(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Biodiversity Heritage Library | Children's Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Catalogue raisonné des plantes vasculaires de la Tunisie"

^ EXPLOPiATION SCIENTIFIQUE DE LA TUNISIE —'-^ 




'^'i^'Cr 



CATALOGUE RAISONNÉ 



DES 



PLANTES VASCULAÏRES 

DE LA TUNISIE 

p.vn 
ED. BONNET ET G. BARRATTE 

MEMBHKS DE LA MISSION DE L'EXPLORATION SCIENTIFIQUE DE LA TUNISIE 



PREFACE 
PAR DOUMET-ADANSOIV 

nr'f.ECUÉ 1 LA IlIRECTtON DR \.K MISSIOK 




PARIS 

IMPRIMERIE NATIONALE 



M Dccr: xcvi 



u 



u 



y : c. 



^•^^. 

^ %^'' 



EXPLORATION 

SCIENTIFIQUE 

DE LA TUNISIE 



PDBLIEE 



SOUS LES AUSPICES DU MINISTEUE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE 



BOTANIQUE 

CATALOGUE RAISONNÉ DES PLANTES DE LA TUNISIE 



EXPLORATION SCIENTIFIQUE DE LA TUNISIE 

->Z<' 

CATALOGUE RAISONNÉ 

DES 

PLANTES VASCULAIRES 

DE LA TUNISIE 

PAR 

ED. BONNET ET G. BARRATTE 

MEMBRES DE LA MISSION DE L'EXPLORATION SCIENTIFIQUE DE LA TUNISIE 



PRÉFACE 




R DOUMET-ADAIVSON 


DELEGUE i LA DIRECTION DB LA MISSION 






.l«RART 


^^^^ 


^.W YORK 


j^^^ 


, VMICAL 



PARIS 

IMPRIMERIE NATIONALE 



M DCCC XCVl 



PREFACE. 

«ANICAL 



HISTORIQUE DES EXPLORATIONS. 

En faisant paraître le Catalogue raisonné des plantes de la Tunisie, 
travail depuis longtemps attendu et qui vient combler une importante la- 
cune dans la série des publications de la Mission d'exploration scienti- 
fique, nous regardons comme un devoir de rendre un pieux et éclatant 
hommage à M. le D"" Ernest Cosson, membre de l'Institut, l'homme de 
bien, le savant éminent et regretté qui, après avoir été le principal orga- 
nisateur de la Mission , en fut jusqu'à sa mort le directeur actif et dévoué. 

Lorsqu'en 1882, peu de temps après que le protectorat de la France 
eut été établi et officiellement reconnu, le Ministre de l'instruction pu- 
blique, sur l'avis de M. X. Charmes et du Comité des travaux historiques 
et scientifiques, décida la création d'une Mission d'exploration, qui, à 
l'instar de celles d'Egypte, de Morée et d'Algérie, serait chargée de re- 
cueillir les documents destinés à faire connaître l'histoire naturelle de 
cette contrée, jadis l'une des plus florissantes colonies romaines et désor- 
mais intimement liée à la France, le docteur E. Cosson fut immédiate- 
ment désigné pour présider à l'organisation et à l'accomplissement de 
cette œuvre scientifique d'un caractère éminemment national. Sa science 
aussi profonde qu'étendue en botanique, sa connaissance spéciale de la 
flore du Nord de l'Afrique dont il poursuivait l'étude et la publication 
avec persévérance depuis nombre d'années, une longue pratique des 
voyages d'exploration, des travaux importants dont la valeur lui avait 
conquis l'estime des savants et lui avait ouvert les portes de l'Institut, 
et par-dessus tout, une passion pour la science qui ne s'était jamais dé- 
mentie, justifiaient amplement le choix du Ministre : le nom de Cosson était 
à lui seul la garantie que l'œuvre serait poursuivie avec une persistance, 
un zèle et un dévouement que n'arrêteraient aucune fatigue, aucun ob- 
stacle , même aucun sacrifice personnel. Les résultats bientôt acquis , la 
rapidité avec laquelle parurent les premiers opuscules , la longue série des 



Il PREFACE. 

publications émanant de la Mission, la méthode rigoureuse, le soin ap- 
porté à la correction, Tuniformité observée dans tous les fascicules, en 
font foi. Appelé par la confiance du Ministre à lui succéder après sa mort 
dans la direction des travaux de la Mission, je n'avais qu'à suivre la voie 
qu'il avait si bien tracée et je me suis attaché scrupuleusement à ne rien 
changer aux règles qu'il avait adoptées. 

A la suite de conférences qui eurent lieu entre M. X. Charmes, direc- 
teur au Ministère de l'instruction publique, M. A. Milne- Edwards et 
M. Cosson, dès le mois de juin 1882, une liste de membres représentant 
toutes les branches des sciences naturelles fut arrêtée, proposée à la sanc- 
tion du Ministre et agréée par lui. Mais les ressources malheureusement 
trop limitées du budget des Missions scientifiques ne permettant pas d'en- 
treprendre immédiatement l'exécution complète du programme, il fut dé- 
cidé que l'exploration botanique serait la première mise en œuvre et, une 
allocation de 5, 000 francs ayant été accordée à cet elTet par arrêté en 
date du 7 avril i883, M. Cosson organisa sans retard un premier voyage 
qu'il voulut diriger en personne pour donner la première impulsion aux 
travaux de la Mission scientifique. 

La Régence de Tunis, comme tous les pays barbaresques soumis à la 
domination et au fanatisme religieux des musulmans, le Maroc, la Tripo- 
litaine, la Cyrénaïque, de même que l'Algérie avant la conquête française, 
avait été, jusqu'à l'établissement de notre protectorat, d'un accès difficile 
aux étrangers chrétiens. A part Tunis et quelques villes importantes de 
la côte oij résidaient les consuls des nations eui'opéennes et quelques 
commerçants européens, le pays était à peu près fermé à tout étranger 
autre que les musulmans et les juifs; ces derniers eux-mêmes y étaient en 
butte à des vexations sans nombre et de toute nature, bien qu'ils fussent 
généralement placés sous la protection des consuls. Aussi , malgré l'ar- 
deur aventureuse et le courage que soutient l'amour de la science et dos dé- 
couvertes, un très petit nombre de voyageurs avaient-ils pu s'aventurer 
dans l'intérieur, même avec l'autorisation et la protection , souvent bien il- 
lusoires, des autorités beylicales. Ces dernières, soit par crainte de se créer 
des difficultés avec les gouvernements étrangers, soit dans le but d'empê- 
cher le développement de la civilisation chrétienne parmi la population, 
s'opposaient formellement le plus souvent à laisser circuler les voyageurs, 
même dans les environs immédiats des villes de la cote. Cet état de choses, 
rarement modifié quand, par exception, un léger souffle de libéralisme ve- 
nait animer les autorités musulmanes, n'était rien moins que favorable 
aux recherchos scientifiques et notamment à la connaissance de la flore 
qui ne peut être que le résultat de nombreuses explorations dans toutes 
les parties de la contrée que l'on se propose d'étudier. Aussi , jusque vers 



PREFACE. ,„ 

la fin du xYiii" siècle, les plantes de la Tunisie furent-elles peu connues et 
particulièrement rares dans les herbiers; toutefois ce serait une erreur de 
croire qu'avant cette époque les données fissent absolument défaut sur les 
plantes cultivées ou même spontanées en Tunisie, car, dans un travail 
érudit communiqué au Congrès de l'Association française pour l'avan- 
cement des sciences, en 1898 (29" session, Besançon, p. 607), M. Ed. 
Bonnet a cité certains documents qu'il est intéressant de résumer dans 
cette préface. 

L'auteur de ce travail fait remonter ses recherches jusqu'à l'époque 
punique, qui ne lui fournit du reste que quelques indications vagues 
sur les plantes cultivées. La période grecque, au contraire, révèle une 
connaissance relativement étendue des plantes spontanées de Tunisie, sur- 
tout au point de vue médicinal, et, si Ton ne trouve que peu de renseigne- 
ments dans Théophraste, en revanche les textes de Dioscoride ne mention- 
nent pas moins de cinquante-quatre espèces que l'on a pu reconnaître 
d'après les noms qui se sont perpétués et qui ont été adoptés en grande 
partie par les botanistes du xviii" siècle. La période romaine n'ajoute que 
peu de choses aux documents antérieurs, si ce n'est la mention faite par 
César d'une algue marine ayant servi de nourriture aux chevaux de son 
armée et dans laquelle on peut reconnaître le Posidonia Océanien Del. , très 
abondamment rejeté par la mer sur les plages tunisiennes, le Cynara Car- 
(lunculus L., le Tcrjezia Leonis Tul., le Ciicumis sativus L., VAllium ùepah., 
VA. sativum L., le Cuminum Cyminum L., le Thapsia Garganica L., le 
Lygeum Spartum L., dont on trouve la mention dans Pline. Il n'en est 
pas de même de la période arabe , car la traduction par le docteur Leclerc 
du Djami El-Moufridat (Traité des simples) de Ibn-Beïthar (1197-12/18) 
fournit au docteur Bonnet une liste de quarante -deux plantes qu'il a 
pu rapporter avec quelque certitude à des espèces actuellement con- 
nues. 

Quant à la période dite r? européennes, qui commence avec Léon l'Afri- 
cain et se termine à Shaw, elle est fort peu féconde en documents bota- 
niques. Le médecin anglais Guillaume Boel paraît avoir visité les ports 
de la Tunisie et aurait communiqué à Parkinson sept espèces tuni- 
siennes qui, figurées par cet auteur dans son Theatrum botanicum (Londres, 
1 6^0), se rapporteraient aux Thymus hirtus Willd., Matricaria aurea Coss. , 
Ciadanthus Arabicus Cass., Convolvulus tricolor L., C. Siculus L., Passerina 
nilida Desf. , et ZoUikoferia spinosa Boiss. 

Il n'est rien resté, ni notes, ni récoltes, de la tentative malheureuse 
d'exploration faite par le médecin Ogier Van Cluyt dans la dernière 
moitié du xvii" siècle et, en ce qui concerne les plantes récoltées en 1782 
et 1733 par Hebenstreit, professeur à Leipzig, il y a lieu de supposer 



IV PREFACE. 

qu'elles ont été communiquées par lui à son compagnon de voyage Sliaw 
qui s'en serait servi pour son Spécimen phytographiœ Africanœ , ouvrage dans 
lequel les plantes sont relatées sans indication de pays d'origine. 

En résumé, ces divers documents, d'un réel intérêt historique, n"ont 
qu'une portée très relative au point de vue de la connaissance des plantes 
tunisiennes, et c'est aux explorations de Vahl et de Desfontaines qu'il faut 
arriver pour trouver des données sérieuses sur la flore de la Régence. 

Vahl (Martin), Danois et l'un des plus distingués élèves de Linné, fit 
en 1783, aux frais du roi de Danemark, un voyage dans le Nord de la 
Tunisie à l'époque même où s'y trouvait Desfontaines; les plantes re- 
cueillies par lui et conservées à Copenhague dans son herhier ne por- 
tent malheureusement d'autre indication de localité que celle-ci : legi in 
regno Tunetano. Dans son ouvrage intitulé: Symboles hotanicœ (1 790-1 79^), 
il donne des indications plus précises de localités; mais cet ouvrage ne 
contenant qu'une partie des plantes observées pendant son voyage, il n'est 
pas possible de le mettre sur le même rang que Desfontaines au point de 
vue de la connaissance de la flore tunisienne. 

C'est au mois d'août 1788 que le hardi voyageur et savant botaniste 
Desfontaines entreprit son importante exploration dans les régences d'Alger 
et de Tunis. Nous n'entrerons pas dans le détail des localités qu'il visita en 
Algérie, n'ayant à nous occuper ici que de la flore de la Tunisie; mais, 
pour cette raison, nous croyons qu'il est important de relater les princi- 
paux points de la Régence qu'il visita au cours de son beau voyage. 

Ayant débarqué à Tunis, il en explora d'abord les environs jusqu'au 
22 décembre de la même année. A cette époque, comme du reste jusqu'à 
l'établissement de notre protectorat, la perception des impôts ne pouvait 
se faire qu'avec le secours d'une forte colonne mobile commandée par le 
Bey en personne ou par l'un de ses frères portant le titre de Bey du 
Khan; Desfontaines obtint la permission de s'adjoindre à celte colonne 
qui se rendait dans le Bled El-Djerid, et c'est grâce à cette heureuse 
chance qu'il put visiter Kairouan, Gafsa, Tozzer et Nofla. Bentré à Gafsa, 
vers la fin de février, il revint à Tunis dans les premiers jours d'avril, 
toujours avec la colonne, en passant par les ruines de Sfaïtla, de Sbiba 
et par le Kcf. Il fit quelques nouvelles berborisations aux environs de 
Tunis et au Zaghouan et partit pour Alger vers la fin d'avril 1786; mais, 
revenu à Tunis dès le 7 juillet de la même année, il regagna bientôt le 
Sud de la Régence en passant par Hammam-el-Lif, Hcrkla, Sousse, Mo- 
nastir, Mebedia, El-Djom et Sfax, et repartit définitivement pour Alger 
le 17 soplonibre. Dcsibniaines avait donc parcouru la Régence depuis 
Tunis jus(prau Sud par trois routes dillérentes; il avait recueilli de nom- 
breuses plantes qu'il fit connaître dans le Flora Atlantica, important ou- 



PRÉFACE. V 

vrage en deux volumes accompagnés de nombreuses planches, qui parut 
de 1798 à 1800 et qui, jusqu'à la publication des opuscules de Cosson 
et Kralik, en 1887, resta le seul document sérieux à consulter sur la flore 
tunisienne. Toutefois le nombre des espèces relatées par Desfontaines 
n'atteignait pas le chiffre de 3 00, c'est-à-dire moins du sixième de celles 
que l'on connaît aujourd'hui. 

A part un certain nombre de plantes des environs de Tunis, de Za- 
ghouan, d'Herkia, de Gabès et de l'ile de Djerba, communiquées à 
Schultz par J.-A. Laurent, quelques espèces recueillies en passant à Gabès 
par le voyageur d'Escayrac de Lauture , et la vague indication de l'exis- 
tence d'un Acacia gommier dans la plaine du Thala donnée par Pellissier, 
vice-consul de France à Sousse , dans sa Description de la Régence de Tunis 
( i853), la flore de Tunisie ne s'était enrichie d'aucuns documents nou- 
veaux jusqu'à la Mission qui fut confiée par Webb, en i85/i, à Louis 
Kralik, alors conservateur de son herbier. Ce savant botaniste et patient 
chercheur effectua d'abord le trajet par terre de Tunis à Sousse et à Sfax 
et se rendit ensuitep ar mer à Gabès, où il séjourna du commencement 
de mars à la fin de mai, se livrant à de nombreuses et parfois dange- 
reuses herborisations dans tout le pays environnant; puis, s'étant rendu 
par mer de Gabès à Nadour, il effectua par terre son retour à Sfax. Une 
excursion à l'île de Djerba, un séjour d'un mois à Zagliouan et quelques 
herborisations autour de Tunis et aux ruines de Carthage complètent l'en- 
semble du voyage de Kralik, qui, en dépit des difficultés que rencontraient 
alors les Européens, recueillit cependant près de 1,000 espèces dont 
plus de Zioo parurent en exsiccata. Ses récoltes à Gabès et sur le littoral 
oriental mirent en évidence la grande analogie de la flore sub-désertique 
de la Tunisie avec celle du Sahara algérien et révélèrent la présence sur 
cette partie de la côte d'un certain nombre de plantes égyptiennes qui y 
atteignent leur limite occidentale. Les documents et les collections re- 
cueillis au cours de cet important voyage firent l'objet du Sertulum Tune- 
tanum et de diverses Notes sur quelques plantes rares ou 7iouvelles du Sud de 
la régence de Tunis publiées en collaboration avec Cosson dans le Bulletin 
de la Société botanique de France (t. IV, 1857). Kralik, ainsi qu'on vient 
de le voir, est l'un des botanistes qui ont le plus contribué à faire con- 
naître les plantes de la Tunisie; je suis personnellement heureux de 
rendre cet hommage à la mémoire d'un vieil ami. 

Pendant son séjour en Tunisie , Kralik avait eu l'heureuse chance d'y 
rencontrer et de s'y lier avec Espina, alors vice-consul de France à Sfax, 
lequel l'aida puissamment par ses recherches personnelles aux environs 
de Sfax et aux îles Kerkenna. La collection importante envoyée au Mu- 
séum d'histoire naturelle par Espina ne doit pas être oubliée en raison 



VI PREFACE. 

des quelques espèces nouvelles qu'elle contient et de son intérêt au point 
de vue de la géographie botanique. 

Duveyrier (Henri), le savant explorateur bien connu, fît à son tour, 
en 18G0, un voyage dans le Sud de la Régence, au cours duquel il ré- 
colta un certain nombre de plantes. Il visita Nefta, Tozzer, Degach, Kriz, 
Sedada, sur la rive Nord du Cliott El-Djerid qu'il traversa; au Sud du 
Chott, Zaouiët-el-Debabcha, El-Bordj, Kebilli, El-Hamma des Matmata; 
puis, revenant au Nord du Choit El-Fedjedj, il passa à Gabès, El-Guettar, 
Gafsa, Tozzer, Chebika, Tamerza et Midès, recueillant quelques plantes 
dans chacune de ces localités. 

Depuis cette époque (18G0), aucune exploration botanique dans la Ré- 
gence n'avait été entreprise jusqu'à la Mission que je reçus en 187^ du 
Ministre de l'instruction publique et de l'Institut de France. Dans ce 
voyage qui dura du 18 février au i""" mai, après avoir exploré les envi- 
rons de Tunis où je fus retenu plus de quinze jours par des pluies et des 
inondations, je me rendis par terre de Tunis à Sfax en passant par 
Hammam-el-Lif, Kroumbalia, Hammamet, Sousse et El-Djem; j'explorai 
avec soin les environs de cette localité où je fus assez heureux pour re- 
trouver le Tetradiclis Eversmanni ]ige , signalé déjà par Espina et Kralik et 
qui paraît avoir disparu actuellement; puis, avec le concours dévoué et 
précieux de M. Matteï, alors vice -consul de France, je me dirigeai par 
Mahrès, Sidi-Maheddeb et le Nord de la Sebkha Naïl sur le Djebel Bou- 
Hedma et la plaine du Thala que je traversai dans toute sa longueur et 
où je retrouvai la forêt de gommiers (Acacia tortilis Hayne) dont la re- 
cherche était le principal but de ma Mission. Passant ensuite au col des 
Aïeïcha, à Ksar-Ceket et à El-Guettar, je fis l'ascension du Djebel Arbet 
et aboutis à Gafsa qui fut le point extrême Sud de mon voyage, le peu 
de sécurité du pays ne m'ayant pas permis de pousser jusqu'à Tozzer et 
Nefta, comme j'en avais l'intention. Après un arrêt de quelques jours 
dans celte ville, traversant le désert d'Azzal et la plaine de la Madjoura, 
je franchis l'Oued Leben et revins à Sfax par la plaine d'El-Guerrah , 
Rir Ali-ben-Halifa et Sidi-Aguereb. Mon retour à Tunis s'effectua par 
Sidi-Salah, Sidi-bou-Zerboua, le territoire des Beni-Snoussi, Sidi-el- 
Hani, Aïn Bourbita, la rive orientale du lac Kelbia , Dar-el-Bey de l'Enfida, 
Aïn Medekeur, Zaghouan, Sidi-Salem, le Djebel Reças et la plaine de 
l'Oued Meliana inférieur. 

Ce voyage m'avait fourni environ Goo espèces, dont 2 5o nouvelles 
pour la flore tunisienne, quelques-unes nouvelles pour la science, et la 
plupart de celles qui n'avaient plus été recueillies depuis Desfontaines, 
l/hislorique en a été publié sous forme de rapport au Ministre dans le 
recueil du Comité des travaux historiques et scientifiques cl la relation 



\ 



PREFACE. vu 

pittoresque dans le tour du monde, par MM. Tirant et Rebatel, qui avaient 
été mes compagnons de voyage. 

Depuis cette époque jusqu'en 1880, les documents sur la flore tuni- 
sienne ne s'étaient accrus que des plantes recueillies par M. Pomel, dans 
un voyage plutôt géologique que botanique exécuté en 1877 à l'occasion 
des projets Roudaire, des 260 espèces environ récoltées dans la région 
des Ghott (isthme de Gabès, Bir-Knafès, Oued Berradah, Ain Kebirita, 
oasis du Nefzaoua et du Bled El-Djerid, Sedada, Tozzer et Nefta), par le 
médecin-major André (Jean-Jules), attaché à l'une des missions Roudaire 
en 1878 et 1879, des 200 espèces provenant des herborisations de 
P. Tchihatchef à Tunis, Carthage, Zaghouan, Utique, Hammam-el-Lif et 
le Djebel Bou-Kournein en 1878, et d'environ 80 espèces récoltées à 
Tunis, Tebourba et Hammam-el-Lif, par John Bail en 1880. Mais, dès 
1881, l'expédition qui devait se terminer par le protectorat fournit à 
plusieurs botanistes français l'occasion de faire de nouvelles récoltes en 
Tunisie. 

Auguste Roux, ayant obtenu l'autorisation de suivre le corps expédition- 
naire , explora en avril les environs de Tunis et quelques stations de la voie 
ferrée, Bordj-Toum,Medjez-el-Bab, Oued-Zerga; puis, se dirigeant vers le 
Nord, il visita successivement Ain Si-Ahmar, Si-Karfala, Henchir-Skira , 
et les bords du lac Céjenan. Le i5 juin, partant de la station de Béja, il 
fit au Sud une excursion au Djebel Morira et, revenant par le chemin 
de fer à Ben-Béchir, il termina son voyage à Ghardimaou, après avoir 
visité Souk-el-Arba et les pentes du Djebel Hiroug. Durant son voyage, ce 
zélé botaniste, enlevé depuis à la science par un déplorable accident, avait 
recueilli près de 600 espèces, parmi lesquelles un assez grand nombre 
étaient nouvelles pour la flore de la Régence. 

Le 1 5 octobre de la même année , le docteur Joseph Reboud , neveu de 
notre regretté collègue Victor Reboud, était attaché au corps d'armée ex- 
péditionnaire et, pendant le séjour qu'il fit en Tunisie jusqu'à la fin de 
février 1882, il ne cessa de récoller toutes les plantes qu'il trouva en fleur 
ou en fruit; il rassembla ainsi plus de 3oo espèces dans les diverses loca- 
lités qu'il visita, notamment à Haïdia, dans la plaine des Ouled Bou- 
Ghanem, à Sbiba, Coudiat-cl-Alfa, l'Oued El-Foul et l'Oued Marguelil, 
Kairouan, Hadjeb-el-Aïoun, l'Oued Gilma, Bir-el-Adam, l'Oued El-Allouf, 
Gafsa et Ras-el-Aïoun. 

Pour compléter la liste des documents acquis avant 1 883, nous aurons 
encore à mentionner les plantes recueillies en février et mars 1881, entre 
Tebessa et Feriana , par le médecin-major Maurice Claudot, celles récoltées 
par l'ingénieur Durègne de septembre à novembre 1882, à Sousse, Sfax, 
Djerba, Zarzis et Gabès, où il a signalé le premier Ylpomœa sagiîtata Poir. 



VIII PREFACE. 

abondant dans l'oasis de Djara, et les quelques notes de M. Ed. Blanc, fe 
voyageur bien connu. 

Tel est Tensemble des documents botaniques que Ton possédait sur la 
Tunisie lorsque fut organisée en i883 la première Mission, composée de 
MM. Cosson, président, Doumet-Adanson, Letourneux, Victor Reboud, 
membres titulaires, docteur Bonnet, G. Barratte et Cl. Duval, membres 
adjoints. L'étude de la flore de la Régence allait dès lors entrer dans une 
ère nouvelle et plus active. 

Dès le 3 mai , la Mission commençait ses explorations qui ne devaient se 
terminer que le 1 3 juillet, après un parcours de près de i,5oo kilomètres. 
Elle visita d'abord les environs de Tunis, La Goulet te, Carthage, Djedeïda , 
Tebourba, puis se rendit à Hammam-el-Lif dont elle fit sa première base 
d'opérations, explora les dunes et les marais saumâtres et fit l'ascension 
du Djebel Bou-Kourneïn. Du i3 au 25 mai, l'expédition visitait toute la 
presqu'île du cap Bon oiî n'avait encore pénétré aucun botaniste , y faisait la 
découverte de plusieurs espèces entièrement nouvelles et constatait les afiî- 
nités de la flore de cette région avec celles de la Sicile, de l'Italie méridio- 
nale, de la Grèce méridionale et même de l'Asie Mineure. Rentrée à Ham- 
mam-el-Lif, elle ne tarda pas à se diriger par la vallée de l'Oued Meliana, 
la Mohamedia et l'aqueduc romain, sur le Djebel Zaghouan dont elle 
explora pendant deux jours les ravins et les pentes de la base au sommet. 
Traversant ensuite le territoire accidenté et en partie boisé qui sépare le 
Zaghouan des plaines de l'Enfida, elle passa par Ain Medekeur, Tak- 
rouna, Dar-el-Bcy et se rendit à Sousse dont elle fit sa seconde base 
d'opérations. La découverte de quelques espèces nouvelles, l'étude delà 
composition des prairies de l'Enfida irriguées par une dérivation de l'Oued 
Zeriba et la confirmation de l'extension, déjà signalée par moi en 187^, 
de certaines plantes désertiques bien plus au Nord qu'en Algérie, avaient 
largement compensé les fatigues de cette première partie du voyage. 

De Sousse, oii elle ne s'arrêta que deux jours, la Mission reprit sa 
marche vers le Sud par Monastir, Tcboulba, Mehedia, jusqu'à El-Djem 
qui devait être la limite méridionale de ses explorations. Remontant au 
Nord et tournant ensuite à TOuest, elle explora les plaines argilo-sableuses 
entre El-Djem et Zeram-el-Din, les bords du lac salé de Sidi-el-Hani, 
le marais d'eau douce de Sidi-el-Hani, la plaine sub-désertique qui sé- 
pare ce dernier point de Kairouan, où elle séjourna le 17 pour se ravi- 
tailler en vue de la nouvelle et longue série d'étapes qu'elle allait entre- 
prendre. Le 18, elle quittait la ville sainte et se dirigeait sur la vallée si 
intéressante à tous les points de vue de l'Oued Cherichira, où elle séjourna 
deux jours. Puis, reprenant sa route vers le Nord, elle visita successi- 
vement les bords de l'Oued Marguelil , les pentes et le plateau calcaire do 



PREFACE. IX 

Kessera,les ruines de Makteur, Souk-el-Djema, Eliez, le Kef, et descendit 
le 28 juin à Souk-el-Arba sur les bords de la Medjerda, après avoir ainsi 
traversé la région des Hamada , seule partie de la Tunisie qui , par sa con- 
stitution physique, son orographie et sa végétation, offre une véritable 
analogie avec les hauts plateaux algériens auxquels elle confine. 

La saison était déjà trop avancée pour les herborisations en plaine, 
mais l'itinéraire habilement conçu portait graduellement la Mission vers 
les points élevés, où le retard de la végétation permettait encore de faire 
d'abondantes récoltes. Dans cet ordre d'idées, la Kroumirie, jusqu'alors 
inexplorée et inabordable, même pour les troupes du Bey avant l'occu- 
pation française, avait été réservée pour la fin du voyage; la Mission se 
dirigea donc de Souk-el-Arba, par Fernana, sur Aïn-Draham qui devint 
son quartier général à partir du 1" juillet. De ce point, situé à une altitude 
de 1,000 mètres au milieu des belles forêts de Chênes-Zen et de Chênes- 
Liège qui occupent une vaste étendue du pays des Kroumirs , la Mission 
rayonna en tous sens pendant dix jours , poussant ses investigations jusqu'à 
Tabarque et à la frontière algérienne au voisinage de La Calle ; puis , rega- 
gnant la vallée de la Medjerda , elle rentra à Tunis par le chemin de fer, 
en prenant soin de noter à chaque arrêt les plantes intéressantes qui carac- 
térisent la végétation de cette fertile vallée. 

Bien que le programme tracé à la Mission fut entièrement réalisé, 
M. Cosson ne voulut pas quitter la Tunisie sans faire une excursion sup- 
plémentaire jusqu'à Bizerte, et ce ne fut que le 1 3 juillet, après soixante et 
onze jours d'herborisation comprenant un parcours d'environ i,5oo kilo- 
mètres, qu'il s'embarqua pour la France, rapportant de ce voyage] d'abon- 
dantes récoltes qui enrichissaient la flore tunisienne de 38o espèces encore 
non signalées, dont cinq entièrement nouvelles pour la science. Le concours 
dévoué et les recherches assidues de tous les membres de la Mission avaient 
beaucoup contribué à ce résultat, mais il y a justice à reconnaître qu'il était 
dû surtout à la profonde connaissance des plantes algériennes que possé- 
dait M. Cosson et à son coup d'œil perspicace auquel n'échappait aucune 
espèce, même pendant les longs trajets à cheval. 

La Mission de i883 avait borné ses explorations au Nord et au Centre 
de la Tunisie, mais le Sud et l'extrême Sud n'ayant encore été visités 
qu'imparfaitement par des botanistes qui n'y avaient pu pénétrer qu'avec 
beaucoup de difficulté, ces parties de la Bégence méritaient d'être, à leur 
tour, plus sérieusement explorées avant d'entreprendre la publication de 
la flore; c'est pourquoi, tandis qu'il mettait en ordre et étudiait les 
plantes récoltées sous sa direction, M. Cosson obtenait du Ministère, en 
188Ù , l'envoi de deux nouvelles Missions; l'une élait composée de MM. Le- 
tourneux, botaniste, et Lataste, zoologiste; l'autre, de MM. Doumet- 



X PRÉFACE. 

Adanson, Ed. Bonnet et Valéry Mayet, ce dernier également zoo- 
logiste. 

Dès le 3o mars 188^ , Letourncux, abordant la Tunisie par la frontière 
algérieone entre Souk-Aliras et Gliardimaou, visitait le cours supérieur 
de la Medjerda, la plaine et les collines aux environs de Ghardimaou, et 
découvrait déjà dans cette première herborisation quelques plantes non 
encore signalées, entre autres ï Ambrosinia BassuL. Du i"au 5 avril, il ex- 
plorait les alentours immédiats de Tunis et faisait une course au Djebel 
Reças, déjà exploré superficiellement en 187A par M. Doumet- Adanson. 
Le 5 et le 6 avril, il fait une excursion à Porto-Farina et aux environs 
d'Utique, où il retrouve dans les plantations de Bordj-Sebala le Cyclamen 
Persicum L. , qui n'avait encore été observé qu'aux alentours du Djebel 
Bou-Kournein entre l'Oued Meliana et Kroumbalia. Puis il s'embarque 
pour Gabès où il arrive le 10 avril, et, après avoir visité les environs 
de cette localité déjà si bien explorée par Kralik en iSbk, il se dirige, 
le 1 9', vers le pays des Matmata qu'il parcourt en divers sens jusqu'au 
2 4 et où il retrouve nombre d'espèces intéressantes, parmi lesquelles 
XOnopordon Espinœ Coss., le Teiicrium Alopecurus de Noé, ÏErodiiim arbo- 
rescens L'Hérit. , et découvre YAnlhyllis Henoniana Coss. , nouveau pour la 
Tunisie. 

Revenu à Gabès, Letourneux en repart le 27 pour le Sud, traverse les 
plaines monotones de l'Arad et, le 1" mai, attaque les montagnes des Our- 
gliama qui, bordant à l'Ouest la plaine de l'Arad jusqu'au delà deDouiret, 
se dirigent brusquement au Sud pour pénétrer en Tripolitaine. Il visite le 
Djebel Mezemzcm (760 mètres), l'Oued Gliomrassen, le Djebel Tadjcra, 
les environs de Sidi-Salem-bou-Grara (l'ancienne Giglitbis) où il découvre 
le remarquable Slatice Tunetana Barr. , puis, gagnant le bord de la mer, 
il se rend en barque à Zarzis où il aborde le 10 mai. Il y séjourne du 10 
au 17, explore les ravins, l'oasis et les cultures, et y fait cette remarque 
intéressante, conlirmée par nous quelques semaines après, que la végéla- 
liou y revêt un caractère algérien méditerranéen, en contraste frappant avec 
la Jalilude très méridionale de ce point de la côte tunisienne. Enfin, 
ayant visité les bords de la Sebkba El-Melali où il recueille le rare Scle- 
ropoa Rohlfsiana Aschers. et Scbweinf. à peu près en même temps que nous 
le trouvions nous-mêmes aux îles Kerkenna, il rentre par mer à Gabès, 
après avoir traversé l'ile de Djerba. 

Reparlant de Gabès le 26 mai, toujours en compagnie de Latasle et de 
son aide Lecouffe, Letourneux gagne le Nefzaoua par El-Hamma, enirant 
en |)l('in dans la région désertique signalée par la présence de VAtnplcx 
diinoiphostegius Kar. et Kir., du Rescila Arabica Boiss. , du Neurada procum- 
bms L., du Mavndnum descrti de Noé, du Limoniastrum Guyonianum DR.; il 



PREFACE. XI 

explore le Djebel Aziza et la rive Sud du Cliott El-Fedjedj, se rend à 
Kebiili au pied du Djebel Tebaga, de là gagne les bords du Choit El-Djerid 
par El-Golea et Debabcha. Cette excursion, qui dure du 9 5 mai au i"' juin, 
est Tune des plus intéressantes de la ]\Iission Letourneux, car, exécutée 
dans une partie de la Régence encore inexplorée, elle avait ajouté à la 
ilore un grand nombre de plantes nouvelles et la rattachait intimement à 
celle de la région saharienne méridionale de l'Algérie. 

Letourneux et ses compagnons effectuant ensuite la traversée dange- 
reuse du Chott El-Djerid en atteignent la rive septentrionale entre Sedada 
et Kriz et, après avoir visité Tozzer et Nefta, explorent une partie de lOu- 
diane où ils constatent Texistence de VOligomeris suhulala Boiss., nouveau 
pour la Tunisie. Puis, traversant le Djebel Cherb par les gorges de l'Oued 
Chaba et de TOued Zitoun, ils découvrent un Sporobolus nouveau, ainsi que 
le Lotus Roudairei Bonn., le Megastoma pusillum Coss. et DR., le Salvia 
Jaininiana de Noé, et, remontant TOued Gourbata, atteignent Toasis de 
Gafsa où ils arrivent le i/i juin, quelques semaines après le départ de 
l'autre Mission. C'était le terme de l'excursion dans le Sud et, le 20 juin, 
Letourneux se dirigeait vers Feriana en suivant le cours de l'Oued dési- 
gné sous ce nom. C'est dans ce trajet et dans la partie de ce cours d'eau, 
qui porte le nom local d'Oued Zitouna, qu'il observe le mélange de la flore 
saharienne avec celle des hauts plateaux algériens. Avec le concours du 
docteur Robert, l'un des botanistes qui ont le plus mérité de la science en 
Tunisie, il recueille dans les environs de Feriana un grand nombre de 
l)lantes intéressantes ou nouvelles pour la flore , touche au Foum Tames- 
mida la frontière algérienne où il retrouve une série de plantes carac- 
téristiques des hauts plateaux, entre autres le Trigotiella pohjcerata L. , 
YArenaria campesiris Fenzl, le Carduncellus Alhnticus Coss. et DR., le Cala- 
mintha graveolens Benth. , le Tliijmelœa Tarton-Raim Ail. , non encore con- 
nus en Tunisie; il y constate la présence en grand nombre du Pin d'Alep 
et du Chêne vert sur les pentes, celle de l'Halfa sur le plateau, et, dans 
les sables de désagrégation, une série d'espèces arénicoles, soit mari- 
times, soit sahariennes. Du 97 au 3 juin, la Mission Letourneux rayonne 
dans les environs de Haïdra, fait l'ascension du Guelaat Es-Snam dont la 
nature calcaire et l'altitude de i,^5/i mètres favorisent la croissance d'une 
flore riche particulièrement en plantes des hauts plateaux et des moyennes 
montagnes de l'Algérie qui n'avaient pas encore été trouvées en Tunisie. 
Enfin, franchissant la frontière algérienne, la Mission Letourneux arrive 
au terme de son voyage, à Tebessa, le i^"" juillet, après avoir, par ses ex- 
plorations dans le Sud, rattaché la flore de l'extrême Sud à celle de la 
région Nord des Chott explorée par MM. Doumet-Adanson , Bonnet et 
Valéry Mayet, et par ses excursions de Gafsa au Nord de Feriana aux 

Tl'MSIE. b 



XII PREFACE. 

herborisalions de la Mission dirigée par M. Cosson, en i&83, dans la ré- 
gion des Haniada, ne laissant entre elles quun espace très limité. 

Le second gronpe de la Mission de i8(S6, dirigé par M. Douniet- 
Adanson, auquel étaient adjoints MM. Bonnet et Valéry Mayet, avait dé- 
barqué à La Goulette le 26 mars. Dès le 28, elle complétait par diverses 
herborisations printanières aux environs de Tunis celles fc\ites en i883, 
à une époque plus avancée, puis, le 3i, se transj)ortant à Oued-Zerga, 
elle explorait les rives du torrent de ce nom, y recueillait en bon état 
un certain nombre d'Orchidées, et, revenant à Tebourba par le chemin 
de fer, visitait le lendemain les environs de celte ville et faisait une ex- 
cursion au passage du Battant, où elle trouvait le Barlia hngihracteata 
Pari, dans les champs de blé de la rive droite de la Medjerda, le Leonlke 
Lcontopetalum L. , signalé en cet endroit par M. Wira, vétérinaire de l'armée. 

S'étant réembarquée à La Goulette, elle arrivait le 5 avril à Sfax, dont 
elle explorait les alentours déjà visités par Kralik, Espina et M. Doumet- 
Adanson, et constatait à regret la disparition du Tetradiclis Evcrsmainii Bgc , 
par suite de Taffectation à Thôpital militaire et aux entrepôts (rilalfa de 
remplacement où se trouvait jadis cette plante rare des déserts de la 
Caspienne. 

Le 10 avril, la IMission se transportait aux îles Kerkenna, parcourait 
la grande île et quelques-uns des îlots du Nord le 1 1 et le 12, abordait, 
le i3, la petite île qu'elle traversait dans toute sa longueur, et rentrait à 
Sfax, rapportant de cette excursion un grand nombre d'espèces, parmi 
lesquelles ÏOnoponlon Espinœ Coss. et le Scleropoa lîolilj'siaiia Aschers. et 
Schweinf. , retrouvé à Zarzis par Letourneux. 

Le 17 avril, la Mission part pour le Sud, dans la direction de Gafsa, 
atteint, le 21, les bords de i'Oued Leben, près desquels elle reiKontre les 
premiers pieds de Gommiers [Acacia tortilis Hayne). Retenue pendant deux 
jours sur ce point de nature sub-désertique par un violent coup de Sii'oco, 
elle y recueille, outre de nombreuses espèces sahariennes, le bel Erodium 
arborcscens L'Hérit., qui abonde sur les collines basses de nature gypseuse, 
et poursuit ensuite son trajet vers le Bir El-Ahn)ar, d"où, quittant la route 
de Gafsa, elle pénètre, par les gorges do l'Oued Eddedj , dans la j)laine 
du Tliala qui doit son nom à la foret de Gommiers explorée en 1876 par 
M. Doumet-Adanson. Pendant la nuit oii elle campait au bord de l'Oued 
Eddedj, elle eut à se défendre contre une attaque de maraudeurs qui 
iiifcslaient le pays depuis (juelque temps. Le 26, elle campait au pied du 
Djebel Bou-lledma, à l'exploration des gorges duquel elle consacra trois 
jours, et y subit une tempête violente accompagnée d'une pluie torren- 
tielle qui translorma en lac la plaine du Thala. (Quittant, le 28 avril, cette 
curieuse et intéressante localité, elle traverse dans toute sa longueur l'an- 



PREFACE. xiu 

cienne forêt de Gommiers et arrive, le 29, au col d'El-Aïcïclia qu'elle 
quitte dès le lendemain, malgré Taccueil cordial que lui font les officiers 
du poste. Elle se rend de là dans la région montagneuse du Djebel Geket, 
gravit les pentes difficiles de cette montagne et le piton d'El-Biada 
(780 mètres), côtoie le Djebel Sened, visite Blad-Sened et campe, le 
2 mai, à Aïn Segoufta. Le 3 mai, elle reprend la direction de Gafsa en 
traversant la plaine de la Madjoura, dont le caractère désertique est ré- 
vélé par l'abondance des Anabasis, du Thymelœa microphijlla Coss. et DR. 
et de XAnarrhinum brevifolium Coss. et Kral., espèce spéciale à la Tunisie. 
Enfin, le U mai, elle arrive à Gafsa dont elle fait son centre d'opération 
jusqu'au 20 du même mois. 

Après avoir consacré trois jours à l'exploration de l'oasis , des bords de 
l'Oued et des collines environnantes, la Mission, laissant à Gafsa son ba- 
gage et une partie de son escorte, s'enfonce, le 8 mai, dans les plaines 
désertiques qui s'étendent entre cette ville et les Cbott El-Djerid et El- 
Gharsa. Elle campe à Gourbata et à Gouifla, visite l'oasis et les sources 
chaudes d'El-Hamma et arrive, le 10 mai, à Tozzer dont elle explore 
l'oasis et les bords de l'Oued jusqu'à sa source le 11 et le 12, en repart 
le i3 par la plaine de l'Oudiane, passe au seuil de Kriz, visite le Djebel 
Droumès et, rejoignant à Gouifla la route de Gafsa, est de retour, le 1^, 
dans cette ville, après avoir relié son exploration, au Nord du Ghott 
El-Djerid, avec celle que Letourneux accomplissait au Sud des grands 
Chott. 

Le 17 mai, elle fait l'ascension du Djebel Hattig (960 mètres), qui 
lui fournit d'intéressantes récoltes, et, le 20, elle quitte Gafsa dans la 
direction du Sud-Ouest pour entreprendre l'exploration de la région 
montagneuse comprise entre Gafsa, les bords du Chott El-Fedjedj et 
Gabès. 

Les environs d'El-Guettar et la base du Djebel Arbet sont revus avec 
soin, puis, traversant la Sebkha d'El-Guettar, on aborde les gorges tour- 
mentées d'Oum-Gheafa, le pittoresque défdé du Djebel Cheguieïga, et l'on 
campe au col de Fedj El-Kheïl pour s'engager, le 2 2 , dans les passages 
dangereux du Djebel Oum-el-Asker et aboutir dans la plaine de Cherb, 
le 23, sur les bords du Chott au Bir Beni-Zid, d'où l'on repart, le 2i, 
pour traverser le Djebel Oum-Aii par le Redir Timiat et camper, le 26 
et le 26, au Redir Oum-Ali en raison de l'intérêt qu'offre celte localité 
par le mélange d'espèces de diverses régions. Le 27, traversant en un se- 
cond point la plaine d'El-Cegui qu'elle avait déjà effleurée avant d'entrer 
dans les gorges d'Oum-el-Asker, la Mission rejoint la route de Gafsa à 
Gabès au Bir Marabot et consacre le 98 et le 29 à l'exploration de la 
partie orientale et à l'ascension du Djebel Berd (1,100 mètres). Le 3o, 



HT PREFACE. 

elle prend définitivement la direction de Gabès, après avoir visité, du 
90 au 3o mai, toute une contrée encore vier^je d'aucune exploration 
scientifique. 

Traversant dans sa longueur la plaine fertile d'El-Cegui, elle constate 
entre 1 Ojflet Meliamla et le Djebel lloda Texistence des derniers spécimens 
rabougris de V Acacia tortilis Hayne, dans cette direction, campe le i" juin 
au Guoraat El-Fodjedj , dé[)ression inondée en liiver, où elle découvre le 
Coronopus Icpidioides 0. Kuntze, nouveau pour la Tunisie, francbit le col 
tourmenté de Fedj-el-Fedjedj et longe les bords du Cbott jusqu'à Oudref, 
où elle campe le 2 juin au voisinage des sources, ce qui lui procure d'abon- 
dantes récoltes de plantes désertiques, littorales ou palustres; enfin, le 
3 juin, elle aboutit, en traversant Toasis, à Gabès, point extrême de ses 
explorations au Nord des grands Cbott. Elle fait des berborisations dans 
Toasis, dans les sables littoraux, sur les bords de TOued et une dernière 
jusqu'à Ras-el-Oued, ce qui lui permet de recueillir en bon état de; llo- 
raison le Prosopis Slephaniana Knth, plante d'Egypte et d'Orient dont 
Gabès est le point d'babilat le plus occidental. 

Le 8 juin, la Mission, laissant à Gabès tout son bagage et toutes ses 
re'coltes, s'embarqua pour l'île de Djerba où elle n'aborda que le lo, 
après avoir poussé par mer jusqu'à Tripoli où le paquebot fait escale. Le 
10, le 1 1 et le 12 sont consacre's à l'exploration des environs d'Hounit- 
Souk et de la partie Nord de l'île jusqu'à Houmt-Cedrien, mais la pluie 
qui devînt persistante l'obligea à renoncer à la traversée entière par 
terre du Nord au Sud et à s'embarquer à Houmt-Souk directement pour 
Zarzis, où elle aborda le i3. Une indisposition de l'un de ses membi'es 
ne permettant pas de reprendre la mer dès le lendemain , c'est par la voie 
terrestre, qu'après avoir visité une partie de l'oasis et des jardins de Zarzis, 
elle gagne le point de la côte où vient aboutir la jetée romaine, actuelle- 
ment submergée, qui reliait jadis l'île de Djerba à la terre ferme. La tra- 
versée du bras do mer ayant été effectuée vers le soir, et les membres de 
la Mission ne ti'ouvant aucune ressource, par suite d'un malentendu, 
aux ruines (b,' l'ancienne ville qui faisait d'El-Kanlara le centre le plus 
important de l'île, ils sont contraints d'aller clieiclier un gîte à lloumt- 
Gedouich, village situe' à 12 kilomètres dans l'intérieur; ce qui leur permet 
de visiter le lendemain cette portion Sud de Djerba avant de se réembar- 
quei' à El-Kanlara pour Gabès où ils sont de retour le lO, après avoir 
fait, le i5, une escale de quelques beures à Ilouml-Adjin, le marcbé prin- 
cipal du Sud de Djerba. Se réembarquant le 17 pour Sfax, ils font dans 
cette ville, jusqu'au 25 juin, un nouveau séjour que M. Doumet-Adanson 
met à profil pour se rendre une seconde fois, en compagnie de M. Alatteï, 
à la gi-ande Kerkenna dont il visite certains points de la côte occideu- 



PREFACE. XV 

taie ainsi que plusieurs îlots qui n'avaient pas été explorés dans la pre- 
mière expédition. 

Le 28, la Mission est de retour par mer à Tunis; mais avant de 
quitter définitivement le sol africain, MM. Doiimet-Adanson et Valéry 
Mayet achèvent leurs explorations par une excursion de deux jours à 
Djezeiret-Djamour (Zembra) , îlot escarpé situé au Nord du Cap Bon , où ils 
découvrent plusieurs espèces de la flore de la Sicile, de Tltalie méridionale, 
de la Grèce ou de fOrient, à laquelle la flore tunisienne paraît se ratta- 
cher par ce point avancé de la côte. 

Nous ne trouvons en i885 aucune exploration botanique officielle, 
mais , en 1886, Letourneux reçoit une nouvelle M ission qu'il accomplit avec 
le concours de son préparateur LecoufTe, à une saison bien moins avancée 
que toutes les Missions précédentes. Du 9 au 1 5 janvier, il visite à nouveau 
les environs de Tunis et se rend, par Kroumbalia, Bou-Ficha et THenchir- 
Sidi-Kalif, à TEnfida dont il fait la base de ses herborisations, à Dar-el- 
Aroussi , aux gorges de Zaktoun , à Zcriba , Zaghouan , Balria , Ain Medekeur, 
Takrouna , Dar-bel-Ouar et la plage Nord du lac Kelbia. Il s'embarque, 
le 29, à Sousse et débarque à Gabès dont il revoit les environs, et retrouve 
abondamment dans l'oasis de Djara Ylpomœa sagittala Poir. , qui y avait été 
signalé par l'ingénieur Duiègne. Du 10 au 27 février, accompagné de 
M. Ed. Blanc, inspecteur des forêts, il siflonne de nouveau le Nefzaoua mé- 
ridion^il, en prenant tout d'abord la route qu'il avait suivie en 1 884 jusqu'à 
Kébilli; mais, à partir de ce point, il s'enfonce dans le Sud pour explorer 
des localités nouvelles, Maan, Djemma, Margouaïa, Guelaa, Douz, vers 
la limite nord des Areg, Bir El-Hachan , l'oasis et les dunes de Sobria oij il 
trouve ÏHenophyton deserti Coss. et DB., le Savignya longistyla Boiss. et 
Reut. , ÏEphedra alata Dcsne, le SUene villosa Forsk., toutes plantes déser- 
tiques nouvelles pour la flore tunisienne. Revenant à Kebilli par Ghedma, 
Nouil, Tebetert et Bechilli, il se dirige le 21 février vers le Nord, passe 
à Mansourah, entre Rabta et Toumber, à Menchia, à Seftimi, et gagne le 
bord du Cliott El-Fedjedj qu'il traverse dans sa partie occidentale pour 
aboutir au Bir Mouilah, sur la rive Nord. Abordant alors le Djebel Cherb 
par Bazina, il le traverse et, suivant à peu près le même itinéraire que la 
Mission Doumet-Adanson de 188/i par le Redir Timiat et le Khanget 
Oum-Ali, atteint par le Khanget Oum-el-Oguel la plaine de Mahamla, 
rentre dans le Djebel Cherb par le Khanget El-Oussif et regagne Gabès, 
le 27 mars, par Bir Berada, BirEl-Ahmar, la Guerah El-Fedjedj et Oudref. 

Du 21 au 3o avril, après avoir fait une pointe à Tripoli, Letourneux 
réexplore l'île de Djerba du Nord au Sud, puis, revenant à Gabès, il s'em- 
barque pour Tunis où il est de retour dans les premiers jours de mai. Le 
8 du même mois, il part de Souk-el-Arba pour la l'égion des Hamada, 



xTi PREFACE. 

passe à Nebeur, El-Kef, Aïn-Babouch, traverse TOued Sarrath, explore à 
fond le Guelaat Es-Snam el le versant Nord du Guelaat Rebiba, f'rancbit 
le col de Foum Uecbiana, débouclic par celui de Sela dans la plaine des 
Ouled Bou-Ghanein, se rend à Tala et au Kef en passant près de Sidi- 
Ali-ben-Ahmor, explore le ravin au-dessous de la Zaouia de Sidi-Gaiez; 
enfin, traversant les vallées de TOued Meliz et de TOued Melleg, arrive le 
20 mai à Ghardimaou, d'oii, après avoir visité la vallée de TOued Ham- 
mam, il se rend à Ei-Fcdja, dont il fait le centre de nouvelles herborisa- 
tions dans le massif forestier si important des Ouchtela, des IMerasen et 
des Ouled Ali. Les abords du pont de TOued El-Hadjar, le col de Fedjedj, 
les grands ravins des Merasen, le rocher de Hadjera-Sgbira, la vallée de 
rOued Meramel dans laquelle croît à l'état sauvage le Lilium candidnm L. , 
le Djebel Hiroug, la source de TOued Bagbla, le Djebel Ghorra où le 
houx forme de vraies futaies, le Kef El-Hanech et le Kef En-Nesour, sont 
successivement l'objet des investigations de Letourneux, dont la Mission a 
ajouté de nombreuses espèces à la llore tunisienne et fourni de précieuses 
observations sur la végétation à une époque de Tannée où des herborisa- 
tions n'avaient pas encore été faites. La relation de cet important voyage a 
été publiée dans le Bulletin de la Société botanique de France (t. XXXIll, 
p. hki-bliÙ). 

Là ne devaient pas s'arrêter cependant les recherches de Letourneux en 
Tunisie; toujours infatigable en dépit de son âge déjà avancé, l'année 
suivante il repart investi d'une quatrième Mission. Dès le 9 mars 1887, 
il pénètre dans la Régence par la vallée de l'Oued Hiroug et s'établit au 
poste forestier d'El-Fedja, d'où il rayonne dans les belles futaies (pi'il a 
déjà explorées l'année précédente à une saison plus tardive; il visite le 
Hammam des Ouchteta, complète ses explorations du cours de l'Oued 
Baghla, gravit le Kef En-Nemra à l'extrémité Ouest des grands rochers 
calcaires dos Ouled Ali, et, outre plusieurs espèces nouvelles pour la 
iioïc (^Uivonœa luteaBC. , lonopsidium albiJloruniDR. , etc.), recueille plus de 
cinquante espèces de Mousses, de Junjfermannes et de Lichens. Le 1 8 mars, 
on le trouve à Tunis où il s'embarque le 28 pour Gabès, repart le 3i de 
cette ville pour s'enfoncer dans l'extrême Sud, en traversant de nouveau 
le Nord de l'Arad, et passe à Bled-Kebira, à Ksar-ol-Kabbar et à Techin. 
Il visite les crêtes rocheuses de Guelaat El-Chedjera, colles de Guolaal El- 
Settara qui lui fournissent l'occasion de découvrir VIsatis AJeppica Scop. 
var. , l'une des plantes les plus intéressantes de la Tunisie, fait halte à 
rOuod Mogor, campe au Ksar des Roui Kheddacb et {jagne le toiritoire 
des Ghomrasson dont il explore l'Oued. Entrant ensuite dans la grande 
plaine de TOued Guermassi qu'il traverse, il gravit les pentes de Me- 
trouaïa et atteint Douirol où il séjourne du 10 au 1 5 avril, utilisant ce 



PREFACE. XVII 

séjour à visiter les environs du poste, les crêtes du Djebel Charen, le 
Djebel Bou-Hadid et les grands ravins du pays. 

Rejoint à Douiret par M. Lebfebvre, alors directeur du service forestier 
en Tunisie, le 1 1 avril il en repart et, traversant dans la direction 
Nord-Nord-Ouest un plateau rocheux recouvert par le sable en divers points , 
il arrive dans une région encore figurée en blanc sur toutes les cartes et 
campe sur les bords de fOued desséché de Bou-Khecheb; il poursuit la 
traversée du plateau, franchit l'Oued El-Hallouf et arrive au puits de Bir- 
Solthan,où Tattondaient le lieutenant de Béchevel et finterprète militaire 
Fournier. Le 1 3 , après avoir reconnu le puits de El-Haguef , il entre dans 
la région des sables et des dunes et campe à Ksar-el-Ghilan. Le li, 
poursuivant toujours sa route au Nord-Nord-Ouest, il passe la nuit au Bir 
Serira, traverse une région de sable parsemée de quelques plateaux ro- 
cheux et arrive, le i5, à Douz dont il explore les environs, le iG, le 17 
et le 18. Le 19, il est à Sobria, point de départ de ses courses au Sud, 
dans la région des Areg, visite la source de El-Foouara , Bir Chouchet-bou- 
Menzel, les grandes dunes de Bou-Bedaf et de Bou-Kharouf, passe par 
Sidi-Ahmor-el-Fodheïl et atteint, le 91, Bir-el-Arefdji, terme le plus 
méridional de son voyage. Du 28 au 27, il parcourt toute cette région 
où des puits marquent seuls les étapes, passe successivement à Bir El- 
Djebel, Bir Bou-Khecib, Bir Selaa, Redjem-Matoug, Bir Semmès, Bir 
Edder, Bir El-Hadjela, Bir El-Argoub, Mouïa-el-Cheikh, où il trouve par 
hasard une eau potable, Bir Ben-Ahmar, Bir Ertimi, Nokhlet-el-Mengoub, 
Bir Asli, et arrive le 96 à Nefta et le 27 à Tozzer, où il prend, jus- 
qu'au U mai, un repos bien gagné par ses longues pérégrinations dans 
une région ingrate, encore inexplorée dans sa plus grande étendue. 

Le k mai, traversant la partie Nord-Est du Chott El-Gharsa, Letourneux 
vient camper à Chebika , gagne ensuite Tamerza le 5 avril et visite la gorge 
abrupte située au Nord de l'oasis. Le 6, il fait une excursion à l'oasis de 
Midès, le 7, traverse l'étroit défilé du Foum Khanget-el-Teldja qu'il ex- 
plore à nouveau le 8, ainsi que les gorges qui y aboutissent. Le 9, il 
traverse la plaine d'El-Douara, suit le défilé de Khanget El-Kecheb et 
atteint le plateau du Hamama, visite le Khanget El-Douara, puis, tra- 
versant le plateau susdit dans la direction Nord-Nord^Est , arrive , le 10, à 
Feriana d'où il repart, le 1 9 , pour entreprendre l'exploration de la région 
montagneuse la plus élevée de la Tunisie. Le i3 mai, partant de Kasserin 
où il est arrivé la veille, il excursionne au Djebel Chambi (i,5/i3 mètres), 
la plus haute montagne de la Régence, et, le ik, il rejoint à Sbeïtla 
M. Lefebvre qui avait été forcé de fabandonner le 18 avril, avant le terme 
de son voyage dans le Sud. Du 1 5 au 9 o mai, il gravit successivement 
presque toutes les hautes montagnes de cette région et en fouille avec 



XVIII PRÉFACE. 

soin les alentours, le Djobel Meghila (i,/ji5 mètres), le Foum El-Guelta, 
le Kef Telia, Sbiba, le Djebel Semata (i,/io2 mètres), le Kef Sidi-Ali- 
Mouzin, la Guelaa Fegbara,le Djobel Tiouchcha (1,282 mètres), et cons- 
tate runirormité de la flore des sommets de toute cette région. Quittant, 
ie 28, Sbiba dont il avait fait un centre de rayonnement, il traverse la 
grande plaine des Ouled IMadjer, campe à la Senia, contourne, le 2i, le 
Kef Rezaï et explore le Kef JMouella (i,355 mètres); mais, par suite de 
la pluie, il ne peut faire l'ascension du Djebel Barberou. Le 26, il se 
rend du Bordj Del)birli à Makteui', traverse le pays montagneux qui sépare 
ce point de Souk-el-Aiba, visite le Guelaat Ei-Harrat (1,820 mèti'es), 
revoit Ellez, visite les grottes de Sidi-Salali-ben-Djaberallab et Hammam 
Zoukra, puis revient à Makleur d'où il fait une excursion à la Guerab du 
lac des Ouled Bou-Ghazem. Il traverse ensuite la région des forets entre 
Kessera , le Djebel Bellouta et Aïn Soukra, arrive à Zeriba le i^'juin, 
campe, le 2 , au pied du Djebel Bargou dont il fait Tascension (1,280 mè- 
tres) et l'exploration le 8, gagne, le A, par une route montagneuse, le 
Djebel Bou-Arada au pied ducjuel il campe, passe, le 5, à Souk-el-Had et 
arrive enfin à Medjez-el-Bab d'où il rentre directement à Tunis. Son 
voyage se termine par une excursion à Djezeiret-Djamour et quelques her- 
borisations dans la région de Bizerte, notamment à la Gueraii et au 
Djebel Ichkeul. 

La Mission de Letourneux en 1887 ^^^ l'une des plus importantes qui 
aient été effectuées en Tunisie, tant par l'étendue de pays qu'elle em- 
brasse que par le nombre de localités nouvelles visitées par lui et la 
constatation d'un grand nombre d'espèces qui ne figuraient pas encore 
dans la liste des plantes tunisiennes. Ses quatre grands voyages l'ont 
placé au premier rang parmi les explorateurs de la Régence. La mort 
est malheureusement venu le surprendre avant qu'il ait pu rédiger le 
rapport de sa dernière Mission; mais, si ses notes de voyage n'ont pu 
être retrouvées parmi les nombreux documents qu'il a laissés, ses récoltes, 
ayant été communiquées par lui à M. Gossou, ont été conservées à la 
science et ont contribué puissamment à la confection du Gatalogue rai- 
sonné que nous publions. 

Bien que la somme de matériaux recueillis fut déjà considérable à la fin 
de l'année 1887, les scrupules scientifi(jnos du Din>cl(nir do la Mission 
l'empêchaient d'entreprendre dès cette époque la publication de la flore; 
des doutes subsistaient dans son esprit, des lacunes lui paraissaient encore 
exister dans la liste des espèces (ju'il supposait devoir vivre en Tunisie, 
aussi voulut-il, en 1888, entreprendre [)ersonnellcment avec le concours 
de M. Barratte, conservateur de son herbier, une nouvello cam|:agne 
(rhorborisalions dans certaines parties du Nord du j)ays (|u"il regardait 



PREFACE. xn 

comme imparfaitement explorées. Dès le 9 avril, M. Barratte, précédant 
M. Cosson de quelques semaines, arrivait à Sidi-Zehili et entreprenait 
une série d'herborisations dans la vallée de la Medjerda. Du 10 au 1 A, il 
visitait les environs de Béja, la plaine de Medjez-el-Bab, les broussailles 
autour de Bordj-Toum, revoyait Tebourba et Le Battant, les environs de 
Sidi-Chuega et de Djedeïda, et arrivait à Tunis, le 1^ au soir. Du i5 
au 19, il herborise autour de Tunis, le 20, explore les sables du Ras Ka- 
mart, le 22 , refait l'ascension du Bou-Kournein, part, le 25, d'Hammam- 
el-Lif pour pe'nétrer dans la presqu'ile du Cap Bon, visite Soliman, 
Mghaïssa, Hammam-Kourbès, fait l'ascension du Djebel Kourbès le 27 
et rentre, le 28 , à Hammam-el-Lif par Sidi-Reïs, ayant exploré durant ces 
quelques jours la partie de la presqu'île qui ne l'avait pas été en i883. 
Le 1*' mai, il se rend à Rades et herborise dans la vallée inférieure de 
l'Oued Meliana; le 2 , il explore le massif calcaire couvert de broussailles 
du Djebel Ahmar et rentre à Tunis pour préparer une excursion à Bizerte, 
qu'il accomplit du k au 7 en passant par Utique, Aoudja, Porto-Farina, 
El-Alia et Menzel-DjemiL Le 8 , M. Barratte fait l'ascension du Djebel Na- 
dour et visite le Cap Blanc. Le soir même, il s'embarque pour l'île Cani 
(îlot des Chiens), qu'il explore le lendemain ainsi que l'îlot voisin et 
rentre à Bizerte d'où il se rend le 10, par la côte, au Ras Zebid; puis, 
repartant de Bizerte, il explore de nouveau le marais de Menzel-Djemil. 
Du 12 au 21, il fait dans les environs de Tunis des herborisations à 
Sidi-ben-Hassen, La Marsa, La Goulette, Hammam-el-Lif, et au Djebel- 
Keroua, et, le 22 , il se rend au Djebel Reças où il retrouve en bon état de 
vége'tation diverses espèces déjà récoltées en 187^ par M. Doumet-Adanson 
et en recueille quelques autres qui n'y avaient pas encore été signalées. 
Rentré à Tunis le 2 3, il consacre le 2 5 et le 26 à une nouvelle visite du 
marais de Menzel-Djemil. 

Tandis que M. Barratte se livrait aux herborisations susmentionnées, 
le 9 mai, M. Cosson abordait lui-même la Tunisie par Ghardimaou, se 
rendait directement à El-Fedja, visitait, en compagnie de M. Lefebvre, 
l'Oued El-Hadjar et l'Oued Batah, parcourait la forêt au Sud-Est de la 
maison forestière jusqu'à la clairière où croit le Rosa Gallicah., se rendait 
ensuite à Sraïa , de là à Ain Babouch , explorait le plateau de Mouzen , 
revenait à El-Fedja pour fouiller la forêt située à droite de ce poste jusque 
vers sa limite dans la direction de Ghardimaou, herborisait à Oum-el- 
Diss, à Fiout Fathma et dans la vallée de l'oued Maramel où il retrouvait 
le Lilium candidum L. signalé par le brigadier Gardette. Puis, se séparant de 
M. Lefebvre et de M. Massicault, ministre résident, il complétait son 
exploration du pays des Merasen et des Ouchteta en visitant Hadjera- 
Sghira, les plateaux de Fedjedj et de Ragouba-Sidi-Mansour, le petit 



x\ PREFACE. 

étang du plateau d'El-Boua , le Kef En-Nesour, le cours encaissé de l'Oued 
Baghla, le Djebel Ghorra, dont la crête constitue la limite de la Tunisie 
et où Lelourneux avait signalé des Houx d'un rare développement, TOued 
El-Kaira-Tafrent, le Kel'El-Zoua, et les pentes calcaires boisées du KcC 
El-Mahdi , revenant ensuite à El-Fedja par le col d'El-Mseïf sur la crête 
qui sépare les Oucliteta des Merasen. De retour à Ghardimaou, il reprend 
le chemin de fer, s'arrête à Oued-Meliz, Chemlou, Sidi-Meskin, Beu- 
Béchir, Souk-el-Kliemis et, après dix-huit jours d'herborisations ininter- 
rompues, arrive enfin, le 27 mai, à Tunis oii fattend M. Barratte avec 
lequel il doit continuer son exploration. 

Le 29 et le 3o mai, quelques herborisations sont encore faites dans 
les environs de Tunis, puis, s'embarquant le 3o au soir sur le Triboulet, 
M. Cosson, après avoir explore' l'île Plane et l'île des Chiens, débarque à 
Bizerte d'où il rentre à Tunis par terre le 2 juin, après avoir visité le 
marais de Menzel-Djemil, El-Alia, Aoudja, Porto-Farina , Utique et les 
bords de la Medjerda. 

Le ^i juin, le Triboulet débarque les deux explorateurs à l'extrémité du 
Cap Bon où ils visitent l'Aïn Derbel et les environs du phare, les trans- 
porte ensuite à l'îlot de Djamour qui est de nouveau parcouru entiè- 
rement dans la journée du 5 et, le G, les reconduit à La Goulctte, après 
une escale à l'îlot de Zembretta. Un arrêt de deux jours à Tunis permet 
à M. Cosson d'herboriser au Bardo et à la colline de Belvédère, et, le 9, 
il en repart pour Beja où il est rejoint par M. Lefebvre. Ils quittent cette 
ville le 1 1 pour entrer dans le pays des Bedjaoua,où nulle exploration 
n'avait encore été faite. 

On campe à l'Oued Defali, près de la source d'Aïn Sollhan, on visite 
la base Nord-Ouest du Djebel Tehent au-dessus de l'Aïn Zraris, où est 
découvert rOn^fl/mm Onites L., et, le 12, on campe au Kef El-Sgharin, 
[très d'un Anagyris fœtkla L. dont le tronc mesure i'"3o de circonfé- 
rence. Le i3, Cosson et ses compagnons herborisent à Badj-el-Ilarra et 
font l'ascension de l'un des sommets du Djebel Antra; le i5, ils rencon- 
trent à l'Henchir-el-Metghani le Pirus Sijriaca Boiss., l'une des plantes les 
plus intéressantes pour la flore tunisienne, descendent dans la vallée de 
rOued Djoumin, franchissent le gué de Medjez-el-Midid et viennent 
camper à Mateur; le lendemain, ils visitent les marais et la base Sud-Est 
du Djebel Ichkeul, atteignent l'extrémité occidentale du lac de Bizerte et 
gravissent la montagne au-dessus du Hammam El-Ichkeul. Le 16, on sé- 
journe à El-Aouana, près des bords du lac El-Ichkeul. Le 17, après avoir 
franchi l'Oued Tindja, contourné le lac El-lchkeul et fait une reconnais- 
sance; (l;ms la montagne au Nord de l'Oued IMeradin, le groupe campe à 
Si(li-S;il;ili-I)()u-G()biin, excnrsionne le 18 au Kef En-Nesour, au Bordj 



PRÉFACE. XXI 

El-Adouani, passe la nuit sur le monticule de Sidi-Ali-Fatallah d'où il 
repart le 1 9 , en passant par Ksar-Aïn-Kef-el-Chebb , pour Souk-el-Djema 
dont les environs sont explorés le 20 ainsi que l'Oued Cejenan, et il e'tablit 
son campement à Sidi-el-Hadj-Hassen. 

Le 2 1, une reconnaissance est faite jusqu'à la mer et, le 22 , on explore la 
plaine de Cejenan ainsi que Fguira Doula, et l'on campe à l'abri des beaux 
Chênes-Liège de Sidi-Athman dont les alentours sont visite's le lende- 
main 23. On contourne le lac Cejenan le 2^, parla rive Sud-Ouest, avant de 
passer du bassin de l'Oued du même nom dans celui de l'Oued Zouagha (ter- 
ritoire des Nefza)qui aboutit à la mer à l'Ouest du capNegro.Le même jour, 
M. Cosson traverse des plaines couvertes de brousailles de Myrtes parse- 
mées de Chênes-Liège, franchit l'Oued Damons et l'Oued Bellif, passe à 
la mine de fer d'El-Aouabet et campe sur la rive droite du Chabet Rehan, 
où il constate l'abondance du Pteris aquilina L. croissant à l'ombre des beaux 
Chênes-Liège de l'Oued Amoïza. Le 26, il gravit le col de l'Argoub El- 
Ahmar, où il découvre le Teucriuni radicans nouveau pour la science et, 
redescendant vers la mer, il établit son campement à la base du Cap 
Negro, d'où, en longeant la mer, il se transporte, le 28, sur les bords de 
l'Oued Zouagha et de là à Tabarque où il arrive le 29, après avoir traversé 
de véritables futaies de Quercus coccifera L. et passe' à la maison forestière 
d'Aïn-ouled-Sebaa. 

Le i^"" juillet, MM. Lefebvre et Barratte font une excursion à Dar-Bessel 
et, le 2 , après avoir explore' les dunes et les marais, M. Cosson et ses deux 
compagnons atteignent en Kroumirie la frontière algérienne près de la 
source de Bab-Abrik, en suivant la route de Tabarque à La Calle, et tra- 
versent la forêt de Pins maritimes déjà reconnue par M. Lefebvre en 1882 
et par Letourneux et Rebond en i883. Le 3 juillet, les explorateurs se 
rendent de Tabarque au col d'Aïn-Babouch et visitent le même jour, près 
de la frontière algérienne, le petit marais desséché de Badjem Azoug; le U, 
après avoir cherché vainement la source qui donne son nom au col, ils se 
rendent de là à Aïn-Draham, puis, traversant la partie orientale de la 
forêt, vont camper le soir au Redir Tebaïnia. Le 5, ils explorent le ma- 
récage mouvant de ce nom, le petit lac desséché de Radjem-ei-Mâ riche 
en Myosotis [M. Sicula Guss.) et en Isoëtes (/. velatum A. Br.), suivent la 
crête qui sépare les vallées de l'Oued Zen et de l'Oued Ksob, font halte 
à Ain Zitouna, herborisent sur la montagne calcaire de Dir-el-Blad, 
suivent le cours de l'Oued El-Ksob, passent au marabout de Khaneg et 
atteignent Béja, d'où ils repartent le lendemain pour Tunis. Là se termine 
cette intéressante Mission, l'une des plus fructueuses et la dernière qui 
ait été faite en Tunisie au point de vue de la flore phanérogamique. 

Mais en dehors des voyages d'explorations faits par les membres de la 



Hii PRÉFACE. 

Mission dont nons avons retracé les itinéraires, un assez grand nombre 
de botanistes et même de personnes à qui cette science n'e'tait pas fami- 
lière ont contribue' à grossir les documents recueillis en vue de la con- 
naissance de la Flore tunisienne et se sont fait un plaisir de commu- 
niquer leurs récoltes au Président de la Mission. Je me fais un devoir de 
rappeler ici leurs noms et de leur adresser des remerciements. 

Au premier rang se place M. le docteur Hobert, médecin-major de 
l'armée, qui a si puissamment contribué à faire connaître les plantes des 
diverses localités où il a séjourné ou qu'il a visitées. De novembre i883 
à mars 188/1, ce botaniste zélé a exploré avec soin les environs de Gafsa, 
les bords de l'Oued Baïech et le Djebel Hattig. Envoyé en intérim à Fe- 
riana, il profita du trajet pour explorer Bir Mekidès et Sidi-Aïch oiî il fit 
d'importantes récoltes. Durant sa résidence î\ Feriana, outre des herbo- 
risations quotidiennes autour de la ville, il s'est livré à des excursions 
aussi intéressantes que fructueuses aux ruines de Thelepte, à la Guelaa 
Ben-Felima, à Kasserin et au Djebel Kliecbem-el-Kelb, d'une altitude de 
1,204 mètres. Ces diverses herborisations lui ont fait découvrir plusieurs 
espèces nouvelles, parmi lesquelles le curieux Hijpericum Roberti Coss. et 
le Scabiosa Roberti Barr., et lui ont permis de constater dans les environs 
de Feriana la singulière association d'un grand nombre d'espèces des 
hauts plateaux algériens avec d'autres qui sont confinées en Algérie dans 
la région saharienne. Envoyé sur sa demande à Aïn-Draham, le docteur 
Robert y a déployé le même zèle en visitant jusqu'à décembre i885 
toute la Kroumirie centrale, Fedj El-Saha, Fernana, Souk-el-Arba , 
Tabarque, et y faisant de nouvelles découvertes. Un séjour à Sfax et des 
excursions à El-Djem et à Gabès, de janvier en août 188G, ont encore 
ajouté à ses recherches en Tunisie, qui constituent un ensemble des plus 
importants. 

La Flore tunisienne doit aussi d'intéressants documents à M. Wira, 
vétérinaire militaire de 1" classe, qui, pendant son séjour à Tebourba, au 
printemps et dans Véié de i883, recueillit plus de 200 espèces, tant 
autour de cette ville que dans une assez grande étendue du pays dans 
les directions de Djedeïda et de Bordj-Toum et dans le relief du Djebel 
Maïana. C'est à M. Wira qu'est due la découverte dans les environs du 
Battant de la seule station connue en Tunisie du Leontice Leontopetalum L. 
et du Coronopus didi/mus Sm. 

Nous avons eu déjà l'occasion de parler des documents recueillis par 
M. l'ingénieur Durègne pendant son séjour en Tunisie; on doit aussi 
mentionner tout spécialement le concours j)récieux donné à la Mission 
par M. Lcfcbvre, alors directeur du service forestier, soit en faisant re- 
cueillir des plantes par ses gardes forestiers, soit en accompagnant 



PREFACE. xxiii 

M. Letourneux en 1886 et M. Cosson dans la plus grande partie de la 
Mission de 1888. Nous ne saurions oublier non plus le brigadier forestier 
Gardette, qui a recueilli de nombreuses espèces dans les environs d'El- 
Fedja et signalé, le premier, Texistence imprévue du Lilium candidum L. 
et du Rosa GalHca L, dans cette partie de la Kroumirie. 

Parmi les explorateurs non botanistes qui ont obligeamment fourni 
des documents sur la Flore tunisienne, nous ne devons omettre ni le 
docteur Rouire, médecin-major de Tarniée, qui, cbargé en i885 d'une 
mission géographique dans la région du lac Kelbia, a recueilli et com- 
muniqué à M. Cosson plus de 900 espèces des alentours du lac, de 
Sousse, de Kairouan, de TEnfida, de Sidi-el-Hani et du Zagbouan, ni 
le docteur Granier qui a récolté à El-Aïeïcha , en i883 , un certain nombre 
de planles, parmi lesquelles [' Enjngiiim glomeratum Lam,, nouveau pour 
la Tunisie, ni M. Sedillot, entomologiste, ni M. Ph. Thomas, paléonto- 
logiste, ni M. Le Mesle, géologue, qui, durant leurs missions spéciales, 
ont également recueilli des plantes de toutes les régions, ni M. Ed. Blanc, 
inspecteur des forêts, qui n'a pas non plus négligé la botanique pendant 
son séjour en Tunisie. Enfin, bien que ses diverses Missions eussent pour 
objet spécial la cryptogamie, nous devons constater que M. Patouillard, 
dont les importantes recherches feront l'objet de la seconde partie du 
Catalogue des plantes tunisiennes, n'a eu garde de négliger, au cours de 
ses explorations, la récolte des plantes vasculaires qui lui paraissaient 
intéressantes et qui a même recueilli quelques espèces non encore si- 
gnalées dans la Re'gence. 

Ainsi que l'on peut s'en rendre compte par l'historique qui précède, 
la connaissance de la Flore tunisienne est actuellement très avancée, 
mais il serait présomptueux de se flatter qu'elle soit complète et qu'il 
ne reste plus d'espèces à ajouter au Catalogue que nous publions. Qui 
ne sait en effet que les naturalistes font journellement des découvertes 
inattendues même dans les pays les mieux et les plus anciennement ex- 
plorés, et comment en serait-il autrement pour une contrée où l'on n'a 
pénétré librement et sans danger que depuis moins de quinze anne'es ? 
Toutefois, s'il appartient maintenant aux botanistes qui résideront dans le 
pays, de fouiller les localite's qu'ils habiteront et celles qui peuvent encore 
n'avoir pas été suffisamment explore'es, nous espérons que cette tâche 
leur sera facilitée par le grand nombre de localités citées dans ce Cata- 
logue. De nouvelles et fréquentes herborisations faites en diverses saisons 
pourront encore ajouter des nouveaute's à ce qui nous est actuellement 
connu. 

Telle e'tait, dès Ja fin de la Mission de 1888, la situation que M. Cosson 
avait si bien comprise, qu'il s'était résolument mis à la rédaction du 



xuv PREFACE. 

Catalogue auquel il travaillait activement et dont il avait déjà offert à la 
Société botanique les quatre premières feuilles tirées lorsque la mort vint 
Feniever à la science et à l'affection de ses amis, laissant à ses collal)ora- 
teurs le devoir de continuer le travail commencé par lui. Mais la l'alalilé 
semblait s'acharner après la Mission botanique : Victor Reboud avait pré- 
cédé dans la tombe notre éminent et regretté Président, et Lctourneux ne 
devait pas tarder à Ty rejoindre. La Section botanique se trouvait dès lors 
réduite à trois membres titulaires pour la partie phanérogamique : 
MM. Doumet-Adanson , Ed. Bonnet et G. Barratte. Délégué par le Ministre 
à la direction de la Mission scientifique et chargé en conséquence de 
poursuivre la publication de ses travaux, j'estimai que le Catalogue des 
plantes tunisiennes devait être l'œuvre collective des membres survivants 
de la Section botanique; je priai donc MM. Bonnet et Barratte, qui avaient 
à leur disposition et à leur portée les riches documents sur la flore du 
Nord-Afrique contenus dans l'herbier du Muséum et dans celui de 
M. Cosson, de se charger de la détermination des espèces et de la rédac- 
tion d'un Catalogue raisonné, me réservant personnellement la préface, 
riiistorique des explorations et les considérations générales, cette partie 
du travail ne rendant pas obligatoire un recours continuel aux matériaux 
des herbiers que, éloigné de Paris, je ne pouvais avoir sous la main. 

Le plan de l'ouvrage ayant été donné par les divers travaux de M. Cosson 
sur la Flore Atlantique, notamment dans les volumes parus de son 
Compendiwn Jlorœ Atlanticœ, dont le Catalogue des ])lantes de la Tunisie 
peut être regardé en quelque sorte comme un appendice, ainsi que par 
les précédentes publications des travaux de la Mission, il était rigoureuse- 
ment nécessaire de ne rien changer aux règles et ii la forme qu'il avait adop- 
tées, sous peine de rompre l'uniformité qui doit exister dans l'ensemble de 
ces divers documents. C'est pourquoi j'ai dû maintenir non seulement le 
format, les règles typographiques, les différents caractères adoptés par lui, 
mais encore son système d'abréviations et ses règles d'orthogra[)he dans 
les noms de plantes et de localités ('', laissant aux auteurs toute liberté de 

") Alusi que M. Cosson l'avail fait dans les précédents fascicules do la .Mission scionli- 
fiquc , j'ai maintenu le principe de l'eniploi de la lettre capitale dans les noms spécifiques 
do forme adjoclivc dérivés d'un nom {jéoffrapbique , bien que cette règle ne soit pas 
adoptée par un grand nombre de botanistes, (^e n'est pas en effet sans raison (]u'il a 
procédé ainsi, et, partant de ce principe que la nomenclature scientifique ne saurait ja- 
mais être empreinte de trop de clarté, je partage entièrement la manière de voir de mon 
savant maître et ami. La distinction étal)li(' par la lettre capitale entre les dénominations 
adjectives purement qualificatives et celles déri\aiit d'un nom propre géograpliiiiue me 
parait aussi bien justifiée pour ces dernières que pour celles de même forme dérivant d'un 
nom propre de personne. Les termes spécifiques de ces deux catégories ne peuvent pas 
cire considérés comme de vrais adjectifs : ce sont des noms propres seulement adjccli- 



PRÉFACE. XXV 

classification, d'appréciation des genres, des espèces et varie'tés, d'adoption 
des divisions et subdivisions en genres, sous-genres, tribus, sections, etc.; 
en un mot, pour tout ce qui concerne ie côté purement scientifique du tra- 
vail dont ils ont consenti à se charger et dont ils assumaient la responsa- 
bilité en signant chaque famille traitée par l'un d'eux. Il est du reste 
juste de reconnaître qu'ils ont apporté tous leurs soins à ce travail dans 
lequel ils ont suivi les principes scientifiques de l'auleur du Compendium, 
ne cédant ni à la tendance fâcheuse de multiplier les types spécifiques, 
trop souvent basés sur des caractères insuffisants , ni à celle de rejeter de 
parti pris les espèces récemment établies après une étude consciencieu- 
sement faite et sur de bons caractères. La bibliographie et la synonymie de 
chaque espèce ou variété a été aussi , de leur part, l'objet de nombreuses et 
minutieuses recherches dans les livres et les herbiers, et les citations d'au- 
teurs et d'ouvrages, quoique généralement limitées, en dehors du nom du 
créateur de l'espèce et des recueils faisant autorité, à ceux qui traitent 
spL'cialement de la Flore barbaresque et de celles du bassin méditerranéen 
et de l'Orient, sont cependant assez étendues pour qu'il soit facile de vé- 
rifier l'identité de tous les types admis dans le Catalogue; c'est dans ce 
but que l'on a eu soin de citer, outre les textes, pour chaque espèce 
autant que possible, les meilleures figures qui en ont été publiées. Ce 
système a permis de réduire le Catalogue à des proportions maniables, en 
supprimant la diagnose de toutes les espèces déjà décrites et en se bor- 
nant à donner quelques notes critiques et la description complète des 
types vraiment nouveaux qui sont du reste figurés, pour la plupart, soit 
dans les Illustrationes Jlorœ Atlanticœ de Cosson, soit dans l'atlas de vingt 
planches in-quarto qui forme le complément du Catalogue raisonné des 
plantes vasculaires et de celui des végétaux cellulaires dont la rédaction 

visés dans la forme et remplaçant l'emploi du génitif. Or, puisque l'on écrit la Tunisie, 
l'Algérie, la Gaule, avec la grande lettre, lout comme on écrit Linné, Tournefort, Jus- 
sicu, etc., ou ne voit pas trop pourquoi, lorsque ces noms sont adjectivisés, on maintien- 
drait la lettre capitale aux uns et on la supprimerait aux autres. Tunetanus signifie «de la 
Tunisie», tout comme Linnœanus veut dire «de Linné». Il est même des cas où cette dis- 
tinction paraît s'imposer, comme dans alpinits , pris dans le sens de «habitant les hautes 
montagnes (alpes)n , ei Alpinus voulant dire «des Alpes» proprement dites. De même 
petra (pierre), nom commun, produit l'adjectif petrœus, «qui halùte les lieux pierreux», 
et Petra (Pétrée), nom propre de ville (Arabie, Illyrie, Macédoine, Thrace, Sicile, Col- 
chide), s'adjectivise également en Petveeus, «qui habite les environs de Pétrée»; comment 
alors distinguer entre les deux, si ce n'est par la petite ou la grande lettre? Bien 
d'autres cas analogues de confusion pourraient être cités; or, entre la dérogation conven- 
tionnelle à une règle purement grammaticale , dérogation qui a pour conséquence d'ap- 
porter la clarté dans la nomenclature scientifique latine , elle-même toute de convention , 
et l'application rigoureuse des règles orthographiques de la grammaire usuelle qui amène 
la confusion , la logique ne me semble pas en faveur de cette dernière. 



XXVI PREFACE. 

a été confiée à M, Patouillard pour les champignons, et à ses colla- 
borateurs, MM. Bescberelle, Barratle, Sauvageau et Tabbé Hue pour les 
autres classes. Pour ces plancbes, dessinées avec un soin minutieux |)ar 
deux artistes de talent, M. Ch. Cuisin et M""' B. Herincq, nous avons adopté 
le format de celles des IHustrationes de Cosson, qui est également celui de 
TAtlas paléontologique de la Mission publié précédemment. Enfin, à fin- 
dication des conditions d'habitat de chaque espèce et des principales loca- 
lités tunisiennes où elle a été recueillie ou signalée, les auteurs ont ajouté 
un aperçu de son aire géographique générale sufiisant pour permettre de 
comparer la Flore tunisienne à celles des autres contrées, principalement 
de celles du bassin méditerranéen et de fOrient. 



GEOGRAPHIE, OROGRAPHIE, GEOLOGIE, CLIMATOLOGIE. 

Quelques considérations orographiques, climatologiques et même géo- 
logiques nous paraissent nécessaires au point de vue de la comparaison h 
faire entre la flore de la Régence et celles des pays qui lui sont le plus 
proches et avec lesquels elle offre à la fois des dissemblances et des ana- 
logies. Toutefois nous croyons devoir rester dans des termes généraux, 
n'ayant à traiter ces divers sujets qu'en ce qui peut intéresser leur rela- 
tion avec la population végétale de la contrée et la distribution géogra- 
phique des espèces. 

Située à fextrémité orientale de l'Algérie, dont elle n'est en quelque 
sorte que le prolongement, la Tunisie est comprise entre les degrés b°lxo' 
et 9° 12' de longitude Est du méridien de Paris, et les parallèles Sa" 20' 
et 37° 20' de latitude Nord. Elle présente une superficie évaluée approxi- 
mativement à 182,000 kilomèlres carrés, c'est-à-dire moins du tiers de 
celle de notre colouie al{férienne actuellement occuj)ée d'une manière ef- 
fective. Ses limites sont, au Nord et à l'Est, la Méditerranée; au Sud, la 
Tripolitaine dont la frontière est assez confusément déterminée; à l'Ouest, 
la province al{férienne de Conslanline dans toute sa longueur du Nord au 
Sud. Elle ollre un développement de côtes d'environ 970 kilomètres, et 
ce rivage, sauf au Nord où il continue celui de l'Algérie dirigé de l'Ouest 
à l'Est et faisant conséquemment face au Nord, court sur sa j)lus grande 
longueur du Nord au Sud, faisant ainsi face à l'Est, ce(|ui dilîérencie no- 
tablement son orientation générale de celle des côtes algériennes. La côte, 
qui s'avance au Nord d'environ 0° 1 5' de plus que le point le plus septen- 
trional de l'Algérie, est profondément échnncrée par le golfe de Tunis et, 
à TEst, par le golfe de Sousse ou d llaiiiniaincl el par celui de Gabès, qui 
offre cette singularité presque unique dans la Méditerranée, d'être soumis à 



PRÉFACE. xxvii 

des marées de i m. 20 à 2 m. 80. La presqu'île du Cap Bon, qui forme un 
promontoire très avancé vers le Nord-Est dans la direction de la Sicile dont 
il n'est séparé que de i5o kilomètres, apparaît clairement comme le point 
d'attache au continent africain d'un littoral anciennement ininterrompu qui 
formait, avec la Sicile, le Sud de l'Italie, la Grèce, le Péloponèseet l'Asie 
Mineure, la bordure occidentale et septentrionale du bassin oriental delà 
Méditerranée. Dans le Sud, l'île de Djerba, à peine détachée du conti- 
nent, peut être également considérée comme un promontoire dirigé vers 
les îles Kerkenna, et la nature identique de ces deux points, actuelle- 
ment séparés, laisse supposer dans les temps géologiques un littoral con- 
tinu entre eux et la côte actuelle au Nord et au Sud, continuité rompue 
par un travail lent d'affaissement qui paraît se manifester encore de nos 
jours. A part ces deux îles, car nous considérons comme n'en formant 
qu'une seule, la grande et la petite Kerkenna, si rapprochées l'une de 
l'autre qu'elles ont été à l'époque romaine reliées par une chaussée, 
tout comme l'était Djerba au continent, on ne trouve sur la côte tuni- 
sienne que des îlots sans importance; l'un d'eux cependant, celui de 
Djezeiret-Djamour (Zembra) , situé à l'Ouest de l'extrémité du Cap Bon 
dont il n'est qu'un fragment, mérite d'être mentionné à raison de son al- 
titude d'environ kho mètres au-dessus de la mer, de laquelle il émerge 
à pic de presque toute sa hauteur du côté de l'Ouest. Après la Sicile, c'est 
de la Sardaigne que la côte tunisienne est la plus voisine, n'en étant sé- 
parée que par moins de 200 kilomètres; toutefois la Tunisie, tant par 
la constitution géologique de ses montagnes que par l'orientation des 
crêtes de celles-ci, semble être moins intimement liée à cette île qu'à la 
Sicile, ces crêtes étant sensiblement dirigées du Sud-Ouest au Nord-Est. 
De cette disposition orographique des massifs montagneux du Nord , il ré- 
sulte que les deux principaux cours d'eau de cette portion de la Tunisie, 
presque même les seuls de toute la Bégence qui coulent ostensiblement en 
toute saison, ont une direction analogue dans leur orientation générale. 
Les massifs montagneux les plus importants de la Tunisie en occupent 
le Nord et l'Ouest, se rattachant, au Nord -Ouest, aux montagnes algé- 
riennes du massif de Souk-Ahras et de Guelma, à l'Ouest à celui de Te- 
bessa, et au Sud-Ouest à celui de l'Aurès. A part ces massifs principaux 
comprenant les points les plus élevés de la Bégence, il en existe d'autres, 
de moindre importance, disséminés dans le Sud et l'extrême Sud; ce sont, 
à l'Est et au Sud de Gafsa, les massifs des Djebel Arbet, Sened, Bou- 
Hedma,El-Aïeïcha, du Djebel Berd et du Djebel Cherb au Nord du Chott 
El-Fedjedj , celui du Djobel Tebaga au Sud du même Chott , et dans l'extrême 
Sud, les massifs des Matmata et des Ourghama qui, s'orientant à peu près 
Nord-Sud, vont se relier par le Djebel Charen près de Douiret aux parties 

Tunisie. c 



xwm PREFACE. 

montagneuses de la Tripolitaine. Bien qu'en apparence indépendants les 
uns des autres, ces divers massifs secondaires n'en font pas moins partie 
d'un même système et semblent n'être qu'un rameau des montagnes de 
rAlgéric continuant, dans la direction Est et Sud-Est, la ceinture monta- 
gneuse qui entoure au Nord et au Nord-Est la grande dépression du Sahara 
algérien septentrional et le bassin des grands Chott. Sans recourir à 
l'étude de la constitution géologique, l'exhaussement de la partie orien- 
tale de ce bassin, mis en évidence par le niveau des Chott El-Djerid et El- 
Fedjedj, niveau bien supérieur à celui des Chott El-Gharsa et IMelghir, est 
une preuve évidente de la continuité de l'ossature entre ces chaînes méri- 
dionales de la Tunisie et celles de l'Algérie; mais, en considérant la dis- 
position semi-circulaire qu'affecte cette ossature, on est amené à rattacher 
les montagnes du Sud de la Tunisie à la chaîne Sud de l'Atlas, plutôt qu'à 
celle du Nord, tandis que le massif septentrional tunisien offre la plus 
grande intimité avec cette dernière. En résumé, les montagnes de la Tu- 
nisie se séparent, vers le Nord-Ouest de Gafsa, en deux branches princi- 
pales, dont la première, dirigée Sud-Sud-Ouest - Nord-Nord-Est, se par- 
tage en deux rameaux qui vont s'éteindre, l'un aux environs du Cap Blanc, 
l'autre à la presqu'île du Cap Bon, et dont la seconde branche, s'orientant 
du Nord-Ouest au Sud-Est et au Sud en dernier lieu, vient se fondre avec 
le Djebel Nefousa, en Tripolitaine. 

C'est dans la branche septentrionale que se trouvent les plus grandes 
altitudes de la Tunisie, entre Tebessa et le Cap Bon. Les principaux 
sommets sont le Djebel Chambi (i,5/i6 mètres), le Kef Sidi-Aii-Mouzin 
( 1,520 mètres), le Berberou des Ouled-Aïar (i,û8o mètres), le Guelaat 
Es-Snam (i,/i52 mètres), le Djebel Meghila (i,6/i5 mètres), le Kef Bezaï 
(i,638 mètres), le Djebel Semata (i,io2 mètres), et le Djebel Zaghouan 
(1,3/10 mètres) qui arrive en dernier parmi les hauts sommets, après 
avoir été regardé longtemps comme le point culminant de toute la Tu- 
nisie. La crête de ce rameau, caractérisée par la présence du terrain ju- 
rassique, se continue, en s'abaissant, par le Djebel Reças (796 mètres) 
et le Djebel Bou-Kourneïn (58g mètres), jusqu'à la naissance de la pres- 
qu'île du Cap Bon où l'on trouve le Djebel Abd-er-Rhaman (G 20 mètres) 
et où n'apparaît plus le terrain jurassique. Quant au second rameau, sé- 
paré de celui-ci par les vallées de la Medjerda et de l'Oued Meliana, il 
forme les massifs importants de la Kroumirie et des Ouchteta, mais ne 
dépasse pas l'altitude de i,o85 mètres qu'il atteint au Djebel Bir, dans 
la Kroumirie. 

La branche Sud-Est, qui se détache de l'ensemble du massif des Aurès 
dans le Nord-Ouest de Gafsa, est coupée en plusieurs tronçons par la 
vallée de l'Oued Baïech d'abord , et, plus au Sud, parle Chott El-Fedjedj , 



PRÉFACE. XXIX 

entre le Djebel Cherb et le Djebel Tebaga; elle a ses plus grandes alti- 
tudes (1,170 mètres) au Djebel Orbata ou Arbet près d'Ei-Guettar, et 
au Djebel Berd ou Berda (i,o5o mètres), au Nord du Gbott, et n'atteint 
plus que 760 mètres au maximum dans les montagnes de Ghomrassen 
au sud du Gbott etoii réapparaît, comme dans la branche septentrionale, 
la formation jurassique dont le soulèvement semble avoir été la cause 
déterminante des reliefs montagneux de la Tunisie. 

Dans l'angle ouvert que forment à l'Est les deux ebaînes montagneuses 
que nous avons décrites, entre les hautes montagnes et la mer, sont dis- 
séminés un certain nombre de reliefs de peu d'importance. Bien que dé- 
signés par les indigènes sous le nom de Djebel qui signifie plutôt élé- 
vation que montagne, ce ne sont en réalité que des groupes de hautes 
collines séparés les uns des autres par des plaines sableuses ou argilo- 
sableuses et des dépressions au fond desquelles s'écoulent rapidement ou 
séjournent temporairement les eaux provenant des pluies torrentielles qui 
tombent très irrégulièrement, ce qui caractérise le régime pluviomé- 
trique de cette portion de la Tunisie et lui donne, depuis l'extrême Sud 
jusqu'aux confins mêmes de la presqu'île du Gap Bon, une certaine ana- 
logie avec la véritable région désertique que l'on ne trouve réellement 
que dans la partie du pays située au voisinage et principalement au Sud 
des grands Ghott. G'est à cette portion de la Régence que, dans un tra- 
vail analogue à celui-ci, publié dans le Journal de botanique, travail dont les 
éléments, en ce qui concerne la Tunisie, ont été empruntés au présent 
Catalogue préalablement à son apparition, M. le D"" Bonnet a donné le 
nom de région sub-saharienne et qu'il serait peut-être plus juste d'ap- 
peler sub-désertique , le Sahara offrant dans son ensemble une variété très 
grande de régions très distinctes entre elles par la nature du sol et les 
associations végétales. Gette région est également celle des sebkha, bas- 
sins de peu de profondeur, à fond vaseux, qui se remplissent d'eau pen- 
dant la saison des pluies et qui, desséchés pendant les périodes de grandes 
chaleurs dans leur plus grande étendue, ne présentent plus qu'une sur- 
face unie formée d'une croûte peu épaisse, fendillée sous l'action de la 
chaleur solaire, ou recouverte d'efïlorescences salines blanches, dont 
l'éclat donne lieu à d'étranges phénomènes de mirage. Les sebkha, lors- 
qu'elles ont une grande surface, prennent le nom de Ghott et deviennent 
d'un abord très dangereux, leur croûte superficielle masquant des amas 
puissants de vase mouvante et d'insondables fondrières; tels sont les Ghott 
El-Fedjedj, El-Djerid et El-Gharsa dont la traversée ne peut s'effectuer 
qu'avec une grande prudence et seulement en quelques points d'où il 
faut avec grand soin ne pas s'écarter. Le niveau de ces grands Ghott, qui 
commencent à quelques kilomètres du fond du golfe de Gabès pour se 



XXX PRÉFACE. 

prolonger de l'Est à TOuest jusqu'au Chott Melghir, est très différent pour 
chacun d'eux. Ce niveau, élevé de plus de ao mètres au-dessus de celui 
de la mer dans le Chott El-Fedjedj, s'abaisse successivement dans les 
Chott El-Djerid et El-Gharsa, pour arriver à 3i mètres au-dessous de 
celui de la Méditerrauée dans le Chott Melghir, situé en Algérie. 

Cette grande dépression forme la séparation entre le Sud et l'extrême 
Sud de la Tunisie, et ce n'est bien positivement que dans les parages du 
Chott El-Djerid, entre Gafsa et Tozzer, et au Sud de ce Chott que l'on 
trouve la véritable région désertique qui se confond vers l'Ouest avec l'Areg 
Algérien, pays des sables et des grandes dunes. La partie de l'extrême Sud 
située à l'Est des montagnes des Matmata et des Ourghama appartient 
encore àlarégionsub-désertique, et ses eaux, comme celles du Nord et du 
Centre, s'écoulent vers la Méditerranée, tandis qu'à l'Ouest de ces mêmes 
montagnes et entre Gafsa, Tozzer et Nefta, elles appartiennent au bassin 
des grands Chott. 

La région sub-désertique, comme on vient de le voir, très développée en 
longueur en Tunisie, vient, sur beaucoup de points, se confondre à peu de 
distance de la côte avec la région littorale, ce qui amène forcément un 
mélange des espèces désertiques avec les espèces plus particulièrement 
maritimes, mélange favorisé en outre par la présence du chlorure de so- 
dium dans le sol. 

Quant à la région dite des rr hauts plateaux n, si importante en Algérie où 
elle occupe presque dans toute sa longueur l'espace qui sépare les deux 
chaînes de l'Atlas, elle est au contraire peu étendue en Tunisie et ne se 
rencontre réellement qu'au voisinage de la frontière algérienne, dans 
l'Ouest et le Nord-Ouest. 

L'exposé rapide que nous venons de faire de l'orographie générale de la 
Tunisie, en faisant ressortir les notables différences qui existent entre elle et 
celle de l'Algérie, permettra de se rendre compte des principales causes aux- 
quelles peuvent être attribuées également les différences que l'on constate 
entre le nombre et la distribution générale des espèces qui constituent les 
flores de ces deux pays conligus. Ces causes principales nous les trou- 
verons : 1° dans l'altitude sensiblement moins grande des sommets tuni- 
siens qui n'atteignent pas 1,600 métros, tandis qu'ils arrivent à 2,4oo mè- 
tres en Algérie; 2" dans le peu d'étendue de la région des hauts plateaux; 
3° dans la grande extension de la région sub-désertique , qui se prolonge 
beaucoup plus au Nord qu'en Algérie; U" dans le développement relati- 
vement beaucoup plus considérable du littoral; 5° enfin , et peut-être plus 
particulièrement, dans l'orieiitalion à l'Kst de la pente générale du pays, 
ce qui le rattache beaucoup plus au bassin oriental qu'au bassin occidental 
de la Méditerranée. 



PRÉFACE. XXXI 

A ces considérations orographiques nous croyons devoir ajouter quelques 
données sur la constitution géologique du pays que les recherches des 
membres de la Mission scientifique et de l'ingénieur Aubert ont fait con- 
naître dans ses grandes lignes. N'ayant pas à entrer ici dans les détails, 
nous nous bornerons à donner, d'après la carte publiée par ce dernier, des 
généralités suffisantes pour se faire une idée de l'ensemble des terrains 
que l'on rencontre en Tunisie. 

Disons tout d'abord que les terrains primitifs manquent absolument à 
la Tunisie ainsi que les terrains volcaniques, et que les couches les plus 
anciennes appartiennent à la formation jurassique principalement repré- 
sentée aux Djebel Bargou , Djebel Djoukar, Djebel Zaghouan , Djebel 
Reças et Djebel Bou-Kourneïn, c'est-à-dire dans la principale ligne de 
faite qui se termine à la naissance de la presqu'île du Cap Bon. Le ter- 
rain jurassique se retrouve également dans l'extrême Sud, au voisinage de 
la Tripolitaine, dans les montagnes des Ourghama, ainsi que l'a constaté 
notre regretté collègue G. Le Mesle. Toutefois cette formation n'occupe 
pas un très grand espace à la surface du sol de la Régence. 

Le Crétacé inférieur n'a pas une étendue plus grande que le Jurassique 
et paraît suivre dans ses émersions la même direction générale que ce 
dernier. Cependant il affecte une orientation Ouest-Est dans les montagnes 
voisines de Gafsa, d'El-Guettar, de la ceinture nord du Bled Thala, et 
dans le Djebel Cherb, s' élevant au milieu du Crétacé moyen qui règne en 
maître dans tous les massifs d'importance secondaire disséminés dans la 
région centrale. Ce dernier terrain occupe aussi d'assez vastes espaces dans 
l'Ouest, au voisinage de l'Algérie, ainsi que dans les montagnes de l'ex- 
trême Sud. Le Crétacé supérieur domine principalement dans le Nord, de 
même que dans les massifs montagneux du Sud et de l'extrême Sud. 

L'Eocène inférieur et l'Éocène supérieur se montrent surtout dans le 
Nord de la Régence, où ils occupent des étendues considérables du pays 
qu'ils disputent au Crétacé moyen et inférieur; on en retrouve aussi quel- 
ques lambeaux dans le Centre et dans le Sud-Ouest, mais c'est surtout en 
Kroumirie que dominent les grès de l'étage supérieur de cette formation. 
Quanta l'Éocène moyen, il paraîtrait manquer totalement à la Tunisie. 

Le Miocène est très disséminé et ne se trouve guère que dans le Nord-Est 
et dans la partie moyenne Est de la Régence; il se montre sur de vastes 
portions de la presqu'île du Cap Bon ainsi que près de Monastir et au 
Sud-Est de la ligne des hautes montagnes qui se dirige de Tébessa vers 
le Cap Bon, paraissant affecter la même direction que ces hauts sommets; 
on le retrouve également dans l'Est de la Kroumirie, où il avoisine un 
lambeau assez étendu du Sahélien. 

Le Pliocène lacustre a aussi une assez grande importance dans le 



XXXII • PRÉFACE. 

Nord, dans le Centre et dans le massif montagneux situé au Sud-Ouest de 
Gafsa, mais il paraît manquer totalement dans l'extrême Sud. Quant au 
Pliocène marin, c'est surtout dans la presqu'île du Cap Bon qu'il acquiert 
quelque importance. 

Les surfaces occupées par les terrains quaternaires sont beaucoup plus 
considérables que celles appartenant à aucune autre des formations que 
Ton trouve en Tunisie et sont à peu près également partagées entre le 
Quaternaire ancien et le Quaternaire récent. Ces terrains embrassent toute 
la région moyenne comprise entre les montagnes de la frontière algé- 
rienne, la mer et les grands Chott, qu'ils franchissent pour former toutes 
les plaines de l'extrême Sud, tant à l'Est qu'à l'Ouest de la chaîne monta- 
gneuse qui se relie à la Tripolitaine; ce sont eux qui constituent aussi 
les îles Kerkenna et Djerba et qui occupent la majeure partie des plaines 
et des vallées dans les portions montagneuses du Nord et de l'Est de la 
Régence. Leur puissance d'épaisseur est souvent considérable et, dans la 
région centrale principalement, ainsi que sur certains points de la vallée 
de la Medjerda et de celle de l'Oued Meliana, ils constituent de puissants 
dépôts argilo-calcaires pl-us ou moins fertiles, profondément ravinés par 
les Oued auxquels ils forment des berges abruptes souvent modifiées par 
les crues torrentielles et que l'on ne voit, la plupart du temps, qu'en ar- 
rivant sur leur bord même. A ces mêmes terrains appartiennent aussi 
les lits plus ou moins vastes, sableux ou caillouteux des Oued du Centre 
et du Sud, dont, pour la plupart, les eaux coulent souterrainement, ne se 
montrant à la surface que durant quelques jours après les pluies torren- 
tielles. 

Vers la côte, dans certaines parties du Centre, dans le Sud et le Sud- 
Ouest, ils constituent de vastes plaines sableuses ou argilo-sableuses dé- 
sertiques ou sub-désertiques analogues aux plaines du Sahara algérien, 
ou bien de grands espaces limoneux le plus souvent imprégnés de sel 
marin, ce qui favorise la végétation des Salsolacées, des Staticées, des 
Atriplex, des Nitraria et autres plantes des terrains salés ou maritimes. 

Les matériaux élémentaires de ces terrains sont le produit de la désa- 
grégation et du lavage par les pluies des diverses couches plus anciennes 
que nous avons énumérées plus haut. Sur certains points , les dépôts qua- 
ternairi's sont représentés par do puissants amas de terres rougeàtres for- 
tement chargées de gravier siliceux ou calcaire ou de fragments de gypse ; 
ces amas sont plus ou moins ravinés par des érosions et généralement 
recouverts d'une végétation arbustive ou sous-arborescente, où dominent 
les Pistacia, Juniperus , Callitris , Rhamnus, Genista, Cahjcolome, etc., qui 
constituent parfois des broussailles épaisses. Enfin, dans certaines par- 
ties du Centre et du Sud, le Quaternaire se présente sous la forme de 



PREFACE. XXXIII 

plateaux légèrement ondulés , revêtus d'une sorte de carapace calcaire ou 
gypseuse de mince épaisseur, parfois dure, mais le plus souvent friable, 
qui ne permet qu'une végétation rabougrie et donne au pays un aspect 
particulièrement triste. 

Nous avons dit en commençant que les terrains primitifs et volcani- 
ques manquaient à la Tunisie; on pourrait presque en dire autant des 
rocbes éruptives micacées ou feldspathiques dont il n'existe que quelques 
pointements isolés (Trachytes, Dolérites) en Kroumirie et sur quelques 
autres points. Toutefois M. l'ingénieur Aubert attribue une origine érup- 
tive à certains amas puissants, calcaires ou gypseux, intercalés dans les 
couches des divers terrains anciens du sol de la Tunisie. 

Au point de vue qui nous occupe, nous n'avons pas à entrer plus avant 
dans les détails géologiques qui regardent plus spécialement d'autres 
membres de la Mission et nous nous bornerons à déduire de ce qui pré- 
cède les données sur la nature des matériaux constituant le sol tunisien. 
Résumons-nous donc en classant par ordre de prédominance les éléments 
principaux, c'est-à-dire, l'argile, le carbonate de chaux, le sulfate de 
chaux et la silice, auxquels viennent s'adjoindre accidentellement, l'oxyde 
de fer en mélange intime avec l'argile de beaucoup d'alluvions anciennes, 
le chlorure de sodium qui imprègne le sol sur de grandes surfaces où 
il est parfois accompagné de chlorure de magnésium, le phosphate de 
chaux et le carbonate de magnésie sur divers points. Ceci posé, il ressort 
que, par suite de la constitution chimique et minéralogique du sol, la 
population végétale doit être forme'e en majeure partie d'espèces calci- 
coles, en second lieu d'espèces gypsicoles, salicoles et silicicoles, celles 
qui sont particulières aux terrains granitiques, feldspathiques ou schis- 
teux devant faire, sinon totalement, au moins en grande partie défaut. 

Le climat de la Tunisie procède essentiellement, avec de légères modi- 
fications toutefois, de ceux de l'Algérie et du Sud-Est de l'Espagne. Sous 
ce rapport, la Régence peut être répartie en trois zones : i° celle du Nord 
et du Nord-Ouest qui confine au Nord de l'Algérie ; région montagneuse 
subissant l'influence du voisinage de la Méditerranée occidentale qui amène 
des pluies fre'quentes, même des neiges en hiver, qui alimentent les sources 
et les cours d'eau, des brouillards en été qui entretiennent une certaine 
humidité et tout au moins la fraîcheur dans les parties élevées; c'est la 
Kroumirie et la région des Hamada; 2° celle du Centre et du Sud-Est, 
soumise à de longues périodes tantôt sèches, tantôt pluvieuses et à des 
orages accidentels donnant de grandes quantités d'eau en peu d'heures, 
et dont le produit s'écoulant rapidement vers la côte ou les parties 
basses du pays alimente les sebkha, vrais bassins d'évaporation dans la 
saison chaude. Limitée à l'Ouest par les montagnes voisines de l'Algérie, 



miv PRÉFACE. 

c'est cette région que nous appelons sub-désertique, laquelle s'étend au 
Nord et au Sud-Est des grands Chott et se prolonge jusqu'aux confins de 
la presqu'île du Cap Bon; 3° la région de l'extrême Sud et Sud-Ouest 
principalement, qui procède directement du climat saharien où les pluies 
sont presque nulles, les chaleurs excessives et les écarts de température 
fre'quemment de ko degrés entre le jour et la nuit. Cette région est celle 
du Dattier par excellence et la seule, on peut le dire, où cet arbre si 
précieux mûrisse complètement ses fruits. 

La distribution de la population végétale est sensiblement soumise à ces 
divisions climatologiques, qui sont elles-mêmes en corrélation avec l'oro- 
graphie générale du pays, mais ne s'accordent pas toujours avec la lati- 
tude des diverses parties de la contrée. C'est ainsi que la région seulement 
sub-désertique, constatée en Algérie au Sud de la chaîne méridionale de 
l'Atlas et sur une zone relativement étroite entre cette chaîne et le vrai 
désert, remonte en Tunisie jusqu'au voisinage du Cap Bon, c'est-à-dire à 
2 degrés plus au Nord, et descend dans le Sud-Est jusqu'aux confins de la 
Tripolitaine, soit à près de 2 degrés plus au Sud qu'en Algérie; c'est éga- 
lement la région sub-désertique que l'on retrouve dans certaines portions 
sud-orientales de TEspagne (Valence et Murcie notamment) où le Dattier 
forme presque des oasis, mais où il ne mûrit pas plus complètement ses 
fruits que dans la région similaire de la Tunisie. Ce régime climatologique 
embrasse plus de la moitié de la Bégence et est légèrement modifié sur 
la bande littorale et dans les îles, qui subissent l'influence maritime et oii 
les brumes et de petites pluies combattent l'excès de la sécheresse et des 
chaleurs estivales. 

S'il est permis de poser en principe que le Nord de la Bégence reçoit 
une beaucoup plus grande quantité d'eaux pluviales que le Centre et le 
Sud, les observations faites jusqu'ici ne nous paraissent pas suffisantes 
pour établir la moyenne réelle annuelle des pluies dans les diverses par- 
ties du pays. D'après M. Lefebvre, ancien directeur du service forestier, 
la moyenne annuelle à Aïn-Draham (Kroumirie) serait de 1,726 milli- 
mètres, mais ce chiffre me semble tellement élevé', qu'il me paraît devoir 
être modifié sensiblement par une plus longue série d'observations. 
Dautre part, la hauteur d'eau moyenne annuelle serait seulement de 
US'] millimètres au Kef et de ^92 millimètres à Souk-el-Djema, ce qui me 
paraît en revanche être bien au-dessous de la moyenne réelle pour des 
points situés dans un [)ays montagneux et pas très éloignés de la Krou- 
mirie où il tomberait environ 1,260 millimètres d'eau de plus que dans 
la région des Hamada. Les moyennes de la ])artio centrale et du Sud sont 
encore plus incertaines et ne pourront être déduites que d'une longue série 
d'observations faites en beaucoup de points, les chutes de pluie y étant 



PREFACE. XXXV 

d'une très grande irrégularité. Lors de mon voyage de 1 87^,36 fus retenu 
à Tunis pendant plus de quinze jours par des pluies abondantes et jour- 
nalières, ayant rendu impossible la traversée de la plaine de TOued 
Meliana et converti en marais tout le pays entre Bir-Loubit et Herkla, 
tandis que , sauf une averse de pluie et de grêle de quelques minutes que 
j'eus à essuyer à mon retour entre Sfax et Sidi-el-Hani, j'accomplis tout 
mon trajet à Gafsa et retour sans une goutte de pluie. La Mission de 
i883, dans le Centre et le Nord, s'accomplit presque sans pluie même 
dans la Kroumirie, tandis qu'en 1886, la Mission dans le Sud que j'avais 
l'honneur de diriger eut à subir pendant toute sa durée, dans les mois 
d'avril, mai et juin, de fréquents et violents orages et fut même arrêtée 
dans sa marche à plusieurs reprises par des pluies abondantes de deux 
jours consécutifs, jusque dans les environs des Chott El-Djerid et El- 
Fedjedj. 

Comme le régime des pluies, la température de la Tunisie est égale- 
ment variable suivant les régions. Tempérée l'hiver aux environs de Tunis 
où les gelées sont rares, elle s'y élève parfois en été jusqu'à kk degrés cen- 
tigrades; en Kroumirie, il gèle fréquemment et les chutes de neige ne 
sont pas rares , ainsi que dans le pays des Hamada. Dans le Centre et le 
Sud, la température est peut-être plus variable encore et l'écart entre le 
jour et la nuit y est quelquefois de 60 degrés; c'est ainsi que, dans mon 
voyage de i'87 i, j'observai le 1 6 mars , dans les environs d'El-Djem , — 3 de- 
grés à 6 heures du matin et -[- 35 degrés à 1 1 heures; ces mêmes écarts 
s'observent fréquemment, avec plus d'exagération encore, dans l'extrême 
Sud voisin de l'Algérie oii la chaleur s'élève, dit-on, jusqu'à 5o degrés à 
l'ombre dans les parties désertiques; toutefois cette température me paraît 
trop excessive pour ne pas résulter d'observations faites dans de mauvaises 
conditions, probablement avec un thermomètre fixe et subissant l'influence 
de la réverbération des sables. 

Les vents sont fréquents dans presque toute l'étendue de la Tunisie et 
souvent violents dans le Centre et le Sud principalement. Les courants qui 
paraissent dominer viennent du Nord et du Sud-Ouest. C'est ce dernier qui 
donne les coups de Siroco qui produisent des chaleurs accablantes et des- 
séchantes et qui remplissent l'atmosphère d'une poussière de sable presque 
impalpable, rendant la respiration pénible et déposant partout en quelques 
heures une couche épaisse dont il est impossible de se garantir. Ce sont 
principalement ces coups de Siroco qui déterminent la formation rapide 
de petites dunes en amoncelant les sables autour de tous les objets fai- 
sant obstacle à leur translation. Dans certaines plaines parsemées de touffes 
de Zizijphus Lotus Lam., on se croirait en présence de centaines de tu- 
muli. Les sables, en s'accumulant autour, forcent les buissons à s'élever de 



xxxTi PREFACE. 

plus en plus, et la dune, montant au fur et à mesure et s'étendant aussi 
en largeur proportionnellement à sa hauteur, puis se reliant aux plus 
voisines, forme une dune plus importante et ainsi de suite, jusqu'à ce 
qu'ayant acquis d'assez grandes proportions, elle devienne définitive- 
ment fixe et ne subisse plus alors que des modifications de forme sui- 
vant que le vent déplace le sable d'un versant pour le transporter sur 
l'autre et vice versa. Ces grands vents sont un fléau pour les oasis dans 
lesquelles ils accumulent des sables en si grande abondance que, si l'on 
ne parvient pas à les arrêter par des travaux intelligents, l'oasis se trouve 
anéantie en peu d'années. Les coups de Siroco, plus ou moins fréquents 
suivant les saisons et même suivant les années, durent quelquefois 
de 2/1 à 36 heures et se terminent souvent par quelques gouttes de 
pluie, parfois aussi par une averse torrentielle d'une demi-heure à trois 
quarts d'heures avec accompagnement de quelques violents coups de ton- 
nerre. Parfois ils durent moins longtemps, quelques heures seulement, 
mais se renouvellent alors presque à heure fixe pendant une longue 
série de jours. En i88i, dans les environs du Chott El-Fedjedj, nous 
eûmes à endurer plusieurs de ces séries, le vent soufflant avec rage 
chaque nuit et cessant pendant la journée. D'autrefois le contraire se pro- 
duit et le vent, ayant soufflé violemment toute la journée, s'apaise le soir 
pour faire place à une nuit d'une merveilleuse se'rénité , qui produit alors 
par rayonnement un abaissement considérable de la température et une 
abondante rosée revivifiant pour quelques heures la végétation. Tels sont 
les traits principaux du régime climatologique des régions désertique et 
sub-désertique , régime qui se trouve un peu modifié vers la côte par l'in- 
fluence maritime, laquelle détermine une plus grande somme d'humidité 
atmosphérique; les pluies devenant alors plus fréquentes, moins torren- 
tielles et de plus longue durée, impriment à la végétation une activité 
plus grande que dans l'intérieur des terres; en revanche le Dattier, tout 
en y croissant avec la même vigueur que dans la région désertique, y 
mûrit ses fruits plus imparfaitement et n'y donne que des produits très 
inférieurs en qualité à ceux des oasis de l'Oudiane, du Djerid et du Sahara 
algérien. 



CARACTERES DE LA VEGETATION. — CULTURES. 

Nous avons déjà dit que la végétation de la Tunisie subissait l'in- 
fluence des régimes climatologiques qui se partagent la contrée. Abon- 
dante, variée, arborescente et presque luxuriante dans les montagnes de 
la Kroumirie et de la région des hauts plateaux, où elle est stimulée par 



PREFACE. xHvii 

une certaine humidité du sol et de Tatmosphère , elle devient plus chétive 
dans une grande partie, encore cependant relativement élevée, du Centre 
et du Sud, uniforme et souvent clairsemée dans les plaines graveleuses 
ou sableuses des régions sub-de'sertique et désertique. 

Seules les montagnes de la Kroumirie et du Nord possèdent de véritables 
forêts dans lesquelles dominent le Chêne-Zen et le Chêne-Liège, l'un et 
l'autre y atteignant de fortes dimensions en hauteur et en circonférence. 
Partout ailleurs, on ne trouve plus que des broussailles plus ou moins 
épaisses selon le plus ou moins de fertilité du sol ; les vrais arbres s'y 
montrent rares, rabougris et de médiocres proportions; le Chêne Vert et 
le Pin d'Alep en sont les seuls représentants, mais, d'après les résultats 
déjà obtenus sur un grand nombre de points, entre Tunis et Ghardi- 
maou notamment, on peut prévoir que l'introduction des Eucalyptus ap- 
portera de notables changements à cet état de choses. Dans les vallées 
fraîches et sur le bord des rivières du Nord, on trouve quelques Peu- 
pliers, Frênes, Aunes et autres arbres; près de la frontière de l'Algérie 
vers La Calle, il existe un reste de forêt de Pin Maritime, arbre occi- 
dental et qui atteint là sans doute sa limite vers l'Est; enfin, sur un 
point élevé voisin de la frontière algérienne (Dj. Ghorra), le Houx forme 
presque futaie et atteint de gigantesques proportions. 

Les Lentisques, les Phyllirœa, les Genévriers, les Callitris, les Ar- 
bousiers, les Calicotomes, les Genêts épineux, les buissons d'Olivier sau- 
vage, le Rhus pentaphylla Desf. dans le Centre, le Rhus oxyacanthoides 
Dum. Cours, dans le Sud, et quelques autres espèces sous-arborescentes, 
constituent le fond de la broussaille. Il faut cependant excepter la région 
où le Gommier (Acacia tortilis Hayne), véritable arbre atteignant jusqu'à 
U mètres de circonférence, forme encore de gros massifs, débris de l'an- 
cienne forêt qui occupait toute la plaine du Thala et les vallées des mon- 
tagnes qui l'entourent. Dans cette région, le Rhus oxyacanthoides Dum. 
Cours. (Damouk) et les Tamarix accompagnent le Gommier, tandis que, 
sur les plateaux et les montagnes environnants, le Pistacia Atlantica Desf. 
se montre assez abondant et atteint de moyennes proportions. 

Même dans les plaines basses à sol argilo- vaseux avoisinant les Chott, 
on ne trouve pas en Tunisie, ainsi que cela se rencontre dans le Sud de 
l'Algérie, ces vastes étendues couvertes de Tamarix formant de véritables 
forêts, et ce n'est que sur certains points limités du lit des grands Oued 
que ce sous-arbre forme de vrais fourrés, oii il est souvent associé au 
Caîligonum comosum L'Hérit. et au Laurier-Hose, et dans les plaines qui 
entourent les grands Chott, au Zizyphus Lotus Lam., cet arbuste épineux 
au maigre feuillage, qui, dans les plaines sableuses sub-désertiques, est 
à peu près le seul végétal atteignant quelque élévation. 



mviii PRÉFACE. 

Dans le Sahel, région de collines et de bas plateaux occupant un es- 
pace de largeur variable au voisinage de la côte dans le Nord et le Centre, 
plus au Sud jusqu'à Zarzis, ainsi que dans les îles Kerkenna et Djerba, 
rOlivier est l'objet d'une importante culture, et on le rencontre presque 
partout dans l'intérieur de la partie centrale, soit isolément, soit par 
groupes de quelques arbres réunis, dont les troncs, généralement creux, 
peuvent mesurer jusqu'à 1 1 mètres de circonférence; ce sont, à n'en pas 
douter, les témoins des anciennes cultures de l'époque romaine dont on 
trouve à cbaque pas en Tunisie les gigantesques vestiges. A part l'Olivier, 
principalement dans le Nord et jusqu'au-dessous deKairouan, les plaines 
et les collines sont parsemées d'énormes Caroubiers dont les têtes arron- 
dies au feuillage épais et foncé se révèlent au loin comme des taches 
noires. Le Dattier, dont la spontanéité ne peut être prouvée, existe çà et 
là sous forme de touffes e'parses ou de petits groupes sur les bords des 
lits des Oued, où il n'est que sub-spontané ; ce sont des restes d'anciens 
jardins abandonne's de longue date ou le produit des noyaux accidentel- 
lement seme's par les nomades faisant halte sur les points où il est pos- 
sible de se procurer de l'eau en creusant un trou dans le sable. 11 est 
cultivé dans presque tous les jardins par pieds isolés ou groupés, mais, à 
part les îles Kerkenna où il constitue uiie véritable forêt dans la petite 
île, sa véritable région ne commence guère qu'à la latitude de Gafsa, au- 
dessous de laquelle il forme, dans l'Oudiane, le Djerid, le Nefzaoua et 
l'extrême Sud, ces merveilleuses oasis où croissent en même temps que 
lui , grâce à l'ombrage modéré qu'il leur procure et à de copieuses irri- 
gations, presque toutes les essences fruitières et les légumes de nos cul- 
tures européennes, ainsi que beaucoup déplantes industrielles. La vigueur 
de la végétation est parfois prodigieuse dans les oasis, mais en revanche 
la flore spontanée y est ge'néralement d'une pauvreté excessive. La fa- 
mille des Palmiers est encore représentée en Tunisie par le Chamœrops 
humilis L.; spontané dans le Nord, mais nulle part en grande abon- 
dance, il paraît y avoir été détruit par la culture et ne descend pas au- 
dessous de la chaîne montagneuse qui vient aboutir à la presqu'île du 
Cap Bon; il paraît donc atteindre en Tunisie son extrême limite vers 
l'Est et le Sud , sur le littoral méridional de la Méditerranée. 

Le tapis végétal subit également des modifications suivant les régions 
et la nature du sol. Assez dense dans les montagnes, les vallées et les 
plaines du Nord , il y est en grande partie formé d'espèces algériennes ou 
européennes. Graminées, Papilionacées et Composées principalement. 

Sur aucun point cependant, même dans cette région relativement ar- 
rosée, on ne trouve de véritables prairies naturelles, mais seulement des 



PRÉFACE. xxxix 

pacages plus ou moins fertiles. Néanmoins, dans certaines parties du Do- 
maine de TEnfida, on est parvenu, grâce à des irrigations, à créer de 
véritables prairies. Nulle part non plus, dans ces régions montagneuses, 
on ne rencontre, comme en Algérie, de vastes étendues entièrement 
couvertes de Diss [Ampelodesmos tenax Link). En revanche certaines 
parties de plaines sont recouvertes quelquefois presque par une seule es- 
pèce dominant sur toutes les autres, au nombre desquelles il faut citer, en 
raison de leur brillant coloris, VHedysarum coronarium L. aux fleurs pour- 
pres et le Convolvuîus tricolor L. , qui transforme le terrain en une nappe 
d'azur. 

Lorsque Ton quitte la région des montagnes ou du Nord, le tapis 
végétal se modifie notablement et devient sub-désertique dans toutes les 
plaines sableuses, les bas plateaux et les collines, dès les environs de 
Kairouan et même dès les confins de la presqu'île du Cap Bon, jusque 
dans le Sud au delà de la latitude de Gafsa. Les Stipa, les Arislida de- 
viennent alors les graminées dominantes et leurs épis soyeux s'y étalent 
au-dessus des Silènes aux fleurs roses , des Helianthèmes aux fleurs jaunes 
ou rose pâle, des Antbemis aux fleurs blanches, des Astragales rampants, 
des Centaurées, des Atractijlis proliféra Boïss., flava Desf. , et autres, des 
Linaires, de ÏEchiochilon fruticosum Desf., aux fleurs bleuâtres, du Neu- 
rada procumbens L., de plusieurs Erodium rampants, des Matthiola, Lon~ 
chophora, et d'une foule d'autres plantes basses désertiques ou sub-déser- 
tiques. Mais cette parure du sol, vrai tapis de fleurs au printemps, 
disparaît dès le mois de mai ou de juin, suivant les années, pour faire 
place à une couverture de plantes sèches qui donne au pays l'aspect d'un 
véritable paillasson. — En avançant vers le Sud , on traverse souvent de 
vastes espaces où dominent une ou deux espèces de moyenne élévation, 
telles que le Rhanterium suaveolens Desf., associé au Rétama Retam Webb 
dans les environs de Bir-ben-Halifa, le Lmoniastrum monopetalum Boiss., 
associé à quelques autres Staticées, au Nitraria tridentata Desf., à des Ar- 
temisia, à des Atriplex et à des Salsolacées dans certaines dépressions 
imprégnées de sel. Dans la plaine désertique de la Madjoura et du Sud 
de Gafsa, cçsiVAnarrldnum br evif olium Coss. et Kral. qui dispute le terrain 
aux Anabasis et aux Thymélées, tandis que plus à l'Est, vers Sidi Mahed- 
deb et sur beaucoup de points, VAnihyllis tragacanthoides Desf. règne en 
maître dans les plaines sableuses, et que vers les Chott on trouve de 
grands espaces presque entièrement occupés par des Helianthèmes. En 
revanche les espaces couverts par l'Halfa [Stipa tenacissima L.) sont beau- 
coup moins étendus que sur les hauts plateaux algériens et ne se ren- 
contrent principalement que dans la région montagneuse située entre 
Feriana, Gafsa et le Djebel Bou-Hedma; c'est à l'abri des touffes de cette 



xt PRÉFACE. 

Graminée que croît le plus abondamment V Apteranthes Gussoneana Mikan , ce 
qui a pu faire croire par erreur à son parasitisme sur les racines de THalfa. 

Les bas plateaux gréseux ou graveleux du Centre-Sud offrent généra- 
lement une végétation clairsemée oii dominent des Artemisia , des Helian- 
themum et des Erodium, auxquels se mêlent des Graminées, des Slipa prin- 
cipalement. 

Les terrains profonds et fertiles du Nord et du Centre se révèlent le 
plus souvent par l'abondance des Férules, du Thapsia Garganicah., re'pandu 
partout, du Cynara Cardunculus L. et de quelques autres grandes Cynaro- 
céphalées ; enfin la bande littorale est occupée par une végétation très 
abondante et variée, où se mêlent à des espèces succulentes, Aizoon, 
Mesembryatithemum cristallinum L. , Othonna cheirifolia L-, etc., et aux es- 
pèces maritimes, un assez grand nombre de plantes désertiques, surtout 
dans le Sud. 

Les principales grandes cultures de la Tunisie portent sur les céréales 
(Froment et Orge) dans les bonnes terres du Centre et du Nord, les 
Oliviers dans le Sabel et Tîle de Djerba, et le Dattier dans les oasis; 
mais sauf pour les huiles et les dattes, ce pays est loin d'être productif 
aujourd'hui comme il paraît l'avoir été à l'époque de l'occupation romaine, 
époque où il était regardé comme le grenier d'abondance de Rome. Toute- 
fois l'introduction de la culture de la Vigne, dont les progrès sont si ra- 
pides depuis notre occupation, et la substitution des méthodes européennes 
à la routine des Arabes pourront lui rendre son ancienne prospérité. 

La petite culture est généralement plus développée que la grande aux 
environs des villes; les jardins de Sfax notamment, qui s'étendent à 
plusieurs kilomètres, ont une juste re'putation. Une inépuisable nappe 
d'eau souterraine qui paraît occuper toute la région basse du pays permet 
d'effectuer d'abondantes irrigations à l'aide de nombreux puits de moyenne 
profondeur; l'eau est amenée à la surface à l'aide de manèges appelés 
Gherba et déversée dans des auges par de grandes outres terminées par 
un tube inférieur qui, relevé par une corde pendant le puisage et le 
montage de l'eau, s'abaisse au moment voulu pour la déverser dans 
l'auge d'où elle est conduite par des rigoles dans les diverses parties du 
jardin; cet appareil, fixé sur une sorte de treuil en bois autour duquel 
s'enroulent et se déroulent des cordes, est actionne par des bœufs, des 
chameaux ou des mulets exécutant un va-et-vient sur un plan incliné 
dont la longueur est calculée d'après la profondeur du puits. Une assez 
grande variété de légumes est cultivée dans ces jardins qui sont com- 
plantés, en outre, d'arbres fruitiers. Figuiers, Grenadiers, Pêchers, 
Orangers, Citronniers, etc., et garantis par des talus de sable ou de terre 
argileuse, généralement surmontés d'une épaisse haie d'Opuntia souvent 



PRÉFACE. XLi 

impénétrable. — Dans les oasis, le mode de culture est un peu différent; 
les jardins garantis des ardeurs trop grandes du soleil par Tombrage des 
Dattiers y sont divisés en petits carrés submersibles à l'aide de talus con- 
struits avec la terre argileuse provenant du creusement des rigoles ou 
Seguia. L'eau fournie soit par des puits plus ou moins profonds, soit par 
rOued au moyen de barrages construits de distance en distance, est dé- 
versée dans ces carrés une ou deux fois par semaine, suivant les règle- 
ments d'une sorte de syndicat formé entre les propriétaires. Dans ces 
conditions, presque tous les légumes, les plantes alimentaires, fourragères 
et même industrielles ou médicinales, croissent vigoureusement, et les 
arbres fruitiers les plus variés. Orangers, Citronniers, Pêchers, Abrico- 
tiers, Cognassiers, Figuiers, Grenadiers, Pommiers et Poiriers même, 
acquièrent de grandes dimensions. Il n'est pas rare de rencontrer dans 
les oasis des Abricotiers atteignant les proportions d'arbres de haute 
futaie et donnant d'innombrables fruits. 

Tel était dans ses grandes lignes l'état cultural de la Tunisie au mo- 
ment de l'occupation française. Les vestiges nombreux d'anciennes cul- 
tures, les ruines de grands centres de population et les restes d'édifices 
grandioses, que l'on rencontre en si grand nombre dans toutes les parties 
de la Régence, permettent de supposer qu'à l'époque de la colonisation 
romaine, la culture y avait une importance beaucoup plus considérable. 
Toutefois il paraît aujourd'hui prouvé que les cultures de cette époque 
n'avaient pas le caractère d'uniformité que semblerait impliquer le 
surnom de Grenier d'abondance de Rome, donné à la Tunisie. Les Ro- 
mains, pratiques et colonisateurs par excellence, variaient évidemment 
leurs cultures suivant la nature du sol et les conditions climatologiques, 
et ne connaissant pas l'emploi des engrais chimiques appropriés à chaque 
sol et à chaque plante, ils se fussent bien gardés de cultiver les céréales 
dans le Sud et dans les terrains sableux du Centre; si donc la Tunisie 
produisait à cette époque d'énormes quantités de blé, c'était évidemment 
dans le Nord principalement et dans quelques plaines fertiles du Centre 
et du Sud, tandis que l'Olivier était cultivé dans toutes les parties sèches 
et difficilement arrosables, ainsi qu'en témoignent les nombreux et vieux 
spécimens de cet arbre, que l'on rencontre un peu partout, même dans 
les parties actuellement presque inhabitées. Dans la plaine de la Majoura 
entre Sfax et Gafsa, fréquentée seulement aujourd'hui par les nomades, 
on rencontre les vestiges d'anciens moulins à huile, au milieu d'une 
contrée absolument désolée, et des restes analogues existent sur bien 
d'autres points de la Tunisie. Le climat s'est-il donc modifié, le dessè- 
chement s'est-il fait par suite du déboisement général, ainsi qu'on l'a 
prétendu? Tel n'est pas notre avis. Il suffit de considérer l'importance et 



lui PREFACE. 

le grand nombre de travaux de captation ou d'emmagasinement des eaux 
exécutés partout par les Romains pour se convaincre qu'à leur époque, 
comme de nos jours, les pluies devaient être torrentielles et irréguiières, 
les périodes de sécheresse aussi longues et aussi fréquentes; en un mot, 
que le climat d'alors était sensiblement le même que celui d'aujourd'hui, 
mais que ces colonisateurs émérites ne laissaient se perdre aucune quan- 
tité d'eau, soit pluviale, soit provenant des sources ou des ruisseaux, là 
surtout où ils n'avaient pas la ressource de la nappe d'eau souterraine, 
dont il a été question plus haut à propos des jardins irrigués. C'est grâce 
à un système de culture bien entendu et à cette utilisation intelligente de 
toutes les eaux qu'ils parvenaient à subvenir aux besoins d'une popula- 
tion assez nombreuse pour avoir déterminé la construction d'édifices gi- 
gantesques, comme l'amphithéâtre d'El-Djem, capable de contenir plus 
de 60,000 spectateurs, et des centres aussi importants que les villes de 
Capse (Gafsa), Makteur et tant d'autres dont les ruines gisent actuellement 
au milieu de contrées presque inhabitées. Cependant, s'il paraît prouvé 
que les eaux n'étaient pas plus abondantes alors qu'actuellement, il est 
probable aussi que leur écoulement à la surface du sol a pu se modifier 
notablement par suite du non-entretien des barrages et des retenues des 
cours d'eau, ce qui a causé l'approfondissement de leurs lits par l'érosion 
des terres argileuses ou argilo-sableuses , en même temps que l'obstruction 
et le comblement de celui des Oued dans les parties basses et sablonneuses 
du pays. Ainsi pourraient s'expliquer la stérilité et l'abandon de grandes 
surfaces qui ont pu jadis être cultivées. La réfection des anciens travaux, 
l'introduction de nouvelles cultures, entre autres celle de la Vigne, l'ex- 
tension des plantations d'Oliviers, la naturalisation des Eucalyptus et des 
Acacias de la Nouvelle-Hollande sur une grande échelle, sont des moyens 
appelés certainement à modifier cet état de choses et à rendre en peu 
de temps au pays son antique prospérité. 

STATISTIQUE ET GÉOGRAPHIE BOTANIQUE. — AFFUNITÉS 
ET CARACTÈRE DE LA FLORE. 

Nous avons dit déjà que, dans leur travail, les deux auteurs du Cata- 
logue, tout en se gardant de la tendance fâcheuse de certains botanistes 
modernes, trop souvent portés à multiplier le nombre des espèces en éle- 
vant à ce rang des formes qui ne se distinguent des types déjà décrits que 
par des différences insuffisantes, n'avaient cependant pas rojolé de parti 
pris et sans examen sérieux les espèces et variétés nouveHoment établies 
sur des caractères d'une réelle valeur scientifique. Dans ces conditions, 



PREFACE. 



leur liste forme un total de 1,9^7 espèces et variétés bien caractérisées, 
se divisant en i,598 Dicotyle'donées, 'dSh Monocotylédonées, 10 Conifères 
et 9 5 Acotylédonées vasculaires. Ces 1,9^7 formes sont réparties dans 
G97 genres, appartenant à 111 familles. 

Les familles qui contribuent pour la plus grande part à former le 
contingent de la flore tunisienne sont d'abord : 

Les Composées 9^7 

Les Légumineuses 228 

Les Graminées 203 

Ces trois grandes familles fournissent à elles seules un total de 
G72 plantes, soit 34,55 p. 100 de la population végétale de la Tunisie. 
Viennent ensuite : 

Les Crucifères 97 

Les Ombellifères 9a 

Les Labiées 77 

c'est-à-dire, un ensemble de 266 formes distinctes ou i3,65 p. 100. 



Les Scrofulariacées ^7 

Les Liliacées ^7 



Les Borraginées 44 

Les Salsolacées 43 



constituent 181 formes ou 9,80 p. too. 



Les Dianthacées 89 

Les Cypéracées 36 

Les Rubiacées 35 



Les Euphorbiacées . 
Les Renonculacées. 



35 
34 



comprennent 179 types, soit 9,20 p. 100 de la totalité de la flore. 
6 autres familles : 



Les Orcbidacées 97 

Les Géraniacées 26 

Les Cistacées 25 



Les Paronychiées 2 3 

Les Alsinacées 22 

Les Plumbaginées 90 



apportent un contingent de ii5 espèces et variétés, ou 7,45 p. 100. 
Les 18 familles suivantes : 



Les Rosacées 19 

Les Fougères 18 

Les Malvacées 17 

Les Juncacées 17 

Les Grassuiacées 1 5 

Les Convolvulacées i5 

Les Fumariacées 1 4 

Les Planfaginées 1 4 

Les Naïadacées 1 4 



Les Valérianacées 1 3 

Les Primulacées 1 3 

Les Orobanchacées 1 3 

Les Iridacées 1 3 

Les Dipsacées 12 

Les Résédacées 11 

Les Zygophyllées 1 1 

Les Solanacées 11 

Les Urticacées 10 



contribuent pour 268 plantes, soit 18,78 p. 100. 

TlNlSlE. 



PREFACE. 



Enfin les G2 autres lamilles représentées individuellent seulement par 
1 à 9 espèces entrent dans rensemble pour le cliifFrc total de 238, soil 
19,29 p. 100. 

Parmi les 1,9^7 espèces et variétés de la llore tunisienne, les 28 qui 
forment la liste suivante paraissent être jusqu'à présent spéciales à la Ré- 
gence; ce sont : 



Sisymbrium Doumetianum Coss. 
Sinapis pubescens L. var. hrachyloha 

Coss, 
hatis Aleppica Scop. var. constricla 

(îoss. 
Dianthus Hcrmœemis Coss. 
Hypericittn Roberti Coss. 
Genista capitellata Coss. var. Tunclana 

Barr. 
Lolus Roudairei Bonn. 
Astragahis Arislidis Coss. 
A. leplophyllus Dosf. 
Vicia calcarata Desf. var. (ingusùfolia 

Coss. 
Feruln Titnetann Pom. 
Scabiosa Roberti Barr. 



S. farinoaa Coss. 

Ceiitnurca Kroionirciisis Coss. 

Onopordon Espuife (îoss. 

Ayian-liiimm hrevifoliutn Coss. et Kral. 

Linnria Cossoni Barr. 

L. Duumcti Coss, 

Teuciium ramosissitnum Dcsf. 

T. Alopecurus de Noé. 

T. radicaus (]oss. 

Slatice Tunetana Barr. 

Sporoboliis Toiirneuxi Coss. 

S. lœlcvircns Coss. 

Aristidn Titnctana Coss. 

A. Arislidis Coss. 

Avena Lelourneuxi Trab. 

Kceleria mucronala Trab. 



Ni par sa situation géographique, ni par ses conditions climatologiques, 
encore moins par le nombre de ses plantes spéciales, la Tunisie ne sau- 
rait constituer le centre d'une flore typique distincte. Simple prolonge- 
ment oriental de l'Algérie, dont elle n'est séparée par aucune limite na- 
turelle et dont elle peut être considérée comme la quatrième province, 
la logique indique à première vue que sa population végétale doit tout 
d'abord être assimilable à celle de ce pays. 

Le nombre total des espèces et variétés algériennes établies d'après les 
mêmes principes cjue nous avons indiqués plus haut, est évalué à en- 
viron 3,ooo(^);en portant à 2,000, en chiffres ronds , celles de la Tunisie, 
pour tenir compte des quelques plantes qui restent sans doute à décou- 
vrir, l'écart entre les deux flores serait d'environ 1,000 espèces au détri- 
ment de la Régence, soit une proportion de 9 — 3. Plusieurs raisons, 
nous croyons devoir le rappeler, paraissent concourir à cette différence, 
et, en première ligne, l'étendue bien moins grande de la superficie, qui 
n'est que de moins du tiers de celle de l'Algérie, eflbctivement occupée 



^') Ce cbiffrc est sciisiblomenl inférieur à celui que Ton obliondrail d'après la Jlore de 
MM. Battandier et Trabut; d'autre pari, M. Dcboaux estime à environ 3, 800 le nombre 
des espèces et variélés actuellement connues en Algérie. 



PREFACE. XLV 

par la France; en second lieu, la contiguïté de l'Algérie avec l'empire du 
Maroc, vaste contrée occidentale et partiellement océanienne, à laquelle 
elle emprunte un assez grand nombre de plantes qui ne se propagent 
pas vers l'Est; enfin l'absence des altitudes de 9,3oo à 2,/ioo mètres, 
où la neige séjourne tout l'iiiver, ainsi que l'on en trouve en Algérie, ce 
qui favorise l'existence d'une flore alpine, ou tout au moins sub-alpine, 
qui ne saurait se retrouver à l'altitude maxima de 1,690 mètres des mon- 
tagnes de la Tunisie. L'une des conséquences immédiates de cette der- 
nière raison est l'absence totale du Cedrus Atlantica Man., qui constitue 
en Algérie de splendides et vastes forêts, et de VAbies Bahoremis Coss., 
des montagnes des Babor, où il représente le groupe des Ahies à cônes 
dressés dans ses diverses formes qui, ayant pour point de départ V Ahies 
pectmala DC. des régions occidentales de l'Europe, s'étendent jusqu'au 
Caucase, représentées successivement par VA. Pinsapo Boiss. des sierras 
du Sud de l'Espagne, 1'^. Bahorensis Coss. d'Algérie, les A.Apollinis Link 
et autres de Grèce, l'A. Cephalonica Link en Céphalonie, VA. Cilicica Carr. 
en Asie Mineure et 1'^. Nordmatiniana Spach du Caucase, suivant ainsi 
dans toute sa longueur le relief montagneux, à peine interrompu, qui 
rattache les sierras espagnoles au Caucase, par le Nord de l'Afrique, la 
Sicile, la Grèce, l'Asie Mineure et le Liban. 

Malgré cette différence de 1,000 espèces entre les deux flores, leur 
affinité n'en est pas moins évidente si l'on considère que, sur les 
1,9/47 plantes qui croissent spontanément en Tunisie, 1,787, soit envi- 
ron 89 p. 100, leur sont communes et que, sur ce nombre, i33 sont 
spéciales aux deux pays. La statistique vient donc confirmer ce que la 
simple logique avait tout d'abord fait supposer. 

Au Sud, quoique avec un moins grand développement de frontière 
que l'Algérie, la Tripolitaine confinant également à la Tunisie, il est 
naturel de comparer aussi la Flore tunisienne à celle de ce pays, en y ad- 
joignant la Cyrénaïque qui lui est connexe. Le nombre des espèces et 
variétés actuellement connues dans ces deux contrées réunies est de 636, 
dont 591, soit environ 98 p. 100, leur sont communes avec la Tunisie, 
ce qui , à première vue , pourrait faire croire à une affinité plus étroite 
encore qu'avec l'Algérie; mais il faut tenir compte que, tout d'abord, la 
flore de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque étant la moins connue de 
toutes celles des contrées bordant la iMéditerranée, ce chiffre de 636 es- 
pèces doit être sensiblement inférieur à celui des plantes qui croissent 
dans ces deux pays; en second lieu, que, si les espèces tunisiennes entrent 
pour 98 p. 100 dans la composition de la flore actuellement connue de 
Tripolitaine et Cyrénaïque, elles ne constituent en revanche que moins 
de 33 p. 100 de la Flore de la Tunisie, tandis que l'Algérie y figure dans 



xLvi PREFACE. 

la proportion de 89 p. 100. Mais la flore de la Tripolltaine et de la Cyrc- 
naïque ne peut être comparée qu'avec celle des régions sub-désertique et 
désertique et non avec la flore du Nord'^l 

Enfin, bien que se'parée par toute la largeur de la Méditerranée des 
contrées du Sud de TEurope, tant à l'Occident qu'à l'Orient, et de celles 
qui bordent le bassin oriental de cette mer, il n'en existe pas moins d'im- 
portantes affinités botaniques entre la Tunisie et ces divers pays, et nous 
empruntons également au même tableau publié par M. Bonnet les cbiffres 
comparatifs suivants des espèces qui leur sont communes avec la flore 
qui nous occupe, soit : pour l'Espagne et le Maroc réunis, i536, ou 
79 p. 100; pour l'Italie, iiS^'y, ou 69 p. 100; et pour le bassin oriental, 
1,961, ou 65 p. 100 du contingent de la Flore tunisienne, chiffres tous 
inférieurs, comme on le voit, à celui fourni par l'Algérie, qui est de 
1,733, ou 89 p. 100. Il est regrettable que l'auteur ait cru devoir 
excepter de cette comparaison statistique la France méridionale et qu'il 
ait inscrit à part l'Italie, l'une et l'autre faisant partie du bassin occi- 
dental méditerranéen, tout comme l'Espagne et le Maroc qu'il a réunis 
dans une même colonne sous le vocable Occident, tandis qu'il comprenait 
sous celui d'Orient, la Grèce, l'Asie Mineure, la Syrie, la Palestine, 
l'Egypte et la Marmariquc, et même l'Arabie et la Perse qui fournissent 
aussi certaines plantes à la Flore tunisienne. L'Espagne et le Maroc étant 
distraits de l'ensemble du bassin occidental, il y a lieu d'en faire autant 
pour l'Egypte et la Marmarique, dont la flore connue comprend 
1,317 espèces, sur lesquelles environ 600 en cbiffres ronds font égale- 
ment partie de la Flore tunisienne, soit une proportion de 3o p. 100, 
égale, à peu de chose près, à celle que nous donnent la Tripolitaine et la 
Cyrénaïque réunies. 

Il ne ressort pas moins de cette statistique, que c'est toujours de la flore 
algérienne que la flore tunisienne se rapproche le plus, bien que celle- 
ci, outre les 28 espèces qui lui sont propres, en comprenne encore 
Û7 autres, communes avec diverses contrées, et qui ne se trouvent pas 
en Algérie, soit un total de 76 formes ou un peu moins de U p. 100. 
D'autre part, la Tunisie possède 162 espèces ou variétés qui ne se ren- 
contrent pas dans les autres contrées qui lui ont été comparées, ce qui 
donne les proportions suivantes : 10, 5 p. 100 pour l'Espagne et le Maroc, 
12 pour l'Italie et 12,8 pour l'Orient. 

Sur les /17 formes non autochtones, mais manquant à l'Algérie, 
6 peuvent être considérées comme appartenant au domaine de la Alédi- 

(') Le nonil)ro des espèces qui rroissent dans la rëfjlon saharienne de l'Aljji'iie n'atteint 
pas le chilTre do 600 et elles se trouvent presque toutes aux environs de Biskra. 



PREFACE. xLvii 

terranée occidentale, i9 à celui de la Méditerranée orientale Nord et Est, 
6 sont communes à ces deux domaines, 8 appartiennent à celui de 
TEgyple et de la Marmari(jue, 6 sont communes à l'Egypte et à TOcci- 
dent et 9 communes à l'Egypte et à l'Orient. La prépondérance serait 
donc en faveur du bassin oriental. 

Les divers chiffres comparatifs qui précèdent n'ont toutefois, à nos 
yeux, qu'un intérêt statistique et ne sauraient, sauf en ce qui concerne 
l'Algérie, donner la caractéristique vraie de la Flore tunisienne. 

Les végétaux ne sont pas, en effet, répartis à la surface du globe sui- 
vant les délimitations politiques ou les divisions géographiques conven- 
tionnelles. La nature procède avec plus d'indépendance et d'ampleur, et 
en botanique plus encore qu'en zoologie, ce sont les conditions physiques, 
climatologiques et orographiques qui ont déterminé sinon des points de 
création, du moins des groupements d'espèces qui, à l'instar de taches 
d'huile diversement colore'es et d'abord éparses sur une même surface, 
s'épandent en divers sens à des distances phis ou moins grandes, et 
finissent par se rencontrer et se fondre même sur certains points de leur 
contour. La latitude et les conditions physiques et météorologiques jouent 
le principal rôle dans la cre'ation de ces centres; l'orographie, l'orienta- 
tion, l'altitude, les conditions climatologiques locales, la composition chi- 
mique des sols, sont les causes modificatrices de leur expansion. 

Grisebach, dans son beau travail sur la Végétation du Globe, a magis- 
tralement exposé les effets de ces diverses causes, et la conse'quence de ses 
savantes études a été la répartition faite avec une grande clarté de la 
population ve'gétale du globe en un certain nombre de régions et de 
domaines distincts. 

En ce qui concerne notre sujet, nous n'aurons à examiner que trois de 
ces grandes divisions qui peuvent seules intéresser le Nord de l'Afrique. 

La première et la plus importante, désignée sous le nom de domaine 
méditerranéen ou de région toujours verte, embrasse tout le pourtour 
ainsi que les îles de la Méditerranée occidentale, occupe la Grèce, le lit- 
toral de l'Adriatique, l'Archipel, une grande partie de l'Asie Mineure et 
le littoral méridional de la mer Noire, et s'avance par la côte de la Syrie 
et de la Palestine jusqu'aux confins de l'Egypte; des lambeaux séparés de 
cette région se montrent en outre en Crimée et sur le littoral de la Tripo- 
litaine. C'est la région de l'Olivier, du Laurier-Rose et des Chênes à feuilles 
persistantes; c'est aussi la plus riche en espèces et variétés des trois régions 
qui nous intéressent. Embrassant dans sa généralité plus des trois quarts 
du pourtour de la Méditerranée, elle peut être subdivisée en deux sous- 
régions : l'une dite ff occidentale", que caractérise l'existence spontanée du 
Palmier nain [Chamœrops humilisL.) et du Chêne-Liège [Quercus suberL.), 



XLviii PREFACE. 

l'autre dile k orientale -?, où ces types vége'taux ne sont pas à l'état spon- 
tané; ces deux subdivisions concordent avec celles de la Méditerranée en 
bassin occidental et bassin oriental, séparés Tun de l'autre par le relief 
de la presqu'île du Cap Bon, de la Sicile et de la pointe Sud de l'Italie. 

La seconde grande région par son importance est celle dite cr saharienne i, 
celle du Dattier par excellence, qui, séparée de la Méditerranée occiden- 
tale par l'Atlas marocain et algérien, vient atteindre le livage de la Médi- 
terranée orientale au Sud de la Tunisie et pénètre, à travers l'Egypte et 
l'Arabie, jusqu'aux limites Sud-Ouest de la Perse, où elle rencontre la 
région ou domaine des steppes, qui, occupant toute la Perse, la Russie 
méridionale asiatique et le bassin de la mer Caspienne, s'avance jusqu'au 
rivage de la mer Noire et dans le centre de l'Asie Mineure. 

Ces deux dernières régions ne sont pas sans analogie au point de vue 
des conditions météorologiques et même à celui de leur population végé- 
tale, et l'une et l'autre sont incomparablement plus pauvres en espèces 
que la région méditerranéenne qu'elles confinent, la première au Sud 
sur une très grande étendue, la seconde à l'Est sur un espace relative- 
ment restreint. 

C'est par ses rapports avec ces diverses régions végétales que l'on peut 
établir normalement la caractéristique de la Flore tunisienne. Or, intime- 
ment liée, comme nous l'avons vu déjà, à la flore algérienne, elle pro- 
cède, comme celle-ci, de la région méditerranéenne pour la plus grande 
part et de la région saharienne dans une proportion beaucoup moins 
grande; quant à la région des steppes, elle n'y est liée en réalité que par 
un nombre restreint d'espèces qui arrivent isolément jusqu'en Tunisie où 
elles atteignent leur extrême limite occidentale, de même qu'un certain 
nombre d'espèces de la sous-région méditerranéenne orientale viennent 
également s'y éteindre et que certains types du Sahara central et égyp- 
tien y atteignent aussi leur limite septentrionale et occidentale. 

La présence en Tunisie de quelques espèces caspico-orientales [Diaulhns 
campestris M.-Bieb, Prosopis Stephaniana Benth., Tetradiclis Eversmanni 
]i^e , Anabasis aphylla L.), orientalo-méditerranéennes [Leotitice Leonlopeta- 
htm L. , Isatis Aleppica Scop. var. , Haplophyllum Buxhaumi Adr. Juss. , Pole- 
rium spùiosum L., Coronilla emeroides Boiss. , Pinis Syriaca Boiss., Eryngium 
glomeratum Lam., Cyclamen Persiciim Mill., Convolvuhts Doryatium L., etc.), 
égypto-orientales [Clilamydophorn tridentata Ehrb., Asphodrlus visciduhts 
Boiss., Marsilia /Egyptiaca Willd., etc.), ou égy|»l()-saliarieiines {Acacia 
tortilis Hayne, Erodium arborescens rH(>ril.), ne saurait modifier la citrac- 
térisli(jue de la flore tunisienne dont les [)riiioipaux élénieiils conslilutirs 
sont les iiiènies que ceux de la flon; algérienne, soil par ordre d'ini[>or- 
lauce : la flore inédilerrauéenne d'abord, et la flore saharienne ensuite. 



PREFACE. xLix 

H est cependant intéressant de faire ressortir cette particularité que, 
de même que quelques espèces particulièrement, orientales se propagent 
jusqu'en Tunisie, la flore saharienne, contournant par le Sud les massifs 
montagneux de TOuest de la Régence, pénètre jusqu'aux environs du 
Cap Bon, c'est-à-dire beaucoup plus au Nord qu'en Algérie, et se propage 
à l'Est jusqu'au littoral de la Méditerranée. 

En résumé, on peut conclure de toutes les considérations qui pré- 
cèdent que, malgré les 98 espèces ou variétés qui lui sont propres, la 
Tunisie n'est pas un centre de végétation autochtone, que sa flore, d'un 
caractère composite, emprunte ses éléments constitutifs à l'Occident, à 
l'Orient et au Sahara, mais que, ainsi que nous l'avions fait ressortir dès 
187^, elle paraît être plus spécialement le point de partage ou, si l'on 
veut, le point de réunion entre les diverses régions botaniques qui 
comprennent d'une part les contrées méditerranéennes de l'Europe, de 
l'Afrique et de l'Asie, et de l'autre l'Afrique saharienne, l'Egypte et l'Arabie. 

DOUMET-ADANSON. 



CATALOGUE RAISONNE 

DES 

PLANTES DE LA TUNISIE. 

SPERMATOPHYTA (COTYLEDONEiE). 
DICOTYLEDONES. 

RAIVUMCUE.itCE.C: Juss.C. 
TRIB. I. CliEIflATIDEiE DC. 

CLEMATIS 

Tourn. Elem. 3^43 et Inst. 998, lab. i5o. 

€. Flammula L. Sp. 54i; Poir. Voy. II, 183; Desf. Atl. I, ^33; Coss. Comp. Atl. I, 4; 
Batt. et Trab. Alg. I, 3; Boiss. Or. I, i; Rchb. le. IV, fig. 4665-/i666; Kral. P/. Tun. 
exsicc. n" 1 . — t). FI. Apr.-Aug. Fr. Aug.-Oct. 

Haies, lieux incultes et lisière des bois; commun dans tout ie nord : îlot de 
Djamour, presqu'île du Cap Bon, Bizerte, Kroumirie , Zaghouan, Kessera, etc.; rare 
dans l'ouest et dans le sud : Feriana, Sidi-Aich, Gafsa. 
Algérie, Maroc, bassin me'diterranëen. 

C. cirrosa L. 5p. 5ii; Poir. Voy. II, 181; Desf. Ail. I, 43a; Coss, Comp. Atl. I, 5; 
Batt. et Trab. Alg. 1,3; Boiss. Or. I, 3; Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. 617.— C. Ba- 
learica Rich. — C. polymorpha Viv. — t). FI. Sept.-Febr. Fr. Mart.-Apr. 

Haies, broussailles et lieux ombragés dans la région septentrionale : Bordj- 
el-Hammam, Ain Ahmra, Tnhnrque, Fernana, Henchir-Zaktoun , Oued El-Boul, 
Dj. Zaghouan , Kessera. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

TRIB. II. AlVElflO.^EiC: DG. 

ANEMONE 

Tourn. Elem. 2 38 et Inst. 376, tab. 147-1 4 8. 

A. coronaria L. 5p. 530; Coss. Comp. Atl. 1,9; Balt. et Trab. Alg. 1,5; Boiss. Or. 
1,11; Rchb. le. IV, fig. 4648. — ^. Febr.-Apr. 

Champs, pâturages et collines incultes de la région septentrionale : Tums, 
Cartilage. 

Algérie et la plus grande partie du bassin méditerranéen. 

''' Auctore Ed. Bonnet. 

Tunisie. 1 



2 RANUNCULAGE^. 

A. palmata L. Sp. ôSS; Poir. Voy. H, 181 ; Desf. AU. I. ^3a; Coss. Co»ip. Ail. I, 10; 
Balt. et Trab. Alg. 1,5; Greii. et Goilr. FI. Fr. I, 1 /i ; Bot. Ibg. III, lai), loo; Mog- 
gridgo Coiilrib. Jl. Meiitone lab. 5i 6m, fig. A. — î^. Jan.-Marl. 

PAturages bumides de la région septontrionale-occidentale : Otted El-Ham- 
niam. 

Algérie, partie seplenlrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibérique 
à la Sicile. 

ADONIS 

Dill. Nov. gen. 109, (ab. f\. 

A. autiiniiiallM L. 5/;. 3/17; Desf. Atl. I, /i3/4; Coss. Comp. Ail. I, 1 1 ; Bail, et Trab. 
Alg. 1,0; Boiss. Or. I, 16; Bcbb. le. IV, fig. 4691. — ®. Apr.-Jun. 

Lieux incultes, champs et moissons principalement de la région septentrionale : 
presqu'île du Cap Bon, Jiir Loubh près de tlnmmamet, entre Menzel-Djemt'l et 
Utique; Gafsa. 

Algérie, Maroc, jiarties septentrionale et orientale du bassin nK'diterranéen. 

A. sestivalis L. Sp. éd. 9 , 77» ; Desl". Atl. I, /a 34, p. p.; Gass. Comp. Atl. I, 1 1 ; Bail, 
ol Trab. Alg. 1,5; Boiss. Or. I, 17; Rchh. le. IV, lig. 40 19. — A. miniatus Jarq. — 
®. Apr.-Jun. 

Lieux incultes, champs et moissons : îles Kerkerma. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. |3. dentatus Coss. Comp. Atl. I, 12; Bail, et Trab. Alg. I, 6. — A. œstivalis var. 
squarrosus Boiss. Or. 1 , 1 8. 

Dans les mêmes stations que le type : Le Bardo, Djedeïila; Dent Aïeïcha. 

Algérie , Maroc , Espagne méridionale , Crète , Syrie. 

A. mierocarpas DC. Syst. 1, 9 33; Coss. Comp. Ail. 1, 19; Bail, et Trai). Alg. 1,5; 
Boiss. Or. 1,18; Kral. PL Tun. e.rsiee. n" 9 et ao. — ®. Marl.-Jun. 

Pâturages, champs, moissons et palmériers : conmiun dans la presqu'île du 
Cap Bon, Djedeïda, Ghardimaou, Kcssera, Sousse, Sfaœ, Gafsa, Gahès, Sedada, 
Zarzis. 

Cyrénaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc, partie méridionale du bassin médi- 
terranéen. 

Var. /S. dentatus Coss. et Kral. in Bull. Soc. bol. IV, 55; Coss. Comp. Ail. I, 1 3. — A. den- 
latus Del. FI. /Eg. n" 5a9, lai». 53, lig. 1 ; Bail, el Trab. Alg. I, 5; Boiss. Or. I, 18. 
— d). Marl.-Apr. 

Champs, moissons, palmériers et lieux sablonneux de la région int'ridionale : 
El-Djein, Sfaa- , îles Kcrkenna, vallée de l'Oued Lebcn, Kunr-Cvkel , Béni Aietcha, 
Gabh, Dj. Aziza , Bled-Kebira (Matmàta), Becliilli. 

Tri[)olitnine. Algérie, Espagne nK'ridionalc, parties orientale el méridionale du 
bassin méditerranéen. 



RANUNCULACEyE. 3 

TRIB. III. RAlVUlVClJIiEyœ DC. 

RANUNCULUS 

Tourn. Etem. a^io et Inst. 980, lab. 1/19. 

Sect. I. Batrachuim DC. 

R. hederaccus L. var. cœnosus Coss. Comp. Ail. I, i5. — R. cœnosus Guss. Prodr. 
suppl. 187 (non Gren. et Godr.). — R. hedei-aceus Desf. ^</. I, A A a. — R. Mauritantcus 
Pom. Nouv. mat. aig. — C homœophyllus Ten. ; Balt. et Trab. Aîg, I, 7. — 2C. 
Mart.-Jun. 

Fossés, marais, ruisseaux et fonlaines de la région septentrionale: Ain Ba- 
bouch, El-Fedja, El-Boua, Kessera. 

Algérie, Portugal, Itab'e méridionale , Sicile. 

R. aqiiatilis L. Sp. 556, p. p.; Desf. Atl. I, 449; Coss. Comp. Atl. I, 16; Batt. et Trab. 

Alg. I, 7. — 2/:. Mart.-Jun. 

Var. a. heterophyllus Coss. et Germ. FI. Par. i3; Coss. Comp. All.l, 16; Boiss. Or. I, 
23; Rchb. le. IV, fig. 4576/3. 

Fossés, marais et lieux aquatiques : El-Mouadjen , El-Boua, Feriam. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen, 
Cyrénaïque. 

Var. j3. trichophylluç Coss. et Germ. FI. Par. i3; Coss. Comp. Ail. 1,17; Boiss. Or. I, 
93. — R. trichophyllus Chaix; Batt. et Trab. Alg. 1,7. — /?. aqualilis var. A. Desf. 
Ail. I, 449. 

Marais, étangs et fossés de la région septentrionale : lac Cejcnan, Menzel- 
Djemil, Oued Tessa. 

Algérie, Maroc et presque tout le bassin méditerranéen. 

Var. y. Baudotii Coss. Comp. Atl. 1,1']. — R. Baudotii Godr. Monogr. i4, fig. 4; Bail. 
et Trab. Alg. 1,7; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 91. 

Marais, fossés et eaux saiimâtres de la région septentrionale : Sebkha El- 
Haouiria, Dj. Cheban, Guerah El-Ahhal, Menzel-Temim , Hammam-el-Lif, Mcnzel- 
Djemil, Oued Tessa, Kairouan, Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale dn bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Sicile , Palestine. 

Sect. II. FicARi.i Boiss. 

R. Ficaria L. var. calthifolius Guss. Syn. II, 4i ; Coss. Cûmp. Ail. I, 19. — R. Ficaria 
Poïr.Voij. II, 189; Desf.^«;.I, lidG.— R.callhifolius Bluff et Fing. ; Boiss. Or. I, 24. 
— Ficaria calthijolia Rchb. FI. Excurs. II, 718 el le. IV, fig. 4571. — F. grandijlom 
Robert; Bail, ol Trab. Alg. I, . '1. - 'f. Doc.-Apr. 



h RANUNCULACK.i:. 

Prés humides, haies, bois, heux ombragés de hi région septentrionale : Dj. 
Cheban, Fedj El-Soha, Aïn-Draham. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. III. EuRAyuycuLvs Boiss. 

K. bulIatuM L. Sp. 5oo; Des!'. Atl. I, /i35; Coss. Cotnp. Ail. I, 21 ; Batt. et Trah. Alg. 
I, 10; Boiss. Or. I, a5. — R. siipvamtdus Jord. et Fourr. le. lab. ati , fig. A a. — 'If. 
Oct.-Fehr. 

Broussailles et lieux lierbeux de la région septentrionale : environs de Tunis 
(Patouillard). — Plante probablement moins rare que pourrait le faire supposer 
Tunique localité citée, a dû passer inaperçue en raison de sa floraison très pré- 
coce. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, 
Sicile, Géphalonie. Crète. 

R. i^picadis Desf. Atl. 1, 438, tab. 11 5; Coss. Comp. AlL I, -.!;?: Balt. et Trab. Alg. 
l, 1 1 ; Bot. Mag. lab. 4585. — 2C. Febr.-Maio. 

Pâturages, coteaux et lieux herbeux de la région septentrionale et moyenne: 
Dj. Chebnn, Dj. Abd-er-Rahmau , Dj. Bou-Koiirimn , Dj. licçns , Dj. Zaghouan, 
Dj. Ghorra, Fedj El-Salta, Oued Baghia, Haïdra. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne méridionale, Sicile. 

R. chseropliylliis L. Sp. 555; Coss. Qmp. Atl. I, aô; Batt. et Trab. Alg. I, 12; Boiss. 
Or. 1, 3t. 

Var. p. flabellatus Coss. Comp. Atl. 1, ao. — R. jlahellaluH Desf. Ail. I, 438, lab. 1 j4; 
Bail, et Trab. Alg. I, 11. — 2/:. Febr.-Maio. 

Collines, lieux herbeux et incultes de la région septentrionale : presqu'île du 
Cap Bon, Dar-el-Aouïna ; Dj. Bou-Konrneïn , Soukra , Henchir-Skira , Porto-Farinn , 
Stdi-C/iuega , Béja-gare , Dj. Zagliouan, Kef Eti-Nesour, El-Fcdja , Fioul-Fuihmn ; 
Guelaat Es-Snam, Tala. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc et la majeiu'e partie du bassin méditerranéen. 

R. niillrfoliatus Vabl Symb. u, 63, tab. 37; Desf. Atl. 1, 44 1, tab. 116; Coss. Comp. 

Ail. I, aO; Balt. et Tral). Alg. I, 10; Boiss. Or. 1, 35; Rchb. le. IV, fij;. 4590. — 

'2f. Apr.-Jun. 

Pâturages, lieux herbeux et collines de la région septentrionale el moyenne: 
Cartilage, Rades, Dj. Zaghouan, Oucd-Zerga , Déjà, G/iardiniaou ; Guelaat El-Har- 
rat, Guelaat Es-Snam, Tala, Sbiha, Dj. Meghila. 

Algérie, Italie méridionale, Sicile, Grèce. 

R. KrnniineiiN L. Sp. 541); Coss. Comp. Atl. I, ao: Balt. et Trab. Alg. 1.8: Creii. et 
Godr. FI. Fr. 1, aç); Rchb. le. IV, fij;. 4594. 



RANUNCULAGEiE. 5 

Var. |3. luzulifolius Boiss. Voy. Esp. 7; Coss. Coiiip. Ail. I, ao; Hatt. el Trab. Alg. I, 9. — 
"ip. Maio-Jun. 

Pelouses et lieux herbeux des montagnes de la région moyenne : Dj. Me- 
ghila, Dj. Chambi. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France, Italie. 

R. paltistrïs L. Hei'b. et Mscr. teste Sm. in Rees Cycl. 5a; Coss. Comp. AU. I, 38; 
Boiss. Or. I, .37. — 2^. Febr.-Jun. 

Var. |3. macrophyllus Coss. Comp. Ail. I, a8. — R. macrophyllus Desf. Atl. 1, 4.87; Batt. 
et Trab. Alg: I, 10; Willk. lllustr. 1, tab. 119. — B. lanuginosus Poir. Voy. II, i83 
(non L). 

Pâturages humides, bords des ruisseaux , lieux herbeux inondés pendant l'hiver : 
presqu'île du Cap Bon, Bizerle , Oued-Zerga, Aïn-Draham, Ouchteta, Za- 
ghouaii, DJ. Zaghouan, Oued Margueld, Sbiba. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, Sicile. 

Var. y. procerus Coss. Comp. Atl. I, 29. — R. procerus Mor. FI. Sard. I, A5, (ab. a; Batt. 
et Trab. Alg. I, 10. 

Dans les mêmes stations que la var. jS : Dj. Abd-er-Rahtnan, Oued Bou-Nou- 
khal, Fortuiia, Mcnzel-Djemil , Utique , Sidi-Karfala , Dj. Ahmar, Oued-Zerga, Aïn- 
Draham, Aïn Kerma, Fedj El-Saha, Dj. Zaghouan. 

Algérie, Maroc, Sardaigne, Sicile. 

R. ophioglossifolius Vill. FI. Dauph. III, 781, tab. 69; Coss. Comp. Atl. I, 3a; Batl. 
et Trab. Alg. I, 12; Boiss. Or. I, 53; Rchb. le. IV, fig. 46i3. — ®. Marf.-Jun. 

Bord d'un ruisseau dans la forêt d\iïn-Draham ; Redir Tebaïnia. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

R. sccleratus L. Sp. 55 1 ; Coss. Comp. Atl. 1, 33; Batt. el Trab. Alg. 1,8; Boiss. Or. 
1, 5a; Rclib. le. IV, fig. 4598. — ®. Apr.-Jun. 

Prés humides, bords des fossés et des ruisseaux : Menzel-Djemil , Aùi Cheri- 
chira. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Asie Mineure, 
Egypte. 

R. philonotis Ehrb. Beitr. II, i/i5; Coss. Comp. Atl. I, 33; Boiss. Or. I, 55. — R. Sur- 
dons Crantz; Batt. et Trab. Alg. I, i3. — R. hirsutus Curt.; Rchb. le. IV, fig. 46 17. 
— 0. Apr.-Jun. 

Var. /3. intermedius Coss. Comp. Ail. I, 34. — R. intermediits Poir. Encycl. VI, 1 16. 

