(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire čam-français"

This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 



at |http : //books . google . corn/ 




This book is 

FRAGILE. 

Please handie with care 

and do not photocopy. 

Duplicate pages 

can be obtained from 

the microfilm version 

available hère atTozzer. 

Thanks for your 

help in preserving 

Harvard's library collections. 


















^ 



Digitized by 



Goo 



8| 



tl/1f ''''fî). 



'i 



t. 



i 



Digitized by 



Google 



\ 






l 

\ Digitized by LjOOÇ IC 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



li^ci 



>V<M^. 



PUBLICATIONS 

DE 

L'ÉCOLE FRANÇAISE D'EXTRÊME-ORIENT 



VOLUME VU 



DICTIONNAIRE 

GAM-FRANCAIS 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



/t•6■Y^,ri 



DICTIONNAIRE 

9 

CAM-FRANÇAIS 



PAB 



ETIENNE AYMONIER 

■lIsiDBRT SUpiftlBUB HONOBAIU 
A^CIKM OIBBCTBLI Dl L*llcOUt COLOilULB 



ANTOINE ÇABATON 

ATTACB^ 1 LA BIBLIOTHBQUB NATIOIIALB 
AHCIBfl MBMBBB DB vicOLM PBARÇAISB D^BITsillB OBIBRT 




PARIS 



IMPRIMERIE NATIONALE 



ERNEST LEROUX, ÉDITEUR, RUE BONAPARTE, 28 



MDGCCCVl 



Digitized by 



Google 



J 






Digitized by 



Google 



AVANT-PROPOS. 

Ce Dictionnaire cam-français, publié sous les auspices de TEcole fran- 
çaise d'Extrême-Orient, répond, dans la pensée de ses auteurs, à un triple 
but : fixer, dans la mesure du possible, la langue d'une race, d'une civi- 
lisation jadis glorieuse qui, après avoir joué un grand rôle en Indochine, 
s'éteint aujourd'hui misérablement; faciliter la lecture des inscriptions et 
des manuscrits qui nous restent pour reconstituer le passé de cette race; 
enfin contribuer à élucider le très curieux problème de ses origines, en 
établissant .par de nombreux points de comparaison ses affinités avec les 
idiomes indochinois et malayo-polynésiens. 

Le présent ouvrage renferme le vocabulaire des deux dialectes de la 
langue came, avec leurs particularités orthographiques, leurs idiotismes 
et les principales graphies d'un même mot. 

Les exemples relatifs aux diverses particules, si importantes en cam, 
ont été multipliés afin de lever tout doute sur leur signification. Une 
large part a été faite aux noms propres et géographiques, et les termes 
techniques et d'histoire naturelle ont été expliqués avec un grand souci 
d'exactitude. En un mot, la langue littéraire et usuelle des deux dialectes 
s'y retrouve aussi complète qu'il a été possible aux auteurs. 

De plus, comme le cam renferme, grâce à l'hindouisme et à l'islamisme, 
un apport considérable de termes sanscrits et arabes, tantôt exactement 
transcrits, le plus souvent altérés, on a placé entre parenthèses, à côté 
du mot cam , le terme sanscrit ou arabe qu'il paraît représenter. La parenté 
avec les idiomes indochinois et les langues malayo-polynésiennes a été 
mise en relief par des exemples choisis avec soin. Dans l'un et l'autre 
cas, les rapprochements hasardeux ont été écartés. 

Un précis de grammaire came, avec un Appendice sur les divisions du 
temps, les poids et les mesures, etc., et un petit texte qui servira d'exer- 
cice de lecture sont placés en tête du Dictionnaire. 

L'ordre alphabétique est celui de l'alphabet sanscrit, mais, pour faci- 



Digitized by 



Google 



VI 



liter la consultation, un index contient les mots cams dans l'ordre alpha- 
bétique français, avec renvoi aux pages où ils se trouvent. Un second index 
des principaux mots français, qui servira de vocabulaire français-oam, 
vient à la suite et rendra sans doute quelques services. 

Le Dictionnaire est imprimé avec les nouveaux caractères gravés à 

V 

rimprimerie nationale. Ils représentent l'écriture des Cams de TAnnam, 
qui diffère d'ailleurs assez peu de celle des Cams du Cambodge. 



Digitized by 



Google 



INTRODUCTION- 



LA LANGUE ÉAME. 

Le èam, langue des habitants de l'ancien Champa, était parlé par un peuple 
qui a dominé les côtes de l'Indochine orientale depuis les temps préhistoriques 
jusqu'au xv^ siècle; ses derniers descendants le parlent encore. 11 possède un 
vocabulaire dont le fonds malayo-polynésien est largement mêlé de mots 
apparentés à la plupart des tribus du sud de la presqu'île, surtout au bahnar. 
Les autres dialectes (stieng, cràu, etc.) y sont aussi représentés. 

A ce fonds primitif enGn, les événements historiques — introduction du 
brahmanisme, puis de l'Islâm, guerres, invasions, relations sociales ou com- 
merciales — ont apporté quantité de termes d'origine sanscrite, arabe, 
khmère, annamite, chinoise, tamoule, etc. 

De quel groupe linguistique le cam fait-il donc partie? Diverses opinions 
ont été émises à ce sujet. Hiraly et le P. W. Schmidt, par exemple, y ont vu 
une langue mixte qu'ils font rentrer dans le groupe môn-khmèr. Malgré la pré- 
sence de nombreuses racines et d'éléments formatifs qui appartiennent en 
même temps au môn-khmèr-kolarien'^^ il faut décidément avec le D^'Kern, 
Kuhn et Niemann, rattacher le cam à la famille malayo-polynésienne. ïl e^ 
superflu d'ajouter que l'élément malayo-polynésien qu'il contient remonte 
à une époque très reculée et ne saurait être dérivé de n'importe quelle autre 
langue de la même famille. 

Sans nous attarder aux peuplades de race mêlée se servant de dialectes 
très voisins du cam (rageai, rade, kha pi, kanco, jarai, piak, etc.), qui sont 
disséminés dans les forêts ou sur les montagnes entre l'Annam et le Cam- 
bodge, la langue du Champa est parlée aujourd'hui par deux groupes prin- 
cipaux qui comptent chacun quelques dizaines de milliers d'âmes, et qui 

^*^ crOn les retrouve dans les langues indoné- entre les deux grandes familles malayo- polynésienne 

siennes et polynésiennes jusqu'en Nouvelle-Zélande, et môn-khmère est comparable à celle qu^on constate 

ce qui revient à dire que le èam est aussi loin du entre les langues sémitiques et khamitiques. Ces 

môn-khmèr que le tahitien, par exemple. Abstraction langues sont d^une même souche, ont une origine 

faite, bien entendu, de quelques emprunts d'un âge ■ commune, mais très lointaine. n (Communication de 

moins reculé, on peut dire que la parenté qui existe M. le Prof. Kern.) 



Digitized by 



Google 



▼III 



résident, l'un dans l'extrême sud de l'Annam, au pays même des ancêtres, 
l'autre au Cambodge, au Siam et en Cochinchine. Ajoutons que, jusqu'à ces 
dernières années, ces deux groupes, isolés l'un de l'autre, semblaient ignorer 
leur existence réciproque. 

Parmi les Camsde l'Annam, cantonnés dans les vallées du Binh Thu^n, 
les uns sont restés brâhmanistes, au moins de nom, les autres pratiquent 
un islamisme très peu orthodoxe. Leur dialecte à tous se ressent quelque 
peu du voisinage des Annamites qui les entourent. 

Les Cams des plaines du Mékhong et du Ménam, dont les aïeux émigrèrent 
à diverses périodes historiques, les uns depuis des siècles, les autres seule- 
ment depuis trois ou quatre générations, sont tous musulmans, et leur langage 
a subi quelque peu l'influence du séjour prolongé au pays khmèr. 

Par suite de cette division en deux groupes bien définis, on peut admettre 
qu'il y a deux dialectes èams : celui de l'Annam et celui du Cambodge, assez 
dissemblables — le fait a été constaté — pour que les frères séparés aient 
peine à se comprendre sur bien des points. 

Si les différences dialectales se réduisent à très peu de chose dans les règles 
grammaticales, elles sont plus notables en ce qui concerne d'autres éléments : 
l'écriture, la prononciation (celle des sifflantes en particulier), l'emploi de 
voyelles ou de consonnes distinctes, l'usage de certains mots empruntés qui 
ne se rencontrent que dans l'un ou l'autre pays. Ces particularités sont géné- 
ralement indiquées par les lettres A. (dialecte de l'Annam) et C. (dialecte 
du Cambodge). 



DIALECTE DE L'ANNAM. 



ni yal baranO» P^<^ pakrà ai çraqi hurak 

nai ywè ai. dro>h lajmwi mai vak kà ai çraqi 

hurak nap baran(P nai yo'â ukan, kàu nap kà 
i& sa ai nap kà drëi kàu min li^n. 



Digitized by 



Google 



IX 



DIALECTE ET ECRITURE DU CAMRODGE. 

G) <Br' 2^n yirr r^^r> H^ f^ i-r ^.^n 

uni yal barano» pagrap pakHP ai sran hwak 

nai y(Pè ai, drvh lâpuOm mai vak ka ai sran 

hurak nap barano» na% yo^d nkan, kàu Aap ka 

^ cT fC2 V3r> r <V 7^ ^^ C^^V7 333 

nëi sa ai nap ka drèi kau min libun. 

La confusion qui résulte de ces particularités dialectales est encore accrue 
par l'imprécision fréquente de l'orthographe. Le caractère vague de celle-ci 
est peut-être dû aux circonstances qui ont accompagné la triste décadence 
du peuple èam, car, incontestablement, l'orthographe des anciennes inscrip- 
tions est mieux fixée. C'est ainsi que, de nos jours, dans les termes dissylla- 
biques la première syllabe peut prendre indifféremment a, t, w, ou même 
être supprimée si la clarté du discours n'en souffre pas trop. Enfin, bien que 
plus rarement, les apocopes se rencontrent encore en cam. 

Le Dictionnaire donne un grand nombre d'exemples des diverses formes 
affectées par les mots cams et de leurs diverses graphies. 

Langage mystique. — On sait que, chez la plupart des peuples malayo-poly- 
nésiens, on emploie un langage spécial ou plutôt des mots et des périphrases 
convenues dans l'accomplissement de quelques rites agraires ou pour se rendre 
les divinités favorables au moment de la récolte de certaines substances pré- 
cieuses. En èam, une coutume identique se retrouve, et, de même que les Jakuns 
et les Binuas de l'extrémité de la presqu'île malaise cessent de parler leur 
langue habituelle pendant tout le temps qu'ils passent à la récolte du camphre 
pour se servir d'un langage spécial, appelé bdssà kdpor «r langage du 
camphre T) (formé de mots malais et d'autres mots qu'on suppose être les 



Digitized by 



Google 



restes de dialectes jakuns aujourd'hui disparus) (*), les Cams, pendant la 
recherche du hois d'aigle et souvent dans leurs livres, se servent de termes 
auxquels ils donnent le nom d'ar banû «langage fleuri t) ou dejal çadhor «r l'eau 
du fleuves. Ce sont des mots sanscrits plus ou moins altérés, des onoma- 
topées, des vocables empruntés aux dialectes a sauvages t^ ou des périphrases 
comme : ciim cqun «r l'oiseau qui pique t> = la hache; bhon «rie rouge t7 = le feu; 
garmeh «r l'araignée t^ == la chèvre, etc., — il en est de même chez les Jakuns, 
où «r fusil T) devient trcequi résonne au loin^, et «r porcin = «r courte patte i). 
Coïncidence curieuse, les Jakuns désignent le camphre par une expression 
qui répond exactement à morabuv «rla chose qui sentie, nom que les Canjs 
donnent au bois d'aigle. Dans le Dictionnaire, les mots de Yar banû ou jal 
çadhor sont désignés par l'abréviation [lang. myst.). 

ÉCRITURE. 



L'alphabet des Cams est originaire de l'Inde du Sud, comme les alphabets 
du Cambodge et de l'Insulinde. Mais si primitivement l'alphabet fut adopté 
en entier, dans la suite les cérébrales, dont l'idiome vulgaire du Champa n'avait 
nul besoin, furent oubliées. 

Les monuments épigraphiques écrits en sanscrit apparaissent vers le n'^ ou 
le ni® siècle de notre ère et se continuent pendant près de 5oo ans. Ils offrent 
tous, à leurs débuts pendant les deux ou trois premiers siècles, de grandes 
ressemblances avec les inscriptions respectivement contemporaines de l'Inde 
propre. Ils en subissaient même les modes passagères, fait qui indique, pour 
ces époques, des relations fréquentes et régulières entre les deux contrées. 

Dès le vui* siècle, l'écriture èame tend à perdre son caractère archaïque et 
à subir des modifications profondes qui vont s'accentuer aux siècles suivants. 
Elle se désarticule et se charge de fleurons simples ou doubles. Aux basses 
époques (qui commencent avec le x® siècle), les lettres alignent leurs éléments 
uniformes, au coup d'œil souvent très artistique. Mais cet excès de régularité 
rend le déchiffrement laborieux si les traits ainsi gravés sont nets, et diflScile 

^•) J. R/Locin, The Orang Binua ofJohore [Cam- vol. I, Singapore, 1847). — Cf. J. G. Fbazbb, Tlie 
phor and Camphor language, p. 963-966] (7^ Golden Bough, I, p. /i 58 et suiv., et W. W. Skbat, 
Journal of the Indian Arehipelago and Easiern Atia, Malay Magic, p. ai9-ai/i. 



Digitized by 



Google 



ou impossible si le document est fruste. Orthographe et langue vulgaire 
sont, au contraire, assez fermes. 

Cette langue vulgaire supplante définitivement le sanscrit, puis toutes les 
inscriptions elles-mêmes disparaissent avec le royaume éam au xv* siècle, et 
l'on ne trouve plus guère dès lors que des manuscrits. 

Les Cams — et aussi les Khmèrs — semblent avoir eu de tout temps 
deux écritures : 

i"" Une écriture monumentale que nous connaissons sous des formes variées 
par les inscriptions. L'écriture actuelle dite akhar rik parait en dériver. 

2** Une écriture cursive, plus simple que la précédente, usitée probable- 
ment dans les manuscrits et provenant également de l'alphabet primitif. Des 
traces de cette écriture subsistent dans de rares textes épigraphiques (l'in- 
scription du senâpati Par à Pô Nagar de Nhatrang, par exemple); elle a 
donné les écritures modernes usuelles. 

La tendance à la multiplicité des écritures, que les Cams semblent avoir eue 
de tout temps, s'observe encore maintenant où les misérables restes de ce 
peuple se plaisent à en employer deux sortes au moins au Cambodge et quatre 
ou cinq en Ânnam. 

Annam et Cambodge. — i** akhar srah [thrah A.) cr lettres droites ?î. C'est 
l'écriture cursive des Cams actuels; elle diffère de l' Annam au Cambodge k 
peu près comme notre anglaise de la gothique. Arrondie en Annam, elle tend 
à se disloquer au Cambodge. C'est une akhar srah de l'Annam légèrement 
améliorée qui a été choisie pour le Dictionnaire. 

Cambodge. — 2** akhar tapuk «récriture des livres 1^. Elle parait avoir un 
caractère artificiel, et, de même que Yakhar srah répond à Vaksar crien des 
Khmèrs, Yakhar tapuk est comparable à leur ahsar mul Elle ne diffère guère 
d'ailleurs de l'écriture cursive que par l'addition d'un trait. 

3** akhar garmtn «r pattes d'araignée -n. C'est ainsi que les Cams du Cam- 
bodge désignent les lettres empruntant les formes des écritures des Cams de 
l'Annam dont ils ont oublié l'origine. 

Annam. — 3** akhar yok (récriture cachée, mystique t^. C'est une écriture 
usuelle, en somme, où les lettres sont considérées comme dépourvues de leur 



Digitized by 



Google 



XII 



voyelle inhérente et auxquelles on adjoint comme voyelles les formes gra- 
phiques usitées pour les voyelles isolées. C'est le principe des écritures euro- 
péennes, à cela près que quelques-unes de ces voyelles précèdent la consonne 
qu elles affectent. 

3** akhar atnû'l «récriture suspendue, écriture par siglesi?. Est l'alphabet 
usuel dont les lettres sont suspendues, souscrites ou entrelacées comme dans 
nos monogrammes. 

k'' akhar rik ce écriture sacrée, hiératiques^. Les lettres ont ici des formes 
spéciales; plus grandes que dans l'écriture ordinaire, elles sont aussi plus com- 
pliquées. Elles semblent provenir, nous l'avons dit, des anciens caractères 
lapidaires. 

Ces trois dernières écritures, usitées seulement chez les Gams de l'Annam, 
se rencontrent dans de courts passages de leurs manuscrits, dans les amulettes 
et les formules magiques. 



AKHAR YOK. 



0) -^^^Y^^f? r^^^ro^V^zp 

n - î-îw^') î~i - k-u-h L-u-ba-v 
r - i- e - m - a - il t - % - pa - y 7io*- ba- 



ga-t-ra^y 



— ?/ u-la- ha a - (' -ni - n - h 



AKHAR ATUO'L*. 



9 3/* ef^€^ eT^ ^n4> Oen ^vCp ^ 

nî s-va-t - ti h harëi adit sotp, anar but 



VST n^ en^^^eO))] 

jip çuk sa - nna -ca-r. 



^*) Voir D*ciiomuiire 9 p. 966, s. v. nim. 



Digitized by 



Google 



Xlll 



\KHAR RIK. 



Hi^ï3H'^%if^^ 



m 



ti-k-u-h k-u~ha - v ri-o-m-n 



li-pa - y nœ-ga-ra-y u-ïa 
rt-a-1 n h a-ai-8 - h pa-ai-h 

Les écritures des Gams se tracent de gauche à droite. Sous l'influence des 
études arabes, les Gams du Gambodge font parfois commencer la pagination 
des livres relatifs à l'Islam par la page où nous les finissons. 

Les Cams employaient, il y a peu de générations, le style et lesolles, rem- 
placés aujourd'hui par le calame de bambou ou nos plumes européennes, le 
papier européen ou feutré. En Annam seulement, les Gams se servent du 
pinceau et du papier chinois. Les manuscrits sont ornés de dessins, de rosaces, 
de chevrons, de figures d'hommes et d'animaux en noir ou en couleurs. 

L'alphabet cam, comme il a été dit plus haut, a perdu les cérébrales in- 
diennes. Par contre, il a dû créer de bonne heure plusieurs signes-voyelles 
exigés par la riche vocalisation de la langue came. On les reconnaît, en 
effet, dans les plus anciens textes épigraphiques. Puis, dans la suite, la langue 
moderne admit l'adjonction d'autres voyelles et de trois consonnes [na, da^ 
ba) qu'on ne rencontre pas dans les inscriptions. Enfin l'ordre si rigoureux de 
l'alphabet sanscrit et même khmèr a souvent fléchi chez les Gams. Les rituels 
funéraires donnent toutefois des alphabets bien classés, mais les indigènes ne 
songent guère à y recourir pour mettre de l'ordre dans leur alphabet. Il con- 
vient donc de rétablir cet ordre et d'y insérer les phonèmes successivement 
ajoutés à l'alphabet primitif (*'. 

(0 Voici les voydles et les diphtongues de l'ai- Les consonnes sont celles de Talphabet moderne 

phabet jfam primitif : à Texception de ça et des <( consonnes ajoutées » : na, 

a à, i t, u û, ro^ ro, /o* fat e, ai, o, an, 4^, ba. 



Digitized by 



Google 



— +f{ XIV )m 
ALPHABET ÔAM MODERNE. 

Voyelles : a à, iî, uûy e è, oo, o^&, ôo. 

^ ( desc. : ai, au, au, ëi. 

Diphtongues { ... 

( mont. : ta, Jï, to», wo», uo. 

Anciennes voyelles sanscrites inusitées : ro' r^, Io> h 



(1). 



CONSONNES 

^ - ^ ,^ CONSONNBS 

S0DRDE8. SONOBES. NASALES. AJOUTEES. 

Gutturales ka kha ga gha no> 

Palatales ëa éha ja jha nœ ^a 

Dentales ta tha da dha nœ da 

Labiales pa pha ha bha mœ f^a 

Semi-voyelles ya ra la va 

Sifflantes ça sa 

Aspirée ha 

TRAISSCRIPTIOIS ET PRONONCIATION DES VOYELLES ET DES CONSONNES. 

1 . Voyelles. — Elles n'offrent aucune difficulté. Les diphtongues transcrites 
at, au, aUy ^t sont formées de deux éléments composants :ai=a-\-i; àu^à-^u; 
au = a-{-u; èi=-ë--\-i. 

Les signes vocaliques, ou voyelles proprement cames ajoutées postérieure- 
ment à l'alphabet sanscrit, sont rendus comme suit : 

a. Deux sons, pouvant devenir longs, dont Tun est assez voisin de eu dans 
Eure et l'autre de eu dans Eubée^ mais prononcé plus en arrière, sont transcrits 
respectivement 0»^ et o, leurs longues & et ô. 

b. Le signe vocalique O ai se prononce de deux manières : final , aï; suivi 
d'une consonne, é. 



^'^ ê et ai, (à) et au (aà), ont en ëam la même fois, s'écrivent aujourd'hui avec ie même signe ( O)- 

représentation graphique, mais se distinguent dans Cette confusion a été évitée par l'adoption des (ormes 

la prononciation par des conventions qui seront ex- X^ e et O o en gravant un caractère hm. (Voir 

pliquées plus loin (p. xix); ii et au tiennent de Vi et p. xix et xx.) 

defû long; 0» et ô semblent provenir des anciennes ^*^ L'o» harhu des Missionnaires (=all. ô), em- 

voyolies i-o^, rô, lo^, lô, disparues de Talphabet , et ployé depuis fort longtemps dans la romanisation de 

figurent des sons très, communs dans la langue; l'annamite, connue en Indochine sous le nom de 

enfin e et o, qui étaient peut-être distingués autre- quâc ngû^» 



Digitized by 



Google 



XT 

c. II en est de même du signe ^— au qui s'articule, final, aè; suivi d'une 
consonne, à. 

Il répond, dans les inscriptions en cam mêlé de sanscrit, à la diphtongue 
sanscrite au. 

d. Les formes réduites ^ et (.(ou j^) des lettres 0^ ya et ^ va, précédées 

du support commun des voyelles '^ a, correspondent à des diphtongues et 
non à des semi-voyelles initiales; il s'ensuit qu'il est nécessaire de distinguer 
ya de ia ei va de ya : afin de ne pas être exposé à confondre des mots aussi 

dissemblables d'aspect et de sens que "y yâ (tÔt) et '^^ ià (écrit aya) 

(reauT); O^^*^ yah (? lever tj et '^CF^ tak (écrit ayak) (r pressera, etc.; 

^/^ vak <r coudre T) et ^/^ yak (écrit avûfc) <r jouer d'un instrument 75; 

^^^ val <f réfléchira et^CK^ yd (écrit ara/) (tétoufl^eri), etct'l 

Les indigènes ne savent pourquoi le^^ ti (==t; groupé) est représenté par 

deux signes, dont l'un est l'appendice inférieur de V^va (j^), et l'autre, cet ap- 
pendice abrégé ((,). Bien que chacune de ces deux graphies soit fixe en sa 
place, on a cru inutile de les distinguer dans la transcription. 

2. GoNSONiVES. — Les vingt muettes, les quatre semi-voyelles et l'aspiration 
sont transcrites et prononcées comme leurs correspondantes de l'alphabet 
sanscrit. 

On remarquera qu'à l'encontre des autres consonnes qui ont a pour voyelle 
inhérente (Aa, kha^ ga^ etc.), les nasales sont prononcées avec un & bref (no*, 
«0», fuy, wo»), ce que légitime la phonétique, du reste. Il aurait donc été plus 
précis de représenter ce son par e, comme en malais par exemple, et de ré- 
server 0» à la transcription du signe "^ qui change en 0» la voyelle inhérente a 

des autres lettres. Des mots comme ^0/^ et ^0/*^, qui sont transcrits 
tous les deux mtù'k, écrits miëk et wio'fc, auraient été nettement distingués. 
Mais, outre le souci de ne pas compliquer outre mesure, ce qui a fait hésiter 
à adopter cet amendement, c'est que si l'o» inhérent des nasales devait différer 
anciennement de l'o» dû à l'adjonction du signe '^, actuellement cette notion 
semble oubliée, et il parait y avoir bien peu de différence dans la prononciation 

t*) Dans les textes ëpigraphiques, où le cam est avantage à rétablir simplement ya et va, transcrip- 
conslamment entremêlé de mots sanscrits, il y aurait tion habituelle des indianistes» 



Digitized by 



Google 



XVI 

des mots à nasales, qu'ils soient affectés ou non du signe ; de plus, les mots 
où se place ce signe ne sont pas les mêmes pour tous les Cams. 

ca^^) est une prépalalale très mouillée dont la prononciation est inter- 
médiaire entre celle du ti de tiare et du qui de inquiet; cf. c (ii) du serbo- 
croate. 

ja est la sonore de cet élément; sa prononciation est intermédiaire entre 
celles du di de diable et àxxgui de aiguière; cf. dj, d (^) du serbo-croate. 

cha (^) et jha sont les aspirées des consonnes précédentes. 

Une palatale, une dentale et une labiale, inconnues à l'alphabet sanscrit, 
sont représentées dans l'écriture éame au moyen de la dernière lettre de leur 
ordre, à laquelle on s'est contenté d'ajouter une cédille. Voici leur figure et 
leur transcription : 

I. Palatale -C^ ça <: -O^ fia; 

II. Dentale 9^ da<z^nœ; 

III. Labiale ^ 6a <: ^^ nup. 

na est une nasale dentale mouillée, existant aussi en annamite, et dont la 

prononciation est voisine de celle de la palatale m. Les douces non sonores 

S^ da et^ ba sont un da et un ba dépourvus de leurs vibrations glottales. 

Elles se prononcent, la première entre da at ta, la seconde entre ba et pa. 11 

n'y a aucun inconvénient à les transcrire par detb, puisque le cam n'a pas 

de cérébrales. Ces trois lettres sont dites a consonnes ajoutées i^. 

p p 

V da surmonté du signe de la longue _ (= V dà) ne se lit pas toujours 

dâ, mais pa. Cette irrégularité est représentée ici par pa^^l 

Sifflantes. — L'ancien cam semble n'en avoir connu qu'une : la sifflante 
dentale sourde oT^^fl, dont la transcription est tout indiquée. Le dialecte de 
l'Annam, au contraire, possède en outre la spiranle palatale sourde ^ ça. 



(^) U eût été plus régulier d*écrire éa, mais on a <') Les lettres » et p, qui se tracent de la même 

préféré garder le i uâté déjà dans la transcription du ^ ^çon en Annam (oT^), ont été légèrement modi- 

khmèr. ( r\i^^ 

rt, -, . 1 r • k 1 4 I T ^^®^ ^ ^® gravure pour les différencier \û/ , 

w iha sert quelquefois en Annam a noter la sif- n/v^V 

fiante dentale sourde $a. / 



Digitized by 



Google 



^ XTU 



Au point de vue de la prononciation, ça rappelle le ch français précédé 
d'un léger son d'« {'ch). Dans les mots d'origine sanscrite, ce phonème cor- 
respond k 71 ça et k^ sa. 

La sifflante dentale ûT^ s'articule en Annam comme le th anglais sourd 
(== germ. f) et sa (fr. sa) au Cambodge. 

II 

D'autres particularités de l'écriture èame, négligeables dans la pratique, 
méritent d'attirer l'attention. Ainsi la nasale gutturale s'écrit de deux façons : 
1** au moyen du J^, à la fin des mots seulement; a** avec la nasale gutturale 

affectée du virâma (^). 

On pourrait donc noter dans une transcription rigoureuse (textes épigra- 
phiques et de linguistique, etc.) : 

I. — au moyen d'un tilde ^. Ex. : 0/ , Q/^^^ ^y^^ f^ ^^^ ^^ y^^ ^2, etc., 
en prononçant san^ pan, yan, tan. 

II. Vi à l'aide du signe n. Ex. : ^0^%^, -^V^Vi, ^VVi, ^Vi ron, jen, 
dm y b(yny etc. Mais, dans la pratique, il est plus commode de rendre ces 
deux signes par un simple n, et c'est ce qui a été fait ici. 

Les Cams du Cambodge, imitant les Khmèrs chez qui cet usage est gé- 
néral, font quelquefois suivre l'anusvàra (') d'un m final parasite. Ex. : 

û^X^^^ halarh (écrit halarfim). Dans m, transcription conventionnelle de 
cette anomalie, Ym représente la consonne, et le point suscrit * l'anusvàra. 

On n'a pas tenu compte de plusieurs autres irrégularités de l'écriture èame : 
ce ne sont que des graphies de scribes ou des tentatives de transcription de 
mots annamites ou cambodgiens. Pour ces derniers, l'orthographe khmère a 
été conservée par les Cams autant que le permettaient les ressources de leur 
alphabet. 

III 

Le tableau complet de l'alphabet èam et quelques lignes de texte per- 
mettront au lecteur de se rendre un compte exact de la transcription adoptée 
en cet ouvrage. 

DICT. CAM-PRANÇIIS. B 

larumiu «atioiau. 



Digitized by 



Google 



XVIII y%^ — 

ALPHABET CAM DE L'ANNAM^^ 

VOYELLES. 

P P p ^ ^ ^ ^ 

-T -T ^ ^ ^ ^ oT, ûT, n n 

a à i i u U r<^ r^ fœ jo> 

* e ai au atn ah 

CONSONNES. 

ka kha ga gha ntp [na) 

êa èha ja jha nœ (ûa) na 



ta 


tha 


y 

da 


dha 


nœ 


(na) 


9^ 

da 


pa 


0^ 
pha 


ha 


bha 


mœ 


{ma) 


ba 


ya 


ra 


la 


va 








^ 


oT 








OT^ 





ça sa ha 

ALPHABET CAM DU CAMBODGE. 

VOYELLES. 



ai 



CONSONNES. 



ka kha ga gha nœ (na) 



(') Dans Tordre indigène. 



Digitized by 



Google 



.( IIX > 



y y^ ir jr<r ^y (^) ^ 



ta 



ëha 



F 



jha 



nœ 



(««) 



na 



e^ 


7^ 


HP ■ 


X* 


r 


i^) 


r 


ta 


iha 


da 


dha 


no> 


(na) 


da 


r 


<r 


r 


2^ 


r 


(70) 


r 


pa 


pha 


ha 


bha 


mo> 


(ma) 


}» 


7^ 


r 


^ 


r 








y« 


ra 


]a 


va 








JT 










r 





sa 



ha 



SIGNES VOCALIQUES ET ORTHOGRAPHIQUES ^'^ 



S> ^ 

^i{àk)'^Tr^ khik; 

«. î (dfme) ^^ kanï; 
ëi (paretl) /c kaâéi; 

^ ai final [ai\) '^'V^ g(d (=^gaH)\ 



'^ ai suivi d'une consonne (mots, tête) 

or'p^kaiki^kiky, 

^^o{^i)^9^r\tok; 



n 



' au suivi d'une consonne (coq) 

^r^y] iaiifc (== coque); 



<*J Ces signes ont en &m — comme en javanais 
et en binnan — des noms particuliers. Les voici : 

1. takai kik «le pied de t dans kikn. Cf.kh. fdi 

Â)'nffpied, caractère souscrit», a. takai kik tuk 

kamo^k <rle pied de i long». 3. takai kik tuk kayak 

«le pied de t dans kik avec appendice n. 4. O, «O 
jà rathâ «la rouen. Cf. éâkra^ nom du signe javanais 
(^. 6, Q jâ rathà d^â «la roue double». 6. .O — 
jà rathà érau^ av tth roue surmontée dWe aigrette». 



7. — takai kuk «le pied de a dans kukn. 8. — 
takai kuk fati^ tlio'>k <rle pied de u dans kuk avec un 
autre pied». 9. -— takai krâk «le pied de dans 

krôkii, 10. balàu «cheveu, poil (du caractère)». 

Cf. kh. g//^^ 9àk, **• Y ^j'"^ ^^ tajo^mê «vi- 

sarga». 19. tuk kano^k «signe de la nasale gul> 

turale». i3. _1 tuk kamo^k «anusvâra». th. 

sauh tho''!^ «signe qui donne le son o' à la voyelle a 
i5. j-- takai dak «pied courbé, souscrit; cédille». 



Digitized by 



Google 



XX 



^- au final (aorte) ^/T **<»« (= l^)i 
~ u {ou) r^p-y} kaku^; 

_ 0» (le, nw) r^oTn Aaro-i; 

_ 0» (heure) 'ToT «*; 

To"(£«béeP)) '^<^ nÔk; 
p r 

T S(quetieW) /^ûTi^ karSh; 

*^ ^ (hotoQe) *^ SÇ jtfai (=djouiUe); 

_<'iaW{ya)^VCr^tabiak; 

P r 

_C îâ(y4) VV ijô; 

-/ J 

_ M» (ye) vv jto»; 
ft fi 

_'C iff. (yeux) T^C-n ^; 
_^i.-(yi)OTûn^,- 



_<^«(yt)OTa,^; 
^_<'îo(y6)^fTn«j.it; 
^_/îa«^(yo. yao) ^VT'/jau. 

^WVljjauy. 

r 

— marque que la voyelle qu'il affecte dure 

plus qu une longue. 

— représente la nasale gutturale V af- 

fectée du virfima (%^) = û; ex. : 

r^kaA. 
T" change la voyelle inhérente œ des nasales 

V ^, \o^ ^, ^ fw^y V mo» en 

a : i^^^ Mp, X nui. 
AnusvAra : tft, / kaifi; visarga : ( ^, 

y^ nufh. 



TEXTE CAM. 

CHANT DU KADHAR AU SACRIFICE DU BUPPLB. 

p. 



^ û^Qi^Ti r^v^oH -T^v*^ û^Ç^iO r^r^ii 

ni panuœë kadhar adauh pa$nrù» kubav, 

uni kâu dik klaifi ni ^u 



iml 



çYPn 






<^y 



tapiHi mœk èëi tubhak, 

(1) Au Cambodge le premier oigne de ce groupe 
^) est presque toujours omis. 
(t)-(s) Prononcés très en arrière. 
W La forme réduite de y^ yo = V î«9 ou 



les combinaisons de i -|- une voyelle , ne b*emploient 

qu^avec le support commun des voyelles \ A / , ou 

r ^ 

soutenues par une consonne. Ex. : Iv jà; /V 



kjO'. 



Digitized by 



Google 



•» ( XXI y*^ — 

iml uni htu âih Uœfi ni ikdfu lapëi ^A Iamo>>i ^atijfc 

roi ^h èëi tubhak nupk èëi tikuh. 

uni uni kâu dih klmii ni kâu lapëi ^ lamom gauk 

&tii$ ^ ^A' (tfctiA tna»k èA tàptpû. 

■^r>o^-^ ;^ or-v<^ f^-y^^f r^ ^'3/^*' Vn C^ ^ "T^a/l 

oAattl; ikl^tf plu^ tiyuh kàu nau nw»k nuh di ion 

patau. 

ahauk klâu phth dupa kâu nau nwk iâ A èan 

paiau* 

AodoA parauo pauk bhoA parauv papauh 

wr\ '^c^ l^^^"^ n^^ vni ^ ^n '^ ^^"^n 

mœk lauv prin lii çâ mœk çà nupk e vëi çanak 

çak kuyà lakèi paik ta rà jwk. 

lidu hS kà nuyk jauh kà kâu tânau luak kayàu klâu 
8à balan, 

v'jr">r\ t^ ^ ^^n ^n ny^ c^n v-^" '^oqt 

balan e vëi çanak çak , kayà lakëi daà ^ttwrai 



Digitized by 



Google 



XXII 



haik târajœk. nupiœh drëi nupk haç si lok kadà 

ta thàu yawfi nupda bhap ni kâ kàu. 

FAC-SIMILE DU TEXTE ORIGINAL i)U CHANT DU KADHAR. 






GRAMMAIRE. 



FORMATION DES MOTS. 

A Topposé du khmèr, le cam groupe peu les consonnes. Leur rencontre 
dans un mot sans Imtercalation d'une voyelle n'est guère admise que dans 
le cas où une nasale précède une autre consonne, ou lorsque la seconde con- 
sonne du groupe est une liquide r, /, ou une semi-voyelle y, t;. Déplus, les 
semi-voyelles y, v sont arrivées à former fréquemment diphtongue avec la 
voyelle suivante. On peut donc poser que les groupes consonantiques ne sont 
en réalité en cam que des combinaisons où entre comme premier élément 
une nasale ou, comme second élément, une liquide. Les rares exceptions à 
ces règles appartiennent à des termes empruntés aux langues étrangères. 

En èam, les mots monosyllabiques sont les plus nombreux, et il tend à ra- 
mener au monosyllabisme nombre de mots. 

Ex. : Jan(=itttin), lune; puëi {=apuëi)^ feu; déi{=hadëi)^ ensuite; etc. 



Digitized by 



Google 



XXIII )t^- — 

Les mots dissyllabiques sont aussi en grand nombre. Les trissyllabes sont 
généralement le produit d'un mot donné + un pré6xe ou un infixe, ou encore 
sont des mots empruntés. Il en est de même des mots, peu nombreux, quadri- 
syllabiques. 

RÉDUPLIGATION. 

Le èam, pour donner plus de force- ou de clarté à l'expression, accouple 
souvent des termes offrant une similitude de sons ou simplement une analogie 
de prononciation. Ceci a encore lieu en khmèr avec lequel le éam a des 
affinités très étroites. 

Il y a lieu de diviser en deux catégories les mois formés par réduplication. 

1® Réduplication proprement dite. 

Ex. : daêuk «se pisser n<:àtk «enfilera; dadauh «r hacher menu jxzèauh «becqueten); jajmk 
«r trépigner 7> <:jmh «mettre le pied sur?»; etc. 

2** Juxtaposition de mots de sens voisin ou de même consonnance. 

Ex. : kaki kahia «penser, songer?;; pala palëi «pays, villages; raf^ah ra^ipp «malheureux, 
misérable?); etc. 

Tous les mots sont invariables, mais des préfixes, des infixes — et même 
un suffixe — permettent de varier le sens des racines pour former des dérivés 
verbaux ou nominaux, comme du reste dans les langues malayo -poly- 
nésiennes et môn-khmèr-kolariennes. 

PRINCIPAUX PRÉFIXES. 

pa. Est surtout causatif , mais peut être préfixé à tous les mots verbaux ou 
employés verbalement. Il rend transitifs les verbes intransitifs, donne de 
l'énergie à l'expression ou est à peu près explétif. Il se retrouve en khmèr. 

Ex. : Irtm « descendre 15 , /^atrun «faire descendrez; thàu « savoir w, paihàu « informer n; blet 
« acheter t» , pahlëi « vendre n ; etc. 

ta, da. Fréquentatifs. 

Ex. : gduh « roulera); tagalun «rouler de çà de Ihn; suak «tiren?, tasuak « sortir 'j; puai 
« foule w, dapual «en foule i^; do*p « caché >?, dadœp «se cacher souvent tj; etc. 



Digitized by 



Google 



XXIT 



mo», wkrti. Moins nets que les précédents : causatif, signe de l'état, de la 
possession, de la réciprocité, de la mutualité. 

Ex. : jrû (r poison 7), nupjrû tr empoisonnera; grû «r précepteur », mœ^rû «f s'instruire»; y an 
(T divinité», nupyaû crdoué de vertu divine»; etc. 

On pourrait ajouter à cette liste les préfixes ou affixes suivants, d'un usage 
plus restreint et de sens plus difficile à définir : 

da : gauà crétre pris», bagawh tr porter au bec»; Uh rbissac», ëabïk tr espèce de sac»; 
hauh cr happer», èahauh «r mordre à Thameçoii»; etc. 

ha : tùm tf ventre», baiian «r parenté»; ribàu tr mille», baribàu tr milliers». 

ra : dai «rmouvement de va-et-vient», radai crsoufHet de forge»; vafc «porter», rawafc 
er porter sur le dos»; vaH « faire le tour», raoan tf visiter» ; etc. 

$a : ai cr frère», saai cr frère aîné»; nai tr demoiselle», sanai trdame»; etc. 

ha : tian rsein», hatian k parenté»; banak k instant», habanuk tth Tinstant»; boni 
«f ronger», haf^ cr destruction»; etc. 

INFIXES. 

-i^ : commun au khmèr, sert à former des noms d agent ou d'instrument 
et indique parfois le futur en littérature : danak «rpilei) <: dak «rsupei'- 
posern; pan^ffc (t parole i) < /^tiwccr parlent; hanffh cr barrage t^ <: h^h 
«rbarreri), etc. 

-fOr : rapanarfi «r chérir i) < ranam «r aimer t) ; rapaja cr une dignité n <: raja «r roi , 
princes; ràpayâ (r prêtre de rang élevé t) <: râyâ «rfète, solennité t^; etc. 

-tm)*- : kamaran cr déficit d < karan (t moins -n ; payàu «c égal n <c pamo^au «r com- 
pareri); 6(M «r manger t) <:bam(fn&n (t vivres, provisions tj; etc. 

SUFFIXES. 

Il existait peut-être dans la langue ancienne quelque chose d'analogue aux 
suffixes malais ^\ -an y ^^ -i, jf-kan. Il ne subsiste guère maintenant que le 
suffixe -kan [-kamy -katiù^) qui, avec nuylioU, a donné l'expression mo'ltoiirkan 
{m(yli(yn-kanù*)j comparable au malais ^LJL^mmw/tyô-iancr révérer, honorer i^. 

NOM. 
Il est invariable. Le genre se marque en plaçant après le nom l'un des 
mots suivants : pour les hommes : lakei (t garçon -n et kumët (t fille n , ou encore 



Digitized by 



Google 



XXT 

daifn (rjeunehomme)? ^idarà (r jeune fille 77; pour les animaux : tanavv crmâle?) 
et binai cr femelle ?). 

Le pluriel est quelquefois indiqué par juxtaposition. 

NUMÉRALES. 

Les plus usitées sont : 

(davk (f pièce de terrât;, pour les champs, les rizières, etc. 

asar <t graine, pour les graines, les semences. 

wrak «nerf, veine?), pour les fils, les poils, les cheveux. 

wrah <r hommes, pour le genre humain et les divinités. 

haiyàu (rbois?), pour les pièces d'étoffe. 

èanak cr faisceau t», pour les fagots, les faisceaux. 

àrH «corps, soi», pouj: les animaux et souvent les hommes. 

hauh «fruit, œuf)>, pour tout ce que Tusage ne place pas rigoureusement dans les 

autres numérales. 
blah «feuille?), pour les choses plates, feuilles, nattes, etc. 
h(yh «fois 7), pour les choses qui se répètent. 
Ifcik «manche, tige?», pour les armes, bougies, choses allongées, manches, tubes. 

ADJECTIF. 

Il se place généralement après le mot qualifié. 
Ex. : $ah pram, grande maison. 

Quand l'adjectif précède le nom, il forme avec lui une locution adjective 
qui se met après le mot qualifié. 

Ex. : prauû çap, braillard; ura^àprattà çap, id. 

ADJECTIFS DEMONSTRATIFS. 

ni, ni, ce, ces, ci, ceci, ici. deh, autre, cet autre, ces autres, 
non, ce, ces, cela, alors. là-bas. 

VERBE. 

Les modes et les temps autres que l'indicatif présent sont indiqués lorsque 
le sens l'exige par des mots spéciaux. L'indicatif est exprimé naturellement par 
l'absence de ces mots. 

Ex. : uraû nau, les gens vont. 



Digitized by 



Google 



XXVI 

Le futur s'indique au besoin au moyen des particules çt, si y hi. 
Ex. : kâu ci tank kumëi non, j'épouserai cette femme. 

Le passé, laccomplissement et le futur passé se marquent à l'aide dejô, ou 
encore en joignant blauh kjô. 

Ex. : nau joy parti; çit ira kàu naujo, dans un moment je serai parti; 
nu nau blauh j6, il est bien parti. 

L'impératif s'exprime par la particule baik placée après le verbe ou les ré- 
gimes. 

Ex. : vœk nau san baik, retourne donc à la maison ! nap baik, fais donc ! 

COMPARATIF ET SUPERLATIF. 

Les particules suivantes indiquent une comparaison d'égalité : yàu (r comme n , 
d() (f égal , semblable n. 

Ex, : yàu ni, comme ceci; yàu kâu, comme moi; san yàu arak buk, fin comme des 
cheveux; do g<pp, semblables, pareils; dm gah takhauk nan do g(pp, ces 
deux souliers sont pareils. 

Le comparatif de supériorité est exprimé au moyen des locutions suivantes : 
bhak diy hem di, tapa di (rplus que^. 

Ex. : uran ni s'iaifi bhak di uran nan, cet homme-ci est plus beau que cet homme- 
là; putih hom dl dahlak èaik, plus blanc que moi, certes I tapa di abih uran, 
plus que tous les hommes. 

Les superlatifs les plus usités sont: /ô, ralô, ralô lô (r beaucoup 77; haro'h, 
dei (rtrès, excessif^). 

Ex. : darn siain harœh, très beau jeune homme; darà sjam b dëi, très belle jeune 
(ille; uran mai ralô lô, les gens viennent en grand nombre. 

PRONOMS. 

Les pronoms cams peuvent être indifféremment sujet ou régime. Les pro- 
noms personnels et le pronom interrogatif sont également possessifs. 

flx, : anok kàu^ mon enfant (cf. mal. anak-ku); drap sëi, les biens de qui? 



Digitized by 



Google 



XXTII 



PaoNOMS PERSONNELS, kàu, je, moi = ann. tao; kh. au. 
kumi, je, moi (Roi). 
dahlak k.j je, moi. 
hulun C, je, moi. 
gùa A. , îto C. , nous. 
ho> A., hô C, toi, vous. 
ûu, il, ils, elles, lui, eux, son, sa, ses. 

drëi, corps, moi, toi, lui, nous, vous, eux, mon, ma, son, notre, 
votre, leur. 

Pronom iNDéTBRMiNB. uran, ran, ra, on, les gens, autrui. 

Pronom partitif. momϞ, les uns, les autres. 

Pronom interrogatif ) -^ -^ quelqu'un, quiconque. 

ET INDETERMINE. | 

Pronom relatif. kntn, qui, que, lequel, laquelle, où, le temps oà. 

ya C, qui, que. Cf. mal. yan. 

ADVERBES. 



naukj sur, au-dessus. 
alà, sous. 
dalarii, dans. 



ADVERBES DE LIEU. 



lanw'v, hors, dehors. 
anap, devant. 
likuk, derrière. 



kabroy, hier. 
paguh, demain. 
harëi ni, aujourd'hui. 



ADVERBES DE TEMPS. 



arak nï, maintenant. 
dihlàu, auparavant. 
hadéiy après; etc. 



AUTRES ADVERBES. 



min y même. 
soh, non, rien. 
0, oh, non, ne pas. 
A, ne, ne pas. 
hà, d'abord. 
hujian, c'est pourquoi. 
nupduh, c'est pourquoi. 
ktfuv^ aussi, également. 



rëi, aussi. 

lëi, quel. 

halëi, quel, où. 

habar, comment, pourquoi. 

habwm, quand. 

hatau, où. 

hudatf^, combien. 

hagaik, quoi; etc, 



Digitized by 



Google 



XXYIII 

CONJONCTIONS. 



halhmfî, puisque. 

yah, mfpyahy tablauh, si. 

baik, donc. 



blatJk, puis, après. 
bi, pour, afin que. 
pak, à, vers. 
tak, tap, à, vers, en. 



PRÉPOSITIONS. 



^an, thu, ça, sa, saun, et, avec. 

yau, comme. 

hayua, car, parce que. 



tok, mais, pour. 
num, de, depuis. 
moH kal, hai, lorsque. 
hai, avec. 



CHIFFRES. 



Les chiffres èams, à rexception du quatre qui paraît être un signe vocalique 
et du zéro indien, sont des lettres de Talphabet à peine modifiées. Les Cams 
modernes, qui n ont plus idée de la valeur de position des chiffres et écrivent 
101, 102, io3, etc., pour ii, 12, i3. . ., ne s'aventurent pas à représenter 
des centaines. 

Voici la série des chiffres : 



NUMÉRATION. 



1. sa. 
Q. dm. 
3. klàu, 



&. pak. 

5. Umô. 

6. nairjt. 



7. tijuh. 10. sapluh. 3o. Idâuphh. 

8. dalapan, salapan. 11. sa pluh sa; etc. ko. pak phh. 

9. samUan. ao. dua pluh. 5o. UmS pluh; etc. 

100, ratuh; t. 000, ribàu; 10.000, tomom («= kh. mo mo>it); 
100.000, lakçà, îaksà (== ski. lakfa); 1.000.000, êhai, kot, kùttik (= ski. koti). 



SYNTAXE. 
La syntaxe de la langue ëame présente de grandes affinités avec celle des 



Digitized by 



Google 



XXIX 

langues voisines, et en particulier avec la syntaxe khmère. La voici formulée 
en quelques règles : • 

Le déterminant suit toujours le déterminé. 
Ex. : saûprouà, grande maison. 

La construction est directe : sujet, verbe, attribut. 

Ex. : dahlak atauû ûUy je le frappe; Un ataun dahlak, il me frappe. 

Si le sujet et Tattribut sont composés, chacua est suivi de ses compléments. 

Ex. : inô huâ^ff dahlak liu otouil ad^ pu$an ûUy la mère de ma femme a frappé 
la sœur cadette de son mari. 

Le régime direct n est indiqué que par la construction de la phrase. 

DIVISION DU TEMPS. 

Les Gams ont perdu Tusage et même le souvenir de Tère çaka que leurs 
ancêtres employaient dans les inscriptions. Ils ignorent le cycle dénaire et le 
grand cycle de soixante ans que connaissent les peuples voisins. Le seul cycle 
dont ils se servent pour nommer et calculer les années est le duodénaire(^). Les 
douze noms d'années sont empruntés à des animaux, mais, particularité digne 
de remarque, ces noms ne sont autres que ceux du langage usuel. 

Les noms des douze années sont : 

1. Ukuh, le Rat. 7. asaih, le Cheval. 

3. kubav, le Buffle. 8. pabaiy, la Chèvre. 
3. rimaun, le Tigre. 9. ib*â, le Singe. 

A. tapay, le Lièvre. 10. momuk, la Poule. 

5. fupgaray, le Dragon. 1 1. asàu, le Chien. 

6. uià anaih, le Petit Serpent. la. pabuëi, le Porc. 

L année, qui est divisée en douze mois lunaires, commence en tvril-mai; 
ses dix premiers mois sont simplement distingués par les noms de nombre , 
tandis que les deux derniers ont des noms spéciaux. 

Les Gams banis ou musulmans ont emprunté les noms de leurs mois lu- 
naires aux Arabes en les altérant quelque peu. 

Les mois lunaires des uns et des autres, qui sont alternativement de 3 o et 

^*) Ce cycle, dont les véritables inventeurs sont maux des noms qui n^appartiennent pas k la langue 

les peuples Turcs, a été révélé aux Chinois au com- vulgaire. Voir Edouard Ghâvannks, Le Cycle turc des 

mencement de Tère chrétienne. Les Khmèrs et les douze animaux (Extrait du vToung-paorty 1906, 

Siamois en font usage mais donnent aux douze ani- série 11 , vol. VII, n** 1). 



Digitized by 



Google 



XXX )•« 

de 39 jo^ï*s, se divisent en deux quinzaines, selon que la lune croît ou dé- 
croît — la seconde quinzaine comptant tantôt i5, tantôt ik jours; mais, par 
suite de complications difficiles à expliquer, les quantièmes des brâhmanistes 
ne sont pas ceux des musulmans. Les pièces officielles sont datées selon les 
quantièmes du mois annamite. 

Les deux quinzaines du mois s'appellent, respectivement : 

banun (rlune croissante = quinzaine claire i?, 
ranarn «rlune décroissante = quinzaine obscures. 

En numérotant les jours, on substitue à ranam le terme klam. 

Ex. : harëisâ banun «r i" jour de la quinzaine claire t), et en abrégé ( ; 

o 

harëi duà banun tf 3* jour de la quinzaine claire w, et en abrégé ©; 

harëi sa klatfi tr i*' jour de la quinïaiûe obscure w, et en abrégé f; 

o 

harëi duà klam tt 2* jour de la quinzaine obscure w , et en abrégé ® . 

Les Cams ont notre semaine. Les noms des sept jours correspondent 
exactement aux nôtres, sont d'origine sanscrite et empruntés aux planètes. 

Les Cams musulmans, au Cambodge surtout, se servent parfois des noms 
de la semaine arabe un peu défigurés. 

MOIS DBS IkUS AKAPHIRS. MOIS DES £aMS BANIS. 

1. buïan sa, Premier mois. i. muharro>tfi {av. f^y^)^ Moharrem. 

Q. bulan duà, Second mois. Q. sakphuœr {dJt, y^), Safar. 

3. bulan klàu, Troisième mois. 3. rabï ul aval {tvr, J^\ ^)) , Rebf P. 

&• bulan pak, Quatrième mois. U, r<ibï ulahir (ar.j^^^ ^)), Rebfll. 

5. bulan Umo, Cinquième mois. 5. jamo»dilula{ar. Jj^t ^^^l^T), Djomada P'. 

6. bulan naqi, Sixième mois. 6. jamœdi ahir (ar.^^t t^^l^)» Djomâda II. 

7. bulan tijuh. Septième mois. 7. ro/op (ar. v^^), Redjeb. 

8. bulan dalapan, Huitième mois. 8. saban (ar. ^Lx^), Cha^bdn. 

9. bulan salapan. Neuvième mois. 9. ranupvan (ar. ^U^l»^), Ramaddn. 

10. bulan sapluh, Dixième mois. 10. çaphuo*l,8akval{fiV,J\jMt), Chawfil. 

11. bulan puaç, Puaç {ski. pausa^^^). 11. dul kâidah (ar. «JodJI^i), Dzou '1-Ka*ada. 

12. bulan mak^ Mak (skt. m^Aa). 12. rftJAujï, fttJan Aiy't (ar. «1^^), Dzou'l-Hidjdja. 

(^) Cf. ausei mal. o«!p ^^ bùlan pufvâ$a (= ski. upavâsa) trie mois du jeûner), <rle jeûne de Ramadan?). 



Digitized by 



Google 



i-i^ XXXI 



SEMAINE DBS CAMS AKAPIIIRS. SEMAINE DES £aMS BANIS. 

1. adit{s\ii, âditya), Dimanche, i. âAaf (ar. ^X^^lt), le Premier jour. 

9. som (skt. êoma)^ Lundi. s. œçsanai (ar. (^^^^t), le Second jour. 

3. anar (skt. angàraka), Mardi. 3. asalasak (ar. »b^l), le Troisîfanej<Hir. 

4. but (skt. budha), Mercredi. 4. r(pçbaâ (ar. Ijç^^Î), le Quatrième jour. 

5. jip (skt./tra^^)), Jeudi. 5. kenùs (ar. ( j wu^o rfl ), le Cinquième jour. 

6. çuk (skt. çukra)^ Vendredi. 6. jumat (ar. i^x>^), le Jour de TAssemblée. 

7. êanéar (skt. çanaiçcara), Samedi. 7. «aiat,p(Ptld(ar.ouywJi), le Jour du Sabbat. 

Le jour est divisé en douze heures doubles des nôtres. Un texte dit même 
qu'un jour et une nuit se composent de huit heures (chacun) : sa harëi sa 
tMflatn daîapan tuk. On commence à compter les heures au premier chant du 
coq; celles qui s'écoulent entre le coucher du soleil et son lever sont dites 
(t heures nocturnes 15 et correspondent aux cinq veilles de la nuit. 

L'heure se divise en huit parties valant nos quarts d'heure. 

Gomme chez la plupart des peuples malayo-polynésiens, on exprime l'heure 
au moyen d'expressions telles que : 

Le coq chante = 1 heure du matin. 
Le coq saute à terre = 2 heures du matin. 
Soleil levé = 6 heures du matin. 

Le soleil est à une perche au-dessus de Thorizon = 6 heures i/q du matin. Cf. Tann. 
màt tron moc âà mot sào ^^\ 

Les douze heures du jour se comptent aussi en les désignant chacune par 
le nom d'un des animaux du cycle. 

Ex. : tuk tikuh, heure du Rat; tuk kubav, heure du BuiBe; luk rimaun, heure du 
Tigre, etc. 

POIDS, MESURES ET MONNAIES. 

L'unité de poids est la livre malaise ou farfi, kuti, qui vaut de 600 à 
625 grammes. 

Les autres poids sont : 

Le thëi cr once t^ = 87 gr. 5o ; 



(1) ss Brhoêpati. — ^'^ Cf. Le P. Cadiàrb. Expressions populaires [annamiies] pour désigner le temps. {Bul' 
leUn de V Ecole françahe d'Extrême-Orient, t. Il, p. 867.) 



Digitized by 



Google 



XXXII )•€-• 

Le bat crgrosT) «= ûgr. 876; 

Le hiUitp^ (T dénient = 1 gr. 1 72 ; 

Le phuan crcandarin^ = gr. 298. 

MESURES DE GAPAGlTlî. 

Le kajô est lunité des mesures de capacité et vaut environ Ixo litres (ann. 

On emploie encore : 

Lejak = 8 litres; 

Le jaluk = 1 lit. 1/128; 

Le lai ou cr boisseau 77. 

Pour mesurer le paddy on se sert aussi : 

Du kasauk ou tau qui vaut 2 gatan^ 

et du ^otoiî = le contenu de U mains ouvertes. 

MESURES DE LONGUEUR. 

Le dupa cr brasse 1) = 1 m. 62. 

Le hatof «t coudées = m. 5o. 

Le cagatii cr grand empans = o m. 26, 

L'amgahfi cr petit empan 7) = om. i2àom. i5. 

Le cabô cr empan mesuré de l'extrémité du pouce à l'extrémité de l'indexa) 
= om. 20. 

Le kei cr longueur ordinaire des pièces de soiei^ = 1 6 m. 80. 

Le yugiak ou yout cryojana)? est une mesure itinéraire valant environ 
16 kilomètres. 

MONNAIES. 

En dehors de la piastre et de ses subdivisions introduites par les Européens, 
les Cams ne font guère usage que de la ligature de sapèques, kuan (= ann. 
quan), qui vaut o fr. 60 environ. Voici néanmoins le nom de quelques mon- 
naies : 

êadauv «f barre d'or?» de 876 grammes valant 16 barres d'argent = a6A # environ; 
nain cr barre d'argent t» du poids de SSfi grammes = 16 ^ 5o environ; 
partak reZtf piastre w = environ 2 fr. 5o; 
dra»ii ((drachme 7) = environ 1 franc. 



Digitized by 



Google 



— >^ xvnut )•« 

' - POINTS GARDBÏAUX. 

«^ (ski. uttara)^ Nord. eçân (ski. aiçdna)^ NordrEIst. 

dak (skt. dakfiifà)^ Sud. âgril^ (skt. àgneya)^ Sud-Est. 

pw (ski* pûrva)^ Est. . hàyaup (skt. vây<wya)^ Nord-Ouest. 

/Mit (skt. /Hir^îma), Ouest. naUaa (skt. lumrfya), Sud-Ouest. 

. , ^ • '■ 

TABLEAU DE L'ORDRE ALPHABÉTIQUE ADOPTÉ 

(combinaison des consonnes et des signes vocaliqles). 



r^ 


^ 


n ■ 


kvm' 


rr 


*î« 


^ p 




^ ■ 




p 




j^ 


hà 


r^ 


k<Plf 


rx 


Aî« 


n 


kttiii. 


n 


kôifi 


rv 




ry 


44. , 


rv} 


kôh 


rr^ 


ij«* 


*? 








<>> 




r^ 


A» 


4^p^ 


ke 


rv 


i? 


s> 




P 




<p 




r^ 


*i , , 


-ap^ 


ki 


rx 


^ 


Q 




. 




*B 




r^ 


kitfi . 


jr>f^ 


keifi 


rv 


i^ 


«>> 








<e 




r^ 


^ 


^ry 


te* 


rr^ 


*l*v 


<^ 








^k^ 




n 


kei 


n^ 


kai 


rv 


ijft- 


n 


ku 


OP^ 


kai^ 


rv. 


Aï» 


p 

n 


kù 


or^ 


kaih 


p 

ne 


A^ 


n 


kwn 


jTtp^ 


ko 


rx 


*!«?• 




ku^ 


Op^ 


ko 




Aî4 


n 


kâu 


n/^ 


kotfi 


rx 


ti^u 


^ 








j 




n 


io» 


^r^ 


kolj, 


rx 


tio. 


». 




^ 




ft. 




r^ 


ho> 


jTfJ^ 


kau 


rx 


Jk*S> 






^ 




^ 




r\ 


ko 


np^ 


tawft 


rr 


Am)'»?» 


_r 




^ ^^ 




j 




n 


ko 


^r^ 




kauh 


rv^ 


^A 


DICT. 


C\M-rtAltÇAlS. 






IMPR 


c 

juimt v«Tloiiit.r., 



Digitized by 



Google 







— ♦♦( XKÏIV )*« 






rr, 


^ô 


n<f 


l-««A 


p 


kuê 


rVi 


^^ 


^ 

n 


%»■ 


^ri 


kuem 


noi^ 


h^ 


r! 


ku^ 


^n^ 


kueh 


^f^^ 


*« 


Ht 


kuim 


on 


kuai 


■^nc 


^ 




KUiÇ 


orr^ 


knaih 


■^r^c 


kjpm 




kuèi 


^n 


kuo 


^rv7 


kjeh 


/T. 


hm 


^n 


kuô 


^r^c 


¥fi 


>t: 


kuû 


^ri 


kuom 


orr 


kffmn 


rr: 


kuum 


^n? 


hoh 


or^c^ 


laaih 




hjuh 




hiau 


of^^ 


Ai» 


nr. 


kuàu 


^n 


kuom 


^W 


*î» 


n 


kuo' 


"r,<} 


htav^ 


^rv 


^ 


rî 


kuO* 


(^ 


kra 




kiau 




km 
km 




krû 
kratfi 


^r^c 


%«^ 




hjipm 


î-^? 


krah, etc. 


£>rx^ 


&ÙNlA 


rrj 


kuo^h 


r: 


kla 


n(/r) 


%. 


rr; 


kmm 


li^ 


klà 


r 


A«« 


rn? 


kmh 


/T 


kla^ 


ri 


kuani 


^n 


kue 


/r? 


ktah, etc. 



Digitized by 



Google 



BIBLIOGRAPHIE". 



INDOCHINE. 



ÂNNAMlTfi. 

BoNBT (J.). Dictionnaire annamite-français. — Paris, 1901. a vol. in-8*. 

Cadi^rb (Le P.). Phonétique annamite (dialecte du Haut-Annam). — Paris, 190a. In-8*. 

Ch^on (A.). Cours de langue annamite. — Hanoï, Schneider, 1901. In-4". 

— Receuil de cent textes annamites annotes et traduits. — Hanoï, Schneider, 1908. In-â**. 
GéNDREL (le P. J.-F.-M.). Dictionnaire annamite-français. — TànBinh, imp. delà Mission, 1898. 

In-8'. 

NoBDiMANN (Edmond). Méthode de langue annamite, dialecte tonkinois. — Hanoï, 1898. In-8\ 

— Ghrestomathie annamite, contenant 180 textes en dialecte tonkinois. — Hanoï, i898[-i90&]. 
In-S-. 

Tabkrd (Mgr. J.-L.). Dictionarium annamitico-latinum. — Serampore, ex typis Marshman, i838. 
In-4\ 

Thburel (Mgr.). Dictionarium annamitico-latinum. — Ninh Phu, ex typis Missionis Tunquini 
Ocddentalis, 1877. In-4*. [Dialecte du Tonkin.] 

Trd'O'ng Vînh Kf (Paulus J.-B.). Grammaire annamite. — Saigon, 1874. In-8". 

Bahnar. 

DoDiusBODRE (Le P. P.-X.). Dictionnaire bahnar-françiiis. — Hongkong, 1889. In- 16. 

Hla mar ma bo*tho to'drong Ba lâng pang to'drong khop. Catéchisme et prières [en bahnar]. — 
Hongkong (s. d.). In-16. 

Nayslle (E.). De Thi-nai au Bia. . . Chap. XVIL La langue. [Étude sur le bahnar.] (tr Excursions 
et Reconnaissances 7) , n* 3o, 1887, p. 809-3 1 5.) 

Braou. 

Tadpin (J.) Huit jours au pays des Braous. Vocabulaire braou. (Bulletin de la Soc. des et. indo- 
chin. de Saigon, 1888, a' sem., a* fasc., p. 49.) 

Cam. 

Atmonibr (E.). Grammaire de la langue chame. — Saigon, 1889. ln-8\ (Extrait des ffExcursions > 

et Reconnaissances», n* 3i, 1889.) 

HiMLT (K.). Sprachver^eichende Untersuchung des Wôrterschatzes Jer Tscham-Spi-ache. — Miin- 
chen, 1890. In-8*. (Ans den Sitz. d. philos.-philol. u. hist. Cl. d. k. bayer. Ak. der Wiss., 1890, 
Heft ni.) 

^*^ Eiie est nécessairement incomplète. On pourra Snbllbman, 'sGravenhage-Leiden, 189.5-1906, h vol. 

consulter encore la bibliographie qui fait suite à in-/!"; donnant, vol. IV (Soek-Zij), p. 460-/173, une 

V Album ITem, Leiden, 1908, gr. in-&^ et Tartide liste raisonnée des publications scientifiques bollan- 

TiJOSCHRirriif m piriodiikbh , par W. G. Muller , de daises et de leurs index ou tables systématiques. Ces 

VEncyclopœdie van Nederlandêch^lndii. . . samen- périodiques renferment un grand nombre de travaux 

gestelt door P. A. tam bbi Lito, A. J. Spaan, Jon. F. estimables sur les langues malayo-polynésiennes. 

