Skip to main content

Full text of "Guide complet de la danse. Contenant le quadrille, la polka, la polka-mazurka ... avec la musique,"

See other formats


GUIDE COMPLET DE LA DANSE LIBRAIRIE
D'ALPHONSE TARIDE BIBLIOTHEQUE DES SALONS A L'USAGE DES GENS DU MONDE 

DE L'USAGE ET DE LA POLITESSE dans le monde, par M me la baronne de Fresne . 1 vol. in-18. Prix 50
c. 

NOUVEAU GUIDE COMPLET DE LA DANSE, contenant: le quadrille, la polka, la polka-mazurka, la
redowa, la schotisch, la valse, le quadrille des Lanciers et la nouvelle mazurka polonaise
avec la musique, par M. Philippe Gawlikowski , professeur de danse a Paris. 1 vol. in-18, avec
gravure. Prix. 1 fr. 

LE JARDINIER DES SALONS, ou l'Art de cultiver les fleurs dans les appartements et sur les croisees,
par M. Isabeac . vol. in-18 accompagne de figures. Prix 1 fr. 

LE MERITE DES FEMMES, poeme, par Gabriel Legouve . 1 jol. vol. in-18. Prix 50. c. 

LE NOUVEAU LANGAGE DES FLEURS, DES DAMES ET DES DEMOISELLES, par M me la baronne de Fresne . 1
vol. in-18, avec figures coloriees. Prix. 1 fr 

LA GRAMMAIRE DE L'AMOUR, a l'usage des gens du monde. par M. A Vemar . 2 e edit., revue et augmentee.
1 vol. in-18. Prix. 50 c. 

NOUVEAU DISTIONNAIRE DE L'AMOUR a l'usage des gens du monde. 1 vol. in-18. Prix 1 fr. 

LE CODE DE L'AMOUR, a Pusage des gens du monde. 1 vol. in-18. Prix 50 c. 

PARIS.-IMP. SIMON RACON ET COMP., RUE D'ERFURTH. 1. 

GUIDE COMPLET DE LA DANSE 

CONTENANT LE QUADRILLE, LA POLKA-MAZURKA LA RENOWA, LA SCHOTISCH LA VALSE, LE QUADRILLE DES
LANCIERS TOUTES LES FIGURES DU COTILLON, ET LA MAZURKA POLONAISE, AVEC LA MUSIQUE 

PAR GAWLIKOWSKI PROFESSEUR DE DANSE A PARIS 

PARIS TARIDE, LIBRAIRE-EDITEUR 2, RUE DE MARENGO (ANCIENNE RUE DE 

1858 

Droits de traduction et reproduction reserves. PREFACE PREFACE 

Il est de bon gout maintenant de s'etendre dans les prefaces sur leur parfaite inutilite; le
preambule n'est plus cette insinuation par laquelle on arrive adroitement au sujet, el l'on
semble s'etudier a n'y rien dire, dans la crainte, apparemment, que le lecteur que passe les
premiers feuillets ne fasse une trop grande perte en ne les lisant pas. Nous nous conformerons
done a l'usage. C'est bien! voici quelques liggnes 1 de griffonnees; supposons la page entiere
noireie. A merveille! Voici la formalite remplie et la preface terminee. De ma plus belle main,
j'eeris done pompeusement ce titre: QUADRILLE FRANcAIS. 

Et je commence: Pour executer cette danse quatre couples Non! il n'en sera pas ainsi. Dusse-je
paraitre le plus inconsequent des professeurs, e'est-a-dire celui qui prend le ton de lenseignement
meme dans ce qui n'est pas de son domaine, je dechargerai ici ma tete alourdie de ses etudes d'hier;
je crierai que Pindare, dans son lyrique dehier, disait: Jupiter danseur ; que Platon, qui
chassait la poesie, appelait a lui la danse ; je ne veux pas mourir d'erudition rentree! C'est
que javrais reve un petit chapitre que j'aurais intitule Notes pour servir a une conversation
sur la danse . Puis j'avais declare ce titre pretentieux; j'avais repousse l'idee comme vaine
et ambitieuse, et voici qu'elle revient s'imposer a moi! 

Mais je me console en me disant: J'appelle sur moi tous les reproches de pedantisme, heureux
si dans ce que j'ai a grand'peine amasse le lecteur rencontre un seul detail qui lui plaise,
pierre brute a laquelle son imagination trouvera des facettes inattendues. 

Si je ne eraignais de remonter au deluge et meme un peu plus haut, je dirais qu on soupconne le
fils de Cain, qui inventa la musique, d'avoir aussi cree la danse. Quelle elait cette danse?
On peut penser qu'elle differait peu de celle qui celebra l'heureux passage de la mer Rouge,
ou Marie, soeur d'Aaron, a la tete des choeurs des femmes d'Israel sorties de leurs demeures,
une eymbale a la main, chantait: "Gloire a Jehovah! il a renverse dans la mer le cheval et le cavalier."

C'est la la danse sacree. Voulons-nous deux exemples opposes l'un a l'autre pour bien definir
la sacree et la profane, et tous deux pris dans la sainte Eerr ture? Un Pere grec nous dira: "Dans
ton amour des joies et des fetes, s'il faut absolument que tu danses, soit: tu peux danser; mais
que ce ne soit pas la danse horrible d'Herodiade, qui lui valut comme recompense la tete de Baptiste,
mais la sainte allegresse de David autour de l'arche arretee!" 

Les dieux, la vaillance, les plaisirs, voila les sources grecques de l'art de Terpsichore.
La Grece aura done et la danse sacree et la danse guerriere, et les danses qui prendront les divers
caracteres de ce peuple-protee. 

Voulez-vous voir danser des deesses? Le vieil Hesiode ouvre ainsi son poeme de la Nature des
dieux: 

"C'est aux Muses de l'Helieon qu'il faut adresser les premices de nos chants. Grande et divine
est la montagne qu'elles habitent. Autour d'une fontaine noire (a cause de la nuit) et de l'autel
du puissant Saturne, dansent leurs pieds nus et tendres. C'est en sortant leurs beaux corps
des eaux du Permesse qu'elles allerent conduire des choeurs admirables sur le sommet de l'Helicon.
Trepignant avec force, dans l'elan de la danse, avec l'epaisse atmosphere pour voile, elles
s'avancaient la nuit, et laissaient monter leurs voix harmonieuses: elles celebraient Jupiter
qui porte l'egide et Junon venerable." 

Ne dirait-on pas qu'Hesiode, au pied de la montagne, a ecoute leurs chants quand elles se penchaient
dans l'espace pour se faire entendre de lui, et qu'a la lueur d'une etoile il a entrevu leurs
danses? 

La danse sacree des Grecs, que nous voyons la 'dans son enfance, est la seule que Platon approuve,
et c'est a elle que Lucien donne pour premiere origine les choeurs des astres, la conjonction
des planetes et des etoiles fixes et leurs admirables concerts. 

Maintenant Homere peut nous montrer ses guerriers dansant pour se desennuyer de la longueur
du siege de Troie; a son magique appel, les femmes apparaissent sur le seuil de leurs portes,
et elles regardent l'epousee conduite par la ville et les jeunes gens qui chantent: Hymenee
Hymenee! former des rondes au son de la flute et de la lyre. 

Quoi de plus celebre que le bouclier qu'a la priere d'une deesse Vuleain faconna puor Achille!
Eh bien. ce sont des danses , ce sont des choeurs de jeunes garcons et de jeunes filles qui y sont
ciseles et qui en font tout le prix anx yeux du bon Homere. Pour repondre aux chants d'un poete
divin qui s'accompagne de sa lyre, des danseurs s'avancent au milieu des rondes qui tournent
comme la roue du potier, et ils pirouettent ainsi que des premiers sujets d'Opera. 

A propos de l'Opera, si nous lui joignons la Comedie-Francaise, ou l'on joue parfois encore
la tragedie; si a ces deux premiers theatres on ajoute les autres theatres et les concerts,
nous aurons les plaisirs du Parisien disperses aux quatre coins de la capitale. En Grece, la
poesie (avec le drame et les chants lyriques), la danse et la musique se reunissaient en une
trilogie, et emplissaient une seule seene et composaient une seule piece. Sophocle, par exemple,
faisait le drame, et, pour preparer les evenements et reposer des emotions, sans aller chercher
l'aide d'un autre poete, il intercalait la superbe poesie de ses choeurs. Les ehoristes, pour
employer la loeution moderne, etaient un groupe de jeunes filles ou bien de vieillards, sages
representants d'une nation. Ils dansaient circulairement dans un sens pour chanter la strophe,
et pour l'antistrophe ils tournaient en sens oppose. La musique perdue de ces chants lyriques
n'etait pas a dedaigner, puisque c'est de cette ecole de musiciens que sortit Timothee, qui
faisait passer a son gre le grand Alexandre des cris aux sanglots et des pleurs au rire. Voila
comment les Grecs entendaient l'entr'acte! 

L'harmonie, e'est la le secret de l'art grec. Pour ne pas deformer leur visage, les comediens
portaient des masques. Et meme dans le combat, a cet instant ou le moindre de nos soucis est le
souci de la beaute de nos poses, ils voulaient frapper en cadence: temoin l'inscription thessalienne:
Le peuple eleve une statue a Elation, pour avoir bien Danse un combat . Les Spartiates, que la
flute et les chants de Tyrtee conduisaient a l'ennemi, puisaient dans leur continuel exercice
de la danse cette precision de mouvements qui en faisait les plus redoutables des soldats.

A l'epoque de Lucien, triste temps ou la Grece fournissait a Rome des sophistes et des histrions,
les jeunes gens encore ne prenaient pas une lecon lecon de lutle lutte qu'ils ne la terminassent
par une danse. Pindare, qui s'est immortalise en celebrant les vainqueurs au pugilat et a la
course de chars, ne dedaignait pas de composer des chansons exclusivement consacrees a la
danse. Que l'on dise done a Rossini de faire la musique d'une poesie qu'aurait faite Lamartine,
air et chant qu'entonerait en dansant un choeur de jeunes garcons et de jeunes filles! 

Mais aussi la danse, entendue ainsi, a ete proclamee irreprochable par le bon Homere, qui,
sans la separer des chants de la lyre, et l'unissant a la vaillance et a la prudence, en fait une
des trois qualites du heros. 

Je m'arrete; car je vais ressembler a Lucien et a ceux qui, avec lui, se sont passionnes pour
cet art. Comme eux, je pourrais paraitre pret a dire que, pour etre un danseur consomme, il faut
avoir toutes les perfections corporelles des statues grecques et faire mouvoir en maitre
maitre la colere, la passion et la raison , trio de qualites qui, reunies, font des poetes de
la puissance d'Homere. J'ai voulu seulement montrer dans le genie grec, comme trait distinetif,
l'union de tous les beaux-arts, entente parfaite qui donnait pature aux yeux, aux oreilles
et a l'esprit. 

Je n'ai pas parle de leurs danses de caractere. On peut imaginer ou pouvait descendre le peuple
qui divinisait les passions, qui dejeunait avec Diogene et soupait chez Aspasie. L'Athenien,
par exemple, venait d'ecouter gravement Platon; il courait ensuite rire aux Nuees d'Aristophane
qui trainait dans la fange Socrate, le maitre du disciple tout a l'heure applaudi. Qu'il me
suffise de dire qu'il est certaines danses qu'Aristophane se defendait d'avoir fait danser
a sa muse. Il est pourtant une danse d'une exquise delicatesse que mentionne Lucien, le Collier:
le danseur y deploie la force et l'adresse de l'homme, la danseuse la grace de la femme. 