Etangs, marais et lieux inondés de la région septentrionale : lac Cejenan, 
Hencht'r-Skira , Hammam El-lchkeul, Menzel-Djemil, Dj. Morira, Bled El-Halefif, 

Algérie, Maroc, Fi-anco, Corse. 



ê lîANUNCULACEyE, 

Var. y. trilobus Lois. FI. Giill. l, 398; Coss. Cotnp. Ail. I, 36. — R. trilobits Dcsf. Atl. 
I, Zi37, lab. 1 i3; Bail, el Trah. Alg. 1, i3; Boiss. Or. 1, 56. 

Foss<5s, lieux humides, bords des eaux : commun dans la presqu ilo du Cap 
Bon el dans tout le nord de la Rf^gence. 
Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

R. pnrvifloriis L. Sp. éd. 3, 780; Desf. Atl. I, 661 ; Coss. Cotnp. Ail. 1, 35; Bail, cl 
Tral>. Alg. I, i3; Boiss. Or. I, 56; Rchb. le. IV, fig. 661 G. — 0. Marl.-Jun. 

Bords de la fontaine de Fra-Dinvolo dans Tilol de Djamour. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

R. muricatus L. 5^. 555; Poir. Voy. Il, i83; Desf. Atl. I, 660; Coss. Conip. Atl. 

I, 3(); Bail. e( Trah. Alg. I, i3: Boiss. Or. I, 56: Rchh. le. IV, fiff. 661 5. — 0. 

Marl.-Jul. 

Champs humides, lieux incultes inondés pendant l'hiver, bords des fossés et des 
séguia : prescjuile du Cap Bon, Menzel-Djcmil , la Goukite, Djcdcula, Zaghouan, 
Aïn-Draltain , Kc-ssera, Gafsa, Kriz , Scdada, Tozzer, El-Maan. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

R. arvensis L. Sp. 555; Desf. Ail. I, 660; Coss. Comp. Ail. I, 37; Bail, cl Trah. Alg. 
I, i3; Boiss. Or. I, 57; Rclib. le. IV, fig. 6616. — 0. Marl.-Jul. 

Champs, moissons et lieux incultes de la région seplentrionale : Dj. Ckeban, 
Oued Bou-Nouhkal , Zaghouan, AïnAhmra, Ghardimaou, Souk-el-Djema, Keêsera, 
Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

CERATOCEPHALUS 

Mœnch Meth. 2 1 8. 

C. falvatus Pers. Syn. I, 3/u; Coss. Comp. AU. I, 38; Bail, el Tral). Alg. I, G; Boiss. 
Or. I, 58; Rchb. le. IV, lig. /1570. — 0. Febr.-Jun. 

Champs, moissons et lieux incultes de la région méridionale : Boni Aïcïchu, 
Dj. Arhet. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Itahe, Asie Mineure. 

THIB. IV. IlE£.IiE:BORi:.£ DC. 

NIGELLA 

Toiirn. Elem. aao el Insl. ;î.")H, lab. i3/i. 

I^i. arvcnsiM L. Sp. 536; Poir. Voy. Il, 180; Desf. Ail. I, 6aç); Coss. Comp. Ail. I, 3t); 

Bail, et Trab. Alg. I, 18; Boiss. Or. I, G5; Rriib. le. IV,"%. 6735= Kral. /'/. T,w. 

exsicc. n"' 31 cl 179. — 0. Maio-Jul. 

Lieux incultes, champs et moissons dans toute la Tunisie depuis la presqu'île du 
Cap Bon jusqu'à Zarzis et à la région des oasis; îles Kerkcnna et Djcrha. 

Algérie, Maroc, bassin inidilerranécn. 



RANUlMCULACEyE. 7 

M. Ilispaiiica L. Sp. 53/1; Coss. ComiJ. AU. l,/io; I5att. et Trab. Alg. I, 18. — 0. 
Apr.-Aug. 

Var. ^. intermedia Coss. PL crit, Imj et Comp. Atl. I, 4i ; Balt. et Trab. Alg. I, 18. — 
N. Hispanica Desf. Atl. I, /i3oJ, tab. 1 12. 

Moissons, champs et jachères dans la plus grande partie de la Régence, de la 
presqu'île du Cap Bon a la frontière algérienne jusqu'à El-Guettar, à Feriana et au 
Dj. Cherb. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

M. sativa L. Sp. éd. 9, 768; Desf. Atl. I, ^29; Coss. Comp. Atl. I, ^2; Batt. et Trab. 
Alg. 1,17; Boiss. Or. I, 68; Rchb. h. IV, fig. /Î736. — (î). Maio-Juii. 

Cultivé dans les jardins et en pleins champs , principalement dans la presqu'île 
du Cap Bon; subspontané et naturalisé çà et là dans toute la Régence, depuis Tunis 
justpie dans le Djerid. 

Algérie, Maroc (cultivé et subspontané), Europe méridionale (adventice), 
Egypte (cultivé), Syrie (où il paraît spontané). 

1^. Daiuasccna L. Sp. 53/i; Desf. Atl. I, 4a8; Coss. Comp. Atl. I, ^2; Balt. et Trab. 
Alg. I, 17; Boiss. Or. I, 68; Rchb. le. IV, fig. h']^-]. — ®. Apr.-Jun. 

Champs , moissons et heux incultes : assez comnum dans le nord , de la pres- 
qu'île du Cap Bon h Ghardimaou ; Zaghouan, Takrouna, El-Kef, îles Kerkenna, 
Gabès. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

DELPHINIUM 

Tourn. Elem. 338 et Inst. /126, tab. 2/11. 

D. pubescens DC. FI. Fr. V, 6ii; Coss. Comp. Atl. I, 65; Bail, el Tralj. Alg. I, lA, 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 46. — ®. Maio-Jul. 

Var. |S. dissitiflorum Coss. Comp. Atl. 1, 66; Kral. PL Tan. cxsicc. n" 28. 

Champs, lieux incultes, sables : rare dans le centre, Aïn Ckerichira; assez 
commun dans le sud, notamment dans les oasis de ïArad, du Djerid et des Mat- 
viata. 

Algérie, Espagne centrale. 

D. pcre{a;i*inuiu L. Sp. 53 1 ; Coss. Comp. Atl. I, 67; Batt. et Trab. Alg. I, i5; Boiss. 
Or. I, 87. — ®. Maio-Aug. 

Var. jS. halteratum Coss. Comp. Atl. I, 48. — D. halteratum Sbth. et Sm. FI, Grœc. VI, 
lai}. 107; Boiss. Or. I, 87. — D. peregrinum Poir. Voy. II, 180; Desf. Atl. I, 626. 
— D. cardiopetalnm DC. — D. junceum Kral. PL Tun. exsicc. u° 6 (non DC). 

Champs, moissons, collines, heux incultes, palmériers : commun dans la 
plus grande partie de la Tunisie, de la presqu'île du Cap Bon au ATe/", jusqu'à Zarzis 
et à la région des oasis; îles Kerkenna el Djerba. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 



8 BERBERIDACEiE. — NYMPHyEACEyÊ. 

D. pentagyniim l.aiii. Encycl. II. 9(56; Des!'. Ati 1, 697, lab. 111; Coss. Co)np. Atl. 
I, liij; Batt. et Trab. Alfr. I, 16; Kral. PI. Tun. exsicc. 11° 29. — '■ ®. Apr.-Jmi. 

Pâturages, bois et broussailles, collines incultes : commun dans tout le nord 
depuis Tunis jusqu'à Tabarque; Dj. Bou-Kourneïn , Maluimedia, Zaghouan, Dj. 
Bou-Arada , valle'e de Y Oued Meliana , Dj. Keroua, etc. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Sicile. 

D. Stapliysagrîa L. Sp. 53 1; Coss. Comp. Ail. I, 5o; Bail, et Trab. Alg. I, 17-, Boiss. 
Or. I, 96: Rcbb. le. IV, lig. 6676. — ®. Apr.-Juu. 

Collines incultes, fentes des rochers dans le centre et dans l'ouest : Zaouïa de 
Sidi-Gaïez près El-Kef, Guelaat Es-Snam. 

Algérie, partie seplentrionale du bassin méditerranéen, Asie iMineui-e. 

BERSIERIDACi:^ Vent. ''>. 

LEONTICE 

L. Gen. 11° a68. 

L. Leontopetalum L. Sp. 3i3; Coss. Comp. Atl. I, 896; Boiss. Oi-. 1, 99; Lam. Illustr. 
lab. aoi, lig. i. — Z^. F/. Febr.-Marl. Fr. Apr.-iMaio. 

Abonde dans les champs de blé au Battant près Tebourba (Wira i883, Douni. 
et Bonn. t88i). 

Grèce, Cyclades, Crète, Asie Mineure, Syrie, Palestine, isthme de Suez. 

Obs. Spontanéité douteuse; la station de cette plante limitée aux champs de 
céréales et à leurs environs immédiats semble indiquer une introduction par les 
blés d'Orient; les Arabes connaissent cette espèce sous le nom de ^-iyî (torchi), 
mais n'ont pu me fournir aucun renseignement sur sa naturalisation qui peut 
remonter à une époque déjà ancienne; cette espèce observée à l'état sporadique 
sur quelques points du bassin méditerranéen, notamment en Italie et dans la 
France méridionale, n'y a pas persisté. (Cf. Journ. de bot. VII, aSo.) 

I¥Y]?IPHJEACE^ Salisb. ''>. 

NYMPHiEA 

Tourn. FJem. 997 et Insl. aOo, tab. 1.37 el i 38 pp. 

IV. alba L. Sp. 5io; Coss. Comp. Atl. I, .^)9; Batl. et Trab. Alg. I, 19; Boiss. Or. I, 
]o6; Rclib. le. VII, fig. 117. — 2^. Jun.-Aug. 

Etangs, fossés et rivières : Oued Berkat (Mogod). 

Algérie , Maroc, Europe, Palestin •. 

' Aurlore Ed. Bonnet. — "' Idem. 



PAPAVERACE.E. 9 

PAPAVEKACE^ Jiiss. '''. 

PAPAVER 

Tourn. Elem. 3o3 ci fnst. 387, tab. 119-190. 

P. somniferuin L. Sp. 5o8; Coss. Cowp. Ail. I, 69; Balt. el Trab. Alg. I, 20; Boiss. 
Or. 1, 11(5. — ®. Marl.-Maio. 

Var. a. setigerum Webb Phijt. Caii. I, 58. — P. somniferum Rchb. le. 111, fig. i/iSi. — 
P. seligerum DC. F/. Fr. V, 585. — P. somniferum var. nignim DC. 

Lieux cultivés et incultes, décombres : Kourba, Beni-Kliiar, Manouba, Sfax, 
Gabès. 

Algérie, Maroc, bassin me'diterranéen. 

Var. |S. officinale Coss et Germ. FI. Par. 98. — P. officinale Gmel. F/. Bad.-Als. 11, /179; 
Rchb. le. III, fig. !ili8-2. — P. somniferum Desf. Ail. 1, 607. — P. somniferum var. 
album DC. 

Très rarement cultivé : Porlo-Farina ; quelquefois subspontané dans les jardins 
et les cultm'es : Menzel-Temim. 

Patrie inconnue ; cultivé et subspontané. 

P. Rhœas L. Sp. 507; Desf. Atl. I, ^06; Coss. Comp. Ail. [,63; Bail, et Trab. Alg. 
I, 20; Boiss. Or. 1, ii3; Rcbb. le. III, fig. /1/170. — 0. Apr.-Jun. 

Champs, moissons, décombres et lieux incultes dans toute la Tunisie depuis 
Tunis et le Cap Bon jusque dans le Djerid et chez les Malmala. 

Tripolitaine , Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

P. dubium L. Sp. 1196; Coss. Comp. Ail. 1, 63; Bail et Trab. Alg. I, 21 ; Boiss. Or. 
I, 11 5; Rchb. le. III, fig. 4/177; ^i"^'- ^^' ^""- ^"^^i'^'^- n° ^6. — P. obtusifolium Desf. 
^(/. I, 407. — ®. Mart.-Jul. 

Pâturages, collines, cultures, lieux sablonneux et décombres : Dj. Bou-Kour- 
neïn, Dj. Zaghouan, Taharque , Kef Sidi-Ali-Mouzin , Feriana, Oued Oum-Mezessar, 
Sfax, Gabès. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

P. hybridum L. 5p. 5o6; Coss. Comp. Atl. 1, 65; Batt. et Trab. Alg. I, 21; Boiss. Or. 
1, 117; Rchb. le. m, fig. ^1/176; Kral. PI. Tan. exsiee. n" 97. — 0. Apr.-Maio. 

Champs, moissons, pâturages secs, palmériers : disséminé dans toute la Ré- 
gence depuis Tunis et la presqu'île du Cap Bon jusqu'à Zarzis el au pays des Mal- 
mata. 

Gyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

'' Auctore Ed. Bonnet. 



10 FUMARIACEiE. 

RŒMERIA 

Medic. ap. Lislerl Ann. III, i5. 

K. hybrida DC. Syst. 11, ga; Coss. Comp. Ail. I, G6; Bail, el Tral). Alg. 1, ai. — R. 
hybrida cl FI. arienlahs Boiss. Or. 1, ii8. — Chelidoiiium hybridum L. ; Dcsl". Atl. I, 
/4o5. — Glauciuin violaceum Sbih. el Sm. FI. Grœc. lab. /igo. — ®. Apr.-Juii. 

Moissons, lieux incultes, décombres, palmëriers : Souk-el-Djeina, Sfax, îles Â'er- 
kenna, Ksar-Ceket, Béni Aïeïcha, Feriana, Gabès , Zarùs, Hadedj, Taoudjoul 
(Matinata). 

Alge'rie, Maroc, bassin méditeiTanéen, manque en Italie et en Sicile. 

GLAUCIUM 

Tourn. Elein. -j-ji cl Inst. aoi, lab. i3o. 

t«. eornivulaliim Curt. FI. Lond. fasc. vi, tab. Sa; Coss. Comp. Ad. I, 68; Bail, cl 
Trab. Alg. 1, 22; Boiss. Or. I, 119; Rchb. le. III, fig. lih'jS. — Clielidonium cornicu- 
lalum L.; Desf. Atl. I, loA. — 0. Febr.-Jul. 

Moissons, champs, pàlurages, collines, lieux incultes el palmëriers dans toute 
la Tunisie continentale et dans les îles Kerkenna et Djcrba. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

a. liiteuiu Scop. FI. Cam. I, SOg; Coss. Comp. Atl. 1, Og; Hall, cl Trab. Atg. I, aa; 
Rclib. le. III, fig. liUQS. — G.fiavum Craniz; Boiss. Or. I, laa. — Chelidoniiiin Glaii- 
eium L. ; Uesf. Atl. l, lioo. — (Y). Febr.-Aug. 

Lieux incultes, décombres el sables principalement de la zone littorale : ilôt de 
Djnmou); la Goulet te, Carlha/re, Hammam-el-Lif, Hammamet, Herkla, Monastir, 
Mehedid, île de Djerba. 

Tripolitaine , Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

FUIVIARIA€Ei£ DC. ('>. 

TRIB. I. llYPECOiS: Endl. 

HYPECOUM 

Tourn. Elcm. 197 cl Inst. aijo, l;U>. 11 5. 

II. i>ruciiiiibtfii.s L. Sp. \-i!i; Dcsf. Atl. I, i'i7; Coss. Comp. Ail. 1, 7:3 cl Ithisir. I, 
lai). 7, fig. 11-12; Bail, el Trab. Alij. I, 28; Boiss. Or. 1, 12/1; Bcbl). /.-. 111, 
fig. tt!\G!i. — ®. Mart.-Maio. 

Champs, décombres, sables, lieux inculles : El-Haouiri'a , KcUbia, Ncbciil, Sidi- 
Bou-Saïd, Hnmmnm-el-Lif , Manoiibn, Dj. Me(rhHa , ruines de Tkeleplc près Fe- 
riana, îles Kerkenna, Zarzis, Bled-Kcbira (Matmala). 

Algérie, bassin méditerranéen. 

' Auclorc Ed. Donnet. 



FUMARIACE^. 11 

Var. j3. albescens Coss. in Ami. se. nul. scr. A, I, aSi. — H. albescens DR. ap. Bal. PL 
Alg. CTstcc. 11° 72. — H. Diitiœi Poui. iVoHv. mat. 3^16. 

Ruiues de Tlielepte près Fcrinna, DJ. Bou-Hnija. 

Algérie. 

II. Geslini Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, ôaa; Coss. Camp. Atl. I, 7/1 et Illustr. I, 
13, lab. 7; Batt. et Trab. Alg. I, 38; Kral. P/. Tan. exiicc. n" 25. — ®. Mart.-Juii. 

Bords des chemins, lieux incultes, dunes, sables maritimes : Zougag, Hammam- 
cl-Lif, Hammamet , Sousse, Meliedia, Kairouan, SJax, Feriana, Gafsa, Gabès et 
FJ-Hamma, Kriz, Tozzer, Bir Solthan, Zarzis, Bechilli, Bir Bou-Kheçib. 

Tripolitaine, Sahara algérien, 

II. pendulum L. Sp. ia4; Coss. Comp. Atl. I, 76; Batt. et Trab. I, Alg. 33; Boiss. 
Or. I, 135; Lobel le. 7'i3, fig. 3. — ®. Febr.-Maio. 

Champs, décombres, sables et lieux incultes : //er/i;/«, Sfax, Ksar-Ceket, Béni 
Aïetcha, Feriana, Gabès, Bled-Kebira (Matmata), Taoudjout. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen; manque en Italie et en Sicile. 

TRIB. II. FUJUARIiS Bernh. 

PliATYCAPNOS 

Bernh. in Linnœa VIII, /171. 

P. spicafus Bernh. /. c; Coss. Comp. Atl. I, 78 et Illustr. I, i4, tab. 8, lîg. i3-i6; 
Batt. et Trab. Alg. I, ai. — Fumaria spicalaL.; Desf. Atl. II, i25. — ®. Apr.-Maio. 

Champs , moissons , jardins , sables et lieux incultes ; commim dans le nord : pres- 
qu'île du Cap Bon, Badès , Sidi-Bou-Saïd , Tunis , Manouba et la vallée de la Med- 
jerda jusqu'à Ghardimaou ; Foum El-Guelta. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

FUMARIA 

Tourn. Eleni. 334 et Jnst. /lai, tab. 937 p. p. 

F. \iiiuidica Coss. et DR. in Bull. Soc. bot. II, 3o6 emend. ; Coss. Comp. Atl. 1, 81 et 
Illustr. I, i5, tab. 9, fig. 1-11; Batt. et Trab. Alg. I, 25. — Ritpicapnos Numidica 
Pom. Nouv. mat. a43. — ^. Febr.-Jun. 

Fentes des rochers calcaires de la région monlagneuse : El-Kef, Sidi-Gaïcz, Sidi- 
Salah-ben-Djaber- Allah près Etiez, Kef Monella, Kef Sidi-Ali-Motizin, Dj. Khe- 
chcm-el-Kelb , Feriana, Dj. Aziza, Dj. Demeur. 

Var. |3. sarcocapnoïdes Coss. Comp. Atl. I, Sa. — Fumaria sarcocopnoides Coss. et DR. 
in Bull. Soc. bot. II, 3o6. — Rupicapiws sarcocapnoïdes Pom. Nouv. mat. a45. 

Fentes des rochers ombragés dans l'ouest : Dj. Bargou, Sidi-Gaïez, GuelaatEs- 
Snam , Guelaa Feghara près Sbiba. 

Espèce et variété spéciales à la Tunisie et à l'Algérie. 



12 FLMAlîlACEj:. 

F. ofnoinulÎM L. Sp. 790; Poir. Voy. 11, ao."); Desl. Atl. il. i-i'i; Coss. Comp. Atl. I, 
8:3; Batt. ot Trah. !///. 1, a8; Boiss. Or. 1, iS'i; Rclib. k. III, fig. ^i/i56. — ®. 
Marl.-Jul. 

Gliamps, jardins, décombres, bords des chemins : Dnr-cl-Aouïna , Fernana, 
Souk-el-Arba , Ghardimaou, Feriana, Gabès. 

Cyre'naïque, Algérie, Maroc, bassin médilorranéen. 

F. parvîllora Lam. Encijcl. II, 067; Coss. Comp. Atl. I, 8i; Batl. ol Trah. Al/r. I, oq; 
Boiss. Or. I, i35; Rclib. le. III, %. /l'ioi. — 0. Mart.-Jul. 

Champs, moissons, lieux incultes, vieux murs, bords des clieniiris, jardins 
d'oliviers et de palmiers dans toute la Tunisie. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

F. densiflora DC. Catal. Monsp. ii'i p. p.; (loss. Comp. Atl. 1, 85; Coss. cl Gcriu. Atl. 
FI. Par. lai). ',i , lijj. 9-10; Batt. el Trah. Alg. I, 28. — F. micrantlia Lag.; Boiss. Or, 
I, i36. — ®. Febr.-Jd. 

Champs, lieux incultes, jardins et oasis : Menzel-Temim , Sidi-Bou-Saïd , Tunis. 
Manouba, Zaghouati, Djedeïda, Ghardimaott, El-kef, Ellcz, Souk-el- Djeina, 
Gabès, Metrech, Zarzis. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

F. eapreolala L. Sp. 701 ; Desf. Atl. II, 135; Coss. Comp. Alt. I, 86; Bail. (>l Trah. 
Alg. I, 26; Boiss. Or. I, i36; Rrlih. îc. III, fig. hlih6. — ®. FI. pcr loliim fore 
annum. 

Bords des champs et des cultures, lieux herbeux, haies ot broussailles princi- 
palement dans le nord : Dj. Chcban, Dj. Bou-Kourncln , DJ. Zaghouati, Porlo-Fa- 
rina, Djedeïda, Tcbourba, Fedj El-Saha, Aïn Babouch près Aïn-Draliain, Chabet 
El-Meroudj {Merasen). 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. j3. muralis Coss. Comp. Atl. I, 87. — F. muralis Soiul. ap. Kcii Sijn. 1017; Bail, 
et Trab. Alg. I, 38. — F. média var. muralis Haniiii. Monogr. Fum. 29; \\ illk. t'I 
LgcAWr. Hisp. III, 883. 

Haies, broussailles et lieux incultes dans le nord : Soliinan, Utiqiic, Bizcrtc. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen do la Péninsule 
Ibérique à l'Italie. 

Var. -y. Bastardi Coss. cl Ccrm. FI. Par. 98; Coss. Comp. Atl. 1, 87. — F. Baslardi Bor. 
— F. média Basl. (non Lois). 

Bords des chemins, décombres, collines herbeuses, cultures et palmériers : îlot 
(\e Djamour, commun dans la presqu'île du (ùtp Bon, Tunis, Biwrle, Tabarqiic , 
Ain-Draham , Sfax, Gabès, (Judrcf, Gafsa, Scdada , kcbilli. 

Tri])olitaine, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin niedilerraiiéeii. 



CRUCIFERES. 13 

Var. S. macrosepala Coss. Cotup. AU. I, 88. — F. macrosepalit Boiss. Voy. Esp. 19; Hanim. 
Moiiogr. Fiim. )5(i, lab. .3. 

Rochers humides à Kesscra. 

Algérie, Maroc, Espagne rne'ridionale. 

Var. e. flabellata Coss. Comp. Ail. I, 88. — F. Jlabellala (jasp. in Rend. Acad. Nap. I, 
5i; Boiss. Ch\ suppi. 28; Hamin. Monogr. Fum. fit, tah. b. 

Broussailles et lieux herbeux sous bois dans le nord-ouest : Aïn-Draham, El- 
Fedja (teste Coss.). 

Algérie et Maroc (teste Coss.), Sardaigne, Italie, Sicile, Dalmatie, Crète. 

F. ag;rarîa Lag. Gen. et sj). 31 ; Coss. Comp. Atl. I, 89; Balt. et Trab. Alg. I, 97; Boiss. 
Or. I, i38. — F. major Badar. ; Rchb. fc. III, fig. A'i55. — F. spectabilis Bisch. — 
®. Dec.-Jul. 

Moissons, lieux incultes, haies et vieux murs : commun dans la presqu'île du Cap 
Bon et dans la vallée de la Medjcrda, Zaghouan, El-Kef, Dj. Meghila, Guehiat 
Es-Snam, Sousse, Sfax, île de Djcrba, Dj. Mezcmzem, Margouaïa. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. |3. Atlantica Coss. Comp. Ail. I, 90. — F. Atlanlica Coss. el DR. ap. Bourg. PI. Alg. 
cxsicc. (i856); Bail, et Trab. Alg. I, 27. 

Fissures des rochers omhragés : Dj. Zaghouan , Dj. Bargou , Guelaat Es-Snam ; 
Foiini El-Guelta. 

Algérie. 

CRUCIFERES Adans''). 

TRIB. I. ARitBIDES DG. 

MATTHIOLA 

R. Br. in Hort. Keiv. éd. 2, IV, 1 19. 

M. trislis R. Br. l. c. lao; Coss. Comp. Atl. I, 102; Batt. et Trab. Alg. I, 7-5; Boiss. (h: 
I, i53; Rcbb. le. II, fig. iSiS. — Cheiranthus trixtis L.; Desf. Atl. II, 88. — "if. 
Mart.-Jun. 

Pâturages secs, collines, rochers et pentes rocailleuses : entre Ain Babouch et 
Guelaat Es-Snam , Haïdra, Feriana, Bir A/imra, Dj. Cheguieïga, We?, Kerkenna. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

H. oxyceras DC. Syst. H, 178; Coss. Comp. Atl. I, io3; Batt. et Trab. Alg. I, 7/1; 
Boiss. Oi\ I, i55. — Cheiranthus longipetalus Vent. Jard. de Cels tab. 98. — ®. 
Mart.-Jun. 

Terrains secs, hts desséchés des oued, sables et dunes : Hammamet, El-Djem, 
Sfax, îles Kerkenna; commun dans ïArad, le Djerid et le Nefzaoua. 

'" Auctore Ed. Bonnet. 



14 CRUCIFEREyE. 

Parties orientale et mf'iridionale du bassin inéditerranéen depuis l'Asie Mineure 
et la Syrie jusqu'au Maroc. 

Var. j2. basiceras Coss. ol Kral. in Bull, Soc. bot. IV, i>6; Coss. Comji. Ail. I, jo4. — 
M. Knilikii Pom. Nouv. mat. 37^. 

Dans les mêmes stations que le type : Sfax, îles Kerkenna et Dj'erba, Fcriaua, etc. 
Coininun dans tout le sud jusqu'à Znrzis et à Douirel. 

Tripolitaine. 

M. livida DC. Sysl. II, 17^4; Coss. Comp. Ail. I, io5; liall. ol TraL. Alg. 1, 7^1; Boiss. 
Or. I, i56; Deiess. h. II, lab. 19. — CheiraïUhus lividus Del. — 0. Mart.-Jiui. ac 

sœpo autunino. 

Sables, terrains gypseux, lit des oued desséchés dans le sud : Ecdir Oum-Ali, 
Tozzer. 

Palestine , Egypte , Algérie , pays des Touareg , Maroc. 

M. lunata DC. Sijsl. II, 176; Coss. PI. cril. 9/1 et Comp. Ad. I, 106; Balt. et Trab. Alg. 
I, 73. — M. anoplia Pom. ^om. mal. 93 1. — ®. Mart.-Jim. 

Champs, bords des chemins, lieux secs et pierreux : Hnïdm, Béni Àïeïcha, 
grande Kerkenna. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

M. tricuspidata R. Br. in Horl. Kew. cd. 9, IV, i9o; Coss. Comp. Ail. 1, 107; Batt. et 
Tral). Alff. I, 7'i; Boiss. Or. I, i5'i; Sblli. et Sm. FI. Grœc. tab. 689. — Clieiraiilhus 
Iricuspidalns L.; Desf. Atl. II, 88. — ®. Apr.-Jun. 

Rochers et sables maritimes dans le nord : île Plane, îlot des Chiens, El-Haouiria, 
Menzel-DJemil. 

Algérie , Maroc , régions orientale et septentrionale du bassin méditerranéen. 

!W. parviflora R. Br. in Horl. Kew. cd. a, IV, 121 ; Coss. Comp. Atl. I, 107; Bail, cl 
Trab. Alg. 1, ']^i; Webb Phyt. Can. I, G/4, tab. 7. — Clieiranlkns pai-vijloriis Schousb. 
— ®. Marl.-Jiin. 

Champs, pâturages et colUnes calcaires: Tunis, Oued Leben, Dj. Sened, FA- 
Guetlar, Ahouaïa. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

LONGHOPHORA 

l)I{. a|). Diirliarlrc Bpv. bot. il, /i39. 

L. Caploinontiana l)\\. l. r. el Atl. FI. Alg, fab. 73, fig. 1: Coss. Comp. Atl. I, 108; 
Bail, et Trab. Alg. 1, 7.'). — /.. Gnyonwua DR. 1^/. FI. Alg. lab. 79, lij;. 9. — ®. 
Marl.-Jnn. 

Pâturages, plateaux et déj)ressions argile -calcaires inondées pendant l'hiver : 
Am CÀerichiru , Béni Aietclui. Ferinua; conimun dans Wirrid. le DJrrid o\ le f^cfznnnn. 

Alg('rie. 



CRUCIFEREiE. 15 

NASTURTIUM 

R. Rr. in Uorl. Kcw. ctl. j , IV, 109. 

IV. officinale R. Br. /. c. 1 10; Coss. Cotnp. Ail. I, 1 1 1 ; Balt. el Trab. Alg. I, 79; Boiss. 
Or. 1, 178; Rclib. le. II, fig. ^1359. — Sisjjmhrinw Nasliirlium L. ; Desf. Atl. II, 81. 
— y:. Apr.-Jul. 

Fosses, ruisseaux, fontaines et lieux aquatiques dans presque toute la Régence : 
DJ. Abd-er-Rahman , Dj. Zaghouan, entre Zaghouan et Takroima, Aïn Medekeur, 
Aïu-Draham, DJ. Ghorra, Ain Chcrichira, plaine de Fcrachicli, Feriana, Tmnerza. 

Algérie, Maroc, bassin méditerrane'en. 

BARBAREA 

R. Br. in Ilori. Kew. éd. i3 , III, 109. 

B. vulgaris R. Br. /. c; Coss. Comp. Atl. I, ii5; Balt. el Trab. Alg. I, 81 ; Roiss. Or. 
I, i83; Rchb. le. II, fig. ^4 356. — Erysimiim Barharea L. — ®, ^- Apr.-Jul. 

Pentes herbeuses à la base du Dj. Ghorra. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

ARABIS 

L. Gen. n" l^hh. 

A. auriculata Lam. Encyel. I, 219; Coss. Comp. Atl. I, 128; Rail, et Trab. Alg. 1, 
78; Roiss. Or. I, 179; Rcbb. le. II, fig. ^i33A. — @. Mart.-Jim. 

Bois, taillis, pentes herbeuses et rochers: Guelaat El-Harral , Guclaat Es-Snam , 
Dj. Tiouchcha, Dj. Semata, Dj. Meghila, Dj. Chamhi, Dj. Arbet. 

Algérie, Maroc, parties orientale et septentrionale du bassin méditerranéen. 

A. pubescens Poir. Eneycl. suppl. I, 4i3; Coss. Comp. Atl. I, 123; Ralt. el Trab. Alg. 
I, 77. — Tiaritis pubeseens Desf. Atl. II, 93, tab. i63. — (2). Apr.-Jul. 

Crête du Dj. Ghoira. 

Algérie, Maroc. 

Var. |3. longisiliqua Coss. Comp. Atl. I, 19 3. — A. loiigisilùjiia Presl Del. Wag. I, 16. 

Pentes herbeuses du Dj. Zaghouan. 

Sicile. 

CARDAMINE 

Touna. Elem. 191 et Jnst. 22/1, tab. 109. 

C. hirsutaL. 5;^. 655; Desf. Atl. 11, 80; Coss. Comp. Atl. I, i25; Rail, et Trab. Alg. 
I, 76; Roiss. Or. I, 166; Rcbb. le. II, fig. /i3o/i. — ®. Jan.-Jul. 

Haies, bords des chemins, lieux ombragés dans le nord et le nord-ouest : Dj, 



10 CRUCIFERE^:. 

Cheban, Oued Mnrnmel (Merasen), Oued El-IIummam et Oited El-IIadjar {Oiich- 
trla) , Aïn Babouch , L)J. Gliurra, Ghardimaon. 

Algérie, Maroc, bassin mcMiterranéen. 

NOTOGERAS 

R. Rr. in Hort. kew. ctl. a, IV, 117. 

\. Canariense R. Rr. /. c; Coss. Coinp. Atl, I, 137; Ratt. et Trab. Alg. I, 76; Roiss. 
Or. I, 3 1^1. — A'. Ilispanicitm DC; Dcless. le. II, tab. 17. — 0. FI. hionio tolo 
usque ad maium. 

Bords des champs et des cliemins, ruines et décombres, collines sèches : îles 
Kerkennn, Dj. Doii-Hedma, Béni Aïeicha , Ksar-El-Ahmar, Feriana, Dj. Hattig, 
EI-Guettar, Gabès, DJ. Tadjera, Bled-Kebira, Tamerza, etc.; commun dans tout 
le sud. 

Palestine, Egypte, Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

TRIB. H. SlifiYiyiBRlE:^ DG. 

MALCOLMIA 

R. lir. in Hort. Kew. éd. 9. , IV, 131. 

n. Africana R. Rr. /. c; Coss. Comp. Atl. I, i3o; Ralf. et Trab. Alg. I, 70; Roiss. Or. 
I, 238; Rchb. le. II, fig. /1371. — IIe.spen.s Africann L. — 0. Jan.-Jun. 

Cultures, sables, décombres et lieux incultes dans le sud : Kriz, fief ta, Kebilli, 
El-Golea. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen, 
ritalie exceptée. 

M. ^g^yptiaca Spreng. Syst. II, 898; Coss. Comp. Atl. I, i33 et llhistr. I, aa, tab. 10- 
16; Ratt. et Tral). Alff. I, 70. — Eremobitim lineare Roiss. Or. I, 157. — ®i ^• 
Dec.-Juii. 

Var. /S. longisiliqua Coss. ap. Rourg. PI. Alg. exstcc. n° 287. 

Sables, dunes et lit desséché des oued : commun dans tout le sud, Arad, Djerid 

et Nefzaoua. * 

Tripolitaine, Algérie, pays des Touareg, Maroc. 

SISYMBRIUM 

Toiirn. VAeut. \iy.\ cl /</.s^ -x-.v^ ., lab. i 09. 

Sect. I. MALcoL.MiASTitvM Fourn. 

8. nanum DC. Syst. II, /186; Coss. Comp. Ail. I, 137.^ S. biiieric G. A. Mey. ; Jaub. 
et Spach Illiistr. Or. III, 1/17, tab. 9()8. — Malcolmia biiicrvis Roiss. Or. I, aao et 
M. coiij'itm Roiss. /. c. — Maresm nana Rail, el Trab. Alg. I, ()8. — 0. Febr.-Jun. 

Sables et dunes de l'intérieur el du littoral : llnmmnmei. , Ain (Àerichira , Sousse , 



CRUCIFERE/E. 17 

Mehedia, Zeram-el-Dm , Sfax, îles Kcrkenna, BIr Arrach , Kasserin, Feriana , 
Giifsa, Tamerza. 

Asie Mineure, Syrie, Cyréiaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc, France el Italie 
méridionales, Grèce. 

S. Dounietianiuii Coss. iii Bull. Soc. bot. XX Vil, 70, et Comp. Ail. I, i38 et Ulustr. 
I, ai , lab. 17; Soc. Daupli. PI. eœsicc n" 4/ii8. — Maresia Doumetiana Batt. et Trab. 
Alg. I, 69. — ®. Apr.-Jun. 

Sables et dunes dans le voisinage de la mer et des grands choit : Zaouïet-cl- 
Mgaïz, Zougag, Mcnzel-Tcmim , Kourha, Nebeul, Znouïa-Skli-Khalcd , Menzel-Bou- 
Zelfa, Kroirmbalia, El-Arbaïn, Hammamct, Bou-Ficlia, Bizerle, Menzcl-Djemil , 
embouchure de XOiicd Barka, Bir El-Hachan près Douz. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

S. nialcolmioides Coss. et DR. ap. Coss. in Bull. Soc. bol. IX, i3i ; Coss. Comp. Ail. 
I, 189 et Ulustr. I, aG, tab. 18. — Marcaia malcomioides Pom. Nouv. mat. 998; Balt. 
et Trab. Alg. I, 69. — ®. Apr.-Jun. 

Sables et dunes des bords de la mer : Aïn Ouled-Sebnn. 

Algérie. 

Sect. H. ToRULABiA Coss. 

S. toritlosum Desf. Atl. II, 84, tab. 109; Coss. Comp. Ail. I, 1.39. — Malcolmia loru- 
losa Boiss. Or. I, -235; Ralt. et Trab. Alg. I, 70. — 0. Jan.-Jun. 

Lieux cultivés, bords des champs, dépressions ai'gilo-calcaires, lits desséchés 
des oued : Djedeïdn, Sousse, Sbiba, Bcni Aïeïcha, Feriana, Oglet Sidi-MoJiam- 
ined, Taoïidjout, Zoiialigh, Techin (Matinata), Douiret. 

Asie Mineure, Syrie, Cyrénaïque, Algérie, Chypre. 
Sect. III. A^AmDovsis DC. 

s. Thalianiim J. Gay in Ann. se. nal. ser. 1, VII, 899 in not. ; Coss. Comp. Atl. I, 
lie; Batt. et Trab. Alg. I, 66; Boiss. Or. I, 21 4. — Arabis Tlialinua L. — Con- 
ringia Thaliana Rchb. le. II, fig. i38o. — 0. Mart.-Jul. 

Sables et alluvions des oued : Hadjera-Sghira , Oued El-Hadjar (Ouchteta). 

Algérie, Maroc, parties orientale et septentrionale du bassin méditerranéen. 

Sect. IV. Nasturtiopsis Coss. 

S. coroiiopifolium Desf. Ail. II, 89, tab. i54; Coss. Comp. Ail. I, 1^1. — 5. eeraio- 
phyllum Desf. /. c. tab. i55. — Nasturtium coroiiopifolium DC; Batt. et Trab. Alg. I, 
80. — Nasturtiopsis Arabica Boiss. Or. I, 987. — (T). Mart.-Jun. 

Pâturages, dépressions argilo-calcaires , lits desséchés des oued, lieux inondés 
pendant l'hiver : Kaironan, Oued Margnelil , Sfax, Gour Arceï-Echcheub , Sebkha 

Tunisie. :î 



18 CRUCIFEREiE. 

Naïl, Oued Lchen, Heni Aïcïclia , Gqfsa, Gahès , olc. , coiiiiuun dans VArad, le 
Djerid el le Nefzaoua. 

Paleslinc, Egyple, Tripolilaine?, Algérie. 

Sect. V. Imo DC. 

S. Irîo L. Sp. 659; Coss. Comp. Ath l, 1/1 3; Rail, ol Tral». Alg. I, 07, Roiss. Or. I, 
317; Rchb. le. II, fig. /1/108. — ©. Febr.-Jim. 

Cultures, baies, bords des cbemins, décombres el vieux murs, palmériers : 
commun dans toute la Régence depuis Tunis jusqu'à Zarzis et au pays des Mat- 
mata. 

Cyrénaïque , Tripoiitaine , Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

Sect. VI. Pachipodivm Coss. 

s. crysîmoîdes Desf. Atl. II, 8/i , tab. i58; Coss. Comp. Atl. I, 1/16; Rail, cl Trab. 
Alg. I, (57; Roiss. Or. I, 917. — (î). Jan.-Jun. 

Lieux cultivés, rochers ombragés, décombres, bords des seguia dans les oasis : 
Knirouan , El-Bjou , DJ. Bou-Hcdma , Gafsa, DJ. Oum-Ali, Gabès, Oued El-Ftour, 
Bkd-Kcbira {Matmata), Dj. Tadjera, Dj. Dou-Hadid. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Baléares, Sardaigne, 
Egypte. 

Socl. VII. Velarvm DC. , 

s. officinale Scop. FI. Carn. éd. 2, II, 96; Coss. Comp. Ail. I, 1^7; Rail, et Trab. 
Alg. I, 68; Roiss. Or. I, 220; Rchb. le. II, fig. 6601. — Erysirnum officinale L. ; Poir. 
Voy. II, 199; Desf. Atl. II, 85. — ®. Apr.-Jun. 

Cultm-es, bords des cbemins et des champs, décombres et vieux murs : commun 
dans le nord et le centre. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. VIII. KiBEiiA DC. 

s. polyccratlum L. Sp. 658; Roiss. Or. I, 990; Grcn. ol Godr. FI. Fr. I, 98; Rcbl). 
7c. I, fig. Aio3. — (î). Apr.-Jul. 

Lieux herbeux incultes dans l'îlot de Djamour. (Deux seuls échantillons; Miss. 
1888.) 

Partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibérique h la 
Turquie d'Europe , Asie Mineure. 

S. runcinatuni Lag. ap. DC. Syst. U, 678; Coss. Comp. AU. I, i!iH: Rail, el Trab. 
Alg. I, 68; Roiss. Or. I, a 20. — 0. Apr.-Jun. 

Moissons et cultures, dépressions inondées Thiver, ruines el décombres : Ain 



GRUCIFEREiE. 19 

Meztnna, Ain Cherichira, Aïn Tizeroum près Tala, Oued Ziiouna^ ruines de The- 
lepte, Feriana, Bir Ali-hen-Halifa , Béni Aïeîcha. 

Algérie, Maroc, Espagne, Syrie, Arabie Pëtrëe. 

Secl. IX. Alliaria Kch. 

s. Alliaria Scop. F/. Carn. éd. 3, II, a6; Coss. Comp. Atl. I, lig; Batt. et Trab. Alg. 

I, 66. — Alliaria officinalis Andrz. ; Boiss. Or. I, 9ia; Rchb. le. II, fig. ^879. — 
Erysimum Alliaria L. — ^ (2). Apr.-Jun. 

Bois, lieux ombrages, bords des ruisseaux dans le nord-ouest : entre Fedjtdj et 
Hadjera-Sghira , Oued Batah et Oued El-Hadjar dans la vallée d'El-Fedja. 

Algérie , parties orientale et septentrionale du bassin méditerranéen. 

ERYSIMUM 

Tourn. Elem. igi et Itist. 228, tab. 118. 

E. grandiflorum Desf. Ail. II, 85; Coss. Comp. Atl. I, i5o; Batt. et Trab. Alg. I, 
72. — E. australe J. Gay; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 88. — (2), '2f. Mart.-Jul. 

Pâtiu-ages, clairières des bois, collines et rochers : entre Tunis et Zaghouan, Dj. 
Zaghouan, Gueinat El-Harrat près Souk-el-Djema , Dj. Tiouchcha, Dj\ Meghila, Dj. 
Bargou, Otied Zitouna , Feriana. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

CONRINGIA 

Rchb. FI. Excurs. 686. 

C Orientalis Andrz. ap. DC. Syst. II, 5o8; Coss. Comp. Atl. I, i53; Batt. et Trab. Alg. 
1,71; Boiss. Or. I, aie; Rchb. le. II, fig. /i38a. — Brassica Orientalis L. — B. per- 
foliata Lam. — 0. Mart.-Jun. 

Plaine stérile et pierreuse près du camp d'El-Guettar. 

Egypte, Algérie, presque tout le bassin méditerranéen depuis l'Espagne jusqu'en 
Syrie. 

AMMOSPERMA 

Hook. ap. Benth. et Hook. Gen. I, 82. 

A. cinereum Hook. l. c.; Coss. Comp. Atl. I, i54. — Sisymbrium cinereum Desf. Ail. 

II, 83, tab. 167. — Moricandia cinerea Coss. ap. Kral. PI. Alg. exsicc. n° 16; Batt. et 
Trab. Alg. I, 64. — Diplotaxis cinerea Pom. — ®. Dec.-Jun. 

Sables, terrains gypseux, lits desséchés des oued principalement dans le sud : 
Tunis où il avait été très probablement introduit, Sousse, Sfax, Gafsa, commun 
dans VArad, le Djerid et le Nefznoua. 

Tripolitaine , Algérie, pays des Touareg. 



20 CRUCIFEREiE. 

A. lcreȔfoliuiu Boiss. Or. 1, 387 in iiol.; Coss. Comp. Ail. I, i55 el llluslr. 1, 37 
in not. — Ih-assica teretifotia Desf. Atl. II, 9/1, lab. 16/1 (non Del.). — Moricandia 
teretifolia OC; Bail, el Trab. Alg. 1, 6.3. — ®. Dec.-Jnn. 

Sables, terrains gypseux, bords el lils dessi'chës des oued, dépressions inondées 
l'biver : Sbiba, Dj. Bou-IIcdina, Grifsa, Oued Leben, El-GueUar, Dj. Cheguieïga, 
Oued Gnhès, Bas-cl-Oued, enUe El-Uamma (Gabès) et Fratis, entre Fratk el 
Zaouïa-el-Limaguès , Sidi-Salem-bou-Grnra , Oued Mngroun, entre le choit Gharxa 
et Chebika. 

Algérie, Maroc. 

TRIB. III. BRASSICEJE DG. 

MORICANDIA 

DC. Siisi. II, G«G. 

M. arvensis DC. /. c; Coss. Comp. Atl. I, i56; Bail, et Trab. Alg. I, 6A; Boiss. Or. 
I, 386; Rchb. Je. II, fig. ^iSi. — Brassica arvensis L. — ®» ■^t t>- ^I<irt.-Jun. ol 
fere per totum annum. 

Cultures, bords des chemins, colhnes, lils desséchés des oued, palmériers : 
commun dans toute la Tunisie du nord au sud. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Var. /3. suffruticosa Coss. Comp. Atl. I, 157. — M. sujfruticosa Coss. et DR. ap. Coss. in 
Ann. se. nat. ser. i, IV, a8a; Bail, et Trab. Alg. I, 64. — Brassica sujfruticosa Desf. 
Atl. II, gi. — Hesperis nitem Viv. FI. Libye. 38, lab. 5, fig. 3. 

Dans les mêmes stations que le type : Feriana, Oued Eddedj, Béni Aïeïcha, 
Aïn Segoufla, Dj. Hnttig, Gafsa, etc., commun dans tout le sud, manque dans le 
nord et dans le centre. 

Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie. 

OUDNEYA 

R. Br. ap. Denh. et Ciapp. Narr. app. îiao (exri. syn. Vivianii); Henophylon Coss. el DR. 
( Henonia olim , non Moq. ). 

O. Africana R. Br. l. c. (excl. syn. Vivianii); Aschers. in Bot. Zeit. XLI, /180. — He- 
nonia deserti et Iletiophyton deserli Coss. et DR. in Bull. Soc. bol. II, 9^7 et ôaS; 
Coss. Comp. Atl. I, iGo et Illustr. I, 38, lab. 17; Bail, el Trab. Alg. I, 65. — i>. 
Dec.-Jun. 

Coteaux secs, dépressions argilo-gypseuses, lit des oued desséchés, exclusive- 
ment dans le DJerid et le Nefzaoua : entre Margouaïn et Giiclaa, Bir El-Haguef, 
Douz, Sobria. 

Sud de la Tripolitaine, Fezzan, sud de l'Algérie (manque <lans la j)rovince 
d'Oran ). 

DIPLOTAXIS 

DC. Sysl. Il, 638. 

D. «ir^nla DC. /. r. 03 1 ; Coss. Comp. Ali I, 16^1: Rail, el Trab. Alg. I, 61 ; Willk. cl 



CRUCIFEREyË. 21 

L{je Piudr. Ilisf). 111, 806. — Sinapis virgnla Cav. — lirmsica virgata Boiss. — (T). 
Jaii.-Juii. 

Champs inculles, bords des cliemins, lieux sablonneux, ruines et décombres : 
Sousse, Sfax, îles Kerkcnna, Feriana, Oued Akarit , Gabès, Djcrba, Oued Ferd, 
Oued El-Ftour, Sidi-Salcm-Bou-Grara, OuedMagroun, Fraiis, Zarzis. 

Cyre'naïque, Tripolitaine, Algérie , Maroc , Péninsule Ibérique. 

Obs. Le type de l'espèce paraît manquer en Tunisie, la forme humtlis Goss. 
Coinp. Ad. 1, i66, y ayant été seule observée jusqu'à ce jour. 

D. niiiralis DC. Syst. II, 63^4; Coss. Comp. Ail. I, i66; Balt. et Trab. Alg. I, 62; Gren. 
ot Godr. FI. Fr. 1, 80; Rchb. le. II, fig. 4^17. — Sisytnbrium murale L.; Desf. Atl. 
I, 166. — 0, d), ^. Jau.-JuH. ac saepe autumno. 

Lieux incultes, décombres, bords des chemins, jardins et cultures : Ras Ka- 
mart, Forluna, entre Kelibia et Menzel-Tcmivi , Bizerle, Tunis, Dar-el-Aouïna, 
Cartilage, Soliman, Hatnmam-el-Lif, Bahirt Mournak, Zaghouan, Djedeïda, Med- 
jez-el-Bab, Bou-fJiebka, Oued-Zerga, Béja, Souk-el-Arba , Ghardimaou, El-Kef, 
Sousse, Sfax, Gafsa. 

Algérie, Espagne, France, Italie, Autriche. 

D. Harra Boiss. Or. I, 388; Coss. Comp. Atl. I, 168. — Z>. pendula DC; Batt. et Trab. 
Alg. I, 63. — D. hispida DC. ; Deless. le. II, tab. 89. — Sisymbrium pendulum Desf. 
Atl. II, 82, lab. i56. — ®, ^- Jan.-Jul. et sœpe autumno. 

Lieux secs, collines arides , terrains gypseux et salins, dépressions et lits des- 
séchés dos oued : Ain Clierichira, Sfax, Dj. Bou-Hedma, El-Aïeïcha, Oued Leben, 
île de Djerba, Gafsa, etc., commun dans VArad, dans le Djerid et dans le Nef- 
zaoua. 

Egypte, Marmarique, Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Sicile, Syrie, Pa- 
lestine. 

D. erncoides DC. Syst. II, 63i; Coss. Comp. Atl. I, 176; Batt. et Trab. Alg. I, 61; 
Boiss. Or. I, 388; Rcbb. le. II, fig. 4/129. — Sisymbrium erucoides Desf. Ail. II, 83. 
— ®. Fere per tolurn annum. 

Champs et cultures, bords des chemins, décombres et lieux incultes : commua 
dans toute la Tunisie dlIanimam-el-Lifa Ghardimaou et jusque dans le sud. 

Algérie, Maroc et la majeure partie du bassin méditerranéen. 

HIRSCHFELDIA 

Mœnch Meth. 266. 

II. incana L. (sub Siuapi). — H. adpressa Mœnch /. c.; Batt. et Trab. Alg. I, 60; 
Boiss. Or. I, 390. — Erucaslrum ineamim Kch; Coss. Comp. Atl. I, 172. — Sinapis 
ineana L. ; Rchb. le. II, fig, 4^23. — (£). Mart.-Jun. 

Bords des champs et des chemins, décombres et lieux incultes dans le nord : 
Kessera , Guelaat Es-Snam , Ouled Mêler. 

Algérie, Maroc, parties se[)tentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 



22 CRUCIFERE/E. 

Var. j3. genlculata. — H. geniculata Batt. et Trab. Alg. 1, Gi. — Sinapis geniculata Desf. 
Atl. Il, 98. — Erucastrum incanum var. geniculatum Coss. Comp. Atl. I, 178. — 
Brassica geniculata Bail. — ®. Mart.-Jun. 

Moissons, bords des champs et des chemins, décombres, jardins de palmiers : 
très commun dans le nord et dans le centre, beaucoup plus rare dans le sud. 

Algérie, Maroc, Italie, Sicile, Grèce, Archipel, Asie Mineure. 

BRASSICA 

L. Gen. n° 5^2. 

Sect. I. Melànosinâpis Boiss. 

B. nigra Kch Deutschl. FI. IV, 718; Coss. Comp. Atl. I, 180; Bail, et Trab. Alg. I, 
59; Boiss. Or. I, 890. — Sinapis nigra L. ; Rchb. le. Il, fig. ^1^37. — 0. Apr.-Jul. 

Pâturages, décombres, bords des chemins et des oued desséchés : Sfax, Sidi- 
Boul-Baba. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. II. EuBBASSICA DC. 

B. jnncca Coss. in Bull. Soc. bot, VI, 609 et Comp. Atl. 1, 181. — Sinapis jiincea L. 
Sp. 668; Jacq. Hort. Vind. tab. 171 ; Boiss. Or. I, 89^. — 0. Fchr.-Maio. 

Gidtivé dans les oasis de Gafsa et de Nef ta (d'Escayrac). 

Egypte, Sahara algérien. 

B. olcracea L. Sp. 667; Desf. Atl. 11, 98; Coss. Comp. Atl. 1, 182; Bail, et Trab. Alg. 
I, 57; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 75; Rcbb. le. II, fig. /i/i38. 

Var. a. capitata DC. Sijst. II, 585; Coss. Comp. Atl. I, 186. Viilg. Chou-pommé. — 
d). Marl.-Apr. 

Cultivé dans les jardins européens et dans les oasis; accidentellement sub- 
spontané. 

Var. jS. Atlantica. — B. oleracea var. insularis s. v. Atlantica Coss. Comp. Atl. I, i85. — 
B. insularis Mor. FI. Sard. I, 168, tab. 11; Batt. et Trab. Alg. 1, i85; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 76. — Brassica Cretica Moris (non Lam. ). — ff. FI. Marl.-Apr.; Fr. 
Apr.-Jul. 

Falaises et fissures dos i-ochei's calcaires an voisinage de la nier : îlol de Dja- 
mour, El-Haouiria, Dj. Bou-Kourncïn , Dj. Reças. 

Algérie (Dj. Edough). 

B. \'apns L. Sp. 666; Poir. \'oy. Il, 199; Desf. Atl. II, 9/1; Coss. Comp. Atl. I, 187; 
Batt. et Trab. Alg. I, 57; Boiss. Or. I, 893. — ©, (f). Marl.-Jun. 

Var. a. oleifera DC. Sysl. II, 599; Coss. Comp. Ali I, 188; Gren. of Godr. /'7. Fr. 1, 76; 
Rchb. le. II, fig. /i/i85 a et ^. Vulg. Colza. 

Cultivé quelquefois pour ses graines oléagineuses et accidentellement sub- 
spontané. 



CRUCIFERE/E. 23 

Var. jS. rapifera Meizg. Kohiart. Hii; Coss. Comp. Ail. I, 188; Rchb. le. I, fig. hUib -y. 

— B. Napus jS escutentn DC. ; (]ren. cl Goclr. FI. Fr. I, 7O. 

Cultivé dans les jardins el dans les oasis. . . 

B. cainpestris L. Sp. 666. — B. Râpa L. ; Coss. Comp. Atl. I, 188; Boiss. Or. I, 891. 

— B. asperifolia Lam. ; Balt. et Trab. Alg. I, 67. — ®, (2)- Febr.-Jiil. 

Var. a. oleifera DG. Prodr. I, 21 h. — B. Râpa var. campestris Kcli; Coss. Comp. Ail. I, 
189. — B. Râpa var annua Rcbl). le. II, fig. 44^7 a. — C campestris L. ; Desf. i4</. 
II, 94; Rchb. le. II, fig. Zi/i3/i. Vulg. Navette. 

Cultivé et très souvent subspontané, se retrouve loin des cultures et des habi- 
tations, dans les clairières et sur les rochers : Aïn-Draham, Oued Hiroug , Feriana, 
Kriz. 

Algérie (cuit., subpst. et peut-être spont.), Maroc (subspt.), bassin méditer- 
ranéen (cuit, et subspt.). 

Var. /3. rapifera Mctzg. Kohiart. Sa; Coss. Comp. Ail. I, 189; Rchb. le. II, fig. 4687 (3. 

— B. asperifolia var. /3 esculenta Gren. et Godr. FI. Fr. I, 77. Vulg. Rave. 

Cultivé dans les jardins et dans les oasis et quelquefois subspontané. 

B. Tournefortii Gouan Illusir. hk (p. p.), tab. ao, fig. a(manca); Coss. Comp. Atl. I, 
193; Batt. et Trab. Alg. I, 58; Boiss. Or. I, 898. — ®. Febr.-Mart. 

Champs, plaines sablonneuses, lieux incultes : commun dans la presqu'île du 
Cap Bon, entre La Marsa et Sidi-Bou-Snïd , Hammamet, Bizerte, Sfax, îles Ker- 
kctina et DJerba, Gnbès, Zarzis, Ain Temran, Oued Bateha, Bir Arrach, Foum 
Khanget-cl-TeIdja , Taoudjout, etc. 

Tripolitainc, Algérie, Espagne méridionale, Corse, Sardaigne, Italie méridio- 
nale, Grèce, Crète, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, Marmarique, Cyré- 
naïque. 

B. amplcxicaulis Coss. Comp. Ail. I, 198; Batt. et Trab. Alg. I, .59. — Sisymbrium 
amplexieaule Desf. Ail. II, 81, tab. i53. — Sinapis amplexicaulis DC. — (î). Jan.-Jun. 

Bords des champs et des chemins, décombres et lieux incultes : Dj. Abd-er- 
Rahman, Soliman, Porlo-Farina , Baliirl Mournak, Belvédère, Mahamedia, vallée 
de VOucd Meltana, Medjez-el-Bab , Souk-el-Arba , Sidi-Meskin, Merasen, El-Kef, 
Guelaal Es-Snam, etc. 

Algérie, Maroc, Sicile. 

B. «liiuorpha Coss. et DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. (i853) et in Bull. Soc. bot. 11, 
3o6; Coss. Comp. Atl I, 19^ et lllmtr. I, 3o, tab. 121; Bail, et Trab. Alg. I, ôg. 

— "if. Maio-Jun. 

Pâturages arides au sommet du Dj. Chambi. 
Algérie. 

B. (jii-avinsc Ten. FI. Nap. prodr. 89; Coss. et Kral. in Btdl. Soc. bot. IV, 56; Coss. 
(Jomp. Atl. I, 195; Bail, el Trab. Alg. I, 56. — B. brachybima Boiss. et Reiil. ap. 



24 CRUCIFERE/E. 

Boiss. Diagii. Or. ser. a, i, 3o. — D. liuissieri Mby in Bull. Soc. hol. 11, a83. — 
Sinapis recurva Dosf. Ail. H, 97 (non AU.). — 2^. Mart.-Maio. 

Rochers, pentes des montagnes, clairières des forêts : Dj. Bou-Kotnneïn , Dj. 
Reças , Dj . Zaghouan , Sotik-cl-Djema , Guclaal El-llarrat , Kcssera , Guclaat Es- 
Snam, Dj. Seinata, Dj. Chamhi, Fcriana, etc. 

Algérie, Italie. 

SINAPIS 

Tourn. Elem. 193 ol List. â;!7, tab. 112. 

Sect. I. Ceratosinapis DC. 

s. pubesccns L. Mant. g.^; Coss. Comp. Atl. I, 301 et Illusir. I, tab. 3o, fig. i/i-i.'V. 
— Erucastrum pubesccna Wiilk. cl Lgo Prodr. Ilisp. 111, 861. — 'If. l\Iarl.-Jul. 

Pentes des montagnes et fentes des rochers : El-Fedjn, Dj. Bargou, Guclaal Es- 
Snam, Kef Sidi-AU-Mouzin. 

Cyrénaïque, Aige'rie, environs de Nice, Italie méridionale, Sicile, 

Var. j3. brachyloba Coss. Illustr. I, hh m not. ot Comp. Atl. I, 90a. 

Fissures des rochers au Dj. Zaghouan. 

Variété spéciale à la Tunisie. 

s. arvcnsis L. Sp. 668; Coss. Comp. Atl. 1, aoi; Batt. et Trab. Alg. I, 53; Boiss. Oi\ 
I, 39^; Rclib. le. II, fig. 4/ia5. — 0. Fere per toluni annuin. 

Champs, décombres, bords des chemins et des oued, jardins de palmiers : Dj. 
Bciii-Meslem, Tunis, Carthage , la Manouba , Medjez-cl-Bab, Fedj El-Saha, Atn- 
Draham, Fernana, El- Kef, Fcriana, Sousse, Gobes, Uadcdj. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Obs. La forme à siliques retro-hispidcs {S. Qrientalis L. Amœn. IV, 280) est 
plus commune en Tunisie que le type. 

Scct. II. Lëlcosi^apis DC. 

s. alba USp. 668; Coss. Comp. Atl. I, aof); Bail, el Trab. Alg. 1 , 5i ; Boiss. Or. I, 390; 
Rrhb. /(•. 11, fig. hh^2h. — ®. Mail.-.kiii. 

Culturels, bords des clieniins, dcroinlircs, lils des oued dcssrchés, clairières 
des bois : Le Ballant près Tcbourba , Mcdjci-cl-Bab , Aïn-Draham, G abcs. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bast^in méditcri'anécu. 

^». proeumhriiN l'oir. Encijcl. sii|>j)l. IV, la; Coss. Comp. yill. 1, •.>()7 cl llluslv. 1, /ii, 
lab. a9;Ball. ol Trab. Alg. I, ï)h. — S. Clioiilettinitn Coss. el DR. in Ihill. Soc. bot. IX, 
395. — 0. Febr.-Jnn. ol sa?pe aulnmno. 

Lieux herbeux et incultes, pentes des montagnes dans le nord : Dj. Abd-cr-Rah- 
man, vallée do VOiicd FJ-Jlndjnr, plateau do Mniizen (Ottrlilcta). 

Algério. 



CUUCIFEUE/E. i25 

ERUCA 

Tourn. EIcm. U))} cl Insl. y-iO, lai), i i i. 

E. saliva Laiii. /'V.Jr. II, /19G; (loss. Conip. AU. I, :io8; Bail, cl Tral). /!//;. I, Tj'i ; Boiss. 
Or. 1, .'{()G; Rclil). /c. II, lifj. A/iai. — K. sienncarpa Boiss. ol Bçal. /'«/,<•. 8. — Brax- 
sica Evaca L. — 0. Mari. -Jim. 

Champs, pâturages, <léconii>rcs, hords des ciieinins, paliiiériers : commun dans 
loiitc la Tunisie, de la presqu'île du Cap Bon et de Gliardimaou à Zarzis et à la 
ri'gion des oasis. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. j3. pinnatifida Coss. Comp. Atl. I, 911. — E. pinnalijida l'oiii. ISouv. mat. 'M)']; 
Bail, cl Trab. Alg. I, 55. — Biassica pinnatifda Desf. Ail. Il, y."), lah. iCiT). 

Dépressions humides et hords des oued près de 6'«^Y« ( Desf. ). 

Algérie, Espagne méridionale? 

TRin. IV. ËRUCAKIE.K DC. 

ERUCARIA 

GaRrtn. Frucl. II, 29S, tab. ih'.i, lig. 9. 

E. /Egîcera« Gay ap. Sleiul. ^umencl. éd. a, I, 590; Coss. Comp. Ail. I, ai5 el lUmlr. 
I, /17, lab. 33, fig. 1-10; Bail, cl Trab. Alg. I, 3'2. — Ilusionia uncala Boiss. Or. 1, 
367. — Uassonia /Egiceras Coss. ol DB. ; Kral. P/. Tun. cxsicc. 11" 1 88. — 0. Fcbr.- 
Jun. cl sjrpe aulumno. 

Sables, dépressions inondées pendant la saison des |)luies, bords d(!s oued, 
broussailles dans le sud : Oiidrcf, Gahès , Sidt-Snlrm-Ufm-Grarti , Oued Fcrd , Oued 
El-Ftour, entre Fruits cl Zaouta-el-Liinagucs , Oued Ziloim, Oued M.a(jroun , Muan 
entre Kehilli et Djemma. 

Palestine, Arabie Pétrée, Algérie désertique. 

TRIB. V. RAPIIAMEJË DC. 

ENARTHROCARPUS 

Labili. PI. Sijr. doc. v, i, tab. 2. 

E. clawatUM Dol. ap. Codr. Fi Juv. cd. 1, li ol, cd. a, 5); Coss. Comp. Ail. 1,217 '^' 
llluslr. I, /19, lab. 3^i ; Bail, ol Trab. Alg. I, 3i. — E. lyralits Lois, (non DC). — 
fhiissica lyrala Dosf. yill. II, 9G, lab. 1 66 ((juoad Iruclum iiiaiira). — 0. Jan.-Jim. 

Ruines et décombi'es, voisinage des habitations, pâturages, alluvions sableuses 
des ouod dans le centre et dans le sud : Kuirouaii, Et-Djem , Sfax , (Jour Arceï-Ech- 
cheub , Hir K/difa, Bir Knnfcs, Djerba, Gahès, Sidi-Boul-Bala , Sidi-Gucnao, lla- 
dedj , Zarzis, Seflviù , Douirei, etc. 

Algérie. 



26 CRUCIFEREyE. 

RAPHANUS 

Toiirn. Elem. 19Ô et Inst. aag-d^o, lai). 11/1-1 13. 

It. Itaplianifiitruin L. Sp. 669; Goss. Comp. Atl. I, aai; Bail, d Trah. Alg. I, .Si; 
Boiss. Or. I, /ioi. — liaphanislrum se/je < u/ft Rchb. /c. II, fijj. ^1173. — (T). Apr.-Jul. 

Champs, bords dos cheinins, ddcninhros : commun dans la presqu'île du Cap 
Bon, aux environs de Tunis et dans la vallée de la Mcdjcnla, se retrouve à Aùi- 
Draham, a El-Fedja, a Sidi-el-Hani et aux îles Kerkenna. 

.\lgérie, Maroc, bassin nie'dilerrane'en. 

Var. jS. Landra Goss. Comp. Atl. I, aaa. — R. Lamira Morelti ap. DG. Sysl. Il, 668; 
Bail, cl Trab. Alg. I, 3i; Deless. le. Il, tab. g6. — Raphanistrum Landra Rchb. le. 
Il, fi/j. /il 7 3. 

Champs, de'combres, pâturages, alluvions des oued cl sables maritimes : Ta- 
barque, entre Tabarque et Oum-el-Tebout , Bordj-el-Hammam , Aïn-Drahnm, Fcr- 
nana. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie, Sicile. 

TRIB. VI. AliYSSIlVE^ DG. 

FARSETIA 

Turra Dks. Fais. 1, tab. 1. 

F. i-Egyptiaca Turra /. e.; Goss. Comp. Atl. 1, 337; Bail, el Trab. Alg. I, /if); Boiss. 
Or. I, i58. — Cheiranthus Farsclia L; Dcsf. .1//. II, 89, lab. 160. — 1). Doc.-Jun. 

Pâturages et collines arides, dépressions cl alluvions sablonneuses des oued 
dans le sud : Bir Sidi-Aïch, Dj. Bou-Ucdnia, Gafm, Bled Tliala, Dj. Ilaltig , Dj. 
Arbct, El-Gmttar, Dj. Oum-Ali, Foum Halhttf, Dj. Azizn , Dj. Tcbagn, Oued 7A- 
loun, entre Oued Metalcffhmin et Sedada, Ain Kcbiritn, Kriz , El-Uamma (Djcrid), 
Midès. 

Syrie, Egypte, Gyrénaïque, Fezzan, Alg<;rie désertique, Maroc (Figuig). 

ALYSSUM 

Tourn. Elem. i85 ot Iimt. 916, lab. 10/j. 

Secl. I. Odontabruena Boiss. 

t. alpi'Mlrc L. Manl. 93; Goss. Comp. Ail. I, 339; Brhb. le. Il, lijf. '1370. — t). Marl.- 

Jun. 
Var. (3. serpylltfolium Bail Spicil. in Journ. Linn. Soc. XVI, 3ao; Goss. Comp. Atl. 1, a3o 

(cxcl. syn. Tinei et iMorisii). — A. seipijllifolium Dcsf. Alt. Il, 70; Bail, el Trab. Alg. 

l, /16. ' 

Lieux pierreux, fentes des rochers dans les montagnes du ccnire ot de l'oucsl : 
Dj. Bmyfou, Kasserin, Dj. Bou-Chchku. 

Algérie, Mai'oc, Espagne m('ri<lioiiak' el ronlralo, Franco mi-ridionale. 



CRUCIFERES. 27 

Sect. II. EuALYSsuM Boiss. 

A. nioiitamim L. Sp. <)5o; Roiss. Or. I, 37/J; Rchb. le. II, fig. 427/i. 

Var. p. Atlanticum Roiss. Foz/. Esp. hh ; RaH. et Trab. Alg. 1, 46. — /l. Allanticum Desf. 

/4</. II, 71, tab. 169. — A. montanum Coss. Comp. Ail. I, 28 1. — 2/^, "^. Apr.-Jun. 

ol saipe autumno. 

Pentes des montagnes, bois élèves, fentes des rochers : Dj. Reças, Souk-cl- 
Djema, Sidi-Gaïez, Guelaat Es-Snam, Guelnat Rebtba , Dj. Chambi, Dj. MegUla. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, France méridionale, Italie méridionale. 

A. canipcslrc L. Sp. éd. 2, 909; Coss. Comp. Ail. I, 288; Ralt. et Trab. Alg. I, 48-, 
Roiss. Or. I, 383; Rcbb. le. II, fig. ^270. — ®. Febr.-Jun. 

Bords des chemins, pâturages et collines arides : Djedcïda, Ghardimaou , El- 
Gucltar. 

Tripoiitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. III. PsiLONEMA Boiss. 

A. Ciranatense Roiss. et Reut. Piig. 9; Coss. Comp. Ail I, 286 et lllusli: I, 61, tab. ^2; 
Rail, et Trab. Alg. I, ^7; Willk. et Lgc Prodr. Hisp. III, 833; Willk. Illustr. I, lab. 
56, R. — A. Algeriense Pomel Nouv. mal. 289. — 0. Mart.-Jun. 

Moissons, bords des champs, pâturages et collines arides : Dj. Za/ran, Souk-el- 
Djema, Kessera, Kef Moiiella, Guelaat Rebiba, Dj. Meghila, Dj. Arbct, Ksar- 
Sened. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

LOBULARIA 

Desv. Journ. bot. III, 162. 

£r. maritima Desv. /. c. — Koiiiga maritima R. Rr. Obs. pi. collect. Oudney 9; Coss. 
Comp. Ail. I, 34o; Ratl. et Trah. Alg. I, /19; Roiss. Or. I, 289; Rcbb. le. II, lig. 6266. 
— Clypeola maritima L.; Poir. Voy. II, 197; Desf. Atl. II, 72. — Alyssum tnarilimum 
Lam. — 2£. Fer totum annum. 

Ruines et décombres, sables, pâturages et collines arides : commun dans toute 
la Tunisie , depuis Tunis et le Cap Bon jusque dans la région des oasis ; îles Àer- 
kenna et Djerba. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

L. Libyea Webb Phyt. Can. I, 90. — Koniga Libyca R. Rr. Obs. pi. collect. Oudney 8; 
Coss. Comp. Atl. I, 2^2; Ratt. et Trab. Alg. I, /19; Roiss. Or. I, 289. — Lunaria 
Libyca Viv. — ®. Dec.-Maio. 

Lieux incultes, bords des champs, alluvions des oued, pahnériers : La Gou- 
lette, Tunis, Rades, la Marsa, Sousse, Sfax, îles Kerkenna el Djerba, etc., com- 
mun dans YArad, le Djerid et le Nefzaoua. 

Palestine , Egypte , Marmaricpie , Cyrénaïque , TripoHtainc, Algérie, Maroc. 



28 CRUCIFERE/E. 

EROPHILA 

DC. S;isl. Il, ;^jH. 

!•;, vcriia I"]. Mcy. Preitss. VJlunze)i<^att. 17g. — E. riiluaris I)C. /. c; Coss. Cump. 
Ail. I, a/46; Boiss. Or. 1, 3o/i. — Draha renia L.; Hcill. cl Trali. /l//r. 1, fjo: Rclili. 
le. 11. fîg. /i23i. — ©. Jaii.-Maio. 

(lliainps et cultures, bords des clieiniiis, pâluroges cl collines dans le nord : Dj. 
(ilioini, Oiivi-cd-Diss [Mcratien) , valli'e ih VOiicd El-lîmljar, Oued El-llummum 
[Ouclilela), Guelant El-llavral. 

Algdrie, Maroc, pnrlies sepleotrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Tl'ill). VU. CABTIEIilXE.E DG. 

CAMELINA 

Oraulz Slirp. Auslr. I, 18. 

€'. !«ativa Craiilz /. c. ; Coss. Camp. Ail. I, ai8; Boiss. Or. I, 3ii; (Jini. o\ Godr. FI. 
Fr. 1, i3o; Rchl). le. Il, fig. ^1293. — ®. Maio-Jun. 

Champs et décombres : Tcbourbn, subsponlané. 

Patrie inconnue , cultivé comme plante oléagineuse et souvent subspontané. 

\ar. (3. sylvestris Coss. cl Germ. FI. Par. lai; Coss. Coiiip. Ail. I, 2/18. — 6'. sylveslns 
Wallr. Schcd. 'àU']; Boiss. Or. 1, 3i 1. — C. microcarpa Aiulrz.: Rciib. le. II. lig. /lagS. 
— C. sylvestris forma microcarpa Bail, et Trab. Alg. I, 5t. 

Pâturages, moissons, bords des chemins, décombres : Gabès, El Guellar. 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

TRIB. VIII. T»IiASPI»E.£ DG. 

THLASPI 

Tourn. Elem. 181 et Inst. ai:!, lab. 101. 

T. porfoliatuiii !.. Sp. 6'ii; Coss. Comp. Atl. 1, a5o; Ratl. cl Trab. .1///. I, /lo; Boiss. 
Or. 1, 3a5; Rcbb. k. Il, fig. il 83. — ®. Jaii.-Maio. 

Champs, lieux incultes, pentes des montagnes : Kcf El-Ncinra, Gnclaal Es- 
Suatn, Gticliin FcfflKmi , Dj. Tiniicltcha , Dj. Mc'fliilti , Dj. Chambi. 

Algérie, Maroc, parties sej)lcntrionale el orientale du bassin méditerranéen. 

IBERIS 

Dill. Noi\ fren. i:>3, lali. (\. 

Sert. 1. Jbeiuoilm DC. 

I. utlurala L. .S);. G'uj (c\il. toc. iial.); Coss. Comp. Ail. I, afja cl lltaxlr. 1,76, lab. 5a ; 
Boiss. Or. I, 335. — /. parviflorn Mby in Bull. Sor. bol. Il, aSa el Xlll, ai (5; Bail. 
(;l Trab. 1//;. I, '^ç\ - 7. Nittnidiea Jord. - 0. Marl.-Jmi. 



CRUCIFERE/E. 29 

Champs, pAturajjes, bords des oued dans le iiord-ouesl : vallée de la Medjerda 
près Cihardimaou , entre Souh-cl-Arba et Nebeul. 

Algérie, Maroc, (îrèce, Crète, Chypre, Asie Mineure, Syrie. 

I. ciliata AU. Auciiiar. Ped. i5 ; Coss. Comp. Ail. I, aSS ; var. Balansse Coss. /. c. aSi. — 
/. Balansee Jord. Diagn. I, 37^; Bail, el Trab. Alg. I, app. m. — /. nmbellata Dpsf. 
Atl. Il, 70 (non L). — @, '2f. Apr.-Jun. sœpe autumno. 

Rochers, pâturages el bois montueux de la région occidentale : entre llammmn- 
Zoukra el Sovh-el-Djcma, Ferinna. 

Algérie. 

Sect. II. IlSERIDÀSTnUM DC. 

I. seinperflorensi L. Sp. 668; Coss. Comp. Ail. I, 2.57 ot lUuatr. l, 79, lab. 5/j ; Guss. 
Sijii. II, 1/18; Rchb. h. 11, fig. Ziaoï. — i>. Mart.-.lun. 

Fentes des rochers de Tilol de Djainnur. 

Italie méridionale, Sicile. 

TRIB. IX. liEPIDINE^ DG. 

HUTCHINSIA 

R. Br. in Hort. Kew. éd. 2 , IV, 83. 

H. petrsca R. Br. l. c; Coss. Comp. Atl. I, 258; Bat», et Tral». Alg. I, ht; Boiss. Or. 1, 
36o. — Teesdalia (Hornungia) petrœa Rchb. le. II, fig. A 191. — 0. Mart.-Maio. 

Lieux ombragés et pierreux , rochers , ruines et vieux murs dans la région mon- 
tagneuse du centre : Dj. Bargou, Guelaat El-Hmral, Guelaa Feghara, Dj. Tiouch- 
cha, Dj. Meghila, Dj. Chamhi. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

CAPSELLA 

Medic. Pjlanzengatt. I, 8.5. 

C. Bursa-pastoris Mœnch Mcth. 971 ; Coss. Comp. Atl. I, 259; Bail, el Trab. Alg. I, 61; 
Boiss. Or. I, 3Ao; Rchb. le. II, fig. 6239. — Thlaspi Bursa-paslorift L. — 0. Fcre 
per tolum annum. 

Champs, pâturages, lieux incultes, ruines et décombres, bords des oued, pal- 
niériers : commun dans toute la Tunisie, du nord au sud, jusque dans les oasis 
du Djerid. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

C procuinbcns Pries A^od. Swe. Manf. i, ik (in noi.); Coss. Comp. Atl. I, 260; Boiss. 
Or. I, 3^0; Rchb. le. II, fig. /1921. — Lepidium proeumbcns L. — Hulchimia procum- 
bens Desv. ; Rail, el Trab. Alg. \, l\\. — 0. Jan.-Maio. 



30 CUUCIFEREiE. 

Ruines et décombres, bords des champs et des chemins, dépressions humides 
ol sahnes : El-Djein, Sfax, Gabès, El-IIamma [Béni Zid), Tozzcr, Kebilli, Mann. 

Cyrénaïque, Algérie, et la majeure partie du bassin méditerranéen. 

lONOPSIDIUM 

Rrhl). PL cnt. VII, «G, lab. 6/19. 

I. albiflornin DR. ap. Ducliartrc Rev. bot. 11, /jSS el Atl. FI. Alg. lab. 73, fig. f); Coss. 
Comp. Atl. 1, aG3; Batf. ol Trab. /ilg. I, /)3. — Pastorca prœcox Tod. — liivonœa 
prœcox Bert. — (T). Jan.-Apr. 

Collines calcaires , pâturages montueux , fentes des rochers : Kef El-Nemra , El- 
Hammam près El-Fcdja. 

Algérie, Sicile. 

BIVONiEA 

DC. Sijst. 11, 55/1. 

B. lutea DC. /. c. 555; Coss. Comp. Atl. 1, :tG4; Bail, ol Trab. Alg. I, 'i 1 ; Guss. Syii. 
II, 157. — ®. Fcbr.-Apr. 

Pâtui-ages élevés el pentes des montagnes : Kef El-Ncmra, Dj. Zaghouan. 

Algérie, SicUe. 

LEPIDIUM 

Tourn. Elem. 18 A et Innl. ai5, lab. ao3. 

Sect. I. Caudamum DC. 

L. safîvum L. Sp. (Shh\ Coss. Comp. Ail. 1, 371 ; Bail, cl Trab. Alg. I, 65; Boiss. Or. 
1, 35/1; Rcbb. le. 11, fig. Ii'2i2. Viilg. Cresson alénois. — ®. Marl.-Juii. 

Cultivé dans les jardins et dans les oasis, souvent subspontané au voisinage des 
cultures, dans les décombres et au bord des chemins : Bizerte, Oued-Zerga , Fc- 
riana, Sfax, Gabès. 

Patrie inconnue; Tripohtaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen (cuit, et 
subspont.). 

Obs. Sous le nom de «XjUi! J| ^Xjw (habb-cr-rachid), la graine de cresson 
alénois est en grande estime auprès des Arabes , le prophète en ayant recommandé 
l'usage dans l'un de ses hadit; c'est une sorte de panacée (|uo l'on trouve chez 
tous les droguistes indigènes. 

Sect. II. Lepia DC. 

L. gla«(iroliuni Dosf. Atl. 11, 6G, lab. 1/17 (iniporfccla); Coss. Comp. Ail. I, 970 et 
llluslr. 1, G() (in iiol.), lab. '16, fig. ]5-i7; Bail, ol 'Irah. Alg. 1, lili. — Thlaspi cam- 
pestre Poir. Voy. II, 197 (non L.). — T. glastifoliinn Poir. Ennjrl. Vil, 538. — (2), 
'if. Marl.-Juu. 



GRUCIFEREiE. 31 

Rochers, forêts, pâturages et lieux herbeux des montagnes dans le nord : El- 
Haouiria, Kcf En-Nesour, Aïn-Draham, Fedj El-Snha, El-Fedja. 

Algérie. 

Sect. III. C.iRDAniA DG. 

L. Draba L. Sp. 6/i5; Coss. Comp. Atl. 1, 2 65; Batt. et Trah. Alg. I, ^3; Boiss. Or. 1 , 
356. — Cochlcaria Draba L. — Cardaria Draba Desv. ; Rclib. le. II, fig. /iaii. — 
y:. Mart.-Ju]. 

Décombres, lieux cultivés et incultes, jardins de palmiers : Aïn-Draham, Porto- 
Farina, Utlqiie, Tehourba, Gahh, Melrech, Oudref, Gafsa. 

Cyrénaïque, Algérie, bassin méditerranéen. 

TRIB. X. CliYPEOIiE^ Coss. 

CLYPEOLA 

L. Gai. 11° 539. 

C Jonthlaspi L. Sp. 65a; var. j3. microcarpa Coss. Comp. Atl. I, 373; Batt. et Trab. 
Alg. I, 37. — C. microcarpa Moris; Boiss. Or. I, 3o8. — C, Jontidaspi Desf. Atl. II, 
79. — 0. Febr.-Maio. 

Pâturages et collines argilo-caicah'es , alluvions des oued ; Guelaat Es-Snam, 
Guelaa Feg'hara, Feriana, El-Aïeïcha, Dj. Arbet, Gafsa, Taniezret, Dj. Bou- 
Hadid. 

Algérie, Maroc et presque tout le bassin méditerranéen. 

TRIB. XL VEIiliEiK DG. 

CARRICHTERA 

DC. Syst. II, 64i. 

C. ¥eUœ DC. /. c. 6^9; Coss. Comp. Atl. I, 978; Batt. et Trab. Alg. I, 52; Boiss. Or. 
I, 897. — Vella annua L.; Desf. Atl. II, 6A; Lam. lllustr. lab. 555, fig. 1. — (î). 
Jan.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, pâturages et collines : Tunis, Oued-Zerga, Ghardt- 
maou, Henchir-Souïa , Sousse, Kairouan, Sfax, îles Kerkenna, Gafsa, etc. Gom- 
mum dans le sud. 

Egypte, Marmarique, Gyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, Espagne mé- 
ridionale, Sicile, Grèce, Syrie, Palestine. 

TRIB. XII. SAVICMYEJB Goss. 

SAVIGNYA 

DC. Syst. II, 9 83. 

S. longlstyla Boiss. et Reut. Diagri. Oi\ ser. 3, v, 97; Coss. Comp. Atl. I, 980 et 
niustr. I, 79, tab. '19; Batt. et Trab. Alg. I, 65. — ®. Nov.-Jun. 



32 GRUCIFËRE/E. 

Sablos, dunes cl alhivions des ouod dans la zono saliarionne : Douz , El- 
Foouara, entre Doniret et Oued Bou-Khecheh. 

Alf^t-rie dt^serlique, pays des Touareg, Maroc iTK^ridional. 

TRIB. XIII. i-i^YCiii. %£:.«: DC. 

P3YCHINE 

Desf. AU. II, 68, lab. i/i8. 

P. j^tylosa Dosf. /. c. 69; Coss. Comp. Atl. I, 283; Hall. o\ Trab. Aljr. I, ?)•?.. — Thlospi 
l\i,jch„ie W'illk. — (T). Febr.-Jiin. 

Plateau élevé entre Oued San-alh et Giielaoi E.s-Snnm. 

Algérie. 

TRIB. XIV. BISeLTTEIiliE.K Coss. 

BISCUTELLA 

I.. (jo. n" i)'.U . 

Sect. I. JoyoniBi DC. 

B. aiiriciilata L. Sp. 609; Desl'. Atl. II, 78; Coss. Comp. Atl. I, 280; Bail, et Trab. 
l//r. 1, ;Î(); Gron. of Godr. FI. Fr. I, )36; Rchb. le. II, fig. Z1907. — ®. Mart.- 
Jiui. 

Pâturages, champs et moissons : Oued Ztlouna , Guehiat El-Cliedjern, Ferinnn , 
Ksar-Ceket, El-Aïcicha. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares, France méridionale, Italie. Si- 
cile. 

Sect. H. TnL.ispiDniM DC. 

B. tlidyma L. Sp. 653; Coss. Comp. Atl. I, 986. — ®. Febr.-Jun. 

Var. a. apula Coss. /. c. 387. — B. apiila L. Mant. ^bh ; Desf. Ail. II, 75; Batl. et Trab. 
Aljr. l, 38. — B. Itevigata Desf. /. c. 77 (p. p. non L.). — B. Columnœ Ten. ; Boiss. 
Or. I, 391. — K. ciliata DC. ; Rchb. le. II, %. /lao:?. 

Bois, pâturages, lieux herbeux, moissons et pentes des collines : asscx commun 
dans le nord depuis la presqu'île du Cap Bon, le Dj. Zajkovmt el les environs de 
rw;»."! jusqu'à G hardi manu ; paraît manquer dans le centre et dans l'ouest; se re- 
trouve au sud dans la région njontagneuse des Malinnla cl des Ghomrasacn \\ Ta- 
mezrcl, \\ Ksnr-cl-Kabbar, au T)j. liou-Hadid, entre Douiret et VOued Bou-Khe- 
clieb. 

Var. (3. rapbanifolla Coss. /. c. — B. mphanifolin Von: ] oij. H, 198 (|). p.); Desf. Ail. 
Il, 7/1 (p. p.); Bail, el Trab. Alf;. |, 38.— //. I;irala L. ; Poir. I 07. Il, 197; Desf. 
Ail. 11, 75. — B. Algcricnsis Jord. — B. Choulelli Jord. — B. Boiirgœi Jord. 

Dans les mômes stations que le précédent : assez commun dans la presqnîle du 



GRUCIFERE.E. 33 

Cap Bon, Pm'to-Farina , Sidi-Bou-Saïd , Tunis, Dj. Bou-Kourneïn, Dj. Beças , Ham- 
mamet, Zaghouan, Henchir-Skira , Bordj-Toum , Bordj-el-Hammam , Aïn-Draham , 
Dj. Bir, Tabarque, Oued El-Hammam, FedJ El-Saha, Guelaat Behiha , Midès, etc. 

Gyrénaïqiie, Algérie, Maroc, Espagne, Corse, Sarrlaigne, Italie, Sicile, Malte, 
Crète, Asie Mineure, Syrie. 

B. radicata Coss. et DR. ap. ChouL PL Alg. exsicc. n° 5o3; Coss. Comp. Atl. I, 388 
et lllustr. I, 73 , tab. 5o. — B. rapbanifolia Poir. Voij. II, 198 (p. p. non auct. piur.); 
Desf. Atl. II, 74 (p. p. exd. syn. Bocc. et Tourn.). — 2^. Àpr.-Jun. 

Pâturages montueux , rochers et bois élevés dans le nord-ouest : Hadjera-Sghtra , 
Aïn-Draham , Oued El-Hadjar. 

Algérie. 

TRIB. XV. SE^EBIEREJB Meisn. 

CORONOPUS 

L. Syst. nat. éd. 1 ; Hall. Enum. stu-p. 569. 

Sect. I. Nasturtiolum DC. 

r. didymus Sm. FI. Brit. II, 691. — Senebiei-a didyma Pers. Syn. II, i85; Coss. Comp. 
Atl. I, 291 ; Rchb. 7c. II, fig. /iao9. — Senebiei-a pinnatifida DC. ; Gren. et Godr. FL 
Fr. I, i5/i. — Lepidium didymum L. — (T). Maio-Jui. 

Lieux incultes et décombres au Battant près Tebourba (Wira, i883); très pro- 
bablement introduit, n'a pas été retrouvé en Tunisie depuis cette époque. 

Maroc, Péninsule Ibérique, France, Italie, Egypte. 

Sect. II. Caràrà DG. 

C. squamatus Aschers. FI. Brandenb. 62. — Senebiera Coronopus Poir. Encycl. VII, 76 ; 
Coss. Comp. Atl. I, 392; Batt. et Trab. Alg. I, 43; Boiss. Or. I, 363; Rcbb. le II, 
fig. Asie. — Cochlearia Coronopus L. — Lepidium squamatum Forsk. — (T). Mart.- 
Jul. 

Lieux incuites , décombres, dépressions humides et bords des oued, bords des 
séguia dans les oasis : commun dans toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc et la majeure partie du bassin méditerranéen. 
Sect. III. CoTYLiscus DC. 

c. lepidioides 0. Kuz. Revis. 27. — Senebiera lepidioides Coss. et DR. ap. Coss. in Bull. 
Soc. bot. II, a45; Coss. Comp. Atl. I, 99/j et lllustr. I, 83, tab. 56; Batt. et Trab. 
Alg. I, 43. — ®. Mart.-Jun. 

Dépressions inondées pendant l'hiver : Gueraat El-Fedjedj. 

Algérie désertique , pays des Touareg. 

Tunisie. 3 



34 CIUJCIFERE/K. 

TRll]. XVI. ISATIDE^ I)C. 

ISATIS 

Tourn. Elem. 180 et List. 211, tab. 100. 

I. Aleppiea Scop. Del. Insiibr. Il, 3i, tai). iG; Coss. Illiislr. 1, HT), lab. 57 bis; Boiss. 
Or. 1, 38a. — /. Lusitanien L. (excl. syn. cl lor. iialnl. Liisitaii.). — /. OrienlaUs Willd. 

Var. j3. constricta Coss. /. f. — ®. Mart.-Apr. 

Rochers, collines, bords des oued et moissons dans la région saharienne : Oued _ 
Zcmour, Gitelaat El-Chcdjcra , Guchnt Es-Settarn , Oued Gucrmassi , Dj. Charen, 
Dj. Bou-Hadid {Lelourn. 1887). 

Variété spéciale à la Tunisie; le type de l'espèce se trouve en Grèce, en Cilicie. 
en Syrie, dans le Liban et dans la Palestine. 

NESIilA 
Desv. Jour II. bot. Ilf, 16a. 

Rï. paniculata Desv. Le; Coss. Comp. Atl. I, 299; Bail, et Trab. Alg. I, 36; Boiss. Or. 
1,371 ; Rclib. le. II, fig. A291. — Myagrumpaniculatitm L.; Desf. Atl. II, 03. — (î). 
Mart.-Jul. 

Champs, moissons et lieux cultivés : Sidi-Bou-Saïd , Tunis, Sidi-Ha.ssen, Soli- 
man, Sotik-el-DJema , entre Guelaat Es-Snam et Guelml Rebiba, Feriana, El- 
Guettar, Hadedj , Taoudjout. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Obs. Letourneux a signalé en 1886 ^Bull. Soc. bot., XXXIII, 546), sur la foi 
de renseignements indigènes, la présence du Zilla macroptera Coss. (vulgô (•^•yw 
chebrom) à quelques journées de marche au sud do Douz; les explorations entre- 
prises postérieurement à cette date dans le sud de la Tunisie n'ayant point confirmé 
l'existence du Zilla, je n'ai pas cru pouvoir le faire figurer dans le présent cata- 
logue. (Cf. insuper : Blanc in Bull. Soc. bot., XXXVI, p. 46.) 

TRIB. XVII. BUXIADE^ DC. 

BUNIAS 

L. 6't'/(. 11° 536. 

B. Erneago L. Sp. 670; Dcsf. Atl. II, 76; Coss. Comp. Atl. I, 3o3; Gren. cl Godr. 
FI. Fr. I, i33; Boiss. Or. I, /109; Rchb. le. Il, fig. /ii.')9. — ®. Mart.-Maio. 

Champs, pâturages et cultures dans la presqu'île du Cap Bon : Zaoukl-el-Mgaïz , 
Dj. Ckeban, Zougag, vallée de YOued Bou-Noukhal , Mgliaïssa. 

Algérie (adventice suivant MM. Battandier el Trabul), parties septentrionale et 
orientale du bassin méditerranéen. 



CRUCIFERES. 35 

TRIB. XVIII. CAKIIillVE^ DG. 

CAKILE 

Tourn. Coroll. /19, lab. ^83. 

C. markima Scop. FI. Carn. éd. 2, 11, 35; var. /3. .ffîgyptiaca Coss. Comp. Ail. I, 3o5. 
— C. jEgyptiaca Gœrtn. Fnict. II, tab. i/ii. — C. wiarj'ama Desf. /!</. II, 7^7; Balt. et 
Trab. Alg. I, 33. — Bunias Cakile Poir. Foy. II, aoo. — Isatis /Egypliaca L. — 0. 
Jan.-Jun. 

Sables et dunes des bords de la mer : Bizerte , ruines de Carthage, Hammam- 
el-Lif, embouchure de ïOued Meliana, Sousse, Meliedia, îles Kerkenna et Djerba, 
Gabès, Ras El-Djerf, Taoïidjout, Zarzis. 

Marmarique , Gyrénaïqne, Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

TRIB. XIX. CRAITBBE^ Coss, 

MURICARIA 

Desv. Journ. hot. III, 169, tab. a5, lig. 3. 

M. prostrata Desv. /. c; Coss. Comp. Atl. I, 3ii et niustr. I, 99, tab. 60, fig. 18-17; 
Bail, et Trab. Alg. I, 36. — Bunias prostrata Desf. Atl. II, 76, tab. i5o. — (î). 
Febr.-Jun. 

Lieux incultes, décombres, collines pierreuses, alluvions et lit des oued des- 
séchés : commun dans tout le sud depuis El-Djem et Sfaœ jusque dans le Nef- 
zaoua. 



Algérie, Maroc. 



RAPISTRUM 

Tourn. Elem. 99 et Inst. 910, tab. 99. 



R. rugosum Ail. FI. Ped. I, 367, tab. 78 (imperfecta); Coss. Comp. Atl. I, 813; Batt. 
et Trab. Alg. I, 83; Boiss. Or. I, lioli; Rchb. le. IV, fig. 4 168. — Myagi-um rngo- 
sum L. — ®. Apr.-Jun. 

Lieux incultes auprès de Zaouïet-el-Mgaïz? ; plaine de CejeHan près du mara- 
bout de Stdi~Bou-Gobriti. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. j3. Linnaeanum Coss. Comp. Atl. I, 3i3. — ■ R. Linnœanum Boiss. et Reut. Diagn. Hisp. 
.5; Batt. et Trab. Alg. I, 33; Boiss. Or. 1, /jo3. — Myagriim Hispaniciim L. 

Cultures , bords des chemins , décombres et lieux incultes : commun dans ia 
presqu'île du Cap Bon, aux environs de Tunis et dans la vallée de la Medjerda, 
Zaghorian, Hammamel , Bou-Ficka . Tabarque, Aïn Ahmra, Aïn-Draham, Fernana, 
Souk-el-Arba, Bou-Hamra. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares, France (adventice), Corse, Sar- 
daigne. Grèce. 

3. 



•M] CIUICIKERK/*:. — CM»l'\lllD\(;Ri1î. 

Vnr. 7. Orlontnlo (loss. Cowii. Ail. 1, .'ti'i. K. (hifiilalf DC. Sysl. Il, 'lii.i; Hall, cl 
Tnili. .1//;. I, ''^''^\ Hoiss. (h. I, 'm'i. Ui/'i/^fio/» Oricnlnli' L. 

Dans It's ni^mos sinlions qii(> la pivcotKMïlo varirlt^ : j)ros(nrîl(> du C((j) lion, 
Tunis, Maiiouhd , Iht.s Xcbih , Ain-Drahmn, Kef Kl-S/i-hririii , Zn/jlioudii , Dnr-cl-liri/ 
(lùijida), Kl-hvf, Kvsscrd , Shihn, Soiissc , S/n.r , (iucliuit Fs-Snnin , Foutu Kl- 
Itouihcl , Fcrinna , Fl-ductlar, (lubh, île do Djrrha , clc. 

Alj|(^rio. IJali'aros, Corso, Franco ol llalic iiK-ridioiialos, (Irôlo, (îirco, Syrio. 

S.-v. hispldum (loss. Comp. lll. 1, 'A\Ïk li. Iiis[>i(liiiii Tiodr. FI. Jiiv. cd. 1, 8. 

Souk-el-Djema, Sonssc, Guchuil Fs-Suaiii. 

Aljyi'i'io, Franco int'ridionalo (PorI Jiivônal. advontico). 

DIDESMUS 

Di'sv. Jourii. bol. Il, i()u, tali. 'if), lij;. 1 1. 

D. blpIiiiinliiN !)('. Sijsl. Il, (>.')(); Bntt. ot Trab. .t//'. I, .'i.S. — ltapi»lrinii bipiiiiintiiw 
C.oss. ol krid. in /)'((//. Soc. bot. IV, 57; Coss. Cotiip. Atl. 1, 3i5 d ////(sfr. 1, i).'{, 
Inb. (il, lljj. 1-11. — Siiinpl.t bipiiinafn Dosl". Atl. Il, 1)7. - 0. Fobr.-Maio. 

Champs, moissons, lioux sablonnonx, bords dos chomins . dôoond)ros ol vioux 
nun's : Ilammamel , Soussc, Fl-Djcm, Sfa.v , îlos AV/'Ar/iH« , oh". Conjinim dans tout 
lo hiid justiu'à Zarzis. 

Marmari(|uo, Tripolitaino, Al{jt>rio. 

Tiun. I. c'iiK4»ini-:.K ne. 

CLEOME 

I,. (il'll. 11" [)',)0. 

V. JkrnMvn l. Ama'ii. IV, p. j^i ; Dosf. .1//. Il, 98; Hall, ol Trah. .1//^. I, 81 ; Boiss. (h: 
I, /n I ; L. lîls Dmii/. lab. 8. — 0. Marl.-Jun. 

Sal)los, lioux inoullos, alluvions dos onod . coHinos aridos, janlins do palmioi's : 
Ain Uicricbini , S/(uv , Ksar-Cckcl , Gajsa, Gabh , ilos hrrkrnmi ot Djcrbu . olc. 
Conninui dans VArad, dans lo Djerid et dans lo Ne/inoun. 

Fjyypto, Ciyrénaïque, Tripolitaino, Alfjërie luëridionalo. pays dos Touare^j. 
TRIB. 11. CAPP.iKi:,*: \)C. 

CAPPARIS 

Touru. Elem. 028 cl Imt. yi)!, tab. i3(). 

V. Npinonn T. Sp. 503; Desf. .1//. I. lio'A; Bull, ot Trab. .1//'. I.81 ; Boiss. (h: I, .'luo; 
Hclib. /<•. m. Ii<;. 'i.'iS;. — t). FI. Maio-Jnii.; Fr. Jnl.-Aiijr. 

'" A\irt.)n< E.l. Homiol. 



(;ai»i»ai{ii)A(;k/i<:. — hkskdace/i:. 37 

Uodifirs, vieux murs, collinos arides : presciii'l'e du Cap lion, Oued Djoumin, 
Cjliemlou, Oued Mar/ruclil, Ellez, etc. Comiiiiui d;itis le nord et dans le cenlre. 

Al{j(5rie, Maror, hassiti iu(idilerranéeii (Koiivent iialiiralis»! ou suhspontand). 

Var. /3. .Egyptla Boiss. /. c. — C. jEgyptia L;irn. Kncijcl. I, Gof) ; \)c\. FI. Ef. \A>. Wi, 

Ruines et vieux murs aux enviions de Tunis. 

Syrie, Palestine, Sinai, lijrypte, Maroc. 

Var. y. rupestris Boiss. Le. — (l riipcHlrin Slitli. ol Sin. Ft. Grœc. V, 7 i , (al). /1H7; Bail, 
et Trah. Al};. I, 8a; Hrhl». k. III, fi,;. /i/)H8. 

Fentes des rocliers, ruines et vieux murs : îlot de Dj'amour, îlot de Tabarquc, 
Sidi-ïlasHcn , El-Kcf, Kcssem, Kcf Mouclla, filed- Kehira, I)j. Mczeiiizcm, Fedj 
El-Klicil, entre Ain Kelnrila et Ain Kcbirili, l)j. Kehirila, J)j. Tadjera , l)j. Nef- 
zaoua, etc. 

(irèce, (jiVite, Kj^yple, Marniarique, Italie, Sicile, Sardai{jnc, Baidarcs, Algdrie, 
Maroc, K8[)a{jnc méridionale. 

ÏUIB. I. RKHKIIK/K Midier Arg-. 

RESEDA 

Tourii. Fleiii. ','>'.','> cl luHl. /i2.'{, lai). ulJH. 

Sect. I. Leucoiïeseda DG. 

». alhn t. Sp. 0^5; Dosl'. AU. I, :\']/i; Bail, cl Trah. Alfj. I, Hli; Boiss. Or. I, /laS; Miill. 
Ar{;. Monojrr. IleHcd. 100, lah. (5, (i(f. 80; Bclih. le. Il, fijj. hfifiH. — It. nuffruliculosa 
L. Sp. G/if); (Jppn. et (Jodr. FI. Fr. I, 189. — (T) rarius iiiduralioiio '^. Fcltr.-Jul. 

Bords des chemins, pâturajjes, lieux cultivas, moissons, décombres, oasis, plan- 
talions d'olivifîrs; très commim dans toute la Tunisie septentrionale et moyenne; 
Gabès, Dj. Mczcmzem. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe , Asie Mineure, Syiie, 
Palestine, Arabie Pétrée, l'Egypte, Cyrénaïque. 

R. propin«|iin R. Br. Ohs.pL Oudneij aa; Batt. «l Tral». Aljr. I, Hii; Boiss. Ov. 1, /ja.j; 
AIulJiT Ary. M(jnoifr. RtÎHiîd. 1 lA, tab. 6, (ig. 90 cl ap. 1)(J. Prodr. XVI, sccl. u, 559. 
— R. eremophila Boiss. Diafrn. Or. ser. 1, vui, 54. — R, decurniva Miillcr ap. DC. 
Prodr. l. c. an Forsk.? — Kxsicc. Kral. Tun. [i854] suh. R. eremophila, lA suh /f. 
alha. — (1) vel (2). Marl.-Jun. 

Pâturages, coteaux arid(!s, alluviotis, lits des rivières; très commua dans la Tu- 
nisie moyenne et méridionale. 

Algérie, Maroc, Espagne (sec. Rouy); Tripolitaine, Cyrénaïque, Marmarique, 
Egypte, Arabie Pétrée, Palestine, Syrie. 

'" Auclorc G. Uariatlc. 



38 RESEDACE^E. 

Obs. Les caractères qui, d'après Mùller (ap. DG. Protilr. ), distinguent les R. de- 
curstva et R. prophiqua sont très variables; assez souvent, en effet, sur un même 
individu , on observe avec les pétales jaunâtres brièvement trilobés à lobes latéraux 
larges et j)arfois suborbiculaires du R. propinrjna les graines finement tuberculeuses 
du jR. dccurshm. 11 y a aussi toutes les transitions entre les pétales blancs et les 
pétales jaunâtres de même qu'il y a également tous les intermédiaires entre les 
pétales dont le limbe est divisé jusqu'au milieu en lanières étroites et ceux dont le 
limbe est seulement trilobé à lobes courts et larges. — J'ai adopté pour cette 
espèce le nom de R. proptnqua donné par Robert Brown à la plante de Tripoli 
parce qu'il a sur celui de Forskahl l'avantage de ne laisser aucun doute. 

Sect. II. Resedàstrum Duby. 

R. Arabica Boiss. Diagn. Or. ser. i, i, 6 ot Or. I, ^126; Balt. cl TraJ). Alg. I, 8^1 ; Coss. 
Illustr. I, io5, lab. O7. — R. Meditevranca DaVûe /Eg. illtislr. n" h6i ex lierh. (non L.). 
— Exsicc. Kral. Tnn. 36 et 871. — ®. Febr.-Jiui. 

Pâturages, coteaux sablonneux, alluvions, lit des rivières; assez répandu dans 
la Tunisie méridionale : Feriana , Gafsa, Sfax, Gabcs, Malmata, entre Sobria et 
El-Foouara , etc. 

Maroc, Algérie, Marmarique, Egypte inférieure , Arabie, Perse. 

R. Phytcuma L. Sp. 6/i5; Desf. Atl. I, 875; Batt. el Trab. Alg. \,U\ Boiss. Or. I, 
Z137; Rcbb. le. II, %. hhlx-i. — ®. Febr.-Jul. 

Décombres, champs en friche, lieux cultivés, alluvions, plantations d'oliviers 
et de dattiers; Rir Arrach, Feriana, Dj. Rou-Hedina ; territoire des Ahouaïa. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe et de l'Orient. 

R. Alphonsi Mull. Arg. in Bot. Zeit. [i8.j6], 3.) et ap. V>(\. l'rodr. XVI, sect. 11, 079; 
Balt. et Trab. Alg. I, 86; Coss. llluslr. I, 110. lab. 70. — t). Dec.-Jun. et saepe 
fere per lotum annum. 

Endroits pierreux et rocheux, graviers, alluvions, lit des rivières de la Tunisie 
méridionale : Feriana; Rir Kna/ès, Dj. Rerd, Rir Ou w- Ali, Razina, Rcdir Ti- 
miat, Rir Reni-Zid, Oued Taferma, Aïn Kcbirita, entre l'Oued Metalcffhmin et Se- 
dada, Khauffct El-Teldja , Kriz; Dj. Ncfzaoua près Kebilli. 

Algérie. 

R. stricta Pers. Sxjn. II, 10; Balt. el Trab. Alg. I, 85; Miill. Arg. ap. DC. Prodr. XVI, 
sect. n, 578; Willk. et Lge Prodr. flisp. III, 89/1. — R. erccta Lag. Gen. el sp. 17. 
— R. Reuleriana Mùll. Arg. in Rot. Zeit. [i8J6], 87 et Monogr. Réséd. 160, lab. 8, 
fig. 11 3. — Exsicc. Kral. Tun. 189. — ® vel (2). Mart.-Aug. 

Pâturages arides, coteaux pierreux et rocheux, escarpements maritimes de la 
Tunisie méridionale : Oued Leben, Dj. Rou-IIedina, Dj. Uallig , Dj. Rerd, Dj. 
Oum-Ali, entre YOued Melnleglimin et Scdada , Kebirila, Dj. Kriz; territoire des 
Reni Zid, Dj. Keroua. 

Algérie, Marne, Espagne. 



RESEDACE^. 39 

ÏS. Dtirieeaiia J. Gay ap. DR. Atl. FI. Alg. tab. 71, fig. 1 (sine descr.); Bail, et Trab. 
Alg.l, 85; Miill. Arg. Monogr. Réséd. 171 et ap. DC. Prodr. XVI, sect. 11, 567. — 
Forma papillis densis obsila laciniis laferaiibus petalorum supcrioniin dentato-iobulatis : 
R. papillosa Mùll. Arg. in Bot. Zeil. [i856], 38 et Monogr. Réséd. 178, tab. 8, 
fig. 116; Baft. et Trab. Alg. I, 85. — Exsicc. Kral. Tun. 379. — ® vel (2). Mart.-Jul. 

Pâturages, champs en friche, lieux pierreux et rocheux; assez re'pandu dans la 
Tunisie moyenne et me'ridionale : Zaghouan; El-Kef, Kessera; Haïdra, Feriana, 
Gafsa, Dj. Bou-Hedma , Dj. Oum-Ali, territoire des Matmata, etc. 

Algérie. 

R. luteaL. Sp. 6 ko ; DgsL Atl. l, 876; Balt. et Trab. ^?g-. I, 85;Boiss. Or. I, /i39;Rchb. 
le. II, fig. 44/16. — ® vei (2). Febr.-Jun. 

Coteaux arides de la Tunisie septentrionale : Dj. Ahmar (Barr.). 

Algérie, région méditerranéenne de toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, Perse. 

Var. (3. neglecta. — R. neglectu Miill. Arg. Monogr. Réséd. 178 et ap. DC. Prodr. XVI, 
sect. u, 568 ex parte; Batt. et Trab. Alg. I, 85. — Forma maritima vesiculis aquosis 
obsita : R. crjjstallina Webb Phyt. Can. I, 10a, tab. g. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés, oasis, pâturages, coteaux arides; 
très rare dans la Tunisie moyenne : Sotisse, territoire des Otiled Meier; Foum 
Khanget El-Teldja; assez répandu dans la Tunisie méridionale : Sfax, Gabès, Bled- 
Kebira, territoire des Matmata; Gafsa, El-Aïeïcha, DJ. Cherh , etc. 

Algérie , Maroc , îles Canaries. 

Sect. III. LuTEOLA DC. 

R. Liiteola L. Sp. 643; Des!. Atl. I, 878; Batt. et Trab. Alg. I, 86; Boiss. Or. I, 434; 
Rchb. le. II, fig. 4449. — Var. foliis undulalis vei unduiato-crispatis : R. crispata Link 
Enum. II, 8. - R. Gussonii Boiss. Diagn. Or. ser. 2, i, 49. — (|). Jan.-Aug. 

Décombres, bords des chemins, pâturages, champs en friche, lieux cultivés; 
vallée de VOued Bou-Noukhal, la Manouba, Souk-el-Khemis , Ben-Béchir, Fer- 
naita, Souk-el-Arba ; El-Kef, Haïdra. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Cyrënaïque. 

OLIGOMERIS 

Cambess. ap. Jacquem. Voy. bot. Ind. IV, 38, lab. 26. 

O. siibulata Boiss. Or. I, 435; Mùii. Arg. ap. DC. Prodr. XVI, sect. u, 587. — Reseda 
siilmlata Deliie /Eg. illustr. n" 464. — R. tridens Viv. Dec. /Eg. 6, tab. 2, fig. 2. — 
0. dispersa Mùli. Arg. Monogr. Réséd. 21 4. — ®. Apr.-Jun. 

Lieux pierreux de la Tunisie méridionale : Sedada (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne; Egypte, Nubie, Arabie, Perse, Inde, etc. 



40 CISTACE^. 

CISTUS 

Tourii. Elem. 296 ei Inst. aôg, lab. i3G. 

Sect. I. EnvTHRocisTus Diin. ap. D(l. 

C ineaiius L. Sp. 62^; Rchb. Je. III, fig. /i566. — C. villosus (faiso pilosus) L. Sp, 
éd. a, 786; Desf. yl</. I, /108; Boiss. Or. I, /i36. — C. polymorphus Willk. var. m- 
canus Balt. et Tral^. Alg. I, 88. — t). Apr.-Jun. 

Broussailles et garigues, terrains secs et pierreux, pentes des montagnes : com- 
mun dans la presqu'île du Cap Bon, Uammam-el-Lif , Dj. Bou-Kourneïn , Porto- 
Farina, Dj. Zaghouan, Dj. Meghila, Dj. Chambi, Kef En-Nesour, entre Sidi-Ckuega 
et Tebourba. 

Cyre'naïque, Alge'rie, Maroc, ICspagne, Corse, Italie, Grèce, Syrie, Palestine. 

c. crispus L. Sp. 52/1; Batt. et Trab. Alg. 1, 89; Gren. et Godr. FI. Fr. I, iG3; Rclib. 
le. III, fig. i566. — f). Apr.-Juii. 

Collines pierreuses, terrains secs, broussailles et garigues : assez commun dans 
la presqu'île du Cap Bon, Hatnmamet. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France méridionale, Italie, Sicile. 
Scct. II. Ledoma Spach. 

c. saU'ifolius L. Sp. 534; Poir. Voy. II, 178; Desf. Atl. I, /jio; Batl. et Trab. Alg. I, 
90: Boiss. Or. I, 438; Rchb. le. III, fig. /loSg. — t,. Marl.-Maio. 

Lieux secs, collines et broussailles : commun dans la presqu'île du Cap Bon et 
dans le nord de la Régence , îlot de Djamour, Dj. Zaghouan, Feriana, Aïn-Draham, 
Dj. Bir, Souk-el-Djetna , Dj, Meghila, etc. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 
Sect. III. Stepiiànocabpus Spach. 

C. Monspeliensis L. Sp. uai; Poir. Voy. II, 177; Desf. Atl. I, 409; Bail, et Trab. 
Alg. I, 89; Boiss. Or. I, 438; Rchb. le. III, fig. 456i. — t,. Apr.-Jun. 

Montagnes et collines, lieux arides, broussailles : îlot de Djamour, Zaghouan, 
Aïn-Draham, etc.; commun dans la presqu'île du Cap Bon, dans le nord et dans 
le centre. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Sect. IV. Halimioides Willk. 
1-. Cliisii Dun. ap. DC. Piodr. I, 226; Balt. et Trah. Alg. I, 91 ; Willk. cl Lgc AWr. 

' Aiiclorc Ed. Bonnet. 



CISTACE.E. 41 

Hiap. m, 712; Duii. Uouq. inédit. 5, lab. 3. — C. Libmiotis Desf. Atl. I, ^12 (non 
L.). — i). iVlaio-Jun. 

Pentes des montagnes et des collines arides : Mghaïssa, Dj. Bou-Kourneïn , Ma- 
hamedia, Dj. Zagkouan, Hammamet, Ghardhnaou, Béja-gare, Nebeur, Kessera, 
Sbeïtla, Dj. Meghila, Feriana, Foum Tamesmida , Oued Cherckara, Dj. Sened, Ksar- 
el-Sef, Sfax. 

Algérie, Pe'ninsule Ibérique, Baléares, Sicile, 

HELIANTHEMUM 

Tourn. Elem. aiA ci In st. a'iS, lab. ia8. 

Sect. I. Halimium Dun. 

II. halimifolium Pers. Syn. II, 76. — Cistus halimifolius L. ; Poir. Voy. II, 178; Desf. 
Ail. I, /112; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 161. — Halimium halimifolium WiHk. le. II, 
lab. 107; Bafl. et ïrab. Alg. I, 91. — +>. Apr.-Juii. 

Collines, garigues, terrains arides, principalement au voisinage de la mer: 
entre la Tounara el Zaouïet-el-Mgaïz , Menzel-hou-Zelfa , Kef En-Nesotir, Fedj El- 
Saha, Fernana, Ain Ahmra, etc. Commun dans le nord. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, partie septentrionale du bassin 
méditerranéen. 

Sect. II. TuBERÂRiÀ Dun. 

II. Tuberaria Mil!. Dict. n" 10; Batf. et Trab. Alg. 1, 92; Boiss. Or. I, h ho; Rchb. le. 
III, fig. 4528. — Cistus Tuheraria L. ; Poir. Voy. II, 178; Desf. Ail. I, 4i5. — \). 
Apr.-Jun. 

Collines, pâturages, broussailles, lieux sablonneux : Zaouïet-el-Mgaïz , Kef 
En-Nesour, Fernana, Fedj El-Saha, Aïn-Draham, etc. Commun dans le nord. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen (paraît manquer 
en Grèce). 

H. guttatiim Mill. Dict. n" 18; Batt. et Trab. Alg. I, 92; Boiss. Or. I, kko; Rchb. le. 
III, fig. Z1526. — Cistus guttatus L. ; Poir. Voy. II, 178. — C. serralus Desf. Atl. 1, 
Il 16 (non Gav.). — 0. Mart.-Jun. 

Collines incultes, pâturages secs, sables et dunes : îlot de Djamour, Hammamet, 
Henchir-Sktra , Fedj El-Saha, Aïn-Draham, Dj. Bir, etc; commun dans la pres- 
qu'île du Cap Bon et dans la vallée de la Medjerda. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. jS. macrosepalum Goss. PI. crit. 29. — //. macrosepalum Dun. ap. Salzm. PI. cxsice.; 
Batt. et Trab. Alg. I, 98. — Tuheraria macrosepala Willk. le, II, tab. 117; Willk. el 
Lge Prodr. Hisp. III, 722. — Maio-Jun. 

Dans les mêmes stations et aussi fréquent que le type : Menzel-Bou-Zelfa , Fedj 
El-Saha, Aïn-Draham, Dj. Bir, etc. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 



42 ClSTACEyE. 

Sect. III. Bn.icHypËTALUM Diin. 

II. papillarc Boiss. Voy. Esp. 63, tali. i/i, %. A; Batt. ol Ti-ab. Alg. 1,9/4; Wilik. le. 
II, 86, (ab. 119 A; WilIk. et Lge Prodr. Ilisp. III, 72. — H. biseriale Pom. Nouv. 
mat. a 18. — 0. Apr.-Maio. 

Lieux herbeux et pentes des collines dans lo nord-ouesl : Ain Tizeroutn (Sidi- 
Ali-Ben-Amor). 

Alge'rie, Maroc, Espagne. 

II. Mloticum Pers. Syn. II, 78; Balt. et Trab. Alg. I, 9/1; Boiss. Or. I, AAi. — H. 
ledifolium Wilid.; Rchb. le. III, fig. had']. — Cistns Nilotieiis L.; Desf. Atl I, /laS. — 
®. Mart.-Maio. 

Collines arides, pâturages secs, sables et lieux incultes : Ghardimaou, entre 
Aïn Babouch et Guelaat Es-Snam, Dj. CJiambi, Oued CÀercharn, Sfax, Oued Lehen; 
Dj. Bou-Hedmn, Bedir Timlat, Béni Aïeïcha, DJ. Hattig , Dj. Oum-Ali, Dj. Berd, 
Dj. Matmata, etc. Commun dans toute la Tunisie du nord au sud. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

H. .salicifolium Pors. Syn. Il, 78; Bali. et Tral). Alg. I, 9A ; Boiss. Or. I, hh\; Rchb. 
le. III, fig. /i.538. — CisUis salicifolius L.; Desf. Ail. I, /iai. — 0. Mart.-Maio. 

Pâturages, collines, pentes sèches, lieux incultes : Ghardimaou , entre Aïn Ba- 
bouch et Guelaat Es-Snam, Oued-Zerga, HerJda, Sfaa;, etc. Assez commun dans le 
nord et dans le centre. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. jS. brevipes Coss. ; Balt. et Trab. Alg. I, 96. 

Pâturages sablonneux, lieux arides, pentes des collines : Dj. Meghila, entre les 
ruines de Thelepte et Feriana, Béni Zid, Dj. Charen. 

Algérie, Maroc. 

n. întermcdiiim Thib. ap. DC. Prodr. I, 272; Bail, ol Trab. Alg. I, 95 ; Willk. le. 
II, 92, tal). 123 B; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 168. — Ctstits salteifoliiis Cav. le. II, 
3.5, lab. ilih (non L.). — ®. Mart.-Maio. 

Champs incultes et pâturages arides au nord-ouest de Hammamet. 

Algérie , Péninsule Ibérique , France méridionale , Istrie. 

il. ^j^yptiacum Mill. Dict. n" 23; Batt. ol Trab. Alg. I, 95; Boiss. Or. I, /i/ia; Willk. 
/c. II, lab. la/i B. — Cislus JKgyptiaem L.; Desf. AÛ. I, /laA. — 0. Marl.-Maio. 

Pentes des collines près Ghardimaou , Mahamedia. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Sardaigne, Italie méridionale, Syrie, Pales- 
tine , Egypte. 

Sect. IV. EniocAnruM Dun. 

II. Hahirioiim Dol. FI. Kg. 237, lab. 3i, fig. a; Coss. cl Kral. in Uitil. Soe. bot. IV, 



CISTACE/E. â3 

58; BaU. el Trab. Alg. I, 90; Boiss. Or. I, Mti; Kral. P/. 7'((«. c.rsicc. n" 13. — t). 
Mart.-Maio. 

Collines inculles, lieux pierreux, sables et palmériers : Hammam-Sousa , Lamta, 
îles Kerkenna etDjerba, Sidi-Boul-Baha , Dj. Bou-Hedma, Dj. Cheguieïga, Dj. Hat- 
tig , Dj. Berd, El-Guettar, Dj. Onm-AIi , Ain Segoufta, Dj. Tadjera, Ahouaïa, Oued 
Zitoiin, entre Bir El-Haguef ei Bir Serira, KehilU, Dj. Charen près Douiret. 

Palestine, Sinaï, Egypte, Marmarique, Gyre'naïque, Alge'rie rae'ridionale. 

H. Lippîi Pers. Syn. II, 78; Boiss. Or. I, /i43. — Cistits Lippii L. — t). Apr.-Maio. 

Var. a. ellipticum Boiss. /. c. — //. ellipticum Pers. l. c; Batt. et Trab. Alg. I, 96. — 
Cistiis ellipticus Desf. Atl. I, 4 18, tab. 107. 

Collines, plateaux secs, lieux pierreux, bords et lits des oued desséchés : 
Khanget Segalas, Dj. Hatlig. Commun dans tout le sud {Arad, Djerid et Nef- 
zaoua). 

Syi'ie, Palestine, Egypte, Algérie, Maroc, Grèce? 

Var. j3. sessiliflorum Spach in Ann. se. nat. sér. a, VI, p. 36 1 (p. p.). — H. Lippii var. y. 
micranthum Boiss. Or. I, 443. — H. sessilijlorum Pers.; Batt. et Trab. Alg. I, 96. — 
Cisttis sessilijlorus Desf. Ail. I, 4 17, lab. 106. 

Collines, lieux arides, sables, alluvions et lits des oued desséchés : Menzel- 
Bou-ZelJ'a, Nebeul, Hammam-Sousa, Ain CÀerichira, Sfax , ilcs Kerkenna et Djerba , 
OuedBateha, etc. Très commun dans VArad, dans le Djerid ei dans le Nefzaoua. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Italie méridionale, Sicile, Egypte. 

Sect. V. PsEUDocisTus Dun. 

n. riibelliim Presl Del. Prag. 25; Bail, et Trab. Alg. I, 97; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. 
III, 787; VVilik. le. II, tab. i55. — Cislus nummularius Desf. ylt/. I, AaS (excl. syn.). 
— t). Apr.-Jun. 

Pentes des collines et bois de pins : Souk-el-Djema , Guelaat Es-Snam, llaïdva, 
Dj. Scmata, Sbiba (Desf.); Dj. Osmor, Khanget Segalas, Dj. Khechem-el-Kelb , 
Sfax. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sicile. 

Sect. VI. PoLYSTACHYUM Willk. 

II. lavanfltiUfolium DC. FI. fr. IV, 8ao; Batt. et Trab. Alg. I, 98; Boiss. Or. I, 
445; Wiiik. le. II, tab. i53. — Cistiis lavandulifolius Lam.; Desf. .ill. I, 417. '■ — 
i). Apr.-Jun. 

Pentes des montagnes, lieux arides et pierreux, bois de pins: El-Haouiria, 
Mghaïssa, Porto-Farina , Dj. Morira, Haïdra, Guelaat Es-Snam, Kef Telia, Fe- 
riana, Dj. Osmor, Dj. Khechem-el-Kelb , Dj. Sened. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique. France méridionale, Corse, Grèce, Ar- 
chipel , Asie Mineure . Syrie , Palestine. 



44 CISÏACEyE. 

Secl. VII. EUMELIANTHEMUM DuO. 

U. virgatum Pers. Syn. Il, 79; Balt. et Trab. Alg. I, 100; Willk. et Lge Prodr. Hisp. 
III, 798; WilIk. le. II, tab. i35. — Cistus virgatus Desf. Atl. I, A 29, et C. ciliatiis 
Desf. /. c. /i9i, tab. 109. — 1). Apr.-Maio. 

Lieux secs, collines arides, pentes des montagnes, bois de pins, alluvions des 
oued : entre El-Kef et Aïn Tizerouin, Giiela^t Es-Snam, Khanget El-Teldja, 
Dj. Chamht, Bir Khlifa, Oued Lebeit, Oued Eddedj , Béni Aïeïcha, Dj. Hatlig , 
Gnfsa, etc. Commun dans tout le sud. 

Gyrénaïque, Marmarique, Tripolilaine, Algérie, Maroc, Espagne, Baléares. 

Obs. La forme à se'pales hérisse's de longs cils sur les côtes (Cistus ciliatus Desf.) 
est la plus commune en Tunisie; de nombreux intermédiaires la relient au type. 
Ainsi que l'a déjà fait observer J. Bail (Journ. Linn. Soc. XVI, 3/17), le CÀstus 
raccmosus Desf. {Helianlhemiim racemosuvi Lam.) doit également être réuni à ÏHc- 
hanlhemum virgaluin Pers. , dont il mérite à peine de constituer une. variété. 

H. Tunetanum Goss. et Krai. in Bull. Soc. bot. IV, .58. — H. glaacum Coss. et Kral. ap. 
Kral. PL Tun. exsicc. n" Itob (non Pers.). — Cistus glaucus Desf. Atl. I, Zia8 (non 
Cav.). — i). Mart.-Jiui. 

Collines, pentes des montagnes, lieux secs et pierreux, lits et bords des oued 
desséchés : OuedLeben, Gnfsa (Desf.), Dj. Omn-el-AsIcer, Gabès, Dj. Tebaga, Bir 
Bcrrada, Dj. Kebiriia, Bas El-Djerf, Sidi-Salem-Bou-Grara , Oued Zifoun, Nef ta, 
entre Oued Ël-Kheil ei Bled-Kcbira , Dj. Malmala, entre Douiret et Oued Bou-Khe- 
cheb, Dj. Hadid, Kehilli, Dj. Nefzaoua, etc. 

Tripolitaine. 

H. hirtum Pers. Syn. II, 79, var. deserti Coss. Voy. d'Oran au Chotl El-Ckergui, 33, 
et ap. Bourg. PI. Alg. exsicc. 11° aSo. — H. crcmopliilum Poni. Nouv. mat. 9/1; Batt. 
et Trab. Alg. I, 100. — t). Apr.-Jun. 

Plateaux élevés, bois de pins, lits des oued desséchés : Foiim Bechiana, Haïdra, 
OucdZitoun, Fcriana, Ksar-el-Kabbar Y>vès Techin, Ahouaïa, Dj. Mezemzem. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie. 

n. glauciini Pers. Syn. II, 78, var. croceum Boiss. Voy. Esp. 70; Batl. et Trab. 
Alg. I, 100. — H. croceutn Pers. /. c. 79; Bchb. le. III, fig. ^553. — Cistus croceus 
Desf. Atl. II, lab. 1 jo. ■ — t). Apr.-Jun. 

Pentes et sommets des collines et des montagnes : Dj. Zaghouan, Dj. Beças, 
Dj. Mcghila, Guclaat Es-Snam, Souk-d-Djcma. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile. 

FUMANA 

Spacli in Ann. se. nul. ser. 2, VI, 869. 

Sect. I. Uëliantiiemoides Willk. 

F. $;lii(ino<«a Boiss. Or. I, 'i'i9; Bail, el Trab. Alg. I, loa. — F. viscida Spach /. c. — 



CISTACEyE. — VIOLACEyE. 45 

Cislus ghtinosus L.; Poir. Voy. II, 179; Dcsf. Ail. I, ^119. — Heîianthemum glutinosum 
Pers.; Rchb. k. III, %. 'i 5/1/4. — t,.' Mart.-Jul. 

Collines et pentes des montagnes, lieux secs, rochers, broussailles, bois de pins : 
commun dans toute la Tunisie depuis la presqu'île du Cap Bon et la Kroumirie, 
jusqu'à Zarzis et au Dj. Malmata. 

Gyrénaïque, Tripolitaine, Algf-rie, Maroc, bassin méditerranéen. 

F. IsBvipcs Spach l. c; Bail, et Trah. Alg. I, 101 ; Boiss. Or. I, /)5o. — Cislus Iwvtpes 
L.; Desf. Atl. I, /ii3. — Uelianthemum Icevipes Wiiik.; Rchb. le. III, fig. /i5/io. — i). 
Mart.-Jun. 

Pentes des montagnes et des collines, broussailles, lieux secs et rochers : Ilam- 
mam-el-LiJ , entre Batria et Bar-el-Beij , Dj. Zaghouan, Porto-Farina , Ghardi- 
maoti. 

Algérie, Maroc, partie seplentiionale du bassin méditerranéen. 
Sect. II. EuFUMANA Willk. 

F. Arabica Spach L c; Balt. et Trah. Alg. I, 103; Boiss. Or. I, /i/ig; WilIk. le. Il, lab. 
167. — Cistus Arabicus L. ; Desf. Atl. l, Ui^. — 1). Apr,-Jun. 

Pentes des montagnes dans le nord : Dj. Abd~er-Rahman , Dj. Bou-Kourneïn, 
Stdi-Chuega. 

Algérie, Sicile, Grèce, Grète, Chypre, Syrie. 

F. Spacliii Gren. et Godr. FI. Fr. I, 17/1; Batt. et Trah. Alg. I, 103; Boiss. Or. I, 
t\l\S. — Cistm Fumana var. A. Desf. Atl. I, kxh, fab. 10 5. — Heîianthemum ertcoides 
Duii. ; Rchb. ]e. III, fig. /i53o. — t). Apr.-Jun. 

Pentes des montagnes, broussailles, bois de pins : Menzel-Temim, Nebeul, 
Mahamedia, Hammam-Sousa , Ain Cherichtra, Souk-el-Djema, Foum Rechiana, Oued 
Cherchara, Coudiat El- Alfa, KefTelli, Dj. Khechem-el-Kelb. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

VlOIiACEiC: Juss.^'>. 

VIOLA 

Tourn. Elem. 333 et Inst. 619, tab. 236. 

Sect. ï, NoMiMiuM Ging. 

\. odorata L. Sp. i324; Batt. et Trab. Alg. I, io3; Boiss. Or. I, libS; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 177; Rchb. le. III, fig. 4/198. — 2£. Dec.-Maio. 

Pâturages , lieux herbeux frais , buissons , forêts ; assez répandu dans les forêts 
du territoire des Merasen; Dj, Zaghouan, Dj. Bargou; commun dans les oasis de 
Gafsa et de Tozzer (Desf.). 

'•' Auctore G. Barratte. 



46 VIOLACEit;. - POLYGALACEyE. 

Algérie. Maroc, rég-ion méditerranéenne de toute TEurope, Asie Mineure, Syrie, 
Perse. 

V. sylvcstris Lam. Fi fr. II, G8o; Bail, cl Trab. Alg. I, io3; Coss. el Germ. FI. Par. 
l'.iiy, Rchb. PI. d'il. lab. 9'i cl 601, fig. 823 el le. III, fig. /i5o3. — V. sylvatica Frics 
FI. Hall. 6A et Nov. Suec. Maiil. m, un; Boiss. Or. I,7|59; Gren. ol Godr. FI. Fr. 
I, 178. — ^. Mart.-Maio. 

Lieux herbeux frais , buissons , pâturages rocheux , forêts ; assez répandu dans 
toute la Kroumirie. 

Algérie, îles Madères et Canaries, région méditerranéenne de l'Europe, Cau- 
case, Arménie, Asie Mineure, Syrie. 



POE.YCiAIiA€i:^ Juss.'''. 

POLYGALA 

Touru. Elem. 1/19 cl hist. 17/1, lab. 79. 

1». Monspoliaeiim L. 5/^ 709; Desf. Ali II, 1:39; Bail, el Trab. Alg. I, 106; Boiss. 
Or. I, /i(;9; DC. h. Gall. rar. lab. 9; Rclib. le. XVIII, lab. i/|/i, fig. i. — 0. Marl.- 
Jun. 

Lieux herbeux, pentes des colhnes et des montagnes, broussailles : presqu'île 
du Cap Bon, Ras Kamart, Ras Zehib , Tebourba, Dj. Cliambi , etc.; assez commun 
dans le nord. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

p. IVicœense Risso ap. Kch Syn. 98; Bail, cl Trab. Alg. I, loS; Boiss. (k. I, A69; 
Rchb. le. XVIII, lab. 1/18, fig. ii-iu. — P. roseu Gren. el Godr. FI. Fr. I, 19'! (non 
Desf.). — 'f. Apr.-Jun. 

Pâturages, pentes des montagnes, bois de pins : presqu'île du Cap Bon, Hen- 
chir-Skira, Dj. Anlra, Dj. Bou-Arada, Dj. Bargou, entre Souh-el-Djemn et Mak- 
teur, Bordj-Dchbick , Guelaal El-Settara. 

Algérie, Espagne, France el Italie méridionales, Grèce. 

Var. j3. nemorivagum. — P. nemnrivaga Pom. Nouv. mat. 887; Bail, el Trab. Alg. I, 
106; Chodal Monogr. Polygal. pars 9, ^/io, lai). 89. — (J), '^. Apr.-Jun. 

Lieux herbeux , pentes des montagnes, bois et clairières, souvent mélangé au 
type : Kcliina , Kl-Haouiria , Dj. Cheban, Oued Bellif \)rëH (YEl-Amoïza , Tnharquc : 
commun dans les forêts de la Kroumirie où il parait remplacer le vrai P. Nica'ense 
Risso. 

P. rupestre Pourr. in Mém. Acad. Tout. III, :^!."); Bail, el Trab. Alg. I, loô; Gren. el 
Godr. FI. Fr. I, 198. — P. saxahlis Desf. Atl. II, taK, lab. 176; Rchb. le. XVIII, 
lab. 4 50, fig. I. — t). Maio-Jun. 

''' Aiirtopf; Ed. Bonnet. 



POLYGALACE.Ë. — SILENACE.E. 47 

Montagnes, l'entes des rochers : Kessera, Ain Cherichira , Khanget Segalas , Dj. 
Tioiichclia, Foum El-Guclta, Foum Goubcl , GuelatU Es-Snnm. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares, France méridionale , Italie. 

Var. jS oxycoccoïdes Cliodat iu Bihl. univ. ser. 3, XVIII, 396 ol Monogr. Pohjgdl. pars 2, 
p. 3 10. — P. oxtjcoccoïdcs Dosl". Atl. Il, 137, lab. 17A; Bail, ot Trab. Al^r. I, 106. 

Fentes des rochers au Khanget El-Teldja. 

Algérie, Maroc (test. Ghodat). 

SaiiE]¥A€EJE Lindl.C. 
TRIB. 1. DfiAlVTHE.O Boiss. 

TUNICA 

Scnp. FI. Carn. éd. 2, I, 398 emend. 

Sect. I. Gypsophiloides Boiss. 

T. compressa Fisch. et Mey. Ind. iv"" serti, hort. Petrop. 5o. — Gypsophila compressa 
Desf. Atl. I, 343, tab. 97; DC. Prodr. I, 354. — Dianthella compressa Qauson; Hall. 
et Trab. Alg. I, iA3. — "If. Maio-Sepl. 

Pâturages et coteaux arides , sables argileux , lieux pierreux et rocheux ; Maha- 
media, Oued Meliana inférieur, Kanteret El-Smor, Dj. Zaghouan, entre Zaghoiian 
et Baïech, entre Dar-el-Bey et le lac Kclbia, Sidi-el-Hani , Bir Touadjeur; Déjà, 
Nebeur, El-Kef, Dj. Zafran, Bnhiret Sers, Soiik-el-Djema , Makieur, Kcsscra, Gue- 
laat Es-Snam, Hnïdra , Foum El-Bouibet, Oued Cherchara, Feriana, Ksar-Smed, 
Dj.Sened, El-Guettar, Dj. Hattig, Ras El-Aïoun. 

Algérie, Maroc. 

DIANTHUS 

L. Gen. n° .^65. 

Sect. I. KoHLRAuscniA FenzI. 

D. prolifer L. Sp. .^87; Bail, et Trab. Alg. I, i/i3; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 229. — Tti- 
nica proliféra Sco]-). FI. Carn. éd. 3,1, 399. — Kohlrauschia proliféra Klh FI. Berol. I, 
109; Rchb. le. VI, fig. 5009. — 0. Apr.-Maio. 

Pâturages de la presqu'île du Cap Bon : entre Menzcl-Tcmim et Kourba (Miss. 
i883). 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe; indiqué en (irèce par Sibthorp, mais 
n'y a pas été retrouvé. 

Q. velutinus Guss. PI. rar. 166, tab. 3a; Bail, et Trab. Alg. 1, liS; Gren. cl Godr. FI. 
Fr. I, 339. — D. diminulns Desf. Atl. I, 345 non L. — Tunica velutina Fiscb. et Mey. 
Ind. vi'"^ sem. hort. Petrop. 66; Boiss. Or. I, 5 16. — Kohlrauschia velutina Rcbb. le. 
VI, fifj. .5oio. — (T). Apr.-Maio. 

'' Auctore (J. Barratte. 



48 SILENACK.i:. 

Pâturages cl coteaux herbeux de la Tunisie seplenlrionale : est de El-Haotitria, 
Kelibia, Dj. Clicban, Dj. Abd-cr-Ralanan , Dj. Kourbès , Mmtel-Temim, Oued Bou- 
Noukhal, Sidi-khahd, Sidi- Alhman-cl- Ahdded , Oued Zoungha, Fernana, Dj, 
Ghorra, Kef En-Nesour, El-Fedja. 

Algérie, Europe méridionale, Chypre, Asie Mineure, Syiie. 
Secf. II. C.inYOPiivLLUM Fcnzl. 

D. Ilermseensis Coss. Illustr. I, lai, tal). 76. — i). Maio. 

Rochers maritimes escarpés du nord-est de la Tunisie : îlot de Djamour 
(Doum., Letourn., Miss. 1888), Cap Bon (Miss. i883). 

Spécial à la Tunisie. 

D. l'aryophyllus L. Sp. 687; Desf. AU. I, 3/i.o; Bail, et Trab. Alg. I, 1/16; Grcn. el 
Godr. FL Fr. l, a'^; Wiilk. et Lge Protlr. Hisp. III, G87; Rclib. le. VI, fifj. 5o5i. — 
Forma caudiculis distinclis vcl dense rongestis, foliis radicaiibus riliato-scabris : squa- 
niis calyciuis sœpius 6 = D. longicmtlis Ten. FL Nap. II, 1^79; Rcbb. le. exnt. tab. 56 : 
squamis calycinis s;epius /i = D. viijrineus Gren. et Godr. FL Fr. I, 988 non L. — 
Forma sa'po pumila caudiculis radicaiibus brevissimis in cespilem dense congeslis, foliis 
angusle linearibus, squamis calycinis per paria sœpius remolis : D. virgineus L. Sp. 
590 excl. jS. - D. stjlvestris Wulf ap. Jacq. CoUect. I, 287; Rcbb. le. VI, fig. .^oSg. 
— Exsicc. Kral. Tiin. 17. — "If-. Febr.-Jul. 

Pâturages montueux, lieux rocheux, broussailles et forêts de la Tunisie septen- 
trionale et moyenne : Dj. Ichkcul, Dj. Beçns, Dj. Zaghouan, Dj. Bnrgou, entre 
Ellez et Souk-el-Djema , Souk-el-Djema ; Sidi-Gaïez , El-Kef, Dj. Zafran, Guelaat 
Es-Snam, Haïdra, Dj. Khechem-el-Kelb. 

Var. |S. Siculus. — D. Sieulus Presl DeL Prag. 69, el FL Sie. 1/16; Lojac. FL Sic. I, i65. 

Caudiculis distinclis vei in cospitem dense congeslis, foliis linearibus 
canaliculatis ciliato-scabris, squamis cahjcinis obovatis superne saepius sensim 
acuminatis. 

Ouest de rendjouchurc de ÏOucd Barka (Miss. 1888). 

Algérie, Maroc, Europe occidentale moyenne et méridionale. 

Oiîs. Il serait trop long de discuter ici les variations du D. Caryophy/lus aux- 
quelles les auteurs ont donné des noms admis dans la nomenclature; j'en ferai pro- 
bablement robjct d'un article pour un recueil périodique. 

D. campestrÎM M.-Bieb. Taur.-iMuc. I, 3aG; Boiss. Or. I, 5o^i : Ledeb. FL liosx. I, 
•^78; Rchb. PL crit. lab. 5 20. — '2f. Jun.-Aug. 

Coteaux, pâturages, lieux rocheux et broussailles de la Tunisie moyenne et mé^ 
ridionale : nord de Unmviam-Sousa, llaunuam-Sousa, Sidi-el-IIaui , Zcram-el-Din , 
ksar-el-Sef, Oulcd Mêler ; Kessera, Kcf Bezaï, Oued Mnrguclil , AhiMeghih, Foutn 
El-Guclta, entre Fouvi El-Gueha cl Sbeitki, Dj. Chainbi, Dj. Khechem-el-kelb , Dj. 
Hattig, Dj. Sened, El-Aïekha, Oued Tebaga, Dj. Berd; Dj. Mezemzem, Bir El- 
Ahmnr. 



I 



SILENACE/E. 49 

Russie méridionale, désert do l'Oural, Caucase, 

Obs. La présence du D. cmnpcstris dans la Tunisie moyenne et méridionale con- 
stitue un fait intéressant de géographie botanique qui jnet en relief, comme on le 
verra souvent dans la suite, l'étroite alllnitd de la flore du sud de la Régence avec 
colle de l'Orient. 

U. !ïei-rula(us Desl'. Atl. 1 , 3/i6 (oxcl. pel.) ; Bail, cl Trah. Alg. I , i 'i5 ; Scr. ap. DC. Prodr. 
I, 303 (excl. poL). — "if. Fero pcr tolum aniiuin. 

Coteaux et pâturages montueux de la Tunisie septentrionale : Dj. Zaghouan, 
Dj. Menzel-Roul. 

Algérie. 

Obs. Sous le nom de D. serrulatus, Desfonlaines (FI. Atl. 1, 3/i6) a décrit deux 
espèces très distinctes ; toute la description jusqu'à frcorolla. . . n repose, en effet, 
sur la plante du nord de l'Algérie à laquelle il convient de conserver le nom de 
D. serrulatus, c'est d'ailleurs celle qui est sous ce nom dans l'herbier du Flora 
Atlanticn. Quand Desfontaines a ajouté à la description de sa plante d'Algérie, 
complètement dépourvue de pétales, les mots rrpelala tcnuissime lîmbriatai, il avait 
certainement en vue le D. crinitus, très répandu dans la Tunisie moyenne et méri- 
dionale; les localités qu'il cite (rSlax et Elgem apud Tunefanosfl ne laissent aucun 
doute à ce sujet. Le nom de D. sermlatus ne pouvant jias être appliqué à l'espèce 
de Tunisie déjà décrite par Sinilh rlws i 79/1 doit rester, je le répète, à l'espèce du 
nord de l'Algérie. 

D. crinitus Sm. Rem. geii. Dianlh. iii Tvaiis. Linn. Soc. Il [179'»], 3oo; Boiss. Or. I, 
''igG. — D. serrulatus Dcsf. var. grandijlwus Coss. la horb. — D. Broleri Bail, et 
Trab. Alg. 1, i/\fi (non Boiss. et Renl.), — Exsicc. Kral. Tun. 18. — "if. Maio-Jul. 

Dépressions argilo-sahlonneuses , graviers arides, alluvions et lits des rivières de 
la Tunisie moyenne et méridionale : Bir Touadjeur, Zeram-cl-Din , entre Mehedia 
et Ksar-el-Sof, enti-e Bou-Mordos et El-Djem , Stdi-Messaoud , El-Djem, Sfax , Bir 
Arrnch, Dj. Maznmin ; Feriann , Ourd Zitounn , Bir Sidi-Aïch, Dj. Hattig, Bir Beni- 
Zid, OuedZitoun, Dj. Cdierb, Gouijla , Dj. Droumcs. 

Algérie, Maroc; (iaucase, Asie Mineure, Arménie, Perse, Turkestan, Bélout- 
cliistan. 

TRIB. II. !!»apo^arie:jb:. 

VACCARIA 

Doflon. Slii-j). Iiist. petnj)L lo'i. 

\. parviflora Mœnch Melh. G3. — V. pijramidata Rcbb. le. VI, fig. ''1991. — Saponaria 
Vaccaria L. Sp. 08.^; Bail, el Trab. Alg. F, lAa; Boiss. Or. I, ."va.^); Kcb Sijn. 108. 
— 0. Apr.-Jun. 

Décombres, chanqîs cultivés et incultes, çà et là dans les moissons; la Ma- 
noiiha, Ahi-Draham ; Sfax , îles Kcrkcnna, Fcriaiia, Tozzcr. 

Algérie, Maroc, Europe inoyenn»- et méridionale, (Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Arabie Pétrée, Perse. 

Tt.MsiE. '4 



50 SILENACEyE. 

TRIB. ill. 1.VCII1VS»K^ Boiss. ^ 

AGROSTEMMA 

L. Gcn. u" 583 o\ pari. 

A. Githago L. Sp. 6a/i ; Bail. o\ Trah. /l//;. I, i ^n ; Grcii. ol Gorlr. FI. Fr. I, -39/4. — 
Githti{ro segetum Dosf. AU. I, :^()3; Boiss. Or. I, ()0i: Bclii». le. VI, (ij;. .^)i.32. — 0, 



un. 



Répandu ça et lu clans les cultm'es el les moissons; entre Aïn-Draham et Fedj 
El-Sahn ( Miss. 1 883 ) ; Sfnx ( Kral. ). 

Al<]'érie, îles Canaries, Europe surtout moyenne et méridionale, Caucase, Asie 
Mineure , Syrie , Perse. 

MELANDRIUM 

1^6lil. DciitHchl. FI. I, •>7^i. 

M. maerocarpiini Willk. 7c. 1, a8; Bail, el Trah. Alg. I, 1/11; Willk. el Lge Prodr. 
Hisp. m, 6'ia. — Ltjchnis macrocmya Boiss. \oy. Esp. 723; DR. AU. FI. Alg. lab. 80, 
fig. 1-10. — Exsicc. Kral. Tan. 'dç^a, 370. — "if. Apr.-Jui. 

Décombres, lieiLx herbeux, haies, broussailles el forcis; assez répandu dans la 
Tunisie septentrionale et la région montagneuse de la Tunisie moyenne : presqu'île 
duCnpBon, Biterie , Porto-Farinn , El- Alla, Sidi-Alhnan-cl-Ahlded, Kroumiric , 
Ouled Ali , Ouchlcta, Znghouan, Dj. Bargou, El-Kef, Kcssera, Kef Mouella, kef 
Sidi-AIi-Mouzin, Guclaat Es-Snam , Kasserin, etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sicile. 

EUDIANTHE 

Fenzl ap. Endl. Geii. suppl. 11, 78. 

E. Iseta Fcnzl /. c; Bail, et Trab. Alg. I, lAi; Willk. le. I, 99, lab. i5, fig. R.' — 
Lychnis lœta Ail. Hor(. Keir. cd. a, III, i3'i. — Sile:ic Iceta A. Br. in Flora [i8/i3], 
378; Gren. el Godr. FI. Fr. 1, aao. — 0. Apr.-Jun. 

Pâturages marécageux, lieux herbeux humides, bords des sources et des l'uis- 
seaux de la Tunisie septentrionale, rare dans la Tunisie moyenne; Rrf En-Nesour 
des Mogod, Sldi-el-Hndj-Uassen, Henchir-Shira , lac Ccjcnan, Tabarquc , Krou- 
miric conunun, Mcrasen, Ouchlcta; Mchcdia. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, ?Sardaigne. 

E. Cœli-rosa Fenzl /. c.; Bail, el Tral>. Alg. I, 1^10; Rchb. le. VI, fig. .^)ia3. — Agro- 
slemma Cœli-rosa L. Sp. (5a6 ; Poir. Voy. II, 170; Des!". Atl. I, 363. — Silcnc Cœli-rosa 
A. Rr. in Flora [i8/i3], 378; Gren. ol Godr. FI. Fr. I, 331. — Exsicc. Kral. Tan. 
191. — 0. Apr.-Jun. 

Coteaux et pâturages monlueux, lieux herbeux humides; assez ré|)andu dans la 
Tunisie septentrionale, rare dans la Tunisie moyenne : presqu'île du (ji/) Bon 
conunun, Bizerlc, Menzel-Djeinil , El-Aounna, la Goulcllr. Tunis, Hammaiii-cl-Lif, 
Béja , Tabarquc. kroumiric coiunum ; Sidi-cI-Haiii. 



SILENACE/E. 51 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Corse, Sardaigne, Italie méri- 
dionale, Sicile. 

Var, ^. aspera Poir. Encijcl. suppl. III, 537; f^^"- c' Trab. Alg. I, i/ii. — Viscaria ocu- 
lata Hdok. in Bol. Mag. lai). A07."). 

Cap Bon; Biterle, El- A lia, Oued Meliana inférieur, Dj. Tckcnl; Bab-Abrik, 
Ain Zhouna, Aùi-Draham, Fedj El-Saha, Kef El-Zoua, Sghaïa, El-Fcdja. 

Algérie, Maroc, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile. 

SILENE 

L. Gcn. n" 5G7. 

Secl. 1. Behenantha Olth. 

s. inflata Sm. FI. Brit. II, 467; Bail, et Trab. Alg. I, 139; Boiss. Or. I, 628; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 302; Bchb. le. VI, fi{j. .5i3o. — Cucubalus Behen L, Sp. 691; Desf. 
Ail.], 3/17. - y:. Marl.-Jim. 

Champs cultivés et incultes, pâturages montueux et herbeux, lieux pierreux 
et rocheux, bords des canaux d'irrigation des oasis; commun dans presque toute 
la Tunisie : El-Haouiria, Bizerte, Carthngc, Tunis, la Manouba, DJ. Tehent, Ta- 
harquc , kroumirie, Ouled Ali, Ouchtcta, Zaghouan, Soiik-el-Djewa, Kessera, 
Guclnat Es-Snam, Haklra, Khanget Segalas , Feriana, Kriz, Tozzer, Nefta, Zar- 
zis, etc. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Chypre, Syrie , 
Palestine, Perse. 

SeCt. II. CONOÏMORPHA Olth. 

s. conica L. Sp. ^98; Desf. Atl. I, 35i; Bail, et Trab. Alg. I, i3o; Boiss. Or. I, 578; 
Gren. et Godr. FI. Fr. l, 90A ; Ikhb. le. VI, fi/j. 5o6i (sub S. conoïdea). — 0. Maio- 
Jun. 

Pâturages et graviers de la région montagneuse : Guclaal Es-Snam, Aïn Bou- 
Driès (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Ci'ète, Caucase, Asie Mi 
neure, Syrie. 

Sect. III. Eusir.ENE Godr. 

Subsoct. I. STACffVMnnpifA Otth, 

Annuae. 

S. Ilirsiita Poir. Voy. II, i63 [1789] et Eneijcl. VII, 169. — 5. hispida Çesf. Ail. 1, 
3/18 [1798]; Bail, cl Trab. yl/g-. I, i3i; Boiss. Or. I, 588; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
2o5; Willk. le. l, A/i, lab. 29, fifr. A. — ®. Maio-Jui. 

Décondires, bords des chemins, pâturages et plaines de la Tunisie septentrio- 
nale : DJ. Bcni-Mcslem , Bizerte, Menzel-DJemil , Utiqne, plaine de Cejenan vers le 
marabout de Sidl-Bou-Gohrin , Henchir-Skira , Si-hrtrfaht , Ain Zraris , DJ.Bou- 

It. 



52 Sll.i;\ VCE K. 

Kouvneïn; Cap Negro , Kl-Aumzu-Bcllif, Oued Zoiui/'Iki , Hah-Ahrll:, Aïn-Urtiham , 
Fedj FA-Sdha, Fernana , El-Fedja. 

Algérie, Péninsule Ibérique, Sardaijjno. Italie, Sicile. île Zanle, (îrèce. Crète, 
Asie Mineure. 

s. di«licha Willcl. Ehum. /176; Soy.-Willin. el Godr. SU. Alg. i/i; Bail, et Trali. Al(r. 
1, i3i; Cainbess. lialear. 319, lai). 3; Rohrl». Monogi: SU. 96. — 0. Marl.-Jim. 

Pâturages et dépressions herbeuses, broussailles delà Tunisie septentrionale : 
Fl-IInoiiiria , Zougag , DJ. Chebnn, vallée de \Oued Bou-NouLIkiI , Dj. Znghoudu ; 
Aïn-Druham , Bordj-el-Uammam , Fonlaine Ntz.cy, Fedj El-S(dia. 

Algérie, Maroc, îles Baléares. 

S. Gallica L. Sp. ôg.i; Bail, cl Tral). Alg. I, iSa; Boiss. Or. I, 690; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, :5o6; Rcldi. le. VI, tig. .oo.ô'i. — S. Lmitaiiicn L. Sp. .^)9'i; Desf. Atl. 1, 3'i7. 
— Var. iimjjo petaloruin l)asi intense purpureo : S. quint] uevuliiera L. 5/;. 690; Poir. 
Voy. Il, i6â; Desf. Alt. I, 3^i8. — (T). Febr.-Jun. 

Champs cultivés el incultes, moissons, broussailles, clairières des bois, |)âlu- 
rages et coteaiLx; conunun surtout dans la Tunisie septentrionale : presqu'île du 
Cap Bon, Mogod, Kroumirie, Ghardimmu, El-Kef, Oued Cherchara, îles Kerkenna, 
Gabès. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale , Caucase, Arménie, Asie Mi- 
neure, Syrie, Egypte, Tripolitaine; Inde. 

S. cerastoides L. 5/;. 396; Soy.-WUlm. et Godr. SU. Alg. 1/1; Bail, el Trab. Alg. I, 
i3o; Boiss. Or. I, 691; Rchb. ]c. VI, fig. 5o57. — 0. Apr.-Jiiii. 

Pâturages, coteaux incultes, bois de pins : Fouin El-Bouihel , territoire des 
Ahovdïa (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne. Italie. Grèce, Asie Mineure (sec. Sil>th.), Maimn- 
rique. 

S. tridentata Desf. Atl. I, 3/19; Soy.-Wiilm. et Godr. 67/. Alg. i5; Bail, et Trab. Alg. 
I, i3o: VVillIc. et Lge Prodr'. lli»p. 111, 0^17: Willk. le. I, .5i. lai). 3(). — ®. Marl.- 
.luii. 

Plaines, ehamps cultivés, pâturages et coteaux ai'ides, alluvions de la Tunisie 
moyenne et méridionale : entre linlria et Dar-el-Beif, Tahromia , Henchir-Soiiïa, 
nord de ll(inim(iiu-Sou.s(t , Sidl-el-Hani , Aïii Cherichira , entre Mehedin et Ksar-el- 
Sef, Bir khUJd, Oued Balehu, kliaiiget Do 11 a r a , DJ. Uallig , Bir (Juin- Ali, alluvions 
de VOued Gabes, Guelaat El-Ghedjcra. 

Algérie, Maroc, Espagne; Egypte. 

S. itcabrida Soy.-Willni. el (io(h'. SU. Alg. 33 ex parle excliidentia planta e planiliebus 
exrelsis tpia' 6'. uropcdiortim Coss. Illiistr. I, i3;i, lab. H'i; Bail, el Trab. Alg. I, t33 
ex parle; Hobrb. Monogr. SU. 107 ex parle; DR. Ail. FI. Alg. lab. 8a, fig. i. — 0. 
Maio-Jul. 



SlLENACEyE. 53 

Pâturages, broussailles et forêts de la Tunisie scpienlrionale : liizeiie, ouest do 
Tabarqiœ nhondanl , Bab-Abrik, Fedj El-Saha. 

Alg(^i'ie orientale vers Bône et là Cal le. 

Obs. Le 5. oropcdiormn , qui croît sur les hauts plateaux des provinces de Con- 
slantine et d"Oran, rappelle par le port le S. scabrida avec leijuel il avait été con- 
fondu, mais il eu est très distinct par les dents du calice plus étroites et plus 
longues et surtout par la forme des graines dont les faces présentent des rayons 
larges et épais disposés en éventail et dont le dos très étroitement canaliculé offre 
sur ses bords des circonvolutions cérébri formes. 

S. noctiirna L. 5p. 505; Balt. et Trab. Alg. I, iSa; Boiss. Or. I, 596; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, ao6; Rchb. le. VI, fig. Soog. — Forma calyce puboscenti-sublomenloso : 
S. iioctia-na L. var. lasiocalyx Soy.-Willm. et Godr. SU. Alg. ;îo; Batl. ot Trab. Alg. I, 
\2,-i. — ®. Marl.-Jun. 

IMaines, pâturages, champs cdtivés, coteaux incidles et broussailles; Kclibia, 
Mentel-Ternhn , Fortuim, Soliman, Carthage, Dar-el-Aouina, le Bardo, la Ma- 
nouba, DJedeïda, Tebourba, Rades, Sidi-Hassen , entre Hammam-el-Li/' et Kroum- 
balia, Krounibalia, Dj. Rcças , Kanleret El-Smor, Dj. Zaghouun, Monastir, Saguiel 
Maloug; Sidi-Meskin , Ghardimaou, El-Kef, Dj. Zafran, Bahiret Sers, Souk-el- 
Djcma, entre Guelaat Rcbiba et Guclaat Es-Snam, Dj. Meghila, Foum El-Rouibet, 
Dj. Chambi , Feriana , Dj. Arbet, Hadedj. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale , Chypre. Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Egypte , Cyrénaïque , Tripolitaine. 

S. colorata Poir. Voy. Il, i63; Balt. et Trab. Alg. I, i3i. — S. bipartita Desf. Atl. I, 
353, lab. loo; Boiss. Or. I, 697; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 308; Wilik. le. I, tab. 3o 
et 3i. — d). Febr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins; coteaux, plaines et pâturages; très répandu 
dans presque toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, environs de Tunis, Mogod, 
Kroiimirie, El-Kef, Sbiba, Feriana, Sfax, Nadonr, Gabès , île de Djerba, Zar- 
zis, etc. 

Var. jS. distachya Rolirb. Moiiogr. SU. 1 15. — S. disiaeliya Brol. FI. Las. Il, 189 cl Pliyt. 
Lus. lab. 71. — S. bipartita var. jS. lasiocalyx Soy.-Wilim. et Godr. SU. Alg. a6; Willlc. 
/c. I, Zi5, tab. 3o, fig. C-D. 

Dans les mêmes stations que le type; El-Haouiria , entre Tonnara et Zaouïet-el- 
Mgaïz (Miss. i883); Oued Zitouna (Letourn.); territoire des Ahouaùi (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne,? Corse, Sardaigne, Sicile, Grèce, Ar- 
chipel, Chypre, Asie Mineure, Syrie, Egypte, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

Obs. m. Boissier [Or. I, 697) fait remarquer avec raison que dans celte espèce 
très varialjle la tige est plus dressée et les feuilles plus étroites sur les coteaux et 
dans les lieux cultivés et que la tige est ordinairement couchée et les feuilles plus 
épaisses et plus larges dans les sables maritimes. — Le S. sericea AU. que beau- 
coup iTauteurs ont confondu avec le S. colorata eu est très dislinct par ses liges 



54 SILENACE/E. 

ordinaii'oiiienl imiflores, par le calice allongé et par les graines à dos obtusénient 
canaliculé et non pas profondément caiialiculé et horde de deux ailes flexueuses 
ondulées. 

S. ;;Iaiica Pourr. in Elcnch. hort. Madrk. [i8o3]; Bail, et Trah. Alg. I, i33; Rohrb. 
Moiiogi: SU. 117; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 65a. — S. ambigua Cainbess. ; Willk. 
le. I, /la, tab. a 8. — 0. Apr.-Jun. 

Coteaux et pâturages niontueux , endroits pierreux et rocheux ; entre le Belvé- 
dère et leBardo, Sidi-Hassen, Badès, Béja-garc, Dj. Zaghouan, entre Sousse et 
Monaslir, Souk-cl-Djcmn , Guclaat Es-Snam; .?Zrtr:./s (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

Obs, Le S. glauca, très voisin du S. colorala, n'en difïere que par la glabres- 
cence de toutes ses parties, par le calice fructifère plus ample, par les pétales 
moins profondément bipartits, par la capsule ])lus grosse subglobuleuse et par les 
graines deux fois plus grandes. — Le caractère tiré des bractées très inégales dans 
le S. colorala et presque égales dans le 5. glauca n'aurait pas de valeur conune 
me l'a démontré l'examen attentif d'une nombreuse série d'échantillons; aussi 
est-il probable , la plupart des échantillons recueillis en Tunisie étant intermé- 
diaires entre les S. colorala et glauca, que le 5. glauca n'est qu'une variété du 
S. colorala à tiges et à feuilles glabrescentds , à capsule plus grosse et à graines 
deux fois plus grandes. 

S. sctacea Viv. FI. Libye. 20, tab. la, fijj;. a (manca); Batt. ot Trab. Alg. I, i3/i; Coss. 
llliisir. I, 129, tab. 8a; Boiss. Or. I, .^g'i (excl. syn. Bert. et excl. var. /S); Rohrb. 
Monogr. SU. io5. — Exsicc. Kral. Tuii. 887. — 0. Mart.-Juii. 

Sables cultivés ou incultes, graviers, alluvions et lits des rivières; assez répandu 
dans la Tunisie méridionale littorale et intérieure : Sidi-Mansour , S fax, Nadour, 
entre El-IIamma et Fralis, Gabès, île de Djerba, Oued El-Flour, Oued Magroun, 
territoires des Mat mata cl des Ahoiiaïa, Doitirct, etc.; Feriana , Sidi-Mch, Oued 
Lebeii, Bou-Alimran, Khanget El-Teldja, Sedada, Tozzer, etc. 

Algérie, Maroc, Tripolitaine , Cyrénaïque, Egypte, Arabie, Palestine. — Port 
Juvénal intr. 

Obs. Le S. setacea rappelle par le port certaines formes à feuilles linéaires 
étroites du S. colorala, mais il s'en distingue ])ar ses pétales blancs à lanières li- 
néaires étroites et par les graines à dos limite* |)ar des bords non ondulés. 

H. apetala Wilkl. S^i. 11, 7o3; Bail, cl Trah. Alg. I, i3/i; Boiss. Ov. i, 59(); Bolirb. 
Monogr. SU. 11, S; Bchb. le. \T , lifj. .fioOo. — 0. Marl.-Jmi. 

Décombres, bords des chemins, pâturages, lieux incultes, alluvions et lits des 
rivières de la Tunisie moyenne et méridionale; Sousse, Sfaa;, DJ. Bou-Hcdma, 
Bedir Tiinial , Margouaïa, Gabès, Oued Fcrd, Oued Oum-Mczcssar, Zarzis , Ta- 
mezrct, Dj. Bou-lladid, DJ. Charcn, Douirel. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, (jrèce, Chypre; Tripolitaine, (îyréiiaujue, 
Egypte, Perse, Afghanistan. 



sîlenagej:. 55. 

s. villosa Forsk. FI. £g.-Arab. SU; Bail, et Trab. Alg. I, i36; Boiss. Or. I, 599; Rohrb. 
M'inogr. SU. 110. — 5. sencea Rehb. le. VI, fig. 5o66 (non Aii.). — (T). Mart.-Jun. 

Pâturages sablonneux, dunes cuitivées, alluvions et iits dessëchës des rivières de 
la Tunisie méridionale; Gomjla (Doum, et Bonn.); entre Aïn Oum-d-Oussen et 
Limaguès, Bechilli, Nouïl, Sobria, El-Fooiiara, commun dans toute la région , Bir 
Asli ( Letourn.). 

Algérie , Fezzan , Egypte , désert du Sinaï. 

Perennes. 

s. Allantlca Coss. et DR. ap. Bal. PL Alg. exsicc. [i853], ot ap. Coss. in Bull. Soc. bol. 
II [i855], 807; Batt. et Trab. Alg. I, i35; Coss. Ilhtstr. I, i35, tab. 86; Rohrb. 
Moiiogr. SU. 119. — "if. Jun.-Jul. 

Pâturages rocheux de la région montagneuse : Guelaat Es-Snam (Letourn.). 

Algérie. 

S. Chouletti Coss. ap. Kral. PL Alg. exsicc. [1861], et in Bidl. Soe. bot. IX [1869], 169, 
ellllustr. I, ]36, lab. 87; Balt. ot Trab. Alg. I, i35; Rohrb. Monogr. SU. 119. — 

y:. Jun.-jui. 

Pâturages montueux, lieux pierreux et rocheux calcaires. — Celte espèce con- 
statée en Algérie dans la province de Constantine, au Dj. Meci'd près de Soulc- 
Ahras, vers la hniite occidentale de la Tunisie septentrionale, existe vraisembla- 
blement en Tunisie et n'échappera pas aux recherches attenlives des explorateurs 
qui visiteront celte partie du pays. 

Le S. Chouletti n'est connu jusqu'ici qu'en Algérie. 

Subsect. IL DicuAsiosiLENE Rohrb. 

Annuae. 

s. Museipula L. Sp. 601 ; Dosf. AtL I, 353; Bail, et Trab. Alg. I, i36; Boiss. Or. 1, 
583; Gren. et Godr. FL Fr. I, 9i5; Rrhb. le. VI, %. 5077. — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, coteaux pierreux, champs cultivés, plaines et 
jnoissons; Tcbourba, Zaghouan, Kessera, Foum El-Asla, Khangcl Scgalas , Oued 
Zitouun, Kliangel Douara, Dj. Bou-Hedma, Oued Eddedj, DJ. Scned , Gafsa, Dj. 
Hatlig, Dj. Bord, Dj. Cheguieïga, Dj. Oum-Ali, Eedir Timiat; Douirct. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile, Grèce, Syrie. 

S. raniosissima Desf. AtL I, 354; Balt. et Trab. Alg. I, i36; Rohrb. Monogr. SU. 
i5i ; Willk. cl Lgc Prodr. Hisp. III, GSg; VViilk. le. I, U , lab. 89, fig. A (non Boiss.). 
— d). Apr.-Jun. 

Sables maritimes cultivés; in Tunetia (Desf. in herb. Poir.), mais n'a pas été re- 
trouvé par les diverses missions qui ont exploré la Tunisie. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 



56 SILENACE/E. 

S. rVicœensis Ail. /'/. Petl. Jl, 8), lab. /)/i, fig. a; Bail, et Trab. Alg. I, i36; Boiss. Or. l, 
591 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, «108: Rclib. le. VI, (îg. 5o65. — (T) rarius induralione 
percnnans. Feljr.-Jul. 

Sables maritimes , dunes cultivées , alluvions ; très commun dans toute la Tunisie 
littorale, beaucoup plus rare dans riulérieur : presqu'île du Cap Bon, Bizcrte, 
Mogod, Kroumirie , Tunis, Hammamet, Sousse , Kairouan, Gafsn, Sfax , îles Ker- 
kenna, Nadour, île de DJerba, Tozzcr, etc. 

Algérie , Portugal , Espagne , Corse , Sardaigiie , Italie , Sicile , Grèce , Chypre , 
Rhode, Asie Mineure. 

S. sedoides Poir. Voy. 11, iG/i; Desf. Ail. 11, A/19; Bail, et Trab. Alg. I, i38; Boiss. 
Ov. I, 598; Gren. et Godr. F/. Fr. I, ai 2 ; Rchb. 7c. VI, fig. 5o6;'i h. — 0. Dec.-Jun. 

Sables et rochers maritimes du nord de la presqu'île du Cap Bon : Cap Bon, 
El-Uaouiria (Miss. i883). 

Algérie, îles Baléares, France méridionale, Italie méridionale, Sicile, Islrie, Dal- 
matie, Grèce, Crète, Asie Mineure, Syrie, Cyrénaïque. 

S. rubella L. Sp. 600; Dcsf. Atl. 1,355; Batt. et Trab. Alg. 1, 187; Boiss. OvA, 598; 
Rohrb. Monogr. SU. 1 55 ; Rchb. Te. VI, fig. 5078. — Exsicc. Kral. Tan. 87, 87 a. — 
®. Febr.-Maio. 

Lieux cidlivés et incultes, moissons, oasis; répandu çà et là dans presque toute 
la Tunisie : El-Haouiria, Oued Chaïba inférieur, kourha, Tunis, le Bardo, Dje- 
deïda, Soukra, enli'c Hammam-el-Lif et Kroumbalia , Zaohotian, Dar-et-Bey, Otied- 
Lcïa , kairouan; Souk-el- Arha , Oucd-Zcrga , enire Ain Babouch et Guolaal Es- 
Snam ; Sfax, Bir klilifa, GaJ'sa, GouiJIa, kviz; Gabès , Blcd-Kcbira dos M aUnata; 
kebilli, Maan, Margouaïa. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, îles Baléares, Sardaigne, Italie méridio- 
nale, Sicile, Rhodes, Chypre, Syrie, Mésopotamie, Egypte, Cyrénaïque, Tripoli- 
taine , pays des Touareg. 

S. tuHcala. Liiik i\\>. Brot. FI. L-is. Il, 187; Bail, cl Trab. Alg. I, 137; Coss. Jlliislr. I, 
lab. 91, fig. 11-17; ^"*^^- ^'■- 1' '^»oo'' ^lo'- l'I- ^'"'(^- 1> ^^>o, lab. i5; >Villk. ol 
Lgf Prodr. Hisp. 111, (159. — (T). Jan.-Juii. 

Décombres, bords des clieinins, lieiiv cuJlivi^s el incultes. pàliirajM's et coteaux 
de la Tunisie septentrionale : Tunis, DJ. Hcças (l)ouni.). 

Algérie, Portugal, Espagne, Sardaigne, Italie, Sicile; Syrie. 

S. pseiido-.Kocion Dcsf. Ail. I, 353; Soy.-Willin. ol Godr. SU. Alg. fu ; iiall. cl Trab. 
Alg. I, 187; Bolirb. .Mo:,ogr. Sil. ]5/i; \Viilk. Ir. I, G7, tidj. liQ. — (î). Fcbr.-Jun. 

Pàtiu-ages et coteaux incultes, broussailles et for.'ls de la Tunisie septentrio- 
nale : DJ. Bcni-Mcslem, Dj. Friech, Tcbourba, le Bardo, Tunis, DJ. Bou-Kour- 
ncïn, DJ. Boças, K,roumbalia; Aïn-Draham commun, Sidi-Zchili , El-Kef, kes,<icra , 
Krf Mouella, entre Guclaat Hebiba et Guelaat Es-Snnm. 

Algérie, îles Baléares (sec. Rohrb.). 



SILENAGEii. 57 



Porennes. 



s. siicenlcnta Forsk. FI. ,^g.-y\rab. 8q ; Coss. iu Bull. Soc. bot. IV, Go ; Bail, cl Trab. Al(r. 
1, i35: Delile FI. Ég. lab. 9.9, fig. 2; Boiss. Or. I, G68; Rohrb. Monogr. SU. i36. — 
Kxsicc. Kral. Tun. 38, 38 a. — '2f. Marl.-Jun. 

Sables marilimes salés, dunes cullivées du littoral oriental de la Tunisie : Ham- 
mamet, Herkla, Sousse, entre le lac Kelbia et Kairouan, Mehedia, Gabès, Houmt- 
Souk , Houmt-Cedricn , Zarzis. 

Tripoiitaine , Cyrénaïque , Egypte , Syrie , Crète. 

