius 
Juhelli erit ipsum capere, de ipso judicium et justiciam 
iacere ; nihil tamen de homine illo capere poterit, ipse 
vel serviens ejus ; sed monachi de Fonte Danielis homi- 
nls sui, si reus fuerit, catallum et emendationem, si 
voluerint, habebunt. 

Dédit etiam et concessit eidem abbatiœ et omnibus 
jiertinenliis suis in omnibus forestis et nemoribus suis 
usuagium ad ipsam abbatiam construendam et repa- 
randam et ad omnia dediOcia monachorum eorumdem 
construenda et reparanda, ad demonstrationem ser- 
vientis ejus; et etiam boscum mortuum ad focum in 
Hardangià ad usum grangiae de Loherià, et habere 
porcos proprios, sine pasnagio, in omnibus forestis 
suis, quandô et ubi aliis porcis erunt communes. 

Dédit adhùc eidem abbatiae medielariam de Burgo- 
novo, quae fuit Guillelmi de Meduanà, et pratum ejus- 



V 



41 

dem juxtà stagnum de Motà et pratum Galterii de 
Meduanà et pratum de Marcilleio, cum libertate suà et 
medietariam de Brolio. 

Pretereà Gervasia, uxor ejus, fîlia Alani de Dinan, 
quœ cum eo hujus abbatise fundairix est, pro salute 
animse suae, et patris suî et matris suae, dédit et conces- 
sit, assensu ejus Juhelli, scilicet viri sui, in puram et 
perpetuam elemosinam, eidem abbatise : XXVI quar- 
terios frumenti in redditu de Becherel, annuatim 
capiendos in nativitate Beatae Mariœ, et in passagio 
de Romilleio L solidos cenomanenses, in festo décolla- 
tionis Sancti Johannis Baptistae. 

Vult igitur idem Juhellus et flrmiter constituit et 
concedit ut sœpedicta abbatia de Fonte Danielis omnia 
suprascripta quae ei ab eo vel uxore ejus et matre data 
fuerunt in puram et perpetuam elemosinam et quidquid 
in totâ terra ejus, salvo jure ipsius, justis modis poterit 
adipisci, — habeat, teneat, possideat benè, pacificè et 
quietè, cum omnibus pertinentiis suis. 

Has itàque elemosinas ipse Juhellus de Meduanà et 
Isabel, mater ejus et Gervasia, uxor ipsius, abbatiae 
Fontis Danielis, quam fundaverunt, in puram et per- 
petuam elemosinam dederunt et concesserunt et cum 
libro super sanctum altare posuerunt, ipsâ die Ascen- 
sionis dominiez, quà conventus primo ingressus est 
abbatiam Fontis Danielis, quae sila est in Saleto, anno 
ab Incarnatione Domini M^ CC® V», — XIV kalendarum 
Junii : — eodem anno factum est eschangium de Her- 
perià. 

Hi autem sunt testes tàm donationis quàm eschangii : 
Gaufridus^ abbas Clarimontis ; Guillelmus, abbas Cam- 
paniae, et conventus Fontis Danielis ; domina Haois de 
Lavalle ; Herbertus de Loge ; Guillelmus de Herquene ; 
Petrus de Creon ; Thomas Malus-infans ; Alanus Legai ; 
Johannes RuiTer ; Radulfus de Mauni et plures alii. 




Nos igitur praefatam abbatiam de Fonte Danielis sub 
protectione nostrà recepimus, et, ad petitionem domini 
Juhelli, prsesentem cartam sigilli nostri auctoritate con- 
flrmavimus. 

[Hamelin, par la grâce de Dieu, évêque du Mans, à tous 
les fidèles qui prendront connaissance des présentes lettres, 
salut dans le Seigneur. 

Qu'il soit connu de vous tous que notre noble fils Juhel, 
seigneur de Mayenne^ mu par la grâce et obéissant à la 
volonté de Dieu, a, de notre consentement, fondé une abbaye 
de Tordre de Citeaux, sur sa Terre, qui est dans notre évê- 
ché : cette abbaye, sise en Salair, se nomme Fontaine-Daniel. 
Or, Juhel de Mayenne a donné en pure et perpétuelle, 
libre et franche aumône, tous les bois de Salair et de 
Poillé, tant en terre qu'en bois, avec toutes leurs dépendan- 
ces, à la condition toutefois qu'à raison de la qualité de la 
terre les moines de Fabbaye ne pourront convertir en terre 
arable les bois dont il s'agit, sans l'assentiment du seigneur 
de fief, mais qu'au demeurant ils pourront par ailleurs faire 
dans et de ces bois tout ce qu'ils voudront, comme s'ils leur 
appartenaient en propre et étaient de leur domaine. 

Il a aussi donné à son abbaye tout son Parc de Mayenne, 
avec la Haie d'Anvore et le grand étang de la Motte, sur le 
ruisseau d'Anvore, ainsi que le moulin de cet étang ; l'étang 
et le moulin de Bondie, qui sont sur ledit ruisseau ; toute la 
terre de Renauld Fauconnier, sise près du Parc, et tout ce 
que ledit Renauld possédait au bourg de Saint-Georges et à 
Loyère : ceci a été fait du consentement de Renauld, qui a 
donné en aumône à l'abbaye tout ce qu'il avait reçu en 
jouissance, sa vie durant, de la liberté du père de monsei- 
gneur Juhel. 

Ledit Juhel a encore donné à l'abbaye le lieu où elle est 
située et la terre qui Tenvironne, sur laquelle les Frères de 
Montguyon avaient, des largesses dudit seigneur, quarante- 
trois sols de rente annuelle : rappelons à cet égard que ce 
dernier a acheté cette terre des hommes qui la tenaient en 
fief, ainsi que de leurs héritiers, et qu'en compensation de la 



I 



43 

renie qui y était assise, il a donné aux Frères de Montguyon, 
à titre d'échange, l'équivalent à leur gré dans la forêt de 
Mayenne. 

Il a en outre donné et concédé à Tabbaye la terre entière 
et les hommes de la Sepellière, de la Roche et de la Chau- 
vonnière, avec toutes dépendances : nous faisons observer 
que les moines de Montguyon avaient seulement une rente 
sur cette terre, mais qu'en échange il leur a été donné Té- 
quivalent à prendre dans partie du revenu des moulins de 
Mayenne ; cependant il est à noter que tous ces moulins de 
la ville de Mayenne et tous les droits que Juhel pouvait avoir 
sur eux et leurs dépendances, il les avait donnés et concédés 
à Tabbaye de Fontaine-Daniel en pure et perpétuelle au- 
mône, si libre et si franche que ni lui-même, ni aucun 
autre, ne pût rien faire qui diminuât le revenu de ces mou- 
lins. 

n a de plus donné à l'abbaye tout ce qu'il possédait dans 
la futaie de la Chauvonnière et la terre qui est près de la 
futaie de Poillé (cette terre est également une dépendance de 
l'abbaye); ses écluses et ses pêcheries sur la rivière de 
Mayenne, avec tout son droit de seigneurie sur cette rivière; 
et aussi, mais spécialement pour l'assistance des frères 
infirmes, le moulin de Grenoux, avec toute la mouture de la 
Herperie, du Bourgnouvel et de Belgeard, mouture dont le 
moulin de Belgeard ne pourra se saisir. 

Il a encore donné les vignes situées à Mayenne, qui avaient 
appartenu à Salomon le juif et à Bonnet, ainsi que l'herber- 
gement de Salomon, situé à Mayenne, avec ses dépendances : 
l'homme que les moines auront dans cet herbergement et 
l'herbergement même seront libres et quittes de tous droits 
seigneuriaux à l'égard tant de Juhel que de son héritier. 

n a donné pour l'aumône que fera l'abbaye aux pauvres 
qui viennent tendre la main à la porte, soit en pain, soit en 
vêtements, soit en chaussures, et en se concertant avec l'abbé 
de Clermont, la dixième partie de ses rentes provenant des 
terres défrichées dans la forêt de Fossc-Louvaîn et aux 
alentours, et de la terre de Grolay, de quelque manière que lui 
ou son héritier perçoive ces rentes, soit en blé, soit en argent : 



1 



44 

cette part sera touchée le jour même où le sergent de Juhel 
aura reçu le^ rentes dont il s'agit et elle comprendra la 
dixième partie des redevances, tant de toute la terre déjà 
défrichée en Fosse-Louvain et aux environs, que de celle qui 
sera dans la suite mise en culture, soit par lui, soit par son 
héritier. 

Ledit seigneur a donné tout ce qu'il avait et aurait de droit 
dans la dîme à recevoir des hommes qui habitent ou habi- 
teront cette même terre (de Grolay), c'est-à-dire deux parts 
de la dîme de la terre et la dîme entière de son moulin, qui 
est près de Fosse-Louvain. 

Il a ensuite donné trois métairies, avec leurs apparte- 
nances, savoir : Champoux, l'Âlleu et le Saule-Renauld, avec 
la Gaudinière et la Marcirais ; métairies qu'il avait acquises 
de Dom Geoffroy et du couvent de Clermont, et en échange 
desquelles il avait cédé à l'abbaye de Clermont, comme 
perpétuelle aumône, tous ses moulins d'Ernée et de Vahais, 
toutes dépendances comprises. 

Il a donné ce qu'il possédait en bergerie à Réville, plus 
vingt sols manceaux sur son gerbage, tout ce qu'il avait dans 
le marais de Galichar et, dans ce même marais ou aux en- 
virons, le droit d'avoir un tenancier et son herbergement, 
francs et quittes de tout devoir vis-à-vis de lui. 

Il a donné tout ce qu'il possédait à Fontenay et à Mont- 
champ, en Normandie, avec leurs dépendances, rendant le 
tout si franc et si quitte qu'il n'a retenu sur ces manoirs et 
leurs appartenances ni droit, ni seigneurie, pour lui-même ou 
ses héritiers ; enAn, tout ce qu'il avait dans cette contrée, il 
l'a abandonné à l'abbaye en pure et perpétuelle aumône, en 
échange et en retour de la Herperie. 

Il a accordé à ladite abbaye, ainsi qu'à tous ses hommes 
et à tous ses biens, liberté, franchise et exemption par toute 
sa terre de tous les droits qui lui appartiennent et pourront 
appartenir à son héritier. Si donc quelqu'homme des moines, 
je parle de ceux qui habitent dans la seigneurie de Juhel, au 
Maine, venait à commettre un crime à raison duquel il 
devrait, selon les lois humaines, perdre un membre ou la 
vie, Juhel serait tenu de s'en saisir, de le juger et d'en faire 



45 

justice : ledit seigneur ou son sergent ne pourront rien 
recevoir de cet homme; au contraire, les moines auront, 
s'ils le veulent, le mobilier et l'amende de leur homme, dans 
le cas où il aurait été reconnu coupable. 

Juhel a donné et concédé droit d'usage pour l'abbaye et 
toutes ses possessions dans tous ses bois et forêts, pour la 
construction et la réparation de l'abbaye et de tous les bâti- 
ments du monastère, le tout sur la montrée de son sergent ; 
et en outre le droit de prendre en Hardange du bois mort 
pour le chauflage de la métairie de Loyère ; même le droit 
pour les moines d'avoir leurs porcs dans toutes ses forêts, 
aux saisons et cantonnements communs aux autres porcs, 
sans payer de panage. 

Il a donné la métairie du Bourgneuf et un pré, voisin de 
l'étang de la Motte, qui ont appartenu à Guillaume de 
Mayenne ; le pré de Gaultier de Mayenne, le pré de Marcillé, 
avec sa franchise et la métairie du Breil. 

Ensuite Gervaise, épouse de Juhel, flUe d'Alain de Dinan, 
qui est avec son mari fondatrice de l'abbaye de Fontaine- 
Daniel, a donné et concédé, avec l'autorisation de celui-ci, 
en pure et perpétuelle aumône, pour le salut de son âme et 
des âmes de ses père et mère, vingt-six quartiers de froment 
par an sur le revenu de Bécherel, à la nativité de la bien- 
heureuse Marie et cinquante sols manceaux sur le passage 
de Romilly, ù la fête de la décollation de Saint Jean-Baptiste. 

Ledit Juhel veut en définitive qu'au moyen de ces conces- 
sion et constitution irrévocables l'abbaye de Fontaine-Daniel 
ait, tienne et possède légitimement, paisiblement et sans 
trouble, toutes les libéralités, sans exception, qui lui ont été 
faites en pure et perpétuelle aumône, par lui, par son épouse 
et par sa mère, ainsi que l'ensemble des biens que le monas- 
tère pourra acquérir à justes titres dans l'étendue de sa terre, 
sous réserve toutefois de son droit. 

En conséquence Juhel de Mayenne, Isabelle, sa mère et 
Gervaise, son épouse, ont donné et concédé, en pure et 
perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fontaine-Daniel dont ils 
sont les fondateurs, toutes les libéralités dont il s'agit, et les 
ont, avec la charte qui les renferme, déposées sur le saint 



46 

autel, le jour de rAscension du Seigneur, jour où le couvent 
est entré pour la première fois au monastère, situé en Salair, 
Tan de llncarnation du Seigneur 1205, le 14 des calendes de 
juin, Tannée même où a eu lieu l'échange de la Herperie. 

Voici les noms des témoins tant de la donation que de 
réchange: Geoffroy, abbé de Clermont; Guillaume (i), abbé 
de Champagne; le couvent de Fontaine-Daniel; dame Avoise 
de Laval ; Herbert de Logé ; Guillaume d*Arquenay ; Pierre 
de Craon ; Thomas Malenfant; Alain Le Geai; Jean le Roux; 
Raoul de Mauni et plusieurs autres. 

Sur quoi, nous avons pris sous notre protection Fabbaye 
de Fontaine-Daniel et, à la demande de monseigneur Juhel, 
confirmé la présente charte, en Tappuyant de Fautorité de 
notre sceau.] 



XXI 

Donation par Constance de Craon, dame dp la 
Garnesche. 

V. 1205. 

Universis praesentibus et futuris innotescat quôd ego 
Constancia, filia Mauritii de Credone, domina de la 
Garnesche, assensu et voluntate Pétri, filii meî, quem 
lune solum heredem habebam, dedi Dec et Beatae 
Mariai et abbatiae de Fonte Danielis XX solidos turc- 
inenses, vel usitalis monetae, in puram et perpetuam 
clemosinam, et concessi apud Chantocium in redditu 
nieo de passagio Ligeris singulis annis in Nativitate 
Beatœ Marise capiendos, per manum illius qui prae- 
dictum passagium recipit, sive ad firmam, sive alio 
modo habuerit. 

Sed, quia génération! generatio succedit et humanae 



(1) On a pu remarquer que Tacte de fondation porte Raoul, abbé de Cham- 
pagne, et non Guillaume. Voir notre Etude sur Fontaine-Daniei. 



47 

actionis labilis est memoria, dictam donationem, ut 
robur perpetuum obtineat, litteris annotavi, et sigilli 
mei feci testimonio roborari. 

Testîbus bis : Juhello de Meduanâ ; Petro de Credone, 
clerico; Petro de la Garnesche, filio meo; Isabelli de 
Meduanâ, matre meà et pluribus aliis. 

[Qu'il soit connu de tous, présents et à venir, que moi, 
Constance, fille de Maurice de Craon, dame de la Garnesche, 
ai, du consentement et de la volonté de mon fils Pierre, qui 
était alors mon seul héritier, donné en pure et perpétuelle 
aumône à Dieu, à la bienheureuse Marie et à Tabbaye de 
Fontaine-Daniel, vingt sols tournois, ou de monnaie cou- 
rante, et les ai délivrés à prendre chaque année, à Chantocé, 
sur mon revenu du passage de la Loire : ils seront exigibles 
à la Nativité de la bienheureuse Marie et touchés du rece- 
veur dudit passage, qu'il le tienne à ferme ou autrement. 

Mais, comme les générations se succèdent et que le souve- 
nir des actions humaines est fugitif, j'ai rédigé par écrit cette 
donation, pour en assurer l'exécution à perpétuité, et je l'ai 
fait valider par l'impression de mon sceau. 

Témoins de ce qui précède : Juhel de Mayenne ; Pierre de 
Craon, clerc ; Pierre de la Garnesche, mon fils ; Isabelle de 
Mayenne, ma mère et plusieurs autres.] 



XXII 

Confirmation par Barthélémy, archevêque de 
Tours. 

1206. 

Bartholomeus, Dei gratià Turonensis archiepiscupus, 
universisfidelibusetc... (Texte semblable à celui de 
la charte XXy donnée par Hamelin^ évêque du Mans). 

In testimonium prsefatae elemosinae, sicut in auten- 



48 

ticis venerabilis fratris nostri Hamelini, cenomancnsis 
episcopi, et ipsius Juhelli vidimus contineri. 

Actum anno gratise M« CC» VI«, ordinationis nostrae 
Iricesimo secundo. 

[Barthélémy, par la grâce de Dieu archevêque de Tours, à 
tous les fidèles.... 

Pour assurer par un nouveau témoignage Texistence des 
aumônes qui sont énumérées plus haut, nous déclarons avoir 
vu tout ce qui précède dans des authentiques émanant de 
notre vénérable frère Haraelin, évêque du Mans et de Juhel 
lui-même. 

Fait Tan de grâce 1206, la trente-deuxième année de notre 
ordination.] 



XXIII 

Confirmation par Philippe-Auguste, roi de 
France. 

1206. 

In nomine Sanclse et Individuœ Trinitatis, amen. 

Philippus, Dei gratià Francorum rex : 

Noverint universi prœsentes pariter et futuri quôd 
Juliellus de Meduanà, fundator abbatise de Fonte 
Danielis, dédit et concessit in perpetuam elemosinam 
dictée abbatial totum nemus de Saleto et de Poilleio, 
cum omnibus pertinentiis suis; et totum Parcum de 
Meduanà ; stagnum de Motà, cum molendino ejus 
stagni ; Bondie^ cum molendino ejus ; et totam Haiam 
de Anvorià, cum ipso loco in quo abbatia fundata est ; 
totam terram de Cepelerià, de Chauvonerià, de Rocliâ ; 
totam terram Reginaldi Falconarii et quidquid idem 
Raginaldus habuit in burgo Sancti Georgii et in Lobe- 
riâ; omnia molendina ejusdem Jubelli, quae sunt 



49 

in vilIâ Meduanae, cum pertinentiis suis ; molendinum 
de Grenor, et totum dominicum suum in aquà Me- 
duanas. 

Item. Apud Meduanam, vineas Boneti et Salomonis 
judeorum ; herbergamentum ejusdem Salomonis^ quod 
est in eâdem villà et in eodem herbergamento unum 
hominem semper liberum et quietum. 

Concessit etiam dictus Juhellus et dédit eidem abba- 
tiae in puram elemosinam quidquid habet apud Fon- 
tanetum Paganelli et apud Moschans et Segrevillam, 
cum omnibus pertinentiis eorumdem maneriorum ; et 
quidquid ipse habebat apud Regisvillam in bergariâ ; 
et XX solidos cenom. in galbagio^ — et maresium Gar- 
sîcar ; apud Becherel XX solidos, VI quarterios frumenti 
perpetui redditûs, — et L solidos cenom. in passagio de 
Romilleio, — et in Fossâloven unam masuram, — et 
decimam partem totius redditûs ejusdem Juhelli de 
terra examplatâ et examplandà in eàdem forestâ de 
Fossâloven, — et duas partes decimarum ejusdem terrae, 
— et decimam molendini. 

Dédit etiam et concessit dictus Juhellus dictœ abba- 
tiae très granchias cum pertinentiis suis, videlicet : 
Champoium, Allodium, Salicem Reginaldi cum Gaudi- 
nerià et Massilleià ; quas granchias idem Juhellus émit 
ab abbatià Clarimontis et propter hoc dédit in elemo- 
sinam eidem abbatise Clarimontis omnia molendina 
sua de Herneià et de Vahaià, cum omnibus pertinentiis, 
in perpeluam elemosinam habenda. 

Item. — Dictus Juhellus dédit et concessit dictée 
abbatiae de Fonte Danielis et omnibus pertinentiis 
suis, in omnibus forestis et nenioribus suis usagium 
ad ipsam abbatiam et ad omnia sedificia monachorum 
construenda et reparanda, et habere proprios porcos 
in omnibus forestis suis, quandô et ubi aliis porcis 
erunt communes. 

4 



m 

Dédit etiam et concessit dictus Juhellus eidem abba- 
tise quidquid in terra ejus poteret abbatia illa juste 
adquirere, salvis redditibus ejusdem Juhelli^ in perpe- 
tuum teneat et possideat. 

Dédit etiam eidem abbatiae et omnibus hominibus 
ejus et omnibus rébus ad ipsam pertinentibus liber- 
tatem et quitantiam de omnibus rébus quae ad eum 
vel ad heredes suos pertinent, per totam terram suam. 

Quod ut firmam obtineat stabilitatem, sigilli nostri 
auctoritate et regii nominis karactere inferiùs annotato, 
ad petitionem dicti Juhelli, praesentem paginam, salvo 
jure nostro, confirma mus. 

Actum apud Chantoceium, anno ab Incarnatione 
Domini M» CC<* VI», regni verô nostri anno vigesimo 
septimo, astantibus in palatio nostro quorum nomina 
supposita sunt et signa : 

(Dapifero nuUo). 

Signum Guidonis, buticularii. 

Signum Mathei, camerarii. 

Signum Droconis, constabularii. 

Data vacante (monogramme royal) cancellarià. 

Per manum fratris Guarini. 

[Au nom de la sainte et indivisible Trinité, ainsi soit-il. 

Philippe, par la grâce de Dieu, roi de France. 

Sachent tous, présents et à venir, que Juhel de Mayenne, 
fondateur de l'abbaye de Fontaine-Daniel, a donné et con- 
cédé ea perpétuelle aumône à cette abbaye tous les bois de 
Salair et de Poillé, avec leurs dépendances; tout le Parc de 
Mayenne; Tétang de la Motte, avec le moulin de cet étang; 
la Haie d'Anvore en son entier ; le lieu même où Tabbaye est 
placée ; la terre entière de la Sepellière, de la Ghauvonnière 
et de la Roche ; toute la terre de Renauld Fauconnier et tout 
ce que celui-ci a possédé au bourg de Saint-Georges et à 
Loyère ; tous les moulins de Juhel situés dans la ville de 
Mayenne, avec toutes leurs dépendances ; le moulin de Gre- 
noux et tout son droit de seigneurie sur la rivière de Mayenne. 



V 



r 



51 

n a donné de même, à Mayenne, les vignes des juifs 
Bonet et Saiomon, l'herbergement de ce dernier, qui est 
aussi situé à Mayenne, ainsi que le droit d'avoir dans ce 
même herbergement un homme libre et exempt de tous 
droits à Favenir. 

Juhel a encore donné et concédé à Tabbaye, en perpé- 
tuelle aumône, tout ce qu'il possédait à Fontenay-le-Pesnel, 
à Montchamp et à Secqueville d), avec toutes les dépendan- 
ces de ces manoirs; tout ce qu'il possédait en bergerie; 
vingt sols manceaux sur son gerbage et le marais de Gali- 
char, le tout à Réville ; vingt sols et six quartiers de froment 
de rente perpétuelle, à Bécherel, et cinquante sols manceaux 
sur le passage de Romilly ; une closerie à Fosse-Louvain ; la 
dixième partie de toutes les rentes de Juhel sur les terres 
défrichées et à défricher dans la forêt de Fosse-Louvain ; 
enfin deux parts des dîmes de la terre de Fosse-Louvain et 
la dîme du moulin (du même nom). 

Juhel a aussi donné et concédé trois métairies, avec leurs 
dépendances, savoir : Champoux, l'Âlleu et le Saule-Renauld, 
avec la Gaudinière et la Marcirais ; métairies par lui acquises 
de Tabbaye de Clermont et pour lesquelles il avait accordé, 
en perpétuelle aumône, à cette abbaye tous ses moulins 
d'Emée et de Vahais, avec toutes leurs appartenances. 

Ledit Juhel a donné et concédé à l'abbaye même de Fon- 
taine-Daniel et à ses dépendances droit d'usage dans tous ses 
bois et forêts pour la construction et la réparation tant de 
l'abbaye que de tous les autres bâtiments du monastère, et 
de plus le droit d'avoir des porcs dans toutes ses forêts, au 
temps et aux lieux habituels. 

Juhel a, en outre, accordé à l'abb^e que tout ce qu'elle 
pourra acquérir, à justes titres, dans l'étendue de sa terre, 
elle le tienne et possède à perpétuité, sous réserve des droits 
qui lui seraient dus. 

11 a enfin accordé à l'abbaye, à ses hommes et pour tous 
ses biens, liberté par toute sa terre, avec franchise des 
droits qui lui appartiennent ou appartiendront à ses héri- 
tiers. 

(1) Secqueville en Bessin. 



52 

Pour que ceci demeure ferme et stable, nous avons, sur la 
demande de Juhel et sous la réserve de notre droit, confirmé 
le présent écrit, en Fappuyant de l'autorité de notre sceau 
et du monogramme du nom royal figuré plus bas. 

Fait à Chantocé, Tan de Tlncarnation du Seigneur 1206, la 
vingt-septième année de notre règne, en notre palais et en 
présence des personnes dont les noms et les seings sont 
ci-dessous : 

(Pas de Sénéchal). — Le seing de Guy(i), bouteiller; le 
seing de Mathieu (2), chambrier ; le seing de Dreux, conné- 
table. 

Donné pendant la vacance de la chancellerie. 

Par la main de Frère Guérin (3).] 



XXIV 
Donation par l'Abbaye de Fontaine-Daniel. 

V. 1206. 

Universis fidelibus praesentibus et fuluris frater Lau- 
rentius, Fontis Danielis dictus abbas primas, et totus 
ejusdem loci conventus, aeternam in Domino salutem. 

Cùm dominus Juhellus de Meduanà, domûs nostrœ 
fundator, decimam partem totius redditûs sui de Gro- 
leio et duas partes decimae totius agriculturse hominum 

(1) Guy de Senlis. , 

(2) Il s*agit sans doute de Mathieu de Montmorency. 

(3) La chancellerie de France fut vacante pendant une grande partie du 
xiii* siècle. D'autres ofilciers remplissaient les fonctions de garde des sceaux. 
Cest de là que fut introduite dans les diplômes la formule vacante cancel- 
larid, entrecoupée par le monogramme du roi. Frère Guérin, qu'on volt 
figurer ici, était clievalier de Saint-Jean de Jérusalem et évéque de Senlis. Il 
obtint d'être chancelier en titre, en 1223 ; et, afin de donner plus de relief à 
son office, fit décider que le chancelier de France serait le premier de tous 
les officiers de la couronne et qu'il aurait séance parmi les pairs du royaume. 
En 1302, Philippe le Bel décida que le chancelier aurait rang immédiatement 
après les princes du sang. 



53 

in eàdem terra manentium, ad opus pauperum de porta 
nobis in elemosinam contulisset, — audientes et atten- 
dentes quôd monachi Savignei, fratres et amici nostri, 
in eàdem juris reclamationem haberent, — pro bono 
pacis, intuitu mutuae caritatis, totum illud quod prae- 
dictus dominus Juhellus in ipsà terra de Groleio, tàm 
in redditu quàm in decimà nobis dederat, eisdem mo- 
nachis liberaliter dedimus et concessimus, idipsum 
domino Juhello volente et concedente, ità tamen ut 
in usus pauperum de porta domùs Savigneii expen- 
datur. 

Quià verô in chartis nostris, undè deleri non potest, 
illa donatio continetur, statuimus ut illae chartae contra 
istam vim non habeant vel efiicaciam, in hoc tantùm 
quôd ad praedictam donationem de Groleio noscitur 
pertinere. 

Quod ut ratum sit et perpetuam obtineat firmitatem^ 
id litteris annotari et sigilli nostri fecimus munimine 
roborari. 

[A tous les fidèles présents et à venir, Frère Laurent, pre- 
mier abbé de Fontaine-Daniel et tout le couvent, salut 
éternel dans le Seigneur. 

Monseigneur Juhel de Mayenne, fondateur de notre maison, 
nous avait, dans le but de secourir les mendiants, fait don à 
titre d'aumône de la dixième partie de toutes ses rentes de 
la terre de Grolay et de deux parts de la dîme des produits 
agricoles des manants de cette terre. Ayant appris et con- 
sidéré que les moines de Savigny, nos frères et nos amis, 
se prévalaient de quelque droit sur ces revenus, nous avons, 
pour le bien de la paix, dans un sentiment de charité réci- 
proque, donné et concédé libéralement auxdits moines de 
Savigny, conformément d'ailleurs au désir et avec Tagré- 
ment de Monseigneur Juhel, tout ce qu'il nous avait accordé 
sur la terre de Grolay, tant en rentes qu'en dîmes, à la con- 
dition toutefois que la maison de Savigny en dépensera le 



54 

montant pour le soulagement des pauvres qui viennent ten- 
dre la main à la porte. 

Et, comme la donation qui nous a été faite figure dans nos 
chartes et n'en peut être supprimée, nous déclarons que les 
chartes antérieures demeureraient sans effet et sans efficacité 
contre celle-ci, en ce qui concerne la donation dont il s'agit, 
car il est bien entendu que nous ne visons que la donation 
précitée de Grolay. 

Pour que ceci demeure définitif et sorte à l'avenir son 
plein et entier effet, nous l'avons fait rédiger par écrit et 
valider par l'impression de notre sceau.] 



XXV 

Règlement de droits avec le prieur de Mayenne 

ET DE FoNTAINE-GÉHARD. 
1206. 

Contentio inter Priorem Meduanae et Fontis-Gyardi 
et Laurentium, abbatem Fontis Danielis, super deci- 
mam panagii et examplariorura Saleti et Poylleii et 
Farci de Meduanà, in quibus Prier Meduanae usagium 
reclamabat 

Dominus Juhellus de Meduanà, fundator Fontis 
Danielis 

[Contestation entre le prieur de Mayenne et de Fontaine- 
GéhardO), d'une part, et Laurent, abbé de Fontaine-Daniel, 
d'autre part, touchant la dîme des panages et défrichements 
de Salair, de Poillé et du Parc de Mayenne, sur lesquels le 
prieur de Mayenne réclamait le droit de 

(1) Fontaine-Géhard, prieuré convenluel de l'Ordre de Saint-Benoit, situé 
paroisse de ChAlillon-sur-Colmont. Le prieur de Géhard est aussi appelé 
prieur de Mayenne, parce que Géliard avait dans ses possessions les biens 
du prieuré de Saint-Etienne de Mayenne et entretenait alors deux moines au 
château de Mayenne. 



55 

Monseigneur Juhel de Mayenne, fondateur de Fontaine- 
Daniel...] 

Cet extrait peut être complété par la pièce suivante, tirée 
d'un inventaire général du prieuré conventuel de Fontaine^ 
Géhardj fait en l'année i7i5 et portant la cote 32^ : 

« Charte d'Hamelin, évêque du Mans, portant accord fait 
« entre les moines de Mayenne et ceux de Fontaine-Géhard, 
« d'une part, et ceux de Fontaine-Daniel, d'autre part, tou- 
« chant la dlme des défrichements et panage de Salair, Poillé 
« et Parc de Mayenne, par lequel Juhel de Mayenne, pour 
c le bien de la paix, en qualité de fondateur de Fontaine- 
« Daniel, donne au prieur dudit Mayenne et Géhard deux 

< parts des dîmes des défrichements de la grande forêt de 
c Mayenne, en quelque paroisse qu'ils soient, excepté les 
« terres qu'il avait données aux Bonshommes de Montguy on. 

« Si cependant l'on venait à y défricher, sans que ce fût 
« aux dépens des moines de Fontaine-Daniel, les moines de 

< Mayenne et le curé (de la paroisse) auraient les deux parts 
« et lesdits de Fontaine-Daniel l'autre ; mais si au contraire 
« c'était à leurs propres dépens, ils auraient le total. 

ft De plus, lesdits (moines) de Mayenne, au lieu de la dîme 

< à la dixième gerbe, l'auront à la vingtième sur les parois- 
« ses de Saint-Georges et de Gontest, excepté sur les terres 
« que les moines de Fontaine-Daniel ont près la grange du 
« Parc, qu'ils (les moines de Mayenne) possèdent depuis 
« trente ans. 

« Et en cas que les moulins foulerets, sur lesquels il a 
« donné auxdits moines de Mayenne dix sols de rente an- 
« nuelle, vinssent à manquer, ils les prendraient sur les 
<t moulins de Mayenne, que ledit Juhel a donnés aux moines 
<ï de Fontaine-Daniel. 

« Daté de l'an 1206. 



56 



XXVI 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

1206. 

Universis Christi fidelibus ad quos praesens scriptum 
pervenîet, aeternam in Domino salutem. 

Noverit universitas vestra quôd ego dedi et concessi 
Deo et abbatiae meae et monachis Sanctae Mariée de Fonte 
Danielis jus patronatûs ecclesiae meae Sancti Albini de 
Fontineio Paganelli, et.... in perpetuam elemosinam, 
liberam penitùs, sine retentione aliquâ mihi aut here- 
dibus meis.... 

Ut haec igitur donatio mea perpetuam obtineat firmi- 
tatem, eam praesentis scripti munimine et sigilli mei 
praesidio volui roborari. 

Testibus his : Willelmo, abbate, et conventu Savi- 
gnienci, in cujus capitulo celebrata donatio illa fuit, 
anno dominiez Incarnationis millesimo ducentesimo 
sexto. 

Praesentibus : fratre Laurentio, primo abbate praedictae 
abbatiae de Fonte Danielis ; Willelmo Britone, monacho 
ejusdem loci ; Willelmo de Bolleio ; Hugone de Erkenio ; 
Rorgone Guacelin ; Willelmo, clerico ; Adam Larbaleis- 
trier et pluribus aliis<^). 

[A tous les fidèles du Christ à qui parviendra le présent 
écrit, salut éternel dans le Seigneur. 

Sachent tous que j'ai donné et concédé à Dieu, à mon 
abbaye et aux moines de Sainte-Marie de Fontaine-Daniel le 

(1) La copie de cette charte porte la mention finale qui suit : c Collation des 

< présentes a été fuite à son original en parchemin, qui nous a été représente 
« par discret et vénérable Dom René Guillin, bachelier en théologie, reli- 
« gicux dudit P^ontaine-Daniel, auquel il est demeuré ; par nous Julien-Fran- 

< çois Nepvcu, notaire des cours royaux du Mans et du Bourgnouvel, dcmeu- 
c rant et establi en la paroisse de Contest, ce 12" jour de décembre 1627. s 



57 

droit de patronage de mon église de Saint-Âubin de Fontenay- 
le-Pesnel et ; (et que j'ai fait cette libéralité) à titre d'au- 
mône perpétuelle, absolument franche et sans aucune 
réserve, soit pour moi, soit pour mes héritiers 

Et afin que ma donation soit maintenue fermement et à 
perpétuité, j'ai voulu, pour en assurer la conservation, la 
consigner dans cet écrit et y apposer mon sceau. 

Ont été témoins Guillaume, abbé, et le couvent de Savigny ; 
car c'est dans la salle capitulaire de cette abbaye que la 
donation dont il s'agit a été faite solennellement. Tan de 
l'Incarnation du Seigneur 1206. 

En présence de : Frère Laurent, premier abbé de Fontaine- 
Daniel ; Guillaume Breton, moine de cette abbaye ; Guillaume 
de Boulay ; Hugues d'Arquenay ; Rorgon Gasselin ; Guil- 
laume, clerc ; Adam Larbalétrier et plusieurs autres.] 



XXVIl 

Donation par Guillaume de Soudai et Philippe, 
son épouse. 

1206. 

(Universis...) Willelmus, andegavensis episcopus.... 

Guillelmus de Soldaio et Philippa, uxor ejus, dede- 
runl in perpetuam elemosinam Beatae Mariae de Fonte 
Danielis duas capellianas, cum pertinentiis suis : quae 
capellianae datae fuerunt et assignatae pro salute Josleni 
de Turonis et Gaufridi, filii ejus.... Dictas capellianas 
abbatiae de Fonte Danielis concessimus. 

Anne 1206. 

[(A tous) Guillaume, évéque d'Angers 

Guillaume de Soudai et Philippe, son épouse, ont fait 
donation en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel de deux chapellenies et de leurs dépendan- 



58 

ces ; ces fondations ont été constituées et assignées pour le 
salut de Jouslin de Tours et de Geoffroy, son fils, (sur) 

Nous avons accordé que Tabbaye de Fontaine-Daniel pos- 
sédât les dites chapellenies. 

L'an 1206.] 



XXVIII 
Donation par Robert de Landivy. 

1207. 

Notum quôd Robertus de Landeviaco, pro 

salutc animae suae, dédit Beatae Marise de Fonte Danielis 
Talleferrariam, cum omnibus pertinentiis suis, in per- 
petuain elemosinam, et assignavit ad pitantiam in 
Purificatione Beatae Marise monachis singulis annis 
faciendam. 

Ego Juhellus, Meduanae et Dinanni dominas, ad 
petitionem dicti Roberli, sigilli mei impressione robo- 
ravi. 

Anno 1207, pridie idus februarii. 

Teslibus : Johanne Gruel et R. de Taonerià, mona- 
chis ; Isabele de Meduanà ; Jarnigan de Maini ; Herberlo 
de Loge ; Willelrao de Bolleio et pluribus aliis. 

[Sachent que Robert de Landivy a, pour le salut de son 

âme, donné en perpétuelle aumône, à la bienheureuse Marie 
de Fontaine-Daniel la Taille- Ferrière(i) et ses dépendances; 
et a affecté cette terre pour la fourniture, chaque année, 
de la pitance des moines, à la Purification. 

Moi Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, ai, à la 
demande dudit Robert, validé cet écrit par l'impression de 
mon sceau. 

L'an 1207, la veille des ides de février. 

(1) La Taille-Fcrrièrc. paroisse de la Dorée. 



59 

Témoins : Jean Gruel et R. de la Tannière, moines ; 
Isabelle de Mayenne ; Jarnigan de Mauni ; Herbert de Logé ; 
Guillaume de Boulay et plusieurs autres.) 

XXIX 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

1207. 

Noverint universi tàm présentes quàm posteri quod 
ego Juhel, Meduanae et Dinanni dominus, pro salute 
animae meae et uxoris meae Gervasiae et antecessorum 
et heredum meorum, dedi Deo et Beatae Marise et 
abbatiae meae de Fonte Danielis et monachis ibidem 
Deo servientibus, in puram et perpetuain cleniosinam, 
totum id quod habebam in manerio meo de Revillà in 
hominibus, in dominico et in servili, cum omnibus 
maneriis et pertinentiis perpétué possidendum, nihil 
mihi vel heredibus meis reservans in posterum prêter 
divinam retributionem. 

Vole igitur et precipio et firmiter constitue ut pre- 
dîcta abbatia prefatum manerium de Revillà, cum 
omnibus pertinentiis suis et cum aliis maneriis meis 
de Normannîà primo datis : videllicet Fonteneio Paga- 
nelli et Moschans, libéré et pacificè tcneat et possideat, 
cum aliis donationibus et libertatibus, quas eidcm 
abbatial dedi primitùs et concessi. Ut autem hoc ratum 
et stabile permaneat in perpetuum, ego prefatus Juhel 
presentem cartam sigilli mei munimine confirmavi. 

Actum apud Pontmain, anno gratise millesimo ducen- 
tesimo septimo, pridie idus februarii. 

Testibus bis : Johanne Gruel, R. de Taonerià, Guis- 
chart, — monachis ; Isabele de Meduanà ; Herberto de 
Loge, senescallo ; Jarnigan de Malni ; Willelmo de Bol- 
leio; Gervasio de Corcesiers; magistro Johanne de 
Ebronio, et pluribus aliis. 



n 



60 

[Sachent tous présents et à venir que moi Juhel, seigneur 
de Mayenne et de Dinan, ai, pour le salut de mon Ame et des 
urnes de Gervaise, mon épouse, de mes prédécesseurs et 
héritiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à Dieu, à la 
bienheureuse Marie, à mon abbaye de Fontaine-Daniel et 
aux moines qui y servent le Tout-Puissant, l'universalité de 
ce que je possédais à mon manoir de Réville, en hommes, 
en domaine et en fiefs, avec toutes les dépendances de ce 
manoir : ils posséderont le tout à perpétuité, ne me réservant 
à l'avenir, pour moi et pour mes héritiers, rien autre chose 
qu« la récompense que Dieu pourra nous accorder. 

Eii conséquence, je veux, je prescris et j'ordonne expres- 
sément que l'abbaye tienne et possède librement et tranquil- 
lement le manoir de Réville, avec toutes ses appartenances, 
et mes autres manoirs de Normandie, qui lui ont été donnés 
antérieurement,c*est-à-direFontenay-le-PesneletMontchamp, 
en un mot toutes les autres libéralités et franchises que j'ai 
primitivement octroyées et accordées à cette abbaye. 

Et pour que ceci demeure toujours ferme et stable, moi 
Juhel ai confirmé la présente charte par l'impression de mon 
sceau. 

Fait à Pontmain, l'an de grâce 1207, la veille des ides de 
février. 

Ont été témoins : Jean Gruel, R., de la Tannière et Gui- 
chart, moines ; Isabelle de Mayenne ; Herbert de Logé , 
sénéchal ; Jarnigan de Mauni ; Guillaume de Boulay ; Gervais 
de Gourceriers ; maître Jean d'Evron et plusieurs autres.] 

XXX 

Donation par Juhel III de Mayenne et Gervaise, 

SON ÉPOUSE. 
1207. 

Noverint...... quôd Juhellus, de Meduanà et Dinanno 

dominus, et Gervasia, uxor ejus, emerunt pro XXX 
libris cenomanensibus a Huberto de Andolleio totum 



61 

quod habebatin hominibus et in terra de Giharderià. — 
Dictus Juhellus et uxor^ pro salute animarum suarum 
et heredum suorum, dederunt Beatœ Marîœ de Fonte 
DanieliSy in perpetuam elemosinam, praefatam terram 
et homines. — Dédit insuper Juhellus, ad petitioneni 
dilectse uxoris suae Gervasiae, praefatae abbatiae V solidos 
cenomanenses, VII andegavenses annuae talliae, cum 
suis pertinentiis, quos capiebat in prsedictis hominibus 
annuatim 

Juliana, uxor prsefati Huberti de AndoUeio, et Erem- 
burgis et Margarita, eorum filiae, concesserunt 

Ego Juhellus sigilli mei munimine confirmavi. 

Anno 1207. 

Testibus : Isabele de Meduanà, Herberto de Logeio, 
Jarnigan de Malni, Gervasio de Corcesiers, Willelmo de 
Bolleio et alliis. 

[Sachent que Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, 

et Gerraise, son épouse, avaient acheté de Hubert d'An- 
douillé pour le prix de trente livres mancelles tout ce qu'il 
possédait sur les hommes et la terre de la Grinhardière. 
Juhel et son épouse ont, pour le salut de leurs âmes et de 
celles de leurs héritiers, fait donation en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel de cette terre et 
de ces hommes. De plus Juhel, à la demande de sa chère 
épouse Gervaise, a donné à Tabbayc cinq sols manceaux et 
sept sols angevins de la taille annuelle, sans aucune retenue, 
qu'il prenait chaque année sur les hommes de la Grinhar- 
dière 

Julienne, épouse dudit Hubert d'Andouillé, Eremburgc et 
Marguerite, filles de ces derniers, ont donné leur agrément.... 

Moi Juhel ai validé ce contrat par l'impression de mon 
sceau. 

L'an 1207. 

Témoins : Isabelle de Mayene ; Herbert de Logé ; Jarnigan 
de Mauni ; Gervais de Courceriers ; Guillaume de Boulay et 
autres.) 



1 



62 



XXXI 
Donation par Herbert d'Andouillé. 



1207. 



Universis R decanus Meduanœ.... 

Hubertus de Andolleio, assensu Julianae, uxoris suse, 
et niiarum suaruin Eremburgis et Margaritae, dédit 
Beatae Mariae de Fonte Danielis, in perpetuam elemo- 
sinam, quod liabebat in terra de Giharderià.... 

Anno 1207, quinto kalendas decembri. 

Testibus : Fratre R.... abbate de Fonte Danielis; 
fratre Willelmo de Castellione ; Gauterio, presbytero 
AndoIIeii ; Roberto de Bere (i) ; Pagano de Roisson ; 
Hamelino Roussel et aliis. 

[A tous R doyen de Mayenne 

Herbert d'Andouillé, avec l'agrément de Julienne, son 
épouse, d'Eremburge et de Marguerite, leurs filles, a donné 
en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel tout ce qu'il possédait sur la terre de la Grinhardière. 

L'an 1207, le cinq des calendes de décembre. 

Témoins : Frère R , abbé de Fontaine-Daniel; frère 

Guillaume, de Chûtillon ; Gaultier, prêtre d'Andouillé ; Robert 
de Brée ; Payen de Roucsson (2) ; Hamelin Roussel et autres.] 



(1) Ne faut-il pas lire Bree ? on a vu Robert de Brée aux chartes XIV 
et XV. 

(2) Rouesson, fief noble, situé ancienne paroisse d'Oisseau, dans la partie 
qui dépend aujourd'hui de la Haie-Traversaine. 



r 



63 



XXXII 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

V. 1207. 

Universîs fidelibus prœsentes litteras inspecturis, 
Juhellus, dominus Meduanae, salutem. 

Noverit universitas vestra quôd ego, pro salute meà, 
dedi et concessi in puram elemosinam Deo et Beatae 
Marias et monachis abbatiae meae de Fonte Danielis 
unam masuram in forestà meà de Fossà-Loven, liberam 
et quietam de omnibus quae ad me pertinent. 

Quod ut fîrmiùs teneatur, sigillo meo confirmari feci. 

Testibus his : Herberto de Loge, senescallo meo ; Ra- 
dulpho, presbytero de Herceio ; Willelmo Peldeloup ; 
Guillemere de Gorran ; Michaele Moter et pluribus aliis. 

[A tous les fidèles qui prendront connaissance des présen- 
tes lettres, Juhel, seigneur de Mayenne, salut. 

Sachent tous qu*en vue de mon salut j'ai donné et concédé, 
en pure aumône, à Dieu, à la bienheureuse Marie et aux 
moines de mon abbaye de Fontaine-Daniel une closerie dans 
ma forêt de Fosse-Louvain, franche et quitte de tous droits 
et devoirs de mon chef. 

Pour que cette charte acquière plus de force, je l'ai fait 
authentiquer par Tapposition de mon sceau. 

Etaient témoins : Herbert de Logé, mon sénéchal ; Raoul, 
prêtre de Hercé ; Guillaume Peaudeloup (i) ; Guillemard de 
Gorron ; Michel Mottier et plusieurs autres.] 



(1) La famille Peaudeloup donna son nom à la seigneurie de la Haie- 
Peaudeloup, située paroisse de Hercé, et qui était un flef vassal de la cliAtel- 
ienie de Gorron, suivant M. Léon Maître (Dici. top. de la Mayenne). V. infrà, 
p. 295. 



64 



XXXIII 
Vente par Ernault Morin. 



1208. 



Omnibus R. de Sancto Juliano, decanus de Jevro- 

neis 

(Notum facimus) Hernaldum Morini omnem heredita- 
tem suam, scilicet tertiam partem, feodi Morini mona- 
clîis de Fonte Danielis pro XL solidis vendidisse. 

Anno 1208. 

[A tous R. de Saint-Julien, doyen de Javron 

(Nous faisons savoir que) Ernauld (fils de) Morin, a vendu 
aux moines de Fontaine-Daniel tout son héritage, c'est-à-dire 
le tiers du fief Morin, pour quarante sols. 

L'an 1208.1 



XXXIV 

Donation et vente par Adam Morin. 

1208. 

Sciant 

Adam Morin dédit abbatiœ de Fonte Danielis, in 
perpetuam elemosinam, tertiam partem hereditatis 
suae, cum pertinentiis: duas partes vendidit pro C soli- 
dis cenomanensibus.... Concessit Aies, uxor ejus. 

Ego Radulplîus de Basilcis, assensu Hugonis, (ilii 
mei, militis, concessi quia de me tenebat. 

Sigillum mei. 

Anno 1208, II nonas Julii. 

(Sachent (tous) 

Adam Morin a fait donation en perpétuelle aumône à 
Tabbaye de Fontaine-Daniel du tiers de son héritage, avec 



r 



ses dépendances : pour les deux autres tiers, il les a vendus 

cent sols manceaux Alice, son épouse, a donné son 

agrément. 

Moi, Raoul de Baseilles, avec l'adhésion de Hugues, mon 
fils, chevalier, ai consenti (à cette donation),... parce que 
Adam Morin était dans ma féodalité. 

Mon sceau. 

L'an 1208, le deux des nones de juillet.] 



XXXV 

Donation par Haois, épouse de Robert Chaperon. 

V. 1208. 

Omnibus Raginaldus de Cormeis^ Lavallensis 

decanus 

Haois, uxor Roberli Chaperon, abbatiœ de Fonte 
Danielis, in quà sepulturam liabere disposait, omnem 
partem suam tam mobilium quàm liereditatum, quae 
sibi judicio mediante contingit, pro salute animai suœ 
et omnium amicorum suorum, in perpetuam elemosi- 
nam concessit 

Actum apud Lavallem, anno 1208. 

[A tous Renauld de C doj'en de Laval.... 

Haois, épouse de Robert Chaperon, a, pour le salut de son 
âme et de celles de tous ses amis, abandonné en perpétuelle 
aumône à Tabbayc de Fontaine-Daniel, où elle a pris ses 
dispositions pour sa sépulture, toute la part des biens, tant 
mobiliers qu'immobiliers, qui lui revient et est à fixer 
judiciairement... 

Fait à Laval, Tan 1208). 



66 



XXXVI 

Donation par Guillaume du Creux. 

V. 1208. 

Raginaldus de Cormeîs, Lavallis decanus.... 

Willelmus de Croso, cum voluntate patrîs et matrîs 
suae et fratrum suonim, videlicet Garini, Andreae et 
Johannis, omnem terram suam in feodo Hamelini 
Porin dédit abbatiîe de Fonte Danielis, in perpetuam 
elemosinam. 

Anne 1208. 

[Renauld de C , doyen de Laval 

Guillaume du Creux, avec le consentement de ses père et 
mère et de ses frères, c'est-à-dire de Guérin, André et Jean, 
a donné en perpétuelle aumône à Fabbaye de Fontaine- 
Daniel toute la terre quUl possède au flef de Hatnelin Porin. 

L'an 1208]. 



XXXVII 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

¥. 1208. 

Juhellus, Meduanse et Dinanni domînus, dedi abba- 
tiae meae Fontis Danielis quam fundavi omnes cohuasC*) 
meas de villa Meduanœ, cum pertinentiis... 

Anno 1208. 



(1) Le Cartulaire porte corveat, ce qui paraît être une erreur du copiste. On 
ne voit pas que les moines de Fontaine-Daniel aient jamais joui de corvées 
à Mayenne, tandis qu'on sait qu'ils ont possédé les halles et marchés, c'est-à- 
dire les cohues de Mavcnnc. 



67 

[Je, Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, ai donné à 
l'abbaye de Fontaine-Daniel, dont je suis le fondateur, 
toutes mes cobues de la ville de Mayenne, avec leurs dépen- 
dances 

L'an 1208]. 



XXXVIII 
Accord avec Payen de Rouesson. 

1208. 

Concordia inter abbatiam de Fonte Danielis et Paga- 
num de Roisson super terra de Aligauderià.... 
Anne 1208. 

[Accord entre l'abbé de Fontaine-Daniel et Payen de 

Rouesson, relativement à la terre de TA 

L'an 1208]. 

XXXIX 

Donation par Juhel III de Mayenne. 

1208. 

Universis 

Juhellus, dominus Meduanae, pro salute animae meae 
et antecessorum et heredum nieorum, Beatse Marine de 
Fonte Danielis in perpetuam elemosinam dedi Robi- 
num de Andegavià et heredes ejus, ab omnibus talliis^ 
redevantiis liberos 

Anne 1208, tertio kalendarum maii. 

(A tous 

Je, Juhel, seigneur de Mayenne, pour le salut de mon âme 
et de celles de mes prédécesseurs et de mes héritiers, ai 



(58 

donné, en perpétuelle aumône, à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, Robin d'Anjou et ses héritiers, que je libère 

de toutes tailles et redevances 

L'an 1208, le trois des calendes de mai.] 



XL 

Donation par André II de Vitré. 
i2oa. 

Noverint 

Ego Andréas de Vitreo, monachis Fontis Danielis, 
pro solà Dei retributione, franchisiam et quitantiam 
per totam terram meam de omnibus qua* emerint, vel 
vendiderint, vel transferri fecerint, dedi in puram ele- 
mosinam 

Signum meuni feci apponi. 

Actum apud Chastelluni, anno 1208, die Ascensionis 
Doniini, niense maio. 

[Sachent (tous que) moi, André de Vitré, ai donné aux 

moines de Fontaine-Daniel, en pure aumône, n'en attendant 
que de Dieu seul la récompense, franchise et liberté dans 
ma terre entière, pour tout ce qu'ils y achèteront et vendront, 
ou y feront passer 

J'ai fait apposer mon sceau. 

Fait à ChAtillonO), l'an 1208, au mois de mai, le jour de 
l'Ascension de Notre-Seigneur.] 



(1) Châtillon en Vendelais, près Vitré. 



()9 



XLI 
Confirmation par le pape Innocent 111. 

1208. 

Innocentius epîscopiis, serviis servonim Deî, dilectis 
fiiiis abbati Fontis Danielis ejusque fra tribus, tàm 
praeseutibus quàm futuris, regularem vitam professis. 

In perpetuum religiosam vitam eligentibus aposto- 
licum convenit adesse subsidium, ne forte cujuslibet 
temeritalis incursus aut eos à proposito revocet, aut 
robur (quod absit !) sacras religionis infringat. — Ea 
propter, dilecti in Domino liliî, vestris justis postula- 

tionibus clementer annuimus etc prœlercà quas- 

cumque possessiones, concessione Pontlficum, largitiope 

Regumetc ex dono nobilis viri Juhelli deMeduanà, 

nemora de Saleto etc prohibemus etc amen, 

amen, amen. 

Suie le monogramme du pape Innocent III ^ et 
le sceau portant cette inscription: Sanctus Petrus, 
Sanctus Paulus. Innocentius P. P. III. Fac mecum, 
domine, signum in bonum ; puis viennent les signa- 
tures de plusieurs cardinaux^ précédées chacune 
d\ine croix ornementée : 

Ego Innocentius catholicœ Ecclesiae episcopus. 
-j- Ego Johannes, albanensis episcopus. 
f Ego Nicolaus, tusculanus episcopus. 

f presby ter cardinal is 

f presbyter cardinalis tituli 

f Sanctae Suzannae presbyter cardinalis. 

f tituli Sanctae Anastasiae presbyter cardi- 
nalis. 



70 

f Ego Gregorius Sancti Georgii ad vélum aureum 
diaconus cardinalis. 

f Ego Guido Sancti Nicolai in carcere (Juliano) dia- 
conus cardinalis. 

f Ego Johannes Sanctae Mariae in via lalà diaconus 
cardinalis. 

f Ego Pelagius Sanctae Luciae ad septenv solia dia- 
conus cardinalis. 

Datum Ferentino per manum Johannis, Sanctse 
Mariae in Cosmidin diaconus cardinalis, Sanct» romanae 
Ecclesiae cancellarii, III Kl. novembris, indictione XII, 
Incarnationis dominicae anno M» CC« VIII», — pontifi- 
catùs verô doniini Innocentii papae III, anno undecimo. 

[Innocent, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu, à ses 
bien-aimés fils Tabbé de Fontaine-Daniel et à ses frères 
profès, présents et à venir. 

Il est opportun de prêter l'assistance du siège apostolique 
à ceux qui ont choisi pour toujours la vie religieuse, afin 
d'empêcher que l'attaque (le quelques audacieux ne les 
détourne de leur voie et ne porte atteinte (Dieu nous en 
préserve !) à l'autorité de la sainte religion. C'est pourquoi, 
chers fils en Notre-Seigneur, nous accueillons avec bienveil- 
lance vos justes demandes, ctc En outre, nous autorisons 

et agréons les possessions que vous tenez de la faveur des 

Pontifes, de la munificence des Rois et de la libéralité de 

noble homme Juhel de Mayenne, savoir : « les bois de 
Salair » Nous défendons Ainsi soit-il. 

Après le sceau et le monogramme du pape, on lit : 

Moi Innocent, évêque de l'Eglise catholique. 

t Moi Jean, évêque d'Albe. 

f Moi Nicolas, évêque de Tusculun. 

t prêtre cardinal du titre de 

t prêtre cardinal du titre de 

t prêtre cardinal du titre de Stc-Suzanne. 

t prêtre cardinal du titre de Stc-Anastase. 

t Moi Grégoire, cardinal diacre de S^-Georges en Vélabre. 



71 

f Moi Guy, cardinal diacre de S*-Nicolas in carcere juliano, 
t Moi Jean, cardinal diacre de Sainte-Marie in via laiâ. 
I t Moi Pelage, cardinal diacre die S^e-Luce aux sepf sièges. 

Donné à Ferentino par les mains de Jean, cardinal diacre 
de Sainte-Marie in cosmedin^ chancelier de la Sainte-Eglise 
romaine, le trois des calendes de novembre, douzième indic- 
tion. Fan 1208 de l'Incarnation du Seigneur et la onzième 
année du pontificat du Seigneur Pape Innocent III.] 



XLII 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

1209. 

Universis.... 

Juhellus Meduanae et Dinanni dominas, cùm, pro 
salute animae meae, patris et matris meae, et tixorîs 
meae Gervasîae et omnium antecessorum et heredum 
meorum, dedissem dudùm aliquas partes ripariae meae 
Meduanae super ajacentibus abbatiae meae de Fonte 
Danielis in perpetuam elemosinam, quas tamen ne^ 
queunt pacificè et utiliter possidere, humili petitioni 
eorum inclinatus, do amodo ipsis in perpetuum ipsam 
totam ripariam meam Meduanae, a ponte Meduanae 
usquè ad pontem Landrini, cum omnibus dominiis et 
juribus meis ad exercendum et piscandum <^>, sicut 
praedecessores mei 

Signum mei. 

1209, mense januarii, in crastino Sancti Vincencii, 
martyris. 

[A tous 

Je, Juhel, .seigneur de Mayenne et de Dinan, avais, pour 
le salut de mon âme et des âmes de mon père, de ma mère, 

(1) Le Cartulaire porte c pascandum. » 



72 

de Gervaise, mon épouse, et de tous mes ancêtres et héritier», 
fait donation en perpétuelle aumône à l'abbaye de Fontaine- 
Daniel de certaines parties de ma rivière de Mayenne, en 
dehors même des portions qui sont limitrophes des dépen- 
dances des moines, et dont ils ne peuvent jouir paisible- 
ment ni utilement. Déférant à Thumble requête des moines, 
je leur donne présentement à perpétuité toute ma rivière de 
Mayenne, depuis le pont de Mayenne jusqu'au Pont-Lan- 
dry (D, en toute seigneurie et avec tous mes droits pour y 
circuler et y pêcher, comme mes prédécesseurs. 

Mon seing. 

L'an 1209, au mois de janvier, le lendemain de la fête de 
Saint-Vincent, martyr.] 



XLIII 
Echange avec le prieuré de Montglyon. 

1209. 

Notum Juhellus de Meduanà^ pro salute animse 

suae et antecessorum et heredum suorum, dédit Deo et 
priori et fratribus de Grandimonte, in perpetuam ele- 
mosinam, VIII libres cenomanenses et duo solidos in 
Capelerià et in Chauvonerià et in Rupe fruborch. 

Posteà verô ipse Juhellus quamdam abbatiam fun- 
davit de Ordine Cistercienci, quae dicitur Fons Danielis. 

Abbas autem et monachi ejusdem abbatiœ videntes 
quôd terrae supradictae et redditus earum eis essent 
necessariae et propinquae, consilio domini Juhelli, 
petierunt a dictis fratribus de Monguion ut dictas terras 
et VIII libras et duo solidos, quos in eis capiebant 
annis singulis, cum legitimo eschambio, eis demitte- 
rint. 

(1) Pont sur la Mayenne, paroisse d'Ambriéres. 



73 

Dicti vero fralres de Monguion, petitioni monacho- 
rum de Fonte Danielis adquiescentes, eisdem monachis 
terras dictas, cum praefatis VIII libris et diiobus solidis, 
dimiserunt, tali conditione quôd dicti fratres de Mon- 
guion habebunt, singulis annis, VI libras et duo solidos 
in molendinis Meduanae ; et, ut perficerentur VIII libra; 
et duo solidi dictis fratribus, dominus Juhellus de 
Meduanà eis XL solidos in terra d'Abatant assignavit. 

Prior Grandimontis sigilli sui testimonio confirmavit. 

Anno 1209. * 

[(Qu'il soit) connu que Juhel de Mayenne avait, pour 

le salut de son âme et des âmes de ses prédécesseurs et de 
ses héritiers, donné en perpétuelle aumône à Dieu, au prieur 
et aux Frères de Grandmont (du prieuré de Monlguyon) huit 
livres et deux sols manceaux sur la Scpellicre, la Chauvon- 
nière et la Rochc-Frébourg. 

Plus tard Juhel fonda cette abbaye de l'ordre de Citeaux, 
qu'on nomme Fontaine-Daniel. 

L'abbé et les moines de ce monastère, s'apercevant que les 
terres dont on vient de parler et le revenu qu'elles produi- 
sent leur sont nécessaires, parce que ces métairies se 
trouvent dans leur voisinage, ont, sur les conseils de mon- 
seigneur Juhel, demandé aux Frères de Montguyon de leur 
abandonner, au moyen d'un loyal échange, lesdites terres et 
les huit livres deux sols de rente anquelle qu'ils prenaient 
sur ces biens. 

Les frères de Montguyon, accédant à la prière des moines 
de Fontaine-Daniel, leur ont cédé les terres dont il s'agit, 
ainsi que les huit livres deux sols de rente, sous cette con- 
dition qu'en retour les frères de Montguyon auront chaque 
année six livres deux sols de rente sur les moulins de 
Mayenne, et que, pour leur parfaire les huit livres deux sols, 
monseigneur Juhel leur a assigné quarante sols de rente sur 
la terre d'Abattant (D. 



(1} Abattant, paroisse de La Bigottiére. 



r 



74 

Le prieur de Grandmont a confirmé le présent par Tappo- 
sition de son sceau. 
L'an 1209.1 



XLIV 
Donation par Amaury P' de Craon. 

1209. 

Amauricius, dominus Credone, ad pelitionem caris- 
simae matris meae Isabellis, dedi abbatise de Fonte 
Danielis in perpetuam elemosinam duos modios vini, 
ad opus conventùs, annis singulis, in vineis meis de 
Chasteliis, tempore viiidemiarum. 

Anno 1209. 

[Moi, Amaury de Craon, ai, sur la demande de ma très 
chère mère Isabelle, donné en perpétuelle aumône à Tabbaye 
de Fontaine-Daniel, deux muids de vin pour les besoins du 
couvent, à prendre chaque année, au temps des vendanges, 
dans mes vignes des Châtelliers. 

Uan 1209.) 



XLV 
Donation PAR Herbert de Logé. 

J209. 

Noverint Herbertus de Loge, miles, pro salute 

animée suae, in perpetuam elemosinam dédit abbatise 
de Fonte Danielis meditariam suam de Marcharderià, 
cum pertinentiis suis, quam Juhellus de Meduanà sibi 
pro servitio suo dederat. 

Anno 1209. 



r 



75 

[Sachent (tous) que Herbert de Logé, chevalier, a fait, 

pour le salut de son âme, donation en perpétuelle aumône à 
Tabbaye de Fontaine-Daniel de sa terre de la Maschardière, 
avec ses dépendances, métairie que Juhel de Mayenne lui 
avait donnée en récompense de ses services. 

L'an 1209.] 



XLVI 
Donation par Guillaume de la Guerche. 

1209. 

Noverint universi praesentes pariter et futuri quod 
ego Guillelmus de Guirchià, pro salute animae meae, 
antecessorum et heredum meorum, dedi abbatiae de 
Fonte Danielis franchisiam et quitantiam per totam 
terrain meam, de omnibus quae emerint vel vendiderint, 
vel per eamdem terram in eundo et redeundo transferri 
fecerint. • 

Ut autem ratum sit et stabile perseveret factum hoc, 
ego, ad majorem firmitatem, praesentem paginam sigilli 
mei impressione feci communiri. 

Actum anno gratise 1209. 

[Sachent tous présents et à venir que moi, Guillaume de la 
Guerche, ai, pour le salut de mon âme et des âmes de mes 
prédécesseurs et héritiers, donné à Tabbaye de Fontaine- 
Daniel franchise et exemption de tous droits dans ma terre 
entière, pour tout ce que les moines y achèteront, y ven- 
dront et y transporteront, en allant et venant. 

Et pour la ratifîcation et le maintien de ce qui précède, 
j'ai, pour plus de sûreté, fait revêtir de mon sceau la pré- 
sente charte. 

Fait Fan de grâce 1209.] 



1 



7(5 



XLVII 
Donation par Guillaume des Roches. 



1209. 



Guillelnius, de Rupibus dominus.... assensu Marga- 

ritae, iixoris meae et carissimae filiae meae, dedi 

1209. 

(Je, Guillaume, seigneur des Roches du consentement 

de Marguerite, mon épouse, et de ma très chère rdle(i), ai 
donné 

L'an 1209.1 



XLVIII 
Confirmation par Jean, archevêque de Tours. 

1209. 

Johaiines, Dei gracia Turonensis archiepiscopus, 
universis etc.... {Texte semblable à celui de la Charte 
XX j plus ce qui suit): 

Hoc autem sciendum quôd prsedicta abbatia de Fonte 
Danielis ex donis plurimorum fidelium plura possidet, 
videlicet : 

Ex dono Willelmi de Soldayo et uxore ejus, redditum 
duarum capellaniarum juxtà Andegaviam ; 

Ex dono Andreae de Vitreyo, LX solidos turonenses 
in molendinis de Castellione ; 



ri) Guillaume des Roches, sénéchal d'Anjou et du Maine, époux de Mar- 
guerite de Sablé, avait deux filles, Jeanne et Clémence. Il s'agit dans cette 
pièce de Jeanne, l'aînée, qui épousa peu de temps après Amaur^' l de Craon. 
Celui-ci succéda à son bcau-pcrc dans son oflice de sénéchal. 



77 

Ex dono Theodebaldi de Matefelon, quariam partciu 
passagii sui de ponte Meduanae et unum homineni in 
eâdem villa ; 

Ex dono Mauritii de Credone, VI libras turonenses in 
passagio Chantoceii ; 

Ex dono Constantin, sororis suae, XX solidos turo- 
nenses apud Chantoceium ; 

Item, ex dono Theodebaldi de Matefelon, pro anima 
Agnetis, uxoris suae, VIII libras turonenses in passagio 
Credonis et unum hominem in eàdam villa ; 

Ex exchanbio Guidonis de Lavalle, pro grangià de 
Alodio, quartam partem costumas de Herneyà et unum 
hominem in eàdam villa, et decem solidos cenoma- 
nenses annui redditûs in prefatà grangià ; 

Ex dono Herberti de Logeyo, medietariam de Mas- 
charderià ; 

Ex dono Radulfi le Flamenc, tertiam partem totius 
hereditatis suae ; 

Ex dono Willelmi de Croso, tertiam partem heredi- 
tatis totius quam habebat in terra Meduanae, sub 
nomine elemosinae et duas sub noniine emptionis ; 

Ex dono Johannis Ruellem, tertiam partem totius 
hereditatis suae de terra Meduanae ; 

Ex dono Galteri Leveseil, domum quae fuit Jacobi 
Judei, cum libertatc quam habebat a domino Juhello 
de Meduanà ; 

Ex dono Roberti de Landevîaco, la Tallie Ferrere ; 

Ex dono H. de Porches, decimam de feodo Roaut et 
de Gauberterià ; 

Ex dono H. de Ficherz, decimam de Pennardo ; 

Ex dono Hugonis presbyteri, decimam de Haià de 
Larchamp ; 

Ex dono H. de Ficheiz et G. Corbaut, medietatem 
decimae de Laccu ; 



78 

Ex dono Thomas Maleffant, vigenti solidos cenoma- 
nenses censuales ; 

Ex dono B. de Albiniaco, unum sesterium fru- 
menti. 

Nos igitur prdefatam abbatiam de Fonte Danielis, cum 
supradictis elemosinis et omnibus eidem abbatiae perti- 
nentibus, sub protectione nostrà suscepimus ; et ut hœc 
suprascriptae elemosinae prœfatae abbatiae firmiùs tene- 
antur et ut in posterum maneant inconcussae, praesentem 
cartam fecimus sigilli nostri testimonio roborari ; sicuti 
in autenticis karissimi avunculi et praedecessoris nostri 
Bartholomei piae memoriae, Turonensis archiepiscopi, 
et aliorum tàm donatorum quàm episcoporum illorum, 
in quorum episcopatibus continentur elemosinae supe- 
riùs nominatae, \idimus contineri. 

Actum anno Incarnationis dominicae 1209^ consecra- 
tionis nostrae anno secundo. 

[Jean, par la grâce de Dieu, archevêque de Tours, à tous 
ceux qui 

Il est encore à propos de connaître que ladite abbaye de 
Fontaine-Daniel possède divers biens par suite des dona- 
tions que de nombreux fidèles lui ont faites, savoir : 

De Guillaume de Soudai et de son épouse, le revenu de 
deux chapellenics près Angers ; 

De André de Vitré, soixante sols tournois sur les moulins 
de Châtillon; 

De Thibauld de Mathefelon, le quart de son passage du 
Pont de Mayenne et un homme dans cette ville de Mayenne; 

De Maurice de Craon, six livres tournois sur le passage 
de Chantocé ; 

De Constance, sœur du précédent, vingt sols tournois à 
Chantocé ; 

De Thibauld de Mathefelon, pour le repos de Tâme d'Agnès, 
sa sœur, huit livres tournois sur le passage de Craon et un 
homme dans la ville de ce nom ; 

De Guy de Laval, par suite de l'échange de la métairie de 



r 



79 

l'ÂlIeu, le quart de la coutume d'Ernée, un homme dans 
cette ville d'Ernée et dix sols manceaux de rente annuelle 
sur ladite métairie de TAUcu ; 

D'Herbert de Logé, la métairie de la Maschardière ; 

De Raoul Le Flamand, le tiers de son héritage ; 

De Guillaume du Creux, le tiers à titre d'aumône de tous 
les héritages qu'il possédait dans la terre de Mayenne : les 
deux autres tiers ont fait l'objet d'une vente ; 

De Jean Rouelent, le tiers de tous ses héritages dans la 
terre de Mayenne ; . 

De Gautier Levesel, la maison qui a appartenu à Jacob, le 
juif, avec la franchise qui lui avait été accordée par monsei- 
gneur Juhel de Mayenne; 

De Robert de Landivy, la Taille-Ferrière ; 

De H. de Fourches, la dîme des fiefs de la Rouaudière et 
de la Gauberdière ; 

De H. de Fichet, la dîme de Panard ; 

De Hugues, prêtre, la dîme de la Haie de Larchamp ; 

De H. de Fichet et de G. Corbeau, la moitié de la dîme du 
Lac; 

De Thomas Malenfant, vingt sols manceaux de cens ; 

De B. d'Âubigné, un setier de froment. 

Sur quoi, nous avons pris sous notre protection l'abbaye 
de Fontaine-Daniel, les aumônes sus-mentionnées, ainsi que 
tout ce qui lui appartient ; et, afîn que ces libéralités soient 
possédées en toute sécurité par l'Abbaye et maintenues sans 
conteste à son profit dans l'avenir, nous avons fait appu^^er 
la présente charte de l'autorité de notre sceau. 

Tels sont les dons contenus dans les titres authentiques 
dont nous avons pris connaissance, émanés de Barthélémy, 
archevêque de Tours 0) notre très cher oncle et prédéces- 
seur, de pieuse mémoire, et des autres personnages, je veux 
dire des donateurs, et aussi des évêques qui ont leur siège 
dans les diocèses où sont situés les biens qui font l'objet des 
aumônes, dont la désignation précède. 

Fait l'an de l'Incarnation du Seigneur 1209, la seconde 
année de notre sacre]. 

(1) Voir la charte XXII. 



80 



XLIX 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

Universis Christi fidelibus praesentem paginam ins- 
pecturis vel audituris, Juhellus Meduanœ et Dinanni 
dominus, salutem. 

Noverit universitas vestra quôd ego cùm iter peregrî- 
nationis.... dùm contra hostes fidei nostrae, contra vide- 
licet Albigenses hereticos, — pro salute animœ meae 
et uxoris meae Gervasiae, et omnium antecessorum et 
heredum meorum dedi abbatiae meœ de Fonte Danielis, 
quam fundavi, in perpetuam elemosinam, perpetuam 
libertatem et quittanciam ab omnibus quse miiii vel 
meis heredibus pertinent in universis pratis, piscatio- 
nibus, aquis, nemoribus, in omnibus insuper ex donc 
meo vel ab aliis. — Dedi etiam dictis monachis in 
perpetuam elemosinam quidquid rcdditûs vel juris 
habebam in omnibus supradictis 

Feci sigilli mei testimonio confirmari. 

Anno 1210, mense februarii, die crastino Sancti 
Blaisii. 

(A tous les fidèles du Christ qui prendront connaissance ou 
auront la lecture de cette pièce, Juhel, seigneur de MaN'enne 
et de Dinan, salut. 

Sachent tous qu'à Fépoque d'un pèlerinage entrepris par 

moi (il s'agissait de combattre les ennemis de notre foi, 

c'est-à-dire les hérétiques Albigeois), j'ai, pour le salut de 
mon ume et des âmes de Ger\'aise, mon épouse, et de tous 
mes prédécesseurs et héritiers, accordé à titre de perpé- 
tuelle aumône à mon abbaye de Fontaine-Daniel, dont je 
suis le fondateur, qu'elle soit à jamais franche et quitte de 
droits quelconques qui m'appartiennent ou appartiendront à 
mes héritiers, sur tous les prés, pêcheries, eaux, bois, et 



r 



81 

généralement sur Fensemble des biens qui lui ont été donnés 
soit par moi, soit par d'autres. 

J'ai aussi accordé aux moines, en perpétuelle aumône, tout 
ce que j'avais de rentes ou de droits sur tous les biens sus- 
mentionnés 

J'ai fait valider cette pièce par Timpression de mon sceau. 

L'an 1210, au mois de février, le lendemain de la Saint- 
Biaise. 1 



Donation par Philippe de Candé. 

1210. 

Universis.... Willelmus, episcopus andegavensis.... 

Philippus de Cande omnem partem suani herberga- 
menti in feodo Mathei de Pratellis cum pertinenliis 
dédit abbatise de Fonte Danielis, in perpetuam elemo- 
sinam. 

Anne 1210. 

[A tous Guillaume, évêque d'AngcrsO) 

Philippe de Candé (2) a donné en perpétuelle aumône à 
l'abbaye de Fontaine-Daniel la part qu'il possède d'un her- 
bergement et dépendances, au fief de Mathieu de Préaux(3). 

L'an 1210.1 



(1) Guillaume de Beaumont, évéque d'Angers, de 1202 h 1240. 

(2) Candé en la Mée, près Scgrc. 

(3) Préaux, paroisse d'Avrillé. près Angers. 

G 



82 

LI 

Donation par la veuve et les héritiers de Raoul 
DU Coudrav. 

1210. 

Universis Juhellus Meduanae, Dinanni domi- 

nus, 

Noveritis quôd Richarda, qiiaD fuit uxor Radulphi de 
Coudre, et Yvo et Radulphus, filii ejus, et Agatha et 
Heremburgis et Renoldis et Agnes, ejusdem liliœ, ex 
communi assensu, pro salute animarum suarum et 
antecessorum suorum, dederunt Reatœ Mariae de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam , tertiam partem 
totius hereditatis eorum : reliquas duas partes dederunt 
dictse abbatiae pro IV libris cenomanensibus et XXVI 
solidis annui redditûs, qui istis tribus, quandiù vixe- 
rint, persolventur, videlicet : Richardae, matri eorum ; 
Radulplio postnato et Agneti, nondùin maritatœ. 

Ad petitionem prœsentium feci sigilli mei testiinonio 
confirmari. 

1210. 

(A tous Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan 

Sachez que Richarde, veuve de Raoul du Coudray, et Yves 
et Raoul, ses fils, Agathe, Rcnauldc et Agnès, ses filles, ont, 
d'un commun accord, pour le salut de leurs Ames et de celles 
de leurs ancêtres, fait donation, en perpétuelle aumône, à la 
bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel du tiers de tout leur 
héritage ; ils ont donné à l'abbaye les deux autres tiers pour 
quatre livres mancelles, plus une rente annuelle de vingt-six 
sols, qui sera touchée par trois d'entre eux, leur vie durant : 
Richarde, la mère ; Raoul, le jeune des fils, et Agnès, qui 
n'est pas encore mariée. 

A la demande des parties présentes, j'ai fait valider cet 
écrit par l'impression de mon sceau. 

L'an 1210.] 



h;^ 



LU 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

Y. 1210. 

Notum 

Juhellus, Meduanae et Dinanni dominas, dedi Radulfo 
de Baillât, milUi et heredibus suis Ricardum Gelin et 
Lucam Radulfi, bùrgenses de Castellonio, cum omnibus 
serviciis quae mihi pertinebant.... 

Sigilli mei munimine roboravi. 

[Sachent (tous) que moi Juhel, seigneur de Mayenne et 

de Dinan, ai donné à Raoul de Baillât, chevalier, et à ses 
héritiers, (les tenanciers) Richard Geslin et Lucas, fils de 
Raoul, bourgeois de Châtillon, avec tous les services auxquels 
j'avais droit 

J'ai validé le présent par l'impression de mon sceau.] 



LUI 
Donation par Guillaume de Montgiroux. 

1210. 

Universis Willelinus de Mongerol, pro salute 

animae meœ, patris et malris meae, et uxoris meae et 
omnium filiorum suorum, dedi abbatiœ de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, Petrum de Jarnotà 
liberum. 

Anno 1210. 

[A tous Moi, Guillaume de Montgiroux (D, ai, pour le 

salut de mon âme et des âmes de mon père, de ma mère, de 

(1) Montgiroux, paroisse de Saint-Germain-d'Anxure. 



84 

mon épouse et de tous les fils de celle-ci, fait donation en 
perpétuelle aumône à l'abbaye de Fontaine-Daniel (du 
tenancier) Pierre de Jarnote, que je libère (de tout devoir 
vis-à-vis de moi.) 
L'an 1210.] 



LIV 
Translation de rentes par Juhel III de Mayenne. 

1211. 

Universis ad quos presens scriptum persTiierît, 
Juhellus, Meduanae et Dinanni dominas, salutem. 

Noveritis quod cùm ego Deo, Beatae Mariae et mona- 
chis de Fonte Danîelislenererexcambiumelrecompen- 
sationem facere, pro reddilu Raginaldi de Andegavià, 
quem habebat in Moschans et in Fonteneto Paganelli, 
qui in frumento valebat deeem sextarios et unam 
ininam frumenti, ad mensuram Meduanae, et in nummis 
et avenà et aliis minutis redditibus unum sextarium fru- 
menti, ad eanidem mensuram, assignavi eis in frumen- 
tagio meo de Carcere trigenta sextarios frumenti ad 
mensuram ejusdem loci, qui faciunt ad supradictam 
mensuram Meduanaî undecim sextarios et dimidium 
frumenti, quod frumentum ab eisdem monachis in Na- 
tivitate Beatœ Mariai singulis annis capietur. Hoc autem 
concessi eis in perpetuam elemosinam pacifiée possi- 
dendum. 

Quod ut ratum et stabile in posterum perseveret, 
presentem cartam sigilli mei fcci testimonio confirmari. 

Actumanno gratiae millesimo ducentesimo undecimo. 

[A tous ceux qui prendront connaissance du présent écrit, 
Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, salut. 

Sachez que, tenu envers Dieu, la bienheureuse Marie et les 
moines de Fontaine-Daniel, de fournir Péquivalent du revenu 



r 



85 

que Renauld d'Anjou U) possédait à Montchamp et à Fontenay- 
le-Pesnel et qui était de la valeur, en froment, de dix setiers 
et une mine, et en numéraire, avoine et autres menues rede- 
vances de la valeur d'un setier de froment, le tout à la me- 
sure de Mayenne, j'ai donné et assigné auxdits moines sur 
mon fromentage de la Gharlre(2) trente setiers de froment, 
mesure de ce dernier lieu, qui font, à la mesure de Mayenne, 
onze setiers et demi de froment. Les religieux recevront ce 
blé, chaque année, h la Nativité de la bienheureuse Marie. Je 
leur en accorde en perpétuelle aumône la possession paisible 
et tranquille. 

Pour que ceci demeure à l'avenir ferme et stable, j'ai fait 
valider la présente charte par l'impression de mon sceau. 

Fait Tan de grâce 1211]. 



LV 



Confirmation par Hamelin, évéque du Mans. 

1211. 

Hamelinus, Dei gratià cenomanensis ecclesiaî minis- 
ler humilis, universis ad quos presentis scripti noticia 
pervenerit, perpetuam in Domino salutem. 

Noveritis quod cùm dilectus filius noster, vir nobilis 
Juhellus de Meduanà, monachis suis de Fonte Danielis 
teneretur recompensationem et excambium facere de toto 
redditu quem Raginaldus de Andegavià habebat in Nor- 
mannià, videlicet apud Moschans et apud Fontenetum, 
ipse assignavit prefatis monachis, loco predicti redditûs, 
duos modios et dimidium frumenti perpetui redditûs, 



(1) En 1203, Guillaume des Roches, sénéchal d'Anjou et du Maine, confirma 
un don de vingt livres de rente, fait à l'abbaye de Clermont par Michel d'An- 
jou, du consentement d'Isabelle, sa femme, et de Renauld d'Anjou, son fils 
(iliUoire de Sablé par Ménage, ire partie, p. 198), 

(2) Cluuire-sur-le-Loir. 



86 

in frumentagio suo de Carcere, ad mensuram ejusdem 
castri, annis singulis capiendos. Hoc aulem sciendum 
quod cùm supradîctus Juhellus frumentagium suum de 
Carcere recipere singulis annis fecerit de primo fru- 
mento, dictus redditus eisdem monachis persolvetur. 

Ut autem hoc ratum et stabile maneat in perpeUium, 
présentera cartam fecimus sigilli nostri testimonio 
roborari. 

Actum anno Incarnationis dominicae millesimo du- 
centesimo undecimo, mense januarii. 

[Hanielin, par la grâce de Dieu indigne évêque de Féglise 
du Mans, à tous ceux qui auront connaissance du présent 
écrit, salut éternel dans le Seigneur, 

Sachez que notre cher fils, noble homme Juhel de Mayenne, 
étant tenu de rendre à ses moines de Fontaine-Daniel l'équi- 
valent du produit des rentes que Renauld d'Anjou possédait 
en Normandie, c'est-à-dire à Montchamp et à Fontenay, leur 
a spécialement assigné, au lieu et place du revenu dont il 
s'agit, deux muids et demi de froment, de rente perpétuelle, 
à prendre chaque année, mesure dudit lieu, sur son fro- 
mentage de la Chartrc. 

Il est à noter que cette rente sera payée aux moines, sur 
la première livraison de blé qui sera faite annuellement aux 
greniers de la Chartrc. 

Et pour que ceci demeure ferme et stable à perpétuité, 
nous avons fait seller la présente charte par l'impression 
(le notre sceau. 

Fait l'an de l'Incarnation du Seigneur 1211, au mois de 
janvier.] 

LVI 
Donation par Renouf le Flamand. 

1211. 

Universis Hamelinus, Dei gratiâ cenomanensis 

episcopus 



r 



87 

Ranulfus le Flamenc, pro salute animae suae et ante- 
cessorum et heredum suoruin, dédit monachis de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinani, tertiam parlem 
totius hereditatis suae ; — et heredes ejus Radulfus et 
Haraelinus, (ilii sui, et Matildis et Johanna, filiœ sua?, 
concesserunt.... 

In burgo de Doreià.... 

Anno 1211. 

[A tous Hamejin, par la grâce de Dieu, évêque du 

Mans 

Renouf le Flamand a, pour le salut de son âme et des 
âmes de ses prédécesseurs et héritiers, fait donation, en 
perpétuelle aumônic, aux moines de Fontaine-Daniel, du tiers 
de tout son héritage. Ses héritiers, Raoul et Hamclin, ses fils, 
Mathilde et Jeanne, ses filles, ont donné leur agrément 

Au bourg de la Dorée 

L'an 1211.] 

LVII 
Déclaration par Juhel III de Mayenne. 

12J1. 

Universis.... 

Juhelhisde Meduanà et Dinanni dominus 

Noverit universitas vestra quôd Herbertus de Logeio, 
jniles meus, in nieî presentià, abbatial meae de Fonte 
Danielîs, pro salute anima; suae, medietariam suam de 
Mascharderià <^) in perpetuam elemosinam dédit, quam 
ex dono meo habebat, liberam de omnibus quœ perti- 
nebant ad me et meos heredes et ad Radulfum de Guor- 
ran, de cujus feodo quaedam pars illius medietariœ 
erat. 

