(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Biodiversity Heritage Library | Children's Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Catalogue des plantes qui croissent naturellement dans le département des Bouches-du-Rhone .."

^JSBTLn^Bti. 




CATALOGUE 

DES PLANTES 

QUI CROISSENT NATURELLEMENT 

DANS LE DÉPARTEMENT DES BOUCHES - DU - AHONE 

l'ÀK 

L. CASTAGNE 



Une Préface , la Biographie de Castagne 

et un Aperçu général sur la végétation du département 

des Bouches-du-Rhône , 

PAR 

ALPHONSE DERBËS 

PROrESSECH DE BOTAMQIE ET DE ZOOLO(iIE A LA FACULTÉ DES SCIENCES DE JIARSEIUE. 



MARSEILLE 

CAUOIN FRÈRES, LIBRAIRES -ÉDITEURS 

Rue Saint-Ferréol, 4. 

180% 



tlilirairieWéiiciiliielSMtiffe 

jAcoutsiuim» 

Gpand assortiment de 

UvresdeMêtome et de Sciences naturel 

ACHAT DE BiklOTHÈQUES 



PLANTES 



Ql'( CROISSEST NATURELLEMENT 



DANS LE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU- RHÔNE 



M A n s K I L L E 
Typo^rraphle et Llthoe^aphte Arnand et C<', 

Bue Cannebière , K). 



CATALOGUE 

DES PLANTES 



QUI CROISSENT NATURELLEMENT 



DANS LE DëPARTëMëNT DES BOUCHES • DU- RHONE 



L. CASTAGNE 



Une Préface , la Biographie de Castagne 

el un Aperçu général sur la végétation du département 

des Bouches-du-Rhône, 



ALPHONSE DERBÈS 

PROrEï^SElR DE BOTAMylE BT DE ZOOLOGIE * LA FACULTÉ DES SCIENCES DE MARSEILLE. 



LIBRARY 
NEW YORK 

botanical 

UARDtM. 



MARSEILLE 

:amoin frères, libraires-éditelrs 

Rue Sainl-Ferréol, 4 



ISO% 



PRÉFACE 



^EW YORK 
fiOTANiCAL 

Oakoën. 



Il y a plus de trois ans , Castagne nous léguait, 
en mourant, son herbier, sa bibliothèque et ses 
manuscrits. Heureux et fier de recueillir un si pré- 
cieux héritage , nous ne nous sommes pas dissimulé 
que le respect dû à la mémoire du savant botaniste 
nous prescrivait une tâche sacrée, dont la reconnais- 
sance seule nous eût imposé l'accomphssement. 

Parmi les manuscrits de Castagne , nous avons 
trouvé un Catalogue des plantes qui croissent spon- 
tanément dans le département des Bouches-du- 
Rhône ; nous devions faire tous nos efforts pour 
que ce travail fût conduit à un prompt achèvement et 
publié d'une manière digne de son auteur. 
Les années se sont écoulées, et le public est en droit 

h- de nous demander compte du retard que nous avons 

S mis dans cette publication. 



— Yl — 

Castagne nous avait souvent entretenu de ses pro- 
jets : il avait l'intention de consigner dans une véri- 
table encyclopédie le résultatdeses longuesétudes sur 
les végétaux de notre département. Cet ouvrage, pour 
lequel il avait amassé des matériaux considérables , 
eût donné sur chaque plante tous les renseignements 
scientifiques qu'elle comporte ; il nous eût fait con- 
naître notamment : 

L'histoire des migrations qui ont amené la plante 
sur notre sol, si elle n'y est pas naturellement spon- 
tanée ; 

Les divers modes de culture dont elle est susceptible, 
si elle y est cultivée ; 

Les qualités économiques ou autres qu'elle possède 
à l'état sauvage , et dont on pourrait tirer un utile 
parti en se l'appropriant. 

Cette encyclopédie eût présenté en outre la descrip- 
tion des propriétés industrielles , nutritives , fourra- 
gères , médicinales, etc., des diverses plantes , et, 
en ce qui concerne au moins les végétaux dont l'agri- 
culture s'est emparée, ou qu'elle a intérêt à intro- 
duire dans son domaine — la liste complète de tous 
les insectes auxquels ils servent de pâture, de tous 
les cryptogames qui vivent en parasites à leurs 
dépens. 

Or, les manuscrits laissés par Castagne renfermaient 
à-peu-près tous les documents nécessaires à la com- 
position du Catalogue proprement dit; les autres Ira- 
vaux n'étaient qu'en préparation. Nous étions donc 
placé dans cette alternative : publier tout de suite la 
liste des plantes pour remplacer le Catalogue des 



— VII — 

plantes qui croissent aux environs de Marseille , 
qui était à peu près épuisé , ou nous livrer à un tra- 
vail que , dès la première vue, nous pouvions juger 
trop au-dessus de nos forces, et qui, d'ailleurs, dans 
la pensée de Castagne , comme dans la nôtre, ne pou- 
vait être achevé qu'après nombre d'années d'études 
et de recherches assidues. 

Quelque temps avant sa mort , Castagne nous dit 
en nous montrant son manuscrit: « Ce travail aurait 
encore demandé bien des soins , mais nos héritiers 
l'achèveront. » Nous ne supposions pas qu'en nous 
parlant ainsi , il voulût faire connaître ses intentions 
à celui qui devait être son légataï^. 

Nous étions donc combattu entre le respect que 
nous devions aux dernières volontés de notre ami et 
le désir d'accomplir immédiatement un acte que nous 
pouvions croire utile à sa mémoire. Après avoir ré- 
fléchi sur la détermination que nous allions prendre , 
nous n'hésitâmes cependant pas à suivre le plan qu'il 
s'était tracé , en consultant plus notre dévoùment 
que notre aptitude. Les circonstances particulières 
dans lesquelles nous étions placé , rendirent tout 
d'abord notre travail très-pénible et très-lent ; nos 
efforts pouvaient à peine suffire à la préparation de 
nos cours. Nous crûmes pouvoir compter sui* l'avenir; 
mais l'avenir est si tôt le présent! Le temps n'amène 
pas une amélioration assez prompte pour qu'il nous 
soit donné de prévoir le moment où , délivré des en- 
traves qui nous retiennent , nous pourrons nous 
mettre tout entier à l'œuvre. 

Ainsi donc un temps considérable se serait forcé- 



ment écoulé avant que le Catalogue de Castagne pût 
être publié avec toutes les additions et les perfection- 
nements projetés par l'auteur , et , en admettant que 
rien ne fût survenu pour rendre cette publication 
inutile , on aurait pu difficilement croire que c'était 
l'œuvre du savant botaniste que nous éditions si tar- 
divement. 

D'ailleurs, à tout bien considérer, l'ouvrage perd-il 
beaucoup à paraître sans ses compléments? Et Cas- 
tagne ne s'est-il pas exagéré l'importance de ceux-ci? 
Nous sommes assez porté à le croire. En effet , qui 
réclame surtout cette publication ? Ce sont les bota- 
nistes désireux de connaître les plantes de notre dé- 
partement , la saison précise et la localité exacte ou 
ils peuvent les rencontrer. Ce ne sont ni les agricul- 
teurs ni les entomologistes. Certainement ceux-ci et 
tous ceux qu'intéresse l'histoire de la nature et de 
ses productions auraient trouvé dans l'Encyclopédie 
dont Castagne avait conçu le plan , une foule de ren- 
seignements précieux ; mais le nombre de personnes 
qui se livrent simultanément à ce genre d'études est 
extrêmement restreint , et il existe , au reste , des ou- 
vrages spéciaux auxquels ces personnes peuvent re- 
courir. 

Enfin , ce qui doit sutout nous déterminer à donner 
l'essor au travail de Castagne , c'est que son Cata- 
logue des plantes qui croissent aux environs de 
Marseille est maintenant épuisé ; le public bota- 
niste en réclame une nouvelle édition. Nous serions 
assurément coupable de sacrifier une chance presque 
certaine de succès au perfectionnement éventuel et, 



— IX — 

d'ailleurs, pou important que nous pourrions apporter 
à une œuvre si impatiemment attendue. 

Ces explications étaient dues au public; elles lui 
apprendront pourquoi ce livre paraît sans les corol- 
laires que lui destinait Castagne, el pourquoi la pu- 
blication en a été relardée. 

Ce retard n'a pas été une perte de temps : depuis 
quelques années de zélés botanistes ont multiplié 
leurs herborisations dans notre département ; ils ont 
découvert une quarantaine de plantes , que Castagne 
n'avait point signalées et que nous sommes heureux 
de pouvoir ajouter à son Catalogue. 

Nous nous faisons un plaisir d'acquitter publique- 
ment une dette sacrée que Castagne n'eût pas manqué 
de reconnaître ; il nous avait parlé bien souvent des 
hommes modestes et dévoués qui l'aidaient dans ses 
recherches. Ces collaborateurs, dont nous ne saurions 
louer assez le zèle et le désintéressement, ne nous 
ont pas fait défaut non plus; le nombre s'en est même 
augmenté depuis la mort de Castagne. Nous sommes 
heureux de leur faire agréer publiquement nos ac- 
tions de grâce. 

M. Peuzin utilise ses tournées dans le département 
en recueillant des plantes qu'il s'empresse de nous 
communiquer. Le Catalogue lui est redevable de plu- 
sieurs espèces. 

M. RieuetM. Gandolfe, l'un employé des douanes, 
l'autre négociant , malgré leurs occupations , nous 
accompagnent dans nos herborisations. 

M. Sarrat Gineste , cet homme d'une humeur si 
gaie , se plaisait dans la société des jeunes gens , 



— X — 

savait leur inspirer l'amour de la science en les amu- 
sant, et tous les botanistes de Marseille conservent 
de lui un agréable souvenir. Il continue à s'occuper 
de nos travaux dans sa retraite , et prépare, pour le 
Catalogue, la liste des mousses, dans la recherche 
desquelles il excelle. 

M. Auge de Lassus, arrivé depuis peu dans notre 
ville , a su s'attirer toutes les sympathies par son ur- 
banité et la franchise de son caractère. Nul n'apporte 
plus de goût et d'ardeur que lui dans l'étude des 
sciences ; il possède un herbier très-riche, qu'il après- 
que tout colligé lui-même. 

Le R. P. Eugène nous a fourni aussi de précieux 
renseignements sur les environs d'Aix, qu'il explore 
avec une infatigable activité. 

M. Giraudy , dont la mémoire sure et la longue ha- 
bitude de vivre au miheu des plantes nous sont jour- 
nellement d'un grand secours. 

Mais s'il y a des noms que la reconnaissance nous 
fait un devoir de citer et que nous plaçons ici avec 
une véritable joie, ce sont ceux de MM. Marins Biaise 
et H. Roux , ces chercheurs infatigables, ces fureteurs 
intrépides de tous les recoins de nos environs ; ces deux 
naturalistes nés, que leurs rudes travaux semblaient 
devoir éloigner de l'étude des sciences et qui , au con- 
traire, ont demandé un délassement intellectuel à 
plusieurs branches de l'histoire naturelle, à la bota- 
nique surtout, dont ils s'occupent avec distinction. 
La connaissance d'un grand nombre de plantes et de 
localités est due à leurs persévérantes recherches. Le 
Catalogice de Castagne n'a pas été seul à en profiter. 



— XI — 

Grâce niix documents fournis parMM. Biaise et Roux, 
M. Grenier a pu former une flore spéciale , dans la- 
quelle sont classées les espèces exotiques qu'amènent 
sur notre sol le commerce des laines, celui des graines 
oléagineuses et des céréales. 

M. Biaise qui , on peut le dire, a apporté en nais- 
sant l'amour des plantes , était encore , il y a peu d'an- 
nées , ouvrier menuisier , arrachant le plus souvent 
à l'heure du repos le temps qu'il consacrait en courant 
à la botanique. Il peut aujourd'hui se livrer avec 
moins de contrainte à ses goûts ; mais les besoins de 
son magasin d'herboriste réclamant toute son acti- 
vité, ce n'est qu'à la dérobée qu'il ramasse des plantes 
qui ne sont pas officinales. 

Son aptitude avait, du reste, été reconnue et appré- 
ciée , comme elle le méritait , par un botaniste dis- 
tingué : M. Lorey lui a légué en mourant son herbier 
et ses livres ; il ne pouvait les laisser en de meilleures 
mains. 

M. Biaise n'est pas le seul exemple parmi nous 
de cette passion irrésistible qui entraîne d'hum- 
bles travailleurs vers l'étude des sciences et des arts; 
notre ville, que l'on critique sous tant de rapports , 
peut, du moins , revendiquer l'honneur de posséder 
une population ouvrière éminemment inteUigente. 
Nous parlons , cela va sans dire , de la population in- 
digène. — Tandis que, dans d'autres villes, les classes 
laborieuses nous offrent le spectacle affligeant de l'in- 
tempérance, ici un grand nombre d'ouvriers cherchent 
dans des distractions intellectuelles une diversion à 
leurs pénibles travaux. Les uns se réunissent en so- 



— XII — 

ciétés chorales , et interprètent avec goût les chefs- 
d'œuvre de la musique ; les autres s'exercent à la 
pratique des arts du dessin, manient l'ébauchoir ou 
le pinceau (1); d'autres s'élèvent jusqu'à la poésie et à 
l'étude des belles-lettres (2); quelques-uns s'occupent 
d'archéologie, beaucoup de sciences industrielles. 

M. Roux fait partie de cette honorable compagnie 
des Portefaix, qui a donné à l'Assemblée de 1848 deux 
représentants du peuple , dont un a eu quelque répu- 
tation comme poète , quoiqu'il ait été enlevé bien 
jeune à la littérature. M. Roux a commencé par s'oc- 
cuper d'entomologie; il possède une collection de lépi- 
doptères , et il a fait connaître quelques chenilles dont 
il a étudié les mœurs avec une rare sagacité. L'éduca- 
tion de ces insectes l'avait mis dans l'obligation de 
connaître les plantes sur lesquelles ils vivent ; mais il 
ne devait pas se bornera l'étude superficielle de quel- 
ques individus du règne végétal : son coup-d'œil de 
naturaliste lui avait promptement révélé ce qu'il y a 
d'intéressant dans l'organisation et dans la merveil- 
leuse variété de formes qu'offrent les plantes. Il se pas- 
sionna pour la botanique. Les végétaux qu'il trouvait 
à sa portée ne suffirent bientôt plus à son active cu- 
riosité. Il noua des relations avec un grand nombre 
de botanistes étrangers, et il en obtint des échanges 
qui ont enrichi son herbier, remarquable par sa 

(<)MM. Barry, Aiguier , Simon et Suchet , qui se sont fait remar- 
quer aux Expositions de Paris et de la province, étaient ouvriers avant 
d'être peintres. 

(2) M. Mazuy , ouvrier cordonnier , a publié d'intéressants ouvrages 
en prose, et des vers d'un mérite reconnu. 



— XIII — 

bonne tenue et par les soins que met son possesseur 
à n'y donner accès qu'à des plantes bien nommées. 

Parmi les savants dont M. Roux a su s'attirer la 
sympathie par son savoir et son aménité, et qui se 
font un plaisir d'entrer en correspondance avec lui, 
nous citerons : MM. Jordan , de Lyon ; Grenier , l'un 
des auteurs de la flore de France ; Boissier ; Reuter, 
de Genève; Duval-Jouve qui habite Strasbourg; 
Schultz , et Billot, de Haguenau. 

M. Roux , par ses échanges avec ces divers savants, 
a été mis à même de fixer la classification de certaines 
espèces litigieuses, et a contribué, plus que personne, 
à augmenter les richesses du Catalogue de Castagne. 
Nous lui devons des remercîments tout particuliers 
pour l'obligeance avec laquelle il nous a ouvert son 
herbier et aidé de ses conseils. 

11 serait à désirer que de tels exemples fussent 
suivis. Notre population si intelligente fournirait , 
nous n'en doutons pas , des adeptes nombreux et dis- 
tingués à toutes les sciences; le charme qu'elles pro- 
curent n'est pas goûté , parce qu'il est trop peu connu ; 
heureux si, en donnant de la publicité à des vocations 
bien déterminées , nous pouvions en décider de nou- 
velles et fixer celles qui seraient encore incertaines. 
D'ailleurs, nous. Méridionaux, qui avons le sentiment 
si profond del'égahté, nous pouvons juger, par ce 
qui vient d'être dit, que toutes les classes de la société 
sont rapprochées et confondues par la culture des 
sciences. Nous n'en voulons pas ajouter d'autres 
preuves que la réunion qui se forme tous les samedis , 
au fond de la modeste boutique de M. Marius Biaise,- 



— XIV — 

où n'ont pas dédaigné de venir s'asseoir les botanistes 
de tous rangs , de passage à Marseille , désireux de 
connaître leurs confrères de la localité, et de faire 
quelque excursion, conduits par des guides aussi com- 
plaisants que désintéressés. 

En mentionnant le nom des botanistes actuels de 
notre pays , notre souvenir se reporte naturellement 
sur ceux qui nous ont immédiatement précédé dans 
la carrière, et qui ont passé, laissant après eux un 
suave parfum de science et de vertus. Ce que nous 
savons , nous l'avons appris à leur école ; ce que 
nous sommes , nous le devons entièrement à leur 
commerce. Qu'il nous soit permis de saisir cette oc- 
casion de leur rendre ce témoignage public de notre 
reconnaissance. 

Du reste, eux aussi ont concouru à cette œuvre par 
les documents qu'ils fournissaient à Castagne et par 
leurs conversations amicales; la similitude des goûts 
et la ressemblance des caractères avaient établi entre 
eux et notre ami les liens les plus intimes. 

Solier et Salze , vous êtes , avec Castagne , les 
hommes qui avez le plus influé sur notre destinée; 
grâces vous soient rendues 1 Vous nous avez inspiré 
des goûts qui ont éloigné de nous la fièvre de l'ambi- 
tion , et, ce qui vaut mieux encore , vous nous avez 
laissé des exemples que nous serons toujours jaloux 
de suivre. 

A. D. 



BIOGRAPHIE 



J.-L.-M. GASTAGNK 



Castagne (Jean-Louis-Martin) naquit à Marseille 
le 11 novembre 1785. Son père, Honoré-Auguste 
Castagne , avait exercé le commerce à Port-Maurice , 
où il avait rempli en même temps les fonctions de 
consul de France. Sa famille était de celles où les 
traditions remontant à plusieurs générations, sont 
religieusement conservées et où la vertu reçoit un 
culte héréditaire. 

Lorsqu'il fallut songer à compléter l'éducation qu'il 
avait reçue sous les yeux de ses parents , son père 
l'envoya en Suisse avec son frère aîné. Il rencontra 
un précepteur qui n'était ni pédant, ni trop austère, 
et dont il conserva toujours un souvenir très-agréable. 
Castagne aimait surtout à citer un fait qui avait pro- 
fondément impressionné sa jeune imagination : Ce 
précepteur n'avait qu'un petit nombre d'élèves choisis ; 



— XVI — 

il recherchait toutes les occasions de les instruire en 
les amusant. Les jours de beau temps , il leur annon- 
çait que la classe serait faite hors la maison. Maître et 
écoliers , chargés de livres et de provisions , gravis- 
saient la montagne ; et lorsqu'un site convenable 
était trouvé , on s'arrêtait. Puis, après le repas qu'as- 
saisonnait une douce gaîté , le précepteur donnait le 
signal du travail : c'était en face du grandiose spec- 
tacle de la nature que ces heureux enfants étudiaient 
les œuvres des hommes de génie. 

C'est sans doute à ses rapports avec les champs que 
Castagne dut son goût dominant qui ne l'a jamais 
abandonné. De retour dans sa famille , il fut placé 
dans une maison de banque, célèbre à Marseille, la 
maison Baccuet. Dans cette honorable maison , était , 
au même titre que lui , un jeune Suisse nommé Ro- 
billard , qui avait étudié la botanique et qui fut 
charmé de trouver en Castagne un compagnon qui 
partageait ses goûts. Ils se lièrent étroitement et dé- 
sormais la botanique fut leur délassement. Ils se li- 
vrèrent à leur étude favorite avec un zèle d'autant 
plus louable qu'il n'y avait alors à Marseille personne 
qui cultivât la botanique. Il y avait, il est vrai , quel- 
ques personnes qui aimaient à entendre bien parler 
de tout à propos de botanique ; mais aucun ne 
se livrait à cette science d'une manière spéciale. 
M. Casimir Rostan faisait, dans le local de l'Hôtel- 
de-Ville, un cours (1) très-suivi, dans lequel il met- 
tait plus de poésie que de véritable science. M. Rostan 

(1) Ce cours fut professé en i811 , mais ne continua pas. 



— XVII — 

élait d'ailleurs à la fois nu mi mas te, minéralogiste, 
archéologue, botaniste, etc. Il s'occupait de tout 
avec son imagination facile et enthousiaste ; mais il 
ne pouvait guider nos jeunes amateurs dans leurs her- 
borisations. 

Vers la même époque ou un peu auparavant, se 
présenta une occasion , très-favorable en apparence, 
pour faciliter à ces jeunes gens leur étude de prédi- 
lection. On créa le Jardin-Botanique (1). La direction 
en fut confiée à M. De Lacour-Gouffé. Mais M. De 
Lacour-Gouffé était un horticulteur dont les connais- 
sances en botanique étaient fort restreintes ; il ne 
put donc leur prêter qu'un faible secours. Mais ils su- 
rent tirer de la liaison qu'ils formèrent avec le direc- 
teur du Jardin des plantes , le parti le plus avantageux 
pour leur instruction. Lorsque M. De Goufîé élait 
embarrassé pour déterminer une plante, il avait vo- 
lontiers recours à eux , et leur fournissait ainsi le 
moyen d'étudier par eux-mêmes des organismes qu'ils 
ne rencontraient pas dans les champs. 

Ainsi on peut dire qu'à cette époque, Castagne et 
Robillard étaient à Marseille les seuls botanistes. Ils 

(I) Marseille a eu au moins deux Jardins des plantes , avant celui 
dont les dernières traces vont bientôt disparaître : l'un situé auprès 
du Lazaret , le second dans l'emplacement du Lycée Impérial. Celui 
qui fut fondé en 1808 , auprès de l'église des Chartreux , dut son ori- 
gine à une circonstance ignorée par bien des personnes. On espérait 
que l'Impératrice Joséphine viendrait visiter Marseille ; son goût pour 
la botanique était connu. Thihaudeau , alors préfet , ne crut pouvoir 
mieux faire sa cour qu'en construisant un Jardin botanique. On se mit 
à l'œuvre en toute hâte , et en très-peu de temps le Jardin des plantes 
des Chartreux fut improvisé. 



-— XVIII — 

s'adjoignirent peu de temps après Salze , qui devint 
plus tard directeur du Jardin des plantes. 

L'histoire de leur première entrevue est piquante , 
et c'est de Salze lui-même que nous la tenons. 

Salze était poussé à son insu vers la botanique. Il 
avait rencontré, en furetant dans l'étalage d'un bou- 
quiniste, un ouvrage intitulé: La Botanique ap- 
prise sans maître. Sur la foi du titre, il l'acheta et 
se mit à l'étudier avec ardeur ; mais les démonstra- 
tions qui y étaient données lui paraissant fort peu 
claires , il était sur le point de l'abandonner, lorsque 
un ami (1) lui dit que, puisqu'il désirait se livrer 
à l'étude de la botanique , il lui ferait faire la con- 
naissance de M. Castagne , botaniste fort distingué. 
Cette proposition agréée, on fixa le jour de la présen- 
tation. 

Dans l'intervalle , cet ami commun , qui aimait à 
s'égayer , va avertir Castagne qu'un célèbre botaniste 
allemand , M. Salze , est de passage à Marseille, qu'il 
a demandé à voir quelques botanistes de la localité, et 
qu'on doit le lui présenter. Castagne , dans la jubila- 
tion de montrer son herbier, alors assez riche, se 
préparait à faire à un étranger les honneurs de son 
pays. M. Salze est annoncé (son nom presque ger- 
main se prêtait admirablement à la plaisanterie). 
Castagne lui fait l'accueil le plus empressé. Salze, qui 
ignore tout, y répond assez froidement, ce qui per- 
suade encore plus Castagne. Celui-ci le conduit à son 
herbier , et le lui déroule avec complaisance. A tout 

{<) M. Guieu , alors directeur du Mont-dek-Piété. 



cela , Salze ne répond que des monosyllabes ; mais 
sa qualité d'étranger et l'ignorance probable de la 
langue française expliquent suffisamment son em- 
barras. Castagne pourtant commence à proposer ses 
doutes sur certaines espèces. Salze, alors , de plus en 
plus ébahi , porte sur son introducteur un regard qui 
demande une explication. Celui-ci éclate de rire et 
donne la clef de cette double mystification. Castagne 
change de ton ; il encourage Salze , et tout de suite 
lui propose une herborisation à la Sainte-Baume. 

A partir de ce moment, Salze entre en tiers 
dans toutes les courses de Castagne et de Robillard. Il 
fit la connaissance deM.de Lacour-Gouffé, et tous 
trois eurent , le dimanche, le couvert mis à la maison 
de campagne de celui-ci, auprès du hameau de la 
Rose. 

Cependant la Flore française de Lamarck et De Can- 
doUe, qui jusqu'alors avait servi de guide à tous les 
botanistes de France , avait permis de constater qu'un 
grand nombre de végétaux qui croissent sur le sol 
français n'y avaient pas été décrits. Les botanistes de 
la plupart des départements s'étaient empressés d'en- 
voyer à De Candolle le fruit de leurs recherches , et il 
en résulta la matière d'un cinquième volume supplé- 
mentaire, publié en 1815, par De Candolle seul, dix 
ans après le quatrième volume. De Candolle cite dans 
sa préface les divers botanistes à qui il est redevable 
de plantes et de renseignements. Nos deux amis (leurs 
noms étaient inséparables à celte époque) figurent sur 
cette liste d'une manière honorable. Entre autres com- 
munications intéressantes qu'ils firent à De Candolle , 



— XX — 

nous devons citer une plante qui croît aux environs 
de Marseille , qui n'a été rencontrée, jusqu'à pré- 
sent, que là et aux environs de Toulon, dans la chaîne 
de montagnes qui joint ces deux villes. Cette plante , 
qu'aucun auteur n'avait jusqu'alors mentionnée , reçut 
de Robillard et de Castagne le nom de Gouffeia Are- 
narioides , en Thonneur de M. de Laconr-Oonffé. 
Elle a pendant longtemps constitué le seul genre 
appartenant en propre à la France. Ce genre, enregis- 
tré par De CandoUe, a été adopté, dans le Prodrome , 
par Seringe et par tous ceux qui ont écrit sur la flore 
de France, jusqu'à MM. Grenier etGodron. Ces deux 
auteurs , dans ces derniers temps, d'après l'exem- 
ple d'un auteur allemand , ont réuni le Gouffeia 
au genre Arenaria , le dépouillant à la fois des deux 
noms que lui avaient imposés les auteurs Marseillais, 
pour l'appeler .4 re?^arm Massillensis. Ils ont cepen- 
dant conservé le nom de Gouffeia , comme celui de la 
3^ section de leur genre Arenaria. 

Nous mentionnerons aussi les espèces suivantes, 
qui n'étaient pas connues avant nos deux auteurs : 

Silène brachypetala; 
Buplevrum glaucum ; 
■ Linaria rubrifolia ; 
Ajuga pseudo-Jva . 

Castagne menait alors une vie fort retirée , parta- 
geant son temps entre le comptoir et son herbier. Il 
n'était pourtant pas d'humeur sombre^ et mélanco- 
lique: loin de là, plein de gaîté, il semait de saillies 
piquantes sa conversation enjouée, te cercle de sa 



— XXI — 

société habituelle élait fort restreint. Un petit nombre 
d'amis , et sa sœur, qui réunissait aux charmes de 
l'esprit les grâces extérieures , tel était l'étroit horizon 
dans lequel il était heureux de passer la vie. 

Bientôt cette douce et paisible existence allait être 
portée au milieu du monde remuant des affaires et 
des préoccupations sérieuses. Castagne s'y livra sans 
se laisser emporter. Il sut toujours se ménager des 
loisirs qu'il voua à l'aimable science. 

M. Auguste Castagne , son frère, qui était plus âgé 
que lui de deux ans, dirigeait à Constantinople une 
maison de commerce. Une carrière mieux assortie à 
ses goûts, à sa capacité, lui étant offerte, il entra dans 
la diplomatie. Mais ne voulant pas perdre le fruit de 
ses premiers travaux . il appela près de lui Louis Cas- 
tagne, pour le remplacer , et se mettre à la tête de la 
maison qu'il avait fondée. Castagne venait de perdre 
sa sœur ; aucun lien ne le retenait plus à Marseille; il 
saisit avec empressement l'occasion de se rapprocher de 
son frère et partit pour Constantinople en octobre 1 81 4. 

Il est curieux de suivre dans ses lettres l'impression 
que subit Castagne en présence du spectacle si pitto- 
resque et si séduisant du Bosphore. Son intelligence 
hautement réfléchie fut insensiblement entraînée 
dans l'étude des âges passés. Nos lecteurs accepteront 
avec plaisir l'extrait d'une lettre qu'il adressait à 
Salze, et que nous sommes heureux de donner dans 
sa biographie. 

« Le printemps m'a permis de voir le beau 

« côté de Constantinople : la nature y est bien sai- 
« sissante à cette époque , et bien au-delà de ce que 



— XXII — 

« l'imagination peut concevoir. Le Bosphore a six 
« lieues de long environ , jusqu'à l'emboucliure de la 
« mer Noire , sur une largeur d'un ou deux milles. 
« Dans quelques endroits l'eau coule de la mer 
« Noire avec assez de rapidité pour que Ton croie que 
« l'on est sur les bords d'un beau fleuve. Les deux 
« bords du Canal s'élèvent en amphithéâtre , et for- 
« ment des collines dont l'aspect est extrêmement 
« agréable. Ce ne sont pas des rocs décharnés , des 
a ravines profondes, cette afïreuse stérilité également 
c( privée des prestiges de l'art et des grâces de la na- 
« lure. Ici les angles des collines présentent des 
« croupes arrondies et toujours vertes. Là où la cul- 
« ture a étendu le domaine de l'homme , une terre 
« féconde et libérale récompense de légers travaux, et 
a là où la nature revendique tous ses droits, mâle et 
« forte, elle étale avec orgueil tout le luxe de sa ma- 
« gnificence et tous les prodiges de sa fécondité. Sur 
« les bords du Canal, aux pieds des coteaux qui des- 
« sinent les sinuosités, sont une multitude de vil- 
« lages ombragés par des platanes , des frênes ou des 
« tilleuls; des maisons de plaisance, des jardins, des 
« parcs et des palais impériaux d'architecture ara- 
« besque; l'élégante légèreté des dômes dorés, ou des 
« colonnades de marbre , rappellent les palais ma- 
« giques des féeries des Mille et une Nuits , et sont 
« loin d'être dépourvus de grâces , quoique rien ne 
« rappelle en eux les beaux siècles de la Grèce. Sur 
« la pente des collines sont des prairies naturelles, 
« des champs et des vignobles; leurs sommets sont le 
a plus souvent couverts d'arbres ; sur leurs crêtes 



XXIII — 



« apparaissent des groupes cle cyprès à rameaux pen- 
ce danls, qui embellissent singulièrement le paysage, 
« par le double contraste de leur forme bizarre et du 
« ton de la couleur de leur feuillage. 

« A une lieue de Constantinople, deux anciens 
« châteaux, l'un sur la côte d'Asie, l'autre sur celle 
« d'Europe , augmentent encore l'effet pittoresque du 
« Canal par leurs tours et leurs créneaux antiques. 

« Pendant le règne agité des Empereurs successeurs 
« de Constantin , les châteaux ensevelirent souvent 
« dans un profond oubli des grands et des ministres 
« qui , tour à tour , furent l'idole et l'effroi des peu- 
« pies. On donnait à ces châteaux le nom de Léthé , 
« par allusion à cette pratique. Souvent aussi, ils 
« furent le théâtre des cruautés de l'usurpateur heu- 
« reux qui assouvissait sa vengeance sur la famille de 
« l'usurpateur détrôné. Aujourd'hui, on y envoie les 
« janissaires mutins , destinés au supplice. Sous de 
« frais ombrages , on rencontre de temps en temps 
« des fontaines réservées , restes de la religion an- 
« tique, sanctifiées par l'industrieuse piété des Grecs. 
« » 

Mais, reprenons notre biographie. — L'histoire de 
la carrière commerciale de Castagne est courte à faire: 
on peut dire qu'il se fit remarquer par sa loyauté et 
sa scrupuleuse probité. Ces deux qualités le firent 
bientôt distinguer des autres négociants, et lui va- 
lurent le titre honorable de député du Commerce 
français de Constantinople, titre qu'il a gardé de 1820 
à 1829. 

C'est alors qu'éclata la guerre de l'indépendance 



— XXIV — 

hellénique. Les relations diplomatiques furent sus- 
pendues entre Tauibassade de France et la Porte. 
L'ambassadeur se retira. En son absence, qui dura de 
1827 à 1829, Castagne fut reconnu par la Porte comme 
chef de la nation française k Conslanimoi^le, et il 
reçut de l'ambassadeur français l'honorable mission 
de représenter les intérêts de ses nationaux , sous le 
protectorat de l'ambassade de Hollande , et de fournir 
des informations régulières au ministère des affaires 
étrangères de France , aux ambassadeurs de France , 
à Vienne et à Saint-Pétersbourg , aijisi qu'à l'amiral 
commandant l'escadre française dans le Levant. 

Castagne s'acquitta de cette haute mission avec tout 
le zèle , le talent et la probité qu'il était possible d'y 
mettre. La paix rétablie, le gouvernement français lui 
conféra la seule récompense que sa modestie lui per- 
mît d'accepter : il le nomma chevalier de la Légion- 
d'Honneur. 

Au milieu de ce tumulte d'affaires particulières et 
de fonctions publiques , il est beau de retrouver 
l'homme soigneux , méthodique , ne négligeant rien , 
et sachant trouver du temps pour la botanique , dans 
laquelle il chercha ses plus chères distractions. A cette 
époque, Castagne continuait ses relations avec De Can- 
dolle ; il avait entrepris de dresser un Catalogue des 
plantes de Constantinople, et en avait fait lire un pre- 
mier essai à la Société de Physique et d'Histoire Na- 
turelle de Genève. 

Malgré la haute approbation et l'encouragement 
flatteur de De CandoUe , ce catalogue est resté inédit ; 
mais si Castagne ne publia rien de ses observations , 



— XXV — 

il fournit au maître de la science une foule de rensei- 
gnements qui furent mis à profit. M. Alphonse de 
Candolle en fait un fréquent usage dans l'ouvrage de 
Géographie Botanique qu'il a publié il y a peu d'an- 
nées. Du reste, l'herbier que composa Castagne à 
cette époque témoigne de son incessante activité. 

En 1833, Castagne, âgé de 48 ans, jugea lui- 
même que l'heure de la retraite avait sonné; il aban- 
donna les affaires et vint revoir le pays natal. Peu dé- 
sireux de se marier, d'ambition bornée, il avait acquis 
par le travail tout ce qui était nécessaire à sa modeste 
existence. Deux années furent consacrées à des voya- 
ges en Suisse, en Hollande et en Angleterre , puis 
il se fixa dans la propriété (1 ) qu'il avait achetée près 
Miramas, petite commune non loin de Saint-Chamas. 

Castagne, rendu à la vie tranquille qui, seule, avait 
des charmes pour lui, put se livrer à ses goûts et se 
laisser aller aux insinuations bienfaisantes de son 
cœur. 

Il consacra les premières années à l'amélioration de 
sa propriété, qui n'était pas en bon état de culture. 
Cette occupation lui interdisait les courses longues et 
fatigantes, comme celles qu'exige la recherche des 
phanérogames; il connaissait au reste, à peu près 
toutes les plantes vivant autour de lui. Son herbier 
s'enrichissait tous les jours par des échanges qui lui 
étaient faciles ; il avait donc limité ce qu'on pourrait 



(i) Cette propriété se nomme Montaud. C'est dans le voisinage, que 
lut construite la gare de la station, qui a porté le nom de Constantine , 
et qui porte maintenant celui de Miramas. 

c 



appeler ses études actives à d'humbles végétaux qui 
promettaient d'amples moissons à son observation 
patiente et assidue, sans exiger des déplacements qui 
commençaient à n'être plus de son âge, les champi- 
gnons épiphy tes, ces parasistes nombreux, ces êtres 
infiniment petits qui s'offrent partout, s'attachantaux 
feuilles mortes ou mourantes, au vieux bois, comme 
pour en hâter la décomposition. 

Il fit de ces organismes, qui venaient d'eux-mêmes 
s'offrira son examen, une étude spéciale, et il a con- 
signé dans deux fascicules qu'il a publiés , des Ob- 
servations sur quelques plantes acotylédonées , 
recueillies dans le département des Douches-du- 
Rhône. Ces recueils ont un petit volume , mais ils 
sont pleins de remarques qui témoignent de la saga- 
cité de leur auteur; ils contiennent la description de 
vingt-sept espèces, et de trois genres nouveaux, qui 
ont été adoptés par les cryptogamistes. 

Castagne, avait été élu conseiller municipal presque 
à son arrivée sur la commune de Miramas; en 1846, il 
fut nommé maire, et il a administré cette commune 
jusqu'à sa mort. On peut dire que non seulement il 
fut f administrateur apprécié de sa commune, mais 
qu'il devint encore le père de tous ses administrés ; 
comme magistrat, nul ne posséda comme lui, le don 
de tout concilier; toujours accessible à tous, il était 
l'arbitre de tous les différents, et, riches ou pauvres, 
tous acceptaient de bon cœur son jugement, et le re- 
connaissaient pour le patriarche de la contrée. 

Les jeunes gens étaient pour lui, un objet de pré- 
dilection : il se constituait leur professeur, et ensuite 



— XXV II — 

leur protecteur, pour les faire admettre soit dans une 
école , soit dans un établissement , où un avenir hon- 
nête les attendait, et, aujourd'hui, plusieurs occupent 
dans le monde, des positions honorables et lucratives 
qu'ils doivent à sa bonne protection. 

Chez Castagne , l'homme privé ne le cédait en rien 
au magistrat et au savant; bienveillant et affable pour 
tous, il avait toujours une bonne parole ou un bon 
conseil sur les lèvres. D'une érudition peu commune , 
sa conversation était aussi instructive qu'amusante ; 
on l'écoutait toujours avec plaisir. 

Son influence morale était telle qu'il avait ob- 
tenu , de ses fermiers et de ses ouvriers , de ne plus 
prononcer de jurons , ou même d'expressions gros- 
sières; pour cela il n'avait eu à employer que la douce 
persuasion qui lui était habituelle. 

Une vie consacrée tout entière à la science et aux 
bonnes œuvres, si pure devant Dieu et devant les 
hommes , devait être couronnée par une mort chré- 
tienne!. . . 

Dès le commencement de l'année 1847, Castagne 
ressentit les atteintes d'une maladie grave qui com- 
mençait à miner son existence, maladie au cœur, 
qu'il supporta avec une noble résignation. Dans les 
premiers mois de 1858, le pauvre malade sentant son 
mal empirer, demanda à voir le père Eugène, son con- 
frère en botanique , et même son disciple. Le digne 
religieux quitta aussitôt sa retraite pour venir rem- 
plir auprès du maître les devoirs de l'amitié et de la 
rehgion. Castagne sourit un instant quand son ami 
lui parla de ses chères plantes, de cette nature qu'il 



— XXVIII — 

ne devait plus voir , mais qu'il avait tant aimée et 
étudiée. . . bientôt l'homme de Dieu montra le ciel au 
chrétien, et lui représenta avec douceur que le temps 
était venu de détacher sa pensée des œuvres de la créa- 
tion , pour la porter tout entière vers leur auteur. Le 
prêtre venait de remplir son subUme et consolant mi- 
nistère ; mais l'ami veillait encore sur l'ami que le 
dernier souffle de la vie n'avait pas encore quitté, et il 
ne voulut abandonner sa main, que lorsque la main du 
mourant ne répondit plus aux étreintes de la sienne , 
et lui fit comprendre que l'âme avait pris son essor 
vers le ciel ! . . . 
C'était le 16 mars 1858. 



Le conseil municipal de Miramas décida qu'un mo- 
nument serait élevé, à ses frais, à la mémoire de Cas- 
tagne. Cette décision fut prise à la suite d'une commu- 
nication faite par M. Amphoux de Belleval, qui avait 
été appelé à lui succéder çn qualité de Maire. Cet acte 
municipal honore également Castagne et le conseil ; 
aussi, nous le transcrivons in extenso. 

a Au début de notre session , dit M. Amphoux de 
« Belleval , et alors que j'ai l'honneur de vous réunir 
« pour la première fois , permettez-moi d'être l'in- 
« terprète de vos sentiments en venant vous rappeler 
« le souvenir de mon honorable prédécesseur, M. Louis 
« Castagne, qui a voulu se perpétuer dans vos cœurs , 
« comme il vous portait tous dans le sien , par un legs 
« de douze cents francs de capital , dont les intérêts 
« doivent être employés pour habiller, tous les ans et 



— XXIX — 

a à l'approche de la saison rigoureuse, deux pauvres 
« de cette commune. 

« Vous le lui rendiez bien cet amour qu'il portait à 
« chacun de vous individuellement, parle respect et 
a la vénération que vous aviez pour sa personne. 

« Magistrat intègre dans l'administration des de- 
v< niers communaux , juge impartial dans les diffé- 
« rends que chacun de vous s'empressait de porter à 
« son arbitrage, il s'est éteint au milieu de vous, loin 
« des secours de la ville, tant il se sentait renaître dans 
« le sein des affections qu'il provoquait de toutes parts. 

« Son frère, s'unissant à ses intentions, a voulu que 
« ce legs vous arrivât franc de toute charge et de tous 
« droits fiscaux , pour que les pauvres profitassent de 
« l'intégralité de cette munificence. 

« Organe que. nous sommes de l'expression publi- 
« que, nous ne pouvons rester indifférents à ces actes 
« de libéralité pour les malheureux de notre com- 
« mune; et, les retracer à vos yeux , c'est aller au de- 
« vaut des vœux que chacun de vous est désireux d'ex- 
« primer. » 

» Sur quoi le conseil municipal, jaloux de s'y asso- 
cier, en exprimant en même temps combien les res- 
sources de la commune sont bornées, a décidé , à l'u- 
nanimité, qu'une somme de trois cent cinquante francs 
serait portée au budget supplémentaire de 1858, pour 
ériger un monument , à la mémoire de M. Castagne , 
en son vivant maire de cette commune , et que copie 
de cette délibération serait transmise à sa famille, 
comme un témoignage du souvenir impérissable qu'il 
a laissé parmi nous. » 



— XXX — 

Voici la liste des écrits qu'il a laissés : 

10 Observation sur quelques plantes acotylédonées de la 
famille des urédinées, et dans les sous-tribus des néniasporées 
et des œcidinées, recueillies dans le département des Bouches- 
du-Rhône. Marseille, 1842. 

2» Observations sur quelques plantes acotylédonées recueil- 
lies dans le département des Bouches-du-Rhône. Aix, 1843. 

3» Catalogue des plantes qui croissent naturellement aux 
environs de Marseille. Aix, 1845. 

4» Supplément au catalogue des plantes qui croissent natu- 
rellement aux environs de Marseille. Aix, 1831. 

5» Observations sur le reboisement des montagnes et des 
terrains vagues dans le département des Bouches-du-Rhône. 
Aix, 1851. 

6® La vie de Fusée Aublet, botaniste, insérée dans le Plu- 
tarque provençal. 

On lui a dédié quatorze genres ou espèces de 
plantes. 

11 était membre de l'Académie des sciences, belles- 
lettres et arts de Marseille ; de l'Académie des sciences, 
agriculture, arts et belles-lettres d'Aix ; de la Société 
des sciences naturelles de Cherbourg; de la Société de 
médecine de Marseille ; de la Société de physique et 
d'histoire naturelle de Genève ; de la Société dépar- 
tementale d'agriculture des Bouches-du-Rhône; de la 
Société asiatique de Paris. 

A. D 



APERÇU GÉNÉRAL 



SUR LA VÉGÉTATION 



DU DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHOINE. 



Nous croyons utile, avant d'entrer dans la nomenclature 
aride d'un catalogue , de jeter , d'une façon rapide , une sorte 
de coup-d'œil synoptique sur la végétation de notre dépar- 
tement. 

Nous trouverons occasion , dans cette description à vol 
d'oiseau , d'-entrer dans quelques détails qui ne sont pas 
dépourvus d'intérêt ; et d'ailleurs , le plan que nous avons 
adopté fournira des indications à celui qui ne voudrait pas , 
ou ne pourrait pas prendre d'autres guides pour ses herbo- 
risations. Il saura ainsi, d'une manière générale , ce qu'il est 
en droit d'attendre de chacune des locaUtés. 

La surface de notre déparlement peut être divisée en sept 
régions différentes, auxquelles nous en joignons une huitième, 
comprenant le bois de la Sainle-Baume , que nous avons fait 
entrer dans notre travail , bien qu'il ne fasse pas partie du 
département des Bouches-du-Rhône. Sa proximité de Mar- 
seille , et la nature toute spéciale de sa végétation nous ont 



— XXXII — 

fait penser qu'en agissant ainsi , nous serions agréable à la 
plupart de nos lecteurs. Voici donc ces huit régions bota- 
niques : 

1° Le littoral ; 

2° La Crau et la Camargue ; 

3° Les étangs salés et leurs bords ; 

4° Les cours d'eau , les canaux et les mares d'eau douce ; 

5° Les champs cultivés ; 

6» Les bords des champs et les flancs des collines incultes ; 

7» Les sommets ; 

8» Le bois de la Sainte -Baume. 

Le département des Bouches-du-Rhône pourrait démon- 
trer, s'il n'y avait surabondamment d'exemples qui le prou- 
vent , que l'altitude , l'exposition , l'état du sol humide , 
marécageux , ou aride et desséché , et son plus ou moins 
de perméabihté , sont presque les seules causes qui influent 
sur la végétation d'une contrée. A ces causes, il faudrait 
peut-être joindre la nature minéralogique du terrain , qui 
peut fournir des matières exclusivement propres à certains 
végétaux , tandis qu'elles sont impropres à d'autres ; mais le 
nombre de ces végétaux est très-limité , et en analysant soi- 
gneusement toutes les antres influences , peut-être arriverait- 
on à cette conclusion : que celle-ci se réduit à rien. 

Dans tous les cas , si l'on peut contester l'influence de la 
nature minéralogique du sol , à fortiori celle de sa nature 
géologique doit être écartée. Chacun sait que ce qui distingue 
les terrains les uns des autres , ce sont les fossiles et l'ordre 
de superposition , mais nullement la nature minéralogique. 
Or , on ne voit pas ce qui pourrait influencer la végétation , 
dans les fossiles et l'ordre de superposition, indépendamment 
des causes physiques ou chimiques que nous avons énumérées. 

Notre département , qui présente une végétation très-variée, 
n'ofi're d'ailleurs que la même composition géologique sur la 



plus grande portion de son étendue , celle où précisément se 
rencontre la plus grande diversité de plantes. 

Nous allons conduire nos lecteurs à travers les différentes 
zones de végétation , en citant les espèces caractéristiques ou 
intéressantes de chacune d'elles : 

1° Littoral. 

Nous signalerons sur tous les points du littoral où des ro- 
chers forment le fond de la mer , jusqu'à une certaine pro- 
fondeur , le Posidonia Caulini , qui ne fleurit et ne fructifie 
que rarement , mais qui , les années où il donne des fleurs , 
les donne avec une sorte de prodigalité. Nous avons vu ce 
phénomène se reproduire trop rarement, pour qu'il nous soit 
permis d'indiquer les rapports qui le lient avec l'état de l'at- 
mosphère, ou avec tout autre cause. Sur certains points plus 
limités et plus rapprochés du rjvage , le Zostera nana étale 
sa végétation plus humble. 

Les côtes de notre département offrent assez de variété , 
et en rapport avec cette variété, la végétation, toujours 
maritime , n'est pas uniforme sur ions les points. En com- 
mençant par l'Est , nous avons le golfe des Lèques , qui est 
sur la limite , qui n'appartient même pas tout aux Bouches- 
du-Rhône , mais que nous y comprenons néanmoins en 
entier , ne serait-ce que pour citer une plante rare qui a 
choisi cette localité presque unique en France , le Viola 
arborescens, parmi les touffes d'Astragalus Tragacantha, qui , 
lui aussi , est caractéristique de tous les Ueux sablonneux 
situés sur le littoral de notre département. On y trouve aussi 
le Vitex Agnus- castus qui peut-être y a été planté. 

A l'autre extrémité de ce golfe est le promontoire connu 
sous le nom de Btc-de-V Aigle , localité que les partisans de 
l'influence géologique pourraient faire valoir avec le plus 
d'avantage dans notre département, en faveur de leur opinion ; 
c'est un lambeau de grès vert, et la végétation est aussi par- 



ticulière , nous dirons presque aussi exceptionnelle que la 
nature du terrain. D'un autre côté, la nature siliceuse du 
poudingue qui le constitue pourrait aussi bien être invoquée 
par les partisans de l'influence minéralogique. Mais l'exposi- 
tion, la forme découpée et sillonnée d'anfractuosilés étroites 
et profondes du Bec-de-l'Aigle, et de la portion du littoral qui 
l'avoisine à l'ouest, suffirait, nous le pensons, pour expli- 
quer ce qu'il y a d'exceptionnel dans sa remarquable végé- 
tation. 

On y rencontrera principalement: Belphiniumperegrinmn.^ 
Garidella Nigellastrum , Helianthemum guttatum, Lavatera 
maritima , Calycotome fpinosa , Anthyllis cytysoides , médi- 
cago spherocarpa, Melilotus elêgans , qui n'a pu figurer dans 
le Catalogue , puisque ce n'est que lorsque la première partie 
en était imprimée que la découverte en a été faite ; Lathyrus 
Clymenum , Myrtus communis , Specularia falcata , Pha- 
gnalon saxatile , Pulicaria odora , Logfia subulata , Tolpis 
barbata, Erythrœa maritima, Veronica Cymbalaria, Lavan- 
dula Stœchas, Theligonum Cynocrambe , Mercurialis ambi- 
gua , Arum Arimrum , etc. 

Cette végétation continue en perdant plusieurs de ses re- 
présentants et en acquérant de nouveaux , le long des ter- 
rains qui sont dominés par le Baou-de-Canaillo, et de la falaise 
qui suit jusqu'à Cassis , où l'on trouve encore Anthyllis cy- 
tisoidi'-s , et où se montre abondamment Maîhiola incana. 
Sur le môle de Cassis on recueille TrifoUum savianum , dont 
l'habitat est si rare en France. 

Entre Cassis et le gplfe de Marseille, règne une côte abrupte, 
composée de rochers arides , qui ne présentent que de rares 
coupures où pénètre la mer , formant les anses de Port-Miou^ 
du Pin , de Sormiou et de Morgiou. Mais cette côte n'offre 
à peu près que la végétation que nous étudierons sous la dé- 
nomination de végétatîon des flancs des collines incultes. 

Avant d'arriver à Marseille on rencontre les ilôts de Riou. 



de 1 // ;• Plane , de Jarro et de Maïré , qui offrent , malgré leur 
aridité apparente, quelques végétaux intéressants: Senecio 
crassifolius , Convolvulus Soldanella , Pancratium mariti- 
mum. 11 en est de même des îles du golfe de Marseille , pour 
lesquelles nous devons ajouter Asphodelus microcarpus , 
Ephedra distachia. 

Dans le territoire de Marseille, se déroule d'abord l'anse des 
Goudes et la plage de Montredon , qui avait autrefois une cer- 
taine célébrité , mais dont on voit disparaître à vue d'œil la 
sauvage aridité qui faisait sa richesse : les eaux du canal 
chassent devant elles les végétaux que recherchaient les bota- 
nistes de tous les pays ; de nombreuses constructions auront 
bientôt couvert la place de cette localité naguère classique en 
Europe. Les plantes qu'on peut encore y recueillir sont : 
Hutchinsia procumbens , Frankenia pulverulenta , F. inter- 
media , Silène gallica [cerastoides de D. C), Silène sedoides , 
Cistus albidus, Cistus salviœfolius, Helianthemum lavandu- 
lœfolium , Velezia rigida , Erodium littoreum , Tribulus ter- 
restriff, Ononis reclincUa, Medicago disciformis, M. liltoralis, 
M. Braunii, Astragalus Tragacantha, Hedysarum capitatum^ 
Polycarpon jjeploides ; Paronychia nivea , Daucus Gingi- 
dium, D. siculns , Buplevrum glaucum , Crucianella mari- 
tima, au Cap Croisette ; Scabiosa maritima , Bellis annua , 
Arlemisia glutinosa , A. gallica , Anthémis secundiramea , 
Asteriscus maritimus, Helîthrysum Stœchas , Evaœ pygmœa, 
Picridium vulgare, Coris monspeliensis, Convolvulus Solda- 
nella , aux Goudes ; Myosotis pusilla , Teucrium Polium , 
Statice minuta, S.virgata, S. echioides , Atriplex rosea , 
A. crassifolia , A. laciniata, A. haslata, A. patula, Suœda 
fruticosa , S. maritima , Salsola Kali , Salicornia macros- 
tachia , près les Goudes ; Passerina hirsuta, P. Tarton-raira , 
Euphorbia Peplis , Junipc.rus phœnicea, Allium acutiflorum , 
Allium Chamœmoly , Tragus racemosus , Imperata cylin- 
drica , Sporobolus pungens , près les Goudes et le Cap Croi- 



— XXXVI ■— 

sette ; Bryza maxima , Dactylis hispanica , Scolopendrium 
Hemionitis , vers les collines. 