Subsect. m. BoTRYosiLENE Rohrb. 

s. Ilalîca Pers. Syii. I, ^198; Bail, cl Trab. Alg. I, 139; Boiss. Or. I, G3i ; Grcn. ot Godr. 
FI. Fr. I, 218; Rchb. le. VI, fig. 5iio; Willk. le 1, lali. A 5, fig. B. — Cucabalus 
Italiens L. Sp. 698. — - "if. Maio-Jul. 

Pâturages niontuenx et rocheux, broussailles et forêts de la région montagneuse; 
Cap Bon, El-Haouiria , DJ. Clicban, DJ. Abd-er-Rahman , Dj. Bou-kourneîii , DJ. 
Reças, DJ. Zaghouan, Kef En-Nesour des Mogod, Aïn Zraris, Kef El-Zoua. 

Algérie, Maroc; Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce, Cau- 
case, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

Var. jS. mellifera. — 5. mellifci'a Boiss. ot Bout. Diagii. Uixp. 8; Soy.-WiUm. et Godr. 5î7. 
Alg. h8; Bail, cl Trab. Alg. I, 189; Robrb. Mouogr. SU. 2i5; Willk. le. I, G3, 
lab. A 6. 

Fentes des rochers : DJ. Zaghouan, DJ. Bargou, DJ. Scmata, DJ. Tiouchcha. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

Obs. D'après Boissier et Router, le 5. meUifcra diffère du S. llalica [)ar les fleurs 
plus petites, par les pétales veidàtres et non pas blancs ainsi que par la présence 
d'une coroiiul^; d'après les mêmes auteurs, il se distingue aussi du S. milans par 
les lleurs dressées et non pas penchées, etc. . . M. Willkomm (Prodr. Hisp. 111, 
664) donne pour caractères essentiels au S. mellifera des fleurs penchées, des 
pétales d'un vert gai pourvus d'une coronule, des onglets inclus, etc. Rohrbach 
(Monogr. SU. 76) distingue le ^. mellifera du S. llalica par les fleui's penchées et 
non pas dressées, par les onglets des pétales glabres et non pas ciliés. Ce qui pré- 
cède démonlie que l'un des principaux caractères enqiloyés pour la distinction des 
S. mellifera et i^'. llalica est tiré de la direction des fleurs : tandis que Boissier et 
Keuter attribuent à leur S. mellifera des fleurs dressées, Willkomm et Bolirbach 
au contraire lui attribuent des fleurs penchées; d'où provient cette contradiction? 
elle n'aidera certainement pas à distinguer les deux espèces. Le caractère tiré de 
la coronule n"a pas ici une bien grande valeur au point de vue spécifique, car j'ai 
observé sur plusieurs échantillons recueillis en Espagne — et il n'y a [)as de doute 
sur leur détermination — des pétales tout à fait dépourvus de cet appendice et 
d'autres qui en étaient pourvus mais à l'état rudimenlaire. Quant au caractère tiré 
•de la présence ou de l'absence de cils sur les bords des onglets des pétales, il est 
lui-même vai'iable, ainsi que je l'ai constaté sur le S. velulinoides. Les principaux 



58 SILENACE/E. — ALSINACE^. 

caractères par lesquels les auteurs ont distingué le S. meJlifem du S. ItaJicu ne 
sont donc, on vient de le voir, que des variations individuelles en rapport, sans 
doute, avec l'état du milieu. Ce qui reste au S. mellifera : une panicule plus grêle, 
des lleurs plus petites, des calices glabres, des pétales verdâtres, si réellement ils 
le sont toujours, ne me semble pas sufiisant pour le maintenir au rang d'espèce, 
car ce sont des caractères secondaires assez variables et c'est pourquoi j'ai cru 
devoir le ratlacber comme variété au S. Italien , dont il n'est peut-être qu'une forme 
déterminée par l'altitude et les conditions climatériques. 

S. moUissima Sbtli. et Sm. Prodr. I, 398; Rolirb. Mojiogr. SU. 296. — Ciiciibahts niol- 
Ussimus L. Sp. 593. — Silène veliitiiia Pourr. ex Lois. Not. 68; Soy.-Williii. et Godr. 
SU. Alg. 69; Batt. et Trab. Alg. I, i/jo; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 219; WHik. le. 1, 
59, lab. 43. — ®, y:. Jun.-Jul. 

Endroits rocbeux, tissures et anfractuosités des rocbers, surtout calcaires, delà 
presqu'île du Ccfp Bon : Menzel-Temhn (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Espagne, îles Baléares, Corse. 

s. vcliitinoidcs Poni. Nouv. mat. 208; Balf. et Trab. Alg.'l, i38; Coss. llliistr. I, 1^8, 
lab. 96. — S. inUaiis Desf. Ail. I, 8^9 (non L.). — '^. Jun.-Sept. 

Fentes des rocbers de la Tunisie moyenne : Dj. Bargou, Kef Mouella, Kef 
Bezaï (Letourn.). 

Algérie. 

Obs. Les écbantillons rapportés de Tunisie ]jar M. Letourneux consistent en 
quelques fragments de tiges feuillées et en un rameau fructifère de l'année précé- 
dente portant une petite cyme terminale. Sur une capside encore recouverte de sou 
calice presque entier, j'ai pu constater que les onglets dos piUales sont ciliés sur les 
bords comme le sont ceux des écbantillons de TIemcem, Saïda et Gbarrouban; 
toutefois ce caractère est variable, car les spécimens recueillis au Kbaneg de Gon- 
stantine ne sont pas cibés et la figure 7 de la plancbe 96 des lUnsiraliones repré- 
sente un pétale pris sur un écbantiiion de cette dernière localité. 

AliSIRïACEJE DC. (''. 
THIB. I. SABlIIil^E^ FenzI. 

SAGINA. 

L. Gen. 11° 330. 

S. proeiinibciis L. 5/;. laS; Bail, el Trab. Alg. I, i.")7; Boiss. Or. I, GG-j; Brlib. /<•. 
V, iig. ''i9.')9. — t). Marl.-Jun. 

Gazons, pelouses et sables himiides : Dj. Abd-cv-Unhman , kclibia, le Bardo, 
Gitelaat Es-Snnm. 

Algérie, Maroc el toute la partie septenlrionali- du bassin mi'dilerranéeu. 
"' Auclorc Ed. Boniift. 



ÂLSINACEJ;. 59 

S. ape<ala Ard. Specim. aller, aa, (ab. 8, fig. i; Balt. el TraJj. /!///. I, i58; Boiss. Or. 
I, 663; Rchb. le. V, fig. /1958. — ®. Febr.-Jun. 

Lieux incultes: El-Haouiria , entre El-Fedjidj el le Z)/'. Gkorra, Aïn-Drahnm. 

Alge'rie, Maroc, parties orientale et septentrionale du bassin méditerrane'en , 
Egypte? 

S. maritînia Don Engl. bot. laJj. 2195; Batt. cl Trab. Alg. I, i58; Boiss. Or. I, 663; 
Jord. Obs. lu, /i8, tab. 3, fig. A; Rchb. le. V, fig. /1960. — ®. Mart.-Jun. 

Sables maritimes dans l'îlot de DJamour. 

Gyre'naïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin médi- 
terrane'en de la Péninsule Ibérique à la Grèce. 

ALSINE 

Wahlenb. FI. Lapp. 12g. 

Sect. I. Rbodalsine Boiss. 

A. prociimbens Fenzl ap. Endi. Gen. n° 966; Balt. et Tral). Alg. I, i5^; Boiss. Or. I, 
671 ; Willk. le. I, lab. 67 B. — Arenaria genieulata Poir. Voy. II, 166. — A. hernia- 
riifolia Desf. Atl. I, 358. — A. procumbens Vahi. — Rhodalsine procumbens Gay. — 
•2f. iMart.-Jun. 

Lieux incultes, pentes des collines, sables du littoral et de l'intérieur : commun 
dans toute la Tunisie continentale, îles Plane, Kerkcnna et Djerba. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Baléares, Sicile, Grèce, 
Egypte, Marmarique, Gyrénaïque. 

Sect. IL MiNUÀRTiA Fenzl.. 

A. campcstris Fenzl ap. Endl. Gen. n" 5227; Bail, cl Trab. Alg. I, i55; Wilik. et 
Lgc Prodr. Hisp. III, 608; Wiilk. le. I, tab. 20. — Minuarlia eampcalris Lœfl.; Desf. 
Atl. I, 116. — 0. Maio-Juii. 

Buines à Hcnchir-Bou-Chehka , fentes des rochers au sommet de la Guelaat El- 
Chedjera. 

Algérie, Espagne. 

Sect. IIL SiBULiNA Fenzl. 

A. tenuifolia Crantz Inst. II, 607; Bail, cl Trab. Alg. I, i55; Boiss. Or. I, 685. — 
Sabnlina tenuifolia Rchb. 1c. V, fig. /igi6. — 0. Marl.-Jiui. 

Bois, lieux herbeux et ombragés : presqu'île du Cap Bon, sommet du Dj. Me- 
ghila. 

Var. jS. viscosa Boiss. Voij. Esp. 98 cl Or. I, 686. — Arenaria viscosa Scbrcb. — Sabu- 
lina viscosa Schreb. ; Rchb. le. V, fig. ''1917. 

Pentes des montagnes, rochers et pelouses découvei'les : El-KeJ, Dj. Bargou, 
DJ. Mcghila, Dj. Tiouclicha, Fouin Bcchiana. 



60 ALSl.NACE^. 

Algérie, Maroc, [)arties sepleulrionale cl orientale du bassin niédilei-ra- 
néen. 

TRIB. H. STEE.IiAKI\E^ Fenzl. 

ARENARIA 

L. Gen. n" 37'!. 

A. serpyllirolia L. Sp. /laS; Desf. Atl. I, 356; Bail, ol Trab. Alg: 1, i5a; Boiss. Or. 
I, 701 ; Rchb. le. V, lig. It^hi. — (î). Apr.-Jun. 

Pentes des montagnes, lieux ombragés, bois (U; pins, bis dessécbés des oued : 
Guelaat Es-Siuiiii , DJ. Mcghila, Fouin Rechiana , Oued Zilotin, DJ. Arbcl, etc., 
assez commun dans la région montagneuse du nord et du centre. 

Tripoiitaine , Algérie , Maroc , bassin médileri-anéen. 

STELL^RIA 

L. Gcn. éd. 6, II" 508. 

S. média Vill. Ilist. pi. Dauph. III, Gi5; Bail, et ïrah. Alg. 1, i5i ; Boiss. Or. I, 707; 
Rchb. Je. V, fig. /k)o/i. — Arenaria média L. ; Desf. Atl. I, 358. — 0. Fobr.-Juu. 

Var. «. major Coss. in Bail. Soc. bot. XXXII, 3i5; Bail, et Trab. /. c. 

Lieux incultes à Aùi-Draham. 

Var. /S. minor Bail, cl ïrab. /. e. 

Lieux ombragés et humides, bois, cultures, jai-dins de palmiers : assez conunun 
dans le nord et dans le centre, Ahi-Drahani , Guclaul Es-Snnin, El-Haitima (lieni 
Zid)., Gafm, Kriz, Nef ta. 

Tripoiitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

S. Ilolo.stea L. Sp. h-2-2; Batl. et Tralj. Alg. 1, i5i; Boiss. Or. I, 707; Rchb. le. V, 
fig. A 908. — 'E. Apr.-Maio. 

Bois, lieux binnidcs, bords des oued : Oued Ba/rlila, entre El-FedJidJ et Ilad- 
jera-Sgliirii. 

Algérie, pai'tic septentrionale du bassin méditerranéen. 

MŒHRINGIA 

L. Gen. (•(!. -j, 11" 386. 

M. pcnlandra Gay iii Ann. se. nal. sér. 1, XXVI, 33o; Bail, cl Trai). Alif. 1, i5i ; Greii. 
ol Coilr. /'Y. /<V. 1, -157; Willk. le. I, lab. 58. — ©. Apr.-Jun. 

Bois ()nd)rag('s et lieux buuiidcs : prcs(pi'ile du (jup lion, El-Fedja, Fedj El- 
Salia, Ain-Draluim. 

Algérie, Maroc, Espagne, Baléares, France méridionale, Corse, Italie méri- 
dionale, Sicile. 



•\LSiNACE^. Gl 

CERASTIUM' 

L. Gen. n° 876. 

Sect. I. MoEyciiiA Gren. 

C. glaiiciiin Gron. var. quaternellum Grcn. Mon'gr. Ccrast. h']; Gren. el Godr. FI. Fr. 
I, 26^. _ MœncUa evecta G. M. S. FI. Well. II, 219; Rchb. îc. V, fi{j. /i()53. — 
0. Apr.-Maio. 

Bois lîumides au-dessus à'El-Fedja (Ouchteta), Oued Uatah. 

Péninsule Ibéricjue, France, Italie, Sicile. 

Sect. II. OnmoDoy Ser. 

C. viseo.siim L. Sp. h?>'] ; Poir. Voy. II, 170; Desf. Atl. I, 3G6; Roiss. Or. I, 79';!. — 
C. glompiatinn Thuiil.; Batt. et Trab. Alg. I, 1^19. — C. vidgnltitn L. ; Rchb. In. V, 
'%• '•970- — ®- Febr.-Maio. 

Champs, lieux cultivés, vallées humides : presqu'île du Cap Bon, DJ. Bou- 
kourneïn, Beja, Oued El-lîadjar (Ouchtcta), Fedj El-Saha, Aiii-Draham , Ghardi- 
maou, Sfa.x. 

Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

C. semidecandrum L. Sp. /i38; Desf. Atl. I, 366; Batt. et Trab. Alg. I, 1/19; Boiss. 
Or. I, 723; Rchb. Ic. V, fig. ^968. — ®. Mart.-Jun. 

Bois ombragés au sommet du Bj. Meghila. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibérique 
à la Grèce , Crète. 

C. vulj^atum L. Sp. éd. 2, 627; Desf. Atl. I, 36.5; Batt. cl Trab. Alg. I, 1/19; Boiss. 
Or. I, 726. — C. triviale Link; Rchb. Ic. V, fig. ^972. — ©, ^. Apr.-Jul. 

Lieux incultes à Aïn-Draham. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

C. Atlanticiim DR. ap. Duchartre Rev. bot. II, 437 et .1//. FI. Alg. tab. 81, fig. 3; Bail, 
et Trab. Alg. I, i.5o. — ®, (2). Apr.-Jul. 

Lieux humides : Ain Ahmra, Dj. Ghorra. 

Algérie. 

TRIB. III. SPEKGUIiEiE Gren. et Godr. 

SPERGULA 

Diii. Nov. gen. i3i, tab. 7. 

S. arvensis L. Sp. A/10; Poir. Voij. II, 170; Desf. Atl. I, 368; Batt. et Trab. Alg. I, 
139; Boiss. Or. I, 731. — 5. vuigaris Bœn. ; Rchb. PI. crit. VI, fig. 705. — ®. 
Febr.-Jun. 



62 ALSINACE/E. 

Champs, collines, lieux sablonneux et incultes : assez commun dans la pres- 
(juile (lu Cap Bon et dans le nord, Dj. Ghorra , Am-Draham. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

S. pcntandra L. 5;;. /i/io; Poir. Voy. Il, 170; Batt. et Trab. Alg. I, 109; Boiss. Or. I, 
731 ; Lam. lUuslr. lab. 892, fi(f. 3. — (T). Apr.-Maio. 

Champs, lieux incultes, sables, pentes des montagnes : Sidi-el-Iiani , Sfax, 
Dj. Bou-Hedmn , Gafsa, El-Guettar, Gouijla, Gabès, DJ. Mezemzem. 

Algéi'ic, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. (3. Morisonii Balt. cl Trali. Alg. I, 160. — S. Morisonii Bor. ap. Durliartro Rov. bot. 
II, iaA; Gren. cl Gotlr. FI. Fr. I, 37^. — S. vernalis Aurt. quorumd. ol verisimililer 
Willdonowii. 

Sables dans le sud : Sfax, El-Giœttar, Gafsa. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de l'Espagne à l'Italie, 
Europe centrale et septentrionale. 

SPERGULARIA 

Pers. Syn. I, boit. 

H. diandra Heidr. PL Grœc. exsicc; Bail, et Trab. Alg. I, 160; Boiss. Or. I, 788. — 
Lepigonum salsuginmm Kindb. Manogr. ia , lalj. 8, fig. 8n. — Arenana diandra Guss. 

— ®. Mart.-Jun. 

Sables, heux incultes, terrains salés, bords des sebkha et des chott : Sfax, 
îles Kerkenna, Bir AU-Ben-Halifa , base du Dj. Bou-Hedma , Gabès, bords de VOued 
Gabès, Berrada, Dj. Omn-AU, El-Guellar, Djerf Oum-el-Azir, Dj, Mezemzem, 
Sebkha El-Mclah , etc. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

S. rtibra Pcrs. Sijn. I, 5o/j ; Poir. Voy. II, 166; Desf. Ail. I, 857; Bail, et Tral). Alg. 
I, 160; Boiss. Or. I, 783. — - Lnpigonum riihriim Wahib. ; Kindb. Monogr. '10, lab. 8, 
fig. 99. — ®, (D, ^. Marl.-Jun. 

Sables, lieux incultes , jardins de palmiers : assez commun dans toute la Tu- 
nisie, Fernana, Sousse, Gabès, etc. 

Cyrénaïcpie, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

^i. marina Willk. el Lgo Prodr. Ilisp. III, iGT); Bail, cl Trab. Alg. I, iGi. — S. média 
Boiss. Or. I, 788. — S.tnediaxar. helerospermn Fenzl; Grcii. et Godr. FI. Fr. T, 976. 

— Arenarin marina Pall. — ®, (2), ^. A|)r.-Alaio. 

Sables du littoral : Porto-Farina , Sfax. 
Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

S. média Pers. Syn. I, .5o'i; Bail, et Trab. Alg. 1, iGi. — S. marginata Boiss. Or. I, 
788. — 5. média var. margiuala Fenzl; Gren. el (Jodr. FI. Fr. I, 276. — Arenaria 
média L. Sp. od. 9, 606 (excl. syn.); Uesf. Ail. 1, 368. — A. marginalu DC. Je. GalL 
rur. lab. '18. — 'IL. Orl.-Jiin. 



ALSINACE/E. — PARONYCHIE/E. 63 

Cultures, sables, décombres, jardins de palmiers : Sfax, Gafsa, Kkangel El- 
Teldj'a, Gahès, El-Hninma, Oiiilvef, Fratis , entre El-llammn et Fratis [Béni Zid), 
Limaguès, etc. 

Tripolitaiue, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

PARO^^¥€!HIE.£ S'Hil.^'). 

SUBORD. I. PEKIEIfIBKYEiK Boiss. 

TRIB. I. POL.YCARPE.E DG. 

POLYCARPON 

Lœfl. ap. L. Gen. n" io5. 

Annuae. 

1». ictraphylliis L. Sp. i3i; Desf. Atl I, ii5; Balt. et Trab. Alg. I, i63; Boiss. Or. 
I, 735; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 607 (excl. var.); Sbih. et Sm. FI. Grœc. lab. 103. 

— (î). Apr.-aulunino. 

Décombres, bords des chemins, champs, jardins d'oliviers, oasis, aUuvions et 
lits des rivières; répandu çà et là dans presque toute l'étendue de la Tunisie : pres- 
qu'île du Cap Bon, Porto-Farina , environs de Tunis, Zaghouan; Bizerte, Mogod, 
Tabarque, Kromnirie; Kairouan, Sfajc, Gabès, île de Djerba, Tamezret. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et surtout méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Palestine, Egypte, Cyrénaïque, Tripobtaine. 

P. ali^ineroUiis DC. P)-odr. III, 37G; Bail, et Trab. Alg. l, i63; Boiss. Or. I, 736. 

— P. tetraphyllm jS. ahinoides Gren. et Godr. FI. Fr. I, 607. — (T). Apr.-Maio. 

Sables maritimes cultivés, sables gypseux ou salés de la Tunisie intérieure et 
méridionale; îlot de DJamour, presqu'île du (Àip Bon, Rades, Hammamet, Bir 
Loubil; Bizerte, entre Ahi Ouled-Sebaa et Tabarque, Tabarque; vallée de ïOued 
Zitouna; Gour Arceï-Eccheub ; vallée de ïOued Leben, Gafsa; Sfax, îles Kerkenna, 
Oued Batehn, île de Djerba; Kkangel Midès, Tamerzn, Gouijla, Tozzer; Tamezret, 
Guelaat Es-Seltara , Zarzis. 

Algérie, îles Canaiùes; Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Arabie Pétrée, 
Egypte, Cyrénaïque, Tripolilaine. 

Pereniies. 

p. peploides DC. Prodr. III, 876; Batl. et Trab. Alg. I, i63; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
608; V\illk. et Lge Prodr. Hisp. III, 161. — :^. Maio-Jun. 

Fissures des rocbers, lieux pierreux et rocheux maritimes de la Tunisie septen- 
trionale : Cap Bon, El-Haouiria (Miss. i883); île de la Galile (Bérard, Roux), île 
de Taèrtr^Me (Miss. i883). 

Algérie, nord-est de l'Espagne , Pyrénées-Orientales, Roussillon, Sicile. 
(" Auctore G. Barratte. 



64 PAHONYCHIE/E. 

P. Bivonsv J. (iay ap. Ducliarlrc Rev. bol. Il, ;{7;^; l?all. cl Tralj. IZ/j'. I, i()'i. — Kxsirr. 
Kral. Tuii. '?.-\fi. ~ 'f . Marl.-Jiil. 

Foièts et endroits rocheux onibrag'c's, alluvions el lits des lorreuls; ilol de 
Djmnour, Cap Bon, Dj. Boti-Kourneïn , DJ. Ueçns , entre ÏOued Mcliana et Za- 
ghottnn , DJ. Xff/jhounu; DJ. Morirn, Sidi-Ga'icz, Kcssern, Guclaat Es-Snmn, Kef 
Telia, Fou m El-Giielln, DJ. KliPcliem-el-Kelh , Foiim (iouhel, Fcriana. 

Algérie, Maroc; Sicile. 

POLYGARP^A 

Lam. Jouni. Iiist. nal. 11 [179:?], -5, tali. 25. 

P. rrn;;iIiN Del. /'7. Eg. 209, fab. 2/1, fij;. 1; Hait, et Traj). Mg. I, lO'i; Boiss. Or. 1, 
7:37; ne. Pnxlr. 111, 37À. — '^. Mail.-Juii. 

AUuvions el lits desséches des rivières, dunes cultivées de la Tunisie méridionale : 
Uenchir-Sidi-Aïch (Letourn.), Gouifln, cnlrc ÏOiicd Mctalcfflimiii et Sedada, El- 
Ilamma, Tozzer, Ne/ta, DJ, Azoua, Mouïa-cl-Chcdîk , Bir Ahmor-el-Fodheïl. 

Algérie, Fezzan, Kgyple, Arabie Pétrée et Heureuse. 

LŒFLJNGIA 

L. iii Acta Holm. [1768], i.t, lab. 1, fig. 1. 

L. llUpanica L. 5/;. 5o; Dcsl'. Ad. I, lin; Bail, ot Trab. Alg. I, 162; Boiss. Or. I, 
7^8; (Iren. et Godr. FI. Fr. I, (io8: C-av. Ir. F, lab. 96. — Exsicc. Kral. Ttin. 221.— 
®. Ft'br.-Jun. 

Pâturages sablonneux, coteaux incultes arides, alluvions et lits des rivières; est 
de Menzel-Bou-Zelfa , El-Arhahi, Jlammamct , Dar-el-Bci/, Monaslir, nord du Bir 
l'ouadjeur (Miss. i883); Ain CJtcrictiira , vallée de Y Oued Margtielil, Oued Clier- 
chara, Feriana, vallée de l'Oued Lcbeii, DJ. Bou-Uedina, Gafsa; SJ'ax , îles Ker- 
kenna, Nadour, Gabès, île de DJerha , DJ. Aziza, territoire des Ghoinrassen , etc. 

Algérie, Maroc, Porlugal, Espagne, France méridionale, Sicile; Asie Mineure, 
Marmarique , Tri[)olitaine. 

TP.IIl 11. ll.E.I'X'EUKI-L'K DC. 

HERNIARIA 

Toiini. Ele)n. '107 cl hisl. 1)07, lab. 288. 

ai. finrrr» DC. Fl./r. \, :<,-:•, |i!ii.ôj cl Mém. Puron. lab. 3; Bail, el Trab. Alg. I, 
167; Boiss. Or. 1, 739; Grcii. el Godr. FI. Fr. 1, (')i2. — //. aumui Lag. Gen. rt sp. 12 
[1816]. — Exsicc. Kral. Tun. 60. — ®. Mail.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs ccdliNi's sablonneux. j)àtm"ages ravinés 
arides; très réj)andu dans toute l'étendue de la Tunisie. 

Algérie, Maroc, Furope méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce. Asie 
Mineure, Syrie, Palestine. Arabie Pi'In'e. Miirmari(|ue, Cyrénaique. Tripolitaine; 
Mésopotamie, Pei'se, etc. 



PARONYCHIE^. 65 

II. glalira L. Sp. 817; Bail, et Trab. ^l/g-. I, 167; Boiss. Or. I, 7/10; Gre.i. ot Gotlr. FI. 
Fr. I, On ; Engl. Bot. tab. 206. — voi induralionc porennaiis. Apr.-Jiui. 

Pâturages sablonneux , dépressions humides en hiver, alhivions et Hts des rivières ; 
presqu'île du Cap Don : El-Haouiria, nord de Kelilna, Zougag, Oued Chaïba inl".'- 
rieur, entre Ncbeid et Ilammamel (Miss. i883); Guclaal Es-Snam (Lelourn.). 

Algt^rie, Maroc, Europe moyenne et me'ridionale, Caucase, Asie Mineure, Syiie, 
Perse; Cyrdnaïque. 

H. ffiKicosa L. Sp. 317; Dcsf. 4tl. I, ai3; Bafl. et Trqb. Alg. I, 168; Willk. et I,go 
Prodr. Hisp. III, i5i. — Exsicc. Kral. Tun. 919 a. — 2^. Marf.-Jun. 

Pâturages et coteaux arides calcaires ou gypseux, dépressions salées desséche'es, 
alluvions et lits des rivières; abondamment répandu dans la Tunisie moyenne et 
méridionale. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

Var. (3. hemistemon. — - //. hemislemon J. Gay ap. Diicharlro Rev. bot. II, 871 ; Boiss. Or. 
I, 7^3. — Exsicc. Kral. Tun. 21g. 

Décombres, lieux incultes et coteaux sablonneux de la Tunisie méjidionale : 
Gafsa (Rnb.); Gnbès (Kral.). 

Tripolitaine, Ghadamès, Fezzan, Egypte, Arabie Pétrée, Palestine. 

PARONYCHIA 

Tourn. Elem. lioS et Inst. 507, tab. 288. 

Sect. I. AcoNYCHiÀ Fenzl. 

p. eehinata Lam. Fl.fr. III, 282; Batt. et Trab. Alg. I, i65; Boiss. Or. I, 7A7; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 609. — • lUecehrum echinatum Poir. Voy. II, 128; Desf. Atl. I, 2o4 ; 
Brot. Phxjt. Lus. tab. aa, fig. 1. — 0. Apr.-Sept. 

Bords des chemins et des champs, liaies, pâturages et coteaux arides de la Tu- 
nisie septentrionale : El-Haouiria, DJ. Chehaii, DJ. Abd- er-Bahnan ; Hcnchir-Skira ; 
île de Tab arque , DJ. Bir, Aïn-Draham, Fontaine Nizey, Fedj El-Saha, Fcrnana, 
El-Kaïra- Tafrcnl, 

Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale depuis le Portugal jusqu'à l'Italie; 
Crète (sec. Sblh.), Melos (sec. d'Urv.). 

P. aris^entea Lam. FI. fr. III, 380; Balt. et Trab. Alg. I, i65; Boiss. Or. I, 7^.5; Cren. 
et Godr. FI. Fr. I, 610. — llkccbrum Paronychia L. Sp. 399; Poir. Voy. II, 128; 
Desf. Atl. I, 906. — 'If. Febr.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, pâturages et coteaux incultes, alluvions et lits des 
rivières: très répandu dans presque toute l'étendue de la Tunisie : presqu'île du 
Cap Bon, Mogod, Kroumirie , El-Kef, Hammameî , /Un Chcrichira, Sfax, île de 
Djerba, Zarzis , etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, 
Cyrénaïque, Tripolitaine. 

Tunisie. 5 



66 PARONYCHIE^. 

P. Aurasiaca Webb ap. Coss. Voy. in Aim. se. nai. sér. A, IV, 2A9 (nomen nudum); 
Batt. et Trab. Alg. I, 1G6. — ^. Jun.-Jul. 

Coteaux et pâturages monlueux, endroits rocheux de la Tunisie moyenne et mé- 
ridionale : Dj. Znfran , entre Ellez et Sonk-el-DJema ( Miss. 1 8 8 3 ) , Henchir-bou-Chebka 
(Letourn.), Feriana (Rob.), Degacli ; vallée de \Oned Oum-Mezessar (Letourn.). 

Algérie, Port Ju vénal (introduit), Sardaigne. 

P. Arabica DC. Catal. Monsp. [i8i3], i3o; Bail, et Trab. Alg. I, 166; Boiss. Or. I, 
y/iG. — lllecehrum Arabicum L. Manl. 5i. — Paronychia longiseta Webb Phyt. Can. I, 
t63 (in adnol.); Coss. ol Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 176; Batt. et Trab. Alg. I, 166. 
— Exsicc. Kral. Titn. 61. — ® vel (2). Mart.-Maio. 

Dépressions sablonneuses humides en hiver, alluvions et hts des rivières de la 
Tunisie méridionale : îles Kerkenna, Sfax, Bir Klilifa, Oued Bateha, Nadour, 
Guernat El-Fedjedj , Gabès, île de DJerha, Douiret; Feriana, DJ. Bou-Hedma, Dj. 
Hattig, Gafsa, El-Guetlar, entre XOued Gourbata et Y Oued Taferma, Gouijla. 

Algérie, Maroc; Tripolitaine, Cyrénaïque, Egypte, Arabie Pétrée, Palestine. 

p. Cossoniana J. Gay ap. Bal. PI. Alg. exskc. [i859], n" 700; Bail, et Trab. Alg. I, 
166. — "If-. Febr.-Maio. 
Graviers et sables humides penJant l'hiver, alluvions et lits des rivières de la 
Tunisie moyenne et méridionale : entre Zeram-el-Din et Bir Touadjeur, Kairouan, 
Ain Cherichira, Sfax; Ain Tizerouin, Feriana, Gafsa, Ain kebirita, El-Hamma 
(Gabès), DJ. Aziza, vallée de YOued El-Ftonr, Taoudjout, lladedj , Bir El-Ahmar. 

Algérie, pays des Touareg, Egypte, Arabie Pétrée, Perse. 
Secl. 11. AyoPLOT^YCHiA FenzI. 

p. niwea DC. ap. Lam. Eiicycl. V, a5; Batt. et Trab. Alg. I, 166; Boiss. Or. suppl. laa; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 611; Willk. et Lge Prodr. Ilisp. III, i56. — '2f. Mart.-Jun. 

Pâturages montueux arides , endroits pierreux et rocheux ; commun dans presque 
toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, Mogod, Kroumirie, Gkardimaou , llaidra; 
Zaghouan, Sousse, El-DJem, Sfaa:, Zarzis, Matmata, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Egypte, Tri[)olitaiue. 
Var. jS. macrosepala Coss.; Bail, et Trab. Alg. I, 166. — P. macrosepala Boiss. Diagiu 
Or. ser. 1, m, 11 et Or. I, 7^5. 

DJ. Bou-Iîedma, vaWéc àe Y Oued EddcdJ , EI-GucUar, Gafsa, Khangel Douara, 
entre Khanget El-Nebecli cl Foiini El-Tcldja , Bedir Timiat ; DJ. Kcroua, Tamezrct , 
vallée de YOued Zegzaou, DJ. Tadjcra , Doiiirel. 

Algérie, Maroc; Grèce, Arcliipel, Pamphylie, Syrie. 

P. capitata Lam. H. fr. III, aaç) eniend.; Bail, cl Trab. Alg. I, 1O7; Boiss. Or. l, 7'i3; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 610. — lUerehrnm capilalum L.Sp. 399 (ex parle); Des!'. Atl. 
l, ao5. — Paronychia serpyllifolia DC. Fl./r. III, 'loA. — 'if. Maio-Juii. 



I 



PARONYCHIE/E. 67 

Montagnes de la Tunisie moyenne : Dj. Tiouchcha, Kof Telia (Letouru.). 
Algérie, Maroc, Europe méridionale montagneuse, Asie Mineure. 

ILLECEBRUM 

L. Gen. n" a 90 ex parte. 

I. vertieillatum L. Sp. 298; BaU. et Trab. Alg. I, i65; Boiss. Or. I, ']lx']\ Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 611. — ®. Apr.-Jun. 

Dépressions sablooneuses humides en hiver, hroussailles fraîches de ia Tunisie 
septentrionale : Henchir-Skira (Roux), 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale surtout occidentale. 

GYMNOGARPOS 

Forsk. FI. Eg.-irah. 65. 

G. decandrus Forsk. FI. jEg.-Arab. 65, tab. 10; Desf. Ail. I, ao3; Viv. FI. Libye, tab. 
10, fig. 1 ; Coss. et Krai. in Bull. Soc. bot. IV, 178. — Tiianlhema fndicosa Vahl Symh. i, 
3a. — Gymnocnrpumfrulicomim Pers. Syn. I, 96a; Balt. et Trab. Alg. I, 167; Boiss. 
Or. I, 7/18. — Exsicc. Kral. Tun. 227. — 1). Mart.-Jun. 

Coteaux argilo-calcaires ou gypseux arides, rochers calcaires, déj)ressions et 
alluvions desséchées de la Tunisie méridionale : Bir Khlifa, Dj. Bou-Hcdma , vallée 
de \ Oued Ecldedj , Aïn Segoufta, Gafsa, El-Guettar, DJ. Cheguieïga, Bir Oum-Ali, 
Redir Timiat , Dj. Kehirila; Ras-el-Oued près de Gabès , Gabcs commun, Dj. Keroiia, 
Dj. Matmnta, Tamezrei, vallée de Y Oued Zegzaou, Zarzis, Henchir-Demeur, Bir 
El-Alimnr. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Fezzan, Cyrénaïque, Egypte, Arabie Pétrée, 
Palestine, Syrie, Perse, Beloutchistan. 

SCLERO GEPH ALUS 

Boiss. Diagn. Or. ser. 1, m, la. 

S. Arabicus Boiss. /. c. et Or. I, 7A8; Baft. et Trab. Alg. I, 16A. — Paronychia sclo- 
rocephala Dcsiie FI. Sin. 38. — (T). Jan.-Maio. 

Endroits pierreux et coteaux gypseux arides de la Tunisie méridionale occiden- 
tale : entre Tamerza et Chebika, entre Chebika et le Chott El-Gharsa (Letourn.), 
Dj. Droumes (Doum. et Bonn.), Dj. Azoua (Letourn.). 

Algérie, Maroc; Mont Sinaï, Mascate, île Karek dans le gol^e Persique; Tifer- 
ghasin près Ghat, Fezzan. 

TRIB. III. CORKieiOL.1:^ Fenzl. 

CORRIGIOLA 

, L. Gen. 11° 878. 

C. littoralls L. Sp. 388; Poir. Voy. Il, 1/10; Desf. Atl. I, 270; Batt. et Trab. Alg. I, 
169; Boiss. Or. I, 7^9; Gron. e( Godr. FI. Fr. I, 61 3. — 1). Maio-Nov. 

5. 



68 PARONYCHlEyE. 

Sables et graviers un peu humides , alluvions el iils des rivières de la Kroumirie : 
ouest de Tabarque commun (Letourn. et Reb,), Taharqnc, Dar-Bessel, Aïn-Dra- 
ham, Fernana (Miss. i883). 

Algérie; Europe moyenne et méridionale, Crète. 

TRIB. IV. IWOIiliUGIWEiE. 

TELEPHIUM 

Tourn. Elem. 2i4 el Insl. 9A8, lab. 128. 

T. Imporati L. Sp. 388; Desf. Atl I, 370; Balt. et Tral). Alg. I, 170; Boiss. Or. 1, 
75/1; Gren. et Godr. FI Fr. I, 608. — "if. Maio-Jul. 

Pâturages montueux et rocheux de la Tunisie moyenne occidentale : Haïdra 
(J. Reb.); Feriana (Rob.), plateau entre Fertana et le Khanget Douara (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Suisse méridionale, Italie boréale, Grèce, 
Crète, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Arabie. 

GLINUS 

Lœfl. h. Hisp. 1/1 5. 

G. lotoides L. Sp. 663; Desf. Atl. I, 388; Batt. et Trab. Alg. I, 170; Boiss. (h: I, 
755; Guss. Syn. I, 5^7; Sbth. et Sm. FI. Grwc. tab. 47a. — ®. Jun.-Oct. 

Dépressions argileuses, alluvions et lits des rivières de la Tunisie moyenne : 
merdja de Sidt-el-Hani (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sardaigne, Sicile, Grèce, Crète, Caucase, 
Asie Mineure, Syrie, Arabie, Egypte, pays des Touareg; Mésopotamie, Perse. 

GISEKIA 

L. Manl. 55/i. 

G. pharnaceoides L. Mant. 563 ; Batt. et Trab. Alg. I, 7/19; Ed. Bonn. ap. Morot youm. 
de bot. VIII, 12; Boiss. Or. IV, 896; Wigbt le. IV, tab. 1167. — ®. Jiui.-Jul. 

Sables argileux incultes, dunes cultivées de la Tunisie orientale : îles Kerkenna 
(Esp.). 

Algérie, Sénégal; Egypte, Nubie, Abyssinie, Arabie, Afghanistan, Inde. 

SUBORD. II. ORTHElflBKlfE^ Boiss. 
TRIB. V. PTERAMTIIEJE R. Br. 

PTERANTHUS 

Forsk. fV. /Eg.-Arab. 36. 

P. dichofomus Forsk. /. c. p. lxii. — P. echinatus Desf. Atl. I , ii4 ; Bail, el Trab. Alg. I, 
169; Boiss. Or. I, 703. — Caniphornuma Ptcranthxfs Sbih. et Sni. FI. Grœc. lab. t53. 
— Exsicc. Kral. Tun. a a 3. — ®. Mart.-Jun. 



PARONYCHIEiE. — PORTULACE^E. — TAMARISC1NE.E. 69 

Coteaux argilo-calcaires ou gypseux arides, champs , alluvions et lits des rivières; 
iSebeul, Zaghouan; commun dans la Tunisie moyenne et surtout méridionale : 
Sfax, Go/sa, Kr'n, Gabcs, Zarzis , etc. 

Algérie, Fezzau, Egypte, Arabie Pe'ti'ée et Heureuse, Palestine, Perse ; Caucase , 
Chypre, 

PORTUIiACEiK Juss. ^''. 

PORTULAGA 

Tourn. Elem. 202 et hst. 286, tab. 118. 

P. oleracea L. Sp. 445; Balt. et Trab. Alg. 1, 170; Boiss. Or. T, 767; DC. et Red. PI. 

grasses tab. laS. — (î). Maio-JuJ. 

Champs, cultures, jardins et lieux incultes : Tunis, Zaghouan, Sfax, Gabès, 
DJerba, etc., dissémine' dans toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

MONTIA 

Mich. Nov. gen. 17, lab. i3. 

m. fontana var. a. minor Kcb Syn. 378. — M.fontana Balt. el Trab. Alg. I, 171. — 
M. minor Gmel. FI. Bad. I, 3oi ; Boiss. Or. I, 758. — M. aqualica minor Mich. /. c. 
lab. i3, tig. 2. — ®. Apr.-Maio. 

Lieux humides sous les bois de chênes dans la vallée d'El-Fedja [Ouchteta). 

Algérie, Maroc, pai'ties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

TAJflARISCI^EiX: Desv. ('>. 

TRIB. I. TAITIARISCEJB: Benth. et Hook. 

TAMARIX 

Desv. in Ann. se. nat. ser. 1, IV, 348. 

T. Uallica L. Sp. 386; Desf. Atl. I, 269; Bail, el Trab. Alg. I, 821 ; Gren. el Godr. Vi. 
Fr. I, 600; Wilik. el Lge Prodr. Hisp. III, 597. — Exsicc. Kral. Tuii. 58 el 58a. — 
t). Mart.-Dec. 

Allu\ions et lits desséchés des rivières, bords des eaux, dépressions salées, dunes; 
souvent [)lanlé comme brise-vent. Assez commun dans toute l'étendue de la Tu- 
nisie : presqu'île du Cap Bon, Bizertc, Mogod, Kroumirie , Tunis, Soiisse , Kai- 
rouan, Sfax, Oued Gilma, Gabès, etc. 

Algérie. Maroc, Espagne, France occidentale littorale et méditerranéenne , Sar- 
daigne, Italie, Sicile, Dalmatie, Russie méridionale, Caucase, Perse, Inde; 
Egypte, Tripolitaine, pays des Touareg. 

I'' Auclore Efl. IJonnrt. — ''-■ Aiictorc G. Barratte. 



70 TAMARISClNEiE. 

T. bonnopeea J. Gay ap. Coss. in /In», se. nul. sér. 4,1, s'.ii^ (uomen nuduiu); Bail, el 
Tral). Alg. I, 3a i el 3° append. p. xi. — 1). Mart.-Maio. 

Dépressions ai'gilo-sablonneuses salées, dunes cullivées de la Tunisie mériilio- 
nale : Midès, Dir Bcni-Zid, Gabès; Ncfzaoua : entre Maiisourah et Telmiii, Telinin, 
Kehilli, entre KehilU et BechiJli, Ghedma (Letourn.). 

Alg-érie , Cyréaaïque. 

T. Africana Polr. Voy. II, iStj; DesJ'. Ail I, 269; Batt. et Trab. Alg. I, 899; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 601 ; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 697. — f). Mart.-Jun. 

Alluvions à l'embouchure des rivières, lieux humides et salés de la Tunisie inté- 
rieure, dunes cultivées; Taharque, Oued El-Uadjar, Ghardimaou ; Rades, Béjn-g-are, 
?sud de kairouan, 1 Sebkha Sidi-el-Hani , Klianget Segalas , DJ. Bou-Hedma, Sidi- 
Mnheddeb. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale occidentale depuis le Portugal jusqu'à la 
Dalmatie, Italie, Sicile. 
Var. |S. laxiflora J. Gay ined. ; Batt. el Trab. Alg. I, 829. 

Dépressions marécageuses de la Tunisie septentrionale : Menzel-Djemil (Barr.). 

Algérie, Maroc. 

T. panci-ovulata J. Gay ap. Jarn. PI. Alg. exsicc. [1869], n° 2^0; Batt. et Trab. Alg. 
I, 899. — t). Jan.-Apr. 

Dépressions et alluvions salées humides de la Tunisie méridionale : Dj. Bord, 
Bir Beni-Zid, Oued Kcbirila, Gouijla, El-llamma, Tozzer; Scjïiini, entre Maii- 
sourah et Telmin, entre Kebilli et BechiUi, entre Bir El-Hachan et Sobria. 

Algérie , partie septentrionale du territoire des Touareg. 

THIB. H. REAUIflliKIE^ Benth. et llook. 

REAUMURIA 

L. Geit. u" 08G. 

R. vcrmiculata L. Sp. 70^; Desf. Ail. 1, 43i; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bul. IV, 
177; Bail, el Trab. Alg. I, 33i; Guss. Syn. II, 96. — R. mucronata Jaub. et Sparh 
in Ann. ne. nat. sér. 3, VIII, 879 el Illustr. III, 5/i, 07, lab. ùha; Boiss. Or. I, 
7C0. — /?. stenophylla Jaub. el Spach in Ann. se. nat. sér. 8, VIII, 879 et Illuslr. 
III, 5 '1. — t). Fcbr.-Juii. 

Décombres, sables incultes, heux salés, pâturages et coteaux argilo-calcaires ou 
gypseux; commun dans la Tunisie moyenne et surtout dans la Tunisie méridio- 
nale : Bninmam Sousa, Sfax, îles Kerkcnna, Bou-IIeditm , Gnfm, Oiidrcf, Gahcs, 
île de Djcrba , Zartis , etc. 

Alg.'rie, Sicile méridionale, Tripolitaine, Cyrénaïque, Fgypte, Arabie Pétrée, 

Palosliiic. 



FRANKEiNlACEiË. 71 

FRAMMEXIACEiE S'Hil. '". 

FRANKENIA 

L. Gen. n° 862. 

F. piilveriileiila L. Sp. 333 ; Desf. Atl I, 3 16; Balt. et Trab. Alg. I, 107; Boiss. Or. 
I, 779; Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. 'ikk. — ®. Mart.-Maio. 

Bords de la mer, des chott et des sebkha, terrains salés, humides ou inondés 
pendaul l'hiver : commun dans toute la Tunisie continentale, îlot des Chiens, îles 
Kcrkenna et DJerba. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Alge'rie, Maroc, bassin me'diterrane'en. 

F. lacvis L. Sp. 33 1 ; Desf. Ail. I, 817; BaU. et Trab. Alg. I, 108. — Frankenia hir- 
swta var. a lœvis Boiss. Or. I, 780; Mich. Nov. gen. tab. 33, fig. 1. — "if. Apr.-Jun. 

Zone Uttorale de toute la Tunisie continentale, îlot de La Galite, île de Djcrba. 

Algérie , Maroc , partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Var. |3. intermedia Boiss. Oi\ 1, 780. — F. intermedia DC. Prodr. I, 8^19; Batt, et Trab. 
Alg. I, 108. — F. hirsuta L. (p. p.); Desf. Atl. I, 817; Mich. Nov. gen. tab. 32, 
fig. a. 

Avec le type : îlot de Djamour, El-Haouiria, îles Kerkeima. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Var. 7. hispida Boiss. Or. 1, 780. — F. hispida DC. Prodr. I, Sig. — F. hirsuta L. 
(p. p.); Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. 343. 

Sables : îles Kerkenna. 

Italie méridionale , Sicile , Grèce , Crète , Asie Mineure , Syrie , Egypte , Marma- 
rique , Cyrénaïque. 

F. corjmbosa Desf. Ail. I, 3 1.5, lab. 98; Bafl. et Trab. Alg. I. 108; Kr^. PL Tun. 
exsicc. n° 670. — ^^ t*' Apr.-Jun. 

Littoral et sables maritimes : Sfax , îles Kerkenna et Djerba. 

Algérie, Maroc. 

F. pallida Boiss. et Reut. ap. Boiss. Diagn. Or. sér. a, i, 61; Balt. et Trab. Alg. I, 
108. — F. lœvis var. Bal. PL Alg. exsicc. n° 853. — "if. Apr.-Jun. 

Sables aux bords de la sebkha Stdi-cl-Hani. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc. 

F. Boissierî Reut. ap. Boiss. Voy. Esp. 7a 1 ; Coss. lllustr. I, 1 13, tab. 7a ; Batt. et Trab. 
Alg. I, 108; Wilik. et Lge Prodr. Hisp. 111, 698. — F. glomerulata Coss. PL crit. 3o. 
— 2^. Maio-Ort. 

'" Audorc Ed. Bonnet. 



72 FRANKEiMACEyE. 

Ijords de la mer el des sebklia , terrains salés inondes pendant l'hiver : Hnm- 
mam El-Ichkeid, El-Aouana, Sousse. 

Algérie, partie méridionale de la Péninsule Ibérique. 

F. thyiiiifolia Desf. AU. I, 3i6, p. p. (non herb. et excl. syn. et icon. Barrelieri ) ; Kral. 
PI. Tun. exsicc. \\° i5; Batt. et Trab. Alg. I, 108; Boiss. Diagii. Or. sér. 3, i, 60 
(in not. ). — "if. Apr.-Jun. 

Sables maritimes , bords des étangs et des lacs salés communiquant avec la mer : 
Sfax, îles Kcrkeima et DJerba, Gabès, Ras El-Djerf, Zarzis. 

Algérie. 

F. Reulerî Boiss. Diagn. Or. sér. a, i, 60; VVillk. et L{je Prodr. Hisp. III, 698. — 
Pohjgonum fruiicosum , etc. Barrel. le. 71/i. — F. thymifolia Desf. herb.l et Ail. I, 
3 16, p. p. — y^. Marl.-Juii. 

Bords des choit et des sebkha , sables et terrains salés de l'intérieur : base du 
Dj. Bou-Uedma , El-Hamma près Gabès, Oiidref, Kriz, Tozzer, entre El-Golea et 
Debabclia, Oued Zitoun, entre Bir Serira et Douz, Bir Ertimi, Sebkha El-Melah, 
Sidi-Sakm-bou-Grara , Zarzis, etc., commun dans YArad, le DJerid et le Nef- 
zaoua. 

Algérie , Espagne centrale et méridionale. 

Obs. Il est certain que Desfontaines ne distinguait pas les deux espèces précé- 
dentes et qu'il les réunissait sous le nom de F. thijmifoUa , ainsi que le prouvent 
plusieurs échantillons de localités diverses, étiquetés par lui-même et conservés 
dans les collections du Muséum; luais si l'on consulte l'herbier du Flora Allantica, 
le seul qui doive servir de preuve en cette circonstance, on constate que l'espèce 
qui figure tians cette collection sous le nom de F. thijmifoUa est précisément celle 
que Boissier a nommée F. Reuteri, de sorte que la plante à laquelle on attribue 
maintenant la dénomination de F. thymifolia porte un nom que l'on pourrait à la 
rigueur lui contester. Mais est-ce une raison pour bouleverser la synonymie et sur- 
charger la nomenclalure d'un nom nouveau? Je ne le pense pas; et, puisque le 
nom de Deslbntaines reste à l'une des deux espèces que cet auteur ne distinguait 
pas spécifiquement, il importe peu, ce me semble, que cette dénomination soit 
attribuée à l'une plutôt quà l'autre. Au reste. Desfontaines paraît n'avoir étudié 
que superficiellement son espèce puisqu'il dit du F. thi/ini/olia : rfcorollam nec 
capsulam observavii alors que les échantillons de son herbier portent des capsules 
bien développées. 



HYPERIGACEvE. 73 

HYPERICACEiC Lindl.'''. 

TRIB. I. HYPERICEiK Ghoisy. 

HYPERIGUM 

Tourn. Elem. 3ai et Inst. aTiA, tab. i3i. 

Sect. I. HoLosEPÀLUM Spach. 

II. australe Ten. in Linnœa III [1898] part, a, io3 et Syll. 385; Walp. Repei-t. I, 
383; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3i5. — H. repens Poir. Voy. II, 29/j (non L.); Desf. 
Ail. II, 317; Batt. et Trab. Alg. I, 189; Mor. FI. Sard. I, 319. — 2;:. Mart.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, pâturages herbeiu et coteaux broussailleux de 
la Tunisie septentrionale : Cap Bon, assez re'paudu dans toute la Kroumirie : Ta- 
barque, Aïn-Draham, Dj. Ghorra, etc. 

Algérie, Maroc; France méridionale, Corse, Sai-daigne, Sicile. 

II. crispiun L. Mant. 106; Desf. Ail. II, 916; Batl. et Trab. Alg. I, 183; Boiss. Or. I, 
806; Guss. Stjn. II, 38o: Rdib. 7c. VI, fig. 5i8i. — Exsicc. Kral. Tan. igS. — "if. 
Maio-Jul. 

Décombres , lieux incultes , pâturages et coteaiLX arides , broussailles ; très ré- 
pandu dans toute la Tunisie septentrionale , s'avance vers le sud jusqu'à la limite 
nord de la Tunisie moyenne qu'il dépasse h peine et s'étend vers l'ouest jusqu'à la 
frontière de l'Algérie qu'il ne franchit pas. 

Région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Cyrénaïque. 

Sect. II. MiLLEPORVM Spach. 

II. perforatum L. Sp. iio5; Batt. et Trab. yl//f. I, 181; Boiss. Or. I, 809; Mor. FI. 
Sard. I, 3i8; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3i/i; Rchb. le. VI, flg. 0177. — ^. Maio- 
Sept. 

Lieux cultivés et incidtes, bords des chemins, haies, pâturages et coteaux brous- 
sailleux de la Tunisie occidentale : Aïn Babouch, Aïn-Draham, Dj. Bir, Fcrnana; 
Dj. Khechem-cl-Kelb , Fcriana. 

Algérie; région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient, Perse, Inde. 
Sect. lïl. AhEsosEPALVM Spach. 

II. Afriim Lam. Encijcl. IV, 1O6; Desi". Ail. II, 2i5; Bail, el Trab. Alg. I, 18 1 ; Goss. 
llliislr. II, 11, tab. 103. — - H. perforatum Poir. Voy. II, 22'! (nonL. ). — Exsicc. Rob. 
Tau. in Soc. Daiiph. 53o5. — 'if. Jim.-Sepf. 

Marécages, lieux lierbeux et bruyères humides, voisinage des sources et des 

'■' Aiielore G. B;irraUu. 



74 HYl'ERICACE^. 

ruisseaux -du aoid-oucsl tic la Tunisie : ile de Tabarque, Tabarque , Bab-Abiik , 
forêls à Touest de Tabarque, source d' Aïn-Draham , Fontaine ISizcij, Fedj El-Saha, 
DJ. Gliorra. 

Algérie. 

II. tonientosHin L. Sj). 1106; Desf. Atl. Il, 217; Bail, et Trab. Alg. I, i83; Mor. 
/■/. Savd. I, 33 3, lab. 91 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3i G; Rcbb. le. VI, fig. .^iiSS.— 
Exsicc. Kral. Ttiii. 196. — 2^. Jun.-Sepl. 

Prairies, lieux humides et alluvions de la Tunisie septentrionale, ne franchit 
pas la limite nord de la Tunisie moyenne; Mahamcdia , Zaghouan; Souk-el-Djcrna , 
Kessera, Sidi-el Hani , Mehedia, sud-ouest de Mehedia. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France me'ridionale , Italie, Sardaigne, Si- 
cile, Malle. 

11. siibcrosiiin Salzm. PL Tiiig. exsicc. n° 16. — H. pnbeseeiis Boiss. Voij. Esp. ii5, 
tab. 36; Bail, et Trab. Alg. I, i83; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. 111, Sga. — ^. 
Maio-Jul. 

Prairies et lieiLX humides, dépressions aquatiques, bords des ruisseaux de la 
Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon, La Manoiiba, Mahamedia, Oued 
McUana inférieur, entre Tunis et Zaghouan; Mcnzel-Djemil ; entre le Dj. Ghorra et 
Y Oued Baghla, Fernana, Nebeur; entre Sousse et Monnstir, merdja de Sidi-el- H ani , 
Souk-el-Djema ; DJ. Khechem-el-Kelb , El-Kiss, Feriana. 

Algérie , Maroc , Espagne , ? Sardaigne. 

Sect. iV. Drosocabpium Spnch. 

II. ciliatum Lam. Encyel. IV, 170; Batl. et Trab. Alg. I, 181 ; Boiss. Or. I, 819; Mor. 
FI. Sard. 1, 33 1 ; Grcii. et Godr. FI. Fr. I, 3i(). — H. ntontanum Desf. Atl. II, 9i() 
(non L. ). — H. deiilatiim Lois. FI. Gall. igg et éd. 2 , pari, u, 169, tab. 17. — y^. 
Mart.-Jiin. 

Pâturages, lieux herbeux, bioussailles et forêts de la Tunisie septentrionale : 
Fl-llaouiria, DJ. dlicban, DJ. Abd-er-Buhman , DJ. Zaghouan, DJ. Bargou; île de 
La Galite, Ilencliir-Skira, Sidi-Athman-el-Ahdded, Allah-el-Ahmvan , El-Amoïza- 
Ucllif, FedJ El-Suha, El-Fedja. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de lEuropc-, Asie Mineure, Crète. 
Sccl. V. ConiDiuM Spacli. 

II. Roherli Coss. in Soc. Daiiph. exsiec. n° 48oo et ap. Magn. FI. sricct. c.rsicc. n° 1387. 

Sulfrulex nanus, dense ccspitosus, multicaulis; caules ascendonlcs, 
floxuosi, graciles, simplices, infernè sullrulicosi, supcrnè dciuidali rubcs- 
cenles; folia verlicillala. imbricala, brevia, marginibus omnino revolulis 
icrelia, linearia, jflauca, impressè punclala; flores in rymam fcrminalem 



IIYPERICACE^. — MALVACE/P:. 75 

dicholomam disposili scd raiiio iiltcio diclioldiiiitc dcficicMiU! pscMidora- 
-cemos brèves elï'orinanlcs; braclcao {jlandulis iiijriis lonjfiusculc! slipitalis 
scn-nlalur, sepala o\ato-ol)lon{|;a , ul, hracleyr; {jlandulis slipitalis inar|fiiie 
tola serrulata; [jctala calice subduplo lon{;ioi'a, |na;seiliin iiiai|;iiie supe- 
riore {jlandulis sessilibus donata; capsula ovalo-acuminata, iu valvas Ires 
d(!liisr,('us, valvis crassiuscuiis siipornè diver|»ontihu9, exlns viltis paral- 
lèles lonjjitudinaliter slriatis. — t>- Juii.-Jul. 

Fissures des rochers, coteaux pierreux, lits dessdclids dos rivières de la Tiuiisi»! 
nioyoïiiie occi(l(!iilale : /)/. Cliariihi, Dj. Khcchein-cl-Kelh , Foiiin Taiticsinidd , l'\i- 
rinna, Oiicd Zilouud. 

Oiis. (Jello espèce, décoiiveiie en juillet 188/i par M. le docteur I'kiIm;!! (I;uis les 
rocliccs (l(!s (Mivii'ons iiniiiédials de l'eriaiia, est 1res voisine de Y II. rrlcoidcs \j. 
par le |)orl cl la plupail de ses caraclèi-cs; elle en diiïère |)ar les lleurs un |)eu 
plus g-randes, par les hractf^es hordc'es de j|-landes noires assez lonfjuement sti- 
j)ilées, par les s(^pales ovales-ol)lon|js honh's de jjiandes slipilées seinitlahles à c(!ll(;s 
des l)racL('(!s, |)ai' les jKÎIales pourvus de plaiidcs noires scssiles au moins à leur 
bord supérieur, par les valves de la ra[)sule [dus épaisses, plus renfl(;es à la base 
et moins finement striées. 

ANDROS^MUM 

Tourn. Elem. 1217 (;( hml. 35), tait. ia8. 

A. onicinaI<^ AH. FI. Ped. Il, /17 [1785]; Coss. et Gcnn. l'I. Pur. 79; lidili. le. VI, 
fi{;. 5 199. — A. viiljjare Gînrlii. t'rncl. I, 383, lab. b(j. — lljjpericiim Androxœmitni 
L. Sp. 1109; Bail, ol Trab. /!//;. I, 181; Moins. Or. I, 788; Gren. ot Godr. /'7. /'V. 
I, 3ao. — t). Jun.-Sepl. 

Lieux humides et bords des eaux dans les forêts de la Kroumirie : Ain Huhoitck , 
forêt el source A' Aïn-Draham (Miss. i883), vallée de ['Oued lliion(r (Koux). 

Alfj'éiie, Europe moyenne et méridionale, (Caucase, Asie Mineure, Perse. 

mLAMj\AVKM H. lir.''». 

MALOPE 

li. (Jeri. ri" ôO^i. 

M. malacoidcN L. var. stipulacea iJaii in .lourn. Liim. Soc. XVI, lijï). — M. stipii- 
lacca Vùw. in Anal, cieiic. iial. lil, 7/1; Hall, d Trah. Alg. I, 109. — M. malacoides 
Dcsf. AU. H, i9o; Boiss. Or. I, 817; Rrlif». le. V, li{;. /i8.3o. — ®, 2^. Apr.-Jun. 

Lieux incultes, pâturafj-es, pentes des monlajjues : Dj. Ahd-er-Hahman, Za- 
/rfiouan, Medjez-el-Iiah, Ih'r liou-('liebl,n, Fcriiana, Aïii-Urfiliam , caxVw. Zeriha el le 
Dj. Ilurgoii , Dj. Seiufita, Foum Taïucsmida , elc. Assez connnun dans le nord et 
dans le centre. 

Alfjérie, Maroc, parties septenirionale el orientale (h\ bassin méditerranéen. 

''' Auclorc Efi. lioiiijfil. 



76 MALVACEyE. 

MAL VA 

Tourn. Eleni. 80 et Inst. 9^1, tab. aS-ai. 

M. Crclica Cav. Dmert. II, 67 cl V, lab. i38, fig. 2; Boiss. Or. I, 818; Giiss. Siji. H, 
aai. — M. allhœotdes Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. GGA (non Cav.). — ®. Apr.- 
ÎMaio. 

Pâturages et pentes des montagnes : Dj. Abd-cr-Rahman , DJ. Dou-Kournevi, 
Oued Chaïha inférieur, entre Kourba et Menzel-Temm. 

Sardaigne, Italie méridionale , Sicile, Malte, Grèce, Crète. 

IW. .'Kgyptia L. Sp. 690; Desf. Aû. II, 116; Bail, et Trab. Alg. I, 111; Boiss. Or. I, 
818; Cav. Dhsert. II, lab. 17, fig. 1. — ®. Mart.-Jun. 

Sables, collines calcaires, terrains gypseux et salés : Kanteret El-Smor, Aïti 
Tizeroinn, Sfaœ, Dj. Bou-Hcdma , El-Guettar, Bir El-Ahmar, Go/sa, Dj. Aziza, 
entre Oum-Meïla et la Sebkha El-Fedjedj, Oued Zitoun, etc.; manque dans le nord 
et le centre. 

Algérie, Espagne, parties orientale et méridionale du bassin méditerranéen. 

M. sylvestris L. Sp. 689; Poir. Voy. II, 2o3; Desf. Atl II, ii5; Bail, et Trab. Alg. I, 

111 ; Boiss. Or. 1,819; I^<"l'b- ^^- V, %• ^889. — © , '^. Marl.-Jun. 
Pâturages, lieux incultes, ruines et décombres, palmériers : Soliman, Dj. Kour- 
bès, Dj. Reças, Znghouan, Ben-Bechir, Ghardimaou , Guelaat Es-Snam, Guelaat 
El-Hnrrat, Bir Bou-Qichka, Herhla, Sfax, Gabès, Bled Cegui, Tozzer, Tamerza, 
Douz, etc. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

M. IVicscensis AH. FI. Pcd. II, io; Bail. ellrah.Alg. I, iia; Boiss. Or. 1, 819; 
Rchb. le. V, fig. /1839. — ®. Marl.-Jun. 

Lieux herbeux, bords des chemins, décombres : à Test de Menzel-bou-Zdfa , Ain 
Mcdckciir, Porto-Fariiin, Béj a-ville , Oued-Mcliz, Souh-cl-khcmis , Souk-cl-Arba , 
Chemtou, Fguira-Doula , Sidi-Alhman-el-Ahdded , Aïn Babouch, Tabarque. 

Algérie , Mai'oc , bassin méditerranéen. 

M. parvîflora L. Sp. éd. a, 960; Poir. Voij. II, ao3: Desf. Ail. II, 116; Bail, et Trab. 
Alg. I, 1 la; Boiss. Or. I, 8ao; Rcbb. le. V, fig. Zi833. — ®. Jan.-Jun. 

Kords des chemins, décombres, lieux incultes, sables, palmériers : Bardo, 
Fernana, Sidi-Chuega , îles Kcrhcnna, kmr-el-Ahmar, Dj.Scned, Dj. Clierb , Dj. 
Ouin-Ali, Gabès, El-Hamma, Tozzer, El-Golea, Zarzis, etc., counium dans toute 
la Tunisie. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. /3. microcarpa Losc. Trat.pl. Arag. II, ao3-3o5. — M. mieroearpa Desf. Uurl. Par. 
0(1. 1, i/j/j; Coss. ap. Boiulaire liapporl sur lu (tvrii. c.rpéd. des Chotls, 179; Bail. 
fl Trab. Alg. I, 1 i3; Gren. el Godr. FI. Fr. I, •uji. M. parrijiora Cav. Disserl. II, 



MALVACEiE. 77 

tab. a6, fig. i (non L.). — M. parriflova |S. cristata Boiss. Or. I, 821. — 0. Marl.- 
Jun. 

Sables et lits des oued dcssëche's : Kcbirila, Oued Zitouna. 

Algérie?, Espagne, France méridionale, Sardaigne, Egypte, Babylonie. 

LAVATERA 

Tourn. in Mém. Acaâ. se. [1706], p. 86, lab. 3. 

Sect. I. Anthema Medic. 

L. arborcaL. Sp. 690; Desf. Atl. Il, 118; Balt. et Trab. Alg. I, ii3; Boiss, Or. I, 
831 ; Rchb. le. V, fig. 4867. — t,. Mart.-Jun. 

Rochers de la région littorale : île Plane, îlot des Chiens, Tabarque, Monastir; 
cultivé quelquefois dans les jardins indigènes : Zaghouan , Sfax. 

Tripolitaine , Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Pé- 
ninsule Ibérique à la Grèce. 

L. Cretica L. Sp. 691 ; Batt. et Trab. Alg. I, 1 13 ; Boiss. Ot: 1,899; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 29a; Gav. Dissei-t. II, tab. 3a, fig. 1. — 0, (2). Mart.-Jun. 

Champs, lieux incuites, sables, bords des chemins : Carthage, La Marsa, La 
Goulette , Bardo, Hammam -el-Lif, Dj. Cheban, DJ. Abd-er-Rahman, Zougag, 
Hammamet, Zaghouan, Mchedia, Bizerte, La Manouba, Bcja, Matevr, Ben-Bechir, 
entre Nebeur et Souk-el-Arba , Aïn-Draham, El-Aouana, Oued Zouagha, Ta- 
barque. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. II. Olbh Medic. 

L. Olbîa L. Sp. 690; Poir. Voy. II, 9o4; Balt. et Trab. Alg. I, ni; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 993; Rchb. le. V, fig. /i855. — +>. Apr.-Jun. 

Lieux herbeux humides , bords des oued : Cap Bon. 

Var. |3. hispida Gren. et Godr. /. c. 998. — L. Inspida Desf. Atl. II, 118, lab. 171; 
Batt. et Trab. /. c. 

Dans les mêmes stations que le type : Dj. Bou-Kourneîn , DJ. Cheban , Oued Bou- 
Noukhal, Zeriba, Aïn Damons au nord-ouest de Bizerte, Fcrnana, Fedj El-Saha, 
El-Fedja, Aïn-Draham, Oued Dj'oumin, Sidi-Athman-el-Ahdded, Kef El-IIancch , 
Bou-Hamra, territoire des Mekna a l'ouest de Tabarque, Ghardimaou. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France et Italie méridionales, Corse, Sar- 
daigne, Sicile. 

El. flava Desf. Atl. II, 139, tab. 1 73 ; Warion PI. Atl. sélect, exsiec. n" 118. — 0. Maio- 
Jun. 

Champs et lieux herbeux : Oued-Zerga (Roux). 

Algérie. 



78 MALVACEiE. 

L. punctata Ail. Aiictiiar. Ped. 96; Boiss. Oi: I, 8a3; Gren. cl Godr. FI. Fr. 1, -igS; 
Rfhb. le. V, Hg. /i853. — ®. Maio-Jun. 

Champs el lieux cultivés : Bizerte. 

France méridionale, Corse, Italie, Sicile, Grèce, Crète, Rhodes, Syrie, Pales- 
tine. 

Sect. III. AïoLOPHA DC. 

Li. maritima Gouan Illustr. 46, lab. n, fig. a; Desf. Atl. II, 118; Bail, ot Trab. Alg. 
1, 1 14; Gren. el Godr. FL Fr. I, 298 ; Rclib. le. V, fig. 4856. — t,. Marl.-Jun. 

Rochers de la zone littorale : El-Haouma , Porto-Farinn , Tnbarque; bords des 
oued, terrains gypseux et salés de rintérieiu- : Dj. Ihttlig, entre El-Aïeïcha et 
Ksar-Cekel. 

Algérie, Maroc, Espagne, Baléares, France méridionale, Corse, Sardaigne. 

Sect. IV. Stegia DC. 

L. Irîmestrîs L. Sp. 693; Desf. Atl. II, 119; Bail, et Trab. Alg. I, iiô; Boiss. Or. I, 
8a3; Rclib. îc. V, fig. /i85a. — ®, ©, ^. Apr.-Jul. 

Moissons, lieux cultivés, sables, pentes des collines : presqu'île du Cap Bon, 
Zaghouan, Ulùjue, BordJ-Toitm , Béja , Oued Drfnlt , DJ. Telicnt , Kcf El-Sgharin , 
Henchir- Skira , Ain Keiina, Kef El-Hanech, entre Fernana el Fedj El-Salia, 
3glinïa, etc., assez commun dans le nord et dans le nord-ouest, rare dans le 
centre, manque dans le sud, se retrouve dans le sud-ouest à Feriana. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin médilerx'anéen. 

ALTH^A 

Tourn. Elem. 81 el Insi. 97. 

A. hirsiita L. Sp. 687; Desf. Atl. Il, ii4; Bail, et Trab. Alg. I, ti5; Boiss. Or. I, 
8a4; Rchb. Ic. V, fig. 48/i6. — ®. Apr.-Jun. 

Sables , champs incultes , bords des chemins : Cap Bon , Tebourba. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

A. longiflora Boiss. el Reut. Diagii. Hisp. n° 1.3; Bail, el Trab. Alg. I, ii6;Willk. et 
Lge Prodr. Hisp. III, 586; DB. Atl. FL Alg. lab. 69, fig. a. — ®. Marl.-Jun. 

Pentes des collines, lieux herbeux, terrains gypseux et salés : El-IInouiria, 
Kroumbalia, IScbeul, Oued Chaïba inférieur, DJ. Bou-Kournem , Zaghouan, etc., 
assez commun dans la presqu'île du Cap Bon; Scbkha El-Seldjoum , Tebourba, 
Djedeïda, Medjez^el-Bah, etc., disséminé dans la vallée de la Mcdjordn jusqu'à 
Ghardiniaou ; Oued Meliana inférieur. 

Algérie, Espagne. 

A. offic-iiialis L. Sp. 686; Bail, et Trab. Alg. I, 116; Boiss. Or. I, SaS; Rcbb. Ic. V, 
fig. /18/19. — "if. Maio-Jul. 

Lieux marécageux à la base du Dj. Ichkeul. 



MALVACE^. — LINACE^E. 79 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Obs. ]j Hibiscus cscukntus L. (Desf. Atl. II, 122), vulgairement Gombo, est 
cultivé à Tunis, Sousse, Sfax et dans la plupart des oasis; les fruits verts vendus 
sur les marchés arabes sous le nom de x?^Uj (guenaonia) sont utilisés comme lé- 
gumes par les indigènes Le Gossypium herbaccum L. , Cotonnier, n'est point spon- 
tané à Tozzer ainsi que le croyait Desfontaines {Ail. Il, 121); la culture de cette 
plante, pratiquée autrefois en Tunisie sur une assez grande échelle, est aujourd'hui 
à peu près complètement abandonnée; cependant on trouve encore quelques 
maigres plantations de cotonniers dans les oasis de Gabès , Tozzer et Nefta d'où la 
plante s'échappe assez souvent pour se naturaliser en dehoi-s des cultures. Dans le 
Flora Allanùca (I , p. /jsô) , Desfontaines indique le Corchorus trilocularis L. connne 
étant cidtivé dans les jardins de toute la région barbaresque, tandis que dans ses 
Observations sur les plantes économiques qui croissent dans tes royaumes de Tunis et 
d'Alger, il n'est plus fait mention que du C. olitorim L. , Melouchier, n^j^yi^ 
(meloukieh); en ce qui concerne la Tunisie, j'ai vu vench-e quelquefois sur les 
mai'chés indigènes les feuilles du C. olitorius, jamais celles du C. trilocularis, et 
c'est bien certainement à la première espèce seule qu'il faut rapporter l'indication 
de Desfontaines : cfFoha aquâ ebulliente cocta, cum sale et oleo condita, alimen- 
tum non injucundum praebent. -n 

lilRïACE^ DC''. 

RADIOLA 

Dill. Nfiv. gen. 126, fab. 7. 

R. linoides Gmel. Syst. I, 989; Balt. et Trab. Alg. I, 178; Boiss. Or. I, 848. — 
R. Millegraiia Sm. ; Rchb. le. VI, fig. 5i52. — Linum Radiota L. — (T). Mari. -J un. 

Champs, sables, clairières, dépressions humides : Kelibia, Dj. Abd-er-Rahmnn, 
Menzel-Temim , entre le Redir Tebaïnia et Aïn-Draham, Aïn-Drahain, Fcdj El- 
Saha. 

Algérie , Maroc , partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

LINUM 

Tourn. Elem. 982 et Inst. 3ù^, lab. 176. 

Sect. 1. LiNÂSTRUM Planch. 

L. Gallicum L. Sp. éd. 9, ici ; Poir. Voy. Il, i43; Balt. et Trah. Alg. I, 17/1; Boiss. 
Or. I, 85 1. — Calhartoliiimn Gallicmn Rchb. le. VI, fig. 5 168. — (T)- Apr.-Jul. 

Sables, lieux arides, pâturages secs, pentes des montagnes : Cap Bon, Menzel- 
Temim, Oued Chaïba inférieur, DJ. Abd-er-Rahman, Zaghouan, Dj. Bnrgou, 
Tebourba, Oued-Zerga , Hcnchir-Skira , Kcf En-Ncsour, Fernana, Fcdj El-Saha, 

'*' Auctore Ed. Bonnet. 



80 LINACE^. 

Aîn-Drahnvi , Aïn Sidi-Ahmar, Dj. Bir, Sidi-Athman-cl-Akdded , Ain Oukd-Scbaa, 
Bah-Abrik, Taharque. 

Gyréiiaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du 
bassin méditerranéen. 

!.. stricttini L. Sp. 5379; Desf. yl</. I, 378; Bail, el Trab. i/g. I, 176; Boiss. Or. I, 859. 
— CatliartoUiinm strictam Rchb. le. VI, fig. 6170 a, h,c. — 0. Mart.-Jun. 

Pentes des montagnes, pâturages secs, broussailles et bois de pins : Nebeul, 
Dj, Zaghouan, Khanget Douara, Fernana, Foum Bouibet , Sfax, îles Kerkcnna et 
Djerba, Dj. Ilattig, Dj. Berd, Dj. Kcroua, Oued Ben^adah, Djerf Oum-el-Azir, 
Zarzis , etc. 

Cyrénaïque , Tripolitaine , Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

L. corymliiferum Desf. Atl. I, 979, tab. 80; Balt. cl Trab. Aljr. I, 175. — ^. Maio- 
Jul. 

Vallée de YOued Bou-Dissar, Kroumtrie. 

Algérie. 

L. Ari.stiilK Bail, in Bnll. Soc. bot. XXXII, .337; ^^^^- ^^ Trab. Alg. I, 175. — ®, 
(2). Maio-Jiiii. 

Bords des chemins, coteaux et pâturages secs : Aïn-Draham , base du Dj. Bir, 
Ain Oulcd-Sebaa. 

Algérie. 

L. Miinhyaniim Boiss. ol Reut. Pi(g. 9 A; Bail, cl Trab. Alg. I, 176. — L. conjm- 
bij'erum var. Munbyainnn Bail in Jauni. Linn. Soc. XVI, 879. — ^. Maio-Jul. 

Broussailles, pâturages secs, bords des chemins, pentes des montagnes : El- 
Amoïza-Bellif, col de Bou-Donar, Dnr-Besscl, Bcdir Tebnïiiin, Hciichir-Slcira, 
Fernana, Fcdj El-Saha, Bordj-el-Hammam , Aïn-Draham, base du Dj. Bir, Aïn 
Babouch, El-Fedja, entre Sidi-Athman-cl-Ahddcd et le lac Cjcjenan. 

Algérie, Maroc. 

Sect. II. EuLiyvM Griscb. 

L. decnmhens Desf. Atl. I, 378, tab. 79; Balt. el Trab. Alg. I, 176; Rrlib. le. VI, 
fig. 5iG3 h. — ®. Marl.-Jun. 

Pâturages secs, bords des chemins, pentes des monlagufs : Dj. Bcçax, entre 
Kourba et Menzel-Temim , Ourd CJtaïba ird'érieur, Znghotian, Teboiirba , Bordj- 
Toum, entre Ncbeur et El-Kcf, KliangrI Douara, Sbiba (Dosf.). 

Marmarique, Cyrénaïque, Tripohtaine, Algérie, Maroc. 

I.. iiMitatiMMiniiini L. Sp. 977-, Poir. Toi/. II, 1/48; Des!. Ail. I, -^77; Rail, cl Tral». 
Alg. I, 176; Boiss. Or. I, 860; Rchb. le. VI, fig. 5i5.'). — ®. Marl.-.liin. 

Champs, lieux cultivés, décombres : Dj. Zaghouan, Gabh, Fcriana ; snbspon- 
tané, |)rovonanl ))rol)ablemenl d'anciennes cultures. 



LINACE/E. — OXALIDACE.E. 81 

Algérie, Maroc cl la plus grantlc partie du Ijassin méditerranéen où il n'est pas 
spontané. 

L. anstiseifolium Huds. F/. Angl. 134; Balt. et Trab. Alg. I, 176; lîoiss. Or. I, 861 ; 
Rchb. le. VI, fig. 5i58 et h.~(l), 'if. Mart.-Jun. 

Pâturages , lieux herbeux , pentes des collines : daf Bon , El-Haouina , Dj. Kour- 
hès, DJ. Bargou, entre Ain Ouled-Sebaa et Tabarque, Aïn-Braliam , Fedj El-Saha, 
Fcrnaua, etc., assez commun dans le nord et dans le centre. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Obs. La plante du Dj. Bargou est celle que Letourneux, par une méprise in- 
explicable, avait signalée à M. Gosson sous le nom de L. Auslriacum L. ; par 
suite, la Tunisie doit rester complètement en dehors de la discussion qui s'est 
élevée récemment, sur la présence du L. Austriacum dans le domaine de la flore 
atlantique. (Cf. Bull. Soc. bot. XL, 118, et Journ. de bot. VIII, 9.) 

L. siifFrutîcosHin L. Sp. 979; Batt. et Trab. Alg. I, 176; Willk. et Lge Prodr. Hisp. 
m, 547; Rchb. le. VI, lig. 5i65 h. — ^, t,. Apr.-Jun. 

Broussailles, pentes des collines, bois de pins : entre Kessera et le Dj. Bellouta, 
entre Y Oued Melleg et Oued-Meliz, Guclaat Es-Snam, Kcf Telia, Dj. Scmata, Dj. 
Khcchem-cl-Kelb , Foum Rechiana, Dj, Chambi, Feriana. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale. 

OXAIilDACEiK DG.''\ 

OXAIilS 

L. Gen. 11° 877. 

O. eornieulata L. Sp. 435; Baft. et Trab. Alg.\, 178; Boiss. Or. I, 867; Rchb. le. V, 
fig. 4896. — f. Apr.-Jun. 

Lieux humides à la base des rochers du Dj. Bargou. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen, 
Egypte. 

o. ccrnua Thunb. Dissert, la, lab. a; Batt. et Trab. Alg. I, 178; Boiss. Or. I, 867; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 826, — 0. Lihyca Viv. FI. Libye, ai, tab. i3, fig. 1.— ^. 
Dec.-Apr. 

Champs, moissons, pâturages, bords des chemins : Cartilage, La Marsa, 
Tunis, La Manouba. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie , Maroc et la majeure partie du littoral médi- 
terranéen où cette plante du Cap est complètement naturalisée. 

''' Auctore Ed. Bonnet. 

Tunisie. 6 



82 GKRAMACE/E. 

GERANIUM 

Tourn. Elcm. 93a et Inst. a6f), tab. lAa pr. parle. 

Perennia. 

G. «nbcrosMin L. 5p. gS.S; Batt. et Trab. Alg. I, 1 18; Boiss. Or. I, 87a ; Greii. ol fiodr. 
FI. Fr. 1, 997; Rclib. le. V, fig. /t885. — !^. Mart.-Apr. 

Champs cultivés de la Tunisie septentrionale : Tunis, Soulcra; Sidi-Zehili. 

Algérie, Cyrénaïque; région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient, Perse. 

Ci. Atlanticiuu Boiss. Diagn. Or. ser. 1, i, 69; Batt. et Trab. Alg. I, 119; Barr. ap. 
Coss. Ulustr. II, lA, tab. io4; Boiss. et Reut. Pug. 97. — G. sylvnticum Desf. Ail. 
II, 100 (non L.). — "îf. Mart.-Jul. 

Forêts et fissures des rochers du nord-ouest de la Tunisie : DJ. Ghorra (Le- 
tourn.), Ël-Fcdja, Kef En-Nesour, Hadjera-Sghtra (Coss.). 

Algérie, Maroc. 

G. lanuginosum Lam. Encycl. II, 655; Desf. Ail. II, 101. — G. Bohemicum Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 999; Batt. et Trab. Alg. l, 119 (non L.). — G. Perreymondi Shuttl. 
ctHuet; Burnatin Soc. Dauph. 8" Bull. [1881], 83^1. — "if. Maio. 

Lieux herbeux et humides , broussailles et forêts de la Tunisie septentrionale : 
Dj. CÀebnn (Mkfi. i883); Kroumirie : Aïn Babouch, forêt et source (Y Aïn-Draham , 
Fedj El-Saha, El-Fedja. 

Algérie, France méridionale orientale, Corse, Sardaigne. 

Obs. Espèce créée par Lamarck pour un échantillon recueilli à la Calle par 
l'abbé Poiret, puis confondue pendant près d'un siècle avec le G. Bohemicum L. , 
elle a été reconnue de nouveau dans ces dernières années par Shultleworlh qui 
lui a donné le nom de G. Perreymondi ; elle se distingue facilement dn type lin- 
néen répandu en Scandinavie, en Suisse, en Allemagne et en Autriche, par ses 
graines ochracées très nettement et finement alvéolées et non grisâtres, presque 
lisses ou obscurément alvéolées. (Cf E. Burnal hc. cit. et Barbey FI. Snrd. comp. 
26.) 

Ci. Pyrenaîcum L. Mant. 97; Bail, et Trab. Alg. I, 119; Boiss. Or. I, 880; Gren. et 
Godr. FI. Fr. 1, 3o3; Rcîib. le. V, fig. /i88i.— 'if. Maio-Aug. 

Lieux pierreux , endroits herbeux do la Tunisie moyenne : Guelaat El-IIarrat 
(liCtourn.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Cyrénaïque. 

"' Atirloro G. Barratle. 



GERANIACE^. 83 

Aniiua. 

a. molle L. Sjj. 95."); Dcsf. AU. II, io:î; Bal(. el Trab. Al<r. I, i^o; Boiss. Or. I, SSa; 
Gron. cl Godr. FI. Fr. I, Soi; Rchb. le. V, fig. ^1879. — ®- '^''aio- 

Déconil)rcs, bords des chemins, buissons, lieux cultivés et incultes; répandu 
oà et là dans toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon; Porto-Farina, La Mnrsa , 
Cartilage, Hammam-el-Lif, Dj. Bou-Koufneïn , entre Kroumbalia et Hammamnt, 
Djedeïda; forêt iVAfn-Drahnm; Ksar-el-Sef; Guelaat Es-Snam, Oued Cherchara , 
Oued El-IIallonf, Gahès , Blcd-Kebtra (Malmala), Aïn Teinran. 

Alge'rie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Egypte, Cyre'naï(pe, Tripolitaine; Perse. 

CJ. rottindifoliiim L. 5/;. gSy; Desf. Ail. H, 101; Batt. et Trab. Alg. I, lao; Boiss. Or. 
I, 88n; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3o5; Rchb. le. V, fig. A878. — ®. Maio-Aug. 

De'combres, buissons, bords des chemins, lieux cultivés et incultes de la Tu- 
nisie septentrionale et moyenne : El-Haouiria, Zougag, Dj. Abd-er-RaJtman , Dj. 
Bou-Kouvneùi, Zaghouan , Dj. Zaghouan; Dj. Ickkeui; Dj.Bargou, Kessera, Kef 
Mouella, entre Fomn El-Tcldja et Khanget El-Neb:'ch, Guelaat Es-Snam; îles Ker- 
henna. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient, Arabie Heu- 
reuse, Perse, etc. 

G. disscctiini L. 5/;. 956; Dcsf. Au. II, loa; Bail, et Trab. Alg. I, 120; Boiss. Or. I, 
881; Gren. et Godr! FI. Fr. I, 3o3; Rchb. le. V, fig. 4876. — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, lieux cultivés et incultes, buissons, bords des chemins de la Tu- 
nisie septentrionale; prestpi'île du Cap Bon : Kelibia, Menzel-Temim (Miss. i883); 
Ouchteia : Sghata (Coss.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Mé- 
sopotamie, Syrie, Egypte, Tripohtaine; Perse. 

a, coiuiuStiiiiun L. Sp. 9.56; Desf. jltl. II, io3; Bail, et Trab. Alg. I, 130; Boiss. Or. 
I, 881; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3o3; Rchb. le. V, fig. ^876. — ®. Maio-Jun. 

Décombres, lieux incultes, buissons, bords des chemins de la Tunisie septen- 
trionale : Dj. Chehan (Miss. i883); Fcdj El-Saha (Miss. i883), El-Fedja (Coss.). 

Algérie, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure. 

«. Incidum L. Sp. g.oo; Dcsf. Ail. II, 10/4 ; Bail, et TraJj. Alg. l, 120; Boiss. Or. 1, 8.86 ; 
Gren. et Godr. Fi Fr. I, 3o6; Rchb. le. V, fig. -^873. — ®. Maio-Jun. 

Buissons, chemins ravinés, vieux nmrs et rochers frais du nord-ouest cl du 
centre de la Tunisie; Kroumirie : Aïn Babouch, foret (ÏAm-Draham, El~Fedja, 
entre El-Fedja et Ghardimaou; Zaghouan, Guelaat El-Harrat près de Souk-el- 
Djema, Guelaa Feghara (Letourn.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

6. 



84 GERANIACEiE. 

G. Robertianiiiii L. Sp. gSo; Desf. Ail. II, loA; Bail, et Trab. .1/^'. I, i-ji; Boiss. Or. 
I, 883; Grcii. et Godr. FI. Fr. I, 3oG; Bchb. le. V, 1%. A871. — ®. Apr.-Jul. 

Bords des cliemins, haies, buissons, vieux murs et rochers frais de ia Tunisie 
septentrionale jusque vers la limite nord de la Tunisie moyenne : presqu'île du 
Cap Bon; DJ. liou-Kourneïn , DJ. Zaghoiian; Kroumiric : Boràj- cl -Hammam, Ain 
Bahouch , Aïn-Draham , Fernana, FA-Fedja, etc.; Souh-el-Djema , DJ. Bargou. 

Alge'rie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syi-ie, Palestine, Gy- 
rénaïque (sec. Viv.); Perse, Inde. 

ERODIUM 

L'Hérit. Gei-aniol. tah. 1 -0. 

Sect. I. Baubata Boiss. 

Annua. 

E. cicutariuni L'Héril. Geraniol. 5, n° 12; Bail, et Trab. Alg. I, 139; Boiss. Or. I, 
890; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3ii; Rchb. le. V, fig. /1866. — Géranium cicutarium 
L. Sp. 951; Desf. Atl. II, 106. — ®. Marf.-Jtui. 

Décombres , haies , bords des chemins , lieux cultivés ; presqu'île du Cap Bon : 
El-Haouii'ia , Zougag , Dj. Abd-er-Bahman , Oued Chaïba inférieur, entre Ilamma- 
met et Kroumbalia, entre Menzel-bou-ZcIfa et Soliman; Hammam-el-Lif, Dar-el- 
Aouina, Tunis, DJedeïda, Tebourba, Sidi-Meskin; Oued EI-Hadjar, Ghardimaou, 
Guclaal Es-Snam; Sousse , Saguiet-Matoitg , Sfax, Oglet Sidi-Mohamed , El-Gueltar, 
Bedir Timiat; Feriana, Khanget Goubel, lias El-Aïoun; Tamez-ret, Douiret. 

Algéi-ie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Egypte; Perse, Afghanistan, etc. 

E. Salzinanni Del. Ind. sem. hort. Monup. [i838], 0; Bail, el Trab. Alg. I, laS; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 537. — E. Chcerophjllum Coss. PI. cril. Sa (non 
Cav.). — ®. Febr.-Maio. 

Tunis (Doum. 187^, spécimen non vidi). 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Sardaigne. 

Obs. Cette espèce n'a pas été retrouvée par les diverses missions botaniques 
qui ont exploré la Tunisie. 

E. moscliadiin L'Héril. Geraniol. 6, 11" i3; Bail, el Trab. Alg. I, ia3; Boiss. Or. I, 
891 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3io; Rcbb. le. V, fig. A 867. — Gnanium moschatutn 
h.Sp. 9.^1; Desf. Atl. II, 106. — ®. Jan.-Maio. 

Décombres, bords dos chemins, plaines et pâturages de la Tunisie septentrio- 
nale : El-Ilaouiria , Menzel-Temim , Fortuna, Kourba, Kroumbalia; Porto-Farina , 
Utique, La Marsa, Carlhage , Bardo, La Manouba, DJedeïda, Sidi-Chuega, Te- 
bourba, Béja, Oued-Meliz , Ghardimaou; Aïn-Draham , Fedj El-Srihn , El-Fedja, 
territoire des Ou/cd \i'; Zaghouan. 



GERANIAGE/E. 85 

Algérie, iMaroc, Europe moyenne et méridionale, Asie Mineure, Syrie, Pa- 
lestine, Cyrénaï([ue, Tripolitaine; Abyssinie, Perse. 

E. Botry<s Berl. Amfcn. o5; Bail, et ïrab. Aîg. I, 128; Boiss. Or. I, 893; Grcn. et Godr. 
FL Fr. I, 309; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 54o. — Géranium Botrys Gav. Dissert. 
II, 918, faix 90, fig. 3. — G. ciconium Desf. Atl. II, 1 13. — ®. Mart.-Jun. 

Reliefs gréseux de la Tunisie septentrionale : Dj. Kourbès (Barr.); Kef En-Ne- 
sour près à'El-Fcdja (Coss.). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe depuis le Portugal jus- 
qu'à la Roumélie et la Crète, mais n'a pas été vu en Grèce (Boiss. FI. Or.). 

E. ciconium L'Hérit. Geraniol. 7, n" 16; Batt. et Trab. Alg. I, ia4; Boiss. Or. I, 
891; Greii. et Godr. FI. Fr. I, 3io; Rchb. le. V, fig. A 866. — Géranium ciconium 
L. 5/;. 953. — d). Mart.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, pâturages, plaines, oasis; Zoiigag , vallée de ïOued 
Bou-Noukhal; ïiéja-gare , El-Kef, Guclaat Es-Snam, DJ. Chambi; Haïdra, vallée 
de ÏOued Leben, Gafsa, Gabès, territoire des Ahouaïa. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient. 

E. laciniatum Wiiid. Sp. III, 633 ; Batt. et Trab. Alg. 1 , 1 96 ; Boiss. Or. I, 898 ; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 809; Sbih. et Sm. FI. Giœc. tab. 655; Rchb. le. V, fig. 4869 b. 
— Gei'anium laciniatum Gav. Dissert. II, 328, tab. ii3, fig. 3; Desf. Ail. II, 110. — 
®. P'ebr.-Juii. 

Décombres, bords des chemins, pâturages, coteaux arides et oasis; très répandu 
surtout dans la Tunisie orientale : presqu'île du Cap Bon, Carthage, Djedeïda, 
IJaininnmet , Ilammam-Sousa , Sfax , îles Kerkenna, Gafsa, Gabès, île de Djerba, 
Zarzis , HadedJ, territoire des Ahouaïa, El-llamma ÇDjerid), etc. 

Algérie, Mai'oe, région méditerranéenne de l'Europe, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Cyrénaïque, Tripolitaine; Perse. 

Var. jS. pulverulentum Boiss. Or. I, 898. — Géranium pulverulentum Desf. Atl. II, 111. 

Décombres, bords des chemins, pâturages sablonneux, coteaux arides, allu- 
vions; commun dans la Tunisie moyenne et méridionale : Kairouan, Ain Cheri- 
chira, îles Kerkenna, Dj. Bou-IIedma, Gafsa, Gouijla; Gabès, île de Djcrba, 
Taoudjoiit, vallée de Y Oued Feci, etc. 

Algérie, Espagne, Sardaigne, Grèce, désert de la Caspienne, Asie Mineure, 
Arabie Pétrée , Egypte , Mésopotamie, Perse, etc. 

E. Cliium WilId. Sp. III, 63^1; Balt. et Trab. Alg. I, 137; Boiss. Or. I, 89A; Mor. FI. 
Sard. I, 3/j8; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 3o8. — Géranium Chiiim L. Sp. 95 1; Gav. 
Dissert. II, lab. 93, fig. 1. — G. malacoides Desf. Iierb. (ex parte). — 0. Maio. 

Pâturages, coteaux herbeux, broussailles; îlot de Djamour (Doum., Miss. 
1888); Oued El-Ftour, Dj. Aziza (Letourn.). 

Algérie, Maroc, région médilerranéenne de TEui'npe, Egypte. 



86 GERANIACE/E. 

E. iiialacoides L'Héril. Geraniol. 9, n" 23; Batl. el Trali. Alg. I, 127; Boiss. Or. I, 
8c)l5; Gren. et fiodr. FI. Fr. I, 3o8; Rchb. le. V, fig. /18O8. — Géranium inalacoides 
h. Sp. 90a; Desf. Atl. II, 107. — ®. Marl.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, haies, murs, pt*Uurages, plaines, oasis; commun 
dans toute la Tunisie : Tunis, Otied-Meliz , Béja, Sidi-Meshin, Zaghouan, Oued 
MargucUl, Gqfsa, Sfnx, Gabès, territoire des Gkomrassen, etc. 

Alg^érie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Gyrénaïque; Perse. 

E. marltiniuni L'Hérit. Geraniol. 11, n" 39; Mor. FI. Sard. I, 353; Guss. Syn. II, 
31 1 ; Gren. et Godr. 7*7. Fr. I, 007; Rchh. le. V, fig. /1870. — 0. Apr.-Jim. 

Sables, lieux pierreux dans Tilot de Djumour (Douni., Letourn., Miss. 1888). 

Europe occidentale Httorale : Ecosse, Angleterre, France; Corse, Sardaigne, 
Italie , îles Gorgona , Capraja et Maretimo. 

Perennia. 

E. asplenioide.s Willd. Sp. III, 635; Balt. et Trab. Alg. I, ia5: Boiss. Voij. Esp. 123; 
Wilik. et Lge Prodr. llisp. III, 53/i. — Géranium asplenioides Desf. Ail. II, 109, 
lab. 168. — Erodiitm mulicum L'Hérit. Geraniol. 8, n° 19 nomen aatiquius sed reji- 
ciendum nempe sepala in alabastris lantum inlcrdum mutica. — y^. Apr.-Jim. 

Région montagneuse de la Tunisie jnoyenne occidentale : rrin monlibus Shihœ-n 

(Desf.). 

Algérie, Espagne méridionale. 

Obs. Gette espèce, la seule qui soit acaule en Tunisie, n'a pas été retrouvée par 
les diverses missions qui ont exploré la Piégence, et en particulier par Letourneux 
qui a visité les montagnes des environs do Shiba. Le type est n^présenté dans 
l'herbier Desfontaines par deux échantillons dont l'état de développement est peu 
avancé : les fleurs, en effet, à l'exception d'une seule, sont encore à l'état de bou- 
tons et les sépales sont tout à fait muti((ues. Eu Algérie et en Es|)agnc, les sépales 
des fleurs encore en boutons sont quelquefois niuliques, mais le plus souvent ils 
sont brièvement apicoles et ce caractère s'accentue pendant toute la durée de 
l'anlhèse. Dans le cas où la plante de Tunisie aurait toujours les sépales muliques , 
celle d'Algérie et d'Es|)agiie devrait, néanmoins, s'y rallacher à titre de variété 
caracléris('e par les séjiales apiculés. 

E. hymen ode.** L'Héril. Gcruinol. 8, 11° ao, (ab. fi ; Batt. el Trab. Alg. l, 195. — E. mnn- 
tanum (^oss. el DIL in Bull. Soc. bot. III, 'j'^'j; Bail, et Tral). Alg. I, laS. — Géranium 
geifolium Desf. Atl. H, 108. — 2£. .laii.-Maio. 

Pâturages montuoux, broussailles ol forèls, rochers escai'pés de la Tunisie sep- 
tentrionale, ne dépasse guèi-e la limite nord do la Tunisie movenne : Kij' El-Mnlidi 
près f:/-Fedja ; l)j. liou-Kouriicïn , Dj. Itéras. I)J. Zog/iouaii , DJ. Ilorifou , kef 
Aloucllii , Gurlaa Vcghara. Guelual Es-Snam. 

Algérie. 



GERANIACE/I':. 87 

!•;. Miiiiriotiiifum (loss. cl DU. in IMl. Soc. bal. Il, :?o((, <•( a[i. (loss. UlnUr. Il, 17, 
liilj. loO; jiiill. cl Tiuli. l/y. I, laG. — Clvraiiium maliicoidvH Des!'. Iicri». (l'x |i;ul<'). 
— 'Ç. l<'(.|.f.-Mî.io. 

S;il)los iiiaiilinu's cullivcH, |);Uui'a[;os cl coI(î;iiix inciiilos, hroiisHailIcH Ac. I;« 
[trcsquilo du (lap lion : entre, Tonnura et Z<iouïel-el-M(>ah (Mjhh. i8H3). 
Al{|-('rie. 

Iv. pafliyrrhixum Coss. ol, DR. iii liull. Soc. Iwl. IX, ^i;?!) f iKO-i |, <;i ap. (Johk. ///«»/»•. 
Il, i(), lab. 107; Bail, et Trah. /!///. I, i«8. — 'If. Apr.-Jiil. 

Pâturafjes, coteaux, hroiissaillcs et lor(^ls de la Kromuirie ofrideiilaN! : El-Fcdja 
(LetoiM-n.), col A' El-Mscïf {Cjo^a.). 

Algérie. 

Secl. II. l'uiMosA \\o\m. 

, li. »r!>or«;.s««;iiM L'Ili-ril. (Jeruniol. 11, n" a8; Coss. el Kral. iii liull. Soc. bot. IV, Gi ; 
l]all. ol Tral). Alg.l, laA ; Barr. ap. Coss. Illuntr. Il, ho, lai). Jo8, — E. Ilrnsoui Boiss, 
Or. I, 885. — Géranium arborescent Des!'. AU. Il, 110. — Exsicc. Kral. Tim. /ioG. — 
t). Apr.-Jun. 

Pàtiirag-cs montueux, coteaux arides hroiisHailleiix arfjilo-caicaires de la Tu- 
nisie niëi-idionale : Oued Leben, Dj. liou-Hedina, l)j. lùldedj, El-Guellar, Ga/m, 
DJ. Ifalli/r, DJ. Chcjiukïjra, Dj. lierd, Dj. (Juin -Ali, Dj. Keiviin, lias-cl-Oued , 
Djcij (Juin-el-Azir, Dj. Aziza, Dj. Malinala, Dj. Tadjera, Dj. (Àaren, (île. 

Éffypte. 

K. f^tttntum L'Uôril. Ccraniol. 10, u" '.>.(>; Mail, et Trah. /!///. I, 1 y/i ; Willk. cl Ljji! 
l'rodr. liisp. III, 5/4 1. — Gmanhun ^ulUilum Dosf. AU. Il, ii.'î, lai). 1G9. — Forma 
foliis vix lobiilali» : G. malopoideit Dos!'. Ail. Il, 113. — '^. Murl.-Jun. 

Pâturages arides, coteaux calcaires ou gypseiix, alluvions el lits dessf^cjids des 
rivièi'cs de la Tunisie niéiidionale : Fcriana, Ujrriloire des lieni Aïeïcha, El-Guellar, 
Hir El-Alimar, lilcd-Kebird [Gtiouirassan). 

Algérie, Maroc, Espagne; Fezzan. 

K., glaucoplijllum L'Héril. Gcraniol. 10, n" «5; Coss. el Kral. in liull. Soc. tiol. IV, 
Go; Bail, ol Tral). Alfr. |, 1 •ji'i ; Barr. ap, Cob». Illmlr. II, ai, fal». io(); Boiss. Or. I, 
895. — Géranium glaucophyllon L. Sp. Qoa. — G. craniiifoUnni l''(iisk. /'/. /Ki^.-Arntj. 
193. — Exsicc. Kral. Tun. 198. — 'if. Fohr.-Jnn. 

Palui-ages et coteaux argilo-calcaires arides , lieux saMonneiu, alluvions et lits 
pifîrreux des rivières; Ghardimaon (Lelourn.j; hlinn/fcl El-Teldja (Letourn.); 
liou-Merdès , El-Djem (Miss, i883); commun dans la Tunisie m<^ridionale au nord 
et au sud des choit: Sfax, Gafm, Ncfla, Gahèn, lie de Djcrhu, Zarzis, Bled- 
Kehira (Gliomrasseii), Douz, etc. 

Algt^rie, Maroc; pays des Touareg, Kgy[)te, Arabie P<5lrde, Mësopotamie. 
!•:. Iiirtum W illd. Sp. III, Ci'.rj.; Hall, ol Trah. /!//;. I, i:i'\; Boiss. Or. I, H96. — Ger/i 



88 GERANlAGEyE. — ZYGOPHYLLACE^E. 

nium hirtum Forsk. FI. /Eg.-Arab. laS; Desf. in Ann. Mus. II, 210, tab. lio. — G. 
crassi/oHum Desf. Atl. Il, 111 (non Cav.). — "If. Febr.-Maio. 

Pâturages sablonneux, coteaux argiio-calcaires ai'ides; très répandu dans la 
Tunisie moyenne et niëridionale : Sousse, El-Djem, Sfax, îles Kerkenna, Dj. Bou- 
Hedmn, Dj. Hattig, entre Tamcrza et Khanget El-Teldja, Dj. Kebirita, Gabès, île 
de Djcrba, Zarzis, etc. 

Algérie, Maroc; Tripolitaine, Fezzan, Cyrénaïque, Egypte inférieure, Arabie 
Pétrée, Palestine, Syrie. 

Obs. On cultive en Tunisie plusieurs espèces de Pelargonium , notamment les 
P. inquinans et P. capitatum originaires, comme presque toutes les autres espèces de 
ce genre, du Cap de Bonne-Espérance. Le P. inquinans est cultivé comme plante 
ornementale dans quelques beaux jardins des environs de Tunis ; le P. capitatum 
au contraire, vulgairement appelé Géranium Rosat, est cultivé assez fréquemment 
dans les jardins par pieds isolés à cause de l'odeur de ses feuilles qui rappelle si 
fort celle de la rose de Provins. 

ZYCOPHYIiliACEiS; R. Br. ''>. 
TRIB. 1. EUZYCOPHYIiliEiK Boiss. 

TRIBULUS 

Tourn. Elem. 2 3a et List. 265, tab. xUi. 

T. ferrestris L. Sp. 887; Desf. Ail. I, 889; Batt. et Trab. Alg. I, 177; Kral. PI. Tun. 
exsicc. n" 20a; Boiss. Or. I, 90a; Rchb. le. V, fig. ii8ii. — 0. Maio-Sept. 

Champs et cidtures , pâturages secs , sables et décombres dans toute la Tunisie 
continentale et dans les îles Kerkenna et Djerba. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc et tout le bassin méditerranéen. 

FAGONIA 

Tourn. Elem. 281 ci Inst. aGS, tab. l'ii. 

F. latifolia Del. FI. Eg. éd. fol. a3o, ed- 8° 87, lab. 38, fig. 3; Bail, et Trab. Alg. 
I, 177; Boiss. Or. I, 9o4. — F. virens Coss. ap. Kral. PI. Alg. sélect, exsicc. n" 28. 

— (î), î^. Mart.-Jun. 

Sables, rochers et terrains gypseux de la région désertique : Aïn Kebirita, Kriz, 
Oued Ziloun. 

Egypte, Algérie. 

F. glntinosa Del. l. c. lab. a6, li{j. 2; Batt. et Trab. Alg. I, 177; Boiss. Or. I, 90^1. 

— "if. Mart.-Maio. 

'' Auctore Ed. Bonnet. 



ZYGOPHYLLACE^. 89 

Sables, dunes, plaines arides, lits des oued desséches dans la re'gion de'ser- 
lique : Gouijla, El-Hamma, Kriz, entre Ain Kebirita et Aïn Kebinli, Tozzcr, 
Nef la, Tamerza, etc.; assez commun dans le Djerid. 

Palestine, Egypte, Algérie, pays des Touareg. 

F. Kahirina Boiss. var. (3. Sinaï^a Boiss. Ov. I, goS. — F. Sinaïca Boiss. Diagn, Or. 
ser. 1, I, 6i ; Ba(t. et Trab. Alg. I, 178. — 2/:. Mart.-Maio. 

Sables, rochers, ruines, terrains gypseux, lits des oued desséchés: Sfax, îles 
Kerkenna, Ksar-cl-Akmar, Oued Leben, Dj. Hnttig, Oued Feci, Bir Knnfhs, Kriz, 
Bled-Kebira, Ras El-Djerf, Ahouaïa, Zarzts, etc.; assez commun dans le sud, 
principalement dans la région montagneuse. 

Sinaï, Egypte, Algérie. 

Obs. Espèce souvent peu distincte de la précédente dont elle diffère principale- 
jnent par sa pubescence glanduleuse moins fournie, et par ses fleurs beaucoup 
plus grandes, à pétales longuement onguiculés. 

F. fruticans Goss. ap. Krai. PL Alg. sélect, exsicc. n" 29; Ed. Bonn. ap. Morol Journ. de 
bot. VII, 281 (exd. syn. Pomelii test. cl. Battandier in lilt.). — F. fi-utescms Batt. ol 
Trali. Alg. I, 178. — t,. Mart.-jMaio. 

Lieux pierreux, coteaux et terrains gypseux : Gabès, llassi Zirara. 

Algérie désertique. 

F. Crctica L. Sp. 386; Desf. Atl I, 338; Balt. et Trab. Alg. I, 178; Kral. PI. Tuii. 
exsicc. n" 200; Boiss. Or. I, goS; Lam. Illiistr. lab. 346. — "^. Dec.-Jun. 

Lieux incultes, ruines et décombres, broussailles, rochers et pentes des mon- 
tagnes : très commun dans toute la Tunisie continentale et dans les îles Kerkenna 
et Djerba. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie méridionale de la Péninsule Ibérique, 
Crète, Chypre, Egypte, Marmarique. 

ZYGOPHYLLUM 

L. Gen. n" 353. 

Z. album L. Dec. I, lab. 8; Desf. Atl. I, 338; Goss. în Bull. Soc. bot. II, 364 el IV, 61 ; 
Batt. et Trab. Alg. I, 179; Kral. PI. Tun. exsicc. 11° i6«; DC. PL grasses lab. i5/i. — 
t). Febr.-Jun. 

Sables et rochers du littoral , terrains salés de rintérieur, bords des sebkha et 
des chott : La Goulette, Hammam-el-Lif, Kairouan, Sidi-el-Hani , îles Kerkenna 
et Djerba, Sfax, Oued Leben, Sidi-Salem-bou-Grara , Oudref, Tozzer, Nef ta, 
Sebkha El-Mellah, El-Golea, Zarzts, etc., comnuui dans toutes les dépressions 
inondées pendant l'hiver; m:mque dans la région montagneuse. 

Chypre, Cilicie, Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripohtaine, Algérie. 



90 ZYGOPHYLLACEyE. 

Z. corgitituin Coss. ap. Coss. el DR. in Bull. Soc. bot. Il, 3G'i ; Bail, cl Tial). .1/^. I, i ^i); 
kral. PL Alff. sélect, exsicc. n° 3i. — t). Febr.-Juu. 

Terrains sak^s, bords des sebkha et des choit : Gabhs, Béni Aïeïcha, IVir Beni- 
Zid, Kehilli, El-Golea (lesle Gosson). 

Algérie désertique, Maroc (oasis d'Akka). 

Z. l^cslini Coss. in Ikdl. Soc. bot. III, 706; Bail, et Trab. Alg. 1, 179; Kral. PI. Alg. 
sek'ct. exsicc. n"" 3i a et 01 6. — 1). Marl.-Maio. 

lîords de la sehklia de SecUida (Duveyricr; échantillons sans fruits, déterminés 
par M. Cosson). 

Algérie désertique, pays des Touareg. 

TRIB. II. PSEUraOZYGOPSIYIilii:^ Batt. 

PEGANUM 

L. Geii. n" hh3. 

P. Ilai-inala L. 5;?. h!ih; Desf. Atl. I, 871; Bail, et Trab. Alg. I, 179; Kral. PI. Tnn. 
exsicc. v° aoi ; Boiss. Or. I, 917; Rchb. le. V, tig. 48 18. — t). Dec.-Jun. 

Décombres, cham])s incultes, pentes des coteaux, terrains salés du littoral et 
de riulérieur, oasis : très commun dans toute la Tunisie conlincnlale et dans les 

îles Rci'hennn el Djerha. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne , Grèce , Grète, Syrie, Egypte, 
Marmarique. 

TETRADICLIS 

Stcv. ap. M.-Bieb. VI. Taur.-Cunc. III, 277. 

T. Evcrsnianni Bjje in Liniuea XIV, 178; Coss. el Kral. in Bull. Suc. bot. IV, G-i; Boiss. 
Or. I, 918. — 0. Febr.-Apr. 

Sables des boi'ds de la mer à Sfaœ. 

Déserts de la nier Caspienne. 

Obs. Plante découverte en i85i par Espina el Kralik, recuediic de nouveau 
en 187^ par M. Doûmet-Adaason, a disparu depuis Télablissement du protectorat 
j).ir suite de la conslruclion d'un camp nnlitairc siu- ronq)laceni(Mil restreint (pTelle 
occupait; la présence de celle espèce sur ce seul poiul de la Tunisie élait due, Ij'ès 
probablement, à une inlroduclion [tar des marchandises ou des délestages de 
navires. 

NITRARIA 

L. in Comm. tiov. Pctrop. VU, 3i.5, lab. 10. 

\. lri«lentata Desf. -1//. I. .Sytî; Coss. ol Kral. in //»//. Soc. bot. IV, 177; Bail, el Trab. 
Alg. 1, 17(1; Boiss. Or. I, ()iq; Jaul). el Sparli illualv. Or. III, lab -M)'.]. — t). \\u:- 
Jun. 



ZYGOPHYLLACEyE. — RUTACE^. 1)1 

Sables, terrains g-ypseux et salés, bords des sebklia et des choit : Scbhha DJc- 
riba, Unmmam-Soiisa, Sebkha de Moiiaslir, Sfrur, îles Kcrkenna ot DJcrba, Oued 
Lebeii , Gabcs , Gueraat El-Vcdjedj, Rcdiv Timiat, Oncd Zeg::,nou, Debnbchn, Sidi- 
Salcin-bou-Grarn , Sebkha El-Melah, etc., commun dans toute ia Tunisie. 

Palestine, Egypte, Marmarique, Tripolitaine, Algérie. 

.RJU'TACEJE Juss.^''. 

RUTA 

ïoiirn. Elem. aai et Inst. 967, tab. i33. 

R. iiioHtana Glus. Hist.pl. Il, i36; Batt. et Trab. Alg. I, i8o; Boiss. Or. I, 931; 
Iklil). le. V, lîg. /181 1. — iî. tenuifolia Desf. Atl. I, 330. — "if. Maio-Jul. 

Pentes des montagnes, rochers, lieux stériles et pierreux : presqu'île du Cap 
Bon, La Manouba, Djedeïda, Bahirl-Mournak , Mahamedia, Oued Meliana infi'- 
rieur, Oued Tessa, Ellez, Feriana. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

R. Clialepensis L. Manl. 69; Batt. eî Trab. Alg. l, 180; Boiss. Or. I, 9'23. — R. an- 
guslifolia Fers. Syn. I, ^64; Rchb. le. V, fig. /i8i3. — "if. Apr.-Jul. 

Ruines et décombres, rochei-s, pentes des collines, bois de pins : Carlhage, 
Menzel-Temim , Fortuna, nord de Sidi-Khalcd, Dj. Zaghouan, Mohaissa, Kessera, 
Aïn Cherichira, Oued Marguelil , Dj. Chamhi, Foum Tamesmida, Feriana. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

\'ar. p. bracteosa Boiss. Or. I, 993. — R. braetensa DC. Prodr. 1, 710; Batt. et Trab. 
Alg. I, 180; Rdib. le. V, fig. 4815. 

Dans les mêmes stations que le type : Bizeiie, Bordj-Toum , Oued Dcfali, Foum 
Ilallouf, Kef Rezai , DJ. Et-IIancch, Guelaat Rebiba^ Sfax, îles Kcrkenna, Bcni 
Aïeïcha, Dj. Aziza, Bled-Kcbira [Matmata). 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

HAPLOPHYLLUM 

A(Jr. Juss. in Méin. Mus. XII, liGti. 

Bl. tiiberciilatuni Adr. Juss. l. c. lab. 17, n" io;Coss. et Kral. in Bull. Soe. bot. IV, 6-2; 
Bail, el Trab. Alg. I, 180; Kral. PL Tan. exsicc. n" i63rt,- Boiss. Or. I, 989; Jaub. 
et Spacb Illuslr. Or. III, lab. 3G9; Deless. le. III, lab. Ao. — liula lubcrcidala Forsk. 
FI. Mg.-Arab. 86. — 2^:, \y. Maio-Jui. 

Champs incultes, bords des chemins, pâturages secs, alluvions des oued : Ahi 

'" Aiictorc Ed. Donnot. 



92 RUTACEyE. — CORIARIACEiE. 

Cliei-icliirn , Sfax, Gnfsa , Oued Gabès, Djerba, DJ. Aziz^a, Oglet Mahainla, Oued 
Berradnh, Redir Mouilah, Oued Ziloun, lladedj, entre Fratis et Limagues , 
Zards , etc. 

E^'^y|)le, Marmarique, Cyre'naïque, Algérie. 

II. Ilispaniciim Spacli in Ann. se. nat. ser. 3, XI, i'](î; Willk. el Lgc Piodr. Ilisp. III, 
1 A. — //. linifulium Adr. Juss. (p. p. nomen laxuin el plures stirpes compleclens); 
Bail, et Trab. Aljr. I, i8o; Rchb. le. V, fig. iSiG. — Ruta lini/olia L. (p. p. et exd. 
var. /3. ely.); Barrel. le. 1 186. — ^» ^- Apr.-Jun. 

IVnlos des collines, lienx secs, bois de pins, alhnions des oued : Feriana, 
DJ. (Mninbi, Dj. Khechem-el-Kelb , Oued EddedJ, Ain Segoufia, DJ. Berd. 

Algérie, Espagne. 

II. Bii:vl>aiiiiiii Adr. Juss. ap. Spach in Ann. se. nat. ser. 3, XI, i85; Coss. et Kral. in 
Bidl. Soc. bot. IV, 6a; Kral. PI. Titn. exsicc. n" 162; Boiss. Or. I, 937. — Ruta Bux- 
baumii Poir. Encycl. VI, 336. — R. linijblia Desf. Atl. I, 336 (exci. syn., nec L.). — 
R. npathulala Sbth. et Sm. FI. Grœc. lab. 370. — ^1 t>' M^o-Jul. 

Champs incultes, pâturages secs, alluvions des oued : entre Kroumbalia et 
Hamniamet , Hammam-el-Lif, La Manouba, Mahamedia, Zaghouan, DordJ-Toum, 
Oued-Zerga, Oued Meliana inférieur. 

Gonslanlinople, Crète, Rhodes, Chypre, Syrie, Palestine. 

coriaria€eje; DC''. 

CORIARIA 

Mssolc in Me'm. Acad. Se. [1711], p. 3-îo, tal). la. 

C. myrlifolia L. Sp. 1087; Desf. Atl. II, 369; Bail, et Trab. Alg. I, 17;^; Boiss. (h: 1, 
9/13; Rchb. le. V, fig. Zi8ao. — t). Marl.-jun. 

Dans une haie aux environs de Tunis (Doùni. 187A) où vraisemblablement il 
avait été planté. 

Algérie, Maroc , Péninsule Ibérique , France méridionale, Italie. Sicile (sponta- 
néité douteuse). 

Obs. Le Catalogue publié par l'AdminisIration des forèls de Tunisie, à l'occa- 
sion de TExposilion universelle de 1889, indicpic le (,. mijrtifolia rrdans les en- 
droits frais", sans localités précises; les diirérenles missions bolanicpies qui ont 
parcouru la Hégence de i883 à 1888 n'ayant constaté nulle part la présence de 
cet arbuste qui n'est pas, non plus, représenté dans l'herbier spécial de l'.Admi- 
nislralion des forêts, lindicalion du (jalalogue est au moins 1res douteuse; en 
tout cas, si le dortniia exisie réellemenl en Tunisie à lélaL spontané, il y est cer- 
laincmcnl 1res rare et son aire de {lis[)orsion IbrI i-esliciule. 

'' Aiicloip lui. lîotiriet. 



ACERACE/E. — MELIACE^. — AMPRLIDE;E. 93 

ACERACE.E DC. '''. 

ACER 

ïouni. Elem. /i88 el ]»st. 6i5, lab. 386. 

A. Moiispessulanuni L. Sp. io5G; Bail, et Trah. Alg. I, 179; Boiss. Or. T, Ç)ï^t; 
Rchl). le. V, fig. ^8a6. — t). FI. Apr. Fr. M. 

Sommet du Dj. Zaghouan. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranc^cn. 

Obs. Le Cardiospermum Halicacahum L. , vulgairement Pois-de-Cœur, sapiiidacee 
de rinde et des régions tropicales de l'Afriipie et de TAsic, observe' autrefois par 
Espina dans les jardins arabes de Sfax, y est encore cultive aujourd'hui; on le re- 
trouve dans les mêmes conditions à Bizerte et sur quelques autres points de la 
côte. 

]?IEIiIACE.œ Juss.C'» 

MELIA 

L. Gen. n" 527. 

M. Azedarach L. Sp. 55o; Desf. Aû. I, 887; Boiss. Or. I, gSA; Gren. ol Godr. FI. 
Fr. I, 82/1; Willk. el Lge Prodr. Uisp. III, 667; Wighl le. lab. 160. — i). FI. Maio- 
Jtui. 

Planté comme arbre d'ornement daiis les jardins et sur les places publiques des 
villes et des villages de la côte orientale de la Tunisie; Beni-Khiar, Ncbeul (Miss. 
i883); île de Djcrba (Kral.), Gabès (Letourn.). 

Arbre originaire de l'Himalaya et de l'Inde, cultivé en Algérie et dans presque 
toute la région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient. 

AlflPEIilDEiE Kntb.(\ 

VITIS 

Tourn. Elem. A86 et Inst. 6i3, tab. 38i. 

V. vinifera L. 5p. 298; Desf. Atl. I, 202 ; Batt. et Trab. Alg. I, 171; Boiss. Or. I, gaS; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 828; Pianch. ap. DC. Monogr. phan. V, 355; Sbth. et Sm. 
FI. Grœc. tab. 36a. — t». Apr.-Sept. 

Lieux frais des plaines et des montagnes de la Tunisie septentrionale , grimpe 
quelquefois le long d'arbres très élevés. — Spontané et assez répandu dans le 
nord-ouest de la Tunisie, rare dans le nord-est et dans la Tunisie moyenne; pres- 
qu'île du Cap Bon : DJ. Cheban (Miss. 1 883 ) ; Mogod, Kroumirie : Tabarque , entre 
Tabarque et la frontière algérienne , Bordj-el-IJammam , Ain Ahmra, nord d'ylm- 
Draham, Fontaine Nizetj, Fedj El-Saha, entre Fedj El-Saha et Fernana, El-Fedja, 
Oued Bâta, etc.; Kairouan (J. Reb.). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Caucase, Arménie, Tur- 
kestan. 

'" Auctore Ed. Bonnet. — '^' Auctore G. Barratte. — '^' Auctorc G. Barratle. 



94 TEHEB1\THACE;E. 

TEREBIIVTIIACK^ Jii8S.''>. 

RHUS 

Tourn. Elem. /j8i ol Inst. Oi i, tab. 38o-38i 

It. pcntapliylla Dosf. .'1^/. I, 267, lab. 77; Ikll. cl Trab. /!///. 1, 19;?; Giiss. Sijn. 1, 
3Gi. — t). IMarl.-Maio. 

Penlos (les collines, lieux arides, broussailles : Ghardimaou, Hammam-Soum , 
Ksar-el-ScJ'. 

Algérie, Maroc, Sicile. 

It. oxyacantha Cav. le. III, 36; Bail, cl Trab. Alg. I, 193. — R. oxydcaulLoidcn Ouni. 
Cours. Bot. euh. III, 568; Coss. cl Kral. iii Ihill. Soc bot. IV, 63; Krai. PL Tiin. crsicc. 
n" ao3; Boiss. Or. II, 5. — R. dioica Brouss. ap. VVilld. — t). Fobr.-iMaio. 

Broussailles, plaines arides, pentes des montagnes : Dj. Zaghouan, Ilammam- 
Soiisa, hsar-el-Sef, Ain Chcrichirn , Oued Mnrr>uc(il, îles Kcrkcnna ot DJerba , Dj. 
Hnlliff, klian{>el El-Oiissif, DJ. Bou-IIedina, Bled T/taln, Gabès, DJ. Aïdoudi, etc. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, Sicile, île de Linosa, Syrie, Egypte, Gyrénaïque. 

PISTACIA 

L. Gen. n" 7 '17. 

P. Lentifiicus L. Sp. io:î6; Poir. V<nj. II, tîGa; Desf. Ail. II, 36."^; Bail, ol Trab. .1/^'. 
1, 191; Boiss. Or. II, S; Sbib. cl Sm. FI. Grœe. lab. 957.— t). Mail.-Jiil. 

Bi'oiissnillcs, bois et forèls, pentes des moiilagnes : entre koiirba ot Menzet- 
Temim, El-Fcdja, Aïn Akmra, Dj. Zoghouan, etc., conniiun dans toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, {)arties septentrionale et orientale du bassin inédilerranéen, 
Gyrénaïque. 

P. tdantira Dosf. Ad. II, 36/i et in Ann. des Voyages, XVII, S.')'!; Rail, cl Trab. Alg. 
I, i()i; Wcbb Phyt. Can. tab. 66; Engl. ap. DC. Monogr. phan. IV, 387. — t). Apr.- 
Jui. " 

Plateaux élevés ni dénudés, base dos montagnes, sni'tont dans les dhaïa : Dj. 
Ziighouun, Ghardimaou, Dj. ïlerd, Gafsa, Feriana, ruines de Tltclcptr, kef El- 
Sghann. 

Tripolitaine, Fezzan, Algérie, Maroc, Ganaries, Gliypre, Kgypie. 

P. TorehinlhiiN L. Sp. ioîî.t; Dosf. /!</. II, 36/j ; Bail, cl Trab. I//;-. I, 191; Boiss. Or. 
il, 6; Sbib. ot Sm. FI. Grœc. tab. 966. — l). Apr.-Jnl. 

Broussailles, forèLs, pentes inlorieuies dos montagnes : |)n's(pi "Ile du Cap lion, 
Dj. Zaghouan, Aïn Chcrichirn, Nebcur, Ghardimaou , El-hrf. 

'" Aiiclon; Ed. Doiiiicl. 



TEREBINTHACK^:. — HUAMNAGEyE. 95 

Algérie, Maroc, partie soptenlrionale dii bassin iiiodileiranécn, Crèlc, Chypr.', 
(iyronaïquo. 

Obs. Le Pistacia vcrn L. (Dubam. Arbres, \\l, lab. 17), Pislacbior, csl cullivd 
dans les jardins el dans les oasis, nolanimenl à Sfax, Gribcs , Gafsa, Toizcr ; le 
Schinus molle L. {Bol. Mag. tab. SSSg), Faux-Poivrier, est assez souvent plante 
dans les jardins indigènes à Tunis, Teboxirba, Khirouan, Sfax, Dj'erbn, etc.; ses 
fruits sont vendus dans les bazars. 

RHAiniVACt:^ R. i3r.(''. 

PAL.IURUS 

Tourn. Elem. A89 et Inst. G16, lab. 887. 

P. Kpina-Christi Mill. Dict. éd. 6 (1771). — /'• nustralis Gœrin. Fruct. I, 2o3, (ah. /i3, 
fig. 5 (1788); Batt. et Trab. Alg. I, 188. — P. aculeatus Lam. Encycl. IV, 697 et 
Illustr. fab. 910; Desf. Ail. I, 199; Boiss. Or. II, 12. — Rhamnus Paliimts L. — 
f). Jiin. 

Dans une haie près de Tunis (Douni. 187/»; spécimen non vidi); n'a pas c'té 
retrouve' re'cennnent dans la Pte'gence. 

Algérie (cultivé et subspontané), partie septentrionale et orientale du bassin 
niéditeiTanéen. 

ZIZYPHUS 

Tourn. Elem. /189 et Inst. 627, tab. /io3. 

Z. Lotus Lam. Encycl. III, 817 ; Desf. Ail. I, 200; Batt. et Trab. Alg. I, 188; Boiss. Or. 
II, 12. — Rhamnus Lolus L.; Desf. in Mém. Acad. se. [1788], p. Mi3, tab. 21; Poir. 
Voy. II, 126. — t). Nov.-Jul. 

Collines, lieux arides et pierreux, broussailles, plaines incultes dans toute la 
Tunisie continentale et insulaii'e. 

Tripolitaine , Algérie , Maroc , partie sud de la Péninsule Ibéricjpie , Sicile , Grèce , 
Gbypre, Arabie, Marmarique. 

Z. t-iilgaris Lam. Encycl. III, 3i6; Batt. et Trab. Alg. I, 189; Boiss. Or. II, 12. — 
Z. salivas J)esL Ail. I, 200. — Rhamnus Zizyphus L.; Poir. Voy. II, i2.5; Sbili. et 
Sm. FI. Grœc. tab. 2^1. — t>. Jmi.-Jul. 

Cultivé dans les jardins et dans les oasis de toute la Tunisie continentale et insu- 
laire. 

Cultivé en Tripobtaine, en Algérie, au Maroc et dans la plus grande parlie du 
bassin méditerranéen. 

Z. Spina-Christi Wilid. 5;;. I, iio5; Desf. Ail. I, 201; Batt. et Trab. Alg. I, 189; 
Boiss. Or. II, i3. — Rhamnus Spina-Chrisli L. Sp. igb. — t>. Sepl.-Maio. 

Cultivé dans quelques jardins h Sousse et dans les oasis de Tozzcr et de Nefia ; 
''' Auctore Ed. lîoniiet. 



96 RHAMNACE^. 

les anciens ailleurs arabes Tonl également indiqué à DJeiha, où je ne l'ai pas 
observé. 

Cultivé : Cyrénaïque, Tripolitaine , sud de l'Algérie, pays des Touareg, Pa- 
lestine, Egypte. 

RHAMNUS 

Tourn. Elem. ^GG ol Inst. 5t)3, tal). G;^(). 

Sect. T. Alaternvs DC. 

R. Alatornnjo L. 5/?. 198; Poir. Vo\j. II, laâ; Dosf. Atl. I, 198; Balt. ot Trab. Alg. I, 
189; ]ioh». Or. II, lA; Duhani. ArWcs, a" éd. (Nouv. Duliam.) III, lab. i4. — 1). 
Jan.-Jun. 

Haies, bois, broussailles, lieux incidtes, pentes des collines et des nionlagnes : 
prescpi'île du Cap Bon, DJ. Reçns, Mcnzcl-Djemil, Oued El-Hadjar, Aïn-Dmliam , 
Guclaat Es-Snam, etc., commun dans le nord et dans le centre. 

Cyrénaïipie, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mé- 
diterranéen. 

Var. jS. prostrata Boiss. Voy. Esp. ia8. — R. myrtifolia Willk. Enuin. pi. nov. 11° Vi el 
IltuHtr. Hisp. II, p. /i5, lab. 117 B; Willk. ot Lgo Prodr. llisp. III, 48-î; Bail, el 
Trab. yl/^f. I, 189. — R. Alaternus Dcsf. herb. ! {iwn FI. Ali). — 1). Apr.-VIaio. 

Fentes des rochers dans les montagnes : Kesscra, Guclaat Es-Snam. 

Algérie, Espagne, France méridionale. 

Sect. II. CEnvispisA DC. 

It. oleoides L. 5y;. cd. a, 379; Dosf. Atl. I, 197; Bail, cl Trab. 1/^. I, 190; Boiss. 
Or. II, if); Mor. Ft. Sard. lab. aG. — R. huxij'oliits Poir. Voij. Il, 137 ox spoc. liorb. 
Lamarckii quod est planla novolla et morbosa. — - t). Marl.-Jun. 

Haies, broussailles, lieux arides, fentes des rochers, pentes des montagnes: 
Kelibia, Menzel-Temim , Carthage, Sidi-Ben-Hasscn près Tunis, llnmmam-cl-Lif, 
Dj. Uou-kourncm, Dj. Reçns, Tebourha, Gluirdimaou , Kessera, klinnf>el Sega las , 
Aïn Clierichira, Ain SegouJIa, Dj. Hadid, Feriana, etc., disséminé dans toute la 
Tunisie, principalement dans la région montagneuse du nord et du centre, la var. 
angustifolia Lge Pug. 3i8 (Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, ^83) au Dj. Za- 
ghouan. 

Cyrénaïque, Maroc, Algérie, Péninsule Ibérique, France méridionale, Sar- 
daigne, Sicile, Archipel. 

K. lycioideN L. 5/;. od. a, 979; Dosf. Atl I, 198; Bail, ol Trab. .1//,'. I, 190; Willk. 
<"l [.{;<■ Prodr. Hisp. III, /i83; Cav. le. IF, lab. 18a. — f,. Maio-Jiin. 

Haies, broussailles, fentes des rochers, pentes des montagnes : Porto-Varinn ; 
disséminé dans la région montagneuse du centre : Guclaat Es-Snavi , Dj. Hattig, 
ruines de Thelepte près Feriann. 

Maroc, Algérie, parties méridionale et centrale de la Péninsule lbéri(|ue. 



AQUIFOLIACEyE. — LEGUMINOS^. 97 

AQUIFOE.IACEJB; DG. ">. 

ÏLEX 

L. (icn. n° 91. 

I. Aqiiifolium L. Sp. 120; Bail, cl Trab. Alg. I, 188; Gron. et Godr. FI. Fr. I, 33.!; 
Boiss. Or. IV, 3^; Rchb. le. XVII, lab. 1080. — t,. Maio-Juii. 

Bois et forêts de la Kroumirie et de la région du nord , où il atteint souvent 
d'assez grandes proportions : Oued Baghla, Am-Draham, Dj\ Gliorra. 

Algérie , partie septentrionale du bassin me'diterranéen. 

liECliraiiVOS^ Juss.^*'. 

SUBORD. I. PAPIIilOWACEJE: L. 

TRIB. I. PODAIiYRIE^ Benth. 

ANAGYRIS 

Tourn. Elem. 607 et Inst. G/47, lai). ^11 5. 

A. fœtida L. Sp. 87/1; Dcsf. Atl. I, 335; Batt. et Trab. Alg. I, 17B; Boiss. Or. II, ai; 
Rchb. le. XXII, tab. 5. — +,. FI. Dec. Fr. Apr.-Maio. 

Rochers, collines et montagnes, bois et forêts : Dj. Abd-er-Rahman , Fortuna, 
Aïn Ahmra, Dj. Zaghouan, Kcssera, Dj. Zafran, Oued Djoumin, Kef El-Sgliarin, 
Oued Segoufta, forêt de Thaîa. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 
TRIB. II. GE^ISTE^ R. Br. 

LUPINUS 

Tourn. Elem. 3ia et Inst. 399, tab. 91 3. 

L. hirsiitiis L. Sp. 721; Poir. Voy. II, 91a; Dosf. Atl. II, i5/4; Bail, et Trab. Alg. 1, 
908; Boiss. Or. II, 38; Rchb. le. XXII, lab. 7. — ®. Apr.-Maio. 

Cultures, lieux herbeux et incultes : montagnes entre El-Fcdjedj et le Dj. 
Ghorra, Sfax. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

L. varius L. 5p. 791 ; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. III, /jGG; Rchb. h. XXII, tab. 8. — 
®. Apr.-Maio. 

Sables, lieux incultes, champs et cultures : nord de Kelihin, Tonnara, Oued 
Chaïba inférieur, Hammamet , Sousse, îles Kerkenna. 

Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares. 

'"! Auctore Ed. Bonnet. — '^' Auctore Ed. Bonnet (except. trib. Trifoliearum). 

TuNisiK. 7 



98 LECLMINOS/E. 

L. angustifoliiis L. Sp. ']-m ; Poir. Vvy. II, âi'2; Desf. Ail. Il, i5/i; Balt. ol Trab. Alfr. 
1, ao8; Boiss. Or. Il, 38; Sbih. et Sm. Fi Grcvc. tab. 685. — 0. l\Iarl.-Maio. 

Champs et moissons : entre Tonnarn et Zaouïet-cl-Mg-aïz , entre El-Fedja et 
Ghardimaou. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

L. liUeiis L. Sp. 79a; Poir. Voy. II, 219; Desf. Ail. II, i.t3; Bail, el Trab. Aïg. I, 
207; Bchb. k. XXII, tab. 6. — ®. Mart.-xMaio. 

Pâturages, champs incultes : Zougag, Mghaïssa. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Sardaigne, Italie, Sicile. 

ARGYROLOBIUM 

Eckl. et Zeyh. Eiium. i84. 

A. argentenm Wiiik. ap. Wiilk. et Lge Prodr. llkp. III, h'oh. — A. Linnœanum ^V a\p. 
in Linnœn XIII, 006; Batt. et Trab. Alg. I, 907; Bchb. le. XXII, tab. i3, fig. 11. — 
Cytisiis (trgetileiis L. : Desf. .4</. II, iSg. — 1). Apr.-Jun. 

Lieux rocailleux, pentes des collines, bois de pins : Kcssera, S6uk-el-Djema , 
Oued Tessa, Ilnidra, Dj. Cliambi, Kef Telia, Dj. Meghila, Dj. Khechem-el-Kelh , 
Dj. Osmor, Feriana. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen du Portugal à la Sicile. 

A. uniflorum Jaub. et Spach in Aim. se. nat. sér. 9, XIX, 'i5; Coss. et Kral. in Bull. 
Soc. bot. IV, 182; Kral. PI. Tun. cxsicc. n" 889; Batt. et Trab. Alg. I, 207; Boiss. 
Or. II, 82. — Cytisus unijlorus Dcsno in Ann. se. nat. sér. 2, III, 365. — t). Mart.- 
Jun. 

Sables , pâturages secs , alluvions des oued desséchés , pentes des collines : entre 
Kroumhalia et Ilammamet , nord-ouest à' Hnmmamet , nord de Hammam-Sonsa , Arn 
Cherickira , îles Kerkcnna et Djerba, Sfax , Gnbes , Feriana, Dj. llatlig , Oudref, 
Sedada, El-Hamma, Ain Kebirita, Ahouaïa, liled-kebira , lladcdj , Taoudjout, etc., 
très commun dans le sud. 

Marmarique, Tripolitaino , Algérie désertique, Syrie, Palestine, Sinaï. 

CAIiYCOTOME 

Liiik ap. Schrad. A'e«. Journ. II , pars 9 , 5o. 

C. villosa Link /. c.; Batt. et Trab. Alg. 1, 90^1; Boiss. O1'. II, .36; Brlil). le. XXII, lab. 
16, fif. m-iv. — Sparliiim rillv.iinn Poir. Voy. II, 907. — .S'. Inuigenim Desf. Ail. II, 
i35. — t). Mart.-Jim. 

Broussailles, rochers, collines et iiionlagnes : Ras kamarl, |)resqu'îio du Cap 
Bon, Tebourba, Mcnzcl-bou-Zelfa, DJ. Zagliouan, Feriana, Fedj El-Saha , Aïn- 
Draham, Dj. Bir, etc., commun dans le nord et dans le centre. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares. Corse, Italie méridionale, Sicile, 
Grèce, Archipel, Turquie, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 



LEGUMINOS/E. 99 

C. inilcrniedia Prcsl Botiiii. Beiuerk. oi ; VValji. Ann. 1, -ju."); Baft. et Tral). Alg. {, 3o3. 
- — 6'. villosa var. iidermedia Bail iii Jourti. Linn. Soc. XVI, 898. — 1). Marl.-Maio. 

Broussailles, rochers, pentes des montagnes: El-Unomna, presqu'île du Cap 
Bon, nord de Haminmn-Sousa , Djcrha, Gabon , ravins au nord (V Oiidref, Oued Oum- 
Mezessar, Zarzis , etc. 

Gyrénaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc. 

SPARTIUM 

L. Gjn. a" 577. 

S. junceiiin L. Sp. 70B; Bail, et Trab. Alg. I, 196; Boiss. Or. II, 36. — Sparliatithiis 
juKceus Link; Rchb. le. XXII, talj. 18. — Genista juncea Desf. Ail. Il, 187. — t>. 
Maio-Jul. 

Haies, broussailles, lieux pierreux, pentes des montagnes ; presqu'île du Cap 
Bon, enive Hammam-el-Lif' et Kroumhalia , Ain Kerma-Sefra, Zeram-el-Din , Sotik- 
clDjema, Kcsscra , entre El-kef ai Ghardhnaou , Dj. Semata. 

Gyrénaïque, Algérie, bassin méditerranéen. 

RETAMA 

Boiss. Voy. Esp. i/i3. 

R. sphserocarpa Boiss. /. c. 1 lih ; Bait. et Trab. Alg. I, 302 ; Willk. et Lge Prodr. liisp. 
III, ^19. — Spartium .yjhœrocarpum L. ; Desf. Atl. II, 129. — Boelia sphœrocarpa 
Webb Otia Hisp. lab. i5. — t). Maio-Jul. 

Sables, lieux arides, alluvions des oued desséchés, pentes des montagnes : Bj. 
Zafran, entre Ahi Babouch et Guelaat Es-Snam, Dj. Bou-Hedma , Dj. Oum-Ali, El- 
Gueltar, Oued Zitoiin , Feriana. 

Algérie, Péninsule Ibérique. 

18. Ra>tani Webb Pl.tjt. Cm. Il, 56; Coss. et Kral. iii Bull. Soc. bot. IV, i3i ; Batt. et 
ïrab. Alg. I, 2o3; Boiss. Or. II, 87. — Spartium Rœtam Spach in Ann. se. nat. sér. 2 , 

XIX, 288, lab. 16, fig. 1. B. Duriœi Kral. PL Tun. exsice. w" l\oi (non 

Webb). — t). Mart.-Jun. 

Sables, pentes des collines, alluvions des oued, jardins de palmiers : à l'est de 
Memcl-bou-Zelf'a , nord-ouest d'IImmnamct, Zougag , îles Kerkenna et Djerba, Oiird 
Lebcn, entre Sfacc et Gabès, Oued Gabhs, Dj. Aziza, Oudref, Tozzer, Nefla, entre 
Nom/, el Tebclcrt, Bled Ghomrassen, Douiret, Zarzis, etc. 

Tripohtaine, Algérie, Syrie, Palestine, Egypte, Marmarique, Gyrénaïque. 

Var. |S. Duriœi Letourii. in Bull. Snc. bot. XXXVI, gi. — R. Durim Webb in Ann. se. nat. 
sér. 9, XX, 279; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 182; Batt. el Trab. Alg. I, 908. 
— Spartium Duriœi ^pach in Ann. se. nat. sér. 2, XIX, 289, tab. 16, fig. 2. — Spar- 
tium mnnospermum Des!'. Ail. Il, 129 (p. p.). 

Sables du liltoral : Tunis (Desf.), Sidi-bnu-Sa'd. 

Tripohtaine, Algérie. 

7- 



100 LR(iUMINOSyE. 

GENISTA 

Tourn. Elem. 5o3 ot Inst. 0'i3, lab. ^iii. 

Sect. I. AsTEBOsPAnTUM Spacli. 

G. mîcrocephala Coss. et DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. n" 1018 et in Bull. Soc. bot. 
III, 788; Coss. Illuslr. II, 39, tab. 117; Batt. et Trab. Alg. I, 900. — t,. Maio- 
Jun. 

Pentes des montagnes, bois de pins : Foum El-Asla, Souk-el-Djeina , Fomn El- 
Bouibet. 

Algérie (prov. de Gonstantine). 

G. capitellata Coss. ap. Bourg. PL Alg. exsicc. n" 998 et in Bull. Soc. hot. III, 679; 

Batt. et Trab. Alg. I, 900. 
Var. |S. Tunetana Coss. Ilhislr. II , 3 1 , tab. 1 1 6 , fig. 3 1 . — t). Apr.-Maio. 

Rochers, pentes des collines, vallées arides et pierreuses : Kessera, Oued El-Hal- 
louf, El-Kiss, Feriana, Khanget Douara, Dj. Mezemzem, Kef Telia. 

Variété spéciale à la Tunisie, le type ny existe pas et ne se trouve que dans le 
sud des provinces d'Alger et d'Oran. 

Secl. II. Retamospàrtum Spach ap. Coss. 

e. Saharse Coss. et DR. in Bull. Soc. hot. II, 9^7; Coss. lUusir. II, 36, lai). 118; Batt. 
et Tral). Alg. I, 909. — Spartidium Saharœ Pom. Nouv. mat. 178. — 1). Apr.- 
Maio. 
Sables et dunes, exclusivement dans le sud : Ne/ta, entre Bir Solthan et Bir El- 

Haguef, Bir El-Asli, Dj. Azoua. 

Sahara algérien. 

Sect. III. VoGLEBA Gsertn., Mcy. et Schreb. 

Ci. ulicina Spach in Ann. se. nat. sér. 3, II, 968; DR. Atl. FI. Alg. tab. 80, Bail, et 
Trab. Alg. I, 198. — t». Maio-Jun. 

Broussailles, pentes des montagnes, bois de cbôncs : Fcdj El-Saha, col iïAr- 
goub El-Ahmar, El-Hamma, \a\\ée d' El-Fedja , Hadjcra-Sgliira. 

Algérie. 

G. triciijopidata Desf. Atl. II, i38 (exci. var. A), tab. i83; Bail, el Trab. Alg. 1, 199; 
Spach in Ann. se. nat. sér. 3, II, 973. — t). Maio-Jun. 

Bois, broussailles, pentes des montagnes: Dj. liou-Kouruein , Dj. Zaghouan, 
Fedj El-Saha, Am-Draham, Dj. Bir, Ain Alimra, Fedj El-Ouslh, ouest de Ta- 
hfirque, El-Fedja, Dj. Ghnrra, Knirouan. 

Algérie, Maroc. 



LEGUMINOSiË. 101 

ti. Dui'itci Spach in Ànn. se. nat. sér. 3, II, 271 ; DR. Atl. Fi Alg. lab. 85, %. 2; Batt. 
et Trab. Alg. I, 199. — G. Barbara Mby FI. Alg. '^k. — \). Marl.-Maio. 

Broussailles, rochers, pentes des montagnes : Dj. Zaghouan, Tunis (Desf.). 

Algérie. 

Sect. IV. ScoRPioiDEs Spach. 

U. ferox Poir. Encycl. suppl. II, 708; Batt. et Trab. Alg. I, 30 1. — Spartium ferox 
Poir. Voif. II, ao6; Desf. Atl. II, i36, tab. 83. — t,. Mart.-Maio. 

Bois, broussailles, valle'es et pentes des montagnes : vallée de YOued Bou-Nou- 
khal, Dj. Chehan, Zougag, Oued El-Hammam, Aïn-Draham , Aïn Ahmra, Ta- 
barque. 

Algérie, Maroc. 

Sect. V. Erinacoides Spach. 

es. aspalathoides Lam. Encycl. II, 6a 0; Poir. Voy. II, 209; Batl. et Trab. Alg. I, aoi. 
— Spartium aspalathoides Desl". Atl. II, i36. — t). Mart.-Maio. 

Bois, broussailles, bords des oued, pentes des montagnes : Cap Bon, El-Haoui- 
ria, Sidi-Daoud, Dj. Cheban, Oued Bou-Noukhal , Dj. Abd-er-Bahman , Nebeuî, Ham~ 
mamet, Porto-Farina, Fernana, Fedj El-Saha, Aïn-Draham, Dj. Bir, Tabarque , 
Oued Melleg , Aïn Therouin, Kessera, etc. 

Algérie. 

Sect. VI. Spartioides Spach. 

Ci. cinerea DG. Fl.fr. IV, Ag/i; Batt. et Trab. Alg. 1, 202; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
353; Rchb. le XXII, lab. /n. — t). Apr.-Jun. 

Bois, broussailles, rochers, pentes des montagnes : Ghardimaou, OuedSarratk, 
entre OuedSarratk et Tala, Aïn Tizeroidn, Ouled Bou-Ghanem, entre Guelaat El- 
Kessera et Dj. Bellouta, Dj. Chambi, Dj. Semala, Foum Rechiana, Dj. Meghila, 
Dj. Sencd, etc. 

Algérie, Espagne, Baléares, France méridionale, Sicile. 

ERINACEA 

Glus. Bar. stiip. 2i3-2i/i. 

E. pungens Boiss. Voy. Esp. 1/1 5; Batt. et Trab. Alg. 1, 196; Gren. et Godr. FI. Fr. 
I, ûAo. — Anthijllis Erinacea L. ; Desf". Atl. II, iSa; Bot. Mag. tab. 676. — t). Apr.- 
Jun. 

Rochers, pentes des montagnes, bois de pins, principalement dans les terrains 
calcaires : Guelaat Es-Snam, Dj. Chambi, Dj. Meghila, Souk-el-Djema, Kessera , 
Haïdra, foret des Ouled Nadji, Dj. Dernaïa, Dj. Sened. 

Algérie, Espagne, Pyrénées orientales, Corse, 



102 LEGUMINOStE. 

CYTISUS 

Toiirn. Ehm. 607 et 7//,?/. G/17, lah. /iiG. 

C (riflorus L'Hcrit. Stirp. 18A; Desf. Atl. II, 199; Batt. et Trab. Al(r. I, 2o5: Boiss. 
Or. II, /i 9; Rchb. le. XXII, tab. 96, fig. i-iii. — t). Mart.-Juii. 

Bois, broussailles, pentes des monlagues : presqu'île du Cffp Bon, Dj. Cheban , 
DJ. Abd-cr-Rahman, ouest de Taharque, Fcdj El-Saha, El-Fedja, Aïn-Draham. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Italie, Grèce. 

TRlli. 111. TKiFOIilE^ Benth. t'). 

ONONIS 

L. Ge/i. n" 863. 

Sect. I. A'/ir/î/r Mœnch. 

O. hiflora Desf. Ail. II, i/i:3 [179B]; Boiss. Or. II, 60; Mor. F/, Sard. I, tiiU, lab. 33. 
— 0. geminijîora Lag. Nov. gen. et sp. 3 a [i8i(J]; Batt. et Trab. Alg. I, -no. — 0. 
Mart.-Maio. 

Pâturages sablonneux, coteaux incultes arides; Carthage (Doûm.); Hammam 
Oïdcd-Zeïd (Coss.); Guelaat Es-Snatn (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne, Sicile, Chypre, Mésopotamie. 

O. oraithopodioides L. Sp. 1009; Desf. Atl. II, 168; Batt. et Trab. Alg. I, 910; Boiss. 
Or. II, 59; Grcn. et Godr. FI. Fr. I, 378; Sbtb. et Sm. FI. Grœc. tab. 679. — 0. 
Apr.-Jun. 

Pâturages , coteaux incultes arides , broussailles , bois , lieux rocheux et rocail- 
leux; Hammam-el-Lif, Dj. Bou-Kournein , Dj. Zaghouan, Hammamet, Henchtr- 
Souiu; Tcbourba, Oued-Zerga, Guelaa Feghura, Dj. Kheckem-cl-Kelb , Gafsa, Dj. 
Bou-Hedma , Dj. Berd. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe depuis l'Espagne jusqu'à 
a Grèce; Syrie, Palestine. 

o. laxiflora Desf. Atl. II, 1/16, tab. 190; Batt. et Trab. Alg. I, 9i4; Willk. et Lge 
Pnidr. Htsp. III, /io5. — 0. Alaio. 

Montagnes de la Tunisie moyenne occidenlalo; Guelaat Rebiba, Aïn Tizerouin 
(Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

O. r4'clinata L. 5/^ 1011; Batt. et Trab. Alg. I, ai^i; Boiss. Or. Il, Gi ; Mor. FI. 
Snrd. I , '19 1 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 379. — Var. lloribus niiuoribus calyce corollam 
paulo e\cedeiite : 0. Clwrleri Desf. Atl. II, l'iB. — 0. rcctinata L. var. miiu>r Mor. /'/. 
Snrd. I, /i99; Boiss. Or. il, Gi. — Evsicc. Kral. Tuu. 3r)o. — 0. Aju-.-Jmi. 

' Aiicldic r. r.;iii;illr. 



LEGUMLNOSiË. 103 

Lieux cullivés et iaculles, bords des champs, pâturages, coteaux, endroits pier- 
reux, alluvions et lits des rivières; Kelibia, Meiizel-Temim , Carthage , Tebourha, 
Oaed-Zergu, DJ. Morira, entre Souk-el-Arba et Nebeur, El-Kcf, Dj. Zaghouan, 
Hammam-Sousa , DJ. Semnta, Kef Telia, Feriana; Sfax, îles Kerkenna, île de 
DJcrba, Gabès, Oued El-Ftour , Taoudjout, T amezr et, ierviioir e àQ?> Ahouaïa, Sebkha 
El-Melah. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, AraUie, Egypte, Gyrénaïque, Tripolitaine ; Perse. 

O. Sîeiila Guss. Adnot. catal. hnrt. Boccad. lo [iSai]; Batt. el Trab. Alg. I, an; Boiss. 
Or. Il, Go el Voij. Esp. <ab. /i6, fig. B; WiUk. et Lge Prodr. Hisp. III, ^loG. — 
Exsicc. Kral. Tun. lib. — (£). Marl.-Jiui. 

Pâturages sablonneux, broussailles et collines incultes de la Tunisie moyenne et 
méridionale : Kessera, Oued Marguelil supérieur, Sidi-el-Hani , Sfax, iles Ker- 
kenna, Bir Klilifa, Gabès, Sidi-Gnenao, Dj. Metemzem, Bled-Kebira [Ghom- 
rassen), etc. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sicile; Egypte, Arabie Pétrée, Syrie, Perse. 

O. brachycarpa DC. Prodr. II, iGo; Coss. PI. crit. 55; Bail, et Trab. Alg. I, 91 a. — 
0. viscosa L. var. brachycarpa Wiilk. et Lfje Prodr. Ilisp. III, 607. — 0. cuspidala 
Desf. Ail. II, 1/1/1. — ®. Maio-Jun. 

Pâturages, coteaux incultes arides, broussailles, escarpements rocheux de la 
Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon; Carthage , La Manouba, Hammam- 
el-Lif, Maluunedia; Tebourba, Medjcz-el-Bab , Oued-Zerga, Béja; Nebeur, entre 
Ghardimaou et El-Kef. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale. 

O. brcviflora DC. Prodr. II, iGo; Balt. et Trab. Alg. I, aia; Boiss. Or. II, Go; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 871. — Exsicc. Kral. Tim. lig. — 0. Apr.-Jiui. 

Pâturages, coteaux incultes, broussailles et bois de la Tunisie septentrionale : 
ile de La G alite , Ain Zraris dans la vallée de \Oued Bou-Dissar, Oued Defalt, Béja, 
Oued-Zerga , Souk-el-Arba , El-Fedja; Carthage, Tebourha, Dj. Zaghouan. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient. 

o. Xatrix L. Sp. 1008; Balt. et Trab. s\lg. I, 31a; Boiss. Or. II, 58; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 369; Bcbb. le. XXII, (ab. 55, fig. i. — Forma floribus miuoribus : 0. picla 
Desf. Atl. n, 1/1/1, tab. 187. — '2f. Apr.-Jul. 

Coteaux, champs cultivés et incidtes, bords des chemins; El-Haouiria, Nebeul, 
El-Kef, Dj. Zafran, Kessera, vallée de Y Oued Marguelil; entre Guelaat Rebiba et 
Guelaal Es-Snani, Guelaat Es-Snani, etc. 

Var. |S. ramosissima Rrlib. le. XXII, tab. 55, fig. 11. — 0. ramosissima Desf. Atl. II, 
lia, tab. 186; Batt. et Trab. Alg. I, 3i3; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, lioç). — 
Exsicc. Kral. Tun. ao5. 

Sables maritimes (!u lilloral : Biierte, La Marsa, entre La Marsa et Sidi-bou- 
Saïd, Cartilage, La Gnulette, Tunis, Rades, Hammam-cl-Lif. 



104 LEGLMINOS^. 

Aljjérie, Mafoc, Europe occidentale moyenne et méridionale, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, Cyrénaïque. 

Obs. D'après Desfontaines , VO. ramosissmn est caractérise par les tiges très ra- 
meuses, parles folioles un peu raides, par les fleurs penchées et par la corolle 
luie fois plus petite que celle de 10. NatrLr. A ces caractères M. Willkomm {Prodr. 
Hisp. 1. c.) ajoute la transparence des folioles et la couleur blancbûlre des graines 
en opposition aux folioles raides opaques presque coriaces et aux graines brunâtres 
de rO. Nairix. L'O. ramosissima étant ainsi défini, il semble qu'il soit facile de le 
distinguer de ÏO. Natrix avec lequel \\ a la plus grande affinité, mais le plus sou- 
vent cependant c'est chose très difficile, car cette dernière espèce, qui est une espèce 
peu fixée, présente une grande variabilité dans toutes ses parties. Il est même 
rare de rencontrer un individu présentant l'ensemble des caractères attribués à 
XO. ramosissima; le plus souvent, au contraire, ceux qu'on rencontre sont inter- 
médiaires et ont, par exemple, avec les tiges très rameuses intriquées de l'O. ra- 
mosissima les fleurs grandes et dressées de l'O. Nairix ou bien avec les fleurs plus 
petites et la plupart penchées de l'O. ramosissima les tiges et les graines bru- 
nâtres de rO. Natrix. La grandeur et la direction des fleurs, la transparence ou 
l'opacité des feuilles ainsi que la couleur des graines sont des caractères qui, en 
Algérie et en Tunisie, sont d'ailleurs éminemment variables. Etant donnée la grande 
variabilité de l'O. Nairix, il est même probable que l'O. ramosissima n'en est 
qu'une forme due à la fois à la nature du sol et à l'état du milieu. 

O. angustissinia Lam. Encycl. I, 5o8; Wcbb Phyt. Can. II, aS; Willk. et Lge Prodr, 
Hisp. 111, /il 1. — 0. lotigifolia Willd. Enum. 7.50; Webb Phyt. Can. tab. 5i. — 
Forma foliolis spathulalis apice dentatis sîepius plicato-nervosis plus minus faicalis : 
O.falcala Viv. FI. Libye, hi, tab. 18, fig. 3. — 2/^. Jan.-JuL 

Broussailles, bois de pins, coteaux arides et lieux sablonneux; nord-ouest de 
Ilammamet, DJ. Bnrgou, Kessera, Oued MargueHl, Kef Sidi-Ali-Mouzin, Guelaa 
Feghara, DJ. Scmata. Forma falcata : Gabès, île de DJerba, Oued Ferd, Douiret. 

Algérie, Maroc, îles Canaries, ? Espagne; Tripolitaine , Cyrénaïque. 

Var. jS. glabrescens. — 0. anguslissima Batt. et Trab. Alg. I, ai 3. — Exsicc. Krai. Tan. 
46. 

Pâturages, coteaux arides, lieux sablonneux et lits des rivières de la Tunisie 
movenne (il méridioiiale : nord de Uammam-Sonsn , Zernin-el-Din , Aïn Clicricliira , 
Sfox; entre M ides et Tamcrza , Dj. Arhel, El-Aïcïcha, DJ. Cheguieiga , Kriz, 
Gabès, DJ. Malmata. 

Algérie. 

Ubs. Dans cette espèce, la forme des folioles varie beaucoup : le | lus souvent 
elles sont planes, lancéolées-linéaires, mais il n'est pas rare de rencontrer dans la 
variété ylabrescens, et en particulier au Dj. Arbet, des individus dont les folioles 
sont un peu épaisses à bords presque roulés en dessous et souvent au nombre de 
deux pairf>s assez éloignées l'une de l'autre; dîms ce cas, les folioles pour ainsi dire 
(ililoruK s dorment à la plante un aspect tout particulier. 



LEGUMINOSiE. 103 

O. vaginalis Vahl Symb. i, 53; Viv. FI. Libye. /ii, lab. It , fig. Zi ; Boiss. Or. II, 09. — 
i). Mart.-Maio. 

Sables maritimes de la Tunisie méridionale orientale : Zarzis (Lelourn.). 

Gyréuaïque, Mariiiarique, Egypte, Syrie; îles Canaries. 

Sect. II. BuGRANA DC. 

o. alopecuroîdes L. Sp. 1008; Desf. Atl. II, 1/16; Bait. et Trab. Alg. I, 2t5; Boiss. 
Or. II, 6A ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 878; Rchb. le. XXII, tab. ti!i. — 0. Maio-Jun. 

Plantations d'oliviers vers la base du Dj. Ouchteta dans la vallée à'El-FedJa 
(Letourn.). 

Algérie , Maroc , Portugal , Espagne , France méridionale , Corse , Italie , Sicile , 
Archipel , Syrie , Palestine. 

O. mitissima L. Sp. 1007; Batt. et Trab. Alg. I, a 16; Boiss. Or. II, 6'i; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 377; Rcbb. le XXII, tab. A8, fig. 11. — ®. xAIaio. 

Champs incultes de la Tunisie septentrionale; plaine de Cejenan vers le mara- 
bout de Sidi-Salah-bou-Gobrin (Miss. 1888). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineui-e, Syrie, 
Palestine, Egypte, Mésopotamie. 

O. suhocculta Viil. Prospect, pi. Dauph. Ai et Hist. pi. Dauph. III, 499. — 0. Cu- 
lumnœ Ail. Fl. Ped. I, 3i8, lab. ao, fig. 3; Batt. et Trab. Alg. I, 217; Boiss. Or. II, 
57; Gren. et Godr. Fl. Fr. I, 876; Rcbb. le. XXII, tab. A9. — 0. parvijlora Lam. 
Eneyel. I, 5 10; Desf. Atl. II, i4o. — "If. Maio-Jul. 

Lieux pierreux, alluvions et lits des rivières, coteaux et escarpements broussail- 
leux de la Tunisie septentrionale et moyenne : Sidi-Hassen; Dj. Zaghouan, Dj. 
Bavffou, Souh-el-Djcma , Bordj-Debhich , Ain Tizerouiii, Guelaal Bebiba, Haïdra, 
Foiim El-Bouibet, Oued Ckcrchara, Feriana. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Perse. 

o. serrata Forsk. Fl. /Eg.-Arab. i3o; Batt. et Trab. Alg. I, 317; Boiss. Or. II, 63; 
Willk. et Lge Prodr. IJisp. III, 898 excl. var. -y. — Exsicc. Krai. Tiin. /17 et A7 a. — 
®. Mart.-Jun. 

Décombres, champs sablonneux, alluvions; répandu dans toute l'étendue de la 
Tunisie moyenne et méridionale : Sousse, SJax, Kairouan, Feriana, Gafsa, Gabès, 
île de Djerba, Zarzis , etc. 

Algérie, Maroc, Espagne (sec. Lange); Tripolitaine, Marmarique, Egypte, 
Arabie Péfrée, Syrie, Perse, Asie Mineure, île Melos. 

O. diffusa Ten. Fl. Nap. I, xli, tab. 169, fig. 2; Batt. et Trab. Alg. I, 217; Guss. 
Syn. II, 967; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 898. — 0. serrnla Mor. Fl. Sard. I, 
'128 (non Forsk.). — 0. srri-nta j2. major Boiss. Or. II, G3. — P'orma pubescenli-vis- 



106 LEGUMINOS^. 

cosa lloriltii> ( apiliilo spiciilis : 0. Delutliardlii Ton. /'7. iVap. lab. i()i), (i{f. i. — 0. 
Apr.-Maio. 

Alluvioiis et champs sablonneux marilimes de la Tunisie seplenlriouale; ne 
sY'lend guère au delà tic la limite nord de la Tunisie moyenne : |)res(]u'îlo du 
Qip Bon; llizerlc, La Marm , Sidi-bou-Saïd , Tebourba, Uamiiiam-el-L/f, Uam- 
mamet, Monastir; Sfax. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie, Sicile; Syrie. 

O. hispida Desf. Àtl. II, i/iG, lab. 189; Bail, et Irai). Alg. I, 3t8. — t». Maio-Jul. 

Pâturages, coteaux broussailleux humides et forêts de la Tunisie septentrionale; 
Mo<jod : Fioul-Falhma (Miss. 1888); Kromnirie : AmUabouch, Aïn-Draham, Fedj 
El- Salin, vallée de ï Oued llirou(r , environs d'El-Fedja. 

Algérie, Maroc, Cyrénaïque. 

O. varîcsçafa L. Sp. 1008; Desf. Atl. II, 1/19, lab. 18."); Bail, et Trab. /l/g". I, 919; 
Boiss. Or. II, Ga; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 370. — ®. Marl.-Juu. 

Sables marilnnes cultivés, pâturages salés du littoral de la Tunisie septentrionale 
cl moyenne : presqu'île du Cap Bon commun, Hammam-el-Lif, Kroumbnlia , Ilam- 
vmmet; Bizerle , Tabnrqiie; Sousse, Mehedia. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, 
Svrie, Palestine, Tripolitaine. 

«. all»a Puir. Voij. II, 910; Desf. Atl. II, i45; Bail, ol Trab. yl/^--. I, 919; Mor. FI. 
Sard. I, /i90, lab. 33 bis. — Forma foliis majoribus 0. alopecuroidoni refercntibus 
omnibus etiam suprcmis ollipliris vol sar)obovatis Iruncalis : 0. monophylla Desf. Atl. 
Il, 1/1 5, lab. 188; Bail, et Trab. Ali;. '^ •" 8- — ©• Apr.-Jmi. 

Pâturages et coteaux herbeux, broussailles et Ibrèls; comnuin dans toute la 
Tunisie septentrionale, rare dans le nord de la Tunisie moyenne : Dj. Bargou , 

Kcssera, Aïn Titerouin. 

Var. jS. Tuna. — 0. Tiinn Pom. ISouv. mal. 817; Bail, et Trab. Alg. I, 319. — 0. iv7/o- 
sissima Coss. ap. Lelouni. Kabyl. I, 8A (non Desf.). — Exsicc. Kral. Tun. h'è. 

Coteaux broussailleux de la Tunisie seplenlrionalc : Zaghouan (Kral.). 

Var. y. visDidula. — 0. viscidula Pom. Nouv. mat. 3i8; Bail, et Trab. Aljf. I, 919. 

Champs cultivés et incultes de la Tunisie seplenlrionalc : Oued DeJUli [)rès et au 
nord de Béjn (Miss. 1888), près et au nord de Gliardiinaou (Roux'!. 

Algérie, Maroc, Sardaigne, Itahe. 

Obs. Deslontiiines riracb'risc 10. monopliijllii par la grandeur et la forme des 
ieuilles qu'il tlit semblables à celles de VO. (ilopcciiroides , ainsi ([iie par le calice 
de même longueur cpie la corolle. L'O. all^i a jjénéralement les feuilles moins 
grandes : les inférieures sonl ovales-elli|iti<jues obtuses, les suivantes vont en dé- 
croissant et les supérieures ne sont plus (|u"ol)longues-lancéolées un |)eu aiguës. 
liC calice est un peu plus court que la corolle. Toutefois l'examen des nombreux 
échantillons recueillis en Tunisie et en Algérie nous a prouvé qu'il existe entre l,-i 



LEGUMINOSiË. 107 

piaule de TablK' Poiret et celle de Desfontaines Ions les états intermédiaires, et il 
n'est pas douteux que les 0. alhn et 0. monophylla ne sont que les formes extrêmes 
d'un même type spécifique, l.a longueur de la corolle égale au cdicc dans l'O. 
monophjKa, un peu plus longue dans l'O. nlba , est quelquefois plus grande encore 
et atteint deux fois la longueur du calice comme le montrent certains échantillons 
recueillis entre Bône et La Galle, mais qui, à part ce caractère, sont entièrement 
semblables à l'O. monophjlla type. Cette dernière forme à feuilles d'O. monophylla, 
remarquable par la grandeur de ses fleurs, peut constituer une boime varii-té 
grandiftora, mais elle n'a pas été observée en Tunisie. 

O. antiqiioriim L. Sp. ioo6; Bail, oi Trab. Alg. I, ai5; Boiss. Or. II, .^7; Gron. ol 
Godr. FI. Fr. I, 87^ ; Rchb. PL cint. 1, fig. ik et le. XXII, tab. ^7, fig. 1. — 0. dia- 
cantLa Sieb. exsicc. ; Rchb. PL cril. I, fig. 1.0. — "If. Jun. 

Pâturages, coteaux incultes, bois et broussailles de la Tunisie moyenne occi- 
dentale : plaine des Ferachich vers Ras El~Aïoun près de la frontière algérienne 
( Letourn. ). 

Algérie, Maroc , région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Perse ; Gyrénaïque. 

TRIGONELIiA 

L. Gen. Il" 898. 

Sect. I. FoENVM-GnjEcuM Ser. 

T, Fcenum-tiraccum L. Sp. 1090; Desf. AtL II, 308; Batt. el Trab. Alg. I, a 20; Boiss. 
Or. II, 70; Gren. cl Godr. FL Fr. I, 897; Rchb. le. XXII, lab. 57, lig. i-ii. — ®. 
iMart.-Maio. 

Gnltivé comme le'gumineuse fourragère, s'échappe facilement des cultures et 
devient subspontané; Mcnzel-Temim cuit, et subsp. , Soliman cuit., Bizcrte subsp. ; 
La Goulette subsp. , Tunis subsp. ; cultivé dans les oasis. 

Guhivé et subspoutané en Algérie, au Maroc et dans l'Europe méridionale; 
Asie Mineure, Syrie, Egypte, Mésopotamie, Perse, etc. 

T. gladiata Stev. Catal. hort. Gorenh [1808], 11a sec. Boiss.; Bail, et Trab. Alg. I, aao; 
Boiss. Or. II, 69; Gren. et Godr. FL Fr. I, 897; Rchb. le. XXII, lab. 56, fig. i-n. 
— T. prosirata DC. Fl.fr. V, 071; Mor. FL Sard. I, /i55, tab. o'i. — 0. FL Apr. 
Fr. Îlaio-Jul. 

Lieux montueux de la Tunisie moyenne occidentale : Giielaa Feghara (Le- 
tourn.). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de presque toute l'Europe, Caucase, 
Asie Mineure. 

Sect. IL BucEiiAs Mœnch. 

T. inarîtûna Del. ap. Poir. Encycl. suppi. V, 36 1 [1817] ol FL Eg. lab. 64, fig. 6; 
Boiss. Or. II, 8.^; Mor. FI Snrd. I, AF)6, tab. 5.5. — T. lilforalit Guss. Adnol. catal. 



108 LIÎGUMlNOSiE. 

hovt. Doccad. [i8ai], i5. — T. dura Vis. PL /Eg. 3'i, lab. 7, fig, i. — T. pettolaris 
Viv. FI. Libye, /kj, lab. 18, fig. 5. — ®. Mart.-Maio. 

Snbles (lu lilloral et lieux sablonneux salés de FinteVieur; La Goulelte, Tunis; 
Sousse, cidvG SoH.tse el Monastiv, Oued-Lcia, Mchedia, Sebkha Sidi-el-Uani , Sfax, 
îles Kerkenna, île de Djcrha, Gabès, territoire des Bcni Zid, Zarzis. 

Tripolilaine, Cyrénaïque, Marmarique , Ég-yple inférieure, Palestine, Sar- 
(iaijjne, Italie, Sicile. 

T. stcllata Forsk. FI. /Eg.-Arab. 1/10; Batf. et Tnilj. Alg. 1, aai; Boiss. Or. II, 85; 
Del. FI. Eg. lab. Gi, fig. 7. — T. /Egyptiaca Poir. Encycl. VIII, 96. — T. micro- 
carpa F"resen. in Mus. Senckenb. I, 186. — E\sicc. Kral. Tiin. ioa. — ®. Marl.-Juii. 

Lieux sablonneux, cultivés ou incultes, dépressions inondées en hiver; assez 
j'épandu dans toute la Tunisie méridionale : Sfax, Gafsa, Nefta, Dj. Cherb, Gobes, 
Kebilli, Douirct, etc. 

Sardaig-ne, Sicile, Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Marmarique, Tripolitaine, 
Fezzan. 

T. aii;s;iiina Del. FI. Eg. lab. 38, fig. a; Goss. el Kral. in Bull. Soc. bot. IV, i35; Bail. 
et Trab. Alg. I, aai; Boiss. Or. Il, 86. — Exsicc. Kral. Tan. 390. — ®. Jan.- 
Maio. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, alluvions et dé- 
pressions inondées en hiver de la Tunisie méridionale : Sfax, îles Kerkenna, 
Gabès, territoire des Béni Zid, Zarzis, entre Henckir -Kouli et Ksar-el-Metameur. 

Algérie, Maroc, pays des Touareg, Egypte inférieure, Mésopotamie, Perse; île 
de Fuej'la Ventura (sec. Boissier). 

T. Monspeliai*» L. Sp. 1090; Desl". Atl. II, 208; Bail, et Trab. Alg. I, aao; Boiss. 
Or. II, 7G; Crou. et (]odr. Ft. Fr. I, 397; Rcbb. le. XXII, lab. 09, fig. i-ii. — 
Exsicc. Kral. Tau. 16G. — (T). Mart.-Maio. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, pâturages et coteaux ; 
llaminam-cl-Li/ , Zafjliouan, entre Sidi-Ckucga et Tebourba, Oued-Zerga, Gkardi- 
maoït , Kcf Sidi-Ali-Mouzin , vaWée deïOued C/irrckara, Henchir-bou-CJiebka ; Lalla- 
cl-Aftima, Sidi-el-llani, territoire des Ouled Mcter, Sfax, îles Kerkenna, Ksar- 
Scned, Gabès, île de Djerba, Sidi-Guenao , Taoudjout, territoire des Ahovaïa. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Marmarique, Tripolilaine; Perse. 

T. pol^c«>ra<a L. Sp. 1093; Bail, et Trab. Alg. I, aao; Gron. el Godr. FI. Fr. I, 
39S; Wiilk. et Lge Prodr. Ilixp. III, 389; Sclik. Ilandb. lab. an.— 0. Apr.-Jul. 