Anno 1211. 

(1) Le Cartulaire porte Mosvharderia, 






L 



88 

[A tous 

Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan.... 

Qu'il soit connu de tous que Herbert de Logé, mon che- 
valier, a, en ma présence, fait donation en perpétuelle 
aumône à mon abbaye de Fontaine-Daniel de sa terre de la 
Maschardière, que je lui avais donnée, affranchie de tout ce 
que moi et mes héritiers pouvions et pourrions y légitime- 
ment prétendre, et libre également, vis-à-vis de Raoul de 
Gorron, dans le fief duquel se trouvait une portion de cette 
métairie. 

yan 1211.] 



LVIII 
Donation et vente par Herbert de Vesixs. 

1211. 

Noverint Herberlus de Vesins, pro salute animae 

suae, patris et matris suae, dédit tertiam partem omnium 
quae hereditario jure habebat in feodo de Montesele, in 
feodo de Alveto, in feodo de la Petesvineria, in feodo 
Willelmi de la Maria, abbatiae de Fonte Danielis, in 
perpetuam clemosinam ; et ad duas partes dederunt 
monachî, nomine emptionis, XXV libras cenoma- 
nenses.... 

Isabel, domina Meduanœ, ad petitionem ipsius Her- 
berti, fecî confirmari. 

Anno 1211. 

[Sachant (tous) que Herbert de Vesins 0) a, pour le 

salut de son âme et de celles de son père et de sa mère, 
fait donation, en perpétuelle aumône, à Fabbaye de Fon- 
taine-Daniel, du tiers de tous les droits héréditaires qu'il 



(1) Vesins, paroisse dv Saint-Pierrc-des-Landes, fief relevant de la cUàlcl- 
lenie d'Ernce. 



89 

avait dans les fiefs de Montccl(i), d'Auvoy(2), de la Poite- 
vinlère (3> et dans le fief de Guillaume de la Marie (4). Quant 
aux deux autres tiers, les moines les ont acquis, sous forme 
de vente, pour \ingt-cinq livres manccllcs.... 

Moi, Isabelle, dame de Mayenne, ai fait régulariser (la 
présente charte), à la demande dudit Herbert. 

L'an 1211.1 



LIX 

Donation par Hehbert de Vesins et Henri 
DE Brecé. 

1211. 

Universis Juhellus, Meduanae et Dinanni domi- 

nus... 

Herbertus de Veisins dedil Deo et monachis abbatiœ 
de Fonte Danielis, in perpetuam elemosinam, medie- 
tariam suam de la Cortcndire. 

Similiter Henricus de Breceio dédit abbatiae de Fonte 
Danielis, pro salute animae suae, in perpetuam elemosi- 
nam, medietariam suam de Noers. 

Ego Juhellus, de cujus feodo, sigillo meo confirraavi. 

Anno 1211. 

[A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan.... 

Herbert de Vesins a fait donation, en perpétuelle aumône, 
à Dieu et aux moines de Fabbaye de Fontaine-Daniel de sa 
métairie de la C 

De même Henri de Brecé a donné, pour le salut de son 



(1) Moncel ou Monceau, actuellement Montceaux, en la paroisse ilc 
Gommer. 

(2) Auvoy, paroisse de Brecé. 

(3) I^ Poitevînière, en Martigné. 
(4; La Marie, paroisse d'Alcxain. 



90 

âme, à l'abbaye de Fontaine-Daniel, en perpétuelle aumône, 
sa métairie des Noyers U). 

Moi, Juhel, qui ai ces métairies dans mon fief, ai confirmé 
de mon sceau (ces donations). 
• L'an 1211.) 



LX 
Donation par FotQiEs de Chalons. 

1212. 

Hamelinus, cenomanensis Ecclesise minisler 

Notum.... 

Fulco, filius Garini de Chaelon, totam decimam in 
parochià de Martigncio in manu nostrà dédit et eam 
concessit abbatiae de Fonte Danielis, in perpetuam 
elemosinam. 

Dedimus Symoni, personse de Martigneio 

Anne 1212, mense Maio. 

[Hamelin, cvéque de 1 Eglise du Mans 

Sachent (tous).... que Fouques, fils de Guérin de Chalons, 
s'est dessaisi entre nos mains de toute la dîme qu'il avait 
dans la paroisse de Martignc et qu'il en a accordé la posses- 
sion à l'abbaye de Fontaine-Daniel, en perpétuelle aumône. 

Nous donné à Simon, curé de Martigné 

L'an 1212, au mois de mai.] 



(1) Les Noyers, paroisse de Drecé. 



91 



LXI 
Donation par Herbert de Vesins. 



1212. 



Noveritis 

Herbertus de Veisins, pro salute animse siiœ, assensu 
Julianae, matris ejus et Gaufridi Babel, dictas Julianae 
mariti, — dédit Beatse Mariae Fontis Danielis, in per- 
petuam elemosinam, medietariam siiam de Saudreià, 
cum quodam homine qui singulis annis debebat IV 
solides cenoman. censuales. — Monachi de charitate 
LX solides cenom. contulerunt. 

Ego P. de Altonosià, decanus Sabolii, ad petitionem 
eorum, sigilli mei testimonio confirmavi. 

Ânno 1212, mense Maio. 

(Sachez que Herbert de Vesins a, pour le salut de 

son anie, et du consentement de Julienne, sa mère et de 
Geoffroy Babel, époux de celle-ci, donné en perpétuelle 
aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, sa 
métairie de la Saudraie, ainsi que le tenancier qui lui doit 
chaque année quatre sols manceaux de cens. Les moines 
ont, de leur charité, payé soixante sols manceaux. 

Moi, Pierre d'Anthcnaise, doyen de Sablé, ai, sur la 
demande des parties, confirmé le présent par l'impression 
de mon sceau. 

L'an 1212, au mois de mai.] 



92 



LXII 

Echange et donation par Hubert de Saint- 
Berthevin. 

1212. 

Universis Hubertus, de Sancto Bertevino domi- 

nus 

R. abbas, et conventus de Fonte Danielîs mihi et 
heredi meo tradiderunt partem herbergamenti sui de 
Campoio : propter hoc, dedi eis X solidos cenom. et 
VIII denarios de tallià, quos annuatim capiebam in 
tenemento, quod <i) habueram ab Yvone de Coldreio, et 
dedi eis in perpetuam elemosinam quidquid habebam 
in medietarià de Sandreià et pertinentiis ejus, quam 
ipsi monachi habebant ab Herberto de Vesins et matre 
ejus. 

Anno 1212. 

[A tous Hubert, seigneur de Saint-Bcrthcvin.... 

R...., abbc, et le couvent de Fontaine-Daniel m'ont donné, 
ainsi qu'à mon héritier, une partie de leur herbergcment de 
(le Champoux. En retour, je leur ai fait donation de dix sols 
nianceaux et de huit deniers de taille, que je perçois chaque 
année sur le tenement qui me vient d'Yves du Coudray, et 
j*y ai de plus ajouté, à titre d'aumône perpétuelle, tout ce 
que j'avais de droits sur la métairie de la Sa ud raie et ses 
dépendances, que les moines ont eue de la libéralité d'Her- 
bert de Vesins et de sa mère. 

L'an 1212.] 



(1) Le cartulaire porte quam. 



93 
LXIII 



1212. 



Robertus, abbas Troarnensis.... 
Anno 1212. 

(Robert, abbé de Troarn.... 
L'an 1212.] 

LXIV 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

1212. 

Sciant omnes quod ego Juhellus, dominus Mc- 

duanœ et Dinanni, pro salute animae meae, in puram, 
liberatam ab omnibus et quietam et perpetuam elemo- 
sinam, dedi Beata; Mariœ de Fonte Danielis omneiri 
terram Hugonis Bretel, cum pertinenciis, quae ad me 
devenerat forifacto" Agatae, filiaî ejus et heredis, et 
Gaufridi Bicolnae, mariti ejus, secundùm judicium fac- 
tum in curià domini Régis contra omnes illos qui ab 
ipso in Angliam cum inimicis suis et regni ejus volun- 
tate proprià recesserunt. 

Sigilli mei testimonio confirmavi. 

Anno 1212, 

[Sachant tous que moi Juhcl, seigneur de Mayenne 

et de Dinan, ai donné, pour le salut de mon ume, à la 
bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, en aumône pure 
et perpétuelle, absolument franche et quitte, toute la terre 
de Hugues Bretel et ses dépendances, terre qui m'a été 
dévolue par suite de la forfaiture d'Agathe, sa fille et son 
héritière, et de Geoffroy Bicoln, époux de celle-ci, confor- 
mément au jugement de la cour du roi, notre sire, qui frappe 
tous ceux qui Font volontairement abandonné, pour se retirer 
sur le sol anglais avec ses ennemis et ceux du royaume. 

J'ai validé le pré^nt par l'impression de mon sceau. 

L'an 1212.1 



94 



LXV 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

1218. 

Unîversîs.... 

Juhellus de Meduanà, Dinanni dominus, pro L soli- 
dos cenom. quos pro penitentià meà ad consiliiiiii 
abbatis de Curià-Dei, cùm essem in terra Albigensium, 
assignare promiseram, dedi Beatae Mariœ de Fonte 
Danielis in perpetuam elemosinam XXV solidos ceno- 
manenses et très denarios de tallià meà, cum omnibus 
pertinentiis, quos annis singulis capiebam, in terris et 
hominibus earumdem, videlicet in terra quam dicti 
monachi habuerunt a Ranuifo le Flamenc in Doreià et 
in Longà Sylva, IX solidos, cum pertinentiis suis ; in 
Lozeio et in Belozeio, X solidos, etc 

Sciendum est quôd praefati monachi ipsos XXV soli- 
dos acceperunt et ego gratantissimè eis assignavi, nihil 
retinens. 

Praesentem cartam feci sigilli mei testimonio robo- 
rari. 

Anno 1213. 

[A tous 

Je, Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan, — pour réaliser 
par une aflectation spéciale la promesse que j'avais faite, 
lorsque j'étais au pays des Albigeois, d'emploj^er cinquante 
sols nianceaux, à titre de pénitence, sur le conseil de 
l'abbé de la Cour-Dieu (D, ai fait donation, en perpétuelle 
aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de 
vingt-cinq sols manccaux et trois deniers de taille, avec tous 
les droits y attachés, que je prenais chaque année sur les 
terres suivantes et les hommes qui les occupent, savoir : sur 

(1) La Cour-Dieu, diocèse d'Orléans. 



r 



95 

la terre que les moines possèdent du chef de Renouf Le 
Flamand, en la Dorée et à Longbois(i), neuf sols, sans 
retenue; sur Lozé(2) et Belouze(3), dix sols, cte 

Il est à savoir que les moines ont accepté ces vingt-cinq 
sols, dont je dispose gracieusement et sans retenue en leur 
faveur. 

J'ai fait valider la présente charte par l'apposition de mon 
sceau. 

L'an 1213.) 



LXVI 
Déclaration par Juhel III de Mayenne. 

1213. 

Universis Juhellus Meduanae et Dinanni domi- 

nus.... 

Noveritis quôd de tallià quam capio in feodo Guil- 
lelmi de Gommer, cadunt septem solidi et duo denarii 
jacentes in his feodis, quae monachi habent ab Yvone 
de Codreio ; sex solidi in Mocelerià, et in Bretignoles 
deceni denarii ; In decimà de Gommer quatuor denarii, 
cum omnibus sequenciis et pertinenciis eorum ; et in 
omnibus redevanciis quas solebam capere in dictis locis, 
antequàm monachis meis de Fonte Danielis ista cm nia 
in elemosinam contulissem 

Sigilli mei testimonio confirmavi. 

Anno 1213. 

[A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan....^ 

Sachez que la taille que je prends dans le fief de Guillaume 
de Gommer est ainsi répartie et assise : sept sols et deux 

(1; I^ngbois, paroisse de Carellc. 

(2» Lozé, ancienne paroisse d'Oisseau, aujourd'hui commune de la Haie- 
Traversaine. 
(3) Belou2e, paroisse do ChAtillon-sur^Colmont. 



96 

deux deniers sur les fiefs que les moines de Fontaine-Daniel 
possèdent du chef d'Yves du Coudray ; six sols sur la Mocel- 
lière ; dix deniers sur Brctignolles et quatre deniers sur la 
dime de Gommer, en toutes circonstances et dépendances ; 
quant aux redevances que j'avais coutume de percevoir sur 
les lieux précités, avant la donation générale, à titre d'au- 
mône, que j'ai faite à mesdits moines 

J'ai confirmé cet écrit par l'apposition de mon sceau. 

L'an 1213.1 



LXVII 
Convention avec Guillaume de Gommer. 

V. 1213. 

Ego Herberlus de Loge, senescallus de Meduanà, 
notuni facio quôd cùm contentio verteretur inter Wil- 
Iclmum de Commereio et monachos de Fonte Danielis, 
eo quôd ipsi tenebant terram Yvonis de Coldreio, quœ 
de fcodo sue erat, tandem convenerunt quôd monachi 
lertiam partem terrœ Yvonis de Coldreio in elemosinam 
tenerent et duas partes nomine emptionis 

Slgillo meo confirmavi. 

[Moi Herbert de Logé, sénéchal de Mayenne, fais savoir 
qu'un procès avait surgi entre Guillaume de Gommer et les 
moines de Fontaine-Daniel, parce que ces derniers étaient 
détenteurs de la terre d'Yves du Coudray, qui était du fief 
dudit Guillaume: pour en finir, il a été convenu que les 
moines conserveront la terre d'Yves du Coudray, pour un 
tiers en aumône et pour les deux tiers à titre d'acquisition 

J'ai confirmé (le présent par l'impression) de mon sceau.] 



97 



LXVIII 
Donation par Hamelin dInée. 



1213. 



Sciant omnes quôd ego Hamelinus de Ygneio dedi 
Beatœ Mariae de Fonte Danielis, assensu Aolis, uxoris 
meae et Johannisy filii mei primogeniti , et aliorum 
filiorum meorum, scilicet Pagani et Hamelini, in per- 
petuam elemosinam, XX solidos turonenses, pro salute 
animas meae et antecessorum et heredum meorum, in 
i^dditu meo de Chaalud^ in parochià Sancti Germani 
li Guilaume. 

Anno 1213. 

[Sachent tous que moi Hamelin dlnée (i) ai, pour le salut 
de mon âme et des âmes de mes ancêtres et héritiers, donné 
en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel, du consentement d'Aolis, mon épouse, de Jean, mon 
iils aîné et de mes autres fils, Payen et Hamelin, vingt sols 
tournois sur le revenu de ma terre de Chalus, sise paroisse 
de Saint-Germain-le-Guillaumc. 

L'an 1213.] 



(1) Ne serait-ce point Hamelin de Dinaie? La Dinaie était un flef noble dé 
la paroisse de Saint-Pierre-des-LAndes. Au xiv* siècle, un Guillaume Dinaie 
a laissé un testament qui ferait croire que sa conscience n'était pas très 
nette. Le voisinage de la mort l'avait porté à réparer le dommage qu'il avait 
causé : c .... Je veux et ordonne, disait-il, que dix livres tournois soient 
f payées et ordonnées à ceux de la chûtellenie de Pontmain qui diront que 
c j'aurai eu d'eux oies, poulailles et autres choses, et qu'elles leur soient 
« payées et distribuées par la main de mes exécuteurs... je veux et ordonne 
c que la femme de Perrot Le Cousturier soit récompensée et restituée du 
c mien par mes exécuteurs de tout ce qu'elle dira, par sa conscience, que 
c j'aurai eu du sien.... Je donne et laisse, en pur don et perpétuelle aumône, 
c à ma très chère et aimée compagne Isabelle de Montcnay la tierce partie 
c de tous mes héritages et terres quelles qu'elles soient, et tous mes biens 
< meubles.... » 

7 



98 



LXIX 
Donation par Hubert de Martigné. 



1213. 



Guillelmus de Montgirol.... 

Noverit universitas vestra Hubertum de Montî- 

gneio, filium Gelinî de Montigneio, pro salute animse 
suœ, patris et matris sua^, abbatiœ de Fonte Danielis 
XV denarios et pbolum, cum pertinentiis suis, in perpe- 
tuam elemosinam, quos ei debebant ad auxilium ser- 
vitii unius equi, pro terrâ de Cortlocit contulisse. 

Anno 1213. 

[Guillaume de Montgiroux 

Que chacun de vous sache que.... Hubert deMontigné, fils 
de Gelin de Montigné, a, pour le salut de son âme et de celles 
de son père et de sa mère, donné en perpétuelle aumône à 
Tabbaye de Fontaine-Daniel quinze deniers et obole, avec 
tous droits y attachés, que les moines lui devaient d'aide 
pour un cheval de service, ù cause de la terre de G 

L'an 1213.] 



LXX 

1213. 

Hamelinus, cenomanensis episcopus... 1213. 
[Hamelin, évoque du Mans... Tan 1213.] 



LXXI 

1213. 



Hugo de Chaalun... 1213. 
[Hugues de Chalons... l'an 1213.] 



99 



LXXII 

Protection accordée par Hamelin, évêque du 
Mans. 

1213. 

Universîs Hamelinus, cenomanensîs episcopus... 

Noverit universitas vestra quod cùm dilectus filius 
noster Juhellus de Meduanà, Dinanni dominus, abba- 
tiae suae de Fonte Danielis, in fundatione, sua neinora 
de Salerto et de Poilleio, quae erant dominica sua, sine 
parte alterius, totum Parcum de Meduanâ cum perti- 
nentiis suis, ità quôd monachi nemora de Salerto et 
Poilleio in terrain arabilem redigere non possent, 
pasturam in forestà suâ et nemus ad œdificia abbatial 

et mortuum nemus pro salute animae suae, patris 

et matris et antecessorum et heredum suorum, nec- 
non Gervasiae, uxoris suae, in perpetuam elemosinam 
dedisset ; volens tanien posteà dictae abbatiae suae, cùm 
esset in procinetu itineris de Anglià cum domino rege 
Francorum, ampliare donationes, et concessit dictae 
abbatiae quôd Saletum et Poilleium cum pcrtinentiis 
rédigèrent in terram arabilem et traderent cultoribus.... 
augmentavit insuper in omnibus forestis, nemoribus et 
haiis suis usagium, pasturam ; dat alia multa 

Ad petitionem dicti dilecti filii nostri, has omnes 
donationes sub Beati Juliani protectione et nostrà rece- 
pimus conservandas atque tuendas. 

Sigillo nostro fecimus communiri. 

Anno gratiae 1213. 

[A tous Hamelin, évêque du Mans 

Sachent tous que notre bien aimé fils Juhel de Mayenne, 
seigneur de Dinan, avait donné en perpétuelle aumône, 
pour la fondation de son abbaye de Fontaine-Daniel et 



S00438A 



100 

en vue du salut de son âme, des âmes de ses père et mère, 
de ses prédécesseurs, de ses héritiers et aussi de Tâme de 
Gervaise, son épouse, ses bois de Salair et de Poillé, qui 
étaient de son domaine propre, et tout son Parc de Mayenne 
avec ses dépendances, à la condition que les moines ne 
pourraient convertir lesdits bois de Salair et de Poillé en 
terre arable ; en outre, le droit de pâture dans sa forêt, du 
bois pour la construction de Tabbaye, du bois mort 

Monseigneur Juhel voulant ensuite augmenter ses dona- 
tions, à la veille de suivre le roi de France, notre sire, en 
expédition sur les possessions anglaises, a accordé à l'abbaye 
de Fontaine-Daniel que les moines pourraient convertir en 
terre arable Salair et Poillé, avec leurs dépendances et les 
livrer à la culture 

Il a encore augmenté le droit d'usage et de pâture dans 
toutes ses forêts, bois et taillis, et a donné beaucoup d'autres 
choses 

A la demande de notre bien aimé fils Juhel, nous avons 
placé toutes ces donations sous la protection et la sauve- 
garde du bienheureux saint Julien et sous les nôtres. 

Nous avons fait munir ces lettres de notre sceau. 

L'an de grâce 1213.] 



LXXIII 
Donation par Sylvestre de Rouperoux. 

1214. 

Universis Matheus de Corcesiers, decanus Ebro- 

nii 

Sylvester de Rouperrous, miles, dédit abbatiae de 
Fonte Danielis, in perpetuam elemosinam, homiiies 
suos et totam terram quam habebat in parochià de 
Montortier, cum omnibus perlinentîis.... 

Monachi de caritate XIX libras dare promiserunt. 

1214, mense januario. 



r 



101 

|A tous Mathieu de Courceriers, doyen d'Evron,.... 

Sylvestre de Rouperoux (D, chevalier, a donné en perpé- 
tuelle aumône à l'abbaye de Fontaine-Daniel les tenanciers 
et toute la terre qu'il possédait dans la paroisse de Mon- 
tourtler, le tout sans exception 

Les moines ont promis de donner dix-neuf livres de leur 
charité. 

L'an 1214, au mois de Janvier.] 



LXXIV 
Donation par Sylvestre de Rouperoux. 

1214, 

Omnibus Juhellus de Meduanà et Dinanni.... 

Noverit universitas vestra Silvestrum de Ruperrous, 
militem meum, omnem terram suam de parochià de 
Montortier, cum hominibus et pertinentiis ejus terrse, 
qiiam de me tenebat, assensu uxoris suae et heredum et 
amicorum suorum, abbatiae meaî de Fonte Danielis, 
pro salute animae suae, antecessorum et heredum suo- 
rum, in perpetuam elemosinam contulisse. — Monachi, 
tanti beneflcii non ingrat! et pro concessione îstà, dicto 
militi et uxori suae et heredibus ejus, de caritate abba- 
tiae, XIX libras cenom. contulerunt. 

Sigilli mei testimonio communivi. 

Anno 1214. 

A tous Juhcl de Mayenne, (seigneur) de Dinan... 

Sachent tous que Sylvestre de Rouperoux, mon chevalier, 
avec Tasscntiment de son épouse, de ses héritiers et de ses 
amis, a fait donation en perpétuelle aumône à mon abbaye 
de Fontaine-Daniel, pour le salut de son ame, des âmes de 
ses ancêtres et de ses héritiers, de toute sa terre de la 

(1) Rouperoux, terre seigneuriale de la paroisse d'Assé-le-Bêrengcr. 



102 

paroisse de Montourlier, y compris les tenanciers et les 
autres dépendances de cette terre, qui est de ma mouvance. 

Les moines, reconnaissants d'un si grand bienfait, ont, 
à raison de cette libéralité, donné de la charité de Fabbaye, 
dix-neuf livres mancelles audit chevalier, à son épouse et 
à ses héritiers 

J*ai validé le présent par l'impression de mon sceau. 

L'an 1214.] 

LXXV 
Donation par R..., abbé de Fontaine-Daniel. 

1214. 

Universis R..., abbas Fontis Danielis.... 

Dedimus Radulpho de Hasleyo et ejus heredibus 
omnia illa quae dédit nobis Guide de Sancto Lupo, 
miles, in feodo et tenemento dicti (sic) Radulphi de 

Rungerià reddendo nobis annuatim XI solides 

cenemanenses. 

1214, die lunœ pest festum Beati Themœ, apesteli. 

[A tous R abbé de Fontaine-Daniel.... 

Nous avons fait donation à Raoul du Hallay et à ses 
héritiers de tout ce que nous avait donné à nous même 
Guy de Saint-Loup (i), chevalier, aux fiefs et tenement dudit 
Raoul de la Rongèrc (2) à la charge de nous faire, cha- 
que année, onze sols manceaux de rente. 

L'an 1214, le lundi après la fête du bienheureux Thomas, 
apôtre.] 

(1) La seigneurie de Saint-Loup était située paroisse de Louzes, lictuelle- 
ment canton de La Fresnaye (Sartlie). Guy de Saint-I^up, époux de Marie 
de Gorron, fille de Galon de Gorron, eut pour enfants Ger>'ais, Gilles, 
Achard, Nicolas, Guy et Guillaume. Gilles de Saint-Loup laissa un fils, Guy 
de Saint-lA)up, seigneur de Pescoux, autre seigneurie, paroisse de Louzes, 
et une fille, Aolicc de Saint-I>oup, qui épousa Hugues de Saint-Georges. I^ 
fils aine de ce mariage fut Guillaume de Saint-Georges. Nicolas de Saint-Loup 

épousa Gcrvaise Galon de Gorron laissa aussi un fils, Gilles de Gorron, 

qui lui-même eut pour liériticr Guillaume de Gorron. 

(2) Les termes du texte latin laissent supposer que Raoul du Hallay était 
seigneur de la Rongèrc. 



103 



LXXVI 

Arrangement avec Hamelin et Guillaume de 
l'Ecluse. 

1214. 

Universis.... Juhçllus de Meduanâ, dominus Di- 
nanni.... 

Abbas et monasterium Fontis Danielis finem fecerunt 
cum Hamelino de Exclusà et Willelmo, primogenito 
ejus, de X solidis cenom. cum pertinentiis in Lozeio et 
in Belozeio. 

Anno 1214. 

[A tous Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan.... 

L'abbé et le monastère de Fontaine-Daniel ont fini par 
s'entendre avec Hamelin de l'Ecluse (i) et Guillaume, son 
fils aîné, relativement aux dix sols manceaux (de rente) et 
accessoires, assis sur Lozé et Belouze. 

L'an 1214.] 



(1) Parmi les Manceaux qui firent partie de rexpéditiou en Terre Sainte 
de 1138, se trouvait Hamelin de l'Ecluse, fils d'Hamelin et dAdelalde. 
Hamelin de l'Ecluse, que nous voyons dans cette charte, était sans doute le 
descendant du croisé. Son fils Guillaume eut pour héritier Maurice do 
l'Ecluse, qui épousa Jeanne du Boisthibault. 

La seigneurie de l'Ecluse, paroisse de Brecé, passa successivement de la 
famille de l'Ecluse dans celles des de Montgiroux, de Mathefelon, du 
Rn>'nyer, du PIcssis-Châtillon. Au moment de la révolution, elle était 
possédée par Marie-Félicité du Plessis-CliAUilon, veuve en premières noces 
de François-Antoine de Cliabannes et en deuxième mariage de Charles 
Bernard, comte de Narbonne-Pelet, maréchal des camps et armées du roi, 
comtesse de Narbonne-Pelet, dame de Cher\'eux, de la Baillette, marquise 
de Nonant, du Plessis-Châtillon, de Saint-Gelais etc.. 



104 



LXXVII 
Abandon par Savary d'Anthenaise. 



1215. 



Ego Savaricus de Altanoisâ nolum facio quôd cùm 
contentionem misissem in terrà quam monachi Fontis 
Danielis, tàm emptione quàm elemosînâ, acquisierant 
a Sylvestro de Ruperrous, in feodo meo de Montortier, 
tandem pro sainte animae meae concessi eis eamdem 
terram tenendam de me et meis heredibus, salvis rede- 
vantiis meis 

Sigillo meî. — 1215. 

(Je, Savary d'Anthenaise, fais savoir que j'avais élevé 
une contestation relativement à la terre que les moines de 
Fontaine -Daniel ont achetée pour partie, et reçue en 
aumône pour le surplus, de Sylvestre de Rouperoux, dans 
mon fief de Montourtier. Enfin, pour le salut de mon âme, 
je leur ai accordé la possession de cette terre, à la condition 
qu'il la tiendront de moi et de mes héritiers, et sous réser- 
ves des redevances qui me sont dues... 

Sous mon sceau. — L'an 1215.] 



LXXVIII 
Donation par Jean d'Ecorcé. 



1215. 



Universis Juhellus, dominus Meduanae et Di- 

nanni.... 

Johannem de Escorce, pro sainte animas suae et ante- 
cessorum suorum, Dec et abbatiae de Fonte Danielis 
Gaufridum Rosée, cum omni tenemento suo, in elemo- 
sinam contulisse 

Anno 1215, 



105 

[Â tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan.... 

(Je fais savoir que) Jean d'Ecorcé a donné, à titre d'au- 
mône, à Dieu et à l'abbaye de Fontaine-Daniel, pour le salut 
de son âme et de celles de ses ancêtres, le tenancier Geoffroy 
la Rosée et tout son tenement... 

L'an 1215.1 



LXXIX 
Donation par Juhel III de Mayenne. 



1215. 



Universis Juhellus de Meduanà^ dominus Di- 

nanni 

Pro salute animae meae, dedî BeataD Mariae de Fonte 
Danielis, ad opus fratrum infirmorum in perpetuam 
elemosinam unam libram piperis omni redditûs. 

Anno 1215. 

[A tous.... Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan.... 

J'ai, pour le salut de mon ame, donné, en perpétuelle 
aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, une 
livre de poivre de rente, pour le besoin des frères infirmes. 

L'an 1215.1 



LXXX 

Donation par Juhel III de Mayenne. 



1215. 



Noverint universi quôd ego Juhellus, Meduanae 

et Dinanni dominus, assignavi XXV solidos cenoma- 
nenses singulis annis in praepositurà meà de Meduanâ, 
quos abbas de Fonte Danielis, pro salute animae meœ et 



106 



antecessonim et hercdum, in via capituli cisterciencis 
ordinis, perigrinis et pauperibus erogabit. 

Sigilli mei feci testimonio roborari. 

Anno 1215. 

[Sachent tous que moi Juhel, seigneur de Mayenne 

et de Dinan, ai assis sur ma prévôté de Mayenne vingt-cinq 
sols manceaux de rente, que Tabbé de Fontaine -Daniel 
distribuera aux pèlerins et aux pauvres, en vue du salut 
de mon Ame et de celui de mes ancêtres et héritiers, au 
cours du voyage qu'il fait à Citeaux, pour assister au 
chapitre de son ordre. 

J'ai fait valider le présent par l'apposition de mon sceau. 

L'an 1215.] 



LXXXI 

Saisine accordée par Guillaume de Montgiroux. 

1215. 



Universis.... Willelmus deMongerol.... 

Quôd homines mei de Vilers et eorum heredes 

dessesierunt se in manu Stephani de Puisart, hominis 
mei, et in manu meà, de terra illà quam habebant in 
feodo nostro ; et nos saisivimus Gilonem Trabant de 
dicta terra, ità quôd de cà singulis annis, in nativitale 
Beataî Mariae, V solides et duos denarios cenomanenses 
nobis reddiderint 

Assensu G.... de Mongerol, filii mei primogeniti. 

Anno 1215. 

[A tous Guillaume de Montgiroux 

(Qu'il soit connu) que mes hommes de Villiers et leurs 
héritiers se sont dessaisis entre les mains d'Etienne de 
Puisart, mon homme et en mes mains de la terre qu'ils 
avaient dans notre fief; et qu'Etienne et moi en avons 



107 

conféré la saisine à Gilon Trabant : pour quoi il nous sera 
fait, chaque année, à la Nativité de la bienheureuse Marie, 
cinq sols et deux deniers manceaux de rente 

Du consentement de G de Montgiroux, mon (ils aîné. 

L'an 1215.] 



LXXXII 
Consentement par Amaury 1" de Craon. 

1216. 

Universis Amauricius, dominus Credonis, salutem. 

Concessl abbatiae de Fonte Danielis VIII libras turo- 
nenses annui redditûs quas Theobaldus de Matefelon, 
pro anima Agnetis, quondam uxoris suae et sororis meae, 
elemosinavit monachis supradictis in passagio de Cre- 
donc 

Sigilli nostri testimonio. 

Anno 1216. 

[A tous Amaury, seigneur de Craon, salut. 

J'ai accordé à Tabbayc de Fontaine-Daniel la possession 
des huit livres tournois de rente annuelle, que Thibauld 
de Mathefelon avait données sur le passage de Craon aux 
moines de cette abbaye, à titre d'aumône, pour le repos 
de l'âme de ma sœur Agnès, sa défunte épouse 

Sous la garantie de notre sceau. 

L'an 1216.] 



106 



LXXXIII 
Donation par Constance de Craon, dame de la 

GaRN ESCHE. 
1216. 

Omnibus Constancia de Gasnassià, salutem 

Pro salute animas karissimi fratris mei Pelri de Cre- 
done et meae el omnium antecessorum et heredum meo- 
rum, dedi abbatiae Fontis Danielis, in perpetuam 
elemosinam, XX solidos cenomanenses annui redditùs, 
cum aliis XX solidis turonensibus quos anteà eis dede- 
ram apud Chantoce, super redditu meo quem habeo 
in tonleio Ligeris.... 

Karissimus frater meus Amauritius de Credone 
bénigne ad preces meas concessit et confirmavit. 

Sigillo meî. 

Anne 1216. 

(A tous Constance de la Garncsche, salut 

J'ai fait don, en perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fon- 
taine-Daniel, pour le salut de l'ûme de mon très cher frère 
Pierre de Craon, de mon ame et de celles de mes ancêtres 
et héritiers, de vingt sols manceaux de rente annuelle, outre 
les vingt autres sols tournois qui lui ont été précédemment 
donnés par moi sur le revenu que je tire, à Chantoce, du 
tonlicu de la Loire 

Mon très cher frère Amaury de Craon a, sur ma prière, 
gracieusement accordé son consentement et confirmé cette 
donation. 

Sous mon sceau. 

L'an 1216.1 



109 



LXXXIV 
Donation par Geoffroy d'Arquenay. 

1216. 

Nolum Gaufridus de Erqueneîo dédit abbatiae de 

Fonte Danielis medietariam suani de Buron, quam ex 
dono patris sui Guillelmi de Erqueneio, cuni assensu 
domini Juhelli de Meduanà, possidebat, cum herberga- 
mento et cum omnibus pertinentiis, tali conditione 
quôd dicti monachi eidem Gaufrido et heredibus dede- 
runt XXI solides cenoman. annui redditûs 

Ego Juhellus de Meduanà, dominus Dinanni, hujus 
pactionis custos et plegius, hoc concessi et ad petitio- 
nem partium sigilli mei testimonio confirmavi ; — et 
frater R., abbas Fontis Danielis, sigilli sui munimine 
roboravit. 

Anno 1216. 

[Sachent (tous) que Geoffroy d'Arquenay a fait dona- 
tion à Tabbaye de Fontaine-Daniel, et de la métairie du Buron, 
que son père Guillaume d'Arquenay lui avait à lui-même 
donnée, du consentement de Monseigneur Juhel de Mayenne, 
et de l'herbergement du Buron, le tout sans exception. La 
présente donation a été consentie à la charge par les moines 
de l'abbaye de servir à Geoffroy et à ses héritiers vingt et un 
sols manccaux de rente annuelle 

Moi, Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan, gardien et 
pleige de ce contrat, ai consenti à son exécution, puis, à la 
demande des parties, confirmé cet écrit par l'impression de 

mon sceau. Frère R , abbé de Fontaine-Daniel, l'a aussi 

sanctionné par l'apposition de son propre sceau. 

L'an 1216.) 



110 




LXXXV 
Donation par Juhel III de Mayenne. 



1216. 



Universîs praesens scriptum inspecturis Juhellus de 
Meduanà, dominus Dinanni, salutem. 

Sciatis quôd ego, ad preces carissîmae matris meae 
Isabellis de Meduanà, concessi in puram elemosinam 
monachis meis de Fonte Danielis quôd si eam mori 
contigeret, antequàm perficerelur dormitorium Fontis 
Danielis cum perlînentiis suis, quod ipsa inceperat, 
XX libras cenoinanenses quas ad hoc assignaverat in 
firmà de Lacaio, singulis annis in festo Beatae Mariae 
Magdalena; similiter capienlur, donec totum opus dicti 
dormitorii cum suis perlinenliis ex integro perficientur. 

Ut autem hoc firmiùs teneatur, prasens scriptum feci 
sigilli mei testimonio roborari. 

Anno gratiœ 1216, mense... 

[A tous ceux qui prendront connaissance du présent écrit, 
Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan, salut. 

Sachez qu'à la prière de ma très-chère mère Isabelle de 
Mayenne, j'ai accordé en pure aumône à mes moines de 
Fontaine-Daniel, que si elle venait à mourir avant l'entier 
achèvement du dortoir de Fontaine-Daniel et de ses dépen- 
dances, qui ont été commencés par ses soins, j'entends que 
les vingt livres mancelles, que ma mère avait affectées sur 
la ferme de Lassay, continuent d'être touchées chaque 
année ù la fête de la bienheureuse Marie-Madeleine, jusqu'à 
ce que tout le travail du dortoir et de ses appartenances 
soit entièrement fini. 

Et pour donner à cet écrit plus d'autorité, je l'ai fait 
revêtir de mon sceau. 

L'an de grâce 1216, au mois de...] 



j 



r 



111 



LXXXVI 
Echange avec les héritiers de Robert de la 

RONGÈRE. 
1217. 

Universis 

Magister Robertus de Altanoisà, decanus Sabolii 

Cùm Robertus de Rungerià V solidos turon. in déci- 
ma de Lungneio abbati Fontis Danielis in perpetuam 
elemosinam contulisset, — uxor et heredes ejusdem 
Roberli dictos V solidos, assensu monachorum, reti- 
nuerunl et eis duos solidos cenom. in censibus suis de 
Tuschis in excambium assignàrunt. 

Anno 1217. 

[A tous 

Maître Robert d'Anthenaise, doyen de Sablé.... 

Robert de la Rongère ayant fait donation, en perpétuelle 
aumône, à Tabbaye de Fontaine-Daniel de cinq sols tournois 

sur la dîme de L ; sa femme et ses héritiers ont, du 

consentement des moines, repris ces cinq sols et assigné 
à ceux-ci, en échange, deux sols manceaux sur leurs cens 
des Touches. 

Uan 1217.] 



LXXXVII 
Donation par Philippe de Candé. 



1218. 



Unîversis.... G Transmeduanus decanus... 

Philippus de Candeio quidquid juris habebat in terra 
et domibus et vineis quas monachi Fontis Danielis 
acquisierant a Guillelmo de Candeio, fratre dicti Phi- 
lippin nomine emptionis, dédit in elemosinam 



112 

Concesserunt uxor Philippî, et Johanna, filîa ejus 

Monachi de caritate dicto Philippo XXX solidos cou- 
tulerunt. 

Testes : Philippus de Castellobrien, Theobaudo de 
Sanctà Gauborge, Guilleminia le Breton. 

Anno 1218. 

[A tous G doyen d'Outre-Maine.... 

Philippe de Candé a donné, à titre d'aumône (à Fabbaye 
de Fontaine-Daniel) tout ce qu'il possédait de droits sur la 
terre, les maisons et les vignes que les moines avaient 
acquis par contrat de vente de Guillaume de Candé, son 
frère, 

L'épouse de Philippe et Jeanne, sa fille, ont donné leur 

agrément 

' Les moines ont remis, de leur charité, trente sols à 
Philippe. 

Témoins : Philippe de Chûteaubriant (D, Thibauld de 
Sainte-Gauburge, Guillemine le Breton. 

L'an 1218.1 



LXXXVIII 
Donation par Geoffroy de Monts. 

1218. 

Guillelmus, andegavensis episcopus.... 

Gaufridus de Montibus abbatiae Foiitis Danielis, pro 
salute animœ suae, patris et matris et antecessorum et 
heredum, concesslt quôd ipsi monachi libéré feodum 
de Morin, cum pertinentiis et dominio^ possideant.... 

Anno 1218. 

(1) ChÂteaubriant, domaine situé paroisse de Sainte-Gemmes-sur-Loire. 



113 

[Guillaume, évêque d'Angers a) 

Geofiroy de Monts a, pour le salut de son âme et de celles 
de son père, de sa mère, de ses ancêtres et de ses héritiers, 
consenti en faveur de Fabbaye de Fontaine-Daniel que ses 
mojnes possèdent franchement le fief Morin et toutes ses 
dépendances, le domaine direct compris 

L'an 1218.) 



LXXXIX 
Donation et vente par Guillaume de Eirre. 

1218. 

Omnibus H. de Logeio, senescallus Meduanae 

Guillelmus de Eirre, pro salute animae suae et paren- 
tum suorum, dédit Beatse Mariae de Fonte Danielis 
tertiam partem totius hereditatis suae, in perpetuam 
elemosinam, — et pro reliquis duobus partibus habuit 
de caritale abbatiae XV libras cenom. nomine emp- 
tionis. 

Concesserunt : filii ejus Galterius, Odo et Guillelmus, 
et fralres sui Radulphus et Odo, et soror ejus Maria, et 
filius ejusdem Mariae Radulfus Platon et filiœ praedictae 
Mariœ Haoys. 

Concessit Agnès, uxor dicti Guillelmi de Eirre. 

Anne 1218. 

[A tous Herbert de Logé, sénéchal de Mayenne 

Guillaume de Eirre a, pour le salut son âme et de celles 
de ses parents, donné en perpétuelle aumôme à la bienheu- 
reuse Marie de Fontaine-Daniel le tiers de son héritage : 
pour les deux autres tiers, il a reçu, de la charité de l'abbaye, 
quinze livres mancelles, comme prix de vente. 

(1) Guillaume de Beaumont, évéque d'Angers, de 1202 à 1240. 



1 



Ji4 

Ont donné leur agrément : ses fils, Gaultier, Odon et Guil- 
laume; ses frères, Raoul et Odon; sa sœur Marie; et aussi le 
lils et la fille de celle-ci, Raoul Platon et Haoys. 

Agnès, épouse de Guillaume de Eirre, y a joint son con- 
sentement. 

Uan 1218.) 

XC 
Donation par Guy de Saint-Loup. 

1218. 

Guide de Sancto Lupo dat 

1218. 

(Guy de Saint-Loup donne.... 
L'an 1218.) 



XCI 
Arrangement entre Hugues et Hamelin Paon. 

V. 1218. 

Hameliuus Pavo, miles et Hugo Pavo, avunculus 
ejus, qui a dicte Hamelino benefîcium terrae patris sui 
sibi dari requirebat, pre bénéficie ille inter illos paeem 
composuerunt : dictus Hamelinus denat pre bene pacis 
t idem Hugeni Paen XXV solides cenemanenses annu- 
atim. 

Factum est prœcepte Juhelli, domini Meduanae. 

(Hugues Paon réclamait à son neveu Hamelin Paon, 
chevalier, ses droits dans le domaine patrimonial de leur 
famille; ils ont à cet égard composé ensemble ainsi qu'il 
suit : Hamelin, pour le bien de la paix, a fait donation à son 
oncle de vingt-cinq sols manceaux de rente annuelle. 

Ceci a été fait sur l'invitation de Juhel, seigneur de 
Mayenne.] 



115 

XCII 

Arrangement et vente intéressant Etienne 
Bruslon. 

1218. 

Universis Juhellus, Meduanœ et Dinanni do- 
minus 

(Cùm) inter Hamelinum Pavonem, militem et Stepha- 
numBruslon super talliis, molturis et serviciis de Monte 
Escouble, sicut Radulfus Bruslon, pater ejus, tenuit, 
contentio verteretur : cum voluntate fîliorum dicti 
Hamelini, salvis serviciis aliorum dominorum, pacem 
fecerunt. Stephanus eidem Hamelino reddet annuatlm 
X solidos et VI denarios et obolum censuales, pro dicte 
Monte Escouble et pro feodo Nicholai Gruel, quem (sic) 
emerat ab eodem 

Posteà idem Stephanus crucesignatus vendidit Cesari, 
elerico, vineam de Berna, pro quà idem César solvet 
dicto Hamelino XXI denarios annuatlm. 

Anno 1218. 

(A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan 

11 existait un dilTérent entre Hamelin Paon, chevalier et 
Etienne Bruslon touchant les tailles, moutures et services de 
Montécouble (i), et sur la manière dont le père de ce dernier, 
Raoul Bruslon, en avait été détenteur. La paix a été faite 
entre eux avec Fassentiment des fils d'Hamelin (les services 
dus à d'autres seigneurs étant réservés) : Etienne donne de 
cens, chaque année, à Hamelin dix sols six deniers obole, 
pour le fief de Montécouble et pour le fief de Nicolas Gruel, 
qu'il avait acheté dudit Hamelin.... 

Depuis, Etienne Bruslon s'étant croisé a vendu la vigne 
de Berne à César, clerc, qui paie de ce chef à Hamelin 
vingt et un deniers par an. 

Van 1218.) 

(4) Montécouble, paroisse de Saint-Baudclle. 




116 



XCIII 
Donation par Renault d'Angers. 



1218. 



Karissimo suc in Christo Petro de Tilieto, senescallo 
Cadumi, et omnibus ad quos presens scriptum perve- 
nerit, Hersendis, Dei permissione Sanctae Mariae Ande- 
gavensis de Caritate abbatissa, salutem. Sciatis quôd 
Raginaldus de Andegaviâ, civis noster, pro salute 
animae suae, patris et matris suœ, cùm iter arriperet ad 
partes lerosolimitanas, in presentià nostrâ consti tutus, 
Deo et abbatial Fontis Danielis dédit quicquid habebat 
apud Fontenetum Paganelli in perpetuam elemosinam, 
cum voluntate filii sui et Julianae, sororis ejusdem 
Raginaldi. Undè, ad instantiam precum dicti Raginaldi, 
vos precamur attentiùs, quatinùs illos qui de dicto 
Raginaido tenebant, dictis monachis hereditariè adjun- 
gatisy et in pacificam possessionem mittatis. 

Super hoc autem vobis nostram cartam dirigiinus, 
ferentem testimonium veritatis. Quod ut firmiùs in 
posterum habeatur, nos, ad petitionem dicti Raginaldi 
de Andegaviâ, sigillum nostrum fecimus apponi ; et 
idem Raginaldus, ad majorem Tirmitatem, sigillum 
suum huic cartae apposuit. 

Ânno gratise millesimo ducentesimo octavo decimo. 

[A son très-cher fils en Jésus-Christ Pierre de Tilly, 
sénéchal de Caen, et à tous ceux à qui parviendra le présent 
écrit, Hersende, par la permission de Dieu, abbesse de 
Sainte-Marie-de-la-Charité d'Angers d), salut. 

(1) Hersende de Sablé, abbesse de 1196 à 1220. L'abbaye de Sointe-Marie- 
de-Ia-Charitc d'Angers fut connue plus tard sous le nom de Notre-Dame- 
du-Ronceray, parce qu'un pied de ronce, qui croissait dans la muraille de 
la crypte de son église, demeurait toujours vert : cette verdoyance perpé- 



117 

Sachez que Renauld d'Anjou, notre concitoyen, étant sur 
le point d'entreprendre le voyage de Jérusalem, a, pour le 
salut de son âme et des âmes de son père et de sa mère, 
donné en notre présence, à Dieu et à l'abbaye de Fontaine- 
Daniel, en perpétuelle aumône, tout ce qu'il possédait à 
Fontenay-le-Pesnel , et que cette donation a eu lieu du 
consentement exprès du fils et de la sœur du donateur, 
celle-ci du nom de Julienne. En conséquence, sur les solli- 
citations pressantes de Renauld, nous vous prions instam- 
ment de vouloir bien incorporer dans le patrimoine des 
religieux, les gens qui tenaient de lui et d'en effectuer au 
profit de l'abbaye la mise en paisible possession. 

De ce que dessus nous vous adressons notre présente 
charte, qui contient l'expression de la vérité. Pour en assurer 
la ferme exécution à l'avenir, nous y avons fait apposer 
notre sceau, sur la demande de Renauld d'Anjou : il l'a 
lui-même revêtue de son propre sceau, pour y ajouter plus 
de force. 

L'an de grâce 1218.] 



XCIV 
Donation par Renauld d'Anjou. 

1218. 

Raginaldus de Andegavià, pro salute animae meae et 
Constanciae, uxorîs meae et Michaelis, filii mei, cùm 
iler Iherosolimae arriperem, dedi abbatiae de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, ad petitionem filii 
mei Michaelis, ad victum unius monachî, XXXV solidos 



tuclle était considérée comme miraculeuse. L'abbaye du Ronccray, dans 
laquelle se trouve actuellement l'école des Arts et Métiers d'Angers, ne rece- 
vait que des filles de vieille noblesse et était fort riche. Elle avait pour 
armoiries : c d'azur, à une vierge assise, tenant l'enfant Jésus, accostée en 
« pointe de deux enfants affrontés, à genoux et les mains jointes, le tout 
c d'or. » 




118 

censuum capitalium et unum modium siliginis in feodo 

de Morin, cum omni dominio et pertinentes etc 

Anno 1218. 

[Cédant aux sollicitations de mon flls Michel, mol Renauld 
d*Anjou, sur le point de partir pour Jérusalem, ai, en vue du 
salut de mon âme et de celles de ma femme Constance et de 
mon dit fils, donne en aumône perpétuelle à Tabbaye de 
Fontaine-Daniel, pour la nourriture d'un moine, trente-cinq 
sols de cens-capital (ou chef-cens) et un muid de seigle, à 
prendre au fief de Morin, avec tous mes droits et toutes 
dépendances 

L'an 1218.1 



xcv 

Donation par Guillaume o'HAUTEkivES. 

1218. 

Willelraus de Âltaripà dat 

Anno 1218. 

[Guillaume de Hauterives (i) donne 

L'an 1218.] 



XCVI 

1218. 

Fulcho, miles de Forestà. 
Anno 1218. 

[Fouques, chevalier de la Forêt. 
L'an 1218.1 



(1) Haulcrives, seigneurie paroisse d'Argenln'. Dès le commencement du 
XV siècle, les chevaliers d'Hauterives, dont le fief relevait du seigneur de 
Laval, faisaient partie des gentilshommes de ce dernier et possédaient à 
Laval un hôtel. Armes des d'Hauterives : « d'argent à deux bandes dazur, 
à une bordure de gueules. » 



119 



XCVII 

Echange entre l'abbaye de Saint-Pierre de 
Fougères et Gaultier Levesel. 

1219. 

Universis 

Frater Galterius, Beati Pétri de Filgeriis dictus abbas, 
ejusque conventus, notum facimus nos dédisse Galterio 
Levesel, militi et heredibus suis, unam minam frumenti 
in molendino de Groleio, ex dono Heremburgis de 
Chandon, cum duobus solidis quos defunctus Willel- 
mus de Lineriis, miles, in perpetuam elemosinam nobis 
contulit. — Dictus verô Galterius Levesel miles perindè 
nobis in perpetuum dédit terram, plateam et pratum in 
parochiâ de Landejen, quae ipse in curià Filgerii a 
Johanne Fabro et heredibus suis comparavit 

Quod ut ratum permaneat, venerabilis pater noster 
Petrus, Redonensis episcopus, ad petitionem vestram, 
sigillorum nostrorum appositione duximus communiri. 

Anno 1219, mense aprili. 

[A tous 

Nous, frère Gaultier, abbé de Saint-Pierre de Fougères d) 
et le couvent, faisons savoir que nous avons fait donation à 
Gaultier Levesel, chevalier et à ses héritiers d'une mine de 
froment sur le moulin de Grolay '2), qui nous avait été donnée 
par Eremburgc de Chandon et aussi de deux sols que feu 
Guillaume de Linières nous avait offerts en perpétuelle au- 
mône. De son côté et en retour, ledit Gaultier Levesel, che- 
valier, nous a abandonné gratuitement, à perpétuité, des 

(1) Labbaye de Saint-Pierre de Rillé-lès-Fougères ^tait occupée alors par 
des chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin. L'église de Tabbaye 
avait d'abord eu Sainte-Marie pour vocable; sa fondation remontait au 
XI* siècle. 

(2) Moulin de Grolay, près J'ougéres* 



120 

terre, place et pré, sis en la paroisse de Landean, qu'il a lui- 
même achetés en cour de Fougères de Jean Le Fèvre et de 
ses héritiers 

Pour assurer l'exécution de cet écrit dans Tavenir, et dé- 
férant à votre demande, nous avons cru, vénérable père 
en Dieu Pierre, évêque de Redon, devoir le valider par l'ap- 
position de nos sceaux. 

L'an 1219, au mois d'avril.) 



XCVIII 
Accord avec Jean de Montgenard. 

1219. 

Universis Juhellus de Meduanà, dominus Di- 

nanni 

Contentio inter monachos Fontis Danielis et Johan- 
nem de Montegenardî super serv^'itiis et redevantiis quas 
dictas Johannes debebat habere in terra et hominibus 

de Gaudinerià concordia facta est. — Dîcti monachi 

X solidos singulis annis dicte Johanni tenentur reddere.., 
et erunt liberi. 

Sigillo mei 

Anne 1219, mense aprili. 

[A tous Juhcl de Mayenne, seigneur de Dinan 

Il existait une difficulté entre les moines de Fontaine- 
Daniel et Jean de Montgenard, relativement aux services 
et aux redevances que ce dernier devait avoir sur la terre 

et les hommes de la Gaudinière La paix est faite : les 

moines seront tenus de servir à Jean dix sols de rente 
chaque année... et seront quittes. 

Sous mon sceau.... 

L'an 1219, au mois d'avril.] 



r 



121 



xcix 

Garantie donnée par Hubert de Saint-Berthevin. 

1219. 

Notum sit quôd ego Hubertus de Sancto Bertevino 
concessi monachisde Fonte Panielis, quôd si de herber- 
gamento suo de Champoio, quod eis teneor defendere 
et tueri, per aliquem molestarentur, illud in perpetuum 
pacificè possiderent ; quôd ipsi haberent in perpetuam 
elemosinam X solidos cenom. quos in feodo Yvonis de 
CoIdreiOy per manum eorum, singulis annis capiebam. 
— Concessi eis insuper in perpetuam elemosinam XXII 
solidos et dimidium, cum pertinentiis suis, quos in 
feodo Johannis de Montegenardi in tallià capiebam. 

Sigillo meo. 

1219, mense aprili. 

(Qu'il soit connu que moi, Hubert de Saint-Berthevin, me 
suis engagé vis-à-vis des moines de Fontaine-Daniel, en ce 
qui concerne leur herbergcment de Champoux, à les défen- 
dre, à les protéger et leur assurer la tranquille possession 
de cet herbergcment, dans le cas où ils viendraient à être 
inquiétés par qui que ce soit. Je leur ai en outre donné, en 
perpétuelle aumône, les dix sols manceaux que je touchais 
chaque année par leurs mains sur le fief d'Yves du Coudray. 
De plus, je leur ai accordé, au même titre, vingt-deux sols 
et demi que je prenais de taille, sur le fief de Jean de Mont- 
genard, sans réserve aucune. 

Sous mon sceau. 

L'an 1219, au mois d'avril.] 



122 



Donation par Payen de Vaiges, 

Paganus, dominus de Vegià, medietariam Brolii de 
Beaufou cum pertinenliis, Gaufrido de Origne, cognalo 
meo, titulo elemosinse, retento ser\'itio quorumdam 
calcarium deauratorum mihi vel heredibus meis, sin- 
gulis annis, unà vice persoluto, dedi. 

Anno 1219. 

[Je, Payen, seigneur de Vaiges, ai donné, à titre d'aumône, 
à Geoffroy d'Origné, mon parent, la métairie du Breil de 
Beaufeu(i), avec ses dépendances, retenant de service des 
éperons dorés, qui me seront remis chaque année en une 
seule livraison, ainsi qu'à mes héritiers. 

L'an 1219.) 



CI 
Donation par Macée, dame de Cerisy. 

1220. 

Sciant omnes tàm présentes quam posteri, quôd ego 
Mathea, domina de Ceresei, pro salute animœ meae et 
antecessorum et heredum meorum, dedi Dec et abbatiae 
de Fonte Danielis et monachis ibidem Deo servîentibus, 
in perpetuam elemosinam, decem quarteria frumenti 
perpetui redditûs et unum vavassorem apud Revillaiu, 
cum omnibus pertinentiis suis, et cum omnibus quae ad 



(1) La mclairie de Beaufeu est appelée c de Bellofoco > dans la charte CV. 
La finale fou du mot Beaufou, dans la charte latine, a donc bien le sens de 
feu, et non cehd de hêtre (ragiis). 



123 

me apud dictam Revillam jure hereditario pertinebant. 
Hanc aulem elemosinam tàm ego qiiàm filii mei, Guil- 
leltnus et Robinus, fecimus in capellà beati Nicolai 
apud Fontem Danielis et juravimus hanc elemosinam 
bonà fide dictae abbatise custodire contra omnes homi- 
nés et tueri. 

Monachi verô, hujus beneficii non ingrati, de caritate 
domûs mihi et dictis filiis meis decem libras Cenoma- 
nensium contulerunt. 

Ut autem haec elemosina in perpeluum teneatur, ego 
Mathea, domina de Ceresei, assensu dictorum filiorum 
meorum, W. et R. presenlem cartam feci sigilli mei 
testimonio roborari. 

Actum anno gratiaeM^CC" vicesimo, mense februario, 

[Sachent tous présents et à venir que moi Macéc, dame 
de Cerisy, ai, pour le salut de mon âme et des âmes de mes 
prédécesseurs et héritiers, donné en perpétuelle aumône à 
Dieu, à Tabbaye de Fontaine-Daniel et aux moines qui y 
servent le Tout-Puissant, dix quartiers de froment de rente 
perpétuelle et un vavasseur à Réville, sans retenue aucune, 
et au reste tout ce que je possède à Réville, à titre hérédi- 
taire. Moi et mes fils, Guillaume et Robin, avons fait cette 
donation dans la chapelle Saint-Nicolas de l'église de Fon* 
taine-Daniel et juré à l'abbaye de veiller avec fidélité à la 
garde et au maintien de notre aumône envers et contre tous. 

Les moines, reconnaissants de cette libéralité, nous ont, 
de la charité de leur maison, donné à moi et à mes fils dix 
livres mancelles. 

Pour assurer Texécution perpétuelle de ce don, moi 
Macée, dame de Cerisy, du consentement de mes fils Guil- 
laume et Robin, ai fait valider la présente charte par Tim- 
pression de mon sceau. 

Fait Tan de grâce 1220, au mois de février.] 



124 



Cil 
Confirmation par le pape Honorius in. 

1220. 

Honorius episcopus, servus servorum Dei, dilectis 

filiis abbati monesterii de Fonte Danielis etc 

confirmât. 

Datum Viterbii per manum Guillelmi, Sanctae Romanae 
Ecclesiae vice-cancellarii, XII kalend. junii, indictione 
VIII, Incarnationis dominicae anno 1220 ; — pontificatùs 
vero domini Honorii papse III, anno quarto. 

[Honorius, cvêque, serviteur du serviteur de Dieu, à ses 

bien aimés fils, l'abbé du monastère de Fontaine-Daniel 

confirme. 

Donné à Vîterbe, par la main de Guillaume, vice-cban- 
celier de la sainte Eglise romaine, le douze des calendes de 
juin, indiction huitième, Tan de Tlncarnation du Seigneur 
1220, et du pontificat de monseigneur le pape Honorius III, 
la quatrième année.] 



cm 

Donation par Gervais de Saint-Loup. 

1220. 

Gervasius de Sancto Lupo, miles Dedi, assensu 

fratrum meorum, Nicolao, fratri meo, terrain quae sila 
est juxtà Haiam-Menart, quam Guido de Sancto Lupo, 
pater meus, cepit in maritagium cum Maria, uxore suà, 
matre meà, reddendo mihi unam libram cerae, in festo 
Omnium Sanctorum, annuatim ; ità tamen quôd dicte 
Nikolao dictam terram licebit vendere, 

Anno 1220. 



125 

(Je, Gervais de Saint-Loap, chevalier, ai donné -h 

Nicolas, mon frère, du consentement de mes autres frères, 
la terre qui est située près de la Haie-Menard (D, que Guy 
de Saint-Loup, mon père, avait reçue pour le mariage de 
Marie, son épouse, ma mère : Nicolas me devra, de ce chef, 
une livre de cire chaque année, à la Toussaint. Il est cepen- 
dant entendu qu'il lui sera permis de vendre cette terre. 

L'an 1220.1 



CIV 
Donation par Renouf le Flamand. 

1220. 

Universis ofiicialis cenomanensis.... 

Ranulfus le Flamenc, pro salute animœ suae et ami- 
corum suorum, dédit in perpetuam elemosinam' 
abbatise Fontis Danielis terram quae vocatur Viezsol, 

cum pertinentiis et feodum Garini Milesent feo- 

dum Roberli de Fulgeriis 

Anno 1220. 

[A tous Tofiicial du Mans 

Renouf le Flamand a, pour le salut de son âme et de celles 
de ses amis, donné en perpétuelle aumône à l'abbaye de 
Fontaine-Daniel la terre qu'on appelle Vieux-Sol (2), avec ses 

dépendances et le fief de Guérin Milcent...., le fief de 

Robert de Fougères 

L'an 1220.] 



(1) Haie-Menard, ai:Oourd'hui Hémenart, commune de Salnt-Berthevin-la- 
Tannière. La Seigneurie d'Hémenart a appartenu aux familles de Gorroni 
Le Porc et des Nos. 

(2) Aujourd'hui Vieux-Sou, paroisse de Brecé. 



12fi 

CV 
Décision contre Payen de Vaiges. 

O innibus ofRcialis cenomanensis. . . . 

Ctim contentio verteretur inter monachos Fontis 
Danlelis et Paganum de Vegià, militem, super medie- 
larià de Bellofoco, quam ex Hugonis de Erqueneio 
clona, Pagano de Vegià présente, dicti monachi affirma- 

biirit se in perpetuani elemosinam habere monachis 

adjudicavîmus. 

Aiino 1220. 

|A tous l'official du Mans 

Dans le litige qui existait entre les moines de Fontaine- 
Daniel et Payen de Vaiges, chevalier, relativement à la 
metnîrie de Beaufeu, que les premiers affirmaient leur avoir 
ûlé iiotmée en perpétuelle aumône par Hugues d'Arquenaj^ 
en présence de Payen de Vaiges.... 

Nous avons donné gain de cause aux moines. 

L an 1220.] 

CVI 

Arrangement avec Raoul le Flamand. 

Cullerus Levesel, senescallus Meduanae.... 

(ajm Hamelinus le Flameinc se et omnia jura mona- 
rliis de Fonte Danielis in perpetuani elemosinam 
tlrtlïsset, Radulphus le Flameinc, frater ejus postnatus, 

ronlendisset ad pacem devenerunt. Dictus Radulfus 

concessit.... monachi dederunt de dominico suo, quan- 
(Hù vîxerit, quidquid tune temporis habebant de jure 
in molendino de Gènes et terram Durandî 

A!inol221. 



^ 



127 



[Gaultier Levesel, sénéchal de Mayenne 

Hamelin le Flamand avait fait aux moines de Fontaine- 
Daniel donation et de sa personne et de ses droits, en 
perpétuelle aumône : son frère puîné, Raoul le Flamand, 
contesta (la validité de ce don).... un arrangement est inter- 
venu. Raoul a donné son agrément et les moines lui ont 

abandonné de leur propre domaine la jouissance, sa vie 
durant, de tous leurs droits actuels sur le moulin de 
GesnesCi) et la terre de Durand 

L'an 1221.1 



CVII 
Donation par Guiliaume de Soldai. 

1221. 

Noverint Guillelmus de Soldaio, assensu Philippaô, 

karissimae uxoris meae et Stephani, primogeniti mei, 
dedi Beatae Marise Fontis Danielis, in perpetusun elemo- 
sinam, terrain in capite Haiae meae de Avrilleio ; de que 
IV solid. tantùm tenentur mihi et heredibus meis. 

Anno 1221. 

[Sachent (tous) que moi, Guillaume de Soudai, ai 

donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, avec l'agrément de Philippe, ma très-chère 
épouse, et d'Etienne, mon fils aîné, la terre située au haut 
de ma Haie d'Avrillé : pour quoi les moines me feront, ainsi 
qu'à mes héritiers, quatre sols (de devoir) seulement. 

L'an 1221.) 



(1) Gesnes, paroisse de Saint-Loup-du-Gast. 



128 

CVIII 

1221. 

Hugo, abbas majoris monasterii.... 
Anno 1221. 

[Hugues, abbé de Marmoutier.... 
Uan 1221.) 

CIX 
1228 

M. de Bazogià, decanus de Sabolio... 
1223. 

[M. de la Bazoge, doyen de Sablé... 
L an 1223.] 

ex 

Donation par Etienne Géré. 

1228. 

Stephanus Gère, miles, dat.... 
1223. 

[Etienne Géré, chevalier, donne.... 
L an 1223.1 



CXI 

1228. 

Raginardus Pavo, miles.... 
Anno 1223. 

[Renauld Paon(i), chevalier... 
L an 1223.] 

(1) Renauld Paon, époux en premières noces de Jeanne et en deuii^mc 
mariage de Haoys, alias Helo>'s ; père d'Hamelot, de Renauld et de Julienne 
Paon ; frère de Guillaume Paon. 



129 



CXII 

ABANDON PAR GEOFFROY DE CaRCOU, PHILIPPE 

DE DOMPIERRE ET GUILLAUME d'OrNE. 
1224. 

Unîversîs 

Gaufridus de Karcou, Philippus de Donnâ-Petrâ et 
Willelmus Dorne, milites 

Nos pietatis intuitu concessisse abbati et monasterio 
Fontis Danielis, quôd ipsi in perpetuum possideant VII 
quarteria vinearum, quœ<*> habent in feodo nostro de 
KarcoUy versus Avrille ultra Haiam^ ac VII solides et 
VII denarios censuales. 

Sigillorum nostrorum munimine. 

Datum Andegavis, mense januario, die sabbati antè 
festum Epiphaniae, 1224. 

[A tous.... 

Geoffroy de Carcou, Philippe de Dompierre et Guillaume 
d*Orne, chevaliers... 

Nous avons, par sentiment de piété, accordé à Tabbé et 
au couvent de Fontaine-Daniel qu'ils possèdent à perpétuité 
les sept quartiers de vignes qu'ils ont dans notre fief de 
Carcou, du côté d'Avrillé, au-delà de la Haye ; plus sept sols 
et sept deniers de cens. 

Sous la garantie de nos sceaux. 

Donné à Angers, au mois de janvier, le samedi avant la 
fête de TEpiphanie, l'an 1224.) 



(1) Le Cartulalre porte quot. 



n 



130 



CXIII 
Approbation par Mathieu de Saint-Berthevin. 

1224. 

Universis.... 

Matheus de Sancto Bertevino, miles, ratum habebo 
quidquid Reverendus Pater Mauritius, cenomanensis 
episcopus, duxeril statuendum super contentionibus 
inter Odonem de Sancto Bertevino, fralrem meum et 
abbatem et monasterium Fontis Danielis. 

Anno 1224, in crastino Beati Hylarii. 

[A tous 

Moi, Mathieu de Saint-Berthevin, chevalier, prends renga- 
gement de tenir pour ratifié tout ce que révérend Père (en 
Dieu) Maurice, évêque du Mansd), jugera convenable de 
statuer touchant les contestations intervenues entre Odon de 
Saint-Berthevin, mon frère (d'une part), et l'abbé et les 
moines de Fontaine-Daniel (d'autre part). 

L'an 1224, le lendemain de la Saint-Hilaire.] 



CXIV 
Accord entre Guillaume et Menard de Ganier. 

1224. 

Universis.... Willelmus, dominas de Exclusà, sa- 
lutem. 

Cùm controversia esset inter Willelmum de Ganier, 
ex prima parte, et Menarduni de Ganier, ex altéra^ 
in pacis concordiam convenerunt : Menardus de Ganier 
dédit dicto Willelmo de Ganier XXVII solidos cenoman. 

(1) Maurice, évêque du Mans, de 1216 à 1231. 




lâi 

et pratum de la Barlobere.; Menardus verô de Ganier et 
heredes sui debent tenere omne tenementum suum a 
dicto Willelmo de Ganier et heredibus suis servicio 
unius roncinî. Hanc pacem fecit annuere Willelmus de 
Ganier Gervasio et Willelmo, filiis suis, coràm prae- 
sentià domini de Exclusis.... 

Sigilli mei munimine roboravi. 

1224. 

[A tous Guillaume, seigneur de TEcluse, salut. 

n existait une contestation entre Guillaume de Ganier, 
d'une part, et Menard de Ganier, d'autre part. La paix a 
été faite par l'accord suivant : Menard de Ganier a donné 
à Guillaume de Ganier vingt-sept sols manceaux et le pré 
de la Barlobere. De plus, tout le fief de Menard devra être 
tenu par lui et ses héritiers de Guillaume et de ses succes- 
seurs, à charge d'un cheval de service. Guillaume a fait 
approuver cet arrangement par Gervais et Guillaume de 
Ganier, ses fils, en présence du seigneur de l'Ecluse 

J'ai fait valider le présent par l'apposition de mon sceau. 

L'an 1224.] 

CXV 
Donation par Renault Paon. 

1224. 

Omnibus présentes litteras inspecturis salutem in 
Domino. 

Raginaldus Pavo, miles pro sainte animas meae et 

patris et matris meae et antecessorum et hacredum meo- 
rum, dedi Beatœ Marias de Fonte Danielis et monachis, 
in perpetuam elemosinam, tertiam partem decimœ 
meae cum pertinentiis suis in parochià de Parrineio, et 
duas partes decimae eis vendidi pro XXXVII libris V 
solidis cenomanensibus. 

Guillelmus frater meus concessit. 

Signum mei. 1224. 



n 



132 

[A tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut dans 
le Seigneur. 

Je, Renauld Paon, chevalier ai, pour le salut de mon 

âme et des âmes de mon père, de ma mère, de mes ancêtres 
et héritiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à la bien- 
heureuse Marie et aux moines de Fontaine-Daniel du tiers de 
la dîme, sans exception, que je possède dans la paroisse de 
Parigné : quant aux deux autres tiers, je les ai vendus aux 
moines pour trente-sept livres cinq sols manceaux. 

Guillaume, mon frère, a donné son agrément (à ce contrat). 

Mon seing. — L'an 1224.] 



CXVI 
Donation par Hamelin Coudabe. 

1225. 



Hamelinus Coldabus, miles, dat.... 
Anne 1225. 



[Hamelin Coudabe, chevalier, donne. 
L*an 1225.1 



CXVII 



Arrangement avec Dreux de Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1226. 

Universis Isabellis, domina Meduanœ... 

Cùm controversiae verterentur inter nobilem virum 
dominum Drochonem de Melloto, maritum meum et 
me, ex prHmâ parte^ et abbatem et conventum Fonlis 
Danielis, ex alterây super quibusdam elemosinis, dona- 
tionibus, acquisitionibus et libertatibus a defuncto 



r 



133 

Juhello, patre meo et domino Meduanae, fundatore 
Ecclesiae Beatse Maria; de Fonte Danielis, dictis mona- 
chis pro sainte animée suœ et antecessorum et heredum 

suorum in perpetuam elemosinam collatis ad pacem 

devenerunt. 

Coràm venerabili patre Mauricio, cenomanensi épis- 
copo, illam compositionem ratam habeo. 

Sigillo mei anno 1226, mense maii. 

[Â tous Isabelle, dame de Mayenne 

Il y avait un différend entre noble homme monseigneur 
Dreux de Mello, mon mari, et moi, d'une part ; et Tabbé et 
le couvent de Fontaine-Daniel, d'autre part; touchant cer- 
taines aumônes, donations, acquisitions et libertés qui ont 
été octroyées, en perpétuelle aumône, par feu mon père, 
Juhel, seigneur de Mayenne, fondateur de l'église de la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel, en vue du salut de son 

âme et des âmes de ses ancêtres et héritiers La paix a été 

faite. 

J'ai ratifié cet accord en présence de vénérable père (en 
Dieu), Maurice, évêque du Mans. 

Sous mon sceau. 

L'an 1226, au mois de Mai.] 



CXVIII 
Vente par Michel Chauvin. 

1226 

Universis prœsentes litteras inspecturis, M deca- 

nus de Meduanà, salutem in Domino. 

Noveritis quôd Michael Chauvin, clericus, in nostrà 
prœsentià constitutus, vendidit abbati et conventui Fon- 
tis-Danielis trigenta solidos censùs et pcnsionis, quos 
dicti abbas et conventus tenebantur reddere singulis 
annis, vità comité, dicto Michaeli, pro medietarià des 



134 

Coudroîs, quae fuit defuncti Johannis Chauvin, patris 
dicli Michaelis ; pro novem libris Turonum, de quibus 
denariis dictus Michael coràm nobis tenuit se pro pa- 
galo. Praedictus verô Michael dictos abbatem et conven- 
tum de dicta pensione quitlavit et dictus Michael in 
nostrà manu fldem dédit, quod praenominatos abbatem 
et conventum de praedictis pensione et medietarià, aut 
aliquem alium occasione pracdictœ pensionis non mo- 
lestaret, et quod in supràdictis pensione et medietarià 
et in earumdem pertinentes nihil de caetero reclamaret. 

Quod ut ratum sit et stabile, ad petitionem partium, 
praesentes litteras sigillo nostro fecimus confirmari, in 
veritatis testimonium et munimen. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo vicesimo 
sexto. 

(A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, M doyen de Mayenne, salut dans le Seigneur. 

Sachez que Michel Chauvin, clerc, constitué en notre 
présence, a vendu à Fabbé et au couvent de Fontaine-Daniel 
trente sols de cens et pension que ces derniers étaient tenus 
de lui faire, sa vie durant, chaque année, à cause de la mé- 
tairie des Coudrais, qui avait appartenu à son père, Jean 
Chauvin : cette vente a été consentie moyennant neuf livres 
tournois, dont ledit Michel s'est, en notre présence, tenu 
pour bien payé. 

En outre, Michel a donné quittance à Fabbé et au couvent 
de la pension dont il s'agit et a prêté serment entre nos 
mains de ne jamais inquiéter, relativement à cette pension 
et à cette métairie, ni eux ni qui que ce soit et de ne for- 
muler ultérieurement à leur égard aucune réclamation que 
ce puisse être. 

Pour que ceci demeure inattaquable et durable, nous 
avons, à la demande des parties, comme témoignage de vé- 
rité et à titre de garantie, fait valider les présentes lettres 
par l'apposition de notre sceau. 

Donné l'an du Seigneur 1226.) 



135 



CXIX 
Donation par Dreux de Mello. 



1226. 



Universis.... 

Drogo de Melloto, Meduanae dominus et Locharum, 
assensu Isabellae, uxoris meae, dedi Radulfo, quondam 
domino de Bellaquercu et heredîbus suis, nemus mor- 
tuum in forestà meà de Meduanà, ad usagium suum in 
dominico suo de Bellaquercu, pro servitio suo. 

1226. 

[Â tous 

Je, Dreux de Mello, seigneur de Mayenne et de Loches, ai, 
du consentement dlsabelle, mon épouse, donné à Raoul, 
jadis seigneur de Beauchesne, en récompense de ses ser- 
vices, pour lui et ses héritiers, du bois mort dans ma forêt 
de Mayenne, destiné à leur usage à leur domaine de Beau- 
chêne. 

L'an 1226.] 

CXX 
Vente par Nicolas de Saint-Loup. 

1227. 

Universis Mauritius, cenomanensis Ecclesiae mi- 

nister.... 

Nicholaus de Sancto Lupo recognovit vendidisse 
nobili viro Roberto de Gorran, militi, quidquid defunc- 
lus Egidius de Gorran et Willelmus, filius ejus, dede- 
runt defuncto Guidoni de Sancto Lupo in maritagium 
cum Maria, matre ejusdem Nicholai, pro LXXX libris 
cenomanensibus, de quibus dictus Nicholaus se tenuit 



136 

pro pagato. Ne Gervasia, dicti Nicholai uxor, ratione 
dotalitii posset aliquid reclamare, dictus Nicholaus 
eidem Gervasiae dédit feodum Billete et domum et ter- 
rain.... Dicta Gervasia concessit. 
Anno 1227, mense Julio. 

[A tous Maurice, évêque de FEglise du Mans 

Nicolas de Saint-Loup a reconnu qu'il avait vendu à noble 
homme Robert de Gorron, chevalier, ce que Gilles de Gorron 
et Guillaume de Gorron, fils de ce dernier, avaient donné 
pour le mariage de Marie, mère du vendeur, lors de son 
union avec Guy de Saint-Loup, et qu'il se tenait pour bien 
payé des quatre-vingts livres tournois formant le prix de 
cette aliénation. 

Pour que Gervaise, épouse de Nicolas, ne puisse rien 
réclamer à raison de son douaire (sur les biens vendus), son 
mari lui a fait donation du fief de la Billetted), maison, 
terre, etc Gervaise a donné son consentement. 

L'an 1227, au mois de juillet.} 



CXXI 
Donation par Robert de Gorron. 



1227. 



Robertus de Gorran, miles. ...... 

Dedi in perpetuam elemosinam abbatise de Fonte 
Danielis LX solidos cenom. 
1227. 

[Robert de Gorron, chevalier 

J'ai donné, en perpétuelle aumône, à Tabbaye de Fontaine- 
Daniel soixante sols manceaux. 
L'an 1227.] 

Cl) La Billette, aujourd'hui. la Billeterie, en Saint-Berthevin-Ia-Tannière. 
L'étang de la Billette, voisin' de la Billeterie, appartenait à la Seigneurie do 



137 



CXXII 
Donation par Robert de Gorron. 



1227. 



Universis 

Robertus de Gorran, miles, pro salute animac meae 
et fratris mei et antecessorum et heredum meorum, 
dedî Beatae Mariae de Fonte Danelis, in perpetuam 
elemosinam, VIII bussella frumenti ad mensuram 
Thaonneire, ad faciendas missarum hostias, in feodo 
Hugerii de Grangià. 

Anne 1227. 

[A tous 

Moi, Robert de Gorron, chevalier, ai, pour le salut de mon 
âme, des âmes de mon frère, de mes prédécesseurs et héri- 
tiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à la bienheu- 
reuse Marie de Fontaine-Daniel de huit boisseaux de froment, 
à la mesure de la Tannière, sur le fief de Hugerdc la Grange, 
pour faire des hosties de messes. 

L'an 1227. 1 



CXXIII 

Lettre de Dreux de Mello et dTsabelle, 
son épouse. 

1228. 

Venerabili Patri et domino Mauricio, Dei gratià 
episcopo cenomanensi, Droco de Melloto, dominas 
Locharum et Meduanae et Isabellis, uxor sua, domina 
Meduanœ, salutem. 

Noveritis quôd nos tenebamur solvere monachis de 
Fonte Danielis mille libras ad fabricam ecclesiaî et 




138 

dormitorii abbatise de Fonte Danielis, ex donationihus 
factis a Juhello bonse memoriae, quondam domina 
Meduanae. Sed quia ad praesens dictam summam peeu* 
niae reddere non valemus et dicti monachi sine mngno 
dampno et gravi periculo expectare nequeverint, eistiem 
dedimus et assignavimus pro dicta summà pecuni<T : 
X libras et X solidos perpetui redditùs, X libras et IX 
denarios minus in baronià de Auver, in tallià auguî*- 
tulli ; et XIX denarios in prsepositurà Meduanae ; ità 
tamen quôd si nos vel alius haeres Meduadse, quicumque 
fuerit ille, voluerit componere ista, revocare vel con- 
traire, vel eisdem monachis super hoc aliquam violcn- 
tiam inferre, in instanti tenerctur dictis monachis mille 
libras cenomanenses persolvere. 

Undè rogamus Paternitatem vestram contenta mona- 
chis dictas abbatiœ super hoc litteras conferre digne- 
mini, ad majorem confirma tionem et testimonium 
veritatis. — Valete. 

Anno gratiae 1228. 

[A notre vénérable Père et Seigneur Maurice, par la grâce 
de Dieu évoque du Mans, Dreux de Mcllo, seigneur de 
Loches et de Mayenne et Isabelle, son épouse, dame de 
Mayenne, salut. 

Sachez que nous sommes tenus de payer aux moines <lc 
Fontaine-Daniel mille livres, pour la construction de TégUsc 
et du dortoir de l'abbaye, en vertu de donations faites par 
Juhcl, de bonne mémoire, naguère seigneur de Mayenne, 
Comme nous ne pouvons acquitter cette somme présente- 
ment et que par ailleurs il n'est pas possible que les moines 
puissent attendre, sans grand dommage et sans péril sérieux, 
nous leur avons donné et assigné, pour l'acquit de notre 
dette, les sommes suivantes : dix livres et dix sols de rente 
perpétuelle, dix livres et neuf petits deniers sur la pclite 
taille d'août de la baronnie d'Auvers; et dix-neuf deniers sur 
la prévôté de Mayenne. Et il est entendu que si nous, ou 
l'un de nos successeurs dans la terre de Mayenne, quel- 



r 



139 

qu*il fût, en venions à modifier, révoquer, inexéculer ces 
obligations, ou attaquer les moines à ce sujet, ladite somme 
de mille livres deviendrait exigible et devrait leur être im- 
médiatement payée. 

Cest pourquoi nous supplions votre Paternité qu*elle ait 
ces engagements pour agréables et daigne délivrer à cet égard 
des lettres, qui en soient un témoignage de vérité et une 
confirmation plus parfaite. 

Salut. 

L'an de grâce 1228.) 



CXXIV 
Confirmation par Rénal ld Paon. 

1229. 

Universis Raginaldus Pave salutem quôd 

Raginaldus de Pinu, assensu Matheiae, uxoris suae, 
vendidit pro C solidos cenomanenses abbatise et monas- 
terio Fontis Danielis duas partes totius juris quod 
habebat in molcndino de Anvorià 

Ego Raginaldus, ad cujus feodum res praedictaî perti- 
nebant, sigillo mec confirmavi. 

Anne 1229, mense januarii. 

[A tous Renauld Paon, salut 

(Sachez) que Renauld du PinU> a, du consentement de 
Macéc, son épouse, vendu à Tabbaye et au couvent de Fon- 
taine-Daniel pour cent sols manceaux les deux tiers de tous 

les droits qu'il possédait sur le moulin d'Anvore 

'Moi, Renauld (Paon), comme seigneur du fief dont dépen- 
dent les biens dont il s'agit, ai confirmé cette aliénation par 
Tapposition de mon sceau. 

L'an 1229, au mois de janvier.] 

(1) Le Pin, seigneurie, paroisse de Contest 




140 



cxxv 

Echange avec Raoul de Beauvoir. 



1229. 



Omnibus Michaei, decanus de Meduanà.,.. 

Radulfus de Belvaier, miles, dédit abbatiae cl monas- 
terio de Fonte Danielis, in perpetuam eicmosiniim, 
quidquid juris habebat in molendino suo de Anvorià, 

etc et monachi dederunt ei in excaml>ium quod 

habebant in foosteià de Poilleio et in Plesseio de Poilcio 
et in haiis 

Anno 1229, mense januario. 

[A tous Michel, doyen de Mayenne.... 

Raoul de Beauvoir, chevalier, a donné, en perpêliiclle 
aumône, à l'abbaye et au couvent de Fontaine- Daniel tout 

le droit qu'il avait sur son moulin d'Anvorc cl, en 

échange, les moines lui ont cédé ce qu'ils possé(1aient dans 
la futaie de Poillé, dans le Plessis de Poillé et dans les 
haies 

L'an 1229, au mois de janvier.) 



CXXVI 
Donation par Geoffroy de Mathefelon» 

1229. 

Omnibus 

Ego Gaufridus de Mathefelon, miles, pro sainte animai 
meae et uxoris meae, dedi abbatiae Fontis Danîelis, in 
perpetuam elemosinam, totam decimam molcndînorum 
meorum in aquà Vareniae. 

Anno 1229. 



r 



141 



[A tous 

Je, Geoffroy de Mathefelon, chevalier, ai, pour le salut de 
mon âme et de celle de mon épouse, donné en perpétuelle 
aumône à Tabbaye de Fontaine-Daniel toute la dîme de mes 
moulins sur la rivière de la Yarenne. 

L'an 1229.1 



CXXVII 
Donation et vente par Geoffroy Beausoleil. 

1230. 

Universîs ofiicialis Andegavensis... 

Gaufridus Belsoleil, pro salute animae patris et matris 
et antecessorum suorum, dédit in perpetuam elemosi- 
nam Beatae Mariae de Fonte Danielis duas partes om- 
nium rerum quas habebat in feodo domini Gaufredi 
JoUain, militis, videiicet apud Quercum de Garda ; et 
tertiam partem vendidit pro VIII libris et V solidis 
turonensibus. 

Anno 1230. 

A tous l'official d'Angers 

Geoffroy Beausoleil a, pour le salut des âmes de son père, 
de sa mère et de ses ancêtres, donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel les deux tiers 
de tout ce qu'il possédait dans le fief du seigneur Geoffroy 
Jouslin, chevalier, c'est-à-dire au Chêne de la Garde 0); il a 
vendu le dernier tiers pour huit livres et cinq sols tournois. 

L'an 1230.1 



(1) Le Chêne de la Garde, paroisse d'Âvrillé, prés Angers. 



I ^ 

^ 142 



CXXMII 
Litige entre Jacoces et Hameun de la Motte. 

Contentio inter Jacobum, dominum de Motâ et Hame- 
linum, ejus filium, super medietatem terrœ de Motà. 
1230. 

[DifTérend entre Jacques, seîgnear de la Motte et son fils 
Hamelin, relativement à la moitié de la terre de la Motte. 
L'an 1230.1 



CXXIX 

Abandon par Jean de Orthes. 

1280. 

Universis M. decanus de Sabolic... 

