(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Club Canadien, 1874-1949"



en 




1874-1949 



The EDITH and LORNE PIERCE 
COLLECTION o/CANADIANA 







LE CLUB CANADIEN 



1874-1949 




L'immeuble actuel du Club Canadien au A T o J>38 est rue Sherbrooke. La 
possession de cet immeuble marque la quatrième étape d'existence du Club 
Canadien. La maison actuelle fut inaugurée Je 21 novembre 1927 et un vaste 
agrandissement, terminé à V automne de 19 U8 en a marqué l'achèvement. 



s 



rese+itssti&n 



Il convenait de marquer d'une façon éclatante le soixante-quin- 
zième anniversaire de fondation du Club Canadien de Montréal, et 
les manifestations dont nos vastes salles ont été le théâtre depuis 
quelques jours, auront écrit une page nouvelle dans les annales de 
ce cercle social. 

L'événement nous offrait une excellente occasion d'extraire de 
nos archives les faits les plus intéressants de la vie de cette institution, 
vie qui s'avère plus vigoureuse que jamais, grâce au dévouement 
d'une lignée d'administrateurs dont nous ne saurions trop exalter la 
mémoire et d'une constante coopération des diverses catégories de 
membres dont le club se compose. 

Le Club Canadien est né dans la tourmente puisque sa fondation 
en 1874, coïncidait avec les débuts d'une crise économique dont on 
ne pouvait prévoir l'issue; on peut même dire que son premier quart 
de siècle fut un dur noviciat en raison des événements politiques qui 
s'étaient déroulés dans le cours de ces années. 

Honoré Mercier résumait d'ailleurs l'époque quand dans le 
discours qu'il prononçait le 24 juin 1889, à Québec, il lançait cette 
supplication que l'on a souvent rééditée depuis: "Cessons nos luttes 
fratricides et unissons-nous !" 

Des querelles politico-religieuses avaient envenimé notre vie na- 
tionale; l'Affaire de l'Institut Canadien, l'Affaire Guibord, la pen- 
daison de Riel sont autant d'événements auxquels se trouvèrent mêlés 
de près ou de loin, des personnages que l'on devait retrouver au 
nombre des membres du Club Canadien, et l'on ne peut s'étonner 
si quelquefois, comme en témoignent nos archives, les duels de lan- 
gage étaient fréquents dans les salles du Club Canadien. 

La barque du Club Canadien exigeait des nautoniers fort habiles, 
capables d'éviter les écueuils qui auraient pu la faire sombrer, mais 



empressons-nous de dire qu'ils furent tous, à des titres divers, à la 
hauteur de la tâche. 

Les fêtes du 75ème anniversaire de fondation du Club auront 
été comme un hommage éclatant à la mémoire de ces hommes dont 
la plupart ont d'ailleurs glorifié la vie montréalaise. 

Le Club Canadien a grandi au rythme du progrès et du déve- 
loppement de la Métropole. 

A la naissance du Club Canadien, la population de Montréal, 
proprement dite, était moins de 120,000 habitants; son conseil mu- 
nicipal se composait de 27 échevins dont 17 de langue anglaise ce 
qui amenait évidemment les Canadiens de langue française à vouloir 
se coudoyer de plus près. 

Il existait bien de petits noyaux de citoyens que les goûts litté- 
raires réunissaient de temps à autre en cercles fermés, mais il n'existait 
pas de cercle canadien-français où l'homme d'affaires pouvait à la 
fois coudoyer le professionnel, ou le littérateur ou encore le politi- 
cien, et la fondation du Club Canadien vint combler cette lacune. 

En racontant l'histoire du Club Canadien, nous avons voulu 
identifier en quelque sorte son existence avec celle de nombre de nos 
institutions canadienns-françaises qui ont également imprégné de leur 
souffle la vie municipale, sociale ou économique des nôtres. 

C'est pourquoi nous avons tenu à publier la liste des maires qui 
se sont succédés depuis la fondation du Club, celle également des 
présidents de notre société nationale, de nos sociétés de bienfaisance 
et de notre chambre de commerce. 

Il sera d'autant plus agréable à nos membres de lire ces noms 
que plusieurs des personnages qui ont joué un rôle imposant dans 
ces domaines respectifs, furent membres du Club Canadien. 

Cette nomenclature visait également à un autre but: celui d'in- 
viter la génération actuelle du Club Canadien, les plus jeunes surtout 
à étudier la carrière de ces citoyens, et d'en tirer les leçons d'énergie, 
de foi dans l'avenir qu'ils nous ont enseignées. 

Nous ajouterons même que c'est une étude historique que l'évo- 
cation de ces noms leur permettra d'entreprendre, puisque l'histoire 
de Montréal se rattache intimement à ceux qui ont contribué à son 
développement et à son progrès. 

PAGE six 



Bien que le but d'un cercle comme le nôtre soit d'un caractère 
récréatif, que la plupart des événements qui s'y déroulent, tendent 
au délassement de l'esprit, il est bon de rappeler ici que les membres 
y auront trouvé de quoi alimenter leurs connaissances et les faire se 
familiariser avec la plupart de nos problèmes d'ordre politique ou 
économique. 

C'est pourquoi, à de fréquents intervalles, des personnages de 
marque ont été invités à leur donner des causeries sur des sujets 
variés et il suffirait de faire la nomenclature de ces conférenciers pour 
se rendre compte de l'importance du rôle du Club Canadien dans la 
vie sociale montréalaise. 

L'atmosphère du Club Canadien s'est également imprégnée, de 
tout temps, de l'esprit traditionnel français; la chaude hospitalité qui 
était la vertu de nos pères, nos membres et leurs familles la retrouvent 
ici dans des réunions où la gaieté de bon aloi, une table bien garnie, 
des divertissements évoeateurs des coutumes d'antan, entretiennent les 
vertus familiales et créent entre eux des liens d'amitié que rien ne 
saurait rompre. 

C'est dans le but de vous faire aimer davantage Votre Club, 
que nous avons écrit son histoire. 



LA DIRECTION 



L'Union Ailet dont le premier président du Club Canadien, Gustave R. Fabre 
fut président, avait comme vice-président pour Montréal, M. McGowan. Parmi 
ceux qui à l'époque de la fondation du Club Canadien composaient le bureau de 
direction, mentionnons MM. Gustave Drolet, Joseph Champagne, Alfred Pren- 
dergast, Alfred Larocque, Napoléon Beaulieu, Napoléon Archambault, Eugène 
Varin et J. -Edouard Masson. 



PAGE SEPT 



La fondation du Cluh (Lanadi 



îen 



Dans une causerie que M. Charles Robillard donnait devant les 
membres du Club Canadien, le 11 décembre 1929, le rédacteur en 
chef de La Patrie nous faisait comme suit l'historique de la fondation 
du Club: 

"Vers 1865, les jeunes gens de la paroisse de St-Jacques avaient 
l'habitude de se réunir chaque dimanche à l'Institut Olier, coin des 
rues Saint-Denis et Ste-Catherine, sous la direction de M. le curé 
Sentennes. C'est ce qu'on appelait le Cercle St-Denis. On y jouait au 
billard et aux cartes. Pour une raison ou pour une autre, le cercle 
finit par se disloquer, au grand ennui des intéressés. Les Zouaves, de 
retour de Rome, venaient de fonder l'Union Allet. Ils invitèrent 
quelques-uns de leurs amis du Cercle St-Denis à se joindre à eux. Leur 
pied-à-terre était situé près de l'école des Frères de la Doctrine Chré- 
tienne rue Côté. M. G.-R. Fabre, marchand bien connu de la rue 
Notre-Dame, frère de Mgr Fabre, premier archevêque de Montréal, 
était alors président de l'Union Allet. 

"Cela se passait vers 1872. L'Union Allet fut bientôt le rendez- 
vous de la plupart des membres du cercle désagrégé. Les Zouaves 
avaient reçu du juge Berthelot un certain montant qui leur permit 
de subvenir aux frais de leur installation, sur la rue Côté. 

"Cette heureuse initiative ne dura guère. La zizanie se répandit 
vite dans le camp, menaçant l'Union d'une ruine prochaine. 

"Les plus zélés des clubistes se réunirent chez M. Alfred Brunet, 
de la Compagnie de Construction Métropolitaine, puis chez le notaire 
Brault, rue St-Jacques, afin de jeter les bases d'un nouveau Club, 
auquel on donna le nom de Club Canadien. Quelque temps après, 
l'on s'adressait à la Législature de Québec pour en obtenir les lettres 
patentes nécessaires, et on louait un immeuble sur la rue St-Denis, 
près du Carré Viger. 

"L'inauguration officielle du Club Canadien eut lieu le 14 juillet 
1875. 

PAGE HUIT 




Quoi de plus reposant à l'oeil que ce coin du vaste salon 
du Club Canadien, mais combien plus reposant encore 
pour celui qui se laisse choir dans l'un des fauteuils con- 
fortables qui meublent la pièce. L'art et le bon goût 
s'harmonisent pour bien compléter l'atmosphère de la pièce. 



"Les archives établissent que la première assemblée régulière et 
plénière des membres fut tenue le 2 avril 1875, sous la présidence 
de M. H. -A. -A Brault et que M. J.-N. Pauzé agissait comme secré- 
taire. 

"Etaient présents: J.-D. Peltier, Alfred Brunet, C.-A. Christin, 
M. Laframboise, P. O'Meara, M. Macdonald, Charles Arnoldi, P.- 
N. Lamothe, J.-B.-A. Lanctôt, Charles Lapierre, Tancrède Trudel, 
Moïse Bouthillier, Auguste Laberge, Adolphe Ouimet, L. Charbon- 
neau, Hector Leblanc, A. Thériault, J.-E. Lamère, Louis Moquin, 
Adolphe Pinsonnault, A. Doyon, Th. Robillard, Ed. Dubuc, R. 
Gohier, O. Delorme, J.-O. Vallée, et autres. Ce sont là de toute 
évidence, les véritables fondateurs de notre Club." 



PAGE NEUF 



GUSTAVE-R. FABRE 

Le premier président 
1874 

Bien qu'il ne fût pas le premier président d'office, Gustave-R. 
Fabre, frère de Mgr Fabre, premier archevêque de Montréal, est celui 
qui, en sa qualité de président de l'Union Allet, en 1874, dirigea 
les pourparlers qui aboutirent à la fondation du Club Canadien. 

C'est pour cette raison qu'on considère l'ancien président de 
l'Union Allet, comme le premier président du Club Canadien. 

Monsieur Fabre, quincaillier, avait fait partie des Zouaves pon- 
tificaux, ce corps de volontaires recruté au Canada et qui fut incor- 
poré en 1868, au régiment du colonel de Charette, dans le dessein 
de défendre contre les Piémontais, les Etats de l'Eglise. 

L'Union Allet était formée des survivants de cette expédition et 
publiait même un bulletin mensuel en outre des réunions qu'elle 
tenait fréquemment. 

A l'époque où M. Fabre prit part aux négociations qui ame- 
nèrent la fondation du Club Canadien, il habitait rue Berri, près de 
la rue Dubord (Square Viger) . 

Né à Montréal en 1842, il décédait le 26 septembre 1899, chez 
son gendre T.-L. L'Africain, rue Saint- André près de Sherbrooke et 
eut ses funérailles à St-Louis de France. 

Il ne paraît avoir joué d'autre rôle que celui de bon bourgeois, 
respectueux des lois, soucieux de développer son commerce et dévoué 
à l'Union Allet où il rencontrait fréquemment ses anciens camarades 
d'armes. 

Un frère de M. Fabre fut notre premier commissaire canadien 
à Paris. 

Son père, Edouard-Raymond Fabre, fut maire de Montréal en 
1849 et 1850. 




*» e § 



La vie montréalaise au cours 

des premières années du Club Canadien 



Ceux de nos membres dont les ans n'ont pas encore blanchi la 
nuque, et qui ont entendu ou lu la rétrospective historique du Club 
Canadien faite par feu Charles Robillard, au cours d'une causerie 
devant les membres du Club, le 11 décembre 1929, ont pu s'étonner 
ou même se scandaliser de certains incidents ou détails que le vieux 
journaliste avait relevés dans les procès-verbaux de notre institution. 

Pourtant, il n'y a pas lieu de s'étonner de choses qui se passèrent 
dans le temps et qui ne peuvent se répéter aujourd'hui, si l'on songe 
qu'autrefois toutes sortes d'événements troublaient la vie politique et 
mettaient en conflit, les plus solides amitiés. 

Ce qu'il y a d'étonnant et de consolant à la fois, c'est de cons- 
tater que le Club Canadien a pu survivre à ces heurts et continuer 
sans interruption, sa marche ascendante, pour en arriver aujourd'hui 
au rang qu'il occupe parmi les cercles sociaux au Canada. 

Il faut également se rendre compte que les fondateurs du Club 
et leurs successeurs se recrutaient parmi les plus hauts cotés du monde 
industriel, commercial, professionnel et politique, et que la plupart 
de ces personnages jouaient des rôles différents dans leurs sphères 
respectives ce qui malheureusement amenait des conflits d'opinion, 
créait des animosités qui se poursuivaient même à l'intérieur du 
Club, avec les résultats que le conférencier nous a décrits. 

C'est dans le but de jeter un peu de clarté sur la situation dans 
laquelle se trouvaient nos prédécesseurs du temps, que nous avons 
cru devoir faire brièvement l'histoire de la vie montréalaise dans les 
premières années de notre fondation. 

Si deux guerres relativement récentes ont pu jeter un peu de 
désarroi dans notre vie économique et sociale, elles n'ont pas néan- 
moins affecté matériellement la marche de notre vie quotidienne et 
c'est même au sein de nos clubs sociaux que nos hommes d'affaires, 

PAGE DOUZE 



nos professionnels et nos politiciens de carrière, ont trouvé, durant 
la tourmente, les heures de repos et d'agréables délassements auxquels 
ils avaient droit. 