Puis , un peu plus à Vintérieur , dans les sables de Mazar- 
gnes , le Clypeola gracilis , Planch., variété fort curieuse, 
à fruits très-petits et quelquefois ovales, mais que des semis 
faits par M. Roux, ne nous permettent pas de regarder 
comme distinct du CL Jonhtlaspi , malgré l'autorité impo- 
sante de M. Planchon. Alkanna tinctoria , Stachys n-;crit.i'ma, 
Ophrys lutea , Cyperus Schœnoides , Scleropoa hemipoa , etc. 

A Endoume , Hyoseris scabra , Convolvulus lineatus , 
Echium calycinum. 

De Marseille à TEstaque; nous n'avons à citer d'une façon 
particulière que le Statice globulariœfolia, sur la butte du télé- 
graphe , près la Madrague de la ville , et une plante qui n'est 
,pas proprement maritime, qui croît un peu plus dans l'inté- 
rieur, mais dans des localités toujours restreintes et peu 
nombreuses , le Teucrium pseudo-chamœpitis. 

En continuant à suivre le bord de la mer, une côte à peu 
près dans le genre de celle* qui a précédé le golfe de Mar- 
seille , nous accompagne jusqu'au village de la Couronne , 
auprès duquel on recueille en abondance le Merendera filifo- 
lia. Puis, franchissant les Martigues, à travers des haies for- 
mées principalement de Punica granatum , nous parvenons 
à la plage de Fos où nous avons à signaler outre quelques-unes 
des espèces maritimes que nous avons déjà citées : Makolmia 
littorea, Echinophora spiiiosa , Vinca média, Statice durius- 
cula , St. girardiana , St. bellidifolia , Imperata cijlindrica, 
Erianthus Ravennœ; et enfin la Camargue, dont le littoral 
imprégné de sel est jonché de Salicornia , de Statice et de 
Siiœda divers. 

2° La Camargue et la Crau. 

Ces deux parties de notre département ont une physionomie 
bien différente de tout le reste ; le contraste est complet en- 



— XXXVIl — 

tre ces plaines immenses qui régnent au sud-est et le terrain 
si accidenté qui occupe tout le nord, tout l'est et une portion 
du sud. 

Malgré celte similitude d'aspects, la Crau et la Camargue 
ont un sol essentiellement dissemblable : ici , c'est un limon 
accumulé peu à peu par un fleuve ordinairement paisible , 
bien que sa course soit des plus rapides de nos jours ; là , ce 
sont des galets arracbés violemment du sommet des Alpes, et 
entraînés par un puissant cours d'eau , qui a cessé de couler 
dans celte direction. 

La Camargue , ou delta du Rhône , est composée de terres 
d'alluvion , dont la portion qui longe le Rhône est d'une dé- 
sespérante pauvreté sous le rapport de la botanique, mais d'une 
merveilleuse fécondité considérée au point de vue de Tagri- 
culture. 

Nous devons cependant signaler une magnifique graminée 
qu'on y rencontre , ainsi qu'à Fos , YErianthus Ravennœ , 
puis OEnothera biennis , et Preslia Cervina. 

La basse Camargue a un sol généralement imprégné de sel 
dont nous avons donné une idée en parlant du littoral , et qui 
est occupé en grande partie par des étangs plus ou moins sa- 
lés. Mais entre les terres cultivées et la région des étangs est 
une zone couverte de prairies naturelles qui n'a pas été assez 
visitée. Probablement il y aurait là à faire des découvertes 
inattendues , qui paieraient les fatigues du botaniste qui se li- 
vrerait à cette exploration difficile. Ce n'est pas que la Ca- 
margue soit vierge de toute excursion botanique : Artaud , 
Requien, M. Jaquemin l'ont parcourue plusieurs fois; mais, 
outre qu'il y a déjà une vingtaine d'années au moins , ce n'a 
été jamais qu'à la hâte , en passant, pour ainsi dire , et jamais 
avec la suite que mériterait une si grande étendue. 

Les galets granitiques qui ont mérité à la Crau le nom de 
Champ-de-Pierres, Campus lapideus , que lui donnèrent les 
anciens , après avoir été usés et arrondis dans un transport 
violent , ont été déposés sur une immense surface qui , vue de 



— XXXVIII — 

loin , du sommet de la Grande-Alpine , par exemple , paraît 
plnne, mais qui, en réalité, présente une différence de niveau 
de 18 à 20 mètres entre ses différentes parties. Cette plaine 
a la forme d'un triangle h peu près équilatéral , dont le côté a 
sensiblement une longueur de 30 kilomètres. Sa vaste éten- 
due jointe à sa composition l'a aussi fait comparer à une mer 
de cailloux. 

Quelques arbres , qui ont sans doute été plantés à l'entour 
des fermes , constituent les rares bouquets de verdure qu'on 
y rencontre , tout le reste offre l'aspect de la solitude et delà 
désolation. Cependant, ce sol aride n'est pas complètement 
improductif et voué à une éternelle stérilité. 

Les pierres amoncelées au pied des arbres servent à favo- 
riser leur végétation en y conservant l'humidité , et montrent 
la voie qu'il faut suivre pour créer des abris si nécessaires 
dans ces plaines exposées sans défense aux violences du mis- 
tral ; mais surtout elles nous enseignent que ces champs, lors- 
qu'on les a purgés de ces cailloux , offrent à la bêche et à la 
charrue un sol vierge et qui promet d'amples dédommage- 
ments h la peine qu'on se sera donnée. Les canaux d'arrosage, 
qui sillonnent la Crau de toutes parts, contribueront pour beau- 
coup à sa transformation, elles essais qui ont été tentés sont de 
nature à encourager à entrer dans cette voie. Les cultures 
paraissent y avoir été assez récemment introduites ; du temps 
de Strabon , la Crau était dénuée d'arbres. Ceux qu'on y ren- 
contre aujourd'hui le plus fréquemment sont : Fraximus oxy- 
phylla , Celtis australis , Ulmus campestris , Salix cinerea^ 
S. alba , S. purpiirea , Populus alba , P. nigra , Quercus 
Ilex , Pyrus amygdaliformis. Cependant , les arbres qui nais- 
sent sur les bords de la Crau , y sont réellement indigènes ; 
même ces bords ont dû être , dans les temps reculés , un sol 
forestier ; le Quercus Ilex , Q. cocciffera et le Pyrus amyg- 
daliformis devaient en former les principales essences. 

Du reste , telle qu'elle est, la Crau est loin d'être dépourvue 
d'attrait pour un botaniste ; car, sans compter les étangs et 



— XXXIX — 

les bords des canaux , le nombre des espèces qu'elle présente 
est assez considérable; seulement, l'herborisation au tra- 
vers de ces champs nus , brûlés par le soleil ou battus par 
les vents , est assez fatigante et assez fastidieuse. Les prin- 
cipales espèces qu'on peut y recueillir sont : 

Garidella Nigellastruni , Delyhinium pubescens , Alyssum 
campestre, A.cahjcinum, Clijpeola Jonhthaspi , Iberis pinnata, 
Biscutella îœvigata, Heliantenum marifolium , Silène bra- 
chypctala , Velezia rigida , Linvm maritimum , Spartium 
juneum , Ononis reclinata , 0. procurrens , TrifoUum lap- 
paceum , T. suffocatum, T. glomeratum, Hippocrepis ciliata , 
Vicia amphicarpa , Ervum gracile , Bupleurwn tenuissi- 
mum, Seseli tortuosum, Scandix aiistralis, Evax pijgmœa , 
Achilka tomentosa, A. odorata, Santolina Chamœcyparissus , 
Picnomon Acarna , Picridiim viilgare , Jasione montana , 
Chironia cpicala , Verbascum Lychnitis , Ajuga pseudo-Iva , 
Satureia montana , Ophrys Bertoloni , Asphodelus fistulosus, 
qui est la plante la plus universellement répandue dans la 
Crau , AUium flavum , Tragus racemosus , Gastridium 
lendigerum , Piptatherum multifloruin, Stipa tortilis , Briza 
minor , etc. 

Voici , suivant Castagne , la valeur relative de la végéta- 
tion de la Crau, en écartant les lieux cultivés, les endroits 
marécageux , les bords des canaux , au point de vue de l'ali- 
mentation des bestiaux. On ne nous saura pas mauvais gré, 
nous en sommes persuadé , de donner ces renseignements , 
que recommandent le caractère sérieux de son auteur et la 
connaissance spéciale qu'il avait de la Crau : sa propriété 
étant contiguë avec le commencement de cette plaine. 

4/20 « Brachipodium ramosum en provençal lougroussié, 
({ graniinée excellente pour les troupeaux. C'est 
« une plante vivace , d'une contexture sèche , qui 
« se ramifie et végète toute l'année. 

4/20 



4/20 

3/20 u Thymus vulgaris ^ Lavandula latifulia et quelques 
« autres Labiées. Ce sont des plantes sèches bonnes 
« pour les troupeaux. 

4/20 « Asphodelus fistuîosus , en provençal Powrac/io, les 
« bêles à laine n'y touchent pas ; seulement , aux 
« époques où les herbes viennent à manquer , elles 
a broutent le sommet des tiges. 

2/20 « Légumineuses de diverses espèces ; les genres Medi- 
« cago et Trifolium en fournissent le plus. 

3/20 a Composées de diverses espèces; la division des Ligu- 
er liflores est la plus abondante, les Picridium 
« vulgare , Crépis recognita , Pterotheca nemau- 
« sensis , sont les plus fréquents. 

2/20 a Graminées diverses, parmi lesquelles abonde r^vena 
« pratensis , les Bromus , les Festuca , et souvent 
le Lolium perenne {lou margaou). 
Végétaux divers. 




« Cette division n'est qu'un aperçu; mais elle pourrait 
« fournir une indication utile pour les fourrages artificiels 
« que l'on voudrait faire. Jusqu'ici l'on ne s'est attaché qu'à 
« semer des légumineuses ; en étudiant avec soin les végé- 
a taux qui peuvent se développer avec plus de facilité , l'on 
« pourrait augmenter le nombre des plantes fourragères de 
« nos cultures : le Brachy podium ramosum serait peut-être 
« susceptible d'être soumis à des coupes réglées , l'on néglige 
u trop le Lolium perenne , et peut-être les Liguhflores. 
« Une école d'essai pour ces diverses cultures, sans en- 
ce traîner dans de grands frais, serait un établissement d'une 
« haute utilité dans le voisinage de la Crau ; l'on y trouve- 
M rait les plaines caillouteuses et granitiques de cette localité , 
« les élévations calcaires qui dominent dans notre dépar- 



« lement, elles fonds marécageux ci maritimes si intéres- 
« sanlsel si négligés. » 

La Crau nourrit de nombreux troupeaux de moutons , 
malgré son aridité apparente ; les vastes champs de pierres , 
nommés coussous, fournissent à ces animaux, pendant la plus 
grande partie de l'année , une nourriture peu succulente mais 
savoureuse, dont ils sont très- friands , et qu'ils savent 
trouver en retournant les galets qui la recouvrent. Dans les 
mois les plus chauds , les coussous ne présentent plus cette 
herbe fine, qui n'a pu résister à une chaleur qui dessèche , qui 
brûle tout, et les troupeaux émigrent , ou, pour nous servir 
de l'expression consacrée, transhument vers les Alpes, où 
ils vont chercher les pâturages et la fraîcheur qui leur 
manquent. 

3° Etangs salés. 

Le principal est l'étang de Berre, cette mer intérieure, pour 
laquelle on aime à rêver de brillantes destinées ; mais qui , 
telle qu'elle est , offre un très-grand intérêt au naturaliste et 
surtout au botaniste. Celui-ci pourra récolter dans ses eaux 
Potamogetum pectinatum , Ruppia maritima , Zostera ma- 
rina , Z. nana. 

Sur ses bords il rencontrera beaucoup de plantes qui lui 
sont communes avec les autres endroits marécageux , telles 
que Orchis palustris , Epipactis palustris , etc. , et quelques 
autres plus rares et dont l'habitat est plus circonscrit: Thalic- 
trum flavum , fi. angustifolium , Ranunculus Philonotis , R. 
muricatus , Cochlearia glastifolia , Helianthemum niloticum^ 
Linum provinciale, Althea officinalis, Trifolium maritimum, 
Trifolium nigrescens , Astragalus Stella , Vicia lulea , Doryc- 
nium gracile , Lotus decumbens , Hedysarum capitatum , Ly- 
thrum bibracteatum, Œnanthe peucedanifolia , OE. fistulosa^ 
Œ. globulosa, Hydrocotyle vulgaris , Scabiosa succisa, An- 
thémis maritima, Serratula tinctoria, Seriola cetnensis , 

D 



— XLII — 

Scorzonera parviflora , Anagallis tenella , Chlora imperfo- 
liata , Cressa cretica , Nonea alha , Myosotis pusilla , Vero- 
nica anagalloides , Plantago maritima , Statice girardia7ia , 
S. duriuscula, S. serotina, Salicorma hcrbacea, S. friiticosa, 
Suœda splendens , Salsoîa Soda , Polygoimm Bellardi , Eu- 
phorhia sulcata , Ephedra distachia , Trichonema Columnœ^ 
Triglochin maritimwn , T. Barrellieri, Juncus multiflorus ^ 
Cladium Mariscus, Carex hispida, C. eœtensa, Glyceria con- 
voluta, G. festucœformis , G. distans, OEhiropus littoraîis , 
Hordeum secalinum , H. maritimum , Agropyrum Rouœii , 
qu'une fatale conjoncture nous a empêché jusqu'à présent 
de retrouver. Cette plante était une de celles dont les recher- 
ches heureuses de M. Roux avaient enrichi notre tlore , et 
qui lui avait été dédiée par MM. Grenier etDuval; l'année 
suivante , lorsqu'on se porta sur le lieu où elle croissait , on 
eut la douleur de voir qu'une saline avait été établie sur cette 
localité, et l'avait envahie au loin. C'est en vain qu'on par- 
courut tous les environs. Cependant il n'y a pas à désespé- 
rer : sans doute cette plante , qui était aussi indigène qu'il 
soit possible de l'être , tombera un jour sous la main de quel- 
que botaniste. Agropyrum scirpeum , A. ^ycnanthum, A. 
acutum , Gaudinia fragilis , Lepturus filiformis , etc. 

4» Cours d'eau, canaux et mares d'eau douce. 

Les deux grands cours d'eau qui baignent le nord et 
l'ouest de notre département , le Rhône et la Durance , 
et les principales branches des canaux qui en dérivent , 
sont peu riches en plantes ; leur course est trop rapide 
pour permettre à la végétation de s'y étabhr ; tout au 
plus , si on peut recueillir deux ou trois espèces dans les 
principales dérivations du Rhône , aux environs d'Arles : le 
Vallisneria spiralis tant célébré par les poètes, les Myriophyl- 
lum verticillatum , M. Spicatum et le Ceratophyllun demer- 



— XLIII — 

siim ; mais les canaux moins voluminenx, qui ont une mar- 
che plus lente, (jui souvent dégénèrent en sortes de mares, 
nous présentent à Arles : Ranunculus Imgua, Nymphéa alba , 
le Nuphar luteum, Hydrocharis morsus-ranœ , Lymnanthe- 
mum nymphoides , Potamogeton natans , P. lucens , Buto- 
mus umbellatus , Hippuris vulgaris , Salvinia natans ; plus 
loin , dans les oasis de la Crau, et jusque sur les bords des 
étangs , Utricularia vulgaris. 

Une plante qui était très -commune dans les canaux , il y 
a vingt -cinq ans, paraît aujourd'hui en avoir complète- 
ment disparu , c'est VAdrovanda vesiculosa , que les bota- 
nistes ne trouvent plus dans aucune partie de notre dépar- 
tement. Il est à croire cependant que , si elle était bien 
cherchée dans toutes les eaux, depuis les tourbières de Fos 
jusqu'à l'étang de Valcarez, dans la Camargue, en visitant les 
petits lacs et canaux qui sont dans la Crau, on pourrait la re- 
trouver encore. Castagne, si notre mémoire n'est pas infidèle, 
avait vu un individu, qui lui avait promis de lui en apporter 
tant qu'il voudrait, sans lui dire la localité où il la puiserait. 
Le mode de végétation de celte plante , décrit avec beaucoup 
d'exactitude par M. Durieu, qui l'a trouvée près de Bordeaux, 
nous laisse encore beaucoup d'espoir, attendu que , si on ne va 
pas à sa recherche avec certaines précautions, elle peut faci- 
lement échapper aux regards , suivant la saison où on visite 
les eaux qui la contiennent. Peut-être la trouverait-on en 
compagnie de VAlthenia filiformis , que l'on recueille dans 
les étangs , si peu visités , et toujours visités en courant, de 
la basse Camargue (1). 



(I) Le 8 septembre , tandis que nous écrivions ceci , M. Duval-Jouve 
en compagnie de MM. Auge de Lassus et Roux, fit la découverte de VAl- 
drovanda vesiculosa, dans un petit fossé de Roplièle. Depuis, on y est re- 
tourné, et l'on s'est assuré , sur les indications de M. Duval-Jouve , que 
cette plante occupe tous les fossés creusés de main d'homme, depuis la 



— XLIV — 

Les eaux douces , dans le reste de notre département , 
n'offrent que les espèces qu'elles présentent à peu près par- 
tout : Ranunculus aquatilis, R. repens , JSasturlium offici- 
nale , Callitriche verna , C. stagnalis , Sium latifolium , 
Derula angustifolia , Helosciadium nodiflorum , Apium gra- 
veoîens , Galium elongalum , ULricularia vulgaris , Gratiola 
officinalis , Veronica Beccabunga , F. Anagallis, Stachys pa- 
lustris , Teucrium Scordium ^ Rumex aquaticus , Polygo- 
num lapathifolium , P. Persicaria , Potamogeton densus , 
Zanichellia puluslris , Lemna trisuha , L. minor , Typha 
latifolia , T. angustifolia , T. minima , Sparganium ramo- 
sum , Sp. simplex , Agrostis verticillata , Glyceria fluitans , 
Glyceria aquatica , etc. 

Plusieurs de ces plantes aquatiques jouent un rôle très- 
important dans la formation de la tourbe , dont il y a un gi- 



station de Raplièle (à l'Ouest), jusqu'à la croix de Saint-Hippolyte (à l'Est) 
et les terres du mas des Chanoines (au Sud). 

M. Auge de Lassus a vérifié, sur cette curieuse espèce, tout ce qui en 
a été dit d'intérressant , surtout dans le mémoire de Monti, qui contient 
h peu près toutes les observations dont V Aid rovarida a été l'objet dans 
ces derniers temps. De plus , il a découvert un nouvel exemple de mou- 
vement, dans ce qu'on appelle le limbe de ses feuilles. Ce limbe n'est 
point une vésicule, comme paraîtrait l'indiquer le nom imposé à la plante 
par Linné. Ce grand naturaliste, a pu être trompé par les apparences; 
cependant, cette plante est bien figurée dans le mémoire de Monti, avec 
des détails qui témoignent qu'il avait vu que ce qui a l'apparence d'une 
vésicule se partage en deux valves qui s'ouvrent. Ce que M. Auge de 
Lassus a ajouté aux observations de Monti, c'est que ces deux valves se 
ferment d'elles-mêmes , au moindre attouchement dans le voisinage de 
la charnière qui les réunit. Ce mouvement, nous l'avons constaté nous- 
même , et nous l'avons fait constater par toutes les personnes qui sont 
venues chez nous, où nous en avons conservé plusieurs échantillons vi- 
vants , pendant plus d'un mois. La lecture du mémoire de Monti , nous 
suggère encore une correction qu'il faudrait faire au nom du genre; c'est 
Aldrovandia , et non pas Aldrovanda que Monti avait écrit. 



— XLV — 

sèment très-étenda auprès de Fos. On avait tenté, il y a 
quelques années , de l'exploiter, non seulement pour l'em- 
ployer comme combustible , mais pour en extraire du gaz 
d'éclairage; ce gaz était n ême très-brillant, lorsqu'il avait 
subi une carburation ; mais il a été reconnu que la matière or- 
ganique combustible de cette tourbe est en trop petite quan- 
tité , et demande trop de main-d'œuvre pour être concentrée. 
Nous ne pouvons citer les tourbières de Fos , sans men- 
tionner aussi une récolte particulière que l'on y fait , ainsi 
que sur quelques points du bord des étangs salés : certaines 
espèces de joncées , Schœnus nigricans, Cladium Mariscus , 
Juncus maritimus , qui y croissent abondamment, sont 
fauchées , et l'on en forme la denrée connue sous le nom 
de Baouco , qui sert de litière dans les bergeries et les étables 
d'une partie du département , où la paille n'est pas produite 
en quantité suffisante pour cet usage. 

5° Les champs cultivés. 

Ces champs, comme on peut bien le penser, offrent une 
grande variélé d'exposition et des niveaux assez différents , 
depuis le niveau de la mer jusqu'à la limite de la culture , 
limite que l'on ne doit qu'à la stérilité des rochers constituant 
nos montagnes. On ne rencontre sur ces montagnes , dans les 
lieux les plus favorisés , que quelques pouces d'une terre re- 
tenue là par des plantes gazonnantes , et qui disparaîtrait 
bienlôt entraînée dans les vallons par les pluies , si elle était 
mobilisée par la culture. 

Nos collines , du rest(3 , étaient autrefois couvertes d'une 
riche végétation. Nous tenons de témoins encore vivants, que 
la plus grande partie des montagnes , qui s'étendent de Mar~ 
sillo-à-Veyre à hGradule étaient, il y a à peine soixante 
ou soixante et-dix ans, fournies d'arbres nombreux et ma- 
gnifiques. La hache a tout abattu , ne laissant que des rochers 
décharnés. Les champs , qui ont remplacé cetle antique vé- 



— XLVI — 

gétalion forestière, ne contiennent plus que des ruines aban- 
données. 

Malgré cette diversité d'exposition , les champs cultivés 
offrent beaucoup d'uniformité dans la végétation. Cela doit 
être pour les produits d'une terre soumise à des nettoiements 
qui se répètent à des époques fixes de l'année , et qui ne 
laissent à peu près que les végétaux qu'on ne peut pas sé- 
parer de ceux qui sont soumis à la culture , lesquels sont 
partout à peu près les mêmes. C'est là , ce n'est que là que 
se propagent certaines plantes qui , quoiqu'elles soient très- 
communes , ont néanmoins besoin do la culture de l'homme , 
et disparaîtraient de notre sol , si on cessait de leur donner 
des soins involontaires , mais dont elles profitent , en pa- 
rasites. Nous n'en citons présentement qu'un seul exemple , 
le Coquelicot [Papava Rhœas) ; mais la liste suivante en 
contient beaucoup d'autres qui sont dans le même cas. 

C'est par là que s'introduisent la plupart des nouvelles 
espèces ; leurs semences se glissent parmi celles des plantes 
cultivées, soit pour la première fois, soit déjà depuis long- 
temps, mais qui ont besoin, sous peine de dégénérer, d'être 
rajeunies dans leurs semences. 

On pourrait faire , dans cette section , la distinction entre 
les champs proprement dits et les prairies artificielles ; 
celles-ci jouent un certain rôle dans la migration des plantes. 

Dans les champs, on recueille : Adonis autumnalis , Cera- 
tocephalus falcatus , Banunculus arvensis , Ficaria ranun- 
culoides , F. calthœfolia , Delphinium pubescens , Papaver 
Rhœas , Rœmeria hybrida , Glaucium corniculatum , IJype- 
coum pendulum , Fumaria officinalis , F. densiflora , F. 
parviflora , F. spicata , Sinapis arvensis , Brassica nigra , 
Diplotaxis erucoides , D. Erucastriun , Arabis ThaUana, 
Ahjssum calycinum , A. maritimiun , Neslia paniculata, 
Isatis tinctoria , Iberis pinnata , Thlaspi perfoliatum , Sileiw 
nocturna , Gypsopliila vaccaria , Holosteum umbellatum . 



— - XLVII — 

Lavatera punctata , L. trimestris , Géranium tuberosum , 
Melilatus sulcata , Lathyrus ochrus , L. annuus , L. incons- 
picuiis , Portulaca oleracea , Ammi majus , Scandix pecten- 
Veneris , Galiuin tricorne , Asperula arvensis , Chrysanthe- 
mum segetum , Calendula arvensis , Cirsiwn arvense , 
Centaurea cyanus , Cnicus benedictus , Anagallis arvensis , 
Dorrago of/icinalis, Antirrhinum Orontium, Linaria spuria, 
L. Elatine , Euphorbia faîcata , £". segetalis , E. sulcata , 
Polycnemum majus , Tulipa clusiana , T. ocidus-solis , T. 
prœcox , T. sylvestris , Or7iithogalum nutans , 0. Paterfa- 
milias , 0. divergens , Ga^^'ea arvensis , Allium vineale , ^. 
scorodoprasum , yl. ampeloprasum , ^. polyanthum , ^. n/- 
^rwm , Muscari neglectum , Gladiolus segetum , Echinaria 
capitata , Sorghiim halepense , Eragro?tis megastachia , ^. 
poœoides , Equisetum arvense. 

Dans les prés , on rencontre : Ranimcnlus acris , Cracca 
major, Lathyrus pratensis , Trifolium pratense , Lythrum 
salicaria , 'Pastinaca urens , Silaus pratensis , Galium 
verum , Eupatorium cannabinum , LeucantJiemum vulgare , 
Achillea millefolium , Centaurea Jacea , Leontodon protei- 
formis , Tragopogon pratensis , Symphytum officinale , S. 
tuberosum , Salvia pratensis , Glechoma hederacea , Ajuga 
reptans , Rumex Friesii , 7Î. acetosa , Narcissus poeticus , 
iV. Tazzeta , Arrhenatherum elatius , Holcus mollis , Poa 
pratensis , P. trivialis , J5r/za média , Dactylis glomerata , 
F estuca pratensis , Serrafalcus conimutatus, S. niollis , etc. 

60 Les bords des champs et les flancs des collines incultes : 

Cette partie de notre territoire , jointe au littoral . offre 
ce qu'il y a de plus original dans la végétation des Bouches- 
du-Rhône. Non pas que cette végétation soit essentiellement 
différente de celle des autres départements méridionaux ; mais, 
outre ce qu'elle présente de commun à toute lu région , il y 



— XLVIII — 

a toujours quelques espèces qui lui sont particulières , ou qui 
lui appartiennent plus spécialement ; et c'est sur les bords 
des champs , les flancs des collines incultes et le littoral , 
qu'il faut les chercher, parce que c'est dans ces parties que 
nous devons trouver les plantes les plus indigènes , les plus 
naturelles au sol. 

Les espèces remarquables sont ; Anémone coronaria , A. 
hortensia, Garidella Nigellastrum, Arabis verna, A. Gerardi, 
BiscuteUa lœvigata , OEthionema saxatile , Cistus albidus ^ 
C. salviœfolim , C. mompeliensis Helianthemum lavandulœ- 
folium , H. marifolium , Polygala rupestris , P. monspe- 
liensis , P. exilis , Silène saxifraga , Saponaria ocymoides , 
Dianthus liburnicus , D. hirtus , Arenaria modesta , Gouffeia 
arenarioides , Linum campamdatum , L. sujfruticoaum , L. 
narhoneuM, Althea hirsuta , Pistacia Terebinthus, P. Lentis- 
cus , Ulex parviflorus , Genista pilosa , G. Scorpius , G. 
hispanica , Ononis reclinata, Cytisus sessilifotïiis , Anthyllis 
tetrophylla , Trifolium stellatum , Psoralea bituminosa , 
Lathyrus ciliatus , Saxifraga hypnoides , Thapsia villosa , 
Seseli tortuo^uju , S. elatum , Bupleurum fruticosum , Lo- 
nicera implexa , Scabiosa grammuntia , Phagnalon sordi- 
dum , Aster acris , Achillea tomentosa , A. odorata , A. 
compacta , Asteriscus aquaticus , Inula montana , Jasonia 
glutinosa , Echinops Ritro , Galactites tomentosa , Tyrimnus 
leucographus , Picnomon acarna , Cirsiiim ferox , Centaurea 
intybacea , Microlonchiis salmanticiis , Crupina vulgaris , 
Leuzea conifera , Stœhelina dubia , Carlina lanata , C. co- 
rymbosa , Leontodon Villarsii , Urospermum picroides , Scor- 
zonera hirsuta , Tragopogon crccifolius , T. stenophyllus , 
T. dubius , Lactuca chondrillœflora , Crépis recognita , C. 
suffreniana , Campamda médium , Erica multiflora , Aste- 
rolinum stellatum , Caris monspeliensis , Jasminum fru- 
ticans , Alkanna tinctoria , Lithospermum fruticosum , L. 
apulum , Cynoglussum cheirifoUum , Linaria supina , L. 



— XLIX — 

rubrifolia , Odontites viscosa , Eufragia latifolia , Rosma- 
rinus officinalis , Phlomis lychnitis , P. herba-venti , Side- 
ritis romana , S. scordioides , Brunella hijssopifolia , Teu- 
crium pseudochamœpitys , T. fiavum , T. polium , Plantago 
albicans , P. PsylUum , P. Ctjnops , Globularia Alypum , 
Daphne Gnidium , Thesium divaricatum , Osyris aîba , Cy- 
<mws hypocistis , Aristolochia Pistolochia , Euphorbia spi- 
nosa , Buxus sempervirem , Pnm5 halepensis , Juniperus 
Oœycedrus , Colchicum longifolium , Tulipa cehiana , Scilla 
autumnalis , Allium moschatum , Asphodelus albus , Aphyl- 
lanthes monftpeliensis. Asparagus acutifolius, Smilax aspera, 
Croccus versicolor, Narcissus juncifolius , iV. dubius , Ce- 
phalanthera ensifolia , Aceras densiflora, Limodorum aborti- 
vum, Orchis fragrans, O.picta, O.mascula, Ophrys fusca, 0. 
lutea, Sesleria cœrulca , Andropogon Ischœmon , ^. hirtum , 
i4. pubescens , Gaslridium , lendigerum , Stipa juncea , St. 
capillata , St pennata , Piptatherum cœrulescens , Descham- 
psia média , Avena bromoides , Kœleria setacea , Melica Ma- 
gnolii , Cynosurus elegans , Serafalcus squarrosiis , Trih'- 
cwm villosum , Brachypodium ramosum , 5, distachion , 
Nardurus tenellus , Psilurus nardoides , Ceterach officina- 
rum, Asplenium Halleri , ^. Petrarchœ , etc. 

7° Les sommets : 

Ici nous avons à constater l'influence qu'exerce sur la vé- 
gétation l'élévation du niveau ; celle influence est telle qu'elle 
compense la diff"érence des latitudes : c'est aujourd'hui une 
vérité qui n'a pas besoin d'être démontrée. Nous citons sous 
ce titre non seulement les végétaux propres à quelques som- 
mets dominants , mais encore ceux qui décorent quelques 
sommets moins élevés , et en général tout l'espace qui est 
au-dessus des champs cultivés. Cette limite n'a rien de ri- 
goureux , et il est des plantes, parmi celles dont nous faisons 



mention , qui s'observent , aussi bien sur les flancs , que dans 
le voisinage des sommets des montagnes. Quoique la végéta- 
tion que nous allons énumérer représente celle des plaines 
situées plus au nord , on y rencontre des plantes auxquelles 
notre pays imprime encore son cachet : 

Ranunculus gramineus , Diplotaœis saxatilis , Hesperis 
laciniata , Mathiola tristis , Erysinum australe , Iberis saxa- 
tilis , Silène rupestris , Arenaria tetraquetra , Geicmiuni 
lucidum , Genista aspalathoides , Seseli montanum , Buple- 
vrum rammculoides , B. junceum , Pimpinella tragiwn , P. 
saxifraga , Ptychotis heterophylla , Gallium pusillum , G. 
verkcillatum , Centranthus angustifotius , qu'on ne trouve 
que dans les sommets les plus escarpés des Alpines, Valeriana 
tuberosa , qu'on commence à voir assez bas , Cephalaria leu- 
cantha , Senecio Gerardi , Jasonia glutinosa , Serratula 
nudicaulis , Jurinea Bocconi , Nepetha lanccolata , Teucrium 
scordioides , T. montanum , Armeria bupleuroides , Globu- 
laria nana , Buxus sempervirens , Pinus sylvestris , Juni- 
perus communis , Ephedra Villarsii, Tamus communis, Ce- 
phalanthera grandi flor a , C. rubra^ Orchis ustulata, Carex 
obœsa , C. humilis, Stipa pennata : Melica îiebrodensis , etc. 

8° La Sainte -Baume. 

Le Botaniste qui passe rapidement des bords de la mer à 
la Sainte-Baume, est émerveillé de trouver un contraste 
aussi tranché entre la végétation africaine, qu'il vient de laisser, 
et celle qu'il rencontre dans ce bois , à près de 1000 mètres 
d'élévation. Il est tout surpris d'être entouré de plantes sub- 
alpines , ou bien qu'il a rencontrées dans la plaine sous des 
latitudes plus élevées ; mais ce qui l'étonné encore plus , c'est 
la grande variété de végétaux : il lui semble que le nord et 
le midi se sont donné rendez-vous sur cet étroit espace , et y 
étalent ^i l'envi leurs richesses pour le satisfaire. 



— LI — 

Cette localité s'étend depuis le plan d'Aups , à 723 mètres 
au-dessus du niveau de la mer, jusqu'au Saint- Pilon, à 
1000 mètres. Le bois est adossé au versant nord de la mon- 
tagne du Saint-Pilon. Il se compose surtout de hêtres , dont 
quelques-uns offrent un aspect vraiment majestueux, avec 
leurs branches revêtues de lichens , d'où pendent surtout des 
usnea, qui ressemblent à la barbe d'un vieillard. 

Les espèces végétales remarquables qu'on y rencontre , 
sont : Anémone Hepathica , Ranuncuîus sylvaticus, Delphi- 
nium Ajacis, D. fissum^ Corydalis solida, Hesperis laciniata, 
Arabis brassicœformis , A. alpina , A. Turrita , Iberis saxa- 
tilis Polygala calcarea , Stellaria uliginosa , Géranium ro- 
bertianum var. u , Hypcricum hyssopifoliian, H. montanum , 
Evomjmus latifolius . ïlex aquifoUum , Rhamnus alpina , 
Astragalus glycyphyllos , Vicia sepium , Vicia onobrychioi- 
des , Spirœa Filipendula , Geum sylvaticum , Cotoneaster 
tomentosa , Sorbus torminalis , Saxifraga granulata , S. 
lingulala , Bupleurum ranunculoides , Pimpinella magna , 
Sanicula europœa, Lonicera Xylosteum , Centaurea montana, 
C. Hanrii , Jurinea Bocconi , Hieracium amplexicaule , H. 
andryaloides , H. Jacquini , Phytheuma orbiculare , Cam- 
panula persicifoUa , Primula officinaUs, Lamium longiflo- 
rum , Teucrium avreum , Daphne alpina , Euphorbia dulcis, 
E. sulcata , Mercurialis perennis , Fagus sylvatica , Taxus 
boccata , Lilium Martagon , Neottia nidus avis, Luzula For- 
steri , L. sylvatica , Poa nemoralis , Festuca heterophijlla , 
Bromus asper, Elymus europœus , etc. 



Après avoir entraîné notre lecteur, dans une course bien ra- 
pide, au travers de notre déparlement, nous croirions manquer 
à notre devoir, si nous ne lui montrions le côté incomplet de 
cette œuvre. Assurément tous les points que nous avons 



— LU — 

cités peuvent encore offrir des découvertes à faire ; mais il 
est des parties où les explorateurs ont à peu près fait com- 
plètement défaut ; il en est d'autres qui n'ont été visitées, 
pour ainsi dire, qu'à la dérobée; c'est dans celles-ci qu'il y a 
surtout espoir de faire de nouvelles trouvailles : toute la Ca- 
margue et ses nombreux étangs, les bords du canal de Fos à 
Arles, les diverses oasis de la Crau, les marais des Baux, la 
chaîne des Alpines et toute la région au nord de cJLs ci, les 
bords de la Durance et surtout les collines qui les dominent: 
ce sont ces parties sur lesquelles nous croyons devoir attirer 
l'attention des botanistes. 

Nous désirerions bien que quelques amateurs surgissent 
dans ces contrées. Ce serait une occupation attrayante qu'ils 
introduiraient dans leurs habitudes, ce serait une diversion 
dans leur vie souvent trop monotone. Ils feraient connaître 
à fond la végétation si intéressante de notre pays , et leurs 
observations quotidiennes seraient récompensées d'abord par 
une satisfaction intérieure, qu'il faut avoir ressentie pour la 
bien comprendre, et puis par la découverte des nouvelles es- 
pèces qu'ils pourraient rencontrer. Ils suivraient ainsi la voie 
qui a été ouverte par les De SufTren de Salon, les De Fons-Co- 
lombe d'Aix , les Artaud d'Arles, et dans laquelle ils trou- 
veraient encore entre autres M. Jacquemin à Arles, et M. 
Achintre à Aix. Celui-ci doit à la botanique une santé robuste, 
et des distractions qui embellissent une retraite qu'il a acquise 
par ses honorables services dans l'Université. 

Puissent nos parolesn'être pas stériles, puissent nos conseils 
être réclamés par quelques néophytes , ce sera avec un vrai 
bonheur que nous mettrons tout notre zèle au service de leur 
bonne volonté. 

Maintenant, nous souhaitons que le livre de Castagne se ré- 
pande, parce que ce sera la meilleure preuve de son utilité, et 
en même temps nous demandons à notre lecteur la permis- 
sion de prendre congé de lui, comme l'ont faitLamark et De 



LUI 



Candolle, à la fin de la courte préface qu'ils ont placée en tête 
de leur Synopsis : Ergo vale , lector amice , sylvas ruraque 
lœtè peragra, et sdentiam amabilem auge. 

A. D. 



Nous n'avons pas la prétention de citer toutes les localités où 
l'on rencontre chaque plante. Nous nous sommes contenté 
d'en mentionner quelques-unes pour les plantes communes , 
et celles où elles ont été récoltées par les botanistes, pour 
celles qui sont plus rares. 

Un petit nombre de plantes n'ont pu être récoltées par au- 
cun botaniste de notre connaissance ; nous les avons néan- 
moins laissé subsister dans le catalogue de Castagne, parce qu'il 
est probable qu'elles ont été trouvées , et qu'on les retrouvera 
un jour. 

Quelques-unes enfin ont échappé à toutes nos recherches, 
et étaient déjà signalées comme n'existant pas dans notre cir- 
conscription, telles que le Teucrium massiliense , qui , malgré 
son nom , ne se trouve que sur un point du département 
du Var , et VAndropagon provinciale , qui ne s'est plus re- 
trouvé en Provence depuis Girard; nous les avons sup- 
primés ou nous ne les avons cités que sur une autorité que 
nous avons mentionnée. 

La classification que nous avons adoptée est entièrement 
calquée sur celle de Candolle , et nous avons suivi de point en 
point MM. Grenier et Godron , parce que leur Flore de France 
est entre les mains de tous les botanistes français; seulement, 
nous nous sommes permis d'y apporter une légère modifica- 
tion , dont nous devons rendre compte à nos lecteurs. 



— LIV — 

Désireux de niellre une certaine uniformité dans les déno- 
minations des sections fondamentales , nous avons donné le 
nom de Divcn^iflores à la classe formée par les monocolylé- 
donées, et ç.Q\w\(\eNuïli flores, à celle qui constitue le groupe 
acotylédonées. 

Ces dénominations symétrisent avec celles de Tfmlamù 
flores , Calijciflores , Corolli flores , Monopérianthées , qui dé- 
signent les classes formées par les dicotylédonées. 

Il n'y a du reste rien de changé dans les dispositions des fa- 
milles , des genres et des espèces, et nous n'attachons , en ce 
moment, aucune importance k celte modification. 



N. B. Nous ne publions actuellement que le Catalogue des 
Plantes vasculaires ; quant aux Plantes cellulaires , nous les 
ferons paraître plus lard. 



CATALOGUE 

DES PLANTES 

OUI CROISSENT NATURELLEMENT 
DAKS 

LE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHONE. 



Les signes employés sont les suivants : 



® 


Plante Annuelle. 


© 


» 


Bisannuelle. 


■2f 


» 


Vivace. 


h 


» 


Ligneuse. 



PLAIVTES VASCULAIRES 

DICOTYLÉDONÉES. 



CLASSE PREMIÈRE : THALAMIFLORES. 



Tribu I. — CLÉMATrDÉES. 

Clematisi. (L. gen. 696.) 
C. recta. L. sp. 767. 

Monteiguez; Meyreuil ; Tholonet. FI. en juin. ^ 
C. Flammula. L. sp. 766. Prov. Entrevadis. 

Dans les lieux incultes et pierreux , clans les haies. FI. en 
juin, ij 

Var. /3. maritima. 

Dans les terrains sablonneux. iMonlredon ; Montaud-les- 
Mi ramas. 
C. Vilalha. L. sp. 766. 

Dans les baies. FI. on juillet . \j 



Tribu II. — ANÉMONÉES. 

Tballetrum. (L. gen. 678.) 
Th. minm. L. sp. 769. 

Sain te- Victoire , en descendant vers Vauvenargues ; Tête- 
de-Carpiagne ; Etoile ; Pilon-du-Roi. FI. en juin et 
juillet. 2/^ 
Th. nutans. Desf. 

Aux environs de la Si^-Baume. FI. en juillet et août, -f 
Th. flavum. L. sp. 770. 

Montmajour près d'Arles. 
Var. /3\ angusUfolium. Gren. etGod. 
Berre ; S'-Chamas ; Miranias ; Istres ; embouchures du 
Rhône ; la Camargue ; Aix. FI. en juin et juillet. 2: 

Anémone. (L. gen. 694). 
A. coronaria. L. sp. 760. 

Marseille ; Aix. FI en mars et avril. -^ 
A. hortensis. L. sp. 763. 

Carpiagne; Morgiou ; Arles. FI. en mars et avril. "^ 
A. palmata. L. 758. 

Aix : dans le vallon derrière la Tour de la Keirié. FI. en 
mars et avril. '^ 
A. Hepatica. L. sp. 758. Prov. Herbo doou fcgi, Herbo de ia 
Trinita. 
Auriol ; Pic-de-Bretagne ; environs de la Sainte-Baume. 
FI. en mars et avril, f 

Adonis. (L. gen. 698). 
A. autumnalis. L. sp. 771. Prov. Hubico. 
Dans les champs. FI. en juin. ® 
Nota. — L'A. œslivolis n'a été trouvé qu'une lois par 
Garidel h. LaCampane. près Puyricard. 
A./lammea. Jacq. Aust. t. 355. 

Dans les moisso?is, enlre Roquefavour el les Milles. ^ 



-- 3 - 



Triri Tir. — HENONCULEES. 

Ceralocepltalus. (Mœnch. Meth. 218). 
C. falcatus. Pers. syn. 341. 

Dans les champs. FI. en mars , avril en mai. (î) 

Ranunculus. (L. gen. 699). 
R. aquatilis. L. sp. 781. 

Dans les ruisseaux. FI. de mai à septembre, 'f 
R, gramineus. L. sp. 773. 

Tête-de-Carpiagne ; Pic-de-Bretagne. FI. en mai et juin. '4^ 
R. lingua. L. sp. 773. 

Arles : en Coustièro. FI. en juin et juillet. ^ 
R. acris. L. sp. 779. 

Dans les prés. FI. en mai et juin. '^ 
7?. sylvaticus, Thuill. fl. Paris 276. 

Bois de la Sainte-Baume. Fl en mai et juin. ^ 
R. repejis. L. sp. 779. 

Dans les lieux humides. Fl. en mai et juin. 2i 
R. bulbosus. L. sp. 778. 

Notre-Dame-des-Anges ; Aix; Miramas. Fl. en mai et 
juin. ^ 
R. monspeliaciis . L. 778. 
«. rotundifolius. 

Bords del'Huveaune ; les hauteurs. Fl. en juin. 2^ 
R. Chœrophyllos. L. sp. 780. 

Saint-Tronc, la Nerthe^ près Marseille ; la Crau. ^ 
R. Philonotis. Retz. Obs. p. 31. 

Arles : en Coustièro; prairies qui bordent l'étang de Mari- 
gnane-, la Nerlhe. Fl. en mai et juin. (T 
R. irilobus. Desf. ait. 1, t. 113. 

Presque naturalisé aux environs de Marseille , aux Cata- 
lans, à la Belle-dt'-Mai. Fl. en mai et juin. 1 



_ 4 — 

H. ophioglossifolkts. Vill. Daiiph. 4. t. 19. 

Fossés de l'étang de Marignane; Arles : en Couslièro. FI. 
en mai . ® 
R. arvensis. L. sp. 780. 

Champs. FI. en mai. 
R. muricatus. L. sp. 780. 

Champs, sur les bords de l'étang de Marignane. Fi. en 
mai. ® 
R. mlcatus. L. 776. 

Arles : en Couslièro. FI. tout l'été. X 

Flearia. (Dill. nov. gen. 108). 

F. ranunculoides. Maench. Meth. 215. Prov- Aureilleto. 

Champs et lieux humides. FI. en avril et mai . -f 
F. calthœfolia. Rchb.fl. exe. Germ. p. 718. 

Dans les champs et les vignes. FI. en avril et mai. 2^ 



ÏRiBL IV. - HELLEBOREES. 

HeUeboruni. (Lin. gen 702). 

//. fœtidus. Lin. sp. 724. Prov. Herbo doou fio , Mamhlo. 
Marseille : le long de l'Huveaune ; Arles. FI. en janvier 
et février. 2^ 

Ciariaella. (Tournef. Inst. 655, t. 45). 
G. Nigellastrum. L. sp. 608. 

Marseille: Sainl-Louis, Séon; les Milles; Aix ; Miramas. 
FI. en mai et juin. 

.\ig:clla. (L. gen. 683). 

A', ihimascena. L. sp. 753. 

Dans les champs, le long des haies. FI. en mai et juin. ± 



N. saliva. L. sp. 753. 

Arles. FI. en juillet, (ij 
?i. arvensis. L. sp. 7o2. 

Aix. FI. en juillet. ®* 

Aqtiilegia. (L. gen. 275). 
A. vidgaris. L. sp. 752. 

Sain te- Victoire ; Sainte-Baume. FI. en juin. 2i 

Delpliiiiiiim. (L. gen. 681.) 

D, pubescens. D.C. fl. fr. 5 p. 641. Prov. Flous de l'amour. 
Flous dei capouchins. 

Dans les champs. Fl. en juin et juill. (T) 

Cette plante a été sans doute prise pour le D. Consolida , 
qui n'a jamais été rencontrée dans le département. 
D. Ajacis. L. sp. 748. 

Moissons au plan d'Aups. Fl. en juin et juillet. ® 
D. peregrinum. L. 

Dans les champs , vers le Bec-de-l'Aigle , à La Ciotat. Fl. 
en juin et juillet. C£) 
D. fissum. W. K. pi. hung. t. 81. 

Taillis au pied de la Pointe-des-Béguines. Fl. en juill. ® 
D. Staphysagria. L. sp. 750. 

Arles. Fl. en juin. (î) 



BERBERIDEE^. 

BerlieriiK. (L. gen. 412.) 

C. vulgaris. L. sp. 471. 

Marseille : Vallon de l'Évêque, sommet des collines de 
Saint-Marcel ; Aix : vers l'Arc , près le magasin des 
poudres ; haies à Raphèle. Fl. en mai. ^ 



6 - 



:%'5-inpliea. (Neck. ûléni. , ip 1828.) 
N. alba. L. sp. 729. Prov. Nimpho. 
Arles. FI. en élé. ^ 

!\upliar. D. C. 

N. luteum. Smilh. Prodr. FI. ^r. 
Arles. FI. en été. '^ 



PAPAVKRACEG^. 

Papa ver. (L. gen. 448.) ; 

P. Rhœas. L. sp. 726. Prov. Ruelo, Maou d'ui. i 

Dans les moissons. F'I. en mai et juin. ® i 

P. dubium. L. sp. 722. ^ 

Aix ; Puyricard. FI. en mai cl juin. (î; ' i 

/*. Argemone. L. sp. 725. Prov. Maou d'ui. ■] 

Dans les champs , les moissons . les lieux cultivés. FI. en j 

mai. 1 . j 

P. hybridum. L sp. 725. I 

Dans les champs et les lieux cultivés. FI. en mai. i ■ j 

Rtemcrla. (D. C.) | 

R. hybrida. D. C. 

Dans les moissons. FI. en mai et juin. ^ i 

Cilaiiclum, (Tournef. instit. t. 130.: \ 

G. luteum. Scop. carn. 1. p. 369. i 

Sur les bords de la mer ; Aix ; Salon ; Miranias ; Saint- 

Martin-dc-Crau. FI. en juin et juillet. ^ ^ 

i 
1 



G. corniciilatum. Gurt. Lond. 6. t. 32. Prov. Ruelo jaouno. 

Dans les moissons : Milles ; Aix ; Marignane ; Servianne 
• près Marseille. FI. en mai et juin. (T 
Clielidoiiiiiiii. (Tournef. inst. t. 116.) 
Ch. majus. L. sp. 723. Prov. Herbo dé Santo-Clairo , Hcrbo 
dei nier os. 

Dans les haies humides. FI. en mai et juin. ^ 
Hypecoiim. (Tournef. inst. t. 115.) 
H. procumbens. L. sp. 181. 

Montredon; TEstaque; Mi ramas ; Istre. FI. en juin. ® 
//. pendulum. L. sp. 181. 

Aix; l'Estaque; Istre. FI. en mai et juin. (î) 

FUAlARIACÉKHi». 

Cory«lalîs$. (D. C. Syst. 2. p. 113.) 
C. sulida. Smith. Engl. FI. 3. p. 353. 

Sainte-Baume. FI. d'avril à juin. ^ 
Fiimarla. ( L . gen . 849 . ) 

F. capreolata (1). L. sp. 985. 

Dans les haies , les lieux frais. FI. en mai. (î) 
F. nffîcinalis. L.sp. 984. Prov. Ubriago. 

Dans les cultures. FI. en mars , avril, mai. vT, 
F. densiflpra. D. G. Gat. hort. Monsp. H3. 

Marseille ; Aix ; Miramas. FI. en mai. ^i; 
F. VaUlantii. Lois.not. p. 102 

Dans les cultures. FI. au printemps. ® 
F. parviftora. Lam. Dict. 2. 567. 

Dans les lieux cultivés. FI. au printemps, (i) 

I) D'après M. Jordan . nous u'aurions pas le F. capreolata ; ce serait 
une espèce nou%ellc . ((u'il distingue sous le nom de F. speciosa. 

[Note de VEdUeur.) 



- 8 - 

F. anatolica. Boiss. 

Marseille : Sain le- Marguerite, St-Tronc. FI. en avril et 
mai. ® 
F. spicata. L. sp. 185. 

Dans les cultures. Fi. en avril et mai. i) 



CRUCIFKRK«. 

TiUBL I. — RAPHANÉKS. 

Knartlirocarpiis. (Labill.) 
E, lyratus. D. C. 

Marseille : le long des ruisseaux. FI. en mai. X i*) 

Raplianus. (L. gen. 822). 

R. sativus. L. sp. 935. Prov. Arrifouar. 

Cultivé. FI. en mai et juin. T 
/{. Haphanistrum. L. sp. 935. 

Sur les bords des champs et des chemins. FI. en mai et 
juin. ,0 
Il Landra. Moretti in D. G. Syst. 2 , p. 668. 

Dans les prés. FI. en mai et juin. ■^ 

TiUBU II. — BRASSICÉKS. 

«iiiapi!!». :L. gen. 821). 
S. arvensis. L. sp. 933. 

Dans les champs. FI. de mai à juillet, (i) 
S. alba. L. sp. 938. 

Aix : dans les lieux cultivés et inculles. FI. en juin et 
juillet. 

(1) Castagne aN ait rt'gaiilé cotte plante comme nou\elle. et l'aNait 
dédiée à M. Biaise. '.Yo/c de l'Editeur.) 



- 9 — 

Kruca. (D. C. Syst. 2 , p. 636). 

L\ saliva. Lam. fl. fr. 2, p. 496. Prov. Rouquelto. 

Marseille ; Aix , le long de l'eau ; Miramas. Fl. en mai. (T) 

Bra9i«Ic*a. (L. gen. 828). 

B. oleracea. L. sp. 932. Prov. (Jaoïité. 

Cultivé. Fl. en mai et juin, (g) 
B. Napus. L. sp. 931. Prov. Naveou. 

Cultivé. Fl. en avril el mai. ® - (2, 
li. nigra. Koeh. deutch. flora. 4, p. 713. 

Dans les. champs. Fl. en juin et juillet. ® 

Hirsc'lirelflîa. (Mœnch. melh. 26 i). 
II. ad'pressa. Mœnch. meth. 264. 

Sur les hords des chemins , dans les lieux iiiciiUes. Fl. en 
juin. ® 

DiplotaxiK. (D. C. Syst. 2 , p. 628). 
D. saxatUis. D. c. Syst. 2, p. 636. 

Au sommet de Sainte-Victoire. Fl. en mai. '^ 
D. tenuifolia. D. C Syst. 2, p. 632. Prov. Houquetlo féru , II. 
jaouno. 

Dans les lieux incultes, sur les bords des routes, près des 
haWtations. Fl. de mai en octobre. ^ 
D. niuralis. D. C. Syst. 2 , p. 634. 

Dans les lieux incultes et cultivés. Fl. de mai à octobre, i 
D. vinimea. D. C. Syst. 2, p. 635. 

Dans les lieux incultes , çà et là. Fl. en juin, (i) 
I). erucoides. D. C. Syst. 2 , p. 631. Prov. Roiiquetlo hlanco. 

Dans les lieux cultivés el incultes. Fl. en avril. ;f) 
D. Erucastrum . Gren et Godr. 

Marseille; Aix-, Istres ; Miramas. Fl. en juin. ^ ou 
parfois ^ 



- iO - 

Morfcandla. (D. C. syst. 2 , p. :26i . 
M. arcensis. D. C. Syst. 2, p. 626. 

Bourdonnière. FI. en mai et juin, i 
M. suffruticosa. Desf. ait. 2, p. 94. 