Johannes de Ortis, miles, concessit abbatiae Fontis 
Danielis vineam, cum pertinentiîs suis, quam habue- 
runt (monachi) ex donatione Mariae Lamorandae, in 
feodo suc, in valle de Penlivart 

Anne 1230. 

[A tous M doyen de Sablé 

Jean de Orthes, chevalier, a abandonné à l'abbaye de 
Fontaine-Daniel ses droits sur une vigne et ses dépendances, 
qui font partie de son fief au val de Penlivart et dont Marie 
La Morand avait fait donation aux moines.... 

L'an 1230.) 



143 



cxxx 

Reconnaissance par Geoffroy d'Amblou. 

1231. 

Cùm Gaufridus de Amblou citatus fuisset, ad instan- 
tiam monachorum Fontis Danielis, propter decimam 
molendinorum de Amblou, quam eis reddere contra- 
dicebat, quae ad dictos monachos ex donatione defuncti 
Gaufridi de Mathefelon pertinebat, — dictus Gaufridus 
cognovit etpersolvere injunximus. 

Anno 1231, die dominicà antè Resurrectionem Do- 
mini. 

[Geoffroy d'Âmblou, cité en justice par les moines de Fon- 
taine-Daniel sur son refus d'acquitter la dîme des moulins 
d'Amblou (1), qui avait fait l'objet d'une donation à leur pro- 
fit par feu Geoffroy de Mathefelon, a fini par reconnaître 
qu'il devait cette dîme et nous lui avons enjoint de payer. 

L'an 1231, le dimanche avant la Résurrection du Seigneur.] 



CXXXI 

Echange avec Payen de Rouesson. 



1281. 



Universis M. decanus de Meduanà.... 

Abbas et conventus Fontis Danielis dederunt Pagano 
de Roisson, militi, et heredibus suis totam terrani quam 
Raginaldus Le Nein tenebat ab eis ; — et Paganus dédit 
eis, assensu Thomae, militis, filii sui, in excambium 
pratum juxtà Pontem-David... 

Anno 1231. 

(1) Amblou, moulin s^^ la Varennc, paroisse de Ceaucé. 



144 

[A tous M. doyen de Mayenne 

L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont donné à Payen 
de Rouesson, chevalier, et à ses héritiers toute la terre que 
Renauld Le Nain tenait d'eux. De son côté Payen leur a, du 
consentement de son fils Thomas, chevalier, fait, en échange, 
donation d'un pré, situé près du Pont-David 

L'an 1231.1 



CXXXII 
Confirmation par Geoffroy, évêque du Mans. 

1281. 

Universis Gaufridus, cenomanensis Ecclesiae Ma- 

gister 

Suplicavit nobis Thoma de Han quôd nos omnes 
décimas quas in parochià de Han possederat, quas 
abbatise de Fonte Danielis contulerat, vellemus confir- 
inare. 

Nos dictœ abbatial duximus coniirmandas sigilli nos- 
tri munimine. 

Anno 1231. 

[A tous Geoffroy 0), évêque de Téglise du Mans 

Thomas du Ham nous a supplié de vouloir bien confirmer 
Fabandon par lui fait à l'abbaye de Fontaine-Daniel de toutes 
les dîmes qu'il possédait dans la paroisse du Ham. 

Nous avons fait ratifier cette remise de dîmes par l'ap- 
position de notre sceau. 

L'an 1231.1 



(1) Geoflfroy II, de Laval, évêque du Mans, de 1291 à 1234. 



r 



145 



CXXXIII 

Dation en paiement par Dreux de Mello 
ET Isabelle, son épouse. 

±%3±. 

Unîversis Drocho de Melloto, dominus Locharum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejusdem, domina Medua- 
nae 

Cùm teneremur reddere, monaehis Fontis Danielis 
mille libras turonenses, ex dono bonae memoriae de- 
functi Juhelli, quondam domini Meduanae, ad fabricam 
Ecclesiae et dormitorii ejusdem loci, nos, bonorum 
virorum consilio, pro utilitate Ecclesiae et pro dilatione 
solutionis evitandà, dedimus in perpetuum monaehis 
dictœ abbatise omnia quae habebamus in Haià de Chau- 
mont, cum hominibus, aquà et molendino 

Anno 1231. 

Gaufridus, cenomanensis episcopus, confirmât. 

Anno 1243. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame de Mayenne 

Pour fournir à Tabbaye de Fontaine-Daniel, comme nous 
y étions obligés, les mille livres tournois qui leur avaient 
été données par feu Juhel, de bonne mémoire naguère sei- 
gneur de Mayenne, afîn de faire construire l'église et le dor- 
toir, nous avons, sur le conseil d'hommes de bien, tant à 
raison de Tutilité qu'il y a d'avoir cette église que pour éviter 
tout retard, donné aux moines, à perpétuité, tout ce que 
nous possédions à la Haie de Golmont, y compris les hom- 
mes (qui tiennent ces biens), la rivière et le moulin 

L'an 1231. 

Geoffroy, évêque du Mans (D, confirme (la donation). 

L'an 1243.] 

(1) GeofTroy de Loudon, évôqiie de 1234 à 1255. 

10 



lus 



CXXXIV 
Donation par Mathieu et Guillaume Boudier. 

1282. 

Universis M. decanus Meduanae.... 

Matheus Boder, miles, et Willelmus, ftlius ejus pri- 
mogenitus, assensu Agnetis, uxoris Mathei, dedenint 
quidquid habebant in medietarià de Valleiis, cum per- 
tinentiis suis, abbatiae de Fonte Danielis, ità tamen 
quôd reddent dicto Matheo et Willelmo et heredibus 
XII denarios cenomanenses annui redditûs in dicta 
medietarià. 

Anno 1232, mense octobri. 

[A tous M. doyen de Mayenne 

Mathieu Boudier, chevalier, et Guillaume, son fils aîné, 
ont, du consentement d'Agnès, épouse de Mathieu, donné à 
Tabbaye de Foutaine-Daniel tout ce qu'ils possédaient dans 
la métairie dss Vallées et ses dépendances ; néanmoins les 
moines serviront sur cette métairie douze deniers manceaux 
de rente annuelle à Mathieu, à Guillaume et à leurs héritiers. 

L'an 1232, au mois d'octobre.] 



cxxxv 

Donation par Eudeline de la Tortendière et son 

FILS. 
1288. 

Universis decanus de Sabolio 

Odelina de Tortendière (*) et Johannes, fllius ejus.... 



(1) Y aurait-il identité entre ce nom de Tortendière et celui de Cortendire 
de la Charte LIX ? 



147 

concesserunt abbati et conventui Fontis Danielis XX 
solidos cenoin. annui redditûs in feodo de la Torteii- 
dîere. 
Ânno 1233, mense martio. 

[A tous doyen de Sablé 

Eudelinc de la Tortendière et Jean, son fils ont donné 

à Tabbé et au couvent de Fontaine-Daniel vingt sols man- 
ceaux de rente annuelle sur le fief de la Tortendière. 

L'an 1233, au mois de mars.] 



CXXXVI 
Donation par Aubert de l'Espinasse et son épouse. 

1283. 

Universis oflicialis Andegavensis. . . . 

Aubertus de Espinaz et Benedicta, uxor ejus, assensu 
Robini, filii dictœ uxoris, dederunt in perpetuam elemo- 
sinain Beatae Mariae de Fonte Danielis tertiam partem 
campi juxtà Avrilliacum, in feodo militum de Quar- 
cou 

Anno 1233, mense junii. 

[A tous Tofficial d'Angers 

Aubert de FEspinasse et Benoîte, son épouse, ont, du 
consentement de Robin, fils de cette dernière, donné en 
perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel le tiers d'un champ près d'Avrillé, dans le fief des 
chevaliers de Carcou 

L'an 1233, au mois de juin.] 



148 



CXXXVII 

Donation par Dreux de. Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1288. 

Universis présentes litteras inspecturis, Droco de 
Melloto, Locharum et Mcduanse dominus et Isabellis, 
uxor ejusdem, domina Meduanaî, salutem in omnium 
Salvatorem. 

Noveritis quôd nos, unanimi assensu, solo caritatis 
intuitu, pro salute animarum nostrarum et antecessorum 
nostrorum contulimus Deo et abbatial Fontis Danieiis 
et monachis ibidem Deo servûentibus quicquid nos et 
heredes nostri habuimus et habere potuimus et habere 
poteramus in plateà Guillelmi Paris, fabri, ipsam pla- 
team et omnes manseonarios in eàdem plateà manentes 
absolvimus ab omnibus costumis, talliis, redditionibus 
et aliis : ità quôd nos et heredes nostri in dicta plateà 
vel in manseonariis ibidem manentibus nihil juris de 
cetero poterimus reclamare ; — nos etiam eisdem dedi- 
mus et concessimus quôd manseonarius sivè manseo- 
narii in dicta plateà habebunt eamdam libertatem, 
communitatem et quitantiam quam habentalii homines 
dictorum monachorum in terra nostrà Meduanaî, sicuti 
in cartulis domini Juhelli de Meduanâ, praîdecessoris 
nostri quondam, bonaî mémorise, continetur. 

Quod ut ratum et flrmum in posterum perseveret, 
praesentes litteras sigillorum nostrorum impressîone 
dignum duximus roborandas. 

Actum est hoc anno ab Incarnatione Domini 1233. 

[A tous ceux qui verront les présentes lettres, Dreux de 
Mello, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, son 
épouse, daine de Mayenne, salut dans le Sauveur de tous les 
hommes. 



i 



149 

Saches: que, d'un commun accord et uniquement par pure 
charité, nous avons, pour le salut de nos âmes et de celles 
de nos prédécesseurs, fait donation à Dieu, à Tabbaye de 
Fontaine- Daniel et aux moines, qui y servent le Tout-Puis- 
sant, de tout ce que nous avons possédé, pu posséder et de 
tout ce que nous et nos héritiers pourront avoir sur la place 
île Guilliiiime Paris, forgeron : cette place et les mansionniers 
qui y résident, nous les avons exemptés de toutes coutumes, 
tailles, redevances et autres charges ; c'est pourquoi nous et 
noîi héritiers ne pourrons exiger aucun droit que ce soit sur 
la place dont il s'agit et sur ses occupants. Nous avons même 
concédé libéralement que le ouïes mansionniers qui jouiront 
de celte place aient les mêmes libertés, immunités et fran- 
chises dont profitent les autres hommes des moines dans 
notre terre entière de Mayenne, tel que le tout est spécifié 
tians les chartes de notre prédécesseur, de bonne mémoire, 
monseigneur Juhel de Mayenne. 

El pour que ces lettres demeurent à Favenir définitives et 
durables, nous avons jugé opportun de les faire valider par 
rimpression de nos sceaux. 

Ceci a été fait l'an 1233 de l'Incarnation du Seigneur.] 



CXXXVIII 

I2d4. 



Gunielnius de Exclusà, miles... 
1234, tnense januario. 

IGtiillnume de l'Ecluse, chevalier. 
Uan ri34, au mois de janvier.] 



CXXXIX 



Universis Hugo, Transmeduanus archidiaconus, 

salutem 

(NoLuin sit... nos) litteras bonae raemoriae Fulco- 



150 

nis, archidiaconi Transmeduani, predecessoris nostri, 
inspexisse in hàc forma : 

« Fiilco de Roez, Transmeduanus archidiaconus 
a etc.... 

a Andegavis, anno 1234.... ï> 

Anno 1244. 

[A tous Hugues, archidiacre d'Outre-Maine, salut 

(Sachez que nous) avons pris connaissance de lettres de 
l'archidiacre d'Outre- Mai ne, notre prédécesseur, Fouques de 
bonne mémoire, qui sont ainsi conçues : 

ff Fouques de Rouez, archidiacre d'Outre - Maine 

« Angers, l'an 1234. » 

L'an 1244.1 



CXL 

Echange entre Georges de Mesbier et Robert 
de gorron. 

1284. 

Omnibus... 

Georgius de Mesbier, miles et domina Emma, uxor 
mea, et Johannes de Ineio, filius diclae Emmae et here- 
des dictœ Emmae, quitavimus et concessimus domino 
Roberto de Gorran quidquid juris habebam in nemore 
de Gaudaichà ; ità tamen quôd dictus Robertus de 
Gorran, miles, scambiit mihi et uxorî meae et Johanni 
de Ineio XVII solidos cenoman. annui redditûs de suà 
tallià in feodo de Peregrinà. 

1234. 

[A tous 

Moi, Georges de Mesbier, chevalier, dame Emma, mon 
épouse, Jean d'inée, fils et héritier de celle-ci, nous avons 
cédé et abandonné au seigneur Robert de Gorron tout ce que 
(moi Georges) avais dç droit dans le bois de la Gaudesche j 



151 

mais par ailleurs Robert de Gorron, chevalier, nous a donné 
en échange à moi, à mon épouse et à Jean d'Inée dix-sept 
sols manceaux de rente annuelle, à prendre sur sa taille au 
fief de la Pellerine. 
L'an 1234.] 



CXLI 
Déclaration par Robert de Gorron . 

1286. 

Robertus de Gorran, miles, doniinus Tanneriae.... 

Augenis de Pleisseaco et heredes ejus de me et de 
meis heredibus tenent feodum suum de la Bilehoudere : 
pro que tenentur mihi reddere VII solides et dimidium 
cenoman. et unum pellulum avenae et VI gallinas. 

Anno 1235. 

[Robert de Gorron, chevalier, seigneur de la Tannière 

Auger du Plessis et ses héritiers tiennent (et tiendront) de 
moi et de mes héritiers leur fief de la Billeudière et me doi- 
vent, de ce chef, sept sols et demi manceaux, une truelle 
d'avoine et six poules. 

L'an 1235.1 



CXLII 
Translation de rente par Guillaume de Thuré. 

1286 

Universis H decanus de Ebronio.... 

Guillelmus de Tuire apud Montorterium, in nostrà 
praesentià, atornavit abbatise de Fonte Danielis V solidos 
turonenses annui redditûs, quos pater ejus dictae abbatiœ 
contulerat in elemosinam, quando sepulturam suam 



152 

ibidem elegit, videlicel in terra qu» fuit Huaudi The- 
hier, quam terram Raginaldus de Lignou tenet a Guil- 
lelmo de Tuire, nominato. Dictus Raginaldus concessit 
quôd capere poterunt dicti monachi in mansione sua 

apud Lignou ex tune 

Ânno 1235, mense martii. 

(A tous H doyen d^Evron 

Guillaume de Thuré 0) près Montourtier a changé en notre 
présence Fassiette des cinq sols tournois de rente annuelle 
dont son père avait aumône Tabbaye de Fontaine-Daniel, en y 
faisant choix de sa sépulture. Il les affecte sur la terre que 
Huaud Thehier occupait jadis et que Renauld de Lignou ^ 
tient maintenant dudit Guillaume. Ledit Renauld a consenti 
que les moines puissent prendre dorénavant cette rente sur 
son lieu de Lignou 

L'an 1235, au mois de mars.] 



CXLIII 
Donation par Renault Paon. 

1285. 

Universis Raginaldus Pavo, miles.... 

Pro sainte animas meae, antecessorum et heredum 
meorum, dedi Beatae Mariae Fontis Danielis, in perpe- 
tuam eiemosinam, assensu Guillelmi Pavonis, fratris 
mei et Johannœ, uxoris meae, quidquid juris habebam 
in omnibus terris, vineis, pratis et omnibus aliis quas 
Stephanus Brulon et heredes sui a me tenebant, sicut 
continetur in cartà bonae memoriae Juhelli, quondàm 
domini Meduanae 



(1) Thuré, seigneurie située poroisse de la Bozouge-des-ÂIIeux. 

(2) Uguou^ actuellement Ugneul, en la même paroisse. 



153 

Praetereà vendidi eis Vil solidos cenomanenses et 
quidquid juris habebam in molendino de Anvorià, 
quod dicti monachi a Radulpho de Bellovisu et Ragi- 
naldo de Pinu emerunt 

Anno 1235, mense aprili. 

(A tous Renauld Paon, chevalier 

J'ai, du consentement de Guillaume Paon, mon frère et de 
Jeanne, mon épouse, fait donation en perpétuelle aumône à 
la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, pour le salut de 
mon âme et des âmes de mes ancêtres et de mes héritiers, 
de tous les droits que j'avais sur Tensemble des terres, 
vignes, prés et autres biens qu'Etienne Brulon et ses héritiers 
tenaient de moi, tel que le tout est décrit dans une charte de 
Juhel, de bonne mémoire, jadis seigneur de Mayenne 

Depuis j'ai vendu aux moines (de Fontaine-Daniel) sept 
sols manceaux et tous mes droits sur le moulin d'Anvore, 
qu'ils ont acheté de Raoul de Beauvoir et de Renauld du 
Pin 

L'an 1235, au mois d'avril.] 



CXLIV 
Confirmation par le pape Grégoire IX. 

1285. 

Gregorius episcopus, servus servorum Dei, dilectis 

filiis abbati monasterii Fontis Danielis confirmât. 

Amen, amen, amen. 

Suit le monogramme du pape Grégoire IX, avec 
sa signature et le sceau portant cette inscynption: 
«t Sanctus Petrus, Sanctus Paulus. Gregorius P. P. IX. 
Fac mecum, domine, signum. » Puis viennent les 
signatures des cardinaux^ chacune précédée d\me 
croix; ces croix sont variées dans leur forme et 
leur décoration. 



1^ 

Ego Gregorius CatholicaB Ecclesiae episcopus. 

f Ego Johannes, Sabinensis episcopus. 

-}- Ego Romanus, Portucnsis Sanctae Rufinse episcopus. 

f Ego fraler Jacobus, Prenesirinus episcopus. 

f Ego Thomas, lituli Sancte Sabinae presbyter cardi- 
nalis. 

f Ego Johannes, lituli Sanctœ Praxedis presbyter 
cardinalis. 

f Elgo Guifredus, tituli Sancti Marci presbyter cardi- 
nalis. 

f Ego Sinibaldus, tituli Sancti Laurencii in lucinà 
presbyter cardinalis. 

f Ego Rainerius, Sanctae Mariae in Cosmedin diaconus 
cardinalis. 

f Ego Egidius, Sanctorum Cosm^ et Damiani diaconus 
cardinalis. 

f Ego Oto, Sancti Nicholai in carcere (Juliano) dia- 
conus cardinalis. 

Datum Viterbii per manum magistri Guillelmi, 
Sanctae Romanae Ecclesiae vicecancellarii, III kalend. 
maii, indictione IX, dominicae incarnationis anno M<» 
CC« XXXV». pontiricatùs verô domini Gregorii papas 
IX anno undecimo. 

(Grégoire évêquc, serviteur des serviteurs de Dieu, à ses 

chers fils l'abbé du monastère de Fontaine-Daniel et 

confirme. 

Ainsi soit-il. 

Après le sceau et le monogramme du pape, on lit : 

t Moi Grégoire, évêque de l'Eglise catholique. 
* t Moi Jean, évêque de Sabine. 
t Moi Romain, évêque de Porte et Saintc-Rufine. 
t Moi frère Jacques, évêque de Préneste. 
t Moi Thomas, prêtre cardinal du titre de Sainte-Sabine. 
t Moi Jean, prêtre cardinal du titre de Sainte-Praxède. 
t Moi Guifrey, prêtre cardinal du titre de Saint-Marc. 



r 



155 

f Moi Sinibald, prêtre cardinal du titre de Saint-Laurent 
in lucinâ. 

t Moi Renier, cardinal diacre de Sainte-Marie in cosmedin. 

t Moi Gilles, cardinal diacre des Saints Corne et Damien. 

t Moi Othon, cardinal diacre de Saint-Nicolas in carcere 
juliano. 

Donné à Viterbe par la main de maître Guillaume, vice- 
chancelier de la Sainte Eglise Romaine, le trois des calendes 
de mai, dans la neuvième indiction, Tan 12'^ de l'Incarnation 
du Seigneur et la onzième année du pontificat du seigneur 
pape Grégoire IX.] 



CXLV 

Donation par Hamelin Coudabe. 
i2a5. 

Universis Hamelinus Coldabus, miles.... 

Pro sainte animse meae et Guillelmi et Hugonis, filio- 
rum meorum et heredum meorum, dedi Beatae Mariae 
Fontis Danîelis plateam juxtà domum Ogelini Scbaut, 
cum orto, in burgo novo subtùs Castellione 

Anno 1235. 

(A tous Hamelin Coudabe, chevalier 

Pour le salut de mon ame et de celui des âmes de Guil- 
aume et de Hugues, mes fils et héritiers, j'ai donné à la 
bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel une place avec 
jardin, près delà maison d'Ogelin Sebaut, au Bourgneuf sous 
Châtillon 

L'an 1235.1 



156 



I 



H: 

f 

r 



CXLVI 
Arrangements avec l'abbaye de Savigny. 

1286. 



\ 

i. Cùm orla esset contentio inter abbatem et convenlum 

Savigniacii, ex unà pavte^ et abbatem et conventum 
Fontis Danielis, ex altéra^ super turbatione libertatis 
et quitanciae, quam debent habere hoiiiines dictorum 
abbatiset conventui Savigniacii in mercato de Meduanà, 
ubicumqiie f uerit, in cohuà vel extra ; tandem in hune 
modum amicabiliter conquievit : videlicet quôd dicti 
homines, tàm ementes quàm vendentes, intrabunt 
cohuam et utentur libertate suà et quitantià plenariè, 
absque impedimento, liomines tàm dictorum abbatis et 
conventûs Savigniacii, mercatores non exponent raerci- 
monia sua ad vendendum super stalla abbatis et con- 
ventûs Fontis Danielis, sine voluntate et licentià eorum- 
I; dem, vel attornati ipsorum in hàc parte. Debent tamen 

I ipsî abbas et conventûs Fontis Danielis providere loca 

^ rationabilia in cohuà prœfatis hominibus abbatiae Savi- 

\ gniacii, ubi possint ponere rastella sua vel asseres sucs 

Y vel aliud hujusmodi, in quibus exponant mcrcimonia 

\ sua ad vendendum ; ità quod panetarii rationabilem 

["- locum habeant inter panetarios, merciarii inter mer- 

t; ciarios, bocharii inter bocharios et sic de similibus. Et 

k ità facient dicti abbas et conventûs Fontis Danielis, ne 

[' pro defectu talis provisionis rationabilis, qualis prae- 

scripta est, homines dictae abbatiae Savigniacencis gra- 
ventur et damnificentur. — Dicti autem homines abba- 
K tiœ Savigniacencis rastella sua vel asseres antè noctem a 

h cohuà ammovebunt et in die apponent quotiès opus 

i' habuerint. 

^ Ceterùm compositionem inter abbatias jàm dudùm 



157 

fàctam et sigillis suis sigillatam debent uirique abbates 
et conventus de Savignaeio et de Fonte Danielis firmiter 
observare ; itii tamen quôd si abbas et conventus Fontis 
Danielis aliquid emant de cetero infrà terminos in cartà 
compositionis assignatos, debent illud ostendere abbati 
et conventui Savigniaeensibus. Et si voluerint idem 
abbas et conventus Savigniacenses, a die ostentionis 
factae usque ad annum, poterunt illam emptionem 
refuso praetio retinere ad opus suuni, absque contradic- 
tione ; anno verô elapso, libéré remanebit dictis abbati 
et conventui Fontis Danielis, absque omni iniposterùm 
reclamatione. Immobilia verô quae jàm emerunt abbas 
et conventus Fontis Danielis infrà terminos nominatos 
in compositione, poterunt habere abbas et conventus 
Savigniacenses, si voluerint, refuso pretio, usquè ad 
festum omnium Sanctorum proximô sequentem, post 
tempus confeclionis praîsentis instrumenti ; si verô non 
retinuerint infrà dictum festum, dictis abbati et con- 
ventui Fontis Danielis libère et pacificè in perpetuum 
remanebit. 

In cujus rei testimonium et robur perpetuum, abbas 
et conventus Fontis Danielis praesenti scripto sigillum 
suum apposuerunt, unà cum abbatibus de Claromonle 
et de Campanià qui compositione liuic, cùm fieret, 
présentes affuerunt. 

Datum anno Domini M" CC" tricesimo sexto mense 
julio. 

[Une contestation s*est élevée entre l'abbé et le couvent de 
Savigny, d'une part, et Tabbé et le couvent de Fontaine- 
Daniel, d'autre part, relativement au trouble apporté aux 
libertés et franchises que doivent avoir les hommes de l'abbé 
et du couvent de Savigny au marché de Mayenne, en quelque 
lieu qu'il se tienne, soit dans les halles, soit au dehors. Enfin 
la paix a été conclue à l'amiable de la manière suivante : les 
hommes de l'abbé et du couvent de Savigny, qu'ils soient 



158 

acheteurs ou vendeurs, entreront dans la halle et y jouiront 
pleinement et sans entraves de leurs libertés et franchises; 
ceux qui font le commerce ne pourront exposer en vente 
leurs marchandises sur les étaux de l'abbé et du couvent de 
Fontaine-Daniel, sans leur gré et leur permission, ou celle 
de leur représentant à la halle. Toutefois l'abbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel devront pourvoir les hommes de Savigny 
de places convenables dans la halle, ^où ils puissent établir 
leurs râteliers, étaux ou autre installation de ce genre, sur 
lesquels ils exposent les marchandises à vendre; en sorte 
que les boulangers aient place convenable avec les boulan- 
gers, les merciers parmi les merciers, les bouchers dans le 
quartier des bouchers, et ainsi des autres marchands avec 
leurs confrères. Bref, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
devront s'arranger de façon que, par le manque d'emplace- 
ments convenables, tels qu'ils viennent d'être indiqués, il ne 
soit causé aucun dommage ni préjudice aux hommes de 
l'abbaye de Savigny. Pour ces derniers, ils enlèveront de la 
halle, avant la nuit, leurs râteliers ou ais, et les rapporteront 
chaque fois qu'ils voudront s'en servir. 

Par ailleurs, les abbés et couvents de Savigny et de Fon- 
taine-Daniel devront fidèlement observer la transaction pré- 
cédemment intervenue entre les deux abbayes, et qui a été 
scellée de leurs sceaux respectifs. Néanmoins, si l'abbé et le 
couvent de Fontaine-Daniel venaient à acheter quelque bien 
dans les limites territoriales fixées dans la charte de transac- 
tion, ils devront l'offrir à l'abbé et au couvent de Savigny. 
Ceux-ci auront, s'ils le désirent, le droit, pendant un an du 
jour de l'offre, de garder au prix de refus l'acquisition, pour 
la joindre à leurs propres biens, et cela sans conteste. Mais 
ce délai expiré, le bien acquis demeurerait définitivement la 
propriété de l'abbé et du couvent de Fontaine-Daniel, et à 
l'abri de toute réclamation postérieure. Quant aux biens 
immeubles qui ont été précédemment achetés par Fontaine- 
Daniel, dans les limites fixées par l'acte d'arrangement, 
l'abbé et le couvent de Savigny pourront, s'ils le désirent, les 
avoir au prix de refus : délai d'option leur est accordé à cet 
effet jusqu'à la Toussaint prochaine. A défaut d'opérer le 



r 



159 

retrait d'ici cette fête, ces ncquisitions demeureront à jamais 
la propriété libre et paisible de l'abbé et du couvent de Fon- 
taine-Daniel. 

En témoignage de cette convention et afin d'en assurer la 
validité pour l'avenir, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
ont apposé leurs sceaux au présent écrit, qui a été revêtu de 
ceux des abbés de Clermont et de Champagne (D, présents 
au moment de sa confection. 

Donné Tan du seigneur 1236, au mois de juillet.] 



CXLVII 

1237. 

In feodo Stephani Brulon defuncti 

Raginaldus dictus Pavo, miles; Haoys, uxor dicti 
Raginaldi Pavonis, militis.... 
Anno 1237. 

Dans le fief de feu Etienne Brulon 

Renauld dit Paon, chevalier; Haoys, son épouse.... 
L'an 1237.1 



CXLVIII 

1238. 

Fulco le Franc, miles in parocliià de Grenor 

1238, mense februario. 

[Fouques Le Franc, chevalier. ... en la paroisse de Grenoux. 
L'an 1238, en février.) 



(1) JosceUn. septième abbé de Champagne. 



Iflf) 



CXLIX 
Vente par Jean dit Plainchamp et son épouse. 

1288. 

Universis Stephanus, decanus de Passeio.... 

Johannes dictus Plani Campi, miles, Dolensis dio- 
cesis, et Johanna, uxor ejus, vendidenint abbati et 
conventui Fontis Danielis LXX solidos annui redditûs 
turonenses, quos habebant pro maritagio dicte Johannae 
in Flamengarià, in cenomanni diocesi, et quidquid 
juris habebant in totà hereditate Ranulfi le Flamenc, 
patris dictae Johannœ, pro LV libris. 

Anno 12<38, mense maio. 

(A tous Etienne, doyen de Passais 

Jean dit Plainchamp, chevalier, du diocèse de Dol, et 
Jeanne, son épouse, ont vendu à Tabbé et au couvent de 
Fontaine-Daniel, pour le prix de cinquante-cinq livres, 
savoir : une rente annuelle de soixante-dix sols tournois, qui 
leur provenait du mariage de Jeanne et se trouvait assise sur 
la Flamcngère, au diocèse du Mans, et tout ce qu'ils possé- 
daient de droits sur l'héritage entier de Renouf Le Flamand, 
père de la venderesse. 

L'an 1238, au mois de mai.] 

CL 
Donation par Orrv Beraut. 

1288. 

Universis Micliael, decanus de Passeio.... 

Orricus Beraut, miles, dédit Beatae Mariae de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, terram de Haià^ 
cum pertinentiis 

Anno 1238. 



161 

[A tous Michel, doyen de Passais 

Orry Beraut, chevalier, a donné, en perpétuelle aumône, 
à la hienheiireuse Marie de Fontaine-Daniel la terre de la 
Haie, avec ses dépendances 

L'an 1238.] 

CLI 
Donation par Raoul Levesel. 

1S38. 

Universis.... Petrus, decanus de Herneià.... 

Radulfus Levesel, assensu Ossanae, matris suse, dédit 
Beatae Mariae de Fonte Danielis XVIII solidos, quos 
recipiebat annuatlm in feodo de la Leaniere, in perpe- 
tuam elemosinam. 

Anne 1238. 

(A tous Pierre, doyen d'Ernée 

Raoul Levesel, a, du consentement d'Osanne (i), sa mère, 
donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel dix-huit sols, qu'il touchait chaque année 
sur le fief de la Leanière. 

L'an 1238.] 

CLII 
Donation par Pierre de Baseilles. 

1289. 

Universis.... 

Petrus de Baseilleis, miles, dedi Beatae Marias Fontis 
Danielis totam terram quam emi ab heredibus Guillo- 
nonis, in feodo Johannis de Vanio, cum pertinentiis. 

1239; mense maii. 

(1) Osanne, de l'hébreu Hosannah. Des Saints ont porté ce nom. Il a été 
parUcttlièrement donné aux enfants nés le dimanche des Rameaux, appelé 
le dimanche de l'Ozanne « dominica otanna. > 

11 



162 

(A tous 

Je, Pierre de Baseilles, chevalier, ai donné à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel toute la terre, avec ses dépendan- 
ces, que j'ai achetée des héritiers Guillonon, dans le fief de 
Jean de V 

L'an 1239, au mois de mai.] 



CLIII 
Donation par Hugues de Baseilles. 

1289. 

Hugo de Baseille, miles, assensu Radulii, primogeniti 
mei et heredis, dedi Beatse Mariœ Fontis Danîelis, in 
perpetuam elemosinam, quidquid annui redditûs pereî- 
piebam in feodo Adam Morin. 

Anne 1239, mense maii. 

[Je, Hugues de Baseilles, chevalier, ai donné, en perpé- 
tuelle aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, 
du consentement de Raoul, mon fils aîné et mon héritier, 
tout ce que je touchais de rente, chaque année, sur le fief 
Adam Morin. 

L'an 1239, au mois de mai.] 



CLIV 
Donation par Hugues de Orthes. 

1239. 

Universis 

Hugo de Ortà, miles, assensu Rachardi, filiî mei 
primogeniti, militis et heredis mei, dedi in perpetuam 
elemosinam Beatse Mariae Fontis Danielis quidquid 



r 



163 

jurîs habebam in nemoribiis, terris, aquîs de Poille 
et de Saleth et de la Chauvoniere et del Defeis de Bou- 
tavant et del Coudreiz, cum pertinentiis suis. 
Anno 1239, mense maii. 

[A tous 

Je, Hugues de Orthes, chevalier, ai, du consentement de 
Rachard, chevalier, mon fils aîné et mon héritier, donné en 
perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel tout ce que j'avais de droits sur les bois, terres et 
eaux de Poillé, de Salair, de la Chauvonnière, du Deffais de 
Butavent et du Coudray, avec leurs dépendances. 

L'an 1239, au mois de mai.] 



CLV 
Donation par Philippe de Landivy, père, et son 

FILS. 
1239. 

Universîs 

Philippus de Landevico et Philippus, filius ejus pri- 
mogenitus, milites, — assensu dilecti nostri Gaufridi de 
Landevico, militis, — dedimus abbatiae et conventui 
Fontis Danielis quidquid juris habebamus in Burgo 
Philippi et in pertinentiis ejusdem feodi, excepta stachiâ 
stagni de Tanneriâ, quae remanet nobis et quidquid 
habebamus in villa Gelutiere, et in feodo des Heaumes, 
et in stagno et molendino Torneae, sicut acquisierunt 
supradicta a Galtero Levesel et a Galtero de Rongerià^ 
militibus. 

Anno 1239, mense junii. 

[A tous 

Nous, Philippe de Landivy et Philippe, fils aîné, chevaliers, 
avons, du consentement de notre cher Geofiroy de Landivy, 
chevalier, fait donation à Fabbaye et au couvent de Fontaine- 



Daniel de tous nos droits sur le fief du Bourg-Philippe (i), et 
sur ses dépendances, moins l'estache (2) de l'étang de la Tan- 
nière, qui nous reste, et de ce que nous avons au village de 
la Gelousière (3), au fief des Heaumes et sur Tétang et le mou- 
lin de la Tournée, ainsi que le tout a été acquis de Gaultier 
Levesel et de Gaultier de la Rongère, chevaliers. 
L'an 1239, au mois de juin.] 



CLVI 
Donation par Jean de Vautorte. 



1289. 



Omnibus 

Johannes de Valletortà, miles, dedi in perpetuam 
elemosinam Thephanae, nepoti meae, filiae Radulfi le 
Porc, militis, maritandae, Radulphum Condoyn, cum 
toto feodo quod tenebat de me et de dicto Radulpho, 
et Philippum de la Gaudesche, cum toto feodo quod 
tenebat de me. — Si Thephana mori contigerit antè 
maritagium, Amelina, soror ejus primonatae, habebit 
et sic de omnibus aliis filiabus dicti Radulphi le Porc. 

1239, mense julio. 

[A tous 

Je, Jean de Vautorte (4), chevalier, ai donné en perpétuelle 

(1) Le Bourg-Philippc, paroisse de Montaudin. 

(2) On retrouve ce mot sous la forme de c atachc » dans un acte de la Cour 
d'Emée du samedi après la Saint-Barthélemy 1334, par lequel Michel Her%'é. 
de la Croisille, donna à Guy de Laval ot de Vitré sept sols tournois de rente, 
qui étaient dus c par la raison et la cause de l'atache et de la chausciée qui 
« conduit layve à alcr au moulin de llayraud en la rivière de JugoUer, 
« laquelle atache est prinse et atachée ou fié et ou domaine dou devant dit 
« Michel... » 

(3) Aujourd'hui les Gelousières, paroisse de Saint-Aubin-Fosse-Louvain. 

(4) Jean de Vautorte, seigneur dudit lieu, de Saint-Hilaire et de Souvigné, 
fils de Osmond de Vautorte. Il partit pour la Terre-Sainte, peu de temps 
après avoir fait celte donaUon. 



^ 



r 



165 

aumône à Tiphane (D, ma nièce, flUe de Raoul Le Porc (*), 
chevalier, en vue de son mariage, (mes vassaux) Raoul 
Condoyn et Philippe de la Gaudesche, ainsi que les fiefs 
qu'ils tenaient, le premier dudit Le Porc et de moi, et le 
second de moi seulement. Si Tiphane, qui est Taînce de ses 
sœurs, vient à mourir avant de se marier, Amelinc, sa sœur 
puînée, aura le tout; et il en sera ainsi pour les autres 
filles de Raoul Le Porc. 
L'an 1239, au mois de juillet.] 



CLVII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1289. 

Omnibus 

Droco de Melloto, dominus Looharum et Meduanœ et 
Helisabeth, ejus uxor, domina Meduanae et hères, una- 
nimiter dedimus in perpetuam elemosinam monachis 
Fontis Danielis centum solidos cenomanenses annui 
redditùs in firmà nostrà de Meduanà, pro anniversariis 
nostris die nostri obitûs, singulis annis in perpetuum. 

Sigillorum nostrorum munimine. 

Anno 1239, mense julio. 

A tous 

Moi, Dreux de Mello, seigneur de Loches et de Mayenne 
et Isabelle, mon épouse, dame et héritière de Mayenne, 
unis Fun et l'autre d'intention, avons donné en perpétuelle 

(1) On donnait le nom de Tiphane aux flllcs nées le jour de TEpiphimie, 
fête qu'on appelait la Tiplianie, la Tipluilne, etc.. Les fêtes de Noël et de 
l'Epiphanie étaient réunies autrefois, dans les liturgies d'Orient, en une 
même solennité, qu'on nommait les Théophanies. 

(2) Raoul Le Porc avait épousé Uugonne de Vautorte, sœur de Jean de 
Vautorte. 



166 

aumône aux moines de Fontaine-Daniel, sur notre ferme de 
Mayenne, cent sols manceaux de rente annuelle, destinés à 
la célébration, chaque année et à tout jamais, d'un anniver- 
saire à la date du décès de chacun de nous. 

Sous la garantie de nos sceaux. 

L'an 1239, au mois de juillet.] 



CLVIII 
Donation par Robert de Gorron. 

1289. 

Robertus de Gorran, dominas de Tannerià, miles, 
dilectis Ossannœ, uxori Galteri Leveseil, militis et Ra- 
dulpho, ejusdem filio, salutem. 

Vobis mando et prsecipio quatenùs abbati et conven- 
tui Fonlis Danielis XXV solides cenom. quos mihi 
annuatim solvere tenemini quandiù vixero, pro molen- 
dino de Chasteneio, — eodem modo eis persolvatis. 

Dedi dictis abbati et conventui omne jus meum in 
dicto molendino, et pertinentiis. 

Signum mei. 

1239, mense julio. 

(Robert de Gorron, seigneur de la Tannière, chevalier, à 
sa chère Osanne, épouse de Gaultier Levesel, chevalier et à 
son cher Raoul, fils de ce dernier, salut. 

Je vous mande et ordonne d'avoir à payer dorénavant à 
Vabbé et au couvent de Fontaine-Daniel, et comme vous 
le faisiez vis-à-vis de moi, les vingt-cinq sols manceaux que 
vous êtes tenus de me servir pendant ma vie, chaque année, 
à cause du moulin de Chastenay. 

J'ai donné à l'abbé et au couvent tous mes droits sur ce 
moulin et ses dépendances. 

Mon seing. 

L'an 1239, au mois de juillet. 



I 



r 



167 



CLIX 

Abandon par Gilles de Saint-Loup et Fouques 
d'Orthes. 

1289. 

(Omnibus notum sit quôd Roberlus de Gorran, 

miles, dederat ) Hugerium Bernardi cum omni 

redditu et redevantià et omni frumento annui redditûs 
quod omnes praedicti homines et eoruin heredes dicto 
Roberto et ejus heredibus tenebantur reddere annua- 

tim Insuper ipse dèderat dictis monachis, in perpe- 

tuam elemosinam, quidquid juris habebat in dictis 
hominibus et eorum heredibus ; ità sanè quôd ipsi 
homines ad molendina sua tenentur molere. Si autem 
ad dicta molendina non venerint, moltoribus ipsorum 
molendinorum per judicium Curiae dictorum monaclio- 
rum restaurabunt dampnum suum, si ipsum probare 
valuerînt et ipsi monachi emedam sibi, si voluerint, 
retinebunt 

Concesserunt et coniîrmaverunt Egidius de Sancto 
Lupo, miles et Fulco de Orte, juvenis filius Hugonis de 
Orte, militis, dictœ abbatiœ quidquid juris habebant. 

Egidius apposuit sigillum suum, dictus verô Fulco 
sigillum domini Stephani de Arenis, canonici cenoma- 
nensis, ut sigillaret. 

1239. 

[A tous Sachez que Robert de Gorron, chevalier, a 

donné aux moines de Fontaine-Daniel, Huger, fils de Ber- 
nard, (et autres tenanciers), avec toutes les rentes, rede- 
vances et tout le froment que ces hommes étaient, ainsi que 
leurs héritiers, obligés de payer annuellement audit Robert... 
De plus, il a fait donation aux moines, en perpétuelle au- 
mône, de tous les droits qu*il possédait sur les hommes dont 



168 

il s*agit et leurs héritiers, et avec obligation poar ces vas- 
saux d'aller moudre aux moulins des religieux. Si ces hom- 
mes n'y venaient pas, et qu'il fut établi qu'il y eut dommage 
pour les meuniers desdits moulins, ils devraient, par une 
indemnité flxée à la cour des moines, réparer le préjudice 
qu'ils causeraient à ces meuniers : alors l'abbaye aurait le 
droit de garder l'amende, si elle le voulait 

Gilles de Saint-Loup, chevalier, et Fouques d'Orthes, le 
jeune des fils du chevalier Hugues d'Orthes, ont abandonné 
et confirmé à Fontaine-Daniel tout ce qu'ils avaient de droit 
sur les biens dont il s'agit. 

Gilles a apposé son sceau ; quant à Fouques, pour sceller, 
il s'est servi du sceau du seigneur Etienne des Arènes, cha- 
noine du Mans. 

L'an 1239.] 



CLX 

Arrangement avec Guillaume de la Hautonnière. 

1240. 

Universis officialis cenomanensis. ... 

Noverint univers! quod abbas et conventus Fontis 
Danielis peterent a Guillclmo de la Hautonnière terram 
in feodo de la Hautonnière, quam dominus Galterus 
Levesel, miles, eisdem dederat in elemosinam. In 
hune modum pacis devenerunt : dictas Guillelmus de 
la Hautoniere graavit eis reddere XL solidos annui 
redditûs. 

1240, die sabbati, in vigilià Beatae Marias Magdalenae. 

[A tous l'official du Mans 

Sachent tous que l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
réclamaient à Guillaume de la Hautonnière (i) une terre dans 

(1) La Hautonnière, paroisse de FougeroUes, 



169 

le fief de ce nom, qoe le seigoenr Gaultier Levesel, chevalier» 
leur avait donnée en aomône. Les parties se sont accordées 
ainsi : Guillaume de la Hautonniére a consenti à faire à 
Fabbé et au couvent quarante sols manceaux de rente par 
an. 

L'an 1240» le samedi, vigile ide la fête» de la bienheureuse 
Marie-Madeleine.) 



CLXI 
Donation par Jean Goupil. 

1240. 

Uni versis officialis cenoman 

Johannes Goupil, iter arripiens ad partes transma- 
rinas, dédit Beatae Mariae Fontis Danielis quidquid juris 
habebat in omnibus quae possidebat apud Fossam- 
Lovein, de dono domini et dominas Meduansa, in per- 
petuam elemosinam. 

1240, mense julio. 

[A tous l'official du Mans 

Jean Goupil, sur le point d'entreprendre un voyage outre 
mer, a donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel ce qu41 avait de droit sur tous les 
biens qu'il possédait à Fosse-Louvain, comme donataire du 
seigneur et de la dame de Mayenne. 

L'an 1240, au mois de juillet.] 



CLXII 
Ratification par Agnès, épouse de Jean Goupil. 

1240. 

Universis ofQcialis cenomanensis... 

Agnes, uxor Johannis Gopil, ratas habuit elemosinas 



170 

quas idem Jobannes fecerat abbati et conventui de 
Fonte Danielisy in Fossà-Lupinà. 
1240, mense Julio. 

A tous Tofiicialdu Mans 

Agnès, épouse de Jean Goupil, a ratifié les aumônes que 
son mari avait faites en Fosse-Louvain au profit de Fabbé et 
du couvent de Fontaine-Daniel. 

L'an 1240, au mois de juillet. 



CLXIII 
Donation par Hamelin de La Motte. 

1240. 

Omnibus oflicialis cenomanensis 

Hamelinus de Motâ, filius et hères domini Jacobi de 
Motà, militis, recognovit quôd dederat in perpetuam 
elemosinam Beatœ Marise de Fonte Danielis tertiam 
partem totius terrae de Motà, cxcepto herbergamento et 
virgulto de Motà cum pertinentiis 

1240, mense augusti, die Martis antè Assumptioncm 
Beatse Marise. 

[A tous roflicial du Mans 

Hamelin de la Motte, fils et héritier du seigneur Jacques 
de la Motte, chevalier, a reconnu qu'il avait donné en per- 
pétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 
le tiers de toute la terre de la Motte, sauf l'herbergement, le 
jardin et les dépendances 

L'an 1240, au mois d'août, le mardi avant TAssomption de 
la bienheureuse Marie.] 



r 



171 



CLXIV 

1240. 

Âgnez de Roorta^ abbatissa Beatae Mariae Andega- 

vensis 

Ânno 1240, mense novembri. 

[Agnès de Rorte, abbesse de la bienheureuse Marie d'An- 
gers d) 

L'an 1240, au mois de novembre.] 



CLXV 
Donation par Guillaume de la Hautonnière. 

1240. 

Universis officialis cenomanensis.... 

Guillelmus de la Hautonniere, in nostrà presentià 
constitutus, dùm iter arriperet transmarinum, dédit 
Beatae Mariae Fontis Danielis, in perpetuam eleinosinam, 
IV boissellos frumenti annui redditûs, in feodo suc de 
la Paumerie, in parochià de Fougeroles. 

1240. , 

[A tous officiai du Mans 

Guillaume de la Hautonniere, constitué en notre présence, 
au moment où il allait entreprendre un voyage outre mer, 
a donné en perpétuelle aumône, à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel quatre boisseaux de froment de Vente an- 
nuelle, sur son fief de la Paumerie, en la paroisse de Fouge- 
rolles. 

L'an 1240]. 



(1) Agnès de Rorte, abbesse de Sainte-Marie de la Charité d'Angers (le 
Ronceray), de 1238 à 1243 (Dict, Hitt. dû Maine^t-Loire, par M, Céletlin Port). 
HameUn de Rorte fut bailU du roi et du sénéchal d'Ai^ou de 1206 à 1220. 



172 



M 



CLXVI 

1241. 

Frater Johannes, abbas Fontis Danielis. 
Anno 1241. 

(Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel.... 
Lan 1241.1 



CLXVII 
Cession par Maurice de la Haie-Jouslin. 

1241. 

Universis 

Mauritius de Haià Joslani, miles.... 

Cùm ego tradidissem, jam diù est, abbati et conventui 
Fontis Danielis pratum quod vocatur pratum Esuvardi, 
in parochià Bochae Meduanse, pro IV libris turonen- 
sibus mihi et heredibus meis annuatim reddendis; 
tandem, de bonorum virorum consilio, et pro légitime 
dictorum abbatis et conventûs servit io mihi facto, tra- 
tlidî eis praefatum pratum pro LX solidis turonensibus 
annuatim. 

Sigillo meî. 

Anno 1241. 

[A tous 

Miiuricede la Haie-Jouslin, chevalier 

Il y a déjà longtemps que j'avais cédé à Tabbé et au cou- 
vent de Fontaine-Daniel un pré, qu'on nomme le pré Esuvard, 
sis en la paroisse de Bouchemaine, pour quatre livres tour- 
nois de rente annuelle, à me faire ainsi qu'à mes héritiers. 
Aujourd'hui, sur le conseil d'hommes de bien et en recoa- 



■F"^^ 



173 



naissance d'un honnête service que m'ont rendu les reli- 
gieux je leur ai abandonné ce pré pour une rente annuelle 
de soixante sols tournois (seulement). 

Sous mon sceau. 

L'an 1241.1 



CLXVIII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1241. 

Universis Droco de Melloto, dominus Lochiarum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejus, domina Meduanae et 
heres 

Dedimus Beatœ Marise Fontis Danielis, in perpetuam 
elemosinam, quidquid juris et dominii habebamus in 
feodo quod tenet Guillelmus de Valle, in parochià de 
Montigneio, quod émit Michael Menardi ab Hamelino 
Coldabe, milite, et Guillelmo, filio ejus primogenito.... 

Sigillorum nostrorum fecimus munimine roborari. 

Anno 1241. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 
Mayenne 

Nous avons donné en perpétuelle aumône à la bienheu- 
reuse Marie de Fontaine-Daniel tout ce que nous avions de 
droit et de seigneurie sur le fief que tient Guillaume du Val, 
dans la paroisse de Montigné, fief que Michel Menard avait 
acheté de Hamelin Coudabe, chevalier, et de Guillaume, son 
fils aîné 

Nous avons fait valider la présente charte par Fimpression 
de nos sceaux. 

L an 1241.1 



174 



CLXIX 
Donation par Fouques d'Hauterives. 



1242. 



Universis.... 

Fulcho de Âltaripà, miles, dedi in perpetuam elemo- 
sinam Beatse Marias Fontis Danielis, pro salute animae 
mese, quidquid juris et dominii habebam in harpenno 
vineae in Touchis, quod dicitur fuisse Gaufridro Chavin 
defuncto : quod habuerunt dicti monachi a monachis 
Clarimontis, tenemur monachis Fontis Danielis garan- 
tizare ab heredibus Roberti de Loirron, militis, de- 
functi. 

Anno 1242, mense januarii. 

[A tous 

Je, Fouques d'Hauterives, chevalier, ai donné en perpé- 
tuelle aumône, pour le salut de mon âme, à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel tout ce que j'avais de droit et de 
seigneurie sur un arpent de vigne aux Touches, qui a, dit-on, 
appartenu à feu Geoffroy Chavin. Ce que les moines de 
Fontaine-Daniel ont eu de ceux de Clermont, nous sommes 
tenus à le leur garantir, comme ayant-cause des héritiers de 
feu Robert de Loiron, chevalier. 

L'an 1242, au mois de janvier.] 



CLXX 

1242. 

Frater Johannes, abbas Fontis Danielis.... 
Anno 1242. 

[Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel.... 
L'an 1242]. 



r 



175 



CLXXI 
Donation par Hamelin d'Anthenaise. 

1242. 

Universis 

Hamelinus de Altanoysià, miles 

Abbati et conventui Fontis Danielis (in) feodum quod 
acquisierant a Silvestro de Ruperrous, milite, in feodo 
meo de Montortier^ dedi in perpetuam elemosinam 
quidquid juris ego et heredes mei habebamus 

1242. 

[A tous 

Hamelin d'Anthenaise, chevalier 

Tout ce que moi et mes héritiers pouvions avoir de droits 
sur la terre que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont 
acquis de Sylvestre de Rouperoux, chevalier, dans mon fief 
de Montourtier, — je l'ai donné à l'abbaye en perpétuelle 
aumône. 

L'an 1242.) 

CLXXII 
Abandon par l'abbaye de la Réau. 

1242. 

Universis 

Gaufridus, abbas de abbatià Regali et conventus.... 

Quitavimus abbati et conventui Fontis Danielis quid- 
quid juris habebamus nos et omnes domûs nostrœ, tàm 
Portûs Reingardis quàm aliae^ in medietarià de la Sau- 
deeie, cum pertinentiis, in parochiâ capellae de Monte- 
folor, in feodo domini de Sancto Bertevino, abrenun- 
ciantes omni donationi nobis factae, tàm a domino 
Odone de Sancto Bertevino, milite, quàm ab alio 

1242. 



t 



^ 



176 

[A tous Geoffroy, abbé de Tabbaye de la Réau et le 

couvent 

Nous avons abandonné à l'abbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel tous les droits que nous et ceux de notre maison, 
tant du Port-Ringeard que d'ailleurs, avions sur la métairie 
de la Saudraie et ses dépendances, paroisse de la chapelle de 
Montflours, au fief du seigneur de Saint-Berthevin ; renon- 
çant à toute donation qui nous aurait été faite, tant par Odon, 
chevalier, seigneur de Saint-Berthevin, que par tout autre.... 

L'an 1242.1 



CLXXIII 
Donation par Henri Corbin. 



1242. 



Henricus Corbin^ miles, concessi campum quem eme- 
ram a Maheuz, sorore meà, situm in campanià de 
Quierqueville, abbati et conventui Fontis Danielis. 

Anne 1242, mense novembri. 

t [Je, Henri Corbin, chevalier, ai abandonné à l'abbé et au 

couvent de Fontaine-Daniel un champ que j'avais acheté de 
Maheuze, ma sœur, situé en la campagne de Querqueville CD. 
L'an 1242, au mois de novembre.] 



CLXXIV 

1248. 

P.... abbas de Sanctae Mariae de Regalis. 
1243. 

[P abbé de Sainte-Marie de la Réau 

1243.1 



(1) Querqueville, aujourd'hui canton d'OcteviUe (Manche). 



177 



CLXXV 

1248. 

Frater Raginaldus, abbas omnium Sanctorum Ânde- 
gavensium.... 
Anno 1243^ mense mardi. 

(Frère Renauld, abbé de la Toussaint d'Angers <n 

L'an 1243, au mois de mars.] 



CLXXVI 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 
SON épouse. 

1243. 

Universis présentes litteras inspecturis vel audituris, 
Drocho de Melloto, dominus Locharum et Meduanse et 
Isabellis^ uxor ejus, haeres et domina Meduanae^ salutem 
in Domino. 

Noveritis quôd nos ad dedicationem ecclesiae Beatse 
Mariée Fontis Danielis cisterciencis ordinis accedentes, 
atque celebritatem servitii diligenter intuentes et mona- 
chorum ibidem habitantium charitatem, qui Deo et 
ejus matris sanctissimae eligerant ibidem perpetuô de- 
servire, inspirante Deo, in memoriam habuimus quôd 
quantô magis quis fidelis existit nobilior, tantô magis 

(1) Abbaye fondée au XI* siècle c in honorem et memoriam Sanctœ Dei 
Genitrieis et Sanctorum Omnium dedicata », par Gérard, chanoine et chantre 
de Saint-Maurice d'Angers, occupée par des chanoines réguliers depuis 1108. 
L'abbé de la Toussaint d'Angers était chanoine-né de Saint-Maurice. Le 
prieuré de Saint-Mélaine prés Laval dépendait de rabba3'e de Toussaint. De 
son cdté, Fontaine-Daniel possédait des biens en Saint-Mélaine. 

12 



178 

sui sponsam patris, Sanctam Dei Ecclesiam^ tenetur 
dotare nobiliùs in terris, pro quà temporali dote dos 
spiritualis centupla redditur in excelsis. 

Quà de causa, Nos unanimi voluntate et consensu, 
pro salute nostrà et antecessorum et successorum nos- 
trorum, dedimus et concessimus Deo et Beatœ Marise 
et monachis in praedictà abbatià Deo servientibus, in 
puram et perpetuam elemosinam, quidquid juris et 
dominii et potestatis et villicariae et juridictionis habe- 
bamus et habere poteramus nos et successores nostri in 
omnibus rébus et feodis earumdem, tàm in terris quàm 
pratis, nemoribus, aquis, haiis, viis et semitis, villis, 
hominibus, molendinis, redditibus, proventibus, pos- 
sessionibus et quasi possessionibus, per se vel per alios 
nunc habitis vel possessis, cum omnibus pertinentiis et 
appenditiis eorumdem, quocumque modo ea acquisie- 
rint, sive ex emptione, aut ex donatione, aut quolibet 
alio modo. 

Dedimus et concessimus eisdem monachis quôd ipsi 
possint in omnibus supradictis omnimodam in perpe- 
tuuni exercere justitiam de raptu, de multro, de encin- 
mo, de latrocinio, de bellis judicandis et tenendis et de 
omnibus aliis rébus, causis et casibus, quae evenient et 
evenire poterunt in omnibus supradictis ; et juridictio- 
nem, judicium, dislrictum, per se vel per alios vel per 
alium facere, prout sibi viderint expedire ; ità quôd 
quandô judicatum fuerit in curià eorumdem quôd alî- 
quis debeat perdere vitam vel membra, idem monachi 
vel allocatus eorum nobis vel allocato nostro tradent 
illum qui fuerit judicatus ; et nos vel allocatus noster ex 
tune de illo exequi tenebimur quod in eorum curià 
fuerit judicatum. 

Dedimus et concessimus prasdictis monachis quôd 
omnia judicia, expleta et omnia alia facta curiae eorum- 
dem firma sint et râla per totam terram nostram et a 



179 

nobis et a nostris successoribus et balliviis inviolabilitcr 
observentur. 

Dedimus et concessimus eisdem monachis quôd nos 
successores nostri de caetero teneamur in perpetuum 
îpsos monachos et homines feodorum suorum garan- 
tizare, acquitare^ defendere et deliberare de omni exer- 
citu, làin domini régis quàm et nostri, et ipsos servare 
indemnes, quotièscumque praedicti monachi vel homi- 
nes supradicti super hoc citati fuerint vel conventi. 

Dedimus et concessimus praedictis monachis -quàd 
ipsi et omnes mansionarii manentes et mansuri, feodati, 
aubeni, et servientes et familisetàm monachorum quàm 
et hominum praedictorum cum omnibus rébus suis per 
totam terram nostram, ab omnibus rectis talliis et ab 
omnibus aliis talliis, collectis, auxiliis, coustumis, pas- 
sagiis, pavagiis, pedagiis, redevantiis et omnibus aliis 
rébus et exactionibus in omnibus villis, castris, merca- 
tis, nundinis, cheminis, viis, semitis, haiis, nemoribus, 
forestis et alias ubicumque eumdo, redeundo, vendendo, 
emendo, manendo, demorando, liberi sint et immunes 
et exempti penitùs et expresse ab omnibus quae nobis et 
successoribus nostris possunt et poterunt in perpetuum 
competere quoquo modo. 

Et si aliquœ, vel aliquos de praedictis, vel aliquas res 
eorum in totà terra nostrâ vel in aliquâ suî parte capi 
vel arrestari contigerit, pro fore facto ad nos spécial! ter 
pertinenti, sive pro forefacto forestae nostrse, sive pro 
quolibet alîo forefacto majori vel minori, aut pro quâ- 
libet alià causa ad quoslibet alios pertinenti, nos et 
successores nostri vel allocati tenebuntur semper eos 
reddere et res captas prœdictis monachis aliàs allocato 
eorum, sine difficultate, dilatione, contradictione aliquâ, 
et eodem statu quo arrestati fuerint, cum omnibus rébus 
captis, undecumque provenerint res praedictae; et in 
curià monachorum stabunt juri et se purgabunt et 



180 

deiTendent^ si poterint. Et si se purgare vel defendere 
nequiverint, praedicti monachi, vel allocatus eorum, de 
eis judicium facieiit prout viderint expedire, sicut supe- 
riùs est expressum. Et omnes emendas habebunt prae- 
dicti monachi, et nobis damnum nostrum taliter con- 
victi tantùm restaurabunt per judicium curiae mona- 
chorum. Et si aliquid contra aliquid prsedictorum 
coràm nobis, vel nostris successoribus, vel allocatis 
nostris, vel aliquibus aliis de nostris judicatum, grava- 
tum, expletatum, vel aliàs attentatum fuerit, nullius 
sit valoris, etiam si de consensu dictorum hominum 
factum fuerit, sine consensu expresso et spontaneo 
monachorum. — Et si aliquem praedictorum in curià 
nostrâ vel successorum nostrorum cum aliquo placitare 
contigerit, monachi semper habebunt de eisdem homi- 
nibus omnes emendas, sicut haberent si placitarent in 
curià eorumdem. — Nec nos, nec successores nostri, 
nec ballivi, nec allocati nostri a prœdictis aliquid pote- 
rimus exigere, nec levare : ipsi vero monachi de homi- 
nibus nostris et successorum nostrorum in curià eorum 
placitantibus omnes emendas habebunt, sicut apropriis 
hominibus eorumdem. 

Concessimus etiam eisdem monachis quôd ipsi in 
perpetuum absquè ullo pasnagio, redevantià, obnoxie- 
tate aliquà, plenè et plenariè, libéré, pacificè et quietè, 
in omnibus haiis, nemoribus et forestis nostris, usagia 
sua habeant in perpetuum, ad omnia sibi utilia qualia- 
cumque et ubicumque fuerint, sine contradictione 
aliquà, prout sibi viderint expedire, adhibitis canibus 
cum pastoribus suis ad conservationem animalium 
eorumdem. 

Concessimus etiam eisdem monachis quôd ipsi ha- 
beant in omnibus supradictis tantum jus, tantam digni- 
tatem, tantam franchisiam, tantam potestatem, quantum 
nos habemus et habere possumus in terra nostrà domi- 



ISl 

nicà, excepto hoc quod de judicatis ad mortem et ad 
decisionem membrorum superiùs est expressum. 

Ck>ncessimus etiam eisdem monachis et hominibus 
supradictis, cum omnibus rébus suis, quôd legalem et 
generalem communionem habeant per tolam terrain 
nostram in perpetuum. 

Hœc autem omnia concessimus eisdem monachis, ut 
ea cum omnibus pertinentiis suis et appenditiis suis, 
tàm melioratis quàm meliorandis, in perpetuam et 
purain elemosinam teneant et possideant per se vel per 
quos voluerint, et emendent prout voluerint et sibi 
viderint expedire, omissione, cessatione usûs, usagiorum 
sesine<^) nullum eis et dictis mansionariis eorum prae- 
judicium generando. 

Concessimus etiam eisdem monachis quôd ipsî ac- 
quirant, tàm in totà terra nostrâ quàm in aliquâ suî 
parte, et acquisitiones teneant in perpetuum, salvo jure 
nostro, per se vel quos voluerint, sine cohertione aliquà 
extra manum suam ponendi, nonobstante consuetudine 
aliquâ generali vel etiam speciali; et omnes illae 
acquisitiones, cum omnibus pertinentiis suis et appen- 
ditiis suis, praedictam communionem habeant, sicut de 
praemissis saperiùs est expressum. 

Si verô ex aliquibus scriptis vel aliàs extra scripta 
aliquid apparare posset, per quod nobis nostrisve suc- 
cessoribus aliquid juris in praemissis vel reclamationis 
alicujus tribui videretur, volumus illud esse nullius 
eflicacise vel momenti, immô nullum sit ipso jure pe- 
nitùs et inane : hujus modi auxilio et omnibus auxiliis, 
tàm scriptis quàm non scriptis, tàm de jure quàm de 
facto, quae nos nostrosve successores super bis juvare 
possent, tàm contra dictos monachos quàm contra 



(1) Faudrail-il lire « lésine utagiorum », c'esl-à-dire infraction aux 
usages? 



182 

dictos homines, omnes et singulos, pro nobis et pro 
nostris successoribus renunciantes specialiter; et ex- 
presse gratantes et concedentes eisdem monachis quod 
nos et nostri successorcs nihil in perpetuum facere 
poterimus per quod eorumdem monachorum vel homi- 
numpraedictorumjura, libertates, dignitates, franchisiae 
minuantur. 

Ad quorum omnium praemissorum probatinem, hu- 
jusmodi instrumentum volumus sufficere et adeô ple- 
nam facere fidem omnium retrbactorum, quod aliquo- 
rum instrumentorum aliorum non sit necesse editionem 
vel exhibitionem fieri nobis nostrive successoribus; 
quôad hoc ut indè aliquod commodum consequamur ; 
etiam si hic de alio aliquo instrumento £acta mentio 
videatur, nonobstante autentico ; si quis in aliquo docu- 
mento, vel aliquà alià constitutione de instrumentorum 
exibitione mentionem faciente (litem intenderet) : per ea 
tamen, tàm jura quàm instrumenta, utilitati mona- 
chorum semper volumus provideri. 

Quibus juribus de bis certiori necnon et omnibus aliis 
quibuscumque, quae contra hujus concessionis substan- 
tiam, formam, modum, necnon et quae contra hujus 
instrumenti verba vel sententiam dici possint, obici et 
assignari, pro nobis et nostris successoribus renuncien- 
tes specialiter et expresse. 

Ad quae omnia praemissa perpétué fideliter observanda 
et praedictis monachis et eorum mansionariis superiùs 
expressis defendenda, quotièscumque et quandocumque 
nos et successores nostri et allocati requisiti ab eis vel 
allocato eorum fuerimus, nos et successores nostros et 
bona nostra obligavimus et obligamus unanimiter et 
expresse. 

Si verô ego Isabellis intercedere viderer, eo quod me 
et bona mea et successores meos ad defendendum et 
garantisandum eis superiùs expressa et concessa et ad 



183 

alia supradicta, obligo eisdem, in quo casu juvari pos- 
sem auxilio senatûs-consulli Velleiani ; certiorata quid 
sit senatûs-consultum Velleianum, in hàc parte huic 
auxilio renuntio de concensu mariii mei, et omni alii 
auxilio per quod in hoc posset mihi subveniri sponte 
specialiter et expresse ; — et certiorata quid sit lex Julia 
fundi dotalis, quœ dotis inhibetalienationem, — doti et 
donationi propter nuptias, et omni juri auxilio mihi et 
meis successoribus in prœmissis competenti vel compe- 
tiluro simihter renuntio specialiter et expresse, et spontè 
fidem praîstiti corporalem, quôd premissis auxiliis vel 
aHis quibuscumque, per me vel per alium, contra prae- 
missa vel contra aliquid de prœmissis non veniam quo- 
quo modo et quôd ea in omnibus et singulis custodiam 
firmiter et servabo. 

Ut autem hœc omnia in perpetuum rata et firma per- 
maneant, eisdem monachis praesentes litteras ego 
Drocho supradictus et ego Isabellis prœdicta dedimus, 
sigillorum nostrorum munimine roboratas. 

Et ad majorem confirmationem praemissorum, vene- 
rabilem patrem nostrum Gaufridum, Dei gratià Ceno- 
manensem episcopum, ut praemissa confirmans eisdem 
monachis super hoc suas litteras donaret, rogavimus 
humiliter et devotè. 

Actum Domini millesimo ducentesimo quadragesimo 
tertio, mense junii. 

[A tous ceux qui ces présentes lettres verront ou Diront, 
Dreux de Mello, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, 
son épouse, dame et héritière de Mayenne, salut dans le 
Seigneur. 

Sachez qu'à l'approche de la dédicace de Téglise de la 
bienheureuse Marie de Fontaine- Daniel, de Tordre de Citeaux, 
pénétrés du vif désir d'assurer la solennité des offices divins, 
et mus de sentiments de charité pour les moines qui habi- 
tent l'abbaye et ont choisi de lieu pour y servir perpétuel- 



1 



184 

letnent Dieu et sa très sainte Mère, nous nous sommes rap- 
pelés, et c'est une inspiration divine, que plus un fidèle 
occupe une position élevée, plus il est tenu ici-bas de doter 
généreusement Tépouse de son père, la Sainte Eglise de 
Dieu, et que les biens temporels, dont il dispose ainsi, lui 
seront rendus au ciel au centuple en biens spirituels. 

En conséquence, unanimes dans nos volontés et nos réso- 
lutions, en vue de notre salut et du salut de nos prédéces- 
seurs et de nos successeurs, nous avons donné et concédé 
en pure et perpétuelle aumône à Dieu, à la bienheureuse 
Marie et aux moines qui servent le Tout-puissant à l'abbaye 
de Fontaine-Daniel, tout ce que nous avons et pouvons pos- 
séder, tout ce que nos successeurs auront et pourront avoir 
de droit, de seigneurie, de puissance, de voirie et de juridic- 
tion sur tous leurs biens et fiefs, tant en terres qu'en prés, 
bois, eaux, haies, chemins, sentiers, habitations rurales, 
hommes, moulins, rentes, produits, actions possessoires 
ayant trait aux biens et aux servitudes, et ce, avec toutes 
appartenances et dépendances, de quelque manière qu'ils en 
aient fait l'acquisition, que ce soit par vente, donation ou 
autrement. 

Nous avons de plus donné et accordé aux moines qu'ils 
puissent, en ce qui concerne les hommes et les biens dont il 
vient d'être question, exercer à perpétuité pleine justice pour 
rapt, meurtre, crime d'encis, brigandage, batailles à juger et 
à tenir, en un mot, en toute matière, pour toutes causes et 
dans tous les cas qui se produisent ou pourront survenir, et 
qu'ils possèdent droit de juridiction, de sentence et de con- 
trainte ; avec pouvoir d'en user soit eux-mêmes, soit par un 
ou plusieurs agents, ainsi du reste qu'ils le trouveront à 
propos. Il est toutefois entendu que, lorsqu'il aura été jugé 
en la cour de l'abbaye que quelqu'un devra perdre la vie ou 
un membre, les moines ou leur représentant le livreront 
soit à nous, soit à notre préposé, et que, dès ce moment, 
nous serons tenus de faire au condamné l'application de la 
peine qui aura été prononcée par cette cour. 

Nous avons encore donné et accordé aux moines que tous 
les jugements, exploits et actes quelconques de leur cour 



185 

soient valables et exécutoires par toute notre terre, et y 
soient inviolablement observés, tant par nous que par nos 
successeurs et nos baillis. 

Toujours à titre de don et de concession aux moines, nous 
nous engageons, pour nous et nos successeurs, à les garan- 
tir, libérer et exempter à l'avenir, eux et les hommes de 
leurs liefs, de toute levée de troupes, soit pour le service du 
roi, soit pour le nôtre ; et de les maintenir indemnes chaque 
fois qu'ils seraient convoqués et assemblés à cette fin. 

Nous avons également donné et accordé aux moines que 
eux-mêmes, les mansionniers actuels et futurs, les déten- 
teurs de fiefs, les aubains et les autres personnes qui dépen- 
dent ou font partie tant de Tabbaye que des maisons des 
hommes du monastère, soient, ainsi que ce qui leur appar- 
tient, formellement et absolument libres, indemnes et 
exempts des tailles ordinaires et de toutes autres, de collec- 
tes, d'aides, de coutumes, de droits de passage, de pavage 
et de péage, de redevances et généralement de toutes autres 
charges et impositions, par toute notre terre, dans tous ses 
villages, châteaux, marchés, foires, chemins, voies, sentiers, 
haies, bois, forêts, etc.; en un mot, en quelque lieu de 
notre terre que ce soit, qu'ils aillent ou viennent, qu'ils ven- 
dent ou achètent, qu'ils restent à demeure ou passent seu- 
lement, les moines et les leurs seront dispensés de l'acquit 
de tous les droits qui peuvent et pourront appartenir soit à 
nous, soit à nos successeurs, à n'importe quel titre. 

S'il arrive qu'il soit pris et saisi gens, bêtes ou choses de 
la dépendance ou appartenance des moines ou de leurs hom- 
mes, sur un point quelconque de toute notre terre, à raison 
de quelque délit, soit que celui-ci nous intéresse directe- 
ment, pour un fait commis dans notre forêt ou pour un au- 
tre fait, petit ou grand, soit qu'il s'agisse d'infractions con- 
cernant d'autres personnes, nous, nos successeurs ou nos 
préposés seront tenus de rendre les gens, bêtes et choses 
saisis, sans difficultés, retard ni contestation d'aucune sorte, 
aux mains des moines ou de leurs représentants, dans l'état 
où le tout aura été pris et quelqu'en soit l'origine. Les per- 
sonnes arrêtées se présenteront à la cour des moines, s'y 



1 



186 

disculperont et défendront, si elles le peuvent; et dans le 
cas où elles ne pourraient parvenir à prouver leur innocence, 
les moines ou leur représentant rendront sentence contre 
elles, ainsi qu'ils aviseront et comme il a été dit ci-dessus. 
Toutes les amendes de leurs sujets appartiendront aux moi- 
nes : quant au dédommagement qui nous sera dû à nous- 
mêmes, à titre de réparation, par les inculpés, le jugement 
de la cour de Fabbaye le fixera. Dans le cas où, contraire- 
ment à ce qui précède, il interviendrait jugement, ^applica- 
tion de peine, exploit, ou quelqu'autre fait d'empiétement, 
venant ou de notre chef et de celui de nos successeurs, ou 
de la part de nos préposés et de quelqu'un des nôtres, nous 
voulons que le tout soit de nulle valeur, encore bien que la 
décision ait été acceptée par les délinquants, à moins toute- 
fois que les moines n'y eussent donné leur consentement de 
plein gré et d'une manière expresse. Et s'il arrive que des 
hommes de l'abbaye viennent à plaider en notre cour ou 
en celle de nos successeurs, toutes les amendes pronon- 
cées contre eux reviendront toujours aux moines, abso- 
lument comme si ces hommes eussent été en procès à la 
cour du monastère ; et ni nous, ni nos successeurs ne pour- 
rons rien exiger ni percevoir d'eux. Qui plus est, les reli- 
gieux auront toutes les amendes infligées à nos hommes et 
h ceux de nos successeurs qui plaideraient «dans leur cour, 
de même que si elles eussent été portées contre nos propres 
sujets. 

Nous avons de même accordé aux moines qu'ils aient à 
perpétuité droit d'usage dans tous nos bois et forêts, avec 
toute l'extension que peut comporter ce droit, librement, 
paisiblement et tranquillement, en quelque canton que ce 
soit, à leur entière convenance, sans jamais payer de 
panage ni acquitter de redevances, sans difficulté aucune, 
comme bon leur semblera, et même en employant des 
bergers et des chiens pour la garde de leurs animaux. 

Plus, nous avons accordé aux moines qu'ils aient sur tous 
les biens dont nous venons de disposer, autant de droit, de 
dignité, de franchise et de puissance que nous en possédons 
et pouvons posséder dans noti-e. terre seigneuriale, sauf ce 



187 

qui a été dit précédemment en ce qui a trait aux condamnés 
à la peine capitale ou à la perte d'un membre. 

Nous avons en outre accordé à perpétuité sauvegarde 
légale et générale par toute notre terre, aux moines et à 
leurs hommes et pour tout ce qui leur appartiendra. 

Nous avons concédé aux religieux tous ces biens, pour 
qu^ils les possèdent et les conservent en pure et perpétuelle 
aumône, avec toutes leurs appartenances et dépendances, 
amélioytions faites et à faire, soit qu'ils en conservent la 
jouissance, soit qu'ils l'accordent à d'autres personnes de 
leur choix ,• et ils pourront, à leur gré et comme ils avise- 
ront, modifier l'état de ces biens, sans avoir à craindre de 
subir aucun préjudice, soit en leurs personnes, soit en 
celles de leurs mansionniers, par suite de négligence, de ces- 
sation de jouissance ou de saisine possessoire. 

Enfm nous avons permis aux moines qu'ils fassent des 
acquisitions, dans notre terre entière aussi bien que dans 
chacune de ses parties et que, sous réserve de notre droit, 
eux et leurs sujets les conservent à perpétuité, sans être 
jamais forcés de mettre hors de leurs mains les biens 
acquis, quelle que soit à cet égard toute coutume contraire, 
générale ou spéciale. Ces acquisitions, avec leurs dépen- 
dances et appartenances, seront également sous notre sau- 
vegarde, comnie il a été dit plus haut pour les autres 
donations. 

S'il arrivait qu'il pût sortir d'un écrit quelconque, ou de 
quelque moyen de preuve d'autre nature, l'apparence d'un 
droit, ou le prétexte d'une demande en justice, dont nous 
et nos successeurs paraîtrions fondés à nous prévaloir, à 
rencontre des concessions que nous venons de faire, nous 
voulons que le tout soit sans valeur et sans force et de plus 
déclaré de plein droit absolument nul et non avenu; 
renonçant spécialement et expressément, en notre nom et 
au nom de nos successeurs, aux voies et moyens dont il 
vient d'être parlé, ainsi qu'à tous autres, tant de fait que de 
droit, appuyés ou non de documents, dont nous et nos 
successeurs pourrions exciper, soit contre les moines, soit 
contre leurs hommes, ou chacun d'eux isolément; concédant 



188 

et garantissant auxdits religieux que nous ne pourrons, ni 
nous ni nos successeurs, rien faire qui puisse à Favenir 
porter atteinte à leurs droits, libertés, dignités et franchises, 
et à ceux de leurs sujets. 

En vue de la confirmation de tout ce qui précède, nous 
voulons que cette charte constitue un document de valeur 
telle et qu'il affirme nos anciennes libéralités d'une manière 
si efficace, que les moines ne soient jamais dans la nécessité 
de recourir à l'obtention ou à la production d'aucun autre 
titre, pour en justifier soit à nous, soit à nos successeurs. 
C'est à ce point que, quelque puisse être notre avantage 
personnel, encore qu'on nous produise un titre authentique, 
encore que quelqu'un nous justifie de documents ou nous 
fournisse la preuve de l'existence de titres antérieurs, — 
nous voulons que les droits allégués et les pièces présentées 
soient toujours et avant tout interprétées d'une manière 
favorable aux moines. 

Pleinement éclairés sur ce que nous avons fait, en un mot 
sur tout ce qui pourrait être dit, objecté et articulé contre 
le fonds, la forme et l'étendue de la concession qui précède, 
contre les termes de ce titre et leur interprétation, nous 
déclaroas, en notre nom et au nom de nos successeurs, 
renoncer spécialement et expressément aux droits ci-dessus 
visés. 

Pour assurer que tout ce qui vient d'être consigné sera 
fidèlement exécuté et qu'il sera toujours prêté main-forte, 
tant aux moines qu'à leurs mansionniers dont il a été parlé, 
chaque fois que cela sera nécessaire et que nous, nos 
successeurs et nos préposés en serons requis par eux ou 
par leur représentant, — nous nous sommes obligés et nous 
nous obligeons conjointement et expressément en nos per- 
sonnes, en celles de nos successeurs et sur tous nos biens. 

Quant à moi Isabelle, si j'étais réputée caution, par ce 
fait que je prends l'engagement, en mon nom et au nom 
de mes héritiers et sur tous mes biens, de maintenir et de 
garantir aux moines l'efTct des donations, concessions et 
autres avantages qui sont mentionnés plus haut, j'entends 
me tenir obligée vis-à-vis d'eux, même dans révcntualitc 



189 

où je pourrais invoquer le bénéflee du sénatus-consulte 
Velleianus. Eclairée sur les dispositions de ce sénatus-consulle 
et autorisée de mon mari, je renonce volontairement, spé- 
cialement et formellement, dans le cas présent, à m'en pré- 
valoir, ainsi que de tout autre moyen qui pourrait militer 
en ma faveur. Renseignée également sur les termes de la loi 
Julia, relative au fonds dota], qui prohibe l'aliénation de la 
dot, je renonce aussi, d'une manière spéciale et expresse, à 
ma dot et à mes autres avantages matrimoniaux, ainsi qu'à 
tout moyen de droit qui pourrait tôt ou tard être soulevé 
par moi ou par mes successeurs, contre les avantages faits 
aux moines. De plus et bien librement je promets par la foi 
de mon corps que je ne ferai rien par moi-même et que je 
ne ferai rien faire par autrui, en m'appuyant sur les moyens 
dont il vient d'être parlé ou sur d'autres, contre les engage- 
ments qui précèdent ou quoique ce soit y ayant trait ; mais 
qu'au contraire je garderai tous et chacun de ces engage- 
ments et les observerai fermement. 

Pour assurer à perpétuité la réalisation et la conservation 
de tout ce qui vient d'être dit, moi Dreux et moi Isabelle 
avons donné aux moines les présentes lettres, validées jiar 
l'apposition de nos sceaux. 

Et, afin de donner plus d'autorité aux dispositions qui 
précèdent, nous prions avec humilité et soumission notre 
vénérable père Geoffroy, par la grâce de Dieu évêque du 
Mans, de vouloir bien lui-même octroyer aux moines des 
lettres de confirmation à cet égard. 

Fait l'an du Seigneur 1243, au mois du juin.] 

CLXXVII 
Abandon par Jean de Troo. 

1243. 

Universis... 

Johannes de Trohee, miles,.... concessi abbati et con- 
ventui Fontis Danielis quarterium vineae quod habent 
in feodo meo. 

1243. 



190 

[A tous.... 

Moi, Jean de Trôo, chevalier ai accordé à Tabbé et au 

couvent de Fontaine-Daniel qu'ils demeurent en possession 
du quartier de vigne qu'Us ont dans mon fief. 

L'an 1243.) 



CLXXVIII 

Autorisation d'acquérir donnée par Jean de 
Troo. 

1244. 

Universis Johannes de Trohee, miles 

Pro salute animae meae, antecessorum et successorum, 
concessi abbati et conventuî Fontis Danielis ut acqui- 
rant in feodo mec de Valle Juhas, in territorio Castri- 
gonterii.... assensu Marquisiae, uxoris meae.... 

Signum mei. 

Die dominicâ, quà cantatur : Isti sunt dies.... 

Anne 1244. 

[A tous 

Moi, Jean de Trôo, chevalier... ai, pour le salut de mon 
ûme et de celles de mes prédécesseurs et successeurs, 
octroyé à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel le droit 
d'acquérir dans mon fief de Vaugeois, au territoire de Chû- 
teau-Gontier.... cl ce, Xixac l'assentiment de Marquise, mon 
épouse.... 

Mon seing. 

Le Dimanche où l'on chante : Isti sunt diesO)... 

L'an 1244.] 

(1) Il s'agit du dimanche de la Passion, qui fut désigné par Tun ou Tautre 
des passages de l'office du jour: c Judiea me, Deus... » et « isti tunt diet... » 
On l'appela encore c dies repositus. Jour repus », parce que les statues des 
Saints des églises sont couvertes d'un voile, pendant la semaine qui précède 
le Jour de Pâques, et môme < Dominica clavit, dimanche du clou », pour 
remémorer la Crucifixion. 



191 



CLXXIX 
Donation par Renauld Paon. 



1244. 



Universis Raginaldus Pave, miles, assensu Heloys, 

uxoris mese, et Hamelot et Raginaldi, filiorutn meorum, 
et Julianae, filiae meae, et Guillelmi Pavonis, fratris mei, 
— vendidi Guillelmo Guegnart unam petiam terrae in 
Clausurà Fossatorum pro LX solidis, rctinendo duos 
denarios cenoman. annui redditûs; et dedi Beatae Marise 
Fontis Danielis dictos duos denarios. 

Signum mei. 

1244, mense aprilis. 

[A tous Moi, Renauld Paon, chevalier, avais, du consen- 
tement d'Héloïse, mon épouse, d*Hamelot et de Renauld, 
mes fils, de Julienne, ma fille, et de Guillaume Paon, mon 
frère, vendu à Guillaume Gaignard une pièce de terre au clos 
des Fosses 0), pour le prix de soixante sols, avec retenue de 
deux deniers manceaux de rente annuelle. J'ai donné ces 
deux deniers à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel. 

Mon seing. 

L'an 1244, au mois d'avril.) 



CLXXX 

Vente par Ricard de Fontenay. 

1244. 

Universis Ricardus de Fonteneto, armiger, vendidi 

Willelmo Ansquetilli apud Fontanetum Paganelli... 
Anno 1244, mense octobri. 

(1) Les Fosses, hameau, paroisse de Saiot^Georges-Buttavent. 



192 

lA Ions... 

Je, Ricard de Fontenay, écuj^er, ai vendu à Gaillaume 
Anquetil, à Fontenay le Pesnel.... 
L'an 1244, au mois d'octobre.] 

CLXXXI 
Donation par David de Chateaubmant. 

1244. 

Universis 



David de Castrobrientii, civis andegavensis, salutem. 

Pro salute animae meae et antecessorum et sucessorum 
meorum, necnon et Isabellis, quondam uxoris meae, 
defunclae, contuli Beatae Marise Fontis-Danielis X libras 
currentis monetœ annui redditûs, post decessum meum, 
in pérpetuam elemosinam, libéré ad faciendam et 
constituendam in dicta abbatià quamdam capellaniam, 
et factam in perpetuutn sustinendatn assignavi super 
VII arpennis vinearum mearum et earum pertinentes, 
sitis de ultra Haiam, in feodo Mauritii, .domini Haiœ 
Jolani, militis 

Sigillé meo sigillatum, anno 1244. 

[A tous... David de Chateaubriant, citoyen d'Angers, salut. 

Pour le salut de mon âme et de celles de mes prédéces- 
seurs et successeurs, comme aussi de l'âme d'Isabelle, ma 
défunte épouse, j'ai donné en perpétuelle aumône à la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel, dix livres de rente an- 
nuelle, monnaie courante, payable à mon décès, à TefTet 
d'établir et de fonder, au gré des religieux, une cbapellenie 
dans l'abbaye de ce nom. Pour l'entretien de la cbapellenie 
qui sera érigée, j'affecte cette rente à perpétuité sur sept 
arpents de vignes et leurs dépendances, situés au delà(i) 
de la Haie (d'Avrillé ou des Bonshommes), dans le fief de 
Maurice, seigneur de la Haie-Jouslin, chevalier.... 

Scellé ôp mon sceau, l'an 1244.] 

(1) Par rapport à Angers. 



193 



CLXXXII 

Donation par Jeanne du Bois-Thibault, veuve de 
Maurice de l'Ecluse. 

1245. 