Il n'en était pas ainsi autrefois alors que dans l'enceinte des 
rares clubs du temps, se poursuivaient les discussions, éclataient des 
querelles qui plusieurs fois ébranlèrent les assises du Club Canadien 
sans jamais pourtant en affecter la base. 

Si l'on veut avoir une idée jusqu'à quel point les passions poli- 
tiques affectaient nos hommes publics du temps, nous signalerons 
que l'on tenta même un jour, au Parlement, d'introduire une mesure 
dans le but d'interdire des funérailles publiques à des hommes poli- 
tiques qui avaient mérité de leurs compatriotes. 

Comme cela se passait quelques jours après la mort de Sir George- 
Etienne Cartier à Londres (20 mai 1873), on peut croire que la 
mesure avait pour but d'empêcher une manifestation de sympathie 




Voici le bar ultra-moderne du Club Canadien. Les marques 
les plus recherchées et les plus rares composent l'étalage 
et un personnel entraîné et courtois accueille ceux qui 
avant le repas veulent s'offrir le "coup d'appétit". 



PAGE TREIZE 



trop générale à l'égard de l'homme d'état dont on allait amener la 
dépouille à Montréal. 

Dès l'année de fondation du Club Canadien, l'incident Guibord 
eut pour effet de créer des clans au sein de la grande famille cana- 
dienne-française, de même que la suspension des paiements à la 
Banque Jacques-Cartier souleva de fortes discussions à des réunions 
de notre cercle social. 

L'année suivante c'était une assemblée monstre au Champ de 
Mars, pour protester contre l'imposition de nouvelles taxes par 
l'Hôtel-de-Ville, mesure qui ennuyait fort nos hommes d'affaires. 

N'oublions pas, par exemple, la crise politique de 1878 alors 
que le gouverneur du temps décida de dissoudre la Chambre d'assem- 
blée et l'émeute à Montréal qui marqua une tentative des Orangistes 
pour parader, deux événements qui créèrent une véritable surexcitation 
au sein de notre population. De plus, pour la première fois, depuis 
la Confédération le peuple du Dominion venait d'élire un gouver- 
nement libéral. Et puis ce furent l'incident Louis Riel en 1885 et la 
pendaison du chef du soulèvement, puis l'élection de Honoré Beau- 
grand à la mairie et sa lutte en faveur de la vaccination qui divisa 
fortement entre eux médecins et hommes d'affaires. 

Quelques années après, c'est la mise en accusation de Honoré 
Mercier, la défaite de son gouvernement et combien d'autres incidents 
qui étaient l'objet des conversations aux réunions du Club Canadien. 

Nous pourrions noter également que nos élections municipales 
du temps laissaient souvent plus d'aigreur et d'animosités entre can- 
didats et factions qu'elles ne le font aujourd'hui et c'est ce qui ex- 
plique certains incidents malheureux dont la tranquillité de notre 
institution ne fut pas exempte. 

Tout est bien changé aujourd'hui, avouons-le. 

C'est le cas de dire, en parodiant Dante: "Vous tous qui péné- 
trez ici, laissez dehors toute politique." 

Signalons également les soins apportés aujourd'hui dans le choix 
des membres mais surtout le souci de l'observance des règlements, 
toutes améliorations ducs à l'expérience du passé. 

Il n'en reste pas moins que plus on relit les archives du Club 
Canadien plus on se rend compte du mérite que ses fondateurs et 
leurs successeurs, sans exception, ont acquis auprès de ceux qui béné- 
ficient aujourd'hui de l'hospitalité de notre maison. 

PAGE QUATORZE 



La bibliotbècfue du Club Canadien 



Elle existe, bien qu'elle ne soit pas patronnée comme au temps 
où la lecture était l'un des principaux agréments de la vie. 

Nous en avons fait le tour et avons pris connaissance des noms 
des auteurs dont les ouvrages ornent les rayons. 

La bibliothèque est composée principalement de romans, mais on 
y trouve également quelques ouvrages de référence, récits de voyage, 
mémoires historiques et quelques livres canadiens. 

La bibliothèque du Club Canadien a une histoire que le Bulletin 
des Recherches Historiques de Québec (février 1935) a racontée, sous 
la signature d'un ancien membre du Club, M. Charles Robillard, 
rédacteur-en-chef de La Patrie, décédé depuis. 

Pour le bénéfice des membres du Club nous la résumerons, car 
elle se rattache à un événement historique. 

M. Robillard nous apprend que le Club Canadien faillit hériter 
un jour de la bibliothèque du fameux Institut Canadien, cercle de 
propagande littéraire et politique, fondé en 1854, qui mérita la 
défaveur de l'Eglise par son attitude frondeuse et anticléricale. 

Les livres de la bibliothèque de l'Institut Canadien avaient été 
l'objet de condamnations et d'interdits de la part de Mgr Bourget, 
évêque de Montréal et à la suite d'incidents de toutes sortes, l'Institut 
périclita et finit par fermer boutique. 

Mais la bibliothèque de l'Institut restait quand même un actif 
considérable et précieux, et plusieurs membres du Club Canadien qui 
en connaissaient la valeur résolurent d'en acquérir au moins une 
partie. 

Un ancien président du Club Canadien, Alfred Brunet qui avait 
fait partie de l'Institut, entama des pourparlers qui furent continués 
par le docteur Georges Leclère président du Club en 1882. Ce fut 

PAGE QUINZE 



le 26 juillet 1881 qu'un comité de l'Institut Canadien, composé de 
MM. Joseph et J.-S. Doutre, Ls-C. Crevier et Alfred Brunet et un 
comité du Club Canadien, représenté par MM. Georges Leclère, 
J.-B.-A. Lanctôt et L.-J. Lajoie, signèrent une entente par laquelle 
la bibliothèque de l'Institut ainsi que les gravures qu'il possédait, 
étaient prêtées au Club Canadien pour une période de dix ans, le 
Club Canadien s'engageant à faire assurer le tout pour une somme 
de $10,000. 

Bien que le projet fut accepté, on y ajouta une stipulation par 
laquelle toute la précieuse collection retournerait à l'Institut Canadien 
dans le cas d'une opposition de la part des autorités ecclésiastiques. 

L'affaire en resta là jusqu'à l'année suivante alors qu'un comité 
fut autorisé à signer l'entente en question et le chevalier Larocque 
fut nommé bibliothécaire. 

Mais voici que le 29 février 1883, l'évêque de Montréal prie 
le curé de St-Jacques, M. Rousselot, d'avoir à avertir le Club Cana- 
dien qu'il devra expurger de sa bibliothèque les livres condamnés par 
l'Index et les romans immoraux. 

Suit un échange de correspondance entre le Club et les autorités 
religieuses. Finalement, il est entendu que le Club gardera en séquestre 
les livres jugés immoraux par les autorités religieuses et que le curé 
Rousselot aura accès en tout temps à la bibliothèque afin de constater 
que l'ordonnance de l'évêque est respectée. 

"Entre-temps", écrit M. Robillard, "quelque chose d'extraordi- 
naire s'était passé, car le 28 décembre 1884, un comité est chargé 
de s'aboucher avec les membres de l'Institut pour empêcher l'abandon 
ou la donation de la fameuse bibliothèque à l'Institut Fraser. 

"L'abbé Rousselot écrit même "qu'il consent et désire même que 
le Club accepte de l'Institut Canadien, sous la direction de l'évêque 
de Montréal, toute donation que le dit Institut voudrait lui faire, 
y compris sa bibliothèque dans son état primitif et intégral." 

"Le 16 janvier 1885, un comité composé du président du Club 
Alexis Brunet et de MM. O. Auge, Nazaire Bourgouin, J.-E. Robi- 
doux, le juge C.-A. Dugas, B. Globensky et l'honorable J.-A. Oui- 
met, reçoit mission de voir l'abbé Rousselot pour savoir des autorités 
religieuses ce qu'il y aurait à faire au cas où l'Institut Canadien ferait 
au Club l'abandon de sa bibliothèque." 

PAGE SEIZE 




On n'a rien ménagé pour accommoder tous ceux qui 
veulent se réunir en groupes intimes et célébrer un parent 
ou un ami. Voici Vune des salles mises à la disposition 
de ces groupes. 



Pendant que ces pourparlers se déroulaient d'autres discussions 
se poursuivaient discrètement entre l'Institut Canadien et le Fraser 
Institute et ce fut pour le Club Canadien, une surprise, quand le 
27 mars 1885, il reçut des avocats Doutre et Dandurand une lettre 
le prévenant qu'il aurait à remettre prochainement la bibliothèque 
à l'Institut. 

Le Club Canadien se rebiffa et il s'ensuivit toute une série de 
procédures légales, d'injonctions, de saisies-revendications, etc., etc., 
qui n'eurent leur dénouement que quatre ans plus tard, après que la 
fameuse bibliothèque eut été logée au Fraser Institute. 

Et voilà comment le Club Canadien faillit hériter de la biblio- 
thèque de l'Institut Canadien. 

Ce que M. Robillard ne dit pas dans son résumé de l'incident 
paru dans le Bulletin des Recherches Historiques et ce dont il n'était 



PAGE DIX-SEPT 



pas sûr probablement, c'est que l'on peut présumer que la collection 
dont s'enrichit actuellement notre bibliothèque faisait partie de la 
bibliothèque de l'Institut Canadien. 

Il se peut fort bien qu'au cours des tractations entre les trois 
institutions, le Club Canadien, hérita de quelques centaines de vo- 
lumes. 

Quoiqu'il en soit, l'histoire de la Bibliothèque du Club Cana- 
dien nous aura permis de rappeler un épisode dont les répercussions, 
dans le temps, n'étaient guère de nature à apaiser des esprits déjà sur- 
chauffés par des querelles politico-religieuses de toutes sortes. 



L'Histoire d'une Maison. La liste des titres du Club Canadien relativement 
à l'achat de la propriété actuelle, occupée par le Club, rue Sherbrooke, comporte 
quelques-unes des pièces suivantes: Testament de M. Arthur Dubuc (27 juin 1899); 
vente par le Séminaire de Québec à M. Joseph Brunet (28 décembre 1891); 
vente par le Séminaire de Québec à M. Arthur Dubuc (14 avril 1894); vente par 
dame Angéline Racicot, veuve de Arthur Dubuc à M. Trefflé Bastien (20 mars 
1901); vente par M. Trefflé Bastien à M. U. H. Dandurand (26 août 1912); 
vente par M. U. H. Dandurand à M. Joseph-Eugène Panneton (2 février 1920) : 
vente par M. Joseph-Eugène Panneton au Club Canadien (18 octobre 1926). 

Monsieur Arthur Dubuc fut échevin de Montréal en 1880-81-82-83-84-85-86- 
87-88-89-90-91-92-93; monsieur Trefflé Bastien, échevin en 1904-05-1910-11-12-13- 
14-16; monsieur U. H. Dandurand, échevin en 1910-11. 



"Attendu que feu P. N. Lamothe a été le principal fondateur de ce club et 
qu'il s'est donné pour cela beaucoup de peine sans rémunération; attendu que le 
dit Lamothe a payé en entier sa contribution de $50 sans avoir pu jouir de son 
oeuvre, la mort l'ayant enlevé prématurément. 

"Il est résolu que, comme témoignage de reconnaissance pour les services 
ainsi rendus par le dit feu Lamothe, ce Club remette à sa famille une somme 
de $50. 

(Extrait des procès-verbaux du Club Canadien, mars 1876) 



Les Premiers-Ministres de la Province, depuis la fondation du Club Canadien. 
(1874) L'honorable C.-B. de Boucherville ; (1878) L'honorable Henri Joly; (1879) 
L'honorable J.- Adolphe Chapleau; (1882) L'honorable J.- Alfred Mousseau; (1884) 
L'honorable J. J. Ross; (1887) du 13 janvier, L'honorable L. O. Taillon; (1887) du 
29 janvier, L'honorable Honoré Mercier; (1891) L'honorable C.-B. de Boucherville; 
(1892) L'honorable L. O. Taillon; (1896) L'honorable E.-J. Flynn; (1897) L'hono- 
rable P.-G. Marchand; (1900) L'honorable S.-N. Parent; (1905) L'honorable 
Lomer Gouin; (1920) L'honorable L.-A. Taschereau; (1936) L'honorable Mau- 
rice-L. Duplessis; (1939) L'honorable J.-Adélard Godbout; (1944) L'honorable 
Maurice-L. Duplessis; (1948) L'Honorable Maurice-L. Duplessis. 

■ ■ ■ 

A la séance du 19 décembre 1834, Honoré Mercier est nommé membre hono- 
raire du Club Canadien. Honoré Mercier devait être élevé au poste de premier- 
ministre de la province de Québec, le 29 janvier 1887, dans le nouveau gouverne- 
ment libéral-national. Notons que cette année 1884, marque également la fondation 
du journal La Presse. Ces événements se déroulaient dix ans après la fondation 
du Club Canadien. 



PAGE DIX-HUIT 



Les Quatre stages du Club Canadien 



Rue Saint-Denis 

Pas plus que sa fondation, l'inauguration du Club Canadien, 
n'eut guère de retentissement à Montréal. 

D'ailleurs les journaux du temps, tels La Minerve des Frères 
Duvernay et de M. Dansereau, le Nouveau-Monde de l'avocat Al- 
phonse Desjardins, plus tard Maire de Montréal, le Franc Parleur 
d'Adolphe Ouimet et L'Opinion Publique n'avaient pas le volume 
des quotidiens d'aujourd'hui et comme la fameuse affaire Guibord et 
de l'Institut Canadien, mettait aux prises la plupart de ces journaux 
à tendances diverses, on n'avait guère d'espace pour les événements 
qui n'offraient rien de sensationnel. 