C'est la une exception. 

Le Midi cherchera toujours les passions jusque dans ses plaisirs. Je n'etonnerai done pas
en disant que l' Angrismene , danse voluptueuse que les Grees modernes ont conservee de leurs
ancetres, offre plus d'un rapport avec la Chica des negres; que cette Chica, rapportee par
les Espagnols de leurs voyages, a pu leur inspirer le Bolero, le Fandango, la Cachucha; que
ces danses espagnoles ont fait fureur en France, et n'ont eu, au seizieme siecle, d'autres
rivales que les danses italiennes. Je pourrais aussi faire entrevoir les siecles du moyen
age: dans ce temps ou, suivant la revelation de Victor Hugo, les penseurs pensaient avec la
pierre, parlaient par les eglises gothiques, les serfs, eux, tout entiers a la danse Macabre,
ecrivaient par leurs contorsions, montraient par leurs rondes infernales leur haine des
seigneurs et leur amour de la sorcellerie liberatrice. 

Etudierai-je les causes qui ont fait passer aux danses du Nord l'empire que tenaient celles
du Midi, et succeder la Mazurka , la Polka , la Valse au Menuet, a la Chaccone? 

Non! j'ai ha'te d'exprimer toute ma douleur de voir la decadence de mon art en France. 

J'invoque la medecine, j'allais dire Esculape; j'appelle a mon secours la tradition qui nous
montre les Napolitains, dans les evolutions d'une Tarentelle effrenee, faisant sortir de
leurs pores, ouverts par la transpiration, le venin de la morsure de la tarentule. Capitaine
Cook, venez nous dire comment vous preveniez la maladie a bord de votre vaisseau; pour quoi
vos matelots, sur votre ordre, dansaient-ils la Hornpipe, peut-etre plus vive que la Tarentelle?
Eumene, vaillant defenseur d'Alexandre et de sa famille, dis-nous ton stratageme; dis qu'assiege
dans une citadelle, tu maintins gras, et robe luisante de sante, tes chevaux en attachant leur
bride a un pilier et en les faisant sauter et danser a coups de fouet. Cela ne suffit pas? Qu'un
docteur ouvre ses livres, qu'il feuillette des dictionnaires et qu'il nous apprenne que,
seule de tous les exercices du corps, la danse developpe autant le buste que les membres, donne
autant de force que de grace. 

Las! rien n'y fait. Nous ne sommes pas encore, il est vrai, arrives a pouvoir nous ecrier comme
ce Ture qui voyait, apres un menuet, un seigneur du siecle dernier s'essuyer le front: "Vous
dansez, vousmeme! nous, nous faisons danser." Mais deja nous avons resolu le probleme de danser
sans pas, c'est-a-dire sans danser. Ce n'est pas aux jeunes Francais que l'on pourrait dire
ce qu'aux jeunes Grecs disait le refrain d'une chanson: "En avant, jeunes gens, allongez la
jambe et divertissez-vous bien;" c'est-a-dire dansez le mieux possible. 

En France, on ne peut se divertir en dansant bien, un proverbe s'y oppose: Le plaisir est ennemi
de la gene . GUIDE COMPLET DE LA DANSE QUADRILLE FRANCAIS 

Qui se douterait maintenant que c'etait dans le quadrille qu'autrefois tout bon danseur devait
se signaler, et que, pour creer cetle danse, devenue si simple qu'on la laisse aux enfants,
il a fallu la reunion des efforts successifs de plusieurs coryphees, en meme temps musiciens
remarquables? Celui qui persisterait a vouloir considerer le quadrille comme la danse nationale
ferait une injure gratuite au gout francais. Qu'il dise seulement, comme nous, qu'en France
on ne sait rien garder de ce qui peut avoir, un cachet de nationalite. 2 

Il n'est plus de vrai quadrille. Celui-la s'en est alle avec les salons immenses des hotels
spacieux, avec cette recherche qui portait le danseur de ville a rivaliser avec le danseur
de theatre. Il nous a etourdi avec la monotonie de ses cinq eternelles figures. A l'engouement
a succede l'indifference, aux pas elegants jusqu'au raffinement les pas negliges jusqu'a
la pretention. Il n'est reste qu'une danse benigne qui repose des evolutions de la Polka, du
verlige et de la sentimentalite de la Valse, une sorte de promenade symetrique, de causerie
agreable, ou le cavalier fait briller son esprit et la dame sa parure; quelque chose enfin de
modeste, qui demande un coin d'un salon deja exigu; apres avoir empli une salle de chateau,
qui delasse apres avoir fatigue et qui, tant qu'on dansera, aura sa place, comme tout ce qui
est un terrain neutre ou divague la fantaisie de chacun. DESCRIPTION DU QUADRILLE FRANCAIS

Il se compose de cinq figures. 

Quatre couples, les dames elant a droile des cavliers cavaliers, s'avancent et se placent
en carre. Le couple qui part le premier est le couple n o 1, son vis-a-vis 

Meme figure pour les deux autres couples. QUATRIeME FIGURE. La Pastourelle. 

Le cavalier n o 1 conduit sa dame en avant et en arriere, puis il la reconduit une deuxieme fois,
et recule a sa place apres l'avoir laissee au cavalier n o 2 du vis-a-vis, qui la recoil de la main
gauche et qui donne sa main droite a sa propre dame. Ainsi place au milieu des deux dames, ce second
cavalier, qui etait reste seul, fait avec elles un avant-trois , puis recule, avance une deuxieme
fois et les laisse a son partenaire, le premier cavalier 1 . Celui-ci execute a son tour, accompagne
des deux dames, la figure, c'est-a-dire qu'il repete deux fois l' avant-trois . 

Les quatre personnes se donnent la main pour faire un demi-rond a gauche, qu'elles font suivre
d'une demi-chaine pour regagner leur place. C'est au couple n o 2 de faire la contre-partie
de cette figure. 

Meme figure pour les autres couples. 

viennent chacun a sa place. Pendant cette traversee, la dame n o 1 et le cavalier n o 2, laisses
seuls, balancent . Puis c'est a leur tour de faire cette figure. 

Meme figure pour les deux autres couples n o 5 et n o 4. TROISIEME FIGURE. La Poule. 

Le cavalier n o 1 et la dame n o 2 du vis-a-vis arrivent assez lentement 1 l'un vers l'autre pour
se donner la main gauche. Les memes donnent aussi leur main droite, le cavalier n o 1 a sa dame
laissee a sa place, la dame n o 2 a son cavalier reste jusquela sans avancer. Ils forment ainsi
une chaine, et, lous quatre, ils balancent; puis ils se dedoublent couple par couple pour traverser
et changer de place en executant une demi-promenade ; ensuite le cavalier et la dame qui ont
figure au commencement de la figure font un double qui se complique par un avant-quatre , termine
lui-meme par une demi-chaine anglaise , pour regagner chacun sa place. Ensuite c'est au cavalier
n o 2 et a la dame n o 1 de recommencer. 

Meme figure pour les deux autres couples. QUATRIEME FIGURE. La Pastourelle. 

La envalier n o 1 conduit sa dame en avant el en arriere, puis il la reconduit une deuxieme fois,
et recule a sa place apres l'avoir laissee au cavalier n o 2 du vis-a-vis, qui la recoit de la main
gauche et qui donne sa main droite a sa propre dame. Ainsi place au milieu des deux dames, ce second
cavalier, qui etait reste seul, fait avec elles un avant-trois , puis recule, avance une deuxieme
fois et les laisse a son partenaire, le premier cavalier 1 . Celui-ci execute a son tour, accompagne
des deus dames, la figure, c'est-a-dire qu'il repete deux fois l'avanti-trois. 

Les quatre personnes se donnent la main pour faire un demi-rond a gauche, qu'elles font suivre
d'une demi-chaine pour regagner leur place. C'est au couple n o 2 de faire la conlre-partie
de cette figure. 

Meme figure pour les autres couples. 

Nota . Autrefois, le second en avant-trois etait remplace par un solo, c'est-a-dire le cavalier
allait seul deux en avant et en arriere (8 mesures). CINQUIEME FIGURE. Finale. 

La finale se compose, comme la deuxieme l' ete , de deux avant-deux 1 et d'un traverse , puis d'un
autre avant-deux et d'un autre traverse , enfin d'un retour a sa place pour balancer. 

C'est ainsi qu'on finit le Quadrille dans les bals officiels el et dans les grands salons; mais,
en petit comite, avec ses intimes, au lieu de repeter l' ete on fait le galop ou la saint-simonienne
. 

Les deux cavaliers de vis-a-vis, n o 1 et n o 2, tenant leurs dames par la taille ou bien croisant
leurs mains avec elles, executent un galop en passant a la droite l'un de l'autre et decrivent
ainsi un cerele un peu allonge. Une fois a leurs places, ils avancent et reculent couple par
couple, puis les cavaliers changent a la fois de dame et de place. Suit alors la chaine des dames
. Avec leurs dames changees, ils s'avancent l'un vers l'autre et reculent. Et reprenant enfin
leurs dames et leurs places, ils recommencent le galop et la figure. 

Meme figure pour les deux autres couples, n o 3 et n o 4. 

De l'ordre de depart des couples . - Il n'y a d'autres regles pour determiner quel couple ouvrira
le Quadrille que celles que dicte la bienseance. Si la maitresse de maison danse, si quelques
personnes d'age ou d'importance participent au Quadrille, c'est au couple dont elles font
partie a donner le signal. Quelquefois encore, en cas de grande incertitude, l'usage tranche
la difficulte en faisant partir le premier le couple voisin de l'orchestre. 

Ce premier pas franchi, reste a savoir, pour l'Ete, qui des deux couples vis-a-vis (qui a la
premiere figure sont partis ensemble) commencera cette fois le premier. Les memes embarras
se renouvellent; ils sont surmontes de la meme facon, et le couple n o 1 ainsi fixe, le Quadrille
se poursuit sans encombre. 

Les figures expliquees, il me reste a developper les termes techniques employes a l'occasion
de ces figures. Chaine anglaise. 

Les deux couples qui se font face s'avancent l'un vers l'autre, puis cavaliers et dames se quittent
les mains pour pouvoir passer les uns entre les autres. Le role des cavaliers est d'obliquer
un peu a leur gauche, c'est-a-dire en dehors, pour que les dames puissent traverser en dedans.
Les couples ont ainsi change de place et n'ont fait qu une demi-chaine anglaise . En refaisant
de la meme maniere le traverse , chaque couple revient a sa place, et pour finir, le cavalier
et la dame doivent se faire face pour balancer . 

Le balance ne consiste plus guere maintenant qu'en un salut legerement prononce de la part
des cavaliers. On a supprime le tour de main qui autrefois le completait. Chaine des dames.

Les deux dames n o 1 et n o 2 traversent en se donnant la main droite, puis elles mettent leur main
gauche dans la main gauche du cavalier n o 2 du vis-a-vis, et executent alors un tour a gauche.
Puis les deux dames reviennent se donner la main droite; elles redonnent aussi la main gauche
a leurs cavaliers. Mais la mode, dans le monde, a supprime le tour qu'on execute la premiere
fois. Promenade. 