G. 



Digitized by 



Google 



— +»•( XXXVI )••*— 

UuMANN (R.). Vocabulaire français-tjame. — Saïgon (1886?). Autogr. 

Landes (A.). Contes tjames. Texte ea caractères tjames. . . et . . .lexique. — Saïgon, 1886. In-8*. 
Autogr. [Env. i5oo mots.] 

MoRicB (D' A.). Étude sur deux dialectes de Tlndo-Chine. (Vocabulaire cham ou tiam, p. i4-a8 
[env. 810 mots].) Vocabulaire stieng (moi, p. a5-3Q.) — Paris, 1876. In-8°. 

NiEMANN (G. K.). Bijdrage tôt de kennis der verhouding van het Tjam tôt de talen van Indonésie. 
(Bijd. tôt de taal-, land- en volk. v. Ned. Indië, 1891, p. ay-ii.) 

Cral. 

Gh^on et MouGEOT. Essai de dictionnaire de la langue cbrau (dialecte moï) , comprenant 1 ,/ioo mots. 
— Saïgon, 1890. In-8*. 

Néîss (D' Paul). Rapport sur une excursion scientifique faite chez les Mois de Farrondissement de 
Baria. . . [Liste de 80 mots trâo (= èrâu).] (tr Excursions et Reconnaissances t^ , n* 6, 1880.) 

GORD. 

Gabaton (Antoine). Vocabulaire èuru recueilli à Bà Lâp (Annam). Ms. [Env. 5oo mots.] 

Indochine (Dialectes de F). 

Gabaton (Antoine). Dix dialectes Indochinois recueillis par Prosper Odend*hal, Étude lin- 
guistique. (Joumd asiatique, mars-avril 1906.) 

DouDART DE I^6R]£e et Francis Garnier. Vocabulaires indo-chinois. Tableau n*" 1 . Vocabulaires du 
sud de rindo-Ghine : cambodgien (moderne, ancien), samre, xong, stieng, banar, cedang, huei 
(Attopeu), Gat (Attopeu), Souc (Attopeu), Soué (Saravan-Phong), hin (Saravan), proons [proous, 
braous?], annamite. — Tableau n* a. Vocabulaires du nord de llndo-Ghine : so (Lakon), nanhang 
(Sang Kon, près Kemarat), mi (Xieng Gang), khmous (Luang Prabang), lemet (Xieng Khong, 
Pak Ta), mou-tse (Muonglim), khos (Paleo), kouys (Siem Lap), lolos (Yuen-Kiang), Kato (Yuen- 
Kiang), ho-nhi (Yuen-Kieng), y-kîa (Mji-Ghang), min=kia-(Ta=L)0 , man-tse (Jen-0-Kay), miao-tse 
(Long-Ki, nord du Yunnan). — Dans : Voyage d'exploration en Indo-Ghine. . . T. II, p. 496-517. 
Paris, 1873. In-4-. 

Lefèvrb-Pontalis (Pierre). Noies sur quelques populations du nord de llndo-Ghine. (Vocabulaires 
Khàs Quang Lime, Kliong, Yang, Asong, Phana, Lolos blancs, Yao, Ounhi, Konkeu, Kem D^ne, 
Minkia, Kouïs, Khas U, Lami [J. A., mars-avr. 1893 ].) 

Odbnd'hal (Prosper). [Rapport au Gouverneur général de Tlndochine, daté de Hué, le a 4 février 
1894, sur la mission de rechercher une voie de pénétration du littoral vers la rivière d' Attopeu; suivi 
d'un vocabulaire comparé des didectes suivants : tareng, kaseng, kon-tu, sué, halang, boloven, 
cédang, bahnar, churu, jarai.] Autogr. — Gf. supra : Dix dialectes Indochinois recueillis par Prosper 
Odend'hd. 

RivikRB. Vocabulaire Hang-Tchek, Khas Xos, Harème, l'ecueilii par M. Rivière dans son voyage 
de LakhAne à Vinh. (Mission Pavie. Géogr. et Voy., IV, 190a, p. aSS-ago.) 

Indochinoises (Langues). 

Bastian (A.). Sprachvergleichende Studien mit besonderer Berficksichtigung der indochinesischeu 
Sprachen. — Leipzig, 1870. Iu-8*. 

Forbes (G. J. F. S.). Comparative Grammar of the languages of Furdier India. — Londres, 1881. 
Iû-8-. 

FoRCHHAMiiER (Em.). ludo-Ghinose languages. (Theindian Antiquary, July, 188a, p. 177-189.) 



Digitized by 



Google 



"%• •{ XXXVII )•€-! 

Kkanb (A.-H.). On the rdations of the Indo-Chinese and Inter-Oceanie races and languages. (The 
Joum. of Ihe aaihr. Inslilute of Great Britain aad Ireland, 1880, vol. IX, p. 264-289.) — Trad. 
par Gr^ucx (Ch.), dans Annales de TExt-Orient, 188a, l. V, p. a38-a5o et 264-278. 

KcHN (E.). Beitrâge zur Sprachenkunde Hinterindiens . . . (K. Bay. Ak. d. Wîss., 1889, Heft II.) 
ScHOTT. Udber sogenannten indo-chinesischen Sprachen, insonderheits das Siamesische. (Abh. d. 
k. Ak. d. Wiss. zu Berlin, i856. Phil.-hist Kl., p. 179.) 

Jarâi. 

CoDssoT (Alfred) etRuEL (Henri). Petit vocabulaire de cambodgien, de laotien et de tiaraï. (Douze 
mois chez les sauvages du Laos. — Paris, 1898. In-8% p. 339-35o.) 

Kha pi, Rade. 

Belakowicz (I. de Z. de). Notes sur deux peuplades du Dariac (Laos) : les Rades et les Khas Pi. 
(Ministère des Colonies. Revue coloniale, n"" 36 et 37, 1906. — N" 37, p. 234-245 : Vocabulaire 
rade et kha pi ou bi.) 

Khasi. 

ScHviDT (Le P. W.). Gmndziige einer Lautlehre der Khasi-Sprache in ihren Beziehungen zu 
deijenigen der Mon-Khmer-Sprachen. Mit einem Anhang : Die Palaung-, Wa- und Riang-Sprachen 
des mittleren Sdwin. (Aus den Abhandi. d. K. Bay. Ak. d. Wiss. I. Kl., xxii. Bd., III. Abt., Mon- 
chen, 1904. In-4".) 

KllMKR. 

Aymonisr (E.). Dictionnaire khmèr-français. — Saigon, 1878. Autogr. 

— Dictionnaire français-cambodgien. — Saigon, 1874. Autogr. 

— Textes khmérs publies avec une trad. sommaire. — Saigon, 1878. Autogr. 

— Cours de cambodgien. -- Saigon, 1875. Autogr. 

Bernard (Le P.). Dictionnaire cambodgien-français. — Hong-Kong, 1900. Gr. in-8*. 
Jeannead (G.). Étude de falphabet cambodgien. — Saigon, 1869. In-8''. 

— Œuvres, réimprimées k Tlmprimerie du Protectorat (Étude de l'alphabet cambodgien. Manuel 
pratique : I. Renseignements et mots usuels; II. Dialogues. Supplément : Exercices et traduction). — 
Phnom-Penh, 1898. Autogr. 

MouRA (J.). Le royaume du Cambodge. Vocabulaires samrè, por, cuoi [= kuy], phnong, stieng, 
prou [= braou], cancho, rodé, chréai [= jarai]. Vocabulaires comparatifs cambodgien, siamois, 
malais, cham^,^ Paris, i883. 2 voL in-8'. T. I, p. 44o-447 et 5oi-5o5. 

Taupih (J.). Cours de cambodgien. — Saigon, i885. Autogr. 

Kuy Dkx. 
Cabaton (Antoine). Vocabulaire kuy dèk recueilli à Kompong Thom (Cambodge). Ms. 

Laos (Dialectes du Bas-). 

LAVALLis (Alfred). Vocabulaire comparé des dialectes sauvages du Bas-Laos : boloven, niaheun, 
alak, lavé, kaseng, halang (ou selang), bahnar, sedang, djiarai. Ms. 

Laotien. 

CuAz (M»' M.-J.). Lexique français-laotien. — Hong-Kong, 1904. Gr. iu-8" obl. 
Estrade (D'). Dictionnaire et guide franco-laolien. — Toidouse, impr. de G. Berthoumieu, 1898. 
In-8'. 



Digitized by 



Google 



-«•( XXX¥III 



Mas8I£ (J.). Dictionnaire français-laotien. — Paris, Leroux. In-4'. (Publication de la Mission Pavie.) 
Tadpin (J.). Petit vocabulaire laotien. — Saigon, 1891. In-8*. 

Malaise (Péninsule). 

Blagden (C. Otto). The comparative Philology of the Sakai and Semang dialects of the Malay 
Peninsula. — A Review. (Journ. Straits Branch R. A. Soc., n* 89, 1908.) 

— Comparative Vocabulary of Aboriginal dialects, dans : Pagan Races of the Malay Peninsula, by 
W. W. Skeat and C. 0. Blagden. — London, Macmillan, 1906. a vol. gr. in-8* 

— Eariy Indo-Chinese influence in the Malay Peninsula. As illustrated by some of the dialects of 
the Aboriginal tribes. (Journ. Straits Branch R. A. Soc., n* 27, 1896.) 

MoN-KsiiàR. 

ScHMiDT (Le P. W.). Grundzûge einer Lauliehre der Mon-Khmer-Sprachen. (Denkschriften d. k. 
Akad. d. Wiss. in Wien, phil.-hist. Kl, LL Bd., IIL Abt. - Wien, 1906. In-4\) 

Mon , Talaing od P^uan. 

Campbell (G.). Spécimens of languages of India . . . (Languages of Burmah compared with others, 
p. a86 to 3o3). - Calcutta, 1874. In-fol. 

Haswell (J.-M.). Grammatical Notes and Vocabulary of the Peguan language. . . a** édition. . . 
by Rev. E. 0. Stevens,. . . — Rangoon, 1901. In-8*. 

Mason (Francis). The Talaing language. (Journ. of the American Or. Soc., 4**" vol., New-York, 
i854.) 

Stevens (Edwards 0.). A Vocabulary English and Peguan. . . — Rangoon, 1896. ln-8*. 

Sakbi-Sbmang. 

ScHiiU)T (Le p. W.). Die Sprachen der Sakei und Semang auf Malacca und ihr Verhaltnis zu den 
Mon-Khmer-Sprachen. (Bijd. tôt de taal-, land- eu volk. v. Nederiandsch-Indië, vol. VII, ser. 6-8, 
fasc. 3-4.) — La Haye, 1901. 

Stieng. 

Az^MAB (Le P. H.). Dictionnaire stieng. Recueil de a,5oo mots fait à Bro4âmen i865. — Saigon, 
1887. Iïi-8'- (Extrait des tr Excursions et Reconnaissances?), n" 37 et a8, 1886.) 

Gautier (L* A.). Voyage au pays des Moïs. Chap. V. Le langage [vocabulaire de 1 1 a mots]. Ex- 
trait des (T Excursions et Reconnaissances?), n"* i4, 188a.) 

MoRicE (D' A.). Vocabulaire stieng. Voir à Tartide cam. 

Ta-my. 

Les Moïs de Ta-my. [Vocabulaire de i5o mots.] (Revue indo-chinoise, juin 1894, n* 11.) 

Taï 

Digdet (E.). Étude de la langue Taï, prëcëdëe d*une notice sur les races des hautes régions du 
Tonkin, comprenant grammaire, méthode d'écriture taï et vocabulaire. — Hanoï, 1896. In-4', 7 pi. 

Tni. 
Landes (A.). Dictionnaire thô. Dialecte taï du Tonkin (Ms.). 



Digitized by 



Google 



■— *-f^ XXXIX )» €l - 

INDONÉSIE. 



1. ILES DE LA SONDE. 



Atchinois. 
Langbn (K. F. H. van). Woordenboek der Atjehsche taal. — *8 Graveahaj^, 1889. 

Balinais. 
ËCK (H. van). Eerste proeve van een Balineesch-HoUandsch woordenboek. — Utrecht, 1876. 

Bâttak. 

TtiuK (Herman Neiibronner van der). Bataksch-Nederiandsch woordenboek. — Amsterdam, i863. 
Gr. in^*, 

Bornéo (Dialectes de). 

Hamer (G. den). Proeve eener vergelijkende woordenlijst van zes in de zuid-osten afdeding van 
Bomeo voorkomende taaltakken. (Tijdschrift voor Indische taal-, land- en volkenkunde, XXXII, 5, 
p. Â55-5i3, Batavia, 1889.) In-8'. 

Dayak. 
Hardelaivd (A.). Dajaksch-deutsches Wôrterbuch. — Amsterdam, 1859. In-8*. 

Javanais. 

Favu (P.). Dictionnaire javanais-français. — Vienne, 1870. In-8% 

— Grammaire javanaise, accompagnée de fac-similé et d'exercices de lecture. — Paris, Impr. na- 
tionale, i866. In-8'. 

Gbugke (J. F. g.), Roorda (T.). Javaansch-Nederlandsch Handwoordenboek. . . vermeerderd en 
verbeterd door Dr. A. G. Vreede. . . — Amsterdam, Johannes Mûller, 1901. a vol. in-4*. 

Kawi. 

JuYNBOLL (H. H.). Kawi-Balineesch-Nederlandsch g^ossarinm op het Oudjavaansche RàmÂyaça. — 
I^ Haye, Martinus Nijhoff, 190a. In-8^ 

TuuK (N. H. van der). Kawi-Bdineesch-Nederiandsch woordenboek [publié par J. Brandes]. — 
Batavia, Landsdrukkerij , 1897-1899. 3 vol. gr. in-8^ 

Lampono. 

HcLFRiCH (0. L.). Proeve van een Lampongsch-Holiandscbe woordenlijst, bepaaldelijk voor het 
dialect van Kraê. (Yerbanddingen van het Bataviaasch genootschap van kunsten en welenschappen 
XLV, 3. — 's Gravenhage, 189t.) 

Madourais. 

Stokmans, Elzbvibr (W. J.), Marinissbn (J. T. P.). HandleidingtotdebeoefeningderMadoereesche 
taal met woordenboek. — Goes, 1881. In-8\ 

KiLUAif (H. N.). Madoereesch-Ncderlandsch woordenboek. . . — Leiden, E. J, Brill, 190/1. 4 vol. 
in-4*. 



Digitized by 



Google 



XL 

Malais. 

Blagden (G. Otto). A Malayan élément in some of the ianguages of Southern Indo-China. ( Journ. 
Straits Branch R. A. Soc., n' 38, 190a.) 

Dewall (H. von). De Vorm veranderingen der Maleische taal. — Batavia, i864. In-8*. (Yerhand. 
V. hetBatav.Gen. XXXl[i].) 

Favrb (P.). Dictionnaire malais-français. — Vienne, 1876. a vol. in-8'. 

— Grammaire de la langue malaise. — Vienne, 1876. ^-8"* 

FoKKBR (D' A. A.). Malays Phonetics. — Leiden, 1896. In-8*. 

Gbrth van Wijk. Spraakleer der Maleische taal. a' druk. — Batavia, 1898. In-8\ 

Klinkert (H. C.). Nieuw Maleisch-Nederlandsch woordenboek. —Leiden, 1898. In-J8'. 

LuERiNG (H. L. E.). Notes on the formation of words in Malay and cognate Ianguages. (Joum. 
Straits Branch R. A. Soc., n"* 89, 1908.) 

Punappel (Jan). Maleisch-N^eriandsch woordenboek, 8* ëd. — Haariem, i884. In-8*. 

Tugault (Alfred). Dictionnaire malais-français. Autographië par Tauteur. — Paris, 1898. In-6*. 

Malais (dialecte de Menangkabau). 

TooRN (J. L. van der). Minangkabansch-Maldsch-Nederiandsch woordenboek. — *s Gravenhage, 
1891. In-8*. 

Malaisib. 

Russbl Wallagb (A.). The Malay Archipelago. — Londres, 1894. In-8*. 

Mûller (Friedrich). Grundriss der Sprachwissenschaft. II. Band. Die Sprachen der schlichthaarigen 
Rassen; II. Abtheilung. Die Sprachen der malayischen. . . Rassen. — Vienne, A. Hôlder, 188a. In-8°. 

Malayo-polyn^sien. 

» 

Brandbs (D' J. L. A.). Bijdrage tôt de vergelijkende Klankleer der westersche afdeeling van de 
Mdeisch-Polynesische Taalfamilie. — Utrecht, 188&. In-8^ 

Brandstetter (Prof. D' Renward). Malayo-Polynesische Forschungen. II. Die Beziehungen des 
Mdagasy zum Mdaiischen. — Luzern, Râber, 1898. In-û*. — Zweite Reihe. II. Tagden und Mada- 
gassen. . . — Luzern, Doleschd (Nachfolger J. Eisenring), 190a. In-8'. 

Kern (jy H.). Taalkundige gegevens ter bepaling van het stamland der Maleisch-Poiynesische 
volken. (Yersl. en med. der koo. Akad. van Wetenschappen, IIL R., deel VI, p. a70.) 

Pratt (G.). Comparison of the dialects of East and West Polynesian, Mday, Malayasy and Austra- 
lian. - Sydney, 1886. In-8*. 

Nus. 

Thomas (J. W.), Tatlor Wbbbr (E. A.). Niasch-Maleisch woordenboek. — 's Gravenhage, 1880. 
In^«. 

SoCMBi. 

Pos (W.). Soembaneesche woordenlijst. (Bijdragen voor de taal-, land- en volkenkunde van Ne- 
deriandsch Indië, VI, volgreeks, 9.) 

Roos (S.). Bijdrage tôt de kennis van taal, land en volk op het eiland Soemba. Met een hollandsch 
en soemban woordenlijst. Batavia, 187a. In-&^ 

SOUNDANAIS. 

Geerdink (A.). Soendaneesch-Holiandsch woordenboek, a' ëd. - Batavia, 1898. In-8°. 



»*• 



Digitized by 



Google 



XLl 

2. CÉLÈBES 



Alfourou. 

Jbllesxa (E. J.). Woordeolijst van de taal der AlifoereQ op het eiland Boeroe — Batavia , 

1875. In-8*. 

Alfourou et G^ram. 

Lb Cocq d'Armândvule (C. J. P.). Vergelijkende woordealijst in het Hollandsch, Geramsch en 
Alfoersch (Bonfia). (Tijdschrift voor Indische taai-, land- en volkenkunde, &3, p. 3/19-396.) — 
Batavia, 1901. In-8*. 

BlMANÂIS. 

Joneer (J. G. G.). Bimaneesch-Hollandsch Woordenboek. — Batavia, Landsdrukkerij , 1893-1 89a. 
In-8*. (Verhandelingen vanhetBataviaasch Genootschap van kunsten en Wetenschappen, deel XL VIII.) 

BOUGUI. 

Matthes (B. F.). Bo^neesch-Hollandseh woordenboek met HoUandsch-Bo^neesch woorden- 
lijst. . . - La Haye, Nijhoff, 1874. In-4\ 
— Supplénent. — La Haye, 1889. ''*"^*- 

Makâssâr. 

Matthes (B. P.). Makassaarsch-HoUandsch woordenboek, met Hollandsch-Makassaarch woor- 
deolijst. — Amsterdam, 1889. 6r. in-8''. 

Sanguir. 
Adriani (N.). Sangireesche spraakkunst. — Leiden, 1893. In-8*. 

3. MOLCQDES. 



Amboinais. 

Euus (A. van). Woordenlijst van eenige dialecten der landtaal op de Ambonsche eiland. — Rol> 
terdam, i864-i865. 

G^RAM. 

Lb Goq D'ARMANDvaLB. Woordenlijst in het. . . Geramsch. Voir à l'article Galères. 

Gali^larais. 
Baarda (M. J. van). Woordenlijst. Galëlareesch-Hollandsch. — 's Gravenhage, Nijhoff, 1896. In-8% 

HALMAfiéRA. 

RoBw^ vAif RER Aa. Vluchtige opmerkingen over de talen der Hahnahera-groep. — 's Gravenhage, 
1878. In-8\ 



Digitized by 



Google 



■ l» » ( XLII 
RoTTI. 

Pello. Rottineesch-Maleische woordenlijst, uitgegeven door H. Kern. — "s Gravenhage, 1 890. Id-8*. 

Tkrnâte. 

Glrrcq (F, S. A. de). Bijdragen tôt de kennis der residentie Ternate. — Leiden, Brill, 1890. In-S'. 
— P. 189-828, grammaire et vocabulaire. 

4. PHILIPPINES. 



Agta (Camarines). 

Kbbn (H.). Op merkingen omtrent de taal der Agta's van H Schiereiland Camarines (Filippijnen). 
— 's Gravenhage, 1896. In-8*. 

Bagobo. 
GisBBRT (Mateo). Diccionario bagobo-espanol y espanol-bagobo. — Maniia, 189a. In-8*. 

BiSAYÂ, HARATA ET HUIGUEINA. 

Kern (H.). Sanskritische woorden in het Bisaya. — 's Gravenhage, 1881. In-8*. 
M^NTRUAs (Alonso de). Diccionario de la lengaa bisaya, hiligueina y haraya de la isla de Panay. 
-- (Maniia), en la imprenta de D. Manuel y Felis Dayot, i84i. Petit in-fol. 

Ibanag. 
Diccionario espanél-ibanag 6 sea Tesauro hispano-cagayan. — Maniia, 1867. In-â*. 

Ilocano. 

Cayacao (J.). Nuevo vocabulario 6 manual de conversadones hispano-ilocano. — Maniia, 1875. 
In-is. 

N^GRITO. 

Kern (H.). Over de taal der Filippijnsche Negriio's. ~ 's Gravenhage, 1881. In-8*. 

Pampango. 
Bbrgano (D.). Bocabulario de pampango en romance. — Maniia, 1732. In-fol. 

Pangasinan, 

GosGAYA (Lorenzo). Diccionario pangasinan-espanol . . . Aumentado. . . por Pedro Vilanova. — 
Maniia, i865. In-fol. 

Philippines (Langues des). 

Alphabelische Verzeichniss der eingeborenen Stamme der Philippinen und der von ihnen gespro- 
chenen Sprachen. — Berlin, 1890. In-8'. (Zeitschrift der Gesellschaft fiir Erdkunde.) 

MoNTANo (D' J.). Rapport à M. le Ministre de rinstruction publique sur une mission aux lies Phi- 
lippines et en Malaisie. (Archives des missions scientiOques et littéraires, 3' série, t XI; et 1 vol. 
in-S*", Paris, Hachette, i885.) — Vocabulaires de plusieurs dialectes des Philippines. 



Digitized by 



Google 



— frf^ xLiii y%^ — 

SODLOU. 

Cown (A.). English-Snlu-Mday vocabulary Ediled by W. Clark Cowîe. — London, 1898. 

In-8'. 

Tagal. 

Branostbtter (Prof. D' Renward). Mdayo-polynesische Forechungen. a. Reihe. II. Tagalen und 
Madagassen. Voir Tardcle Indon^ie , 1 . 

KiRN (H.). Over zoogenaamde verbindingsUanken in het Tagala en wat daarmee overeenkoml 
in 't Kawi. — 's Gravenbage, 1876. In-8*. 

Kebn (H.). Sanskritische woorden in bet Tagala. — *8 Gravenbage, 1881. In-^*". 

Totaubs (Sébastian de). Arte de la lengna tagda. . . — Binondo, M. Sancbez, i865. In-&*. 

5. FORMOSE. 



Favorlang. 

Happart (Gilbertus). Woord-boek der Favoriangscbe taal . . . (Verhandelingen van het Bataviaasch 
genootschap van kunsten en wetenschappen , 18'' deel. — Batavia, 18/ia.) 

HoivBLL (W. R. van). Eenige taal-kundige opbelderende aanmerkingen of bet Woordboek des 
Favoiiang8cbe4aai, van Gilbertus Happart. (Verhand. van bet Batav. gen. van kunst. en wet., 
i8'**ded. -Batavia, i84a.) 

FORMOSAN. 

Gabelentz (H. G. von der). Ueber die formosaniscbe Spracbe und ibre Stdlung in (dem) ma- 
iaiiscben Spracbstamm. — Leipzig, i858. In-8^ 

Vlis (G. J. van der). Formasaansche woorden-lijst, volgens een Utrecbtscb Handscbrift. Vooraf- 
g^^aan door eenige korte aanmerkingen betrefiende de Formosaanscbe taal. (Verband. van bet Batav. 
gen. van kunst. en wet., iS*** ded. — Batavia, 18/ia.) 



MADAGASCAR. 



Malgache. 

Arinal et Malzag (Les P.P.). Dictionnaire malgacbe-français. — Tananarive, 1888. In-8% 

Beahostbttbr (Prof. D^ Renward). Malaio-polynesiscbe Forscbungen. II. Die Beziebungen des 
Mdagasy zum Malaiiscben. — a. Reibe. II. Tagalen und Madagassen. Voir article Indon^ib, 1. 

Ferraiid (Gabriel). Essai de grammaire malgache. ~ Paris, Leronx, igoS. In-ia. 

— Les Musulmans à Madagascar et aux îles Comores (Notes de grammaire malgache comparée, 
p. i5a-ao&). —Paris, 190a. In-8*. 

Flaoourt (Etienne de). Dictionnaire de la langue de Madagascar, d*après Tëdition de i658 et 
rHistoire de la grande Isle Madagascar de 1661, par Gabriel Ferrand. — Paris, Leroux, 1906. In-8°. 
(Publications de TÉcole des lettres d'Alger. Bulietm de correspondance africaine, t. XXXIII.) 

Marre (Aristide). Aperçu philologique sur les affinités de la langue malgache avec le javanais, le 
malais et les autres principaux idiomes de T Archipel indien. (Actes du VP Gongrès international des 
Orientalistes, Leide, i883. In-8% p. 65-at/i.) 



Digitized by 



Google 



XLIV 



RiCHARDsoN (J.). The afiinities of Malagasy witli Ihe Melanesiaa lauguages. (The Antananarivo 
Annual aud Madagascar Magazine, Tananarive, 1887. Ii^~8% P- 3â5-35&.) 

SiBREE (J.). The dialecte of the Malagasy language. (The Antanan. Annual 1897, p. io5- 

116.) 

TuLK (H. N. van der). Oudines of a Grammar of the Malagasy language. (Miscdlaneous Papers 
i-elatîng to Indo-China. . . 9* séries, vol I, p. 963-a86.) — Londres, Trûbner, 1887. In-8*. 

MÉLANÉSIE. 



Aneityoh. 

Kern (D' H.). Taalvergdijkende verhandeling over het Aneityumsch, met een Aanhangsel over 
het klankstelsel van het Eromanga. (Verhandelingen der kon. Ak. van Wetensch. te Amsterdam. Afd. 
Letterkunde, 9. reeks, deel VIII. n° 3. Amsterdam, Augustus 1906.) 

Fidji. 

Kern (ly H.). De Fidjitad vergeleken met hare verwanten in Indonésie en Polynésie. [P. âo3 : 
Lijst van woorden in 't Samoa en Maori. . .] (Verh. der k. Akad. d. Wet. Letterk., deel XVI, Amster- 
dam, 1886.) 

[Principaux dialectes comparés, ceux de Tlndonësie exceptés : Bentenansch, Bulusch (aL Tou'm- 
buiusch),Burusch, Mongondousch,Pakewasch (al. Toumpakewasch), Ponosakansch, Tondanosch, 
Tonsawangsch, Tonseasch.] 

Groupe des Iles Fdtcna (îles de Horn). 

Gr^zel. Dictionnaire futunien-français avec notes grammaticales. — Paris, Maisonneuve, 1878. 
In-8-. 

Mafori ou NcFORi (baie de Gelwinck). 

Hasselt (J. L. van). Noefoorsch-Hollandsch woordenboek. 9*ëd. — Utrecht, 1893. In-8*. 
Kern (D' H.). Over de verhouding van het Mafoorsch tôt de Maleisch-Polynesische talen. (Actes 
du VI* Congrès intemationd des Orientalistes, i883, sect. 5 [Polynésienne], p. 91 5.) 

M^LANésiEN. 

CoDRiNGTON (R. H.). Thc Melanesian languages. — Oxford, at the Clarendon Press, i885. 
In-8'. 

Gabblbntz (H. G. von der). Die mdanesischen Sprachen nach ihrem grammatikalischen Bau und 
ihrer Verwandtschaft unter sich und mit den malaiisch-polynesischen Sprachen. 9 Thle u. Nachtrag 
von G. von der Gabelentz und Ad. B. Meyer. — Leipzig, 1860-1889. Gr. in-8*. 

MOTA. 

CoDRiNGTON (R. H.), Palmer (J.). A Dictiouary of the language of Mota, Sugarloaf Island, Banks' 
Islands. . . — London, Society for promoting Christian knowledge, 1896. In-8'. 

NOUVELLE-GUIN^ BRITANNIQUE. 

Rat (Sydney H.). The languages of British New Guinea. (Transactions of the ninth international 
Congress of Orientdisto, 1899, vol. II. — Londres, 1893. In-8*.) 



Digitized by 



Google 



XLV 
TOMPAKBWA. 

Jellesma (E. J.). BijdrageD tôt de kennis van het Tompakewasch. — (Verh. y. het Batav. Genoot. 
Y. knnst. en weten., XLVII, 189a.) 

UvEA (Ile), groupe des îles Wallis. 

Dictionnaire latin-uvea à Fusage des ëlèves du collège de Lano, par les Missionnaires maristes. 
Revn par le P. A. C[uoc]. . . — Paris, Poussidgue, 1886. In-ia. (Œuvre de Saint-Jërôme pour la 
publication des travaux philologiques des Missionnaires. N"* s.) 

VlTI. 

Gatschbt. Wortverzeichniss eines Viti-Dialektes. (Zeitschrift fur Ethnologie, 1883.) 

MICRONÉSIE. 



Garolines et Maiuannes. 

Gabelbntz (H. g. von der). Ueber die formosauische Sprachc. . . (Dialectes cités : Guaham, 
Chamori, Eap [Yap], Ulea, Satawd.) Vou* Tartide Indonésie, 5. 

POLYNÉSIE. 



Iles Gambier, Marquises, Sandwich. 

MosBLBCH (Boniface). Vocabulaire océanien-français et français-océanien des dialectes pariés aux 
îles Marquises, Sandwich, Gambier, etc. — Paris, Jules Renard, i843. In-8'. 

Marquisien et Tahiti en. 

BcscHMANN (Johann Cari Eduard). Aperçu de la langue des iles Marquises et de la langue laïtienne. . . 
accompagné d un vocabulaire médit de la langue taïtienne par . . . Guillaume de Humboldt. — Berlin , 
C. G.Luderitz, i843. In-8\ 

Néo-ZlÎLANDAIS. 

Williams (William). Dictionary of the New Zealand language. . . û*** édition with. . . a new 
En^b-Maori vocabulary. — Auckland, Upton, 189a. In-8". 

Samoa. 

Pratt (G.). Grammarand dictionary of the Samoan languages â** éd. by S. J. Whitmee. — London, 
1878. In-8". 

Violette (Le P. L.). Dictionnaire samoa-français- anglais — Paris, Maisonneuve, 1880. 

In-8*. 

Tahitien. 

Jaussen. Granunaire et dictionnaire de la langue maorie. Dialecte tahitien. - Saint-Germain, imp. 
de L. Toinon. — Vocabulah^e français-tahitien. — Saint-Cioud, imp. de M"' v" Belin. — Dictionnaire 



Digitized by 



Google 



■ t» '( XLVI )•«— 

tahitien-frauçais. (i863.) 3 tomes en un vol in-is; pagination distincte. [Chaque partie a éié im- 
primée à part; llmprimeur de la troisième n'est pas indique. — Le nom deTauteur se trouve à la 
page 9 a du Voc. fr.-tahil.] 

AUSTRALIE. 



Australie et hàlayo-poltnbsiens (Dialectes de T). 

Pratt (G.). Gomparison of thedialects of East and West Polynesian, Malay, Malayasy and Auslra- 
lian. — Sydney, 1886. In-8'. Voir aussi Tartide Indon&ib, 1. 



Digitized by 



Google 



ABRÉVIATIONS ET LANGUES CITÉES. 



A. 


Aanain. 


«mb. 


amboinais. 


an. 


aneityumsch. 


ann. 


annamite. 


ar. 


arabe. 


atch,a^ 


. atchinois. 


bahn. 


bahnar. 


bal. 


baiinais. 


bat. 


battak. 


ben. 


benua. 


beat. 


bentenais. 


bes. 


bedai. 


bik. 


bikol. 


bim. 


bimanais. 


bir. 


birman. 


bis. 


biflaya. 


bol. 


boloven. 


br. 


brau, prou. 


bug. 


bongi. 


bul. 


bnln. 


bnr. 


buru. 


C. 


Cambodge. 


cal 


cat 


cer. 


ceram. 


ch. 


chinois. 


cham. 


chamori. 


6r. 


èriu. 


Cor. 


Coran. 


dur. 


èum. 


day. 


dayak. 


fid. 


ûdji. 


for. 


formosan. 


guah. 


guaham. 


ibn. 


ibanag. 


bal. 


halan. 



U. 


hin (Saravane). 


p.k. 


pakewa. 


hind. 


hindooatani. 


pamp. 


pampanga. 


hu. 


huei (Attopeo). 


p«». 


persan. 


I. 


Inscriptions. 


po. 


jmon. 


ilok. 


iloko. 


pdyn. 


polynésien. 


jar. 


jarai, chréai. 


pon. 


poQosaka. 


jav. 


jaTanais. 


«i 


rade. 


joh. 


johore. 


rar. 


rarotonga. 


kèo. 


kanèo. 


sak. 


sakei. 


kas. 


kasen. 


sam. 


Samoa. 


KF 


Kem, FidjiUMl, 


sed. 


sedaù. 


kh. 


khmèr. 


srè 


samrè. 


khs 


khmoos. 


sand. 


sandwich. 


k. lu 


kon-tu. 


sang. 


sanguir. 


kQi 


kûy, cuoi. 


sea 


tonsea. 


iamp. 


lampon. 


sem. i. 


seman ijoh. 


laot. 


laotien. 


sem. j. 


seman de Johore 


lem. 


iemet 


sem.ju. 


semaà de Jum. 


m.-cer. 


moyen-caam. 


9em.k. 


seman kderin. 


m.-p. 


malayo-polynésien. 


sem. p. 


seman de Perak. 


mad. 


madourais. 


sem. s. 


seman selawa, 


maf. 


mafori. 


•iam. 


siamois. 


mak. 


makiKSsar. 


singh. 


siogbalais. 


md. 


malais. 


ski. 


sanskrit. 


mald. 


maldivien. 


•Iff- 


stieii. 


malg. 


malgache. 


sum. 


soumba. 


mao. 


maori. 


snnd. 




maram. 


maramasiki. 


t*g. 


ugd. 


marq. 


marquisien. 


tah. 


tahitien. 


mong. 


mongendonche. 


tam. 


tamoul. 


mot. 


motn. 


tar. 


taren. 


ni. 


nias. 


tomp. 


tompakewa. 


oc. 


océanien. 


tond. 


tondano. 


oc. s. 


océanien (Sandwich). 


tons. 


tonsawaà. 


oc. m. 


océanien (Marquises). 


ul. 


uléa. 



REMARQUE. 

Bl. => Blagdbn (C. Otto). Comparative voeahulary of Ahoriginal dialeets [of Ae Malay Peninsula] 
(Voir la Bibliogbaphie). En ce répertoire très complet, les mots indigènes ont été groupés autour 
d'un mot-souche anglais portant un numéro. C'est ce numéro, précédé du sigle Bl. et de Tinitiale du 
mot-souche anglais, qui est donné dans les articles du Dictionnaire à la suite des mots comparés aux 
motsôams. Ex. : Bl. I 39 signifie que le Comparative vocabulary, lettre I, mot n"* 89 (Iron), offre 
des termes (bàsi, bdsi, besi, bôssi, etc.), appartenant aux dialectes de la péninsule malaise, appa- 
rente au èam basëi (Dict., p. 333). 



Digitized by 



Google 



ADDITIONS ET CORRECTIONS. 

P. XL, à la fin de Tarlicle .Malais, ajouter : 

WuuNsofi (R. J.). A Malay-English dictionary. Part I (Aiif to Za); part II (SIn tb Nya). - Sin- 
gapore, Kdly et Walsh, 1901-1909. In-fol. 

P. XLi, article Makassab, au iieu de : Hollandsch-Makassaarph, lire : Hollandsch-Makas- 
saarsch. i 

......: } ; 

P. 9/1 , entre Jdllaum et V6ir, ajouter : G. - | 

P. 1 1 3 , entre gham et kh. jplacer une parenthèse. 

P. is3, au lieu de èaneieijlire ianaidi. 

P. i3o, au lieu de £iibj[o>n!lire £iil;|o>n. 

P. i36, au iiéu de craiaum lire iraiaum. 

P. 18s, entre tamun et Gucumis salivus L., ajouter : (atj., jav., kawi, sund. limun; 
bal. katimun; bat. ansimun; bent. katimbu; bis. atimun; bug. antimu; fidji ttmo; ib. asimun; 
lamp. antimun; mad. temun; maf. kimu; mal. nuMimmy Hmon; mal., ngadju day. hattUmon; 

rad. kàmm; sang, timu; tag. katimun), 

S) S) 

P. 220, au lieu de v^^ lire v-C^. 

P. 923, entre dîlir et Raison, ajouter : (jav., sund. lahir; raak. iaAerc = ar.^lb tàhir). 
P. 227, au liçu de dev^çrj^ lire devaçrï. 

p. a3. , att'Ueu de ^-^W-^n lire '^^flm^r^. 
P. 237, an lieu de deo^lli lire deo^m. 
P. 237, au lieu de dai «âlire daiëi sa. 

P. 243, entre HO'n et no>nar, insérer larticle : ^ Vl ncyn (aphérèse de panam). 
Voir/wwMwi, pinam. Aréquier. 

P. 3oi , au lieu de 'y^V lire VV . 

P. 3i5, mettre une virgule entre ph^O*! et ph^al. 

p 
P. 365, \(^*v 'JH mcyjl&i. A. Landes {Lexique des cotites tjames) écrit ce mot 

P. 43i, modifier l'article -C^ V\ v5>| lanjO'V. Hors, dehors, etc., comme suit : 

'W vv v5>|, -w V Vi>| lanlo'v, laniv. Hors, dehors, etc. 

P. 487, après saphaav (kh. sophou). Livre., ajouter : manuscrit en forme de paravent. 



Digitized by 



Google 



DICTIONNAIRE 

GAM-FRANCAIS 



-c>'vC- 



^, «r 



^ a 9 "^ â. Les deux premières 
lettres de Talphabet, souvent confondues 
et, pour cette raison, réunies ici dans une 
même série alphabétique. 

v? am (ann. dm). Allumer, brûler, 
incinérer; rôtir, griller; cuire à grand feu 
(briques, polerie), chauffer le fer. — am 
apuëi, allumer le feu. affi di apuëi, rôtir au 
feu. aip, ^cm, faire griller et manger, aiyi 
mmuph, faire rôtir en partie. a$fi atàu C, 
crémation d'un cadavre, haluk arj^ terre cuite. 

-^C^C^ amgalo>h (skt. angula). 
Voir ôngalœh. Empan mesuré du bout du 
pouce au milieu de la naissance de la main 
(environ is centimètres); espace compre- 
nant la largeur de la main et la longueur 
du pouce (environ i5 centimètres). 



Kh. èontâh. 



aipiaun. Filet, seine. 



^^^7 G. amnaulj (kh. amnës). 
Après, plus tard, ensuite; fin; terme; enfin. 
— amnaah nau, passé, achevé, fini; s'en 
aller, partir, être parti. 

^Q/^-^Q^ ampun(bat., day., jav., 
mal., sund. ampun; mak.poporo; tag. amjHm), 
Pardon, grâce, faveur; pardonner; demander 
pardon. — mtyah a$fipun, lakâu aniipun, 
demander pardon. 

DICT. GAM-PIANÇAIS. 



i y^ C. amraun (kh. a$nrai\, batfi" 
rotï). Mettre de côté; conserver, réserver, 
préserver. 

^^/^ amlô'k. Grand, gros. — 
aridG>k san C, grand et petit, gros et ténu. 

^^ty à^. Interj., excl. : eh! ah! — «^ 
kaiy, exclamation : ahl — jo», j& ah y par- 
ticule finale indiquant le passé, Taccomplis- 
sèment, ah daklan, fais attention! attention! 
faire attention. 
s> 

'T^^f'fl c. ahmit (ar. Jw^J ^bn^d). 
Nom propre. — sait ahmit (ar. «x^t ;^ 
èaikh ahmed)^ le cheikh Ahmit. 

ï /! ak (ann. àc; bahn., bol. àk; 
liai., kas. A^^,- jar., rad. ak), Corvus Levail- 
. lantii Lesson (Corvidés), corbeau de Cochin- 
chine; Corone insolens Humb (Corvidés), 
corneille noire, commune en Indochine 
(ann. cm quç quç; kh. kaek). — ak ta y Pha- 
lacrocorax Carbo L. (Pélécanidés), cormoran 
noir (ann. con thàn cet; kh. kàèk tïk), batau 
ak, constellation du Corbeau (sept étoiles 
rangées en cercle autour d'une étoile cen- 
trale), humû ak, le Champ du Corbeau, 
nom de lieu à Phanrf. 

ï /^ akam. Nom générique des siry- 
chnos (ann. cù chi; kh. slèn). — phun akatfi, 
Strychnos Nux vomicaLiNN. (Loganiacées), 



mmiMKBIK XATIO^lLl. 



Digitized by 



Google 



[akak-akal.] 



--«.{ 2 ). 



Yomiquier. bauk akatu, semences du vomi- 
quier, orbicuiaires, aplaties, gris verdâtre, 
couvertes de poils très fins, très amères. bauh 
akarfi, fruit du vomiquier, gros comme une 
orange, ovoïde, contient quelques semences 
éparses dans une pulpe visqueuse. 

■^nn, "^r^n akak, ikak 

(ann. c^t; bahn. kât; bat. ihot; bis., tag. 
gakot; jav. iket; mal., sund. ikat; oc. ikii; 
sed. kot). Attacher, lier, nouer, assujettir; 
amarrer, s'emparer de, saisir; ceindre, 
entourer; enrouler, mettre (un pagne), 
se mettre, suspendre (au cou); mesurer; 
attache, lien; nœud; ceinture. — akaknum 
taléi, lier avec une corde, akak parûp, atta- 
cher ensemble, èatfi akak raglai, les Cams 
s'emparent des Raglai. gaîai akak, amarrer 
un bateau, akak talëi, enrouler une corde, 
lover un cordage, akak di takuai, attacher 
au cou. akak (iaip bhon, mettre un foulard 
rouge, akakakauk, bande de tête; mettre un 
turban, akak akauk putih, mettre un tur- 
ban blanc, nouer autour de la tête un 
mouchoir blanc, tanrak akak akauk, mou- 
choir noué à la tète (en guise de turban). 
akak ialëi kaïn tamul, se mettre une cein- 
ture à dessins, à fleurs, khan akak, nœud nu 
pagne tenant lieu de poche; pagne bouflant; 
beau pagne gommé. 

^nO^, <^n^ akan, ikan. 

Voir ikan (ann. cà; bahn., ben., bol., kas., 
khs, lem., mon, sem., stg., sue, etc. ka; bat. 
ihan;jaT. akan; kanco, rad. kan; mal. t^i; 
marq. t^). Poisson. — akan dalarp, ià, \\i 
poisson dans Teau. bauh akan, œufs de pois- 
son, akan ntatC, poisson salé, ëhokakan C. , 
prendre du poisson, mh akan C, embro- 
cher le poisson. 



'^/^^ akan. Inexact, incorrect, 



faux. 



'Tr^'yi akan (mal. akan). Pour, 



vers, sur, aussitôt; immédiat(emeiit), direc- 
t(ement). 

-rr^^ akan (bahn. akàn). Père; 
mère; parents. 

r^^oT^, ^r^on c, -akan, 
akansak, akansah, akas (kawi, sund. 
akasa; kh. akas; mal. ahkasa, akas; = skt. 
àkàça). Voûte céleste, ciel, firmament; 
atmosphère; éther; espace; les airs; dans les 
airs. — momj'um (alà) tanœh riyà akan, de- 
puis la création des régions inférieures (des 
enfers) et du ciel. 

■^nO^nr akamya. Voir akaH, 
akansak. Ciel, voûte céleste. 

"^r^o^Q^. -rr^o^vv^in aka- 

phir, akaphloT (ar:yl53l ai-kâfir). Les 
Cams brahmanistes de TAnnam , par oppo- 
sition aux Cams Ranis (ar. ^ boni) ou 
Musulmans. 

■^r^irr] akayet. Commence- 
ment. 

r 
^r^oT^ âkara^^ (skt. àkàra). As- 
pect, apparence, forme, dehors » extérieur; 
image imparfaite, ombre, simulacre du 
corps, âme d'un défunt. — jalon àkarah, 
le chemin des ombres, l'empire des morts. 
mùii dunja UA jalon àkarah, du monde actuel 
au séjour des ombres. 

'^/^4i akal (day., jar., sund. 
akal\ mak. akala;md\. ^aJial=9iV. JJift). Rai- 
son; intelligence, esprit; bon sens; juge- 
ment; génie; talent; connaissance, science. 
— akal lo, grande science, connaissances 
variées, akal èhaias C, intelligence vive, 
motif akal, intelligence égarée. 



Digitized by 



Google 



• ^ 3 

p p 

-^n.^ "^r^ akû, ikù (bat. ihur; 
bis., tag. ikog; day. ikoh; jar. (pkw; khfi bi 
ûkwr; mak. inkm; mol.tkor; oc. s. hnekai, 
rad. ite). Queue (d'un 'animal); queue, ex- 
trémité; poupe (d'un navire), arrière (de 
bateau); partie postérieure d'une chose quel- 
conque. — iku éùpv, bout de la natte. 

'*//Y ^uit- ^x^î centre, milieu; 
point de croisement; croc à éléphant. 

'T^r^ C. akaiôi, pron. akH. Intel- 
ligence, entendement. 

^Or^ A. akai^. Voir akuh. Croc 
à éléphant. 

^^r^n C. akaik. Aventurine, 
pierre précieuse. — batàu akiUk, aventu- 
rine. 

-^■^r^^ àkaxùï. Gué à fleur d'eau. 

^^r^r^. akauk (jar. o»Ad,- rad. hah; 
trau-lai iU>ir). Tète, chef; point, article, objet 
principal; pierreries; bout, téte(d'un instru- 
ment); extrémité où s'emmanche un outil. 

— \suk akauk y incliner la télé, tak akauk, 
décapiter, akauk klon, moi, moi-même. 
akavîc lasëiy épi de riz; en tête, en avant; 
au Cambodge, grande fête qui se célèbre nu 
mois de phalkun (skt. phalguna). akauk 
phunii, origine, succession des faits (?), dé- 
buts, commencements, akauk han, haut 
des rives, akauk kur (= tête de Cambod- 
gien), nid de fourmis en lerre, nid de 
guêpes sur les arbres. 

'*/\ /l ak|ak. Briques, tuiles. 

— haluk akiaky terre à brique, terre glaise. 
son akiak, maison couverte en tuiles. 

"^rX, -^nCVi akicn (bat., 

jav., mak. ujun; day. htyon; mal. Au- 



[akû— akhin.l 

jun). Bout, angle, coin; marge; mar- 
gelle (?). — akhh sait, coin d'une case; 
vérandah; auvent, pak akùm, carré, anu 
pak akjomhamûy aller à l'angle du champ. 
aklom gok, coins de la marmite. 
p 
-^r^C^oTl akgàr (skt. aùgàra). Feu , 
étincelle; brandon. 

^r^^oT'V^akgûrabâ. Voirait- 
gâr. Feu; étincelle; brandon. 

'^r^^Qpr^ a. akçarak (skt. 
aksara). Lettre, caractère de l'alphabet. 

-T-^^ akha(?). Arme(?). 

^-^T"^ akhan. Voir khan. Étoffe, 
tissu. 

-^-^y^ akhan (atj. këhën; bahn. 
khan; mak. kana). Annoncer, rapporter, dé- 
clarer, dire; informer, avertir, prévenir, 
porter à la connaissance de. — akhan di 
gù>p, prévenir, informer; faire savoir à la 
ronde, akhan tapak, dire la vérité, faire 
connaître la vérité, oh akhan, ne pas avertir; 
garder pour soi. 

^-^T'oD akhar (pâli «JkAAara). Voir 
akhor. Lettre de l'alphabet, caractère; écri- 
ture; étoile. — akhar rik, écriture sacrée. 
akhar yôk, écriture mystique, cachée, akhar 
atuœl, écriture par sigles, contractée, sus- 
pendue, akhar srahy écriture droite, carac- 
tères usuels, akhar agal, caractères employés 
pour transcrire les poésies, yaup tanui akhar 
ni, compter les points suscrits de ces 
caractères, dadai (dadiai) akhar, répéter 
les lettres, épeler. akhar sarak {akhar + 
sarak = skt. aksara?) A., écriture, akhar 
nuptai, caractère tué = lettre muette, effacée. 

^-CT^Q^ akhin (pâli àUma), Fu- 
neste, néfaste, infâme; abstinence, abs- 
tention; interdiction, défense; sacrilège, 



Digitized by 



Google 



[akhin-aghà.] — ^( à )<*-— 

profanation, infamie; ce quil importe de 
ne pas faire, choses interdites (tabou), 
choses contre nature. — akhin bikaly absti- 
nence; violer les abstinences, pêcher. 

S> 
-^-CT^Q^ akhin. Voir Min. Vouloir (?). 

-T-n^oTfl, ^-n^oT^ akhirat, 
akirah (jav., sund. akerat; mal. ahhirai =-- 
ar. *^'). L'autre vie, la vie future. 

'T'^T'Qil akhOT. Voir aJfcW. Lettre 
de Talphabet, caractère. 

'^'O» ^V^ agam, agham (skt. 
agka\ Péché, faute grave; impureté, impu- 
dicité; inceste; courtisane, prostituée. — 
çft (ann. SX) agharfi, prostituée, akhin bikal 
lôsautï agatHy c'est un péché, c'est un man- 
quement aux lois de la morale. 



^-C^^ agah (bat.,day., mal. 0^0*). 
Très petit moucheron ou moustique. 

'^V^/l agak. Revendiquer sans 
avoir la certitude d'être propriétaire. 

p 
^4^^ âgama (bug., day., jav., 
mak., mal., sund. aganM = s]LL âgama). 
Religion, doctrine religieuse. — patamo^ 
âgama y se convertir; revenir, être ramené 
à la religion, âgama nœbi mohamut, la reli- 
gion du prophète Mahomet. 

'T^^^T^ C. âgamo»h. Honneurs, 
dignités; charge, emploi. 

-TX^^n, -TX^V,n aga- 

mck , agamôk. Voir âgama. Religion. 
'^^C^Qp âgaran. Nom propre. 
^r^^ûT^ C. , ^lc^<} A. âgar- 

rih, agri^ (skt. âgneyt?). Sud-Est. 



'^'4^^ I agal. Vers, poésie; traité, 
manuel technique, recueil de recettes; écri- 
ture sur feuille de palmier; type, mesure, 
règle. — baé agal, réciter des poésies, akhar 
agal, caractères employés en poésie, htda 
agaly feuille de palmier à écrire, nan mœii 
nœp daUufi agal, alors on se conforme à la 
règle, c'est conforme aux règles, pagâ m no*p 
dalam agal dahlak jS, je mesure jusqu'où 
s'enfonce cette perche, agal bauà C. , maitre , 
précepteur. 

^^n C. agal. Voir^aî. Collé, 
englué, aggluliné. 

'^^ 4i agal (bahn. agal). Cercle; 
coiffure; diadème; arme en forme de croc. 
— agal pabah kaiy, agal bah kam, mitre 
royale. 



'^^^ vi>l agav. Accident. 

S) 

'^-C^ Vl agin (forme ancienne de 
gin?). Foyer, âtre. 

'^4^^ agun. Glycyrrhiza glabra, 
L.( Légumineuses), réglisse (ann. cam thào; 
kh. vàr èm). 

^^^n agauk. \ oiv gauL En- 
clume. 

^V^Vi G. ag^al. Tige souterraine; 
rhizome; fibre végétale, ligneux; filament. 

^^-O^âgrih. Sud-Est. 

-T^^^^n agrauk. Voir grauk. 
Erythrina fusca Loua., E. indica (Légu- 
mineuses-papilionacées), faux flamboyant 
(ann. vâng dèng; kh. rolâos). 

-TT^, ^rnc, er^aghâ, 

aghak, ughâ. Racine. — aghalaU, racine 
de cocotier, aghâ è(pk, pieds des monts (?). 



Digitized by 



Google 



.(5)- 



^^S^ agham. Voir agam. 



'^ C. an (kh. an). S'autoriser de, 
sappuyer sur; invoquer, citer en sa faveur; 
se vanter, se glorifier. 

^ "T ano'n (kh. àû eu). Ang Eng, 
nom d'un roi du Cambodge. 

^X*^, ^'^ûTl ana. anar (skt. 

angora). Mardi. — harëi anar, mardi. 

^^y I aùah (ski. angàrà). Braise; 
charbon de bois; tison. — anah apuèi C, 
braise ardente. 

^yfl C. aùat (bat., bis., day., 
jav., mal., sund. ahkat; mak. aiika; tag. 
akat). Faire altenlion à; distinguer; mettre 
de côté ; prendre près de soi ; veiller sur, 
prendre garde (à). — anai takai, prendre 
garde à ses pieds. 

'^^^ anan (bahn. anan?). Nom; 
renom , réputation ; donner un nom ; se 
nommer, avoir nom. — paèa éak anan C. , 
déshonorer, bâu anan, prononcer le nom, 
invoquer, anan biak, vrai nom. paya anan, 
qualifier de» donner le nom de. 

'^ V ^*^i anap. Voir anamp, nap. 
Sortilège, maléfice, magie; manipulation; 
faire, opérer; œuvre poétique. 

'T1^0m(?) anarak.Voirawa, awor. 
Mardi. 

S) 

^V3/1 anin. Vent. — aih anm, les 
nuages (voir aih). anin jatnnau C, brise de 
marée. 

'^ V/y anuh. Une des parties du 
métier à tisser (=kh. phsam). 

^ V/^ ano'k (ann. ng^>a; kh. 



[agham-aùgrat.] 

mpp). Lever la t^te (en la renversant). — 
ano»k niaun, regarder en Tair. an(pk tagoh 
maun, lever la tête pour voir. ana>k mawï hoh, 
lever la tête, regarder et voir, ai rimaun 
ana>k tnaufi nauk lanik, frère tigre levait la 
tête au ciel. 

propre. 



^ù ^ anuaô. Nettoyer, rendre 



<^ 



'^Vi an^iëi (bahn. noi). S'habiller, 
se vêtir, mettre des ou ses habits ; entourer, 
ceindre (le corps); usage, emploi. — amëi 
khan, mettre un pagne, un sarong. mo»k 
khan av statp, anuëi, revêtir ses beaux habits. 
anuei patih, mettre une ceinture blanche, se 
ceindre de blanc, nap J^om anuei, faire pour 
le manger et le vêtir = gagner sa vie. anuëi 
habar, quel usage, à quoi sert? daik ni 
anuëi habar, quel est Tusage de cette pierre 
précieuse ? 

'^S^ an^O* (skt. anga). Membre; 
partie articulée, organe mobile. — jauh 
amû> C, se raidir; être frappé d'immobi- 
lité; s'étendre les membres raidis. 

-^O^,. ^U anuai, anuëi. Voir 
bal anmi. Nom de lieu. — bal anmi, troi- 
sième capitale historique des Cams, située 
à Cha-Bàn (Binh &}nh). 

'^r^ ankâ (bug., day., mak., mal., 
sund. anka; jav. otika = skt. anka). Chiffre, 
numéro. 

^r^fy>V\^ ankatdevâ (skt. 
angadevaf). Nom propre. 

^r^^ ankan (kh. aûkaû). Pli; 
plisser. — ankan khom, pli du pagne, plisser 
un pagne. 

'^CC^fl aùgrat (jav., mal., sund. 
karet). Ëcdysanlhera glandulifera D. C. ( Apo- 



Digitized by 



Google 



[anyai^-aji.] 

cynées), liane à caoutchouc (ann. 
trmg; kh. vàr ankit). 



dAy ii 



^ 



^Oy^ anyai^. Fenêtre (?). 

'Tvyy^ C. anrah (skt aagàva). Voir 
aàah, — anrah apuëi, braise incandescente. 

-^^^0)1 C. anvaur (kh. anwr). 
Supplier, implorer. 

^^^^ C. anvauv (kh. anvor). 
Supplier, implorer. 

^Tn aô (bahn. ai). Déplaisir (ex- 
trême) ; dépit; dégoût ; satiété ; rassasiement; 
r^plétion. — taaè tasàu C, être dégoûté du 
sein = sevré ; ne plus vouloir téter; sevrer un 
enfant, aè hâtai, réplétion du cœur,= dégoût, 
répugnance; négligence, hicurie, apathie; 
inquiet, anxieux, ennuyé; peiné, affligé; 
écœuré. 

l^r^y aèâ, aôara, aôarayafk (kh. 
aéar= ski. àcàrya). Guru, guide spirituel, 
savant, docteur, maître. — aéar baçaih, les 
savants, les prêtres, hala aéar, les quatre 
porteurs de cadavre. 

. "^^^ vl aôun. Solen Hyria, un co- 
quillage (kh. kràm). 
<r 
^'^^/^aôauk. Tremper, plonger 
la main, le bras dans; prendre à' poignée; 
prendre (du riz) avec les doigts. — atavik 
aro bû, prendre avec les doigts un reste de 
sauce. 

-^^IT^ a6aut(bahn. o^ot). Tendre, 
allonger (le cou); parvenir à, atteindre,- 
arriver à; [s'Jappuyer, appliquer, mettre 
auprès. — ûu aêaut ^om abii^, il arrive à tout 



manger, ûu aèaut di io^l o, il n'y arrivera 
pas, il n'y parviendra pas; il ne pourra se 
hausser jusque-là. 

-^^ITV^ aôauv. Préposé, chef, 
maître, patron. — aéauv linan, laboureur. 
baiu aéauv, une étoile voisine de la Charrue. 

^O^Ofl aèhîat(babn.a^,j»o'(%/; 
mal. injat). Pousser, déplacer à petits coups ; 
déplacer légèrement, avec précaution; frot- 
ter, frôler; gêner, incommoder; taquiner; 
molester; brimer. 
p 

^w Sr ajâ (day. , jav. , sund. ajak; mal. 
ajalf). Inviter, appeler, évoquer un esprit; 
répéter des formules magiques; conjurer; 
adjuration, conjuration. 

'^ V^^ ajà^. Physignathus cochin- 
chinensis Cuvier, P. mentager Gumoer 
(Âgamidés-Physignathes), grand lézard qui 
atteint parfois i mètre de longueur. Rare 
en Basse-Gochinchine, commun en Annam 
et au Cambodge, il abonde dans les forêts 
sablonneuses du Binh Thuân et sa chair est 
très appréciée des indigènes (ann. cmgiông; 
kh. ëàs). 

^ V SI ajan(bahn. adiait). Scorpion. 

^"V^Cn ajal (mal. ajal == ar. Jbwt.) 
Détresse, infortune, malheur; mauvais sort; 
terme fixé; péril (de mort). — ajal di, en 
péril de. ajal lah, malade, y ah ajal di amioêy 
si Ton est victime d'un accident (en voyage). 

'^ V ajï (bat., jav., mak., mal., 
sund. aji. Cf. skt. adhi-i). Lire, réciter, 
répéter (des formules, des prières); lu, 
récité, appris. 
<?) 

^ V ajï (kawi, mal. aji). Voir aji. 
Charmes, opérations magiques; incantation, 
mantra. 



Digitized by 



Google 



'^V^'3/1 ajin. Voir adm. Compatir; 
avoir pitié. 

'^VÎ'FI C. ajut. Discret, retenu 
dans ses paroles; circonspect; mystérieux^ 
dissimulé. — ajut alai C, id. 

'^V VI ajo'n. Voir ayofi. Une espèce 
de cerf. 

'^O'y^ ajaun = jam (kh. dm = 
joim). Hache. 

'T^V^fl C. ajaut. Chair, viande. 

-TWn C. ajiak (day., jav. sund. 
a}ak; mal. a^aif). Chasser, expulser; op- 
primer, accabler; presser, fouler, enfoncer; 
calfeutrer; enfoncer dans une fente. — 
pajiak, vite, à temps, assez tôt, prompte- 
ment; fouler aux pieds; entrer, pénétrer; 
chasser, pousser; presser de faire quelque 
chose. 

'TT'On a«al(?). Lentement (î). 

"^i^ ajrcn (kh. au^-o^il). Un 
arbre à résine. 
r 

"^CT C. aM (kh. aJtna = skt. àjha). 
Message, ordre; envoyé, délégué, messager. 

A. anim, anim, anj[im. Emprunter une 
chose (pour s'en servir); emprunter, prêter 
sans intérêts; faire faire son Iravail par 
qudqn^nn. — a^mfi radaih, emprunter des 
charrettes. 

'T'O^n aùuk. Collier, collier 
d'ambre, collier de grains (d'or et^i'ambre). 
— aHuk kwnëi Ôuk, collier que portent les 
femmes, duk anuk mo>h, porter un collier 
d'or. 



Jt^ — [ajin-atan.] 

^07 ' "^CJl anuô», aùuâ. 
Etendu raide. — dih amo^, dormir, être 
couché raide. 
J 

'^C^Vk ano'n. Voir aàuHi. Scor- 
pion. 

^ti at. Roi êam; régna de i553 à 
1679 (Lég. hist.). — f^ ^ pathan, nom 
propre. 

^f^ atam (babn. atom). Repiquer 
(le riz); transplanter. 

'^ï^^ atah (babn., jav. ataih; bat, 
day., mal., rad., sund. alas; kanéo ata; 
oc. aiu). Loin, éloigné, distant; long, lon- 
gueur; distance, ëloignement; haut, élevé; 
sur, au-dessus. — atah dëi, très loin, atah 
hudùTft, à quelle distance? paatah, éloigner. 
athà atah y longueur; distance. 

-T-Pn atak. (babn. tâk). Abatfre 
renverser, faire tomber; frapper à petits 
coups avec le plat de la main; déplacer, 
mettre à côté. ^ — atak drëi, s'abattre, se 
frapper à petits coups. 

-Tf^n atak. Un fruit fabuleux. 

'^K Al atak. ^JPemps, époque; 
lorsque. — atak ni, maintenant atak nan, 

alors, lorsque, paatak, confier, transmettre. 

i 

^^rmr^n «takkal. Invoquer, 
appeler à son secours; faire ui;! vœu, une 
invocation, exprimer un souhait.^— 7 atakkal 
kàti mai y j'espère venir; atakkal yâu puù>è 
daïam tûm, se çlire en soi-même. 

r 

^f^r^^^ atakanan (?). Voir 

adà, kanan. Une oie(?). Cf. ann« hhçn, 

'^3^v G. atan = ralan. Saccharum 
spicutum LiNN., graminée pour couvrir les 



Digitized by 



Google 



] 

cases, chaame (ano. tranh; kh. sbau). — 
yuak ataày couper le chaume [à la faucille]. 

-TpV, ^mV^ C, atâdhâ. 
atudhâ(mal. ittiW = ar. ^^I^'?). Union; 
rapprochement; accouplement; s'unir, s'ac- 
coupler. — aiâdhà kumëi G. , avoir commerce 
avec une femme; union des sexes; com- 
merce charnel, jalan atudha kumëi, vulve (?). 

'T'P'yi atan. Un fruit fabuleux(?). 

'Yk Zj atâbhâ. (jav. atavay utaua; 
mal. atav; sund. atava = ski. tUavâ). Ou, ou 
bien, si, dans le cas où; par exemple. 

'^TPtr C. àtabhâ(?). Étoffe, vête- 
ment. — àtabhà khan C. , étoffe. 

^f^n atal. Penser. 

-Tf^X^ atalai. Plateau d'offrandes. 

p 

'^^^ atavâ (ski. utavt, utavà). Si, 
ou bien. 
S) 

'^[t^ Vl atin (alor., tim. utin amb., 
day., fidji, rotti, s.-o. ceram utt, aru gutin; 
gwm; bis., tag. utin; bur. atin; ibn. usin 
[^=»uttn]; sula 6t. Tous ces mots signifient 
pénis). Parties sexuelles de la femme; cun- 
nus. — ta oUày liquide vaginal; flueurs. 

'^tJ/i atuk. Jointure des os, arti- 
culation; nœud (des graminées : bambou, 
canne à sucre, riz, maïs); point, article, 
cas, fait, division. — atuk talan, jointure 
d'un os. atuk talah takuai, nuque, atuk tanin, 
phalange; atuk katn, lombes, reins, karah 
atuk tabâu, bague à raies [parallèles comme 
celles des nœuds] de canne à sucre, tijuh 
atuh krœm, sept nœuds de bambou, sa atuk, 
sa atuk tra, voici un point, un article, un 
faiL sa atuk tra di hû totit pô 0, vous n'avez 



K 8)- 



pas encore rencontré ce cas. kayua atuk 
kagaik, pour quelle cause, quel motif? 

'^O atun. Voir atàu. 

atun, atuv (bahn. atau; bug. tova; day. 
hatuà; haw. akua; kawi atuha, atuva; mak. 
tuva; maor., marg., tah. akua; marq. atua; 
nias atuatua; tonga hotua). Mânes des an- 
cêtres; esprits malins, fantômes, spectres, 
revenants; mort, cadavre. — prauk atàu, les 
mânes, les pères défunts, atàu crok {èrauk), 
génie familier, lutin bienfaisant, atàu glai, 
silvain, dieu des forêts, esprit des bois, alun 
atàu, spectres, fantômes, revenants; âmes 
des défunts, atàu bhut, démons des cime- 
tières, bhûtas, revenants, spectres, esprits. 
alàu îtpor, apparition d'un spectre, atàu baràu, 
nouveau spectre (= mort récemment brûlé 
ou enterré), ruak atàu, maladies causées par 
un démon malfaisant, am atàu, crémation. 
atàu talah, os de mort; ossements. 
J 
'^Vif atàu. Voir atâbha, atavâ. Si; par 
exemple. 