Lieux cultivés et incultes, alluvions et lils des rivières de la Tunisie moyenne 
occidentale : j)laiiie des FcracJiich, vallée àcïOticd Chcrchara , Henckir-bou-Chebka , 
Fcriana. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale (Porl-Juvénal), Caucase, Ar- 
ménie. 



LEGUMINOSJ^.. 109 

Vnr. (3. pinnatifida Batl. ap. Balt. et Trah. Alg. I, sao. 

Lieux pierreux de la Tunisie méridionale occidenlale : Khanget El-Teldja (Le- 
lourn.). 

Alge'rie, Espagne. 

MEDICAGO 

L. Gen. n° 899. 

Sect. I. LupuLAniA Ser. 

M. Lupulina L. 5;;. 1097; Poir. Voy. Il, 328; Balt. el Trab. Al^f. I, 9a5; Boiss. Or. II, 
1 o5 ; Greii. et Godr. FI. Fr. 1,383; Rchb. Te. XXII , tab. 78 , fig. iii-iv. — ®, (2). Apr.-Jul. 

Lieux humides cultivés et incultes, pâturages, alluvions et lits des rivières de la 
Tunisie moyenne : Sotisse, entre Souk-el-Djema et Makteur, Bordj-Debbtch , Guelaat 
Es-Snam, vallée de XOuecl Cherchara. 

Algérie, Maroc, toute TEurope, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Egypte, Perse, Inde, etc. 

Var. jS. Cupaniana Boiss. Or. II, io5. — M. Ciipaniana Guss. Sijn. II, SGa; Ratt. et 
Trab. Alg. 1, 396. — 2f. Maio-Jun. 

Pâturages, clairières des forêts, broussailles et taillis montueux; Dj. Zagliouan, 
entre Souk-el~Djema et Makteur, Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, Italie méridionale, Sicile, île de Cbio, Syrie, Perse. 

M. secundiflora DR. ap. Ducbartre Rcv. bot. I, 365 et Atl. FI. Alg. tab. 88, flg. 9; 
Coss. et Kral. in Bull. Suc. bot. IV, i3A; Batt. et Trab. Alg. I, 9a5. — ®. Mait.- 
Maio. 

Coteaux et pâturages montueux , lieux pierreux, alluvions et lits des rivières; 
Soukra, Zaghouan, Guelaat Es-Snam, Henchtr-bou- ChebJca ; Sfax, alluvions de 
Y Oued Gabes. 

Algérie. 

Sect. IL Fâlcago Rchb. emend. 

M. sativa L. Sp. 1096; Poir. Voy. II, 999; Batt. et Trab. Alg. I, 995; Boiss. Or. II, 
9/1; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 38i; Rcbb. /c. XXII, tab. 60. — 2C. Apr.-Jul. 

Décombres, heux incultes, pâturages, endroits pierreux, lits des rivières; ré- 
pandu çà et là dans la Tunisie septentrionale, commun dans la Tunisie moyenne, 
plus rare dans la Tunisie méridionale au nord des chotl. — Aïn-Draham, Souk- 
el-Arba, Dj. Zaghouan, Souk-el-Djema, Kessera, Bordj-Debbich , Dj. Meghila; 
Sousse, Guelaat Es-Snam, Foum Rechiana, plaine des Ferachich, vallée de ÏOucd 
Cherchara, Dj. Chambi, Feriana; Sfax, Oudref; cultivé dans les oasis du Blad El- 
Djerid (André). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Perse, etc.; spontané en Cyrénaïque et en Tripolitaine où il est aussi cultivé dans 
les jardins des oasis : Audjila, Ghadamès, Sokna, Mourzouk, El-Aouinat, Ga- 
Irone, etc. 



110 LEGUMI.NOS.*:. 

M. inarinu L Sp. 1097; Poir. Voy. II, 99 3; Dosf. Ail. II, 910; Bail, ol Trah. 1//;. 1, 
991); lioiss. Or. 11,9(3; Greii. et Godr. FI. /'V. I, 399; Rclil). h: Wll, lai.. O9 , 
fig. i-ii. — 0. Maio-Jul. 

Sables cultivés du liltoial de la Tunisie orientale : Tonnara, vallée de XOucd 
CItaïba inférieur, Hammam-el-Lîf , Ilammamet , Sousse , sud-est de Sousse, Zarzis. 

Algérie, Maroc, tout le littoral européen de la Méditerranée, Asie Mineure, 
Arménie, Syrie, Egypte, Marmaricjue, Gyrénaïque, Tripolitaine. 

Sect. m. OfiBicvLAnEs Urb. ■ 

M. orliiciilaris Ali. FI. Ped. I, 3ii; Bail. o[ Trah. Al;;. I, 996; Boiss. (h: II, 97; 1 

Mor. Fl.Sanl. lab. 37 ; Gron et Godr. FI. Fr. I, 385; Iklib. le. XXII, lab. 63, fig. i-ii. 

— M. polijmorphu a. orbicitlaris L. Sp. 1097; ^^^^- '^''- ^U '-iiO. — ®. Apr.-.liil. 

Décombres, lieux incultes, champs, pâturages et coteaux; assez connnun dans 
la Tunisie septentrionale et dans la Tunisie moyenne. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne tempérée et méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Mésopotamie, Perse; Egypte, Gyrénaïque. 

Sect. IV. ScuTELLtT E Urb. 

M. sentellata AU. FI. Ped. I, 3i5; Bail, et Trah. Alg. I, 926; Boiss. Or. II, 96; Gron. 
et Godr. FI. Fr. I, 38i; Mor. FI. Sard. lab. 36; Bchb. le XXll, lab. 63 , li-j. ui-iv. 

— M. poli/morpl.a /3. scntellata L. Sp. 1097; Desf. AU. II, 911. — 0. Apr.-.Iiui. 

Champs cultivés et incultes, moissons, pâturages et broussailles; entre Bel- 
védère et Bardo, Rades; Ksar-el-Malleï, Tebourba ; l)jcnan-el-Farik , El-Djcm, 
Guelaal Es-Snam , llaïdra. 

Algérie, Euroj)e méridionale, Asie Mineure, Syrie. 

M. riigo.sa Desrouss. ap. Lam. Eiicycl. 111,632 [17H9]. — M. clngaus Jacq. ap. \\ ilid. 
Sp. m, i4o8 [1800]; Bail, et Trab. Alg. I, 996; Boiss. Or. II, 98; Gren. cl Godr. 
FI. Fr. I, 385; Mor. FI. Sard. lab. 38.— ®. Maio.-Jid. 

Lieux cultivés cl incultes, broussailles, pâturages et coteaux; l)j. ^^tdnlll• pri's 
et au nord-ouest de Bizerle, Ulique, Tunis, Sidi-lfassen, Ptadès, Zti/rlioiKui : envi- 
rons (YEI-FedJa; El-Kef, Mahteur, entre le Djebel ticlhuta et Muhleur, kcsscra ; 
Guelaal Es-Snani. 

Algérie, Europe méridionale orientale de|)uis la Sar(laij;iii' jusqu'à rArcliipcl, 
Syrie, Palestine. 

0ns. C'est à tort ipie M. Buser (P)oiss. fJr. su|)pl. 160) rapporte le M. ri/irnsa 
Desrouss. conune synonyme au M. sculellata; Desrousseoux , en eiïel, connaissait 
|)iulait('Mieiil les deux espèces et cile à l'appui de rhaciint' d'flles la ligure corres- 
poudaule de Morisou <|ui ne laisse» aucini doiile. 



LEGL'MINOSiE. 111 

Sect. V. hlERTEXTE Ul'b. 

M. «ehinus DC. Flfr. IV, 5/if); Bail, ot Trab. Alg. I, -2-27; Mur. FI. Sard. I, Zi53, 
lai). 59. — M. polymoi-pha L. var. intertexla Desl'. Ail. II, 31 1. — 0. Apr.-Maio. 

Décombres, bords des chemins, moissons, pâturages et coteaux; D/. Beni- 
Mcskm, El-Alia, Aoudja; Taharque , Ain Ahmra, Ain Bahonch, Aùi-Draham , forêt 
(ï Aiu-Drakam , Aïn Zilouna; Djenan-el-Farik (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie. 

M. ciliaris WUld. 5/;. III, 1611; Bail, et Trab. Alg. I, 337; Boiss. Ov. II, loA; Mor. 
FI. Sard. I, li5'2, tab. 5i ; Rchb. le. XXII, tab. 66, fi<j. ni. — M. polymorpha L. var. 
ciliaris Desf. Atl. II, 312. — 0. Apr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, heux cultivés et incuites, moissons, pâturages et 
coteaux; Tunis, Rades, Sebkha El-Seâjoum , Mahnmedia , nord de Soliman, Soli- 
man, Ksar-el-Maltcï , Kroumbalia, Ncbeitl, entre Nebcul et Hammamet, Zaglioiian, 
entre Zaghouan et Takrouna; Djedeïdn, Tebourba, Medjez-cl-Bab , Béja; Ta- 
barque, Fernana, Souk-el-Avba, El-kef, vallée de Y Oued Marguelil, Djenan-el- 
Farik, entre Djenan-el-Farik et Kairouan, Zeram-el-Din. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte; 
Mésopotamie. 

Sect. VI. Pachvspib.e Urb. 

M. Soleirolii Duby Bot. Gall. I, isi; Batt. et Trab. Alg. I, 327; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 386. — M. plagiospira DR. Atl. FI. Alg. tab. 89, fi/j. 1. — 0. Maio-Jul. 

Champs cultivés et incultes, pâturages et coteaux incuites de la Tunisie septen- 
trionale : Dj. Clieban, vallée de Y Oued Bou-Nouklial ; Sidi-Athman-el-Ahdded , A'm- 
Draham, Fedj El-Saha , El-Fedja. 

Algérie, Corse, Italie. 

M. ob!«cura Retz. Obs. i, a/i , tab. 1 [1779]; Balt. et Trab. Alg. I, 338; Rchb. le. XXII, 
tab. G8, fig. III. — M. lœvis Desf. Atl. H, 3i3; Balt. et Trab. Alg. 1, 238. — Forma 
legumiiiibus i-3-cyclis gyris haud adpressis : M. //e/(.r Wilid. Sjj. III, 1609. — 0. 
Mart.-Jun. 

Lieux cultivés et incultes, pâturages et coteaux; presqu'île (hi Cap Bon assez 
répandu; La Goulette, Bardo , Hammam-cl-Lif, kroumbalia, El-Arbaïn, Bir- 
Loubit, Hammamet, Herkla; Aïn Damous, Bizerte , entre Menzcl-Djemild El-Alia, 
Ras Kamart; Tabarque ; Sfax, Gabès, ile de Djerba, Zarzis. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sardaigne, Italie méridio- 
nale, Sicile. 

Var. /S. corrugata. — M. corrugata DR. ap. Ducharlre Rev. bot. I, 365 et Ail. FI. Alg. 
tab. 88, fig. 1 ; Batt. et Trab. Alg. I, 228. 

Dans les mêmes stations cpie le type : Dj. Cheban, Dj. Kourbès , entre Fortunn 



112 LEGUMINOSyE. 

et Soliman, entre Kroumhalia et Hammamet ; Ain Damons près et au nord-ouest de 
Dizerte, entre Belvédère et Bardo; Sfax. 

Alge'rie, Tripolitaine. 

Obs. Les rugosités et les crevasses longitudinales qu'on observe entre les ner- 
vures rayonnantes des fruits du M. corriigala ne constituent pas, comme l'indique 
le nom spécifique, le caractère propre de cette espèce qui ne diffère guère du M. 
lœvis que par la présence d'assez fortes épines nées de la nervure extramarginale. 
Il n'est pas rare, en effet, de voir sur un même individu de M. lœvis des fruits 
dont les uns ont les faces tout à fait lisses et même luisantes, et d'autres qui pré- 
sentent entre les nervures rayonnantes, mais h un degré moindre de développe- 
ment, les rugosités teriies et les crevasses du M. cornigala. 

M. littoralifii Robde ap. Lois. I^ot. 118 [i8io]; Bail, et Trab. Alg. I, 328; Boiss. Or. II, 
98; Gren. et Godr. FI Fr. I, 898; Mor. FI. Sard. tab. Zio; DR. Atl. FI. Alg. lab. 
89, fig. 3. — M. heterocarpa DR. Ad. FI. Alg. lab. 89, fig. a. — ®. Febr.-Jun. 

Champs cultivés et incultes, sables littoraux cultivés, bois et broussailles; fré- 
quemment répandu dans toute l'étendue de la Tunisie, 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe depuis l'Espagne jusqu'à 
la Grèce, Asie Mineure, Syrie, Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

M. (runcattila Gœrin. Fruct. II, 35o, tiib. i55; Bail, et Trab. Alg. I, 999. — M. trilm- 
loides Desrouss. ap. Lam. Encycl. III, 635; Boiss. Or. II, 99; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
89/1; Mor. FI. Sard. tab. /ii. — Forma brevispina : M. Iribiiloides var. hremaculeata 
Mor. FI Sard. I, khi, tab. k'>.. — Exsicc. Kral. Tan. 5i. — (l). Mart.-Jul. 

Décombres, champs cultivés, pâturages, lieux herbeux, bois et coteaux; fré- 
quemment répandu dans presque toute l'étendue de la Tunisie. ' 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Arabie 
Pétrée, Marmarique, Cyrénaïque. 

M. turbinata WIHd. 5/;. III, 1609; Batt. et Trab. Alg. I, 939; Boiss. Or. II, 100; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 896; Mor. FI. Sard. tab. 45; Rclib. ïc XXII, tab. 65, fig. ui-iv. 

— M. polymorpha S. turbinata L. 5p. 1098. — (î). Maio-Jui. 

Champs cultivés et incultes, pâturages montueux et coteaux, bois et forêts de 
la Tunisie septentrionale : entre El-Haouiria et kclilna, kelibia; Ain Damous près 
et au nord-ouest de Biterlc, La Marsa, Tunis, La Manoiiba, DJedeîda, Tehourha; 
ouest d'.'l m-Z)ra/m?H, Sidi-Meskin; El-Kcf, Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale , Asie Mineure. 

M. titberculata Willd. Sp. III, l'uo; Balt. et Trab. Alg. I, 980; Boiss. Or. II, 99; 
Gren. et Godr. FL Fr. I, 895; Mor. FI. Sard. lab. dh; Rcbb. le. XXII, tab. 65, fig. i-n. 

— 0. Apr.-Jun. 

Lieux rocheux de la Tunisie occidentale : Guelaat Es-Snam (Letourn.). 

Algérie, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Egypte. 



LEGUMINOSyE. US 

M. Murex Willd. Sp. 111, i^io; Batl. cl Trab. Alg. I, a3o; Wilik. et Lge Protlr. Hisp. 
III, 385. — M. sphœrocarpa Berl. Amœn. 91; Boiss. Or. II, 100; Mor. FI. Sard. 
lab. Ii6. — Var. leguminibus ineruiibus iœvigalis : M. Sorreniini Tineo ap. Toc), hid. 
sem. Iiort. Panorm. [1809]; Bail, et Trab. l. c. — (T). Maio. 

Décombres, haies, bords des chemins, champs cultivés, pâturages montueux 
et coteaux de la Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon; Zaghouan; Ain 
Damous près et au nord-ouest de Bizerte, enive Menzel-DJernil et El-Alia, U tique ; 
Cap Serrât, Si-Karfala, Béja, ouest de Taharqne, Aïn Babouch, Aïn-Draliam , 
Fedj El-Saha, Fernana. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure (Bithynie). 
Sect. VII. EuspiROCÀRP.E Urb. 

M. lappacea Desrouss. ap. Lam. Encycl. III, 637; Batt. et Trab. Alg. I, aSi ; Gren. cl 
Godr. FI. Fr. I, 390. — M. peutacycla DC. — M. denticiilata var. |S. cl 7. Boiss. Or. 
II, io3. — M. deidiculata var. lappacea Bcbb. le. XXII, lab. 70, fig. m. — Occurrit 
sœpe forma subinermis aculeis ad lubercula conica reductis. — (ï). Apr.-Jul. 

Haies, bords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages et coteaux 
broussailleux; assez commun dans toute la Tunisie septentrionale : presqu'île du 
Cap Bon, environs de Tunis, Tebourba, Mogod, Kroumirie , Ghardimaou, Guelaal 
Es-Snam, Dj. Zaghouan, etc.; rare dans la Tunisie moyenne: Zeram-el-Din (Miss. 
i883), Kairouan (J. Reb.). 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Egypte, Gyrénaïque. 

Var. jS. microoarpa Urb. — M. denticiilata Willd. Sp. III, i4i4; Bail, cl Trab. Alg. I, 
281 ; Boiss. Or. II, loa (cxci. jS. cl y.); Hcbb. le. XXII, lab. 70, fig. i-ii. — ■ M. poly- 
carpa Gren. et Godr. FI. Fr. I, 889. — Forma subinermis aculeis mullô brevioribus 
vel ad lubercula conica reductis : M. apiculata Wiiid. Sp. 111, 1 /n 6 ; Bcbb. le. XXII, 
lab. 67, fig. II. 

Lieux cultivés et incultes, pâturages montueux et coteaux herbeux; assez ré- 
pandu dans presque toute l'étendue de la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, envi- 
rons de Tunis, Mogod, Kroumirie, Kcssera, Guelaat Es-Snam, Kairouan, El- 
Djem, Sfax , Feriana, Tozzer, Gabès, etc. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Gyrénaïque, Tripohtaine; Mésopotamie, 
Perse, etc. 

Obs. Gaertner {Fruct. Il, 3^9 , tab. i55) voulant donner à cette espèce un nom 
spécifique qui rappelât l'aspect hérissé de ses fruits l'a nommée M. hispida ; ce nom 
est assurément le plus ancien, mais comme il l'ait supposer que la plante ou au 
moins une de ses parties est couverte de poils raides dressés, nous lui avons pré- 
féré, à l'exemple de plusieurs auteurs, celui de M. lappacea que lui a substitué 
Desrousseaux. Le type, comme la variété, varient avec ou sans épines et entre ces 
deux formes extrêmes il y a toutes les transitions. 

TUMSIE. 8 



lU LEGUMINOS^E. 

Sect. VIII. Leptospibm Urb. 

M. laciniata Ml. VI. Ped.l, 3i6; Coss. et Kral. in Bull Soc. bol. IV, i33; Balt. et 
Trab. Alg. I, aSa; Boiss. Or. II, loA; Gren. et Godr. F/. Fr. I, 892. — Af. polymorpha 
var. laciniata L. 5p. 1099; Desf. ^(/. II, 212. — Exsicc. Kral. Tan. ao4, 206. — 
®. Febr.-Jun. 

Pâturages, coteaux sablonneux, aiïuvions et lits des rivières; très re'pandu dans 
la Tunisie movenne et dans la Tunisie me'ridionale. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Egypte, Palestine, Syrie; introduit à Port- 
Juvénal , en Corse , en Italie et en Dalmatie. 

Var. ^. brachyacantha Boiss. Diagu. Or. ser. 1, n, 10 el Or. II, 106; Coss. et Kral. in 
Bull. Soc. bot. IV, i33. — M. Aschersoniana Urb.; Buser ap. Boiss. Or. suppl. i65. 
— Exsicc. Kral. Tan. i65. 

Pâturages sablonneux du territoire des Béni Zid (Kral.). 

Algérie, Egypte, Arabie Pétrée. 

M. minima Desrouss. ap. Lani. Encycl. III, 636; Balf. ol Trab. Alg. I, 332; Boiss. Or. 
II, io3; Gren. et Godr. FI. Fr. l, 891 ; Rchb. le. XXII, lab. 7 a, fij;. ui.— M. poly- 
morpha \av. recta Desf. Atl. II, 212. — 0. Mari.-Jun. 

Décombres, cbanips cultivés et incultes, pâturages montueux; répandu çà et 
là dans toute l'étendue de la Tunisie : Sidi-bou-Snïd , Bardo, Scbhha El-Sed- 
joum, Oued Meltana injiévieiw (forma longiscta), nord-ouest de llammamcl; Dje- 
deïda, Tebourba, Ghardhnaou, Gmlaat Es-Snam ; Bj. Zafran, Tahvuna , El-Djem , 
Sidt-el-Nasseur, Sfax, îles Kerkenna, île de Djerha, Gahès, Taoudjout, vallées de 
Y Oued Zegzaou et de VOued Oum-Mezessar, Zarzis, Dj. Mezemzem, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Egypte, Mar- 
marique, Cyrénaïque, Tripolilaine ; Mésopotamie, Perse, Afghanistan, Inde. 

MEIilLOTUS 
Tourn. Elem. Sa A el Jnst. /io6, tab. 329. 

Sect. I. GmoiiiTis Kch. 

I»I. Mulcata Desf. Atl. II, 198; Bail, el Trab. Alg. I, aaa; Boiss. Or. II, 106; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, /loo; Mor. FI. Sard. tab. 59; Rclib. le. XXII, tal>. 7/1, fig. m. — 
Trifoliinn sulcatum Viv. FI. Libye. 45. — 0. Mart.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, heux cultivés et incultes, moissons; répandu 
dans toute l'élcndiie de la Tunisie. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Pa- 
lestine, Arabie Pétrée, Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripohtaine. 

Var. |3. compacta. — M. compacta Salzni. sec. Guss. Prodr. II, /i85 cl Sy 11. II, 822; Balf. 
el Tral). Alg. I, 2 23. — M. mlcuta var. major Gainb.; Boiss. Or. Il, 106. — 0. 
Maio-Jul. 



LEGUMINOSiE. 115 

Prés, pàluragps humides, bords des rivières; nord de Kelihia (Miss. i883); 
Zaghouan (Kral. , Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie, Sicile, Syrie et Palestine. 

M. infesta Guss. Prodr. II, /i86; Balt. et Trab. Alg. I, aaS; Boiss. Or. II, 106; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, /ioo. — ®. Maio-Jul. 

Lieux cultive's et incultes , pre's et pâturages humides , coteaux herbeux de la 
Tunisie septentrionale : La Manouha, Zaghouan; Menzel-Djemil , Aïn-Draham, Fedj 
El-Saha, Aïn Zitouna, Kef El-Zoua , Dj. Ghorra, Aïn Kerma, Sraïa. 

Algérie, Maroc, Espagne, Corse, Italie, Sicile, Céphalonie, Syrie, Palestine. 

M. Messanensis Dcsf. yl</. II, 193 ; Balt. et Trab. yl/g'. I, 32a; Boiss. Or. II, 107; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 899; Mor. FI. Sard. tab. 58; Rchb. le. XXII, tab. 7/1, fig. i-ii. 
— Trifolinm Messanense L. Mant. 975. — (T). Febr.-Jun. 

Champs cultivés et incultes, décombres, bords des chemins, alluvions et lits 
des rivières : presqu'île du Cap Bon, El-Haouma, nord de Kelihia, entre Menzel- 
Temim et Koiirha; Bizerte , Menzel-Djemil , entre Menzel-Djemil et El-Alia, Porto- 
Farina, Ulique , Tunis, Hammam-el-Lif; Oudref [kndré), Sef timi (Lelonm.). 

Algérie, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Arabie Pélrée, Egypte. 

Sect. IL Plagiorytis Ser. 

M. macrocarpa Coss. et DR. in Catal. gr. Bord. [1866], 37 ; DR. in Bull. Soc. bot. XIV 
(Rev. bibi.) 89; Batt. et Trab. Alg. I, 23/i. — M. physocarpa Pomel Nouv. mat. i8o 
et Sai. — ®. Apr.-Jun. 

Prés et champs argileux humides de la Tunisie septentrionale occidentale : près 
et a l'est A'El-Kaïra-Tafrenl (Coss.), Kef El-Hanech (Letourn.), Souk-el-Arba 
(Miss. i883). 

Algérie. 

Sect. IIL Cœlorytis Ser. 

1^. Inflica L. Sp. 1077; Balt. et Trab. Alg. I, aai ; Mor. FI. Sard. I, ASg, tab. 56. — 
M. parvijlora Desf. Atl. II, 193; Boiss. Or. II, 108; Gren. et Godr. FI. Fr. I, /loi; 
Rchb. le. XXII, tab. 76. — ®. Mart.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, oasis : El-Haouiria, 
Kelihia, vallée de Y Oued Bou-Noukhal, Menzel-bou-ZelJ'a , Soliman ; Porto-Favina , 
La Marsa, Dar-el-Aouina , La Goulette, Tunis, Hammam-el-Lif, Tebourba, Bahirt 
Mournah, Bordj-Toum, Bordj-el-Hammam , Ghardimaou; Souk-el-Djema , Aïn 
Mezinna, Ain Cherichira; Feriana, Dar-el-Bey, sud-est de Sousse, Sfax , El-Aïeïcha, 
Tamerza, Kriz, Tozzer, Gabès, vallée de ïOued Ferd, Seftimi. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Gyrénaïque, Tripolitaine ; Mésopotamie, Perse, 
Afghanistan, Inde, etc. 



llfi LEGUMINOS/E. 

M. IVcapolitana Teu. Fi Nap. I,p. lxii, lab. 176, fig. 1; Bail, ol Trab. Alg. I, gai; 
Boiss. Or. II, 107; Greu. et Godr. FI. Fr. I, Zioi ; Ikhb. le. XXII, lab. 78, fig. i-ii. 
— M.gi-acilis DG. Fl.fr. V, 565. — ®. Maio-Jun. 

Prés et pâturages montueux, alluvions et lits des rivières; DJ. Cheban, Dj. Bou- 
Kourneïn (Miss. i883), valie'e de rOwef/il/rtr^Mc/// supérieur (Miss. i883), Guelaa 
Feghara, Foum El-Guelta, Dj, Chambt, Dj. Khechem-el-Kelb (Letourn.). 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Chypre. 

TRIFOLIUM 

Tourii. FAem. 3a2 ot l»st. hok, lab. 338. 

Secl. !. LiGOPus Kch. 

T. prafensc L. Sp. 1089; Desf. Ail. II, 196; Bail, cl Trab. Alir. I, 3^^; Boiss. Or. II, 
11 5; Greii. et Godr. FI. Fr. I, /107; Rchb. le. XXII, lab. 83, %. i-n.— Z:. Jiui.-Jul. 

Prés et pâturages montueux , broussailles et forets de la Tunisie septentrionale : 
entre Bizertc et Si'di-Hassoim , Sidi-Alhman-el-Ahdded, Taharque , Bordj-el-Ham- 
rnam, Aïn-Draham , Fedj Kl-Snhn, Senguet-Hallotif, Ain Ahmra, El-Fedja, Djema, 
Oued Ouzafa entre le Djebel Belloula et Makteur. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, ïurkestan, Afgha- 
nistan. 

T. Cherlerî L. Sp. 1081 ; Desf. Ail. Il, 197; Bail, el Trab. Alg. I, aS-'j (excl. syn.); Boiss. 
Or. II, ng; Greii. ol Godr. FI. Fr. I," 4oG; Mor. FI. Sard. lab. 61 ; Bclib. le. XXII, 
lab. 91, fig. H. — (T). Apr.-Jun. 

Bords des chemins, décombres, jiâturages et coteaux arides de la Tunisie sep- 
tentrionale : très répandu dans la presqu'île du Cap Bon, nord-ouest de Ham- 
mamet, Herkla; Dar-el-Aouina, Djedeïda, Tebourba , Oued-Zerga , Zfighouan, Dj. 
Bnrgou; île de Tabarque, entre TabnrqueeX la frontière de l'Algérie. 

Algérie, Maroc, toute l'Emope méiùdionale , Caucase, Asie Mineure, Syrie, Mé- 
sopotamie , Tripolitaine. 

T. lappaceuni L. Sp. loSa; Bail, ol Tral). Alg. I, 335; Boiss. Or. II, 119; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, /109; Mor. FI. Sard. lab. 6a, fig. 1 ; RcLb. le. XXII, lab. 91, fig. 1. 
— ®. Maio-Jun. 

Pâturages, coteaux incuites, bois et broussailles de la Tunisie septentrionale : 
j)resqu'île du Cap Bon ti'cs répandu, Uammam-cl-Lif , Zaghoiian ; Menzcl-Djemil, 
plaine de YOuedCcjeiian vers le marabout de Sidi-bou-Gobrin , Tabarque, Ain-Dra- 
hain, Fernana, Fl-Fedja. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Pa- 
lestine , Mésopotamie , Perse. 

T. IJK"'*ii<'"n* Ri'lh. ap. Savi in Alt. Accad. It. I, 191, fig. a (mala); Bail, ol Trab. 
Alg. 1, a 36; Boiss. Or. II, 190; Gren. ot Godr. FI. Fr. I, /109; Rchb. le. XXII, 
lab. 109, fig. I. T. (irrectiselinn Brol. Plnjt. Lus. lai». 1)3, fig. 1. — 0. Maio-Jun. 



LEGUMINOS/E. 117 

Pâturages , coteaux incultes arides , bois et broussailles de la Tunisie septen- 
trionale : Dj. Chehan (Miss. i883); Sidi-Athman-el-Ahdded (Miss. 1888), ouest 
de Tabarque, Aïn Babouch, Am-Draham , Hadjera-Sghira , Oued El-Hadjar près 
d'El-Fedja , Zaghouan. 

Alge'rie, Maroc, Europe méridionale surtout occidentale. 

T. phleoides Pourr. ap. Wiild. 5/>. III, 1377; Bail, et Trab. Alg. 1, 236; Boiss. Or. II, 
lao; Willk. et Lge Prodr. Hinp. III, 870; Mor. FI. Sard. lab. 60. — ®. Apr.-Jun. 

Lieux inondés en hiver, pâturages humides , bois et broussailles , fentes des ro- 
chers de la Tunisie moyenne occidentale : Dj. Bargou (Letourn.). 

Algérie, Espagne, Sardaigne, Italie, Sicile, Caucase, Asie Mineure. 

T. arvense L. Sp. io83; Desf. Atl. II, 198; Batt. et Trab. Alg. I, 386; Boiss. Or. II, 
lao; Gren. et Godr. FI. Fr. I, l\io; Rcbb. le. XXII, lab. 9.5, fig. i-n. — ®. Maio-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs cidtivés et incultes, lieux sablonneux 
et coteaux arides de la Tunisie septentrionale : El-Haoviria , Dj. Cheban, Dj. Abd- 
er-Rahman , vallée de VOued Bou-Noukhal , Menzel-boii-Zelfa , nord-ouest de Ham- 
mamet, nord de Takrouna, Dar-el-Bey, Teboulba; Tabarque, Bordj-el-Hammam , 
Aïn-Draham , Fedj El-Saha, Fernana. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse, Abys- 
sinie (sec. Boissier). 

T. stellatum L. Sp. io83; Desf. Atl. II, 199; Batl. et Trab. Alg.l, 933; Boiss. Or. I!, 
191 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, /4o3; Rcbb. h. XXII, tal>. 99. — 0. Apr.-Juji. 

Décombres, bords des chemins et des champs cultivés, pâturages montueux ol 
broussailles de la Tunisie septentrionale : Kelibia, Menzel-Temim , Dj. Cheban, 
Dj. Kourbès, vallée de Y Oued Bou-Nouhhal, Oued Chaïba inférieur, Beni-Khiar ; 
Porto-Fariiia , environs de Tunis très répandu, Dj. Boii-Koumeïn, Zaghouan, Dj. 
Bargou, Souk-el-Djema , Guelaat Es-Snam, Kef Sidi-AU-Mouzin ; Tebourba, Béja- 
gare, Aïn-Draham, Ghardimaou. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Pa- 
lestine, Mésopotamie; Egypte, Marmarique, Cyrénaïque. 

T. angustifoUum L. Sp. io83; Desï. Ail. II, 198; Bail, el Trab. /%. I, 933; Boiss. Or. 
II, 199; Gren. et Godr. FI. Fr. I, /to3; Rcbb. le. XXII, lab. 98, fig. 1.— ®. Marl.- 
Jun. 

Décombres, bords des chemins et des champs cultivés, moissons; très répandu 
dans toute la Tunisie septentrionale et s'avance même un peu au delà de la limite 
nord de la Tunisie moyenne. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 
Perse. 

T. Panormitanum Près! FI. Sic. I, p. xxi; Batl. et Trab. Alg. I, 335; Boiss. Or. II, 
198; Gren. et Godr. FI. Fr. I, A09; Rcbb. le. XXII, lab. 88, fig. i. — T. squarrosum 
DC. Fl.fr. IV, 53i. — ®. Marf.-'jun. 



lis LEGlMINOSiE. 

Pâturages sablonneux , aliuvions et lits des rivières de la Tunisie septentrionale : 
enlr e Et-Haouirta el Tonnara (Miss. i883); Btzerte (Barr.); Aïu-Dmham , Fedj 
ElSaha (Miss. 1 883), El-Kaïra-Ttifrent (Goss.), Aùi Kerina [l\on\); Zaghouati 
(Kral.). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Syrie. 

T. maritimum Huds. FI. Aiigl. a8i; Balt. et Trab. Alg. I, a35; Boiss. Or. II, 128; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, Z108; Rchb. le. XXII, tab. 88, fig. 11. — ®. Maio-Jim. 

Pâturages sablonneux niarilinies, aliuvions et lits des rivières, coteaux herbeux 
de la Tunisie septentrionale : El-IIaouiria, nord de Kelibùi, DJ. VJtehan, Mcnzel- 
Temitn, Kourha, Soliman, Kroumbalia, Dar-el-Aouinn, Hammam- el-Lif; Menzcl- 
Djemil, plaine de Y Oued Cejenan vers le marabout de Sidi-bou-Gobrin ; île de Ta- 
barque, nord-ouest d'Aùi Babouch. 

Algérie , Maroc , Europe moyenne et méridionale , Caucase. 

T. striatum L. Sp. io85; Bail, el Trab. Alg. I, a38; Boiss. Or. II, i3o; Gren. et Godr. 
FI. Fr. l, lim; Rchb. le. XXII, tab. 100, fig. i. — ®. Maio-Jun. 

Pâturages et coteaux herbeux , marécages desséchés , broussailles et forêts : 
Radjem Azoug (Miss. 1888), Aïn-Draham, Fedj El-Saha (Miss. i883); DJ. Bar- 
gou (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et surtout méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure. 

T. scabrum L. 5;;. 108/1; Desf. Atl. II, 199; Batt. et Trab. Alg. I, 288; Boiss. Or. II, 
i3o; Gren. et Godr. FI. Fr. I, iia; Rrhb. le. XXII, lab. 101, lig. u. — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages et co- 
teaux de la Tunisie septentrionale : Cap Bon, DJ. Cheban, Kclibia, Menzel-Tcmim; 
Porto-Farina , La Goulctte, La Manotiba, Hammam-el-Lif, DJ. Bou-kourncïn , Ksar- 
el-Malteï, Kroumbalia, Mahamedia, Zaghouan, DJ. Bargou; île de Tabarque, 
ouest de Tabarque, Aïn-Draham, DJ. Ghorra, Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et surtout méridionale, Caucase, Syrie, Pa- 
lestine, Mésopotamie, Perse; Tripolitaine, Cyrénakpie. 

T. Boceoni Savi in .1//. Arrail. II. 1, 191, fij;. 1 (mal;i); Bull, cl Trah..l//r. 1, 237: Boiss. 
Oi\ II, liia; Groii. cl Gr.dr. FI. Fr. I, hii; Wrhh. le. Wll, lab. 98, lig. i. — ®. 
MaioJiui. 

Pâturages sablonneux, bois cl Itioiissailles humides de la Tunisie septenti'ionale: 
Guerah El-Akahl, DJ. Clieban, DJ. Abd-er-Haliman , vallée de VOued liou-NouJtlial; 
Sidi-el-IIftdJ-IIas.Hcn , Souk-el-DJcma (Mogod) , Sidi-AtlniiaH-cl-Alidded, El-Amoïza- 
Bellif, île de Tabarque, Tabarque, Uab-Abrik , Aïn-Draham , DJ. Uir, Fedj El-Saha, 
Fernana. 

Algérie, Maror, Europe Tncridinnale. 



LEGUMINOS^. 119 

Sect. IL Trichocephalvm Kch. 

T. subterranenm L. Sp. 1080; Desf. Atl. II, 196; Batt. et Trab. Alg. I, a38; Boiss. 
Or. II, i33; Gren. et Godr. R Fr. I, 4 13; Bchb. le. XXII, tab. 108. — ®. Febr.- 
Maio. 

Décombres , bords des cheinias , broussailles et coteaux herbeux de la Tunisie 
septentrionale : El-Haouiria , nord de Kelihia, Dj. CJieban, Dj. Abd-er-Rahman , 
vallée de VOued Bou-Noukhal, Kroumbalia, Aïn-Draimm (Miss. i883), Kef En- 
Nesour (Ouchteta), valle'e de VOued El-Hadjar près à'El-Fcdja (Goss.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Perse. 

Sect. III. Gàlearià Presl. 

T. fragifernm L. Sp. 1086; Batt. et Trab. Alg. I, 338; Boiss. Or. Il, i3o; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, /ii3; Bcbb. le. XXII, lab. 106. — 2C. Apr.-Sept. 

Prés et pâturages humides inondés en hiver, aliuvions, lits des rivières : Kelihia, 
Menzel-Temim , vallée de Y Oued Bou-Noukhal , Fortuna; Bizerte, Menzel-Djemil , 
Tunis; Tabarque, BordJ-el-Hammam , Ain Ahmra, Ain Babouch, Aïn-Drahmn; 
Zaghouan, Bab-Faradis , Aïn Medekeur, sud de Sousse; Nebeur, confluent de VOued 
Zafran et de VOued Tessa, Souk-el-Djema , Kessera, Aïn Mezinna, Aïn Chcrichira, 
Aïn Bou-Dries, Feriana. 

Algérie, Maroc, Europe septentrionale, moyenne et méridionale, Caucase, Asie 
Mineure, Syrie, Perse; Cyrénaïque, Egypte. 

T. resupinatum h.Sp. 1086; Batt. et Trab. Alg. I, aSg; Boiss. Or. II, 137; Gren. et 
Godr. FI. Fr.l, iiA; Rchb. le. XXII, tab. 107, fig. n. — ®. Apr.-Jul. 

Décombres , pâturages et lieux herbeux humides en hiver, aliuvions et lits des 
rivières de la Tunisie septentrionale: nord de Kelibia, Dj. Cfieban, Guerah El- 
Akahl; Bizerte, Tebourba, Dar-el-Bey [Enfida); île de Tabarque, Tabarque, Aïn 
Babouch, Aïn-Drahain, Fernana; Dj. Ghorra, Oued El-Hanimam [Ouchteta); 
entre les ruines de Thelepte et Feriana (Piob.). 

Algérie, Maroc, toute la région méditerranéenne depuis le Portugal juscprà la 
Tripolitaine ; Caucase, Mésopotamie, Perse. 

T. tomentosum L. Sp. 1086; Desf. Atl. II, aoo; Batt. et Trab. Alg.l, a39; Boiss. Or. 
II, i38; Gren. et Godr. FI. Fr. l, hih; Mor. FI. Sard. tab. Ôh; Rchb. le. XXII, 
tab. 107, fig. I. — ®. Mart.-Jun. 

Décombres , bords des chemins et des champs , pâturages et lieux herbeux : 
Kelibia, Dj. Cheban, Dj. Abd-er-Rahman; Porto-Farina , Sidi-bou-Saïd , Carthage, 
Dar-el-Aouina , La Goulelte, Tunis, Hammam-el-Lif, Kroumbalia, El-Arbaïn, Za- 
ghouan; Bordj-Toum; île de Tabarque, Aïn-Draham, Ghardimaou, Sidi-el-Hant 
(Doum.); Kessera (Miss. i883); Guelaat Es-Snam, Tala (Letourn.). 



1-JO LEGUMLXOSyK. 

Algérie, Maroc, toute la région méditerranéenne depuis le Portugal jusqu'à la 
Tripolilaine; Alep, Perse. 

Sect. IV. Paramesus Presl. 

T. «trictum L. Sp. 1079; Bail, et Trah. Alg. I, aio; Boiss. Or. 11, iZii ; Willk. cl Lge 
Prodr. Hisp. III, SSg; Waldst. et Kit. PI. rar. Hung. tab. 87. — T. lœvlgatum Poir. 
Voy. II, 919; Desl". Atl. II, 190, tab. 308; Groii. cl Godr. fV. F,: I, iiG; Rrbb. 1c. 
XXII, tab. 99. — ®. Maio-Jmi, 

Prés et pâturages humides, dépressions herbeuses de la Tunisie septentrionale : 
El-Haouiria, nord de Kelthia , DJ. CÀebnn, Guerah El-Akalil , Dj. Abd- er-Rahman ; 
Kef En-Nesour, Tabarquc, ouest de Tabarque, Aïn-Draham , Dj. llir, Fedj El-Salia; 
Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale depuis l'Espagne jusqu'à la 
Transylvanie; Cyrénaïque. 

Sect. V. Trifoliastrvm Ser. 

T. glonneratuni L. Sp. loSi; Desf. Atl. II, aoo; Balf. et Trab. Alg. I, g'io; Boiss. Or. 
H, i/ij; Greii. et Godr. FI. Fr. I, Ai 6; Rchb. le. XXII, tab. 109, fig. m. — ®. 
Apr,-.hin. 

Décombres, bords des champs, pâturages arides, broussailles et coteaux delà 
Tunisie septentrionale : DJ. CJieban, Guerah El-Akahl, Dj. Abd-er-Rakman, vallée 
deVOued Bou-Dioukhal, enirc Menzel-Tcmim et Kourba; île de Tabarque, Tabarque, 
Bordj-el-Hammam , Aïii-Drahain, Dj. Bir, Fedj El-Saha, Fernana; Uadjera-Sghira, 
Oued Bâta près d''El-Fedja, Oued El-Hammam. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

T. siifTocatiim L. Maiil. 376; Batt. et Trab. Alg. I, aie; Boiss. Or. II, lia; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, hi6; Brol. Phijt. Lus. lab. Gi; Rcbb. le. XXII, lab. 110, fig. i-iii. 
— ®. Apr.-Jun. 

Lieux herbeux secs et ravinés, bords des chemins, alluvions et lits des rivières 
de la Tunisie septentrionale : nord et près du fort de Kelibia, Dj. Abd-er-Hahman 
(Miss. i883); Bordj-Kedim. dans l'îlot de Tabarque et abondant enire les pavés 
du chemin qui conduit au fort, Aïn-Draham (Miss. i883), El-Kaïra-Tafrent 
(Ouled Ali), Kef En-J\csour des Ouchtela (Coss.). 

Algérie, îles Canaries, toute l'Europe méridionale, Caucase oriental, Asie Mi- 
neure; Cyrénaïque. 

T. ixthmoearpiim Brol. Pn;it. Lus. 1, i/j8, lab. (il ; Bail, el Trab. Alg. i, :>6i ; Willk. 
et Lge Prodr. Ilisp. III, 3.^5. — ®. .Maio-Jim. 

Décombres, bords des chemins et des chamj)s, bois herbeux, alluvions et lits 
des rivières; répandu dans toute la Tunisie septentrionale et plus parliculièrement 
abondant dans la |tri's(|iril(' du ('fip lUnt cl la Krouiiiirie. 



LEGUMINOSiE. 121 

Algérie, Maroc, Europe méridionale occidentale depuis le Portugal jusqu'à la 
Sicile. 

T. nigrescens Viv. FI. It.fragm. 13, lab. i3; Bail, et Trab. Alg. 1, aii ; Boiss. Or. II, 
143; Gren. et Godr. FI. Fr. I, Ai 9; Rchb. le. XXH, lab. 110, lig. iv. — ®. 
Mari .-Mail). 

Pâturages montueux humides, dépressions herbeuses, bords des ruisseaux et 
des forêts de la Tunisie septentrionale: El-Haouiria, Kelibia, Dj. Cheban , Zaouïet- 
el-Mgaïz, Zoitgag, Dj. Abd-er-Rahman , Guerah El-Akahl, Fortuna; Porto-Farina , 
La Goulette, Bardo, Kroumbalia; île de Tabarqiie, Aïn Babouch, Aïn-Draham, 
Fedj El-Saha, Fernana, El-Fedja. 

Algérie, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

T. repens L. Sp. 1080; Batt. et Trab. Alg. I, aio; Boiss. Or. II, i45; Gren. et Godr. FI. 
Fr. 1,419; I^c'ib- ^c. XXII, tab. ii5. — !^. Mart.-Jmi. 

Prés et pâturages humides , alluvions et bords des rivières de la Tunisie sep- 
tentrionale : Dj. Cheban (Miss. i883); Aïn Babouch, forêt à' Aïn-Drahatn , Fedj 
El-Saha {Miss. i883). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Asie Mineure, Arménie, Syrie, Perse, Tur- 
kestan, Afghanistan. 

Sect. VI. Chronosemivm Ser. 

T. procumbens L. Sp. 1088; Batt. et Trab. Alg. I, aia; Sm. FI. Brit. II, 799; Kcb 
Syn. 1 9^ ; Rchb. le. XXII , tab. 1 3 1 , fig. i. — T. agrarium Gren. et Godr. FI. Fr. 
I, 49 3 (non L.); Boiss. Or. Il, i53. — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, dans les champs après la moisson, pâturages 
et coteaux incultes: presqu'île du Cap Bon commun, Dj. Bou-Koumeïn, Dj. 
Zaghouan, Dj. Bargou, entre Hammam- Zoukr a ei Souk-el-Djema, Kessera, Fe- 
riana; Carlhage, Tebourba, Bordj-Toum ; île de La Galile, Tabarque, Aïn Ahmra, 
Aïn-Draham, Dj. Bir, Fedj El-Saha, Fernana, Oued El-Hammam. 

Algérie, Maroc, Europe septentrionale et moyenne, toute la bordure de la Mé- 
diterranée depuis le Portugal jusqu'à la Tripolitaine ; Perse. 

T. filiforme L. Sp. 1088; Batt. et Trab. Alg.l, 94 1 ; Boiss. Or. II, i55; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 493. — T. micraiithim Viv. FI. Libye. 45, tab. 19, fig. 3; Kcb Syn. ig5; 
Rchb. le. XXII, tab. 121, fig. 11. — ®. Apr.-Maio. 

Sables httoraux, pâturages humides, lieux boisés frais de la Tunisie septen- 
trionale : El-Haouiria , nord de Kelibia, Guerah El-Akahl (Miss. i883); Kef En- 
Nesour des Mogod, Radjem Azoug, Aïn Babouch, Aïn-Draham; Oued El-Kaïra- 
Tafrent {Ouled Ali), Kef En-Nesour des Ouchteta (Coss.). 

Algérie, îles Canaries; Angleterre, Europe méridionale depuis le Portugal jus- 
qu'à la Roumélie, Caucase, Asie Mineure, île Karpatho, Cyrénaïque. 



122 LEGUMINOS^. 

TRIB. IV. liOTE^ Benth. et Hook. <'). ' 

CORNICDÎA 

Boiss. Vo\j. Esp. i6îî. 

C. hamosa Boiss. l. c; Balt. et Trab. Alg. I, a/i8; Willk. el Lgc Prodr. Hisp. III, 337. 
— Anthyllis Comiciua Poir. Voy. II, 311 (non L.). — A. hamosa Desf. Ail. II, i5i. — 
®. Apr.-Jun. 

Champs incultes, alluvions des oued, pentes des montagnes, dunes et sables 
de la région maritime : presqu'île du Cap Bon, est de Meiizel-bou-Zelfa , nord- 
ouest de Hammamet, nord de Sidi-Khaled, Henchtr-Souia , dunes à l'ouest de 
ïOued Barka, 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique. 

ANTHYLLIS 

Riv. Ord. pl.Jl. irreg. tetrap. 1 1, tab. uj. 

Sect. I. Oreanthyllis Griseb. 

A. Hcnoniana Coss. ap. Krai. PI. Alg. sélect, exsicc. n° 34; Batt. et Trab. Alg. I, 95o. 
— A. sericea Coss. in Bull. Soc. bot. Il, sfi3 et IV, 670 (non Lag.). — ■^. Apr.-Maio. 

Collines gypseuses, alluvions des oued, terrains salés : Oued Oum-Mezessar, 
Foum Hallouf, Dj. Matmata, Taoudjoul, Iladedj, Oued Zemour. 

Algérie désertique. 

A. Barba-Jovi.s L. 5/3. 7ao; Poir. Voy. II, 211; Desf. Atl. II, lig; Bail, et Trab. 
Alg. I, 2/19; Boiss. Or. II, 157; Rchb. le. XXII, tab. 127. — t). Apr.-Jun. 

Rochers et montagnes de la zone littorale : El-Ilaouiria , Dj. Bou-Kounieïn, Cap 
Negro. 

Algérie, Corse, France méridionale, Italie, Sicile. 

Soct. II. VvLyEHAjiiA Endl. 

A. Vulneraria L. 5;;. 719; Poir. Voy. II, 310; Desf. Ail. II, i5i; Batl. et Trab. 
Alg. 1, 349; Boiss. Or. II, i58; Rchb. le. XXII, tab. ia3. — 'i-'. Apr.-Jun. 

Sables, fentes des rochers, vieux murs, pâturages, pentes des montagnes : 
Oued-Zerga, Fedj El-Saha, DJ. Bir, El-Kef, Makteur, DJ. Meghila, Guelaat Es- 
Snam, etc.; commun dans le nord et le centre. 

Var. p. rubriflora DG. Prodr. II , 1 70 ; Boiss. Or. II , 1 58 ; Rchb. le. XXII , lab. 1:3/1, fig. iv. 
— A. Vnlncraria var. Dillenii Bail in Journ. Linn. .Soe. XVI, /i3i; Bail, et Trab. 
Alg. I, a 49. — A. Dillenii Schult. 

Dans les mêmes stations que le type: presiju'île du Cap Hon, DJ. Bou-Koumeïn , 
"' Auclore Ed. Bonnet. 



LEGUMINOS^E. 123 

Zaghouan, Bordj-Toum, Mghaïssa, Guelaat Es-Snam, Oued Cherchara, Feriana, 
Ahouaïa, etc.; plus commun que le type. 

Tripolitaine, Alge'rie, Maroc, et presque tout le bassin méditerranéen; le type 
ou la varie'te' domine suivant la région. 

PHYSANTHYLLIS 

Boiss. ^'oij. Esp. 162. 

P. tetraphylla Boiss. l. c. et Or. II, 169; Rcbb. le. XXII, lab. 128. — Anthyllis tetra- 
phyllaL.; Batt. et ïrab. Alg. I, 260; Kral. PL Tun. exsicc. n° 5o. — ®, (2). Mart.- 
Maio. 

Champs, pâturages, bords des chemins, lieux incultes: Sidi-bou-Saïd , Soukra 
près La Marsa, Zaghouan, Porto-Farina , Ghnrdiinaou, Guelaat Es-Snam, Oued 
Bateha, îles Kerhenna, Gahhs, etc.; commun dans toute la Tunisie. 

Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

HYMENOCARPUS 

Savi FI. Pisan. II, 2o5. 

H. circinatiis Savi /. c; Batt. et Trab. Alg. I, 268; Boiss. Or. II, 169; Rchb. le. 
XXII, lab. 128, fig. I. — Medicago cireinata L.; Desf. Atl. II, 909. — (T). Apr.-Jun. 

Champs, lieux incultes, pentes des collines : El-Aouina, Carthage, Dj. Cheban, 
Oued Bou-Noukhal , Ouled Meter, Tebourba. 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

DORYCNIUM 

Tourn. Elem. 3 1 1 et Inst. 891, tab. 211. 

Sect. I. BoNJEANiA Boiss. 

D. rectiini DC. Prodr. II, 208; Boiss. Or. II, 161 ; Kral. PL Tun. exsiee. n" 167. — 
Bonjeania reeta Rcbb. le. XXII, tab. t35, fig. i-ii; Balt. et Trab. Alg. 1 , 268. — Lotus 
reclus L.; Poir. Voy. II, 221 ; Desf. Ad. II, 206. — 2/2, t). Maio-Jul. 

Lieux humides, marais, bords des eaux: Zaghouan, Menzel-Djemil , Aïn- 
Braham, Tabarque. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. II. EuDORYCNiuM Boiss. 

D. .siiffruticosiiiii Vill. Hist. pi. Dauph. III, A 16; Batt. et Trab. Alg. I, a^a; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, /196; Rchb. le. XXII, tab. 187, fig. iv-v. ^ Lotus Dorycnium L. ; 
Poir. Voy. II, 222; Desf. Atl. II, 207. — t). Maio-Jul. 

Broussailles et coteaux arides à Sidi-el-Hadj-Hassen. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibérique 
h la Ligurie , Baléares , Corse , Sardaigno. 



124 LEGUMINOS/Ë. 

LOTUS 

Toura. Elein. 32 1 et Insl. /loa, lab. 237. 

Sect. I. Edlotus Ser. ap. DC. 

li. parTiflorns Desf. Atl. 11, 206, tab. 211 ; liait, et Trab. Alg. 1, 2.'i/j; Boiss. Or. II, 
172; DC. le. Gall. rar. 9, tab. 3o; Rchb. le. X\II, tab. 182, fig. i-ii. — ®. Apr.- 
Jul. 

Champs, pentes des collines, bois et broussailles Imraides : Dj. CÀeban, Oued 
El-Hammam (Ouchteta) , Fedj El-Saha, Aïn-Dmhnm. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France mériJionale, Corse, Sai'daigne, 
Italie méridionale, Sicile, Arcliipel. 

L. hlspidus Desf. Hort. Par. 190; Batt. et Trab. Alg. I, 954; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
/i3i ; Rcbb. le. XXII, lab. 182, fig. iiiiv. — ®, :^. Maio-Jul. 

Lieux cultivés, pentes des collines, pelouses et clairières humides : El-Haouiria , 
Dj. Chebau, Guerah El-Alcaht, Cartilage, Aïn-Draham, plaine de Cejenan, Sidi- 
Athman-el-Aliddcd , Tabarque. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen du Portugal à la Sicile. 

L. cornieulatn» L. Sp. 776; Poir. Voy. II, 959; Desf. Atl. II, 9o5; Batt. et Trab. 
Alg. I, 2/16; Boiss. Or. II, i65; Rcbb. îc. XXII, lab. 129. — 2r. Marl.-Jun. 

Pâturages, lieux herbeux, bords des eaux, jardins de palmiers : presqu'île du 
Cap Bon, Zaghouan, Foum Khangel-el-Teldja, Fotim Bouibet, Oued Cherchara, 
Oued Marguelil, Gabès, Oglel Beni-Zid, Kriz, Oudref, El-Hamma [Beni-Zid], 
Tozzer, Kebilli, etc. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Obs. La forme à tiges couchées-décombantes, à feuilles étroites-aiguës (L. de- 
cumbens Poir. ; L. corniculatus var. tenuis Coss.) , que je ne puis distinguer par des ca- 
ractères suffisamment tranchés et bien constants, est aussi commune que le type 
en Tunisie. 

L. major Scop. FI. Carn. éd. 2, II, 86. — L. iiliginosus Sclik. Ilandh. II, iia; Batt. 
et Trab. Alg. 1, 2/16; Boiss. Or. Il, 167; Rcbb. Ic. XXII, tab. i3i, fig. i. — 'if. 
Maio-Jun. 

Prés humides, marécages, bords des eaux : Oued Bou-Noukhal , Zaghouau , 
Zougag, Atn Ckenchira, Femana, Fedj El-Saha, Ain-Draham , Dj. Iclikeul, Ta- 
barque. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

L. Roudairei Ed. Bonn. ap. Morot Juurn. de bot. Vil, 282; Bonn, ol Barr. Explor. Tuu. 
lllitstr. bol. lab. 6. — L. hosackioides Coss. ap. Roudaire liapp. sur la deni. e.rpéd. des 
Cliotls, 180 (nomcn niiduin). 

Planta porcnnis, basi sa-pius suiïruloscons, adprcssc liirla, glaucescens 



LEOUMINOSyE. 125 

vel canescens; caulcs numerosi, i5-95 ceiil. alti, ascendentes, rariiis 
proslrati, plus ininusve elongali, parce ramosi; folia breviter petiolala, 
foliolis crassis, obovato-cuneatis, basi attenuatis, adpresse hirtis; flores 
parvi, axillares, plerumque solitarii, interdum bini, brevissime peduncu- 
lati, peduncuio uncato; calyx adpresse hirtus, corolla lutea dimidio-bre- 
vior, laciniis lineari-lanceolatis, tubo sublongioribus; vexiilum obovalo- 
subquadratum, amplum, in unguem abrupte contractum, carinam sublus 
rotundato-curvatam alis oblongis apiceque rotundalis aeque longam, sup- 
erans; legumen rectum, patens, glabrum, crassuin, subteres, 25-3o niill. 
long., 3-ù mili.diam. lat., leviter torulosum, subfuscum, serainibus lœvi- 
bus, rotuiidatis, nigro-marmoratis. — r» t>- FI. Apr.-Maio; Fr. Junio. 

Species, L. Arabico L. accédons, sed caudice lignoso nec annuo, inflorescentia 
1-2 nunquam 3-5-flora, peduncuiis brevissirais nec folio subduplo-longioribus, 
(loribus minoribus, corolla lutea nec rosea, vexilli carinœque forma, slylo sensim 
recurvo nec abrupte angulalo, seminibus majoribus, rotundatis, etc. differt. 

Lieux arides et pierreux, lits des oued desséches : Aïn Kebirita, entre Ain Ke- 
birita et Oued CÀaba, Oued Zitoun. 
Espèce spéciale à la Tunisie. 

Sect. IL LoTEA Medic. 

L. Creticns L. Sp. 776; Poir. Voy. II, 921; Desf. Atl. II, 9o3; Bail, et Trab. Alg. 1, 
2/16; Boiss. Or. II, 16^; Rchb. le. XXII, tab. i3/i, fig. iv-v. — 2f. Mart.-Jun. 

Alluvions des oued, sables et dunes du littoral et de l'intérieur : île Plane, La 
Marsa, presqu'île du Cap Bon, Hammamet, Bizertc , Sousse, Sfax, îles Kerkenna 
et Djerba, Gabès, Mghaïssa, Oued Ferd, Aïn Kebirita, Zariis, etc. 

Cyrénaïque, Tripolitaitie, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

L. cytîsoîdes L. Sp. 776; Batt. et Trab. Alg. I, 9Ù7. — L. prostratus Desf. Atl. II, 
906; Batt. et Trab. Alg. I, 346. — L. Allionii Desv. Joiirn. bot. III, 77; Rchb. le. 
XXII, tab. i3i, fig. u-ni. — L. Creticus var. cytisoides Boiss. Or. II, i65. — L. secundi- 
Jlorus Viv. FI. Libye. 46, tab. 21, fig. 3. — '^. Apr.-Jun. 

Sables du littoral et de l'intérieur, broussailles, fentes des rochers, pentes des 
montagnes : El-Haouiria, Dj. Kourbès , Rades, Dj. Bou-Kourneïn , Medjez-el-Bab , 
Haïdra, Bas El-Aïoun près de la frontière algérienne, Guelaa Feghara, Dj. Osmor, 
Sfax, Dj. Bou-Hedma , Feriana, Gabès, Zarzis, etc. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Obs. Plante très variable, dont certaines formes ambiguës semblent se rattacher 
à l'espèce précédente. 

L. drepanocarpus DR. ap. Duchartre Rev. bot. II, 438; Batt. et Trab. Alg. I, 267. — 
"if. Apr.-Maio, 



126 LEGUMINOS/E. 

Rochei-s de l'îlot de Tabarquc. 
Algérie, France méridionale (spont.?). 

L. ^illosns Forsk. FI. ÂHg.-Arab. lxxi, n°386. — L. pmillus Viv. FI. Lilryc. /17, lab. 17, 
fig. 3; Batt. et Trab. Alg. I, 2^7; Boiss. Or. II, 178; Kral. PL Tun. exsicc. absque n°. 
— L. oligoceratox Desf. Atl. II, 206 (non Lam.). — L.halophilus et L, /l«c/im Boiss. 
Diagn. Or. ser. 1, 11, p. 37-88. — ®. Apr.-Maio. 

Broussailles, sables, alluvions des oued, plaines arides : Me/iedia, Sfax, Gabès, 
Gafsa, Khanget El-Tcldja, Hadedj, Oued Ferd, El-Foouara, Oued El-Ftour, entre 
Tafenna et BordJ-Gourbata , entre El-llainma et Fratis, Tozzer, Ain Kebiriù, 
El-Golea, Zarzts, etc. 

Algérie, Sicile, Grèce, Crète, Syrie, Egypte, Tripolitaine, Cyrënaïque. 

L. ornithopodiotdes L. Sp. 770; Poir. Voy. II, 931 ; Desf. Atl. II, 9o3; Balt. et Trab. 
Alg. I, 2^7; Boiss. Or. II, 178; Rchb. le. XXII, lab. i38, fig. iri-iv.— ®. Mart.- 
Maio. 

Champs, lieux cultivés, pentes des collines, pâturages: Hnmmam-el-Lif, Te- 
bourba, Dj. Zaghouan, Oued-Zerga, Ghardimaou, FedJ El-Saka, Guelaat Es-Snam , 
Foum El-Guelta, Souk-el-Djema , Zeratn-el-Din. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen, 
Marmarique. 

Sect. 111, Krokbria Mœnch. 

L. cdnlis L. Sp. 77^; Poir. Voy. II, 221 ; Desf. Atl. II, 902; Batt. et Trab. Alg. I, 
968; Boiss. Or. II, 178; Rchb. le. XXII, tab. i33, fig. i-ii; Kral. PL Tun. exsicc. 
absque n°. — ®. Mart.-Jun. 

Cultures , lieux herbeux , sables , pentes des montagnes , bois de pins : presqu'île 
du Gap Bon, La Marna, Rades, Bordj-Toum , Ghardimaou, Fernana, Fcdj El-Saha, 
Foum Bouibet, Khanget Segalas, Guelaat Es-Snam, Sfax, Oued Bateha, Gabès, 
île de Djerba, El-Guettar, etc. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen de l'Espagne à la Syrie, 
Marmarique. 

TETRAGONOLOBUS 

Scop. FI. Cuni. II, 87. 

T. pnrpureuM Mœnch Melh. 16 4; Batt. et Trab. Alg. I, 9 43; Boiss. Or. II, 175. — 
Lotus tetragonolobus L.; Desf. Ail. II, 901; Rchb. le. XXII, tab. i36, fig. ii-iii. — 
0. Febr.-Maio. 

Champs, lieux cultivés, pâturages, pentes des collines : presqu'île du Cap Bon, 
Carthage, Tunis, Dj. Zaghouan, DJ. Rcças , etc.; assez comnum dans le nord et 
dans le centre. 

Algérie, Maroc et la majeure partie du bassin méditerranéen. 



LEGUMINOS^. 127 

T. billorns Ser. ap. DC. Prodr. Il, 3i5; Balt. et Trab. Alg. I, 2^3. — Lotu$ bijlorns 
Desrouss. ap. Lam.; Desf. AU. II, 903, tab. 210. — L. conjugattis Poir. Voy. II, 
202 (non L.). — ®. Mart.-Jun. 

Champs, iieux herbeux, pentes des collines , clairières des bois: Dj. Reças, Fedj 
El-Saha, Oued El-Haminam. 

Algérie , Sicile. 

T. siliqnosus Roth Tent. Jl. Genn. I, 333; Balt. et Trab. Alg. I, 2^14; Boiss. Or. Il, 
175. — L. siliquosus L.; Poir. Voy. II, 230; Rchb. le. XXII, tab. i35, fig. m-iv. — 
y:. Apr.-Jun. 

Pâturages et lieux herbeux humides, marécages, bords des eaux: Taharque, 
Ahi Cherichira, Aïn Mezimia, Oued Marguclil, entre Souk-el-Djema et Guelaat 
El-Harrat, entre Aïn Bou-Driès et Oued Cherchara, Oued Cliercimra, Kasserin, 
Béni Aïeiclui , Oudref. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de l'Espagne à 
l'Italie méridionale, Russie méridionale, Asie Mineure. 

TRIB. V. COROWIIiliEJE Boiss. 

ORNITHOPODIUM 

Toum. Elem. 3i 8 et Inst. /loo, tab. 2 34 (Ornithopus L.). 

O. ebracteatum Brot. FI. Lus. Il, 1 Sg et Phyt. Lus. I, tab. 68; Balt. et Trab. Alg. I, 
387; Boiss. Or. II, 177. — Arthrolobium ebracteatum DC; Bchb. le. XXII, lab. 179, 
fig. i-n. — ®. Mart.-Maio. 

Champs, heux cultivés, pâturages, sables, pentes des montagnes: Cap Bon, 
est de Menzel-bou-Zelfa , Dj. Cheban, Guerah El-Ahahl, Dj\ Abd-er-Rahman , 
Ghardimaou. 

Algérie, bassin méditerranéen. 

O. compressum L. Sp. 7^4; Poir. Voy. II, 2i5; Desf. Atl. II, 172; Batt. et Trab. 
Alg. I, 388; Boiss. O1: II, 178; Rchb. le. XXII, tab. 181, fig. m-iv. — (î). Mart.- 
Maio. 

Champs sablonneux, pâturages, lieux herbeux et pentes des collines : presqu'île 
du Cap Bon, Henchir-Skira , Herkla. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

SCORPIURUS 

L. Gen. n° 697. 

S. vermiculatns L, Sp. 76^; Poir. Voy. II, 216; Batt. et Trab. Alg. I, 284; Boiss. 
Or. II, 178; Schk Handb. tab. ao8 a. — S. purpurea Desf. Atl. II, 174. — (î). 
Apr.-Maio. 

Champs, pelouses, lieux cultivés et incultes: presqu'île du Cnp Bon, Rades, 



128 LEGlMINOSiE. 

Zaghouan, Ouled Meter, sud de Souk-el-DJema , Fertana, ouest de Aùi-Draliam, 
ouest de Tabarque. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

S. miirieatiis L. Sp. 7^5; var. lœvigatus Boiss. Vojj. Esp. 183 et Or. II, 178; Willk. et 
Lge l\-odr. Ilisp. 111, aôo. — 5. lœvigala Sblli. et Sm. FI. Grœc. lab. 718; Goss. et 
Kral. in Bull. Soc. bot. IV, i38; Batt. et Trab. Alg. I, 985; Kral. PI. Tun. exticc. 
u" 210. — ®. Apr.-Maio. 

Champs d'oliviers à Gobes. 

Archipel , Kgypte , Cyrénaïque , Espagne. 

S. snicatus L. Sp. 7^6; Desf. Atl. II, 17^; Bail, et Trab. Alg. I, 986; Boiss. Or. H, 
179; Scbk. IlandI). lab. 208 n. — 0. Mart.-Jun. 

Champs et moissons, lieux herbeux, pentes des collines : presqu'île du Cap Bon, 
Badcs, Bonlj-Toum, Aïn-Drahnm, Ghardimaou, Tala, Gabès, Berradah, etc.; assez 
commun dans le nord et dans le centre. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Baléares, Grèce, Syrie, Pa- 
lestine, Kgypte. 

S. subviUosus L. Sp. 7/15; Poir. Voy. II, 216; Desf. /!</. II, 178; Bail, et Trab. Alg. 
I, a84; Boiss. Or. II, 179; Rcbb. le. XXII, lab. 178.— S. acutifolia Viv. FI. Libye. 
63, tab. 19, fig. h. — 5. sulcata Kral. PI. Tun.exsice. n° 53 (non L. ). — 0. Mart.- 
Maio. 

Champs, cultures, sables, lieux herbeux, pentes des collines : Cap Bon, Badès, 
Porto-Farina , Fedj El-Saha , Zaghouan, Gabès, etc., assez commun, principalement 
dans le nord et dans le centre; la forme à gousse hérissée de poils (S. acutifolius 
Viv.) assez souvent mélangée au type. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mé- 
diterranéen. 

CORONIIiLA 

Tourn. Elem. 5io et Inst. 65o, tab. A18-A19. 

Sect. I. Emehus Desv. 

C. cmrroicles Boiss. et Spninn. ap. Boiss. Diagn. Or. scr. 1, n, 100 ol Or. II, 179; 
Rchb. le. XXII, lab. 182, fig. iii-iv; Regel in Garteiifl. [1876], tab. 8/17 (inediociis). 
— C. Emeru» Sbth. et Sm. FI. Grœe. lab. 710 (non L.). — i). Apr.-Maio. 

Pentes du Dj. Bou-Kourncht. 

Grèce, Macédoine, Zanle, Crète, Cliio, Hliodcs, Crimée, Lycie, Cilicie, Phrv- 
gie, Syrie, Liban. 

0ns. La plante du Dj. Bou-Kourneïn, dont je ne connais que deux échantillons 
en Heurs et avec quelques fruits beaucoup trop jeunes, diffère du C. Emerus L. 
par ses pédoncules plus longs que la feuille , ordinairement /i-.S-flores et par les 
onglets des pétales seulement deux fois phis longs que le calice, caractères qui, 
suivant Boissier, seraient, avec ceux fournis par la gousse, mais que je n'ai pu 
vérifier, propres au (^ emeroides d'Orient. 



LEGUMIXOS.Ë. 121) 

Socl. II. EucoRoyiLLÀ Benth. ol Hook. 

r. pt>iid»pE>yIla Dcsl". Ail. II, 171 ; Balt. ot Trab. Alg. I, î!85;Willk. cl Lge Prodr. Hisp. 
III, 9.^-2. — t). Apr.-Jiin. 

Feules des rochers et pentes des monlagnes : Dj. Bou-Kourncïn , Dj. Reças. 

Algérie, Moroc, Espagne méridionale. 

€. minima L. Amœn. IV, 397; Desf. Ali II, 171 ; Balt. cl Trab. Alg. I, 986; Gron. el 
Godr. FI. Fr. I, /19G; Rchb. le. XXI!, lab. i83, fi<j. iii-iv. — 1). Apr.-Jun. 

Rochers, Tciix l'ocailieux, pentes des montagnes, hois de pins: Kessera, Soulc- 
el-Djewn, entre BordJ-Dcbbick et Maktmr, Guelaat Es-Snam, plaine des Ferachich, 
Dj. Chninbi, Fouin Bechiann, Dj. Scmata, Dj. Mcghila, Dj. Osmor, Bas El-Aïoun 
sur la frontièi'e algéi'ienne. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie. 

1. jiineea L. 5/;. ']h-2\ Poir. Voij. II, 2i5; Desf. Atl. II, 170; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
^96; Rclib. le. XXII, lab. 188, fig. i-ii. — t,. Apr.-Jun. 

Broussailles, pentes d s montagne^, fentes des rochers, bois de pins: El- 
Haouiria, nord de Kelihia, entre Tonnara et Zaouïet-el-Mgaïz , Dj. (jliebnn, Dj. 
Bou-Kourneïn , Zaghouim, Henchir-Skira , Aùi Sidi-A/imar, Kef Telia, Fedjcdj Ba- 
gouba, Oued Chcrchara. 

Algérie, Maroc, Es[)agne, Baléares, France méridionale, Italie, Dalmalie. 

C Atlantica Boiss. et Reut. ap. Boiss. Diaijn, Or. ser. 9, v, 90; Balt. et Trab. Alg. 1, 
986. — Sectirigera AllaïUica Boiss. el Reul. Piig. As. — (T). Maio-Jun. 

Ravin près Sraïn (Ouchteta). 
Algérie. 

Sect. III. ScoRPioiDES Benth. et Hook. 

C". scorploîdos Kch %». 989; Balt. et Trab. Alg. I, 287; Boiss. Or. Il, i83; Rcbb. 
le. X\ll, lab. 181, fig. i-ii. — Ornhiiopus scorpioides L.; Desf. Atl. II, 178. — Ar- 
throhhiam scorpioides DC. — ®. Marl.-Jun. 

Moissons, cullnres, lieux herbeux, pentes des montagnes : Soukra, El-Banuiria, 
nord de Soliman, Tcboiirba, Dj. Kourbès, Medjcz-cl-Bab , Souk-el-Arba , Fernana, 
Ghardimaou, Zaghouaii, Ain Tcmran, Tala, Feriana, Dj. Oum-Ali, Gabès, Hn- 
dodj (Mnlmata), etc. 

Tripolilaino, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

C. repanda Guss. Sijn. II, 3o9 (excl. syn. Brol.): Balt. el Trab. Alg. I, 387; Boiss. 
Diagn. Or. ser. 2, 11, 35. — Ornilliopus répandus Poir. Voy. II, 9i5; Lam. Ilhislr 
lab. 61 3, fig. /i. — Arthrulohium repandiirn D(I. — A. durum Kral. PI. Tiin. e.rsinr. 
n" '2\li. — (î). Apr.-Juu. 

Champs, cultures, lieux sablonneux : i\es Kerkenna , Gabès, Zarzis. 

Algérie, Maroc, Italie, Sicile. 

TuiMSlE. () 



130 LEGUMINOSiE. 

HIPPOCREPIS 

L. Gen. n° ^^QQ- 

II. unlsiliquosa L. 5p. 76/4; Desf. Atl. Il, 176; liatl. el Trab. Alg. I, 369; Boiss. Or. 

II, i84; Sblh. el Sm. FI. Grœc. tab. 716. — ®. Mart.-Jun. 

Cultures , pelouses sèches , lieux arides , pentes des monla^jnes : presqu'île du 
Cap Bon, Menzel-Tcmim , Tebourba , Hammam-cl-Lif, Zaghouan, enlre Balria et 
Dar-el-Bcy, Soukra près La Marsa, Porto-Farina, Oued-Zerga, Aïn-Draham, 
Ghardimnou, entre Souk-el-Djema et El-Hammam, Guelant Es-Siiam, Sfax, îles 
Kcrkenna. 

Algérie, bassin méditerrane'en. 

11. innl(isili<ino$«a L. Sp. 7/1/1; Desf, Atl. Il, 176 (non horb.); Ijall. et Trab. Alg. I, 
289; Boiss. Or. Il, i85; Mor. FI. Sard. tab. 66. — ®. iMarl.-Maio. 

Pâturages, lieux sablonneux, alluvions des oued, pentes des collines: Porto- 
Farina, Oued-Zerga, Sfax, Dj. Aziza, Gabès. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mé- 
diterranéen, Egypte, Marniarique. 

II. ciliata Willd. in Mag. Geselhch. Nul. [1808], p. 178; Bail, et Trab. AJg. I, 989; 
Hoiss. Or. 11, 18.'); Uclib. h. XXII, lab. 188, fig. m; Knil. PI. Tun. e.rsicc. n" 319. 
— H. comosa Desf. Ail. Il, 176 (non L.).^ — 0. Mart.-Jun. 

Cultures, pâturages secs, sables, pentes des collines, bois de pins : Cap Bon, 
DJedcïda, Tebourba, El-Djem, Bas El-Aïoun sur la frontière algérienne, Foum 
Bouibet, Foum Goubel, Ilaidra, Gunlaat Es-Snam, Oued Zitoun, enlre DJcif 
Oum-el-Azir el Lemdou, Dj. Hatlig, DJ. kcroua, DJ. Tebaga , etc.; commun 
dans toute la Tunisie. 

Algérie, bassin mérliterraîiéen. 

II. bicontorta Lois. Nouv. not. 3a el FI. GalL II, 163, tab. 38; Bail, et Trab. Alg. I, 
289; Krai. PI. Tun. exsicc. n" aii. — -H. cornigera Boiss. Diagn. Or. ser. 1, n, 109 
el Or. II, i85. — H. mnltmliquorn Desf. Herh. (non L. nec FI. Atl.). — H. velutina 
et H. bucera» Del. FI. Ég. tab. 66 inéd. ; Barb. Ilerb. Lev. lab. 9, fig. 10 el i3. — 
0, Mart.-Maio. 

Lieux cultivés, pâturages secs, sables, alluvions des oued, pentes des coibnes: 
Sfax, îles Kcrkenna, Gabèn, Sidi-Boul-Baba , DJ. Cheguieïga, Oued Ferd, Oued 
Oum-Mezcssar, Oued Zkoun, DJ. Cherb , Berrada , Gouijla, Et-Hamma (Beni- 
Zid), DJ. Tebaga, Zarzis, etc.; commun dans le sud. 

Arabie, Egypte, Marmarique, Tripolitaine, Algérie. 

II. Heatira DC. Prodr. II, 3i2; Bail, el Trab. Alg. 1, 290: Wiilk. et Lge Prodr. Hitp. 

III, 256. — 1). Apr.-Maio. 

Pâturages secs et pierreux, fentes des rochers, petites des montagnes, bois de 
pins : Haïdra, Henchir-bou-Chebka , pWxnes des Feracliiclt . Bas El-Aïoun sur la fron- 



LEGUMINOS/E. 131 

tière algérienne, Fouin Rechiana, Dj. Rellouta, Oued Cherchara, Feriana, Dj. Der- 

naïn, Gafsa. 

Algérie, Espagne. 

TRIB. VI. CAIiECEJE Benth. et Hook. 

PSORALEA 

Van Boy. Fi Leyd. 873. 

P. hitiiminosa L. Sp. 768; Desf. Atl. II, tgo; Batt. et Trab. Alg. I, 966; Boiss. Or. 11, 

187; Rchb. le. XXII, tab. 189; Kral. PI. Tun. exsicc. n° 208. — P. plumosa Bchb. 
FI. excurs. 869 et le. L c. tab. 1 io. — P. Palestina auct. miilt. an L.? — "if. Mart.-Jun. 

Broussailles, pâturages secs, lieux pierreux, alluvions des oued desséchés, 
pentes des collines : Ras Kamarl, Sidi-Hasscn , Porto- Farina , Zaghouan, Guelaat 
Rebiba, Gabcs, Dj. Oum-Ali, DJ. Aziza, Rir Reni-Zid, entre Oued Metakghmin 
et Aïn Kebirita, etc.; commun dans toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

P. dcntata DC. Prodr. II, 221 , var. villosa Coss. ap. Bourg. PI. Esp. exsicc. 11° 187. — 
P. pohjstachya Poir. Eiicycl. suppl. IV, 687; Batt. et Trab. Alg. I, 266. — P. dentala 
var. (3. DG. /. c. — P. alnifolia Bert. FI. Ital. VIII, 80. — t). Maio-Jun. 

Cultures, terrains humides, bords des sebkha : Sebklia d' El-Haouiria , Menzel- 
bou-Zelfa, Soliman, Tebourba , ruines (YUtique, merdja de Sidi-el-Hani , Kairomm, 
Reni Aïeïcha. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Italie méridionale, Sicile. 

Obs. La culture de VIndigofera argentea L. (Desf. Atl. II, 179), autrefois assez 
florissante à Bizerte, Sousse, Mehedia, Sfax, n'y est plus pratiquée aujourd'hui, 
mais on trouve encore quelques pieds d'intligotier qui persistent et se reproduisent 
sur la place ou dans ie voisinage de ces anciennes cultures. 

GLYCYRRHIZA 

ïourn. Elem. 809 et Inst. 889, tab. 210. 

G. fœtida Desf. Atl. II, 170, tab. 199; Batt. et Trab. Alg. I, 26^1; DC. Prodr. II, 2/48 ; 
Willk. Suppl. Prodr. Hisp. 386. — ^. Maio-Jun. 

Pentes herbeuses entre Nebetir et El-Kef, Dj. Ghorra. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale? 

TRIB. VII. ASTRACîAIiEJE Adans. 

BISSERRULA 

L. Gen. n" 568. 

B. Peleciniis L. Sp. 76a; Desf. Atl. Il, 190; Batt. et Trab. Alg. I, 268; Boiss, Or. Il, 
20^; Bchb. le. XXII, tab. 176. fig. ni. — 0. Mart.-Jyin. 



132 LEGUMINOS/E. 

Champs, cultures, sables, penles des monlagucs: Twm, l)j. Ahd-er-Iiahman. 
Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

ASTflAGALUS 

Tourn. Klein. 829 et Insl. /ii5, lab. 933-93/i. 

Sect. I. Epiglottis Bge. 

A. epiglottis L. Maul. 27^; Desf. Ail. II, i83; Bail, et Trai). Aljr. I, 30;?; Boiss. Or. 
II, 30 3; Sblli. et Sm. FI. Grœc. lab. 701. — ®. Mail.-Maio. 

Pelouses sèches, terrains argilo-calcaires, penles des montagnes : Uammmn-el- 
Ljf{])esï.), Tcbourba, Sidi-Chuega , Zaghouan, Guclaat Es-Snam, Foum El-GuelUi, 
Guclnat Rchiha. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique et la niajeui'e partie du bassiiï 
méditerranéen. 

Sect. II. OxYGLOTTIS Bgo. 

A. triltiiloîdcs Dol. FI. /%. lab. Gh inéd.: Barb. Herbor. Lev. lab. (j , lij;. 17; Bail, et 
Trab. Alg. I, 255; Boiss. Or. H, 22/1; Bgo /'/. Lehman, lab. i/i. — A. (ii\iiicola Pomel 
^'ouv. mat. iHlx. — ®. Apr.-Maio, 

Sables: Doulicl, vallée de VOucd Ghotnrasseii , Gouijla. 

Arabie, Egypte, Marmarique, Algérie désertique. 

A. crneiatiis Link Enum. II, 2 56; Balt. et Trab. Alg. I, 155; Boiss. Or. 11, 2 2 0. — 

A. polyaclinus Boiss. /. c. 226. — 0, (2). Mart.-Maio. 

Sables, pâturages secs, lieux incultes, pentes des montagnes: KrownbaUa, Dj. 
Sencd, Gobes, Stdi-Boiil-Babn , Oglct Sidi- Mohammed, Gourbala, Uir Sidi-Amor, 
Foîim Khanget-el-Teld/'n , Oued Ziloun, etc.: assez comnuTn, principalomcnl dans 
le sud. 

Syrie, Palestine, Cyrénaïque, Algérie, Maroc?, Espagne méridionale. 

A. radiatiis Ehrenb. mss. teste Bjje Astrag. n" 32; Boiss. Or. II, 226. — A. pseudo- 
Stella Del. FI. Ég. lab. 6i inéd.; Harb. Ilerbor. Lev. tab. 9, fig. i5; Bail, el Trab. 
Alg. I, 255 (non Boiss. lesl. Aschers. et Srliweinf.). — A. stJla Desf. AtL II, 187; Dol, 
FI. Eg. n° (h)5 cl auct. quorumd. (non L. ). — A. crnciatns Ktal. PI. Tan. exsxcc. 
n' iGH (non Link). — 0, (2). Apr.-AIaio. 

Sables, pâturages secs, terrains incultes: îles Kerkenna, Sfnx, Bir FJ-Ahnar, 
Gnbès, El-Uamma, Sidi-Aïch , Dj. Uallîg, Dj. Toumicl, Dj. Bord, Dj. Oiim-Ali, 
Dj (Jherb, entie Mouxi-cl-Clieihli et Bir Ertimi , etc.; assez comnum dans le sud, 

Arabie, Egypte, Marmaiique, (Cyrénaïque, Algérie. 

Obs. a l'exemple de MiVI. Ascherson et Scbweinlurlh, je n'tmis à IM. radiatuf 
Ehretd). I'.4. jisvido-stclln Del., d'abord, parce (pie les auteiu-s de {"Illustration de 
la Flore dl''!injpie , ayant eu à leur disposition 1" type d'Ebr(Md)erg et celui de 
Dclijc, oui pu s'assui-er de riiieiitité de ces deux |)r(''t(>ndu('s espèces et ensuite. 



LEGUMINOS^. 133 

parce que je n'ai [)u moi-jnême trouver aucun caractère différentiel, bien tranché, 
en(re ia plante tV Alexandrie qui, suivant Bunge, représente VA. radintus Ehrenb. 
et les e'chanlillons de Gabès et de Sfax (Ducouret) que le même monographe rap- 
porte à ÏA. pseudo-stclla Del. 

A. itristidis Coss. ap. Batt. et Trab. Alg. I, 256; Bonn, et Barr. Explor. Tuii. Illuslr. 
bot. tab. 7. — 0. Apr.-Maio. 

Lieux secs et incultes, terrains pierreux, pentes des montagnes : Guelnat Es- 
Snam, Guelaat Rehiba , Oued Bou-Ghanem ? 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

Obs. Plante voisine de ÏA. radintus Ehrenb. dont elle se distingue principale- 
ment par ses fleurs plus grandes, d'un beau bleu et non pas jaunâtres, à étendard 
plus large, plus })rofondément émarginé, par sou style plus nettement subulé, par 
ses capitules fructifères portés sur des pédoncules dépassant la feuille axillante, 
les supérieurs plus dense-;, à gousses plus nombreuses, celles-ci à gibbosilés peu 
saillantes, toujours recourbées-ascendantes et non étalées en étoile à la maturité. 

A. astraboides Pomoi Notiv. mat. 186; Bail, et Trab. Alg. I, 956. — ®. Apr.-Jun. 
Sables entre Doutret et Oued Bou-Khechcb ? 
Algérie. 

Obs. C'est avec VA. astraboidcs Pomel que la plante de Doniret pi'ésente le plus 
de ressemblance; toutefois, comme les trois échantillons récoltés par Letourneux 
ne portent que des fruits beaucoup trop jeunes, je n'ai pu contrôler les caractères 
de la gousse. 

D'autres Astragales (sect. Onijcholobium Pomel) voisins des précédents, mais 
insuffisamment représentés dans les collections que j'ai étudiées, m'ont paru se 
rapporter à quehjues-unes des formes décrites par M. Pomel; de nouvelles re- 
cherches sont donc nécessaires pour arriver h une connaissance exacte de ces formes 
critiques. 

A. $;eiiiculatus Dosf. Atl. II, 186, lab. 3o5; Bail, et Trab. Alg. 1, 35^1. — ®. Apr.- 
Jun. 

Pentes des collines, lieux pierreux et incultes : Tala, Temlouka. 

Algérie. 

A. sesanicus L. Sp. 709; Desf. Atl. II, i85; Batt. et Trab. Alg. I, aSS; Gron. et Godr. 
FI. Fr. I, /i36; Bchb. )c. XXII, tab. i46, fig. i-u. — ®. Apr.-Jun. 

Champs , pâturages secs , lieux incultes , pentes des collines : Tehourba , Oucd- 
Zerga, Ghardimaou, Hcnchh'-bou-Chcbka , Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Sicile. 



134 LEGUMINOS^. 

Soct. III, Pentaglottis Bge. 

A. pentaglottls L. Mant. 27A; Desf. AU. II, i84; Batt. el Trab. 1//,'. 1, 953; Boiss. Or. 
II, 239; Cav. le. II, tab. 188. — ®, (2). Apr.-Jun. 

Champs, pâturages , lieux herbeux, pentes des montagnes : (Àtp Bon, Dj. Abd-er- 
Rahman, Fortuna, El-IIaouiria, Tunis, El-Kaïra-Tafrmt , \î\\\éc. AaYOued Maramcl , 
Ain Ahmra, El-Aicïcha. 

Aigërie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mdditerranéen. 
Sect. IV. BncERAs DG. 

A. hamosns L. 5/;. 758; Desf. Atl. II, 187; Batt. et Trab. Alg. I, 9.58; Boiss, Or. Il, 
238; Bchb. le. XXII, tab. 167, fig. i; Kral. PI. Tiin. exsicc. n° 169. — 0, (2). 
Marl.-Maio. 

Champs, pâturages, lieux incultes, pentes des collines, bois de pins : commun 
dans toute la Tunisie depuis le Cap Bon et Ghardimaou jusque dans le Bled 
Gliomrassen et le Nefzaoua. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerrane'en. 
Sect. V. Harpilobus Bge. 

A. teniiirugis Boiss. Diagn. Or. sér. 1, ix, G et Or. II, 232; Batt. el Trab. Alg. 1, 
258. — A. corrugatus Bert. var. tenuirtigis Coss. et Kral. iti Bull. Soc. bot. IV, i35. 
— ®. Apr.-Maio. 

Sables, terrains argileux et sales, bords des chott: Gabès, El-Gucttar, Gouijla, 
El-llamma , bords du Chott Gharsa , entre Fratis et Limaguès. 

Arabie, Palestine, Algérie désertique, 

A. tiyzensis Del. FI. Eg. tab. Qh inéd.; Barb. Herbor. Lev. tab. 9, fig. i/i; Bail, et 
Trab. Alg. I, 269; Boiss. Or. II, 33'i, — A. Hanarensis Boiss. Diagn. Or. sér, 1, ix, 
G3. — ®. Apr.-Maio. 

Sables, alluvions dos oued desséchés, jardins de palmiers : Goitijla, Tozzev, 
Nef ta, Bir El-Djebel, entre Bir El-llagucf ai Bir Serira, Bou-Kharouf, Sobria. 

Aral)ie, Kgypte, Tripolitaine, Algérie désertique. 

Sect. VI. AisKYLOTus Bge. 

A. Kralikinnus (Joss. ap. Roiidairc Rapp. mr In dern, expéil. di's Cholls , 1 80 et Illiistr. 
11, 38, lab. 121, lig. 1-16. — A. Kralilai Bail, el Trab. \lg. 1, sôg. — A. bijlorus 
Coss. el Kral. ap. Kral. PL Tun. e.vsicc. n° bh a et 6 et in Bull. Soc. bot. IV, i3.5 (non 
Viv,). — 0, Mart,-Maio. 

Sables, bords des chemins, lieux incultes, pâturages secs. ;iHuvions dos oued 
desséchée : Sidi-Man.Hour près Sfax . Oued Lebcn, Oued Beiruda, JSadour, Gabèfs, 
Bir Bcni-Zid, Zavzis, Ras EI-DJnf, île do DJerbn , Sidi-Salem-bou-Grarfi , entre Et- 



LEGUMINOSiÊ. • 135 

Hamdou et Djerf Oum-cl-Azir, entre El-Hamma et Fralis, Oued El-Ftour, Oued 
Zegzaou, Sidi-Guenao , Dj. Tadjera, Foum Hallouf, Bir El-Ahmar, entre Oued Kheil 
et Bled-Kebira, Oued Zitoun, Oued Ghomrassen. 

Algérie (Saada, Oum-el-Thiour). 

Sect. VII, Hmmatodes Bge. 

A. annularis Forsk. FI /Eg.-Arab. 189; Bail, et Trab. Alg. I, aSg ; Boiss. Or. II, 986. 

— A. maculatus Desf. Atl. II, 186. — A. trimorpltus Viv. FI. Libye, à/i, lab. 10, fig. 2. 

— Orytropis annularis DC. Astrag, tab. 7. — (T). Apr.-Maio. 

Dans les sables aux environs de Gafsa (Desf.). 

Arabie, Palestine, Egypte, Marmarique, Gyrënaïque, Alge'rie de'sertique. 

Soct. VIII. Drepànodes Bge. 

A. leptopfayllus Desf. Atl. II, 188, tab. 307; Batt. et Trab. Alg. I, 260; DC. Astrag. 
103. — 2£. Apr.-Jiin. 

Pâturages et lieux herbeux, pentes des montagnes, bois de pins : Nebeul, Men- 
zel-bou-Zel/a , au nord-ouest de Hammamet, Sbiba (Desf.), Dj. Bellouta, Tala. 

Espèce spe'ciale à la Tunisie. 

A. falciformis Desf. Atl. II, in emend. — A. falcatus Desf. l. c. 188, lab. 206 (non 
Lam.); Batt. et Trab. Alg. I, 259; DC. Astrag. 176. — ^. Apr.-Jun. 

Pentes herbeuses des montagnes près Feriana (Robert). 

Algérie. 

Sect. IX. Cy ANODES Bge, 

A. Bseticns L. 5p. 768; Poir. Voy. II, 317; Desf. Atl. II, i84; Batt. et Trab. Alg. I, 
256; Boiss. Or. II, 286; Bchb. le. XXII, tab. i48. — (T). Mart.-Maio. 

Champs, pâturages, heux sablonneux, pentes des coUines : très commun dans le 
centre de la Tunisie, paraît manquer dans le sud ou tout au moins y est très 
rare. 

Marmarique, Gyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 
Sect. X. Platyglottjs Bge. 

A. peregrîniis Vahl Symb. 1, 157; Batt. et Trab. Alg. I, 257; Boiss. Or. II, 961 ; DC. 

Astrag. 178, tab. 27. — "if. Apr.-Maio. 

Moissons, pentes des colhnes : Feriana, Taoudjout, Sidi- Salem- bon -Grara, 
Zarzis. 

Palestine, Egypte, Marmarique, Tripohtaine, Algérie désertique. 



13G LEGUMLN'OS^. 

Soct. XI. MïOBnoMA Stov. 

A. Alexondriniis Boiss. Diagn. Or. sér. i, ix, 7'! cl Or. Il, 28'i;Bgo Aslrng. n" a 10. 
— A. lanigcrm Viv. FI. Lilnjc. fi'i (non Desf.). — 1^ JlarL-Maio. 

Sables et pentes arides: Gabès, Tamerza, entre Tnmcrza el Klnufrel El-Teldja. 

Arabie, Palestine, Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

A. Iuni;;erus Dos!'. Atl. II, 181, lai), aoa; Balt. et Trah. Alg. 1, 3()i ; Bjje Astrag. 
Il" ail ; Kral. /V. Tiiti. ersicc. n" 3()i. — — . Mart.-.Maio. 

Plaines et pâtnrages sablonneux, collines sècbes, alluvions des oued: Tonnara 
de Sidi-Daoud, entre Tebourba et Sidi-Chucga, Nebetd, Sfax, Kmr-cl-Alimar, 
Gabès, Gafsa (Desf.), Bled Ghomrassen, Oued El-Flour, Dj. Malmata, Ahouaïa, 
Zarzts. 

Algérie, Maroc. 

Obs. Les caractères difierentiels des deux espèces précédentes , tels qu'ils ont été 
donnés par Boissier e! par Bunge, m'ont paru, pour la |)liipart, manquer de pré- 
cision et de fixilé; celle sorle de toile laineuse, c|ue Biinge signale nolamment 
comme caractéristique de VA. lanigei^us, se retrouve également, quoique moins 
développée, dans le légume de XA. Alexandrinus (éclianlillons des bords du lac 
Mareotis); toutefois, la dimension du légume, sa forme, la courbure de sa suture 
ventrale peuvent fournir de bonnes indications; mallieureusement, les spécimens 
d'herbier ne sont pas toujours dans un état satisfaisant pour èlre déterminés avec 
certitude et il est possible que (juel(jues-unes des localités que j'attribue à VA. 
lanigcm.s doivent èlre, par la suite, reportées à 1' 1. Alexaiidriniis. 

Je n'ai |)as observé en Tunisie 1.4. Reboudii (Coss. ap. Bge Aslrag. n" Q12) 
que M.M. Battandier et Trabut y ont signalé; je suppose que cette indication con- 
cerne un astragal(! de Tamerza étiqueté par Letourneux, A. Bebotidti, mais (pie 
je rapporte à IM. Alcxandrinus. Au l'esle, le grou})e des A. lanigcnis, Reboudii, 
AkxandrinuH et caprinm réclame, aussi bien en Tunisie qu'en Algérie, de nou- 
velles éludes. Je ne [lossède pas les matériaux suffisants pour entreprendre la 
revision de ces formes critiques; c'est aux botanistes qui pouironl les observer in 
loco nntali cpiil appai'licndra de débroudler ce chaos et d'a[>porler un peu de lu- 
mière dans celle confusion. 

\. eapriniis L. Sp. éd. 3, 1070; Poir. Voy. II, ;! 1 7 ; Desf. Atl. II, 181 ; Balt. et Tiab. 
Alg. I, :!()i. — A. Africanus luteus iMagn. Ikt. Moitsp. a85 cuni icon. — 2^. Marl.- 
Alaio. 

Broussailles, pAlurages, pentes des collines, lieux herbeux : Zoiiifau-, entre 
A.n Babouch cl Guclnnl Es-Siuiin, DJ. Uargou, Dj. Tioucliclia , Ain Tiicrouin. 

Algérie, .Sicile. 

Secl. XII. (jinoyopis Hg;'. 
A. Goiiiiko Ckx-. cl Dli. a|). liai. /'/. Alg. cusicc. u" .')'if); (ios^. l'I Ki.il. in liull. Suc. 



LEGUMINOSiî. 137 

bot. IV, i36; Coss. Illuslr. II, /io, tab. 123; Batt. cl TraJj. Al{r. 1, 361; Kral. PI. 
Tun. exsicc. absque 11°. — ^. Mart.-Jiin. 

Sables, bords des choit et des sebkha, alluvions des oued, jardins de pabiiiers : 
Ain Cherichira, région au sud de Kairouan, Coudint El-Alfa, Sfax, île de Djcrba, 
Oued Batcha, Gafsa, Fcriana, Bled Beni-Zid, Douz, Bou-Kharouf, etc.; commun 
dans le sud. 

Algérie, Maroc. 

Sect. Xin. EuHYPOGLOTTIS BgG. 

A. «laiix L. Sp. 759; Bail, et Trab. Alg. I, o53; Gren. et Godr. FI. Fr. I, litti. — 
A, hypoglottis Desf. Ail. Il, i83 (non L.). — 2£. Apr.-Jun. 

Plateaux herbeux près Souk-cl-Djemn. 

Algérie , Maroc , Espagne , France méridionale. 

Scct. XIV. POTERION Bge. 

A. Fontanesii Coss. et DR. ap. B{je Astrog. n° 5o3. — Anthyllis tragacanthoides Desf. 
Atl. II, i5o, tab. 19^; Kral. PI. Tnn. exsicc. n" iGA. — AcanlhylHs tragacanthoides 
Pomel Nonv. mat. 179; Batt. et Trab. Alg. I, 35 1. — t). Febr.-Jun. 

Lieux pierreux, pentes des montagnes, sables et alluvions des oued dessé- 
chés : Dj. Eddedj , Gahès, Oudref, Dj. Oum-Ali, Gafsa (Desf.), Dj. Sidi-ben- 
Younès, Aïn Zerig, Tamcrza, etc.; assez commun dans ie sud. 

Algérie désertique. 

A. armatus Wiilil. Sp. III, i33o. — A. Numidicus Coss. et DR. ap. Lctourn. Etude 
bot. Kabyl. 38. — Anthyllis Numidica Coss. et DR. ap. Bai. PI. Alg. exsicc. n° 917. 
— A. tragacanthoides Coss. in herb. passim (non Desf.). — Acanthyllis armala Poinei 
Nouv. mat. 179; Batt. et Trab. Alg. I, 35 1. — f). Apr.-Jun. 

Fentes des rocliei's, pentes des montagnes, bois de pins : Kcssera, Dj. Se- 
viala, entre Gtielaat Es-Snam et Guelaat Rebiba, Sidi-Ali-bm-Amor, Dj. Scued. 

Algérie. 

Sect. XV. OsoBnYciiivM Bge. 

A. «enuifolius Desf. Atl. II, 186; Batt. et Trab. Alg. I, 360; Willk. et Lge Prodr. 
Hisp. III, 283; Kral. PL Tun. exsicc. n° 31 3. — ^. Apr.-Maio. 

Sables, alluvions des oued, pâturages secs, pentes des montagnes : entre 
Khanget Douara et Fcriana, Oued Leben, Dj. Seiied, Dj. Bou-Hedma, G abcs , Dj. 
Oum-Ali, entre Bir Chenchou et El-Hamma, entre El-Hamma ciFralis, Gafsa, Sidi 
Salem-bou-Grara , etc.; commun dans le sud. 

Algérie, Espagne méridionale. 

Sect. XVI, Proselius Stev. 
A. Monspcfïsulauus L. Sp. 7(11; Desf. Atl. II, 181. 



138 LEGUMlNOSyE. 

Var. /S. Cossoni Bail, cl Trab. Alg. I, aGa; Bail in Journ. Linn. .Soc. XVI, /i34 (in nol.). 
— A. Cossoni Bge Aslrag. n° 798. — A. cidorocyaneus Coss. herb. (p. p. non Boiss. 
et Bout.). — '2^. Maio-Jun. 

Broussailles, lieux herbeux el bois de pins dans la région montagneuse du 
centime et de Test : entre Hammam- Zoukra et Souk-el-DJcma , camp de Souk-el~ 
Djema, DJ. Bellouta, Dj. Bargou. 

Algérie, Maroc? 

A. nummnlarioides Desi'. Atl. Il, in emend. et p. 18a, tab. 306; Balt. cl Trab. 
Alg. I, 268; Wilik. et Lge Prodi: Hisp. III, 983. — 'If. Apr.-Maio. 

Pentes herbeuses et bois de pins dans la région montagneuse : Sbiba (Desf.), 
Ouled Bou-Ghanem , Dj. Meghila, Dj. Tiouchcha. 

Algérie, Espagne. 

Sect. XVII. Melanocercis Bge. 

A. Massiliensis Lam. Encycl. I, 817; Wilik. et Lge Prodr. Hisp. III, 281. — A. tra- 
gacantha Desf. Atl. II, 189? (sed planta desideratur in herb. Fontanesiano); Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, U6. — t>. Apr.-Maio. 

Fentes des rochers et pentes des montagnes : Kesscra, Dj. Arbel. 

France méridionale, Corse, Sardaigne, Sicile. 

TRIB. VIII. HëDYSARE^ Boiss. ' 

HEDYSARUM 

Toum. Elem. 020 et Inst. /ici, tab. 9 a 5. 

Sect. I. Eleutherotion Basin. 

H. spinosissimum L. Sp. ']bo; Balt. et Trab. Alg. I, 296; Buiss. Or. II, 5i3; Sbth. 
et Sm. FI. Grœc. tab. 791 ; Kral. PL Tan. exsicc. n" 170. — H. capitalum |3. pallens 
Mor. FI. Sard. lab. 68 5. — ® , (J). Mart.-Maio. 

Champs incultes, sables, pâtiu-ages secs, aikivions des oued, pentes des mon- 
tagnes: Sf(uc, îles Kerkeiina, Bir Alt-bcn-Hallfa, Oued Batcha, Bir Arrach, Oued 
Leben, Dj. BouIIedma , Gabès , entre Bir Chenchou et El-Unmma, entre El-Hamma 
el Fratis, Dj. Oyim-Ali, Ahounïa, Zarzis , etc.; comnmu on Tunisie, principale- 
ment dans le sud. 

Tripolitaine , Algérie , bassin méditerranéen. 

II. eapitatum Desf. /)//. II, 177: Bail, el Trab. Alg. I, 398 -, Boiss. Or, II, 5i3; Mor. 

FI. Sard. tab. 08 A; Rchb. le. XXII, Uib. 198, lig. iii-iï." — ©, @. Mart.-Maio. 

Broussailles, lieux herbeux, pentes des collines, bois de pins : El-Hnouiria, 
Kroumbalia, Sidi-bou-Saïd, Soukra près La Marsti , Oued-Zcrga, Ghardiinaou, 
Foum Bniiibct, Dj. Bou-Arada, Sidi-Ali-ben-Amor, Gnfaa (Des!.), etc.; commun 
dans II' nord cl dans le centre. 



LEGUMINOSyË. 139 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de l'Espagne à 
la Grèce. 

n. pallidiim Desf. Atl. II, 177; Batt. et Trab. Alg. I, agi. — ®. Maio-Jun. 
Pentes boisées : Kcssera, Dj. Meghtia, Foum Rechiana. 
Algérie. 

H. carnosum Desf. Atl. II, 177, Jab. 200; Batt. et Trab. Alg. I, 295. — 0, (2), '^. 
Mart.-Jun. 

Pâturages, pentes herbeuses, alluvions des oued, terrains gypseux et salés : 
Zeram-cl-Din , Sfax , île de Djerba, Khanget El-Teldja, EI-Aïeïcha, DJ. Berd, Redir 
Timiat, Oued Bcrmda , El-Guettar, entre Tnfermaei Gourbala, Sednda, El-Hamma, 
entre El-Hamma et Fratis, entre Fratis et El-Limaguès, Tozzer, entre le Choit 
Gharsa et Chchika, etc.; commun dans le sud. 

Algérie. 

H. coronariïun L. Sp. 760; Desf. Atl. II, 176; Batt. et Trab. Alg. I, agS; Willk. et 
Lge Prodr. Hisp. III, 262 ; Rcbb. le. XXII, lab. 196, fig. i. — ^. Apr.-Jun. 

Lieux incultes, pâturages, pentes herbeuses : Tebourba, Béja, Argoub-el- 
Ahmar, Aïn-Draham, Ain Ahmra, Zaghouan, entre Souk-el-Djema et Hammam- 
Zovkra, Guelaat Rebiba, Kef Mouella, etc.; disséminé dans le nord et dans le 
centre. 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Sardaigne, Sicile. 

n. flexuosum L. Sp. 760; Desf. Atl. II, 176; Batt. et Trab. Alg. I, 296; Willk. et 
Lge Prodr. Hisp. III, 362. — ® 1 ^- Apr.-Jun. 

Lieux herbeux, pentes des collines, bois de pins : Souk-el-Djema , Temloiika, 
Guelaat Es-Siiam. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

Sect. IL Gamotion Basin. 

n. humile L. Sp. éd. 2, io58, var. Fontanesii DC. Prodr. II, Shli. — H. Fontanesii 
Boiss. Elencli. n° 66 et Voij. Esp. 187, tab. 56; Batt. et Trab. Alg. I, 298. — H. con- 
fertiim Desf. Atl. II, 178. — H. humile var. (3. major Lge Pug. 877; Willk. et Lge 
Prodr. Hisp. III, 268. — "if. Apr.-Jun. 

Broussailles et pentes boisées dans la région montagneuse : Sbtba (Desf.), 
entre Kcssera et Dj. Bellouta, entre Souk-el-Djema et Hammam-Zoukra. 

Algérie , Espagne. 

ONOBRYCHIS 

Tourii. Elem. 3io et Inst. 890, tab. au. 

Sect. L EijBRYCHis DC. 

O, Crista-galli Lam. Fl.J'r. II, 6.)9; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 189; Bail, et 



i/»0 LËGUMlNOSii. 

Trab. Alg. 1, agi; Boiss. Or. 11, SaS. — 0. irilophocxirpa Coss. el DR. ap. Bal. 
PZ. yl/g'. exsicc. n" 38 1; Kral. PZ. Tun. exsicc. n" 4o3. — Hedijsarnm Cnsla-galli L. :, 
Sbib. et Sm. f7. Grœc. lab. 73/1. — ®. Mart.-Maio. 

Sables cl pâturages secs : El-Aïeïcha, Gabès, Sidi-Boul-Baba , manque ilans le 
nord et dans le centre. 

Algérie, Maroc, Grèce, Chypre, Syrie, Palestine, l^gyple, Marmarique, Cyré- 
naïque. 

O. C'aput-galli Lam. Fl.fr. II, 65 1; Balt. et Trab. Alg. I, -290; Boiss. Or. Il, aSg; 
Rchb. le. XXII, lab. ir)3, fig. i-18 el lab. 198, fig. i-ii. — Hedysarum Caput-galli 
L.; Desf. Atl. II, 178. — ®. Marl.-Maio. 

Cbamps secs, pelouses arides, pentes des collines : Tunis (Poiret in herb. Goss.), 
Oued Meliaim inférieur. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen, de la Péninsule Ibé- 
rique h la Grèce, Crète, Rhodes, (jhypre, Syrie septentrionale et littorale. 

O. arg;entea Boiss. Voy. Esp. 188; Balt. el Trab. Alg. I, 391; VVillk. et Lge Prudr. 
Ilisp. III, 966. — ^. Apr.-Jun. 

Pelouses élevées et pentes des montagnes : entre Sidi-Gaïcz et El-Kef, Dj. Zafran, 
entre Ellez et Souk-el-DJema , Souk-cl-Dj'ema , entre BovdJ-Debbich et Mahicuv. 

Algérie, Espagne. 

Sect. II. HïMEyoDRicHis DC. 

o. vcnosa Desv. Juurn. loi. III, 81 ; Balt. et Trab. Alg. I, 292; Boiss. Or. II, 5.^3. — 
Ilcdysarum venosiim Desf. Atl. II, 179, lab. îîoi. — i^, t». Maio-Jun. 

Rochers, plateaux élevés, bois de pins dans les montagnes: Sbiba (Desf.), 
plateau au sud de Y Oued Sarrnth, Foum Bouibrt, Dj. Morira, entre Ilnmmnm- 
Zoukrn et Souk-el-Djcmn , conilucnt de YOued Tcsm cl de YOucd Zujiau, DJ. Za- 
fran, Kesscra, Feriana. 

Algérie (province de Constantine). 



EBENUS 

L. Gen. oJ. 0, n" 89^. 

E. pinnata Desf. in Act. Soc. hist. nal. Paris, 31, lab. 3 el Atl. II, i.ja; Bail, el Trab. 
Alg. 1, 390. — t^. Apr.-Jul. 

Sables, pelouses sèches, broussailles, penics des collines, bois de pins : /)/. 
Morira, Mahamedia, au nord de Ilammam-Sousa, Aïn CJiericliira , cnti'e khan- 
gel Douara cl Feriana, Oued CJierchara, Foum Tamesmida , DJ.Sened, Oued Ferd, 
DJ. Malinata, Tamezrel, etc.; commun dans loulc la Tunisie. 

Algériii, Maroc. 



LRGUMINOS.E. Uil 

TRIB. 1\. VICIEE Bronn. 

CICER 

Tourii. Elem. 'àog et Inst. 889 , lab. a 10. 

C. arictinuni L. Sp. 738; Desf. Atl. II, 168; Batl. et Tial). Alg. I, 967; Boiss. Or. Il, 

56o; Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. 708. — ®. Marl.-Jul. 

Gommimëment cultivé dans toute la Tunisie et souvent siibspontané. 
Pairie inconnue, cultivé dans tout le bassin méditen'anéen. 

VICIA 

Tourn. Elem. 3o6 et Inst. SgO, tai). 931. 

Sect. I. EuviciA Vis. 

\. satîvaL. Sp. 786; Poir. Voy. II, 91 A; Desf. Atl. II, i64; Batl. et Trab. Alg. I, 
9.6']; Boiss. Or. II, 571; FI. Dan. tab. 523. — ®. Mart.-Maio. 

Champs, pâturages, lieux cultivés, jardins de palmiers : presqu'île du Cap 
Bon, El-Haotiina, Znghouan, Tcbourhn, Béja, Fcdj El-Saha, Ain-Drnham, Sfax , 
Gabès, Gafsa, etc.; commun dans toute la Tunisie, cultivé et subspontané. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen, cultivé et subspontané. 

Var. (3. macrocarpa Mor. Stirp. Sard. Elench. fasc. i, 17; Boiss. Or. II, 57^. — F. ma- 
crocarpa Bert. FI. Ital. VII, 5ii ; Batt. et Trab. Âlg. I, 967. 

Lieux herbeux et incultes au Battant près Tehourha. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen, de l'Espagne à la 
Grèce. 
Var. y. angustifolia Coss. et Gerra. FI. Par. éd. 1, 189. — V. angustifolia Rolh Tent.fl. 

Germ. I, 3io; Balt. et Trab. Alg. I, 968; Boiss. Or. II, 67^. — V. segetalis Thuill. 

FI. Par. 367. 

Champs, moissons et pâturages : El-Haouiria, entre Menzel-Teniim et Kourba, 
DJ. Cheban, Ferinna, Oued El-Ftour, Taoudjout, Guelaat Es-Snam, Khangct El- 
Tcldja, Zarzis. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Var. S. amphicarpa Boiss. Or. II, 075. — F. sativa forma amphicarpa Coss. et Kral. in 
Bull. Soc. bot. IV, i/io. — F. amphicarpa Dorlm. in Joum. phys. XXXV, i3i ; Batl. 
et Trab. Alg. I, 9G8; Gren. et Godr. FI. Fr. I, A61 ; Kral. PI. Tun. exsicc. n° 877. 

Moissons, champs et cultures : Hammamet, Medj'ez-el-Bab , Sfax, îles Ker- 
kenna, Gabès, Sidi-Boul-Baba , Bled-Kcbira {Ghomrassen). 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France méridionale, Grèce, Palestine, 
Egypte, Marmarique. 

\. lutea L. Sp. 786; Poir. Voy. II, 3i4; Desf. Atl. II, i65; Batt. et Trab. Alg. I, 969; 
Boiss. Or. II, 570. — 0. Mart.-Maio. 



142 LEGUMINOSyE. 

Champs, moissons, pelouses et cultures : presqu'île du Cap Bon, Tunis, (\ksé- 
minë dans toute la Régence , mais assez rare. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce, Marniarique. 

Var. |S, hlrta Boiss. /. c. — V. hirta Bail et auct. inulf.; Bnif. et Trnb. /. c. — V. hy- 
brida Desf. herb. (non FI. Atl.). 

Dans les mêmes stations que le type mais plus commun : Rades, Tebourbn, 
El-Kef, Sfaœ, Zarzis, etc. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

¥. Faba L. Sp. 787; Bail, et Trab. Alg. I, 369; Gren. el Godr. FI Fr. 1, ZiOîî. — 
Vnlff. Fève, arab. Foui J^. — 0. Apr.-Jun. 

Communément cultivé dans toute la Tunisie et souvent subsponlané. 

Patrie inconnue, cultivé dans tout le bassin méditerranéen. 

\. IVarbonensis L. Sp. 787; Desf. Atl. II, 166; Bail, et Trab. Alg. I, i370; Boiss. Or. 
II, 577. — 0. Apr.-Jun. 

Moissons à Sfax (Espina). 

Algérie , bassin méditerranéen. 

\. onobrychioides L. 5p. 735; Desf. Atl. II, i63; Bail, el Trab. Alg. I, 270; Boiss. 
Or. II, 58o; Ail. FI. Ped. II, lab. /.a. — 'If. Maio-Jun. 

Moissons, pelouses, broussailles et clairières des bois : Souk-el-Djema , Tala, 
Dj. Tiouchcha. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

\. altissima Desf. Atl. II, i63; Batt. et Trab. Alg. I, 371 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
465. — '2f. Maio-Jun. 

Haies, bois et broussailles, principalement dans les endroits frais et humides : 
Et-Fcdja (Ouchteta), Khangel El-Hallouf. 

Algérie, Maroc, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile, Dalmatie. 

Sect. II. Cbacca Coss. et Gorm. 

V. pneiido-Cracca Bert. PI. rar. liai. dec. ni, 58; Balt. el Trab. Alg. I, 373. — 
Cracca Bertolonii Gren. et Godr. FI. Fr. I, /170. — 0. Maio-Jun. 

Moissons : Sfax (Espina). 

Tripolitaine , Algérie, Espagne, France méridionale, Corse, Italie, Dalmatie. 

W. lUonardi Boiss. et Reul. Pug. i3i ; Bail, et Trab. Alg. I, 273. — 0. Apr.-Jun. 

Bords des champs, bois et broussailles do la région septentrionale-occidentale : 
Aïn-Draham près du marabout de Sidi-Ahd-Allah , El-Fedja. 
Algérie. 



LEGUMINOS/E. 1^3 

\. calcarata Desf. Atl. il, 166; Baft. et Trab. Alg. I, •i'jti; Boiss. Or. II, 5oo; Gron. 
et Godr. FI. Fr. I, ^79. — ®. Mart.-Jun. 

Champs, moissons, broussailles, alluvions des oued : presqu'île du Cap Bon, 
Tunis, Tcbourba, Oued Gucrmassi, Foum Khanget-d-TcldJa , Oued Zilouna, Sfax, 
Oued Berrada, Oued Zitoun, entre El-Hmnma et Fratis, entre Doiiiret et Oued 
Bou-Kliecheb , Ahouata, etc.; assez commun dans toute la Tunisie. 

Algérie, Espagne, France méridionale, Italie méridionale, Sardaigne, Sicile, 
Egypte, Marmarique. 

Var. (3. angustifolia Coss. ap. Boudaire Rapp. sur la dem. erpéd. des Chotts, 180. 

Oued Berrada. 

Obs. Cette forme me paraît très voisine du V. bijîora Desf. dont elle diffère par 
ses fleurs plus petites et par ses pédoncules moins allongés; mais l'échantillon de 
l'herbier Desfontaines étant défectueux et la description et la figure du Flora Atlan- 
tica insuffisantes , je ne puis me prononcer sur l'identité des deux plantes ; toute- 
fois, il est certain que l'échantillon de l'herbier Desfontaines étiqueté V. calcarala 
représente bien la forme la plus commune de cette espèce, contrairement à l'opi- 
nion émise par MM. Battandier et Trabut dans leur Flore de l'Algérie (/. c). 

¥. villosa Roth Tent. jl. Gevm. II, 189; Batt. et Trab. Alg. I, 378; Boiss. Or. II, 591. 
— V. polyphylla Waldst. et Kit. PI. rar. Hung. tab. 954 (non Desf.). — Cracca varia 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 670. — (2), "if. Apr.-Jun. 

Moissons, lieux cultivés : Gabès. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

V. leucantha Biv. Mant. i, 3; Batt. et Trab. Alg. I, 975; Mor. FI. Sard. I, Sôg, 
tab. 70; Guss. Syn. II, 295. — V. Bivonœ Spreng. — Ei-vum Agi-igmiinum Guss. — 
®. Apr.-Maio. 

Haies , heiix herbeux , pentes des montagnes et fentes des rochers : presqu'île 
du Cap Bon, Dj. Clieban, Dj. Abd-er-Rahnan , Dj. Bou-Kournein , Dj. Reças, Dj. 
Zaghouan, Guelaat Es-Snam , Kef Sidi-Ali-Mouzin. 

Algérie, Sardaigne, Sicile, Dalmatie. 

ERVUM 

Tourn. Elem. 3i6 et Insl. 898, tab. 210. 

E. pnbesccns DC. Fl.fr. V, 585; Batt. et Trab. Alg. I, 376. — Vicia puèescens Boiss. 
Or. II, 596. — V. tetrasperma Mœnch vat. pubescens Coss. in sched. — (î). Apr.-Jun. 

Haies, broussailles, lieux herbeux et pentes des montagnes : presqu'île du Cap 
Bon, Dj. Cheban, entre Menzel-Temim et Kourba, Zaghouan, Fedj El-Saha. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

E. gracile DG. Catal. Monsp. tog; Batt. et Trab. Alg. I, 276. — Vida gracilis Lois, FI. 
Gall. ti6o, tab. 19. — V. tetrasperma Mœnch var. gracilis Coss. et Germ. FI. Par. 
éd. 2, 178. — ®. Mart.-Maio. 



U4 LEGUMINOS,^:. 

Champs, buissons et bronssaill(>s, lieux horbcux : prosqu'îlo du Cnp lion, 
Vlique, Menzel-Tçmhu , DJ. ('Iiebnn, Znghouan. 

Algérie, parties septentrionale ol orienlale du bassin médilorranéon , Egypte. 

LENS 

Tourn. Elem. 3io ol Inst. 890, lah. aïo. 

L. nigricans Godr. FI. Lori: I, 178; Bafl. ot Trab. Alij, I, 976. — Ervnm nigricans 
M.-Bicb.; Bolss. Or. II, SgH; Mor. FI. Snrd. tab. 71, fig. 9. — ®. Marl.-Jun. 

Pentes herbeuses au Fedj El-Sahn. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, 
Egypte. 

L. esculenta Mœnch Meth. i3i; Bail, et Trab. /!//;. 1, 377. — Ervum Lens L. 5p. 
7-38; Desf. AU. II, 167; Scbk. Hamlb. tab. 103. — ®. Apr.-Jun. 

Cliamps et cultures : presqu'île du Cni) Don, Sfax, îles Kcrhcnna et Djevba, 
Sidi-Boul-Baba, etc.; communément cultivé et souvent subspontané. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen, cultivé et subspontané. 

LATHYRUS 

Tourn. Elem. 3ih et Inst. Syi, tab. 916-390. 

Sect, I. Clymem'm DC. 

L. Clymeniim L. Sp. 73a; Desf. Atl. II, 160; Bafl. et Trab. Alg. I, 977; Boiss. Or. II, 
601; Bchb. le. XXII, lab. 900, fig. i et 901, fig. ii-ni. — 0. Mart.-Maio. 

Sables, moissons, broussailles, lieux herbeux et pentes des montagnes : Soli- 
man, Rades, La Marsa. 

Var. |2. tenuifolius Godr. ap. Gren. et Godr. FI. Fr. I, A 79; Rrbb. le. XXII, tab. aoo, 
fig. II. — L. tenuifolius Desf. Atl. II, 160; Batl. et Trab. Alg. I, 9'y7. 

Dans les mêmes stations que le type : Dj. kourhhs, Dj. Bou-Kourneïn , Dj. Za- 
ghouan, Oued-Zerga, Ghardimaou, Ain Tizerouin, Guelaat Rebtba, Bordj-Deb- 
bich, DJ. CÀcguieïga , etc. 

Algérie, Mai'oc, parties septentrionale; et orientale du bassin méiliterranéen (le 
type et la variété). 

L. Ochrii« DC. Fl.Jr. IV, 378; Bail, .-t Tral). Alg. I, 978; Boiss. Or. II, 601; Rrbb. 
h. XXII, lab. 198. — Pisum Ochrvs L.; Poir. Voy. II, ai 3. — 0. Marl.-Maio. 

Cham[)s, moissons, cultures, pâturages, pentes des iiioutagncs : presqu'île du 
Cap Bon, Dj. CJieban, Sidi-hou-Saïd , Tunis, Zaj>hoHiui , El-kef, Kef El-IIa- 
iiecli , etc.; assez commun dans la région du noid <•! du centre. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 



LEGUMINOSiE. 145 

Socl. II. Aphaca Toiirn. 

L. Aphaca L. Sp. 739; Desf. Atl. II, 167; Batt. et Trab. Alg. I, 278; Boiss. Or. Il, 
Go a; Rclib. le. XXII, tab. 197, fig. i-in. — 0. Apr.-Jun. 

Moissons, cultures, pâturages et lieux herbeux : au nord et près de Sidi-Kha- 
led, Forluna, Zaghouan, Sfax, îles Kerkenna. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. III. NissoLiA Tourn. 

L. IWissolia L. Sp. 739; Batt. et Trab. Alg. I, 278; Boiss. Or. II, 6o3; Rchb. le. XXII, 
lab. 197, fig. iv-v. — ®. Maio-Jul. 

Pâturages sablonneux à Tabarqtie. 

Algérie , parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Sect. IV. CicEBcuLA Mœnch. 

L. Cîcera L. 5p. 780; Desf. Atl. II, i58; Batt. et Trab. Alg. I, 279; Boiss. Or. II, 
6o5; Rchb. le. XXII, tab. 2o3, fig. i-iv; Kral. PL Tun. exsicc. absque n°. — (î). 
Mart.-Jun. 

Champs, moissons, cultures, lieux herbeux : Tebourba, Nebeul, Ghardimaou, 
El-Djem, îles Kerkenna, Redir Mouila, Gabes; cultivé à la îevme A^Utique. 

Gyrénaïque , Algérie , Maroc , bassin méditerranéen. 

L. hirsutiis L. Sp. 732; Desf. Ad. II, iSg; Batt. et Trab. Alg. I, 280; Boiss. Or. II, 
609; Rchb. le. XXII, tab. 2o3, fig. v-vi; Kral. PL Tun. exsiec. absque n". — (2). 
Apr.-Jul. 

Champs, jardins, cultures, lieux herbeux et humides : Zaghouan, entre Bizerte 
et Sidi-Hassoxin , Tabarque. 

Algérie, bassin méditerranéen. 

L. odoratus L. Sp. 782; Desf. Atl. II, 159; Batt. et Trab. Alg. I, a8o; Wiilk. et Lge 
Prodr. Hisp. III, 3i5; Rchb. le. XXII, tab. 91 3. — 0. Apr.-Jul. (vulg. Pois de sen- 
teur). 

Cultivé dans les jardins européens et indigènes, souvent subspontané : Tunis, 
Zaghouan, Ain-Draham. 

Algérie et la majeure partie du bassin méditerranéen où il est cidtivé. 

Sect. V. EULATHYRVS ScV. 

L. latifolius L. 5p. 788 (non FL Suec); Poir. Votj. II, 2i3; Batt. et Trab. Alg. I, 
280; Gren. et Godr. FL Fr. I, /i83; Rchb. le. XXII, tab. 208. — y. Maio-Jul. 

Haies, broussailles, forêts : El-Fedja (Ouchteta), Kef El-Zoua. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen... 

TuNisiK. 10 



lliù LEGUMINOSyE. 

Var. jS. ensifolius Coss. in Bull. Soc. bol. XXXII, 3 16. — L. cnsi/olius Badaro aji. Brugn. 
Giom. dec. a, VII, 869; Batt. et Trab. Alg. I, 981. — L. latifolius var. /3. angusti- 
folius Godr. ap. Gren. et Godr. FI. Fr. I, liHli; Rchb. le. XXII, tab. aïo, fig. m-iv. 

Dans les mêmes stations que le type : Aïn-Drahatn. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Sect. VI. Orobastrvm Boiss. 

L. sphœricus Retz. Obs. m, 89; Balt. et Trab. Alg. I, 281 ; Boiss. Or. U, 6i3; DC. 
le. Gall. rar. tab. 83. — 0. Apr.-Jiui. 

Moissons, cultures et lieux boisés : Oued-Zerga, El-Fedja, Merasen entre Fcdjedj 
et lladjera-Sghira , Sfax. 

Algérie , partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

L. iiiconspîcuus L. Sp. 780; Balt, et Trab. Alg. I, 289. — L. erectus Lag. ; Boiss. Or. 
Il, 618. — L. micranthus Gérard ap. Lois.; Jacq. Hort. Vindob. I, tab. 86. — 0. 
Apr.-Jun. 

Champs, moissons et lieux herbeux : Fedj El-Saka, Aïn-Draham. 

Algérie, Espagne, France méridionale, Dalmatie, Asie Mineure, Syrie, Pales- 
tine. 

PISÛM 

Toum. Elem. %\l\ et Inst. 89/1 , tab. 9 1 5. 

P. elatias M.-Bieb. FI. Taur.-Cauc. II, i5i ; Batt. cl Trab. Alg. I, 988; Boiss. Or. U, 
698; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 478. — P. arveiise Sbih. et Sm. FI. Grœc. tab. G87 
(non L.). — ®. Mart.-Jun. 

Broussailles, lieux herbeux, pentes des montagnes : El-Uaouiria , DJ. Cheban, 
Zougng, Zaghouan, Fedj El-Saha, vallée de XOued Maramel. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Obs. La tribu des Phaseoleae n'est représentée en Tunisie que par quelques 
espèces cultivées pour l'usage alimentaire ou dans un but ornemental, tels sont, 
notamment, le P/iaseolus vulgans L. (vulg. Haricot, arab. s.^^ Loubiab) et le Do- 
lichos lignosus L. (Desf. Atl. H, i5G) que l'on trouve dans les jardins et auprès 
des gares, sur la ligne de Tunis à Gliardimaou. 

SUBORD. 11. CiKSAIiPl^'lEJE R. Br.''>. 
TRIB. X. CASSIEZ Renth. 

CERATONIA 

L. Gen. n° 98. 

C. Siliqua L. Sp. 1026; Poir. Voy. II, 967; Desf. Atl. Il, 895; Bail, cl Trab. Alg. 1, 
ayO; Boiss. Or. II, 689; Rcbb. le. XXII, lab. 8. — t,. FI. Ocl.-Jan. Fr. Jul.- 
Aug. 

' Aurlore Ed. noiiiK't. 



LEGUMINOS^. U7 

Commun el naturalise dans toute la Tnnisio, principalement dans le nord et dans 
le centre où il se rencontre à Tétat d'arbres réunis en petits groupes ou de brous- 
sailles et d'arbustes formant, eu plusieurs localités, des peuplements d'une certaine 
étendne ; il est en outre souvent cultivé dans les jardins et dans les oasis pour son 
ombrage et pour ses fi-uits comestibles. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc et presque toute la zone littorale du bassin médi- 
terranéen ; très probablement originaire de la partie orientale de ce même bassin. 

SUBORD. III. MIHOSE^ R. Bt^K 
TRIB. XI. ADEIVA^THERE^ Benth. 

PROSOPIS 

L. Mant. 13 60. 

P. 8tcphaniana Knih ap. Spreng. Syst. II, 826; Boiss. Or. II, 633. — Lagonychium 
Stephanianum M.-Bieb. FI. Taur.-Cauc. suppl. 288; Deless. le. III, tab. 64. — 
Acacia heteromorpha Del. FI. Eg. tab. 64 inéd. ; Barb. Herbor. Lev. tab. 9, fig. 8. 
— t). FI. Jun. Fr. Ocl. 

Ravin sablonneux entre Gabès et Ras-el-Oued. 

Bords de la Caspienne, Gbypre, Syrie, Arabie, Palestine, Egypte. 

TRIB. XII. ACACIiLC; Benth. 

ACACIA 

Tourn. Elem. A77 et Iiist. 6o5, tab. 876. 

A. tortilis Hayne Arzneig. X, tab. 3i; Schweinf. in Linnœa [1867], '^^7' *^^* ^^î 
Boiss. Or. II, 636; Doum. in Bull. Soc. bot. XXI, 296; Blanc /. c. XXXIV, 117; 
Cosson /. c. 120 et Illustr. II, 5o, tab. 129. — A. giimmijera Del. FI. Eg. tab. 64 
inéd.; Barb. Herbor. Lev. tab. 9, fig. 11 (non Willd.). — Mimosa gnmmifera Pel- 
lissier Descr. Rég. Tunis 187 (non Brouss.). — f). FI. Mart.-Apr. Fr. Jui.-Aug. 

Forme un boisement d'environ 35, 000 hectares dans le Bled Thala entre Sfaœ 
et Gafsa, se retrouve au nord et au sud de cette localité par petits groupes ou 
par pieds isolés à Biar-Mta-el-Arneb , sur les bords de V Oued Leben , au pied du 
Dj. Bou-Hedma, près des puits de Mahamla, dans le Dj. Eddedj, au Khangel Oum- 
ct-Oguel, etc. 

Arabie, Egypte, Fezzan, environs du lac Menkhoug, Oued Msseyed, Mâader et 
Tademaït (pays des Touareg), Ghadamès, Oued M'guidaïne au sud d'El-Golea. 

Obs. I. Les localités tunisiennes que je viens d'énumérer constituent l'habitat 
le plus septentrional de cette mimosée qui se présente, dans la station du Bled 
Thala. avec tontes les apparences d'une spontanéité indiscutable; toutefois, d'après 
une légende assez vague, conservée chez les indigènes, le gommier aurait été 

'" Auclorc Ed. lîonnr.t. 



\!,S LEGUMINOS/E. — ROSACE/E. 

ap|)nrt(', de rihadamès dans le Bled Thala, à une épocjne mal d(^teniiinëo que les 
uns font remonter jusqu'à la domination des Roums et que d'autres de'clarent pos- 
térieure à la conquête arabe, peut-être même contemporaine du royaume de Kai- 
rouan; sans accorder à cette iéfronde plus d'importance qu'il ne convient, je dois 
cependant faire remarquer que ni les auteurs romains, ni les auteurs arabes n'ont 
jamais fait mention du gommier tunisien, bien que sa station soit comprise dans 
la rc^gion d'abord soumise à l'occupation romaine et plus tard souvent parcourue 
par les voyageurs arabes du moyen âge ou même d'une époque postéiioure; en 
outre, par sa situation, la forêt de Tbala confinait à celle antre forêt d'oliviers et 
d'arbres fruitiers dont les colons romains avaient couvert le contre de la Tunisie 
sur une étendue de plus de i ,3oo,ooo hectares, depuis Hadrumète au nord jusqu'à 
SulTetula, Gillium, Thelepte a l'ouest, Mekidès, Mabrès, Gabès et Djerba au sud. 
Telle qu'elle existait en 1 884 , au moment du passage de la mission scientifique, 
la forêt de Thala paraissait manifestement en décroissance; les arbres, qui forment 
par places de longs alignements rectilignes, sont espacés de 5o à loo mètres, ce 
qui donne une moyenne de quatre à un gommier par hectare ; les plus beaux indi- 
vidus mesurent de 13 à i5 mètres de hauteur et leur tronc atteint de 3o h ho cen- 
timètres (le diamètre à 1 mètre au-dessus du sol; bien que la plupart des arbres 
fi-uctifient abondamment, les jeunes sont très rares et cette rareié tient h deux 
causes : la première, c'est que j^resquo toutes les graines sont atteintes par un 
petit coléoplèrc {Bruchus [Mylahris] AiirivillHBlunc in Aim. Soc. entom. Fr. 1889, 
p. XLU ; B. albospmsus Fairm. non Fahr. ) dont la larve ronge les cotylédons et le 
plus souvent l'embryon; la seconde est due au pâturage des dromadaires, chè- 
vres et moulons qui détruisent les jeunes plants. 

Obs. II. VAcacian Frneniana Willd. (Hchb. le. XXII, lab. 1, lig. i. - Mimonn Far- 
ncsiana Desf. Atl. II, 898 ), originaire d'Améri([ue, est fréquemment cultivé dans 
les jardins et dans les haies où il se naturalise facilement. 

ROSACEJB Juss. ('). 
TRIH. I. AinVCDALEJE: Juss. 

AMYGDALUS 

Tourn. Elcm. '197 et Imt. (3:î7, lab. Uo^. 

A. commanln L. 5/;. 677; Desi". Ail. I, 898; Balt. ot Trab. /1/g-. F , 396; Boîss. Or. lï, 
(i'u ; Greii. el Godr. FL Fr. I, 5 ni; Lam. Illustr. lab. /i3o, 11;;. 2. — 1). FI. Dec- 
Marl. Fr. Jun.-Aug, 

Broussailles des coteaux et des montagnes : llcnchir-cl-Mct{rham spoul.? (Miss. 
1888), vallée de YOued Meliz, Kef Mouclla (Letourn.). - Cultivé poui- ses fruits 
dans les oasis et les jardins de toute la Tunisie. 

Région montagneuse de l'Algérie et de l'Europe méridionale, Caucase, Asie 
.Mineure, Syrie, Mésopotamie, Perse, etc. 

'' Auclorc G. Bairatle. 



ROSACEE. 149 

PERSICA 

Tourn. Elem, ^igG el Inst. 63/1, tab. 4 00. 

P. vuigaris Miil. Dict. III, 465; Boiss. Or. II, 6io. — Amygdalus Persica L. Sp. (î^O; 
Des!'. i</. I, 39a; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 5i3; Lam. ///us<r. tab. /i3o, fig. 1. — 
t). F/. Apr.-Maio. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. 

Perse , provinces transcaucasiennes. 

ARMENIACA 

Tourn. Elem. /ig5 et Inst. 623, tab. Sgg. 

\. Tiilg;aris Lara. Encycl. I, 3 et Illustr. tab. 43 1 ; Boiss. Or. II, 653. — Prunus Arme- 
niaca L. Sp. 679; Dcsf. ii/. I, 398; Batt. et Trab. Alg. I, 398; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 5i3. — t,. FI. Mart. 

Cultivé abondamment dans les jardins et les oasis de toute la Tunisie. 

Caucase et provinces transcaucasiennes. 

PRUNUS 

Tourn. Elem. Itgk et Inst. 633, tab. 398. 

P. spinosa L. 5p. 681 ; Batt. et Trab. Alg. I, 397; Boiss. Or. II, 65o; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 5] 5; Engl. Bot. tab. 8/13. — ^. FI. Jan.-Marl. 

Abondant sur les coteaux broussailleux des Oukd Ali (Letourn.). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Asie Mineure, 
Perse, Kurdistan. 

P. insititia L. Sp. 680; Desf. Atl. I, 896; Batt. et Trab. Alg. I, 397; Boiss. Or. Il, 
65 1; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 5i4; Engl. Bot. tab. 84i. — t». FI. Jan.-Maio. Fr. 
Jun.-Aug. 

Haies, broussailles et forêts de la Tunisie septentrionale occidentale : Aïn 
Damous prè^ et au nord-ouest de Bizerte, Si-Karfala, ouest de Tabarque, Aïn- 
Drahnm, Bordj-el-Hammam , Ghardimaou. 

Algérie , Maroc , Europe moyenne et méridionale , Caucase , Asie Mineure. 

P. domestica L. Sp. 680; Desf. Atl. I, 896; Boiss. Or. II, 65a; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, ^lU; Engl. Bot. tab. 1788. — i). FI. Febr.-Mart. Fr. Jiui.-Aug. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. 

Grèce , Roumélie , Caucase , Asie Mineure , Perse ; cultivé en Algérie et au Maroc , 
subspontané dans toute la région méditerranéenne de l'Europe. 

CERASUS 

Tourn. Elem. 696 et Inst. 625, tab. 4oi. 

C. aTium Mœnch Meth. 673; Boiss. Or. II, Gig. — Prunus avium L. Sp. G80; Desl. 



150 ROSACE/E. 

Atl. I, 396; Batt. et Trab. Alg. I, 998; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 5i5 ; Lam. llluslr. 
lab. Z(39, fig. 3. — t). FI. Febr.-Apr. Fr. Jun.-Jul. 

Assez rcpcindu dans les forêts de la Kroumirie : Aïn-Draham, Fontaine Ntzey , 
Fedj El-Saha {Mïss. i883). 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Perse. 

C prostrata Lois. ap. Duham. Arbres , -i' éd. (Nouv. Duhara.) V, 18a, lab. 53, fig. 2; 
Boiss. Or. II, 6A8. — Prunus prostrata Labill. le. Syr. dec. i, i5, tab. 6; Desf. 
Atl. I, 390; Bail, et Trab. Alg. I, «97; Mor. FI. Sard. Il, li. — 1>. Maio-Jul. 

Lieux pierreux et rocheux, fissures des rochers : Dj. Zaghouan, Guelaat Es- 
Snam, répandu sur toutes les montagnes de la Tunisie moyenne. 

Région montagneuse de l'Algérie et du Maroc , Espagne , Sardaigne , Dalmatie , 
Grèce , Crète ; Caucase , Asie Mineure , Syrie , Palestine , Perse. 

TRIB. II. POmEiE Benth. et Hook. 
pmus 

Toum. Elem. Û98 et List. G28, tab. doli. 

P. Syriaca Boiss. Diagn. Or. sér. 1 , x, 1 et Or. II, 655; Dcsne Jard. fruit, lab. 9. — 
t,. FI. Marl.-Apr. 

Coteaux boisés du territoire des Mogod et des Bedjaoua : versant sud du Kcf 
En-Nesour spont. , Henchir-el-Metghani siu- la rive droite de YOued Djoumin au sud 
de Mnteur spont. ? , dépression cultivée sur la rive droite et non loin de l'embou- 
chure de ÏOued Zouagha cuit. (Miss. 1888). 

Chypre, Syrie, Arménie, Kurdistan. 

Obs. Découvert au voisinage des ruines romaines de Metghani (Henchir-el- 
Melghani) par la Mission de 1 888 ; nous eussions conservé des doutes sur sa spon- 
tanéité si nous ne l'avions retrouvé sur le versant sud du Kef En-Nesour au mi- 
lieu de hautes broussailles et loin de toute culture; sur ce point le Pirus Syrlacn 
est certainement indigène et le territoire des Mogod forme la limite occidentale 
de l'aire de l'espèce; ce fait intéressant de géograpliie botanique met en relief une 
fois de plus l'étroite affinité de la flore de la Tunisie avec celle de l'Orient. 

P. communis L. Sp. 686; Desf. Atl. I, 397; Boiss. Or. II, 653; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, 570; Engl. Bot. lab. 178/i; Lam. Ilhtsir. tab. 435, fig. a.— t). FI. Marl.-Apr. 
Fr. Sept. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. «Les variétés de Poirier cultivées dans le 
Nord par les indigènes ne donnent que des fruits d'un petit volume et de mauvaise 
qualité, n ( Lefebvre A'^of./or. Tua. O7.) 

Europe moyenne et méridionale, Transylvanie, Russie méridionale, Caucase, 
Asie Mineure, Perse; cultivé en Algérie et au Maroc. 



ROSACEyË. 151 

MALUS 

Tourn. Elem. /199 et Inst. 634, tab. io6. 

Mains commuais Desf. AU. I, 898 ; Poir. ap. Lam. Encycl. V, 56o ; Boiss. Or. II , 656. 
— Pyrus Malus h. Sp. 686; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 671; Lam. Illustr. tab. 435, 
fig. 1. — f). FI. Mart.-Apr. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. ffLes variétés de Pommier cultivées par les 
indigènes ne donnent généralement que des fruits de médiocre qualité.» (Le- 
febvre l. c.) 

Spontané sur les montagnes et dans les forêts de i'Em-ope moyenne et méri- 
dionale, Caucase, Asie Mineure, Imérétie, Perse boréale. 

CYDONIA 

Tourn. Elem. ^99 et Inst. 632, tab. 4o5. 

C. Tulgaris DG. Prodr. II, 638; Boiss. Or. II, 656; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 569. — 
Pyrus Cydonia L. Sj). 687; Desf. Atl. I, 897; Jacq. FI. Austr. tab. 343. — t). FI. 
Mart. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. 

Em'ope austro-orientale , Caucase , Asie Mineure et désert de la Caspienne ; cul- 
tivé et subspontané en Algérie et dans l'Eui'ope occidentale. 

SORBUS 

Tourn. Elem. 699 et Inst. 633. 

S. Aria Crantz Stirp. Anstr. fasc. n, 86, tab. 2, fig. 3; Batt. et Trab. Alg. I, 3i3; 
Boiss. Or. II, 658; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 578. — Cratœgus AriaL.; Lam. Illustr. 
tab. 433, fig. 1. — ff. Jun.-Jul. 

Bois de la Tunisie moyenne : Dj. Meghila (Letourn.). 

Algérie, îles Canaries; toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, 
Asie Mineure , Sibérie , Perse. 

Obs. Découverte en 1886, à l'état de buisson, par M. Letoumeux; frcette espèce 
pourrait atteindre des dimensions arborescentes dans les parties bumides des forêts 
où elle serait plantée avec avantages. (Lefebvre Not.for. Tun. 69.) 

CRAT-ffiGUS 

Tourn. Inst. 633. 

C. Azaroliis L. 5^. 683 ; Batt. et Trab. Alg. I, 3i 1 ; Boiss. Or. II, 66a ; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 568. — Mespilus Azarolus Desf. Atl. I, 396. — Var. friictibns luteis : 
C. Aronia Bosc sec; D(]. Prodr. II, 629; Bot. Reg. tab. 1897. — t). Maio-Aug. 

Bois et broussailles , pâturages montueux et rocheux de la Tunisie septentrio- 
nale: Beni-Khîar, Menzel-bou-Zelfa , Hammam-el-Ltf, Dj. Bou-Koîirneïn , Dj, Reças, 



152 ROSACEyE. 

Mahamedia, Zaghounn; BonlJ-Toum ; Tabarque, Aïn-Dvaham , Dordj-cl-IIamiiiam, 
Fernnna, Oued El-Kaïra-Tufreiit {Oïded Ali), Ghardimaou, nord (VEl-Kef. 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Arabie 
Péti-ée, Mésopotamie, Perse, Kiu-distan. 

C. oxyacantha L. 5^. 683; Balt. et Trab. Alg.l, 809; Boiss. Or. II, (i6i; Gren. et 
Gotlr. FI. Fr. [, 5G7; Jacq. FI. Austr. tab. 993. — Mespitns oryacantlia Desf. AU. I, 
395. — Var. foliis 3-5-fidis acute incisis, fructu (carpelli» nltcro aboilivo) i-stylo mo- 
nopyreno: C. monogyiia Jacq. FI. Aiistr. tab. 393, fi{j. 1 : Hait, el Trab. Al{j. I, 3io; 
Boiss. Or. II, 664; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 067. — t). Febr.-Maio. 

Broussailles et forêts de la Tunisie septentrionale : Dj. Chehan , Menzel-DJemil , 
Sidi-AthmoH-cl-Alidedd, Si-Karfala ; Aïn-Draham , Bordj-el-Uammam , Ain Ahmra, 
Fcdj El-Saha, Oued El-Kaïra-Tafrent, Dj. Ghorra; Dj. Zaghouan (Krai.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Sibérie, 
Asie Mineui'e , Syrie , Perse. 

Var. /3. pubescens Coss. in Bull. Soc. bot. XXXII [i885], 3i6. 

Porto-Favina , La Goulette, Dj. Bou-Kourneïn , Teurkt commnn; Si-Karfald; 
Fedj El-Saha, Fernana; confluent de XOued Tessa et de Y Oued Zafran, vallée de 
l'Oued Tessa, Kessera. 

Algérie , Maroc , Espagne , Sicile , Malte , Grèce. 

TRIB. III. ROSEJE DC. 

Tourn. Elem. .5oo et Imt. 636, lab. io8. 

Sect. I. SïNSTVL.E DC. 

R. moschata Uerrm. Dissert. lios. i5 [ 1762]; Desf. Ail. I, /ioo; Balt. et Trab. Atg. I, 
299 et m' append. p. xvu; Crép. ap. Lojac. FI. Sic. I, 11, 179; Red. Roses I, lab. 33. 
— R. Druiioiiii Lindl. Ros. moiiogr. 120, tab. ili. — R, Leschenniiltiana Wigbl le. 
tab. 38; Red. Roses III, tab. 87. — Exsirc. Kral. Tun. 171. — t,. FI. Maio-Jun. 

Cultivé dans les jardins. 

Abyssinie, Asie. - rrNaturalisé ou subspontané sur quelques points des bords 
de la Médilerranéc. " (Crépin.) 

R. scnipervirenM L. Sp. 70Ù; Bail, el Trab. Alg. I, 299 el 3' appond. p. xvi; Boiss. 
Or. 1 1 , 688 ; Gren. et Godr. FI. Fr. 1,555; Crép. ap. Lojar. FI. Sic. 1 , 11 , 1 80 ; Sbih. et 
Sm. FI. 6'/wc. tab. 483; Roi. Reg. VI, lab. /i65; Red. Roses II, lab. i5.— t,. Apr.-Jiin. 

Pâturages et coteaux incultes, haies et brousailles de la Tunisie sopleulrionale: 
Dj. Cheban, vallée de YOued Bou-ISoukhal ; Zaghouan, Ain SouLra (Dj. Beltouta); 

'" Nous devons à l'obligcauce de M. Créi)iu la délcrniinatioii du loutos les Roses de riicrbier 
CoSBon et la revision de celle partie du Catalogue; nous le prions de recevoir nos remercicnjeuls 
pour le prérienx eonroiirs qu'il .1 liion voulu nous donner. 



ROSACEyE. 153 

Menzol-Djemil , Oued-Zerga; El-Amoiza-Bellif, Taharque, nord à' Ain-Draham , 
entre Fedj El-Saha et Fcrnana, Ain Kerma. 

Alge'rie, Maroc, Europe méridionaie depuis le Portugal jusqu'à la Crète et l'Ar- 
chipel. 

Sect. II. Banksi.^ Grép. 

R. Banksise R. Br. ap. Ait. Horl. Kew. cd. a, III, aSS [1811]; DC. Prodr. Il, 6oi ; 
Bot. Mag. tab. 195/4; Red. Roses II, tab. /i3. — i). FI. Apr. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. 

Asie (Chine). 

Sect. III. Gallig/e Crép. 

R. Gallica L. 5p. 70^; Batt. et Trab. Alg. I, a'append. p. xvji; Boiss. Or. II, 676; Kch 
Syn. a55; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 553. — R. centifolia L.; Boiss. Or. II, 676. 
— R. pumila Ait.; Jacq. FI. Auslr. lab. 198; Red. Roses II, tab. 63. — Var. pedun- 
culis dense longeqtie bispidis glandulosis : R. muscosa MiH. ; Bot. Mag. tab. 69. — i). 
FI. Maio-Jun. 

Forets des Ouchteta : El-Mezoutvi sur la route d'El-Fedja au Kef En-Nesour 
(Gardette, Coss.), El-Fedja (Letourn., Coss.). 

ff Europe moyenne et orientale, Asie Mineure, Arménie, Transcaucasie acci- 
dentale.n (Crépin.) 

Obs. Découverte en i883 dans le territoire boisé des Ouchteta au nord-ouest 
de Ghardimaou par M. Gardette, brigadier forestier, cette espèce y a été revue en 
1888 et sur plusieurs points par M. Cosson qui ne semblait pas douter de sa 
spontanéité; toutefois M. Crépin, le savant rhodologiste bien connu de tous, 
ayant remarqué que les fleurs sont quelquefois doubles ou semi-doubles , est porté à 
croire qu'elle n'y est pas indigène et qu'elle y aurait été introduite à une époque 
ancienne dans des cultures aujourd'hui disparues. 

Sect. IV. C^v/.v.fi Grép. 

R. canina L. Sp. 70^1; Batt. et Trab. Alg. I, 3oo et 9' appond. p. xvni; Boiss. Or. II, 
685; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 557; Engl. Bot. tab. 992; Lam. lllustr. lab. hlxo, 
fig. 2. — 1). Apr.-Jun. 

Haies, pâturages montueux, broussailles et forêts. Cette espèce présente en 
Tunisie les deux variétés suivantes : 
Var. a. dumalis Grép.; Bail, et Trab. Alg. I, 2^ append. p. ïviii. — R. dumalis Bechst. 

Foliolis glabris duplicato-serratis, pedicellis lœvibus. 

Mahamedia (Miss. i883), Bj. Bargou (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe, Asie occidentale. 

Var. (3. dumetorum Grép.; Batt. et Trab. Alg. I, a' append. p. xvui. — R. dumetorum 
Thuill. FI. Par. éd. 2, 25o; Bail, ol Trab. Alg. I, 3oo; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 558; 
Eiigl. Bot. tab. a6io. 



154 ROSACE/Ë. 

Foliolis [)ubcscenlibiis simpliciter scrratis, pedicellis lœvibus. 

Boids de YOued El-IIadjar dans le territoire des Oucliteta (Lelourn.); Dj. Se- 
marna (Letourii.). 

Algérie , Maroc , Europe , Asie occidentale. 

R. tonientclla Lcm. in Bull, Soc. philotn. [1818], 86; Crép. ap. Lojac. FI. Sic. I, li, 
i83. — /?. caiiina L. var. tomoitella Crép. ap. Bail, et Trab. Alg. I, a' appeiid. 

p. XVIII. 

Haies, broussailles et forêts: Dj. Ahinnr, Oued Bou-Dissm' vers Ain Zraris; 
nord (YEl-Fedja, Kef El-Hanech; Dj. Zafran, entre Hammam-Zoukra et Souk-el- 
Djema, Guclaat Rebiba, Oued Sbiba, Fourn Tamesmtda. 

Var. (3. obtusifolia Crép. — R. obtnsifolia Desv. Join-n. bot. II, 817 [1809]; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 507. 

Foliolis simpliciter serratis. 

Dj. Tiouchcha (Letourn.). 

Algérie; Eiu-ope surtout moyenne et méridionale. 

R. Sicula Trait. Ros. monogr. II, 86; Crép. ap. Bail, et Trab. Alg. I, 9° append. p. xix 
etap. Lojac. FI. Sic. I, u, i85. — R. Seraphini Giiss. Syn. I, 564 (non Viv.); Batt. 
et Trab. Alg. l. Sou— î). FI. Jun. 

Bois et broussailles de la Tunisie moyenne: Bordj-Debbich , Dj. Meghila (Le- 
tourn. ). 

Algérie, Maroc, Espagne, Alpes du Dauphiné et de la Provence, chaîne des 
Alpes-Maritimes, Sicile, Grèce, ? Macédoine, Asie Mineure. 

R. agresds Savi FI. Pis. I, 470; Crép. ap. Batt. et Trab. Alg. I, 3' append. p. xx et 
ap. Lojac. FI. Sic. I, u, 188. — R. sepium Tbuill. FI. Par. éd. a, aSa; Batt. et Trab. 
Alg. I, 3oo; Engl. Bot. tab. 3653; Red. Roses 11, tab. 61. — R. ruhigiiiosa L. var. 
sepium Gren. et Godr. FI. Fr. I, 56o. — |). FI. Maio-Jun. 

Pâturages montueux , coteaux , lieux pierreux et rocheux de la Tunisie moyenne : 

Kessera, Ain Cherichira (Miss. i883), Foum El-Guelta (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe smlout moyenne et méridionale. 

Obs. Les R. Pouzini Tratt. et R. micrantha Sm. constatés en Algérie sur d'assez 
nombreux points de la région montagneuse n'ont pas encore été observés en Tu- 
nisie; loulclois il est probable que des recherches plus étendues les feront décou- 
vrir sur les montagnes voisines de la province de Gonstantine. 

TRIB. IV. RUBELS: Benth. et Hook. 

RUBUS 

Tourn. Elem. /187 et hst. 616, lab. 385. 

R. frutieomns L. Sp. 707; Mor. Fi Savd. II, i5; Kcli Sijii. •.>33; Gren. et Godr. FI. 
Fr. I, .')/i(); WiUk. el Lge Prodr. liisp. III, 319; Lani. llluslr. tab. lilti, fig. i-a. — 
t^. Maio. " 



ROSACE/E. 155 

Décombres et lieux incultes, haies et broussailles : Dj. Abd-er-Rahman , Nebeul, 
entre Nebeul et Hammamct, Kroumbalia (Miss, t883); Oued Tafenna (Letourn.). 

Var. jS. discolor Coss. in herb. — R. discolor Weihe et Nées Rub. Germ. i6, lab. 9o; 
Batt. et Trab. Alg. I, 3oi; Boiss. Or. II, GgS; Gren. et Godr. FI Fr. I, 5i6. — 
R. fruticosus L. var. Dosf. Atl. I, 601. — Exsicc. Kral. Tan. 53. 

Coteaux broussailleux et forêts. Commun dans toute la Tunisie septentrionale et 
dans la partie nord de la Tunisie moyenne; plaine de YArad (sec. Letourn,). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Sibérie, 
Asie Mineure, Syrie, Palestine, Perse, Kurdistan, Afghanistan. 

TRIB. V. DRYADES Vent. 

GEUM 

L. Gen. n° 636. 

ii. tirbanum L. 5p, 716; Batt. et Trab. Alg. I, 3o4; Boiss. Or. II, 696; Gren. et Godr. 
FL Fr.l, 519; Wiilk, et Lge Prodr. Hisp. III, 287; Engl. Bot. tab. tlioo. — "if. 
Maio-Jul. 

Pâturages montueux , broussailles et forêts humides de la région montagneuse 
de la Tunisie septentrionale occidentale: Dj. Ghorra sommet (Letourn.), Oued 
Baghla près à'El-Fedja (Coss.), Oued Hiroug (Letourn.). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Sibérie, Caucase, Asie 
Minem'e, Syrie, Perse. 

POTENTILLA 

L. Gen. n° 63i. 

P. supina L. Sp. 711 ; Boiss. Or. II, 725; Kch Syn. 235; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
532; Jacq. FI. Austr. tab. /106, — ®, Maio-Jun. 

Prés et pâturages inondés en hiver de la Tunisie moyenne : Sidi-el-Hani 
(Doum.), merdja de Sidt-el-Hani (Miss. i883). 

Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Arabie Pétrée, Egypte; Mésopotamie, Turkestan, Afghanistan, Beloutchistan . 
Inde. 

P. reptans L. Sp. 71^; Batt. et Irah. Alg. I, 3o3; Boiss. Or. II, 723; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 53i ; Engl. Bot. tab. 862. — 2f. Nov.-Jul. 

Prés et lieux herbeux, pâturages montueux humides : est de Menzel-bou-Zelfa 
(Miss. i883); Menzel-Djemil (Miss, 1888); Bah-Abrik, Aïn-Braham (Rob.); Fedj 
El-Saha (Miss. i883); Zaghouan (Kral,, Miss, i883); Kessera, Oued Marguelil 
supérieur (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe depuis la Suède et l'Espagne jusqu'à la Russie 
et le Caucase, Sibérie, Asie Mineure, Perse, Afghanistan; Abyssinie. 



156 ROSACE.E. 

P. micrantha Ram. ap. DC. FI. fr. IV, 668 ; BaU. et Trab. Alg. 1 , 3o2 ; Boiss. Or. 11 , 
706; Gren. ot Godr. FI. Fr. I, 533. — î^. Mart.-Maio. 

Pàlurtig-os nionlueux et forêts des Ouled Ali : forêts de chênes vers la source de 
VOucd Baghla ( Lelourn . ) . 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Perse. 

TRIB. VI. !SAI¥CiriSORBE.«: Torr. et Gray. 

AGRIMONIA 

Toum. Elem. 201 et List. 3oi, tab. 10.^). 

A. Eiipatoria L. Sp. 6/i3; Batt. et ïrab. Alg. 1, 3o6; Boiss. Or. II, 797; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 56 1; Lam. Illustr. lab. 609, fig. 1. — lusicc. Kral. Tuii. 35 1. — 
y:. Maio-Jul. 

Prés et lieux herbeux, broussailles et forêts : Allah -el-Ahmran (Mogod) 
(Miss. 1888); nord d' Aïn-Draham , Fedj El-Saha (Miss. i883), Dj. Znghounn 
(Kral.), Dj. Bargou (Lelourn.), Souk-el-DJema (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Sibérie, Caucase, 
Asie Mineure , Syrie , Perse. 

ALCHIMILLA 

Toum. Elem. lio8 et Inst. 5o8, tab. 989. 

Sect. I. ApHAyES Boiss. 

A. arwensis Scop. FI. Car». I, 1 15; Boiss. Or. Il, 781 ; Mor. FI. Sard. II, 3i ; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 565. — Aplianes arvensis L. Sp. 179; Lam. Illustr. tab. 87. — 
Alchemilla Aphanes Desf. Atl. I, iltb, — Aplianes cornucopioides Batt. et Trab. Alg. I, 
3o8 (non Lag.). — ®. Apr.-Jun. 

Pâturages ravinés et coteaux arides , lieux pierreux el rocheux , champs cultivés 
et décombres de la Tunisie septentrionale occidentale : El-Kaïra-Tafrent [Ouled 
Ali), Kef En-Nesour près iVEl-Fedja (Coss.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie. 

POTERIUM 

L. Gen. n" 1 069. 

Sect. I. EupoTEBiA Boiss. 

P. Sanguisorba L. Sp. 1 61 1 ; Boiss. Or. Il, 788; Kch5//H. 3 58; Lam. Uliisir. lab. 777, 
fig. t.— P. Duriœi Spach in Ami. se. nat. sér. 3, V, 33; Batt. et Trab. Alg. I, 807. 
— P. dictyocarpuin Spacli /. c. 3/i. — P. Foutanesii Spach /. c. /i i ; Bail, et Trab. Alg. 
1 , 807. — Sangtiisurha Maurilanica Desf. Atl. \, \ki (excl. syn.). — '-i^. Jun.-JuL 

Pâturages montuoux, coteaux, broussailles et forêts: El~Ainoïzn-P)clUf , Ain- 
Draham, Fedj El-Siitin, environs (ÏEI-Fcdja counnun; Dj. Ihtrgon (Lelourn.). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arcti(iue), Sibérie, Caucase, Arménie, 
IN'i'so, pIc. 



ROSACEyE. 157 

P. verrucosuni Ehronh. Ind. Iiort. Bcrol. [1829]; Batt. et Trab. Alg. I, 3o8; Dcsne 
Fl.Sin. in Ann.sc. nat. sér. 9, III, 268; Boiss. Or. II, 734. — P. muricatum Spach 
in Ann. se. nat. sér. 3, V, 36; Batt. el Trab. Alg. I, 3o8; Boiss. Or. H, 738; Eiigl. 
Bot. lab. 2980. — P. Magnolii Spach l. c. 38; Batt. et Trab. Alg. I, 3o8. — P. al- 
veolosnm Spach /. c. 38; Batt. et Trab. Alg. I, 3o8. — 2f. Mart.-Jun. 

Pâturages et coteaux arides, broussailles et bois montueux : El-Haouiria, 
Menzcl-Temim , vallée de YOued Bou-Noukhal, Bizerte, Porto-Farma , Utique, en- 
virons de Tunis commun; Tebourba, Bnrdj-Toum , Mahimedia; Ain-Draham, Fcr- 
nann, Dj. Ghorra; El-Kef, entre Souk-el-DJevia et Makteur, Kessera, Guelaat Es- 
Snam, plaine des Ferachick, Feriana. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Arabie Pétrée, Egypte, Perse, Kurdistan. 

Sect. II. S.iRcopoTEBiuM Bolss. 

p. spinosum L. Sp. i4i3; Boiss. Or. II, 78^; Guss. Syn. II, 602; Sbth. et Sm. FI. 
Grœc. tab. 9^8; Lam. lliustr. tab. 777, fig. 2. — Sanguisorba spinosa Bert. Filial. 
II, 191 ; Mor. FI. Sard. II, 33. — Sarcopoterium spinosum Spach in Ann. se. nat. sér. 3 , 
V, 43. — t,. Maio-Jul. 

Sables maritimes de l'îlot de Djamour où il est abondant (Doum. , Letourn, , 
Miss. 1888). 

Sardaigne , Italie , Sicile , Dalniatie , Grèce , Macédoine , Asie Mineure , Chypre , 
Syrie, Palestine. 

Obs. Cette curieuse espèce du bassin méditerranéen oriental qui n'a été ob- 
servée en Tunisie que dans les sables maritimes de l'îlot de Djamour (île de 
Zembra) démontre l'affinité de la flore de la Sicile avec celle de la piesqu'île du 
Cap Bon ; elle atteint en Sardaigne et en Tunisie la limite occidentale de son 
aire. 

TRIB. VII. IVEURADE^ DC. 

NEURADA 

Juss. ap. Linn. Gen. n° 687. 

1^. prociimbens L. Sp. 63 1 ; Desf. Atl. I, 869; Batt. et Trab. Alg. I, 3o5; Boiss. Or. 
II, 735; Lam. lliustr. tab. 898; Hook. la. tab. 8^0. — Figarœa Mgyptiaca Viv. /Eg-. 
dec. tab. 1. — Exsicc. Kral. Tun. 218, 898. — ®. Dec.-Maio. 

Pâturages et coteaux arides, sables et graviers de la Tunisie moyenne et sur- 
tout delà Tunisie mériflionale : est d' Aïn Cherichira , sud de Kairouan, Bir Med- 
ktdès, Gour Arceï-Eccheub , vallée de YOued Lehen, vallée de YOued Bateha, Bir 
Arrach, El-Gucttar, El-Hamma, Kriz, entre Tozzcr Nefta; et Nadoiir, Dj. Keroua , 
Dj. Aziza, Houmt-Souk (île de Djerba), El-Golea, Bir Ahmor-el-Fodheïl , Bir El- 
Djebel. 

Algérie, Tripolitaine , Egypte, Arabie Pétrée, Palestine, Syrie, Perse, Belout- 
chistan, Inde. 



158 MYRTACEyE. — GHANATiE. — LÏTHRARIE^. 

iriYRTACEiK R. Br.^'>. 

MYRTUS 

Tourn. Elem. 5oi et Lmt. Cio, tab. iog. 

M. communis L. Sp. 678; Desf. AU. I, Sgi ; Batt. et Trab. Alg.l,3i[i; Boiss. Or. II, 
786; Grcii. et Godr. FI. Fr. 1, 60a; Lam. Illustr. teb. Aig; Sbth.et Sm. FI. Grœc. 
tab. 470. — t). Maio-Dec. 

Coteaux incultes, bois et broussailles de la région méditerranéenne; existe seu- 
lement çà et là dans la Tunisie intérieure. Très répandu dans la presqu'île du Cap 
Bon, aux environs de Tunis et dans toute la partie de la Tunisie située au nord 
de la Medjcrda, Henchir- Paradis près Hammaviet (Poir.), Zaghomn (Kral., Miss. 
i883). 

Algérie , Maroc , toute l'Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce , 
Asie Mineure, Syrie, Egypte, Gyrénaïque, Tripolitaine , pays des Touareg; Mé- 
sopotamie, Perse, Afghanistan, Beioutcliistan. 

CiRANATiE Don''). 

PUNICA 

Tourn. Elem. 5oo et Inst. 6.36, tab. 607. 

P. Ciranatnm L. Sp. 676; Desf. Atl. I, 892; Batt. et Trab. Alg. I, 3i4; Boiss. Or. II. 
787; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 076; Lam. Illustr. lab. /ii5; Bot. Mag. tab. 1889. 
— \). Maio-Jun. 

Cultivé dans les jardins et les oasis. 

Cultivé partout dans la région méditerranéenne austro-occidentale et fréquem- 
ment subspontané dans les haies ; cultivé et spontané dans la région austro-orien- 
tale, Caucase, Asie Mineure, Perse, Kurdistan, Beloutchistan , Afghanistan, Inde. 

liYTHRARIEJË Juss. ''>. 

LYTHRUM 

L. Gen. n° 60 i. 

Sect. I. SALicAniA DC. 

!.. Salicaria L. Sp. 6ho; Poir. Vo7j. II, 171 ; Batt. et Trab. Alg. I, 819; Boiss. Oi: II, 
788; Greii. et Godr. FI. Fr. I, 698; Lam. Illustr. tab. 4o8, fig. 1; Engl. Bot. tab. 
1061. — y^. Jul.-Aug. 

Lieux ombragés humides, bords des ruisseaux et des marécages de la Tumsie 
septentrionale : Menzel-Djemil , base sud du Dj. Ichkeul, Oued Djoumtn entre le 
Dj. Ickkeul OÀ Mateur, Allah-el-Almran, enlre Dar-Bessel el Tabarqne, Tabarqne. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

I" Aurtoif G. Barratte. 



LYTHRARIR^. 150 

Sect. II. fli'ssopiFOLiA DC. 

L. CàrselTeri Ton. Prodi: Nnp. in Fl.Nap. I, p. lxvii; Boiss. Or. II, 789; Gren. et Godr. 
FI. Fr. 1, 69^; Ten. F/. iVa/;. tab. i4a; Bot. Mag. tab. 6/199. — L. Jlexnosum Lag. 
Ge». e< sp. 16; Ratt. et Trab. Alg. I, 319. — Exsicc. Kral, Tun. 222. — !^. Maio-Jul. 

Pâturages humides inondés en hiver, bois frais, bords des ruisseaux et des 
rivières : presqu'île du Cap Bon commun , très répandu dans toute la partie de 
la Tunisie située au nord de YOued Medjerda ; £nlve YOued Meliana et Zaghouan, 
Nebeur, Dj. Bargou, Aïn Cherichtra, Oued Marguelil supérieur, Tnla, Oued Chcr- 
chara. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce, 
Chypre, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte. 

L. Ilyssopifolia L. Sp. 643 ; Poir. Voy. II, 1 7 1 ; Desf. Atl. 1 , 872 ; Ratt. et Trab. Alg. I , 
819; Boiss. Or. II, 789; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 59/i ; Jacq. FI. Austr. tab. i33; 
Engl. Bot. tab. 292. — Exsicc. Kral. Tun. 220. — 0. Apr.-Jui. 

Pâturages humides inondés en hiver bords des eaux : îlot de Dj amour, El- 
Haouiria, Zaoukt-el-Mgah , Dj. Chcban, nord de Kelibia, vallée de YOued Bou- 
Nouklial, Oued Chaïba inférieur; Aïn Damous, Bizerte, Mcnzel-Djemil , plaine de 
YOued Cejenan vers le marabout de Sidi-Salah-bou-Gobrin , Kef En-Nesour, Souk- 
el-Djema (Mogod), Henchir-Skira, Oued Zouagha, Dar-Bessel, Tabarque, El- 
Kaïra-Tafrent [Ouled Ali); Tunis, Djedeïda, Béja, Oued-Meliz; Kessera (Miss. 
1882), Sidi-boul-Baba (Kral.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et surtout méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Mésopotamie; Egypte, Cyrénaïque. 

Var. (3. thymifolium Bali Spic. Mar. in Journ. Linn. Soc. XVI, 457. — L. Thymifolia L. 
Sp. 6/12; Rafi. et Trab, Alg. I, 819; Roiss. Or. II, 7/10; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
596. — ®. Maio-Jun. 

Pâturages inondés en hiver, bords des eaux : Khaneg Sidi-Djedidi , entre Sousse 
et Monastir, merdja de Sidi-el-Hani , Sfax, Makteur, Feriana, plaine de Thala, 
Aïn Temran, vallée de YOued Ghomrassen. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale (excepté la Grèce), désert de ia Caspienne, 
Perse, Afghanistan; Egypte, ? Tripohtaine. 

L. tribracteatnm Saizm. Enum. pi. rar. Gall. austr. ap. Oken Isis [1819], 248 (nomen 
nudum). — L. bibracteatum DC; Boiss. Or. II, 7^1 ; Gren. et Godr. Fl. Fr. I, 595. 
— L. Salzmanni Jord. Obs. v, 42, tab. a, fig. b; Batt. et Trab. Alg. I, 820. — 
Exsicc. Kral. Tun. 69 a. — 0. Maio-Jul. 

Dépressions inondées en hiver, lieux marécageux : plaine de YOued Cejenan vers 
le marabout de Sidi-Salah-bou-Gobrin (Miss. 1888), Sidi-Meskin (Coss.); Dar- 
el-Aroussi (Rouire), merdja de Sidi-el-Hani (Miss. i883); Gueraat El-Fedjedj 
(Doum. et Bonn.), île de Djerba (Kral.). 

Algérie, Maroc; France occidentale, toute l'Europe méridionale depuis le Por- 
tugal jusqu'à la Grèce , désert du Volga , Afghanistan ; Egypte inférieure. 



160 LYTHRARIE/E. — ON AGRA RlEiE. 

PEPLIS 

Jj. Gen. n" hliQ. 

Sect. I. EiPEPLis Boiss. 

p. Portiila L. 5p. /47/1; Balt. et Tràb. Alg. I, 3ao; Boiss. Or. II, 7.'ii ; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 697; Lam. Illuslr. lab. 263; Jord. Obs. m, tab. 5, fig. a. — 0. Jun.-Sepl. 

Pâturages humides, lieux marécageux de la Tunisie septenfriouale : rnlre le 
lac Cejenan et Allah-el-Ahmran (Miss. 1888), Rndjem Azoug au nord-ouest de 
Aïn Bahoiich (Miss. 1888), partie septentrionale de la forêt A\iïn-Draham (Miss. 
i883). 

Algérie; Europe moyenne et méridionale, Caucase. 

LA-WSONIA 

L. Gen. n" iSa. 

L. alba Lani. Encycl. III, 106 et Illnstr. lab. 296, fig. 1; Boiss. Or. II, 7/ii. — 
L. inermis L. 5p. A98; Desf. Ail. I, SaS; Batl. et Trab. Alg. I, 821. — L. spinosa 
L. Sp. /198. — t). Jun.-Sept. 

Cultivé dans les jardins et les oasis : La Marsa, Tunis, Sfax, Gabès, etc. 

Egypte, Nubie, Arabie Pétrée, Perse, Beloutchistan, Inde; cultivé en Tripoli- 
taine , en Gyrénaïquc , dans les oasis de la région du Fezzan , etc. 

OKACiRAKIEiK Juss.''>. 
TRIE. I. OIVACHREJE: Boiss. 