Celle plante était au Lazaret de Marseille. Plusieurs ama- 
teurs la cultivent. Elle paraît être la même que la pré- 
cédente. FI. en mai et juin. % - ^ 

Tribl m. — CHEIKANÏÉES. 

Hesperift. (L. gen. 817j. 
H. matronalis. L. sp. 927. 

Le long de la Durance , FeyroUes , RcKiuefeuille. FI. en 
juin. ^ 
H. iaciniata. Ali. ped. n« 98o. 

Rochers, sous le Pic-de-Bretagne. Fl. mai el juin. '^ 

Malc'Olmla. R. Brown . 

M. africana. R. Browu, H. KeN\. 4, p. 121. 

Entre Couvent et les Crottes, territoire de Miranias: 
Islres. Fl. en mai. T 
M. littorea. R. Brown. 

Fos; les Martigueà. Fl. en mai. 4- 
M. maritima. R. Brovsn. 

Marseille. Fl. en mai et juin. X' ' 

Mattliiola. (R. Brown. Kew. 4, p. 119j. 
.V. incana. Brown. Kew. 4, p. 119. 

Marseille . sur le rempart du fort S^-Nicolas ; Miramas 
sur le rempart; Cassis, aux environs du château. Fl. 
en mai. ^ 
M. siuuata. BroxMi. Kew. 4, p. 120. 

Bonneveinc , près Marseille; Fos ; les Marligues. Fl. lmi 
mai et juin. 1 



— Il - 

\f. tristis. BroNMi. Kew. 4, p. 120. 

Au Pilon-du-Roi ; Pont-Royal. FI. en avril et mai. 2: 

Clieirantliiiiv. {H, Brown.Kew. 4, p. 118. 
C. Cheiri. L. sp. 924. Prov. Garante jaouné , Garanié fe. 
Les vieux murs. FI. en avril et mai. '4^ 

Erywiinuiii. X.gen.814). 

K. australe. Gay. E. canesceiis. Roth. 

Sur le sommet de Ste-Victoire ; la Tête-de-Carpiagne ; 
Pic-de-Bretagne. FI. en juin. -^ 
E. ochroleucum. D. C. 11. fr. p. 4. p. 608. 
Var. /3. Lanceolatum . 
Vauvenargue. FI. en mai et juin. ^ 
E. perfoliatum. Crantz fl. austr. 27. 
Fonscolombe. Fl. en mai. "î 

Rarliarea. 'R. Bro\vn. hort. Kew. 4, p. 109,. 
H. vulgaris. R. Brown. Prov. Herbo dé Santo-Barbo. 

Entre S'-Chamaset Cornillon. Fl. en mai et juin. X 
H. arcuata. Rchb. l)Ot. zeit. 1820. 

Dans les prés de la Reynarde. Fl. en mai. T 

.^isymbriiiin. L. gen. 813,. 
S. officinale. Scop. carn. 2 , p. 26. 

Le long des chemins. Fl. en mai et juin. .1 
.S. polyceratium. L. sp. 918. 

Dans les lieux incultes. Fl. en juin et juillet. 1 
.s'. Columnœ. Jacq. aust. 

Dans les lieux cultivés , sur les nmrs et les vieux toits. 
Fl. en mai. X. 
S. asperwn. L. sp. 920. 

Puyricard; les Milles; pl^n d'Aups. Fl. en mai et juin. X 
.S Alliaria. Scop. carn. 2 , p. 26. Prov. Herbo deifi at'o. 

Le long des haies ombragées. Fl. en mai, % 



k 



— 12 - 

S. Irio. L. Amœn. 

Le long des murs , parmi les décombres. FI. en mai et 
juin. @ 
S. Sophia. L. sp. 922. 

Marseille , décombres. Peut se trouver dans d'autres loca- 
lités. FI. en mai. (î) 

:Vasturtiiim. (D. C.) 

N. officinale. Brown. Kew. 4, p. 113. Pruv. Creissoun. 

Dans les ruisseaux. FI. en été. '^ 
N. sylvestre. Brown. Loc. Cit. 

Dans les lieux humides. FI. en mai-juillet. ^ ;! 

N. anceps. D. G. Prodr. \ 

Berges du Rhône , à Arles. FI. en juin etjuill. ^ i 

Arabls. (L. gen. 818). ^] 

A. brassicœformis. Wall. , 

Rochers ombragés dans le bois de la Sainte-Baume. FI. ; 
en mai et juin. '^ 
A. verna. Brown. Kew. 4, p. 105. , ' 

Dans les lieux élevés. FI. en mai. >i) .j 

A. auriculata. Lam. dict. 1 , p. 219. 

Sur les hauteurs. FI. en mai. ® 
A. sagittata. D.C. il. fr. 

Le long des haies , sur les rocs frais ou ombragés. FI. en. j 
juin. © ^ 

A. Gerardi. Bess. in KochDeut. fl. 

Dans les vieux fours à chaux- Fl. en avril et mai. -2 ; 
A. muralis. Bertol. dict. ital. j 

Aix : chemin de Meyreuil ; Montredon. Fl. en avril, f 
A. perfoliata. Lim. dict. À 

Arles. Fl. en juin. (Ti 
A. Thaliana. L. sp. 929. '. 

Dans les lieux cultivés au fond du vallon de Forbin , Mar- i 
seille. Fl. en mai. X> i 



{:\ 



A. alpina. L. sp. 928. 

Ste-Baume. FI. en juillet ol aoiU. ^ 
A. Turrila. h. sp.930. 

Le long des haies , Ste-Baume. FI. en mai @ 

Carclaniine (L. gen. 812). 
C. pratensis. L. sp. 915. 

Dans les prés. FI. en mai. ^ 
C. hirsuta. L. sp. 915. 

Dans les prés. FI. en avril et mai. 1) 
C. parviflora. L. sp 914. 

Dans les prés. FI. en mai. (? 



TuiBU IV. — ALYSSTNEES. 

Alysfiiuiii. (L. gen. 805.) 

A. calycinum. L. sp. 908. 

Dans les champs. FI. en avril et mai. ® 
A. campestre. L. sp. 909. 

Au bord des champs. FI. en avril. ^, 
A. maritimum. Lam. dict. 1. p. 98. Prov. Blanquello. 

Dans les lieux incultes et cultivés. FI. en mai et juin , et 
refl. en septembre. 2: 
A. spinosum. L. sp. 907. 

Aix. FI. en mai. '^ 

Clypeola. (Lin. gen. 807.; 
C. Jonthlaspi. L. sp. 910. 

Le long des murs. FI. en mai. ® 

Draba. (L. sp. 800.) 
1). muralis. L. sp. 897. 

Aix : quartier de la Laouvo ol de Pnyricard. Fi. en 
mai. rî 



__ w _ 

D. rernii. L. sp. 896. Evojih'da ndf/aris. D. C. syst. 2. p. 350. 

Il y a probaldemeiU plusieurs espères comprises sous ce 
nom. M. Jordan en a distingué jusqu'à cinq, parmi 
lesquelles VÉrnphHa brachyjwtala Jord. et YE. ma- 
juscala, Jord. qui croissent ensemble dans notre loca- 
lité , paraissent être bien distinctes. 

Le long des murs. Dans les lieux cultivés et incultes. 
FI. en février et mars, (i) 

Coc'lilearla. (L. gen. 803 } 

C. glastifolia. L. sp. 90i. 

Bords de l'étang, lieu dit la i^M/^, près les Martigues. (J 

.llyag:riini. (Tonrn.) 
;)/. perfoliatum. L. sp. 893. 

Aix ; Marseille. FI. en mai et juin. (î 

Camelina. (Crantz.) 

C. saliva. Fries. Nov. niant. 3. p. 72. 

Aix : dans les moissons ; dans les décombres. FI. en juin 
et juillet. (ï) 
C. fœtida. Fries. 

Dans les champs ; aux Milles. FI. en juillet. 

^^eslia. (Desv. journ. 3. p. 162.) 
iV. paniculata. (Desv.) 

Dans les champs. FI. en mai et juin. @ 



Tribu V. — CALFPINEES. \ 

C'alepiiia. (Adams.) 

r. Corvini. Desv. ' 

Aix : bords de l'Arc ; Marseille : l'<,it^-de-Vu<ni. FI. en ; 

mai et juin, i i 



\:\ - 



Trirm VI. — lUlNfADERS. 

Buiiias. (Brown). 
B. Erucago. L. sp. 935. 

Marseille ; Aix ; Salon. FI. en mai el juin. (î 

Tribu VIL - fRERIDÉES. 

Isatifi. (L. gen. 824.) 
/. tinctoria. L. sp. 936. 

Var. u. sativa, D. C. 

Var. /3. canescens. Gren. etGodr. 

Dans les champs. La var. /3. .'i la montagne de S'-Loup 
et à la Treille près Marseille. FI. en mai el juin, "g' 

BiscuteUa. (L. gen. 808.) 
H. auriculata. L. sp. 911. 

Arles. FI. en mai. 
B. lœvigata. L. mant. 255. 

Var. /3. dentata. Gren. etGodr. B. amhigua. D. C. 
y. intermecUa. Gr. et Godr. B. coronopifolia Ali. 

Dans les lieux secs et monlueux. FI. en mai et juin. 2: 

ll»erfs. (L. gen. 204.) 

/. pinnata. Gouan, Hort. Monsp. Prov. Bramn-Fan. 

Dans les moissons. FI. en mai et juin. (?i 
/. ciliata. Ail. amt. 15. 

Château-Gombert , Saint-Antoine , près Marseille. FI. en 
été. @ 
/. linifolia. Lin. sp. 905. 

Dans les champs pierreux. FI. en juillet. (^; 
/. naxatilis. L. Amœn. 4. p. 321. 

Snr le sommet de Sainte-Victoire. Pic-de-Brolapnc. FI. 
♦'n avril et mai. I> 



k 



- Ifi — 

TooMlalia. (Browii.) 

r. Lopidium. D. C. sysl. 2. p. 392. 

Beaurecueil ; Tholonet. FI. en mnrs. j 

a^tliioiiema. (Browii.) 

(E. saœatile. Browii. Hort. Kew. 4. ]). SO. 

Sur les hauteurs. FI. en avril. '^ 

TlklaiNpi, (Dill.) 

T. arvense. L. sp. 901. 

Dans les champs, peu fréquent. FI. en avril, r 
T. ijerfoliatuni. L. sp. 902. 

Dans les champs. FI. en avril et mai. '^: 
T. Bnrsa-pastoris. L. sp. 903. Prov. Carim dei Pastré, 
Herbo doou couar. 
Dans les lieux cultivés et incultes. FI. dès le mois de 
mars et tout Fêté. 

Hutcliiiisia, (Brown.) 

//. alpina. Bro^vn. Kew. 4, p. 82. 

Aix : au Prignon , Monleitïuez ; Sainte-Victoiro. FI. en 
avril et mai. ^ 
//. peirœa. Brown. L. C. 

Dans les lieux arides et pierreux. Le long des chen ins. 
FI. en avril et mai. @ 
If. procumbem. Desv. Journ. 3, p. 168. 

Marseille : bords de mer, çà et 1^. FI. en avril et mai. (î 

l^oplcliuui. (Brown.) 
L. rampestre. R. Brown. 

Sainte-Baume près les champs ; Marseille, cà et là. FI. 
en juin et juill. 2^ 
L hirlum. Smith. Goinpend. éd. 3, p. 98. 

Dans les lieux clovés. FI. en ujai. '^ 



— 17 — 

L. ruderale. L sp. 900. 

Peyrolles ; Marseille. FI. en été. (D 
L. graminifolium. L. sp. 900. L. Iberis. polL 

Le long des chemins. FI. en juill. et août. ^ 
L. latifolium. L. sp. 899. 

Miramas : au Moulin-Neuf; Aix : au Pont-de-Béraud ; 
Fos ; Marseille : bords de l'Huveaune , près S'-Loup. 
FI. en juin. ^ 
L. Draba. L. sp. éd. i , p. 615. Prov. Pan Blan. 

Les lieux cultivés. FI. en mai. ® 

Tribu VIII. - SÉNÉBIÉRÉES. 

Sienebiera. (D. C.) 

S. Coronopus. Poiret. dict. 7 , p. 76. 

Porl-de-Bouc ; Marseille-, Miramas. FI. en juin. ® 
S. pinnati/ida. D. C. 

Marseille : à Saint-Just, bords de Jarret. FI. en mai et 
juin. 

Tribu IX. - CAKÏLINÉES. 

Cakile. (Tournef.) 

C. maiitima. Scop. carn. 814. 

Bords de mer. FI. en mai et juin. ® 

Tribu X. — RAPISTRÉES. 

Rapistrum. (Boerh.) 

R. rugosum. AU. ped. i , p. 2o7. 

Dans les champs cultivés. FI. en avril-mai. 

Crambe. (Lin.) 

C. maritima. L. sp. 937. 

Plages de la Crau et de la Camargue. FI. en mai. "^ 

3 



— 18 — 

Capparls, (L. sp. 645} . 

C. spinosa. L. sp. 720. Prov. Taparié^ Tapénié. 

Cultivé. Spontané clans d'anciennes cultures. FI. en mai 
et juin. \j 

Clstiis. (Tournef.) 

C. albidus. L. sp. 737. Prov. Massvgo. 

Dans les lieux pierreux et incultes. FI. en mai et juin. i> 
C. salviœfoHus. L. sp. 738. Prov. Massugo. 

Les lieux pierreux et incultes. FI. en mai et juin. ^ 
C. monspeliensis . L. sp. 737. Prov. Massugo. 

Les lieux pierreux et incultes. FI. en mai. Jj 

Heliantliemuiii. (Tournef.) 

//. niloticum. Pers. syn. 2 , p. 78. 

Aix , près les Milles; la Mède , près les Martigues -, Istres. 
FI. en mai et juin. ® 
H. salidfoUum. Pers. syn. 2, p. 78. 

Dans les champs arides. FI. mai et juin. ® 
//. lavandulœfolhm. D. C. fl. fr. 4 , p. 820. 

Marseille. Fl. en juin. \) 
H. hirtum. Pers. syn. 2, p. 79. 

j3. albiflorum. Gr. et Godr. 

Les lieux secs et pierreux. Fl. de mai à juillet. t> 
H. vulgare. Gaert. fruct. 1, p. 371, t. 76. 

d. tomentosum. Gren et Godr. H. serpyUifolium. 

/3. virescens. Gren et Godr. H. grandiflorum. D. C. 

Vallons de Carpiagne et de Saint-Pons ; Simiane , etc. 
Fl. de mai à juillet. Ij 
H. poUfolium. D. C. fl. fr. 

Marseille ; la Grau. Fl. en mai eljuin. \j 



— 19 - 

H. pilosum. Pers. syn. 2, p. 79. 

Dans les lieux arides. FI. en mai et juin. \) 
II. italicum. Pers. syn. 2 , p. 76. 
et. glabratum. Gr.etGod. 
/3. alpestre. Gr. et God. 
y. micranthum. Gr. et G. 

Sur les crêtes. Var. /3. un peu plus plus bas. y. Tholonet ; 
Saint-Pons et dans plusieurs autres localités, i) 
H. marifolium. D. G. fl. fr. 4, p. 817. 

Les Pennes ; S^-Chamas; la lisière de la Grau. Fl. en mai 
et juin. ^ 
U. guttatum. Mill. Dict., n» 18. 

Chaîne de l'Estaque ; La Ciotat : au Bec- de- l'Aigle. Fl, 
en juin et juillet. ® 

Fumana. (Spach. Nouv. ann. se. nat. 6, p. 359). 
F. procumbens. Gren. et Godr. 

Dans les sables des bords de l'Arc, aux Milles. Fl.de 
mai à juillet. (> 
F. Spachii. Gr. et God. 

Sur les rochers , dans les bois de pins, Fl. de mai en 
juillet. ^ 
F. lœvipes. Spach. Loc. cit. 

Sur les rochers arides, près de la mer. Fl. en mai et 
juin. \) 
F. viscida. Spach. Loc. cit. 

u. vulgare. Gr, et G. 

/?. thymifoHum. Gr. et G. 

y. juniperifolium. Gr. et God. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl en mai et juin. ^ 

\JL01jAmVlEH. 

Viola. (Tournef. Insl. 419, t 28G). 
V. arborescens. L. sp. 1325. 



— 20 - 

Dans les touffes à'astragalm tragacantha , vers les ruines i 

de Taurentum , sur les limites de notre département. ' 

FI. en septembre. ^ i 
V. hirta. L. sp. 1324. 

Dans les bois de pins , aux Cayols , à Saint-Loup près , 
Marseille. FI. en avril. ^ 
V. odorata. L. sp. 1324. Prov. Viouletto. 

Dans les prés. Fi. en mars et avril. ^ i 

V. Denharti. Ten. ; 

Les bois de pins, lieux frais des collines. FI. en avril et 

mai. ^ j 

V. sylvatica. Fries fl. hall. p. 164. \ 

Le long des haies. Fl. en mai. ^ ; 

V. tricolor. L. sp. 1326. \ 

i. segetalis. V. segetalis. Jord. i 

A. flavida. V. flavida. Jord. i 

Dans les cultures , aux environs de La Ciotat. \ 

Entre Aubagne et Gémenos. Fl. en été. © 

i 
j 

RéilÉDACÉEii. \ 



Reseda. (Lin. gen. 608). 

R. Phyteuma. L. sp. 645. ! 

Dans les champs . Fl . j uin et j uillet . ® | 

R. odorata. L. sp. 646. ; 

Cultivé et quelquefois subspontané autour des habi- 
tations. I 
R. lutea. L. sp. 645. ] 

Dans les champs sablonneux. Fl. en juin et juillet. ® ': 

R. suffruticulosa . L. sp. 645. ] 

Ile de Maïré ; la Giolat. Fl. en mai et juin. (J) J 

-J 

J 

i 

i 



21 - 



R. luteola. L. sp. 643. 

Miramas : vers la Seigneurie ; Arles : çà et là. FI. en juil, 
et août. © 



Aldrovanda. (Monti. act. Bonn. \ , p. 404 , t. 12). 

A. vesiculosa. L. sp. 402. 

Arles : dans les canaux du Trebon. Ne se trouve plus 
actuellement; du moins toutes les recherches ont été 
infructueuses jusqu'à présent. FI. en août. ^ 

Parnaissia. (Tournef. inst. 127.) 
P.paîustris. L. sp. 391. 

Dans les marais de Fos. FI. en juill. ^ 



POIiYGAIiEES. 

Polygala. (L. gen. 831). 
P. comosa. Schk. 2, t. 296. 

Tourbières de Fos à Arles. FI. en mai. ^ 
P. vulgaris. L, sp. 926. 

Dans les lieux frais et montueux. FI. en mai et juin. ^ 
P. calcarea. Schultz. Exsic. cent. 2 , n» 15. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin. ^ 
P. rupestris. Pourr. act. Toul. 3 , p. 325. 

Marseille. FI. en mai. ^ 
P. monspeliaca. L. sp. 987. 

Marseille ; Pas-des- Lanciers. FI. en mai et juin. 
P. exilis. D. G. Gat. Monspel. 133. 

Pas-des-Lanciers. FI. en juillet. ® 



- 22 — : 

FRAlVKÉXIACÉfi». 

Frankenla. (L. gen. 445). \ 

F. pulverulenta. L. sp. 474. Prov. Herbodoou vermé. ' 

Plages maritimes. FI. en mai et juin. ® \ 

F. intermedia. D. C. prodr. 1, p. 349 \ 

Sur les bords de la mer. FI. en juin. ^ ^ 

ISIIiÉIVÉES. 

Tribu I. — LYCHNIDÉES. 

Cucubalus. (Gsertn. fruct. 1 , p. 576). 
C. bacci férus. L. sp. 591. ; 

Arles ; Marseille : bords de l'Huveaune. FI. en juillet et j 
août. ^ 1 

SUene. (L. gen. 567.) 

S. infîata. Smith. Brit. 467. Prov. Carniho, Garnie, Crineou. 

Dans les lieux secs et dans les cultures. FI. en juin et 
juillet. ^ 
S. conica. L. sp. 598. 

Les terrains sablonneux. FI. en mai et juin. ® 
S.gallica. L. sp. 595. 

a. genuina. Gr. elGod. 

/3. divaricata. Gr. et God. 

Marseille : Montredon ; Fos ; les Martigues ; Cassis ; La 
Ciotat. FI. en j iin et juillet. ® 
S. nocturna. L. sp. 595. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. ® 
S. brachypetala. Rob. et Cast. in D. G. fl. fr. 5, p. 607. 

Marseille : Montredon , Endoume. Fl. en mai. ® 
S. Armeria. L. sp. 601. 

Les bords de la Durance. Fl. en juin. ® 



— 23 - 

S. Sedoides. Jacq. Coll. suppl. t. 14 , f. 1. 

Iles du golfe de Marseille , Montredon. FI. en juin. ® 
S. Saxifraga. L. sp. 602. 

Sur les rochers élevés. FI. de juin à août. ^ 
S. rupestris. L. sp. 602. 

Sainte-Victoire. FI. en juin et juillet. ^ 
S. muscipula. L. sp. 601. 

Marseille ; Vauvenargues ; Miramas ; les Milles. FI. en mai 
et juin. ® 
S. pmlensU. G. et G. Lychdis dioïca. D. C. fl. fr. 4 , p. 762. 

Le long des haies et des sentiers. Fl. en mai et juin. '^ 
S. diurna. Gr. et Godr. Lychnis Sylvestris. Hopp. cent. ex. 
1 , 3 , no 33. 

Sainte-Victoire (1). Fl. en juin. ^ 
S. Italica. Pers. syn. 1 , p. 498. 

Le long des haies. Fl. en juillet. ^ 
S. Otites. Sm. fl. Brit. 469. 

Vallon de Toulouse , Notre-Dame-des- Anges ; Aix ; Mi- 
ramas. Fl. en juin et juillet. '^ 

Vlsearia. (Rohl. Deutschl. fl. 2, p. 57). 

F. purpurea. Wim. fl. VonSchlesien. p. 67. Lychnis viscaria. 
^ L. sp. 625. 

Jouques. Fl. en mai. ^ 

L.icliiii!S. (L. gen. 585.) 

L. floscuculli. L. sp. 625. 

Simiane, quartier de Siège. Fl. en avril-mai. f 

Agrostemma. (L. gen. 534). 
A. Githago. L. sp. 624. Prov. Nielo. 

Dans les moissons. Fl. en mai et juin. ® 

(I) M. Henry, clans son catalogue des plantes du département du Var, 
indique cette plante comme croissant dans la localité que nous dési- 
gnons , seulement sur sa loi ; aucun autre botaniste ne l'a signalée , 
dans le département , à notre connaissance. fNote de l'Editeur.) 



24 



Tribu II. — DIANTHEES. 

Saponarla. (L. gen. 564). 

S. officinalis. L. sp. 584. Prov. Sabouniero. 

Le long des cours d'eau. FI. en juin et juillet. ^ 
S. ocymoides. L. sp. 585. 

Les lieux frais et montueux. -^ 
S porrigens. L. mont. 239. 

Marseille : çà et là. FI. en mai. ® Plante étrangère pres- 
que naturalisée. 

CiypsopliUa. (L. gen.563). 
G. vaccaria. Sibih. et Sm. fl. grœc. prodr. 1 , p. 279. 
Dans les moissons. Fl. en juin. ® 

Dlantlius. (L. gen. 565). 

D. Saxifragus. L. sp. éd. 1, p. 413. 

Arles : Montmajor, Corde. Fl. en juillet et août. ^ 
D.prolifer. L. sp. 587. 

Dans les lieux incultes. Fl. en juin et juillet. ® 
D. liburnicus. Barlling und Wendl. beitr. 2, p. 52. 

Entre Aubagne et Cuges ; vallon de la Gérade. Fl. de juin 
à août. ^ 
D. hirtus. Vill. Dauph. 3 , p. 593, t. 46. 

La Bourdonnière; Sainte-Victoire; Sainte-Baume. Fl. en 
juin et juillet. ^ 
D. virgineus. L. sp. 590. Prov. Juniflado fèro. Ginouflié, 

Sur les coteaux incultes. Fl. de juillet à septembre. © 
D. monspessulanus. L. sp. 588. 

Sainte-Victoire. Fl. en juillet. ^ 

Velexia. (L. gen. 448). 
V. rigida. L. sp. 474. 

Marseille ; Aix ; Miramas. Fl. en juin. ® 



k 



— 25 - 
AlililIWÉES. 

Tribu I. — SABULINÉES. 

Sagrlna. (L. gen. 176). 
S. procumbens. L. sp. 185. 

Lieux humides , fréquente dans les allées sablonneuses 
des jardins. FI. de mai en octobre. ^ 
S. apetala. L. mant. 559. 

Dans les champs , les lieux sablonneux, le long des murs. 
FI. de mai en octobre. © 
S. maritima. Sm. Engl. bot. t. 219. 5. 
Marseille ; Istres. FI. de mai à août. ® 

BuiTonta. (Sauvage). 

B. macrosperma. Gay. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en juillet et août. ® 
B. tenuifoUa. L.sp. 179. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en juillet, (T) 

Alslne. (Wallh. fl. lop. 129). 

A. tenuifoUa. Crantz. inst. 2 , p. 407. 

/3. viscida. G. et G. 

Dans les champs. Var. /3. Miramas , sur les bords de la 
Crau; Marseille; Pilon-du-Roi , etc. Fl. en mai et 
juin. ® 
A mucronata. L. mant. 358. 

Les collines arides. Fl, en juin. ^ 
A. setacea. M. et K. Deutschland. fl. 3 , p. 287. 

La Verdière ; la Sainte-Baume. Fl. en juin et juillet. ^ 
A. verna. Barth. betr. 2 , p. 63. 

Tholonet ; Monteiguez ; Barret. Fl. en juillet. ^ 



— 26 — 

A. Vîllarsii. M. et K. Deulschl. fl. 3, p. 282. 

Dans les fentes des rochers ombragés ; bois de la Sainte- 
Baume : Pic-de-Bretagne, Fl. en juillet. ^ 

Tribu II. — STYLLARINÉES. 

ll<]eliriii§ria. (L. gen. 494.) 

M. trinervia. Clairv. man. herb. 150. 

Aux environs de Saint-Bachi, territoire de Jouques. Fl. 
en mai. 

Areiiaria. (L. gen. 777 emend.) 
A. serpyUifolia. L. sp. 606. 

Le long des murs et des champs sablonneux. Fi. en mai 
et juin, (i) 
A. modesta. Duf. in D. C. Prodr. 1 , p. 410. 

Sur les hauteurs des environs de Marseille. F. en juin. (T) 
A. gmiuUflora. Ail. ped. 2 , p. 113 , t. 10 , f. 1 et t. 26 , f. 5. 

Les collines élevées. Sainte-Victoire. Fl. en juin. -^ 
A. tetraquetra. L. sp. 603. 

Sur la crête des collines. Fl. en juin. ^ 

Cliourfeia. (Rob. etCast.) 

G. arenarioïdes. Rob. et Cas t. in D. G. fl. fr. o, p. 609. 
Parmi les pierres , sur les collines , surtout* celles qui 
sont au sud de Marseille. 

HitcUarla. (L. gen. 568.) 

S. rûedia. Vill. Dauph. 3 , p. 615. Prov. Paparudo. 
/3. major. Koch. 

Dans les lieux cultivés, les jardins potagers , le long des 
murs. Fl. au printemps et en été.' 
S. uliginosa. JMurr. prod. gott. p. 55. 

Dans les lieux ombragés du bois de la Sainle-Baumc. 
Fl. en juin. 



- 27 - 

Holosteam. (L. gen. 133.) 
H. umbellatum. L. sp. 130. 

Aix ; L'Assassin ; Miramas. FI. de mars en mai. ® 

Cerastlum. (L. gen. 585.) 

C. viscosum. L. sp. 627. 

Le long des murs ; dans les lieux incultes. FI. en mai. 
C. brachypetalum. Desp. inPers. Syn. 520. 

Sur les collines de Saint-Loup , près Marseille. FI. en 
avril et mai. 
C. semidecandrum. L. sp. 627. 

Aux Pennes, FI. en mars et avril. 
C. pumilum. Curt. Lond. 1. 

Marseille ; Miramas. FI. en avril et mai. 
C. vulgatum. L. sp. 627. 

Le long des murs. FI. en avril et mai. ^ 
C. arvense. L. sp. 628. 

Dans les lieux élevés , arides et incultes. FI. en mars , 
avril et mai. ^ 

Malacliium. (Fries. fl. holl. 77.) 
M. aquaticum. Fries. loc. cit. 

Saint-Victoret, près Marignane; Aix. F 1. en juin. ^ 

JKpergiila. (L. gen. 586.) 
S. arvensis.. L.sp. 630. 
Arles. Fl. en juin. 

fSperg^ularla. (Fers. Syn. 504.) 
S. rubra Pers. syn. 504. 

Le long dès chemins. Fl. en été. 
S. média. Pers. syn. 504. 

Le long des rivages de la mer et des chemins. Fl. en 
été. © ou ^ 



28 



liinum. (Lin. gen. 359.) 
L. campanulatum. L. sp. 400. 

Les hauteurs. FL en mai. ^ 
L. gallicum. L. sp. 401. 

Dans les champs pierreux. FI. en juin. ® 
L. strictum. L. sp. 400. 

Dans les lieux secs. FI. en juin. 
L. maritimum. L. sp. 400. 

Prairies salées : Fos ; Marignane. ^ 
L. tenuifolium. L. sp. 398. 

Bords de TArc , à la Pioline. FI. en juin et juillet, -f 
L. suffruticosum. L. sp. 400. 

Hauteurs : Estaque , Ghaîne-de-l'É toile , etc. FI. en juin 
et juin. ^ 
L. narbonense. L. sp. 398. 

Les lieux secs et montagneux. FI. en juin. ^ 
L. angustifolium. Huds. angl. 134. 

Les prés et les lieux frais. FI. en mai. ^ 
L. usitatissimum. L. sp. 397. 

Subspontané. FI. en juillet et août. ® 
L. alpinum. L. sp. 1672. 

/3. collinum. Salon. FI. en mai. ^ 
L. provinciale. Jord. obs. 7« frag. , p. 17. 

Sur les bords de l'Arc , à Berre (rare). FI. en juin. ^ 
L. catharticum. L. sp. 401. 

Dans les prés humides. FI. en mars et avril. 

Radiola. (Gm. syst. 1 , p. 289.) 
R. linoides. Gmel. loc. cit. 
Aix. FI. en été. ® 



- 29 - 

Tilla. (L. gen. 660.) 

T. sylvestris. Desf. Cat. Par. 152. Prov. Tiù. 
Cultivé. FI. en juin. ^ 

MAIiVACKES. 

Malva. (L. gen. 841.) 

M. tourne fortiana. L. sp. 971. 

Marignane, au-delà de Château-Neuf; sur le chemin 
d'Auriol à Saint-Zacharie. FI. en juin. ^ 
M. sylvestris. L. sp. 969. Prov. Mauvo , Maugo. 

Dans les lieux incultes , le long des chemins et des haies. 
FI. en été. ® 
M. nicœensis. Ail. Ped. n» 1416. 

Marseille à St -Tronc; Istres, le Mazet-de-Sulauze. FI. en 
été.® 
M. parvifîora. L. Amœn. 3 , p. 418. , 

Marseille : Saint-Tronc. FI. en été. 
M. microcarpa. Desf. cat. 

Marseille. FI. en juin et juillet. ® 

liai^atera. (L. gen. 842.) 

L. arborea. L. sp. 972. 

Sous le fort de Ratoneau , çà et là. FI. en juin. © 
L. Olbia. L. sp. 972. 

Arles : en Crau , en Coustiero. FI. en mai et juin. ^ 
L. maritima. Gouan ill. t. 11 , f. 2. 

Arles : en Crau, en Coustiero. FI. en juin. <> 
L. punctata. Ali. auct. 26. 

Marseille : çà et là , dans les cultures. FI. en juin. ® 
L. trimestris. L. sp. 974. 

Marseille. FI. en juillet. ® 



— 30 - 

Altliea. L. gen. 839. 

A. of/ichialis. L. sp. 966. Prov. Mauvo blanco , Maugoblanco. 
Marseille : aux Aygalades ; dans tous les lieux maréca- 
geux ; abondant dans les marais de Fos et en Goustiero. 
A. cannabina. L. sp 966. Vvow Canebas. 

Dans les haies des lieux monlueux. FI. en juillet et 
août. ^ 
A. hirsuta. L. sp. 966. 

Dans les champs, le long des sentiers. FI. de mai à juil.® 



Cteraiiiiiiii. (L. Herit.) 
G. ttiberosum. L. sp. 953. 

Marseille : au Plan-de-Guques , au Rouet , à Château- 
Gonibert. FI. en juin. ^ 
G. mnguineum. L. sp. 958. 

Dans les vallons des hauteurs. FI. en juin. ^ 
G. columbinum. L. sp. 956. 

Aux bords des prés; dans les lieux frais des collines. FI. 
en mai et juin. 
G. dissectum. L. sp. 956. 

Dans les champs. FI. en été. ® 
G. pyrenaicum. L. Mant. 257. 

Marseille : çà et là; Sainte-Baume; Pic-de-Bretagne. FI. 
de mai en août. "^ 
G. molle. L. sp. 955. 

Dans les lieux incultes ; bord des chemins. FI, de mai 
en octobre. 
G. pusillum. L. sp. 957. 

Dans les lieux pierreux. FI. en été. (J) 
G. rolundifolium. L. sp. 957. 

Dans les lieux pierreux. FI. en élé. 



- 31 - 

G. lucidum. L. sp. 955. 

Sur les hauteurs ; Pilon-dn-Roi. FI. en juin. ® 
G. robertianiim. L. sp. 955. 

a. genuinum. Gr. et G. 

/3. parviflorum. Viv. 

Dans les lieux secs et pierreux ; la var. u , ^ la Sainte- 
Baume. FI. en été. (î) 
G. mediterraneum. Jord. Pugil. PI. nov. 40. 

Marseille : les collines. FI. en mars. ® 

Erodium. (L'Herit.) 

E. malacoïdes. Willd. sp. 3, p. 649. Prov. Frizoun. 

Aux bords des champs. FI. en mai et juin. ® 
E. pallidifîoruin. Jord. Cat. Gren. 1849. 

Saint-Rem y. FI. en avril et mai. (T) et @ 
E. littoreum. Léman, in D. G. FI. fr. 4 , p. 842. 

Marseille : Montredon, Endoume. FI. en mai. '^ 
E. parviflorum. Jord. Pug. D. C. nov. p. 46. 

Marseille. Avril et mai. Refleurit en automne. ® 
E. carneum. Jord. Pug. PI. nov. p. 47. 

Marseille. FI. en avril et mai. 
E. Carioti. Jord. Pug. PI. nov. p. 47. 

Marseille. Avril et mai et en automne. ® 
E. ckonium. Willd. sp. 3 , p. 629. Pov. Gro frisoun. 

Dans les champs, le long des haies. FI. en avril et mai. ® 
E. moschatum. Willd. sp. 3, p 631. 

Marseille. FI. en avril , refleur, en septembre. ® 
E. cicutarium. L'Hérit. in Ait. Hort. Kew. 

Dans les champs , le long des murs. FI. au printemps et 
en été. ® 
E. romanum. Willd. sp. 3 , p. 630. 

Sur les pelouses et les bords des chemins. FI. tout l'été. "^ 
E. provinciale. Jord. 

Los mêmes lieux. FI. tout l'été. '^ 



- 32 



iiypericiwée:«. 

! 

Hyperlcum. (L. gen. 902.) \ 

H. perforatum. L. sp. 1105. Prov. Erbo de San-Jan , Erbo } 

de l'oli rougé. i 

Le long des haies , dans les champs. FI. en juin et \ 

juillet. ^ i 

H. tetrapterum. Pries, nov. 236. j 

Près les ruisseaux et les lieux humides. FI. en juillet j 

et août. ^ 

H. hyssopifolium. Vill. Daup. 3 , p. 505. .] 

Sainte-Victoire; Sainte-Baume-; Pic-de-Bretagne. FI. en \ 

juin. ^ J 

H. tomentosum. L. sp. 1106. 

Les lieux humides. FI. en juin et juillet. ^ ^ 
H. montanum. L. sp. 1105. 

Saint-Pons ; Sainte-Baume. FI. de juin à août. ^ \ 
H. ciliatum. Lam. Dict. 4 , p. 170. 

Marseille. FI. en mai. ^ 

H. Androsœmum. L. sp. 1102. i 

Arles. FI. en été. ^ \ 

\ 

JlCÉRI^ÉES. ! 

1 
■1 

Acer. (L. gen. 1135.) i 
A. pseudoplatanus. L. sp. 1495. 

Bords de l'Huveaune , à la Moulte. FI. en mai. ^ 

A. monspessidanum. L. sp. 1497. i 

Dans les ravins de plusieurs hauteurs. FI. en mars et ; 

avril. I) Au commencement de ce siècle , l'on en voyait ; 

un de deux métrés de circonférence au tronc , près du ; 

sommet de Garlaban. i 



:3;j 



A. cnmpeslrp. L. sp. 1497. Prov. /lr/<7.v. 
Lp long des rours (Venu. FI. on avril. \) 



Vltls. (L.gen. 284). 

F. vinifera. L. sp. 293. Prov. Vignolnmbritsco, pour la vigne 
sauvage. 
Cultivé , souvent subsponl;inp. FI. en juin. Ij 



HIPl>0(V%^Ti%^KIi:«. 



.£sciilus. (L. gen. 462). 
JE. Hippocastanum. L. sp. 482, 
Cultivé. FI. en mai. ij 



mi:i.i.%ci<:e«. 

Mella. (L. gen. 576). 
M. Azedarach. L. sp. 550. 

Naturalisé en certains endroits. FI. en mai et juin, fj 



ovai.i»i:rn. 

Oxali«« (L gen. 582). 

0. corniculata. L sp. 623. Prov. Aicp'etto féru. Gran de 
couguou. 
Les lieux frais : Marseille : Miramas. FI. en été. ^ 



34 - 



KV€iOPll\ l.i.¥:em. 

Trfluiliiiii. (L. geii.oSlâ). 
T. terrestris. L. sp. 554. Prov. Traoïico-peîraou. 
Les champs sal)lonneux. FI. en juin el juillet (^ 

Ruta. (Juss. gen. 296). 

R. montana. Clus. iiist. 2, p. 136. Prov. Rudo. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juillet et août. ^ 
R. angustifolia . Pers. ench. 1 , p. 464. Prov. Rudo. 

Sur les hauteurs. FI. en juillet. ^ 
R. Rracteosa. D. C. prodr. 1 , p. 710. 

Marseille : S'e-Marguerile , la Be!le-de-Mai , S'-Jean-du- 
Désert , Saint-Henry ; dans les haies de la station de 
Raphèle. FI en juin. ^ 

Dlctamiiujs. (L. gen. 522). 

D. albus. L. sp. 542. Prov. Ditan-blan. 

Rognes ; Beaulieu ; les Alpines , entre Saint-Remy et 
Eyguières. FI. en mai et juin. 2£ . 



CLASSE DEUXIËHE 



G AL Y G I F L G RE S 



Evonymii^. (Toiirn. insl. lab. 3^8). 

E. europœus. L. sp. 286. Var. u. Prov. Bonne dé capelan. 

Dans les haies. FI. en mai. I> 
E. latifoliiis. Scop. carn. 1 , p. 16o. 

Sainte-Banme. Mai et juin. î; 



llex. (L. gen. 17â). 

/. Aquifolium. L. sp. 181. Prov. Vis. 

Aix : çà et là ; Sainte-Baume. FI, en mai et juin, ij 



:^o 



ZlKfpliiis. (Tourn. inst. t. 403). 
Z. vuîgaris. Lam. ill. t. 185. Prov. Chichourlu'. 
Cultivé. FI. en juin, i, 

Paliuriis. Tourn. inst. t. 587. 

P. nustralis. Rom. et Schult. syst. 5, p. 34-2. Prov. Ar- 
navèou. 
Aix : danslCvS haies ; Roquefavonr. FI. en juillet et août. |> 

Rliamniiiii. (L. gen. 265). 
R. cathartka. L. sp. 279. 

Dans les haies , aux environs d'Aix ; Sainte-Baume. FI. 
en mai et juin. ^ 
R. Villarsii. Jord. obs. 7^ frag. 

Vallon vers le haut de Saint-Cyr ; xMimet. FI. en juin. |> 
R. infectoria. L. mant. 49. 

Tholonet; Puyloubier ; Fourrière. FI. en mai. I> 
R. alpina. L. sp. 280. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin, i^ 
R. Alaternus. L. sp. 282. Prov. Falagno , Filaria. 

Sur les rochers arides : Marseille ; Aix ; La Ciotat. FI. en 
mars. *> 

TKRÉBIXTU AC KEK 

Plstacia. (L.gen. U08). 

P. Lentiscus. L. sp. 1455. Prov. Lentisqué. 

Lieux arides et montueux. F. en avril. \j 
P. Terebinthus. L. sp. 1455. Prov. Peteli7i. 

Dans les haies et les rochers FI. en avril. |> 
P. vera. L. sp. 1454. 

Cultivé ; subspontané. FI. en mai. ij 



— 37 - 

Rlius. (L. gen. o69). 

R. Coriaria. L. sp. 379. Prov. Fauvi. 

Dans les lieux arides. FI. en juillet. ^ 
R. Cotinus. L. sp. 383. 

Notre -Dame-des-Anges, vallon du Rouet. FI. en juin 
et juillet. ^ 

Cneorum. (L. gen. 48). 

C. tricocum. L. sp. 39. 
Arles. FI. en juin, i) 



Tribu 1. — PODALYRIÉES. 

Anag;yrls« (Tourn.inst. t. 415). 
A. fœtida. L. sp. 534. 

Arles : Montmajor ; route des Martigues; Sain t- Jean- de- 
Garguier. FI. en février et mars. i> 

Tribu II. — LOTÉES. 

Ulex. (L. gen. 881). 

U. parviflorus. Pourr. act. Toul. 3 , p. 333. Prov. Argeiras. 
Les lieux secs et montueux. FI. en février et mars. ^ 

Calycotome. (Link. Journ. Schrad. 2 a. pars. 2, p. 50). 
C. spinosa. Link. Enum. ait. hort. berol. 2, p. 225. 
Cassis ; La Ciotat. FI. en mai et juin. ', 

lipartiuni. (D. C.) 

S. junceum. L. sp. 995. Prov. Gineslo. 

Marseille; abonde en Crau , le long des canaux d'arrosage, 
FI. en juin. 1? 



— 38 — 

ilarotlianiiiii!». (Wiinmer fl. voii Schle. éd. 2, p. 148;. 
6\ vulgaris. Wiminer loc. cit. 
Arles. Fl. en mai. \) 

dieiiiisla. (L. geii. 859). 
G. pilosa. L. sp. 999. 

Dans les lieux secs et iuoiitiieii\. Fl. en avril et mai. ^ 
G. tinctoria. L. sp. 998. 

Dans les prés , (;à et là. Fl. en juin et juillet. ^ 
a. aspalathoides. Lam. dict. 2 , p. 620. 

Sur les hauteurs. Fl. de mai à juillet. I; 
G. dnerea. D. C. il. fr. p. 494. 

Sainte-Baume; Roussargue; PeyroUes ; Juuques. Fl. en 
mai et juin. I> 
(;. Scorpius. D. C. 11. ir. 4, p. 498. 

Les Alpines. Fl. en mai. I; 
G. hispaîiica. L. sp. 999. 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en mai. I> 
G. randkans. L. amœn.4, p. 284 

Les Baux ; les Alpines. Fl. en avril et mai. 1) 

VrytÏHxtn. (D.C. tl. fr. 4, p. o01\ 
C. sessilifolius. L. sp. 1041. 

Dans les vallons des hauteurs. Fl. en mai. !> 

Arg^yi'olobiiiiH. (Fckl. et Zeyh. enum. 184.; 
A. Unneanum. Walpers , linnœa. 1. 13 , p. 508. 

Cythisiis argenteus. L. p. 1043. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en mai. !> 

Afleiioeariiiiiv. (D. G. il. fr. 5, d. 549;. 
Ad.gr and iflorwi. Bois. Bibl. de Genève 1836. 

Cassis ; golfe des Lecques Fl. en mai et juin. I) 

OiioniK. (L. geu. 863;. 

0. SalrU. D. C. U. fr. 4. p. 514. 



— 39 — 

Dans les chaiiips sablonneux et pierreux. FI. en juin et 
juillet. 2i 
0. ramosissima. Desf. atl. 2, p. 42, t. 186. 

Saint-Ghamas. FI. en juin, f) 
0. viscosa. L. sp. 1009. Var. «. 

Prignon; Tholonet. FI. en mai et juin. (î) 
0. pubescens. L. niant. 267. 

Saint-Chamas. FI. en juin. 
0. reclinata. L. sp. 1011. 

Marseille; Aix : Monteiguez; Miramas. FI. en mai et 
juin. ® 
0. campestris. Koch. et Ziz. cat. pal. 22. Prov. Agalousso , 
Agavoun. 

Le long des haies ; dans les champs. FI. en juin et 
juillet. ^ 
0. procurrens. Wallr. Sched. 381. Prov. Agalousso, Ayavoun. 

Les champs pierreux. FI. en juin et juillet. ^ 
0. Columnœ. AU. ped. 1 , p. 318, tab. 20. f. 3. 

Du Tholonet à Sainte-Victoire. FI. en juillet. '^ 
0. minutissima. L. sp. 1007. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juillet. ^ 



Antliyllîti. (L.gen.864). 

.1. cytisoides. L. sp. 1013. 

La Ciotat : sur le Bec-de-l' Aigle ; Cassis : derrière le châ- 
teau. FI. en mai. \) 
A. Diontana. L. sp. 1012. 

Les points les plus élevés. FI. en juin. ^ 
A. vulneraria . L. sp- 1012. 

Dans les lieux montueux. FI. en juin et juillet. ^ 
.1. tetraphylla.L. sp. 1011. 

Marseille ; Aix ; Cassis; dans les lieux montueux. FI. en 
juin et juillet. 3) 



- 40 ^ 

i 

Mccllcag^o. (L. gen.899). j 
M. lupulina. L. sp. 1097. 

Dans les champs. FI. en été. a) 
M falcata. L. sp. 1096. Prov. Lente. 

. Dans les champs. FI. en juin et juillet. 2: 
M. falcato-sativa . Rchb. 

Sur le bord des champs. FI. en juill. ^ i 

3/. sativa. L. sp. 1096. J 

Cultivé et subspontané. FI. en été. ^ 
3/. orbicularis. AU. ped. 1, p. 314. Prov. Herbode la rodo. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. ] 

M. marginata. Wild. en. h. ber. 802. J 

Dans les champs. FI. de mai ù juillet. ^ \ 

M. Soleiroîu. Dub. bot. 124. ; 

Marseille. FI. en avril et mai. 1 j 

M. disciformis. D. C. cat. monspe. p. 124. , 

Marseille : Montredon , la Treille , etc. FI. en juin. (!) i 

M. coronata. Lam. dicl 3, p. 634. \ 

Dans les champs incultes. F), en mai et juin. | 

M. polycarpa. Willd. en. berol. suppl. 52. ] 

et. tuberculata. Gren et God. . 

/3. apiculata. Gr. et G. 1 

y. denticulata . Gr. et. G. j 

Dans les champs. FI. en mai et juin. ^ \ 

M. lappacea. Lam. dict. 3 , p. 637. j 

u. tricycla. Gren et God. j 

/3. pentacycla. Gr. et G. \ 

Marseille; La var. «., à Cassis-, La var. /2., à Marignane. 

FI. en mai et juin. (T; i 

M. maculata. Willd. sp. 3 , p. 1412. J 

Les prés. FI. en juin et juillet. (T i 

M. miniina. Lan, dict. 3, p. 636. .; 

Les lieux pierreux. FI. en mai et juin. X 1 

AI. marina. L. sp. 1097. Prov. Herbo duoa pardouu. j 



- 41 - 

Les rivages de la mer. FI. en mai et juin. 2r 
M. littoralis. Rohde in Lois. not. 118. 

iMonlredon , près Marseille ; Miramas. FI. eu juin. X 
M. Braunii. Gr. et G. il. de fr. 1 , p. 393. 

Marseille: Montredon. FI. en mai. (1) 
M. Gerardi. Willd. sp, 3, p. 1415. 

Dans les lieux cultivés. FI. en mai. (i) 
M. depressa. Jord. 

Dans les champs. FI. en mai. (î 
M. tribuloïdes. Lam. dict. 3, p. 635. 

Marseille : Montredon-, Arles. FI. en juin. ® 
M. muricata. AU. ped. 1158. 

Le long des haies, dans les prés. FI. en mai et juin. ® 
M. sphœrocarpa. Bertol. amœn. 91. 

Sur les coteaux ; au Dec-de-V Aigle. FI. en mai et juin. (T) 

Trig^oiiella. (L. gen. 898). 
T. Fœnumœcwn. L. sp. 1402. 

Endoume , très-rare; Fos. vi 
T. gladiata. Ster. cat. h. gorenk. 1808. p. 112. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juillet. 
T.monspeliaca, L. sp. 1095. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en mai et juin. T)- 

Melilotiis. (ïourn.inst. 406). 

3/. Messanensis. Desf. atl. 2 , p. 192. 

Ile Ratonneau, FI. en avril et mai. i 
3/. sw/cato. Desf. atl. 2, p. 193. 

Dans les champs. FI. en juin, x 
M. infesta. Guss. prodr. 2 , p. 486. 

Marseille , naturalisée depuis peu de temps. FI. en avril 
et mai. ® 
M. italica. Lam. dict. 4 , p. 65. 

Aix; Puyricard. FI. en mai et juin, jj 



- 4^2 — 

M. parci/lora. Desf. ail. 2 , p. 192. 

Dans les lieux secs et monlueux. FI. en juin. (î) 
M. neapolitana. Ténor, fl. neap. prod. suppl. \ , p. 56. 

Saint-Chamas , Pilon-du-Roi -, Notre-Dame-des-Anges ; 
La Ciotat. FI. en mai et juin. (T) 
M. offtcinalis. Lani. dict. 4, p. 63. Prov. Mélilo. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. @ 
M. alba. Lam. dict. 4, p. 63. 

Dans les champs ; sur les bords des eaux. FI. en été. (f; 
M. macrorhyza. Fers. ench. 2 , p. 348. 

Marseille; dans les champs. FI. en été. i2) 

Trifolium. (L. gen. 896). 
T. stellatum. L. sp. 1083. 

Dans les lieux secs. FI. en mai. (i 
T. anyustifolium. L. sp. 1083. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juillet. J 
T. purpureum. Lois. gall. 2, p. 1252. 14. 

Bords de l'Arc ; à la Pioline. FI. de juin k août. @ 
T. incarnatum. L. sp. 1083. 

Cultivé ; çà et là. FI. en juin et juill. i 
T. rubens. L. sp. 1081. 

Au territoire de Pourrières ; dans les collines en-dessus 
du vallon de Vaumare. FI. en juin. 2: 
T. Vherleri. L. amœn. 4 , p. 286. 

Marseille ; Aix : la Pioline ; Miramas. FI. en juin. X 
T. prutense. L. sp. 1082. Prov. Trioiilè. 

Dans les prés. FI. en été. -f 
T. ochroleucum. L. syst. 3, p. 233, 

En Goustièro; Sainte-Baume. FI. en juin et juillet, -f 
T. maritimuin. Huds. angl. éd. 1 , p. 284. 

Arles ; Marignane. FI. on été. F 
T. lappaccuni. L. sp. 1082. 

Marseille : Monlredon ; en Crau; Marignane. FI. en mai 
et juin. (ïj 



- 43 — 

T. arvense. L. sp. 1083. 

Dans les champs. FI eu juin. T 
T. scabrum. L. sp. 1084. 

Les lieux secs et incuites. FI. en mai et juin. X' 
T. striatum. L. sp. 108S. 

Sainte-Baume, sur les rochers. FI. en juin et juillet. 
T. suhterraneum . L. sp. 180. 

Marseille : à la Valentine , à Mazargues ; Grans. FI. en 
mai. 
T. fragiferum. L. sp. 108 G. 

Le long des chemins ; sur les pelouses. FI. en juillet et 
août. '^ 
T. rèsupinatum. L. sp. 1086. 

Le long des sentiers humides et des pelouses. FI. en mai 
et juin. ® 
T. tomentosum. L. sp. 1086. 

Sur les pelouses qui se desséchent. FI. en juin, J) 
T. spumosuni. L. sp. 1085. 

Marseille ; Arles. FI. en juin et juillet. fX 
T. glomeratuni. L. sp. 1084. 

Marseille: Montredon. FI. en mai. i 
T. sufjfocatum. L. mant. 276. 

Marseille ; Islres ; Arles. FI. en mai. :T 
T. saviamim. Guss. prod. 2 , p. 488. 

Cassis : sur le môle. FI. en avril, -f 
T. repem. L. sp. 1080. Prov. Triulé. 

Sur les pelouses humides. FI. en été. -^ 
T. nigre^cens. Viv. frag. fl. ital. p. 12, t. 13. 

Près de la carrière de sahles à Montredon ; à Marignane. 
Fl. en juin. 
T. /informe. L. sp. 1038. 

Marseille : aux Catalans. Fl. en mai. X 
T. procumbens. L. sp. 1088. 

EnCouslièro. Fl. en été. J) 



- 44 - 

T. agrariuin. L. sp. J087. 

Dans les champs. FI. en été. (f 

Dorycbnopisis. (Boiss. voy. esp. IGii). 
D. Gerardi. Boiss. loc. cit. 

Aix. FI. en juin et juillet. ^ 

Uoryc*liiiiiim> (Tour. inst. 391, t. 211, f. 3). 

D. su/fruticosum. Vill. Dauph. 3, p. 416. Prov. Blanquetto^ 
Badasso. 

Les lieux secs et montueux. FI. en été. ^ 
D. decumbens. Jord. obs. pi. fr. 3e fragm. p. 60, t. 4. 