^'^V^ atelji (bahn., bol., lavé, 
niab. ai; bal., kas. teh). Grand. 

'^^y^ ataun. Frapper, battre, co- 
gner; porter, asséner un coupoti des coups; 
frapper avec quelque chose; fustigation, 
bastonnade; appliquer, apposer (un sceau, 
un cachet) ; repiquer le riz. — ataun pauh G., 
frapper, battre, ataun havëi, fustiger, battre 
à coups de verges, ataun pahadah, briser en 
choquant, ataun êen (bahn. tonëèn), frapper 
les gongs, ataun âen yam G. , frapper le gong 
de veille, ataun dap o baêah, ne pas empor- 
ter la citadelle, ataun trà, apposer un sceau; 
mettre un cachet, ataun hamo, repiquer la 
rizière; repiquage du riz. 

^^^^^ ataun. Voir tUan. Ghaume. . 



Digitized by 



Google 



'Tf^Cn atuoi (bahn. atol). Pendre, 
suspendre, maintenir en Tair; prendre (un 
papillon); tenir pendu, suspendu, accro- 
cher; inachever, contracter, faire disparaître; 
abréger. — atuœl khan di akok, entourer la 
tête d'une étoffe, atuœl iakai, suspendre, 
accrocher (par les) pieds, akhar atuœl, écri- 
ture contractée, sigles. 

'^CV7^^ atucl. Papayer, Carica Pa- 
paya Linn. (Papayacées). — hauh atuipf, 
papaye, fruit du papayer (ann. du du; kh. j 
phié lonun; mal. betik), 
P 

'^fnO^ V at£âba. Jeune homm^, 
adolescent. 

'^ V athà. Voir usa. Étendue ; dimen- 
sion. — athàgan, largeur, athà atah, lon- 
gueur; distance. 

-TV^ athah [th angl. dur] (day., 
osa; jav., mal., sund. asah; malg. man-asa). 
Émoudre, aiguiser, affiler, repasser; polir 
(une pierre) ; émoulu , affilé, aiguisé , repassé, 
poli ; frotter, frictionner, préparer, diviser, . 
pulvériser en frottant (ex. des médicaments), 
râper, broyer (des couleurs), triturer. — 
atahgrih, frotter sa crasse (=se nettoyer); 
enlever les impuretés, di athah o, ne pas 
parvenir à se décrasser. 

'T Vn athak [th anglais dur]. Voir 
asap. Fumée. — athak apuëi, fumée du feu. 

^W^^ A. athadap (mal. m- 
dap). Voir oêodap C. Se cacher, être caché. 

^V^OTI athar (skt. sàra). Voir asar. 
Grain, graine, semence, germe; la partie 
principale d'un instrument; la partie inté- 
rieure la plus importante; ce qui reste au 
fond; ce qui fait la matière, Tessence d'une 
çhosb; solide, qui a de la consistance; reste, 
fond. — jiœn bauh jwn athar, porter des 



[atjjo'l-athau.] 

fruits et des semences, dijjm athar, ne pas 
germer, ne pas fructifier, athar vah, hame- 
çon. b(yk athar vah, un hameçon recourbé, 
recourber un hameçon, athar jaleii, le fer de 
la bêche, la bêche, athar habai, les restes 
d'un ragoût, athar kayâu, le cœur du bois. 
di hoh athar 0, ne rien voir de solide (dans 
un potage). 

^VTI A.athal[(Aangl.durJ(jav., 
mal., sund. a5fl/=ar. J^'). Voir asal A., 
asal C. Origine; race; principe; lignage; 
racine ; noble , noblesse ; sorte , genre , espèce^ 
nature. — athalpatau, race royale; race de 
roi; extraction royale; de la nature des rois. 
athd atâu, de la nature des revenants, qui 
appartient aux revenants, athal harëi, la 
naissance du jour, athd tuk, au moment, à 
l'instant, athal mœta, prunelle de l'œil. 

'TV'/an C. athur [th angl. dur] (kh. 
hsiry Compatir; prendre de l'intérêt; s'in- 
téresser à. — a;thur ah, a. alirn, pitié, com- 
passion, lakâupô dahlâu athur alim, j'implore 
votre pitié. 

-^v^on, 'T'y'.ûf, -Tonon 

athur, athura [th angl. dur], asur. Les 
animaux, les bêtes; animal de petite taille, 
petit d'animal; signe du zodiaque (cf. ^<y- 
Sio^y — athur bhiak, petit d'animal, athur 
b'upp [hhiœp), athur yap, le règne animal , les 
bêtes. 

'TV> athàu [th angl. dur] (atj., bat., 
bug., jav., mal. , asu; èr. ç6; èuni po; day., 
tag. (wo; jav. a»âu; kanco a«oa; khâ bi sau; 
rad. «o; stg. sou. Cf. Bl. D i46 6). Voir(waM. 
Chien; une année cyclique. — aXhM mom 
anôk (= m(>*an6k)y la chienne a mis bas. 
athàu grauh, le chien aboie. nœ$ak athàu, 
Tannée cyclique du Chien. 

'T'^V' athau [th angl. dur]. Voir 
atAaA. Affiler, aiguiser; limer; user; frotter. 



Digitized by 



Google 



mK 10 



[athjlâ-adit.] 

^VX\ -^W athjâ, àdhia (skt. 
àdya). Dignitaire, chef des baçaih (prêtres 
brahmanistes). 

p 
^ v^ ath9â. Longueur, distance, éloi- 
gncment. — athuâ mom, loin de, éloigné de. 

'^'y^,^ athuan (skt. adiwan). Voir 
adhuan, route, chemin. 
p 

'^ V adâ (bahn. adà; bahn., èuru; 
jar. ara; kas. hda; kh. ta; stg. atar; tar. ala). 
Canard. — tnoiiï adà y le canard crie, cri du 
canard, adà glai, Centropus sinensis Stbph. 
(Picidés), grand coucou connu sous le nom 
de (Tcoq des pagodes « (ann. ean bïm bip; 
kh. aét; mal. itik). 

^V adam (ar. ^\). Adam, les fils 
d'Adam; les hommes; Thumanité. 

^ V adam. Perdu, disparu; dispersé. 

^ V/^^ adakan. Nom d'une fille 
de la déesse Pô Nagar. 

'^ V^ adai. Voir hadéi. Longueur, 
espace temps; durée; après, ensuite; long, 
longtemps. — adadiavik, longtemps (?). 

'^ Vyl adat (jav., sund. adat; mak. 
ada; maL ^âdat^wr. ii^U). Loi, règle, pré- 
cepte ; mœurs , usages, coutume ; permission , 
consentement ; convenances , principes , bien- 
séance, décence; accoutumé, ordinaire 
(ment); cérémonie; pratique magique; 
sortilège; magie; sorcellerie; corps, soi, 
soi-même (C). — adat dréi, nos principes. 
adat hàu, ma règle, mes principes, adatdrëi 
jifph kumëi, ta loi à toi qui es femme, di 
thàu adat 0, ignorer les convenances, nan 
fiupii nof adat, alors c'est suivant les usages. 
di nof adat 0, ce n'est pas selon les conve- 
nances, adat èabad, règles, usages; sortilège 



pour exorciser les champs hantés, nap adat 
dalatf^ tanrak, enchanter, charmer un mou- 
choir, lakàu, brëi adat, demander, donner 
la permission. 

'^Y^ adan(day.,jav.,mak.,maL, 
sund. union; mal. undan). Confier, recom- 
mander; exhorter à faire une chose; édit; 
mandat; ordonnance; avertissement (public); 
notification. — adan yah, dorénavant, dés- 
armais , à l'avenir. 

-TVV^ C. adânin. Céleste (?). 

. -^VW^ âdamch. Voir àdtmph. 
Splendeur, éclat; force. 

'^Vq/1 adar (jar. adà; sed. adia). 
Long, lent, qui ralentit; léger; qui va sans 
se presser; légèrement, doucement, lente- 
ment, peu à peu. — duœiadar, courir légè- 
rement, sans bruit, pagalauh adar, crier 
moins fort; appeler en sourdine. pua>c anaih 
adar, dam adar, parier doucement, à voix 
basse, dom adar juëi dom khan jtêéi, parle 
bas, garde toi d'élever la voix. Knum krun 
nau adar, l'éléphant qui marche lentement, 
doucement, paadar, agir sans bruit. 

-rVoTO^, -^V^û/^ adarahâ. 

âdarhâ (mal. urfara = skt. adharàf). Ciel, 
voûte céleste. 

-T Vo^îon G: adaruas (skt. âdara). 
Cher, précieux, estimable. 

-TVnr^û^ adaUahâ. \o\r ada^ 
rahà. Ciel, voûte céleste. 

'^V O^^ âdiian. Visible, sensible, 
manifeste; vue, action de voir. 
s> 

^Vfl adit (kh. àtù=^8ki. àdUya). 
Dimanche; le Soleil (divinisé). — WiS 
adit, id. 



Digitized by 



Google 



h^ II 



[âditjiak-adhur.] 



-TVfm mtiàk{s]Li.àditya).Le 
soleil. — yan àdUiak, le Soleil (divinisé). 
S> 

'TV2^ C. adin(mal. adinda). Voir 
mfet. Terme de tendresse : petit frère, frère 
cadet; petite sœur, ma chérie. — adin ihaxfi 
(mal. admda) C, id. 
S) 

-TWI C. adin (ar. ^^1 adin?). 
Prêter Toreille, écouter avec bienveillance; 
compatir, avoir pitié. — amt adin C, com- 
patir, compassion. 

^V^ âdimo'h. Amulette de 
plomb en forme de collier. 
s> 

'^ V \1 adil (jav., mal., sund. adil; 
mak. adéU=9iV. J«x^). Mœurs, usages, ma- 
nière de vivre; conduite; direction; régula- 
rité; justesse; précision; justice, équité. 
<=^ 

^v adëi (bat. angi; bug. , day. , mak. 
andi; jav. adi; mal. atUk; sund. adi). Cadet, 
cadelte (frère, sœur). — adéi sa fûm, frère 
d'un seul ventre (= frère germain, de la 
même mère). aUd adéi, frère dernier né. 
adéi son C. , beau-frère. 

'TV adéi. Voir adà. Canard. 

'TV/zH aduk (mal. adu). Retraite, 
logis, chambre; chambre à coucher; appar- 
tement; alc6ve. 

adun, adiun, idun (bat. igun; bis., tag. 
iton; day. urtm; fidji uSu; jar. ha*dm; jav., 
sund. irun; khâ pi n^dun; mal. iû^tin; malg. 
oroita; marq. iku; rad. ({tm). Nez, museau. 
— là adun, aih a. A., mucus nasal, pauk aih 
adun, enlever le mucus {=*se moucher). 

* V adÔ». Se contracter, se crisper, 
se rétrécir; se recroqueviller, se raccourcir; 
rétréci, recroquevillé* 



'TVoTl C. adOT (mal. adar). Agé, 
vieux; les anciens, les gens expérimentés. 

T^ V^ adai^ (èuru adoh). Chanter; 
chants; représentation (théâtrale) ; exécution 
de chants avec accompagnement d'instru- 
ments de musique, danses. — adauh pâmrS, 
comédie, danses, soutenir le chant, accom- 
pagner, adauh ayipn, chant, chanter, adauh 
yaukff<ppiuϕn, chantons pour nous amuser. 
adauh phleà C, faire de la musique. 

^WoTl adiar. Voir adûpr. Cigale; 
girouette; moulin h vent; grincement, son 
aigu ou perçant; sifllement, frémissement. 

^V/ A., ^W^^ c. adjo-n 
(bahn. adian). Scorpion. — aJ^ duap C , 
• le scorpion pique. Cf. ajaû. 

J 
'TWaH adJiOT (bahn. hadnpi jar. 
hî^drai kas. aVuh; sed. hpdnp; tar. aUr). Voir 
adujLT. Cicada Cantatrix (Hémiptères), cigale 
au chant suraigu (ann. cm ve; kh. rei). 
Girouette; moulin à vent; grincement. — 
adicn* iaiprau, la cigale chante, po adjon-, 
nom d'une reine. 

-^^Or^D adiîol. Léger. 

'TV^ adha = (wte. Canard. 

* V^ adham. Se cacher; masquer, 
cacher; perdre, égarer; vicier, abîmer, cor- 
rompre; détruire, ruiner; ruine, dégât, 
dommage. 

S) 
TV^n adhik. Sottise, déraison, 
niaiserie, stupidité; sottises, niaiseries, 
bélises. - 

'TVÎOTI adhUT (skt. adhira). Uche, 
poltron. 



Digitized by 



Google 



[âdh|a-amt.] 



-**i !2 )- 



'^V\ âdh)a. Voir athia. Dignitaire, 
chof des baçaih (prêtres brahmanistes). - 

'V? V-^ adhuâ. Voir adhmn. Trajet, 
chemin, voyage, marche; distance, éloi- 
gnement; distant, loin, éloigné. — adhnà 
sa mœlam, depuis une nuit; à une nuit de 
là; l'espace d'une nuit, di gnpp adhuày en 
lous lieux. 

-TVÎ^ adhîjan (ski. adhvan). Voir 
athuan. Route , chemin , voie. — jalan adhuan, 
id. rah jalan rah adhmn, tout le long de la 
route. 

^^ A. an (ann. an). Magistral, 
officier de justice. — aun anpraun, président 
du tribunal, grand magistrat. 

^^^ G. an (ann. wa>n?). Humecter, 
mouiller; moisi, gâlé, corrompu. 

v/^ G. an (ann. an; bahn. an; kb. 
()n). Selle de cheval (annamite). 

^t^^ G. an (kh. an). Diminution, 
amoindrissement, affaiblissemenL 

'^^ G. an (kh. an). Aiguiser, 
émoudre, affiler. 

'^^/I anak. Voir anap, anas C. 
Face, figure; avant, devant, en face, vis- 
à-vis. — anak ghn mom anak, regarder en 
race(?). anak san, devant la maison, plœk 
anak, se tourner, tourner le corps, y ah mpti 
anak, si dans la suite, ift ha anak n\, mer- 
credi prochain, tapak anak, droit devant, 
en face, vis-à-vis. tuah anak kàu khoA, mon 
destin me précède, me guide, je suis fort. 

^Q^Y'^ anaùan. Voir rfiîan. Nom 
saint, sacré, illustre. 

^Qj^YÛ/^ ananap. Voir anomap. 



<v 



'^^Vi ananuëi. Voir atwëi. S'ha- 
biller, se vêtir. 

'T^û^ G. anap (bat. adop; jav. 
adep; mal. hadap). Vis-à-vis, devant, avant 
en face; espèce, genre, catégorie. — anap 
nu, devant lui. anap yakàu ni, en face de 
moi, devant moi. kà anap, en avant. io>j!p 
anap, regarder en face, son tuëi anap, mai- 
sons séparées, ta anap, à l'avenir, èaikanap, 
mettre en face, placer vis-à-vis. iuëi anap, 
selon l'espèce. 

^'^OTI G. anas. En face, vis-à-vis. 

— rfpn mo'M anas; mom anas, vis-à-vis. 

^^7 G. anih Voir am(. 

S) 
^^^ anih (bahn. anih). Place, 
lieu, endroit; siège, lit, couche, demeure. 

— 8à anih, au même endroit, à la même 
place; au lieu, à l'endroit, ta anih, id. tagok 
mom anih, se lever de son siège, de sa couche. 
lagaih anih, commodité du lieu, thun lëx hvian 
laumsâanih, quand serons-nous réunis? 

S> 
^^/] anik (bahn. nik; tar. aneti). 
Piochette; pioche; houe; binelie. — anik 
ruk G., pioche, galarn anik, porter la houe 
sur l'épaule. 
S) 
^^n anik (bahn. nïp?). Fermé, 
bouché; bouchon, tampon de feuilles en 
tenant lieu. 

S) 
^^r^n anikak. Malade, souf- 
frant; inquiet, tourmenté. 

^^l^^ anïgrih Voir agrih. 
Sud-Est; une des directions favorables pour 
la présentation des oblations. 
S> 

'^^71 anit (kh. ané^t). Compassion; 
bienveillance; tendresse; amabilité; aimer, 
chérir; avoir compassion de, compatir. — 



Digitized by 



Google 



w< 13 



anit rananiy chérir; compassion, pitié, anit 
sam ranam, la tendresse et Tamour. iian aniu 
faiblesse, tendresse, anit mC.,«. sari A., 
chérir tendrement, anit ûu, aie pitié de lui. 

^^^ anuh (bahn. anuh). Ceps, 
fers, chaînes; cep£ aux pieds. — drauk C. 
{buh A.) anuh, mettre aux ceps. 

-TX, ^X'^, -T^. amin, 

anum (bahn. anun; jar. amun). Paquet, 
chose empaquetée; faire un paquet, empa- 
queter. — sa anun y plein le pan d'un habit, 
une toile, un mouchoir, un paquet, bap 
anun C, une charge, un chargement com- 
plet, dan {dun) sa anun, rouler, empaqueter, 
faire une charge, une brassée, un paquet. 
boh dcâam anuh dont mœk, voyant tant d'or 
dans le paquet, ne voyant que de Tor dans 
le paquet (?). 
r 
^^ anfr. Voir in&. Mère. — doy di 
an(p, se cacher de la mëre. anù» son C, 
maîtresse poutre. 

'^'V/*^ anck. Roi èam, régna de 
de 19&7 à 1381 (Lég. hist.). 

-T^n, -T^n, -T^in 

ano'k, anô'k, anôk (bat.,bis.,day.,jav., 
sund., tag. anak; bug., ana; maf. nahguni; 
mal. analf; malg. anaka). Fib; enfant; pro- 
géniture; petit (d'un animal); graine; balle. 
— anipk haëna, fils aîné, anof^h kumar, petit 
enfant, anœk arok, jumeau, jumelle, ano^k 
jvm, propre ùh.anœk ran, fils adoptif. an(pk 
bol, fils du peuple, le peuple, un homme du 
peuple, anck kayâu, fils du bois, nom 
mystique de drèi, corps, awpk lan, fils du 
maire, fils, gens du village, tabuh awpk, 
avortement spontané. asàum(p ano>k, chienne 
qui a mis bas. Knupn ano>k, petit d'un élé- 
phant, anœk nupta juk, prunelle de Tœil, 
pupille, iris. ano>k yan, arupk yannwia, pru- 
nelle de XoàX.anxpkphàu, balle de fusil. ^atÂ; 



r aniih— anaîh 1 

awpk, charger à balle, axuyk hahok, chande- 
lier, porte-torche. ano>fc/anan, échelons, awpk 
ntpsak, année cyclique. 

^-a^-cy^Q^ anckhan {akhan-{- 
nœ?). Prévenir, prévoir; prendre les pré- 
cautions nécessaires; apercevoir d'avance; 
à prévenir, à informer. 

'^'^Vi ano'n. Trembler, être agité; 
tremblant, qui s'agite, agité. — amm anin, 
id. saraban anonï, tout tremblant. 

-^^IJQ/^ ano'nap. Voir anap, 
nap. — Acte, sortilège, maléfice, opéra- 
tion magique; magie, sorcellerie; sorcier, 
magicien; proférer une malédiction; ensor- 
celer; pouvoir magique; faire, opérer, 
s'occuper à, confectionner (poésie). — nap 
ananap, s'occuper de magie, faire des malé- 
fices. 

^Qff^ ano'talj. {atah + nœ?). 
Longueur, distance; éloigné, distant, loin; 
à distance. 

^Q^Û/^^Q^ ano'pan. Voir apan. 
Tenir, maintenir, soutenir; donner de la 
consistance, affermir; à tenir, à maintenir. 

-T^^r^n anekak (mal. aneka 
= skt. aneka). Plusieurs, divers; plusieurs 
pei*sonnes, divers objets; divers, différents, 
plusieurs. 

^90/^ A. anai. Voir nai. Titre que 
l'on donne aux femmes : Madame, dame 
(équiv. fém. de èëi). 

'^9'^"^ anai^ (jar. neh; kanco ane). 
Petit; jeune; délicat; tendre; délié; sorte 
d'écriture à jambages grêles; petite tasse ou 
bol. — ptupô anaik, dire doucement. pHa>è 
anaih adar, parler à voix basse, doucement; 
presser, insister, engager, uîa anaih, Petit 
Serpent, une année cyclique, anaih hâtai y 



Digitized by 



Google 



[anaun-apai^.] 



.-vf( là ).« — 



serrer le cœur (litt. : le foie), humilier, 
humilié, anaih {lasèi)^ bol de riz, tasse de 
riz. 

'^T^^^^^ anann (bahn. mon). Porter 
surTépaule (au balancier, au fléau); porter 
à la palanche; charge, faix, fardeau. — sa 
basëi anaun, basëi sa anaun, une charge de 
fer. anaun hala, porter du bétel à la balance. 

^^OnnO^n aniayyak (skt. 
anyàya). Sortilège; maléfice, opération ma- 
gique; nuisible, pernicieux, funeste; dispo- 
sition à nuire; vexation, tourment; faire 
souffrir, maltraiter, être maltraité. 

'^v^V dû^di {skt anyàyayfnyàya). 
Voir aniayyak. Sortilèges, maléfices; nui- 
sance , oppression , vexation. — aniai dhar, id. 

'^'^(J^ an^O'k (bahn. anûk). In- 
vité, engagé; engager, convier, prier de. — 
uran anuœkdrëi, anuœk drëi, ceux qui mangent 
le riz des défunts; ceux qui partagent le 
repas funéraire; les parents du mort, ceux 
qui veillent un mort. 

'^^01 an^O^. Événement fâcheux, 
accident de voyage. — yah ajal (h anuœc, 
si Ton est victime d'un accident (en voyage). 

'^^(.^ G.an90'n(kh.nAm).Termo 
de tendresse : bien-aimée, chérie. 

^Q^ T'aTl G. anèar (skt. çancàçcani). 
Samedi. — Wét axibur, id. 

^PO/IF^ antà (jav., mak. imte; mal., 
sund. mta; cf. pâli o^ia = skt. u^^ra). 
Chameau. 

^^ VûTO/TI G. andaranal (kh. 
éinironél). Lagerstrœmia hirsuta (Lythra- 
riées). Gros arbre, élevé, dont le bois de 



couleur rouge clair sert à faire des avirons 
et des charpentes (ann. bing lâng se). 

'T^yV andri (kh. ëintri[y] = ski. 
mnifiT). Aqutbi luevia Brisson (Rapaces 
diurnes), aigle tacheté; aigïe fabokax. 

^:2/1^;?nr annabiyâ (ar. ^1). 
Le Prophète (Mahomet). 

^"^Oy;" anmai (ann. an mày). Va- 
gabond, mendiant. 

^^^^ anran (mal. meran). Chaume, 
paille ; partie de la tige de riz qui reste sur le 
champ après la moisson. — anran padai, id. 

^^'^■pl anrat(bahn. arak). Prends 
garde I veille I fais attention I 

'^Ç2^r^ anrcyk. Corde passée à tra- 
vers la cloison nasale des bestiaux pour les 
conduire. 

^Dyy> anraun(bahn. orm). Cage; 
cage d'oiseau; prison. — padar kar nap 
anraun, ordonner à l'ouvrier royal de faire 
une cage. 



"^Opr, anrçai. Fou. 



'TQ^ G. ap (kh. ap). Embaumer, 
parfumer, répandre une agréable odeur. 

T^^ G. ap (kh. âp). Obscurité, 
obscurcir; brouillard. 

-^U/^^ apâ. Large, largeur. — apà 
praun sa han, large d'une coudée. 

-^û/^^ apah (bahn. apah). Voir 
upah. Louer, affermer, prendre à bail; se 
louer, être en condition , gagner sa vie, être 
aux gages de quelqu'un; gages, salaire, 
payement. — ilti nau mœk apah uran, elle se 



Digitized by 



Google 



• •«^ 15 )f-F — 



[apakapthap.] 



mît en condition, nau apah sa harëi, aller se 
louer à la journée, aller faire une journée. 
tuk apah, prendre à location, louer. mci>kpartak 
apah, emprunter de l'argent à intérêt, dauk 
apah y se donner à louage, iauk apah uran, 
dauk apah saitn uran, se louer, engager ses 
services, tg^h lamauv, louer le bœuf (noir qui 
porte le corps au ciel après la mort. Les 
objets qui représentent le prix de cette loca- 
tion symbolique sont offerts aux prêtres), pa 
apah, donner à louage. 

^Qf^f^ apak. Actuellement, à 
présent, maintenant. 

-T^^^r^on, -^^nci apa- 

kar, ap&kal (skt. upakàra). Fait, chose, 
affaire, particularité; service, action d'obli- 
ger; bienfait, reconnaître un bienfait. — 
hayar apakar, payer les bienfaits, pf bayar 
dmp, apakar, pour récompenser tout service, 
(ioçt apakar dl rupgar twn, toutes les affaires 
de ce royaume-là. 

-^Û/^^Q^ ^pg^jj (bahn. apén; bat. 
ompan; day., mal. umpan; mak. epan; malg. 
ofana). Appât, amorce; nourriture (des ani- 
maux). — apan vah, appât, amorce de 
lliameçon. 

^ùr^^'^S) apan. Tenir, tenir en 
main; saisir; régir, gouverner. — apan di 
ikû lavoy nan, tenir par la queue ce buBlon. 
apan ^ vak, tenir un pinceau pour écrire. 
apan tapah, rejoindre, apan tasâu C. , prendre 
le sein, apan tuk, être en deuil, prendre le 
deuil. 

^a/v^j>^ ^no^ api*, apo^i 

(ac. ëmpu$y Champ, jardin, plantation 
(numérale). — sa apuh bakau, un champ de 
tabac. 

-^^^Vi apun C. Voir apan. Paille, 
chaume. 



G. apon, apôn, apaun. Voir apun. Tige, 
souche, chaume, paille restant sur le sol 
après la moisson. 

-^Dû/^^ apaun. Sorte de jeu de loto. 

'^^^C G. apiO'n (jav.,mal. «mpi; 
tag., bis. /n/?tn). Gâteaux de riz glutineux 
(Oryza glutinosa Loua. Ann. nip; kh. àm- 
bôk; mal. pulut). — sauk apUph C. , piler du 
riz à petits coups droits et répétés (pour 
faire des gâteaux). 

,^y/>*^ apçéi (alj., day. kanôo, khâ- 
pl, tag. apui; bal., bat., bug., jav., mal., 
pamp. api; bim. afi; chamori guaji; crâi 
puùi; eap devx; guah. gaifi; jar. (ppui; ilok, 
kawi, mad. apuy; lamp. apai; malg. afo; oc. 
ahi; rad. piii; sal. iaf; ulea eaf). Feu; élé- 
ment pur; le juste milieu. — huh apuëi, 
faire du feu; am apuëi, allumer le feu. apuëi 
^am, le feu consume. nw»tai apuëi, tuerie 
feu, réteindre; le feu est mort, padofii apuëi, 
éteindre le feu. apuëi ^om tanran, le feu con- 
sume les plaines, apuëi iruh blah hadah, le 
feu est allumé (brûle) jusqu'au jour, apuëi 
taluië, braise. tahUé apuëi, tison enflammé, 
brandon , charbon brûlant, padhuk apuëi, cas- 
solette sacrée, feu sacré, feu du bois d'aigle 
ou gahlau. apuëi hluii, fanal, apuëi rak C, 
feu rouge, feu lointain (kli. pkhm rak). dih 
di apuëi, coucher près du feu (= accoucher). 
laya apuëi, gingembre feu, Amomum Ziii- 
giber Lirn. (ann. gwng, kh. khnei phlom). 
rinMun apuëi, panthère. 

^û/^V^û/^ apthap (skt. àpta?). 
Fidèle, honnête, loyal, intime, affable, bien- 
veillant. — ranam apdhap, aimer tendrement. 

apthap , apdhap , pron. aodaà (mal. endap). 
Cacher, mettre à couvert, à Fécart; dissi- 



Digitized by 



Google 



[apthap-amar.] 



•Kt-( 16 )•€< — 



muler, voiler; couvrir, dérober à la vue; 
caché, couvert, voilé, dissimulé. Cf. dap, 
d(pp, cacher. 

apthap, apdhap (mal. ada).. Etre, exister; 
être, existence; nature , univers. 

■^Q/^Q^Ùf^ apphap. Couverl, 
nuageux, caché; absence; absent, qui fait 
défaut. — lanik apphap, ciel couvert. 

-^O^ÇiT^ aprai.Déàjouer. 
<r 

■^^^Vè>^ aphauv. Direct, droit; 
élancé, élevé, haut; énorme; abondant, à 
foison ; en masse , en foule ; courbe que décrit 
un projectile. — (tuh aphauv, tir courbe, 
plongeant, ta tamuh tagoh mœii aphauv di talî, 
l'eau sort abondamment de la roche, praun 
fflaun m(yn aphauv, exira ordinairement grand 
et élevé. 

'^V^'yi aban. Vêtement, tissu en 
général; sampot, langouti, sarong ou pagne 
des Indochinois, des Malais, etc.; jupe de 
femme; pièce d'étoffe rayée ou bigarrée que 
portent les femmes du Binh-thuân. — aban 
kaman, étoffe riz-brûlé (=éloffe à disposition 
rappelant l'aspect et la couleur du riz attaché 
au fond de la marmite). 

r^7 abali^, ablih, ablo-lji (ar. ^^\ 
ibbs = StéÊokos). Eblis ou Iblls, diable, 
démon; sppclre, fantôme. 

-Tv^^ A., -^o^y^. -^^^ 

C.abav, abaiauv, abau. Coquillage et part. 
Solen paludina, gros coquillage en hélice. 
— abau çaralan, nacre, coquille à nacre 
(ann. éc xa ctp; kh. khyân kh^au), 

ê 

■^Vorn. C. abasak (bug., jav. , 



mak., sund. basa; day. , mal. bahasa, basa ==- 
skt. bhàsà). Langage de cour; langue, idiome 
(poésie). 

S) 
^V^ abih(bis. abis; jar. boih, Ao- 
bois; jav. vis; mal. habis; tag. abas). Tout, 
lous,tout à fait, complètement, entièrement 
fini; terminer, achever, cesser (ann. A^?^). — 
abihjô, déjà fini, abihgrop, tous, abihdum, 
tous, abik di dan, toutes espèces, abih prm, 
fatigué, ta bulan abih, le dernier jour du 
mois, hnak abih dua panin, manger entière- 
ment deux bols. 

"^s/ abn (ar. ^1 abu «r père^). Nom 
propre. 

'^V//! abuk. Jarre (pour conserver 
ou porter l'eau), cruche, pot. — nu apan 
dm bauh abuk, elle tient deux jarres, khan 
baA abuk, le drap, l'étoffe recouvre la jarre. 

'^ V abau. Voir abav. Coquillage. 

p ^ 
-^^V^-^ âbauh. Voir bauh. Un fruit. 

'^Vv ab|0'n(?)Voirarfio>/i. Scorpion. 

^V201 abçO'6. Trou , fondrière. — 
\(m abuœê, bauge, repaire, gîte, l'e traite. 
p 

'^Zj abhâ. Commencement. — mom 
abhà, du commencement. 

-T^ C, -T^^, ^^^ A. 
amam, am&m, imô'in (ar. ^U). Voir 

imo>m. Tmâm, prêtre musulman. 

'^ v^T/l amak. Voir saamak. Luciole ; 
insecte lumineux; lampyre. 

^^ûTl amar (ar. Ji 'amar tr fleurir, 
prospérera). Bien, bon, vertueux, en odeur 
de sainteté; cultivé (terre, champ). 



Digitized by 



Google 



K 17 )H 



[amar-amçoT.] 



Tv^ToTl amar (ar. ^ r^Om^r-nl). 
Une diTinilé ou un saint des Cams musul- 
mans; le Roi des spectres. — po amar y id. 

^^d amal (sakai sënoi u-mal; 
sakai ulu am-wr; cf. Bl. H 176). Chasser, 
poursuivre le gibier; chasse, battue. — amal 
patiap, aller à la chasse, faire une batlue. 

^'^n amal (mal. *aifuil = ar. J^). 
Vertu, mérite, piété; beau, bien; médita- 
tion religieuse; abstinence, s'abstenir; faire 
de bonnes œuvres, acquérir des mérites; 
vivre dans la retraite, pratiquer Tascétisme. 
— kham nap amal C. , s'applique à faire le 
bien, krm nap amd C. , qui fait le bien, man 
amal y le bien, le beau. 

'^^'0^ amav. Voler, tourbillonner 

(poussière). 

S) 
'^V^ amln. Nom propre. 

S> 
^y^C^ ama(kh. om;»/). Tamarindus 

indica Lmii. (Légumineuses-Cœsalpiniées), 

tamarinier des Indes, tamarin (ann. me; 

mà\. a$am jawa). 

'^^ amu. Marteau. 

^^/, ^V/On amu, amur (kh. 
umor). Toit, couverture; toit de hamac, de 
voiture, de barque; roof. — amu radaih, toit 
de charrette, ayun amur, palanquin à toit , 
couvert. 

'^^SjI amun. Voir amon'i, amaun. 
Régime, grappe. 

^^ûTl amur. Voir umur. Age. 

r 
'^ V amô* (bat. amman; bis. amay; 
buk., day. amai; bùl. àmà; dûs. iâma; Ir., 

mCT. CAM-PRAHÇAIS. 



amâ; bug., il., jar., kéo., lamp., mël. dy., 
sund., tag., tagb. ama; ki., dy. tamak; 1. 
dy. sama; pu. dy. umak; rad. ma). Père. — 
amù» akhauk, sommet de la tête, vertex. |;d 
yan am(P, le Dieu créateur. 

P ^ 

-^WViy -^^W amô'n, amaun. 
Régime, grappe; palme (?), main; parties de 
la main ou du pied. — amo^panom, régime 
de noix d'arec. amâ>û laû, régime de noix de 
coco, bauh sa am(Hi G., une grappe, un 
régime de fruits, patëi sa phun dua am(fm, 
bananier un tronc deux régimes (=deux 
régimes de bananes par tronc), amùm tanin, 
main. amù>n takai, jarret, gras de la jambe, 
mollet. 

"^ V amen. Pour, pour que, afin 
que. 

ç- 
-^^^^ amau^ (cf. mal. am^\7). 
Haïr, détester; haine, aversion. — ranmifi 
sam amauh, Tamour et la haine. 

'^^V vÇj amauv. Un insecte (ann. 
gành, m). 

'^ vtTv /l amlo^k. Enlever, arracher, 
disputer; dispute, querelle. — paamùpky 
même signif. paamùp drap, se disputer les 
biens, paamwck gop, se quereller, se dis- 
puter, ëauk paamifpk, enlever par violence, 
arracher de force. 

-TW^^.^V/amiO'n. Regarder, 
examiner, scruter; tirer la bonne aventure; 
consulter (un devin); horoscope, sort, 
destin. — glati amùm (h pajau, consulter 
une pajau (devineresse), nau duah glan 
amwm, aller consulter les sorts (au moyen 
de livres divinatoires). 

^^ûH amçOT. Tourner; retourner; 

renverser (?). 



Digitized by 



Google 



^ 18 



[aml^un-ar.] 



'T¥l'^'^ C. ambun (kh. a$iMn). 
Banane longue, très bonne et très recherchée, 
autrefois réservée au roi et aux bonzes 
(ann. ehuà va). 

'^Cyx amrâ (ann. rym; èrau bra; kh. 
prà = brà). Serpe, couperet, coupe-coupe, 
grand couteau recourbé, sabre d'abatis. — 
thaun amra, id. 

^y^J^ amrak (bahn., haL, jar. 
amra; day. marak; jav., sund. merak; kas. 
hrak; k. tu rak; mak. maraka; mal. meralf; 
sué à). Paon (kh. kanok). — amrak m(pin 
ben, le paon se carre et fait la roue, mow 
amraky moin amrak ben klâu, sortes de jeux. 

■^l^n, ^{^ amrak, am- 
ra^L (babn. amrah). Alterner, faire tour à 
tour; débattre, disputer; enlever, arracher, 
s'emparer, soustraire. 

-^0^^;^^ amraik (bahn. amrè; 
kh. mreè (= skt. marica); rad. mrët; tar. 
prek). Piment. — amraik kdù, poivre. 

^^V^^ amrauv. Coquillage de 
mer; huître; corail. 

-^^y^^ ayai^ (jav. , mal. ayah ; mak. , 
sund., tag. ajfa). Père. 

-«TT^û^ C, ^T^Q^ A. 

ayap , ayo'p. Compatir, assister, avoir pitié 
de, avobr compassion; aimer. — oyoy anit, 
compatir, avoir pitié. 

S> 
-^^^Q/l Q ayin. Voirayim. Hamac; 

hamac à porteurs. 

'^IHf^ âyuh(skt. àyus). Vie, exis- 
tence; vif, vital. — ayuh sruh, longue vie. 
tathàu ayuh, souhaiter une longue vie; accla- 
mations en rhonneur de quelqu'un; bénir. 






"Tin^^n âyi*çak(skt.âyt«a). 
Age, durée, terme, époque de la vie. — 
ayuhçak nu, son âge. 

'^'inr^ ayuk (bahn. hiup; bis. 
hoyop; jav., mal., sund. tiyup; tag. hihip). 
Souffle; souffler; souffler dans; jouer de, 
sonner. — ayuk apuëi, souffler le feu. ayuk 
nupri, souffler de la trompette, ayukçâranai, 
sonner de la trompe, jouer de la flâle. 
ayuk çù>n, sonner de la conque; son de 
conque, ayuk sa yauà çah, souffler, donner 
un coup de trompe, vak rabap ayuk nupri, 
jouer du violon et de la trompette, jouer 
des instruments à corde et à vent. 

'TT^Q^ ayun (bahn. ajUn, aiùn). 
Voir ayin. Palanquin; hamac à porteurs, 
hamac; berceau. — dik ayun, monter en 
palanquin, ra buh ai ayun, les gens font 
monter en palanquin, ayun amur, palanquin 
à toit, couvert. 

-^yyiS^ âyuço»h (ar. Ui^J^'àyi- 
èah). Aïcha, fille d'Abû Bekr, la femme pré- 
férée de Mahomet. 

^"ITV^ aycn. Cervus (Rusa) Aris- 
totelis CuY., cerf d'Aristote (ann. can cà 
long; kh. nmiàh), 
J 
. "^^Vk ayo'ù(bahn.a^). Chanter; 
chants. — aàauh aycm, id. 

^OÇn A. ayîiak=flytti. Souffler. 

^Q^ ar. Talus (de rizière). — ar 
hamù, id. 

'^û^ ar pron. m-, (skt. arthaf). Sens, 
signification; esprit, intelligence, raison; 
objets, choses, biens; particule imitative, 
interjective. — kadhà ar, boh kodhâ ar, devi- 
nette, jeu d'esprit. panuiPè padâu ar, ariya 



Digitized by 



Google 



or, le sens, la moralité d'un conte (en vers). 
arhatèy énigme, deviôettc. thâu ar, connaître 
les choses, comprendre leur signification; 
avoir Tâge de raison, taluié praun darà thâu 
ar, la plus jeune fille est nubile, a Tâge de 
raison, ar pakar C, le sens dW verset, 
d'un passage, ar banu, langage mystique 
(litt. : sens , signification , langage des fleurs ; 
langage fleuri. Voir êatuai), km ar, expliquer 
le sens, drap ar, biens, objets, choses. 






^^OT ara (bahn., jar. ara). Dendro- 
cygna javanica Horsfield (Anatidés). Sar- 
celle sifflante. — éum ara, id. (ann. con le 
le; kh. pravèk). 

'^OT aram (tar. aro). Tertre, émi- 
nence de terre. — labok aram, id. palëi ararfi, 
nom de lieu. 

^qT^ arai^. Punaise. 

^ûT^ ara]^. Voir oAa, ahar. Nourri- 
ture. — aru arah, id. 

'^ûTr^ arak (bahn. ara). Voir urak. 
Fil, brin, filament, nerf, veine, artère; nu- 
mérale des fils et des cheyeux, des choses 
longues, minces et ténues. — sa arak f^k, 
un cheveu, sa arak ^ ira, un cheveu de 
plus (l'épaisseur d'un cheveu, et j'étais 
mort) I dauk sa arak buk tra uran klaup hû, 
encore un cheveu et Ton me perçait (ma 
vie n'a tenu qu'à un fil)I 

^ûT/*^ arak (jar. ro>). Voir urak. 
Maintenant, à présent, en ce moment, à 
cette heure, de suite; nouveau, neuf, récent. 
— arak ni (jar. ro> not), maintenant, au- 
jourd'hui. 

-Tom, ^oTr^ arak, araka 
(bahn. aràk). Dur, ferme, opiniâtre, raide, 
inflexible ; avare , cupide , ladre ; avide , âpre , 
glouton, vorace. 



«.( 19 ).^^_ [arâ-arin.] 

'^ûT aran. Voir uran. On, les gens. 

^(/, ^oT aran, aro^n (bahn. 
arân). Bruit sec, craquement; mugissement 
(des flots); craquer, éclater. — aran maia, 
bruit qu'on entend, entendre du bruit. 

-TûTû/^, arap (bahn. aràp). Médi- 
tations , réflexions ; méditer, réfléchir ; 
espérer, espérer en, compter sur, se réfu- 
gier; refuge, cachette, embuscade. — arap 
du kàu, se réfugier en moi. arap cb ti^om, 
refuge en le seigneur, kàu di hù arap (bl^o, 
je ne puis compter sur toi. 

^oTû^ arap (ar. v^). Arabe, 
Arabie. — laêtuëi arap C, parler selon l'arabe. 

XOT^ 1 arap (skt. airàvat^a, airâ- 
vata, l'éléphant d'Indra). Éléphant; éléphant 
blanc. 

-TûTT^ araya^^.Nomde la reine, 
femme de Nursavan. Voir ce mot. 

"^OPC^ aral (mal. aral, ^aral = ar. 
jb^). Cas fortuit, fortuitement; hasard; 
inopiné , imprévu ; opinion , . conjecture ; 
soupçonner, conjecturer. — aral kayamp, 
Jiuh, soupçonner, conjecturer par ce qu'on 
a vu. 

^oTon, Won c. aras, arcs 
(ar. ^J^^ ^ari). LetrAne de Dieu (Cor., ix, 
i3i); tour, palais. — aras kurusi, le trône 
de justice, le tribunal de Dieu (voir kurusi). 

'^ûT/l arik. Pignon. — arik san, 
pignon de case. 

'YûT/^. arik. Nom d'un poisson de 
mer. — arikgàn, id. 

^ûT^ arin (kh. rén). Crible, cribler. 



Digitized by 



Google 



[arip-airak.] 



m( 20 ).«-- 



s? 
-Tofû^^ arip (mal. ^anp=ar. ci^). 

Chef. 

•^qTO^ ârîyâ (skt. ôryâ). Vers, 
poésie; histoire, légende, diwân. — bà ânyà 
po, apporter les histoires au seigoeur. limah 
buh ariyà, offrir une pièce de ver8(î). 

-ToToPn arisak (ar. jô^ Vi?). 
L'air, Téther, l'espace infini. 

'^ÛV arù. Voir arah. Nourriture. — 
Jofi arû arahpo, manger le pain du seigneur. 

J 
'^ûT'y arO'n. Voir arah. Bruit sec, 
craquement, mugissement (des flots). — 
bhanjifm arom, de Tëtemuement [du dieu] 
naquit le mugissement des flots. 

^OT^, ^ûT^ aro'ç, iro'ç. Dos. 

'^OqT arai (ann. ràch; èur. urai). 
Fragments, débris, éclats. 

^^(/, -T^oJ/ arô, arôu. Nom 
de prince. 

^^(/, ^^ûT arô, arôn (mal. 
haru?). Reste, résidu, lie, dépôt; ce qui 
reste de mets au fond d'une marmite. — 
ià aro, eau qui reste, lasëi arô, riz qui reste, 
aêauk arO bû, prendre avec les doigts un 
reste de sauce , y passer les doigts. 

^^ûT arau (bol., jar., k. tu, sué, 
iar. ra/a; hal. ffto-rao). Laver, nettoyer. — 
arau takai, tanin, iiiiô, laver, nettoyer les 
pieds, les mains, les oreilles, arau khan av, 
laver les vêtements, arau aih, enlever l'or- 
dure, la crasse. 

'T^ûT C. araum (kh. banm?). , 
Suprême (?). 



^-^ûT/^ arauk. Jumeau, jumelle; 
qui est joint, réuni, qui fait corps avec; 
deux à deux, par couple, par paire; dou- 
bler, rendre double. — anœk arauk, jumeaux 
(enfants), arauh krom, entre-nœud de bam- 
bou, tube de bambou, basëi arauk, rabot; fer 
du rabot. 

^^ûTn arauk. Crapaud. 
"^^ûT araun. Voir raim. Dos. 

lah (ar. aMI^ ^Ut ar-râth biUah). Celui qui 
marche (ou se repose) en Dieu. 

^ûr<\ -^(^CVi aiicyn. Crabe des 
bois (D' Morice); crabe; une étoile ou une 
constellation (le Cancer?). — ganrauh arw*h, 
pinces du crabe. 

'^û^^ arçs^ (ar. ^t^;! armàh, pi. 
de ^^^ rûh). Œuvre pie ; ensemble de prières 
pour les morts. — nap aruah, faire des 
bonnes œuvres. 
S) 

'^Q/i/ arti (jav., sund. harti; mal. 
arri = skt. arAa). Voir ar. Sens, significa- 
tion, explication, commentaire, exemple. 

^onVûTl, -^TonVoTl ardar, ar- 
dhar. Passionné, amoureux. 

^OH V* ardhâ. Femme(lang, myst.). 

^OflV^QTl ardhar. Voirw, arti. Sens, 
signification. — ardhar kitap, le sens d'un 
livre. 

-ToTlVû^ ardhar. Voir ardar. 

■^l^rn, -T^û/^n arrak, 
arhak (pâli arahà?). Mânes; les ancêtres; 
esprit; âme. 



Digitized by 



Google 



-«K 21 ). 



[arsak-alâ.] 



-To^QT^n C. arsak. L'air, Téther, 
l'espace infini. — mœtœh arsah C, dans les 
airs, dans Tespace. 

'^'C^ ala. Danser. — tamia day une 
danse rituelle; danse. 

p 
^•v alâ. Grappes, guirlandes. — 
banmr alâ, fleurs; guirlandes de fleurs. 

r 
'^'C^ alâ (bat. , mal. alas; mak. alasa). 
Sous, dessous; à, par terre; inférieur; sub- 
stitué; placé sous; soutien; en place de; 
remplacer, changer, déplacer. — alà haltUA 
hayàu, h Tombre d'un arbre, davik alà, s'as- 
seoir. jMi2at£ Uotcn davk alà, s'asseoir par terre. 
Wh Ici di alà y poser le panier en bas, par 
terre, hk alà, ce bas monde, ici-bas. hal alà, 
cette ville, ce bas monde, kàu éjp>p alà, je 
souffre pour autrui, je supporte pour autrui. 
nau alà, remplacer, aller remplacer, dauk 
phuktialà nu baiky servir à sa place, ëhp drëi 
m alà, souffrir, supporter personnellement 
à la place de. kà alà, au lieu, en place (de), 
pour remplacer, kà alà gof^ se remplacer 
mutuellement, alà çuan, changer de vie. van 
alà y entourer, brëipariak kà alà diiëi radaih, 
donner de l'argent pour avoir fait jouer le 
soufflet à la place [de quelqu'un], pa alà 
tapah, un prêtre kaphir, un membre de la 
grande caste royale sacerdotale. 

p p 

-rr^, ZC^ alâ, Ulâ (jar. ato;kha 
bi ular; jar. ala). Serpent. — alà ëauh, le 
serpent mord, alà iuh tua C, le serpent 
mue. alà mm, le serpent rampe, alà apuëi, 
Simotes sexlineatus Jan (Oligodontidés), 
couleuvre de petite taille, à peau lisse, ornée 
de six lignes brunes longitudinales, la tête 
pourvue d'un capuchon plus ou moins 
foncé, ulà nc^garai, u. aungarai, Naja tripu- 
dians M'ERRBN(Elapidés), Cobra de capello, 
serpent à lunettes; serpent vivipare très 
venimeux dont la taille atteint i m. 60 



(ann. rân h6 ddt; kh. pos vék,p. v, dambok). 
vlà iô, Herpeton tentaculatum LAcép^DR 
(Homalopsidés), serpent d'eau à alimenta- 
tion animale et v^étale, deux tentacules 
recouverts d'écaillés, dos noir brun, ventre 
jaunâtre tacheté de rose; non venimeux, 
(ann. rân rau;\ih.posiràv). alàklan. Python 
reticulatus Schneider (Pythonidés), python 
réticulé, grand serpent qui atteint 5 à 
6 mètres de longueur et habite de préfé- 
rence les endroits marécageux (ann. can 
trâng; kh. po9 thlàn). alà èah, Bungarus fa- 
sciatus Schneider (Elapidés), serpent veni- 
meux de 1 m. 5o environ, à la robe com- 
posée d'anneaux alternativement jaunes et 
noirs (ann. rân mât gàm; kh. pos dèk èàr), 
alà ëondramum (skt. candramani), Xenopeltis 
unicolor Reinv^ardt (Tortricidés), serpent 
nocturne habitant les jardins et le voisinage 
des maisons; taille 1 mètre et plus (ann. 
rân hè hành; kh. pos dèk ëàr). alàjambak, 
Trimeresurus erythrurus Cantor (Crota- 
lidés), serpent venimeux, vert gazon, à 
queue rouge brique, connu aussi sous le 
nom de serpent bananier; vipère verte, tri- 
gonocéphale vert (ann. rân l^c xanh; kh. pos 
tong trau). alà tanô, Cylindrophis rufus 
Laur. (Tortricidés), serpent inoffensif, cylin- 
drique, lisse, à écailles luisantes, brun avec 
des bandes transversales blanches qui, à la 
mue, pendant la jeunesse, sont d'un rouge 
éclatant : c'est alors le serpent corail qui 
passe à tort pour être très venimeux (ann. 
rân trum cwœm; kh. pos phhûf). alà tanuom^ 
Dipsas multimaculata Sgblegel (Dipsa- 
didés), couleuvre d'arbre, rose sale marbré 
de rougeâtre glacé, qui vit exclusivement 
d'oiseaux (ann. rân ràs, h6 mang; kh. pos vék 
ahkèp). alà tuëi, Thyphlops braminus Daudin 
(Thyphlopidés), le serpent-minute des Eu- 
ropéens, très petit serpent inoffensif qui 
s'introduit dans les maisons. Sa taille ne dé- 
passe pas fko centimètres (ann. con trùn; kh. 
pos dèk èar?). alà praih saih, Compsosoma 
radiatum Rbinwardt (Colubridés), grande 



Digitized by 



Google 



[dam-alahamda.] ~*^{ 22 

couleuvre jaune bai clair de 3 mètres de 
long, avec trois traits noirs partant de Tœil, 
ventre jaune (ann. rân lài, rân rèng; Ih.pos 
prduk). alà Kîmpîi, Passerita mycterizans 
LiNNi (Dryiophidës), serpent vert, agile et 
effilé, à deux bandes jaunes latérales, dont 
le nez porte un long appendice flexible; 
taille : 3 mètres environ (ann. rân roi; 
cf. angl. whipsnake (t serpent fouet?); \}ï.pos 
khsê kou). dà Upglan, Tachydromus sexli- 
neatus D aubin ( Lacertidés) , lézard très agile , 
au dos vert bronzé, orné parfois de deux 
bandes d'argent, flancs verdâtres bordés 
d'un trait noir partant de la narine, ventre 
jaunâtre à reflets irisés (ann. rân Uën iiên, 
rân màng xà; kh. pos è<m). alà anaihy le 
Petit Serpent, nom d'une année cyclique. 

-rr^ alamC. (ar.p^]).Islam. 

'^'C^ alani (ar. ^^JU *âiam). Univers, 
naissance. 

'^C^^ alàif, (babn., jar. alah; mal. 
malas. Cf. skt. alasa). Paresseux, fainéant, 
nonchalant, inerte, négligent; éprouver de 
la répugnance, de Taversion pour; faire à 
contre-cœur. — alak nuptah, négligent, pa- 
resseux, alah kà (babn. alak Xro»), n'avoir 
pas envie de, ne pas aimer faire, alah kwm 
nau, ne pas se soucier d'aller, avoir la pa- 
resse d'aller. 

'^C^ ala^ (day., mal. alah; day., 
jav. kalah). Vaincu, battu, surpassé, sub- 
jugué; tomber (feuilles); perdre; laisser 
perdre; endommager, souffrir de; endom- 
mager; défaite, déroute, écbec. — alah dap, 
vaincu par l'armée, alah nau rèi, vaincre 
également, halar alah, consentir à céder, se 
résigner à la défaite , se reconnaître , s'avouer 
vaincu, pa alah, prendre en défaut, alah di 
ai rimaun, vaincu par le frère tigre, blauh 
rimaun alah Jk ai gr(pk, et puis le tigre avait 
été vaincu par le frère vautour, blauh po 



mœsuh alah kalm gadoii nœgar, puis le chef 
combattit et vainquit les rebelles et le pays 
fut paciGé. èjpif alàh dl nu, se reconnaître 
vaincu par lui, accepter de ne pouvoir lui 
résister, alah ala, les feuilles tombent, alah 
dahin, les murs en souffrent. 

^r^ alah (ar. iJJ). Dieu. 

^r^n alak (babn., tag.ateik; day., 
jav., sund. arajk;mal. ara^ =ar. ^îj^). Eau- 
de-vie de riz, alcool faible, vin de riz. — 
ta alak, vin, alcool; liqueurs fortes, liqueurs 
fermentées en général. 

'^\^/\ G. alak. Enfoncer, intro- 
duire (?). 

'^'C^ G. alan (jav., mal. alan; mak. 
kalah; sund. malan). Poutre, traverse. — 
alaii san C, poutre de maison. 

■^c^noTi, -^c^norn aian- 

kar, alankarak (skt. àlœpkâra). Avouer, 
reconnaître; prier, faire des vœux; offrir 
une oblation de bétel. 

s> 
'Tr^V'S^ alamin (ar. ^^U ^âia- 
mln). Les mondes, l'univers. — rabtd ala- 
min (ar. (jjaIUÏ «j»^ rabbu Tô/omln, Cor., 
I, i), souverain des mondes. Dieu. 

r 
-rr^T^ alayâ (skL àlaya). Nicbe 
renfermant une statuette de dieu; génie 
protecteur d'un lieu. 

^r^O/^V,n alahamdnk (ar. 
«X^ al-hamdu). La louange [à]. . . Cette 
exclamation musulmane a pris au Blnb 
Thuan le sens de réciter (la prière), répéter 
des formules. 

^r^O/^Y^ rV^û^ alaham- 
du lilahi (ar. «Il <xJL al-hamdu li'Uàhi). 



Digitized by 



Google 



La louange à Dieu! Les Cams ne com- 
prennent guère le sens de ces mots arabes 
et les traduisent par erse résigner à son sort, 
se soumettre à la volonté du destin?). 
S> 

'^-C^ ali (skt art, alif). Mauvais 
génie, esprit malin, démon. — asur ali, 
spectre, fantôme, revenant. 
<î> SI 

-rr^, -rr^ alî, alim. Voir din. 
Don, libéralité; donner, offrir. — oAur ah, 
pitié, compassion. 

'^-C^ alim. Voir oft, alim. Aimer, 
chérir. — açur alitft, id. 
SI 

'^C^ alim (mal. ^ahm = ar. -çJLt). 
Savant. — grû aUffi, docteur de la loi , oj- 
léma. 

S) 

'^C^'^ ali^ (bahn. Ao>It&;day., maL 
aUh; jav. ulih; oc. s. huU). Tourner, virer, 
changer de place; remuer, bouger, se dé- 
tourner, se déplacer; aller çà et là; change- 
ment, revirement; inconstant, versatile; 
prétexte, excuse; troc, échange, échanger. 
— alih tabjak alih tam(p, être toujours en 
mouvement, entrer et sortir; ne faire 
qu^entrer et sortir, alih naupak halëi, remuer 
sans cesse, aller de côté et d'autre, alih 
êaik, retenir, empêcher, mettre obstacle. 
s> 

v[^4^S1 alin (day.Wman;jav.,maL, 
sund., tag. salin; mak. salin). Voir alin. 
Changer de vêtements. — alià drëiy même 
signif. brëi khan av baràu kà nu alin drëi 
vœky lui donner des vêtements neufepour se 
changer. 

S> 

'^JC^^ alin (mal alin). Opération 
magique; cérémonie de lier les poignets ou 
la main avec un fil de coton pour détourner 
un mal. 

S> 

'^^^Q/l alin. Donner, octroyer, 



23 >«— [ali-alok.] 

accorder; don divin, royal; munificence; 
présent. — raii alin, ib donnent. piUau alin 
nuph alin pariak, le roi donne de Tor et de 
Targent. 

S> 

'Tr^'^l alin. Voir alin. Changer de 
vêtements. 

s> r 

^X^'^ C. alimù (bat., sund. ébnu; 
jav. nelmu; mak. ibmu; mal. Hlmu=fkr.ks). 
Science, savoir, connaissance; sciences en 
général. 



^JC^^W âlimô (mal ^adm =ar. 
Jûfi). Nerf, tendon; os. 

^C^r^ G. aluk, alok, alauk (maL 
tilû?). Voir àkk, alauk, alauuk, C. Baisser, 
lever et baisser, faire sauter, faire sauter 
dans la main, jongler; balancer, bercer; 
secouer, agiter (flots); remous, houle, mou- 
vement des vagues. 

^On aluk(bahn.Ao»Iu^;jar.IiiA). 
Le creux, la cavité. 

^O^, "Tci aluv, alàu. Bel- 
védère, mirador, tour. 
J 

-^C^ aie* (ar. uJt ail/). Voir 
cXwh. Alif (I a), un caractère arabe. 

-^OC^ alai (bahn. oWy, afcy). Exlré- 
mité, queue, bout; culot. — alax adèi, 
dernier-né d'une famille. 

^Or^n alaik (bahn. horek). 
Hacher, couper en morceaux. Cf. bnhn. 
halas; mal. hiris, etc. 

^-^r^n alok. Voir aluk, alauk. 
Baisser, lever et baisser, lever en haut, en- 
lever, soulever; faire sauter, lancer en Tair 



Digitized by 



Google 



[alauuk-ava^.] 



►.( 24 )^^<- 



et rattraper; lever et baisser (à plusieurs 
reprises). — pok alok, lever et baisser (un 
enfant qu'on tient dans ses bras pour Tamu- 

ser). 



Lever en haut. 



alauuk. Voir alauk. 



-T^r^n alauk. Voir aluk. Bais- 
ser, lever et baisser; faire sauter en l'air; 
jongler; tenir (dans ses bras), porter; se- 
couer, agiter, remuer, brasser. — gak alauk, 
grande cuiller. 

-T^r^n alauk. Numérale des ri- 
zières; pièce de terre. — hamù dm alauk, 
deux champs, alauk hamù, rizière, loua alauk 
hamû ni tapa truh pâ alauk hamû bakan, 
labourer cette pièce-ci et passer sans inter- 
ruption à une autre pièce (les labourer 
d'une traite), alam alauk hamû, dans une 
pièce de terre, dans un champ. 

^^C^ alaun (bahn. hlam't). L'éten- 
due, l'espace; les plaines; la terre entière. 
— ioraA ivp alaun, le sang inonde l'espace, 
inonde la terre. 

-^^C^V^ alauv (kh.tiJa). Un oiseau 
de proie nocturne. 

'^'W V Y aljah. Corps, personne, 
soi. — àr^ èhai aliah, nos humbles per- 
sonnes; vos serviteui*s. 

Verge; pénis. 

-rr^Oom C. aUasak (ar. ^\ 
o/yéwa' = hébr. yc;>VK elUa"). Le prophète 
Elisée (Cor., xxxviii, li8), 

J 
'TrT'9 alio* (ar. u^l olj/). Alif 
(I a), un caractère arabe. 



^rp^ aljia^ (ar. M aUah). Allah, 
Dieu; dieu, divinité. — po ahiahiak alâ, 
diiah tak aïi (ar. JU? M allah tà^àlà trDieu : 
qu'il soit exalté!^), le Très-Haut; Dieu. Le 
dieu des régions inférieures (voir a/â), sui- 
vant les Kaphirs qui méconnaissent l'origine 
musulmane des mots ci-dessus. 

-TX^O^n aluahuk (ar. M\ al- 
lahu==jM vocalisé). Dieu. 

^m^cWûT almùhâram (ar. 

*v^I atr^uharram). Muharram ou Mohar- 
rem, premier mois de l'année arabe; il a 
une durée de 3o jours. 

^-CIX^^^ allamu. Voir altmu. Une 
formule magique. 

^n^Çld alval. Voir aval. Sein, 
ventre de la mère; placenta (?). — praunhœn 
mœn dalarfi alval tiu mai jo, des le ventre de 
sa mère il était et resta grand mangeur. 

^^^ av, pron. ao (ann. ào; bahn., 
rad., stg. ao; kh. au). Habit, vêtement en 
général. — av rata, le vêtement mis sur la 
statue de Pô Klauh diRai (une divinité), av 
yu(pr, l'habit blanc des prêtres de Panran. 
av dikuœk, nom de la tunique blanche des 
prêtres, av dak^ak (dakuk)^ l'habit blanc du 
Pô Adhia (grand prêtre), av banû, habit 
fleuri, habita fleurs; fils (poét.). ra(=^ran) 
brëiavbanû, elle accoucha d'un fils [litt. : les 
gens donnèrent un habit à fleurs (poét.)]. 
brèi av baûu, accoucher, av kan di hù kùm 
èuk opo, Monsieur ne veut-il pas mettre ses 
vêtements? av lamauv, fanon du bœuf. 

'^H^Y avah. Agiter la main, faire 
signe avec le doigt, la main; tape; chique- 
naude. — avah tanin, appeler de la main, 
du geste, avah tanin kà ârap, donner une 
chiquenaude à l'éléphant blanc. 



Digitized by 



Google 



-^^ 25 >«— 



[avak-açît.] 



'^XSJ^ avak (bahn. uA; kh. rit, 
vu'k; stg. iw/, twfr). Remuer; agiter, brasser; 
mêler, mélanger; «malaxer, pétrir; confus, 
désordonné, brouillé; péle-méle, en dés- 
ordre. — avakvaky brasser(un liquide), aoak 
ahoTy péhrir un gâteau, avak avary avak avar 
harù^h, confus, désordonné; (racassier, ta- 
tillon, brouillon. 

'^^ftT^ avak (bahn. uak; kh. vék; 
stg. uêk). Puiser; cuiller à long manche; 
noix de coco emmanchée. — bauh avak, une 
cuiller; une louche. ^or avak C, manche de 
la louche. 

^^f1 avat. Coudre. 

^^^ avan. Voir avait. Partie , mor- 
ceau, fragment. — jauh jia klàu avan C, 
cassé en (rois morceaux. 

vL^xft^ avan. Broder, exécuter en 
broderie; orner une dtoffe de dessins à Tai- 
guille; brocher d'or, de soie. 

^^^ avam. Voir avom. Corps. 

-T^^ftoTl avar (bahn. uor). Agité, 
secoué, brassé; mêlé, confus, désordonné. 
— avak avar, id. 

^-^n, -^in aval, aval 
(jav., mal., sund. aval = ar.Jy\). Commen- 
cement, naissance, origine, principe, source; 
sein, ventre de la mère; l'autre monde; 
jadis; vie antérieure; secret, caché; for 
intérieur, conscience, cœur; nature, sens 
intime; corps; destinée, sort; inilié, initia- 
tion. — paléi aval, lieu d'origine, pays de 
naissance, kruà jhn aval, qui a pris nais- 
sance, nupû anal=panojtcm doMâu, dans 
l'existence antérieure. 

^VS>^^ avilj. Voir ahih. Tout, tous. 



^x^ avCÙ (jav., sund. avak; mal. 
avak). Corps, personne, quelqu'un , les gens. 
J 

^^ft^^iTl G. avO'n, pron. avi. Voir 
avaxt. Morceau, partie, fraction. 

^-^^ftfl avet. Voir aval. Coudre. 

^^ V4>fi avet. Voir ava\x. Morceau, 
partie, portion. 

^^^îc^n avaik. Pièce, objet consi- 
déré séparément. — kkan klàu avaik, trois 
pièces d'étoffe; pièce d'étoffe en trois mor- 
ceaux. 

^>^ vftyi avait. Morceau, partie d'une 
chose; partie, portion, part, moitié; frag- 
ment, tronçon, tranche, bouchée. — jauh 
jla dm avait, cassé en deux fragments, kauh 
akan nan dm avait, couper ce poisson en 
deux morceaux, po pan mo>iiurfi sa avait pô 
klauh garai momum sa avait, Pô Pan but une 
partie (de l'oblation) et Po Klaun Garai but 
l'autre partie. |?aavatV, couper, trancher, mor- 
celer. 

^^;{xn, -^^-^n avok. 

avauk (stg. uok). Gallinula chloropus Linn. ; 
Gallierex cinerea Gmbliii; Erythra phœni- 
cura FoRSTBR (Rallidés), Poule d'eau (ann. 
con ga nw&c, con quéc; lûi.mân tïk). 

"y^"?, Î^V avlah,ovla^pron. 

a-ou'la', o-ou-W (ar. aMI). Allah. — dï <np. 
bama avlah C. , de la race d'Allah (= les fils, 
le» enfants de Dieu. Cor., xliii, ïU). 