EPILOBIUM 

L. Gen. n" A 7 1 . 

Sect. I. Lysimachios Tausch. 

E. hirsntum L. Sp. liç^fi (excl. var. /3.); Balt. et Trab. Alg. I, .3 16; Boiss. Or. II, 746; 
Gren. el Godr. FI. Fr. I, 582-, FI. Dan. tab. 826; Coss. et Germ. Atl. tab. 12, fig. b. 
— ^f. Apr.-Nov. 

Pâturages et dépressions humides, bords des eaux de la Tunisie septentrionale : 
Tnbarfjue (Miss. i883); Zaghouan (Kral., Miss. i883); Kessera (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Sibérie, Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Kurdistan, Perse; Egypte, Abyssinie. 

Var. |3. villosissimum Kfh 5(/»/. 266; Balt. el Trab. Alg. I, 816. 

Dans les mêmes stations que le type : est de Tabarque, nord (ï Am-Draliam , 
Aïn Ahmra (Miss. i883, Rob.); Zaghouàn (Kral.). 

Algérie, Grèce, Asie Mineure, Syrie, Perse, Inde. 
'■' Aiictoro G. Riirratli;. 



ONAGRARlEyE. 161 

Obs. La variétë villosissimum diffère du type par une villositë plus serrée, 
presque tomenleuse, qui donne à la plante un aspect canescent; toutefois il n'est 
pas rare de rencontrer sous ce rapport des ëtats exactement intermédiaires dus sans 
doute à l'action du milieu. 

E. parvifloriini Schreb. Spic. \h^ [1771]; Batl. et Trab. Alg. I, 3i6; Boiss. Or. H, 
7^6; Gren. el Godr. FI. Fr. I, 082; FI. Dan. lab. 8^7; Coss. et Gerni. Atl. tab. 13, 
lig. c. — E. molle Lam. Fl.fr. III, /179 [1778]. — ^. Maio-Aug. 

Broussailles et forêts humides , bords des rivières de la Tunisie septentrionale : 
entre V Oued Zouagha et AïnOuled-Seban des Nefza (Miss. 1888); Zaghouan (Kral.), 
Dj. Bargou (Lelourn.), Aïn Chericlàra {Miss. i883). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Syrie, 
Perse, Afghanistan. 

E. tctragontiui L. 5/;. ^9^ ; Batt. et Trab. Alg. I, 3i5; Boiss. Or. II, 7^8; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 679; FI. Dan. tab. 1267; Coss. et Gerin. Atl. tab. 12, fig. e. — 
Exsicc. Kral. Tan. a a 6. — "if. Maio-Aug. 

Pâturages humides et forêts ondjreuses de la Tunisie septentrionale : Sidi- 
Athman-eî-Ahdded des Mogod (Miss. 1888); Fedj El-Saha (Miss. i883), vallé3 
de YOued Hiroug (Roux); Zaglwuan (Kral., Miss. i883). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Sibérie, Caucase, Asie Mi- 
neure, Perse. 

Var. jS. grandiflorum Coss. — E. Tourncfortii Michal. in Bull. Soc. bot. II, 781 [i855]; 
Batt. et Trab. Alg. I, 3i5; Boiss. Or. II, 7^8; Barbey Epilob. tab. 10. 

Dans les mêmes stations que le type : entre Bizerte et Sidi-Hassoun , Oued Tindja 
(Letourn.); Tabarque, nord A' Aïn-Draham (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sardaigne, Sicile; Syrie. 

ISNARDIA 

L. Gen. n" 1 56. 

I. palustris L. Sp. i']b; Desf. Atl. I, i4a; Batt. et Trab. Alg. I, 3i6; Gren. el Godr. 
FI. Fr. I, 585; Lam. Illustr. lab. 77. — Ludwigia palustris Torr. el Gr. FI. North 
Am. I, 525; Boiss. Or. II, 75a. — 2/:. Jul. 

Lieux marécageux, bords des sources et des ruisseaux de la Tunisie septentrio- 
nale : AUah-eî-Ahmran des Mogod (Miss. 1888), Aïn Babouch (Miss. i883), 
Aïn-Draham (Rob.). 

Algéine, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure; 
Egypte. 

TRIB. IL CIKCJEiE DC. 

CIRCffiA 

Tourn. Elem. 2 5o et Imt. 3oi, lab. i55. 

€. Lutetiana L. 5p. 12; Batl. et Trab. Alg. I, 817; Boiss. Or. II, 753; Gren. et 
Godr. FI. Fr. 1, 586; Lam. Illustr. tab. i6, fig. 1 . — (î). JuL-Aug. 

Tunisie. 1 1 



IG2 ONAGRARIE/E. ~ FICOIDE/Ë. 

Vallées ombragées irriguées, broussailles et forêts humides de la Kroumirie ; 
Ain Babouch 11. ros., forêt à' Aïn-Draham , Fontaine Nizey (1. ros., Fedj Et-Saha 
(Miss. 1880), Oued linghla près à'El-Fedja, Fioul Falhna (Goss.). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Sibérie, Caucase, Asie Mi- 
neure, Perse, Kurdistan. 

FICOIDEJB Juss.^''. 

MESEMBRYANTHEMUM 

L. Gen. n" G;* 8. 

I»I. crystalliniim L. Sp. 688; Bail, el Trab, Alg. I, 33i; Boiss. Or. Il, 7GA; Gren. 
et Godr. FI. Fr. 1, G33; Dillen. Hort. Eltham. lab. 180; DG. PL grasses lab. 128. 
— 1 M. Coplicnm Des!'. y\tl. I, 398 (nonL.). — ® vel @. Maio-Jul. 

Sables et rochers maritimes, dé[)ressions (d alluvions salées de la Tunisie orien- 
tale : îlot (!e Djamour (Doum.); Sidi-el-Hani , Kairouan, sud de Kairouan, Sousse 
coiiunun, Monaslir, Mehedin, Sfax , Sidi-Mohamed-Nouigès , Gabès très abondant, 
île do Djcrba comnuin, Sidi-Salem-bou-Grara , Zarzis. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Syrie, Arabie, Egypte, Marmarique, Gy- 
rénaïque , Tripolitaine. 

M. nodifloriim L. Sp. 687; Desf. Atl. I, 398; Bail, el Trab. /ilg. 1, 33o; Boiss. O1: 
II, 7G/1; Gren. et Godr. FI. Fr. I, G33; DC. PI. grasses lalj. 88; Sbib. el Sm. FI. 
Grœc. lab. /i8o. — ®. Febr.-Jun. 

Décombres, sables et rochers maritimes, dépressions et alluvions salées de la 
Tunisie littorale : île Plane, île des Chiens, El-Haouiria, Carlhage, La Goulelle, 
Sebkha El-Sedjoum; île de Taharque; Sousse, Mchedia, El-Djein, Sfa.x, îles ker- 
henua; Gafsa, entre ïOued Metateghmin ei Scdada, El-Hamma [Djerid); Gabès, 
Seftimi , Sidi-Salem-bou-Grara. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Ghypre, Syrie, Palestine, Mésopotamie, 
Arabie, Egypte, Marmari(pio, Gyrénaïque, Fezzan, Tripolitaine. 

AIZOON 

L. Gen. n" G a 9. 

i%. Canariensc L. Sp. 700; Desf. Atl. 1, 399; Batt. et Trab. Alg. l, 33 1 ; Boiss. Or. 
II, 765 ; Lam. ninstr. lab. 437 (excl. fijj. d-i); DC. PI. grasses tab. i36. — Gîinus 
chrystallinus Forsk. FI. /Eg.-Arab. 95, lab. 1/1. — 0. Jan.-Jun. 

Décombres et sables salés, bords des chemins et des champs de la Tunisie 
moyenne et méridionale : Gqfsa (Rob. ), El-llamma, Bcgnch, Ne/ta; Sousse, 
Mehedia, Cap Africa, Sfax, îles Kcrkenna, vallée de Y Oued liateha, Gabès très 
abondant , île de Djerba. 

Algérie, Maroc, îles Ganaries; Fezzan, pays des Touareg, Egypte, Palestine, 
Mascate, Beloutchistan , Inde. 

" Auclorc G. Barratte. 



FICOIDEyE. — CRASSULACE:*:. 163 

A. llUpaniciim L. S/;. 700; Desf. Atl. I, 899; Balt. et Trab. Alg. I, 33 1; Boiss. Or. 
II, 7{)r); VViilk. et L{je P?orfr. Hkp. III, i3i; Lam. W(/s<r. tab. /137, fig. f/-t; l)C. 
PL ifrasses tab. 3o. — Exsicc. Kral. Ttin. aaS et âa5 iis. — (T). Febr.-.Iun. 

Décombres et lieux incultes, alluvions sale'es, pâturages argilo-calcaires ou gyp- 
seux arides : Ghardimaou , Fomn Bouibet (Letourn.), Feriana (Rob.), entre \'Oued 
Metakghmin et Sedada (Letourn.); Sidi-el-Hani (Miss, i883), Sfax, îles Ker- 
heiinn, vallée de Y Oued Bateha, Btr Beni-Zid, Gabès très abondant, île de Djerba. 

Alge'rie, Maroc, Espagne, Italie méridionale; Caucase, Syrie, Palestine, Arabie 
Pétréç, Kurdistan, Perse. 

CRASSriiACEiK DG.('>. 

TILL^A 

Mich. Nov. gen. aa, tab. ao. 

T. muscosa L. Sp. 186; Batt. et Trab. Alg. I, 323; Boiss. Oi\ II, 767; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 616; Lam. Illuslr. lab. 90, fig. 3; Rchb. PI. ait. II, tab. 191, (ijj. 
330-333. — ®. Febr.-Maio. 

Sables un peu humides, alluvions et lits des rivières : Kcf FJ-Nemra des Oulcd 
Ali, El-Hammam des Ouchteta (Letourn.); Khcmget El-Teldja (Letourn.); Oiicd 
Gabès (Kral.), vallée de YOued Gliomrassen , Dotiiret (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale , Syrie, Egypte, Tripolilaine. 

PI3TORINIA 

1)C. Prodr. III, 399- 

P. Salzmanni Boiss. Voy. Esp. 33^, tab. 63, fig. 0; Batt. et Trab. Alg. I, 329; Wilik. 
et Lge Prodr. Hisp. III, i34. — Var. floribus elongatis, tube ao millim. usque longo : 
P. intermedia Boiss. et Reut. Diagn. Or. ser. 3, 11, 60; Batt. et Trab. Alg. 1, 33o. 
— Cotylédon Hispanica Des!'. Atl. I, 36o (non L.). — ®. Maio-Jiil. 

Sables maritimes, coteaux et pâturages sablonneux de la Tunisie seplentrionalo 
littorale : nord-ouest de Hammamel (Miss. i883); Porlo-Farina (Desf.), Mcnzcl- 
Djemil û. purp. , Bizcrte laciniis petal. intense purpiu*eis basi aureis, embouchure 
de YOued Barka perianth. luteum laciniis basi rubro-maculatis , Aïn Ouled-Sebna 
fl. luteis; Tabarque fl. luteis (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

Obs. Le P. intermedia Boiss. et Reut. est caractérisé surtout par la longueur du 
tube de la corolle qui atteint et dépasse même quelquefois 90 millimètres, et c'est 
à cette espèce qu'appartiennent presque tous les échantillons recueillis en Tunisie; 
seuls les spécimens récoltés dans les dunes boisées à l'est du poste forestier d'Ain 
Ouled-Sebaa ont le tube de la corolle notablement plus court et sont exactement 
intermédiaires entre les P. Sahmanni et P. intermedia; quelques corolles ont ut] 
tube de même longueur que celui du P. Sahmanni. 

'" Auclore G. Barrjiltc. 



10^ CRASSULACE^. 

UMBIIilCUS 

DC. in Bull. Soc. philom. [1801]. 

l'. horîzontalis DC. Prodr. III, Aoo; Boiss. Or. II, 770. — Cotylédon horizontalis 
Guss. Syn. 1, 5i3; Batt. el Trab. Alff. I, 829; Ten. FI. Nap. lab. aSA. — If. 
Apr.-Jun. 

Vieux murs humides, endroits pierreux et rocheux ombragés; commun dans 
presque toute la Tunisie et surtout dans la Tunisie septentrionale : île de La Ga- 
lite, îlot de DJamour, presqu'île du Cap Bon, Mogoà, Kroumirie, Zaghouan, 
El-Kef, Dj. Bou-îledma, Dj. Matmata, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, 
Marmarique , Tripolitaine. 

t. pendnlintis DC. PL grasses tal). i56; Boiss. Or. II, 769; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 
63o. — Cotylédon pmdulinus Batt. et Trab. Alg. I, Sag. — ^. Apr.-Jul. 

Endroits pierreux et rocheux ombragés, fissures des rochers : île de La Galite 
(DR.); El-Fedja (Letourn.); Dj. Bargou, Kcssera, Guelaat Es-Snam, Khanget 
Segatas , Aïii Temran. 

Algérie, Europe méridiouale et occidentale moyenne, Asie Mineure, Cyrénaïque, 
Tripolitaine. 

SEDUM 
Tourn. Elem. 229 el Insl. 2C2, lab. iho. 

Sect. I. EnsEDUM Kch. 

s. tnbcrosnm Coss. et Letourn. in Bull. Soc. bot. XXII [1870], 9; Bail, et Trab. Alg. 
I, 3a6; Coss. Illustr, II, Sa, lab. i3o. — "if. Jan.-Maio. 

Endroits pierreux et rocheux maritimes, fissures des rochers pourvues d'humus 
de la Tunisie septentrionale : îlot de Djamour, Cap Bon, El-Haouiria commun et 
recouvre les rochers, Dj. Ichkeul, Kef En-Nesour {Mogod), Dj. A7itra, Kef El- 
Zoua {Ouled Ali) , Ghardimaou, Kef El-Hanech. 

Algérie. 

S. acre L. Sp. 619; Batt. et Trab. Alg. I, 3a6; Boiss. Or. II, 783; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 626; DC. PI. grasses lab. 117. — 2/:. Jun. 

Coteaux pierreux, vieux murs de la Tunisie moyenne : Souk-d-Djeinn , Kes- 
sera (Miss. i883), Guelaat Es-Snam, Kef Sidi-Ali-Mouzin, Guelaa Feghara 
(Letourn.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Sibérie, Caucase, 
Asie Mineure. 

S. amplcxicaiilc DC. Rapp. départ. Ouest et Svd-Ouett, 80 [1808]; Bail, et Trab. 
Alg. I, 326; Boiss. Or. 11, 786; Gren. cl Godr. FI. Fr. I, 6a8; DC. Mém. Cratsul. 
lab. 7. — S. rostralum Ten. FI. Nap. lab. 139, fif^. a. — y^. Maio-Jul. 






CRASSULACEyE. 165 

Pâturages raontueux, endroits pierreux et rocheux de la presqu'île du Cap Bon: 
Dj. Abd-er-Rahman {Mis^. i883). 

Algérie, région montagneuse de l'Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine. 

S. altissimnni Poir. ap. Lam. Encycl. IV, 634; Batt. et Trab. Alg. I, 897; Boiss. Or. 
II, 785; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 637; DG. PI. grasses tab, 4o; Rchb. PI. a-il. 
fig. M8. — Exsicc. Krai. Tun. 6a et 62 a. — "K. Maio-Jul. 

Coteaux arides dénudés, pâturages montueux, fissures des rochers; répandu 
surtout dans la Tunisie moyenne : Hammam-el-Lif, Dj, Bou-Kourneïn, Fedj El- 
Ousth, Zagkouan, nord-ouest de Hammamet, Hammam-Zeriba , nord de Hammam- 
Soma, entre Dachera Sidi-bou-Ali et Sousse, Saguiet-Matoug ; Souk-el-Djema, 
Kcssera, Aïn Cherichira; Guelaat Es-Snam, Feriana, vallée de ÏOued Zitouna, 
Dj. Hatlig, Khanget El-Teldja commun dans la région, Dj. Berd, vallée de YOued 
Eddcdj , vallée de VOued Leben, Nadour. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 

S. album L. var. micranthum DC. Prodr. III, I106; Batt. et Trab. Alg. I, 827. — S. mi- 
crantlmm Bastard ap. DG. Fl.fr. V, 52.3 ; Gren. et Godr. FI. Fr.l, 628. — 2/1. Maio-Jul. 

Coteaux pierreux arides, vieux unirs et fissures des rochers de la Tunisie 
moyenne : Dj. Zaghouan; Souk-el-Djema, Kessera, Guelaat Es-Snam, Dj. Me- 
ghila, Foum Tamesmida , Feriana; Dj. Sened. 

Algérie; Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie. 

S. dasyphylliim L. Sp. 618; Desf. AU. I, 36i ; Batt. et Trab. Alg. I, 827; Boiss. Or. 
II, 780; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 62/1; .lacq. Hort. Vindob. tab. i53; DG. PL grasses 
tab. 93. — '2i. Maio-Jul. 

Vieux murs et fissures des rochers, endroits rocheux arides de la Tunisie sep- 
tentrionale, s'étend vers le sud jusqu'à la limite nord de la Tunisie moyenne : ilôt 
de Djamour, Cap Bon , El-Haouiria , Dj. Bou-Kourneïn , Dj. Reças , Dj. Zaghouan ; 
El-Kef, Souk-el-Djema , Kcssera, Dj. Khechem-el-Kelb. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale. 

Var. |S. glanduliferum Mor. FI. Sard. II, iâ5; Batt. et Trab. Alg. I, 828; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 6â4. — S. glanduliferum Guss. Prodr. I, 5 19 et Syn. I, 517. — ■ 
Maio-Jul. 

Dans les mêmes stations que le type : îlot de Djamour, Hammam-el-Lif, Dj. 
Bou-Kourneïn, Dj. Zaghouan, Dj. Bargou commun sur tontes les montagnes de 
la région; Guelaat Es-Snam , Dj. khechem-el-Kelb , Foum Goubel, Feriana. 

Algérie, Maroc, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie, Sicile. 
Sect. II. Cep.^a Batt. 

s. rubens L. Sp. 619; Bail, et Trab. Alg. I, 02/1; Boiss. Or. Il, 79'!; Gren. el Godr. 



160 GRASSULAGE/E. 

FI. Fr. 1, Gao. — Craasula rubem L. Syst. a53; DC. PL (jurasses lab. ôâ. — 0. 
Maio-Jiin. 

Pâturages et coteaux arides, sur les murs et les rocliers; presqu'île du Cap 
Bon : El-llaouiria (Miss. i883); Khnnget El-Telclja (Letourn.). 

Algérie, Maroc; Europe moyenne et méridionale, Chypre. 

S. cespitosiiiin DG. Prodr. III, /io5; Bail, ol Trab. /!//;. I, 39^; Boiss. Oi: II, 79/1; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, Gao. — Crassula cespitosum Cav. le. I, tab. 69, fig. 2. — 
C. Magnolii DG. Fl.fr. V, 5 22. — ®. Marl.-Maio. 

Graviers et endroits rocheux, clairières des bois, broussailles; presqu'île du 
Cap Bon: enlvc Kelibia el Menzel-Temim , Menzel-Tetntm (Miss. i883); Giielaat 
Bebiha (Letourn.). 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Chypre; Cyré- 
naïque, Tripolitaine. 

S. Cepsea h. Sp. 617; Batt. et Trab. Alg. 1, 82 5; Boiss. Or. II, 788; Gren. et Godr. 
FI. Fr. 1, G19; Sbili. et Sm. FI. Grœc. tab. /1/17; Bot. Reg. tab. 1891. — ®. 
Apr.-Jul. 

Broussailles , forêts et fissures des rochers de la Tunisie septentrionale occiden- 
tale : El-Amoïza-Bellif, Ain Babouch, forêt et source d" Aïn-Drahaîn , Bordj-el- 
Hammarn, Fontaine Nizcy, FcdJ El-Saha, El-Fedja. 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Asie Mineure. 

S. cœruleiim Vahl Symb. u, 5i [1791]; Batt. et Trab. Alg. I, SaS; Gren. et Godr. 
FL Fr. I, 622; Mor. FI. Sard. II, 122, tab. 78, fig. 5-6. — S. azureum Desf. Atl. 
I, 863 [1798]. — S. heptapetalum Poir. Voy. II, 169 [1789]. — ®. Apr.-Jun. 

Murs en ruines et vieux toits, endroits pierreux ombragés, fissures des rochers; 
commun dans la Tunisie septentrionale : îlot de Djamour, presqu'île du Cap Bon, 
Mogod, Kroumirie, environs de Tunis, Dj. Recas, Dj. Zaghouan, Kcssera, Guelaal 
Es-Snam, etc.; Kkunget Mides (Letourn.). 

Algérie, Corse, Sardaigne, Italie, Sicile, Malte. 

S. puhcscens VabI Symb. 11, .02 [1791]; Desf. Ail. I, 3()o; DG. Prodr. 111, '109. — 
S. hispidum Desf. Ail. 1, 36i [1798J; Bail, et Trab. Alg. I, 820; DG. Prodr. III, 
lio%. — ®. Maio-Jun. 

Pâturages montueux, endroits pierreux et rocheux, coleaux arides, vieux murs, 
fissures des rochers, alluvions et Hts desséchés des rivières de la Tunisie septen- 
trionale et moyenne : Kelibia, cnti-o Kclibi'i et Mcnzcl-Tcmim, Dj. Boii-kournein, 
Ksar-el-Maheï , nord-ouest de liaminamet, DJ. Zaghouun; ki'f En-Kcsour [Mogod), 
Dj. Safra, Dj. Morira, entre El-Fcdja et Ghardiiimou, kij' El-lhniccli, kcf Sidi- 
Ali-Mouzin, Dj. Tiouchcha co'inniui sur toutes les laonlagnos du territoire, Fonm 
El-Guelta. 

Algérie, Maroc. 



CACTE/E. — UMBELLIFERyE. 167 

OPUNTIA 

Tourn. Elem. 200 et Inst. 289, lab. 199. 

O. Ficus-Indica Haw. Syn. 210; Bail, et Trab. Alg. I, 332; DG. Prodr. III, A73; 
Mor. FI. Sard. II, i4i. — Cactus Opuntia L. S/;. 669; Desf. Atl. I, 890; Lam. 
Illnstr. lab. 4i4; Boï. Mag. lab. 2893. 

Ile de La Galite subsp. (Roux) ; planté en massif pour la nourriture des chameaux, 
mais forme le plus souvent des haies autour des jardins dans la Tunisie septentrio- 
nale; il est aussi cultivé dans les jardins des oasis. 

Plante de l'Amérique méridionale tropicale cultivée et subspontanée sur un grand 
nombre de points du bassin méditerranéen. 

UIWBEIililFESIiœ Juss. '*>. 
TRIB. I. SAMICUIiEJE Kch. 

SANICULA 

Tourn. Elem. 377 et îmt. 3a6, lab. 178. 

S. Europœa L. Sp. 889; Batt, et Trab. Alg. I, 3^ii; Boiss. Or. II, 882; Gren. et 
Godr. FI. Fr. l, 757; Rclib. k. XXI, tab. 6, fig. 1. — ^. Jun.-Sept. 

Broussailles et forêts humides, vallées ombragées et bords des ruisseaux de la 
Tunisie septentrionale occidentale : Kroumirie : Aïn Babouc/i commun, Aïn- 
Draham (Miss. i883, Rob.), entre Fedjeclj et Hadjera-Sghira (Letourn.), Fiout 
Fathma (Coss.). 

Algérie; toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Perse, Inde. 

ERYNGIUM 

Tourn. Elem. 377 et /ns<. 827, tab. 178. 

E. Barrelieri Boiss. in Arm. se. nat. sér. 3, I, 120 [i8i4]; Batt. et Trab. Alg. I, 
338; Boiss. Or. II, 821; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 753. — Eryngiiim pumilum 
polyrliizon Barrel. le. tab. 1247. — E. pusilhim Desf. Atl. I, asS (non L.). — (2). 
Jun.-Aug. 

Dépressions et mares desséchées, prés et pâturages inondés en hiver de la Tu- 
nisie septentrionale : Dj. Cheban, Guerah El-Akahl, nord de Soliman, Ilammam- 
el-Lif, Mahamedia , Tebourba; Menzel-Djemil , Oued Tindja, plaine de VOued Ce- 
jenaii vers le marabout de Sidi-Salah-bou-Gobrin , Allah-el-Ahmran, ouest de 
Tabarque, Tabarque , Ain Babouch , Aïn-Draham, Fedj El-Saha, Oued El-Kaïra- 
Tafrent. 

Algérie; Corse, Sardaigne, Itahe méridionale, Sicile; Syrie. 

'' Auctore G. Barraltc. 



168 UMBELLIFER^E. 

E. triquctriim Valil Symb. ii, /iG; Dosl'. Atl. I, 2 a 5, lab. 5i ; Balt. el Trab. Aljr. 1, 
338; DC. Prodr. IV, 90. — 2/;. Maio-Aug. 

Décombres, bonis des chemins, pâturages nionlueiix cl coteaux argilo-calcaires; 
commun dans la Tunisie septentrionale el moyenne : prcs([u'ile du Cap Bon, 
environs de Tunis, Bizcrte, Taharquc, Zughounn, El-kef, Soussc, îles Aer- 
Icenna, etc. 

Algérie, Maroc; Sicile, île de Pantellaria. 

E. gloiiieratiini Lniii. Encycl. IV, 705; Boiss. Or. 11, 8:i3; Delaroche Ertjng. ag, lab. 
6. — Var. rapilulis remolis longe peduncuialis : E. scariosum Delaroche /. c. lab. '1. 

— 1:. Aug.-Ocl. 

Anfractuosités des rocliers, lits pierreux et desséchés des rivières de la partie 
(le la Tunisie méridionale située au nord des Ghott : Fertana, Khanget El-Oguef; 
El-Aïeïcha, Ain Berda, Bir Oum-Ali, Oued Zitoun, Dj\ Hattig, Khanget El-Teldja, 
Tamerza, Khanget Midès. 

Asie Mineure, Syrie, Palestine, Crète, île de Cos. 

Ods. Espèce orientale à inflorescence thyrsoïde qui atteint en Tunisie la limite 
occidentale de son aire. 

E. campe<i(rc L. Sp. 887; Bail, et Trab. Alij. I, 389: Boiss. Or. II, 8a/i; Gron. et 
Godr. FI. Fr. I, 756; Rchb. le. XXI, lab. 11. — Exsicc. Kral. Tun. 6h. — If. Jun.- 
Aug. 

Décombres, bords des chemins, pâturages et coteaux incultes, dans les champs 
après la moisson; commun dans la Tunisie septentrionale et moyenne : Cmt- 
thage, Tunis, Taharque, Ghardimaou , El-Kef, Zaghouan, Lamta, Kessera, etc. 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Sibérie, Caucase, Asie Mineure, 
Egypte , Marmarique , Gyrénaïque. 

E. dichotomuni Desf. Atl. I, 336, lab. 55; Bail, et Trab. Alg. I, 889; Boiss. 0»*. 
11, 8a6; DC. Prodr. IV, 90; Delarocbe Eryng. lab. i4. — Exsicc. Kral. Tun. 339. 

— '^. Apr.-Aug. 

Décombres, bords des chemins, pâturages arides; très répandu dans la Tunisie 
seplenlrioiiale et moyenne. 

Algérie; Espagne, Italie, Dalmatie, Sicile, Crète. 

E. (ricuNpîdatiini L. Sp. 887; Desf. Ail. I, as'i; BaU. et Tral). Alg. I, oSg; Boiss. 
Or. II, 837; Mor. FI. Sard. Il, iGC; Delaroche Eryng. lab. 9. — Exsicc. Kral. Tun. 
aa8 cl 338 tw. — '2f. Juu.-Aug. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages el 
coteaux arides de la Tunisie se|)lontrionale : presqu'île du Cap Bon connnun; 
Dar-e.l-Aouina, Djedcida, Tunis, Dj. Bou-kourncin , Oued Melianu inférieur, Dj. 
Zaghouan; Kroumirie : Ain linbouch, Ain-Drnham , Dj. Bir, Fontaine Niiey, Fedj 
El-Saha, Fernaii'i , kef En-Newur, Oued El-Kaira-Tafrenl; Souh-el-Arha. 



UMBELLIFER^E. 169 

Algérie, Maroc. Espagne mëritlionale , Sardaigne, Sicile, Ilalie, Grèce el Asie 
Mineure (sec. Lange). 

Var. jS. Bovei. — E. Bovei Boiss. in Ann. se. nat. sér. 3,1, lai; Bal t. et Trab. Alg. I, 
;5/io; Walp. Repert. V, 8^17. 

Pâturages, coteaux, broussailles <ît forêts des Mogod et de la Kroumirie ; 
Mogod : Ke/En-Nesotir, Sidi-el-Hadj-Hassen , Sidt-Atliman-el-Alidded [Miss. 1888); 
kroumirie : El- Amoïza-Bclltf [Miss. 1888); Tabarque, Ain Babouch, foret et source 
d' Aïn-Draham , Fontaine Nizey, Fedj El-Saha, Hadjera-Sghira. 

Algérie. 

E. maritimum L. Sp. 887; Desf. Atl. I, aa^; Batt. et Trab. Alg. I, 3/io; Boiss. Or. 
II, 839; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 767; Rchb. le. XXI, tab. 8. — ^. Jim.-Aug. 

Aliuvions, sables surtout cultivés du littoral : Tunis (Kral., Doura.), Hammam- 
el-Ltf(Wiss. i883); Bizerte (Wira, Miss. i883); Tabarque {Mks. i883); Sousse, 
Monastir, Mehedia (Miss. i883). 

Algérie , littoral européen de l'Océan et de la Méditerranée depuis la Suède jus- 
qu'au Caucase; Asie Mineure. 

E. ilicifolium Lam. Encycl. IV, 767; Desf. Atl. I, 2a5, lab. 53; Batt. et Trab. Alg. 
I, 3/10; DC. Prodr. IV, 93. — Exsicc. Kral. Tun. 63 et 63a. — ®. Apr.-Jui. 

Dépressions argilo-calcaires ou gypseuses humides en hiver et arides en été, 
aliuvions et lits desséchés des rivières, coteaux arides : LaManouba, Tebourba, 
Mahamedia, Henchir-Souia , Hamnumi-Sousa , Sousse, Lamta, entre Zeratn-el-Din 
et Bir Touadj'eur, entre Mehedia et Ksar-el-Sef, territoire des Ouled Meter, entre 
Bou-Merdès et El-Djcm, Sfax, îles Kerkenna; Feriana, Henchir-Sidi-Aïch , Dj.Bou- 
Hedma, El-Gitettar, Dj. Hattig, Dj. Onm-Ali; aliuvions de YOued Gobes, île de 
DJerba, entre El-Hamdou et DJerf-Oum-el-Azir, Bled-Kebira {Matmata), Dj. Tad- 
jera, Bir El-Ahmar. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

TRIB. II. AIW]?II^E.E Kch. 

CARUM 

L. Gen. n° 365 emend. 

Sect. I. EucARUM Boiss. 

C. Carvî L. Sp. 878; Boiss. Or. II, 879; Willk. el Lge Prodr. Hisj). III, 9a; Jacci. 
FI. Austr. tab. 898. — Bunimn Carvi M.-Bieb. FI. Tàur.-Cauc. I, ati; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 729; Rclib. le, XXI, lab. 3i, fig. n. — ® vel (2). Maio. 

Gidtivé sur quelques points de la Tunisie septentrionale : Nebeul, Menzel-Dje- 
mil. 

Région montagneuse de presque toute l'Europe, Caucase, Perse. 



170 LMBELLll'ER/E. 

Sect. II. BuyivM Boiss. 

C. încrassatum Boiss. Vuy. Esp. 289. — BuUncasIanum iHcrassatum VVillk. et Lge 
Profir. Hisp. 111, 88. — Bunium incrasDalum Bail, cl Trab. Alg. 1, 3'iG. — "if. 
Mart.-Jul. 

Champs cultives et incultes , moissons , pAturajjes et coteaux argilo-calcaires ou 
gypseux : La Mursa, Dar-el-Aouina , Souhru, Djedeida, BordJ-Tuuni , Souk-el- 
Arbn; entre Ellez et Souk-el-Djema , Makleur; El-Kiss; oasis de Kriz. 

Algérie, Espagne, îles Baléares, ? Crète, Chypre, ? Syrie. 

C. ]VIaurÊ(anicuiii Boiss. et Reut. Pug. 4 9. — Bunium Mauritanicum Batt. et Trab. 
Al<r. 1, 3 '4 G. — ^. Apr.-Jul. 

Champs cultivés, moissons, coteaux broussailleux et forêts : El-Uaouiria, 
entre El-IIaouma et Tonnara, entre Kelihia et Menzel-Tcmini , Menzel-Tcmim , Ne- 
beul, entre Kroiimbalia et Ilaminamet ; Mahamedia, Dj. Znghouan, ?aorcl de Ham- 
mam-Sousa; 1 A'm-Braham , 'IDj. Bir, Bordj-el-Hmnniam , IFcdj El-Saha; Ain 
Segoufta, vallée de YOued Eddedj , Dj. Berd. 

Algérie. 

PTYGHOTIS 

Kch Geii. Umbell. lai. 

P. anunoitles Kch /. c. 120; Bail, et Trab. Alg. I, 3/17; Boiss. Or. II, 890. — Seseli 
nmiHoides Gouaii Illuslr. iG; Jacq. Ilort. Viitdoh. lab. 5:î. — 5. verticillatum Desf. 
Atl. I, 9G0, — Piijchoti» verticillata Diiby Bot. Gall. 935; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 
'j'Mi. — Petroseliuum ammoides Rchb. le. XXI, lab. 17, fig. i. — Exsicc. Krai. Tan. 
23 1. — ®. Maio-Aug. 

Décombres, boids fies chemins et des cham[)s, champs cultivés et incultes de 
la Tunisie septentrionale et moyenne: El-Haoniria, Kelibiu (Miss. i883); Mokta- 
el-Uadjar, Teurki, Mahamedia, Zughouan, BordJ-el-Hammnm , Fertiann, Oued- 
Zerga, Nebeur, El-Kcf, Bahiiet Strs, Makleur, |)lainc des Onled Aïar, Kcssera , 
Dj. Semata, Aïn Tizerouin, Guclaat Es-Suain, llaïdra , nord de Haiiimain-Soiisa. 

Algérie, Portugal, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie, Istrie, Dalmatie, Grèce, 

PIMPINELLA 

L. Gen. n" 3G6. 

Sect. I. TuAGiopsis. 

p. dichotoma L. Ma,it. 58; DC. Prodr. IV, 123; Willk. et Lge Prodr. Hisp. 111, 9fi. 
— Traguijms diclwtoma Poniel Nouv. mal. 1 60 ; Bail, el Trab. Alg. 1 , 3/i8. — 0. Jiin.- 
Scpl. 

Coteaux incultes, pâturages montueux, broussailles et foriHs de la Tunisie 
moyenne occidentale : hauts plateaux des Oiilcd Bon-Ci lia no m, Dj. Meg/iila , hauts 
plateaux entre Sbeitla et Knsscrin, Dj. Khechem-el-krlh, Frriana. 

Cyrénaicpie, Algérie, Maroc, Esj)agne. 



LMBELLIFERyE. 171 

Spct. IL Tragivm Spreng. 

p. Tragitim Vill. Hist. pL Dattph. II, 6o5: Bail, et Trab. Alg.l, 348; Boiss. Or. II, 
871; Gren. et Godr. FI. Fr, I, 738; Rchb. le. XXI, tab. a6. — Exsicc. Kral. Tan. 
359. — :^. Jun.-Aug. 

Pâturages et coteaux incultes, endroits montueiLx et rocheux vers la limite 
nord de la Tunisie moyenne : Dj. Reçus (Doum.) , Dj. Zaghouan [KreA. , Miss. 1 883), 
Dj. Bargou, Dj. Tiouchcha (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse, 
Kurdistan. 

Sect. m. Revtera. 

p. lutea Desf. Atl. I, 965, tab. 76 et 76615; DC. Prodr. IV, 120; Guss. Syn. I, Sid. 
— Rsutera Foiitanesii Boiss. Voy. Esp. 9^4; Batt. et Trab. Alg. I, 3^9. — Exsicc. 
Kral. Tun. 93o. — ^. Jun.-Sept. 

Coteaux incultes et pâturages montueux, broussailles et forêts de la Tunisie 
septentrionale : El-Haoulrin , Dj. Chchan, nord de Fortuna, nord de la Zaouïa Sidt- 
Khaled, Znghoiinn, Dj. Zagliouan assez commun; ouest de Tabarque, Aïti-Draham, 
Bordj-el-Hmnmnm , Fcdj El-Saha , Souk-el-Djcma , Kessera. 

Algérie; île de Pantellaria. 

AMMI 

Tourn. Elem. 954 et Inst. 3oi, tab. iSg. 

A. majtis L.Sp.StiQ; Desf. Atl. 1,9^5; Batt. et Trab. Alg. I, 3^9; Boiss. Or. Il, 891; 
Gren. et Godr. F/. Fr. I, 781 ; Rchb. le. XXI, lab. 93. — ®. Maio-Jul. 

Décombres et lieux incultes, bords des champs et des chemins, pâtm'ages et 
coteaux. Très répandu dans toute la Tunisie septentrionale et moyenne ; assez rare 
dans la Tunisie méridionale. 

Algérie , Maroc , îles Canaries ; Europe moyenne et méridionale , Asie Mineiue , 
Chypre, Syrie, Palestine, Egypte, Cyrénaïque; Mésopotamie, Perse. 

A. Visnaga Lam. Encycl. I, 189; Desf. Atl. I, 9Û5; Batt. et Trab. Alg. I, 35o; Boiss. 
Or. II, 892 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 789. — Daucus Visnaga L. Sp. 348; Jacq. Hort. 
Vindob. m, tab. 96. — (T). Apr.-Sept. 

Décombres et bords des chemins, moissons, pâturages et coteaux de la Tunisie 
septentrionale : Bizerte, Guernh Tindja, entre Uttque et Tunis, El-Sebala, bords 
de VOucd Djoumin, entre Maleuret Tebourba, Tunis, Soliman, est de Menzel-bou- 
Zelfa, ksar-el-Maltcï , Kroumbalia, Aïn-Draham, Bea-Bechir, Souk-el-Arba, El- 
Kcf. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Europe méridionale, Caucase, Syrie, Palestine, 
Egypte, Mésopotamie, Perse, Kurdistan. 



172 UMBELLIFERyE. 

DEVERRA 

DC. Mém. Oinhell. [1H29], /|5. 

D. chloraiitha Coss. et DH. in BuU. Soc. bol. II, 3/19; Bntt. et Trab. Alg. 1, 35o. — 
2-. Dec.-Jun. 

Coteaux arp,ilo-calcaii'os ou {^l'ypseux ai'ides, graviers, alluvions et lits des ri- 
vières (le la Tunisie méridionale jusqu'à la limite sud de la Tunisie moyenne : 
Feriana (Rob.), vallëe de YOued Zilouna, Dj. Berd, Fedj El-Kheïl , Khangcl Oum- 
el-Asker, Tozzer; vallée de YOued Lebeu, Oudvef, Gabès, DJ. Aziza, Hadedj , 
vallée de YOued Zegzaou, Sidi-Salem-bou-Grara , Sebhlia El-Melah. 

Algérie, Tripolitaine. 

D. «coparia Coss. et DR. iu Bnll. Soc. bot. II, 9/18; Batt. et Trab. Alg. 1, 35i. — 2^. 
Per totum anmun. 

Pâturages et coteaux incultes argilo-calcaires ou gypseux arides, graviers et 
alluvions de la Tunisie moyenne et méridionale: Ghardimuou (Letourn.); Kessera, 
Oued MarffuelU s^upériem; Sbiba, vallée de YOued Gilina, Oued Feriana, Dj. Bou- 
Hedma, Oued Eddedj , Gafsa, Dj. Hattig-, Dj. Berd, Ras El-Aioun, Bir Oum-AU, 
Oued Berrada, Redir Timial, Oued Kebirita ; Oudref, Gabès, Dj. Aziza, vallées de 
YOued Zegzaou et de YOued Mezessar, Dj. Tadjera. 

Algérie, Tripolitaine inlérieui'e. 

D. «ortuosa DC. Prodr. IV, 1 Zi3; Coss. in Bull. Soc. bot. II, 2/18 (in adn.); Boiss. Or. II, 
860. — Bubon tortuosum Desf. Atl. I, 967, lab. 73. — ^. Maio-Sepl. 

Patuiages et plaines argilo-calcaires arides, broussailles arides, alluvions et lits 
ilesséchés des rivièies. Très répandu dans la Tunisie moyenne et méridionale : 
Soussc, Kairouaii, El-Djem, S fax, Gobes, Zarzis, etc. 

Cyrénaïque, Marmarique, Egypte inférieure. 
Var. /3. virgata Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, i7<). — Exsicc. Krai. Tuu. 386. 
Dans les mêmes stations que le type : SJ'aa: (Esp.), Gabès (Kral.). 
Algérie. 

APIUM 

Tourn. Elcm. aai et hisl. 3o5, tab. iGo. 

A. graveolcns L. Sp. 379; Desf. Atl. I, 2G6; Bail, ot Trab. Alg. 1, 35i ; Boiss. Or. Il, 
8.")6; Gren. et Godr. l'I. Fr. I, 789; Bchb. le. \XI, lab. i3, fig. u. — Exsicc. Kral. 
Tiin. 9/M1. — "if. Apr.-Jul. 

Cliamjts cultivés o\ incultes, oasis; cultivé ot çà et là subspontané : Mcnzcl-Dje- 
mit, Ulifjue, La Goulctte , Zaghouan; entre Souk-el-Arba ot ^ebeur, kessera, Ain 
Meghila, Oued Guella très abondant, Feriana ; Sfax , vallée de YOued Leben, Dj. 
Bou-Uedma, Bcdir Timial, Gouijla, Nef la, toute la région du Hlad-el-Djerid ; 
île do Djcrba, alluvions de YOued Gabès, entre Fratis et la Zaotiïa Livtaguès, 
Zarzis. 



UMBELLIFERyE. 173 

Algérie, Maroc, Europe moyenne el méridionale , Caucase, Asie Mineure , Syrie , 
Egypte, Gyrénaïque, Tripolitaine ; Mésopotamie, Beloutcliistan. 



HELOSCIADIUM 

Kch Gen. Umhell. 19 5. 

H. noflifloriim Kch l. c. 126; Boiss. Or. II, 856; Grcn. et Godr. FI. Fr. I, 7.35. — 

Apimn nodijlorum Rchb. le. XXI, tab. i5; Batt. et Trab. Alg. I, 3o2. — Sium vodi- 
Jlorum L. Sp. 36 1. — "if. Apr.-Jui. 

Marécages, bords des sources, des ruisseaux, des rivières et des canaux d'irri- 
gation dans les oasis : Dj. Ahd-er-Rahnam , Kroumbalia, Mahamedia, Zaghouan; 
Menzel-Djemil ; Ain Babouch, Ain-Braham , Bordj-el-Hammam , Fonlainc Ntzey , 
Fernuna; Ellez, Oued M arguelil supéviear, Aïn Mezùma, Aïn Cherichira, Lalla-el- 
Aftima; le long des canaux d'irrigation dans le Blad-el-Djerid et le Nef:aoua, 
Gabès, Oued Ferd. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Syrie, Palestine, Egypte, Gy- 
rénaïque , Tripolitaine ; Mésopotamie , Perse. 

H. crassipes Kch l. c. 126; Mor. FI. Sard. II, 187; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 737. 
— Apium crassipes Rchb. le. XXI, t;ib. i3, fig. i; Batt. et Trab. Alg. I, 352. — "If. 
Maio-Jun. 

Mai'écages inondés en hiver et desséchés en été : bords sablonneux du lac Ceje- 
nan, Radjem El-Ma, Radjem Azoug au nord-ouest d'J.m Babouch (Miss. 1888). 

Algérie, Corse, Sardaigne. 

H. innndatuni Kch l. e. 126; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 736. — 5mm inundatum 
Guss. Syn. I, 319. — Apium inundatum Rchb. le. XXI, tab. ili, fig. i-ii. — ^. 
Maio-Jun. 

Mai'écages de la Kroumirie occidentale : Oued Baghla, plateau à'El-Boua 
(Goss.). 

Europe septentrionale et moyenne , rare dans l'Europe méridionale. 

PETROSELINUM 

HofTm. Gen. Umbell. I, 78, tab. 1, fig. 7. 

P. sativum Hoffai. /. c. 78; Boiss. Or. II, 857; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 738. — 
P. Iiortense Rchb. le. XXI, tab. 16, fig. u. — Apium Petroselinmn L. Sp. 37g; Desf. 
Ad. I, 265; Batt. et Trab. Alg. I, 353. — :^. Jun.-Aug. 

Endroits jfrais des forêts et des montagnes: Aïn-Draham (Miss. i883); Dj. Za- 
ghouan {Kral. , Miss. i883), Dj. Zeriba, Dj. Bargou, Guelaat El-Harrat , Guelaat 
Es-Snam, Kef Telia (Letourn.). 

Algérie , Maroc , Europe méridionale et occidentale moyenne ; Syrie. 



174 UMBEl|LLIFER/E. 

RIDOLFIA 

Mor. FI. Sard. Il, aifi. 

K. scgetuiu Mor. Le. si a, tab. 76; Bail, cl Tiab. Alff. I, 352; Boiss. Or. II, 858; 
Rchb. le. XXI, lab. 91, %. n. — ®. Maio-Jul. 

Décombres el bords des chemins, champs cultivés et incultes, moissons : Mcnzol- 
Temim, Zougag, vallée de Y Oued Bou-Noulchal, Soliman, Ksnr-el-Mallei , Oued 
Djoumin, Tebourba ; Bordj-el-Hammam , Fernana, entre Fernana et Souk-el-Arha ; 
Bou-Ficha, Zaghounn, Dj. Zaghouan, Ain Medckeur, Bahiret Sers, Foum El-Boiti- 
bcl; nord de Hammam-Sousa , Monastir, Sfa-x, Dj. Mazouna, Gnbès. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie. 

BUPLEURUM 

Tourn. Elem. 309 et Inst. 809, lab. i()3. 

B. protractum HofTmsg. et Link FI. Port. II, 887; Batt. et Trab. Alg. I, 353; Boiss. 
Or. Il, 830; Gren. et Godr. FI. Fr. T, 717; Rchb. le. XXI, tab. 89, fig. i. — ®. 
Maio-Jul. 

Champs cultivés et incultes, moissons, broussailles et pâturages montueux : 
Mcnzcl-Temim , Zougag ; Dar-el-Aouina , Sidi-Fellala , Mokta-el-Hadjar, Mahamedia, 
Ksar-el-Maltei , Zaghouan; Djedeida, Tebourba, Béja, Fcdj El-Saha, Fernana, 
Souk-el-Arba , entre Nebeur el El-Kef, El-Kef; Feriana, Gafsa, îles Kerkenm. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Europe méridionale, Asie Mineure, Chypre, 
Syrie, Palestine. 

Varf jS. heterophyllum Boiss. Or. II, 836. — B. hetei-ophyllnm Link Enum. 1, 269 ; Bail. 
et Jvah.Alir. I. 353. 

Dans les mêmes stations que le type : Nebcul, Rades, Hammam-el-Lif , Maha- 
media, Ksar-el-Malteï , Zaghouan; Medjezrcl-Bab , Souk-el-Arba, plaine des Ouled 
Bou-Ghaneni, Foum El-Guelta; Sidi-el-Hani , entre Bir Touadjeur et Zeram-el-Dtn , 
Sfax. 

Algérie, Cyrénaïque, Egypte, Arabie Pétrée, Syrie, Mésopotamie, Perse. 

B. semieompoMitum L. 5p. 869; Bail, et Trab. Alg. I, 35/j; Willk. et Lge Prodr. 
Hisp. III, 70; Hclib. le. XXI, tab. 5o, fig. i. — B. glaucum Rob. el Cast. ap. DC. 
Fl.fr. V, 01 5; Boiss. Or. II, 8^3. — Exsicc. Kral. Tu». 282. — ®. Apr.-Jun. 

Pâturages arides, lieux argileux et salés, alluvions et dépressions inondées 
en hiver. Commun dans presque toute rétendue de la Tunisie : pres([u'île du 
Cap Bon, environs de Tunis, Zaghouan, Kairouan , Feriana, Sfa,v, Gabcs , Mal- 
mata, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méiidionale, Caucase, Syrie, Egypte, Cyrénaïque, 
Tripolitaine; Mésopotamie, l*ers(!. 

B. procumbens Desf. AU. I, 280, tab. 56; DC. Ih-odr. IV, 197. — B. gi-acile DC. 
/. c. 128 (non D'Urv.); Eichw. PL nov. Caup.-Cauc. lab. 10. — B. Marschalltanum 



UMBKLLIFER^. 175 

C.-A. Mey. Vei-zeichn. Pfl. Cauc. ii>3; Boiss. Or. II, 8^9, — 0, t) sec. Desf.; Aug.- 
Sept. 

frPrope Tunetum. r» (Desf.) 

Algérie (province de Gonslantine), Grèce, Roumëlie, Asie Mineure, Arménie, 
Caucase, Perse boréale. 

Obs. Cette espèce n'a pas été retrouvée depuis Desfont unes, malgré les explo- 
rations répétées dont les environs de Tunis ont été l'objet. Ce fait tient probable- 
ment à deux causes : d'abord parce qu'elle est vers la limite de son aire et (pi'elle 
y est sans doute très rare, ensuite parce qu'elle fleurit et fructifie lard et qu'à cette 
époque il n'y a guère que les botanisles résidants qui soient à même de la re- 
cueillir. On la reconnaîtra facilement à son port de B. tcnuissimum, a ses fruits 
gramdcux dépourvus de côtes saillantes ondulées -crispées, ainsi qu'à la longueur 
des folioles de l'involucelie qui ne dépassent pas les fruits. Toutefois ce dernier 
caractère est variable : les spécimens recueillis en Grèce ont les pédicelles fructi- 
fères très courts et les folioles de l'involucelie ne dépassent pas les fruits; ceux du 
Caucase, au contraire, tout à fait semblables à ceux de Tunisie et d'Algérie, ont 
les folioles notablement plus courtes que les fruits qui sont ici plus longuement 
pédicelles. Est-ce par mégarde que Desfontaines dit de cette espèce qu'elle est vi- 
vace? Tous les échantillons que j'ai vus sont annuels et les Aoristes sont d'accord 
sur ce point. 

Comme le pense mon ami et collaborateur M. Bonnet (Cf. Morot Journ. de bot. 
VII, 936), ffil est très probable que le B. procumbens de Scbousboe [lagltag. 
Marokko , 127) diffère de celui de Desfontaines et doit être rapporté au B. tenuis- 
siimim comme l'avait déjà soupçonné J. Hall {Spicil.Jlor. Marocc. p. lx^k)n. 

B. Odontitcs L. Sp. 3/i9; Desf. Atl. I, 2-29; Batt. et Trab. Alg. I, .35^; Boiss. Or. II, 
839; Guss. PL rar. tab. aa; Rchb. le. XXI, lab. fi'], fig. i. — Exsicc. Soc. Dauph. 
Tuii. liU^U. — @. Apr.-Jun. 

Décombres et bords des chemins , coteaux incultes et pâturages montueux. Très 
répandu dans toute la Tunisie septentrionale. 

Espagne, Italie, Sicile, Grèce, Roumélie, Asie Mineure, Rhodes, Ghypi'e, 
Syrie, Palestine, Egypte. 

B. fruticescens L. Sp. 344; Desf. Atl. I, 281 ; Gron. et Godr. FI. Fr. I, 721; Willk. 
et Lge Prodr. Hisp. III, 78 ; Cav. le. II, tab. 1 06. — B. Balansœ Boiss. et Bout. Diagn. 
Or. ser. 2, 11, 83; Batt. et Trab. Alg. I, 355. — Exsicc. Kral. Tun. 2 33 et a 33 a. — 
^. Jun.-Sept. 

Pâturages et coteaux broussailleux argilo-calcaires arides , endroits pierreux et 
rocheux de la Tunisie moyenne: DJ. Morira, Dj. Zafran, Guelaat Es-Snam; Dj. 
Zaghouan, Dj. Bou-Arada, Dj. Bargou, Dj. Bellouta, Souk-cl-Djcma , Makteur, 
Kessera. 

Algérie, Espagne, France méridionale. 
B. spinosum L. fil. Suppl. 178; Desf. Ail. I, a3a; Batt. et Trab. Alg. I, 356; Gren. 



17G UMBELLIFERyE. 

et Godr. FI. Fr. I, 799; Willk. et Lge Prodr. Uisp. III, 78; Gouan lUttittr. 8. lab. •> . 
fig. 3. — t). Jun.-Sepl. 

Pâturages et coteaux broussailleux arides , endroits pierreux et i-ocheux calcaires 
de la Tunisie moyenne. Commun sur toutes les montagnes élevées de la région 
comprise entre le DJ. Bargou et le Dj. Meghila (Letourn.), 

Algérie, Maroc, Espagne, Corse. 

B. fruticosum L. Sp. 3i3; Desf. Atl. I, 289; Balt. et Trab. Alg. I, 3.56; Boiss. Or. II, 
85 1 ; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 795; Rchb. le. XXI, lab. /i5, fig. i. — t,. .lun.-Sept. 

Coteaux et pâturages montueux, bois et broussailles, bords des raisseaux et 
des rivières : Aïn Si-Alimar (Roux). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Syrie. 

B. Ciibraltaricnm Lam. Encycl. I, 520 [178/!]; Desf. Atl. I, 233; Balt. et Trab. Alg. 
ï, 357; Boiss. Voy. Esp. 3^7. — B. verticale Orleg. ; Wiiilc. et Lge Prodr. Hisp. Ill, 
76. — B. coriaceum L'Hérit. Stirp. 189, lab. 67 [1785]. — i). Jiin.-Sept. 

Coteaux et pâturciges montueux, bois, endroits pierreux et rocbeux : Cap Bon 
(Desf.); DJ. Zaghotian (Kral.); Dj. Nouba, Dj. Khechcm-el-Kelb , Foum Tamesmida 
(Letourn.), Dj. Khalaa-hen-Felimn (Rob.). Dj. Bou-Hedmn (Doum.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

TRIB. 111. SeAIVDI€i:WEJE Kch. 

SCANDIX 

Tourn. Elem. 276 et Inst. 826, lab. 178. 

Sect. I. Pecten Duby. 

s. Pecten-l'encrîs L. Sp. 368; Desf.Atll, 958; Batt. et Trab. Alg. I, 3^9; Boiss. Or. 
II, 91 /i; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 7Z10; Rchb. le. XXI, lab. 188, fig. ui-v. — ®. 
Apr.-Jul. 

Décombres et bords des chemins, lieux cultivés et incuites, moissons et dans 
les champs après la moisson : Zougag, Nebeul, nord Ac Solinmn , Carthage, Dar- 
cl-Aouina, Le Bardo, Tunis , Sidi-Iinssen, Hammam -el-Lif, Rrouvibalin, Dj. 
Beças , Zaghouan, Dar-el-Bey ; Djcdcïda , Tebourba, Medjez-et-Bab , Ghardimaou , 
El-Kef, Souk-el-Djema , Guelaat Es-Snam, Dj. Meghila, Fcriana ; Sfax, Gabès, 
Hadedj; Seduda, Kriz, Nef ta. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Palestine, Egypte, Cyrénaïque; Perse, Afghanistan, Beloulchistan. 

Sect. 11. Wylia Hoffm. 

s. anstriMH L. Sp. 869; Desf. Ail. I, 969; Bail, el Trab. Alg. 1, 3/i9; Boiss. Or. II, 
917; (jren. cl (iodr. FI. Fr. I, 760; Rcbb. le. X\I, lab. 189, (ig. n-iii. — 0. 
Marl.-Jtin. 

Décombres et bords des chemins, moissons, pâturages de la Tunisie septen- 



UMBELLIFER^E. 177 

liioualo dont elle ne dépasse guère la limite sud: La Marsa , Sidi-bon-Satd , Dar-el- 
Aoiiina, Mahamcdia ; Bcn-Béchir, Sidi-Mcskin , Ghardimaou, El-Kef, Guchiol Es- 
Smm, Souk-cl-Djcmn , Makteur, Kessem, Kef Mouella. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'au Caucase; Carie , 
Chypre (sec. Sbth.), Cyrénaïque. 

ANTHRISGUS 

Hoffm. Gen. Umhell. I, 38. 

A. sylvesïrîs Hoffm. /. c. ho\ Batt. et Trab. Alg. I, S/iS; Boiss. (h-. II, 910; Greii. 
et Godr. FI. Fr. I, 7/ia; Rchb. le. XXI, fab. i83. — Chcerophyllum sxjlvcstre L. Sp. 
369. — 2:. Mnio-Jul. 

Pâturages montueux , broussailles et forêts de la Tunisie septentrionale : Dj. Zn- 
gkouan (Miss. i883); Aïn Babouch (Miss. i883), Dj. Ghorra (Letourn.); Guelanl 
Es'Snnm (Letourn.). 

Algérie, toute l'Europe (excepté TEiirope arctique), Caucase, Asie Mineure. 

CHiEROPHYLLUM 

ToLirn. Ek)». a63 et L.st. 3i/i , tab. i(36. 

C. tcmuliun L. Sp. 870; Rali. et Trab. /ilg. 1, 3^3 ;j Boiss. Or. II, 908; Gren. ot. 
Godr. FI. Fr. I, 7^5; Bcbb. le XXI, lab. 175. — @. Maio-Jul. 

Décombres, bords des chemins, haies, broussailles et forêts de la Kroumirie : 
Aïn Babouch, Ain-Draham (Miss. i883), Fiout Fathma (Coss. ). 

Algérie, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique). 

BALANS^A 

Boiss. et Bout. Pug. liC). 

B. Fontanesii Boiss. et Reut. /. c. ig; Balt. et T.-ab. Alg. I, 36/i. — Scundix glaberrunu 
Desf. Atl. I, 960, lab. 76. — %. Maio-Jun. 

Forêts de chênes du territoire des Ouchteta : El-Fedja (Sédill., Letourn.). 

Algérie. 

TRIB. IV. S]fIYRMEiE Kch. 

SMYRNIUM 

Tourn. Elem. a65 et Inst. 3i5, tab. 168. 

S. Olusatrum L. Sp. 876; Desf. Atl. I, 26A; Batt. et Trab. Alg. I, 869; Boiss. Or. Il, 
927; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 7^9; Bcbb. le. XXI, tab. 19/4. — (2). Febr.-Jul. 

Décombres et lieux cultivés, bords des chemins, haies, coteaux et pâturages 
montueux. Assez répandu dans la presqu'île du Cap Bon; Sidi-bou-Saïd , Carthage, 
Tunis , Mahamedia , Dj. Reças, Zaghouan, Dj. Zaghoiian ; \\e de La Galtte , Bizerte , 

Tunisie. 1 3 



178 UMBELLIFER^. 

Sidi-Karfala ; Aïn-Draham, Bovdj-cl-linmmam , Am kcniia , Ghardimaou; Ellez, 
Kessera , Guclaal Es-Snnm , Gafsn , île de DJerba. 

Alférie, Maroc, îles Canaries; Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à 
la Rouniélie et le Caucase, Asie Mineure, Syrie, Cyrénaïque, Tripolitaiue. 

S. rotiindirolium Mill. Dict. n" 2; Batt. et Tral». Alg. I, Sôg; Boiss. Or. II, 926; 
Gren. cl Godr. Fi Fr. I, 760; Bchb. le. XXI, tab. 196. — @. Marl.-Jun. 

Forêts de la Kroumirie : Aïn-Draham (Rob.), territoire des Merasen assez nî- 
pandu, El-Fedja (Coss.). 

Algérie, Europe méridionale ( excepté le Portugal et l'Espagne); Nubie (sec. 
Boiss.). 

CONIUM 

L. Geii. n° 336. 

C. maculattini L. Sp. 3/19; Desf. Atl. 1, 2^7; Bail, et Trab. AlgA,3b^\ Boiss. Or. il, 
922; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 700; Bchb. le. XXI, tab. 191, bjj. i-iv. — vel (2). 
Fcbr.-Jul. 

Décombres et bords des cbemins, haies, murs, lieux cultivés et incultes de la 
Tunisie septentrionale: Kclibia (Miss. i883); El-Alin (Barr.), La Manouha, Ma- 
hamcdia, Znghouau (Miss. i883); Bcja (Miss. 1888), Sidi-Gaïcz, Guelaat Es- 
Snam (Lelourn.); Kessera (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, îles Canaries; toute l'Europe (excepté l'Europe arctique). Cau- 
case, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

HIPPOMARATHRUM 

Liuk Enum. I, 271. 

IB. Kieiilum Bore. le. cl deser. rar. Sic. 36, tab. 18; Caruel ap. Parlât. FI. lud. VIII, 
334. — Cachrys Sicula L. Sp. 355 (excl. syn. Bauh.); Desf. Atl. I, 2/19. — C. Liba- 
notis L. Sp. 355. — C. pungeiis Jan. Eleiich. Itort. Parm. h. — C. pterocidœna DC. 
Prodr. IV, 287. — Hippomaratlirnm pteroeldœnvm Boiss. in Aiin. se. iiat. sér. 3 , II, 7/1 ; 
Bail, et Trab. Alg. I, 358. — //. lioceoui Boiss. /. c. 7^ ; Batt. et Trab. Alg. I, 358. 
— '^. Maio-Aug. 

Pâturages el coteaux ai'ides, lieux pierieux et rocheux, alluvions et lits des 
i-ivières, sables maritimes : entie Kclibia et Menzel-Temim , Menzel-Temim , entre 
Forluna et Soliman, Mahamcdin ; Sidi-\hmed-bni-^asscr sui- le versant sud du Dj. 
Antra (l'oiina macrocarpa costis obtusis integris), Hled Béja; Kef El-Zona, Sotik- 
el-Arba, Ghardimaou, Guelaat Rcbibn, Guelaal Es-Snam, plaine des Fcrachich, 
Kef Sidi-Ali-Mouzin, Haïdra, Ferinna (forma microcarpa costis dentatis); El-Djnn, 
l)j. Sencd, Dj. Arbel, lias El-Aïoun. 

Algérie, Maroc, Europe auslro-occidenUde : Portugal, Es[)agne, Sardaigne. 
Italie méridionale , Sicile. 



UiMBKLLIFKR/ï':. 179 



TRIB. V. SESEEil^E.*: Kch. 



MAGYDARIS 

Kch mss. sec. DC. Mém. Otnbell. [1829], 68. 

M. tonicntosa Kch ap. DG. Prodr. IV, 3^1 ; Batt. et Trab. Alg. I, .36o; Guss. 5//;/. I, 
3^5; Mor. FL Sard. II, 180. — Caclirys tninentosa Desf. AU. I, a/jg. — 2/^. Maio- 
Aug. 

Pâturages montueux et coteaux incuites , bois et forêts de la Tunisie septen- 
trionale jusqu'à la iimilc nord de la Tunisie moyenne: Dj. Cheban, Dj. Abd-er- 
Rahmnn, nord de Fortiina, DJ. Bou-kourneïn , entre Haimnam-el-Lif et Kroumbalia, 
Dj. Zaghouan, Dj. Beni-Meskm, Béja; Aïn-Draham, Souk-el-Arba , Oued-Meliz, 
Nebeur, Soiik-cl-Djcma , Dj. Semala. 

Algérie, Maroc; Sardaigne, Sicile. 

M. panacina DC. Prodr. IV, 2A1 ; Bail, et Trab. Alg. I, 061. — Cachrys panacifolia 
Vahl Symb. i, 25. — Alhamoiita panacifolia Spreng. ; Hofîmsg. et Link FI. Port. lab. 
107. — Magydaris panacifolia Willk. el Lge Prodr. Hisp. lil, 6a. — "if. Maio-Jui. 

Champs et pâtm'ages , alluvions et iits des rivières de la Tunisie septenti-ionale : 
alluvions de Y Oued Meliana entre Tnnis et Hammam-el-Lif (Donm.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

ATHAMANTA 

Kch Gen. Umbdll. 106, fig. Iiq-^o. 

A. Sicula L. Sp. 352; Desf. AU. I, 2^7; Bail, et Trab. Alg. I, 36i ; Zanoni Rar. stirp. 
hist. tab. 48. — Exsicc. Kral. Tnn. 66. — '^. Apr.-Jul. 

Pâturages et coteaux arides , lieux rocheux calcaires de la Tunisie septentrionale : 
Dj. Bou-Kourneïn (Miss. i883), Dj. Zaghouan (Kral., Miss. i883), Guelaat Ël- 
Harral (Letourn.). 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc; îles Baléares, Italie méridionale, Sicile. 

SESELI 

L. Gen. n" 36o. 

S. variutti Tr^v. Ind. sem. Jiort. Wraùsl. [1818]; Bail, el Trab. Alg. I, 362; BoisfS. 
Or. II, 966; Kch Syn. 32A; Rchb. le. XXI, tab. 61. — S. Atlanlicuin Boiss. Diagn. 
Or. ser. 2, 11, 87. — 2^. Apr.-Jul. 

Broussailles et forêts montueuses de la Tunisie moyenne occidentale : Fomn El- 
Bouibet, Dj. Kliechem-el-Kelb (Letourn.), Feriana (Rob.). 

Algérie, Europe orientale moyenne et méridionale depuis l'Autriche jusqu'au 
Caucase. 

S. nanum L. Diif. Lettres mont, maudites ap. Bory Voy. souterr. 363 [1821]; Zetterst. PL 
vase. Pyrén. 118; Willk. et Lge Prodr. Hisp. III, 69 et Willk. Illustr. I, 5i, (ab. 3/i 



180 U-MBELLIFERyE. 

fig. B. — S. montanum var. iianum Soy. -Willem. Ohx. hot. 88; Bail, ol ïrab. Alg. I, 
362; r.ren. et Godr. FI. Fr. I, 709.— 2^. Jun.-Jul. 

PAturag-es, forêts et endroits rocheux de la Tunisie occidentale : Foum Rechiana 
(Lelourn.). 

Algérie, Pyrénées. 

S. tortnof^um L. Sp. 878; Bail, et Trab. Alfr. I, 2" append. p. xii; Boiss. Or. Il, glSA; 
Gren. et Godr. FI. Fr. I, 707; Willk. et Lge Protlr. Ilisp. III, C.o; Rrld). le XXI, 
tab. ()5. — '^. Maio-Aug. 

Pâturages et coteaux arides: Tunis (Kral.),? Hnmmam-el-Lif ,1 est de Hammnm- 
el-Lif{Mks. 1 S8^) ; Souk-cl-Djcma, Makteur {Miss. i883). 

Cyrénaïque (sec.Daveau). Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure. 

FŒNIGULUM 

Tourn. Elem. 260 cl lust. 3ii, lab. i6i. 

F. vuli;are Gœrtn. Friicl. 1, io5, lab. 28; Balt. et Trab. Alg. I, 862; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 719.-- F. officinale Ail. FI. Pcd. II, 25; Boiss. Or. Il, 970; Rcbb. le. XXI, 
lab. 89, fig. i-ii. — '^. Maio-Jul. 

Décombres et hords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages et co- 
teaux calcaires ou ai'gilo-calcaiics arides : El-Haouirin ; Guerah Tindja, El-Scbala, 
La Marsn, Carlhagc , Tunis , La Manouha, Oued Mclinna inférieur, ksar-cl-Mfthcï , 
Zagliouan; Aùi-Dmham; Kesscm; Mclicdia cuil., Sfax, îles kcrkenna, île de Djerba; 
Bir Oum-Ali. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Perse. 

CRITHMUM 

Tourn. Elcni. 267 et Inst. 817, lab. 169. 

C. niaridinum L. 5/;. 35'i; Balt. et Trab. Alg. I, 363; BoLss. Or. II, 977; Gren. el 
Godr. FI. Fr. I, 700; Rchb. k. XXI, tab. 69. — %. Juii.-Nov. 

Pâturages el coteaux sablonneux littoraux, heux rocheux maritimes : îlol de 
Djamour, El-Uaouiria, nord de Kelibia; Tunis, Sfax, Gabès. 

Al{>érie, Maroc, Europe occidentale moyenne littorale et toute l'Europe méri- 
dionale, Asie Mineure, Chypre, Syrie, Palestine, Marmarique, Tripolitaine. 

KUNDMANNIA 

Snip. Iiilrofl. 1 1 (). 

H. !>«leiila DC. Prodr. IV, i63; Bail, et Trab. Alg. 1, 3()/i ; Boiss. Or. 11, 976. — Siunt 
Siciilum L. Sp. 36a; Desf. Ail. I, 206. — Brignolia pastinacee/ulia BcrI.; Rchb. h: 
XXI, lab. .58. — '^. iMaio-Aug. 
Décombres el bords des chemins, lieux cultivés et incultes, moissons, pâturages 

et coteaux incultes. Commun dans la Tunisie septentrionale : presqu'île du (.'«;> 



UMBELLIFER/E. 181 

iJoM , environs de Tunis, Mogod, Kroumirie , Zaghouan , etc. ; Tunisie méridionale : 
Gqfsa (J. Rcb.). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale. 

ŒNANTHE 

Tourn. Elem. 261 et Inst. 3ia, lab. 166. 

œ. globulosa L. 5p. 365; Desf. Atl. I, 367; Bail, et Trab. Alg. 1, 36i; Guss. Syn. 

I, 338; Gren. et Godr. Fi Fr. I, 716; Gouan Illustr. tab. 9. — Exsicc. Kral. Tun. 
335. — 2£. Apr.-Oct. 

Prés et pâturages marécageux ou humides, bords des rivières de la Tunisie 
septentrionale. Très répandu dans toute l'élendue de la presqu'île du Cap Bon; 
Zaghouan (Desf,, Kral.); Menzel-Djemil , Utique(Bavr.); Oued Zouagha, Tabarque 
(Miss. 1888). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale occidentale depuis le Portugal et la France 
jusqu'à l'Italie, la Sicile et Malle. 

Œ. flstulosa L. Sp. 365; Batt. et Trab. Alg.l, 364; Boiss. Or. II, 055; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I, 7i5; Rchb. le. XXI, tab. 57. — :^. Maio-Jun. 

Dépressions marécageuses inondées en hiver de la Tunisie septei>trion;ile : 
partie occidentale du lac Cejenan (Miss. 1888). 

Algérie orientale, Europe surtout moyenne et méridionale, Caucase, Inde. 

<E. anomala Coss. et DR. ap. Coss. PL crit. i33; Batt. et Trab. Alg. I, 365. — 2£. 
Apr.-Jul. 

Prés et pâturages marécageux, broussailles et forêts ombragées humides, bords 
des ruisseaux de la Tunisie septentrionale : Tabarque, Dar-Bessel, Aïn Babouch, 
Aïn-Draham, Fontaine ISizey, Fedj El-Saha, Fernana, Oued Baghla; Béja-ville. 

Algérie. 

CE. silaifoHa M.-Bieb. FI. Taur.-Cauc. III, 382; Batt. et Trab. Alg. I, 365; Boiss. Or. 

II, 907; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 71^; Rchb. le. XXI, tab. 53. — '2£. Maio-JuL 

Pâturages et heux herbeux humides, bords des marais et des rivières de la Tu- 
nisie septentrionale : Kelibia (Miss. i883); Hammam El-Ichkeul, entre Sidi-el- 
Hadj-IIassen et Fguira-Doula (Miss. 1888); Aïn Babouch, Aïn-Draham (Miss. 
188H); entre Hammam-Zoukra et Souk-el-Djema (Miss. i883). 

Algérie; Em-ope moyenne et subméridionale, Caucase. 

TRIB. VI. PEÏJCEDAI¥E^ DC. 

FERULA 

Touni. Elem. 271 et Inst. 821, lab. 170. 

Sect. I. EvFEnuLA Boiss. 
F. comniiinis L. Sp. 355; Desl'. Ail I, soi ; Ba(t. et Trab. Alg. I, 367; Boiss. Or. Il, 



182 UMBELLIFEB.E. 

991; Rclih. le. XXI, tab. loi et ii5. — F. nodijlora L. Sp. 356; (Ifl'ii. et Gmir. FI. 

Fr. I, G91. — 'y^. Apr.-Jul. 

Champs cultives et incultes, pâturages et coteaux de la Tunisie septentrionale : 
Carthage, Dar-el-Aouina , La Goulette, Teurki, Tunis, plaine tic i'Oucd Meliana 
abondant, Béjn; Atn- Drakain (Roh,). 

Cyrénaïque, Alg(^rie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Chypre. 

F. Tingitana L. Sp. 355; Desf. Atl. I, aoo; Rail, ot Trai). .1//;. 1, 867; Boiss. Or. II, 
993; Willk. et Lpo Prodr. Hixp. 111, 37. 

Var. ^. Vesceritensis Bail, in Bdl. Soc. bot. XXXIII [1886], 678 (in adn.). — F. Vesce- 
ritensis Coss. et DR. ap. Coss. Voij. in Ann. se. nat. sér. 4, IV, aSi (nomon nuduni); 
Bail, et Trab. Alg. I, 368. — '^. FI. Mart.-Maio. Fr. Jiin. 

Coteaux argilo-calcaires arides, lieux pierreux et alhivions de la Tunisie méri- 
dionale : Feriana, Dj. Hattlg, vallée de ïOued Eddedj , El-Aïeïcha, Bir Oum-Ali, 
Bazina; Oued Gabès , Dj. Aziza, Dj. Tadjera, Foum-Hallouf. 

Région saharienne des provinces de Gonstantine et d'Alger. 

Obs. Li variété Vtsceritensis diffère seulement du type par les divisions des 
feuilles plus étroites et plus longues ainsi que par les pédicelles IVuctifères plus grêles, 
de même longueur environ que les fruits. Les divisions ultimes des feuilles varient 
beaucoup de grandeur et les différences individuelles que l'on observe paraissent 
dues à l'action du milieu. 

F. Tnnetana Pomcl ined.; Ratt. in Bull. Soc. bot. XXXIII [1886], ^78; Barr. cl 
Bonn. Explor. Tan. Illuslr. hot. tab. S, lig. )-i3. — 'If-. FI. Mari. Fr. Alaio. 

Lieu.x sablonneux salés et bords des champs de la Tunisie méridionale : 
Chehba, Henchir-Vada (l'omel); littoral seplentrional oriental du Chott El-Fcd- 
jedj (Letourn.). 

Spéciale à la Tunisie. 

Obs. Cette espèce est bien voisine du F. Imtgipes Coss. (Balt. et Trab. A/ff. 1, 
368; Barr. et Bonn. /. c. tab. 8, fig. 16-16) qui croît sur les Hauls-Platraux des 
provinces de Constantine et d'Oran ainsi que dans la région saharienne de cette 
dernière province et qui est surtout cai-aclérisé par la forme de ses feuilles acidéo- 
lées-scabres et la longueur de ses pédicelles fruclifères. Les écliantillons recueillis 
en Tunisie vers la lin du mois de mars [)ar M. Letourneux ont les fouilles glabres 
ou presque glabres et de même forme que celles du F. longipes; souvent cepen- 
dant les (!ivisions ultimes présentent, mais à un degré beaucoup moindre, des 
aspérités identiques à celles du F. lonijipca qui indicpieut Tétroite airinilé des deux 
espèces. La longueur du pédicelle fructifère, d'environ i5 niillimèlros diuis le F. 
Tunctana, est aussi un caractère conunun aux deux espèces, car ceux du F.loiiffipes 
varient sous ce rapport depuis la jusqu'à 3o millimètres, bien qu'ils eu aient le 
plus souvent de i5 h 20; seules la grandeur du fruit et la largeur du bord par rajv- 
port à la graine — la graine a luie largein- do 6 miilinièlres et le bord es! |nv>que 
aussi large — distinguent nettement le F. Tuuciana. 



UMBKLLIFERyE. 183 



Sect. II, Ferulago Kch. 



F. snlcata Desf. Atl. I, aSa, tab. 67; Balf. et ïrab, Alg. I, 368; DC. Prodr. IV, 171 ; 
WiHk. et Lge Prodr. Hisp. III, 38. — '^. Apr.-Jul. 

Pâturages et coteaux incultes, broussailles et lieux tnonlueux herbeux de la 
Tunisie septentrionale : Zaouïet-el-Mgaïz, Zougag (Miss. i883); Aïn Zraris 
(Miss. 1888); Aïn-DraJiam (Miss. i883, Rob.); ?Z)y. fioM-A'owrnem (Miss. i883), 
Dj. Zaghouan (Kral., Miss. i883); Ke/Rezaï, Guelaat Rebiba (Letourn.). 

Algérie,? Espagne. 

KRUBERA 

Hoffm. Gen. Umbell. I, io3. 

H. peregrina Hoffni. /. c. lo'i, tab. 3; Boiss. Or. II, 1027. — Tordylium peregri- 
nuin L. Mant. 55; Brol. Phyt, Lus. lab. ^o. — Conium dichotomum Desf. Atl. I, 3/16, 
tab. 66. — Capnopinjllum pcregriniim Wilik. et Lge Prodr. Hisp. III, 33; Batt. et 
Trab. Alg. I, 366. — ®. Apr.-Juii. 

Champs cultivas et incultes, pâturages et coteaux calcaires ou argilo-calcaires 
(le la Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon assez i*e'pandu; Rades, 
Mahamedia , Kronmhalin , entre Kroumbalia et Hammamet; Bordj-Toimi, Medjez- 
el-Bab, Fernana, Souk-el-Arba , Ghardimaou, entre Nebeur et El-Kef. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Chypre, Palestine. 

TORDYLIUM 

Tourn. Elem. 370 et Inst. 320, tab. 170. 

T. Apulnm L. 5p. 3i5; Batt. et Trab. Alg. I, 369; Boiss. Or. II, io34; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 698; Rchb. le. XXI, tab. 137, (ig. ii-ni. — T. humile Desf. Atl. I, 
a35, tab. 58. — ®. Apr.-Juii. 

Décombres et bords des chemins, haies, pâturages, lieux herbeux et champs 
cultivés de la Tiuiisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon assez répandu; Le 
Bardo, La Manonba, Haminam-el-Lif, Dj. Bou-Kourneùi , Kroumbalia, Teurki, Dj. 
Reças, Btr-Loubit. 

Algérie, Europe méridionale, Asie Mineure, Egypte. 

MALABAILA 

Tausch iiiF/ora[i83/i], 356. 

M. IVnmidica Goss. et DR. in Bnll. Soc. lot. IX, 297; Batt. et Trab. Alg. I, 370. — 
(2). Jun.-Aug. 

Champs cultivés et surtout champs d'orge de la Tunisie moyenne : entre Oued 
Leïa et Henchir-Kroussiah (Rouire) ; Sidi-el-Hani (Doum.); vallée de VOued Lcben, 
territoire des Bcni Aïeïcha, Dj. Hatlig ; Doum. et Bonn,), Khangct Douara (Le- 
tourn.). 

Algérie, Maroc. 



18A UMBELLIFERyE. 

ANETHUM 

Toiini. Etem. t>(j- al Inst. '.U"], (ali. 169. 

A. graveolens L. Sp. ^77; Bail, el Trab. Atfr. I, 870; Boise-, (k. II, lotiG; Grcii. et 
Godr. Ft. Fr. 1, 686; Rchb. le. XXI, tab. 127. — ®. Apr.-Jul. 

Lieux cultives et inrultos, oasis; ciilliv(5 ot ça. et là snbspoiilaiit' : Mentel- 
Djcmil, Ulique; La Gouklte , Zaghouan; entre Souk-el-Arba el Nebcur; Ain (Jieri- 
cliira, Kessera, Oued Guetta; Feriana, Govijla, iow[\e Bhd-el-Djerid ; Sfax, vallée 
(le Y Oued Lebeii, l'égion du Uou-Uedma, Tiédir Timiat , Oued G abcs, entre Fralts 
el Limaguhs, Zaï-zis, xuWve de \'Oned Zitoun. 

Alge'rie, Mai-oc, Kurope moyenne et méridionale, Caucase, l'erse, Egypte, 
Tripolitaine. 

TRIB. VII. THAPSIE^ Kch. 

THAPSIA 

Toiirii. Klem. 371 cl hst. ,S'.?i, lab. 171. 

T. «ai-s^anica L. Mant. 57; Desf. Ail. 1, aOa; Bail, ot Trab. Alg. I, 871; Boiss. Or. 
il, 10O7: Guss. Si/n. I. 358; Gouan Ilhislr. lab. 10; Sbtij. ol Siii. FI. Grœc. lab. 
•.!87. — ^. Apr.-Jul. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, pâturages monlueux 
el cdteaux. Très répandu dans la Tunisie septentrionale et moyenne jus(|u'à la 
limite nord de la région Saharienne. 

Algérie, Maroc, p]urope méridionale, île de Rhodes, Cvrénaïque. 

T. villosa L. Sp. 370; Dcsf. Ail. 1, 369; Bail. (>l Trab. Alg. I, 872; Gren. el (iodr. 
/•■/. Fr. 1, G79: Willk. ol I.fro Prodr. Ilisp. III, -.i-] \ Lam. Ilhtstr. tab. aoli. — '11. 
Apr.-Sepl. 

Coteaux et lieux incidtes, pâturages montueux, broussailles et forêts de la Tu- 
nisie se|)tentrionale juscpi'à la limite nord de la Tunisie moyenne : Argoub FJ- 
Ahmar (Miss. 1888); Ain-Drakam, DJ. Bir {Miss. i883); Dj. Bargou , Kef Mouclla 
(Leiourn.). 

Algéiie, Maroc, Europe austro-occidentale : Portugal, Espagne, îles Baléares, 
France lillorale; Chypre (sec. Lange). 

T. poSy^aïua iJesf. Ail. I, 2O1, lab. 7^; Bail, ot Trab. Alg. I, 872; OC. Prodr. IV, 
208. — 'Ç. Jun.-Nov. 

Patinages sablonneux littoraux , sables cultivés et salés, lieux rocheux marilimes 
de la Tunisie septentrionale : entre Menzel-Tcmim et Kourba (Miss. i883) feuilles; 
Menzel-DJciiiil, dunes vers reinbouchure de YOucd Barka, Tabarque; Scb/Jia 
Djeriba (Bon ire). 

Mgérie. 



16 



UMBELLIFER^. 185 

MARGOTIA 

Boiss. Elench. 5a. 

erpîtioide.s Boiss. Foi/. Esp. 360, lab. 79. — Lasei'pilium gummiferum Desf. 
. I, a 54, tab. 7a. — Margotia gummifera Lge ap. Willk. et Lge Prodr. Ilisp. 
,35; Bal t. et Trab. Alg.l, 'i^'î. — %. Jiil.-Sept. 

tirages et coteaux incultes, broussailles et forêts de la Krouinirie : ouest de 
]ue (Letourn. et Reb.), 1 Am Babouch, Fedj El-Saha (Miss. i883). 

érie, Portugal, Espagne. 

ELiEOSELINUM 

Kch ap. DC. Prodr. IV, ai 5. 

E. Fontanesii Boiss. Voij. Esp. 363 (in adn.); Balt. el Trab. Alg. I, 873. — Laserpilium 
thapsioides Desf. Atl. I, a Sa, lab. 68. — '^. Apr.-Jul. 

Pâturages et coteaux arides, lieux pierreux et rocheux : 1 El-Haouiria (Miss. 
i883); Zaghouan (Kral., Miss. i883); Taharque (Miss. i883); ouest de Tabarque 
(Lelourn. et Reb.); Aïn-Draham (Rob.); Dj. Arbet (Doum.). 

Algérie. 

E. meoides Kch ap. DC. Prodr. IV, ai5; Batt. et Trab. Alg. I, 878; Mor. FI. Sard. II, 
35o; Guss. Syn. I, 36o. — Laserpitium meoides Desf. Atl. I, 353, tab. 69. — "if. 
Maio-Jul. 

Pâturages et coteaux, bois et broussailles, lieux pierreux et rocheux de la Tu- 
nisie septentrionale : Cap Bon, Dj. Clieban, Dj. Abd-er-Rahmati , vallée de ÏOiied 
Bou-lSoukhal, nord de Fortima, Dj. Bou-Kourmïn , uoi'd-ouest de Hammamet, 
Dj. Reças; ouest de Tabarque, Dj. Bir, Fedj El-Saha, Hadjera-Sghtra , Oued Bala 
près d'El-Fedja; confluent de ÏOued Tessa et de Y Oued Zafran, entre Ellez et 
Souk-el-Djema , Soiik-el-Djema , Makteur. 

TripoHtaine, Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale: Espagne, Sardaigne, 
Italie me'ridionale, Sicile. 

TRIE. VIII. davcimejb: Batt. 

CUMINUM 
L. Gen. n" 35 1. 

C. Cyminum L. Sp. 365; Balt. et Trab. Alg. I, 87^; Boiss. Or. II, 1080; Wiilk. el 
Lge Prodr. Hisp. III, 3i ; Cav. le. IV, lab. 36o, tig. a. — (î). Apr.-Jun. 

Cultivé çà et là pour ses fruits aromatiques, s'échappe des cultures, subspon- 
tané dans les oasis : nord de Kelibia, entre Kclibia et Menzel-Temim, Kourba cuil. 
(Miss. t883); Sfax (Esp.), Gabcs (Kral.). 

Espagne, Algérie, pays des Touareg cultivé et naturalisé, oasis du Fezzan cul- 



18A UMBELLlFERyE. 

ANETHUM 

Tourn. Elem. ■?.{')■] al Insl. '^17, tal). HJi). 

A. graveolens L. Sp. 877; Batl. el Trab. Al[r. I, 370; 15oisr.. Or. 11. in;>G; ( 
Godr. FI. Fr. I, 686; Rchb. le. XXI, tak 127. — ®. Apr.-Jul. 

Lieux cultivés et incultes, oasis; cultivé et çà et là snhspoiUané : A 
Djemil, Utique; La Goulelte , Zaghouan; antre, Son}c-el-A)'bn el Nebetir; Aïn 
cliira, Kessera, Oued Giiclta; Fcriana, Gomjla, tout le Blad-el-Djerid ; Sfax, 
de y Oued Leben, région du Bou-Hedma, Redir Tiinint, Oued Gabès, entre 
et Limagiiès, Zarzis, valK'e de Y Oued Zitoun. 

x4lgérie, Maroc, Europe moyenne el méridionale, Caucase, l'erse, Egypie, 
Tripolitaine. 

TRIB. VII. THAPSIE^ Kch. 

THAPSIA 

Tourn. Uleiii. 971 ot Inst. 3 -il, lab. 171. 

T. «ar;;anica L. Mant. 07; Desf. Ail. I, aOa; Bail, cl Trab. Alg. I, 871; Boiss. Or. 
Il, 10O7; Guss. Si/n. I, 358; Gouan lUnstr. lab. 10: Sblh. cl Sm. FI. Grœc. lab. 
287. — ^. Apr.-Jul. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incult"s, pâturages monlueux 
el crtcaux. Très répandu dans la Tunisie scptoiitrionale el moyenne justju à la 
limite nord de la région Saharienne. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, île de Rhodes, Cyrénaïque. 

T. villo»«a L. Sp. 37.0; Desf. Atl. I, aOa; Bail, et Trab. Al<r. I, 373; Gren. et Godr. 
FI. Fr. I. 679; Willk. et Lfjo Prodr. Uisp. III, 27; Lain. Illustr. lab. aoO. — '11. 
Apr.-Scpt. 

Coteaux et lieux incultes, pâturages monlueux, broussailles el forêts de la Tu- 
nisie septentrionale jusqu'à la limite nord de la Tunisie moyenne : Argoub El- 
Alimar ( Miss. 1888); Aïn-Draliam , Dj. Bir ( Miss. 1 883 ) ; Dj. Bargou , KefMouclla 
(Leiourn.). 

Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale : Portugal, Espagne, îles Baléares, 
France littorale; Chypre (sec. Lange). 

T. polygania Desf. AU. I, 261, lab. 70; Bail, el Trab. Alg. I, 872; DC. Prodr. IV, 
9o3. — 'If.. Jun.-Nov. 

Pâturages sablonneux littoraux, sables cultivés el salés, lieux rocheux maritimes 
de la Tunisie seplenlrionale : entre Menzel-Tcwitn el hourba (Miss. i883) feuilles; 
Mcuiel-Djcmil, dîmes vers rembouchiu'e de ïOued Barka , Tabarque; Scb/Jia 
DJeriba (Rouire). 

Algérie. 



UMBELLIFER/E. 185 

MARGOTIA 

Boiss. Elench. 5i3. 

M, lascrpitîoides Boiss. Voy. Esp. yG3, fab. 79. — fMsei'pilium gmnmiferum Desf. 
Ail. I, a54, tab. 72. — Margotia gummifei-a Lge ap. VViiik. et Lge Prodr. Hisp. 
III, 25; Balt. et Trab. Alg. I, 873. — 'If. Jul.-Sept. 

Pâturages et coteaux incultes, broussailles et forêts de la Kroumirie : ouest de 
Tabarque (Letourn. et Reb.), 1 Ahi Babouch, Fedj El-Saha (Miss. i883). 

Algërie, Portugal, Espagne. 

ELiEOSELnsrUM 

Kch ap. DC. Prodr. IV, 31 5. 

E. Fontanesii Boiss. Voy. Esp. a6.3 (in adn.); Balt. et Trab. Alg. I, 378. — Laserpitiuni 
thapsioides Desf. Atl. I, aSa, lab. 68. — "if. Apr.-Jul. 

Pâturages et coteaux arides, lieux pierreux et rocheux : 1 El-Haoïdria (Miss. 
1880); Zaghouan (Kral., Miss. i883); Tabarque (Miss. i883); ouest de Tabarque 
(Letourn. et Reb.); Aïn-Draham (Rob.); Dj. Arbet (Doum.). 

Aigërie. 

E. meoides Kch ap. DC. Prodr. IV, 2i5; Bail, et Trab. Alg. I, 373; Mor. FI. Sard. II, 
35o; Guss. Syn. I, 36o. — Lmerpitium meoides Desf. Atl. I, 253, tab. 69. — "if. 
Maio-Jul. 

Pâturages et coteaux, bois et broussailles, lieux pierreux et rocheux de la Tu- 
nisie septentrionale : Cap Bon, Dj. CJicban, Dj. Abd-er-Raliman , vallée de VOued 
Bou-Noukhal, nord de ForUma, Dj. Bou-Kournein , nord-ouest de Hammamet, 
Dj. Reças; ouest de Tabarque, Dj. Bir, Fedj El-Saha, Hadjera-Sghira , Oued Bâta 
près à'El-Fedja; confluent de ïOued Tessa et de VOued Zafran, entre Ellez et 
Souk-el-Djema , Souk-el-Djema , Makteur. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale: Espagne, Sardaigne, 
Italie méridionale, Sicile. 

TRIB. VIII. DillJCinrE^ Batt. 

GUMINUM 

L. Gen. n" 35 1. 

C. Cyminum L. Sp. 365; Bail, el Trab. Alg. I, 87^1; Boiss. Or. II, 1080; VViilk. el 
Lge Prodr. Hisp. III, 3i ; Cav. le. IV, lab. 36o, fig. 9. — (î). Apr.-Jun. 

Cultivé çà et là pour ses fruits aromatiques, s'échappe des cultures, subspon- 
lané daiis les oasis : nord de Kelibia, entre Kelibia et Menzel-Temim, Kourba cuit. 
(Miss. i883); Sfax (Esp.), Gabes (Kral.). 

Espagne, Algérie, pays des Touareg cultivé el naturalisé, oasis du Ee/zan cul- 



186 UMBELLIFER^. 

tivi;, Cyrënaïque cultivé, Marmarique cultive et naturalisé, Egypte subspoiiL, 
Turkestaii. 

TORILIS 

Adans. Fam. il, 99. 

T. nodosa Gœrln. Fruct. 1, 82, tab. 30, fig- 6; Batf. et Trab. Alg. 1, 37/1; Boiss. 
Or. Il, io83; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 676; Hcbb. le. XXI, lab. 167, fig. i. — 
Ccmcalk nodosa Desf. Atl. I, 386. — Tordylium nodosum L. Sp. 3li6. — Exsicc. Kral. 
Ttin. G9. — 0. Apr.-Jul. 

Décombres et lieux incultes, bords des chemins, haies, mm's, pâturages et co- 
teaux arides. Commun dans presque toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, 
Mogod, kroumirie , environs de Tunis, Zaghouan, Monasttr, Kesscra, Feriana, 
Sfax, Gabès, Znrzis, etc. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale; Tripolitaine, Cyrénaïque, 
Egypte, Mésopotamie, Perse, Afghanistan. 

T. infesta Hoffm. Gen. Umbell. I, 89; Batt. et Trab. Alg. I, 375-, Boiss. Or. II, 1083. 

— T. Helvetica Gmel. FI. Bad. I, 617; Kch Syn. 345; Gren. et Godr. FI. Fr. 1, 676. 

— T. Helvetica var. infesta Rchb. le. XXI, tab. 166, fig. m. — 0. Maio-Jul. 

Décombres, bords des chemins, haies, broussailles et forêts de la Tunisie sep- 
tentrionale : 'i Zaghouan (Miss. i883); Aïn-Draham (Miss. i883). 

Algérie , Europe moyenne et méridionale , Caucase , Asie Mineure , Syrie , Egypte , 
Perse, Turkestan. 

T. neglecta Rœm. ci Schult. Syst. VI, 484; Bail, et Trdj. Alg. I, 876; Boiss. Or. 11, 
io83. — T. infesta Hollm. var. neglecta W'illk. et Lge Prodr. Hisp. III, i5. — ®. 
Juii.-Aug. 

Lieux cultivés et incultes, haies, bords des chemins, pâturages broussailleux de 
la Tunisie septentrionale : Zaouïct-el-Mgaïz , Dj. Cheban; Zaghouan; Tabarqne, 
Aïn-Draham, Bordj-vl-Uammam , Fedj El-Saha, Fcrnana, vallée de ÏOuedHiroug; 
El-Kef, Kesscra, Oued Marguelil supéviem', Ain (Jierichira. 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Hongrie, Grèce, Roumélie, Tanrie, Caucase, 
Asie Mineure, Syrie, Egypte; Perse. 

CAUCALIS 

Touni. Eleni. 378 et Inst. 838, lab. 171. 

V. lept<»|>liylla L. 5/;. 8^7; Bail, el Trab. Atg. I, 876; Boiss. Or. II, io84 ; Gren. et 
Godr. /•'/. Fr. I, 67A. — C. humilis Jacq. Hort. Vindob. 93, lab. 196; Desf. Ail. I, 
289. — Torilis leplophylla Rchb. le. XXI, lab. 169, fig. i. — ®. Apr.-Jul. 

Hégioii montagneuse : KofMouella, Guelaa Fcghara, Foiiin El-Guelta (Letourn.); 
Guelaal Ech-Chedjera (Letoiu'ii.). 

Algéiie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal et l'Espagne jus(|u'au 
Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Mésopolaniif. Perse, Kurdistan. 



UMBELLIFERiE. 187 

C. csernlescens Boiss. Elench. 53 at Voy. Esp. 365; Baft. et Trab. Alg. I, 876; WHlk. 
et Lge Prodr. Hisp. III, 16. — @;. Jul. 

Champs cultivés, pâturages', lieux rocheux ombragés de la Tunisie occidentale : 
(ruelaat Es-Siuim (Letouiii.). 

Algérie, Maroc, Espagne austro-orientale. 

TURGENIA 

Hoffra. Gen. Umbell. I, 09. 

T. latifolia Hoffm. /. c; Bail, et Trab. Alg. I, 876; Boiss. Or. II, 1087; Gren. et 
Godr. FI. Fr. I, 678; Rchb. le. XXI, lab. 168. — Caucalis lulifolia L. Stjst. Il, 
2o5; Desf. Ail. I, 307. — (T). Maio-Jul. 

Pâturages, champs cultivés et incultes, moissons : Teboiirba, Béja-ville, El- 
Kef, entre le Dj. Bargou et Zeriba, Souk-el-Djema , Makteur, près de Kef Mouella, 
Guelaal Es-Snam; El-Guettar (Douni.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Asie Mineure, Syrie, Pales- 
tine, Mésopotamie, Perse. 

ORLAYA 

HofTm. Gei). Umbell. I, 58. 

O. maritima Kch Gen. Umbell. 79; Balt. etTrab.^/g. I, 878; Boiss. Or. II, 1071; Gren. 
et Godr. FI. Fr. I, 67 a ; Bchb. le. XXI , tab. 3o5 , fi{;. i-u. — Caucalis maritima Gouan 
Hort. Monsp. i35; Des!'. AU. I, 388. — ©. Mart.-Jun. 

Pâturages et sables cultivés maritimes, çà et là dans les sables salés de la 
Tunisie intérieure : El-Haouiria, entre Tonnara et Zaouïet-el-Mgaïz , Zoiigag, 
Kourba; Bizerte, Menzel-Djemil , Sidi-Chuega , La Goulette, Eammmn-el-Lif, est de 
Menzel-bou-ZelJ'a , El-Arbaïn, Hammamet, Herlda, entre le lac Kelbia et Kairouan, 
sud de Sousse, Mehedia, Sfax, Gafsa, ïïesKerkeima; El-Hamma (Djerid), Tozzer, 
Nef ta; Gabès, Zarzis. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Syrie, Palestine, Egypte, Marmarique, 
Cyrénaïque, Tripoiilaine. 

DAUGUS 

Toum. Elem. 2b'] at Inst. 807, lab. 161. 

Secl. I. Ctenolopuvs Porael. 

U. lascrpitioides DC. Prodr. IV, 310; Batt. et Trab. Alg. I, 879. — Lascrpilium dau- 
coides Desf. Ail. I, 353, tab. 70. — Caucalis virgata Poir. Voy. II, 188. — "if. 
Aug.-Dec. 

Décombres et lieux incultes, pâturages et coteaux herbeux de la Tunisie seplen- 
ivionale : Sidi-el-Hai!j-Hasscii (Miss. 1888); Tabarquc, Aïn-Draham, Fedj ElSaha, 
DJ. Gliorra, Krf En-Ncsour, El-Fedj'a, plateau de Mouzrn. 

Algérie. 



188 L-MBKLLlFERiE. 

Sect. II. Meoides Lgn. 

D. selifoliiis Desf. Atl. I, atili, tab. 65; Batt. ot Tral). Alg. I, :?8o; DC. Prodr. IV, 
;u3; VVillk. et Lgc Prodr. Hisp. III, 19. — D. hrnchylolms BdIss. Voy. Esp. aâS, 
(ah. 08. — D. setnlosus J. Dali Spic. Marocc. in Jouni. Liun. Soc. XVI [1878], It'ji) 
(non Guss. ). — 2^. Jul.-Oct. 

IViliirages et coteaux, broussailles et forêts, endroits pierreux et rocheux de la 
Tunisie septentrionale : Dj. Bou-Kourneïn , Dj. Zaghouan (Miss. i883); ouest de 
Tnharque (Letourn. et Rob.), Bordj-el-Hammam (Letourn.), Fedj El-Saha (Miss. 
i883). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

D. crinitus Desf. Ail. I, 9/13, tab. 62; Batt. et Trab. Alg.l, 38o; DC. Prodr. IV, 3i3; 
WiHk. et Lge Prodr. HUp. III, 90. — Exsicc. Kral. Tun. 68. — "2^. Maio-Aug. 

Lieux cultive's et incultes, bords des champs, broussailles et forêts niontueuses 
de la Tunisie septentrionale : Zougng, DJ. CÀehan, Dj. Ahd-er-Uahman , vallée 
(le YOued Bou-Nouklml , Oued CJtaïha inférieur, Nehcul, Dj. Bou-Kourneïn, Te- 
bonrba, Dj. Zaghouan; Bizertc, Henchir-Skira ; ouest de Tabarquc, Taharque, 
Aïn-Draham, Dj. Bir, Souk-el-Arba , KcfEn-Nesour près à'El-Fedja. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

Sect. III. EuDAucus Batt. 

D. g;uniinifer Lani. Encycl. 1, 63/i ; Batt. et Trab. Alg. I, 38 1; Boiss. Or. II, 1077; 
Gren. et Godr. Ft. Fr. I, G68; Rcbb. le. XXI, lab. i63. — D. Inspidm Desf. Atl. I, 
3/1 3, tab. 63; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 668. — (2). Maio-Jul. 

Pâturages et coteaux du littoral; endroits pierreux et rocheux maritimes de la 
Tunisie sepientrionale : îlot de Djatnour, Cap Bon, El-Hnouïria , Tonnnrn; ilo 
Plane, île des Chiens (Miss. 1888); îlo de Tabarquc (Miss. i883). 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale : Portugal, 
Espagne, Corse, Sardaigne, Italie méridionale. 

D. farota L. Sp. 3^i8; Desf. Ail. I, aio; Balf. el Trab. Alg. I, 383; Boiss. Or. II, 
1076; Gren. el Godr. FI. Fr. I, 665; Gairin. Frucl. lab. 90, fig. '1; Rchl». h. 
XXI, (ab. 159. — @. Jul. 

Bizcrle, Tabarqne (Miss. i883), Aïn-Draham (Rob.); nord de Hammam-Sousa 
(Miss. i883). 

Algéi'ie, Maroc, toute lEurope (excej)té riùu'ope arctique), Caucase; depuis 
l'Asie Mineure jusqu'à l'AIghanistan. 

Var. (3. maximus. — D. niaxiiniis Desf. Ail. 1, a6i ; Bail, el Trab. Alg. I, 38a; Boiss. 
Or. II, 1076; Gren. el Godr. FI. Fr. I, 667; Rrbb. le. X\I. lab. ]6;î. — D. gran- 
dijlorus Desf. Ail. I, 9/10, lab. 59. — (2). Maio-Aug. 

Di'ciindtres el lieux inciillcs, bords des chemins et des chaMfps, moissons 



UMRELLIFER^. 189 

Très répandu dans toute la Tunisie septentrionale; observé seulement dans le sud 
au Dj. Mezemzem (Letoiu'u.). 

Alge'rie, Maroc, Europe me'ridionale , Asie Mineure, Chypre, Syrie, Palestine, 
Perse. 

». parvifloriis Desf. AU. I, a/ii, tab. (3o; Batl. et Trab. Alg. I, 383. — ®. Maio- 
Jul. 

Pâtui'ages et coteaux, sables cultivés des dunes, endroits salés maritimes : 
Cap Serrât; Carthage, entre Batria et Dar-el-Bey, Bâchera Sidi-bou-AU , nord de 
Hommam-Soiisn , Soiisse, Ksiha-el-Mediouni , Lamla, Tehoulha, Sagiiiet-Matotig , 
Zeram-cl-Din , entre Zej'am-el-Dm et Biv Toundjeur, Mehedin , Ksar-el-Sef, terri- 
toire des Ouled Mcler ; Sebicha Sidi-el-Hnni, Aïu CÀerichira, Ahi Mezinna : Feriana, 
Oued Zitouna, Béni Amcha; Sfax , îles Kerkenna, île de Dj'erba, Hadedj , Oued 
Ferd, Oued Oum-Mezessar, entre Ksar-Koutim et Ksar-el-Metameur. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Port Juvénal, Italie. 

Var. |S. breviumbelJatus. — D. gla'ocrriitms Desf. Atl. I, aVi, tab. 6i ; Ba(t. et Trab. 
Alg. I, 383; DC. Prodv.Vi, an. 

Lieux sablonneux cultivés ou incultes : nord de Hammam-Sousa (Miss. i883); 
Gabès (Durègne, Wira); Feriana (Rob.), Tozzer (Desf,). 

Algérie. 

Obs. Espèce très distincte mais aussi très variable : en Algérie les tiges et les 
rameaux sont rudes; en Tunisie, au contraire, ils sont prescpie toujours tout à fait 
lisses et cependant il n'est pas rare de rencontrer entre ces deux formes des tran- 
sitions évidentes. Dans les oasis en particulier, les spécimens récoltés sur les bords 
des canaux d'irrigation ont les rayons notablement plus courts, ils sont aussi moins 
nombreux et forment de petites ombelles à ombellules écartées, les tiges et les 
rameaux sont le plus souvent lisses , mais les divisions des feuilles , un peu plus 
larges que dans le type, varient beaucoup et la plante de Desfontaines paraît être 
sous ce rapport une forme extrême. Les rayons de l'ombelle varient aussi de lon- 
gueur et il est quelquefois difficile de décider entre le type et la variété. 

Sect. IV. Plàtyspermum Hoffm. 

D. muricatus L. Sp. okg (exci. jS.); Desf. Atl. I, ai3; Bâti, et Trab. Alg. I, 383; 
Boiss. Or. II, 1073; Gren. et Godr. FI. Fr. I, 671 ; Rchb. le. XXI, tab. 161. — ®. 
Apr.-Jul. 

Décombres et bords des chemins, heux cultivés et incultes, sables maritimes, 
pâturages et coteaux argileux ou argilo-calcaires de la Tunisie septentrionale : 
Zougag , Dj. Clicban, vallée de Y Oued Bou-Noukhal , Soliman, Oued Meliana infé- 
rieur, Mahamedia, Zaghouan, Ain Mcdekeur, Dar-el-Bey, Henchir-Souia; Bel- 
védère, Djedeïda, Tebourba, Medjez-el-Bab ; Bordj-el-Hammain , Aïn Ahmra, Ne- 
beur, El-Kef, tiammam-Zoukra. 

Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale : Portugal, Espagne, Corse, Sar- 
daigne, Italie, Sicile. 



!90 UMBELLlFEIiyE. 

D. aareus Dosl. Atl. 1, aia, tab. 61 ; Ralf. el Trab. Alg. 1, 38/j; Boiss. Or. Il, 1076; 
Guss. Syn. I, 335. — ®. Apr.-Jul. 

Lieux cultivas et incultes, coteaux arides, sables niarilimes : Kef El-Sgharin, 
vallée de Y Oued Bou-Dissar vers Ain Zraris, Béja-ville (Miss. 1888); Sfax, île de 
Djerba (Kvi\].). 

Algérie, îles Canaries; Europe austro-occidentale : Portugal, Espagne australe, 
Italie méridionale, Sicile; Syrie, Palestine. 

D. pnbescen.9 Kch Gen. Umbell. 77; Bail, el Trab. Alg. I, 386; DC. Prodr. IV, a 10. 

— Caiicalis glnhra Forsk. FL /Eg.-Arali. 306; Del. FL Eg. lab. 93, fig. 3 el 3. — 
D. UttoraUs Sbib. el Sm. var. Forskaldei Boiss. Or. II, 1076. — Exsicc. Kral. Tun. ^37. 

— 0. Apr.-Jiui. 

Pâturages et dépressions humides en hiver, sables et graviers, endroits pier- 
reux calcaires de la Tunisie méridionale : Sfax, Bir KIdifa, Gour Arceï-Ech- 
chcub, région du Bou-Hedma , Ksar-el-Alimar, Gouijln; Oudref, Gabès , Sidi-Boul- 
Baba, El-Hammn, Oued El-Ftour, OiiedFerd, Oued Oum-Mezcssar, Rns El-DJerf, 
île àe Djevba, Zarzis, Sebkha El-Melah, Bir El-Ahmar, entre Bir Solthan el Bir 
El-Haguef, entre Oued Bou-Khecheh et Douiret. 

Algérie, Maroc; Tripolilaine, Egypte, Palestine, Syrie, Chypre. 

TRIB. IX. CORIAMDREiC; Kch. 

CORIANDRUM 

Tourn. Elem. 36G et Insl. 3i6, tab. 168. 

V. sativum L. 5p. 367; Desf. Atl. I, 358; Bail, et Trab. Alg. I, 385; Boiss. Or. II, 
920; Gren. et Godr. FL Fr. I, G78; Rchb. le XXI, tab. 302. — ®. Mart.-Jul. 

Décombres et lieux incidtes, champs cultivés, jardins et oasis; cultivé çh et là, 
échappé dos cultures et subspontané: Menzel-Ternim cuit., entre Menzel-Tcmim 
L't kourba subspont. , Menzel-bou-Zelfn suhspont., Zaghouan cuit.; Menzel-Dj'emil 
cuit.; Sfax, Gafsa, Kriz, Nef ta; Bled-Kebira (Matmata) subspont. 

Algérie, Maroc, cultivé çà el là dans l'Europe méridionale depuis le Portugal 
jusqu'au Caucase; Chypre, Syrie, Palestine, Arabie, Egypte; Mésopotamie, Inde. 

BIFORA 

HofTni. Gen. Umbell. éd. 3, 191. 

B. testiculuta DC. Prodr. iV, 269; Balt. cl Trab. Alg. I, 385; Boiss. Or. Il, 931 ; 
Gren. et (jodr. FI. Fr. I, 677; Bchb. le. XXI, lab. 201, fig. 1. — Coriandrum testicn- 
lalum L. Sp. 3G7. — (T). .\pr.-.lul. 

Décoinbl'es et bords des chemins, moissons, champs argileux ou argilo-cal- 
caires : Nebeul; Zaghouan; Bordj-Touin; Tabnrquc, Sraïa; entre Ellei et Souk- 
et-DJema, Souk-el-Djemn , Guelaat Es-Snain; Gu/sa; HadedJ , vallée de Y Oued 
(jlioinvdssen. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce et la 
Hoium'lie; Chypre, Syrie, Cyrénaïque, Tripolihiine. 



AUALIACE/E. — GAPRIFOLIAGEyE. 191 

ARAEiIACE^ Juss.<'>. 

HEDERA 

Tourn. Elem. /i86 et Inst. 619, tab. 384. 

H. Ilelîx L. Sp. 303; Dosf. AU. 1, 302; Bail, et Trab. Alg. I, 38.^>; Kral. PL Tnn.exsicc. 
n° 70; Roiss. Or. II. 1090; Engl. Bot. lab. 1267. — t). FI. Sept.-Oct. Fr. Mart.- 
Maio. 

Fentes des rochers, vieux murs, forets, seulement dans le nord : Dj. Chcbnii, 
Zaïfliouan, Kcssera, Guclaal Es-Snnm, vallée de VOiied Baghla, comnuin dans 
les forêts de la Kroumirie , où sa tige atteint, chez quelques sujets, jusqu'à 1 m. 10 
de circonférence. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

CAPRIFOIilACEJE: Juss.'''. 
TRIB. I. SAMBIJCEJE Knth. 

SAMBUCUS 

Tourn. Elem. It'jS et Inst. 60G, lab. 876. 

S. Ebiilus L. 5p. 369; Batt. et Trab. Alg. I, 386; Boiss. Or. III, 3; Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, 6; Rcbb. ïc. XII, %. 1/1 3 6. — 'îf. Marl.-Jul. 

Broussailles, bords des oued, lieux frais : Zaghouan, Ellez. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

S. nîgra L. 5p. 369; Desf. Atl. I, 368; Batt. et Trab. Alg. I, 386; Boiss. Or. III, 3; 
Rchb. le. Xn, fig. 1435. — t>. Apr.-Jun. 

Assez abondant au bord des canaux d'irrigation à Zaghouan , spontanéité très 
douteuse; suivant Letourneux, le Sureau noir serait cultivé dans les oasis, je ne 
l'ai, pour ma part, observé ni dans ïArad, ni dans le Djerid. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

VIBXJRNUM 

Tourn. Elem. ^79 et Inst. G07, tab. 877. 

V. Tinus L. 5p. 267; Poir. Voy. II, 189; Desf. Atl. I, 268; Batt. et Trab. Alg. I, 386; 
Roiss. Or. m, 4; Rchb. le. XVI, tab. 119, fig. n-ni. — t,. Mart.-Jul. 

Bois, broussailles, pentes des montagnes, bords des oued : Dj. Cheban, gorges 
de Zaktoun, Enjida, Dj. Zaghouan, Aht Sidi-Ahmar, vallée de ïOued El-Hadjar, 
Ain-Draham, Oued Hiroug. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, du 
Portugal à la Dalmatie , mont Liban. 

"' Auclore Ed. Bonnol. 



192 CAPRIFOLIAGEiE. — RUBIACE^. 

TlilB. II. CAPRIFOIilEiE A. Rich. 

LONICERA 

Piuui. Ptov. gvit. J'y, lai). 37. 

!.. Etriisca Santi Vmgg. 1, 11 3, lab. 1 ; Bail, cl Trab. Alg. 1, 887; Boiss. (h: 111, 5; 
Rchb. le. XVII, lab. 121, fig. v. — L Caprifoliiim Desf. Atl. I, i83 (non L). — h. 
Maio-Jun. 

Haies, broussailles, rochers et pentes des montagnes : Dj. Zaghouan, Zcribn , 
Oued El-Hadjar, El-Kef, Souk-el-Djema. 

Gyréuaïqne, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin médi- 
terranéen. 

L. implexa Ait. Hort. Kew. I, i38; Batl. el Trab. Alg. I, 387; Boiss. Or. III, 5; Rcbb. 
le. XVII, lab. 139, fig. IV. — L. Barbarica Viv. FI. Cors. k. — t). Apr.-Juu. 

Haies, broussailles, forêts, pentes des montagnes : îlot de DJamour, El-Haoui- 
ria, presqu'île du Cap Bon, Dj. Nadour au nord-ouest de Bizerie, Aïn Stdi-Ahmnr, 
Aïn-Draham, Dj. Bir, entre Guelaat El-Kessera et Dj. Bellouta. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

RUBIACEJB Juss. ">. 
TRIB. I. PrTORIEvE DC. 

PUTORIA 

Pers. Syn. I, ïy^h. 

P. C'alahrica Pors. /. c; Bail, el Trab. Alg. I, 389; Boiss. Or. III, 19; Rcbb. le. XVII, 
lab. i3i, fig. I. — P. Calabriea el P. eyinosa Poniel Nouv. tnat. 80. — Aspei'ula Cala- 
liricn L. fils; Desf. AU. 1, 126. — t>. Juii.-Jul. 

Ravins calcaires près (VEl-kef. 

Algérie, Espagne et Italie méridionales, Sicile, Dalmatie, Grèce, Crète. Rhodes, 
Turquie , Asie Mineure , Syrie , Palestine. 

TRIB. II. STEEiIiAT^ Chamiss. et Schlecht. 

RUBÏA 

Toiirii. Elem. 9:^ el hisl. 1 i3, tab. 38. 

R. (inetoriim L. Sp. 109; Poir. Voy. II, 111; Desf. Atl. 1, i33: Batl. el Trab. Alg. 
1. 393; Boiss. Or. III, 17; Rchb. k. XVII, lab. i33, fig. i-ii. — "If. Maio-Jun. 

Jardins et oasis : Gnbès, Kriz., Gafsa, Tozzer, cultivé et naturalisé. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, et presque tout le bassin méditerranéen où celle 
plante est cultivée el souvent naturalisée. 

I" Aiirtorc Ed. Bonnet. 



RUBIACE.E. 193 

R. pere^rina L. Sp. 109; Bail, cl ïrah. Alg. I, Sy/i; Boiss. Or. III, 17; Rciib. le. 
XVII, tfib. i33, fi{î. ni. — R. lucida Desf. Atl. I, 133 (an L.?). — ^. Apr.-Jun. 

Haies, bois, broussailles, rochers et vieux murs : commun dans le nord, dans 
le centre et dans la rëg'ion des Kroumir. 

Alge'rie, Maroc, partie s^ptr'iilrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce, Zante, Crète. 

Var. |3. angustifolia Gren. cl Godr. FI. Fr. II, i3; BafL et Trah. Alg. 1, 39^1; Rchl). le. 
XVII, lab. i33, (ig. iv. — R. longifoUa Poir. Encycl. suppl. II, 703. 

Dans les mêmes stations que le type mais plus rare ; presqu'île du Cap Bon, 
Zaghouan, El-Fedja (Ouchteta). 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, 
Sicile. 

R. Isevis Poir. Voy. II, 1 1 1 ; Bail, cl Trab. Alg. I, 391'j ; Krai. PI. Titn. exsicc. n" 879. 
— Galium Pniretianum Bail in Journ. Linn. Soc. XVI, hSh. — ^. iMaio-Aug. 

Haies, broussailles, pentes des montagnes, lils des oued desséchés : Cap Bon, 
El-Uaotdria , entre Kourha et Meiizcl-Teiiiim, Mnhamcdin, Zaghounn, Menzcl- 
Djemil, Kesseva , Oued Clierchara , Haïdra, Maktciir, Sidi-Khalcd, El-Kcf, Nebeur, 
■ Oucd-Zcrga , Tabarque. 

Algérie, Maroc, Baléares (Majorque). 

SHERARDIA 

Dill. Nov. geii. 9G, lab. 3. 

S. arvensis L. Sp. 109; Poir. Voy. II, 109; Dcsf. Atl. I, 19G; Bail, et Trab. Alg. T, 
393; Boiss. Or. III, 19; Rfhb. le. XVII, lab. i39, fig. i. — ®. Mart.-Maio. 

Cultures, prairies, lieux incultes, pentes des montagnes, lits des oued desséchés : 
commun dans loule la Tunisie du nord au sud et jusque dans la région des oasis. 

Cyrénaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc et presque tout le bassin méditerra- 
nëen. 

CRUCIANELtiA 

L. G en. 11° 69. 

C anis^iistifolia L. Sp. 109; Desf. Atl. I, i3i ; Bail, et Trab. Alg. I, 891 ; Boiss. Or. 

III, 33; Rcbb. le. XVII, lab. laS, fig. n. — ®. Maio-Jun. 

Pelouses sèches et pentes des montagnes : DJ. Bon-Kourimn, Oued-Zergn , sud 
de Souk-el-Djcmn , Foum Rcchiana , Dj. Tiouchcha, 

Algérie, Maroc, partie seplenlrionale du bassin méditerranéen, Chypre. 

C. hcrbacea Forsk. FI. /Ëg.-Arab. 3o; Boiss. Or. III, aa.^ C. /Egyptmea DC. Prodr. 

IV, 587 (an L. ?). — C. angustifolia Krai. PL Tun. exsiee. n" 71 (non L.). — @. 
Apr.-Jnn. 

Sables , pelouses sèches, pentes des collines, lils des oued desséchés, jardins 
de palmiers : à Test de MeHZ"l-hou-Zclfa , Ksiha-rl-Mcdiouiii, tribu des Oïded Mcter, 
Sousse, nord de Ilammam-Soma , Ain Clicrichira , Ksnr-cl-Spf, Tehoulha, Sfax, 

Tunisie. i3 



ly/, lilj'in VCR-K- 

iles Ae»7.eHHrt t'I Djeibu , Gabès, on Ire Ksor-el-Metaincur cl Hciichir-houtin , kliaiigct 
Seffulafi, Oued Oum-Mezessnr, Oued El-Flour, OuedZcgzaou, Sidt-Guenao, Zarzk. 
Éfi'Vple, Miirmarique, Cyrénaïrjno , ïripolilaiiic. 

f. pntiila L. Amœn. III, /loa; Hait. <l Tiali. I//|. I, iiç)! ; Wlllk. cl Ljjo Vrodr. Ilisp. 
II, ;}o5. — ®. Maio-Jun. 

Lieux inculles, pentes des collines, Icn-ains calcaires : Mahamedia, Ain Tize- 
vouin , Ilcnchir-Souia. 

Algérie, Esj^agne. 

C. niaritima L. Sp. 109; Poir. Voy. II, 110; Desf. Atl. 1, i3;î; Balt. ot Trab. /l//f. I, 
;{ç)o; Boiss. Or. lil, -À; Rclil). /c. XVII, tah. 13.'), fijf. in. ~ 'i:. Maio-,Iul. 

Dunes cl sables marilinies : Cjip Bon, Kelibia, Menzel-Djetnil, La Marsn, Car- 
iJingP, SoMs.se, Taharque. 

Tripolitaino, Cyrénaïquc, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

ASPERUIiA 

L. G en. 11" 6G. 

Sect. I. Blepharostemma Lgc ap. Willk. et Lge. 

A. arvensi!9 L. Sp. io3; Bail, et Trab. Alg. I, ;k)i ; Boiss. Or. III, :io; Rchb. /c. XVII, 
lab. 196, fi{j. II. — ®. Apr.-Maio. 
Cliamps el moissons à Soiih-el-Djemn. 
Algérie, Mai'oc, parties septentrionale et orientale dn bassin médilon-anéen. 

Sect. II. BuBEOLA Lgo ap. Willk. ot Lge. 

A. hirsiila De?f. Ail. I, 127; Balt. ot Trab. Alg. I, 3()i; Willk. et Lge Prodr. Ilisp. 
|[^ ;ioi. — A. repens Brot. Phijl. Lus. lab. 10. — A. Algcrica Pers. Si/n. I, mî'\. — 
'^. Apr.-Jun. 

Lieux pierreux, lentes des i-ocliers, pentes îles montagnes: fort de Sidi-ben- 
Hnitsen, Dj. Bou-Kourncm , Beni-Khinr, Ncbeul , DJ. Clieban, Zouffag, Oued Bou- 
Notdclml, Dj. Zdghounn, Dj. Morira, Dj. Eddedj , Béni Aïeicha. 
Algérie, Maroc, partie méridionale de la Péninsule lbéri([ue. 

A. aristata L. fil. Siippl. i;>o; Bail, cl Trab. \ljr. I, ;îç)3; Kral. PI. Tui. exsicc. 
Il" 3/11; Willk. ol Lge Prodr. Hisp. 11, 3o2. — .1. mdcrorhiza Hoffmsg. el Link FI. 
Porl. II, 'it, lab. 8/1. — 2;:, t). Maii)-Jiil. 

Broussailles, rocliers, |)entes des monlagiies, lils des oued desséchés : dunes 
boisées à l'est dM m Oulcd-Scbaa, entre El -Amoïzti-lielllf cl Bou-Dcmnr, Dj. Zn- 
ffliouan, nord-est (VAin CJierichiru , Oued Ziloiin. 

Var. |3. scabra Willk. el Lge/. r.,- Bail, el Trab. I. r. I. scabni l'resl R Sic. 6a; 

Guss. Syn. 1 , 1 Ho. 
Fentes des rochers et penles des montafynes ;i Ar.s.srrrt. 



nUBIACK/E. 195 

Algoiie, Maroc, Péninsule Ibérique, Italie nlél•i(lional(^ Sicile, Dalnialie, fiou- 
grie, Conslantinople. (Le type païail manquer en Dalnialie et en Hongrie.) 

Sect. III. Pl.itïcaliopsis Lge ap. Wiilk. et Lge. 

A. l3vvi$;ata L. Mant. 38; Desl'. Ail. I, 127; Bail, el Trab. Alg. 1, 393; ("iren. et 
Godr. R Fr. II, AS; Rclil). le. XVII, lai). 137, fi{f. jv. — ®, '^. Maioljul. 

Lieux frais et hois ombragés : Fcdj El-Snhn, Ain Drnhnm, Ain Bahniicli. 

Algérie, Espagne, France méridionale, Corse, Italie méridionale, Sicile. 

GALIUM 

Tourn. Elein. y 3 el I.ist. 1 li, lab. 3ç). 

Sect. I. Crucuta (Tourn.). 
C C'oluniella Ehrenb. ap. Hoiss. Or. III, 81; Ascboi-s. et Sclivvoinl. Illustr. FI. E^^. i\\ 
Mém. Inst. ég. II, 83. — Vaillantia lanata Doi. FI. Ëg. lab. (5 A ined.; Barb. Ihrhor. 
Lev. tab. 9, fig. 16. — V. hispida Viv. herb. (non L.). — (T). Apr.-Jun. 

Lieux secs et pierreux, ruines et vieux murs : îles Kerkenua, Ksar-el-Knbbar, 
Tamezrct. 

Egypte, Marmari({UP, Gyrénaïque, Tripolilaine. 

Sect. II. Platvgalium Kcli. 

C liirsutuin Nées Hni: p]iys. ii3, lab. 22. — G. cUiplicum Willd. Enum. suppi. 8 
(nomen nudum); Bail, et Trab. Alg, I, SgA; Wilik. et Lge Prodr. Hisp. II, 3io; 
Gren. et Godr. FI. Fr. II, 17. — G. Bavrelieri Salzni. in Bot. Zeit. [iSai], 107; 
Barrel. îc. tab. 3aA. — 2/;. Maio-Jun. 

Montagnes boisées de la kroumirie : Fedj El-Snka, Aïn-Dmham. 

Algérie, Maroc, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie, Grèce. 

Sect. m. EuGÀLiuM DC. 

a. pctra^um Coss. el DR. ap. Bal. PI. Alg. ersicc. n° 1008; Balt. et Trab. Alg. I, 396. 
— y:. Apr.-Maio. 

Lieux pierreux, fentes des rochers : comnuin dans la région montagneuse du 
sud, DJ. Seued, DJ. Arbet, DJ. Hattig , Fedj El-Kkeïl, Tamerza, Fouiu Goubcl, 
Dj. Mezemzem, DJ. CJierb, vallée de VOued Gliomrasseu , Bled-Kebira, Guelaa, etc. 

Algérie. 

Ci. C'Iaiisoiiis Poiiiel Nouv. mal. 77; Batt. el Trab. Alg. I, 3o5. — '^. Apr.-AIaio. 
Fentes des rochers à Guelaa [Mat mata). 
Algérie. 

Ci. verum L. Sp. 107; Balt. et Trab. Alg. I, 396; Boiss. Or. III, 69; Rchb. h. XVII, 
tab. i36, lig. u. — '^. Jun.-Jnl. 

Lieux herbeux, bords des oued, bois de pins: Kesseru, Oued Ckerckara , llaïdra. 
Ras El-Aïoim près de la frontière algérienne, Makteur, Fcriana. 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

i3. 



196 nriUACE/E. 

(à. Tiinctaniiin l*oii . a|j. Laiii. Kncjirl. Il, r)S:5 ol Vojj. H, iio; DpsI. 1//. I, 19a); Bail, 
cl Trait. Alg. I, 3c)G; Bail in Jauni. Liiin. Suc. XVI, 'iSO; Kral. /V. Tiiti. exsirc. ii" ']^i. 
— 2f. Jmi.-Jul. 

Broussailles, lieux hcrhoux, |)cnlos des nionlag'nes : Zaouiel-cl-Mgah , Dj. Za- 
srlwunn, Souk-et-Djemn , Maktmr, Henchir-Sktra , Dj. Motira, poste forestier des 
Sraïn, Argoub-cl-Ahmar, Kcf En-Nesour, Sidi-Athman-cl-Ahdded, Fevnana, Fedj 
FA-Snha, Aïn-Draham , DJ. Bir, Tabarquc. 

Algérie, Maroc 

€i. corrudifoliiini Vili. Prospect, pi. Daupli. 90 et [lixt. pi. Dtniph. II, ."îfîo; Grcn. pI 
Godr. FI. Fi: II, 3/1; Rchb. 7c. XVII, tab. iho, fig. 11. — G. lucidnm Ail. /V. /W. I, 
5, lab. 77, fig. 9; Desf. Aû. I, 139; Balf. et Trab. Alg. I, 397; Kral. PL Tiin. e.rsicc. 
n" aia. — "if. Maio-Jul. 

Lieux pierreux, fentes des rochers, pentes des montagnes : Dj. Bou-Koumchi , 
Dj. Reçus, Dj. Zfighounn, Kcssera, KefTcUa, Kcf MoucUa , Kef Fl-Zoua, Gnclaal 
Bebibn, Kkanget Douara , Dj. Chambi, El-Fedja, Dj. Charen, Feriana. 

Algérie, Maroc, Espagne?, France méridionale, Italie. 

G. crectum Huds. FI. Angl. 68; Batt. cl Trab. Alg. I, 897; Boiss. Or. III, 5/i; Gron. 
cl Godr. FI. Fr. II, 93; Rchb. le. XVII, tab. 187, lîg. n. — 'iT. Maio-.Iiin. 

Pâturages secs, lieux pierreux, pentes des montagnes : Kef El-Zoua, Giielaal 
E.'i-Snam. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Scct. IV. Leptogaliim Lge. 

U. pusilluiii L. Sp. 106; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 36 (excl. var. /3.); Willk. et Lge 
Prodr. Hisp. II, 3 18. — G. pumilum Lam. Encycl. II, 58o; Jord. Ohs. m, t63, lab. 6, 
fig. d; Rchb. h. XVII, tab. i43, fig. ii-ni. — ^. Maio-Jun. 

Fentes des rochers au sommet du Dj. Tiouchtha. 

Espagne, France méridionale , Suisse méridionale, Savoie, Piémont, Apennins. 

Obs. Je rapporte la plante de Tunisie an (/. ptaillum L. sensu latiori, Tabsence 
de fruits sufTisainment développés ne m'avant pas jiei mis d'arriver à une identifi- 
cation plus piécise. 

Sert. V. l/'/ifiyvo//)/;.s Joitl. 

U. rlon;;a(iini Pivsi FI. Sic. I, .'m); Bail, cl Trab. Alg. I, 898; Boiss. Or. III, r)9 ; 
Urhb. le. XVII, lab. lA/i, fig. ni. — G. palustre L. var. elongatum Willk. cl Lgc 
Prodr. Hisp. II, 32 1. — 1:. .Maio-.Iul. 

Maiécages, lieux humides, bords des oued : Meiizel-Djemil , Oued-Zerga, Fedj 
El-Sfilui , Aïn-Draham, Tabarque. 

Algérie, partie f^eplenlrionale du bassin méditerranéen. 



HUlilACEiË. 197 

Sect. VI. PsEUDOAPÀiiiyE Lgo. 

Ci. vîscosum Vahl Sijmb. ii, 'jg; VVillk. et Lge Prodr. Hisp. II, 3 a;?. — G. gloine- 
ralinn Desf. Atl. 1, 138, lab. ^10. — G. campestre Bâti, et Trab. Alg. I, 898 (an 
Schousb. ?). — ®. Maio-Juii. 

Champs argileux, cultures, clairières des bois: environs de Tunis, Dj. liou- 
Kourncïii, Henchtr-Skira , Fcrnann, Fedj El-Sahn, Aïn-Dmham, ouest de Taharque. 

Alg<'rie, Maroc. Espagne. 

tii. setaceuni Lani. Eiicycl. II, 58'i; Desf. .1//. I, 129; Balt. et Trab. Alg. I, ^99; 
Kral. PL Tiin. exsicc. n° 353; Boiss. Or. III, 77; Rchb. le. XVII, lab. i^ia, fi{j. i. — 
0. Apr.-Maio. 

(jliaïups secs, lieux pierreux, pentes des montagnes, lits des oued dess<kliëâ : 
Oued-Zerga , Oued Gabès, DJ. Seiied, Ksar-Sened, Dj. Ouin-Ali, DJ. Haltii>-, khan- 
gel Segalas, Foum El-Guella , DJ. Meghila, Tamezrel, Gne.laa, Oued Z"gz(tou , 
Ain Tcmran, Oued Zitoun. 

Gyréuaïque, Alge'rie, Maroc, Péninsule Ibe'rique, France mëridiouale, Sar- 
daigne , Sicile , Grèce , Marmarique. 

ii. divarieatuni Lain. Eiwycl. II, 58o; Bail, et Trab. Alg. I, 099; Boiss. Or. lll, 73; 
DC. le. Gull. rar. lab. a^i; Rchb. le. XVII, tab. i6u, fig. a. — ®. Apr.-Maio. 

Champs secs à l'est de Menzel-bou-Zelfa , Dj. Chehan, Dj. Abd-er-Bahman , nord 
d'Aïn-Draham. 

Tripolitaine, Alge'rie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin médi- 
terranéen. 

C Parisiense L. Sp. 108; Bail, et Trab. Alg. I, 899; Boiss. Or. III, 73; Rchb. le. 
XVII, tab. i45, flg. IV. — G. microspermma Desf. Atl. I, i3o. — G. litigiosum DG. 
Fl.fr. IV, 363; Kral. PL Tun. exsiee. absque n°. — ®. Apr.-Jun. 

Champs secs, pentes des collines, lits des oued desséchés : Zaghouan, Kef Telia, 
Oued Gabès , Oued Zegzaou. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin médi- 
terranéen. 

Scct. Vil. EuAPAniyE Lge. 

ii. Apariiie L. Sp. 108; Desf. Atl. I, i3o; Batl. et Trab. Alg. I, /loo; Boiss. Or. III, 
08; Rchb. le. XVII, lab. 1/16, fig. i. — ®. Apr.-Maio. 

Haies, broussailles, lieux incultes: Krounibalia , Zaghouan , Kcssera , Ain Kernia- 
Sefra, Guelaat Es-Snam , DJ. Arbrt, Gnfsa, Iladcdj. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

a. spurium L. Sp. 106, var. j3. Vaillantii Gren. et Godr. FI. Fr. II, 'lA; Bail, et Trab. 
Alg. I. '100; Boiss. Or. III, (19: Rchb. Ir. Wll, lab. 1 Mi , fig. ui. — G. Aparine 



198 RIBIACE^. 

L. |3. ViitlUintii Coss. el (ioriii. /•'/. Pur. ;U)/i ol Atl. lab. '>:5, (ijr.J). :\-fi. — G. Vail- 
lanlii DC. Fl.fr. IV, 363. — ®. Apr.-Maio. 

Lieux incultes et pierreux : Kef Mouelln. 

Algé-ie, Maroc, bassin racdilerraïK^en. 

a, tricorne Witli. Bot. An-aug. od. 9, I, i53; liatf. pi Trab. Alg. I, /ioo; Kial. 
/V. Tun. exsicc. absqiie n"; I5oiss. Or. III, 67; Coss. et Gorm. FI. Par. Ail. tab. a3, 
fijj. E; Rclib. 7c. XVII, lab. 1/17, Cg. m. — ®. Apr.-Maio. 

Champs, moissons, lieux cultivés, palmériers : Soliiimn, Zaghouan, Aïn-Drn- 
ham, Kesscra, Soiik-cl-Djcma , Ferinna, Gabès, Kviz, Gafsa , Matmnta, Ahonain, 
Taoudjout. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

ii. Vaîllarafîa Web. Prim.f. IIols. 3o. — G. snccharatnm Ail. FI. /W. I, y; Bail, et 
Tiiib. Alg. 1, 601; Boiss. 0/-. III, G7; Kral. PL Tnn. eocsicc. xi' 7/j; Rdib. Je. XVII, 
lab. i'i7, fiff. I. — Vuillwilift Aparine L. ; Poir. Voy. II, f>6G; Desf. Ail. I, 390. — 
0. Mari. -J un. 

Cliam|)s, moissons, lieux incultes, palmériers : Tehourba, Dj. licças, BordJ- 
Touin, vallée de VOued El-Uadjar, Ahi-Draham, Ghardiinnou, FA-Kcf, Guclaat 
Es-Siifim, Sfax , îles Kerhenna et Djcrba, Gabh , El-IInmmn, kri: , région des 
MaUnata, etc. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Soct. VIII. PSEVDOVAILLAMIÀ hgQ. 

Ci. murale Ail. FI. Ped. 1,8, lab. 77, Cg. i; Bail, el Trab. Alg. I, /loi ; Boiss. Or. III, 
78; Rcbb. le. XVII, lab. 1/11, fig. i. — Slwrardiu miiralis L. — (T). Apr.-Maio. 

Coteaux secs, bords des chemins, ruines et vieux murs : entre El-IIaouiria et 
Toiinnrn, Mcnzcl-Tcmim , Aïn Sidi-Altmar, DJ. Hoti-Koiiiiiein, Foum Goubrl, DJ. 
Moiirn, Gabès. 

. Cyrénaïque, ïripolitaine, Algéiie, Maroc, Iwssin médilerranéen. 

VAHiLANTIA 

Tourn. in Mém. Acad. se. [1706J. 85, lai). 7. 

%'. iiiiirali» L. 5y;. io5i; Poir. Voy. Il, «66; Bail, el Trab. Alg. I, ^loa; Bois.'?, (h: 

III, Sj. — Galinm vexons Rrlib. fil. /t. XVII, y?, lab. i3i, fig. iv. — 0. Marl.- 
Maio. 

Collines calcaires, lieux inculles, nnns el rochers: El-lhioiiiiia , Kclibia, Ncbctil, 
Dar-cl-Aonina , lltimmtim-cl-LiJ', Meincl-TciiHiii , Lumln , Giiclan Fegharn, Gueinat 
Fl-lhirrtit , (Jurd Zegzaou. 

Algérie, Maroc, pni'lies septentrionale el oriciilalc du bassin médilerranéen. 

V. laispida L. .S/y. ecl. 9, i/u)o; Desf. Ail. II, 3K(); Bail, cl Trab. .1//;-. 1, /io;î; Boiss. 
(h\ III, Ky; Kral. Pi. Tnn. e.rsire. n° 72. — Galinm l.ispnlum (l.cilu. Frnct. I, 109, 
lab. -j'i: llcbb. Ir. WII. 1,1b. i:!i. fi,f. ». — 0. Apc-lim. 



RUBIACEiE. — VALERIANACEiE. 199 

Gliaujps secs, lieux pienoux, locliers et vieux murs, li(s des oued desséchés : 
Meuzel-Teviim, Nebeul, Mnhaïucdia, Za[>hnunn, Sidi-hou-Saïd, Carthage , El- 
Aouhia, Rades, Hammam- el-Lif, Dj. Bou-kourneïn , MedJez-el-Bab , Ben-Bechir, 
Porto- Farina, Sousse, Ksar-el-Sef, îles Kerkeuna, Gahes, Oued Zegzaou, Guelaa, 
plateau des Matmata. 

Gyi'énaïque, Tripolitaine, Algérie, Espagne, Italie, Grèce, Syrie, Palestine, 



Egypte , Manuarique 



GALLIPELTIS ^ 

Siev. in Méiti. Soc. nalur. Moscou VII, 376. 

<". CueiiUaria Slev. /. c. ; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 179; Batt. et Tral). Al(>. 
I, /loi ; Boiss. Or. 111, 83; Willlc. et Lge Prodr. Hisp. II, 397. — Vaillantia Cncitl- 
laria L. ; Lam. Illustr. lab. 8A3, fig. 2. — (T). Apr.-Jun. 

Lieux pierreiix, rochers, pentes des montagnes, lits des oued desséchés : Dj. 
Keroua, DJ. Azim, Dj. Seiied, El-Aïeïcha, Dj. Berd, Dj. Bou-Hcdma , Redir Ti- 
miat, El-Guellar, Dj. Oum-Ali, Sidi-Aïch, Feriana, enti'e Chebika et Tamcrza, 
Oued Zegzaou, Guelaa, Oued Zitoun, Ain Temran, Bled-Kebira ÇMaimata). 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Sinaï. 

VAIiERIAJVACEJE: DG. ^". 

VALERIANA 

Touru. Elein. 107 qX Imt. i3i, lab. Sa. 

V. tultero.«ia L. Sp. 33; Bail, et Trab. Alg. I, /io3 (excl. syn. Fonlanesii !); Boiss. Or. 
m, 90; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 55; Rchb. le. XII, %. i4a6. — "If. Apr.- 
Maio. 

Pentes des montagnes : Dj. Bou-KourncÎH , Dj. Reças , Dj. Zaghouan, Dj. Rou- 
Hcdmn , Guelaat Es-Snam , Guelaal El-llarrat. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Grète, Ghypre. 

CENTRANTHUS 

Nock. Ë/m. l, i'!3. 

C riiber DC. FI. Jr. IV, aSg; Batt. et ïrab. Al^r. I, ioS; Kral. /*/. Tun. exsicc. n" 354; 
Boiss. Or. III, 91 ; Rchb. le. XII, fig. ihiÇt. — Valeriana ruLra L.; Desf. Atl. 1, 27. 
— ^. Maio-Jul. 

Pentes des montagnes, rochers et vieux murs : Oued Hiroiig , entre Fioul-Falhma 
et Oued Meramel , Dj. Zaghouan, Kessera, Souk-ef-Djcma , Sidi-Gaïez, Guelaal Es- 
Snam. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Liban. 

''' Auclorc Ed. Bonnet. 



200 VALERIANACEA'. 

C Calcîtrapa Diilr. Hist. Vale)-ia7i. ^i): Batt. et Trab. Aljf. I, /io3', lîoiss. Or. III, 98; 
Rchb. le. XII, lig. lAi/i. — Valeriana Calcitrajm L.; Poir. Ko^. II, 83; Desf. Atl. I, 
a 8. — ®. Apr.-Jun. 

Moissons, lieux incultes, vifux mars el rochers : commun dans loule la Tunisie 
depuis Tunis et la presqu'île du Cap /jo« jusqu'à Doiiiret. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, pailie septentrionale du b:issin médilorranérn, 
Crète, Chypre. 

FEDIA 

Adans. Fiim. 11, ibti. 

F. Cornu-copia; Gœrfn. Fntct. II, 87, lab. 86; Balt. et Trab. Alg. I, /loA, lai). 1, 
fig. i; Boiss. Or. III, 98. — F. [<raciliJlora Fisch. cl IMey. /«<■/. r/'"' sem. //or/. Pelrop. 
8. — Valcriana Cornucopitc L. ; Des!". /IfL I, 29 (p. p., specinion lierb. Foulaiiesii ad 
F. decipieiitem Pouiol spcclare videlur). — (î). Mart.-Maio. 

Moissons, champs et lieux cultivés : commun dans tout le nord et le centre de 
la Régence. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin médileiTanéen , 
Archipel, Crète, Chypre. 

F. C'aput-Pïovîs Ponit'l Noitv. mat. 72; Batl. et Trab. AJg. I, /ioA, tab. 1, fig. 3. — 
F. coniiila Spacb in herb. Mus. Paris, et ap. Mby Catal. pi. Alg. 17? — ®. Marl.- 
Malo. 

Dans les mêmes stations et aussi commun que le précédent. 

Algérie, Maroc. 

Obs. Je n'ai pu conserver le nom de F. cornuta Spach, la description de celle 
espèce n'ayant jamais été publiée et l'auteur ayant appliqué ce nom, dans l'herbier 
du Muséum, à des formes très différentes. 

VALERIANELLA 

Tourn. Elcm. 108 el Lmt. 183, lab. Sa. 

Sect. L SiPnoNocoEL.E Soy.-Willm. 

V. niicrocarpa Lois. Not. 1.01 (excl. syn. Moris); Batl. el Trab. Alg. I, /108, lab. 1, 
lig. 21 ; Boiss. Or. III, loA; Rcbl>. le. XII, fig. lAoï. — 0. Marl.-Maio. 

Chanq)s el cultures, lieux herbeux, pentes des collines: Le Bardo, Dj. Bou- 
Kourneïn, El-Haouiria, Zaghouan, Mcdjcz-el-Bnb, Tahavquc, Fedj El-Salia, Kof 
En-Ncsoiir, El-Fcdja, Dj. Meghila, DJ. Cliainbi. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, p:irtie scplcnlrionale du b::ssin méditerranéen, 
Crète. 

V. criocarpa Desv. Joiivn. bol. II, 3iA, lai). 2, lig. a; Balt. el Trab. Alg. I, A07, 
lait. 1, lig. 19 a; Boiss. Or. III, 106; Rrbl>. le. XII, fig. lAoG. — 0. Marl.-Maio.. 

Champs, lieux herbeux, pentes des collines: La Goiilctle, El-Aoïiiiia, Guelant 
Es-Snam. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditorrancen, Asie Minenip. 



VALERIANACE^. 201 

\. truncata Belcke Animad. Lot. Vakriaii. ;}•>, (ig. 3; Bail, et Trab. Alg. I, /io8, 
lab. 1, fig. 19 e; Boiss. Or. III, io5. — Fedia tntncala Rchb. PI. crit. Il, 7, lab. 1 15, 
fig. 3 3 5. — 0. Mart.-Maio. 

Lieux incultes et herbeux, pentes des collines: presqu'île du Cap Don, Car- 
tilage, Dj. Zaghouan, Dj. Reças, DJ. Ahmar, Tebourba, entre Stdi-CIniega et 7e- 
bourba. 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerrane'en. 

Sect. II. Platycoel.e DG. 

\. stcphanodon Goss. et DR. in Bull. Soc. bot. III, 7/11 ; Bail, el Tralj. Al{r. l, /106, 
tab. 1, fig. 8; Krok Monogi: Valerian. 57, lab. a, fig. 16. — 0. Apr.-Jun. 

Lieiix herbeux des montagnes : Aïn Tizcrouin, DJ. Chamhi, Feriana. 

Alge'rie, Maroc. 

\, carinata Lois. Not. i/ig; Bail, et Trab. Alg. I, io6, tab. 1, fig, 10; Boiss. Or. III, 
106; Rchb. le. XII, fig. 1899. — ®- ÎMarl.-Maio. 

Bois, valle'es herbeuses, pentes des montagnes dans lo nord et dans l'ouest : 
Dj. Reças, vallée de VOued El-Haminam (Ouchtcta). 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditarranéen. 

Sect. III. TniGoyocoELE Torr. cl Gray. 

\. fallax Coss. et DR. ap. Choul. Fragiii. f. Alg. exsicc. 11°' iSg-iSg ti's; Batt. et 
Trab. Alg. I, io5, tab. 1, fig. 7; Krok Monogr. Valerian. 55, lab. 3, fig. i5. — 0. 
Apr.-Maio. 

Rochers et pentes des montagnes à Guelaat Es-Snam. 

Algérie; Italie méridionale (indiqué par Gasparrini, n'a pas été retrouvé). 

Sect. IV. CoRONAT.E Boiss. 

T. discoidea Lois. Kot. 1/18; Batl. et Trab. Alg. I, /107, lab. 1, fig. 16; Boiss. Or. III, 
1 1 1 ; Rchb. le. XII, fig. 1^1 10. — V. LocHsta B. coroitata Dcsl". Atl. I, 3o (non L.). — • 
0. Mart.-Maio. 

Champs, cultures, lieux herbeux, pentes des montagnes: presqu'île du Cap 
Bon, Sidi-bou-Saïd , Fedj El-Salia, Ghardimaou, Khangel Doiiara, Guelaat Es- 
Snam, El-Aïeïcha, etc., assez commun dans toute la Tunisie. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, 
Archipel, Crète, Asie Mineure. 

V. clilorodonta Coss. et DR. ap. Bai. PI. Alg. exsicc. n" 353 et in Bull. Soc. bot. III, 
7/10; Batl. et Trab. Alg. I, A07, tab. 1, fig. 18; Krok Monogr. Valerian. 81, lab. 3, 
fig. 35. — 0. Apr.-Maio. 

Pentes herbeuses au-dessous de Guelaat Rebiba. 

Algérie, Maroc. 



202 DIPSACEiE. 

DIPSACEiC; Vaill. ''': 

DIPSACUS 

Toum. Eleiii. 370 L'I Iiist. /i6G, lait. a65. 

D. syUcHtria MIll. Dict. a; Dcsf. Atl. I, 118; Bail, cl TraL. Alg. 1, /uo; Boiss. Or. 
III, 1 i5; Grcn. et Godr. FI. Fr. II, 67; Rchb. le. XII, fig. 1397. — (2). Jiui.-Aug. 

Décombres, lieux cullivés, coteaux et ])âtui'uges niontueux, olkivionset lils des 
rivières de la Tunisie septentrionale: Gucrali Tindja, Foudouh [Mks. i883); 7 a- 
harque, Aïn Ahnra (Miss. i883); ilM«e«r (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique), Caucase. 

KNAUTIA 

Goull. Dips. iii Mém. Soc. phys. Genève II, a' part., 60. 

Sect. I. Trichera DC. 

K. liybrida Coull. Dips. l. c. 'la, lab. 1, fig. la; Boiss. Or. III, 12G; Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, 71. — Scabiosa hijbrida Ail. Auctar. Pcd. 9; Rchb. le. XII, fig. 1367. — 
Forma fofiis inlegerriniis vel denlalis : S. integrifolia L. ; Rchb. le. XII, fig. i348. — 
®. Jul. 

Dans les forêts de la Kroumiric : Ain-Draham (Rob.). 

Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 

K. arvcnsis Coull. Dips. l. c. h\, lab. 1, fig. i3; Bail, el Trab. /1/g-. 1, '1 1 a ; Boiss. 
Or. m, laS; Gren. el Godr. FI. Fr. II, 7a. — Scabiosa arvensis L. ; Poir. Voy. II, 
108; Desf. Atl. I, 119; Rchb. 7c. XII, fig. i353. — ^. .Maio-Jul. 

Coteaux et pâturages raonlueux de la Tunisie moyenne occidentale : Guelaa 
Fcghara (Letourn.). 

Algérie, Maroc; toute l'Europe (excepté l'Europe nrcli(jue), Sibérie, Caucase. 

SCABIOSA 

Tourn. Elc»i. 308 cl /hs/. 'iG3, lab. a63-aG^. 

Sert. I. Viduà (îoult. 

S. mai-itima l. Sp. 1 '1 '1 ; Bail, el Trali. .1?/;. I, A 1 3 ; Boiss. Or. III, i3A; Groii. el 
Godr. 7*7. Fr. Il, 77. — Astemcephalns mnrilimiis Rchb. le. XII, lig. 1 30')- 1 3(30. — 
Var. iuvolucri phyllis pinnatilidis : Scahiosa dancoides Des!'. Ail. 1, ia3, lab. 38; Bail. 
el Trab. y\l;r. 1, '11 3. — Exsicc. Kral. Tun. 78. — ®, (2) vol i:. Apr.-Aug. 

Sables maritimes, (h'combres et lieux incultes, broussailles et forêts monlueuses; 
très r('pandu dans la Tunisie sejUenIrionale, devient plus rare dans la Tunisie mé- 
ridionale : presqu'île du Cap Bon, Kroumiric, Moffod, environs de Tunis, Zaï^^houau , 
J'Jl-hrf, Kcsscra , Fcrinna, Sfa.r , îl(> de DJcrlxi, elr. 

'' Auctoïc G. Ciinallf. 



DIPSACKiE. 203 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis Je Portugal jusqu'à la Grèce et la 
Crète. 

S. arenaria Forsk. FI. /E^.-Arah. \u i.xi; Ralf. et Tralj. AJg. I, Ai/j; Boiss. Or. 111, 
i35; Del. FI. Ég. lab. 63, fig. 8. — S. vhizantha Viv. FI. Lihyc. 6, tab. 3, fig. i. — 
Exsicc. Kral. Tan. 77 a, 355. — • ®. Mart.-Jun. 

De'combres et bords des chemins, pâturages sablonneux et dunes cultivé^es de 
la Tunisie méridionale : IIcnchir-Sidi-Aïch , El-Aïeïcha, DJ. Chcrh , Gouijla; Sfax, 
\\es Kerkeniia , Otidref, Gabès , El-îiamma , OuedFerd, Sidi-Guciiao, Badcdj, Oued 
Oum-Mezcssar, Bas El-l)jrrf, Zarzis , SehLha El-Melah, Bir El-Ahinar, territoire 
des Ahotiaïa, entre ÏOued Bou-khecheb et Douiret , Douiret. 

Algérie, Tripolitaine, Cyrénaïque, Egypte, Arabie Pétrée. 

Sect. II. ASTEROCEPHALUS Coult. 

S. crenata Cyrill. PL rai: Neap. i, ii, lab. 3; Bait. et Trab. Aîg. 1, /ii5; Boiss. Or. 
III, i38; Guss. Syn. I, 174. — S. coronopifolla Sbib. et Sm. FI. Grœc. lalj. 11/1. — 
2:. Juii.-Jul. 

Pâturages montueux, lieux pierreux et rocheux, fissures des rochers de la Tu- 
nisie moyenne occidentale : Foum Goubel (Letourn.). 

Algérie, Italie, Sicile, Albanie, Grèce. 

Obs. La plante de Tunisie appartient h la forme glabre de l'espèce. 

S. Roberfl Sp. nov. 

Planta percnnis cespites parvuios efformans; caudcx lignosus supenic 
ramosus caudiculis frutescentibus, brevibus, orassiusculis, plus minus 
repentibus, rarius elongalis, gracilibus, erectis vel divergentibus, sublor- 
tuosis, foliorum rosulis coronatis, plerisque in caulem abeuntibus; caulcs 
centro rosularum foliorum radicalium solitarii, 8-20 cenlini. lougi, 
erecti, rigidiusculi, subaphylli, inlerdum aphylli, pulvérulentes, nunc 
simplices, nunc paulo infra médium ramos lalei'ales duos oppositos tan- 
luni emiltentes, nunc saepius ranio altero abortivo furcati ramis elongalis 
divergentibus apbyilis vel subapliyllis; foiia crassiuscula radicaiia apice 
caudiculorum in rosulam disposita, glaucescentia, facie ulraque adpressc 
villosa, infima spathulata, integerrima, sub anthesini jani exsiccata, 
caetera anguste oblonga, inferne attenuata, superne inciso-dentata, rarius 
nonnulla intégra, caulina paucissima, romota, opposita, erecta, linearia, 
glabrosccnlia, integerrima, margine paululum revoiuta; involucri pbylla 
parvula, adpressc sericeo-villosa, ovalo-oblonga oblongave, obtusa, co- 
roHis radianiibus 3-A-pio brcviora; corollae carneœ vel lutescentes, extus 
adpressc scricco-villosœ, 5-fidœ, lobis superioribus ovato-oblongis, in- 
legris, infcrioribus majoribus, apice inœqualitcr crenato-dentatis; capi- 
luluni frucliferum globosum; involucelli tubus dense barbatus, cire. 



204 DlPSACEyi:. 

3 millitn. longus, supcrnc fovcolis 8 liaiid omnino vlllis occullulis in- 
sculptus; curona cire. 9 iiiillim. ioiiga, 2o-2 8-ncrvi;i nervis liaud vcl vix 
apiculalis; calycis limbus sessHis, in aristas graciles 7 niilliiu. lougas co- 
rona 3-û-pio iongiores divisus. 'y'. Jun.-Aug. 

Fissui-es dos rochers de la Tunisie moyenne occidentale : enlrc les ruines de 
Theleple et Fcr'uma (Rob.). 

Espèce spéciale h la Tunisie. 

Obs. Cette espèce, découverte par M. le docteur Robert en juin i884 dans les 
fissures au pied des collines calcaires situées au nord de Feriana, est voisine du 
S. crenala; elle s'en distingue facilement par le port ainsi que par ses feuilles cau- 
linaires toujours dressées linéaires très entières, et je suis heureux de la dédier au 
botaniste zélé dont les recherches aux environs de cette localité ont largement 
contribué à en faire connaître la flore. 

S. IVIonspeliensis Jarq. Miscell. II, Sac el le. rnr. lah. a'i; Baft. el Trah. Alg. I, /iiG; 
Willk. cl Lge Prodr. Hisp. II, 90; DG. Prodr. IV, 655 (excl. syn. Desf.). — Astero- 
cephalus simplex Rchb. le. XII, fig. iSGg (non Desf.). — Exsicc. Krai. Tun. 76. — 
®. Apr.-Jul. 

Décombres et bords dos chemins, cliamps cultivés et incultes, pâturages mon- 
lueux; répandu çà et là dans prescpie toute l'étendue de la Tunisie: ilôt de Dja- 
mour, piesqu'île du Cap Bon, environs de Tunis, Mogod, Kroumirie, El-Kef, 
Zaghouan, Enfula, Mehcdia, vallées de YOiicd Bateha el de VOued Lcbrn ; Fcriana, 
El-Gucttar, El-Aïeïcha , territoires des Deni-Ztd, des MaUnala, des Ghomrassen , 
île de Dj'erba, etc. 

Algérie, Maroc, Europe austro-occidentale : Portugal, Espagne, France méri- 
dionale. 

S. steîlata L. Sp. iltfi; Bail, ol Trah. Alg. I, /116; Willk. cl Lgc Prodr. Hixp. II, 30; 
DC. Prodr. IV, 655 (cxcl. syn. M.-Bieb.); Bclil). le. XIl, fig. 1370. — Forma caulc 
simplici monoccplialo : .S', simplex Desf. Ail. 1, ia5, lab. 3c), fig. 1; Bail, cl Trab. 
Alg. I, Al 6. — ®. Maio-Jiii. 

Coleaux et pâturages nionlueux , broussailles et forêts de la Tunisie septen- 
trionale : nord de la zaoïiia Sidi-Klialrd , Kanlcrct-cl-Smor, Zaglioiuiii (Miss. i883); 
llencliir-Skira {l\(m\)\ nord de Aïn-Draliam , Fedj El-Salin, Fcnmua {W\s». i883); 
Bou-IIamrn (Roux). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méi'idionale, Sardaigne. 

Obs. Le S. argentea L. signalé en Tunisie par M. Rallandicr (/'7. Alg. 1, Ai 5) 
n'y a pas été constaté par les diverses missions qui ont exploré la Régence; toute- 
fois il a été recueilli par M. Letourneux dans la province de Conslanline à Okkous 
(Youks, Youkous), situé h envii'on ao kilomètres à l'ouest de Tohessa, et des re- 
cherches iitlenlives dans les montagnes de l;i Tunisie nu voisir)age de la frontière 
vei's celle lalitiidc pourronl pciil-èlrc l'v lairf découvrir. 



DIPSACR/E. -^ COMPOSlTyE. 205 

Sect. in. PrcyocoMoy Hook. 

S. rutivrolia Valil Sijmb. ii, :î6; Balt. cl Trab. Alg. I, ii6; Giiss. Syiu 1, 176; Greii. 
et (!odr. FI. Fr. 11, 80. — 5. vrceolata Desf. Atl. I, laa. — Pycnocomon rutœfolium 
Hoffinsg. el Liiik FL Port. Il, 9^1, lai). 88. — 2^. Maio-Aug. 

Dunes ciiltivëes du littoral de la Tunisie septentrionale, plus rare dans les sables 
de la Tunisie intérieure : entre El-Haouiria et Toimara, entre Tonnara et Zaouiet- 
d-Mgaïz; LaMarsa, Carihage, Tunis, Souleva, est de Mentel-hou-Zelfa , El-Ar- 
bnïn, nord-ouest de Ilammamel , nord de Hammam-Sousa ; Bizerfc, Ra.f Zehtd, 
Menzel-Djemil , Tahnrque très abondant; Aîii Clicrichira commun. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sardaignc, Italie méridionale, 
Sicile, Malle. 

Sect. IV. SucciSÀ Coult. 

s. farinosa Goss. Rapp. miss. bot. Tun. 97 (nomen nudum) cl ap. Lefcbvre I\ot. for. 
Tun. 70 (nomen nudum); Barr. ap. Coss. lllustr. II, 58, tab. i35. — Exsicc. Soc. 
Dauph. Tun. 116. — t). Maio-Jun. 

Pâturages montueux , rocliers escarpés maritimes de la presqu'île du Cap Bon . 
îlot de Djamour (Doum., Letonrn., Miss. 1888), Cap Bon (Miss. i883 et 1888), 
El-Haouiria, crête du Dj. Abd-^r-Rahvian commun (Miss, i883). 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

Obs. Cette jolie Scabieuse, découverte dans la presqu'île du Gap Bon par la 
Mission botanique de i883, est bien distincte des autres espèces de la section par 
le poit, par les feuilles crénelées, par la couronne de rinvolucelle i5-2o-dentée à 
dents égalant environ la moitié delà longueur du tube, etc. 

S. Succisa L. Sp. 1^3 ; Poir. Voy. II, 108; Batt. et Trab. Alg. I, /I17; Gren. et Godr. 
FI. Fr, II, 81. — Siiccisa praleiisis Monncb Meth. ^189; Rcbb. le. XII, fig. i385. — 
i^. Jun.-Aug. 

Pâturages marécageux , broussailles et forêts humides de la Tunisie septentrio- 
nale occidentale : Bab-Abrik forma latifolia (Miss. 1888). 

Algérie orientale; toute l'Europe, Sibérie, Caucase. 

COmPOSIT^ Vaill. 
SUBORD. I. TUBUIilFIiOR^ Endl. 

DIV. I. GORYMBIFERiE Juss.'". 
TRIB. I. EUPATORIEiK Less. 

PETASITES 

Touin. Elem. 807 et Inst. libi, tab. 258. 

P. fra;;rans Presl FL Sic. I, p. \xvni; Batt. et Trah. Alg. I, Imo; Gren. et Godr. FI. Fr. 
'"' Auclore Ed. Bonnet. 



206 composite:. 

H, 90; llclib. le. XVI, lab. 5. — Caculia alUariœJolia Poir. loi/. II, aSô; Desl'. Ail. 
II, uji). — Nnrdomnia fragrans Rclih. FI. c.rcurs. -.iHo. — 'i-. Fobr.-Marl. 

Marais, bords dos ruisseaux, lieux frais ol liuinides : EI-.\moiza-BelUf, Dj. 
Ghorra, Aïn-Diaham , Ain Babouch, Taharquc. 

Algérie, France, Italie méridionale, Sardaigac, Sicile. 
TRIB. il. astéroïde:.» Less. 

ERIGERON 

L. Gen. Il" G53. 

Soct. I. EuEBiGERoy Boiss. 

E. Cniiaden.si»^ L. Sp. 86;i; I?alt. ol Trab. Alg. I, /laS; Boiss. Oi: III, iG:5; Grcn. ol 
Godr. FI. Fr. II, 96; Rebb. le. XVI, lab. 2G, fig. 1. — ®. Jul.-Sopt. 

Lieux stériles et inculle-; : îlot de La Galite, Kairouan. 

Algérie, Maroc, bassin méditerranéeji ; plante d'origino américaine, complète- 
ment naturalisée. 

Scct. II. Cow'ZAsTnrM Boiss. 

E. tfiloIxiM Roiss. Or. III, 1G8. — Nidorella Iriloha \)C. Prodr. V, 3a 1. — Contiza (ri- 
loha Drsuc FI. Siii. a3. — • ^. Apr.-Juii. 

Lieux pierreux, fentes des rochers, pentes des montagnes: Dj. Bou-Hcdwa, 
Oued Eddcdj. 

Arabie Pétrée, Maroc. 

E. linifolius Willd. Sp. III, ig-^ô; Roiss. Or. 111, i()9; Rebb. k. XVI, lab. aa, fi{j. 11. 
— Conyza amlnpia I)C. Fl.fr. V, /168; Rail, el Trab. Alg. I, /ia/i; Kral. /'/. Tiw. 
exsicc. n" a ^16. — (T). Jun.-Au{][. 

Lieux iiicultos, décombres, jardins cl cultures: La Goulelle, Tunis, Zagliounn. 

Algérie, Maroc, et presque tout le bassin méditerranéen. 

NOLLETIA 

Gass. in Dicl. se. mit. WWII, '179. 

X. clirysoconioidos (iass. /. c. ; Coss. el kral. in liiiH. Soc. bot. iV, iSo; I5all. cl Trab. 
Alg. I, Uùh; Willk. ol L(jo Prodr. Ifiip. II, 3.^ ; Rral. /'/. Tun. exiiirc. n" 8(1. — Co- 
nyza chi-ysovomoide» Dosf. Ad. II. a69, lab. a3a. — 2^^. Jan.-Ocl. 

Lieux secs, collines, sables et dunes : KroumhaUa, Ihmmamel, Mcnzel-hou- 
Zclfa , Batrifi , Sousse, kairouan, Ain CJierichira , Sfo-r , îles kcrheiina et DJcrbn , 
Ourd Bateha, Ilir Arvach , Dj. Uou-llcdma , etc., conunun dans le Djerid el le 
Nrfzaoua. 

Algérie, Mai-or, Espagne. 



COMPOSITE. 207 

BELLIS 

Tourn. Elem. .'k)a cl List. Ago, lab. a8o. 

B. annua L. Sp. 887; Dosf. Ail. II, 980; Balt. el Tral). Alg. I, Aâi; Boiss. Or. III. 
175; liclib. le. XVI, lab. 37, fig. i-v. — 0. Febr.-Jim. 

Pâtiu'ages, cultures, lieux humides, pentes des collines : environs de Tunis, 
DJ. Ahd-er-Bahman , Kof El-Feâja (OiiclUeta), Aïn Babouclt , Ain-Drnhnm, Gue- 
raat El-Fedjedj , etc., commun dans loute la Tunisie, principalement dans le nord 
et dans le centre. 

Algérie, Maroc, partie seplentrionale du bassin méditerranéen, Rhodes, Syrie. 

Var. (3. microcephala Bal. PI. Alg. exsicc. n° 6ao. — B. microcephala Lge Pug. II, 116; 
Wilik. et Lgo Prodr. Hisp. II, 3i ; Balt. et Trab. Alg. I, tiss. ~ B. annua L. var. 
minuta DG. Prodr. V, 3 0/1. 

Pelouses sèches et pentes des montagnes dans le sud : Oued Eddedj, DJ. lîaltig, 
Guelaa [Matmata). 

Algérie , Maroc , Espagne , Grèce , Turquie. 

Var. 7. radioans Coss. in Bull. Soc. bot. XXXII, 817. — B. radicans Coss. et DR. iii 
plurib. l.erh. — B. proslrata Pomel Noue. mat. 287; Batt. et Trab. Alg. I, 433. — 
Bellium bellidioides Desf. Atl. II, 379 (p. p.). — (|) sœpius ^. Apr.-Jul. 

Pâturages humides, marais et marécages: Hammam-el-Lif [Desî.) , Fcdi El- 
Saha , Ain-Draham, Tabarque. 

Algérie. 

Obs. Le Bellium bellidioides L. indiqué par Desfontaines : rad radicem monlis 
Hamamelifn n'a jamais été retrouvé dans cette locahté ni sur aucun autre point de 
l'Algérie ou de la Tunisie; il existe, il est vrai, dans Tlierbier du Flora Atlantica, 
sous le nom de Bellium bellidioides L. , mais sur deux feuillets différents : 1° le vrai 
Bellium bellidioides L. ; 9° une forme réduite du BcUis radicans Coss. etDR. ; il est 
donc probable que c'est cette dernière plante seule que Desfontaines avait récoltée 
près d'Hammam-el-Lif. 

B. sylvestrîs Cyrili. PL rar. Neap. n, 13, lab. h; Bail, et Trab. Alg. I, /133; Boiss. 
Or. III, 17/1; Rcbb. le. XVI, tab. 38, fig. i-n. — Doronicum Bellidiastrum Desf. Atl. 
II, 378 (non L.). — 1:. Febr.-Nov. 

Pelouses et lieux herbeux dans la région montagneuse : Dj. Bou-Kourneïn , DJ. 
Zaghouan, Oued El-Hadjar [Ouchteta), FedJ El-Saha, DJ. Bir, Ghardimaou. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

TRIB. III. IlvriiOIUE^ Benth. 

ASTERISGUS 

Tourn. Elon. 3ç)8 et Inst. /197, lab. 383. 

A. affiiatictis Mœncli Meth. 093; Bail, el Trab. Alg. 1, 433; Boiss. Or. III, 178; 



208 COMPOSIT.E. 

Rclib. le. XVI, lab. '18, fijf. 11; Kral. PL Tiin. crsicc. n" 83. — Buphlhalininn aqua- 
ticnm L. ; Desl". Ail. II, ^90. — Odontospermum aqualicum Nock. — T). Apr.-Jul. 

Sables, lieux cullivés, bords des oued, palmériers : commun dans loule la Tu- 
nisie continentale et dans les îles de Djamour, ketkeniia et Djerba. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Grêle, Chypre, 
Syrie. 

A. pygtnxens Coss. ol DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. n° 798; Coss. ot Kral. in Bull. Soc. 
bot. IV, 377; Batt. et Trab. Alg. I, /i36; Boiss. Or. III, 179; Kral, PL Tuii. exsicc. 
n° 83. — A. aquaticits Mœnch var. jnjgmmus DC. Prodr. VII. 387. — ®. JMart.- 
Maio. 

Terrains argileux et pierreux, bords des oued, pentes des montagnes : Ain Clie- 
richtra, Oued Batelta, Btr El-Ahmar, Dj. Hnltiff, Redir Tiinint, DJ. Berd, Gabès , 
Djerba, Ras El-Djerf, etc., commun dans tout VArad, le DJcrid et le Nefzaoua; 
manque dans le nord . rare dans le centre. 

Palestine, Arabie Pélrée, Egypte, Marmarique, Algérie, Maroc. 

\. maritiniuj^ Mœiub Melh. 093; Batt. et Trab. Alg. I, A33; Boiss. Or. 111, 179; 
Rcbb. le. XVI, lab. 68, fifj. m. — BiipJithalmum maritimum L.; Poir. Voy. II, '?.lùS\ 
Desf. .4//. II, 390. — Odoiilospermum itiarilinuim Nock, — y^. Apr.-.luii. 

Falaises, rochers et lieux pierreux principalement dans la région littorale : La 
Galite, ilôts des Ghieiis et de ZembrcUa, Tunis, Carlhage, El-Ilaouiria, Cap Bon, 
Mahnmedia, Zughouan, Oued Meliana inférieur, Uammani-Sousa , llerkla, Ain Ché- 
ri ch Ira. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin niéditerranéen. 

PALLENIS 

Gass. in Bull. Soc. pkilom. [1818], 166. 

P. spinosa Cass. /. c.; Batt. et Trab. Alg. 1, k'il\; Boiss. Or. III, 180; Bcbb. le. XVI, 
lab. 68, fi{j. i; Kral. PL Tuu. exsicc. absque n°. — Buphlbalntitm spinosiim L. ; Poir. 
Voij. Il, '!'i3; DosI". Ail. II, 390. — Asieriscus spi)iosus Godr. — ®> ©, 'i^- Mart.- 
.lun. 

Lieux pierreux, chanips incultes, bords des chemins, pentes des coteaux, pal- 
mériers : coiunnm dans toute la Tmiisie dejmis la pointe du Cap Bnu jusque dnns 
la région des oasis. 

Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc, parties septentrionale 
et orientale du bassin méditerranéen. 

RHANTERIUM 

Dosl. Alt. 11, 391. 

R. NuavooIon^K Desf. /. c. lab. 960; Coss. et Kral. in Bull. Suc. hoi. !\, i,H(i; DC. Prodr. 
V, 'i()3; Kral. PL Tnn. crsicc. n" a66. — 1>. Maio-Juii. 

Sables, terrains argileux, pentes des collines, bords des oued, palmériers : 



COMPOSnVE. 209 

Soussc (Pellissicr), Sfax (Desf. , Espina), Hiv Arrach , Ksnr-d-Ahmar, l)j. Viou- 
Hedma, Gabès , Djerba, Zarzis, Tozrer, Nefta, Ferinna, e(c. , coniimin dans VAnii}, 
le DJerid et le Nefzaoua. 

Tri[)olilaine. 

INULA 

L. a|). Djissow Nor. ncii. n" i()(3() et Aniœn. 1, '. oq. 

SocL ï. EuisuLA Willk. 

I. niontana L. .S);. S8/| ; Hait, ol Tral). .!//;. I, /j.'io; Gron. cl (jodr. h'I. l'r. Il, 177; 
Ikhl). le. XVI, lab. -Mx, li{j. i-ii. — 'Ç. Juu.-Jiil. 