Universis Johanna de Nemore Theobaldi, relicta 

Mauricii de Exclusâ, salutem. 

Noveritis quôd apud abbatiam Fontis-Danielis mihi 
eligens sepulturam, dedi eidem abbatiœ, in perpetuam 

elemosinam, pro anniversario meo et anniversario 

dieti Mauricii, quid quid juris et dominii habeo in omni 
feodo de la Torceille. 

1245, mense novembri. 

[A tous Jeanne du Bois-Thibauld, veuve de Maurice de 

TEcluse, salut. 

Sachez qu'en choisissant Tabbaye de Fontaine-Daniel pour 
le lieu de ma sépulture, je lui ai donné, en perpétuelle au- 
mône, à TefTet de célébrer mon anniversaire... et celui de 
Maurice, mon mari, tout ce que j'avais de droit et de sei- 
gneurie dans le fief entier de la Torceille. 

L'an 1245, au mois de novembre.] 



CLXXXIII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1246. 

Universis Droco de Melloto, Locharum et Meduanae 

dominus et Isabellis, uxor sua, domina Meduanse et 
hères 

Unanimi voluntate dedimus, pro salute animarum 
nostrarum, abbatiae Fontis Danielis quidquid nos et 

13 



194 

heredes nosiri habebamus in Perrinâ, quae quondam 
fuit Gondoini de Roines, miiitis, et in plateis circà Per- 
rinam. 
Anno 1246. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 
Mayenne.... 

D*un commun accord, nous avons, pour le salut de nos 
âmes, donné à Tabbaye de Fontaine-Daniel tout ce que nous 
possédons et tout ce que nos héritiers pourraient prétendre 
sur (le fief de) la Perrine(i), qui appartint jadis à Gondouin 
de Roines, chevalier, et sur les places avoisinant la Perrine. 

L'an 1246.] 

CLXXXIV 
Donation par Maheu des Tesniéres. 

1246. 

Universis... decanus Meduanse 

Maheus de Tesneriis, assensu Theophaniae, uxoris 
suae et haeredum suonim, XX solidos annui redditùs 
apud Meduanam Beatœ Mariaî Fontis Danielis ad unam 
pitanciain in crastino Epiphanise, quandiù vixerit, post 
decessum suum in anniversario suo, singulis annis, in 
perpetuam elemosinam concessit. 

1246, mense octobris. 

[A tous doyen de Mayenne 

Maheu des Tesniéres, du consentement de Tiphaine, son 
épouse et de ses héritiers, a donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel vingt sols de 
rente annuelle, payables à Mayenne, pour servir de pitance 
à un moine, savoir : pendant la vie du donateur, le lende- 
main de FEpiphanie, et, après sa mort, le jour de son anni- 
versaire. 

L'an 1246, au mois d'octobre.] 

(1) La Perrine, \ille de Laval, sans doute? 



r 



195 
CLXXXV 
Donation par Galon de Torchamp. 



1247. 



Unîversîs.... 

Galo de Tortocampo, miles, dedi Beatae Mariae de 
Fonte Danielis, in perpetuatn elemosiiiam, XII denarios 
cenom. annui redditûs in terra juxtà ortum Hamelini 
de Bignon, in parochià de Ambrieres; et quia banc 
donationem feceram anno 1241 et posteà sigillum meum 
mutavi, sub sigillé novo présentes litteras renovavi et 
sigillavi, et alios XII denarios annui (redditûs) dedi. 

1247, mense martii. 

[A tous 

Je, Galon de Torchamp, chevalier, ai donné en perpé- 
tuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 
douze deniers manceaux de rente annuelle sur un terrain, 
situé paroisse d'Ambrières, près du jardin d'Hamelin de 
Bignon. Comme cette donation remonte à Tan 1241, et que 
depuis mon sceau a changé, j'ai refait les présentes lettres, 
scellées du sceau nouveau, et donné à Tabbaye douze autres 
deniers de rente annuelle. 

L'an 1247, au mois de mars.] 

CLXXXVI 
Hommage par Jean Goupil. 

1247. 

Johannes, abbas Fontis Danielis 

Johannes Goupil fecit nobis hommagium de VIII juge- 
ribus terrae et XII perchis terrae juxtà Foramen Lovin(*>. 
1247, idibusjulii. 

<1) Le cartulaire porte Foramen Hulin. Il semble que le copiste ait dcrit 
Hulln pour Lovin. La charte CLXI, antérieure seulement de sept ans et qui 



196 

[Jean, abbé de Fontaine-Daniel 

Jean Goupil nous a fait hommage, à cause de huit arpents 
et douze perches de terre près la Fosse-Louvain. 
L'an 1247, aux ides de juillet.] 



CLXXXVII 
Arrangemement avec Gaultier du Pont. 

1247. 

Michael, decanus de Erneià 

Contentio inter abbatem et conventum Fontîs Danie- 
lis et Galterum de Ponte super prato juxtà exclusam 
molendinorum Hodeardis terminata est. 

1247, mense augustq. 

[Michel, doyen d'Ernée 

Est terminé le difTcrend qui existait entre Fabbé et le 
couvent de Fontaine-Daniel, d'une part, et Gaultier du Pont, 
d'autre part, relativement au pré qui se trouve près de 
récluse des moulins Houdard. 

L'an 1247 au mois d'août.) 



CLXXXVIII 
Accords avec l'abbaye de Savigny. 



1248. 



Universis Christi fidellbus ad quos litterae praesentes 
pervenerint, frater Stefanus, dictus abbas Clarevallensis, 
salutem in omnium Salvatore. 

Cùm auctoritate capitularii generalis commissœ essent 

concerne Jean Goupil et Fosso-Louvain, vient à l'appui de celle suppo- 
sition. I^ Fosse-Louvain est une grande excavation qui a donné son nom à 
la paroisse de Saint- Aubin-Fosse- Louvain : elle existe encore. 



r 



197 

nobis omnes querelae inter abbatetn et conventum 
Savignacii, ex und parte, et abbatetn et conventum 
Fontis Danielis, ex allerây pace vel judicio termi- 
nandœ, — tandem post multa hinc et indè proposita, 
nobis mediantibus, infrà subscripta amicabiliter quie- 
verunt; videlicet quôd abbas et conventus Fontis 
Danielis abbati et conventui de Savigniacio, pro tene- 
mentis et redditibus quos habent in Regisvillâ, Scient 
equivalens excambium in terris et redditibus apud 
Fosse-Lovein. Si autem ad dictum excambium perfi- 
ciendum, portio quam illic habent dicti abbas et con- 
ventus Fontis Danielis minime sufFecerit, debent defec- 
tum supplere in loco competenti et vicino. Sin autem 
dicta portio plus valuerit, debent dicti abbas et con- 
ventus Savigniacenses abbati et conventui Fontis 
Danielis id quod superfuerit plenè reddere, vel aliàs 
satisfacere competenter. 

Praetereà de praedictis tenementis et redditibus de 
de Regisvil là debent abbas et conventus Savigniacenses 
abbati et conventui Fontis Danielis cartam suam facere 
et contra omnes homines et feminas in perpetuum 
garantizare. Simili modo abbas et conventus Fontis 
Danielis de terris et redditibus de Fosse-Lovein, prout 
superiùs est expressum, abbati et conventui Savignia- 
cencibus cartam suam facient et contra omnes homines 
et feminas in perpetuum garantizabunt : dicta vero pars 
utraque in cartis prsedictis scribi facient quôd ad dictam 
garantiam teneantur. 

Item. Omnes homines qui nunc maneni vel fu- 
turis temporibus manebunt in aliquà teiTarum illa- 
rum quae in cartâ domini Juhelli de Meduanâ, anno 
Domini millesimo ducentesimo septimo, in crastino 
Nativitatis dominicae, abbati et conventui Savignia- 
cencibus concessae exprimuntur; sivè numerus eorum 
crescat vçl decrescat, spécial iter autem homines qui 



198 

manent et manebunt in terra quae fuit Guiilelmi de 
Oyssel, militis, quantum ad cohuagium, pontagium, 
chavatagium et omnia alia gênerai ia costumarun plenà 
libertale gaudebunt. Similem etiam libertatem habebunt 
omnes homines Savigniacii ubîcumque locorum sive 
provînciarum manentes vel mansuri in terra aliquà 
quam habuerunt Savigniacenses, tempore confectionis 
dictâe.cartae domini Juhelli ; plenè aut dicta libertate 
gaudebunt omnes praescripti homines Savigniacii, sive 
costumas solverînt antè praesens tempus, sive non. Alii 
verô homines eorumdem qui manent vel manebunt in 
terris, post dictum terminum acquisitis, costumas 
solvent, nisi priùs liberi et immunes fuerint, antequàm 
ad dominium Savigniacense devenirent ; credetur 
autem hominibus de Savigniaco quôd sint manentes in 
terris prseratœ libertatis ab abbate Fontis Danielis vel 
ejus allocatis pro fide suà praestità. 

Et notandum quôd Savigniacenses vel homines eorum 
in mercato Meduanae proprio boisello non utentur, sed 
abbas et conventus Fontis Danielis vel allocati eorum 
dictis Savigniacencibus et hominibus eorum in terra 
suprascriptae libertatis manentibus vel mansuris, sine 
pecuniae vel alterius rei praestatione (usum) suorum boi- 
sellorum tempore rationabili libéré ministrabunt ; — 
alii autem homines in terris suis a quadragenta annis et 
citrà acquisitis manentes vel mansuri, quôd (secundum) 
consuetudinem pro boisello solvent, nisi immunes fue- 
rint ab hujusmodi solutione, antequàm ad manus 
Savigniacences devenirent. 

Item. Debent dicti abbas et conventus Fontis Danielis 
providere loca rationabilia in cohuâ hominibus Savi- 
gniacencibus tempore congruo, ubi possint ponere ras- 
tella sua vel asseres suas, vel aliud hujusmodi in quibus 
exponant mercimonia sua ad vendendum, ità quôd pa- 
tietarii rationabilem loçum habeant inter panetarios^ 



r 



199 

merciarii inter merciarios, bocharii inter bocharios et 
sic de similibus. — Si verô pro defectu rationabilis 
assignationis locorum, sicut praedictum est, dictis ho- 
minibus Savigniacencibus damnum eveniat, debent 
saepedicti abbas et conventus Fontis Danielis ipsis ho- 
minibus damnum restituere vel restitui facere, secun- 
dùm quôd ipsi probabunt coràm ballivis de Savigneio 
et Fonte Danielis. Quôd si alter ballivorum die inter se 
ad praefata praefixo absens fuerit, vel personam Ordinis 
infrà horam sextam loco suo non mîserit, reliquus 
libéré procedet ad probationes suscipiendas et senlen- 
tiabit secundùm quôd expedireviderit instantià me- 
diante. 

Item. Si homines Savigniacences délinquant in cohuà 
vel alibi, justicia illorum erit abbatis Savigniacensis ; 
arrestari tamen poterunt per abbatem Fontis Danielis 
vel suum allocatum, donec veniat aliquis ex parte 
abbatis Savigniacencis, qui ipsos requirat et recepiat ; 
si tamen delictum taie fuerit, propter quod debeant 
arrestari. 

Ilém. Sciendum quôd a die confectionis praesentis 
instrument! et deinceps a sancto Georgio usque ad 
abbatiam Fontis Danielis, nec a Meduanà usque ad 
ipsam abbatiam, nec infrà tantumdem spatii in circuitu 
abbatise Fontis Danielis quantum inter ipsam abbatiam 

et Meduanam poterunt dicti abbas et conventus 

Savigniacii possessiones immobiles acquirere vel edifi- 
care, sine consensu abbatis Fontis Danielis. — In 
Meduanà tamen, absque contradictione, acquirere 
poterunt et edificare Savigniacences libéré, sicut priùs. 
Si quid verô dicti Savigniacences infrà dictos terminos 
antè diem presentem aliquid acquisierint, eis pacificé 
remanebit. 

Et sciendum est quôd per praesentem compositionem, 
nec curtis^ nec compositionibus aliis, quas habeant 



200 

dictse partes de Savignieio et de Fonte Danielis, in 
nullo praejudicatur, sed in suo robore permanent uni- 
versa, exceptis duntaxat illis articulis qui in praesenti 
compositione specialiter exprimuntur. 

Et sic omnes querelae, causse, contentiones sivè con- 
troversiae quas habebant dictœ partes ad invicem vel 
habere poterant, quâcumque ratione, usque ad tempus 
confectionis prsesentis instrumenti, penitùs sunt sopitse. 

Ut autem dictis partibus ad invicem litigandi super 
praefatis toliatur occasio, dictae partes de communi suo 
consensu venerabilem patrem abbatem Ciarevallensem, 
qui pro tempore fuerit, prsesentis compositionis perpe- 
tuum constituunl conservatorem, ad quem tàm in decla- 
randis ambiguis, si forte occurerint, quàm aliis, dictam 
compositionem tangentibus, cùm opus fuerit, recursus 
habeatur. 

In omnium siquidem praescriptorum robur perpetuum 
et testimonium, tàm nos quàm prsefati de Savigniaco et 
Fonte Danielis coabbates nostri, praesenti scripto sigilla 
nostra apposuimus. 

Actumapud Fontem Danielis, anno Domini*miIIesimo 
ducentesimo quadrogesimo octavo, die Beati Marci 
Evangelistae. 

[Â tous les fidèles du Christ à qui parviendront les pré- 
sentes lettres, frère Etienne, abbé de Clairvaux, salut dans 
le sauveur de tous les hommes. 

En vertu de décision du chapitre général, tous les diffé- 
rents qui existent entre Tabbé et le couvent de Savigny, 
d'une part, et Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, d'autre 
part, nous ont été soumis, pour que nous les terminions, 
soit à Tamiable, soit par un jugement. Enfin, après de nom- 
breux pourparlers de part et d'autre, les parties ont fait, 
sous notre médiation, l'accord qui suit : 

En échange des tenements et rentes que l'abbé et le cou- 
vent de Savigny possèdent à Réville, l'abbé et Iç couvent de 



r 



201 

Fontaine-Daniel leur céderont une valeur équivalente de 
terres et de rentes à Fosse-Louvain. Si, pour parfaire Té- 
change, le lot que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
possèdent à Fosse-Louvain se trouvait insuffisant, ils de- 
vraient fournir la différence en un lieu convenable et à 
proximité. Si au contraire ce lot valait plus, Tabbé et le 
couvent de Savigny seraient obligés de rendre tout Texédant 
à Fabbé et au couvent de Fontaine-Daniel, ou de les désin- 
téresser par ailleurs d'une manière satisfaisante. 

De plus, en ce qui concerne les tenements et les rentes de 
Réville, Fabbé et le couvent de Savigny seront obligés d'en 
donner une charte à Tabbé et au couvent de Fontaine-Daniel, 
et de les garantir à perpétuité contre tous, hommes ou femmes. 
De même, Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel passeront 
acte au profit de Tabbé et du couvent de Savigny, comme il 
a été dit plus haut, des terres et rentes de Fosse-Louvain, 
et les garantiront à jamais contre tous, hommes et femmes. 
Dans les contrats dont il s'agit, les parties prendront soin 
de faire écrire qu'elles sont tenues de part et d'autre à cette 
garantie. 

Item» — Tous les hommes, que le nombre en augmente ou 
diminue, qui demeurent ou demeureront à l'avenir dans une 
des terres qui figurent au nombre des donations faites à 
l'abbé et au couvent de Savigny, et mentionnées dans la 
charte de monseigneur Juhel de Mayenne, en date du lende- 
main de Noël 1207 ; ceux notamment qui habitent ou habite- 
ront la terre qui appartint jadis à Guillaume d'Oisseau, 
chevalier, jouiront de la pleine exemption des droits de 
cohuage, pontage, chevetage et généralement de tous les 
autres droits coutumiers. Jouiront de libertés semblables 
tous les hommes de Savigny qui occupent ou occuperont à 
l'avenir des terres que possédait cette abbaye, au temps de 
la rédaction de ladite charte de monseigneur Juhel, en quel- 
ques localités ou provinces que ces biens soient situés : tous 
les Saviniens dont il s'agit auront pleine exemption, du moins 
celles ci-dessus mentionnées, qu'ils aient acquitté ou non 
les coutumes, au temps passé. Quant aux autres hommes de 
Savigny qui restent ou resteront sur des terres acquises 



202 

depuis la date précitée, ils paieront les coutumes, à moins 
qulls n'en aient été libérés et exemptés, avant d'entrer dans 
le domaine de Tabbaye ; et, sur ce point, labbé de Fontaine- 
Daniel et ses préposés devront ajouter foi à ralfîrmation par 
serment des hommes de Savigny, qu'ils sont des manants de 
ces terres. 

 noter que Savigny et ses hommes ne se serviront pas 
du boisseau de cette abbaye sur le marché de Mayenne, 
mais que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, ou leurs 
représentants, mettront gracieusement leurs mesures au 
service des moines de Savigny et de leurs sujets, qui rési- 
dent et résideront sur les terres franches dont il a été parlé, 
sans débours de numéraire ni contribution quelconque. — 
Pour les hommes qui habitent ou habiteront des terres de 
Savigny acquises depuis quarante ans, ils paieront la cou- 
tume du boisseau, à moins qu'ils n'en aient été exemptés 
avant de dépendre de ladite abbaye de Savigny. 

liem. — L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel doivent 
fournir en temps utile aux hommes dépendant de Savigny 
des places convenables dans la halle (de Mayenne), pour y 
déposer leurs râteliers, leurs bancs et autre matériel, sur 
lesquels ils puissent exposer leurs marchandises en vente, 
de façon que les boulangers aient place avec les boulangers, 
les merciers avec les merciers, les bouchers avec les bou- 
chers et les autres marchands avec leurs confrères de même 
état. Si, faute d'assignation d'une place convenable, tel qu'il 
vient d'être dit, les sujets de Savigny éprouvaient un dom- 
mage, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel devraient les 
indemniser ou les faire indemniser, suivant l'importance du 
préjudice dont la preuve serait fournie devant les baillis des 
des deux abbayes. Que si l'un des baillis était absent le jour 
fixé entre eux pour l'instruction, et s'il ne s'était pas fait 
remplacer par un autre juge avant la sixième heure du jour, 
le bailli présent procéderait en toute liberté à la réception 
des témoignages et statuerait séance tenante, comme il l'en- 
tendrait. 

Hem, — Si des hommes dépendant de Savigny commettent 



203 

quelque délit à la halle ou ailleurs, le jugement en appar- 
tiendra k Tabbé de ce monastère; néanmoins ils pourront 
être arrêtés par Tabbé de Fontaine-Daniel ou son officier, 
jusqu'à ce que quelqu'un vienne de la part de l'abbé de Sa- 
vigny pour les réclamer et s'en saisir ; pourvu bien entendu 
que le délit soit tel qu'il comporte l'arrestation. 

Item. — Il est à savoir qu'à compter du jour de la confec- 
tion du présent titre et à l'avenir, l'abbé et le couvent de 
Savigny n'auront pas le droit, sans le consentement de l'abbé 
et du couvent de Fontaine-Daniel, d'acquérir des biens im- 
mobiliers ni d'élever des constructions entre Saint-Georges 
et Fontaine-Daniel, entre Mayenne et l'abbaye, ni même 
autour de ce monastère, dans un rayon égal à la distance de 
Fontaine-Daniel à Mayenne; toutefois à Mayenne (même), 
les moines de Savigny pourront, comme auparavant, acqué- 
rir librement et sans obstacle. Et s'ils avaient fait quelques 
acquisitions, antérieurement à ce jour, dans le rayon qui 
vient d'être indiqué, ils les conserveraient paisiblement. 

A savoir encore que, par la présente transaction, il n'est 
porté aucune atteinte aux chartes et autres traités que peu- 
vent posséder les parties (les abbayes de Savigny et de 
Fontaine-Daniel) : tous ces titres conserveront leur entier 
effet, sauf en ce qui a trait aux clauses spécialement formulées 
dans cet arrangement. 

Et de la sorte se trouvent définitivement éteints tous les 
procès, querelles, différends et contestations qui divisaient 
et pouvaient diviser les parties, à quelque titre que ce fût, 
jusqu'au jour de la rédaction du présent écrit. 

Afin de s'enlever l'occasion de procéder entre elles, relati- 
vement aux faits sus-mentionnés, les parties ont, d'un com- 
mun accord, constitué pour conservateur de cette transac- 
tion à l'avenir, le vénérable père abbé de Clairvaux, qui sera 
alors en exercice. C'est à lui qu'on aura recours, s'il est 
besoin, pour interpréter tant les passages ambigus, s'il y a 
lieu, que les autres parties du texte de cette composition. 

Pour assurer la validité, la durée et l'authenticité de toutes 
les conventions qui précèdent, nous et nos abbés de Savigny 



204 

et de Fontaine-Daniel avons apposé nos sceaux à la présente 
charte. 

Fait à Fontaine-Daniel Tan du Seigneur 1248, le jour (de la 
fête) du bienheureux Marc, évangéliste.] 



CLXXXIX 

Donation par Guillaume Boudier. 



1248. 



Universis Gaufridus, decanus Meduanae 

Guillelmus Bodeir, lilius Mathei Bodeir, militis de- 
functi, dédit Beatae Mariae FoiitisDanielis, inperpetuam 
elemosinam, assensu Agnetis, uxoris suae, et Juhelli, 
Petronillae, Dionisiae, liberorum suorum, quidquid ha- 
bebat in tertià parte totius feudi Hamelini de Ficheiz, 
militis defuncti, videlicet in herbergamento quod vl- 
vente dicte Hamelino tenait Petrus de Ficheiz, frater 
dicti Hamelini, et in prato Galterî et in terra sità inter 
cheminum de Place et nemus Saleti : ità quôd omnia 
praemissa libéra possideant, et in praemissis percipiant 
singulis annis VI solides cenomanenses annui redditùs, 
videlicet : III solidos in Puriflcatione Beatae Mariae et 
III solidos in Nativitate ejusdem ; quos, diù est, vendidit 
Guillelmus de Ficheiz, successor et hères dicti Hame- 
lini, et assignaverat eos super feudum totum de Ficheiz. 

Actum de consensu dictorum Guillelmi Bodeir, 
uxoris, et filii et filiarum et dicti Guillelmi de Ficheiz 
et de consensu Hamelot, fratris dicti Guillelmi de 
Ficheiz. 

Anno 1248, in crastino Nativitatis Beati Johannis 
Baptistae. 

[A tous Geoffroy, doyen de Mayenne 

Guillaume Boudier, fils de feu Mathieu Boudier, en son 
vivant chevalier, a, de l'agrément d'Agnès, son épouse, de 



205 

Juhel, Pétronille et Denise, ses enfants, donné en perpétuelle 
aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel tout ce 
qu'il possédait dans le tiers du fief de feu Hamelin de Fichet, 
chevalier, c'est-à-dire de l'herbergement que tenait Pierre 
de Fichet pendant qu'Hamelin, son frère, a vécu; du pré 
Gaultier et de la terre située entre le chemin de Placé et le 
bois de Salair. Les moines posséderont le tout libre de droits 
et même toucheront six sols manceaux de rente annuelle 
dus« : trois sols à la Purification et trois sols à la Nativité 
de la bienheureuse. Marie. Guillaume de Fichet, successeur 
et héritier d'Hamelin, avait vendu cette rente, il y a déjà 
longtemps, avec afiectation sur tout le fief des Fichets. 

Fait du consentement de Guillaume Boudier, de sa femme, 
de son fils, de ses filles, de Guillaume de Fichet et de Hame- 
lot, frère de ce dernier. 

L'an 1248, le lendemain de la Nativité du bienheureux 
Jean-Baptiste.] 



CXC 

Translation de rente par Dreux de Mello et 
Isabelle, son épouse. 

1248. 

Unîversis Droco de Melloto, dominus Locharum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejus, et haeres et domina 
Meduana;, salutem. 

Dedimus et concessimus abbati et conventui Fontis 
Danielis cistcrt. ord. IVlibrasturonensesannuiredditûs 
in praepositurâ Meduanœ, de firmâ ejusdem, singulis 
annis, per manum praepositi, in concambio IV librarum 
turonensium, quas eisdem monachis legaverat in testa- 
mento suo bonae memoriae Gerv^asia, quondam domina 
Dinanni, cujus ego Isabellis prsedicta filia sum et haeres, 
et assignaverat eas in molendinis suis de Argantel, in 
territorio Dinanni, pro anniversario suo, singulis annis. 



206 

in dicto monasterio in perpetuum fociendo. — Et si 
prsepositus non solverit praefixo termino, duos solides 
cenomanenses pro pœnà singulis hebdomadis post 
praefixum terminum, donec fuerit satisfactum 

Prsesentes litteras dedimus sigillonim nostronim mu- 
nimine roboratas. 

Anno Domini 1248, mense junii. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 
Mayenne, salut. 

Nous avons donné et cédé à l'abbé et au couvent de Fon- 
taine-Daniel de Tordre de Citeaux quatre livres tournois de 
rente, à toucher chaque année des mains de notre prévôt, 
sur la ferme de la prévôté de Mayenne, en échange des qua- 
tre livres de Tours que feue Gervaise, de bonne mémoire, 
dame de Dinan (dont moi Isabelle suis la fille et rhéritière), 
avait assises sur les moulins d'Ârgentel (i), territoire de Dinan, 
pour la célébration, chaque année et à perpétuité, de son 
anniversaire à Fontaine-Daniel. 

Et si le prévôt ne payait pas à l'échéance qui vient d'être 
fîxée, il sera dû, après l'expiration du terme, deux sols man- 
ceaux d'amende par semaine, jusqu'à parfaite libération 

Nous avons délivré ces lettres, qui sont validées par l'ap- 
position de nos sceaux. 

L'an du Seigneur 1248, au mois de juin.] 

CXCI 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 
son épouse. 

1248. 

Omnibus.... 

Guido, Dei gratià Antisiodorensis episcopus, salutem. 

Notum facimus quod cùm carissimus avunculus nos- 

(1) Argentd, en Saint-Lormel, près Plancoét. 



r 



207 

ter Droco de Mellolo, dominus Locharum et Meduana?, 
crucesignatus vellet in Terrae Sanctae subsidium profi- 
cisci, idem Droco et Elisabet, uxor ejus, in nostrà prae- 
sentià constituti recognoverunt quod cùm aliàs, videlicet 
anno 1239, mense julio, idem Droco crucesignatus vellet 
in Terrae Sanctae subsidium transfretare, in perpeluam 
elemosinam legaverunt, dederunt et concesserunt mo- 
nachis Fontis Danielis C solidos cenomanenses annui 
redditûs, pro anniversariis dictorum Droconis et Eli- 
sabeth dieobitûsipsorum. 

Nos, ad petitionem dictorum Droconis (i) et Elisabet, 
sigillum nostrum praesentibus duximus apponendum. 

Datum anno Domini 1248, die veneris proximà antè 
festum Beatae Mariae Magdalenae. 

[A tous 

Guy, par la grâce de Dieu, évêque d^Auxerre (2), salut. 

Nous faisons savoir que notre très cher oncle Dreux de 
Mello, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, son 
épouse, l'un et l'autre constitués en notre présence, ont au- 
trefois, c'est-à-dire au mois de juillet 1239, époque où Dreux 
voulait se croiser et s'embarquer pour porter secours en 
Terre Sainte, légué, donné et abandonné, en perpétuelle au- 
mône, aux moines de Fontaine-Daniel cent sols manceaux 
de rente annuelle, à l'effet de célébrer les anniversaires des 
donateurs au jour de leur décès. 
» A la demande de Dreux et d'Isabelle, nous avons fait 
apposer notre sceau sur ces présentes. 

Donné l'an du Seigneur 1248, le vendredi avant la fête de 
bienheureuse Marie Madeleine.] 



(1) La charte contient une erreur évidente de rédaction ; car Dreux était 
mort dès 1244, et la demande d'approbation ne put être faite en 1248, que 
par sa veuve Isabelle de Mayenne. . 

(2) C'est à Guy de Mello qu'Auxerre dut la construction de son évôché, qui 
sert ai^ourd'hui de préfecture : il en reste quelques parties du xin* siècle. 



208 



CXCII 
Donation par Geoffroy de Montenay. 

1248. 

UniversiSv* 

Gaufredus de Monteneio senior, miles, pro sainte 
animse meae, dedi in perpetuam elemosinam, Béate 
Mariae de Fonte Danielis manerium meum de la Candie, 
cum omnibus meis rébus aliis immobilibus in parochià 
de Monteneio, salvo jure dominorum feodorum istorum, 
extra dominicum de Gandiâ, dictis monachis in perpe- 
tuum possidenda 

Anno 1248, mense octobri. 

[A tous 

Je, Geoffroy de Montenay, père, chevalier, ai, pour le salut 
de mon âme, fait donation en perpétuelle aumône à la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel de mon manoir de la 
Gandie et de tous mes autres biens immobiliers assis en la 
paroisse de Montenay; les moines les posséderont à per- 
pétuité, sous réserve, en dehors du domaine de la Gandie, 
des droits des seigneurs des fiefs 

L'an 1248, au mois d'octobre.] 



CXCIII 

Confirmation par Isabelle, veuve de Dreux 
de Mello. 

1249. 

Universis praesentes litteras inspecturis, Isabellis, 
domina Meduanœ, salutem in Domino. 

Noveritis quôd ego, pià ducta voluntate, nobili viro 
Droconi de Melloto quondam marito meo jàm defuncto, 



209 

concessi et confirmavi, pro salute animae meae, abbati 
et conventuî Fontîs Danielis, cistercîencisordinis, cujus 
monasterii bonae memoriafe Juhellus de Meduanà, pater 
meus, fundator extitit principalis, quidquid habent ex 
dono ipsius et omnes possessiones, redditus, jura et 
libertates eisdem a me et dicto Drocone concessas, prout 
in litteris nostris pleniùs continetur, et omnes cartas et 
litteras ratifico et ratas habeo, quas a nobis prsedicti 
monachi super hoc habuerunt. 

In cujus rei testimonium praedictis monachis prae- 
sentes litteras dedi, sigilli mei munimine roboratas. 

Datum anno Domini 1249, mense julii. 

[A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Isabelle, 
dame de Mayenne, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, devenue veuve de noble homme Dreux de 
Mello, que la mort a trop tôt ravi, et guidée par une pieuse 
pensée, j'ai donné et confirmé, pour le salut de mon âme, 
à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel, de l'ordre de 
Citeaux, (maison dont Juhel de Mayenne, mon père, de bonne 
mémoire, est le principal fondateur), toutes les donations 
qu'ils tiennent de lui, toutes les possessions, rentes, libertés 
et droits qui leur ont été accordés par moi et par Dreux, 
ainsi du reste que le tout est amplement exprimé dans nos 
lettres. Je ratifie et tiens pour ratifiées les chartes et les let- 
tres que les moines ont obtenues de nous à ce sujet. 

En foi de quoi, j'ai délivré aux moines les présentes let- 
tres, validées par l'impression de mon sceau. 

Donné l'an du Seigneur 1249, au mois de juillet.] 

CXCIV 

Consentement donné par Jeanne, épouse de Jean 
d'Arquenay. 

1248. 

Universis Gaufridus, decanus de Meduanâ.... 

Johannes de Erquene, miles, dederat in perpetuam 

H 



210 

elemosinam unam petiam terrse infrà tnetas foresiaB de 
Meduanâ.... 

Johanna, uxor dicti Johannis, concessit. 

Mense decembri, 1249. 

|A tous Geoffroy, doyen de Mayenne 

Jean d'Arquenay, chevalier, avait fait donation en perpé- 
tuelle aumône d'une pièce de terre en deçà des bornes de la 
forêt de Mayenne 

Jeanne, épouse de Jean, y a donné son agrément. 

L'an 1249, au mois de décembre.] 



CXCV 
Donation par Isabelle, veuve de Dreux de Mello. 

1249. 

Universîs Isabellis, hères et domina Meduanae 

In viduilate meâ dedi Hermengardi de Sancto Ger- 
mano de Prato, domicellœ meae, VI libras cenomanenses 
annui redditûs in frumentagio novalium forestae mese 
Meduanœ excepta justiciâ.... 

Anno 1249, mense decembri. 

[A tous Isabelle, héritière et dame de Mayenne 

Pendant mon veuvage, j'ai donné à Hermengarde de Saint- 
Germain-du-Pré, ma fille d'honneur, une rente annuelle de 
six livres mancelles sur le fromentage des novales de ma 
forêt de Mayenne moins la justice 

L'an 1249, au mois de décembre.] 



211 



CXCVI 
Ratification et donation par Guy de Saint-Loup. 

1249. 

Universis... Gaufridus, cenomanensis episcopus.... 

Guido de Sanclo Lupo, armiger, confessas fuit quôd 
Egidius de Sancto Lupo, quondam miles, pater dicti 
Guidonis, dederat in maritagium Hugoni de Sancto 
Georgio, militi, cum Aolicià, filià suâ, sorore dicti Gui- 
donis, quidquid idem Egidius percipere consueverat in 
feodo de Quercuturmel : quam donationem concessit, et 
însuper elemosinavit Guillelmo, filio dicti Hugonis 
primogenito, nepoti ejusdem Guidonis, quidquid idem 
Guido habebat in feodis de Quercuturmel et de Mon- 
tigneio... 

Anno 1249. 

[A tous Geoffroy, évêque du Mans 

Guy de Saint-Loup, écuyer, a reconnu que, pour le ma- 
riage de sa sœur Aolice avec Hugues de Saint-Georges, Gilles 
de Saint-Loup, leur père, en son vivant chevalier, avait 
donné à celui-ci tous les revenus qu'il percevait dans le fîef 
de Chêne-Turmel (X). Il a donné son agrément à cet avantage ; 
et de plus abandonné, à titre gratuit, à son neveu Guillaume, 
fils aîné de Hugues de Saint-Georges, tout ce qu'il possède 
lui-même aux fiefs de Chêne-Turmel et de Montigné(2) 

L'an 1249.1 



(1) Aujourd'hui Chêne-Trumeau, paroisse de Saint-BerUievin-la-Tanniére. 

(2) Montigné, même paroisse. 



1 



212 



[ CXCVII 

' Cession a Hamelin Chambbier. 

1250. 

Unîversis Eudo de Ballolio 

Abbas et conventus Fonlis Danielis tradiderunt Ha- 

melino Chamerarii, militi, et heredibus suis, duo stanna 

; qua; habebant in parochiâ de Aroon, tali conditione 

quod reddent monachis VI solidos cenomanenses et 

\ duas libras cerae annui redditûs et tenebuntur de bis in 

curiâ monachorum obedire 

Die mercurii post Quasimodo, anno 1250. 

[A tous Eudes du Bailleul(i) 

'■ L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont abandonné à 
Hamelin (fils de) Chambrier, chevalier et à ses héritiers les 
deux étangs qu'ils avaient en la paroisse d'Aron, à la charge 
de leur servir six sols manceaux et deux livres de cire de 
rente, chaque année, puis d'être soumis de ce chef à la juri- 
diction de la cour des moines de Fontaine-Daniel 

' L'an 1250, le mercredi qui suit la Quasimodo.] 



CXCVIII 
Transaction avec l'abbaye de Savigny. 

1250. 

Universis Christi fidelibus présentes litteras inspec- 
turis, frater Stephanus dictus abbas Clarevallensis, salu- 
tem in Domino. 

Cùm inter abbatemetconventum Savignîacii, ex unâ 
parte, et abbatem et conventum Fontis Danielis, ex 

(1) Le Baillcul, terre et seigneurie, paroisse de Hercé. 



213 

aller d y super terris, tenemenlis et feodis quae fuerunt 
Gaudini de Breeio, militis, quas (terras) monachi Fontis 
Danielis ipsos Savigniacenses contra formam composi- 
tionis inter ipsos factœ illicite adquisisse dicebant, 
coràm nobis tanquàm dicta; compositionis conservatore, 
que vertereUir.... 

Tandem post multa hinc et indè proposita, amicabi- 

liter conquievit in forma subscriptà : A'idelicet quôd 

abbas et conventus Savigniacenses dictas terras, tene- 

menia et feodos, quae acquisierunt de dicto Gaudino de 

Breeio, milite, habebiint et possidebunt, cum omnibus 

pertinenciis et juribus suis in perpetuum, sine omne 

contradictione et reclamatione dictorum monachorum 

Fontis Danielis, ità tamen quôd infrà limites, in circuitu 

ipsius abbatiae Fontis Danielis, in alià compositione de 

consensu partium per nos prœfixos, ubi Savîgniacen- 

sibus (quaelibet) inhibetur immobilium acquisitio, nihil 

omnino de novo in dictis terris, tenementis ac feodis, 

quae fuerunt dicti Gaudini de Breeio, militis, redditûs 

aut alterius rei immobilis, ab hominibus suis libéré 

tenentibus de eisdem, acquirere vel habere poterunt 

saepedicti Savigniacenses, nisi fortassis per justam et 

rationabilem a dictis hominibus escaetam, secundum 

leges et consuetudinem terrae, evenientem. 

Item. In dicto tenemento domos et manerium habere 
poterunt îpsi Savigniacenses, ità tamen quôd nullam 
personam religionis habitum portantem habere vale- 
bunt ibi residentem ; — nec animalia seu pecora quae- 
cumque, nisi porcos tantummodô, secundum quôd per- 
tînet ad libertatem et jus ipsius manerii acquiriendi. 

Item. Sciendum quôd infrà terminos Fontis Danielis 
superiùs memoratos, a die isto et dcinceps nihil omnino 
redditûs aut alterius rei immobilis nec dono, nec cle- 
mosinà, nec emptione seu commutatione, seu aliis 
quibuslibet modis acquirere vel habere seu tenere pote- 



214 

nint ssepedicti Savigniacenses, nisi fortassis de voluntate 
et consensu abbatis et monachorum Fontis Danielis, 
praeter id quod possederant dicti Savigniacenses die 
confectionis praesentis inslrumenti et quod eîs eveniet 
per rectam escaetam in feodo dicli Gaudini, sicut pra;- 
scriptum est. 

Sciendum verô quod illud quod habebant, si quid 
habebant, ad perpetuitatem abbas et conventus Fontis 
Danielis in feodo saepedicti Gaudini de Breeio, railitis, 
antequàm ad manum abbatiae Savigniacencis devenirei, 
tenebunt et possidebunt absque ipsorum Savigniacen* 
sium reclamatione, ipsorum Savigniacensium tanquàm 
dominorum, et aliorum jure salvo. 

Abbas autem et conventus Savigniacii, pro bono 
pacis concesserunt prœfatis abbati et conventui Fontis 
Danielis quod infrà terminos in alià compositione prœ- 
fixos intrà quos monachi Fontis Danielis nibil emere 
poteranty quod Savigniacenses refuso praecio ad opus 
proprium non haberent, ubicumque voluerint, extra 
tamen tenementa et feodos abbatiae Savigniacensis, 
emere poterunt usque ad valorem sexagenta librarum 
turonensium annui redditùs et ea tenere ac possidere in 
perpetuum ; non obstante articulo praefatae composition 
nis, absque omni contradictione abbatis et conventus 
Savigniacensium. — In dicta verô emptione domos et 
manerium habere poterunt dicti monachi Fontis Da- 
nielis, ità tamen quod nullam personam religionis ha- 
bitum portantem habere valebunt ibidem residentem, 
nec animalia seu pecora quœcumque, nisi porcos tan- 
tummodô, secundùm quod pertinebit ad libertatem et 
jus ipsius emptionis faciendae. 

Sciendum etiam quod neutra pars Savigniacii et 
Fontis Danielis in alteriusiibet terris, tenementis, seu 
feodis, — dono, vel elemosinà, emptione, permutatione, 
sive aliis quibuscumque modis redditum vel aliqui^ 



r 



215 

immobile acquirere poterit, sine alterius consensu et 
voluntate. 

Per praesentem autem compositionem, nec cartis, nec 
compositionibus aliis quas habent dictœ partes de Savi- 
gniacio et de Fonte Danielis in aliquo prœjudicatur, 
sed in suo robore permanent universa, exceptis dun- 
taxat illis articulis qui in prœsenti compositione expri- 
muntur. 

Hujus autem compositionis et aliamm inter dictos 
abbates et conventus de Savigniacio et de Fonte Danie- 
lis priùs initarum, dictae partes abbatcm Clarevellensem, 
qui pro tempore fuerit, perpetuum constituunt conser- 
va torem. 

In omnium igitur praescriptorum robur perpetuum et 
testimonium, tàm nos quàm de Savigniacio, de Fonte 
Danielis, de Calocheio, de Sancto Andréa, de Buxelliâ, 
de Veteri Villà, de Claromonte, coabbates nostri, qui in 
prsesenti compositione nobis astiterunt, — unà cum 
abbate de Bellabranchà, praesenti scripto nostra sigilla 
apposuimus. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo quinqua- 
gesimo, mense junii, die martis proximâ ante festum 
Beati Barnabae, apostoli. 

[A tous les fidèles du Christ qui prendront connaissance 
des présentes lettres, frère Etienne, abbé de Clairvaux, salut 
dans le Seigneur. 

Une contestation s'était élevée entre Fabbé et le couvent 
de Savigny, d'une part, et Fabbé et le couvent de Fontaine- 
Daniel) d'autre part, relativement aux terres, tenements et 
fiefs qui avaient appartenu au chevalier Gaudin de Brée, 
et que les moines de Fontaine-Daniel accusaient ceux de 
Savigny d'avoir illicitement acquis au mépris d'un arrange- 
ment intervenu entre eux. En notre qualité de commissaire 
chargé de l'exécution de cet arrangement, nous avions à 
trancher la difficulté. 

Après de nombreuses explications fournies de part et d'au- 



216 

tre, la paix a été rétablie à Tamiable de la manière suivante : 

L'abbé et le couvent de Savigny auront et posséderont à 
perpétuité, avec toutes leurs dépendances et tous leurs droits, 
sans que les moines de Fontaine-Daniel puissent élever au- 
cune contestation ni formuler aucune réclamation, les te- 
nements et fiefs sus-mentionnés, dont ils ont fait l'acquisi- 
tion dudit chevalier Gaudin de Brée; mais il est entendu 
que, dans les limites qui ont été fixées par nous, du consen- 
tement des parties, dans un autre arrangement, limites qui 
forment autour de l'abbaye de Fontaine-Daniel un circuit où 
toute acquisition immobilière est interdite à Savigny, les 
moines de cette abbaye ne pourront dorénavent acquérir, 
avoir, ni posséder de l'ancien domaine de Gaudin de Brée 
aucune rente ou autres biens immobiliers qui appartien- 
draient à des hommes relevant directement des moines de 
Fontaine-Daniel : il est fait exception pour ce qui advien- 
drait de ces hommes à l'abbaye de Savigny par échoite, à 
titre Juste et raisonnable, selon les lois et la coutume du 
pays. 

Ilem. — Les moines de Savigny pourront posséder dans le 
tenement de Gaudin de Brée des maisons et un manoir; 
mais il ne leur sera permis d'y faire résider aucune personne 
portant l'habit religieux, n'y d'y avoir des animaux ou des 
troupeaux quelconques, si ce n'est des porcs, conformément 
à la franchise et au droit qu'aura ce manoir. 

Item. — Il est à savoir que dans les limites du circuit au- 
tour de Fontaine-Daniel rappelé plus haut, les moines de 
Savigny ne pourront dorénavant acquérir, posséder ou gar- 
der aucune rente ou autres biens immobiliers quelconques, 
leur provenant de donation, d'aumône, d'achat, d'échange 
ou de toute autre manière, à moins que l'abbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel ne le veuillent bien et y consentent : 
exception est faite pour les biens que Savigny possède au 
jour de la confection du présent acte, et pour ceux qui leur 
adyiendront par échoite régulière dans le fief de Gaudin de 
Brée, comme il est mentionné ci-dessus. 

A savoir encore que les biens dont l'abbé et le couvent de 
Fontaine-Daniçl étaient possesseurs dans le fief du chevalier 



217 

Gaudin de Brée, si toutefois ils y possédaient quelque chose, 
avant que ce fief fut passé aux mains des moines de Tabbaye 
de Savigny, seront conservés et gardés par Fontaine-Daniel, 
sans contestation de la part de Savigny ; sous réserve néan- 
moins du droit seigneurial de ce monastère et sauf le droit 
des tiers. 

De leur côté, l'abbé et le couvent de Savigny ont, pour le 
bien de la paix, consenti à Tabbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel le droit suivant : bien que dans les limites détermi- 
nées par un autre arrangement, limites où il était interdit 
aux moines de Fontaine-Daniel de rien acheter que les moi- 
nes de Savigny n'eussent été à même de le faire pour leur 
propre compte, au prix de refus, même en dehors de leurs 
tcncments et de leurs fiefs, il est convenu que les religieux 
de Fontaine-Daniel pourront, par dérogation h l'article de 
l'arrangement précité et sans avoir à redouter aucune con- 
testation de la part de l'abbé et du couvent de Savigny, se 
rendre acquéreurs de biens et les conserver à l'avenir, 
pourvu que ces biens n'excèdent pas la valeur de soixante 
livres tournois de revenu annuel. Ces acquisitions pourront 
comprendre des maisons et un manoir ; toutefois les moines 
de Fontaine-Daniel n'auront pas la faculté d'y faire résider 
aucune personne portant l'habit religieux, ni d'y avoir des 
animaux ou des troupeaux quelconques, sauf des porcs, 
conformément à la franchise et au droit que possédera la 
propriété acquise. 

Il est encore à savoir que les abbayes de Savigny et de 
Fontaine-Daniel ne pourront, sans le consentement et l'agré- 
ment l'une de l'autre, acquérir réciproquement sur les terres 
tenements et fiefs de chacune d'elles, soit des rentes, soit 
tous autres biens immobiliers, par donation, aumône, achat, 
échange, ou de toute autre manière. 

Par la présente transaction, il n'est porté aucune atteinte 
aux chartes et arrangements antérieurs, intervenus entre les 
parties (les abbayes de Savigny et de Fontaine-Daniel) : ces 
titres conserveront leur plein effet; sauf bien entendu en ce 
qui concerne les conventions qui sont spécialement formu- 
lées dans le présent écrit. 



218 

Lesdites parties établissent pour l'avenir Fabbé de Clair- 
vaux, qui sera alors en charge, comme conservateur perpé- 
tuel de la transaction dont il s'agit, et des autres intervenues 
antérieurement entre les abbés et couvents de Savigny et de 
Fontaine-Daniel. 

Pour assurer la validité, la durée et Fauthenticité de tout 
ce qui vient d'être écrit, nous et nos abbés de Savigny, de 
Fontaine-Daniel, de Chalocéd), de Saint-André (2), de la Bois- 
sière(3), de la Vieuxville (4) et de Clermont, qui nous ont 
assisté au présent arrangement, avons apposé nos sceaux 
sur cette charte ; ce qu'a fait aussi l'abbé de Bellebranche (5>. 

Fait Tan du Seigneur 1250, au mois de juin, le mardi avant 
la fête du bienheureux Barnabe, apôtre.] 



CXCIX 
Accord avec l'abbaye de Savigny. 

1260. 

Universis Chrisli fidelibus ad quos praesens scriptum 
pervenerit, frater Stephanus dictas abbas Clarevallis, 
salutem in Domino. 

Notum sit omnibus quôd abbas et conventus Fontis 
Danielis, libertale emendi usquè ad valorum sexaginta 
librarum turonensium annui redditùs ab abbate et con- 
ventu Savigneii per compositionem inter ipsos factam 
sibi concessà, uti non polerint usquè ad anni coniple- 
tionem a aie confectionis presentis instrumeiiti. Si verô 
propter impedimentum dominas reginae vel comitis 

(1) Chalocé, abbaye de l'ordre de Citcaux, paroisse de Corzé (Anjou). 

(2) Saint-André en GoufTem, abbaye située paroisse de Hoguette, près Fa- 
lai .se. 

(3) La Boissiôre, abliayc, près Craon. 

(4) La Vieuxvlllc, abbaye, dans le diocèse de Dol. 

(5) Bellebrauclic, abbaye, paroisse de Saint-Brice, près Grez-en-Bouèrç. 




219 

Adegaviae seu allocatorum suorum, dicti abbas et con- 
ventus Savigneii tenementum cum pertinenciis suis 
quod fuit Gaudini de Breeio, militis, propè abbatiam 
Fontis Danielis, tenere non possint,sedcogantur ponere 
extra manum suam, tune dicta libertas emendi irrita 
erit penitùs et inanis. 

In cujus rei testimonium et munimem firmum, scripto 
presenti sigillum nostrum fecimus apponi. 

Datum anno Domini millesimo ducentcsimo quin- 
quagesimo, mense junio. Valete. 

[A tous les fidèles du Christ à qui parviendra le présent 
écrit, frère Etienne, abbé de Clairvaux, salut dans le Sei- 
gneur. 

Sachent tous que, par suite d'un arrangement intervenu 
entre l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel, (d'une part), et 
l'abbé et le couvent de Savigny, (d'autre part), il a été accordé 
à l'abbaye de Fontaine-Daniel le droit d'acheter des biens 
jusqu'à la valeur de soixante livres tournois de revenu an- 
nuel, à la condition de ne pouvoir user de cette liberté pen- 
dant un an ù partir de la date de la présente charte. Si, par 
suite d'empêchement du fait de madame la reine 0) ou du 
comte d'Anjou (2), ou encore de leurs représentants, l'abbé 
et le couvent de Savigny ne pouvaient garder le tenement, 
avec ses dépendances, situé près de Fontaine-Daniel, qui a 
jadis appartenu au chevalier Gandin de Brée, mais étaient 
obligés de le mettre hors leurs mains, le droit d'acheter 
dont il vient d'être parlé serait considéré comme absolument 
nul et non avenu. 

En foi de quoi et pour la validité, nous avons fait apposer 
notre sceau sur les présentes lettres. 

Donné l'an du Seigneur 1250, au mois de juin. Salut.] 



(1) Blanche de Caslille, mère de Louis IX, régente de France pendant la 
captivité du roi (1249-1252). 

(2) Charles I, frère de Saint-Louis, 



220 



ce 

V. 1250. 

Uiliversis... offîcialis cenomanensis... 

Gaufridus Pictor, clericus, recognovit quôd ipse... 

[A tous l'official du Mans 

Geoffroy le Peintre, clerc, a reconnu qu'il a J 



CCI 
Donation par Guillaume de Colombiers. 

1250. 

Universîs Guillelmus de Columbers, miles.... 

Contuli abbatiae Fontis Danielis unam plateam, pro 
salute animœ meaî et antecessorum meorum, sitam in 
villa de Columbers, inter plateam ecclesiae, ubi domus 
Rogerii sita est, et domum meam ejusdem vici. 

Sigillo mei. 

Anne 1250, mense deccmbri. 

[A tous Guillaume de Colombiers, chevalier 

Pour le salut de mon âme et de celles de mes prédéces- 
seurs, j'ai donne à l'abbaye de Fontaine-Daniel une place au 
bourg de Colombiers, entre la place de l'église, où est la 
maison de Roger, et ma propre maison de ce bourg. 

Sous mon sceau. 

L'an 1250, au mois de décembre.] 



r 



221 



CCII 
Confirmation par Fouques d'Hauterives. 

1251. 

Universîs 

Fulco de Altisripîs, miles, concessi et confirmavi 
abbati et conventui Fontis Danielis totam terrain sitam 
in parochià Sancti Melanii, apud Toschas et in Rocherio, 
cum herbergamento et vineis,.et pertinentiis, sicut dicti 
abbas et conventus emerunt a Philippe de Meduanâ, 

burgense de Lavalle reddendo mihi et heredibus 

meis, singulis annis, IV solides cenoman. et IV denarios 
cenomanenses. 

Anno 1251, mense maii. 

[A tous 

Moi, Fouques d'Hauterives, chevalier, ai octroyé et con- 
firmé à Fabbé et au couvent de Fontaine-Daniel la possession 
de toute la terre située paroisse Saînt-Mclaine (i>, aux Tou- 
ches et au Rocher, y compris l'herbergement, les vignes et 
toutes dépendances, tels que ces biens ont été achetés par 

eux de Philippe de Mayenne, bourgeois de Laval à la 

charge de me faire chaque année, ainsi qu'à mes héritiers, 
une rente de quatre sols et de quatre deniers manceaux. 

L'an 1251, au mois de mal.] 

CCIII 

Consentement par Agnès, veuve de Vivien 
Brochart. 

1261. 

Die sabbati prima post festum apostolorum Philippî 
et Jacobi, in nostrà prœsentià, Agnes, relicta defuncti 

(1) Saint-Melaine, rive gauche de la Mayenne, à Laval. 




222 

Viviani Brochart, militis, concessit quôd monachi Cla- 
riniontîs et Fontis Danielis, vilâ durante Agnetis Coîte, 
possideant dimidium arpennse vinearum in feodo de la 
Brochardiere, in parochiâ de Change. 
Anno 1251. 

[ 

En notre présence, le premier samedi après la fête des 
Apôtres Philippe et Jacques, — Agnès, veuve de feu Vivien 
Brochart (1), chevalier, a consenti à ce que les moines de 
Clermont et de t^ontaîne-Daniel possèdent, durant la vie 
d'Agnès Coite, la moitié d'un arpent de vignes au fief de 
la Brochardiere (2), en la paroisse de Changé. 

L'an 1251.1 



CCIV 

1251. 

Magister Gaufridus de Sancto Carileffo, canonîcus 
cenomanensis.... 
Anno 1251. 

[Maître Geoffroy de Saînt-Calaîs, chanoine du Mans, 

L'an 1251.] 



(1) Vivien Brochart était sans doute le père de Jehan Brochard, sei- 
gneur du Plcssis-Brochard, paroisse de Quclalnes, qui abouma à la tomme de 
40 soU à muances de prieur lerachat de la métairie de la Verrie, que Raynauld 
Faybel, seigneur de la Gendronniére, donna en 1259 au prieuré du Port- 
Ringcard (Généal. de Quat rebarbes), 

(2) U Brocliardièrc est aujourd'hui commune de I^val. 



r 



223 



CCV 

1252. 

Frater Guillelmus, abbas Beati Albini Andegaven- 
sis(ï)... 
Anno 1252. 

(Frère Guillaume, abbé de Saint-Aubin d'Angers 

L'an 1252.1 



CCVI 

Donation par Renauld de Chauverie et Jeanne, 
SON épouse. 

1262. 

Raginaldus de Chauveri, miles, et Johanna, uxor ejus, 
super usuagio cujusdam viae quae ducît ad molendinum 
nosirum(2), dant Beatœ Mariae Fontis Danielis 

Anno 1252. 

[Renauld de Chauverie, chevalier, et Jeanne, son épouse, 
touchant Fusage de certain chemin qui conduit à notre mou- 
lin, font donation à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel, de.... 

L'an 1252.1 



(1) Abbaye fondée par Childebert, roi de France, et dédiée primitivement à 
la Sainte- Vierge et à Saint-Germain-d'Auxerre. Peu de temps après la mort 
de Saint-Aubin (550), on y lit la translation de son corps (555), et les nom- 
breux miracles qui curent lieu sur son tombeau y amenèrent un grand 
concours de fidèles. Le vocable primitif fut alors remplacé par celui du nou- 
veau Saint, vers la fin du vr siècle. 

(2) Dans une copie du Cartulaire on lit : molendinum nostrum novum. 



224 



CCVII 
Transaction avec Renauld de Chauverie. 

1252. 

Composilio îiiter âbbatcm et conventum Fontis Danie- 
lis et Raginaldum de Chauveri, militeni. 
Anno 1252. 

[Transaction entre Fabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, 
(d'une part), et Renauld de Chauverie, chevalier, (d'autre 
part). 

L'an 1252.] 

CCVIII 

Reconnaissance et abandon par Robert 
de gorron. 

1263. 

Universis oificialis curiae ccnomanensis 

Noveritis quôd Robertus de Gorram, miles, dominus 
Tanneriœ et de Livare, recognovit quôd contulerat în 
perpetuam elemosinam Reatœ Mariae de Fonte Danielis, 
pro salute anima; suœ et animaî Radulfi, fratris sui 
defuncti, et pro salute animarum antecessorum et here- 
dum suorum, ad sex pitantias faciendas de pane et vino 
et piscibus recentibus, videlicet in Nativitate Domîni, in 
Cœnà Domini, in Paschà et in Pentecoste et in Assunip- 
tione Beatae Maria; et in festo Omnium Sanctorum, 
ligerium corna torem. 

Dimisit abbati et conventui Fontis Danielis omne 
jus quod habebat, tàm ratione patris sui quàm ratione 
Mathildis, uxoris defuncti Johannis Guopil 

Anno 1253. 



225 

(A tous roflicial de la Cour du Mans.... 

Sachez que Robert de Gorron, chevalier, seigneur de la 
Tannière et de Levaré, a reconnu que, pour le salut de son 
âme et des âmes de Raoul, son frère défunt, de ses prédé- 
cesseurs et héritiers, il avait donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel un corneur de 
la Loire, pour faire face au coût de six pitances (de moine), 
en pain, vin et poissons frais, savoir : aux fêtes de Noël, de 
la Cène du Seigneur (Jeudi-Saint), de Pâques, de la Pente- 
côte, de l'Assomption de la bienheureuse Marie et de la 
Toussaint. 

Robert a abandonné à Tabbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel tout le droit qu'il avait, tant du chef de son père que 
du chef de Mathilde, épouse de feu Jean Goupil 

L'an 1253.1 



CCIX 
Donation par Robin de Roillon. 

1253. 



Guillelmus, decanus de Ebronio. 

Robinus de Roillon dédit 

Anne 1253. 

[Guillaume, doyen d'Evron... 
Robin de Roillon (D a donné... 
L'an 1253.1 



(1) Rouillon, près Le Mans? En 1233, Ger\'ais de Rouillon donna aux moines 
de l'Epau une rente de 5 sols mansais. 

15 



^ 



226 



CCX 

1258. 

Fraler R... abbas Veterisvillae. 
Anno 1253, mense octobri. 

(Frère R... abbé de la Vieuxville. 
L'an 1253, au mois d'octobre.] 



CCXI 
Franchise accordée par Guillaume de la 

GUERCHE. 
1254. 

Noverint Guillelmus de Guîrchiâ, pro sa- 

lute animse mcae, antecessorum et hereduni meorum, 
dedi abbatia; de Fonte Danielis franchisiam et quitan- 
tiam per totam terram meain de omnibus quae emerint 
vel vendiderint, vel per eamdeni terram eundo et re- 
deundo transferri fecerint 

1254, mense septembrî. 

[Sachent que moi, Guillaume de la Guerchc, ai, pour 

le salut de mon âme et de celles de mes prédécesseurs et de 
mes héritiers, accordé à titre de donation à Tabbaye de 
Fontaine-Daniel qu'elle soit franche et quitte de tous droits 
sur ma terre entière, pour tous les achats et toutes les ventes 
que les moines y traiteront, et encore pour ce qu'ils y feront 
passer, en allant et venant 

L'an 1254, au mois de septembre.] 



227 



ccxn 

Echange et vente par Raoul de la Hautonniére. 

1254. 

Universis praesentes litteras inspecturis, Michael, de- 
canus de Erneià, salutem in Domino. 

Noveritis quôd in nostrà praesentià constitutif Radul- 
fus de la Hautonniére, dominus et haeres dicti loci, et 
Juliana, uxor ejus, recognoverunt in jure, coràm nobis, 
quôd ipsi tradiderant in perpetuum abbati et conventui 
Fontis Danielis, cum omni jure et districtione et domi- 
liio, quae habebant et babere poterant in rébus inferiùs 
notatis, videlicet : 

Totam terram de la Goulegastiere, cum omnibus per- 
tinentiis ejusdem terrœ et hominibus ibidem manentibus 
vel mansuris, quam tenent Radulfus Goulegaste et Ste- 
phanus et Richardus Goulegaste, fratres ; pro excambio 
quadragenta solidorum cenomanensium quos dicti reli- 
giosi habebant et possidebant et percipiebant in omni 
terra de la Hautonniére annui redditûs ; 

Et novem boissellos frumenti et dimidium, quos de- 
bent Radulfus et Hugo Brachet, fratres, super terra quam 
tenent a Radulfo de la Hautonniére ; 

lEt très (solidos) cenomanenses in campo de Colle et 
de la Gaudeharidere, singulis annis, in Nativitate Beatae 
Marise ; 
Pro la Roiatere, quinque solidos cenomanensium ; 
Pro la Guolegatiere, in eodem festo, quinque solidos 
cenomanensium ; 

Très turonenses pro tallià et vinagio ; 

In nemore de Défais, in eodem festo, tredecim bois- 
sellos frumenti ; 



n 



228 

In feodo Hamelini de Fraxîno,decemsolidos cenoma- 
nensium, in festo supradicto ; 

Et in feodo de la Forderie, quinque solidos cenoma- 
nensium ; 

In feodo et nemore de Fail,decein et octo cenomanen- 
ses, in eodem festo ; 

In la Guolegastiere, duos solidos cenomanensium de 
taliià in Natali et duas pelles avenac, similiter in Natali 
et septem cenomanenses infrà duas missas Natalis ; et 
ad Pentecosten duos solidos cenomanensium, singulis 
annis, dictis monachis persolvendos. 

Haec omnia et singula tradiderunt dictis religiosis, 
salvo jure dominorum superiorum, spontaneà voluntate, 
non coacti, Radulfus de la Hautonniere et Juliana, uxor 
ejus, pro assignatione dictorum quadragenta solidorum 
cenomanensium et pro venditione quatuor solidorum 
cenomanensium et quinque cenomanensium et unius 
turonensis : pro quibus assignatione et venditione supra- 
dictis, dicti religiosi dederunt dictis Radufo et Julianac, 
uxori ejus, septem libras turonensium, de quibus se 
tenuerunt coràm nobis pro pagatis, renuntiantes omni 
exccptioni pecuniœ non numeratae ; et dederunt fidem 
quôd in dictis rébus dictus Radulfus aliquo titulo sibi 
modo competenti, nec ratione minoris setatis, nec do- 
mina Juliana ratione dotis et aliquo titulo sibi a jure 
concesso, nihil de caîtero reclamarent. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo quin- 
quagesimo quarto, mense septembris. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Michel, doyen d'Ernéc, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, constitués en notre présence, Raoul de la Hau- 
tonniere, seigneur et héritier dudit lieu et Julienne, son 
épouse, ont reconnu en droit devant nous qu'ils ont cédé et 
abandonné à perpétuité à Tabbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel, en se désistant de tous les droits, même de ceux de 



229 



justice et de seigneurie, qu'ils avaient et pouvaient avoir sur 
les biens ci-après désignés, savoir : 

La terre entière de la Goulegatière, avec toutes ses dépen- 
dances, les hommes qui l'habitent et l'habiteront, telle que 
ladite terre est occupée par les frères Raoul, Etienne et Ri- 
chard Goulegate ; et cela en échange d'une rente annuelle de 
quarante sols manceaux que les religieux de Fontaine-Daniel 
avaient, possédaient et percevaient sur toute la terre de la 
Hautonnière ; 

Plus neuf boisseaux et demi de froment, dont sont débi- 
teurs les frères Raoul et Hugues Brachet sur la terre qu'ils 
tiennent de Raoul de la Hautonnière ; 

Plus trois sols manceaux sur le champ du Tertre et de la 
Godardière, exigibles chaque année à la Nativité de la Bien- 
heureuse Marie ; 

Cinq sols manceaux pour la Boiatière ; 

Cinq autres sols manceaux pour la Goulegatière, payables 
aussi à la Nativité ; 

Trois sols tournois de taille et de vinage ; 

Treize boisseaux de froment sur le bois du Défais, livrables 
à la même fête ; 

Dix sols manceaux, à la même échéance, sur le fief d'Ha- 
melin du Frêne ; 

Cinq sols manceaux sur le lîef de la Forderie ; 

Dix-huit sols manceaux, exigibles à la même époque sur 
le fief et le bois du Fay ; 

Encore sur la Goulegatière, deux sols ,manceaux de taille 
payables à Noël, deux truelles d'avoine livrables à la même 
époque, sept sols manceaux payables après les deux messes 
de Noël, et deux sols manceaux à la Pentecôte, le tout à 
verser aux moines chaque année. 

Raoul de la Hautonnière et Julienne, son épouse, ont, de 
plein gré et sans contrainte, mais sous la réserve des droits 
des seigneurs supérieurs, cédé et abandonné toutes et cha- 
cune des choses sus-dites, en échange des quarante sols 
manceaux dont il a été parlé et pour la vente qu'ils ont con- 
sentie de quatre sols manceaux, de cinq autres sols de même 
espèce et d'un sol tournois, moyennant un prix total de sept 



n 



230 

livres tournois, que les religieux ont versé auxdits Raoul et 
Julienne, qui se sont tenus pour bien payés en notre pré- 
sence, renonçant à toute exception de non numération d'es- 
pèces. Le seigneur de la Hautonnière, et son épouse ont, en 
outre, promis de ne jamais faire à Tavenir aucune réclama- 
tion au sujet de la présente convention, savoir : Raoul, pour 
quelque motif que ce soit dont il pourrait arguer, même 
à raison de sa minorité, et dame Julienne, à cause de sa dot 
ou en vertu de tout autre titre que la loi lui accorderait. 
Donné Tan du Seigneur 1254, au mois de septembre.] 



CCXIII 

ABANDON PAR PlERRE DE SaINT-DeNIS ET LUCIE DE 

Logé, sa femme. 

1255. 

Universis présentes litteras inspecturis, Michael, de- 
canus de Erneià, salutem in Domino. 

Noverilis quôd in nostrà presentià constituti Petnis 
de Sanclo Dionisio et Lucia de Loge, uxor ejus, volue- 
runt et concesserunt, unanimiter, spontaneà ducti 
voluntate, quôd abbas et conventus Fontis Danielis, 
Cisterciensis ordinis, habeant, teneant et possideant 
laicaliter omnes terras de la Guolegastiere, cum omni- 
bus earumdem terrarum pertinentiis et hominibus 
ibidem manentibus et mansuris, salvo jure superiorum 
dominorum, quas tenenl Richardus Guolegaste et Ra- 
dulfus et Stephanus, fratres dicti Richardi ; teneant et 
possideant dicti abbas et conventus similiter, prout 
supradictum est, campum de Colle et la Guaudehar- 
diere, quae tenent Garinus Brichet et Hugo, frater ejus. 

Quae omnia et singula predicta tenebunt dicti abbas 
et conventus, prout superiùs est expressum, et in perpc- 



231 

tuum possidebunt, cum omnibus perlinentiis suis, a 
dictis Petro et Lucià et eorum heredibus et cum omni 
jure et dominio et districtione et jurisdictione quae in 
dictis rebus et hominibus Radulfus de la Hautonniere, 
heres et dominus dictarum rerum et antecessores ejus, 
percipere et habere consueverunt et debuerunt, fide de 
dictis rebus débita dictis Petro et Luciae et eorum here- 
dibus, ut dicebatur, dimissâ dictis monachis a dictis 
Petro et Lucià in perpetuum et quitatà, salvis tamen 
sepedictis Petro et Luciae, uxori ejus, et eorum heredi- 
bus, gagio et plegio in dictis rebus et decem denariis 
cenomanensium et uno denario turon. in Nativitate 
Beatae Mariae annuatim pro tallià augusti, et in Natali 
Domini uno pelle avenae, et rectis talliis pro se et filiis 
suis militibus faciendis et filiabus suis maritandis, ab 
ipsis Petro et Lucià procreatis et procreandis, et salvo 
maritagio Agnetis, filiae dictae Luciae, et salvis aliis talliis 
indicatis secundum consuetidinem patriae generalem, 
sicuti antecessores eorum habebant et habere poterant 
et percipiebant in rebus superiùs nominatis. 

Insuper prefati abbas et conventus et homines in dictis 
locis manentes et mansuri in curià dictorum Pétri et 
Luciae et heredum eorum successive venientium juri 
stabunt laicaliter, secundum quod jus dictabit, sicut 
predictus Radulfus et homines antè faciebant, tanquàm 
coràm dominis superioribus. 

Et sciendum est quôd quotienscumque abbatem dictae 
abbatiae mon vel mutari contigerit, dicti Petrus et Lucia 
et heredes eorum relevagium secundum quantitatem 
feodi de la Hautoniere quam tenent dicti monachi? 
prout de dicto Radulfo, levarent, levare poterunt et 
habere. Et ad haec omnia et singula fldeliter et firmiter 
observanda, dicti Petrus et Lucia se et heredes suos obli- 
gaverunt coràm nobis. 
In cujus rei testimonium, ad petitionem dictorum Pétri 



232 

et Luciae, présentes litteras dedimus dictis abbati et con- 
ventui sigilli nostri munimine roboratas. 

Actum anno Domini millesimo ducentesimo quinqua- 
gesimo quinto. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Michel, doyen d'Ernée, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, constitués en notre présence, Pierre de Saint- 
Denis et Lucie de Logé, son épouse, ont, d'un commun 
accord et volontairement, consenti que Tabbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel, de Tordre de Citeaux, aient, tiennent et 
gardent, comme biens laïques : 

Toutes les terres de la Goulegatiére et leurs dépendances, 
avec les hommes qui y résident et y résideront à l'avenir; 
sous réserve toutefois des droits des seigneurs supérieurs : 
ces terres sont actuellement occupées par Richard Goulegate 
et ses frères Raoul et Etienne ; 

Et encore, aux mêmes conditions, le champ du Tertre et 
la Godardière, qui ont pour tenanciers Guérin Brichet et son 
frère Hugues. 

Les moines garderont toutes et chacune de ces terres, 
comme il est dit plus haut, et ils les posséderont à perpé- 
tuité, avec toutes leurs dépendances, comme relevant des- 
dits Pierre et Lucie et de leurs héritiers. 

Le présent abandon comprend tous droits, seigneurie, 
justice et juridiction que Raoul de la Hautonnière, héritier 
et seigneur desdits biens, et ses prédécesseurs avaient cou- 
tume et étaient fondés à exercer et posséder. 

Quant à la foi due, comme on dit, à Pierre et à Lucie et à 
leurs héritiers, à cause des iicfs dont il est question, les 
cédants s'en démettent et en font l'abandon à perpétuité aux 
moines, à la réserve toutefois, en leur faveur et en celle de 
leurs successeurs, de leur droit de gage-piège sur les biens 
cédés, de dix deniers manceaux et d'un denier tournois, à 
leur payer annuellement de taille d'août, à la Nativité de la 
Bienheureuse Marie, et en outre d'une truelle d'avoine à Noël 
de chaque année. De plus, les cédants se réservent pour eux 
et les enfants aés et à naître de leur union, leurs fils, lorsque 



233 

ceux-ci seront armés chevaliers, leurs filles à l'époque de 
leur mariage, les tailles ordinaires, en outre le mariage 
d*Agnès, fille de Lucie, et encore les autres tailles indiquées 
dans la coutume générale du pays; ainsi d'ailleurs que leurs 
prédécesseurs les avaient, pouvaient les avoir et les perce- 
vaient sur les biens ci-dessus désignés. 

L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel et les hommes qui 
habitent et habiteront dans les terres dont il s'agit esteront 
en justice, comme des laïques, conformément aux prescrip- 
tions du droit, dans la cour de Pierre et de Lucie et de leurs 
héritiers à venir, considérés comme seigneurs supérieurs, 
ainsi que le faisaient précédemment Raoul de la Hautonnièrc 
et ses hommes. 

Il est à savoir qu'au décès ou à la mutation de chaque 
abbé de Fontaine-Daniel, Pierre et Lucie ou leurs héritiers 
pourront exercer et percevoir le droit de relief, ainsi qu'ils 
le prenaient de Raoul de la llautonnière, proportionnellement 
à rétendue des biens qu'ont les moines dans le fief de la 
Hautonnière. 

Pour l'exécution fidèle et scrupuleuse de toutes et chacune 
de ces conventions, lesdits Pierre et Lucie se sont obligés, 
eux et leurs héritiers, en notre présence. 

En foi de quoi, à la demande desdits Pierre et Lucie, nous 
avons donné à l'abbé et au couvent les présentes lettres, 
munies de l'impression de notre sceau. 

Fait l'an du Seigneur 1255.] 



CCXIV 
Vente par Hamelot de Fichet. 

1255. 

Hamelot de Ficheîz vendidit abbati et conventui 
Fontis Danielis X solidos cenomanenses quos annuatim, 
vità comité, percipiebat ab eis, pro XXXII solidis et 
dimidio cenomanensibus. 

1255^ mense maio* 



2»4 



[Hamelot de Fiche! a vendu à Tabbé et au couvent de 
Fontaine-Daniel, pour le prix de trente-deux sols et demi 
manceaux, la rente viagère de dix sols manceaux qu^il tou- 
chait d'eux chaque année. 

L'an 1255, au mois de mai.] 




CCXV 



Donation par Hamelin de Troo. 



1256. 



Universis ofTicialis andegavensis... 

Haraelinus de Troee, filius Gervasii de Troee, militis, 
dédit in perpetuam elemosinam Beatœ Mariœ Fontis 
Danielis, pro salute animae suae et praedecessorum ac 
successorum suorum, totum annonagium in vineis 
Johannis Grasdeve, burgensis Castrigonterii, sitis in 
Valle Juas 

1256, mense raartio. 

(A tous Tofflcial d'Angers.... 

Hamelin de Trôo(i), fils de Gcrvais de Trôo, chevalier, a 
donné en perpétuelle aumône à la Bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, pour le salut de son âme et des âmes de 
ses prédécesseurs et de ses successeurs, tout son annonage 
dans les vignes de Jean Grasdève, bourgeois de Château- 
Gontier, qui sont situées à Vaugeois.... 

L'an 1256, au mois de mars.] 



(1) Un Hamelin de Trôo fut vers cette époque bienfaiteur de Tabbaye de 
Bellebranclie. 



f 



235 



CCXVI 
Donation par Guy de la Billonniére. 

1266. 

Universis Fraler Johannes^ abbas Fontis Da- 

nielis 

Cùm Guido de la Billoniere, miles, nobis concessit 
pratum juxtà manerium nostriim de Valle .Juas, quod 
fuit defunctae Sussannae, reddendo ei et heredibus XV 

denarios annui redditùs, nomine servitii quae omnia 

nobis concessit. Tandem fuit conventum inter nos et 
dictum militem quod si comes andegavensis ipsum 
compulerit, seu alloquati ipsius, ad praemissam con- 
cessionem irritandam, satisfavet et nobis reddet XV 
libras 

Die sabbati post festum Beati Nicolai estivalis, anno 
1256. 

(A tous Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel 

Guy de la Billonniére 0), chevalier, nous avait fait donation, 
près de notre manoir de Vaugeois(2), d'un pré, qui apparte- 
nait auparavant à feue Suzanne, moyennant quinze deniers 
par an de rente, qualifiée pour service, à lui faire, ainsi 
qu'à ses héritiers.... Il nous a donné le tout. Mais, par con- 
vention entre nous et ledit chevalier, il est entendu que dans 
le cas où le comte du Maine, ou ses officiers, forceraientle do- 
nateur à annuler le premier de ces dons, celui-ci nous en 
indemniserait et nous remettrait une somme de 15 livres 

L'an 12^6, le samedi après la Saint-Nicolas d'été.] 



(1) La Billonniére, paroisse de Quêlaines. 

(2) Le lieu et closerie de Vaugeois, c tituii en la paroitte de Sl-Rémy du 
dehon de Château-Gontier », furent acjjugés le 8 novembre 1363 c à Antoine Le 
Melle, au nom et comme procureur de Cotai et Catherine lef Daudien, à la 
somme dû 740 livres, » 



236 



CCXVII 

Vente par Gervais dit le Délivré et Lejarde, 
SON épouse. 

1256. 

Universis Fulco de Âltisripis, miles 

Genasîus dictus le Délivre et Leiardis, uxor ejus, 
vendiderunt Guillelrao de Columbariis, militi, ortola- 
riain suam, cuni appenditiis, apud les Toches, in 
parochià Sancti Melani, in feodo nostro, pro XXXXII 
libris. 

Praesentibus : Raginaido de Villàavis, milite et aliis. 

Anno 1256. 

(A tous Fouques d'Hautcrives, chevalier.... 

Gervais dit le Délivré et Lejarde, sa femme, ont vendu, 
pour quarante deux livres, à Guillaume de Colombiers, che- 
valier, leur jardin de plaisance, avec ses dépendances, sis 
en notre fief, aux Touches, paroisse de Saint-Melaine. 

Etaient présents : Renauld de VilloiscauO), chevalier et 
plusieurs autres. 

L'an 1256.1 



CCXVIII 
Oblation par Thomasse de Chatillon. 

1256. 

Universis présentes litteras inspecturis, Thomasia, 
uxor nobilis viri Andreae, domini de Vitreio, domina 
de Chastellon, salutem in Domino. 

Noveritis quod ego contuli me Deo et Beatas Mariae 

(1) Fief noble, paroisse de Boncliamp. 



237 

Fonlis Danielis, cîstertiensîs ordinis, eligendo niihi 
ibidem in obitu meo sepulturam, ità quôd nulli alteri 
loco me conferre potero in fulurum, aut sepulturam 
alicubi mihi eligere, praeter quam in abbatià supras- 
criptà. 

In cujus rei testimonio abbati et conventui dedi prœ- 
sentes litteras sigillo meo sigillatas. 

Datum anno Domini 1256. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Thomasse, épouse du noble homme André, seigneur 
de Vitré, dame de Châtillon, salut dans le Seigneur. 

Sachez que je me suis donnée à Dieu et (à Tabbaye de) la 
Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de l'ordre de Ci- 
teaux, par le choix que j'ai fait de ma sépulture dans ce mo- 
nastère, à mon décès ; en conséquence, je ne pourrai à l'a- 
venir disposer de ma personne en faveur d'une autre maison, 
ni me choisir, en dehors de l'abbaye, un lieu d'inhumation. 

En témoignage de ce qui précède, j'ai remis à l'abbé et au 
couvent les présentes lettres, scellées de mon sceau. 

Donhé l'an du Seigneur 1256.] 



CCXIX 

Donation par Isabelle, épouse de Louis de 
Sancerre. 

1257. 

Universis.... Isabellis, domina Meduanœ et haeres, 
pro sainte animée mea;, patris et matris meae et omnium 
praedecessorum meorum, cum assensu Ludovici, comitis 
Sacri Cesaris, mariti mei, dedi in perpetuam elemosi- 
nam abbatiae meae Fontis Danielis unum modium fru- 
menti annui redditùs, ad mesuram Meduanae, in castello 
meo de Meduanà Quod dedi specialiter ad sustenta- 



238 

tionem unins monachi, qui pro me celebret in perpe- 
tuum in abbatià 

Et nt ratum permaneat, Ludovicus cornes Sacri 
Cesaris, maritas mens, cnm meo signo snum apposait. 

1257y mense aprilis. 

(A tous Je, Isabelle, dame et héritière de Mayenne, ai, 

pour le salut de mon âme et de celles de mon père, de ma 
mère et de tous mes prédécesseurs, donné a mon abbaye 
de Fontaine-Daniel, en perpétuelle aumône, et avec Fagré- 
ment de Louis, comte de Sancerre, mon mari, un muid de 
froment de rente annuelle, mesure de Mayenne, livrable à 

mon château de Mayenne Ce don est fait spécialement 

pour aider à la nourriture du moine qui célébrera pour moi 
(la messe) à perpétuité, à Tabbaye 

Et pour la ratification et le maintien de ce qui précède, 
Louis, comte de Sancerre, mon mari, a apposé son seing 
avec le mien (sur cet écrit). 

L'an 1257, au mois d'avril.] 



CCXX 
Donation par Guillaume de Colombiers. . 

1269. 

Universis 

Guillelmus de Columberiis, miles dedi Beatae 

Marias de Fonte Danielis orto, vineis, terris, 

in parochiâ de Sancto Melano juxtà Lavallem Guidonis, 
in feodo Roberti de Altisripis 

Die mercurii antè festum Sancti démentis, anno 1259. 

Praesentibus : Johanne, abbate Fontis Danielis, 
Johanne de Fulgeriis, monaco ejusdem loci ; fratre 
Nicolao de Barbeflos, ejusdem loci monacbo; fratre 
Simone, monaco Clarimontis ; Guillelmo, dicto Haier, 
magistro Domûs-Dei de Lavallense; Guillelmo de 
Gorram, clerico, et Andréa Le Gras, burgense de Lavalle. 



239 

[A tous.... 

Moi, Guillaume de Colombiers, chevalier.... ai donné à la 
Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel.... Jardin, vignes, 
terre.... sis dans le lief de Robert d*Hauterives, paroisse 
de Saint-Melaine, près de Laval-Guyon 

Le mercredi avant la fête de saint Clément, Tan 1259. 

Etaient présents : Jean, abbé de Fontaine-Daniel ; Jean de 
Fougères et frère Nicolas de Barbeflos, moines de cette ab- 
baye ; frère Simon, moine de Clermont ; Guillaume dit Haier, 
maître de la Maison-Dieu de Laval (i) ; Guillaume de Gorron, 
clerc et André Le Gras, bourgeois de Laval.] 



CCXXI 
Donation par Guillaume de Colombiers. 

1259. 

Universis Guillenius de Columbariis, miles, 

salutem. 

Cùm abbas et conventus Fontis Danielis dederînt mihi 
quidquid habebant et percipiebant in furno de Gor- 
ram, volo quôd dicti religiosi dictum furnuni' cum 
pertinentes, statlni post decessum meum, habeant, 
scilicet medietatem quam habebant antequàm mihi 
contulissent. 

Basilia, uxor mea, donationem quam ego dictis reli- 
giosis feci de terra, domo et vineis quas habebara juxtà 

Lavallem Guidonis, voluit et concessit et in manu 

fratris Johannis dicti Mauhet, abbatis Fontis Danielis, 
fidem dédit. 

Fratre Gaufrido, dicte de Gorram, et fratre Laurentio^ 
dicto Rege, monachis dictœ abbatiae, praesentibus. 

Ânno 1259, mense décembre. 

(1) Hôtel-Dieu Saint-Julien de Laval. 



240 

[Â tous Guillaume de Colombiers, chevalier, salut. 

L'abbc et le couvent de Fontaine-Daniel m'ayant donné ce 
qu'ils avaient et percevaient sur le four de Gorron, je veux 
que ces religieux rentrent, aussitôt après ma mort, dans la 
possession de ce four et de ses dépendances, c'est-à-dire 
dans la moitié qu'ils y possédaient avant de me l'avoir donné. 

Quant à la donation faite par moi aux religieux de terre, 
maison et vignes que je possédais près de Laval-Guyon, 
Basile, mon épouse, y a donné son consentement et son 

agrément et elle en a juré sa foi aux mains de frère Jean 

dit Mauhet, abbé de Fontaine-Daniel. 

Etaient présents : frère Geoffroy, dit de Gorron, et frère 
Laurent, dit Leroy, moines de cette abbaye. 

L'an 1259, au mois de décembre.] 



CCXXII 
Confirmation par Charles P*^ d'Anjou. ' 

1261. 

Karolus, fllius regîs Francorum, Andegaviae, Provin- 
ciae et Forcalqueri coines et marchio Provincîae, univer- 
sis prsesentes litteras inspecturis, salutem. 

Noveritis quôd nos volumus et concedîmus et prae- 
senti scripto confirmamus quôd abbas et conventus 
Fontis Danielis habeant et possideant in perpetuum 
pacîflcè omnes conquestas factas ab iisdem et eorum 
antecessoribus in comitatibus nostris andegavensibus 
et cenomanensibus, a quocumque possideantur nomine 
eorum et quocumque modo fuerint acquisitae usquè ad 
datam prœsentium litterarum : ità videlicet quôd dicti 
religiosi vel eorum successores per nos, vel heredes 
nostros, vel etiam successores, non possent compelli 
ponere extra manum, seu etiam allas alienare dictas 
conquestas, salvis nobis et heredibus nostris omnibus 
aliis redevantiis et juribus nostris debitis et consuetis. 



■''''M 



241 

In cujus rei testimonium praesentibus litteris sîgillum 
nostrum fecitnus apponi. 

Datum apud Salmurum, die mercurii in festo Beatî 
Laurentii, martiris, anno Domini 1261. 

[Charles, fils du roi de France, comte d'Anjou, de Pro- 
vence et de Forcalquier, marquis de Provence, à tous ceux 
qui verront les présentes lettres, salut. 

Sachez que nous voulons, accordons et, par le présent 
écrit, avons pour agréable que Tabbé et le couvent de Fon- 
taine-Daniel possèdent et gardent à perpétuité et paisible- 
ment tous les acquêts faits en leur nom, soit par eux-mêmes, 
soit par leurs prédécesseurs, jusqu'à la date des présentes, 
dans nos comtés d'Anjou et du Maine, en quelques lieux que 
ce soit et de quelque manière que ces acquêts aient été 
faits ; en conséquence, les religieux, aussi bien que leurs 
successeurs, ne pourront être contraints par nous, nos héri- 
héritiers et même nos successeurs, à vider leurs mains, 
c'est-à-dire à aliéner les acquêts dont il s'agit; mais nous 
faisons réserve pour nous et nos héritiers des autres droits 
et redevances, dus et accoutumés. 

En foi de quoi, nous avons fait apposer notre sceau sur 
les présentes lettres. 