Islam. 



âçalam (ar. ^:^\ islam). 



'0?^f1 A. açit (bahn. toçiet; jar. 
aset). Voir asit C. Petit, peu, un peu. — 
sa açit, un peu. hai açit, fillette, mom açit ta 



Digitized by 



Google 



[açot-asar.] 



K 26 ). 



ni, depuis mon enfance jusqu^à présent. 
açit ira, bientôt, dans un instant. 
J 

^^/^ A. açcll (bat. orifc; jav., 
mal., sund. imr; tag. o«^). Voir a/çxwU 
Prendre sa course, se précipiter; en courant, 
à la course. — aifooi à\ iku huoy non açœk 
dkupétapak hamù, prendre sa course à travers 
les rizières en tenant la queue du buffle- 
tin. 

J 

'^S^^l^i/^ açjiO't. Voir aç(pk. Courir, 
galoper; course; en galopant, en courant. 
— açmt àwfit tapak hamû, prendre sa course 
dans la direction du champ. 



■^qT^ 



G. âsâ (kh. Ma; mal. , tag. osa 
= skt. àçà). Espérance, espoir, confiance; 
attente du bien qu'on désire; intérêt, avan- 
tage; services, bon office, secours; dili- 
gence, zèle. — îMpk àsà, aider, prendre les 
intérêts de quelqu'un; s'intéresser à quel- 
qu'un, lakàu mœk àsà, offirir ses services. 

'ToT^ G. asal^ (day. osa; jav., 
mal., sund. asah). Frotter, user, râper, ron- 
ger, gratter; limer; émoudre ; affiler, aiguiser; 
se frotter, se gratter; pulper un médica- 
ment. — a$ah jrûy frotter une drogue sur 
une pierre avec un peu d'eau pour la réduire 
en pulpe, batàu asah (mal. batu menasah), 
pierre grenue dont on a évidé les quatre 
faces et sur laquelle on frotte, avec quelques 
gouttes d'eau, des médicaments (racines, 
feuilles, etc.), pour les réduire en une sorte 
de pulpe qui est ensuite délayée dans de 
l'eau ou de l'alcool faible et administrée au 
malade, asah grik, décrasser, asah rûp, se 
nettoyer, se frotter le visage, asah khat, net- 
toyer en frottant, tagëi kuà Hu asah, les dents 
qu'ils liment (les Cams se liment les dents). 
batàu asah, pierre à aiguiser, balàu asah 
thauû, pierre à aiguiser les couteaux, asah 
ta gaUau, râper du bois d'aigle dans 
l'eau. 



-Torn, ^^n a. aaak, 
açak. Voir, regarder. 

-TûT^/n G. asak (mal. a*a?). Petite 
partie du temps ou d'une chose; moment, 
instant. — sa asak C, un instant, un mo- 
ment, un peu. mo>yai nau asak C. , parler un 
peu. 

^ûT^n G. a8ak(?). Fumée. 

-^qT"^ G.a8at(bahn. aéànr). Là- 
cher, relâcher, abandonner, laisser. 

-îTorVû^ c. asadap (mal. «.- 

dap). Voir athadap A. Se cacher, être caché. 

'^ûT^'yi asan (ar. ^y^^ hasan). 
Hassan, un calife. 






-TûT^'a^ asân (ar. ^L^). Hassan, 
fils atné d'^Aly, cousin de Mahomet. 

'^OT^Û/^ asap (bat., mal. asap; 
bis., mao., sam., tag. asu; bent. sisw; bul. 
susuw; ibn. atup; day. asep; jar. œsap; tag. 
hasap). Fumée; poussière; brouillard, 
brume. — asap apuëi C, fumée du feu. 
hdm asap, enfumer. 

'^Q/ ûT) G. asar, pron. aserr (mal. 
^a§er = ar.yâfc). Après-midi ; de & à 5 heures 
du soir; la prière de l'après-midi ; la gui'' sA- 
rate du Coran. 

'ToPoTl G. asar (skt. sàraf). Voir 
athar. Partie solide d'un corps; noyau, 
graine; cœur, centre; essence; partie essen- 
tielle d'une chose. — asar panât, cœur de 
jacquier, asar ratak, pois, haricots, asar 
mc^tà, prunelle de l'œil; globe de XmX.asar 
vah, hameçon, asar phau, grains de plomb. 
èrauk asar phau, charger à grains, intro- 
duire une charge de grains de plomb dans 
un fusil. 



Digitized by 



Google 



K 27 



] 



-Tor^ûT-n G. asarat. OccupatioD, 
affaires, faits. — asarat barat, id. 

S> 

-TûPom asarik (ar. y^ V). 
Voir vahsarik. La prière qui se dit vers trois 
heures du soir (Musulmans); titre de la 
cui* surate dû Coran que les Gams récitent 
quelquefois. 

^oPn A. asal. Voir orto/. Origine; 
race; principe. 

-^qTC^ g. asal (ar. >t afol). Voir 
atkal. Origine, race, lignée; famille, race 
royale, sang royal; famille royale chame; 
naissance, noblesse, titres de noblesse, 
carnet de famille (kh. savada); nom royal; 
intelligence, connaissance, savoir. — a»al 
non asul, catalogue de noms de famille; 
rostre généalogique; carnet sur lequel sont 
enregistrés tous les faits intéressant les 
membres de la famille. — po asal, nom 

propre, un génie. 
• 
^ûT^X^ asalam (ar. J^\ islam). 
Islam; musulman. — êœfi a«a^ (les) Cams 
musulmans, asalaifi paralau, suivre la reli- 
gion de Mahomet. 

-^arr^arn a8ala8ak(ar.,lsiUJi 

a-salàsà'). Le troisième (jour)»- mardi. 

-ToTVi G. asit. Voir açit A. Petit, 
peu, un peu. — sa (ha) asit, un peu. 

^oT^'Vorr^ C. asinoTaka (paH 
atHà narakaf). Un enfer. 

'^ûTVl asir (ar. ^ = gr. «%). 
Atmosphère éthérëe; éther. 

-TonV^m c. asujuak. Défail- 
lir (?). 

-ToOtTû^ C. asubhap (skt. «- 

subhavaf). Êtres animés; quadrupèdes. 



^OHO)! asUT (kh. àsàr). Voir athur. 
Encourager, réconforter; consoler, avoir 
pitié. — asur aliffi, pitié, avoir pitié, lakâu 
m(M pO dahlàu asur alifii, implorer d'abord 
votre pitié ou la pitié de quelqu'un. 

^oT^ûTl asur. Voir athur, oAura. Les 
animaux. 

^ûTÎOn asur (skt. asura). Mort, re- 
venant, fantôme, spectre; démoniaque, 
furieux, être possédé, possédé; épouvanter, 
terrifier; craindre. — asur mo*k, être pos- 
sédé, asur rak (skt. asura) , les mauvais espri ts, 
les démons, asur ah, revenant, spectre, 
fantôme, ganucfr asur, le roi des spectres. 

-ToTîn G. a8lll(ar. J^J uful, plur. 
de J^\ asal). Voir asal. Noblesse. — asal 
non asul, catalogue des noms de famille, 
registre généalogique, carnet de famille. 

-ToTXI G. asul (mal. sduf). Exa- 
miner; inspecter; explorer. 

'TûTÎ' G. asàu. Voir oMu. Chien. — 
asàugrauh C, le chien aboie, asàu gala C.j 
chien enragé. 

-T^ûT^n G. asek. Voir sa^k. Flot- 
ter, surnager. 

'^^qT^ a. asai. Un prophète. Isaïe 
(ar. Jmum ià'yà') [?]; Husaïn ou Hosaîn, le 
5' calife (ar. ^^x^^ husain) [ÎJ. 



-^OqT^ asaih (bahn. a»M; bol., 
kco., kas., kuoi, por, rad., sam., stg., sué 
se; cur. iè; jar., sed. (Péeh; kh. sèh; phnon, 
prou che). Cheval. — nœsak asaih, année 
du Cheval, une année du cycle. 

^0ç^^^ G.asaik. Voir asaih, alà. 
Cheval. — ulâ prah asaik, Compsosoma 



Digitized by 



Google 



^ 28 



[asauk-i.] 

radiatum Kbinw. [Colubridës] (ann. rân IM; 
rân hi ngwa; kh. po$ praluk). 

-T^aT^m G. asauk. Fumée (?). 

-TOûT^ G. asaup. Voir a,af. 
Fumée. 

■^^^^, ^ar<^-n C. asiat, 

asio't (ann. x^x7\ Faire glisser, déplacer, 
trainer, déplacer, se déplacer par pelits mou- 
vements. — aziat maik rëi, se déplacer, 
s'approcher. 

'^ûT^ G. asjiëi. Chercher, se mettre 
en quête de quelque chose, faire des efforts 
pour découvrir. — wfuëi katàu, chercher les 
poux. 

-Tû^, ■^^, ^û^oD ahâ, 

âh&, ahar (skt. âAôra). Nourriture, subsis- 
tance, vivres, aliments; aliments en général. 

— ahar mpnomy gâteaux, pain, vivres, ahar 
yamœn, douceurs, sucreries, ahar dià hrùh, 
gâteau fait avec le riz gluant, ahar balik 
tapëi, gâteau de riz sucré, ahar hakul, gâteau 
de fête des Gams du Cambodge et de 
i'Annam. ahar pëi èuk buyamom, mets sucré 
de riz ou de haricots (ann. chè, cungchh). 

-Tû^n ahak (day., mal., sund. 
usaha; malg. asa; tag. o«aAa = skt. uUàha). 
Effort (physique ou moral), application, 
contention; faire effort; faire aller, faire 
avancer, pousser en avant; faire force de. 

— ahak talakpanau, jeter un coup d'oeil et 
faire avancer. 






-^û^fl âhat (ar. J^^t eUhad). 
Le i*** jour de la semaine, dimanche. 

^Q^on ahir. Derme. 

s> 
-TO^OTI ahir (ar. ^\ àkhir). Le 

Dernier (ar. «^^1), un nom ou attribut de 
Dieu. — ahirbathir{ar.jXAA*i\ •ik.iH al-àkhir, 
aUba^). Le Dernier, le Perspicace, noms 
de Dieu, rabi ul ahir (ar. ^^t xxisràbfu 
'l'àkhir) C, le dernier mois de printemps 
ou &* mois des Musulmans. 

"^O^oTfl ahirat(ar.Jl^tâMîraf). 
L'autre vie, la vie future. 

J 
^Q/^-^ aho'^. Détourner, chasser, 
éloigner; purger, nettoyer. — /iAo»A ffl/o»A, 
détourner un sortilège. 

-^^Q/^ âhê. Informer, avertir. 

^^û^n ahauk(maL|waAti;sak. 
praoh; sem. pahuk). Bateau, barque, sam- 
pan; grande barque, jonque de mer. — 
dik ahauk, s'embarquer, kanptfi ahauk, nau- 
frage, dànitn ahauk, cercueil. 

^Û/^OO^ âbjOT. Brahmaniste, 
païen (opposé à bani. Musulman); pro- 
fane. 

-^(^CoTl âhiOT. À découvert (?), 
en plein jour(?). 



*? 



i^ i. Troisième lettre de Talphabet, 



Q? 



s'écrivant aussi èCy rarement '^ (= a 



a + signe voc. ^ t, ^î) et souvent confondue 



5» 



avec sa longue ^^ la quatrième lettre. 



Digitized by 



Google 



sacré. 



% ^y ^^ i, i, ik (ann. y). 
Volonté, consentement; intention, dessein; 
opinion, jugement. Souvent expiëlif et sert 
i relever la force de l'expression. 

^^, -^¥1 C. lip (kh. em). Doux, 
ré. 

^^, ^X^ i^. Ahl hél(interj.). 

"^^^ i^. Timon. — ih lanan, flèche 
d'une charrue. 

i^durael, i^surael (ar. JuSt;^ ^Azrà'il). 
L'ange de la Mort (Cor., xxxii, 1 1). 

^r^r^ A. ikak. Voir akak. Attacher, 
unir, lier; relier, assembler, joindre; attache, 
lien, bandage, ligalure; attaché, lié, joint; 
assemblage; tissu, étoffe. — ikak talëikainf 
nouer une ceinture, ikak pagatfi, faire 
adhérer, coller, ikak yan klàu y<m, mettre 
trois tours de fil de coton autour de la 
statue d'une divinité, ikak kaian, construire 
une tour, ikak çuan, retenir son souffle, sa 
respiration. 

^r^2f\ ikan. Voir akan. Poisson. 
— klaup ikoHy harponner le poisson. 
r 

"^/w ikù. Voir afcii. Queue. — ikù fupvy 
queue, bout de la natte. 

^nrm, -Tnrmik- 

tikat (mal. ittihàd = ar. ^L^l). Union, 
accord, harmonie, sympathie. • 

^^^y^ ikhan. Voir akhan. Pré- 
venir, avertir, informer. 

'^, ^'W, -^inCin, iiii(kh. 
^).Méme, (de)soi-méme {rare). — rauv in, 
rapide d'elle-même, qui tire sa vitesse de soi. 



^ 29 ).o— [i-idalaiy.] 

^ in = kam. Ceinture, taille; reins. 

^, ^^ in auù. Callula pulchra 
Grav, rainette h la voix de basse profonde et 
puissante qu'on entend mugir les nuits de 
pluie, grenouille-bœuf ou crapaud-buffle 
des Européens (ann. cm ành wamg; kh. hiû). 

^yfl inat (bat. inot; day., mal., 
sund. inat; jav. eûei; mak. ina). Prendre 
garde, veiller, épier. 



^'^ 



V inù (day., mal. tiitii). Violet. 

^^^Vk iiauv. Voir wS^awa. Nom 
d'étoile. — ioftilfc ilawû, une étoile. 

^^, ^^ ita, itâ, pron. eta C. 
(bat. Alto; bis., jav., mal., tag. ittto; mak. 
hsXii). Soi-même, corps, personne; nous, 
notre. — àHA Ua, nous-mêmes; jo^ ita y 
notre chemin. 

f^f^^ itan (jav., sund. inten; mak. 
intah; mal. intan). Diamant; précieux, de 
prix, cher (au pr. et au fig<); le foie = le 
cœur. — itan mœta, les yeux, tapun itan, 
boucher les yeux, itan padai, parures, orne- 
ments (?). 

^^V^Vof] itthar C. Inhumain, bar- 
bare, brutal (= kh. it tiu>r, qui manque de 
dharma, inhumain). 

^^V^r^Tl G. idalaiy,proD.ii«tt 

(jav. , sund. adU; mak. adilé; mal. ^àdil = 
ar. J^U). Équitable, juste, convenable, 
bienséant ; noble , digne , honorable , louable; 
heureux, content, satisfait; joie, plaisir, 
bonheur; mépriser, ne pas faire cas, dé- 
daigner. — juèi idalaiy hainai C, garde-toi 
de dédaigner, de mépriser, ffcm idaUdy, 
manger avec plaisir. 



Digitized by 



Google 



[idaramavsD— inrâ. 1 



30 )^H 



^VûT^^S^Q^ idaramavan (ar. 

JiihAj ramadan). Ramadan, mois du jeûne 
chez les Musulmans. 

S) 
"^ V Q/1 idin ( ar. ^^1 idn ). Permission , 
autorisation, faculté, liberté; usage, cou- 
tume, direction; demander; livré, aban- 
donné, remis, accordé; étudier. — lakàu 
idin, demander la permission, brëi idin, 
accorder Tautorisation. 

"^WSil îdun. Voir orftin. Nez, narine. 

^^ G. in (kh. en). Toi, tu. — ni 
in C, toi, toi là-bas I 

^^ ïn. Cf. mcnn. Se distraire, 
s'amuser. 

s> 
^^ ïn. Une divinité. — yaû in, 
Indra (î). 

S> 

i^^ în. Voir an. Rien, sans, nul; 
être privé; privatif; supporter, tolérer^ pa- 
tienter, endurer. — tniâ moia, retenir ses 
larmes. In ank, supporter, avoir pitié. 

i^^ inô' (bal. , day. indai; bat. , day. , 
ni. , mel. day. , tag. ina; buk. day. inai; bul. , 
Ir. ma; jav. inya; ki. day. inï; 1. day. sindu; 
md. inan; pér. s. nà; pu. day. mî). Mère. 
— amû> inù>y père et mère. inO* ranam, la 
mère aime, ramn^i in(P, aimer sa mère, inù» 
nœgar, pô in(P nœgar, po yan iniP nœgar A. 
(^^yanpo ku nagar I.?), la déesse Mère du 
royaume, la Cérès éame; primitivement 
la Bhagavati indienne, nupnuk ino», poule 
couveuse, limcm in&, femelle d'éléphant. itUP 
tanin, pouce, ina» takai, gros orteil. inù> takai 
pak likuk, avoir les orteib par derrière, 
marcher les pieds retournés (d'un démon). 
inù» son, faite de la maison, inip hgan, poutre 
de faite. 



^^C^Oç^ ino»garai (skt. nàga- 
râja). Voir nœgarai. Dragoo, nfiga; serpent 
mythique. — mpsak inœgarai, Tannée cy- 
clique du Dragon. 

^0^ V^ V inô'mo'dôn. Un monstre 
marin mythique (?). 
^ S> 

^'S^fl init (kh. anët). Pitié, com- 
passion, attendrissement, émotion ; souvenir, 
mémoire, impression. 

^^ inàu. Poutre, solive. 

^'^ ^ inai. Voir vn!m. Insulter; malé- 
fices. 

^00^0, <:^9Q/VT"n iniai. 

in|aiyak (skt. anyàya). Maléfice, sortilège; 
poison; empoisonnement; insulter, injurier, 
outrager; garder rancune; braver, défier, 
provoquer; opprimer. — nap iniai , faire 
des enchantements; 

<^Q/Tr^, -^Q^TTO^ intan, 
ïntan (jav., sund. inten; mak. intan; mal. 
intan). Voir itan. Diamant, perie; précieux, 
de prix. — nuptëi intany diamant. 

^^V^^/f indanuh (skt. indra-^ 
dhanus). Arc-en-ciel. 

^^V^ûT, ^Q/I^OûT indirai 
(skt. indraràja?). Nom d'un roi. 

^^^^^^Of innitâvâçanâ. 
Nom propre. 

^^'W^OTI inno-bar = tuëi wm. 
Suivre les hommes, les gens(î). 

•^Qi/loT inrâ (skt. tnrfra. — L'examen 
des inscriptions montre que le d de ce mot 
va diminuant de grandeur et finit même 



Digitized by 



Google 



par disparaître tout à fait, d'où la graphie 
qui s*est conservée). Le dieu Indra. — gantp 
çrïk mrà^ la suite du vénérable Indra. 

^'a^ûTû^^rn inraphael (inra 
-far. JuSli^ raja il). L'archange Raphaël. 

^^^-^r^ G. insâaulah 

(ar. AMt pU yJ iniâ^a 'llah). S'il plaît à Dieu, 
si c'est la volonté de Dieu. Reslriction que 
doit toujours exprimer un Musulman avant 
de formuler un vœu (Cor., xviii, 28). 

(^Q/^<j{l ipbarahim, ipbûràhim (ar. 
^<v^tyl ibràhltn). Abraham, Ibrahim. 

^Wn G. ibadat (ar. «^l^ S6â- 
dat). Religion, culte; piété, dévotion. — 
nap ibadai, remplir ses devoirs religieux. 

S) 
^Vr^ ibalih. Voir aio/ÎA, abUh, 
abUph. Eblis ou Iblis, Satan; diable; spectre. 

^V^r^^ ibal*. Oncle cadet (?). 

"^V^ G. ibèi (kh. pei). Monnaie 
valant i/k de fuon ou 1/1 6* de slën (environ 
5 centimes). 

^^r^r^ ibûkaU(ar.jL*^tate 
^ab). Ali, quatrième khalife. 

^vif^c^vr^ ibùtàiibak (ar. 

cJlb^l abû tàlib). Aboû Tâlib, oncle 
paternel de Mahomet, père d'Ali. 

i^ xj^ imam. Voir imo^. Imâm. 

"^'^'3(^1 G. iman (ar. ^W aman). 
Paix, tranquillité, calme, sûreté, sécurité; 
loyauté, sincérité, fidélité, bonne foi. — 
iman amal, mérite, vertu; le beau, le bien; 



31 }**— [inraphaelr^lama.] 

le fruit, la récompense des bonnes œuvres. 
var iman, oublier ses devoirs religieux. 

^^m, yX imal. Voir amal. 
Vertu, mérite; piété, ferveur, bon exemple 
(Musulm.). 
r 

^V G. imô'. Voir oiîiô». Père. 

p. 
^W imô'm (ar. *UI imàm). Imâm, 
|>rétre musulman; chef, pontife, président. 
— imûm katip (ar. (^\S Ja\ imâm kàtib), 
lecteur de mosquée, secrétaire, scribe. 

^^^ imai* (jav., mal amis). 
Puant, fétide, infect. 

i^ vSv imj[0'n. Voir amwm. Regarder, 
voir. — imipm glan, regarder, scruter, exa- 
miner. 



iyauva, pron. iyao, iyao-ua. Ohl (interj.). 
— iyauva blauhjOy ohl c'est fait! 

^ûTû^ irap. Voir arap. Éléphant. 

•^qTO^ iraya. Voir myà. Vers, 
poésie. 

J 
^ûT^ inyç, pron. vrySiç (ar. jû^ 
*ari). Splendeur, excellence, majesté, gloire; 
splendide, magnifique, superbe. — vnpç 
bijak, splendide, très beau. 
J 
•^OT^ irO'ç(bahn. hxxrët). Trancher, 
retrancher, enlever, arracher. 

J 
'^ûT^ iro'ç. Cf. aroç (mal a:rvi). 
Dos; colonne vertébrale. 

^X^'^ Uamu (ar. jk^ S7m). Science , 
savoir, instruction^ traité, ouvrage technique. 



Digitized by 



Google 



[ilalû-ughak.] 



<^r^Û/^ Uahi(ar.^hte%).Dieu, 
divin. — yâ ilala, ô Dieu ! 

P 
^-ryC^-^W iUamô. Nerfs, veines. 

s> 
^^, ^^ ÎV, ÏV, pron. ta. Voir 
iôv, û)>&. Gauche, à gauche. 

^«^ G. isâ (ar. ^^ 'M). La soi- 
rée; vers huit heures du soir; la prière du 
soir des Musnhnans. 



^ûT^ 



isâ (ar. c^vMAft ^a). Jésus-Christ. 



>.( 32 ).«^- 

A. isan, esan, eçan (kh. etsan= ski. içà- 
na). Nord-Est. 

^ûT^ V^fl G. isabat. La personne 
divine (?). 

^orr^^'C TjTV^ C. isalamu 

âlëikcm (ar. (XJL^ i^^lUJ! assalàmu ^alai- 
kum). (fLe salut [soitj sur vousl^, formule 
de salut entre Musulmans. 

^qT^C^ islam (ar. p^t Ulâm), 
Musulmans, les Croyants; Islamisme. 






«?v 



'^ ëi. Cinquième lettre de Talphabet, 
espèce à'% allongé, se prononçant à peu près 
et, dont Tusage remonte très loin puisqu'on la 
rencontre fréquemment dans les inscriptions. 



«V 



■^OTD Vm èinal balat 
(ar.-mal. «iluJl çjj^ ^ainu 'Umnàt). Sorte 
d'étoffe précieuse, et, chez les Cams, un 
tapis. 



Z u (écrit aussi d?/ u). Sixième lettre 

de Taiphabet. Sa longue Z ù (ou '^ ù) 
lui est souvent substituée. 

C û. Manquer,fairedéfaut, être absent; 
défaut, manque, disette; défectif, impar- 
fait , incomplet. — btdan â, mois de s 9 jours. 
û hakran, mois qui manque ordinairement, 
mois intercalaire. 

Z G. ù. Voir 0, o/u Non, ne pas. 

Zy '^ Ù (kh. au). Ruisseau. 

"^t^ G. \Ù^ (kh. us er bois à brûler^). 
Brûler, passer au fer chaud. — uh apuèi, id. 

iOy xù^. Voir 0, oh. Ne, ne pas, non. 



Zf^ uk (bahn. uk). Voir sauk A., 
sauk C. Sortir, faire sortir, expulser (?). 

S) 
2,'C^Q^ ^j^JiIjj Voir oiAm. Sinistre, 

odieux, funeste, exécrable. 

Z\ ughâ (bat. aAor; jar., mak., oc. aka; 
mai., sund. aj;ar. Cf. bat., jav., maL, sund. 
urat; bis., tag. ogat; bug., mak. tira; day. 
uhal; malg. uzatrâ). Voir aghà. Racine, 
souche. 

ZV^f^ ughak (oc. hokehokef). Voir 
tiiAa&. Flots, lames, vagues. — Ce mot n'est 
peut-être qu'une lecture fautive de uhhak 

motivée par la ressemblance de V et O^ 
dans l'écriture négligée. 



Digitized by 



Google 



«^ 33 



i, iVi A., C, t, C. un, aun, 
pron. on (ann. Af^g^\ Aïeul, grand-père; 
vieillard, terme de politesse qui répond à 
ffMonsieun). — tm toAâ, vieillard, mon- 
sieur, un l;ic C, père. 

TjTT/^ a£ik(8kt. ucchista). Ce qui 
reste, restant, reste (au pr. et au fig.); res- 
tant, laissé, ménagé; omis. — mo>to>h èavan 
kniïi uéik, la demi-tasse qui reste. 

ZV^/V^ c. ujut. Vue, vision. 

Z'9^ A. ut. Voir tttorafc,ti<iirai. Nord. 

^f1, ^n ut (ann. itf). Ut, prin- 
cesse annamite, femme du roi Po Rame. 
Me conseilla à son mari d'abattre Tarbre 
kraik (voir ce mot) et causa la perte dos 
Cams. 

S^f^oTl utar(bal., jav., mal., sund. 
atw; day. ator; mak. atoro). Enchaînement, 
succession (d'objets), file, rangée, suite. — 
utar bulofiy jours néfastes du mois. 

troTn, ^.roTn utarak 
(skt. uttara). Nord; vers le nord, du côté 
du nord. — tOarak éipk, la montagne du 
Nord. 

troTn, zr^Qpn utarak, 

Uturak (skt. uUara). Nord, au nord. — uta- 
rak dœk, an nord de la montagne, ou la 
montagne du nord. 

triy^or^-n, -^r.nv^r.n c. 

utmo'nut. Conlentement;plaîsir; se réjouir. 

l^, tVc, t^Qf^ udâ,ùdâ, 

udar. Voir adar. Peu; petit; peu à peu, 
doucement; désert, silencieux, sans bruit; 
légèrement, lentement, à voix basse ;immo- 

DlCr. CAM-PBAIfÇAIS. 



[un-ubah.] 

bile. — paudar, faire sans bruit èray bi uda, 
arroser légèrement. 

oVO^ udaya (skt. udaya). Lever 
(d'un astre). — udaya manron I. , Sud-E8t(?). 

ZV^C udjO'n. Voir adiom. Scorpion. 
Z^ un. Oncle (?). 

'^^ un. Amnios; liquide amnio- 
tique. — iâ an, id. 

Z"^ uni (ïnal. îm). Voir ni. Mainte- 
nant; là, ici. 

Z^^^iT^Of] G. unusar (skt. anusàra). 
Conformité, accommodation; propre à, ap- 
proprié; prunelle, iris. — unus(^ nupta, pru- 
nelle de Tœil. 

t"^, "^^ G. untâ (jav., 
mak. unta; kh. ût; mal., sund. mta. Cf. pâli 
ottha = skt. u^fra). Chameau. 

unmo'nut. Noir utnupnul. Satisfait, content, 
gai, joyeux; contentement, se réjouir. — 
mn unmomuty id. 

l^^^^f^ G. upak(bahn. apah; bat. 
upa; day., jav., sund. upah; tag. opa). Voir 
apah. Louer, prendre à bail; se louer; sa- 
laire; loyer. — tipoi uraû C, louer des 
hommes. 

2,0'^^^ 'yi C. upan. Voir «pan. Tenir, 
observer. 

^û^v'^D^^ upbabhup^Aiiait. 

Manger (lang. myst.). 

ZV*^ ubah (bat. uba; day., sund. 
obah; jav. ovak; mal. ubah; malg. vaova; 
oc. haapae). Changer, modifier, varier; va- 
rié, divers, différent; séparer, diviser, dis- 



mrsiHHiK watioualb. 



Digitized by 



Google 



[ubhak-urûti.] 



~H^ 34 )^- 



tinguer; ne plus s'occuper de, abandonner, 
oublier; dégoût, fatigue, lassitude, ennui. 
— juëi brëi uhahy ne sépare pas. 

ZZS^r^ nbhak (bat. umbak; bis., 
t^ig. hombak; bug., mak. iom^an; jav., sund. 
ombak; mal. ombak). Lame, vague, flot. 

eW?.^W?umarah, au- 
marah. Une divinité (?). 

umasalâmo'h , umasalâmo'h (ar. xoi^iuJI J 
umin essalànuU). Une des femmes de Maho- 
met. 

Z/^fn umat (ar. jUU ^àmmat). Le 
commun des hommes, le vulgaire; les 
hommes, les fidèles, les gens de bien; nous, 
les Musulmans; Tlslam. 

Z^^ûfl umar (ar. y^ ^omar). Omar, 
le second khalife chez les Banis; nom d'un 
esprit chez les Cams brahmanistes. 

2'^-d G. umal. Voir amo/. Chasse; 
chasser. 

2'^'Cn G. umal. Voir amal. Bonne 
action; vertu, mérite. 

Z^ umo'. Voir amO>. Père. 

6 xTûTl umOT. Voir umar. Omar. 

2^ VûV^^^^ umô'rûp (skt. umà-rûpa). 
Une divinité: Uma(?); Amrou (^yj) [?]. 

î'^ûT! umuT (bat., day., jav., maL, 
sund. tmur; bug., mak. umuru = ar. y^ 
^umr). Age, le temps de la vie; la vie; 
âge, durée des choses. — umur hudorfi thun, 
quel âge [avez- vous]? umur ito, notre âge. 

Z^ûTl UT (mal. haruf). Couvert de 
nuages , nuageux , nébuleux ; sombre, obscur, 



ténébreux; nuage, tourbillon (de pous- 
sière). — ur dhur, la poussière s'élève en 
nuage; un nuage de poussière. 

Zq^, ut. Immobile. 

Zçjpr^ urak(bahn. ara; bat., jav., 
mal., sund., urat; bis., tag. ogat; bug. urë; 
day.iiAa^;fidji ua; maf. ur^; mak. ura; malg. 
ozatrày Voir arah. Numérale des cheveux, 
des fils, des veines, des choses déliées, té- 
nues; fil, brin, filament; nerfs, veines, 
vaisseaux; artères; tendons. — huk tyuh' 
urak, sept cheveux, kauk ^k ûu tijuh urak, 
lui couper sept cheveux. r<pk sa urak, un 
brin d'berbe. urak mrai, fils de coton, urak 
anaih, petite veine, veinule. 

ZqP/] urak. Voir arak. Maintenant, 
à présent, en ce moment; récemment; en- 
suite. — urak ni f^aUc C, actuellement 
donc. 

oO^ uran, pron. wan (bat, kawi, 
mak., tond, uran; bûl. iUûn; dûs. tûlûn; 
fidji daura-vou; jar. aren; jav. uvan; mal. 
oran; malg. olonâ; nias ira; pu. dy. uroh). 
L'homme, les hommes, le genre humain; 
un homme, une personne, un individu; 
par ext. quelquefois un animal. — uran but 
ffhày ministres, uran athua, les étrangers, 
ceux qui sont éloignés, uran parai y étranger, 
du dehors, d'un autre pays ou village, uran 
jak, savant, lettré, wan kamyan, caste sa- 
cerdotale à Panran. uraà gUa, imbécile. 
uran danuh, criminel, sa drëi uran {limœn, 
rimaun) pagalauh khan non, celui (éléphant, 
tigre) qui criera le plus fort. 

ZqP G.urèi. Voir «rat. Grains; pail- 
lettes. — mœh urèi, or en grains (sert à 
faire des colliers). 



t(J>f 



myst.). 



jjrvUfL => pha. Cuisse (lang. 



Digitized by 



Google 



O-'ûT C. urai (èur. vrai. Cf. mal. amas 
urai (for en poudre^). Fragments, éclats, 
débris. 

Z^qP urai. Règne; pendant le règne, 
du règne. 

ZçA^ZP urrabhî. Datura (lang. 
myst.). 

p 

Zk^ ulâ. Voir ate. Sous, dessous; 
h la place de; en avant. — ulà nau dihlàu, 
aller devant, ulà son, sous la maison, ulà 
tapahy une dignité religieuse. 
p 

ZCl^ c. ulumâ (ar. ^l*^ 'ulama 
plur. de ix ^àKm). Savant, docte, érudit; 
docteur de la loi musulmane. 

2^^ vvvS^ avdhuv. Bruit, fracas. 

Z^C'^l^ uvl^a^, pron. olloh (ar. 
M\ allah). ÂUab, le premier roi, père de 
Mahomet, selon les Cams musulmans; roi 



t>( 35 )•«— [iirai-o»in.] 

éam, régna à Çrl Banôy de looo à io36. 
— po uvluahy une divinité chez les Cams 
brahmanistes. 

P 
Z/ûT^ usa (mal. asa). Plan, face, 
aspect; côté, dimension; simple, qui n*est 
pas double ou composé. — usa anaih, petite 
dimension, largeur, usa atah, grand côté, 
longueur. 

J^ûT^oT! usar. Voir oAa, asar. Partie 
solide d'un corps; grain, graine. — usar 
nupta, g^obe de Toeil. 

CQ/ ûTl usar. Complet, entier, achevé. 

ZqT^/CI c. usul, pron.i«#d/(ar. Jyo\ 
uful, plur. de Ju^l afol). Voir asal. Vie, 
existence. — usul asaly intelligence. 

{qDX^, tonX^ ûsma- 

no'^, usman (ar. ^Ua^ ^umàn). Othman, 
troisième calife de 6/i3 à 656 (A. D.). 



^ 



'^ àu. Septième lettre, ou plutôt diph- 
tongue, de Talphabet iam; on en rencontre 
des exemples dans les inscriptions. Elle se 
prononce entre àu et ào. 



'^r^ àulah (ar. AMt allah). Allah, 
Dieu. 
J 
^-CP^ àuljia^. Voir uvhflh. 



^ 

■^ 



^ô. 



^ ()•, ^ ô«, et -% ô, 
Peuvent être considérées comme une même 
voyelle, la huitième et neuvième de Tal- 
phabet, tantôt longue ou brève, au son 
ouvert dans o> ou prononcé plus en arrière 
dans ô. — o> se rencontre déjà dans Tépi- 
graphie. 



A ô' (ann. o»; kh. o»). Là, donc (part, 
fin. explét.); oui, bien, ainsi (exclam., as- 
sentiment). — habar ù>, pourquoi cela, 
comment donc? 

^*, -T^, ^^^ o'm, ô'm. 
Voir ôf^. Tendre, présenter, offrir; tendre la 



Digitized by 



Google 



[ôm-o'çsanai.] 



-i'9^{ 36 )•€-!- 



main, allonger le bras; étendre la main pour 
prendre. — a»i?i tanam C. , îd. cm tanin, (prfi 
paiky tendre la main pour cueillir, blatih 
uran mœtian non onp nupk bà inm duà pakar, 
puis la femme enceinte allongea le bras, 
prit et descendit deux objets. 

'^ A. Ôm. Tendre, présenter, allonger 
le bras. 

v[^/l 0'k(kb. àx). Jeûne, abstinence 
(pratique religieuse); privation d'aliments; 
qui est à jeun, qui n'a rien mangé; avoir 
faim; supporter, endurer; abstinence, acte 
de s'abstenir; se faire moine, entrer en 
religion. — o>& lafà, faim, avoir faim, o*^ 
iom lapa, affamé, privé de nourriture, qui 
n'a rien à manger. o>k laséi C. , abstinence , 
privation de riz. <pk di sra C, privé de sel. 
om (pk, supporter la faim, pcupk, affamer. 
btdan (pk, le mois du jeûne, le Ramadâu 
(ar. JaU^^). 
J 
'^/l O'k (ann.ipc). Accabler; oppri- 
mer; tyranniser. — o»/? xvm (ann. oan iiv), 
calomnie, injustice, vexation. 

-^n , -^n A. ôk. Voir o»]t. Jeûne , 
abstinence; supporter; entrer en religion. 

"^y^^ G. o'gro'h.VoirôffnA.Sud- 

Est. 

^V\ o>n (kh. m). S'autoriser de, 
prendre droit ou prétexte de faire quelque 
chose. 

J J 

^V\ O'ù fautif pour '^nri 07. 
Ah I bol tiens, voilà! (interj.). 

'^ A. on. Accepter, agréer, approuver. 

-^vC^r^-?, -«ïjr^^r^ onga- 

lO'h, Ôngile^ (skt. angula). Wir mugaM. 
Empan de 1 9 à 1 5 centimètres. — ongaM 



riya, grand empan (de la naissance du poi- 
gnet à l'index), ôngalœh anaih, polit empan 
(de la naissance du poignet au petit doigt). 
J 
^f1 C. œt (kh. (Pt). Lever (la tête). 

'^^ O'n (ano. o»w). Grâce, bienfait, 
service. — hlauh vrm àx nap cm sauh m 0, 
puis l'homme peu satisfait de ses services. 
ûu khan di cm saun uran lo, il rend volontiers 
service, om nai (ann. cm ngài)^ bienfaits, dua 
œn (= ann. càm <m)^ remercier (langage 
choisi). 

^^, ^^ O'n, on (ann. an). 
Selle de cheval; bât d'éléphant. 

^ ^^G.,-^^A. 0>n, on (ann. 
on?). Modération, retenue, abstinence; 
privation; supporter; tolérer; souffrir que; 
se contenir. — cm f^iak C, calme-toi; con- 
tiens-toi; attends un peu. cm hauhpannwd, 
supporter les paroles d'un bavard, un bavar- 
dage, ôw o»fc A., supporter la faim. Sn sa çuan 
A., un soupir, soupirer, ëupp Sn A., sup- 
porter, souffrir. 



^^3^ A. on. Voir 



o»/t, cm. 



^T1 07 (kh. ot). ahl oh! tiens, 
voilà! (interj. et pari, vocat.). 
J 
^ûfl OT (mal. arfi = skt. orMa). Voir 
ar. Sens, signification. — paxK or, entendre 
le sens, écouter; prêter l'oreille (?). 
^' s> 
^O^P o»rti (skt. ârd?). Souffrance; 
vie, existence. 

'T^V/n o>çdhuk (ski. ofodAt). 
L'herbe par excellence , le bétel (lang. myst.). 

-^xVlor^Q^ o'ÇBanai (ar. ^^iil 

cs-sanam). Lundi. 



Digitized by 



Google 



37 



[e-es&.j 



X^<^ 



'y e. Dixième Jellre, et'^l^) ai, on- 
zième lettre de Talphabet £am. Elles sont si 
souvent confondues dans les manuscrits 
indigènes, qu*on peut sans inconvénient les 
grouper. 

^ ai. Frère aîné. 

^^^ A. ai. Frère atné; aîné. — ai 
saû, beau-frère, ai thum^ frère d'adoption 
(religieuse). 

^^>T7 C. aih (bahn.œA?). Oser, ten- 
ter, essayer; douter, se douter de; regretter; 
être découragé. — jueiaihnl trà, garde-toi 
de semblable audace, aih daklan, faire atten- 
tion; se mettre en garde, aih oh y être fâcbé 
de; conjecturer; soupçonner; douter, aih oh 
hudéi, soupçonner plus tard. 

^^Cy G. aih. Excréments, fiente, or- 
dure; saleté, crasse, immondice; excrétion. 

•^VA., ^^^C. aih(bahn. iê, ik; 
kh. aè; kûy dek iy; mOn ik; sem. t (ai), et, 
eh; stg. eé). Excréments, déjections; fiente, 
fumier; sécrétions en général; ordure, ré- 
sidu, sédiment, dépôt; aller à la selle, éva- 
cuation, défécation. — aih vMPta, chassie 
des yeux, aih adun, morve du nez. aih drèi, 
excréments, êrauh aih, diarrhée, arau aih, 
laver Tordure. nu aih bak sa glah. non, il 
(le lièvre) fienta plein la marmite. m'A anin, 
nuages, aih gancnf^, aih tagananfi, nuages, 
ciel nuageux. 

^9 '^^ ailjt khan. (Fiente dure), 
roi èam; régna de 1618 à ifiss. 

>''^/l aik. Cracher, rejeter en cra- 
chant; humide, plein de suc ou de sève, 



juteux. — aik çaA iabâu non rah jaîan,^ re- 
jeter ces restes de canne à sucre tout le 
long de la route, kruoê aik, un citron, kruoi 
aik tathak, un citron mûr. 

^^*/! C. aik. Aqueux, juteux. Cra- 
cher, baver (enfant). 

VVi en(kh.«i). Soi,auto. . . — jja^ 
{jiaà C.) en, autogène, qui s'est engendré 
lui-même ou par lui-même; indépendant, 
autonome, enkœt, de lui-même, sans le 
secours de personne; incréé, qui n'a pas eu 
de naissance. 

^^^^ C. aiô , pron. et. Abandonner, 
rejeter, éloigner. 

^^TOn G. aiy. Voir ad. Satiété, ras- 
sasiement. 

■^yyiS^ aiyuçch (ar. S^\s. 
^âyiiak), Aïché, fille d'Abou Bekr, troisième 
femme de Mahomet. 

'^(yi air (kawi air, ôtr). Voir iâ. Eau. 

V xi>| ev, pron. îu. Voir iav, iœv, î». 
Appeler; ordonner. — evpajàpaaun, dire u 
quelqu'un trtoi et vous?»; tutoyer quelqu'un 
et lui donner ensuite du tr monsieur 7) ; parler 
à tort et à travers, san ev y an, petit local 
r&ervé au culte domestique. 

'^ ^o>l aiv, pron. iti. Voir îV. Gauche, à 
gauche. 

V'^^^ eçan (skt. aiçàna). Nord-Est. 

VoT^ esâ (ar. ^^yyLJS> *î»a). Jésus- 
Christ. — esàlmasih (ar. ^çwit t^yy^ ^^sa 7- 
ino^A), le Messie (Cor., m, 4o). 



Digitized by 



Google 



[o-au.] 



38 



'^ 0. Douzième leltre de Talphabet cam 
dont la longue est j^ o. 

— Part. n^. , se place avant ou après, avant 
et après le verbe : ne , ne pas ; non , ne pas , ne 
point; nulle part. — oh hû, hû o, oh hù o, 
opak, il n'y a pas, on ne peut pas. o kauy 
ce n'est pas vrai, oloo, pas beaucoup, o var, 
ne pas oublier, pan o hû, ne pas entendre. 
boh, ne pas voir, o Aopoit, nulle part, oh 
akhan, ne pas informer, o thàu habar, ne 
savoir comment, ohkà, oh kâo, pas encore. 
oh kà jtaa, cela n'est pas, n'existe pas en- 
core, oh kàhohy ne pas encore voir, oh nupda 
rëi uA ira, il n'y a personne qui égale, dih 
var, ne pouvoir dormir, oh nwhar, ne pas 
pouvoir, oh hamu, pas égal, pas à temps. 
oh tno>da, (h hû o, il n'y a pas. oh hû kadon 
dauk oh, saus en excepter un. oh kan, ne, 
ne pas. opak, ne, ne pas, nulle part, tanin 
hû, il n'a pas de mains, patau puœé o, le 
roi ne disait rien, o kan puo^ bjak, ne dit 
pas la vérité; o kan A bjak, ce n'est pas 
vrai, hkâu mœk o lo o, je demande à en 
prendre, non beaucoup, mtpyah kàu o do^rfi 
di jjan G., il est impossible que je ne 
dise pas. jan o jjan o rëi C^ de même ne 
pas réussir, ojwm o, il ne se peut. Igan dah- 
lak oh khin laè habar o, de même je n'ose 
rien dire, blauh oh hû tom awpk ron o, et ne 
me réunissant pas à ma fille adoptive. pa- 



son nu do^rfi tapak sauh Hu wpk o, son mari 
ne lui disait pas la vérité, urah oh kà kjam 
brëi ano»k kà drèi, ils ne veulent pas encore 
nous donner la fille, oh lan hû o, ne pouvoir 
déplier, ne pouvoir expliquer. 

• 
'^ Om (skt. om). ou, syllabe mystique 
qui est répétée dans nombre de prières. 

. P 
'^^Oj\ oinkâr (skt. oifUcàra). La syl- 
labe ou; toute figure magique. — paik hala 
han caik halà hah di iiauk otfikara limœ bik, 
cueillir du bélel sauvage, en mettre une 
feuille à cinq endroits de l'oipkfira. onktir 
non/ah in0>, onkar binai, la lune. 

'2^ A. oaiO' (ann. oat). Majesté, 
dignité; aspect imposant; importance; titre 
d'un grand mandarin. 

j 

^ on (ann. ùng). Qualificatif res- 
pectueux donné aux vieillards; grand-père; 
aïeul; partie, honorif. qui précède le nom 
des gens que Ion respecte; je, moi (grands 
mandarins); tu, toi (==» khmèr ai). — m 
^, son grand -père, on net, gardien de 
porte, oh braik, on brait trie vieux aux yeux 
malades 7), nom àn.Po Devatà Smr, un 
dieu. 

'2 on. Voiroiyi. 

^r^oTl oùkar. Voir onJçâr. 



^ 



^ au. Treizième lettre ou diph- 
tongue de l'alphabet. Finale, elle est pro- 
noncée ab; suivie d'une consonne, h. 



vl^ au. Voir otw. Contentement, sa- 
tisfaction. 



Digitized by 



Google 



39 ).« — [aum-îâ.] 



vT G. aum(kh.aj^). Escorter, accom- 
pagner, awfi nau kahiëi, escorter, aller daus 
roiiibre = escorter, flanquer, assurer sa sé- 
curité en accompagnant. 
9- 
^'Y/l auk. Avaler, ingurgiter; un 
coup , une gorgée; — lakàu m sa bom auk C , 
demander de Teau pour boire une gorgée. 

^^^*^r^ auk. Vulve, vagin; terme 
bas : anus(?). — auk tapay, y. de hase, une 
plante fleurie. Cf. Vuhairey nomderansërine 
ou Chenopodium vulvaria. 

^ncf c. aukM (kh. olaa). 
Okna, deuxième titre du mandarinat cam- 
bodgien. 

^^^Vi aun (kh. an). S'autoriser de, 
prendre droit ou prétexte de faire quelque 
chose. 

^>T%^ ^V aun daiëi, pron. à^ 
(ann. ongd^). Sergent qui commande à cin- 
quante soldais. 



^'^v\ aut. Voirflftn,aufc. Vulve, vagin. 

^^^f1 G. aut (kh.at). Sans, dénué de, 
privé; dépouillé, d^arni. — aut gamamit 
(kh. at komnët), dépourvu de jugement, aut 
duiç, sans péché, innocent. 

^^r^J> aulalji (ar. a1I iM?). 
Dieu; dieu, divinité, Allah. 

c^C^y-^ OZC^'T- c. auUyâ 

(ar. aJJ ilahf). Génie protecteur d'un lieu. 

■<^^C%^n aulauvhuk 
(ar. aIiÎ dlaku), Allah. 

'^^^^ G. auv. Contentement, satis- 
faction, aise, plaisir, joie. — awa kadaur, 
content, gai; joie, gatté. klau auv kadauv, 
rire aux éclats. 

^ S> 
^'^^{ft\^ auvali, pron. oo-ro/t. 
Tout, complet. 



^0 



^0 j[a(=»'T + forme réduite de 
y^ ya). Quatorzième lettre deTalphabet, 
remplace généralement un ancien aya, l'ac- 
cent s'étant porté sur la semi-voyelle. 

p 
AV jâ (amb. vae4lo; annatom, aru, 
fidji, maram., marq., sandw. wai; bal. iyèh; 
bat. aik; bis. aya; bug. uvaë; day., mal., 
sund. ayer; jar. ta; jav. ve; kanSo, rad. ea; 
kawi otr, àir; kei vayar; mak. éré; papu de 
Misool vaya; sumb. vài; tag. ayo). Eau, 
liquide (quelconque); fluide; royaume, 
race (cf. ann. nwà>c). — ta thauh, eau pure. 
iâ moHum, eau potable, ià vik, eau trouble. 
jâ krauè, eau de citron, iâ gahlau, eau de 



bois d^aigle. iàmû, eau alcaline : trois eaux 
lustrales, iàpadàuy eau tiède, tàjû, eau bouil- 
lante, l'eau bout, la marée monte, ta sa ka- 
dauhy une gourde d'eau, iâ kakuor, rosée, 
ta tamuhy timuh, l'eau sourd. ià^ùr{yur C), 
l'eau sourd, jâ duœè, l'eau coule, jâ valy l'eau 
tournoie, tourbillonne, iâ har, un rapide. 
jâ çvâ, l'inondation, jâ blun, être noyé, jâ 
thû, privé d'eau, à sec. jâ kaguk, mare à 
buffles, iâ hahpp, mare, flaque, jâ kalunpabah, 
eau pour se rincer la bouche, jâpabahy salive. 
jâ tno>ta, larmes, jâ h<pp, sueur, jâ khi, 
sperme, iâ atin, liquide vaginal, jâ un, jâ 
sâun, liquide amniotique, jâ thraiy, poche 
des eaux, les eaux, jâ monk, urine, jâ, ter 
di boAûS, eau, suc des fleurs, miel, jâ lahim. 



Digitized by 



Google 



[iak-uan.] 



■^ 40 )<^-- 



suc des fleurs, ià èaiy, thé (Infusion de), i/i 
hhamaih, vinaigre, ià mœsatii {numin A., 
mœsim C), saumure de poisson (ann. nww; 
miim). îâ bù, sauce, ià habai, sauce de ragoût, 
ragoût manis ià bauk, brillant, coloris delà 
peau, ia yuan, royaume d'Annam , race anna- 
mite, jt^aj: m non, ces quatre eaux, ces quatre 
peuples, ià rû, ià tran, Nha Trang (ville de 
la côte d'Annam). ià harëi, le soleil; ta 
harëi baèahy le soleil se lève; ià harëi gUph, 
le soleil se couche, ià bulan, la lune. 

^\ /l îak. Presser, serrer dans la 
la main. 

vis /i jak. VoirMPi. Regarder. 

-TO^^^^rfl iannajat (skt. onu- 
jay Jeune frère, frère cadet (lang. royst.) 

'^LvÛM |ar. Voir ià, se fondre, se li- 
quéfier. — iar jum ià, se fondre en eau. 
(^akcn iar, une mesure, une becquëe(?). 

•T<*^, ■^■C'^ jav. jâV. Chanter; 
se faire entendre; appeler, héler; réveiller 
quelqu'un, iav hai, appeler quelqu'un, le 
héler. — iav khin hugat, appeler dans quel 
but. iav yuh, réveiller quelqu'un en secouant. 



-«ÏV^, -^C^ jlav, io'V (ann. 
dfof). Manière d'être, façon, genre; état, 
condition, nature, qualité, moyen. — iav 
lad visai, condition, ëtat(?). 

p ^ 

'^C^ vS^, '^CV^ lâv, JO'V, pron. ûm 
(sak. yâl, yel). Gauche; à gauche; du côté 
gauche. — jov nuak, gauche et droite, tanin 
ijpv, main gauche, gah im, côlé gauche. 

*v j[o>m (ann. yém). Couvre-sein; 
guimpe. 

*v lo'm (ann. hiim ?). Danger, péril ; 
frauduleusement, dans une intention crimi- 
nelle; tuer quelqu'un par trahison. — ipm 
panupk, empoisonner. 

tCC/] A. JO'k, pron. m. Voir ùpp C. 
Regarder, voir, considérer; examiner, jeter 
un coup d'oeil; regarder de côté, essayer. 
fflan vyk, id.jnak wk, chausser à l'essai. 

-TO^^^ G. io'p. Regarder. 

J 
'^Cv Vi>| j[o>v. Voir iav, iàv. Appeler, 
héler. Manière d'être, état, condition. 



-T. 



'^ \f,dL (='^+^, forme réduite de 
\&m). Quinzième lettre de l'alphabet, 
remplace généralement un ancien ot^a, l'ac- 
cent s'étant porté sur la semi-voyelle. 

'^/i çak. Essuyer, frotter, friction- 
ner; faire sa toilette, se parer, s'attifer; 
peigner (le coton ou autre matière textile à 
l'aide d'une espèce d'archet; racler, frotter 
(avec un archet); jouer d'un instrument à 



cordes. — uak ià , éponger l'eau, tiak ià mœta , 
oisuyer les larmes* uak palak takai, essuyer 
la plante des pieds, uak rûp, s'essuyer le 
corps, se frictionner, uak nuprai, peigner 
le coton, uak kani, uak rapof, uak rabap, 
jouer du violon, de la guitare; uak rabap 
ayuk num, jouer des instruments à cordes 
et à vent (lilt. : racler du violon, souffler de 
la trompe). 

'^^ nan (ann. oàn). Opprimer, ty- 



Digitized by 



Google 



1^ 41 



[îjo'k-ka.] 



ranniser; cootraindre, vexer; oppression, 
tyrannie; contrainte, vexation; vengeance, 
inimitié. 

'^^^ ÎJO'k = et voir uah. Se laver, se 
nettoyer. — i4o>fc rfréï, rendre son corps 
propre; se purifier. 

'^'n ucô. Voiro>y. Ah! ohl tiens, 
voilà (interj.); le petit cri du buffle. 

'^^^ G. ÎJO'n. Se réjouir; être con- 
tent; joyeux, content, satisfait. — wm ta- 
btwniy id. 



'^^ G. îJO'n (kh. um). Filet, seine. 

'^Qû^ UO*r (bahn.uor). Remuer, agiter 
(en tournant), creuser en rond; décrire 
des cercles (î). — tio»r \a»éx, remuer le riz 
(avec une baguette); wpr mfita C, enlever 
les yeux (?). 

J 
'^3în îjœl (bahn. Ml kh. tio/). Étouf- 
fement; serrement; constriction; compres- 
sion; étoufler, suffoquer, faire perdre la res- 
piration. — ufA bu, it. pabâr C, étouffer en 
avalant sa soupe, uœl tcdan C, arête dans le 
gosier; étouffer. 



n 



/ ka. Seizième lettre de Talphabet 
et première consonne. 

^^ ka«=itÀftt. Je, moi. — ka thâu, je 
saie, ka nau, je vais, ka pan, j'écoute. 
p 

/, / ka, kà (ka, prép. d'usage 
analogue dans les langues indonésiennes), 
particule, souvent explëtive, très usitée en 
éam. — a. Signe du datif, signe du 
régime indirect : à, vers. — b. D'abord, 
de prime abord, dès le premier instant, au 
préalable, avant tout, provisoirement, un 
peu; indique uue chose à accomplir avant 
une autre. — c. Avec la négative o, oh 
ou di, kà donne l'expression «rpas encore t». 
— d. Que, pour que, afin que; toutes les 
acceptions de la conjonction trquc^; sert à 
relier les phrases. — e. De, sur, que. . .ne, 
ce qui , pour que, à cause de , car, également, 
aussi, au lieu de, en place, dans, etc. — 
a. a$àu saun nupyàu kruiï m bréi kà dahlak, 
le chien et le chat que le frère aîné m'a 
donnés, brèi drap kà sëif brëi drap kà uraûy 
donner des biens à qui? donner des biens 
aux gens, pwpd jkak kà nu, parier mal h 



lui, l'insulter. pj(pè kà nu laè, s'adresser 
il lui, disant, brëi thak {çak, sak) kà, donner 
la dignité à. paAàu kà dahlak, montre-moi. 
kâ harëi, au jour venu, bà lasëi nau kà adèi, 
porter le riz au jeune frère, blauh kàu patok 
aruuk taluiè kàu kà nu, puis je lui donnerai 
ma plus jeune fille, brëi rûp kà urah ^oh, se 
montrer aux gens, var kà drëi, s'oublier, 
s'évanouir, brëi kà uran thàu rûp Hu siam 
binai, montrer aux gens qu'elle est douée 
de beauté, baè kà nu pan, lui réciter des 
poésies, brëi mpsak kà lauv, enseigner le 
cycle (les années du cycle) aux Chinois, 
b. pan kà, écoute un peu , un instant; pan n% 
kà, écoute un peu ici, ceci. v(pk kà, reviens 
un peu I kàjuai kà, attends lytiat kà, cesse un 
peu; éan kà, attends un peu! nau kà, va 
toujours! va donc! Inai kà, laisser provi- 
soirement, pâpah ûu ka, le donner d'abord 
en location, èaà paguh mompagaiy kà, attends 
donc demain matin, sa banrok ka, dans un 
instant, mœk uran non nau dar kà, blauh 
mœrai vcph ^cm taniPy ni, d'abord emportons 
enterrer cet homme puis nous reviendrons 
manger le maïs, nau duah bauh kayàu ffwi 
kà, blauh marai dar, aller d'abord chercher 



Digitized by 



Google 



[kâ-kaïn.] 

des fruits à manger, puis venir ensevelir. 
padâu kumëi kà nupyah kumëi non lan hû kà, 
tok nap moni hudùpp, propose d^abord une 
énigme à la fille, si cette fille peut la ré- 
soudre au préalable, tu la prendras pour 
femme, mœn kà, nupkà, alors, alors seule- 
ment, num kà bœn hauh kayàu ni hû, alors 
seulement on pourra manger ces firuits. c. oit 
ka, pas encore, oh kà ^oh o, pas encore vu. 
dl kâtœlo, pas encore arrivé; di kà huak o, 
pas encore mangé, oh kà jùpà taruph, la 
terre n'existait pas encore, mak kà, pas en- 
core, parce que, alors, kà papar o, pas en- 
core voler (oiseau), wran oh kà kùpn brëi anaik 
kumëi kà drU, ils ne veulent pas encore 
nous donner leur fille, d. kum kà pô khap, 
désirant que le Seigneur s'éprenne, kada kâ 
hudiof au thâu laê kà Hu taglauh, craignant 
que sa femme ne sût qu il était aveugle. 
dcnfi kà popan, dire afin que monsieur en- 
tende, thâu laèkànu kjpm, savoir qu'elle vou- 
lait, bà iauk kà nu âwfi, amener son visage 
pour qu'il le baise, kjpm kà dnph g(pp gan, 
voulant qu'ils soient semblables, nuyk harak 
non kà paUtu iœk, prends cette lettre pour 
que le roi la voie, kwpé dà kà uran nap miai, 
de crainte qu'on n'eût fait des maléfices, nu 
kwœè kadà kà rimaun ffoni ûu, il craint que 
le tigre ne le dévore, klah kà nupduh, éviter le 
châtiment, kàdà, dà kà, craindre, kàdotf^y 
parler, e. patau mm kà hû bcda non, le roi 
joyeux de la trouvaille de ces défenses (d'élé- 
phant), hia kà nai, pleurer sur la demoi- 
selle, au hu(pà kadà dahJak pfiJ^ jhak kà Hu, 
elle craignait que je ne l'insultasse, kàu Aâu 
min kà hëû, je te connais, je sais ce qui te 
concerne, dahlak akhan brëi kà ûa Aâu kà, 
je les informe pour qu'ils sachent au préa- 
lable, hai kà mugait ni bà lasëi kà jà ban non 
baik, laisse donc cette fille porter son riz à 
ce garçon-là; permets que cette fille-ci porte 
le riz à ce garçon-là. blauh bà tiëauv morai 
kà patau ùpk kà, puis amener la petite fille 
pour que le roi la voie un peu. itâ oZa, au 
lieu de, en place, pour remplacer, kà ala 



{ 42 y.^- 



go^, se remplacer mutuellement, brëiparmk 
ka alâ duëi radaih, donner de l'argent pour 
avoir fait jouer le soufflet, ihàu kà hadom, 
sait-on combien ? tavak txpk kà dm uran anœk 
n% kaè, retenu par ces deux enfants, blauli 
uraà do^ffipakrà klâu kà tiëauv dûpà, puis les 
gens plaisanteront et riront pour te distraire. 
nap {KPft anuëi kà kumëi min, pourvoir aux 
besoins d'une femme, dauk v<pk kà po dipn 
di anœk sa Mtm ni baik, reste \yo\ir que le 
seigneur jouisse de ta présence cette année. 
kà num l^h, alors on verra, thâu kà ya nan 
joh hai, sachant qu'il en est ainsi, que les 
choses sont ainsi, var kà drëi, s'oublier, 
inadvertance, s'évanouir. 

P 
/ C. kâ (kh. kàr). Parer, défendre, 
protéger. — kà ki, défendre la réputation. 



/^ kam. Rais , rayons. — katgi radaih , 
rayon de roue. 

/ kam. Incliné, renversé. — dih 
katfi, se coucher sur le ventre, katfi trun, 
décubilus (ventral), une position couchée. 
dih katfi trun, se coucher, s'étendre sur le 
ventre, pakatf^ akauk nauk pha, poser la tête 
sur la cuisse. 

/ kam (ann. cam). Un oranger. — 
krnœë katgi, phun knupë katji, Citrus nobilis 
LouR. (Aurantiacées), oranger de Pursat. 

;^yr>p kamo'tau. Rhume, éler- 
nuer. 

r^7 kat ( kh. Jt«f ). Déterrer, déblayer; 
séparer, diviser, écarter. — kah kubâu, fienle, 
bouse de buffle (?). 

n'^Vi G. r^ A. kaïù (pron. 
ka4h). Ceinture, reins, taille, nudité. — 
atukkam, hanraikam, reins, ceinture. jraJr 
kam, chatouiller, plah di kam, passer à la 
ceinture, akak di kmn, lier à la ceinture. 



Digitized by 



Google 



43 >t^— [katOt-kakaîh.] 



ffoik dhir kam, couvrir h peine sa nudité. 
kam yan (=» ceinture, reins du dieu, celle 
qui est autour des divinités), suppléante 
bénévole de la pyau (voir ce moi), sorte de 
convulsionnaire qui fait métier de présenter 
pour autrui les offraudes aux divinités; elle 
est ordinairement assistée d'un nupducm (voir 
ce mot), won kam yan, la caste des convut- 
sionnaires à Panran. 

n^,n, ntn, nzn 

kankyk&tîk {=ka-{-uk)y pron. iba-tf. In- 
quiet; anxieux, oppressé; oppression, tyran- 
nie, vexation, inquiétude, appréhension, 
affliction, angoisse, crainte; appréhender, 
craindre, pressentir, s'inquiéter. — kaûk 
huœé da{=kada), être inquiet, être tour- 
menté, avoir peur, kàu ni kaûk, je suis in- 
quiet , dans Tangoisse. kaûk ïo irih C. , grande 
inquiétude, kauk blauh dimœn, être rongé 
d^inquiétude et de r^els. 

//] kak (atj. mëkat). Faire le com- 
merce; trafic, négoce. — kakpabléi, faire le 
commerce, ra kak, les commerçants, les 
marchands. ifcaJt<2amiio*n , commerce, négoce. 
kak halâ, faire le commerce du bétel. 

//\ kak(kh. kasf). Une monnaie. 
— bauh kak, id. 

//\ kak. Une herbe (Saccharum 
spicatum?). 

//\ kak (kh. kak). Lie, résidu. 

/^/^ kakam. Incruster; faire adhé- 
rer; s'inscruster, se couvrir d'une croûte. 

J^P^ G. kakat(kh.«tiAa). Écailles 
de poisson; écailler le poisson. — kakah 
akan, id. 

r^r^, r^r^ kakan, kàkân. — 
fO kakan, une divinité. 



y^/^Q/l kakan. Ruminer. — la- 
mauv kakan, le bœuf rumine. 

J^J^a^ kakap. —d(Pnikakap,nn 
arbre. 

r^r^Cl kakal (day., mal. kakal; 
jav. kekel). Continuel, perpétuel, durable, 
immuable, éternel. — kakal nittiak, éternité. 

nncn kakii. Violon. 

r^r^ kakèi. Voir hikèi. Recom- 
mander, exhorter à faire, faire des recom- 
mandations; tester, testament — hadnr 
kruh panùo>ê rimauû kakèi, se souvenir des 
recommandations du tigre. 

(bahn. ^A; jav., mal., sund. kukus; sand. 
kakuai). Saluer, se prosterner, adorer. — 
kakuh talabat, saluer, jaro kakuh, s'accroupir 
pour adorer, tanin pôk kakuh grof dih, lever 
les mains [jointes au front] pour adorer, 
pour saluer tous les points de l'espace, ni 
mœ panu sa kukuh yan, ici cueillir une fleur 
[de Conyza indica Blunt.] et se prosterner 
devant les divinités, kukuh yan po ku çibœ di 
halàupor nupçibiP di takai, s'incliner devant le 
divin seigneur Çiva, lever les mains jointes 
au front et les abaisser jusqu'aux pieds. 

/^rOfn kakut. Nom de lieu. 

r^r^/ kakàu (bis., tag. koko; bug., 
mak. kanuku; jav., mal., sund. kuku; maîg. 
hoho; sand. nuJie-kuku). Ongle; griffe; serre. 

r^n I. kakai. Voir takai. Pied, 
jambe. 



r^^r^7 kakaih. Voir JtaJtmJt. Grat- 



ter. 



Digitized by 



Google 



[kakaik-kan.] — »^ 44 



nonr^ a., c. kakaik (kh. 

kakai; mal. kàkas). Gratter fortement; grat- 
ter, creuser; toucher légèrement, loucher 
pour appeler l'attention. 

r^r^Tl G.kakaiè(bahn.Jta^,ibi, 
k(pkaë; kh. kakai). Gratter, creuser, fouiller. 
<r 

j •'; /) kakauk. Premiers coups 
de tonnerre sans pluie. — çapgrwji kakauk, 
danonf grum kakauk, les premiers éclats de 
la voix du tonnerre. 

r^^r^^ G. kakauv (kh. heko). 
Amomum villosum (Zingibéracées), carda- 
mome de seconde qualité (ann. riéng). 
p 

//l kak^â. Ameublir. — linom 
kakuà, ameublir la terre, premier labour. 
non mom lanan kakuà, alors on ameublit la 
terre avec la charrue. 

r^r^ûfl kakQOT. Rosée. — m ka- 
kmr, id. 

r^nV^^ kBkbah{ar.Kuéka'bah). 
La Caabah , bâtiment cubique au centre du 
temple de la Mecque. 



p 



kagâ. Cactus épineux. 