Rochers, penles des montagnes, bois de pins : entre Guelaal El-Kessera et le 
DJ. Belloula, Dj. Bargou , Foum Goubel, Dj. khechem-el-kell) , Ilaïdra , Ras El- 
Aioun près de la frontière algérienne, Feriana, plaine des Ferac/iich.' 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie, Sicile, Dalmatie. 

I. crithmoifles L. Sp. 883; Desf. Ail. II, 270; Balt. et Trab. Alg. I, 431 ; Boiss. Or. 
III, 19.); Rcbb. le. XVI, tab. Zii, fig. i. — 'If. Jul.-Ocl. 

Dunes et sables du littoral, bords des eaux saumâtres : La Galitp , Tunis, 
Kourha, Oued C/<«.'/»rt inférieur, Bizerte, îlot de Tabarque, entre le lac kclhia et 
Knirouan, Sfax, Gabès, Gafsa, Tozzer, Nefta, Kebilli, Sidi-Salem-hoif-Grara. 

Egypte, Marmarique, Algérie, Maroc el foui le bassin méditerranéen. 

Sect. II. CupuLARiA Boiss. 

I. t'iseosa Ait. Horl. Kew. III, aaS; Desf. AU. II, -274; Batt. et Trab. Alg. I, /i3o-, 
Boiss. Or. m, 198. — Cupidaria viscosa Gren. et Godr. FI. Fr. II, 181 ; Rcbb. le. 
XVI, tab. It't, fi{f. II. — Erigeron viscosum L. — 1). Jul.-(3ct. 

Lieux incultes, pâturages humides, bords des ruisseaux et dessegnia : commun 
dans toute la Tunisie, de la pointe dn Cap Bon à la Kroumirie et jusque dans la 
ré^on des oasis. 

Algérie, Maioc, parties septentrionale et orientale du bassin médilcn-anéen, 
Egypte. 

I. g^raveolens Desf. .1^/. II, -275; Bail, et Trab. Alg. I, /i3o; Boiss. Or. III, 199. — - 
Ciipnlarin groveolens Gren. et Godr. FI. Fr. II, iKo; Rrbb. Ir. X\'I, lai), 'l'i, li;T. i. — 
Erigero:i graveolenu L. — (î). Aug.-0<l. 

Champs cultivés, bords des cTiemins : îlot d; DJainour, Ain Ahmra, Tabarque. 

Algérie, bassin méditerranéen de l'Espagne à la Turquie, Syrie littorale. 

PULICARIA 

Gœrtn. Fruct. II, /iGi . 

P. odora Rrbb. FI. pxcurs. 939 el fr. \V1, tab. '11, (!». 11; Rail. e( Trab. Alg. I, iaS; 
Tunisie. 1 h 



•2\o coMi'osrr.^-:. 

IJoiss. Or. III, !>.ui; Knl. /'/. Tiui. c.rsicr. n" Si. — - liiiilii odura L. — /. Ocnlus- 
Cliristi Dosf. /!//. Il, 37G?(ii(>ii L. , scd sjn'.iiii. dccsl iii lu'ili. Funtaiiosiano). — '2S. 
Apr.-Aug. 

Bois et broussailles, bords dos ouod, pciilcs dos collines : Dj. Abd-er-Ualiman , 
Dj. Bou-Kournein , El-Unnuiria , nord (!e Fovtuua, Dj. Znglioiiau , Tebourba , envi- 
rons do Sousse , Oued Fcrd, Oued El-llammnm [Ouclitcta), Fenuina, Atn-Draham , 
Dj. Bir, Tabarque, elc. , diss(^miné dans ]e nord el dans le centre. 

Algérie, Maroc el lonto l;i partie septenirionale dn bassin nioditerranoon. 

Obs. \jJnula Ocii/iis-Chrisli indi(]n('' par Doslbnlainos à La Galle n"o pas ol(v 
roli'ouvé en Algérie; sons ce non), les botanistes qni ont exploré La (]allo au début 
de la conquête ont plusieui'S fois récollé le Pulicaria odoru , et il est supposable 
que Doslbnlainos avait commis la môme erreur. 



I». proiiitruta Aschors. FI. lirundcnh. ;5o/i. — P. vnljym-in Gierlii. Fiuvî. II, A6i, tab. 
17.3 [1791]; Bail, et Trab. Alg. I, /ia7; boiss. Or. IH, :3o/i; Rrlih. Je. XVI, 
lab. /la, fifj. II. — P. (kntata Guss. Syn. II, 5o2 (non DC); Bail, cl Trab. Alg. I, 
.'197; Rchb. le. XVI, lab. As, fifj. ni. — huila prostrata Giiib. [1781]. — Cujmiaria 
ClausoiiiH Billol ap. Clavison Herb. Fonlaii. norm. n" /iç). — (î). Jun.-Sopt. 

Lieux humides, bords des eaux, teri-ains argileux inondés l'bivor : Menzel- 
Temim, Dj. Cheban, Bir Toiiadjeur, Sidi-y{ïssa, nord-est de Ain Cherichira, etc., 
assez commun dans le nord et dans le centre. 

Algérie, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

I». iniiloidcs IX;. Pmdr. V. '180. — P. loiiiriplia lîoiss. Difig,i. Or. sôr. a, 111. 1 ol 
Or. III, 10a; Bail in Joiirn. Linn. Soc. XVI, 5oi ; Bail, ot Trab. Âlg. I, t\-2']. — P. 
aspera Pomoi Noiiv. mal. 36. — P. Araliica Auct. Alger, (non Gass.). — P. Arabica 
Cass. var. lotifrifoUa Goss. herb. — Inuln Arnhica Dcsf. Atl. II. 376 (non L.). — 'i~. 
Apr.-Aug. 
Lieux bumides, marécages, bords dos oued el dos seguia : kesscra, cour de 

la gr.mde mosquée de Knirouan, Dj. Bou-IIedinn , forêt de Tliala, Redir Timiat, 

Dj. BargoH, OucdFerd, El-Guettar, OucdZiloun, Oued Cherchara , Tainerzn , olc. , 

assez comnuui flans le centre el dans le sud. 

Algérie, Maroc, Egypte, Sinaï. 

I». Sicula Mor. /•'/. Snrd. il, :^(VA; Bail, cl Trab. Aljj. I, fi-i-]; Boiss. Or. III. an5; Rcbb. 
le. XVI, lab. h'.\, ri{f. I. ^ — Jasoiiia Sicula DG. ap. Dcsno FI. Sin. a3. — Initia chry- 
socomoideit Poir. Voy. II. •>.3(): Desl'. Ali. II. «,7'). -- Erifrproii Siciilum L. — ®, (f). 
.Imi.-Ocl. 

C.ulluies et lieux bumides ; /M{rltouaii , Bizcrlr , llnminam Kl~lclil,rul , Aïn- 
Ihaliam, Ttibnvfiuc , (Mi'^h do Gahi's, Gafsn. 

Algérie, Maroc, partie soplonlrioiialc du bassin iiHMlilcrranoen. 



CO.MPOSIT.i:. 211 

FRANCŒURIA 

Cass. \nDlcl. nr. nal. X\\|\', Lih. 

F. lacittiata Coss. ol DR. ap. liai. VL Ug. cxs'wr. \f 9O0; Coss. ol Ivral. in />////. ,SW. 
hot. IV, 181; Bail, ot Trab. Atg. J, hiç)\ Kral. PL Tau. exuicc. ahsquo n". — ®, 2:. 
Marl.-Jun. 

Sables, lieux incultes, burcls des clieniins, terrains argileux inontlos pendant 
riiiver : Djcdekla, Tunis, entie Hammam-cl-Lif et kroumbnita, Zaghoiiaii , entre 
Sousse et Monasûr, merdja de Skli-el-lhini , El-DJem, Ain Clicrichira , Sfox , Oglet 
Sidi- Mohamed. El-Aïe:cha, Gahès, FedJedJ , Oued Zitonn, kasscriu , Ta/a, etc., 
dissdmin(^ et assez commun dans la plus grande partie de la l>égenco. 

Algérie. 

TRIB. IV. Qi^APlîAIilE^ Benth. 

PHAGNALON 

Cass. in Bnll. Soc. plulow. [1819], 173. 

P. saxatile Cass. /. c; Batt. et Trab. Alg. I, fif\f\: Greii. el Godr. FI. Fr. II, 90; 
Rclib. le. XVI, tab. 29, fig. 11; Kral. PL Tun. ea-sicc. n" i/j^. — Conyza saxadlis L.; 
Poir. Voy. Il, 287. — '^. Marl.-Jul. 

Broussailles, lieux secs et pierreux, fentes des rochers : Ghardimaou, Dj.Za- 
ghouan. Oued Eddcdj , Dj. Bou-Hedma , Dj. Arbcl, Redir Tiiniat, île de Djerba , 
Dj, Keroua, Aùi Kchirita, Oued Oum-Mezessar, Dj. Tadjera, Guelan [Malmata), 
conimun dans toute la Tunisie. 

Gyi^éuaïque, Alge'rie, Maroc, bassin médilen-ane'en de la Pe'ninsule Ibérique à 
l'Italie me'ridionale, 

P. rupestre DG. Prodr. V, 896; Ba!f. et Trab. Alg. I, hhh; Boiss. Or. III, a 20; Rcbb. 
le. XVI, tab. 2<j, fig. m; Kral. PL Tun. exsicc. w" a45. — P. Tenovii Presl FL Sic. 

I, 29. — Conyza rupe^tris L. ; Desf. AU. II, 068. — ^. Apr.-Jun. 

Broussailles, lieux pierreux, fentes des rochers, pentes des montagnes : llam- 
mamet , Porto-Forina , Bordj-Toum, nord de Hammam-Sousa , Oued Ëddedj , Dj. 
tlatlig, Dj. Oum-A/i, Ras El-Djeif, Gobes, Dj. Keroua, Oued Zegzaou, Ahouaïa, 
Tamezret (Matmata), Douirct, etc., commun dans toute la Tunisie. 

Tripolitaine, Alge'rie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, Sai-daigne, Italie mé- 
ridionale. Chypre, Syrie, Palestine, Egypte, Marraarique, Gyrénaïque. 

P. sordidum DC. Prodr. V, 896; Batt. et Trab. Alg. I, 4/i/i; Greii. el Godr. FL Fr. 

II, gi; Rcbb. le. XVI, lab. 39, tig. i. — Conyza sordida L. ; Desf. Ad. II, !!69. — 
2£. Apr.-Jun. 

Fentes des rochers, vieux murs: Porio-Farina, El-Kef. 

Algérie, Espagne, îles Baléares, France méridionale, Goi-se, Sardaigue, Italie 
méridionale. 



•212 COMI'OSIT/K. 

LASIOPOGON 

Cass. iii ///(//. Sic. pliUom. [i8ifS|, 70. 

L. iiiiiscoidcM DC. l'rudr. VI, -l'iC); H;ill. cl Tral.. Al;;: I, MiG ■ Hoiss. Or. III, î!2.'j ; 
Willk. el Lgc Prodr. Uisp. Il, 53. — Unapluilhun muscoidits Dosf. Ail. Il, nGy, 
lab. a3i. — ®. Marl.-.Maio. 

Sables dans le sud : Fcriima, Sbiba (Dcsf. ). 

Sahara oraiiais, Maroc, Espaoïic méridionale, Arabie Pétrcc, Perse, Kgvple, 
Marmarique. 

HELICHRYSON 

Toiiiii. Eleiii. ;5.")() vl hisl. /i53, tab. 95(). 

II. FontancMii Caiiib. Hnimt.pl. Baléar. 11° ^39 , lab. 8; Bail, ot Trab. Alg. I, Vi."); 
kial. /V. Tnn. exsicc. absque 11°. — //. rvpestrc DC; Willk. c\ L[jo Prodr. Uisp. II, 
58 (p. p.). — Gnaphilium StœcLas Desl". Atl. Il, 36.") (non L.). — '-Ll , ]j. ^lart.-Jun. 

Sables el dunes du lilloral et de riiilcrieur, pentes des montagnes, fentes des 
rochers : El-lhiouivia , lins Kamart, Ilammam-Sousa , llolcbi , i!es kcrhenna , Oued 
LchcH, Aïn Seffouftn, Gabès , DJ. Keroua , Bas El-Djerf, Dj. Mntmala, Ahouaïa, 
Zarzis, Dj. Chmnbi, etc., commun dans presque toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, îles Baléares. 

LEYSSERA 

L. Gcn. ('(I. (i , 11" ()65. 

I>. eajiillil'olia DC. Prodr. Vil, 379; Ikill. cl Trab. Alg. I, Zi;35; lioist,. Or. III, -j.'io; 
Willk. el L{jo Prodr. IJi.ip. II, 33. — GnaphaUuin leysseroides Dosf. AlL II, 367. — 
0. Apr.-Jun. 

Sables, lieux secs, lils des oued desséchés : Ain Chevichim , Dj. Ualùg, El- 
Guetlar, Sidi-Akh, Gnfsa, Degach, entre Seckda et Oued Mctaleghnnu , El-llnmmn 
(Djcrid), Oued Zitouii, etc., conunun dans le sud, manque dans le nord et dans le 
centre. 

Palestine, Nubie litloiale, Sinaï, K,oy[)le, Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

GYMNARRHENA 

Dosf. in Méiii. Mk.i. I\, 1. 

€i. niieraiitlia Di'sl. /. ». ■>. , tab. 1 ; (loss. ol Kral. iii liiitl. Soc. bol. IV, i~ç); Bail, et 
Trab. Alg. I, l\'6:>.; liolss. Or. 111, 3^10; Kral. 1*1. Tnn. cmirr. 11" l'iM. — 0, (g) raro 
'If. Mart.-Juu. 

Fenlcs des rochers, alluvions des oued desséchés, pentes pierreuses des mon- 
tagnes : Gubha , Dj. Keroua, Dj. Aùza, Bou-Ahinrnii , Dj. CJieffuteïgn , El-Guettar, 
Bir Beni-Zid, Dj. Cherb, Sedada , Oued Tafrnnn , Ourd Melaleffhvitn, Doulrel, 
exclusivement dans le sud. 

Sahara algérien, Arabie Pélréf, Palcslitif, l\<;\pli'. I'im-sc. 



r,o.Mi>osriVE. 213 

MICROPUS 

L. (le II. n" 900. 

M. l»oiiil»^°cinii!!i l.iijj. Ge:i. et sp. 5a; Hall, ol Trab. Aljç. I, /i/i."]; Boiss. Or. III, a/ii ; 
Rclil). le. XVI, lai). Aa, fifj. II. — Ai. ercc/HS var. A. Dcsl". AU. Il, 3o8. — ®. Apr.- 
Juii. 

Pelouses sèches, lils tless('clies des oued, pentes des montagnes : Kessera, 
Mahleur, El-Aïeïciin, DJ. Seiicd , DJ. Arbct , Oued Zitonn, Khangct Douarn, Kas- 
.serin, entre Aïn Uahouch et Guclaal llcbiba, entre Aïn Babouch et Guelaat Es- 
Siiam, Bir Toiiadjcur, Hadjar Souda Tprès Fcriana, etc., assez commun dans toute 
la Tunisie. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, Espagne, France et Italie me'ridionales, Grèce, 
Asie Mineure, Syrie. 

M. .«iupinii.s L. Sp. (yi-j; Desf. Ail. II, 3o8; Batl. cl Trab. /!/;/. I, /i/i3; Boiss. Or. III, 
a/ia; Rchb. le. X\T, fab. h-2, tig. m. — 0. Marl.-Juii. 

Pelouses, sahles, lieux incultes, pentes des montagnes : plaine de Soukra, For- 
tiiiin, Kroumbalia, Tebourba , Mcdjez-el- Bab , Ghardimaou, El-Kef, Dj. Chambi, 
Kessera, entie Guelaat Es-Snam et Guelaat Bebiba , Ain Cliertchira, etc., commun 
dans toute la Tunisie. < 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Turquie, Syrie, Palestine. 

EVAX 

GffTtii. Frucl. II, 393. 

K. pyia^niïea Pers. Syii. II, Aaa; Bail, ot Trab. Alg. I, A37; Boiss. Or. III, 5/ia; Bclib. 
k: XVI, lab. 53, tig. i-ii. — E. (isteriscijlora Kral. PI. Tan. exs'icc. 11" 79 (non Pers., 
teslo (loss.). — E. p.'iila:.tlia Poniel lu Bull. Soc. bol. XXXV, 333. — Micropns pyg- 
inœns Desf. Afl. II, 307. — Filago pypiKca L. — @. Mart.-Jun. 

Sahles, lieux incultes, pâturages secs, collines calcaires : commun dans toute 
la Tunisie continentale et dans les îles kerkenna et Djerba. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du hassin méditerranéen. 

E. a^teriseiflora Pers. %;/. II, à-2-2: Batl. el Trab. Alg. I, A38; Boiss. Or. III, ^'13; 
Bcbb. le. WI, lab. 53, lig. ni. — E. arffei.tea Pomei No:iv. mat. hi. — ®. Marl.- 
Jun. 

Dans les mêmes stations et aussi connnun que lé pi'écédent. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne, Sicile, Asie Mineure, Chypre. 

Obs. M. Baltandier a déjà fait remarquer que \E. asteriscifora est bien plus 
voisin de \E. pijgmœa qu'on ne le croit généralement, et, en ce qui conceine les 
plantes de Tunisie, je ne puis que confirmer les observations de l'auteur de la 
Flore de PAlgérie; snns doute, si Pon examine les individus placés aux deux extré- 
mités de la série, on peut croire à doux espèces bien tranchées, mais, en réalité, 
ces extrêmes sont reliés par de nombreux inlermédiaii'cs; la forme de l'achaine et 



■iU COMPOSIT.4^. 

(le riiidiuiicnl papillciix c]iii le itcoumc in'ii pjiru, il esl vrai, assez constante, 
cppcndaut ces caractères sont si minimes qu'il serait pcul-êire plus rationnel de ne 
considérer VE. afileriscijlom que comme une simple variété' de YE. jjiiffmœn. 

FILAGO 

Tourii. Elein. ;j6o <•! liist. A")'!, lab. aJy. 

Sect. 1. GiFOL.i Goss. 

F. licrnianica L. S/), éd. -j , i3ii; Hall, cl Trab. Alg. I, ASg; Boiss. Or. III, a^i5; 
Grcn. cl Godr. FI. Fr. II, 191. — (lifola (lennaiiica Rchb. fil. le. XVI, lab. 5i, 
li{f. I. — 0. .\j)r.-Jiil. 

Moissons, sables, lieux stériles: l)j. Kourhhs, Fedj El-Saha, Aïn-Draham, Ain 
Babouch. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

F. spathiilata Pn.'sl Del. Pmg. g'i; Bail. <■( Trab. yl/^r. I, AAo; Coiss. Or. III, ti/»(j; 
Gren. et Godr. FI. Fr. II, 191. — Gifola .ipathutata Robb. lil. le. XVI, lab. 5A, 
ûg. ni. — 0. Apr.-Jun. 

Moissons, cultures et lieux incultes, bois de pins : îlot de La Galite, Sidi-bou- 
Siiïd, Tebdirba, Bordj'-Toum, Bahirt Moiirnak , Souk-el-Arbn , Fentana, Gliardi- 
mnaii , Hnïdra, Khangel Segalas , Fouin Bouibet, Aïn Chcrichira, îles Kcrlenna et 
Djerba, Feriaita, Sidi-Gucnno , Oued Fcrd, Ahouaîa, etc., assez commun d;;ns toute 
la Tunisie, principalement dans le nord et dans le centre. 

Tripolitainc, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin médilcri-anéen, 
Syrie. 

Var. /3. pro3trata Boiss. Or. III, aAG; Bail, cl Trab. /!//;. I, hho; kral. IH. Titn. c.rsiec. 
n" X7. 

Sables, lieux incultes et arides : Sfttx, îles Kerkenna, Dj. Bou-Hedma , I)j. Clie- 
iruieïga, Dj. Azotia, Gabes, Bir Knajes. Bordj-Gourbata , Bled Hainmama , Zavzis, 
Tainezret, Kebilli, etc., commun dans le sud. 

E|]y|)le, Marmarique, Gyrénaïque, Algérie, Espagne, Italie méridionale. Orient. 

Sect. II. GiFOLAMA Goss. et Krai. 

I«\ .llareoticu iJcl. /"/. Eg. •i']h, lab. A 7, lij;. ;! ; Goss. cl Kral. in //«//. Soc. bol. I\. 
;î8o; Boiss. Or. III, a'iG. — F. Jlnribunda (]oss. ap. Kral. PI. Tiiii. ersicc. absquf 
n"; Bail, cl Trab. Alg. 1, hhù (in noi.). — Cifolaria Jlorilmiidn PoincI in Bull. Soc. 
bot. XXW, l^.'Jf). — F. rnitiosissitila Lgc in Ind. hori, Hauntensis [t^ô^i], ;îA; Uilik. 
cl L/fc l'rodr. Ilisj). II, .j5. — 0. A|)r.-Jnn. 

Sables et terrains argileux, lits des oued desséchés, lieux inondés pendant l'iiiver, 
jtiincipalement dans les terrains salés: Kclibia, entre Kourba et Meiiz^l-Tcmtm , 
Mehrdia, Cap Africa , SebL/ia Sidi-c!-Hani, Ksar-cl-Scf, Sidi-Malicddeb, îles kcr- 
heniiti et Djnrba , Sfax, o.nWc Sfa.r et Gabi's. iSadour, Gabcs, entre liir Ghvnchou 
f'I J'jI-H anima , Oudref. Sebh/ia El-Melah , Ztnzis. 

Kgypte, Marniiirique. Gyiénaïque. I'"spitgn'' nié-ridutnale. 



COMPOSIT/E. 210 

Ous. Je jne suis assure par de nombreuses aiuilyscs que, dans la [)lanle d'E- 
gyple, les fleurs stëriles centraleà sont loujours de'pourvues d'aigrelte, ainsi que 
l'avait di'jà observé Delilc et a|)rès lui MM. Letourneux, Poniel et Battandier; mais 
je ne puis accorder à la présence d'un pappus sur le f, Mnrcolicn de Tunisie une 
inq)ortance qu'elle n'a pas dans la plupart des autres composées, et ce seul carac- 
tère me paraît insufïisant pour séparer spécifiquement la plante de Tunisie de celle 
d'K{}y|)le. Quant au F. rnmosiasima Lge, les échantillons récollés près de Grenade 
et doiii^*^!' par l'auteui- au Muséum de Paiis sendilent tout d'abord différer du 
F. Marcollca par le port, l'indunienl verdàtre, et les folioles intérieures du péi'icline 
cvmbilbrmes terminées en pointe allongée, mais fous ces caractères disparaissent 
ou sont h peine sensibles sur la plante distribuée pai- MM. Porta et Rigo [lier Hisp. 
[i(S()i], n" 7Û), et le F. ramosissinm de Cartli:igène olfre de telles afiinités a\ec le 
F. Mareoika de Tunisie qu'il n'est pas possible de l'en séparer. Enfin, le F. Ma- 
rcotica recueilli par M. Ruhnier à Benghasi [Flora Cyren. n" 178) est assez exac- 
tement intermédiaire entre la plante d'Egypte et celle d'Espagne; de cette dernière 
il a le port et les écailles cymbilornies mais terminées en pointe beaucoup plus 
courte, tandis que ses fleurs centrales stériles sont, comme celles de la plante 
d'Egypte, dépourvues de pappus. 

Sect. III. LoGFiA Boiss. 

F. heieraiulia Guss. Sijn. 11, 86i. — F. Cupaniana Pari. PL nov. i3; Bail, ol Trab. 
Àlg. 1, hf\-2; (jUss. Syn. It, 'i63; Arcang. Comp. liai. 078. — Giuiphalhiin lietercuilhnm 
fîalin. Spec. délie scienz. II, 170. — (T). Maio-Aug. 

Pàlui-ages secs, lieux arides, pentes des montagnes : KefEn-Nesour, Dj. (ihorra. 

Aljérie, Maroc, Italie méridionale, Sicile. 

F. Uallica L. Sp. éd. a, i3ia; Desf. Ail. II, 807; Bail, et Trab. Alg. I, ^43; Boiss. 
Or. m, 9^8. — - Logjia Gallica Coss. cl Germ. in Ami. se. nat. sér. 2, XX, ago, 
lab. i3, fig. A, 1-11; fîciib. le. XVI, lab. .50, fig. i. — Logjin subulata Coss. — 
(T). Apr.-Jun. 

Champs argileux, pentes des collines, bois el terrains secs : La Galite, ke- 
lihia, El-IIaouiria, Dj. Abd-er-Rahman, nord-ouest de Hammamet, Taroiifa, 
Eujkla, sud de Teboulba, Bou-lîamra, Oued El-Hainmam, Ferimna, Fedj El-Saha, 
Aïn-Draham, Dj. Bir, Tabnrque, etc., assez commun dans le nord. 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mé- 
diterranéen. 

IFLOGA 

Cass. in Bull. Soe. philoiii. [1819], 1/19. 

I. spicata Schullz Bip. ap. Wcbb Pliyt. Can. Il, 3io; Coss. el Kral. in Bull. Soc. bot. 
IV, ^79; Bail, ol Trab. Alg. I, /i3G; Boiss. Or. Ifl, 3/18. — 1. Fonlanesii Cass. /. c; 
Kral. /'/. Tiiii. cxsicc. n" 88. — Gnaphcdium canlijlorum Dosf. Ali II, -267; liaiiill. fe. 
Syr. der. iv. lab. ■>.. — Chrysocoma spicala Forsk. — (T). Mart.-Jiin. 



•216 COMPOSIT.i:. 

Sables, lieux secs, lits des oued desséchés, jardins de palmiers : Aïii CJicricliira, 
iles Kerheunn, Sfax, Gnbcs, Oued Gabcs, Nadour près Gabès, Djerba, Dj. Aùza, 
Gafsa, Sednda, El-Hnmma, Totzer, Oued El-hheïl, El-Foouara , Bir Soltltan , Aïn 
Kebifili, El-Golen, Zarzis, (te, commun dans le sud. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Syrie, Palestine, Arabie 
Pétrée, Egypte, Marmarique. Cvronaïque. 

TRIB. V. A]VTIEl^]TIlUt;.«: Cass. 
SUP>THin. I. EUAXTIIEIflHDEJE DG. 

ACHILLEA 

Vaill. in Mém. Acad. se. [iraoj, 390, tab. ç). 

A. Lig^iistica Ail. FI. Ped. 1, i8i, tab. 53; Bail, cl Trab. .1//^. I, ^i'i8; Boiss. Or. III, 
958; Rchb. le. XVl, tab. i33, fig. m. — '2L. Jun.-Jul. 

Bois montagneux : El-Fedja (Ouchteta), Fedj El-Saha , Aïn Kehiia, Ain-Dmham, 
Dj. Bir, Aïn Ahmra. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Crète, Liban. 

A. Suntolina L. Sp. 896; Bail, ol Trab. Alg. I, /1A8; Boiss. Or. III, a(3G; I)C. Prodr. 
VI, 3i. — 2-. Maio-Jim. 

Sables et lieux secs : Dar-cl-Bci/ [Etijida), Henchir-Souia , en Ire Mehedia et 
Ksnr-el-SpJ', enire Zcram-el-Din et Bir Touadjeur, bords du lac Kkcclicm-el-Kelb, 
Perinna, Dar-cl-Aroussi, Zcram-cl-Din , merdja de Sidi-ct-lluni , El-Djem, envi- 
rons de Sfa.x (Espina), Bir Klilifa. 

■ Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, toute la partie orientale du bassin méditer- 
ranéen, Arabie Pétrée, l''gypte, Marmarique. 

SANTOLINA 

Toiirii. Ele)n. 36.") <•! hsl. /i38, lab. 960. 

S, C'Iianin^eypnrissus L. Sp. 8/1 3 var. squarrosa DC. Prodr. VI, 35; Bail, cl Trab. 
All^. I, 'i'i(); Crcii. cl (iodr. H. Fr. H. itio. - .S. sijiiarnsu \\\\]i\. Sji. III. 17()8. — 
t). Maio-Jiin. 

Rochers, ponics des monlagnes. bois de pins : environs de .\cbeiir, kps.<;ern, 
Fou m Taincsmidn, DJ.Scinatu, krf Sidi-Ali-]Iou:iii , lltiïdrti , Hm FJ-Aioun près de 
la frontière algérienne, Guelaal Es-Snain, entre Aïn Babouch et Guclnat Es-Siinm, 
Foum El-Asin , Mahicur, sud de Souh-pl-DJeinu , Ourd Znfrnn. Frriniia . plaine des 
Fcruchicli. 

Algérie, Maroc, |)artic septentrionale du bassin niédilerrant'en . de ri'"s|>aj;ne ii 
rilalie int'ridionale et à la Sicile. 



COMPOSIT/E. 217 

DIOTI3 

Dpsf. Atl. II, 260. 

D. maritinia Sm. Engl. //. III, /io3; lîoiss. Or. III, :!33; Rclil). le. XVI, lab. 107, 
li{j[. m. — D. caiiiUdissiiiia Desf. /. c. -261 ; Bail. o\ Trab. /l/g-. I, A/uj. — Athanasia 
mcu'itima L. — ■j'i t*- Maio-Sopt. 

Sables maritimes : Hammam- cl -Lif, Soiissc, Monasilr, llencltir- kioiissiah, 
Bizerte , Tabarquc. 

Algérie, Maroc et tout le bassin médite] lanéoii. 

CLADANTHU3 

Cass. in Bull. Sic. jÂiloni. [1816J, 199. 

C. itrabicus Cass. /. c. et in Dict. se. mit. JX, 3'ia, lab. 87; Coss. et DR. in Bull. Soc. 
bot. IV, lA; Batt. et Trab. Alg. I, A5o; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 83; Kral. PL 
Tan. exsice. n° 8/i. — Antl.enns Arabica L. ; Desf. Ail. II, 989. — ■ ®. Apr.-Jnl. 

Lieux pierreux, pentes des montagnes, lits des oued desséchés : Tunis?, Sfax, 
Oued Eddcdj, Dj. l)Ou-Ilrdma , DJ. UaUlg , Oued Gabès , Oued Oum-Mezessar, DJ. 
Tadjera, Oued Zcgiaou , Oued Zitoun, etc., commun dans le sud. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

LONAS 

Adans. Fam. II, 118. 

L. iiiodora Gfrrtn. FrucL II, 396, tab. i65; Bail, et Trab. Alg. I, hh\\ Guss. Sijn. 
II, Ao'i; Krai. PI. Tuii. exsice. n° a/19. — AcLillea inodora L. 5/;. 900. — Athanasia 
antma L. Sp. éd. a, 1182 (excl. syn. Triiunfelli); Desf. Ail. II, 360. — ■ 0. 
Maio-Jul. 

Broussailles sèches, lieux incultes, pentes des collines: Cap Bon, El-Haouina, 
entre Kourha el Menzel-Tcmim , Oued Bou-Noukhal , Hammam-el-Lif, Tehouvha, 
Oued-Zcrgn , Bordj-Toum , khancg Sidi-DJedidt , Bou-Hamra , Henchir-Skira , Fer- 
nana, FedJ El-Sahn, Aùi-Draham, Zaghouan, Mahamedia, DJ. Ichhcul , Oued Me- 
Vinna inférieur, etc., commun dans le nord et dans le centre. 

Italie méridionale, Sicile, Algérie. 

ANTHEMIS 

Micb. A'oc. gen. 3a , lab. 3o. 

Sccl. 1. EuANTHEMIS DC. 

A. punctata VabI Syuib. n, 91, lab. AG; Desf. Atl. II, a88, lab. a39; Coss. el krai. 

in Bull. Soc. bol. IV, 183; Batt. et Trab. Alg. I, /i5/i; Kral. PI. Tun. exsice. w" 393. 

— 7^5 !)• i\Iaio-Jun. 

Tentes des rochers dans les montagnes : Dj. Bou-kourneùt , DJ. Reçus, DJ. Za- 
ghouan, Guelaat Es-Snam, Guclnat Rcbiba. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 



218 OUMPOSlT.ï. 

A. pediineiilata Dosl'. .1//. Il, a8S; Bail, et Tral). Ali;-. 1, hoh; Ktal. /'/. Tkii. exuicc. 
absque ii°. — Anacyclns ijcilinicnlalus Pers. Sipi. II, 'iGô; l)C. Proilr. \l, i G. — (î), 
(2) , '^. Apr.-Jun. 

Broussailles, lieux herbeux, ])entes des nionlagnos : kroumbalia, DJ. Clieban, 
Dj. Zaghouan, Kcssera, Gabès, Aïn-Draham, etc., assez commun, principalement 
dans le centre. 

Var. /S. decumbens. — A. pedimctilata var. Coss. ap. iîoudaire liapp. sur la dent, cxpéd. 
des Cholls, i8a. 

Piailla liumilior, cinereo-puboscens, ramis saepius dccumb(Milibus vcd 
prostratis, foliis angusdoribus, achœniis grosse et crebre tuberculalis. 

Sables, lieux secs, jardins de palmiers : Hmnmam-el-LiJ, îlos Kcrkenna, Gabcs, 
El-Hamma près Gabès, Oued Zitoun, Bir Knnfès, El-IIainma (Djerid), enlre El- 
Hfimina et Fratis, Tozzer, Oued Ferd, El-Golen , Hadcdj [Matmata), etc., rare 
dans le nord et dans le centre, assez commun dans le sud. 

Algérie. 

\. (uberciilata Boiss. Elench. if 107 et Voy. Esp. 3ii, lab. yo; Bail, ol Trab. Aliç. I, 
/i5'i; Willk. et Lge Prodr. Hisp. Il, 87. — A. Ailantica Pomel Noitv. mat. aSc). — 
® , (D , 'i:. Maio-Jun. 

Rochers et broussailles dans la région montagneusi; : KefTclla, Dj. Mc<>liila, 
Guelaa Feghara, Feriana. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, Espagne. 

A. maritima L. Sp. Sc).'}; Poir. Voy. II, a/ia; Dosf. AÛ. Il, !!85; Bail, cl Tral). /!//;. I . 
hù'ù; Grcn. ol Godr^ F/. Vr. II,' iT)/!; Rrlib. le. XVI, lab. lao, %. i. — 'IT. Maio- 
Jul. 

Dunes, sables et rochers maritimes : Cap Serrai, Bizerle. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, partie septentrionale du bassin méditer- 
ranéen. 

A. .secundiranK'a Biv. Sic. pi. cent, n, 10, lab. 3; Bail, cl Trab. Alfjr. I, /|55; Greii 
("I (i.xlr. /•'/. lù: l, 1."):^; lirbb. le. XVI, lab. 11. 5, lig. i. — ®. Maio-Jun. 

Sables el rocliei's maiilimcs : (jip Bon , grolles \\Ucrina'um. 

Tiipolilaino, Algérie, Portugal, France méridionale, (lorsc, Italie nKTidioiiale, 
Sicile, Malle. 

A. ari'4'nMiM L. Sp. 89 '1 ; Poir. Voy. Il, -i/ia; Bail, el Trab. .l//r. I, /i5(>; Boiss. Or. III , 
3oi; lUbb. /('. XVI, lab. 1 j 15 , li|;. 1; Kral. /V. Tnn. exuicc. al)S(|iic n". — 0. Apr.- 
Maio. 

.lardins Ao. |ialniiers à Gabès. 

Mgt'rif, parties se|itcMlri'i)iiil'' <'| (n'idilale du bassin rin'dilen-anrcii. 



COMPOSITtE. 219 

Socl. II. Mabuta Rchl). 111. 

A. C'ottil» L. Sp. 89^1; lîafl. el Trah. /!//;. I, hï)-] \ lîoiss. Or. III, ;5i3; Gren. t'I Godr. 
/'7. Fr. II, i53; Rchb. le XVI, Jah. 109, fi{T. i. _ 0. A|,r.-Jun. 

Jardins et lieux cultivés à S/»^. 

Algérie, parties septenlrioiiale et orientale du bassin méditerranéen, Egypte. 

ORMENIS 

Cass. in Bull. Soc. philovi. [1818], 167. 

«. mixta DC. Prodr. VI, 18; DR. /!//. FI. AIq: lab. 61, fig. -J ; Balt. cl Trab. yl/g-. I, 
/157; Boiss. Or. III, 3ao. — Anlhemis mixla L.; Rcbb. h. XVI, lab. 110, fig. i. — 
Cliamomillu mixla Gren. et Godr. F/. F/-. II, i5i. — 0. Apr.-Jim. 

Champs, cultures, bords des chemins, décombres : El-Haoïiiria , Zaouiet-el- 
Mgaïz, Dj. Ahd-er-Rahman , Sidi-hou- AU , Kroumbalin, Menzcl-bon-ZcIfa, Hain- 
niamet, Heiicliir-Skira, F émana , Fedj El-Saha, Aùi-Drahani, route de Taburque 
à La Galle? , disséminé, mais assez commun en Tunisie. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

PERIDERiEA 

Webb Iter Ilisp. 87. 

P. fuscata Webb/. c; Bail, et Trab. /l/g-. I, /|58; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 
90. — Anthémis fuscata Brot. PItyt. Lus. I, lo; Rcbb. le. XVI, tab. 109, i'ig. i. — 
Mnruta fuscata Gren. et Godr. — 0. Jan.-Jun. 

Champs, lieux cultivés, décombres , palmériei's : Tunis, Rades, Tcbourba, kej 
En-Ncmra, Ain-Drakam, Ghardimaou, Soliman, Zaghouan, Dar-el-Bey (Eiifida), 
Gabes. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce. 

ANAGYCLU3 

L. Gen. Il" 658. 

Scct. I. DWBTUODOX DC. 

A. clavatus Pers. Sijii. Il, 'iG3; Balt. el Trab. t//;. I, /i5i; Boiss. Or. III, 'A-ii ; Rcblt. 
le. XVI, lab. io8, fig. II. — A. lomeutosus DC. Fl.fr. V, Z181; Kral. PL Tiin. exsicc. 
absque n". — Aiillwmis clavala L. ; Desf. Ail. II, 287. — 0. Apr.-Jul. 

Champs, jardins, lieux incultes, bords des oued : La Goulette, Sidi-bou-Saïd , 
Garlhage, Fortuna, Ksar-el-Malleï , Béja-garc, Souk-el-Arba , Ghardimaou , Fer- 
nana, Aïn-Drahani, El-Kef, Kcssera, Zaghouan, Sousse , Mehedia, Kairouan, Sfax, 
El-Aïekha, Dj. Sened, entre Sidi-Aich cl Feviana, etc.. commun dans toute la Tu- 
nisie. 



i>L>() roMposiT.t:. 

Tripulilaine, AJjjt'rie, Maroc. parLie septeiilrioiuilo du Ijassiii im-ililoiTatiëeii 
(II' la Péninsule Ibt^rique à la Grèce. 

A. ValoiilinuM !.. Sj). ^t)a; Bail, i-l Trait. Alg. I, 'lôa; Gron. ol Godr. /•'/. Fr. Il, i5t); 
Hchb. le. \\l, lab. 108, fig. iv. — .1. radiatns var. Valentiuitii Arcaii[f. Cotiip. liai. '.ihq. 
— 0. Apr.-Juii. 

Sables cl lieux arides : Ilaminam-Sousa, Gabè.s, Bir Oum-Ali. 

Tripolilaine , Alf>'crie, Maroc, Péninsule Ibérique, France méridionale , Italie. 

Scct. II. CvRTOLEPis Bail, et Trah. 

A. Alc.Yandriiiiis W ilid. Sp. III, "1-^3; Hall, el Trait. Alg. I, /i5a; Boiss. Or. III, 
3a2; Del. FI. Eg. 378, lab. /t8, fig. 3. — A. Valeulinus Desl'. .'1^/. 11, 280 (ex spccim. 
lierb. auct., non L. ). - — Cyriolepis Alexandrin a DC. Prodr. VT, 17; Coss. cl Kral. in 
Bull. Soc. bot. IV, 182; Kral. PI. Tint. cx.sicc. n" aliH. — (T), ®. Marl.-Jun. 

Champs, cultures, sables, décombres, boi'ds des oued : entre Umintiamct et 
Nebetil, in ajjTo Tunelnno (Desl". sub A. Valeidino), Ain Cherichira , liou-Mcrdès , 
Sfax , Bir Khlifa, Oued Bateha, Bir El-Ahmar, Bedir Timiat, Dj. Omn-Ali, Gabès, 
El-Guetlar, Oued Fcrd, entre Bir Cheiichou et El-Uamma, Zarzis, entre Seftimi el 
la Scbl.lia El-l'cdjedj, entre Scdadu et Y Oued Melalcglnnin , Oued El-Ftour, Taoud- 
joul , ketcna, Douirel, etc., commun dans tout le sud. 

Egypte, Marmarique, Gyrénaïque, Tripolilaine. Alg-érie. 

SUBTniP>. II. CHKISAlVTIIEîriEJE DG. 

MATRIGARIA 

Tourn. Elcm. 39^1 et Inal. 'igS, lab. a8i. 

M. aiirea Boiss. Or. III, iîaS; Bail, et Tr;dj. Alg. I, 'jGo. — Clianioniilla nnrea Gay ap. 
Bourg. PL Hisp. cxsicc. n° 17/13; Coss. et Kral. in ISnll. Soc. bol. IV, 378. — Cotula 
niirea L. ; Kral. /'/. Tun. ex.iirc. absque n". — Anacjicliis airreus Lani. Illuslr. lab. 700, 
fig. -2. — Peridcrcea aiirea \\illk. ap. Willk. cl Lge Prodr. Uiap. Il, c)o. — (7). Alarl.- 
Jiiii. 

Ghainps, cultures, bords des oued, lieux inondés pendant iliiver : Ln Gou- 
Icllc, îles kcrLvHUd , SJ'ti.r , El-Aicïchn , Gobes, Sidi-Ptoul-lUiba , Guevanl Kl-Eedjedj , 
Oijflet Sidi-Moliiunod , Et-Guellnr, Hled-kebira [Mnlinnla). 

Gyrénaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc (sponl.?), Péninsule Ibérique, Syrie, 
Palestine, Egypte, Marmarique. 

0T03PERMUM 

AVillk. iii Hoi. Zcit. |iHC.'i|, ;«di. 
[Otocarjuim W illk. Illnsir. Ilisp. Il, i/i5 (non DB.)]. 

(llON|M'riiiii»i ^lahriiiii Wlllk. /. r. ; Bail. r| Trait. 1///. 1. 'iltii: Willk. ri l.gi- Prodr. 
Ilisi). Il, 1)^1. — Olonirpnm g!a'>riiin Willk. Illiit^lr. IIisjk il. lah. 1 7('>. - l)inlliriini 



COMPOSIT./E. 221 

« 
vliihniin Lafj. Geii. et sp. ii" '.\'j6. — /'. tiridisc Salziii. /'/. 7Yn//. ca-sicc. [i H-jô ]. — 

Miitriccirla glabra \yin. Sylloir. ii. — (!li<tiiin'mcli'uni arveime Hchh. fil. ap. Boiirjj. PI. 

Hixj). e.Tsicc. n° •2']G. — • 0. Apr.-.!iiii. 

(jliainps et terrains incultes arj^ileux, iieux inonde's pendant l'hiver : Guerah El- 
Akhal, Bizcrte, plaine (h Crjciuai vers la Konba do Sidi-Salnk-bou-Gobrin, 
Aoudja, Fcdj El-Saha. 

Algérie, Maroc, partie sud de la Péninsule Ihérique. 

Obs. liC genre Otospermum a e'té spe'cialement ci-éé ( loco cit. ) , par M. Willkomin , 
pour la plante ci-dessus mentionne'e que certains Aoristes plaçaient dans les Py- 
rèthres et d'autres parmi les Matricaires; mais le caractère exprimé par le mot 
Olospermuin n'e'tani pas parfaitement exact, puisqu'en réalité c'est l'achaine et non 
la graine qui est surmonté d'un appendice auriculiforme, M. Willkonmi a plus 
tard remplacé cette dénomination par celle iïOlocarpiim, laquelle exprime plus 
exactement le caractère principal du genre; malheureusement ce nom, qui, pour 
être correct, devrait s'écrire Otocarpus ou Olocmpos, ne peut être adopté, puis- 
qu'il a la même étymologie et la même signification que VOtocarpus, genre de 
Crucifère décrit antérieurement (18/17) P^'' Durieu (ap. Duchartre Rcv. bot. Il, 
635). 

LEUGANTHEMUM 

Touni. Eleiii. 893 et Inst. /193. 

l.. paIudo!!iuni Poir. Voy. II, a '11 (sub Chrysanlhenio). — L. glabriim Boiss. et Roui. 
Pug. .^7; Batt. et Trai). Alg. I, '160. — L. Setabense DC. Prodr. VI, hS. — Chrij- 
saiithemum palndosbim Desf. Ail. II, aSS, lab. 288. — C. pusdliim Viv. FI. Libye. 56, 
lab. i3, fig. 3. — Hyineiostcmma Fo:tta:tcsii\N\\\k. in Bot. Zeit. [186/1], 953. — @. 
Febr.-Maio. 

Cultures, lieux herbeux et humides: Tunis (Desf.), Ks(ii-el-Mahei\, Medjez- 
el-Bab , Guerah El- Akhal. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, partie méi'idionale de la Péninsule Ibérique. 

GHRY3ANTHEMUM 

Tniiru. Elcni. '.h)-i ol Insl. /191, talj. 080. 

Spct. I. PisARDiA Cass. 

c. srgettim L. Sp. 889; Poir. Voy. II, 2/11; Desf. Atl II, 283; Balt. et Trab. Alg. I, 
/iGj; Boiss. Or. III, 336; Rchb. le. XVI, tab. go, lig. i. — ®. Mart.-Jun. el sœpe 
hictno. 

Champs, moissons, lieux cultivés, décombres : presqu'île du Cap Bon, Menzel- 
Temim, Zaouict-el-Mg-aïz , Zoufjafr , Fortuna, Belvédère, Djedcïda, Fernnnn, Ain Ba- 
bouch, Mghaïssa. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin mé- 
diterranéen. 



222 COMPOSn !•:. 

i". eoronariiiin L. Sjt. «((n; Dcsl'. Ail. II, aS:?; liiilt. cl Trali. .1//;. I. /ilii ; lioiss. Or. 
111, 3;?G. — Piixirdla covniinrid Loss. : Rrhli. /r. \\|. tnli. (),"), li{>. ii. — 0. Marl.- 
Jun. 

Cliamps, moissons, broussailles, décombres : Uelvédère, Le linrdo, llndcs, 
Mciizel-bou-Zrlfa, Menzcl-Temiin , For lima, Zagliouan, Sou.tsc , Sfax , Carllia^e, 
llnmmmnet , Mehedia, Gafm, DJcdcïda , l^orlo-luirina , Ghardimaoïi, Fcridim, îles 
Kerheunn et DJerba, DJ. Oum-AU, Kehirha, lladedj [Malimla), Talaoïiiii , 
Zaï'zis , etc., assez coniiiuia dans tonfo la Tunisie. 

Egypte, Marniarique , Cyiénaïqiie, Tripolilaine, Algérie, Maroc el tout le bassin 
nidfliterranëen. 

Sect. II. CoLEOSTEPHus Cass. 

C". niacrotiini Hall iii Journ. lÂim. Soc. XVI, Sog; Bail, ot Tral). Alg. l, 'i63. — Co- 
Icuxtcjihus marrotnx DR. ap. Durliarlro Rev. bot. II, lifii? ol Ad. FI. /!//>■. lab. 58, 
fig. 1-6. — Glonsopnppus chrymuthemoides Kunzo; Willk. Ilhisir. Ilisp. I. îm, lab. t. S. 
— d). Mart.-.Iun. 

Pentes des collines el des montagnes, lieux arides et pierreux : liordj-Toum, 
Ben-Uechir, Ghardimaou, Dj. Ghamhi, Zaghouan, Oued Tessa. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale. 

C. .^I^i'onis L. Sp. cd. a, i95/i; Poir Vcy. II, fîij; Desf. AU. Il, 981; Batt. cl 
Irai». Alg. I, ^6.3; Boiss. Or. III, 335. — Pyrelhrum Myconis Mœnrii. — (loleo- 
xlephiis Myconis (lass. ; Rrhl). fc. X\I, lab. ()5, fi{j. 3. — (î). Apr.-Jmi, 

Champs, jardins, cullures, bords des cbemins : Dj. Gliebnu , DJ. Abd-er-Tlah- 
inan , Mcnzel-Teinim, nord àckelibia, Tebourbn , Sidi-Karjnla , Oticd-Zerga , Fedj 
El-Snhn, Ain-Draham, Tnbarqne, îlot do Tnbarque , etc. » assez comnum dans le 
nord. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditenanéen. 

C. Clausonis Bail, et Trab. /1/g-. I, 'iG3. — Pyrelhrum paludosiim Coss. in JhtII. Soc. 
bot. III, 671. — Kremcria paludosa DR. ap. Ducharlrc Rev. bot. 1, 36'i ol Atl. FI. 
Alg. lab. 59. — Coleoslqihus Clausonix Pomcl Nouv. mat. 5g. — C. hybriditn Lge 
Piig. 127 (p. p.); VVillk. el Lge Prodr. Hisp. II, io5 (p. p.). — ®. Maio-Juu. 

Bords du lac Cojcnaii. 

Algérie, Espajftie nu-ridionale. 

PYRETHRUM 

Hall. Hisl. shrp. Ilrir. I, /lo. 

P. «•orymho.siim \\ iilii. Sp. III, :!i55; Boiss. Or. III. .'î'i-!; Kial. /'/. Tiiii. px/sicc. 
n" 65. — Cliri/sdiillieimiiii corifnihosiim L. ; Bail, el Tral). Alg. I, /|6A. - — Taiinrclitin 
corymbosiim Sohullz Bip.; Rildi. le. XVI, lab. 109, fig. i. — '~^. ^laio-Jun. 

Broussailles sur les pentes des montagnes : Dj. Ziin-hoiKui , cnlre kctiscra el DJ. 
lirlloiiln. 

Algérie, Maroc et lonlc la parlic seplenlrioiialc ilii bassin nu'diterrani'en. 



COMPOSIT/K. :22:i 

p. fiiscatuni Wilkl. Sp. III, ■.>.i:>6; \)(]. Pvodi'. VI, 5/i; Kral. /'/. Tu», exsirr. n" 8(5. 

— ChnjmDllionumJiixcaluin Dcsl". Atl. 11, aSii, lah. •l'-i'j \ Half. ol Tral). '1//;-. I, /iGT). 

— lleleromei-a Juscdia Ponu'i Notiv. mal. 60. — 0. lMarl.-.liiii. 

Sables, pentes des collines, alluvions et lits des ouod desséches : environs de 
outils (Desf.), est (VAïii Ckerichivn , EI-DJoin, Bir Arrach, Oued Leheii, Oued 
Eddcdj , Oued Gabcs , DJ. keroun, El-IIamnia près Gabès, Dj. Haltig , Dj. Ghe- 
ffuicïga, DJ. Oum-Ali, Redir Timiat, Dj. Tebaga , Dj. Berd, Metouin, Degach, 
Scdada, kriz , Aïn Kebtrita, Dj. Tadjera, Zoualigh , Oued Oum-Mezessar, Kebilli, 
Zarzis, etc., commun dans le sud. 

Tripolitaine , Algérie. 

P. (rirtircattim Wilkl. Sp. 111, 9 158; Coss. ot DR. in BiiU. Soc. bot. IV, 17; DC. 
Prodr. VI, Oi. — Clirijsantliemum trlfmratum Desf. Atl. II, a8i, lab. 235, fijf. 3; 
Batt. et Trab. Alg. I, ^160. — ® vel @, rarius iiiduratione '^; Mart.-Jun. 

Sables et terrains pierreux à sous-sol argileux : exclusivement dans la région 
désertique et subdéserfique : Dj. Bou-IIedma, Gofsn , Sfax , Bordj-Gouifia, El- 
llamma (Djerid), entre El-Humiim et Eratis {Béni Zid), Ain Kebirkn , Oued Ta- 
ferma; environs de Kairouan (sec. Desf.). 

Algérie désertique. 

p. macroccplialum Coss. et DR. in Bull. Soc. bot. IV, 1 8. — Chrysanthemnni macro- 
ccpliahim Viv. /'7^ Libye. 56, lab. 10, fig. i; Ratl. et Trab. Alff. I, /)6fi. — t). Apr,- 
Jiin. 

Terrains pierreux, pentes des collines, lits et alluvions des oued desséchés, 
principalement dans le sud: Aïn Gheikkira , Zeram-cl-Din , Dj. Bou-Hedina, Kriz, 
El-Hamtna [Djerid), entre le chott Gliarsa et ChebiLa, Oued Zitouna, Khniigel 
Segalas , Feriana, entre Kasseriu et Sbeïtla. 

Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc. 

PLAGIUS 

L'Hérif. ap. DC. Prodr. VI, i35. 

P. grandifloriis L'Hérit. l. c. — Balsamita graiidijlora Desf. in Soc. l.ist. nat. Par. I, 
3, tab. 1 et Atl. II, 36;?. — Chrymiilhemam grandijloynm Bail, el Trab. Alg. 1, h^h. 

— Taiiacetiim grandijlorum Poir. — Cotula grandis L. — @, 2£. Apr.-Jun. 

Champs, moissons, pâturages argileux, pentes des collines: Béja , Fernana, 
Aïn-Draham, Tnbarque. 

Algérie. 

P. virgatu!!» DC. Prodr. VI, i35. — Btdsamila virgala Desf. in Soc. hist. nul. Par. 1, 3. 

— Leucaiithemum Foiitancsii Boiss. el Reut. Diagii. Or. sér. 9, ni, 96. — L. virgatum 
Clos in Bull. Soc. bot. XVll, i85. — Chryunnlhemum discoideiim Ali. FI. Ped. I, 190, 
tab. 1 1, fig. 1. — Taimcetum discoidfum Rrlib. fil. le. XVI, 5i, tab. 97, lifj. n. — (2), 
2:. Apr.-Jul. 



224 r.OMPOSlTyE. 

Cliainj)s, lioiix liorltoiix, pontes des collinos : Oued Iliroug, Fcdj Kl-Sulm , Ahi- 
Draliaiii , Bordj-vl-IIiniuitam , oiiesl de Tiibarf/w. 

Algérie, Espagne, Franco méridionale 

BROGCHIA • 

Vis. PI. /K(i: :}■). 

B. eînerca Vis. l. c; Rail, ol Trab. Alg. 1, '167; Boiss. Or. 111, .3.")S. — Colula ciieren 
DpI. fi. Eg. 975, tal). '17, li[;. '1. — TatiaceUim vineremn 1)(]. Jhadr. \\, t.'?!. — - (T). 
Apr.-Jun. 

Sables déserliqnes : liordj-GouiJln , Bordj-GoinbtiUi , Tozzcr, Hir A.sli. 

Cyrénaïquo, Algérie désertique, Egypte, Nnbie. 

GOTUIiA 

Vaiii. iii Méiii. Acad. se. [1719], ^.H8, lab. ;>o. 

€'. corônopifolia l,. Sp. 8()-i; Balt. pI Trab. Alg. 1, /1.59; Willk. ot Ljro Prodr. IPinp. 
Il, Qi ; B.bb. le. XVI, lab. 107, fig. i-n. — (T). Mart.-Jmi. 

Ruisseau à Tunis près de la porte de Garthage, abondant mais introduit. 

Péninsule Ibérique, Hollande, Allemagne septentrionale; plante originaire du 
Brésil, de la Nouvelle-Zélande et de la Terre de Van Dic-men. 

Obs. Pour plus amples renseignements sur rinti'oduclion, la naturalisation et 
la dispersion gf'ographique Ae celte piaule, consulter le travail publié par le doc- 
teur Rotli ap. En<|l. liot. .fnlirbuch. V, 1)3']. 

CHL.AMYDOPHOR A 

Elironb. ap. I^ess. Syii. !îG5. 

C. piiboNcens Coss. cl DR. ap. .lain. PL Alg. exsiec. \f 971; Coss. et Kral. in Ihdl. 

Sur. Iwt. IV, -^79; Ratl. et Trab. Alg. I, /159; Roîss. Or. 111, STjg (in not.); Kral. PI. 
Tan. cmicc. n" ;58i. — Cotula puheseens DesC. Atl. Il, a85. — Otogh/plnx iiubcscciis 
Pomel Noav.mat. 56. — ®, @. Marl.-Jun. 

Sables et lieux pierreux inondés pendant Tliiver, alliivions et lits des oued des- 
sécliés : Niidoiir entre .S/I/.r ol Gnhès, Oued Lchon , environs de Gahè^. Dj. Azizii, 
Bordj-Goiti/hi , Kriz, Tozz''r, liir h'iinfès , liirEI-Ajn, cnivo Sododa o{ ÏOiied Mrlti- 
tcfflmiii , entre Moiiui-cl-GliciLh et Pur Krtinii, enl ro Gtiellar Alniicil-hvii-Amnvu et 
Gard Djdh-Alliili. 

Sud de la Tripolilaine. Algérie désertique, sud du Maroc. 

V. tridcntuta Elireiib. ap. Less. 5»/n. a66; Coss. el Kral. iii lliill. Soe. Intl. IV, -179; 
Boiss. Or. m, 359; Kral. Pi Tuii. exiiicc. n" 38-^. — linhawila Indcnlalo !)(«!. /<7. 
/%. 273, lab. 'i7,"nfr. ,. _ 0, (2). Marl.-.Apr. 

Terrains salés, bumides ou inondés pendant Tbiver : grande et petite kcrkenm , 
Gahhn. 

Cilupre, l'l;;\|tt(', Martnariipw. 



COMPOSITE':. 225 

ARTEMI3ÎA 

Tourn. Klein. iJG'i ot Inst. Ado, (ali. 'Uio. 

Sect. 1. ABSiyriiiuM l)G. 

A. arhorcscens L. Sp. od. a, 1188; Desf. Ail. Il, aG3; Bail, ol Trab. /l/^<-. !, 'i()7; 
Hoiss. Or. III, ■A']->.; Rchb. /c. XVI, tab. i38, l\g. 11. — 1). Apr.-Jiil. 

Bords de la mer, falaises et rochers, [seules des riionlajriies : El-Haoïiiria , Ke- 
Uhia, Cartilage, Bizerle, Dj. Ichkeul, Sfax{n\\i., Espina). 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Palestine. 

A. ittlantica Coss. ol DR. in Bxdl. Soc. bol. IX, acjS; Bafl. 0I Trab. Alg. I, /168; Chou- 
lette Fragm. FI. Alg. exsicc. 11° 533. — 1). Sept.-Nov. 

Fentes des rochers, pentes des montagnes ; Dj. Tionchcha, Dj. Gohan-hen-Fc- 
lima près Feriaua (Robert, 188^). 



Algérie. 



Sect. II. Abbotonum Bess. 



A. Yulgaris L. Sp. 8A8; Desl'. Atl. Il, 26/1; Balt. ot Trab. Alg. I, !iï,^; Boiss. Or. 111, 

371 ; Rcbb. îr. XVI, (ab. 1/17, f.g. ,. — 'iT. Jun.-Jul. 

Broussailles aux bords de ÏOued El-Hallonf [i . Reboud). 
Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

Sect. III. Dracunculus Bess. 

.%. campestri.s L. Sp. 846; Bail, et Trab. Alg. I, Û69; Boiss. Or. III, 363; (ji-on. et 
Godr. FI. Fr. H, i33; Rchb. le. XVI, lab. ihh, fig. i. — 'f. Oct.-Apr. 

Sables, beux pierreux et incuites, broussailles, pentes das collines: Teurki, 
Mahainedia , Hammamet , Ain Mcdekeur, Takrouna, Hammam-Sousa , Ksar-el-Sef, 
Ahi Cherichira, Zeram-el-Din , Bir El-Ahmar, El-Aïeïcha, Ga/m, Oued Zitouna, 
Zarzis, Feriana, Shiha, Haidra, etc., assez commua et disséminé dans toute la 
Tunisie. 

Tripolitaine, Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la 
Péninsule Ibérique à la Grèce. 

Var. ^. odoratissima. — A. odoratissima Desf. Atl. II, 268; Batt. ef Trab. Alg. 1. /i6g. 

Mélangé avec le précédeiit, mais beaucoup plus rare : Taoudjout et principale- 
ment les collines du sud. 

Algérie. 

A. variabllis Ton. FI. Neap. prodr. app. v, ia8; (îuss. Si/.;. II, fi^'] ; Willk. et Lge 
Prodr. Hisp. II, 73; Bess. in Mém. Acad. Pétersb. IV, /166, tal». 6-7. — A.procera 
Lap. (non Wiiid.). — t). Sopt.-Ort. 

TUMSIK. 1,") 



L>-2(i COMPOSlTyî:. 

Ijivii'oiis do S/a.T (spoul. ?, Esjjina). 

Maroc, Espagne, Pyrénées françaises, Ilalie ini'ridiniKilo, Sicile. 

Soct. IV. SEniPiiinii'M Boss. 

A. !lerl»a-all>a Asso 5^». slirp. Arag. ii" 810, lab. 8, lig. 1 ; Hatt. oi Trali. Alg. [, 
/169; Boiss. Or. III, 36.5 et Voij. Esp. lab. 96; Willk. ot Lge Prodr. Hisp. H, 76, — 
.'1. Pontica Desf. yl«/. 11, a63? (non L.; spcciin. decst in lierb. Fontanesiano). — A. 
pyromacha Viv. FI. Libye. 54, lab. i3, fig. ;). — ,1. odoratissima Mby F/, .l/g. 95 
(non Desf.). — 1). Sept.-Apr. 

Sables, lieux secs et pierreux, pentes des collines, terrains salés, alluvions des 
oued desséchés : très commun dans toute la Tunisie continentale, principalement 
dans le sud, se retrouve dans les îles Kericenna et Djerbn. 

Espagne, Pyrénées françaises, Syrie, Palestine, Sinai, tout le Nord-Afrique de 
l'EgypIe au Maroc. 

TiUB. VI, !!»e:.\£:€zo.\i»e:^ Bciiil». 

DORONIGUM 

Tonrn. Elon. 388 et fnsl. /187, lab. -277. 

D. Pardalîanehcs (3. L. Sp. 885 var. Atlanticum Cbabert in Bull. Soc. bot. XXXIX, 
33/1. — D. Pardaliauches Desf. AU. II, 377 ! — D. scorpioides Coss. ; Bail, et Trab. 
Alg. I, /170 (non Willd. !). — D. plantagineum var. Afriraninii Barratte in Bull. Soc. 
bot. XL, 118. — Aronicum Allanticum et Doroninmi Allanlinim (nomen prius) Cbabert 
in Bull. Soc. bot. XXXVIH, 385. — D. Atlanlicuiu (nomen poslerins) Rony in Bull. 
Soc. bol. XL, 187. — '^. Maio-Jun. 

Pentes boisées, lieux frais : Dj. Ghorra, entre Fcdjcdj et lludjera-Sghira , bords 
de YOued Baghla. 

Algérie. 

Obs. Cette plante n'est pas, comme favaif cru le regretté docteur Cosson, le 
D. scorpioidcs VVilId.; aux différentes raisons déjà énumérées dans le Bulletin de 
la Société botanique (XXXVIH, 385; XXXIX, 33i, et XL, ii5. 186, 260 et 
333) au cours do la discussion suscitée par cette espèce critique, j'ai ajouté récem- 
ment ( y4ssoc. /r. poMr l'av. des se. 189A) une preuve décisive tirée de la compa- 
raison du Doronic barbaresque que M. le professeur Ascherson a bien voidu faire, 
à ma demande, avec le type de Iherbier Willdenow. 

Sur les aflinités do cette plante, les botanistes <pu ont pris [»art à la discussion 
ci-dessus iapf)ol('0 ne sont |)as c()in|)lèteMicnt d'accord; les uns rapprochent le 
Doronic algérien du D. Pardalianclics L. ; les autres, et c'est le plus petit nonibie, 
le réunissent à titre de variété ou même de simple forme au D. plantagincum L.\ 
ces divergences d'opinions s'explitpienl par les variations que cette plante peut 
présenter dans la pluj)arl de ses parties, variations dont voici le résumé basé sur 
mes propres observations : le rhizome est muni de renflements écailleux cl lai- 
neux rpii persistent plus ou moins longtemps suivant les individus, ([uelques-uns 



COMPOSIT/K. 227 

|)oHoiil ôvidomnient dos stolons, d'aulres en sont 1res cerlainenient dépourvus. 
Los feuilles radicales, au moins celles qui subsistent au moment de la floraison, 
sont sensiblement cordiformes , mais il est possible, comme l'a fait remarquer 
M. Battandier, que la première feuille qui se détruit de très bonne heure afiecte 
une forme un peu différente; un ochaniillon du Dj. Ghorra avant conservé la base 
de cotte première feuille, celle-ci est neflement cunéiforme. Une seule fois j'ai 
observé l'avortement complet des ligules; parmi neuf spécimens soumis à l'ana- 
lyse, sept avaient le réceptacle légèrement poilu et deux parfaitement glabre; sur 
cinq individus les achaines de la circonférence étaient plus ou moins hérissés, et 
sur quatre autres, ces achaines étaient complètement glabres; enfin, un seul 
échantillon m'a présenté des achaines extérieurs avec huit côtes au lieu de dix. 

Jamais je n'ai observé, sur les achaines radiaux, d'aigrette semblable à celle 
signalée par M. le docteur Chabert, pas plus dans la plante d'Afrique que dans la 
nombreuse série de D. plantagineum et D. PnrdaUanchcs que j'ai eue à ma dispo- 
sition; toutefois, un Doronic cultivé vers i8/i5 au Muséum de Paris, sous le nom 
évidemment faux de D. scorpioidcs Willd. , m'a présenté des achaines extérieurs 
dimorphes, les uns chauves, les antres surmontés de cinq soies raides et ca- 
duques. 

Malgré sa variabilité, je ne doute pas que les vraies aÛSnités de la plante 
d'Afrique soient avec le D. Pardalianches plutôt qu'avec le D. plantagineum et je 
pense que tous les botanistes qui ont pu, comme moi, étudier ces deux dernières 
espèces sur le vif , partageront ma manière de voir; au reste, Desfontaines lui- 
même connaissait bien les 1). Pardalianches et D. plantagineum qu'il faisait cultiver 
dans l'école de botanique du Muséum et c'est avec le premier, et non avec le 
second, qu'il a confondu le Doronic de la Flore Atlantique. 

SENE CIO 

Tourn. Elei». 36 1 of lu^L /i56, lab. i>Go. 

Sect. l. Ois.iijAc.E DC. 

s. flavus Schuitz Bip. ap. Webb Phyt. Can. 111, 317. — S. Decaisiiei DC. Prodr. VI. 
3/19; Balt. et Trab. Alg. I, /171; Boiss. Or. Ili, 386; Webb Phyt. Can. lab. 107. —, 
5. clavisela Pomei Noua. mat. 60. — Crnssocephalum Jlavinn Dcsne FI. Sin. 27. — 
(T). Apr.-Jun. 

Rochers et escarpements des montagnes : Dj. Bou-Hedma, Dj. Hallig , Dj. 
Oum-Ali, El-Guettar, Oued Ziionn , Oued Ta ferma, Khanget El-Teldja, Dj. (]lierh , 
Sidi-Aïcii. 

Algérie et Maroc désertiques, Espagne, Canaries, Arabie Pétrée, Palestine. 
Egypte. 

S. vulgaris L. 5p. 867; Batt. et Trab. Alfr. 1, /171 ; Boiss. Or. III, 386; Rrhb. le'. XVI 
tab. 68, fig. I. — 0. Febr.-Jun. 

Champs, cultures, décombres, broussailles : La Gonlctte , Tunis, Porto-Fa- 
rina, Gabès. ♦ 

i5. 



1)2S C(»MP0S1T/E. 

Algérie, Maroc, parties seplenliionale et oricnlale du bassin nit-dilerranécn, 
Kgypie. 

S. iivifliis L. Sp. 867; Balt. et Trab. Alif. 1, /171 ; Roiss. Or. III, 388. — S. fœnicula- 
ceus Ton. FI. heap. II, 216, fab. 78; Rrbb. le. XVI, lab. 71, fig. i. — ®. Apr.- 
Maio. 

Broussailles et lieux herbeux sur les pentes du Dj. Cheban. 

.Al{|érie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à lu Tin-quie d'Europe. 

S. leiicantheinifoliiis Poir. loi/. II, aZ^: Dfsf. Ail. II, «71 ; Bail, ot Trab. /!//;. I, 
/17a; Boiss. Or. m, 388; Rcbb. le XVI, lab. 71, fig. 11. — .S. l.umiUs Dosf. AU. II, 
971, lab. 933. — ®. Febr.-Maio. 

Cultures, lieux herbeux, vallées humides, sables des bords de la mer : île 
Plane, toute la proscpTile du Cap Bon, La Goulctlc, Tunis, DJ. Uou-kourneïn , 
Nebeul , Kroumbalia, Hammamcl, Oued C/j«i'ifi inférieur, Zaghouan, Djcdctdn, Tc- 
bourba, Bizertc, toute la vallée de la Mcdjerda, pays des Oncliteta, Souk-el-Arba , 
Ghardimaou, Feriana, etc., commun dans le norfl. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin mi'dilerranéiMi de la i'éniusule 
Ibérique à la Grèce, Syrie (environs de Beyroutli ). 

S. crassiroUus Willcl. Sp. III, 1989; Batt. ot Trab. Alg. I, /173; Gron. ol Godr. FI. 
Fr. II, )i3; Rchb. le. XVI, lai). 71, fiff. m. — ®. Fcbr.-Maio. 

Sables, cultures, lieux herbeux, vallées humides : SIdi-bou-Saïd, C.arlhage, 
Tunis, Rades, Hammamel, Souk-el-Arba, Ghardimaou. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, France méridionale, Corse, Sardaigne, Italie 
méridionale, Sicile. 

S. coronopirolius Desf. Ail. II, 273; Bail, et Trab. Al};. I, /173; Boiss. Or. III, 390; 
Wcbb l'hijl. Can. III, 320, tab. 108. — ®. Dec.-Jun. 

Sables, lieux arides, pentes des collines, alluvions des oued : Hammam-cl-Lif, 
Sousse, Kairouan, El-Djem, environs de Sfax (Espina), îles Kerkenna ( Espina) 
et Djerba, Dj. liou-Hedma, Dj. Berd, El-Guellur, Oued Cherchara , Dj. Aziza , 
Nef la, Oued El'Klicil , Tataouïn, enlre Frai is et Kl-lJmagucs , entre El-GoTèa et 
Debabclut , Zarzis, Guelaat Es-Snnm, etc., commun dans VArad. le Djerid et le 
Nefzaoua, rare dans le nord et dans le rentre. 

Tripolitnine. Algérie et Maroc désertiques, Canaries, Sicile, (îrcce. Archipel, 
Syrie, l'alcsline, \rabip IN'tréo, Egyj)le, Mai-maricpie. 

S. delphlnifoliiiK Valil Sijmb. 11. 91. lui), 'i.'i; Dosl'. Ail. il, 979; Bail. o| Trab. l/g'. 
I, /173; (niss. Sijii. il, '177; lUIib. /(■. \V1, tab. 70, fîf;. 11. — ®. Ai)r.-Juii. 

Pâturages, chanq^s, vallées herbeuses, pentes des collines : Tunis, Djedeïda, 
Tebourba, llattivi Mournalc, Menzcl-bou-Zclfa. entre Menzcl-bou-Zelfa et Soliman, 
ebeul , Maliamedia, Fernana, Fcdj El-Saha, An Alimrn, Ghardimaou. 
Algérie, Sardaigne, Sicile. 



COMPOSITE.. 2'29 

Secl. II. Jacobem DC. 

S. I^cbrodensîs L. Sp. éd. -j , 1217; Balt. et Trab. Alg. I, h']h\ Boiss. Or. 111, 891 ; 
Willk. et Lye Prodi: Hisp. II, lai; Rchb. le. XVI, lab. 7a. — S. laciniatus Bert. 
— '^. Apr.-Jun. 

Vieux murs, rochers, pentes des montagnes : Tunis, Zaghouan. 

Gyre'naïque, Algérie, Maroc, Italie, Sicile, Hongrie, Dalraalie, Grèce, Crète. 

S. erratîciis Bert. Amœn. 99; Balt. et Trab. Alg. I, h^jk:, Boiss. Or. III, 893; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, ii5; BcLb. le. XVI, tab. 7.3, %. i. — (2). Oct.-Jmi. 

Marécages, prairies humides, hoids des eaux : J)j. Abd-er-Rahman , Biierte. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du hassin méditerranéen. 

S. foliosus Salzm. PL Ting. exsicc. [i8a5]; DC. Prodr. VI, 35 1; Bail in Journ. Liiui. 
Soc. XVI, 5i5; Wilik. et Lge Prodr. Hisp. II, 120. — S. laciniatus Scliousb. I(erb. 
leste Lge. — 'i^. Apr.-Jun. 

Lieux humides à Kelibia. 

Maroc, Espagne. 

S. giganteus Desf. Atl. II, 278, tab. 28^1; Batt. et Trab. Alg. I, /17/1; Bail in Journ. 
Linn. Soc. XVI, 5i5; DC. Prodr. VI, 3^9. — —. Jun.-Aug. 

Lieux humides, marécages, bords des eaux : Ain Kerma-Sefra, Ëllez, Ain 
Chabro , Ain Bou-Driès. 

Algérie, Maroc. 

S. C'ineraria DC. Prodr. VI, 3.55; Batt. et Trab. Alg. I, /17.5; Boiss. Or. 111, 890; 
Rchb. le. XVI, tab. 77, fig. i. — Cineraria maritima L. Sp. éd. 2, I2'i6. — 1). -Maio- 
Jul. 

Abonde flans les sables et les rochers maritimes de l'ilot de Djamour. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibé- 
rique à la Grèce. 

S. bicolor Cariiel Prodr. JI. Tosc. 8G8 ; Boiss. Or. III, 890. — S. ambiguus DC. Prodr. 
VI, 856; Batt. et Trab. Alg. I, ^75. — Ciwraria bicolor WiUd. Sp. III, 3o85. — 
C. a7)i!i{gua Biv. Stirp. rar. manip. ni, 5. — t). Juii.-Aug. 

Rochers, heux pierreux, pentes des montagnes : Dj. khechcm-d-kelb , Dj. 
Cliambi , Guelaat Es-Snam, Kef Sidi-Ali-Moutin , Founi Tamesmida. 

Algérie, Italie méridionale, Sicile, Grèce. 

HERTIA 

Neck. Elem. 1,8. 

|S. chcirîfulia 0. Kuz. Revis. I, 3/i/i. — Othonua ckeirifolia L. ; Desf. Atl. II, 3o5 ; 
Coss. et Krah in Bull. Soc. bot. IV, 288; Kral. PI. Tiin. exsicc. absque n°; Bot, Heg. 
lab. 266. — Olhon'wpsis clicirifolin Balt. et Trab. Alg. I, '177. — — , f^. Oct.-Jun. 



230 COMPOSlT/i:. 

Pâturages, lieux licrbeux, petites des collines : dès coriimuu ihins [oiite la Tu- 
nisie, mais principalement dans le nord et duis le centre; dans les plaines à sous- 
sol argileux couvre souvent, presque seul, de larges espaces. 

Algérie. 

TUin. VII. <[\%IiEIV»UliA€E:^ Uchb. 

GALENDULA 

L. deii. n". 679. 

C gracilis DC. Prodr. VI, A53; Balt. ot Trai). Alg. I, ^477. — C. l'eisica j3. gracilis 
Boiss. Or. 111, il 8. — C. subiiiermis Pomel Noitv. mat. 'SA. — T). Mart.-Maio. 

Cultures, décombres, bords des cbeniins, lieux beibcux, pentes des collines : 
El-Djein , Sfax , DJ. Bou-lledma, Gabès , GaJ'sa, DJ. Sidi-ïounès, Douircl, etc., 
commun dans tout le sud. 

Cyrénaujue, Algérie, Maroc, Syrie, Ciiypre. 

<". Paiscsiina Boiss. Diagii. Or. ser. 1, x, 83 et Or. III, A 17. — 0. Fobr.-Jiiii. 

\ ar. a. brachyrrhyncha Boiss. Or. III, /117. — C. stellala Coss. et Krai. in Bull. Soc. 
bot. IV, 383 (an Cav.?) var. stellala Coss. et Kral. (excl. syn. plur. ). — C. Crùla-galli 
Viv. FI. Lihijc. .■)(), lab. 2(j, fig. a. 

Var. ^. interinedia Coss. et Kral. /. c. — C. mnlvœcarpa Pomel Nouv. mal. 33; Bail, et 
Trab. /1/g-. I, '177. 

\ar. 7. hymenocarpa Coss. ot Kral. /. c. — C. platycarpa Coss. in Huit. Soc. I.ol. III, 
ô6'i; Bail, et Trab. Alg. I, 477. — C. tiaipsiœcarpa Pomol A'oiu'. mat. 3/i. 

Cbamps, cultures, décombres, lieux herbeux, jardins de palmiers : très commun 
dans toute la l'unisie, de La Goulette, Tunis et le pays des Krouinir jusque dans 
la re'gion des oasis et à Zarzis, les trois variétés souvent mélangées mais aussi 
(pielquefois jilus ou moins localisées; l:i variéU; hymenocurpa paraît être cependant 
In plus comumne dans le sud. 

(]yi('naïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc, Espagne, Sicile, Syrie, Paleslinc, 
Egypte. 

Obs. Les échantillons distribués par Kralik sous le nom de (\ Crista-ifalli , ilans 
ses Plantœ Tuuotanœ , n'étant pas parfailcment uniformes, je ne puis les citer avec 
une entière certitude. 

c. iïrvcnMis L. Sp. éd. 3, i3o3; Poir. I oy. H, a/iô; Dcsf. AU. H, 3oG; Bail, cl Tral). 
Mg. I, /178; Boiss. Or. m, /118; Brlib. le. XV, lab. lôg, (ij;. iv; Kral. /'/. Tm. 
cx»tcc. abs(|uo 11". — 0. Orl.-Jim. 

Champs, culUires, ruines, décombres, palmériers : très commun dans toute la 
Tunisie du nord au sud. 

Marmarique, Gyrénaïque, Tripolilaine, Algérie, Maroc et la plus grande parlie 
(hi bassin méditerranéen. 



COMPOSIT.ii:. 231 

Var. j3. parviflora. Batt. et Trub. Alg. I, /178. — C. parvijlora Rafiii. Curait, pi. Sic. 83; 
Guss. Syii. Il, 5a3; Hchb. le. XV, lab. 160, fijj. m. 

Dans les mêmes stations que le type, mais plus rare : La Goidcltc, Tunis (Bertè), 
Le Bardo, Djedeïda et probablement ailleurs. 

Cyrënaïque, Algérie, Maroc, Espagne, Sicile. 

C. siiffriitîcosa Valil Symh. 11, 9^1; (loss. ot Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 281 ; Bail, ".t 
Trab. Alg. I, A79; Boiss. Voy. Esp. .337, lab. 79; Willk. el Lge Prodr. Ilisp. 11, 126. 
— C. stellala Desf. Ail. If, 3o'î (non Cav.). — 'i^C, t;. Fcbr.-Jun. 

Lieux pierreux, broussailles, fentes des l'ocliers, pentes des montagnes: El- 
Haouiria, Dj. Chcb/in, Dj. Abd-cr-Rnlwian , Uammmn-cl-Lif, Dj. Bou-Kourneïii, 
Zdghonan, Teboulha, Porlo-Farina , Mcdjez-el-Bah , Gkavdimaou , Taharque , Giie- 
laat Es-Snnm, Souk-cl-Djema , Feriima, etc., disséminé dans la région monta- 
gneuse du centre et de Test. 

Var. ^. tomentosa Bail in Jonrii. Linn. Soc. XVI, 517. — C. tninenfosa Dcsf. Ail. II, 
3o5, lab. 3^j5; Bail, et Trab. Alg. I, .'179; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. II, 1 aC. — 
C. stiffruticosa Coss. et Kral. in Bidl. Soc. bot. IV, a8i (non Vahl). 

Dans les mêmes stations que le type. 

Algérie, Mai'oc, partie méridionale de la Péninsule Ibérique. 

Obs, Plusieurs Composées- Coryndjifères sont cultivées, dans les jardins euro- 
péens et indigènes, comme plantes ornementales; dans les premiers, on trouve 
la plupart des espèces communément employées pour l'ornementation des jardins 
de l'Europe méridionale; les cultures indigènes sont beaucoup plus restreintes; 
l'introduction, dans la Régence, du Dablia [Daldia vuriahiUs Desf.) et de l'OEiilet 
d'Inde [Tageles patula L.), tous deux à fleiu's simples, paraît remouler h une 
date d('jà ancienne, le second existait même très cerlainement, dès la première 
moitié du xvi' siècle, dans les jardins de Tunis d'où Cîtarles-Quint le rapporta en 
Europe [i56i] (cf. Ed. Bonn. Aperçu lus!, sur les pi. de Tun.); le Solidago gtabra 
Desf. s'échappe assez facilement des cultures et se rencontre quelquefois aux envi- 
rons immédiats de Tunis. 



DIV. II. GYNAROCEPHALiE Juss. '•>. 
TlUB. I. echi^opsideje: Less. 

ECHINOPUS 

Tonrn. Elem. .368 el Inst. /i63, lab. liGti. 

E. spino.«ia L. Manl. 119; Desf. .Ail. 11, 3io; Bail, et Trab. Alg. I, ^181; Boiss. 
Or. IH, 4:u); Sbih. et Sm. FI. Grœc. lab. 93/1. — E. Bovri Boiss. Diagn. Or. ser. 1, 
VI, 99. — 'If. Apr.-Jun. 

Sables, lieux arides, ;illuvions des oued desséchés, palmériers : commun dan? 

'' Auclore Ed. Bonnel. 



232 COMPOSITAv 

loulo la Tunisie continentale de la vallt^e do la Medjcrda et du pays des Kîvunnr 
à Zarzis, se relronve dans les îles krrJa'nna et DJcrlm. 

Algérie, Maroc, Chypre, Syrie, Egypte, Mai-marique, 

K. stri^ana L. Sp. 8i5; Dcsf. Ati H, 3io; Rail, et Trab. Alg. I, /i8a; Villk. ol Lge 
Piodr. I[isp. II, i2o3; Barrcl. le. lab. lA'i. — 0. Apr.-.liiii. 

Lieux incultes, déconibies, bords des chemins, pentes des collines: porte de 
(larthageii Tunis, Mahamedia, Nebeul, Zn<rliouan, Dar-cl-Bcy (Enfida), Oued M e- 
lùtna inll'i'ieur. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique. 

TRIB. 11. CAKIiIXEiE Benth. 

BROTEROA (perperani Hrotcra) 

AViilil. Sp. iU, aSgg [i8o3] (non (lav., noc Spreng.); 

{Cardopatiuni Juss. in Ami. Mus. VI, iî-î/i (in noi.) [i^oj]). 

B. anie<hy«i(îna 0. Kuz. Revis. 333. — Cardopatinm aiiietliysliniim Spach in Aiin. se. 
uni. stT. 3. V, a/i2 et ap. DR. Ad. FI. Alg. 37, lab. :>(}■, Batt. et Trab. Aljf. I, 
/i83: kral. PI. Tnn. exsicc. n" 25o. — C. FoiiUtiie.w Spadi L c. y/i'i. — Qtrlliaiiius 
conjiiibosm Des!'. Atl. Il, 209 (non L. qni planlani atricnnam non novil). — — . Alaio- 
Jmi. 

Lieux incultes, plaines arides, bords des cheniitïs, pentes drs collines : commun 
dans tout!' la Tunisie scplenlrionale et centrale. 

Algérie. 

Obs. Le Cardopal'mm Fonlanesii n est connu que par les fragments de l'herbier 
Deslbntaines sur lesquels Spach a basé son espèce et dont il avoue lui-même le 
mauvais état : crfrustulum unicum milii obvium sistitur, . . n (Spach /. c); pour 
remédier à l'insuffisance des échantillons de sa collortion, Desfonlaines avait même 
ajouté, à coté de la plante de Tunisie, un juagnifique spi'cimen de li. conjmbosa 
0. Kuz. {Cardopatium corymbosum Pers. ; C. orientale Spach) recueilli très proba- 
blement dans l'Ecole de botanique du Muséum oij cette plante n'avait pas cessé 
d'être cultivée de|)uis l'époque de Tournefort. 

Il me pai-ait iiiq)()ssil)le de séparer le B. Fonlanesii Spach (sid) Cardopntio) du 
B. nmcthijHlina dont il ne constitue, à mon avis, qu'une forme à inflorescence plus 
compacte et plus arron lie; le caractère tiré des paillettes de l'aigrette, libres dans 
l'un, ])lus ou moins connées à la base dans l'autre, n'est ni plus iranché. ni plus 
constant dans l'espèce barbaresque que dans l'espèce orientale, ainsi (pie Hoissier 
l'avi.it déjà constaté pour celte dernière (Pappi paleœ in spcciminibus caeterum 
simillimis libcraî vel basi subconnataj. . . Boiss, Or. III, !\h;\). 

Lors([ue A. L. de Jussicu proposait successivement, dans la même note, les trois 
n(ims géni'riques de Chamwleon, Cardopatium et Chamaliuiu pour le Carllinmus 
conjmbosus L. , il savait parfaileriient que Willdenow, deux ans avant lui, avait 
créé pour celle môme espèce le genre Brotern, mais on ignorait alors (juc le même 
uuni dftiiné, dès 1799. pai- (-avanilles à une Malvacée étant synonyme do MeHiuuin 



COMPOSlTiE. '233 

Forsk., ne pouvait èlre couscrv»;; enfin, le Broiera Sprcnjj". [1801] rentrant dans 
les Hyptis Jacq. , il en résulte que le genre Hrolera Willd. doit être maintenu et 
prime le genre Cardopatiuin hiss.; la restitution proposée par M. 0. Kuntze me 
semble donc parfaitement justifiée et je crois devoir rado|)ter bien (pie je no par- 
tage pas, sur les questions de nomenclature, toutes les idées de Tauteur du Re- 
visio gencrum plantarum. 

XERANTHEMUM 

Touni. Elem. A 00 et Insi. Agg, lab. gS'i. 

\. inapordini VViild. Sp. III, 190a; Boiss. Or. III, hha. — X. erectum Près! Del. 
Prag. 106; Balt. et Trab. Alg. I, /18A; Rcbb. 7c. XVI, tab. 6, fig. i. — X anmmm 
var. jS. L. — (T). Apr.-Juii. 

Lieux arides et incultes, bords des cliemins et des champs, pontes des mon- 
tagnes : Djedeïda, Tebourba, sud de Souk-cl-Djeiua, Oued Zafran, El-kef, Dj. 
Bargoii, DJ. Megkila, Guclaa Feghara, Guelaat Es-Siiam. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Obs. C'est la forme à écailles des calathides plus colorées que dans le type (var. 
licboiidianum Verlot in Catnl.jard. Grenoble [i856], /19) qui domine en Tunisie. 

GARLINA 

Tourn. Ele))i. 4oo et 7ns/. 5oo, tab. 385. 

C. corymhosa L. Sp. 828; DesF. Atl. II, a5o; Batt. et Trab. Alg. I, /i85; Boiss. Or. 
III, A /19; Rcbb. le. XVI, lab. i3. — 'l^. .lun.-Auf;. 

Pentes du Dj. Bir. 

Algérie, partie septenlrion'xle du bassin méditerranéen. 

Var. jS. involucrata Boiss. Oc III, AA3. — C. tnvoliicrala Poir. Voy. II, a3A; Desf. Ail. 
II, aoi; Bail, et Trab. Alg. I, A 80; Kral. PL Tun. exsicc. n° aSA. — C. conjm'josa 
(3. major hge Pag. i33; Wililv. et Lge Prodr. Hisp. III, i33. 

Broussailles, lieux pierreux et incultes, pentes des collines: Kclibia, Zoiigng , 
nord de Forlnna, Oued Meliana inférieur, Tunis, Mahamedia, Zaghouun, nord de 
Hammam -Soiisa, Sou-sse, sud de Lamla , nord de Tebou/ba, Ksiba-el- Mediouni , 
Saguiet Maloiig , ksar-cl-Sef, Ouled Mêler, Bir Ahmra, entre Bou-Mcrdès et /i7- 
Djem, entre Zeram-el-Diu et Bir Touadjeiir, Sidi-el-Ilani, est de Ain. Gliericliira , 
Kessera, Oued Zafrau , El-Kef, Nebeur, entre Souh-el-Arba et ISebeur, Soulc-el- 
Arba, Bizerte, Feriana, El-Aïeïcha, enlve Ksar-el-Metameiir et Henchir-Koiitin. 

Algéiie, Maroc, Espagne, Sicile, Malle, Grèîc, Syrie, Egypte, Marm;!ri(pie. 

t. raeemosa L. Sp. 8:^9; Balf. et Trab. Alg. I, '186; Wilik. et Lge Prodr. Ilisp. II, 
i33; Rcbb. le. XV, lab. la, fig. n. — C. sulfnrea Desf. Ail. il, aji, lab. aaA. — 
®. Juu.-Aug. 

Lieux stériles,, terrains incultes, pentes des collines : Sonk-cl-Arba, Fernana , 
Ain-Draham , Tabarqne. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibéi-itpiO. Baléares Sardaigne. 



234 COMPOSlT^^i. 

C. lanata L. Sp. 82b; Desl'. Atl. 11, 200; Batt. et Trab. Al^. I, 486; Boiss. Or. 111, 
hôi; Kral. PI. Tun. exsicc. n° aoo; Rclib. le. XV, lab. la, fi^. 1. — (T), (2). Jun.- 
Aug. 

Broussailles, terrains incultes, pentes des collines: Tunis, Oued Meliana infé- 
rieur, novd de Soliman , Teurkt, El-Haouiria, Oued Cliaïba infe'rieur, Mahamedia, 
Zaghouan, Bou-Ficha, Dar-el-Bry (Enjîda), Hencliir-Souia , sud de Sousse, Mo- 
naalir, Djenaii-el-Farik , Aïii Clierichira , Sidi-el-Hani, Zeram-el-Din, Ouled Meter, 
îles Kerkenna, entre La Manouba et El-Sebala, Djedeïda, Tebourba, El-Kef, Souk- 
el-Arba, Fernaiia, îlot de Taharquc. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méd i terra nëen. 

ATRAGTYLI3 

\j. Gen. n" 63,'). 

Sccl. I. CnAM ELKoy (lass. 

A. giinimifrra L. 5/). 829; Poir. Voy. II, ^'Mi; Dfsf. in Act. Soc. hist. nat. Paris I, '19 
ol Atl. H, 252; Bail, et Trab. Alg. I, /189. — Carlina guminifera Lea. ; Boiss. Or. 111, 
!ibi. — Acarita giimmijera Willd.; Sbtli. et Sni. t'I. Grmc. lab. 838. — %. Jul.- 
Sept. 

Champs, broussailles, bords des chemins, pentes des collines : commun dans 
le nord et dans le centre ainsi que dans le pays des kromnir, [)lus rare dans le 
sud. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Crète, Archipel, 
Smyrne. 

A. macrocephala Desf. Atl. II, 353; Batt. et Trab. Alg. 1, /187. — Acarna macrn- 
ccphala Willcl. 5/;. III, 1700. — Carliita Fontanesii DC. Prodr. VI, 5 '18 (excl. loco 
nafali). — 2^. Aiitumno. 

Environs de Soliman (Desf.). 

Obs. Celte es[)èce manque dans l'herbier du Flora Atlanlica aussi bien que flans 
les autres collections du Muséum et les diverses missions scicntiliques, de même 
que les explorateurs isolés qui ont, à différentes reprises, parcouru la presqu'île du 
Cap Bon, ne l'ont point retrouvée dans la localité indiquée par Desfontaines. 

Socl. II. EuATRyicTiLis Hall, ct Trab. 

A. flava Dosf. Ail. II, uô'i, lab. 32(36».s,- Coss. cl Kral. in Ihdl. Soc. bol. IV, 36o; Batt. 
et Trab. Alg. I, /188; Boiss. Or. III, Aôa; DC. Prodr. VI, 55i. — 'If-. Maio-Jnl. 

Sables, terrains arides et pierreux, pentes des montagnes : Sidi-Khaled, est de 
Menzel-bou-Zelfa , Nebeul, llammamct , entre Baliia et Dar-cl-Uvy, Sousse, Mo- 
nastir, ouest de Meliedia, Saguict Matoiig, Teboulba, Oued MnrgucUl supérieur, 
Ahi Clierichira, sud de Knirouan, Ksa)'-el-Sef, Zernm-cl-Din , SJhx (Desl.), îles 
Kerkenna et Djcrbn , Gabh, Oued Ferd , Dj. Tntijero , Sebkha El-Melah, Zarzis, 
Fcrinna. 

Sinaï, Egypte, Marmai iijue, Tripolitaine. 



COMPOSIT/E. ■ 'J35 

Var. jS. glabrescana Boiss. Or. 111, ioa; Ikitt. et Trub. .l/i;. I, 'itîg. — A. vilrma Coss. 
et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 30 1. 

Dans les mêmes stalions que le type, mais plus souvent dans les sables : Ksar- 
cl-Ahmar, Dj. Bou-Hedvia, Bou-Alimran, DJ. Ilatlig , Dj. Oum-Ali, Bir El-Alimar, 
Kriz, Aïti Kebirtta, Tozzer, Nef ta. Oued ZItoun, DJ. Tadjera, Hadedj ( Matmaia) , 
entre Ksar-el-Metameur et Sidi-Salem-bou-Grara , Scbkha El-Melah. 

Alge'rie dësertique, Maroc, Arabie Pétrée, Egypte. 

Obs. J'ai observé, en Tunisie, quelques échantillons assez exactement inter- 
médiaires entre \ A. flava Desf. et IM. citrina Coss., ce qui m'a paru confirmer 
entièrement 1h réunion proposée par Boissier [loco cit.). 

A. proliféra Boiss. Diugn. Or. ser. i, x, 96 et Or. III, i5a; Coss. et Kral. in Bull. 
Soc. bot. IV, 36^; Bail, et Trab. Atg. I, iSc); Kral. PI. Tiin. exsicc. n° a5a. — (T), 
(2). Apr.-Jun. 

Sables, lieux arides, aliuvions des oued desséchés : entre Batria et Dar-el-Bey 
[Enfida), nord de Hammam-Sousa , entre Sousse et AJonaslir, Ksar-cl-Sef, Sfnx, 
Nadonr eu Ire Sfax et Gahes, îles Kerkcnna et DJerba , Gabcs, Dj. Aziza, Oued 
Feci, El-Guetlnr, entre Oued Taferma et Bordj-Gourbata , Oued El-Ftour, entre 
Djerf Oum-el-Azir et Lemdou, Bas El-Djerf, Bas El- Ain entre Ksar-el-Metameur 
et Sidi-Salem-bou-Grara, Sebkha El-Molak, Zarzis, etc. 

Algérie désertique , Arabie Pétrée. 

A. serrai» Pomcl Aouc. mat. 30; Batt. et Trab. Alg. I, /189; Bonn, cl Barr. Expier. 
Tiin. lllustr. bot. lab. 9, fig. t-a. — (T), (2). Maio-Jun. 

Lieux arides et pierreux, pentes des montagnes, bois de pins : Oued Eddedj , 
Dj. Bou-Hedma, Dj. Berd, Bedir Timiat, Dj. Hattig-, Dj. Oum-Ali, entre Ain Ke- 
birita et Oued Zitouii , Oued Zitoun, Dj. C/ierb, Dj. Kliechem-el-Kelb. 

Algérie. 

Obs. Celte espèce est assurément bien voisine de la précédente dont elle se dis- 
tingue surtout par ses calathides environ du double plus grosses, h folioles de i"in- 
volucre plus grandes et plus larges, presque constanunent terminées en appendice 
foliacé; par les écailles du péricline plus grandes, plus ovales, à bordure plus 
largement scarieuse; par les fleurons de la circonférence plus nombreux et plus 
allongés, largement et régulièrement rayonnants; par les achaiues plus gros; par 
les feuilles beaucoup plus développées et enfin par un faciès tout spécial. Ces carac- 
tères ne sont, à la vérité, qu'une exagération de ceux de VA. proliféra Boiss. auquel 
on pourrait être tenté de réunir Y A. serrata Pomel comme simple variété; toute- 
fois, je n'hésite pas, |;our les raisons suivantes, à considérer ces deux plantes 
comme des espèces suffisamment distinctes : r.4. serrata et \\i. proliféra sont très 
communs dans le sud de la Tunisie où ils couvrent quelquefois de larges espaces 
et, tantôt les deux espèces sont plus ou moins également mélangées, tantôt Tune 
domine ou même occu[^ exclusivement la surface du sol; jamais cependant je n'ai 
ob ervé de formes intermédiaires ou d'échantillons ambigus et jamais, non plus. 



236 • COMPOSIT/E. 

je n'ai éprouvé la muiiidie hésitation poiirilisliiigiier, aussi bien sur Je vifi|iie sur 
le sec, IVl. serrata de 1^4. proliféra. 

A. cancellata L. Sp. 830; Poir. Votj. II, 2.30; Desf. Ail. II, a53; Balt. et Trab. Alg. 
1, /189; Boiss. Or. m, lia-2; Rclib. le. XV, lab. ih. — ®. Apr.-Jun. 

Terrains secs et arides, broussailles, pentes des montagnes, bois de pins : très 
commun dans toute la Tunisie continentale et dans les îles Kerkenna et Djerha. 

Marmarique, Cyrénaïque, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin 
méditerranéen de la Péninsule Ibérique à la Grèce, Archipel, Rhodes, Crète, 
Chypre, Arabie Heureuse. 

A. scrratuloides Sieb. ap. Cass. in Dict. se. nat. L, 58; Balt. et Trab. Alg. I, Z188; 
Boiss. Or. III, /i53. — A. microcei)hula Goss. et DR. in Ann. se. nat. sér. 4,1, aio; 
Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 36 1 ; Kral. PL Tuii. exsicc. n' Sy/i. — 1). Maio- 
Jul. 

Terrains arides et pierreux, alluvions et lits des oued desséchés, pentes des 
montagnes : nord de llainmam-Sousa, Oued Marguelil supérieur, Aïn (Iherichira, 
Zeram-el-Din, Ksar-el-Sef, îles Kerkenna et Djerha, Dj. Boii-Hedma, Dj. Hatli'g , 
Gnbes , Dj. Aziza, Dj. Oum-AU , Dj. Cheguieïga, Oudrcf, El-Hamma [Djertd), 
Oued lierada, Oued Zegznou, Dj. Mntninta, Bir El-Ahmar, entre Ksnr-el-Meta- 
meur et Henchir-Koulin, Oued Zitoun, Sebkha El-Melah, Zarzi-i, El-Golea, Sidi- 
Atch, etc. 

Algérie désertique et Hauts Plateaux , Palestine. 

A. csespitosa Desf. Atl. Il, aa/i, tab. 990; Batt. et Trab. Alg. I, liS'j ; DC. Prudr. VI, 
55o. — t). Jun.-Jul. 

Terrains arides et pierreux, pentes des montagnes, bois de pins : Maldeur, Oued 
Zitouna, EoumBouibet, Eeriana, Ilaïdra, Dj.Osnior, Sbiba, Oued Marguelil fni[>é- 
rieur, Kessera, sud de Souk-el-Djema , Oued Zafran, El-Kef. 

Algérie, Maroc. 

TRIB. m. €;AK»UI.\E.ï: Benth. 

GARDUUS 

Tonrii. Elcm. ."{'u) ri Insl. 'l'io, lab. 953. 

Sect. 1. Machocevii \i.i Willk. et Lge. 

C'. macrocephaluM Desf. /}//. II, a/iS; DR. Ail. FI. Alg. lab. 5o, fiff. 1 ; Bail, el 'IVab. 
Alg. I, .ôaG; Arxaiig. Camp. Ital. 3c)8. — - C. iiiilaus ioriiia capiliilis iiiajonlMis Boiss. 
Or. III, 016. — d). Maio-Jun. 

Pentes des montagnes, b lis de pins : Dj. Znglioiiaii , Kcs-icra, Souk-cl-l)jcina, 
El-kof, Eeriana, Oued f'/iercliara , Eoum Goubcl, Guclaal Es-Snani, Dj. Cliauihi, 
Aïn-Draham. 

Algérie, Maroc, llalie méridionalp. Sicile. 



COMPOSIT.î;. 237 

Obs. Phmlo peul-iHrc Irojj voisine du ('. nutans L. pour en être s[)e'cil]que- 
nient sépare'e; les individus dont les capitules ne de'passent pas le volume de ceux 
du C. nulans L. ne sont pas rares en Tunisie. L'échanlillon original manque dans 
l'herbier du Flora Atlantica. 

Sect. II. MicRocEPiiALi Willk. et Lgo. 

c. pyeiiocephalus L. Sp. éd. a, ii5i; Bail, et Trab. Alg. I, 5a/i; Boiss. Or. III, 
5ao; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 337: Rchb. 7c. XV, lab. i33, fig. i. — ®, (2}. Apr.- 
Jun. 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins et des champs, jarh'ns de pal- 
miers : Kelihia, Nebeul, La Gouletle, Tunis, DJedeïda, Tebourba, Fernana, Aïn- 
Drahain, Aïn Ahnra, îlot de Tabarque, kesscra, Makleiir, Tamerza. 

Marmarique, Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin médilerrane'en. 

c, Arabicus Jacq. Culleet. I, 56 et le. rar. lab. 1G6; Bail, et Trab. Alg. I, Sai; 
Guss. Syii. II, lihi. — C. pycnocephahis y Arahicns Boiss. Or. III, oai. — (T). Apr.- 
Jun. 

Sables, heux incultes, jardins de palmiers : îles Kerhenna, Sfax , Gabes , Gafsa, 
Oudref, Sedada, Tameiret, HadedJ [Matmota). Douiret, Zarzis , etc., commun 
dans le sud, manque dans le nord et dans le cenlre. 

Cyrénaïque, Algérie désertique, Sicile, Archipel (Syra), Arabie Pétrée, Syrie. 

c. Balansse Boiss. cl Reuf. Diagiu Or. ser. 9, ni, lili; Batt. et Trab. Alg. I, 5ai. — 
C. myriacantliKs DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. [1801], n" 17 et AU. FI. Alg. lab. 5o, 
fig. 9 (non Saizm.). — (T). Apr.-Maio. 

Sables, lieux incultes > pentes arides des montagnes: Sidi-bou-Saïd , Kelibia, 
Guelaat Es-Snam. 

Algérie. 

C. pteracanihus DR. ap. Ducharire Rev. bol. I, 36 1 et AÛ. FI. Alg. tab. 5o, fig. 4 
et 5; Balt. et Trab. Alg. I, 535. — C. Reuterianus Boiss. Diagn. Or. ser. a, m, lili] 
Willk. et Lgc Prodr. Hisp. II, 198. — C. Bourgœanus Boiss. et Reiit. Png. 69 (non 
Schuitz Bip.). — 2). Apr.-Jun. 

Champs, lieux incultes, ruines et décombres, pentes des montagnes : Forinna, 
Fernana, Kef Sidi-Ali-Mouzin, Ras El-Aïouu près de la frontière algérienne , etc. , 
commun dans le nord et dans le centre. 

Algérie, Espagne. 

Obs. Suivant MM. Willkomm et Lange, les achaines de cette espèce seraient 
finement rugueux, tandis que MM. Baltandier et Trabnt les décrivent comme 
étant lisses; sur la plante de Tunisie j'ai toujours vu les achaines finement, mais 
nettement rugueux, de même que dans les échantillons typiques sur lesquels Du- 
rieu a décrit son C. pterncanthus. 



238 GO.MPOSlTyE. 

CIRSIUM 

Tourii. Eleiii. .Hô't cl liisl. 'l'i-, lai), p.b'). 

C. Ncabriiiu Poir. loy. II, 281 (sub Carcluo). — C. gigaidcum Spreng. Synt. III, 370; 
Bail. Pl Trab. Al[r. 1, 5a3; Willk. et Lge Prodi: Hisp. II, i85; Kral. PI. Tun. exsicc. 
absqne n". — Carditus giganteus Desf. Atl. II, i>A5, fab. 2qi. — Cnicus gtganteiis 
^Villcl. — 2-'. Jun.-Aug. 

Champs, broussailles, lieux incultes : îiol de Djamour, Zaghouan, Sidt-Knrfala. 
Fernana , Fedj El-Saha, Aïn-Draliain, kcsscrn , olc. , assez commun dans le, nord 
et dans le centre. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile. 

C echinatiini J)(]. Fl.fr. V, /lyâ; Batt. et Trab. Alg. I, ijai ; Gren. el Godr. /'7. Fi: 
II, aïo; Bcbb. le. XV, tal>. 92; Kral. Pl. Tan. exsicc. n" 9.S. — Cardintu echiuatiix 
Desf. Atl. II, 9/17. — Cnicus echinattiH VVilltl. — ®^'~r' Jiui.-Aug. 

Broussailles, lienx stériles, bords des champs et des chemins, pentes des mon- 
tagnes : presqu'île du f!ap Bon, Dj. Zaghouan, Tnbarqno sur la route de La Galle, 
Nebeur, bois entre Souk-el-Djema et Hnmmam-Souhra , DJ. Bargou, etc., assez 
commun dans le nord et dans le centre. 

Algérie , Espagne , France méridionale , Sicile. 

C. lanceolatum Scop. FI. Carn. II, i3o; Bail, el Trab. Alg. I, 592; Boiss. Or. III, 
538; Rrbb. le. XV, lab. 95, lig. i. — Cardnus lanceolatus L. — (2). Jun.-Aiig. 

Champs et lieux incultes, bords des oued : Kessera, Ain Mczinna, Oued Mar- 
gnclil, Oued Chcrclmra. 

Algérie, toute la partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce. 

Obs. I. La hrme folm hypoleucis (C. lanceolatian jS hxjpoleucum DG. ; C iieino- 
ralc Rchb. le. I. c. fig. n) existe également en Tunisie mélangée avec le type. 

Oiis. II. Suivant Letourneux (in lill. ad Coss.), le Pijcnoeoinon (perperam Picno- 
mon) Acarna Cass. ((jirfiium Acarna Mœnch; Hchb. le. XV, tab. 89) existerait au 
Foum Tamesmida et dans la plaine des Ferachich; toutefois, cette indication aurait 
besoin d'être confirmée, aucun échantillon de Pyenocomon n'ayant élé recueilli par 
Lelourneux dans les doux localités citées. 

NOTOBASIS 

Cass. in Dict. se. nat. XXV, 395. 

!%'. ^iyriaett Gass. /. c.; Boiss. Or. lil, 553. — Carduus Syriitrits L. ; Desf. .1//. Il, a/i5. 

— Cirsium 5i/ri«cwm Gœrin.; Bail, et Trab. Alg. I,5-ji. — Cin, s Siiriucim W/'iM.; 

Sbtli.etSin. FI. Grœc. lai». 83i. — (!)• Maio-Jul. 

Champs et moissons, lieux stériles, bords des chemins, pentes des montagnes : 
assez coinuiun dans toute la presqu'île du Cap Bon, Menzel-Temtm , nord de For- 



composite:. 239 

Itinn , Kelibia, Dj. Ueni-Meslciii près Uizerte, EJ-Kaira-TaJ.enl, El-Schalti , Oued 
(Jiaïba , Souk-cl-Arha , Ain Ahinrn, Ain-Draham. 

Al{5'('rie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, Sardaij>ne, Ilalie méridionale, 
Sicile, Grèce, Archipel. Syrie, Ko'y[)te, Marmarique. 



GAti/kGTITES 

Mœncli Melh. 558. 

C;. tomentosus Mœncli /. c; BaH. el Trab. Alg: I, 5 18: Boiss. Or. III, 556; Rclib. !c. 
XV, tab. 88, fig. I. — CeiUnitrea Galactttes L.; Poir. Voy. II, 944; Desf. Al!. II, 3o3. 
— (T). Apr.-Jun. 

Lieux stériles et incultes , bords des champs et des chemins , pentes des mon- 
tagnes : in agro Tunetano (Desf.), Dj. Bou-Kournem , Bizertc, Béja, Fedj El- 
Saha, Atn-Draham, etc., assez commun dans le nord. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen. 

G. mutabilis DR. ap. Ducliaiire Rev. bot. I, iiGa et Atl. FI. AJg. Jab. 52; Baff. el Trab. 
Alg. I, 5i8; Walp. Ami. I, 45 1. — (T). Apr.-Jun. 

Dans les mêmes stations que le précédent : presqu'île du Cap Bon, Porto-Fa- 
rina, El-Fedja, entre El-Fedja et Fedjedj , Ain-Draham, entre Tabarque et Bah- 
Abrik. 

Algérie. 

SILYBUM 

\ ail), in Mém. Acad. se. [1718], 179, lab. 6. 

S. Marianiim Gt-ertn. Fruct. II, ^78, tab. 16a; Bail, ol Trab. Alg. I, 5 19; Boiss. Or. 
m, 556; R"hb. k. XV, lab. i5i. — Cardmis Marionus L.; Desf. ^//. II, 9 46. — 
(T), d). Apr.-Jun. 

Cultures, lieux herbeux, haies et décombres : Kelibia, Fortuna, El-IIoouiria, 
Oued Bou-Noukhal , Kroumbalia, Dar-el-Bei/ [Enjîda)., Oued Meliana inférieur, La 
Goulette, La Manouba, El-Sebala , Porto-Farina , Bizerte, Bordj-el-Hammam , Souk- 
el-Arba, Fernana, Ain-Draham, Ain Babouch, Tabarque, El-Kef, Souk-el-Djema , 
Makieur. 

Algérie, Maroc el tout le bassin méditerranéen. 

S. ebairnenin Coss. et DR. ap. Bal. PL Alg. e.vsicc. n" 484 et in Bull. Soc. bot. II, 
366; Batt. et Trab. Alg. î, Jig; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. II, 901 ; Coss. Uluslr. II, 
70, tab. i49. — 0, (2). Apr.-Jun. 

Bords des chemins, talus des chemins de fer, iieux herbeux incultes, alluvions 
des oued : Dar-el-Bey [Eitfida), Mahumedia, Oued Meliana inférieur, Sidi-el~ 
Hani, Kairouan, Djman-el-Farik , Sfax, est àWin Cherichira, Ferinna, Makteur, 
Ellez, El-Kef, Souk-el-Arba , Oued Zitouna. 

Alg.'rie, Espagne. 



2à0 CO.MPOSIT;^.. 

GYNARA 

Toiirn. Elein. 3.ji d lus/. 'i'i->, lah. ;>r)3. 

C. Cardunculus L. S/;. So.'y; Poir. Voij. II, ;!:);5; Dosf. .1//. II, •.•/i8; IJall. ol Truli. 
Aie. I, 5i6; Boiss. Or. III, r)i7; Kml. /'/. Tuii. exsicr, absqiio n°; lidili. le. W, liih. 
209. — 'i^. Jun-Jul. 

Champs incultes, lieux herbeux, pentes des collines : très coiiiimin (Inns le 
nord et dans le centre, plus r;ire dans le sud. 

Alg-érie, Maroc, partie sept nlrionale du bassin mcklilorraneVn. 

ONOPORDON 

Vaill. in Mém. Acad. se. [1718 |, i52, lab. 6. 

O. acaiile L. Sp. éd. a, iiSg; Balt. el Trab. Alg. I, 619; (îren. et Godr. H. Fr. 
II, 906; Jacq. le. rar. lab. 167. — 0. Pyrcuaicum D(L FI. fr. V, hb'j. — (f), 2^. 
Maio-Jul. 

Pcnles herbeuses des montagnes : llardra. 

Aigf'rie, Maroc, Mspagne, Pyrénées françaises. 

O. Arahicuni L. Sp. 8:27 (oxcl. syn. Pluk. el in od. 2 smi. Barrol.j; Jarq. Ilorl. Vindoh. 
lab. 1/19; Hook. in liot. Mag. tab. 8299; Ed. Bonn. ap. Morot Joum. de bol. VIII, 
10. — 0. nervosnm Boiss. Votj. Esp. .■).Ô7, lab. 108a; Wilik. ol Ljje Prodr. Higp. II, 
178. — d). Maio-Jun. 

Lieux incultes, décoinhres cl boids des chemins : nord de KroumhaHa, Le 
Bardo, llmnmam-cl-Lif, Déjà, Zaïfhouan, Makleur, Ksar-el-Sef, El-Djem. 

Kspagnc, Portugal (teste Toui-n.), Sardaigne. 

Obs. Celte belle espèce est vraisemblablement plus commune en Tunisie que je 
ne le supposais lorsque je l'ai indiquée |)our la première fois (/. c); je suis en effet 
à peu près certain qu'il faut identifier, avec 10. Arnbicum, un Onoporde dont 
M. Cosson n'a malheureusement pas recueilli d'échantillons en i883, mais qu'il 
rapportait alors dans ses listes d'herborisations à l'O. macracanlhum , j)uis, en 
1888, à rO. Jllijricuin et qu'en dernier lieu il avait placé dans son herbier sous 
le nom provisoire d'O. pldtijlepis sp. nov. Si, comme j'ai tout Ueu de le croire, ces 
conclusions sont exactes, il conviendrait d'ajouter aux localités ci dessus men- 
tionnées les suivantes : Zaouicl-el-Mffatz , entre Tonnara et Zaouiel-el-Mgaïz , For- 
tuna, lldu-kliidr, Mcii:cl-I>(»i-Zrlfn , Oiind Mclinna inférieur, La Manoitha, îlol de 
Tabnrque, SoiiL-el-ArIxi , FA-kef, Gticlnul. Es-Snam. plaine des Ferachich. 

VO. Arahicum paraît manquer en Algéiie el au Maroc, cependant Poiret avait 
autrefois indiqué celte espèce en Barbarie, mais sans localité pn'cise, el sa plante, 
que je n'ai j)U retrouver, appartient probablement à une autre espèce; au reste, 
les explorations de Poiret dans la Régence de Ttniis ont été limitées aux environs de 
Tabarque, et l'auteur du Voyage en Barbarie nous appirnd Ini-môme [op. laud. 1, 
181-1 83) qu'il se trouvait à Tabarque au mois de janvier 1786 et que fia saison 
n'était point favorablo |)our iiorborisern. 



COMPOSITE.. 241 

Linné, comme l'a démontré Boissier {Voy. Esp. 356-357), a certainement 
confondu plusieurs plantes sous le nom d'O. Arnbicuin : le synonyme de Plukenett 
et l'indication rrin Gallia Narbonensin se rapportent à VO. lUyricum L., tandis que 
la phrase de Barrelier, laquelle apparaît seulement dans la seconde édition du 
Spscies, désigne VO. Tauricum Willd. ; quant au synonyme de Tournefort que Linné 
cite toujours en première ligne, Boissier l'applique à tort à ÏO. lllyricum L. et 
l'on reconnaît sans peine, dans les échantillons de l'herbier Tournefort, la plante 
de'crite et figurée dans le Voyage botanique eu Espagne, sous le nom d'O. nervosum 
Boiss. 

Je conserve à l'Onoporde de Tunisie l'épithète spécifique à'Arabicum, bien que 
cette espèce n'ait pas encore été observée dans le domaine de la Flore orientale, 
mais ce nom a l'avantage incontestable d'être le plus ancien et, en l'adoptant, 
Linné lui-même n'ignorait pas que sa plante était inconnue en Arabie. 

L'O, Arabtcum de Tunisie a souvent les nervures des feuilles un peu moins sail- 
lantes et le tomentum plus développé que dans la plante d'Espagne; c'est cette 
forme que Jacquin a représentée dans ses Illustrations du Jardin botanique de 
Vienne et que Tournefort avait, le premier, recueillie en Portugal entre la Venda 
de San Domingo-Punheto et Santarem. 

O. arenarium Pomel Nouv. mat. ao; Batt. et Trab. Alg. I, 5ao. — 0. Sihth'irpianiim 
Boiss. et Heldr. ap. Boiss. Or. III, 56 1. — 0. ambigunm Coss. et pierumque auct. 
Alger, (non Fresen.); Kral. PI. Tun. exsicc. n" 355. — Carduus arenarius Desf. Atl. 
II, 947, tab. aaa (icon mediocris praesertim quoad capitula). — C. $plnosissimus Desf. 
herb. (non aller. ). — (2). Apr.-Jui. 

Sables, pâturages secs, lieux incultes, alluvions des oued, pal mériers : Teboulba, 
Djenan-el-Fartk , Ain Cherichira, Sfax [])es(. , Espina), Bir Arrach, île deDjerba, 
Gobes, DJ. Aziza, Gafsa, Mtdès, Oued Ferd, Bordj-Gouijla, Sedada, entre Bir 
Chenchou et El-Hamma, Kebilli, Bir Bou-Khecib, Feriana, etc., commun dans 
le sud. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, Grèce, Crète, Archipel, Palestine, Egypte. 

Obs. Plante très variable quant à la taille, l'abondance du tomentum, la forme 
des feuilles et la dimension des capitules; les échantillons de l'herbier Desfon- 
taines ont les calathides plus petites que celles des individus récoltés parla Mission 
scientifique de Tunisie, et les écailles de l'involucre sont terminées par une épine 
moins allongée. 

O. Espince Coss. in Cotnpt. rend. Acad. se. XCVIIl [i88û], /168 et Bapp, miss. bot. Tu». 37 
(nomen nudum); Ed. Bonn. ap. Morot Journ. de bot. Vil, i63; Barr. ap. Coss. îllustr. 
II, 71, tab. i43. — (2), '^. Maio-Jul. 

Champs en friche, plantations d'oliviers, collines arides, sables et heux incultes ; 
Monastir, Mehedia, Bir Touadjeur, Ksar-el-Sef, Ouled Meter an nord-c^i d^El-Djem, 
Sfax (Espina). îles Kerkenna et Djerba , entre Sfax et Otied Leben,^ Oued Bateha, 
El-Aieïcha , Sidi-Guenao, Dj. Matmata, Taoudjout. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

Tunisie. iG 



'2!i'2 COMPOSITyE. 

TRIB. IV. CE.VTAIJKlIv*: BeiU'.!. 

SERRATULA 

Dill. Nov. geii. i38, lai). H. 

S. flavescens Poir. Encycl. VI, 56-j; Goss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 366; Balt. et 
Trab. Alg. I, H^i; Willk. ci Lge Prodr. Hisp. II, 178; Kral. PL Tan. exsicc. n° 96. 
— S. mucronata Desf. AU. II, a/i3, tab. 919. — Cardmis Jlavesceus L. ; Cav. le. I, 
35, tab. A6. — "If. Maio-Jul. 

Broussailles, lieux herbeux, bois et forêts, penles des montagnes : Cap Bon, 
El-Haouiria, DJ. Abd-er-Rahmnn, DJ. Zaghouan, Bnliirt-Mommalc , lar Cejenan, 
Bou-Hamra, Fernana, Fedj El-Snhn, Aïn-Draham, Bordj-el-Hammam. 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie méridionale, Sicile. 

RHAPONTICUM 

Lam. Fl.fr. Il, 38. 

R. acaiile DC. Prodr. VI, 664; Batt. cl Trab. Alg. I, 007. — Cijnara acaulis L. ; Poir. 
Voy. II, 9 33; Desf. Atl. II, 9A9, tab. 9 23 (excl. syn. Tourn.). — Centaiirea Clia- 
mferltopoDticHm Bail in Journ. Linn. Soc. XVI, 5a6. — "if. Febr.-Maio. 

Lieux incultes, champs sablonneux, pâturages et pentes des collines : Tunis, 
Hammam-el-Lif, Zaghouan, Dj. Bir, Haïdra, Sfax, etc., commun dans tout le 
nord et dans la Tunisie moyenne. 

Algérie, Maroc. 

AMBERBOA 

Vaill. in Mém. Acad. se. [1718], 180, tab. 5. 

Sect. I. VOLVTARELLA Cass. 

A. Lippii DC. Prodr. VI, 559; Coss. ot Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 363; Batt. et Trab. 
Alg. I, 5o6; Boiss. Or. III, 606; Kral. PL Tun. exsicc. n" 91. — Centaurea Lippii 
L. ; Desi. Ail. II, 993; Scbk. Ifandb. tab. 361. — Volutarella Lippii Cass. — Am- 
berboi erucœfolio minus Danty in Mém. Acad. se. [1719]. 169, lab. 10. — 0. Mart.- 
Jun. 

Lieux incultes, décombres, bords des chemins, sables du littoral ot de l'in- 
térieur, palmériers : commun dans toute la Tunisie continentale, mais principale- 
ment depuis la région de 5/à.r jusqu'à Pextréme sud. se retrouve dans l'île de 
Djerba. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Palestine, 
Arabie Pétrée, Egypte. 

A. cruplnoidcM DC. Pfcdr. VI, 507; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 363; Batt. et 
Trab. Alg. 1, 5o6; Boiss. Or. III, 606; Kral. PL Tun. exsicc. n° 90. — Centaurea 
crupinoides Desf. Atl. H, 998. — Volutarella bicolor Cass. — Lacellia Libyca Viv. Ft. 
Libye. 58, lab. 23, fig. «. — 0. Apr.-.Iun. 



COMPOSIT/E. 243 

Sables, lieux incultes, broussailles, alluvions des oued: Sfax (Espina), Dj. 
Bou-Hedma, Ain Segoufta, Dj. Oum-Ali, Dj. Bcrd, Dj. ILittiff, Rcdir Timiat, Dj. 
Kcroua, Dj. Aziza, Dj. Tadjera, Dj. ClieguieÏQ-a , El-Guetlnr, Guelnat El-Ched- 
jera, etc., commun dans le sud. 

Cyrënaïque, Alge'rie, Maroc, Palestine, Arabie, Egypte, Marmarique. 

Sect. 11. Stephanociiilus Coss. 

A. omphalodes Batt. et Trab. Alg. l, 5o6. — Volutarella omphalodes Benih. et Hook. 
Gen. II, /177. — Centaurea omphalodes Coss. et DR. ap. Krai. PI. Alg. sélect, exsicc. 
n°' 6t et 61 bis; Barr. ap. Coss. Ulustr. II, 69, tab. 1^1. — 0. Apr.-Jun. 

Sables et jardins de palmiers exclusivement dans la région des oasis : entre 
XOiied Taferma et Bordj-Gourbata , Sedada. 

Algérie désertique. 

Obs. Cette curieuse espèce, réunie par Cosson et Durieu au genre Centaurea et 
reportée plus tard par Benlham et Hooker dans ie genre Volutarella [Amberboa), 
semble établir le passage entre ces deux genres; elle appartient assurément au 
premier par plusieurs de ses caractères , mais la forme de son achaine l'en (éloigne 
et la rapproche plutôt des Amberboa; quelle que soit du reste la place qu'on lui 
attribue, il est certain qu'elle ne peut rentrer dans l'un des deux genres cités qu'à 
titre de section distincte [Stephanochilus Coss.). Je ne pense pas cependant qu'il 
y ait lieu de créer un nouveau genre pour Y Amberboa omphalodes , bien que l'au- 
teur du Compendtum ait admis, en principe, la possibilité de ce genre. 

Substituant avec raison au nom de Volutarella Gass. , adopté par Bentham et 
Hooker (Gert. II, ^76), la dénomination plus ancienne d'Amberboa Vaill, , 
M. 0. Kuntze (Revis. 3o5 [1891]) a foit passer le Centaurea omphalodes Coss. et 
DR. dans le gem-e Amberboa et s'est empressé, suivant un droit que lui conféraient 
les lois de la nomenclature, mais dont il a vraiment par trop fait usage, de signer 
la combinaison des deux noms; malheureusement pour l'auteur allemand,' cette 
combinaison avait été faite un an plus tôt dans la Flore de l'Algérie [i8()o] et doit 
dès lors être attribuée à MM. Battandier et Trabut. 

LEUZEA 

DC. Fl.fr. IV, 109. 

E.. conifera DC. /. c. et in Ann. Mus. XVI, tab. i4; Batt. et Trab. Alg. I, 017; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, 371 ; Rchb. le. XV, tab. 84; Kral. PL Tun. exsicc. n° 9. — Cen- 
taurea conifera L. ; Desf. Atl. II, 996. — '^. Maio-Jul. 

Broussailles , collines pierreuses , bois de chênes et de pins : est de Menzel-bou- 
Zelfa, Dj. Zaghouan, Makteur, Kessera, Bordj-Debbich , Haïdra, Feriana, Dj. 
Osmor. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Sicile. 

if). 



244 COMPOSITiE. 

CENTAUREA 

L. Oen. n° 67 1 . 

Sect. T. Centavrium Cass. 

r. Tagana Brot. FI. Lus. I, 869 et Phyt. Lus. lab. lia; Batt. et Trab. Alg. I, àg3; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 167. — C. A/ricana Desf. herb. (non F/. AtL). — yi. ■ 
Maio-Jul. 

Broussailles, bois, lieux herbeux , pentes des montagnes : entre Sidi Atkman-el- 
Ahdded'et le lac Cejenan, Fernana, Fedj El-Saha, Ain-Draham. 

Algérie, Maroc, Péninsule ibérique, Sicile. 

Var. jS. Afrlcana Ed. Bonn. ap. Morot Journ. de bot. VII, iG3; Barr. ap. Coss. Illustr. 
II, 63, lab. 137. — - C. A/ricana Lam. Encycl. I, 664; Desf.y4</. II, 994 (non herb.); 
Batt. et Trab. Alg. I, AgS; Bail in Journ. Linn. Soc. XVI, 026. 

Dans les mêmes stations que le type : Aïn Guettar, Dj. Mezemzem. 

Algérie, Maroc. 

Obs. Djès 1677, cette plante était cultivée tout à la fois à Dantzick, dans le 
Jardin particulier de Breyne, et à Montpellier, dans le jardin botanique de la Fa- 
culté de médecine; les graines en avaient été recueillies à Djidjelli par un collec- 
teur dont le nom ne nous a pas été conservé; de Montpellier, la Centaurée d'Afrique 
passa au Jardin du roi , à Paris , où elle se perpétua pendant plus d'un siècle , et 
c'est sur les individus cultivés dans ce jardin que Laraarck rédigea la description 
publiée, en lySS., dfuis le premier volume de ï Encyclopédie. Desfonlaines ne 
paraît pas avoir observé lui-même, à l'état spontané, le C. A/ricana qu'il indique 
cependant rrin collibus Algerissw, car, si la description et les synonymes du Flora 
Atlantiea se rapportent bien au C. Africana, l'échantillon conservé dans l'herbier 
-spécial de Desfontaines n'est qu'un C. Tagana typique . provenant des environs de 
Tanger. (Cf. Journ. de bol. \. c.) 

Seet. ÎL Jacba Cass. 

C* Aiwara L. Sp. ecL a, laga-j; Batt. et Trab, Ahg. I. 496; Boiss. Or, III, 6a8; (\ten. 
.et Godr. FI. Fr. JI, 94o; Bchb. le. XV, lab. aa, fig. n. — 2/;. Jul.-Aug, 

Pentes herbeuses des montagnes : Ain-Draham (Robert, t885). 

Algérie, partie septentrionale du bassin médilerraiiéen de la Péninsule Ibénqoe 
à la Russie méridionale. 

Sect. IH. AciWLornvs Cass. 

€\. Parlatoris Heldr. in Ann. delV Accad. asp. nat. I, 387; Bail, fl Trab. Alg. I, ig'i; 
Guss. Syn. II, 5 10; Arcang. Comp.. liai. 39a. — 2£. Jun.-Jiil. 

Pentes des montagnes : El-Aic'icha? (Indication très douteuse, basée sur des 



COMPOSIT;E. 245 

ëchantillons absolument insuffisants; espèce à rechercher dans cette locahté et dans 
ia région montagneuse du centre et de l'ouest de la Régence.) 

Algérie, Italie méridionale, Sicile. 

C. parviflora Desf. Atl. II, 3oi (excl. syn. Lamarckîi); Balt. et Trab. Alg. I, Agi; 
DC. Prodr. VI, 585. — "if. Jun.-Aug. 

Pentes des colhnes et pâturages secs : Oued Tessah! ; Ain Tizerouin, El-Aïeïcha 
(sec. Cosson). 

Algérie. 

c. Lagascse Nym. Sylloge 33, n° 848. — C incana Lag. Gen. et sp. n° 897 (non Desf. 
nec Ten.); Batt. et Trab. Alg. I, ^95; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, i5Zi. — ^. 
Jun.-Aug. 

Lieux pierreux, fentes des rochers, pentes des collines, bois de pins : Souk-el- 
Dj'ema, Dj. Khechem-el-Kelb , Henchir-bou-Chebka , Haïdra, Guelaat Es-Snam, Oued 
Cherchara, Ras El-Aïoun près de la frontière algérienne. 

Algérie, Espagne méridionale. 

Sect. IV. Melanoloma Cass. 

c. pullata L. Sp. 911 ; Desf. Atl. II, agi; Batt. et Trab. Alg. I, 696; Rchb. le. XV, 
lab. 35. — Melanoloma pullatum Cass.; Boiss. Or. III, 70^. — ®> ^- Mart.-Jun. 

Pâturages, lieux herbeux , décombres : Fernana, Gabès. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, France méridionale, Egypte. 

Sect. V. Cyai^us Cass. 

c. Cyanus L. 5p. 91 1 ; Boiss. Or. III, 634; Gren. et Godr. Fi Fr. II, a5i ; Rchb. le. 

XV, tab. 37, fig. I. — ®. Jun.-Jui. 

Broussailles du camp d' Aîn-Draham (Robert, i885), vraisemblablement in- 
troduit. 

Partie septentrionale du bassin méditerranéen, Asie Mineure; spontané en 
Orient et peut-être en Grèce et en Sicile , partout ailleurs introduit avec les céréales 
et naturalisé depuis une époque très reculée, probablement antérieure à la période 
historique. 

Sect. VI. LoPHOLOMA Cass. 

C gymnocarpa Mor. et de Not. Florul. Caprar. 77, tab. 2 ; Arcang. Comp. Ital. 891.^ 
Var. /3. papposa Coss. PI. crit. i36; Batt. et Trab. Alg. I, ^96. — t). Jun.-Jui^ 

Fentes des rochers au-dessous du phare du Cap Bon. 

Algérie; le type à lîle de Capri. 



24G composita:. 

Sect. Vil. AcnocE.\'TRO?i Cass. 

C. incana Desf. Atl. II, 3oi (non Lag. ncc Ton.); Bail in Journ. Linn, Soc. XVI, 5a8. 

— C.pubescens Willd. Sp. II, 2823; Bail, et Trab. Aljr. 1, /J97; DG. Prodr. VI, 689. 

— Z:. Maio-Jul. 

Fentes des rochers, pontes des montagnes, bois de pins : Tunis, Dj. Sened, 
Atn Segoujta, Dj. Khechem-el-Kelb , Sidi-Atch, Fcriana, Haïdra. 
Algérie, Maroc. 

Obs. Le C. omphalotncha Coss. et DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. n° 796, que je 
considère comme une variété de l'espèce précédente , a été mentionné en Tunisie 
par MM. Battandier et Trabut [FI. AJg. I, ^97) sans indication précise de 
localité, mais je n'en ai trouvé aucun échantillon ni dans les récoltes de la Mission 
ni dans les autres collections tunisiennes que j'ai eues à ma disposition. 

C. acaulis L. Sp. 91^; Desf. Atl. II, 3o3, lab. 9/i3; Bail, et Trab. Alg. I, /I98; DC. 
Prodr: W, 588. '— 'if. Apr.-Jul. 

Champs, lieux herbeux, broussailles, bois de pins : commun dans toute la Tu- 
nisie. 

Var. j3. BalanssB (ioss. hei-h. — C. Baîansœ Boiss. et Rcut. ap. Boiss. Diagn. Or. ser, 3 , 
iii, 83; Balt. et Trab. Alg. I, /198. — C. Choulettiana Pomel Nouv. 7nat. '61. 

Dans les mêmes stations et aussi commune que le type; la forme à capitules 
nombreux (C nidulans Pomel Nouv. mat. 980) au sommet de la Guelaa Feglmra. 

Obs. Les racines du C. acaulis et de ses différentes formes , connues des Arabes 

sous les noms d' Arjaknou , iVArjignou et de Bejognou, (^^>^^^ fournissent une 
couleui' jaune très employée pour la teinture des kiines indigènes. 

Sect. VIIL Mesocentiîojs DG. 

r. eriophora L. Sp. 916; Desf. Atl. 11, 399; Batt. et Trab. Alg. I, Z198; Willk. et Lge 
Prodr. Ilisp. II, 1/16; Lam. Illustr. tab. 708, fig. /i. — ®, (2). Maio-Jun. 

Lieux incultes à Neheul{1sec. Cosson). 

Algérie, Maroc, partie septentrionale de la Péninsule Ibérique. 

t". Nchoiiwii D(i'. Prodr. VI, 693; Bail, cl Trab. Alg. I, /199; Guss. Syn. II, .")17. — 
®, d). Jun.-Aug. 

Champs incultes, lieux stériles, bords des chemins : Ncbeur, entre Ncbeur et 
El-Kef, Soulc-el-Arha , entre Souk-cl-Arba et Femann, Feniann, DJ. Kechbata, FedJ 
El-Saha, Aïn-Draham, Ain Ahmra, BordJ-el-Ifammam. 

Algérie, Sardaigne, Sicile. 

€. .TIelUensis L. Sp. 917; Balt. et Trab. Alg. 1, ^9; Boiss. Or. III, 680; Ribb. le. 
XV, tab. 65, fig. I. — C. apula Lam. Enrycl. I, 67/1: Desf. Atl. IF. 3oo; Kral. /'/. 
Tnn. crsicc. n" 9a. — (T). Maio-Jnl. 



COMPOSIT^E. 2n 

Champs, moissons, lieux incultes, alluvions et lits des oued desséchés, pentes 
des collines : très commun dans toute la Tunisie continentale et dans les îles Ker- 
kenna et Djerba. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce , île de Rhodes. 

C. IVicscensis AH. FI. Ped. 162, lab. 7/1, %. i; Ba(t. et Trab. Alg. I, 5oo; WiHk. 
et Lge Prodr. Hisp. II, i4.5; Rchb. le. XV, lab. 65, fig. n. — C. fuscata Desf. Atl. 
II, 3o2, tab. ^hti; Kral. PI. Tan. exsicc. absque n°. — ®, (2). Apr.-Jui. 

Champs, décombres, lieux incultes, pâturages secs et pentes des collines, allu- 
vions et lits des oued desséchés : commun dans toute la Tunisie, depuis Tunis et 
la presqu'île du Cap Bon jusque dans la région des oasis. 

Algérie, Espagne méridionale, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile. 

Var. f. Kroumiriensis. — C. Kroumirensis Coss. in Compt. rend. Acad. se. XCVIII [i884], 
468 et Rapp. miss. bot. Tun. 37 (nomen nudum); Batt. et Trab. Alg. I, 5oo; Barr. 
ap. Coss. lllustr. II, 66, tab. 189. — 2^. Jun.-Jul. 

Bois, forêts, broussailles, pentes des montagnes de la région des Kroumir et 
des Ouchteta : vallée de Y Oued Bou-Dissar, poste forestier de Sraïa, Kouba de 
Sidi-Ahmed-ben-Naçer, Fedj El-Saha , Aïn-Draham , AïnAhmra, Bordj-el-Hammam. 

Variété spéciale à la Tunisie. 

V. furfuracea Coss. et DR. ap. Bal. PL Alg. exsicc. [i853] absque n" et ap. Coss. et 
Kral. ia Bull. Soc. bot. IV, 363; Baft. et Trab. Alg. I, 5oi; Coss. lllustr. II, 67, 
tab. il\o. — ®, ©■ Mart.-Jun. 

Sables, pentes des collines, alluvions des oued : El-Hamma près Gabès, Dj. 
Aziza, El-Gueitar, Bordj-Gouijla , Tozzer, Oued Magroun, Bir Redjem-Matoug. 

Algérie désertique , Egypte. 

C. microcarpa Coss. et DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. n° 799; Batt. et Trab. Alg. I, 
5oo; Bonn, et Barr. Ea^lor. Tun. lllustr. bot. tab. 10, fig. 1-7. — (î). Apr.-Maio. 

Dépressions argileuses entre le Chotl Gharsa et Chebika. 

Algérie désertique. 

Sect. IX. Seridjoides DC. 

C contracta Viv. FI. Libye. 58, tab. 9A , fig. 1-3; Coss. in Bull. Soc. bot. XII, 378; 
Barr. ap. Coss. lllustr. II, 64, tab. i38. — C. coarctata Spreng. Syst. III, 407. — 
C. Delilei Godr. FI. Juv. éd. 1, 27; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 365. — C. 
glomerata j3. contracta DG. Prodr. VI, 601. — €. glomerata Kral. PL Tun. exssic. 
absque n° (non Vabl). — ®, ©• Mart.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, sables, pentes des collines : Aïn Cherichira, Ksar- 
el-Sef, El-Djem, Sfax, Ksar-el-Ahmar, Oglet-Mohamed , Dj. Bou-Hedma, El- 
Aïeïcha, Gabès, Dj. Keroua, Gnfia,Bir Beni-Zid, Khanget Oum-Ali, Bir Oum- 



248 COMPOSITyt:. 

Ali, Oued Ta/ernui, Uir Kiuifes, Zarzis, Djerbu, Dj. Matmata, Taoudjout, 
Àhmiaïa, etc. 

Cyrénaïque, Tripolitaine. 

Sect. X. Calcitràpa Cass. 

C Calcitràpa L. 6>. 717; Balt. et Trab. /!//;. I, 001; Boiss. Or. III, 689; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, a(5i ; Krai. PI. Tun. exsicc. absque n"; Rchb. le. XV, tab. 67, fig. i. 
— @. Maio-Jui. 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins, champs en friche : commun 
dans le nord et dans le centre, plus rare dans le sud, 

Algérie» Maroc,, bassin méditerranéen. 

Sect. XI. Seridia DC. 

V. sphserocepliata L. Sp. 916; Desf. Atl. II, 298; &att. et Trab. Atg. 1, 5o2,- Boiss. 
Or. III, 69a; Rchb. le. XV, tab. 69, fig. i. — 'If. Maio-Jul. 

Sables du littoral et de l'intérieur, pâturages secs : Carthage, Hammam-el-Lif, 
Kourha, Dj. Abd-er-Rahman, Menzel-bou-Zel/a, Sousse, Herkla, etc., disséminé 
dans tout le Telt. 

Algérie, Maroc, partie s^tentrionale dn bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Sicile. 

C. dimorpha Viv. FI. Libye. 5S, tab. ai, fig. 3? Coss. et Kral. in Btill. Soc. bot. IV, 
364; Balt. cl Trab. Alg. J, 5o/i; Boiss. Or. III, 699. — C. polyacantha Coss. ap. Bal. 
PI. Alg. exsice. n° 797 (non Willd.); Kral. PI. Tun. exsiec. absque n°. — C. Kra- 
lihii Boiss. Diagn. Or. ser. 2, m, 84. — C. erioccphala Boiss. et Reut. î. c. 86. — 
'2S. Apr.-Jun. 

Sables du littoral et de l'intérieur, lieux arides, alluvions des oued desséchés, 
palmériers : Kclihia, Neheul, Dar-el-Bey (Enjîda), Aïn Cherichira, îles Kerkenna 
et DJerba, Sfax , Nadour, entre Sfax et Gabks , Oued Bateha, Gabès, Aïn Kebirita, 
Krtz, El-Hamma [Djertd), Nef ta, Oued Ferd, Tamerza, Zarzis, etc., commun 
dans le sud. 

Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine, Algérie désertique. 
Sect. XII. Pectisastrvm Cass. 

c. napifolia L. Sp. 916; Poir. Voy. II, 9/1/1; Desf. Atl. II, 997; Rat», et Trab. Alg. I, 
.009 ; Boiss. Or. III, 69."); Rchb. le. XV, lab. 69, fig. 11. — 0, @. Apr.-Aug. 

Champs, pâturages, broussailles et lieux incultes: Kelibia, Forluna, Dj. Che- 
ban, Zougag-, Znoutel-cl-Mgaïz , Oucd-Zcrgn, Bou-Ahinra, Fernann, Fcdj El-Saha , 
Aïn-Draham, Tabarque, Ghardimaou, etc., assez commun (hms la vallée de la 
Medjerda. 

Algérie, Péninsule Ibérique, Corse. Sardaigne, Italie, Sicile. 



COMPOSIT/E. 249 

CRUPINA 

Diil. Nov. gen. iSg, tab. 8. 

C. Cruplnastrum Vis. FI. Daim. II. Aa, tab. 5i, fig. 3; Batt. et Trab. Alg. I, Aga; 
Boiss. Or. III, 699; Rchb. le. XV, tab. 18, fig. 11 et tab. 10, fig. i3-i/i. — C. Mo- 
risii Bor. FI. Centre éd. 9, 293. — Centaurea Crupina Desf. Atl. II, 992 (p. p.). — 
®. Maio-Jun. 

Broussailles, lieux incultes, pentes des collines : entre Kelihia et Menzel-Te- 
mtm, Menzel-Temim , Dj. Abd-er-Bahman , presqu'île du Cap Bon, Dj. Zaghouan, 
Dj. Semata, Dj. Meghila. 

Algérie, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie, Grèce, Chypre, Syrie, Palestine. 

MICROLONCHUS 

Cass. in Bull. Soc. philotn. [1818], lia. 

Sect. I. HETERACH^yivM Spach. 

M. Durisei Spach in Ann. se. nat. sér. 3, IV, 166; Boiss. Or. III, 700; Wiilk. et Lge 
Prodr. Hisp. II, 169; Kral. PI. Tun. exsicc. absque n°. — M. tenellun Batt. et Trab. 
Alg. I, 5o5 (non Spach?). — ®, Maio-Jul. 

Pelouses, pâturages, lieux herbeux et incidtes, pentes des montagnes : La 
Manouba, Medjez-el-Bab , Ben-Bechir, Souk-el-Arba , Femana, Zaghouan, Dj. Che- 
guieïga, Bled Cegui, Dj. Oum-Ali, Oued Zitoun, Haïdra, etc., très commun dans 
toute la Tunisie. 

Algérie , Espagne , France méridionale , Egypte. 

Var. |S. tenellus. — M. tenellus Spach Le. i65. 

Dans les mêmes stations que le type: Sebkka El-Sedjoum, Bahirt-MoutTiak , Sfax 
(Espina, teste Spach in herb. Mus. Par.). 

Algérie?, Sicile. 

Sect. II. HoMACH^NivM Spach. 

n. Salmanticas DC. Prodr. VI, 565; Batt. et Trab. Alg. I, 5o5; Boiss. Or. III, 700; 
Rchb. le. XV, tab. /19. — M. Clusii Spach in Ann. se. nat. sér. 3, IV, 166. — Cen- 
taurea Salmantica L.; Desf. Atl. II, 3o3 et herb.! (hallucinatus est ci. Spach dicens 
/. c. (rspecimina Fontanesiana nuiiibi exstant»). — ^. Jun.-Jul. 

Lieux incultes et bords des chemins entre Bas El-Aïoun et Tebessa. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Var. /S. leptolonchus Bali in Journ. Linn. Soc. XVI, 533. — M. leptolonchu» Spach 
l. c; Batt. et Trab. Alg. I, 5o5. 

Dans les mêmes stations que le type : Haïdra. 

Algérie, Maroc. 



25Q COMPOSITiE. 

CARTHAMUS 

Touru. Eletn. 3Ô7 et Inst. Ub'], lab. 958. 

Sect. l. Cestrophyllum (Neck.). 

C lanafns L. 5;?. 83o; Poir. Voy. II, 2 35; Boiss. Or. III, 706; Rchb. le. XV, lab. i5, 
fig. II. — Kentrophyllum lanatum DC; Batt. cl Trab. Alg. I, 5o8. — K. trachy- 
carpum Goss. et DR. ap. Bai. PL Alg. cxsicc. [i852], n" 568. — ®, @. Maio-Jul. 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins, lits des oued desséche's, pentes 
des montagnes : Fernana, Aïn-Draham, îles Kerkenna, Dj. Haltig, Redir Timiat, 
DJ. Oum-Ali, Ogkt Mahamla, Dj. Tadjera, Oued Zitoun, Zarzis, etc., commun 
dans toute la Tunisie. 

Tripolilaine , Algérie, Maroc et tout ie bassin méditerranéen. 

Sect. II. Càrthamoides (Vaill.). 

c. cœruleus L. 5p. 83o; Desf. Atl. II, 256; Bail, el Trab. Alg. I, ôog; Boiss. Or. III, 
710; Sbtli. et Sm. FI. Greec. tab. 843. — Carduncelhis cœruleus DG. — Kentro- 
phyllum cœruleum Gren. et Godr. — "if. Maio-Jun. 

Champs, moissons, lieux herbeux, pentes des montagnes : presqu'île du C^ap 
Bon, Djedeïda, Utique, Ilenchir-Skira , Mateiir , El-Fedja{Ouchteta), Fernana, Aïn- 
Draham, Taharque. 

Algérie, Maroc, pai-tie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce, Zante, Crète, Syrie. 

c. multiCdus Desf. AH. II, aô6, fab. 227; Bail, el Trab. Alg. I, 009. — %. Jan.- 
Aug. 

Broussailles, lieux herbeux, pentes des montagnes : Bou-Hamra, Fernana, 
Fedj El-Salia, Aïn-Draham, Dj. Bir, Bordj-el-Hammam. 

Algérie. 

C. ntrictus Bail, el Trab. Alg. I, 5 10. — Onohroma striclum Pomel A'our. mal. 278. 

— '^. Jun.-Aug. 

Pentes herbeuses des montagnes à Guelnat Es-Snam. 
Algérie (Djurdjura). 

C. calvus Bail, el Trab. Alg. 1, 5 10. — Carduncellus calvus Boiss. et Reut. hig. 6li. 

— '~. Jun.-Aug. 

Lieux secs el herbeux, pentes des montagnes : El-kef, Kessera, Makteur, Gue- 
laat Es-Snam. 

Algérie. _ ' 



COMPOSITiE. 251 

CARDUNCELIiUS 

Adans. Fam. II, 116. 

C. pinnatiis UG. Prodr. VI, 61/1; Batf. et Trab. Alg. I, 5ia; Guss. Syii. II, Zi3i. — 
Carthamus pinnatus Desf. Atl. II, 368, tab. aag. — Onobroma piiinatum Spreng. — 

y:. Apr.-Jui. 

Champs, lieux stériles, plaines herbeuses, pentes des montagnes : Cartliage, 
Tunis, Hainmam-el-Lif, ksar-el-Malteï , Soliman, Nebeul, Mahamedia, Zaghouan, 
Sousse, sud de Teboulba, Zeram-el-Din , Kessera, Souk-el-Djema , El-Kef, Bordj- 
Toum, Tebourba, Djedcïda, Guelaa-Feghara , Aîn Tizeroum, Feriana, etc., commun 
et disséminé dans toute la Tunisie, principalement dans le nord, dans le centre 
et dans Test, 

Algérie, Maroc, Sicile. 

c. AtlanticHS Coss. et DR. ap. Bal. PL Alg. exsicc. [i853j, n" 760; Bonn, et Barr. 
Explor. Tun. Illustr. bot. tab. 9, fig. 5-io. — C. plumosus Pomel Nouv. mat. 277; 
Batt. et Trab. ^/g'. I, 5i3. — 2£. Maio-Jun. 

Bois de pins et pentes herbeuses des montagnes : Feriana, Haïdra, Henchir- 
bou-Chebka , Guelaat Es-Snam. 

Algérie (Hauts Plateaux). 

C. eriocephalus Boiss. Diagn. Or. ser. 1, x, 100 et Or. III, 711; Coss. et Kral. in Bull. 
Soc. bot. IV, 365; Batt. et Trab. Alg. I, 5iA; Kral. PI. Tun. exsicc. n" 333. — ^. 
Apr.-Jiin. 

Sables, pâturages désertiques, pentes pierreuses des montagnes, lits des oued 
desséchés, palmériers : Dj. Eddedj , Oued Eddedj, Dj. Bou-Hedma, Gabès, Bir 
Beni-Zid, Dj.Aziza, Dj. Oum-Ali,SidiSalem-bou-Grara, Gafsa, Tozzer, Zoualigh , 
Foum Hallouf, Oued Guermassi, entre Fratis el Limaguès , Kebilli, etc., commun 
dans le sud. 

Algérie désertique , Palestine , Egypte. 

Obs. Outre plusieurs espèces assez communes appartenant aux Composées-Co- 
rymbifères et Cynarocéphales, M. Bertè a encore signalé [FI. invern. Tun.), aux 
environs de Tunis et dans la plaine d'Arian , les Cotula aurea L. , Senecio pygmœus 
DC, Calendula maritima Guss. et bicolor Rafîn., Cirsiiim Italieum DC. Centaurea 
orientalis L. ; le Cotula aurea de cet auteur, autant qu'on peut en juger par la des- 
cription, doit être le C. coronopifolia L. ; quant aux autres espèces, elles sont in- 
connues dans la Régence et leur indication résulte vraisemblablement d'une erreur 
de détermination. 



252 COMPOSITyK. 

SUBORD. II. IiieuiiIFL.OR^ Endl. 
DIV. m. CICHORIACEiî: Juss.('). 

TRIB. I. SCOIiYITIEie Less. 

SCOLYMUS 

Tourn. Elem. 38i3 et Inst. 48o, tab. 978. 

K. macnlatus L. Sp. 1 1^3 : Poir. Voy. II, 23i; Desf. Alî. II, aia ; Batt. et Trab. Alg. l, 
5a8; Boiss. Or. III, 718; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 890; Rchb. le. XIX, tab. 2, 
fig. 1. — (î). Maio-Aug. 

Décombres , champs cultivés , pâturages et coteaux argilo-calcaires arides , allu- 
vions et lits des rivières de la Tunisie septentrionale jusqu'à la limite nord de la 
Tunisie moyenne : El-Haouiria, nord de Kelibia, Menzel-Temim , nord de Soli- 
man; Menzel-Djemil , Fondouk; Souk-el-Khemis , Ben-Béchir, Souk-el-Arba, Sidi- 
Meshin; Oued Meliana inférieur, Mahamedia, Zaghouan, Dar-el-Bey, Monastir, 
Zeram-el-Din , Kairouan, Ain Cherichira, Djenan-el-Farik. 

Algérie , Maroc , Europe méridionale , Asie Minem-e , Syrie , Egypte. 

». Hispanicus L. Sp. ii63; Poir. Voy. II, ;j3i; Desf. Ail. II, 3/11 ; Balt. et Trab. Alg. 

I, 037; Boiss. Or. III, 7i3; Gren. et Godr. FI. Fr. II, Sgo; Rchb. le. XIX, tab. 1. 
— (2). Febr.-Oct. 

Décombres et bords des chemins , pâturages et coteaux arides , sables maritimes , 
alluvions et lits des rivières; commun dans la Tunisie septentrionale et moyenne : 
presqu'île du Cap Bon, Kroumirie, Tunis, Tebourba, Bordj-Toum , Souk-el-Arba, 
El-Kef, Zaghouan, Kairouan, Ain Cherichira, El-Djem, Feriana, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Egypte. 

S. f^randiflorus Desf. Atl. II, 24o, tab. 918; Batt. et Trab. Alg. I, 638; Guss. Syn. 

II, 498; Gren. et Godr. Fi Fr. II, 890. — Exsicc. Kral. Ttin. 96. — ^. Maio-Jul. 

Champs cultivés et incultes , moissons , pâturages et coteaux incultes argilo-cal- 
caires arides, alluvions et lits des rivières; commun dans la Tunisie septentrionale 
et moyenne : presqu'île du Cap Bon, Kroumirie, Souk-el-Arba, El-Kef, Zaghouan, 
Kessera, Ain Cherichira, Foum Bouihet, OuedZitouna, etc.; constaté dans la Tu- 
nisie méridionale à Bas El-Aïoun près et à l'ouest de Gafsa (J. Reb.). 

Algérie, France méridionale, Italie méridionale, Sicile, Malte. 

TRIB. II. CATAIVAIVCEJE Boiss. 

C AT AN ANGE 

Tourn. Elevi. 38o et Insl. /178, tab. 971. 

C. lutea L. Sp. nia; Desf. Atl. II, 989; Bail, et Trab. Alg. I, 5:Ui; Boiss. Or. III, 
71/1; Guss. Syn. Il, /196; Rrhb. le. XIX, tab. ta, fig. 11. — ®. Apr.-Jun. 

"' Auctorn G. Barratte. 



COMPOSITyï:. 253 

Champs argileux ou calcaires , coteaux et pâturages montueux , endroits rocheux 
herbeux de la Tunisie septentrionale : Ksm^el-Malteï , Nebeul; Djedeïda , Tebourba , 
Medjez-el-Bab , Beja-gare; El-Kef, entre Guetaat Rebiba et Guelaat Es-Snain, 
Haïdror. 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Sicile, Grèce, Chypre, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine , Gyrénaïque. 

C arenaria Goss. et DR. in Bull. Soc. bot. II, 353; Batt. et Trab. Alg. I, 531. — • 
Exsicc. Krai. Tun. 968. — (î)- Mart.-Maio. 

Pâturages et coteaux arides , sables , alluvions et lits des rivières de la Tunisie 
méridionale : Dj. Eddedj , vallëe de Y Oued Eddedj , Dj. Hattig, Btr Beni-Zid; 
Gabès assez répandu, Zarzis, Oued Oum-Mezessar, entre Ksar-Koutim et Ksar-el- 
Metameur, Bir El-Ahmar, Foum Hallouf. 

Algérie, Maroc, Cyrénaïque. 

C. cserulea h. Sp. 1 1 la ; Desf. Atl. II , 939 ; Batt. et Trab. Alg. 1 , 53A ; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 985; WiHk. et Lge Prodr. Hisp. II, 310; Rchb. le. XIX, tab. 19, fig. i. 

— y:. Apr.-Jui. 

Région montagneuse de la Tunisie moyenne : Dj. Bargou, Dj. Semata (Le- 
tourn.), Feriana (Rob,). 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Italie septentrio- 
nale. 

TRIR. III. HYOSERIDEJB Less. 

CICHORIUM 

T oum. Elem. 38i et Inst. /178, tab. 279. 

C", pumilvon Jacq. Obs, iv, 3, tab. 80 [1791]; Batt. et Trab. Alg. I, 539. — C. diva- 
ricatum Schousb. lagttag. Mar. 197 [1800]; Boiss. Or. III, 716; Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, 987; Rchb. le. XIX, tab. 6, fig. in. — ®. Maio-Aug. 

Décombres, bords des chemins et des champs, prés et endroits herbeux, coteaux 
et pâturages montueux ; commun dans la Tunisie septentrionale et moyenne , plus 
rare dans la Tunisie méridionale : presqu'île du Cap Bon, Bizerte, Kroumirie, 
Tunis, Zaghouan, Sousse, Katrouan, Kessera, Sbiba, îles Kerkenna, Bir Oum-Ali, 
Gabès, île de Dj'erba, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Roumélie et 
la Grèce, Crète, Rhodes, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, Cyrénaïque. 

HYOSERIS 

L. Gen. n" 916 ex parle. 

B. scabra L. Sp. ii38; Desf. Ail. II, 339; Batt. et Trab. Alg. I, 539; Bolss. Or. III, 
718; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 289; Rchb. le. XIX, tab. 9, fig. 11. — //. mierocephala 
Cass. — d). Dec.-Maio. 



254 COMPOSIT^E. 

Pâturages et roteaux incultes , graviers et endroits pierreux arides : Tunis , Oued 
Me/iarea inférieur, Taroufa, Hmchir-Souia , Monasttr, territoire des Ouled Meter, 
Sfax, BirKhlifa; Ghardimaou, El-Kef. 

Algérie, Maroc, Europe nie'ridionaie depuis le Portugal jusqu'à l' Archipel; 
Asie Mineure, Syrie, Palestine, Gyrénaïque. 

H. radiata L. Sp. 1187; Desf. Atl. II, aSa; Batt. et Trab. Alg. I, 53a; Roiss. Or. 111, 
718; Gren. et Godr. FI. Fr. H, 989; Rchb. le. XIX, tab. 9, fig. i. — 'If. Febr.-Aug. 

Décombres et bords des chemins, coteaux et pâturages montueux, broussailles 
et forêts de la Tunisie septentrionale et moyenne : îlot de Djaviour, El-Haouiria, 
Kclibia, entre Kelibia et Menzel-Temim , Dj. Cheban, Dj. Abd-er-Rahman , Car- 
tilage, Tunis, Si-Hassen, Hammam-el-Lif, Dj. Bou-Kourneïn , Mahamedia, Za- 
ghouan, Dj. Zngkounn; île de La Galile, île de Tabarque, Aïn-Draham, Dj. Bir, 
Fontaine Nizey, Fedj El-Saha, Ghardimaou; Souk-el-Djema, Makteur, Kessera, 
Kef Sidi-Ali-Mouzin et montagnes voisines, Guclaat Es-Snam, Haïdra. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale occidentale depuis l'Espagne jusqu'à la 
Dalmatie , Rhodes , Asie Mineure. 

HEDYPNOIS 

Tourn. Elem. 3 80 et Inst. 478, tab. 271. 

H. Cretica Willd. Sp. III, 1617; Bail, et Trab. Alg. I, 53a; Boiss. Or. III, 719; 
Rchb. le. XIX, lab. 11. — Hyoseris Cretica L. Sp. 1189; Poir. Voy. II, 939; Desf. 
Atl. II, a Sa. — Hedypnois polymoipha DC. Prodr. VII, 81; Batt. et Trab. Alg. I, 
53 1 ; Gren. et Godr. FI. Fr. II, a 8 8. — ®. Dec.-Maio. 

Champs cultivés et incultes , coteaux et pàtm-ages montueux , sables maritimes ; 
commun dans presque toute l'étendue de la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, 
Biierte, Mogod, Kroumirie, Tunis, Hammamet, Zaghouan, Ghardimaou, Gafsa, 
El-Aïeïcha, Sfax, Gahès , île de Djerha, Zarzis, Matmata, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'au Caucase, 
Chypre , Asie Mineure , Syrie , Palestine , Egypte , Marmarique , Gyrénaïque , Tri- 
politaine; Perse méridionale. 

TRIB. IV. E<A]nPSAMEJE Less. 

LAMPSANA 

Tourn. Elein. 38 1 et Inst. ^79, tab. 97a. 

1a. macrocarpa Coss. in Bull. Soc. bol. IX, 178. — L. communis var. macrocarpa BatL 
et Trab. Alg. I, 533. — ®. Jun.-Jul. 

Lieux cultivés et ombragés irrigués, bois et lisière des forêts de la Kroumirie : 
Ain Babouch, forêt d'/lm-DroAcm (Miss. i883). 

Algérie. 



COMPOSITiE. 255 

KŒLPINIA 

Pall. Reise III, 667. 

U. linearis Pall. /. c; Balt. et Trab. Alg. I, 533; Boiss. Or. III, 721 ; Jaub. et Spach 
Illuslr. Or. lab. a8(i. — Exsicc. Kral. Tuii. a56. — ®. Dec.-Maio. 

Pâturages et coteaux argiio-calcaires , dépressions sablonneuses salëes, oasis, 
aiiuvions et lits des rivières de la Tunisie méridionale : Feriana; vallée de ïOued 
Lehen, Dj. Bou-Hedma, territoire des Béni Atetcha, El-Guettar, Fedj El-Kheïl, 
Kriz, Tozzer, Nef ta, Gabès, aiiuvions de Y Oued Gabès, Taoudjout, territoire des 
Ahouaïa , entre XOued Bou-Khecheb et Douiret; El-Hamma ( Gabès) , Dj. Aziza, Oued 
No/chla, entre Fratis et Lhnaguès, Seftimi, Maan, Sobria, El-Foouara, Bir Bou- 
Khecib. 

Algérie, Maroc; Egypte, Arabie Pétrée, Mésopotamie, Perse, Inde; Chypre, 
Syrie, Asie Mineure, Caucase, i-égion de la mer Caspienne, etc. 

RHAGADIOLUS 

Tourn, Elem. 38 1 et Inst. /179, tab. 272. 

R. stellatns Wiild. Sp. III, i6a5; Desf. Atl. II, a34; Batt. et Trab. Alg. I, 53a; Rchb. 
le. XIX, tab. 5, fig. i-ii sub R. edulis. — R. stellatus var. leiocarpus DC. Prodr. VII, 
77; Gren. et Godr. FI. Fr. II, ago. — R. stellatus var. leioleenus Boiss. Or. III, 722. — 
Var. achaeniis interioribus scabriusculis, foliis saepius lyratis ; R. edidis Willd. Sp. III, 
i6a5; Batt. et Trab. Alg. I, 533; Rchb. le. XIX, tab. h sub R. stellatus. — Exsicc. 
Kral, Tun. 97. — ®. Mart.-Maio. 

Décombres et bords des chemins, lieux cultivés et incultes, moissons, pâturages 
montueux et coteaux herbeux de la Tunisie septentrionale : Carthage , Le Bardo, 
Djedeïda, Soliman, Ksar-el-Malteï , Zaghouaii ; Souk-el-Arba , Ghardimaou, El- 
Kef, Souk-el-Djeina , Guelaat Es-Snam. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'au Caucase;' 
Chypre, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Marmarique, Cyrénaïque. 

TOLPIS 

Gœrtn. Frucl. II, 371. 

T. barbata Gœrtn. /. c. 373, tab. 160; Batt. et Trab. Alg. I, 53o; Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, 287 (excl. syn. Bert.); Rchb. le. XIX, tab. 8, fig. i. — Drepania barbata Desf. 
Atl. II, 383. — ®. Maio-Jun. 

Décombres et lieux cultivés , pâturages et coteaux de la Tunisie septentrionale : 
Henchir-Skira (Roux). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile. 

T. umbellata Berl. Amœn. 66; Batt. cl Trab. Alg. I, 53o; Boiss. Or. III, 725 ; 
WilIL, etLge Prodr. Hisp. II, 206. — ®. Apr.-Jun. 

■ Décombres et heux cultivés, pâturages sablonneux de la Tunisie septentrionale': 



256 COMPOSITyE. 

Kelibia, Dj. Abd-er-Rahman, xaWée de Y Oued Bou-Noukhal , TaroUfa ; Sidi Athman- 
el-Ahdded, Fontaine Nizey. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Roumélie, 
Chypre, Asie Mineure. 

T. vlrgata Bert. Rar. Lig. dec. i, i5 [iSoSj; (îren. et Godr. FI. Fr. II, 288; Rchb. 
le. XIX, tab. 8, fig. II. — Crépis virgata Desf. Atl. II, aSo. — Tolpis altissima 
Pers. Syn. II, 877; Batt. et Trab. Alg. I, 53o; Boiss. 0?-. III, 726. — (f) vel ^. 
Maio-Aug. 

Champs cultivés et incultes, pâturages, sables maritimes de la Tunisie septen- 
trionale et moyenne, littorale et sublittorale : presqu'île du Cap Bon assez ré- 
pandu, Carthage, Tunis, Hammam-el-Lif, Bizerte, Menzel-Djemil , Tabarque, Aïn- 
Draham, Dj. Bir, Bordjel-Hammam , Fedj El-Saha, Fernana, El-Fedja; sud de 
Sousse, nord de Teboulba, Mehedia, Zeram-el-Din. 

Algérie, toute l'Europe méridionale (excepté le Portugal et l'Espagne); Asie 
Mineure, Crète, Rhodes, Syrie, Palestine. 

THI6. V. HYPOCHJERIDEiK Less. 

HYPOCILSRIS 

L. Gen. n" 91 8. 

H. glabra L. 5p. ii4o; Bail, et Trab. Alg. I, 535: Boiss. Or. III, 788; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 992; Rchb. le. XIX, tab. A7, fig. 11. — Forma involucri phyliis nervo 
medio sparse hirteliis interdum ima basi araneoso-hirtellis : H. minima Desf. Ail. Il, 
338. - H. arachnoïdes Poir. Encycl. V, 57a. — Exsicc. Kral. Tun. 99. — 0. Febr.- 
Jun. 

Champs cultivés et incultes , pâturages et coteaux incultes , sables et ailuvions : 
est de Menzel-bou-Zelfa, entre Nebeul et Hatnmamet ; nord-est de Aïn Cherichira; 
Gour Arcei-Eccheub; Oued Zitoun; ailuvions de VOued Gabès, Oued El-Ftour, Oued 
Ferd, Taoudjout, Zarzis , Bir El-Ahmar, Dj. Bou-Hadid. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc, toute l'Europe (excepté l'Europe arctique); Asie 
Mineure. 

Obs. La forme à bractées de l'involucre hérissées de cils épars sur la nervure 
médiane est la plus commune en Tunisie; il n'est pas rare toutefois d'observer sur 
un même individu des capitules dont les bractées de l'involucre sont entièrement 
glabres et d'autres dont les bractées sont hérissées de cils. 

H. radicata L. Sp. ii4o; Poir. Voy. II, 280; Batt. et Trab. Alg. I, 536; Boiss. Or. 
ni, 788; Greii. et Godr. FI. Fr. II, 298; Rchb. le. XIX, tab. /»6. — Forma hetero- 
carpa achxniis exterioribus truricalis , interioribus longe rostratis : H. Neapolilana DC. 
Prodr. Vil, 91. - //. dimorpha Ten. Syll. /107. - 2^. Apr.-Nov. 

Pâturages et coteaux sablonneux , lieux cultivés montueux , broussailles et forêts 
de la Tunisie septentrionale : El-Haouiria, Kelibia, ForUina, est de Meniel-bou- 



composite:. 257 

Zelfa, enlre Nebcul el Hammamct, Dar-el-Bey ; Souk-el-Djema (Mogod), Henchir- 
Skira; Tabarqm, Aïn-Draham, Dj. Bir, Radjeni Azoug , Fedj FA-Saha, Fernana. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et me'ridionale, Asie Mineure. 

Obs. Le type paraît manquer en Tunisie, tous les spécimens recueillis se rap- 
portant à la forme Neapolitana. 

SERIOLA 

L. Gen. n" 917. 

S. ^(nen<îiis L. Sp. 1189; Desf. Atl. II, 337; Balt. et Trab. Alg. 1, 587; Boiss. Or. 
III, 785; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 996; Rclib. le. XIX, tab. li/i, fig. i-n. — ® 
Apr.-Jun. 

Lieux cultivés et incultes, bords des chemins et des champs, coteaux et pâtu- 
rages montueux, endroits pierreux et rocheux; assez répandu surtout dans la Tu- 
nisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon, Bizerte, Mogod, Kroumiric , Tunis, 
Zaghouan, Souk-el-Arba, Kessera, Kairouan, Sfax, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale; Cyrénaïque. 

S. laevigata L. 5p. 1189; Desf. Ail. II, 937, tab. a 16; Balt. et Trab. Alg. I, 087; 
Guss. Sijn. II, A 2 3. — 2/r. Apr.-Aug. 

Coteaux et pâturages montueux, graviers, lieux pierreux et rocheux de la Tu- 
nisie septentrionale : îlot de Djnmour, Cap Bon, El-Haouiria, Dj. Abd-er-Rahman , 
Dj. Bou-Kourneïn, Dj. Zaghouan; Fiout-Fathnia , Oued Baghla, Nebeur, Souk-el- 
Djema, Guelaat Es-Snam, Kef Sidi-AU-Mouzin, Dj. Semata, Dj. Tiouchcha, Dj. 
Meghila. 

Algérie, Maroc; Itahe méridionale, Sicile. 

TRIB. VL liEOWTODO^EiE Schultz Bip. 

THRINCIA 

Roth Cal. bot. I, 97. 

T. tiifoerosa DC. FI. Jr. IV, 5a; Bail, el Trab. Alg. I, 589; Boiss. Or. III, 736; Gren. 
el Godr. FI. Fr. II, 397; Rchb. le. XIX, tab. 18, fig. i. — Leontodon tuberosum L. ; 
Poir. Voij. Il, 327; Desf. Atl. II, 929. — 2/:. Oct.-lMaio. 

Lieux herbeux incultes, pâturages et coteaux sablonneux, broussailles et forêts 
de la Tunisie septentrionale ; Dj. Chcban, entre Menzcl-Temim et Kourba, Oued 
QrtiAa inférieur; Tunis, Dj. Bou-Kourneïn, Tebourba ; Dj. Ghorra , Kef El-Fedja; 
entre Souk-el-Djema et Makteur. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 

KAIiBFUSSIA 

Schultz Bip. in Flora [i883], 738. 

K. Mnlleri Schultz Bip. /. c. 735; Bail, el Trab. Alg. I, 689; Guss. Syii. II, 898 ; Mor, 
FI. Surd. II, ^95, lab. gi. — Exsicc. Kral. Tun. aSg et 360. — 0. Marl.-Jiin. 

Ti'NisiE. 17 



258 COMPOSIT.E. 

D('ooiiibros el bords des cliemius, lieux cullivés el iiiculles, pâtiirafj-es, vergers 
d'oliviers et oasis : El-Haouiria, Kelibia, Zougag, Taroufa; PorUhFarina , Dar-el- 
Aouiita, La Goulelte, Scbkha El-Scdjoiim, Soliman, El-Arhain, Djedeïda, Ghar- 
dimaou, Souk-el-Djevia , Fenana, sud de kairnuan, Sfax, Ilir Khlifa, vallée de 
VOued Lcben, El-Gucttar, Gafsa, Khanget El-Teldja, Bir Oum-Ali; Nadour, Bir 
Knajcs, Gabès, île de Djerba, El-Hamma , Zarzis , Tnoudjout, Douz. 

Algërie, Maroc; Sardaigae, Sicile; Tripolitaine, Cyrciiaïque. 

Obs. Le Kalbfussia Salzmanni, espèce marocaine récoltée par Salzmann aux 
environs de Tanger el plus récemment par Reuter dans les sables autour de cette 
même ville, diffère du A. il/w/Zm par les achaines périphériques tronqués, insen- 
siblement épaissis de bas en haut ou exactement cylindriques; en outre, les plis 
transversaux sont épais, obtus, tubercuiiformes et présentent dans leur ensemble 
un aspect mamelonné. 

ASTEROTHRIX 

Cass. in Dict. se. nat. XLVIII, ^3/i [1897]. 

A. Hispanica f)C. Prodr. VII, 127; liait, cl Trab. Alg. I, 5Ao. — Leonlodon hispidum 
Cav. le. tab. 1^9 (non L.). — L. Hispanicum Mérat; Wilik. el Lge Prodr. Uisp. II, 
217. — y:. Mart.-Jun. 

Coteaux calcaires pierreux et ravins de la Tunisie moyenne : St'di-Ali-boit-Amov, 
Khanget Segalas (Letourn.). Feriana (Rob.). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

SPITZELIA 

SrhullzBip. iii f7m([i833], 735. 