Donné à Saumur le mercredi jour de la fête du bienheu- 
reux Laurent, martyre, l'an du Seigneur 1261.] 



CCXXIII 

Donation par Lucie de Logé, épouse de Pierre 
DE Saint-Denis. 

1268. 



Universis présentes litteras inspecturis, Michael^ de- 
canus de Erneiâ, salutem in Domino. 

Noveritîs quôd in nostrà presentià constituta Lucia, 
filia defuncti Herbert! de Logeio, militis, recognovit in 
jure coràm nobis se dédisse Deo et Beatse Marife Fontis 

16 



242 

Danielis, Cisterciensis ordinis, et monachis ibidem Deo 
servientibus, cum assensu et voluntate Pétri de Sancto 
Dionisio militis, mariti suî, quicquid habebat et perci- 
piebat et habere poterat ipsa et heredes sui, pro salute 
animse suae et anteccssorum suorum et pro anniversario 
faciendo die obitùs sui, in toto feodo de la Golegastiere, 
et in feodo de la Triguelere et de la Blanchardere, et in 
feodo Radulphi dicti Brichet, et in nemore de Fail, sine 
reclamatione suî vel heredum suorum, pacificè et libéré 
a dictis monachis perpetuô possidendum, quaî omnia 
supradicta sita sunt in parochiâ de Fougeroles; ità 
tamen quôd dicti monachi antè altare Beat^e Mariœ 
tenere unam lampadem pro ipsa assidue tenebuntur, et 
totum jus et dominium omnium predictarum rerum et 
singularum et totam jurisdictionem et proprietatem et 
quicquid habebat et habere poterat ipsa et heredes sui 
in omnibus predictis rébus et singulis ex nunc transfe- 
rens in eosdem, nichil sibi vel suis heredibus praeter 
dictam retributionem retinens in premissis. 

Dicta verô Lucia de non veniendo contra dictam dona- 
tîonem per se vel per alium in nostrà manu fidem praes- 
titit corporalem. Et nos ad petitionem dictae Luciae pre- 
dictis monachis présentes litteras dedimus in teslirao- 
nium veritatis. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo sexage- 
simo tertio, mense aprili. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Michel, doyen d'Ernée, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, constituée en notre présence, Lucie, fille de 
feu Herbert de Logé, a reconnu en droit devant nous que, 
du consentement et avec l'autorisation de Pierre de Saint- 
Denis, chevalier, sou mari, elle a, pour le salut de son âme 
et de celles de ses prédécesseurs, et pour la célébration de 
l'anniversaire du jour de son décès, donné à Dieu, à (Fab- 
baye de) la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de Tordre 



243 

de Citeaux, et aux moines qui y servent le Tout-Puissant, 
tout ce qu'elle avait, percevait et pouvait posséder de droits 
et tout ce que ses héritiers pourraient en prétendre sur le 
fief entier de la Goulegatière, le fief de la Triguelière et 
celui de la Blanchardière, sur le fief de Raoul dit Brichet 
et sur le bois du Fay, le tout situé dans la paroisse de Fou- 
gerolles ; pour être lesdits biens possédés à perpétuité par 
les moines, en toute paix et liberté, et sans réclamation 
aucune de la part de la donatrice, ni de ses héritiers ; mais 
à la condition que les religieux seront tenus d'entretenir, 
avec soin et sans interruption, une lampe devant Fautcl de 
la bienheureuse Marie ; et ladite Lucie a, sans rien retenir 
pour elle ou pour ses héritiers, si ce n'est les services ci- 
dessus imposés, transmis dès ce jour aux moines les 
droits, seigneurie, juridiction et propriété de tous et de cha- 
cun des biens mentionnés plus haut, enfin tout ce qu'elle- 
même ou ses héritiers avaient et pouvaient avoir sur l'en- 
semble des choses données et sur chacune d'elles en parti- 
culier. 

La donatrice a même prêté serment entre nos mains, sous 
la foi de son corps, que ni par elle, ni par autrui, elle ne 
viendra jamais à rencontre de la libéralité dont il s'agit ; et, 
à sa demande, nous avons délivré aux religieux les présentes 
lettres, comme témoignage de vérité. 

Donné l'an du Seigneur 1263, au mois d'avril.] 



CCXXIV 
Donation par Alain d'Avaugour. 



1264. 



Alanus de Avalgor, miles, dominus Meduanœ, dat. 
Anno 1264, mense januarii. 



1 



244 

[Alain d'Avangour (D, chevalier, seigneur de Mayenne, 

donne 

L'an 1264, au mois de janvier.] 



CCXXV 
Lettres d*Alain d'Avaugour. 

it65. 

A tous ceux qui verront ou oiront ces présentes lettres, 
je, Alain d'Avaugor, chevalier, seigneur de Maesne, 
salut en notre Seigneur. 

Sachiez que je, de ma bonc volenté et en bone fai et 
en leauté, ai gréé et otrié et grée et otrie encores, por le 
prou de moi et de mes hoirs, as chevaliers et as gentis 
homes et a tos cels qui ont fieu et usage en ma forest de 
Maesne, quels que ils soent, soit de religion, chevaliers, 
gentis homes ou borgeis, ou autres quels qu'ils soent, 
qui ont feu la dite forest, soit de viez ou de novel, que 
je jamès ne desorenavant n*essemplerai, ne ne vendrai, 
ne ferai essempler poent de la dite forest. Et est à sca- 
voir que je, o mes heirs, poon vendre ou fere vendre et 
doner, totes les flees que il nos plera, sofTessament dou 
bois de la dite forest, senz essempler, en tele manière 
que les dîz leiez(2) et leurs hoirs i puissent trouver per- 



(1) Alain d'Avaugour, fiU crilenrl d'Avaugour et de Marguerite de Mayenne. 
fille cadette de Juhel III, époux de Marie de Beaumont, était devenu seigneur 
de Mayenne, par suite du décès, sans enfants, de sa tante Isabelle, veuve ùe 
Dreux de Mello et de Louis de Sancerre. 

I^ fier d'Avaugour était situé commune de Saint*Adrien, canton de Bourg- 
briac (Câtes-du-Xord). Le château d'Avaugour, placé aux confins des parois- 
se» de Bourgbriac et de Plesidy, fut démantelé en 1420. 

I^ maison d'Avaugour portait : c d'argent au chef de gueules. • 

(2) Fêlez, feodati, possesseurs de fiefs. La forêt de Mayenne était assi^ettie 
à des droits féodaux au profit de diverses personnes, c Juhel d'Avaugour, 
che\'aUer, est homme lige du duc d'Anjou, à cause d'une foretterie faite, sise 



245 

petuaument leur fez soffessament. El a ce tenir, je leur 
ai gréé et otrié leaument, en la foi qui est entre moi et 
eux, que je jamès, moi ne mes hoirs, n'en baudront 
poent a essempler en nule manière ; ne n'en poon feier, 
mai ne mes oirs, nul ne nule, ne doner rien ; et ne 
poent les diz feiez aler sus la foi que il me doivent, aler 
en contre les baslées que j'ai fet ou fet fere en la dite 
forest, par que lesdits baslées a tôt jours mes soent te- 
nues, que avoent esté fêtes avant que ces lettres fussent 
donées. 

Et de ce tenir et garantir as diz feiez et a leur hoirs, 
je oblige moy et mes hoirs et tos mes biens presens et 
avenir, et en garant et en tesmoin de ce, j'ay scellé ces 
présentes lettres en mon seel. 

Ce fut doné en l'an de nostre Seigneur mil et deux 
cenz et soixante et cinc, ou mais de j£tnvier. 

[A tous ceux qui verront ou oiront ces présentes lettres, 
je Alain d'Avaugour, chevalier, seigneur de Mayenne, salut 
en notre Seigneur. 

Sachez, que moi, de ma bonne volonté et en bonne foi et 
en loyauté, ai accordé et octroyé et accorde et octroie encore, 
pour l'avantage de moi et de mes hoirs, aux chevaliers et 
aux gentilshommes et à tous ceux qui ont fief et usage en ma 
forêt de Mayenne, quels qu'ils soient, soit de religion, che- 
valiers, gentilshommes ou bourgeois, ou autres, quels qu'ils 
soient, qui ont fief en ladite forêt, soit de vieux soit depuis 
peu, que dorénavant jamais je ne défricherai, ni ne vendrai, 
ni ne ferai défricher rien de ladite forêt. Et il est à savoir 
que moi ou mes hoirs, pouvons vendre ou faire vendre 
et donner, toutes les fois qu'il nous plaira, en quantité 
raisonnable, du bois de ladite forêt, sans défricher, de 
telle manière que les possesseurs de fiefs et leurs hoirs y 
puissent trouver perpétuellement leur fait, convenablement. 

en la forêt de Mayenne. » (Registre de Louis, duc d'Anjou, f^ 99. — CltaUon 
du dictionnaire historique de Tancien langage français, par La Curne de 
Sainte-Palaye, dans TédlUon de M. L. Favre.) 



1 



246 

Et pour le maintien de ce qne dessus, je leur ai accordé éi 
octroyé loyalement, sous la foi qui est entre moi et eux, que 
jamais moi ni mes hoirs n'en baillerons point à défricher, de 
nulle manière ; et moi ni mes hoirs, aucun et aucune, n>n 
pouvons fieffer, ni rien donner. Et ne peuvent lesdits pos- 
sesseurs de fiefs enfreindre la foi qu'ils me doivent, aller 
à rencontre des baillées que j'ai faites ou fait faire en 
ladite forêt, de telle sorte que ces baillées soient maintenues 
à perpétuité, qui avaient été faites avant que ces lettres ne 
fussent données. 

Et au maintien et à la garantie de ce qui précède vis-à-vis 
desdits possesseurs de fiefs et de leurs hoirs, je m'oblige, 
moi et mes hoirs et tous mes biens présents et à venir; et, en 
garant et en témoin de ce, j'ai scellé ces présentes lettres de 
mon sceau. 

Ce fut donné en l'an de notre Seigneur 1265, au mois de 
janvier.) 

CCXXVI 
Bail a Guillaume Géré. 

1266. 

Universis.... 

Guillelmus Gère, miles, accepi ad firmam perpetuam 
a viris religiosis, abbate et conventu Fontis Danielis, 
quidquid habent ratione vel occasione molturse, cum 
omnibus hominibus ipsorum, in parochià de Ambrieres : 
pro firmà annuam XL solidos. 

1266, mense januario. 

[A tous.... 

Moi, Guillaume Géré, chevalier, ai pris à ferme perpétuelle 
des religieux, c'est-à-dire de l'abbé et du couvent de Fon- 
taine-Daniel, tous les droits de mouture qu'ils ont, soit de 
droit, soit accidentellement, dans la paroisse d' Ambrieres, y 
compris tous leurs hommes (moutaux). Pour le fermage je 
paierai quarante sols par an. 

L'an 1266, au mois de janvier.] 



247 



CCXXVII 
Donation par Renouf de P.' 



1266. 



Universis decanus Fulgeriarum.... 

Cùm Ranulfus de Planeio, miles, dedisset Beatœ 
Marias Fonlis Danielis, pro salute animae suae et ante- 
cessorum suorum, minam frumenti annui redditûs ad 
mensuram Fulgeriarum in molendino de Motà, singulis, 
annis, — et postmodùm Alesia, relicta dicti Ranulfi, 
assensu Oliverii de Plumagat, militis, tune mariti sui, 
dictam donationem concessit. 

Anno 1266. 

[A tous doyen de Fougères 

Renouf de P..., chevalier, avait, pour le salut de mon âme 
et des âmes de ses prédécesseurs, donné à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel une rente annuelle d'une mine de 
froment, mesure de Fougères, à prendre tous les ans sur le 
moulin de la Motte. Plus tard, Alesia, sa veuve, a confirmé 
cette donation, avec le consentement d'Olivier de Plumau- 
gat, chevalier, son nouveau mari. 

L'an 1266.1 



CCXXVIII 

1266. 

Alanus de Avalgor, miles, dominas Meduanae. 
Anno 1268, mense aprili. 

[Alain d'Avaugour, chevalier, seigneur de Mayenne. 
L'an 1268, au mois d'avril.] 



248 



CCXXIX 
Donation par Hamelin Paon. 



1270. 



Universis G decanasde Meduanà.... 

Hamelinus dictus Poon^ dominas de Contest, dédit in 
perpétuant elemosinam Beatse Mariae de Fonte Danielis, 
pro salute animae suae, patris et matris et praedecessorum 
et successorum^ duos solides turonenses quos habebat 
annuatim antè portam castri Meduans. 

Anno 1270. 

[A tous G , doyen de Mayenne 

Hamelin dit Paon, seigneur de Contest, a, pour le salut de 
son âme et des âmes de son père et de sa mère, de ses pré- 
décesseurs et successeurs, donné, en perpétuelle aumône, 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, deux sols tour- 
nois qu'il touchait chaque année à la porte du château de 
Mayenne 0>. 

L'an 1270.) 



ccxxx 

1271. 

Frater Radulphus, abbas Fontis Danielis.... 
Anno 1271. 

(Frère Raoul, abbé de Fontaine-Daniel.... 
L'an 1271.1 



(1) Ces deux sols tournois étaient sans doute dus au seigneur de Contest 
par le tenanclçr d'un immeuble, situé près de la porte du cbâtçnu. 



249 



CCXXXI 

Legs par Guillaume Chaperon. 



1278. 



Universis Officialis Andegavensis.... 

Nos vidisse testamentum venerabilis viri, magistri 
Guillelmi Chaperon^defuncti, quondam officialis Ande- 
gavensis, in quo dat abbatiac Fontis Danielis, pro quà- 
dam capellanià construendà, a LX libras ad emendos 
« redditus ad construendam capellam et redditus meos 
« de la Martiniere, de la Buroneye, de la Fauvelière, 
« etc.. » 

In cujus rei testimonium sigillo curiae Andegavensis... 

Mense Martii 1273. 

[A tous Fofficial d'Angers 

Nous avons vu le testament de vénérable homme, feu maî- 
tre Guillaume Chaperon (D, ancien officiai d'Angers, par le- 
quel il fait, en vue de la fondation d'une chapellenie, dona- 
tion à l'abbaye de Fontaine-Daniel, dans les termes suivants : 
« soixante livres à employer en rentes destinées à la cons- 
truction d'une chapelle et mes rentes de la Martiniere (2), de 
la Buronnaie (3) et de la Fauvellière (4).... » 

En foi de quoi, nous avons apposé le sceau de la cour 
d'Angers 

L'an 1273, au mois de mars.] 



(1) La famille Chaperon fut une des plus distinguées de l'Anjou et a fourni 
quantité d'hommes marquants ; une rue d'Angers porte son nom. C'est au 
château de la Chaperonnière (commune de Jallais) que fut tué, en 1832, Ca- 
Ihelineau, Tun des fîdéles de la duchesse de Berry. 

(2) Commune de Larchamp. 

(3) Aujourd'hui la Buronnière, commune d'Emée. 

(4) Commune d'Erqéç. 



250 



CCXXXII 
Legs de Guillaume Chaperon. 



1273. 



Universis.... oflicialis Andegavensis.... 

Venerabilis vir, magister Guillelmus dictus Chaperon, 
archipresbyter de Burgulio, dédit Beatae Mariœ de 
Fonte Danielis omnes redditus, exitus et proventus, 
quos habebat super terris, pratis et nemoribus et aliis 
rébus apud la Martiniere, la Buronaye, Montauber, 
la Fauveliere et la Dinaye, pro anniversario ipsius 
magistri Guillelmi et patris et matris ejus et defuncti 
magistri Johannis Chaperon, fratris dicti Guillelmi. 

Mense novembri, 1273. 

[Â tous l'oflicial d* Angers 

Vénérable homme, maître Guillaume dit Chaperon, archi- 
prêtre de Bourgueil, a donné à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel la totalité des rentes, issues et profits qu'il 
avait sur les terres, prés, bois et autres biens à la Martiniere, 
à la Buronnaie, à Montaubertd), à la Fauvellière et à la Di- 
naie, pour la célébration de son anniversaire, de ceux de 
son père, de sa mère et de feu maître Jean Chaperon, son 
frère. 

L*an 1273, au mois de novembre.] 



CCXXXIII 

Lettres d'octroi de Symon Chamaillart. 

1275. 

A tous ceus Symon Chamaillart, chevalier.... 

Comme feu Davi de Cheteaubrient et feue Marie, sa 

(1) Monl-Aubert, paroisse de Larchamp. 



251 

famé, eussent doné à labé et couvent de Fontaine- 
Daniel 10 livres de rente sus 7 arpens de vignes outre la 
Haie d'Avrillé, ou noustre fe, qui fut monsor Morice 
de la Haie, comme nous veimes es lettres quil dona 
à nostre Dame de Fontaine-Daniel.... nous octroyon. 
Sellé de nostre seel, ou mois de may 1275. 



CCXXXIV 
Donation par Agnès de Buttavent. 

1277. 

Universis decanus de Meduanà 

Agnes de Botavant, uxor Raginaldi le Heritié de Bota- 
vant, recognoscit se dédisse, concedente dicto Raginaldo, 
marito suo, omnes acquisitiones suas factas constante 
matrimonio usquè ad datam praesentium, videlicet 
domum, cum fundo et pertinentiis, quam acquisierant 
a Johanne Descorce et Julianâ, uxore ejus, quae sita est 
in villa de Botavant, in feodo abbatiœ et conventûs 
Fontis Danielis, in parochià Sancti Georgii ; et quae 
acquisivit in feodo Thomas de Boisson, armigeri, in 
parochià de Contest : quae omnia dat dicto Raginal- 
do 

1277, mense julii. 

[A tous doyen de Mayenne 

Agnès de Buttavent, épouse de Renauld « le Héritié de 
Botavant » a reconnu qu'autorisée dudit Renauld, son mari, 
elle a fait donation de tous les acquêts par elle réalisés 
depuis son mariage jusqu'à ce jour, savoir : la maison, avec 
fonds et dépendances, provenant de leur acquisition faite en 
commun de Jean d'Ecorcé et de son épouse Julienne, le tout 
situé dans le flef de l'abbaye et du couvent de Fontaine- 



252 

Daniel, au village de Buttavent, paroisse de Saint-Georges ; 
et les biens achetés par elle en la paroisse de Contest, dans 
le fief de Thomas de Boisson, écuyer. — De tous ces biens 

la donatrice en dispose en faveur dudit Benauld 

L'an 1277, au mois de juillet.] 



ccxxxv 

1280. 

Thoma dictus Gruel, clericus.... 
Guillotus, dominus de Fraxino, armiger. 
Anno 1280. 

[Thomas dit Gruel, clerc 

Guillot, seigneur du Fresne, écuyer 

L'an 1280.] 



CCXXXVI 

1280. 

Guillot, seignor dou Fresne, escuer. 
1280. — Paroisse de Marcillé. 



CCXXXVII 

Quittance par Basile, veuve de Guillaume de 
Colombiers. 

1281. 

Basilia, relicta defuncti Guillelmi de Columbariis, 
militis, assensu Nicholai Oliverii, mariti sui, quitavit 
Beatam Mariam de Fonte Danielis 

Die mercurii post octavum Beati Johannis Baptistœ, 
1281. 



253 

[Basile, veuve de feu Guillaume de Colombiers, chevalier, 
a, du consentement de Nicolas Olivier, son mari, libéré 
(l'abbaye de) la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 

L'an 1281, le mercredi après Toctave du bienheureux Jean 
Baptiste.] 

CCXXXVIII 
Arrangement avec Guillaume de Montgiroux. 

1282. 

Universis 

Guillelmus de Mongerol^ miles, senescalcus feodatus 
Meduanse 

Noveritis quôd cùm contentio verteretur înter me et 
Abbatem et conventum Fontis Danielis, super hoc quod 
senescalliam feodalem petebam mihi et haeredibus 
meis in omnibus possessionibus quas dicti religiosi 
possidebant, acquisierant vel eis collatœ fuerant in 
cenoman. diocesi, videlicet in locis quae ad suum domi- 
nium Meduanae ante fundationem abbatiœ ipsorum et 
post pertinebant, tàm in propriis feodis dicti domini 
quàm in feodis hominagii ejus : de quibus eîdem, jure 
hereditario, dominium pertinebat. 

Dicti religiosi dicebant ex adverso prœmissa fierî non 
debere, eo videlicet quôd defunctus Guillelmus de 
Montgerol, miles, praedecessor meus, dederat eis in 
perpetuam elemosinam quidquidjuris habebat in om- 
nibus possessionibus quas dicti religiosi possidebant a 
tempore fundationis abbaliae. 

Tandem ego dedi et quittavi et dimltto dictis religîo- 
sîs pro LXXX libris, quas recepi, omne jus quod habe- 
bam in omnibus possessionibus eorum, videlicet in 
hominibus de Ruppe Freiborc, de Fauconier, de Bota- 

vent, de Condreis, de Poilleio, etc in terra Meduanae, 

ratione senescalliae, cum pertinentiis. 

Mense maii, 1282. 



254 

[Â tous Guillaume de Montgiroux, chevalier, sénéchal 

fieffé de Mayenne. 

Sachez qu'il existait un procès entre moi, (d'une part), et 
Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, (d'autre part), pro- 
venant de ce que je réclamais pour moi-même et mes héri- 
tiers la sénéchaussée féodale sur tous les biens que les 
religieux possédaient ou avaient acquis, à titre onéreux ou 
gratuit, dans le diocèse du Mans, je veux parler de ceux 
situés dans les localités qui, avant comme depuis la fonda- 
tion de Tabbaye, n'ont cessé de dépendre de la juridiction 
fieffée du sénéchal de Mayenne, sénéchaussée qui s'exerce 
tant sur les domaines propres (D de la seigneurie de Maj'enne 
que sur ses domaines hommages (2) : la juridiction sur ces 
fiefs dépendant de la sénéchaussée était un droit héréditaire. 

De leur côté, les religieux disaient qu'il ne devait pas en 
être ainsi, et cela parce que feu Guillaume de Montgiroux, 
chevalier, mon prédécesseur, leur avait donné en perpétuelle 
aumône tous ses droits sur tous les biens qui étaient entrés 
en leur possession, depuis la fondation de l'abbaye. 

Enfin j'ai donné, cédé et abandonné aux religieux, moyen- 
nant 80 livres que j'ai reçues, tous les droits qu'en ma qua- 
lité de sénéchal j'avais sur l'ensemble de leurs possessions 
et dépendances, situées dans la terre de Mayenne, savoir : 
sur les hommes de la Roche-Frebourg, de Fauconnier, de 
Butta vent, du Coudray, de Poillé, etc 

L'an 1282, au mois de mai.] 



CCXXXIX 

Reconnaissance par Payen de Couesmes et 
Julienne de l'Ecluse, son épouse. 

1284. 

A tous cels Paien de Coymes, chevalier et Julienne, 

(t) Domaines propres, c'cst-à-dire non fleffés. 
(2) Domaines hommages, c'est-à-dire fieffés. 



255 

dame de Lesclusse<i), sa famé ; comme contens fust meu 
entre nous et labé et le couvent de Fontaine-Daniel sus 
aucuns dangiers, lesquelx feu Luce, dame dou Boysbe- 
rengier(2; avait donnez ausdictz abé el couvent ou le de 
la Hautonniere, lesqueles choeses monsour Pierre de 
Saint-Denis, chevalier, seignour à celle Luce por resson 

de ce, tenoit de nous a foy et a hommaige faisons 

a acort de paix. 

Lesdictz abé et couvent tiennent de nous et de nous 
hairs, sans foy et hommaige. 

1284, ou mays de may. 



CCXL 

1284. 

Guillaume Chaorcin(3), vallet a Angers, 1284. 



CCXLI 
Donation par Guillaume d'Augeard. 



1285. 



Guillaume d'Aujart^^), escuyer, a lasentement de Clé- 
mence, sa fafme, et de Gervese et de Jamet, ses frères, 
requenut que il avait doné en perpétuel aumonne a labé 



(1) Coesmes, seigneurie paroisse d'Ancincs. Julienne de Rcxvillc était dame 
de rEciusc et de St-Bertlicvin. Payon do Cocsmes mourut en cette même 
année 1284 cl sa veuve épousa en secondes noces Patry de Montgiroux. (Let 
eroUés de Mayenne, par M. l'abbé Pointeau, p. % et 36). 

(2) Le Bois-Berenger, domaine seigneurial, paroisse de St-Denis-de-Gas- 
tines. 

(3) La famille Cliaorcin ou Sorsin a dondé son nom à la Motte-Sorsin, flef 
noble de la paroisse de la Chapelle, prés de Cossé-le-Vivien. 

(4) Augeard ou Buttavent, flef dont le chef était situé paroisse de Saint- 
Georges-Buttavent. 



256 

et le covent de Fontene Daniel la metaerie de la Hellui- 
nîere <'>. 

Vendredy prochen après le dimanche que len chante : 
misericordia Domini. 

1285. 



CCXLII 

1285. 

Guillaume de Logé, chevalier. 
1285. 



CCXLIII 
Reconnaissance par Henri d'Avaugour. 

1290. 

A tous.... 

Henri Davaugor^^), chevalier, seignor de Goylou et 
de Maene, salus. — Sachent tous que nous devon e 
semés tenus paier a labé et couvent de Fontaine-Daniel 
vint et sez boisseax de froment, a la mesure de Maene 
chascun an, en recompensacion de 26 que feu Jehan 
Quinart, chevalier, 1er avoit donez, lesqueux monseî- 
gnor feu Alain Davaugor, mon père, lor avoit confirmez 
en son vivant ; lesques 26 boisseax nos volon qu'il aient 
en nostre grenier chascun an par la main de nostre re- 
cevoor. 

Saelees de nostre sael le jor de lundi après la Sainct 
Père e Sainct Pol. 

1290. 

(1) Aujourd'hui la Hcllonnière, paroisse de Saint-Georges-Buttavent. 

(2) Henri d'Avaugour était fils d'Alain d'Avaugour et de Marie de Beau- 
mont. 



257 



CCXLIV 
Donation par Guillaume d'Orange. 



1294. 



A tos Guillaume d'Orenge(*), chevalier, seignor 

de la Folliee<2), ie ay done 10 solz de Tours de rente a 
nostre Dame de Fonjtaine-Daniel por le salu de marmec^/ 
e por mon aniversaire checun an. 

Vendredy prochen après linvention Saincte Créez de 
may, — 1294. 



CCXLV 

1296. 

Frater Johannes, dictus Palefrey, baillivus in Ceno- 
manis. 
Anno 1295. 

[Frère Jean dit Palefrey, bailli du Maine 

L'an 1295.1 



CCXLVI 

1299 

Joliannes, abbas Fontis Danielis. 
Anno 1299. 

[Jean, abbé de Fontaine-DanieL 
L'an 1299.1 



(1) Orange, Seigneurie située paroisse de St-Jean-sur-Mayenne« 

(2) La Feuillée, paroisse de La Bigottiére. 

(3) Marme, pour c ma arme », mon âme. Le mot latin anima a eu, en passant 
en français, les formes: arume, aname, anme, puis arme, enfin urne. 

17 



1 



258 



CCXLVII 

1301. 

Pierre de Roesson, escuier, seigneur des Loges c^). 
1301. 



CCXLVIII 
Vente par Fouques de Vautorte. 



1806. 



Sachent Fouque de Vautorte <2), escuier, de la 

paroisse de Sainct Lou, confessa avoir vendu et vent a 
Thomas de la Court de Clort<3) 6 livres de rente por 
120 livres de Tours. 

Dimanche que len chante : oculi mei. — 1306. 

CCXLIX 
Donation par Jean de Montourtier, 

1307. 

Universis deçà nus de Meduanà 

Johannes de Montetorterii^ armiger, dat in perpetuam 

(1) Les Loges, terre et seigneurie, paroisse de Contest. 

(2) La terre et seigneurie de Vautorte appartenait alors à la famille de la 
Perrière. Fouques de Vautorte était d'une branche collatérale. En 1653, 
François Cazet, alors propriétaire do la seigneurie, obtient du roi des lettres 
patentes qui l'érigérent en comté. 

(3) Il s'agit de la Cour du Cios-liuis, paroisse de Vautorte, qui était un lief 
de la seigneurie de la Bas-Maignée, paroisse de Montenay. La Bas-Maignée 
relevait de Vautorte. Le seigneur de Vautorte avait sur les flefe de la Bas* 
Maignée deux deniers de devoirs à mutation de seigneur, pour tous droits de 
suzeraineté ; il lui était dû c une épée dorée de la valeur de 13 livres 
« tournois, pour chaque droit de déport de minorité et les autres droits féo- 
t daux, suivant la coutume. % 



259 

elemosinam abbati et conventui de Fonte Danielis feo- 
dos de la Joufraudiere, de la Robidoysiere et de la 
Gilaudiere, cum omni jure et dominio, in parochià de 
Martigneio, sub dominio de Montegoruli et domini 
Guillelmi Villici, militum, pro fundandâ in dicto mo- 
nasterio capellanià, quà, pro salute animœ suae, missa 
quotidiè celebretur ; et ad eam fundandam dédit X 
libras redditûs annui... et si non sufficerent feodi 
supradicti, dat IV libras turon. redditûs. 

Die martis post octavas translationis Beati Martini. 

1307. 

[À tous doyen de Mayenne 

Jean de Montourtier, écuyer, donne en perpétuelle aumône 
à Tabbé et au couvent de Fontaine-Daniel les fiefs de la 
Jeufraudière, de la Robidoisière, de la Gillaudière, situés 
paroisse de Martigné, avec tous les droits et seigneurie qui 
en dépendent, tels qu'ils relèvent du seigneur de Montgiroux 
et du seigneur Guillaume Levayer, chevaliers. — La donation 
est faite à ce monastère par ledit Jean, dans le but d*y fonder, 
pour le repos de son âme, une chapellenic d*une messe cha- 
que jour ; et, toujours pour assurer cette fondation, il donne 
dix livres de rente annuelle...; et si les flefs précités ne suffi- 
saient pas encore, il ajoute quatre livres tournois de rente. 

Uan 1307, le mardi après Toctave de la translation (des 
reliques) de Saint-Martin.] 



CCL 
Testament par Jean de Montourtier. 

1307. 

Universis decanus de Ebronio 

Noverint universi nos vidisse testamentum defuneti 
Johannis de Montetorterii, quondam filii defuneti Hu- 
gonis de Montetorterii, clausas quae sequentur conti- 
nens : 



260 

tt Ego Johannes de Montetorterii do et lego abba- 
a tise et fratribus de Fonte Danielis, in quâ abbatiâ 
«L elegi sepulturam, lectum meum fornitum, vel ejus 
« estimationem, quod vellet arbitrium meorum exécu- 
te torum. Item. — Dictae abbatise in perpetuam elemo- 
c sinam possessiones immobiles, cum pertinentiis, quas 
c habeo in feodo de la Joufraudiere et de la Rebidoy- 
c siere et de la Gillaudiere, pro quâdam capellaniâ ibi 
€ instituendâ, in quâ quâlibet die una missa pro de- 
9. functis et remedio animas meae celebretur ; sicut in 
c parochiâ de Martigne, partim in feodo domini de 
c Montegeruli et partim in feodo Juhei de Avonio, 
« militis » 

Nos illa in testamento dicti defuncti. 

Datum anno 1307, die sabbati, antè festam Beati 
Thomae, apostoli. 

[A tous doyen d'Evron 

Sachent tous que nous avons vu un testament de feu Jean 
de Montourtier, fils de défunt Hugues de Montourtier, qui 
contient les clauses suivantes : 

« Moi, Jean de Montourtier, donne et lègue à l'abbaye de 
a Fontaine-Daniel, lieu que j'ai choisi pour ma sépulture, 
« et aux frères de cette abbaye mon lit garni ou sa valeur, 
« à la volonté des exécuteurs testamentaires. Ilem. (Je donne 
« et lègue) à ladite abbaye, en perpétuelle aumône, pour la 
« fondation d'une chapellenie, où devra être célébrée tous 
« les jours de la semaine une messe pour les défunts et 
« pour le soulagement de mon âme, tous les biens immobi- 
« liers et leurs dépendances, que je possède dans les fiefs 
« dits de la Jeufraudière, de la Robidoisière et de la Gillau- 
« dière, paroisse de Martigné, qui relèvent pour partie de la 
« seigneurie de Montgiroux et sont pour le surplus de la 
« féodalité de Juhel d'A..., chevalier » 

Nous (affirmons que) ces dispositions sont dans le testa- 
ment dudit défunt. 

Donné l'an 1307, le samedi avant la fête du Bienheureux 
Thomas, apôtre.] 



261 



CCLI 

1311. 

Robin d'Autesrives, seigneur d'Autesrives. 
Lundi devant les Cendres, 1311. 



CCLII 

Constitution de dot par Guillaume d'Aron 
A SA SŒUR Agnès. 

1813. 

Sachent tous en nostre court 

Guillaume d'Aroon, escuier, confessa avoir assigné et 
assigne à Agnès, sa seur, o Hemeri de la Courteille, en 
mariage, 4 livres de Tours de rente, en la paroisse de la 
Basouge des Alleux et ailleurs 

Samedi après la Sainct Nicholas d'esté, 1313, 

CCUII 
Donation par Guillaume Boudier. 

1317. 

Sachent tous que Guillaume Boudier, escuier, 

donne à nostre Dame de Fontaine Daniel por avoir par- 
ticipacion en leurs biens fez et por fere laniversaire de 
feue Jouhenne, jadis famé audict Guillaume, 15 solz 
tournois de rente sus le fey Beloays ci), sis es fez mon- 
sour Pierres le Poayrt, chevalier 

Vendredy prouchein après les ontiennes de la Chan- 
deleur, 1317. 

(1) Le fief aux Blouais était situé paroisse de Contest* 



262 



CCLIV 
Reconnaissance par Raoul de la Motte. 

1819. 

Raoul de la Mote confessa que les religieux de Fon- 
taine Daniel sont en possession davoir checun an sus le 
moulin de la Mote une mine de froment a la mesure de 

Fougères de rente, ce quil leur promet payer par le 

jugement de nostre court de Borg-novel. 

Joudi empres la Purification nostre Dame, 1319. 



CCLV 

1828. 

Guillaume Boudier, escuier, paroissien de Contest. 
1322. 

Guillaume Boudier, seigneur de la Mote-Boudier ci), 
paroissien de Contest. 
1323. 



CCLVI 
Confirmation par Philippe VI de Valois. 

1828. 

Sachent tous presens et avenir que nous avons veu et 
leu et dilligeanment regarde unes lettres saines et en- 
tières sellées en cire vert et laz de saye, non viciées ou 
corrumpues en seel ne escripture, desquelles la teneur 
sensuit : 

(1; La Moite-Boudier, Aef situé çn Contest. 



263 

Philipus, Dei gracia Francorum rex. 

Notum facimus universis tàm praesentibus quàm fu- 
turis, nos infrà scriptas vidisse litteras, formam quae se- 
quitur continentes : 

« In nomine Sanctae et Individaae Trinitatis, amen. 

« Philipus, Dei gracia Francorum rex. 

« Noverint universi présentes pariter et futuri quôd, 
m sicut ex auctentico scripto dillecti et fidelis nostri 
« Juelli de Meduanà cognovimus, idem Juellus dédit 
a et concessit monachis de Fonte Danielis manerium 
oc suum de Revillà, cum pertinenciis, ab eisdem mona- 
de chis in perpetuam elemosinam pacificè possidendum. 
a Nos verô ad petitionem dicti Juelli et dictorum mo- 
a nachorum, sigilli nostri autoritate et regii nominis 
a karractere inferiùs annotato praesentem paginam con- 
a firmamus. 

a Actum Parisius, anno Domini millesimo ducente- 
a simo septimo, regni verô nostri anno vicesimo nono, 
« astentibus in palacio nostro quorum nomina suppo- 
a sita sunt et signa : Dapifero nuUo ; signum Guidonis, 
a buticularii ; signum Mathei, camerarii ; signum Dro- 
« conis, constabularii. 

a Data, vacante cancellarià, per manum fratris Gua* 
oc rini. b 

Suit le monogramme royal. 

Nos autem praefatis monachis, ad instar carissimi 
domini nostri Régis praedicti, paginam ipsam et prae- 
dicta alia prout superiùs scripta sunt et expressa, — 
quatenùs monachi ipsi eis hactenùs pacificè usi sunt, 
laudamus, approbamus et tenore praesentium auctori- 
tate regià confirmamus, nostro et alieno in omnibus 
jure salvo. 

Quod ut firmum et stabile perpetuô perseveret, nos- 
trum his praesentibus litteris fecimus apponi sigillum. 



261 

Âctum Parisius^ anno Domini millesimo trecentesimo 
vicesimo octavo, mense novembri. 
Ad vidimus. 

Desquelles lettres ainsi veues et collationnées, des- 
quelles lorriginal est demeuré ou repositoyre et char- 
trerye dû monastère et abbaye de Fontaine-Daniel, 
desquelles la collation par nous tabellions en court 
laye ainsi faict es présences de maistres Jehan Houdou, 
Estiene Brocier, presbtres, appelles pour tesmoings, 
et faict sceller des sceaulx royaulx de quoy Ton use ou 
conté du Maine. 

En tesmoign de vérité, avons appousé nos seigns 
mannuelXy en l'an de nostre Seigneur mil cinq cens 
vingt, le XXV® jour de mars. 

Signé illisiblement. 

[Philippe (VI de Valois), par la grâce de Dieu, roi de 
France. 

Faisons savoir à tous présents et à venir que nous avons 
vu les lettres ci-après transcrites et dont voici la teneur : 

« Au nom de la Sainte et Indivisible Trinité, ainsi soit-il. 

« Philippe (Auguste), par la grâce de Dieu, roi de France. 

« Sachent tous présents et à venir que notre cher et fidèle 
c Juhel de Mayenne a, comme nous Tavons vu par son écrit 
« authentique, donné et concédé aux moines de Fontaine- 
« Daniel son manoir de Réville, avec ses dépendances, afin 
« qu'ils le possèdent, en perpétuelle aumône, paisiblement 
« et sans trouble. Pour nous, sur la demande dudit Juhel et 
« des moines, nous confirmons le présent écrit de Tautorité 
« de notre sceau et du monogramme du nom royal, figuré 
« plus bas. 

« Fait à Paris, Fan du Seigneur 1207, de notre règne la 
)) vingt-neuvième année. Etaient présents en notre palais les 
« personnes dont suivent les noms et les signatures : (pas 
« de sénéchal) ; le seing de Guy, grand-bouteiller ; le seing 
« de Mathieu, grand-chambrier ; et le seing de Dreux, conné- 
« table, 



265 

« Donné, pendant la vacance de la chancellerie, par les 
« mains de frère Guérin. » 

Nous aussi (Philippe de Valois), à l'instar du roi, notre très 
cher seigneur sus-nommé, louons, approuvons et par la 
teneur des présentes confirmons, de notre autorité royale, 
la charte par lui octroyée et les autres dispositions qu'elle 
vise, ainsi qu'elles sont écrites et exprimées plus haut, 
comme les moines ont usé paisiblement du tout jusqu'à ce 
jour, sauf notre droit et l'autrui, en toutes choses. 

Pour que ceci demeure toujours ferme et stable, nous 
avons fait apposer notre sceau sur les présentes lettres. 

Fait à Paris, l'an du Seigneur 1328, au mois de novembre.] 



CCLVII 

1828. 

Guillelmus, abbas beatae Marise de Boisserià, cister- 
ciensis ordinis, andegavensis diocesis. 
M.CCC.XXVIII. 

[Guillaume, abbé de la Bienheureuse Marie de la Bois- 
sière, de l'ordre de Citeaux, au diocèse d'Angers. 
L'an 1328.1 



CCLVIII 

1339. 

Fouqueyt de Loge, escuier, demeurant paroisse de 
Sainct Frembaaut. 
1339. 



266 



CCLVIX 
Constitution de rentes par Robert d'Ouleiouu. 

1351. 

A los nous abé et convenl de Fontaine Daniel, 

d'une part, et nous Robert, seigneur Douleiouli, cheva- 
lier, d'autre part, faisons accord por cause de la fonda- 
cion dune chapelle que feu monsour Jehan Douleiouli, 
jadis chevalier, avoit fondée en ladicte abbeye et por 
cause dou legs que ledict feu avoit fait ausdictz religieux 
pour estre celebreez, par chascune semaine de lan, trois 
messes à tousjoursmais por le salut de son âme. Nous 
Robert Douleiouli, chevalier, fils et hair dudict feu, 
avons baillé et assignons en feage perpétuel ausdictz re- 
ligieux et successeurs les rentes suivantes sus la metae- 
rie de Loudière et apartenances : 7 livres et 6 chapons 
de rente sus le fey Bohu, 25 solz et por parfaire 14 li\Tes 
de rente ausdictz religieux prometons fere payer 112 solz 
et un denier de rente sus nos biens, etc 

Mardy prochain avant Saint-André, 1351. 

CCLX 

Confirmation de privilèges par ^Charles de 
Bretagne. 

1358. 

Nous Charles de Bretaigne (^>, viconte de Limoges, 
seigneur de Guise et de Maine, fesons savoir a tous que 

(1) Charles de Blois, seigneur de Mayenne, successeur de Henri II d'Avau- 
gour, mari de Jeanne de Penthiévrc, dite la Boiteuse, célèbre par sa longne 
rivalité avec Jean de Montfort, son compétiteur au duché de Bretagne, sa 
défaite ù la Rochc-Derrien, sa captivité à Londres, sa grandeur d'âme dans 
le malheur et sa foi. Il fut tué à la bataille d'Auray en 1364. 



267 

comme les religieux, abé et couvent de Fontaine Daniel 
nous aient expousé, dissans que par la teneur de leurs 
privilèges, donnez de nos prédécesseurs, qui jadis les 
fondèrent, eux et leurs hommes sont exemps de nostre 
juridiction. Nientmains nos gens de nostre demaine ont 
contraint et contraignent de jour en jour leurs hommes 
venir au guez et a la guarde de nos chasteaus et forteres- 
ses de Maine et du Pont-Main (^) et yceux impousent en 
tailles et subcides et en aultres choses indeues contre la 
teneur de leur dix privilleges, et sur ce nous ont requis 
leur estre porveu daucun remède gracioze et covenable. 

Nous adcertes, considerans le bon portement desdis 
religieux et la tenour de leur dis privilleges, leur avons 
G traie et otraions de grâce especial que on ne leur 
puisse porter preiudice ou temps a venir ne a leur hom- 
mes, ne a nous aquerre aucun novcl droit...., a promis 
le bailli de ladicte abaie, comme procureurs dicelle que 
sus onc aucune chose souprinse contre nous prédé- 
cesseurs ou temps passé quil soit mis et ramené et 

nous en doit faire avoir et auxi leur avons otraié 

quils puissent faire reffaire leur molin-chossee, soubs 
nostre chastel de Maine, qui leur a esté depecié pour 
cause des guerres. 

Doné a Nantes le IS"»® jour de may lan mil trois cent 
cinquante huit. 

Par monseigneur le duc en son conseil. 



(1) Le carlulaire porte : c Ponmartin ». L'erreur est évidente. 

Pont-Main, berceau des Juhel, fut baillé à rente par François de Lorraine, 
duc de Guise, Tun de leurs successeurs, à Jacques de Goué, pour soixante 
livres tournois de rente, mais avec réserve des droits seigneuriaux. Les ha- 
bitants de Pont-Main Jouissaient c des libertés de la bourgeoisie » : il leur 
fivait été accordé des privilèges particuliers par les seigneurs de Mayenne. 



268 

CCLXI 

1370. 

Pierre, abé de Fontaine-Daniel. 
27 décembre 1370. 

CCLXII 

1386. 

Jehenné, dame de Lisie et GeiTrai de Coullonges, 
escuier. 
1386. 

CCLXIII 

1390. 

Karolus, Francorum rex.... 

Juhes d*Avaugour, miles et capitanus castri de Me- 
duanà pro carissimà amittà nostrà, reginà Jérusalem 
et Siciliae, ducissà andegavensi et comitissà... tàm 
nomine suo quàm habente baillium carissimonim con- 
sanguineorum nostrorum, liberorum suorum, annis 
minorum 

15 april 1390. 

[Charles, roi de France 

Juhel d'Avaugour, chevalier, capitaine du château de 
Mayenne pour notre très chère tante la reine de Jérusalem 
et de Sicile, duchesse d'Anjou et comtesse deCD... tant en 
son nom que comme ayant le bail de nos très-chers cousins 
ses enfants, mineurs d'ans 

15 avril 1390.] 

(1) Marie de Blois, fille de Charles de Blois et de Jeanne de Bretagne, étatt 
alors veuve de Louis I", duc d'Anjou, comte du Maine. Elle avait la tutelle de 
ses deux fils mineurs et les fit armer chevaliers par le roi de France, Charles 
VI, en 1389. Cette princesse portait le titre de reine de Jérusalem, de Naples 
et de Sicile et était duchesse d'Anjou et comtesse de Provence. Juhel d'A- 
vaugour était un cousin de Marie de Blois. 



269 



CCLXIV 

1890. 

Frater Symon, prier et administrator ac fratres Do- 
mus Dei et elemosinariae Sancti Johannis Andegavensis, 
ordinis Sancti Augustin!... . 

7 novembri, anno 1390. 

[Frère Simon) prieur et administrateur, et les frères de 
la Maison-Dieu et aumônerie de Saint-Jean d'Angers, de 
l'ordre de Saint- Augustin.... 

L'an 1390, le 7 novembre]. 



CCLXV 

Bail a rente perpétuelle au profit d'Etienne 
André. 

1391. 

Sachent tous presens et à venir qui orront et verront 
ces présentes lettres, que par devant nous en droit person- 
nellement establi Estienne André, clerc, bourgeois de 
Maienne, sousmettant luy et tous ses biens en notre 
jurisdiction quant en cest fait, recognut et confessa de 
sa bonne volonté, sans pourforcement, say avoir prins 
et accepté à tousjours mes pour luy et pour ses hoirs, 
et encor prenl et accepte, en feage perpétuel, de vénéra- 
bles religieux hommes et honestes messieurs Tabbc et 
couvent de Savigné, qui l'y ont baillé, c'est ascavoir : 
l'estant et le moulin de Chorin et Testant du Fay, o le 
fons et tenage lour appartenant, et le grant moulin qui 
est assis en la rivière de Maienne, avec les moutaux de 
tous les fiez ausdits religieux estant es paroisses de St- 
Baudelle, de Parrigné, de Contest, de St-Martin et de 
Notre-Dame de Maenne et tous tours autres hommes 



270 

demourans en la banleue des dits monlins, avec la 
moulte sèche et verte, et tous les biens et corvées et au- 
tres drois et obéissances ausdits religieux et moulins 
appartenant, et sont assis les dits moulins et estans en 
la dite paroisse de Saint-Baudelle es fiez des dits reli- 
gieux ; lesquelles chouses dessus dites ainsi prinses et 
acceptées, comme dit est, le dit Estienne grée, promet 
et est tenu pour luy et pour ses hoirs faire, rendre et 
payer par chascun an à tousjours mes ausdits reli^eux 
et à leurs successeurs perpétuellement la somme de 
ouit livres tournois, monnaie courant, de rente annuel 
et perpétuel, la moitié au jour de Nouel et l'autre 
moitié au jour de la Nativité de Saint Jehan Baptiste, 
et deux poissons bons et suflisans,touttes fois que le dit 
estant du Fay sera peschié, baillez et livrez au bailly | 

du Maine des dits religieux. I 

Et est accordé entre lesdits religieux et le dit Estienne ] 

que le dit Estienne ne ses hoirs ne ceulx qui auront j 

cause de luy ne pourront vendre, bailler, fiefer, au- | 

monner, aliéner, ne chargîer de rente, ne mettre hors | 

de lours mains les dites chouses ni partie d'icelles, si ce ! 

n'estoit o la volonté et du consentement des dits reli- 
gieux ou de lours successeurs. 

Et est encor parlé et acordé entr'eulx que si le dit Es- 
tienne baille et assiet ausdits religieux ou à leurs suc- 
cesseurs en leurs flez cent solz de rente en boue et suffi- 
sante assiete, qui, au dit des proudes hommes, ne puisse 
dechaus (sic) ne amenuiser, les dits religieux ne lours 
successeurs ne les pourront refuser, ains seront tenus 
les descharger au dit Estienne et à ses hoirs de la 
somme des ouit livres de rente dessus nommez ; et par 
ainsi ne demourront le dit Estienne et ses hoirs chargiez 
ne obligez envers les dits religieux et lours successours, 
à cause des chouses dessus dites, que de la somme de 
soixante solz de rente perpétuel avec les deux poissons, 



271 

si comme dessus est dit, avec toutes et telles obéissances 
et redevances, comme les autres hommes des dits reli- 
gieux de la dite paroisse de Saint-Baudelle lour font à 
cause et par raison de lour seigneurie. 

Et est encor acordé entr'eulx que le dit Estienne et ses 
hoirs pourront prendre justice perpetuelment, en la ma- 
nière si comme les dits religieux l'ont acoustumé à 
faire, sur les hommes dessus dits pour le deffaut de obéir 
et de faire lour devoir ausdits moulins, comme acous- 
tumé est, et que ils pregnent le pain qui ara esté moulu 
à autres moulins que les dessus nommez, et que de celuy 
pain le dit Estienne et ses hoirs fassent à lour volonté, 
et que luy et ses hoirs adjournent et contraignent aux 
plez des dits religieux les hommes qui arront defailly 
de faire leur devoir ausdits moulins, aCfin et pour en 
avoir la moulte et la moitié des amendes pour le dit 
Estienne et pour ses hoirs, et pour avoir ausdits reli- 
gieux et à lours successeurs l'autre moitié des amendes, 
laquelle moitié les dits religieux ont retenu pour eulx et 
pour leurs successeurs perpetuelment ; desqueulx ouit 
livres de rente dessus nommez le dit Estienne baille et 
transporte ausdits religieux et à leurs successeurs sai- 
sine de propriété et possession dès à présent par la 
teneur de ces présentes lettres, à les avoir, prendre et 
lever par chacun an et en faire toute lour volenté comme 
de lours propres héritages, sans contredit et sans impe- 
diment du dit Estienne ne de ses hoirs. 

Et quant à toutes et chacunes les choses dessus dites, 
tant divisement que conjointement tenir, acomplir, en- 
terigner, vendre et paier justement et loyalement, sans 
fraude, sans malice et sans decevance, et à rendre et 
restituer tous cous, mises et domages venus sur ce au 
plain serment du portours de ces lettres sans autre prove, 
a obligé le dit Estienne et encor oblige say et tous ses 
biens, meubles et héritages presens et avenir en quelx- 



1 



272 

ques lieux que ils soient, à prendre, à vendre et exécuter 
par defTaut de tenir, d'acomplir ou de paler les chouses 
dessus dites ou aucunes d'icelles ; renonçant ledit Es- 
tienne pour luy et pour ses hoirs à tous applegemens, 
contre applegemens et à tous déniez et amonitions et à 
toutes actions, resons, deffences, decepvances et excep- 
tions, et à tout droit escript et non escript, et à toute 
coustume vieille ou nouvelle, et à toutes grâces de roy, 
de duc et de prince données et à donner, qui porraient 
estre obiciées ou propousées contre la tenour de ces 
présentes lettres en tout ou en partie, especialement au 
droit disant générale renonciation non valoir. 

Et ne sera creu le dit Estienne ne ses hoirs de nul 
nouvel contrat ne de nulles nouvelles convenances, ne 
de nulle autres chouses contraires à cest présent fait, se 
il ne le montre par lettres scellées de seel autentique 
ou du seel ou seaulx des religioux, faites et passées 
principalement, sur ce données et faites depuis ceste 
datte. Et de tout ce tenir et loialment accomplir, comme 
dit est, se lia et obliga le dit Estienne par la foy et ser- 
ment de son corps donnés en notre main. 

Et nous tout ce, à la requeste du dit Estienne, avons 
adjugé à tenir par le jugement de notre Cour du Bourc 
Nouvel. 

Ce fut donné ou jour de dimenche vingt et deux jours 
du mays d'octobre, en Tan de grâce mil trois cens quatre 
vings et onze. 

CCLXVI 
Franchise accordée par Pierre de Vendôme. 

1393. 

UnîV'ersîs 

Petrus de Vendousme, dominus de Segre, pro salute 
animée patris et matris et meae et uxoris meae et ante- 



273 



cessoriim et successorum, — dedi abbatî Fontîs Daniclis 
omne passagium seu coustumam omnium rerum mobi- 
liuin quas îpse per lerram meam de Segre, ad usus suaî 
abbatiœ et maneriorum suorum de Morin et de Lerru, 
propè Andegaviam. 

Die Jovis post Nativitatem Beatae Mariae. 

Anno 1393. 

[A tous 

Je, Pierre de Vendôme, seigneur de Segré, ai donné à 
l'abbé de Fontaine-Daniel, pour le salut de mon âme et de 
celles de mon père et de ma mère, de mon épouse, de mes 
prédécesseurs et de mes successeurs, franchise des droits 
de passage ou de coutume dont seraient frappés tous les 
biens meubles qu'il ferait circuler dans ma terre de Segré, 
pour les besoins de son abbaye et de ses manoirs de Morin 
et de Liéru, près Angers. 

Le jeudi après la Nativité de la Bienheureuse Marie. 

L'an 1393]. 



CCLXVII 
Aveu par Jean du Fresne. 

1400. 

De Pierre, abé de Fontaine-Daniel, je Jehan du 
Fresne, escuier, cognois estre vostre homme de foy 
simple, accause de ma terre, pour raison de 8 solz de 
rente, en la paroisse de Sainct Lou. 

5 février 1400. 



18 



274 

CCLXVIII 

1400. 

Noble homme Jehan Bouju le jeune, sieur de Pas- 
sons (^). 

CCLXIX 

Accord avec Marguerite de Bouille, veuve 
Guillaume de la Croix. 

1402. 

Procez entre labé et couvent de Fontaine Daniel et 
Marguerite de Boullié, veufve de feu Guillaume de la 

Crouez, escuier, sur ce que feu Guillaume de la 

Crouez laisné, père dudict feu, leur avoit lessé par son 
testament sacordent. 

7 janvier 1402. 

CCLXX 
Commandement de Charles VI. 

1407. 

A tous Pierre de Bueil(2), chevalier, chambelandu 

Roy, son bailly deTourainc et des ressort et exemptions 

(1) Les Passons ou Possons, terre et seigneurie paroisse de Parennes. 

(2) Bueil, aujourcrhui canton de l'arrondissement de Tours (Indre-et-F^ire). 
Par lettres de I^uis, duc d'Anjou, du 3 juin 1375, Pierre de Bueil avait été 
nommé < général maistre et enquesteur des eaux et forêts des pays d'Anjou 
et du Maine », avec permission de commettre un lieutenant à sa place. Son 
frère Jean de Bueil était grand-maitrc des Arbalétriers. Parmi les membres 
les plus distingués de la famille, on trouve : I^uis de Bueil, comte de San- 
ccrre, gouverneur d'Anjou, Maine et Touraine ; deux Louise de Bueil, ab- 
besses de Bonlieu : le poète Honorât de Bueil, seigneur de Racan. 



275 

d* Anjou et du Maine Charles, roy de France, or- 
donne que les religieux de Fontaine-Daniel soyent 
payez du legs de Jeane de Grazay, jadis famé de feu amé 
et féal chevalier Jehan de la Masvriere, seigneur de 
Grillemont(i), sur ses biens qui sont tant en Anjou que 
Touraine. 

A Paris le 29 décembre 1402. 

ordonne ledict commandement du Roy estre 

exécuté...... 

Dernier avril 1407. 



CCLXXI 
Délivrance d'un legs de Jeanne de Grazay. 

1418. 

En nostre court du Bourg nouvel Amorry de la 

Meuvriere, escuier, confesse que comme dame Jeane 
de Grazay eust pieça lessé aux religieux de Fontaine- 
Daniel 15 livres de rente pour la fondation et augmen- 
tation d'une chapelle, etc leur assure ladite somme. 

4 juillet 1413. 

Jehan de Susmerayne et Jehan de Monguerré <2) leur 
en promettent autant. 

10 février 1403 (3). 



CCLXXII 

1424. 

Jehan Couteblanche et Jehan de la Vallée, commis- 
Ci) GrUlemont, paroisse de Vimarcé, près Evron. 

(2) Montguerré, seigneurie paroisse de Montenay. 

(3) Cette date doit être erronée. N'y aurait-il pas eu, de la part du copiste 
du cartulaire, interversion entre elle et celle de la charte précédente ? 



276 

saires de honorable homme escnier, Maître Pierre 
BoujUy licencié en loys et lieutenant an Mans, en office 
de seneschal pour la royne de Sicille. 
26 juin 1424. 



CCXXIII 

143a 

Frère Michel^ abé de Fontaine Daniel et frère Mace 
Couailler^ religieux et procureur dudict moustier. 
28 avril 1430. 

CCLXXIV 

Procuration par Adam Châtelain, évêque du 
Mans. 

1481. 

Universis 

Adam, cenomanensîs espiscopus, notum facimusquôd 
nos plenè et inaturè deliberati et débité certificat! de 
probitate, scicntià ac circuinspectà discretione venera- 
bilis patris et fratris nostri Guillelmi, abbatis monaste- 
rii de Fonte Danielis, in sacra pagina eximii professons, 
necnon magistri Martini Berruer, canonici Ecclesise 
nostrae cenomanensis, ipsum abbatem et Martinum licet 
absentes, eorum quemlibet in solidum fecimus et ordi- 
namus procuratores nostros ac nuncios spéciales et ne- 
gotiorum nostrorum in hâc parte gestores ; imô id quod 
unus eorum inceperit, alter prosequi, mediare valeat, 
videlicet ad comparendum nomine nostro et pro nobis, 
nosque et nostram personam excusandi et representandi 
in curià romane, coràm Summo Pontifice et Domino 



277 

nostro Eugenio papa V, aut ejus vicariis, seu concilio 
generali, apud Basiliam vel aliam civilatem, necnon ad 
tractandum in quibuscumque negotiis. 
Âctum 1431, 8 januarii. 

[A tous 

Nous Adam, évêque du Mansd), faisons savoir qu'après 
avoir pleinement et mûrement délibéré et nous être dûment 
assuré de la probité, de la science et de la prudente discré- 
tion de vénérable pçre notre frère Guillaume, abbé du mo- 
nastère de Fontaine-Daniel, professeur distingué en écriture 
sainte, et aussi de maître Martin Berruyer, chanoine de notre 
église du Mans, nous les établissons et constituons tous les 
deux, bien qu'ils soient absents, pour nos procureurs, en- 
voyés spéciaux et comme tels chargés de nos affaires, avec 
le droit même pour chacun de continuer ce que l'autre aura 
commencé j le tout à TeiTet de comparaître en notre nom et 
pour nous, de faire excuser et représenter, nous et notre 
personne, en cour de Rome devant le souverain pontife, 
notre seigneur le pape Eugène V, ou ses vicaires, au concile 
général à Bâle, ou dans une autre cité; en un mot, pour 
traiter de quelque affaire que ce soit. 

Fait Tan 1431, le 8 janvier.] 



CCLXXV 

1481. 



Johannes, abbas de Barbereyo. 
1431, 27 septembri. 

[Jean, abbé de Barbery (2). 
L'an 1431, le 27 septembre.] 



(1) Adam Châtelain, évéque du Mans (1398-1439). 

(2) Barbery, abbaye près BreUeville-sur-Laû;e. 



278 

CCLXXVI 

1485. 

En nostre Court de Laval 

Noble homme messire Jehan du Boisfrost<i>y cheva- 
lier;, vend à Fontaine-Daniel 20 solz de rente. 
26 juillet 1435. 

CCLXXVir 

Jehan Fortestu, chevalier, garde des seaulx des obli- 
gations de la viconté de Vallongne. 
24 mars 1436. 



CCLXXVIII 

1488. 

Frère Macé Couaillier^ abé de nostre Dame de Fon- 
taine-Daniel. 
18 octobre 1438. 



CCLXXIX 
Testament par Geoffroy des Vaux. 

1489. 



Ou nom de la Saincte Trinité. 

Je GefTroy, seigneur des Vaulx, escuier.... fais mon 
testament.... ordonne mon corps estre mis en sépulture 

(1) Jchnn du Boisfrost flgurc comme chevalier-bachelier dans la montre de 
Jehan de Craon, chevolier-banneret, seigneur de La Suze, de 1411. (Cart. de 
Craon, publié par MM. de Broussitlon et de Farcy, Bulletin de la Commisiion 
hiit, et arch. de la Mayenne, i892, T. V, page 305). 



279 

en leglise nostre Dame de Fontaine-Daniel ; pour la- 
quelle ma sépulture je done a labé et couvent 100 solz 
de rente, ou 100 livres une fois, et commande que trois 
messes soient dites et célébrées pour le remède de mon 
a me et de mes amis trépassez. 
Item. A mon paige 10 livres. 

Item. Et quant est au regar de ce que feu mons. mon 
père donna, laissa par son testament au plus prochain 
et portant le nom et armes des Vaulx, cest assavoir le 
lieu et apartenances des Vaulx, avec toutes les terres et 
héritages qu'il avoit es paroisses d'Aron, Champeon et 
Marcillé, je ycelle clause révoque en tant que je puis et 
dois, et le remet es mains de mes héritiers, et au sur- 
plus je ordonne que icelui testament soit acomply, etc.. 
Le vendredy 24 avril 1439. 



CCLXXX 

1441. 

Henri Court, escuier, lieutenant de Maienne la Juhes. 
3 janvier 1441. 

CCLXXXI 
Vente par Jacquet de Mascon. 

1441. 

En nostre cour à Angiers noble homme Jacquet de 

Mascon, escuier, sieur de la Perrière <*> vend a Fon- 
taine Daniel 

A Angiers, 3 juillet 1441. 

(t) La Perrière, seigneurie située paroisse d'Avrîllé, près Angers. Elle ap- 
partint, après les de Mascon, aux familles Neveu, de la Jaillc et Goddes. 
Lucie Leclcrc de Sautrc, veuve de François Goddes, vendit la Perrière, en 
1714, à Loqis Péan, conseiller du roi, receveur général des fermes ; mais il en 



280 



CCLXXXII 

Acquiescement par les héritiers de Jeanne de 
Grazay. 

1444. 

Sachent tous 

Comme feue dame Jehane de Grazay eust pieça donné 
aux religieux de nostre Dame de Fontaine-Daniel 15 
livres tournois de rente après son decez sur ses héritages 
pour la dotation et augmentation dune chapelenie que 
feu Colin Bardonet, premier mary de ladicte feue dame 
Jehane, et elle, avaient fondée oudict moustier. 

Apres la mort dudict Bardonet, ladicte Jehane auroit 
esté conjoincte par mariage avec feu messire Jehan de 
la Meuvrière, jadis chevalier, sieur de Grillemont, au- 
quel elle avoit fait donation de ce quelle luy povoit 
doner ; entre lequel chevalier et les héritiers de ladicte 
feue se meut procez, pendant lequel les héritiers de 
ladicte défunte ont reçeu ses biens, scavoir : Jehan de 
Grazay, escuier et sa mère, pour les deux parts des deux 
parts; mons. Jehan d'Ancenis, chevalier et Jehan de 
Surmeraine(*>, escuier, pour la tierce partie des deux 
parts ; et mons. Jehan Bahoul, pour le tiers du tiers du 
tout; le seigneur de Chandemenche<2> pour un aultre 
tiers; Pierre le Porc (3), Jehan de Monguerré, pour la 



fut fnit rachat par Philippe-Guillauinc-Maric Leclerc, dont la fille Françoise 
Marguerite épousa, en 1748, André-Jean Bachelier de Bercy, maître ordinaire 
de la Chambre des comptes de Bretagne. Ce dernier eut pour fils Joseph 
de Bercy ; ses héritiers habitent encore le chîîteau de la Perrière. (V. Diction- 
naire hisl. de Maine-et-Loire par M. Céleslin Port,) 

(1) Surniernine, fier situé paroisse de Parné. 

(2j Jean de Chandeniunche. -- Chandemanche, seigneurie située en la pa- 
roisse de Morannes, près de Durtal. 

(3) Pierre le Porc était seigneur de Marolles. 



281 

moitié de laultre tiers dudict tiers du tout ; la dame de 
la Bernehardière et la dame de Gervesière pour laultre 
moitié du tiers dudict tiers du tout. 

Et aiant esté condanez lesdicts héritiers à eux désister 
diceulx héritages acquests, par arrest du parlement, et 
rendre les fruits qui leurs en avoient, au profit dudict 
chevalier mort pendant ledict procez, et lesquels héri- 
tiers nont paie lesdicts 15 livres ausdicts religieux de 
22 ans, iceux héritiers et Amorry de la Meuvrière, 
nepveu et héritier principal dudict feu chevalier, ont 
accordé des fruis desdicts héritages et despens du procez ; 
lesdicts héritiers acquiteront ledict Amorry desdicts 
religieux. Le 4 juillet 1413. 

4 janvier 1444. 

CCLXXXIII 

1448. 

Charles, conte du Maine, de Guise, de Mortaing et de 
Gien, lieutenant général et gouverneur pour monsei- 
gneur le Roy en ses pais de Languedoc et duchié de 
Guienne 

A Tours, le 8 juin 1448. 

CCLXXXIV 
Aveu par Jean de Malétroit 

1453. 

De vous Révérend père en Dieu et mon très honoré 
seigneur monseigneur labé de Fontaine-Daniel et mes- 
sieurs du couvent dudict lieu, je Jehan de Malestroit, 
escuier, cognois que je suis vostre homme de foy simple, 
pour raison dune piecze de terre apellée les Change, en 
la paroisse de Contest. 

1er janvier 1453 



282 



CCLXXXV 
Aveu par Jean de Vendel. 



1460. 



De vous Messeigneurs les abé et convent de nostre 
Dame de Fontaine-Daniel, je Jehan de Vendel, escuier, 
seigneur de Loyère, à cause de damoyselle Perrine le 
Roux, ma famé, fille de feu Bertran le Roux, reconois 
estre homme de foy simple, à cause de madicte terre de 
Loyère. 

Sellé du sel de mes armes et signé de mon seing 
manuel. 

Le 7 juin 1460. 

Jeh" de Vendel. 



CCLXXXVI 

1461. 

Antoine d'Aubusson, chevalier, sieur du Montet, con- 
seiller et chambelan du roy, son bailly de Touraine, 
des ressors et exemptions d'Anjou et du Maine. 

11 mai 1461. 



CCLXXXVII 

1464. 

En la Cour d'Ambrieres Foucquetdela Barre, escuier 

et damoyselle Jehenne de la Mote, sa famé, paroissiens 
de Cignc. 
Pénultième oust 1464. 



283 



CCLXXXVIII 

1465. • 

Johannes, évêque d'Angers (i^, abbé commenda taire de 
Fontaine Daniel. 
14 février 1465. 



CCLXXXVIX 

1469. 

Guillaume de Romaignc, escuier, sieur de Cour-Jan- 
vier C2). 

26 novembre 1469. 



CCXC 

Bulle accordée a Jean Courtin, abbé de 
Fontaine-Daniel. 

1479. 

Sixtus episcopus, servus servorum Dei, dilecto filio 
Johanniy abbati monasterii Beatae Mariae Fontis Danie- 
lis, cisterciensis ordinis, cenomanensis diocesis^ salutem 
et apostolicam benedictionem. 

Ad ea ex apostolicae servitutîs officio libenter inten- 
dimus^ per quae ecclesiarum et monasteriorum omnium^ 

(1) Jean de Beauveau, fils de Bertrand, baron de Precigny (en Touraine) et 
de Jeanne de la Tour-Landry, successeur, en 1447, sur le siège d'Angers, 
du bienheureux Jean-Michel. 

<2) La Cour-Janvier, paroisse d'Ambrières. On verra plus loin qu'en 1593 
la Cour-Janvier fut possédée par Pierre de la Haye. En 1726, elle apparte- 
nait à Jean Le Bas, seigneur de la Corbière et à Rose de la Martinlère, qui 
habitaient Saint-Thomas-de-Courceriers . 



284 

ac personanim eoramdem statui et indemnitatibiis 
oportunë valeat provideri. 

Oudùm siquidem pro parte tuà nobis exposito quôd 
olim monasterio Beatœ Marias Fontis Danielis, cister- 
ciensis ordinis, cenomanensis diocesis, ex eo quod di- 
lectus filius Franciscus Cherot, monachus, tune abhas 
dicti monasterii, illius eui tune preerat r^minî et ad- 
ministrationi per certum proeuratorem suum, ad id ab 
eo spccialiter constitutuin, in manibus dilectorum filio- 
mm capituli generalis dicti ordinis, extra Romanam 
curiam, spontè et libéré cessera t, vacatione dicti capi- 
tuli, cùm ad eos ipsius monasterii regiminis et admi- 
nistration is cessionis receptio et admissio et dùm vaca- 
bat provisiOy de antique et approbatà liactenùsque 
paciflcè obser\'atà consuetudine, pertineret, cessione 
hujusmodi per eos extra dictam curiam ordinarià aucto- 

ri ta te admissà de personâ tuà eidem monasterio sic 

vacanti auctoritate prefatà providerant, te que illi 
prsefecerant in abbatem, curam, regimen et adminis- 
trationem dicti et monasterii tibi in spiritualibus et 
tcmporalibus plenariè committendo ; et in eàdem expo- 
sitionc subjonctOy quôd de provisionis et prœfectionis 
hujusmodi viribus ab aliquibus hesitabatur. 

Nos provisionem et praefectionem praedictas ratas et 
gratas tune habentes, illasque et indè secuta quaecumque 
auctoritate apostolicà confirmantes et approbantes ac 
supplentes omnes et singulos defectus, tàm juris quàm 
facti : si qui forsàn intervenissent in eisdem de personà 
tuà eidem monasterio, sivè ut praemittitur, sivè alias 
quovis modo, aut per Johannis Goulu, olim abbatis per 
capitulum praefatum, aut Johannis de Bellavalle, tune 
commcndatarii dicti monasterii, dilectorum filiorum 
auctoritate apostolicà factas privationem et amotionem 
vacaret et ex quàvis causa ejus provisio ad sedem apos- 

tolicam pertineret, auctoritate nostrà provideri, teque 



285 

illi in abbatem praeiici mandavimus ; curam^ regimen 
et administrationcm dicli monasterii in eisdem spiritua- 
libus et tcmporalibus, plenariè committendo, prout in 
nostris indè confectis litteris pleniùs continetur. 

Cùm autem, sîcut exhibita nobis nuper pro parte tuâ 
petitio continebat^ ab aliquibus asseratur dictum mo- 
nasterium aliàs quàm ut praefertur vacavisse et vacare, 
tuque dubites provisionem et confirmationem ac litteras 
praedictaSy ad quarum executionem processum fuit, ex 
certis causis viribus non subsistere, ac super regimine 
et administratione praedictis in futurum molestari posse, 
nos tibi qui, ut asseris, post quàm possessionem regiminis 
et administrationis bonorum dieti monasterii assecutus 
fuisti, per quondam Joannem administratorem Ecclesiae 
Ândegavensis in spiritualibus et temporalibus per die- 
tam sedem deputatum, possessione hujusmodi manu 
forti spoliatus fuisti, ac tu et ipse Johannes adminis- 
trator super eadem possessione coràm certis judicibus 
secularibus, nos ad invicem molestatis dictoque monas- 
terio super his oportunè providere volentes, teque a 
quibusvis excommunicationis, suspensionis et inter- 
dicti, aliisque eccicsiasticis sententiis, censuriset pœnis, 
a jure vel ab homine quàvis occasione vcl causa latis, 
quibus fors^m quomodo libct innodatus existis, quoad 
praesentium duntaxat effectum consequendum, harum 
série absolventes et absolutum fore consentes, tuis in 
hàc parte supplicationibus inclinati volumus ; et apos- 
tolicâ tibi auctoritate concedimus quôd provisio et praî- 
fectio vigore dictarum litterarum factœ, in omnibus et 
per omnia, a data prœsentium, valeant plenamque 
roboris firmitatem obtineant et tibi suCTragentur ; etiam 
si dictum monasterium, cujus fructus, redditus et 
proventusducentarum librarum turonensiumparvarum, 
secundùm communem estimationem, valorem annuum, 
ut etiam asseris, non excedunt, ut praemittitur, vel ces- 




286 

santé commendà per obitum dicti Johannis de Bella- 
valle, perpetui adininistratoris Ecclesiae Ândegavensis 
in spiritualibus et temporalibus per sedem eamdem 
deputati, qui dictum monasterium ex concessione apos- 
tolicâ sibi commendatum fore praetendebat, et extra 
eamdem curiam diem clausit extremum ; eo quo antè 
dictam commendam vacabat modo; illius verum et 
ultimum vacationis modum, etiam si ex eo generalis 
reservatio resultet, pro expresso habentes, aut aliàs 
quovis modoy vel ex alteriuscujuscumquepersonàvacet 
et ex quàvis causa ; illius provisio ad sedem praedictam 
specialiter vel generaliter pertineat : non obstantibusprae- 
missis ac constitutionibus et ordinationibus apostolicis, 
nècnon omnibus illis quae in dictis litteris volumus non 
obstare^ cœterisque contrariis quibuscumque. 

Nulli ergo omninô hominum liceat banc paginam 
nostrae absoluiionis, voluntatis et concessionis infrin- 
gere, vel ei, ausu temerario, contraire. Si quis autem 
hoc attemptare prœsumpserit, indignationem omnîpo- 
tentis Dei et Beatorum Pétri et Pauli, apostolorum ejus, 
se noverit incursuriim. 

Datum Romae apud Sanctum Petrum, anno Incarna- 
tionis dominicae millesimo quadringentesimo septuage- 
simo nono, sexto kalendarum junii, Pontificatûs nostri 
anno oclavo. 

(1) 

[Sixte, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu, à notre 
cher fils Jean, abbé du monastère de la Bienheureuse Marie 
de Fontaine-Daniel, de Tordre de Citcaux, au diocèse du 
Mans, salut et bénédiction apostolique. 

Par devoir de notre charge apostolique, nous portons 
volontiers notre sollicitude sur tout ce qui peut intéresser 
d'une manière favorable, le bon état et la conservation de 



(t) Nous ne donnons que sous de particulières réserves la traduction de 
cette bulle, qui est incomplète, et dont la rédaction semble incorrecte. 



287 

toutes les églises et de tous les monastères, ainsi que de 
leur personnel. 

Autrefois vous nous avez exposé, en ce qui vous concerne, 
touchant le monastère de la Bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel, de Tordre de Giteaux, au diocèse du Mans, que jadis 
notre cher fils François Cherot, moine, alors abbé dudit 
monastère, après avoir présidé à son gouvernement et à son 
administration, au moyen d'un procureur par lui spéciale- 
ment choisi à cet effet, avait librement et spontanément 
résigné ses fonctions entre les mains de nos chers fils, 
composant le chapitre de l'ordre général de Giteaux, en 
dehors de la curie romaine. D'après un antique usage, 
approuvé et observé jusqu'alors, sans obstacle, c'eût été aux 
membres dudit chapitre de recevoir et d'accepter la résigna- 
tion du gouvernement et de l'administration du monastère, 
et dans le cas de vacance d'y pourvoir ; et une résignation 
faite dans ces conditions, en dehors de la curie romaine, 

eut été valable et eut eu l'autorité requise Usant de ce 

droit, le chapitre vous aurait pourvu du monastère devenu 
vacant et choisi pour abbé, en vous confiant dans sa pléni- 
tude le soin, le gouvernement et l'administration du monas- 
tère dont il s'agit, tant au spirituel .qu'au temporel. Vous 
nous aviez encore expliqué que quelques personnes pou- 
vaient avoir des doutes sur la validité de vos lettres de 
provisions et de votre installation dans ces conditions. — 
Nous avons précédemment tenu pour ratifiées et agréables 
ces provision et prise de possession, les avons, en vertu de 
notre autorité apostolique, confirmées et approuvées, ainsi 
que tout ce qui a suivi, suppléant à tous et tels défauts, tant 
de fait que de droit, qui pouvaient exister. Pour le cas où 
Ton serait venu à soulever quelque objection au sujet de la 
nomination de votre personne, pour les motifs sus exprimés 
ou pour tous autres, sous prétexte qu'il y aurait eu vacance 
du monastère par la suspense et la déchéance, prononcées 
par l'autorité apostolique, de nos chersi fils Jean Goulu, jadis 
abbé nommé par le chapitre, ou Jean de Beauveau, 
dernier abbé commendataire ; pour le cas encore où l'on 
aurait prétendu, pour quelque cause que ce soit, que la 



288 

provision du monastère était résen^éc au siège apostolique, 
nous avons ordonné, en vertu de notre autorité, que vous 
en demeuriez pourvu et que vous soyez maintenu à sa tète 
en qualité d'abbé; et nous vous avons confié, dans leur 
intégralité, le soin, le gouvernement et l'administration de 
cette maison, tant pour le spirituel que pour le temporel, 
ainsi qu'il est expliqué plus longuement dans les lettres 
qui ont été délivrées à ce sujet. 

Dernièrement, dans la supplique que vous nous avez 
présentée, toujours en ce qui vous concerne, vous nous 
exposez : 

Que quelques personnes affirmaient que le monastère dont 
il est question avait été et était encore en état de vacance, 
pour des causes autres que celles sus-mentionnées ; 

Que vous aviez vous-même pour certains motifs des doutes 
sur la validité des provision, conflrmation et lettres sus- 
dites, qui ont reçu leur exécution ; 

Que vous pourriez à l'avenir être inquiété au sujet du 
gouvernement et de l'administration du monastère ; 

Qu'après avoir obtenu la possession du gouvernement et 
de l'administration des biens du monastère, vous en aviez 
été, assurez-vous, violemment dépouillé par un certain Jean, 
délégué par le siège apostolique comme administrateur de 
réglise d'Angers pour le spirituel et le temporel ; 

Que vous et cet administrateur Jean (aviez eu recours) à 
certains juges séculiers, au sujet de la i)ossession simultanée 
que vous réclamiez du monastère. 

Voulant tout à la fois pourvoir aux intérêts du monastère 
et à ceux des personnes qui ont eu à souffrir dans cette 
affaire, et déférant aux vœux contenus dans votre supplique, 
nous vous absolvons et vous déclarons absous de toute 
excommunication, des suspense, interdit et autres sentences, 
censures et peines ecclésiastiques, tant de droit que de fait, 
portées pour quelque cause et en quelque circonstance que 
ce soit, et dont vous pouvez être frappé : cette absolution 
produira son effet jusqu'à ce jour. De plus, en vertu de 
notre autorité apostolique, nous accordons que les provision 
et mise en possession, faites en exécution des lettres dont il 



289 




a été parlé, soient valables en tout et pour tout, à compter 
de la date des présentes ; qu'elles sortent leur plein et entier 
effet et qu*elle soient votre appui et votre sauvegarde. 

Et que le monastère de Fontaine-Daniel, (dont les fruits, 
revenus et profits n'excèdent pas, d'après la commune 
estimation, la valeur annuelle de deux cents livres tournois, 
comme il a été expliqué et ainsi que vous Taffirmez), soit 
devenu vacant par la fin de la commande et par la mort de 
Jean de Beauveau, délégué par le Siège apostolique en qualité 
d'administrateur perpétuel de l'église d'Angers, au spirituel 
et au temporel, décédé hors la cour de Rome, qui prétendait 
avoir obtenu de ce Siège la commande du monastère; — 
que le monastère vaquât après toute autre personne et pour 
quelque cause que ce fût; — quelle qu'ait été la manière 
dont la vacance se serait produite avant la commande ; nous 
tenons pour régulier ce dernier mode de vacance, encore 
qu'il puisse en résulter une réserve générale, entendant 
que la provision du monastère appartienne au Siège apos- 
tolique, à titre général ou spécial, nonobstant tout ce qui a 
pu être fait antérieurement, toutes constitutions et ordon- 
nances apostoliques et toutes choses à ce contraires. Bref, 
nous voulons que rien ne mette obstacle aux dispositions 
contenues dans les lettres que nous avons accordées. 

Qu'il ne soit donc permis à aucun homme d'enfreindre 
cette bulle, qui renferme notre absolution, notre volonté et 
notre libéralité, ni d'y mettre obstacle par une hardiesse 
téméraire. Si toutefois quelqu'un a l'audace d'y porter 
atteinte, qu'il sache bien qu'il encourra l'indignation du 
Dieu Tout-Puissant et des bienheureux Pierre et Paul, ses 
apôtres. 

Donné à Rome, près Saint-Pierre, l'an de l'Incarnation du 
Seigneur 1479, le six des calendes de juin, la huitième année 
de notre pontificat]. 






19 



290 



CCXCI 
Aveu par Michel de la Touche. 



1484. 



De vous abé et couvent de Fontaine-Daniel... 

Je Michel de la Tousche, seigneur dudict lieu, avoue 
tenir, tant pour mes puisnez que pour moy, le fieu et 
domaine de la Tousche et apartenances, franchement 
et noblement par un fieu descu et de lance,... 

15 février 1484. 



CCXCII 
Aveu par Agnès d'Evreux, veuve de Jean Levesel. 

1488. 

Je Gabriel Bulloys, en mon nom et moy faisant fort 
de Agnes Desvreulx, ma mère, vefve de defunct Messire 
Jehan le Vexel,. chevalier, vivant sieur de la Rochère, 
advoue des abé et relligieux de Fontaine-Daniel, ou lieu 
de la Mote de LeboysO) et ou lieu de la Gelousiere, pa- 
roisse de Sainct Lauwin il^"* Les maisons.... 

9 avril 1488. 



CCXCIII 
Aveu pour Pierre du Fresne. 



1491. 



De vous monseigneur labé et couvent de Fontaine- 
Daniel, Guillaume Jagu, comme curateur de noble 

(1) Hameau et moulin, paroisse de St- Aubin Fosse-Louvain, se trouvant 
près du bourg de Lesbois. 



291 

homme Pierre du Fresne, escuîer, sieur du Petit Fresne, 
confesse estre vouslre homme de foy simple, à cause de 
voustre terre de la Haye sur Quoumont(i), membre de 
voustre moustier de nostre Dame de Fontaine-Daniel, 
scavoir le lieu, domaine et apartenances de la Gaudi- 

niere® 

24 février 1491. 

CCXCIV 
Aveu par Pierre des Arglentiers, seigneur dAron. 

1494. 

De vous les abé, religieux et couvent de Fontaine- 
Daniel, je Pierre des Arglentiers, seigneur dAron, cog- 
nois tenir en foy et hommage simple les devoirs annuels 
que jay droit de prendre sur les fiez et paroisses qui 
ensuivent 

23 octobre 1494. 

CCXCV 



Vente par Raoul des Ecottais. 



1497. 



Noble homme Raoul des Escotais<3), escuyer, sieur de 
Seurgon (*>, vend à Jean, abé de Fontaine-Daniel, le fief 
et apartenances de Cheronné, paroisse de Sainct 
George de Boutavant et promet fere ratifier à damoi- 
selle Marguerite de Cyral c^), son espouse. 

7 may 1497. 

(1) La Haie-sur-Colmont, paroisse d'Oisseau. 

(2) La Gaudiniére, en St-Fraimbault de Prières. 

(3) Les Ecottais, paroisse de Jublains. 

(4) Surgon, seigneurie, paroisse de Placé. 

(5) Ai^ourd'hui Cirai, commune du canton de Carrouges (Orne). 



1 



292 

CCXCVI 

1499. 

Noble homme Julien de Pennart, escuîer, sieur de 
Chantepie, paroissien de Marcillié la Ville <i>, trans- 
porte.... 

19 octobre 1499. 

CCXCVII 
Accord avec Joachim de Mathefelon. 

1500. 

Comme procès fust entre labé de Fontaine-Daniel et 
noble homme Jouachin de Mathefelon, sieur de Les- 
cluse<2) sacordèrent. 

Dernier mars 1500. 

Présent noble homme Jehan de Goué, sieur de Goué. 

CCXCVIII 

1601. 

Gilles du Baillcul, escuyer, sieur de la Pierre <^, fils 
aisné et héritier principal de Jean, seigneur du Baillcul. 

4 janvier 1501. 

Prcsens noble homme Guillaume, seigneur de la 
Vairie. 

(1) Iji famille de Pennart était alors propriétaire de la terre et seigneurie 
de Buleu, située en Morcillé la Ville, qui relevait de celle d'Aron. — Bulea 
avait oppartenu aux le Porc et devint, après les de Pennart, la propriété des 
de Dommaigné. 

(2) Joachim de Mathefelon, écuyer, seigneur de TEclose, avait fait foi et 
hommage, pour la terre de l'Ecluse, au seigneur de Mayenne, le 4 octolire 
1496. Jehan de Mathefelon, seigneur de Lanchenail, de Loiron et de l'Eclnse, 
avait rendu hommoge, pour cette dernière seigneurie, le 5 octobre 1478. 
Après Joachim de Mathefelon, l'Ecluse fut possédée par Pierre de Mathefe- 
lon. 

(3j La Pierre, Oef noble, situé paroisse de Hercé. 



293 



CCXCIX 

1501. 

Macé, abé de Nostre Dame de Fontaine-Daniel. 
25 janvier 1501. 



CGC 
Vente par Jean de Beaudenis. 