/^^^ kagah (day., jav. gagas; 
mal. gagah; sund. gegah; malg. gegeka; 
sand. kakauha; tag. gaga). Fort, robuste, 
vigoureux; puissant; efficace; parfait; ver- 
tueux; force, vigueur, puissance, vertu. 

/'^^Qfl kagan. Voirf on. En travers. 

r^^n kagik(?). Voir fcofi. Offi- 
ciant musulman. — tmo>i^ kagik, id. 

/^Vl'/l kaguk. Mare boueuse, 
mare à buffles. — m kaguk, eau de la mare. 



r^Cl^r^ G. kaguk. Bruits confus. 

— kagtpk kaguk (kh. kokik kokùk)^ id. 

r^^n G. kagot. Voir kaguk. 
Bruits confus. 

/^^ G. kagai. Voirg^oi. Manche. 

— kagai lanan G., manche, corne de la 
charrue. 

/^V^y^ kagaik (bat. gt^; jav., 
mal. gigit; mak. kiki, koko; marq. hika; 
sand. oJMi). Scie, scier, 
p 

r^^n kâgaik (bahn. go^guf). 
Voir kauk. Inquiétude; trouble; agitation. 

r^^On G. kagauk. Voir gauk. 
Marmite; chaudière. 

r^^Ofl G. kagiat (kh. kokàx). 
Hardiment, courageusement. 

r^^Oon kagioT (kh. ko}d). Hopea 
dealbata Hange (Diptérocarpées), le sao des 
Annamites, bois très propre aux construc- 
tions navales. 

r^C^C V^ kagjio»v (kh. kokrle). Rhu- 
raatisme; douleur dans les muscles. 

r^yC^^ G. kagraià(kh.Jtoikr^*î). 
Tintamarre, bruit assourdissant. 
j 

/ kan (atj. kën; bahn., rad. km). 
iMâchoire, menton. — kan dâ, menton. 
halau kan, barbiche, kan nauk, mâchoire 
supérieure. 
j 

/ kan (bahn.i^il;JBr.,kas.^;k.tu. 
km). Guivre, laiton. 

/^ kan ( bahn. kân). Marmite de cuivre, 
de fer, de fonte; poêle, poêlon. — gauk 
kan (bahn. go kan) A., marmite de cuivre. 



Digitized by 



Google 



>•( 45 )h-i*— 



[kan-ka£aul^.] 



/^ kan. Chapeau (?). — àmn km. 
chapeau des maudarins annamites. 

r^ V^ G. kanan (kh. hmmi). Oie. 

;^^û/^ kanap. Voir nop. Faire. 

r^V C. kaniin, kanin (kh. kahhh). 
Tordu, tortu; tortillé, contrerait. 

^P^.O'^ kanom. Mitre des prêtres. 

r^^Vn kanauk. Voir n/iuJt. Sur 
l'Est; àTEst; vers l'Est. 

î^^6^ G. kaÙîJOT (kh. ikaniîor). 
Nasillard. 

/^o\ kaô, pron. kaX. Voir yo^. Par- 
ticule explëtive (=kh. ira w encore ^j) et par- 
fois interrogative; répond souvent aux par- 
ticules ann.nt^a, plus, davantage, en outre, 
encore, et; v^y, ainsi, comme cela, de cette 
façon. — ^ûpn dahlak drnai lo kaê min po, je 
serai certainement très triste, Seigneur! 
habar kaê, comment? comment cela? hoh 
kaè min, voir encore, dok padof habar kaâ, 
pourquoi cacher? comment cacher? ûu pa- 
p<pk h kaè min, il se secoua beaucoup, kan 
blauh kâu ô garav ô kaê, comment pourrais- 
je ne plus me gratter, ^aà adëi Hu Jk laè 
habar ô kaè min, et son cadet ne disait rien 
non plus. 
p 

/v^ kaèâ(bug., day., jav., mak., 
mal., sund. kaèa; day., tag. kasa = skt. 
kâca). Verre, cristal. 
p 

/il kaèâ. Mot qui exprime la tota- 
lité : tous (les hommes), tout (le monde), 
toutes (choses), tout. — kaêàpak, tous les 
quatre. 

r^lT^ kaôa^i (jav., mal. Mah?). 
Le disputer à, lutter, jouter; lutte (de char). 



combat avec la lance, joute; déti; concours. 

— kaèah gœp, lutter, rivaliser, kaéah gaiy 
C. , joute nautique. 

/^<r/\ ka£ak (bat. ansosak; jav., 
mal. èeèak; kh. daèat; malg. tsatsaka; sund. 
ëakâak), Hemidactylus maculatus Duméril 
et BiBROif (Geckotidés), margouillal, très 
petit gecko des maisons (ann. thân làng). 
p 

r^irr^ kàôak. Lit. — kaèak mo^- 
Ugai, id. 

/^ j^^ kaôan(?). Copier, transcrire. 

— kaèanpanoh, id. dalaqi ariya kaèan panoh, 
transcrire, copier une pièce de vers. 

/c\^ ka£ay, pron. kaëao (kh. 
kreèak). Saisir, empoigner, gripper, attraper 
subtilement, s'agriffer, prendre, dérober; 
poignée. — kaèav ikan, prendre le poisson. 
kaêav akan brëi sa kaèav, empoigner du pois- 
son et en donner une poignée, kaêav di 
laiy, saisir à la patte, praun kaêav, grande 
patte, jà praun kaêav, le grand saisisseur, 
l'homme à la large main , personnage d'un 
conte. 

S) 

P^irVi ka£in (bat. hamin; day., 
jav. , mak., sund. kanêiii; tag. kansin). Boulon 
(d'habit). — kaêin salan, id. 
<^ 

r^lT kaôèi (atj. keêehik, èëhik). Voir 
cëi. Appellation moins honorifique que êëi : 
maître; prince, seigneur. 

r^'y^ kaÔU^. Cracher. — kaêuh 
iàpabah, cracher la salive, kaêuh çaA halà 
ch rûp, cracher le bétel sur le corps. 



r^lT G. kaéai (kh. khêai). Disper- 



ser. 



r^^T^ kaèauh (kh. khêoh). Altéra- 
tion (des corps et des choses), vice, défaut. 



Digitized by 



Google 



■^ à6 



[kaèauk-kajô'.j 



r^-^TTI kaèank (kh. khèak). 
Cracher. 

;^^n^a/^ kaôaup, pron. Uùa/f^ 

(kh. kraèap). Fruits de TEuryale ferox Salisb. 
(Nymphœacées-Nymphéées) [ann. càsung 
nhô]. 

p P 

/^^7> /tly. kaôçâ (bug. èowa). 
A!né, premier-né. — anok kaduâ, fils aîné. 
nuFtian haëm, grosse de Tatné. 
<i> 
>^0î^ C. kaioUi. Crachoir. 

/^O^^ ka£^0'£, pron. kat'ioué. 
Cracher; crachoir. — kaèwpè çaA, cracher la 
salive. kaâuo>èhaban C, crachoir de cuivre. 
J 

/^O^"^ kai^O't. Crachoir; cracher; 
vase à verser les libations. — kaétuFtpabuœky 
k. daroû, k, fflah, k. ^A, id. 

r^iy G. kaèha (kh. Jkon^H; Can- 
nabis indica, chanvre indien (Cannabinées). 

^^17^,^^ c. kaèhuk. Cracher(?). 
a.kaèuk. 

r^lf^ kaéhain (bahn. hpèëh). 
Brasero; charbons allumés placés sur un lit 
de cendres, kaâhain apuëi, brasero, brasier. 

nOiy^i C.kaèhait.Voirpaà(?). 
Sauter. 

n0'7^r\'^^ kaèhaitnitrëi. 
Reine; on royaume (?). 

r^v kajâ. Quoi, quelle chose; quel- 
que chose. — kajà /o^, procurer de l'argent, 
du bénéfice. 

p 
r^ V^r^ kâjak. Voir jafc. Sage , rusé, 
avisé. 



/^ V kajan (bat. kyan; day., jav., 
mak. , mal. , sund. kajan). Paillottes blanches 
cousues, faisceaux de canne à épis (Saccha- 
rum spicatum) pour couvrir les cases, etc.; 
toit de paillettes supporté par quatre piquets ; 
abri provisoire; constructions légères que 
Toa âève pendant les fêtes et en particulier 
aux riyas (voir ce mot). On les dressait 
autrefois dans les maisons particulières 
pour recevoir le roi; par ext. fSte qui se 
célèbre tous les neuf mois. — kajan rlya, 
pavillon de fête, indu (tnd>) kajaûy poutre de 
faite. k(gan tamù» Ûiun muk këi, fête du nouvel 
an. kajan dcfnfi kâ mœtai, fête où Ton évoque 
les mânes (?). 

r^V^O^ kajap(kh.^^?). Ferme, 
fixe, solide; résistant; adhérent; empêtré; 
englué; collé, fixé A., vite guéri C. — bi 
Icyap, fermement, kgap karô C, ferme, 
solide; en bonne santé; content, satisfait. 
kajap dauk, rester ferme, être solidement 
fixé, taléi kajap, corde solide, kqjap kajo^h, 
guéri, suy {suay) kajap C, guérison lente; 
difficile à guérir. 

r^v^r^û^n c. kajàiâhat (ar. 

M\ ^L. lugj aUah «rie pèlerin de Dieu(?)9^. 
Nom propre chez les Ôams musulmans. 

ntr,, r^^v5kaju,kajoû(day. 
kakejut; jav. kejot; mal. kejtU; marq. haiu). 
Danser, exécuter une danse; danses, jeux, 
amusements. 

^V^ kalo» (kh. Wiihh). Bambous 
flottants placés en guise de balancier aux 
deux côtés d'une jonque pour lui donner de 
la stabilité. 

St 
r^V^ kajô' (kh, kanèo>). Panier à 
mailles serrées. — kajù* mœh C. , corbeille 
d'or, baifi kcqd^ (ann. Bên Nghé), Saigon. 



Digitized by 



Google 



.^ 47 )h^- 



[kajô'-ka^ak.] 



phun kajù», Gorypha laliera, palmier à manu- 
scrits (kh. donn Ma). 

/^S/ kajô', cf. le mot précédent. 
Mesure de capacité dWe contenance de 
&o litres environ {=vuâng ann., et tau kh.). 
— Le kaj(P = 5 jak (ann. ffiç)y le jak =« 
7 jaluk ou bok. 

r^V^^ C. kajo'h. Guéri; cicatrisé; 
sain. — kqjap kqjœh, id. 

r^V^ G. kajai (kh.itÀ^èt).Un cur- 
cuma; un gingembre; Amomum Zingiber 

LlNN.(?). 

r^V^ G. kajai. Barrage de pêche. 

r^V^n kajaik (bahn., jar. je). 
\oirjaik. Près de , sur le point de , au moment 
de. — hgaik ci tahà, près de la matu- 
rité, tuknatj^ hgaik klarft, à la sixième heure, 
près de la nuit, kajaik kio>n abih, près de finir. 

r^^V^ G. kajaum (kh. kh^àm). 
En abondance, à foison. 

p^a7y<f i^ajaut (bahn. kojoh). 
Plus, davantage; en plus graode quantité, 
de plus. 

c 

r^^V^n kajauk. Teinture d'in- 
digo. 

^^V^G. kajaun. Travée (î); son 
(de riz), nom propre. 

r^^W kajio'n {=^kàjjfPû). Ne 
pas encore exister (î). 
<^ 

P^Vl kaj^èi =• kàjuèi. Ne te presse 
pas, attends un peu I 

r^Vî'VI G. karêcn. Ridé, sur le 
point de bourgeonner, de fleurir. — kajwpn 



hand^y les boutons de fleurs s'ouvrent, kajkj/sm 
khan, rayures d'ëtôfie. 

J^C2^ G. kafiam (kh. kkâam). Grif- 
fer, égratigner. 

ncT, ncrn a. kafii,ku- 

nik (ann. ea nhçcf). Guitare, violon dont 
s'accompagne le kadhar (voir ce mot). 
Si 
r^C2^ C.kaâim (kh. krafiàû). En- 
chevêtrés, crêpés, frisés (cheveux). 

S> 
r^Crr^ kaîiik(bal., jav., mal., 
sund. kunià; bat. hunin; bug. aniek; mak. 
kuni; sund. konnin). Jaune, couleur jaune. 
Voir kaMk, curcuma. 

ncrn, ncrn kaâik. 

kaikîk (bat. hunik; jav. kunir; mak. ku^; 
mal. kunûit, kuûit; sund. kunir). Gurcuma 
longa LiNif. (Zingibéracées), curcuma 
(ann. nghe; kh. romiet). — kaàih mo»hy 
Gurcuma paiiida, curcuma jaune d'or ou 
rouge orange (kh. romiet mâs). 
S> 

r^C2^^ G. kafiiv (kh. haûovy 
kflèé). Grimacer ; froncer le sourcil ; sourciller, 
remuer les sourcils, montrer de Témotion. 
c 

r^^O^^^ G. kailaut. Que faire ? 
pourquoi faire ? — kaûauh y ah nau, pourquoi 
y aller? 

r^yO^'Vl G. kaflran. Échelle, 
caiier. 



es- 



/^^gY kanalj. Mauvais, méchant, 
mal; le mal. — mœhh s^fii jiaà ka^h, 
confondre le bien et le mal, tourner le bien 
en mal. 

^^C^^^ a. kanak (bahn. iiâk). 
Porter suspendu. 



Digitized by 



Google 



[kano't-katuk.] 



-^^9^ àS )m 



r^-C^^fl C. kaçiO't. Sur la pointe 
des pieds. 

nOC^n A. ka^aik. Sur la 
pointe des pieds. — lu^uuk takai, id. 

r'^C^^ kafiauk. Chanter (coq, 
poule). — vMmtiik ka^auk, la poule chante. 
p 

r^fl, r^fl c. kat,kât(kh.JtàO. 
Quoter, noter. 

m C. kat (bahn. kàt; kh., stg. 
kat). Couper, traverser. — jaïan kat iupak, 
la route traverse droit, kat val (kh. katvàl)^ 
couper à travers la plaine. 

^^y^ katâ. Sommet (?). — kata akauk, 
vertex, sommet (de la tête), tonsure. 

S> 
r^9^W katahmi (ar. ^Kf kata- 
maf). Réfléchir, méditer, ruminer; penser 
à part soi; dissimuler, comploter. 

r^^P^ katak (mal. kaJtoh). Chanter 
(après la ponte); gloussement; cri de la 
poule après la ponte. Cf. bahn. kiPtâp, pondre. 
r 

r^^r^ kâtak. Voir gatak. Résine. 

z*^^^ katan (bahn. fco»<â^). Un bam- 
bou. 

Pv^ katan (kh. kantan). Pelit panier. 

/^^^ katan. Plaine, — ^hn katan, id. 

rVTI kàtàt. Voir katak. Cri de 
la poule qui a pondu. — tnamuk katat, la 
poule chante. 

r^n. nrO^^ kâtat. katan 
(ar. Jix^ khitân). Circoncision; circoncire. 



r^^C^ katal(bat.,mal.g-^W;day., 
jay.gatel). Prurit, démangeaison. 

r^^^C^ katal (jav. kœtal; sand. he- 
kUi; sué talu). Foudre, tonnerre; éclater, 
retentir, gronder (tonnerre). — gromi katal, 
tonnerre, le tonnerre retentit. 

/^ kati (bat. hati; day. , jav. , mal. , 
sund., taj. kati; mak. katti). Livre (de 
600 grammes), balance. — kati Upk, ba- 
lance, peson. sa kati C, une livre. 
«?) 

P'^ kaU (kh. kadëi = skt. kuti), 
Pierre, pilier des chambranles des portes, 
battant; salle d'étude, classe, cellule des 
bonzes. 

S) p 

rr^r^ katikâ(pâlii«/Atitrf?).Trai. 
té, code de formules, recueil de pi^éceptes. 

r^C^Q^ kati-gahâ (skt.fa.?.+ 
grhaf). Ce sont deux édifices différents et 
provisoires, élevés en paillottes i l'occasion 
du sacre d*un roi ou d un grand prêtre. — 
kad, petite case à k colonnes seulement où 
le roi ou le prêtre revêt ses ornements, ga- 
hâ, édifice plus grand h ah colonnes divisé 
en trois chambres appelées rav(pri. Situés en 
face et à vingt ou trente mètres l'un de 
Fautre, le kati s'ouvre à Test et le gahà à 
louest. 

^T^fl katit. Blatte jaune (?); un 
reptile (?). 

r^fi, r^'^n kaut, kauùt 

Roi éam, régna de i&33 à 1/160. 

p ^ 
r^^^^ c. kaUp (ar. ^ kàub). 
Lecteur de la loi, officiant musulman. 

P'^/^ G. katak (bat. untul; bis., 
tag. ùtot; day. ketut; jav. entut; mal. kuntut; 



Digitized by 



Google 



K 49 



[katut-katyo»!.] 



malg. etulra; sund. kiitU. Cf. kh. kdét tr anus j> ). 
Péter, pet 

r^^^^ katut (bahD. kœtiU). Se con- 
I racler, se raccourcir, se rétrécir; con trac- 
lé, raccourci, rétréci; court, bref, resserré. 

/^yy katàu (bat. hutu; bis., tag. koto; 
bug. utu; day. huoh; fidji, jav. , mak. , mal. , 
oc, sund., etc. kutu). Pou. 

r^n, r^C G. katàu, katum. 
Pas encore; en train de; sur le point de; 
à temps, à présent. — katàu dauk, k. nau, k. 
maiy en train de s'arrêter, d'aller, de venir. 
katàu prm dauk, pendant qu'il a des forces. 
katàu lanom, pendant le bon temps, la 
bonne période, pendant qu'on est bien. 

r^rn, r^rn kato*. kaio* 

(bahn. hptèk). Appuyer, presser, presser de 
haut en bas, forcer, contraindre, dompter, 
réduire, réprimer, opprimer, écraser, frois- 
ser, meurtrir en pressant; placer, asseoir, 
placé, assis (?). — katœk kin, forcer, obliger, 
contraindre. kaUpktian, réprimer, dompter, 
modérer ses sentiments, kata^k num nauk, 
presser de haut en bas. lanik katœk dahlak, 
le ciel m'écrase, katœk nu pamtptai, le tuer 
en l'écrasant. fca/a>fc buol, opprimer le peuple. 
katœknupk palèi, subjuger un pays et s'en 
emparer. 

/v C. katO'ù. Noyade, immersion; 
noyé, immergé. — katom kroh kraun, noyé 
au milieu de la rivière; katom ^n (=^Iun), 
noyade. k€Uom tanUP iâ, ià.pakatœn, noyer, 
immerger, jeter à l'eau. 
J 

r^Pn katO'l. Voir to>/. C'est cela. 

/^^^^^^ kate (hind. fcâtifc; skt. kàrtiX' 
kaf). Fête du 7* mois chez les Cams de 
TAnnam. 

BIGT. CAH-FBANÇAIS. 



r^D^r^^ G. kataik. Pincer légère- 
ment; serrer; carder, peigner, lléméler. — 
kataik homléi C, carder le coton brut. 

/^ /^. kataik. Cilrus madurensis 
LouB. (Rutacées), mandarinier. 

^^'^^^'3/1 katain (kh. kandan). Voir 
kathœn. Embrouillé, enchevêtré; noué, 
frisé, crépu. — bwr katain, court et 
crépu. 

r^Pn G. katauk (kh. kanJimf). 
Sauterelle. — katauk asaih {anm. etm ngwû 
Iran; kh. kandaupsèh)^ mante religieuse. 

Î^^^C^ katio'l. Dur, ferme, solide. 

î^^^i,?^ kat^ak (bahn. tuaX). Ren- 
versé, retourné; frémir, tressaillir, trem- 
bler; frissonner, avoir peur; se trémousser; 
s'échapper; déplacer; apporter, approcher. 

— kataak dahlak, je frémis, me faire frémir. 

/vl kat^an. Grand sabre à deux 
mains. 

r^nin, nr.f^ kat^aè, ka- 

tuap. Voir kaUupé, Fourmilière, nid de 
termites. — katuaè hadiof, fourmilière vi- 
vante , encore habitée. 

P^vir^ A. kataik. Fourmilière. 
J 

/^^Tl kat|JlO>à. Fourmilière; nid 
de termites (cf. bahn. ]i(fitxer, fourmi blanche , 
termite). — muv klak kattupé, les termites ont 
abandonné leur nid. 
J 

r^^n katuo'l (bahn. kiPUÙ). In- 
fructueux, infertile, inutile; sans rapport, 
sans produit, stérile; maladresse, avarice. 

— hmiA katuoH, femme stérile. 



IMPSIVKSIE RATIOIALB. 



Digitized by 



Google 



[katran-kadan.] -— «.( 

^^^y katran, katràu, katruv, ka- 
traun (bahn. ko^tœpy tru; jar., lar. katni). 
Tourterelle. — kalrâu palëi, pigeon, katràu 
apifèty k. kok, k. tantph, diverses espèces de 
tourterelles. 

^y katrëi (kh. jfcan/rat). Ciseaux. 

r^V, r^V^ kathâ, kadhà (bat. 

li4Ua; kaw., mal. kata; mak. kana = ski. ka- 
thâ). Parole, mot notable, sentence, dis- 
cours. 

p . p 

/^ V? ^^'^^ûT ^ kâthampuranô' 
(skt sampûrna?). Bien-être physique (?). 

r^ V^1,r^VT^kathath, kaththa 

(kh. khêât; pâli katthaf). yioirkasat. Misère, 
infortune, pauvreté; misérable, malheu- 
reux , inforlunë; mauvais, chétif. 

p 
r^V^ kàthan. y oir kathâ. Parole, 
mot, nom, appellation. 

p 
r^V"3/1 kàthan (pâli Jta/rA«?). Mau- 
vaise destinée. 

P^yO/^ kathap, pron. ia/Aao( kh. 
dap). Enfoncé (se dit du ventre). 

S) 

f^^yWr^, kathamik (skt. gauta- 
maf). — po kathamik y le Buddha (?). 

r^Fon, r^Von kathar.kadhar 
(skt. gandharvaî). Caste d officiants musi- 
ciens; récitant; lettré. — halâ koûiar, bélel 
d'oblation. pO kathar klatfi, une divinité. 

p 
>^V^*n kathit. Nom propre. 



50 



r^^ 



kathû (kh. kanthor). Crachoir. 



r^y^oP. kathur. Plateau en bois 
massif en usage dans les cérémonies. 

r^V/C^, kathul. Voir kapul. Joue 
(lang. myst.). 

r^y\r^ kathok (pâU kattha). Misé- 
rable, pauvre hère. 
J 

r^V3^ C. katho»n (kh. tmtium). 
Choquer, heurter; ébranler, agiter, frapper. 

— kathom takai, frapper à coups de pied. 

J 
î^'^^ kathcn. Frisé, crêpé. — 
kathom f^uk, cheveux frisés. 
<r 
r^^Vfl kathaut [th angl. dur]. 
Voir kasaut, kusaut (kh. khsdt). Malheureux, 
pauvre; tourmenté, affligé, misérable. — 
kathaut padap y id. 

r^^^oTl kathaur(kh. rréïitanfAor). 
Un poisson. 
j 
/^^ûT' kathuOT. Cuvette, crachoir. 

r^\^^ kathro'h. Affligé. 

r^V/n kadak (bahn. JtWuO. Tige; 
pédicelle; pédoncule; volutes décoratives. 

— kaàak bauhkayàu, pédoncule de fruit. 

p 
r^ Vn kâdak (bahn. kœdé>k). Fer- 
mé, obstrué, bouché. 

/^ V kadan (bahn. dan). Mot qui ex- 
prime Taltemative, la succession : tantôt. . . 
tantôt. — kadan dauk kadan nau, tantôt il 
s'arrête, tantôt il marche. 

^V kadan (bahn. dàn, dâh). Fort, 
vigoureux, robuste; hâte, agitation; avance, 
progrès, succès. — phni kadan, plan kadan, 
se liâtcr, hâte, précipitation. 



Digitized by 



Google 



r^Vfl kadat (bahn. kœdât; kh. 
khtàt). Chant de la poule qui pond. 

r^ V^/^ kadap. Nom d'un village. 
S) 

/^ V kadi (jav. kmdi; mal., sund. 
ib^Tuit == skt. kundi). Théière, bouilloire;, 
aiguière à bec. 

r^Vû^, nV^ kadip. kadih. 
Voir kadiak. Pommier-cannelier. 

r^-^m V^\^ kadU danaù. 
Nom de lieu au Laos. 

r^V kadèi. Voir kama^éi. Goufer- 
Bail (éam). 

nv,, r^'i£, n'^, kadu.kadu. 

kndû. Un poisson (ann. câ trin). — akojt 
kadu, id. 

^V*/ C. kadum. Voir kadm, kadàu. 
Reculer. 

/^ Vf' C. kadnm. Voir kadun, Bourse 
pour Tarée et le bétel. 

.^v,n.,nv,n kaduk, kadok 

(kh. kedei). Cul, derrière, fesses, anus. — 
jrauh kaduk, taper sur les fesses, k'upp garav 
kaduk, la grenouille se gratte le derrière 
(chanson), balàu kaduk, poil, kaduk kuhun 
(lasuh)^ tête de c. (injure), yuh kaduk, tor- 
tiller des fesses, tuèi kaduk, en croupe, dih 
tilëi kaduk, monter en croupe, jhik nupta 
jhik pabah jl^k kaduk abih, coudre entière- 
ment yeux, bouche et derrière. 

r^V/Vi kadun (bahn. ko>dufi; day., 
tag. kandon; jav. kanton; mal., sund. kan- 
dun). Bourse, sac, sacoche, poche, enve- 
loppe de mailles, filet (servant de sac). — 
kadun pariak, k. nuph, bourse d'argent, 



>1 y^ — [kadat-kadàu.] 

bourse d'or, kadun sraih C. , enveloppe de 
mailles, tissu à claire-voie de fil ou de fi- 
celle, filet (à provisions), taf^ak kadun, jeter 
sur ses épaules un sac de ficelles (un filet). 

r^Vxfl G. kadut (kh. kedët). Mou- 
vement du coït. 

r^V.fl -^ G. kadut aun (kh.Jbn- 
tut aun). La nuque (?). 

r^ Vx^ G. kadun (bahn. dun, ktpdû). 
Reculer, se reculer, faire reculer, aller en 
arrière, se retirer; faire demi-tour; en ar- 
rière, en reculant, à reculons; derrière, 
arrière. — kadun vo»k mai, faire demi-tour, 
se retirer, reculer, kadun lakuk, en arrière I 
kadun baik, recule I kadun caik, k. vœk, va-t-en ! 
kadun tab'iak , sors! 

r^V^^ G. kadun (bahn. dm?). 
Adresse, habileté, dextérité. — kadun ta- 
nom, adresse, dextérité, habileté de mains. 

r^V/^^ kaduman (bis. padahh- 
mon; day. paduman; jav., mal., sund. ;?a- 
daman; mak. padaman; tag. paraluman). 
Boussole, compas de mer. 

r^V.'ûrfl kadurat(mal.r«îjfcurat?). 
Crâne; vie, perception, sensibilité, connais- 
sance. — ^ moi»da kadurat, oiseau doué 
d'instinct (?). 

r^VÎ, r^V.^ kadàu. kaduv 

{uv = àu). Voit kadun. Reculer, se reculer, 
prendre son élan; sauter (de haut en bas), 
sauter à bas, descendre, se précipiter, 
s'élancer; troublé , confus , mêlé , embrouillé. 
— kadàu tamù' tasik, s'élancer dans la mer. 
kadàu trun, descendre à reculons, sauter en 
bas , reculer et descendre, kadàu trun di nauk 
raun ai Unwm, sauter à bas de l'éléphant. 
kadàu tamà dalaifi banun, sauter à reculons 
dans le puits. 9ràu kadàu C, troublé, em- 



Digitized by 



Google 



[kado'k-kadrum.] — «•{ 52 

brouille, méld, confus, piupè êràu kadàu, 
paroles confuses, balbutiement; bégayer, 
balbutier. 
J 

r^VJ^ kadO'k (jav., sund. katé; 
mal. kàtik). Nain, de petite taille; court, 
rétréci, ramassé, trapu. — jahadœh, le 
Nain , n. pr. 
J 

/^V^ kadO'ù. Frémir, tressaillir, 
sursauter. — fUph kadù*n plan kadan, fré- 
mir. 

/^V%^ kadO'ù. Eunuque (de na- 
ture). — aun kaJhni, le grand eunuque. Lé- 
vân-Duyét, mandarin célèbre du temps des 
empereurs Gia-long et Minb-mçng, mort 
en i83i. 
J 

yP^sTOn kado'è. Après-demain. 

r^9Vnn C. kadiaiy (kh. kaàèi). 
Pagode, couvent bouddhique. 

r^V, r^/^V kadai, kudai. 
Bétel roulé, chique de bétel. — jm faidat, 
bétel roulé préparé à la cambodgienne (?). 

r^V^ C. kadaih (babn. hpàek). 
Court, bref; hâte, promptitude. — kkaxh 
kadaih, à la hâte, avec promptitude. 

r^-^Vr) kadol. Talon. 

r^'^V c. kadaum (kh. khtom). Ca- 
bane, hutte. 

r^^V^ kadaulj (mal. kundurf). 
Cucurbita lagenaria Linn., gourde, cou- 
gourde; grosse gourde, courge, calebasse 
(ann. bàu; kh. lAlok). — jasa kadauh, une 
gourde d^eau; sa bauh kadauh, une gourde, 
la môme gourde. 

r^^V^ kadauh. Faire; obtenir (?). 



)•< 



r^-^ Vn kadauk. Voir dauk. Con- 
formité, parité, égalité, quitte; ensemble, 
à la fois; sur la même ligne, de front; en 
même temps; statu quo; indécis, de même 
valeur (?), égal; cesser, arrêt, interruption. 
— blauh kadauk, être, arriver à égalité 
(joutes, courses, pari), nupyah do gof j6 
blauh kadauk, s'il n'y a ni vainqueur ni 
vaincu, kadauk di habar o, au pair, peu im- 
porte, mœyah drëi di brëi o kadauk jô, si nous 
ne donnons pas, cest bon. blauh kadauk, 
espèce d'affirmation finale : soit ! il suffit ! 
quittes! y ah nap çap dô gof blauh kadauk, 
si nous crions également (avec la même 
force) nous serons quittes! 

r^^V kadaun (bahn. hpdâh; kh. 
khtitm). Traverse, pièce de bois transversale. 

p^ny^Çi/^ kadaup (bahn. JtcH^fôy, 
kh. kantop). Pagne très étroit; bande d'étoffe 
large d'environ o m. 9o et longue d'à peu 
près 9 mètres, que les sauvages enroulent 
autour de la ceinture et dont les bouts 
frangés retombent devant et derrière; nom 
propre. — nu plah kadaup dra>h ran glai, 
il porte un pagne étroit comme un sauvage. 

y^^VûT! c. kadaur. Joie, conten- 
tement, satisfaction. — aun kadaur, id. klau 
nuv kadaur, rire aux éclats. 

r^w nv\ n kad^o't kun 

kan. Nom propre. 

/^yVQ/l kadran. Affronter, attaquer 
avec hardiesse; audace, impudence, effron- 
terie. 

^y^f' C. kadrum. Voir on A. Psi- 
(lium pyriferum Linn. (Myrtacées), goya- 
vier. Arbre dont les feuilles sont employées 
en infusion contre la diarrhée et la dysen- 
terie (ann. H; kh. Irabèk). 



Digitized by 



Google 



n( 53 >•. 



[kadrum-kadun] 



r^ 



i V^ G. kadrum. Boite ronde en 
bambous et rotins pour mettre les vêle- 
ments. 

P^^ kadâ (tar. kâdà). Crainte, ti- 
midité, peur, frayeur; craindre, craindre 
que. — kada gaf, (?) se disputer, rivaliser. 
Voir kadah. kada di g<pp nu, ils se crai^ent 
mutuellement. hu(pé kada ka èëi, craindre 
que le prince. 

>^9>^ kadam. Voir ihëi. Monnaie, 
quart de Tibëi, 16* du fuon, 6&* du dram 
ou sleù khmër. 

r^9^ kadalï (kh. t&). Claie, 
clayonnage; entourer de claies, dresser un 
parc; fermer, barrer; s'opposer, résister; 
arrêt, opposition, contrariété; contestation, 
dispute; rivalité, rivaliser. — kadah ^cm, 
fermer la porte, ^hpû juëi kadah, ne ferme 
pas la porte. kadeJk gipp, kadah gipf kadah 
gan C, résistance, désaccord, contesta- 
tions, dispute, gêne mutuelle, dissensions. 
Ion kadah, fermer Taire (= dessiner un 
signe magique [X] avec le gros orteil dans 
un lieu où Ton va célébrer quelque rite 
religieux [prêtre, m<pdnom]). 

n'y^, n^ c. kadan, kado'ù 

(kh. kandom). Clochette, grelot. 

r^9^ Y c. kadan nâ (kh. kadan 
nà), Artabotrys odoratissimus R. Ba. , Unona 
odoratissima , U. Mesnyi Pibbr. ( Anonacées), 
ylang-ylang, une fleur très odorante (ann. 
ngân chày), 

r^^^ c. kadan (kh. kandan). En- 
chevêtré, embarrassé, embrouillé. 

;^^Q/^ kadap (bahn. konlâp). Se 
blottir, se tapir, se cacher, se ramasser. — 
kun kadap, id. Hu doffi didauk kun kadap pak 



Unmv, elle restait sans cesse cachée audehors. 
htak kadap, se glisser sous. 

r^-^Qf^ kadap. Misère. 

/^^-Cl kadal. Boucher, boucher 
un trou avec un tampon. — pah kadal ga- 
M, boucher le trou, la sortie (d'un nid). 
pa>h galofi alà kadal galon nauk, ouvrir le 
trou du bas (du nid) et boucher le trou du 
haut. 

/^^ C. kadim, pron. kadjem (kh. 
kanden). Argile, terre glaise. — haluk kadim, 
terre grasse, argileuse. 

r^ya/^ c. kadip. Cligner, cli- 
gnoter, ciller. — kadip mo>ta, cligner volon- 
tairement les yeux; signe fait avec les yeux. 

r^^f C. kadu. Un petit lézard. 

/^if kadu. Filtrer; couler à travers; 
recevoir un liquide qui filtre. 

P^^/"^ kadni^ (bahn. kœdoh; jar. 
hpduh; çed. fawfo). Peau, enveloppe, épi- 
derme, écorce, pelure, brou, balle, son; 
tégument, test, coquille, carapace; couver- 
ture , tout ce qui couvre , couvercle , opercule. 
— ioh bauh dauk dotn kaduh min, ne voyant 
plus que la coque du fruit, kaduh rabuû, 
Técorce du rabuà. kaduh libun, les enveloppes 
de la pousse de bambou, kaduh kapd, 
écorce épaisse, jauh rabun mai kaduh hahih 
bcm, abattre le rahm, Téplucher, le cuire 
et le manger, kaduh kàrâ, carapace de tortue. 

r^9^^n kadnk. Voir kaduh. 

r^9^^C., r^-^^ kadun, kadon 
(kh. tûn). Pélican. — kadon loU iâ, Pele- 
canus philippensis (Pélécanidés), pélican 
gris. 



Digitized by 



Google 



[kadun-kadhuk.] 



k( 54 ). 



n'^r.Vi nor kadunkadan. Ono- 
mat. : bruits répétés. 

r^9^ kado'm (?) (= (M»). Parier, 
discourir (?). 
J 

r^9^^ kado'h(bahD. h^ikh). Don- 
ner un coup sec; soulever (avec un bâton), 
enlever en Tair, enfoncer (?) (un bâton), 
faire sauter en Tair d'un coup de baguette; 
faire levier; enlever, soulever avec un levier 
d'un coup sec. — hidx^h di tauk, lever, sou- 
lever, enlever vivement par le derrière. 

/^^ kadai. Croiser, entrelacer. 
— kadai kauky croiser les mains derrière 
le dos. 

nOOrnn C. kadaiy (kh. kdëi). 
Soit, soit que. 

r^^9^n C.kadol (kh. kdol). Nau- 
clea orientalis Lan. (Rubiacées), gros arbre 
à bois jaune propre aux constructions. — 
kadolkadrol (kh. kandol), un grand arbre. 
Un Nauclea(?). 

kadol, kadul, kad^o'l (bahn. kcmo>l). Ta- 
lon. — tian kadwpl takai, ventre (renfle- 
ment) du talon (?). hà kaduœl nau dihlàu, 
marcher à reculons, nau yuok kadnœl, id. 
kadul takai, talon, kaduœlpak anak, le talon 
en avant. 

r^^9^Y kadaulj. Voir W«*'t, kaduh. 
Coquille, enveloppe, écorce du fruit. — 
kadauh thauh, écorce vide, dauk dotfi kadauh 
thauh, il ne reste qu'une écorce vide. 

r^^'y kadann ( bahn. ko>don) . Reste , 
ce qui reste; rester, rester collé, englué; 
demeurer, subsister, se conserver, se main- 
tenir, flotter; manque, déficit (?). — kadautï 



dauk y restant encore, kadauh dauk sa drëi C. , 
il en reste un. kadauh drap ira, conserver 
ses biens, kadauh dhar, rester, demeurer. 
oh hû kadauh lobik haléi, sans manquer 
(oublier, laisser) un endroit quelconque. 
kadauh dauk oh, sans en excepter un. 

n'^T^C, r^^9/^A.kadaun, 

kadaum (bahn. ko^dom). Joindre les mains 
en forme de coupe; présenter quelque chose 
les mains réunies; ce qui peut tenir sur les 
deux mains jointes. 

n-^cn, norcn c. ka- 

djak, kad)0'k(kh. tiep). Anona squamosa 
LiNN. ( Anonacées ) , pommier - cannelier , 
pomme-cannelle (ann. màng càu ta). 

nor<'(^^, r^9/^ottn c. ka- 

djap, kad|0'p. Pommier-cannelier. 
J 
P^^iH^ kadffO'y (ann. doi). Une 
dignité militaire. Capitaine (?). 



j^^ 



kadhâ (skt kathà). Voir kaihà. 
Parole, mot, sentence. — bauh kadhà, sen- 
tence, maxime. 

r . 
P^V kâdham (kh. kdaf). Parties 
sexuelles. — kadhaffi klai, verge. L atih, 
vulve. 

r^V^oTl kadhar. Voir fcolAar. Officiant 
musicien. — mœtai pajau dauk kadhary 
morte la pajau (pythonisse), reste le kadhar 
(prov.). 

s> 
r^Vof] kadhir (ar. ;:>U kàdir). 
Puissant, merveilleux, céleste. — apuëi 
kadhir, feu merveilleux. 

/^vv/^. kadhuk. Rrasier de feuilles; 
feuille recouverte de cendres sur laquelle 
on pose quelques charbons allumés. 



Digitized by 



Google 



55 



r^'Vl kan (kh. khan). ReUrder. 

/^^ kan. On (?). — kan mai, on 
vient (?). 

P^"^ kan. Orange. — kroé kan, 
Gitrus aurantium Luin. (Rutacëes), orange 
commune (ann. frdi cam; kh. kréè kam). 

r^'Vl kan (skt. kanyà). Vierge, fil- 
lette (lang. myst.). 

/^<\ kan, aphérèse de ikan, akan. 
Poisson. 

/^i\ kan , part, affirm., nég., explët., 
interrog. et fréq. Vrai , vraiment , certes; ne , 
non, ne pas; comment; difficile, pénible, 
ardu; fini, terminé, achevé (= ann. r^f). 
— kan, vraiment cela n'est pas; ce n'est 
pas. di kan, non certes, o kan sëipwpé C, 
il n'a pas été dit cela (== nul n a parlé). 
oh kan gùf bauh ùan, n'étant pas apparenté. 
kan blauh kàu o garav o kaë, comment 
pourrais-je ne plus me gratter [dit la gre- 
nouille], kan daman, très pénible, momito^ç 
kan baya, mauvais payeur, kan ta mai C. (= 
kh. kantemok)^ venir sans cesse, kan bmn, 
pénible ou facile, pajo kan, entièrement ter- 
miné. 

non, n^, r^^nn kan, 

kanô*, kano'y (mal. -kan). Voir kanù>. 
Suffixe servant à former des verbes actifs 
ou causa tifs. — mo>lip>n kan, nupliom-kanG» 
(md. me-mtdiya-kan) , révérer, respecter, 
honorer; servir (un prince); rendre un culte 
(aux mânes, aux divinités). 

p 
/^^ kanà, pour karanà. Parce que, 
attendu que. 

P^"^ kanam (skt kàla?). Lune dé- 
croissante, deuxième quinzaine de la lune 



[kan-kannn.j 

(dite klam, quinzaine noire). — kanatu suk 
C, pas de lune, obscurité, btdan kanant, 
lune décroissante. mo>lam kanam (= çup 
dhit, ténèbres profondes), lan kanaqi çup 
dhit, id. 

nO^VC^n kanadilak (skt. fc«. 
mandalu). Aiguière royale. 

P^^^ kanada (dérivé de fcoda par 
infixation nasale). Craindre. 

r^^Cl kanal (bahn. komaJ; mal. 
kenal). Se rappeler, se remémorer, con- 
server dans sa mémoire , se souvenir, retenir 
par cœur, conserver, garder, reconnaître. 
— vak kanal, écrire pour se souvenir, kand 
panmȎ, se souvenir des paroles, dmn kanal, 
aider à se souvenir. 

r^O^d kanal. Rouler, se rouler, 
s'enrouler; s'accroupir. — tah kanal, se 
lover (serpent); croiser les jambes, s'asseoir 
à la turque. 

<?) 
r^^ kanï. À ce moment-là (?). 

r^^r^ kanikëi (dérivé de kakëi 
par infixation nasale). Recommandation, 
instruction, conseil. 

r^^V kanidha. Voir kanœdha. 
Paroles, discours. 

r^^/ kanu. Élevé, haut, surélevé, 
qui dépasse. — hamu kanu, rizière élevée 
(= rizière sèche). 

r^^.ry} c. kanukut (dérivé de 
kakuh, kukuh par infixation nasale). Adorer, 
saluer le roi , les divinités. 

non,, n^^G. kanun, ka- 
nauun. Pélican gris. 



Digitized by 



Google 



[kanô'-kanyâ.] 



56 )h 



/^^ kanô'. Demander, solliciter; 
avoir Thonneur de; veuillez; se manifester, 
devenir public. — kan&popan, veuillez, sei- 
gneurs, m'écouier. kanO> nau palëi, veuillez 
me permettre de retourner dans mon pays. 
kano» nap kà po panôkça kai dahlak hai, je 
demande que le seigneur puisse examiner le 
cas qui me concerne (?)• ni panuœè dahlak 
kan& nappanwpënl kà pô thâu, ceci dit pour 
vous apprendre (que), kanù» dhul, prosterne 
(respectueusement dans la poussière), kano» 
{nj)juky demander abri, refuge, protection. 
<^ 

f^^f^ kano'këi (dérivé nominal 
de kakëi par in6xation nasale). Recomman- 
dation, avis, conseil. 

/^ kancn. Appuyer la tête, sou- 
tenir le menton avec la main. 

kano*dha, kancdhak G., kanadha (dé- 
rivé de kadha par infixation nasale). Discours, 
paroles. 

r^ofJio/^ kanô'rùp (skt. kanyà+ 
rùpa). Vierge, fillette, fille impubère. 
p 

r^^OoP kanôrai. Roi èam, régna 
de i5&i ài553. 

r^^^y^ kanO'y. Voir kan, kam. 
Suffixe verbal. 

y^'yn kano»y. Voir kan». Être 
honoré de, avoir Thonneur de. — kanQi>%j 
mxAwn patau, roi clément et magnifique 
(expression usitée en parlant au roi). 

r^y^n kaneçak(skL^aî«pa). 
Ganeça, fils de Çiva et de Pdrvati, dieu de 
la sagesse. — h(pè pO ku bihnuk dauk A nauk 
po ku kaneçaky invoquer Visnu qui se tient 
au-dessus de Ganeça. 



/^^ kanai. Voirnm. Dame, prin- 
cesse ; terme de tendresse : mignonne , ch<^rie. 

j 
r^^ kanain. Pbrase. — #â kanatùy 
Une phrase. 



r^^o/irV kanôrapâ. Nom d 



un 



roi. 



/^^^ kanau (= nauJ). Marcher, 
s'avancer, aller. 

r^^6/"M, r^^^M, r^^^M 

kan^ui, kan^ci, kanuii (bahn. kfmm\ 
Carrefour, point de croisement; croisé, 
en sautoir. — jaian pauh kanm^, carrefour. 

r^'^c kan^ai (bahn. komui). Tordre, 
enrouler, nouer; faire tenir un habit, un 
pagne au moyen d un nœud ou de plis. — 
kanuai khai, nouer son habit, son langouti 
sur le devant. 

r^^"r^ûnÇ| kanèarauv (skt. 
kaûcàra). Les couleurs de Tarc-en-ciel (lang. 
myst.). — kandarauv van yan aditiak, halo 
solaire. 

n'^VC^ ^^ kandaHpçiç 
(skt. kadah puspa). Fleur du bananier (lang. 
myst.). 

<ï> P 
r^Q/lV^OT kandïyâ {slt.kanfhya). 
Le gosier; la nuque (lang. myst.). 

r^O^Vr^ kandhak(skt.jfea(ifaia). 
Le genou (lang. myst.). 

r^^O^Cr^ kannjo»k(skt.Jtm«^?). 
La ceinture, les reins (lang. myst.). 

p 
r^^lT" kanyâ (skt. kanya). Jeune 
fille, jeune femme; nymphe. 



Digitized by 



Google 



-1^ 57 )« €t -- - 



[kanrih-kapuk.J 



/^Ç^^ Y kaiiri^ (dérivé de krih par 
infixation nasale). Rotin, bambou, roseaux 
de vannerie; en cadence, en chœur(?). 

r^Ç^r^ kanro>k (dérivé de karù>k 
par infixation nasale). Barrer; porte, fer- 
meture C; eflrayer(î). 

r^^^^ kap (kh. kaat). Rana gra- 
cilis WiKGif., très petite grenouille au cri 
perçant. 

/^^^-^ kap (ann. kep; kh. kiep). 
Étau; vagin. 

r^û/^^ kapah (bahn. kùfaih; bat. 
hapas; beng. kàrpâs; bis. gapas; day., jav., 
mal., sund. kapas; hind. kàpàs; kh. krabas; 
mak. kapasa \== skt. ^oi^pâ^a]). Gossypium 
arboreum Linn. (Malvacées), cotonnier, 
coton (ann. Mn rdi). — ib/HzA èoh, fleur 
blanche du cotonnier; fruit mAr du coton- 
nier dont la capsule s^ouvrant spontanément 
laisse sortir le coton qui se trouvait com- 
primé à rinténeur. 

/^^^/! kapak (day. kapak; jav., 
sund. kampak; mal. kàpalf). Hache, cognée. 
p 

p^Q/^^f^ kâpak. Voir pak. À, en, 
du côté de, vers. — kàpak iuk, à cette heure, 
en ce moment. 

r^ù^n jC^X kapak lima 

(mal. panlima). Général, chef d'armée; ami- 
ral; gouverneur. 

/^^^4l kapal (bat. himpal; mal. 
kipaly kimpd; sand. kupu; sund. kimpel). 
Épaisseur, épais, solide, massif; compact; 
masse. — kaduh kapal, écorce épaisse, hû 
kapal mœkhœk, être très épais. 

r^û/^n kapal (kh. kapal; mal. 



kapal; tam. koppel, kapid). Bateau, navire 
à voile quadrangulaire. 

^Q/^^^ Itapal (mal. kupU). Com- 
primer, contracter, serrer, presser; tordre; 
comprimé, serré, ramassé, contracté. — 
kapd lasëi C. , presser le riz en boules. 

/^*^'^^41 kapal (jav. kepel; mal. 
kepàl). Poignée (ce que contient la main). 

S) 

j^^Q/^^^ kapik (radical indon. pit 
cr pincer, presser ti; bahn. ko>pU; kawi kapik; 
mal. apiu Cf. ann. kçp; kh. kàp). Serrer, 
presser, pincer; pinces, tenailles, étau, 
instrument de torture; porter sous le bras, 
sous Faisselle (= ann. câp). — kapik dalah, 
serrer, pincer la langue. 

^^^^^-C^ kapil, kupU, kapila (skt. ka- 
pila). Noir; nom du bœuf qui transporte les 
morts dans Tautre monde; abstinence de 
chair de bœuf. — lamauv kapil, bœuf noir. 

/^^/ C. kapu (bis.,tag.apog';jav., 
sund. apu; kh. katjibor; mal. kapur, marq. 
puka). Chaux de coquillages. 

n 
y^^^ kapû. Voir kapipk. Tordre, 
rouler entre les doigts; chique de bétel. — 
hala sa uA limo kapû, une couche de cinq 
chiques de bétel, hala kapû, bétel roulé. 
kapû hala {= une bouchée de bétel), chique 
de bétel, sa kapû hala èih, un paquet de 
feuilles de bétel préparées, èih hala sa kapû, 
préparer une chique de bétel. 



^0/^ G. kapum 
Bouton (de fleur). 



(kh. krapuru). 



r^^^n, r^na^n kapuk. 

kapok (mal. kebok). Petit bol en métal. 



Digitized by 



Google 



[kaput-kabat.] — «^ 58 



r^^^^n C. kaput (kh. hifiipét). 
Touffe d'herbes (?), bosquet, bouquet 
d'arbres. 

^O/^Q^ Q kapun (mal. kapan). 
Locution énumërative : si, dans le cas où, 
soit, soit que, cependant, toutefois, ainsi, 
donc, comment. 

r^^^^n kapul (skt. kapola). Voir 
katkul. Joue (lang. myst.). 
J 

p^ù/^^f^ kapO'k (bahn. kofit; jav. 
gapit, hapit, etc.). Voir kapik. Tenir presse, 
serré dans la main; couvrir de la main. — 
kapipk paiiiy dernier, en arrière, serre-file; 
finissant là. kapù>k romà, épée. 

f^^Çk/^^'y^ C. kapaiy, pron. kapay. 
Mècbe de crins, de cheveux; tresse des Chi- 
nois. 

;^a/^<>^ kapiah(jav.iopyflÀ,mal. 
kofUyah; sund. kopia). Calotte ou fez blanc 
des prêtres musulmans au Cambodge. 

p^\Àr^2/\ kap^ak. Saisir, empoi- 
gner. — kapuak tanin, poignée de main. 
kapuak $ai^, coudée poing fermé (mesure 
égale à la distance du coude à l'extrémité 
du poing fermé). 

r^^^ kaplah (bahn. kœplah). 
Voir plah. Entre, dans l'intervalle; inté- 
rieur; entre-deux; interstice; enfourchure. 
— kaplah pha, intérieur de la cuisse, entre- 
cuisses, kaplah tanin, entre-doigts, inter- 
stices des ongles, des griffes, des doigts. 
kaplah takai, interstices des doigts de pied. 
kaplah tanin ai rimaun, interstice des griffes 
du firère tigre, kaplah kayau, enfourchure 
d'arbre, kaplah èù»k, col, passage entre deux 
montagnes, kaplah pap, Bifurcation de la 
rencontre , nom de lieu à Panran. 



r^O^'a^ kaph^ian. Belle coton- 
nade (î). 



r S> 



r^O^oT kaphuâri. Envoyé, dëlé- 
gué, dignitaire. 

r^0^6Û^ c. kaphçir, pron. kajir 

(0^ pA + 6u^/?). — israxar.yi^), 

infidèle, païen; nom donné aux Cams 
brahmanistes. 

r^Û^oTl kaph^OT. Excès, inso- 
lence, arrogance, fierté. — fm nî ionfi ka- 
phuor lo, quelle insolence dans son lan- 



n'^, nonV*" kabâ, kurbâ (ar. 

^t^ kurbân). La cour, le conseil d'un roi ; 
courtisan, conseiller, familier d'un prince, 
— èak kaba, la cour. 

r^V^ kabah (ar. .^k'aba). La 
K^aba ou Caaba, temple de la Mecque dont 
la tradition musulmane attribue la fonda- 
tion à Abraham et à Ismaêl. 

r^Vr^. c. kabak (jar. r(phât). Voir 
kaUbak. Marcher. — drëi phian kabak, nous 
sommes habitués à marcher, kabak diUàu, 
marcher devant. 

r^Vn kabak (mal. ka-baik^). 
Austérité; vertu; fidélité; chasteté. — kabak 
tian, pratiquer la vertu, être vertueux, kabak 
ùan hah pusan C, dévouée, fidèle à son 
mari. 

p 
r^V^r^ kabâk. Silencieux. — lak 
kabak, id. 

r^rn, r^V^nkabat. kabait 
(kh. pat). Entourer, enceindre. — kabat 



Digitized by 



Google 



►.( 59 



San C, entourer la maison, kabat dap, en- 
tourer la citadelle. 

r^y^ kaban (bat. hohm; bis., 
tag. kaban; mal. kebàn). Boite ou cofire en 
feuilles tressées. 

P^Vof] kabar (mal. kabur). Temps, 
saison. — kabar bam, saison des fleurs. 

r^V^oTl kabar (bahn. hpmar; bat. 
Aofitftor; jav., sund. kembar; mak. kambara; 
mal. kambar; tag. kambal). Jumeaui; paire, 
couple. 

/^V^Ofl kabar. Voir fcamâr, Jtumar. 
A naitre, qui va naitre. 

r^Vn kabal (bat. hobol; mal. 
kebal). Invulnérable, invulnérabilité; dé- 
mon, râksasa; charme d'invulnérabilité. — 
kabal kalin, invulnérable à la guerre; kabal 
tak ô tamù>, que les armes tranchantes ne 
peuvent entamer. 

r^WV'9^ c. kâbàsâran. Écrit, 
ouvrage, traité. 

/^V^^ kabav (bahn. kapo, ko>p4; 
bat. horbo; bis. kalabao; ôrâi, rad. kopau; 
jar., khâ pi hybau; jav., sund. ktho; kanéo 
krebau; kh. ireJ^"; mal. kerbav; par, samrê 
krapau; prou, sed. /^/^d; stg. Aro^). Buffle. 
— nœgak kabaVy année cyclique du Buffle. 
S> 

/^ v Y kabih. Nom propre , roi èam , 
régna de i U^U à 1 53o. — po kabih kanârai, 
id., régna de i5/ii à i553. 
s> 

r^VT^fl c. kabilat (jav. keblat; 
mak. kUfala; mal. jr^ijat = ar. iULsi). Région 
(du ciel): direction dans laquelle les Musul- 
mans doivent faire la prière (Cor., ii, 189), 
soleil couchant, occident. — ta kabilat, vers 
le soleil couchant. 



[kaban -kabaim.] 

r^V^/ c. kabum (kh. krapunjn). Voir 
kapwfi- Bouton (de fleur). 

/^\/ kabum. Tenir, conserver dans 
la bouche, mâcher. — kaburu dalampabahy 
prendre dans la bouche. 

r^VÎ^ kabuh. Voir i4. Disposi- 
tion, installation, établissement; pose, 
mise; posé, mis, placé. 

r^V)Vi C.kabun (kh. kampôn; cf. 
bat. tampun; day., jav., mak. kampim; mal., 
sund. kampuih; tag. kampun?). Quai, port, 
rivage, rive habitée. 

nv)Vi, nVi c. kabun (kh. 

kompûn). Faisant, en train de, pendant 
que, au moment de. — kabun kom C, en 
Irain de lever, de recruter (des hommes 
pour la guerre, les corvées). 

/^V) G.kabun(kh.tomp7i). Ventru, 
qui a un gros ventre, pansu. 

r^Vîfl kabut. Chef. — kabut jai 
kamar, chefs des combats d animaux. 

f^^Vlof] kabur (day., jav. kubur; 
mak. kubttru; mal. kubur = ar. wJ). Tom- 
beau, sépulcre. 

y^Stf-C] kabul. Séjour des morts, 
des revenants. 

r^V)C^ kabul. Riche marchand 
(littérature). 
J 
/^V^oTl kabOT. Rond; sphérique; 
se mettre en boule. 
J 
r^V^n kabo'l. Une divinité. 

r^V^ G. kabaiin. Tour, palais. 



Digitized by 



Google 



[kabaih-kaman.] 



.*«< 60 )m 



r^OV^^ C. kabaih. Voir kabait. Une 
divînito. 
r 

r^^V^fl kâbait (ann. cai hépî). 
Nom de dignité ou d'emploi. 

r^^ V'fl C. kabait. Voir kabat. En- 
tourer, cnccindpe. — po kabait, une divi- 
nité; un roi (?). 

r^-^V G. kabaun. Voir iatun. Port, 
rive habitée. — kabauû pariak, le Port de 
TArgent, nom de lieu. 

r^ov^f^ G. kabaut (kh. kbat). 
Trahir, abandonner. 

;-p.ov>V-i c.kabaup(kh.J^). 

AUuvions fluviales (?). 

/^^V^^ kabauv. Laurus luxeata 
(Laurinées) [kh. rfô>m Ihxp nàn phaék]^ arbre 
qui fournit du bois de charpente. — phun 
kayàu kabauv, id. 

P^Vir^ kab^ak. Soie, soie filée, fil 
de soie. — ravëi (= kh. ravéi) kabuak, filer de 
la soie. — kabuak juk, soie noire. 

r^y^^ kabrah. Roi cam, régna de 
1660 à 1&96. 

/^ÇV^ ^ kabrai , pron. kabraï{ bahn. 
ko'bai). Ronger, déchirer, arracher. — ka- 
braè tada, égratigner, égratignure. 

/^ÇVfl kabrat, pron. kabraï. Voir 
kabraâ, Grifier. 

nlv^nn a., n^lvinn ka. 

brO'y, kabr90y, pron. kabroy (atj. tarot). 
Hier. — kabroy karëi d(pè, hier et avant- 
hier, mom kabnm/, hier, d'hier, fo»/ mœn ka- 
brù>yy arrivé d'hier. 



nOp/inn c. kabrçëiaiy \^ka- 

bruaiy] (jar. 6roi), pron. kabroy. Hier. — 
mo^ kabruaiy, hier. 

r^^'^ kabah. Philtre, sorlilège 
amoureux. 

/ vSNy G. kaba^. Instant, moment. 

— sa kabah, en un clin d'oeil, instantané- 
ment. 

r^^fl kabat (kh. kbad). Sculpter, 
ciseler; passes (d'armes). — âhlak hibat, 
graver, ciseler, sculpter. 

r^^fl kabat (kh. kbaê). Table à 
calcul des Chinois. 

r^^^ kabuh. Offrande, oblation. 

— halà kabuh, bétel d'oblation. 

^^ûTl kâbOT (= mœk). Prendre. 

r^-^^ G. kabaum (kh. kbam). 
Ronds, fermes (seins). 

r^^C ^ G. kab|an. Amomum Car- 
damomum Linn. (Zingibéracées), Carda- 
mome (ann. bçeh dàu khdu; kh. kravaii). 

r^^:i/1, n^'i^'^ C.kab»an, 

kab^on (kh. kbuon). Traité, formulaire. 

p 
/Zj g. kabhâ. Article, subdivision. 

— tijuh kabhà, sept articles. 

p 
/^ kamâ (bahn. konno; kh. kra$na). 
Voir katnai Feuillet; feuille; pellicule, 
membrane. — kamà lasun, pellicule de 
l'oignon. 

-/ 
r^^ kaman. Riz glutineux grillé 
qui sert de mets d'oblation; oblation de riz 
glutineux. — padaih kaman, faire griller le 



Digitized by 



Google 



—!-••( 61 )•€-*• 



[kaman-kamai.] 



riz glutineux. sa èahah, une tasse de rii 
grillé (oblalion). ahan kamah, étoffe mou- 
chetée, comme parsemée de grains de riz 
grillés. 

-/ 
r^^ kaman (mal. hmah). Un génie. 

r^^Q^nm kamantuk(ib+iiuin. 
iukf). Une divinité. 

/*^\H|^ar^. kamar(8kt.fcumÂr). Peindre, 
dessiner en s'amusant. 

r^X^, nW) kamâr, kumar 
(skt. kumôra). Petit enfant nouveau-né; 
fœtus, embryon (rit. fun.); enfant (liltérat.). 
— anok kamàTy petit enfant. 

r 
r^WC^ C. kamalâ (skt. kamalà). 
Terme d'affection : mère; femme excellente. 

nX^^^^ kamalâçun(skt.fc». 
maUsanaf). Une divinité. 

r s> 
r^^^Y kamâçih. Voir kamâçun. 

r^W^^^ kamâçun (skt. kôtnaçà- 
sana). Une divinité : Çiva. — pO kàmaçun 
kamâçih y Kâmaçâsana (Çiva). 

r^W kanû (bis., jav., mal., sund., 
kami; jar. hpmm; sinaug., tarova gomi; wari 
komiu). Je, moi. Nous (le Roi). 



€^ 



c^ 



nW, n^W kamëi, kumëi (jar. 
iLo>fitm). Femme, fille; épouse; femme en 
général. — lakëi kamëi (kumëi) ^ hommes 
et femmes. 

r^W^V c. kamudëi. Voir kamo^dëi. 
Barre, gouvernail. 

r .; 
P^W kâmcn (ka-^^mom). Depuis, 

alors. 



^^W'C^^^^ kamo'nan(bat. Aamm- 
j<m; jav. menan;kh. kamnan;mak. kamanan, 
kamiûan; mal. kaminan; sund. minan). Ben- 
join, baume qui découle du Styrax Bcn- 
zoin Dry (Styracées), arbre des Moluques 
et des îles de' la Sonde (ann. an Iwc hwcmg). 

p sy 
r^^V kâmcdëi (bat. hamuH; jav. 
mudi; mak., mal., sund. kamudi). Barre, 
gouvernail. — gai kamo^dëi, donner un coup 
de barre (î). 

r^WoP kâmo'ran. (dérivé de karan 
par infixatiou nasale). Manque, déficit. 

r ^ 
r^WoP kâmo'ro'n. Voir kamnm. 
Furieux, emporté; indocile, rebelle, révolté. 
— kamoran di turgar, en révolte coptre le 
royaume. 

r ^ 
r^^Qp,-^ C.kamo'n*(?). Fureur, 
furieux (?). — jmi kamaruh, ne t'emporte 
pa8(?). 

r^^^^ G. kamo'rau. Geindre, 
gémir; grogner; cri du petit lézard des mai- 
sons ou margouillat. 

/^y^ûJ^ kamO'I^ai. Voir kamruëi. 
Prières des Cams musulmans; les réciter. 

r^WC^-^ kamclat. Nier, refuser 
de croire; discuter, contester, disputer. — 
jnai kamo'lah, ne refuse pas. 

r^W^C^ kamo'lai. Sorcière. — 
kam€i>lai bhut, goules (ann. ma). 

nW-^CV^ kamolauv (bahn. 
kœmîo; mal. kelû). Muet; mutisme. 

r^W kamai (bahn. kcmd; kh. kra- 
ma). Croûte, squame, pellicule; sécrétion. 



Digitized by 



Google 



[kamau-kayam.] 



K 62 



— kaniai aih adtm, croûtes, morve du nez. 
kamai aih nupta, chassie des yeux. 

r^^ V G. kffinaiL. Coasser. — 
làoîk kamau C. , la grenouille coasse. 

kam^O'è , kam^O'n (kh. kmuùi; khâ bi mont 
kai; rad. mûôn kà). Appellatif familier : 
neveu , nièce. 
J 
r^^'Vl c. kamuo'n = rdm A. (kh. 
kramiuofa). Cire. 

r^¥l(r^:i/1, r^J^:i/1 kamn- 
ran , kamnran ( kh. kamnan ). Voir kamoman. 
Benjoin. 

r^¥l^ n^ c. kamtau, 
kamtau. Voir kathiPtau. Coryza, rhume de 
cerveau. 

r^f^-^,^, r^9^,:i/i a. kam- 

d^an, kamduan (ann. cam doan). Cau- 
tion , eogagement. 

ny^^n, n'^n c. kanmat, 
kamnat. Peine prise; profit, résultat, fruit. 

r^^:^fn.r^0^f^.C. kanmat, 

kamnat (écrit quelquefois /CpTy] kan- 
rat) (kh. kofjmat). Fixation, détermination. 

r^^^a/^,r^^ar-^C. kam- 
no»p, kamnO'p (kh. kmpnop). Trésor, chof^c 
enfouie. 

/\^ kâmran. Voler sans violence, 
filouter (=ann. an câp). — khik kâmran, 
id. dl thàu klaik thâu kâmran tb urafi, no 
sachant pas voler les gens. 

r^^v^, A. ny;'^/, nn) 

ûT' SI G. kamrav, kamcrau, kamuran. 



Gémir, geindre, se plaindre; crier (ani- 
maux). — kamrav ruon, gémir, adwr kamrao, 
la cij^e chante; cri strident de la cigale. 

^Y^Ça. kamro'n (bahn. konnlèn; mal. 
garan). Sauvage, farouche, rétif, indocile, 
non apprivoisé. — kamnyA to, très farouche. 

7 ^ 
^y^ kamro'n. Soudain, tout à 

coup (?). 

nl^, G. r^l^, A. kamruëi. 
kamruai. Réciter des prières (Musulm.). 

— kamrHèidaâ, réciter (des prières), répéter 
(des formules). 

r . r 
r^^u, r^C^ G. kamlâ, kamlâ. 
Or liquide, eau d'or(?). 