S. cupiiligera DR. ap. Duchartre Rev. bot. II, 43 1 et AU. FI. Alg. lab. '18; Coss. et 
Kral. in Bull. Soe. bol. IV, 367 ; Batl. et Trab. Alg. I, 54a.— ? 5. Willkommii Schiillz 
Bip.; Wilik. et Lge Prodr. Hisp. II, 319. — ® , (2) vel ? ^. Mart.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages et co- 
teaux arides de la Tunisie septentrionale et moyenne : nord de Kclibta , entre 
Menzel-Temim et Kourba; Carthage, Dnr-el-Aouina , La Manouba, Tunis, Sidi- 
Haasfn, Oued Meliana inférieur, Mahamedia, El-Arbnin, nord de Kroumbalia, 
Bou-Ficha, Dj. Zaghounn; Djedrïda, Tebourha, Nebcur, El-Kef; Dar-cl-Beij, 
Souase, Sidi-el-Hani, Djenan-el-Farik , Bir Touadjcur ; Bir Khlifa. 

Algérie, Maroc, Espagne, Port-Juvénal (introduit). 

S. Maharse Coss. el Kral. in Bull. Soc. loi. IV. 369 (in adn.); Bail, et Trab. Alg. I, 
543. — 0. Febr.-Maio. 

Pâturages montueux, coteaux sablonneux ou argilo-sablonneux, alluvions el lits 
des rivières de la Tunisie méridionale : Gour Arceï-Ecchcub , El~Aïcïcha, Oudref, 
El-IIamma (Gabès), Oued Ferd, Douz. 

Maroc, Algérie, pays dos Touareg. 



GOMPOSIT.E. 25y 

S. coronopîfolia Schullz Bip. in Flora [i835], 658. — Leontndoii coroiioinfoUum Dcsl'. 
Atl. II, -iag, lali. ^ilt (planta junior). — 5. radicala Coss. e1 Krai. in IhiU. Soc. bot. 
IV, 067 (exrl. syn. Forsk. et aliia plur.); Batl. et Tral). Alg. I, ?th'.\ (cxcl. syn. Korsk. 
et Del.). — Pia-ii radicnta Roiss. Or. III, ^'lo (non Less.). — P. hjrala Dol. F/, /ig-. 
éd. fol. 259, od. 8° 33/i, fah. /lo, fig. 3. — Exsicc. Krai. Tm. aGi. — ®. Marl.- 
Jun. 

Lieux cultivés et incultes, bords des chemins et des champs, vergeis (Poliviers 
et oasis de la Tunisie méridionale : Oukd Mcler, Sfnx, îles Kerkenna, Gajsn, Dj. 
Hatlig; ISadour, Gahhs, Sidi-Boul-Baba , El-Uamma , entre El-Uamdou et Djerf 
Oum-el-Azir, Ras El-Djerf, île de DJerbn, Zarzis, Scbklm El-Mebh, Taoudjoul, 
Hadedj, Doutret. 

Tripolitaine, Gyrénaïque, Egypte. 

HELMINTHIA 

Juss. Gen. 170. 

Sect. I. EvnELMISTHlA DG. 

■I. echioides Gœrtn. Frmt. II, 368, tab. 169; Bail, et Trab. Alg. I, 5/i5; Boiss. Or. 
III, 7^13 ; Gren. et Godr. FI. Fr, II, 3o4 ; Rchb, le. XIX, lab. 27. — Picris ecliioides 
L. Sp. 111/1. — Exsicc. Krai. Tun. 10a. — vci (2). Maio-Aug. 

Décombres, haies, bords des chemins et des champs, pâtiu*ages et coteaux 
broussailleux, alluvions et lits des rivières; commun dans la Tunisie septentrionale: 
presqu'île du Cap Bon, Mogod, Kroumirie, Tunis, Zaghouan, Tebourba, Medjcz- 
el-Bab , Ben-Bechir, Souk-el-Arba , Sidi-Meskin, Nebeur, Sidi-el-Haui, AùiCÀen- 
chira, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe moyenne et méridionale, Gaucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Egyple, Mésopotamie. 

Sect. II. Deckera. 

H. aculeata DC. Prodr. VII, i33; Guss. Syn. II, Aoa. — Picris aculeata Valil Symb. 
n, 89; Desf. Atl. II, 231. — Deckera aculeata SchuHz Bip. in Flora [i83/i], A79; Bail. 
et Trab. Alg. I, 5/i3. — Exsicc. Krai. Tnn. 3^3 et 101 a. — "If. Maio-Jul. 

Pâturages montueux et coteaux argileux arides, endroits pierreux et rocheux 
broussailleux de la Tunisie septentrionale : Cap Bon, El-Haouirin, Tonnara, entre 
Zaouiet-el-Mgaït et Zoiigag, Zougag , Dj. Abd er-Bahman , nord de Fortuna, Dj. 
Bou-Kourneïn , Mahnmedia, Zaghouan, Dj. Zaghouan; Tebourba, Aùi Si-Ahmar ; 
Aïn-Draham, entre Fedj El-Sahu et Feniana, Souk-el~Arba, Nebeur, Kessern, 
Haïdra. 

Algérie, Sicile. 

H. glomerata. — Deckera glomerata Pomel Noiiv. tuai. i3 [187^]; Balt. et Trab. Alg. 
I, 54/1. — H. Durieei Coss. in Soc. Danph. p.rsicc. n° 171/1 [1878]. — 'i^. Jun.- 
Jul. 



2G0 COMPOSIT/K. 

Pâtdrafcs ol coteniix incultes, broussailles et forets de la Kroumirie et des Mn- 
god : Sidi-d-Hadj-Hassen , Argoiih El-Ahmar, El-Ainoïza-Bellif, ouest de Tnbarque , 
Aïii-Draham , Dj. Bir, Bordj-cl-llnmmnm , Fedj FJ-Saha. 

Algérie. 

SoCt. III. VlREA. 

II. asplonîoîde.s DC. Prodr. VII, i3a. — Picris asplenioides L. Sj). iii5; Desf. Ail. 

II, 9 3 2. — Virma asplenioides Batt. et Trab. Alg. I, 543. — Leontodou imtricalum 
L'Hérit. Stirp. tab. Sa. — 2^. Maio-Jul. 

Pâturages et coteaux argilo-sablonneux , sables maritimes , broussailles et forêts 
de la Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon commun, La Marsa , llam- 
mam-el-Lif, est de Menzel-hou-Zelfa , El-Arbaïn, nord-ouest de Hammnmet, 
Sousse; Bizerte , Tebourha; Taharque, Aïn-Drahani. 

Algérie. 

UROSPERMUM 

Juss. Gen. i^o. 

r. Dalechampi Desf. Tabl. éc. bot. Mus. 90; Bal(. et Trab. Alg. I, 546; Boiss. Or. 

III, 7/1:5; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 3o5; Rcbl). le. XIX, lab. îîG, fig. i. — Tra- 
gopoiron Didechnmpii L. Sp. 1110; Poir. Foi/. II, a 20; Des!'. AÛ. II, 318. — ZC. 
Apr.-Junr 

Décombres et bords des chemins, lieux culti\és et incultes, coteaux et pâtu- 
rages montueux de la Tunisie septentrionale : Dj. Càeban , Taroufa; Carthnge , 
Dar-el-Aouina , Le Bardo, La Manouba, Djedcïda, Oued Meliana inférieur, Ksar-el- 
Maheï, Mahamedin, Zaghouan, Dj. Zaghounn; Henchir-Skira; Aïn-Drnhnm , Dj. 
Bir, Boi-dj-pl-Hnnimam, Fedj El-Snha, Ghardimaou, El-Kef, Souk-el-Djcma, Ain 
Cherichira , Kef Sidi-A li-Mouzin. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis l'Espagne jusqu'au littoral oriental 
de la mer Adriatique. 

I". picroldes Desf. Tnld. ér. bot. Mus. 90; Batt. et Trab. Alg. 1, 5'i6; Boiss. Or. III, 
7/18; Gren. ci Godr. FI. Fr. II, 3o.'); Rchb. Ir. XIX, tab. aO, fi/j;. u-iv. — 0. 
Mart.-Jiin. 

Décombres, haies, bords des chemins et des cbaiii|)s, pâturages et broussailles 
herbeux, vergers d'oliviers et oasis: Kelibia, Zanuiet-el-Mgaïz, Meiizel-Temm , 
Fortuna, Menzel-bou-Zelfa , Ncheul , Dar-el-Bey; Kairnuan , Zeram-eJ-Din , Ksar- 
el-Sef, Sfax, îles Kerkenna, Bir Khlifa; El-Kef, Gafsa, Bir Oum-Ali; alluvions 
<le ÏOued Gabès, BledrKebira (Malmaln), Oued Zeguiou . Dj. Tadjera . Zarzis, Bir 
El-Ahmar. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineiu-e, 
Syrie, Palestine, Egypte, Cyrénaùpie, Tripolitaine; Perse. 



COMPOSITiË. 2GI 

TRIB. Vil. !!»C;ORZOME:REiK Schullz Bip. 

GEROPOGON 

L. (îen. n" 90 A. 

G. glaber L. Sp. 1109; Batt. et Trab. Alg. I, 55o; Boiss. Or. III, 7^^; Gren. el 
Godr. FI. Fr. II, 3 1/1; Gccrin. Frucl. II, lab. 160; Rchb. le. XIX, tab. a8, fig. i-n. 
— (T). Apr.-Jun. 

Coteaux herbeux, pâturages inoiitueux, moissons et lieux incultes de la Tunisie 
septentrionale : Dj. Zaghouan (Miss. i883), Souk-cl-Khcmis , Ben-Bechir (^Coss.). 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, 
Me'sopotamie, Egypte, Cyrénaïque. 

SCORZONERA 

Toum. Elein. .878 et Insl. h'jd, tab. 269. 

Scct. I. PODOSPERMUM BoisS. 

S. laciniata L. Sp. 111/i; Boiss. Or. III, 767. — Podospermum laciniatitm DC. Fl.fr. 
IV, 6a; Batt. et Trab. Alg. I, 5^7; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 809; Rchb. le. XIX, 
tab. 35, fig. 1. — (2). Apr.-Jun. 

Var. j3. Intermedia. — Podospermum laciiiialum DC. var. infermedium Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, 809. — P. intermedium DC. Prodr. VII, 110; Batt. et Trab. Alg. 1, hhq. 

Pâturages et lieux herbeux de la Tunisie moyenne : Dj. Clamée (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Alep. 

Var. 7. calcitrapsefolia Boiss. Or. III, 767 (ex parte). — • Podospermum caleitrnpœ/olium 
DC. Fl.fr. V, /i55; Batt. et Trab. Alg. I, 5/17; Rclib. le. XIX, tab. 3û, fig. i. 

Décombres, bords des chemins et des champs, pâturages et lieux herbeux de 
la Tunisie septentrionale : Carthage, Sidi-hou-Saïd , Bar-el-Aouina , Djedeïda, 
Bahirt-Mouniak , Soliman; Béja-gare , Ghardimaou, Souk-el-Arha ; Kessera, Guslant 
Es-Snam; Sfax. 

Algérie, Europe méridionale, Asie Mineure, Caucase, Perse. 

Sect. II. Euscorzosërà Boiss. 

S. undiilata Vahi Symb. 11, 86 (excl. syn. Tourn.); Desf. AU. II, 219; Batt. et Trab. 
Alg. I, bhS. — S. purpurea Poir. Voy. II, 925 (non L.); Desf. Atl. II, 919. — 
S. deliciosa Guss. Syn. Il, 889; Balt. et Trab. Alg. I, 5 A 8. — Forma foliis latioribus 
(1-2 cenlim.) ulrinque longe atlonuatis : 5. undulnia in Bot. Mag. sér. 3, XXX, 
tab. 6127. — S. uiidulala var. lancfolia Poniel ISouv. nuit. 10. — 'i^.Apr.-Jui. 

Pâturages et coteaux argilo-sablonneux ou argilo-calcaires, alluvions et s;djles 
maritimes: Dj. Clieban, Dj. Abd-er-Rahman; Pias Kamart ad var. Alexanclrinam 
vei'gens, Carthage, Dar- el-Aouina , Mahamedia , Djedeïda, Béja-gare ; Dj. Bir, Ain- 



262 COMPOSIT/E. 

Draltaiii , Fcdj El-Saha , El-Vodja, Oued El-IIainmam , Ghardimaou ; Gurlaat Es- 
Sitain. 

Algt^rio, Maroc, Sicile. 

Var. jS. Alexandrina. — 5. Atexaudnna Boiss. Or. III, 7C0; Bail, et Trab. Alg. I, 5A8. 
— Exsicc. Kral. Tun. 100 ol 100 a. 

Dans les mêmes stations que le type : Kcf Telia et çà et là snr les montagnes 
(le foule la région, Feriann, Gafsn, l)j. Haltig, DJ. Cheiruieïga, Dj. Oum-Ali, 
Sfux, Dj. Uou-lledmn, Béni Aïeïcha, Sidi-Maheddeb , Gabès , Sidi-Boul-Baba , Dj. 
Aziia, Bled-Kebira, Dj. Mezemzem, territoire des Ahouata, Zarzis. 

Région saharienne de l'Algérie et du Maroc, Tripolitaine , Cyrénaïque, Marma- 
rique , Egypte. 

Obs. Espèce polymorphe dans laquelle on ne peut guère distinguer que les 
deux formes extrêmes : l'une, S. undulata lat. sens., répandue dans le Tell et les 
montagnes de la Tunisie, de l'Algérie et du Maroc, a les leiulles linéaires-lan- 
céolées, atténuées aux deux bouts , larges de 9.-20 millim. , mais le plus souvent de 
10-20 millim., plus glabres, plus vertes, dressées ou dressées-étalées , à bords 
entiers ou ondulés-crispés ; les folioles externes de l'involucre sont aussi plus 
glabres ovales, tantôt brusquement contractées dans leur partie supérieure à partie 
terminale déjetée en dehors et plus ou moins étalée {S. undulata Vahl), tantôt 
insensiblement atténuées et exactement appliquées sur les folioles internes {S. de- 
//ao,«a Guss.); presque toujours aussi les acbaines intérieurs sont lisses; l'autre, 
S. Alexandrina Boiss. , répandue surtout dans la Tunisie méridionale, a les feuilles 
étroitement linéaires , ranescentes , flexueuses , plus ou moins circinées , souvent 
ondulées-crispées ; les folioles externes de l'involucre sont canescentes comme la 
tige et les feuilles, ovales, brusquement contractées dans leur partie supérieure à 
partie terminale subulée et recourbée en hameçon; dans les sables maritimes, la 
racine est souvent cylindrique sous le collet et renflée à son extrémité en tubercule 
globuleux ou ovoïde, mais le plus souvent, dans les terrains secs, elle ne se dis- 
tingue en rien de celle de la forme du nord. Si l'on peut distinguer l'aciiement les 
deux formes exlrèmes de cette espèce, il est diflicile, au contraire, de déterminer 
avec certitude des formes intermédiaires qui croissent surtout dans la Tunisie 
moyenne et qui tiennent à la fois des caractères de la forme du nord et de la forme 
du sud; c'est ainsi qu'un même individu peut avoir les feuilles de la forme du 
çud avec la glabn'scence de la forme du nord, ou bien les feuilles de la forme du 
nord avec les folioles externes de l'involucre de la forme du sud à partie terminale 
subulée et recourbée en hameçon; certains individus ont aussi des feuilles gla- 
bj'escontes et très allongées, etc. 

S, Itrcvicaiilis Yiilil Si/nib. 11 , S8 , lai). /i '1 . — .S'. coroiiDjiiJuda Desl". . h/, H , n 'io , lab. :u a ; 
Hall, et Trab. Alg. 1, .V18. — 'i:. .Maio-Juii. 

Pâturage et coteaux argilo-calcaires, for^^'ls montueuses de la Timisie sepleu- 
trionale : Dj. Bou-kourncïn (Yabl, Mis.s. i883), Dj. Brças (Lelouru.), Dj. Za- 
g-AoMnn (Miss. i883, WiraV 

Algévie, 



COMPOSIT/E. 263 

TRIB. VIII. CHO^DRIIiliE^ Kch. 

CHONDRILLA 

Toiini. Elem. 377 et Inst. ^76, tab. 368. 

C juncea L. Sp. j lao; Batt. et Trab. Alg. I, 55 1 ; Boiss. Oi: III, 799; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 3j4; Rchb. le. XIX, tab. ^9. — @. Jun.-Sept. 

Pâturages et coteaux incultes de la Tunisie septentrionale : El-Sebala (Miss. 
i883); El-Kef{M\ss. i883). 

Algérie , toute l'Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Roumélie et 
le Caucase, Arménie, Syrie, Mésopotamie, Kurdistan, Perse. 

TARAXACUM 

Juss. Gen. 169. 

T. officinale Wigg. var. depressum. — T. depi-essum Coss. et DR. ap. Choul. Fragnu 
fl. Alg. exsicc. 11° 36o [1807]. — T. inœquilobum Poniel Nouv. mat. 8; Batt. et Trab. 
Aîg. I, 559. — 'If. Sept.-Mart. 

Lieux herbeux ombragés de la Tunisie méridionale occidentale : Gafsa, Ras 
El-Aïoi,n{i.Reh.). 

Algérie. 

TRIB. IX. CREPIDEiO Boiss. 

SONCHUS 

Tourii. Elem. 376 et Inst. ^17/1, tab. 968. 

S. asper Vili. Hist. pi. Daupli. III, i58; Balf. et Trab. Alg. I, 555; Boiss. Or. III, 
796; Gren. et Godr. Fl. Fr. II, 394; Rcbb. le. XIX, tab. 60. — ®. Apr.-Jul. 

Décombres , haies , bords des chemins , lieux cidtivés irrigués et jardins de la 
Tunisie septentrionale : îlot de Djamour, île Zembretta, Dj. Cheban, Oued Meliana 
inférieur, plaine de VOuccl Cejenaii vers Sidi-bou-Gobrin , Béja-ville; Tabarque, 
Aïn-Draham, Ain Kerma, Beii-Bechir, Oued-Meliz; Bir Touadjeur, Sfax, Fe- 
riana. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Mésopotamie, Perse. 

S. glaucescens Jord. Obs. v, 75, tab. 5; Batt. et Trab. Alg. I, 556; Boiss. Or. III, 
796; Gren. et Godr. Fl. Fr. II, 3a5. — (2). Maio-Jun. 

Broussailles et lieux cultivés de la Tunisie septentrionale orientale : Cap Bon, ? 
El-Haouiria, Dj. Cheban, Dar-el-Aouiua, ? Ksar-el-Maltcï , Mahamedia, Dar-el- 
Bey. 

AlgéiMe, Maroc, Espagne, France méridionale; Grèce, Rhodes, Syrie, Mésopo- 
tamie, Kurdistan; Egypte. 



26/j COMPOSIT^E. 

S. oleracens L. Sp. 1 116 (excl. var. 7. et S.); Desf. Atl. II, aa'j; Bail, et Trab. Alg. 
I, 556; Boiss. Or. III, 796; Gren. et Godr. FI. Fr. Il, 'Sn'-i; Rchb. /f. XIX, lab. 69, 
fig. I. — Exsicc. Kral. Tuii. aO'i. — (l). Apr.-Ocl. 

Lieux luiinidos cultives et incultes, haies, ver^j'ers doliviers et oasis le long des 
canaux d'irrig'ation : îlot de DJamour, îlot dos Chiens , Dj. Ckeban, Cnrthage , Dar- 
el-Aoiiïna , DJedeïdn, Zaghouan; Aïn Uaboucli, Aïn-Draham , Souh-el-Khemis , Sidi- 
Meskhi; Gafsa, oasis du Blad El-Djevid et du Nefzaoua, Sfax, Gabès. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Arabie, Flgypte, 
Cyréuaïque, Tripolilaine, etc. 

S. maiiritanictis Boiss. et Reut. Pujr. 70; Batl. cl Trab. Aliç. 1, 555. — ^. Maio- 
Jun. 

Champs argileux cultivés ou incultes : Dar-el-Aoïtma, Tebourba, Bordj-Toum ; 
Ksar-el-Malteï , Ain Ckerichira. 

Algérie, Maroc. 

S^ tenerrimus L. Sp. 1117; Poir. Voij. II, 926; Desf. Atl. II, aaS; Baft. et Trab. 
Alg. I, 55A; Boiss. Or. III, 797; Gren. et Godr. FI. Fr. II, Sa/i; Rchb. k. XIX, 
tab. 58. — (2) vel '^. Fiorifer per totum annum. 

Décombres, vieux murs, pâturages et coteaux calcaires, endroits pierreux et 
i-ocheux; très répandu dans presque toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, 
Bizerte, Mogod, kroumirie, Ghardimaou, Zaghouan, Uammamet, Kessera, El- 
Djem, Feriana, Gafsa, Sfax, Gabès, Zarzis, Douiret, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce et la 
Crète, Syrie, Palestine, Cyrénaïque; Perse. 

S. maritimas L. Sp. 1116; Desf. Ail. II, 228; Batt. et Trab. Alg. I, 555; Boiss. Or. 
III, 797; Gren. et Godr. FI. Fr. Il, 32C; Rchb. 7c. XIX, tab. Ga, fig. ii-iii. — 
Exsicc. Kral. Tun. io5. — 'Ç. Fiorifer et fruclifer fere per totum annum. 

Dépressions herbeuses un peu humides, bords des ruisseaux, des rivières, des 
canaux d'irrigation, des vergers d'oliviers el des oasis : Mcnzel-Djemil , Zaghouan , 
Ain Cherichira, alluvions de YOued Gilma, vallée de ÏOued EdiMj , Gafsa, Kriz , 
El-Hamma, Tozzer, Nef ta; Gabès commun. 

Algérie, Maroc; Europe occidentale méridionale depuis le Portugal jusqu'à 
l'istrie, Russie méridionale (sec. Ledcb,); Syrie, Mésopotamie, Perse; Tripoli- 
laine, Cyrénaïque. 

LAGTUCA 

Touni. EU'm. 370 el Insl. A73, liib. 267. 

Soct. I. ScARîOL^ Boiss. 

I^. Mali;;iia L. Sp. 1119; Batl. et Trab. Alg^ I, 553; Boiss. Or. III, 810; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 319; Rchb. le. XIX, tab. 69, fig. i. — Exsicc. Kral. Tun. io3. — (5). 
Juu.-Sept. 

Décombres et lieux incultes, bords des chemins, des haies et des champs, pâtii- 



COMPOSIT/E. 265 

rages et coteaux tle la Tunisie sepffentrioiiale : Aïn-lhuham (Kob.), Souk-el-Arba 
(Miss. i883); Zrt^/io«rt« ( Kral. , Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Europe inoyenue et méridionale, Caucase, Syrie, Mésopo- 
tamie, Perse; Egypte. 

L. Scariola L. Sp. 1119; Batt. et Trah. Alg. I, .553; Boiss. Or. III, 809; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, .319- Rchb. le. XIX, tab. 70, fig. i-ii. — @. Jun.-Sept.' 

Décombres et lieux incultes, bords des chemins et des champs ; Souk-el-Arba , 
El-Kef {Miss. i883), Djenan-el-Farik (Miss. i883); Feriana (Hob.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Syrie, Arabie 
Pétrée, Mésopotamie, Perse, Kurdistan. 

Sect. II. QuiNQUEFLORE Boiss. 

L. muralis Freseu. Tascheiib. /186; Bail, el Trab. Alg. I, 554; Boiss. Or. III, 817; 
Gren. et Godr. FI. Fr. II, 821. — Prenantlies inuralis L. 5^;. 11 ai. — Mycelis mu- 
ralis Rchb. le. XIX, lab. 66. — ®. Jul.-Sept. 

Lieux frais dans les forêts de chênes des Ouchteta : Dj. Gliorra (Letourn.). 

Algérie , Europe moyenne et méridionale , Caucase , Asie Mineure. 

L. viininea Link Enum. éd. [i8'23], II, 981 : Balt. et Trab. Alg. I, 553; Boiss. Or. III, 
818; Gren. cl Godr. Fi Fr. II, 3i8; Rchb. k. XIX, tab. 67, fIg. i. — Prenanllies 
viminea L. Sp. 1120. — Pheenopus vitnineus DC. Prodr. VII, 176. — (2) vei 1-. Jun.- 
Sept. 

Pâturages montueux, coteaux surtout calcaires et gypseux, endroits pierreux 
et rocheux de la Tunisie septentrionale : El-Kef (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase. Asie Mineure, 
Syrie, Arabie Pétrée; Kurdistan. 

ZOLLIKOFERIA 

DC. Prodr. VII, i83. 

Sect. I. EuzoLLiKOFEBiA Boiss. 

îf. mucronata Boiss. Diagn. Or. ser. 1, vu, la et Or. III, 8aa; Bail, el Trab. Alg. I, 
007. — Sonchiis Candolleanus Jaub. el Spach lllustr. Or. lab. 279. — 'If. Dec.-Jun. 

Pâturages et coteaux argilo-sablonneux, alluvions et lits des rivières de la Tu- 
nisie méridionale : El-Guettar (Doum. et Bonn.), Tamerza (Letourn.), Goinjîa, 
Tozzer (Doum. et Bonn.). 

Algérie, Marmarique, Egypte, Arabie Pétrée, Mésopotamie, Perse. 

Z. rcsedifolia Coss. PL ait. lao; Batt. et Trab. /llg. I, 507; Willk. et Lge Prodr. 
Hisp. II, a3i. — Sonchus chondrilloide.i Desf. Atl. II, 326; Guss. Syn. II, 899. — 
Exsicc. Krai. Tun. 368 et 968 a. — 'l^. Dec.-Jun. 

Pâturages et coteaux argilo-sablonneux, graviers, alluvions et lits des rivières; 



266 COMPOSITvE. 

couiimin dans toute l'élendue de la Tunisie ifiais surtout dans la Tunisie me'ri- 
dionole et dans la Tunisie orientale littorale : presqu'île du Cnp Bon, Bizerte, 
Moffod, (larthage, Sousse, Aïn (Iherichira, SJax , îles Kerhenna, Feriaiia, Gabès, 
île de DJerba, Zarzis, Dj. Tadjera, etc. 

Algérie , Espagne , Sicile , Ghadamès , pays des Touareg. 

Var. /3. viminea Lge Pug. lAç); Batt. et Trab. Alg. I, 557; Wilik. et Lge Prodr. His}K 
II, 93/1. 

Sables maritimes de la Tunisie me'ridionale : Gabès (Kral. , Letourn.). 

Gyrënaupic, Tripolitaine, Algérie, Espagne. 

Var. y. longiloba. — Zollikoferia lougiloba Boiss. et Rcul. Png. 70; Batt. et Trab. Alg. 
I, 557. 

Sables maritimes de la Tunisie septentrionale : La Marsa (Miss. 1888). 

Algérie. 

Z. Arabica Boiss. Diagn. Or. ser. 1, vn, la et ser. 9, m, 97 et Or. III, 8a3. — Z. 
angtistifolia (^oss. et DR. in Bull. Soc. bot. II, 354; Batt. et Trab. Alg. I, 558. — 
SonchnH angustifolius Desf. Atl. II, 325. — Exsicc. Kral. Ttni. 967. — @. Nov.- 
Maio. 

Pâturages et coteaux arides argilo-calcaires ou sablonneux , alluvions et lits des 
rivières de la Tunisie méridionale : Sfax, Bir Khlifa, Dj. Bou-Hcdma, El-Guettar, 
Gafsa, hhanget El-Tcldja, Tamerza, Dj. CÀeip/teïga, Fedj El-Klieïl, Degacli; 
Gabès, Sidi-Boul-Baba , Ras El-Djerf, Sidi-Snlem-bou-Grara , Dj. Aziza, Bechilli. 

Algérie, Fezzan, pays des Touareg, Egypte. Arabie Pétréc. 

'£. qiiercifolia Coss. et Kral. in HuU. Soc. bol. IV, 869; Bail, et Trab. Alg. I, 558, — 
Sonchus quercij'olius Desl'. Atl. II, 920, tab. 9i3. — Exsicc. Kral. Tuu. 366. — ^. 
Mart.-Jun. 

Graviers et lieux pierreux , coteaux arides argilo-calcaires ou gypseux , alluvions 
et lits des rivières de la Tunisie méridionale : vallée de Y Oued Leben, Dj. Bou- 
Hedina, AmSegovfla, Gafsa, Khanget El-Teidja, Ras El-Aïoun, Khanget Midès ; 
Dj. Bcrd, Dj. Cheguieïga, Bir Oum-Ali, Bcdir Timtnt, Dj. Droumès , entre l'Ouerf 
Metaleghmim et Sedada, Kriz; Oued Gabès, Dj. Keroua, entre Bir Chenchou et El- 
Hamma, lie de Djcrba, Sidi-Salem-bou-Grara. 

.Algérie, Tripolitaine. 

Sect. II. MicRonnyyciivs Boiss. 

'Ij. niitlicaiiliiit Boiss. Or. III, Bai; Batl. et Trab. Alg. I, 558. — Choudrilla nudicaulia 
L. Mant. 378. — Scoi-zonera dichototna VabI Sijmh. 11, 89. — Soncliiis divaricaltu 
Desf. in Ann. Mu». Il, 913, tab. A 6. — Microrliynchtm nudtcmilis Less. Syn. 189; 
Jaul). et Sp;icb Illnstr. Or. lab. 378. — Exsicc. Kral. Tiin. 963 n. — "îf. Dec.-Jun. 

Goleaux arides argilo-calcaires ou gypseux , alluvions et lits des rivières de la 
Tunisie moyenne et méridionale : vallée de ïOued Marguelil, entre Djenan-el-Farik 
et Kairotian, Kairouan; Luinta , Zcram-cl-Din , Ksar-cl-Scf, tcrriloiro des Ouled 



COMPOSITiE. 267 

Melev; Sfax, îles Kcrkenna, Dj. Bou-Iiedma, El-Aïeïcha, Gafsa, khangct El- 
Teldja, entre Gourbata et \Oucd Taferma, Tozzer, entre Tozzer et Ne/la; Bir 
Knafes , Oudrcf, Gabcs, Bas El-Djerf, Tnovdjout , entre Ksar-Koulin et Ksar-el- 
Metameur. 

Algérie, Maroc, Espagne austro- orientale; Marmarique, Egypte, Arabie 
Pétrée. 

Sect. III. LoMATOLEPis Boiss. 

Z. glomerata Boiss. Or. III, 826; Balt. et Trab. Alg. I, 558. — Lomatolepis glomerala 
Cass. in Dict. se. nat. XLVIII , A aS. — Microrhynchus glomeicUus Jaub. et Spach lllustr. 
Or. tab. 375. — (2). Apr.-Maio. 

Pâturages sablonnenx , alluvions et lits argiio-sablonneux des rivières de la Tu- 
nisie méridionale à l'ouest et au sud du Chott El-Djerid : Ne/ta, El-Foouaraj 
Bir Bedjein-Matoug commun dans toute la région , Bir Cliouchet-bou-Menzel , entre 
Bir Bedjem-Matoug et Bi7--Bou-Khecib assez commun dans toute la région (Le- 
tourn.). 

Algérie, Tripolitaine, pays des Touareg, Egypte, Arabie, Perse méridionale. 

Obs. Le ZolUkofcria spinosa Boiss. [Pretianthes spinosa Forsk.; Lnctuca spinosa 
Lam.; Sonchus spinosus DC, Webb Phyt. Can. tab. laô), qui croît dans l'Espagne 
méridionale, aux Baléares, aux îles Canaries, et qui est si fréquent au Maroc et 
en Algérie, n'a pas encore été observé en Tunisie; ce fait est.d'autant plus re- 
marquable que la même espèce se retrouve en Egypte et dans l'Arabie Pétrée. 

PICRIDIUM 

Desf. Atl II, 3 2 0. 

P. Tingitanum Desf. AU. II, 330; Balf. et Trab. Alg. I, 509; Boiss. Or. III, 837; 
Sbtli. et Sm. FL Grœc. lab. 793. — Scorzonera Tmgitmia L. Sp. mil. — 2^. Febr.- 
.lul. 

Pâturages et coteaux incultes argilo-calcaires, sables et lieux rocheux mari- 
times; commun sur toute la côte orientale de la Tunisie : presf[u'ile du Cap Bon, 
Hammamel , llerkla, Monoslir, Sidi-el-Hani , Sfax , îles Kerkenna, Nadour, Gabhs, 
île de Djerba, Zarzis, Dj. Tadjera, Ksar-Demeur, etc.; El-Aïeïcha, Bir Berada. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne; Tripolitaine, Cyrénaïque, Marmarique, 
Egypte, Arabie, Palestine. 

P. vulgare Desf. Ail. II, 221 ; Baft. el Trab. Alg. I, SSp; Boiss. Or. III, 838; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, 828; Rchb. le. XIX, tab. 56. — ^. Nov.-Marl. 

Champs cultivés, pâturages et coteaux incultes, endroits pierreux et rocheux 
maritimes; commun dans presque toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, 
Bizerte, îlot des Chiens, Kroumirie , Ghardimaou, Zaghouan, Sousse, El-Kef, Ain 
Cherichira, Feriana, Gabès , Bir El-Ahmar, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Crète 
el la Roumélie; Sviie, Palestine. 



268 COMPOSITE.. 

Var. /S. Intermedium. — P. i> lier médium Schuitz Bip. ap. VVebb Phifl. Can. 11, iji ; liaU. 
et Trab. Alg. 1, oog; lioiss. Or. 111, 8a8. — (T). Mart.-Maio. 

Dans les mêmes stations que le type : dap Bon, El-IIaouiria , Porto-Farina , 
Tehourba, Ghardimaou ; SicU-Salah-ben-DjaberuUah ; Zeram-el-Din , Ain Cherichira ; 
Feriana, GnJ'sn, Dj. Hnltig ; Dj. Bou-Hedmn , liedir Timial; Gnbès, Oued Oum- 
Mezessar, DJ. Mezemzcm, Bir El-Alimar, 

Algérie , Maroc , Portugal , Espagne , Sicile , Crète , Syrie. 

CREPIS 

L. Gen. n° 91^. 

Soct. I. Ceramiocephalvm Bail. 

C patiila Polr. Voxj. 11, ^27; Bail, et Trab. Alg. 1, 5Go. — Lajtsana virguta Desf. AlL 
II, 235, tab. 21Ô. — Ceramioceplialuin jiatidum Schullz Bip. in Bidl. Soc. bot. l\, aSi. 
- — y^. Apr.-Nov. 

Pâturages et coteaux, vallées ombragées, broussailles et forets de la Tunisie 
septentrionale : Kcf En-Nesour (Miss. 1888); ouest de Tabarque (Lelourn. et 
Reb.), I)j. Bir, Aïn-Draham , Fedj El-Saha (Miss. i883). 

Algérie. 

Sect. II. Barkhausià Boiss. 

C. radicata Forsk. FI. Mg.-Arab. i65; Ascbers. et Scbweinf. Illustr. FI. Eg. in Mém. 

Inst. ég. 11, 101. — C. senecioides Del. FI. Eg. éd. fol. 262, éd. 8" 3/io, tab. Aa, 
fig. 3; Batt. et Trab. Aîg. I, 56i; Boiss. Or. 111, 803. — Barkhausià senecioides 
Spreng. Syst. III, 653. — Exsicc. Kral. Tuu. 897. — (î). Apr.-Maio. 

Bords des chemins et des champs, moissons, champs sablonneux, vergers d'oli- 
viers, alluvions et lits des rivières; entre Menzcl-Tetnim et Kourba (Miss. i883); 
Gabès (Kral.), Oued El-Ftour, Sidi-Guenao , Hadedj , territoire des Aliouaïn, Zarzis 
(Letourn.). 

Algérie, Tripolitaine, Cyrénaïque, Marmarique, Egypte. 

C. ample^vifolia Bail. ap. Batt. et Trab. Alg. 1, 062. — liarkhausin atnplexifolia Godr. 
FI. Juv. eil. 1, 29 et éd. 2, Hg. — (T). Marl.-Jun. 

Coteaux et pâturages montueux, champs cultivés, alluvions cl lits des rivières 
de la Tunisie septentrionale jusqu'à la limite nord de la Tunisie moyenne : Ke- 
libia, IZougag, nord do Soliman, DJ. Bou-hoiirncïn , Bahirl Mournnk ; DJ. Na- 
dour ; Tunis, La Mannuha, DJedeïda , Trhourha, Oued Dcfali, Souk-el-Arba, Sidi- 
Mcskin, Ghardimaou, Nebeur, Kcsscra; Ksiha-el-Mediouni , Sfax. 

Algérie, Tripolitaine. 

C". taraxaeifolia Thuill. FL Par. /109 [1799]; Bail, et Trab. Alg. 1, 062; Gren. et 
Godr. FI. Fr. 11, ;i3o; ^Villk. et Lfre Prod'r. Uiap. II, 2/16; Bclib. îc. XIX, lab. 86, 
%. I. — ®, (2) vel "if. Marl.-Jiin. 

Décombres et bords des chemins, lieux cultivt's et incultes, coteaux et pâturages 



COiMPOSlT.1^:. 269 

montueux de la Tunisie seplentrioiicile : Cavlhage, Bou-Ficha, Dar-el-Bey, Sousse 
(Miss. i883); sud de Souk-el-Djema , Kessera (Miss. t883). 

Algérie, Tripolitaine; Europe occidentale moyenne et nie'ridiouale. 

Var. /3. vesicaria. — C. vesicaria L. Sp. ii3a; Batt. et Trab. Alg. I, 563; Boiss. Or. III, 
853; Rfhb. le. XIX, tab. 86, fijj. ii. — C. scariosa Willd. Sp. III, lôgo. 

Dj. Bou-Kourneïn , Tebourha, Ghardimaou; Kessera, Guelaat Es-Snam. 

Alj^e'rie, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile, Istrie, Dalmatie, Crète, 
Grèce; Tripolitaine, Gyrénaïque, Marmarique. 

€". Clausonis Batt. ap. Balt. et Trab. Alg. I, 56i. — Barkhausia Clausunis Pomel Nohv. 
mat. k. — 2i. Oct. 

Forêts et broussailles de la Kroumirie : Aïn-Draham (Rob.). 

Algérie. 

Sect. II f. JEtheorhizà Batt, 

C". bulbosa Tausch in Flora [1828], I, Ergànz. 78; Batt. et Trab. Alg. I, 565; Boiss. 
Or. III, 889; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 335. — Lenntodon hulbosum L.; Poir. Voy. II, 
996; Desf. Atl. II, 298. — - .'Etlieorliiza bulbosa Cass. in Dict. se. nat. XLVUI, liab; 
Rchb. le. XIX, tab. 83, fig. i. — Exsicc. Kral. Tun. 962. — ^. Febr.-Maio. 

Sables maritimes et pâturages un peu humides, champs cultivés un peu 
humides, bords des canaiLx d'irrigation des oasis : Kelibia , DJ. Cheban, Oued 
Chaïba inférieur; Porto- Farina, La Marsa , Soiikra, Hammam-el-Lif; Kriz; Gahhs , 
Sebkha El-Melah. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Ghypre, Syrie, Paiestiua, Egypte, 
Marmarique, Gyrénaïque, Tripolitaine. 

ANDRYALA 

L. Gen. n" 915. 

A. spartioides Poniel in herh. sec. Batt. et Trab. Alg. I, 566; Barr. ap. Coss. ïïlustr. 
II, 74, tab. 16 5. — A. Ragvsina L. var. virgata Coss. ined. — "if. Jun.-Aug. 

Lieux sablonneux incultes de la Tunisie méridionale : près et au nord-est de 
Ain Clierichira, Ain Cherichira; Oued Cherchara, Feriana, Oued Zttouna , Dj. 
Hattig ; Ond Ferd près de Ketena, Ksar-el-Metameur. 

Algérie, Tripolitaine. 

Obs. Par sa souche vivace ligneuse, par son indûment étoile complètement dé- 
pourvu de poils glanduleux, par ses capitules solitaires au sommet des pédoncules 
et des rameaux, i'^. spartioides est voisin de Y A. Ragusina et surtout de sa variété 
ramosissirna ; toutefois il en est distinct par l'indument court et serré pulvérulent 
de coulem' toujours jaune-verdâti'e et non floconneux prenant avec l'âge une cou- 
leur rousse fortement accusée, par le port, par les feuilles dont il ne reste guère 
au moment de l'anthèse que des pétioles desséchés et non persistantes, par les 
rameaux grêles allongés eifilés à peu près flépourvus de feuilles, par les capitules 
plus petits, par les écailles du périchne 8-/i-sériées et non 2-sériées, par le pap- 



:>70 COMPOSITyE. 

pus doux fois aussi long que l'achaine et nou pas ciatj fois aussi lonp; (Cf. Goss. 
Illustr. ). 

\. inte^rifolia L. Sp. ii36; Poir. Voij. Il, 938; Dosf. Ail. II, -î.-ÎG; Bail, et Trab. 
Alg. I, 567; Willk. et L{je Prodr. Hisp. II, 371. — Forma foliis inferioribus un- 
dulafis sinuatis vel runcinato-piimalifidis : A. sinuata L. Sp. 1187; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 388; Rchb. le. XIX, lab. 70, iîg. ii-iii. — ®. Malo-Sfpl. 

Décombres, bords des chemins et des champs, pâlm-ages sablonneux el coteaux 
arides, broussailles et forêts montueuses de la Tunisie septentrionale jusqu'à la 
limite norti de la Tunisie moyenne : îlot de DJamour, DJ. Clichaii . Carlhnge , Dur- 
ci- Aonina , La Goulette , Tunis, La Mmioulm, Sidi-IIassen, llammam-cl-Lif, Maha- 
media; Cap Serrât , ouest de Taharque , Ain Ahmra, Ain Babouch, l)j. Btr, Aïn- 
Draham, Bordj-el-Hammam , FedJ El-Saha; vallée de Y Oued Zafran; Dachera, 
Sidi-bou-Alî, Sousse, Kairouan, Ouled Mcter; îles Kcrkenna; Kasscrin; vallée de 
YOued Oum-Mezessar. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France, Italie, Sicile. 

Var. (3. nigricans. — A. nigricaiis Poir. Voy. II, aaS; Desf. Atl. II, -^36; Bail, el Trab. 
Alg. I, 566. — (D vel '^. 

Enlve El-Hnouiria et Tonnara, ïonmtra, Dj. Cheban, Guerah El-Akahl, Oued 
Ckaïba inférieur, est de Menzel-bou-Zelfa ; Biierle, Menzel-Djemil , La Marsa, 
Tunis, Hamtnam-el-Lif, entre Kroumbalia et Hammamet, Balria, Sidi-bou-Ali ; Oued 
Barka, Tabarquc. 

Algérie. 

Var. y. tenuifolia. — .1. tenuifolia I)G. Prodr. VII, 3^5; Rchb. le. XIX, lab. 76, fig. i. 
— A. dentata Sbih. et Sm. FI. Grœc. IX, 7, lab. 811 ; Batt. el Trab. Alg. I, 567; 
Boiss. Or. III, 879. — ®. Maio-Jul. 

Nord de Kclibia; Tunis; Henchir-Skira ; Ain-Draham, Femana, El-Kef; Za- 
ghouan, Enjida, Bir Touadjeur, Sidi-elHani , Ain Cherichira; Béni Aieicha , Gafsa, 
Khanget El-Teldja; Gabes, Dj. Aziza, Oued El-Flour, Sidi-Guenao, Oued Fcrd, 
Oued Zegzaon , Oued Oum-Mezessar, entre Ksar-Koutin et Ksar-el-Metatneur. 

Algérie, Maroc, Portugal, Italie, Sicile, Grèce, Archipel, Asie Mineure, Syrie. 

Var. ^. arenaria. — ,1. arenaria Boiss. et Reut. Pug. 71; Bail, et Trab. Alg. I, 667; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. Il, 379. — ®. Apr.-Jun. 

Zaghouan (Kral.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sicile. 

A. laxiflora DC. Prodr. Vil, 3A6; Bail, el Trab. Alg. I, 568; Willk. el Lge Prodr. 
Hinp. II, 373. — 0. Maio-Jun. 

Pâturages et coteaux arides, bois et broussailles, endroits rocheux et sablon- 
neux maritimes : DJ. Abd-er-Uahnan , vallée de YOued Bou-Nonkitnl, nord de Ik 
Zaouia Sidi-Khaled ; Tebourba , DJ. Beças , BordJ-Toum ; vallée de YOued EddedJ , 
El-Guellar, Bir Oum-Ali, Bedir Timiat. 

Algérie, Maroc, Espagne. 



AMBROSIACE/E. - LOBELIACE/E. 271 

A]?IlIRO«^IA€EJB Link.'''. 

XANTHIUM 

Tourn. Elcm. lUi'] et înst. ^lobi, lab. 261. 

X. antiqnoriim Wallr. Beih\ I, 999; Batf. et Trab. Alg. I, 568; Walp. Repert. VI, 
i5o. — X. strumarium ^. antiquorum Boiss. Or. III, a59. — (T). Jul.-Sepl. 

Marais, lieux humides, bords des oued et des canaux d'irrigation : Bizerte, 
Menzel-Djemil , Soliman, Zaghouan, Hatmnam-Sousa , Djenan-el-Farik , Ain Che- 
richira, Gafsa, Feriana, ouest de Tabarqiie. 

Algérie, Maroc, Grèce, Syrie, Egypte. 

AMBROSIA 

Touni. Elem. 'ihS et Inst. ASg, tah. aSa. 

.%. maritima L. Sp. 988; Balt. et Trab. Alg. I, 569; Boiss. Or. lïl, 952; Willk. et 
Lge Prodr. Hisp. II, 975; Rchb. k. XIX, tab. 916, fig. n. — 0, (2), 2C. Aug.- 
Oct. 

Sabies maritimes, lieux humides, l>ords des seguia dans les oasis: Kourha, 
La Goulette, Carthage, Bizerle, Monastir, Gafsa, Gabès, Ras-el-Oued, Tozzer, 
Ne/ta. 

Algérie, Espagne, Italie, Sicile, Grèce, Crète, Syrie, Egypte. 

liOBEIilACEiX: Juss.('). 

LAURENTIA 

Micli. Nov. gen. 18. 

I.. Michel» A. DC. Prodr. VII, ^09; Balt. et Trab. Alg. 1, 569; Mor. FI. Sard. II, 
54 1; Gren. et Godr. FI. Fr. 11,897; Micli. l. c. tab. li. — Lobelia Laurentia L. Sp. 
i39i; Desf. Atl. II, 3i9. — (î). Apr.-Jul. 

Bords des sources et des ruisseaux de la Tunisie septentrionale ; nord de Ke- 
iibia, Dj. Abd-er-RaJiman i Ain El-Hadj-Nasser, Kef En-Nesour (Mogod), licnchir- 
Skira, entre le lac Cejenan et Allah El-Ahmran, Si-Karfala, Tabarque, ouest de 
Tabarque, Bab-Abrik, Ain Ahmra, Ain Babouch, Radjem Azoug, Aïn-Draham, 
Bordj-el-Hammam , Fontaine Nizey, Fedj El-Saha, Kef En-Nesour (Merasen). 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Corse, Sardaigne, Italie, Sicile. 

'" Auctorc Ed. Bonnet. 
<*' .^uctore G. Barratte, 



27l> CAMPANULACE/E. 



CAI?IPAl¥UIiACEiE Ji 



lASIONE'*' 

L. Gm. n" 677. 

I. sessiliflora Boiss. et Reut. Diagn. Hisp. 21 ; Batt. pt Trab. Alg. I, 671. — Jasioiie 
cwspitans Pomel Nouv. mat. -2^%. — /. perennis var. intermedia Coss. PI. cril. lai. — 
/. humilis jS. campestrin Wiiik. et Lge Prodr. Uisp. II, aS-J. — 'if. Jiin.-Aug. 

Sables, lieux pierreux, poutes des montagnes: Dj. Abd-er-Hahmnn , .\vi Che- 
richira. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

GAMPANULA 

Tourn. Elem. ()0 et Inst. 108, tab. 87. 

Sect. I. Medivm a. DC. 

C;. Atlantlca Coss. et DR. ap. Bal. PI. Alg. e.rsicc. n° 961 ; Bail, et Trab. Alg. I, b-jW. 
— C. Afganica Pomel Nouv. mat. 357. — 2^. Maio-Jul. 

Fentes des rochers du Khangel Ceket entre les villages de Ceket et de Sened. 

Algérie. 

Var. |S. glabra Kd. Bonn. ap. Morot Jouni. de bot. VII, 197; Bonn, et Bair. E.rp\or. 
Tun. IlhiMr. bot. tab. 11, fig. 1-9. 

Fentes des rochers à Guelaat Es-Snnm (Letourii.). 

Obs. Plante plus robuste que le type, glabre ou ne portant plus que quelques 
rares poils disséminés sur la tige, la marge des feuilles et des sépales, ainsi que 
sur les nervures do la corolle; Hmbe dos feuilles 2-3 fois plus grand que dans le 
type. Letourneux a récolté dans les fentes des rochers, au KefMouolia, une forme 
exactement intermédiaire entre le type et cette variété qui paraît spéciale à la 
Tunisie. 

t. dichotoma L. ap. Torner Cent. pi. II, n° iu'À et Amœn. IV, .'io6; Poir. loi/. H, ia.3; 
Desf. Atl. I, 179; Balf. et Trab. Alg. I, 57H; Boiss. Or. III, 939; Rchb. Ir. XIX, 
tab. a3i, fig. 11. — 0. Apr.-Jiil. 

Sables, lieux arides, rochers, pentes des collines : presqu'île du Cap Bon, Dj. 
Reças, Zn/ffiouan, Hcnchir-Slàra , Fernana, FedJ El-Saha, Aïn-Dralinm , Aïn Ba- 
houch, Tabarquc, etc., assez connnun dans le nord et dans le centre. 

Algérie, Maroc, Kspagne, Italie méridionale, Sicile, Grèce. 

"' Aiictore Ed. Bonnet. 

''' lasionc, perperarn Jasione, ciijusdain plaiitœ nomon apud Theophrastuiu ^lacrwfT;) et Pii- 
niuin (lusioiic). 



CAMPANULACE^. 273 

Scct. II. EucoDos A. DC. 

€. EriniisL. Sp. 169; Desf. Atl. I, 181; Balt. et Trab. Alg. I, .07/1; Boiss. Or. III, 
90:!; Kral. PL Tun. exsicc. n° 107; Rclib. le. XIX, lab. 356, fig. i. — ®. Mart.- 
Maio. 

Haies, broussailles, lieux herbeux, pentes des montagnes, vieux murs, allu- 
vions des oued : très commun dans toute la Tunisie. 

Gyre'naïque, Alge'rie, Maroc, bassin méditerranéen. 

t'. Rapunciiliis L. Sp. i65; Desf. Atl. I, 178; Bail, et Trab. Alg. I, 575; Boiss. Or. 
III, 939; Rchb. le. XIX, tab. aSa, fig. n. — (2). Apr.-Jiin. 

Haies, bois et broussailles, lieux herbeux, pentes des collines : Fortuna, Dj. 
Chehan, Dj. Bou-Kourneùi, Zaghounn, Souk-el-Djema, Aïn Sidi-Ahinar, Fedj El- 
Salia, Aïn-Draham , Dj. Semata. 

Algérie , Maroc , parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

Obs. La forme à calices plus ou moins couverts de gros poils cristallins {C. 
verruculosa Hoffmsg. et Link FI. Port. Il, 12, lab. h) se rencontre en Tunisie, mé- 
langée avec le type. 

C". nlata Desf. Ail. I, 178, tab. 5o; Balt. et Trab. Alg. l, 576; A. DC. Monogr. Cam- 
pnnul. 3 18. — C. peregrina Mby Catal. pi. Alg. éd. 3, 28 (non L. ). — (T). Jun.- 
Aug. 

Lieux humides, marais, bords des eaux : Allah-el-Ahmran , Fedj El-Saha, Ahi- 
Draham. 

Algérie. 

SPEGULARIA 

Heist. Syst. pi. exfrucl. 8. 

S. fatcata A. DC. Monogr. Campanul. 345; Batl. et Trab. Alg. I, 576; Boiss. Or. III, 
9G0; Rchb. le. XIX, lab. a 55, fig. i. — Prismaioearpus faleatus Ten. — Campanula 
Specahim Desf. Atl. I, 179? (non L. ; spécimen deest in herb. Fontanesiano). — (T). 
Apr.-Jun. 

Champs, moissons, lieux herbeux, bois et broussailles, pentes des montagnes : 
pi'esqu'ile du Cap Bon, Dj. Znghouan, Kessera, Dj. Bargou, Guelaa Feghara, 
Fedj El-Saha, Aïn-Draham. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

S. h.TbridaA. DC. Monogr. Campanid. 368; Balt. et Trab. Alg. I, 076; Boiss. Or. III, 
9G0; Rchb. le. XIX, tab. 255, fig. iv. — Campanula hyhrida L. ; Desf. Atl. I, 180, 
(non herb. !) — 0. Maio-Jim. 

Champs et jnoissons à Kessera. 

Algérie, partie se[)lenlrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibé- 
rique à la Russie méridionale. 

Tunisie. 18 



274 CAMPANULACEyE. — CUCURBITACEyE. 

Obs. l. D'après la description et les synonymes cités , Deslontaines a certainement 
eu en vue le S. hybrtda; cependant cette espèce manque dans l'iierbier spécial du 
Flora Allnntica et Ton trouve à sa place, sous le nom de Campaiiula hy brida, deux 
plantes différentes : le S. peittagonia A. DG. et le S.falcata A. DC; le premier n'a 
jamais été signalé dans le domaine de la flore atlantique et rien n'indique, d'une 
façon certaine, que les échantillons de l'herbier Desfontaines aient été recueillis 
en Algérie. 

Obs. II. Le Trachelium cœrukum L. n'a pas encore été constaté en Tunisie; 
peut-être le trouvera-t-on sur le littoral, au voisinage de l'Algérie, ou dans la 
partie du Cap Bon qui regarde la Sicile; il serait curieux, en effet, que cette cam- 
panulacée assez commune en Espagne, dans le Tell marocain et algérien et dans 
l'Italie méridionale, notamment en Sicile, manquât absolument dans toute l'étendue 
de la Régence. 

CrCURBITACEiE Juss.^''. 

CITRULLUS 

Schrad. ap. Eckl. et Zeyh. Enum. 279. 

f. C'oloeynthis Schrad. in Linnœa XII, /nA; Batt. et Trah. Alg. I, .332; Boiss. Or. II, 
759; Wight le. Ind. tab. ^98. — Cticumis Colocynlhis L. Sp. i435: Desf. Atl, II, 358; 
Guss. Syn. II, 880. — ®. Maio-Sept. 

Pâturages sablonneux, sables maritimes, coteaux calcaires incultes : est et près 
de Hammam-cl-Lif ; nord-est de Ain Chericliira, Kairoiian, entre Bir Touadjeur et 
Zeram-el-Din, territoire des Ouled Meter, Sfax, Oued Akarit, plaine de Gabès, 
Dj. Aziza, vallée de \Oued Ferd, Bir El-Ahmar ; Oued Zitouna, Gafsa, Degach, 
Tozzer, Nef ta. 

Algérie, Maroc, Portugal méridional, Espagne austro-orientale, Sicile, îles 
Pantellaria et Melos ; Egypte, Arabie, Syrie, Mésopotamie, Perse, Inde, etc. 

EGBALLUJM 

Rich. in Dict. class. hisl. nat. VI, 19. 

E. Elatcrîtim Rich. /. c; Bail, et Trab. Alg. I, 333; Boiss. Or. II, 760; Gren. et Godr. 
FI. Ft: I, 606. — Momordica Elateriutn L. Sp. i436; Poir. Voy. H, âGo. — Ecb(d- 
liiun agresle Rcbb. le. XIX, tab. 9 58. — ^. Mart.-Auy. 

Décombres et lieux incultes, bords des chemins et ruines de la Tunisie septen- 
trionale et moyenne : îlot de Djamour, Kelibia, Kourba, Soliman, Tunis, La Ma- 
nouba, Oued Meliana inférieur, Zaghonan , entre Dnr-cl-Uoy et la Bâchera Sidi- 
bou-Ali, entre Knirouan et Djeiinn-el-lùirilc; Medjci-cl-Hnb , El-kcf, Makleur, 
Guelaat Bebiba, Ilatdra; Sfax, îles Kerkenna. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

'■' Auctorc fi. Ijjirrattc. 



CUCURBITACE^. — ERlCACEyE. 275 

BRYONIA 

Tourn. Elem, 8A et Inst, loa, tab. 28. 

B. dioica Jacq. FI. Amlr. II, Sg, tah. 199; Balt. et Trab. Alg. I, 333; Boiss. Or. II, 
760; Greu. et Godr. FI. Fr. 1, 6o3; Rchb. le. XIX, tab. 260. — B. alba Desf. Atl. 
II, 3l3o (non L.). — Var. foliis palmatifidis lobis 6-7 friangidari-acuminatis acutis : 
B. acuta Desf. Ail. II, 36o; Batt. et Trab. Alg. I, 33/i. — Exsicc. Kral. Tun. 56. — 
"If. Febr.-Maio. 

Haies et broussailles, lieux ombrage's, bords des cliemins et murs en ruines : 
Zaouiei-el-Mgaïz , Zougag , Dj. Cheban, Fortuna, Kourba, Soliman, MoJda-el- 
Hadjar, Tunis, nord-ouest de Hammamet, Zaghouan, Ghardmaou, vallée de Y Oued 
Marguclil, Khangel Segalas , Coudiat El- Alfa, Feriana, Gafsa; Oued El-Hallouf, 
Sfax , Bir Knajes, Gabes. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineiu'e, Syrie, 
Palestine , Perse , Afghanistan ; Cyrénaïque. 

Obs. La famille des Cuciirbitacées est encore représentée en Tunisie par quelques 
espèces cultivées pour l'usage alimentaire; telles sont en particulier : le Melon 
[Cucumis Melo L.), le Concombre [Cucumis sativus L.), la Pastèque [Citrulltis 
vulgaris Schrad.), le Potiron [Cuciirbita maxima Duch.), etc. On y cultive aussi 
dans quelques jardins de Sfax, à cause de la belle couleur de ses fruits, le Mo- 
mordica Balsamina, vulgaii'ement pomme de merveille. 

ERICACE^ Lindl. (''. 
TRIB. I. ARBUTE^ DC. 

ARBUTUS 

Tourn. Elem. /171 et Inst. 598, tab. 368. 

A. L^nedoL. 5p. SgS; Poir. Voy. II, 161; Desf. Atl. I, 3^0; Batt. et Trab. Alg. I, 
578; Boiss. Or. III, 966; Rchb. 7c. XVII, tab. 116, fig. i-ii. — t,. FI. Oct.-Febr.; 
Fr. Apr.-Jul. 

Bois et broussailles , pentes des montagnes : très commun dans toute la partie 
montagneuvse de la presqu'île du Cap Bon, du pays des Kroumir, du nord et du 
centre de la Tunisie, îlot de Djamour. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin médi- 
terranéen. 

Obs. VArhutus Doumeti Romagnoli (test. Doûm. ap. Griseb. Végét. du globe 
trad. Tcliihatchef II, i/i6), très probablement identique avec VA. salicifolia 
Holfmsg. [Vcrzeichmss [182/iij, 2o5), est une forme à feuilles étroites que de 
nombreux intermédiaires relient au type; on la trouve çà et là dans la presqu'île 

"' Auclore Ed. Bonnet. 

18. 



276 ERIGACE^. — PRIMULACE^. 

«lu Cap Bon, en Corse, en Espagne et dans la partie du bassin méditerrane'en 
occupée par i'.l. Vnedo; d'autres espèces, base'es sur la forme des feuilles ou ia 
couleur des fleurs, ont e'té créées aux dépens de IM. Uimlo, mais aucune n'a été 
maintenue, même à titre de variété, dans les monographies ou dans les flores les 
plus récentes. 

TRIB. II. ERICEJE DG. 

ERICA 

Tourn. E\em. h']h et InsL Go5, lab. .378. 

E. niultillora L. 5/;. 35.5; Poir. Votj. II, i58; Batt. et Trab. /1//J-. I, 679; Boiss. Or. 
III, 970; Rclib. le. XVII, lab. ii4, fig. 11. — E. vagam Desf. Atl. I, 829 (non L). 
— t). Sept.-Jun. 

Bois et broussailles de toute la partie montagneuse de la presqu'di' du Cnp 
Bon, du pays des Kroumir, du nord et du centre, îlot de DJainour. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de l'Espagne h 
la Dalmatie. 

K. arhorca L. Sp. 353; Poir. Voy. II, i58; Desf. Atl. I, 828; Balt. et Trab. Al(r. I, 
579; Boiss. Or. III, 970; Rcbb. le. XVII, lab. 118, fijj. 1. — 1). Febr.-Jiin. 

Bois et broussailles de toutes les parties montagneuses de la presqu'île du Cap 
Bon, du nord en y comprenant le pays des Kroumir, du centi'e et de l'ouest 
près de la frontière algérienne. 

Algérie , Maroc , partie septentrionale du bassin méditeiTanéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce. 

E. scoparia L. Sp. 353; Bail, cl Trab. Alg. I, 578; Grcn. et Godr. FI. Fr. II, /i33; 
Rcbb. le. XVII, lab. ii3, fij. m. — +,. .lati.-Jun. 

Bois et broussailles, pentes des montagnes, vallées ombragées : presqu'île du 
Cj(ip Bon, Zaldoun (Enjidn), Merascn, entre Souk-cl-Djema et la Kouba de Suli- 
el-lladj-llassen, Fcdj El-Saha, Aïn-Drakam, etc., disséminé dans la région mon- 
tagneuse du nord et du centre. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Dalmatie. 

PKIiriLîIiACE^ Vent.''). 

SAMOLUS 

Tourn. Ele»i. t 19 et Inst. ifi'.\, lab. lio. 

S. Vah-randi L. ,S>. 171 ; Des!'. Ail. I, 1 M3 ; Batt. ol Trab. /!/;;. I, 7-.'i; Bois<. Or. IV, 
5; Rclii). le. XVil, lab. h-\, (ijf. m. — — . A|)r.-Jiil. cl s.cjk.' hicme. 

''' Auctor»^ K(l. iîoiii)''t. 



PRIMULACE^. 277 

Lieux humides, bords des eaux, ruisseaux et fontaines, séguia des oasis: 
commun dans toute la Tunisie. 

Cyrénaïque, Tripolitaiue , Algérie, Maroc et tout le bassin méditerranéen. 



ANAGALLIS 

Tourn. Elem. 118 et Inst. i/i9, tab. 59. 

A. arvensis L. Sp. 1/18; Desf. Atl. I, 168; Batt. et Trab. Alg. I, 722; Boiss. Or. IV, 
6; Rihb. le. XVII, lab. Ai, fig. i. — A. Pliœ.iicea Lam. Fl.fr. II, 285. — ®. Febr.- 
Jui. et aiiliimno. 

Var. |3. caerulea Gren. et Gucir. FI. Fr. II, 467; Boiss. Or. IV, G; Rchb. le. XVII, tab. 
li I, fi{j. II. — A. ceerulea Lam. Fl.fr. II, 3 85; Batt. el Trab. Alg. I, 72-2. 

Champs, cultures, lieux herbeux, jardins de palmiers: le type et la variété 
mélangés et communs dans toute la Tunisie continentale et insulaire. 

Algérie, Maroc et tout le bassin méditerranéen. 

Var. y. platyphjrtla DR. Atl. FI. Alg. 3o. — A. platyphylla Baudo in Ann. se. nat, sér. 9, 
XX, 3/1 5 et ap. DR. /. c. tab. G7; Batl. et Trab. Alg. I, 728. 

Cultures et lieux herbeux : Le Belvédère, Tehourba, Am-Draham, 

Algérie , Maroc , Espagne méridionale. 

Var. S. parviflora Arcaiig. Coinp. liai. 578. — A. parvijlora HolTmsg. et Link FI. Port. I, 
895, tab. 6/1. — A. parvijlora Salzm. ap. Lois. FI. Gall. I, 168; Bail, et Trab. Alg. I, 
72a. — A. arveiisis -y. imcrantha Gren. et Godr. FI. Fr. II, l\()']. 

Dans les mêmes stations que le type : environs de Tunis (Bertè; spécimen non 
vidi). 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Corse, Sardaigne. 

A. linifolia L. Sp. éd. 2, 212; Batt. et Trab. Alg.l, 728; Wilik. et Lge Prodr. 
Hisp. II, 6^8. — Aiiagallis Mowlli Desf. Ail. II, 1G9 p. p. (an L.?). — 'If. Febr.- 
Jim. 

Sables, broussailles, Ueux herbeux, pentes des montagnes, bois de pins: très 
commun dans toute la Tunisie. 

Tripolitaiue, Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique. 

Var. jS. collina Bail in Jourii. Linii. Soc. XVI, 509. — A. linifolia y. rubriflora Batl. et 
Trab. Alg. I, 728. — A. colli.ia Scliousb. lagtlag. Marokko 78; Wilik. et Lge Prodr. 
Uisp. II, G69. — A. Monelli Desf. Ail. II, 1G9 p. p. (non L,). — A. fruticosa Vent. 
Choix de pi. tab. il\. — 2^. Febr.-Jun. 

Lieux pierreiLX et incultes, coteaux arides : Rades, Zaghouan. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, Sardaigne. 

A. crassifolia Tboro Ckloris Land. 63; Bail, et Trab. Alg. I, 728-, Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, iGG; DC. le. Gall. rar. lab. Zi.— ^. Maio-Jul. 

Marais et nian'cages, bords des fontaines et des ruisseaux dans la Kroumivie : 



278 PRIMULACE^E. 

Aïn El-HadJ-Nasser, Sidi-Athman-el-Ahddcd, Allah-el-Ahmran , environs d'Aïn- 
Drtihnin (plusieurs localités), Aïn Babouch. 

Algérie, Maroc, Péninsule Ibérique, suil-ouost de lo France. 

A. tenella L. Mant. 335; Batt. et Trab. AI,;. I, 73/1; Boiss. Or. IV, 6; Rclik le. XVI, 
lui), il, fiy. m. — Lysimacina tenella L. Sp. 1/18. — 'i-. Jun.-Jul. 

Marécage au-dessous de la source de Bab-Abrik. 

Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen do la Péninsule 
Ibérique à Tllnlie, Crète. 

CENTUNCULUS 

Dili. Nov. jren. 111, lab. 5. 

<". niiiiimus L. Sp. 116; Bail, et Trab. Alg. I, 722; Gren. el Godr. FI. Fi: II, iOG; 
Htbb. le. XVI, lab. /u, fig. iv. — 0. Apr.-Maio. 

Dépressions sabloinieuses bumides : El-llaouiria , nord de KcUbia, Guerah El- 
Akahl. 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule Ibérique 
à riblie. 

ASTEROLINUM 

Hoffmsg. et Link FI. Port. I, 33-a. 

A. stollatiim Hoffmsg. el Link l. c. ; Bail, et Trab. Alff. I, 731; Boiss. Or. IV, 10; 
Gren. el Godr. FI. Fr. II, /iGj; Rebb. le. XVII, lab. /i5, tig. iv-v. — ®. Febr.- 
Maio. 

Dans la mousse sous les rocbers et les broussailles, lieux berbeux sur les pentes 
des montagnes : Ghnrdimaou, Dj. Boit-honrueïn , DJ. Bcça.t , Za<>houan, îles Ker- 
keiina, DJ. Arhet, Oued El-Ftonr. 

Algérie, Mai'oc, parties septenliionale et orientale du bassin méditerranéen, 
Egypte. 

CORIS 

Touni. hixt. G.')!!, lai). /i33. 

€'. !nonspcIiensi«« L. Sp. 177; Desf. .1//. I, i85; Bail, ol Trab. .1//;. I, 70,3; Gren. el 
Godr. FI. Fr. II, /.G.j; Rcbb. le. X\I, lab. 76, tig. iv; Krai. VI. Tun. e.rsicc. n" 298. 
— Raro vel (§) sjepius '1- vi'l t). Marl.-Jun. 

Sables, dunes du lilloral cl de rintéricur, lieux calcaires et arides, alhnions 
des oued, |)(Mites des collines : très coiiiimm dans toute la Tunisie depuis Tiiin'a 
et la presqu'île du (Àip /io« jusque dans rcvtrèuie sud, se trouve ('gaiemenl ilaus 
les îles Kerkenna el Djerha. 

Cyrénaïque, Tri|)()litaine, Algi'rie, Maroc, partie septentrionale du bassin 
méditerranéen de la i'éninsule Ibérique à lltalie el à la Sicile, l"]gypte. 

Obs. Dans le sud, le C. Monspelicnsis est représenté par une forme plus robuste, 
pubescente-grisâtre , rameuse à rameaux redressés; les feuilles sont plus cbarnues, 



PRlMULACEiE. 279 

spatulées, l'ëpi floral est très allongé, la tache noire des lobes inte'rieurs du 
calice est plus grande, les corolles sont d'un rose pâle ou blanchâtre; cette va- 
riation que je ne puis séparer du (ype semble avoir quelques caractères com- 
muns avec le C. Hispanica Lge {Piii>'. 219), espèce qui m'est incomplètement 
connue; elle en différerait par son calice non turbiné, couvert d'une pubescence 
courte et dense, à divisions extérieures allongées et par quelques autres caractères 
de moindre importance. 

CYCLAMINUS^'' (perperam Cyclamen) 
Tourn. Elem. 128 et Insl. i5^, tab. 68. 

C. Africana Boiss. et Reut. Pug. 75; Batt. et Trab. Alg. I, 790; Bot. Mag. tab. 
6768; Barr. ap. Coss. Illustr. II, 77, tab. 1/17. — Cyclamen Europœum Poir. Voy. II, 
130 (non L); Desf. Atl. I, 167 (non L.). — C. Neapolitanum Mby FI. Alg. 90 (non 
Ten.). — C. Timelanum Gandoger FI. Etirop. XV, 2^8 et in Bull. Soc. bot. XXXVI, 
433 (p. p.). — y:. Od.-Jun. 

Bois ombragés : El-Fedja, Fedj El-Saha, Aïn-Draham, Oued Baghla. 

Algérie; Cyrénaïque? (Stecker). 

Obs. L'auteur du Flora Europœ indique sor^ Cyclaminus Tunetaiia a Tunis , à 
Aïn-Draham et le place dans le groupe du C. A/ricana Boiss. et Reut.; ce rap- 
prochement est en effet exact en ce qui concerne la plante de Kroumirie, mais je 
ne connais aucun Cyclaminus aux environs de Tunis, et le C. A/ricana n'y existe 
certainement pas; que si, prenant la mention : environs de Tunis dans son sens 
le plus large , on y comprend Hammani-el-Lif ou Sebala , deux localités peu éloi- 
gnées oii croît le C. Persica Mill. , dont le Flora Europœ ne cite (p. 2/19), du reste, 
aucune forme, ni aucune localité tunisienne, on arriverait à cette conclusion assez 
imprévue, que M. Gandoger, tout en divisant le C. Africana, a cependant réuni 
sous un même nom deux espèces fort différentes. 

C. Persîca Mill. Dict. éd. 6; Giirt. in Bot. Mag. tab. Uh. — Cyclamen Punicum Doum. i 
Bull. Soc. bot. XXV, i36; Pomel in Bull. Soc. bot. XXXVI, 356; Batt. et Trab. Alg. I, 
720. — C. latifolium Sbtb. et Sm. FI. Greec. II, 71, lab. i85; Boiss. Or. IV, 19; 
Barr. ap. Coss. Illustr. II, 79, tab. ili8, — "if. Mart.-Apr. 

Broussailles et lieux herbeux : Kroumbalia (sec. Doum.), pentes du Dj. Bou- 
Kourneïn, Dj. Reçus, pelouses à l'ouest à' Hammam- el-Lif, Oued Meliana inférieur 
(sec. Doum.), Bordj-Sehala , Ulique (sec. Letourn.). 

Algérie (?), près de la frontière tunisienne (Coss. et Letourn. suivant MM. Bat- 
landier et Trabut /. c, mais il n'existe, dans l'herbier Cosson, aucun échantillon 
confirmalif de cette indication); Grèce, Chio, Rhodes, Gilicie, Liban inférieur, 
Palestine. 

Obs. L'indication du C. Persica dans les trois localités d'Utique, de l'Oued Me- 
liana et de Kroumbalia n'étant pas accompagnée d'échantillons aurait besoin de 

('' KvHX<i(tivos auct. grœc. , Cyclaminus et Cyclaniinos Piin. et auct. mult. 



280 PRIMULACEiE. 

confirmation; j'ignore dans quelles conditions la plante croît à Bordj-Sehtda , peut- 
être y a-l-elle 6[é transplnnlée, cette ferme, h mi-chemin entre Tunis et Uliipie, 
faisant partie des apanages de l'ancien ministre Kheïr-ed-Din qui possédait égale- 
ment une maison de plaisance à Hammam-el-Lif. 

Je n'ai pu saisir, sur la série assez nombreuse d'échantillons tant secs que 
vivants que j'ai étudiée, les cai'actères par lesquels on a voulu distinguer comme 
autant d'espèces la plante d'Orient (C. lalifolia Shth. et Sm.), celle de Tunisie 
(C. Pitnicn Pomel) et le Cyclame de Perse des hoiliculteurs (C. Persica Mill.); l'ait 
assez remarquable , ce dernier, malgré la culture intensive à laquelle on le soumet 
aujourd'hui, n'a guère varié que par le coloris et la dimension de ses pétales, 
mais la forme si caractéristique des sépales et des étamines, la denliculation si 
particuhère des feuilles rougeâlres à la face inférieure, tachées de blanc à la face 
supérieure et portées sur un pétiole diial(' au sonunet à sa jonction avec le 
liud)e. etc. , Ions ces caractères conmums aux (i lalifolia et Punica sont ])récisément 
ceux (pii persistent chez le C. Persica; Boissier [l. c.) et Janka {(lyclnmina Europœa 
in Tcsmeszetr. Fiizet. 111 [1879]) avaient déjà affirmé l'identité de la [dante d'O- 
rient avec celle de nos cultures, et il l'aul bien certainement y réunir la plante de 
Timisie. En réalité, le C. Persica est une esj)èce à aire disjointe et sa présence au 
I)j. Reças et aux environs d'Hainmam-el-I^if, en dehors de sa station principale, 
constitue un fait de géographie botanique intéressant, mais dont la lloie tuni- 
sienne offre d'autres exemples {Isatis Aleppica, Pirus Sijriaca, Convolvulus Doryc- 
nium, etc.). 

Je conserve h cette espèce le nom de Persica, bien que, siuvant Boissier, (rnec 
Ivpus, nec varietas in Persia crescuntn; Duby indicpie cependant (Prodr. VIII, 
57) le C. Persica dans les montagnes de la Perse d'après un spécimen de flicrbier 
de Candolle; assurément, il est toujours facile de contester l'origine d'un unique 
échantillon d'Iierbier; mais, d'autre part, peut-on affirmer que la végétation de 
l'Iran est suffisamment connue et qu'il n'y a plus aucune dc'couverte botanicpic à 
faii-e en ce pays? Au reste, la dénomination de C. lalifolia préférée par quehpies 
phytographes, outre qu'elle n'est pas la plus ancienne, a le tort de mettre en relief 
un caractère qui n'est pas spécial au C Persica, mais qui se retrouve avec plus 
d'évitlence encore dans le C. AJricana (var. viaoopJti/lla Hortul. in FI. des scjrcs 
tab. 48 1). 

Quant à l'interprétation séduisante, mais spécieuse, qui consiste à ne voir dans 
l'adjectif Pcrsicmn <j[u'une corruption du mot Ptinicum, elle ne repose sur aucune 
preuve et ne résiste pas à un examen sérieux; on comprend, comme l'a démontré 
M. le professeur Ascherson [ilcrirhl. der drulsch. hol. (icscll. X, -^Bi), cpi'un 
copiste ignorant ait écrit radia; cyclamiiiis pour radix cijchnniiii'^^\ et que l'erreur 
s'ëtant ensuite reproduite dans quelques manuscrits, on soit arrivé à cette con- 
clusion assez naturelle que le nominatif de ce nom de plante devait être Cyclamen 
(au lieu de Cyclaminus ou (]yclaininos)\ mais les botanistes classi(|ues du xvi" siècle 

'■' Cyclaniini radix Pliii. {Ilisl. nat. , lit). XXV, r:i|). 67); la racine (to Cyclame ou Arlhanila 
occupait uno plan; itnporlatile dans l'ancienne niatièri! nu'dicaio et, pour celle raison, ou la 
trouvi; souvciil nuMilidunci' dans les auleurs. 



PRIMULACE^. 281 

adoptent presque sans exception la version Cyclaminus , et Gh. Eslienne, dont on 
connaît la correction, écrit toujours Cyclaminos ou Cyclamiims et jamais Cyclamen; 
au siècle suivant, plusieurs phytographes acceptent indifféremment Cyclaminus ou 
Cyclamen, quelquefois même Cyclaminum; G. Bauliin emploie exclusivement la 
forme Cyclamen et enfin Tournefort et Linné sanctionnent de leur autorité cette 
lecture fautive; toutefois, postérieurement à Linné, Haller et Scopoli reviennent à 
l'orthographe correcte Cyclaminus , sans être suivis dans celte voie par aucun 
imitateur. 

Il me semble d'autant plus difficile d'expliquer la transformation de punicum 
en persicum, que cette qualification de punique se rencontre seulement et rare- 
ment chez les naturalistes ou chez les agronomes i-omains [punicum mahim vel 
pomum, punicum vel vlpicum allium), et jamais dans les botanistes des xvi° et 
xvii^ siècles, qui emploient exclusivement les adjectifs africus, africanus ou tune- 
lensis pour désigner les plantes de Tunisie; de plus, la présence d'un Gyclame dans 
les parages peu éloignés de l'ancienne Garthage est de constatation récente, et 
avant le premier voyage de M. Doumet-Adanson (187^), aucun auteur ne fait 
mention d'un Cyclaminus dans le nord de la Régence, ni du nom de Punica at- 
tribué à une espèce de ce genre; on trouve, il est vrai, dans YHoiius regius de 
Vallot, dans celui de Magnol et dans les Institutiones de Tournefort un Cyclamen 
Africahum dictum, dont l'origine n'est pas indiquée et que, d'après certains in- 
dices, j'avais d'abord rapporté au Cyclaminus A/ricana Boiss. et Reut. ; toutefois, 
si cette identification était admissible pour le Gyclame du jardin de Montpellier, 
oîi Magnol faisait cultiver quelques plantes reçues du Bastion de France, localité 
encore aujourd'hui connue du C. Africana, elle est inexacte en ce (|ui concerne le 
Gyclame du jardin de Paris; ce dernier, dont j'ai retrouvé récemment un éclian- 
tillon dans l'herbier de Vaillant, n'est certainement qu'une variété à fleurs pur[)u- 
rines du C. Persicn Mill. 

Enfin, sous le nom de Pain de pourceau de Barbarie, G. Pilleter a laentionné 
{Syn. pi. 1 33) un autre Gyclame également cultivé au jardin de Montpellier, mais 
dont les tubercules avaient été envoyés de Gonslantinople à Gh. de l'Ecluse. 

J'ai déjà démontré {Jouni. de bot. VII, iqB) que ce qualificatif de Persicum 
apparaissait pour la première fois en i658 dans VHortus de Joncquet, qu'on le 
retrouvait dans Vallot, dans Tournefort, etc., et qu'il désignait alors l'espèce qui 
nous est aujourd'hui connue sous le nom de Cyclaminus repanda Sbth. et Sm. [C. 
verna Lob.), tandis qu'à la même époque les auteurs connaissaient, sous les déno- 
minations de Cyclamen Anùochenum et C. e monte Libano , le Cyclaminus Persica des 
modernes. Plus tard, Miller dans son Gardeners diciionary (éd. 6) décrivit six 
espèces de Gyclames antérieurement distinguées par les botanistes du \\n' siècle, 
puis réunies par Linné sous le nom de Cyclaminus Europœa (Sp. éd. 1, i65 et 
éd. 2 , 207); mais, par une singulière confusion, Miller a nommé Cyclamen Per- 
sicum le C. Aniiochenum des anciens botanistes, tandis qu'il a appliqué la dénomi- 
nation de C. vernale au C. folio anguloso Persicum dictum de Joncquet; du reste, 
celte sixième édition du Gardeners diciionary contient une erreur plus grave re- 
produite par la traduction française : après avoir donné dans l'énuiuération des 
espèces le n° 3 an Cyclaminus Persica et le n° k au C. vernalis, Miller les décrit 



282 PRIMULACE^. — OLEACE^:. 

ensnilo le pieinior sous le n° h et le second sous le n" 3 , en attribuant au C. Per- 
sica les caractères qui conviennent au C. vernalis et réciproquement; on pourrait 
donc conserver quelques doutes sur le Cyclaiiie auquel il convient de réserver ie 
nom spécifi(jue de Persica, si Gurlis, qui connaissait bien la plante de Miller, n'avait 
pris soin d'en donner une bonne fio-ure (Bot. Mag. tab. /j/i), dans laquelle on re- 
connaît sans peine l'espèce que l'on cultive connnunément encore aujourd'hui 
sous le nom de Cyclame de Perse ou d'Alep. 

ANDROSACES 

Tourn. Elem. loo et Inst. 1^2, lai). I\G. 

\. maximum L. Sp. 1 /i 1 ; Desf. Atl. I, 169; BaU. ot Trah. .1/^^ 1,719; Boiss. Or. IV, 
18; Ikhb. le. XVII, tab. 70, fig. i. — ®. Mart.-Jun. 

Ruines et vieux murs, pelouses sèches, pentes dos montagnes : Dj. Bou-Aïa, 
Henchtr-bou-ChcbIca , El-Ma-el-Biod, bords du lac Khechcm-el-Kelb (Robert). 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin 
méditerranéen. 

OliEACi:^ Lindl.('). 

THIB. 1. OliEI^VE.c: Rniss. 

OLEA 

Tourn. Elein. ^'ya et liist. .^198, lali. .370. 

O. Guropspa L. Sp. 1 1 ; Poir. Voy. II, 81 ; Desf. Ad. 1,9; Balt. et Trab. Alg. I, 58 1 ; 
Boiss. Or. IV, 36; Gren. et Godr. FI. Fr. II, A76; Rclib. le. XVII, tab. 33, fig. ni-iv. 
— 0. Olenster Hotlnisg. cl Lbik FI. Port. I, 387.— }). FI. :Maio FriicL Aug.-Sept. 

Spontané dans les broussailles des plaines et des montagnes où il se présente 
sous la forme de buisson (Oléaslre) ou sous celle d'arbre souvent de première 
grandeur; est cultivé en grand depuis des siècles dans presque toute la Tunisie 
pour la production de l'huile. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Mésopotamie, Perse, Arabie, ? Nubie. 

Obs. L'olivier à l'état sauvage ne diffère guère de l'olivier cultivé que par ses 
feuilles plus petites et plus vertes, par ses rameaux spinescents et ses fruits beau- 
coup plus petits. 

PHILLYREA 

Tourn. Eleni. /iG9el liisl. ^96, lab. 367. 

I». latifolia L. Sp. 10; Poir. Voy. II, 80; Desf. Atl. 1,8, Batt. et Trab. /!//;. I, 58i ; 
Willk. et Lge Prodr. Ilisp. II, 679; Ikhb. /c. XVII, tab. 34, fig. i-ii. — t>. Apr.-Jiin. 

Pâturages et coteaux bioussailleux, forêts montueusos et lieux rocheux de la 

'" Auclore G. BarraUe. 



OLEAGE^. 283 

Tunisie septentrionale : entre Kelibia et Menzel-Tennm ; DJ. Bou-Koiirneïii , nord- 
ouest de Hammamet , Zaghouan, Dj. Zaghouan, Hammam-Zeriha , Henckir-Zak- 
toun; ouest de Tabarque, Senguct-Iiallouf, Fontaine Ntzey. 

Gyrénaïque , Alge'rie , Mai'oc , Portugal , Espagne , îles Baléares , Sardaigne , Italie , 
Sicile. 

p. meflia L. Sp. lo; Poir. Voy. II, 80; Desf. Atl. I, 8; Batt. et Trab. Aîg. I, 58i; 
Boiss. Or. IV, 37; Gren. et Godr. FI. Fr. II, h^li; Rchb. le. XVII, tab. 'ait, fig. iv-vi. 
— Exsicc. Kral. Tun. 381. — t). Maio-Jul. 

Dunes, pâturages et coteaux broussailleux, bois et forêts de la Tunisie septen- 
trionale : îlot de Djamoiir, ])resqu'île du Cap Bon, Dj. Bou-Koumcïn , Fcdj El- 
Ousth, Zaghouan, DJ. Zaghouan; Bizerte , Argonh El-Ahmar, Tabarque, ouest de 
Tabarque, BordJ-el-Hammam , Fedj El-Saha; Kessera, forêt de Kessera, ouest de 
Aïn Chcrichira. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Arcbipei, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine. 

Obs. Nous avons maintenu ces deux espèces pour nous conformer à l'usage, 
car elles ne diffèrent guère que par la forme et la grandeur des feuilles; il n'est 
même pas rare de rencontrer des individus intermédiaires et il est probable, 
comme le fait observer l'abbé Poiret ( Voij. 1. c), et plus récemment MM. Garuel 
et Timbal , qu'elles ne sont que des variétés ou peut-être seulement des formes d'un 
même type spécifique. 

TRIB. II. lilIiACE^E Vent. 

FRAXINUS 

Tourn. £/e//i. kl\% ai Imt. 077, tab. 3/i3. 

Sect. I. FnÀxiyASTER Boiss. 

F. ani;;iistifolia Vabl Eniim. I, Sa; WiHk. et Lge Prodr. //isyj. III, 564, — F. o.rypliylla 
M.-Bieb. FI. Taur.-Cauc. II, /i5o; Balt. et Trab. Alg. I, 582; Boîss. Or. IV, lio. — 
F. australis î. Gay. — Forma samaris utrinqiie altenuatis basi acutis : F. oxycarpa 
Willd. Sp. IV, 1100. — F. rostrata Guss. Pl.rar. d'jd, tab. 63. — F. excelsior DesL 
Atl. II, Sgti (non L.). — t». Apr.-Jun. 

Bords des eaux , vallées ombragées , broussailles et forêts humides de la Tunisie 
septentrionale : lienchir-Skira , entre le lac Cejenan et Allah El-Ahmran, ouest de 
Tabarque, entre Tabarque et Ain-Draham , Bordj-el-Hammam , Fernana, El-Ka'ra- 
Tafrent , Aïn Kerma, Ghardimaou, ? Zaghouan (Doum.), Kessera (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, îles Baléares, France méridionale, Sar- 
daigne, Italie, Sicile, région du Danube, Russie méridionale, Asie Mineure, Ar- 
ménie, Syrie, Perse. 

Obs. Espèce voisine du F. excelsior dont elle n'est peut-être qu'une variété mé- 
ridionale; elle s'en distingue surtout par sa taille moins élevée, par ses feuilles un 
peu plus étroites, glabres sur les deux faces, par ses samares également plus 
étroites, très variables de forme el jamais émarginées. 



284 OLEACE.E. — APOCYNAGE^. — ASCLEPl ADE.E. 

TRIB. III. JASITIIIVE.C; R. Br. 

JASMINUM 

Toiirn. Elein. /170 et Jnst. 597, tah. 3G8. 

J. rriKicaiLs L. S/K y; Dcsf. Atl. 1,6; Bail, et Trah. .1///. I, 58o; Boiss. Or. IV, 4a; 
Grcn. et Godr. Fl.Fr. II, /176; Bclib. le. XVII, lab. 36, fig. ii-iii, — t,. Mart.-Jiil. 

Coteaux IjDussaiHeux arides, endroits rocheux, clairières des forêts de la Tu- 
nisie septentrionale : entre Maleur et Kef El-Sghnrin, cnire Sidi-Chueira et Dje- 
deida, Hammam-cl-Lif, Dj. Bou-Kourneni, Dj. Zaghminn; Ghardiinaou, Ncbeur, 
El-kt'f, valle'e de YOwd Tessa, Souk-el-DJeina , K(f Telia et rà et là sur les mon- 
ta<;nos de toute la réfjion. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Roumélie, 
Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

Obs. Le Jnsiniitiiin ojficinalc , originaire de riliinalaya, de la Perse et du Cau- 
case, est cultivé dans les jardins et les oasis; ses feuilles opposées pennées et ses 
fleurs blanches odorantes le distinguent nettement du précédent. 

APOCYl^ACEyE R. Br.^''. 

NERION 

Toiirn. Eleni. h'ji] cl Inst. (jo/i, lab. 3^4. 

X. Oleander L. Sp. 209; Poir. Voij. Il, liuj; Desf. Ail. I, -joS; Bail. pI ïrab. /!//;. ], 
583; Boiss. Or. IV, /i'; Bcbb. /c.XVII, lab. 23; kial. PI. Tan. e.rskc. absqiio n^ — 
t,. FI. Apr.-Jul. Fr. Oct.-Jan. 

Lieux humides, bords des oued : très commun dans toute la Tunisie de Test h 
l'ouest et du nord au sud. 

Tripolitaiiie, Alge'rie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin 
niéditerrané(!n , Kgypte (sec. Figari), Gyrénaïque. 

Ai$CLEPIA»E.£ R. Br. (''. 

TRIB. 1. PEKIPIiOrE.»: R. Br. 

PERIPL03A 

L. Gen. 11" 3oo. 

P. lH>vi;;ata Ail. Uorl. Kew. I, 3oi ; Bail, cl Trab. .1//;. I, 584; Boiss. Or. IV, 5o; 
Wilik. cl L(jc Prudr. Hisp. II, 667. — /'. aiijruxiij'olia babill. le. Si/r. liec. 11, i3, 
lab. 7; Desf. Atl. I, 209. — E\sicc. Kral. Titti. l'Iiy. — 1). Febr. Jiiii. 

I" Aiirloro Ed. IloiifKt. 
'' Aiicloif G. lîarraUr. 



ASCLEPIADE^. 285 

Coteaux broussailleux arides, endroits pierreux et roclieux surtout calcaires: 
îlot de Zcmbrelta, DJ, Ichkeul, Tchourba, Hammam-cl-Lif, Nebetil , Hammam-Ze- 
riba, nord de Hammam- Sousa, Saguict-Matoug , Teboulba, Oulcd Metcr, Ain Chcri- 
ehira. Oued MargucUl supérieur comiiuin et arborescent; îles Kcrkcnna, Dj. Bou- 
Hcdma, Oued Eddedj , Dj. Arbet, DJ. Bord, Gqfsa, DJ. Hattig , CJicbika, DJ. 
Kebirila, DJ. Keroua, Ras-el-Oued, entre El-Uamdou et DJcrJ Oum-el-Aùr, DJ. 
Aztza, DJ. Tadjera, Zarzis. 

Cyréuaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, Espagne, Sicile, Syrie. 

TRIB. II. EUASCIiEPIADE^ R. Br. 

D^MIA 

R. Br. in Wern. Soc. I, 5o. 

D. cordata R. Br. /. c; Batt. et Trab. Alg. I, 586; Boiss. Or. IV, Sg. — Pergtâavia 
tomeiitosa L. Maiit. 53; Desf. Atl. I, 209. — t). Per tolum fere annum dorons et l'ruc- 
lilera. 

Graviers, coteaux calcaires arides, endroits pierreux et rocbeux de la Tunisie 
moyenne et méridionale : nord de Hammam-Sousa, Monastir, nord de Teboulba, 
Sagiiiet-Matoug ; Kairouan, entre DJenan-el-Farik et Ain Cherichira, Ain Clicri- 
cliira velu, Khanget Segalas , Bir Arracli, DJ. Mazoïma, DJ. Bou-Hedma; Feriana, 
Sidi-Aïch, Gafsa, Chcbilca, DJ. Kebirita, Degacli; entre El-Hamma et Fralis. 

Algérie, Maroc, Tripolitaine, Fezzan, pays des Touareg, Gyrénaïque, Egypte, 
Arabie Pétrée, Nubie, Abyssinie, Perse. 

CYNANCHUM 

L. Gen. n° 3oi ex parle. 

€. aeiituni L. Sp. 3io; Poir. Voy. II, 199; Desf. Atl. I, 312; Batl. et Trab. Alg. I, 
586; Boiss. Or. IV, 60; Gren. et Godr. FI. Fr. II, ^79; Rchb. le. XVII, tab. 39, 
fig. 1. — C. exceisum Desf. Atl. I, 213 sec. Edm. Bonn. ap. Morot Journ. de bot. VIII, 
11. — 2^. Jun.-Sept. 

Broussailles et forêts bumides, alluvions, lits des rivières, bords des canaux 
d'irrigation des oasis; DJedeida (Miss. i883); îles Kerhenna (Esp.); Gabès (Le- 
tourn.), Tozzer (Desf., Doum. et Ronn.), Nefla (Sédill.). 

Algérie, Maroc, toute la région méditerranéenne de l'Europe, Russie méri- 
dionale, Syrie, Mésopotamie, Perse, Egypte. 

GOMPHOCARPUS 

R. Br. in Wern. Soc. I, 38. 

a. friilicosiis R. Br. /. c; Balt. et Trab. Alg. I, 586; Boiss. Or. IV, 61; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, 489; Rcbb. le. XVII, tab. 3o. — Asclepias frnticosa L. Sp. 3i5; 
Desf. Atl. I, 211. — Exsicc. Kral. Tuii. 383. — t). Maio-Sept. 

Pâtui'ages et coteaux arides, lieux pierreux et rocheux : Zaghouan assez commun 



280 ASCLEPIADE.Ë. — GENTl ANACE/E. 

(Kral.); Gabès où M. Kralik n'a vu, en i85/i, qu'un seul [)ie(l prohableineni in- 
Iroduil avec le Cucjfera Thebaica. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sardaigne, Sicile, Dalmalio, Ma- 
cëdoinc, Grèce, Khodes. 

APTERANTHES 

Mikan in Act. Acnd. nat. cur. XVIf, SgS. 

A. dim.ooncana Mikaii /. c. 596, lab. !n ; Bail, et Tral). Alfr. I, 687; Wiilk. et Lge 

Profir. Ilisp. Il, 070; DR. AU. FI. Aljr. tah. Ga , fi(j. 2; But. Mag. sér. 1, lai). 6087. 
— Stapelia liirsula Desf. Atl. I, ui3 (non L.). — 5. Europœa Guss. in Act. Soc. 
Borb. IV, 81 et Syn. I, 288. — ^. Maio-Jul. 

Graviers, coteaux arides et fissures des rochers de la Tunisie moyenne et mëri- 
diouale : hairoitan, Ain f'hcnchtrn , Sbihn , vallée de YOucd Gihiin, Klumget Safsaf, 
Sidi-Aïch, Dj. Hou-Ucdma, Dj. U(aii[r, lUr Marabol, Bir Ouin-AIi; Cherki, île 
de Djerba, Dj. Tadjcra. 

Cyrénaïque, Algérie, Espagne, île Lampeduse, îlot de Linosa. 

GE^^TIA^ACK.'E .luss.'''. 

CICENDIA 

Adans. F(tm. Il, .oo3. 

C. filiformis Delarhrc FI. Auv. éd. 2, I, 99; Boiss. Or. IV, 66; Gron. cf Godr. FI. Fr. 
Il, /iHG. — Genliana filiforinia L. Sp. 335. — Microcala filiformix IIo(Tm.s{j. et Link; 
Batt. cl Tral). /!//;. I, 689; Rchb. 7c. XVII, tah. A, flfr. i. — ®. Maio-Jul. 

Dépressions sablonneuses ou argilo-sablonncuses inondées en hiver, bords des 
marécages de la Tunisie septentrionale : Cap Bon, DJ. Abd-cr-Bahman (Miss. 
i883); nord de Ahi-Dniham, Fontaine Nizej/, Fedj El-Saha (Miss. d883). 

Algérie, Maroc, Europe méi'idionale. 

ERYTHR/EA 
Rich. ap. l'ers. Syn. 1, 983. 

Sect. I. EuEnvTnnvÀ (Jriscb. 

lî. rniiioMiMMiina Pcrs. Syn. l, 983; Balt. ol Trab. Alif. \, 58S; Boiss. Or. IV, 67; 
Rrlib. le. X\ll, lab. 20, fig. v. — E, piilchella Krics; FI. Dan, lab. 1637; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, /i83. — Exsicc. Kral. Tun. 108, 108 a. — ®. Apr.-Jul. 

Dépressions inondées en hivor, broussailles un peu humides, alluvions et lits 
des rivières; assez répandu dans toute l'étendue de la Tunisie : îlot de Djamour, 
pres(|u'île du Oq) Bon , Bizcrte , Kronniiric, Tnnis, Ztiirhouan, Dj. Mcjjltila, Fc- 
riana, Sfax, îles kcrkcnna, Gabès, île de Djerba, Zarzis , etc. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse, 
Algiianislau, Arabie Pétrée, Egypte, Marmarique, Tripolitaine, pays des Touareg. 

'" Auctore G. BarraUf. 



GENTIANACE:E. 287 

E. Ceiitnuriiim Ppps. Syn. I, 283; Baft. cl Trab. /l//f. I, 588; Boiss. Or. IV, 08; 
Gren. cl Godr. FI. Fr. II, i83; Bchb. le. XVII, lah. 20, fig. i. — Gentiana Ccntawium 
L. 5/7. 332; Poir. Foy. II, i3i ; Desf. yl//. 1, 222. 

Var. jS. suffruticosa Griscb. Gen. et sp. Gent. iUo et ap. DC. Prodr. IX, 58. — vcl 
(2). Apr.-Jun. 

Pâturages et coteaux incultes, broussailles un peu humides, alluvions et lits des 
rivières de la Tunisie septentrionale : îloL de Djamour, presqu'île du Cap Bon 
commun, J)j. Bou-Kourncïn , Mahamcdia , Fcdj El-Ousth , entre Baïech et Za- 
ghounn, Zaghonan; lias Zch'ul, Porlo-Farina , Sidi-bcii-IIasscn, Tehourha, Bordj- 
Toiim, Aïn-Drahniii , DJ. Bir, BordJ-el-Hammavi , FedJ Et-Saha, Fernana. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

Obs. Nous n'avons observe' en Tunisie que la variété suffruticosa, qui diffère 
du type par ses tiges plus robustes sous-frutescentes à la base, par ses Heurs plus 
grandes et de couleur plus foncée, par le tube de la corolle plus grêle. 

Sect. II. Spicarià Griseb. 

E. spicata Pers. Syn. I, 283; Balt. et Trab. Alg. I, 589; Boiss. Or. IV, 69; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, ^85; Bchb. le. XVII, lab. 20. — Genliaim spieata L. Sp. 333; 
Desf. Ad. I, 222. — ®. Maio-Aug. 

Dépressions humides desséchées en été, bords des eaux, alluvions et lits des ri- 
vières : Bizcrte , Oued El-Kcbir connnun vers son embouchure à l'est de Taharque , 
Bordj-el-llammam ; Hammam-el-Lif, Makamedia, Zagkouaii, sud de Soussc, Mo- 
nastir, Ain Saïd. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce et la 
Roumélie, Russie méridionale, Asie Mineure, Mésopotamie, Perse, Egypte. 

Sect. m. Xanth.ea Rchb. 

E. marUima Pors. Syn. I, 283; Bail, et Trab. Alg. I, 589; Boiss. Or. IV, 68; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, /i86; Rcbb. le. XVII, lab. 20, fiff. vi. — Gentiana maritima L. 
Mant. 55; Poir. Voy. II, i3i ; Desf. Atl. I, 222. — (î). Maio-Jim. 

Coteaux broussailleux, pâturages et sables maritimes de la Tunisie septentrio- 
nale : Cap Bon, El-IIaouiria , nord de Kelibia , Dj. Chcbau, DJ. Abd-cr-Bahman ; 
Aïn-Draham, Kef En-Nesour (Merascn). 

Algérie, Maroc, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce et la 
Pioumélie, Crète, Rhodes, Asie Mineure, Syrie. 

CHLORA 

L. Gen. n" 1 2 58. 
« 
C grandiflora Viv. Append. ait. FI. Cors, li ; Baft. et Trab. yl/g-. I, 590. — C. perfo- 
liata Wiild. var. grandijlm-a Griseb. ap. DG. Prodr. IX, G9; Gren. et Godr. * F/. Fr. 
Il, ^87. — C. perfoliata Poir. Voy. II, i58 (non L.). — Exsicc. Kral. Tun. 282. — 
®. Mart.-Jul, 



288 GENTIANACE^. — CON VOLVULACEiE. 

Pâturages el coteaux broussailleux, décombres, lieux incultes, alluvions et lits 
(les rivières de la Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon, Hammam- el-Lif, 
DJ. Bou-Kournetn, Zaghouan, Dj. Zoglwuan; Dj. Ahmar, entre Sidi-Cliuega cl 
Djcdeida, Tcbourha, Hordj-Toum; Argouh El- Ahmar, Oued Zouagka , AïnBabouch, 
Aïn-Draluim, Bordj-el-Uammaia, Fedj El-Sahn , El-I'cdja; Nebeur, Dj. Bargou, 
Souk-cl-Djema , kesscra, Foum El-Guelta, DJ. Cliambi. 

Algérie, Maroc, Espagne, Baléares, Corse, Sardaigne, ? Sicile. 

C. iniperfolîata L. fil. Suppl. 9 18; Griseb. ap. DC. Prodr. IX, 69; Gren. et Godr. FI. 
Fr. II, /iSB; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 658. — ®. Jun. 

Sables maritimes de la Tunisie septentrionale : .1/cH:;e/-D/"ew// (Lelourn.). 

Maroc, Espagne, France méridionale, Corse. 

Obs. Le Chlora perfoliata indiqué en Tunisie par M. Battandier {FI. Alg. 1, 
590), d'après les renseignements que lui a donnés M. Letourneux, n'a pas été 
observé jusqu'ici dans la Bégence ; c'est une erreur occasionnée par la presque 
similitude de nom des Chlora imperfoliata et Chlora perfoliata. 

COlVVOIiVUIiACE.E Vcnt.(''. 
TBIB. I. EUCOWOIiVUIiE^ Boiss. 

CONVOLVULU3 

Tourn. Ele)n. 72 et Inst. 82, lab. 17. 

C. nlthn'oides L. Sp. 232; Poir. Voy. II, 193; Desf. Ad. I, 178; Balt. et Trab. Alg. I, 
593; Boiss. Or. IV, 106; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5oi ; RcLb. le. XVIII, tab. i38, 
fig. i-n. — "if. Mart.-Oct. 

Lieux cultivés et incultes; baies, bords des chemins, coteaux broussailleux 
berbeux; comnum dans presque toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Archipel, Chypre, 
Bbodcs, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, Marmariquc, Cyrénaïquc, Tri- 
politainc, pays des Touareg. 

Obs. Type polymorphe dont certaines formes se rapprochent visiblement du 
C. tenutssimus Sbth. et Sm.; toutefois, si elles ont, comme celui-ci, les feuilles cau- 
linairf's très profondément divisées à divisions étroitement linéaires, elles n'en ont 
pas l'indument argenté soyeux qui le distingue à première vue, et il est ditîicile de 
décider avec certitude si l'on se trouve en présence d'une forme de C. allhœoidcs 
passant au C. tenuis.v'mus ou inversement d'une forme de C. tenuissimtts passant 
au C. althœoides. Ces formes de passage recueillies à Aïn Cherichira et à Zarzis se 
retrouvei'ont sans doute ailleurs. 

<". arvrnMis L. Sp. 318; Poir. Voy. II, 121; Desf. 1//. I, 17^; Bail, of Tr;ib. Alg. I, 
.592; Boiss. Or. iV, 108; (Jroii. ci Godr. Ft. Fr. il, 5oo; Brhb. le. XVIII, lab. i3G, 
fijj. ni. — Exsicr. Kral. Tiin. 109. — '^. Apr.-Jiil. 

"' Auctor.^ G. Biirnittn. 



CONVOLVULACEJ:. 289 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins et des champs, moissons: commun 
dans toute la Tunisie. 

Tripolitaine, Alge'rie, Maroc, Europe, Asie. 

C. lineatus L. 5/;. aai; Besf. Atl. I, 17/i; Batt. et Trab. Alg. I, 699; Boiss. Or. IV, 
97; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5o2 ; Rchb. le. XVIII, tab. i34, fig. iv. — Exsicc. Krai. 
Tun. 983. — 2^, Apr.-Jun. 

Pâturages et coteaux argilo-sablonneux, champs cultivés et incultes; répandu 
surtout dans la Tunisie septentrionale et moyenne : presqu'île du Cap Bon commun , 
environs de Tunis, Mahamedia, Zaghouan, Hammam-Zeriha , entre Makteur et 
Souk-el-Djcma commun dans toute la région, Kessera, Aïn Chenchira, Sousse, 
Mchedia, El-Djcm, Sfax; Fcriana ; Gabès, île de Djerba , Zarzis. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Russie méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure, Syrie, Mésopotamie, Perse; Egypte, Tripolitaine. 

C. Cantabrlca L. iS;;. 2 a 5; Poir. Voy.W, 122; Desf. Atl. I, 17^; Bal t. et Trab. Alg. 1, 
593; Boiss., Or. IV, 95; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5o3; Rchb. le. XVIII, tab. i35, 
fig. I. — "y^. Maio-Jul. 

Coteaux et pâturages montueux broussailleux, lieux herbeux et bords des haies; 
Dj. Kourbès, Dj. Bou-Kourneïn , Zaghouan, Dj. Zaghouan; Porto-Far ina , Henchir- 
Sliù'a, Aïn Kerma; El-Kef, vallée de ïOued Tessa, entre EUez et Souk-el-Dj'enia , 
Souh-el-Djema , Kessera, entre Guelaat Rebiba et Guelaat Es-Snam, Guelaat Es- 
Snam, Dj. Semata, Kef Telia, entre Fcriana et Khanget Doiiara. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Crète, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Perse. 

C. Dorycnitini L. 5/;. 934; Boiss. Or. IV, 91; Sbih. et Sm. FI. Greee. tab. 201. — 

Exsicc. Soc. Dauph. 4497. — 2£. Maio-Jun. 

Pâturages et lieux incultes de la Tunisie littorale orientale : entre Nebeul et 
Hammamet, nord de Hammani-Sousa , Saguiet-Matoug , K sar-el-Sef [Mifis. i883). 

Grèce, Crète, Chypre, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Perse. 

Obs. Espèce orientale qui atteint en Tunisie la limite occidentale de son aire. 

C. supinus Coss. et Krai. in Bull. Soe. bot. IV, /ioo; Balt. et Trab. Alg. 1, SgS. — 
Exsicc. Krai. Tun. ^8, 898 bis. — "If. Apr.-Jid. 

Pâturages et coteaux calcaires arides, graviers, bords des champs de la Tunisie 
méridionale orientale : Gabès commun, entre El-Hamdou et Djerf Oum-el-Azir, 
Sidi-Guenao , Oued Oum-Meiessar, Ras El-Djerf, île de Djerha, Zarzis, Douiret. 

Algérie, Maroc, Tripolitaine, Fezzan. 

C. tricolor L. Sp. 996; Desf. Atl. I, 17.5; Batt. et Trab. Alg. I, Sg/i; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, .502; Rciib. le. XVIII, lab. 187, fig. i-n. — ®. Mart.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins et des chanqjs, pâturages herbeux 
et coteaux broussailleux de la Tunisie septentrionale : El-Haouiria , Menzel-Temim, 

Tunisie. 19 



290 CONVOLVULACE/E. 

vallée deYOued Bou-Noukhal, Fortuna; Dar-el-Aouina , La Goulelte, Le Bardo, 
Hammam-el-Lif, Bahirl-Mournah , Soliman, Ksar-el-Mallcï , Kvoumhalia, Dj. 
Reças ; Bizerte, entre Menzel-DJemtl et Utique, DJ. Ahmar, Djedeïda, Bordj-Toum, 
Medjez-el-Bab , Béja, Sidi-Zehili; Tabarque, Bordj-el-Uammam, Fernana, KeJ El- 
Hancch, Souk-cl-Ârba, Nebeur, entre Guelaat Bcbiba et Guclaal Es-Snam, Guelaat 
Es-Snain; Sousse, entre le lac Kelbia et Kairoiian; Oudref. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile; Gyré- 
naïque (sec. Gella). 

C undulatiis Cav. le. III, 89, tab. 277, fig. 1 ; Batf. et Tral). Alg. I, Sg'i ; Boiss. Or. 
IV, 110; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. II, 5i8; Rchb. le. XVIII, lali. l'u, %. i. — 
C. evolvuloides Desf. AU. I, 176, tab. ig. — (T). Apr.-Maio. 

Champs cultivés; Stdi-Meskin (Coss.); Sbiba (Desf.). 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Sicile, Chypre; ? Egypte. 

C. Siciiliis L. 5p. 323; Desf. Atl. I, 17Û; Batt. et Trab. Alg. I, Sgi; Boiss. Or. IV, 
109; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5o3; Rclib. le. XVIII, tab. 187, fig. iv. — Exsicc. 
Kral. Tun. a8i. — 0. Mart.-Jun. 

Bords des chemins et des haies, pâturages herbeux, broussailles un peu 
fraîches; El-Haouiria, entre Menzel-Teinim et Kourba; Dj. Clieban; Porto-Fariiin , 
Tcbourba, Dj. Bou-Kourneïn, Mokta-el-Hadjar, Mahamcdia , Dj. Zaghonan, Dar-el- 
Bey, nord de Uammam-Sousa, Sousse, Ouled Metcr; Oued El-Hamviam (Ouclitcta), 
entre El-Kefct Ain Tizerouin; Dj. Bou-Hedma , Bir Oum-Ali , Gabes , Dj. Kerona, 
entre El-Hamdou et Djerf Oum-el-Azir, île de Djerba, Ras El-Djerf, Dj. Tadjera. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Corse, Sardaigne, Sicile, Italie 
méridionale, Grèce, Archipel, Crète, Chypre, Egypte, Marmarique, Cyré- 
naïque. 

C. Fatmensis Kunze in Flora [i8io], 172; Batt. et Trab. Alg. I, agô; Boiss. Or. IV, 
109. — (T). Mart.-Maio. 

Plaine entre le Dj. Cherb et le ChoU El-Fedjedj : Redir Mouilah (Letourn.). 

Algérie, Tripolitaine (sec. Rohlfs et Stecker), Egypte, Arabie. 

CALYSTEGIA 

B. Br. Prodr. /|83. 

C. «epliim R. Br. /. c. /i83; Batt. et Trab. Alg. 1, 691 ; Boiss. Or. IV, 1 1 1 ; Hcbb. le. 
XVIII, t;ib. \'.ic)-i[io. — Convolv idna si'jiium l>. Sp. ai S; Poir. loi/, il, 121; Gri'n. 
et Godr. FI. Fr. II, 5oo. — '2f. Maio-Jul. 

Haies, broussailles et forêts ombragées do la Tunisie septentrionale : Dj. ('Iirbau; 
Xa^r/iouan ; Ain Damons, Mrnzel-Djemil , Gucrah Thidja; Tabarque, ouest de Ta- 
barque, Ain Baboucli, Aïn-Draliam, Bordj-cl-llammaui , Fcdj El-Suha, Et- 
Fcdja. 

Algérie, Maroc, Europe, Crète, Rhodes, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 



CONVOLVULAGE^. 291 

C. Soldanella R. Br. /. c. (in adn.); Balt. et Trab. Alg. I, 691 ; Boiss. Or. IV, 119; 
Rclib. le. XVIII, tab. iko, fig. 11. — Convolvulus Soldanella L. Sp, 226; Desf. Atl. I, 
176; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5oo. — "if. Apr.-Juii. 

Sables maritimes cultivés; Carlhage (Roux); Bizerte (Miss. i883); Zarzis (Le- 
tourn. ). 

Algérie , Maroc , Eui'ope littorale , Asie Mineure. 

IPOM^A 

L. Sp. 11° 297. 

I. sagittata Poir. Voy. Il, 122 et éd. germ. lab. 3 ; Desf. Ail I, 177; Batt. et Trab. 
Alg. I, 595; Boiss. Or. IV, ii3; Willlc. et Lge Prodr. Ilisp. II, 5i4; Lam. Illustr. 
tab. 106 , fig. 2. — 2f. Jul.-Oct. 

Haies, bords des canaux d'irrigation des oasis et surtout siu" les tabia; Gabès 
abondant (Durègne). 

Algérie, Espagne, Sicile, Asie Mineure, Syrie. 

CRESSA 

L. Gen. 11° 3i3. 

C. Cretica L. 5;;. 32.5; Desf. Atl. l, 220; Balt. et Trab. Alg. I, SgG; Boiss. Or. IV, 
ii/i; Gren. et Gocb. FI. Fr. II, 5o3; Lam. Illustr. tab. i83; Rchb. le. XVIII, lab. 
i3/i, fig. I. — Exsicc. Kral. Tim. 358. — ^. Jun.-Nov. 

Dépressions argilo-sablonneuses salées humides en hiver, bords des lacs , sables 
maritimes; El-Haoïiiria , lac de La Goulette vers la porte de Carlhage, Tunis, 
Hammam-el-Lif, Mahamedia; Bizerte, Hammam El-Ichkeul; Sebkha Sonia, sud de 
Teboulba, Sebkha Sidi-cl-Hani , Sfax, îles Kcrkenna, Oudref, Gabès, Zarzis. 

Algérie, Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'à la Grèce et la Macé- 
doine, Archipel, Crète, Palestine, Arabie Pétrée, Egypte, Marmarique, Cyré- 
naïque, Tripolitaine; Mésopotamie, Perse. 

TRIB. II. CUSCUTES Boiss. 

CUSCUTA 

Tourn. Elem. 5i3 cl Inst. 659, lab. ûaa. 

C. planiflora Ten. FI. Nap. III, aSo, tab. 290, fig. 3 et Srjll. 198; Batt. et Trab. Alg. 
I, 597; Boiss. Or. IV, 116; Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. II, 52 1; Rcbb. le. XVIII, 
lab. 1/42, fig. ¥11. — Forma floribus papillosis : C. planijlora var. papillosa Engehii. 
Syst. sp. discuta in Trans. Acad. se. S' Louis I, /167. — Exsicc. Kral. Tuii. liio, 
Uioa, hii b. — ®. Maio-Sept. 

Parasite sur les plantes herbacées et les arbrisseaux les plus bas; conmiun dans 
presque toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Perse, etc.; Egypte, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

»9- 



292 CONVOLVULACEyE. — BORAGINE^. 

Oiîs. Espèce polymorphe dont nous n'avons observé en Tunisie (jue le type 
[Cj. planijhra Ton. sens, strict.; C. planijlora var. 7e«o/7/ Engelm.) et la forme à 
Heurs couvertes de papilles. C'est même celte dernière forme qui a été publiée i)ar 
Kralik dans son exsiccata des plantes de Tunisie. 

BORAGIWEJE Juss.('). 

TRIB. I. BORAGE^ DC. 

SUBTRIB. I. a:N€HUSE.E DG. 

BORAGO 

Tourn. Elem. \oç)(i\]nsl. i.33, lab. 53. 

B. oflicinalis L. Sp. 197; Poir. Voy. H, 119; Desf. Ail. I, 169; liait, cl Irai». Alff. I, 
.599; Boiss. Or. IV, i5o; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 5io; Rclib. le. XVIII, lab 101, 
iig. in. — 0. Febr.-Jui. 

Lieux cultivés et incultes, pâturages herbeux, voisinage des haies et des cara- 
vansérails de la Tunisie septentrionale: Zaoïtict-cl-Mgaïz , Zougag; Kelibia, Dj. 
Oiehan, vallée de YOued Bou-Noukhal, rorluim; Belvédère, Carthagc, Mokta-el- 
lladjar, Kroumhalia, Zaghouan ; Béja-gare, Sidi-Zehili; Tabarque, Bordj-el- 
Hamniam, Fernana, Ghardimaou ; Souk-cl-Djema , Maktenr, Kessera; Feriana. 

Gyrénaïque, Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Chypre, Asie Mi- 
neure. 

B. Ioii;;;;ifolia Poir. Voy. Il, 119 el od. gcrm. lab. 2; Dosf. Ail. I, 16a, iab. hk\ 
Bail, cl Trab. Alg. I, 599. — '^. Primo verc cl ilorum aulumno florens. 

Bords des chemins et des haies, pjUurages humides, broussailles un peu 
fraîches, bords des rivières de la Tunisie septentrionale : Sidi-cl-Hadj-llasscn , entre 
Sidi-Athman-el-Ahdded elle hc Cejenan (Miss. 1888), ouest de Tabarque (Letourn. 
etReb.), Bordj-el-Hammam (Letourn.). 

Algérie. 

ANCHUSA 

L. Gen. n" 1 8:3. 

\. iin<liila(a L. Sp. 191 ; Boiss. Or. IV, ifjri; Giiss. /'/. rnr. 81, lab. 1(1; Gn'ii. cl Godr. 
H. Fr. H, 5i3; B(ïib. h: XVUI, lab. 106, fig. m. — @. Apr.-.liiii. 

Décond)res, bords des chemins, champs cultivés, pâturages et coteaux do, la 
Tunisie septentrionale: Dar-cl-Aouina , Belvédère, Le Bardo, Tunia, Badès , Ihini- 
mum-nl-Lif, nord de Mahnmcdia , Oued Mclinna infc^rieur, MaJmiiicdia. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Corse, Sardaigne, 
Italie, Grèce, Archipel, Rhodes. Asie Mineure, Syrie; Egypte, Marmari(jue, Gy- 
rénaïque. 

'" Aurtorc G. lîiiirullp. 



BORAGINEyE. 293 

A. Italica Retz. Obs. i, i9; Batt. et Trab. Alg. I, 600; Boiss. Or. IV, i54; Gren. et 
Godr. FI. Fr. Il, 5i '■; Rchb. le. XVIII, lab. 106, fig. u.— A. officinalis Desf. Atl. I, 
167 (non L.). — Exsicc. Krai. Tun. 376. — (2) vei 2^. Apr.-Jul. 

Décombres, lieux incultes, champs cultive's, moissons, pâturages et coteaux 
calcaires de la Tunisie septentrionale : entre Belvédère et Le Bardo, La Manouha, 
Tunis, DJ. Keroua, nord de Mahamedia , Soliman, Kroiwibalia , Zaghouan; Déjà; 
îlot de Taharquc, Tabarque , nord de Atn-Draham ; El-Kef. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale depuis le Portugal jusqu'au Cau- 
case, Syrie, Perse, 

A. hi!«pida Forsk. FI jEg.-Arab. Zio; Batt. et Trab. Alg. I, 600; Boiss. Or. IV, t58. — 
— Exsicc. Kral. 2mm. 277, s'j'j a. — (T). Dec.-Apr. 

Décombres, bords des chemins et des haies, sables, heux pierreux, alluvions 
et lits des rivières de la Tunisie méridionale : Feriana; El-Aïeïcha, El-Guettar, 
DJ. Berd, Bir Oiim-el-Oguel , Bir Oitm-Ali, Bir Beni-Zid; Gafsa, Khangei El- 
Teldja, entre Oued Melalcghniin et Sedada, El-Hamma [DJerid), Degach; Gabès, 
Sidi-Boul-Baba, El-Uamma [Gabès), entre YOued Magroun et YOued Nokhla, 
Sidi-Guenao, Bled-Kebira [Matinata) , Oued Zecjzaou , île de DJerba, Dj. Tadjera, 
entre VOued Bou-Khecheb et Douiret. 

Algérie, Maroc; Egypte, Nubie, Arabie Pélrée, Perse, Afghanistan, Belout- 
chistan, Turkestan, Inde. 

A. yCgyptîaca DC. Prodr. X, /i8; Boiss. Or. IV, lôg; Jaub. et Spach lllustr. Or. tab. 
^18. - — Lycopsis .Flgijptiaca L. — 0. Marl.-Maio. 

Décombres, lieux cultivés ou incultes de la Tunisie austro-orientale : Guelaa 
près de Bled-Kebira {Matmata), Oued Zegzaou, DJ. Mezenizeni (Letourn.). 

Crète, Chypre, Cyrénaïque, Egypte, Palestine, Syrie, Mésopotamie, Perse. 

Obs. Espèce orientale qui atteint en Tunisie la limite occidentale de son aire. 

NONNEA 
Meàk.Phil.Bo(.l,St. 

N. nigricans DC. Fl.fr. III, 626 (in adn.); Batt. et Trab. Alg. I, 601 ; WiHk. et Lge 
Prodr. Hisp. II, 690. — Echioides nigricans Desf. Ail. I, i63. — Exsicc. Kral. Tun. 
275. — ®. Febr.-Apr. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, pâturages et coteaux 
argilo-sal»lonneux; Carthage , Belvédère, Le Bardo , Tunis, Uammam-el-Lif, Ksar- 
el-Malteï, El-Arbaïn, DJedeïda, Tebourba, entre Béja-gare et Sidi-Zcliili , Oued- 
Meliz, Ghardimaou ; Dar-el-Beij, Sousse , Sidt-el-Hani , Sfax , Gafsa, Tozzer. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sicile (sec. Willk. et Lge). 

IV'. niicrantlia Boiss. et Reut. Diagii. Hisp. 21 ; Balt. et Trab. Alg. I, 601 ; DC. Prodr. 
X, 3o; WiHk. et Lge Prodr. Hisp. II, .'190. — ®. Marl.-Jun. 



29^ BORAGINEiE. 

Lieux cultivés et incultes, dépressions desséchées, sables entre les touffes des 
plantes vivaces de la Tunisie méridionale : entre El-Djem et Sfax, Feriana, Dj. 
Arhct, Dj. Hatlig, entre Foum El-Nebech et Foum El-Teldja. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

IV. phanerantliera Viv. FI. Libye. 9, lab. 1, fig. ni; Batt. et Trab. Alg. I, 601 ; DC. 
Prodr. X, 33. — Exsicc. Kral. Tun. 27/1. — ®. Febr.-Jun. 

Pâturages argilo-sablonneux , coteaux pierreux , dépressions liumides en hiver, 
alluvions et lits des rivières; kroumbalia , Ilerhin, sud de Kairounn , Sfax , îles Kcr- 
kenna ; IVir Oum-Ali, Oued Berrada, El-linmma , Gabès, Sidi-Boul-Baba , Oued El- 
Ftour, Wa Ag Djerba , HadedJ , Zarzis , territoire des Ahouaïa, entre YOued Bou- 
Khecheb et Douiret, Bir Bou-Khecib. 

Algérie, Maroc; Tripolitaine, Cyrénaïque. 

SUBTRIB. II. lilTHOSPERlflEiK Kch. 

ALKANNA 

Tauscb in Flora [182/1], 934. 

A. tinetoria Tauscli /. c; Bail, et Trab. Alg. 1, G02; Boiss. Or. IV, 397; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, 5i6; Rcbb. le. XVIII, lab. 11 5, fig. i. — Aiichitsn tinetoria Desf. 
Atl. I, 1 56. — 2/:. Mart.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, pâturages et coteaux argilo-sablonneux : DJ. Nadour, 
Guerah Tindja, Bordj-Toum ; Mentcl-Teiiùm , est de Menzel-bon-ZcIfn, Kroum- 
balia, Teurki, El-Arbaïn, Hammamet , Btr-Loubit, no:d de Harnuiam-Soum , Te- 
boulba, Saguict-Maloug ; El-Kef, Aïn Es-Snain, Makteur, Kessera , Ain Cherichira, 
Sbeïtla; El-Kantnra (iles kerkenna). 

Algérie, Europe méridionale, Crète, Rhodes, Chypre, Asie Mineure, Palestine, 
Egypte, Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

A. Orientalis Boiss. Diaipi. Or. ser. 1, iv, /iG ot Or. IV, 337; Batt. et Trab. Al(r. I, 
602. — LithosppniiiDii Orientale L. Sysl. i.56; Desl'. Atl. I, i5A; Ilot. Mag. lab. 5i5. 
— Anehusa Orientalis h. Sp. igi. — '^. Febr.-Jul. 

Sables désertiques de la Tunisie méridionale : Gafsa (Desf.). 

Grèce, Archipel, Asie Mineure, Arménie, Syrie, Arabie, Perse. 

Obs. Espèce orientale qui atteint en Tunisie la limite de son aire, mais qui n'y 
a pas été retrouvée depuis Desibntaines; elle a échappé aux rccherchos des diverses 
missions ([ui ont visité les environs de Gafsa ainsi cpi'aux explorateurs isolés qui 
ont herborisé avec soin aux environs de cette localité. Faut-il en conclure qu elle 
n'y était probablement pas à l'état spontané? Je ne le pense pas, car la présence 
d'une espèce orientale en Tunisie, et plus particulièrement dans le sud, est bien 
loin d'être un fait isolé. (Cf. Onosma echiiuUum.) 



BORAGINE^. 295 

MYOSOTIS 

L. Gen, n" 180. 

Tn. Sicula Guss. Syn. I, aii; Bail, et Trab. Alg. I, 6o3; Boiss. Or. IV, 235; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, Sag; Rclib. le. XVIII, tab. lao, fig. 11. — ®. Mart.-Jul. 

Dépressions marécageuses desséchées en été , lieux humides de la Tunisie sep- 
tentrionale : Racljem El-Ma (Miss. 1888), plateau d'i^Z-Boî/ffi dans le territoire des 
Merasen (Coss.). 

Algérie, Maroc, Espagne, France occidentale, Corse, Sardaigne, Sicile, Serbie, 
Turquie méridionale, Grèce, Asie Mineure. 

M. interniedia Link Enum. I, i64; Boiss. Or. IV, 289; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 
539; Rchb. le. XVIII, tab. las, fig. 1. — (2). Mart.-Aug. 

Lieux incultes de la Kroumirie et des Ouchteta : Aïn-Draham (Rob.), Oued 
Baghln (Coss.). 

Europe, Caucase, Asie Mineure, Perse. 

M. versicolor Pers. Syn. I, i5G; Batt. el Trab. Aîg. I, 6o3; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 
53] ; Rcbb. le. XVIII, tab. 12/1, fig. i. — ®. Jan.-Apr. 

Champs incultes et sablonneux de la Tunisie septentrionale : Ghardimaou (Le- 
tourn.). 

Algérie, Maroc, Europe occidentale et centrale. 

M. hispida Scblecbt. in Mag. nat. lier. VIII, 9,99: Balt. et Trab. Alg. I, 60^; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, 53 1 ; Rcbb. le. XVIII, lab. 12a , fig. ii-iii. — ®. Maio-Jul. 

Lieux montueux et pierreux , forêts et talus de la Tunisie septentrionale : Dj. 
CJieb an [Miss. i88.3); Kroumirie: ? Fontaine Nizey (Miss. .i8S3); Ouchteta : \aiiée 
de V Oued El-Hammam , pont de Y Oued El-Hadjar (Lelourn.). 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Mésopotamie, 
Perse. 

LITHOSPERMUM 

Tourn. Elem. ii3 et Inst. 187, tab. 55. 

Sect. L Rhytispermum Link. 

L. arvense L. Sp. 190; Desf. Atl. I, i5/i; Batt. el Trab. Alg. I, 6o5; Boiss, Or. IV, 
216; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 520. — Rhytispermum arvense Rchb. le. XVIII, lab. 
ii3, fig. V. — 0. Febr.-Jun. 

Décondîres, bords des chemins, pâturages herbeux, lieux cultivés et incultes : 
Sidi-bou-Saïd , Carthage, Tunis, Le Bai^do; Oued-Zerga, DJ. Bargou , Souk-el- 
DJema, Guelaat Es-Snam, Guelaa Feghara, Dj. Chambi; Gafsa, El-Guettar ; Ha- 
dedj , Bled-Kebira (Matmata), Zarzis. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Syrie, Perse, Afghanistan. 



296 BORAGlNEiE. 

L. incrassaliini Guss. Prodr. I, 211 ; Balt. et Trab. Alg. I, 6o5; Boiss. Or. IV, 917; 
Greii. et Godr. FI. hr. II, Sao. — Uhytispei-mum incrassatum Rclib. le. XVIII, tab. 
ii3, fig. ii-iii. — Exsicc. Krai. Tun. 116. — ®. Apr.-Jim. 

Pâturages et coteaux arides, sables, bords des chemins et des haies: Sousse, 
Sfax, Gabès (Kral.); Feriana (Rob.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile, Dal- 
matie, Grèce, Macédoine, Asie Mineure, Syrie, Egypte. 

L. tenuiflorum L. fil. Siippl. i3o; Batl. et Trab. Alg. I, 6o5; Bois.s. Or. IV, 917. — 
Rhytispermum tenmjloritm Bcbb. le. XVIII, tab. 11 3, fig. iv. — ®. Marl.-Jun. 

Pâturages montueux et coteaux arides de la Tunisie méridionale : vallée de 
VOued Cherchara, Feriana, Dj. Arhel, Khanget Douara [Oitled Selama), Dj. 
CÀaren. 

Algérie, Dalmatie, Grèce, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Mésopotamie, Perse; 
Egypte, Gyrénaïque. 

L. Apiiliim Vabl Symb. 11, 33; Batl. el Trab. Alg. I, 6o5; Boiss. Or. IV, 318; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, 5a 1. — Myosotis Apula L. Sp. 189; Desf. Atl. I, ibl*. — Rhyti- 
spermum Apulum Rchb. le. XVIII, lab. 112, fig. m. — 0. Mart.-Jun. 

Pâturages et coteaux argilo-calcaires, bords des chemins et des champs, allu- 
vions et lits des rivières; conmiun dans toute la Tunisie. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Grète, Asie Mineure, Syrie, Méso- 
potamie. 

Soct. II. LiTiionoRA Grispb. 

I/. callosiini Vabl Symb. i, 1 /i ; Batt. et Trab. AIff, I, (io.^); Boiss. Or. IV, 219; Dd. 
FI. É>r. lab. ,G, fig. 2. — 'If. Mart.-.Iiiii. 

Champs pierreux arides, dunes cultivées do la Tunisie iiK-ridioniilc : Coiiijhi, 
El-Hamma [Djerid), Tozzer, Ne/ta, entre Ne/ta cl liir Asii; eniro Ihbabcha el 
El-Golea, Kebilli, Bir El-Arofdji. 

Algérie, pays des Touareg, Marmaiicpie, Egypte, Ai-abie Pétréc, Palestine, 
Perse. 

ARNEBIA 

Forsk. FI. JEg.-Arab. 62. 

A. decnmhens Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, /102; Batt. et Trab. Aljr. I, fiot). — 
Lithospcrmum (kcinnbciis Vent. Jard. Cels lab. 37. — L. cornutin)i Lerleb. /'7. Alt. I, 
175 et le. I, tab. 9.5. — Arnebia corimla Fiscli. cl Mcy. hnl. i svni. horl. Pclrop. 29; 
Boiss. Or. IV, 218. — "if. Jaii.-Jun. 

Var. a. microcalyx Coss. et Kral. /. c. ; Bail. l'I Trab. /!//;. I, 007. — l.ilhospcrmuin mi- 
cranthum Viv. FI. Libye. 10, lab. 1, fig. fi. — Exsirc. Kral. Tiiii. fio-j. 

Pâturages et coteaux arjpio-ralcaires, sables, alluvions et lils des rivières delà 
Tunisie nif-iidionale : Khatiiid FA-Tcldja, lliv Ouiii-All, (labci, Uir ('Jwiic/iou, El- 



BORAGINEyE. 297 

Hamma, terriloire (\esBeni Zid, Oued Nokida, Sidi-Guenao , KehilU, entre \Oued 
Bou-Khecheh et Douirel, DJ. Chareii. 

Algérie, Tripolitaine, Gyrénaïque. 
Var. |3. macrocalyx Goss. et Kral. /. c; Batt. ot Trab. Alg. I, 607. 

Vallëe de ïOued Cherchara; Sfax , Redir El-Aïa, valle'e de YOued Lehen, Ksar- 
el-Ahmar, Foum Khanget El-Teldja, El-Aïeïcha, Bir Oiim-Ali, DJ. Cheguieïga, 
Bir Beni-Zid; DJ. Keroua, DJ. Aziza, entre El-Hamma et Fratis, El-Golea, Ke- 
billi, Douz ; Douiret. 
Alge'rie, Maroc. 

ONOSMA 
L. Gen. n° 187. 

O. echinatum Desf. Atl. I, 161, lab. h?>. — 0. Aleppicum Bolss. Diagn. Or. ser. 1, 
XI, 107 et Or. IV, 186. — d). Apr.-Maio. 

Sables désertiques de la Tunisie méridionale : Gafsa (Desf.). 

Tripolitaine (sec. Cella), Gyrénaïque, Palestine, Syrie, Mésopotamie. 

Obs. Cette espèce n'ayant pas été revue en Tunisie depuis Desfontaines, mon 
ami et collaborateur, M. Bonnet, a examiné avec soin l'échantillon conservé dans 
l'herbier du Muséum et s'est assuré qu'il présente tous les caractères de VO. Alep- 
picum Boiss, , qui croît en Syrie, en Palestine et en Mésopotamie. Mais si l'identité 
des deux espèces est certaine, la spontanéité de cette plante en Tunisie, si elle y a 
réellement été recueillie, lui paraît douteuse (Gf. Bonnet ap. Morot Journ. de bot. 
VII, 197). - — 11 est bien certain, en effet, que si la présence d'une espèce orien- 
tale dans le sud de la Tunisie constituait un fait isolé, on serait évidemment porté 
à croire qu'elle n'y est pas indigène. Mais puisque nous savons qu'il n'en est pas 
ainsi, n'est-il pas plus logique, au contraire, d'admettre que VO. echinatum y 
était réellement à l'état spontané et qu'il y était, si réellement il n'y existe plus, 
d'autant plus rare qu'il touchait à l'extrême limite de son aire. Je rappellerai 
d'ailleurs que bon nombre d'espèces orientales sont dans le même cas, les unes 
encore assez répandues, les autres très rares; je citerai notamment les Isatis 
Akppica, Pinis Sijriaca, Eryngium glomeratum, (Irucianella herbacea, Atractylis 
jlnva, Convolvulus Dorycnium, Anclnisa yEgyptiaca, Alkanna Orientalis , Linaria 
albifroHs, Origaimm Ouïtes, etc. 

ECHIUM 

Tourn. Elem. 1 1 1 et Inst. i35, tab. 5i. 

E. calycinum Viv. Ann. bot. I, 16^1; Batt. et Trab. Alg. I, 607; Boiss. Or. IV, 210; 
Grei). et Godr. FI. Fr. II, SaS; Rchb. le. XVIII, lait. 99, fig. m. ^ — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, lieux incidtes, bords des chemins et des haies, champs sablon- 
neux, pâturages et coteaux: El-Haouiria, KcUbia, Menzel-Temim , DJ. Kourbès ; 
Poito-Farina, Cartkage , Dar-el-Aouina, Belvédère, LeBardo, La ManôÏÏïïa^^ijj,is, 
La Goulctle, Rndès, Sîdi-Hassen , llammam-el-Lif, Mokta-el-HadJar, nord-ouest 
de Hammamct, Zaghouan, DJ. Zaghouan ; Oued-Zerga, Ghardimaou; Kessera, 



298 - BORAGINEiE. 

Guelaat Es-Snam, Fcriana; El-Ataïa (île de Kerkenna), Bled-Kebira (Matmata), 
DJ. Meiemzem. 

Algérie, rëgion méditerrane'enne de presque toute l'Europe, Syrie. 

E. Ilalicuni L. Sp. -300; Bail, et Trab. Alg. I, Go8; Boiss. Or. IV, ao.^; Gren'. et Godr. 
FI. Fr. 11, 59 1 ; Rchb. le. XVIII, tab. 97, fig. i. — E. Pyrenaicum Desf. Atl. I, iGi. 

— E. pyramidatum DG. Prodr. X, 28. — (2). Maio-Jul. 

Décombres et lieux incultes, pâturages et coteaux incultes arides : El-Haouiria, 
Zougag , Oued Chnïba inférieur, entre Memel-bou-Zelfa et Soliman, Dar-el-Aouina , 
La Mnnouha, Tunis, Ilammam-el-Lif, Zaghouan ; Biicrie ; îlot de Tabarquc; V)ordj- 
Touin, Souh-cl-Arba, Nebeiir, El-Kef, Eïlez, Souk-cl-Djema, Kessera, Oued Mar- 
g-weW supérieur; Bir Beni-Zid. 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Mésopotamie, 
Perse. 

E. .«ericeum Vahl Syinb. 11, .35; Boiss. Or. IV, 207; Lebm. le. Asper. tab. ^9. — 
E. prostratinn Del. FI. Eg. talj. 17, fig. 1. — Forma setis ereclo-patentibus iiec ad- 
pressis : E. diffmum Sl)lh. ci Sni. FI. Grœe. lab. 182. - E. sericeum j3. diffusiim 
Boiss. Or. IV, 207. — Exsicc. Krai. Tiin. ii3 sub E. (jrandijlorum. — ^. Apr.-Jun. 

Lieux sablonneux surtout maritimes; croît à peu près exclusivement sur presque 
toute la côte orientale de la Timisie, péiiolre Irès rarement dans rinlérieur : 
Hammam-el-Lif, Dj. Bou-Kourncïn , Ksar-cl-Malteï , Kroumbalia, entre Tunis et 
Zâgiiouan, nord de Ilammam-Sousa , entre Oued-Leia et Kroussinh, Sidi-el-Hani ; 
entre Foum Kliaiiget-ol-TcldJn et Khanget En-Ncbech où il tourne à la variété 
hispiduin Boiss. (Letourn.); Gabes, Oued Ferd, Oued El~Flour, Zarzis. 

Tripolitaine , Cyrénaïque, Marmarique, Egypte, Palestine, Syrie, Asie Mineure, 
Chypre, Rhodes, Crète, Grèce, Italie méridionale. 

E. plantasineiim L. Mmit. 202; Poir. loi/. II, 120; Bail, el Trab. Alg. I, 611; 
Boiss. Or. IV, 208; Gron. el Godr. FI. Fr. II, 52^; Rcbb. le. XVIIl, lab. 99, fig. i. 

— E. violaeeum Lapeyr. Ilist. ahr. Pyrén. 91- — ®- Apr.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes, pâturages et co- 
teaux; commun dans la Tunisie septentrionale, p('nètrc à peine dans la Tunisie 
moyenne : piescpiîle du Cnp Bon, Mogod, Kroumirie , La Goulette, Tebourba, 
Medjezr^l-Bab , Sidi-Zehili, Ghardimaou, Zaghouan, El-Kef, Sidi-el-Hani, vallée 
de ÏOued Baleha, etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Palesti^ne, 
Cyrénaïque (sec. Rohlfs). 

E. mariUmiim Willd. .S>. I, 7KH; Bail, cl Tnih. \lg. 1,010; Grou. <■! Godr. FI. Fr. 
II, 59:5; Hciib. le. XVllI, lab. 98, fig. 1. — KxMrr. Kral. Tnn. 272 ol 279a. — (2) 
vel '2f. Marl.-Jul. 
Décombres, lieux incultes, bords des chemins et des haies, dans les champs 



BORAGINE^. 299 

après la moissou , pâturages et coteaux ; très répandu dans toute l'étendue de la 
Tunisie. 

Alge'rie, Maroc, Espagne, Corse, Sardaigne, Sicile; Tripolitaine. 

E. trygorrliizuni Pomol Nonv. mat. gi; Batt. et Trab. Alg. I, 610. — 0. Marl.- 
Maio. 

Sables autour des puits dans la région désertique : entre Bir Serira et Bir El- 
Haguef, enlre Oued Bou-Khecheh et Doutret (Letourn.); entre Bou-Redaf et Bir 
Chouchet-bou-Menzel , Bir El- Arefdji (Lelourn.). 

Région saharienne de l'Algérie. 

E. humilc Desf. Atl. I, i65; Batt. et Trab. Alg. I, 609. — Exsicc. Kral. Tun. 271. — 
(D vel ^f. Mart.-Jun. 

Pâturages et coteaux arides, dépressions argileuses desséchées, graviers, allu- 
vions et lits des rivières; commun dans la Tunisie méridionale : Feriana, Dj. Bou- 
Hedma, El-Aïeïcha, Gouijla, Tozzer, Gabès, Zarzis, territoires des Matmata, des 
Ahouaïa, etc. 

Algérie, Maroc. 

Obs. Indépendamment de son port un peu spécial, VEchimu humile est égale- 
ment caractérisé par l'indunient de ses feuilles qui varie selon qu'on examine les 
feuilles radicales ou les feuilles caulinaires : les feuilles radicales, en effet, presque 
toujours tombées au moment de l'anlhèse, sont couvertes de poils courts, très 
appliqués, fins mais un peu raides et d'aspect soyeux; ils sont mêlés cà et là, 
principalement sur les bords, de soies divergentes nées d'un tubercule; les cau- 
linaires supérieures, au contraire, sont enlièrement dépourvues de poils apphqués 
et présentent un aspect très glabre, rugueux, mais les deux faces, et en parti- 
culier la nervure médiane, porlent un assez grand nombre de soies divergentes 
nées d'une callosité basilaire étalée; les cauhnaires moyennes ont encore les poils 
appliqués des feuilles radicales, mais ils sont moins nombreux, et, par compen- 
sation, les soies des feuilles supérieures sont en plus grand nombre; elles sont 
donc, au point de vue de l'indunient, exactement intermédiaires entre les feuilles 
radicales où prédominent de beaucoup les poils apphqués et les caulinaires supé- 
rieures où il n'y a plus que des soies divergentes. Vues dans leur ensemble , les 
feuilles inférieures ont donc un aspect soyeux et les feuilles supérieures un aspect 
glabre. En Algérie , dans la province d'Oran , vers la limite septentrionale de sou 
aire, 1'^. humile se rapproche manifestement de VE. pycnanthitm Pomel [E. sericeum 
Batt. non Vahl) : l'indunient, en effet, est identique sous tous les rapports, mais 
tandis que, dans r£'. humile, les poils apphqués disparaissent graduellement de 
bas en haut, dans 1'^. pycnanthum , au contraire, toutes les feuilles, qu'elles soient 
radicales ou caulinaires, sont semblables entre elles et ont l'aspect soyeux des 
feuilles radicales de YE. humile. Ce caractère de l'indunient n'est pas le seul qui 
soit commun aux deux espèces : ÏE. pijcnanthum est en général un peu plus grand 
que \E. humile, mais il a le même port et le même mode d'inflorescence, et ces 
caractères communs du port, de l'inflorescence et de l'indument révèlent avec 



300 BORAGLNEiE. 

évidence une cominunautt» d'origine. Dans la Tunisie auslro-orienlale où YE. 
Iiuinile alteiiil la limile orientale de son aire, le port se modifie en raison du 
dévcloppeiiiciit (juo prennent les grappes latérales, et, comme le fait observer avec 
raison M. Battandier, il n'est [)as rai-e de rencontrer des individus qui [)assent 
visiblement à 1'^. setosutn qui croît en Tripolitaine , en Cyrënaïque et en l'Egypte. 
Enfin dans la l'dgion saharienne, vers sa limile méridionale, il se rattache à i'^". 
trygorrlihum Pomel, qui en difl'ère surtout par les (leurs plus grandes et les 
grappes le plus souvent géminées. 

E. suiTruticosum Barr. n. sp. 

Planta suffrulicosa, cinerea, humilis; caules annotini saepius cire. 1 9 cen- 
liin. clongati, crecti, adpresse denseque substrigoso-pilosi, simplices, recii 
vel plus minus arcuati, modo e cespile modo c caulibus lignosispersisten- 
tibus anni practerili enati, supernc racemos latérales l)rcvissimos sub- 
sessiles haud vel vix scorpioidoos emittontcs; folia anguste linoari-lanceo- 
lata, sessilia, inferiora inlerdum paululum altenuata, omnia facie utraque 
pilis brevibus conformibus rigidiusculis eximie adpressis denso vostita; 
flores bractcali, in jflonierulos axillarcs racomuni angustum eflbrmantes 
dispositi; sepala coroUu) tubo œquilonga, linoaria, aequaha vel denfum 
paulo inaequalia, ima basi fanlum coalita; corollœ limbo sensim ampliato, 
extus plus minus piloso, intus glaberrimo, 5-lobo lobis ovalo-rolundatis; 
stamina inclusa vol plus minus exserta, filameniis elongatis ad faucem 
usque corollœ tubo adnatis; stylus elongatus, pilosus, exsertus, apice 
bifidus lobis linearibus brevibus capitalis; nurulae h, mininiœ, griseae, 
dense minuleque granulato-rugosœ. — t>- Maio-Jul. 

Bords des chenu'ns de la Tunisie moyenne occidentale : entre le Khangct Se- 
galas et la plaine de Sbiba (Letourn.). 

Hauts Plateaux de la province de Constantine. 

Oiis. Espèce très distincte et très spéciale : elle est caractérisée par sa durée et 
sn taille peu élevée (les tiges de l'année ne paraissant guère dépasser 12-1 5 cen- 
tini.), par ses feuilles étroites, rigides, couvertes de soies courtes appliquées, nées 
h; plus souvent d'une callosité élalée, par ses fleurs potilcs groupées au nombre 
de 4-5 en petits glomérnles axillaires subsessilos et à peine scorpioïdos, par ses 
achaines j)elits, finement granuleux sur toute leur surface, etc. 

M. de Coincy a décrit (ap. Morot Journ. de bol. VllI, 65), sous le nom d'E.fru- 
liccsccns, luw plante d'Espagne recueillie par lui à jieu de distance de la gare de 
Gobentès, et qui diffère de notre plante de Tunisie par le duvet soyeux abondant 
qui en recouvre toutes les parties, par l'absence ou le petit nombre des soies 
diveqj'entes nées d'une callosiN' basilaire (Hah-e, par la longueur des divisions du 
calice, par la corolle droite à lobes tous dressés, par les achaines lisses dans leur 
partie rostrée et pourvus d'une crête saillante, elc. Toutefois, si ces caractères diflé- 
rentiels sont constants, ce que je ne saurais allirnier, |)uisque je n'ai vu de cette 
espèce que l'unique échantillon rapporté par M. de Coincy, il n'est pas sans iiiléièt 



BORAGINE/E. 301 

de faire remarquer qu'elle a le inode de végëtalioii et la taille peu dievëe de la 
plante de Tunisie et que, comme dans celle-ci, les fleurs sont dispose'es en petits 
g-lome'rules axillaires sessiles ou subsessiles denses et obscurément scorpioïdes; ces 
deux espèces ont entre elles la plus grande affinité, et comme M. de Coincy le fait 
observer avec raison, leur port tout spécial les distingue de toutes les espèces euro- 
péennes et même orientales; elles forment un petit groupe distinct qui prend 
place entre les ffFruticosa» et les ffHerbacean sous la dénomination de tfSulTru- 
(icosaii et qui est caractérisé par la durée et le mode d'inflorescence. 

SUBTRIB. 111. CYIVOGI^OSSE^ DG. 

ECHIOCHILON 

Desf. Atl.l, 166. 

E. friiticosuni Dosf. /. c. 1G7, lab. 67; Balt. et Trab. Alg. I, 612; Boiss. Or. IV, aii. 
— Exsicc. Krai. Tiin. 1 15, 978. — t). Fera per totum annum. 

Pâturages argilo-sablonneux arides, coteaux pierreux, graviers, alluvions et lits 
des rivières; très répandu dans la Tunisie orientale littorale et dans la Tunisie 
méridionale. 

Algérie, Maroc; Tripolitaine , Cyrénaïque, Marmarique, Egypte et Nubie, 
Arabie Pétrée, Syrie. 

MEGASTOMA 

Coss. ol DR. ap. Bal. PI. Alg. exsicc. [i853J, n" io35. 

Calyx ad basim usque 5-partitus laciniis post antliesiin accrescentibus. 
Corolla parva, calyci aequilonga, cylindracea, recta, limbo aequali ercclo- 
patento, fauce nuda glabra lœvia. Stamina inclusa filamentis brevissimis. 
Stylus indivisus stigmate capitato. Nuculœ h, parvœ, ercctae, ovoidco- 
acuminalœ, extus convexae luberculatœ, intus planiusculae, inter se liberœ 
scd columnœ cenirali eis œquilongœ areola ovato-acuminata facic inte- 
riore impressa ab ima basi uucularum ad apicom usque extensa adnalœ. 

Novum genus Megastoma generibus Echiochilon , Echinospennum et praesertim 
kri/nkzJàa valde affine; ab Echiochilon differt coroUœ tubo brevi recto, limbo 
aîquali, stigmate capitale, ab Echinospennum corolla cylindracea fauce nuda, nu- 
culis tuberculalis laleribus obtusis immarginalis, a Krijniizhia corolla cylindracea 
fauce nuda, nuculis tuberculalis columnœ centrali areola elongata ovato-acuminata 
adnatis. 

M. piisSUum Coss. et DR. /. c; Coss. in Ann. se. nat. sér. A, IV, a85 (nonien nudum); 
Barr. ot Bonn. E.rploi: Tun. Illuslr. bot. tab. n, fig. Ix-ii. — 0. Apr.-Maio. 

Planta annua, pusilla, saepius multicaulis, setis longis adpressis basi 
tuberculatis canescens; caules ascondentes vel erecti , fere a basi ramosi 



302 BORAGINE/E. 

ramis brevibus, erecto-patentibus vel erectis, intricatis; folia sessilia, lan- 
ceolata, superiora angustiora lanceolato-linearia; flores lutescentes, bre- 
viter pedicellati, racemosi racornis pariiin olongatis, sccundis; calyx 
ereclus, persistens, dcmum paulo accrescens laciniis subœqualibus inf'erne 
membraDaceo-marginatis, hispidissimis, superne linearibus subconniven- 
tibus nuculis duplo longioribus; corollœ limbiis brovis, tubo duplo brevior, 
lobis ovatis obtusis. 

Lieux pierreux , alluvions , lits dessécbés des rivières de la Tunisie mëridiouale : 
aliuvions de Y Oued Zitoun (Letourn.). 

\Algéne : région saharienne de la province de Constantine. 

ECHINOSPERMUM 

Swartz ap. Lehm. Asper. 1 13. 

Sect. I. ScLEROCARYVM A. DC. 

E. spinocarpos Boiss. Or. IV, 969; Batt. et Trah. A'ig. I, 61 3. — Anchusa spinocarpos 
Forsk. FI. /Eif.-Arah. /41; Del. FL Eg. tab. 17, lig. '.*>. — Myosolis spinocarpos Valil 
Stfinb. II, 3a. — Echinospermum Vahlianum Lehm. Asprr. i32. — (î). Apr.-Jun. 

Dépressions desséchées, dunes, aliuvions et lits des rivières de la Tunisie ni('ri- 
(lionale : vallée de ÏOited Zitouna, Dj. Sened, El-Aïcïcha, El-Guettar, Dj. Clie- 
guieïga, Bir Beni-Ztd, Oued Ziloun; aliuvions de ÏOued Gabès. 

Algérie, Fczzan, Egypte, Arabie Pétrée, Syrie, Caucase, Perse, Afghanistan, 
Beloulchistan. 

Sect. II. Lappula Boiss. 

E. patulum Lehiii. Aspcr. ig'i; Bail, et Trab. Alg. I, Gi3; Boiss. Or. IV, gôo; Willk. 
et Lge Prodr. Ilisp. II, ï)oQ. — 0. Apr.-Jui. 

Décombres, dépressions, aliuvions et hts des rivières de la Tunisie moyenne : 
Fcriana (Rob.), vallée de Y Oued Zitouna, Khangel Douara dans le territoire des 
Ouled Selama (Lelourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Russie méridionale, Caucase, Asie Mi- 
neure , Arménie. ^ 

ASPERUGO 

Tourn. Elem. 1 1 1 et Inst. i35, tab. 54. 

A. prociinihrns L. Sp. 198; Bail, ot Trab. Alg. 1, Gi3; Boiss. Or. IV, 975; Greii. ol 
(MHJr. FI. Fr. il, 539; lichb. le. WIII, tab. i:iii. — ®. Apr.-Juii. 

Décombres, bords des chemins et des haies, champs cultivés, voisinage des 
caravansérails, oasis: Guelaal Es-Snain , DJ. Cluimhi , Fcriaiui , El-Aïcïcha; G abcs , 
Margouata , Dj. (Jiareii. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Arabie Pétrée, 
Perse, Afghanistan, etc. 



BORAGINEiE. 303 

CYNOGLOSSUM 

Tourn. Elcm. i iG cl Inst. iSç), tab. 57. 

C. pictuin Ait. Hort. Kew. I, 179; Balt. et Trab. Al{r. I, 6iii; Boiss. Or. IV, 3G5; 
Greii. et Godr. FI. Fr. II, 536; Rclib. le. XVIII, lab. i3o, fig. i.— C. officinale Desf. 
Atl. I, i58 (non L.). — (2). Apr.-Jiin. 

Décombres, bords des champs, pâturages et coteaux de la Tunisie septentrio- 
nale : El-Haouiria, Zaouiet-el-Mgaïz , Kelibia, entre Meuzel-Temim et Kourba, 
Menzel-hou-Zelfa , Haminam-d-Lif, Kroumhnlia , Zaghoxian; Porto-Farina ; La Ma- 
nouba, Djcdeïda, Le Ballant, Teboiirba, Oued-Zerga, Ain Akmra, El-Kaïra-Tafrent 
[OiilcdAli), Ghardimaou; Lamta, Zeram-el-Din ; Kcssera, Oued Marguelil supé- 
rieur, Djenan-el-Farik, 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine. 

C. clandestinuiii Desf. Atl. I, 169, tab. 63; Balf. et Trab. Alg. I, 6ii. — (2) vel 
'ip. Jan.-Apr. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés, coteaux argilo-calcaires de la 
Tunisie septentrionale : Ghardimaou (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Italie, Sardaigne, Sicile. 

C cheirifolîum L. 5j». igS; Batt. et Trab. Alg. I, Gi5; Gren. et Godr. FL Fr. Il, 
535; Rchb. le. XVIII, tab. i3i, fig. ni. — (2) vei ^f. Febr.-Jun. 

Pâturages montueux, coteaux incultes arides, broussailles et forêts de la Tu- 
nisie septentrionale et moyenne : Ras Kamart, Dar-el-Aouina, La Manouba, 
Tunis, Hammam-el-Lif, DJ. Bou-Kounietn, Dj. Zaghouan; Djedeïda, Le Ballant, 
Tebourba, Souk-cl-Arba ; Souk-el-Djema , Kessera, Sidi-el-Hani, Oued Marguelil 
supérieur, Dj. Meglnla, Dj. Chambi; Sousse, Ksar-el-Sef, Oued El-Hallouf, Fe- 
riana, El-Aïeïcha. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie méridionale, 
Sardaigne, Sicile, Gyrénaïque. 

SOIiENANTHUS 

Ledeb, FI. Alt. I, 193. 

S. lanatns A. DC. Prodr. X, i65; Batt. et Trab. Alg. I, 61 5. — Anehtisa lanafa L. Sp. 
192 (excl. syn. Bocc); Desf. Atl. I, i58. — ■ "if. Jan.-Jun. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, pâturages et coteaux 
arides de la Tunisie septentrionale et moyenne : Carthage, Dar-el-Aouina, Le 
Bardo , Tunis, Djedeïda, Tebourba, Bordj-Toum, Oued-Zerga, Souk-el-Kkemis ; 
Oued Meliana inférieur, Makamedia, entre Zaghouan et Takrouna, Souk-el-Djema, 
Kessera, Sbiba, Feriana. 

Algérie. 



304 BORAGINE^. 



TRIB. II, CERI.VniE^ DC. 



CERINTHE 

Tourn. Elcin. ii5 cl Inst. 7g, tab. 56. 

C major L. .Sy;. igo; Poir. Voij. II, 118; Boiss. Or. IV, 1/19; Dosroiiss. ap. Lam. En- 
cycl. IV, 67. — C. aspera Balt. e( Trah. Alg. I, 616 (noiiRolli); Rchl). le. XVIII, 
tab. 95, fig. II. — ®. Apr.-Jun. 

Décombres, bords des cbemins, des baies et des cbanips, pâturages et coteaiu 
de la Tunisie septentrionale : Zaouiet-el-Mgaïz , Zotiffag, Fortuna, Mcnzcl-bou- 
Zclfa; Bizerte, entre Mcnzcl-DJemil et El- Alla, Porlo-Farina , Utiqiie, Le linvdo, 
Djodcïda, Le Ballant, Tcbouvha, Aïn Ahmra , Aïn-Draham , Fcdj El-Saha , El-Fedja ; 
Hammamet, Ksiborel-Mcdiouni , Mehedia, Ellez, Aïn Es-Snam. 

Alge'rie, Maroc, toute la re'gion mc^diterranéenne de l'Europe, Crète, Cyrénaïque 
(Gella, Roblfs). 

Obs. Je n'ai pas cru devoir citer comme synonyme le C. aspera Rôtb, car Tau- 
tour de cette espèce lui donne pour caractères : rrcaulis aculoolis bine inde ads- 

persus, asper Semina dupio minora, quain in antécédente, mtidissimaT), 

caractères qui ne conviennent évidemment pas au C. major. 

V. Oranensîs Balt. in Axunc.fr. congrès Tonloiise[i8S']], 2° part. 572, lab. 18, fig. C; 
Bail, et Trab. Alg. I, (h G. — 0. Marl.-lMaio. 

Sables maritimes de la Tunisie septentrionale orientale : El-llaouiria , Kelibia, 
est de Menzel-bou-Zelfa, Hammam-cI-Lif. 

Algérie, Maroc, ? Cyrénaïque. 

Oiis. Espèce bien voisine du C. gymnandra , dont elle diiïèrc surtout par la co- 
rolle ordinairement jaune (renviron 16 millim., par les étamincs un peu moins 
cxserlcs et par les fruits luisants. 

TUm. III. HEIilOTKOPE^ lîoiss. 

HELIOTROPIUM 

Touni. Elem. ii5 et Insl. i38, tab. 57. 

II. .siiplniiiii L. 6>. 1H7; Poir. Voy. II, 118; Dcsf. Atl. I, iSa; Bail, cl Trab. Alg. I, 
017; Boiss. (h. tV, i-!7; Gren. et Godr. FI. Fr. Il, 56o; Rclib. le XVIII, lab. gH, 
fig. I. ■ — Kxsicc. Kral. Tun, lia. — 0. .Iiil.-Oci. 

Décondjres, cbainps sablonneux, d('[)ressions dossf'cbéos en été, alluvions et lits 
des rivières de la Tunisie septcnti'ionalo, i-are dans la Tunisie moyenne : Bizcrlc, 
entre le I)j. Ickiccul ci Mateur, Fondouk , Tunis, Mnhamcdia; Souk-el-Djema [Mo- 
ff'>d), Tabar/jiio, sud do Tahar/inr, Fcrnana; Ain (llwrichira , entre Ain (Jicnchira 
et Ujcnaii-rl-Fnrik , kairotmn, Sidi-cl-Ifani , Zcram-cl-Din ; Hlcd (xifiii. 

AIimtIi', Maroc, Idiilc ri']m-()|)c iiKTidionale, Crète, Asie Mineure, Syrie, Méso- 
pohniiic. Kgypie, CiVri-naiipie. 



BOiUGLXE^E. 305 

H. Kuropœnm L. Sp. 187; Desf. Afl, I, i5a: Bal t. et Trab. Alff. I, 617; Boiss. Or. 
IV, i3o; Greii. et Godr. FI. Fr. H, 53.); Rclih. le. XVIII, lab. 93, (Ig. 11. — Exsicc. 
Ki-al. Tuii. 270. — 0. Alart.-Oct. 

Décombres, bords des chemins, champs cullive's et incultes, pâlurages et co- 
teaux sablonneux : îlot de DJamour, Bizerle, Carthafre, Solininn, Mahnmcdia, Za- 
ghonnn, Dar-cl-lley ; îlot de Taharque, Tabarque, Fcrnana , Souk-cl-Arba , Souk- 
el-Djcma, Haidra, Feriana; Sidi-el-Hani , Sfax, îles Kcrkeima, Nadonr, île de 
DJerba, entre Bir Chenchou et El-Uammn , cnlrc Gourbala et Y Oued Tufevma. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, lUiodes, Arménie, Mésopo- 
tamie, Syrie, Perse; Egyple, Fezzan. 

II. tindulatum Vahi Sijmh. i, i3; Bail, cl Trab. AJg. I, 617; Boiss. Or. IV, 1/17. 

//. crixpum Desf. Atl. I, i5i, tab. ki. — 'IT. Dnr.-Maio. 

Graviers, alluvions, lits des rivières, sables maritimes de la Tunisie méridio- 
nale : Uedir Tiintat, entre A'ni Kebirita et YOued Metaloffhmin, El-IInmma, Tozzer, 
ISefla; entre YOucd Mn^iToun et YOucd Nokhla, entre Debabcha et El-Golea, Bled- 
Kebira (^Malmata) , Bled-Kcbira [Gltomrassoi). 

Algérie, Maroc; Tripolilaine, Fezzan, pays dos Touareg, Egypte, Arabie Pé- 
trée, Palestine. 

II. crosuni Lobm. in Neit. Schrif't. nat. GesseUsdi. Hall. III, 11, i5 et Asuer, 5/i et 
le. Aspcr. tab. 7; Bgo HeUoIrop. 53. — Hcliophytum crosum DG. Prodr. I\, oaa. — 
Bourjotia Kralikii Poinel A'o;n'. mal. 89. — Exsicc. Krai. Tun. 'Se^'i. — — . Dec.-Maio. 

Sables maritimes de la Tumsie n)éridionale orientale : île de DJcrba (Kral.), 
Uoumt-Souh (Douni. et Bonn.), Ras El-Djerf {\Mom'v\.). 

Maroc, îles Canaries, Sénégal; Egypte. 

Obs. Dans cette espèce, dont le port est souvent tout à fait semblable h celui de 
Y H. undulntiim, les organes de végétation, en particulier, sont éminemment va- 
riables : les tiges sont tantôt dressées, tantôt couchées à rameaux ascendants; les 
feuilles dans le type des Canaries sont exactement intermédiaires entre celles de 
Tunisie qui sont un peu plus étroites et celles du Sénégal qui sont un peu plus 
grandes, et les nombreux échantillons recueillis au Maroc présentent sous ce rap- 
port toutes les transitions; toujours les feuilles intérieures ont les bords plans et 
sont longuement atténuées, toujours les supérieures ont les bords plus ou moins 
enroulés en dessous et sont sessiles ou subsessiles; les divisions du calice, pi-esque 
toujours obtus-es, sont quebjnefois aiguës ou presque aiguës. Les acbaines sur un 
même individu sont, les uns glabres, les autres velus; le périsperme toujours crus- 
tacé est tantôt nu , tantôt relevé extérieurement d'ampoules basilaires spongieuses 
en nombre vai'iable, mais le [)lus souvent au nombre de 2-3. Malgré la variabilité 
de ses principaux organes, cette espèce présente des caractères constants qui la 
distinguent facilement : d'abord les acbaines, toujours au nond^re de -2, séparables, 
biloculaires , à face conimissurale à peine concave, ne permellent de la confondre 
qu'avec les H. pterocarpum et H. tubercufosiim ; elle diflère de 1'//. ptcrocarpum 
Boiss., qui croît en Arabie, surtout par le stigmate allongé conique très glabj-e 

TuMSlE. 9 



300 BORAGlNEyi;. — SOLANACEiE. 

bifido à lobes counivents, et non pas court épais à peine conique à hoifl Ironcjué 
peu (lislinctement /i-5-lobé, par les achaines bordés d'une aile étroite très atténuée 
dans la partie supérieure, et non pas bordés d'une aile insensiblement élargie dé- 
])assant le sommet de Tacliaine sous forme de deux petites cornes obtuses; clic 
diffère également de r//. tiiberculosum Boiss. , qui croit en Perse, d'abord par le 
port, puis par le stigmate glabre et non hispide, ptir les tiges berbacées et non 
frutescentes, par les divisions du calice presque égales à peine soudées à la base, 
et non à divisions inégales à <leux d'entre elles soudées sur une plus grande lon- 
gueur. 

H. lutenni Poir. Encijcl. siip|)l. III, aa; Hall, ol Trait. /l//r. I, Gi8; IJoiss. Or. IV, lAi 
— H.lineatum Del. FI. Eg. fal». ifi. lijj. i (nonValil). - — t). Apr. 

Sables de la Tunisie déserlicpie : entre Uir lUm-Khecih et liir El-Djchel (Le- 
tourn.). 

Algérie, Egypte. 

SOIiAIVACE^ Juss.''). 

SOLANUM 
Tourn. Elem. 12A ol Insl. 1/18, lal>. (">:!. 

S. nigrum L. Sp. 18G; Poir. Voy. II, la.'); Dosf. Ail. I, i()/i; Hall, ot Trah. .1//;. I, 
Gao; Boiss. Or. IV, a8'i; Rclih. le. X\, lali. 10, fijr. i-n. — 0, @, '^ vcl iiulu- 
ralionc 1) {S. gujfrttticosnm Sciions!).). — Por lolmu animin Jl. i'i/r. 

Jardins et cultures , ruines et décombres, lieux incubes dans toute la Tunisie. 

Tripolitaine , Algérie, Maroc el tout le bassin méditerranéen. 

Var. |3. rubrura. — 5. ruhrum Gllih. FI. Lilhian. .38. — S. nij^rtim jS. ininialum Alcrl. 
ot Krli Deutsclil. FI. II, a^i.— S. minialiitn Hornli. ap. WilUI. Eiinm. I. a^JG; Bail. 
ft Tial). /!///. I, Gao; Boiss. Or. IV, a8/i; Ikbb. Je. XX, lab. i t, li;j. ni-iv. 

Lieux incultes et déco/id)res : environs d(î Tunis (Berlè), SJ'ar. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale el orientale du bassin méditei-ranéen. 

Var. y. villosum L. Sp. 18G. — 5- villosnm Laiii. Encycl. IV, a8f); Bail, et Trab. Alff. ], 
6ao; Boiss. Or. IV, 985; Gren. cl Godr. FI. Fr. II, 543; Rchk le. XX, lab. 1 1, lig. i. 

Sables, broussailles, cultures, ruines et lieux incullrs : disséminé dans toute la 
Tunisie du nord au sud, souvent mélangé au 5. niifruin, mais toujours moins abon- 
dant. 

Algcirie, Maroc ot tout le bassin méditerranéen. 

S. Sodoinariini L. 5y;. 187; Bail, cl Tral). Alg. 1, C)-^n; Gron. ol Go:lr. FI. Fr. Il, 

5V'i; Shili. et SiM. FI. Crœc. lab. 235. — 1>. ISIarl.-Maio. 

Sables du littoral et do l'intérieur dans toute la Tunisie, jissez (-omnuui mais 
toujours disséminé. 

'" Aucloïc Kil. fîiuinol. 



SOLANAGEiE. 307 

Tripolilaine, Algérie, Maroc, partie méridionale de la Péninsule Ibérique, Ba- 
léares, Corso, Italie centrale et méridionale, Sicile, Dalmatie. 

"VSnTHANIA 

Pauquy, De la Belladone considérée dans ses rapports botaniques, cic. ^'', 
p. i/t, fig. I\. 

W. sonmîfera Dim. ap. DC. Prodr. XIII, pars i, 453; Batt. et Trab. Alif. J, Gji; 
Kral. PL Tun. exsicc. absque n"; Boiss. Oi\ IV, 987. — Phrjsalis somnifera L.; Dosf. 
Atl. I, 199; Sbth. et Sm. FI. Grœc. tab. a33. — '^, t,. Jan.-Jui. 

Décombres, bords des cbemins, sables et lieux incultes, alluvions des oued, 
palmériers: Ilencliir-Souia (Enfida) , Takrouna, Kairouan, Ain Cherichira, El-Djem, 
S fax, Gnbcs, forêt de Thala, Gafsa, etc., assez commun, mais disséminé dans le 
ïell et dans le sud. 

Cyrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc, presque tout le bassin méditerranéen 
(manque en France et en Corse). 

Obs. Le W. frutescens Pauquy (/. c. ; Dunal /. c. ASy; Batt. et Trab. /. c), 
indiqué h Takrouna par Letourneux (in schedul. ad Goss. absque specirnine), n'y 
a pas été retrouvé et ne paraît pas exister en Tunisie; celte espèce liabile TEs- 
j)agne méridionale, les Canaries, le Maroc et l'Algérie, où elle n'est connue que 
dans la province d'Oran. 

LYCIUM 

L. Gen. n" iG4. 

L. Europ»;iiin L. Sp. 199; Desf. Atl. I, 196; Batt. et Trab. Alg. I, 699; Boiss. Or. 
IV, 988; Rolib. le. XX, tab. lô, fig. i. — L. Mediten-aneum Dun. ap. DC. Prodr. 
XIII, pars I, 59 3. — 1). Febr.-Jun. 

Haies, broussailles, lieux incultes, alluvions des oued : Sldi-hou-Said , Car- 
tilage, Bizerte, Oued Margueld, îles Kcrhenna, Ksar-el-Ahmar, Gabès , Oiidref, 
Gafsa, Bir Knafès , Hadedj, Zarzis, etc., commun dans le Tell et dans le sud. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

L. Barbariim L. 5;;. 199; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 8A1; Rcbb. le. XX, lab. i-'i, 
fig. I (sub L. aj'ro). — L. vulgare Dun. ap. DC. Prodr. XIII, pars i, 5og; Batt. ei 
Trab. Alg. I, 69 3. — 1). Apr.-Jun. 

Haies au voisinage des jardins : La Marsa et Sfa.v, où je le considère comme 
introduit. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie; spontanéité douteuse, probablement 
introduit. 

Obs. I. Dans les listes d'herborisations dressées en i883 par M. Cosson, pen- 
dant le voyage de la Mission, le L. Barharum est en outre mentionné dans les 
localités suivantes : Menzel-DJemil , Hammam-Zeriba , Ilenchir-Souia, nord de 

'" Tlicsc (Je la Faculté de médecine de l'aris du a avril i8i5. 



308 SOLANACE^. 

Ihimmnmcl, Somse, Monastlr, Ksiba-el-Medioiini , Mchcdia , Ain Chcrichira, Ze- 
rain-el-Din, Ksnr-el-Sef, El-Djcin; bien «ju'aucune de ces localités ne soit reprë- 
sonlc'e dans les n'-coilcs de la Mission, je crois cependanl (jiie la plante citée par 
M. (iosson est différente de celle recueillie h La Marsa et à Sl'ax; on renianpiera, 
en effet, que le L. Barbarum ne fi^jure pas dans la notice publiée par la Direction 
des forêts de Tunisie (1889) et que cette espèce, indiquée par Letourneux {(ÀilnL 
(les arbres, arbustes, etc., 26) comme étant cimmunc dans la Uép;ence et en Al- 
p-érie, serait au contraire, d'après MM. Bittandicr et Trabut, très rare et proba- 
blement introduite dans ce dernier pays; au Maroc, la spontanéité du L. Bar- 
barum est tout aussi douteuse, suivant J. Bail; il me paraît donc très probable 
que M. Cosson a conum's un lapsus calami et (pi'il laut ia|)i)orler au L. Eurnpœum 
L. les localités tunisiennes ci-dessus mentionnées. 