Or, voici comment l'Opinion Publique du 22 juillet 1875, ra- 
contait la fondation du Club Canadien: 

"Mercredi soir, 14 courant, au No 14 de la rue St-Denis, avait 
lieu l'inauguration du Club Canadien. Ce sont des jeunes gens qui 
se sont organisés de façon à passer agréablement la soirée, en payant 
des prix modérés pour des consommations d'excellente qualité; ce 
résultat est un des bénéfices de toute association de ce genre. 

"Cette petite fête a eu un caractère presque intime, mais très 
cordial. Les nombreux invités se sont retirés enchantés de l'accueil et 
de la réception. 

"Nos compliments à M. D. Pelletier, président et à M. Pauzé, 
avocat." 

Il est probable toutefois que les journaux auraient parlé plus 
longuement de l'événement, mais dès le lendemain du 14, la mort 
de Monseigneur Larocque, évêque de St-Hyacinthe avait accaparé une 
grande partie de leurs colonnes. 

PAGE DIX-NEUF 



On notera ici, comme en font foi les procès-verbaux du temps, 
que le nom du premier président d'office est souvent écrit de deux 
façons. Tantôt, on écrit "Peltier" et tantôt "Pelletier". Le Lovell 
du temps écrit pourtant "Peltier" et en y référant, on constate que 
Joseph-D. Peltier habitait au No 17 rue Berri, à quelques pas de 
la rue Dubord (Carré Viger) et qu'il était associé à la maison 
J. Kieffer & Co., manufacturier de machineries pour usines de tex- 
tiles. 

Qui aurait pu se douter dans le temps que ce groupe de jeunes 
gens "désireux de se payer de temps à autre un verre de boisson de 
bonne qualité et à bon marché", donnaient naissance à une institution 
qui occupe aujourd'hui un rang si marqué dans la métropole. 

Le nouveau club était d'ailleurs une réplique assez fidèle du 
St. James Club et du Metropolitan Club, deux clubs de l'ouest de 
la ville qui existaient depuis déjà assez longtemps. 

Le St. James Club n'a jamais changé de site et existe encore 
tandis que le Metropolitan Club est depuis longtemps disparu. 

Dès la première réunion plénière des membres, le 2 avril 1875, 
il avait déjà été décidé que le nouveau club n'aurait pas uniquement 
un but récréatif mais qu'il favoriserait des discussions et études litté- 
raires, à l'exclusion des sujets touchant la politique ou la religion. 



Le Club déménage rue Berri 

En mars 1877, le Club a changé de local. Il est maintenant plus 
confortablement logé dans la maison de feu l'honorable Joseph-Ubald 
Baudry, juge de la Cour Supérieure, au No 40 rue Berri, entre La- 
gauchetière et la rue Dubord (Carré Viger) . 

Monsieur Gustave-R. Fabre, quincaillier, que l'on considère 
comme le premier président du Club Canadien, parce qu'il fut l'initia- 
teur du mouvement qui en amena la naissance, habitait dans le temps 
au No 27 de cette rue. 

Des personnalités du monde professionnel, industriel et journa- 
listique étaient devenus membres du Club et déjà s'esquissait cette vie 
familiale qui devait, petit à petit, élargir ses horizons et englober une 
élite canadienne-française dont le niveau se maintiendra au cours des 
années. 

PAGE VINGT 




La grande salle de réception et de concerts au premier 
étage qui a été le théâtre de maintes réunions inoubliables. 
Au fond la vaste cheminée d'où un véritable arôme du 
terroir s'échappe des bûches d'érable canadien que la 
flamme fait pétiller. 



Le Club Canadien rue Lagauchetière 

C'est à une réunion du 1 5 mars 1880 que le bureau de direction 
du Club fut autorisé à négocier avec la succession Amable Jodoin, 
en vue d'acquérir une magnifique propriété rue Lagauchetière, près 
de St-Hubert, devenue aujourd'hui l'immeuble de la bibliothèque de 
l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales. 

Il est évident que l'effectif des membres augmentait et que les 
revenus justifiaient la décision prise par les membres. 

L'achat de la propriété de la rue Lagauchetière fut donc con- 
sommé et pour la première fois, le Club Canadien pouvait se réjouir 
de posséder un "home" à lui qu'il pourrait améliorer, embellir et 
agrandir au besoin suivant les besoins futurs. 



PAGE VINGT ET UN 



Avec une façade aussi bourgeoise que ce nouvel édifice, un inté- 
rieur encore imprégné de la vie d'opulence relative de ses anciens 
habitants, le Club Canadien ne pouvait manquer de rallier davantage 
l'élite montréalaise, et il suffit de parcourir la liste des nouveaux 
adhérents du Club dans les cinq années qui suivirent, pour se rendre 
compte combien sage avait été la décision des administrateurs du 
temps, en changeant de domicile. 

Le succès provoque la concurrence et c'est ce qui fait que l'on 
vit naître un projet de fusion des deux grands cercles sociaux cana- 
diens-français. 

La discussion que le projet provoqua fut animée et on peut s'en 
rendre compte en consultant les procès-verbaux du temps. 

C'est à la séance du 4 mai 1923 qu'il fut décidé de ne pas 
donner suite à l'offre de fusion. 



Le Club Canadien rue Sherbrooke 

C'est en 1926 que s'entamèrent les négociations pour la vente 
de l'immeuble de la rue Lagauchetière et l'achat d'une nouvelle pro- 
priété rue Sherbrooke est. 

Il convient de faire revivre ici le nom de M. J.-V. Boudrias, 
père du président actuel qui fut, en cette circonstance, l'intermédiaire 
discret mais fort habile, entre le vendeur et l'acheteur. 

Monsieur Boudrias était déjà directeur du Club et M. Hermas 
Perras qui avait remplacé M. Ludger Gravel comme directeur, appor- 
tait, dans l'organisation le zèle et l'ambition, facteurs essentiels au 
succès de toute cause. 

Monsieur Boudrias approcha M. Henry Laureys, alors directeur 
de l'Ecole des Hautes Etudes. L'immeuble du Club était voisin de 
l'Ecole et pouvait fort bien convenir à l'agrandissement de l'institu- 
tion provinciale. 

Quels arguments M. Boudrias employa-t-il pour amener M. Lau- 
reys à communiquer immédiatement par téléphone avec le premier- 
ministre M. Taschereau. Nul ne le sait, mais ce qui est certain c'est 
que M. Taschereau autorisa M. Laureys à faire savoir aux directeurs 
du Club Canadien que leurs conditions de vente étaient acceptables. 

PAGE VINGT-DEUX 



C'est ici que se révèle le véritable attachement que portait le 
père de notre président à une institution qu'il fréquentait assidûment 
et où il trouvait un agréable dérivatif à ses occupations journalières. 

Sans plus tarder et bien avant qu'un arrêté en conseil ait pu 
confirmer la décision verbale du Premier-ministre, M. Boudrias et 
ses collègues du bureau de direction entamèrent des pourparlers avec 
le docteur Joseph-Eugène Panneton, propriétaire de l'immeuble actuel 
de la rue Sherbrooke, et le 3 octobre 1926, une réunion plénière des 
membres autorisait le projet d'achat et en approuvait les conditions. 
Ce fut M. Boudrias qui obtint l'option d'achat de l'immeuble et 
lorsque le 18 octobre 1926 se consommait la transaction, par devant 
Me L.-A. Derome, notaire, le négociant optimiste engagera son nom 
et celui de sa firme pour verser au vendeur le montant convenu. 

Ce geste, disons-le, fut un heureux coup de fouet et stimula 
l'émulation du bureau de direction et des membres et quand plus 
tard, soit en 1935, diverses situations que la crise économique de 
1930 ne pouvait que compliquer, l'état financier du Club laissait 
fort à désirer, on vit revenir à la présidence Hermas Perras et un 
groupe d'administrateurs, tous fermement décidés à remettre le club 
sur pied. 

En 1940, l'ère des déficits a pris fin et en 1945, on remboursait 
à la Société des Artisans, le prêt que celle-ci avait consenti au Club 
en 1929. 

Encouragés par ces résultats, les directeurs se font autoriser en 
1947 à procéder à de vastes travaux d'agrandissements et de rénova- 
tion et si le 14 avril 1948, notre immeuble, complètement parachevé 
quatre jours auparavant, est partiellement détruit par un incendie, il 
sera vite restauré, remis à neuf et prêt à accueillir dans ses murs, en 
ce soixante-quinzième anniversaire de la fondation du club, l'élite du 
monde politique, industriel et professionnel de Montréal et la grande 
famille de l'institution elle-même: ses membres. 



Le Cercle de l'Union fondé en 1867, fut incorporé sous le nom de Club St-Denis 
en 1881 et avait son local au No. 88 rue Saint-Denis, site occupé aujourd'hui par 
l'Hôpital Saint-Luc. Le 11 mars 1901 il faisait l'acquisiton de son local actuel, 
coin Sherbrooke et Laval. 



PAGE VINGT TROIS 



J.-V.-PAUL BOUDRIAS 

Président du Club Canadien 
1947- 



Notre président est héritier d'un nom et co-héritier d'un com- 
merce auxquels il fait honneur. Le soin qu'il a apporté depuis deux 
ans au progrès du Club témoigne de l'entraînement qu'il reçut aux 
mains de son regretté père dont nous signalons le dévouement pour 
notre institution, dans une autre page de ce travail. 

Paul Boudrias naquit à Montréal le 28 novembre 1899 du ma- 
riage de J.-V. Boudrias et d'Euphrasie Bernard, nièce de Mgr Bernard 
qui fut évêque de St-Hyacinthe. 

Après des études commerciales au Collège Notre-Dame de la Côte 
des Neiges et du Collège Saint-Laurent où il gradua, il suivit des 
cours à l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales qui le compte au 
nombre des membres de son association d'anciens. 

Il débute au service de son père, chef de la Maison J.-V. Bou- 
drias & fils Limitée, en 1918 et en devient gérant-général quelques 
années plus tard. 

Désireux de se familiariser avec divers domaines industriels, il 
se joint à la Lithographie du St-Laurent, vers la fin de 1927 et en 
outre du poste de directeur, dirige la propagande de la firme. En 
1933, avec son père et ses frères, il fonde la Maison Boudrias Frères 
Limitée et en devient le vice-président et gérant-général. 

Il en assumait la présidence à la mort de son père tout en con- 
servant la direction générale de la maison. 

Ses trois années de directorat du Club Canadien, alors que notre 
ami Hermas Perras en était le président, devaient le préparer à en 
assumer la présidence en 1946. On peut constater qu'il n'a pas dé- 
sappointé ceux qui l'ont porté à ce poste. 

PAGE VINGT-QUATRE 




Monsieur J. -V. -Paul BOUDRIAS, 
le président actuel du Club Canadien. 



PAGE VINGT-CINQ 



Comme tous ceux qui veulent élargir leurs horizons, notre pré- 
sident a fait plusieurs voyages aux Etats-Unis et a même fait un 
stage de cinq mois en Europe où il a puisé une somme d'expérience 
dont sa maison d'affaires bénéficie. 

Paul Boudrias est grand amateur de chasse et de pêche et le golf 
ne lui est pas étranger. Plusieurs clubs de pêche, de chasse et de golf 
le réclament comme membre ou directeur. 

La Chambre de Commerce du District et l'Est Central Com- 
mercial le comptent également au nombre de leurs membres actifs. 

Le 25 septembre 1931, Paul Boudrias épousait Lucienne Ca- 
plette, fille de Olivier Caplette qui décéda en 1941. De ce mariage 
naquit une fille Marie-Paule étudiante à Toronto. 

Notre président ne s'est jamais occupé de politique et ne semble 
pas destiné à vouloir s'en occuper. 

Chez lui, au No 6588 rue Louis-Hébert, une bonne biblio- 
thèque lui permet d'utiliser agréablement ses loisirs par des lectures 
profitables. 



Peu banal ! Une partie de quilles au Club Canadien entre l'honorable L.-A. 
Taschereau, premier-ministre de la province et l'honorable J. L. Perron, l'un des 
ministres de son cabinet. Cette rencontre eut lieu le 21 novembre 1927, lors de 
l'inauguration du nouvel immeuble de la rue Sherbrooke. Le premier-ministre 
l'emporta sur son adversaire. 



En 1874, l'année de la fondation du Club Canadien, le président-général 
de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal était Sir Antoine-Aimé Dorion, 
ministre de la justice et procureur-général sous la Confédération, et qui devait 
quelques semaines plus tard, être nommé juge en chef de la Province de Québec. 



Sait-on que c'est un an après la fondation du Club Canadien, soit en 1875, 
que furent exemptés pour la première fois, d'impôts municipaux: les églises, les 
presbytères, les palais épiscopaux et les établissements de charité. 



Le 19 novembre 1885, Louis Riel, président d'un Gouvernement provisoire 
dans l'Ouest et chef de la Rébellion, meurt sur l'échafaud à Régina. Cette exécution 
donne suite à une assemblée tumultueuse sur le Champ de Mars à Montréal. A une 
réunion du Club Canadien, une souscription est ouverte pour venir en aide aux 
membres de la famille Riel. 



PAGE VINGT-SIX 



HERMAS PERRAS 

(Red de Caesari quae sunt Caesaris) 



Des trente présidents qui ont siégé tour à tour à la direction du 
Club Canadien, depuis 1874, il ne reste que trois survivants: le 
docteur Anatole Plante qui occupa la présidence en 1933 et 1934, 
M. Hermas Perras qui occupa le plus longtemps cette fonction de 
confiance, et le président actuel, M. Paul Boudrias. 