Dans les sables de la Durance. FI, en juin et juillet. ^ 
D. gracile. Jord. obser. pi. fr. 3^ fragm. p. 70, t. 4. 

Les bords de l'étang de Berre ; Camargue. FI. en juin. ^ 

Tetrag^ouololius. (Scop. carn. 2, p. 87). 
T. siliquosus. Roth. tent. germ. 1 , p. 323. 

Dans les prés humides , le long des ruisseaux , au bord 
de la mer. FI. en mai en juin. 2: 

liOtUM. (L. gen. 879). 
L. reclus. L sp. 1092. 

Le long des ruisseaux. FI. (mi juin et juillet, i, 
L. hirsutus. L. sp. 1091. 

Dans les heux secs et montueux. FI. en juin. 1; 
L. hispidus. Desf. cat. hort. par. 190. 

Saint-Chamas. FI. en été. J^ 
L. decumbens. Poir. dict. suppl. 3, p. 0O8. 

Marais de Saint-Chamas et de Miramas. FI. en mai et 
juin. ^ 
L. corniculatus. L sp. 1092. Prov. Jaounetto. 

Dans les prés et les vallons frais. FI. de mai à octobre. 4- 
L. tenais. Kit. et Willd. en. berol. 797. 

Marseille : Montredoii. FI. de juin à septembre. ® 



-- 45 — 

L. Atliimii. DesY. jonrn, bot. '^, p. 77. 

Marseille : aux liordsdela mer. FI. en élé. "^ 
L. ornithopodioides. L. sp. 1091. 

Marseille ; Cassis , bord de la mer. FI. en mai et jnin. (T 
/.. efhilis. L. sp. 1099. 

Marseille : Nolre-Dame-de-la -Garde et Ratonnean ; Cas- 
sis. FI. en juin. 11 

Astrag-aliis. (L. gen. 892). 

.4. pentaglottis. L. m an t. 274. 

Marseille : près la Serviane. FI. en mai et juin. ^ 
A. Stella. Gouan. ill. p. 50. D. C.fl fr. 4, p. S68. 

Dans les lieux incultes , à Roquefavour ; les champs sa- 
blonneux , entre Châteauneuf-lès-Martigues et la Mède. 
FI. en mai. 
A. sesameus. L. sp. 1068. 

Dans les lieux arides . FI. en juin. (î) 
A. hamosus.L. sp. 1067. 

Dans les champs arides. FI. en mai. T 
A. Cicer. L. sp. 1067. 

Aix: les Heux secs et montueux. FI. en juin. ^ 
A.glycîjphyllos. L. sp. 1067. 

Les Alpines: la Sainte-Baume. FI. en juin et juillet. ^ 
A. purpureus. Lam. dict. 1. p. 314. 

Marseille: la Bourdonnière ; Saint-Pons ; Sainte-Victoire; 
coteaux , à Saint-Germain ; Pilon du Roi. FI. en mai 
et juin. 2i 
A. monspessulanus. L. sp. 1072. 

Les lieux montueux. FI. en juin. ^ 
.4. incanus. L. sp. 1072. 

Marseille : Saint-Tronc ; Aix : Tour de la Keirié. FI. en 
mai et juin. '^ 
A. tragacantha. L. sp. 1075. (exel. var. /3.) 

Marseille : Montredon. FI. en mai et juin. ^ 



- 46 — 

Coluten. (L. gen. 88U.) 

C. arboreftcen^. L. sp. 1015. 

Dans les lieux monluenx, parmi les taillis [-1. en juin et 
juillet. \) 

Itobiiiia. (D. C. prodr. 2, p. 161.) 
/{. pseudo-acacia. L. sp. 1043. 

Cultivé et subspontané. FI. en mai el juin. I> 

Cialega. (Tourn. inst. t. 122.) 
(i. officinalis. L. sp. 1062. 

M ira mas , à la Peronne. FI. en été. '^ 

Cilyeyrrliixa. (L. gen. 882.) Prov. liesralissi. 
G. glabra. L. sp. 1046. 

Puyloubier ; Peynier. FI. eu éit'-. -if 

Psoralea. (L. gen. 894.) 
/*. bituminom. L. sp. 1075. 

Le long deshaips et des sentiers. FI. en mai. ^ 



TitiHi \\\. — PHASEOLEES. 



Pliaaieoliiw. (L. gen. 866.) 
P. vulgaris. L. sp. 1016. Prov. Faionu. 
Cultivé. (T 

Ventenat fait dériver le mot Phaseulm du mot latin 
Phaselus , petite barque. Ce légume n'ayant pas été 
connu des anciens, je crois plutôt que, nous étant 
venu de l'Inde , il a pris le nom du Phase , qui était 
l'une des voies du commerce avec cette contrée. Pha- 
seolus , c'est-à-dire olus légume , Phash du Phase. 



TniRi: IV. - Vir,li:ES 

Vfeta* (L. gen. 875. ex parte.) 

V. s^tiva. ïi. sp. 1037. Prov. Bello rinndo , î>.ç.<o, Pcmto, 
Pesarotto. 
Dans les moissons ou cultivé. FI. en mai et juin. (T" 
F. angustifoliu. Roth. german. 310. 
Miramas. FI. en mai et juin. ® 
F. amphicarpa. Dorth. journ. phys. 35, p. 131. 

Marseille : Château-Goml)ert , Carpiagne , Vaufrége. FI. 

en avril. (J: 
Suivant l'opinion de M. Reuter , c'est une variété du 
F. saliva, qu'il nomme F. saf/ra , var. amphicarpa. 
{Boiss. herb.) Le vrai F, amphicarpa (D. C.) a les 
feuilles glabres et plus étroites. 
F. peregrina. L. sp. 1033. 

Dans les champs arides. FI. en mai et juin. 
F. lutea. L. sp 1037. Prov. Bello viando. 

Çàetlà, le long des haies à Marignane. FI. en mai et 
juin. @ 
F. hyhrida. L. sp. 1037. 

Abonde dans les lieux cultivés. FI. en mai et juin, (i^ 
F. faha. L. sp. 1039. Prov. Favo. 

Cultivé, souvent subspontané. FI. de mai à juillet. (D 
F. narhonensis. L. sp. 1038. 

Marseille : Saint-JuUien ; Aix : nux moulins de Saint- 
Eutrope. FI. en mai, T 
F. bithinica. L. sp. 1038. 

Moissons: aux Olives; à Sainl-.lnllien. FI. en mai et 
juin. Cl, 
F. sepium. L. sp. 1038. 

Bois de la Sainte-Baume. FI. en été. ^ 



- 48 - 

y. pannonica. Jacq. 11. auslr. t. )]'jt. 

Fos ; los .Martigiies. FI. en été. ? 
V. ùnobrychioides. L. sp. 1030. 

f.a Sainle-Baiimo; les lieux nionlneux. FI. en juin, (r 

Cracea. (Riv. telrap. irr. 49.) 

C. major. Franken. specul. p. 11. ex L. fl. I.app. p. 219. 
Prov. Tramblarello. 

Dans les prés. Fl. en juin et juillet. '^ 
C. Gerardi. Godr. et Gren. 

Près de la Pioline , à Aix. Fl. en avril. ^ 
C. minor. Riv. tetr. irr. t. 53, f. 2. 

Marseille: les prés; Aix. Fl. en juin. î 

Er^-iini. (L. gen. 874.) 

E. tetraspermiim. L. sp. 1039, 

Dans les champs niontueux. Fl. en été. T 
E. pubescem. D. C. hort. monsp. p. 109. 

Montredon. Fl. en mai. T 

E. gracile. D. G. hort. monsp. p. 109. 

Sur les hauteurs , dans les taillis. Fl. en mai. ® 

Ervllia. (Link. enum. hort. berol. 2 , p. 240.) 

F. sativa. Link. Loc. cit. 

Cultivé; dans les moissons. Fl. en juin et juillet. (T, 

L.eiis. (Tour.lnst. t. 210.; 

L. esculenta. Mœnch. meth. p. 131. Prov. Lentio. 

Cultivé et souvent subspontané. Fl. en juin et juill. (î) 
L. nigricans. God. fl. lorr. 1, p. 173. 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. 1; 

Cicer. (L. gen. 1189. j 

C. arietimim. L. sp. 1040. Prov. Césé. 

Cultivé et souvent spontané. Fl. en juin et juill. ® 



- 41) - 

Pisiiiu. (L. gcn. 870.; 

P. saticum. r.. sp. 1026. Prov. Pézi'-. 

Cultivé et souvent subspoiUané. FI. de mai à juill. 
P. arvense. L. sp. 1027. Prov. Merevioun. 

Cultivé et subsponlané dans les moissons. FI. de mai en 
juillet. ® 

I^attaiyrus. (L. gen. 874.) 

/.. Clymenum. L. sp. 1032. 

La Ciotat : Bec-de-l' Aigle. FI. en mai et juin. 
/.. ochrus. D. C. fl. fr. 4 , p. 578. \ 

Çà et là dans les moissons. Fl. en avril et mai. iT; 
L, Aphaca. L. sp. 1029. 

Dans les prés et dans les moissons. Fl. en mai et juin. ® 
L. mssolia. L. sp. 1029. 

Aix : champs. Fl. de mai à juill. @ 
L. hirsutus. L. sp. 1032. 

Miramas : dans les champs. Fl. en été. 
L. Cicera. L. sp. 1030. Prov. Geisseto , garoiUo. 

Moissons et lieux herbeux. Fl. en mai et juin. T 
L. sativus. L. sp. 1020. Prov. Jaisso , garoiUo. 

Cultivé et subspontané. Fl. en juin. 
L. anmius. L. sp. 1032. 

Dans les champs et les moissons. Fl. en mai et juin. 
L. heterophyllus. L. sp. 1034. 

Près le pont des Trois-Sautés , le long de l'Arc , à Aix. 
Fl. en été. ^ 
L. sylvestris. L. sp. 1033. 

Dans les taillis frais et montueux. Fl. enjuin-juill, ^ 
L. latifolius. L. sp. 1033. 

Dans les vallons couverts et élevés. Fl. en juin. "^ 
L. tuberosus. L. sp. 1033. 

Tholonet : dans la prairie , le long de la rivière. Fl. en 
été. ^ 

4 



- 50 - 

L. palustris. !.. sp. 1034. 

Arles : en Coiistiero. FI. en juillet el août. ^ 
/.. pratensis. L. sp. 1033. 

Dans les prés. FI. en maiet jnin. ^ 
L. canescens. Godr. et Gren. 

Pic-de-Bretagne. FI. en avril et mai. 2: 
L. angulatus. L. sp. 1031. 

Dans les champs. FI. en mai el juin. ® 
L. sphœricus. Retz. Obs. 3, p. 39. 

Dans les lieux secs et incultes. FI. en mai et juin. (T) 
L. inconspicuus. L. sp. 1030. 

Dans les moissons , çà et là. FI. en juin. (T) 
L. setifolius. L. sp. 1031. 

Dans les lieux secs et arides. FI. en mai et juin. ® 
L. ciliatus. Guss. pl. var, p. 296 , t. 49. Orobiis saxatUis. 
Vent. hort. cel. t. 94. 

Çà et là , sur les coteaux arides. FI. en mai. (5) 



Tribu V. — HEDISARÈES. 

ilieorpiuriijii. (L. gen. 876.) 
S. subvillosa. L. sp. 1050. Erbo de la cabra. 
Dans les champs. FI. en juin. ® 

Coronilla. (Neck. Elem. n» 1319.) 
C. Emerus. L. sp. 1146. 

Salon ; Lançon ; Pic-de-Bretagne ; Sainte-Baume ; Les 
Alpines. FI. en mai. f^ 
C.fjlauca. L. sp. 1047. 

Cultivé ; quelquefois échappé des jardins. ]\Iai et juin. Ij 
C. valentina. L. sp. 1047. 

Aix : au Tholonet , aux Pinchinats , au Monleiguez. Fi. 
en juin et juillet. \j 



- M — 

C. mininia. L. sp. 1048. 

/3. Australis. Gron. et Godr. 
Sur les coteaux secs. FI. en avril et mai. ^ 
C. juncea. L. sp. 1047. 

Dans les lieux montueux , parmi les taillis. FI. en avril 
et mai. ij 
C. varia. L. sp. 1048. 

Le long (les fossés d'arrosage , dans les chemins humides : 
à Peyrolle, à Jouques , à Salon. FI. en juillet. ^ 
C. scorpioides. Koch. Deutsch. fl. 5, p. 201. Prov. Amarun. 
Tou-roun. 
Dans les champs. Fl. en avril et mai. ® 

Oriiitliopus. Desv. Jour. 3, p. 121. 
0. perpusillus. L. sp. 1049. 

Miramas : aux bords de la Grau. Fl. en été. (T) 

Hippocrepis. (L. gen. 855.) 
H. comosa. L. sp. 1050. 

Marseille; N.-D.-des-Anges. Fl. en mai. ^ 
H. glauca. ïen. fl. neap. 2 , p. 165, t. 69. 

Lieux montueux ; Montaud-les-Miramas. Fl. en mai. "^ 
H. ciliata. Wild. mag. not. ges. Berl. 1808 , p. 173. . 

Les lieux stériles et montueux. Fl. en avril et mai. ® 
H. unisiliquosa. L. sp. 1049. Prov. Set arpos. 

Sur les pelouses , le long des sentiers. FI. en avril et 
mai. ® 

Hedysarum. (L. gen. 887.) 

//. humile. \j. sp. 1053. 

Aix: quartier du Barret. Fl en mai. ^ 
//. capitatum. Desf. att. 2, p. 177. 

/3. Pallens Moris , fl. sard. //. spnosissinum. ï). G. 

Marseille : sables de Montredon ; les champs sablonneux 
entre Ghàteauneuf et la Mède. (i; 



Oiiol>ry€liis. Tourner, nist. tab. 211. 

0. sativa, Lam. il. fr. 2 , p. 652. Prov. Efiparcpt. 

Cultivé. FI. en mai. '^ 
0. saxatilis. AH. Ped. t. 19 , f. 1. 

Les terrains élevés , secs et incultes. FI. en avril et 
mai. ^ 
0. supina. D. C. fl. fr. 4 , p. 612. 

Vallon de Saint-Pons. Fl. en juin et juill. ^ 
0. caput-galli. Lam. fl. fr. 2, p. 651. 

Dans les champs arides. Fl. en juillet, fi 
0. œquidantata. 

A la Treille : vallon de Roubaou. Fl. en mai et juin. (D 



CKiSAIiPIMIÉEW. 

CerclM. (L. gen. 510.) 

C. Siliquastriim. L. sp. 534. Prov. Aouhréde Judas. 

Cultivé et subspontané. Fl. avril et mai. ^ On le ren- 
contre surtout subspontané dans le vallon de S»-Pons. 

Cei'atonla. ([.. gen. 1167.) 
C. Siliqua. L. sp. 1513. Prov. Caroubie. 
Vahm dooti Neyré , ù Ghâteau-Gombert. 



AMYCiDATiKEK. 

I 
AmygdaliiM. (L. gen. 619.) 

A. communis. L. sp. 677. Prov. Amejidié. ! 

Cultivé , subspontané. Fl. en mars. I; j 

A. ptrsica. L. sp. 676- Prov. Ppfiseqvi(''. \ 

Cultivé. Fl. en avril. \j -^ 

■i 
•1 



— 53 — 

Prtinuai. (L. gen. 620.) 
P. armeniaca. L. sp 679. Vïoy, Abricoutié. 
Cultivé. FI. eu avril. ^ 

P. domestica. L. sp. 680. Prov. Pruniero. 

Cultivé , sous une multitude de variétés. FI. eu avril et 
mai. \) 
P. spinosa. L. sp. 681. Prov. Agranos. Palinambré. 

Dans les haies. FI. en avril. ^ 
P. aviiim. L. sp. 680. Cerasus avium. D. C. fl. fr. 4, p. 
482. Prov. Cerisîé. 
Cultivé. Fl. en mai. ^ 
P. cerasus. L. sp. 679. Prov. Agrioutié. 

Cultivé. Fl. en mai. f) 
P. Mahaleb. L. sp. 678. Yulg. Arbre de Sainte-Lucie. 

Vauvenargues ; les îles de la Durance ; Sainte-Baume ; 
les Alpines. Fl. en mai. % 



Tribu I. — SPIRÉES. 

«pij-cea. (L. gen. 630.) 
Sp,. filipendula. L. sp. 703. 

Marseille : N.-Dame-des-Anges ; Sainte -Baume ; Aix 
Sainte- Victoire. Fl. enjum. ^ 

Tribu ÏI. — DRYADÉES. 

Ciieiuu. (L. gen. 656.) 

G. urbanum. L. sp. 716. Prov. Erbo benido. 

Dans les lieux couverts. Fl. en juin et juillet. ^ 
G. sylvaticuin. Pourr. act. toul. ex. D. C. 

Sainte-Baume. Fl. en mai et juin. ^ 



- 54 - 

PotentUla. (L. gen. 634.) 
P. tommasiniana. Schultz. (1) 

Sain te- Victoire ; Tête-de-Carpiagne ; Uoquefavour. FI. 
en juin. 2^ 
/*. amansiana. Schultz. P. rubens. S. Ani. non Will. 

Tôte-de-Carpiagne ; bois de pins aux Cayols , etc. FI. en 
mai juin. 
/*. tormentUla. Nest. pot. 65. 

En Coustiero. FI. en juin. ^ 
/*. reptans. L. sp. 714. Prov. Frayo , Pato dé lou. 

Le long des haies ; les champs humides. FI. en juin. '^ 
P. supina. L. sp, 711. 

Dans les mares desséchées. FI. en été. ® 
/'. recta. L. sp. 711. 

Le long des champs. FI. en juin. ^ 
P. hirta. L. sp. 712. 

Dans les heux secs et montueux. FI. en mai. ^ 

Frag;aria. (L. gen. 633.) 

F. vesca. L. sp. 709. Prov. Fresié. 

Pilon-du-Roi ; Sainte - Baume. Cultivé. FI. d'avril à 
juin. -^ 

Ruhus. (Lin. gen. 632.) 

II. cœsius. L. fl. suec. éd. 2, p. 172. Prov. Pelavin. 

Dans les champs. Fl. en juin. \j 
R. tomentosus. Willd. sp. 2 , p. 1083. 

Dans les lieux élevés et frais. Fl. en juin et juillet. ^ 



(I) C'est l'espèce que nous appelions P. suhacauUs. M. Roux l'a 
communiquée à M. Schultz , qui lui a affirmé non seulement que ce 
n'est pas le P. subacaulls , mais même (jue cette plante n'est connue 
jusqu'à présent (|u'en Sibérie. Nous avons cru devoir nous ranger à 
l'opinion cl"un homme (jui a fait une étude spéciale du genre Poleniilla. 

(Note de l'Editeur.) 



— o5 - 

R. discolur. Wich. et Nées , ruh. germ. p. 46, t. 20. Prov. 
Arroumi. Roumias. 
Dans les lieux incultes. FI. en juin et juillet. ^ 



Tribu III. — ROSEES. 

Uoisa. (L. gen. 631.) 

R. pimpinellifolia. Ser. inD. G. prodr, 2, p. 608. 

Marseille: à Saint-Gyr ; Sain te- Victoire; Sainle-Baunie. 
FI. en juin. ^ 
R. arvensis. L. mantis. 245. 

Dans les haies. FI. en juin et juillet. ^ 
R. sempervirens. L. sp. 704. 

Les haies humides. FI. en juin. '^ 
R. canina. L. sp. 704. Prov. Gratto-cuou, Agarancié. 

Dans les haies. FI. en juin. ^ 
R. verticillacantha. Mérat. 

Lieux montueux ; Pilon -du -Roi ; Martegaux. FI. en 
juin. ^ 
R, biserrata. Merat. 

Dans les haies , à Saint-Pons-de-Roquefavour. FI. en 
juin. ^ 
R. dumetorum. Thuill. 11. par. 2o0. 

Dans les haies. El. en juin. \) 
R. rubiginosa. L. mant. o64. 

Sainte-Victoire. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu IV. — SANGUISORBÉES. 

Agrinioiiia. (Tourne!", inst. 15e^.) 
A. eupatoria. L. sp. 643. Prov. Grimoino , Svurbeireto. 
Dans les prés. FI. en juin et juillet. 2: 



- 56 - 

Poterlum* 

P. dictyocarpum. Spach. rev. gen. pot. ann. se. natur. 1846. 
Prov. Pimpinello. 

Tholonet. FI. de juin en août. ^ 
P. muricatum. Spach. loc. cit. Prov. Pimpinello. 

Bords des champs ; lieux incultes. FI. de juin à août. ^ 
P. magnolii. Spach. loc. cit. Prov. Pimpinello. 

Bords des champs ; lieux incultes. FI. de juin à août, -f 

Sang^iilMorba. (L. gen. 146.) 
S. officinalis. L. sp. 169. 

La basse Cran. FI. en juin et juillet. 



z: 



POMACOEit. 

Mespllui». (L. gen. 625.) 

M. germanica. L. sp 684. Prov. Nespié. 

Les haies à Istres; abonde le long de la Touloubre. FI. 
en mai. I; 

Crataegiis. (L. gen. 622.) 

C. oayacantha. L. sp. 683. Prov. Poumetto de Paradis , 
Aubespin . 

Dans les haies. FI. eu mai. !> 
C. monogyna. Jacq. aust. t. 292, f. i. 

Dans les haies. FI. en mai. i> 
C. azarolus. L. sp. 682. Prov. Argeiroulié. 

Cultivé et subsponlané. FI. en mai. I; 

Cotoneaiiter. (Médick. D. C. prod. 2 , p. 632.; 
C. pyracantha. Spach. hisl. veg. phan. 2 , p. 73. 

Dans les haies. FI. en mai. I> 
C. vulgaris. Lindl. traus. Ihm. soc. 13, p. 101. 

Sainte- Victoire , vers le sommet. FI. en avril ut mai. h 



- o7 - 

C. tomentosa. Lind. loc. cit. 

Pic-de-Bretagiie ; Sainte-Baume. FI. en avril et mai. ^ 

Cydonia. (Tournef. inst. p. 632, t. 405.) 
C. vulgaris. Pers. syn. 2, p. 40. 

Dans les haies. FI. en mai. ^) 
Pyrus. (Lin. gen. 626.) 
P. commimis. L. sp. 686. Prov. Periero. 

Cultivé. FI en avril. ^ 
/*. amygdaliformis. Vill. cat. strasb. 322. 

Le Rove ; Lstres ; Miramas; les bords de La Crau. FI. 
en mai. ij 
P. Malus. L. sp. 686. Prov Poumiè. 

Cultivé. FI. en mai. 1; 
/'. acerha. D. C. Prod. 2 , p. 63o. 

Saint-Pons. FI. en mai et juin. I; 
«lorbus. (L. gen. 633.) 
S. domestica. L. sp. 684. Prov. Soiirbié , Sourbiero. 

Çà et là dans les cultures. FI. en mai. ^ 
6'. aria. Crantz. aust. f. 2 , p. 46. 

Les lieux frais et montueux. FI. en mai. b 
S. torminalis. Crantz. aust. 85. 

Sainte-Baume. FI. en mai. I, 

Amelaiicliler. (Medik. pfl. geschl. 1793.) 
-J. vulgaris. Mœnch. meth. 683. Prov. Amelamhié, 
Les collines. FI. en avril et mai, \y 

CiRATVATËei». 

JPiiiiica. (Tourn. inst. t. 401.) 
P. granatum. L. sp. 676. 

Dans les haies , entre les Martigues et Bouc ; RoqueVaire. 
FI. en juin et juillet, i) 



o8 -- 



0.\ .4€;R A RIK Kfi . 



l^pIlol>iuiu. (L. gen. 471.) 
E. palustre. L. sp. 495. 

Le long de l'Arc et de la Torse, près d'Aix. FI. eu été. ^ 
E. tetragonum. L. 494. 

Sur les bords des eaux. FI. en juin et juillet. "^ 
E. montanum. L. sp. 494. 

Sainte-Baume. FI. en juillet et août. ^ 
E. parvifloriim. Schreb. spic. p. 146. 

Lieux humides. FI. en juin et juillet. '^ 
E. Tournefortii. Michelet. 

Bords des prés au Rouet. FI. en septembre, f 
E. hirsutwn. L. sp. 494. Var. u. 

Le long des ruisseaux. FI. en juillet. ^ 
E. spicatum. Lam. dict. 2, p. 373. 

Arles. FI. en juillet et août. 2£ 
E. rosmannifolium. Hsenk. in Jacq. coll. 12 , p. 50. 

Aix : aux carrières du Tholonet ; Jouques : vallon de 
Ganto-Perdrix; à Roquefort, au-dessus du château de 
Fonvieille , sur la route de Geyrcste. FI. en juillet . 
août et septembre. -^ 

CEiiotliera. (L. gen. 469.) 
OE. biennis. L. sp. 492. 

Marais de Grau ; Camargue , sur les bords du Rhône. 
FI. en juin et juillet. © 

HAIiORAC^ÉKIK. 

Myriopliylluiu. (Vaill. act. acad. par. 1719, l. 2 , f. 3.) 
M. rerticillatuin. L. sp. 1410. 

Marais de Grau , do Gamarguc ; Montm;ijour à Arles. FI. 
en etc. '^ 



- 59 - 



M. spicatum. L. sp. 1409. 

Arles : Monlraajour ; étang d'Entressen. M. en juillet et 
août. 2i 



HIPPURIUKE^. 

Hippuris. (L. gen. 11.) 
H. vulgaris. 

Arles. FI. en juillet et août, f 

CAIililTRICHlMÉE^. 

Callitrielie. (L. gen. 13.) 

C. stagnalis. Scop. carn. 2 , p. 251. 

Dans les fossés. FI. au printemps et en aulonmc. ^ 
C. verna. L. sp. 6. 

Dans les eaux tranquilles. FI. en mars et avril. 2£ 

CERATOPHYL.I.KK». 

Ceratopliyllum. (L. gen. 1065.) 
C. demersum. L. sp. 1409. 

Arles. FI. en juillet et août. ^ 

lilTURARlÉE^. 

I^ytliruiii. (L. gen. 604.) 

L. Salicaria. L. sp. 640. Prov. Cresto de gaou. 

Aux bords des eaux. FI. en juillet et août. '^ 
L. Grœfferi. Ten. 11. nap. 4 , p. 256. 

Marseille , vieux chemin de Sainl-Ginicz. FI. de juin a 
septembre. -^ 



'- 60 — 

L. hyssupifotia. L. sp. 642. 

Marseille , dans les vallons des collines de l'Etoile. FI. en 
juin et juillet. 
L. bibracteatum. Salzm. in D. G. prodr. 3, p. 81. 

Marignane; Istres ; vallon de Sulauze. FI. en juin et 
juillet. ® 



T % 11 AKI.%»C1]VÉE«. 

Tamarix. (Derv. ann. se. nat. 1« série , 4 , p. 348.) 
T. gallica. L. sp, 386. 

Marseille ; sur les bords des étangs salés. Se retrouve à 
Aix. FI. en juin et juillet. i> 
T. africana. Desf. ail. 1 , p. 269. 

A la tour de Saint-Louis , à l'embouchure du Rhône ; la 
Camargue et le long de la côte maritime. FI. en été. h 

Myrlcarla. (Desv. ann. sci. nat. l^e série , 4 , p. 349.; 
M. germanica. Desv. loc. cit. 

Les sables de laDurance. FI. en juillet. 1> 

MyrtiiN. (Touni. insl. t. 409.) 

M. rommunis. L. sp. 673. Prov. Nerto. 

Marseille , extrémité du vallon de la Nerthe ; Saint-Mître ; 
Cassis ; La Ciotat. FI. en juillet et août. ^ 

CCieURBITACÉEiS. 

Bryoula. L. gen. 1095.) 

li. âioica. Jacq. aust. 2, p. 59, lab. 199. Prov. Brijouinu. 
Dans les haies. FI. en mai , ju-n cl juill. 2: 



- m — 

Ecballiuni. (C. Uich. dict. class. d'hist. nat. t. G, p. 19. 
E. Elnterium. Rich. Loc. cit. Prov. Coucouroumossn , Coii- 
coumasso , Coucoumbrasso. 
Les lieux secs ; les décombres. FI. en juin et juill. (£: 



PORTUIiACEEW. 



Portulaca. (Tournef. instit. 118.) 
P. nieracea. L. sp. 638. Bourtoulaigo. 

Dans les jardins et les lieux cultivés. FI. en juillet et 
août. ® 



PAROMYCniKE^. 

Tribu 1. — POLYCARPÉRS. 

Polycarinim. (Lœfl. in L. gen. lOo.) 
P. tetraphyUum. L. fil. suppl. 116. 

Dans les jardins ; le long des murs. FI. en été. (î; 
P. peploides. D. C. prod. 3 , p. 376. 

Marseille: dans les sables de Montredon. FI. en mai et 
juin. 

Tribu II. — TÉLÉPHIÉES. 

Telepliinm. (L. gen. 577.) 
T. Imperati. L. sp. 388. 

Ravin oriental de Gardelaban : Notre-Dame-des-Anges : 

Pourrière ; Arles ; Sain te- Victoire , à Saint-Antonin -, 

les Alpines. FI. en juillet et août, -f 



— 02 — 

Tribu lU. — ILLÉCÉRRÉES. 

Pai'oiiyc-liia. (Tourn. inst. t. 288.) 
P. nrgentea. Lam. fl. fr. 3 , p. 230. 

Saint-Louis , près Marseille. Fl. en mai et juin. -^ 
P. copitata. Lam. fl. fr. 3 , 229. 

Saint-Pilon. Fl. en mai et juin. 2: 
P. nivea. D. C. dict. enc. 5. p. 25. 

Châteauneuf; Montredon. Fl. on mai et juin. ^ 

Ueriiiaria. fL. gen. 290.) 
H. f/labra. L. sp. 317. 

[>a Sie-Baume ; rives de l'Arc. Fl. de juin àseptemb. '^ 
IL hirmta. L. sp. 317. 

Le long des chemins. Fl. de juin à septembre. ^ 
//. cinerea. D. C. fl. fr. p. 375. 

Le long des chemins. Fl. de juillet en août. (î) 
//. incana. Lam. dict. 3; p. 124. 

Le long des sentiers ; sur les petites pelouses sèches. 
Fl. en juillet et août. 2: 

Corfigiola. (L. gen. 378.) 
C. littoralis. L. sp. 328. 

Kn Coustiero , à Arles. Fl. en été. (ï) 

«etluni. (D. C. bull. phil. n» 49.) 
S. rubens. L. sp. 619. 

Saint-Pons. Fl. en mai et juin. (ï) 
S. cœspitosum. D. C. prod. 3 , p. 405.. 

Sur les pelouses. Fl. en avril et mai. ® 
S', album. L. sp. 619. Prov. Résiné. 

Dans les lieux pierreux. Fl. en juin et juillet. '^ 



- 03 — 

S. dasyphyllum. L. sp. 018. Prov. Rasin cJé terro , Rami 
dé toulisso. 

Sur les murs ; dans les fentes des rochers. FI. en juin 
et juillet. ^ 
S. acre. L. sp. 619. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juill. 2: 
S. reflexum. L, sp. 618. 

Mont-Majour , près d'Arles. FI. en juillet et août. ^ 
S. altissimum. Poir. dict. 4 , p. 634. Prov. Gros rasiné. 

Sur les murs. FI. en juin et juillet. ^ 
S. anopetalum. D. C. rapp. 2, p. 80. 

Sur les terrains secs et monlueux. FI. de juin en août. '^ 
.%»eiiiporvivuiii. (L. gen. 612.) 
S. tectorum. L. sp. 664. 

Au sommet de Sainte- Victoire. FI. en juill. et août. ^ 
.S. montanum. L. sp. 665. 

Sainte-Victoire. FI. en juillet et- août. ^ 
Limbilicuis. (D. C. bull. phil. 1801 , no 49.) 
U. pendulinus. D. C. pi. grass. tab. 156. Prov. Escudo , Cou- 
coumaro. 

Sur les murs et les rochers ombragés. Fl. en mai et 
juin. 2^ 

FICOÏDE^. 

Mintembryaiitlieiiiiiiii. (L. gen. 618.) 
M. nodiflorum. L. sp. 687. 

Marseille: à la batterie d'Endoume. Fl. en juin et juil. '^ 

Ribeis. (L. gen. 281.) 

R. uva-crispa. L. sp. 292. Prov. Grouseillé. 

Aix : eh et là , dans les haies. Fl. en mars. 2^ 



- 64 - 

H. al[jinum. !.. sp, 291. 

Montagne de Vernègue ; Sainle-Baiinio. FI. en avril et 
mai. 2: 

Siaxifrag^a. (L. gen. 559.) 
.S. f/ranulata. L. sp. 576. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin, f 
S. tridactylites. L. sp. 578. 

Sur les pelouses. FI. mars et avril. ^\ 
S. groenlandica. L. sp. 578. 

Sainte-Victoire. FI. en été. ^ 
S. hypnoïdes. L. sp. 579. 

Sur les hauteurs. Dans les lieux couverts. FI. en mai et 
juin. ^ 
S. lingulata. Bell, app.acad. touv. 5, p. 226. 

Sainte-Baume ; de Yanvenargues à .Touques. FI. en juin 
et juillet. ^ 

OUBElililFKRElli. 

Trihu I. — DAUCINÉES. 

UaueuM. (L. gen. 333). 

D. Carota. L.sp. 348. Prov. Giroulo. 

Dans les champs. FI. en juillet et août. @ 
D. hispidus. Desf. ait. 1 , p. 243 , t. 63. 

Aux îles du golfe de Marseille. FI. en juin, d) 
D. Gingidium. L. sp. 348. 

Marseille : Roucas-Blanc , Montredon ; Cassis-, Bec-de- 
l'Aigle. FI. en juin et juillet, (g) 
D. aiculus. Ten. pugil. p. 6, Z), gummifer, Gast. cat. p. 60. 

Marseille : Montredon. FI. en mai et juin. '? 



— 1)5 — 

D. dentatus. Berlol.il. ilal. 3, p. 168. 
Rochers maritimes. FI. en juin. © 

Orlaya. (Hoffm. uinb. 1, p. 58.) 

0. grandiflora. Hoff. umb. 2, t. 1, p. 58. 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. (î) 
0. platycarpos. Koch. umb. p. 47. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. (D 

Tribu II. — CAUCALINÉES. 

Turgeiiia. (Hoffm. umb. 59.) 

T. latifolia. Hoff. loc. cit. Prov. Grappoun. 

Marseille ; les Milles ; Marignanne. FI. en juin et juillet.® 

Caucallii. (Hoffm. umb. 54.) 
C. daucoides. L. sp. 346. 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. ® 
C. leptophylla. L. sp. 374. Prov. Grouillo. 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. ® 
Torilîs. (Hoffm. umb. 49.) 
T. Anthriscus. Gmel. fl. bad. 1, p. 613. 

Dans les champs , le long des haies. FI. en juillet et 
août. ® 
T. helvetica. Gmel. fl. bad. 1, p. 617. 

Dans les champs. Fl. en juillet. ® 
T. heterophylla. Gus. prod., 1, p. 326. 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en mai et juin. ® 
T. nodosa. Gœrtn. fruct. 1 , p. 82, tab. 20, f. 6. 

Le long des haies et des sentiers. Fl. en juin et juillet. ® 

Tribu III. - CORIANDRÉES. 

Birora. (Hoffm. umb. 191.) 
li. testiculata. D. C. prod. 4 , p. 249. 
Aix : dans les champs. Fl. en juin. ® 



— 66 — ; 

Corlanclrtiiii. (Hoffin. iimb.) 

C. sativum. L.sp. 367. * 

Çà et là, subspontané dans les champs. FI. en juin et \ 

juillet, j 

Tribu IV. - THAPSIÉES. • | 

Tliapsla. (Tourn. inst. 321 , t. 171.) 

T. villosa. L. sp. 575. i 

Marseille ; la Treille ; Aix ; Cassis ; Fos. FI. en juin en 

juillet. ^ ; 

I^atserpiliiini. (L. gen. 344). ] 

L. latifolium. L. sp. 356. ] 

Marseille. ^ • | 

L. gallicum. L.sp. 357. i 

Dans les lieux pierreux. FI. en août. '^ \ 
L. Siler. L. sp. 357. 

Notre-Dame-des-Anges ; Sainte-Victoire ; Tête-de-Car- 
piagne. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu V. — PEUCÉDANÉES. j 

Peuc-eclauum. (Koch. umb. 92 , f. 28 et 29.) 1 

P. officinale. L. sp. 323. ' 

Le sommet de Sainle-Victoire. FI. en juillet et août. 2i ! 

P. Cervaria. Lapey. obs. 149. I 

Aix ; Marseille : dans le lieux frais et ombragés. FI. en 

juin. ^ i 

Ferula. (Tourn. inst. 321 , tab. 170.) 

F. nodiflora. L. sp. 356. Prov. Fenou, Gros fenou. | 

Aux petites Crottes , près Marseille. FI. en juillet. ^ ■ 

Pasitinacca (L. gen. 362.) 

P. urens. Requien in litt. Prov. Pastenargo, Gironlo. j 

Dans les prés. FI. en juillet et août, (f, ! 



— 67 ~ 

Tordylium. (L. gen.aao.) 
T. maxituum. L. sp. 345. 

. Marseille : Saint-Tronc ; Vauvenargues ; Arles ; Mont- 
iMajour. FI. en juin. ® 

Tribu VL — SÉSILINÉES. 

Critliiiuiii. (L. gen. 340). 

C. maritimum. L. sp. 354. Prov. Bacillo , fenou dé mar. 
Sur les rochers , aux bords de la mer. FI. en juillet. "^ 

têilauH, (Bess. in Roem. et Schult. syst. 6, p. 36.) 
S. pratensis. Bess. loc. cit. Prov. Angelico. 

Dans les prés. FI. en août et septembre. "^ 
Seseli. (L. gen. 360.) 
S. tortuosum. L. sp. 373. 

Dans les lieux secs et montueux. Aix ; Arles ; la Crau. 
FI. en août et septembre. 2^ 
S. elatum. L. sp. 375. 

Les collines. FI. en août et septembre. ® 
S. montanum. L. sp. 372. 

Sainte-Baume ; à Vauvenargue. FI. en août et sept. '^ 
Fceniciilum. (Hoffm. umb. p. 120, t. 1.) 
F. vulgare. Gœrtn fruct. 1, p. 105 , t. 23. Prov. Fenou. 

Dans les champs pierreux. FI. en juillet et août. "^ 
CCnantlic. (L. gen. 352.) 
OE. pimpinelloides. L. sp. 365. 

Tholonet; Arles. FI. en mai. ^ 
OF. Lachenalii. Gmel. bad. 1 , p. 678. 

Pic de Bretagne : environs de la source de la Glacière ; 
Saint-Antonin : sur les bords de la rivière. FI. en juin 
et juillet. ^ 
Œ. peucedanifolia. Poil, palat. 

Marais de Saint-Chamas. FI. en juillet. 



- 08 - 

CE. ftstulosa. L. sp. 365. 

Arles ; Marignane ; étang de la Pain. FI. en jnin et juillet. ^ 

Œ. globulosa. L. sp. 365. 

Bords de l'étang de Marignane. FI. en mai et juin. "^ 
Œ. phellandrium. Lam. fl. fr. 3 , p. 432. 

Arles. Fl. en juillet et août. 2: 



Tribu VII. - AMMINEES. 

I 

Biipleii'rtim. (L. gen. 328.) \ 

fi. rotundifoUum. L. sp. 340. Prov. Erbo coupiero. ] 

Les Milles , près d'Aix. Fl. en juin. ® ] 

B. p'otractum. Link. fl. port. 2, 387. Prov. Erbo coupiero. i 

Dans les champs. Fl. en juin et juillet. 
B. ranunciiloides. L. sp. 342. 1 

Tête de Carpiagne ; Sainte-Baume ; Pic-de-Bretagne. Fl. 
en juillet et août. ^ 
B. junceum. L. sp. 342. 

Saint-Pons ; Pic-de-Bretagne; les Alpines; S'e-Baume. 
Fl. en juillet et août. ® j 

B. Gerardi. Jacq. aust. 3 , t. 256. ] 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. ® \ 

B. tenuissimum. L. sp. 343. 

Dans les champs arides ; bords des étangs. Fl. en juin.® 
B. yîaucum. Rob. et Cast. in D. C. fl. f. 5 , p. 515. \ 

Marseille; Miramas. Fl. en juin. © '1 

B. aristatum. Ten. syll. p. 130. I 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en juin. | 

B. rigidum. L. sp. 342. \ 

L'Estaque ; Rognes ; sur les Alpines. Fl. en juillet et 
août. ^ ' 

B. fruticosum. L. sp. 342. J 



Dans les haies. Fl. en juill. et août. "^ 



- 69 - 

Sium. (L. gen. 348.) 

S. latifolium. L. sp. 361. Prov. Berlo. 

Dans les fossés des marais. FI. en juillet et août. ^ 
Berula. (Koch. deutsch. 11. 2, p. 433.) 
B. angustifolia. Koch. loc. cit. Prov. Bergno, Berlo. 

Dans les fossés aquatiques. FI. en juillet et août. ^ 
PlmpineUa. (L. gen. 366.) 
P. magna. L. niant. 217. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin. ^ 
P. saxifraga. L. sp. 378. 

Les Alpines : entre Saint-Remy et Eyguières. FI. en 
juillet. ^ 
P. Tragium. Vill. dauph. 2, p. 606. 

Saint-Rémy ; les Alpines; Marseille : Luminy ; Aix. FI. 
en juin et juin. "^ 
Buiiium. (L. gen. 332.) 
B. bulbocastanum. L. sp. 349. Prov. Pissagou. 

Sainte- Victoire ; Roquefeuille ; Sainte-Baume. FI. en juin 
et juin. '^ 
Ammi. (Tournef. inst. 304.) 
A. majus. L. sp. 349. 

Dans les champs. FI. en juillet. ® 
A. visnaga. Lam. dict. 1 , p. 132. 

Marseille ; les Martégaux. FI. en juin et juillet. 
Stsoo. (Lagasc. amœn. nat. 2 , p. 103. 
S. amomum. L. sp. 362. 

Bords du Rhône , à Arles. FI. en juillet et août. ® 
Falcaria. (Riv. pent. n» 48, ic.) 
F. Rivini. Host. aust. 1 , p. 381. 

Aix : moulin de Saint-Jerôme. FI. en mai. @ 
Ptycliotls. (Koch. umb. p. 124.) 
P. heterophylla. Koch. 1. c. 

Sur les coteaux pierreux. FI. en juillet. (D 



- 70 — 

IIelo«eia€lium. {Koch. umb. p. 12S.) 
H. nodiflorum. Koch. 1. c, Prov. Berlo. 

Dans les ruisseaux. FI. en juillet et août. ^ 

Trinia. (Hoffm. umb. 92.) 

T. vulgaris. D. C. prod. 4, p. 103. 

Dans les bois de pins. FI. en mai et juin, (f; 

Petrosellnum. (Hoffm. umb. 1, p. 78, t. 1, f. 1.) 

P. sativum. Holîm. umb. 1, p. 78. Prov. Buenos erbo, Giver. 
Çà et là , subspontané. FI. en été. @ 

Aplum. (Hoffm. umb. i, p. 75, t. 1 , f. 8.) 
/l. graveolens. L. sp. 379. Prov. Api. 

Les lieux humides et marécageux. FI. en juillet, (g) 

Tribu VIII. — SCANDICINÉES. 

«candlx. (Gœrtn. fruct. 2 , p. 33, tab. 85.) 
S. Vecten-Venerh'. L. sp. 368. Prov. Aguillowi. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. ® 
S. hispanica. Boiss. ann. se. nat. sér. 3, t. 2, p. 57. 

Montaud-lès-Miramas. FI. en avril et mai. (T) 
S. australis. L. sp. 369. 

Les lieux secs et montueux. FI. en avril et mai. (T) 
Antbrisnis. (Hoffm. umb. .1 , p. 38.) 
A. sylvestris. Pers. syn. 1 , p. 320. 

Sur les bords des prés. FI. en avril et mai. ^ 
C^licpropliylliim* (L. gen. 358.) 
Ch. hirsutum. L. sp. 371. 

Vauvenargues. FI. en mai. '^ 

Tribu IX. — SMYRNÉES. 

Pleiirospermiiiii. (Hoffm. uuib. prsef. p. 9.) 
P. austriacum. Hoffm. l.c. 

Rognes. FI. en juin et juillet. ^ 



- 71 - 

Echiiiopliora. (Tourn. inst. 423.) 
E. spinosa. L. sp. 344. 

Littoral de la Crau et de la Camargue. FI. en juillet. ¥ 
flimyriiiuiii. (Lin. gen. 863). 
S. Olusatrum, L. sp. 376. 

Dans les lieux couverts. FI. en mai et juin. (^ 
Conium. (L. gen. 469). 
O. maculatum. L. sp. 349. Prov. Balandmo. 

Aix ; Marseille : bords de l'Huveaune, à S^e -Marguerite ; 
Plan d'Aups. FI. en juillet. (D 
Caclirys. (Tourn. ins. 172.) 
C. lœvigata. Lam. dict. 1 , p. 256. 

Aix : sur le penchant de Sain te- Victoire. FI. mai et 
juin. 2£ 

Tribu X. — HYDROCOTYLÉES. 

Hydrocotyle. (Tournef. inst. 173.) 
H. vulgaris. L. sp. 338. 

Rives humides de l'étang de Marignane , vers Château - 
Neuf. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu XI. — ÉRYNGIÉES. 

Krynglum. (L. gen. 324.) 

E. campestre. L. sp. 337. Prov. Panicaou. 

Les lieux et incultes. FI. en août et septembre. ^ 
E. maritimum. Link. sp. 337. 

Marseille : Montredon ; plage de Fos. FI. en juillet et 
août, if 
.^antcula. (Tourn. ins. 173.) 
S. europœa. L. sp. 339. 

Notre-Dame-des -Anges ; Sainlc-Beaume. FI. en mai.2i 



- 72 ~ 
ARAl.lACÉeii. 

Heclera. (L. geu. 233.) 
H. Hélix. L. sp. 292. 

Sur les murs , sur les vieux arbres ; dans les lieux un 

peu humides ou le long des cours d'eau. FI. en sept. 

et octobre, h 

CORWÉEJli. 

Cornus. L. gen. 149. 

C. mas. L. sp. 171, Prov. Acurnié. 

Sur les rives de la Touloubre , à Graus. FI. en lévrier et 
mars. ^ 
C. sanguinea. L. sp. 171. Prov. Sanguin ou Sanguino. 

Dans les haies. FI. en juin et juillet. % 

L.ORA]%THil€É£«. 

^'Iscuni. (Tourn. inst. tab. 380.) 
V. album. L. sp. 1451. Prov. Vis. 

Parasite sur les arbres. FI. en mars et avril. ^ 
Arceiitobluni. (Bieb. taur. caucas. 3, p. 629.) 
A. oxycedri. Bieb. loc. cit. 
Sur le Junipei'us-oxycedri. Mimet. Très-rare. ^ 

CAPRIFOIilACÉEi;. 

Tribu I. — SAMBUCINÉES. 

«ambucuii. (ïournef. inst. t. 376.) 
S. Ebulus. L. sp. 385. Prov. Saupudon. 

Sur les bords des fossés humides. FI. en jum. \) 



- 73 - 

5. nigra L. sp. 385. Prov. Sambiquié. 
Dans les haies. FI. en juin et juillet. 

Ttbumum. (L. gen. 370.) 
V. Tinus. L. sp. 383. 

Les rochers. Cultivé partout dans les haies. FI. en mars 
et avril. ^ 
F. Lantana. L. sp. 384. Prov. Valinié. 

Aix : au Monteiguez et sur quelques coteaux voisins. 
FI. en mai. 1> 

Tribu II. — CAPRIFOLIÉES. 

liOiiicera. (Lin. gen. 233.) 
L.implexa. Ait. hort. kew. 1, p. 131. 

Dans les haies. FI. en mai et juin. !> 
L. Caprifolium L. sp. 246. 

Monteiguez près d'Aix. FI. en mai. i) 
L, etrusca. Santi, viagg. 1 , p. 113, tab. 1. 

Dans les haies. FI. en mai et juin. ^ 
L. pericîymenum. L. sp. 247. 

Pic-de-Bretagne. FI. en juin et juillet. ^ 
L. Xylosteum. L. sp. 248. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin, b 



RUBIACJÉGH». 



Butoia. (L. gen. 127.) 

R. peregrina. L. sp. 158. 

Dans les haies. FI. en juin et juill. ^ 
R. tinctoriim. L sp. 158. Prov. Rubi , versile. 

Cultivé et subspontané cà et là dans d'anciennes cultures. 
FI. en juin. ^ 



— /'l — 



ftiallum. (L. geii. 125.} 

G. cruciata. Scop. carn.^ 1 , p. 100. 

Arles ; Marseille : çàet là. FI. eu avril et mai. ^ 
G. glaucum. L. sp. 156. 

Çà et là, dans les prés. FI. en été, ^ 
G. verum. L. sp. 15S. 

Dans les prés. FI. en mai et juin. ^ 
G. jjurpureum. L. sp. 136. 

Dans les champs incultes. FI. en mai. ^ 
G. elatum. ïhuill. 11. par. 76. 

Dans les haies et les prés. FI. en mai et juin. 2^ 
G. erectum. Huds. angl. 68. 

Dans les prés. FI. en mai et juin. 4^ 
G. corrudœfolium. Vill. prosp. dauph. p. 20. 

Lieux secs et élevés. FI. en juin et juillet. ^ 
(t. cinereum. Gren. et Godr. fl. de fr. t. 2 , p. 24. 

Dans le vallon de la Treille ; dans celui de Soint-Pons, 
Fl. en juin. '^ 
G. rubidum. Jord. ohs. sep. 1846, p. 121. 

Marseille. Fl. en juin. ^ 
G. letum. Jord. obs. 1846. p. 133. 

Sous le Pic-de-Bretagne. Fl. en juillet. -^ 
G. scabridum. Jord. L. c. p. 126. 

Lieux secs. Pas-des-Lanciers. Fl. en juin et juillet. ^ 
G. timeroyi. Jord. obs. 1846. p. 138. 

Sous le Pic-de-Bretagne. Fl. en juillet. ^ 
G. implexum. Jord. obs. 1846. p. 141. 

Sur le bord des chemins , à Roquefavour. Fl. en juin, -f 
G. pusîllum. L. sp. 124. 

Sur les hauteurs. Fl. en juin. ^ 
G. megalospermum. Vill. dauph. 2 , p. 319. 

A Montaud-lès-Miramas. Juillet et août. ^ 
(j. elongatum. Presl. fl. sic. 1 , p. 59. Prov. Erbode laticro. 

Dans les fossés aquatiques. Fl. en juin et juillet. 2^: 



- 75 - 

G. uliginusum. L. sp. 153. 

En Crau. FI. en été. ^ 
G. sptaceum, Lam. dict. 2, p. 584. 

Les collines des environs de Marseille ; celles de la Fare ; 
les Alpines. FI. en juin. © 
G. divaricatum. Lam. dict. 2 , p. 580, 

Les lieux secs et montueux. FI. en mai et juin. ® 
G. parisiense. L. sp. 157. 

Dans les lieux incultes. FI. en juin. ® 
G. decipiens. Jord. observ. sept. 1846, p. 178. 

Tarascon. FI. en juillet. ® 
G. aparine. L. sp. 157. Prov. Arrapo-mun. 

Dans les haies. FI. en juin et juillet. ® 
G. spurium. L. sp. 154. 

Var. /3. Vaillantii. Gr. et God. 

Dans les lieux cultivés. FI. en jmn et juillet. ® 
G. tricorne. With. brit. éd. 2, p. 153. 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. ® 
G. mccharatum. AU. ped. 1 , p. 39. 

Marseille : N -D.-de-la-Garde. FI. en mai. ® 
G. verticillatum. Danth. in Lam. dict. 2 , p. 585. 

Vallon de Saint-Tronc, près Marseille^ penchant de 
Sainte -Victoire. FI. en mai et juin. ® 
G. murale. AU. ped. 1 , p. 8 , t. 17 , f. 1. 

Le long des murs. FI. en mai.- ® 

Vaillantia. (D. G. fl. fr. 4 , p. 266.) 
F. muralis. L. sp. 1490. 

Dans les fentes de rochers et les lieux secs. Fl. en mai. ® 

Asperula. (L. gen. 121.) 

.4. cynanchica. L. sp. 151. 

Dans les lieux pierreux. Fl. en juin et juillet. ^ 
.1. arvensis. L. sp. 150. 

Dans les champs. Fl. en mai. ® 



- 76 - 

«lierarclia. (L. gen. 120.) 
A. arvensis. L. sp. 149. 

Dans les champs. FI. de mai à juillet. (T) 
eruclanella. (L. gen. 126.) 
C. maritima. L. sp. 158. 

Marseille : au cap Croisette. FI. en juin. "^ 
C. latifolia. L. sp. 158. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en juin. ® 
C angustifolia. L. sp. 157. 

Lieux incultes. FI. en juin. ® 



\ AJLKRIA^ÉK^. 

C^eiitraiitlius. (D. C. tl. fr. 4 , p. 258. 
C. angustifolius. D. G. fl. fr. 4 , p. 239. 

Orgon ; les Alpines. Fl. en été. ^ 
C. ruber. D. G. fl. fr. 4 , p. 239. Prov. Pan dé couguou. 

Sur les murs ; aux bords des champs. Fl. en été. ^ 
C. Calcitrapa. Dufr. vol. 39. 

Dans les lieux montueux. Fl. en mai et juin. :jl) 

Valcriaiia. (L. gen. 44.) 
V. tuberusa. L. sp. 46. 

Sur les collines élevées ; Sainte-Baume ; les Alpines j Aix. 

Fl. en juin. '^ 

Valerianella. (Pol.'pal. 1 , p. 29.) 
F. carinata. Lois. fl. Gall. éd. 2, p. 25. 