/^ ^^ kamlah. Voir kamAah. Débat, 
dispute, nier, contester. — kamlah saun, 
contester à. nu kamlah, il nie. 

nW^^, njC^^ kamlin. kam- 
lin. Nom cam de la baie de Cam-Ranh. 

r^-^^, r^^r^^ c. kamlam-, 
kamlaur(bahn. ^(pmfo). Muet, mutisme. 

r^^^^ A. kamlauv (bahn. 
komlo). Muet, mutisme. — kamlauv dotip dl 
Att^;, rouçt, ne pouvant nullement parler. 
r 

/^J/ kayâ (jav., mal. kaya. Riche, 
opulent; biens, richesses, propriété; effets, 
meubles, vêtements en général; offrandes, 
oblations; avoir, posséder. — kayâ dahlak 
bo>n, les mets que je consomme; les offrandes 
que j'accepte; ce que je mange, kayâ kar, 
biens, kayânikal, id. kayâ mo*k ban, couvrir 
les gâteaux d'oblation (?). 

/J/ kayam. Deuil, garder le deuil. 

— talaih kayatfi, cesser le le deuil, klauh 
kayatfi, quitter le deuil. 



Digitized by 



Google 



— «^ 63 )•«— - 



[kayâmat-karan. ] 



r^lP^V) kayâmat (ar. iuUï kià- 
mat « résurrection î>). Fin du monde, juge- 
ment dernier; la résurrection (Musidm.). 

— harëi kayâmat, le jour du jugement. 

r^O^Q/l C. kayun (kh. krayau). 
Epi, poils en spire. 

nnn nm kayàu. kuyàu (bat , 

day., jav., mak., sund., etc. kayu; bis., 
tag. kahon; jar., khâ pi, rad. kœyàu). Bois; 
numérale des objets qui se roulent, des 
pièces d'étoffes; mesure de lo coudées. — 
phun kayâu, bois , arbre, kayâu difn (=> kh. dm) 
g^y arbres de même hauteur, thala kayâu, 
copeaux de hois.pataih $à kayâu, une pièce 
de soie, khan sa kayâu, une mesure de i o cou- 
dées d'étoffe, anœk kayâu, le fils du bois : 
nom mystique de dréi, le corps. 

kayaun. Nom d'une montagne (?). 

f^o^y^ kayaum. Autorité, pouvoir. 

r^^'y^ c. kayaum. Parce que, 
à cause de. — kayauiii hugait C. , pourquoi ? 
oral kayaui}^ ^uh C. , soupçonner d'après ce 
qu'on voit 

nin, nin, r^nn kay»a, 

kayQâ, kâyçâ {ka-^-ym). Parce que, à 
cause de, afin que. — kayua Au huo»è, parce 
qu il a peur, nupda ganSp lo kayuà hû hudwf 
nan, riche et honoré parce qu'il a celle 
femme, kayua pô rëi Ca, k cause de Votre 
Seigneurie même. 

p ^ 
P^VÇ.'^ A. kâyQO'n. Voir kayun C. 
Épi, touffe de poils. — kàyuom akauk, sommet 
delà télé, vertex. 

/^ûJl G. kar. Sort, destin, destinée. 

— jadauv kar, id. 



r^oJI C. kar (kh. kà). Parer (un 
coup); se défendre, défendre — kar rûp C. , 
se défendre. 

/Q^i A. kar. Ouvrier royal; agent; 
corps, soi, personne, figure; affaires, biens, 
richesses; bienfaits, mérites; nom, appella- 
tion. — kar ûap, faire, luah kar, reprocher 
les bienfaits; luah ni kar (poét.), id. kar 
daUâu, forme, terme, expression, tour 
vieilli; original, primitif, pô kar, le Créa- 
teur, un dieu; ja kar, nom d'homme. 

r^oT, r^oP karâ, kurâ (bat. Àii- 
rahura; jav., mak., mal. sund. kura; rad. 
krôà). Tortue. — batuk karâ, une étoile. 

r^Qp karam (kh. knm). Couvert, voi- 
lé, caché; couvrir; pas encore levée (étoile). 

/ ûT karam (day. karam ;]9^\ kerem; 
mal. kâram). Renversé, submergé, sombré, 
naufragé; submersion, naufrage, noyade, 
destruction. — gaxykaratfi, k.gai(y) C, nau- 
frage de la barque, karatp, ahauk, naufrage 
de la jonque, khal karam, révolution, bou- 
leversement. 

r^Q^ karat (ann. cà rd). Bague, 
anneau. — karah nuptéi, bague ornée de 
pierres précieuses, karah mœta mœh, bague 
à chaton d'or, karah parjak, bague d'argent. 
karah sa hauh, une bague, karah atuk tabâu^ 
bague à nœuds de canne à sucre. 

r^oTn karak (mal. kàraf). IntellU 
gent, agréable, aimable. — ja karak, intel- 
ligent; nom d'homme = l'Éveillé. 

nom, rVn karak, karak 
(mal. kurap). Dartres et diverses dermatoses. 

r^QJ karan (bis. iofan; bug., day., 
jav., mak., mal., sund. kuran; tag. kulan). 



Digitized by 



Google 



[karan-karëi.] — ^^ 6/i )K^ 

Moin<t, moindre, insuffisant, manquant, 
qui est dépourvu de; peu, peu de chose; 
ne pas, pas; mourir. — karan sa ratuh : a. 
il en manque cent;(. quatre-vingt dix-neuf 
(lilt. : cent moins un. Cf. mai. kûran suàtu 
lima pûlohy quarante-neuf, litt. : cinquante 
moins un). Ujan karan C, il en manque 
tout de même, (il n'y a) rien, ne pas exister. 
karan hujany peu de pluie, manquer de 
pluie. 

/QP C. karan (day., mak., mal.^a- 
ran). Disposer, arranger, assembler, mettre 
à côlé; tracer, disposer les lignes d'un des- 
sin, écrire; assemblage, disposition, tracé; 
assemblé , enchâssé , serti ; luMre , chandelier 
à plusieurs branches; luminaire, lumière; 
allumer. — ^ail AuruA, une écriture abré- 
gée, karan banuor G. , un^ espèce de lustre (?). 



P^qP karan (bug., jav., mak., mal., 
sund. karan; malg. àkora). Un coquillage 
fluviatile. 

rV-"^ c. karataun. Un petit 
Kasboridé commun enCochinchine, appelé 
cr goujons par les Européens (ann. cà long 
ifmg; kh. èahva), 

r^oTVn G. karadak. Trapu, ra- 
massé. 

J^^oPO^ karâni (mal. karan, sa-ka- 
ran-lni). En ce moment, à ce moment-là, 
à présent. 

noPof c., rV^ karan*, 
kârânâ (skt. karma). Pitié, miséricorde; 
terme de respect : moi, votre serviteur C; 
(skt. karana) donc, pour, parce que; c'est 
pourquoi, qui convient; cause, motif. — 
karan6> aulah, grâce de Dieu. 
P p 

r^oT^,^ kâranôt (skt. kart^). 
Oreille (lang. myst.). 



r^oT^^fl G. karamat (skt. iorma/i). 
Vertu, bonnes œuvres, sainteté. 

r^Qp^C^ G. karamal (kh. kra- 
mal). Barre (d'or, d'argent servant de mon- 
naie); lingot. 



nofv^ 



karâv(?). Aumône (?). 



r^Qp^^C.noPC karahiâ,kariâ 
(mal. itra?). Penser, réfléchir, avoir un des- 
sein, croire, présumer. 

r^/r^^a^/ A.karikahrià. Pen- 
ser, refléchir. Voir karah[à, kohm, kahria. 

r^O^y, rVnr kariyâ.kâri- 
yâ (skt kàrya). À faire; être, exister; exé- 
cuter, réussir; occupation , emploi. — kariyâ 
hwno», gardien des rizières. 

r^oT karëi (Jta+rft7). Autre, difié- 
rent, dissemblable, distinct; étrange, bi- 
zarre, baroque; fantasque, capricieux; hos- 
tile, enclin à l'inimitié; étranger, exotique; 
d'autrui,des autres; autrement, difi^érem- 
ment, d'une autre manière. — karëiébdrëi, 
autrement que nous, karëi hâtai, difiérer 
d'opinion; dissentiment; d'un caractère dif- 
férent, karëi hâtai A dahhk, ne m'aimant 
pas; ne sympathisant pas avec moi. aun 
karëi hâtai di dahîak, vous avez changé de 
sentiments à mon égard, dauk karëi, séparé, 
distinct, à l'écart blauh anok ûunapsaAdauk 
karëi, puis le fils bâtit une case pour habi- 
ter à part; huak karëi, manger d'une ma- 
nière spéciale, particulière, ûu lauà karëi, 
il laboure étrangement, tanok mœta karëi yân 
nï, bâiller étrangement ainsi, kumar ni karëi 
lo, cet enfant est très bizarre, halëi hâtai ûu 
karëi di pu, quant à leurs cœurs, ils sont 
hostiles au Seigneur ^^ leurs sentiments 
sont hostiles, uran karëi, voisins; non alliés; 
étrangers. 



Digitized by 



Google 



f^^oP/ C. karu. Voir karo. Content, 
satisfait; honnête, intègre, probe. 

/QP/ C. karu. Voir karo, karou, ka- 
rôn. En bonne santé, fort, vigonreux, vio- 
lent. — kajap karu, id. 

/(^oO, /^/ûiTkarûn, kurùn (kh. 
krén). Craindre, avoir peur, redouter; an- 
goisse, anxiëté. 

/^Ov kamn (ann. r^ câ). Nourrir 
en vivier; nourri; conserver des poissons 
vivants pendant un certain temps. — Martin 
êaraukdalaxiibanun, mettre le poisson èarauk 
dans un puits pour le nourrir. 

kamtdrak , kumtdrak ( ku -{- rutdrak). Ru- 
dra, autre nom de Çiva(?), nom d'un roi 
(i53o.iB36). 

/^ÛV^ karun. (Fils) unique; don, 
faveur. Cf. mal. karuma = s\it kàrur^ya, 

r^oT^n, r^^ûTn c. karul. 

karol (kh. kaifirol). Brut, rude, grossier; 
bois en grume. — gaiy karol, pirogue creu- 
sée dans un tronc d'arbre. 

r^ûT^ karo'h. Voir fcarœJt. Clôture, 
fermeture. Cérémonie célébrée par les 
Cams musulmans quand leurs filles at- 
teignent rage de quinze ans. Avant Taccom- 
plissement du kcariph, les filles sont tabutï 
fr interdites 7) et elles ne peuvent songer à 
se marier. 

r^oPr^ karo*k. Mont. — è(pk kanpk 
^=êipk, montagne (mot double). 

J 
P^qPJ^ karo*k (bahn./Ton;day. Avi- 
ron; jav., mak., mal., sund. kurun; jar. 
kro», kri; marq. kiri; tag. kolon). Clore, fer- 

DIGT. CAM-PRANÇAIS. 



>•{ 65 )h^ — [karu-kartikeya.J 

mer, enfermer; enclore, couvrir, renfermer; 
clôture (une fête), voir kanph. — karo>k 
hatok C, couvercle, couvrir. kar(pk pahah 
hom, fermer la porte, karœk pabaiy, enfermei 
les chèvres. kar<pk v(pk dalatfi var nan, ren- 
fermer dans ce parc. 

r^^^Qp karô. Voir ro. Fort, vigou- 
reux, robuste; efficace, puissant, qui a la 
vertu de, énergique, solide, habile; violent. 
— kajap karO, fort, en bonne santé, karô 
dipufpè, éloquent, jâ karô, le Fort, person- 
nage d'un conte. 

r^^Qpf c. karou. Fort, vigoureux, 
irascible, irritable, emporté. 

r^OûT, n^oT^ karôn, karaun 
= et pron. karo. Fort, vigoureux, robuste, 
violent. 

P^^QP C. karaum. Voir karam. 
Submersion; plongé, immergé. — karawn 
gaiy C, naufrage. 

r^^Qp<f karauh. Œuf, fruit. — 

hauh karauh, id. 

r^^oT karaun (kh. karm; mal. Jtâ- 
roû). Sac, poche. 

r 
r^oPC karjà. Voir karahjâ. Penser, 
réfléchir. 

r^oTOn, r^ûTO^ kariak.ka- 

r|ah. Voir riah. Attacher, fixer (sur le dos), 
lier fortement 

r^ûTOn kariak (skt. kàrya). Ac- 
tion, aflaire; à faire, qui doit être fait. 

noTi^^nir kanikeya (skt. 

kârttikeya). Nom propre. [Dans Tlnde, Kfirt- 
tikeya , fils de Ci va et de Pârvati , général des 



tMPtlKtaiB NATfOIALC. 



Digitized by 



Google 



[kartêça-kalabû.] -^h^( 66 

armées célestes. Le même que Subrahmanya 
et Skanda.] 

r^ofy^^ kartéça (pràkrt. •fcor- 
tteçà = kartra-4çàf) = hudipf. Femme, 
épouse (lang. myst.). 

r^OPP^ C. karbau (kh. hrahau). 
Un arbre aux fruits peu estimés. 

/^41 kal (jav. , mal., sund. kola; kh. 
Ical=8ki. kàla). Lorsque , temps , époque. — 
kal dauk dora C, quaod elle était jeune 
fille, kal non C, alors, à cette époque, tak 
di kal, lorsque, kadar krun mom kal, se rap- 
peler, regretter le temps où. mom kal, jadis, 
autrefois, dauk mom kal, demeurer au temps 
(de leur vie), kal hagait A., kal halëi C, 
quand? kal èalah, lors de la séparation. 

r^C^ c. kal (bahn. kël). Bas, peu 
élevé; infime, peu. — yap kal C, id. 

/^C\ kal (kh. kal). Presser derrière, 
protéger, assurer la retraite (en combat- 
tant). 

r^r", rV^ c. kalâ, kala (kh. 
khla). Hardi, audacieux, vaillant. 

r r 
r^C^ kâlâ. Plaine découverte. 

/C^ kalam (ar. JU). Roseau à 
écrire, calame, plume à écrire, style; bout 
de la langue. — kahtfi nupk (ann. m^c, 
encre de Chine) A., roseau, plume à écrire; 
abusiv. : pinceau. 

r^C^'^ c. kalah (kh. kanlàh). Cla- 
vette, cheville. 

r^C^r^PC^ kalaklai (kh. son- 

khar). Une liane à épine. 

. P^JT^ kalan (bahn. klàn; kh. kUèn; 



mal. àlan). Même mot que le suivant. Mildus 
govinda Stkes (Rapaces diurnes), un mi- 
lan commun en Cochinchine (ann. cm dieu 
lem). — kalan bah mat, milan mâle; k, dah 
mat, milan femelle. 

r^C^ kalan(bahn. klah^m; kh. khlhn; 
mal., tag. alan-alan). Voir kalaû. Cerf-vo- 
lant (jeu) [ann. dieu gidy]. Cf. angl. kite, 
milan et cerf- volant. 

/^-C^ c. kalan (mal. kelaA). Lignes 
(dans les mains); divisions, lignes, ner- 
vures. — kalan èaq^, pli de Taine; aine. 

r^C^CT^ kalaôan. Voir la^um. 
Escalier; échelle. — kalaûan saû, échelle 
de la case, anipk kalanan (mal. anaje tanga)^ 
échelon. 

/^^^Q/l kalan. Voir hdan. Anciens 
temples cams en briques, en forme de 
pyramide tronquée ou dessinant une série 
d'étages superposés en retrait Tun sur 
l'autre. 

r^r^û/^ kalap (bahn., stg. hphp; 
kh. kanlat). Sorte de blatte rouge ; une fourmi 
ailée (î). — kalap mœh, blatte d'or, un in- 
secte. 

r^r^Q/^ C. kalap (kh. kdlap). Ro- 
sa indicaLiNN. (Rosacées), rose (ann. hoa 
Ung). 

^C^y^^ C. kalabak. Marcher. 
— kalabak nau, aller, kalabakhalai, marcher 
les bras ballants, kalabak ruèi nau, ramper^ 
se traîner, kalabak éb dom o, rester en ar- 
rière en marchant jalon kalabak, route de 
piétons. 

r 

r^C^Vl c. kalabû. Une plante 
aquatique (de la famille des Onagrariacées?) 
aux fleurs blanches ou bleues rappelant nos 



Digitized by 



Google 



{ 67 



marguerites. La tige est comestible. 
kalabûy id. (kh. kompin pûoy). 



■ nam 



nr'V^^ C. kalabiah (kh. kra- 
lapas). Titre de petit fonctionnaire provin- 
cial au Cambodge. 

r^r^y., r^r^^y. c.kaïamu. 

kalamou (bat. Auiamiu;jav. ^/amiti;mak., 
m^X.hulamhu; malg. lamba; sund. kalambu). 
Moustiquaire. 

lamo'n poù, kâlaman po>n. (Yeux) effa- 
rés, (air) hagard. 

nC^^'^ onn a. kalamau 
8Uk(?). Démons. 

r^X^^ kalav. Une fleur. 

nc^^^, r^r^^û/^ c.ka- 

lahom, kalahoum (kh. kralahdm). Un mi- 
nistre; ministre de la marine au Cambodge. 
S) 
y^-C^ C. kali (ar. ^likadi wjuge^, 
prononce en mal. kali). Mandarin, ma- 
gistrat, ministre. — <m kaU, archiprétre; 
premier ministre. 

s> 
r^C^'^ kalih(raal. kalisf). Avare, 
parcimonieux, ladre; avarice, ladrerie. — ^ 
uran kalih, homme avare. 

njrn, nc^n kaiik. kuiik 

(bat. hulin; bis., lag. panit; bug. ult; jar. kœ- 
/û; jav., mal., sund. kulit; mak. kuli; malg. 
iWàra ; marq. jn't; Bund. i/i,rad. klù). Peau, 
cuir, écorce, enveloppe des plantes, des 
fruits, etc. — kalik kayâu, écorce d'arbre. 
kdik krwpi, ëcorce d'orange, kalik juak nnu 
glaiy sandales de cuir pour la forêt, gâtai 
kalik, démangeaisons de la peau, prurit. 
lauk kalik, écorcher. fno>k kruk lauk kalik thik 



[kalabjiah-kalëi.] 

brak, s'emparer d'un bœuf sauvage, l'écor- 
cher et découper sa peau en lanières. 

r^^^^Vi kalin (bat. kolin; jav. kelin; 
kh. klin; mal., sund. &Itn=skt. kaliûga). 
Le pays de Kalinga sur la côte de Coroman- 
del et, pour les Cams, comme pour les 
Khmërs et les Malais, l'Inde entière; Inde, 
Indien. 

r^c^vir^. kdm]^àk{kuut+juak?). 

Soulier, chaussures. 

S) 

r^C^OV G. kaUdai. Soufflet de 
forge, piston de soufflet. 

S) 
r^C^^ kalin (mal. per-kelahl-^in). 
Rebelle, révolté, se révolter; péril, cata- 
strophe, désastre; révolte; guerre; C, se 
risquer, se lancer (en avant, dans la mê- 
lée, etc.). — nap kalin, se révolter. 
S) 

r^r^Vn kallbak. Marcher. — 
kalibak dihlàu, marcher en avant. 

S) 

r^C^X^ kalimah (ar. A^ 'Um). 
Science, savoir; répéter; enseigner (?). 
S) p 

r^C^^,^ c. kalimû (bat. hulambu; 
jav. kelambu; mak., mal. kulambu; malg. 
lamba; oc. pale; sund. kalambu). Toile d'arai- 
gnée; réseau, tissu de mailles; rideau(x), 
moustiquaire. 

nc^ofr.jnv^c^r^ kaiira- 

bôljâlct (ar. iJl^t^t Jà\3 Jcâdi abu'l-jahelet 
ffjuge père de l'ignorance 7)7). Juge, ma- 
gistrat dans l'autre monde (Musulm.). 

<=^ 
/C^ kalëi (bat. hali; day., sund. 
kali; mal. gâli; niarq. kei). Creuser (un 
trou), bêcher, piocher, fouiller, curer; mi- 
né, creusé, fouillé. — kalèi dar, enterrer; 
creuser la fosse, kaléi loban, creuser un 



Digitized by 



Google 



[kalëi-kaUak.] — «•( 68 

Irou, une fosse, kaléi èatiiauhjœk iâ, creuser 
juste près de la jarre d'eau. 

^C^ kalëi (kh. kralai). Argenlcr, 
dorer. 



p 
r^O C. kalû = kur A. Khmèr, 
cambodgien. — aipraik kalù, poivre khmèr, 
poivre. 

;^OVi, nCi kalun (bahn. Aa- 
loii; kas. kalan; bol., kon-tu, stg., sué, tar. 
rao; lar. aro). Laver, rincer (la bouche); 
rincé, lavé, nettoyé, gargarisé. — kalun 
pabah, se rincer la bouche, ta kalun pabah, 
eau pour se rincer la bouche. 

/^C^ V\ kalo'n ( day . , ja v. , mak. Uan; 
mal. hilaû). Mort violente en général. — 
tjap kalom, rapporter chez lui le cadavre d'un 
homme mort d'accident ou par la dent d'un 
Fauve. 

r^jC^^ kal(yç (skt. kalaça). Gourde, 
bouteille, vase en forme de burette. 

r^C^ kalai. Voir kahpç, kalaih. Ai- 
guière à bec en métal. — Hu tamù» ta^l kalai ^ 
[l'étoile] entre dans l'aiguière. 

soir, burette d'étain dans laquelle on pique 
le bouquet d'aspersion. 

r^nr^ c. kalaik. Voir galai. 

barque, sampan. 

r 
P^^C^r^ kâlaik. Manquer. — gait 

kalaik, ne manquant de rien. 

r^^C^ c. kalau(kh.ita«to). Blatte, 
cancrelat. 

r^^r^ A. kalau. Une fleur. 



r^'^C^Î^ kalauk. Flacon, fiole, 
bouteille, gourde, récipient; ampoule pour 
l'huile. — kalauk alak, bouteille de vin de 
riz (= alcool faible), kalauk du , tube à chaux; 
tube renfermant la chaux colorée en rouge 
qui sert à la préparation de la chique de 
bétel. 

r^C^V^ c. kalaun (kh. khim). 
Lèpre, vitiligo. 

Î^^C^ kalaun(kh. ifcAfo7i).Diptero- 
carpus crispalatus (Diplérocarpées), un 
arbre dont le bois sert à la construction 
des barques et des pirogues (ann. dÀ» làng). 

— palèikalauày un village de Panrik. 

r^^C^ kalaun (bahn. ifctoi; bat. Aa- 
lan; day. , jav. , sund. galah; mal. , tag. kalan). 
Appuyer, soutenir; mettre la barre de fer- 
meture d'une porte; appui, soutien; étai; 
barre. 

r^^ir, r-'^ir kalaun, ka- 
lamn. Bénéfice, récompense, peine prise; 
motif, mobile; parce que, à cause de. — 
kalawih laèy parce qu'[on] dit. kalauf^ gUa, 
parce que fou, étourdi. 

r^nr^oPonC. kalkàu80>r(mal. 
kawser, ar. j>y^^ el-kauser). Le fleuve de 
l'Abondance, fleuve du paradis de Maho- 
met. 

/^Xi J^ G. kal£an. Aine, pli ingui- 
nal. 

^Cn^^ kalman. Douter, soup- 
çonner. 

r^nr^n kaUak (jav., mai., 
sund. kala = skt. kàla). Autrefois, jadis. 

— nupû kallak, id. 



Digitized by 



Google 



^^ 69 



[kavah-kasip.] 



P^^^ kavah (ûial. kuwàli). Chau- 
dron, chaudière. — buh lanuyk daïam kavah , 
jeter la graisse dans le chaudron. 
p 

r^\Ç.f1 kâvat (mal. hobatr). Sort, 
destin, destinée; sort fatal, infortuné destin. 
— kàvat klaunjôoh hù m0>, que mon sort est 
triste ! je n'ai pas de mère, kâvat motuëi drœh 
nan, [quel] sort infortuné [d'élre] h ce point 
solitaire. 

r^^^ kavan (kh. kravàn). Amo- 
mum cardamomum (Âmomées). Cardamome, 
fruit capsulaire stimulant et stomachique. 
p ^ 

/^^^Ç.^'SiT kâvannî. Tapis royal. 

r^XS^ kavar. Endore, entourer (?). 

r^V^r^^ kavot(kh.itoiniàn). Caché, 
secret. 

r^^ kavain (kh. kâmphên). Cita- 
delle. 

/^^ kaçâ (hahn. fo»?). Bigarré, ta- 
cheté, fleuronné, à fleurs (étoffe, soie). — 
asaih kaçà, cheva} pie. 

r^"^, r^'^ kaçâ, kâçâ. Signe 
du datif; part, conjonctive et parfois explé- 
tive : à; de; et, aussi, ainsi. 

p 
r^^^ kâçah(?). Confier(î). 

r^^n^r kaçaktrël (skt ksam 
tr femme de la seconde caste ii). Reine. 

r^^^fl A. kaçat (ann. sàc). Hon- 
neurs, charges, dignités. — jipm kaçat, arri- 
ver aux honneurs. 

/^^^"Hf^ kaçatti. Bonheur, pro- 
.S|M?rilé future. 



r^^f^ kaçit=iflto/Aau(skt. kfira?). 
Lait (lang. myst.). 
J 

Î^'^^^Vk a. kaço>n. Voir ka^aii. 
Cangue. 

P^O^ C. kasan. Cangue. — i^ap buh 
kasan, saisir et mettre à la cangue. 
-/ ^ 

f^O^ G. kasan (kh. fcra«in ). Feronia 
elephantum (Rutacées), féronie des Indes, 
citron des Mois, un grand arhre épineux 
(ann. càn thàn). — ka$aiï dahurp, (= kh. kra- 
aân tikfi hom)^ Polygonum persicaria (Poly- 
gonées), persicaire, herbe parfumée qui sert 
à assaisonner ie poisson (ann. rau râm), 

r^oT^fl G. kasat. Voir kasaut. 
Pauvre. 

r^oT^ kasan (kh. ka$à, krasà). 
Ardea cinerea, héron cendré (Ardéidés) 
[ann. con dièc, nVc]. — po kasan, nom d*un 
roi. 

r^oT^^ G. kasan. Relever (son 
langouti). 

r^oT"^ kasana (skt. kmt^). Mo- 
ment. — kasana nan, kasanan, âl kasana 
nan, en ce temps, à ce moment-là. 

r^oT^^oT^ kasano>rah. La variété 
des langues (?). 

S) 
r^^V^ G. kasin (kh. kanséh). Mou- 
choir, serviette. — au saun kasin, vêtements 
et linges, habits et serviettes. Cf. kasain. 



r^oT^n 



t46o). 



kasit. . Roi cam (i633- 



r^ûPÛ/^ C. kasip. Se tourner 
(vers le mal); tourner mal; mauvaise issue. 



Digitized by 



Google 



[kasëi-kahlaiim.] 



< 70 > 



^f^ 



sv 



/Oy^ C. kasëi. Qui, quiconque. 
rV)-^ C.kâsukhliO'.Arc. 

r^oHo^ kasur (bat., jav. bmur [= 
busur]; bis., tag. bosog; jav. iw«ti; mak. 
bisoro; mai. busar). Arc. 
J 

J^qT^ C. ka8(yn(kh. jfca*èh, fo-a- 
sën). Preuves (en justice). 

r^oT^^ C. ka8aih(kh. mràhprou, 
ann. hâ phàt) = phun kasaih : t^ un arbuste 
dont récorce, voisine de la cannelle, sert à 
assaisonner les mets; 9^ un dracaena dont 
le fruit produit une résine d'un beau rouge 
vermillon analogue au sang-dragon. 

r^OoT^^ c. kasain (kh. kamên). 
Turban, bande de tête; morceau d'étoffe 
de coton longue et étroite que les Cams 
portent sur Tépaule et qui sert de mouchoir, 
de serviette et de linge à essuyer. Cf. kasin. 

r^oT^fl C.ka8ait(kh.fcr(MA)- Es- 
suyer un refus, subir un insuccès (?). 

r^^^Prn c. kasauk. Petit panier 
pour mesurer le riz. 

î^^^\rr\ c. kasauk. Voir itiMoirt. 
Pauvre. 

r^^arn, n^r\ kasaut, 

kaçaut (kh. \ih$<U\ Pauvre, misérable; 
malheureux, afOigé; pauvreté, misère, 
affliction. — kasaut kàdap, kaçaut padap, id. 
J 
r^oT^Cfl Ckasict. Voir pio»r. But, 
avantage, utilité. 

/^OT^^ C. kas^On (kh. krasuafi; 
mal. huàsa?). Juridiclion, ressort, attribu- 



I tion d un juge, pouvoir du juge. — nap ka- 
suoriy dans la juridiction. 

/^û/^^'arn kahanot. Mérite ac- 
quis par les austérités. 

r^û/^n c. kahal. Songer, se sou- 



venir. 



<=^ 



j^^\jr^ C. kahëi. Être qui, celui qui, 
qui, quiconque. 

r^^ c. kahum (kh. yalahôm). Un 
mandarin; ministre de la marine au Cam- 
bodge. 

r^^Vi c. kahun. Cuire à la va- 
peur. — kahun ^upp (rfioy), faire cuire à la 
vapeur le riz g^utineux. 

r^^V^ c. kahun (ann. hûng, 
hùngf). Disjoint, entr'ouvert; Q^vité, enfon- 
cement. — kahun batâu, crevasse de roc. 

r^û/^ C.kah0'm(kh.ifcrflAim). Mur- 
murer, grogner, gronder. 

r^Û/^ C. kahai (kh. fo-oAit). Fu- 
reur, exaspération, irritation. 
9' 

r^^Û/^'^ kahauv. Nom d'une tribu 
sauvage de TAnnam méridional. 

p^sàr^ç C. kahja. Penser, songer, 
réfléchir. — kahi kahia, songer, consulter, 
examiner, considérer. 

r^^Û/^0 A. kahrjiâ. Voir karahià, 
kariày kariy kahia. Penser, réfléchir, songer 
à, supputer, calculer; compté; calculé; 
calcul , supputation. 

J^nor^ kahlaum (mal. kalaw). 
Puisque, si, parce que, donc, c'est pourquoi. 
— kahlawfi yàu nan, puisqu'il en est ainsi. 



Digitized by 



Google 



71 y 



[kahlaum-këi.] 



kahlamfi batauk, parce qne. kahhuifi mk y au 
non y puisque le destin est ainsi. 

/^no/^ kahlaum. Sot, étourdi. 

S) 
r^ G. ki. Voir kir (kh. kèr). Réputa- 
tion. 

S) 
r^ ki. Familial, de famille. 

S) <^ 
r^, r^r^ kl, klk (kh. i^). Métier 
à tisser. — kik moninf^y métier à tisser. 

r^ ki. Aiguière, vase à eau. 

r^ kï (transcr. de Fannamite khif). 
Temps (7). 

<^ 

r^ là (ann. khi). Celui, en, ici; 
temps, moment, circonstance. — Mm 
(ann. khi nây), tout à Theure; il y a un 
moment; cette fois-ci, en ce moment-ci 
(= ann. buii này). ki ta kâu hak tamù' da- 
laifi ^m, h présent je me glisse dans le 
ventre. tonlhiP ma»tot jo , en ce moment tu 
es un homme mort. 

J^ C. kim. Vouloir. — kirn kkiah 
khap^ vouloir, désirer, aimer. 

r^^ c. kih (kh. kis). Toucher lé- 
gèrement, frôler. 

S) 
r^7 kih (kh. kès). Un petit poisson. 

r^n c. kik. Métier à tisser. 

r^n kik (aphérèse de dakik [mal. 

Mcit]). Peu, un peu. 

S) 
r^f^ kik. Banc pouvant servir de 

table (?); chaise (?). 

rr* kitâ, pour gita (jav., mal., 
lag. kita). Nous. 



r^f^^^^ C. kitap(ar. u^ï^kùàb). 
Recueil, livre, traité. 

S) , 

r^^ C. kin (kh. kën). Écraser, 
triturer. — kaUpk fctn, écraser, forcer, 
contraindre. 

S) 
r^9^ kina. Guirlandes, festons. 

r^'S^in kintu (mal. tingi). Diffé- 
rent, distingué, éminent 

S> 
/^^"F^ kintu. Juste, exact. 

r^^P^n kintuk (mal. hefOi). 
Attendre (un instant), s'arrêter un peu; 
arrête un peu I 

r^Q^^r^. kinno'k (ar. *^?). 
Substance, essence (?). 

r^V^^fl C. kiyâmat(ar.iuL$). 
Voir kayàfnat. Fin du monde, jugement 
dernier. 

r^oTl c. kir (kh. kér). Nom, renom- 
mée, réputation. — kir kâu kumëi, ma ré- 
putation à moi qui suis femme. Cf. ki. 

S) 

r^jC^^ kilan. Voir kalan. Tour. 

r^ kôi. Aïeux, ancêtres; aïeul, grand- 
père, grands-parents. — muk këi^ le grand- 
père et la grand'mère, les aïeux, les an- 
cêtres. 

<^ 
r^ kôi (aphérèse de hkii). Homme, 

garçon; mâle, masculin. 

r^ kôi (kh. këi). Une pièce de soie 
d'environ 16 m. 80 , mesure ordinaire de la 
soie tissée. 

r^ i^ kôi brôi. Nom propre. 



Digitized by 



Google 



[kéUâ-kuôëi.] 

cy p 

r^r^ kôiiâ 

Garçon. 



72 



(mélathèse de lahëi). 



/î' ku. Voir ta, huk. Dieu, roi; le vé- 
nérable, titre honoriGque placé devant un 
nom d'homme ou de dieu (= skt. çfl). — 
yaii fôhu^Xe dieu, le roi; S. M. le roi. yah 
po ku çiba, le dieu Çiva. hu rutdraky Rudra, 
autre nom du dieu Çiva. ku ràma^ Rdma, 
héros du Ramfiyana. ku gaha bivan çaki, les 
serviteurs royaux, les hauts dignitaires. 

/î' C. ku«=»iâu. Je, moi. 

r^^ C. ku = kur. Khmèr. 

/î' C. ku. Récipient, marmite. — 
gauk ku, une marmite de métal (kh. dhnan 
kbaû). 

/^Z/\ kuuk. Voir kauk. Craindre. 



/ .^ II. 



kum. En silence. — kutn pan, 
écouter en silence. 

r>j> C.kuh(bahn.itiiit?).Crocd'élé. 
phant. — kuh nuph, croc d'or. 

/^^ kuh. Battants de porte. 

/^/^ kuk (bahn. kuh). S'incliner, 
se baisser, baisser la tête; loi religieuse, 
divin, dieu. — kuk halàu, hulâu C, in- 
cliner la tête, s'incliner, kuk akauk, kuk 
trtm, s'incliner, incliner la tête, faire un 
signe de tête, kuk moHuni, boire en se bais- 
sant, kuk klau, se baisser pour rire, kuk 
nau êujun^ s'incliner et aller saluer, s'incliner 
pour saluer, pakuk C. (= kh. banm)y 
courber, faire incliner, pakuk C. (= kh. 
bankauk), bêler de loin (?). pakuk C. (= kh. 
banan), ralentir, adoucir(?). pupokuk{=^pu 
po ku),h loi divine, le saint, le vénérable. 
kuk rakuk w>l (tel), Dieu immatériel. 



/^//^/^ C. kukuh. Voir kakuh. S'in- 
cliner pour adorer, saluer, adorer. — ku- 
kuh talhàu, invoquer, prier, iarô kukuh, 
s'incliner pour adorer. 

/^/^ C. kukàu. Voir kakàu. — »a 
kukâu C, une onglée d'eau, une goutle 
d'eau. 

r^/ r^ c. ku kicn. Coude. — 
kuk kjcrn, id.; ûaUc moni ku kwni, frapper 
du coude (?). 

r04^^^^ kugaha. Un titre. Voirib. 

>^%^, r^ff c. kun, C. kon (corrup- 
tion deibrtin?). Qui, que, lequel, laquelle, 
ce que, ce qui; quant à ce que, quant à 
cela; où. — kun siani, ce qui est beau, kuû 
nupkrSy ce qui est agréable, nap kuà, faire 
que. uraA kunjun, l'homme qui offre, rawd 
kun hakok (=: kh. ronvâl del vâl)y mesure de 
capacité, txpk mai palëi kun nu ni rëiy revenir 
à son propre pays. 

/î' Vi kun. Pointer, marquer. — kuii 
tanin, apposer l'index de la main gauche 
sur un acte pour marquer d'un trait les 
phalanges et la place de l'ongle, signer 
(ann. diim chl; kh. ku$ thnân dai chven). 

r^ kun {kâuf). Je,moi(?). 

rV^ lV\r^. kun thrôk (transcr. 
de l'ann. công sw). Ambassadeur, aller en 
ambassade, porter le tribut. 

p 
r^O^ kuèâ = tathâu (skt. kuca). 
Sein, mamelle (lang. myst.). 

f^/y^ ku£ëi. Voir^'. Maître; appel- 
latif des hommes («=»kh. mèas). — hM 
kunai, garçons et filles. 



Digitized by 



Google 



-4^ 73 )««-H-- 



[kujâ-kup.J 



nv^ 



kujâ. Vénérer (?). 



n.Vl^^ kûjudav. Troubles du 
royaume, rébellion, révolte. 

r^/Cd^J] ku&ik (mal. iktmtii; jav., 
sand. kunm). Voir kanik. Jaune. 
J 

r^^CT^^ kiuko»n. Qui Nho>n, viUe 
et port de la province de Blnh &}nh (An- 
uam). 

P^^C^^ ka$a]|^. Laid, vilain, 
mauvais. 

^jr\ C. kut (kh. il^ = pâli itoffAa?). 
Urne pour les cendres royales. 

rri C. kut (kh. kk). Craindre, 
respecter. — kut lakëiy respecter quelqu'un. 

r^^n C. kut (kh.idf(). Noter, prendre 
noie. — kut iauû ahik, tout noter. 

r^^n A. kut (ski. kûtaf). Tombeau, 
ossuaire; pierre tombale en forme de borne 
aplatie. 

/^ kuti (mal., jav., sund., tag., 
elc, kali). Livre malaise de 696 grammes, 
100* partie du pikul (== le nàl khmèr). 

f^Vf^ kudu^. Voir kaduh. Écorce. 

rVS,r^ kuduk. Voir kaduk. Cul, 
derrière. 

r^J^f^Vi kudun (mal. kandun). Sac, 
poche, bourse. — kuâuh buh mtph, bourse 
à mettre de Tor, mettre de Tor dans sa 
bourse. 

r^^9^^ kudab (bahn. ka>dâk). Bar- 
rer, mettre obstacle, obstruer. 



/^^-9^ kudai. Entrelacer(?). — ihiAw 
kauky croiser les mains derrière le dos. 

/V^r kudha= /lanifo»^. Voir kadha. 
Parole, mot. 

nV^^Vn kudhapabak (mal. 
ka-hâdap-an cr mouvement en avants?). 
Progresser, monter, s'élever; se remplir. 

r^^^ kun (= kanf). Particule affir- 
mative. — kun kadap (mal. endap)^ caché, 
blotti, accroupi; craindre, appréhender. 
ûu dfnft ai dauk kun kadap pak Union), elle 
restait toujours blottie au dehors. 

/^^ kunu. Haut, élevé. — yahkunu 
dak, si haut vers le sud. 

r^.'^J^,^ kunukul^ (itaJfctiA+infix. 
nasale). Adorer. 

p 
/V^ kunô*. Vénérer, rendre un 
culte, servir (le roi); salutation (au roi); 
confier; bienfait (= kh. kun)\ sauver. — 
nuplMPh kuniPy charge de cour, officier royal. 
p 
/V^ kunô' = lakàu. Demander res- 
pectueusement. — kunœ alâ tkul, sous la 
poussière des pieds (de S. M.), formule res- 
pectueuse employée pour parler au roi. 
p 
ry^ kunô* (skt. kmnafif). Nymphe 
céleste, houri, suivante. 

/V^ c. kunô*, pron. kunai et kunn. 
Princesse. — kumëi kun» (pr. Jhiitâ), dame, 
demoiselle. Cf. kunai. 

//^^ kunai (bal. nài cr jeune 
sœur 7) 7). Dame , demoiselle , jeune fille , fille. 

r^/^^^ C. kup (kh. kdp). Rencon- 
tre, liaison (amoureuse), fréquentation. 



Digitized by 



Google 



[kupahh-kûra.] — «•( 74 



^0/^"^ C. kupah (pâli feappâ«a = 
skt. karpâsa). Coton. 

S> 
r^/û/^n c. kupik(kh. %). Voir 
kapik. Serrer, pincer. 

S) 
^^O/x^^ kupil. Voir ib;w/. Noir. 

p 
/)^^ kupû. Numérale des chiques 
de béleL 

S) 
ryfW^^ c. kuphuir, pron. kujir. 
Voir kaphuir. In Gdèle, païen. 

/^\ kuba (kh. kàu). Agiter, remuer, 
brasser (à Faide de la main ou d'un instru- 
ment). — kuba va, brasser en rond. 

/^ V kuba. Marcher. 

r^/V^n kubal (kh. khvâl; mal. 
gombâla= ski. gapàla). Garder les bestiaux. 
— kubal bibaiy C. , garder les chèvres, kubal 
kubàu, garder les buffles, un génie protec- 
teur ou gardien des buffles. 

r^^VTI kubal. Voir kabai Invulné- 
rable, invulnérabilité. 

r^.V^y^ kubav. Voir kabav. Buffle; 
une année du cycle. — kubav baun, buffle 
fort, buffle en rut. 

r^V:^ c. kubur (ar.^ kabr, pi. 
^lyxà kubûr). Tombeau, tumulus, tombe. 

r^VlJD kubul. Voir kabal, kubd. 
Fort, efficace; invulnérable. 

r^.^V^C. kubau. Voir taJot;. Buffle. 

ri^^, ni^<^ kubra^. ka- 
brah. Nom d'un roi iam (Chron. roy.). 



/^^ kuman. Voir kamah. Rii gluti- 
nenx grillé ; un esprit. 

y^^ûTl kumar (skt. hmâra). Voir 
kamar. Petit enfant; fœtus, embryon (rit. 
iun.). — anok kumar, petit enfant, kumar 
talabuh, avorton. 
p 

ry^oPV^ kumâraja. Nom propre 
d'un roi. 

nX^, rÔ^r^^knmala.kâu- 

malâ (skt. kamala tf lotus?», kamab tt cuivre ?)). 
Clinquant; fils d'or pour broder; lapis- 
lazuii. 

<^ 
/î'vr kumi (mal., jav., sund., bis., 
kamt). Voir kamh Je, moi (le Roi); nous. 

/^V kumëi. Voir kamëi. Femme. — 
lakëi kumèi, hommes et femmes, kumëi ba- 
nai, féminin, de femme, genre féminin. 

r^A^J^Vi c. kumran. Voir kaman. 
Riz grillé, crevé. 

r^/^y^ kumrai, pron. kumrol Voir 
kamruy. Réciter des prières à haute voix. 

nly^nn, nolwm c. kum- 

ruy, kumraiy. Demander, implorer. 

r^/y^/ kuyàu. Voir kayâu. Arbre. — 
^oh ituHtot kuyàu dl kroh tasik, il vit mourir 
Tarbre au milieu de la mer. 

r^WlG. kur, pron. kurr (bahn. kur). 
Khmèr, khmèr. — kur ifctflt, Khmèr Kuy, 
Khmër sauvage. Expression pour d&igner 
des Cambodgiens avec une nuance de mé- 
pris. Voir kidy, kuèi. 

r^^oT, r^iP kùra, kurâ (mal. fcn- 
rar-kûra). Tortue. 



Digitized by 



Google 



.(75 



[kuran-kuçait.] 



r^/^ kuran (mal. fctiraTl). Voir ioraw. 
Manque, déficit. — l^cHi ke kuran, insuffi- 
sant pour vivre. 
p 

/^"^î^^ kurâma = jfcu + ràma. 
Râma. 

P 

r^f<iPW kuramô' (bug., mak. korom- 
ma; day., mal., sund. karma; jav. kurma^^ 
pers. U;^ khavmâ). Phœnix dactyiifera 
LiNN. (Palmiers), dattier (ann. r&à 2à; kh. 
amo>y romo>, lamœ). 

noJ^r^ C. koruan (ar. y'/ 
l^oràn). Le Coran. 



/^Ûv kûrôn, karun. Craindre. 

rV^V3^ kuruban. Voir kurban. 
Faire Taumône. 

p 
I^Qp/W kurumô». Voir kuramù*. Dat- 
tier. 

S) 
rVxOP G. kurasi (ar. ^y-^S^ikorw). 
Le trône de justice de Dieu situé bien au- 
dessus du ciel et de la terre (Musulm.). 

n^V^ G. kurban (ar. ^j\f^). 
Voir kuruban. Bonne œuvre, aumône, faire 
Taumône. 

p 
/^Oû^^"M kônnat == gonmr atàu. 
Chef des revenants, roi des spectres. 

S) 
DXiPor G. kursi. Voir hurusi. Tour, 
bâtiment élevé. 

r^^n kul. Fleur. 

P^t^C^ knl. Chatœssus maculatus Ri- 
CBARDS. (Ciupéidés), petit anchois argenté 
avec une tache noire à Tépaule (ann. cà 

mit). 



^p-^^^^Q/^ kulap. Blatte ou cancre- 
lat rouge (î). 

rîO^oT^n kfOâsàîik. Placenta. 

nC^^C^^ kulâhilah=ifcu+ 

lahUah (èam ku <tdieuT>-j-ar. *J] ^ te Uâka 
«non [est] dieu?)). Le vénérable Lahilah = 
Allah. — L'invocation arabe aWI :S\ *JJ^^ là 
Uàha illà llàh cril n*y a pas d'autre dieu que 
Dieu 9) a fourni aux Cams trois divinités : 
Olttah, Oluahuk et Lahilah ou Latila 1 

S) 
nr^n kulik. Voir kaUk. Peau, 
cuir, ëcorce, coque, coquille. 

S) 

r^,C^r^ kulik = kod. Monastère. 

S) 
r^X^9^ kulit. Affaires, occupations. 
— m tuk kulit, voici Theure du travail, des 
affaires. 

r^/O^ V^ kuUdon. Une mer. 
r^^^r^^ kuleh. Un gâteau. 

n,^C^, r^O kulau, kalàu 
(ann. eu lao; bat., jav., mal., sund. pulo; 
tag. |M)fo). île. 

ry^C^ kulaun=yteuw. Elevé, très 
haut. 

r^.cip^r^fi kuitikot = gœp 

iaJëi lakëi. Les parents paternels (lang. 
myst. ). 

r^CMrr^ kuldhik=paifcren. Les 
so rcils (lang. myst.). 

r^O^n kuçait (= fa* + çaii ?). 
Nom d'un génie. 



Digitized by 



Google 



[kusaut-kê.] 



-~«^ 76 )^ 



ry^oT^fl A. kusaut. Voir koMut. 
Misérable, malheureux. 

n^^of, r^û^oTo kuhrâ, 

kahrjâ. Voir karria. Compter, supputer, 
énumérer, additionner. 

// kàu (jav., sund. aku; mak., malg. 
ku; mal. âku [et par aphér. ku]). Je, moi. 

^ kfr. dans JC^Vi n lin to 
(Iranscr. de Tannamite linh ro>). Armée de 
terre, milice de campagne. 

^V\ ko»n. Voir km. Marmite. 

/c\ ko^, pron. /wy. — muk ko>è, 
aïeux, mom muk kœâ, du temps de nos pères. 

fv\ ko»t. Grand-père ou arrière- 
grand-père. — muk kauk muk kfpt, aïeux. 
J 

r^^ Ci. kcn (= km). Ne, ne pas; 
difficile. — ya si kom, s'il doit y avoir des 
difficultés. k(pn buœn, difficile ou facile, oh 
kom, pas difficile. kœn, pas vrai, o hm 
pmwpë hagait 0, ce ne sont pas des paroles 
difficiles, ce n'est rien, panua^d padàu min 
kom panuo*è hagait 0, c'est une énigme et 
rien autre. 

no^ ir^Qp^ ko-n èarauv 
(mal. kûn têja). Voir ëarauv. Iris, arc-en- 
ciel, couleur de l'arc-en-ciel. 
J 

r^^^^ ko>p. Ancre (?). 

î^^àT^ ^Q,p ^gjjjj ç^^Y p^j^^ 

couple. 
J 
/^ÛM kOT. Balance, peson, romaine. 

^> 
^ yf'ff k&rbu (kh. klaxfipûy kranipU). 
Giroflier; girofle, clou de girofle, fleur non 



développée du Garyophyllus aromaticus 

(Myrtacées) [ann. dinh hwomg], 

r^onVi^ C. ko'rmiio'n (kh. Ara- 
muon). Cire. — kormuo^n hàu bani, cire 
odorante, kormuom fan C. (= kh. kramâm 
èm), cire en pain, pain de cire, kormwm 
lukjih C. , cire pour les lèvres. 
^ j 

r^OilûP kcyrsan (kh. itrrwan). Voir 
ka»an. Feronia elephantum Corr. (Ruia- 
cées). 

^^ C. kai. Insulter. 

^/ kai. De plus, quoi encore. — nap 
hagaik kai, que faire de plus. 

^/ kai (ann. coi). Dignité, charge, 
emploi. — km taun (=ann. caiting), chef 
de canton. — kai kù> hm (= ann. coi cœ Uni) , 
les grands drapeaux, le chef des grands 
drapeaux, kairan daiyy un nom propre. 

Or^ O^Tl c. kai gaiy (= kh. 
kàv èœi'i). Marcher les jambes écartées. 

on ^^m kai dôy (ann. cai 
dôi). Caporal ou sergent annamite, titre 
annamite. 

on rr\ ^0^ c. kai bat in 
(ann. cai bât in). Le Protecteur annamite 
du Cambodge. 

n ^ 

^r^, ^r^ c. ké (bug., mak. ke). 
Voir kaiy. Partie, exclam., interrog.; inter- 
jection : qui , quoi , où , où ? eh , eh bien , hé ! 
(= kh. na). — kë hû mo*yai, qui est-ce qui 
parie? où parlel-on? ni kë rapan, qu'est-ce 
qu'on entend? kë hû ni ta, hél y a-t-il de 
l'eau? n'y a-t-il pas d'eau? kë, vois donc! 
kë ai balauk laû, hé, frère Noix de Cocol 
laf kë, interpeller, kê hoh, ne pas voir (?). 



Digitized by 



Google 



--^ 77 yti~ 



[keb-kot.] 



■^P^ ke)^ (kh. lup*). Toucher pour 
atlirer raltention. 

^nv^, ^n% -rrvi keù, 

keo'n , kho*n (bahn. konf). Hanche , bassin, 
08 iliaque; cuisse; talon. 

^r^, ^r^ keti. kéti (mal. 
Jla(t(r poids, livre 7)). Balance romaine, peson. 

^r^nof^ kedauh. - jak sam 
gia kedauh C, inlelligents et imbéciles. 

^r^^ ken (=. kuk). Cheveux (lang. 
myst.). 

^r^"^ c. ken (kh. km). Rassembler, 
lever (des troupes); réquisitionner (des 
coolies). 

^r^'VI, ^r^Q/l ken, kon. Une 
constellation. 

^r^^ C.kem(kh. item). Varié, as- 
sorti. 

O^ ^fn kemat = tuh dora , prosti- 
tuée, courtisane (iang. mysl.). 

'^r^^y^ key. Voir hê, — hey laè, in- 
terpeller. 

op^^ kaik (ann. eàn; mal. gigit). 
Mordre, piquer, déchirer en mordant. — 
(Uhàu kaik, le chien mord, rimaun kaik klan, 
le tigre mord le python, mtaun hàpabah ci 
kaik Umcm, le tigre ouvre la gueule pour 
mordre Téléphant. kaik npk lakëu dauk tuèi 
tapakf mordre fherbe, demandant à rester 
dans la vérité (?). jamauk kaik, les mous- 
tiques f iqxxenU pakaikganùppradaih, tailler 
une fourche de voiture. 



^/^SjI kain. Ponctuation en général ; 
signe de ponctuation qui sépare les strophes 

OP^'y^ kaiy, pron. kén (= kèn). 
Lever, réquisitionner, rassembler. 

Or^qn kaiy. Réunion (?). — kaiy 
tok dua adëi sa ai, seulement deux frères. 

O/^i/i kaiy. Signe de ponctuation 
(l); partie, exclaro. Voir kê, 
p 
Or^C^ kailâ (cam ib + jJI Ua?). 
Une dignité sacerdotale. — po kailâ, po 
kailàdi yan, id. 
P 
Or^C^ kailâ. Néfaste, fâcheux, et 
quelquefois : heureux, prospère. 

^r^Y, ryf c. ko^. kuh (Uha. 

kuh) : a. Grandiera cochinchinensis; b. Sin- 
dora siamensis Miq. (Légumineuses-Caesal- 
piniées). Bois de fer qui noircit en vieillissant 
(ann. cày g5; kh. krakih; mal. sapuH). 

r 
^P^^ kô^^. De, depuis. 

p 
^r^rMT c. kokèâ(ann.c«cxâ?). 
Envoyé, délégué. — kokda putau, commis- 
saire royal. 

^f^j /^ kon, kun (mal. kan, leh- 
koû). Courbé, courbe; voûte, cintre. — ja 
kohy nom propre. 

^r^^ koè (skt. koti trdix mil- 
lions?)). (En) grand nombre. — koèratuh, 
par centaines 9 innombrables. 

^r^fl kot (kh. khèn). Fâché, irrité. 
— kot dah, furieux. 

^r^fl kot (skt. kati). Cent mille. 



Digitized by 



Google 



[kottik-kaun.] 



-^-^>{ 78 )^~ 



-^r^f^f^r^ kottik (skt. koti ffdix 
miliionsT)). Cent mille, million (terme 
vague). 

^f^ C. kau (kh. kav). Boucles 
croreilles. 

OJ^^^ C. kaui, pron. A-oo-i* (kb. 
kauëi). Fauteuil. 

^r^ C. kanm (balm. kam). Penché, 
incliné; confus; qui a l'apparence de. 

^r^ c. kaum (kh. Jkflj?i). Gale, 
rogne. 

^/^Y kai4. Abattre en coupant, 
abattre , couper, rogner, trancher, décapiter, 
casser, détacher, prélever, distraire. — hmh 
^ulfy couper les cheveux, kauh dl hlaih 0, les 
coups (de hache) ne pénétraient pas. kauh 
kakàu, couper les ongles, kauh kayàu, abattre 
un arbre, kauh laû^ kauh phun laû, couper, 
abattre le cocotier, kauh di klaihphun 0, ne 
pouvant abattre Tarbre. kauh $a atuk gaijro 
mœhy couper une baguette d'or(litt : couper 
un nœud, un scion de la verge d'or), kauh 
talëi pasak C, couper le cordon ombilical. 
kauh akan {ikan) non dm avait, couper ce 
poisson en deux morceaux, kauh sa banah 
paléi, détacher, donner, enlever une partie 
du pays. 

^r^^ c. kauh (\i\\.koh).\o\rkauk. 
île. — kauh samâu G. (= kh. koh smàu), 
nie Herbue, une lie vers le Laos. 

^r^^ c. kaut (kh. Jto/i). Giler en 
justice. — kauh gofy s'appeler mutuelle- 
ment en justice. 

n/-uj> nr^%j> c kai* kauv. 

Abondant. 



^^r^r^. c. kauk (kh. km; ann. cât). 
Voir kauh. Couper, trancher. — kituk Ifuk, 
couper les cheveux. 
§r 

^r^r^. kauk(kh. ibit,ann.ci).Ai. 
grette, oiseau à plumes blanches, et, par 
extension, blanc , albinos (oiseau, animal). 
— kauk daup, Ardeola prasinosceles Swin- 
HOB, crabier à tête jaune, kauk dap patih, 
aigrette blanche, héron au plumage blanc 
pur dont la .tête porte une touffe de plumes 
pendantes. Les plumes scapulaires . qui ap- 
paraissent en touffes soyeuses sur chaque 
épaule, sont très recherchées pour la parure 
des femmes et la confection des aigrettes. 
Grande aigrette, Herodias torra; petite ai- 
grette, H. garzetta. kauk çaû, éléphant blanc 
(en thai, éléphant = «an). li$nœn kauk, élé- 
phant blanc, asaih kauk, cheval blanc* memuk 
kauk, poule blanche. 

O^j^ kauk (aphérèse de akauk). 
Tête, origine; action, démarche. — kauk 
dih, oreiller, sommeiller, kadaikauk, croiser 
les mains derrière le dos. 

O/^^^ kauk. Aïeux, bisaïeul. — 
muk kauk muk kœt, aïeux, ancêtres, kauk 
muk koH, aux générations reculées, po ëek 
(èik) kauk, nom propre; divinité (?). 

^î^^. kauk (kh. koh\ he. 

^r^ kaun (kh. koh). Anneau, bra- 
celet, maillon de chaîne, cercle, roue; 
courbe de barque, essieu. — kaun sa $aun, 
une paire de bracelets, kaun radaih, roue de 
voiture. 

^/^ kaun (bahn. k&h; stg. kant). 
Conduire, accompagner, escorter, flanquer, 
entourer; en file, en cortège; suivre, servir, 
assister; cohorte. — kauh patau, conduire 
le roi. bol kaun patau mai ribàu ribâu tam<pm 
tamanfi, les soldats escortent le roi par mil- 



Digitized by 



Google 



— ' • J ••( / «7 /*^"^ 



[kaim~k|o'ù. ] 



liersetdix milliers, bolkaun, homme de la 
suite de. kauti mfpklam, escorter en masse, 
à obscurcir, hauh nau mo>Iai|i(mo>fcIai^), ac- 
compagner en foule, kauà duah gah drëi, 
accompagner, escorter des deux côtés (à 
droite et à gauche), flanquer. 

-|- ann. khè?). Misère, infortune, pauvreté, 
indigence. 

^ p 
C)y^ Qyl^^ kann phû (transcr. de 

Tann. congphu). Mérite, bonne action, bien- 
fait, riche en mérites. 

O^f^ kaut (kh. kàt). Annoter, noter. 

^n^, n^ C.kaim(kh.ikfln). 
Compagnon. — kaun ^on, compagnon, ca- 
marade. 

'^/^ Vb>| kauv. Aussi, également, que, 
de même, même, alors; particule interrog. 
et finale très usitëe en C. (=iakhmer); 
elle existe aussi en A. , mais son emploi est 
moins fréquent. — y ah tiap nu lo kaw) ûu 
nau, si on s'acharne à le chasser, alors il 
part, èëi balauk laû kauv dauk tak nan sauh 
patau hai hû kwm kumëi rëi, le cèi Balok 
Laou, qui reste là avec le roi, a-t-il pris 
femme ? lahik kato^k ai tapay min kauv daklak 
oh brëi tamo dauk dalam banum m saun dahlak 
mm kauv, le ciel écraserait le frère lièvre 
que je ne lui permettrais pas du tout d'en- 
trer avec moi dans ce puits, kauv ho aiian 
hagaik, et encore comment te nommes-tu ? 
kâu kauv hû, moi aussi j'ai, kauv harak ni, 
donc maintenant, y ah dahlak akhan kauv nu 
di hwpë, si je préviens, même alors il ne 
craindra pas (= même en prévenant), kiom 
ùap A kàu éaik kauv, agir ainsi avec moi. 
caikkauv, ainsi; oui certes , seulement, kauv, 
au commencement d'une phrase : aussi, 
donc, ainsi. 



'^/^ vÇj kauv. a. Un cardamome de 
seconde qualité (kh. krakè); b. Un bois 
de fer (ann. cây gS; bahn. kuh; kh. krakoh). 
Voir kuh, 

^r^Vè>^ c. kauv (kh. Jtà). Édifier, 
créer. — kaux) phum C. , fonder un village 
(kh. kh phum). 

r^C'^ kj[ah (kh. kebiês). Signe-voyelle. 

/^v Y kiah (day. ikis; kh. kies; mal. 
kikis). Raclé, effacé; enlever en raclant; ra- 
tisser, effacer. 

r^Cr^. kiak (bahn. kit). Grenouille 
(kh. ankèp). — kmk kamau, la grenouille 
coasse. $am pha kiak (= herbe cuisse de 
grenouille [kh. banU phhu ankèp, id.]), 
un céleri. 

r^<^n kjal (bahn. kiel; mal. kikil?). 
Ronger, grignoter. 

rV c. kji0»n (kh. khx\ Coude. — 
hik kipm, coude. 

/\ kj[0'n (jar. kjan). Vouloir (sens 
général); signe du futur; être sur le point 
de, aller, penser, menacer de; imminence; 
proche, prochain; vouloir, désirer; possé- 
der, avoir des relations amoureuses; aimer, 
épouser; consommer le mariage; prendre 
plaisir à; pour, afin, afin de. — kiom f^om, 
vouloir manger. ino> kwii mo»tot, la mère est 
sur le point d'expirer, kham to>l, près d'ar- 
river, moni jaik {m(yjaik) kupû to>l son, près 
d'arriver à la maison. m(prai mojaik kio>n iœl, 
nu retour, sur le point d'arriver, mœkit kwm 
dofupy nau, le bruit se répand, çit ira kàu 
klomjù>, dans un instant je l'aurai possédée. 
blauh kupûjuak takhauk patau dwm nan, pour 
essayer le soulier trouvé parle roi. kwmpa- 
mtyud, pour tuer, voulant tner. kùm ino^, 
que tu veuilles ta mèrel grossière insulte 



Digitized by 



Google 



[kio*n-kuo'k.] 



K 80 > 



qui correspond à Tann. déo me et au bahn. 
tê nio më! 
J 
P^C ^ kiO'n. Voir kiom. Vouloir. 

J 
r^O^^^ kio>p, pron. itS-û (kb. 
ankip). Voir kiak. Grenouille. — kiof garav 
kaduk, la grenouille se gratte le derrière. 
J 
r^<^aJ1 kjo>r (bahn. W?). Achevé, 
prêt, terminé; préparer, achever. — ganjof 
radaih non kwr, la fourche de cette voilure 
est achevée, pakipir, achever, parachever. 

r^Co^ C. kîOT (bahn. faVr). Touffu, 
fourni; épais, serré. — tag^ iior, dents 
serrées. 

p 
fi k9à. Peigner, se peigner; curer 
(ongles), se nettoyer; s'éplucher (oiseaux). 
— hiâ akauk, se peigner, km, ^m km, 
Raphis trivialis, herbe aux arêtes tran- 
chantes. 

^^t C, rp^ A. kçat (bahn. 
kuerf). Racler, écorcer, raser. — kuahgaiy, 
polir, dresser une barque (à Therminette). 
kmh akauk, raser la tête, kuah baîàu, racler 
les poils, mœtai kuah, spectre, fantôme, 
revenant, ja kuah, n. pr. (=kh. a-khinoâ)^ 
le Revenant ou le Pelé. 

• /l/\ kçak, pron. fcfoa» (mal. tuà). 
Vieux, âgé, ancien. 

/2/! k^ak. Une espèce de poisson. 

p 
/l/^, WJ^ kçak mô*k. Épilepsie, 
convulsions. 

^^n C. kçaè (stg. kmh). \o\r kuo>è. 
Ramasser avec les mains, à poignées. — 
kuaê puk, ramasser, relever (ce qui est à 
terre). 



/^^ k9an(=:ann. quan). Corvées, 
réquisitions, prestations; réquisitionner. 

/ ù^\ k^an (= ann. quan). Ligature 
de 600 sapèques (= ofr. 96 environ). — 
blëi patëi Jo»!» di kuan, acheter avec des 
sapèques des bananes à manger. 

/^ri C. kîjal (bahn. hud). Nœud; 
jeter un nœud coulant; serrer, resserrer. — 
kual taléi, serrer les cordes. 
p 
^(Pf^ C. k9a8â (kh. asa; mal. 
usâha). Soigneux; diiligent, actif. 
S) 
^ù^ C. kçik (bahn. kuék). Ra- 
masser à poignées. 
S) 
r^TI kçiè (ann. quit; kh. kttid). Ci- 
Irus madurcnsis Loor. (Rutacées). Manda- 
rine, mandarinier. 
S> 
r^fl kçit. Croissant (de la lune). 

— kutt dake, cornes en croissant. 

S) 
^ù^ c. kuin (bahn. kui). Tordre, 
tortiller. — kuin taléi, tordre une corde. 

rjin, rn,in, n k»iy, k»èi. 

Les Koufe de Kompong Svai, peuplade 
de sauvages métallurgistes. Kuy signiSe 
rrliommei) dans leur dialecte. 
S) 
>^0/1 kçir. (Se) mordre, (se) ronger. 

— kmr Un, se ronger les gencives , se mordre 
de rage; furieux. 

^T^ kço'k. Furtivement, à la dé- 
robée. 

/V/l k90'k. Appeler (de la main). 



Digitized by 



Google 



h^ 81 



^ 



/^^/^, /^^r^ C. k^o'k, kuak 
(bahn. kuênf). Lieu, endroit, demeure. — 
pa knœk (kuak)^ au lieu. 

r^r^ kço'k (=/flfcttfc). Derrière. 

Pl,r^ C. k90'k(mal. ban-4ié, benkok). 
Tortu, tors, en hélice. 

^1,^\ kço»k, pron. kué (ann. khé). 
Averrhoa carambola Linn. (Carambolicr) 
(kh. $p<p; mal. Mimbin). Nom propre (Lëg. 
hist.). — phuH kuœk, id. 

/7/I k^O'k (= ta). Conduire , mener. 
— kHo>k f^ani, conduire à table. 

f^^y] kucè (bahn. kûàkf). Voir kuac 
et /.w/?. Ramasser, cueillir; faire signe. — 
ku<pêpadai, ramasser le riz à pleines mains. 
kuœë taàin, faire signe avec la main(?). 
J 

/^Tl k^jcè (bahn.fcûflffcjStg.fafaA?). 
Curer, creuser, déblayer; puiser. — kaka\è 
ku(pè, curer, déblayer, kuipè banun ta, curer 
le puits, creuser un puits, kmpc taban, creu- 
ser des mares, kuo^ rabaun, pakwpërabaun. 
creuser des canaux, kuo^ê forâ, puiser du 
sel. 