1502 

En la cour du Mans 

Noble homme Jehan de Beaudenis, escuier, sieur des 
Bois, en la paroisse de Saint Pierre de la Court <ï), vend 
aux chapelains et clers de la confrérie de TEglise du 
Mans 100 sols de rente pour la somme de 100 livres. 

28 juin 1502. 

ceci 

1604. 

Macé '2), abé de Fontaine-Daniel. 
11 février 1504. 



CCCII 

1664. 

Noble homme Jehan, sieur de Hercé. 
8 avril 1504. 



(1) Aujourd'hui Sainl-Pierre-sur-Ortlic, canton de Bais. 

(2) Macé Petiot. 



294 



CCCIII 

1606. 

François de Hercé, escuier, 
16 janvier 1506. 



CCCIV 

1511. 

Macé, abé de Fontaine-Daniel. 
5 may 1511. 



CCCV 

1511. 

Michelle, fille aisnée de Jehan du Goustel, vivant 
sieur de Court Janvier et noble homme Pierre de la 
Haye, estant de Lassay, et Jehane du Goustel, son 
espouse, seur puisnée de ladicte Michelle. 

16 septembre 1511. 



CCCVI 

1512. 

Noble homme René de Lisle d), sieur dudict lieu, fils 
de feu Jehan de Lisle. 
20 septembre 1512. 



(1) René de lisle, fils de Jean de l'Islc et de Catherine Menard, épousa en 
1511 Anne Brehier. 



295 



CCCVII 

1513. 

Noble homme Guillaume Lambin, escuier, sieur de 
la Haye-Peaudeloup, 
Noble homme Michel Lambin, escuier, son frère. 
28 juillet 1513. 

CCCVIII 

1513. 

Noble homme Jehan de Hercé, escuier, tuteur de 
damoiselle Marguerite de Hercé, sa fille. 
28 juillet 1513. 



CCCIX 

1515. 

Noble homme Guillaume Lambin, escuier, sieur de 
la Haye-Peaudeloup, de la paroisse de Hercé, bail de 
Guyon Lambin, fils (i). 

17 mai 1515. 



(1) Dans le partage que firent les enfants de Hercé, le 13 août 1527, des biens 
de la succession de leur père, Jean III de, Hercé, époux de Guillemine de 
Vallaux, — Guillaume II, fils aine, accorda à son frère François de Hercé, 
40 livres de rente, à prendre sur le domaine de la Haie-Peau-de-Loup. Mar- 
guerite de Hercé, fille de Jean III, dut mourir célibataire. Avant le partage, 
François de Hercé, sus-nommé, épousa : en premier mariage Jeanne Lam- 
bin, sœur de Guyon Lambin, sieur de la Haie-Peau-de-Loup et en deuxième 
noces Catherine Rabinard. C'est par suite de Talliance des de Hercé avec les 
Lambin que la terre de la Haie-Peau-de-Loup entra dans le domaine de la 
première de ces familles. — Cette terre, qui appartenait, vers le milieu du 
xvir siècle, à Eléonore de Hercé, était un fief hommage de la seigneurie de 
la Chaise, en Déserllnes. La Chaise relevait nûment et prochainement du 
duché de Mayenne, par le baillage du Pontmain. 



296 



CCCX I 

1516. 

i 

Noble homme messire Pierre de Percy '^>, sieur de 
Monchamp. 
2 septembre 1516. 

CCCXI 
Aveu par Guillaume de la Touche. 

1B17. 

De vous les abé et couvent de nostre dame de Fon- 
taine Daniel, je Guillaume de la Tousche, escuier, sei- 
gneur dudict lieu, lieutenant et garde des ville et chaste! 
de Craon, avoue tenir à foy et hommage mon domaine, 
terre et seigneurie dudict lieu de la Tousche, paroisse 
d'Ambrières. 

Sous mon sein et sel. 

6 février 1517. 



CCCXII 
Aveu par Guillaume de la Ruelle. 

1520. 

Guillaume de la Ruelle, sieur dudict lieu, rend hom- 
maige à labé et couvent de Fontaine Daniel en leur 
bailliage de la Briensaye (2) de quelquez héritages. 

16 octobre 1520. 

(1) Percy, seigneurie autrefois iiaroissc de Montcliamp, ai^ourd'hui 
commune de Saint-Charles-de-Percy (Calvados). 

(2) La Brillançais, terre et seigneurie, paroisse de Hercé, près Gorron. 



297 



CCCXIII 
Aveu par Jean de Cleraunay. 



%r. 1520. 



De vous messire labé et couvent de Fontaine Daniel... 
je noble homme Jehan de Cleraulnay, sieur de la Roche 
de Janzé et de la terre et seigneurie du Petit Fresne, 
confesse estre vostre homme de foy simple, à cause de 
vostre seigneurie de la Haye sur Coulmont, scavoir : le 
lieu et apartenances de la Gauldinière 

15 



CCCXIV 

1525. 

Noble et puissant messire sieur de Bouille (D, cheva- 
lier, sieur dudict lieu de Bouille. 
4 juillet 1525. 



CCCXV 
Aveu par Guillemine de Sahur, dame de Loyère. 

1525. 

Noble homme Loys de Montecler (2)^ sieur de Bour- 
gon<3), ou nom et comme procureur de noble damoy- 
selle Guillemine de Sahur, sa mère, dame de Montaul- 

(1) Bouille, seigneurie et chÂteau, paroisse de Torcé en Charnie. 

(2) Montécler, seigneurie (paroisses de Cliâtres et de Saint-Cliristoplie du 
Luat), qui fut érigée en marquisat en 1616. 

(3) La terre de Bourgon, paroisse de Montourtier, a appartenu successive- 
ment aux familles : de Coesmes d'Ancinnes, près Saint-Paterne ; de Mon- 
técler (acquêt de 1406) ; de Laval-Boisdauphin ; de Neufville de Villeroy ; 
Pouyvet de la Bliniére ; du Metz ; Le Nicolais. 



298 

daîn(i), de Torbeschet (2) et de Loyère(3), a fait foy et 
hommaige simple à révérend père en Dieu monseigneur 
messire Pierre Cordier, docteur en décret, conseiller du 
roy nostre sire en son grant conseil et abé comendataire 
perpétuel de nostre dame de Fontaine Daniel, à cause 
dudict lieu de Loyère et apartenances 

Doné à Fontaine Paniel par devant nous frère de 
Monstereulx, licencié es loix, seneschal dudict lie.u, 
sous nostre scel. 

Vendredy, !«»■ novembre 1525. 

CCCXVI 
Aveu pour les enfants de Jean de Cleraunay. 

1526. 

Damoiselle Anne AgrafTart, vefve de feu noble 
homme Jehan de Cleraunay, vivant sieur de la Roche 
de Janzé et de la terre et seigneurie du Petit Fresne, 
comme ayant le bail et garde des enfans mineurs d'ans 
dudict défunt et moy, avoue des abé et couvent de Fon- 

(1) Ai^ourd'hui Montaudin, commune du canton de Landivy. 

(2) Torbechct, seigneurie située à Saint-Georges-Buttavent. — Guillemine 
de Sahur était veuve de Cliarles de Montécler, seigneur de Bourgon, et sœur 
d'Elie de Sahur, qui avait épousé Louis des Vaux, seigneur de Vaudemusson. 
Parmi les possesseurs de Torbechet citons, après la veuve de Cliarles de 
Montcclcr, née de Sahur : Louis de Montécler, sieur de Bourgon ; — René de 
Montccler, époux de Claudine desHayes, dame de Fontenailles ; — Jean Viel, 
sieur de Torl>echet, maire et juge de Mayenne, époux de Vincente de l'Espe- 
ronnièrc ; — Renée Viel, dame de Torbechet, épouse de Cliarles Gilles des 
Nos, chevalier, seigneur de la Feuillée ; — Jean-Baptiste des Nos, comte de 
la Feuillée, seigneur de Torbechet, époux de Marie-Marguerite de Cordouan ; 
— Charlotte-Suzanne des Nos, dame de Torbechet, épouse de Paul-Louis duc 
de Beauvilliers. Pour favoriser la duchesse de Beauvilliers, le roi Louis XV 
échangea Torbechet contre le comté de Bellcme, moins la forêt (Contrat du 
août 1708). Le dernier possesseur de la terre de Torbechet, avant la révo- 
lution, fut I^uis Stanislas Xavier de Bourbon, comte de Provence (Louis 
XVIII). 

(3) Loyérc, paroisse d'Aron. 



299 

taine-Daniel, à cause de leur seigneurie de la Haye sur 
Coulmont, le lieu, domaine et aparienances de la Gau- 
dinière. 

23 février 1526. 



CCCXVII 
Aveu par René de l Isle. 

J627. 

De vous Monseigneur Messire Pierre Cordier, docteur 
en décret, conseiller du roy en son grand conseil, abé 
commandataire perpétuel de nostre Dame de Fontaine 
Daniel, je noble homme René de Lisle, sieur dudict lieu 
et d'Olon, avoue estre vostre homme de foyet hommage, 
à cause de ma terre, court, manoir et chapelle de Lisle, 
où je demeure 

20 aoust 1527. 



CCCXVIII 
Aveu par Bernard de la Touche. 

1528. 

De vous abé et couvent de nostre dame de Fontaine 
Daniel, je Bernar de la Tousche, escuier, sieur dudict 
lieu, avoue tenir à foy et hommage mon domaine, terre 
et seigneurie dudict lieu de la Tousche, paroisse d'Am- 
brières, lequel je tiens de vous franchement et noble- 
ment^ par ung fief descu et de lance. 

23 septembre 1528. 



300 



CCCXIX 
Aveu par Guillaume du Bailleul. 



1586. 



Guillaume, seigneur du Bailleul, escuyer, avoue de 
Fontaine Daniel à foy et hommaige mon estang des 
Boulions <i). 

24 may 1536. 



CCCXX 

1547. 

Noble et puissant Jehan de Boylesve, seigneur de 
Versay, procureur de noble et révérend Messire Fran- 
çois de Boylesve, abé commandataire de nostre Dame 
de Fontaine-Daniel. 

6 septembre 1547. 



CCCXXI 

1561. 

Dès le 22 décembre 1550, noble et discret messire 
François de Boylesve, naguères abé commandataire de 
Fontaine-Daniel. . . . 

5 janvier 1551. 



(1) Le domaine des Bouillons, en Hercé, fut donné en mariage par Julien 
de Hercé à Jeonne de Hercé, épouse de Isaac Mauclerc de la Muzanchère 
(Acte en la cour de Henri d'Avaugour, ieiçneur de Mayenne). Colin de Hercé 
vendit cette propriété en 1423 ù Marie d'Espau, veuve de Jean d'Yvoi, moyen- 
nant treize vingt écus d'or. 



301 



CCCXXIl 

1561. 

Cristofle Perot, escuier, sieur de Pescoux<^> et de 
Vernye(2), conseillier du roy nostre sire, seneschal du 
Maine. 

7 avril, avant Pasques, 1551. 



CCCXXIII 

1554. 

Johannes Ursinus, Trecorensis episcopus, vicariusque 
domini Johannis Bellaii, cardinalis, cenomanensis épis- 
copi et abbatis commandatarii Beatae Marise Fontis 
Danielis. 

30 decembri 1554. 

[Jean Ursin, évêque de Tréguier, vicaire de monseigneur 
Jean de Bellay, cardinal, évêque du Mans et abbé commen- 
dataire de la Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel. 

30 décembre 1554.1 



CCCXXIV 
Aveu par Hervé Eperon. 



1572. 



Messire Hervé Esperon, chevalier, sieur des Carthes, 
maistre dhostel de monseigneur le duc d'Alençon <3), fils 
et frère du roy, sest auiourdhuy transporté à labaye de 



(1) Pescoux, terre et seigneurie en la paroisse de Louzes (actuellement du 
canton de la Fresnaye, Sarthe). 

(2) Vernie, paroisse près Beaumont-le-Vicomte. 

^3) François de Valois, duc d'Anjou et d'Alençon, fils de Henri H (1554-1584). 



302 

Fontaine-Daniel, pour faire à labé les foy et hommage 
de certaines choses dépendant de la terre et seigneurie 

d'Arron, que ledict sieur Esperon a achetées 

25 aôst 1572. 



CCCXXV 

Prise de possession de l'abbaye par René 
DU Bellay. 

1583. 

A tous ceulx qui ces présentes verront ou oyront : 

Franchoys Rousseau, notaire et tabellion estably aulx 
seaulx et contractz du Mans et du Bourg nouvel, de la 
Bigottiere, certifie à toutes personnes à quil apartiendra 
que ce jourdhuy V^ jour de décembre mil cinq cens 
quatre vingtz et troys, instruit et en ce requérant véné- 
rable) noble et discrect René du Bellay, seigneur de la 
Fallu, abbé commendataire de labbaye de nostre dame 
Fontenne Daniel lès Maine, je me suis après transporté 
de ma maison, en compaigné dudict sieur abbé jusques 
en ladicte abbaye, en présence des tesmoings cy après 
inscriptz. 

Estant arrivez en la quelle abbaye, en nostre présence 
ledict sieur abbé, en vertu de ses lettres, provision et 
bulles expédiées en court de Romme, au profit et nom 
dudict du Bellay, desquelles nous a faict apparoitre expé- 
diées anno Dominimillesimo quingentesimo octuage- 
simo, primo iduum seplembriSy a prins et appréhendé 
la possession publicque en ladicte abbaye et a icelle faict 
tous actes de possession notoyre, soy estant ledict du 
Bellay en premier lieu transporté en léglize dicelle 
abbaye, sest agenouillé davant le grand aultel et faict 
son oraison et prière à Dieu, est allé baiser iceluy aultel, 
sur lequel a trouvé plusieurs doubles et deniers dof- 



303 

frande y estans jusque à la concurance et valleur de 
cinq solz ; sest semblablement ledict du Bellay trans- 
porté à tous les aultres aultelz dicelle abbaye, a faict 
sonner et sonné les cloches dicelle eglize pour assembler 
et convoquer tous les religieulx dicelle ; au son desquel- 
les cloches se sont trouvés et assemblez lesdicts religieulx 
et plusieurs aultres personnes, ausquelz a esté par ledict 
sieur du Bellay déclaré que ce quil faisoyt estoyt en 
signe et pour acte possessoyre ; et par frère Jehan Coy- 
gner, docteur, prieur claustral de ladicte abbaye, estant 
ledict sieur du Bellay à genoulx, en présence desdicis 
religieulx au grand aultel, ont esté représentez les livres 
des sainctes evangilles audict du Bellay et iceluy admo- 
nesté quil eust a garder inviolablement les droictz et 
privilèges,.... desdicts religieulx de ladicte abbaye. Nous 

sommes transportez es 

ensemble en la 

seigneur abbé 

plusieurs aultres 

abbé dicelle 

et ses chambres • . 

ou sont les pa 

et en présence diceulx 

personnes 

et honorable 

es droictz 

M^ Jehan 

curé de 

du Bellay 

Jehan Coyg 

dicelle abbaye 

frère Jehan 

Franchoys César, frère Jehan 






304 

des religieulx dicelle abbaye sont signez avec les aultres 
dessusdicfz en la minutte de ces présentes avec nous. 

De laquelle acte de possession, comme personne pn- 
blicque jay délivré ces présentes audict du Bellay; et en 
tesmoing de vérité, sont signez les tesmoingz suscriptz 
le jour et an que dessus. 

Suivent les signatures : Rousseau. — Fontaine. 



CCCXXVI 

1508. 

Noble homme Pierre de la Haye, sieur de la Roche 
et de Cour Janvier. 
22 décembre 1593. 



CCCXXVII 
Aveu par Paul de l'Isle. 

1618. 

Messire Paul de Lisle (^), chevalier, sieur dudict lieu 
de Lisle, de Sainct Loup (2), la Marsillerie et Ollonf^j, 
avoue de labé et couvent de Fontaine Daniel, au fief du 
bourg de Sainct Frambour, dépendant de ladicte abaye, 
une meson 

19 septembre 1613. 



(1) Paul de l'Isle du Gast, l'aine des nombreux enfants de Jean de Tlsie 
et de Charlotte des Vaux, épousa, en 1616, Catherine de Jaucourt. 

(2) Saint-Loup-du-Gast. 

(3) La Marclllerie et Ollon, en Saint-Fraimbault-de-PHères. 



305 



CCCXXVIII 

1618. 

Jehan des Boisdecours, escuier, sieur de Lestang. 
28 may 1618. 



CCCXXIX 
Aveu par la dame et les héritiers de la Touche. 

1619. 

De vous les abé et couvent de nostre dame de Fon-. 
taine-Daniel.... 

Nous demoiselle Lezinne de Houssemaingne^ dame de 
la Tousche, Charlote de la Tousche et Bernar Rabareu, 
escuier, sieur de la Tousche, avouons à foy et hommage 
simple le fief et seigneurie dudict lieu de la Tousche, 
paroisse d'Ambrières. 

4 février 1619. 



CCCXXX 
Aveu par Guillaume Cazet, sieur des Fresnes. 

1624. 

Guillaume Cazet, sieur des Fresnes i^*, avoue des abé 
et couvent de Fontaine-Daniel, pour raison de leur fief 
de Gasté, en la paroisse de Chastillon, un pré.. 

29 novembre 1624. 



(1) Guillaume Cazet, fils de Jean Cazet, sieur de la Fontaine et de Jeanne 
de Cotteblanehe. 

20 



'^•^'^Wl"'*^'i^ 



APPENDICE 



Charte d'Hamelin, évêque du Mans(i>. 

1210. 

Hamelinus, Dei gratià Cenomanensis Ecclesiœ humitis 
minister, universis Christi fidelibus, salutem in Domino 
perpeluam. 

Justis petentium desideriis dignum est facilem prœ- 
bere consensum, et vota quae orationis tramite non 
discordant efîectu sunt prosequente complenda. Ea prop- 

ter honestis dilectorum fratrum nostrorum Rad , 

abbatis et monachorum Savigneii postulationibus grato 
concurrentes assensu, pro amore Dei et sainte nostrà et 
amicorum nostrorum, ipsis omnes elemosinas et omnia 
bénéficia quae in diocesi a Deo nobis commissà canonicè 
possident, concedimus confirmationem. In quibus haec 
propriis duximus exponenda vocabulis : 

Ex dono Johannis, régis Angliœ, et concessione Ragi- 

nardiy eomitis Moretonii et. in forestà de Passeis 

totam terram, cum bosco, quaî est inter aquam de Mo- 
retà et ductum rivuli de Gulis et viam quae tendit de 
Telleio ad Gorran, usquè ad aquam de Coulmont. 

Ex dono Juhelli de Meduanâ, haiam de Coulmont, 
juxtà Domnipetrum, quantum aqua stagni monachorum 



(1) Cette pièce contient le détail des possessions de l'abbaye de Savigny, 
exemptes de droits coutumiers vis-à-vis de Fontaine-Daniel, et dont il est 
question dans la charte CLXXXVni du Cartulaire. 



polerit operire, et omnes redditus et omnia jura quae ad 
eum pertinebant in illis terris, quas aqua stagni occu- 
paverit. 

Ex dono Guillelmi de Landevico, duodecim acras in 
Bosco Geslini. 

Ex dono Philippi de Landevico, Ricardi de Poeio, 
concedentibus omnibus filiis ejusdem Ricardi, terram 
de Perdrieriâ, cum omnibus pertinentiis suis. 

Ex dono Roberti Avenel, concendente Philippo de 
Landevico, oscam terrœ in vico de Landevico. 

Ex dono Radulphi Ansgier, concedente Hamelino de 
Exclusà, terram de Tabuerià. 

Ex dono Hamelini de Exclusà, concedente Gaufrido 
fratre ejus, terram suam de Bigoterie. 

Ex dono Hugonis de Valletortà et Engerranni, fratris 
ejus, et Radulphi de Valletortà, decimam de Valletortà 
et de Rogeaune et de Montehage, et decimam quae fuit 
Ger\'asiî de Sancto Hilario, et pratum de Destorne, et 
masuram unam in villa de Tortà, et masuram et clau- 
sum juxtà capella.m Sancti Albini. 

Ex dono Gaufridi de Monte Girulfi, concedentibus 
Willelmo et omnibus aliis liberis suis, totam terram 
dominicam de Jarzeio, cum stagno et molendino, cum 
totà moltà suà. 

Habent predicti monachi medietariam de Argenceio, 
quam emerunt de Guillelmo Fretigne, concedente Ha- 
melino Poun, domino ejus. 

Habent etiam predicti monachi medietariam de Val- 
lecurvà, cum omnibus pertinentiis suis, quam emerunt 
de Radulpho de Chantrigne, concedente Guidone de 
Sancto Lupo domino, et Guillelmo Moricii jus suum 
similiter concedente. 

Ex dono Juhelli Porci et Radulphi, filii sui, conce- 
dentibus Juhello et Guillelmo fratribus ejusdem Radul- 
phi^ apud Erneiam domum et plateam, in quà mansit 



309 

Radulphus de Sancto Salvatore, et oscam terrae et decem 
solidos cenomanensium annui redditùs in molendinis 
suis de Erneià. 

Ex dono Hamelini Ferrant, in parochià Sancti Elerii, 
masuram unam. 

Ex dono Pagani de Garda, concedentibus filiis Hame- 
lino, Guillelmo et Roberto, et Pagano de Rochis, terram 
suam de Garda. 

Habent etiam predicti monachi vineam, quam eme- 
runt de Johanne Nepote et Orieul de Fontanà. 

Habent etiam apud Gardam predicti monachi totum 
tenementum quod fuit Ernulfi de Monte Ansgeri, in 
terris, pratis, vineis et nemore, Hamelino et Garino filiis 
suis concedentibus, et Pagano de Rochis, domino suo, 
et totum tenementum Aiae, uxoris Roberti Le Poconnier, 
in terris, pratis, vineis et nemore, concedente fllio ejus, 
et Pagano de Rochis, domino suo. 

Ex dono Ricardi Mansel, tringinta jornatas terrae et 
duas prati, continguas medietariae de Argenceio, assensu 
Guillelmi de Vallibus et Guillelmi de Aviart, ad quorum 
feodum terra illa pertinebat. 

Ex dono Parrochae et Johannis Babin, tilii sui, totam 
terram suam de Babinerià in Argenceio, concessione 
Gaufridi Crassi, cui et heredibus suis reddent predicti 
monachi annuatim quinque solidos cenomanensium, et 
terram de Mortiers, salvo servicio domini ipsius feodi. 

Ex dono Guillelmi Fretigne, decem jugera terrae con- 
tingua medietariae de Argenceio, assensu Radulphi, filii 
sui, et Hamelini Poun, domini sui. 

Ex dono Guidonis de Sancto Lupo et Mariae, uxoris 
suae, quinque solidos cenomanensium et dimidium 
annui redditùs in frumentariis suis de Haià Meinart. 

Ex dono Pétri de Poeio, assensu Pétri et Roberti, filio- 
rum suorum, et Alinae, uxoris suae, concedente Philippo 



310 

de Landevico, totum illud quod habebat in Bosco Jes- 
lini, cum omnibus pertinenciis suis. 

Ex dono Gorbini de Mortiers, concédante filio suo, 
totam (lerram) suam de Mortiers, Hamelino de Exclusa 
et filiis suis Hamelino et Guillelmo, et Odone, fratre 
ejusdem Hamelini, totum jus suum concedentibus. 

E* dono Radulphi de la Hatonniere, concedentibus 
niiis suis Hamelinb, Roberto et Radulpho, masuram de 
la Germelonniere, cum omnibus pertinentîis suis. 

Ex dono Gervasii Probi, concedentibus filiis suis An- 
dréa et Hamelino, totum pratum de Valle Garnerii. 

Ex dono Juhelli de Roisson, concedente Hugone, filio 
Guillelmi, fratris sui antenati, totum illud quod habuil 
Hubertus de Valleborel apud Oissel, in terris et homi- 
nibus et molendinis, et quamdam terrae particulam 
juxtà Ambrerias, quœ dicitur terra de Valle Seel. 

Ex dono Radulfi de Landevico, concedentibus Juhello 
et Aies, liberis ejus, et Philippo de Landevico, domino 
ejus, totam terram suam de Telleio, scilicet masuram 
de Veteri Telleio, masuram Pétri Hervei et masuram 
Bezni et masuram Rogeri Leporis, et masuram de Aille- 
harderià, cum omnibus pertinenciis suis, et duas bur- 
gesias in vico de Landevico. 

Ex dono Hamelini Ferrant, unam burgesiam in eodem 
vico. 

Ex dono Philippi de Landevico, concedente Philippo, 
filio ejus, masuram unam ad Crucem Huberti, cum 
omnibus pertinenciis suis. 

Ex dono Avenel de Marcilleio et uxoris suœ, conce- 
dente Theobaldo, filio suo, et Philippo Laboer,, domino 
suo, masuram suam de Marcilleio, cum omnibus perti- 
nenciis suis. 

Ex dono Hugonis Le Veier, concedente Hamelino de 
la Chise, masuram quam tenuit Guillelmus Avenel, cum 
omnibus pertinenciis suis, liberam et quietam. 



311 

Ex dono Hamelini de Landevi et Hamelini, nepotis 
sui, duas masiiras in vico de Landevi. 

Ex dono Roberti de Orseciis, masuram unam in paro- 
chià de Larchampe, cum omnibus pertinenciis suis. 

Ex dono Raginaldi de Gaineio, concedente Guillelmo 
de Orengià, terram de Maineio, cum omnibus pertinen- 
ciis suis. 

Ex dono Roberti Avenel, masuram unam Morgeriis, 
liberam et quielam. 

Ex dono Guillelmi de Gorran, concedentibus filiis 
suis Roberto et Raduifo, quinquagenta solidos cenoma- 
nensium annui redditùs in molendinis suis de Thao-» 
nerià. 

Ex dono abbatis et monachorum Fontis Danielis, 
duas partes decimae rusticorum de Groileio, et decimam 
partem totius redditùs domini Juhelli de Meduanâ de 
eodem Groileio. 

Item. Ex dono abbatis et monachorum ejusdem Ju- 
helli de Meduanà (^), totum jus suum quod habebat in 
predictis terris et possessionibus et aliis anno ab Incar- 
natione Domini M« CC« septimo acquisitis, et libertates, 
et quietaneias, et conventiones inter eum et dictos mo- 
nachos factas, sicut in cartà ejusdem Juhelli contînetur. 

Ex dono Guillelmi de Gorran et Radulfi et Roberti, 
filiorum suorum, apud Doretam, masuram quae^ fuit 
Johannis Le Roier, cum terra et pratello eidem masurae 
pertinentibus, quae émit Michael Richeri, liberam et 
quietam. 

Ex dono Henrici de Boslaio, concessione Hamelini 
filii ejus, unum sextarium frumenti in molendinum de 
Septem Forgis<2), reddendum annuatim in Exaltatione 
Sanctae Crucis. 

(1) II s'agit des moines de l'abbaye de Fontaine-Daniel, dont Juhel lU était 
fondateur. 

(2) Le texte porte Septem Forgas, 



312 

Ex dono Roberti Boistart et Guillelmi, filii ejus, con- 
cessione Dionisise, filide Hugonis Motier, quamdam ter- 
rain juxtà Chamoecium. 

Ex dono Hervini de Bosco Engerinnî, concedente 
Raduifo de Valletortà, terram quse dicitur La Fiche- 
paliere, et terrain quœ dicitur La Moranderia. 

Ex dono Roberti de Landevico et Guillelmi, filii Gui- 
donis, concedente Guillelmo dicti Guillelmifilio, terram 
quae dicitur Leschaceria, cum omnibus pertinenciis 
suis. 

Ex dono Hamelini de Columberiis, concedentibus 
liberis suis, quinque solidos cenomanensium annuatim 
reddendos de molendino suo dominico in Palmis. 

Ex dono Garini de Sancto Bertivino, concedente 
Raginaldo, predecessore nostro, duas partes totius de- 
cimae totius parrochiae Sancti Bertivini. 

Ex dono Herberti presbiteri, decimam quae fuit Odonis 
Gastinel, in parrochià de Arono, Guillelmo Gueignart, 
clerico, omne jus quod in eà reclamabat penitùs dimit- 
tente. 

Ex dono Roberti Salsarii, concedentibus omnibus 
liberis suis, medietatem totius feodi de Montefrieloà. 

Ex dono Rainerii Tailla toris, concedente Guillelmo 
de Ferrarià, terram de Bozeio, cum domo in eà sità, et 
furnum in castello de Danfront. 

Ex dono Garini de Bozeio, duodecim cenomanences 
annui redditûs in Clauso Doelin, juxtà predictam ter- 
ram de Bozeio, quos reddere tenentur Ranulfus, filius 
Mariae, et haeres ejus 

Ex dono Garnerii Jerbert, conductum aquas quae 
currit ad Stagnum de Fresnolià per terram suam et per 
terras hominum suorum, concedentibus filiis suis Jer- 
berto et Hugone. 

Ex dono Radulfl de Simillieio, in parrochià Sancti 
Bomerii, dimidium feodum Ogeri, undè ipse Radulfus 



313 

et heredes ejus tenenlur reddere annualim très solidos 
cenomanensium predictis monachis, in festo Sancli 
Alveii. 

Ex dono Jordani de Cortarvel, pasturam ad propria 
animalia dictorum monachorumethominum eorum de 
Siliaco, per totum feodum.ejusdem Jordani et in omni 
alià pasturà suà. 

Ex dono Theobaldi Pichene, concessione Laiirentii, 
filii sui, hoc etiam juramento firmantis, medietariam de 
Corteille, cum omnibus pertinenciis suis, ex quà reddun- 

tur annuatim Henrico de Bosleaio, domino ipsius 

terrae, etoctojornatas terrae in feodo Radulfi de Cortellà, 
juxtà predictam medietariam, et quoddam pratum in 
eàdem medietarià, de quo redduntur annuatim Roberto 
de Hoireio duo cenomanenses. 

Ex dono Henrici, régis Angliœ, antiquioris, in forestà 
de Passeio, locum de Sancto Alveo, et locum de Dom- 
petro, et locum de Fresnolià. 

Ex dono Henrici régis, secundi, et Ricardi régis, filii 
ejus, ligna in eàdem forestà ad focum et aedificia eorum- 
dem locorum, et pasturam ad omnia animalia dictorum 
monachorum, et pasnagium propriorum porcorum suo- 
rum, et totam terram quae est inter rivulum aquae de 
Gulis et ductum Garini, et liaiam de Coulmont, et viam 
de Gorran ad Telleiolum. 

Libertates autem et quietancias et conventiones quas 
doniinus Juhellus de Meduanà predictis monachis dédit 
et concessit, sicut in cartà suà expresse conspeximus 
contineri, presenti pagina duximus inferendas. Omnes 
enim donationes, elemosinas et possessiones, quas do- 
minus Juhellus de Meduanà predictis monachis dédit, 
sicut in cartà anno ab Incarnatione Domini M® CC« 
septimo in lotà terra acquisitas, ità libéré et quietè pre- 
dictis monachis concessit, dédit et confirmavit, quôd 
nihil juris in eis et servicii secularis sibi vel heredibus 



314 

suis retinuit, ob hoc solummodô divinam retributionem 
expectans. El constituit quatenùs sepè nominati mona- 
chi supràdictas donationes, possessiones et elemosinas 
habeant, teneanl et possideant libéré, quietè et pacifiée, 
intégré, plenariè, ciim omnibus pertinenciis suis, in 
hominibus, terris, vineis et nemoribus, in aquis, stagnis, 
molendinis et omnibus aliis rébus ; et ipsi monachi et 
eorum conversi et famuli, et homines eorum in predic- 
tis terris manentes, et omnes res ad ipsos pertinentes, 
per totam terram predicti Juhelli habeant firmam pacem 
et perfectam libertatem etomnem quietanciam ab omni 
consuetudine, servicio et exactione, teloneo, pontagio, 
passagio, et cum hominibus suis legitimam communio- 
nem vendendo et emendo, in pascuis, aquis et semelis, 
haiis et riveriis, in bosco et piano, et in omnibus locis. 
Verumtamen inter ipsos monachos et dominum Juhel- 
him constitutum est et pari voto concessum, quôd extra- 
neos et fugitivos, fures, forisbanitos, qui non fuerint 
homines eorumdem monachoruni vel servientes, etiam 
in elemosinà suà eidem Juhello et baillivis suis capere 
licebit, salvis monachorum et hominum suorum rébus 
et catallis ; et si quis de hominibus eorumdem mona- 
chorum pro ipsis in curià suà juri stare noluerit, ex quo 
eidem Juhello per ipsos innotuirit, ipse rebellem juxtà 
consuetudinem patrîae vocari faciet, et si venire nolwe- 
rit, forisbannire et extere expositum ipsum, et protec- 
tione monachorum nudatum, ei vel ballivis suis, etiam 
in elemosinà ipsorum, capere licebit. Monachi catalla 
ejus retinebunt, nunquam ea ipsi in posterum reddituri. 
Concessit etiam predictus Juhellus eisdem monachis 
habere et facere judicium et justitiam de omni negotio, 
querelà vel causa quœ inter homines eorum, vel contra 
ipsos homines, in predictis terris vel elemosinis manen- 
tes, a quocumque fuerit mota ; et si talis fuerit causa quôd 
convictus vel condemnatus membra seu vitam perdere 



315 

debeait, monachi curiam suam, si voluerint, in curiam 
domini Juhelli adducere poterint et tenere ; et in dicto 
facto ipse de cetero convicto vel condemnato justiciam 
faciet. Monachi autem catalla et possessiones ejus habe- 
bunt, de cetero verô ipse Juhellus, vel baillivi, seu ser- 
vientes sui in predictis nannum et possessiones capere, 
seu hominum injuriam, violenciam, seu gravamen 
facere, seu rapinam exercere, minime poterint, vel 
rébus, vel possessionibus seu hominibus monachorum 
aliquo modo nocere. Haec omnia quœ hic enumerata 
sunt, partim in cartis monachorum quas habenta dona- 
toribus, partim in cartis episcoporum, predecessorum 
nostrorum, et principum, inspeximus contineri. Quae ut 
perpetuam habeant fîrmitatem, in protectione Beati 
Juliani et nostrà suscipientes, sigilli nostri munimine 
duximus confirmanda. 

Anno gratiae millesimo ducentesîmo decimo. 

Sub testibus istis 



B 
Redditus Regisville^^>. 

1301. 

Hères Radulphi Toustain : II bussellos frumenti, 
I panem, I gallinam, et tenet dimidiam virgatam 
terre, per homagium. 

Hères Roberti Troude : I p., I g., et tenet III virgatas 
terre, per homagium. 

(1) L'original de cette pièce est aux archives de la Manche. Nous en devons 
la copie à M. Dolbet, archiviste, qui, en plusieurs circonstances, s'est montré 
d'une obligeance extrême à notre égard. Nous lui en exprimons tous nos 
remerciements. 



316 

Robertus RampeuIIe : XIII b. frumentî, II p., II g., 
et lenet III virgatas terre, per homagium. 

Item. Idem: IIII denarios de auxilisadPetronillamde 
venta a Larrabi, anno M<> CCC« primo, super dictam 
terram, per homagium. 

Sanson Picot : X d. de auxiliis ad Petronillam, I b. 
ordei de garbagio, I esclusam ad molendiuum, totum 
servicium vavassorie, et tenet XXI virgatas et dimidiam 
terre, per residenciam et homagium. 

Robertus Crestey : dimidium b. frumentî, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet dimidiam virgatam 
terre, per homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, et tenet I virgatam et 
quartam partem I virgate terre de feodo au Peignie. 

Ansquetillus Joste : XXVII b. frumenti, V p., V g., 

VI d. de auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, 
I esclusam ad molendinum, et tenet XXIII virgatas, per 
residenciam et homagium. 

Johannes de Cruce, pro feodo au Peignie : XIIII b. 
frumenti, IIII p., IIII g., VII d. de auxiliis ad Petronil- 
lam, XI ova ad Pascha, I b. ordei de garbagio, I esclu- 
sam ad molendinum et totum servicium bordagii, et 
tenet XII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Pasnoel : XIII b. frumenti, VI d. de auxiliis 
ad Petronillam et partem escluse, et tenet VIIII virgatas 
terre, per residenciam et homagium. 

Johanna, fllia Ricardi Corbellon : VII b. frumenti, 

VII p., VII g., III solidos de censsu ad Petronillam, 
I b. ordei de garbagio, partem esclusé et totum servi- 
cium bordagii, et tenet VU virgatas terre, per residen- 
ciam et homagium. 



317 

Item. Eadem : III b. frumentî de venta mariti sui et 
sue super dictum tenementum. 

Item. Eadem : II d. ad Petronillam, II d. ad Montem 
Martini, II p., II g., et tenet dimidiam acram terre, per 
homagium de feodo Manssel. 

Item. Eadem : I b. frumenti de venta sua super 
tenementum supradictum, anno M« CGC» secundo. 

Guillelmus Barbey : VI b. frumenti, III d. de auxiliis 
ad Petronîllam, I b. ordei de garbagio et partem escluse, 
et tenet VI virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Johannes Lebas : I quarterium frumenti, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, II p., III g., et tenet II virgatas 
terre, per homagium. 

Item. Idem : VIII d. ad Sanctum Micliaelem de vendi- 
tione Guillehni Manssel junioris, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre. 

Item. Idem : V d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
VI virgatas et dimidiam terre, per homagium, de venta 
a Larrabi, anno M" CCC« primo. 

Item. Idem : I g. super terram supradictam de venta 
Radulphi et Roberti Fabri, anno M» CGC" I". 

Guillelmus Le Nevou, filius Johannis : XIIII b. et 
terciam partem I b. frumenti, XII d. pro regardo, II p., 
II g. et XII d. pro parte sua unius quadrige, et tenet 
V virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Le Nevou : V b. frumenti et terciam par- 
tem II b., II p., II g., VI d. pro parte unius quadrige ad 
Michaelem, et tenet III virgatas terre, per residenciam 
et homagium. 

Nicholaus Germain, ratione uxoris suae : II b. fru- 
menti super suum masnagium et terram eidem perti- 



318 

nenlem de venta Henrici de Folia, anno M» CGC*» 
primo. Habemus litleram régis. 

Johannes, filius Rogeri Laposire : V b. frumenti ex 
emptione, I b. ordeî de garbagio et I esclusam ad mo- 
lendinum, et tenet IIII acras terre, per homagium, de 
feodo Manssel. 

Item. Idem : III d. de auxiliis ad Petronillamde venta 
a Larrabi super terram supradictam. 

Item. Idem : I p., II g. de venta Radulphi et Roberti 
Fabri super terram supradictam. Anno M*> CGC» primo. 

Heredes Thome Gorbellon, pro Sebilia Corbellon : 

II b. frumenti ex emptione et 

Un feuillet du texte manque en cet endroit. 

Laurencius Travers, pro herede Roberti Lengleis : 

III b. frumenti, I p., I g., et tenet II partes unius virgate 
terre, per homagium. 

Item. Idem, pro Guillelmo Malregart : III quarteria et 
Il b. frumenti, I p., I g., et tenet V virgatas et dimidiam 
terre, per homagium. 

Item, idem, pro Vincentio Abbatis : II b. et dimidium 
frumenti quartenc et I b. frumenti siestenc, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : II s. ad Sanctum Michaelem pro pîscariis 
et tentis Malregart, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti pro Jordano super totum 
tenementum suum. 

Johannes Le Daneis : IIII d. et obolem, dimidium 
panem, dimidiam gallinam, et tenet dimidiam acram 
terre pro Mabilia du Doit, per homagium. 

Item. Idem et Johanna la Pislarde, pro feodo Malre- 
gart: III b. et quartam partem unius b. frumenti, et 
tenent I virgatam terre, per homagium. 



319 

Item. Eadem Jobanna : II b. frumenli, I p., I g., et 
tenel I virgalam terre pro Jemes Quenivet, per boma- 
gium. 

Item. Eadem : XVIII d., I p., I g., pro piscariis, per 
homagium. 

GuillelmuSy filiiis a La Pislarde : II s. de censsu ad 
Sanctum Micbaelem pro Radulpbo Corbin, et tenel 
dimidiam acram terre, per bomagium. 

Ricardus Alain, pro feodo Malregart : III b. et quar- 
tam partem unius b. frumenti, et tenet I virgatam terre, 
per homagium. 

Item. Idem : pro se, II quarteria et dimidium b. fru- 
menti, et tenel V virgatas terre, per homagium. 

Nicliolaus Malregart, pro feodo Malregart : I quarte- 
rium frumenti, et tenel II parles unius virgate terre, per 
homagium. 

Item. Idem : pro se, IIII b. frumenli, I p., I g., pro 
gardino Mabilie as Braies, et tenel dimidiam acram 
terre, per homagium. 

Sanson Labbey, pro feodo Guillelmi Malregart : III b. 
frumenti, et tenel I virgalam terre, per homagium. 

Hem. Idem : I b. et dimidium frumenli, I d. de auxi- 
liis ad Petroniilam, de venta palris sui, super lotum 
tenementum suum. 

Ilem: IIII b. frumenli quartenc et 1 b. frumenli sies- 
tenc, et tenel I virgatam et dimidiam terre de feodo 
Gendoin, per homagium. 

Item. I p., I g., pro quadam tenta. 

Emma La Gorrec : I b. frumenli quartenc, I b. fru- 
menli siestenc, et tenel I virgalam et dimidiam terre de 
feodo Gendoin et de Malregart, per homagium. 



320 

Cecilia, filia Abbatis: I b. frumenti quartenc,! b. fm- 
menti siestenc, et tenet I virgatam et dimidiam terre, 
per homagium. 

Guillelmus Ck>rpiny pro gardino Corbin et pro medie- 
tate Columbarii : III quarteria frumenti, et tenet III 
virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : VI b. frumenti pro Le Pyetel, et tenet III 
virgatas terre apud Crasvillam, ex emptione facta, per 
residenciam et homagium. Anno M" CGC® primo. 

Item. Idem, pro terra de Glataignie apud Yonvil- 
lam 

Item. Idem : III b. frumenti pro Jordano. 

Emmelota, fliia Pétri Le Parfait : X b. frumenti, II p., 
II g., et tenet I acram terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Robertus Dromont, pro Perchot : V quarteria fru- 
menti, VIII d. de auxiliis ad Petronillam, et partem 
csclusc ad molendinum, et totum senicium bordagii, 
et tenet XX virgatas terre et I b. ordei de gairbagio, per 
residenciam et homagium. 

Rogerus Hue : XIIII b. frumenti, I p., I g., VIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, et 
partem escluse ad molendinum, et totum ser\'icium 
bordagii, et tenet XV virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Johanna Morin : II b. frumenti super totum tene- 
mentum suum, et de hoc habemus litteram régis. 

// manque ici un feuillet dans le texte. 



321 

tenet I virgatam terre de feodo Corbellon. 

Item. I b. frumenti super totum tenementum quod 
tenet a nobis de venta Henrici de Folia, anno M« CGC» 
primo. Habemus litteram régis. 

Petrus Loste : I quarterium frumenti ex venditione 
Stephani Le Nevou, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, sitam super clausum Johannis Le Nevou, per 
homagium. 

Robertus Le Nevou : X quarteria frumenti, V p., 
V g., I d. de auxiliis ad Petronillani, I b. avene, et tenet 
XX virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Gaufridus Le Nevou : VII quarteria frumenti, III p., 
III g., VII d. de auxiliis ad Petronillam, Ib. ordei de 
garbagio, I esclusam ad molendinum, et tenet XI vir- 
gatas terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem Gaufridus Le Nevou, Johannes Muriel, 
heredes Johannis Blansgans, Guillelmus Le Clerc, 
ratione uxoris sue, et Guillelmus Torpin debent II 
quarteria frumenti, pro Johanne de Freno, pro pratis 
de la Saline, et tenent III virgatas et dimidiam terre, 
per homagium. 

Johannes Saline : VIIII b. frumenti, II p., II g., II d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, I esclu- 
sam ad molendinum, totum sei*vicium bordagii, et 
tenet VIIII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Estrille, pro feodo Gastebley : VI quarteria 
frumenti, VIII p., IIII g., XII d. de auxiliis ad Petronil- 
lam, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum 
et tenet XVI virgatas. 

Item. Idem : LXVII s. pro berqueria ad duo festa pro 
se et ejus participes, et tenent XII acras terre, per resi- 

21 



322 

dcnciam et homagium, et debent habere LXVII biden- 

tes. 

Heredes Ansquetilli Blansgans : III b. frumenti et 
diniidium, I p., I g. pro filia Quevinet, et tenet I virga- 
tani et dimidiam terre^ per homagium. 

Nicholaus Gastebley : VII quarteria II b. frumenti, 
IIII p., IIII g., III d. de auxiliis adPetronillam, XVIII d. 
pro piscariis ad Sanctum Michaelem, et tenet XIII vir- 
gatas et dimidiam terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g. pro 
campo terre de via du Tôt, quod tenet per homagium. 

Petrus Lemintre : XIII b. frumenti, I d. de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet I acran terre, per residenciam et 
homagium. 

Johannes Hermer : VI b. frumenti, II d. pro pane, 
I g., dimidium b. ordei de garbagio, XII d. de censsu ad 
Petronillam. 

Item. Idem : XVI s. VI d. pro berqueria ad duo festa 
et I esclusam ad molendinum, et tenet XII virgatas 
terre, per residenciam et homagium, et partem suam 
bident. 

Guillelmus Herberti : VIIII quarteria frumenti, II b. et 
dimidium frumenti, II p., II g., XI d. de auxiliis ad 
Petronillam, VI d. de monte, I b. ordei de garbagio et 
partem escluse, et tenet VIII acres terre, per residenciam 
et homagium. 

Item. Idem : ratione ma tris sue, et Robertus dictus 
Herberti, insimul (debent), VIII d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, et tenent V virgatas et dimidiam terre, per 
homiagium, pro Larrabi de feodo Manssel. 

Michael de Bosco, pro Petro Le Sage : V b. frumenti, 



323 

XII d. pro piscariis, III p., III g., et tenet IIII virgaias 
terre cum piscariis, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : IIII s. ad Sanctum Micliaelem pro domo 
sua. 

Item. Idem : V s. pro Grasiquar ad duo festa, et tenet 
VI vîrgatas terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : II quarteria frumenti, II p., II g. de 
dimiss. Laurentii Travers, pro feodo Guillelmi Malre- 
gart, et tenet V virgatas terre, per homagium. 

Idem. Item : II b. quartenc et I b. siestenc frumenti 
pro Johanne Labbey, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, per homagium, de feodo Gendoin. 

Item. Idem : pro filia Abbatis, I b. frumenti quartenc, 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : pro se, X quarteria frumenti, V p., V g., 
II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet IIII acras et 
dimidiam terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : I d. ad Petronillam, et tenet I virgatam 
terre de forefactura d'Argouges, per homagium. 

Item. Idem et Thomas Quetel, ratione uxoris sue, 
pro porqueria : X b. frumenti, et tenent VI virgatas et 
dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem et Sanson Labbey : I b. avene et tenent 
V virgatas et dimidiam terre in clausis Corbin, per 
homagium. 

Hères Roberti de Monte : II b. et dimidium frumenti, 
VIII d. de auxiliis ad Petronillam, I p., I g., et tenet 
II virgatas et dimidiam terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Ansquetillus Leroillye : I b. frumenti, I d. de auxiliis 
a^ Petronillam, et tenet dimidiam acram terre, cum la 
Quaneviere ante domum suam^ per homagium. • 

Thomas Hamelin : XVIII d. de auxiliis ad Petronil- 




324 

lam, I b. ordei de garbagio, I exclusam (ad) molendinum 
et totum servîcium vavassorîe, et tenet VIII virgatas 
terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue : II b. frumenti pro 
porqueria, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : V d. de auxiliis ad Petronillam pro Lar- 
rabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, per homagium. 

Item. Idem : VIII d. ad Sanctum Michaelem de venta 
Guillelmi Manssel, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre. 

Item. Idem : I g. pro terra supradicta de venta Ra- 
dulphi et Roberti Fabri, anno M*' CGC® primo. 

Petrus Osmont, pro Corpin: III s., II d. de auxiliis ad 
Petronillam, II b. ordei de garbagio et I exclusam ad 
molendinum et totum servicium vavassorie, et tenet 
XI acras terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Ruaut, pro Lyart de supra Sara : IIII d. de i 



auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram terre de feodo 
Gendoin, per homagium. 

Robertus Boudin, pro herede Roberti Touletes : Il 
quarteria frumenti, III d. de auxiliis ad Petronillam, 
I b. ordei de garbagio, I exclusam ad molendinum et 
totum servicium bordagii, et tenet I acram terre, per 
residenciam et homagium. 

Johannes Lerainel : I b. frumenti, et tenet I virgatam 
et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : XX b. avene, I p., I caponem, et tenet 
pratum de Vinea, per homagium. 

Guillelmus Glericus, ratione uxoris sue, pro Guillelmo 
Le Raynel : I b. frumenti, I p., I g., II d. de berqueria 



325 

ad duo festa, et tenet dimidiam virgatam terre, per 
homagium, de feodo Servain. 

Guillelmus Morin : VI s. de berqueria ad duo festa, et 
tenet III virgatas terre, per homagium, de feodo Servain. 

Laurentius Travers : VI s. de berqueria ad duo festa, 
et tenet III virgatas terre, per homagium, de feodo Ser- 
vain. 

Stephanus Picot : pro Unfrido Flont : II II s. de ber- 
queria ad duo festa, et tenet II virgatas terre, per homa- 
gium, de feodo Servain. 

Petrus Reboule : III s. ad duo festa de berqueria, et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium, de 
feodo Servain. 

Robertus Fessier : III s. de berqueria ad duo festa, et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium, de 
feodo Servain. 

Item. Idem, de venta patris sui : II b. frumenti super 
terram supradictam. 

Radulphus démentis, pro Picot : VI s. de berqueria 
ad duo festa, et tenet III virgatas terre, per homagium, 
de feodo Servain. 

Vincentius Leraynel : XII d. de berqueria ad duo 
festa, et tenet dimidiam virgatam terre, per residenciam 
et homagium, de eodem feodo Servain, et debent omnes 
tenentes de predicto feodo Servain I b. ordei de garba- 
gio, dimidiam esclusam ad molendinum. 

Gaufridus Février : X b. frumenti, I p., I g., et tenet 
II virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Filia Guillelmi Quetel, pro Richecort : XVI s. VI d. de 



326 

berqueria ad duo festa, I p. de II d., I g. et partem 
escluse, dimidium b. ordei de garbagio, et XVI biden- 
tes, et tenet VI virgatas et dimidiam terre et partem 
Rippe, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Haye, clericus : I p., I g., et tenet III vir- 
gatas terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, pro heredeau Bas : II b. frumenti, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre subter Grandum Montem, 
per homagium. 

Item. Idem, pro feodo Radulphi Leroillye : II b. fru- 
menti, I b. ordei de garbagio, et tenet III virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem, pro feodo Malregart : II p., II g., dimi- 
dium panem, dimidium caponem, et tenet dimidiam 
virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
dimidiam virgatam terre, per homagium, de venta a 
Larrabi. Anno M« CGC" primo. 

Thomas Goscelin : XV b. et dimidium frumenti, I p., 
I g., XV d. de auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de 
garbagio, I exclusam ad molendinum, totum servicium 
vavassorie, et tenet VI acras terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem : XII d. de censsu ad Michaelem, pro situ 
grangie sue, et est residens, per homagium. 

Gaufridus Gaaignebien : XI b. frumenti, VIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio. 

Item. Idem, de venta sua: I b. frumenti, I p., I g., 
super totum hereditagium suum, I exclusam ad molen- 
dinum et totum servicium bordagii, et tenet XVIII vir- 
gatas terre, per residenciam et homagium. 

Uem. Idem : X b. frumenti de venta Gaufridi Achate- 



327 

vache,et tenetVIIIIvirgatasterre^ per homagium. Anno 
M® CGC® primo. Habemus litteram régis. 

Item. Idem : XXI d. de auxiliis ad Petronillam, II s. 
ad Monlem Martini, III d. pro pane, I caponem, I g., 
XX ova ad Pascha, et tenet VIII acras terre, per homa- 
gium. 

Rogerus Lefranc, ratione uxoris sue, pro Ade Anglico : 
II b. frumenti, et tenet dimidiam virgatam terre, per 
homagium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : I d. de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet X perças terre, per residenciam et 
homagium. 

Henricus Haye : V b. frumenti, pro quadam residen- 
cia, de venta Gaufridi Foliot, Ricardi et Johannis Lebu- 
hot. Anno M® GGG® secundo. 

Robertus Fessier : II b. frumenti, I p., I g. et dimi- 
diam, I d. de auxiliis ad Petronillam de venta Malpetit, 
et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Sanson Maynier, pro herede Grochon : II b. frumenti, 
I p., I g. et dimidiam de venta Malpetit, et tenet I vir- 
gatam et XII perças terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, I p., I g., et tenet I vigatam 
et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, I p., Ig., de venta filie 
Piquet, et tenet II partes unius virgate terre, per 
homagium. 

Guillelmus Gervasii : XXI d. de auxiliis ad Petronil- 
lam, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum 
et totum servicium vavassorie, et tenetur observare 
prisonniarios et lechep, et tenet VI acras et dimidiam 
terre, per residenciam et homagium, 



328 

Item. Idem : XIIII b. frumenti, I g., et tenet I acram 
et II partes miius virgate terre, per homagium. 

Tenentes de feodo Hastivel : 

Thomas Quetel, ratione uxoris sue ; Robertus Dromont ; 
Alanus Rogere, ratione uxoris sue ; Juliana, filia Bal- 
doin 

Ansquetillus Le Roillie, pro Hastivel : XVIIII b. firu- 
menti, II p., II g., III d. de auxiliis ad Petronillam, 
I quadrigam ad boscum Herant..., et tenet I acram et 
dimidiam virgatam terre, per homagium. 

Tenentes de feodo Carbonnel : 

Robertus Norman t : I quarterium frumenti, I p., I g., 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Ricardus Letyoc : VII b. et dimidium frumenti, III p., 
III g., III d. de auxiliis ad Petronillam et I virgatam 
terre et dimidiam, per homagium. 

Nicholaus Malregart : I b. frumenti, et tenet dimidiam 
virgatam terre, per homagium. 

Johannes Lorgueillous : I b. frumenti, II p., II g., et 
tenet I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam et IIII per- 
ças terre, per homagium. 

Johannes, filius au Gascoing : I quarterium frumenti, 
I p., I g., et tenet I virgatam et dimidiam terre, per 
homagium. 

Filia Guillelmi Leberquier : X b. frumenti, I p., I g., 
I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet II virgatas et 
dimidiam terre, per rçsidçnciam çt homagium. 



329 

Guillelmus Morin, alias dictus Capey : V b. fi-umenti, 
I p., I g., VI d. de auxiliis ad Petronillam, et lenet I 
virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Johannes, filius Amende Esperital : II b. etdimidium 
frumenti, I p., I g, et tenet unam virgatam terre, per 
homagium. 

Johannes Cornebois : I b. frumenti, et tenet V virgatas 
terre, per homagium. 

Henricus de la Folie, ratione uxoris sue : II b. fru- 
meuti, dimidium panem, dimidiam gallinam, dimi- 
dium denarium de auxiliis ad Petronillam, et tenet 

I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, pro Lar- 
rabi de feodo Manssel, et tenet II partes unius virgate 
terre, per homagium. Anno M® CCC<^ primo. 

Guillelmus Ferrant : II b. frumenti, dimidium panem, 
dimidiam gallinam, dimidium denarium de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet I virgatam et dimidiam terre, per 
homagium. 

Ranulphus Routier vel Raalin : II b. frumenti, et tenet 

II partes unius virgate terre, per homagium. 

Thomas Quetel, ratione uxoris sue : II b. et dimidium 
frumenti super totum manerium suum cum pertinenciis, 
et de hoc habemus litteram régis, de feodo Carbonnel 
usque hue. 

Guillelmus Roussel : VIIII quarteria frumenti, III s. de 
auxiliis ad Petronillam, VII d. pro pratis falcandis, II b. 
ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et totum 
servicium bordagii, et tenet XII acras terre, per residen- 
ciam et homagium , 



1 



330 
Item. Idem : VI d. deauxiliisad Petronillam. 

Robertus Boudin : XX b. et dimidium et quartam 
partemunius b. frumenti, II p., II g., V d. de auxiliis 
ad Petronillam, dimidium b. ordei degarbagio, I exclu- 
samad molendinum (se et tenentesdedictofeodo), totam 
servicium bordagii, et tenet XI virgatas terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Heredes Alani Boudin : VIIII b. fnimenti, VIIII d. 
pro regardis et auxiliis et pro parte sua piscarie. 

Item. lidem, pro Nicholao Boudin : III b. et terciam 
partem unius virgate frumenti, III oboles pro regardis, 
auxiliis et piscariis. 

Anicia Vivien, pro forefactura : III b. et dimidium 
frumenti, I p., I g., per residenciam et homagium. 

Item. Eladem et Laurencius Travers, pro Guillelmo 
Boudin : VI b. frumenti quartenc, I b. frumenti sies- 
tenc, III d. pro regardis, auxiliis et piscariis, et debent 
insimul dimidiam virgatam ordei de garbagio, dimi- 
diam exclusam ad molendinum et totum servicium 
bordagii, et tenent VIII virgatas et dimidiam terre, per 
homagium. 

Petrus Rebouley : VIII b. frumenti, I p., I g. 

Item. Idem : II b. frumenti de venta sua super totum 
tenementum suum, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, pro filio Gaufridi Lebreton : VII b. fru- 
menti et dimidium, et tenet dimidiam acram terre, 
per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, I p., I g., super totum 
tenementum supradictum de venta heredis de Folia. 

Anno M" CCC« primo. 



331 

Philippus Morin : III b. frumenti, et tenet III virgatas 
terre a Folvic, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g., et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium, de feodo 
Corbin. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g., I d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet dimidiam acram terre 
super Letot de feodo Corregis, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, et tenet I virga- 
tam et X perças, per homagium. 

Item. Idem: III b. frumenti, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue: XI b. frumenti, I p., 

I g., et tenet VI virgatas terre apud Crasvillam, per 
homagium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : XIII b. frumenti, 
VI d. de auxiliis ad Petronillam, et exclusam ad molen- 
dinum, et tenet VIIII virgatas terre, apud Yonvillam, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem, ratione predicte uxoris : I quarterium 
frumenti, I p., I g., et tenet dimidiam acram et quartam 
partem unius virgate terre, pro Vielleley apud Meletot, 
per homagium. 

Item. Idem : I quarterium et dimidium b. frumenti, 

II p., II g., super omnibus supradictis de venta Pile- 
droue, per homagium. 

Item. Idem, pro feodo Ansgier : XV b. frumenti, 
XV cenomannenses pro regardis, XV cenomanrienses de 
auxiliis ad Petronillam, VIII d. pro pratis falcandis, 
I b. ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et 
totum servicium bordagii, et tenet XI acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : VIIII s. ad duo festa, pro medietate pis- 
çarîç du Nçz, 



t 

I 



332 

Peirus Ansgier, pro Asira, filia Ansgeri : II b. frumenti, 
el tenet I virgatam terre de feodo Ansgeri, per homa- 
gium. 

Sibilia, filia Ansgîer : II b. frumenti, et tenet II virga- 
tas terre de dicto feodo, per homagiuni. 

Nicholaus de Sancto Vedasto, clericus, pro Maria, 
filia Aumonnier : I b. frumenti, I p., I g., et tenet dimi- 
diam acram terre de predicto feodo, per homagium. 

Nicholaus Herbert : II b. frumenti et tenet I virgatam 
terre pro Clopida Hochart, de feodo supradicto, per 
homagium. 

Eufemia, relicta Rogeri Gavori : I quarterium fru- 
menti, I p., I g., et tenet III virgatas et dimidiam terre, 
per homagium de feodo Ansgier. 

Item. Eadem : I b. frumenti de venta Radulphi et 
Roberti Fabri, supra dictam terram. 

Guillelmus Symon : XVI quarteria frumenti, dimi- 
dium b. ordei de garbagio, et tenet XV virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Guillelmus Corbin : XII d. de auxiliis ad Petronillam, 
dimidium b. ordei de garbagio, I esclusam ad molen- 
dinum, totum servicium vavassorie, et tenet VIII acras 
terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : XX b. et dimidium frumenti, VI d. pro 
pane, V g., I b. ordei de garbagio, totum servicium 
bordagii, et tenet VIII virgatas et dimidiam terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta filie Pétri de 
Bosco, super Laforiere. 

Item. Idem, pro Alano Gendoin : XIIII b. frumenti, 



333 

II p., II capones, I quadrigam ad boscum^ habeat vel 
non, I esclusam ad molendinum, et tenet X virgatas 
terre, per homagimn. 

Juliana, filia au Roillie, pro herede Diguet : II b. fru- 
menti, I p., I g., et I...., perhomagium. 

Guillelmus Morin, pro feodo Malregarl : I b. frumenti 
siestenc, II p., II g., dimidium panem, dimidium capo- 
nem, et tenet II partes unius virgate terre, per borna- 
gium. 

Item. Idem : IIII quarteria frumenti, I p., I g., I d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram terre, per 
homagium. 

Item. Idem : I libbram cere, et tenet dimidiam virga- 
tam terre apud Foie vie, per homagium. 

Item. Idem : XII d. pro piscarîa de Haulluic, I p., I g., 
per homagium. 

Item. Idem : XIIII b. frumenti, III p., III g., pro feodo 
au Bihois, et tenet I acram terre, per bomagium. 

Johannes Morin : VII b. et dimidium frumenti, et 
tenet II virgatas et dimidiam terre de Grindel et Pro- 
dumo Robelin, per homagium. 

Item. Idem, pro Roberto Rulfo : II quarteria frumenti, 
I p., I g., et tenet II virgatas et dimidiam terre de feodo 
Ânsgier, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, pro Âsira, filia Ansgeri^ 
super totum tenementum dicti Johannis, per homa- 
gium' 

Item. Idem : II b. frumenti, II p., II g., XL ova ad 
Pascha de venta Philippi Manssel, et tenet X virgatas 
terre, per residenciam et homagium. Anno M*» CCC<> 
primo. 

Item. Idem Johannes : X d. de auxiliis ad Petronil-» 



l 



334 

lam, de venta dicti Philippi, super terrain supradictam. 
Anno M» CCC<> primo. 

Guillelmus Gerin, ratione uxoris sue, pro Guillelmo 
Ruflb: X b. fruinenti, I p., I g., et tenet IIII virgatas 
terre, per homagium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris, pro Roberto Roussel : 
XIIII b. et dimidium frumenti, III p., III g., II d. de 
^ monte ad Sanctum Michaelem, et tenet I acram terre, 

per homagium. 

Item. Idem, ratione predictc uxoris : II s., III d. de 
auxiliis ad Petronillam, II b. ordei de garbagio, I esclu- 
sam ad molendinum, totum servicium vavassorie, et 
tenet VIII acras et dimidiam terre, per residenciam et 
homagium. 

Guillelmus Vitulus: I b. frumenti, I p., I g., pro La 
Forge, et pro quadam pecia terre, continente I virgatam 
terre, per homagium. 

Hères Ricardi Mahieu : III b. frumenti, II p., II g., 
et tenet I masnagium, cum terra eidem pertinente. 

Item. Idem : III b. frumenti de venta Johannis Fabri. 
Anno M'' CGC" primo, super omnia supradicta. 

Johannes Yver : VIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
II d. de garbagio, I exclusam ad molendinum, totum 
servicium vavassorie et VII virgatas terre, per residen- 
ciam et homagium. 

Item. Idem : III s et II d. de auxiliis ad Petronillam, 
II p. de IIII denariis, II capones, de venta Roberti Mans- 
sel, et partcm serviciorum vavassorie Manssel, et tenet 
VIII acras terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue, pro herede Ricardi 
Lefauconnier : V s. de auxiliis ad Petronillam, II b. 
ordei de garbagio, I exclusam ad molendinum, totum 



335 

servicium vavassorie, et tenet XXII acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, pro Johanne Lefaucon- 
nier, de venta sua, super feodum supradictum. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : IIII quarteria et 
dimidium b. frumenti, IIII p., IIII g., II d. de moute ad 
Nativitatem Domini, et tenet 

Item. Idem. : I b. et dimidium frumenti, I p., I g. pro 
Escollant, et tenet I yirgatam terre, per homagium, de 
feodo Corbin. 

Josiana, pro eodem feodo Cornart : V b. frumenti, et 
tenet dimidiam acram terre, per residenciam et homa- 
gium, et, post mortem ipsius, heredes sui reddent VI b. 
frumenti de venta Johannis Fabri, et de hoc habemus 
litteras domini régis, anno M'^CCC® primo, et bonum 
contraplegium. 

Item. Idem : II b. frumenti de venta mariti sui, et 
tenet dimidiam virgatam terre, per homagium. Habe- 
mus litteram régis. 

Robertus Normant : X b. frumenti, III p., III g., III d. 
de auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram et dimidiam 
virgatam terre, per homagium, et VI d., I p., I g. pro 
tentis. 

Item. Idem Normant et Roussel : V s., I p., I g. pro 
piscaria, per homagium. 

Ricardus Letyoc : I quarterium frumenti, II p., II g., 
II d. de auxiliis ad Petronillam, XII d. pro piscaria, et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet dimidiam virgatam 
terre, per homagium. 

Johannes Roussel : II b. et dimidium Jrumenti, I p., 



336 

I g. et XVIII d., I p., I g. pro piscaria, et tenet I vîrga- 
lam terre, per honiagium. 

Robertus Boulart, pro herede Guillelmi Vales : VI b. 
frumenti, I p., I g., diinidium b. ordei de garbagio, VI 
d., I p., I g. pro I tenta, et totum servicium bordagii, et 
tenet I acram terre, per residenciam et homagium. 

Philippus Letrenchant, pro Rogero Canu : V b. fru- 
menti, I p., I g., II d. de auxiliis ad Petronillam, totum 
servicium bordagii, et tenet V virgatas terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : II b. fnimenti, III d. de auxiliis ad Pe- 
tronillam, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Robertus Guerret : II b. frumenti, I d. de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet II partes unius virgate terre, per 
homagium, pro Petro Ronchete. 

Guillelmus Mordret : IIII p., IIII g., X d. de auxiliis 
ad Petronillam, XX ova ad Pascha, I b. ordei de garba- 
gio, I esclusam ad molendinum et totum servicium bor- 
dagii, et tenet XV virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem, pro Beatrica Baude : II b. frumenti, II 
parisis pro regardis, et tenet V perças terre, sitas in sue 
masnagio, per homagium. 

Item. Idem, pro herede Roberti Bauches : II b. fru- 
menti, II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I virga- 
tam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem, pro Cornet : III b. frumenti, II d. de 
auxiliis ad Petronillam, II p., I g., et tenet I virgatam 
terre, per residenciam et homagium. 

Ricardus Johannis : II b. frumenti, pro Petro Ron- 
chete, et tenet dimidiam virgatam terre, per homagium. 



337 

Radulphus Ferant junior : 1 quarterium frumenti et 
totum servicium bordagii, et tenet I acram terre, per 
homagium. 

Item. Idem, de venta Pétri Le Parfait : V b. frumenti, 

I P> I gj et tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Item. Idem : VI quarteria, II b. et dimidium frumenti, 
VI p., VI g., et tenet VIII virgatas terre, per homagium, 
et V s., ad sanctum Michaelem, I p., I g., pro piscaria, 
per homagium. 

Robertus Boitvin : II b. frumenti, I p., I g., et tenet 

II partes unius vjrgate terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Guerardus Buysson, pro se : III b. frumenti, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, 
et tenet dimidiam acram terre, per residenciam et ho- 
magium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue : XXXVII b. frumenti, 
VI p., VI g., V s. VIIII d. de auxiliis ad Petronillam, II b. 
ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum et totum 
servicium vavassorie, et tenet XXII acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, III p., III g., II 
capones, VI d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I 
acram terre, per homagium, de venta Guillelmi Manssel. 

Item. Idem : dimidium b. frumenti et tenet I virgatam 
terre, per homagium, de venta Philippi Manssel. Habe- 
mus litteram régis, anno M» CGC" primo. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
I virgatam terre, per homagium, de venta dicti Philippi 
Manssel. Habemus litteram régis, anno M« CGG° primo. 

Guillelmus Hue : III quarteria frumenti, IIII p., IIII g., 
et tenet VIII virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

22 






338 

Item. Idem^ ratione dicte uxoris : II s. pro piscaria ad 
Sanctum Michaelem. 

Item. Idem, ratione predîcte uxoris, pro herede Gau- 
fridi Lecelier : III b. frumenti, I p., I g., et tenet II par- 
tes unius virgatc terre, per homagium. 

Guilleimus, filius Gaufridi Clerici : I quarterium 
frumenti de venta Roberti du Puiz, super totum tene- 
mentum suum, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, de venta patris sui, super 
dictum tenementum. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petroniilam, et tenet 
XXX perças terre, per homagium, pro Larrabi de feodo 
Manssel. 

Petrus de Regisvilla : III b., et terciam partem unius 
b. frumenti, VI s. VII d. de auxiliis ad Petroniilam, 
II b. ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum, 
XL acras terre, per vavassoriam pro brevibus portandis, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem : IIII d. et obolem, dimidium panem, 
dimidiam gallinam, et tenet dimidiam acram terre, pro 
Mabilia du Doit a Foulevic. 

Item. Idem : VIIII s. ad duo festa, pro medietate 
piscarie du Nez. 

Guilleimus Flout : XI b. frumenti, I p., I g., et tenet 
XI virgatas terre de feodo predicti Pétri, per homagium. 

Item. Idem : II b. et dimidium frumenti pro Petro 
Gastcblei, et tenet II partes unius virgate terre, per 
homagium. 

Item. Idem : II p. de II denariis, II capones, et tenet 
Il acras terre pro Alano Gendoin, de venta Guillelmi 
Manssel. 

Item. Idem : I denarium de auxiliis ad Petroniilam 



339 

de venta a Larrabi, et tenet dimidiam acram terre, per 
homagium. Anno M°CCC« primo. 

Hed. Paris : I b. frumenti, I p. de I denario, I capo- 
nem, I d. de auxiliis ad Petronillam super totum tene- 
mentum suum, per homagium. 

Ricardus Lefauconnier, pro Stéphane Lefauconnîer : 
I quarterium frumenti, I p., I g., et tenet virgatam terre 
de feodo Manssel, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Lefauconnier : VI b. frumenti, I p., I g., 
super totum masnagium suum, cum dimidia acra terre, 
si ta de super le Tôt, per homagium. 

Johannes, filius Pétri Esperital, pro Gaufrido Prepo- 
sito : VI b. frumenti, II p., II g., I d. de auxiliis ad 
Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, et tenet 

I acram terre, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Le Clerc : X b. et dimidium frumenti, II p., 

II g., I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram 
terre, per homagium. 

Item. Idem, pro Petro Clerici : V b. et dimidium fru- 
menti, I p., I g., super totum tenementum dicti Nicho- 
lai. 

Item. Idem : I b. frumenti, et tenet I virgatam terre, 
per homagium, de venta Philippi Manssel, anno M» CGC" 
primo, et I d. de auxiliis ad Petronillam. 

Petrus Oreillon et Gaufridus Pouhier, ratione uxorum 
suarum, pro Maugero : I b. ordei de garbagio et te- 
nent 

Johannes, filius Amonde Esperital : I quarterium 
frumenti de venta patris sui, super totum tenementum 
suum. 



1 



340 

Guillelmus de Paris : II b. frumenti de venta sua, el 
tenel I virgatam terre, ratione uxoris sue. 

Johannes de Mara : II b. frumenti de venta Guillelmi 
Balevre, et tenet I virgatam terre, per homagium. Ànno 
M« CCC« primo. 

Boitvin de Broborc : XII d., II p., II g., pro herede 
Henrici Corbin super suum masnagium, cum terra 
eidem pertinente, sita apud Broborc, per homagium. 

Philippus Esperital : VI d. de auxiliis ad Petronillam 
pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet VI virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Thomas Piledroe : III b. frumenti, et tenet I virgatam 
terre apud Ortum Escaillon, de feodo Foliot. 

Thomas des Veindis : I d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet 

Johannes Lebuhot : XII d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet Anno domini M« CCC« secundo. 

Petrus Estrille : I quarterium frumenti, I p. de II de- 
nariis, I caponem, II d. de auxiliis ad Petronillam, II s. 
ad Michaelem, et tenet III virgatas terre, per homagium, 
de feodo Henrici Corbin. 

Item. Idem : III p., III g., V d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, et tenet VI virgatas terre de feodo Manssel, per 
homagium. 

Ricardus Richeber : I quarterium frumenti, I p., I g., 
III d. de auxiliis ad Petronillam, XII d. pro piscaria, et 
tenet I acram terre, per residenciam et homagium. 

Ranulphus Hardoin : I b. frumenti, I p., I g., VI d. 




341 



de auxiliis ad Petronillam, et tenet VI acras et dimidiam 
terre de feodo Barbey. 

Item. Idem : V b. et dimidium frumenti, II d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram terre, per 
homagium, de feodo Manssel. 

Item. Idem : III b. frumenti, II d. pro pane, I capo- 
nem, et tenet I virgatam terre, per homagium, de feodo 
Ronchete, et partem suam garbagii et bordagii de feodo 
Boudin. 

Radulphus Fabri : VII b. frumenti, VI s., VI d. de 
auxiliis ad Petronillam, III p., III g., II b. ordei de 
garbagio, I esclusam ad molendinum et totum servicium 
vavassorie, et tenet XXX acras terre, per residenciam 
et homagium. 

Item. Idem : I p., I g., et tenet I acram terre, per 
homagium, de feodo Magni Manssel. 

Item. Idem : III d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
XIII virgatas et dimidiam terre, per residenciam et 
homagium, pro Larrabi de feodo Manssel. 

Item, pro eodem Larrabi : VIIII d. et obolem de auxiliis 
ad Petronillam, V ova ad Pascha, I b. ordei de garbagio, 
et teiiet VIII virgatas terre, per residenciam et homagium 
de feodo Manssel. 

Item : VI d. ad Sanctum Michaelem, pro piscaria que 
vocatur Jambes et posuit in contraplegium I peciam 
terre, sitam juxta terram Guillelmi Fabri et terram 
Guillelmi Mordret a lateribus. Habemus litteram. Anno 
M» CCC« primo. 






Radulphus Cornart : XXII b. et dimidium frumenti, 
V p., V g., VI d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
VIII virgatas terre, per residenciam et homagium. 



n 



342 

tenet VII virgatas et dimidiam terre, tam pro se quam 
pro Sanson Haye, per residencîam et homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, II p., II g., XVII ceno- 
mannenses de auxiliis ad Petronillam, et tenet XXVII 
virgatas terre de venta dicti Philippi Manssel, per ho- 
magium. Anno M» CCC« primo. 

Jacobus de Gonnovilla, clericus, pro feodo de Mors- 
salines : VI s., III d. de auxiliis ad Petronillam, I b. 
ordei de garbagio, I exclusam ad molendinum et totum 
servicium vavassorie, et tenet XVI acras terre et dimi- 
diam, per residenciam et homagium. 

Thomas Cauvin, Durandus Le Saol, Robertus Cauvin 
et PetrusLe Saol : I quarterium frumenti, II p., II g., et 
tenent X virgatas terre, per homagium, de feodo Barbe- 
dorge. 

Durandus Letrenchant, ralione uxoris sue : X b. fru- 
menti, II p., II g., dimidium b. ordei de garbagio et 
totum servicium bordagii, et tenet VIII virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Gaufridus Poingdestre, pro Crassuel : I quarterium 
frumenti, I p., II g., XIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
I acram terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Lorgueillous, pro feodo Baley : VI b. fru- 
menti, I p., I g., II d. de auxiliis ad Petronillam, et 
totum servicium bordagii, et tenet VI virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Herbertus Barbey : VI s., III d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, II b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendi- 
num, totum servicium vavassorie, et tenet XXX acras 
terre, per residenciam et homagium. 



r 



343 

Item. Idem : III s. ad Sanctum Michaelem, II p., III g., 
pro piscaria, per homagium. 

Item. IIII d. et obolem, et tenet I vîrgatam terre, per 
homagium. 

Robertus Goscelin, ratione uxoris sue, pro feodo 
Gigais : XV d. de auxiliis ad Petronillam, VII d. pro 
pratis falcandis, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad 
molendinum et totum servicium bordagii, et tenet XX 
virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Ricardus Sanson, pro Henrico Poingdestre : II quar- 
teria frumenti, VI d. de auxiliis ad Petronillam, I b. 
ordei et III d. de garbagio, et tenet VI virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Relicta Belingree : I p., I g., et tenet III partes unius 
virgate terre, per homagium. 

Robertus Escornegrue, pro Challemaine : II b. fru- 
menti, II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I virga- 
tam terre, per homagium. 

Ricardus Hervieu : III b. frumenti, I p., I g., VIIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, 
et tenet XIIII virgatas terre, per homagium. 

Item. Idem, de venta Malpetit : II b. frumenti, per 
homagium. 

Item. Idem, de venta Nicholai, fratris dicti Ricardi : 
III b. frumenti super totum tenementum supradictum. 

Feirequoc, pro Johanne Fabri, senioris : V b. fru- 
menti, I p., I g., et VIII ferra cum clavis equo, et tenet 
V virgatas terre, per homagium. 

Radulphus Ferrant, nomine uxoris sue : IIII quarteria 
et dimidium b. frumenti, IIII p., IIII g., X d. de auxiliis 



1 



344 

ad Petronillam, VI d. ad Montem Martini et XX ova ad 
Pascha, et tenet IIII acras terre, per residenciam et ho- 
magium. 

Gaufridus Leraynel, pro Guillelmo Manssel, junior! : 
III p., III g., I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet di- 
midiam acram terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : I quarterium fru menti de venta Robert! 
Fabri, anno M« CGC® primo, super terram supradictam. 

Rlcardus Legars : X b. frument!, VIII d. pro pratis 
falcandis ad Petronillam, I b. orde! de garbagio, I qua- 
dngam ad boscum, habeat vel non, et totum servidura 
bordag!!, et tenet XII virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Stephanus de Sancto Martino : I quarterium frumenti, 
VIIII s. un d. de auxiliis ad Petronillam, VI d. pro 
marisco ad eumdem terminum, II b. orde! de garbagio, 
II esclusas ad molendinum et totum servicium vavas- 
sorie, et tenet XXXV acras terre, per residenciam et ho- 
magium. 

Item. Idem : VI d. pro piscaria, inter mariscum suum 
et Saram, tradita sibi, per homagium, anno M^CCC<* 
primo. 

Nicholaus Le Hagueis, pro Guillelmo Bence : VI b. 
frumenti, II p., II g., XX ova ad Pascha, dimidiam lib- 
bram cere ad Petronillam, et tenet I virgatam terre, per 
residenciam et homagium. 

Heredes Stephani de La Valete : III b. frumenti de 
venta Roberti Fabri, super totum tenementum suum. 
Anno M« CGC» primo. Habemus litteram régis. 

Robertus Gaugain, pro Halode : III b. frumenti, I d. 






345 

de auxiliis ad Petronillam, I p., I g., et tenet II partes 
unius virgate terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta Philippi Manssei, 
super totum tenementum suum. Anno M^'CCC® primo. 
Habemus litteram régis. 

Item. Idem : XII d. de auxiliis ad Petronillam, XX 
ova ad Pascha, et tenet VIII virgatas terre, per residen- 
ciam et homagium, de venta a Larrabi. Anno M« CGC" 
primo. ^ 

Robertus, fliius Henrici Goscelin : I quarterium fru- 
menti ad mensuram de Quierquevilla, I p., III g., et 
tenet dimidiam acram terre, per residenciam et homa- 
gium, cum tota terra sua ante hostium suum. 

Item. Pro masnagio Berlin : III p., III g., per residen- 
ciam et homagium. 

Johannes Durvilie, pro Rogero de Haya : V b. fru- 
menti ad mensuram de Quierquevilla, II p., II g., et 
tenet III virgatas terre, en la Coite, per homagium. 

Robertus Amonde, pro herede au Putois : V b. h-u- 
menti, I p., I g., I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Johannes Morice : II b. frumenti, et tenet I virgatam 
terre, per homagium, de feodo de Morsalines. 

Item. Idem : III oboles de auxiliis ad Petronillam pro 
Larrabi, et tenet dimidiam virgatam terre, per homa- 
gium, de feodo Manssei. 

Petrus Gerin : II b. frumenti, et tenet III virgatas 
terre, per homagium, de feodo de Morsalines. 

Item. Idem : II b. frumenti, et tenet V virgatas terre, 
per homagium, de prediçto feodo. 



346 

Filia au Berquier : XXXIII s. VI d. ad duo festa, X d. 
pro regardis, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad iiio- 
lendinum, et tenet XVIII vîrgalas terre de berqueria, 
per homagium, et débet habere LXVII bidentes et II s. 
pro piscaria et tentis ad Sanctum M ichaelem. 

Item. Eadem : I d. de auxiiiis ad Petronillam de venta 
a Larrabi de feodo Manssel, et tenet dimidiam virgatam 

terre, per homagium. Anno M^CCC*» primo. 

• 

Johannes, Guillelmus, Guillotus Reissart et Johannes 
Poupart : XII d. ad Sanctum Michaelem, I p., I g. pro 
piscaria. De hoc habemus litteram régis. 

Item. Idem Guillelmus Reissart, pro Ricardo Le 
Clerc : II b. frumenti, I p., I g., II d. de auxiiiis ad Pe- 
tronillam, X ova ad Pascha, et tenet I virgatam et II 
partes unius virgate terre de venta Guillelmi Manssel, 
per homagium. 

Johannes Reissart aliàs Cauquignic : II quarteria fru- 
menti, II p., II g., II d. de auxiiiis ad Petronillam, XX 
ova ad Pascha, et tenet dimidiam acram terre de feodo 
Guillelmi Manssel, senioris, per homagium. 

Item. VIIII d. de auxiiiis ad Petronillam, -et tenet 
XVII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Gaufridus Queronchel : VII b. et dimidium frumenti, 
II p., II g., I d. de auxiiiis ad Petronillam, XX ova ad 
Pascha, et tenet I virgatam et dimidiam terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : II d. de auxiiiis ad Petronillam et V ova 
ad Pascha, pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet 
V perças terre, per homagium. 

Johannes Noël : I quarterium frumenti de venta sua 
super, totum tenementum suum. Habemus litteram 
régis. 



347 

Item. Idem, ratione iixoris sue : II d. de auxiliis ad 
Peironillam, pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet 
II partes unius virgate terre, per homagium. 

Item. Idem : II p., II g., X d. de auxiliis ad Petronil- 
lam, et tenet dimidiam acram, per residenciam et 
homagium, de venta Radulphi et Roberli Fabri. Anno 
M<> CCC« primo. 

Rogerus Noël : IHI d. et obolem, et tenet I virgatam 
terre, per homagium. 

Henricus Chevalier : I b. frumenti, II p., II g., II d. 
de auxiliis ad Petronillam, XX ova ad Pascha, et tenet 
I virgatam terre, per residenciam et homagium, de 
venta Philippi Manssel. Anno M" CCC^ primo. 

Guillelmus Barbedorge, ratione uxoris sue : III oboles 
de auxiliis ad Petronillam, III ova ad PascËia, pro Lar- 
rabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre, per 
homagium. 

Godefridus Morice : I d. de auxiliis ad Petronillam, 
pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre, 
per homagium. 

Robinus Manssel : I b. frumenti super terram de 
Capon, vel alibi excambiare. Habemus litteram régis. 
Anno M« CCC<» primo. 

Colinus Leveel : II p., II g., super terram de Capon, 
vel alibi excambiare. 

Karetot et Maletot : 

Relicta Roberti de Karetot, pro feodo Pétri de Karetot : 
V s. VI d. de auxiliis ad Petronillam, III p., III g., III b. 
ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et totum 



348 

servicium vavassorie, et tenet XXI acras terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Eadem, de venta mariti sui : Ill'quarteria fru- 
menti, et tenet I acram terre de feodo supradicto. 

Stephanus de Karetot, de venta Pétri de Karetot : II 
quarteria frumenti, II p., II g., et tenet III virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Stephanus de Lecto, de venta Roberti de Karetot: 
I quarterium frumenti, IIII p., IIII g., et tenet XXVIII 
virgatas terre. 

Item. Idem, de venta Guillelmi de Karetot : VI b. fru- 
menti super terram supradictam. 

Item. Idem : Il b. frumenti, I p., I g., et tenet I acram 
terre de Grasiquar et II s., I p., I g. pro piscaria, per 
homagium. 

Guillelmus Levaufre : III b. frumenti, VI d. de auxi- 
liis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, I esclusam 
ad molendinu-m et totum servicium bordagii, et tenet 
XIII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Le Chevalier et Roger Le Courooz, pro 
Postel : IIII b. frumenti et tenent I virgatam et dimidiam 
terre. 