La demi-promenade , que l'usage anciennement appelait du nom etrange de demi-queue du chat
. consiste dans le cercle a droite que font en traversant dame et cavalier en se donnant la main
gauche pour changer de place. S'ils revenaient de la meme maniere a leur place primitive, ils
executeraient la promenade entiere QUADRILLE DES LANCIERS 

Le Quadrille des Laueiers, comme le Quadrille ordinaire, se compose de cinq figures; mais
il ne se danse qu'a huit personnes. Vouloir augmenter ou diminuer le nombre des couples, ce
serait detruire le caractere de cette danse. On se place comme pour le Quadrille francais.
Le couple qui est devant le cavalier qui part le premier prend le n o 2, celui qui est a sa droite
le n o 5, celui de gauche le n o 4 L'orchestre joue quatre fois les quatre premieres figures et
huit fois la derniere. PREMIERE FIGURE La Dorset ou les tiroirs. 

Le cavalier du couple n o 1 et la dame du couple vis-a-vis qui a le n o 2 vont en avant et en arriere
(4 mesures), s'avancent de nouveau pour faire un lour de mains (4 mesures), et reviennent chacun
sa place. Le meme cavalier n o 1, pour executer les tiroirs , prend de sa main droite la main gauche
de sa dame, avec laquelle il passe au miheu du couple n o 2, et celui-ci pendant ce temps traverse
en les laissant passer. Les deux couples ont ainsi change de place et se retournent l'un vers
l'autre. Mors le cavalier qui a passe en se retournant de la gauche a la droite de sa dame revient
avec elle en dehors, pour que le cavalier n o 2, qui tient, celle fois, dans sa gauche la droite
de sa dame, passe au milieu (8 mesures). Ensuite chaque eavalier fait deux saluts (le premeier
a gauche, le second a droite) a la dame de gauche, qui repond par deux reverences, et, apres un
tour de main avec la meme dame de gauche, il revient a sa place. 

Contre-partie par le couple n o 2. 

Meme figure pour les couples n o 3 et n o 4. DEUXIEME FIGURE. La Victoria ou les lignes. 

Le couple n o 1 part en avant deux fois, mais a la seconde fois le cavalier laisse sa dame en face
de lui pres du cavalier vis-a-vis n o 2, et il recule lui-meme a sa place (8 mesures). Tous deux
ehassent a droite et a gauche (4 mesures), puis font un tour de mains par lequel la dame se place
a cote du cavalier de droite n o 3, et le cavalier pres de la dame de gauche n o 4. Au meme instant
le couple de vis-a-vis n o 2 se separe egalement pour se placer comme celui-ci, la dame a droite
et le cavalier a gauche. Tous les couples ainsi forment deux lignes (4 mesures); puis ils vont
en avant et en arriere, tous les huit. Chaque cavalier de sa main droite prend la droite de sa
dame pour revenir a sa place (8 mesures). 

Contre-partie pour le couple n o 2. 

La meme figure pour les couples n o 3 et n o 4. TROISIEME FIGURE. Le moulinet ou la double chaine
des dames. 

La dame du couple n o 2 s'avance seule. Le cavalier conducteur n o 1 avance a son tour. Puis ils
font, le cavalier un salut, la dame une reverence prolongee (8 mesures). Ensuite les quatre
dames se donnent les mains droites pour former le moulinet et faire un demi-tour, apres lequel
elles donnent leur main gauche aux cavaliers qui leur font face, et font avec eux un tour de mains
, comme dans la chaine des dames du Quadrille francais (8 mesures). Elles reforment encore
le moulinet pour aller a leurs places executer un tour de mains , mais cette fois avec leurs cavaliers
respectifs (4 mesures). 

Contre-partie pour le couple n o 2. 

Meme figure pour les couples n o 5 et n o 4. QUATRIEME FIGURE. Les visites on les reverences a droite
et a gauche 

Le couple n o 1 va en visite au couple de droite n o 3, les cavaliers des deux couples saluent et
les dames font la reverence (4 mesures). Le meme cavalier et la meme dame (n o 1) vont egalement
en visite au couple de gauche n o 4; saluts et reverences (4 mesures), apres lesquels ces couples
n o 1 et n o 4 font deux chasses-croises , l'un a droite, l'autre a gauche, suivis chacun d'un balance
1 (4 mesures); puis chaine anglaise du couple n o 1 avec le couple de vis-a-vis n o 2 (8 mesures).

Contre-partie pour le couple n o 2. 

Meme figure pour les couples n o 3 et n o 4. 

N. B . La visite se fait aussi double, c'est-a-dire deux couples partent a la fois. CINQUIEME
FIGURE. Les Lanciers ou la grande chaine plate. 

La grande chaine plate ouvre les Lanciers; elle prend 8 mesures. Pour l'executer, les cavaliers
donnent d'abord leur main gauche 2 a leurs dames, puis vont sur leur droite offrir alternativement
leurs mains droite et gauche. En meme temps, les dames partent sur la gauche et donnent alternativement
leurs mains gauche et droite. Et quand, au milieu de la chaine, le cavalier et la dame d'un couple
se rencontrent, saluts et reverences, qui se renouvellent quand, la chaine faite, ils arrivent
a leurs places. 

Le cavalier conducteur, tenant de sa main droite la main gauche de sa dame, se retourne en faisant
une petite promenade et en obliquant a droite, puts revient a sa place ou il tourne le dos a son
vis-a-vis le couple n o 2(4 mesures). Le couple de droite n o 3 arrive ensuite se placer derriere
lui (2 mesures); le couple de gauche n o 4 en fait autant (2 mesures); le n o 2, lui, est tout naturellement
place dans cette position. Et chaque couple alors execute un chasse-croise a droite et a gauche
et un balance 1 apres chaque chasse-croise (8 mesures). Apres quoi les cavaliers font une promenade
en dehors e a gauche, les dames egalement en dehors, mais a droite. Ils reviennent ensuite a
leurs places pour former leurs deux lignes comme avant 2 . Les quatre couples, dont les cavaliers
sont sur une ligne et les dames sur une autre, font en avant et en arriere un avant-huit en avant
et en arriere (4 mesures) et un tour de mains pour reprendre leurs places (4 mesures). 

Contre-partie pour le couple n o 2. 

Meme figure pour les couples n o 3 et n o 4. 

On termine la cinquieme figure et les Lanciers avec elle par la grande chaine plate . 3 MAZURKA

C'est dans la Mazurka que les Polonais revelent leur originalite. Pour leur verve creatrice
rien n'est determine, ni l'ordre des figures, ni l'enchainement des pas : il n'y a pas de loi
la ou regne l'imagination. On comprend qu'une lelle incertitude ne peut aller avec cet amour
des choses faciles que l'on a en France. Place entre ces deux ecucils, decrire la Mazurka qui
serait trop polonaise, c'est-a-dire trop difficile, on bien faire une Mazurka qui, trop simplifiee,
n'en serait plus une, je me contenterai de donner la description des pas. Quant aux figures.
je renvoie aux figures du Cotillon-Mazurka. 

Je me borneria a rappeler que la musique est d'un mouvement anime et d'une expression fiere,
que le nombre des motifs est laisse au caprice du compositeur, que chaque figure est toujours
precedee et suivie d'une promenade et d'un holubiec , et que l'on commence la Mazurka par un
grand rond a gauche (8 mesures), puis a droite (8 aulres mesures). 

La Promenade se compose de ces evolutions, de ces circuits, de ces tours faits en serpentant
on en ondulant, qu'execute le cavalier en tenant de la main droite la main gauche de sa dame.
C'est dans la promenade comme dans l' holubiec (nous le decrirons parmi les pas), que se decele
tout bon danseur de Mazurka. PREMIER PAS. Pas glisse ou de la Mazurka. 

On saute legerement sur le pied droit en avancant et en glissant (4 e position) assez en avant
le pied gauche (1 er et 2 e temps); puis on releve le pied droit derriere, egalement a une certaine
distance (3 e temps) pour recommencer de l'autre pied. DEUXIEME PAS. Pas de Basque polonais.

On saute sur le pied droit en passant la jambe gauche en avant. On la tient en l'air, puis on la
pose a lerre en la glissant en avant (1 er et 2 e temps). Eusuite on rapproche d'elle le pied droit
en donnant un petit coup de talon pour relever aussitot le pied gauche devant (3 e temps): ce
qui, en terme technique, s'appelle coupe-dessous . TROISIEME PAS. Pas appele boiteux. 

Comme pour le premier pas de la Mazurka, on saute legerement sur le pied droit en glissant le
pied gauche en avant, a la 4 e position (1 er et 2 e tedmps); puis on rapproche le pied droit du gauche
en donnant un petit coup de talon, et on rele aussitot le pied gauche devant (3 e temps). On continue
en attaquant toujours du meme pied. QUATRIEME PAS. Pas polonais. 

S'execute toujours du meme pied dans les promenades. et des deux pieds alternativement dans
les ronds. 

On frappe du talon gauche le talon droit: on eloigne le pied gauche, en termes de l'art, a la 2
e position (1 er et 2 e temps); on rapproche ensuite le pied droit en le glissant pres du gauche
(3 e temps) 

Ce troisieme temps s'execute aussi avec un nouveau coup de talon du droit contre le gauche.
CINQUIEME PAS. 1 L'holubiec en avant ou le tour sur place en avant 

Pour terminer les promenades et preparer l'execution de l' holubiec , le cavalier, tenant
sa dame de la main droite la fait passer dans son bras gauche, en levant aussitot la jambe droite
en arriere. Dans cette position, il commence l' holubiec en laissant tomber et en portant la
jambe droite a la quatrieme position devant ; puis il pivote et fait un changement de pied sur
les deux pointes (1 er et 2 e temps); il releve aussi la jambe droite en arriere, en la tenant assez
eloignee (3 e temps). 

Ce pas s'execute quatre fois de suite. 2 L'holubiec en arriere ou le tour sur place en arriere.

Le cavalier, tenant sa dame dans son bras droit, porte le pied gauche en arriere pour faire une
assemblee, pivote et fait un changement de pied sur les pointes (1 er et 2 e temps); puis il releve
la jambe gauche un peu tendue (terme technique: sissonne tendu ). 

N. B . Dans la Mazurka polonaise, les promenades sont toujours suivies et du tour de place en
avant et du tour de place en arriere. 

Quant a l'enchainement des pas, il est laisse au gout du danseur. S'il est assez maitre de lui
pour pouvoir s'abandonner i l'entrainement de l'inspiration, non-seulement il saura passer,
sans un air emprunte, d'un pas a un autre, mais il en creera de nouveaux qui porteront l'empreinte
de sa personnalite. Nous nous bornerons a lui dire que le pas boiteux et le pas polonais conviennent
surtout aux rondes, et que les promenades s'accommodent de tous les autres. Mais ne fixons
pas de regles la ou il ne faut que de l'independance. Ainsi, si le danseur se sent assez de hardiesse,
il sanra, entre les pas, intercaler des repos, sans perdre de vue la mesure, donner fierement
son double coup de talon et mettre de l'originalite et une certaine aisance belliquense dans
les ondulations de la promenade . 

La dame doit seconder, par une sorte de divination, les inspirations de son danseur. Elle supprime
les coups de talon du pas de Basque , et l'entremele, au gre de sa fantaisie, de petits pas courus
et glisses. Elle execute l' holubiec en avant quand le cavalier le fait en arriere, et vice versa
. VALSE A TROIS TEMPS POSITION DU CAVALIER ET DE LA DAME. 