/^^n kço^ (kh. kmi^\ Résolu, dé- 
cidé; se résoudre, se décider, km^ë kùpû, 
id. 

J 
/^T1, /^^ kçcô, kçaè, pour 
fcoti(?). — knoK ratuhy innombrable. 

y^'Vl, P^i^ kucn, kçan. Le 
gibbon. 

/iû^ k^OT. Embrasser, tenir dans 
ses bras, soutenir, passer un bras autour 
de; brasse. — ka\j&u kwpr, tuteur, attelle, 

DICT. CAM-rnANÇAIS. 



[k^o'k-kramparï. J 

éclisse. kuœr tanin, se croiser les mains sur 
la poitrine, kwpr di takuai, s'embrasser en 
se tenant le cou. kuœr takuai, embrasser le 
cou. kuar kara dl tada, presser la tortue sur 
son sein, kayâu praun pak kmr, arbre gros 
de quatre brasses. 

-^rpOl C. kueô. Voir kuaè, kuwè. 
Curer, creuser, déblayer. — kueè banun v(pk 
C. , curer le puits. 

^/^fn C. kçait (ann. quù; kh. kuiè). 
Citrus madurensis Lour. (Rutacées). Man- 
darine, mandarinier (mal. limaumanis). 

^r^OI kçoè. Voir kuœé. Se décider, 
se résoudre, prendre une décision. Cf. ann. 

quyét{l). 

'^y^'VI kçon (ann. quàn xdu). Res- 
taurant annamite, auberge, taverne. 

"^/^r^ k^on. Temps, température. 

^rXI C. kçol. Voir kual Nœud. 

y^ krâ (jav. krà; mal. kra). Singe. 

— n(P8ak krà, année du Singe, une année 
du cycle. 

y^ krâ (= fcara). Tortue. 

y" c. kram (kh. kram). Salpêtre 

— saka kraifi C. (kh. skà kram), sucre cris- 
tallisé, candi. 

Y^9 y^ kram, krcm (kh. iT«w). 

— ikan kraïqi, un Tétrodon, connu en Indo- 
chine sous le nom de tr poisson de combat?). 

y^^û/^^Qp krampari (= tan<ph). 
Déesse de la terre (?). 



IMPRIMEHIB XATIO^IALC. 



Digitized by 



Google 



[kral^kramar.] 

y^ C. krat (U». Ara»). Épais. 
(r^ krah (= krak). Secrètement 

— iâ krah, Teau coule. AroA ^A, couler 
(avec une force) extraordinaire. 



^^ 



kra^ (bahn. kraf). Instruit, 
lettré; secrétaire, copiste. — krah dikar^ se- 
crétaire, krah Ukar, chef des courtisans, 
chef des astrologues, krah dl tanàu yua drëi 
nupgru, savant dans les traités (les livres) 
parce qu'il a étudié. 

y^r^ krak (bahn. kràp). Secrète- 
ment, furtivement; en cachette; épier, s'em- 
busquer. — krak iœk, regarder en épiant. 
dauk krak son, cachés dans la maison, ûu 
dauk krak oAâu, il épie le chien, krakpaû, 
écouter en cachette, se cacher pour écouter. 
krak maun, regarder à la dérobée, takai krak, 
[d'un] piedfurtif. 

y^^ G. krak(kh.iroÀ). Un poisson. 



^ 



Çr^n krak (kh. kàat). Rana tigri- 
na(f), petite grenouille au cri perçant. 

Çs^j^ krak (bahn. kréqt; stg. kr^). 
(Riz) brûlé, adhérent; gratin. 

y^n krak (kh. krèk). Crépiter. 

y^, y^Vi kran (kh. kraà). Livre 
plié comme un paravent. 



y^ kran. (mal. karaà). \o\t pakran. 
Arrangé, disposé; régir, gouverner; direc- 
tion, gouvernement. 

y^ kran (kh. kran). Une coquille bi- 
valve. 



82 )^^ 

y^OI kraà, pron. irai (kh. krauè). 
Orange. 

Y^ C. krat (kh. krët). Lois mo- 
rales. — apan krat, respecter les lois morales, 
obéir aux lois morales. 

In^^, ^r^Vo/l krathcn. 

krâthcn (krà-^thom?). Espèce de grand 
singe. 

{n-^, d^^ c. kran. kro>n 
(kh. krën). Durillon, callosité. 

Jf^^, ^^ kran.kro'n.Con- 
naître, savoir. 

y^^ C. kran (kh. kran). Anabas 
scandens Dàld. (Labyrinthiformes), pobson 
estimé (ann. câ ri). 

g^d/^ krap (bahn. khep?). Serrer, 
presser. — pakrap, serrer dans un étau; 
fermer, pakrap pabah vœk, refermer fort la 
bouche. 

g^Q/^ C. krap. Guet, patrouille. 

y^^i krap, onomatope'e. Casta- 
gnettes, cliquettes. — kraip krap, imitatif 
du bruit du froissement, du grincement, 
craquement, claquement. 

Ir-^ ln(^ krap. kro-p 

(kh. kriep). Crépitement. 

&^û/^ Va^ C. krap dap 
{^ krak h.). Se cacher. 

y^'^-ri c. kramat (kh. kramot). 
Un petit nénuphar. 

y^X^ C. kramar (kh. kramà). 
Croûte (?). 



Digitized by 



Google 



— M.( 83 )- 



[kramal-krô]^.] 



y 



if^XC^ kramal (kh. kramaï). Barre, 
lingot. 

y^ C. krim (baho. irâm). Voir trôi?!. 
Bambou. — rauh krùffi, amincir, tailler le 
bambou. 

y^^ krit (kh. èriek). Tailler en 
pointe, amincir, tailler, doler au couteau. 
— krih kayâu, tailler le bois, krih ganuh 
vahf tailler une canne à pèche. 

y^^^^i krip. Sorte de gaufre. — 
/loçi krip, id. 

7 ^ 

yT^ûT) krir. Près, auprès, tout près, 
de près. — ày irtr, serrer les liens, lier, 
attacher solidement. 



if 



y//i krok (hind. g-ôur, g'aurt gài). 
Bos Gaurus H. Smith , improprement nommé 
bison, grand bœuf sauvage de flndochine 
aux formes massives, aux cornes épaisses et 
courtes (kh. ionstm, (m$oA). — nùpp kruk 
{= kh. éap puk)^ Munia simensis, munia à 
capuchon, un passereau rouge brun, rœk 
kruk, une plante, tiupk kruk lokkaliksik Irak, 
s'emparer d'un bœuf sauvage, Técorcher et 
découper sa peau en lanières. 

^^/^, (rO A. krun, kràu. Pro- 
nom relatif : qui. que, lequel, laquelle; où, 
le temps où, le lieu où; naturel, ordinaire; 
avant, auparavant; cette particule marque 
encore le but, le résultat, Tintention : pour, 
de , etc. — hlauh nu dauk krak athâu kruû bom 
lasëi ûu moni harëi diklâu, puis il reste à épier 
le chien qui avait mangé son riz le jour 
d'avant, blauli kian nau jmk takhauk krun 
patau du<m non, puis ils voulaient aller es- 
sayer le soulier que le roi avait trouvé, krun 
dhar pkuœl, lequel bienfait, lequel service. 
boh éim kruû dahlak dauk nan, voyant la 
natte sur laquelle j'étais, nau tapak danàu 



krun ai that ikan, aller droit à la mare où le 
frère prenait les poissons, dahlak hadar krun 
maii kal adëi bà lasëi, je regrette le temps 
où ma sœur apportait le riz. nw»k dofn jaluk 
panin kruà uran buh ahar non, prendre toutes 
les écuelles et tasses où les gens avaient mis 
les vivres, svaxgi binai ^luak dl krun, plus 
belle qu'au naturel, plus belle qu'à l'ordi- 
naire, y au khuû, comme antérieurement, 
auparavant, ûap mœda Jfluak d\ krun v(pk, 
plus riche qu'auparavant, tok krun uran, 
prendre pour mari, hadar kruàpanuœërimaun 
kakëi, se souvenir des recommandations du 
tigre. d(prfi abih bauh panuœè kruà ra^ah 
raJ^, raconter toute l'histoire de ses mal- 
heurs, tuêi krun nonfi, suivre les traces, les 
vestiges. 

^r^^fl VÛ^ krutthap (skt. gan^ 
daf). Garuda, oiseau mythique dévorateur 
de serpents, roi des oiseaux et monture de 
Visnu. 

Y^/in kruy. Une petite boite. 



^ 



^r^i A., (r^ C. krô, kro». Bien, 
agréable; aimable, plaisant. — pakro, agré- 
able; plaire. krS çî nap, agréable à faire. 

{n, ^ ^^ krôm.kro'm, 
kro'm (bahn. kràm). Bambou. — krâmglai, 
bambou sauvage. 

y^^ kro'h (bahn. kreh?). Moucher 
(la torche). 

^1^ A., y^^ c. krôh, kro'h. 
Milieu, au milieu, au milieu de. — kràh 
jalan, au milieu du chemin, krôhpadjuk, au 
milieu du chaud, en pleine chaleur, à midi. 
ahauk dauk krôh dwpê, le bateau était au 
milieu de sa course, en pleine marche. 
krôh val C, au milieu de la plaine, krà'hpa- 
bun ëœk, juste sur la cime du mont, krôh 
akauk, au milieu de la tête, kroh hâtai, en 



Digitized by 



Google 



[krô^i-kraip.] 



K 84 )- 



plein cœur(litt. : en plein foie), krohjd, dans 
la gène, kroh bak jala, en plein jour, krôh 
nâràpat, à midi, kroh nuplam, minuit, dauk 
kroh, en train de. dauk kroh jû, en train 
de bouillir, dauk kroh tak paga, en train de 
couper des pieux, krohnap, en train de faire. 
krôh brok krohjaih, qui arrive à l'adolescence. 
dofji darà kroh brok kroh jaih ralaw) tanauv, 
les jeunes filles qui sont nubiles. 



^,? 



iy kroh. Petit miroir rond. 
hwiuk krôh, support de krôh. 



Y^r^ krck. Voir karo^k. Fermer, 
pe. 

^ ^ ^ j 

(î^ kro'n(= ^\f^ iron). Fleuve, 



clore. 



rivière 

(T^ kro'ù. Moules, coquillages. 

(T^^ kro'n. Parce que. 

y^'Vl kro'n. Affermir (la royauté). 

y^^ krO'Ù (kh. kren). Peureux: 
(être) craintif. 

Cr^'Vl kron, krcn, krô'n, krô'n. 
Connaître, reconnaître, remarquer, avoir 
connaissance, savoir distinguer. — ran krôn. 
les gens reconnaissent, kromsipatau, savoir 
(qu'il) sera roi(?). var krom, oublier de con- 
naître, ne pas reconnaître, krom sop, re- 
connaître la voix. Arohtonat, connaître claire- 
ment, pakrôn, reconnaître. 

^r^ ^ G. krcn (kh. krèn). Callosité , 
durillon. 

^y^Q/^ krep (stg. krap). Se ca- 
cher. — krep glai, se cacher dans les 
foréls. 



- y^ G. krai (kh. krai). Un serpent. 
— ala krai, id. 

-Çr^ G. krai (kh. krai). Superlatif, 
trop, très, excessif. 

^V^ G. krai (kh. krai pen). Passes, 
vol tes. — kanâaiii krai. volte-face, volte 
(lutte). 

OiT^'yi C, kraio'ù, pron. krio>fi 
(== krâm; kh. krèn). Penser, croire, sup- 
poser, espérer; craindre, appréhender. 

^(T^^ G. kraio'm, pron. krèo^m 
(= krâ>m; kh. krim). Voir kratii. — oJbçt 
kraiom C. , poisson de combat. 

O^^ ^^n^ krai^ krauh. 
Bruit imitatif, grincement, bruissement. 

Oy^n, ^&^n kraik. krek 
(kh. tatrao). Nom d un arbre, le protecteur 
du royaume éam, Mesua ferrea, bois de 
rer(?); un Nauclea(?). — phun kraik, id. 
thun Ui buhn kraik dak holà, chaque mois 
de Tannée, les feuilles de l'arbre kraik re- 
poussent. 

^(T^Vi krain, onomatopée. Tinte- 
ment d'une bague jetée dans un vase de 
métal; frôlement des étoffes de soie ou 
chargées d'apprêt; bruissement. — danôy 
krain, bruit, frou-frou du sampot ou lan- 
gouti pendant la marche, nuphit krain daloffi 
halauû ià, entendre le tintement dans le vase 
d'eau. 

Onomatopée qui rend le bruit du froisse- 
ment, du grincement. 



Digitized by 



Google 



( 85 



[kraiy-klak.] 



^y^in kràiy, pron.W(bahn.tTc). 
Débile, faible. 

^y^Tl C. kraiy. Flétri, se flétrir. 

DÇr^f^ jy^Qj (gi^j krodha?). Irriter, 
blâmer, gronder. 

^V^ krauh. — VoiriratA. 

^y^ kraun (atj. kmn; bahn., sed., 
jar. jfcron). Fleuve. — haïàu krauh, source 
du fleuve, kraun mœkrô, nom d'une rivière (?). 
kraun taba, le Tonlé sap, fleuve déversoir 
des Grands Lacs qui se jette dans le Mékong 
à Phnom Penh, kraun biuh, la rivière de 
Panran. kraun gan tanran, fleuve en travers 
de la plaine. 



y^f^ 



A. kr^ak. Voir irait. An- 
nabâs sennal, un poisson de rizière (ann. 
ca ro), akan kruak, id. 



^ -^ 



(n01 A.. *^(n^,C. kruo«a, 

kr^aiô (atj. këruèt; bahn. krôi; kh. kraué; 
slg. fcrui^; Orange, citron; oranger, citron- 
nier (arbres de la famille des Rutacées). 
— kruo^ aik, Citrus acida Hort., citron 
(ann. chanhy kh. krauèèhma; slg. krutè sorat), 
krufpëkajfj^t Citrus aurantium Linn., oranger 
doux (ann. caifi mçt; kh. krauè pursat). krno>è 
9wnii, Citrus nobilis Loua., oranger (ann. 
eam sành; kh. kraué stem; stg. kruiè Umuot). 
kruώ ban Citrus decumana Linn., pample- 
mousse (ann. bwSi; kh. kraué thlâû; stg. kruiè 
bàn). krwpé kan^ Citrus hystrix de C, petit 
limonier (?) (ann. truc; kh. kraué $aé). krti(pé 
kmé {kuait) Citrus madurensis Loua., man- 
darinier (ann. quit; kh. krau!^ kuié). 
P 

rr G. klâ. (kh. kla). Hardi, auda- 
cieux. 
p 

y^ c. klâ. Riz des corbeaux , riz qui 
psl offert aux lutins et aux farfadets. 



/^ klam (bahn. klam; day. kalam; 
mal. kelàtfi;). Soir, nuit, obscurité; numérale 
de la lune décroissante; nom des nuits de 
la seconde moitié de la lune. — ta klam, 
jusqu'au soir. /o>/ klaffi, à la nuit, à lob- 
scurité. v(pk klanfi, la nuit arrive, saç [sâs) 
klatjn, le premier (jour) de la lune décrois- 
sante, se dit chez les Cams et chez les Khmèrs 
pour exprimer Téclat de la beauté; la lune 
du jour qui suit la pleine lune étant con- 
sidérée comme la plus brillante, pak klam, 
le quatrième jour, klam puremi (=skt. pur- 
nimà)^ la nuit ou le jour de pleine lune. 

/^ klam. Ofiicianls actuels des rites 
familiaux. — baçaih klam, caste de prêtres 
inférieurs aux baçaih yi(G*r, 

/^T A. klam (ann. irçm). Station, 
relais de poste. 

/^^ klah (bahn. klak). Éviter, esqui- 
ver, (s')échapper, se d^ager; être délivré; 
ce qui est passé, accompli, fini; sortir, 
quitter, vider, abandonner, manquer. — 
klah di, échapper à. klah dl laan, échapper 
au froid, klah dl raû klau, éviter le ridicule 
(m. à m. : le rire des gens), ûudof klah, ils 
ont échappé en se cachant, klah jS, fini, 
achevé, patau brëi klah dl duh sa iattan, le 
roi accorde l'exemption de corvée à une fa- 
mille, klah mh ai brëi kiom 0, séparer (deux 
amants) malgré eux. klah Jk haluh^ boucher 
le trou, fermer la voie d'eau, paklah, dé- 
mêler, débrouiller, paklah ^uk, démêler la 
chevelure. 

/^Y? -^7 klah lah. Respecter, 
vénérer. 

/T^ klak (bahn., steg. WaA). Quit- 
ter, laisser, abandonner, rejeter, jeter, ex- 
pulser, verser; dénouer, défaire, séparer, 
ometb*e, désunir, dissoudre, se quitter; se 



Digitized by 



Google 



[klak-klck.] 

précipiter, se jeter; feu, ex-. . . , dépossède. 
— Jdak maik, quitter sa mère, klak gof, se 
quitter mutuellement, klak paœk, laisser 
mourir de faim, hahien Umcm klak tran , quand 
Téléphant abandonnera le roseau, la canne 
à sucre, hamû klak, hamû klak huaû, rizière 
abandonnée, en friche, klak èaik, aban- 
donner, rejeter, sans valeur, à jeter; reste, 
rejeté, nupk laaA klak tamo dalatfi baàun, 
prendre du riz et le jeter dans le puits, hmè 
Idaky arracher et jeter; klakpadauh, jeter au 
loin, klak pa abih, tout rejeter, yuon klak,. 
Annamites expulsés, klak lak, séparer, dés- 
unir; flaih klak, omettre, klak drëi, se jeter, 
se précipiter, se coucher à terre, klak drëi 
di fiaukpha èëi, se jeter aux genoux du prince. 
klak vah tamo ià, lancer la ligne à Teau. 
patau klak, l'ancien roi, le roi dépossédé. 
pasaà klak klàu, mon ancien mari (divorcé 
ou décédé). 

rr^ klak. Voir klaik Vol furtif; 
adultère, klakhudwp uraà, commettre Tadul- 
tère. 

/T'^ klak (bahn. klak, klok; stg. 
klàp). Voir Uaf. Frapper, percer, piquer; 
percussion, coup. — katal klak, âakala klak, 
la foudre frappe. 

^r^., r^^^^n^^n c. klak 

8û, klap sou [=8o] (kh. Mkso). Fermer 
à clef. 

rr^ C. klat (kh. klat). Explorer. 

/V^ klan (ann. trân. bahn., stg. 
klàn; kh. tUan). Python reticulalus Sghneid., 
P. curtus ScHLEO. (Pylhonidés), python, 
boa. — tabuakkhn, une plante comestible. 

/V ^ klan (= khik). Garder, obser- 
ver, accomplir. 

n 
r^Q^ V/ klan thû (ann. trdn M). 



86 )m 



Gouverneur (d'une province chez les Anna- 
mites). 

/T^^^ A. klap (- kh. hep). Coffre, 
caisse, malle. 

/T^^^ klap. Voir klak, khf, an- 
cien, antique. — yum klap, anciens Anna- 
mites, Annamites expulsés, dnqp klap, vieux 
effets. 

/^Û/^^ yg^p Voir klof. Piquer. 
S) 

/^ kli (bahn. klepf). Coller, goudron- 
ner, enduire, calfater une barque; faire 
pénétrer de la résine dans les fentes (d'un 
bateau, d'un plancher, etc.), calfeutrer. 
— kU gay, kli galai, calfater une barque, 
calfater une jonque, kli pathir, calfater. 
S) 

/^/\ klik. Poudre, parcelle, miette, 
limaille, rognure; égaliser, poncer, enlever 
les aspérités. — sok brëi klik, pulvériser. 
top hrëi kUk^ réduire en poudre, klik apuëi, 
passer un fer chaud, égaliser avec un fer 
chaud (enduit résineux, aspérités, etc.). 

/^ klum (ann. tnrn). Notable, digni- 
taire (d'un village). 

/T^^^^ klup (bahn. klep). Glisser 
dans, (s')introduire, pénétrer (î). — bauh 
paokjruh khq^ tamèpabah Hu kà, une mangue 
tomba et glissa dans sa bouche. 
J 

/^ klàn (jar., kando klêu-, rad. tiddi). 

Trois. — dim klàu^ deux ou trois. '^ = 3, 
le 3* jour, mardi. 

rr c. klô» (kh. klè>). Ami. — mrœk 
klo* C. (kh. tnrâk klà»), camarade. 
J 

fiT\ klo'k. Tailler, couper en petites 
tranches. 



Digitized by 



Google 



/iVi klO'n(aiin. trwimg). Magasin, 
marche, place publique; espèce d'édifice où 
le roi recevait le tribut des sauvages. 
J 

/V^ klO'Ù (ann. tnpimg). — /tfc h\mï 
(ann. E trwSmg), maire de village, cbarge, 
dignité annamite, khm haup (ann. trwimg 
hoc) y directeur des études. 

/V'^ klcn. Voir klan. Boa, pytbon. 

;^û^, /^û/^ klO'p,klap(bahn. 
klAk^ klâp, kl^k; stg., klàp). Piquer, percer, 
enfoncer dans; élancements, douleurs lan- 
cinantes. — khf daruèi, piquer une épine. 
daruëi klop, Tépine pique, klof di hamû, 
piquer dans la rizière, khf bataû, tendre 
les filets, khf (ai) rimauû, percer le (frère) 
tigre, padik ruak padik khf sauû ruak jauh 
ttdaû, ressentir des douleui*s lancinantes 
avec sensation de bris des os. 

'^/^ klen(mal. kléA). Entraves. — 
klen lifnom, entraves d'éléphant. 

-^rrfl, rrfl klet, klat. Voir 
khik. klaii. Effrayé, effiroi. 

^/^ klai. Verge, pénis. — klaihom, 
un coquillage [Arrosoirs (Aspergillum), Cla- 
vagelles (Clavagella), coquilles tubuleu- 
ses(?)]. kïaibabai, verge de bouc, un village 
cam de Parik. 



87 ).«^~ [klcn-klau.! 

khik, près de la rupture, sur le point de se 
rompre. 

^/T^ klaih. Barre d'argent (ann. 
nén bçc, kh. n^), lingot parallélépipédique 
d'une valeur de loo ligatures environ 
(=/io à &5 francs). — pariak sa khik, une 
barre d'argent. 

^Pa^ klaik (bahn. Uë). Voir klak. 
Volé, voler, vol furtif, voler entre chien et 
loup;furtif, furtivement, à la dérobée, se- 
crètement, sournoisement. — uraû kUnk, 
voleur, waà klaik hûo, on ne peut voler. 
khik (ûcan, voler le poisson, khik hua^ cul- 
tiver furtivement, klaik hkëi, adultère de la 
femme, klaik padap, vol furtif. khik kanfirah^ 
voler sans violence. Uaik sua yavà, soupirer 
à la dérobée, kiaiknupta, coup d'oeil furtif, 
œillade. 

^r^r^ klaik. Se réveiller, tressail- 
lir. — khik takatuak, parler en dormant, 
tressauter. 

Of^OT^ klaip. Siège, trône, chaise, 
banc à quatre pieds, une partie de l'habita 
tion(?), terrasse. — dauk ûauk klaip, rester 
sur la terrasse. 

^/T A. kloo'n pron. fcloj^. Voir 
Uanii. Relais de poste. 



^/T7 ^^ (h«^hn. klak, stg. JkDft). 
Morceau, couper en morceaux, rupture, se 
rompre, se déchirer. — klHaa khih^ trois 
morceaux. jauA khih, casser net. khihdahh, 
se rompre la langue, arracher la langue. 
kaui^ phun di khih 0, ne pouvant abattre 
l'arbre, kauh di khih o, ses coups ne péné- 
traient pas, ne mordaient pas. khih khn, 
couper le boa. kaik khn non khih, mordre 
le python et le couper en deux. mojo*k kjom 



^/VVI klôn. Voir khm. Derrière, 
cul. 

^fl klau (jar. khu). rire. — pakhu, 
faire rire, nupkhu, rire de. klau tahwmy 
khu breVy rire aux éclats, donii pakrS klau , 
rire et plaisanter, khu baléi, railler, criti- 
quer, médire. 

^^> '^ klau,klàu. Acupuncture, 
pratiquer l'acupuncture. — iarwfi klàuy ai- 
guille à acupuncture. 



Digitized by 



Google 



[klauh-klaun.] 



►.( 88 )-«^- 



^'TT?, ^? klauh (bahn. khh; 
si. Idàh). Déchir'^, rompu, rupture; inter- 
cepter; séparer; dernier, extrême, suprême, 
klauh taléi,paklauh tcdëi, rupture de corde. — 
klauh iâ, barrer, arrêter Teau. b<yk klauh , 
Ixpk faklauh, barrer complètement, ià thû 
klauh tU kraun, lacunes dans le cours d'un 
fleuve [à la saison sèche], laik klauh tank 
klauh darak, laisser tomber [un filet qui 
couvre] toute la raer et tout le large (?) 
Idauh pron, couper les forces, abattre les 
forces, klauh pron abih, harassé, à bout de 
forces, klauh kayatu, sortir de deuil, quitter 
le deuil, klauh yaum, qui ne désire pas ap- 
peler, dédaigner, ra klauh phun saun ûghà 
dhan $aun hulà, les gens séparent de Tarbre 
les racines, les branches et les feuilles. 
duo^ëêador klauh takuèi C, courir et se cas- 
ser le cou. hulun iâ sadœr klauh svan, C, 
pleurer à en perdre le souffle, la vie. jmi- 
klauhy faire rompre, rupture; dernier, ex- 
trême; paklah panwpèy fixer, arrêter une 
convention verbale. 

^/T^ klauh. Je, moi. 

^/T^n, /7^ klauk(bahn.A/oJk). 
Piquer, planter, ficher; percer, transpercer; 
déblayer. — klauk taun galauk C. , percer 
d'une lance, klauk duk, planter les éten- 
dards, klauk akan, ferrer le poisson, piquer 
le poisson, klauk gasmr, planter Taiguille 
de tête. 

^pfn, rfn kiauk.voirAM. 

Brisé, rupture, interruption; dernier, ex- 
trême. — klauk prtm abih, exténué de fa- 
ligue. Jk mœda klauk 0, sans interruption. 

^/T klaun (bahn. WAn?). Petite 
boile, en bois ou en métal, tournée, ciselée 
ou guillochée. C; en Annam, la même 
boite, en cuivre, en étain, ou en or, suivant 
qu il s'agit du peuple ou des grands et des 



riches, sert d'urne funéraire. L'urne des 
pauvres a un couvercle plat, celle des ri- 
ches se termine en forme de mukuta et est 
toujours en or. On renferme dans cetl43 urne 
trois fragments des os frontaux (dits tros 
nobles 7)) et parfois des os des pieds et 
mains après la crémation (en tout neuf frag- 
ments); elle est ensuite enchâssée dans une 
boîte d'argent (W. pariak), mise elle-même 
dans une autre faite d'un alliage de bronze 
et d'or {klgaUuan)^ et enfin dans une qua- 
trième cassette de cuivre {kl haban). La 
série des Maun est renfermée dans un vase 
de terre, couvert avec une brique, et in- 
humée dans l'enclos funéraire de la famille 
et surmontée d'une pierre tombale (kut). 



^^ klaun = kraun. Fleuve. Cf. siam. 



Mon. 

'^/^ klaun. Une espèce d'écureuil. 

/^ klaun. Je, moi, serviteur (en 
style élevé). — klaun dahlak, moi (au roi). 
klauîi khuai patau, je m'accroupis pour in- 
former le roi. 

/]i klaun. po Maun, expression ho- 
norifique qui précède le nom des divinités 
et de plusieurs rois éams : Pô Klaun Garai , 
Po Klaun Can, etc. 

^r^"^ klaun. Petit empan 
(=0 m. i5 environ). 

^r^^ klaun. Suivre. 

^/^"^ klaun. Derrière, cul; s'ac- 
croupir; traces, piste. — palaik klaun, s'as- 
seoir, patau palaik klaun, le roi s'assied. 
palaik klaun dauk alâ, palaik klaun kà dauk 
alâ, s'asseoir par terre, klaun UiuaiAblan, 
empreintes, traces de l'accroupissement 
dans l'aire, tttëi klaun, suivre à la piste, mar- 
cher sur les traces. 



Digitized by 



Google 



—^ 89 y^^ 



[klaup-khaàauh.] 



nf^Q/^ klaup (bahn. klép). Piquer, 
percer, atteindre, toucher, tendre (des 6- 
lets). — klaup danjat dl idufi kïan, pi- 
quer rëpine dans le nez du python, padik 
klaup, douleurs lancinantes, douleurs vives, 
aiguës (cf. ail. Stieh). nu duo>è nau nw*k klaup 
daklaky il court pour tâcher de me percer. 
Idaup tkany harponner le poisson, pécher à 
la foenne. 

O/^Or^ klaup. Voir klauk. Pousser 
(un loquet). — klaup su C, fermer à clef. 

^r^of) klaur = il:2atit7. Forêt, brousse. 

^/V^ klauv. Forêt, brousse, four- 
n?. — glai klauv y broussailles. 



r^Cr^ kliak. Fauteuil. ' 

p 
/i2, /^ klua, kluâ. Faire cuire en 
trempant dans Teau chaude; échauder; 
brûler (eau bouillante). — klua dalarn iàpa" 
diak, cuire dans Teau chaude, kha mo>tai, 
être brAlé et mourir, mourir par Teau bouil- 
lante. 

p 
/^ klçâ. Un poisson. 

/^/i klçak. Composer (un li\re). 
— kluak agah faire des vers. 

/i2^ klçan (ann. quanf). Dignité; 
prince, seigneur, mandarin. 



^r 



^^é kha. Dix- septième lettre de l'al- 
phabet iam. 
r 

'w^ khâ. Particule finale. — yâu non 
khâ, ainsi, comme cela. 

'^^ kham. Goûter; apprécier, tâ- 
tcr. — ha^ak khan ^k khatfi w>k, goûter. 

^^^ kham (ann. kkâm). Une dignité. 
— kham lik., id. 
p 

-^y^ r^ G. VtkàhkSi {kh. Mas ka). 
Voir khak. Gâter TafTaire, manquer Taffaire. 

-^TTI khak (kh. khàt). Empêcher, 
retenir, arrêter, khak mau, sorte de mani- 
pule des prêtres. Voir mau. 

'^//\ khak (ann. ctpc). Malheur, 
malheureux (?); fiente. — mWuA khak, mal- 
heureux, misérable. 

-n^^^^^T" khakhau. Griffe, ongle (?). 



'^y^ khan. Entendre. 

O^, "nrVK G. khan (ann. ci>,xg; 
atj. kx^; Lh. kHàh). Ferme, solide, ro- 
buste; dur, durement; fort, fortement, avec 
force; violemment; empêcher. — khaii yâu 
hatàUy dur comme la pierre, khan lOy très 
fort, excès, do^ khan, parler fort, khan dt 
bruh, habile à bondir, à fuir. khoA kadan 
pnm yava lo, très fort et très vigoureux, khan 
di klau, fort pour rire, khan di dih, grand 
dormeur, aih khaii, fiente dure, nom propre. 
khan hutai [haiai), cœur ferme, khaû akauk, 
lête dure.yu^' khanpahahy n aie pas la bouche 
dure = ne sois pas insolent, ^mk khaû, 
dureté, entêtement. 

j 
'w^^ khan (ann. cùcmg). Jarre. — 
khan brah, jarre à riz, pot au riz. khaà ha- 
bai, pot à sauce, pot de sauce. 

-CT^nx^ (. khadauh (kh. kèà*). 

Vice, défaut. 



Digitized by 



Google 



[khatr-kham^o'L] 



>i 90 



O^fl C. khat (kh. khat). Usure, 
perte, perte (au jeu), mauvaise spéculation. 
— asah khat, nettoyer par le frottement, 
astiquer. 

O^fl C. khat (kh. khnat). Règle, 
mesure (?). 

-n^V^'f khatijJ* (ar. *^J^). 
-^ Khadidjah , une des femmes de Mahomet. 

-^^V^ khada^i C. (kh. kktop). 
Boucher, fermer. 

-^y^ khan (bahn. khàn). Étoffe 
(sens général); habit, vêtement, langouti 
ou sampot, pagne, étoffe pour la partie in- 
férieure du corps. — khan pwn, caleçon de 
bain, khan taûcm, langouti. khan sarwh C. , 
sarong, jupe longue des Malais et des Hin- 
dous (Tamouls). khan akak, langouti noué, 
po^ (= kh. babàr) khany bordure du sam- 
pot. khan barahàu (= baràu), étoffe neuve, 
nouvelle pièce d'étoffe, khan mau, étoffe 
étrangère, khan haluei, langouti large, bouf- 
fant, neuf, jamais mis.khan^ar, étoffe dont 
la bande du bord est à jour, khan lul^, mou- 
choir dont les femmes se couvrent la tête; 
espèce de gros voile, khan mœthani, turban. 
khan grû, khan bai, étoffe pour les vête- 
ments des prêtres, grosse étoffe de coton 
blanc, yuin fuah, le bandeau frontal des 
prêtres. Wk khan, Ater son sampot, se décu- 
lotter. 

^T^ C. khan (kh. kandeh). Clo- 
chette, sonnette. 



'^f^<\ khan = ailE^. Avertir, infor- 



mer. 



-^T^ G. khan (kh. khan). Retard, 
suspension, arrêt. — ii khan $a ^œn, un 
moment d'arrêt. 



khanap (= kh. khnan khnap). Abondant. 

^n^^ci, -n^l^D G. kha- 

nal, khanral. Point d'appui (kh. kamnal); 
étai, soutien, support (kh. khnal). 

-n^^^ri C.khanaul(kh.WnaJ). 
Chaussée, levée. 

p 
'^^^\Ç. khanvâ. Nom propre. — 
nai khanvâ, nom d'une princesse. 

'^T'Û^ khap(bahn.JkA4p;stg.it(3(A?). 
Aimer, désirer, être amoureux, vouloir; 
épris, amoureux. — khap ii^ être épris de. 
yah kumëi lijaA khap lô, ainsi les femmes 
se prennent de passion, khap kâ mertah oh 
puœd tubùdc G. , aimer le rouge au delà de 
toute expression. 

-n^^^^ khap (kh. klap). Se ramas- 
ser(?). 

S) 
"^^V^ûTl khabir. Convoiter, convoi- 
tise; destin, fatalité. 

'«T'^û/^ khabip. Presser, ser- 

rpr(î). 

O^^oTl khabir. Voir khabir. 

-^^ C. khaman (kh. Bmaû). 
Ennemi, adversaire. 

O^^n -n^WC. khamatkha- 
mëi (kh. khmat khmëi). A la hâte. 

-^yy^ khamuh (kh. Mmdjk). Espèce 
de grillon qu'attire le feu ou la lumière. 

^^^iP\ C. kham90»l(kh.JtÀmuo/). 
Tordu, tortu. 



Digitized by 



Google 



91 )h 



[khamai^-khéi.] 



-n^£?^^J^ C, khamait (kh. khmèh). 
Vinaigre ; acide , sûr. — ià khamaih , vinaigre. 

-^yin khay (ann. khai). Plainte. 
— n(^ yuiy, faire une plainte, se plaindre. 

-n^oT^ kharil^. GriUon. 

'^^-Ci khal. a. Plateau de bananier, 
botte rectangulaire en spathes d'arëquier 
ou de cocotier (= kh. lumtàn); b. coagula- 
tion, épais, visqueux (kh. X:a£); c. tousser 
(=kh.itaaik). 

O^n khal (skt. khda). Malfaisant, 
méchant ; pernicieux , funeste. — khd karmfi, 
renversement des lois de la nature, khal da- 
mai, silencieux, stupéfait, ahuri; silencieux, 
ne parlant pas, à cause du malaise ou de 
rémotion qu'il éprouve, khal damai datœji 
hâtai, peine, tourment de cœur. 

O^X^^ c. khalan (kh. klan). 
Maladie. 

-^^jC^ khalaun(kh.MIwi).Upre, 
lépreux. 

S" 

■^T^jC^ khalanà(?). VoirJfcoWaiiui. 
Si , parce que. 

'«m^Ç.n khalvat (ar. »>JU. khd- 
mal). Tour, mosquée. 

S) 
'w^ khi. Voir «i, hi. Signe du futur. 
Voir khin. — kàu khi donfi, à parler, à dire. 
khi buhy pour attiser, khiyap C, à compter. 

'^i khiin (ann. chim; atj. këhim). Sou- 
rire. — khitj^ klau, rire et sourire, rire sous 
cape, khiifi, Uiiah, sourire, khi^ êabuèi, sourire. 

^/ khim. Aimer, désirer. — khiffi> 
khiah, id. 



'^^r^ khik. Garder, veiller, sur- 
veiller, observer; expectative, attente, at- 
tendre. — Uiik daif garder le campement. 
khik ya$fi, veiller, khik kubâu, garder les 
buffles. lAik bruk, surveiller Touvrage. Idiik 
goMpp mxpday garder son rang de richesse. 
wraH dauk khik saû, Thomme qui garde la 
maison pendant les funérailles, ^fc&îit;, faire 
garder. 

-^n, ^^n. khik, khiek. 

Eclat de rire (onom.). — khik khik, clapo- 
tement de Teau au bord du rivage. 
s> 
-^yVi khin (= khin). Oser. 

S) 

-n^'a^ khin (bahn. khin). Oser; au- 
dacieux, hardi. Souvent confondu pour le 
sens avec kùpû, vouloir, désirer. — di khin 
hwdc sauà, ne pas oser manger avec, lyaû 
dahiak oh IMn lad habar rëi, dans ce cas 
encore je n'ose rien dire. Uim mœAuh, avoir 
le courage d'attaquer, oser combattre. 
S) 

"^/^il khin. Vouloir; aimer; signe 
du futur. — khin taguk, se levant, près de 
se lever. Uiin hû, vouloir avoir, désirer, khin 
bikal, s'abstenir. 
S) 

"^^ G. khin (kh.ifcAwn). Impotent, 
cul-de-jatte. 

-^oF^fl, -n^oT^Q^ khiri- 
mat, khiriman (ar. am\^ karàmat). Le 
sein d'Allah; l'ange qui inscrit les réprouvés 
dans les enfers (Musulm.). 

S) 

'w^Xl khil. Donner des coups de 
poing. — khU saun taàùm C, frapper 
du poing. lAU tadà (se) frapper la poitrine. 

S) 
-^TTI khil. Voir khel. Bouclier. 






khëi. Pencher, s'incliner. 



Digitized by 



Google 



[khum-khauk.] 



-^^f.( 92 >M— 



^M C. khum = khum (kh. kham). 
S'efforcer, se donner la peine. — khum rak- 
M C, g.irder, protéger. 

'^^1 khu^. Brûler, se consumer, in- 
cendie. — khuh purtimik, édal de la pleine 
lune. 

-nO^. C. khuk (kh. khoè). Perdu, 



'^T!' khun. S'efforcer. 

'w^ VI khun (ann. cong). Cangue. 

'^T^AI C. khun (kb. katiû). Creux, 
cave. 

- ^ 

'^Tî' khun (bahn. khin). Odeur forte, 
fétide; sentir mauvais. 

OOTI khut (kh. khoâ). Corrompu, 
gAtë, abîmé, mauvais. — khut rûp, visage 
flétri. 

OO'VI C. khun(kh. khôn), Riz(?). 

'^X^ C. khub (kb. khfîp). Courbé, 
crochu; aquilin(?). 

'^^'•1 khul. Compagnon , complice , 
compère. 
J 
O^n kho'k. Attendre. 

-n^, '^'Vl khO'Ù (kh. Mian). Ro- 
buste , vigoureux ; dur, rude ; vertueux , vertu . 

^, -rr^ c. kho'n, kho'n, 

pron. khm et khin. Voir kuHi. Vouloir. — 
kikcmpadatu, sur le point de s'éteindre. 

^^-n^n khel (bahn., bol., hal., kh. 
khel; sed. khia»; jar. khîo>l; lavé, niah. khh). 
Bouclier. 



^'^i khai (ann. khai). Ouvrir, percer, 
éclairer, informer. — khai hanji C. , ouvrir 
un registre. 

^^'^/^ khai. Plat, plateau. — khmçà- 
ralan, plateau à bétel. 

'^'^i khai. Nouer, arrêter. — kanmi 
khai, nouer son habit, son langouti sur le 
devant. 

i:'<-r^ r^9V<f khaih kadaih. 
A la hâte. 

9-n^r^. khait (kh. khèt). Province. 

^'w^ khau. Nouvelle, renseigne- 
ment ; connaissance , perception. — brëi khau 
nau ekhan, donner des renseignements et 
aller avertir (= faire part des nouvelles re- 
cueillies, faire prévenir). 

^^^^T ^qS\ khau phar [peut-éiro 

^^^'^XO^ûTl khauôhar par confusion de 

^^'s? et oh . Remarquer que oë^ èha 

transcrit souvent Q/ sa, au Binh Thuan] 
(ar. JyÙ\ al'kausar), — khau phar, eau, 
cataracte, chute d'eau, fleuve qui tombe; 
un fleuve céleste; le Kautsar, fleuve ou bassin 
du paradis de Mahomet dont le nom signifie 
(f abondances (Cor., cviii, i). 

^^^^, -n^ khaum (kh. kham; cf. 
ann. c^). S'efforcer. 

^^yT\ khauk (kh. khhk). Donner 
une chiquenaude; crécelle, clochette de 
bois; porter au cou comme une clochette ou 
un collier. — ototm khauk, frapper, khauk 
lamauv, clochette des bœufs, sonnaille en 
bois, khauk tatfirak, amulette d'étain; porter 
[au cou] une amulette en feuilles d'étain 



Digitized by 



Google 



--i->^ 93 )•€<•- 



[khaun-khi^ëi] 



enduites de cire, de 3 cent, de longueur, 
enroulées de loin en loin sur une feuille, et 
ayant Taspect d un collier de perles longues 
espacées. 

^é khaun (ann. ffonff). Voir kkm. 
Cangue. 

-^"^O^, '^T' khaun. Tarissement, 
cessation [de la pluie], sécheresse, séche- 
resse anormale. — Wiaun hajany cessation 
de la pluie, beau temps. 

'^T'^^Ç. C. khaunve (kh. kanve). 
Croc à éléphant. 

^^^'^^^ khaun (ann. ciWig'). Durcir, 
se coaguler (?). 

n^Q^^ ^0^ U^aun. Période 

lunaire (?). — khaun bahn, id. 

^'^-n^n khaul. Voir itV/. Troupe, 
suite, compagnon. — khaul dahlak, nous 
tous, doffi khaul dahlak, nous tous, toute 
notre troupe. 

ç- 
^^^'^^^ khauv (ann. khô). Sec, des- 
séché; sécher, faire sécher (du poisson, de 
la viande); poisson sec. — khauv ikan (ann. 
khocâ), faire sécher du poisson, khauv ralauv, 
sécher, boucaner delà viande, khauv momom, 
faire sécher une partie [du poisson péché]. 

'w^ y kh|a]^. Sourire, souriant. — 
khim khiah, sourire. 

-n^^TI C. khîak (= khik A.). 
Garder, veiller. — khiak bauhpanwpè, veiller 
à ce qu'on dit, tenir sa langue (?), khùJç 
iotqf, veiller, garder le corps, le cadavre. 

"^TCr^ khiak (bahn. khët, khUt). 
Voir khw'k. Brûlé, carbonisé. 



-^C^ c. khJLana(kh. khieii). Étoffe 
ù fleurs, à ramages. 
S) 

-^On khiik. Voir khwk. Garder, 
soigner, entretenir. 

-nm khiO'k (bahu. kUu khïèt). 
Carbonisé, brûlure, brûlé. — khûpk jian 
hadan, carboniser, réduire en charbon. 
J 

^^^T^ khio'k. Soigner, entretenir, 
garder, surveiller; attendre. — Vkvof^k dm, 
soigner, entretenir, attendre, khûpk jalan, 
garder la route, khjfpk po aru, garder le 
seigneur Aru. khip*k galaà (g^oloçi), garder 
les magasins, les objets en magasin, khifpk 
kubàu, garder les buffles, khùpk di»n ta kàu, 
n'attendre que moi. 

O^O c. khio'n (kh. hà$i). Voir 
khin. Oser. 

'^T'C C. khJio>n. Voir khm. Vouloir, 
désirer. 

'^7 C. khçat (kh. khvah). Man- 
quer, déficit. 

-n^in khçal. Voir khwpl. Com- 
pagnon. 

s> 
'^^y^C^ kh^ali. Marmite, poêle. 

s> 
'^^ VI khuith. Voir kuië. Mandarine. 

S) 
-^^ C. khiîin (kh. khvën). Ini- 
potent. 
€^ 
'^^yi c. kh^ëi (ann. khôi). Même mor- 
ceau, fragment, boulette. — kkuèi dautu, 
fragment de moyenne grosseur; motte; 
morceau. 

'^0^ kh^ëi (ann. khudy; bahn. khûy). 
Agacer, harceler, taquiner; mystifier, se 



Digitized by 



Google 



[khuo't-kWiat.] 

moquer de; moatrer ion derrière; lever, 
élever; tordre, tortiller; fléchir (le genou); 
courber; aller à la selle; se trémousser, 
remuer sans cesse. 

'^?, ^^^^71^ kh»o>h, khiîoh. 
Brûler, consumer. 

'w^Tl kh^O't. Nom de lieu au Cam- 
bodge, près Tây Ninh. 

J 
Ojl'S^ khuo'n. Bol, tasse. — Hiitmi 
hua lan, coupe, bol de cuivre. 

^yO^ G. khuo* (kh. Jttuop). Pé- 
riode, année. 
J 

-^n khlJO'l (bahn. khiX). Cours, 
lit, canal; moment, instant, une division du 
temps,espace de temps, période; morceau, 
pincée, prise; châtiment, punition; compa- 
gnon, associé, troupeau, bande, ensemble, 
totalité. — \i\mA kraun, le cours d'un fleuve. 
khuœl jalon, voie de terre, route. daJapan 
Uiuœl daUofi sa harëi, il y a huit divisions 
dans le jour, lakàu khuœl, demander par- 
don, sa khuœl {khual)^ un morceau, sa khuœl 
pakâu C, une tablette de tabac (le tabac 
après avoir été haché est comprimé en forme 
de petite brique plate), kkuœl mœtuëi^ les 
orphelins, l'ensemble des orphelins, bih àovfi 
khuœl kumëij toutes les femmes. 

i>^, i>^ A. kh»ai. Voir khuëi 
C. Agenouillé. — klaun khuai di éuah, je m'a- 
genouille, je m'accroupis sur le sable, çait 
khuai, çait khuai, s'accroupir, se soulager; 
déféquer, jhauv khuai, s'accroupir, yah gùa 
khmi patau non khuai ganuœr, si nous saluons 



n y^ 



le roi et les seigneurs, klaun khuai di^laà, 
traces de Taccroupiasement dans Taire. 

^"^yi^ C. khuaih (kh. khvèh). Ei- 
traire, curer. 

^-^IV^ C. khuaik (kh. JtArèJk). Nyc- 
ticorax griseus, butor, échassier du genre 
héron. 

^-^Vi c. khuain (kh. kkvèii). Dia- 
gonale, en travers, en large. 

^-n^'Sfl G. kh»ain (kh. khvèn). Ter- 
ritoire. 

--^^ G. khçaiv (kh. khvèv). Serpe. 

'^^ khlam. Museler, fermer. — khlam 
pabah, museler. 

'^^/^ khlak. Voir tlat. Abandonner. 

-HQ^ khlab (kh. khlap). Frayeur (?), 
se ramasser. — khlaf^ talan, recueillir les 
os [après la crémation ](?). 

OQ'Vl khlo'ù (kh. khlan). Grenier, 
remise, lieu où Ton serre les récoltes. — 
khkpûpadai, grenier à riz. 

'^^ khlaum. Voir kahlaum. Donc, 
ainsi (partie, expié t.) — bar (= habar) 
kUaufft, comment donc I 

wQO G.khl|a(kh.ite). Vers, poésie; 
quitter (?). 

-^Ofl G. kWiat (kh. kUât). Se. 
paré, éloigné. 



Digitized by 



Google 



— ►^♦•( 95 )•#-»— 



[ga-«i*.] 



C^ 



\^ ga. Dix-huitième lettre de Talphabet. 

^C^ ga (= gah). Côté. — gani, ici, 
voici, ganom gani, gani gadih , ici , là-bas , là. 

V^'* gaan. Apre,jicerbe,8tiptique; 
qui prend à la gorge. — trauà gaan, une 
aubergine. 

-C^^'Cl gaal. Un grand arbre aux 
fruits acides (kh. mekak). — bauh gaal, son 
firuit. 

4^'^'Vl gao»n. Voir g'oan. Apre (?); 
enrouler, tirer (?). 
* 

-C^ gam (bahn. gum). Fixe, collé, 
attache, lié, joint, uni, adhérent, enroulé, 
grimpant, qui fait corps avec; qui est porté, 
passé, lié; coller, fixer, accompagner, sé- 
journer, recevoir iliospitalité; tantôt..., 
tantôt; à la fois; et, aussi, en même temps, 
avec. — gatii saità ku èei C. , attaché au sei- 
gneur, au prince, gaifi sauà uran C, rece- 
voir l'hospitalité, gat^puk uran, au hameau 
des gens , chez les autres, ganfi il, collé à. 
gam di taûam, collé aux mains, bû gat^i di 
gauk, la sauce (desséchée) adhérait à la 
marmite, khan ganifi il drëi, habit collant 
au corps (= les habits que Ton porte, que 
l'on a sur le corps), gam khan, couvrir 
d'une étoffe. ga$ii mukha, couvrir la face, 
les yeux, gaf^ nau, accompagner, bà garfi 
htidîippnu nau, emmenant sa femme, èuhgaifi 
karah nuHà mo»h, porter une bague à cha- 
ton d'or. ga^p. gïai, aller (habituellement) 
dans la forêt, garii h'ia garfi nau, marcher en 
pleurant, pleurer en marchant, bàgatii, em- 
porter, emmener avec soi. ûu mo>k èwn) bà 
mœawfi gatfi gauk garfi m, il prit une natte 
et en enveloppa et la marmite et lui-même. 



moni gatfi hja gatii huϑ, pleurer et avoir peur 
à la fois, tamuh ganj^ il kayàu praun, [liane] 
croissant avec un grand arbre, êv dorfiradayan 
gatfi kudiof ga$fi pusan, appelant tous les 
serviteurs et les femmes et les hommes. 
kathaut gaifi maik amà ûu, sa mère et son 
père seront de même dans la misère. 

^^ C. gam (kh. kom). Touffe, buisson; 
orné, semé de fleurs. — tanoy gavfi, cuiller 
à fleurs. 

X* C. gam. Fermer, pousser. — gaip, 
hph, fermer la porte. 

O'V/ C. gamnu (kh. komnâ). Ta- 
bleau, dessin. 

-O^ C. gamno'm (kh. komnom). 
Rancune (?). 

C^^of) C. gamnoT (kh. hnnno). 
Monceau, amas, tas (?). 

V^yxl; gamram (day. gurak; jav., 
mal. gumuruh; sund. guruh). Barrit, gronder 
(éléphant), grommeler. 

^oTû^ G. gamrap (kh. kowvY 
Compléter, suffire; complet, suffisant. 
. n 

^QP/ C. gamrû (kh. komrU). Type, 
modèle. 

'V^ Y ga^i. Écarter, parer. 

-C^Y gat (bahn. gah). Côté, bord, 
d'une part, de l'autre, au delà. — dm gah 
jalon, des deux côtés de la route, buh di 
iakai y a duà gah, placer aux deux pieds. 
gah ûauk, vers le haut, gah anap, en face. 



Digitized by 



Google 



[gak-gatan.] 



-^•v^ 96 )^-i. 



gah likuk, derrière, gah anap gah Ukuky sens 
dessus dessous; litt. : cAté face, côté pile, dm 
gah takhauky les souliers des deux côtés, les 
deux souliers, la paire, sa gah takhauky un 
soulier, dm gah Unt/y les deux jambes, ino 
amo gah tMPgait, les parents du côté de la 
fille, pak gah tasik, au bord de la mer. gah 
baràu deh ar hamû, au delà du talus de ri- 
zière. ^oA ;mr, gah lakëi, Test, Torient. gah 
yuky gah pat y gah kumëiy louest, Toccident. 

-C^/^ gak (stg. gehf). Séparation, 
ouverture ; séparer, disjoindre. — gakpalah, 
ouvrir la bouche [de force avec les mains], 
forcer, fendre la bouche, gak pabah ikany 
ouvrir la bouche du poisson, gak kaplah ka- 
yauy enfourchure d'arbre. mo*yai gak, bé- 
gayer; hiatus, gak ganaky côté, angle. 

V^/1 gak (ann. gçc; bahn. gâp; stg. 
gap). Assez; achevé, fini. 

V^/l gak. Couvrir en chaume. — 
hatakgaky couvrir en chaume, san hatak gak y 
maison couverte en chaume. 

^^/l gak. Cuiller. — gak alouk, 
grande cuiller. 

X^yC^ C. gagrôi (kh. koki). Hopea 
dealbata Hangb (Dip(érocarpées), arbre dont 
le bois est propre aux constructions navales 
(ann. sao), 

j ^ 
-O, C^ gan,go'n(bahn.g'<ln,g'wî). 
Colonne, pilier, piquet, pieu. — paUgan, 
rlever, dresser une colonne, gaû holà, écha- 
las, tuteur pour le bétel. 

-^ gan ( bahn. gàn ). Indocile , obstiné; 
s'obstiner, s'entêter. — gan kw>û nau, s'ob- 
stiner à vouloir aller. 
p 

X^ VI gân. Equula hrevirostris Cuv. 
et Val., Equula insidiatrix Blogh (Caran- 



gidés), un poisson de mer. — ikan arik 
gah y id. 

'V^ c\ gaà , pron. gau Voir kaë. Part, 
interrog. et souvent explétive; de plus; en 
outre; de nouveau, derechef; encore; aussi; 
de même. — halêi gaè, lorsque derechef. 
nap gaè y faire encore, refaire, them gaè C, 
ajouter encore (?). wfk gaêy de nouveau, hu 
gaè rnuy oui; il y a; oui certes. «î nupda ha- 
gaik gaè, qu'y *a-t-il encore? dofn kayàu 
^o>il bauh dnuk gaè min y tous les arbres à 
fruits y sont encore, hahar gaèy comment 
donc(?). lanà hahar gaèy comment laboures- 
tu ainsi? nau hatau gaè hlauh mai y d'où venez- 
vous? mœk padai halëi gaèy où prendrai-je 
du riz? ai tak paya hiAùm gaè, frère, com- 
ment as- tu coupé les perches? 

^'y^a/-^ G.gajap(kh.iA«j,).So- 

lide, adhérent. — P^^V* ^^^^ adhérer. 

V^Tl gat (kh. kàt). Lui; monsieur. 
— mugaty la fille, mugat n^ûy cette fille-là. 

V^fl C. gat. Quoi. — oh gaty non 
pas, nullement, dak gaty ce n'est rien, gat 
laèy que dire? 

^Ç^v gâta (skt. gada). Discours, pa- 
role, parier. — gâta Ira y parier encore. 

V^*^ gâta, pourrira. Nous. 

VT^yT^ gatak (mak. gatta; mal.f e- 
tàh; hat gota; bis. , iag. gâta). Gutta, gonune; 
glu, colle, résine; sève des arbres, liquide 
laiteux des plantes, latex. — gatak gofgi ka- 
japy la glu adhère solidement, gatak plaufjii 
gatfi di tauk nu tavak dauk, la poix, la glu du 
pïam (un arbre) collant à son derrière le 
retient, gatak kayàu y sève des arbres. 



c^ 



gatan (kh. kantan). Panier, 



une mesure. 



Digitized by 



Google 



■Ç^V C] gâtai (mal. gâtai; jav. ga- 
tel). Démangeaison, picotement. — gâtai 
kuliky démangeaisons de la peau. 

-^ '^ / gatun {ou gatâu?). Tirer à soi, 
attirer, traîner, tirer. — gatun nai talniè 
tamo dalofn gathuar iâ non dhit, tirer dame 
Taluié et la faire disparaître dans la jarre 
d'eau. 

-C^fT' gatàu (jar. Jko>(d(ti; mal. fci/u; 
tag. j»to). Pou. — gatàu nauk akauk, poux 
sur la tête. 

'VT gatO'n. Enfoncer, plonger. — 
pagatipA lam ta, immerger, plonger dans 
Teau. 

4^ V)^ gathur (bahn. gύm-). Hy- 
strii (Acanthion) longicauda Jebd., porc- 
épie à longue queue; Atherura fasciculata 
Shaw. , porc-épic à queue en pinceau. Ces 
deux rongeurs se rencontrent au Siam, au 
Cambodge et en Cochinchine. 

^C^^^ifif] gathQOr. Voir gasnor. 
Cuvette, lavabo, plat à eau, jarre à eau. — 
gathuorià, id. 

'^^^ gadan (bahn. gotdcpdon). Voir 
gadom. Silencieux, tranquille, paisible, 
calme, immobile; morne, raide, ferme; se 
taire; pacifier. — dauk gadan, rester silen- 
cieux, se taire, dauk gadan dkit, rester im- 
mobile, dih gadan drëi gadah jan, couché 
raide. gadan mpgar, pacifier le royaume, 
royaume pacifié. 

^9^ûr^ C. gadap (kh. kedap). 

Fortement, fermement. — kkin hù huhn 
gadap min, me désirer avec ardeur et con- 
stance. 



?^ gadi (kh. kdéi). Procès, cause, 

OICT. CAII-PBANÇAIS. 



^( 97 y^*~ [gatal-ganam.] 

affaires; juger les procès. — gadi gadha, 
affaires, paroles, causes. 

S) 
^y G. gadi (pâli et skt. kuii). Cou- 
vent bouddhique (kh. khdëi). — gadiphik, 
cellules des bonzes (p^i bhikkhu)^ temple, 
pagode, bonzerie. 

-4 ^ gado'ù. Voir gadan. Silence, 
silencieux, secret, immobile, calme, ferme, 
stable. — hà bigadœn, en silence, secrète- 
ment, nu dauk gadœn, il garde le silence. 
pâgadom, faire taire, gadom lahùyk, silence 
absolu, gadom anin, le vent tombe, calme 
plat. 

V^^ gan. Part. souv. explét; tra- 
vers, en travers (de), à travers, au travers, 
par le milieu; par, près, juste, seulement, 
sufiisant, environ; interrègne. — gan anap 
C, gan anak A., di gan, en travers, gan 
iruhjalan, en travers de la route, gan glai 
gan klov, à travers bois et forêts, gan ar 
gan tabok, à travers talus et tertres, ûu lam 
gan ar lijan nu loua gan tabok lijan ûu loua, 
il labourait, il labourait à travers talus et 
tertres aussi, ton cannait, maison de ce côté. 
nau gan banum, passer près du puits, çëi nau 
gan phun, quiconque devant l'arbre, klàu 
harëi gan, trois jours seulement, gan du^i 
paklah, juste pour échapper, ùjuh harëi gan, 
environ sept jours, yotfi tijuh harëi gan, 
id. phun kraik non libuh aà harëi gan, il 
fallut un jour pour faire tomber ce kraik 
(arbre protecteur du royaume cam). 

^ ^ gan (skt. gat^a). Les gens, les 
amis, les parents; autrui. — gof gan, id. 

V^^ gan {=lapa). Faim, famine 
(Ung. myst.). — çok gan, id. 

^ ^ ganam. Couleur. — ganaffi 
patih, (ciel) blanc, couvert. 



IMMUMKIUB !lATIOIUI.E. 



Digitized by 



Google 



[ganak-^gano'n.] ■ ! »»( 98 



.C^O^r^ ganak. Côté. — ganakhan, 
côté abrupt, escarpé, èaik rah ganak han, 
placer le long du cdté abrupt. 



jfT-^ 



ganan. Ver, lombric (?). 



'C^^ ganan. Souillure, impureté. 
— di mœda ganan 0, sans tache, immaculé, 
irréprochable. pO prî ganan, une divinité. 

4^ V A., C^"^ C, ^^ 
ganan, gano*n, gincn (bat. g^omian; day. 
gandan; jav. ket^dan; mak. ganran; mal. 
gendan). Tambour malais, sorte de tambour 
allongé. — ganaà java, long tambour de 
fête. gano>h èeii, un autre tambour, ganom 
uraû atauày le tambour qu'on bat, Thomme 
(qui) bat le tambour, atam ganan A., piège 
à tigre en forme de tambour, ganom cara- 
fon, nom de lieu. 

'C^'^lfOn ganaé, pron. ganaù Voir 
ganay. Demander. 

.C^O^"^ ganan (bahn. gamam?). 
Orgueilleux, vaniteux. — ganan hâtai, fier, 
am^ant. 

^^'3j^Q/^ ganap. Un instrument 
de tisserand (kh. kha). — ganap èadau 
(kh. kandàp ëane), poignée du van; un 
serpent (kh. pas kandap èarie), 

^^Q^Q/^ ganap (gap + n infixe). 
Instrument de torture, étau composé de 
deux morceaux de bois (?). 

^^^^Qj^Q/^ ganap. Au complet, 
chaque, tous. — ganap hurëi, chaque jour. 
ganap bulan, ses mois étant complets =» au 
terme (de sa grossesse). 

S) 
X^^y gani (skt. ga^). Compter, cal- 
culer, compte, calcul; troupe, multitude; 



une divinité. — thàugani, savoir compter (?). 
gani bualhulun, mes troupes, mes serviteurs. 
pogani, une divinité (un suivant de Çiva = 
skt. gaiUM?), oh gani, un esprit(?) (= pô 
ganxf). 

S> 
V^'3/*/^ ganik. Étroit, resserré. 

4^ W^ G. ganisi. Une divinité (?). 
— ganisi yah, une divinité; Ganeça(?). 

-C^ 'SiJ/'Y ganuh. Voir guh. Puissance , 
splendeur, beauté, rayon lumineux, forme, 
apparence; tête; prunelle (de l'œil). — 
ganuh nwia, prunelle de Tœil. ganuh huor, 
astrologue (kh. hora). po ganuh kauk, nom 
propre, po ganuh da patih, roi cam (1738- 
1780) [Lég.hist.]. 

^^^'^/P^ ganuk. Ligne, manche de 
la ligne à pêcher. — ganuk vah, ligne , canne 
à pêche, krih ganuk vah, extrémité de la 
ligne (?). 

C^OT.Vi, C^OT,^ ganun, ga- 
nun {= ganaun?). Irrité, en colère. 

'C^'y ganô' (skt. gana). Gens. — 
ganG» gan JU ganuor, honmies indociles au 
chef. 

^"^ gancm. Nuage. 

C^Or<f, C^^^ gano'h. Rayon, 
clarté. — gano»li apuëi, clarté, lueur du feu. 

C^^^ gano»h [lanœh?]. Voir go»h. 
Sensation, mouvement (intérieur). — ga- 
no^h hâtai, froissement intime, serrement 
de cœur. 

V^'V* gano*n. Voir g<pn. S appuyer. 

V^ ^ gano'n. Voir ganan. a. tambour 
allongé; b, ver, lombric (?). 



Digitized by 



Google 



^( 99 



-C^"^^ gano'i. Voir kaneçak. Ga- 
neça. 

J 

.^Q/'Q/^ C. gano'p. Voir gaawf. 
Riche, notable, prioce. 

'C^'^TOn gancy. Demander, solli- 
citer. 

C^"^-^ gano'ça. Voir itoncpoit. Ga- 
neça. 

^^'j^Û/v^ ganôp. Riche, notable, 
homme libre, prince, les membres de la 
famille royale. — Hop garupp [ganSp)^ faire 
le notable, être notable. ganSp nupda, riche. 
Idiik ganip nupda, garder un rang de ri- 
chesse, hû ganôp mœda, riche notable , riche , 
richesse, iiap ma>da ganip y faire le richard. 

^^^Vi ganon. Voir ganaun. 
Irrité. 

-^^^ ^ ganaun. Colère, fureur; 
être irrité, furieux (kh. khmh). 
J 

C^^CÎ^ ganj[o*k. Voir ganwf. 
Pinces en bois pour faire griller le poisson. 

^"^C ganio*n. Porter sur répaule. 
J 

C^^C ^^^ ganîO'p (gyy -|- n in- 
fixe). Pinces en bois pour faire griller le 
poisson; pinces en bois fendu, branche 
fendue de manière à former pince; fourche, 
étau. — g'wp àx ganjfpp, serrer à Tétau, 
serrer dans une pince, ganùpp radaih, fourche 
de charrette. 
r 

^"^C ^ ganjô'V. Voir g7o>i;. Tordre. 
— ganjon) talei, tordre une corde. 

V^^^^ gan^uh. Voir gnuL Cris- 
tallin, humeur vitrée, corps vitré, intérieur 



[ganci-ganToi^.] 

de l'œil, beauté, splendeur. — ganuuh tabmk 
dl riip hadah yâu purami $à klatp,, la beauté 
émanait de son corps, brillant comme la 
lune au lendemain de son plein, ganuuh da 
pàtihy nom de prince. 

^C^^ù gan^C {= panutpé). La parole 
(de Dieu, du roi). 

C^^-^, C^^"^ ganwo*. ga- 
n^o^. Le peuple, la multitude, les servi- 
teurs. 

'C^'^/iTl gan^ci. Lacet, piège (?). 
gttaè saun ganuwè, prendre au piège. 