Dans les champs. Fl. en mai. ® 
F. auricula. D. G. fl. fr. 5 , p. 492. 

Miramas. Fl. en juillet. ® 
F. pumila. D. G. fl. fr. 4, p. 242. Prov. Doucello. 

Dans les champs. Fl. en mai. 



V. echinala. l). C. il. fr. 4, p. 242. Prov. Lachuguetti). 

Dans les champs. FI. en mai et juin. fT^ 
F. microcarpa. Lois. not. loi. 

Montaiid-lès-Miramas. FI. en avril et mai. (g) 
V. truncata. D. C. prodr. 4,p. 627. 

Dans les champs. Marignane-, Marseille. FI. en mai. X 
F. coronata. D. G. fl. fr. 4, p. 241. 

Dans les champs. Fl. en avril et mai. ® 
F. discoidea. Lois. not. 148. 

Dans les champs. Fl. en mai. ® 



mi^mACKEm. 

Dipsaciis. (Tournef. inst. 265.) 
D. sylvestris. Mill. dict. 2. 

Aux bords des haies et des fossés. Fl. en juill. et août, (f- 
D. ferox. Lois. fl. 719, t. 3. 

Arles. Fl. en juin. @ 
D. fullonum. Mill. dict. 1. 

Cultivé. Fl. en juin. (D 

Cepbalaria» (Schrad. ind. sem. Gott. 1814.) 
C. syriaca. Schrad. Loc. cit. 

Marseille : Sainte-Marthe, Château-Gomberl-; Roque- 
favour ; Les Milles ; Berre. Fl. en juin. @ 
C. leucantha. Schrad. Loc. cit. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en juillet et août. "^ 

Knautia. (Coult. Dépt. 28.) 
K. hybrida. Coult. Dips. 30. 

Les champs secs et élevés. Fl. en juin et juillet, (i) 
A', arvensis. Coult. Dips. 29. 

Dans les champs. Fl. en été. ^ 



- 78 — 

l\. coltina. Gren. et Godr. fl. defr. 2, p. 7,'). 

Sur les collines. FI. en juillet. '^ 
S^ealtlosa. (Coult.) 
Se. stellata. L. sp. 144. 

Marseille; Aix ; Arles. Fl. en mai et juin. (î) 
Se. maritima. L. sp. 144. 

Les bords de la mer. Fl. en été. cr 
Se. gramuntia. L. sp. 143. 

Marseille : bois montueux. Fl. en juin et juillet. 2£ 
Se. succisa. L. sp. 142. 

Fr^s les fossés aquatiques. Fl. en ao\U et septembre. '^ 



SOUS-FAMILLE I. — TUBILIFLORES. j 

DIVISION Fe. — f.ORYMBIFÈRES. i 

i 

ÏRUJL 1. — ADENOSTYLÉES. | 

Kupatorium. (L. gen.935). \ 

E . cannabinum . L.sp. 1173. \ 

Dans les sentiers , les haies humides. Fl. en juillet et 1 

août. '^ ; 

Tribu II. — TUSSILAGINÉES. ! 

Petuiiifes. (Tournef. inst. 451 , tab. 258.) \ 

P. officinalis. Mœnch. meth. 568. Prov. Chapalamèro. j 

Arles. Fl. en mars, -f i 

TiiAisilag^o. (L. gen. 952.) j 

T. farfara. L. sp. 1214. \ 

Dans les lieux argileux et humides. Fi. en mars et 
avril. ^ 



- 79 — 



Tribu III. — ERIGERINEES. 

Siolidag^o. (L. gen. 955.) 
S. Virga-aurea. L. sp. 1235. 

Bords de l'Huveaune ; vallons frais. FI. en août. -^ 

I^lnosyris. (Lab. hist. 223.) 
L. vulgaris. D. G. prod. 5, p. 352. 

Vernègues ; les Alpines ; les prés secs. FI. en août et sep- 
tembre. 2i 

Pliag^naloii. (Cass. bull. phil. 1819, p. 174.) 
P. sordidum. D. G. prod. 5, p. 396. 

Sur les vieux murs et les rochers. FI. en mai et juin. ^ 
P. saxatile. Cass. bull. phil. 1819, p. 174. 

Arles; Puy-Sainte-Réparade ; sur les coteaux , aux envi- 
rons du Bec-de-l' Aigle à la Ciotat. FI. en été. "^ 

Conyxa. (L. syn. 205.) 

C. ambigua. D. G. fl. f. 5 , p. 468. 

Dans les champs. Fl. en juillet et août. fT) 
Krigeron. (L. gen. 951.) 
E. canadensis. L. sp. 1210. 

Dans les champs et les prés. Fl. en juillet et août. ® 
E. acris. L. sp. 1211. 

Dans les terrains un peu humides. Fl. en août, (g) 

Aster. (Nées. ast. 16.) 
A. Amellus. L. sp. 1226. 

A Arles , sur les bords des chemins , près le moulin de 
Saint- Antoine. FI. en septembre. 2^ 
A. Tripolium. L. sp. 1226. 

Les lieux marécageux. Fl, en sept, et octobre. ^ 
.4. acris. L. sp. 1228. Prov. Vabridello. 

Sur les hauteurs ; les bois de pins. Fl. en août et sept. ^ 



80 



Trirl TV. - BKLLIEES. 

Bellium (L. mant. 157.) 
B. bellidioidefi. L. mant. 285. 

En Cran. FI. en mai et juin. '^ 

Tribu V. — BELLTDÉES. 

Bellliii. (L. gen. 962.) 
li. annua. L. sp. 1240. 

Marseille : Catalans, Endoume, Montredon ; Marligues; 
Marignane. FI de mars à mai. ® 
li. perennis. L. sp. 12i8. Prov. Margarideto. 

Sur les pelouses ; le long des chemins. FI. en été. V- 
B. sylvestris, Cyr, plant, rar. 2 p. 22, t. 4. Prov. Marga- 
rideto. 
Les lieux frais et montueux. FI. en août et sept. 2^ 

Tribu VI. — SENECIONÉES. 

Arnica. (L. gen. 958.) 
A. montana. L. sp. 1245. 

Sainte-Victoire , au Clouzoun. FI. en juin et juillet. ^ 

Meuecio. -{Lessing. syn. 391.) 
S. vulgarifi. L. sp, 1216. 

Dans les lieux cultivés, FI. au printemps et en été. ® 
8. crassifolius. Willd. sp. 3 , p. 1982. 

Marseille : île de Riou ; Berre ; Marignane. FI. en juin.® 
8, gallicus. Vill. Dauph. 3 , p. 230. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. de mai h août. ® 
8. nquaticus. Huds. angl. 366. 

Ch et là; le long de quelques cours d'eau. ^ 



— 81 - 

S. Jacnbœa. L. sp. 1219. Prov. Erbn da .^au Jaque. 

Dans les ciilUires humides. FI. en juillet et août. ^ 
S. erucifulius. L. sp. 1218. 

Montaud-lès-Miramas ; en Cousliero ; Bords de IHu- 
veaune, de Jarret , etc. FI. en été. ^ 
S. cineraria. D. C. prod. 6, 355. 

Les rochers du bord de la mer. FI. en juin et juillet. ^ 
S.paludosus. L. sp. 1220. 

En Coustiero. FI. en juillet. '^ 
S. sarracenicus . L. sp. 1221. 

Arles. Fi. en été. -^ 
S.Doria. L. sp. 1221. 

Aix : le long de l'Arc ; Martigues; la Crau. FI. en juil.^: 
S. Gerardi. God. etGr. fl. de f . 2 , p. 122. 

Tête-de-Carpiagne ; Sainte-Victoire ; Pic-Bretagne. Fl. 
mai et juin. ^ 

ÏHIBU VII. — ARTÉMISIÉES. 

Arteinlsia. (L. gen. 945.) 

A. Absinthkim. L. sp. 1188. Prov. Enctiu. 

Cultivé et subspontané. Fl. en juillet. 2£ 
A. camphorata. Vill. prosp. 31. 

De Vauvenargue au Sambiic. Fl. en septembre. |) 
A vulgaris. L. sp. 1188. Prov. Arqiiemiso. 

Cultivé. Fl. en été. 2^ 
A. campestris. L. sp. 1185. 

Aix : sur les rives de l'Arc. Fl. de juill. ;i sept. ^ 
A.glutinosa. Gay. in Bess. raem. Pétersb. sav. etr. 4, 
p. 478, tab. H. 

Marseille : Montredon; Arles : Montmajour. Fl. en août.l; 
A. gcdlica. Willd. sp. 3 , p. 1834. Prov. Ejicens dé mar. 

Aux bords delà mer. Fl. en août et septembre. '^ 

6 



— 82 — 

Tanacetuni. (Less. syn. 261.) 
T. annuum. L. sp. 1184. 

Tarascon ; Arles. FI. en août. (î) 

Tribu VIIÏ. ~ CHRYSANTÉMÉES. 

lieiicantliemum. (Toiirn. inst. 492.) 
L. vulgare. Lam. fl. f. 2, p. 137. 

Dans les prés. Fl. en mai et juin. ^ 
L. pallens. D. C. prod. 6, p. 48. 

Aix. Fl. en mai et juin. 2^ 
L. montanum. D. C. prop. 6, p. 48. 

Aix : au Prignon ; au Tholonet. Fl. en juin et juillet. ^ 
L. corymbosum. God. et Gr. fl. f. 2, p. 145. 

Roquefavour; les Olives ; l'Étoile; Sainte-Baume. Fl. de 
juin à août. ^ 
L. Parthenium. Smith, fl. brit. 2, p. 900. Vro\. BoiUoun 
d'argen. 

Çà el là , dans les cultures. Fl. en juin. 2i 

Cliryf«anllieiiiiiiii. (Tourn. inst. 491.) 
C. segetum. L. sp. 1234. 

Marseifle ; Istres. Fl. en mai. ® 
C. Myconis. L. sp. 1254. 

Marseille. Fl. en juillet. ® 

Pinarclia. (Less. syn. 255.) 
P. coronaria. Less. loc. cit. 

Çà et là , subsponlané. Fl. en mai. ® 

Matricarla. (L. gen. 967.) 
M. ChamomiUa. L. sp. 1266. 

Champs près des bords de l'étang de Marignane; Montaud- 
lès-Wiramas. FI. en été. 



83 



Tribu TX. ~ CHAMOMILLEES . 

Cliamomllla. (God. fl. lorr. 2. p. 19.) 
Ch. nobilis. God. 1. c. Prov. Camomillo, Camomido. 
Montaud-les-Miramas. Fl. en été. ^ 

Antliemis. (L. gen. 645.) 

A. arvensis. L. sp. 1261. Prov. Margarido. 

Var. a- genuina. 

/3. incrassata. Boiss. voy. Esp. 894. 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. 
A. Cotula. L. sp. 1291. 

Marseille : Saint-Giniez. Fl. en juin et juillet. (T) 
.4. secundiramea. Biv. sicul. cent. 2. p. 10, tab. 2. 

Marseille : Montredon ; Fos-lès-Martigues. Fl. enjuil.® 
A. maritima. L. sp. 1269. 

Etang de Berre; Fos-lès-Martigues. Fl. en juillet. ^ 

Cota. (Gay. in Guss. syn. 2. p. 866.) 
C. altissima. Gay. 1. c. 

Miramas ; Marseille. Fl. de mai à août. @ 

Anaeyclus. (Pers. syn. 2. p. 464.) 
A. radiatus. Lois. fl. Gall. 513. 

Istres ; xMontaud-lès-Miramas ; Arles. Fl. en juillet et 
août. ® 

Santolina. (Tourn. inst. 260.) 
S. chamœcyparissus. L. sp. 1179. 

Sur les hauteurs ; en Grau. Fl. en juillet. ^ 

Acbillea. (L. gen. 616.) 
A. tomentosa. L. sp. 1264. 

Les lieux pierreux. Fl. en juin et juillet. ^ 
A. odorata. L. sp. 1268. 

Les lieux secs et montueux. Fl. en juin et juillet. ^ 



— 84 — 

A. millefolium. L. 1267. Prov. Erhodé milo fiiiu. 

Dans les prés. FI. en juin et juillet. ^ 
A. compacta. Lam. dict. 1. p. 27. 

Çà et là ; Salon. FI. en juillet et août. "^ 
A. Ageratum. L. sp. 1264. 

Marseille ; Aix ; Rognac ; Berre -, Enlressen. FI. en juil. 
et août. 2^ 



Tribu X. — BlDENTfDEES. 

Bldeiis. (L. gen. 932.) 
B. tripartita. L. sp. 1165. 

Dans les lieux aquatiques. FI. en juin et juillet. ® 

Tribu XI. — BUPHTHALMÉES. 



Asteriseus. (Mœnch. meth. 592.) 
A. maritimus. Mœnch. metb. 592. 

Aux bords de la mer ; trouvé en Crau. FI. en juin. 2i 
A. aquaticufi. Mœnch. 1. c. 

Marseille ; Istres; dans les lieux secs. FI. en juin et 
juillet. 
A. spinosus. God. et Gren. fl. do fr. t. 2, p. 172. 

Dans les lieux secs et incultes ; sur le bord des sentiers. 
Fl. en juin. ® 

Tribu XII. — INULÉES. 

Innla. (L. gen. 956.) 

/. Comjza. D. C. Prodr. 5. p. 464. 

Le long des haies et des sentiers. Fl. en juil. et août, d) 



- 85 - 

/. bifrons. L. sp. 1236. 

Aix. FI. en juillet. (2) 
/. spirœifolia. L. sp. 1238. 

Sur les hauteurs. FI. en juillet et août. ^ 
/. salicina. L. sp. 1232. 

Collines du Prignon ; Monteiguez ; Tholonet; Ste-Baume. 
FI. en juin et juillet. "^ 
I. crithmoides. L. sp. 1240. 

Les rochers aux bords de la mer ; étang de Berre. FI. en 
juil. et août. ^ 
/. montana. L. sp. 121. 

Lieux secs et montueux. FI. en mai et juin. ^ 
/, britannica. L. sp. 1237. 

Arles. FI. en juillet et août. ^ 

Pulicaria. (Gœrtn. fruct. 2. p. 461, tab. 173 , p. 7. 
P. odora. Rchb. fl. excurs. p. 239. 

Au Bec-de-F Aigle , près la Ciotat. Fl. en juin et juill. ^ 
/*. dysenterica. Gœrtn. 1. c. 

Le long des fossés aquatiques. Fl. en juillet et août. 2^ 
P. vulgaris. Gœrtn. 1. c. 

Dans les lieux humides et desséchés. Fi. en juillet. ® 
P. sicula. Moris. fl. sard. 2. p. 363. 

Pourcieux ; Arles. Fl. en été. (D 

Cupnlaria. (Godr. et Gr.) 
C. graveolens. Prov. Badasso. 

Sur les bords de l'étang de Marignane et de St-Chamas ; 
Mi ramas ; Arles. Fl. en août et septembre. ® 
C. viscosa. God.etGr. Prov. Erbo deinièro, Nasco. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en septembre. ^ 

Jasioiiia. (D. G. prodr. 5. p. 476.) 
/. glutinosa. D. C. 1. c. 

Lieux secs , expositions chaudes. Fl. en septembre. ^ 



— 86 — 

Tribu XIII. - GNAPHALIÉES. 

Uelic*liry«iim. (D. C. Prodr. 6. p. 169.) 

H. Stœchas. D. C. fl. fr. 4. p. 132. Prov. Saureto. 

Dans les lieux secs et inontueux. Fl. en juin et juillet.^ 

«^iiaplialiiiin. (Don , mem. Wern. soc. 5. p. 563.) 
G. luteo-album. (L. sp. 1196). 

Dans les lieux humides. Fl. en juin et juillet. (T 

Aiitciinaria. (R. Brown. in lin. trans. 12. p. 122.) 
A. dioica. Gœrtn. fruc. 2. p. 410, tab. 167, f. 3. Prov. Pe de 
cat. 

En Crau ; Aix. Fl. en mai et juin, f 
Fllas:o. (Tourn. inst. 259.) 
F. spathulata. Presl. délie, prag. p. 93. 

Dans les champs. Fl. en été. 
F. (jermanica. L. sp. 13U. Prov. Erbo douudarnagas. 

Dans les champs. Fl. en juillet et août. 
/'. minima. Fries, nov. p. 268. 

Champs incultes au-dessus de Roquefavour. Fl. en juin 

I.og;fia. (Cass. bull. phil. 1819, p. 143.) 
L. subulata. Cass. dict. 27, p. Ii6. 

En Crau; Marseille ; les coteaux secs du Bec-de-l'Âigle. 
Fl. en été. 

Tribu XIV. — TRICHONANTHÉES. 

MirroiHis. (L. gen. 996). 
M. erectus. L. sp. 1313. 

Dans les champs arides. Fl. en juin ol juillet, T 

Kwa:v:. (Gœrtn. tVuct. 2. p. 393. tab. 165.) 
E. pygma-a. Vers. syn. 2. p. 422. 

Les pelouses près de la mer. Fl. en mai. 



— 87 — 
Tribu XV. — RÉLHANIÉES. 



Tribu XVI. — CALENDULÉES. 

Calentliila. 

C. arvensis. L. sp. 1303. 

Dans les champs. FI. de mai à juillet. ® 



DIVISION II. — CYNAROCEPHÀLÉES. 

Tribu I. — ÉCHINOPSIDÉES. 

Ecbliiops> (L. geii.999.) 
E. Ritro. L. sp. 1314. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu II. — SILYBÉES. 

Cralactites. (Mœnch. method. 558.) 
G. tomentosa. Mœnch. method. 558. 

Dans les lieux incultes. FI. en juin, et juillet. (T; 

Tyrimnus. (Cas. Dict. 41. p. 335.) 
T. leucographus. 

Dans les lieux incultes. FI. en mai et juin. ® 

Silybum. (Vaill. ad. acad. Par. 1718, p. 172.) 
S. marianwn. Gœrtn. fruct. 2. p. 378. 

Dans les lieux incultes FI. en juillet et août. (^ 



88 



Tkibu 11[. — CARDUINEES. 

Oiiopoi'sïoii. (Vaill. act. acad. par. 1718, p. 152.) 

0. acantkium. L. sp. 1158. Prov. Gros car doun. 

Dans les lieux stériles. FI. en juin et juillet. @ 
0. tauricum. Willd. sp. 3. p. 1687. 

Aux Saintes-Mariés. FI. en juillet et août. © 
0. iUyrkum. L. sp. 1158. 

Dans les lieux stériles. FI. en juin et juillet. (5) 
O.arabicuDi. L. sp. 1159. 

Naturalisé autour de l'ancien Jardin des Plantes. (5) 
Cynai-a. (Vaill. act, acad. Par. 1718, p. 155. 
C. Cardiinculus. L. sp. 1159. 

Cultivé. 

Picnonioii. (Lob. icon. 3. tab. 14 , f. 2.) 
P. Acarna. Cas. dict. 40. p. 188. 

Les lieux stériles. FI. en juillet. ® 
Clrsiiim. (Tourne!, inst. 255.) 
C. lanceolatum. Scop. carn. 2. p. 130. 

Dans les lieux incultes. FI. en juin et juillet. @ 
C. fcrox. D. C. 11. fr. 4 , p. 120. Prov. Bartulaï. 

Les lieux incultes. FI. en juillet. @ 
C. eriophorum. Scop. carn. éd. 2, n. 1008. 

Dans les bois , près d'Oriol. FI. en juillet et août. (?) 
C. monspessidanum. Ail. ped. 1 , p. 152. 

Les lieux humides. FI. en juillet et août. ^ 
C. bulbosuin. D. C. fl. fr. 4, p. 113. 

Arles , en Cousticro ; bords de l'étang de Marignane ; les 
prés de la Reynarde. Fl. en juillet et août. ^ 
C. acaide. AH. ped. 1 , p 153. 

Vauvenargues ; Pic-de-Bretagne. Fl. en été. 2£ 
C. arvcnse. Scop. carn. 2, p. 126. Prov. Caussido. 

Dans les champs. Fl. en juillet et août. '^ 



- 89 - 

Cardiitm». Go3rtn. fruct. 2, p. 517, t. 162. 
C. tenuiflorus. Gurt. lond. fasc. 6 , p. 55. 

Dans les lieux incultes ; bords des chemins. F. en juin 
et juillet. (J) 
C. pycnocephalus. L. sp. 1151. 

Dans les lieux incultes ; bords des chemins. FI. en juillet 
C. crispus. L. sp. 1150. 

Aix. FI. en juillet et août. ® 
C. acanthoides. L. sp. UoO. 

Le long des chemins; dans les champs arides. FI. en mai 
et juin. © 
C. nutans. L. sp. 1150. 

Aix. FI. en juillet et août. @ 
C. nigrescens. Vill. prosp. 

Le long des chemins ; dans les champs arides. FI. en 
juillet et août. @ 
C. hamulosus. Ehrh. beitr. 7 , p. 164. 

Marseille; Aix. FI. en juillet et août. @ 

Cardiiucelltis. (Adans. fam. 2, p. 116.) 
B. monspeliensium. AU. ped. 1 , p. 154. 

Beaurecueil ; Puyloubier ; Pic-de-Bretagne . FI. en juin 
et juillet. 2/^ 



Tribu IV. — CENTAUREES. 

Centaurea. (L. gen. 98 i.) 

C. amara. L. sp. 1292. 

Aix ; S^e-Baume ; Pic-de-Bretagne; vallon des Guides. 
FI. d'août à octobre, -f 
C. Jaceci. L. sp. I29:i 

Dans les prés. FI. en juin et juillet. "'^ 
C. nigra. L. sp. 1288. Prov. Maco-muou. 



- 90 - 

Aix ; Peyrolles ; au bas de la montagne à Concouë. FI. en 
été. ^ 
C. pectinata. L. sp. 1287 . 

Les Alpines. FI. en juillet et août. '^ 
C. montana. L. sp. 1289. 

Entre Vauvenargues et Rians ; S'-Paul-de-la-Durance; 
Sainte-Baume. FI. en juillet et août. 2i 
C. Cyanus. L. sp. 1289. Prov. Bluré. 

Les moissons. FI. en mai et juin, (i) 
C. Scabiosa. L. sp. 1291. 

Marseille , près de Saint-Loup -, Aix. FI. en juillet. ^ 
C. intybacea. Lam. dict. 1 , p. 671. 

Ile de Maïré ; Saint-Michel-d'eau-douce. FI. en mai et 
juin. 2/^ 
C. Hanrii. Jord. obs. 5, p. 70, t. 7. f. B. 

Pic-de-Bretagne ; Saint-Pilon. FI. en juin. @ 
C. polycephala. Jord. obs. 5 , p. 67. tab. 4 , f. H. 

Marseille ; Montaud-les-Miramas. FI. en juillet et aoùt.(5) 
C. collina. L. sp 1298. Prov. Cabassudo. 

(jà et là , dans les champs. FI. en juillet et août. 2: 
C. aspera. L. sp. 1294. Prov. Maco-muou. 

Aux bords des champs. FI. en juillet et août. '^ 
C. Calcitrapa. L. sp 1297. Prov. Caouco-trepo. 

Le long des chemins. FI. en juillet et août. @ 
C. calcitrapo-aspera. Godr. et Gren. fl. de fr. t. 2, p. 260. 

Montaud-lès-Miramas ; Raphèle près Arles. FI. en août 
et septembre. (2) 
C. melitensis. L. sp. 1297. 

Roquefavour ; Islres. FI. en juillet et août. (5) 
C. solstitialis. L. sp. 1297. Prov. Auruello, 

Dans les champs. FI. en juillet et août. 
lllcrolonclius. (D. C. Prodr. 6, p. 562.) 
M. salmanticus . D. C. 1. c. 

Le long des sentiers et des haies. FI. en juill. et août. ^ 



- 91 - 

Kentropliylliini. (Neck. élém. ip 155.) 

K. cœruleum. Godr. etGren. fl. de Fr. 2 , p. 264. 

Saint-JuUien , près Marseille. Fl. en juin et juillet. ^ 
K. lanatwn. D. G. in dub. bot. 293. 

Dans les lieux incultes. Fl. en juillet et août. ® 
Cnieuis. (Vaill. acad. Paris. 1718, p. 163.) 
C. benedictus. L. sp. éd. 1 , p. 826. Prov. Boueii Cardoun. 

Aux bords des champs. Fl. en mai. (T) 

Tribu V. — CRUPINÉES. 

Criipliia, (Cass. dict. 44 , p. 39 et 50, p. 239.) 

C. vulgaris. Cass. 1. c. 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en aiai et juin. ® 
SerratiUa. (D. G. Prodr. 6 , p. 667.) 
S. tinctoria. L. sp. 1144. 

Marais de la Basse-Crau ; Berre. Fl. en juillet et août. 2i 
S. nudicaulis. D. G. fl. fr. 4 , p. 86. 

Sainte-Victoire; au haut du vallon de Nicolas , près le 
Pic-de-Bretagne. Fl. en juin et juillet. "^ 

Tribu VI. — CARLINÉES. 

Jiirliiea. (Cap. Dict. 24 , p. 287.) 
/. Bocconi. Guss. syn. 2 , p. 448. 

A l'Etoile ; au Pilon-du-Roi ; Sainte-Baume : au sommet 
des Béguines. Fl. en juin. "^ 
L.eiizea. (D. C. fl. fr. 4 , p. 109.) 
L. conifera. D. C. 1. c. Prov. Lengo dé Cat. 

Dans les lieux incultes et élevés. Fl. en juin et juillet. ^ 
Slseliellna (D. C. ann. mus. 16 , p. 192.) 
S.dubin. L. sp. 1176. 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en juin et juillet, h 



- 92 - 

Carlina. (Tournef. inst. 285.) 
C. vulgaris. L. sp. 1161. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juill. et août. © 
C. lanata. L. sp. 1160. Prov. Carlino. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juill. et août. ® ] 
C. corymbosa. L. sp. 1160 Prov. Fouitto-Diou. | 

Dans les lieux incultes. FI. en juill. et août. ^ 

C. acaulis. L. sp. 1160. -j 

La Trevaresse ; Saint-Jean-de-Trelz ; la Sainte-Baume. 

FI. en juillet et août. @ . 

C. acanthifolia. Ail. pecl. 1 , p. 156. lab. 51. \ 

Coteaux de Beaulieu , près Rognes ; Mimet ; Pic-de- î 

Bretagne. FI. en juillet et août. ® \ 

i 

liappa. (Tournef. inst. 450.) J 

L. minor. D. C. fl. fr. 4 , p. 77. Prov. Lampourdié. i 

Le long des haies ; parmi les décombres. Fl. en juillet 

et août. (D I 

L. major. Gaert. fruct. 2 , p. 379. 1 

Dans les mêmes lieux que le précédent. Fl. en juillet et 

août. © j 

L. tomentosa. Lam. dict. 1, p. 337. j 

Aix , les haies humides. Fl. en juillet et août. ® , 



Tribu VIL — XERANTHEMEES. 

Xerantlieniiini. (Tournef. inst. 499. j 
X. inapertum. Wild. sp. 3 , p. 1902. 

Marseille ; Aix ; Istres. Fl. en juillet et août. (T) 
X.cijlindracciun. Sibth. prodr. tl. graîc. 2, p. 172. 

Marseille : Ferme dite la Roule , près Luminy. Fl. en 
juin. (î) 



93 



SOUS-FAMILLK II. - LIGULIFLORES. 
DIVISION in. — CHICORACÉES. 

Tribu I. — HYOSÉRIDÉES. 

Catananelie. (Vaill. act. par. 1721 , p. 215.) 
C. cœrulea. L. sp. 1142. 

Sur les hauteurs; dans les vallons. FI. en été. 2C 
CielAorium. (L. gen. 921.) 
C. Mijbus. L. sp. 1142. Prov. Cicori fer. 

Dans les lieux cultivés. FI. en juill. et août. ^ 
C. Endivia. Willd. sp. 3 , p. 1629. Prov. Andivo. 

Cultivé. 
Tolpis. (Gaertn. fruct. 2, p. 371.) 
T. barbata. Willd. sp. 3, p. 1608. 

Les coteaux du Bec-de-l' Aigle à la Ciotat. FI. de mai k 
juillet. ® 
Hedypnoijs. (Tournef. inst. 478, 2, 271.) 
H. polymorpha. D. C. prodr. 7, p. 81. 

Dans les champs. FI. en juin. ® 
IIyoi«CB*if«. (Juss. gen. 169.) 
H. scabra. L. sp. 1138. 

Marseille : Endoume , Vierge -de- la-Garde. FI. en mars 
et avril. ® 
H. radiata. L. sp. 1137. 

Aux bords de la mer. FI. en mai et juin. ® 
Rliag;aclioliiiii. (Tournef. inst. 479 , t. 272.) 
R. steUatm. D. C. prodr. 7, p. 77. 

Dans les champs. Fi. on mai et juin. ® 



— 94 — j 

I^ampsiana. (L. gen. 919.) i 

L. communis. L. sp. 1141. [ 

Dans les champs. FI. en été. ® | 

Tribu II. — HYPOGHŒRIDÉES. , 

Hypoclioeris. (L. gen. 918.) i 

H. glabra. L. sp. 1141. | 

Coteaux arides , Monlredon près Marseille. FI. en été. ® ] 

H. radicata. L. sp. 1140. i 

Les lieux secs et pierreux ; le long des chemins. FI. en 
mai et juin. ^ 

Serlola. (L. gen. 917.) ' 

S. œtnensis. L. sp. 1139. ^ 

Châleauneuf , près les Martigues , sur les bords de l'étang. 

FI. en juin et juillet. (T) i 

I 

Triul Itr. — SCORZONÉRÉES. \ 

Tliriiicia. (Rolh, cat. 1 , p. 97.) i 

T. hirta. Roth , 1. c. , 

Dans les lieux secs et élevés. FI. en été. ^ î 

T. tuberosa. D. C. fl. fr. 4 , p. 52. | 

Dans les champs pierreux. Fl. en septembre. 2C 1 

l<eoiito«loii. (L. gen. 912.) 

L. proteiformis. Vill. Dauph. 3 , p. 87 , t. 24. • 

Dans les prés. Fl. en juin et juillet. ^ | 

L. Villarsii. Lois. gall. éd. 2, vol. 2 , p. 177. ] 

Sur les hauteurs. Fl. en été. 2^ | 

L. crispus. Vill. Dauph. 3 , p. 84 , t. 25. ] 

Les terrains secs et montueux. Fl. en juin et juillet. 2i 

Picris. (Juss. gen. 170.) 1 

/'. pauciflora. Willd. sp. 3 , p. 1557. ' 

Marseille; Aix ; les Alpines. T \ 



- 95 - 

P. spinulosa. Guss. syn. sic. 2, p. 400. P. stricta. Jord. 

Dans les lieux incultes ; bords des chemins. FI. juillet et 
août. ® 
P. hieracioides. L. sp. 1115. 

Sur les bords des champs et des chemins. FI. en été. @ 
Helmlntliia. (Juss. gen. 170.) 
H. echioides. Gaert. fr. 2, p. 368, t. 159 , f. 2. 

Sur les bords des prés. FI. en juin et juillet. ® 
Urosperniiim. (Juss. gen. 170.) 
U. Dalechampii. Desf. cat. éd. 1 , p. 90. 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. ^ 
U. picroides. Desf. 1. c. 

Aux bords des champs. FI. en juin et juillet. ® 
Scorxoiiera. (L. gen. 906.) 
S. hirsuta. L. mant. 278. 

Sur les hauteurs. FI. en mai. ^ 
S. austriaca. Willd. sp. 3 , p. 1498. 

Sain te- Victoire , près d'Aix ; sommet du vallon de Ni- 
colas. FI. en juin. 2i 
S. parviflora. Jacq. austr. 4 , t. 305. 

Marseille , rare ; abonde dans les marais autour de l'étang 
de Berre. FI. en juin. "^ 
S. hispanica. L. sp. 1112. 

Cultivé. FI. en juin et juillet. @ 
Podoisperinuiii. (D. C. fl. fr. 5 , p. 61. 
P. lacmiatum. D. G. fl. fr. 4 , p. 62. Prov. Galinetto , bar- 
babou dé champ. 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. ® 
P. decumbens. Gren. et Godr. fl. de fr. t. 2 , p. 310. 

Marseille ; Aix ; Arles ; Eyguière. Fl. en mai et juin. (2) 
Trag^opog^oii. (L. gen. 905.) 
T. pratemis. L. sp. 1109. Prov. Barbabou de prat. 

Dans les prés. Fl. en mai et juin. (2, 



— 96 — 

T. crocifoliust. L. sp. 1110. 

Dans les champs des lieux élevés. FI. en juin. © 
T stenophyllus. Jord. Observ. 7e fragm. p. 42. 

Bords des champs , au pied de Gardelabau. FI. en mai. (i) 
T. australis. Jord. cat. Dij. 1848. p. 32. 

Bords des champs. FI. en mai et juin. ® 
T. major. Jacq. austr. t. 29. 

Bords des champs : Fos ; Roquefavour ; La Vieille , près 
d'Allauch. FI. en juin. © 
T. ihibius. Yill. Daupl. 3 , p. 68. 

Saint-Pons de Gémenos ; vallon de Nicolas. FI. en mai 
et juin. ® 
T. hirsutus. Gouan. 11. monsp. 342. 

Aix. FI. en juin. © 
Cieropog^oii. (L. gen. 904.) 
G. glabrum. L. sp. 1109. 

Bords de l'étang de Caronte. FI. en mai. (î) 

Triru IV. — CRÉPOIDÉES. 

Choiiclrilla. (L. gen. 910). 

Ch. jiincea. L. sp. 1120. Prov. Saoutouramé , lacholébré. 
Le long des haies ; dans les champs. FI. en été. 2: 

Taraxacuiii. (Juss. gen. 169.) 
T. officinale. Wig. prim. hols. p. 56. Prov. Dent dé lien. 
Les terrains pierreux et sablonneux; le long des murs. 
FI. en été. ^ 
T. lœvigatum. D. C. Rapp. voy. 2 , p. 83. 

Les lieux secs et montueux ; sur les pelouses. FI. en 
avril et mai. ^ 
T. gymnanihum. D. C. Prodr. 7, p. 145. T. autumnale. 
Cast. cat. 87. 
Le long des sentiers ; dans les terrains sablonneux. FI. 
en septembre -^ 



— 97 — 

T. ohovatum. D. C. Rapp. voy. 2 , p. 83. 

Les lieux frais et mon tueiix. FI. en mai. ^ 
T. palmtre. D. C. fl. fr. 4 , p. 45. 

Marais de Saint-Chamas. Fl. en mai. 2£ 
I.<actiica. (L. gen. 909.) 
L. vîminea. Linck. hort. Berol. 2, p. 281. 

Dans les lieux secs et montueux. Fl. en août. (2) 
L. ramosissima. Gren. et Godr. fl. de fr, t. 2 , p. 318. 

Lieux incultes : Miramas, Saint-Julien , vallon de N.-D.- 
des-Anges, etc. Fl. en juin et juillet. ® 
L. chondrillœflora. Boreau fl. austr. éd. 2, p. 312. 

Les lieux élevés et pierreux. Fl. en août. @ 
L. saligna. L. sp. 1119. 

Dans les champs. Fl. en juin et juillet. 
L. Scariola. L. sp. 1119. Prov. Lachugo fero. 

Sur les bords des champs. Fl. en mai. (î) 
L. virosa. L. sp. 1119. 

/3. Flavida. Gren. et Godr. fl. de fr. 2 , p. 320. 

Dans les champs ; le long des haies. Fl. en été. © 
L. saliva, L. sp. 1118. Prov. Lachugo. 

Cultivé. 
L. muralis. D. G. Prodr. v. 7, p. 139. 

Sain te- Victoire ; Pilon-du-Roi. Fl. en juillet et août. ® 
L. perennis. L. sp. 1126. Prov. Cendraou. 

Dans les lieux pierreux et élevés. Fl. en juin et juill. ® 
Preiiaiitliefs. (L. sp. 911.) 
P. pur pur ea. L. sp. 1121. 

Montagne de Cordes , près Arles. Fl. en juillet et août. 2^ 
iioneliu!9. (Lin. gen. 908.) 
S. tenerrimus. L. sp. 1117. Prov. Cardelo. 

Snr les murs ; le long des sentiers. Fl. en juin. ® (2) ^ 
S. oleraceus. L. sp. 1116. Prov. Cardelo, ongrahso ponar. 

Les lieux culli\és. Fl. en «Mé. ^i' 



- 98 - 

S. asper. Vill Dauph. 3, p. 158. 

Les lieux cultivés. FI. en été. (T; 
S. glaucescens. Jord. Obs. 5^ fragm. p. 7o , pi. 5. 

Lieux secs et pierreux des bords de la mer : Montredon , 
Catalans, les îles. FI. en été. (2) 
S. decorus. Castagne. Cat. Marseille, p. 91. 

Miramas , Saint-Chamas , Salon. FI. en juillet. @ 
S. arvensis. L. sp. 1116. Prov. Engraissa fouar . 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. '^ 
S. maritimus. L. sp. 1116. 

Sur les bords de la mer. FI. en juin et juillet. -^ 
vS. palustris. L. sp. 1116. 

Les lieux aquatiques ; Arles. FI. en juin e^ijnillet. -f 

Plcridiiim. (Desf. ail. p. 221.) 

P. vulgare. Desf. 1. c. Prov. Coustelino, 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juillet, -f 

KaciiitUa. (Tournef. inst. 476, t. 569.) 
Z. verrucosa. Gœrtn. fruct. 2. p. 358, t. 157. 
Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin. 

Pterotlieea. (Cass. dict. se. nat. 25. p. 62.) 
P. nemausensis. Cass. 1. c. Prov. Maou cVuei. 

Dans les cultures et les lieux incultes. FI. enavril etmai.® 

erepis. (L. gen.914.) 

C. taraxadfolia. D. C. fl. fr. 4. p. 43. 

Dans les prés, les bois, les champs. Fl. en mai et juin.® 
C. recognita. D. C. prodr. v. 7. p. 154. 

Dans les lieux secs ; le long des chemins. Fl. en juin et 
juillet. 
C. hursifolia. Guss. 

Environs de Marseille ; importé , mais naturalisé, Fl. ou 
juillet , août et septembre. ^ 



- i)9 — 

C. splosa. Hall. lil. in, Rœin. arch. 1. pars. 2. p. 1. 

Marseille ; la Rose ; chemin de Château-fiombert; vallon 
(le Valbarelle. FI. en juillet. © 
C. leoîHodontoides. Ail. ped. auct. 13. 

Les rochers non loin de la mer. FI. en mai. ® 
C. suffreniana. D. C. cat. monspel. 83. 

Sur les collines; Entressens, enCrau.Fl. en avril et mai.® 
C. fœlida. L. sp. il33 

Dans les champs. FI. en juin et juillet. ® 
C. alhida. Yill. Dauph. 3. p. 139, t. 33. 

Lieux secs et montueux. FI. en juin-juillet. ^ 
C. nicœensis. Balb. ap. pers. syn. 2. p. 376. 

Prairies des bois de la Sainte-Baume, Pic-de-Brelagne. 
FI. en juin et juillet. (D 
C. pulchra. L. sp. 1134. 

Çà et là , le long des haies ; les champs à Marignane. FI. 
de mai à juillet. ® 

fi»oyei*ia. (Monn. ess. 74.) 

S. paludosa. Godr. fl. lorr. 2. p. 72. 

Arles. Fl. en été. ^ 
Hieracîiim. (L. gen. 913.) 
H. Pilosella. L. sp. 1125. 

«. 'pilosissimum. Fries. 

Dans les lieux secs et élevés. Fl. en juin et juillet. ^ 
//. amplexicaule. L. sp. 1129. 

Dans les fentes des rochers ; au Pilon-du-Roi ; au Pic- 
de-Bretagne; à la Sainte-Baume. Fl. en juin. 2: 
//. andryaloides. Yill. Dauph. 3. p. 121. t. 29. 

Notre-dame-des-Anges ; Sainte-Baume. Fl. en juillet. "^ 
II. cinerascens. Jord cat. gren. 1849. p. 17. 

Marseille. Fl. en été. 2£ 
//. murortim. L. sp. 1128. Prov. Herho de la guerro. 

Dans les lieux montueux et couverts. Fl. en mai el 
juin. ^ 



- 100 - 

11. Jacqnim. Vill. Dauph. 3. p. 423. t. 28. 

Rochers du Pilon-tlu-Roi ; S'e -Baume; Pic-de-Brelagne. 
FI. en juin. '^ 
H. umhellatum. L. sp. 1131. 

Marseille : à Montredon , rare ; Aix; Vernègues. FI. en 
août. "^ 

Aiiciryala. (L. gen. 915.) , 
A. sinuata. L. sp. 1137. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juin et juillet. (\) 
Tribu V. — SCOLYMÈES. 

Scolymus, (Lin. gen. 922.) 
.S. hispanicus. L. sp. 1143. 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en juill. et août. ® 
ou (D et même ^ 



Xantliium. (Tournef. inst.T3.438. t. 252.) 
A', filrumarium. L. sp. 1400. 

Autour de l'étang de Berre ; Aix ; Arles. FI. de juin à 
septembre. 
X. macrocarpum. D. C. fl. fr. 5. p. 356. 

Arles ; Tarascon. Fl. de juillet à septembre. ® 
A. spinosum. L. sp. 1400. 

Dans les lieux incultes. Fl. en juillet et août. (D 

eAMPA]¥UE.ACÉES. 

«iasioiie. (L. gen. lOOo.) 
/. montana. L. sp. 1317. 
En Crau. Fl. en été. (2y 



— 101 - 

Pliyteunia. (L. gen. 220.) 

P. orbiculare. L. sp. 242. 

Dans les prairies de la Sainte-Baume ; Pic-de-Bretagne. 
FI. en jnin. ^ 
Specnlaria. (Heist. syst. pi. gen. 8. 1748.) 
S. spéculum. Alph. D. G. prodr. 7. p. 490. 

Dans les moissons FI. en mai et jum. ® 
S. hyhrida, Alph. D. G. prodr. 7, p. 490. 

Dans les moissons. FI. en mai et juin. ® 
S. falcata, Alph. D. G. 7. p. 489. 

Marseille , rare : dans les vallons , à Saint-Loup , à Saint- 
Tronc ; Bec-de-l'Aigle , près la Ciotat. FI. en mai. ® 
Campanula. (L. gen. 218.) 
C. Médium. L. sp. 236. 

Le Prignon , le Tholonet , près d'Aix ; basses montagnes 
et vallon de la Treille , jusqu'au pied de Garlaban. 
FI. en juin, d) 
C. glomerata. L. sp. 235. 

Marseille : crête du vallon des Ouïdes ; les Alpines. FI. 
en été. ^ 
C. Cervicaria. L. sp. 235. 

En Grau; en Camargue. FI. en mai et juin. ^ 
C. barbota. L. sp. 236. 

Aix , à rinfernet. FI. en été. ^ 
C. TracheUum. L. sp. 235. 

Dans les vallons élevés. FI. en juillet et août. ^ 
C. bononiensis. L. sp. 234. 

La Grau ; la Gamargue. FI. en juillet et août. 2C 
C. Erinus. L. sp. 240. 

Dans les champs ; le long des murs. FI. en juin. ® 
C. rotundifoUa. L. sp. 232. Prov. Campaneto. 

Sur les hauteurs. FI. en été. ^ 
C. Rapunculus. L. sp. 232. Prov. Rampouchou. 

Dans les haies. FI. en été. (D 



- 102 - 

C. persicifoUa. L. sp. 232. 

Dans les haies humides ; Sainte-Baume. FI. en juin et ' 
juin. ^ ; 

Arbutus* (Tournef. inst. p. 598 , t. 568.) ] 

A. Unedo. L. sp. 566. Prov. Darboussié. \ 

Notre-Dame-des-Anges ; collines de la Ciotat , de Saint- 
Loup. FI. en septembre et octobre. ^ 

Erlca. (L. gen. 421.) 

E. multiflora. L. sp, 503. Prov. Brus. ï 

Marseille ; Aix ; sur les hauteurs. FI. en septembre et , 

octobre. ^ \ 

E. arborea. L. sp. 502. ] 

Notre-Dame-des-Anges ; Bec-de -l'Aigle. FI. en juin. ^ 

E. scoparia. L. sp. 502. Prov. Brusc. 

Pourrière ; Puyloubier. FI. en mai et juin. ^ 

MOMOTROPÉES;. 

Monotropa. (L. gen. 556.) 

M. Hypopithys. L. sp. 555. ^ 

Vers le haut du vallon de l'Evêque , sur les pins , à Mar- 
seille. FI. en juillet et août. ^ ! 



CLASSE TROISIÊRE 



GOROLLIFLORES 



Piiig^iiiciila. (Tournef. inst. p. 107, t. 74.) 
P. vulgaris. L. sp. 25. 
Arles. FI. en été. ^ 

Utricularia. (L. gen. 31.) 
U. vulgaris. L. sp. 26. 

Berro; Saint-Martin-de-Crau; Arles. FI. en juin. ^ 

PRIlIlJ LACÉES. 

Thihu L — PRIMULÉES. 

Primula. (L. gen. 197.) 

P. officinalis. Jacq. Mise. 1. p. 159. 

Los bois de Roquefeuille ; lePrignon , prés Aix ; Vauve- 
nargucs ; Jouques ; S'c-Baunic. FI. de mars à mai. ^ 



- lOi - 

Aiidroiiiace. (Tournef. inst. p. 123. t. 't6.) 
.1. maœima. L. sp. 203. 

Çà et là , dans les, moissons. FI. en mai. 

Cyclamen. (Tournef. inst. p. 131. t. 68.) 

C. neapolitanum. Ten. fl. nap. prod. suppl. 2. p. 66. 

Marseille : au Roucas-Blanc. Fl. en septembre, octob. ^ 
Asteroliiium. (Link. et Hoffm. fl. port. 332.) 
A. steUatum. Link. et HofF. Le. 

Les lieux secs et montueux. Fl. en mars et avril. ® 
I^ytslmaeliia. (L. gen. 205.) 
L. vulgaris. L. sp. 209. 

Le long des cours d'eau. Fl. en été. '^ 
L. nummularia. L. sp. 211. 

Marseille : à la Capelette , à Saint-Loup, à la Pomme , le 
longdel'Huveaune. Fl. en juin et juillet. 2C 
Coris. (TourneL inst. p. 652. t. 423.) 
C. Monspeliensis. L. sp. 252. 

Sur les hauteurs , dans les bois de pins ; les lieux in- 
cultes. Fl en avril et mai. @ 

Tribu II. — ANAGALLIDÉES. 

Aiiag^allis. (TourneL inst. p. 142. t. 59.; 
A. arvensis. L. sp. 214. 
Var. u. phœnicea. 

/2, cœrulea. 
Dans les champs. FL de mai k octobre. 
A. t&nella. L. mant. 335. 

Vallon des Guides , près Marseille ; bords de l'étang de 
Marignane ; environs dTstres. FL en été. ^ 
IKamoliis. (TourneL inst. p. 143. L 60.) 
S. Valeramli. L. sp. 243. 

Dans les lieux humides. Fl. au printemps cl en été. (D 



105 — 



DioiKpyros. (L. gen. 1131.) 

D. Lotus. L. sp 1510. 

La Camargue ; Iles du Rhône. FI. en mai et juin, i? 

STYRACÉES. 

Styrax. (Tourne!", inst. p. 598. t. 569.) 
S. officinale. L. sp. 595. Prov. Aligoufié. 
Les bois de la Camargue. FL en été. ^ 

OliÉACÉEi». 

Tribu I. — FRAXTNÉES. 

Fraxiiiii!it. (Tournef. inst. 577. t. 343.) 

F. oœyphylla. Bieb. fl. taur. cauc. 2, p. 450. Prov. Frai. 

Le long des cours d'eau. Fl. en avril. ^ 
F. parvifolia. Lam. dict. 2. p. 546. 

Aix. Fl. en mars et avril. ^ 

Tribu II. — SYRINGÉES. 

liilae. (Tournef. inst. 601. t. 572.) 
L. vulgaris. Lam. fl. fr. 2. p. 305. Prov. Lila. 
Çà et là , subspontané. Fl. en avril et mai. ^ 

Tribu III. — OLÉINÉES. 

Olea, (Tournef. inst. 592 ) 
0. europœa. L. sp. 11. Prov. Ooulivié. 
Partout Fl. en mai. ^ 



- 106 - 

Plilllyrea. (Tournef. inst. 596 , t. 367. 
P. angustifoUa. L. sp. 10. Prov. Daradeou. 

Sur les hauteurs ; dans les haies. FI. en mars et avril. ^ 
P. latifolia. Lam. dict. 2. p. 502. Prov. Daradeou. 

Sur les hauteurs. FI. en avril et mai. i; 

I^lg;ti»lrum. (Tournef. inst. 596. t. 367.) 
L. vulgare. L. sp. 10. Prov. Oouîiiné-Fè. 
Dans les haies. FI. en mai et juin. I) 



«lasmiiuiim. (Tournef. inst. 597. t. 368.) 
/. fruticans. L. sp. 9. 

Dans les haies. FI. en mai et juin. !> 
/. officinale. L. sp. 7. Prov. Jooussemin. 

Se trouve fréquemment dans des haies et des cultures 
abandonnées. FI. en été. !> 



APOC VX AC EE.^. 

Vliifa. (L. gen. éd. 1, n» 180.) 
V. major. L. sp. 304. 

Le long des ruisseaux et des haies , aux bords des che- 
mins. FI. de mars à juin. ^ 
V. média. Link. et Iloffm. 11. port. t. 70. 

A Fos ; dans les haies et sur la route de Fos à S*-Mitre. 
FI. en avril et mai. ^ 

^'eriiim. (L. gen. 181.) 
N. Oleander. L. sp. 305. 

Cultivé très- communément. FI. en juin et juillet. ^ 



107 



AS»€IiÉPIADÉES(. 

Cynancliuiii. (L. gen. 301.) 

C. acutum. L. sp. 310. 

Arles. FI. en juillet et août. ^ 

Vincetoxicum. (Mœnch. meth. 717.) 
V. officinale. Mœnch. 1. c. 

Çà et là dans les terrains incultes et sablonneux. FI. en 
juinetjuille;. ^ 



GEMTIAIVACÉES;. 

Tribu I. — GENTIANÉES. 

Erytlirsea. (jftenealm. sp. 77. t. 76.) 
E.pulchella. Hom. fl. Dan. t. 1657. 

Les lieux humides. Fl. en été. (D 
E. Centaurium. Pers. syn. 1. p. 283. Prov. Centauri. Tres^ 
cale m rougé. 

Marseille ; Aix ; dans les prés. Fl. en juin et juillet. ® 
E. tenuifolia. Griseb. in D. G. Prodr. 7. p. 59. 

Sur les bords de la Durance. Fl. en juillet. ® 
E. spicata. Pers. syn. 1. p. 283. 

Aux bords des étangs. Fl. en juin. ® 
E. maritima. Pers. syn. 1. p. 283. 

En Coustiero ; sur les coteaux du Bec-de-l' Aigle , à, la 
Ciotat. Fl. en juin. ® 

Clcendia. (Adans. forn. 2. p. 503.) 
C. filiformis. Delarbre fl. aux. 1. p. 20. 
Tholonet. Fl. en été. ® 



- 108 - 

Clilora. (L. gen. 1258). 
C. perfoliata. Lin. Mant. 10. 

Dans les lieux humides. FI. en juin et juillel. ® (2) 
C. imper foliata. L. fil. suppl. 218. 

Berre ; Fos; Camargue. FI. en juin et juillet. ® 
Cieiittana. (Tournef. inst. p. 80. t. 40.) 
G. Pneumonanthe. L. sp. 330. 

En Coustiero , près Arles. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu IL - MÉNYANTHÉES. 

lilmnaiitliemuni. (Gmel. act. petrop. 1769. p. 527.) 
L. nymphoides. Link. fl. port. 1. p. 344. 
Arles : marais en Crau. Fl. en juillet. ^ 



COMVOL.VUIiACEES. 



Convolvulits. (L. gen. 218.) 

C. sepiiim. L. sp. 218. ^row. Campaneto. Grosso campanetto. 

Dans les haies. Fl. en juillet. ^ 
C. Soldanella. L. sp. 226. 

Marseille : Château-Borély ; sur la côte vis-à-vis de l'île 
de Maïré ; île Plane. Fl. en juillet. ^ 
C. arvensis. L. sp. 218. Prov. Couregeolo. 

Dans les champs. Fl. en été. ^ 
C. althœoides. L. sp. 223. 

Cassis; Marseille ; Aix. Fl. en juin. ^ 
C. cantabrica. L. sp. 225. 

Sur les hauteurs. Fl. en juin. 2£ 
C. lineatus. L. sp. 224. 

Sur les pelouses sèches , surtout près de la mer. Fl. en 
juin. -^ 



— 109 — 

CreHfisi. (L. gen. 179.) 

C. crptka. L. sp. 325. 

Arles : vers la côte maritime , dans les marais secs pen- 
dant l'été ; Marignane. FI. d'août à septembre. '^ 

Ctisciita. (Tourner, in.st. p. 652. t. 422.) 
C. Trifolii. Babingl. et Gihs. phyt. 1. p. 467. 

Arles. FI. en août. ® 
C. europœa. L. sp. 180. Prov. Rasco. 

Dans les luzernières. FI. en juillet. @ 
C. epithijmum. L. syst. murr. 140, 

Dans les lieux secs et montueux sur diverses plantes, tout 
l'été et l'automne. ® 
C. corymbosa. R. et Pav. fl. per. 1. p. 69. t. 105. 

Istres ; Miramas ; parasite sur les luzernes. Fl. en été.® 
C. monogyna. Vahl. symb. 2, p. 32. 

Tarascon ; la Ciotat. F 1, en été. ® 

Tribu I. - ANCHUSÉES. 

Borrag^o. (Tournef. inst. p. 133. t. 53.) 