Georgius Bernart : IIII quarteria frumenti, V d. de 
auxiliis, ad Petronillam et totum servicium bordagii, 
et tenet X virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Item. Idem : I b. et quartam partem unius b. frumenti, 
I g., et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homa- 
gium, de feodo Roberti Barrey. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, pro Lar- 



349 

rabi de feodo Manssel, et tenet II partes unius virgate 
terre, per homagium. Anno M<> CCC<» primo. 

Ranulphus Flout, alias Routier : III quarteria et di- 
midium b. frumenti, V d. de auxiliis ad Petronillam, 
IIII p., IIII g., VIII s. I d. pro Gasiquar, dimidium b. 
ordei de garbagio et partem escluse, et tenet VI acras et 
dimidiam terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : XXVII d. de auxiliis ad Petronillam, I 
esclusam ad molendinum et totum servicium vavasso- 
rie, et tenet XVIII virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem, pro herede Gastebley : XIIII b. et dimi- 
dium frumenti et II b. frumenti pro Gasiquar, II p., II 
g., XII d. ad Sanctum Michaelem, et tenet X virgatas 
terre per homagium. 

Item. Idem, pro herede Guillelmi Hay : II quarteria 
frumenti, II p., II g., V s. VI d. pro Gasiquar ad duo 
festa ; dimidium panem, dimidiam gallinam pro dimi- 
dia piscaria de Hommet, et tenet X virgatas terre, per 
homagium. 

Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
III virgatas terre, per ho.magium, de venta a Larrabi. 
Anno M« CCC« primo. 

Petrus Hue : I b. et dimidium frumenti, I p. de II de- 
nariis, I caponem, II d. de auxiliis ad Petronillam, de 
venta filie Gaufridi Jordani, et tenet medietatem unius 
virgate et dimidie terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. et dimidium frumenti, I p. de II de- 
nariis, I caponem, et tenet quartam partem unius vir- 
gate terre, per homagium, de feodo Barrey, et I b. ordei 
de garbagio super totum tenementum suum. 

Radulphus Boin, ratione uxoris sue, pro herede 
Nicholai de Lecto : V quarteria et I b. frumenti, VIII d. 



1 



350 

de auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, 

I esclusani ad molendinum et totum servicium bordagii, 
et tenet XIIII virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : XI s., VIII d., II p., 

II g., pro Gasiquar, ad duo festa, et tenet VII virgatas 
terre, per homagium. 

Hères Germani Reissart : II b. frumenti, I g., et tenet 
II partes unius virgate terre, per homagium. 

Radulphus démentis : VI b. frumenti, IIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I p., I g., et tenet III virgatas 
terre per de feodo Henrici de Reville. 

Item. Idem : III s., VI d., I p., I g., ad duo festa pro 
Gasiquar, et tenet II virgatas et VIII perças terre, per 
homagium. 

Guillelmus Luart : III b. frumenti, I p., III g., I d. de 
auxilii« ad Petronillam, VI d. ad Sanctum Michaelem, 
et tenet III virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Petrus Hurel : II b. frumenti, II p., II g., XII d. pro 
Gasiquar ad duo festa, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, pro Avenel : VI s. II d. pro Gasiquar ad 
duo festa, II p., II g., et tenet I acram terre, per homa- 
gium. 

Cecilia, filia au Picart, pro Roberto Torchie : V quar- 
teria frumenti, II g., VII d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet XV virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Item. Eadem et Johannes Guy : VII b. frumenti, et 
tenent III virgatas terre, per homagium, de feodo de 
Karetot. 



351 

Alanus Le Couroor : VI b. frumenti, II d. de auxiliis 
ad Petronillam, I p., Ig.,et teneti Yirgatametdimidiam 
terre, per homagium. 

Johannes Garin : I quarterium frumenti, III d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio et totum 
ser\'icium bordagii, et tenet VIII virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Alanus Goscelin : I quarterium frumenti, II p., II g., 
pro matre sua, et tenet dimidiam acram terre pro Petra- 
lata, per homagium. 

Item. Idem : I b. et dimidium frumenti, et tenet 
I \irgatam terre, per homagium. 

Robertus Le Clerc : III b. et dimidum frumenti, III p., 
III g., II capones, I d. de auxiliis ad Petronillam, V s. 
ad duo festa, et tenet II acras terre, per homagium. 

Guillelmus Hamelin : I b. frumenti, et tenet I virga- 
tam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : III p., III g., VI s. ad duo fesla pro Gasi- 
quar, et tenet III virgatas terre, per homagium. 

Guillelmus de Maene : II b. frumenti, II p., II g., II s. 
pro Gasiquar, ad duo festa, VI d. ad Petronillam pro 
orto, et tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Ricardus Alain : III quarteria frumenti, XII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. et dimidium ordei de 
garbagio et partem escluse ad molendinum, et tenet 
VII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Flout : VIIII b. frumenti, II d. de auxiliis ad 
Petronillam, III p., IIII g., VIII s. pro Gasiquar ad duo 
festa, et tenet XI virgatas et dimidiam terre, per resi- 
denciam et homagium. 



1 



352 

Guillelmus Le Sjage : III s. VI d., II p., II g. pro Gasi- 
quar ad duo festa, et fenet dimidiam acram terre, per 
homagium. 

Johanna, filia Nicholai Fauvel : I b. frumenti, et tenet 
dimidiam virgatam terre apud le Houet de Karetot. 

Andréas Maugier, pro feodo aa Quaisne : VI s. III d. 
de auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, 
I esclusam ad molendinum et totum servicium vavas- 
sorie, et tenet XIIII acras et dimidiam terre, per resi- 
dencîam et homagium. 

Johannes, filius Sansonis Goudart : I quarterium 
frumenti, de venta patris sui, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre. • 

Item. Item : II b. frumenti, de elemosina Guillelmi 
Torpin, et tenet II partes unius virgate terre. 

Robinus Loisel : I b. frumenti, XVI d. de auxiliis ad 
Petronillam, pro Ricardo Leclerc, et tenet I virgatam 
terre, për homagium. 

Petrus de Morsalines, pro Lecucuel : I p., I g., et 
tenet II partes unius virgate terre, per homagium. 

Oliverus Lecouvroor : I b. frumenti, de venta a la 
Parfaite, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
III virgatas terre, per homagium, apud les Flaz, pro 
Larrabi de feodo Manssel. 

Johannes Osmont, ratione uxo'ris sue : I b. frumenti, 
I p., I g. de successione Guillelmi de Roqua, et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Robertus Barrey : III b. frumenti et dimidiam libbram 



353 

piparis ad Petronillam, et tenet dimidiam acram terre, 
per residenciam et homagium. 

Rogerus Barrey : VIIII b. frumenti, IIII p., V g., II s. 
I d. de auxiliis ad Petronillam, I esclusam ad molendi- 
num, se et participes feodi Roberti Barrey, et tenet 
dimidiam acram terre de predicto feodo, per bomagium. 

Nicholaus Loradin : I b. frumenti, et tenet I virgatam 
et III perças terre de feodo Roberti Barrey, per boma- 
gium. 

Stephanus Picot : IIII s. ad duo festa, II p., II g. pro 
Gasiquar, et tenet II virgatas et dimidiam terre, per 
homagium. 

Petrus Picot : VI b. et dimidium frumenti, II p., II g: 
de venta Ranulphi Legay, et tenet II virgatas et dimi- 
diam terre de feodo Torchie. 

Item. Idem : VI b. frumenti de venta Johannis Fabri, 
super totum tenementum suum, et de hoc habemus 
litteram régis. M« CGC® primo. 

Guillelmus Goscelin, aliàs Lebraquet : VI b. frumenti, 

I p., I g., et tenet dimidiam acram terre de feodo filie 
Pèlerin, per homagium. 

Item. Idem»: IIII s. VIII d. ad duo festa, I p., I g. pro 
Gasiquar, et VI d., dimidium panem et dimidiam galli- 
nam pro dimidia piscaria de Hommeto, et tenet III 
virgatas terre, per homagium. 

Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 

II virgatas et dimidiam terre, per homagium, de venta 
a Larrabi pro feodo Manssel. Anno M<>CCC<» primo. 

Johannes Morel, ratione uxoris sue, pro herede Jou- 
vente : XII d. ad Petronillam, XII d. ad Montem Martini 

23 






354 

de auxiliis, II p., II g., et tenet I acram terre de feodo 
Manssel, per residenciam et homagium. 

Johannes Hay : II b. frumenti de venta Henrici de 
Folia, et tenet 

Guillelmus de Karetot junior, pro Nicholao de Kare- 
tot : VII b. frumenti, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, de feodo de Karetot, per homagium. 

Item. Idem : VI b. frumenti, II p., II g., et tenet V 
virgatas et dimidiam terre, per homagium, pro parte 
sua de venta Pétri de Karetot. 

Guillelmus Flout : I b. frumenti, I p., I g. pro Nicho- 
lao de Karetot, de dimissione Guillelmi de Karetot se- 
nioris, et tenet III virgatas et II partes unius virgate 
terre, per homagium. 

Guillelmus de Maene : VI b. frumenti, pro Nicholao 
de Karetot, de dimissione Guillelmi de Karetot senioris, 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : I p., I g. de venta predicti Guillelmi, pro 
terra supradicta. Anno M" CGC» primo. 

Crasvilla : 

Johannes Troude, ratione uxoris sue, pro feodo du 
Hoet : VI s. III d. de auxiliis ad Sanctum Michaelem, se 
et participes, et debent preparare scutellas novas et 
stramen album et napas cum manutergis et cetera 
necessaria, quando abbas transfretabit in Ângliam, ser- 
vicium vavassorie, et tenent XXX acras terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : XII b. frumenti de venta Herberti du 
Hoet, et tenet XVII virgatas terre de feodo supradicto. 

Rogerus du Hoet : VII b. frumenti, I p., I g. de venta 



355 

sua, super totum masnâgium suum, cum tribus virgatis 
terre eidem pertinentibus, per bomagium. 

Stephanus de Sancto Martino, ratione uxoris sue : 
V b. frumenti de venta Rogeri du Hoet, et tenet 

Henricus Murdrac, ratione uxoris sue : VI quarteria 
frumenti de venta Rogeri du Hoet, et tenet VI virgalas 
terre de feodo dicti Rogeri. 

Johannes Lessage, ratione uxoris sue, pro Ricardo du 
Hoet : VIIII b. frumenti de venta Régis de Visebec, et 
tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Item. Idem, pro se : I quarterium frumenti de feodo 
au Paer, per bomagium. 

Item. Idem, pro se : II b. et dimidium frumenti de 
venta Servain, et tenet dimidiam acram terre. 

Item. Idem : I b. ordei de garbagio, I exclusam ad 
molendinum, et tenet XVI acras terre de feodo de Pierre- 
fite. 

Guillelmus, filius Sansonis Caperon : I quarterium 
frumenti, I p., I g., et tenet I virgatam et III perças 
terre de feodo Jordani, per homagium. 

Item. Idem : III b. frumenti de venta Pétri Caperon, 
et tenet dimidiam acram et quartam partem unius vir- 
gate terre. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I d. de auxiliis ad 
Petronillam de venta Henrici de Revilla, et tenet I vir- 
gatam terre. 

Item. Idem : 1 d. de auxiliis ad Petronillam, de venta 
a Larrabi^ pro feodo Manssel, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre. Ânno M<> CCC<> primo. 

Picardus Potier: III b. frumenti, I p., I g., et tenet I 



1 



356 

virgatam et dimidiam terre de feodo a Lavoley, per 
homagium. 

Item. Idem : I b. fhimenti de venta Tropvit, et tenet 
dimidiam virgatam terre apud Grantmont. 

Item. Idem, pro Guillelmo Le Chevalier : X b. &a- 
menti, et tenet I virgatam et dimidiam terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, pro Matillida La Mousse, 
vel 

Johannes de Cruce, pro Gaufrido dicto Le Chevalier : 
VII b. frumenti, et tenet I virgatam et XVI perças terre, 
per residenciam et homagium. 

Johannes de Cruce, Ricardus Potier, relicta Henricî 
Goscelin, Johannes Osmont, Radulphus Le Feivre et 
Guillelmus Gaaignebien, omnes insimul : IIII p.,IIIIg., 
dimidium b. ordei de garbagio, et tenent VII virgatas 
terre, per homagium, de feodo au Chevalier. 

Guillelmus Rouvel : XIII b. et dimidium frumenti, 
un p., un g., et tenet III virgatas terre et dimidiam 
terre, per homagium. 

Johannes Goon : II b. et dimidium frumenti, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, III p., III g., et tenet dimidiam 
acram terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta Tropvit, et tenet 
dimidiam virgatam terre, sitam apud Grantmont. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre et 
dimidiam, per homagium. 

Albinus Cornet : III b. frumenti, II d. pro pane, I ca- 
ponem, et tenet dimidiam virgatam terre, per homa- 
gium. 



357 

Item. Idem : dimidium b. frumenti, Ip., I g., de venta 
Rogeri de Hoeto, et tenet dimidiam acram et dimidiam 
virgatam terre, de feodo dicti Rogeri. 

Guillelmus Yon : II quarterîa frumenti, I p., I g., et 
tenet III virgatas terre de feodo fllîe Pèlerin, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, de venta 
a Larrabi, et tenet VIIII virgatas terre, per homagium. 
Anno M<> CCC<» primo. 

Henricus de Folia, ratione uxoris sue, Nicholaus de 
Duna, ratione uxoris sue, insimul : II b. frumenti, II d. 
de auxiliis ad Petronillam, pro Servain, et tenent dimi- 
diam acram terre. 

Johannes, filius Menuis : II b. frumenti, I p., I g., et 
tenet II partes unius virgate terre, per homagium, de 
venta Quorol et Gervasii. 

Ricardus, filius Roberti Cornebois : II b. frumenti, 
super totum masnagium suum. 

Guillelmus Lefranc : X b. frumenti, II p., II g., et 
tenet III virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Guillelmus Le Moisson : II quarteria frumenti, II p., 
II g., III d. de auxiliis ad Petronillam, I libbram piperis, 
et tenet VII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Gaufridus Le Moisson : II b. [frumenti de venta sua, 
super totum masnagium suum, cum terra eidem perti- 
nente. 

Radulphus Morfouache : III quarteria frumenti, et 
tenet I acram et dimidiam terre, per homagium. 
Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, pro 



358 

venta a Larrabi, et tenet I acram terre, per homagium. 
Anno M" CGC" primo. 

Johannes Fierebrache : III b. et dimidium fnimenti, 
I p., I g., et tenet I virgatam et dimidiam terre, per 
homagium. 

Item. Idem : I quarterium fnimenti pro Le Quaynel, 
et tenet III virgatas et dimidiam terre. 

Stephanus Picot, pro feodo Jordani : IIII quarteria 
I b. frumenti ex emptione, I b. ordei de garbagio, et 
tenet I acram, dimidiam virgatam et quartam partem 
unius virgate terre, per residenciam. 

Ricardus Barberel : I quarterium, dimidium b. fru- 
menti, III d. de auxiliis ad Petronillam, II p., II g., et 
tenet ï virgatam et dimidiam terre, per homagium. 
* Item. Idem : I b. frumenti de retractu Johannis Foliot, 
et tenet I virgatam terre de feodo a Larbalestrier. Anno 
M« CCC« primo. 

Philippus, fllius Pétri de Visebec : I g., et tenet II 
virgatas et dimidiam terre, de feodo Barbedorge. 

Item. II d. de auxiliis ad Petronillam, de venta a 
Larrabi, de feodo Manssel, et tenet II partes unius vir- 
gate. Anno M" CGC*» primo, 

Johannes Burnel, ratione uxoris sue, pro Ansquetillo 
Loquet : III quarteria frumenti, II p., II g., II s. ad 
Sanctum Michaelem de actornato Guillelmi Manssel, et 
tenet XII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Heredes Régis de Visebec : I b. frumenti, I p., I g. et 
tenent 

Hères Symonis Johannis : VI b. frumenti, IIII p., 
III g., et tenet I acram terre apud les Tecgues. 



359» 

Johannes Legaillart : II d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet I virgatam terre, per homagium, pro Larrabi 
de feodo Manssel. 

Nicholaus de Lengronne : VI d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, XII ferra equo cum clavis, et tenet VI virgatas 
terre de féodo Manssel. 

Petnis Morfouache : V b. frumenti, I p., I g., et tenet 
quatuor virgatas terre^per homagium. 

Guillelmus, fllius Unfridi Caperon : V b. frumenti de 
venta sua, super totura tenementum suum. 

Item. Idem : XI b. frumenti, II p., III g., et tenet II 
virgatas et dimidiam terre, per homagium, de feodo 
Barrey. 

Item. Idem, pro Cauchon : VIII d. ad Sanctum Micha- 
lem et tenet... 

Item. Idem : V d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi, de feodo Manssel, et tenet III virgatas terre, 
per homagium. 

Johannes de Haya: V b. et dimidium frumenti, I p., 
I g., et tenet dimidiam acram de retractu Johannis Dur- 
ville. Anno M° CGC® secundo. 

Magnum auxilium ad Petronillam : 
Feodus Ricardi Manssel. 

Filia Roberti Manssel : XVI d., et tenet XVIIII virga- 
tas el dimidiam terre, per residenciam et homagium. 
Robertus Manssel : II s. et tenet 

Dominus Reginaldus de Tornay, ratione uxoris 
sue, pro feodo de Pierrefite : XX s., VIIII d., et tenet 
jUIxxy acras terre. 

Ambrosius dç garvilla, prg feodo Hugonis de Fonti- 



"^ 



360 

bus ; XXII s. XI d., et lenel VI ^^ acras terre vel eo 
circa, per residenciam et homagium. 

Sanson Foliot, pro Sansone de AnnevîUa : VIII s. 
VIII d. et tenet XLVII acras terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem : III s. VI d., pro brevibus portandis ad 
Micbaelem. 

Item. Idem : XX d. ad Petronillam, VI d. ad Nativita- 
tem, et tenet XVIII acras terre, de feodo G. Manssel, 
per residenciam et homagium. 

Auxilium de feodo à Larbalestier, pro Roberto de 
Maesyo : XXX s. IIII d., et tenet IIIIxxxVII acras 
terre, et isti debent : 

Philippus de Houga, V s. 

Heredes Radulpbi Le Peytevin, III s. VIIII d. 

Guillelmus Caperon, V s. 

Heredes Haste- Vilain, V s. 

Heredes relicte Barrey, II d. 

Filius Guillelmi Tynel, II d. 

Ranulphus Routier, X d. 

Robertus Servain, II d. 

Richecort, I d. 

Guilllelmus Corbin, IIII d. 

Guillelmus Roussel, IIII d. 

Ansquetillus Loste, XV d. 



361 

Johanna, filia Corbellon, VII d. 

Heredes Guillelmi Goon, XVII d. 

Johannes de Cruce, pro Braban^ XVIII d. 

Guillelmus Le Nevou, I d. 

Rogerus Bernart, VIII d. 

Unfridus Redier, VII d. 

Heredes Cesart, II d. 

Heredes Pétri Leballif, I d. 

Heredes Ânsquetilli Loquet, I d. 

Nicholaus de Lengronne, pro heredibus Roberti de 
Crasvilla, IIII d., I esclusam ad molendinum, et tenet 
VII virgatas terre. 

Thomas Danyel, XV d. 

Albinus Cornet, I d. 

Heredes a la Caynele, IIII d. 

Petrus Pasnoel, XV d. 

Tenentes de feodo a Larbalestrier : 

Ricardus Le Bienfait : II b. frumenti, II p., II g., VIIII 
ova ad Pascha, et tenet I virgatam terre, per borna- 
gium. 

Johannes Morin : XII d., et tenet I virgatam et dimi- 
diam terre, per homagium. 

Philippus Morin : III b. frumenti, I p., I g., X ova ad 
Pascha, et tenet I virgatam terre, per homagium. 



1 



Ricardus Corbin : II b. frumenti, I p., I g., et tenet I 
virgaiam et dimidiam terre, per homagium. 

Rogerus Hue, pro feodo Toque : II quarteria frumenti, 
X d., et tenet VI virgatas terre, per homagium. 

Petrus Le Mintre : II b. frumenti, II p., II g., et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Johannes Hervier : II d. pro pane, I g., et tenet dimi- 
diam virgatam et VI perças terre, per residenciam et 
homagium. 

Gaufridus Le Nevou : VIIII d. ad Nativitatem, et tenet 
II partes unius virgate terre, per homagium. 

Guillelmus Le Nevou : VII b. frumenti, II p., II g., et 
tenet III virgatas terre, per homagium. 

Johanna, filia Corbeillon : VIIII b. frumenti, I p.,I g., 
et tenet I acram terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Pasnoel : XVIIIl b. frumenti, IIII p., IIII g., 
X ova, et tenet VIIII virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Ansquetillus Loste : XII quarteria frumenti, XXI ce- 
nomannenses ad Nativitatem Domini pro regardis, et 
tenet VI acras terre, per homagium. 

Guillelmus Crestez : III b. frumenti, II p., II g., et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Philippus Troude : I quarterium frumenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam acram terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem, pro herede Radulphi Tostain : I quarte- 



r 



1 



36^ 

rium frumenti, I p., I g., et tenel III virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Germanus Neel : I b. frumenti, I anxer vel VI d. et 
tenet I virgatam terre, per homagium. 

Johannes de Cruce, pro feodo Bacot : III quarteria 
frumenti, III p., III g., XX ova ad Pascha, et tenct 
VI acras terre, per residenciam et homagium. 

Âlanus Lecouvroor : III b. fumenti, I p., I g., et tenet 

I virgatam terre, per homagium. 

Heredes Picot: V b. frumenti, I p., Ig., et teneiil 
III virgatas terre, per homagium. 

Heredes Fabri de Crasvilla : II b. frumenti, I p., I g,, 
et tenent I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Guillelmus Caperon : V b. frumenti, XX d. pro 
regardis ad Nativitatem, et tenet XXIII acras terre, II b. 
ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum et totuni 
servicium vavassorie, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Renaut : V quarteria I b. frumenti, XX d, 
pro regardis ad Nativitatem, et tenet XIII virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Hères Guillelmi Goon : VI quarteria I b. frumenlîj 
et XXII d., et tenet VI acras terre, per homagium. 

Relicta Johannis de Cruce: II quarteria frumenti. 

II p., II g., et tenet V virgatas terre, per residenciam tl 
homagium. 

Heredes Pétri Leballif : II p., II g., XX ova, et tenent 
I virgatam terre, per residenciam et homagium. 



4 



1 



361 

Heredes Hastevilain : XVI d., et tenent XX acras 
terre, per residenciam et homagium, III b. ordei de 
garbagio, I esclusam ad molendinum, et debent tenere 
gablum molendini prope queminum in statu et totum 
servicium vavassorîe. 

Johannes Tornebois : XIII b. et dimidium fnimenti, 
II p. 9 II g., et tenet II acras terre^ per homagium. 

Johannes Fierebrache : I b. et dimidium frumenti, 

II d., et tenet II partes unius virgate terre, per homa- 
gium. 

Thomas Leduc, pro Hugone Cossart : V d. ad Nativi- 
tatem, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Johannes Troude, ratione uxoris sue, pro feodo du 
Hoet : XI b. frumenti, VII d., et tenet II acras terre, per 
homagium. 

Thomas Danyel : VI quarteria et dimidium frumenti, 
VIIII d., et tenet XV virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Heredes Bardoul : I quarterium frumenti, II p., II g., 
et tenent V virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Philippus de Houga, de Gatevilla : VIII quarteria fru- 
menti, VIIII d. pro regardis, et tenet XII acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Ricardus Alain : I b. et dimidium frumenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam virgatam terre, per homagium. 

Radulphus Clément : VI b. frumenti, I p., I g., et tenet 

III virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Relicta Roberti de Karetot : II quarteria frumenti, 



365 

II p., II g., VI d. pro anxere, et tenet VIII virgatas terre, 
per homagium. 

Stephanus de Lecto : I quarterium frumenti, I p., I g., 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per residenciam 
et homagium. 

Unfridus Redîer : VI b. frumenti pro regardîs, et tenet 
VI virgatas terre, per homagium. 

Robertus Leclerc : XI b. frumenti, II p., II g., et tenet 
VI virgatas terre, per homagium. 

Georgius Bernart : XX b. frumenti, IIII p., IIII g., et 
tenet XII virgatas terre, per homagium. 

Guillelmus Tynel : II b. frumenti, I p., I g., et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Johannes Lebas : III b. frumenti, I g., et tenet III vir- 
gatas terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Le Peytevin de Danevilla, de parrochia de 
Gatevilla : XII d., et tenet VI acras terre, per homagium. 

Vincencius Lerainel : I p., I g., et tenet I virgatam et 
dimidiam terre, per homagium. 

Albinus Cornet : III b. et dimidum frumenti, X d. pro 
regardis, et tenet III virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Johannes de Cruce : III b. frumenti, I p., I g., et tenet 
II virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Guillelmus Corbin : IIII d., et tenet dimidiam virga- 
tam terre, per homagium. 



1 



Hères Guillelmi Goon : II s., et tenet dimidiam vir- 
gatam terre, per homagium. 

Guillelmus Roussel : IIII d., et tenet dimidiam vir- 
gatam terre, per homagium. 

PetrusLeballifiXIId. 

Albinus Cornet : XII d. 

Colinus Tynel : IIII d. 

Ânsquetillus Loste : XVIII d. 

Danevilla : 

Guillelmus Davenay : I b. frumenti, et tenet dimidiam 
virgatam terre. 

Thomas Le Peytevin : II quarteria j&nimenti siestenc, 
I P-9 1 g'9 Pi'o moutis. 

Guillelmus Le Peytevin, pro Estacoal : XIIII b. fni- 
menti siestenc, II p. de II denariis, II g., II s. ad Michae- 
lem, III d. de auxiliis ad Petronillam, V ova ad Pascha, 
et tenet VIII virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 



Guillelmus, filium Gaufridi Quetel : II g., et tenet. 



Radulphus Pignel : VII k frumenti siestenc, III d. de 
auxiliis ad Petronillam, II p. de IIII denariis, II g., et 
tenet III virgatas terre, per homagium. 

Radulphus Le Vassal : I quarterium frumenti siestenc, 
I p. de I denario, I g., et tenet dimidiam acram terre de 
feodo Foliot, per homagium. 

Johannes Cueros : I b. frumenti siestenc, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 



367 



Guillelmus Martin : VIIII b. frumenti siestenc, I p., I g., 
et tenet III virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Johannes Le Vassal pro Roberto Pyoger : III s. ad 
Michaelem, III s. ad Petronillam, I p., I g., et tenet 
X virgatas et dimidiam terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Guillelmus Hoel : I b. frumenti siestenc, III d. de 
auxiliis ad Petronillam, de venta Radulphi Le Vassal^ 
et tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Guillelmus Lebrunet, pro Roberto Lehagueis : VI d. 
ad Petronillam, de venta Radulphi Le Vassal, et tenet 
quartam partem unius virgate terre. 

Johannes de Hamello : X d. ad Petronillam, de venta 
dicti Radulphi Le Vassal, et tenet... 

Ybranvilla : 

Gaufridus Renaut : I b. frumenti de retracta nobis 
facta et sibi tradita, et tenet dimidiam virgatam terre, 
sitam juxta terram Guillelmi Guerout et Michaelem 
Renaut a lateribus. Anno Domini M« CCC« primo. 

Toquevilla : 

Ricardus Blanqueteste : XII b. frumenti, I p. de 
I denario, I g., et tenet I acram terre apud les Peraus, 
per homagium. 

Item. Idem : VI b. frumenti, VI d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, I b. ordei de garbagio, III d. pro pane, II g., 
XX ova, pro suo masnagio et pro VI virgatis terre, sitis 
in dicto masnagio, pro Jameto de Mara, per homagium. 

Item. Idem : VIII b. avene et tenet IIII virgatas terre, 
sitas es Pleins, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g., et tenet 



i 



1 



368 

II virgatas et terciam partem unius virgate terre apnd 
Les FosseZy juxta Monsterol, per homagium. 

Petrus Guerout : III d. pro pane, II g., XX ova, VI s., 
VI d. ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, et tenet 
XII virgatas terre, per homagium. 

Heredes Radulphi Fabri : XIII cenomannenses ad 
Petroniliam, I p., I g. y X ova, I b. ordei de garbagio, et 
tenent V virgatas terre apud les Hommez, per homa- 
gium. 

Guillelmus Cohuel : XV b. avene, I p., I g., et tenet 
V virgatas terre, sitas au val Dossey, per homagium. 

Johannes Le Coustour, pro feodo Radulphi Aze : 

III d., II g., XX ova, I b. de garbagio super masnagium 
suum, et tenet I acram terre, per residenciam et ho- 
magium. 

Robertus de Henout : I d. ad Nativitatem Domini, et 
tenet I acram terre in suo clauso, per homagium. 

Item. Idem : I d. pro excambio de Roqua, per homa- 
gium. 

Item. Idem : pro molendino, LV s., videlicet XXV ad 
Michaelem et residuum ad Petronillam, per homagium. 
Habemus litteram régis. 

Ricardus Milart : VIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
III b. frumenti, III d. pro pane, II g., XX ova, I b. ordei 
de garbagio, et tenet V virgatas et dimidiam terre, per 
residenciam et homagium. 

Robertus Ledaneis : I quarterium frumenti, XII d. de 
auxiliis ad Petronillam, III d. pro pane, II capones, 
II g., II chies dans, XX ova, I b. ordei de garbagio, et 
tenet VII virgatas terre, per residenciam et homagium. 



369 

Guillelmus Le Daneîs : IIII b. frumenti, pro parte sua 
feodo supradicti {sic). Habemus litteras régis. 

Henricus du Mesnil, pro herede Barbou : III b. fru- 
menti, IIII d. pro pane, II g., XX ova, et tenet I virga- 
tam terre, per homagium. 

Item. Idem : X b. frumenti, I d. ad Nativitatem, et 
tenet dimidiam acram terre apud les Peraus, per ho- 
magium. 

Robertus Hervei: XXI cenomannences ad Petronil- 
lam, III d. pro pane, II g., XX ova, I b. ordei de garba- 
gio et III s. ad Michaelem. 

Item. Idem : VII s., I p., I g., ad Nativitatem Domini, 
de venta Johannis Morel. Anno M« CCC« primo. Habe- 
mus litteram régis. Et tenet VI virgatas terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Stephanus Herveii : IIII s. VI d. ad Petronillam, III 
d. pro pane, II g., XX ova, VIII d. ad Michaelem, I b. 
ordei de garbagio, et tenet VIIII virgatas terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. II b. frumenti, de venta sua, super terram 
supradictam. Anno M» CGC» secundo. 

Guillelmus Monsterol : I quarterium frumenti, V d. 
pro pane, III g., XIIII b. avene, et tenet VIII virgatas 
terre in Magno Orto, per homagium. 

Radulphus Le Moingne : II p., II g., et tenet VI virga- 
tas terre apud Vallem d'Ossey, per homagium. 

Ricardus Fabri : I d. ad Nativitatem, et tenet V virga- 
tas terre apud le Hommet, per homagium. 

Johannes Lecoustour: II d. pro pane, H g., XX ova, 

24 



370 

et tenet II acras terre apnd Baffez et apnd le Hommet, 
per residenciam et homagiain. 

Guillelmus Le Pyetel, senior : I quarteriam fimmenti, 
II p., II g., et tenet III virgatas et dimidiam terre in 
Magno Orto, per homaginm. 

Ricardus Lecoustour : I d. de auxiliis ad Petroniilam, 
pro excambio vie molendini, et tenet I virgatam terre, 
apud les Peraux, per homagium. 

Robertus Fabri : I b. et dimidium fmmenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam acram terre, sitam in Magno Orto, 
per homagium. 

Guillelmus Pyetel : VIIII b. frumenti, I p., I g., et 
tenet III virgatas et dimidiam terre in Magno Orto, per 
homagium. 

Nicholaus de Mari : II b. frumenti, I p., I g., et II par- 
tes unius libbrc cere, et tenet VII virgatas terre apud les 
Fossez, per homagium. 

Ricardus Vadel : III b. et dimidium frumenti, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre apud les Peraus, per 
homagium. 

Radulphus de Henout : VIII b. frumenti, I p., I g., et 
tenet V virgatas terre, per homagium. 

Ricardus Malhommet : III b. frumenti, et tenet 
I virgatam terre, per homagium. 

Antonius de Mari : III b. frumenti, de venta sua. 
Habemus litteram régis. 

Dicta La Coustorresse : IIII b. frumenti, et sunt in 
manu nostra. Habemus litteram régis. 



371 

Radulphus Lescroel, presbiter : XVT b. frumenli et 
post decessum ipsius XXyiII b. frumenti, et tenet 
VII virgatas et dimidiam terre et columbarium, per 
residenciam et homagium. 

Cailleta, filia Pyetel : III b. frumenti, et tenet I vir- 
gatam terre. 



Bulle du pape Eugène IV et décision de Jean, 

ABBÉ DE Champagne, concernant la cure 

DE Saint - Aubin - de - Fontena y - de - Pesnel <^>. 

1444. 

Universis et singulis présentes litteras inspecturis, 
visuris, pariter et audituris, ad quos infrascriptum 
tangit negotium, seu tangere poterit quomodolibet in 
futurum, conjunctlm et divisim, quibusque nominibus 
censeantur et quâcumque praefulgeant dignitate, — 
frater Johannes, permissione divinâ humilis abbas 
monasterii de Campaniâ, cenomanensis diocesis, com- 
missarius et executor unicus ad infrascripta a Sanctà 
Sede apostolicâ specialiter deputatus, salutem in Domino 
et praesentibus fidem indubiam adhibere. 

Litteras sanctissimi in Christo Patris et Domini nostri 
Domini Eugenii divinâ providentià Papae quarti, ejus 
verà bullà plumbeâ cum cordulà canapis more Roma- 
norum Curiae impendente bullatas, sanas et intégras, 
non viciatas, non cancellatas, nec in aliquà sui parte 



<1) Cette pièce nous est parvenue trop tard pour figurer à sa date dans le 
Cartulaire. 



372 

suspectas, sed omni prorsùs vitio et suspicione carentes^ 
ut in eis prima facie apparebat, nobis pcr venerabilem 
Patreni et Dominuni Dominum Michaelem, abbatem 
inonasterii Beatœ Mariae Fontis Danielis, cisterciensis 
ordinis, cenomanensis diocesis, in eisdem litteris prîn- 
cipaliter nominatum, coràm notario publico et testibus 
înfrascriptis praesentalas, nos cum eà quà decuit reve- 
rentià noveritis récépissé. 

Quaruiîi litterarum ténor de verbo ad verbum sequî- 
tur et est talis : 

Eugenius episcopus, servus servorum Dei, dilecto 
filio abbati monasterii de Canipanià, cenomanensis 
diocesis, salutem et apostolicam benedictionem. 

Ex apostolicœ servitutis nobis desuper injunctœ 
officio, ad ea libenter, prout tenemur, aciem nostrae 
considerationis extendentes intendimus, per quae mo- 
nasterioruiii omnium et aliorum piorum locorum 
indemnitati valeat provideri, divinus quoquecultusinibi 
continuum nostris prœsidiis suscîpiat incrementum. 

Sanè pro parte dilecti filii Michaelis, abbatis mons- 
terii Fontis Danielis, cisterciensis ordinis, cenomanensis 
diocesis, petitio continebat quôd fructus, redditus et 
proventus ejusdem monasterii, propter guerrarum tur- 
bines, mortalitatum pestes et alios sinistros evenlus, 
qui partes ipsas diutiùs afllixerant et in dies affligunt, 
adeô attenuati existunt, quôd ex illis qui sexagenta 
librorum turonensium pretiorum, secundùm commu- 
ncm œstimationem, valorem annuum non excedunt, 
ipse abbas cum aliis religiosis viris inibi in copioso 
numéro degentibus juxtà abbatialis dignitatis exigen- 
tiam decenter sustentari, ac reparationibus dicti monas- 
terii plurimùm tendentis ad ruinam, întendere, — et 
alia sibi incumbentia onera commode nequeunt sup- 
portare ; — quôdque si capella seu cura sancti Albini 



373 

de Fonteneto Paganelli, Bajocensis diocesis, cujus 
fructus, redditus et proventus quinquagenta librarum 
turonensium similium, secundùm eamdem aestimalio- 
nem, valorem universaliter non excedunt, quœ ad 
prœsentationem abbatis et conventùs praedictorum de 
authenticà et approbatà hactenùsque pacifiée observatà 
consuetudine pertinere dignoscitur et per elericos sœcu- 
lariùm gabernari cônsuevit, eidem monasterio uniretur, 
annecteretur et incorporaretur, ac per hoc dicto abbati 
circà praemissa onera supportenda non modicum succe- 
deret relevamen, ipse que cultus in dicto monasterio 
feliciora suscipere incrementa. 

Quarè pro parte abbatis et conventùs praedictorum 
nobis fuit humiliter supplicatum, ut capellam prafatam 
cum omnibus juribus et pertinentiis suis eidem monas- 
terio unire in perpetuum, annectere et incorporare de 
benegnitate apostolicà dignaremur. 

Nos igitur de praemissis certam notitiam non haben- 
tes, hujusmodi supplicationibus inclinât!, discretioni 
tuae per apostolicà scripta mandamus quatenùs de prae- 
missis omnibus et singulis auctoritate nostrà te diligen- 
ter informes, et si per informalionem hujusmodi ca fore 
vera repereris, super quo tuam conscienliam oneramus, 
capellam praedictam cum omnibus juribus et pertinen- 
tiis suis eidem monasterio in perpetuum unias, incor- 
pores et annectas, ità quôd decedente vel cedente ipsius 
capellaerectore, aut aliàs illam quomodolibetdimittente, 
liceat praefato antedicti monasterii pro tempore illo 
existenti abbati, per se vel alium seu alios, corporalem 
possessionem capellae juriumque et pertinentiarum prae- 
dictarum auctoritate proprià libère apprehendere, ac 
etiam retinere ; necnon fructus, redditus et proventus 
capellae hujusmodi in communes abbatis et dilectorum 
flliorum conventùs monasterii hujusmodi usus et utili- 
tatem convertere, disponere et ordinare, ordinarii loci 



374 

et cujuslibet alterius licentià super hoc minime requi- 
sita, contradictores per censuram ecclesiasticam appel- 
latione postpositâ compescendo, nonobstantibus consti- 
tutionibus, et ordinationibus apostolicis, necnon conti- 
tutionibus, statutis et consuetudinibus monasterii et 
ordinis prsedictorum, juramento, confirmatione aposto- 
licà vel quàcumque firmitate alià roboratis, contrariis 
quibusque. 

Undè si aliquandô super provisionibus sibi faciendis 
de hujusmodi spéciales, vel aliis beneficiis ecclesiasticis 
in illis partibus générales, apostolicœ Sedis vel legato- 
rum ejus litteras impetrarint, etiam super eas ad inhi- 
bitionem, réserva tionem et decretum, vel aliàs quomo- 
dolibet sit processum, quas quidem litteras, processus 
habitos et casus ad prsefatam capellam volumus non 
extendi, sed nullum per hoc eis contra ad assecutionem 
beneficiorum aliorum prsejudicium generari et quibusvis 
aliis privilegiis, indulgentiis, necnon litteris apostolicis 
generalibus vel specialibus quorumcumque tenorum 
existent, per quae praesentibus non expressa, vel totaliter 
non inserta, efTectus eorumdem impediri valeat quomo- 
dolibet vel differri, et de qua cujusque toto tenore 
habenda sit in nostris litteris necessaria mentiospecialis. 

Volumus autem quôd si unionem, annexionem et 
incorporationem hujusmodi per te fieri et suum effec- 
tum sortiri contigerit, ut prœfatus abbas et conventus 
prœfati monasterii pro tempore existentes^ in praefatà 
capellà, prout hactenùs fieri consuetum existit, divina 
officia celebrari facere teneantur, et illius onera consueta 
débité supportentur. — Nos enim exindè irritum decer- 
nimus et inane, si secùs super bis a quoquam, quàvis 
auctoritate, scienter vel ignoranter contigerit attemp- 
tari. 

Datum Romae apud Sanctum Petrum, anno incarna- 
tionis dominicae millesimo quadringentesimo quadra- 



375 

gesimo quarto, pridie kalendarum decembris, Pontifi- 
catûs nostri anno quartodecimo. 
Sic signatum : Ja. Bourin. 

Post quarumquidem lîtterarum praesentationem et 
receptionem nobis et per nos, ut praemittitur, factas, 
prœdictis primitùs coràm nobis pro parte dicti domini 
Michaelis abbatis non nullis testibus flde dignis et aliis 
juribus, litteris, instrumentis et momentis ad informan- 
dam actionem nostram de et super narratis et contentis 
in dictis litteris apostolicis, ipsis que testibus per nos in 
forma juris receptis, admissis, juratis et examinatis, ac 
eorum dictis et depositionibus necnon juribus et mo- 
mentis praefatis in scriptis fideliter redactis et per nos 
tandem visis, demùm fuimus per praefatum dominum 
Michaelem abbatem débita cum instantià requisiti, ut 
ad executionem dictarum litterarum apostolicarum et 
contentorum in eis procedere curaremus, juxtà traditam 
seu directam a sede prœfatâ nobis formam. 

Nos igitur frater Johannes abbas, judex et executor 
praefatus, attendentes requisitionem hujusmodi fore 
justam et rationi consonam, volentesque apostolicum 
mandatum supradictum nobis in hâc parte directum 
reverenter exequi, ut tenemur, et quia ex dictis et depo- 
sitionibus eorumdem testium necnon juribus et momen- 
tis praefatis et aliis sufHcientibus informationibus, 
omnia et singula in iisdem litteris narrata et expressa 
fore vera comperimus; idcircô, auctoritate apostolicà 
nobis commisse et quà fungimur in hàc parte, capellam 
sive curam sancti Albinî de Fonteneto Paganelli, Bajo- 
censis diocesis, de quà in praefatis apostolicis litteris sit 
mentio, praefato monasterio Beatae Mariae Fontis Danie- 
lis in perpetuum unimus, incorporamus et anneximus, 
prout unimus, incorporamus et annectimus per praesen- 
tes^ ità quôd cedente vel decedente ipsius capellaerectore, 



376 

aut aliàs illam quomodolibet dimittente, liceat pnefato 
antedicti monasterii pro tempore existenti abbati, per 
se vel alium seu alios, coq>oraleii] et realem et actua- 
lem possessionemcapellaejurîumque et pertînentiamm 
omnium ejusdem auctoritate propriâ libéré apprehen- 
dere ac etiam retinere, necnon fructus, redditus et pro- 
vcntus capellse hujusmodi, in communes antedictomm 
abbatis et venerabilium et religiosorum virorum domi- 
norum conventùs ejusdem monasterii usus et utilitatem 
convertere et ordinare, ordinarii loci aut cujuslibet 
alterius licentià super hoc minime requisità. 

Quse omnia et singula necnon prœfatas litteras apos- 
tolicas et hune nostrum processum, ac omnia et singula 
in eis contenta vobis omnibus et singulis supradicta 
intimamus, insinuamus et notificamus, ac ad univer- 
sorum et cujuslibet vestrûm noticiam deducimus et 
deduci volumus per easdem prsesentes. 

In quorum omnium et singulorum fidem et testimo- 
nium prœmissorum pra^sentes litteras, sive hoc prsesens 
publicum instrumentum processum nostrum hujusmodi 
in se continens sive continendum exinde et fîeri et per 
notarium publicum infrascriptum subscribi et publicari 
mandavimus, sigilli quoque nostri fecimus appensione 
communiri. 

Datum et actum in capiiulo praedictae abbatiae Fontis 
Danielis, sub anno Domini millesimo quadringentesimo 
quadragesimo quarto, indictione undecimà mensis 
niartii, pontificatûs sanctissimi domini nostri Domini 
Eugenii Papae anno quarto decimo : praesentibus ibidem 
venerabilibus viris magistris Domino Simone Oliverii, 
dociore in theologià, Domino Johanne Balavoyne, ce- 
nomanensis diocesis, cum pluribus aliis vocatis specia- 
lîtcr et rogatis. 

Et ego Robertus Martin, prœsbiter cenomançnsis dio- 



377 

cesis, publicus auctoritate imperiali notarius : quia 
praedictarum litlerarum apostolicarum praesentationis 
receplioni, teslium, instnimentorum, jurium, littera- 
rum et momentorum productioni, requisitioni, unioni, 
incorporation! et annexioni, caeterisque praemissis om- 
nibus et singulis, dùm, sicut praemittilur, per venera- 
bilem patrem et dominum Dominum Johannem, per- 
missione divinà abbatem, commissarium et executorem 
praefatum et coràm eo agerentur, dicerentur et fièrent, 
unà cum pluribus aliis testibus praesens interfui, et sic 
fierî vidi et audivi. — Et idèo hoc praesens publicum 
instrumentum per alium fideliter scriptuni exindè con- 
feci, et in hanc publicam formam redegi, signoque et 
nomine meis solitis hic me subscribendo signavi, in 
fidem et testimonium praemissorum omnium requisitus 
et rogatus. 

Signatum signo Martin in capite, et sigillo sigillato 
apposito appendente cerae rubrae in corda sericà. 

[Collation faite sur l'original apporté au greffe de mon- 
sieur le bailly de Caen pour la vicomte dudit, à la re- 
questre de Jean le Febvre, procureur des abbé et reli- 
gieux de Fontaine-Daniel, ce lundi dix neufiesme jour de 
novembre (mil) cinq cent quarante huit, la juridiction 
dud. sieur bailly tenante : led. original apporté aud. 
greffe par led. le Febvre et à lui présentement rendu. 

Signature avec paraphe.) 

[Collatio facta super copia in pergamenà scriptà et dé- 
bité collatà et signatà, per me notarium auctoritate 
apostolicà publicum subsignatum (quà collatione factà, 
reddita fuit copia), anno Domini millesimo sexcente- 
simo octogesimo sexto, me commorantem Cadomi, în 
utroque jure licentiatum, in parochià Sancti Stephanî, 
die verô sextà mensis Januarii. 

Signé : J. Maillard, npt. apostolicus.) 



TABLE CHRONOLOGIQUE 



PIÈCES CONTENUES DANS LE CARTULAIRE 0) 



Donation par Herbert de B 1 

Gage par Guérin de St-Berthevin 3 
Donation par Horry en Gerennes 4 
Transaction avec Fouques de 

Chalons 4 

Accord avec Marcouf, prêtre de 

Martigné 6 

Donation par Guillaume de Ma- 
yenne 9 

Confirmation par Juhel III de 

Mayenne 10 

Accord avec Eudes Bifox et 

Eremburge, son épouse. . . 12 
Donation par Constance de Craon 1 3 
Donation par Thibault de Mathe- 

félon 14 

XI. V. 1200. Donation par Juhel III de Ma- 
yenne 15 

Donation par Pierre de Villeray. 16 
Accord avec Jean de Montgenard 17 
Droits accordés par Hubert de 

Saint-Berthevin 17 

Transaction avec Hubert de St- 
Berthevin 19 

Ratification par Thibault de Ma- 
thefelon 20 

(1) Un certain nombre de fragments de pièces, qui ne comportaient pas de 
titres, n'a pu être indiqué dans cette table. 



I. 


A. 1187. 


II. 


1188. 


III. . 


1188. 


rv. 


1189. 


V. 


1191. 


VI. 


V. 1195. 


vu. 


V. 1195. 


vm. 


1197. 


IX. 


V. 1198. 


X. 


V. 1200. 



XII. 


V. 1200. 


xm. 


V. 1200. 


XIV. 


1203. 


XV. 


1203. 


XVI. 


1204. 



XVII. 


1204. 


XVIII. 


1205. 


XIX. 


1205. 


XX. 


1205. 


XXI. 


12(6. 


XXII. 


1206. 


XXIII. 


1206. 


XXIV. 


1206. 


XXV. 


1206. 


XXVI. 


1206. 


XXVII. 


1206. 


XXVUI, 


1207. 


XXIX. 


1207. 



XXX. 



XXXV. 

XXXVI. 
XXXVII. 



1207. 



XXXI. 


1207. 


XXXII. 


1207. 


XXXIII. 


1208. 


XXXIV. 


1208. 



1208. 

1208. 
1208. 



Donation par Thibault de Ma- 
thefelon 25 

Fondation de l'abbaye de Fon- 
taine-Daniel par Juhel III de 
Mayenne 26 

Confirmation par Marguerite de 

Sablé 36 

Confirmation par Hamelin, évc- 

que du Mans 37 

Donation par Constance de Craon, 
dame de la Garnesche ... 46 

Confirmation par Barthélémy, 
archevêque de Tours. ... 47 

Confirmation par Philippe-Au- 
guste, roi de France. ... 48 

Donation par l'abbaye de Fon- 

• taine-Daniel 52 

Règlement de droits avec le 
prieur de Mayenne et Fon- 
taine-Géhard 54 

Donation par Juhel III de Ma- 
yenne 56 

Donation par Guillaume de Sou- 
dai et Philippe, son épouse. . 57 

Donation par Robert de Landivy. 58 

Donation par Juhel III de Ma- 
yenne 59 

Donation par Juhel III et Ger- 
vaise, son épouse 60 

Donation par Herbert d'Andouillé 62 

Donation par Juhel III ... . 63 

Vente par Ernault Morin. ... 64 

Donation et vente par Adam Mo- 
rin 64 

Donation par Haois, épouse de 
Robert Chaperon 65 

Donation par Guillaume du Creux 66 

Donation par Juhel III ... • 66 



381 



XXXVIII. 


1208. 


XXXIX. 


1208. 


XL. 


1208. 


XLI. 


1208. 


XLII. 


1209. 


XLIII. 


1209. 


XLIV. 


1209. 


XLV. 


1209. 


XLVI. 


1209. 


XLYII. 


1209. 


XLYIII. 


1209. 


XLIX. 


1210. 


L. 


1210. 


LI. 


1210. 


LU. 


1210. 


LUI. 


1210. 


LIV. 


1211. 


LV. 


1211. 


LVI. 


1211. 


LVII. 


1211. 


LVIII. 


1211. 


LIX. 


1211. 


LX. 


1212. 


LXI. 


1212. 


LXII. 


1212. 



Accord avec Payen de Rouesson 67 
Donation par Juhel III. ... 67 
Donation par André II de Vitré. . 68 
Confirmation par le pape Inno- 
cent III 69 

Donation par Juhel III . . . . 71 
Echange avec le prieuré de Mont- 

guyon 72 

Donation par Amaury I de Craon 74 
Donation par Herbert de Logé. . 74 
Donation par Guillaume de la 

Guerche 1'^ 

Donation par Guillaume des Ro- 
ches 76 

Confirmation par Jean, archevê- 
que de Tours 7G 

Donation par Juhel III ... . 80 
Donation par Philippe de Candé. 81 
Donation par la veuve et les hé- 
ritiers de Raoul du Coudray . 82 
Donation par Juhel III ... . 83 
Donation par Guillaume de Mont- 

giroux S[] 

Translation de rentes par Juhel 

III 84 

Confirmation par Hamelin, évo- 
que du Mans 85 

Donation par Renouf le Flamand 86 
Donation par Juhel III ... . 87 
Donation et vente par Herbert de 

Vcsins. . 88 

Donation par Herbert de Vesins 

et Henri de Brecé 89 

Donation par Fouques de Châ- 

lons 90 

Donation par Herbert de Vesins. 91 
Echange et donation par Hubert 
de Saint-Bçrthevin 92 



382 



LXn'. 


1212. 


LXV. 


1213. 


LXM. 


1213. 


LXVII. 


1213. 


LXVIII. 


1213. 


LXIX. 


1213. 


LXXII. 


1213. 


LXXIII. 


1214. 


LXXIV. 


1214. 


LXXV. 


1214. 


LXXVI. 


1214. 


LXXVII. 


1215. 


LXXVIII. 


1215. 


LXXIX. 


1215. 


LXXX. 


1215. 


LXXXI. 


1215. 


LXXXII. 


1216. 


LXXXIII. 


1216. 


LXXXIV. 


1216. 


LXXXV. 


1216. 


LXXXVI. 


1217. 


LXXXVII. 


1218. 


LXXXVIII. 


1218. 


LXXXIX. 


1218. 


XC. 


1218. 


XCI. 


1218. 



Donation par Jnhel III ... • 93 

Donation par Jnhel m . . • . 9i 

Déclaration par Jubel m . . • 95 
Convention avec Gnillaame de 

Gommer 96 

Donation par Hamelin d'Inée. . 97 
Donation par Hobert de Mon- 

tigné 98 

Protection accordée par Hame- 
lin, évêque du Mans. ... 99 
Donation par Sylvestre de Ron- 

peroux 100 

Donation par le même. ... 101 
Donation par R. abbé de Fon- 
taine-Daniel 102 

Arrangement avec Hamelin et 

Guillaume de TEcIuse . . • 103 
Abandon par Savary d'Anthe- 

naise. 104 

' Donation par Jean d'Ecorcé . • 104 

Donation par Juhel 111. . . . 105 

Autre donation par le même. . 105 
Saisine accordée par Guillaume 

de Montgiroux 106 

Consentement par Amaury I de 

Craon 107 

Donation par Constance de 

Craon, dame de la Garnesche. 106 

Donation par Geoffroy d' Arquenay 109 

Donation par Juhel III ... . 110 
Echange avec les héritiers de 

Robert de la Rongère ... 111 

Donation par Philippe de Candé. 111 

Donation par Geoffroy de Monts. 112 

Donation par Guillaume de Eirre 113 

Donation par Guy de Saint-Loup 114 
Arrangement entre Huges et 

Hamelin Paon 114 



363 



xcn. 



1218. 



Arrangement et vente intéressant 
Etienne Brusion 115 



XCIII. 


1218. 


Donation par Renauld d'Anjou . 


116 


XCIV, 


1218. 


Donation par le même. . . . 


117 


xcv. 


1218. 


Donation par Guillaume d'Hau- 








terives 


118 


XCVII. 


1219. 


Echange entre Fabbaye de Saint- 
Pierre de Fougères et Gaultier 








Levesel 


119 


XCVIU. 


1219. 


Accord avec Jean de Montgenard 


120 


XCIX. 


1219. 


Garantie donnée par Hubert de 








Saint-Berthevin 


121 


c. 


1219. 


Donation par Payen de Vaiges . 


122 


CI. 


1220. 


Donation par Macée, dame de 








Cerisy 


122 


CIL 


1220. 


Confirmation par le pape Hono- 








nus III 


124 


cm. 


1220. 


Donation par Gervais de St-Loup 


124 


CIV. 


1220. 


Donation par Renouf le Flamand 


125 


cv. 


1220. 


Décision contre Payen de Vaiges 


126 


CVI. 


1221. 


Arrangement av.ec Raoul le Fla- 








mand 


126 


CVII. 


1221. 


Donation par Guillaume de Sou- 






1223. 


dai 


127 


ex. 


Donation par Etienne Géré . . 


128 


cxn. 


1224. 


Abandon par Geofti*oy de Carcou, 
Philippe de Dompierre et 








Guillaume d'Orne .... 


12d 


CXIII. 


1224. 


Approbation par Mathieu de St- 








Berthevin 


130 


CXIV. 


1224. 


Accord entre Guillaume et Me- 








nard de Ganier 


130 


CXY. 


1224. 


Donation par Renauld Paon . . 


131 


CXVI. 


1225. 


Donation par Hamelin Coudabe. 


132 


CXVII. 


1226. 


Arrangement avec Dreux de 








Mello et Isabelle, son épouse . 


132 


CXVIIL 


1226. 


Vente par Michel Chauvin . . 


133 


CXIX. 


1226. 


Donation par Dreux de Mello . 


135 



384 



cxx. 


1227. 


CXXI. 


1227. 


CXXII. 


1227. 


CXXIII. 


1228. 


CXXIV. 


1229. 


CXXV. 


1229. 


CXXVI. 


1229. 


CXXVII. 


1230. 


CXXVIII. 


1230. 


CXXIX. 


1230. 


cxxx. 


1231. 


CXXXI. 


1231. 


CXXXII. 


1231. 


CXXXIII. 


1231. 


CXXXIY. 


1232. 


cxxxv. 


1233. 


CXXXVI. 


1233. 


CXXXVII. 


1233. 


CXL. 


1234. 


CXLI. 


1235. 


CXLII. 


1235. 


CXLIII. 


1235. 


CXLIV. 


1235. 



CXLV. 



1235. 



Vente par Nicolas de Saint-Loup 
Donation par Robert de Gorron. 136 
Donation par le même .... 137 
Lettre de Dreux de Mello et Isa- 
belle, son épouse 137 

Confirmation par Renauld Paon 139 
Echange avec Raoul de Beauvoir 140 
Donation par Geoffroy de Mathe- 

felon 140 

Donation et vente par Geoffroy 

Beausoleil 141 

Litige entre Jacques et Hamelin 

de la Motte 142 

Abandon par Jean de Orthes. . 142 
Reconnaissance par Geoffroy 

d'Amblou 143 

Echange avec Payen de Rouesson 143 
Confirmation par Geoffroy, évê- 

que du Mans 144 

Dation en paiement par Dreux 

de Mello et Isabelle, son épouse 145 
Donation par Mathieu et Guil- 
laume Boudier 146 

Donation par Eudeline de la 

Tortendière et son fils ... 146 
Donation par Aubert de TEspi- 

nasse et son épouse .... 147 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. ... 148 
Echange entre Georges de Mes- 

bier et Robert de Gorron . . 150 
Déclaration par Robert de Gorron 151 
Translation de rente par Guil- 
laume de Thuré 151 

Donation par Renauld Paon . . 152 
Confirmation par le Pape Gré- 
goire IX 153 

Donation par Hamelin Coudabe. 155 



CXLVI. 


1236. 


CXLIX. 


1238. 


CL. 


1238. 


CLI. 


1238. 


CLII. 


1239. 


CLIII. 


1239. 


CLIV. 


1239. 


CLV. 


1239. 


CLM. 


1239. 


CLVII. 


1239. 


CLVIII. 


1239. 


CLIX. 


1239. 



CLX. 



1240. 



CLXI. 


1240. 


CLXII. 


1240. 


CLXIII. 


1240. 


CLXV. 


1240. 


CLXVII. 


1241. 


CLXVIII. 


1241. 


CLXIX. 


1242. 


CLXXI. 


1242. 


CLxxn. 


1242. 


CLXXIU. 


1242. 


CLXXVI. 


1243. 



385 

Arrangements avec Tabbaye de 

Savigny ....*... 156 
Vente par Jean dit Plainchamp, 

et son épouse 160 

Donation par Orry Beraut. . . 160 
Donation par Raoul Levesel . . 161 
Donation par Pierre de Baseilles 161 
Donation par Hugues de Baseilles 162 
Donation par Hugues de Orthes. 162 
Donation par Philippe de Lan- 

divy, père, et son fils . . .163 
Donation par Jean de Vautorte . 164 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. ... 165 
Donation par Robert de Gorron. 166 
Abandon par Gilles de Saint- 
Loup et Fouques de Orthes . 167 
Arrangement avec Guillaume de 

la Hautonnière 168 

Donation par Jean Goupil. . . 169 
Ratification par Agnès, épouse 

de Jean Goupil 169 

Donation par Hamelin de la 

Motte 170 

Donation par Guillaume de la 

Hautonnière 171 

Cession par Maurice de la Haie- 

Jouslin 172 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 173 
Donation par Fouques d'Haute- 

rives 174 

Donation par Hamelin d'Anthe- 

naise 175 

Abandon par Tabbaye de la Beau. 175 
Donation par Henri Corbin . . 176 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 177 

25 



1 



CLXXVII. 


1243. 


cLxxvra. 


1244. 


CLXXIX. 


1244. 


CLXXX. 


1244. 


CLXXXI. 


1244. 


CLXXXII. 


1245. 


cLxxxni. 


1246. 


CLXXXIV. 


1246. 


CLXXXV. 


1247. 


CLXXXVI. 


1247. 


CLXXXVII. 


1247. 


CLXxxvm. 


1248. 


CLXXXIX. 


1248. 


CXC. 


1248. 


CXCI. 


1248. 


CXCII. 


1248. 


CXCIII. 


1249. 


CXCIV. 


1249. 


cxcv. 


1249. 


CXCVI. 


1249. 


CXCVII. 


1250. 



Abandon par Jean de Trôo . . 189 
Autorisation d'acquérir donnée 

par Jean de Trôo 190 

Donation par Renauld Paon . . 191 
Vente par Ricard de Fontenay . 191 
Donation par David de Château- 

briant 192 

Donation par Jeanne du Boisthi- 

bault, veuve de Maurice de 

TEcluse 193 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. ... 193 
Donation par Maheu des Tes- 

nières 194 

Donation par Galon de Tor- 

champ 195 

Hommage par Jean Goupil . . 193 
Arrangement avec Gaultier du 

Pont 196 

Accords avec Tabbaye de Savi- 

gny 196 

Donation par Guillaume Boudier 204 
Translation de rente par Dreux 

de Mello et Isabelle, son 

épouse 205 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 206 
Donation par Geoffroy de Mon- 

tenay 208 

Confirmation par Isabelle, veuve 

de Dreux de Mello .... 208 
Consentement donné par Jeanne, 

épouse de Jean d'Arquenay . 209 
Donation par Isabelle, veuve de 

Dreux de Mello 210 

Ratification et donation par Guy 

de Saint-Loup 211 

Cession à Hamelin Chambrier . 212 



387 



cxcvni. 



1250. 



CXCIX. 


1250. 


CCI. 


1250. 


CCII. 


1251. 


caii. 


1251. 


CCVI. 


1252. 


CCVII. 


1252. 


CCVffl. 


1253. 


CCIX. 


1253. 


CCXI. 


1254. 


CCXII. 


1254. 


ccxni. 


1255. 


CCXIV. 


1255. 


CCXV. 


1256. 


CCXVI. 


1256. 


CCXVII. 


1256. 


CCXVIII. 


1256. 


CCXIX. 


1257. 


CCXX. 


1259. 


CCXXI. 


1259. 


CCXXII. 


1261. 



Transaction avec Tabbaye de Sa- 
vigny 212 

Accord avec Tabbaye dé Savigny 218 

Donation par Guillaume de Co- 
lombiers 220 

Confirmation par Fouques d'Hau- 
terives 221 

Consentement par Agnès, veuve 
de Vivien Brochart .... 221 

Donation par Renauld de Chau- 
verie et Jeanne, son épouse . 223 

Transaction avec Renauld de 
Chauverie 224 

Reconnaissance et abandon par 
Robert de Gorron 224 

Donation par Robin de Roillon. 225 

Franchise accordée par Guil- 
laume de la Guerche. . . . 226 

Echange et vente par Raoul de 
la Hautonni^re 227 

Abandon par Pierre de Saint- 
Denis et Lucie de Logé, sa 
femme 230 

Vente par Hamelot de Fichet. . 233 

Donation par Hamelin de Trôo. 234 

Donation par Guy de la Billon- 
nière 235 

Vente par Gervais dît le Délivré 
et Léjarde, son épouse . . . 236 

Oblation par Thomasse de Châ- 
tillon 236 

Donation par Isabelle, épouse de 
Louis de Sancerre .... 237 

Donation par Guillaume de Co- 
lombiers 238 

Donation par le même. . . . 239 

Confirmation par Charles I d'An- 
jou 240 



388 



CCXXIII. 



1263. 



CCXXIN'. 


1264. 


CCXXV. 


1263. 


CCXXVI. 


1266. 


CCXXMI. 


1266. 


CCXXIX. 


1270. 


CCXXXI. 


1273. 


CCXXXII. 


1273. 


CCXXXIII. 


1275. 


CCXXXIV. 


1277 


CCXXXVII. 


1281. 



CCXXXMII. 1282. 



CCXXXIX. 1284. 



CCXLI. 


1285 


CCXLIII. 


1290. 


CCXLIV. 


1294. 


CCXLVIII. 


1306. 


(XL. 


1307 



CCLIl. 



1313. 



CCLIII. 


1317. 


CCLIN'. 


1319. 


CCLVI. 


1328. 


ceux. 


1351. 


CCLX. 


1358. 



Donation par Locie de Logé, 

épouse de Pierre de St-Denis. 241 
Donation par Alain d'Avaugoor . 243 
Lettres d* Alain d*Avaugour . . 244 
Bail à Gaillaume Géré .... 246 
Donation par Renouf de Planeio. 247 
Donation par Hamelin Paon . . 248 
Legs par Guillaume Chaperon . 249 
Legs de Guillaume Chaperon. . 250 
Lettres d'octroi de Symon Cha- 

maillart 250 

Donation par Agnès de Buttavent 251 
Quittance par Basile, veuve de 

Guillaume de Colombiers . . 252 
Arrangement avec Guillaume de 

Montgiroux 253 

Reconnaissance par Payen de 

Couesmes et Julienne de TE- 

cluse, son épouse 254 

Donation par Guillaume d'An- 

geard 255 

Reconnaissance par Henri d'A- 

vaugour 256 

Donation par Guillaume d'Orange 257 
Vente par Fouques de Vautorte. 258 
Testament par Jean de Montour- 

tier 259 

Constitution de dot par Guil- 
laume d*Aron à sa sœur Agnès 261 
Donation par Guillaume Boudier 261 
Reconnaissance par Raoul de la 

Motte 262 

Confirmation par Philippe VI de 

Valois 262 

Constitution de rentes par Robert 

dOuleiouli 266 

Confirmation de privilèges par 

Charles de Bretagne. ... 266 



CCLXV. 


1391. 


CCLXVI. 


1393. 


CCLXVII. 


1400. 


cr.i.xix. 


1402. 


CCLXX. 


1407. 


CCLXXI; 


1413. 


CCLXXIV. 


1431. 


CCLXXIX. 


1439. 


CCLXXXI. 


1441. 


CCLXXXII. 


1444. 


CCLXXXIV. 


1453. 


CCLXXXV. 


1460. 


CCXC. 


1479. 


ccxa. 


1484. 


CCXCII. 


1488. 


ccxcni. 


1491. 


CCXCIV. 


14Si^. 


ccxcv. 


1497. 


CCXCVII. 


1500. 


CGC. 


1502. 


CCCXI. 


1517. 


CCCXII. 


1520. 


CCCXIII. V 


.1520. 


CCCXV. 


1525. 



CCCXVI. 



1526. 



Bail à rente perpétuelle au profit 

d'Etienne André 269 

Franchise accordée par Pierre 

de Vendôme 272 

^veu par Jean du Fresne . . . 273 
Accord avec Marguerite de Bouil- 
le, veuve de Guillaume de la 

Croix 274 

Commandement de Charles VI . 274 
Délivrance d'un legs de Jeanne 

de Grazay 275 

Procuration par Adam Châtelain, 

évoque du Mans 276 

Testament par Geoffroy des Vaux 278 
Vente par Jacquet de Mascon. . 279 
Acquiescement par les héritiers 

de Jeanne de Grazay . . . 280 
Aveu par Jean de Malétroit . • 281 
Aveu par Jean de Vendel. . • 282 
Bulle accordée à Jean Courtin, 

abbé de F. -D 283 

Aveu par Michel de la Touche . 290 
Aveu par Agnès d'Evreux, veuve 

de Jean Levesel 290 

Aveu par Pierre du Frêne. . . 290 
Aveu par Pierre des Arglentiers, 

seigneur d'Aron 291 

Vente par Raoul des Ecottais. • 291 
Accord avec Joachim de Mathe- 

félon 292 

Vente par Jean de Beaudenis . 293 
Aveu par Guillaume de la Touche 296 
Aveu par Guillaume de la Ruelle 296 
Aveu par Jean de Cléraunay. . 297 
Aveu par Guillemine de Sahur, 

dame de Loyère 297 

Aveu pour les enfants de Jean de 

Cléraunay 298 



390 



cccxvn. 


1527. 


cccxvm. 


1528. 


CCCXIX. 


1536. 


cccxxrv. 


1572. 


cccxxv. 


1583. 


CCCXXVII. 


1613. 


CCCXXIX. 


1619. 


CCCXXX. 


1624. 



Aveu par René de Flsle . . . 299 

Aveu par Bernard de la Touche. 299 

Aveu par Guillaume du Bailleul. 300 

Aveu par Hervé Eperon . . . 301 
Prise de possession de Tabbaye 

par René du Bellay .... 302 

Aveu par Paul de Tlsle. . . . 3ùi 
Aveu par la dame et les héritiers 

de la Touche 305 

Aveu par Guillaume Cazet, sieur 

des Fresnes 305 



TABLE ALPHABÉTIQUE 



NOMS PROPRES DU CARTULAIRE^) 



Abatant (terra de), 73. 
Adam Chastelain, cenoma- 

ncnsis episcopus, 276. 
Adam Larbaleistrier, 56. 
Adam Morin, 64, 162. 
Adam Morin (feodum) 162. 
Agata Bretel, 93. 
Agatha de Coudre, 82. 
Agnes d'Aroon, 261. 
Agnes, uxor Guillelmi Bo- 

deir, 204. 
Agnes, uxor Mathei Boder, 

146. 
Agnès de Botavant, 251. 
AGNES,relicta dcfuncti Viviani 

Brochart, 221. 
Agnès Coite, 222. 
Agnes de Coudre, 82. 
Agnes, uxor Guillelmi d'Eir- 

RE, 113. 
Agnès d'Esvreulx, 290. 
Agnes, uxor Johannis Gopil, 

169. 



Agnes, fîlia LuciiE de Loge, 

231. 
Agnes, uxor Theodebaldi de 

Mathefelon, 25, 77, 107. 
Agnes de Roorta, 171. 
Aalardus, elericus, 15. 
Agraffart (Anne), vefve de 

Jehan de Cléraunay, 298. 
Alain d'Avaugor, 244, 256. 
Alanus de Avalgor, 243, 247. 
Alanus de Dinano, 30, 41. 
Alanus Legeai, 30, 41. 
Albigenses (heretici) 80, 94. 
Albigentium (terra) 94. 
Albini Andegavensis (frater 

Guillelraus, abbas Beati) 223. 
Albiniaco (B. de), 78. 
Alençon (François de Va- 
lois, duc d'), 301. 
Ales, uxor Adam Morin, 64. 
Alesia, relicta Ranulfi de 

Planeio, 247. 
Aligauderia, 67. 
Allemer (Hugo), 7. 
Allodio (grangia de), 28, 39, 

49, 77. 



(1) Les noms contenus dans l'Appendice ne figurent pas dans cette table. 



992 



Altanoisa (Robertusde), de- 

canus Sabolii, 111. 
Altanoisa (Savaricus de), 

104. 
Altanosia (Petrus de), deca- 

nus de Sabolio, 7, 19, 91. 
Altanoysia (Hamelinus de), 

175. 
Altaripa (Fulcho de), 174. 
Altaripa (Willelmus de), 118. 
Altisripis (Fulcode),221,236. 
Altisripis (Robertus de), 238. 
Altracha (Petrus de), 18. 
Alveto (feodum de), 88. 
Amauricius I DE Credone, 

74, 107, 108. 
Amblou (Gaufridus de), 143. 
Amblou (molendina de), 143. 
Ambrieres (paroisse d'), 296, 

299,305. 
Ambrieres (parrochia de), 

195, 246. 
Ambrieres (cour d'), 282. 
Amelina Le Porc, 164. 
Amorry de la Meuvriere, 

275, 281. 
Ancenis (Jehan d'), 280. 
Andegavensis (Domus Dei 

Saneti Johannis), 269. 
Andegavia, 25, 76, 273. 
Andegavia (Johannes de), 5. 
Andegavia (Michael de), 117. 
Andegavia (Raginaldus de), 

84, 85, 116, 117. 
Andegavia (Robinus de), 15, 

21, 67. 
ANDEGAviiE (Karolus, cornes), 

219, 240. 



Andegavis, 129, 150. 
Andolleii (Gaulerius, pres- 

byter), 62. 
Andolleio (Hubertus, Her- 

bertus de), 60, 62. 
Andolleio (Eremburgis de), 

61,62. 
Andolleio (Margarila de), 61, 

62. 
André-Etienne, 269. 
Andréas de Borgon, 10, 11. 
Andréas Burgonensis, 2. 
Andréas de Croso, 66. 
Andréas, frater Eremburgis, 

12. 
Andréas Le Gras, 238. 
Andréas Meduanensis, de 

Meduana, 10, 11. 
Andréas, dominus de Vitreio, 

68, 76, 236. 
Angers, 255, 283.» 
Angiers (cour d*), 279. 
Anglia, 93, 99. 
Anne Agraffart, 298. 
Antoine d'Aubusson, 282. 
Ansquetilli (Willelmus), 191. 
Anvoria (Haia de), 26, 37, 48. 
Anvori^ (aqua), 21, 26, 37. 
Anvoria (molendinum), 21, 

37, 139, 140, 153. 
AoLiciA DE Sancto-Lupo, 211. 
Aolis, uxor Hamelini de 

Ygneio, 97. 
Arenis (Stephanus de), cano- 

nicus cenomanensis, 167. 
Argantel (molendina de), 205. 
Arglentiers (Pierre des), 

seigneur d'Aron, 291. 



md 



Aron (paroisse d*), 79. 
Aron (Robertus de), 4. 
Aron (Pierre des Arglenliers, 

seigneur d'), 291. 
Aroon (Agnès d'), 261. 
Aroon (Guillaume d'), 261. 
Aroon (parochia de), 212. 
Aroon (Robertus de), con- 

versus Clarimontis, 7. 
Arron (terre et seigneurie d'), 

302. 

ASCELINA DE VlLARElO, 16. 
AUBERTUS DE ESPINAZ, 147. 

AuBussoN (Antoine d'), sieur 

du Montet, 282. 
AucQUELiN (Hugo), 7. 

AUGERUS DE PlESSEACO, 151. 

AujART (Gervese d'), 255. 
AuJART (Guillaume d'), 255. 
AujART (Jamet d'), 255. 
Autesrives (Robin d'), 261. 
AuPEz (Christianus), 6. 
AuvER (baronia de), 138. 
AvALGOR (Alanus de), 243,247. 
AvAUGOR (Alain d'), 244, 256. 
AvAUGOR (Henri d'), seignor 
de Goylou et deMaene,256. 
AvAUGOR (Juhes d'), 268. 
AVRILLÉ, 129. 
AvRiLLEio (Haia de), 127, 129. 

AVRILLIACUM, 147. 

AvoNio (Juhes de), 260. 



B 

B. DE Albiniaco, 78. 
Babel (Gaufridus), 91. 
Bahoul (Jehan), 280. 



Baillât (Radulphus de), 83. 
Bailleul (Gilles du), sieur de 

la Pierre, 292. 
Bailleul (Guillaume), sei- 
gneur du, 300. 
Bailleul (Jean), seigneur du> 

292. 
Ballolio (Eudo de), 212. 
Barberyo (Johannes, abbas 

de), 277. 
BARBEFLOs(Nicholausde),238. 
Bardonet (Colin), 280. 
Barlobere (pratum de \n\ 

131. 
Barre (Foucquet de la), 282. 
Bartholomeus, Turonensis 

archiepiscopus, 47, 78. 
Baseille (Hugo de), 162. 
Baseille (Radulfus de), 162. 
Baseilleis (Petrus de) 161, 
Basileia, 277. 
Basileis (Hugo de), 64. 
Basileis (Radulphus de), 64, 

162. 
Basilia, uxor Guillelmi Ca- 

lumbariis, 239, 252. 
Basouge - des - Alleux (pa- 
roisse de la), 261. 
Bazogia (M. de), decanus de 

Sabolio, 128. 
Beaudenis (Jehan de), sieur 

du Bois, 293. 
Beaufou (Brolium de), 122, 
Begherel, 30, 41, 49. 
Bellabrancha (Abbas de), 

215. 
Bellaii (Johannes), cardina- 

lis, 283, 301. 



i 



394 



Bellaqlercu rDomînicum 
de), 135. 

BELLAQUERcu(Radulphus de), 
135. 

Bellavalle (Johannes de), 
abbas commendatarius 
Font. Dan., 284, 285, 286. 

Bellay (René du), seigneur 
de la Fallu, abbé de Font. 
Dan., 302. 

Bellofoco (Medietaria de), 
126. 

Bellovisu (Radulphus de), 

153. 
Beloays (lefey),261. 
Belozeium, 94, 103. 
Belsoleil (Gaufridus), 141. 
Belvaier (Radulphus de), 140. 
Benedicta, uxor Auberti de 

Espinaz, 147. 
Benedicta, mater Robini, 147. 
Beraut (Orricus), 160. 
Bere (Robertus de), 26. 
Berna (vinea de), 115. 
Bernar de ul Tousche, 299. 
Bernar Rabareu, 305. 
Bernardi (Hugerius), 167. 
Bernehardiere (la), 281. 
Berruer (Magister Martinus), 

276. 
Bertran Le Roux, 282. 
BicoLNA (Gaufridus), 93. 
BiFOx(Odo), 12. 
BiGNON (Hamelinus de), 195. 
BiGOTTiÈRE (La), 302. 
Bilehoudere (feodum de), 

151. 
Billete (feodum de), 136. 



Billoxiere iGuidode la), 235 
Blanchardere (feodum de 

la), 242. 
Bobe (Thomas), 3. 
BocHiE MEDUANiE (paiTochîa I, 

172. 
BoDER (Matheus), 146. 
BoDER (Willelmus), 146. 
BoDEiR (Dionisia), 2W. 
BoDEiR (Guillelmus), 204. 
BoDEiR (Juhellus), 204. 
BoDEiR (Matheus), 204. 
BoDEiR (Petronilla), 204, 
BoHU (le fey), 266. 
BOIATERE, 227. 
Bois (Jean de Beaudenis, 

sieur des), 293. 
BoiSDECOURs (Jehan des), 

sieur de Lestang, 305. 
BoiSFROST (Jehan du), 278. 
BoissERiA (Guillelmus, abbas 

Beatœ Mariœ de), 265. 
Bolleio (Willelmus de), 56, 

58, 59, 61. 
BoLON (molendinum et feo- 
dum Drois), 12. 
BoNETUS, 27, 38, 49. 
Bonshommes de Montguyox, 
55. 

BoNDYiE, (stagnum et molen- 
dinum), 21, 26, 37, 48. 
BoR (feodum de), 3. 
BoR (Odo de), 3. 
Borgnovel (court de), 262. 

BOSCUM BOGHARDI, 21. 

BoTAVANT (Agnes de), uxor 
Reginaldi Le Héritié de 
BotavanÇ 251. 



395 



BoTAVANT (Reginaldus Le Hé- 

ritié de), 251. 
BoTAVANT villa de, 251. 
BOTAVENT, 253. 
BouDiER (Guillaume), 261,262. 
Bouille (sieur de), 297. 
Bouju (Jehan), sieur des 

Passons, 274. 
Bouju (Pierre), 276. 
BouLUÉ (Marguerite de), 

veufve de Guillaume de la 

Crouez, 274. 
BouLLONS (Estang des), 300. 
BouRC-NouvEL (court du), 272. 
BouRGNOUVEL (court du), 275, 

302. 
BouRGON (Loys de Montecler, 

sieur de), 297. 
BoYLEsvE (François de), abbé 

de Font.-Dan., 300. 
BoYLESVE (Jehan de), sei- 
gneur de Versay, 300. 
BoYSBERENGiER (Luce, dame 

du), 255. 
Brachet (Radulphus), 227. 
Brachet (Hugo), 227, 230. 
Breceio (Henricus de), 89. 
Bree (Robertus de), 18, 19. 
Breeio (Gaudinus de), 213, 

214, 219. 
Bretaigne (Charles, duc de), 

266. 
Bretel (Agata), 93. 
Bretel (Hugo), 93. 
Bretignoles, 95. 
Breton (Guilleminia le), 112. 
Brichet, V. Brachet. 
Brichet (Garinus), 230. 



Brichet (Feodum Radulphi 

dicU), 242. 
Briensaye (bailliage de la), 

296. 
Briton Faber, 25. 
Brito (Willelmus), 56. 
Brochardiere (feodum de la), 

222. 
Brochart (Vivianus), 222, 
Brocier (Estiene), 264. 
Brolio (medietaria de), 29, 41. 
Brolium de Beaufou, 122. 
Brolium-Legardis,21, 27, 38. 
Bruslon (Radulfus), 115. 
Bruslon (Stephanus), 115, 

152, 159. 
Bueil (Pierre de), 274. 
Buignon (Guillelmus de), cel- 

larius Clarimontis, 7. 
Bullo (Hamelinus de), 5. 
Bulloys (Gabriel), 290. 
BuRGONENSis (Andrcas), 2. 
BuRGO Novo (medietaria de), 

29, 40. 
Burgulio (Guillelmus Chape- 
ron, archipresby ter de), 250. 
BuRGUN (forcsta de), 17. 
BuRGus Novellus, 21, 27, 38. 
BuRGus Phiuppi, 163. 
BuRON (medietaria de), 109. 
BuRONEYE (la), 249, 250. 
BusLONio (Hamelinus de), 1. 
BusLONio (Herbertus de), 1. 
BuxELLiA (abbas de), 215. 



Cadumi (Petrus de Tilieto, 
senescallus), 116. 



^ 



396 

Calogheio (abbas de), 215. * 

Campania (abbas de), 157. 

Campanile (Guillelmus, ab- 
bas), 41. 

CAMPANiiE (Radulfus, abbas), 
30. 

Campoio (herbergamentum 
de), 92, 121. 

Cande (Johanna de), 112. 

Cande (Philippus de), 81. 

Candeio (Guillelmus de), 111. 

Candeio (Philippus de), 111. 

Carcere (frumentagium de), 
84,86. 

Carthes (Hervé Esperon, 
sieur des), 301. 

Casteluone (burgus novus 
subtùs), 155. 

Casteluone, (molendina de), 
76. 

Casteluone (Willelmus de). 

62. 
Castellobrien (Philippus 

de), 112. 

Castellon (Thomasia, domi- 
na de), 236. 

Castellonio (burgenses de), 
83. 

Castrigonterii (territorium), 

190. 
Castrobrientii (David de), 

192. 
Cazet (Guillaume), sieur des 

Fresnes, 305. 
Cenomania, 29, 40. 
Cepelaria (terra de), 27, 38, 

48,72. 



Ceresei, (Malhea, domim 

de), 122. 
Ceresei (Guillelmus de), 123. 
Ceresei (Robinus de), 123. 
César, clericus, 115. 
Chaalud, 97. 
Chaalun (Hugo de), 98. 
Chaelon (Fulco, filius Garinî 

de), 90. 
Chaelon (Fulque de), 4, 5. 
Chaelon (Garinus de), 90. 
Chaelon (Guillelmus de), 3. 
Chamaillart (Symon), 250. 
Chambrel (Radulfus de), 19. 
Chamerarii (Hamelinus),212. 
Champeon (paroisse de), 279. 
Champo (grangia de), 18. 
Chahpoeio (grangia de), 28, 

39,49. 
Chandemanche, 280. 
Chandon (Heremburgis de), 

119. 
Change (Parrochia de), 222. 
Change (piecze dite les), 281. 
Chantelou (Renardus de), 

18. 
Chantepie (Julien de Pen- 

nart, sieur de), 292. 
Chantoce, 13, 108. 
Chantoceium, 46, 50, 77. 
Chaorcin (Guillaume), 255. 
Chaperon (Guillelmus), 249, 

250. 
Chaperon (Johannes), 250. 
Chaperon (Robertus), 65. 
Charles IV d'Anjou, comte 

du Maine, de Guise, de 

Mortaing et de Gien, 281. 



397 



Charles VI, roi de France, 

275. 
Charles, duc de Bretaigne, 

266. 
Charlote de la Tousche, 

305. 
Chastblain (Adam), ceno- 

manensis episcopus, 276. 
Chasteuis (vineœ de), 74. 
Chastellon (Thomasia, do- 
mina de), 236. 
Chastellum, 68. 
Chasteneio (molendinum 

de), 166. 
Chastillon (paroisse de), 

305. 
Chaumont (Haia de), 145. 
Chauveri (Raginaldus de), 

223,224. 
Chauvin (Johannes), 134. 
Chauvin (Michael), 133, 134. 
Chauvoneria (Galterius de), 

7. 
Chauvoneria (fayllium de), 

27,38. 
Chauvonneria (terra de), 27, 

38, 48, 72, 163. 
Chavin (Gaufridus), 174. 
CHERONNÉ(fiefde), 291. 
Cherot (Franciscus), abbas 

Fon.- Dan., 284. 
Cheteaubrient (Davi de), 

250. 
Chorin (estant et moulin de), 

269. 
Christianus Aupez, 6. 
Cigne (paroisse de), 282. 
Cleraulnay (Jehan de), sieur 



de la Roche de Janzé et 

de la seigneurie du Petit 

Fresne, 297, 298. 
Clarei (Laurentius, abbas), 

14, 16. 
Clareio (abbatia de), 13, 15, 

16,20. 
Clarevallensis (abbas), 215. 
Clarevallensis (frater Ste- 

phanus, abbas), 196, 212, 

218. 
Clarimontis (abbatia), 1, 3, 

4, 5, 6, 7, 9, 11, 12, 14, 17, 

18,19,21,28,30,39,49,174, 

222. 
Clarimontis (Gaufridus, ab- 
, bas), 12, 16, 18, 19, 28, 39, 

41. 
Clarimontis (Girardus de 

Filgeriis, prior), 10. 
Clarimontis (frater Simo, 

monachus), 238. 
Claromonte (abbas de), 157, 

215. 
Clémence, épouse de Guil- 
laume d'Aujart, 255. 
Clementia, uxor Juhelli II, de 

Meduanâ, 9, 11. 
Coite (Agnès), 222. 
CoLDABUs (Guillelmus), 155, 

173. 
CoLDABUS (Hamelinus), 132, 

155, 173. 
CoLDABUS (Hugo), 155. 
CoLDREio (Yvo de), 92, 95, 

96, 121. 
Colin Bardonet, 28C. 
Colle (campus de), 227, 230. 
CoLONGis (Ernulfus de), 5. 