Le cavalier se place en face de sa dame; de son bras droit, il tient sa taille, et de la main gauche
il prend sa main droite. La Valse a trois temps s'execute en avant, en arriere, sur place, soit
par caprice, soit par quelque empechement qui survient. Elle se danse le plus generalement
a droite, mais les danseurs qui ne redoutent pas la difficulte peuvent valser a gauche. DESCRIPTION
DU PAS. 

Le cavalier passe le pied gauche devant sa dame (1 er temps); il rapporte ensuite le pied droit
derriere le pied gauche (2 e temps); puis il pivote sur les deux pieds en montant legerement
sur les pointes pour ramener le pied droit devant (3 e temps); il porte le pied droit cn avant
(4 e temps), glisse le pied gauche de cote, en ayant soin d'aller legerement en avant, de manierc
depasser un peu le pied droit (5 e temps) 1 , et il ramene le pied droit devant (6 e temps). 

La dame fait le meme pas, mais en partant du pied droit. 

Ces six temps que nous avons decrits, forment deux pas de Valse et prennent deux mesures. 

Pour avertir sa dame, le cavalier fait preceder le pas d'une preparation. 

Cette preparation consiste a poser le pied droit en avant (1 er temps), a rester dans celte position
pendant le deuxieme temps, puis, pour le troisieme, a sauter legerement sur le meme pied droit,
en levant aussitot la jambe gauche en avant; e'est alors que l'on commence le pas de Valse pour
lequel on n'a qu'a poser le pied gauche. VALSE A DEUX TEMPS 

La musique est la meme que celle de la Valse a trois temps; seulement elle doit etre executee
sur un mouvement plus presse el plus accentue. POSITION DU CAVALIER. 

Le cavalier ne doit pas se placer en face de sa dame, comme dans la Valse a trois temps; mais, la
tenant par la taille, il doit avoir le soin de plier le-gerement les genoux, de se placer a sa
droite et de s'incliner un peu sur son epaule droite, position qui lui donne la facilite de l'entrainer
et de se lancer hardiment. PREPARATION DU PAS. 

Double glisse-chasse du meme pied. DESCRIPTION DE PAS. 

La Valse a deux temps devrait s'appeler Valse a deux pas, puisque, etant a trois temps, elle
se compose de deux pas dont le premier, le glisse , prend les deux premiers temps de la mesure
et laisse le troisieme au second pas, le chasse , seule difference avec le pas du galop ou le glisse
et le chasse se font chacun pendant un temps. On a longtemps prelendu et on pretend encore que
la Valse a deux temps devait se valser a contre- mesure. C'est une erreor; car les deux pas doivent
compter dans la mesure, I'un pour une blanche, l'antre poar une noire. 

Le cavalier glisse le pied gauche pendant les deux premiers temps de la mesure (valeur d'une
blanche dans la mesure a trois-quatre), puis, pour le troisieme temps et le deuxieme pas, il
rapproche le pied droit pour chasser son pied ganche. Meme pas du pied droit. 

La dame fait le meme pas en partant du pied droit. 

Cette Valse s'execute a droite, a gauche, en allant en avant, en arriere. Le cavalier qui doit
conduire doit preferablement valser en avant, et la dame qui est conduite valse alors en arriere.
Mais si le cavalier s'est assure qu'il n'y a pas ou n'y aura pas d'obstacle, il pourra aller en
arriere, et cette fois la dame ira en avant. POLKA 

La musique est a deux-quatre, d'un mouvement modere. 

Le pas peut se decomposer en quatre parties, s'executant chacune en un temps. 

Le cavalier, ayant le pied gauche leve pres de la jambe droite, saute legerement sur le pied
droit et glisse aussitot le pied gauche en avant (1 er temps); il ramene ensuite le pied droit
derriere (2 e temps); puis il saute sur le pied gauche en avant (3 e temps), et leve la jambe droite
derriere en la rapprochant de la cheville, et il reste dans cette position encore 4 un temps,
ce qui fait le 4 e et dernier temps. Alors il repart de l'autre jambe. 

Si on voulait employer les termes techniques, on s'exprimerait ainsi: 

Sauter sur le pied droit; glisse du pied gauche en avant (1 er temps); coupe dessous du pied droit
(2 e temps); jete du pied gauche; leve de la jambe droite (3 e temps); rester dans cette position
pour le quatrieme temps. 

La Polka s'execute suivant l'impulsion du cavalier a droite, a gauche, en avant, en arriere.

N. B . Maintenant la mode remplace le saut du premier temps par un petit glisse . SCHOTISCH 

La musique est sur une mesure a deux-qualre ou a quatre; le mouvement est modere; mais il faut
que la composition musieale soit bien rhythmee, et surtout que le quatrieme temps soit accentue.
DESCRIPTION DU PAS. 

Le pas comporle seize temps ou quatre mesures. 

Le eavalier glisse le pied gauche (1 er temps); il reporte le pied droit, derriere le talon gauche
(2 e temps); il fait un jete du pied gauche (3 e temps); ensuite il saute un peu sur le meme pied
(4 e temps); puis il refait ces quatre temps en partant du pied droit, ce qui fait huit temps.
Et il complete les seize temps, qui font quatre mesures, par huit temps de sauteuse, c'est-a-dire
qu'il saute deux fois alternativement sur chaque pied. 

Le pas de la dame est le meme, sauf qu'elle part du pied droit. REMARQUE. 

On voit que le premier pas de la Schotisch est un pas de Polka allonge et suivi d'un petit saut.

Quant au pas de sauteuse, j'ai prevu l'effroi que causeraient au bon gout les huit petits sauts,
et. en les remplacnt par quatre glisses et chasses alternatifs, comme dans la Valse a deux temps,
j'ai en le bonhcur de voir cette legere innovation bien accueillie de la societe. Et, a peine
importee en France, la Schotisch se dansait dans les salous ainsi modifiee. POLKA-MAZURKA

La musique est a trois-quatre, d'un mouvement lent; cette danse se compose pour le cavalier
et la dame de valses a droite et a gauche, de poursuites reciproques et de balances . Le pas qui,
comme le nom de la danse l'indique, est un pas de Mazurka suivi d'un pas de Polka allonge , exige
du compositenr cette condition generale de ne pas mettre dans sa musique de valeurs inegales,
comme une noire pointee et une croche, et de faire toujours sentir les trois temps dans sa melodie.
Le pas convient a ces differentes figures. DESCRIPTION DU PAS. 

Le cavalier glisse le pied gauche de cote (1 er temps), rapporte le pied droit contre le talon
gauche et aussitot leve le pied gauche en avant (2 e temps), puis it ramene en l'air ce pied gauche
derriere en sautant en sautant l'gerement sur le pied droit (3 e temps); le quatrieme et le cinquieme
temps ne sont que la repetition du premier et du deuxieme. Pour le ixieme, comme dans la Polka,
on tombe sur le pied gauche en relevant la jambe droite en arriere; ce qui fait six temps et deux
mesures pour l'execution du pas complet. Refaire le meme pas de l'autre jambe. 

Les dames partent, elles du pied droit; c'est la seule diffeerence de leur pas avec celui des
cavaliers. 

Pour accountamer le lectcur aux termes techniques, voici le pas explique en quelques lignes.

Glisse (1 er temps); coupe dessous (2 e temps); fouette derriere (3 e temps); glisse (4 e temps);
coupe dessous (5 e temps); jele devant (6 e temps). REDOWA 

La musique est a trois-qualre, d'un mouvement plus lent que celui de la Valse a trois temps.
POSITION. 

Celle de la Valse a trois temps. PAS. 

Le cavalier saute legerement sur le pied droit et tourne un pen cn passant le pied gauche devant;
puis il ramene, et en le glissant, le pied droit derriere et un peu eloigne, a la quatrieme position
(1 er et 2 e temps); il reporte ensuite le pied droit devant (3 e temps); apres quoi, il execute
le pas de Basque du pied droit, en rapportant le pied droit devant, a la troisieme position.
(Voir Mazurka , page 41). 

La dame fait le meme pas, seulement elle commence par le pas de Basque. 

N. B . Dans le pas de Basque de la Mazurka, les trois temps sont bien distinets et egaux, ce qui
convient a Penergie de cette danse; mais dans la Redowa, dont la nature est d'etre lente et gracieuse.
les deux premiers temps doivent etre presque fondus ensemble, de sorte que le glisse semble
la prolongation du premier. PREPARATION DU PAS. 

Glisse (1 er et 2 e temps); rapporter le pied droit et lever aussitot le pied gauche en avant (3
e temps). FIGURES DE LA BEDOWA. 

Cette danse s'execute en poursuites reciproques , en valses et en balances , comme la Valse
a deux temps. 

Quand, il y a une dizaine d'annees, en introduisant la Redowa dans le monde, j'en publiai la
description et la musique, les poursuites et les balances avaient un pas particulier; mais
la societe aime, dans tout ce qu'on lui soumet, a faire les changements qui favorisent ses aises
ou, pour mieux dire, son amour des choses faciles; et maintenant les poursuites, comme les
balances, s'executent avec un seul et meme pas, celui que nous avons decrit. 

Sculement, dans le balance, le pas de Basque se fait de cete, a gauche et a droite. DU COTILLON

Le Cotillon est cette danse qui emprunte a quel-ques-unes des danses que nous avons esquissees
leurs plus belles figures, qui en ajoute d'autres dont le nombre varie suivant le caprice;
c'est cette charmante conclusion d'une soiree qui en resume toutes les emotions et tous les
plaisirs. Que l'on suppose quelque sauvage contempteur de la Danse transporte au milieu d'un
salon, si alors la Polka ne l'a pas entraine, si la Valse ne l'a pas attire dans ses orbes gracieuses,
si la Mazurka ne l'a pas rempli d'une ardeur presque belliqueuse, soyez convaincu qu'il ne
restera pas sans etre interieurement sensible au charme du Cotillon. Car, pour le Cotillon,
les dauseurs lasses retrouvent leurs forces; les lustres versent de nouvelles caseades de
lumiere; fleurs, robes et visages reprennent une derniere splendeur qui est celle du bal qui
va finir. 

Pour former un Cotillon, on s'assied en demi-cercle: mais la fete est complete quand il y a assez
de couples dansants pour que le cerele soit entier. 

Et meme on veille bien a ranger les sieges le plus pres du mur possible pour laisser une plus large
arene aux evolutions de cette armee dansante. 

A toute armee il faut un chef, et ce general, qui est le cavalier conducteur , doit etablir son
empire et faire executer les figures de sa fantaisie sans prendre une voix sonore et soldatesque
on bien le pedantisme du savant. 

Il part le premier avec sa dame, execute la figure de son choix, et la maniere dont il l'execute
doit etre un enseignement, car le second couple la repete, puis le troisieme, et ainsi de suite.

C'est au cavalier conducteur a bien faire suivre les figures par gradation de difficulte;
e lui de commander a l'orchestre pour la variation des airs; a lui de bien choisir l'instant
pour indiquer le changement de figure. Dans son gout de bon danseur et d'ordonnateur de cette
sorte de ballet, et dans l'entiere soumission des autres couples, reposent l'entrain el l'animation
du Cotillon. 

Ce n'est pas dans ce resume que je pretendrais montrer toutes les regles du Cotillon, au cavalier
conducteur qui sait, ni meme aux autres danseurs qui, en voyant l'execution, mieux que dans
un livre, en comprendront le mecanisme et l'agencement: trouver et faire pour l'un, imiter
pour les autres, voila cn quoi consiste le Cotillon. 