Obs. II. MM. Battandier et Trabut mentionnent (/7. d///. I, 09.3) le L. Afrum en 
Tunisie; je ne Ty ai, pour ma part, jamais rencontré et je ne l'ai vu dans aucune 
des collections de plantes tunisiennes <pie j'ai (-tudiées. 

MANDRAGORA 

Toiirn. Elrm. (i^y ol lust. -yG, lab. 12. 

M. atitumnalis Sproii{{. .S'i/s/. I, ()().'{; Hall, et Trali. Alg. 1, 6:i:i; Boiss. Or. IV, 391 ;" 
Iklib. le. XX, tah. G. — M. officinarum Bcrt. (non L.j ol M. microcarjm llorl. Couwi, 
do Mandrujr. 10 et la, tab. a et 3. — 'Ç. Ocl.-Dcc. 

Champs , cultures et lieux incultes , bords des cbemins : Kelibia , Vorluna . h roum- 
halia, Men:cl-hou-Zt'l/a , Soliinaii , Tunis, Et-Aouina, Djcdcïdn, Oiird-Mdl: , Malin- 
iimlia, Ih'r Toutidjciir, Enjidn , Gliardiinaou , Soulcel-Arba, disséminé dans la vallée 
de la Medjrrda. 

Aljjérie , Espagne, Sardaig^ne, Italie méridionale, Sicile, Grèce, Arcbipel. 

DATURA 

]j. G en. n" i.'{5. 

D. Strnnioniiim L. 5/;. 179; Poir. Toi/. H, la'i; Dosf. Atl. I, 187; Bail, et Trab. 
Alj>: I, C>:>.:\; lioiss. Or. IV, noa; Rclib. Je. XX, lab. 3, tig. i. — (T). Jun.-Ocl. 

Cultures, broussailles, lieux incultes, bords des cbemins : Tunis (Berlè), Za- 
ffliouan, SouL-cl-Arba , Tabarquc , (iafsa, Kebil/i, etc., disséminé dans une grande 
partie de la Tunisie. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc et tout le bassin méditerranéen où il est introduit 
et naturalisé depuis plusieurs siècles; jiatrie inconnue. 

Obs. Le Datiira Mrlol L. [Bot. Ma<r. tab. 1A/10) a f't(' observé à l'é-lat sub- 
spontané, [)ar la mission scientiliqiie de iHH.'l, dans les sables aux «environs innné- 
diats de Hanmiam-Sousa; celte plante, piobablement originaire de ITnde, se 
rencontro dans les nic^mes conditions en Espagne, en France, dans la Sanlaigne, 
I Ilidie un-ridionalc, la Sicile fl en Kjjvptf ; on suppos(> (pi'ellc a «'lé introduite en 
Kiuope par les Zin{fari. J;uis la première moitit' du \v' siècle. 



SOLANACEyE. ;509 

HYOSGYAMUS 

Touni. Elem. 97 el Iiisl. 117, lab. ^la. 

n. nîs;er L. Sp. 179; Dosf. Atl. I, 188 (spocim. dpcsl in hoil). Foiitanosiano); Hall, et 
Tral). Aljr. 1, (i-2h; Boiss. Or. IV, -u)'); Rilib. le. XX, lah. a, fii;. 11. — ©, ©. 
Maio-Jun. 

Lieux iuciilles et décombres : El-Kcf, ]Sebcm\ 

Al{j-érie, partie septentrionale du bassin méditerranéen, Russie méridionale, 
réj;;ion du Caucase. 

II. allms L. Sp. 180; Poir. Voy. Il, laa; Dcsl'. Ail. I, 188; lîalt. et Trali. .!///. I, G-.î'i; 
Boiss. Or. IV, 395; Bciib. le. XX, lab. 2, fig. i. — //. major Kral. PI. Tun. easicc. 
n° 1 1 1 (non Mil!.). — • ©, (2). Mart.-Jun. 

Lieux incultes, vieux murs, bords des chemins, palmériers; très commun dans 
toute la Tunisie, depuis la presqu'île du Cap Bon et le pays des Kroumir jusqu'à 
Znrzis et à la région dos oasis; îles Kcrlenna et Djcrha. 

Gyrénaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc el tout le bassin méditerranéen. 

Obs.I. VH.aurcus\j., indiqué par Desfonlaines (/!//. 1, 189) ffinagroTunetano«, 
n'existe en aucun point de l'Afrique septentrionale, du Maroc à rKgyjite; j'ai de 
grandes présomptions de croire que les échantillons de l'herbier du Flora Atlan- 
lica ont été recueillis dans l'école de botanique du Muséum. 

Obs. II. D'après les renseignements qui m'ont été fournis par un indigène de 
Tozzer, r//. Falezlcz Coss. (in Hull. Soc. bot. XI, 167, tab. 5; Hatt. et ïrab. /l/^. 
I, 62/1), en arabe IàaIoaJÎ El-Uelhim , existerait dans les sables à 5o kdomètres 
au sud de Nefta ; j'ai reçu à l'appui de cette indication quelques fragments dessé- 
chés qui appartenaient en effet à cette espèce; néanmoins la station tunisienne 
de VIIyoscyaiHus Falczlcz. reste pour moi très douteuse, les Arabes n'appréciant 
que fort imparfaitement les distances, et les reconnaissances topographiques qui 
ont parcouru le sud de la Régence n'ayant pas rencontré ïEl-licthiim dans les 
limites ci-dessus indiquées; cette Jusquiame, l'une des plus vénéneuses du genre, 
est assez répandue dans le pays des Touareg, en dehors duquel elle n'a pas encore 
été observée. (Cf. : Duvevi'ier, Les Touareg du nord, 18-2; Bonnet in Ihill. Soc. bot. 
X\1X, i58; Mission Flatlcrs, Documents publiés par le Gouverneur général de 
l'Algérie, 3o3.) 

Plusieurs ])lantes appartenant à la famille des Solanées sont communément cul- 
tivées en Tunisie pour leurs produits utiles; ce sont notamment le Lycopersicum 
esculenlum Mill. (Hchb. le. XX, tab. 1 3 , fig. i) vulg. tomate; les Capsicum annuum 
L. (Rchb. /. c. lig. Il) et C. fmtescens Willd. vulg. piments (ce dernier n'existe 
que dans les oasis du sud). On sait que les piments jouent un grand rôle dans la 
cuisine arabe sous le nom de yj-^i JiAi Felfel-el-Ahmcur {\wi\vq vo\\^e)\ les 
Solanum Mehngena L. vulg. aubergine, et S. tuberosum L. (Rchb. /. c. tab. 19, 
(ig. in-iv) vulg. pomme de terre; enfin les Mcotiana Tabacum L. (Rchb. /. c. 
tab. h) et iV. rustica L. (Rchb. /. c. t;ib. 5, fig. 1) vulg. tabac; celle dernière 
espèce est seule cultivée dans la région montagneuse du pays des Kroumir. 



;ilO VERBASCE/E. 

VERBASCEiC: Baril.'"'. 

VERBASCUM 

Tourn. Elon. lua i-llnst. liO, l;il». Gi. 

Sect. I. TiiÀPSvs Bcnlli. 

V. Blattaria L. Sp. f!.")'!; Batf. ot Trali. .-1//;. I, G;î5; Roiss. Or. IV, :{o8; Gron. cl 
Godr. FI. Fr. Il, 55.3; Iklih. le. XX, la!.. 3-.!, fijj. i. — @. Juil-Auj;. 

Pùluraj>'es un peu liiunidcs, hroussaillos cl foiêls do la kroumiric : ouest de 
Tabarque {\.e[onn\. et Ileh.), Tabarque, nord de Aïii-Dmltaiu (Miss. i883). 

Alfjérie, presque Inule l'Europe, Perse, Afghanistan. 

Sect. II. LicnsiTia Benlli. 

V. siniiatiim L. Sp. :î5^i; Poir. Voij. II, iti'i; Dosf. y\ll. I, i86; Rail, cl Trai>. Al/r. I, 
CaG; Roiss. Or. IV, Saa; Gron. et Gocir. FI. Fr. II, 55o; Rclil). h: XX, lab. a^i. — 
Exsicc. Kral. Tun. 117. — (2). IMaio-Sopt. 

Décombres, lieux incultes, bords des chemins et des champs, ])âlurages et co- 
teaux arides; 1res répandu dans la Tunisie sepleiilrionale et moyenne, plus rare 
dans la Tunisie méridionale : pres([a'ile du (jap Bon, Moijod, kroumiric, environs 
de Tunis, Zaghouan, Kessera , kairouan, Sbibn, Fcriann, El-Aïcïcha, île de 
DJcrhn, Znrds , elc. 

Algérie, Maroc, prcs(pie toute la région méditerranéenne delEuropc. Caucase, 
Arménie, Syrie, Palestine, Mésopotamie, Perse. 

V. Boorhaavi L. Mant. /i5; Rail, cl Tral). .1/g-, I, 6aG; Roiss. Or. IV, .'h:^; Greii. cl 
Godr. FI. Fr. II, 55o; Rchb. le. XX, lai.. 33. — @. Maio-Juii. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles et forêts de la Tunisie moyenne : 
Sidi-Gaïez, grotte de Sidi-Salnh-bcn-Djnber-AlInh, entre Etiez et Ilammam-Zouhra , 
Souh-cl-Djema , kessera, Guelanl Es-Snam, kef S idi- Ali-Mou zin , Guehia Ecirhara. 

Algérie, Maroc, Espagne, Fiance méridionale, Corse, Italie, Sicile, ?(ji'ècc. 

CELSIA 

L. CiCH. Il" 707. 

C. Crericra L. lil. Suppl. a8i ; Dcsf. Ail. Il, 57; Rail, d Tral». .1//;. I, G-jS; IW.iss. Or. 
IV, 35a; liol. Mail. '"''• 9*^^- — ®- Marl.-Jid. 

Décombres, bords des chemins, pâturages et coteaux inculles de la Tunisie 
septentrionale : A c/f7»»"rt , Fort u nu ; J)j. lieui-Mesleni , El- Min, Garlhafrc, SouLra, 
Tunis, hjcdeidn, lUidh , Uamnuun-cl-Lif, Teurhi ; Aïn-Drnliani , liordj-rl-Hani- 
mam, Aïn Kenna, Gkardimaou; Za^fliouan , l)j. Zafjliounn , l)j. linr<jou, Oulcd 
liou-Gliazem , Guelanl Es-Snam; LaUa-el-Aflimn. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne, llalie méridionale, Sicde, Crète. 
' Auctorn ti. IJarraKc. 



VKRBASCE^.. — SCROPHULARIACE.E. 311 

C. laciniata Poir. EncyvL siippl. II, 1/17; Bail, et Trah. ^^Ig. I, GaQ; Bciilli. ap. I)C. 
Prodr. X, Vihh. — €. Banuulesi Don Ce/, syst. bot. IV, '199; VMIIk. lllnstr. llisp. II, 
lal>. taô. — 6'. MaroccaïKi Bail in Jjurn. Liiiii. Soc. XVI, 580. — @. ^larl.-Juii. 

Var. /S. brevipes. — 6'. l?rtM(i Bail. ap. Bail, cl Tia!». Alg. I, GaS (oxcl. syn.). 

Drcombres, l)or(ls des clieinins, |)ûUiragcs cl colcaux niides, alluvions ot lils 
des rivières de la Tunisie méridionale : Theleplc , Feriana, Oned Zilouna , Dj. liou- 
Ilcdina, vallée de ÏOued Eddcdj , DJ. Sened, DJ. llntlig , Tamerzn, liir Oum-Ali, 
FedJ El-Khcïl, DJ. Kehirila, vallée de VOued Zilonn ; Gahès, DJ. Aziia, DJ. JSef- 
zaoua, (îuelnadc Bled-kebira (Ma(mnlti), Oued Ouiii-Mezessar, onire Ksai'-Koutiin 
cl Ksar-el-Metauieur, Guelaat El-Sellnra, ksar-Dcuiciir, DJ. C/uiren, Doulret. 

Variété qui paraît être spéciale à TAlg'éric (province de Conslanline) et à la 
Tunisie; le type de l'espèce se trouve eu Espagne, au Maroc et dans le nord de 
TAlgérie. 

Obs. Espèce dont le polymorphisme des feuilles est remarquable : tantôt, en 
effet, elles sont pinnatitides à divisions aifjuës irrégulièrement dentées, tantôt 
elles sont ohlongues entières créne'ées ou dentées et se rapprochent manifestement 
de celles du C. betonicœfolia , tantôt même elles sont lancéolées grossièrement si- 
nuées ou dentées, et entre ces formes extrêmes il y a toutes les formes intermé- 
diaires. Leur degré de villo.sité n'est pas moins variable. Toutefois, malgré le poly- 
morphisme de ses feuilles, on la reconnaîtra facilement aux caractères suivants: 
feuilles radicales longuement péliolées, feuilles caulinairessessilcs, grappes lâches, 
bractées petites ovales acuminées, pédicelles fructifères étalés, sépales oblongs 
acuminés, le plus souvent dentés, n'atteignant guère que la moitié ou les deux 
tiers de la capsule, capsules ovoïdes acuminées. 

La variété brevipes, qui croît vers la limite nord du Sahara algérien de la pro- 
vince de Constantiue et dans la Tunisie méridionale, est plus grêle que le type; 
elle n'a pas, comme lui , des grappes longues et effilées portant des pédicelles éga- 
lant deux ou trois fois le calice; elle a, au contraire, des grappes courtes portant 
des pédicelles fructifères de même longueur environ que le calice. 

SCROPHUEiARIACEJB Lindl.c». 

TRIB. L PERSO.\^\EJE Batt. 

SCROPHULARIA 

Tourn. Elcm. 135 et Inst. iGO, lab. 7^. 

Sect. L ScoRODoyn Don. 

s. ar;;iila Soland. ap. Ail. Hort. Kew. II, BZia; Boiss. Or. IV, SgS; Benlli. np. DC. 
Prodr. X, 3o5; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 5'i8; Webb PInjt. Caii. lab. 177. — 
®. ÎMart.-Jun. 

Pâturages et coteaux arides, alluvions et lits des rivières de la Tunisie inéridio- 

'" Auctorc G. Darraltc. 



312 SCROPIIULAIUACE^t:. 

nale : Feriana, Dj. lioii-Ilcdiiifi , El-Aïcïcha , Kl-Guellar, liir Ouin-Ali; alliivions 
(lo VOned Gabès, Ulcd-hchirn [Motmatn), vallëe de ÏUued Zefjzaou , Dj. Tadjera, 
Ksar-Deineur, Aïn Temran, Oued Mogor. 

Maroc, îles (Canaries, Espa^jne; Gyréiiaïquc, Arabie Pétroe, Nubie, Abyssinic. 

S. pcrcgrina L. Sp. 8G6 ; Ral(. el Tral). Alg. I, 63i; Boiss. Or. IV, 890 ; Grcn. et 
G.ulr. FI. Fr. II, 56/i; Rcbb. le. XX, tab. 55, %. i. — ®. Mjiio-Jul. 

Pàluiaf^es montueux et coteaux de hi Tunisie seplenlrionale liltorabi : DJ. 
Chchmi; Uiicrle, Dj. îchleiil ; Aïn-Drahaïu. 

Algérie, foute la rqi-ion lui'diterranéenne de rKurope, Asie Mineure, Syrie. 

S. Scorodoiiia L. Sp. 86'i; Desf. Ail. II, 55; (iron. i'I Godr. FI. Fr. H, 505; Wilik. 
cl L{je Ih-odr. liisp. II, 55o; Rcbb. le. XX, lab. 5-.!, fig. u. — 2^. Maio-Scjil. 

ff Habitat in regno Tunetano» (Desf. /. c). 

Ruro|)e occidentale depuis l'Ecosse jusqu'au Portugal et l'Espagne. 

0ns. (]ette espèce, signale'e en Tunisie par Desfontaines sans localité précise, 
n'a pas été retrouvée par les diverses missions botaniques qui ont exploré la Ré- 
gence; de plus, comme il n'y a pas dans son berbier, conservé au Muséum, 
d'('cban(illoii qui permette de vérifier sa délermiuation, la présence de cette Scro- 
bdaire en Tunisie reste douteuse. 

S. (eniiipe.s (ïoss. ot DR. ap. Kral. /'/. Aljr. e.rsicc. n° j3(); Coss. m Bull. Soc. bol. IX, 
175; Bail, cl Tral). Aljr. I, G3i ; Coss. lllmlr. II, 8a, lab. i5o. — 'il. Maio-Jnl. 

l'roussailles et forets ombreuses bumides, bords des sources et des ruisseaux 
de la Kroumiric : Aïn Uabouch, Aïn-Draliam , nord-ouest de Aïn-Drahnm (Miss. 
i883). 

Algérie. 

S. Mambiioirolia L. .S)*. 865; Bail, cl Tral). Alg. I, 63 1 ; ^Vîilk. et Lgo Prvdr. Hisp. 
Il, .")5-.!. - S. invIUjrra l/Héril. sec. Ail. Horl. Kvw. Il, 3'i3; Desf. Ali II, 53, lab. 
iA3. — S. viridijlora Poir. loi/. II, iq'i. — — . -Maio-Jiil. 

Sables maritimes de la Tunisie seplonirionalc littorale : ZdOuiet-cl-Mfjaïz (Miss. 
l883); Porto-Farina {\)ei>ï. , Vabl); Taharrjuc [Mhi^. 1883). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

S. hvvi^ala Vali! Stpnh. 11, 67; Rail, cl Trab. Alg. j, G^^•^; Ronib. ap. DC. Prodr. X, 
309. — S. Irifoliala Dcsl'. .1//. Il, 5'i (non L.). — Kxsicc Kral. Tnii. '^'h). — 2^. 
Apr.-Jul. 

Broussailles et forêts, pâturages montueux, rocbei-s abrupts de la Tunisie se|)- 
lenlrionale jusfjue vers la limite nord de la Tunisie moyenne : /)/. lUin-kounicïn, 
Dj.Hcças, Zfigitoiian, Dj. Ziiglioiinii , Dj. Bargou , Kef Sidi-Ali-Muintii , Giiclau 
Fcffliara. 

Algérie, Maroc. 



SCROPHLLARIACE/E. 813 

S. auriciilata L. Sp. 8G/1 ; Desf. A(l. II, 56; Batt. et Trab. Alfr. I, G3a; ^\illk. et Lge 
Prvdr. Ilisp. II, 55 1. — 'Ç. Mart.-Sopt. 

LicuK humides, bords des riiisscaux cl des rivières de la Tunisie septenirionale : 
esl de Meiizel-DJennl , Gnernh Tindja, Aïn-Draham; Zaghouan, Uammam-Zeriha , 
entre EUct et Souk-el-Djcma , Souk-el-Djenia , Kessera, Kef Sidi-Ali-Mouzin , 
Tala. 

Al{;e'rie, Maroc, Espagne, Sardaigne. 



Scct. II. TOMIOPIIYLLUM Boutll. 

S. eanina L. Sp. 865; Dcsf. Atl. II, 53; Rail, ol TraJ». Al{r. 1, 633; Boiss. Or. IV, 
/119; (Iron. cl Oodr. FI. Fr. II, 568; Rchb. le. XX, lab. 5o, lijf. 11. — Exsitr. Kral. 
Tiin. ;î86. — 'l^. Mart.-Jun. 

Sables, graviers, aliuvions, lits des rivières, ])ùtiirages et coleaux calcaires : 
I)j. Ijoti-Mesletn , DJ. Ahmar, entre le Ras Kamart et La Marsa, Carlhage, Tunis, 
Sidi-Uasscn; La Manouha, DJedcïda, Tebourba, Medjez-el-Bab , (Àemlou; Kessera, 
Aïn Titerouïn, DJ. Tiouchcha, L)j. Chainbi, Feriana; El-Aïeïcha, Gafsa, Taiiierza, 
Dj. Oum-el-Asker ; Oued Ferd, Oued Oum-Mczcssar. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe moyenne et méridionale, Asie Mineure, Marnia- 
riijuc, Cyréna'ùjue. 

S. Sahara; Bail. ap. Bail, ol Trab. /l/g-. I, 63/i. — S.fnilescens Dosf. Ail. II, 56 (non 
b.). — .S'. (Ifscrti Coss. (non Del.). — 2^. Dcc.-Jiui. 

Pâturages sablonneux et coleaux argilo-calcaires arides de la Tunisie me'ridio- 
nale : vallées de ÏOued Z'Uouii cl de l'Oued kebirila, El-llamma, Tozzer, Nejta. 

Sahara algérien et marocain, Tripoiitaine. 

Obs. Le S. frulcscens L. indiqué par Desfonlaines ttprope Eiliamniah in regno 
Tunelanoii n'a pas été retrouvé parles explorateurs qui ont visité celle localité; 
d'autre part, comme il n'y a pas dans son herbier d'échantillon qui permette d'eu 
vérilier la détermination, la présence de cette espèce en Tunisie reste fort dou- 
teuse; H est même à peu près certain que la plante de DeiiTonlaines n'est autre que 
je S. Saharœ qui croit précisément à l'^l-llamma et qui n'est pas rare dans la n'gion. 

ANARRHINUM 

Desl. /Ir/. ll,5i. 

A. prdatum Desf. /. c. 5i, lab. 1/11 ; Bail, cl Trab. .!//>. I, 63/i; Bonlli. ap. DC. Piodr. 
X, tiSg. — 'i:. Apr.-Jul. 

Coteaux et pâturages monlueux, broussailles et forêts de la Timisie septenirio- 
nale occidentale : llenchir-Skira, Uordj-el-Uammam , Fcdj El-Saha, entre hcdj El- 
Salia et Fcmana, Bou-Hamia. 

Algérie, Maroc. 



3lh SCROPllULARIACE.E. 

A. brcvlfolînni Coss. et Kral. ap. Kral. PI. Tan. exsicc. et in Bull, Soc. bot. lY, /107. 
— Coss. Uliislr. 11, lai), lôi, fig. 1-7. — Exsicc. kral. Tun. /i<i8, 608 bis. — t). 
Marl.-Jun. 

Coleaux calcaires, pâturages argilo-sablonneux arides, sables niariliines ou 
salés de la Tunisie niéridionalo : Feriana, vallée (\eYOued Lcben, plaine de Tliala, 
Ih'r Oum-AU, Oued iicrnda; Tamerzn , Goitrhata, DJ. Berd, l)j. (Jum-cl-Asker, 
DJ. Kcbirila, entre ÏOiird Mcta/effltiiiin et Sedndti , Scdada, krit, Dr^racli , Neftii; 
Aadour, (Jitdref, Gahès , DJ. Aziza, Oued Ferd, Dj. Matmnla, cnh'c Sidi-Snlem-boti- 
Grara et ksar-el-Mclameur. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

\J Anarrhinum frulicosum indiqué ])ar Desfonlaines [FI. At!. II, Sa) à Gafsa n'a 
pas été retrouvé par les diverses missions botanicpics qui ont exploré avec soin les 
environs immédiats de celle localité; heureusement les échantillons conservés dans 
son herbier permettent de lever les doutes que l'on pourrait avoir sur l'existence 
de celle es])èce eu Tunisie : sons le nom (VA.fiuticosum, en ('(Tel, l'herhier de 
Desfontaines renferme quatre échanlillons, dont deux recueillis dans la [)rovince 
d'Oran appartiennent au type qu'il a figuré dans la planche 1^2 du Flora Atlan- 
tica, tandis que les deux autres recueillis à Gafsa appartiennent à IM. brerifolium. 
Desfontaines ayant confondu les deux espèces, il est certain que VA.frulicosum 
n'a pas été vu en Tunisie. 

ANTIRRHINÛM 

Toiirn. Elrm. 137 cl liixt, 1G7, tal). 70. 

A. OroïKiuni L. Sp. 8G0; Poir. loi/, II, ii)3; Dosf. Ail. II, 5o; Bail, et Tral». Alff. I, 
(3;{5; IJoiss. Or. IV, 385; Gron. o\. Godr. FI. Fr. H, 5G9; lUhb. le. XX, lab. 57, 
fig. I. — Exsicc. Kral. Tun. a88. — 0. Apr.-Jul. 

Décombres, bords des chemins et dos champs, pâturages el coleaux de presque 
toute la Tunisie : Menzel-Tomim, Dj. Alnl-cr-linhiitan, Soliiiinn, Ncheul, nord- 
ouest de Uammamet ; Bizerlc , Dar-cl-Aouinn, Rades, Tcbourba, Bordj-Toitm, 
Medjez-el-lhib , Souk -el-k licmis , Hen-Hcchir ; Hordj-cl-lhwimam , Uadjera-Sghira ; 
Mahamedia, Dj. Heças , Zajrhoudii , Bou-Ficha, Sous.se , Mouastir, entre le lac kclbia 
et kairouan, knirounn, Sidi-cl-Ilani ; Feriana, Jlcncliir-Sidi-Aïcli , Dj. Bou-llcdma, 
Gabhs, île de Djcvba. 

Algérie, Maroc, presipic loiih; ri']uro[)(!, Syrie, Arabie Péli'('e, Kgypte, Cyré- 
naique (sec. Ce! la); Perse. 

Var. /S. grandiflorum Cliav. Mduojp: Aniinh. 90, l.ib. /i ; Bonib. ap. DC. Punir. X, îJQO; 
llcbb. le. X\, lab. 57, fiy. n. — A. calycinnm Veiil. ap. Lam. Enctjcl. IV, 3Gô; Bail, 
el Trab. Alg. I, G3J. 

Dans les mcmcs stations <(uc le Ivpe: lîclrédèrr , Mahamedia , Soliman, kroum- 
bnlia, JSebeul; liordj-Toum , Soulc-cl-Arba ; Aïn-Drnham , Fcrnana; Fl-Djcm, llir 
Oum-AU. 

Cyi-énaïque, Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Italie mi'ridionale. 



SCROPHULARIACEiE. 315 

Var. y. microcarpum Coss. in hcrh. — A. viicrncarpiitn Poinel Nouv. mal. gy; Rail, et 
Trab. Alg. I, 635. — Exslcc. Kral. Tau. 389. 

Coloaux secs de la Tunisie mëridiouale : Khnnijct Segalas, Foum Tamcsviida, 
DJ. Khcchem-el-Kelb , Tkeleple, Oued Eddcdj , Dj.Keroua, Dj. A:tza, Oued Ghom- 
rasscn. 

Cyre'naïqiic, Algérie, Maroc. 

A. niaJHs L. Sp. 8.59; Dosf. Atl. Il, /19; Rail, cl Trah. /!//;. I, 6:55; Roiss. Or. IV, 
;{H5; Groii. et Godr. FI. Fr. II, 069; Rclih. k. XX, lab. 58, fig. u. — "If. Apr.- 
iMaio. 

Lieux roclieux de la Tunisie septentrionale : Bizeric (Miss. 1888); DJ. Recas 
(Barr.). 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Crète, Syrie. 

\, tortuo.siim Rose sec. Cliav. Monogr. Aiitirrh. 87; Rail, et Tral). Alg. I, 635; Roiss. 
Or. IV, 386; Gron. et Godr. FI. Fr. II, 570. — ^. Apr.-Maio. 

Lieux rocheux de la Tunisie septentrionale : ? DJ. Bou-Kourneïu (Miss. i883), 
DJ. Ilcças (Barr.). 

Algérie, Espagne méridionale, France austro-orienlalo, Italie, Sicile, Turquie 
orientale. 

Obs. Celte espèce n'est probablement qu'une variété glabre ou peut-être même 
une simple forme de la précédente. 

LIN ARIA. 

Tourn. Elom. i38 et Insl. 168, lab. 76. 

Soct. \. EiATiyoïOEs Cliav. 

L. scarlosa Desf. Atl. II, 38, lab. i3i; Rail, et Ti'ab. Alg. I, 636. — ®. Aiw.-Jini. 

Lieux cultivés et incultes, pâturages et coteaux arides, lieux escarpés ravinés 
par les eaux : Tunis, Baliirt Mournalk , entre Ilfimmnjii-cl-Uf et Soliman, Ksnr-el- 
Malleï, Mahamcdia, Neheul; DJedeïda, Tehourha; DJ. Zaghouan, Oued-Le'a, Sidi- 
cl-Hani, Kairouaii, entre Kairouan et DJenaii-el-Furik , llir Touadjciiv, entre El- 
Kcf el Aïn Tizerouin, Kcf Mouclla, Guclant Es-Snam, Guclaat Uebiba, llaïdva, 
entre Foum El-Guelta elSbeïtla, Fcrianu. 

Algérie. 

!.. fruticosa Desf. Atl. II, 89, lab. i33; Rail, et Trab. Alg. I, 637; Renlb. np. DC. 
Prodr. X, 369. — Exsicc. Kral. Tuti. •3S']. — i). Ferc piT loliiin anmiin. 

Pâturages montueux et coteaux calcaires arides; commun dans la Tunisie 
moyenne et méridionale, surtout orientale : Hammam-Sousa , Lamln, El-DJem, 
Feriana, Sfax, îles kerheima, El-Aïeïcka, Ga/sa, Oued Bcrada, Gnbcs, île de 
DJerba, Oued Zegz^aou, etc. 

SaUara algérien, pays des Touareg, Tripolilaine, Gyréuaïque. 



316 SCR()PHULARIACE;E. 

L. spiirla Mill. Dut. n° i5; Bail, cl ïrak Al^. I, G37 ; Boiss. Or. i\\ 3GG; Greii. cl 
<iodr. FI. Fr. Il, â;'); Bclil». le. XX, tali. ôy, li;;. u. — .iutinliinuin spitriitm L. 5^. 
H5,._ 0. .Maio-Jul. 

Décoinhivs, bonis des chemins, champs cultives et incullcs de la Tunisie sep- 
tentrionale : Sidi-hoii-Gohriu (Miss. 1888); llordj-eJ-Hammmn (Letoiirn.), Ta- 
bnnjiie, Fcrnaiin (Miss. i8S3). 

Algérie, Maroc, Kuropc moyenne et nie'ridionale , (iaucase, Asie Mineure, 
Perse. 

L. laniser» Dcsl". .1//. H, ;{K, tah. i.3o; Bail, cl Trait. Alg. \, 687; Boiss. Or. IV, 
;{(JG; Willk. ol Ljfo Protir. llinp. II, oGo; Brlii). h: XX, lab. Go, %. 1.— Exsirc. 
Kral. Tan. :î8ô. — 0. Apr.-Jiiii. 

Lieux cultivés et incultes, hords des chemins et des champs do la Tunisie sep- 
tenlrionale : (Àirllia<re (Desl".), Znghouun (Kral.); Soulc-el- \rba (Miss. i883). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Asie Mineure, Syrie. 

L. Elatinc Dosf. .1//. Il, 37; Bail, ol Tral>. Ali;. I, G38; Boiss. (h: IV, 3(17; (îroii. ol 
Godr. FL Fr. Il, 57/r; Bchb. le XX, lab. 09, lijj. ni. — Antirrhiiutm Eluliiie L. 5y>. 
8.5i; Poir. Voij. Il, 191. — 0. Maio-Jul. 

Décombres, bords des chemins, champs cultivés et incultes de la kivumme : 
est de Tabarque, Aïn-Dntlium (Miss, i883). 

Alg('rie, îles Canaries, Euiojte nu)yenne cl m('ridionale, Asie Mineure, Syrie, 
Arabie, Egypte; Mésopotamie, Perso. 

!.. iirscca Chav. Moiiogr. Autirrh. 108; Bail, et Trab. Alfç. I, G38; Bois^. Or. IV, 3G7; 
Greu. et Godr. FI. Fr. Il, 075; Rchb. /c. XX, lab. 60, lig. 11. — Aulirrliinum Grœcnm 
Bory et Gbaiib. FL Pelup. lai). 21. — 0. Maio-Jiin. 

Décombres, bords des chemins, pâturages et coteaux arides, broussailles et 
foi-èts de la Tunisie septentrioUcMe : El-lluouiria , ? ^ebeul; Uenchir-Shira , Sidî- 
Allimau-el-Middcd, Taharquc , ouest de Tabarque, Sciiffiicl-lhdlotif, Ain Alimra, 
Aïn Itdboucli, Aïn-Dra/iam , lîordj-el-llammam , l'cdj El-Saha , i émana; Tunis, 
Medjez-cl-liab. 

Algérie, Maroc, France occidentale et méridionale, Dahnalie, Tnnpiie méri- 
dionale, Grèce, Crète, Rhodes, Asie Mineure, Syiie, Palestine. 

Socl. II. LlSAniASTlMM (iluiV. 

L. Pelisjiteriann Dmii. Cours. Uni. cuil. Il, 93; Bail, cl Trab. Aljr. I, 639; Boiss. Or. 
IV, '.'>'j^>; (Ircii. cl (Iddr. FL Fr. H, .')77; Bdd». le. W, lab. G:!, Ii{f. 1. — Aiitin'liiiium 
Pelitscriuiiiiin L. Sji. 8i).j. — 0. Maiu. 

Lieux herbeux moiiliieux de la prescpiile du ('ap Bon : l)j. Abd-er-liahman 
(Miss. i883). 

Algérie, Espagne, France, llalie, Isirie, Dahnalie, Grèce, Turquie méridic- 
nale, Archipel, Crète, Asie Mineure, Syrie. 



SCROPHULARIACE.E, 317 

L. slniplex DC. Fl./r. III, 588; Batl. et Trab. /1/g-. I, 63ç); Gren. ot Godr. Fi Fr. II, 
078; Rclib. le. XX, lai). (Ja, llff. 11. — - L. arrensis Dosf. \ax. jlavijlora BoLss. 0/-, IV, 
375. — ®. Apr.-Jim. 

Décombres, lieux incultes , champs et pâturages sablonneux, alluvions et lits 
des rivières: Dj. Boii-kournpïn ; Khanget Sc^ralas ; Guelanl Es-Snam, Ilaïdra, 
Foum El-Bouibet, \a\\éc ôe VOued Chercliara , DJ. Chnmbi, kasserin, Fonm Ta- 
mesmidn, Khanget Goubel, Feriana, Khauget Douarn, Gafsa, Dj. Arbet, Dj. 
iiei'd, Dj. Oum-Ali; Oued Gabcs, Tnoudjout, Tamezret, Oued Mogor, Bir Solthan, 
entre Hir Solthan et YOued liou-kheckcb , valle'e de VOued Ghomrnssen. 

Algérie, Maroc, Portugal; Espagne, France me'ridionale, Italie, Dalmatie, 
Albanie, Grèce, Turquie austro-orienlale, Caucase. 

Ij. fallax (]oss. in hcrb.; lîalf. et ïrab. Alg. I, Gio. — 0. Apr.-Jun. 

Bords des chemins et des redirs, terrains argileux humides, jardins dt^s oasis, 
coteaux rocailleux et forêts de la T(misie moyenne et méridionale : Dj. Klicchem- 
el-Kelb (Letourn.), Feriana (Rob.), El-Gucitar (Doum. et Bonn,). 

Algérie, Maroc. 

L. C'ossonî RaiT. ap. Goss. lllastr. II, lab. i53. — L. Foidanesi Coss. in lierb.; Bail, et 
Trab. Alif. I, 6/11. — - L. purpttrea Desf. Ail. II, ^7 (non Mil!, qiiœ AntiirhiniuH 
piirptireutu L. ). 

Planta porennis, glaberrima, glaucescens, pluricaulis; caulcs alii robus- 
tiores florigeri elati virgati parce foiiosi inferne subapliylli supernc Iiaud 
vol parce ramosi, alii (surculi) graciles breviores sterili flexuosi crecti 
vel erecto-patentes simplicos; caulium florigerum folia angusie linoaria, 
elongata; sparsa, inferiora brevissinia mox decidua, surculorum magis ap- 
proxiniata, sparsa vel verticillata, sœpe latiora, iineari-lanceolata, inferne 
altenuata; racemi angusti, demum olongati, laxiusculi; bracleaî iineares; 
pedicelli fructiferi calyci duplo frquilongi; flores violacei, médiocres; ca- 
lycis laciniae lanceolalae, acutiusculae, margine anguste membranaceœ; 
corollse violaceœ calcar rectum vel subarcuatum, acutum, tubo paulo lon- 
gior; capsula parva, subglobosa, calyci persislenli œquilonga, inlerdum 
paulo longior, ab apice in valvas 6 brèves dehiscens; semina niinima, 
triquelra, angulosa, faciebus dense minuteque undulato-rugosis. — t- 
Apr.-Jun. 

Sables incultes, décombres, pâturages et coteaux de la Tunisie septentrionale : 
entre Zaouiel-el-Mgaïz et Zougag, Zougag coiumun, ? Dj. Cheban, Dj. Abd-er- 
Uahmnn (Miss. i883); dunes vers Menzel-Djeinil (Letoui-n.); Tunis (Desf.). 

Espèce spéciale h la Tunisie. 

Obs. J'aurais certainement conservé à cette espèce le nom de L. Fonianesi que 
lui a donné mon regretté maître, le docteur Gosson, si Chavannes n eût déjà, dès 
1833, dans son excellente monographie, créé le nom de L. Fontanesiana pour une 
espèce du royaume de Valence. Mais, si j'ai le regret , pour éviter toute confusion. 



318 SCROPllULARIACEyE. 

do ne pouvoir conserver le nom du cdlèbre auteur du Floi-a Atlanùca, d'autre 
part, j'ai le devoir de lui substituer celui de Tëininent botaniste cpii, le premier, a 
reconnu cette espèce et qui a contribué, pour la plus larjjc part, ù l'exploration de 
la Tunisie. — Le Linaria Cossoni doit être placé à côté du L. purpurca qui croît 
en Italie et en Sicile : il en diffère surtout par les tiges peu ou pas rameuses, par 
les feuilles plus étroites et moins nombreuses, par les pédicelles deux fois ou au 
moins deux fois aussi longs que le calice et non de mc'me longueur ou seulement 
un peu plus longs, parles (leurs plus grandes, par la capsule le plus souvent de 
même longueur que le calice et non environ deux ou trois fois aussi longue, par 
les graines plus petites et plus finement ondiUées-rugueuses. 

E,. heterophylla Dosl". Ail. II, /i8, lab. l'io; Batt. et Trab. AIq. I, (Sh\. — L. apari- 
noules (iliav. Moiio/p: Aiitirrh. i38. — - L. slricta Giiss. PI. rar. uoo. — (g) vel —, 
Febr.-Jul. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles et forêts, sables mantimes; 
commun dans la Tunisie septentrionale et moyenne, plus rare dans la Tunisie 
méridionale : presqu'île du Ciq) Bon, Bizerte , Mo'fod, krouminc , Iluinmainel , 
El-Kef, Kessera, Ain Cherichira, Dj. Bou-Hedma , Oudref, Zarzis, etc. 

Algérie, Maroc, Sicile. 

L. viscosa Dum. Cours. Bol. cuil. II, g/i; Balt. et Trah. Aïg. I, 6^3 ; Willk. et L{jo 
Prodr. Hisp. II, 56'i. — Antirrl.innm viscosum L. Sp. 855. — Exsicc. Kral. Tuii. 
1 18. — 0. Apr.-Jun. 

Lieux argilo-sablonneux incultes, ])âturages montneux et coteaux broussailleux 
de la Tunisie méridionale : Sfax, Dj. Bou-Hcdnia, DJ. Arbet, Mouïa-el-Cheihh ; 
Dj. Aziza, Zarzis. 

Algérie, Maroc, Espagne; Tripolitaine. 

L. triphylla Desf. Atl. Il, Zio; Ratl. et Tiab. Alg. I, 6'i3; Boiss. Or. IV, 38o; Gron. 
et (jodr. VI. Fr. II, Syç); Rrlilj. Je. XX, tak (33, fifj. i. — Anlirrliiiium Inphylluin 
L. 5p. 859. — Exsicc. kral. Tan. 378. — 0. Marl.-Jun. 

Cbamps argilo-sablonneux cultivés et incultes, moissons de la Tunisie septen- 
trionale : Zoii^raïf, Menzcl-Tctnim, Kmr-el-Mnllcï , Dj. Bcçaa , Dj. Zaghonan; Ain 
Damons, entre Menzel-Djeniil et El- A lia, Utiqne , Sidi-bon-Snid , Cari liage , La 
(iouletle, Dar-el-Aouina, Tunis, Le Barda, La Manouba, Djcdeida, Tebourba, 
Bordj-Toum, Modjcz-el-Bab , Oned-Zerga, Sidi-Zehili, Gbardiniaou ; Soussc , Founi 
El-Guella, Feriana. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie, Sardaigne, Sicile, Isirie, ?Dalmalic, 
Grèce, Arcbipel, Tripolitaine (sec. Cella), (lyrénaïque (sec. Hoblfs). 

L. virj^ata Desf. Atl. II, ^ii, tab. 1 35 ; Bail, el Trab. .1/y^. I, (')/'i3. — Aullrrhinnm vir- 
fralum Poir. Voy. II, 19a. — 0. Apr.-Maio. 

Lieux incultes, coteaux sablonneux ou rocailleux : Ain-Draham (Uob.), vallée 
de y Oued Fedja (Lelourn.); Oued Mogor (Ixîlourn.). 

Algérie, Tripolitaine, Cyrénaïquc. 



SCROPHULARIACE/E. 319 

L. alhifrons Sprcng. Syxt. cd. iG, II, 79-3; Dolss. Or. IV, 383; Cliav. Momgr. An- 
tirrh. i3G; Boiilii. aj». DC. Prodr. X, 280. — Antirrhinutn albifvons Sbtli. et Sm. 
FI. Grœc lah. 588. — Exsirc. Kral. Tnn. 979. — ■ 0. Per liipinein llorcns. 

Champs et moissons, boi'ds des roules de la Tunisie méridionale : Fetiann; 
Sfax, Gabès, Honmt-Souh (île de DJerbn), Zards. 

Cyrénaïque, Rhodes, Mannarique, I%yple infërieure, Arabie Pélrée, Palestine, 
Perse ; Traiiscaucasio. 

Obs. Espèce orientale ([ui atteint en Tunisie la limite occidentale de son aire. 

t.. reflexa Dosf. Ail II, ^12; Bail, ol Tral). AJ^r. I, G/i/i; Boiss. Or. IV, ;?8o; Giiss. Syn. 
II, lao. — Anlirrhimim rejlc.vum L. Sp. 857; Poir. Voy. II, 191; Sbth. et Sm. FI. 
Grœc. tab. 093. — (T). Febr.-Jul. 

Décombres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, pâturages sablonneu\ 
et coteaux de la Tiniisie septentrionale et de la Tunisie moyenne : El-Haouiria, 
Meiizel-Tcmim , Kourha; entre Lffl Marsa ci Sidi-hou-Saïd , Sidi-bou-Saïd , Dur-el- 
Aouina, La Manouba , Tunis , Badcs, Mnhnmedia , entre Kroumbalia et Hammamel , 
Bîr-Loubk, Zfiffhounn, Dj. Zaghouan, Herkla, Sousse, Oued-Leïa, Sidi-el-llani ; 
DJpdeida, McdJcz-el-Bab , Oued-Zerga ; Aïn-Braham , El-Fedja, Oued El-IIam- 
mam, Ghardimaou, Soul-el- Arba ; entre El-kef et Aïn Babouch, Souk-el-DJeina , 
Kessera, Feriaim, vallée de YOued Zttouim, Gafsa. 

Aljjérie, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile. 
L. Douiiieti Coss. In herh.; Barr. et Bonn. Explor. Tan. Illuslr. bot. tab. 13, fijf. 1-8. 

Planta aunua, glaberrima, pluri- vel multicaulis; caules diffusi vol 
erecli, simplices, rarius raniosi, laeves, inferne subaphylli; folia ad inflo- 
rescentiam us([ue sensim anipliata, ternalim vcrticillala, inlerduni oppo- 
sila, inlegerrima, nunc ot prsesortim inferiora minora obovata scssilia, 
nunc ovato- vel oblongo-elliptica acuta subpctiolala, floralia saepius sparsa ; 
racemi brèves, laxi; lloros axillares, solitarii, interdiini infimi ternalim 
vorlicillali, erecli; pedicelli florifori lolium subaequantcs, frucliferi lon- 
giorcs arcuato-reflexi; calycis laciniae oblongœ, acnlae, demum paululum 
amplialœ, capsulas œquilongœ vol paulo longioros; corollœ albidœ, ve- 
nulis virontibus reliculatœ, palato fauco(jue luleis, 90-2/i millim. olon- 
galae, calcaro recto aculo sœpius 10 millim. longo, labio superiore orocto 
ad médium usque bilobo lobis apice rolundatis, labio inferiore laliore a 
modio rofloxo 3-lobalo, palato lutoo villoso omaiginalo-bilobo; capsula 
globosa, ab apice ad médium usque in valvas 6 dehiscons; semina sub- 
renilormia, luberculis compressis obfusis liaud anastomosanlibus muri- 
cala. — (D. Apr.-Maio. 

Pentes rocheuses et fissures des ruines de la Tunisie septentrionale : Dj. Za- 
ghouan (Doum. , Wira, Miss. i883). 

Espèce spéciale à la Tunisie. 



320 SCROPHULARIACE/K. 

Obs. Celle espèce, cle'couvcrle en 187/I par M. Doumet-Adanson dans les éboulis 
du versant nord du Dj. Zaghouan, n'est peut-être qu'une vai-i«'té remarquable 
du L. reJJp.ra Desf. (Bai-r. et Bonn, /. c. lab. 19, fig, g-iS); elle en diffère par 
les tiges presque toujours simples, par les grap|)es courtes, par les (leurs |)ius 
amples, par les segments du calice un peu plus larges et surtout par les graines 
plus grosses, subréniformes, couvertes de tubercules comprimés obtus indé- 
pendants les uns des autres, et non subincurvées, couvertes de tubercules anasto- 
mosés cii'conscrivaiil des alvéoles. 

!.. laxinora Dosf. Atl. II, /iT), tal.. ilîS; Ml. et Tiah. Alg. I, 6A5. — Exsicc. Kral. 
Tiiii. 1 19. — ®. Alarl.-Juii. 

Décombres, lieux incultes, bords des cbemins et des cbanq)s, moissons de la 
Tunisie niéi'idionale, très rare dans la Tunisie septentrionale : Dj. lieçns , Bir Sidi- 
Aïck, O'jlcl Sidi- Mohamed, Gnfsa, Uou-Xhmra, El Guettar, Tamerza, (îouijla, 
entre ÏOucd Mctakghniin et Sedada, El-lhunma, Tozter, Bir Bedjnu-Malouir ; 
ysWéa. àc'XOned Lehen , Sidi-Maheddeh , Nadour, Bir knnfès , (înbh, entre ÏOucd 
MagroHH cl YOiicd Nohhia, entre Ain Oum-el-Oussen et Linutguhs , lladcdj, Taoud- 

JOHt. 

Algérie, Maroc; Cyrénaïque (sec. Celia). 

Sect. III. CiiMNORnmyuM DC. 

!.. riibrirolia Hol). cl Gasl. soc. DC. VI fr. V, /jio: Bail, et Trab. yl//r. I, G/i5; Boiss. 
Or. IV, 383; Gron. cl Godr. FI. Fr. II, 583; Mor. FL Sard. lab. 101. — L. minor 
Desf. Atl. II, ^16. — Chœnorrlnnum riibrifoiium Lgf; Willk. Illustr. Hisp. II, tab. io5. 
— (T). Apr.-Jun. 

Pàlurages sablonneux buniides, dépressions argilo-sablonneuses, alluvions : 
? Gkardiinaou; Foum-Tamesmida , Dj. Kkcclœin-el-kelb ; Ain Segoufla. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Sardaigne, Sicile, Grèce, Perse, 
Beloutchistan. 

I.. exilU Goss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, /106; Baft. et Trab. Alg. I, 6'i5; Goss. 
Blustr. II, lab. i54, fig. 1-1 5. — Clitenorrhinum exile Lgo var. llispanicum Willk. 
Illustr. Hisp. II, lab. 106, fig. A. — Rxsicr. Krai. Tan. /109. — 0. Apr.-.Maio. 

Dépressions ar{;ilr>-sab!onnenses luimides en biver dans les rocbes calcaires de 
la Tunisie méridionale : Dj. Keroiin près de Gabès (Kral.). 

Algérie, Espagne. 

L,. flcxiiosa Desf. Atl. II, /17, lab. 139; Bail, cl Trab. Alg. I, O'iG. — IT. Maio-Jiin. 

Lieux pierreux, fissures et anfractimsilés des rochers: Moktn-el-Ifadjnr, Dj. Bou- 
hourneïn, Dj. Ucças, entre Gliardiniaoïi et Kl-kif, Acsvsrrrt, GueUint Ka-Snam , 
kcf Sidi-Ali-Moutin commun dans toute la région; Giiclna Feglidra , Dj. Meghila , 
Dj. kheclicm-el-keth, Fcriana; Oued Guenuassi. 

Algérie, ? Espagne. 



SCROPHULARIACE^. 321 

TRIB. II. RHIJVAIVTHE.C: Benth. 

VERONICA 

Tourn. Elein. 120 ot Inst. il\3, tab. 60. 

Sect. I. Ompiiàlospora Bess. 

\. agrestis L. Sp. 18; Desf. Atl. I, i3; Baff. et Trab. Alg. I, 6/17; Boiss. Or. IV, ^466; 
Gren. et Godr. FI. Fr. Il, Sgg; Rcbb. le. XX, tab. 79, fig. m. — ®. Febr.-Jun. 

Décombres, lieux incultes, broussailles, bords des champs, endroits rocheux : 
Porto-Farina , La Manouba, valie'e de YOued El-Hadjar, Sidi-Gaïez, El-Kef; 
Sousse; Dj. Chambi , Feriana. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure. 

V. hedersefolia L. Sp. 19; Dosf. AU. I, li; Batt. et Trab. Alg. I, Qh'j; Boiss. Or. IV, 
/|68; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 699; Rclib. /c. XX, tab. 77, fig. iii-iv. — ®. Mari. 
-Jun. 

Champs cultivés, coteaux, lieux rocheux de la Tunisie moyenne : Guelaat Es- 
Snam, Guelaa Feghara (Letom*n.). 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

\\ Cymbalaria Bodard Mém. 8; Batt. et Trab. Alg. I, GiS; Boiss. Or. IV, A67 ; 
Gren. et Godr. FI. Fr. II, 600; Uchb. le. XX, lab. 77, (ig. v. — ®. Maio-Jun. 

Décombres, bords des chemins et des haies, lieux cultivés et incultes : Carthage; 
Tabarque, Kef El-Hanech, Kef El-Fedja, Oued El-Hadjar, Oued El- Hammam ; 
? Kessera. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 

Sect. II. \ ERoyicASTRVM Benth. 

V. arvensis L. Sp. 18; Poir. Voy. II, 81; Desf. Atl. I, 16; Balt. et Trab. Alg. I, 
6^18; Boiss. Or. IV, /157; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 596; Rchb. le. XX, tab. 99, 
fig. u. — (T). Apr.-Jui. 

Décombres, boi'ds des chemins et des haies, lieux cultivés et incultes de la Tu- 
nisie septentrionale ; Dj. Cheban; Le Battant, Dj.BouKourneïn; Ain Babouch, Aïn- 
Draham, Fedj El-Salia, Kef El-Nemra, Oued Bâta, vallée de YOtied El-Hammam; 
Ghardimaoïi. 

Algéi'ie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie. 

Sect. m. Chàm EDEvs Griseb. 

V. montana L. Sp. 17; Batt. et Trab. Alg I, 6^; Gren. et Godr. FI. Fr. II, Sgo; 
Wiilk. et Lge Prodr. Hisp. II, 6o3; Rchb. le. XX, tab. Si, fig. iii-iv. — 2^. Jul.-Aug. 

Coteaux et pâturages montueux ombragés, bords des eaux, broussailles et forêts 

TCMSIE. 9 1 



.V22 SCHOPIHILAlUACK.i:. 

Imriiides de la Kroumirie : Aïn-Draham (Miss. i883), Otied llaghla , Kef Kl-Ua- 
ncclt (Loloiirn.). 

Algérie, Europe septentrionale, moyenne et niéiidionale occidentale. 
Sect. IV. Beccabu?iga Griseb. 

V. Beccabtingpa L. Sp. 16; Dosf. .1//. I, 11; Bail, ot Trab. Alg. I, fiig; Boiss. Or. 
IV, /i38; Gren. et Godr. FI. Fr. II, r)88-, Rchb. h: \X, tah. Ho. — "îf. Jun.-Jul. 

Bords dos eaux et lieux marécageux e'ievés : ?Zngliouan (Kral.); F Aïn Cherichira 
(Miss. 188;]). 

Alge'rie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Arabie, 
Perse, etc. 

\. Anagallis L. S/). 16; Desf. Atl. I, 11; Bail, et Trab. Alg. I, 6/19; Boiss. Or. IV, 
/137; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 589; Rclib. Te. XX, tab. 81, fig. 1. — 2^. Malo-Jul. 

Bords des eaux, des fossi's et des mares, lieux marécageux : Kvoumhalia , Za- 
gliouan forma pubescens; Bttertc, Tahnrque, Aîn Ahmra, Fernana; vallée de 
ïOued Tessa forma pubescens, Souk-el-Djevia , Kessera, Ain Cherichira; Feriana, 
Ga/sa. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Arabie, Egypte; 
l'erse, Afghanistan, etc. 

ODONTITE3 
Pei s. .S'^n. II , 1 5o. 

O. Triboutii Gren. ot Paill. in Billotia 81 ; Balt. et Trab. Alg. I, 65i. — Exsicc. Coss. 
ot Rob. ap. Magn. PI. sélect, exsicc. n" ioo5. — (T). Ocl. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles et forets de la Tunisie septentrio- 
nale : Bizerle, Aïn Ouled-Sebaa , Bah-Ahrik, Dj. Bir assez commun sur le versant 
nord, Fedj El-Saha. 

Algérie. 

O. purpurca Don Gen. syst. hct. IV, 611; Rail, et Trab. Alg. I, 65a; Willk. et Lge 
Prodr. Ilisp. II, 616. — Euphrasia purpiirea Desf. Atl. II, 36. — vel indura- 
lione 2^. Jul.-Autumno. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles de la Tunisie moyenne : Kessera, 
Dj. Meghila, Kef Telia et toutes les montagnes de la région, Dj. Khalaa-hen- 
Fetima. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

EUFRAGIA 

Grise!). Spicil. II, i3. 

E. latifolia Griseb. /. c. 1/1; Bail, et Trab. Alg. I, 65/i; Boiss. Or. IV, /173; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, 61 1 : Rcbb. le. XX, lab. loû, fig. iv. — Eiiphrasia latifolia L. Sp. 
8/11 ; Desf. Atl. H, 35. — ®. Apr.-Jun. 

PâtiM'ages montueux. lieux incultes, broussailles et coteaux arides : Dj. ReçtK; 



SCROPIIUL.UUACE^Î-:. — OROBANCHACE^E. 323 

Soiihra, entre Sidi-Chucga et Tcbouvba , llcja-ijare, Dj. Ghorrn, Guelaat Es-Snain, 
Guelaa Fcghara, Dj. Meginla. 

Aljjcrie, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Perse. 

E. viscosa Bentli. ap. DC. Prodr. X, 5'i3; Bail, et Trab. Alg. I, d'oh; Boiss. Or. IV, 
/17/1; Gren. et (iodr. FI. Fr. II, 61 1 ; Rrhl). le. XX, tah. io5. — Blunanthus maxima 
Lnin.; Poir. Foi/. II, 190; Desf. Atl. H, 3lt. — ©. Maio-Jui. 

Prés et pâturages herbeux, broussailles et forêts niontueuses de la Tunisie sep- 
tentrionale : pres(pi'ile du Cap Bon commun, Tunis, Rades, Zaghouan; Si-Kar- 
J'ala; Tabarque, Ain Ahmra, AinBnbouch, Aïn-Draham, Fedj El-Saha, Fernana; 
El-Kef. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, Syrie, 
Egypte; Perse. 

TRIXAGO 

Slev. in Mém. Suc. nat. Moscou VI, /i. 

T. Apula Stcv. /. c. l\; Bail, et Trab. Alg. I, 653; Boiss. Or. IV, li']l\; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, (ho. — Bartsia Trixago L. ; Rclib. le. XX, tab. io3. — Rlnnauthus versi- 
color Lam.; Poir. Voy. II, 190; Desf. Atl. II, 33. — 0. Maio-Jul, 

Prés et pâturages, dépressions humides en hiver, broussailles et forets, allu- 
vions et lits des rivières de la Tunisie septentrionale : El-Haouiria , Dj. Cliebnn, 
Mcnz^d-Tcmiin , Gucrali El-Akahl, vallée de VOned Bou-TS ouklial , Forlima, Oued 
Cliaiba inféi'ieur, Mghaïssa; Bizcrte, Menzel-Djemil , Dj. Ahmar, Dar-el-Aouina , 
Belvédère, Tunis, Hammam-el-Lif, Zaghouan, Dj. Zaghouan; Tebourba, Bordj- 
Toum, Béja-gnre; Ain Ahmra, Dj. Bir, Ain-Draham, Fedj El-Saha, Fernana, 
El-Fedja; nord de Hammam-Sousa , Oued-Lcia ; Guelaat Rebiba. 

Cyrénaïque , Algérie , Maroc , toute la région méditerranéenne de l'Europe , Asie 
Mineure, Syrie, Mésopotamie. 

OROBAIVCHACEiK L. C. Rich. ap. Pers.''). 

PHELYPiEA^'' 

Toiirn. Coroll. /ly (excl. tab.). 

Sect. I. Triosychion Walir. 

P. lavandulacea Reut. ap. DC. Prodr. XI, 7; Bail, et Trab. Alg. I, G57; Boiss. Or. 
IV, ligli (p. p.); Schullz Areh. Jl. Fr. et Allem. 99, fig. 1 ; Rcbb. le. XX, tab. ih-]. 
— Orohanehe lavandulacea Rcbb. PI. crif. VII, A 8, tab. 935. — Kopsia lavandulacea 
Caruei. — "if. Mart.-Jiin. 

'"' Auctore Ed. Bonnet. 

'' Je restitue à ce genre sa véritable orlhograptie, telle que l'avait adoptée Toiirnefort et apiès 



32/1 OROBANCHACEyE. 

Sur nlusieurs plantes appartenant aux familles des I-égiunineiises, Onibollileres, 
Composées, etc. : plaine de Soukra près La Maria, Dj. Clicban, entre ^^ebeur cl 
El-Kef, Hencliir-bou-CÀeiha , Dj. Bou-IIcdma, Dj. lUirgou , Oued Chercham. 

Alpérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen. 

p. ISi-hultzii Walp. Rep. III, 463; Bail, ot Trab. .-I/g-. 1, 667; Willk. et Lge Prodr. 
Uisj). II, (5-27; Schultz Arch. Jl. Fr. et Allem. 99, lig. 2. — P. lavandnlacea Boiss. 
Or. IV, 497 (p. p.). — Orobanchc Scluilizii Mut. /'V. fr. Il, 3ôa, lali. suppl. 9, 
fig. II. — '^. Apr.-Jun. 

Sur les grandes Ombellifères , Thnpna, Ferula, etc. : Oued Bou-Nouhlial , Zn- 
/rhouan, îles Kerkenna, Kasser'm, disséminé dans le Tell et dans le sud suivant 
l'abondance des supports, 
Algérie, Maroc, Espagne. 

P. Muteli Bout. ap. DC. Prodr. XI, 9; Bail, ol Trab. Al^. I, 658; (jion. el Godr. FI. 
Fr. II, Ga6; Rrbb. k. XX, lab. i5o. — Orobanche Muteli Schultz ap. Mul. Fl.fr. 
il, 353, tab. /i3, fii;. 3i'i et tab. suppl. 9, lig. 5. — 0. rnmosa Des!'. Atl. II, 60 
(p. p. ex spec. herb. auct.). — ^. JMarl.-Jun. 

Sur plusieurs espèces de Légumineuses et de Composées : commun dans toute la 
Tunisie depuis les environs de Tunis jusque dans le sud, îles kerhenna et Djcrba. 

Cvrénaïque, Tripolitaine , Algérie, Maroc el tout le bassin méditerranéen. 

P. yEsyptîaca Walp. liep. III, 'iG3; Bail, ot Trab. Alg. I, 667; Boiss. Or. IV, /199; 
Kral. PI. Tau. exsicc. 11° 3i5. — Orobanche .'Egijpttaca Pers. Syn. II, 181. — Kopsia 
/Egiiptiaca Garuel. — 'i^. Apr.-Maio. 

Sur plusieurs Labiées, sur VOudneija Af ricana vl sur quelques autres plantes : 
Sfax, Bir Ali-Ben-Halifa, Bled Beni-Zid, Bir Serira, entre El-Foouara et Bir 
Bou-Menzd, Guelaa, Douz. 

Algérie désertique, Maroc, Sicile, Tunpiie d'Kurope, Chypre, Syrie, Palestine, 
Egypte. 

Sert. IL CisTASciiE Hoffmsg. ot Link. 

p. Iiiton Dosf. .1^/. Il, 61, lab. i'i6; Bail, el Trab. .1/^'. I, G.")."); Boiss. Or. IV, 5oo; 
Willk. el Lg.' Prodr. Ilap. Il, ()3o. — 2-'. Marl.-Maio. 

Sui- les Chénopodées frutescentes et sur le Calligonum como.funi : entre Bir El- 

lui Bœhmor. Bcckinann, Moris; elle est ronfirnioe par les nombreuses picres siguiVs du chancdirr 
IMielypeaux de Ponlcliartrain, que j'ai eu l'occasion de consuller à la Bibliothèque nationale. 

C'est à lorl qu'on a dit ([ue le ifciuc Plielijpwa , tel (|u'il avait été créé par Tourncfoi t , ne contenait 
que des (liantes placées aujourd'hui dans le (renre Annplanthus Endl. ; Touriiefort ne connaissait 
que deux espèces du nouveau genre qu'il dédiait à la l'ainille de son protecteur, l'une : P. Orien- 
tais flore cociineo Coroll. tab. '179, appartient en eiïet au genre AnoplaiUlius Endl., c'est ri4. cocci- 
neits Walp.; mais l'autre : P. Lixilnuica Jlore Inten , est le /'. Lusitanien Coss. (Sect. Cislanche : P. 
tincloria Walp., Orobanche Phelijpœa L. ) ; Tournefort reste donc l'auteur du genre, quels que soient 
les démembrements que les modernes y nient inlroduil. 



OUOBAAGIIACE/E. :}25 

1 laff II cf cl Bir Sévira, bords des grands cbott, Sobrin, etc., assez commun dans 
le sud. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Arabie Pëlrée, Palestine, Kgypte, Mar- 
inarique. 

P. violacea Desf. Ail. II, Go, tal). iA5; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, /io8; Viv. 
FI. Libye. 34; Batt. et Trab. Alg. I, 656; Krai. PI. Tun. exsicc. n" 3Ç)i. — yi. 
Mart.-Maio. 

Sur les Z>jgoplnjltuin , les Limoniastnim et quelques autres plantes : Gabès, 
bords des grands cbott, Tozzcr, Bled Beni-Zid, Douz, etc., assez commun dans le 
sud, 

Cyi'énaïque, Tripolitaine, Algérie, Maroc. 

OROB ANCHE 

Tonrii. Eleni. iMi et Inst. 176, tab. 81. 

O. fœtida Poir. Foi/. Il, 196; Desf. Atl. II, 69, tab. 1/16; Batt. et Tral). Alg. 1, 609; 
Willk. et Lge Piodr. Hisp. II, 6a 3. — 'i^. Mart.-Juri. 

Sur les racines de diverses Légumineuses : Hammam-el-Lif, entre Kotirba et 
Menzel- Tem im , Zougag. 

Tripolitaine, Algérie, Maroc, partie méridionale de la Péninsule Ibérique. 

O. condensata Mor. Stirp. Sard. Elenck. ir, 8; Batt. et Trab. Alg. I, 659; Part, et 
Caruel FI. Ital. VI, 368; Rchb. le. XX, tab. 21 3, fig. i. — ^. Mait.-Maio. 

Sur les Calycotome spinosa et intcrmcdia : Tunis , Carlhage , DJ. Abd-er-Bahman , 
El-Haouiriu , Dj. Reças , FedJ El-Snha, DJ. Bir. 

Algérie, Italie méridionale, Sardaigne, Sicile. 

O. Rapiim TImill. FI. Par. éd. a, 317; Batt. et Trab. Alff. I, 660; Gren. et Godr. 
FI. Fr. H, 6a8; Rcbb. le. XX, tab. 157. — 0. major Poir. Voij. II, 195 (non L.); 
Desf. Atl. II, 58 (non L.). — y:. Âpr.-Jun. 

Sur les Légumineuses arborescentes au Fedj El-Saha ? 

Algérie, partie septentrionale du bassin méditerranéen de l'Espagne à ITtalie. 

O. crenata Forsk. FI. JEg.-Arab. 11 3. — 0. speciosa DC. FI. fr. V, 393; Batt. et 
Trab. Alg. I, 66t; Boiss. Or. IV, 5 06; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 63 1; Rchb. le. 
XX, tab. 161. — y. Apr.-Jun. 

Sm' les Vicia et sur quelques autres Légumineuses berbacées : entre Menzel- 
Teiuini et Kclibia, Le Bardo. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

O. amethystea Thuili, FI. Par. éd. a, 317; Batt. et Trab. Alg. I, 662; Boiss. Or. 
IV, 5i2; Gren. et Godr. FI. Fr. Il, GAi ; Rchb. 7c. XX, tab. i85. — 0. Enjngii 
Vaiich. Moiiogr. Orobanch. 58, tab. 10. — -"if. Apr.-Jun. 

Sur les Eryngium et sur quelques Composées : Kroumbalta, Teurki, El- 



326 0R01{ANCH.U:i:.E. — LABIAT^E. 

Haouiria, Kessera, Guerah Tindja, Tabarque , dissoininé et assez rare dans le nord 
et dans le centre. 

Alg^t^rie, Maroc, partie septentrionale du bassin méditerranéen de la Péninsule 
Ibérique à la Grèce. 

O. minor Suit, in Trans. Linn. Soc. IV, 178; F5alt. cl Trab. Alfr. I, 662; Boiss. Or. IV, 
5i2; Greii. et Godr. FI. Fr. II, 6/10; Rchb. le. XX, tab. i^8:3. — ®. Apr.-Jul. 

Sur les Trifolium, les Daucus el sur quelques Composées : presqu'île du Cap 
Bon, Atn-Drahnm, Tabarque. 

Algérie et toute la pai'tie septentrionale du bassin méditerranéen. 

O. cernua Ln-fl. Jt. llmp. 162; Batt. cl Trab. IZ/j". I, 66/1; Boiss. Or. IV, 5i4; Gren. el 
Godr. FI. Fr. II, 612; Rchb. h. XX, lab. 187. — 0. média Dcsf. Atl. 11, 59. — 
^. Maio-Jun. 

Sur les Composées : Nadour entre Sfax et Gabès, Gafsa (Desf. ), entre El-Hamma 
et Fratis, entre Fruits et Limaffuès , D. Tadjera, Ahouaïa. 

Algérie, Espagne, France méridionale, Corse, îles Lipari, Sicile, Arabie Pé- 
trée, Palestine, Egypte. 

Obs. I. L'échantillon de l'berbier du Fbrn Atlantica ne laisse aucun doute sur 
l'identité des 0. vicdia Desf. et 0. cernua Eœfl.; la plante de Gafsa, recueillie peut- 
être avant complet développement, a les corolles un peu plus petites que celles de 
\0. cernua tel qu'on le trouve babituellement dans le sud de l'Algérie et de la Tunisie ; 
des spécimens d'Egypte et d'Espagne m'ont du reste présenté la même variation 
dans la grandeur des corolles; quant au caractère : crcorolla pallide flava« donné 
par Desfontaines, il est dû à une observation incomplète faite sur un individu dé- 
coloré par la dessiccation. 

Obs. II. L'énumération des Orobanchacées de Tunisie, telle que je viens de 
l'exposer, est très probablement incomplète, non seulement quant au nombre des 
espèces, mais surtout en ce qui concer.ne l'abondance des plantes citées et leur 
distribution sur le sol de la Régence; beaucoup d'échantillons, parmi ceux que je 
n'avais pas récoltés moi-même, n'ont pu être utilisés soit en raison de leur état 
défectueux, soit par suite de l'absence de tout renseignement sur la couleur des 
fleurs, celle du stigmate, la nature du support, etc.; mais j"ai préféré, au risque 
d'être incomplet, n'admettre dans ce catalogue que les espèces dont la détermi- 
nation ne me laissait aucun doute. 

liABIATiK Juss.'^'. 
TIUB. I. L.AVAI¥DUIiEJE Hoiss. 

LAVANDULA 

Tmwn. Elcm. iGO et hixt. 198, Inb. r)3. 

L. Stœehas L. Sp. Hr-o: iVir. loi/. II. 1 S.") : Dcsf. AtL II, i.'i: Rail, cl Trab. .1//;. l, 
" Atirtnro C. Biiirnll.'. 



LAHIAT/E. 327 

666; Boiss. Or. IV, 54o; Gren. et Godr. FI. Fr. ïl, Qlf]. — Stœchas ujjici/iantm 
Mill.; Rchb. le. XVIII, tab. a6, fig. m. — t,. Febr.-Jul. 

Pâturages montueiix, coteaux arides, broussailles et forêts de la Tunisie sep- 
tentrionale : presqu'île du Cap Bon commun, Tunis, Tebourba, Béja; Aïn- 
Draliani, Fontaine Nizey, Fedj El-Saha, Bordj-el-Hamniam , entre Fedj El-Saha 
et Fentana, Fcrnana, El-Fedja, Oued El-Hammnm , Ghardimaou; Bah-Faradis. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France me'ridionale, Italie, Sicile, Grèce, 
Turquie austro-orientale, Archipel, Crète, Asie Mineure, Syrie, Palestine. 

I.. multifida L. Sp. 800; Desf. Ail IF, i4; Bail, et Trab. Alg. I, 666; Boiss. Or. IV, 
5/11; WiUk. et L{;e Prodr. Hisp. II, 892; Ging. Hist. nat. Lavand. lab. 11. — 
Exsicc. Kral. Tun. 3^7. — '^. Apr.-Jun. 

Pâturages et coteaux calcaires arides, alluvions, ravins et lils des rivières; 
commun dans la Tunisie méridionale et dans la Tunisie orientale littorale : Car- 
lliagc , Tunis, Tebourba, Hammam-Sousa , Aïn Cherichira, iles Kerkcnna,Dj. Bou- 
Hedma, El-Aïeïcha, Gajsa, Gabès, Dj. Tadjera, territoires des Matmaia, des 
Ghomrassen, etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne: pays des Touareg, Tripolitaine , Egypte. 

TRIB. II. SATUREIIVEJE: Benth. 

LYCOPUS 

Tourn. Elem. iSg et Inst. 190, tab. 89. 

!.. Europseus L. 5;;. 3o; Desf. Ail. I, 17; Balt. et Trab. Alg. I, 667; Boiss. Or. IV, 
5/i5; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 655; Rchb. le. XVIII, tab. 90, l'ig. i. — "K. Sept. 

Lieux marécageux, bords des ruisseaux de la Tunisie septentrionale : marais 
près de Menzel-Djemil sur la route de Tunis à Bizerte (Letourn. , Miss. 1888); 
fontaine du 18° à Aïn-Draham (Rob.). 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe , Asie Mineure, Arménie, Syrie. 

MENTHA 

Tourn. Elem. 137 et Inst. 188, lab. 89. 

Sect. I. EuMENTiiÀ Boiss. 

M. rotundifolia L. 5^. 8o5; Desf. Ail. Il, 16; Bail, et Trab. Alg. I, 667; Boiss. Or. 
IV, 5/1 3; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 6^8; Rchb. le. XVIII, tab. 81. — Exsicc. Kral. 
Tan. •2g-2. — "if. Jul.-Sept. 

Prés et j)âturages humides, bords des ruisseaux et des fossés; Zaghounn; ouest 
de Tabarque, Aïn Ahnra, Aïn Babouch, Bordj~el-Hammam , Fedj El-Saha, Fer- 
nana, Nebeur, El-Kef, Oued Tessa, Ellez, Souk-el-Djema , Aïn Mezinna, Aïn Cheri- 
chira; Fcriana. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale depuis les côtes de l'Océan 
jusqu'à la Russie. 



328 labiata:. 

M. aquatica L. Sp. 8o5; Dcbf. Atl. 11, 17; Balt. et Trab. Alg. I, 06<S; Boiss. Or. IV, 
blili; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 65i ; Rchb. le XVIII, tab. 85, fijj. i. — i:. Jul.-Sepl. 

Lieux marécageux de la Tunisie soplenlrionale : marais près de Menzcl-Djemil 
sur la roule de Tunis à Bizertc (Lelourn., Miss. 1888)', marais à la hase du ver- 
sant sud du Dj. Ichkeul (Letourn. , Miss. 1888). 

Alge'rie, toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Perse, etc. 

Sect. II. PuLEGiUM Coss. » 

M. Pule^inm L. Sp. 807; Poir. Voy. II, 186; Desf. Atl. II, 17: Bail, el Trab. Alg. I, 
669; Boiss. Or. IV, 5/40; Gren. et Godr. FL Fr. II, 65/i; Bcbb. k. XVIII, lab. 89, 
fig. II. — Exsicc. Kral. Tun. lao, 3 16. — ^. Jun.-Aug. 

Prés et pâturages humides, bords des sources et des ruisseaux; très répandu 
dans toute la Tunisie septentrionale, plus rare dans la Tunisie méridionale : pres- 
qu'île du Cap Bon, Tunis, Bizerte, Mogod, Béj'a, Kroumirie, Kesscra, Kairouan, 
Sfax , Feriann, Gafsa, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Egypte, Cyrénaïque; 
Perse, etc. 

Var. /3. vUlosa Benlb. ap. DC. Prodr. XII, 170. — M. Gibraltarica AVilld. Eiium. 61 1; 
Bail, et Trab. Al{r. 1, G70. — M. Pitlegium var. eriantlui DR. ap. Jain. PL Alg. exsicc. 
n" 200. 

Sahles sur le hord de la mer : îlot de DJnmour (Lelourn.). 
Algérie, Maroc, Porlugal, Espagne, France méridionale, Italie méridionale, 
Sicile, Istrie, Dalmatie, Grèce, Crimée. 

ORIGANUM 

Tourn. EIpw. 1C7 el Insl. 198, tab. gi. 

Sect. I. EvoiuGANVM Vogel. 

O. glandiilosuni Dosf. Ail. II, 37. — 0. hirlum Vogel in Linnœa XV, 80 (an Link?); 
Balt. cl Trab. Alg. I, (y-js; Boiss. Or. IV, 55^. — 0. vulgare S. hirtttm Vis.; Rclib. 
le. XVIII, lab. OtJ, lig. 11. — Exsicc. Kral. Tun. 290. — '^. Maio-.\ng. 

Coteaux et pâturages montueux, hroussailles el forêts de la Tunisie scplenli'io- 
nale : El-Haouiria; Dj. Bou-Kourneïn , Dj. Zafflwunn ; vallée de Y Oued Bou-Dissar 
vers Aïn Zruris, Bèjn; Aïn-Draham, entre Fedj El-Saha et Ferunna; vallée de 
ïOued Tessa, Kcssei'a. 

Algérie, Maroc, Italie méridionale, Islrie, Dalmatie, Grèce, Macédoine, Crète, 
Asie Mineure. 

Sect. IL Majorakà Vogel. 

o. IVIaJornna L. Sp. 830; Desf. .1^/. H, 97; Bail, ot Trab. Alg. I, ()75; Benlli. ap. DC. 
Prodr. XII, 19.'); Rcbb. le. XVIII, lab. Ga, lig. m. — '^. Alaio-Ai.g. 

Cultivé et subsponlané dans les vignes o\ les jardins ii l'est do liiznic (Miss. 
i888). 



LABIAT^. 329 

Origine incerlaine; très cultivé clans les jardins en Algérie, au Maroc et dans la 
région méditerranéenne de l'Europe et de l'Orient. 

O. Onites L. 5p. 8-i/i; Boiss. Or. IV, 553; Giiss. Syn. II, 86; Bcnlli. ap. DC. Proilr. 
XII, 196; Sbth. et Sin. FI. Grœc. tal). hq-x. — Exsicr. Soc. Daupli. iî" sér. Tan. i85. 
— \f. Maio-Jiin. 

Coteaux incultes et pierreux du tcrriloii-e des Bedjaoua : J)j. Tehent près d'Aïn 
Zraris dans la vallée de YOued Dou-Dissar (Miss. 1888). 

Sicile, Grèce, Archipel, Crète, Rhodes, Asie Mineure, ? Syrie. 

Obs. Espèce orientale qui atteint en Tunisie la limite occidentale de son aire. 

THYMUS 

Tourn. FApm. iG/i et but, 196, lab. 98. 

Sect. I. ConiDOTiJYMus Rchb. 

T. capitatus Hoffmsg. et Link FI. Port. I, i9,3; Batt. et Trab. Alg. I, 670; Boiss. Or. 
IV, 50o; Guss. Syii. II, 9/1. — Satureia capitata L. Sp. 795; Desf. Atl. II, 9. — 
Coridollnimus capitatiis Rclib. le. XVIII, tab. 70, fig. 11. - Exsicc. Kral. Tun. 817. — 
t). Apr.-Jul. 

Pâturages monlueux arides, champs incultes et lieux rocheux; très répandu 
dans la Tunisie septentrionale, plus rare dans la Tunisie méridionale : presqu'île 
du Cmp Bon, Bizerte , Mogod, Tunis, Medjez-el-Bnh , Souk-cl-Arba , El-kef, Za- 
ghouan, Ilammnm-Sousa , Sidi-el-Hnni , El-Djcin, Otidref, Gabès, Dj. Keroua, 
entre Ksai^Koutim et Ksar-el~Metameur, etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sardaigne, Italie méridionale, Sicile, 
Dalmatie, Albanie, Macédoine, Grèce, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, 
Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine. 

Soct. II. EvruYMis Bail. 

T. IVumidicus Poir. Foi/. II, 187; Desf. Ail II, ^9; Balt. et Trab. yl/g-. I, G72. — 'f . 
Maio-Jul. 

Pâturages et coteaux arides de la Tunisie septentrionale : Bizerte, nord de 
VOned Mcrndini vers Ain El-Hndj-Nas.scr, FedJ El-Antra vers Sidi-Alimed-ben- 
Nas.ser, Argoub-el-uihmar, El-Amoïza-Bellif, Tabnrque, Bnb-Abrik, Bordj-el- 
Hnmmam; Ain Si-Ahnuir, DJ. Morira. 

Algérie. 

Obs. Le T. Innceolatus Desf. [Ail. II, 3o, tab. 128) diffère surtout du T. Numi- 
dicus par les feuilles beaucoup plus larges, oblongues, et non pas étroitement lan- 
céolées, par les bractées inférieures de même forme, mais un peu plus étroites 
que les feuilles, et non pas ovales-acuminées notablement plus larges que les 
feuilles, par les capitules plus larges et un peu allongés, et non pas courts ovoïdes 
ou globuleux , par les fleurs pédicellées à pédicelle un peu plus court que le calice 
et non pas sessiles ou presque sessiles. 



330 LABIAT/E. 

T. Algeriensis Boiss. et Reul. Pug. 90; Batt. et Trab. Alg. I, 67/4. — Exsicr. Kial. Tun. 
3i8. — '^. Mart.-Jun. 

Pâtui'af}'es ol colcaux l)roussailloux arides, allnvions et lits des rivières; très 
répandu dans toute l'étendue de la Tunisie : Tunis, Dj. Reçns, Ilammamet, Dj. 
Zoghounn, Ghardimaou, El-Kef, Kessera, Tala, Dj. Semata, Oued Cherchara, 
Sidi-Aïch, Gfifsa, El-Aïctchn, ravins au nord du Ointl El-Djcrid, Aïii kcbirila, 
Dj. Aziza, Oued Gabhs, Taoudjout, Oued Zegzaou , Dj. Mezeinzein, etc. 

Algérie. 

Obs. Cette espèce n'est probablement qu'une variété ou même une forme gla- 
brescente du T. Jitrtus Willd. qui croît dans l'Espagne méridionale, au Maroc et 
en Algérie : sur les nombreux écbantillons que j'ai examinés, je n'ai trouvé, en 
effet, aucun caractère constant qui permette de les distinguer avec certitude; les 
fleurs sont tantôt sossiles, tantôt nettement pédicellées; elles varient de grandeur, 
comme M. Baltandier l'a parfaitement observé, selon qu'on considère un individu 
qui porte des fleurs femelles par avortement ou un individu qui porte des fleurs 
bermaphrodites; dans le premier cas, les corolles sont incluses: dans le second, 
plus ou moins exsertes; les capitules qui sont ie plus souvent oblongs et serrés 
sont quelquefois dans les alluvions plus allongés et même décomposés en verti- 
cilles plus ou moins distants. 

MICROMERIA. 

Benlli. in Bnt. llrg. XV, n" 128;^ aJ calcom. 

M. «rieca Bonll]. Lab. 87.3; Batt. et Trab. /l//,--. 1, G76; Boiss. Or. IV, 674 ; Gren. ol 
Godr. FI. Fr. II, G61 ; Rchb. le. XVIII, lab. 79, fi{;. 11. — Satureia Giœca L. Sp. 796 ; 
Sblh. (;t Sin. FI. Giuec. tab. 5/ia. — Exsicc. Kral. Tan. 298. — '^. Apr.-Jiin. 

Pâturages monlueux, coteaux arides, bois el broussailles de la Tunisie septen- 
trionale : Dj. ('brb/m. Dj. Abd-cr-llnbmnn , vallée de Y Oued Bou-!\oiilihal ; Porlo- 
Farina; Sidi-llassen , SoblJin El-Sedjomn , Ihimmam-cl-LiJ', Dj. Bou-kouriiein, 
Zaghouan, Dj. Zaghouan, Hammam-Zeriba , Dj. Bargou , Lamta; Le Battant, Béja; 
nord de Aïn-Draham , Kef El-Hancch, Ghardimaou , entre Sonk-el-Arba et Nebcur, 
Nebeur, vallée (\o VOued Tesm. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de l'Europe, Arcbipel, (Irèle, Rbodes, 
Asie Mineure, Syrie, Palesline, Egypte, Cyrénaïque. 

M. nrrvosa Boiilb. Uih. .376; Bail, el Trab. Alg. I, 677; Boiss. Or. IV, 509; Willk. el 
L{{e Pruilr. IJixp. II, /ni. — Satinrin nervosa Dcsf. Atl. II, 9, lab. lai, lify. 2. — 
'2f. Apr.-Jul. 

Pâluiages inontueux et coteaux incultes arides, lieux roclicux et fissures des 
rocbers de la Tunisie septentrionale : presqu'île du Cap Bon connnun; Porto-Va- 
rina, EasKamart, Sidi-bou-Satd , Carthage, Tunis, Sidi-Hassen, Bahirl Mournnk , 
Mokla-cl-Ifadjar, T\j. Unu-kouvnein ; Dj. AInnar, Sidi-C.huega . Tebnurba , liordj- 
Tonm, vallée de \Oucd El-lladjar ; Zaghouan, Dj. Zaghouan, nord de llantinam- 
Sousa, Scbicha Salini , Lamta; alluvions de Y Oued Gabhs, Zarzis. 



LABIATiE. 331 

Algérie , Espagne , Italie , Sicile , Grèce , Crète , Gyclades , Rhodes , Syrie , Pales- 
tine, Marmarique, Cyréuaïque, Tripolitaioe. 

CAIiAMINTHA 

Tourn. Elem. 1O2 al Inst. 198, tab. 99. 

Sect. T. EucALAMiNTHA Benlli. 

C. rVepeta Hoffmsg. et Link FI. Port. I, i/ii; BalL et Trab. Alg. I, 680; Boiss. Or. IV, 
577; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 66i. — Melissa Nepsta L. 5p. 828. — Calamintlia 
njicinalis Mœnch var. Nepeta Rcbb. le. XVIII, tab. 76, fig. 11. — "if. Jun.-Jui. 

Lieux secs et pierreux : Carlhnge (Durègne); Gafsa (Rob.). 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Crète, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

C. heterotrîcha Bolss. et Reut. Pug. 98; Batt. et Trab. Alg. I, 680. — ^. Jun.-Nov. 

Pâturages montueux, coteaux broussadleux , bords des chemins, des haies et 
des champs de la Tunisie septentrionale: Carthage, Dar-el-Aouhia , Tunis; ouest 
de Tnbarque, entre Tnbnrque et Aïn-Drahnm, Bordj-el-Hammam ; Dj. Zafran, 
Ellez. 

Algérie, Maroc. 

Sect. H. AciNos Benth. 

c. Alpina Lam. FI. fr. II, 89^; Boiss. Or. IV, .58i; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 666; 
Wilik. et Lge Prodr. Hisp. Il, 4i5; Rcbb. le. XVIII, tab. 7/1. — Thymus Alpimts L. 
Sp. 826; Bot. Mag. tab. 21 53. — Calamintlia Graimtensis Boiss. et Reut. Pag. gi; 
Balt. et Trab. Alg. I, 681. — ^. Maio-Jul. 

Coteaux et pâturages montueux du nord de la Tunisie moyenne : Dj. Bargou, 
Souk-el-Djema , Guelaat El-Harrat. 

Algérie, Maroc, Espagne, France, Suisse, Allemagne, Autriche, Hongrie, 
Transylvanie, Turquie, Grèce, Dalmatie, Italie, Sicile, Crète. 

C. graveolens Bentb. ap. DC. Prodr. Xll, 281 ; Balt. et Trab. Alg. I, 682; Boiss. Or. 
IV, 583; WiHk. et Lge Prodr. HiKp. II, iii; Rcbb. le. XVIII, tab. 7^^, %. m. — 
Thymus graveolens M.-Bieb. FI. Taur.-Cauc. II, 60. — ®. Maio-Jun. 

Coteaux et pâturages montueux de la Tunisie moyenne occidentale : Guelaat 
Es-Snam, Hencliir-bou-Cheblca (Letourn.). 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Transylvanie, Turquie, Grèce, Russie méri- 
dionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

Sect. III. Clinopodium Benth. 

c. Clinopodium Benth. ap. DG. Prodr. XII, 288; Batt. et Trab. Alg. I, 682; Boiss. 
Or. IV, 579; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 667; Rchb. le. XVIII, tab. 78, fig. i. — 
Clinopodium vulgare L. Sp. 821 ; Desf. Atl. H, 26. — Cl. plumosum Sieb. in Flora 
[1822], 94a. — 2^. Maio-Aiig. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles et forêts de la Tunisie seplentrio- 



332 LAlilAT/E. 

nale : Kl-Amoizu-lielUf, Aïn-Draham, Fedj El-Stiha, El-Fedja; Dj. Zngliouan, 
Oued Bargou, entre le Djebel Bellouta el Kesscra. 

Algérie, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Peiso, Kur- 
distan. 

MEUSSA 
Tourn. Elem. iGf> et Inst. i()3, lai». 91. 

W. olDcinalis L. Sp. 8^7; Bail, ol Trab. Alfr. I, 683; Boiss. Or. IV, 58/i; Gren. pI 
(".odr. FI. Fr. II, 668; Hchl). le. XVIII, lah. 60. — M. aîtissima Sbtli. el Sin. FI. 
Grœc. VI, 62, fab. 079. — Exsicc. Kral. Tnn. 3i8. — ^. Jun.-Jul. 

Coteaux et pâturages montueux, broussailles et forêts de la Tunisie septentrio- 
nale : Tabarque , Senguet-llallouf; Zaghoumi. 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Syrie, Perse. 

TRIB. m. inOIVARDEiK Benlh. 

SALVIA 

Tourn. Elem. i^j8 et Jnst. 180, lab. 83. 

Sect. I. HonMiwM Benlh. 

s. vîrîdîs L. Sj). 3/1 ; Desf. Ad. 1,20, lab. t ; Bail, et Trab. Alg. I, 685; Boiss. Or. IV, 
63o; Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, '122; Rcbb. le. XVIII, tab. ^5, fi{f. m. — S. Hor- 
miniun |S viridis Caruel. — (T). Marl.-Maio. 

Cliaiiips cultivés el incultes, coteaux calcaires arides de la Tunisie septentrio- 
nale : Bordj-cl-Schala , Tunis, Rades, Buhii t-Mourmh , Dj. Bou-kovmcïn, Oued 
il/e/«rtMa inférieur, Mahamedia, Zaghounn; Djedcïda, Tcbourba, Bordj-Toum, Oued- 
Zergn, Béja-gare; plateau de Mouzen (Ouchteln). 

Algérie, .Maroc, Espagne, Italie, Sicile, Dalmatie, Grèce, Turquie méridionale, 
Asie Mineui'e, Syrie, Perse. 

SecL II. /Etiuopis Bentli. 

s. phlomoides Asso Oryct. Arag. i.">8, lab. A; Bail, el Trab. Alg. I, 68.'); Wiilk. et 
Lge Prodr. Hisp. II, li-ili; Rœni. Script, pi. Hisp. lab. 1, fig. 1. — '^. Mnio-Jiin. 

Hauts ])lateaux de la Tunisie occidentale : terriloire des Oulcd Bou-Ghnnem 
(J. Reb.). 

Algérie, Espagne. 

«. argentin L. Sp. 38; Boiss. Or. IV, 618; Guss. Sij». I, 22; Willk. el Lge Prodr. 
Iltsp. II, /136; Bchb. le. XVIII, tab. Itii. — 5. pahda Desf. Atl. 1, 25; Bail, et Trab. 
Al/r. I, 685. — 'C. Maio-Jiin. 

Champs cultivés el incultes, coteaux et pâturages monlueux : Dar-el-Aouïna; 
Souh-cl-DJcmn , Maldeur, Kessei-a; (îuelant Es-Snnin, llcnchir-bou-CJiebka. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Italie, Sicile, Dalmatie, Serbie, Grèce, 
Turquie méridionale, Crète. 



LABIATyE. 3:53 

S. îiclarea L. Sp. 38; Balt. et Trab. Alg. I, (580; Boiss. Or. IV, 6i6; Gren. et Godr, 
FI. Fr. II, 671 ; Rclib. le. XVIII, lab. ^8. — r. Maio-Jun. 

Coteaux calcaires et pâturages arides de la Tunisie septentrionale : Tunis 
(Doum. 1876 spécimen fol. pinnat. e manuscript. Coss. sed deest in herbario). 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse, 
Kurdistan. 

Obs. Cette espèce n'a pas élé retrouvée par les diverses missions scientiliques 
qui ont exploré avec soin les environs de Tunis. 

S. Tingitana Etling. Salv. n° 3o; Benth. ap. DG. Prodr. XII, aSa ; Willk. cl Lge Prodr. 
Hisp. II, /i23. — S.fœtida Lain. Illustr. I, 69; Desf. Atl. I, 9/1. — 1). Maio-Jiin. 

rrin agro TunetanoTi (Desf.). 

Espagne méridionale. 

Obs. Cette espèce n'a pas été retrouvée par les diverses missions scientifiques 
qui ont exploré avec soin les environs de Tunis; d'autre part, les échantillons con- 
servés au Muséum dans l'herbier de Desfontaines paraissant avoir été pris sur des 
individus cultivés , la présence du 5. Tmgitaim en Tunisie reste douteuse. 

C'est dans les Iiistitutiones de Tourncfort, p. 179, que cette plante est men- 
tionnée pour la première fois sous le nom de ^Sclarea Tingitana , fœtidissima , hir- 
sula,Jlore albori, sans autre indication. Lamarck, en 1791, dans le premier volume 
de V Illustration des genres , la désigne sous le nom de Salvia fœtida et ajoute qu'elle 
est originaire du Levant. Un peu plus lard, en 1798, Desfontaines, dans le pre- 
mier volume du Flora Atlantica, la décrit plus longuement et lui attribue comme 
localité les environs de Tunis. Serait-ce donc une espèce répandue sur la côte des 
États barbaresquesà Tanger comme l'indique le qualificatif de Touriiefort, à Tunis 
comme nous l'apprend Desfontaines et en Orient comme le dit Lamarck? Maintenant 
que la végétation du bassin méditerranéen est assez bien connue, c'est aux flores 
récentes qu'il fout demander la réponse à celte question. Or Boissier, dans le Flora 
Orientalis, ne parle de celte espèce à aucun litre; il est donc à peu près certam 
qu'elle n'est pas originaire du Levant comme le dit Lamarck. D'autre part, M. Bal- 
landier ne la mentionne dans sa Flore de l'Algérie que pour nous avertir que c'est 
une espèce tunisienne. De son côté, J. Bail, dans le Spicilegium jlorœ Mnroccanœ , 
nous apprend aussi que c'est une espèce tunisienne : ffS. Tingitana ... est planta 
Tunetana cui nomen falsum erronée allributura», et déclare qu'elle n'a pas encore 
été observée au Maroc. D'où provient donc cette espèce qui n'a été revue ni à 
Tanger, ni aux environs de Tunis, ni en Orient? Dans le Prodromus Jlorœ Hispa- 
nicœ II, /i-^3 , M. Willkomm l'indique aux environs de Cadix rrin agro Gadit. (Picard 
ex Benth.. Webb, Cabr. , Eliz.)^ et ajoute qu'il ne l'a pas vue. Gomme Webb est, 
en efiet, très affirmatif sur la présence du Salvia Tingitana frcirca Gadèsn , il est très 
probable que cette plante est originaire de la province de Cadix et que c'est de là 
qu'elle a été rapportée par Tournefort dans son voyage de 1688 pour être cultivée 
au Jardin du roi, où elle l'a été pendant très longtemps; il est probable également 



33^ LABIAT.E. 

que c'est sur les individus cultivés au Jardin du roi qu'ont été pris les échan- 
tillons aujourd'hui conservés dans l'herbier du Flora Atlanlica. 

S. Jaminiana de Noc in Bull Soc. bot. II, 58 1 ; Bail, et Trab. Alif. I, 686. — 'If. 
Mart.-Jun. 

Lieux pierreux et ravins sur le bord septentrional du Chott El-Djertd : Oued 
Zitoun (Letourn.). 

Algérie. 

Sect. m. Pletiiiosphace Bcnlh. 

S. bicolor Desf. Ail. l, 22, lab. 9; liait, et Trab. Aljf. I, 687; Willk. cl L;je Prodr. 
Hisp. Il, Aa'i; lio(. Mog'. tab. 177/t. — '2f. Maio-Jiil. 

Lieux cultivés et incultes, moissons, pâturages et coteaux calcaires de la Tu- 
nisie septentrionale : Aïn Zitouna entre Aïn-Draham et liéja (Miss. 1888), Aïn 
Kerma à 26 kilomètres nord de Ghnrdimaou (Houx). 

Algérie, Maroc, Espagne. 

S. Verbenaca L. Sp. .35; Poir. Foy. .II, 83; Desf, Ail. I, 21; Bail, et Trnb. Alg. I, 
688; Boiss. Or. IV, 629; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 672; Rchb. k. XVIil, tab, 53, 
f,|T. 11.-2;. Marl.-Jid. 

Décondires, bords dos chemins, cliamps cultivés et incultes, pâturages et co- 
teaux; commun dans presque toute la Tunisie : presqu'île du Cap Bon, Porto- 
Farina, Mogod, Kroumirie, Souk-el-Arbn , El-Kef, Zaghouan, Kessera, Haïdra, 
DJ. Meghila, Feriana, Gafsa, Gnbes , etc. 

Algérie, Maroc, Europe méridionale, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Egypte, 
Cyrénaïque. 

Var. /3. clandestina. — S. clandestina L. Sp. .36; Desf. Atl. l, 93; Bail, et Trab. Alg. I, 
688; Rcbb. PI. cril. V, fijj. 721. — S. Verbenaca L. var. vernalis Boiss. Or. IV, 639. 

Dans les mêmes stations que le type: HenclHr-bou-Cliebha (Letourn.), Gafsa 
(Desf.). 

Algérie , Maroc , Europe méridionale , Asie Mineure , Syrie , Palestine , Egypte. 

S. lanig^era Poir. Eiicycl. suppl. V, /19; Bail, et Trab. Alg. I, 688. — 5. controversa 
len.Syll. 18; Bail, et Trab. Alg. I ,' 688; Boiss. Or. IV, 63o. — Exsicc. Kral. Tun. 
ag'i. — 2r. Marl.-Jun. 

Décombres, beux sablonneux incultes, pâturages et coteaux arides; répandu 
surtout dans la Tunisie moyenne et méridionale : presqu'île du Cap Bon, Ilam- 
mamel, liammam-Sousa, Sfa.t, île Kcrkenna, Dj. Uou-Uedma , El-Aïeïclia, Gafsa, 
El-Guettar, Oudref Gabès, île de Djerba, Zarzis, Sidi-Guenao , Bir El-Ahmar, 
Douiret, etc. 

Algérie, Espagne, Italie méridionale, Syrie, Mésopotamie, Arabie, Egypte, 
Marmarique, Cyrénaïque, Tripolitaine. 



LABIATiE. 335 

Sect. IV, Eremosphàce Benth. 

s. /C^yptiaca L. Sp. 33; Desf. AU. I, 19; Bail, et Trali. Alg. I, 689; Boiss. Or. IV, 
G3i; Jacq. Horl. liitdub. lab. 108. — i). Maio-Jul. 

Plaines et coteaux incultes arides , sables et graviers de la Tunisie moyenne et 
méridionale : Henchir-Souïa , nord de Hammam-Sousa , Lamta, Saguiet-Matoug , 
Bir Touadjeur, Ksar-el-Sef, territoire des Ouled Mctcr, entre Bou-Merdès et El-Djem ; 
entre Djenaii-el-Favik et Ani Clierichira , Ain Cherichira, vallée de ïOued El-Hal- 
loiif, S fax, îles Kerkcnnn; Gafsa, Dj. Hattig, El-Guettav, Redir Timiat, entre 
ÏOued Metaleglimtii et Sedada; Gabès, El-Hamina, Dj. Aziza, Sidi-Guenao, Bled- 
Kehira (Matmntn), Oued Oum-Mezessar, île de Djerha, Zarzis, Dj. Tndjeva, Bir 
El-Akmar, vallée de ÏOued Ghoinrassen. 

Algérie, Maroc, îles Canaries; Tripolitaine, Cyrénaïque, Egyple, Nubie, 
Arabie, Afghanistan, Inde. 

ROSMARINUS 

Tonrn. Elem. lijh et liist. 190, tab, 9a. 

R. oflicinalis L. Sp. 33; Desf. Atl. I, 19; Bail, et Trab. Alg. I, 689; Boiss. Or. IV, 
636; Greu. ot Godr. FI. Fr. Il, 669; Lam. Illustr. tab. 19. — Salvia Rosmarinus 
Schleid.; Rchb. le. XVIII, tab. /i3. — t,. Apr.-Aug. 

Sables, pâturages montueux et coteaux calcaires arides; commun dans la Tu- 
nisie septentrionale et moyenne, plus rare dans la Tunisie méridionale : pres- 
qu'île du (]ap Bon, Tunis, Hammamet, Zaghouan, Tebourba, Souk-el-Arba , Gliar- 
dimaou, Haïdra, Kesscra, Ferinna, El-Aïeïcha , Gabès, Zarzis, etc. 

Algérie, ? Maroc, toute la région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, 
Gyrénaïque , Tripolitaine. 

TRIB. IV. :^EPETE^ Benth. 

NEPETA 

L. Gen. n" 7 10. 

Sect. I. PrcsosEPET.i Benth. 

IV. Aljs^eriensis de Noé in Bull. Soc. bot. II, .^81. — N. acerosa Bail. ap. Batt. et Trab. 
Alg. I, 690 (non Webb). — 'If. Jun.-Jul. 

Broussailles et forêts de la Kroumirie : entre Aïn-Draham et la source du 18° 
(Miss. i883, Rob.). 

Algérie. 

1¥. Apulei Ucria ap. ^mm. Arch. Bot. I, 69; Bail, et Trab. Alg. I, 691; Guss. Syn. 
II, 63; Wiillc. el Lge Prodr. Hisp. II, 430. — Horminum spicatum lavandulee adore 
Bocc. le. et deser. rar. Sie. tab. 26, fig. u. — N. tuberosa Desf. Ail. II, 10 (non L.). — 
N. acerosa Webb /(. Hisp. ao. — "if. Apr.-Jun. 

Pâturages montueux et coteaux calcaires broussailleux de la Tunisie septentrio- 



3:50 LA RI AT/1'. 

noie: conlreforl mériilioiial du l)j. Tclinil vers Ain Zvarin, Itonlj-d-llannnain, 
Fcdj El-Snha , El-Kairn-Tafront. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sicile. 

TRIB. V. STACHYDEJE Benth. 

PRASIUM 

L. (jPii. n" 3oi3. 

P. majus L. Sp. 838; Polr. Yoy. II, 189; Desf. AtL il, 33; Balt. et Tralj. Alg. 1, Gcja; 
Boiss. Or. IV, 798; Gren. et GoJr. FI. Fr. II, 706; Iklib. h: WIII, l;.b. a, fi;;. 1. 
— t). Mart.-Maio. 

Bords des chemins et des haies, coteaux et lieux rocheux broussailleux, vallées 
ombragées humides; commun dans la Tunisie septentrionale et moyenne, beau- 
coup plus rare dans la Tunisie méi-idionale : presqu'île du Cap Bon, Porlo-Fn- 
rina, Mogod, ? Kroumirie , Héja, FA-kcf, Ziighounn, Sousse , SicU-el-llam , An 
Cherichira, Gafsa, île de Dj'crba, Zariis , etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Corse, Sardaigne, Italie méridionale, 
Sicile, Dalmatie, Grèce, Crète, Rhodes, Asie Mineure, Syrie, Palestine, Marma- 
riqup, Cyrénaïque, TripoUtaine. 

BRUNELLA 

'ïonrn. Elem. i5i et Iiist. 18-2, tab. H^t. 

n. vulsari» L. 5/;. 887; Desf. AtL II, 3i; Batt. et Trah. yiJg. I, 698; Boiss. Or. IV, 
(i9i ; Gren. oL Godr. FI. Fr. II, 708; Rchb. le. XVIII, tab. 2a, fij-j. 11. — '^. Jiin.-Jul. 

Coteaux et pâturages montueux , broussailles et forets ombragées de la AVom- 
mlrie : ouest de Tahnrquc , DJ. Bir, Aïn-Draliam , Bordj-^l-Ifainiiuim, Fontaine 
Nizpy, Fcdj El-Saha , Fcrnana , El-Fedja. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Perse, Inde, etc. 

B. allia l'ail, ap. AI.-Hi.'l). R Tifir.-Cnnc. If, (37; Batt. et Trab. Alg. I, GgS; Boiss. 
Or. IV, G92; Gren. cl Gocir. FI. Fr. H, 70/i. — IT. Jun.-Jiil. 

("oteaux et pâturages montueux, broussailles et forêts ombragées de la Krou- 
mirie : ouest de Tabarque, DJ. Bir, Ain-Draham, Fedj El-Saha, Fcrnana. 

Algérie, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Asie Mineure, Perse. 

CLEONIA 

L. Sp. cd. a, 887. 

<". I.iishanica L. Sp. 887; Desf. AtL H. 3-2; Balt. et Trab. Alg. 1, 69'!; Wiilk. et Lge 
Prodr llsp. Il, /i63. — Prunella intermedia Rchb. /*/. cril. lab. 2o5 (11011 Brol.). — 
0. Apr.-.Maio. 

Hauts plateaux de la Tunisie occidentale ; entre El-Kcf et YOucd Sarrath (Le- 
tourn.). 

Algérie, Maroc. Portugal, Espagne. 



LABIAT.E. 337 

SCUTELLARLA. 

L. Geii. n" 78/1. 

S. rolumnfflo AH. FI. Ped. I, /lo, lab. SA, fig. 2; Balt. et Trab. Alg. l, Gg'i; Bois?. 
Ch: IV, G87; Greii. et Godr. FI. Fr. II, 701 ; Rchb. le. XVIII, tab. 50, fii;. i. — 2/:. 
Jun.-Aug. 

Forets ombragées des Meraseii et des Ouchlcta : Hadjcra-Sghira , El-Fedja, 
Oued El-Hadjar. 

Algérie, Italie, Sicile, Grèce, Macédoine; Serbie, Hongrie, Slavonie, Bannt. 

MARRUBIUM 

Tourn. Elem. 160 el Inst. 192, (al). 91. 

M. vulgare L. Sp. 816; Desf. Atl. II, aa; Bail, et Trab. Alg. I, 695; Boiss. Or. IV, 
708; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 699; Rchb. le. XVIII, tab. aS, fig." i. — Exsicc. Kral. 
Tun. 297, 297 a. — 'i^. Maio-Jul. 

Décombres, lieux incultes, plaines arides, pâturages sablonneux et coteaux 
arides; commun surtout dans la Tunisie septentrionale et moyenne : ilôt de Dj'a- 
mour, presqu'île du Cap Bon, Bizerte , Mogod, El-kef, Zaghouan, Sousse, Elkz, 
Kessera, Haidra, Feriana, Gabès, île de Djerba, Zarzis , Matmata, etc. 

Cyrénaïque, Algérie, Maroc, toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine, Marmarique, Perse, etc. 

Var. |S. oligodon. 

Floribus roseis; dentibus calycinls 6-8, divergentibus, subulalis, pun- 
geutibus, rectis vel plus minus falcatis, apice liaud uucinatis, inaequa- 
libus, aliis gracilioribus cura aliis robuslioribus basi triangularibus alter- 
nantibus. 

Décombres, lieux sablonneux bumides : Carthage, Menzel-Djeinil , Oued Zoitara, 
entre Ain Ouled-Sebaa et Tnbarque, Ghardimaou; Houmt-Souk. 

Variété spéciale à la Tunisie. 

Oiîs. Cette variété paraît plutôt être un bybride des Marrubium AUjsson el 
M.vulgnre, car elle en représente l'état exactement intermédiaire; elle ne di Aé- 
rerait même pas du M. Ascliersoni Magnus (ap. Barbey FI. Sard. Coiiip. 181, 
tab. 6, fig. 1 et 3), si, dans celui-ci, les dents calicinales n'étaient pas ordinaire- 
ment au nombre de 10; toutefois c'est là une différence de minime importance, 
étant donné l'origine de l'hybride. 

M. siipinum L. 5p. 816; Balt. et Trab. Alg. I, 696; Benih. ap. DC. Prodr. XII, 45o; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, /i5o. — M. sericeum Boiss. Voy. Esp. 008, lab. iû8. 
— 1:. Maio. 

Hauts plateaux de la Tunisie moyenne occidentale : Dj. Cliambi (Leiourn.). 

Algérie, Portugal, Espagne. 

Tunisie. 22 



338 LAIUAT.K. 

M. Alysson l. Sp. 81 5; Dosf. AtL II, aS; Bail, ol 'frai.. .l//f. I, 6g6; Boiss. Or. IV, 
700; Willk. L'I Lge ^rodr. Hisp. II, /i5o. — Exsirr. Kral. Tui. i5>9, 3 19. — 'IT. 
Maio-Jtil. 

Décombres, lieux incultes, pâturages sablonneux et coteaux arides; commun 
surtout dans la Tunisie moyeime et méridionale : Carthage, Tunis, Tebourba, 
Bcjn , Zaghouan, Sousse , kairouan, Elle:, Sbilm, Foiana, (îdfsa, Sfcir, Gabès, 
île de Djerba, Zarzis, etc. 

Algérie, Maroc, Espagne, Sardaigne, Italie méridionale, Syrie, Palestine, 
Arabie P('tréc, Egypie, Marmariquo, Cyrénaïque. 

M. «leserJî de Noô ap. Bal. /*/. Al^. exu'cc. 11° 1001 ; Bail, cl Trai). Al(r. I, 6g6. — 
Sideritis deserti de Nop in liull. Snc. bot. II, 58j. — Mnropsis deaerli Poitiol Nouv. 
mat. 191. — Exsicc. Kral. Tiin. 3/19. — 1). Maio-Jul. 

Pâturages et plaines arides, sables et graviers de la Tunisie nK'ridionale : 
plaine de Tknla, Oglvl Mahainla , Oudrcf, lerriloire des lient Zid, entre Bir Clien- 
chou et El-Hamma, Sidi-Guenao. 

Région saharienne de l'Algérie et du Maroc. 

SIDERITIS 

'foiirn. Elriii. iGg cl List. i9i,lal>. 90. 

Sect. I. IhsioDiA Benlli. 

s. montana L. Sp. 809; Bail, cl Trah. A]g. I, G97; Boiss. Or. IV, 70G; Willk. el Lj;e 
Prodr. likp. II, /160; Brhb. le. XVllI, lab. 9 5,Vi<r. m. — ®. Apr.-Juii. 

Coteaux broussailleux incultes, pâturages nionlueux de la Tunisie moyenne 
occidentale : Oued Mrirgiielil syipéi'\em\ y\ïn Ghevkhira, DJ. Meghiln, llnïdra , Foum 
El-Bouibet, J)j. Ghambi , Ilenvlnr-boii-Ghcbla , Foum Goubel , Feriana, Oued Zi- 
touna, entre Khangel El-kticcheb et Foum El-Teldja, Dj. Ilattig, Dj. Arbet, Dj. 
Sened, vallée de ïOued Edd^dj ; Guelaat El-SeUara, 

Algérie, Maroc, Espagne, Italie, Sicile, vallée du Daiudte, Daliualie, Grèce, 
Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse, Afghanistan. 

H. Komana L. Sp. 802: Poir. Vuy. II, 18G; Dosf. AtL II, i5; Bail, cl Trab. Alg. I, 
097; Boiss. Or. IV, 700 ; r.icii. cl Godr. FI. lu: II, (597; Bcbb. le. WIII, lab. ^^:^ , 
fig. I. — Exsicc. Kral. Tan. ygfi. — 0. Apr.-Jiil. 

l)('combres, bords des chemins, lieux cultivés et incultes, |)âlurages el c<»teaux 
de la Tunisie orientale : presqu'île du Gap Bon commun; /)/. Icliheul, Gavlhnge, 
Dar-cl- Aouina , LnManoubn, Djedckla, Tebourba; llauniunu-cl-Lif, Oued Meliana 
inl'érieur, Maliamedia, Ksnr-rl-]l((llei , Krouuibnliii , Znghounii , DJ. Bargou, nord 
de llftmiiiaiii-Soii.sa , SJ/ix, Iles herl.enua. Oued Gabès. 

Cyrénaï(jue, Algérie, Maroc, toute la région méditerranéenne de l'Europe, Crète, 
Chypre, Asie Mineure, Syrie. 



LABIATM. 339 

Secl. II. EusiDERiTis Bentli. 

s. Ineana L Sp. 809; Batt. et Trab. Alg. I, G()8; Benth. ap. DC. Prodr. XII, /i/ii; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 458; Cav. le. II, tab. 186. — S. virgata Des!'. Ail. II, 
i5, tab. ia5. — t). Maio-Jul. 

Coteaux incultes arides, lieux rocheux et pierreux, bois montueux et forêts de 
pins: valle'e de VOued Melleg, Dj. Tiouchcha, DJ. Moghila, Feriana, Dj. Gart-el- 
Hadid, Aïii Segoufla, Kkaiiget Douara, entre Ain Chedjera et Aùi Beida. 

Algérie, Maroc, Espagne. 

PHLOMIS 

Toiirn. VAem. 1A6 cl lasl. 177, lab. 82. 

P. crînîta Cav. h. III, 3.5, lab. 9^7 [179A]; Batt. et Trab. Alg. I, 700: Boiss. Voij. 
Esp. .Sio; Willk. et Lgo Prodr. Hisp. II, /1A8. — P. biloba Desf. Atl. II, a5, lab. 1^7. 
— 'Ç. Malo-Jul. 

Pâturages et coteaux incultes, broussailles et forêts de la Tunisie septentrio- 
nale : Undj-i'l-Harra vers le marabout de Sidi-Ahmed-hen-^asscr dans le territoire 
des Bedjaoua (Miss. 1888), entre Fedj El-Salia et Fcrnana (Miss. i883). 

Alge'rie, Maroc, Espagne. 

p. floceosa Don in Bot. Ileg. XV, lab. i3oo; Boiss. Or. IV, 786. — P. Samia var. 
bicolor\i\. FI. Libye. 3o, tab. 10, fig. 2. — P. bicolor Benth. Lab. 629 et ap. D(i. 
Pro.lr. XII, 54 1. — ^. Mart.-Jun. 

Pâturages sablonneux et coteaux incultes arides de la Tunisie moyenne orien- 
tale : Bein-kliiar commun, Nebeul, nord de Hammam-Sousa , entre Sousse et 7e- 
boulba, Saguiel-Maioug , Mehedia, Ksar-el-Sef, entre Ksar-el-Sef ei El-DJcm, îles 
Kerkenna. 

Tripolitaine, Gyrénaïque, Marmariqne, Egypte. 

p. Bovci (le Aoé in Bull. Soc. bot. II, 585; Batt. et Trab. Alg. I, 701. — P. 5<im!a 
Desf. Atl. II, 25. — '2p. Jun.-Aug. 

Bronssailles et forêts de la Kroumirie : Dj. Ghorra (Coss.). 

Alge'rie. 

P. Derba-venti L. Sp. 819; Batt. et Trab. Alg. I, 701 ; Boiss. Or. IV, 791 ; Gren. et 
Godr. FI. Fr. Il, 6yG; Bot. Mag. tab. a/1/19; Sbih. et Sm. Ft. Grœc. lab. 565. — 
'2f. Maio-Aug. 

Pâturages montueux et coteaux incultes arides de la Tunisie septentrionale : 
Mahamedia ; Oucltleta, entre Souk-elArba et Nebew, Souk-el-Djema. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Sicile, Grèce, 
Turquie méridionale, Asie Mineure, Syrie, Perse. 



3/jO LABIATiE. 

BALLOTA 

Tourn. Elem. i53 et Inst. i84, lôb. 85. 

B. nlgra L. Sp. 8iA ; Dcsf. Ail. II, aa; Balt. et Trab. Alg. I, 701 ; Roiss. Or. IV, 770; 
Willk. et Lfjc Prodr. Ilisp. II, /i/iG; Rchb. le. XVIII, tab. 17. — Var. floiibus albis : 
B. alba L. Sp. 81 '1. — Kxslcc. Kral. Tuii. laS. — '2^. Maio-Jun. 

Décombres, lieux inculles, bords des chemins, des haies cl des murs : El- 
Hnouirta , Kelibin, Dj. C.hehnn; Bizerle , Le liardo, Zafrhouan; Ncbenr, El-Kef 
11. blanches, Ellcz II. blanches, entre EUez. cl Souk-el-DJevia fl. blanches, Soiilc-el- 
Djema, Maldeur fl. blanches, Kessern fl. blanches, Ain Chericinra, Guchial Es- 
Snam, Foum Tamesmida fl. blanches, Verinnn. 

Algérie, Maroc, loule l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Me'sopoUimie, Perse. 

B. Iiirsiita H(>nlli. Lab. .^jo."); Balt. et Trab. Alg. I, 703; Willk. et Lge Prodr. Ilisp. II, 
â/16. — Marrubiurn crispum Do&f. Atl. II, 9/1 (non L. ) sec. Edm. Bonn. ap. Morot 
Jowfi. de lot. VIII, 1-2. — M. ciiiereum Brot. Pluji. Lus. lab. 110. — EysÏcc. Kral. 
Tun. 36i. — t,. Marl.-Jun. 

Pâturages monlueux et coteaux sablonneux arides, alluvions et lits des rivières; 
commun surtout dans la Tunisie moyenne et me'ridionale : DJ. neças, Zaghouan, 
Ellez, Kessera, Haïdra, Sbiba, îles Kevkeima, Dj. V>on-Ucdma , El-Aïeïclia, Gnfsa, 
Cliebilca, Dj. Kebirtta, DJ. Aziza, Gabcs, île de DJerba, vallée de YOucd Zegzaou, 
Bled-Kcbira {Malmata).. Douiret, etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne. 

STACHYS 

Tourn. Elrm. if)'! et Inst. 18G, tal). 86. 

S. arenaria Vahl Symb. 11, GA ; Dosf. .1//. II, 21, lab. laG; Rail, et Trab. Alfj. I, 
708; Guss. Syn. II, 78; Bot. Mag. lab. 1959. — '2J1. Maio-Jul. 

Champs et pâturages sablomicux, sables maritimes cultivés : presqu'île du Cap 
/<0H commun; lUzerte, Giieroli Tindjr , Mrnzcl-DJeinil , Taban/uc; Ilcrhla, sud-est 
deSoiisse, Tcboulba, sud de Teboulba, Saguiel-Maloiig , entre DJcnan-pl-Farilc et 
.-lin Qicrichira, Atn Chericinra; Haïdra, \allée tle 1'0mc(/ Cherchara, Kusscrin. 

Algérie, Maroc, Italie méridionale, Sicile. 

S. clrcînata L'IIérit. Slirp. 5i, lab. afi; Desf. Atl. II, ao; Bail, et Trab. Alg. I, 706; 
Willk. et Lge Prodr. Ilisp. II, hh-3. — 'l^. Maio-Aug. 

Pâturages monlueux. lieux ])ierreiix et rocheux ombragés, llssiiros des rochers 
de la Tunisie septentrionaio : DJ. liou-knurnein, Dj. lieças, Dj . Za<rhouan ; Guclaat 
Es-Snam, Dj. Meghila. 

Aigérie, Maroc, Espagne. 

S. arvenMiM L. Sp. 8i'i; Poir. Voy. II, 187; Bail, et Trab. Alg. I, 70.5 ; Boiss. Or. IV, 
7/17; (iren. et Codr. Fl. Fr. II, G89; Rcbb. le. XVIII, lab. 11, (ig. i. — ®. Maio- 
Jul. 



LABIAT^. 341 

Décombres, bords des cbeiuiiis et des haies, lieux cuilive's et incultes, brous- 
sailles et forêts de la Tunisie septentrionale : Dj. Chchan, Dj. Ahd-er-Buhman ; 
Sidi-el-Uadj-Rassen , Aïii-Draham , Fedj El-Saha, vallée de Y Oued El-Hadjar. 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe. 

S. hirta L. Sp. 8i3; Dosf. .1//. II, 3o; Rail, et Tral.. AJg. I, 706; Gron. et Godr. FL 
Fr. II, 691 ; WiUk. et Lge Prodr. Hisp. Il, It'iS; Rchb. le. XVIII, tab. la, fig. i. — 
®. Apr.-Jul. 

Décombres, bords des chemins, pâturages et coteaux incultes de la Tunisie 
septentrionale : Cap Bon, El-Haouiria, Dj. Abd-er-Rahman, vallée de rOuef/ 7]o«- 
Noukhnî; Sidi-bou-Saîd , Carlhage , Dar-el-Aouina , La Gouktte, Tunis, Bahirt- 
Mournak, Hammam-el-Lif, MoIcta-el-Hadj'ar, Dj. Bou-Koumeïn, Mahamedia, 
Tcurki, nord-ouest de i/«/H»m?Hei; Bizerte , Porto- Farina , Tabarque , Aïn-Dralmm , 
Fontaine Nizcij, Fcdj El~Saha, F émana , El-Fcdja, Ghardimaou, Oued-Zerga, Te- 
hourba; Zaghouan, Dj. Zaghouan, Uammam-Zeriba , Henchir-Souïa , Dj. Bargou, 
Ke/Bezaï. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Sardaigne, 
Sicile. 

S. DurSœi de Noé in Bull. Soc. bot. II, 583; Batl. el Trab. Alg. I, 706; DR. Ail. FI. 
Alg: lab. 64. — ®. Apr.-Jun, 

Champs cultivés, prés, moissons, pentes argileuses incultes : El-Kof, entre 
Guefaat Bebiba et Guelaat Es-Snam ( Letourn. ). 

Algérie. 

BETONICA 

Tourn. Elrin. 171 et Iiist. 202, tab. 96. 

B. ofBcinalis L. var. Algeriensis Bail Spic. Mar.înJoitrn. Linn. Soc. XVI, 62 4; Balt. 
et Trab. Alg. I, 707. — B. Algeriensis de Noé in Bull. Soc. bot. Il, 583. — "If. Jun.- 
Aug. 

Coteaux et pâturages monlueux, broussailles et forêts ombragées de la Tunisie 
septentrionale: Kef En-Nesour {Mogod), entre Sidi-el-Hadj-JIasscn ei Souk-el- 
Djcma, ciAà'Argoub El-Ahmar, lac Cejenan, entre Tabarque Ql Bab-Abrik, Bab- 
Abrik. 

Algérie, Maroc. 

LAMIUM 

Aouvn. Eleni. i3i cl //ts^ 18 3, lab. 85. 

Soct. I. Lamiopsis Dumort. 

L. longîlïoriiiii Ton. /'Y. Nap. l, p. xxxiv el V, 10, tab. i5a; Bail, ol Trab. Alg. I, 708; 
Gren. et Godr. FI. Fr. H, 678; Rcbb. le. XVlll, lab. 6, lig. i. — L. JSumidicum de 
Noé in Bull. Soc. bot. II, 584. — L. Garganieum |S Itevigatuin Caruel. — "i^. Jim.- 
Aufî. 



3V2 LABIAT.^. 

Pâturag'es niontucux. cl i oolieux, broussailles et forêts de la rejjioii monlagneuse : 
DJ. Znffliouaii , Gu^laat El-Uarral , Kef Mouella, Guelaa Fegliara, 

Algérie, France méridionale, Corse, Sardaigne, Italie, Monténégro. 

L. amplexicaule L. Sp. 809; Desl'. Atl. II, 19; Balt. et Tral). /t//;. I, 708; Boiss. Or. 
IV, 760; Gron. et Godr. FI. Fr. II, 679; Rchb. h: XVIII, lab. 3, fig. n. — ®. 
Mari.- J un. 

Décond)ros, bords dos chemins ol des liaies, lieux cultivés et incultes: Mcnzcl- 
Temim; Porto- Farina, Tunis, Sidi-Hasson, DJcdeida, Tehourha, Zaïrltouan, liatria, 
Soiisse; Guelaat Es-Snam, Guelaa Feghara, J)j. Chambi, Feriana, Blcd-Kcbira 

{Malmata). 

Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Pales- 
tine, Perse; Tripolitaine, Cyrénaïque, Marniarique. 

L. piirpiireiiin L. var. exannulatum Loret aj). Loiot, (>l Ban-. FI. Moiilp. II, 5i8 ot 
8/49; Batt. et Trab. Alg. I, 708. — 0. Marl.-Juii. 

Forêts de la Kroumirie : Kef El-lScmra, vallée de YOucd El-Iliidjar (Letourn.). 

Algérie , France méridionale. 

Sect. II. GALEOiiDOLoy Bcnlh. 

L. flexuosiim Tcii. FI. Nap. I, p. xx\iv et H, 19, tab. 5a; Bail, et Trait. Al(r. 1, 709; 
Gren. et Godr. FI. Fr. II, 682; Willk. .1 Lyc AWr. Ilisp. II, à'S-]; Rcldj. h. XVIl'l, 
tab. 5, %. I. — L. album Dest. Atl. II, 18 (non L.). — '2^. Jul.-Aiig. 

Coteaux et j)âturages montueux, broussailles et forêts de la Kroumirie : Ain 
Babouch, Aïn-Draliain, Oued HaffhUi , Fiait l-Fathma, Oued Maramel. 

Algérie, Maroc, Espagne, France méridionale, Italie méridionale, Sicile. 

TRIB. V. AJUGOIDE:^ Benlh. 

TEUCRIUM 

Toiirii. Fjhin. 17!) et //(.s7. 307, lali. 97. 

Secl. I. Tevgris (jing. 

T. friitieans L. 5;;. 787; Poir. Voy. II, iK."); Desf. Atl. 11, ?,; Balt. ol Trab. Al^. I, 
710; Givn. ol Godr. FI. Fr. II, 708; Willk. el L{|e Vrodr. Ilisp. 11, /i(J9; Oill. Ilort. 
Ellh. lab. 384, fig. 30G-3()7; Sbih. ol Stn. FI. Grœc. lab. 527. — 1>. Àpr.-Jid. 

Broussailles et forêts, lieux pierreux et rocheux, coteaux arides de la Tunisie 
soplentrionaie : DJ. Nadour, Porto-Farina, Kef En-fScsour (Mo^fod), col lï Argoub 
El-Alimar, El-Amoïza-Bellif, entre Tabarque el Bab-Abri/c , Bab-Abrih; Dj. Friecli. 

Algérie, Maroc, Portugal, Esjjagne, France méridionale, Italie, Sicile, Malte. 

T. pN<'ii<lo-C'liniiii('|>i(;.s L. Sp. 787; Desf. Ail. II, a; Bail. 01 Trab. .'l//;. 1, 710; 
Gi.'ii. ol Godr. FI. Fr. Il, 708; Willk. el Lge Prodr. Ilinp. Il, /iG8. ~ ZT. Apr.- 
Jul. 



LABIAT.î:. 3/i3 

Champs ciillivcs el iuciiUes, pâturages montuoiix et coteaux broussaiileux. : Dj. 
Alunar, Hammam- el-Lif, Dj. Bou-Kourmïn, Oued McUana inférieur, liahiit- 
Mournah- , Kromiihalia, Zaghouan, Dj. Zaghouan, nord de Ilammam-Sonsa, Dj. 
Morira, Ghardimnoii , nord A'El-Kcf, entre Klkz et SouL-el-Djema, Maktcuv, lïordj- 
Debbich connnun dans toute la région, GuelacU Es-Siiam, llaïdra, Fcriana, entre 
Feriana et Khaugct Douara, DJ. Sciicd. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale. 

T. campai! iilattim L. Sp. 786; Baft. et Trah. Alg. 1, 71 o; Guss. Stjn. II, 69'; Willk. 
pt Lgc Prodr. llisp. II, /1G9. — '^. Maio-Aug. 

Prés et pâturages, broussailles et forêts, alluvions, lils des rivières : Bndès, DJc- 
deîda, Tehoiirba, Bordj-Toum , Makamedia, Sidi-Meshin; Elle:, Sidi-cl-Haiii , 
Djenwi-cl-Varik , entre Djemin-el-Farik et Ain CÀcrichira, plaine des Oulcd Aïar, 
Tala, entre SbUia et Khanget Segalas, Dj. khechem-el-kdb , Feriana; Bir khlifa, 
llenchir-Tina, plaine de Thala, Ogiet Sidi-Mohnmcd , El-Aïeïcha, Gueraat El-Fcd- 
jedj , (rabès. 

Cyrénaïque (Petrovv.), Algérie, Espagne (sec. Benth.), îles Baléares, Italie, 
Sicile. 

Sccl. 11. ScoBODOMÀ Bentli. 

T. Scorodonia L. Sp. 789; Kch 5^)(. 66a; Gren. el Godr. FI. Fr. Il, 710; WHlk. et 
Lge Prudr. Ilisp. II, /iGtj; Rclib. le. XVIII, lab. 36. — "If. Maio-Jnl. 

Pâturages montueux et coteaux broussailleux, forêts ombragées de la Krou- 
minc : col tïArgouh El-Ahmar, Tabarque , Aïn Baboucli , Dj. Bir, Aïn-Draham, 
Bordj-cl-llamni'itn , Fontaine Nizey, Fedj El-Salia, El-Fedja. 

Toute TEuropo occidentale, ? Sicile. 

T. pseudo-Scorodonia Dosf. Atl. II, .j , lab. 119; Bail, et Trab. Alg. 1,711. — ^. 
Jun.-Anjj. 

Coteaux pierreux broussailleux de la Tunisie septentrionale occidentale : El- 
Amoïta-Bellif {m^^. 1888). 

Algérie, Maroc. 

Sect. m. ScoiiDiuM Bentli. 

T. fiieordioides Schreb. PI. vert, unilab. l^'] \ Bail, et Trab. Alg. I, 711; Boiss. Or. IV, 
81 3; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 709; Rcbb. le. XVIII, lab. 38, fig. ni. — Exsicc. 
Kral. Tttn. 36a. ■ — "if. Jun.-Jui. 

Dépressions humides ou marécageuses, alluvions et lits des rivières de lu Tunisie 
septentrionale : Menzel-Djeniil , U tique , entre Aïn Oukd-Sebaa et Tabarque, Ta- 
barque; Zaghouan, Oued Mar^we/// supérieur, Ain Meiinna, Ain Cherichira. 

Algérie, Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, Mésopotamie, 
Perse. 



T. rcsupiuatum Desf. Atl. II, i, lab. 117; Bail, et Trab. Alg. I, 712; Willk. et Lgc 
Prodr. Jlisp. II, ^70. — ®. Jun.-Aug. 

Pàlurages cl plaines cirgilcuses, hroiissailles ot forêts de la Tunisie septentrionale 
occidentale : entre Fedj El-Salia et Fcrnana, Fernana, Nebeur (Miss. i883). 

Algërie, Maroc, Espagne. 

T. spinosiim L. 6>. 7Ç)3; Bail, et Trab. Alg. I, 712; Boiss. Or. IV, Si li; Willk. et 
Lge Prodr. Hitp. II, ^71; Sbtb. et Siii. FI. Gvœc. tab. 53ç). — Scordium spinosum 
Cav. ]c. I, lab. Si. — ®. Jul.-Aiig. 

Pâturages et coteaux incultes, alluvions de la Tunisie septentrionale : Mahamedia 
(Kral.). 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sardaigne, Italie, Sicile, Asie ^Mineure, 
Syrie, Palestine. 

Sect. IV. CiiAM.EDnvs Benth. 

T. Chamsedry.s L. Sp. 790; Bail, of Trab. Alg. 1, 718; Boiss. Or. IV, 816; Gren. et 
Godr. FI. Fr. II, 711 ; Rchb. le. XVIII, lab. 38, lig. iv. — 'f . Jun.-Ju!. 

Broussailles ot forêts arides : DJ. Bargou, Aïn Soiihra, entre le DJ. Dellouta et 
Kessera, Fcriana. 

Cyrénaïque, Tripolitaiue, Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, 
Caucase, Asie Mineure, Syrie, Perse. 

T. flavnm L. Sp. 791 ; Desf. Atl II, 0; Bail, el Trab. Alg. 1,718; Boiss. Or. IV, 816; 
Gren. cl Gocir. Fi Fr. II, 711; Hcbb. le. XVIII, lab. 35, fig. n. — Exsicc. Kral. Tun. 
'6-20. — 'Ç. Maio-Jul. 

Pâlurages montueux arides, lieux pierreux et roclienx de la Tunisie so|)tenIrio- 
nale : Dj. Nadour, Bizerte, Ras Zcbid, conti-elorl nuiridioual du DJ. Teliciit vers 
Aïn Zraris, valide de ÏOued Defali vcrsyl/« Solthan, Aïn-Draham; Bcja, DJ. Bou- 
kourneïn, DJ. Zaghoumi. 

Cyrcnaï(jue, Tri[)olitaine, Algérie, France me'ridiouale , lies Baléares, Corse, 
Sardaigne, Italie, Sicile, Islrie, Croatie, Dalmatie, Monténégro, Grèce, Crète, 
Archipel. 

T. raniosinsimiim Desf. yitl. II, '1, lab. 118; Bcntb. ap. DC. Prodr. XII, 589. — t). 
Maio-Jun. 

Pâturages et coteaux arides, lieux pierreux et rocheux de la Tunisie niéridio- 
nalo : DJ. Boii-Ilcdina , DJ. Sened, Gafsa, El-Aïeïcha. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

Secl. V. PoLîvM Benlh. 

T. ponipnctiini Gii'moiile ap. Lig. Gen. el sp. 17; Bail, et Trab. Alg. 1, 718; Boiss. 
loi/, l'.xp. .ji.'), tali. i.'io: Willk. el Ljfe Prodr. Ilisp. H, /17a; Barr. e( Bonn. Erplor. 
Tun. Illuntr. hol. lab. i3, lig. 9-1'!. '■^. Apr.-Jiiii. 



LABIAT;E. 345 

Coteaux et ravins, lieux rocheux, broussailles et forêts de la Tunisie moyenne 
occidentale : Haïdra, Kasscrin (Letourn.), Feriana (Rob.). 

Algérie, Espagne. 

T. Alopeciirus de Noé in Bull. Soc. hot. II, 585; Barr. et Bonn. Explor. Tan. Illustr. 
bot. lab. i3, fig. 1-8. — 2£. Apr.-Jun. 

Coteaux pierreux, lieux rocheux calcaires herbeux et broussailleux de la Tu- 
nisie austro-orientale : Dj. Aziza; commun dans les montagnes des Matmata, des 
Ahouaïa et des Ghomrassen : Zeraoua, Taoudjout, Bled-Kehwa [Matmata) , Techiii, 
Ksar-el-Kahhar, Guelaat El-Chedjera , Mterten, Dj. Tadjcra, entre Mzerten et les 
Ahouaïa, Fouvi Hallouf, Dj. Mciemzem, Oued El-Kheïl, Bled-Kebira (Ghomrassen), 
Dj. Charen, entre Metrouaïa et Douiret, etc. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

T. PoIiumL. Sp. 793; Desf. Atl. II, 7; Ba»!. et Trab. Alg. I, 71/1; Boiss. Or. IV, 
8a 1 ; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 71 i; Rclib. le. XVIII, tab. 87, lig. iv-vii. — ^. Apr.- 
Aug. 

Sables et graviers, pâturages et coteaux incultes arides; coinnuin dans toute la 
Txuiisie : presqu'île du Cap Bon, Tunis, Tebourba, Zaghouan, Soiisse, Kcssera, 
Ain Cherichira, Sfax , îles Kerkenna, El-Aïcïcha, Gafsa, Ras-el-Aïoun, Nadour, île 
de Djcrba, Gabès , Dj, Aziza , Zarzis, vallée de ÏOucd Feci, Bir El-Ahmar, terri- 
toire des Ahouaïa, etc. 

Algérie, Maroc, toute l'Europe méridionale, Caucase, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine , Arabie Pétrée , Egypte , Marmaricpie , Cyrénaïque , Tripolitaine ; Méso- 
potamie, Perse, etc. 

T. radieans Coss. in Soc. Daiiph. exsicc. 2* sér. n" 178 (nomen niiduni); Barr. et Bonn. 
Explor. Tun. Illustr. hot, tab. li, fig. 1-8. 

Planta peronnis; caules numéros!, radicantes, frutescentes, parum 
elongati, ramosi, giabri, dense foliati; folia valde approximata, sessilia, li- 
neari-oblonga linoariave, intégra margine revolula, supra olivaceo-viridia 
glabra nitida, subtus albo-tomentosa ; flores sessiles, apice pedunculo- 
rum dense congesti et in corymbum terminalem subglobosum compac- 
tum dispositi; calyx brevis [k millini.), tubulosus, carnulosus, albido- 
subtomentosus, 5-nervus, 5-dentalus, denlibus brevissimis subaequalibus 
triangularibus nervo paulo incrassato carinatis; coroliœ tubus inclusus, 
extus glaber sœpe insecte incluse deformatus innato-vesicuiosus, lobis supe- 
rioribus late ovatis obtusis inflexis, niediis minoribus erectis exterioribus, 
terminali majore late ellipsoideo interiore inflexo subcucullato cum lobis 
superioz'ibus stamina occultante. — 7^. Jun.-Jul. 

Coteaux broussailleux arides et pierreux de la Tunisie septentrionale occiden- 
tale : Argoub El-Ahmar près et au nord-est du Cap Negro (Miss. 1888). 

Espèce spéciale à la Tunisie. 



346 LARIAT/Ii. 

Obs. Celle espèce est voisine du T. Poliuin et surloul du T. ikymotdes Ponii'l 
(Nouv. mal. lia; Bail, et Trab. Alfr. I, 71/i; Barr. et Bonn. Explor. Tun. Jlluslr. 
bot. lai), i/i , fi{}. 9-i5), mais elle s'en distinguo facilemonl par ses ti{;;es coucliëcs 
glabres et non dressées ou ascendantes loiiienteuses, par ses feuilles très entières 
glabres et d'une couleur veit-olive à la face supérieure et non crénelées et lomen- 
leuses sur les deux faces, par le calice un peu charnu à dents très courtes, j)ar 
le tube de la corolle glabre exlérieurenicnl et non velu, etc. 

AJUGA 

L. (ien. 11" 705. 

Sect. I. Bvr.vLA Benth. 

\. r<-i»(an« L. Sp. 78."); Rail, cl Tr;.i.. Alg. 1,716; Hoiss. Or. IV, 798; Gron. pI Godr. 
yV. Fr. II, 70G; Uclik k. XVIII, lai). 3.], Ii;j. Ml. — 'Ç. Maio-Juii. 

Forêts du territoii-e des Oxded AU sur la fionlière de l'Algérie : Dj. Gliorra (Le- 
tourn., Coss.), Oued liaghla su])éneur {Lelourn.). 

Algérie, tonte l'Europe, surtout l'Europe septenlrionale et moyenne, Caucase, 
Asie Mineure, Perse. 

Socl. H. CiiAM.Ei'iTys Benlli. 

A. Iva Schrpb. PI. vert, iinihth. 20; Hall, cl Tral). Alfr. I, 71.5; Roiss. Or. IV, 809; 
Grcn. cl Godr. H. Fr. II, 707; Rdil). h: XVIII, lai), iî'i, Itg. m. — Teucriiim ha 
L. Sp. 7H7; Des!'. .1//. il, ;j. — Kxsirc. Krai. Tuii. iiî/i. — 'AT. Apr.-Aiijj. 

Décombres, bords des chemins, pâturages et coteaux incultes arides; réj)andu 
dans presque toute la Tunisie : presquîle du (jop Bon, Ihunmuinrt, Zofrltouan, 
El-Kef, Soufise, Ellez, Ain Cherichira, Fcriann, Sfax, îles Kerhenna, Dj. Hou- 
lledmn, Dj. Arbcl, Dj. Aziza, Gahès, île de Djerbn , Zarzis , Dj. Ttidjoa, terri- 
toire (les Ahounïn , etc. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, lialie, Dalmatie, 
Grèce, Archipel, Crète, Chypre, Egypte. Marmarique, Cyr('uaïi(uc, Tripolilaine. 

A. C'Iianisrpilys Sclircl). PI. vert, iniilah. :! '1 ; Rail, cl Tral). Alg. i, 71Ô; Roiss. Or. 
IV, 802; Grcn. cl Godr. FI. Fr. Il, 707; Rchi). le. XVlil, lai), ii'i, li;r. n. — Teu- 
criuin Uwmœpitijs !.. Sp. 7K7. — 0. Maio-Aiifj. 

Cham[)s cultivés et incultes, sables et graviers de la Tunisie septentrionale vers 
la limite nord de la Tunisie moyenne; : Ziifjhouan , El-Kef, Dj. Znfriin, Mal.tcur, 
Kcssera, Guelaat Es-Snain , K(f Sidi-Ali-Moiizin , kcJTcUa, Fvrinnn. 

Algérie, Maroc, Europe moyenne et méridionale, Caucase, Perse. 



ACANTIIACEyE. — Vl^RBENACE.E. 3/i7 

ACATVTHACEJB R. Br.'''. 

AGANTHUS 

Tourn. Elfm. i/i5 et Inst. 17G, lab. 80-81. 

A. mollis L. Sp. 891; Poir. Voij. II, 19G; Desf. Atl. II, 6;î; Bail, cl Trah. Al{r. I, 
6G/1; Boiss. Or. iV, 5a 1 ; Gren. et Goàr. FI. lu: II, 717; Brlib. le. XX, lab. 190. — 
'iT. Maio-Jun. 

Broussailles ot forêts omln-agées, vallées ërodées et rocheuses de la Tunisie 
seplenti-ionale : Zaouiet-el-Mgaïz , Dj. Chchan, Dj. Abd-er-Uahmnn ; Carthage, 
Dj. Bou-Kourncïn, DJ. Zagliourin; Aïn Ahmra, forêt d'Aïn-Drahcan, UordJ-cl- 
Hainmam; Kessera. 

Alii-éric, Maroc, Portugal, Espagne, France méridionale, Italie, Islrio, Croatie, 
Dalmatie, ?Rouinélie. 

VER]I£IVA€£JE Juss. '''. 

TRIB. J. TEKBËXIi:^» Scliaucr. 

LIPPIA 

L. Ge)i. n' 781. 

L. nodiflora L.-C. Rich. ap. Michx FI. bor.-Am. II, i5; Batt. cl Trab. Alg. I, 716; 
Boiss. Or. IV, 532 ; Willk. et Loo Prcdr. Hkp. II, 387; Wi.jlit le. M. tab. ihQ'i. — 
Verhena nodijlora L. -S^;. y8; Dcsl'. Ail. I, i5; Sbili. et Sm. FL Grœc. lab. 553. — 
0. Apr.-Aug. 

Alhuions, bords exondés des marais et des lacs, bords des ruisseaux et des 
rivièj'es : Menzcl-Djemil, base sud du Dj. Ichkcul (Lelourn.); Gafsa, Tamerza, 
entre A'm Kcbirita et YOiied Mclalcghmim , Tozzcr, NefUi; Oued Gabcs; El-Golca, 
Tehel'^rt. 

Tripolilaine , Algérie , Maroc , Espagne , Italie , Corse , Sicile , (Jrèle , Syrie , Egypte , 
Mésopotamie, Perse, etc. 

VERBE N A 

Tourn. Elvm. 1G8 et îiml. 200, tab. 9/1. 

V. offieiiialis L. .S>. 39; Polr. I 0//. Il, 8-! ; Desl". Atl. I, iG; Balt. ot Trab. Al^. I, 
716; Boiss. Or. IV, 53/1; Grcn. et (Jodr. FL Fr. Il, 718; Urlib. Je. XVIII, lab. 91, 
lig. II. — 'If-. ^laio-Jiui. 

Décombres, bords des chemins et des haies, dépressions humides en hiver, 
alluvions et lits des rivières : entre Kclibia et Menzel-Terntm , Mcnzcl-Teinim , Fov- 
tiina; Bizerte, Dar-el-Aouina ; est de Tabarque, Aïn Ahmra, Bordj-el-llnmmnm ; 

'' Aiictorc (î. BarraUc. 
" Lkm. 



348 VERBENACEiE. — GLOBULARIACE.^. 

Béja, Zaghonan, Ellez, Souk-el-Djema, Kessera, Ain Chcrkhira, Tala , Feriana, 
Oglet Malinmla , Oued Gabès. 

Tripolitaine (Dicks.), Algérie, Maroc, presque toute l'Europe, Caucase, Syrie, 
Perse, Afghanislan, etc. 

\. supina L. 5/;. ag; Desf. Atl. 1,17; Batt. et Trab. Alg. I, 717; Boiss. Or. IV, 53/i ; 
VVillk. ot Lge Prodr. Hisp. JI, 388; Rclih. le. XVIII, tab. 91, fig. i. — Exsicc. Kral. 
Tut). 3a 1. — ®. Maio-Jun. 

Décombres, lieux incultes, dépressions humides en hiver : Gucrah El-Akahl, 
entre le Dj. Ichlceul et Mateur, llammam-el-Lif, entre Hammam-cl-Llf et Soliman, 
Ksar-el-Malteï; DJedeïda, Tebourba, Mahamedia, Medjez-el-Bab ; Kairouan, Stdi- 
el-llditi, Zeram-el-Din , Sfax, El-Aïeïchn, Gueraat El-Fedjedj , entre la Gueraat 
El-FcdjcdJ cl Oudrcf, Sidi-Boul-Baba , Gabès. 

Algérie, Maroc, Portugal, Espagne, Sardaigne, Sicile, Italie méridionale, Dal- 
matie, Hongrie , Grèce, Crète, Asie Mineure, Palestine, Mésopotamie, Egypte, 
Marmaricpie, Cyrénaïqne, TripoHtaine. 

TRIB. II. \mCEJE Schauer. 

VITEX 

Tourn. Elem. '175 et Insl. 6o3, tab. 373. 

V. A$;niis-castu9 L. Sp. 8()o; Desf. Atl. II, 61 ; Bail, el Trab. Al^r. I, 717; Boiss. Or. 
IV, 535; Gren. cl Godr. FI. Fr. II, 718; Rcbb. h: XVIII, lab. 9;^. — 1>. Jui.-Aug. 

Lieux humides, broussailles sablonneuses maritimes de la Tunisie septentrio- 
nale : base sud du DJ. Ichkciil {Lelonvn.) , bords deYOïœd Djouinin (Miss. 1888), 
est de Tabar(]ue [Mhs. i883). 

Algérie, Maroc, région médilerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, Egypte; Perse. 

«liOBUI^AKIACEiK I)C. ^'^ 

GLOBULA.RIA 

Toii;ii. Elem. ."{71 cl In.sl. 'i(i(), lab. 9(35. 

G. Alypiim L. Sp. ()5; Desf. Ail. I, 1 iG; Bail. (-{ Trab. Alir. 1, 7'i(i; Boiss. Or. IV, 
53o; Rclib. le. \X, tali. 197, li<j. i-ii. -- t). Kcbr.-Maio. 

Broussailles, lieux arides et pierreux, rochcis, pentes des montagnes: très 
commun dans loule la Tunisie contiucnlale el insulaire. 

Cyrénaïque, rri[»oli aine, Algérie, Maroc, partie septentrionale du bassin médi- 
terranéen, Liban. 

' Xuctorc Eil. lionncl. 



GLOBULARIACE^. — PLUMBAG INEiE. 349 

Var. j3. eriocephala. — G. eriocephala Pomel (?) Nouv. mat. 1 1 1. 

Mêmes slatious que le type, mais exclusivement dans le sud. 

Alg(^rie, Maroc. 

Obs. Celte variété, qui répond assez exactement à la description de M. Pomel, 
ressembLi en outre tellenienl au G. Arabica Jaub. et Spach Illustr. Or, III, 76, 
(ab. 260, que Spach lui-même a nonmié G. Arabica les échantillons recueillis par 
d'Escayrac dans le sud de la Tunisie; mais, chez ceux-ci, j'ai toujours trouvé la 
corolle nelleraent bilabiée et non unilabiée comme l'indiquent Jaubert et Spach; 
toutefois j'ai constaté dans le G. Arabica d'Alexandrie l'existence de corolles por- 
tant, les unes un rudiment de lèvre supérieure, les autres une lèvre inférieure à 
lobes binervés; quant au G. Ahjpum var. eriocephala, les lobes de la lèvre inférieure 
peuvent être i-q ou 3-nervés; il y aurait donc lieu d'étudier à nouveau le G. Ara- 
bica Jaub. et Spach pour s'assurer de la (ixité des caractères donnés par les auteurs 
de celte espèce; les types de Spach, conservés dans l'herbiei' du Muséum, sont 
trop insuffisants pour qu'il soit possible avec leur unique secours de résoudre cette 
question. 

PliU^BAGIlVE^ P». Br.'''. 

PLUMBAGO 

Tourn. Eiem. 117 ellnst. 1/10, lai). 58. 

P. Europsca L. Sp. 9i5; Desf. Ail. I, 171; Bail, et Trab. Alg. I, 735; Boiss. Or. IV, 
875; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 7-53; Rchb. h. XVII, tab. 87. — 'Ç. Sept.-Maio. 

Décombres, ruines , bois et broussailles de la Tunisie septentrionale: KeJibia; 
Carlhage, La Manouba, Tunis, Mokta-el-Hadjar, Hammam-el-Lif, Soliman, Maha- 
mcdia, Zaghouan; Bizcrle; Djedeïda, Béja; Kessera. 

Algérie, Maroc, toute la région méditerranéenne de l'Europe, Asie Mineure, 
Syrie, Palestine, Perse, etc. 

LIMONIASTRUM 

Mœnch Mcth. 433. 

li. monopetaltim Boiss. ap. DG. Pi-odr. XII, 689; Bail, et Trab. Alg. I, 720; Boiss. 
Or. IV, 87/1; (ireii. et (jodr. FL Fr. II, 753. — Statice monopetala L. Sp. 396; Desf. 
Ail. I, 377; Bot. Reg. [i84ij, lab. 54. — t,. Malo-Od. 

Sables maritimes, pâturages et champs sablonneux salés de la Tunisie orientale 
littorale : Kclibia, entre Menzel-Temim et Kourba, Kourba; Tunis, Hammam-el- 
Lif, entre Dar-el-Bey et Bâchera Sidi-bou-Ali , Sebkha Djeriba, Sebkha Sonia, sud- 
est de Sousse, Sulim, Monastir, entre le lac Kelbia et Kairouan, Kairouan, Sebkha 
Sidi-cl-Hani , Sidi El-Nasseur, Bir El-Adam, Sfax, îles Kcrkcnna, Nadour, Gabès, 
île de Djerba, Znrzis, Sebkha El-Melak. 

"' AucloiP G. BarraUe, 



350 PLUMBAGlNEyE. 

Algérie, Maroc, Portiijj'ul, Espajpic, France nicridioiuile, Sardaigne, Italie 
méridionale, Sicile, Kgyple, Mannariquo, Cyrénaïque, Tripolilaine. 

L. CSuyonianum DR. ap. Bal. PL Al{f. exsicc. [iSo.'i], n° 817; Bail, et Tiab. /l/^r. I, 
-jaS (excl. syn.); Boiss. ap. DG. Prodr. XII, 689. — t). Apr.-Aiiliiinno. 

Coteaux argilo-calcaires arides, dunes cultivées, alluvions et lils des rivières de 
la Tunisie méridionale : vallée de Y Oued Leben, Dj. Bou-Hedina , Skli-Mnhcddeb , 
!){)• Ueni-Zid, Uns El-Aïoiin, bord oriental du (jlioll El-Gharsa, DJ. Kchiritn, 
entre VOued Melnh>gh)iiii et Sedada, Tozzcr, Ne/ta; Oudref, Gabcs, Ras-cl-Oued , 
El-Hnmma, Sebicha Et-Scricin, Ras El-Aïn entre Sidi-Salem-bou-Grnra et Ksar-cl- 
Melamcur; Debabcha. 

Algérie, Fezzan, pays des Touareg. 

Obs. Si, comme le fait justement observer mon ami et collaborateur M. Bonnet 
( ap. Morot Jotirn. de bot. VIII, 12), les L. monopclalum et L. Guyonianum occupent 
en Tunisie des zones distinctes et nettement limitées, il est utile toutefois de faii-e 
remarquer qu'ils peuvent s'écarter cependant cbacun de sa zone propre, l'un pour 
pénétrer dans l'intérieur, l'autre pour se rapproclrr du littoral : c'est ainsi que le 
L. monopctulum pénètre jusque dans la région de Kairouan où seid, jusqu'ici, il a 
été observé et même jusqu'à Tozzer, si l'écbantillon rapporté par M. Sédillol a été 
réellement recueilli à cette localité, et que le L. Guyonianum est abondant à Gabès 
dans les sables entre la mer et l'oasis. La station rfin arenis bumidis et saisis prope 
Kliairouaiin donnée dans le Flora Allanlica est donc bien celle du L. monopelalum 
de l'herbier de Desfontaiues. 

STATIGE 

Willd. Ennm. 333. 

Soot. 1. Pteiioclados Boiss. 

s. sinuata L. Sp. 39G; Dosf. itl. I, -^-jG- Bail. oL Tral). Alff. I, 72!); Boiss. Or. IV, 
8Ô7; Gren. et Godr. Fi Fr. II, 739; Bot. Mag. lab. 71. — '^. Apr.-Jul. 

Dépressions salées, pâturages et coteaux de la Tunisie septentrionale : fort de 
Sidi-llnssen {\hrv.), llammam-cl-Llf {Mhs. i883), DJ. Bou-Kourneïn (Tcliilial., 
Miss. i883, etc.). 

Algérie, Maroc, Porhigal, Espagne, France méridionale, Sardaignc, Italie, 
Sicile, Turquie méiidionalc, Grèce, Crète, lUiodes, Chypre, Asie Mineure, Syrie, 
Palestine. 

S. Bondnelli Loslib. In Ann. se. nal. sér. 3, XVI, 81, lab. 17; Balt. cl Trab. .1//;. I, 
737; Ilot. Mag. fab. .^i58. — ®. Apr.-Jun. 

Sables du littoral, coteaux calcaires, alluvions, lils dos rivières de la Tunisie 
méridionalf» : liir Mi-bm-IItilifa , Ksiir-rl-Miuiiir, Ilir Oiini-Ali , Fouin khanjrct El- 
Trldja, enti-(; VOucd Krbirita et YOiœd Mrt(il<'i>hmin; Xadour, Oued Ouin-Mczcssar, 
DJ. Tadjcra. 

Algérie, Tri|)olilaine, Fezzan. 



PLUMBAGIiNE.K. 351 

S. Thoiiini Viv. Catul. hort. Ne^ro 3/i [1802] ci FI. Libye. 18, lab. 11, fi{j. 1; l]atL 
ot Trab. .l/g-. I, 727; Boiss. Or. IV, 858; Willk. el Lge Pmdr. Hisp. U, 38>. — 
S. /Egyptiaca Pors. Syv. I, o^Vi; Dol. FI. E<j. lab. a5, fi{j. 3. — Exsicc. Kral. Tua. 
303. — ©. Apr.-Juii. 

PùUirages soblonneux, dépressions desséchées, alluvions el lits des rivières; très 
répandu dans la partie de la Tunisie située au sud de la Mcdj'erda qui forme la 
jiniile noi'd de l'espèce; n'a pas encore été constaté dans la presqu'île du Cap Buii ; 
(larihage, Tunis, Tchourba, MedJez-el-Bah , Zaghounn, Soiisse, Ain CJierichira , 
Feriana, Gnfsa, DJ. Bou-Hedmn , Gabès , Dj. Tadjera, etc. 

Alg-érie , Maroc , Espagne , Grèce , Palestine , Arabie Pétrée , %ypte , Marma- 
rique, f-yrénaïque, Tripolitaine; Perse. 

Sect. II. Lr.uoyruM Boiss. 

S. priiinosa L. Maiit. 69 (oxcl. syn.); Bail, et Trab. Alg. î, 728; Boiss. Or. IV, 805 
ot ap. DC. Prodr. XII, 669; Viv. FI. Libye, tab. 27, iig. 1. — 2^. Toto l'ère anno. 

Sables maritimes , pâturages et coteaux argileux , pentes calcaires ou gypseuses 
arides, lieux rocailleux, rochers maritimes, alluvions salées de la Tunisie méri- 
dionale : Sebkha SIdi-el-Hani commun, S fax, îles Kcrkeniia, Nadour, Dj. Bon- 
Hedma, Scbhha Et-Gucttar, Redir Timiat, Ras El-Aïoun, enti^e Y Oued Tuferma 
el Gourbala, Dj. Oum-el-AsIcer, Kriz, El-Uamma , Tozzer; île de Djerba , Oudref, 
Gabès, Ras-el-Oucd, Dj. ziziza, Bled-Kcb/'ra [Malmiila), Ras El-Ahi, Zarzis , 
Scbhha El-Melah, Dj. Meznnzem , entre Y Oued El-kheïl et Bled-Kebira [GJiom- 
rassen), Ksar-el-Gkilan. 

Algérie, Maroc; Tripolitaine, Cyrénaïque, Marmarique, Egypte, Arabie Péti'ée , 
Palestine. 

H. Caspia Willd. Enam. I, 336; Boiss. Or. IV, 865; Rchb. PL ait. fig. 335 et h: 
XVII, tab. 91, (ig. ni. — S. bellidifolia Groa. et Godr. FL Fr. II, 7/19; WilIk. et Lge 
Prodr. Hisp. II, 37 /i. — 'If. Maio-Jul. 

Sables maritimes de la Tunisie septentrionale orientale : Rades (Miss. 1888), 
Ilam mam-el-Lif ( M iss . 1 8 8 3 ) . 

Région médi(crraucenne de l'Europe, Russie méridionale. 

S. Limonium h. Sp. 39^1; Poir. Voy. II, i/i3; Desf. Atl I, -173; Bail, et Trab. Alfr. 

I, 728; Boiss. Or. IV, 858; Gren. et Godr. FL Fr. II, 739; Rcbb. PL crit. Vllï, 

%• 997- — 7-'- Jun.-Sopt. 

Pâturages et dépressions inondés en hiver de la Tunisie septentrionale littorale : 
Kelibia, kourba (Miss. i883); terrain salé à la base sud du Dj. Ichkeul (Le- 
tourn.. Miss. 1888). 

Algérie, toute l'Europe méridionale littorale, Asie Mineure, Syrie. 

S. delicatnla de Girard in Ann. se. nat. sér. 3, II, 327; Batt. et Trab. Alg. I, 7'?9; 
Willk. et Lge Prodr. Hisp. II, 877. — 5. glohnlariœfolia var. glauca Boiss. Voy. Esp. 
53 1, lab. i55, fig. a. — 5. glohnlariœfolin Roiss. Or. IV, 860 (non Desf.). — 2£. 
Maio-Oct. 



352 ^ PLUMDAGINE/E. 

Terrains sales argilo-sablonneux de la Tunisie moyenne et méridionale : k'aii- 
teret-el-Smor, entre Souk-el-Arba et Nebeur; entre Sousse et Monastir, Sebklin Sidi- 
cl-Haiii, vallée do YOued Margnclil; îles Kerkenna, Dj. Bou-lJcdma , Gcifm, Rn^i 
El-Aïouii, lUr Oum-AU, An':, El-llamma [DJcrid), Tnzzcr ; Oiidref, Gnhcs , cnin» 
Bir Chenchou et El-Uamma, OuedFcrd, Mansourah, Kebilli; île de Djcrba, Sidi- 
Salem-bou-Grara. 

Alg-érie, Kspagne; Fezzau, Cyrcnaïquc, Marmarique, Egypte. 

Obs. Vers sa limite nord, celle espèce a les feuilles plus petites, les grappes 
moins fournies et les épillels plus éloign(?s les uns des autres; parfois même, quel- 
ques rameaux iulerieurs sont stériles et la plante se rapproche visiblement du 
■S. virgata. 

S. Tanetana Sp. iiov. ; Barr. (>t Bonn. E.rplor. Tini. lllualr. hct. lab. i5. 

Planta |)crcnnis glaberrima; scapi elati, teretes, lœves, fere a medio ra- 
mosi ramis aiternis, gracilibus, erecto-patulis, plus minus elongatis, in- 
terdum levitcr arcualo-recurvis; folia numerosa, radicalia rosulala, 
ohlonga apice mucronata, infcrnc sensim attcnuata, ima babi dilalata, 
plana, integerrima, glaucescentia, crassiuscula, coriacea, nervis subobso- 
letis; spiculi dense congesti, secus ramulos glomerali glomerulis aiternis 
distantibus, interdum in spicas brevissimas disposili; braoteae inforiores 
amplexicaules late obovatae Iruncatœ coriaceae anguste membranaceo- 
îiiarginalœ inucronatœ, intimœ flores includontes involutae dorso convexae, 
inferioribus duplo longiorcs margino superiore albo-membranaceœ, inter- 
mediae obovatœ membranacese apice truncalœ emarginato-bilobai vel eroso- 
dentatae; flores in spiculis singulis 2-3, pedicollali, bracteola hyalina inter 
se posila calyci aequilonga prœditi; calyx bractea intima vix longior, limbe 
brevi, 5-lobo iobis ovato-rotundatis, insertione paulo obliqua; pelala 
albida, libéra, calyci suduplo œquilonga; staminum filanienta libéra vel 
ima basi petalis plus minus cobœrentia. — ^- Maio-Oct. 

Sables de la Tunisie méridionale : Gabcs (Rob.), Sidi-Salein-bou-Grara , ke- 
billi ( Letourn. ) , Tozzcr. 

Espèce spéciale à la Tunisie. 

Obs. Jolie es|)èce découverte par M. fietourneux en i88/( cl voisine du S. de- 
licaUda ; toutefois elle en est bien dislincle par ses ('pillets réunis en [)elits glomé- 
rules le long des rameaux, [>ar la lorinc de ses braclécs, par les lobes du calice 
ovales arrondis, etc. 

S. olcfcrolia Srop. Délie. IiiHuhr. lo; Batl. et Tral». Alfr. 1, 781. — S. detisijlora Guss. 
Sijn. I, '.iii']; Gron. et Godr. FI. Fr. II, ']l\!\. — S. oxylepis Boiss. ap. DC. Prodr. 
XII, 6/17. — 'f. Maio-Oct. 

Terrains salés argilo-sablonneux de la Timisie seplenlrionalc : entre Tonnnra 



PLUMBAGINK^. 353 

ei Zaouiet-el-Mgaïz , entre Mentol-Temim et Kourha; Bizerte; La Gouletle, Stdi- 
Hassen, Haminam-el-Lif. 

Algérie, Maroc, îles Baléares, Corse, Sardaigne, Italie, Sicile. 

S. Gougetiana do Girard in Ann. se. naf. sér. 3, II, SaS; Balt. et Trab. Alg. t, 7.33. 
— 2/:. Maio-Aug. 

Rochers maritimes de la Tunisie septentrionale : île Plane, îlot des Chiens, Cap 
Blanc, ouest et près de Tembouchure de VOiied Barka. 

Algérie, îles Bale'ares. 

S. psiloclada Boiss. ap. DC. Prcdr. XII, 65i ; Balt. et Trab. Alg. I, 782; A. Mori ap. 
Pari. Fi haï. VIII, 677; VVillk. et Lge Prodr. Hisp. II, 870. — Exsicc. Kral. Tan. 
13 5. — "if. Jiin.-Aug. 

Sables maritimes de la Tunisie septentrionale : Tunis (Kral.). 

Gyrénaïque, Algérie, Sicile, Italie, Espagne. 

Var. |3. intermedia Boiss. l. c. — 5. intermedia Guss. Syn. I, 869. 

Rochers maritimes : Cap Bon, îlot de Zembretta, île Plane, îlot des Chiens, 
Ras Zebib. 

Sicile (île Lampeduse). 

Var. 7. albida Boiss. l. c. — S. albida Guss. /. c. 

Sables maritimes : îlot de DJamour (Doum.). 

Sicile (île Lampione). 

S. virgata Willd. Enitm. I, 336; Batt. et Trab. Alg. I, 788; Boiss. Or. IV, 863; Gren. 
et Godr. FI. Fr. II, 7A6; Bchb. le. XVII, tab. 93, fig. 11. — "If. Jun.-Aiig. 

Sables et rochers maritimes de la Tunisie orientale : îlot de Djamour, La Marsa , 
Rades, Hammam-el-Lif ; île de Djerba. 

Algérie, région méditerranéenne de toute l'Europe, Asie Mineure, Syrie, Gyré- 
naïque , Tripolitaine. 

Sect. m. ScHizHYMENiuM Boiss. 

s. cchloides L. Sp. 896; Desf. Atl. I, 37Z1; Balt. et Trab. Alg. I, 786; Boiss. Or. IV, 
870; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 760; Bchb. PL crit. II, fig. 293 et le. XVIII, tnb. 96, 
fig. III. — 0. Apr.-Jul. 

Pâturages et coteaux arides, sables maritimes; îlot de Djamour, entre Menzel- 
Temim et Kourba, entre Dar-cl-Bey et Bâchera Sidi-bou-Ali, Herlda, entre 
Sousse et Monastir, Monastir, Sebkha Monastir, Lnmta, sud de Teboulba, Sebkha 
Sidi-el-Hani , Khanget Segalas ; Hadjera Souda, FA-Gueltar, Khangel El-Teldja; 
Sfax, îles Kerkenna, territoire des Béni Zid, île de Djerba, Zarzis, Sebkha El- 
Melah, Guelaat El-Setlara, territoire des Ahouaia. 

Algérie, Maroc, région méditerranéenne de toute l'Europe, Crète, Chypre. 

Tunisie. 28 



35'i PLUMBAGINE^. — PLANTAGIN ACE.E. 

Sect. IV. MvnioLEPis Boiss. 

s. feriilacca L. Sp. 896; Desf. Atl. I, 976; Balt. et Trab. Aîg. I, ySo; Gren. et Godr. 
FI. Fr. II, 701 ; WiUk. et Lge Prodr. Ilisp. II, 871 ; Rclib. le. XVII, lab. 96, fig. i. 
— "if. Maio-Aug. 

Sables maritimes, champs argilo-sablonneux sale's de la Tunisie septentrionale : 
Mcntel-Temm, emhonàinre àe Y Oued CJiaïbn, Neheul; Bizerte commun, Guerah 
Tindja, Taharque ; lac de La Goulettc vers la porte de Carthagc, Radha , Uammam- 
el-Lif, entre Zaghouan et Baïech. 

Algérie , Maroc , Portugal , Espagne , îles Baléares , France méridionale , ? Dai- 
matie, Sicile. 

ARMERIA 

Wiiid. Eimvi. 333. 

A. planta^inca Willd. /. c. 33i ; Gren. et Godr. FI. Fr. II, 730 ; Willk. ot Lge Prodr. 
Hisp. II, 3G5; Rchb. le. XVII, tab. 100, lig. i. — A. Chouleltiana Pomei Nouv. mat. 
i35; Balt. et Trab. Alg. I, 738. — Var, florUjus albls : A. plantaginea var. leucantha 
Boiss. ap. DC. Prodr. XII, 683. - A. Atlandca Pomcl iVoMi'. mat. i36; Balt. et Trab. 
Alg. I, 737. — y:. Maio-Jul. 

Bégion montagneuse de la Tunisie septentrionale : Dj. Reças, Dj. Bargou, 
Guelaat El-IIarrat, Kcf Sidi-Ali-Mouzin. 

Algérie, Portugal, Espagne, France, Allemagne occidentale, Suisse, Italie, 
Dalmatie. 

Obs. D'après les renseignements que lui a donnés Letourneux , M. Batlandier 
{FI. Alg. I, 735) a mentionné en Tunisie le Goniolimon Talaricum Boiss. [Statice 
Tatnrica L.); cette espèce qui croît en Transylvanie, en Bulgarie, dans la Bussie 
méridionale et au Caucase, et qui n'est pas rare en Algérie sur les Hauts Plateaux 
des provinces de Gonstantiue et d'Oran , n'a pas encore été constatée dans la Bé- 
gence, mais il est possible qu'une exploration attentive dans le courant de l'au- 
tomne la fasse découvrir vers la frontière, à la latitude des plateaux algériens. 

PliA^TAeiRïACE^ Juss.^''. 

PLANTAGO 

Tourn. Elem. io3 et Inst. 12G, tab. /18-Ù9. 

Scct. I. POLYNEURON DcsnO. 

P. major L. Sp. 119; Poir. Voy. H, 112; Desf. Atl. 1, i3/i; Bail, et Trab. Alg. 1, 
73(); Boiss. Or. IV, 878; Rcbl). le. XVII, lab. 77, Cg. i-n. — "if. FI. Inv |H.r loh.m 
aiiiiiiin. 

'■' Auclorc Ed. RoiiMcl. 



PL AN TV G IN A CEE. 355 

Décombres , lieux incultes , bords des chemins , lieux herbeux , bords des se- 
guia : Zaghouan, Kessera, Ellez, Aïn Chenchira, Haïdra, Bordj-el-Hammam , 
Gabès, Gafsa, Ne/ta, etc., assez commun dans toute la Tunisie jusqup dans la 
région des oasis. 

Tripohtaine, Algérie, Maroc, bassin méditerranéen. 

Sect. II. Leucopsyllium Dcsne. 

p. albicans L. Sp. lili; Desf. AU. I, i36; Balt. et Trab. Alg. I, 7/I3; Boiss. Or. IV, 
882; Krai. PL Tuu. exsicc. n" 127; Rchb. le. XVII, lab. 78, fig. iv. — 2^. Febr.- 
Jun. 

Lieux herbeux, sables, décombres, lieux incultes, bords des chemins, oasis: 
très commun dans toute la Tunisie continentale et insulaire. 

Cyrénaïque , Tripolitaiue , Algérie , Maroc et tout le bassin méditerranéen. 

p. BelIariU Ail. FI. Ped. 1, 83, tab. 85, flg. .3; Batl. et Trab. Alg. I, 7^11; Boiss. 
Or. IV, 88^1; P.clib. le. XVII, tab. 83, fig. i-ui. — P. pilosa Pourr. Chlor. Narbonn. 
n" 882. — P. lanata Poir. Voy, II, ii5. — P. holostea Lam.; Desf. Atl. I, 187. — 
®. Mart.-Jun. 

Sables, pâturages secs, lieux herbeux, pentes des collines : presqu'île du Cap 
Bon, Nebeul, Batria, Hamniam-Zeriba , Zeram-el-Din , El-Djem, Oued Chaiba, 
Stdi-el-Hadj-Hassen , Fedj El-Saha. 

Algérie, Maroc, parties septentrionale et orientale du bassin méditerranéen, 
Egypte. 

P. notata Lag. Gen. et sp. 7; Batt. et Trab. Alg. I, 7^11 ; Boiss. Or. IV, 885. — P. Syr- 
tiea Viv. FI. Libye. 7, tab. 3, fig. 2; Coss. et Kral. in Btdl. Soe. bot. IV, ^98. — 0, 
d). Mart.-Maio. 

Sables, terrains incultes, alluvions des oued: Sfax, Gabès, Gafsa, Douù'et, 
Oued Ghomrassen. 

Cyrénaïque, Tripohtaine, Algérie désertique, Espagne méridionale (sec. La- 
gasca; n'y a pas été retrouvé), Egypte, Marmarique. 

P. ovata Forsk. FI. /Eg.-Arab. 3i; Coss. et Kral. in Bull. Soc. bot. IV, 692 (exol. syn. 
Forsk.)-, Balt. et Trab. Alg. I, 7/11 (excl. syn. Forsk.); Kral. PI. Tun. exsicc. n" 3a a ; 
Boiss. Or. IV, 885 (excl. syn. Forsk. test. Ascbers. et Schvveinf.). — P. argentea Desf. 
Atl. I, i36. — ®. Mart.-Maio. 

Sables, lieux incultes, alluvions des oued, pentes des collines : Sfax, Btr 
Khiifa, Oued Lcben, Gabès, Sidi-Boul-Baba , Gafsa, Fedj El-Kheil, Bled El- 
Hainama, DJ. Clieguieïga, entre Bir Ertimi et Nokhlet El-Mciigoub , Zarzis, entre 
Kliangct Douara et Fcnaiia, etc., assez commun dans le sud. 

Algérie, Maroc, Espagne méridionale, Syrie, Arabie Pétrée, Egypte, Mar- 
marique. 

23. 



350 PLANTA GIN A r,E-^<:. 

P. ciliata Desf. Ali I, 187, lab. 89, f%. 3; BaU. el Tnib. Alg. 1, 7/11 ; Boiss. Or. IV, 

887; Dcsnc a].. DC. Prodr. XIII, sect. 1, 708. — 0, (2). Apr.-Jun. 

Sables, t