B. officinalis. L. sp. 197. Prov. Bourragi. 

Dans les lieux cultivés. Fl. en juin et juillet. © 

Sympliylum. (Tournef. inst. p. 138. t. 56.) 
S, officinale. L. sp. 195. Prov. Ooiirio cl'(ù\ Erbo delà pu- 
naiso. 

Dans les prés. Fl. en juin. "^ 
S. tuberosum. L. sp. 195. 

Dans les prés ; aux bords des bois. Fl. en mai. ^ 

Ancliuwa. {L. gen. 182.) 

A. officinalis. L. sp. 191. P rov. B ourragi fè. Lengo de buùu. 
Dans les lieux incultes. Fl. en mai et juin, f 



— 110 — 

A. uîuhdata. L. sp. 191. 

A l'Estaque , près Marseille. FI. en juin. ^ 
A. italica. Relz , obs. 1 , p. 12. Prov. Bourragi fè. 

Le long (les murs ; dans les champs. FI. en juin et juil. 2^: 
A. arvensis. Bieb. Taur. Caucas. 1. p. 123. Lycopsis arvensis. 
L. sp. 199. 

Dans les champs. FI. de mai à septembre. (T) 

^oiiea. (Medik. phil. bot. 1 , p. 31. 

iV. olba. D. en. fr. 5, p. 420. 

Sur les bords des champs voisins de l'Arc à Berre. FI. 
en mai-juin. ® 

Tribu H. — LITHOSPERMÉES. 

Alkana. (TajLisch. in tl. od. bot. zeit. 1324. p. 234.) 
A. lutea. D. C. prodr. 10. p. 102. 

Marseille. FI. en mai et juin. 
A. tinctoria. Tausch. 1. c. 

Les terrains sablonneux. FI. en mai. ^ 

I^illio^poriiiuni. (Tourn. inst. p. 137. t. 5o.) 
L. fruticosuni. L. sp. 190. 

Les Pennes; Roquefavour > Aix ; sur le chemin entre 
Cassis et la Ciotat. FI. en mai et juin. Ij 
L. purpureo-cœruleum . L. sp. 190. 

Vallons frais, bords des ruisseaux. FI. en mai et juin. 2: 
L. officinale. L. sp. 189. 

Aux bords des champs. FI. en mai et juin. '^ 
L. arvejise. L. sp. 190. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. @ 
L. apulum. \M. symb. 2. p. 32. 

Mazargues, près Marseille; Istres, dans les cou.ssous. FI. 
en mai et juin. 1 



- m - 

Eeliitini. (Tourner, inst.p. 13o. t. 54.) 
E. italïcum. L. sp. 139. 

Dans les lieux secs, aux bords des chemins. FI. en juin. 2: 
E. vulgare. L. sp. 200. 

Le long des chemins , dans les champs. FI. en mai et 
juin. ^ 
E.imstulatum. Sibth. etSm. prodr. fl. grrec. 1. p. 125. 

Marseille : Montaud-les-Miramas. Fl. de mai à juillet.® 
E. creticum. L. sp. 200. 

Tarascon. Fl. en juin et juillet. ® 
E. plantagineum. L. mant. 202. 

Marseille ; Salon; Aix. Fl. en juin et juillet. (5) 
E. calycinum. Viv. ann. bot. 1. pars. 2. p. 164. 

Marseille: Endoume , Saint-Jullien. Fl. en mai. (D 

Myosotiiii. (L. gen. 180.) 

M. pusilla. Lois, indesv. Journ. bot. 2. p. 260. tab. 8, fig. 2. 

Les bois un peu humides de Montredon ; graviers des 
bords de l'étang de Marignane. Fl. en mars et îivr. (J) 
M. stricta. Link. en ber. 1. p. 164. 

Champs sablonneux. Fl. en avril et mai. 
M. hispida. Schlecht. mag. nat. Bert. 8. p. 229. 

Lieux incultes et arides. Fl. en mai et juin. (£) 
M. intermedia. Link. enum. hort. Berol. 1. p. 164. 

Lieux incultes. Fl. d'avril à septembre. (D 

Tribu III. — CYNOGLOSSÉES. 

EcliinoMpermtini. (Swartz , ex Lehm.asp. p. 115.) 
E. Lappula. Lehm. asp. p. 121. 
Dans les champs. Fl. en été. (\) 

Cynoglo.««iiiii. (Tournef. inst. 139. lab. 57.) 
C. cheirifolium. L. sp. 193. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en mai et juin. <:%, 



— H2 - I 

C. pictum. Ait. hort. kew. éd. 2, t. 1, p. 291. j 

Dans les lieux secs et pierreux. FI. en mai et juin. (?) ! 

Asperiigo» (Tournef. inst. p. 135. tab. 54.) , 

A. procumbeîis. L. sp. 193. j 

Marseille : le Plan de Cuques; Aix ; Mont-Majour. FI. en i 

juin. ® i 

Heliotropium. (L. gen. 179.) ] 

H. europœiim. L. sp. 187. Prov. Erbo dei touaros , deibar- i 

rugos. ! 

Le long des chemins ; dans les champs. FI. en été. - 

H. supinum. L. sp. 187. 

Vallée de Yauvenargues , à Sainte-Victoire ; Marseille, j 

FI. en juin et juillet. ® i 

L.yelum. (L. gen. 262.) 
L. barbarum. L. sp. 192. 

Marseille ; Aix ; Arles. FI. de juin à août. j> 

L. méditer raneum. Dun. inD. C. prodr. 13. pars. l.p. 523. ^ 

Dans les haies. FI. en été. t, ■ 

ISolaniim. (L. gen. 251.) < 

S. villosum. Lam. dict. 3. p. 289. i 

Dans les lieux cultivés. FI. en juillet et août. ^ 
S. nigrum. L. sp. 266. Prov. Moureletto. 

Var. u. genuinum. ; 
/3. chlorocarpum. 

y. miniatum. I 

Dans les lieux cultivés. FI. en été. ® \ 

S. tuberosum. L. sp. 265. ■ 

Cultivé et subspontané. FI. en été. © ] 

S. Dulcamara. L. sp. 264, \ 

Dans les haies. FI. en été. Ij \ 



- 113 - 

S. esculentum. Dun. sol. p. 208. t. 3. f. 4. Prov. Merînjano. 

Cultivé. 
E<ycoper.«lciiiii. (Tournef. inst.) 
L. esculentum. Dun. sol. p. H3. t. 3. fig 3. Prov. Poumo- 

d'amuur. Cullivé. 
Capsicum. (Tourn. inst.) 

C. annuum. L. sp. 270. Prov. Pebroun. 

Cultivé. 
Pliyisalls. (L. gen.250.) 
P. alkckengi. L. sp. 262. 

Puyricard, près Aix ; îles du Rhône. FI. en juin et juil. ^ 
Atropa. (L. gen. 249.) 
A. helladona. L. sp. 260. 

Les Alpines ; Sainte-Baume. FI. en juin et juill. ^ 
Datura. (L. gen. 246.) 

D, stramonium. L. sp. 255. 

Çà et là; dans les jardins ; parmi les décombres. FI. en 
juillet et août. (T) 
Hyofsciamiiii. (L. gen. 247.) 
H. niger. L. sp. 257. 

Près des habitations rustiques. FI. en juin et juillet. 
//. albus. L. sp. Prov. Saupignaco. 

Parmi les décombres ; sur les vieux murs. FI. en juin et 
juilUet. ® 
//. major. Mill. dict. 2. 

Arles. FI. en été. ^ 



Verl»a«ciiiii. (L. gen. 97.) 

V. tliapsiifi. L. fl. suec. 69. 

Marseille : dans les vallons. Fl. en juillet et août. © 

8 



- 114 - 

V. thapsi forme. Schrad. monogr. 1. p. 21. 

Coteaux, vallons et lieux sers ; Marseille; Aix -, Arles. 
FI. en juillet. @ 
y. phlomoidef!. L. sp. 253. 

Mont-Majour, près d'Arles. FI. en juillet et août. @ 
V. sinuatum. L. sp. 254. Prov. Ourio LVazé. 

F.ieux incultes ; le long des chemins. FI. en juillet et 
août. (2) 
F. Boerhavii. L. mant. 45. 

Pic-de-Bretagne; Montaud-lès-Miranias. FI. en juillet et 
août. © 
V. Lxjchnitis. L. sp. 253. 

Le long des chemins; dans les lieux élevés. FI. en été. ® 
V. Chaixii. Vill. Dauph. 2. p. 491. tab. 13. 

Pic-de-Bretagne ; Aix ; Arles. FI. en été. "^ 
V. niatlaria. L. sp. 254. 

Dans les lieux humides. FI. en été. (i, 



Kcropliiilaria. (Tournef. inst. p. 166. t. 74.) 
S. peregrina. L. sp. 866. 

Marseille , près la grotte Rolland ; vallons à Saint-Pons. 
FI. en mai et juin. OD 
S. aquatica. L. sp. 864. 

Les fossés aquatiques. FI. en juin et juillet, -f 
S. canina. L. sp. 865. 

Terrains secs et pierreux. FI. de juin à août. ^ 

Aiitii'i'liinuiii. (Tournef. inst, p. 167, t. 75.} 
.4. orontium. L. sp. 860. 

Dans les champs. FI. en juillet et août. ® 
.1. majufi. L. sp. 859. Prov. Gorge de lou. 

Sur les vieux murs. FI. de juin à septemlire. '^ 



— 115 - 

A. laiifoliimi. Mill. tlict. n° 4. 

Ile de Maire ; Auriol ; sur les vieux murs : Notre-Dama- 
des- Auges ; les Alpines. FI. en mai. '^ 

I^inaria. (Tournef. inst. 168, l. 76.) 
L. Cymbûlaria. Mill. dict. 17. 

Sur les murs humides ; près des cascades. FI. en été. ^ 
L. spuria. Mill. dict. n» 15. 

Dans les champs. FI. en été. ® 
/.. Elatine. Desf. ait 2. p. 37. 

Dans les champs. FI. en été. ® 
L. grœca. Chav. monogr. 108. 

Marseille : aux environs de S'-Jullien ; vallon du Rouet ; 
Aubagne : les Maires ; Cassis : au Château. FI. de juin 
en août. ^ 
L. vulgaris. Mœnch.raeth. 524. 

Arles. FI. de juillet à septembre. 
L. simplex. D. C. fl. fr. 3. p. 523. 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. ® 
L. striata. D. G. fl.fr. 3. p. 586. 

Le long des sentiers ; dans les champs. Fl. en juillet et 
août. ^ 
L. supina. Desf. atl. 2. p. 44. 

Les lieux rocailleux et élevés. Fl. en été. ® 
L. minor. Desf. atl. 2. p. 46. 

Dans les lieux incultes et sablonneux. Fl. en juin et 
juillet. ® 
L. rubrifolia. Rob. et Cast. inD. C. fl. fr. 5. p. 410. 

Sur les coUines rocailleuses. Fl. en juin. (T) 
L. origanifolia. D. C. fl. fr. 3. p. 591. 

Sur les sommets élevés. Fl. en juin. ^ 
<.iratiola. (L. gen. 29.) 
G. officinalis. L. sp. 24. Prov. Erbo clé la Palme. 

Aubagne : les Maires ; Marignane. Fl. en juin et juillet. '^ 



- 11(3 - 

i 

Veroiiica. (Tournef. inst. p. 145, t. GO.) I 

V. Teucrium. L. sp. 16. I 

Aix : les Pinchinais ; le Prigiion. FI. en mai. '-^ 
V. Chamœdnjs. L. sp. 17. 

La Pomme ; Sainte-Baume ; les collines des environs de 
Marseille. FI. en avril et mai. ^ 

V. Beccabunga. L. sp. 16. j 

Dans les fossés aquatiques , dans les ruisseaux. FI. en ■ 

mai et tout l'été. ^ j 

V. Anagallis. L. sp. 16. ; 

Dans les fossés aquatiques. FI. en été. ^ ^ 
V. anagalloides. Guss. ic. rar. p. 5. t. 3. 

Marignane. FI. en été. "^ '< 

V. officinalia. L. sp. 14. ! 

Pic-de-Bretagne. FI. en juin et juillet. ^ a 

V. serpyllifolia. L. sp. 15. i 

Bords de l'Huveaune; prairies de Roquefavour ; Sainte- i 

Baume. FI. en mai et juin. "^ < 

V. arvensis. !.. sp. 18. l 

Lieux cultivés. FI. en mars. ® 1 

F. persica. Poire t , dict. enc. 8. p. 542. i 

Marseille : à Jarret. FI. en avril et mai. (J; ] 
V. agrestis. L. sp. 18. Prov. Bouralen. 

Les lieux cultivés. FI. en mars. - T | 

V. Jiederœfolia. L. sp. 19. j 

Dans les lieux cultivés. FI. en mars. (i> . j 
F. Cymbalaria. Bodard. dict. 1798. 

Marseille : Notre-Dame-de-la-Garde ; la Ciolat ; Bec-de- 
r Aigle. FI. de février en avril. ® 
nîg:ilali!§. (ïournef. inst. p. 165, t. 73.) 

D. lutea. L. sp. 867. , 

Sainte-Baume ; Pic-de-Bretagne. FI. en été. (2j \ 

Eiiplirawia. (Tournef. inst. p. 174, t. 78.) ) 

E. officinalifi. L. sp. 841. .' 

Sainte-Victoire. FI, en juin. (Tj ; 



- 117 - 

E. nemorosa, Pers. syn. 2. p. 149. 
V. ^. inter média. Soy. Vill. 
Vallon sous le Pilon-du-Roi. FI. en juin. ® 

Oclonfiteis. (Hall. pers. syn. 2. p. 150.) 
0. ruhra. Pers. s-yn. 2. p. loO. 

Marseille ; Marignane ; Entressen. FI. en été. -(T) 
0. viscosa. Rechb. fl. germ. p. 360. 

Chaîne de l'Etoile , près Marseille ; vallon de Saint-Pons ; 
Fl. en automne. ® 
0. liitea. Rchb. fl. germ. ers. p. 359. 

Les lieux secs et incultes. Fl. en août. (D 

Trisag:o. (Stev. mem. mosq. 6, p. 4.) 
T. Apula. Stev. 1. c. , 

Marseille ; Rassuen ; Arles. Fl. en juillet. (î) 

Kiiplirag^ia. (Griseb. spic. Rum. 2. p. 13.) 
E. viscosa. Benth. in D G, prodr. 10. p. 543. 

Entressen ; la Camargue. Fl. en mai et juin. ® 
E. latifolia. Griseb. spic Rum. 2. p. 14. 

Marseille: S'-Tronc; boisde Mazargues; Sainte- Victoire. 
Fl. en mai. (T) 

Rbinantliiii». (L. gen. 740.) 

R. minor. Ehrh. beitr. 6. p. 144. Prov. Ardeno. 
Dans les prés ; çà et là. Fl. en mai. ® 

PecUcularis. (Tournef. inst. p. 171. t. 77.) 

P. palustris. L. sp. 845. 

Les marais, aux Bouches-du-Rhône. Fl. en mai et juin. ^ 

Melanipyriiin. (Tournef. inst. 175, t. 78.) 
M. arvense. L. sp. 842. 

Puyricard; Meyreuil, près d'Aix ; Plan d'Aups. Fl. en 
juin et juillet. ® 



— 118 - 



OROBAIVCHEEK. 



Pliellpwa. (C. A. Meyer. in LeJeb. ait. 1 , p. 439.) 
P. cœrulea. C. A. Meyer, en. cauc. 104. 

Marseille. FI. en mai. "^ 
P. cœsia. Reut. in D. C. prodr. 11 , p. 6. 

Sur le Camphorosma monspeliaca. Marseille : Montre- 
don. F. en juin. "^ 
P. lavandulacea. F. Schullz , arch. fl. fr. et AU. 99. 

Sur le Picridium vulgare. Sainle-Yictoire. Fl. en mai 
et juin. 2£ 
P. Muteli. Keut. in D. C. prodr. H , p. 8. 

Sur le Romarin et sur le Thym , partout sur les hauteurs. 
Mai. ® 
P. ramosa. C. A. Meyer. en. pi. cauc. 104. 

Sur les racines du Crépis recognita , Senecio vulgaris , 
VAnthriscus sylvestris. Marignane; Les Milles ; Sainte- 
Baume. Fl. en août. T 

Orol>an€lie. (L. gen. 779.) 

0. cruenta. Bertol. rar. ital. pi. dec. 3 , p. 36. 

Marseille : à Montredon. Fl. en mai. ^ 
0. variegata. Wallr. orob. diasc. p. 40. 

Sur la CoroniUa juncea et VAnihrjllis cytisoides. Fl. 
en mai et juin. ^ 
0. Gain. Vauch. mon. 35, t. 7. 

Sur les Galium, à Auriol. Fl. en juin et juillet. ^ 
0. epithymum. D. G. fl. fr. 3 , p. 490. 

Sur le Thymus vulgaris. IJans les lieux secs et mon- 
tueux. Fl. en mai et juin. -^ 
0. Teucrii. Reut. in. D. C. prodr. H , p. 21. 

Sur le Teucrium chamœdrys. Pic-de-Bretagne. Fl. en 
juin. 2i 



— 119 - 

0. rubens. WaUr. diagn. orob. 40. 

Champs et collines. FI. en septembre. 2^ 
0. major. L.fl. Suec. 561. 

Près du Centaurea aspera. FI. en juin et juillet. 2i 
0. Arlemisiœ. Vauch. mon. 62 , t. 13. 

Sur XArtemisia glutinosa. Dans les sables de Mazarguc. 
FI. en juin. 2: 
0. pubeficens. d'Urv. enum. p. 76. 

Sur le Crépis bulbosa. Marseille : bois de pins à Mont- 
redon. FI. en mai. 2i 
0. Hederœ. Vauch. man. 56. 2. 8. 

Sur les racines de VHedera hélix , à Saint-Pons près 
Gémenos. FI. en mai et juin. ^ 
0. minor. Sutton. Trans. lin. 4, p. 178. 

Sur les racines du Trifolium repens et Pratense , du 
Daucus Carota et Gingidium , du Crépis fœtida , du 
Sideritis sçordioides , de VHedera hélix. FI. en mai et 
juin. ^ 
0. amethystea. Thuili. fl. par. éd. 2 , p. 317. 

Sur YEryngium campestre. Marseille. Fl. en juin et 
juillet. '^ 
0. cernua. Lœfl. it. his. 152. 

Sur les racines de VArtemisia gallica. Martigues ; Gap 
Croisette, près Marseille. Fl. en juin. 2^ 

Tribu I. — OCYMOÏDÉES. 

Ocymtim* (L.) 

0. Basilicum. IJn. sp. 833. Prov. Balicô. 

Cultivé. 
Lavaiiclula. (L. gen. 711.) 
L. Stœchas. L. sp. 800. Prov. Keirelet. 



- 120 — 

Marseille : les sables de Mazargues ; La Ciotat : Cap-de- 
l'Algle. FI. mai et juin, i) 
L. Spica. L. sp. 800. Prov. Lavando. 

Sur les hauteurs. FI. en juin et juillet. ^ 
L. latifolicL Vill. Dauph. 2, p. 363. Prov. Aspi. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en juin et juill. i) 

Tribu II. — MENTHOÏDÉES. 

lleiillia. (L. gen. 291. 

M. rotundifolia. L. sp. SO^. Mejito , Mentastro. 

Dans les lieux humides. FI. en juillet et août. "^ 
M. sylveslris. L. sp. 804. Prov. Mcnto , Aînento, 

Au bord des eaux. FI. de juin à août. "^ 
M. viridis. L. sp. 114. Prov. Mento. 

Dans les lieux humides. FI. en juillet. ^ 
M. piperita. Huds. angl. 251. Prov. Mento. 

Cultivée , subspontanée. FI. en juillet. 2^ 
M. aquatica. L. sp. 805. Prov. Mémo , Mentastro. 

Les lieux humides. FI. en juillet et août. ^ 
M. Pulegium. L. sp. 807. Prov. Pulegi. 

Dans les lieux humides. FI. en juillet et août. "^ 
Preslia. (Opitz, in. bot. zeit. 1824. p. 322. 
P. cervina. Fresen. in syU. soc. Ralisb. 2 , p. 238. 

Arles. Juillet , août. 2£ 
L.yeopu«(. (L. gen. 33.) 
L. européens. L. sp. 30. 

Bords des ruisseaux. FI. en juillet et août. ^ 

Tribu III. - JHYMÉES. 

Orlgauiim. (Mœnch. melh. 137.) 
0. vulgare. L. sp. 824. Prov. Oourigaou, Manuquctto , Ma- 
jurano fera. 
Le long des sentiers. FI. en août. ^ 



_ 121 — 

Tliymus. (Benth. Jab. 340.) 

T. vulyaris. L. sp. 815. Prov. Farigoulo. 

Dans les lieux secs et arides. FI. en avril et mai. ^ 
T. Serpyllum. L. sp. 815. Prov. Sarpoulet. 

Var. y. Confertus. 

Dans les lieux élevés et secs. FI. en été. ^ 
Hyssopus. (L. gen. 709. 
//. officinalis. L. sp. 796. Prov. Marianno. 

En Crau ; à Cannebiero, près Grans ; Salon. FI. en 
septembre. ^ 

Tribu IV. — MÉLISSÉES. 

Saliireia. (L. gen. 707.) 
S. hortensis. (L. sp. 795.) 

Dans les cultures de Meyrargue à Saint-Canadct. FI. en 
septembre. (D 
S. montana. L. sp. 794. Prov. Pébré d'aï , Hisso. 

Les lieux secs et montueux. FI. en juillet et août. 2i 
Calamintlia. (Mœnch. meth. 408. 
C, officinalis. Mœnch. met. 409. 

Rognes; Arles. FI. en juillet et août. '^ 
C. Nepeta. Link et Hoffm. fl. port. 1 , p. 141. Prov. Marru- 
queto. 

Dans les lieux secs ; aux bords des chemins. Fl. en juill. 
et août. ^ 
C. Acinos. Clairv. in Gaud. helv. 4 , p. 84. 

Dans les champs. Fl. en juin et juillet. ® 
C. Clinopodium. Beuth. in. D. C. prodr. 12 , p. 233. 

Dans les heux frais et montueux ; ruisseau de l'Ouine ; 
Sainte-Baume. Fl. en juillet et août. '^ 
llelliiisa. (L. gen. 728.) 
M. officinalis. L sp. 827. Prov. Pouncinado ^ Melisso. 

Çà et là dans les haies. Fl. en juillet. ^ 



- 122 — 



Tkibu V. — MONARDEES. 

Rosmuriiiiiw. (L. geii. 38.) 

R. officincdis. L. sp. 35. Prov. RoumcDUou. 

Dans les lieux secs et montueux, FI. de mars à mai. ^ 

«al via. (L. gen. 39.) 

S. officinalis. L. sp. 34. Prov. Saoïwi. 

Dans les anciennes cultures. FI. en juin et juillet, -f 
S. vcrticillcita. L. sp. 37. 

xMarseille : le long de Jarret. Très-rare. FI. en juillet. ^ 
S. Sclarea. L. sp. 38. 

Dans les haies. FI. en juin. '^ 
S. JEthiopis. L. sp. 39. 

Sainte-Victoire. FI. en juin. (2; 
S. pratensis. L. sp. 33. Prov. Erbo doou prudonim<'. . 

Dans les prés. FI. en juin. "^ 
S. Verbenuaca. L. sp. 35. 

Sur les pelouses. FI. en mai et juin. -^ 
S. horminoides. Pourr. act. ïoul. 3. p. 327. 

En Crau : le long des chemins. FI. en fév. et mars. ^ 

Tribu VI. — NÉPÉTÉES. 

:Vepeta. (Lin. gen. 710.) 

.V. lanceolata. Lam. fl. fr. 2 , p. 399. 

Pic-de-Bretagne. Fl. enjuill. et août. ^ 
N. cataria. L. sp. 796. Erbo dci eut. 

Dans les haies -, près des habitations. Fl. en juin. "^ 

C;ieclioiua. (L. gen. 714.) 

G. hederacea. L. sp. 807. 

Aix ; Marseille : au bord des prés. Fl. en avril et mai. ^ 



123 — 



Tribu VII. — STACHIDEES. 

Ijamiiim. (L. gen. 716.) 

L. amplexicaule. L. sp. 809. 

Lieux cultivés. FI. en mars et avril. 
L. longiflorum. Ten. fl. nap. prodr. p. 34. fl. nap. 5, p. 10. 

Rochers du Pic-de -Bretagne et de la Sainte-Baume. Fl. 
en juillet. 2C ^ 
L. purpureum. L. sp. 809. 

Les prés et les lieux cultivés. Fl. en mai. ® 
L. maculatum. L. sp. 809. 

Dans les lieux cultivés. Fl. en mai. -f 
L. album. L. sp. 809. Prov. Erho dé la rato. 

Marseille : les prés de Montferrond. Fl. en mai. "^ 

Cialeopsis. (L. gen. 717.) 
G. angustifolia. Ehrh. herb. 137. 

Dans les champs arides et les lieux cultivés. Fl. en juin 
et juillet. © 

«tacliys. (L. gen. 719.) 
S. germanica. L. sp. 812. 

Marseille : vallon de la Treille, Sainte -Marthe; Aubagne. 
Fl. en juin. ^ 

S. italica. (Mill. Dict.) 

Lieux incultes du vallon des Bêlions, à la Treille. Fl. 
en juin. ^ 
S. sylvatica. L. sp. 811. 

Sur les hauteurs. Fl. en mai et juin. ^ 
S. palustris. L. sp. 811. 

Marais de Crau ; en Camargue ; Arles: Montmajour. Fl. 
de juin à août, -f 
5\ anima. L. sp. 813. 

Dans les champs cultivés. Fl. en juin. (î) 



_ 124 - 

S. mariiima. L. nianl. 82. 

Montredon ; les sables de Mazarguc. FI. en juin. '^ 
S. recta. L. mant. 82. 

Dans les vallons élevés. FI. en juin. '^ 

Betonica. (L. gen. 718.) 

B. offdnalis. L. 810. 

Les Montagnes , près Aix ; Saint- Paul de la Durance ; 
Jjois de pins aux environs de Marseille. FI. de juin à 
août. 2c 

Ballota. (L. gen. 720.) 

B. fœtida. Lam. fl. fr. 2. p. 311. 

Le long des haies et des chemins. Fl. en juin et juillet. ^ 

Pblomis. (L. gen. 725.) 
V. Lychnitis. L. sp. 819. 

Sur les hauteurs. Fl. en juin. -^ 
P. herba venti. L. sp. 819. 

Vallon de Fabregoule , près Septènies ; Aix , près la tour 
de la Keirié ; la Crau ; Sainte-Baume; hauteurs de 
Saint-Pons. Fl. en juin. ^ 

Sideritis. (L. gen. 712.) 
S. romana L. sp. 802. 

Les lieux secs et monlueux. Fl. en mai. ® 
S. montana. L. sp. 802. 

A la Treille ; vallons frais à la Valentine. Fl. en juin. (J) 
S. hirsuta. L. sp. 803. Prov. Bueno Bruisso. 

Salon ; Marseille. Fl. en juillet et août, i) 
S. scordioides. L. sp. 808. 

Dans les lieux secs et monlueux. Fl. en juin. 2: 

Harruliiiiiu. (L. gen. 721.) 

M. vulgare. L. sp. 816. Pruv. Bmn Riblé , Menta-^tro. 

Dans les heux incultes; sur les bords des chemins. Fl. en 
juillet, 'if 



- 125 — 

Melitlis. (L. gen. 73i.) 

M. meîissophyllum. L. sp. 832. 

Dans les vallons des hauteurs. FI. en juin. ^ 

.^cntellaria. (L. gen. 734.) 
S. galericulata . L. sp. 835. 

Marais de Crau , de Camargue ; Montmajour, près Arles. 
FI. en juillet et août. 2/^ 

Briiiiella. (Tournef. inst. 1. p. 182. tab. 84.) 
B. hyssopifolia. Lam. fl. 2. p. 366. 

Lieux élevés. Fl. en juillet. ^ 
B. vulgaris. Mœnch. meth. 414. 

Dans les prés. Fl. eu juin et juillet. ^ 
B. grandiflora. Mœnch. meth. 414. 

Sur les hauteurs ; dans les vallons. Fl. en juin et juil. ^ 

Tribu VIII. — AJUGÉES. 

Ajug^a. (L. sp. 785.) 

A. reptam. L. sp. 785. ?ro\. Buglo. Erbo dé santo Margarido. 

Dans les prés. Fl. en mai et juin. ^ 
A. Chamœpitijs. Schreb. unilab. p. 24. Prov. Calapilo. 

Dans les champs sablonneux. Fl. en été. 
A. Iva. Schreb. unilab. 24. 
Le long des sentiers ; sur les pelouses qui bordent les che- 
mins. Fl. en mai. ® 
A, pseudo Iva. Rob. et Cast. in D. G. 11. fr. 5. p. 895. 
Marseille ; Aix ; Arles ; la Goustiero. FI. en juin. ® 

Teucriuiu. (L. gen. 706.) 

T. pseudo-Chamœpitys. L. sp. 787. 

Marseille : Saint-Henry, les Aygalades. Fl. en mai. 2i 
T. Botrys. L. sp. 786. 

Sur les hauteurs. Fl. en juin, i^ 



- 126 "T 

T. Scordium. L. sp 790. 

Rlarseille : les prés marécageux , au fond du vallon du 
Rouet ; ^larignane ; Aix , près Luynes, FI. de juin à 
août. 2^ 
T. Chamœdrys. L. sp. 790. Prov. Calamandrié. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en été. ^ 
T. flaxmm. L. sp. 791. 

Marseille : montagnes de Montredon et S'e-Marguerite , 
aux îles. FI. en juin. -^ 
T. montanum. Schreb. unilab. 50. 

Sur les hauteurs. FI. en juin et juillet. ^ 
T. aureum. Schreb. unilab. 43. 

Dans les lieux secs et montueux ; Tête-de-Garpiagne ; 
S'-Pilon. FI. en juin et juillet. ^ 
T. Polium. Lam. dict. 2. p. 699. 

Dans les lieux secs ; aux bords de la mer et sur les hau- 
teurs. FI. en été. ^ 
T. capitatum. L. sp. 792. 

Lieux bien exposés et secs. FI. en mai et juin. ^ 



VERREXA€ÉE«. 

Verboiia. (Tournef. inst. t. 94.) 

V. ufficinalis. L. sp. 29. Prov. Verveno. Erbo dé la Bourben. 
Le long des chemins ; aux bords des prés. FI. tout l'été.® 
On a trouvé à Miramas, en fleurs , en octobre , une 
variété à fleurs doubles en grandeur de celles de l'es- 
pèce type et blanches. 

Vitex. (L. gen. 790.) 

V. Aynua-castuf!. L sp. 890. 

La Ciotat. FI. en juin et juillet. ^ 



— 127 



Plaiitag;o. (L.gen. 142.) 

P. major. L. sp. 163. Prov. Plantagi. 

Le long des prairies ; dans les potagers. FI. en été. ^ 
P. intermecUa. Gilib. pi. europ. 1. p. 125. 

Dans les graviers aux bords de l'étang de Marignane. FI. 
de juin à octobre. ^ 
P. Cornuti. Gouan. ill. p. 6. non Jacq. 

La Crau. FI. en juillet et août. '^ 
P. média. L. sp. 163. 

Dans les prairies et sur les pelouses des lieux monlueux. 
FI. en mai et juin. 2^ 
P. Coronopus. L. sp. 166. 

Sur les pelouses ; le long des chemins ; bords de la mer. 
FI. en été. (?) 
P. crassifolia. Forsk. fl. œgypt. p. 31. 

Marseille : à Luminy, à l'Estaque ; au Pas-des-Lanciers. 
Fl. en juillet et août. ^ 
P. mariUma. L. fl. suec. p. 46. 

Aux bords de Tétang de Berre ; Fos ; en Crau ; en Ca- 
margue. Fl. en été. ^^ 
P. serpentim. Yill. Dauph. 2. p. 304. 

Roquefavour ; Aix ; Istres. Fl. en juillet et août. ^ 
P. subulata. L. sp. 166. 

Aux bords de la mer , sur les rochers. Fl. en juin. '^ 
P. Lagopiis. L. sp. 165. 

Dans les lieux incultes. Fl. en mai et juin. ® 
P. îanceolata. L. sp. 164. Prov. Ourio dé lèbré. Lengo dé cat. 

Dans les lieux cultivés ; dans les prairies. Fl. en mai. ^ 
P. argentea. Chaix in Yill. Dauph. 1 , p. 376. 

Sainte-Victoire. Fl. de juin fi septembre, f 



- 128 - 

P. albicans. L. sp. 165. 

Le long des cliemins. FI. en juin. ^ 
P. Bellardi. Ail. ped. 1 , p. 82. t. 85. 

Marseille ; Martigues. FI. en avril et mai. 
P. psyllium. L. sp. 167. Prov. Badaflo. 

Dans les champs, le long des sentiers. FI. en mai. (T) 
P. arenaria. Waldst. et Kit. rar. Hung. 51. tab. 51. 

Aux bords des champs. FI. en mai. ® 
P. Cynops. L. sp 167. 

Dans les lieux stériles et incultes. FI. en mai.i) 

Armeria. (Willd. enum. hort. berol. 333.^ 

A. bupleiiroides. God. et G. fl. de fr. t. 2 , p. 736. 

Sur les collines de Carpiagne ; la chaîne de l'Etoile. Fl. 
en juillet. '^ 

i»tatice. (Will. enum. hort. ber. 333.) 

S. serotina. Rchb. Icon. 8. p. 21 f. 998. Prov. Saladello. 

Aux bords de la mer. Fl. en août et sept. ^ 
S. confusa. Godr. et Gr. fl. de fr. t. 2 , p. 743. 

Arles , la Camargue. Fl. en juill. et août, -f 
S. girardiana. Guss. syn. 1. p. 363, 

Arles-, Berre ; Fos. Fl. en juill. et août. '^ 
S. duriuscuîa. Gir. ann. se. nat. ser. 3. t. 2. p. 327. 

Fos ; Istres ; les Martigues. Fl. en juillet et août. ^ 
S. minuta. L. mant. 59- 

Les rochers aux bords de mer. Fl. en juillet. ^ 
S. virgata. Willd. enum. hort. berol. 

Marseille; les Martigues; Arles. Fl. de juillet à sep- 
tembre, '^ 
S. helUdifolia. Gouan. fl. monsp. 231. 

Fos ; les Martigues. Fl. en juillet et août. 2i 



- 1^29 - 

S. globulariœfutia. 

Falaises humides d'Arenc à l'Eslaquo. Fi. en juillet et 
août. ^ 
S. echioides. L. sp. 394. 

Les terrains sablonneux , surtout proche de la mer. FI. 
en mai. ® 

Pliimlia^o. (Tournef. inst. p. 140.) 
P. europœa. L. sp. 215. Prov. Erbo dei rascas. Erbo enra- 
biado. 
Le long des haies. FI. en septembre. '^ 

«L.OB€JIiARIÉ:ES. 

Globiilaria. (L. gen. 112.) 

G. vuîgaris. L. sp. 139. 

Dans les lieux incultes. FI. en mai. 2c 
G. cordifolia. L. sp. 139. 

Var. /3. Nana. 

Sur quelques hauteurs; Noire-Dame- des-Anges ; Têle- 
de-Puget ; Sainte-Victoire. FI. en mai. *> 
G. Alypum. L. sp. 139. 

Dans les bois de pins. FI. en mars et septembre.^ 



CLASSE ODATRIÈME 



MONOGHLAMYDÉES 



PliVTOI.ACCKE^. 

Pliylolai'oa. (L. gen. 588.) 

P. Jecandra. L. sp. 631. 

Naturalisé; çà et là. FI. en août et septembre. ^ 

AMARA\T AC KE«. 

AmaraiitUM. (L. gen. 1060.; 
A. Jofleœus. L. m an t. 295. 

Arles. FI. en mai et juin. ^ 
A. Blitum. L. sp. 1405. Prov. Marteiaou. 

Le long des chemins ; dans les potagers. FI. en juil. (î) 
A. sylvestris. Desf. cat. 44. 

Dans les champs. FI. de juillet à septembre. 
A. retrojlexufi. L. sp. 140. 

Dans les lieux cultivés. F. en été. ® 



- 131 - 

A. albus. L. sp. 1404. 

Près des habitations rurales ; dans les lieux sablonneux. 
FI. en août et septembre. ® 

Polyciiem»!!!. (L. gen. 53). 
P. majus. Al. Br. in Koch. syn. éd. 2. p. 693. 
Dans les champs. FI. en juillet et août. ® 



S$ALiliOIiA€i:i:!S. 

Tribu I. — SPINACIÉES. 

Afrîplex. (Tourn. inst. p. 506. t. 288.) 
A. hortensis. L. sp. 1493. Prov. Harmaou. 

Dans les lieux cultivés. FI. en juin. ® 
A. microtheca. Moq. in D. G. prodr. 13. pars. 2. p. 91. 

Les bords de la mer ; Arles. FI. en juin. ® 
A. rosea. L. sp. 1493. 

Les lieux incultes. FI. de juillet à septembre. ® 
A. crassifolia. G. A. Mey. in Ledeb. fl. ait. 4. p. 309. 

Les bords de la mer. Fl. en août et septembre. ® 
A. laciniata. L. sp. 1494. 

Décombres , autour de Marseille. Fl. en juillet et sep- 
tembre. ® 
A. Halimus. L. sp. 1492. Prov. Bouissounde mar. 

Naturahsé ; forme des haies. Fl. en août et septembre. ■^ 
A. hastata. L. sp. 1494. 

Les haies ; les champs ; aux bords de la mer. Fl. en juil. 
et août. ® 
A. patula. L. sp. 1494. 

Le long des chemins ; près de la mer. Fl. en juillet et 
août. ® 
A. liltoralis. L. sp. 1494. 

Dans les champs. Fl. en juillet et août ® 



— 132 - 

Obloiie. (Gsert. fruct. 2. p. 198. t. 128.) ! 

O.portulacoides. Moq. in D. G. prodr. 13. pers. 2. p. 112. \ 
Prov. Fraoumé. 
Les plages maritimes. FI. en juillet et août. ^ 

Splnacia. (Tournef. inst. p. 533. t. 301.) ' 

8. glabra. Mill. dict. no 2. i 

Cultivé. PI. de juin à septembre. ® | 

S. oleracea. L. sp. 1456. j 

Cultivé. FI. de juin à septembre. ® 

i 

Tribu II. — CHENOPODIÉËS. | 

Bêla. (Tournef. inst. p. 501. t. 286.) \ 
B. vulgaris. L. sp, 322. Prov. Bledo. Erbeto. 

Cultivé. FI. de juillet en septembre. ® et @ \ 

B. maritima. L. sp. 322. j 

Les lieux incultes. FI. de juillet en septembre. ^ ! 

Clienopoclluni. (L. gen. 509.) i 

C. Botrys. L. sp. 320. i 

Miramas ; salon. FI. en juillet et août. ® i 

C. polyspermum. L. sp. 321. .] 

Aix. Fï. en août et septembre, (i) ; 

C. Vulvaria. L. sp. 321. Prov. Promboyo. i 

Le long des chemins ; dans les champs. FI. en juillet et i 

tout l'été. ® , 

C. ficifolium. Smith, brit. 1. p. 276. 

Dans les champs et les décombres. FI. en août et sep- i 

tembre. (J) j 

C. album. L. sp. 319. i 

Dans les champs et les lieux incultes. FI. en juillet et I 

septembre. ® 

C. opulifolium. Schrad. in D. C. 11. fr. 5. p. 372. 

Le long des chemins; décombres. FI. de juin à sept. ® . 



- 133 — 

C. hybridum. L. sp, 319. 

Bords du Jarret; parmi les décombres. FI. en juillet et 
août. ® 
C. urbicum. L. sp. 318. 

Bord des chemins. FI. en juillet et août. ® 
C. murale. L. 318. 

Le long des chemins. FI. de juillet à septembre. 'T^ 
C. rubrum. L. sp. 318. 

Bords de la mer. FI. en juillet et septembre. 

Tribu III. — CAMPHOROSMÉES. 

Kocbia> (Both. in Schrad. journ. 1800. p. 307. t. 2.) 
K. prostrata. Schrad. journ. 1809. p. 85. 

Tarascon ; Arles. FI. en août et septembre. 1^ 
K hirsuta. Nolt. nouv. fl. hols. 24. 

Bords de l'étang de Berre. Fl. en août et sept. 

Caiitplioro«iiia. (L. gen. 164.) 
C. monspeliaca. L. sp. 178. 

Les terrains secs et sablonneux. Fl. en août et sept. ^ 

Corisipermiiiii. (Ant.de Juss. act. acad. par. 1712. 185. 

l. 10.) 
C. hyssopifolium. L. sp. 6. 

Arles ; le Ht de la Durance. Fl. en juillet et août. ® 

Tribu IV. — SALICORNIÉES. 

^alicornia. (Tournef. iust. coroll. t. 485.) 
S. htrbacea. L. sp. 5. 

Les bords de l'étang de Berre ; la Camargue. Fl. en août 
ol septembre. -T) 
S. fruticosa. L. sp. 5. 

Bords de l'étang de Marignane. Fl. en juillet. ^ 



- 134 - 

S. macroslachya. Moric. il. ven. 1. p. 2. 

Les bords de la mer ; dans les lieux arides. FI. en juill. ^ 

Siuseda. (Forsk. 11. a-gypt. 70.) 
S. fruticosa. Forsk. fl. a'gypt. 70. 

Sur les bords de la mer. Fl. de mai à juillet. !> 
S. maritima. Dumont. fl. belg. 22. 

Les bords de la mer. Fl. en juillet et août. ® 
S. splendens. Gren. et Godr. fl. de fr. 3. p. 30, 

Marignane. Fl. en juillet et août. ® 

Salsola. (Gœrtn. fruct. \ , p. 559, t. 75.) 
S. kali. L. sp. 322. 

Bords de la mer. Fl. en août à septembre. ® 
S. Tragus. L. sp. 322. 

Bords du Rhône à Arles. Fl. en août et sept. 
S. Soda. L. sp. 323. 

Bords de l'étang de Berre. ® 

POI.YGO:VÉE«. 

Riiniex.. (L. gen. 451.) 
H. dentatus. Lin. 

A la Penne. Plante exotique, mais assez fréquente parmi 
les décombres. ® 
R. palustris. Smith, fl. brit. 1. p. 394. 

En Cousliero, auprès d'Arles. Fl. en juillet et sept. ® 
R. pulcher. L. sp. 477 

Le long des chemins. Fl. en mai et juin. '^ 
R. Friesii. Gr. et Godr. fl. de fr. 36. 

Le long des prairies. Fl. en juill. et août. ^ 
R. conglomérat us. Miirr. prodr. goët. 52. 

Dans les lieux, humides. Fl. de juillet à septembre "^ 
R. nemorosus. Schrad. in Will. en. 1, p. 397. 



- 135 — 

Lieux humides ; bords des prés et des fossés. FI, en juil. 
et août. '^■ 
R. crispas. L. sp. 476. 

Lieux humides. FI. en juillet et août. '^ 
R. Patientia. L. sp. 476. 

Arles. FI. en juillet et août. ^ 
R. aquaticus. L. sp. 479. 

Fossés aquatiques. FI. en juillet et août. '^ 
R. bucephalophorus. L. sp. 479. 

Marseille : à Montredon, Saint-Loup, etc. FI. en mai et 
juin. (T) 
R. tingitanus. L. sp. 479. 

Arles. FI. en juillet. ^ 
R. acetosa. L. sp. 48 L Prov. Aigreto. 

Dans les prés. FI. en mai et juin. ^ 
R. thyrsoides. Desf. atl. 1, p. 321. 

Les lieux élevés et secs. FI. en mai et juin. 2: 
R. Acetosellu. L. sp. 481. 

Dans les lieux secs et montueux. FI. en mai. ^ 
Polyg^onum. (L. gen. 495.) 
P. amphibium. L. sp. 517. 

Sur les bords de la Touloubre, à Arles. FI. en été. 2i 
/*. lapathifolium. L. sp. 517. 

Bords des eaux. FI. en été. ® 
P. persicaria. L. sp. 518. Prov. Erbo dé son Christoou. 

Bords des eaux. FI. en été. (T) 
P. hydropiper. \j. sp. 517. 

Aux bords des eaux. FI. en été. ;T) 
/*. mur iti main. L. sp. 519. 

Sur les plages maritimes. FI. en scptendjre. ^ 
P. avicalarc. L. sp. 519. Prov. Tirasso. Erbo dci passer oun. 

Sur les pelouses ; le long des chemins. FI. en été. (T) 
P. bellardi. AU. ped. 2. p. 207. 

Marignane ; les Milles. FI. en août et sept. ® 



— 136 - 

/*. convolvulus. L. sp. 522. 

Dans les champs. FI. en été. @ 
P. fagopijrum. L. sp. 522. 

Peu cultivé. FI. en juillet et août. ® 



Dapline. (L. gen. 485.) 

D. laureola. L. sp. 510. 

Saint-Pons ; Pic-de-Bretagne ; Sainte-Baume. FI. de fév. j 
à avril. ^ i 

D. alpina. L. sp. 510. 

Sain te- Victoire; Pic-de-Bretagne; Sainte-Baume. FI. en 1 
avril et mai. ^ j 

D. Gnidium. L. sp. 511. 

Sur les hauteurs. FI. en été. *> 

Paisserina. (L. gen. 487.) 

P. annua. Spreng. syst. 2. p 239. j 

Dans les champs. FI. de juin cà septembre. @ 
P. Thymelœa. D. C. fl. fr. 5. p. 366. ' 

Marseille : Pilon-du-Roi. Fl. en mai. ^ 
P. Tarton-raira. D. C. fl. fr. 5. p. 367. ^ 

Marseille : à Montredon; Martignes. Fl. en avril et mai et 
refl. en automne. ^ i 

P. Jiirsuta. L. sp. 513. 

Marseille: à Montredon. En 11. presque toute l'année. ^ \ 

\ 
liaiirus. (Tournef. inst. p. 597. t. 367.) - 

L. nohilis. L. sp. 529. 

Cultivé et subspontané, Fl. en mars et avril. ^ ; 



— 137 - 



«AXTAI.AlEEÎ^i. 



Ttiesiiim. (L. gen. 292.) 

T. divaricatum. Jan. ap. M. K. Dtsch. fl. 2, p. 285. 

Dans les lieux secs et montueiix. Fl. en mai et juin. ^ 
Osyris. (L. gen. 1101.) 
0. alba. L. sp. 1450. 

Sur les bords des sentiers et des haies. Fl. en avril et 
mai. ^ 

Hlppopliae. (L. gen. 1106.) 

H. rhamnoides. L. sp. 1452. Prov. Aigo-spoucho. Aigo-pou- 
nicho. 
Bois des îles de la Durance ; Château-Renard ; Peyrolles. 
Fl. en avril et mai. ^ 
EUeagiitiA». (L. gen. 159). 
E. angustifolius. L. sp. 176. Prov. Saouzé-musca. 

Gardane -, le long des ruisseaux : çà et là ; subspontané. 
Fl. en mai. |> 

CYTIMÉE*. 

Cytiiiiis. (L. gen. 1232.) 

C. Hypocistis. L. syst. veg. 826. 

Parasite sur les racines des Cistes. Fl. en avril et mai. ^ 

itRI«T01^0CIIIÉE«. 

Arij^tolocliia. (Tournef. inst. p. 162, t. 71.) 

A Clemalitis. L. sp. 1364. Prov. Fuuterlo. Fouterno. 

Le long des sentiers ; çà et là ; dans les champs. Fl. en 
mai. ^ 



- 138 — 

À. Pistolochia. L. sp. 1364. 

Collines de Montredon , de Saint- Loup. FI. eft avril et 
mai. 2/^ 
A. rotunda. L. sp. I36i. 

Le long des haies; aux bords des prairies. FI. en avril et 
mai. -f 
A. loiiga. L. sp. 1364. 

Le long des haies humides ; à Peyrolles. FI. en avril et 
mai. 2i 



KUPUOR Bl ACJBES». 

Eupliorbta. (L. gen. 609.) • 
E. Chamœsyce. L. sp. 652. 

Dans les champs ; dans les lieux pierreux près de la mer. 
FI, en été. © 
E. Peplis. L. sp. 652. 

Sur les plages maritimes FI. en été. (T) 
E. helioscopia. L. sp. 658. 

Dans les lieux cultivés. FI. en avril et mai. ® 
E. platyplujlla. L. sp. 660. 

Berre ; Rognac; Arles. FI. de juillet à septembre. (T) 
E. akenocarpa. Guss. cat. pi. hort. Boccad. 1821 , p. 75. 

I^a montée de la Gineste ; aux Catalans. FI. en mai et 
juin. ® 
E. pubescens. Desf. ail. 1. p. 386. 

Marseille: bords de rHuveaune ; Marignane. FI. en juin 
et juillet, f 
E. palustria. L. sp. 662. 

En Coustièro , près d'Arles. FI. de mai à juillet. '^ 
E. (hdcis. L. sp. 656. 

Le Pic-de-Brelagne , la Sainte-Baume. FI. en mai et 
juin. ^ . • 



- 139 - 

E. spinosa. L. sp. 6o5. 

Roquefavour. FI. en avril el mai. ^ 
E. gerardiana. Jacq. fl. austr. 5. p. 17. lab. 436. 

Çà et là, aux bords des champs; abonde sur les berges 
des canaux de Cran ; Marseille : à Monlredon. Fl. en 
avril et mai. 2£ 
E. Pithyusa L. sp. 656. 

Aux bords de la mer. Fl. en été. ^ 
E. Par alias. L. sp. 657. 

Aux bords de la mer. Fl. en été. ^ 
E. nicœensis. Ail. ped*. 1. p. 285. t. 69. f. 1. 

Vallon de l'Evêque , près Marseille ; vallons auprès du 
Pilon-du-Roi ; Roquefavour. Fl. en mai et juin. ^ 
E. Esula. L. sp. 660. 

Arles ; Tarascon. Fl. en mai et juin. ^ 
E. tenuifolia. Lam. dict. 2. p. 428. 

Aix : sur le Tholonet ; Arles : en Coustiero , à la Pissa- 
roto. Fl. en mai et juin. ^ 
E. terracina. L. sp. 654. 

Marseille. Fl. en été. '^ 
E. serrata. !.. sp. 658. 

Marseille ; Aix. Fl. de mai à juillet. ^ 
E. Cyparissias. !.. sp. 661. 

Sur les bords des champs. Fl en avril etnrai. ^ 
E. exigua. L. sp. 654. 

Dans les lieux secs et incultes. Fl. de mai à octobre. (T) 
E. sulcata. Delens. in lois. Gall. 1. p. 339. 

Champs , près les Martigues , autour de l'étang ; plan 

d'Aups ; Roquefavour. Fl. en avril et mai, 
E. falcata. L. sp. 654. 

Dans les champs. Fl. en été. (T) 
È. taurinensis. Ail. ped. 1. p. 287. t. 83. f. 2. 

Marseille : vallon de Forbin , à la Treille sous les oli- 
viers. Fl. mai en juillet. (T) 



- 140 — 

E. Peplus. L. sp. 658. 

Dans les champs cultivés. FI. au printemps. ® 
E. peploides. Gouan. fl. monsp. 174. 

Dans les champs et les lieux arides. Fl. en mars et avr.(T) 
E. segetalis. L. sp. 657. 

Dans les champs. Fl. en juin et juillet. ® 
E. portlandica. L. sp. 656. 

Bords de la mer ; aux îles. Fl. en juin et juillet, -f 
E. amygdaloides. L. sp. 662. 

Le long des cours d'eau. Fl. en avril et mai. 2£ 
E. Characias. L. sp, 662. Prov. Lijichouselo. 

Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en avril et mai. I; 
E. Lathyris. L. sp. 655. 

Cultivée ; subspontanée çà et là. Fl. en juin et juill. ® 
Mcrciirialiiii. (Tournef. inst. 308.) 
M. perennis. L. sp. 1465. 

Au château d'Esparron de la Paillère ; à la Sainte-Baume. 
Fl. en avril et mai. ^ 
M. anima. L. sp. 1465. Prov. Mercuriaou. Car/arelo. Foui- 
rouso . 

Dans les lieux cultivés. Fl. presque toute l'année. ® 
M. Ambigua. Lin. 

Sur le bord des chemins et du rivage de la mer à la 
Ciotat. Fl. en mai. ® 
M. tomentosa. L. sp. 1465. •» 

Çà et là , dans les terrains pierreux. Fl. en juillet. ^ 
Crozopliora. (Neck. elem. n" 1127.) 
C. tinctoria. Juss. in. spreng. syst. 3. 850. Prov. Mooureleto. 

Marseille; les Martigues; Miramas. Fl. en septembre. ® 
Buxti». (Tournef. inst. 345.) 
B. scinpervirens . L sp. 1394. Prov. liouiK. 

Marseille: aux environs du Pilon-du-Roi cl sur plusieurs 
hauteurs; Sainte-Victoire ; les Alpines. Fl. en mars et 
avril. ^ 



141 — 



MOREESJ. 



lloriis. (Tournef. inst. 589. t. 362.) 
M. alba. L. sp. 1398. Prov. Àmourié. 

Cultivé pour l'éducation du ver-à-soie. Fi. en avril et 
mai. ^ 
M. nigra. L. sp. 1398. Prov. Amourié dei bouen. 

Cultivé. FI. en avril et mai. t, 
Ficus. (Tournef. inst. p. 662. tab. 420.) 
F. Carica. L. sp. 1513. Prov. Figuiero. 

Cultivé. FI. enmaietjuin. -^ 

€EL.TIOÉE§». 