Je n'ai cu d'autre intention que de grouper par ordre de difficulte quelques figures, les principales.
C'est un theme dont l'imagination du cavalier conducteur fera les variations; et, pour les
autres cavaliers, ce sera une sorte d'apprentissage pour meriter le grade de conducteur du
Cotillon. 

Certaines figures sont enfantines, d'autres compliquees. Au cavalier conducteur de faire
un agreable bouquet ou la fleur simple et la fleur composee se melangent et s'alternent Le nombre,
la force, les dispositions des danseurs, les necessites de l'heure et du local, les mille circonstances
qui peuvent donner carriere a l'imprevu, devront influencer et varier son choix. Pour les
noms des figures, j'ai crudevoir conserver ceux qui etaient le plus repandus dans le monde
sans en chercher d'autres ou plus simples ou plus exacts. COTILLON-MA-ZURKA (PREMIERE FIGURE
(A DEUX COUPLES). 

Apres la promenade et l'holubiec par le couple conducteur et le couple invite, les deux couples
se placent vis-a-vis l'un de l'autre; puis, en avancant, les cavaliers changent de dame, et,
avce les dames changees, ils execulent la promenade suivie de l'holubiec; aprees quoi ils
se replacent de nouveau en face l'un de l'autre pour que chaque cavalier reprenne sa dame et
la reconduise e sa place en executant la promenade suivie de l'holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. DECUXIEME FIGURE A TROIS COUPLES. 

Depart simultane de trois couples. Promenade el holubiec. Choix d'une dame par chaque cavalier
el d'un cavalier par chaque dame. Les cavaliers lor ment alors un moulinet en se prenant la maun
gauche el en unissant le bras droit au bras gauehe de lcurs dames. Le premier, le troisieme,
le cinquieme cavaliers dansent dans les intervalles, c'est-a-dire enlre les ailes du moulmel,
el pendant ce lemps lesautres coupls marchent avee lenteur. Puis, a un signal, c'est aux couples
marchant de danser, et a ceux qui dansaient de s'arreter et de marcher en se donnant les mains
pour former le moulinet. Promenade et holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. TROISIEME FIGURE (A DEUX COUPLES). 

Apres la promenade el l'holubiee par le couple conducteur et le couple invite, les deux cavaliers
s'avancent l'un vers l'autre, cl, quittant leurs dames, ils se donnent le bras gauche a la saignee.
Ils font amsi un demi-tour pour changer de dame, et, avee les dames changees, ils executent
la promenade suivie de l'holubiec. Puis les cavaliers se redonnent le gauche pour reprendre
de la meme maniere dames, avee lesquelles ils executent, en les a leur place, la promenade et
l'holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. QUATRIEME FIGURE (A TROIS COUPLES). 

Promenade et holubiec par les trois couples. Chaque cavalier choisit une dame et vice versa
, et l'on dispose un moulinet. Puis, a un moment donne , les dames avancent d'un eavalier et continuent
ainsi le moulinet. Puis, a un autre signal, les eavaliers, a leur four, avancent d'une dame
jusqu' a ce que chacun ait retrouve sa dame. Promenade et holubier. 

Meme figure pour les aulres couples. CINQUIEME FIGURE (A DEUX COUPLES). 

Apres la promenade et l'holubiec, le couple conducteur et le couple invite forment le moulinet:
les eavaliers, se placant en eroix, se donneut, ainsi que 5 leurs dames, la main droite. Dans
eette position, dames el cavaliers tournent a gauche (4 mesures). puis, en changeant de mains,
reviennent droite (4 mesures). Apres quoi les cavaliers changent de dame pour executer avec
elles la promenade et l'holubiec. Ensuite la figure se recommence pour que les cavaliers reprennent
leurs dames, qu'ils reconduisent a leur place, en linissant par la promenade el l'bolubiec.

Meme figure pour les autres couples. SIXIEME FIGURE. (A DEUX COUPLES. 

Apres la promenade el l'holubiee, chaque cavalier choisit une dame, el vice versa . Les quatre
couples ainsi formes se placent comme pour le Quadrille, el les dames se detachent des cavaliers
qui reviennent a leur place pour former un moulinet. Elles font un tour, puis vont donner la
main gauche a leurs cavaliers pour faire l'holubiec. Elles retournent former le moulinet,
el, a chaque tour de moulinet. elles vont prendre un eavalier, mais en remontant d'un rang,
jusqu' a ce qu'elles aient retronve celui du commencement de la figure. Peomenade et holubiee.

Meme figure pour les antres couples. SEPTIEME FIGURE (A DEUX COUPLES). 

Apres la promende et l'holubiec par le couple conducteur el le couple invite, les deux couples
font l' avant-quatre sur une face. Les cavaliers quittent leurs dames pour prendre les deux
mains des demes de leurs partenaires, avee lesquelles ils font quatre pas de cote sur les ailes
( chasse ouvert ). La, ils quitlent seulement la main gauche de leurs dames, et changent de face,
ainsi qu'elles, par un quart de tour, chacun sur soi-meme; puis ils recommencent l' avant-quatre
de maniere a avancer vis-a-vis de leurs propres dames, qu'ils reprennent de la main droile
pour executer sur la premiere face la chaine anglaise double (8 mesures). Puis les cavaliers
changent de dame pour faire la promenade et l'holubiee; apres quoi on recommence la figure,
que les cavaliers terminent en reprenant leurs dames et en les reconduisant a leur place par
la promenade el l'holubiee. 

Meme figure pour les autres couples. HUITIENE FIGURE. (A QUATRE COUPLES). 

Promenade el holubiec. Les quatre couples se disposent comme pour le Quadrille. Chaque cavalier
des deux couples de vis-a-vis, en gardant sa dame, prend de la main gauche chaque dame du couple
de gauche, qui laisse, de celte maniere, son eavalier sa place. Les deux cavaliers de vis-a-vis,
au milien chacun de leurs deux dames, s'avancent au-devant l'un de l'autre, et reculent (4
mesures). 

Alors, pour changer en quelque sorte la face de la figure, les cavaliers de vis-a-vis envoient
aux cavaliers de gauche les dames qu'ils avaient a leurs cotes, en les faisant croiser el en
faisant passer la dame de gauche sous leur bras droit. Les deux nouveaux cavaliers de vis-a-vis,
ayant chaenn deux dames a leurs cotes, recommencent la figure, qui se repete quatre fois. Promenade
el holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. NEUVIME FIGURE (A TROIS COUPLES). 

Promenade el holubiec par le couple conducteur et les deux couples invites. (Pour executer
l'holubiec, les trois couples forment un triangle qui doit etre le plus symetrique possible.)
Nouvelle promenade et nouvel holubiee par le couple conducteur seul, dont le cavalier alors
laisse sa dame pour aller prendre la main du cavalier et celle de la dame du couple de droite,
et faire ainsi a trois un rond a gauche. Puis, levant son bras gauche qui tient le bras droit de
la dame, de la main droile il fait passer le cavalier dessous. Celui-ci va a son tour faire le
meme rond avec l'autre couple (le troisieme), qui est egalement a sa droite, et faire passer
de meme sous son bras le troisieme cavalier, qui vient trouver la dame du couple conducteur
laisseee par son cavalier seule sa place, pour executer avec elle la promenade et l'holubiec.
Ensuite cette dame resle encore seule a sa place pendant que le troisieme cavalier va a son tour
executer le rond a trois. La figure se continue par les memes personnes jusqu'a ce que le eavalier
conducteur revienne pres de sa dame. Promenade, holubiee par les trois couples. 

Meme figure pour les autres couples. DIXIEME FIGURE (A TROIS COUPLES). 

Apres la promenade et l'holubiec executes par le couple condueteur et les deux couples invites,
les dames se donnent la main droite pour former an centre le moulinet, en tournant a gauche (4
mesures); pendant ce temps, les cavaliers, sans se donner la main, tournent a droite, au dehors,
jusqu a ce que chacun ait rencontre sa dame pour lui faire faire un demi-tour de main, et, prenant
ainsi, an centre, sa place au moulinet, tourner a gauche (4 mesures). Les dames. qui. cette
fois, par ce demi-tour. ont ete placees an dehors, sans se donner les mains, tournent a droite.
Le moulinet recommence par les dames qui reviennent au centre et les cavaliers qui vont an dehors.
Enfin, revenant pour la deuxieme fois au centre, les eavaliers prennent de la main droite la
main gauche de leurs dames, pour leur faire regagner leur place par une promenade suivie d'un
holubiec. 

Meme figure pour les antres couples. ONZIEME FIGURE. (A DEUX COUPLES). 

Promenade et holubiec. Chaque cavalier garde sa dame et en choisit une antre qu'il prend de
la main gauche. Les cavaliers se placent en face l'un de l'autre. avancent, reculent avec leurs
dames (4 measures), puis ils avancent encore une fois, mais en laissant les dames a leurs places.
Les deux cavaliers font alors un tour entier, en se croisant le bras droit a la saignee; puis
ils vont faire un antre tour avec leurs dames, en leur donnant le bras gauche de la meme maniere.
Nouveau tour avee les bras droits croises. Puis ils croisent le bras gauche, pour faire un lour
avec la dame choisie. Apres, ils executent une promenade avee la dame primitive et la dame choisie.
Arrives pres de la place de cette derniere dame, ils l'y cnvoient en la faisant passer sous leur
bras droit. La promenade se continue avec la premiere dame et se termine par un holubiee. 

Meme figure pour les autres couples. DOUZIEME FIGURE (A TROIS COUPLES). 

Apres la promenade et l'holubiee par le couple conducteur et les deux couples invites, on forme
un rond six; on tourne a gauche (4 mesures), puis a droite (4 mesures) 1 . Alors le cavalier, qui
tient de la main droite sa dame et de la gauche une dame partenaire, recule en les entrainant
avee lui, de maniare a rompre en deux le rond, et la dame partenaire qui lui fait face recule pareillement
en entrainant les deux autres cavaliers. Ensuite le cavalier et ses deux dames, la dame et ses
deux cavaliers avancent au-devant I'un de I'autre, puis reculent. Apres quoi ce cavalier
et cette dame s'avancent sculs pour faire un tour de main droite. Le tour fait, ils se quittent
et vont donner leur main gauche, le cavalier a sa dame qui se trouvait a sa droite, la dame a son
cavalier qui se trouvait egalement a sa droite, et font, ainsi places, un nouveau tour. Ils
reviennent encoure au milieu faire un tour de main droite, et vont faire encore un tour de main
gauche avec l'autre dame et l'autre cavalier, ce qui complete I'X. Cet X acheve, ils font un
troisieine tour de main, et se retrouvent, le cavalier au milieu de ses deux dames, la dame au
milieu de ses deux cavaliers. On s'avance alors en avant six , de maniere a ce que chaque cavalier
reprenne sa dame, qu'il reconduit a sa place par la promenade et l'holubier. 

Meme figure pour les autres couples. TREZIEME FIGURE (A TROIS OU QUATRE COUPLES). 