Il convient donc de faire plus qu'une simple mention de celui 
dont le dévouement et les énergiques directives marquent presque une 
évolution dans l'histoire du Club Canadien. 

Hermas Perras est un fils de cultivateur et naquit le 1 1 avril 
1886, à Saint-Rémi de Napierville, le fils de Médard Perras et de 
Philomène Normandin. 

Nous avons tenu à signaler que Perras est fils de terrien parce 
qu'il devait conserver du travailleur du sol que fut son père, l'amour 
de l'effort et une farouche énergie. 

Après un stage au Collège de Saint-Rémi il complète ses études 
au Séminaire de Joliette. 

Bien outillé pour entreprendre ce qu'on est convenu d'appeler 
le "struggle for life", il vient à Montréal et pendant les quinze 
années où il servira à la Banque d'Hochelaga, il se familiarisera avec 
tous les départements d'une institution bancaire et aboutira à un 
poste de gérant de succursale qu'il occupe pendant huit ans. 

Depuis vingt-huit ans, il exerce la profession de comptable pu- 
blic, liquidateur, syndic licencié et expert en valeurs immobilières. 

Il est président de la Voix Nationale, de la Société de Propagande 
Nationale, Inc., et directeur de plusieurs compagnies financières, mi- 
nières et commerciales. Il est également membre de la Chambre de 
Commerce de Montréal, directeur de l'Association des Hommes d'af- 



PAGE VINGT-SEPT 




Monsieur Hermas Ferras a été l'un des présidents les plus 
longtemps en office. Son administration a été marquée 
d'une réhabilitation complète des finances du Club. 



PAGE VINGT-HUIT 



faircs du Nord et ancien président du journal Le Nord. Rappelons 
que ses services furent retenus pendant cinq ans, comme secrétaire du 
Bureau de révision des estimations de la Cité de Montréal. 

Le 2 octobre 1914, il épousa en premières noces, Marie-Laure 
Collette dont il eut cinq enfants: Guy, Yvon, Collette, Claude et 
Gilbert. Une fille, Michelle, est née de son second mariage (6 avril 
1943) avec Lucille Colette. 

Si les longues années durant lesquelles il consacra la plupart de 
ses soirées à restaurer les finances du club, le retinrent éloigné du 
foyer plus souvent que ses enfants ne l'auraient souhaité, on peut le 
rencontrer plus souvent aujourd'hui, à 3735 Avenue Lacombe où 
il habite. 



La Société Saint-Jean-Baptiste. Les présidents généraux depuis la fondation 
du Club Canadien. Sir Antoine-Aimé Dorion (1874); Jacques Grenier (1875); 
Louis Archambault (1876): le docteur Jean-Philippe Rottot (1877); Jean-Baptiste 
Rolland (1879); l'honorable Thomas-Jean-Jacques Loranger (1880); Napoléon 
Bourassa (1881); l'honorable Louis Beaubien (1882); Jérémie Perrault (1883); 
l'honorable Thomas- Jean- Jacques Loranger (1884); Adolphe Ouimet (1885-1886); 
le docteur Emmanuel Persillier Lachapelle (1887); l'honorable Laurent-Olivier 
David (1888-1892); l'honorable Louis-Onésime Loranger (1893-1898); l'honorable 
François-Liguori Béique (1899-1904); Joseph-Xavier Perrault (1905); Sir Hor- 
misdas Laporte (1905-1907); Joseph- Charles Beauchamp (1908-1911); Thomas 
Gauthier (1911-1913); Olivar Asselin (1913-1914): Charles Duquette (1914); 
le notaire Victor Morin (1915-1924); Joseph-Victor Désaulniers (1924-1925); Guy 
Vanier (février au 12 mars 1925); Léon Trépanier (1925-1926); Aimé Parent 
(1926-1931); Victor-Elzéar Beaupré (1931-1932); Ernest-J. Brossard (1932-1933); 
Victor Doré (1933-1934); J.-Alfred Bernier (1934-1935); J.-Ernest Laforce (1935- 
1937); Joseph Dansereau (1937-1939); le notaire L.-Athanase Fréchette (1939- 
1943); Roger Duhamel (1943-1945); Charles-Auguste Chagnon (1945-1946); Arthur 
Tremblay (1946- ). 



La Société des Artisans. Les présidents généraux depuis sa fondation. 
Louis Archambault (1876-1878); P.-Vital Grenier (1878-1879); Louis Archambault 
(1879-1881); Pierre Dupont (mars 1881 à avril 1881); Louis Archambault (1881- 
1883); Avila Bourbonnière (mars 1883 à juin 1883); Louis Archambault (1883- 
1885); Joseph Lamarche (1885-1891); J. Azarie Brault (1891-1893); Olivier 
Dufresne (1893-1896); T.-A. Grothé (1896-1899); Joseph Thibeault (1899-1902); 
Alfred Lambert (1902-1906); J.-V. Désaulniers (1906-1910); Ludger Gravel (1910- 
1914); Ls.-Joseph Gauthier (1914-1915); Rodolphe Bédard (1915-1942); René 
Paré (1942- ). 



L'Alliance Nationale. Les Présidents depuis sa fondation. Sir Hormisdas 
Laporte (1893-1902); Joseph Contant (1902-1908): Louis-Arsène Lavallée (1908- 
1916); François-Charles Laberge (1916-1922); Charles Duquette (1922-1937); 
le docteur Hector Cypihot (1937-1944); l'honorable E.-L. Patenaude (1944- ). 



PAGE VINGT-NEUF 



Le Club Canadien a reçu 



L'hospitalité du Club Canadien a été de tout temps proverbiale. 
Cette hospitalité ne s'est pas limitée à ses membres ou à leurs familles, 
mais l'accueil que le Club a fait à nombre de personnages distingués, 
étrangers ou canadiens justifie bien la raison d'être de l'institution. 

Deux premiers-ministres, encore bien vivants: les honorables 
L.-A. Taschereau et Maurice-L. Duplessis, ont été les hôtes familiers 
du Club Canadien. Avant eux, des lieutenants-gouverneurs, des 
premiers-ministres également avaient fréquenté nos salles à titre de 
membres à vie ou invités d'honneur. 

La liste de ses membres devenus juges ou occupant des postes 
très élevés dans la vie publique, même dans la carrière diplomatique, 
composerait des pages fort intéressantes. 

Un souvenir bien particulier s'attache au séjour que fit le Club 
rue Lagauchetière. C'est la visite à Montréal, le 23 juin 1921, du 
Maréchal Fayolle, l'un des six maréchaux de France, venu en Amé- 
rique à la tête d'une mission de propagande. 

Le distingué visiteur et les membres de sa suite s'arrêtèrent quel- 
ques minutes au Club Canadien bien que leur programme de la 
journée fusse considérablement chargé. 

Le maréchal Fayolle avait été l'un des héros de la guerre qui 

venait de se terminer. C'est de lui que Foch avait dit: "Fayolle a 

non seulement fermé la porte aux Allemands mais il y a mis les 
verrous". 

Il serait trop long d'énumérer tous ceux qui ont été nos hôtes 
et dont le nom reflète la distinction, l'érudition et la célébrité. Lieu- 
tenants-gouverneurs, premiers-ministres, ministres, hommes de lettres, 
maires et conseillers, juges et députés, économistes et universitaires, 
tous reçurent chez nous l'accueil familial de nos membres. 

PAGE TRENTE 



Au hasard de la mémoire, nous mentionnerons quelques noms 
dont les causeries furent vivement appréciées: l'abbé Thellier de 
Poncheville, le Très Honorable Arthur Meighen, l'honorable Fer- 
nand Rinfret, M. Victor Doré, aujourd'hui ambassadeur du Canada 
en Belgique, l'honorable André Fauteux et combien d'autres dont 
nos procès-verbaux consacrent les noms. 



Les Maires qui se sont succédés depuis la fondation du Club Canadien en 
1874: Aldis Bernard (1874); Sir William Hingston (1875-76); l'honorable J. L. 
Beaudry (1877-78); Sévère Rivard (1879-80); l'honorable J. L. Beaudry (1881-82- 
83-84); Honoré Beaugrand (1885-86); l'honorable J. J. C. Abbott (1887-88); 
Jacques Grenier (1889-90); James McShane (1891-92); l'honorable Alphonse Des- 
jardins (1893); J. O. Villeneuve (1894-95); R. Wilson Smith (1896-97); l'honora- 
ble Raymond Préfontaine (1898-99-1900-01); James Cochrane (1902-03); Hor- 
misdas Laporte (1904-05); H. A. Ekers (1906-07); Louis Payette (1908-09); 
l'honorable J. J. E. Guertin (1910-11); L. Arsène Lavallée (1912-13); Médéric 
Martin (1914-16-18-19-20-21-22-23-24); Charles Duquette (1924-25-26); Médéric 
Martin (1926-27-28); Camillien Houde (1928-29-30-31-32); l'honorable Fernand 
Rinfret (1932-33-34); Camillien Houde (1934-35-36); Adhémar Raynault (1936- 
37-38); Camillien Houde (1938-39-40); Adhémar Raynault (1940-41-42-43-44); 
Camillien Houde (1944-45-46-47-48-49). 



La Chambre de Commerce du District de Montréal. Liste des Présidents: 
(1887) J. Grenier; (1887-88-89) J.-M. Dufresne; (1890-91) D. Parizeau; 1892-93; 
L.-E. Morin; (1894-95) H. Laporte; (1896-97) Joseph Contant; (1898-99) Hon. A. 
Desjardins; (1900-01) L.-E. Geoffrion; (1902-03) D. Masson; (1904-05) H.-A.-A. 
Brault; (1906-07) C.-H. Catelli; (1908-09) Isaïe Préfontaine; (1910) O.-S. Perrault; 
(1911) Frédéric-C. Larivière; (1912) Armand Chaput: (1913) Lt-col. A.-E. Labelle: 
(1914) Adélard Fortier; (1915) Frank Pauzé; (1916) Ludger Gravel; (1917-18) 
J.-E.-C. Daoust; (1919-20) Joseph Quintal; (1921-22) Alfred Lambert; (1923) 
Joseph Ethier; (1924) Joseph Daoust; (1925) Paul-E. Joubert; (1926) J.-V. 
Désaulniers; (1927) J.-A. Paulhus; (1928) R.-O. Grothé; (1929) C.-E. Gravel; 
(1930-31) Charles Duquette; (1932) L.-J. Tarte; (1933) Avila Raymond; (1934) 
Philias Paré; (1935) T.-Taggart Smyth; (1936) Alphonse Milette; (1937) René 
Morin; (1938) J.-J. Perrault; (1939) Henri Laureys; (1940) Alfred-H. Paradis; 
(1941) Valmore Gratton; (1942) Edgar Genest; (1943) Paul Béique; (1944) 
L. -Eugène Courtois; (1945) Bernard Couvrette; (1946) Maurice Trudeau; (1947) 
Esdras Minville; (1948) Henri Ouimet - président actuel. 



Le Double Mandat. Il est intéressant de noter que le privilège pour un 
député d'être à la fois membre de l'Assemblée législative et de la Chambre des 
Communes, fut aboli en 1874, l'année même de la fondation du Club Canadien. 
Ce fut monsieur Félix Gabriel Marchand, appuyé par M. Wilfrid Laurier qui 
finalement fit adopter la mesure, à la suite d'une bataille qui dura plusieurs 
sessions. 



Feu Amable Jodoin, dont le Club Canadien fit l'acquisition de la propriété 
rue Lagauchetière, en 1880, avait été échevin de Montréal, sous le maire Aldis 
Bernard, en 1874. Il fut réélu, l'année suivante, mais démissionna le 26 août 
de la même année pour être remplacé par M. Zéphirin Chapleau. 



PAGE TRENTE ET UN 



Les amusements au Club Canadien 



Dès le début de sa fondation, le Club Canadien s'efforça de 
procurer à ses membres, non seulement les délassements de l'esprit 
en mettant à leur disposition une bibliothèque et des revues et jour- 
naux, mais il voulut y ajouter les délassements physiques. 

Si le jeu de cartes a toujours maintenu sa vogue, chez un certain 
nombre de membres, le billard et les quilles ont eu également leur 
grande popularité. 




La salle de quilles du Club Canadien. C'est le rendez-vous 
populaire de ceux que le cabinet de travail a immobilisés 
toute la journée. Il s'ensuit une telle émulation que des 
tournois y attirent nombre de spectateurs. 



PAGE TRENTE-DEUX 



Disons cependant que le jeu de cartes dit: "toker"est l'une des 
exclusivités du Club. 

Dès 1875, il est question d'un tournoi de billard selon des règle- 
ments adoptés par un comité désigné par le bureau de direction. 

Quant aux quilles, l'inauguration d'une salle consacrée à ce di- 
vertissement se fit dans l'immeuble de la rue Lagauchetière, en mars 
1884. 

Ce jeu devint si populaire qu'on vit les meilleurs jouteurs du 
Club prendre part à des tournois à Ottawa, Toronto et ailleurs. 

La fièvre du jeu de quilles fut telle qu'en 1892, on décide que 
l'équipe du Club Canadien fera partie de la Montréal Athletic Asso- 
ciation afin de défendre le trophée que notre équipe avait gagné dans 
un concours antérieur. 

Il n'est guère nécessaire de parler de la salle de quilles actuelle 
qui ne manque guère d'encouragement de la part de nos membres. 

Les tournois annuels de golf des membres du Club Canadien 
connaissent une vogue que nombre d'associations lui envieraient. 

Rappelons ici qu'au rez-de-chaussée de l'ancien immeuble de la 
rue Lagauchetière, le Club possédait même une salle de tir et d'es- 
crime qui eut ses heures de vogue. 

L'atmosphère de la salle était d'autant plus impressionnante que 
les murailles étaient couvertes de visières, fleurets, épées, sabres an- 
ciens et panoplies. 