Celttsi. (Tournef. inst. p. 612. t. 383.) 
C. australis. L. sp. 1478. Prov. Falabreguié. Brigoulié. 
Dans les lieux frais et pierreux. FI. en avril. 1> 
N. B. — Les arbres qui ornaient la place Monthyon, où l'on 
élève le nouveau Palais de Justice , étaient tous des micocou- 
liers [Celtis australis.) 

iJIiMACÉES, 

QJlmuii. (L. gen. 316.; 

U. campestris. \.. sp. 327. Prov. Oumé. 

Le long des cours d'eau ; sur les limites des héritages. 
FI. en février et mars. ^ 
U. montana. Smith engl. fl. 2. p. 22. G.. G. fl. fr. t. 3, 
p. 106. 
Sur les bords de l'Huveaune , à la Moutte ; les bords de 
Jarret. Fl. en mars et avril, ij 

urticéës;. 

tJrtica. (Tournef. inst. p. 514. t. 308.) 
U. urens. L. sp. 1396. Prov. Ortigo. 



_ 142 - 

Dcins les lieux cultivés ; près des habitations rurales. FI. 
on été. (î) 
U. membranacea. Poir. onc. 4. p. 628. Prov. Ortigo. 

Arles; la Camargue. FI. en avril et mai. ® 
U. cHoica L. sp. 1396. Prov. Ortigo. 

Le long des haies. FI. en juin. ^ 
U. pilulifera. L. sp. 1395. 

Çà et là sur les décombres. FI. en juin. (î) 

Parîefaria. (Tournef. inst. p. 500. t. 289.) 
P. diffusa. M. K. Dtsch. fl. 1. p. 827. Prov. Espargoulo. 
Sur les murs ; dans les rochers. Fl. en été. ^ 

Tlie]ig:onum. (L. gen. 1068.) 

T. Cynocrambe. L. sp. 144. 

A la Ciotat ; aux environs du Bec-de-l' Aigle. FI. en avril 
et mai. ® 

Cannabl!^» (Tournef. inst. 155. t. 309.) 
C. satica. L. sp. 1457. Prov. Canébé. 

Cultivé ; subspontané dans les cultures. Fl. de juin à sep- 
tembre. 

niimuliis. (L. gen. 1116.) 
H. Liipulus. L. sp 1457. 
Haies. Fl. en juillet. ^ 

JUCiliAiVDÉES. 



Jug^lans. (L. sp. 1071.) j 

J. regia. L. 1415. Prov. Noiiguié. ^ 

Cultivé. Fl. en mai. 1> -j 



— 143 - 

CUPi;i.IFKRE«. 

Fagus. (Tournef. inst. 524, t. 351.) 
F. sylvatica. L, sp. 1416. Prov. Fa'i'ar. 

Sainte-Baume. FI. en avril. ^ 
Castanea. (Tournef. inst. 584, t. 352.) 
C. vulgaris. Lam. dict. 1 , p. 703. Prov. Castagnié. 

Ste -Baume ; vallon de la Gérade. FI. en mai et juin. ^ 
auereii«. (Tournef. inst. 852 , t. 349.) 
Q. sessilifîora. Sm. fl. brit. 3 , p. 1206. Prov. Rouré. 
" Forme quelques bois ; on le rencontre le long des cours 
d'eau. Fl. en avril. ^ 
Q. pubescens. Wild. sp. 4 , p. 450. 

Sur les hauteurs. Fl. en avril et mai ^ 
Q. pechmculata. Ehrh. arb. n» 77. 

Aux Vernègues. Fl. en avril et mai. 
Q. Ilex. L. sp. 1412. Prov. Eouvé. Chaîné verd. 

Forme de petits bois. Fl. en avril et mai. i) 
Q. Auzendri. Gren. etGodr. 11. de fr. t. 2, p. 119. 

Marseille : à Saint-Loup et h Saint-Tronc ; Aix : sur la 
roule de la Tour de la Keirié. Fl. en avril. ^ 
Q. coccifera. L. sp. 1413. Prov. Avaoucé. 

Les coteaux secs et pierreux. Fl. en avril, i) 
Coryltis. (Tournef. inst. p. 22, t. 547.) 
C. avellana. L. sp. 1417. Prov. Avelanié. 

Les lieux frais ; Saint-Cassien , à la Sainte-Baume. Fl. 
en février et mars. ^ 

SiAIilCIMÉESI. 

SalLv. (Tournef. inst. p. 590, t. 368.) 
S. alba. L. sp. 1449. Prov. Saiizé. 

Les lieux humides. Fl. en avril et mai. ij 



^ 144 - 

S. hahylonica. L. sp. 1443. Prov. Saoufié ploitrour. 

Cultivé. FI. en avril et mai. Ij 
S amygJalina. L. sp. 1443. 

Le long de l'Arc , bords sablonneux. FI. en avril et mai. >, 
6'. incana. Schrank , baier, fl. 1 , p 230. 

Aix : le long de l'Arc ; Marseille : bords de l'Huveaune. 
Fl. en mars et avril. ^ 
S. 'pur pur ea. L. sp. 1442. 

Aix : le long de l'Are ; bords de Jarret , à Marseille. Fl. 
en mars et avril. i> 
S. viminalis. L. sp. 1448. Prov. Aumarino , Vezé. 

Les environs de Tarascon. Fl. en mars et avril. |> 
S. rubra. Huds fl. angl. 423. 

Le long des cours d'eau , aux bords des prés. Fl. en 
avril. ^ 
S. cinerea, L. sp. 1449. 

Marseille : le long de Jarret. Fl. en mars et avril, f, 
S. caprea. L. sp. 1448. 

Grans : le long de la Touloubre. Fl. en mars et avril. ^ 

Popiilikiv. (Tourner, inst. 592 , t. 365. 
P. alba. L. sp. 1463. Prov. Auho. 

Le long des cours d'eau. Fl. «n mars et avril. \j 
P. nigra. L. sp. 1464. Prov. Piboulo. 

Le long des cours d'eau. Fl. en mars et avril. \j 
P. pyramidalis. Rosier, in Lam. dict. 5, p. 235. Prov. Piblo 
d'Italio. 
Planté aux bords des champs humides et le long des ruis- 
seaux. Fl. en mars et avril, li 



l»IiATA]\KE*. 



Plataiiiisi. (L.- gen. 1075.) 

/*. orienialis. L. 1417. Prov. Platano. 



- 145 - 

Dans les avenues , les places publiques. FI. en mai. ^ 
La tradition s'est conservée à Marseille , qu'un grand 
platane , qui avait deux mètres de diamètre au tronc 
et qui se trouvait sur les bords de l'Huveaune , près 
du pont de Vivaux , avait été le premier introduit 
dans nos cultures. 
P. occidentalis. L. sp. 1418. 

Il existait un pied de cette espèce dans le Jardin des 
Plantes. Les travaux du chemin de fer ont exigé qu'il 
fût abattu. On en remarque plusieurs au commence- 
ment du vallon de Saint-Pons. Outre les caractères 
de la feuille qui sont indiqués dans les flores , le 
tronc est extrêmement rugueux jusqu'aux premières 
branches. 



.41nu». (Tournef.'instit. p. 337 , t. 359.) 
A. gtutinosa. Gœrtn. fr. 2, t. 90. 

Le long de quelques cours d'eau ; dans les sables de la 
Durance ; Peyrolles ; Meyrargues. FI. en août et 
septembre. ^ 
A. incana. D. G. fl. fr. 3 , p. 304. 

Bords de la Durance. FI. en février et mars, fj 



ABIETi:VEEfS. 

Piiiufi. (L. gen. 1077.) 

P. sylvestris. L. sp. 1418. Prov. Pinso. 

Sur les hauteurs exposées au nord. FI. en mai. ij 
P. halepensi^. Rlill. dict. n" 8. Prov. Pin. 

Sur toutes les hauteurs. FI. en mai. ij 

10 



- 146 — j 

P. pmea. L. sp. 1419. Prov. /V/j Jei bouen. 

Çà et là ; abondant en Camargue. FI. en mai. ij 
P. pinaster. Soland. in Ait. hort. kew. 3 , p. 367. ; 

Marseille : bois de Mazargues. FI. en mai et juin, ij J 

€UPRE:s»s;i]%ÉEJi. 

Jiiniperiiis. (L. gen. 1134.) '■ 

/. communis. L. sp. 1470. Prov. Ginebré. - 

Les lieux frais et montueux , exposition au nord. FI. en i 

mars. ^ ] 

/. Oxycedrus. L. sp. 1470. Prov. Cadè. ] 

Sur toutes les hauteurs bien exposées ; les taillis. FI. en ■ 

mars. ^ ' 
J. phœnicea. L. sp. 1471. Prov. Mourven. 

Dans les taillis ; sur les coteaux ; en Camargue. FI. en i 

février et mars, i) ^ 
CiipressiiN. (Lin. gen.) 
C. sempervirens. L.STp. 1433. 

Cultivé. FI. en mars. ^ 
Taxujs. (Tournef. inst. trb. 362.) 

T. haccata. L. sp. 1472. - 

Sainte -Baume. FI. en avril. \) ' ^ 

Epliecira. (L. gen. 1136.) 

E. distachia. L. sp. 1472. ; 

lies de Pomègue et Ratonneau ; sur la route de Marseille '■ 

aux Martigues. FI. de mars à juin. j> 1 

E. villarsu. Godr. et Gren. fl. de fr. 3 , p. 161. \ 

Arles : montagne des Cordes; les Alpines. Fl. en mai. ij \ 



PL/VIVirES VASCUL/\IRES 

MONOCOTYLÉDONÉES. 



CLASSE CINQUIÈME : DIYERSIFLORES. 



Alisiiia. (L. gen. 460.) 
A. Plantago. L. sp. 486. 

Les fossés aquatiques. FI. en été. '^ 

A. ranunçul aides. L. sp. 487. 

Marignane ; Entressen. FI. de juin à septembre. ^ 

Damaisonitiiii. (Juss. gen. 46.) 

D. slellatum. Pers. syn. 1 , p. 400. 

Marais de la Grau , de la Camargue ; Montmajour. FI. de 
juin à septembre. ^ 

fKaglUaria. (L. gen. 1067.) 
S, sagittœfolia. L. sp. 1410. 

Au bord des eaux à Arles. FI. de juin à août. ^ 

ISUTOIIKE!^. 

Biiiomuiii. (L. gen. 507.) 

B. lunbellatus. L. sp. 532. Prov. Carélé. 

Arles : au bor.l des euix. FI. de juin à août, r 



— 148 - \ 

COIiCHICACÉEi». 

Merendera. (Ram. bull. phil. 1789.) | 

M. filifolia. Camb. 

Bords de la mer auprès de Carrô, dans le voisinage de la 
Couronne. FI. en septembre et octobre. 2i 
Colcliieum. (Tournef. inst. t. 181 et 182.) 
C. autunmaîe. L. sp. 485. Prov. Bramo-Vaco, 

Dans les prés. FI. en automne. 2£ 
C. longifelium. Cast. cat. mars. 135. \ 

Les bords de la Crau ; Aix : près la Tour de la Keirié ; ! 
le vallon de Luminy, près Marseille. FI. en automne. ^ ] 

i 

lilLiIACÉGii. \ 

Tribu I. — DISGOSPERMÉES. i 

Tiilipa. (Tournef. inst. 373 , t. 199 et 200.) 

T. dusiana. D. C. in Red. lil. t. 37. i 

Aux environs d'Aix. FI. en mai. ^ \ 
T. oculus solis. S'-Am. rec. soc. agr. agen. 1 , p. 75. Prov. 

Tolipan. [ 

Dans les champs. FI. en avril. ^ i 
T. prœcox. Ten. fl. nap. 1 , p. 170. ^ \ 

Dans les moissons. Fl. en avril. '^ i 
T. sylvestris. L. sp. 438. 

Aix : dans les champs. Fl. en avril. ^ ; 

T. celsiana. D. C. in Red. bl. 1 , t. 38. ^ 

Sur les collines de Saint-Loup , près Marseille ; Sainte- | 

Victoire. Fl. en mai. ^ ! 

Fritillaria. (L. gen. 411.) \ 

F. melengris. L. sp. 436. j 

Vauvenargues ; Sainte-Victoire. Fl. en avril. '^ ; 

F. involucrata. AU. auct. p. 34. • 

De Pevrolles à Saint-Paul-dc-la-Durance. Fl. en avril. ^ 



- 149 - 

I/llitim. (L. gen. 410.) 
L. Martagon. L. sp. 43o. 

Les bois de Vauvenargues ; la Sainte-Baume. FI. en juin 
et juillet. "^ 
L. candidum. L. sp. 433. Prov. leri. 

Cultivé ; se perpétue dans d'anciennes cultures. FI. en 
juin. 2i 

Tribu II. — HYACINTHÉES. 

S»eilla. (L. gen. 419.) 
S. autumnalis. L. sp. 443. 

Dans les lieux montueux et secs. FI. en septembre. ^ 
Ornltliog^aliini. (L. gen. 418.) 
0. narbonense. L. sp. 440. 

Dans les champs et les lieux incultes. FI. en mai. ^ 
0. injrenaicum. L. sp. 440. 

La Sainte-Baume. FI. en mai et juin. 2^ 
0. nutans. L. sp. 441. 

Aix : dans les champs. FI. en avril. ^ 
0. pater familias. Godr. not. fl. montp. p. 27. 

Marseille. Fl. en mai. ^ 
0. divergens. Bor. not. 36 , no 3. 

Marseille. FL en avril et mai. ^ 
0. umhellatum. L. sp. 441. 

Dans les lieux cultivés. Fl. en avril. 2^ 
0. tenuifolium. Guss. pr. fl. sic. 1 , p. 413. 

Vallon de Fabregoule , près Septêmes. FL en mai et 
juin. "^ 
Ciagea. (Salisb. Ann. bot. 2 , p. 335.) 
G. arvensis. Schult. syst. 7 , p. 547. 

Dans les champs. Fl. en avril. ^ 
AUiiim. (L. gen. 409.) 
A. sativum. L. sp. 425. Prov. Aie. 

Cultivé. Fl. en juillet. ^ 



— 150 — 

A. scorodoprasum. L. sp. 425. 

Aix : dans les champs le long de l'Arc ; le Monteignez. 
FI. en juin et juillet. 2: 
A. vineale. L. sp. 428. 

Dans les champs et les vignobles. FI. en juin. 2: 
A. Porrum. L. sp. 423. Prov. Pouarri. 

Cultivé. FI. de juin à août. @ et '^ 
A. Ampeloprasum. L. sp. 423. 

Dans les champs. FI. en juin. '^ 
A. poîyanthum. Roem. et Schults , syst. 7 , p. 1016. 

Les Marligues ; en Crau. FI. en juillet. ^ 
A. rotundum. L. sp. 423. 

Dans les champs elles vignobles. FI. en juin. ^ 
A. acutiflorum. Lois. not. 55. 

Marseille : le grand Montredon ; les îles du golfe de 
Marseille. FI. en juin. 2^ 
A. sphœrocephalon. L. sp. 426. 

Dans les champs et les lieux incultes. FI. en juin. ^ 
A. descendens. L. sp. pi. 427. 

Fos ; Marseille. FI. en juin. 2i 
A. Cepa. L. sp. 431. 

Cultivé. FI. en août. 2i 
A. Chamœmoly . \j. sp. 433. 

Marseille : à Montredon; Plage de Fos. FI. en février et 
mars. ^ 
A. subhirsutum. L. sp. 424. 

Aix : le Prignon ; le ïholonet. FI. en avril et mai. "^ 
A. roseuni. L. sp. éd. 1. p. 296. 

Dans les prés. FI. en mai. ^ 
A. neapolitanum. Cyrill. pi. rar. neap. fascic. 1. p. 13. t. 4. 

Marseille: aux Crottes , bords du ruisseau des Aygalades. 
FI. en avril et mai. '^ 
A. ni(jnun. L. sp WO 

La Treille , près Marseille , vallon de Passo - Temps ; 
Saint-JuUien ; FI, en mai. -f 



- 151 - 

A. carinatum. L. sp. 426. 

En Crau; les Alpines, de Font-Vieille à Saint-Remi. 
FI. en juillet et août. "^ 
A. flavum. L. sp. 428. 

En Crau. FI. en juillet et août. ^ 
A. paniculatmn. L. sp. 428. 
Var. /3. pallens. 

Aix : le long de la Torse ; Miramas. FI. en août. ^ 
A. moschatum. L. sp. 427. 

Marseille : Notre-Dame-de-la-Garde; vallon de la Ner- 
the ; Pas-des-Lanciers ; Aix : aux moulins de Saint- 
Eutrope. FI. en juillet et août. 2£ 

lltiscari. (Tournef. inst. p. 347. t. 180.) 
Af. neglectum. Guss. syn. 411. Prov. Sébioiin. 

Dans les champs. FI. en avril. ^ 
M. comosum. Mill. dict. n» 2. Prov. Biirrélé sebioiin. 

Dans les champs. FI. en avril et mai. ^ 

Hemerocallis. (Lin. gen. 433.) 
H. fulva. L. sp. 462. 

Fourrières ; Sain te -Victoire. FI. en juin. 2i 

Plialaiijg^ium. (Tournef. inst. p. 368. 1. 193.) 
P. Liliago. Schreb. sp. p. 36. 

Dans les vallons frais des hauteurs. FI. en mai. ^ 

Aspliodelusi. (L. gen. 421.) 

A. fiatulosus. L. sp. 444. 

Abonde en Crau ; se trouve à la Viste , à N.-D.-de-la- 
Garde. FI. en mai et juin. '^ 
A. niicrocarims. Viv. cors. o. 

Iles du golfe de Marseille; Monlrcdon. FI. en mai. f 
A.albiis. Willd. sp. 2. p. 133. 

Les hauteurs ; Montredon -, Saint-Loup , etc. FI. en mai 
et juin. ^ 



— 152 — 

Apliyllaiitlie;». (Toiirnef. inst. 6o7. t. 430.) 
A. monspeliensis. L. sp. 422. 

Sur les collines ; dans les lieux secs. FI. en mai. ^ 

«SIIIiACÉES. 

Polysonatiini. (Tournef. insl. p. 78. t. 14.) 

P. vulgare. L. sp. 451. 

Notre-Dame-des-Anges ; S^e -Baume. FI. en mai et juin. ^ 
Aisi>arag;iisi. (L. gen. 452.) 
A. offidnalis. L. sp. 448. Prov. spergi. 

Aix : sur les bords de l'Arc , au Monteiguez. FI. en juin 
et juillet. 2£ 
A. scaber. Brign. Fasc. pi. forojul. 22. 

La Crau ; la Camargue. FI. en mai et juin. ^ 
A. acutifolius. L. sp. 449. 

Dans les haies ; les lieux secs et montueux ; parmi les 
Quercus coccifera. FI. en août et septembre. ^ 
Rii!i(ciis. (L. gen. 1139.) 
R. aculeatus. L. sp. 1174. 

Dans les lieux montueux. FI. en mars et avril. ^ 
Smilax. (L. gen. 1120.) 
S. aspera. L. sp. 1458. 

Var. «. genuina. Gr. et Godr. 

/3. mauritanica. Gr. et Godr. 
Dans les lieux secs et montueux. FI. en août et sept. ^ 

DIO^CORÉEli. 

Tamiis. (L. gen. 1189.) 
T. communis. L. sp. 1458. 

Notre-Dame-des-Anges : Sainte- Baume ; vallons sous 



MarseiUc-Vciré. FI. en juin. '^ \ 



— 153 - 

IRIDÉEil. 

Crocus. (L. gen. if 55.) 

C. versicolor. Gawl. bot. mag. HJO. 

Dans les vallons au-dessous de la tour de la Keirié. FI. en 
février et mars. ^ 
Triclionema. (Ker, in ann. of bot. 1, p. 224.) 
T. Columnœ. Rchb. fl. excursor. 1 , p. 83. 

Bords de l'étang de Berre. Fl. en février. ^ 
Iris. (L. gen. 59.) 
/. Chamœiris. Bertol. fl. ital. 3. p. 609. 

Coteaux arides. Fl. en mars et avril. ^ 
/. lutescens. Lamk. dict. 3. p. 297. 

Les lieux secs et montueux. Fl. en mars et avril. "^ 
I. germanica. L. sp. 55. Prov. Glooujoou. 

Sur les murs ; le long des sentiers. Fl. en mai. ^ 
/. florentina. L. sp. 55. 

Marseille : à Saint-Jérôme ; probablement naturalisé. Fl. 
en mai. ^ 
/. Pseudacorus. L. sp. 56. Prov. Coutelas. 

Dans les fossés aquatiques. Fl. en mai. ^ 
/■. fœtidissima. L. sp. 57. 

Arles; la Camargue. Fl. en mai et juin. ^ 
/. spuria. L. sp. 58. 

Berre ; Arles ; Fos-lès-Martigues ; dans les marais salés 
de Berre. Fl. en juin. ^ 
/. Xyphium. Ehrh. beitrag. 7. p. 139. 

Le long du chemm qui va de Pourrière à Puyloubier. Fl. 
en juin. ^ 
«ladiolus. (L. gen. n» 57.) 
G. communis. I>. sp, 52 (pro parte). 

Dans les bois de pins , vers le château de la Vieille , près 
Allauch. Fl. en juin, 'f 



- 154 - 

G. segetum. Gawl. bot. mag. 719. 

Dans les champs. FI. en mai et juin. ^ 



AllARVI.IilDÉEi». 

l<eucoIuiu. (L. gen. 402.) 
L. œstivum. L. sp. 414. 

Arles. FI. en mai et juin. ^ 

Kternherg;!». (W. K. pi. rar. hiing. 2. p. 172.) 
S. lutea. Ga^vl. in Schult. syst. 7. p. 795. Amaryllis lutea. 
L. sp. 420. 
Autour de la maison de campagne de M. Alexis, près l'hô- 
pital, k Aix. FI. en octobre. '^ 

IVafl'cissiisi. (L. gen. 403.) 
N. incomparahilis. !Mill. dict. 3. 

Dans les prairies de Saint-Giniez , à [Marseille. FI. en avril 
et mai. '^ 
N. poeticus. L. sp. 414. Prov. Jusiouve. 

Dans les prés. FI. en avril et mai. -f 
N. juncifolius. Requien . ap. Lois. nouv. nol. 14. 

Aix : aux environs de la tour de la Keirié. FI. eu avril el 
mai. 2£ 
N. dubius. Gouan ill. 22. 

Sur les hauteurs. FI. en mars el avril. '^ 
N.patulus. Lois. not. 52. 

Marseille : dans les prairies de Monlferond. FI. en mars. -^ 
N. Tazetta. L. sp. 416. 

Çà et là dans les prés ; conunuu à Berre. FI. en mars. ^ 

Panrraliiina. (L. gen. 404.) 
P. maritimum. L. sp. 418. 

Marseille : Montredon , Cap-Croisetto, île de Maire ; Fos ; 
la Couronne; la Crau ; la Camargue. FI. en juillet. ^ 



— 155 



ORCHIDEES. 

Tribu I. - GYPRIPÉDIÉES. 

Cyprlpedltim. (L. gen. 1015.) 

C. Calceolus. L. sp. 1346. 

Arles FI. en mai et juin. ^ 

Tribu i[. - NÉOTTIÉES. 

«pirantlies. (L. C. Rich. orch. Europ. 28.) 
S. œstivalis. D. C. fl. fr. 3. p. 258. 

Marseille : bords du Jarret ; Marignane. Fl. en juillet. ^ 
S. autumnalis. Rich. 1. c. 

Marseille : prairies de Saint-Antoine-, Aix : au Prignon. 
Fl. d'août à octobre. 2i 

Ceplialantliera. (L. C. Rich. orch. Europ. 29.) 
C. ensifolia. Rich. 1. c. 

Dans les taillis. Fl. en avril et mai. '^ 
C. grandi flora. Bab. man.296. 

Sur les hauteurs ; dans les taillis. Fl. en mai et juin. ^ 
C. rubra. Rich. orch. Europ. 38. 

Notre-Dame-des-Anges. Fl. en juin et juillet. ^ 

Epîpacti^. (l.. C. Rich. orch. Europ. 81.) 
H. latifolia. A'I. ped. 2. p. 151. 

Les lieux ombragés. Fl. en mai. '^ 
E. inicrophylla. Swarlz. ad. holm. 1800. p. 232. 

Montaud-lès-Miramas. Fl. en juin et juillet. '^ 
E paluslrif;. Crantz. auslr. p. 462. t. 1. f. 5. 

Les bords de la Durance ; Marignane ; Saint-Chamas. Fl. 
en juin et juillet. ^ 



- 156 - 

lilstera. (R. Br. h. kew. éd. 3. p. 201.) 
L. ovata. R. Br. 1. c. 

Sur les pelouses ombragées. FI. de mai àjuill. ^ 

:\eoUia. (L. C. Rich. orch. Europ. 29.) 
A^. nidus-avis. Rich. 1. c. 

Sainte-Baume. FI. en mai et juin. '^ 

Ijiiiioclorum. (L. C. Rich. orch. Europ. 28.) 
L. abortivum. Swartz. act. holm. 6. p. 80. 

Les lieux frais et montueux. FI. en mai et juin. -^ 

Tribu IU. — OPHRIDÉES. 

Aceraiii. (R. Br. h. kew. 191.) 
A. antropophora. R. Br. 1. c. 

Sur les hauteurs. FI. en mai. ^ 
A. densiflora. Boiss. voy. 595. 

Marseille: au fond du vallon de Saint-Tronc , Mazar- 
gues, vallon de l'Evêque , vallon du Rouet (rare). 
FI, en juin. '^ 
A. longibracteata . Rchb. ic. vol. 13. p. 3. t. 27 et 149. 

Aux environs d'Arles. FI. en février et mars. ^ 
A. hircina. Lind. orch. 282. 

Aix : au Prignon ; en Camargue. FI. de mai à juillet. ^ 
A. pyramidaUs. Rechb. ic. vol. 13. p. 6. t. 9. 

Les pelouses des lieux élevés. FI. de mai à juillet, -f 

Orclfti«. (Lin. gen. 1009.) 
0. picta. Lois, nouv, not. 39. 

Bois de pins. FI. en avril. ^ 
0. ustidata. L. sp. 1333. 

Sur les hauteurs. FI. en mai et juin. ^ 
0. coriophora. L. sp. 1332. 

Var. /3. Fracjrans. 

Sur les pelouses élevées et humides. FI. en mai et juin. 



— 157 -- 

0. mûitaris. L. sp. 1333. cxcl. var. 

Dans les lieux frais et montueux ; à la Treille. FI. en 
mai. 2^ 
0. mascula. L. sp. 1333. 

Sainte-Victoire; Sainte-Baume. FI. en mai et juin. "^ 
0. provincialis . Balb. mise. ait. p. 20. t. 2. 

Sainte- Baume. FI. en avril. 
0. laxiflora. Lam. fl. fr. 3. p. 504. 

Dans les prés. Fl. en mai et juin. ^ 
0. palustris. Jacq. coll. 1. p. 75. 

Arles ; les marais qui entourent l'étang de Berre. Fl. en 
juin et juillet. ^ 
0. latifolia. L. sp. 1334. 

Marignane ; Roquefavour. Fl. en mai et juin,, ^ 
0. hifolia. L. sp. 1331. 

Çà et là , sur les pelouses humides. Fl. en mai et juin. ^ 
0. conopsea. L. sp. 1335. 

Sain te- Victoire , auClouzoun. Fl, en juin et juillet. ^ 
0. viridis. Crantz. aust. 491. 

Sur les sommets élevés. Fl. en mai et juin. 2C 

Opiiryis. (L. gen. 1011.) 

0. aranifera. Huds. fl. angl. éd. 2. p. 392. 

Dans les bois de pins. Fl. en avril et mai. ^ 
0. Bertoloni. Moretti, fl. ital, dec. sect. p. 9. 

Entressen. Fl. en mai et juin, 2: 
0. arachnites. Rchb. fl. man. 2. p. 89. 

Lieux secs et montueux. Fl. en mai. ^ 
0. api fera. Huds. fl. angl. éd. 1. p. 349. 

Les bois de pins-, les lieux élevés. Fl. en mai. "^ 
0. fusca. Link. in Schrad. diar. 2 (1799). p. 325. 

Dans les bois de pins. Fl. en avril et mai. -f 
0. lutea. Cav. ic. 2, p. 46. t. 160. 

Les lieux secs ; abonde à Saint-Mître , près d'Istres. Fl. en 
mai. 2^ 



lo8 — 



HVI»ROCHARIDft:i:«. 

lIy«Si*o<-liari«. (L. gen. 1126.) 
//. morsus-ranœ. L. sp. 1466. 

Dans les eaux stagnantes à Arles. FI. en juillet et août. "^ 

Vallifsiieria» (Mich. gen. 10.) 

T'. spiralis. L. sp. 1441. Prov. Embuscum. 

Arles ; dans les canaux. FI. d'août à octobre. ^ 

Trig-loclilii. (L. gen. 453.) 
T. palustre. L. sp. 482. 

Amené par les eaux de la Durance au bassin de Sainte - 
Marthe. FI. en juin et juillet. ^ 
T. BarreHeri. Lois. il. gai. éd. 2. vol. 1. 264. 
Arles; Marignane. FI. en avril et mai. -f 
T. maritimum. L. sp. 

Dans les terrains marécageux , auprès de la mer. FI. en 
juin et juillet. '-^ 

POTAMÉEK. 

Potaniogetoii. (L. gen. 174.) 

P. natans. L. sp. 182. 

Les fossés aquatiques. FI. en juin. '^ 
P. lucens. L. sp. 183. 

Les marais de Grau et de la Camargue. FI. de juin à 
août. 2i 
P. pusiUua. L. sp. 184. 

Arles. FI. de juin à août. -^ 



— ir;9 — 

p. pectinatus. [.. sp. 183. 

Dans l'étang de Saint-Chanias. FI. enjnilletetaoût. ^ 
P. densus. L. sp. 182. 

Dans la plupart des ruisseaux. FI. au printemps. ^ 

Zanicliellia. (L. gen. 1034.) 
Z. palustris. L. sp. 1375. 

Marseille : dans les eaux stagnantes. FI. en mai et juin. 2^ 

Alflieiiia. (Petit, ann. se. obs. 1. p. 451.) 
.4. fdiformis. Petit 1. c. 

Dans les petits étangs de la Camargue ; étang de Valcarès. 
FI. en juin. ^ 

Caiiliiiia. (Willd. act. acad. ber. 1791. p. 87.) 
C. fragili f!.W\M. sp. se. p. 182. 

Dans les marais d'Arles. FI. de juillet à septembre. ® 

:VaJas. Willd. act. acad. ber. 1798 p. 87. 
N major. Rotb. tent. 2. p. 500. 

Dans les marais d'Arles. FI. de juillet à septembre. (2) 



Posldoiiia. (Kœnig. ann. of. bot. 95. t. 6.) 
P. caulini. Kœnig. 1. c. 

Dans la mer. FI. en juillet et août. fr. en décembre et 
janvier. ^ 



Rtippia. (L. gen. 175.) 
R. maritima. L. sp. 184. 

Martigues. FI. en août et septembre, -f 



- ICO - 

Zoslera. (L. gen. 1052.) 

Z. marina. L. sp. 1374. Prov. Augo. 

Etang (le Berre. FI. en juin. 2£ 
Z. nana. Rolh. in. 1. p. 8 (1827). 

Dans la mer, à peu de profondeur. 



Lienina. (L. gen. 1038.) 
L. trisulca. p. sp. 1376. 

Marseille : dans les ruisseaux voisins de l'Huveaune. FI, 
en avril et mai. ® 
L. minor. L. sp. 1376. 

Dans les eaux stagnantes. FI. en mai et juin. ^ 
L. Gibba. L. sp. 1277. 

Trouvé dans un fossé à Saint-Chamas , près l'église de 
Saint-Pierre. FI. d'avril à juin ® 
L. arhiza. L. mant. 294. 

Miramas, dans les fossés , près le Moulin-Neuf. FI. en 
mai et juin. ® 



AROmKE^. 

Arum. (L. gen. 1028.) 

A. maculatum. L. sp. 1370. 

Le long des haies , Aix. FI. en avril et mai. 2/^ 
A. italicum. Mill. dict. n» 2. Prov. Oourio-d'Ai. 

Le long des haies et des sentiers, FI. en avril. 2^ 
A. Arisarum. L. sp. 1370. 

Montagne des Cordes , près Mont-Majour, à Arles; la 
Ciolal : Bec-de-l'Aigle. FI. en mai. "^ 



i61 - 



TYPHACEES. 



Typlia. (L. gen. 1040.) 

T. latifolia. L. sp. 1377. Prov. Sagno. 

Lieux marécageux. FI. eu mai. "^ 
T. angustifolia. L. sp. 1377. Prov. Sagno. 

Les marécages. FI. en mai. ^ 
T. minima. Hoppe. cent. 3. HofFm. germ. 4. p. 251. 

Arles ; sables humides des îles de la Durance ; bassin de 
Sainte-Marlhe , près Marseille. FI. en mai et juin. ^ 

.liparg-anium. (L. gen. 1041.) 
S. ramosum. Huds. fl. angl. 401. 

Lieux aquatiques ; Marignane. Fl. en mai et juin. 2i 
S. simpleœ. Huds. fl. angl. 401. 

Lieux aquatiques. Fl. en mai et juin. ^ 



•lO^CEEii. 
«Iiincns. (L. gen. 430.) 

L — TIGES STÉRILES SUBULÉES ET SIMULANT DES FEUILLES. 

/. conglomeratus. L. sp. 464. 

Dans les lieux humides. Fl. en mai. 2i 
/. effusus. L. sp. 464. 

Dans les lieux humides. Fl. en mai. ^ 
/. glaucus. Ehrh. beilr. 6. p. 83. 

Lieux humides ; bords des eaux ; Saint -Chamas. Fl. en 
juin. ^ 
/. paniculatus. Hoppe. dec. gram. ip 156. 

A Raphèle , près Arles. Fl. en juin. "^ 

11 



- 162 — 

J. acutus. L.dict. 3. p. 264. 

Bords de la mer et des marais. FI. en été. 2i 
J. maritimus. L. dicl. 3. p. 264. 

Les bords de la mer et des étangs. FI. en été, ^ 

II. — TIGES STÉRILES NULLES ET REMPLACÉES PAR DES 
FASCICULES STÉRILES DE FEUILLES. 

/. pygmœus. Thuill. fl. par. 178. 

Marais de Crau , de Camargue ; Mont-Majour, présArles. 
Fl. en juin. 
J. lamprocarpus. Ehrh. calam. no 126. 

Les lieux humides. Fl. en avril et mai. ^ 
/. lagenarius. Gay. ap. Laharpe , mon. in méni. soc. hist. 
nat. 3, p. 130. 
Aix ; les bords de la Durance. Fl. en mai et juin. ^ 
/. sylvaticus. Reich. fl. mœno-franc. 2. p. 181. 

Lieux humides : Marignane ; Aix ; Marseille. Fl. en 
juin. ^ 
J. striatus. Schousb. inE. Mey. junc. 27. 

Dans les fossés de la gare du chemin de fer à Raphèle. 
Fl. en mai -juin. ^ 
/. anceps. Laharpe , mon. in mém. soc. nat. 3. p. 126. 
Fossés du chemin de fer à Raphèle , près Arles. Fl. en 
juin et juillet. ^ 
/. obtusiflorus. Ehrh. beitr. 6. p. 83. 

Le long des cours d'eau ; dans les terrains marécageux. 
Fl. en juin. ^ 
/. multiflorus. Desf. atl. 1. p. 313. t. 91. 

Bords de l'étang de Berre ; Marignane , etc. Fl. en mai 
et juin. "^ 
3. compressus. Jacq. en stirp. vind. 60 et 235. 

Les lieux humides. Fl. en juin, '^ 
J. Tenageia. L. fils , suppl. 208. 
Miramas. Fl. en juin. ® 



- 163 — 

/. bufonius. L. sp. 466. 

Leshieux humides. FI. en mai et juin. @ 

l<iiKiila. (D. G. fl. fr. 3. p. 153.) 
L Forsteri. D. C. fl. fr. 5. p. 304. 

Bois de la Sainte-Baume. Fl. en mai. 2£ 
L. sylvalica. Gaud. helvet. 2. p. 568. 

Bois de la Sainte-Baume ; Pic-Bretagne. Fl. en juin. ^ 

Cypei'us. (L. gen. 66.) 

C. longus. L. sp. 67. 

Dans les lieux humides. Fl. en été. ^ 
C. olivaris. Targ. — Tozz. in mem. délia soc. ital. dell. scien- 
ze , tab. 13. part. 2. p. 338. 
Arles ? Dans les champs de la Belle-de-Mai , près 
Marseille. Fl. en septembre. ^ 
C. fuscus. L. sp. 69. 

Dans les lieux humides : Marignane, etc. Fl. en juillet.® 
C. schœnoides. Griseb. spic. fl. Rum. et Bith. 2. p. 421. 
Sables de Montredon et de Mazargues. Fl. en juin et 
juillet. ^ 
C. Monti. L. fils , suppl. 102. 

Arles ; la Camargue. Fl. en juillet. ^ 
C. fîavescens. L. sp. 68. 

Lieux humides ; Marignane, etc. Fl 'en juillet. ® 
Scliœnus. (L. gen. 65.) 
S. nigricans. L. sp. 64. 

Les lieux incultes ; les marais. Fl. au printemps. ^ 
Claclium. (Pair. Brown, Jam. 114.) 
C. Mariscus. R. Brown. prodr. 92. 

Marais des bords du Rhône ; bords de l'étang de Mari- 
gnane ; Saint-Ghamas. Fl. en juillet. ^ 



— 164 - 

Scirpus». (L. gen. 67.) 
S. maritimus. L. sp. 74. 

Le long des cours d'eau. FI. en été. "^ 

Var. macrostachys. 
Dans un fossé près la Croix du Coadjuteur, à Arles. 
S, Holoschœnus. L. sp. 72. 

Yar. /3. australis. Koch. syn. 857. S. australis. L. 

syst. p. 85. 
Var. y. romanus. Koch. 1. c. S. romanus. L. sp. 72. 
Lieux humides , bords des étangs. FI. en été. ^ 
S. lacustris. L. sp. 72. 

Les bords des courants d'eau ; fossés de Marignane. FI. en 
juin. 2c 
S. triqueter, L. mant. 29. S. littoralis, Schrad. fl. germ. 1. 
p. 142. 
Le Pourra , près Saint-Mître. Fl. en juillet. '^ 
S. setaceus. L. sp. 73. 

Dans les eaux . çà et là. Fl. en juin. 
S. pauciflorus. Lightf. fl. scot. 1077. 

Dans les marais d'Arles, au quartier Saint-Hippolyte. Fl. 
en mai. ^ 
S. cœspitosus. L. sp. 71. 

En Crau. Fl. en mai et juin. ^ 

Eleoeliarij!». (R. Brown , prodr. 1. p. 224.) 
E. palustris. B. Brown, prodr. 1. p. 80. 

Dans les cours d'eau. Fl. de mai à juillet. ^ 

Carex. (Mich.nov. gen. 33.) 

ÉPI SOLITAIRE SIMPLE ET TERMINAL. 

Deux Stigmates. 

C. imlkaris. L. sp. 1380. 

Dans les lieux frais et humides. Fl. en mai. 2^ 



- 165 — 

EPI TERMINAL , COMPOSÉ , DÉPOURVU d'iNVOLUCRES , FORMÉ 
d'épillets ANDROGYNES. 

A. — Deux stigmates. 

1. Souche rampante. 

C. divisa. Huds. fl. angl. éd. 1. p. 348. 

Dans les lieux humides. Fl. en juin. ^ 
C. disticha. Huds. fl. angl. éd. 1. p. 403. 

Vallon de l'Evêque , près Marseille. Fl. en juin. ^ 

2. Souche cespiteuse. 

C. vulpina. L. sp. 1382. 

Les lieux marécageux. Fl. en mai et juin. ^ 
C. muricata. L. sp. 1382. 

I.e long des fossés aquatiques. Fl. en mai. ^ 
C. divulsa. Good. trans. of. linn. soc. 2. p. 160. 

Dans les lieux humides. Fl. en juin. 2^ 
C. leporina. L. sp. 1381 

Dans les heux humides. Fl. en juin. ^ 
C. remota. L. sp. 1383. 

En Crau. Fl. en mai et juin. ^ 

B. — Trois stigmates. 

C. Linkii. Schk. car. 2. p. 39. tab. 1366. fig. 118. 

Bois de pins à Bonneveine ; au Bec-de- l'Aigle à la Ciotat. 
Fl. en mai. ^ 

UN ou PLUSIEURS ÉPIS MALES AU SOMMET DE LA TIGE , UN OU 
PLUSIEURS ÉPIS FEMELLES AXILLAIRES. 

A. — Utricules fructifères à bec arrondi. 

i . Deux stigmates. 
C. stricta. Good. trans. of. linn. soc. 2. p. 196. t. 21. fig. 9. 
Dans les fossés. Fl. en juin. ^ 



- 166 - 

C. acuta. Fries. niant. 3. p. 151 etsumm. scand. 228. 
Les lieux humides. FI. en mai. ^ 

2. Trois stigmates. 
u. Utricules fructifères glabres. 

C. glauca. Scop. carn. 2, p. 223. 

Les lieux humides , les bois de pins. FI. en mai. ^ 
C. maxima. Scop. carn. 2, p. 229. 

Le long des fossés. FI. en mai. ^ 
C. panicea. Lin, sp. 1387. 

Le long de l'Huveaune et autres cours d'eau. FI. en 
mai. ^ 
C. obœsa. Ail. ped. 2 , p. 270. 

Hauteurs près du Pic-de-Bretagne. FI. en mai et juin. ^ 

/3. Utricules fructifères velues. 

C. hispida. Willd. sp. 4, p. 302. 

Bords de l'étang de Berre , à la Mède. FI. en avril et 
mai. ^ 
C. halleriana. Asso . syn. no 922 , t. 9 , f. 2. 

Dans les bois de pins. FI. en avril. ^ 
C. humilis. Leyss. fl. hal. 175. 

Sur les hauteurs , bois de pins. Fl. en avril. ^ 

B. — Utricules fructifères à bec long marginé, plan 
convexe , bicuspidé. 

1. Trois stigmates. Utricules glabres. 
C. Œcleri. Ehrh. calam. n» 79. 

Gravier des bords de l'étang de Marignane. Fl. en juin. ^ 
C. distans. Lin. sp 1377. 

Le long des fossés. Fl. en mai. ^ 
C. extensa. Good. trans. of Hnn. soc. 2, p. 17, t. 21, fig. 7. 

Prairies de Berre, St-Chamas, etc. Fl. en jum. ^ 
C. ampullacea. Good. trans. of linn. soc. 2. p. 207. 

Dans les lieux marécageux. Fl. en juin. ^ 



- 167 - 

C. paludosa. Good. trans, of linn. soc. 2, p. 202. 

Les marais d'Arles. 
C. riparia. Curt. Jl. lond. 4, t. 60. 

Dans les lieux humides. FI. en mai-juin. ^ 
2. Trois stigmates. Utricules velues. 
C. hirca. L. sp. 1389. 

Bords de Jarret; Entressen , etc. FI. en mai et juin, ^ 

«RAMIIVÉESI. 

ÏRIBU I. — ORYZÉES. 

licersia* (Soland. in Swartz, fl. ind. 1, p. 119.) 
L. oryzoides. Sulan. 1. c. ; Phalaris oryzoides. Lin. sp. 81. 
Entre la Durance et Tarascon. Fl. en septembre et oc- 
tobre. 2i 

Tribu II. — PHALARIDÉES. 

Plialarijs. 

P. canariensis. Lin. sp. 99. 

Dans les cultures; décombres. Fl. en juin. ® 
P. brachystachjs. Link , in schrad. journ. 1, part. 3, p. 134. 

Les décombres ; Saint-Charles ; les Catalans, etc. Fl. 
P. mmor. Retz, obs. 3, p. 8. 

Bords de Jarret; décombres sur divers points. FL en 
mai. 
P. paradoxa. Lin. sp. 1665. 

Décombres autour de Marseille; champs à Marignane. 
Fl. en mai. ® 
P. cœrulescens. DesL atl. 1, p. 56. 

Catalans; bords de Jarret; Belle-dc-Mai. Fl. en avril et 
mai. ^ 
P. nodosa. Lin. syst. éd. 13, p. 88. 

Catalans ; bords de Jarret ; Belle-de-Mai. Fl. en mai. ^ 



— 168 - 

P. arundinacea. Lin. sp. 80. 

Bords de l'Huveaune , de l'Arc ; marais de la Grau , de la 
Camargue ; Montmajour , près Arles. FI. en juin et 
juillet. ^ 

Antlioxantlium. (Lin. gen. n» 42.) 
A. odoratum. Lin. sp. 40. 

Dans les prés et sur les coteaux frais. FI. en avril et 
mai. ^ 

Mibora* (Adans. fam. pi. 2, p. 495.) 

M. verna. P. de Beauv. agrost. p. 29, t. 8, f. 4. 

Dans les champs sablonneux; Saint-Loup; Gémenos, 
etc. FI. en mars. ® 

Plileum. 

P. pratense. Lin. sp. 79. 

Var. (i.nodosum. Gaud. helvet. 

Dans les lieux secs. FI. en juin. ^ 
P. arenarium. Lin. sp. 88. 

Bords de la mer, à Montredon; bords de l'étang de 
Berre,etc. FI. mai et juin. ® 
P. tenue. Schrad. germ. 1, p. 191. 

Dans les champs. FI. en juin. ® 

Alopccurtis. (Lin. gen. n» 78.) 
A. pratensis. Lin. sp. 88. 

Dans les prés et les champs humides. FI. en mai et juin. ^ 
A.geniculatus. Lin. sp. 89. 

Dans les mares et sur leurs bords, commun à Marignane. 
FI. en juin. 2^ 
A. agrestis. Lin. sp. 89. 

Dans les champs. FI. en juin. ® . 
A. ulriculatus. Fers. syn. 1, p. 80. 

Sur les décombres : aux Catalans ; au Prado et autres 
lieux. FI. en mai. ®. 



- 169 - 

Tribu III. - SESLÉRIACÉES. 

Slesleria. (Scop. carn. 1, p. 189.) 

S. cœrulea. Arduin, specim. ait. 18, t. 6, f. 3-5. 

Sur les rochers élevés de nos montagnes. FI. en mars et 
avril. ^ 

Echinaria. (Desf. atl. 1, p. 385.) 
E. capitata. Desf. 1. c. 

Dans les champs pierrreux. FI. en mai. 

Tribu IV. — PANICÉES. 

Trag^iifs. (Hall. helv. 2, p. 203.) , 
T. racemosus. Hall. 1. c. 

Les lieux secs et sablonneux. FI. en juin et en sep- 
tembre. (T) 

Sefaria. (P. de Beauv. agrost. p. 51, t. 13, f. 3.) 

S. glauca. P. de Beauv. agrost. t. 51. 

Dans les champs humides. FI. en juin. ® 
S. viridis. P. de Beauv. agrost. p. 51. 

Dans les cultures. FI. en juin. ® 
S. verticillata. P. de Beauv. agrost. p. 51. 

Dans les champs et les vignes. FI. en juin. ® 
S. italica. P. de Beauv. agrost. p. 51. 

Cultivé, parfois échappé. FI. en juin. (T) 

Panictim. (Lin. gen. n' 76.) 
P. miliaceum. Lin. sp. 86. 

Dans les cultures, mais très-rare. FI. en juin. ® 
/*. crus-galli. Lin. sp. 83. 

Le bord dfs eaux et des sentiers humides ; décombres . 
FI. en juin et juillet. ® 



- 170 — 

P. sanguinale. Lin. sp. 84. 

V. /3. ciliare. God. et Greu. l^aspalum ciliare. De. fl. 

fr. 5. p. 250. 
Dans les cultures; sur les décombres, etc. Fl. en juin. "^ 

Tribu V. — SPARTINÉES. 

Cyiiofloii. (Rich. in Pers. syn. t. 85.) 
C. daclylon. Pers. syn. 1, p. 85. Panicum dactylon. Lin. 
sp. 85. 
Dans les cultures; le long des chemins. Fl. en juin et 
juillet. ^ 

Tribu VL — ANDROPOGONÉES. 

Anclropog^ou. (Lin. gen. n» 1145.) 
A. Ischœmum. Lin. sp. 1843. 

Dans les lieux secs. Fl. en juin et juillet. ^ 
A. provinciale. Lam. dict. 1, p. 376. 

Au pied de Sainte-Victoire , à TEstaque-Séon (rare) , 
statist. Plante introuvable. '^ 
A. Gryîlus. L. sp. 1480. 

Au moulin à vent du Tholonet ; au château de Saint- 
Pons ; à Roquefavour, Fl. en juin et juillet. ^ 
A. hirtum. L. sp. 1482. 

Rochers des bords de la mer: l'Estaque; Cassis, etc.Fl. 
en mai et juin. ^ 
A. jmbescens. Vis. pi. rar. Daim. p. 3 , et fl. daim. 1 , p. 51. 
Dans les lieux secs. Fl. en juin. ^ 

Siiorg^liuni. (Pers. syn. 1, p. 101.) 
S. halepense. Pers. syn. 1, p. 101. 

Dans les champs, les vignes et les prés. Fl, en juin. '^ 
S. vulgare. Pers. syn. 1, p. 101. 

Cultivé. Fl. en septembre. ® 



— 171 - 

Eriantlius. (Rich. in P. de Beauv. agros. p. 14.) 

E. Ravennœ. P. de Beauv. 1. c. 

Arles , sur les bords du Rhône ; Istres , le long du canal 
de Grignan; Fos, sur la plage. FI. en sept, etoct. ^ 

Tribu VII. — IMPÉRATÉES. 

Imperata. (Cyrill. rar. nap. fasc. 2, p. 26.) 

/. cylindrica. P. de Beauv. agrost. p. 7. Lagurus cylindricus. 

Lin. sp. 120. 
Monlredon; la Camargue; sables maritimes de Fos. FI. 

en juillet. ^ 

Tribu VllI. — ARUNDINACÉES. 

Artindo. (L. gen. no 93; excl. sp.) 

A. Donax. L. sp. 120. 

Dans les lieux humides. FI. en septembre et octobre, j? 

Plirag^miteis. (Trin. fund. agr. p. 154.) 
P. communis. Trin. 1. c. 

Le long des cours d'eau, les mares. FI. en septembre. ^ ^ 

Tribu IX. — AGROSTIDÉES. 

Calamag^rositifs. (Adans. fam. des pi. 2, p. 31.) 
C.'Uttorea. De. fl. fr. 5, p. 255. 

Bords de la Durance ; bassin de Sainte-Marthe, près Mar- 
seille. Fl. en juillet. ^ 
C. arundinacea. Rolh.Germ. 2, part. 1 p S9 . Agrostis arun- 
dinacca. L. sp. 91. 
Marais de la Grau , de la Camargue ; Mont-Majour , à 
Arles. Fl. en juillet. ^ 



- 172 - 

Pisamma. 

Ps. arenaria. Rœm. et Schult. syst. 2, p. 855. 

Sables de Mazargue , de Montredon , de Fos ; la Ca- 
margue. FI. en mai et juin. ^ 
Ag^rositijs. (Lin. gen. n» 80.) 
A. alba. Lin. sp. 93. 

Var. u. genuina. 

Var. /S. gigantea. 

Dans les lieux secs ; la v. /S sur le bord des eaux. FI. de 
avril à juin. ^ 
A. verticillata. Vill. prosp. 16. cl Dauph. 2, p. 74. 

Dans lieux humides ; bords des ruisseaux. FI. d'avril à 
juin. ^ 
A. vulgaris. Willh. arrang. 132. 

Dans les champs un peu humides, FI. en été. ^ 
A. olivetorum. God. et Gren. FI. de fr. t. 3 , p. 483. 

Au plan d'Aups , près la Sainte-Baume. FI. en juin et 
juillet. ® 
A. canina. Lin. sp. 92. 

Au bord des sentiers humides. FI. en été. ^ 
A. Spica-venti. Lin. sp. 91. 

Çà et là sur le bord des champs. FI. en juin. ® 
Sporol>oltis>. (R. Brown. prodr. 1, p. 170.) 
S. piingens. Kunth. gram. 1, p. 68, etenum. 1, p. 310. 

Au cap Croisette, vis-à-vis l'Ile de Maire. FI. en juillet. 2^ 
Gasitridium. (P. de Beauv. agrost. p. 21, t. 6, f. 6.) 
G. lencligerum. Gaud. helv. 1, p. 176. 

Cà et là sur les hauteurs; Montredon ; Saint-Tronc , 
Martigues; la Grau. FI. en juin. ® 
Polypos;oii. (Desf. atl. 1, p. 66.) 
P. moîispeliense. Desf. ail. 1, p. 67. 

Les bords des fossés aquatiques et des mares auprès de 
la mer. FI. en été. ® 



— 173 - 

P. marilimum. Willd. in. nov. act. nat. cur. 3, p. 443. 

Dans les prairies des bords de l'étang de Marignane. FI, 
en mai. ® 

lias^uriis. (Lin. gen. n» 104.) 
L. ovatus Lin. sp. 119. 

Les terrains incultes voisins de la mer. FI. en mai el 
juin. ® 

Tribu X. - STIPACÉES. 

IStipa. (Lin. gen. no 90.) 

S. tortilis. Desf. atl. 1, p. 99, t. 31, f. 1. 

Marseille, sur les décombres ; Aix ; la Crau. FI. en avril 
et mai. ® 
S. juncea. Lin. sp. 116. 

Sur les hauteurs et les lieux incultes. FI. en mai et juin. "^ 
S. capillata. Lin. sp. 116. 

Aix, à la colline deï Dedaou ; aux Milles ; en Crau. FI. en 
juillet. ^ 
S. pennata. Lin. sp. 115. 

Vallons des hauteurs; Carpiagne. FI. en juin. ^ 

Aristella. (Bertol.fl. ital. 1, p. 690.) 
A. hromoides. Bertol. 1. c. 

Environs d'Aix ; vallon de Saint-Pons , à Gémenos ; 
vallon de Passo -temps , à la Treille. FI. en juin. 2^ 

£.asiag^roi»fisi. (Link. hort. ber. 1 , p. 99. 
L. calamagrostis. Link. 1. c. 