Promenade et holubiec. Choix d'une dame par chaque cavalier et d'un cavalier par chaque dame.
Rangs successifs de deux cavaliers en face desquels se forment deux par deux les rangs des dames.
Les deux premiers cavaliers et les deux premieres dames font, en rond, un tour entier a gauche.
Au moment ou ce tour va s'achever, les cavaliers levent les bras pour laisser passer dessous
les dames, qui vont faire, en rond, un tour semblable avec les deux cavaliers suivants. Pendant
ce temps, les deux premiers cavaliers ont ete tourner avec les deux dames suivantes, et en,
epuisant les rangs des dames, ils arririvent a prendre le rang des dernieres dames, Semblablement
les deux premieres dames sont arrivees a occuper la place des deux dernicers cavaliers. Deux
lignes opposees se forment, l'une, celle des cavaliers, par les cavaliers qui viennent se
placer en ligne pres des premiers cavaliers; l'autre, celle des dames, par les dames qui viennent
se ranger pres des premieres dames. Les deux lignes s'avancent (4 mesures), reculent (4 autres),
s'avancent de nouveau pour que chaque cavalier prenne la dame du vis-a-vis, pour finir par
une promenade et un holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. QUATORZIEME FIGURE (A UN COUPLE). 

Promenade et holnbiec. Le cavalier prend deux dames et sa dame deux cavaliers; et chacun d'eux
va former, en face l'un de l'autre, un rond a trois. Ils font un tour rapidement. Mais soudain
le cavalier leve son bras droit et celui de la dame de droite, et sous cet arecau il fait passer
la dame de gauche et execute une promenade avec la dame conservee. Dans l'autre rond, le cavalier
de gauche est passe sous le bras droit de la dame et du cavalier reste qui font ensemble une promenade
La dame et le cavalier chasses des ronds se rejoignent et font a leur tour une promenade. Promenade
et holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. QUINZIEME FIGURE (A QUATRE COUPLES). 

Apres la promenade et l'holubiec, executes par le couple conductcur et les trois couples invites,
les quatre couples se placent en face l'un de l'autre, en rectangle ou carre long, c'est-a-dire
deux couples sur une ligne et deux couples sur l'autre. Chaque couple, dans cette position,
execute, avec le couple qui lui fait face, une demi-chaine anglaise. Les eavaliers, qui, pour
faire celle demi-chaine, avaient quitle la main gauche de leurs dames, la reprennent. font
un demi-tour sur eux-memes et passent leur bras droit sous le bras gauche de leurs dames pour
les prendre par la taille et executer ainsi l'holubiec; mais cette fois l'holubiec se fait
en arriere et non en avant, comme il s'etait fait jusqu'ici. Apres quoi les couples recommencent
la demi-chaine anglaise et l'holubiec, mais sur une autre face et en regardant un autre couple;
ainsi de suite jusqu'a ec que les quatre couples se retrouvent a leurs places primilives. Puis
ils refont la chaine anglaise, mais en diagonale et croisee; c'est-a-dire qu'apres chaque
demichaine et pendant l'holubiec des deux couples partis les premiers, les deux autres a leur
tour commencent la chaine . Lorsque les chaines 1 entieres sont terminees, les cavaliers reconduisent
leurs dames par la promenade suivie de l'holubiec. 

Meme figure pour les autres couples. SEIZIEME FIGURE (A UN COUPLE). 

Promenade et holubiec. Le cavalier fait passer sa dame a sa gauche, en la changeant de main.
De sa main droite restee libre, il prend une autre dame et avec toutes les deux il continue la
promenade. Arrive en face de la place de la dame choisie, faisant tourner les deux dames sur
elles-memes, il leur fait faire un tour-sur-place a gauche, en les prenant par la taille (il
doit avoir conserve sa dame de la main gauche et tenir l'autre de la main droite). Alors, levant
son bras et celui de sa dame, il fait passer sous cet arceau la dame choisie, qu'il remet ainsi
a son cavalier. 

Meme figure pour les autres couples. DIX-SEPTIEME FIGURE (POUR TOUS LES COUPLES). Une des
figures finales du Cotillon-Mazurka. 

Tous les couples du Cotillon forment un rond general. Tour a gauche (4 mesures). Tour-sur-place
en avant de chaque cavalier 4 mesures, qui, en le lerminant, laisse sa dame a gauche. On recommence
le rond (4 mesures). Nouveau tour-sur-place de chaque cavalier qui lransporte ainsi a sa gauche
la dame qu'il a prise a sa droite, ce qui se repete jusqu'e ce que chaque cavalier ait retrouve
sa dame. 

Promenade et holubiec pour tous les conples. DIX-HUITIeME FIGURE (PAR TOUS LES COUPLES).
ACTRE FIGURE FINALE. 

Le cavalier conducteur avec sa dame part en promenade, et fait du geste et de la voix une invilation
breve et successive a tous les couples, de se suivre les uns les autres. Quand tous les couples
se trouvent, par ordre d'invitation, places en rond, on execute l'holubiec. Puis les cavaliers,
tenant de leur main droite la main gauche de leurs dames, leur font faire un demi-tour sur elles-memes,
de maniere a les placer dos a dos et assez rapprochees les unes des autres. Les cavaliers, qui
se trouvent en dehors et en face des dames, prennent de la main droite la main droite de leur dame
respective, puis de la main gauche la main gauche de la dame partenaire voisine. Dans cette
position, ils forment un rond qu'ils agrandissenl, les cavaliers en reculant, les dames en
avancant. On recommence. Ensuite, le rond etant developpe une derniere fois, on fait la grande
chaine plate, comme dans le quadrille des Lanciers , mais cu commencant par se donner la main
droite jusqu'a ce qu'on ait retrouve sa dame pour executer le rond general 8 mesures) a gauche,
puis (8 mesures) a droite. Apres ce rond general, le conducteur et sa dame, pour organiser les
ronds successifs partent en promenade suivie de l'holubiec; ils vont done prendre un second
couple avec lequel ils forment un rond a quatre (4 mesures). Puis le cavalier conducteur quitte
la main de la dame du deuxieme couple, retourne sur lui-meme et fait serpenter la file des trois
autres personnes du rond a quatre, poar aller prendre un troisieme couple et former avec lui
un rond a six. Il retourue encore sur lui-meme. quitte de nouveau la dame de gauche, et, le rond
a huit fait, il recommence ensuile pour reunir le cinquieme, le sixieme, et enfin tous les couples.

On peut inlervertir fordre et faire d'abord les ronds progressifs, puis les dos-a-dos et entin
la chaine plate. 

La neuvieme figure et le Costillon-Mazurka avec elle finissent par l'holubiec execute par
tous les couples. REMARQUE GENERALE. 

Le nombre des couples peut varier. 

Les 1 re , 3 e , 5 e , 7 e , 9 e , 10 e , 12 e , 15 e , 18 e de cus figures forment un groupe qui s'est particulierement
danse dans le monde. La theorie de ces ncul figures vient de paraitre separement avec une musique
appropriee; on la trouve, 48, rue de l'Ancienne-Comedie, a l'adresse de mes cours. D'ailleurs,
les figures de ce Cotillon pourraient s'executer avec la Valse ou la Polka. COTILLON-VALSE
1 La Presentation. 

Apres avoir valse, le premier cavalier et sa dame se quittent pour choisir, l'un deux dames
du cercle, l'autre deux cavaliers. Ils vont, l'un avec ses dames, l'autre avec ses cavaliers,
se placer vis-a-vis et assez loin l'un de l'autre. Ils s'avancent, et, quand ils se sont joints,
chaque cavalier, avec la dame qui lui fait face, execute une Valse. Il peut y avoir un, deux,
trois, etc., couples conducteurs qui s'elancent pour faire cette figure a cote les uns des
autres sclon, selon que le permet l'espace laisse aux danseurs. 6 2 Le rond brise. 

Depart du premier couple. Dame laissee au milieu du salon, pendant que son cavalier va chercher
deux autres cavaliers avec lesquels il va former antour d'elle un rond a trois. On tourne tres-vite
agauche. A un signal donne, la dame choisit un cavalier et valse avec lui. Si le Cotillon se fait
dans l'intimite de la famille, les cavaliers dedaignes se donnent la consolation de valser
ensemble. 3 Le noeud du mouchoir. 

Valse d'un premier couple. La dame fait un noeud a l'un des coins d'un mouchoir. Elle presente
le mouchoir a quatre cavaliers. Celui qui tombera sur le noeud valsera avec elle. 4 Le chapeau
et l'echarpe. 

Depart du premier couple. La dame reste au milicu du salon, et son cavalier lui remet un chapeau.
Autour d'elle, tous les cavaliers marchent tres-vite en rond et a gauche, mais en lui tourant
le dos. La dame, pour marquer son choix, place le chapeau sur la tete d'un cavalier. 

Les cavaliers refuses retournent a leur place, et le cavalier choisi valse avec la dame. 

Mais, pour faire le pendant et occuper les dames restees inctives dans la figure precedente,
un cavalier se met au milieu du salon; on lui a remis une echarpe, et il la donne a la dame qu'il
a choisie parmi celles qui lui tournent le dos, et font un rond autour de lui. 5 Le changement
de dame. 

Deux cavaliers valsent avec leurs dames; apres plusieurs tours, ils en changent, puis reviennent
aux premieres. Il faut faire le changement sans que le pas ou la mesure en souffre. 6 Les Fleurs.

Pendant que sa dame va chercher deux cavaliers, le conducteur deux dames et les invite, a voix
basse, a prendre pour nom le nom d'une fleur de leur choix. Il va avec clles lrouver un aulrc cavalier
les presente et nomme les deux fleurs. Ce second cavalier valse avec la dame qui a le nom de la
fleur nommee par lui, et le cavalier conducteur valse avec l'autre dame. La figure est repetee
en meme temps par la dame du cavalier conducteur; seulement, au lieu de fleurs. les cavaliers
choisissent des noms d'animaux. 

Il peut y avoir plusieurs couples conducteurs qui executent la meme figure en meme temps. 7
La Chaise. 

Le condueleur fait sa dame sur une chaise qui occupe le milieu du salon; il lui amene deux cvaliers
pour qu'elle ait a choisir l'un deux pour valser avec lui. Le cavalier refuse s'assied, et c'esl
a son tour de choisir l'une des deux dames que le conducteur lui presente. La dame refusee est
conservee par le conducteur, qui la reconduit en valsant a sa place. Il peut y avoir plusieurs
conducteurs. 8 Les Chaises. 

Deux chaises sont placees dos a dos au milieu du salon Le premier couple commence par la Valse
ou la Polka. Puis le cavalier et sa dame font asscoir sur les chaises, l'nu une dame, l'autre
um I'autre un cavalier. Le cavalier va ensuite chercher deuxdames, et, les los prenant chacune
chacunc par la main, il va se placer devant la dame assise. De meme sa dame, avec deux cavaliers
qu'elle a ete prendre et qu'elle tient par la main, sc place devant le cavalier assis. Puis a
un signal le cavalier conducteur prend la dame assise, sa dame le cavalier assis; les cavaliers
que tenait la dame du premier couple vont prendre les dames du vis-a-vis que tenait le cavalier
de ce premier couple. Ensuite valse. Apres un tour de salon, on retourne a sa place. Il peut y
avoir deux conducteurs et quatre chaises adossees. 9 Les dames assiscs. 

On place cncore deux chaises au milieu du salou. Deux couples partent cu valse; apres avoir
fait asscoir leurs deux dames, les cavaliers en vont choisir deux autres avec qui ils font le
tour du salon. Apres quoi, laissant ces dames, ils vont reprendre les premieres pour les reconduire
a leur siege par une Valse. C'cst aux secondes dames a s'asseoir a leur tour. Pendant cc temps,
leurs cavaliers, laisses ans le cercle, s'avancent et executent la meme figure, et ainsi de
suite. On aurait pu prendre trois ou quatre chaises et commencer par trois ou quatre couples.
10 Les dos-a-dos. 