On peut conclure que le Club Canadien ne néglige rien pour 
offrir à ses membres les délassements du corps autant que ceux de 
l'esprit. 



Le Papinachois. Depuis au moins trois ans que les amateurs de pêche à la 
ligne du Club Canadien ont été pris dans les filets d'un de leurs camarades qu'il 
convient de narrer ici comme cela s'est fait. 

Tout le monde convient que le conseiller municipal Pierre Simoneau est 
autant un pince sans-rire qu'il est membre assidu du club Canadien. Or, combien 
de fois, ne lui est-il pas arrivé, au cours d'une partie de cartes, avec cinq ou six 
amis dont des amateurs réputés de pêche, de se vanter d'avoir pris à la ligne un 
poisson d'une forme et d'une dimension hors de l'ordinaire. 

La curiosité de l'un ou de l'autre étant éveillée, il est pressé de donner le nom 
de ce poisson et Simoneau répond sans sourire le moindrement: "C'est un papina- 
chois". — Mais qu'est-ce qu'un papinachois ? " Un papinachois, dit Simoneau, 
c'est un poisson qui nage en eau profonde et qui nage à reculons pour ne pas 
avoir d'eau dans les yeux". — On devine la tête de celui qui a interrogé Simoneau. 

... et depuis trois ans, les meilleurs pêcheurs à la ligne du Club ont été 
pris eux-mêmes aux filets du sieur Simoneau, dont nous éventons maintenant 
le truc. 



PAGE TRENTE-TROIS 



Ephémérides du Club Canadien 



Nous avons cru devoir résumer ci-après, sous forme d'éphémé- 
rides, la marche ascendante du Club Canadien, depuis sa fondation 
en 1874. 

Nous avons omis de cette nomenclature des détails d'un carac- 
tère trop personnel ou d'intérêt plutôt routinier, libre aux membres 
désireux de se renseigner sur les faits et gestes des administrations qui 
se sont succédées de consulter les procès-verbaux du Club. 



1874 — Des réunions conjointes des membres du Cercle St-Denis et 
de l'Union Allet amènent la fondation du Club Canadien. 

1875 — Première assemblée plénière des membres le 2 avril. 
Inauguration officielle du Club le 14 juillet. 
Acte d'incorporation sanctionnée par la Législature le 24 
décembre. 

1876 — Le prix d'admission des membres souscripteurs qui était de 

$10. est maintenant fixé à $5. 

1877 — Le Club a maintenant un local dans la maison de feu le 

juge Beaudry, rue Berri, près de Dorchester qu'il a louée 
au prix de $500. par année. 

1880 — Première lutte pour la présidence. M. Th. Robillard est élu. 
A une assemblée générale (15 mars), il est décidé d'acquérir 
la propriété de feu Amable Jodoin rue Lagauchetière. 

1884 — On décide de nommer un secrétaire-trésorier et un gérant. 

Pour la première fois un rapport annuel est distribué aux 
membres. 

1887 — On réduit à cinq le nombre des directeurs qui était antérieu- 
rement de huit. 



PAGE TRENTE-QUATRE 



1889 — Le droit d'entrée des membres à vie est fixé à $100. au lieu 
de $50. 

1890 — On remplace l'éclairage à gaz par l'électricité. 

1893 — A l'occasion d'une fête aux huîtres, on fait l'inauguration 
d'un nouveau luminaire électrique. 

1895 — On célèbre par un banquet, le 21ème anniversaire du Club 
ainsi que l'inauguration des nouvelles salles de jeu. 

1896 — Les procès- verbaux révèlent que les finances sont dans un 
état lamentable. 

1898 — Le bureau de direction décide d'imposer une contribution de 

$10. aux membres à vie et de $5. aux membres souscrip- 
teurs. 

1899 — Une cuisinière ayant été engagée et l'achat de coutellerie et 

de vaisselle ayant été fait, on décide que le samedi soir, les 
membres pourront trouver un repas convenable au Club. 

1900' — On impose une nouvelle contribution de $10. aux membres 
ordinaires et celle des membres souscripteurs est fixée à $20. 

1904 — La valeur des biens immobiliers du Club est portée à 
$50,000. et on décide de prélever une nouvelle cotisation 
de $15. 

1906 — On annonce de nouvelles contributions de $10. et de $15. 

1915 — Réception au Lieutenant-Gouverneur Sir Evariste Leblanc 
(22 mai). M. Leblanc est nommé membre honoraire. 

1917 — La contribution des membres souscripteurs est portée à $35. 

1919 — Résolutions de regret exprimées à l'occasion de la mort de 

Sir Wilfrid Laurier et de Sir Rodolphe Forget. 

1920 — Le Club souscrit $500. à la campagne de l'Université de 

Montréal. 

1923 — On agite la question de la fusion du Club Canadien avec 

le Club Saint-Denis. Le vote est de 35 contre 25. 

1924 — Pendant une causerie du Très Honorable Arthur Meighen, 

ce dernier reçoit une dépêche lui annonçant la mort de son 
père. 



PAGE TRENTE-CINQ 




Un coin de salle où les membres peuvent se délecter des 
mets variés et succulents préparés sous la conduite du 
Vatel de l'établissement. 



1926 — A une séance du 3 août les directeurs décident de transporter 

ailleurs les pénates du Club. Une assemblée générale tenue 
le 3 octobre autorise des négociations à cet effet. 

1927 — Le 21 novembre a lieu l'inauguration du nouvel immeuble 

du Club rue Sherbrooke, en présence du premier-ministre de 
la province et de plusieurs personnalités du monde politique, 
industriel et professionnel. 

1928 — Monsieur L.-A. Bédard est l'objet d'une manifestation à 

l'occasion de son 14ème anniversaire comme président du 
Club. Pour la première fois la radio porte à l'extérieur du 
club les détails d'une manifestation. 

1929 — Monsieur Hermas Perras entre en fonctions comme prési- 
dent. 



PAGE TRENTE-SIX 



1931 — Le bureau de direction décide d'admettre comme membre 
souscripteur étranger, toute personne habitant dans un rayon 
de 25 milles de Montréal. 

1932 — La mort de M. Ludger Gravel prive le club d'un habitué 
dont la bonne humeur, les boutades et l'encouragement fai- 
saient de lui une personnalité bien à part. 

1935 — Monsieur Hermas Perras accepte de nouveau la présidence et 

on lui associe des hommes de son choix. Monsieur Jean 
Robillard devient gérant. La cotisation des membres à vie 
est fixée à $20., celle des membres souscripteurs à $25. et 
des membres étrangers à $10. 

1936 — M. J.-O. Langevin remplace monsieur Robitaille comme 

secrétaire. 

1937 — On rafraîchit plusieurs pièces de l'immeuble et les dîners de 

famille ainsi que le réveillon de Noël maintiennent la gaieté 
au sein du club. 

1938 — Une contribution personnelle de $10. est imposée à tout 

joueur de bridge. Le président Perras offre aux membres du 
Club, une fête champêtre à son chalet d'été à Repentigny. 

1939 — La guerre qui a soulevé les esprits amène les administrateurs 

à décider que les salles du club seront interdites à toute 
réunion d'un caractère politique. 

1940 — L'ère des déficits a pris fin. Avec un total de 265 membres, 

le Club clôt son bilan d'année par un surplus. Le Club 
ouvre ses portes à toutes les oeuvres destinées à alléger le 
sort de nos soldats et de leurs familles. 

1941-1945 — Durant toute la guerre, le Club participe aux mou- 
vements d'assistance, en invitant des conférenciers civils ou 
militaires et ceux de ses membres en service actif outremer 
sont l'objet des largesses du Club ou des membres indivi- 
duellement. 

En 1944, J. -Rodolphe Laflamme est nommé secrétaire- 
trésorier du Club. 

PAGE TRENTE-SEPT 



1946 — Un Comité Conseil nommé en avril pour étudier un projet 

d'agrandissement et d'améliorations générales conclut qu'il 
vaut mieux attendre de meilleurs temps avant de procéder 
à la réalisation du projet. 

1947 — Les membres à vie autorisent le bureau de direction à pro- 

céder au projet d'agrandissement. 

1948 — Le 14 avril, quelques jours après l'achèvement complet des 

travaux un incendie détruit partiellement l'immeuble. On 
procède immédiatement aux réparations et à l'automne tout 
a été remis à neuf. 

1949 — L'effectif des membres atteint près de 650 et en janvier, on 

célèbre par une série de brillantes manifestations, le 75ème 
anniversaire de la fondation du Club Canadien. 



Sait-on que c'est en 1875, l'année qui suivit la fondation du Club Canadien que 
fut décrété le nouveau régime électoral provincial: vote au scrutin secret d'après 
une liste d'électeurs, une seule journée de votation et élection le même jour dans 
tous les comtés. 



C'est en 1874, année de la fondation du Club Canadien que la Cité de 
Montréal obtenait du parlement fédéral la permission d'établir dans l'Ile Ste- 
Hélène un parc public municipal; une partie de l'Ile restait cependant affectée 
à son ancienne destination militaire. 

Le 25 juin de la même année l'inauguration officielle eut lieu et plus de 
6 000 personnes furent transportées à bord de trois vapeurs, au cours de cette 
journée mémorable. 



NOTRE HYMNE NATIONAL 

Le Club Canadien avait déjà cinq ans d'existence quand Calixa Lavallée 
composa la musique de notre hymne national: O Canada î dont les paroles sont 
de Sir A.-B. Routhier. 

Ce fut le lieutenant-gouverneur Robitaille qui demanda à Calixa Lavallée, 
qui vivait alors à Québec, de mettre le chant du juge Routhier en musique. 
L'oeuvre de Calixa Lavallée fut exécutée pour la première fois, pendant la messe 
solennelle du 24 juin 1880 qui cette année-là, fut chantée sur les Plaines 
d'Abraham. Le soir, au banquet national, l'hymne fut joué par un ensemble de 
trois fanfares, celles de Fall River, de Beauport et du 9ème Bataillon, qui faisaient 
partie des trente-cinq fanfares présentes le matin, à la messe des Plaines 
d'Abraham. " A peine les cent instrumentistes avaient-ils attaqué", raconte 
Eugène Lapierre, "que tout le monde se leva, non par politesse, mais électrisé 
par une impulsion coercible. Jamais des Canadiens-français n'avaient encore 
senti courir dans leurs veines de tels effluves d'exaltation patriotique". 



PAGE TRENTE-HUIT 



Les présidents Jji Club Canadien depuis sa fondation 



G.-R. Fabre, 1874. 
J.-D. Peltier, 1875-76. 
Alfred Brunet, 1877-79. 
T.-H. Robillard, 1880. 
A. Kirouac, 1881. 
Georges Leclerc, 1882. 
Alexis Brunet, 1883-84. 
O. Auger, 1885-86. 
Charles Meunier, 1887-88. 
Sir Rodolphe Forget, 1889-90. 
N.-B. Desmarteau, 1891-92. 
V. Lamarche, 1893. 
J.-A. Madore, 1894-95. 
J.-M. Fortier, 1896. 
V. Lamarre, 1897-98. 
J.-V.-R Brunet, 1899-1900. 
N.-E. Hamilton, 1901-02. 
O. Faucher, 1903. 
J.-T. Cardinal, 1904. 
Ernest Pélissier, 1905. 
J.-T. Marchand, 1906-09. 
J.-A. Lamarche, 1910-11. 
L.-A. Lavallée, 1912. 
J.-B.-S. Biron, 1913-14. 
L.-A. Bédard, 1915-28. 
Hermas Perras, 1929-30. 
J.-A. Ouimet. 1931-32. 
Anatole Plante, 1933-34. 
Hermas Perras, 1935-46. 
J.-V.-Paul Boudrias, 194 7- 

PAGE TRENTE-NEUF 



Un T ableau d'Honneur 

Membres actifs du Club Canadien depuis 25 ans ou plus 

Bastien, Raoul 

Beaudry, Henri (plus vieux membre actif) 

Bédard, Rodolphe 

Bernard, L.-E. 

Bonin, Théo. 

Boudrias, J.-V.-Paul 

Côté, Fabien 

Duclos, Georges 

Dupuis, J.-P. 

Drouin, Arthur 

Gernaey, Edouard 

Gravel, L. -Pierre 

Grothé, Major Théo. 

Larose, Emile 

Laçasse, J.-L., N.P. 

Lapointe, Alfred 

Marchand, Victor 

Moisan, Adrien 

Paradis, J.-R. 

Perras, Hermas 

Perrier, Hon. Juge Hector 

Provost, Dr Léon 

Simard, Eugène 

Théberge, Albert 

Thouin, René 



PAGE QUARANTE 



MEMBRES A VIE 



Allard, Dr Antonio, 2122 Centre 

Allard, Marcel, 235 ouest, Laurier 

André, Sylvio, 336 est, Sherbrooke 

Archambault, Euclide, 822 est, Sherbrooke 

Archambault, J.-A.-W., 159 ouest, rue Craig 

Archambault, Pierre, 285 ave de l'Epée, Outremont 

Arsenault, J.-N., 453 est, Ontario 

Aubry, J. -Armand, 128 Simcoe, Ville Mt-Royal 

Audet, E., 26 ouest, Craig 

Audet, J.-E., 1214 est, Mt-Royal 

Barbeau, L.-C, 32 ouest, Boul. St- Joseph 

Barrette, Jean, 1235 ouest, Dorchester 

Bastien, J.-Irénée, fils, 190 boul. Ste-Rose, Ste-Rose, P.Q. 

Bastien, Raoul, Casier Postal 31, Station "T" 

Bastien, Wilbrod-A., 202 est, Laurier, a/s W. 8 F. P. Currie Ltd. 