398 



COLUMBARIIS, COLUMBERIIS 

(Guillelmus de), 236, 238, 

239, 252. 
CoLUMBERS (Guillelmus de), 

220. 
CoLUMBERS (villa de), 220. 
Gommer (décima de), 05. 
Gommer (Guillelmus de), 95. 
GoMMEREio (Willelmus de), 

96. 
CoNDOYN (Radulphus), 164. 

GONSTANCIA DE GrEDONE, 13, 

46, 77. 

GONSTANCIA DE GaSNASSIA, 

108. 
GONSTANCIA, uxor Reginaldi 

DE Andegavia, 117. 
GoNTEST (Hamelinus Poon, 

dominus de), 248. 
GoNTEST (parrochia de), 251. 
GoNTEST (paroisse de), 55, 

262,269,281. 
GORBAUT (G.), 77. 
GoRBiN (Henricus), 176. 
GoRCESiERS (Gervasius de), 59, 

61. 
GoRCESiERS(Matheusde), 100. 
GoRDiER (Pierre), abbé de 

Font.-Dan., 298, 299. 
GoRLOCiT (terra de), 98. 
GoRMEis (Raginaldus de), 65, 

66. 
GoRMERiis (Hamelinus de), 

miles de Templo, 7. 
GoRTENDiRE (medietaria de), 

89. 
GouAiLLER (Frère Macé), pro- 
cureur de Font.-D., 276. 



GouAiLUER (Frère Macé), ab- 
bé de Font.-Dan., 278. 

GouDRE (Agatha de), 82. 

GouDRE (Agnes de), 82. 

GouDRE (Heremburgis de), 82. 

GouDRE (Radulphus de), 82. 

GouDRE (Radulphus de), ju- 
nior, 82. 

GouDRE (Renoldis de), 82. 

GouDRE (Yvo de), 82. 

GouDREis (homines de), 253. 

GouDREiz (terra del), 163. 

GouDROis (medietaria des), 
134. 

GouLLONGES (Gcffrai de), 268. 

GouTEBLANCHE (Jehan), 275. 

Gour-Janvier (Guillaume de 
Romaigné, sieur de), 283. 

Gour-Janvier (Jehan duGous- 
tel, sieur de), 294. 

Gour-Janvier (Pierre de la 
Haye, sieur de), 294, 304. 

GouRT DE Glort (Tliomas de 
la), 258. 

GouRT (Henri), lieutenant de 
Maienne la Juhes, 279. 

GouRTEiLLE (Hcmcry de la), 
261. 

Gourtin (Johannes), abbas 
Font.-Dan., 283. 

GoYGNER (Jehan), prieur de 
Font.-Dan., 303. 

GoYMEs (Paien de), 254. 

Graon (ville et chastel de), 
296. 

Gredone (Amauricius I, do- 
minus de), 74, 107, 108. 



399 



Chedone (Constancia de). V. 

CONSTANCIA. 

Credone (Mauricius III de), 

13, 46, 77. 
Credone (passagiuin de), 25, 

77, 107. 
Credone (Petrus de), 30, il, 

108. 
Creon (Petrus de), 41. 
Cristofle Perot, sieur de 

Pescoux, 301. 
Cromereio (Rainaldus de), 

10, 11. 
Croso (Andréas de), 66. 
Croso (Garinus de), 66. 
Croso (Johannes de), 66. 
Croso (Willelmus de), 66, 77. 
Crouez (Guillaume de la), 

274. 
Curia-Dei (abbas de), 94. 
CuRTUs (Hugo), 7. 
CuRTUs (Raginaldus), 7. 
Cyral (Marguerite de), épouse 

de Raoul desEscotais, 291. 



D 



DiNANi (Gervasia), uxor Ju- 
helli de Meduanâ, 14, 30, 
41, 205. 

Dinani (Juhellus, dominus), 
26^ 58, 59, 60, 66, 71, 80, 82, 
83, 84, 87, 89, 93, 94, 95, 99, 
101, 103, 104, 105, 109, 110, 
120. 

Dinani (territorium), 205. 

Dinano (Alanus de), 30, 41. 

Dinaye (la), 250. 

Dionisia Bodeir, 204. 

Donna-Petra (Philippus de), 
129. 

Doreia, 94. 

DoREiA (burgus de), 87. 

DoRNE (Willelmus), 129. 

Droco, constabularius, 50, 
263. 

Droco de Melloto, 132, 137, 
145, 148, 165, 173, 177, 193, 
205, 207, 208, 209. V. Drogo. 

Drogo de Melloto, 135. V. 
Droco. 

Drois Bolon (molendinum et 
feodum), 12. 

Durandi (terra), 126. 

Durestal, 22. 



David de Castrobrientii, 

192. 
Davi de Cheteaubrient, 

250. 
Défais (nemus de), 227. 
Defeis de Boutavant, 163. 
Délivre (Gervasius, dictus 

le), 236. 
Descorce (Johannes), 251. 



Ebronii (Matheus de Corée- 
siers, decanus), 100. 

Ebronio (Guillelmus, deca- 
nus de), 225. 

Ebronio (H. decanus de), 151. 






400 

Ebronio (Johannes de), 59. 
Egidius de Gorran, 135. 
Egidius de Sancto-Lupo, 167, 

211. 
Egidius, Sanctorum Cosmae 

et Damiani diaconus cardi- 

nalis, 154. 

EiRRE (Agnes, uxor Guillelmi 

de), 113. 
EiRRE (Galterius de), 113. 
EiRRE (Guillelmus de), junior, 

113. 
EiRRE (Maria de), 113. 
EiRRE (Odo, filius Guillelmi 

de), 113. 
EiRRE (Odo, frater Guillelmi 

de), 113. 
EiRRE (Radulphus de), 113. 
Elisâbet, uxor Droconis de 

Mclloto. V. Isabellis. 
Emma, uxor Garini de Sancto- 

Bcrtivino, 3, 19. 
Emma, uxor Roberti de Bree, 

19. 
Emma, uxor Georgii de Mes- 

bier, 150. 
Entrame (Robertus de), 3. 
Eremburgis, filia Huberti de 

ÂNDOLLEIO, 61, 62. 
Eremburgis, soror Ândrese, 

12. 
Eremburgis, uxor Odonis Bi- 

fox, 12. 
Erkenio (Hugo de), 56, 126. 
Erneia (Michael, decanus 

de), 196, 241. 
Ernulfus de Colongis, 5. 



Erquene (Johannes de), 209. 
Erquene (Willelmus de), 30. 
Erqueneio (Gaufridus de), 

109. 
Erqueneio (Guillelmus), 109. 
ESCLUSE (Jouachin de M athe- 

felon, sieur de T), 292. 
Escluse (Julienne, dame de 

D, 255. 
EscoRCE (Johannes de), 104. 
EscoTAis (Raoul des), sieur 

de Seurgon, 291. 
EsPERON (Hervé), sieur des 

Carthes, 301. 
EspiNAZ (Aubertus de), 147. 
EsTiENNE André, 269, 270, 

271, 272. 
EsTiENNE Brocier, 264. 
EsuvARDi (pratum), 172. 
EsvREULX (Agnès d*), veuve 

de Jehan Le Vexel, 290. 
EuDO DE Ballolio, 212. 
EuGENius, papa V, 277. 
ExcLUSA (Guillelmus de), 149. 
ExcLUSA (Hamelinus de), 103. 
ExcLUSA (Mauricius de), 193. 
ExcLUSA (Willelmus de), 103, 

130, 131. 

EVESCUS DE MOXTGENART, 18, 
19. 



Faber (Johannes), 6, 119. 
Fajl (feodum et oremus de), 
228, 242. 



401 



FALCONARius(Raginaldus),21, 

22, 26, 37, 48. 
Fauconier, 253. 
Fauveliere (la), 249, 250. 
Fay (estant du), 269, 270. 
Ferentinum, 70. 
FiCHEiz (Guillelmus de), 204. 
FiCHEiz (H. de), 77. 
FiCHEiz (Hamelinus de), 204. 
FiCHEiz (Hamelot), 204, 233. 
FiCHEiz (Petrus de), 204. 
FiLGERii (curia), 119. 
Flamenc (Hamelinus le), 87, 

126. 

Flamenc (Johanna le), 87. 
Flamenc (Mathildis le), 87. 
Flamenc (Radulphus le), 87, 

126. 
Flamenc (Radulphus le), 

junior, 77, 87. 

Flamenc (Ranulfus le), 87, 
94, 125, 160. 

Flamengeria, 160. 

FoLLiEE (Guillaume d'Oren- 

ge, seigneur de la), 257. 
Fontaine-Gehard, 55. 
Fonteneio-Paganelli (eccle- 

sia Sancti-Albini de), 56. 

Fonteneium-Paganelli, 40, 
56,59. 

FoNTENETO (Ricardus de), 191. 
Fontenetum, 85. 
Fontanetum-Paganelli, 49, 

84, 116, 191. 
Fontineum, 29. 
Fontis-Gyardi (prior), 54. 
Foramen-Lovin, 195. 



Forcalqueri (Karolus, eû- 
mes), 240. 

FoRCHES ^H. de), 77. 

Forderie (feodum de la), 228. 

FoRESTA (F'ulcho, miles de), 
118. 

FoRTESTu (Jehan), 278. 

FOSSA-LOVEIN, 169. 
FossAM-LovEN (molendinum 

juxtà), 28, 39. 
FossA-LovEN (foresta de), 28, 

39, 49, 63. 

FossA-LovEN (masura in), 49. 
FossA-LovEN (masura in fo- 
resta de), 63. 

FOSSA-LUPINA, 170. 
FOSSE-LOVEIN, 197. 

Fossatorum (clausura), 191. 
FouGEROLES (parrochia de), 

171, 242. 
FouQUE DE Vautorte, 258. 

FOUCQUET DE LA BaRRE, 282. 
FOUQUEYT DE LOGÉ, 265. 

Frambour (fief du bourg de 

Saint), 304. 
Franc (Fulco le), 159. 
Franchoys Rousseau, 302. 
François de Boylesve, abbé 

commandataire de Font.- 

Dan., 300. 
François de Hercé, 294. 
Franciscus Gherot, abbas 

Fon.-Dan., 284. 
Fraxino ( uillotus, dominus 

de), 252. 
Fraxino (Hamelinus de), 228. 
Frembaaut (paroisse de 

Sainct), 265. 

26 



1 



402 

FRESNE'Goilloty seignor don , 

252. 
Fresne 'Jehan du , 273. 
Fresxe • Pierre du», 291. 
Fresne (terre et seigneurie 

du Petit), 291, 2»7, 298. 
Fresnes (Guillaume Cazet, 

sieur des), 305. 
FuLCHO DE Altaripa, 174. 
FuLCHO, miles de Foresta, 

118. 
FuLco, Fulcho, abbas Oari- 

montis, 3, 4, 5, 10, 11. 
FuLco, archidiaconus trans- 

meduanus, 149. 
FuLCO de Altisripis, 221,236. 
FuLCO Girardus, prior Qari- 

montis, 3. 
FuLCO Le Franc, 159. 
FuLCO de Orte, 167. 
FuLCO DE Roez, 150. 
Fulque de Ghaelon, 4, 5, 90. 
FuLGERii (curia), 119. 
FuLGKHUS (Galterius, abbas 

Sancti-Pctri de), 119. 
FcLOKRiis (Johannes de), mo- 

nachus, 238. 
FuLGEHiis (fcodum Roberti 

de), 125. 



G. CORBAUT, 77. 

(i. dccanus de Mcduanâ, 229. 
G. DE Mongerol, 106. 
G., transmcduanus decanus, 
111. 



Gabriel Bcuuots, 290. 

Gauschar I mareslum , 22, 28^ 

Galo de Tortoc%iipo, 195. 

Galteri «pratrum., 204. 

Galterius, abbas Beati Pétri 
de Fulgeriis, 119. 

Galterius de Chauvoneria, 
7. 

Galterius de Eirre, 113. 

Galterius LEVESEiL,Levesel, 
77, 119, 126, 163, 166, 168. 

Galterius de Meduaxa, 29, 
41. 

Galterus de Ponte, 196, 

Galterus de Rongeria, 163. 

Gandia (dominicum de), 206. 

Gandie (manerium de la), 
208. 

Ganier (Gervasîus de), 131. 

Ganier (Menardus de), 130. 

Ganier (Willelmus de), 130. 

Ganier (Willelmus de,) ju- 
nior), 131. 

Garinus Brichet, 230. 

Garinus de Ghaelon, 9C. 

Garinus de Croso, 66. 

Garinus Havart, 7. 

Garinus Milecent, 125. 

Garinus Mocart, 5. 

Garinus de SANCto Berti- 
viNO, 3, 19. 

Garinus de Sancto Berti- 
viNO (juvenis), 4. 

Garnesche (Constancia, do- 
mina de la), 46, 108. V. Cons- 
tancia de Credone. 

Garnesche (Petrus de la),. 46, 
47. 



403 



Gasichar (maresîum), 39. 
Gasnassia (Constancia de), 
108. V. Constancia de Cre- 

DONE. 

Gasté (fief de), 305. 
Gauberteria (feodum de), 77. 
Gaudaigha (netnus de), 150. 
Gaudeharidere, 227, 230. 
Gaudesche (Philippus de la), 

164. 
Gaudesghia (Hugo de), 16. 
Gaudineria (grangia de), 3, 

28, 39, 49, 120. 
Gaudiniére (la), 291, 299. 
Gauldinière (la), 297. 
Gaudinus de Breeio, 213, 

214, 219. 
Gaufredus Jollain, 141. 
Gaufredus de Monteneio, 

208. 
Gaufridus de âmblou, 143. 
Gaufridus Babel, 91. 
Gaufridus Belsoleil, 141. 
Gaufridus Bigolna, 93. 
Gaufridus Chavin, 174. 
Gaufridus, abbas Clarimon- 

tis, 12, 14, 16, 18, 19, 28, 30, 

39, 41. 
Gaufridus, cœnomanensis 

ecclesiae magister, 144, 183, 

211. 
Gaufridus de Erqueneio, 

109. 
Gaufridus de Gerene, 4. 
Gaufridus, dictus de Gor- 

ram, 239. 
Gaufridus de Kargou, 129. 
Gaufridus de Landa, 5. 



Gaufridus de Landivico, 163. 
Gaufridus, prior Lavallen- 

sis, 7. 
Gaufridus de Mathefelon, 

140, 143. 
Gaufridus de Meduana, 11. 
Gaufridus, decanus Medua- 

nse, 204, 209. 

Gaufridus de Montibus, 112. 
Gaufridus de Origné, 122. 
Gaufridus Pigtor, 220. 
Gaufridus, abbas de abbatiâ 

Regali, 175. 
Gaufridus Rosée, 104. 
Gaufridus de Sancto-Cari- 

LEFFO, 222. 

Gaufridus de Turonis, 57. 
Gaufridus Valerius, miles 

de Templo, 7. 
Gauterius, presbyter Andol- 

leii, 62. 
Gauterius de Novilete, 12. 
Geffrai de Coullonges, 268. 
Geffroy des Vaulx, 278. 
Géhard, 55. 
Gelin (Ricardus), burgensis 

de Castellonio, 83. 
Gelinus de Montigneio, 98. 
Gelousiere (la), 290. 
Gelutiere (villa), 163. 
Gènes (molendinum de), 126. 
Georgius de Mesbier, 150. 
Gerbertus de Sangto-Berti- 

VINO, 3. 
Géré (Guillelmus), 246. 
Gère (Stephanus), 128. 
Gerene (Gaufridus de), 4. 
Gerene (Horricus de), 4. 



404 



Gerexe (Hugo de), 4. 
Gervasia DiNANi, uxor Ju- 

HPXLi DE Meduana, 14, 30, 

41, 59, GO, 61, 71, 80, 99, 

205. 
Gervasia, uxor Nicholai de 

Sancto-Lupo, 136. 
Gervasius de Corcesiers, 59, 

61. 
Gervasius dictus Le Délivré, 

236. 
Gervasius de Ganier, 131. 
Gervasius de Sancto-Lupo, 

124. 
Gervasius de Troee, 234. 
Gervese d'Aujart, 255. 
Gervesière (la), 281. 
Giharderia (terra de), 61, 62. 
Gillaudiere (feodum de la), 

259, 260. 
Gilles du Bailleul, 292. 
GiLO Trabant, 106. 

GiRARDUS DE FiLGERIIS, pHor 

Clarimontis, 10, 11. 

GiRARDUS (Fulco), prior Cla- 
rimontis, 3. 

GiRAUDi (Helyas), 2. 

GoLEGASTiÈRE (fcodum de la), 
242. 

GONDOINUS DE RoiNES, 194. 

GopiL (Johannes), 169, 170. 
GoRRAM (furnus de), 239. 
GoRRAM (frater Gaufridus, 

dictus de), 239. 
GoRRAM (Guillelmus de), cle- 

ricus, 238. 
GoRRAM (Radulfus de), 224. 
GoRRAN (Egidius de), 135. 



GoRRAN (Guillemere de), 63. 
GoRRAN (Robertus de), 135, 

136, 137, 150, 151, 166, 167, 

224. 
GoRRAN (Wilielmus), 135. 
GouÉ (Jehan de), sieur de 

Goué, 392. 
GouLEGASTE (Radulphus), 

227,230. 
GouLEGATE (Richardus), 227, 

230. 
GouLEG.\TE (Stephanus), 227, 

230. 
GouLEGASTiERE (teiTa de la), 

227. V. GOLEGASTIÈRE Ct 
GUOLEGASTIÈRE. 

Goulu (Johannes), abbas 

Font.-Dan.. 284. 
Goupil (Johannes), 169, 195. 
GousTEL (Jehan du), sieur de 

Court-Janvier, 294. 
GousTEL (Jehanne du), épouse 

de Pierre de la Haie, 294. 
GousTEL (Michelle du), 294. 
GoYLOu (Henri d'Avaugor, 

seignor de), 256. 
Grandimonte (fratres de), 72. 
Grandimontis (prior), 73. 
Grangia (Hugerius de), 137. 
Gras (Andréas le), burgensis 

de Lavalle, 238. 
Grasdeve (Johannes) , bur- 
gensis Castrigonterii, 234. 
Grazay (Jeane, Jehane de), 

275, 280. 
Grazay (Jehan de), 280. 
Gregorius IX, papa, 153, 154. 
Grcgorius, (Sancti Georgii ad 



405 



vélum aureum diaconus 

cardinalis, 70. 
Grenor (molendinum de), 21, 

27, 38, 49. 
Grenor (parrochia de), 159. 
GRiARDERiA(tenementum de), 

16. 
Grillemont (Jehan de la 

Masvrière ou Meuvrière,» 

seigneur de), 275, 280. 
Groleio (molendinum de), 

prope Filgerias, 119. 
Groleio (terra de), 28, 39, 

52, 53. 
Grude (Raginaudus), 2. 
Cruel (Johannes), 58, 59. 
Gruel (Nicholaus), 115. 
Gruel (Thomas dictus), 252. 
GuACELiN (Rorgo), 56. 
GuARiNus, frater, 50, 263. 

GUAUDEHARDIERE. V. GaUDE- 
HAmOERE. 

GuEGNART (Guillelmus), 191. 
GciCHART (Robertus), 18. 
GuiDO, Autisiodorensis epis- 
copus, 206. 

GuiDO DE LA BiLLONIERE, 235. 

GuiDO, buticularius, 50, 263. 
GuiDO DE Lavalle, 18, 19, 77. 
GuiDO, Sancti Nicholai in 

Carcere Juliano diaconus 

cardinalis, 70. 
GuiDO DE Sancto Lupo, 102, 

114, 124, 135, 211. 
GuiFREDus, tituli Sancti 

Marci presbyler cardinalis, 

154. 
Guillaume d'Aujart, 255. 



Guillaume d'Aroon, 261. 
Guillaume, seigneur du Bail- 

leul, 300. 
Guillaume Boudier, 261. 
Guillaume Cazet, sieur du 

Fresne, 305. 
Guillaume Chaorcin, 255. 
Guillaume de la Crouez, 

274. 
Guillaume Jagu, 290. 
Guillaume Lambin, seigneur 

de la Haie-Peau-de-Loup, 

295. 
Guillaume de Logé, 256. 
Guillaume d'Orenge, seignor 

de la folliee, 257. 
Guillaume de Romaigné, 

sieur de Cour-Janvier, 283. 
Guillaume de la Ruelle, 296. 
Guillaume de la Tousche, 

296. 
Guillaume, seigneur de la 

Vairie, 292. 
Guillelmus (frater) , abbas 

Beati Albini andegavensis, 

223. 
Guillelmus, andegavensis 

episcopus, 112. 
Guillelmus , archidiaconus, 

7. 
Guillelmus, archipresbyter, 

7. 
Guillelmus Bodeir, 204. 
Guillelmus, abbas Beatae Ma- 
riai de Boisseriâ, 265. 
Guillelmus de Buignon, cel- 

larius Clarimontis, 7. 
Guillelmus, abbas Campa- 

niae, 41. • 



406 




GciLLEUfUS DE CaNDEIO, 111. 
GUILLELMUS DE CeRESEI, 123. 
GUILLELMUS DE CHAELOX, 3. 

GuiLLELMUS Chaperon, 249, 
250. 

GUILLELMCS COLDABUS, 155, 

173. 
GUILLELMUS DE COLUMBERS, 

COLUMBERIIS, COLUMBARIIS, 

220, 236, 238, 239, 252, 

GUILLELMUS DE COMMER, 95. 

GUILLELMUS, decanus de 

Ebronio, 225. 
guillelmus de eirre, 113. 
GUILLELMUS de EiRRE, junior, 

113. 

GUILLELMUS DE ErQUENEIO, 

109. 

GUILLELMUS DE FiGHEIZ, 204. 
GUILLELMUS DE EXCLUSA, 149. 

GUILLELMUS (fratcr), abbas 

Font.-Dan., 276. 
GUILLELMUS Gëre, 246. 
GUILLELMUS DE GORRAM, 238. 
GUILLELMUS GUEGNART, 191. 
GUILLELMUS DE GUIRCUIA, 75, 

226. 
GUILLELMUS, dictus Haier, 
magister Domûs Dci de 
Lavalle, 238. 

GUILLELMUS DE LA HAUTON- 

NIERE, 168, 171. 
GUILLELMUS DE HeRQUENE, 41. 
GUILLELMUS DE MeDUANA, 9, 

10, 40. 
guillelmus de moxtgirol, 
Montgerol, 98, 253. 

GUILLELMUS DE OysSEL, 198, 



GUILLELMUS Paris, 148. 

GUILLELMUS Pavo, 131, 132, 

191. 

GUILLELMUS DE RUPIBUS, 76. 
GUILLELMUS DE SaXCTO-GeOR- 
GIO, 211. 

GUILLELMUS, vice- cancella- 
rius Sanctse Romanœ eccle- 
. sise, 124, 154. 

GUILLELMUS DE SOLDAIO, 57, 

127. 

GUILLELMUS DE TUIRE, 151, 

152. 

GUILLELMUS DE VALLE, 173. 
GUILLELMUS DE ViLLANA, CCl- 

larius Glarimonlis, 10, 12. 

GUILLELMUS ViLUCUS, 259. 
GUILLELMUS ViSCUNSUS, La- 

vallensis decanus, 7. 

GUILLEMERE DE GORRAN, 63. 
GUILLEMINE DE SaHUR, 297. 

GuiLLEMiKiA Le Breton, 112. 
GuiLLONONis heredes, 161. 
GuiLLOT, seignordouFresne, 

252. 
GuiLLOTUs, dominus de Fra- 

xino, 252. 
GuiRCHiA (Guillelmus de), 75, 

226, 
GuisGHART, monachus, 59. 
Guise (Charles, seigneur de), 

266. 
GuopiL (Johannes), 224. 
Guolegastière (la), 228, 230. 

V. Goulegastiere. 
GuoRRAN (Radulphus de), 87. 
GuYON Lambin, 295. 



407 



H 

H., decanus de Ebronio, 151. 

H.^ de Ficherz, 77. 

H., de Porches, 77. 

Haia de Anvoria, 26, 37, 48. 

Haia de Avrilleio, 127, 192. 

Haia de Chaumont, 145. 

Haia Joslani (Mauritius de), 

172. 
Haia de Larchamp (décima 

de), 77. 
Haia-Menart, 124. 
Haia (terra de), 160. 
Haim Joslani (Mauritius, do- 

rainus), 172, 192. 
Haie d'Avrillé (la), 251. 
Haie (Morice de la), 251. 
Haier (Guillelmus, dictus), 

238. 
Hamelin, évêque du Mans, 

55. 
Hamelinus de Altanoysia, 

175. 
Hamelinus de Bignon, 195. 
Hamelinus de Bullo, 5. 
Hamelinus de Buslonio, 1. 
Hamelinus Chamerarii, 212. 
Hamelinus, cœnomanensis 
episcopus, 6, 37, 48, 85, 86, 
90, 98, 99. 
Hamelinus Coldabus, 132, 

155, 173. 
Hameunus de Cormeriis, 7. 
Hamelinus de Exclusa, 103. 
Hamelinus de Ficheiz, 204. 
Hamelinus le Flamenc, 87, 
126. 



Hamelinus de Fraxino, 228. 
Hamelinus de Hatonallia, 7* 
Hameunus de Mota, 142, 17(K 
Hamelinus Orbus, 4, 5, 6, 
Hamelinus Poon, 248. 
Hamelinus Pavo, 114, 115, 
Hamelinus Porin, 66. 
Hamelinus Roussel, 62. 
Hamelinus de Troee, 234. 
Hamelinus de Ygneio, 97. 
Hamelinus DE Ygneio, junior, 

97. 
Hamelot de Ficheiz, 204, 233. 
Hamelot Pavo, 191. 
Han (parrochia de), 144. 
Han (Thomas), 144. 
Haois, uxor RoBERTi Chape- 
ron, 65. 
Haois, filia Mariai de Eirrc, 

113. 
Haoys Platon, 113. 
Haoys, uxor Raginaldi Ta- 

voNis, 159. 
Hardangia (foresta de), 2*J, 

40. 
Harperia, 12, 13, 14, 15, 21, 

27, 29, 30, 38, 40, 41. 
Hasleyo (Radulphus de), 102. 
Hatonallia (Hamelinus do, 

7. 
Hautonniere (feodumde las 

168,255. 
Hautonniere (Guillelmus de 

la), 168, 171. 
Hautonniere (Radulfus <ic 

la), 227, 228, 231. 
Hautonniere (terra de lai. 

227. 



Il 

I 



408 



Havart (Garinus\ 7. 

Havoys de Lavalle, 30, 41. 

Haye-Peau-de-Loup (Michel 
Lambin, seigneur de la), 
295. 

Haye (Pierre de la), seigneur 
de la Roche et de Cour- 
Janvier, 294, 301. 

Haye (Pierre de la), 294. 

Haye sur Coulmont (sei- 
gneurie de la), 297, 299. 

Haye sur Quoumont (terre 
de la), 291. 

Heaumes (feodum des), 163. 

Helisabeth, domina et hères 
Meduanse, 165. V. Isabel- 
us. 

Helluiniere (metaerie delà), 
256. 

Helyas Giraudi, 2. 

Heloys, uxor Raginaldi Pa- 
vonis, 191. 

Hemery de la Courteille, 

261. 
Henri d'Avaugor, 256. 
Henri Court, 279. 
Henricus de Breceio, 89. 
Henricus Corbin, 176. 
Hercé (François de), 294. 
Hercé (Jehan, sieur de), 293, 

295. 

Hercé (Marguerite de), 295. 
Hercé (paroisse de), 295. 
Herceio (Radulfus, presbyter 

de), 63. 
Herbertus de Andolleio, 

62. 
Herbertus de Buslonio, 1. 



Herbertus et Hubertus de 
Logé, senescallus, 30, 41, 
58, 59, 61, 63, 74, 77, 87, 96, 
113, 241. 

Herbertus de Vesins, 88, 89, 
91,92. 

Heremburgis de Chandon, 
119. 

Heremburgis de Coudre, 82. 

Hermengardis de Sancto 
Germano de Prato, 210. 

Hernaldus Morini, 64. 

Herneia (Petrus, decanus 
de), 161. 

Herneya (costumae de), 77. 

Herneya (molendina de), 28, 
39, 49. 

Herqueke (Guillelmus de), 
41. 

Hersendis, abatissa de Can- 
tate Sanctae Mariœ Andega- 
vensis, 116. 

Hervé Esperon, sieur des 
Carthes, 301. 

Hodeardis (molendina), 196. 

HoNORius m, papa, 123. 

HorneijG (àqua), 21. 

HoRNEi.e (molendina), 28, 39. 

HoRRicus DE Gerenne, 4. 

Houdou (Jehan), 264. 

HoussEMAiNGNE (Lczinnc de), 
dame de la Tousche, 305. 

HuAUDUS Thehier, 152. 

Hubertus de Andolleio, 60. 

Hubertus de Logé, V. Her- 
bertus. 

Hubertus de Montigneio, 98. 



40d 



HUBERTUS DE SaNCTO-BERTI- 

viNo, 17, 19, 92, 121. 
HuGERius Bernardi, 167. 
HuGERius DE Grangia, 137. 
Hugo Allemer, 7. 
Hugo Aucquelin, 7. 
Hugo de Baseille, 162. 
Hugo de Basileis, 64. 
Hugo Bretel, 93. 
Hugo Brichet, V. Brachet. 
Hugo de Chaalun, 98. 
Hugo Coldabus, 155. 

Hugo Curtus, 7. 

Hugo de Erkeneio, 56, 126. 

Hugo de Gaudeschia, 16. 

Hugo de Gerene, 4. 

Hugo, abbas Majoris Monas- 
terii, 128. 

Hugo Molendinarius, Senes- 
callus, 5. 

Hugo de Montetorterii, 259. 

Hugo de Orta, 162. 

Hugo de Orte, 167. 

Hugo Pavo, 114. 

Hugo de Sancto-Georgio, 
211. 

Hugo Tuebof, 3. 

Hugo, Transmeduanus archi- 
diaconus, 149. 



IXNOCEXTius m, papa, 69, 70. 

ISABEL, ISABELLIS, ISABELLA, 

relicta Gaufridi iv de Me- 
duana, 12, 14, 19, 30, 41, 
47, 58, 59, 61, 74, 88, 110. 

IsABELLA, IsABELLis, domina 
et hères Meduanas, uxor 
Droconis de Melloto, pos- 
teà uxor Ludovici Sacri- 
Cesaris, 132, 135, 137, 145, 
148, 165, 173, 177, 182, 193, 
205, 207, 208, 210, 237. 

ISABELLis, uxor David de 
Castrobrientii, 192. 

IsLE (Jehenne, dame de F), 
268. 

IsLE (Jehan de T), 294. 

ISLE (Jehanne de T), 268. 

IsLE (manoir et chapelle de 
1'), 299. 

ISLE (Paul de T), sieur de 
risle, 304. 

ISLE (René de 1'), 294, 299. 



Ierosolima, 117. 
Ierosoumitan£ partes, 116. 
Ineio (Johannes de), 150. 



Jacobus (frater), Prenestrinus 

episcopus, 154. 
Jacobus, judeus, 77. 
Jacobus de Mota, 142, 170. 
Jacquet de Mascon, 279. 
Jagu (Guillaume), 290. 
Jamet d*Aujart, 255. 
Jarnigan de Malni, 58, 59, 

61. 



410 



Jarxota {Peirus de», 83. 
Jean, seigneur du Bailleul, 

292. 
Jean, abé de Font.-Dan., 291. 
Jeane, Jehane, de Grazay, 

275, 280. 
Jehan d'Ancenis, 280. 
Jehan Bahoul, 280. 
Jehan de Beaudenis, 293. 
Jehan des Boisdecours, sieur 

de Lestang, 305. 
Jehan du Boisfrost, 278. 
Jehan Bouju, sieur des Pas- 
sons, 274. 
Jehan de Boylesve, 300. 
Jehan de Clekaunay, sieur 

de la Roche de Janzé, 297, 

298. 
Jehan Coutteblanche, 275. 
Jehan Coygner, prieur de 

Font.-Dan., 303. 
Jehan Fortestu, 278. 
Jehan du Fresne, 273. 
Jehan de Goué, 292. 
Jehan du Goustel, seigneur 

de Cour-Janvier, 294. 
Jehan de Grazay, 280. 
Jehan sieur de Hercé, 293, 

295. 
Jehan Houdou, 264. 
Jehan de Lisle, 294. 
Jehan de Malestroit, 281. 
Jehan de la Masvriere, 275. 
Jehan de la Meuvriere, 280. 
Jehan de Monguerré, 275, 

280. 
Jkiian d'Ouleiouli, 266, 
Jehan Quinart, 256, 



Jehan de Surmeraine, 280. 
Jehan de Susmerayne, 275. 
Jehan de la Vallée, 275. 
Jehan Le Vexel, 290. 
Jehan de Vendel, seigneur 
, de Loyère, 282. 
Jehanne du Goustel, 294. 
Jehenne, dame de Flsle, 268. 
Jehenne de la Mote, 282. 
Jérusalem (Marie de Blois; 

reine de), 268. 
Jevroneis (R. de Sancto-Ju- 

liano, decanus de), 64. 
Johanna de Candé, 112. 
Johanna, uxor Raginaldi de 

Chauveri, 223. 
Johanna, uxor J oh a unis 

de Erquene, 210. 
Johanna Flamenc, 87, 160. 
Johanna de Nemore Theo- 

BALDI, 193. 

Johanna, uxor Raginaldi Pa- 

vonis, 152. 
Johanna, uxor Johannis 

Plani-Campi, 160. 
JoHANNEs, Albanensis epis- 

copus, 69. 

JOHANNES DE AnDEGAVIA, 5. 

JoHANNES, évêque d'Angers, 

abbé commandalaire de 

Font.-Dan., 283. 
JoHANNES, abbas de Barbc- 

reyo, 277. 
JoHANNES Bellaii, cardlna- 

lis, abbas de Font.-Dan., 

283, 301. 

JOHANNES DE BELLAVALLE, ab- 



411 



bas commend. de Font.- 
Dan., 284, 285, 286. 

JOHANNES DE ChAMPOU, 18. 

JoHANNES Chaperon, 250. 
JoHANNES Chauvin, 134. 
Johannes Courtin, abbas 

Font.-Dan., 283. 
Johannes de Croso, 66. 
Johannes Descorgé, d'Es- 

CORCÉ, 104, 251. 
Johannes de Ebronio, magis- 

ter, 59. 
Johannes de Erquene, 209. 
Johannes Faber, 6, 119. 
Johannes, abbas Font.-Dan., 

195, 238, 257. 
Johannes (frater), abbas 

Font. -Dan., 172, 174, 235. 
Johannes Gopil, 169, 170. 
Johannes Goulu, abbas 

Font.-Dan., 284. 
Johannes Goupil, 169, 195. 
Johannes Guopil, 224. 
Johannes de Fulgeriis, mo- 

nachus, 238. 
Johannes Grasdeve, 234. 
Johannes Gruel, 58, 59. 
Johannes de Ineio, 150. 
Johannes de Landa, 4, 5. 
Johannes, dictas Mauhet, ab- 
bas Font.-Dan., 239. 

Johannes Medicus, 2. 
Johannes de Montorterii, 

258, 259, 260. 
Johannes de Montgenart, 

17, 18, 19. 
Johannes de Montegenardi, 

120, 121. 



Johannes de Ortis, 142. 
Johannes dictus Palefrey, 

257. 
Johannes decanus de Pas- 

SEIS, 2. 

Johannes Plani-Campi, 160. 
Johannes, presbyter de Mar- 

tineio, 5, 7. 
Johannes Ruellem, 77. 
Johannes Rufer, 41. 
Johannes Rufus, 30. 
Johannes, Sabinensis épisco- 

pus, 154. 
Johannes, Sanctae Mariae in 

Cosmedin diaconus cardi- 

nalis, 70. 
Johannes, Sanctae Mariae in 

via latâ diaconus cardinalis, 

70. 
Johannes, Sanctae Praxedis 

presbyter cardinalis, 154. 
Johannes de Tortandiere, 

146. 
Johannes de Trohee, 189, 

190. 
Johannes, Turonensis épis- 

copus, 76. 
Johannes Ursinus, 301. 
Johannes de Valletorta, 

164. 
Johannes de Vanio, 161. 
Johannes de Vitreio, 12. 
Johannes de Ygneio, 97. 
JoLLAiN (Gaufredus), 141. 
JosciA, soror Ascelinae de 

Vilareio, 16. 
JosLANi (Mauricius de Haiâ), 

172. 

JOSLENUS DE TURONfS, 57. 



1 



412 

JOUA.CHIN DE MaTHEFELON, 

sieur de TEscluse, 292. 

JouPFRAUDRiERE (feodutn de 
la), 259, 260. 

JouHENNE, épouse de Guil- 
laume Boudier, 261. 

JUHEL II DE MeDUAXA, 11. 
JUHEL 111 DE MeDUANA, 4, 10, 

11, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 20, 
21, 22, 25, 26, 30, 36, 37, 38, 
39, 40, 41, 47, 48, 49, 50, 52, 
53,54,58,59,60,61,63,66, 
67, 69. 71, 72, 73, 74, 77, 80, 
82, 83, 84, 85, 86, 87, 89, 93, 
94, 95, 99, 101, 103, 104, 105, 
109, 110, 114, 115, 120, 133, 
138, 145, 148, 152, 197, 198, 
209,263. 

JUHELLUS BODEIR, 204. 

JuHES d'Auvaugour, 268. 

JCHEUS DE AVONIO, 260. 

JuLiANA, soror Raginaldi de 

Andegaviâ, 116. 
JuLiANA, uxor Herberti de 

Andolleio, 61, 62. 
JcLiANA, uxor Gaufridi Babel, 

91. 
JcLiANA, uxor Johannis Des- 

corce, 251. 
JuLiANA, uxor Radulfi de la 

Hautonnière, 227, 228. 

JULIANA PAVO, 191. 

JuLiANA, mater Herberti de 

Vesins, 91. 
Julien de Pexnart, sieur de 

Chantepie, 292. 
Julienne, dame de Lesclusse, 

254. • 



K 



Karcou (feodum de), 129. V. 

QUARCOU. 

Karcou (Gaufridus de), 129. 
Karolus, filius régis Fran- 

corum, 240. 
Karolus M, francorum rcx, 

268. 



Lacaio (firma de), 110. 

Laccu (décima de), 77. 

Lambin (Guillaume), sieur de 
la Haye-Peau-de-Loup, 295. 

Lambin (Guyon), 295. 

Lambin (Michel), 295. 

Lamoranda (Maria), 142). 

Larda (Gaufridus de), 5. 

Landa (Johannes de), 4, 5. 

Landejen (parrochiade),119. 

Landiviaco (Robertus de), 58, 
77. 

Landivico (Gaufridus), 163. 

Landivico (Philippus), 163. 

Landivico (Philippus) , ju- 
nior, 163. 

Landrini (Pons), 71. 

Larbaleistrier (Adam), 56. 

Larchamp (décima de Haiâ 
de), 77. 

Lassa Y, 294. 

Laurentius, abbas Clarei, 14, 
16. 



41H 



Laurentius, frater, 19, 52, 54, 

56. 
Laurentius, frater, dictus 

Rex, 239. 
Lauwin (paroisse de Sainct), 

290. 
Laval (Court de), 278. 
Lavalle (Guido VI de), 18, 

19,77. 
Lavalle (Havoys, domina de), 

30, 41. 
Lavallense (Domus-Dei de), 

238. 
Lavallis, 65, 66. 
Lavallis Guidonis, 238, 239. 
Leaniere (feodum de la), 161. 
Le Franc (Fulco), 159. 
Legai (Alanus), 30. V. Le- 

GEAI. 

Legeai (Alanus), 30, 41. 
Legras (Andréas), 238. 
Leiardis, uxor Gervasii dicti 

Le Délivré, 236. 
Le Nein (Raginaldus), 143. 
Lerru (manerium de), 273. 
Lesclusse (Julienne, dame 

de), 254. 
Lestang (Jehan des Boisde- 

cours, sieur de), 305. 
Levés EiL, Levesel (Galte- 

rius), 77, 119, 126, 163, 166, 

168. 
Levesel ou Leveseil (Radul- 

fus), 161, 166. 
Lezinne de Houssemaingne, 

305. 
Ligeris (passagium), 46. 
LiGERis (touleium), 108. 



LiGNOU, 152. 

LiGNOU (Raginaldus dey^ 7, 

152. 
Limoges (Charles de Bretaî- 

gne, viconte de), 266. 
Lineriis (Willelmus de), lïâ. 
Lisle (Jehan de), 294. 
Lisle (Jehenne, dame de), 

268. 
LisLe (René de), 294, 299. 
Lisle (Paul de), seigneur de 

risle, de Saint-Loup, de la 

Marcillerie et OUon, 304 
Lisle (terre, court, manoir 

et chapelle de), 299. 
LivARE (Robertus de Gorram, 

dominus de), 224. 
LocHARUM (Drogo de Mel- 

loto, dominus), 135, 137, 

145, 148, 165, 173, 177, 103, 

205, 207. V. Droco de Uul- 

LOTO. 

Logé (Fonqueyt de), 265, 
Logé (Guillaume de), 256. 
Loge (Lucia de), 230, 231. 
LoGEio (Herbertus et Huher- 

tus de), senescalcus, 30, Iti 

58, 59, 61, 63, 74, 77, 87, 1K>, 

113, 241. 
Loges (Pierre de Roesson, 

seigneur des), 258. 
LoHERiA,21, 26, 29, 38, 40, 48 
LoiRRON (Robertus de), 174. 
LoNGA Sylva, 94. 
Lou (paroisse de Sainct), 238, 

273. 
LouDiERE (metaerie de), 2tiC, 



414 



Loup (Paul de l'Isle, sieur 

de Sainct), 304. 
LoYERE (Guillelmine de Sa- 

hur, dame de), 298. 
LoYERE (terre de), 282, 298. 
Loyers (Jehan de Vendel, 

seigneur de), 282. 
LoYS DE MoNTECLER, sieur 

de Bourgon, 297. 
LozEiUM, 94, 103. 
Luc\, Radulphi fllius, 83. 
LucE, dame dou Boysberen- 

gier, 255. 
LuciA, uxor Pétri de Sancto 

Dionisio, 241, 242. 
LuDovicus, cornes Sacri Ce- 
saris, 237, 238. 
LuNGNEio (décima de), 111. 



M 



M., decanus de Meduanâ, 133, 
143, 146. 

M., decanus de Sabolio, 142. 

Mabo de Sancto Bertivino, 
3. 

Mabo, avunculus Huberti de 
Sancto Berthivino, 18, 19. 

Mace Couailler (frère), pro- 
cureur de Font. -Dan., 276. 

Macé Couailler, abbé de 
Font.-Dan., 278. 

Mage, abé de Font.-Daft., 
293, 294. 



Maeke (Henri d*Avaugor,sei- 

gnor de), 256. 
Maenne (paroisse de N.-D. 

de), 269. 
Maesne (Alain d'Avangor, 

seigneur de), 244. 
Maesne (forest de), 244. 
Maheus de Tesneriis, 194. 
Maheuz, soror Henrici Cor- 

bin, 176. 
Maienne (rivière de), 269. 
Maine (Charles, seigneur de), 

266. 
Maine (conté du), 264. 
Maine (chasteaus et forte- 
resses de), 267. 
Majoris Monasterii (Hugo, 

abbas), 128. 
Malenffant (Thomas), 78. 
Malestroit (Jehan de), 281. 
Malni (Jarnigan de), 58, 59, 

61. 
Malus-Infans (Thomas), 16, 

30,41. 
Marcileio (pratum de), 29, 

41. 
Marcillé (paroisse de), 252, 

279. 
Marcillié-la-Ville (paroisse 

de), 292. 
Marcillerie (Paul de Tlsle, 

sieur de la), 304. 
Marcireio (ortus et feodum 

de), 5. 
Marculfus de Martigneio, 

6,7. 
Marqarita de Andolleio, 61, 

62. 



415 



Margahita, domina Sabolii, 

36, 76. 
Marguerite de Bouillie, 

274. 

Marguerite de Cyral, 291. 
Marguerite de Hercé, 295. 
Maria Lamoranda, 142. 
Maria (feodum Willelmi de 

la), 88. 
Maria de Eirre, 113. 
Maria, uxor Guidonis de 

Sancto-Lupo, 124, 135. 
Marie, femme de Davi de 

Cheteaubrient, 250. 
Marquisia, uxor Johannis de 

Trohee, 190. 
Martigne (parrochia de), 260. 
Martiqneio (parrochia de), 

90,259. 
Martigneio (Marculfus de), 

6, 7. 
Martigneio (Symo, persona 

de), 90. 
Martineio (Johannes, près- 

byter de), 5, 7. 
Martiniere (la), 249, 250. 
Martinus Berruer, 276. 
Masgharderia (medietaria 
de), 74, 77, 87. 

Masgon (Jacques de), sieur 

de la Perrière, 279. 
Massileia, 28, 39, 49. 
Masvriere (Jehan de la), 275. 
Mathea de Ceresei, 122. 
Mathefelon (Gaufridus de), 

140, 143. 
Mathefelon (Jouachin de), 

sieur de Lesclusse, 292. 



Mathefelon (Theobaldus de), 

14, 20, 22, 25, 77, 107. 
Matheia, uxor Raginaldi de 

Pinu, 139. 
Matheus de Sancto-Berti- 

viNO, 130. 
Matheus Boder, 146. 
Matheus Bodeir, 204. 
Matheus camerarius, 50, 263. 
Matheus de Corcesiers, 100. 
Matheus de Pratellis, 81. 
Mathildis le Flamenc, 87. 
Mathildis, uxor Johannis 

Guopil, 224. 
Mauhet (Johannes, dictus), 

239. 
Mauni (Radulphus de), 30, 

41. 
Maurice, évêque du Mans, 

114. 
M A UR I c I u s, cœnomanensis . 

ecclesise minister, 135. 
Mauricius III DE Credone, 

13, 77. 
Mauricius ii de Credone, 46. 
Mauricius de Exclusa, 193. 
Mauricius de Haia-Joslani, 

172, 192. 
Mauritius, dominus Haiœ 

Jolani, 192. 
Mauritius, cenomanensis 

episcopus, 130, 133, 137. 
Mayenne (moines de), 55. 
Medicus (Johannes), 2. 
Meduana (castrum de), 248. 
Meduana (cohuœ de villa), 

66. 
Meduana (lirma de), 165. 



416 



Meduana (G., decanus de), 

248. 
Meduana (Galterius de), 29, 

41. 
Meduana (M., decanus de), 

143, 146. 
Meduana (Michael, decanus 

de), 140. 
Meduana (mercatus de), 156. 
Meduana (molendina de), 21, 

27, 38, 73. 
Meduana (Philippus de), bur- 

gensis de Lavalle, 221. 
Meduana (prœpositura de), 

105, 138, 205. 
Meduana (prior de), 54. 
Meduana (terra de), 77, 148, 

253. 
Meduana (aqua, riparia), 21, 

27, 38, 49, 71. 
MEDUANiE (Alanus de Aval- 

gor, dominus), 243, 247. 
MEDUANiG (Castellum), 237, 

268. 
Meduana (curia), 5. 
Meduana (Droco, Drogo de 

Melloto, dominus), 135, 137, 

145, 148, 165, 177, 193, 205, 

207,209. 
Meduana (foresta), 135, 210. 
Meduana (Gaufridus IV), 11. 
MEDUANiE (Gaufridus, deca- 
nus) 204, 209. 
MEDUANiE (Guillelmus), 9, 10, 

40. 
Meduana, (Isabel, Isabellis, 

IsABELLA), relicta Gaufridi 

IV, 12, 14, 19, 30, 41, 47, 58, 

59, 61, 74, 88, 110. 



MEDUANiE (Isabellis, Isabelle, 
domina et hères), uxor 
Droconis de Melloto, posteâ 
uxor Ludovici Sacri-Cœsa- 

ris. V. ISABELUS. 

MEDUANiE (Juhellus n de), 11. 

Meduanjs (Juhellus ni), 4, 

10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 

20, 21, 22, 25, 26, 30, 36, 37, 
38, 39, 40, 41, 47, 48, 49, 50, 
52, 53, 54, 58, 59, 60, 61, 63, 
66, 67, 69, 71, 72, 73, 74, 77, 
80, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 89, 
93, 94, 95, 99, 101, 103, 104, 
105, 109, 110, 114, 115, 120, 
133, 138, 145, 148, 152, 173, 
197, 198, 209, 263. 

MEDUANiE (Parcus), 21, 26, 27, 

48,99. 
Meduana (passagium de 

ponte), 77. 
MEDUANiE (piscarise in aquâ), 

27. 
Meduana (pons), 71. 
MEDUANiE (R. decanus), 62. 
MEDUANiE (villa), 9, 11, 15, 16, 

21, 27, 38, 39, 49, 66, 199. 
MEDUANiE (Willelmus), 29. 
Meduanensis, DE Meduana 

(Andréas), 10, 11. 

Melloto (Droco de), 132, 
137, 145, 148, 165, 173, 177, 
193, 205, 207, 208, 209. 

Melloto (Drogo de), 135. 

Menardi (Michael), 173. 

Menardus de Ganier, 130. * 

Mesamiart, 21. 

Mesbier (Georgius de), 150. 



417 



Meuvriere (Âmorry de la), 

275, 281. 
Meitvriere (Jehan de la), 280. 
MicHAEL Chauvin, 133, 134. 
MiCHAEL, filius Raginaldi de 

Andegaviâ, 117. 
MicHAEL, decanus de Erneiâ, 

196, 227, 230, 241. 
MicHAEL, decanus de Medua- 

nâ, 140. 
MiCHAEL Menardi, 173. 

MiCHAEL MOTER, 63. 

MicHAEL, decanus de Passeio, 

160. 
Michel (frère), abé de Font.- 

Dan., 276. 
Michel Lambin, sieur de la 

Haye Peau de Loup, 295. 
Michel de la Tousche, 290. 
michelle du goustel, 294. 
Milecent (feodum Garini) , 

125. 

MocART (Garinus), 5. 
MOCELERIA, 95. 

Molendinarius (Hugo),senes- 

cellus, 5. 
MoLLERis (Robertus, cornes 

de), 16. 
MoNCHAMP (Pierre de Percy, 

sieur de), 296. 
MoNOBROL (GuiUelmus de), 

253. 
MoNOEROL (G. de), 106. 
MoNGEROL (Willelmus de), 

83, 106. 
MoNGUERRE (Jchau de), 275, 

280. 



MoNGUiON (fratres de), 38, 54, 

72, 73. 
MoNMACEVBR (medietaHa de), 

5. 

MONTAUBER, 250. 

MoNSTEREULX (frèrc de), sé- 
néchal de Font.-Dan., 298. 

MoNTAULDAiN (terre de), 297. 

MoNTAULDAiN (Guilleiuîne de 
Sahur, dame de), 297. 

MoNTGUYON (Bonshommes 
de), 27, 55. 

MpNTECLER (Loys de), sieur 
de Bourgon, 297. 

MoNTE-EscouBLE (talliœ, mol- 
turae et servicia de), 115. 

MoNTEFOLOR (parrochla ca- 
pellas de), 175. 

MONTEGERULI, MONTEGORULI, 

(dominium), 259, 260. 
MoNTENEio (Gaufredus de), 

208. 
MoNTESELE (fcodum de), 88. 
MoNTET (Antoine d'Aubusson, 

sieur du), 282. 

MONTETORTERII (HugO de), 

259. 
MONTETORTERII (Jolianncs 
de), 258, 259, 260. 

MONTGENART (EvCSCUS de), 

18, 19. 
MoNTGENART (Johanucs de), 

17, 18, 19. 
MoNTEGENARDi (Johaunes de), 

120, 121. 
MoNTGiROL (Guillelmus de), 

98. 
MoNTEGORULi ( fcod um do - 

mini de), 260. 






^^ 



418 

MoKTEXEio (parrochia de), 

208. 
MoNTiBus (Gaufridus de), 112. 
MoNTiBus (terra de), 12. 
MoNTiGNEio (feodum de), 211. 
MoNTiGNEio (Gelinus de), 98. 
MoNTiGNEio (Hubertus de), 

98. 
MoNTioNEio (parrochia de), 

173. 
MoNTMARNiER (Remo de), 6. 

MOXTORTERIUM, 151. 

MoxTORTiER (feodum de), 104, 

175. 
MoNTORTiER (parrochîa de), 

100, 101. 
MoRANDA (Maria la), 142. 

MORICE DE LA HaIE, 251. 

MoRiN (Adam), 64, 162. 
MoRiN (feodum Adam), 112, 

118, 162. 
MoRiN (manerium de), 273. 
MoRiNi (feodum), 64. 
MoRiNi (Hernaldus), 64. 
MoscHANS, 29, 40, 49, 59, 84, 

85. 
MosGHARDERiA (medietaria 

de). V. Mascharderia. 
MoTA (Hamelinus de), 142, 

170. 
MoTA (herbergamentum de), 

170. 
MoTA (Jacobus de), 142, 170. 
MoTA (molendinum de), 247. 
MoTA (stagnum de), 21, 26, 

29, 37, 41, 48. 
MoTA (terra de), 142, 170. 
MoTE-BouDiER (la), 262. 



MoTE DE Lesboys (la), 290. 
MoTE (Jehenne de la), épouse 

de Foucquet de la Barre, 

282. 
MoTE (moulin de la), 262. 
MoTE (Raoul de la), 262. 
MoTER (Michael); 63. 



N 



N... tituli Sanctœ Anastasiœ 
presbyter cardinalis, 69. 

N... Saoctâe Suzannae pres- 
byter cardinalis, 69. 

N..., decanus de Sabolio, 146. 

Nantes, 267. 

Nein (Raginaldus le), 143. 

Nemore-Theobaldi (Johanna 
de), 193. 

NiCHOLAUS DE BaRBEPLOS , 

238. 
NiCHOLAUS Gruel, 115. 
NiGHOLAUS Olivarius, 252. 

NiCHOLAUS DE SaNCTO LuPO, 

124, 135. 

NiCHOLAUS DE VlLAREIO, 16. 

NiGHOLAUS, nepos Pétri de 

Vilareio, 16. 
NicoLAus, tusculanus episco- 

pus, 69. 
NoERS (medietaria de), 89. 
NoRMANiA, 29, 40, 59, 85. 



419 



O 



Odelina de Tortandieke, 

146. 
Oi>o BiFOX, 12. 
Odo de Bor, 3. 
Odo de Eirre, filius Guil- 

lelmi, 113. 
Odo de Eirre, frater Giril- 

lelmi, 113. 
Odo, frater Eremburgis, 113. 
Odo de Sancto Bertivino, 18, 

19, 130, 175. 
Odo, avunculus Herberti de 

Sancto-Bertivino, 18. 
Ogelinus Sebaut, 155. 
Oliverius (Nicholaus), 252. 
Oliverius de Plumagat, 247. 
Ollon (Paul de Lisle, sieur 

d'), 304. 
Ollon (René de Lisle, sieur 

d'), 299. 
Omnium Sanctorum Andega- 

VENSiUM (frater Raginaldus, 

abbas), 177. 
Orbus (Hamelinus), 4, 5, 6. 
Orenge (Guillaume d'), sei- 

gnor de la Folliee, 257. 
Origne (Gaufridus de), 122. 
Orricus Beraut, 160. 
Orta (Hugo de), 162. 
Orta (Rachardus de), 162. 
Orte (Fulco de), 167. 
Orte (Hugo de), 167. 
Ortis (Johannes de), 142. 
OssANA, mater Radulphi Le- 

vesel, 161. 



OssANNA, uxor Galteri Levc- 

seil, 166, 
Otto, Sancti Nicholai in car- 

cere Juliano diaconus cnr- 

dinalis, 154. 
OuLEiouLi (Jehan d'), 266. 
Ouleiouli (Robert, seigneur 

d'), 266. 
Oyssel (Guillelnius de), 198. 



P., abbas Sanctac Mariœ Rc* 
galis, 176. 

Paganus de Roisson, 62, 67, 
143. 

Paganus de Vegia, 122, 126, 

Paganus de Ygneio, 97. 

Païen de Coymes, 254. 

Palefrey (Johannes dictusf, 
257. 

Pallu (René du Bellay, sei- 
gneur de la), abbé commen- 
dataire de Font.-Dan., 302. 

Parc de Mayenne (Défriche- 
ments et panage du), 55. 

Parc (grange du), 55. 

Parcus de Meduana, 21, 2G, 
37, 48, 54, 99. 

Paris (Guillelmus), faber, 
148. 

Parisius, 264. 

Parrineio, (parrochia ilei, 
131. 

Parrigné (paroisse de), 2*îy. 



420 



Passeio (Michael, decanus 

de), 160. 
Passeio (Stephanus, decanus 

de), 160. 
Passons (Jehan Bouju, sieur 

de), 274. 
Paul de Lisle, 304. 
Paumerie (feodum de la), 

171. 
Pavo (Guillelmus), 131, 152, 

191. 
Pavo (Hamelinus), 114,115. 
Pavo (Hamelot), 191. 
Pavo (Hugo), avunculus, 114. 
Pavo (Juliana), 191. 
Pavo (Raginaldus), 131, 139, 

152, 159, 191. 

Pavo (Raginaldus), fllius Ra- 
ginaldi, 191. 

Pavo (Raginardus), 128. 
Pelagius, Sanctœ Luciœ ad 

Septem Solia diaconus car- 

dinalis, 70. 

Peldeloi p (Willelmus), 63. 
Penlivart (vallis de), 142. 
Pennardo (décima de), 77. 
Pennart (Julien de), sieur 

de Chantepie, 292. 
Percy (Pierre de), sieur de 

Monchamp, 296. 
Peregrina (feodum de), 150. 
Perot (Cristofle), sieur de 

Pescoux et de Vernye, 301. 
Perrière (Jacquet Mascon, 

sieur de la). 279. 
Perrina, 194. 
Perrine Le Roux, 282. 



Pescoux (Cristofle Perot, 

sieur de), 301. 
Petesveneria (feodum de), 

88. 
Petronilla Bodeir, 204. 
Petrus de Altanosu, 7, 19. 
Petrus de Altaracha, 18. 
Petrus de Baseilleis, 161. 
Petrus de Credone, 30, 47, 

108. 
Petrus de Creon, 41. 
Petrus de Ficheiz, 204. 
Petrus de la Garnesche, 46, 

47. 
Petrus, decanus de Herneia, 

161. 
Petrus de Jarnota, 83. 
Petrus Redonensis episco- 

pus, 119. 
Petrus, decanus Sabolîi, 15. 
Petrus de Sancto Dionisio, 

230, 231, 241. 
Petrus de Tilieto, 116. 
Petrus de Vendousme, 272. 
Petrus de Vilareio, 16. 
Philippa, uxor Guillelmi de 

Soldaio, 57, 127. 
Philippus II AuGusTUS, Fran- 

corum rex, 48, 263. 
Philippus de Cande, 81. 
Phiuppus de Candeio, 111, 

112. 
Philippus de Castellobrien, 

112. 
Philippus de Donna-Petra, 

129. 
Philippus de la Gaudesche, 

164. 




421 



Philippus dk Landevico, 163. 
PhïLpIPPUS de Landivico, ju- 
nior, 163. 
Phit^ippus de Meduana, bur- 

gensis de Lavalle, 221. 
Phi LIPPUS vi de Valois, roi 

de France, 263. 
PiCTOu (Gaufridus), 220. 
Pierre DES Ahglentiers, 291. 
PiËHRE (Gilles du Bailleul, 

slcur de la), 292. 
Pierre Boujc, 276. 
Pierre du Bueil, 274. 
Pierre Cohdier, abbé com- 
mend. de Font.-Dan., 298, 
299. 
Pierre, abé de Font.-Dan., 

268, 273. 
Pierre du Fresne, 291. 
Pierre de la Haie, sieur de 

Cour-Janyicr, 294, 304. 
Pierre de la Haie, sieur de 

la Roche, 304. 
Pierre de Peucy, sieur de 

Monchamp, 296. 
Pierres Le I^oayrt, 261. 
Pierre Le Porc, 280. 
Pierre de Hohsson, 258. 
Pierre de Saint-Denis, 255. 
PiNC (Raginaldus de), 139, 

153. 
Place (chemin lis de), 204. 
Planeio 1 Kanulfus de), 247. 
Plani-Campi iJohannes), 16C. 
Platon (Haoys), 113. 
Platon fRadulfus), 113. 
Plesseaco (Augerus de), 151. 
Plumagat (Olivcrius de), 247. 
PoAYRT (Pierres le), 261. 



PoiLLÉ (défrichements et 

panage de), 55. 
Poilleio (faillia, foosteia de), 

27, 38, 140. 
Poilleio (Plessium de), 140. 
Poilleio (nemus de», 21, 26, 

37, 48, 54, 99, 163. 
Poilleio (homines de), 253. 

PONTMAIN, 59. 

Pont-Main (chasteau et forte- 
resse de), 267. 

Pons-David, 143. 

Pons Landrini, 71. 

Ponte (Galterus de), 196. 

PooN (Hamelinus), dominus 
de Contest, 248. 

Porc (Amelina le), 164. 

Porc (Pierre le), 280. 

Porc (Radulphus le), 164. 

Porc (Thephana le), 164. 

PoRiN (feodum Hamelini), 66. 

PoRiN (Hamelinus), 66. 

Portus Reingardis, 175. 

Pratellis (Matheus de), 81. 

Provincle (Karolus, comes 
et marchio), 240. 

Puisart (Stephanus de), 106. 



QuARcou (feodum milîtum 
de), 147. V. Karcou. 

QuERCUs DE Garda, 141. 

Quercuturmel (feodum de), 
211. 

Quierqueville (campania 
de), 176. 

Quinart (Jehan), 256. 



422 



R 



R..., abbas de Font.-Dan., 

62, 102, 109. 
R..., de Sancto Juliano, deçà- 

nus de Jevroneis, 64. 
R..., decanus Meduanse, 62. 
R..., DE Taoneria monachus, 

58,59. 
R..., (frater), abbas Veteris- 

Villae, 226. 
Rabareu (Bernar), sieur de 

la Tousche, 305. 
Rachardus de Orta, 162. 
Radulfi (Luca), 83. 
Radulfus de Baillât, 83. 
Radulfus de Baseille, 162. 
Radulfus de Basileis, 64. 
Radulfus de Bellaquercu, 

135. 
Radulfus de Bellovisu, 153. 
Radulfus de Belvaier, 140. 
Radulfus Brachet, 227. 
Radulfus Bruslon, 115. 
Radulfus, abbas Campanise, 

30. 
Radulfus de Chambrel, 19. 
Radulfus, Ebronensis prae- 

fectus, 7. 
Radulfus de Gorram, 224. 
Radulfus Goulegate, 227. 
Radulfus de Guorran, 87. 
Radulfus de la Hauton- 

nière, 227, 228, 231. 
Radulfus Levesel, 161, 166. 
Radulfus Platon, 113. 



Radulphi Brichet (feodum), 
242. 

Radulphus Condoym, 164. 

Radulphus de Coudre, 82. 

Radulphus de Coudre, ju- 
nior, 82. 

Radulphus de Eirre, 113. 

Radulphus le Flamenx, 77, 
87, 126. 

Radulphus le Flamenc, ju- 
nior, 87. 

Radulphus (frater), abbas 
Font.-Dan., 248. 

Radulphus de Hasleyo, 102. 

Radulphus, presbyter de 
Herceio, 63. 

Radulphus de Mauni, 30, 41. 

Radulphus Le Porc, 164. 

Radulphus de Rungeria, 
102. 

RaGIN ALDUS DE AnDEGAVIA, 

84, 85, 116, 117. 
Raginaldus de Chauveri, 

223,224. 
Raginaldus, Cœnomanensis 

episcopus, 4. 
Raginaldus de Cormeis, 65, 

66. 
Raginaldus Curtus, 7. 
Raginaldus Falconarius, 21, 

22, 26, 37, 48. 
Raginaldus Le Heritie de 

BOTAVANT, 251. 

Raginaldus de Lignou, 7, 

152. 
Raginaldus Le Nein, 143. 
Raginaldus (frater), abbas 

Omnium Sanctorum Ande- 

gavensium, 177. 



Raginaldus Pavo, 131, 139, 
152, 159, 191. V. Raginar- 

DUS. 

Raginaldus dePinu, 139, 153. 
Raginaldus de Villa Avis, 
236. 

Raginardus Pavo, 128. V. 

Raginaldus. 
Raginaudus Grude, 2. 
Rainaldus de Cromereiô, 10, 

11. 

Rainaldus de Viers, 3. 
Rainerius, Sanctae Marias in 

Cosmedin diaconus cardi- 

nalis, 154. 

Ranulfus le Flamenc, 87, 
94, 125, 160. 

Ranulfus de Planeio, 247. 
Raoul des Escotais, 291. 
Raoul de la Mote, 262. 
Rebidoysiere (feodum de la), 

260. V. ROBIDOYSIERE. 

Regalis (abbatia), 175, 176. 
Reginaldus de Andegavia, 

116. V. Raginaldus. 
Regisvilla, 21, 22, 28, 39, 49, 

197. 

Remo de Montmarnier, 6. 
Renardus de Chantelou, 18. 
René du Bellay, seigneur de 

la Pallu, abbé de Font.- 

Dan., 302. 

René de Lisle, 294, 299. 
Renoldis de Coudre, 82. 
Revilla, 122, 123. 
Revilla (manerium de), 59, 
263. 



Rex (frater Laurent! tm, dic- 

tus), 239. 
RiCARDus Gelin, 83. 
RiCARDUs de Fontenrto, 191. 
RiCHARDA, uxor Radulphl de 

Coudre, 82. 

RiCHARDUS GOULEGATE, 227. 

Richendis, mater Erembur- 

gis, 12. 
RoAUT (feodum), 77. 
Robert d'Ouleiouli, 266. 

ROBERTUS DE AlTANOISA, dc- 

canus Sabolii, 111 
RoBERTus DE Altisripis, 238. 
RoBERTUs d'Aron, 4, 5. 
RoBERTUS d'Aroon% lonver- 

sus Clarimontîs, 7. 

ROBERTUS DE BeRE, 62. 
ROBERTUS DE BrEE, 18, 19. 

RoBERTus Chaperon, G5. 

ROBERTUS DE EnTRA.ME, ÎÎ, 
ROBERTUS DE FULGERllS, 125. 
ROBERTUS DE GORRAN, 135, 

136, 137, 150, 151, 166, 167, 
224. 

ROBERTUS GUICHAKT, 18. 
ROBERTUS deLandivïaco, 58, 
77. 

ROBERTUS DE LOIKRON, 174. 

RoBERTus, comesdc Mol le ris, 
16. 

ROBERTUS DE RUNGEHJA, 111. 

RoBERTUs, abbas Troarncn- 

sis, 93. 
ROBIDOYSIERE, 259, V. Weej- 

DOYSIERE. 

Robin d'AutesriveSj 361. 
RoBiNus DE Andegavia, 15, 
21, 67. 



424 



RoBixus, filius Benedictae, 

147. 
RoBiNUS DE Ceresej, 123. 

ROBINUS DE ROILLOX, 225. 

RocHA (terra de-, 27, 38, 48. 
Roche de Jaizé «Jehan de 

Cleraulnay, seigneur de la), 

297, 298. 
Roche (Pierre de la Haye, 

sieur de lai, 294, 301. 
R o c H E R E ( Jeha n Le vexel , 

sieur de la), 290. 

ROCHERICM, 221. 

RoEssoN (Pierre dei, sei- 
gneur des Loges, 258. 

RoEZ (Fulcode),Transmedua- 
nus archidiaconus, 150. 

RoGERii (domus), 220. 

RoiLLON (Robinus de), 225. 

RoiNES (Gondoinus de), 194. 

RoissoN (Paganus de), 62, 67, 
143. 

RoissoN (Thomas de), 143, 
251. 

Roman us, Portuensis Sanctac 
Ruflnae episcopus, 154. 

RoMAiGNÉ (Guillaume de) , 
sieur de Cour-Janvier, 283. 

RoMiLLEio (passagium de), 
30, 41, 49. 

RoNGERiA (Galterus de), 163. 

RooRTA (Agnez de), abatissa 
Beatae Mariaî Andegavensis, 
171. 

RORGO GUACELIN, 56. 

RosEE (Gaufrldus), 104. 
RouPERRous (Sylvcster de), 
100, 101, 104. V. RuPERROus. 



Rousseau rFranchoysi, 302. 
Roussel iHamelinos-, 62. 
Roussel «WiUelmus}, 30. 
Roux fBertran le», 282. 
Roux ^Pcrrine le», épouse de 

Jehan de Vendel, 282. 
Ruelle < Guillaume de lai, 

296. 
Ruelleh (Johannes), 77. 
RuFFER (Johannes», 41. 
RuFUS (Johannes), 30. 
RuNGERiA (Radulphus de), 

102. 
RuxGERiA (Robertus de), 111. 
Rupes-Fruborch, 72. V. Rup- 

pes-Freiborc. 
Ruperrous (Sylvester de), 

175. V. Rouperrous. 
RupiBUS (Guillelmus de), 76. 
Ruppes-Freiborc, 253. V. Rc- 

pes-Fruborch. 



Sabolii (Margarita, domina), 
36, 76. 

Sabolii (Petrus, decanus), 15. 

Saboui (Robertus de Alta- 
noisa, decanus), 111. 

Sabolio (Petrus de Altanosia, 
decanus de), 7, 19, 91. 

Sabolio (M... de Bazogia, de- 
canus de), 128. 

Sabolio (M..., decanus de), 
142. 



425 



Sâbolio (N..., decanus de), 

146. 
Sacri-Cesaris (Ludo vicus, 

cornes), 237, 238. 
Saiiur (Guillelmine de), dame 
de Montauldain, de Torbé- 
chet et de Loyère, 297. 
Sainct George de Bouta- 

VANT (paroisse de), 291. 
Sainct Lauwin (paroisse de), 

290. 
Sainct Lou (paroisse de), 

258, 273. 
Sainct-Loup (Paul de Tlsle, 

sieur de), 304. 
Saint-Baudelle (paroisse de), 

269, 270, 271. 
Saint-Denis (Pierre de), 255. 
Saint-Georges (paroisse de), 

55. 
Saint-Martin de M a en ne 

4 paroisse de), 269. 
Saint-Pierre de la Court 

(paroisse de), 293. 
Salair (défrichements et pa- 

nages de), 255. 
Salerto (nemus de), 99. 
Saleth (nemus), 163. 
Saleto (abbatia de), 36. 
Saletum ou Salertum (ne- 
mus), 21, 26, 30, 37, 41, 48, 
54, 69, 99, 204. 
Saux Reginaldi, 5, 6, 28, 39, 

49. 
Salmurum, 241. 
Salomo, judeus, 15, 21, 27, 
38,49. 



Salomo Nis (herbergamen- 
tum), 15, 21, 27, 39, 49. 

Sancta-Gauborge (Theobau- 

dus de), 112. 
Sancti-Georgii (burgus), 21, 

26, 37, 48, 199, 251. 
Sancti-Germani u Guilaume 

(parochia), 97. 
Sancti-Johannis Andegaven- 

sis ( Domus Dei et Elemosi- 

naria), 269. 
Sancti-Melanii (parochia) , 

221, 236, 238. 
Sancto-Andrea (abbas de), 

215. 
Sancto - Bertevino (feodum 

domini de), 175. 
Sancto - Bertivino (Garinus 

de), 3, 19. 

Sancto - Bertivino (Garinus 
de), juvenis, 4. 

Sancto-Bertivino (Gerbertus 

de), 3. 
Sancto-Bertivino (Hubertus 

de), 17, 19, 92, 121. 
Sancto-Bertivino (Mabo de), 

3, 18, 19. 
Sancto -Bertevino (Mathcus 

de), 130. 

Sancto-Bertivino (Odo de), 

3, 18, 19, 130, 175. 
Sancto-Carileffo (Gaufridus 

de), 222. 
Sancto-Dionisio (Petrus de), 

230, 231, 242, 255. 
Sancto-Georgio (Guillelmus 

de), 211. 



426 



Sancto-Georgio (Hugo de), 

211. 
Sancto - Germano de Prato 

(Hermengardis de), 210. 
Sancto- JuLiANO (R. de), 64. 
Sancto-Lupo ( Aolicia de », 21 1 . 
Sancto -Lupo (Egidius de), 

167,211. 
Sancto-Lupo (Gervasia, uxor 

Nicholai de), 136. 
Sancto-Lupo (Gervasius de), 

124. 
Sancto-Lupo (Guido de), 102, 

114, 124, 135, 211. 
Sancto-Lupo (Maria, uxor 

Guidonis de), 135. 
Sancto-Lupo (Nicholaus de), 

124, 135. 
Sanctus Albinus de Fonti- 

NEio Paganelli, 56. 
Saudeeie (medietaria de la), 

175. 
Saudreia (medietaria de), 91, 

92. 
Savaricus deAltanoisa, 104. 
Savigneum, Savigniacium, 53, 

200, 214, 215. 
Savigniacenses, 198, 199, 213, 

214. 
Savigniacii, Savigneii, Savi- 

GNÉ (abbas et conventus), 

56, 155, 157, 197, 199, 212, 

215, 218, 219, 269. 
Sebaut (Ogelinus), 155. 
Segre (terra de), 273. 
SE(iRE (Petrus de Vendousme, 

dominus de), 272. 
Segkevilla, 49. 



Seurgon (RaouJ des Esco- 

tais, sieur de^ 291. 
SiciUiE (Regina), [Marie de 

Blois], 268. 
Silvestri (medietaria), 12. 
SiMO (frater), monachus Cla- 

rimontis, 237. 
SiNiBALDus, tituli Sancti Lau- 

rentii in Liicfna presbyler 

cardinalis, 154. 
SiXTUS, papa, 283. 
SoLDAio (Guillelmusi^ WiUel- 

mus de), 57, 76, 127. 
SoLDAio (Stephanus de), 127. 
Stephanus de Ahekis, 1S7, 
Stephanus BausLON, 115, 152, 

159. 
Stephanus (frater^ abbas 

Clarevallensis, 1%, 212. 
Stephanus Gerk, 128. 
Stephanus Gol legatr, 227. 
Stephanus, dccanus de Pas- 

seio, 160. 
Stephanus DE Puisart, 100. 
Stephanus de Soldaio, 127. 
Stephanus de ul Tkoser, 3. 

SyLVESTER DE ROUPERROLS, 

100, 101, 104, 175. 

Symo, persona de \Lnrtigncio, 
90. 

SvMON (frater\ prior et adnii- 
nistrator Doniùs-Dei el Elc- 
mosinariae Sancti Johao- 
nis Andegavcnsis, 269, 

Symon Chamaill.\kt, 250. 

SURMERAINE {Jclian dc), 280. 

SusMERAYNE 1 Jchan de), 275. 

SUSSANA, 235. 



427 



TALI.EFEHRARÏA, 58, 77. 

Tannelria (Robertus de Gor- 
ran, dominus de), 166, 224. 

Tannerlb (Bobertus de Gor- 
ran, dominus), 151. 

Tannehia (slagnum de), 163. 

Ta OXERIA (R . . . de),monachus, 

Templo (Haraelinus de Cor- 

meriis, miles de), 7. 
Templo (Gaufridus Valerius, 

miles de), 7. 
Terka-Sancta, 207. 
Tkskeriis \Maheus de), 194. 
TiiAos'SEiRE (mensura de), 

137. 
TiiEHiER (Huaudus), 152. 
Theoraldus de Mathefelon, 

14, 20, 22, 25, 77, 107. 

TïIEOHAUDLS DE SaNCTA-GaU- 
ROHGK, 112. 

Theophanja, uxor Mahei de 

Tesnerlis, 194. 
Tkephana Le Porc, 164. 
Thomas Bore, 3. 
Thomas de la Court de 

Clort, 258. 
Thomas, dictas Gruel, 252. 
Thomas de Han, 144. 
Thomas Maleffant, 78. 
Thomas Malus-Infans, 16,30, 

41. 
Thomas de Roisson, 143,251. 
Thomas, titiili Sanctse Sabinae 

preïibytcF Cardinalis, 154. 



Thomasia, domina de Chas- 

tellon, 236. 
Thomasia, uxor Ândreae, do- 
mini de Vitreio, 236. 
TiLiETO (Petrus de), senes- 

callus Cadumi, 116. 
Toches (Les), 236. 
Torbechet (Guillemine de 

Sahur, dame de), 298. 
Torceille (feodum de la), 

193. 
ToRNEiG (stagnum et molen- 

dinum), 163. 
ToRTENDiERE (feodum de la), 

147. 
ToRTENDiERE (Johannes de 

la), 146. 
TORTENDIERE (Odelina de la), 

146. 

ToRTOCAMPO (Galo de), 1%. 
Tosch^, 221. 

Tousche (Bernar de la), 299. 
Tousche (Bernar Rabareu, 

sieur de la), 305. 
Tousche (Charlotte de la)» 

305. 
Tousche (fieu et domaine de 

la), 290. 
Tousche (Guillaume de la), 

lieutenant et garde des ville 

et chastel de Craon, 296. 
Tousche (Lezinne de Hous- 

semaingne, dame de la), 

305. 
Tousche (Michel de la), 290. 
Tousche (terre et seigneurie 

de la), 296, 299, 305. 
ToucHis (vinea in), 174. 



428 



Trabaxt (Gilo), 106. 
Triguelere (feodum de la), 

242. 
Troarnensis (Robertus, ab- 

bas), 93. 
Troee (Gervasius de), 234. 
Troee (Hamelinus), 234. 
Trohee (Johannes de), 189, 

190. 
Troser (Stephanus de la), 3. 
TuEBOF (Hugo), 3. 
TuiRE (Guillelmus de), 151, 

152. 
TuscA (raedietaria de), 9, 11. 
TuscHis (census de), 111. 



U 



Ursinus (Johannes), Treco- 
rensis episcopus, 301. 



Vahaia (molendina de), 28, 

39, 49. 
Vairie (Guillaume, seigneur 

de la), 292. 
V^ALERius (Gaufridus), miles 

de Templo, 7. 
Yalle (Guillelmus de), 173. 
Valle-Juhas (feodum de), 

190, 234. 



Valle-Juhas (manerium de), 

235. 
Yalletorta (Johannes de), 

164. 
Y ALLEE (Jehan de la), 275. 
Yalleis (mcdietaria de), 146. 
Yallongne (viconté de), 278. 
Yanio (Johannes de), 161. 
Vareni£ (molendina inaquâ), 

140. 
Yaulx (Geffroy, seigneur des), 

278. 
Yautorte (Fouque de), 258. 
Yendel (Jehan de), 282. 
Yendousme (Petrus de), 272. 
Yegia (Paganus de), 122, 126. 
Yernye (Cristofle Perot, sieur 

de), 301. 
Yersay (Jean de Boylesve, 

seigneur de), 300. 
Yesins (Herbertus de), 88, 89, 

91, 92. 
Yeteri-Villa (abbas de), 215. 
Yeteris-Yill.e (Frater R... 

abbas), 226. 
Vexel (Jehan Le), sieur de la 

Rochère, 290. 
ViERS (Rainaldus de), 3. 
YiEZ-SoL (terra dicta), 125. 
Yil.\reio (Ascelina de), 16. 
ViLAREio (Joscia de), 16. 
ViLAREio (Nicholaus de), 16. 
YiLAREio (Petrus de), 16. 
ViLAREio (Willelmus de), 16. 
ViLERS, 106. 

Villa Avis (Raginaldus de), 
236. 



429 



Villa Meduana (molendina 

ilQ), 2t. 

Yii.ïJi>'A iWillelmus de), cel- 
]Hrîuîi, 2. 

Viixîcts (Guillelmus), 259. 

VlTEKBIUM, 124, 154. 

ViTREO (Andréas de), 68. 

VtTHEio (Andréas de), 236. 

ViTREYO (Andréas de), 76. 

Yisctxsrs (Guillelraus), La- 
val knsis decanus, 7. 

ViVlAKUS lÎHOCHART, 222. 



W 



WïLLELMUS DE AlTARIPA,118. 

Wi LLELM V S Andegavensis 
cpiscopus, 25, 57, 81. 

WlLLELMUS ANSQUETILLI, 191. 
M'ïLLELMUS BODER, 146. 
W'JLLELMCS DE BUGNOX, 16, 

18, 19, 

\VlL.LEL3rtUS DE BOLLEIO, 56, 

58, 59, 61. 

^VILLB:LMus Brito, 56. 

WïLLELMUS DE CaSTELLIONE, 

02. 
w I L L E L M V K, Cenomancnsis 

episcopus, 1. 
^YlLLELMLs, clericus, 15, 56. 

WiLLELMUa DE COMMERIO, 96. 
1\'ILLKLMUS DE CrOSO, 66, 77. 



WlLLELMUS DE ErQUENE, 30. 
WïLLELMUS DE EXCLUSA, 103, 

130, 131. 

WlLLELMUS DE GaNIER, 130. 
WlLLELMUS DE GaNIER, JU- 

nior, 131. 

WlLLELMUS DE GORRAN, 135. 
WlLLELMUS DE LiXERIIS, 119. 
WlLLELMUS DE LA MaRIA, 88. 
WlLLELMUS DE MeDUANA, 29. 
WlLLELMUS DE MONGEROL, 83, 

106. 
WlLLELMUS DORNE, 129. 
WlLLELMUS PeL DE LOUP, 63. 

WlLLELMUS Roussel, 30. 
WlLLELMUS, abbas Savignien- 
sis, 56. 

WlLLELMUS DE SOLDAIO, 76, 

127. 

WlLLELMUS DE VlLAREIO, 16. 
WlLLELMUS DE ViLLANA, 2. 



Ygneio (Hamelinus de), 97. 

Ygxeio (Hamelinus de), ju- 
nior, 97. 

Ygxeio (Johannes de), 97. 

Ygxeio (Paganus de), 97. 

YVO DE COLDREIO, 92, 95, 96, 
121. 

Yvo Dç Coudre, 82. 







ERRATA 


PAGES 


LTGKES 


LISEZ : 


AU LIEU DE : 


7 


16 


Lavallcnsis decanus 


Lavallensis decamus 


34 


13 


au contraire, lesmpines 


au contaire, les moines 


70 


31 


évêque de Tusculum 


évêque de Tusculun 


72 


21 


Cepeleriâ 


Capeleriâ 


73 


8 


in terra de Abatant 


in terra d'Abatant 


86 


26 


nous avons fait sceller 


nous avons fait seller 


87 


29 


medietariae 


medietariœ 


90 


22 


Nous avons donné 


Nous donné 


92 


13 


de Saudreiâ 


de Sandreiâ 


93 


22 


Sachent tous... 


Sachant tous... 


98 


2 


Hubert de Montigné 


Hubert de Martigné 


104 


18 & 19 et sous résers'e 


et sous réserves 


105 


14 


annui redditus. 


omni redditus. 


112 


2&3 


contulerunt 


coutulerunt 


113 


20 


et filia prœdictaî 


et filiae praedictœ 


113 


22 


Concessit Agnes 


Concessit Agnès 


116 


2 


Renault d'Anjou 


Renault d'Angers 


145 


8 


reddere monachis 


reddere, monachis 


145 


11 & 12 ecdesiœ 


Ecclesiœ 


145 


23 


de bonne mémoire, na- 


de bonne mémoire na- 






guère 


guère 


146 


17 


des Vallées 


dss Vallées 


157 


26 


sexto, mensejulio. 


sexto mensejulio. 


174 


8 


Gaufrido Chavin 


Gaufridro Chavin 


176 


24 


abbas Sanctœ Marise 


abbas de Sanctae Mariae 






Regalîs 


de Regalis 


177 


3 


Omnium Sanctorum 


omnium Sanctorum 


202 


6 


ces terres libres. 


ces terres. 


206 


31 


Autisiodorensis 


Autisiodorensis 


209 


32 


1249. 


1248. 


237 


10 


épouse de noble homme 


épouse du noble homme 


238 


8 


ù mon abbaj^e 


a mon abbaye 


253 


32 


de Coudreis 


de Condreis 


255 


27 


Sorsin a donné 


Sorsin a dondé 


297 


5&6 


Roche de Jauzé 


Roche de Janzé 


319 


17 


VIIII b. frumenti 


IIII b. frumenti 


419 


6 


Meduanœ (Juhellus II) 


Meduanse (Juhellus II de) 



JAN 16 1936 




I 



f I 



M 

i 



î i