Les fentes des rochers vers le Pic-Bretagne (rare). FI. en 
juillet. ^ 
Piptatlieriiin. (P. de Beauv. agrost. p. 18, t. 5, f. 10.) 
P. cœrulescens. P. de Beauv. agrost. p. 18. 

Rochers maritimes de l'Estaque ; fond du vallon de Tou- 
louse , etc. FI. en juillet. ^ 



— 174 ~ 

P. multifloruni. P. de Beauv. agrost. p. d8. 

I.e long des sentiers , des vieux murs. FI. en juin et tout 
l'élé. 2;: ^ 

Tribu XI. — AVÉNACÉES. 

Aira. (Lin. gen. n» 81 , excl. sp.) 
A. caryophyllea. Lin. sp. 97. 

Sables de Mazargue ; bois de pins à Saint-Tronc; la Crau. 
FI. en mai et juin. (T) 
A. prœcox. Lin. sp. 97. 

Sain te -Victoire. FI. en avril et mai. ® 

Desicliaiiipsîa. (P. de Beauv. agrost. 91.) 
D. média. Rœm. et sch. syst. 2, p. 687. 

Lieux incultes; au Pas-des-Lanciers ; à Saint-Antoine ; 
Mazargue. FI. en juin. ^ 

Avena. (Lin. gen. n° 91 ex parte.) 
A. sativa. Lin. sp. 118. 

Cultivé. FI. en juillet. ® 
A. barbata. Brot lus. 1 , p. 108. 

Dans les lieux incultes ; Montredon ; la Crau; etc. F. en 
juin-juillet, ® 
A. fatiia. Lin. sp. 118. 

Dans les champs. FI. en mai-juin. ® 
A. sterilis. Lin. 

Très-commun dans les cultures. FI. en juin et juillet.® 
A. anstralis. Pari. fl. ital. 1, p. 283. 

Montaud-les-Miramas. Fl. en juin. ^ 
A. bromoides. Gouan , hort. monsp. 52. 

Dans les lieux incultes. Fl. en juin. ^ 
A. pratensis. Lin. sp. 119. 

Sur les hauteurs. Fl. en mai. ^ 



- 175 — 

Arrlienaflierum. (P.deBeauv. agrost. 55, t. H, f. 5.) 

Ar. elatius.MeH. et Koch, deutschl. fl. 1, p. 546. 

Var. /3. bulbosum. Gaudin, helv. 1, 1 p. 342-, Avena 

precatoria, Thuil. par. p. 58. 
Dans les prés et les lieux humides. Fl. en juin. ^ 
Var. /?. à Aix, près l'hôpital. 

Tribu XII. - TRISÉTÉES. 

Trisefiim. (Pers. syn. d, p. 97) 

T. neglectum. Rœm. et Schulz. syst. 2, p. 660. 

A la batterie d'Endoume, près Marseille. Fl. en juin.© 
T. flavescens. P. de Beauv. agrost. p. 88. 

Dans les lieux secs. Fl. en mai et juin. ^ 

Dol€ii«. (Lin. gen. n» 1146.} 
H. lanatus. Lin. sp. 1485. 

Sur les bords des près; dans les champs. Fl. en mai. ^ 
H. mollis. Lin. sp. 1485. 

Dans les prés. Fl. en mai. ^ 

Kœleria. (Pers. syn. 1, p. 97.) 
K. cristata. Pers. syn. 1, p. 97. 

Dans les lieux montueux. Fl. en mai. 2^: 
K. setacea. Pers. syn. 1, p. 97. 

V. u. glabra. G. et G. 

V. /3. ciliata. G. et G. 

Dans les lieux secs et incultes. Fl. en mai. ^ 
K. villosa. Pers. syn. 1, p. 97. 

Dans les terrains humides auprès de la mer. Fl. en 
juin. © 
K. Phleoïdes. Pers. syn. 1, p. 97. 

Dans les champs. Fl. en mai. ® 



- 176 - 

Tribu XIII. — FESTUCACÉES. 

Cilycei'ia. (R.Brown. prodr. 1. p, 179.) 
G. fluitans. R. Brown. prodr. 1, p. 179. 

Bords de Jarret , des fossés aquatiques. FI. eu mai. '^ 
G. plicata. F ries. mant. 3 , p. 168. 

Dans les marais d'Arles. FI. en mai. 
G. aquatica. Wahlb, fl. goth. p. 18. 

Dans les ruisseaux. Fl. en mai. ^ 
G. loliacea. God. fl. lorr. 3 , p. 168. 

Fos-les-Marligues. Fl. en mai-juin. "^ 
G. festucœformis. Heynhold , in Reichb. fl. excursor. 1 , 
p. 45. 
Bords de Jarret; prairies salées de Berre et de Mari- 
gnane. Fl. en juin. ^ 
G. convoluta. Fries. mant. 3, p. 175. 

Dans les terrains un peu humides : Berre ; Marignane ; 
Fos. Fl. en juin. ^ 
G. distans. Wahl. fl. ups. 36. 

Bord des eaux; Catalans, près Marseille. Fl. en mai- 
juin. 2i 
Scliismus. (P. de Beauv. agrost. p. 74, t. 15, f. 4.) 
S. marginatus . P. de Beauv. 1. c. 

En Crau ; Marseille : Sainte-Marguerite , S^-Pierre. Fl. 
en juin. ® 

Seleroeliloa. (P. de Beauv. agrost. 98.) 
Sel. dura. P. de Beauv. agrost. 98. 

Montaud-les-Miramas. Fl. en mai-juin. ® 

Poa. Lin. gen. n» 83 ; excl. sp. 
P. anmta. Lin. sp. 99. 

Dans les champs. FI. en mai. 
P. nemoralis. Lin. sp. 102{. 

Bois de la Sainte-Baume. Fl. en juin. ^ 



- 177 — 

P. bulbosa. Lin. sp. 102. 

Le long des sentiers. FL en juin. ^ 
P. compressa. Lin sp. 101. 

Çà et là, auprès de la mer ; Catalans ; vallon des Guides ; 
S'-Jullien. FI. en juin-juillet. ^ 
P. pratensis. Lin. sp. 99. 

Var. /3. angustifolia. Smith. Bril. 105. 

Dans les prés et au bord des sentiers. FI. en mai. ^ 
P. triviaîis. Lin. sp. 99. 

Dans les prés. FI. en mai. ^ 

Eragroistits. (P. de Beauv. agrost. p. 70.) 

E. megastachya. Link, hort. ber. 1, p. 187. 

Dans les champs humides. FI. en mai. (T) 
E. poœoides. P. de Beauv. agrost. 71. 

Dans les lieux cultivés. FI. en mai. ® 
E.pUosa. P. de Beauv. agrost. 71. 

Arles ; décombres aux environs de Marseille. FI. en mai.® 

Brlza. (Lin. gen. n» 84.) 
B. maxima. Lin. sp. 103. 

Dans les lieux secs et chauds; Montredon; Cassis. FI. en 
mai-juin. ® 
B. média. Lin. sp. 103. 

Dans les prés. FI. en mai. ^ 
B.minor. Lin. sp. 101. 

Aix; le long de l'Arc. FI. en mai. ® 

llelica. (Lin. gen. no 82.) 

M. MagnoUi. God. et Gren. fl. de Fr. t. 3, p. 550. 

Les lieux incultes ; le long des sentiers. Fl. en mai et 
juin. ^ 
M. nebrodensis. Pari. fl. palerm. 1, p. 120 et fl. ital. 1, p. 300. 
Pic-de-Bretagne ; vallon de Toulouse ; Tholonet , près 
d'Aix. Fl. en mai. ^ 

12 



— 178 — 

M. Bauhini. Ail. auct. 43. 

Montredon ; Mazargue ; vallon de Saint-Pons. FI. en 
mai. ^ 
M. minuta. Lin. mant. 32. 

Sur les rochers ; les lieux montueux. FI. en. mai. ¥ 
M. uniflora. Retz. obs. 1, p. 10. 

Dans les prés -, le bois de la Sainte-Baume. FI. en juin- 
juillet. ^ . 

Spbenopns». Trin. fund. agrost. 133. 
Sph. Gouani. Trin. fund. agrost. 135. 

Arles; Marignane. FI. en avril-mai. ® 

Scleropoa. (Gris. spic. fl. rum. 2, p. 431.) 
S. maritima. Pari. fl. ital. 1, p. 468. 

Sables de Mazargue, de Montredon. Fl. en mai-juin. ® 
S. hemipoa. Pari. fl. ilal. 1, p. 472. 

Sables de Mazargue. Fl. en juin. ® 
S. rigicîa. Gris. spic. fl. rum. 2, p. 431. 

Dans les lieux incultes. Fl. en mai. ® 
S. loliacea. God. et Gren, fl. de fr. t. 3, p. 557. 

Sur les pelouses maritimes ; retrouvé à Aix , près des 
Milles. Fl. en mai. (î) 

^luropusi. (Trin. fund. agrost. 143.) 
^. littoralis. Pari, fl.ital. 1, p. 461. 

Marseillle : aux Catalans ; les prairies salées de Mari- 
gnane; Arles. Fl. en juin. ^ 

Dactylisi. (Lin. gen. 86.) 
D. gîomerata. Lin. sp. 105. 

Dans les prés; le bord des champs. Fl. en mai. ^ 
D. hispanica. Roth. Cat. Bot. 1, p. 8. 

Aux bords de la mer. Fl. en juin et juillet. ^ 
Dlplacline. (P. de Beauv. agrost. p. 80.) 
D. serotina. Link. hort. ber. 1, p. 155. 



— 179 - 

Salon; Miramas; Istres ; le long des fossés d'arrosage. 
FI. en août-septembre. '^■ 

Mollnta. (Schrank. hier. fl. 1, p. 334. 
M. ccerulea. Mœnch. meth. 183. 

Montaud ; Marignane ; fond du vallon du Rouet. Fl. en 
automne. ^ 

Danthonia. (D. G. fl. fr. 3, p. 32.) 

D. provincialis. D. G. fl. fr. 3, p. 33. 

Bords du canal de Graponne , au-dessus de la Roque- 
d'Antheron. Fl. en mai-juin. ^ 

Cynosurus. (Lin. gen. n» 87.) 
C. cristatus. Lin. sp. 105, 

Les lieux stériles et élevés. Fl. en juin. ^ 
C. echinatus. Lin. sp. 105. 

Dans les champs. Fl. en mai. 
C. elegans. Desf. atl. 1, p. 82, t. 17. 

Rochers de la tête de Garpiagne ; vallons de Toulouse, de 
Passo-Temps; sous le Baou de Ganaillo, à Gassis. Fl. 
en juin. ®. 

Valpla. (Gmel. bad. 1., p. 8.) 

V. Myuros. Rchb. fl. excurs. 1, p. 37. 

Dans les champs arides. Fl. en mai. ® 
V. geniculata. Link. hort. ber. 1, p. 142 et 2, p. 273. 

Décombres. Assez rare. Fl. en mai. ® 
V. Ugustica. Link. hort. ber. 1, p. 148 et 2, p. 273. 

Parmi les décombres; fréquent. Fl. en avril et mai. 
V. bromoides. Rchb. fl. excurs. 1, p. 37. 

Les lieux sablonneux. Fl. en mai. ®. 
V. incrassata. Pari. pi. nov. p. 56 et fl. ital. 1, p. 429. 

Décombres. Fl. en mai. ® 
V. Michelii. Rchh. fl. excurs. 1, p. 140. 

Bois de pins à Mazargue; à Montredon. Fl. en mai-juin. ® 



- 180 - i 

Festnca. (Lin. gen. n» 88; excl. sp.) I 
F. duriuscuîa. Lin. sp. 108. 

Y. ^.hirsuta.G.elG. \ 

V. y. gîauca. Roch. j 

Dans les lieux secs et élevés. Var. /3. en Crau. FI. en \ 

juin. ^ \ 

F. rubra. Lin. sp. 109. I 

En Crau ; bords de Jarret et des champs ; à Marignane. 

FI. en juin. ^ ; 

F. heterophyîla. Lam. fl. fr. 3, p. 600. -j 

Bois de la Sainte-Baume. Fl. en juin. ^ | 

F. m^errwpf a. Desf.atl. 1, p. 89. | 

Sur les bords de la mer , des rivières ; l'Arc ; vallon i 

de l'Evêque. Fl. en mai. ^ : 

F. arundinacea. Schreb. spicil. fl. lips. p. 57. i 

Le long des ruisseaux. Fl. en été. ^ i 
F. pratensis. Huds. angl. éd. 1, p. 37. 

Dans les prés; aux Martigaux ; Arles. Fl. en mai. ^ ] 

Bromuts. (Lin. gen. no 89 ; excl. sp.) j 

B. tectorum. Lin. sp. 114. j 

Dans les lieux secs et arides. Fl. en mai. ® * 
B. sterilis. Lin. sp. 113. 

Dans les champs. Fl. en mai et juin. 

B. maximus. Desf. atl. 1, p. 9o t. 26. | 

Var. /3. Gussoni. God. et Gren. fl. de fr. t. 3, p. 584. i 

Dans les lieux herbeux. Fl. en mai et juin. ® | 

B. madritensis. Lin. sp. 114. i 

Au bord des champs. Fl. en mai. ® ' j 

B. rubens. Lin. sp. 114. 

Les champs maigres ; les vieux murs. Fl. en avril. ® i 
B. asper. Lin. fils, suppl. 111. 

Dans le bois de la Sainte-Baume. Fl. en mai et juin. ® 
B. erectus. Huds. angl. 49. 

Dans les prés; le long des sentiers. Fl. en mai et juin. ® i 



- 181 - 

iSerrafalcus. (Pari. pi. rar. sic. fasc. 2. p. 14.) 
S. secalinus. God. fl. Lorr. 3, p. 182 ; Bromus secalinus. Lin. 
sp. 112. 
Var. yS. macrostachys. God. 1. c. p. 183 ; Bromus gros- 
sus. DG. fl. fr. 3, p. 68. 
Sur les bords de Jarret. Fl. en mai et juin. 
S. arvensis. God. fl. lorr. 3, p. 185. 

Dans les champs. Fl. en juin. ® 
S. commutatus. God. fl. lorr. 3, p. 184. 

Dans les prés ; les bords des fossés ; à Marignane ; à 
Berre , etc. Fl. en mai. 
S. mollis. Pari. pi. rar. sic. fasc. 2, p. 11. 
Dans les prés. Fl. en mai et juin. ®. 
S. intermedius. Pari. pi. rar. sic. fasc. p. 17. 

Bords des champs ; vallon de Toulouse; Saint-Julien. Fl. 
en mai. ® 
S. squarrosus. Bab. man. of. brit. bot. 375. 

Sur les hauteurs ; dans les champs arides . Fl. en juin. ® 
S. macrostachys. Pari. fl. ital. i, p. 397. 

Les bords des champs ; vallon de Panouse ; Marignane , 
etc. Fl. en juin. ® 

Tribu XIV. — HORDÉACÉES. 

Uordeum. (Lin. gen. n» 98.) 

H. vulgare. Lin. sp. 125. 

Cultivé. Fl. en mai et juin. ® 
H. hexastichon. Lin. sp. 125. 

Cultivé. Fl. en mai et juin. 
H. distichum. Lin. sp. 125. 

Cultivé. Fl. en juin-juillet. ® 
H. murinum. Lin. sp. 126. 

Le long des chemins. Fl. au printemps. ® 



- 182 - 

H. secalinum. Schreb. spic. 148. 

Sur les bords des fossés , à Marignane. FI. en mai et 
juin. 
H. maritimum. With. arrang. 172. 

Les bords de la mer ; les prairies de l'étang de Mari- 
gnane. FI. en mai. 

Elymus. Lin. gen. n» 96. 

E. crinitus. Schreb. gram. 2, p. 15, t. 24, f. 1. 

En Crau. FI. en mai. 
E. europœus. Lin. mant. 35. 

Dans les bois de la Sainte-Baume. FI. en juillet. 

Tribu XV. — TRITICÉES. 

Secale. (Lin. gen. n» 97.) 
S. ceieale. L. sp. 124. 

Cultivé. FI. en mai. 

Triticum* (Lin.) 

T. vulgare. Will. Daup. 2, p. 153. 

Cultivé. FI. en mai-juin. 
T. monococcum. Lin. sp. d27. 

Cultivé. FI. en juin. 
T. villosum. P. deBeauv. agrost. 103. 

A Saint-Marcel, sur la montagne de N. -Dame-de-Na- 
zareth , le vallon de Forbin ; à la Penne. FI. en juin. 

^gUopsi. (Lin. gen.) 

jE. ovata. Lin. sp. 1489. Triticum ovatum, God. Gren. fl. de 
fr. 3, p. 601. 
Le long des sentiers. Fl. en juin. 
uE. triaristata . Willd. sp. 4 , p. 943. Triticum iriaristatum . 
God. et Gren. fl. de fr. 3, p. 602. 
Marseille ; Aix ; Arles ; sur les bords des sentiers. Fl. en 
juin. 



- 183 - 

JE. triuncialis. Lin. sp. 1489. Triticum triunciale. God. et 
Gren. fl. de fr. 3, p. 602. 
Dans les champs sablonneux. Fl. en juin. ® 
jE. triticoides. Requien , in Bertol. fl. ital. 1. p. 788. Tri- 
ticum vulgari-ovatum. God. Gren. fl. de fr. 3, p. 600. 
Cette plante est assez commune sur les bords des sen- 
tiers ; aux Milles ; aux Martigues ; à Berre. Fl. en 
juin. ® 
Agropyriim. (P. deBeauv.) 

A. junceum. P. de Beauv. agrost. 102. Triticum junceum. 
Lin. sp. 128. 
Var. /3. megastachyum. Fries. mant. 3, p. 12. 
Dans les champs voisins de la mer-, Montredon; Mazar- 
gue ; Fos. Fl. en juin. ^ 
A. scirpeum. Presl. cyp.et gram. sic. 49. Triticum scirpeum. 
Juss. 
A Berre, bords de l'étang; Martigues, etc.; Fl. en mai 
et juin. ® 
A. acutum. Rœm. et Schult. syst. 2, p. 751. Triticum acu- 
tum. D. G. 
Bords de l'étang de Marignane. Fl. en juin-juillet. ^ 
A. pungens. Rœm. etSchalt. syst. 2. p. 753. Triticumpun- 
gens. Pers. syn. 
Rivage de la mer; à la Madrague; sables de Mazargue. 
■ Fl. en juin-juillet. ^ 
A. pycnanthum. God. et. Gren. fl. de fr. 3, p. 606. 

Sur les hauteurs ; vallon de l'Evêque , à S'-Loup ; rives 
de l'étang de Caronte , aux Martigues. Fl. en mai- 
juin. ^ 
A. campestre. God. et Gren. fl. de fr. 3, p. 607. 

Dans les champs; le long des sentiers. Fl. en juin. ^ 
A.repens. P. de Beauv. agrosl. 102. Triticum repens, Lin. 
sp. 128. 
Le long des haies ; Jarret; l'Huveaune, etc. Fl. en juin- 
juiillet. > 



~ 184 - 

A. Rouxii. Grenier et Duval ined. 

Dans les prés salés de Berre. FI. en mai et juin. ^ 

Bracllypoclluin. (P. de Beauv. agrost. p. 100.) 

B. sylvaticum. Rœm. et Schult. syst. 2, p. 741. Triticum 

sylvaticum. D. G. 
Dans les lieux couverts ; bords des rivières. FI. en juin.® 
B. pinnatum. P. de Beauv. agrost. p. 101. Triticum pinna- 
tum. D. G. 
Var /3. australe. God. et Gren. fl, de fr. 3, p. 610. Tri- 

ticum phœnicoides. D. G. 
L'espèce , à la Sainte- Baume ; la v. /3 le long des sentiers. 
Fl. en mai. ^ 
B. ramosum. Rœm. et Schult. syst. 2, p. 707. Triticum cœs- 
pitosum. D. G. Prov. Lou groussié. 
Dans les lieux secs et pierreux. Fl. en mai-juin. ^ 
B. distachyon. P. de Beauv. agrost. 155. Triticum ciliatum. 
D.G. 
Les terrains secs et incultes. Fl. en juin. ® 

liOllnin. (Lin. gen.) 

L. perenne. Lin sp. 122. Prov. Margaou. 

V. /3. tenue. Schrad. Germ. 1 , p. 397. Lolium tenue. 

Lin. sp. 122. 
V. y. cristatum. God. Gren. fl. de fr. 3, p. 612. Lolium 

cristatum. Pers. syn 1, p. 110. 
V. ^. ramosum. 

Le long des sentiers. Fl. en mai. ^ 
L. multiflorum. Lam. fl. fr. 3. p. 621. 

Çà et là , sur les bords de Jarret , de l'Huveaune. Fl. en 
juin. ® 
L. temulentum. Lin. sp. 122. 

Var. /3. leptochœton. Braun , fl. od. zeit. 1834, p. 241. 
Dans les champs. Fl. en mai . ® 



— 185 — 

Ciaudinia. (P. de Beauv. agrost. 95, t. 19, f. 5. 

G. fragilis. P. de Beauv. agrost. p. 95. 

Dans les lieux secs et monlueux ; bords de l'étang de 
Marignane. FI. en mai et juin. ® 
IVardurus. (Rchb. in God. fl. lorr. 3, p. 187.) 
N. tenellus. Rchb. 1. c. 

V. /3. aristatus. Pari. fl. ital. 1, p. 485. 

Çà et là sur les pelouses sèches. Fl, en avril et mai. ®. 
N. Salzmanni. Boiss. Voy. Esp. 2, p. 667. 

Vallon de Toulouse; dans les vieux fouTs à chaux; 
vallon de Gémenos ; au Pilon-du-Roi. Fl. en mai. ® 

Tribu XVI. — ROTTBŒLLIACÉES. 

licpturufii. R. Brown. prodr. fl. nov. holl.,p. 207. 
L, cylindricus. Trin. fund. agrost. 123. 

Les bains de la Méditerranée ; les champs , aux Marti- 
gués. Fl. en mai et juin. ® 
L. incurvatus. Trin. fund. agrost. 123. 

Dans les champs près des bords de la mer. Fl. en juin.® 
L. filiformis. Trin. fund. agrost. 123. 

Dans les champs marécageux en Camargue ; à Berre ; à 
Marignane, etc. Fl. en juin. ® 

Pséilurus. (Trin. fund. agrost. 93.) 
P. nardoïdes. Trin. fund. agrost. 93. Nardus aristatus . Lin. 
sp. 78. 
Dans les lieux arides. Fl. en mai. ® 



PLANTES VASCULAIRES 

ACOTYLÉDONÉES. 



CLASSE SIXIÈME : NULLIFLORES. ] 



FOUGERES;. 



Tribu I. — OPHIOGLOSSEES. 

OpbioglosiKiiiii. (Lin. gen. 1171.) 

0. vulgatum. Lin. sp. 1518. 

Aix : à la Pioline , à Fons-Golombe ; Marseille : à la Ca- 
pelette, à Saint- Marcel. Fr. en juin. ^ 
0. lusitanicum. Lin. sp. 1518. 

En Coustièro; à la Pissaroto; marais de Fos. Fr. enfév. 
mars. ^ 

Tribu IL — POLYPODIÉES. 

Cetcracli. (Bauh. pin. 354.) 

C. officinarum. Willd. sp. 5, p. 136. 

Sur les vieux murs ; les fentes des rochers. Fr. au prin- 
temps et en été. ^ 



- 187 — 

Polypodlum* (Lin. gen. 1179, part.) 
P. vulgare. Lin. sp. 1S44. 

Dans les lieux ombragés et humides ; bois de pins à 
S'-Loup, etc. Fr. en mai-juin. 
Aspidium. (R. Br. prodr. nov. holl. p. 3.) 
A. aculeatum. Dœll , rh. fl. 20. 

Sainte-Victoire (statistique). Fr. de juin à septembre. ^ 
Polysticliiim. (Roth. tent. 3, p. 69. 
P. Thelypteris. Roth. tent. 3, p. 77. 

Marais de l'étang de Meyrane ; Arles , station de Raphèle. 
Fr. en juin-sept. ^ 
Cystopteris. (Bern. in. Schrad. journ. 1, p. 2. p. 26.) 
C. fragilis. Bern. in Schrad. journ. 1, p. 2, p. 26. 

Les lieux ombragés des hauteurs; Sainte-Baume. Fr. en 
été. ^ 
Aspleniiim. (Lin. gen. 1178, part.) 
A. Halleri. D. C. fl. fr. 5, p. 240. 

Les lieux frais et ombragés de nos collines ; Pilon-du-Roi, 
etc. Fr. en été. ^ 
A. Trichomanes. Lin. sp. 1540. 

Fentes des rochers et murs humides. Fr. en été, ^ 
A. Petrarchœ. D. C. fl. fr. 3, p. 238. 

Les collines de la Fare-, vallon de Morgiou. Fr. en été. ® 
A. Ruta-muraria. Lin. sp. 1541. 

Sur les murs humides; les fentes des rochers. Fr. en 
été. ^ 
A. Adianthum-nigrum. Lin. sp. 1541. 

Dans les fentes des rochers ombragés ; sur les hauteurs ; 
Gémenos. Fr. en été. ^ 
Sicolopenclrium. (Smith, act. taur. 5, p. 410, t. 9. 
S. officinale. Smith, act. taur. 5, p. 410, t. 9. 

Dans les lieux ombragés et humides; Saint-Pons. Fr. en 
été. ^ 



- 188 - 

S. Hemionitis. Sw. fil. 90. 

Rochers et grottes dans les collines de Marseille-veire ; 
Moniredon ; Mazargue et l'île de Maire. Fr. en été. ^ 

Pteris. (Lin. gen. 1174, part.) 
P. aquilina. Lin. sp. 1533. 

Sur plusieurs hauteurs , et les cours d'eau. Fr. en été. ^ 

Adlantlium. (Lin. gen. 1180.) 
A. Capillus-Veneris. Lin. sp. 1558. 

Dans les lieux humides , à l'entonr des fontaines , des 
chutes d'eau. Fr. en été. ^ 



EQUISiÉTACÉESS. 

Equisetum. (Lin. gen. 1169.) 
E. arvense. Lin. sp. 1516. 

Dans les champs humides ; bords de Jarret , de l'Hu- 
veaune , etc. Fr. en mars-avril. ^ 
E. Telmatey a. Ehrh. beitr. 2 , p. 159. 

Bords de Jarret, de l'Huveaune, etc. Fr. en mars et 
avril. ^ 
E. palustre. Lin. sp. 1516. 

Les bords de la Durance , de l'Arc. Fr. en juin. ^ 
E. inundatum. Lasch. 
Var. d. genmnum. 
Var. yS. ramosum. E. fluviatile. L. 
A la station de Raphèle. Fr. en été. ^ 
E. limosum. Lin. sp. 1517. 

Dans les roubines de Montmajour, à Arles. Fr. en mai 
et juin. ^. 
E. ramosum. Schl. cat. 1807, p. 27. 

Les champs ; les haies ; les bords des sentiers. Fr. en 
mai. ^ 



— 189 



RmZOCARPEEiS. 



Sal^lnia. (Michel, gen. 107, l. 58.) 
S. natans. Hoffm. germ. 2, p. 1 . 

Arles. Fr. en septembre et ocUbre. ^ 



FIN. 



TABLE 



Les noms des genres sont imprimés en caractères Romains. 

Les noms des tribus , en petites capitales. 

Les noms des familles , en égyptiennes. 

Les noms des classes , en CAPITALES. 



Préface v 

Biographie de J.-L.-M. 

Castagne xv 

Aperçu général sur la 
végétation du départ' 
desBouch'-du-Rhône. xxxi 

Explication des signes. . lvi 

Abiétinées 145 

Acer 32 

Aceras 156 

Acérinées 32 

Achillea 83 

Adenocarpus 38 

Adénostylées 78 

Adianthum 188 

Adonis 2 

iEgilops 182 

iEluropus 178 

iEsculus 33 

iElhiouema 16 

Agrimonia 55 



Agropyrum 183 

Agroslemnia 23 

Agrostidées 171 

Agrostis 172 

Aira 174 

Ajuga 125 

Ajugêes 125 

Aldrovanda 21 

Alisma 147 

Alismacées 147 

Alkanna lio 

AUium 149 

Alnus 145 

Alopecurus 168 

Alsine 25 

Alsinées 25 

Althaea 30 

Althenia 159 

Alyssinées 13 

Alyssum 13 

Amarantacées 130 

Amarantus 130 



— 192 - 



Amaryllidées 154 

Ambrosiacées 100 

Amelanchier — 57 

Animi 69 

Amminées 68 

Ampélidées 33 

Amygdalées 52 

Amygdalus 52 

Anacyclus 83 

Anagallidées 104 

Anagallis 104 

Anagyris 37 

Aiichusa 109 

Akchusèes 109 

Andropogon 170 

Andropogonées 170 

Androsace 104 

Andryala 100 

Anémone 2 

Anémonées 2 

Antennaria 86 

Anthémis 83 

Anthoxanthum 168 

Anthriscus 70 

Anthyllis 39 

Antirrhinum 114 

Aphyllanthes 152 

Apium 70 

Apocynacées 106 

Aquilegia 5 

Arabis 12 

Araliacées 72 

Arbutus 102 

Arceulobium 72 

Arenaria 26 

Argyrolobium 38 

Aiistella 173 

Aristolochia 137 



Aristolochiées 137 

Armeria 128 

Arnica 80 

Aroïdées 160 

Arrhenatherum 175 

Arlemisia 81 

Artêmisiées 81 

Arum 160 

Arundinacées 171 

Arundo 171 

Asclépiadées 107 

Asparagus 152 

Asperugo 112 

Asperula 75 

Asphodelus 151 

Aspidium — 187 

Asplenium 187 

Aster 79 

Asteriscus 84 

Àsterolinum 104 

Astragalus 45 

Atriplex 131 

Atroya 113 

Avena 174 

AVÉNACÉES 174 

Ballota 124 

Barbarea 11 

Bellidées 80 

Belliées 80 

Bellis 80 

Belliura 80 

Berbéridées 6 

Berberis 5 

Berula 69 

Beta 132 

Betonica 124 

Bétulacées 145 



- 193 



Bidcns 84 

BiDENTIDÉES 84 

Bifora 65 

Biscutella IS 

Borraginées 109 

Borrago 109 

Brachypodium 184 

Brassica 9 

Brassicées 8 

Briza 177 

Bromus 180 

Brunella 125 

Bryonia 60 

Buffonia 25 

BONIADÉES 15 

Bunias 15 

Bunium 69 

BUPHTHALMÉES 84 

Bupleurum 68 

Butomées 147 

Butomus — 147 

Buxus 140 

Cachris 71 

Cakile 17 

Cakilinées 17 

Calamagrostis 1 71 

Calamintha 121 

Calendula 87 

Calendulées 87 

Calepina 14 

Calépinées 14 

Callitriche 59 

Callitrichinées 59 

CALYCIFLORES 35 

Calycotome 37 

Camelina 14 

Campanula 101 

Campanulacées loo 



Caniphorosnia 133 

Camphorosmées 133 

Cannabinées 142 

Cannabis 142 

Capparidées 18 

Capparis 18 

Caprifoliacées 72 

Caprifoliées 73 

Capsicum H3 

Cardaraine 13 

Carduinées 88 

Cardunculus 89 

Carduus 89 

Carex i64 

Carlina 92 

Carlinées 91 

Castanea 143 

Catananche 93 

Gaucalinées 65 

CauGalis 65 

Caulinia 159 

Celastrinées 35 

Celtidées 141 

Celtis 141 

Centaurea 89 

Centaurées 89 

Centranthus 76 

Cephalanthera 155 

Gephalaria 77 

Cerastium 27 

Ceratocephalus 3 

Ceralonia 52 

Ceratophyllées 59 

Ceratophylium 59 

Cercis 52 

Césalpiniées 52 

Ceterach 186 

Chœrophyllum 70 

13 



— 194 — 



Chamomilla 83 

Chamomillées 83 

Cheiranthées 10 

Cheiranthus H 

Chelidonium 7 

Chénopodiées. . . 132 

Chenopodium 132 

Chlora l08 

Chondrilla 96 

Chrysanthémées 82 

Chrysanthemum 81 

Cicendia 107 

Cicer 48 

Cichoriura 93 

Cirsium 88 

Cistinées 18 

Cistus 18 

Cladium 163 

Clématidées 1 

Clematis 1 

Clypeola 13 

Cneorum 87 

Cnicus 9! 

Cochleana. 14 

Colchicacées 148 

Colchicum 148 

Colutea 46 

Conium 71 

Convolvulacées 108 

Convolvulus 108 

Conyza 79 

CORIANDRÈES 65 

Coriandrum 66 

Ooris 104 

Corispernium 133 

Cornées 72 

Cornus 72 

GOROLLIFLORES 103 



Coronilla 50 

Corrigiola 62 

Corydalis 7 

Corvlus 143 

Cota 83 

Cotoneasler 56 

Cracca 4« 

Crambe 17 

Crassulacées 62 

Cratœgus 56 

Crépis 98 

Crépoidées 96 

Cressa 109 

Crithraum 67 

Crocus 153 

Crozophora 140 

Crucianella 76 

Crucifères 8 

Crupina 91 

Crupinées 91 

Cucubalus 22 

Cucurbitacées 60 

Cupressinées 146 

Cupressus 146 

Cupularia 85 

Cupulifères 143 

Cuscuta 109 

Cyclamen 104 

Cydonia 57 

Cynanchum 107 

Cynara 88 

Cynodon 170 

Cynoglossées 111 

Cynoglossum 111 

Cynosurus 179 

Cypéracées 163 

Cyperus 163 

Cypripédiêes 155 



- 195 - 



Cypripcdium 155 

Cystopteris 187 

Cytinées 137 

Cytinus 137 

Cytisus 38 

Dactylis 178 

Damasonium 147 

Danthonia 179 

Daphrie 136 

Daplinoïdées 136 

Datura 113 

Daucinées 64 

Daucus 64 

Delphinium 5 

Deschanipsia 174 

DiANTUÉES 24 

Dianthus 24 

Dictamnus 34 

Digitalis 116 

Dioscorées 152 

Diospyros 105 

Diplachne 178 

Diplolaxis 9 

Dipsacées 77 

Dipsacus 77 

DiSCOSPEBMÉES 148 

DIVERSIFLORES 147 

Dorycnium 44 

Dorycnopsis 44 

Draba 13 

Droséracées 21 

Dryadées 63 

Ebénacées 105 

Ecballium 61 

Echinaria 169 

Echiiiophora 71 



Echinops 87 

ECHINOPSIDÉES 87 

Echinospermum 111 

Echium 111 

Elâeagnus 137 

Eléagnées 137 

Eleocharis 164 

Elynius 182 

Enartlirocarpus 8 

Ephedra 146 

Epilobium 58 

Epipactis 155 

Equisétacées 188 

Equisetum 188 

Eragrostis 177 

Erianthus 171 

Erica 102 

Ericinées 102 

Erigérinées 79 

Erigeron 79 

Erodium 31 

Eruca 9 

Ervilia 48 

Ervum 48 

Eryngiées 71 

Eryngium 71 

Erysimum 11 

Erythrsea 107 

Eufragia 117 

Eupatorium 78 

Euphorbia 138 

Euphorbiacées 138 

Euphrasia 116 

Evax 86 

Evonymus 35 

Fagus 143 

Falcaria 69 



196 



Fftrula 66 

Festuca 180 

Festucacées 176 

Ficaria 4 

Ficoïdées 63 

Ficus 141 

Filago 86 

Fœniculura 67 

Fougères 186 

Fragaria 54 

Frankenia 22 

Frankéniacées 22 

Fraxinées 105 

Fraxinus 105 

Fritillaria 148 

Funiana 19 

Funiaria 7 

Fumariacées 7 

Gagea 149 

Galactites 87 

Galega 46 

Galeopsis 123 

Galium 74 

Garidella 4 

Gastridium 172 

Gaudinia 185 

Genista 38 

Gentiana 108 

Gentianacées 107 

Gemianées 107 

Geraniées 30 

Géranium 30 

Geropogon 96 

Geum 53 

Gladiolus 153 

Glaucium 6 

Glechoma 122 



Globularia 129 

Globulariées 129 

Glyceria 176 

Glycyrrhiza 46 

Gnaphalièes 86 

Gnaphalium 86 

Gnétacées 146 

Gouffeia 26 

Graminées 167 

Granatées 57 

Graliola 115 

Grossiilariées 68 

Gypsophila 24 

Haloragées 58 

Hedera 72 

Hedypnois 91 

H^DYSARÉES 50 

Hedysarum 51 

Helianlhenium 18 

Helichrysum 86 

Heliotropium 112 

Helléborées 4 

Helleborus 4 

Helminthia 95 

Helosciadium 70 

Henierocallis 151 

Herniaria 62 

Hesperis lo 

Hicracium 99 

Hippocastanées 33 

Hippocrepis 51 

Hippoptiae 137 

Hippuridées 59 

Hippuris 59 

Hirschfeldia 9 

Holcus 175 

Holosteum 27 



— 197 



HORDÉACÉES 181 

Hordeum 181 

Humulus 142 

Hutchinsia 16 

Hyacintées 149 

Hydrocharidées 158 

Hydrocharis 158 

Hydrocotyle 71 

H^DROCOTYLÉES 71 

Hyosciamus 118 

Hyoséridées 93 

Hyoseris 93 

Hypecoum 7 

Hypéricinées 32 

Hypericum 32 

HYPOCHœRIDÊES 94 

Hypochœris 94 

Hyssopus 121 

Iberidées . . 15 

Iberis 15 

Ilex 35 

Ilicinées, 35 

Illécebrées 62 

Imperata 171 

Impératées 171 

Inula 84 

Inulées 84 

Iridées 153 

Iris 153 

Isatis 15 

Jasione 100 

Jasminées 106 

Jasminum 106 

Jasonia 85 

Joncées 161 

Juglandées 142 



Juglans 142 

Juncaginées 158 

Juncus 161 

Juniperus 146 

Jurinea 91 

Kentrophyllum 91 

Knautia 77 

Kochia 133 

Kœleria 175 

Labiées 119 

Lactuca 97 

Lagurus 175 

Lamium 123 

Lampsana 94 

Lappa 92 

Laserpitium 66 

Lasiagrostis 173 

Lathyrus 49 

Laurinées 186 

Laurus 136 

Lavandula 119 

Lavatera 29 

Leersia 167 

Lemna 160 

Lemnacées 160 

Lens 48 

Lentibulariées 103 

Leontodon 94 

Lepidium 16 

Lepturus 185 

Leucanlhemum 82 

Leucoium 154 

Leuzea 91 

Ligustrum 106 

Lilac 105 

Liliacées . • 148 



— 198 — 



Lilium 149 

Limnanthemum 108 

Limodorum 156 

Linaria 115 

Linées 28 

Linosyris 79 

Linum 28 

Listera 156 

LlTHOSPERMÉES 110 

Lithospermum lio 

Logfia 86 

Lolium 184 

Lonicera 73 

Loranthacées 72 

LOTÉES 87 

Lotus 44 

Luzula 163 

Lychnidées 22 

Lychnis 23 

Lycium 112 

Lycopersicum 113 

Lycopus 120 

Lysimachia 104 

Lythrariées 59 

Lylhrum 59 

Malachium 27 

Malcolmia 10 

Malva 29 

Malvacées 29 

Marrubium 124 

Matricaria 82 

Malhiola 10 

Medicago 40 

Melanipyrum 117 

Melia 33 

Meliacées 33 

Melica 177 



Melilotus 41 

Melissa 121 

Melissées 121 

MeMttls 125 

Mentha 120 

Menthoidées 120 

Mènyanthées 108 

Mercurialis 140 

Merendera 148 

Mesembryanthemum 68 

Mespilus 56 

Mibora 168 

Microlonchus 90 

Micropus 86 

Moehringia 26 

Molinia 179 

MONARDÉES 122 

MONOCHLAMYDÉES.... 130 

Monolropa loî 

Monotropées 102 

Morées 141 

Moricandia 10 

Morus 141 

Muscari 151 

Myagrum 14 

Myosotis 111 

Myricaria 60 

Myriophyllum 58 

Myrtacées 60 

Myrtus 60 

Najadées 159 

Najas 159 

Narcissus 154 

Nardurus 185 

Nasturtium 12 

Neottia 156 

NÉOTTIÉES 155 



- 199 - 



Nepeta 122 

NÊPÉTÊES 122 

Nerium 106 

Neslia 14 

Nigella 4 

Nonea 110 

NULLIFLORES 186 

Nuphar 6 

Nymphéa 6 

Nymphéacées 6 

Obione 132 

OCYMOÏDÉES 119 

Ocymum 119 

Odontiles 117 

Œnanlhe 67 

OEnothera 58 

Olca 105 

Oléacées 105 

Oléinées 105 

Ombellifères 64 

Onagrariées 58 

Oiiobrychis 52 

Ononis 38 

Onopordon 88 

Ophioglossées 186 

Ophioglossuni 186 

Ophrydées 156 

Ophrys 157 

Orchidées — 155 

Orchis 156 

Orjganum 120 

Orlaya 65 

Ornithogalum 149 

Ornithopus ' 51 

Orobanche 118 

Orobanchées 118 

Oryzées 167 



Osyris 137 

Oxalidées 33 

Oxalis 33 

Paliurus 36 

Pancratium 154 

PA^'ICÉEs 169 

Panicum 169 

Papaver 6 

Papavéracées 6 

Papilionacées 37 

Parietaria 142 

Parnassia 21 

Paronychia 62 

Paronychiées 61 

Passerina 136 

Pastinaca 66 

Pedicularis 117 

Petasites 78 

Petroselinura 70 

Peucédanées 66 

Peucedanum 66 

Phagnalon 79 

Phalaiigium 151 

Phalaridées 167 

Phalaris 167 

Phaséolées 46 

Phaseolus 46 

Phelipœa 118 

Phillyrea 106 

Phleum 168 

Phlomis 124 

Phragmites 171 

Physalis 113 

Phytheuma 101 

Phytolacca 130 

Phytolaccées 130 

Picnomon 88 



- 200 



Picridium 98 

Picris 94 

Pimpinella 69 

Pinardia 82 

Pinguicula 103 

Pinus 145 

Piptatherum 173 

Pistacia 36 

Pisum 49 

Plantaginées 127 

Plantago 127 

Platanées 144 

Platanus 144 

Pleurospermum 70 

Plumbaginées 128 

Plumbago 1^9 

Poa 176 

PODALTRIÉBS 37 

Podospermum 95 

POLYCARPÉES 61 

Polycarpon 61 

Polycnemum 131 

Polygala 21 

Polygalées 21 

Polygonatum 152 

Polygonées 134 

Polygonum 135 

POLYPODIÉES 186 

Polypodium 187 

Polypogon 172 

Polysticum 187 

Pomacées 56 

Populus 144 

Portulaca 61 

Portulacées 61 

Posidonia 159 

Potamées 158 

Polamogeton 158 



PotenlJlla 54 \ 

Poterium 56 ; 

Prenanthes 97 ' 

Preslia 120 ' 

Primula 103 

Primulacées 103 ] 

Primdlées 103 ; 

Prunus 53 ' 

Psamma 172 

Psilurus 185 

Psoralea 46 

Pteris 188 1 

Pterotheca 98 

Ptychotis 69 ' 

Pulicaria 85 ■ 

Punica 57 j 

Pyrus 57 \ 

Quercus 143 1 

Radiola 28 j 

Ranunculus 3 ! 

Raphanées 8 

Raphanus 8 

Rapistrées 17 

Rapistrum 17 1 

RÉLHANIÉES 87 \ 

Renonculacées 1 ; 

Renonculées 3 1 

Reseda 20 

Résédacées 20 ' 

Rhagadiolus 93 \ 

Rhamnées 36 

Rliamnus 36 i 

Rhinanthus 117 i 

Rhizocarpées 189 | 

Rhus 37 i 

Ribes 63 I 



— 201 — 



Robinia 46 

Rœmeria 6 

Rosa 55 

Rosacées 53 

Rosées 55 

rottbcelliacées 185 

Rosmarinus 122 

Rubia 73 

Rubiacèes 73 

Rubus 54 

Rumex J34 

Ruppia 159 

Ruscus 152 

Ruta 34 

Rutacées 34 

Sabulinées 25 

Sagina 25 

Sagittaria 147 

Salicinées 143 

Salicornia 133 

Salicorniées 133 

Salix 143 

Salsola 134 

Salsolacées 131 

Salvia H2 

Salvinia 189 

Sambucinées 72 

Sambucus 72 

Samolus 104 

Sanguisorba 56 

Sanguisorbées 55 

Sanicula 71 

Santalacées 137 

Santoliiia 83 

Saponaria 24 

Sarolhamnus 38 

Satureia 121 



Saxifraga 64 

Saxifragées 64 

Scabiosa 78 

SCANDICINÉES 70 

Scandix 70 

Schismus 176 

Schœnus 163 

Scilla 149 

Scirpus 164 

Sclerochloa 176 

Scleropoa 178 

Scolopendrium 187 

SCOLYMÉES 100 

Scolymus 100 

Scorpiurus 50 

Scorzonera 95 

SCORZONÉRÉES 94 

Scrophularia 114 

Scrophulariacées 114 

Scutellaria 125 

Secale 182 

Sedum 62 

Sempcrvivum 63 

Senebiera 17 

Sénebiérées 17 

Senecio 80 

Senecionêes 80 

Seriola 94 

Serrafalcus 181 

Serratula 91 

Seseli 67 

SÊSÊLINÊES 67 

Sesleria 169 

Seslériacées , . . 169 

Setaria 169 

Sherardia 76 

Sideritis 124 

Silaus 67 



Silène 22 

SlLÉNÉES 2î 

SlLYBÉES 87 

Silybum 87 

Sinapis 8 

Sison 69 

Sisymbrium 11 

Sium 69 

Smilacées 152 

Smilax 152 

Smyrnées 70 

Smyrnium 71 

Solanées 112 

Solanum 112 

Solidago 79 

Sonchus 97 

Sorbus 57 

Sorghum 170 

SoyerJa 99 

Sparganiura 161 

Spartinées 170 

Spartiiim 37 

Specularia 101 

Spergula 27 

Spergularia 27 

Sphenopus 178 

Spinacia 132 

SPINACIÉES 131 

Spiraea 53 

SPIRÉES 53 

Spiranthes 153 

Sporobolus 172 

Stacbtdées 123 

Stachys 123 

Slsehelina 91 

Statice 128 

Stellaria 26 

Stellarinées 26 



Sternbcrgia 154 

Stipa 173 

Stipacées 178 

Styracées 105 

Styrax 105 

Suaeda 134 

Symphytum 109 

Synanthérées 78 

Syringées 105 

Tamariscinées 60 

Tamai'ix 60 

Taraus 152 

Tanacetum 82 

Taraxacum 96 

Taxus 146 

Teesdalia 16 

TÉLÈPH1ÉES 61 

Telephium 61 

Térébinthacées 36 

Tetragonolobus 44 

Teucrium 125 

THALAMIFLORES 1 

Thalictrum 2 

Thapsia 66 

Thapsiées 66 

Theligonum 142 

Thesium 137 

Thlaspi 16 

Thi'incia 94 

Thymées 120 

Thymus I2t 

Tilia 29 

Tiliacées 29 

Tolpis 93 

Tordylium 67 

Torilis 65 

Tragopogon 95 



203 



Tragus 169 

Tribulus 34 

Trichonanthées 86 

Trichonema 158 

Trifolium 42 

Triglochin 158 

Trigonella 41 

Trinia 70 

Trisétées 175 

Trisetum 175 

Triticées 182 

Tiiticum 182 

Trixago 117 

Tulipa 148 

Turgenia 65 

TUSSILAGINÉES 78 

Tussilage 78 

Typha 161 

Typhacôes 161 

Tyrimnus 87 

Ulex 37 

Ulmacées 141 

Ulmus 141 

Urabilicus 63 

Urospermum 95 

Urtica 141 

Urticées 141 

Ulricularia 103 

Vaillantia 75 

Valeriana 76 



Valerianées 76 

Valerianella 76 

Vallisneria 158 

Velezia 24 

Verbascées 113 

Vesbascum 113 

Verbeiia 126 

Verbénacées 126 

Veronica 116 

Viburnum 73 

Viciées 47 

Vicia 47 

Vinca 106 

Vincetoxicum 107 

Viola 19 

Violariées 19 

Viscaria 23 

Viscum 72 

Vitex .^126 

Vitis 33 

Vulpia 179 

Xanthiura 100 

Xeranthémées 92 

Xeranthemum 92 

Zacintha 98 

ZanichcUia 159 

Ziziphus 36 

Zostera 160 

Zostéracées 159 

Zygophyllées 34 



FIN DE LA table. 



ERRATA. 



Nous prévenons le lecteur que quelquefois on a mis une lettre ma- 
juscule devant le nom d'espèce , tandis qu'il fallait une minuscule ; le 
contraire est aussi arrivé. Il pourra lui-même rectifier cette légère 
incorrection. 

PACBs. Au lieu de : Lisez : 

i& OEthionema Mhionema. 

23 Lichuis Lychnis. 

26 Styllarinées Stellarinées. 

30 Althea Althœa. 

41 T. Fœnumœcum T. Fœnumgrœcum. 

42 ï. prutense T. pratense. 

44 Dorychnopsis Dorycnopsis. 

44 Dorychnium Dorycnium. 

50 Hedisarées Hedysarées. 

52 0. œquidantata 0. sequidentata. 

59 Lithrariées Lythrariées. 

61 Coucouroumosso coucouroumasso. 

61 Polycarpum Polycarpon. 

63 Misembryanthemum Mesembryanthemum. 

66 Pastinacca Pastinaca. 

67 Crithnum Crithmum. 

67 Sésilinées Sésélinées. 

70 Chœrophyllum Chserophyllum. 

74 G. letum G. laetum. 

76 A. arvensis S. arvensis. 

78 Tubiliflores Tubuliflores. 

82 Chrysantémées Chrysanthémées. 

i \ Alkana Alkanna. 

<i7 Euphragia Eufragia 

122 S. Verbenuaca S. Verbenaca. 

123 Stachidées Stachydées. 

146 Gnitacées Gnétacées. 

146 F. melengris F. Meleagris. 

156 Oprhidées Ophrydées. 



1' 



EN VENT-, 
LA LIBRAIRIE CAMuiN FRÈRES 

A MARSEii.i.e. 



€HATIX , professeur de botanique '. V'uole de pharmacie de Paris. — 
Ânatomie comparée des végétaux c itiprenaut les plantes aquatiques, 
les plantes aériennes , les pla.'.es ^jûrasites. 1856-1862. Prix de la 

livraison 7 fr. 5ù c. 

Onze livraisons sont en vente. 

MOQUIX-TAXDON , professeur d'histoire naturelle médicale à la Fa- 
culté de médecine de Paris. Eléments de botanique médicale , 1 vol. 
in-18 , Jésus , avec fig. intercalées dans le texte 5 fr. 

H. LECOQ. Etudes sur la géographie botanique de l'Europe , et en 
particulier sur la végétation du plateau central de la France. Paris , 
1851-1858 , 9 vol. grand in-8 , avec planches. 72 fr. 

MANDL ET EHRE3IBERG. Traité pratique du microscope et de so7i 
emploi dans l'étude des corps organisés. Paris, 1839, in-8, avec 
planches 8 fr. 

GRENIER ET GODRON. Flore de France ou Description des plantes 
qui croissent naturellement en France. 1848-1856, 3 vol. in-8. 21 fr. 

ROBIN. Histotre naturelle des végétaux parasites qui croissent sur 
l^ homme et sur les animaux vivants. Paris , 1853 , 1 vol. in-S" de 
700 p. et atlas de 15 planches 16 fr. 

COQUAND. Traité des Roches examinées au point de vue de leur com- 
position, de leur origine, de leur histoire. 1 vol. in-8 avec fig. 6 fr. 

C(K>UANI>. Synopsis des animaux et des végétaux fossiles ob,ser\ es 
dans les formations secondaires de la Charente , de la Charente-Infé- 
rieure et de la Dordogne. Volume in-8 de 150 pages 5 fr 

COSSON ET GERMAiX. Flore descriptive et analytique des environs 
de Paris , 2""= édition. 

A. DE CANDOLLE. Géographie botanique raisonnée. Paris , 1855, 
1 vol. di\ isé en deux parties et cartes coloriées 20 fr. 

DE CANDOLLE. Prodromus systematis nmuralis regni vegetabilis, 
sive enumeratio contracta ordinum , generum , specierumque plan- 
tarumhujusque cognitarum. Paris. 1854-1862. Tomes 1 à 14. 200 fr. 

E. GER31AIX DE SAINT-PIERRE. Guide du botaniste , accompa- 
gné d'un Traité élémentaire des propriétés et usages économiques des 
plantes qui croissent spontanément en France et de celles qui y sont 
généralement cultivées , suivi d'un Dictionnaire des mots techniques 
français et latins employés dans les ouvrages de botanique. 1 vol. gr. 
in-18. Paris ,1851 7 fr. 50 c. 

E. LE MAOUT. Leçons élémentaires de botanique. 2'"« édition, Paris, 
1857, 1 vol. grand in-8, avec l'atlas de 50 plantes vulgaires et plus 
de 700 fig. Prix , avec l'atlas colorié 16 fi- 

J. PAYER. Eléments de botanique. Paris , 1857, première partie, Or- 
ganographie. i vol. g.and in-18 avec 600 fig. intercalées dans le 
texte 5 fr. 

J. PAYER. Botanique cryptogamique , ou Histoire naturelle des pluntes 
inférieures. Paris, 1850, 1 vol. grand in-8, avec 1,105 fig. représen- 
tant les pi mcipaux caractères des genres 15 fr. 



MARSEILLE. — Typ. et Lith . AUNA IP ft ^o^^^ rf.r.r.fl.iPif . 10. 



New York Botanical Garden Library 

QK313.C375 gen 

Castagne, Jean Loui/Catalogue des plante 




3 5185 00106 0936 



I 












iii^'" 



'lii 



«!:!■ 






m