Beaubien, deGaspé, 3445 ave Papineau 

Beaudin, J.-T., 334 est, Ste-Catherine 

Beaudoin, Jacques, 1698 est, Marie-Anne 

Beaudry, Henri, 8481 St-Denis 

Bcaulieu, J. -Germain, Dorval, P.Q. 

Beauregard, Gaston, 792 Ave Wilder, Outremont 

Bédard, Ovila, 1715 boul. Morgan, Apt 1 

Bédard, Rodolphe, 266 ouest, St-Jacques 

Bégin, N.-R., 7955 boul. Décarie 

Bélanger, Eugène, 2421 Lafontaine 

Bellemare, Julien, 1898 est, Sherbrooke 

Belley, J. -Charles, 6525 St-Laurent 

Bellon, Georges, 2113 est, Ste-Catherine 

Benoist, Robert, 1630 Darling 

Bergevin, A.-R., 118 St-Pierre 

Bériault, Jean-Marie, 5029 Fabre 

Bernard, Me L.-E., 266 ouest, St-Jacques 

PAGE QUARANTE ET UN 



Berthiaume, Maurice, 152 ave Beverley, Ville Mt-Royal 

Bertrand, Edgar, 1174 St-Marc, Apt. 64 

Bertrand, Henri, Ste-Geneviève, P.Q. 

Bertrand, Paul, 2532 est, Ontario 

Bibeau, Philippe, 7538 Casgrain 

Bigras, Roland, 10 ouest, St-Jacqucs 

Bisson, J. -Parfait, 3495 DeLorimier 

Bleau, Armand-E., a/s Bq. de Montréal, 3303 est, Ontario 

Bock, Roland, 6235 St-Laurent 

Boileau, Emile, a/s Hôtel Saguenay, Chicoutimi, P.Q. 

Boileau, Eugène, 1080 Osborne 

Boisseau, J. -Armand, 4671 ave DeLorimier 

Boivin, J.-A., N.P., Berthierville, P.Q. 

Bolduc, Jules, 159 ouest, Craig, Suite 179 

Bonnier, Paul-Emile, C.A., 132 ouest, St-Jacques 

Boudrias, Adrien, 359 est, Notre-Dame 

Boudrias, Paul, 359 est, Notre-Dame 

Bougie, Lucien, 2161 Aird 

Boulard John M., 214 St-Laurent, Longueuil, P.Q. 

Bourguignon, Emile, 1931 ouest, Boul. Gouin 

Bourque, Alonzo, a/s Journal "La Patrie", rue Ste-Catherine E. 

Bourque, O. -Louis, a/s Journal "La Patrie", rue Ste-Catherine E. 

Boutet, J.-Azarie, 735 ave Wilder, Outremont 

Boyer, Philippe, 3755 ave. Grey, N.D.G. 

Brassard, Télesphore, 450 St-Vincent 

Brault, Philippe, 27 place du Marché, St-Jean, P.Q. 

Bricault, Rolland, 3527 Messier, a/s Dom. Oilcloth Co 

Brisebois, Dr Jean, 1222 ouest, Dorchester 

Brisebois, Dr Maxime, 816 est, Sherbrooke 

Brochu, Roger, 4600-17ième ave, Rosemont 

Brodeur, J. -Alexandre, 221 ouest, N.-Dame, a/s L.-G. Beaubien Ltée 

Brosseau, J.-C., 5 est, St-Jacques 

Brûlé, J.-R., 168 est, Ste-Catherine 

Brunelle, Louis, 1751 Fullum 

Cadieux, J. -Roland, 1117 ouest, Ste-Catherine, Ch. 704 

Camirand, Rodolphe. C.R., 10 ouest, St-Jacques, Ch. 906 

Carbone, S., 3516 St-Urbain 

Cardinal, Ernest, 2624 Soissons 

Cardinal, Fernand, 233 ouest, Notre-Dame 

PAGE QUARANTE- DEUX 



Cardinal, Gustave, 4732 Mentana 

Caron, E.-W., 110 est, St-Paul 

Caron, Gérard, 2715 est, Sherbrooke 

Carrière, Léopold, a/s Lachute Lumber & Mfg. Co., Lachute, P.Q. 

Châles, Paul-Emile, 1109 ouest, Laurier 

Chalifoux, Dr I.-E., 709 Vinet 

Champagne, Alex., 1478 ave Hôtel de Ville 

Champoux, Gaston, 6721 Louis-Hébert 

Charbonneau, Edgar, 1487 est, Ste-Catherine 

Charbonneau, Ls-Joseph, 5416-lOième ave, Rosemont 

Charbonneau, René, 80 est, Jarry, Apt. 5 

Charbonneau, Roger, 7396 St-Denis 

Charlebois, Albert, 3901 Bannantyne, Verdun 

Charlebois, Jean-Léon, 222 Bord du Lac, Pointe-Claire, P.Q. 

Chartrand, Ls-Philippe, 7741 St-Denis 

Chartrand, Lucien, 546 Boul. des Prairies, Laval des Rapides P.Q. 

Chouinard, Michel, 4700 Adam 

Cimon, J.-A., 1833 Visitation 

Clermont, G.-N., 5363 St-Denis 

Comiré, Yvon, 841 boul. Graham, Ville Mt-Royal 

Comte, J.-N. -Arthur, 1767 St-Hubert 

Corbeil, Eugène, 47 ave Sunset, Outremont 

Corbeil, Jean-Paul, 360 Wiseman, Outremont 

Corbeil, Paul-Emile, 546 Aird, Maisonneuve 

Corbeil, Rodolphe, 5161 ave Papineau 

Côté, Armand, 6294-2ième ave, Rosemont 

Côté, Camille, 1635 Cartier 

Côté, Damase, 5268 Garnier 

Côté, Fabien, 1069 boul. Mt-Royal 

Côté, J. -Laurent, 269 ouest, Sherbrooke 

Courtemanche, Frédéric, 6729 St-Hubert 

Courtois, L. -Eugène, 302 est, Ste-Catherine 

Cuirot, Henri, 5559 St-Urbain 

Dame, Roger, 2037 est, Mt-Royal 

D'Amours, Albert, 6746 Molson 

Daneau, Guy, 228 Stanstead, Ville Mt-Royal 

Daneault, Théo., 2104 boul. Rosemont 

Daniel, Albert, a/s Journal "La Patrie", rue Ste-Catherine E. 

Dansereau, J.-Alex., 0927 Charlevoix, Verdun 

PAGE QUARANTE-TROIS 



Dansereau, J. -Roland, 7220 Louis-Hémon 

Daoust, Jos., 817 est, Ste-Catherinc 

Dauphinais, Paul, 6336 St-Dominique 

Daveluy, J.-C, 2831 Masson 

David, Paul, 707 Atwater 

DeGrandmont, Dr Claude, 4934 Adam 

Delage, Jean, 6 rue St-Jean, Longueuil, P.Q. 

Delorme, Marc, 916 est, Mt-Royal 

Deniers, N.-A., a/s Banque Royale, St-Denis & Ste-Catherine 

Deneault, J.-Aimé, 5604 Phillips 

Denhez, Raymond, 740 Allard 

Denis, Real, 7749 Berri 

Deschamps, J. -Arthur, C.A., 34 ouest, St- Jacques 

Desforges, Dr L., 336 est, Sherbrooke 

Désilets, D.-A, 1972 est, Laurier 

Desjardins, J.-L., N.P., 132 ouest, St-Jacques 

DesLauriers, Louis, 6914 St-Hubert 

Desmarais, Antoine, 3475 Van Horne 

DesMarais, Pierre, 4235 St-Denis 

Despatis, Antoine, Sr, 6916 Boyer 

Despatis, Antoine, Jr, 2319 Robert 

Desrochers, Albert, 1380 Caledonia, Ville Mt-Royal 

Desrochers, J.-O., 1193 Square Phillips 

DeVaudreuil, Roland, 9245 Berri 

Domingue, Aimé, a/s Crédit Interprovincial, 210 Notre-Dame O. 

Doucet, Eugène, 2261 ave Papineau 

Drapeau, Fernand, 933 est, Rachel 

Drolet, Horace, 34 ouest, St-Jacques 

Drolet, Lucien, 5825 Fullum 

Drouin, Alfred, 478 Walpole, Ville Mt-Royal 

Drouin, Arthur, 80 est, St-Paul 

Dubois, Laurent, 6651 Des Ecores 

Ducharme, Hubert, 132 ouest, St-Jacques 

Ducharme, Ls-Jos., 121 est, Villeneuve 

Duclos, Georges, 10 est, St-Jacques 

Duclos, Lucien, 8457 Foucher 

Dufault, Robert, 2 rue St-Jean, Longueuil, P.Q. 

Dufour, Camille, 1422 Orléans 

Dufresne, Georges, 5805 DeNormanville 

Dugas, J.-H., 5030 Rivard 

PAGE QUARANTE-QUATRE 



Duguay, Gérard, 1405 Peel, Ch. 405 

Duhamel, Joseph, 2448 ave DeLaSalle, Maisonneuve 

Duplessis, Gérard, 326 est, boul. Gouin 

Duplessis, L.-Giles, 3410 Delorimier, Apt. 7 

Dupont, René, 4350 boul. Pie IX 

Dupuis, J.-P., 3891 boul. LaSalle, Verdun 

Dupuis, Roland, a/s J.-P. Dupuis Ltée, 1084 ave de l'Eglise, Verdun 

Duranceau, J. -Alexandre, fils, 4 est, Notre-Dame 

Duranleau, René, 60 ouest, St-Jacques 

Duval, Charles, N.P., 10 ouest, St-Jacques 

Duval, Lucien, 3930 est, Ste-Catherine 

Elie, Rodolphe, 538 Cherrier 

Falcon, J.-O., 3355 Lafontaine 

Faribault, Marc, 6064 Terrebonne 

Filteau, J.-A., 3975 Lacombe 

Fitzgibbon, Pat., 1460 est, Ontario 

Fontaine, J.-W, 4605 St-Denis 

Foreman, Victor, 762 St-Pierre 

Forest, A. -Clément, 6281 boul. Pie IX 

Forest, Evariste, C.P. 5, Station "Gamache", P.Q. 

Forest, J.-N., 10728 Grande-Allée, Ahuntsic 

Fournier, Jean, 2650 est, Sherbrooke 

Fréchette, Honoré, 5805 DeNormanville 

Frenette, J.-Onil, 1235 est, Mt-Royal 

Gagnon, Adrien, 3769 ave Grey 

Gagnon, Jean, 1154 ouest, St-Viateur, Outremont 

Gagnon, René, 5624 Gatineau, Apt. 2 

Gariepy, Roger, 3964 Lacombe 

Gascon, Lionel, 10 est, St-Jacques, Ch. 61 

Gattuso, Pasquale, 6696 ave Papineau 

Gaucher, Hubert, 1689 est, Mt-Royal 

Gaudet, Donat, 2572 boul. Pie IX 

Gaudry, Eugène, 4271 St-Hubert 

Gauthier, Emile, 4030 Hochelaga 

Gauthier, Jean-Paul, 5504 ave Verdun, Verdun 

Gauthier, Joseph- Antoine, 520 est, Beaubien 

Gauthier, M.-A.-J., 465 St-Jean, Ch. 709 

PAGE QUARANTE-CINQ 



Gauthier, Orner, 1960 Parthenais 

Gauvin, Roger, C.A., 1440 ouest, Ste-Catherine 

Gendreau, Louis-Jos., 1380 Gilford 

Gendron, Aimé, 2321 ave des Erables 

Gendron, Jacques, 2321 ave des Erables 

Geoffrion, C.A., 112 ouest, St-Jacques 

Geoffrion, Dr L.-O., 920 ouest, Notre-Dame 

Germain, Jos., 1201 est, Dorchester 

Gernaey, Edouard, 3944 St-Hubert 

Gervais, Hector, 2394 est, Bélanger 

Gervais, Jos.-U., 4510 DeLaroche 

Gervais, Paul, 5298 Henri-Julien 

Gibeau, Eugène, 5805 DeNormanville, a/s Slater Shoe Co. Ltd. 

Giguère, Lucien, 787 est, Mt-Royal 

Gillet, Jules, 9045 Basile-Routhier 

Gingras, Guillaume, 2175 est, boul. St- Joseph 

Gingras, Philippe, 10 ouest, St-Jacques, Ch. 409 

Giroux, Roland, 3 ave Girouard, Dorval, P.Q. 

Godin, Georges, 528 est, Rachel 

Godin, Paul, 70 boul. Monkland, Ville St-Laurent, P.Q. 

Gohier, Ed., 105 rue Principale, St-Laurent, P.Q. 

Goulet, Alfred- A., 4602 Garnier 

Goupil, Albert, 2011 est, Mt-Royal 

Gratton, Armand, 1012 est, St-Zotique 

Gravel, Conrad, a/s Ayerst, McKenna & Harrison Ltd., P.O. Box. 