Apres la Valse, le cavalier conducteur laisse sa dame au milien dn salon. Puis il va cherecher
un autre cavalier qu'il adosse a sa dame; puis il amene une dame vis-a-vis de laquelle il adosse
un cavalier, mais il a le soin de finir par une dame. A son signal, chacun se retourne, et les cavaliers
partent en valsant avec les dames, pour les reconduire e leur place. On eut pu former une double
haie avec deux couples conducteurs. 11 Le Triangle. 

Trois couples s'avancent ensemble en dansant. Puis chaque cavalier va choisir un autre cavalier
et chaque dame une autre dame. Le triangle se forme avec les six dames, qui se placent sur trois
rangs. Le premier rang, qui est la tete du triangle, cst forme d'une dame; le second, qui est
le milieu du triangle, se compose de deux dames; le troisieme, qui en est la base, comporte trois
dames. 

Le cavalier conducteur entraine alors les cinq autres cavaliers, serpente derriire, puis
entre dans le dernier rang, va le long du deuxieme et arrive luimeme e la tete du triangle. 

La, il frappe des mains'; et chaque cavalier emmene, en dansant, a sa place la dame du vis-a-vis:
s'il y eut eu cinq couples, les deux nouvelles dames cn cussent ete chercher deux autres et toutes
quatre eussent forme un quatrieme rang au triangle. 

Nota . An lieu de faire au triangle comme le precedent, on peut le remplacer par une dame dans
un angle du salon et par trois autres dames derriere elle. On nomme quelquefois cette figure
le serpent . 12 Dame et Roi. 

Le premier cavalier offre a quatre dames les quatre dames d'un jeu de cartes. Les quatre rois
de ce jeu sont presentes par la dame du premier couple a quatre cavaliers. Puis les cavaliers
sc levent et vont chercher les dames correspondantes Le roi de pique valse avec la dame de pique,
etc 13 Le Coussin. 

Le cavalier fait le tour du ccrcle avec sa dame en tenant de la main gauche un coussin; puis il
le lui laisse pour qu'clle le presente a plusieurs cavaliers. La dame les invite a poser le genou
dessus; au moment ou le cavalier s'apprete a obeir, clle retire vivement le coussin si elle
veut le tromper, mais, si c'est le cavalier de son choix, elle le laisse lomber davant lui, et
valse avec lui. 14 Le Solitaire. 

Deux ou trois dames s'avancent enscmble. mais ces couples se doublent, car chaque cavalier
choisit un cavalier, et chaque dame une dame. Seulement le cavalier conducteur a le privilege
de prendre deux cavaliers. Les cavaliers et les dames vont former deux lignes paralleles toutefois
en se tournant le dos. Le cavalier conducteur, qui, cn sa qualite de general, se tient hors des
rangs, fait un signal et choisit une dame. Dames et cavaliers se retournent pour danser ensemble,
mais un cavalier reste solilaire, car le conducteur a pris sa dame. Il faut qu'il se resigne
a son sort, a moins qu une dame, le prenant en pitie, ne valse avec lui. 15 La croix doublee. 

Quatre couples partent eusemble et vonl se disposer en monlinet; les cavaliers se tiennent
tous de la main gauche et donnent leur droite aux dames. Chaque dame fait signe a un cavalier
de venir lui donner la main gauche. Les nouveaux cavaliers font signe aussi a de nouvelles dames
qui, se placant en rayon, doublent la croix. 

Alors tous font un tour et, se separant ensuite ,regagnent, couple par couple, leur place en
valsant. 16 Le grand rond. 

Quatre couples s'avancent ensemble. Puis chaque cavalier va faire choix d'un autre cavalier,
chaque dame d'unc autre dame. Tous forment un rond, dont une moitie est formee par les cavaliers
qui se tiennent par lamain, et l'autre par les dames, de facon toutefois que le conducteur ait
sa dame a sa droite. On tourne a gauche. Puis le conducteur s'avance avec sa dame, couple le rond
en separant les cavaliers des dames; alors ils se separent, le conducteur pour tourner a gauche
avec tous les cavaliers, sa damc pour tourner a droite avec toutes les dames. Les cavaliers
et les dames, apres avoir decrit deux demicercles, mais en se tournant le dos, se retournent
pour danser ensemble, le conducteur avec sa dame, le deuxieme cavalier avec la deuxieme dame,
etc., jusqu'a cc que lous les couples se soient reformes. Du reste, il peut prendre part a cette
figure autant de couples que le local le permet. 17 Les quatre coins. 

Soient quatre chaises disposees pour figurer les quatre coins. 

La premiere chaise doit etre occupee par la dame du premier couple, que son cavalier, le conducteur,
fait asscoir, apres un tour de valse. Les trois autres chaiscs recoivent les trois dames suivantes
que le meme conducteur y fait asseoir. Toujours, comme dans le jeu des Quatre-Coins, un eavalier
tient le milieu des quatre chaises et les dames cherechent a echanger leurs sieges, non eu courant,
mais en se donnant les mains, Si, pendant le trajet, le cavalier s'cmpare de la chaise vacante.
il valse avec celle qu'il a depossedee. A un autre cavalier de prendre sa place au milieu, et
a une autre dame de sieger sur la chaise et de voir si elle sera plus heureuse. A la fin, tous les
cavaliers ont passe par la sellette du milieu, sauf les cavaliers des trois dames restees assises.
Alors ces trois cavaliers vont delivrer leurs dames et les reconduisent en valsant a leur place.
18 Le cavalier trompe. 

Le cavalier conducteur va chercher quatre dames, qu'il place aux quatre coins du salon. Puis,
avec ein avce cinq cavaliers, il va former un rond au milieu duquel sa dame vient se placer; on
tourne a gauche. A un signal donne, la dame du milien choisit un envalier; les autres se precipitent
sur les dames des quatre coins. Mais ils sont cinq ct il n'y a que quatre dames: il y a done un cavalier
victime. 19 Les zigzags. 

Depart simultane de six a huit couples, et, couple par couple, ils se disposent en rang, en conservant
une ecrtaine distance et chaque cavalier ayant sa dame a sa droite. Puis le premier couple valse
en serpentant autour de chaque couple, puis le second limite et ainsi de suite jusqu'a ce que
le premier couple ait repris, a la tete des autres, son rang de conducteur. Valse generale pour
terminer 20 Le drap mysterieux. 

Un couple s'avance; tous les cavaliers du Cotillon vont se placer derriere un drap tendu par
deux personnes, de facon a etre caches; mais ils laissent voir l'eextremite de leurs doigts.
Le cavalier dout la damc touche le boul du doigt est le cavalier choisi. 21 Les mains mysteerieuses.

Le contraire du precedent. Depart du premier couple. Ce sont cette fois les dames qui, dans
une pieer voisine, sont enfermees par le cavalier, qui emprisonne meme la sienne. Par la porte
entre-baillee. les dames glissent une de leurs mains. Autant de prisonnieres (la premiere
dame non comptee, autant de cavaliers amenes par le cavalier conducteur. Chaque cavalier
choisit une main et delivre la dame pour valser avec elle. Le conducteur peut choisir une des
mains mysterieuses. 22 Les quatre chaises. 

On dispose quatre chaises au milien du salon, en carre. Quatre couples s'avancent en vul ant
et vont se placer chacun derriere une chaise. Puis, a un signal donne, chacun valse anlour de
sa chaise, puis passe a la suivante en allant toujours sur sa droite; tourne autour de cette
nouvelle chaise, passe a la snivante, et ainsi de suite jusqu' a ce que dames et eavaliers regagnent
leur place par une Valse finale. 23 La contredanse. 

C'est la figure des chaises , seulement les couples non dansants font office de chaises. Soient
cowdria couples disposes couples disposes comme pour le quadrille. Le premier couple part,
valse autour utour du couple de droite. puis autour du suivant, jusqu'a ce qu'il revienne a
sa place. C'est au second couple d'aller ensuite tourner autour des antres, en allant toujours
sur la droite; pais vient le tour du troisieme et du quatrieme couple. Quand tous les quatre
couples ont fini, chacun de regagner sa place par une Valse finale. 24 Le hult. 

A quelque distance l'une de l'autre, on place deux chaisess; un couple s'avance. Il doit, en
passant derriere la premiere chaise et en allant passer derriere la seconde, puis en revenant
derriere la premiere, decrire un 8. Cette figure si simple a expliquer demande un valseur et
une valseuse consommes pour l'execution parfaite et geometrique du 8. Comme pour la contredanse
, deux nouveaux couples peuvent remplacer les chaises et valser a leur tour derriere et entre
les deux premiers couples. 25 Les couples refuses. 

Le cavalier du premier couple qui vient de s'avancer met un genou en terre au milieu du salon.
Sa dame va lui choisir plusieurs couples qu'elle lui presente, mais qu'il refuse l'un apres
l'autre. Les couples refuses ont ete se ranger renger en haie derriere le premier cavalier,
qui ne peut faire autrement que d'accepter enfin une dame dont le cavalier aussitet s'est placa
devant la haie. Le premier cavalier, en valsant, ramane cette dame e son cavalier, qui la reconduia
sa place en valsant egalement. La dame da premier cavalier, tout a l'heure agenouille, etait,
etait allee se refugier derriere la haie. Le premier cavalier va valser successivement avec
toutes les dames, et, quand il a epuise toutes les dames de la haie qui ont dispara avec leur cavalier,
il retrouve la sienne qu'il reconduit a son tour. 26 Les dames refusees. 

Dans les salons ou L'espace reserve aux danseurs danseures n'est pas assez grand, au lieu que
la dame amene un couple, elle ne fait que presenter une dame, et les dames se rangent en ligne
derriere le cavalier agenouille jusqu'a ce qu'il en accepte une pour valser avec elle. Les
cavaliers restes a leur place accourent alors reprendre leurs dames et les reconduisent en
valsant a leur place. 27 Les cavaliers refuses ou le coussin mobile. 

Le cavalier du premier couple qui s'avance fait asseoir sa dame et a le soin de mettre sous ses
pieds un petit coussin. Puis il va choisir dans le cercle du Cotillon des cavaliers qu'il amene
a sa dame, en les invitant a mettre le genou sur le petit coussin. La dame indique son refus en
retirant vivement le coussin. Les cavaliers refuses vont se ranger en ligne derriere la chaise
de la dame. Enfin, pour enoncer son choix, la dame laisse son coussin immobile devant le cavalier
qu'elle a choisi mentalement, et ils valsent ensemble. Les dames restees a leur place viennent
alors relever de leur station inutile les cavaliers refuses et font avec eux un tour de Valse.
28 Les bouquets. 

Des bouquets ont ete deposes sur un meuble du salon. Le cavalier et la dame du couple parti le
premier prennent chacun un bouquet pour l'offrir, l'nn a une dame, et Pautre a un cavalier.
Les deux nouveaux couples ainsi formes du premier regagnent leur place apres un foru de Valse.
29 Les gages. 

Le eavalier du couple qui s'est avance le premier remet a sa dame un chapeau. Celle-ei, en le
presentant a plusieurs dames, les engage a confier a sa cavite des objets de forme et de valeur
quelconques. Puis elle presente le chapeau a plusieurs cavaliers qui en retirent un des gages.
Ils vont chercher la dame a qui le fetu appartenait et font avec elle un tour de valse. Il pourrait
y avoir plusieurs couples condutures dont chaque dame aurait repete la figure des gages. 30
Les echarpes volantes. 