6115, Montréal 
Gravel, Georges-E., 4409 Garnier 
Gravel, J. -Emile, 3495 ave Papineau 
Gravel, L. -Pierre, 3447 ave du Parc 
Grégoire, Gabriel, 1371 est, Ste-Catherine 
Grenier, Charles, 1 70 Geneva Crescent, Ville Mt-Royal 
Grenier, Charles-Ed., 4835 Coloniale 
Grenier, Roméo, 10 ouest, St-Jacques 
Grenier, Victor, 1151 est, Dorchester 
Grothé, Alexandre, E.D., 2840 Van Home 
Grothé, Major Théo., 1514 Crescent 
Groulx, Gérard, 467 est, boul. St- Joseph 
Guay, Henri, 5354-12ième ave, Rosemont 
Guénette, Ernest, 6237 DeLorimier 
Guertin, J. -Armand, 1810 Visitation 

PAGE QUARANTE-SIX 



Guilbeault, Gilbert, 36 ave Courcelette, Outremont 

Guimond, Léo, 1206 St-Laurent 

Guindon, Alphonse, 6868 DeLorimier 

Hamelin, Jean-Paul, 7392 DeNormanville 

Hébert, Armand, 4650 Jeanne-d'Arc 

Hébert, Armand, 10 ouest, St-Jacques, Ch. 604 

Hébert, Auguste, 1157 est, boul. St- Joseph, Apt. 1 

Hébert, René, a/s Daigle & Paul Ltée, 6201 boul. LaSalle, Verdun 

Hémond, Charles-Ed., 10787 Berri 

Henrico, Joseph, 1810 Allard 

Hétu, Antonio, St-Eustache, P.Q., a/s M. David Lord 

Hotte, Rosario-H., a/s Canadian Petroleum, 467 St-Grégoire 

Houle, Oswald-J., 5101 Hingston 

Huard, J.-E., 4700 Coolbrook 

Hurtubise, Dr Elzéar, 159 ouest, Craig 

Imbleau, Dr R., 2122 Centre 

Jeannotte, Gaston, a/s Goodman & George (Can.) Ltd., 6525 

Waverley 
Jeannotte, J.-Ed., N.P., 1306 est, Ste-Catherine 
Jobin, Lucien, 1349 est, Beaubien 
Joly, J.-Rod., 56 Elmwood, Outremont 
Jones, Harvey, a/s John Ritchie Ltd., 404 St. Henry St. 
Julien, Alex., 1274 Berri, Apt. 3 
Julien, Dr Hector, 2405 est, Ste-Catherine 

L'Abbé, Emile, 1010 est, Ste-Catherine, a/s Lafond £> L'Abbé 

Labelle, Jacques, 6570 St-Hubert 

Labelle, Laurent, 9 est, Laurier 

Labergc. J.P., 5006 boul. Décarie 

Laberge, Roméo, A. P. A., 455 ouest, Craig 

Labrecque, Paul. 975 Wolfe 

Laçasse, Gérard. 4215 Gascon 

Laçasse, J.-L., N.P., 10 ouest, St-Jacques 

Lachance, J. -Roméo, 465 St-Jean 

Lachapelle, Gaston, 5369 St-Laurent 

Lachapelle, Maurice, 3417 Charlemagne 

Lacoste, Roger, C.R., 221 ouest, St-Jacques 

Lafaille, J. -Marcel, 4600 ouest, Notre-Dame 

PAGE QUARANTE-SEPT 



Lafond. Alfred, C.A, 2589 Chapleau 

Lafond. C.-H., 1010 est, Ste-Catherine, Ch. 305 

Lafontaine, Charles, 8413 boul. St-Michel, a/s Carrière LaSalle Ltée 

Laframboise, J.-H., 57 ouest, St-Jacques, Suite 410 

Lagrenade, H.-B., 2496 est, Rachel 

Lajoie, J. -Eugène, 776 est, boul. St-Joseph 

Lallemand, Fred-A., a/s Commonwealth African Ltd., 

477 St-Frs-Xavier 
Lalonde, A.-E., 2539 Elsdale 
Lalonde, Max., 1190 Labelle 
LaMarre, J. -Henri, 2225 est, Beaubien 
Lamarre, Roland, C.R., 57 ouest, St-Jacques 
Lambert, Paul, 50 ouest, St-Paul 

Lamoureux, J.-B.-Guy, 5223 Rivard, a/s P. Denis Express 
Lamy, J.-A., 1307 Logan 

Landry, Maurice, 3339 Appleton Ave., Côte des Neiges 
Langevin, Arthur, 155 ouest, Lagauchetière 
Langevin, Hector, 915 est, Ste-Catherine 
Langevin, Jules, 7238 Christophe-Colomb 
Lanthier, Ed. -H., 3917 Van Horne 
Lapointe, Lorenzo, 57 ouest, St-Jacques, Ch. 302 
Lapointe, Wilfrid, 3731 est, Ste-Catherine 
Lareault, Elzéar, 438 est, Sherbrooke 
Larichellière, Dr R., 521 est, Sherbrooke 
Larin, Ernest, 75-79 marché Bonsecours 
Larivière, Exalaphat, 905 est, Ste-Catherine 
Larose, Alfred-F., 2024 est, Mt-Royal 
Larose, Emile, 24 ouest, St-Jacques 
Larouche, Roméo, 58 est, Jean-Talon 
LaSalle, René, 385 ave Bloomfield, Outremont 
Latour, J.-B., N.P., 204 boul. Ste-Rose, Ste-Rose, P.Q. 
Latreille, Edouard, 4176 St-André 
Latreille, Raoul, 210 est, Ontario 
Lauriault, W.-E., 861 du Couvent 
Laurin, J.-D., 1376 est, Mt-Royal 
Laurin, Joseph, 1427 Leclaire 
Lauzon, J. -Marcel, 8345 Foucher 
Lauzon, Léonard, 4001 Berri 
Lavallée, Henri, 175 7 St-Denis 
Laverdure, R., 1010 est, Ste-Catherine 

PAGE QUARANTE-HUIT 



Lebeau, Georges-A., 7501 boul. St-Laurent 

Lebeau, Paul-A., 7501 boul. St-Laurent 

LeBel, Dr Jean-B., 4065 St-Hubert 

LeBel, Raymond, 540 Villeray 

LeBlanc, E.-J., 905 est, Ste-Catherine 

LeBlanc, Paul, 10 ouest, St- Jacques 

Leboeuf, I.-H., 354 est, Ste-Catherine 

LeBrun, E.-E.-L., 920 Guy 

LeCavelier, John-M., 431 St-Vincent 

Lefebvre, Achille, 970 DeBullion 

Lefebvre, Marcel, 9500 St-Laurent 

Lefebvre, N.-Paul, 4444-A Fabre. 

Legault, Henri, C.A., 17 Alexandre, Valleyfield, P.Q. 

Legault, Wm-E.. 203 Bord du Lac, Pointe-Claire, P.Q. 

Léonard, Eugène, 6875 Chambord 

Léonard, Dr Gérard, 1949 est, boul. St-Joseph 

Lepage, H.-Yvon, 4360 boul. Pie IX 

Leroux, Lionel, N.P., 10 est, St-Jacques 

Lespérance, Edgar, 1130 est, Lagauchetière 

Lévesque, J.-L., 10 ouest, St-Jacques 

Lévesque, Victor, 4205 Bréboeuf 

Linteau, J.-O., 1489 rue De la Montagne 

Lippe, René, C.R., 741 Stuart 

Lippe, Ronald, 581 Berwick 

Lortie, P.-J., 57 ouest, St-Jacques, Ch. 302 

Lussier, Louis-Philippe, 5289 McKenna 

Magnan, Robert, 2098 ave Maplewood, Outremont 

Maheu, P. -Henri, 3128 Masson 

Mallette, J.-H., 3417 Bocage, Cartierville 

Marchand, Alphonse, 363 est, rue Notre-Dame 

Marchand, Donat, C.A., 5143 Westbury 

Marchand, Victor, 437 ouest, St-Jacques 

Marcotte, J.-A., 419 est, Notre-Dame 

Marois, Jean, a/s Laboratoires Marois, St-Eustache, P.Q. 

Martel, Louis-A., 4386 Van Horne, Montréal 

Martin, Albert, 2196 ouest, Ste-Catherine 

Masse, J. -Benoit, 411 St-Claude 

McLean, A. -H. -A., Mng. Dir. Connors Bros., Black's Harbour, N.B. 

Meloche, Osias, 915 Dunlop, Outremont 

PAGE QUARANTE-NEUF 



Mercier, Robert-B., 2215 est, Notre-Dame 

Mercier, L.-W., 220 Grande-Allée, Apt. 29, Québec, P.Q. 

Mercure, Adrien, 10 ouest, St-Jacques 

Messier, Paulin, 580 DeLanaudière, Joliette, P.Q. 

Messier, Roger, 3437 ave du Parc 

Messier, Rosario, Suite "D", Château Laurier, Ottawa, Ont, 

Mignot, A., Edifice Birks, Ch. 208 

Moisan, Adrien, 377 Laird boul. Ville Mt-Royal 

Moisan, Gaston, 10784 Henri-Julien 

Monette, Edouard, 1560 est, boul. Gouin 

Monette, Philippe, 89 est, Notre-Dame 

Mongeau, Berthold, 1600 est, Marie-Anne 

Mongeau, Hector, 5260 Brodeur 

Mongeau, Julien, 5204 DeLorimier 

Morin, Israël, 34 ouest, St-Jacques 

Morissette, Dr A., 1492 est, Laurier 

Nadeau, Wilfrid, 5206 Westbury 
Nelson, Walter, 230 ave Mercille, St-Lambert, P.Q. 
Noël, Lucien, 743 DeLamontagne, a/s Vulcano Ltée 
Noiseux, Louis, 575 ave Davaar, Outremont 

O'Flaherty, P., 85a ouest, Vitré 

Ouellet, J.-H., 179 ouest, St-Charles, Longueuil, P.Q. 

Ouimet, C.-Paul, 2251 Letourneux 

Ouimet, Jos., 202 boul. Ste-Rose, Ste-Rose, P.Q. 

Paquette, Paul-E., 1115 est, Mt-Royal 

Paradis, J.-R., 1450 Beaudry 

Paradis, Zotique-J., 974 McNaughton, Ville Mt-Royal 

Paré, René, 535 ave Outremont, Outremont 

Parent, J.-F., 3452 Addington 

Parent, Zoël, 74 marché Bonsecours 

Pelletier, J.-A.-E., 205 ouest, Vitré 

Pépin, Roméo, 276 ouest, St-Jacouei, Ch. 720 

Perras, Hermas, 4 est, rue Notre-Dame 

Perrier, Hon. Juge Hector, Palais de Justice, Montréal 

Philie, Roland, 1930 Champlain 

Phoenix, J.-O., 474 DeLauzon 

PAGE CINQUANTE 



Pilon, Fernand, 750 est, rue Beaubien 

Pilon, François, a/s Bowlorium, 4450 St-Denis 

Pilon, Dr Louis, 2561 Centre 

Piuze, Chs-M., 4 est, Notre-Dame 

Poirier, M., 6603 St-Laurent 

Pomminville, J.-G., 2221 est, St-Zotique 

Préfontaine, Maurice, 3437 ave du Parc 

Prévost, Armand, 2151 est, Ontario 

Prévost, René, 18 ave Thornton, Ville Mt-Royal 

Prieur, Jules, 4 est, Notre-Dame 

Provost, Alphonse, 704 ouest, St-Jacques, a/s Central Mach. Wks. 

Rg'd. 
Provost, Gérard, 8935 Berri 
Provost, Dr Léon, 4256 ave DeLorimier 
Provost, Marcel, 8620 Berri. 
Prud'homme, Dr Hector, 428 est, Beaubien 
Prud'homme, Jean-Paul, 1371 est, Mt-Royal 

Rabeau, Antonio, 1599 est, boul. St-Joseph 

Racicot, Achille, 467 St-Grégoire 

Racicot, J.-F., 4366 Marcil Ave 

Racicot, Jules, 1170 De la Montagne, a/s Jamaica Café 

Racine, J.-Ephrem, 5572 Dunmore 

Racine, Ulysse, 7550 St-Dominique 

Raiche, W., 4687 St-Denis 

Rainville, R., 1172 St-Laurent 

Rancourt, J.-C, 10727 St-Urbain 

Râtelle, Donat, 5355 Cochrane 

Râtelle, J.-G., 1675 est, boul. St-Joseph 

Raymond, J.-Aimé, 2080 Lespéranee 

Raynauld, Robert, 822 est, Sherbrooke 

Rémy, Dr Albert, 2553 est, Beaubien 

Rheault, Fernand, C.A, 4518 St-Hubert 

Riopel, J. -Robert, 1240 est, Beaubien 

Rioux, Yvon, 2357 Logan 

Rivet, Gaston, 266 ouest, St-Jacques, Ch. 217 

Robert, Charles, 2109 est, boul. St-Joseph 

Robert, Hector, 1117 ouest, Ste-Catherine, Ch. 925 

Robert, Yvon, 6637 Christophe-Colomb 

Robitaille, Armel, 3173 Van Horne, Côte des Neiges 

PAGE CINQUANTE ET UN 



Robitaille, Jules, C.A., 517 Cherrier 

Rochon, Paul, 1000 Crawford Bridge, Verdun 

Rochon, Robert, 5000-13ème ave, Rosemont 

Rodier, Salvador, a/s Rolland Paper Co., 1645 ouest, Sherbrooke 

Rolland, Marcel, 440 Ste-Hélène 

Roy, Guy, 779 est, Rachel 

St-Amour, J.-T., 6493 St-Dominique 

St-Arnault, Louis, 118 St-Pierre 

Saint-Cyr, Bernard, a/s Banque Royale, Amherst & Ste-Catherine 

St-Jean, Albert, 2201 Joliette 

St-Jean, Eugène, 8365 Foucher 

St-Jean, Lionel, 822 est, Sherbrooke 

St-Pierre, Oscar, V.P. Cie de Papier Rolland, 440 Ste-Hélène 

Sabourin, J. -Gérard, 118 Renfrew Ave., Ottawa, Ont. 

Sabourin, Yvan, C.R., St. Jean P.Q. 

Salvail, Alfred, 5957 boul. Pie IX 

Sampson, Alex. -G., 330 Bay Street, Toronto, Ont. 

Samson, Georges, Jr, 1294 St-André 

Sansoucy, Albert, 405 St-Sulpice 

Savard, Arthur, 5190 DeLorimier 

Savard, J.-A., 757 est, Mt-Royal 

Savard, Lucien, 757 est, Mt-Royal 

Séguin, Aristide, 506 est, boul. St- Joseph 

Senécal, Adrien, 277 est, Ste-Catherine 

Sicard, Irénée, a/s Sicard Ltée, 2055 Bennett 

Simard, Eugène, C.R., 1289 Visitation 

Simard, Elzéar, 659 Ogilvie 

Simard, Jos.-Marcel-M., 5208 Garnier 

Simard, Raoul, 1193 Square Phillips 

Simoneau, Pierre, 3364 est, Ste-Catherine 

Soucie, Geo.-O., a/s René T. Leclerc Inc., 240 ouest, St-Jacques 

Strachan, Willie, 316 Willowdale, Apt. 4, Outremont 

Talbot, Paul-E., 8760 St-Hubert 

Tassé, J.-L., 360 ouest, St-Jacques, a/s G. E. Leslie & Co. 

Tétreault, Henri-Charles, 4264 St-Denis 

Théberge, Albert, C.R., 152 est, Notre-Dame 

Thibault, Roland, 2260 Papineau 

Thibault, Roland, Ste-Thérèse, P.Q. 

Thouin, René, 5012 Drolet, Apt. 1 

PAGE CINQUANTE-DEUX 



Toupin, Joseph, Jr, 7991 Casgrain 
Tremblay, Frank- Viateur, 1376 est, Mt-Royal 
Tremblay, J.-Albéric. 2110 ouest, Notre-Dame 
Tremblay, J. -Arthur, 1306 est, Ste-Catherine 
Trudeau, A.-L., 171 Place Youville 
Trudeau, Georges-H., 137 Wickstead, Ville Mt-Royal 
Trudeau, Jules, 4619 boul. LaSalle, Verdun 
Turcotte, Marcel, 85 St-Jean-Bte, Valleyfield, P.Q. 
Turgeon, Roger, 355 est, Craig 

Valiquette, Herménégilde, a/s Philbin Hardware Co , 4169 ouest, 

Ste-Catherine 
Vanasse, Dr Geo., 2286 est, Ontario 
Verner, Paul, C.A., 5685 Gatineau 
Vézina, Joseph-René, 812 ave Dollard, Outremont 
Vézina, Louis-Philippe, 4210 St-Denis 
Viau, Dr J.-A., St-Rémi, Co. Napierville, P.Q. 
Viens, Léo-E., a/s V.-N. Knitting Mills Ltd., P. O. Box. 163, 

Berthierville, P.Q. 
Villeneuve, Joseph, Lavaltrie, P.Q. 
Villeneuve, Roméo, 4632 Marquette 
Wilhelmy, J.-René, a/s Sicard Ltée, 2055 Bennett 
Viger, Gaétan, C.A., 218 Guilbault, Longueuil, P.Q. 
Vincent, E., 4527 St-Denis 
Vincent, Dr R., 8072 St-Denis 
Vincent, Wilfrid, 999 DeSalaberry, Bordeaux 



MEMBRES SOUSCRIPTEURS 

Abbott, F.-F., 1627 ave Ducharme, Outremont 
Asselin, Raymond, 7055 St-Denis 

Bailey, Alexandre, I.C., a/s Ecole Technique, 200 ouest, Sherbrooke 
Baron, Armand-H., 12164 Ranger, Cartierville 
Beauchamp, W., a/s Geo. Lueders & Co., 355 Place Royale 
Berthiaume, Donatien, a/s Régent Lumber Co. Ltd., 1445 Mackay 

PAGE CINQUANTE-TROIS 



Boisseau, Fernand, Ass. des Mchds Détail., 354 est, Stc-Cathcrinc 
Bonin, Théo, 615 chemin Ste-Catherine, Outremont 
Bonneville, René, a/s Aull ft Wilborg, 1210 Benoit 
Bouchard, Amédée, 1247 Wolfe 
Boutin, Dr L.-P., 4522 ave Papineau 
Brunelle, Gérard, 1464 Préfontaine 

Cardinal, Armand, 374 parc Sir G.-E. Cartier 

Carmel, E.-Guy, 4053 Van Horne 

Chevalier, J.-L., 5796 Hutchison 

Comtois, Dr M., 152-3ème ave, Longueuil, P.Q. 

Constant, J.-A., a/s Caisse Nat. d'Econ., 41 ouest, St-Jacques 

Côté, J. -Arthur, a/s Can. Breweries (Que.) Ltd., 450 ave Beaumont 

Courtemanche, Nap., 11270 est, Notre-Dame, Montréal -Est 

Daoust, Denis, 3180 Van Horne 

Déguise, François-O., 437 ouest, St-Jacques, Ch. 1006 

Délisle, Gaston, a/s Molson's Brewery Ltd., 1670 est, Notre-Dame 

Denis, Louis-Valmore, C.P. 13, Station "T" 

Dionne, J. -Emile, 438 est, Sherbrooke 

Dorais, Gabriel, 10 est, St-Jacques 

Dubuc, Louis, Bq. Can. Nat., Service du Placement, 112 ouest, 

St-Jacques 
Ducharme, Edgar-W., 3400 rue Evelyn, Verdun 
Dupuis, J.-R, 2519 Fullum 

Fifle, Georges, 4537 St-Denis 
Forest, C.-E., Varennes, P.Q. 
Fréchon, René, 3162 Lacombe 

Gauthier, Jean, 902 Canada Cernent Bldg., a/s Hiram Walker &> 

Sons 
Gauthier, J.-Paul, 4583 Bréboeuf 

Genêt, Lucien, a/s Cassidy, Maillard Ltée, 1575 est Craig 
Genin, Pierre-B., 1 1 est, St-Zotique 
Giguère, Gaston, 4516 Delanaudière 
Girardot, E.-F., 8607 ave DeChateaubriand 
Guay, J.-M.-Eug., 1010 ouest, Ste-Catherine 
Guilbault, Raymond, 4370 Iberville 

PAGE CINQUANTE-QUATRE 



Hébert, Raoul, 382 Labadie, Outremont 

Huberdeau, J.-H., 395 Dowd 

Hughes, W.-A., University Tower Bldg., Ch. 1610 

Jacob, Stanley, 2065 Jeanne-d'Arc, a/s American Can Co. 
Jarry, Maurice, 6460 St-Laurent 

Kaufman, J.-C, 620 Cathcart, Ch. 514 

Lafortune, Lucien, 110 est, St-Paul 

Lafortune, Roger, 110 est, St-Paul 

Lalonde, Jean, a/s Poste C.K.A.C., 980 ouest, Ste-Catherine 

Lauzon, Paul-Emile, 3960 St-Denis 

Leboeuf, Albert, 2855 Douglas 

Leclair, Cléophas, 7524 St-Denis 

Lemay, Col. Arthur, P.O. Box. 202, Outremont 

Lussier, J.-Paul, 1880 Papineau, a/s Cie Lavo Ltée 

Mackay, Henri, 3844 Parc-Lafontaine 

Maisonneuve, Armand, 2065 Jeanne-d'Arc, a/s American Can Co. 

Martin, Ernest, a /s Photo Nationale, 282 ouest, Ontario 

Masse, J. -Emile, 912 est, Ste-Catherine 

Mayrand, F., 261 ave de l'Epée, Outremont 

McDougall, D.-H., 360 ouest, St-Jacques, Ch. 308 

McDuff, Roméo, 530-17ème ave, Pte-aux-Trembles, P.Q. 

McEvoy, H.-L., a/s Hydro-Québec, 107 ouest, Craig 

McWilliam, James, 134-44ème ave, Lachine, P.Q. 

Mercier, Me Jean, Hôtel de Ville, Bureau du Contentieux 

Miron, Adrien, 170 Jarry Est 

Mondor, Dr Albert, 4902 ave Verdun, Verdun 

Moreau, Roméo-R., 430 WilloWdale, Apt. 7, Outremont 

Moss, Henry, 891 McEachran, Outremont 

Niding, J.-Clovis, 8228 Casgrain, a/s Clovis Electric Co. 

Paquet, Albert, C.A., 354 est, Ste-Catherine 
Paradis, Roméo, 735 Atwater 
Pelletier, L.-C, 4623 ave Coolbrook 
Péloquin, Jean-G., C.A., 1523 Drummond 
Pinard, Alide, 5198 Globert, N.D.G. 

Roberge, Raymond, Terrebonne, P.Q. 

PAGE CINQUANTE-CINQ 



St-Hilaire, Elzcar. 5414-1 lcme ave. Roscmont 

St-Ongc. Adrien. 1 48 3 Atwater, Apt. 4 

Savard. Isidore. 389 ouest, St-Paul 

Schmid. A.-O., 922 Victoria Square 

Spencer. W.. a s Marvel Products Co., 760 St-Antoine 

Sylvestre. Ls-dc-Gonzague. 448 est. Sherbrooke 

Therrien. J.-Alcx.. 8125 St-Laurent 
Thibault. Jacques. 438 est, Sherbrooke 
Toupin. L.-E.. 993 St-Urbain 

Wells. Thos.-G.. 1210 est. Craig 

Woodburn. Fred-T.. a s Lever Bros Ltd., 299 Eastern Ave. 
Toronto. Ont. 



MEMBRES ETRANGERS 

Bessette. René, Iberville, P.Q. 

Bigras. J.-L.. 10 ouest, St-Jacques 

Bolduc. J. -Georges. 1603 Notre-Dame, Trois-Rivières, P.Q. 

Brabant. J. -Horace, 30-6ème ave, Apt. 6, Shawinigan Falls, P.Q. 

Charette, Urgel, 54 St-Laurent, Beauharnois, P.Q. 

Chevrette. Joseph, Joliette, P.Q. 

Clerk. Ph.-D., 507 Place d'Armes 

Côté, Jules-H., 184 ave Murray, Québec, P.Q. 

Coulombe, J.-A., 126 rue St-Pierre, Québec, P.Q. 

Dionne, Bernard, 712 ouest, St-Paul 
Dufresne, Homer, St-Pie de Bagot, P.Q. 
Dupras. Louis, 180 Wellington, Ottawa, Ont. 

Ferland, J.-E., 355 Notre-Dame, Thetford-Mines. P.Q. 
Fortier, Dr Massue, Hôtel du Gouvernement, Québec, P.Q. 

Gervais, Dr Joseph, 324 boul. des Prairies, Laval-des-Rapides, P.Q. 
Giroux. W.-H., 56 ave Jacques-Cartier, Chicoutimi, P.Q. 
Guy, Antoine, N.P., 152 est, Notre-Dame, Montréal 

PAGE CINQUANTE-SIX 



Hamel, G.-E., 346 St-Georges, St-Jérôme, P.Q. 
Héon, Georges-H., M. P., Lachute, P.Q. 

Lambert, Henri, 180 Wellington, Ottawa, Ont. 

Lapointe, Alfred, St-Jérôme, P.Q. 

Lareault, Emilien, Lavaltrie, P.Q. 

Lasnier, Hermas, 143-2ème ave, St-Lambert, P.Q. 

Lavoie, O.-H., Iberville, P.Q. 

Léger, Wilfrid, 53 Ste-Cécile, Valleyfield, P.Q. 

Lord, David, St-Jean, P.Q. 

Majeau, J. -Edouard, L'Epiphanie, P.Q. 

Marcotte, Hon. Sénateur Art., 438 est, Sherbrooke, Montréal 

Mareoux, J.-L., a/s Laurentian Textile Co. Ltd., St-Jérôme, P.Q. 

Maynard, Gustave, 204 Chemin Montréal, Apt. 8, Eastview, Ont. 

McMillan, L.-N., 76 DeSalaberry, St-Jean, P.Q. 

Michaud, Dr J.-B.-A., Boucherville, P.Q. 

Mineau, Romuald, 71 Ste-Elizabeth, Sorel, P.Q. 

Patenaude, Antonio-W., 13 rue du Marché, Valleyfield, P.Q. 
Pauzé, J.-C. -Marcel, Joliette, P.Q. 

Plourde, Robert, 7b boul. des Prairies, Laval-des-Rapides, P.Q. 
Poutre, Gaston, a/s City Hôtel, St-Jean, P.Q. 

Reid, Vincent-P., 336 Adelaide St. West, Toronto, Ont. 
Renaud, J. -Lucien, Lanoraie, P.Q. 
Rolland, J.-B., St-Jérôme, P.Q. 

Speck, L.-W., 79 Jarvis Street, Toronto, Ont. 
Stegmaier, Ferdinand, 67 rue Québec, Sherbrooke, P.Q. 
Sylvestre, J.-A., Château Bon-Air, Ancienne-Lorette, P.Q. 

Théberge, J.-B., Marieville, P.Q. 
Théberge, J.-R., 244 C.P. Chicoutimi, P.Q. 
Thivierge, R., 36e ave DeMontigny, Québec, P.Q. 
Trahan, Jean-Paul, 178 ave Mercier, St-Jean, P.Q. 

Viau, Paul, 1 1 Tuly, Valleyfield, P.Q. 

Young, Sven, Director Research & Technical Division, Canada 
Packers Ltd., 268 Poplar Plains Rd., Toronto, Ont. 

PAGE CINQUANTE-SEPT 



Il a été tiré de cette plaquette historique 
1000 exemplaires. 



Le texte est de Léon Trépanier O.B.E. 



194') 



f KHVlWiAHU-: 
FONDATION DU 
i CANADIEN 



^ADMINISTRA 



La plaque de bronze commémorative, dévoilée le 
lundi soi)- 17 janvier 19^.9, par Son Honneur le 
Maire de Montréal, au banquet d'ouverture des 
manifestations marquant le 75ème anniversaire de 
fondation du Club Canadien. 






EUGÈNE DOUCET LIMITÉE 

IMPRIMEURS 

MONTRÉAL