On lait une corix avec deux echarpes nouees ensemble par le milieu. Quatre couples se disposent
comme au jeu de bague; les quatre pans de l'echarpe sont pris de la main gauche par les cavaliers
qui ont le soin de les elever an-dessurs de leur tete Les couples valsent en conservant cette
position et en faisant voler les echarpes. A un signal donne, chacun regagne sa place. 31 L'eventail.

On dispose trois chaises sur une meme ligne, celle du milieu tournee d'un sens, et celles des
extremites de la ligne dirigees en sens contraire. Le cavalier du couple qui est parti le premier
fait asseoir sa dame sur la chaise du milieu el lui remet un eventail. Sur les denx autres chaises,
il fait asseoir deux cavaliers. La dame alors offre l'eventail a l'un des cavaliers assis,
mais, valse avec l'antre. Le cavalier qui a recu l'evential doit, a cloche-pied, eventer le
couple qui valse. Un verre de vin de Champagne remplace quel-quefois l'eventail. 32 Le Colin-Maillard.

Soient trois chaises placees au milieu du salon. Depart du premier couple dont le cavalier
va cher. cher un autre cavalier, lui bande les yeux, pour le faire asseoir sur la chaise du milieu,
et dont la dame amene un aulre cavalier en marchant sur la pointe des pieds. Elle le fait asseoir
dans une des chaises des exlremites, tandis qu'elle prend l'autre pour elle-meme. Interpelle
par le conductcur pour opter cutre la droite ou la gauche, il valse avec la dame si le sort le fait
tomber sur elle. Au cas contraire. il valse avec le cavalier, ea valiev, mais le conducteur
prend la dame pour valser avec elle. 33 Les Cercles Jumeaux. 

Depart imultane de quatre couples qui se doublent par le choix que chaque cavalier fait d'une
dame et chaque dame d'un eavalier. Rond des cavaliers a un bout du salon, rond des dames a l'antre.
Seulement le conducteur s'est place au milieu du rond des dames, et sa dame au milieu de celui
des eavaliers Chaque rond tourne a gauche. A un signal donne, pendant que le conducteur choisit
une dame pour valser avee elle, sa dame fait choix aussi d'un cavalier pour danser. Les ronds
ainsi brises se deeveloppent, et il y a une ligne de cavaliers et une ligne de dames qui s'avancent
l'une vers l'autre pour que chacun valse avec son vis-a-vis. Cette figure admet un nombre de
couples indetermine. 34 Les bras enlaces 

Depart simultane de deux on trois couples. Tour de Valse. Apres que chaque dame a choisi un cavalier
et chaque cavalier une dame, on forme un rond general. On avance, on recule (4) Mesures). On
avance encoure, et, une fois pres les uns des antres, les cavaliers unissent les mains en dessus
et les dames en dessous. Les bars ainsi enlaces , on tourne a gauche. Mors le conducteur quitte
la main du cavalier de gauche et donne cette main devenue libre a sa dame. Le cavalier de gauche
fait de meme. Le rond se developpe sur une ligne. A un signal, les cavaliers levent leurs bras
enlaces et laissent parlir leurs dames en valsant. Poursuite des cavaliers apres les dames.
A un nouveau signal, les dames se retournent et retourent leurs cavaliers respectifs qui ont
du les suivre par derriere. Valse finale pour regagner su place. 35 La corbeille. 

Le cavalier du couple qui part le premier fait le choix de deux dames au milieu desquelles il
se place. Et semblablement sa dame donne ses mains a deux cavaliers qu'elle a choisis On s'avance
(4 mesures); on recule (4 autres); on avance de nouveau. Alors le cavalier leve ses bras et ceux
des dames qu'il tient par la main. Les cavaliers que lient la dame passent dessous, mais en conservant
au milieu d'eux la dame du premier cavalier qui se trouve arre tee en face de lui, tandis qu'eux
vont joindre les mains en passant derriere lui. Les dames choisies par le premier cavalier
joignent semblablement leurs mains derriere la dame de ce premier cavalier. La corbeille
est formee. Tour a gauche. Puis, a un signal singnal donne, le premier cavalier repasse en se
baissant sous les bras des deux cavaliers choisis par sa dame, et la dame numero 1 sous les bras
des dames choisies par son cavalier, et, comme on ne s'est pas quitte les mains, la corbeille
se trouve transformee en rond a bras entrelaces. A un nouveau signal, on delie les bras pour
unic les mains comme dans le rond ordinaire. On s'avance les uns vers les autres, de facon que
chaque cavalier reprenne sa dame pour une Valse finale. FIGURES FINALES DU COTILLON-VALSE.
36 Les deux lignes. 

Le premier cavalier prend la main de sa dame-pour laire, en marchant avec elle, le tour du salon.
Ceciest une invitation a tous les couples de le suivre. Les cavaliers se mettent sur une ligne,
en ayant pour vis-a-vis leurs dames, qui egalement ont forme une ligne parallele. Puis, par
un tour de main droite, tous les cavaliers font prendre leur place a leurs dames, tandis qu'ils
preunent la leur. Cela fait, le premier couple part en valsant, remonte en passant derriere
la ligne des dames, puis redescend, mais en passant entre les deux lignes. Il remonte encore,
toujours en valsant, par le derriere de la ligne des dames Alors ce couple s'arrete; et le cavalier
prend place du cote des dames et sa dame du cote des eavaliers. Les autres couples les initent,
et dames et cavaliers ayant encore une fois, par ce moyen, change de place, chacun se retrouve
comme au commencement de la figure. Valse pour finir. 37 L'allec tournante. 

Le cavalier conducteur, ayant pris sa dame par la main, comme precedemment, s'est fait suivre
de tous les couples. Rond general. Les cavaliers forment un round en dehors, tandis que leurs
dames forment un round en dedans, mais en laissant une assez grande distance entre cux pour
qu'il y ait une sorte d'allee circulaire et tournante. Le cavalier conductcur et sa dame se
detachent sans que le rond se rompe, et s'engagent en valsant dans l'allee tournante. Arrives
en face de leur premiere place, ils se separent, mais le cavalier pour entrer dans le rond des
dames, sa dame dans celui des cavaliers. Chaque couple repate cette figure a son tour, et, le
rond des cavaliers etant devenu celui des dames, et vice versa , on termine par une Valse generale.
38 Le rond final. 

Tous les danscurs et danseuses du Cotillon forment un rond general. Le conductcur et sa dame
s'en detachent (et le rond doit se renouer aussitot pour valser au milieu. A un signal donne,
le couple du milieu s'arrete et la dame sort du cercle. Le conducteur alors choisit une autre
dame, valse avec elle, puis sort a son tour du cerele, pendant que la seconde dame choisit un
nouveau eavalier. Ce couple sortira du rond comme le premier, et la figure continuera jusqu'a
ce qu'il ne reste plus que deux ou trois couples, cas ou le rond est a peine possible. Valse par
les couples restant pour finir. REMARQCE GENERALE POUR LE COTILLON-VALSE. 

Nous avons seulement indique la Valse pour commencer, accompagner, terminer chaque figure.
La Valse peut etre remplacee par la Polka, et meme le Cotillon-Mazurka pourrait s'augmenter
de toutes ces figures. Le cavalier conducteur avertit l'orchestre, et l'orchestre, par l'air
qu'il attaque, avertit les danseurs de la danse qui doit ouvrir et fermer la figure. CONCLUSION

A ce moment ou, pres de mettre la derniere main a son ouvrage, Fauteur l'auteur termine en s'adressant,
sous le voile de la modestie, des felieitations plus ou moins adroites, il me vient un serupule
ou pour mieux dire une grande terreur. Il me semble entendre deja le lecteur comparer [l'exiguite
de l'oeuvre et la presomption du titre: Nouveau guide complet de la danse , dit-il en fermant
le livre pour regarder la couverture. Nouveau , passe encore; mais complet! Le rire qu'il me
semble entendre glace mon enthousiasme; car, en jetant les yeux sur ce meme titre et sur cette
meme couverture, j'allais m'ecrier: 

Ces deux adjectifs joints font admirablement. 

L'epithete de complet , a mes yeux, etait un de ces mots qui, ainsi que ceux de l'arabe debite
au bourgeois gentilhomme, en disent plus qu'ils ne sonlgros. Mais je sens qu'il faut que j'en
donne la traduction en simple langage: Je m'explique done. 

Le jeune homme qui veut se lancer dans le monde ne pense jamais avoir fait assez ample provision
d'armes defensives et offensives. Or les armes de cette guerre toute conservatrice, qui a
pour theatre un salon, sont les agrements qui ont pour source l'art, la science ou l'esprit.
A ce jeune homme mon adjectif complet ditt: Dans ce petit livre est traite, effleure, si vous
voulez, tout ce qu'il importe de savoir sur la danse. C'est un guide que vous pouvez suivre,
Ce cicerone parle peu: il ne vous ennuiera pas. 

Sitot qu'il apparait une de ces fleurs, le plus souvent ephemeres, qu'on appelle des nouveautes,
mes confreres de province accourent comme des abeilles voyageuses. Puis, pour grossir leur
butin, ils vont partout cherchant, partout fouillant, et souvent l'or qu'ils deterrent sous
de pompeuses announces dans la quatrieme page des journaux, n'est qu'un clinquant dedaigne.
A ceux-la le mot complet en dit encore plus: les nouveautes qui ont resiste a l'epreuve du monde,
qui ne sont pas restees confinees dans les salons de l'inventeur, sont toutes la decrites et
expliquees. Une fraeche gloire qui date d'hier, c'est celle de the Lancers , ce quadrille d'europeenne
renommee: vous avez ces figures longuement developpaes. Mais il fallait donner a ce petit
recueil ce piquant, cet attrait si puissant pour l'esprit francais: la nouveaute. Comme l'Indien,
collant son oreille a terre pour savoir si ce fremissement qu'il entend est le pas d'un ennemi
qu'il faut fuir ou d'une proie sur laquelle il faut bondir, j'ai prete l'ouie a tous ces bruits
precurseurs des chutes ou des sueces. 

On parlait de Mazurka. Apprenant a droite, questionnant a gauche, j'ai fini par avoir foi en
sa fortune. Voila pourquoi j'ai cru ne pas devoir passer sous silence la danse polonaise. 

Ce mot complet est quelque pen sorcier; il dit encore: Soyez convaineu que, si le monde adopte
quelque innovation, ce livre voudra meriter son titre et s'angmenter de cette nouvelle danse.

Il me reste a parler du Cotillon. J'espere qu'on trouvera dans les figures deerites matiere
a devetoppements. J'aurais pu doubler le format par l'adjonction de cent autres; mais j'aurais
enleve a ce gaide l'avantage d'etre portatif. Et, comme les figures de fond y sont toutes, comme
chaque nouveau Cotillon danse apprendra au danseur une on plusieurs figures nouvelles, comme
l'imagination de chacun peut augmenter le nombre de celles qui ne sont que d'agreables mystifications
et de petits jeux d'espieglerie, j'ai cru devoir terminer la cet ouvrage, me rappelant cette
maxime, vraie sous une forme paradoxate: Le mieux est l'ennemi du bien. 

FIN TABLE 

PREFACE 5 

Cuadrille francais 24 

Quadrille des Lanciers 51 

Mazurka 59 

Valse a trois temps 45 

Valse a deux temps 49 

Polka 53 

Schotisch 55 

Polka-Mazurka 37 

Redowa 59 

Du Cotillon 63 

Cotillon-Mazurka 67 

Cotillon-Valse 85 

CONCLUSION 109