C^^i,^ ganQG'r (bahn. gomœr). 
Dieu, roi, chef, seigneur, maître, ministre, 
mandarin. — ganuor huor, ganû huU, chef 
des astrologues, astrologue habile, ganwpr 
akauk, pilote, chef de la navigation, ganuœr 
abih dom nabi, le seigneur de tous les nabis 
(prophètes) [= Mahomet], po ganuor, roi, 
prince, ganuor asur (== skt. asura crdé- 
mon?)), le roi des spectres, ganuor nw^, 
seigneur chef des ministres, ganuor nuptri 
non yan pabah koUm, Ganuo>r Mo>tri est le 
dieu du portail de la tour [de Panran] = 
le Çiva dansant qui décore la tour de Pô 
Klaun Garaî à Panran. 

-C^^oTl ganyo'r. Range. 

'^^V * ganran. Mitre royale. 

^4 y^ ^n ganraé, pron. ganrau 
Voir haganrac. Plateau sacré. 

^(pï^^ ganro'h. Puissance, puis- 
sance divine, grâce auguste , fortune divine; 
vertu, perfection, mérite; pouvoir surnatu- 
rel, magique, charme magique; enchanté, 
ensorcelé. — kadaqigannphy fourmis enchan- 
tées, ganro'hpairai, Sa Majesté, çanak ganrwh^ 
puissance divine. 



Digitized by 



Google 



[ganraun-gayup.] — «•( 100 } 

^^(pT ganraun. Pinces. — (ran- 
raun arupii, pinces du crabe. 

JT'^l^n "^{^ gançrik 
inra (skt. gana-^çn-^-indraf). Nom de 
royaume. 

^û/^ gap (kh. hi^y Torche (?), 
massue (?). 

^^^^^1 gap. Voir g(pp. Tous, en- 
semble, vous. — gap drëi, tous ensemble. 
gap yut, parenté, gap gan, id. gap kro, 
sympathie mutuelle. 

4^^^^ gap(bahn.g'fl^;kh.%;8tg. 
g(^). Convenir, convenable. — gap saw'i 
Uiîsai, (soulier) juste au pied, pagap, faire 
exécuter ce qui est convenable , ordonner. 

4^^^^ gap (bahn., stg. gap; stg. 
gap). Serrer, presser, assujettir; étroit, juste. 

4^^^^^^ gap. Rencontrer. 

4^^^^^ gap, fonr gat. Quoi? 

^^^Û/^^^P^ gapak. Savoir. — ohga- 
pak, ne sachant pas. 

4^0/^0^ gapan (?). Voir lapan. 
Iule (myriapode). 

^û/^n gapal (bahn. AaJo>/; bol. 
kabœl; jar. kapàl; mal. tebal). Epais, gros, 
solide. — gapal khom lô, très épais et très 
dur. gapdpeky épais et grossier. 

C^Y'q!) gabar. Un viscère (cf. skt. 
garbha <r matrice ij ?)• 

4^ vS^/I gabak (kawi kapik; sigpàt). 
Saccrocher, saisir (une branche) avec les 
mains; enlacer, mettre sur, s'appuyer sur. 



compter sur(= ann. nAo>) ; abriter, s'abriter, 
couvrir habit, vêtement; protection, asile, 
confiance; avoir confiance, se fier, avoir 
espoir en; réQéchîr, méditer. — dahlak 
ga^ak dipalak takaipo j6, je mets tout mon 
espoir en la plante des pieds de Votre 
Seigneurie, j'ai toute confiance en, etc. 

4^^f1, 4^^f1 gabo't, gabit 
(jav. gapitf). Cligner, fermer l'œil (mal. 
kejap). 

^^ sjJ^oJl^ ^^ vjTû/i gamar, gamoT 
(tam. katta kambu tr cachous, d'ot!^ est venu, 
selon Hanbury et Flûckiger, le mal. gatah 
gambfr). Gambier ou gambier, extrait malais 
de feuilles de Nauclea Gambir Hunter, et 
d'Uncaria Gambier Roxb. (Rubiacées), dont 
la composition chimique a la plus grande 
ressemblance avec le cachou. On en fait de 
petites masses aplaties ou cubiques que les 
indigènes mâchent avec le bétel. 

V^ V gamo'. Broderie, travaux d'ai- 
guille (?). 

c 

4^^^^ gamauv. Noir sombre; 
tache noirâtre à la suite d'une contusion, 
ecchymose, meurtrissure, bleu. — juk mœn 
gamauv, un bleu, une ecchymose. 



jr>lxn 



gamrak. Ouïes de pois- 



son. 



^C^^y^P^ gamrai]^. Tousser volon- 
tairement pour attirer l'attention; faire : 
hem ! hem ! 

^"in gay (ann. g4y). Bâton. 

V^ IM gay. Tourner C; courir, 
fuir A., abandonner en désordre. 

-C^OCÛ^ gayup. Voir gay C. 
Tourner. 



Digitized by 



Google 



101 y** — [gayoà-galam.] 



^-^irVi, C^yV^ gayon. 
gayun (mal. et sund. gayuà). Une grande 
cuiller faite d'une calebasse emmanchée. 

— balauk gayohy calebasse, noix de coco 
emmanchée. 

^C^Of] gar (bahn. g(pr). Manche, poi- 
gnée, bobine. — gar thauûy manche de 
couteau, gar dau, poignée de sabre, gar 
avaky manche de louche, de grande cuiller. 
gar ïar, bobine à enrouler la soie, garjaun, 
manche de hache. 

^ ûT] gar (kh. kor). Gossypium ar- 
boreum L. (Malvacées), cotonnier. 

n ^ 
X^ûT^Vn garâthauk. Une liane 
comestible; on la fait cuire. 

^C^QPW garamO'Ù. Voir garrMyA. 
Araignée. — akhar garamom , écriture pattes 
d'araignées, une ancienne écriture èame 
fort grêle. 

V^ûT \Ç| garav. Voir garau, garàu. 
Gratter, se gratter. 
S) 
'C^ûT^ gari^ (jav. ri; mal. dori?). 
Epines des ouïes. — garifi akan, épines des 
poissons. 
S> 
C^QPP^ garik. Brouter. 

s> 
V^û/ /) garik. Ancienne forme de 
grik (?). Crasse, ordure (mai. tàhi), 

C^QpQpf^^ gariratna (skt. giri- 
raina). La Belle Montagne, n. pr. 
r 
^^Qp^ti garût. Ornement, parure. 

— batuk garût, nom d'une étoile. 

'C^^ûT A., C. garai (skt. wâg^rtrô/d). 
Dragon; nfiga, serpent mythique. 



4^^ar, ^ûO, ^oT^SÎ, garau. 
garàu, garav (jav. garu; mal., sund. ^a- 
ruk; oc. helu). Gratter, se gratter; ratisser; 
essarter; défricher. — garàu drëi, se gratter. 

4^arO W C. garjam (kh. kowàm). 
Effrayer, terrifier (?). 

4^0/10^ garfium (kh. krenuà). 
Dalbergia cochinchinensis Sp. (Légum.-pa- 
pilion.), Dalbergie; bois de fer (ann. trâc). 

^Of]^ C. garmO'Ù. Voir garamtpth 
Araignée. — akhar gamupn (kh. aksar miâ), 
une ancienne écriture èame. 

^C^ÇqP c. garraifi (kh. krahtpffi). 
Rugir. — rimaun garraffi, le tigre rugit. 

'C^^l gai. Être pris par, embourbé, 
retenu, empêtré, empêché; constipé, con- 
stipation, rétention. — gai tanin nu, rete- 
nant sa main (prise au piège), gai tanin, les 
mains prises, gauk gai di akauk, gai akauk 
dl dahifi gauk kan, la tête prise dans la 
marmite, galdigluh, embourbé, envasé. 

'C^Xl gai (kh. kol). Souche, moi- 
gnon. 

^n, ^C^JTï g. gai, gel (kh. 
kil). Assister à Taudience. 

V^-C^ gala. Voir gila (bat., day., 
mal. gtla; sund. gelo). Fou, insensé, ma- 
niaque, niais, stupide. — mo>nu(P8 gala, 
id. gala naû ton, sot et bête. 

V^-w^ galam. Voir galon. Collier. 

V^'C^ galam (atj.gT<Iam;jar.g^a>/am; 
mal. jûlaû). Porter sur Tépaule. — galatji 
jaun , porter sa hache sur Fépaule. galatu hano 



Digitized by 



Google 



[galak-^alaun.] 

(= ann. vât nà), porter Tarbalète sur 
rëpaule. galam dau, porter le sabre. 

-C^C^J^ galak (bahn. gœlun; kh. 
konlâky Rebord, saillie; collier de certains 
serpents. 

4^r^, C^C^ galan, galcn (kb. 
khJàn; inscript, gfdàn). Magasin royal, ma- 
gasin public; citadelle. — khik galan, gar- 
der les magasins, les objets en magasin. 

^C^, ^C^ galan, galam. 
Collier. — galan îakuëiy collier (de chien). 

4^X^01 galaà. Voir gulad. Re- 
tourner, faire demi-tour (ann. tri» lai). — 
du(pê galaè, re|ourner en courant galaè 
morai, revenir, rentrer, pagalaây retourner, 
faire virer, tourner. 

^^^0/^^^ galapak. Une liane. 

^^\^ vjC galamo'ù. Voir garamxm. 
Araignée. 

C^C\i\ galar. Piège à projectile, 
piège à lance formé d'un arc dont la détente 
agit au moindre heurt (stg. àou, ndou), 
S> 
X^-C^SI galin. Rride de cheval. — 
talëigaliny rênes, brides. 
S> S> 
X^X^'S/ÎTI galinçià. Filet; nœud 
coulant, engin de chasse. 
s> ^ 
^C^V^^ galiman. Un petit oiseau 
gris qui se trouve dans le voisinage des 
maisons. 

S) ^ 
^C^V^W galimo*n. Voir garavMHt, 
galamom. Araignée. 

'V^'C^Y galu^. Rauquer (du tigre), 
rugir. — rimamgaluh, le tigre rugit. 



102 y 



V^X^SI galun. Massue, bâton gros 
et court. — galun tanin, maillet. 

V^-C/ galun (ann. lang; bat. gulan; 
jav., mak., mal., su nd. ^/un; mal. gulin; 
tag. golon). Rouler, se rouler, rouler comme 
une boule; roulé; se vautrer. — iiap mœnap 
galun y feindre de rouler, galun nau galun 
maiy rouler de-ci de-là. blauh ûu galun drëi 
nau nu blo>k drëi mai, puis il fit semblant de 
rouler de-ci de-là. tagdun, se rouler. 
J 

V^X/ galâu. Voir gahlau, gahlàu, 
gahlun. Le cœur du bois d'aigle, bois 
d'aigle. — galâu ëan G., santal (?). 

C^OC^ A. galai {gaiy + / infixé?). 
Barque , sampan , grande jonque. — galai 
asit, canot. 

C^OC^r^ galaik (bis. gilok; tag. 
kiliù; mak. gelé; mal. gib). Chatouiller, titil- 
ler. — galaik tian, chatouiller le ventre. 
ç' 

C^^C^-^ galauh (bahn. ^feA). En- 
nuyé, taquiné, agacé (?). — ëik kà daMak 
galauh kà dahlak, me vexer, me brimer, me 
taquiner (?). 

^^r^n galauk. Bouteifie. 

C^^C^Î^ galauk. Joutes, passes 
d'armes; lance. 

C^^C^ galaun. Trace, sillage 
(kh. konhn)^ trou, issue, ouverture d'une 
tanière, voie; manière d'être (?); situa- 
tion (?). — galaun ûauk, ouverture supé- 
rieure, galaun lakuk, par derrière, derrière, 
anus, galauû cdà, ouverture, trou inférieur, 
trou, sortie, galaun fym, ouverture de la 
porte, galauû idun, narines. 

^^C^ C. galaun Sauvage, une 
tribu (?). 



Digitized by 



Google 



103 )t4— [galaun-gahUra.] 



C^^JC^ galaun (kh. anfcn). Mail- 
let, masse. 

'C^'C^v galjO'n. Fixer, regarder 
fixement, jeter les yeux sur; irrité, fâché (?). 
— gàluHi ùpp G., fixer les yeux, diriger sou 
regard. 

X^^tft/^ gavak (mal. gait). Croc, 
crampon; accrocher. — gaigamk, croc. 

'V^ v^ gavan. Voir galm. Enrouler, 
bobiner, dévider sur une bobine; lover, pe- 
lotonner une corde, circuler, tourner; nœud 
coulant; maillon, écheveau; rouleau. — 
gaoan haraik, tordre , rouler des lianes, gavan 
vœky enrouler derechef, gavan vak di dakè, 
enrouler autour des cornes, gavan bm G. , en- 
rouler un câble, gavan taiëiy écheveau, rou- 
leau de cordes. mo>^ai;ail, enrouler. 
S) 

^^ v^ gavi (kh. kram). Tourner. — 
gam akauk, tourner la tête. 
<^ 

V^ v^ gavëi. Saisir à deux mains 
en les écartant; atteindre avec les mains, 
se rattacher aux branches. — gavëi A laû 
bikan, se raccrocher à un autre cocotier. 

4^^^ gaçQan. Cuivre rouge. — 
ncpgaçuany cuivre. 
r 
-C^ûTT' G. gasû. Dards du hérisson. 

C^oTiVi G. gasçan (kh. krasuaû). 
Juridiction. 

-C^qT^Û^ g. gasuar. Arc. — padik 
gamar, bander Tare, gasuar panœh^ arc à 
tirer des flèches, taraswm gasuar, extrémités 
recourbées de Tare. 

C^onon, C^oTlof) G. gasçar, 

gasuOT. Aiguille detéte. — klaup gasuar, 
piquer Taiguille de tête. 



^anon, X^onon C. gasoar, 

gas^OT. Voir gaAur A. Hérisson, porc^* 
épie. 

^û^,-4^^0^, X^orf ga- 

hâ, gahô, gihâ (skt. gr^a). Maison, case; 
battant, pilier, chambranle en pierre des 
portes. 

^û/^n gahak (bahn.yaAJfc;kh. 
khak). Gracher, expectorer. — pagahak, 
faire tressaillir. 
Si 

-C^û^ gahim (stg. yam). Mâchoire. 

^Q/^C^ gahul. Dune, plaine sa 
blonneuse; poussière. — klaun gahul, gahul 
hurafi, èuah gahul, noms de villages cams. 
klaufi gahvl, moi poussière = je, moi (en 
pariant au roi), po klauû gahul, nom de roi. 
r 

X^ ^^'% gahê = sanpatau. Noirga- 
hà (skt. gfha). Palais royal (poét.). 

4^90/^'^ G. gahaim {kh.krehhn). 
Tousser volontairement pour avertir. 

(mal. gaharu; skt. agaru). Bois d'aigle, 
bois d'aloès, bois d'agalioche, très usité 
dans les cérémonies du culte et comme mé- 
dicament. Il est d'une couleur brun-foncé à 
la surface, jaune pâle k Tintérieur, et montre 
de gros vaisseaux contenant une matière 
résineuse d'un blanc grisâtre. Son odeur 
est résineuse et aromatique, sa saveur 
amère et parfumée. Il est produit par diffé- 
rents arbres et principalement par TAqui- 
laria secundaria , D. G. , et TA. malaccensls, 
D. G. (Aquilarinées). — gahlâu moUtpk, 
huile de bois d'aigle, résine de bois d'aigle. 
gahlàu tUhar, bois d'aigle ponctué, gahlâu 
bauk, bois d'aigle injecté, ià gahlâu, eau 
lustrale de bois d'aigle. 



Digitized by 



Google 



[gimnit-gun.] — «•( 104 

^ <^ 
C^O^V^ C.gimnit(kh.faw?mir).Idée, 
pensée. 

S) 
on gik (stg. gin). Près de, à côté. 
— mai dauk dan gik nu, venir se tenir près 
de lui. gik ga>p^ en groupe, serres, en 
bande, en masse. 

S) ^ 

^C^^^J^ gigauk (ann. con coc; 
jav., mai. kankun; kh. kinkôk; sund. kan- 
koû). Bufo melanostictus Sghneideb, cra- 
paud. 

S) 
V^ vi gin. Atre, foyer, foyer porta- 
tif, fourneau, trépied, cuisine. — padauk 
glah tagok naukgin, mettre la marmite sur 
le feu du fourneau, nai gin, ia dame, la 
princesse Gin. 

S> 
X^fl git. Voir gat. Fille, la fille.— 
mu gil, cette fille. 

S> P 
-C^v gità = drëi (jav. , mal. , tag. 
kita). Nous. 

S) 
^^ gin. Voir giw. Foyer. 

S) 
'C^ vîR/1 gibak. Voir ga^ak. Souve- 
, nir, mémoire; refuge; se souvenir, se rap- 
peler, garder le souvenir. 

s> r 
^C^ gilâ (mal. glla; bat. day. gila). 
Voir gala. Fou, imbécile, folie. — gUà lo 
hanruëi h, béte et imbécile. 

S) n 
V^\^ gUâ. Un arbuste (le prâl des 
Khmèrs). Sert à faire les nattes au Cam- 
bodge. 

S) 
^C^^\^ gilai. Voirg^afai. Barque. 

-C^ gëi (kh. khaiy Percer (avec une 
vrille). Cf. ragèi, ouvrier, artisan. 



^/ gu C. (kh. ku). Paire, couple. — 
gu gœp^ un couple, une paire. 

V^ C. gum (kh. kum). Rancune, res- 
sentiment. 

O/^ guh (?). Marmite. — glah guh 
iâ, id., bouilloire (?). 

V^Y ff^' Triste, ennuyé. — sruh 
guh, id.(?). 

0.7 A., ^^^ C. gi*. goi*. 
Voir paguh. Matin; clair de lune; clarté (de 
la lune, des étoiles). — baiuk (patuk C.) 
guh, étoile du matin, hudah guh takloff^, 
clarté de la lune le soir, baroifi guh, le 
matin. 

^^r^ G. guk (bahn. gut). Tendu, 
raidi, courbé. — guk takuëi, tirer à soi le 
cou en l'entourant du bras, guk hanô, tendre, 
bander Tarbalète, Tare, guk barâ, épaule, 
omoplate, clavicule. Cf. ganuk, ligne à pê- 
cher. 

-Orn guk (kh. kuk). Terre, berge, 
rive. — taguk guk, monter à terre, sur la 
rive. 

-Cy^X^Û^ gugaur. Nom de lieu au 
Cambodge. Krako(?). 

C^J^ gut (skt. g'orm). Famille, race, 
lignée. 

C^J^ gun (skt. gu^a). Qualité, mé- 
rite, faveur. — gun pô di nu, la grâce du 
seigneur (est) en lui. 

^ /^ G. gun (kh. kun). Passes 
d'armes. 

'O'^ gun. Moment. 



Digitized by 



Google 



-^ 105 



X^^ gun. Moxrgan, particule explé- 
tive. — fMpin gun lauv sauû gun rimaun C. , 
jeux de Chinois et de tigres. 

-Cy^ gnno* (skt. guna). Qualité, 
mérite, talent; vertu, eflSdacité. — guno> 
jrûy philtre, sortilège. 

^^^OT^ C. gup (kh. hup). Liaison, 
se lier. 

.C^^jCûH gumur. Colère, irritation; 
irrité, furieux, courroucé, en colère. 

Onn C. guy (kh. hn). Posie de 
douane. — guy lalmt, visiter (les marchan- 
dises). 

Cy^nn^^^ c. guyoup. vivant. 
— kal daukgûyoup, de son vivant. 

4^Cn gui. Voirg^o>/. Rond, en boule 
en rond, massé, tassé, groupé; écheveau; 
peloton. — (P*^g<^y groupés ensemble, en 
masse, tassés, dojfi kubâu bcm gui pof, les 
buffles mangeaient tous massés, pagul, 
mettre en boule, pagul di gui, rouler en 
boule. 

^^*Cl gui (bat., day., jav., mal., 
sund. tungvl; kh. hol). Souche, tronc. — 
gulpaiëi, tronc de bananier. 

OC1 C. gui (kh. kùul). Poteau, 
borne. 

^A^'jn gulaè, pron. gulai (bahn. 
gleèy glék). Voir galaè. Tourner, retourner, 
faire demi-tour. — gulaèvcph, revenir. 

C^OC^'y^ gulaiy, pron.^tt. Aller 
(Roi). 

r 

X^^qT^ c. gusû. Voir gasuar (jav., 
mal., sund. èuëuk; tag. tMok). Épingle de 



[gun-gcyp.] 

léte. — fyik klauk gusû, cheveux ornés de 
rëpingle. 

^^O^n guhul. Voir gahul. Dune, 
plaine de sable, désert. 
J 
^^ go'h. Voirg^aA. L'un. . . l'autre. 

— JÏ^ 8^^ S^'^ ^^^ S^ ^' ' ^"^^^^ ^®^ 
difficultés mutuelles, des torts Tun envers 

Tautre. 
J 
4^/^ go'k (bahn. g^tofc). Noyer (sens 
actif), plonger (un pot dans Teau pour pui- 
ser), plonger, s'enfoncer dans l'eau. — goAi 
brei karatfiy submergé, immergé; coulé, 
plongé, noyé. go>k di {a, noyer, noyade, m 
gfpktamôtà, il fit un plongeon, il plongea, 
il s'enfonça dans l'eau, gœk katak, oppri- 
mer, vexer. 

V^ gO'ù. Voir gah. Indocile. 

C^ ^ go»n (kh. kàh). Crampes (?). 

4^, ^C^ c. go'ù, geo'ù. Voir 
gaii (bahn. gàn, goni). Colonne, pilier. — 
g(ph san, colonne de maison, goii holà, 
échalas, tuteur de bétel. 

C^ , ^C^ go'ù, geo'ù (kh. faiwî). 
Lieu d'échouage; (8')échouer (barque). 
J 

^^'^ gO'6. Voir gai6. Encore, en 
outre. 
J 

-V^ 4n go'n. Voirg^on. En travers. — 
gcm, anak, id. 
J 

4^^^^^ gO'p (bahn. gàp, gau; stg. 
kap). Ensemble, mutuel, mutuellement, 
suffisant, complet (corres{>ond au knà 
khmèr, au nhau annamite). — gui g<pp, 
groupés ensemble, gikgop, coude à coude, 
se grouper, pak uraà non sa hâtai saun goy, 
ces quatre hommes [sont] en communauté 



Digitized by 



Google 



[goT-gaîr.] 

de sentiments, saun gaf, ensemble, mutuel- 
lement, nu dœm sauû g(pp ûu, ils se dirent 
mutuellement, kada di go>p nu, ils se crai- 
gnent mutuellement. j^o^Jang^o^, parier mu- 
tuellement, pari réciproque, tov (ion)) g(pp 
nu moraij s'appeler muluellement. douii 
g(pp, s'aider mutuellement (kh. ëuoi knà). 
morapoh gœp, s'entre-battre. pop g(pp^ se 
rencontrer (ann. gàp nhau). g(pp yut, les 
amis, les camarades, s'aimer mutuellement. 
g(pp gan, parents, les gens, gopgan mik va, 
parents et amis, la parente en gënëral. gœp 
gan mœk abihjo, les gens le dépouilleraient. 
au g(pp dahlak, il est mon parent* g(pp toA- 
rau (= hudum uran kram)y les parents, la 
famille, les connaissances, les voisins. g(pp 
talëi lakëiy les parents en ligne mâle, les 
parents paternels, les agnats. gof talëi ku- 
mëi, les parents du côté des femmes. g<pp 
bafym, g(pp bauh tùm, mijpp va gap batiany 
la parenté, les parents et alliés. go>p gùa, 
un de nos hommes, do» g(pp, également. 
dro>h gipp gan, aussi, également, de même. 
nœsakasaihyàugippmin, [elles étaient nées] 
Tune et Tautre en Tannée du Cheval, gwp 
y<pp, convenablement. g(pp jan, exercé à 
frapper. 

V^ûTI goT (bahn. gor). Voir gar. 
Manche, poignée. 

C^C\ go»l (kh. UX). y oir gel. Assister 
à l'audience royale. 

-^V^On geè, pron. gai. Voir gaé. 
Encore, de plus, un peu. 

^C^C^ gel (kh. M/). Assister à 
l'audience royale. 

0\^ gai (ann. g4y). Bâton, verge, 
tige, canne. — gaidauk, banc, cage d'en- 
fant, g'at hapuh, balai, gai laoak, croc, cro- 
chet, croc emmanché, gai anauà, fléau de 
la balance à porter, palanche, gai patauk, 



106 y 



support, étai. gai èanap, aiguillon, gaijrà. 
bâton, canne, crosse; gai loA, marteau, 
maillet, massue, gai duh, baguettes, bâton- 
nets à manger, gai palah. coin sur lequel on 
frappe pour fendre du bois, gai buèi, escarpo- 
lette, gai kun hakak, mesure de capacité. 

^V^ gai. Enlever, changer. — gai 
juà, destruction, gai bal, changer de capi- 
tale, gai kam(pdëi, donner un coup de barre 
de gouvernail , changer la direction. 

^^^/l gaik, aphérèse de hagaik. 
— di gaik 6, cela ne fait rien. 

OC^r^ oT^ gaik rah (laiikra^?). 
Saison des pluies (?). 

^\^c\ gaià, pron. gêï. De plus, 
encore, de nouveau, même; comment. — 
nau gaé, aller encore, mœk gaê, prendre de 
nouveau, halëi gaè, oii encore? ûap gaè, 
comment faire? 

>^V^fl gait. Noir gipp, giap. Quoi; 
quelque chose. — ûapgait, ce n'est rien. 

O^^ÛT^ Q g^p (bahn., stg. gap; 
kh. kàp, hep; stg. gOpY Tenailler, serrer; 
pinces. 

^4^^ gaib (kh. kêp). Licou anna- 
mite formé de deux morceaux de bois qui 
embrassent la bouche du cheval. 

^V^On gaiy (ann. ghe). Bateau, 
barque. — gcdy haluh, barque défoncée, 
qui fait eau; gaiy thtiai, barque de rivière 
cambodgienne, avec une maisonnette en 
saillie sur l'arrière. 

9^T1 gaiy. Épaule (?). 

OC^Qf]^ OC^^ G. gair, gaih. 
Auge, vase à vider l'eau des barques. 



Digitized by 



Google 



.( 107 



[gailal^-gauv.] 



lah. Pieux musulman. — ano>k boni galah, 
id. 

^-C^, Vi C. gom, gôm. Moirganfn, 
Couvrir, couvercle. 

^^^/^ gok. Quartier (de roche), 
Irou, vide dans la pierre (?). — gok batàu, 
trace dans la pierre, trou à serpent (?), 
quartier de roche (?). A daUoft gok batàu, 
sous un quartier de roche (?). 
j 
-^ gon (stg. gih). Être pris , retenu , 
empêché f empêtré, engagé, embarrassé (= 
ann. mlLc). — gùh dï ro>k, retenu par les 
herbes. 

n 
^Ofl gôt (= Umom [skt. gya]). 
ÉléphanL — gotëala,g.jala, mandarin des 
éléphants. 

^C^Cl gol (kh. koul). Poteau. 

^^C^ gaum. Clore; couvrir; cou- 
vercle. — ^omp h>*^9 fermer la porte. 

^C^^ gat* (kh. koK). Frapper un 
conp sec; écarter de la main. — gauh 
akauky frapper la tête, à plat, gauh èh aleauk, 
frapper à la tête. 

^X^r^ gauk (érâu g^; stg. g6k, 
go'k). Rencontrer; henrter; rencontre for- 
tuite; heurt; choc; frapper; ajuster; cho- 
quer. — tepoy gatJc èanaih kruà gatft la ëi, 
gauk tap(yh tôh, se heurter à des souches. 
ïaik batàu gauk uraû, les pierres tombèrent 
sur les gens, gauk bauh batih, heurter la 
jambe, gauk klan, rencontrer un python. 
gauk baàum, rencontrer un puits, gauk ai 
tapaj/y rencontrer le frère lièvre.juofc^ati^, 
marcher sur. blauh fiu loua gauk ar hamû non, 
puis il laboura , traversant les talus de rizière. 



^-C^r^ gauk (bahn., jar. go; sed. 
gok). Marmite, marmite à riz en terre. — 
gauk asit C, petite marmite, gauk kan, 
marmite de métal, gauk ku, pot à eau. gauk 
padain, gauk glah {glo>h), marmite, sa gauk 
lasèi, une marmite de riz. hiâ do» gauk d(p 
glah, pleurer abondamment. 

'C^ gaun. Couvrir, recouvrir. 
c 
^-C^%^ gaun (ann. cing; bahn., 
kas., sed. goh; kh. hm; stg. gôh). Timbre, 
cymbale, tamtam, gong; tinter, résonner, 
retentir, répéter. 

^0%^ gaun (kh. ioil). Durer, se 
maintenir; renommée, voix publique, ré- 
putation. — gawh tu [= kh. koà êu) takruû 
G., entendre toujours le même bruit. 

^<C^fn gaut (kh. ktit). Juste, exact. 

^C^ 'Sfl gaun (kh. hm = skt. gum). 
Grâce, faveur divine; bénédiction, sou- 
haits, vœux. — bT& gaun ayuh, faire des 
souhaits de longue vie. tok gaun, tracer te 
premier sillon (cérémonie du tafiruak). 

^X^^ gaun. Ordre royal; envoyé, 
dél^ué; inviter, prier; parier (an roi). 
— ba gaun putau, transmettre un ordre 
royal. 

^.C^Q/I gaun (skt. gunaf). Sciences 
(= alimu)\ aifaires. — pah gaun, écouter 
Taffaire. 

<r 

^^û/^ G. gaup. Voir ffoy. En- 
semble. 

^4^0/^ G. gaup. Lambourde. 

^'^ vS>j gauv. Bombax pentandrum 
(Sterculiacées), Ouatier (ann. ghn; kh. 
Toka), 



Digitized by 



Google 



[giak-guo'l.] ~^( 108 

-C^On C. gjak (kh. kiek). Passer 
UD bras autour. 

-C^v /i glak. Amis, compagnons. — 
bha g'mky vive amitië. 

C^CVi c. gian (kh. kàû). Renfle- 
ment (?). 

X^<\ C^C, ^C gio'ip. gio'ù, 
g|im. Porter appuyë à la hanche; porter 
sous le bras. — gtfPtn ancJk, porter Tenfant. 

-C^Or^ gjo* (kh. WiTuk). Crépiter. 

C^CV\, C^CV\ gio>n, giô'ù 
(kh. hiHjim), Voir gù^y ge(ph. Échoué, s'é- 
chouer, toucher sur les bas-fonds. 

r^Ott^, XrC^^ gio.p. giap 
(kh. hep; stg. giép)* Pincer, prendre dans 
une pince, serrer avec un outil. — gwf dt 
ganiof, serrer, presser à Tétau. gjfpp èaik, 
serrer. gi(pp akan, saisir le poisson avec une 
pince en bois pour le présenter au feu, et 
par ext. : faire griller le poisson. 
J 

^^^ C. gîo»V (kh. JbVtt). Ra- 
masser en ramenant à soi. 



-O^^^ C. gçap (kh. kw^). Multi- 
plier, doubler. 

Ç\q^. gçar. Voir gxtffir. Famille, po- 
pulation. 

-Oiû^ c. guar (kh. hi&r). Convenable , 
convenance (d'une chose ou d'une action). 
— dîguar 0, cela n'est pas convenable. 

<=^ <^ 
^1,, ^'Ch gW^i, pron.^t. Ceindre, 
entourer, embrasser, serrer avec les bras, 
étreindre; porter sur le dos (cf. gnuy). — 



pagiiéi, embrasser, sauter sur; chasser, ex- 
pulser. 

-Ct^/y 99^- Clarté. — bulan gmh, 
clair de lune, taguuh, jusqu'au matin. 

-CJ?//M guuy, pron. guï (ann. gui). 
Hotte; porter dans une hotte; porter une 
hotte. — guuy çara, porter une hotte de 
sel; transporter du sel. 
J 

Vi^ g^O'n. Moment; instant; époque; 
heure; terme fixé; lorsque; au moment (de). 
— gn(m bjah harëi, au soir (de 4 à 5 heures), 
vers le soir, guom hnaky heure du repas. 
gwom au ruaky quand il est malade, guom 
nau, en allant, lorsqu'on allait, guœn tuk nu 
mai saû, lorsque vint l'heure du retour à la 
maison; à l'heure fixée pour le retour. . . 
guom fiu po>h pabaiyy au moment de lâcher 
les chèvres, paguomy donner, fixer un ren- 
dez-vous, paguom saun muk nan, donner un 
rendez-vous à cette femme. 

-OûTl guOT (kh. krumy La famille, 
le ménage, la maison; les familles, la popu- 
lation. — gnoir èatu, la population éame. 
J 

X^ûTl gçOT. Numérale des feuilles de 
bétel. — sa gu/sty dua guor, une feuille, 
deux feuilles de bétel. 

C^C^ gço»! (stg. grwi). En boule, 
roulé, chignon, torsade (de cheveux); 
coussin; se mettre un coussin sous la tête. 

ClC^, ^X^n gço'l. Un vis- 
cère (?), foie (?), nom de divers viscères. — 
phik \à\uû gwply foie, organe sécréteur de 
la bile (?). 

'Cl,Cn g^o'l (kh. kSX). Supporter; 
support. — haJ(àu guœl gauk, pierre sup- 
port de marmite. baUiu gml gin y pierre 
support de fourneau (noms de lieu). 



Digitized by 



Google 



k( 109 )m 



[gçeà-gro'm.] 



'^'Cl,'n g]jeà (stg. gluec). Tendre 
des filets, chasser au filet, prendre au lacet, 
au moyen d'un nœud coulant. — gueè lamœn, 
prendre un éléphant au lacet, gnec aaun ga- 
nueèy tendre un filet et un piège, prendre 
au filet. 



i^ 



^C^ grâ (kh. ira). Fois, temps, cas, 
moment, circonstance. 



GC^ grâ. Protéger la retraite. — grà 
hufpï, protéger la retraite des troupes. 



i. 

GC^ gram. Voir gruni, gro^tfi. Bruits 
sourds, grondements; tonnerre. 

yO gram (ski. gràma). Village; lieu 
habité. — gratn parik, le village de Panrik. 



i< 



yO "^ gramo* (skt. gràma). Vil- 
iage, hameau. 



l< 



yC^/n grak. Vautour, oiseau (?). 
— mœda grak mœA oloh è(pk mai kà mohamat, 
il y eut un vautour qui de la montagne 
d'Allah vint à Mahomet. 

yC^/l grak. — batuk grak, une 
étoile. 

^^û/^ grap (bahn.^df/kh.itrup). 
\ oir gripp. Tous; assez, suffisant. 

j^Oi^ grap (_ klo>fii). Mêler; 
furtif. 

1:0 grim ( balin. grâtï ). Nasse ; panier 
à pécher. 



i^ 



yO/^ grik (bahn. Ixpgn). Saleté, 
crasse (du corps), ordures; crasseux. — 
grik (fe rûp, impuretés du corps, asah grik 
C, enlever la crasse, décrasser. 



i^ 



l:V^/l grik. Voir nupgrik. Mosquée. 

— aah grik, id. 

yO, yO gru, grû (skt. guru). 
Guru, père ou maître spirituel; précep- 
teur; lettré, docteur; savant; médecin. — 
grû bait (= kh. krâ pét), médecin, pô par- 
mœ gru, po daffi grû, deux prêtres ou deux 
classes de prêtres de la grande caste royale 
sacerdotale. 

yC/ grum (bahn. grâm). Tonnerre. 

— aanSii gnufi tnœnitn, le bruit du tonnerre 
retentit. 

CVVf 9^^- Boue. — tanran gruh, 
la Plaine de Boue (nom de lieu au Cam- 
bodge; kh. VâlPhok). 



y-. 



yCv/i gruk. S'asseoir sur les ta- 
lons, les genoux entre les bras. — vatigruk, 
id. 

yO^, ^yC^ grun, gron (kh. 
èankran). Grelot. 



yO'H grut. Garuda. 



'7 

ÇO'S^ grun (bahn. grâ?). Beau- 
coup, plusieurs, énormément. — grun rai 
lu, très nombreux, innombrable. 



i^ 



yO gro*m. Voir krœH. Armes, instru- 
ments, harnais, objets. — gro>tfi mœh, ob- 
jets en or. 

jp, ÇC], p, ÇC^ gro-m. 
grôm, gram, grim (al., lavé, niah. 
krwm; bahn. grâm; bol. kram; brau grem; 
bal. ^o>m; jar. grom; rad. grâm). Tonnerre, 
foudre. — gr(pni moHi, le tonnerre retentit. 
grann katal, le tonnerre gronde, bulan mc^tikit 
§ap grim, le mois où retentit le tonnerre. 



Digitized by 



Google 



[gro'm-graun.] --*M ^ 

ÇO, yC^ gro*m, gro'm (bahn. 
gràn). Voir grirfi. Nasse; panier d'osier 
manié à la main ou laissé dans Teau, ser- 
vant à prendre du poisson. 



GC^ gro*m. Couvrir, couvercle. ' 

yC^ Y 9^^%' Prendre, — gTa>A jin, 
prendre des sapëques, de la monnaie. 
gTo»A jin brèi, prendre pour donner. 

GO*^ gro'h =gh>h. Décliner, des- 
cendant; après-midi, soir. — )a harëi 
grœh, après-midi. 

^C^>^ gro'k. Otogyps calvus Sco- 
poLi, vautour noir ou roi des vautours (ann. 
cm kên kên din)^ rare en Indochine; Gyps 
indicus Scop., vautour brun à long bec 
(ann. cm kên kên rwng); Pseudogyps Ben- 
galensis Gmblin, vautour à dos blanc (ann. 
con kên kén; kh. thmat), très commun en 
Indochine. — gnpk ta ayuhy le roi des 
vautours, l'ancêtre des vautours (=/a^yi«, 
vautour fabuleux, Rdm., I, i, 5i). 

Voir gra>k. Vautour. 

\f^V\, Kf^ gro'ù (kh. Jtrtîw). 
Armes, instruments, harnais, objets. — 
9uak grcm C, tirer, enlever les armes. 

yCi, yCiSii grôn. Vouloir, dési- 
rer, s'efforcer, être diligent, connaître; di- 
ligent, actif. 

yC^Q^ gro'p (kh. yûp). Tous; 
suffisant. 

yr^^, yr^^ gro.p, grap 
(kh. krup). Chaque, tous, ensemble, suffi- 
sant, complet. — groy palëi (==: kh. krup 
srok), tous pays. gro>p drëi, tout le corps, 



10 ).«— 

nous tous. gr(pp kabaun (= kh. krup kam- 
poà)^ sur toute la rive. 

'^yC^ C. grem. Voir grow. Nasse. 

^JX^%^, olc^Vi grain (bahn. 
grëh). Longues dents canines; crocs (de 
ligre); défenses; montrer les dents; grom- 
meler; rugir. 

^yOTlG. graiy (kh. fcri). Estrade 
de prédication; lit. 

^yOTIC. graiy, pron. grdy (kh. 
feot). Douane. 

^ÇO^ grôh. Voir grattk, grauli. 
Aboyer. 

^{C^m c. grouy. Soies (?), 
poils (?), brosses (?). 

^yO^ C. grauh (kh. kruh). Réci- 
pient. 



"> ^ 



^yO^ C. grat*. Voir ^ouJk. 
Aboyer. — oiâu grauh, le chien aboie. 

-^yC^r^ grauk. Careya arborea 
RoxB. (Myrtacées), faux flamboyant (ann. 
vông; kh. rohoa). — hanu grauk, fleurs de 
faux flamboyant. 

^CO/n grauk (èuru, jar., groh; 
kh. kok; tar. groh). Gronder, aboyer (chien). 

^yC^/^ grauk. Iule, cent-pieds 
inoffensif. — lapan grauk , id. (kh. vfuprum 



^yC^ SI graun. Voir gruh, grm. 
Grelots. 

'^yO G. graun (kh. kron). Un gros 
crabe. 



Digitized by 



Google 



-^»i 11 

^yC^ C. graun (kh. krotï). Soigner, 
protéger. 

{C^C, -^(X^ c. griimHirtm), 
gr|em (kh. knem)» Se flétrir, sec, séche- 



1 ).t4— 



[graun-glut.] 



resse. 



v>^/l gr^ak. Renversé, sur le 
ventre. — daàgruak, (couché, étendu) sur 
le dos ou sur le ventre. 

yCl gr^ëi (kh. faiot). Un fruit. 

yO, grjjô' (kh. kruo). Noir guœr. Fa- 
mille, population. 

-C7^ glam. Lancer (des pierres, des 
roches). 

-CT?, -^-CT? gm, giet (skt. ka. 

laçaf). Pot, cruche, marmite, grande mar- 
mite, casserole, marmite à ragoûts. — par 
daukglah tagok naukgihy mettre la marmite 
sur le feu. hià dc^ gauk dœ glah, pleurer 
abondamment (à pleine marmite, à plein 
seau), kaêuotglahy un crachoir, pabah glah 
phau, lumière, cheminée d'arme à feu. 

-CT, ^» -CT^ glan, glo>n(bahn. 
làn; jar. dlan; lavé nglaà). Regarder, consi- 
dérer; regarder fixement, avec attention; 
consulter. — glan wp, regarder, glaû tap, 
tourner ses regards vers, glan monn, s'amu- 
ser en r^ardant. boh sa glo>n, voyons un 
peul glaû bidan, regarder précipitamment, 
jeter un coup d'œil. di f^oh jjpm gh>n 0, en 
regardant on ne voit rien, glah anwpn, con- 
sulter les sorts (au moyen des livres de 
divination); auspices, présages, glan amwm 
à pajau, consulter les sorts par l'intermé- 
diaire de la pajao (devineresse, pytho- 
nisse). huan* moral glan kàpatau, les astro- 
logues vinrent consulter les sorts pour le 



roi. po»h tapuk glom akhar, ouvrir les livres 
pour consulter les écritures. 

^^^c] glaà, pron.g'W. Faute, péché, 
délit, offense; châtiment, punition; punir, 
châtier; méchant, pécheur; chute, tomher. 
— ^wy glaè, recevoir un châtiment, ûap 
glady punir, châtier, glaè çuk, faute, cou- 
pable, non glaè j6, cela est une faute, glaih 
glaè lo kan daman lo, misérable, malheu- 
reux, infortuné, uraà glaè, homme brutal, 
grossier. 

A^'à] glaà, pron.^/at(bahn.fbi/l?). 
Gronder, retentir; choc, heurt, gronde- 
ment du tonnerre. — gro^ glaè, le ton- 
nerre gronde. 

'CT'yl glat. Voir g'/uf. Patauger, s'em- 
bourber; s'enfoncer dans la vase, dans un 
trou. 

^T^Cyi glar, pron. gkrr. Voir glaili. 
Fatigué, exténué, lassé, blasé, dégoûté de; 
extrême faiblesse, atonie. — glaih glar, 
fatigué, qui ne peut plus marcher. 

'Vj^ glëi. Chuchoter; donner des sac- 
cades; hacher (?). — rauh glëi, rauû raih 
rauû glèi, haché menu. gUi daruëiy pour- 
parier, entretien; discussion, dispute. 

-C^iiî'Y fllï^' ^oû* g^^ » g^^^' Boue , vase , 
bourbe. — bak gluh bauk, souillé de boue. 

-Q"?, ■CZ>'^ glufe. glyat. Voir 

guh. Matin. 
j 
-C]]^ c. glun. Jeter, lancer un objet 
court. — gluh baXaUy lancer des pierres. 

CiJ^ glut (bahn. ghh, glo»k, lut). 
S'enliser, s'engloutir, s'enfoncer (en terre, 
dans un marais, dans la vase), bourbier(?), 
embourbé, s'embourber, affaissement. — 
glut lamom, éléphants embourbés. 



Digitized by 



Google 



[glo'h-glaun.] 



K 112 )m 



'VT' Y 9^^*^ (bahn. glohy homgkh). Se 
détendre (arc, piège), partir (coup); dé- 
faillir, décliner, diminuer, baisser; détente, 
adoucissement. — hano gU^h, le coup de 
Tarbalète part, Tarbalète se détend, hano 
ffh>h par hrcaip,, la détente tombe, le trait 
vole, hano non glœh par bram nau, le coup 
part et la flèche vole, pah hano non paglo>h, 
il frappe Tare et le coup parL paghph, con- 
jurer le mauvais sort. glo>h çanoky violer les 
usages. glo>h tuk, moment néfaste, jâ harëi 
gIo>h, après-midi, vers deux heures; soleil 
tombant; le soleil décline, caû in harëi glo>h 
kày attends que le soleil tombe un peul 

*/ 
'CT^glo'ù. Entortillé, enchevêtré, 
embrouillé (?). 

^]r glo'ù. Voir glan. Garder, regar- 
der. — ghnipabaiy, garder les chèvres, nau 
ghm, aller consulter les sorls(?). 

^^71 glôt. Voir glut. S'enliser, s'en- 
foncer, s'engloutir. 

r 
'^'CT glê (bahn. fc). Oublier, omettre; 
laisser passer, négliger (?). 

-^^^ gleh (tar. leif). Boiteux; 
claudication. 

X^ glen. Voirg'ii«,g'fo>i't. Regarder, 
considérer. 

'^'^À glai (jar. glai; kanio Hai; kas. 
kalo; kha bi JBëi; rad. dîê). Forêt, bois; sau- 
vage, qui vient sans culture; dans les for- 
mules conjuraloires, glai = rimauû, le tigre, 
dont le nom ne doit pas être prononcé. — 
glai Maur, forêts, gauk glai gauk klauv, par 
toute la forêt, glai rarn, forêt épaisse, glai 
Hat C. (=kh. nàt), forêt épaisse, glai sraun 
C, haute futaie, glai ranoifi C. (= kh. 



ronàm)^ forêts basses et noyées, glai ralun, 
la forêt, les arbres de la forêt, var glai, 
errer, s'égarer dans la forêt, mœglai (=mom 
glai)^ de la forêt, wranglai, ranglai, raglai, 
les Raglai = les hommes des bois (n. d'une 
tribu sauvage de TAnnam). jhak glai, bêtes 
féroces des bois. 

^-^ glai pour glac. Faute. 

^-CT^^ glaih (bahn., jar. gleh). Voir 
glar. Fatigué, las, brisé; essoufflé, épuisé 
(par le travail, la maladie, etc.); déçu, 
blasé; fatigue, lassitude, ennui, dégoût. 

— glaih glar C , id. glaih hauç hauç, haleter 
de fatigue, glaih harœh, très fatigué, gliha 
taklam, tout à fait déçu, extrêmement en- 
nuyé, palai^laih, vainement, papalëi glaih, 
se fatiguer en vain, glaih glaé tô kàn daman 
lo, misérable, malheureux, padéi glaih, se 
reposer. 

^^^ glaik. Voir glaih. Fatigué. 

'CT^f glouh. Voir gluh. Boue, vase. 

p 
^^CT^ glôv. Moelle, cervelle. 

^^'^ glau^l (bis. gihk; jar. kltfih; 
mak. gâé; mal. gi\i\ tag. hM). Piquer; 
chatouiller; agacer; taquiner; fouiller, re- 
muer (avec un bâton). — glauh tank ai 
rimaun, chatouiller, piquer le derrière du 
frère tigre, mœk gai glauh thruh haungar, 
prenant un bâton il piqua dans le nid de 
guêpes. 

^^ glaun. Haut, élevé; fort, très. 

— kayâu glaun, grand arbre, glaun bior, 
haut et bas. glaun mœtôh, à mi-hauteur. 
glaun do*n, en hauteur; debout, ^aik khan 
glaun lo, porter sa jupe courte, sa robe re- 
troussée, glaun bidi binjai, haute intelli- 



Digitized by 



Google 



— «.( 113 y^'- 



geace, grande ruse, qui est habile en arli- 
fices. glaun akhar, savant, fort lettré, éuah 
glaun, la Haute Dune (n. de lieu), glauh 
di asaihy plus haut que le cheval. 



[glaur-ghçaiy.] 

«r 
^-Q^ûTl glaur. Voir glam. 

^-C^Vè^ glauv. Moelle, cervelle. 



r 



V gha. Dix-neuvième lettre de Tal- 
|>liabet ëam. Les indigènes prononcent celle 
lettre en laissant tomber la voix {ghà). 

V ghamkh. &Aum). Menacer. 
^r^ ghak. Choisir. 

"^r^ ghak (jar. Wup). Arrêter, re- 
tenir, détourner, dissuader, empêcher, in- 
terdire. — ghak gof, s'empêcher mutuel- 
lement; se retenir l'un l'autre; hésiter. 
ghak panraun jabol, arrêter ses serviteurs 
(en cet endroit), ghgk di pan o, ne pas 
écouter les défenses, maik ûu ghak dipan ô, 
sa mère ne peut le retenir, le dissuader. 
tanratw jah ghak hajan, il est des incanta- 
tions magiques pour retenir la pluie. 
j 

V^ ghan. Brillant, clair, éclairé, lu- 
mineux; briller; émettre de la chaleur; 
émission de chaleur. — ghan apuëi, la 
clarté du feu. ghoh ghaû C, combustion, 
dégagement de chaleur et de lumière, 
lueur d'incendie, paghaà, chauffer au feu. 
Mfpghan, se sécher. 

V^^^^ ghap (bahn. gâpf). Servi- 
teurs, sujets, fonctionnaires. — huolghap, 
les sujets, le peuple. 

V^QPï ghar. Verre. 

^nor^ ghahlaum. Fautif pour 
kahiaum, CTest pourquoi. 

V^ ghim. Sourire. 

DICT. GAM-FRANÇAIS. 



V^/^ ghutl (bol. nkôè; lavé nôè; niah. 
goè; stg. gtdé). Brûler, consumer. — ghuh 
ghan, Iqeur du feu, de ce qui br&le. apuëi 
ghuh, le feu brûle, consume. 

W^ ghuk (kh. khauèry Abimé. 

V^^, ^ V^ofl ghur, ghour. Tombe, 
tombeau. 

T^, ^T^ gho'lj (bahn. ^*). 
Adroit, habile, entendu, qui excelle (ou- 
vrier, artiste). — nu gh(ph yàu kâu, il est 
aussi habile que moi. mo>yautfi ka panuo>è 
phikgho>h di dom, louer, vanfer le discours 
d'un habile orateur (litt. : de celui qui pos- 
sède Xefiel excellent de la parole). Voir phik, 
J 

V^/^ gho'k. Voir ghffih. Adroit. 

^V^ ghaun (bes. malac. gahaû?). Sé- 
cheresse, sec. 

S) 
Wn ghiik. Voir ghiœk. Veiller, 
garder. — ghnkyax(i, garder, être en faction. 

J 
Wr^ gh|oi(. Veiller, garder. 

'^ v2 gh^ai. S'accroupir, s'accroupir 
respectueusement. 

gh^aiy, ghçoy, ghço'y. Boulette, motte, 
morceau. — gl^W^iy haluk, motte de terre. 
ghuaiy mwh, lingot d'or, nau ma»k ghuaiy 
mo*h, aller prendre un lingot d'or. 



mPBllltHIB MATIOKIALE. 



Digitized by 



Google 



[no«-àap.] 



.( m y 



^ 



V no' (y na). Vingtième lettre de 
Talphabet ôam, souvent exprimée par '^ à la 
fin des mots. 

V ne. Pleurer, sangloter. 

p 

V nô> (^=nan, saun, sa, tu). Et. — 
bol nô> hhafy les hommes du peuple. niS» iv 
(= wn)) = iv (ûw), gauche; et la gauche. 
nO> rœk kruk {=^ r<pk kruk, une herbe). 

V/i noit. Une caste à Panran. — 
ûo>k nuëi, id. 

-^Vn, ivm G. nanô'l (kh. 

ronol). Insolent, fier, arrogant. 

y Sil y nan tan. Indocile, indisci- 
pliné. — fiu non tan lo ûu dakik pan maik 
amO>, il est indocile, il n écoute guère ni 
père ni mère, gïla nan tan , sot et indocile. 

V ^ nan (atj. noti; mal. denan). El, 
a\ec; être. — hurëi nan bapjtdâ, le jour est 
très avance, en plein jour, non îo, être nom- 
breux, âauh nan takai, frapper avec le pied, 
donner un coup de pied, asit ûan praun, 
grands et petits. 

V ^ nan. Mets , aliments , victuailles, 
vivres; chair, viande. — nan tan, non ^<pn, 
nan huak, id. 

Y^ nan (aphérèse de anan). Nom. 

V^ nan. Plat en métal (?); tuber- 
cule (?); mille (== ann. ngàn), jin $a non 
(]., mille ligatures de sapèques (= ann. m^t 
ngàn quan iièn). 



y ^ nan. Enduire, couvrir. — nan 
bah, enduire de vermillon, non pirjak C, 
argenter. non mœh, dorer. 

Y^^^ nap, fautif pour nan^Vj. Et, 
aussi, avec. — nuplatii nap hurëi, nuit et 
jour. 

y^^i nap. Faire, devenir, être 
(= ann. làm). — bâ nap {pannap C), faire 
faire, nap bruk, faire une besogne, travailler; 
ouvrage, travail, napdai, construire un abri. 
napjùpn, réussir à faire, nap habar, que faire. 
nap paltiiè, finir, achever, parfaire, nap 
kcJin, faire la guerre, s'insurger, prendre 
les armes, nau duah nap ^om nu jô, aller 
chercher à gagner sa vie. nap bcm anuéi, 
gagner sa vie , la nourriture et les vêtements. 
nap çap, pousser un rugissement, rugir, 
crier, nap halà, faire du bétel (= acheter, 
troquer, échanger contre du bétel), nap 
dakhat drap, faire des aumônes de biens. 
nap dhar, rendre service , faire œuvre pie. ûap 
hâtai, avoir du cœur, nap mœtàu, devenir 
le gendre (de quelqu'un), faire le domes- 
tique de la famille de la fiancée jusqu'au 
moment du mariage (ann. làm ri), tok nap 
mom hadwf, prendre pour femme, nap bol 
8â palëi klàu pluh uran, lever trente hommes 
par village, nap kabàu, tuer un buffle, nap 
kubàu kà pô, sacrifier un buffle à la divinité. 
nap ralauv, faire de la viande (=tuer un 
animal pour en avoir la chair), nap ymi, 
faire (des offrandes) aux esprits, rendre un 
culte aux divinités, yan nap, les divinités 
opèrent (= les divinités rendent malade). 
nap di nu, le faire (= l'ensorceler, le faire 
tomber malade), nap mœdaganop, napgawpp 
nap mœda, faire le richard, le notable 
(= agir en riche, être riche), nap biâ çali^^ 



Digitized by 



Google 



1 

l'aire la reine Çalih. Hap uuptï imp, faire 
semblant de, feindre, ûap ma>n nap maruak, 
faire semblant d'être malade, nap mfpû ûap 
taAoh, faire le sourd. 

VaH fiar. — thô iiar, destin (?). 

V /! nik. Voir paûik. Ecouter, qui 
écoute , qui se tient coi ; éviter de répondre , 
garder le silence. 

V ^ àîn (aphérèse de /;a^tn).Écuelle, 
tasse, bol. 

V^^^^"^. C. nup (kh. nup). Incliner, 
baisser. — nup akauk, indiner la tête. 

^ V C. nai (kh. im). — im bai, mé- 
priser, se moquer. 

^ V /] nok. Voirwatti. Sur, au-dessus. 

V nau (ann. ngà wi). Défenses, 
ivoire. 

-^V/^ nauk (jar. tio). Sur, au-^les- 
sus. — ai nauk y dessus, au-dessus, là-haut. 
fito>n i\auk, d'en haut, liauk thû, à terre, 
aller à terre (quand on est à bord d'un 
bateau), nauk yuk, dessus, dessous; ceci, 
cela, di thâu nouk, ne rien savoir. 

^VoT! C. naur(kh. lior). Relever en 
pointe; se redresser. 

W G. nj[a (kh. ûâ). Charge, dignilé, 
litre. 

^Cr^ njak (kh. Mk). S'incliner, 
se baisser. — ûiak èaik (=> kh. Mk M), se 
baisser, s'iucliner pour sortir. 

vv /^ C. njak. Voir nùpk. Un pas- 
sereau granivore; moineau, passereau. 



15 )^ — [nar-nuo'ô.] 

vv *^^ I n|ap. Voir nùpk. Moineau, 
passereau. 

Vv/'- n|ik. Voir njfpk. Moineau, 
passereau. 

vv njc. Voir nûpL Moineau, pas- 
sereau. 

VCr^ n|o>k. Nom générique des 
passereaux granivores; moineau , passereau, 
friquet, munia, bengali, tisserin. — nw>k 
paia. Passer montanus, P. indiens (ann. con 
chim si se; kh. éap srok), moineau commun. 
ithk glai, Ploceus (genre). Tisserins (ann. 
cm chim dÀng d^; kh. éap prëi)y passereau 
des bois, ûùpk kruk, Munia sinensis, munia 
à capuchon noir (ann. cm chim do dà; kh. 
èappuk). 

W C. niO'n(kh. ûieû). Croc, dent. 
— tiio>h èaf^k (kh. nien àabok)^ crocs, dents 
de harpon. 

wfl C.mO't(kh.m>f). Salé (viande, 
poisson). — akan ido^t, poisson sec. t^ 
nùpt thû, poisson salé et séché, ralauv nùpl, 
viande séchée. 

W^nio»v. Effraie, chouette. — 
êitfi nian), Strix flammea Linn., chouette- 
chcrèche (ann. con ckim heo; kh. «ot nUem), 

vj ùîJÔi. Voir aiiuèi. Se vêtir, endosser, 

* S^ n^jôi. Une caste à Panran. — wFk 
nuéi, id. 



^^ n^cè, pron. ûué. Se laver la 



tête. 



Vi'^ nço'è. Fuir, courir (?). 



Digitized by 



Google 



[ôa-iamrautt. ] 



'^^ 116 )^v 



-N^ 



^^ 6a. Vingt et unième lettre de Tal- 
phabet ëam. 
p 
àj "J^ 6a, 6â(kh. èa). Ornement 
royal croise sur la poitrine; collier des 
femmes £ames et cambodgiennes. 

^Z""} 6aiih. Collé, attaché, adhé- 
rent, qui se fait à toul; indifférent. — èa- 
ûh èan(ph, content, satisfait; commun, vul- 
gaire, quelconque, uo^n èaûh êanœk, plaisir, 
insouciance. ana*k èauh âan<pk, bâtard. 

O^*^^^^ vÇj G. 6aauy. Sorte de rave 
(kh. fato). 

"T^, "r^on 6auâ, 6aîïâr. 
Violer, outrager, insulter (une femme) = 
ann. Ho. — ilûm md> i^am maik dahîak, on 
a insulté ma mëre. 

il , ^^ 6aill. La race came; le peuple 
et le pays ôams, les Cams, le Campa. — 
èatjijiat {jàt)y les Cams brahmanistes. èam 
boni, les Cams musulmans. 

^ G. 6am (kh. èam). Attendre. 

^1 G. 6ain (kh. èàm). Juste, précis. 
— caifi kroh, ëatfi pak kroh, juste au milieu. 

^^^(ï/^ G. 6am6iap (kh. â^i- 
tiep). Assiette. 

'^^û/^ G. 6amnap (kh. èamnap). 
Saisissant, admirable, beau. 

. <=:y 
û^^ 6amnei Voir çafgmëi. Une caste 
de Panran, les sacristains des temples 
païens; gymnastes, lutteurs. 



O^^^ G. 6ainnum (kh. èatfmam). 
Entourage; familiers. 

T*- ^ G. 6amnai (kh. éatpmi). Dé- 
penses; choses qui ont cours. 

O^n^iT^ 6amnauh (kh. camioh). 
Dépendance, vassalité; descente, abaisse- 
ment. 

^^ 6ampâ (skt. campa). La fleur 

du MicheUa Champaca Linn. ; le royaume de 
Campa. 

S) 

T^^^^ G. 6ampi (kh. éapëi). Une 
guitare. 

. ^v 

^Q/^^ G. 6ampéi (kh. ëampèi). 

Plumeria alba Linn. (Apocynées), Frangi- 

panier (ann. su^ ma bong trâng). 

. S) 
O^û/^^^f] j^jiipîr ^ campëi. Fran- 

gipanier. 

. p 
T^V) G. 6ambÛ (kh. èomjm =- skt. 
jamhu). Voir jambû, Eugenia Jambos LifiN. 
(Myrtacées), jambosier (ann. dieu âS). 

O^ y V 'yi G. 6aihro>n (kh. êamrom). 
Faire prospérer, améliorer; glaner. — êam- 
rom banji C. (=kh. ëamron banèi)^ vériCer, 
contrôler. 

Y^yo/^ 6amro'p {=phun). Ori- 
gine, principe, commencement; d'abord, 
premièrement. — phun èafnnpp, id. 

ir^Ç;P^ G.6amrauKkh.(^/iiiiroA). 
Planter dru, insérer, intercaler. 



Digitized by 



Google 



-^^>{ 117 )^~ 



[ôaj^tth-ôakun.] 



^"^^Z^ Ôahuh {= ffai}}; bahn. çao). 
Collé, adhérent, agglutiné. 

S) P 

/-yv^'^iz-jp èahniyâ. Brisé, cassé, 
fondu, rompu. 

p 
0"^T^ èahyâ (kh. chaya =- skt. 
chàyà). Splendeur, éclat, lumière. — ëahyà 
mwta kâu, lumière de mes yeux. 

û^/\ èak (bahn. èo). Prendre, sai- 
sir, lier, nouer, rattacher. — èak huh, nouer 
la chevelure, faire le chignon, èak taûin èak 
takai, lier pieds et mains, hupà; ûu èak, sai- 
sis-le et atlache-le. èak hrah anauti, gerber 
le riz pour le porter. 

c^/\ ôak. Repousser, croître ( herbe, 
rejeton, peau). — thun lëi bulan kraik èak 
halà, chaque mois de Tannée les feuilles de 
Tarbre kraik repoussaient, èak ban, solide(?). 
èhai kauh èhai kraik non èak ban vœk kauh dl 
klaih 0, plus on coupait, plus larbre kraik 
se reconstituait sans qu'on pût Tentailler. 

^/l £ak. Filtrer, sourdre. — w 
èak, eau qui filtre. 

û^/^ èak (bahn. èek). Excessif, qui 
. — buak èak sun dëi C. , id. 



irr^ ry^ 6ak kuba. La cour, 
la suite d'un prince, les ministres. 

^P^'^ ÔakaJ^ (bahn. kah). Barrer, 
couper la route, envelopper. — bol ûu dauk 
èakah tnani bwnaun pu nit UpI palèi diar rah 
gahul, leurs troupes barrent la route depuis 
rédicule du Pô Nit jusqu'au village de 
Dyar près de la dune (à Parik). 

irr^r^ c. èakak (kh. èaûkak). 
Une brochette de poissons. 



J^/J^ èakak (kh. èamkà). Cour 
ou jardin derrière les cases; petit espace 
cultivé auprès des maisons; enclos; allée (?); 
rangée (?). 

Tr^r^ èakak (kh. èhak). Couper, 
tailler, découper (avec des ciseaux). — èakak 
han, découper [dans du papier doré une 
figure de] flamant ou de cygne [pour orner 
un catafalque]. 

^r^ C. èakan(kh.Mi^n,slg.<«ikan). 
Crucifier (en attachant) ; mettre un coupable 
en croix. — èakan kayàu, croix, potence. 

^.^^ ^^--V^ c. èakadâu, 
èakâdun (bahn. koulàu, ko^da). Bondir, 
sauter, sauter en Tair, franchir; fuir. — 
vhat èakadâu, sauter et franchir ;^bondir et 
sauter. 

O^/' ^^"^l èakap (day. sakap; jav. 
èakep; mal. èakap). Penser, songer, parler, 
dire. 

irr^O/^ c. èakap. Voir sakat. 
Barrer. 

^j^a/^ C. èakap ( bahn. 6iA;kh. 
èhak). Voir èakak. Couper. — èakap panoni. 
couper la noix d'arec au couteau. 

O^r^oH èakar (= nap bruk) [préf. 
èa-\-kar?]. Travailler. 

/^/^4l èakal (bahn. kal). Creuser; 
limer; râper; couper; ratisser; agrandir (un 
trou en rond). 

p 
"Tr^C^ èakalâ (bul. u. tiûkîlùk). 
Foudre. — èakalà klak , la foudre frappe. mo»»t 
èakalâ, bruit de la foudre, coup de tonnerre. 

O^r^^Vl èakun. Porter à deux (?). 



Digitized by 



Google 



[èako'h-èagâ.j 



-^^{ 118 ).«^— 



TT^7 6ak0'h(kh. èhkéh). Donner 
un coup sec, une chiquenaude; faire sauter; 
enlever d'un coup sec; enlever en grattant. 

J 
O^/^'S^ 6ako»n. Fruit; plante. Psi- 
dium nigrum. — fahm tauk (kh. ankon 
èoàkm)^ rotule du genou, haraik èakcm, 
Ecdy santhera glanduiifera ( Apocy nëes ) , 
Liane à caoutchouc (kh. vàr aûkon). 

ir-^n, IT'^n'^ èakau, 6a- 

kauv. Paire, couple. — vak èakauv, com- 
pagnon, complice. 

m^r^, T-^r^ c. èakai*. 

Ôamkauh. Moqueur, bouffon, plaisant. 

O^'^/^^ ôakauv. Flotteur de ligne. 

^^r^ ôakaun (bahn. çfphxh). Bec 
d'oiseau , porter au bec. 

O^^K "tK xK ôakaun, 
ôikaun, ôukaun (bahn. êokom?). Porter à 
deux; porter (sur les épaules) k plusieurs; 
puiser avec la main(?). — éakauà iâ, puiser 
de Teau avec la main; une mesure, une 
poignée d'eau, éakaun badan, porter le ca- 
davre, èakaun patëi, porter des bananes. 

TTm c. èakio'l (kh. èhkiel). 
Curer, curer en grattant. 

^P^Jif] ôakçar (jav., mal., sund. 
êukur). Curer, gratler, nettoyer. 

<^ 
c/l ôak^éi. Tragulus pygmœus. 
Un cervulus appelé improprement cr agouti t) 
par les Européens d'Indochine (ann. con 
cheo; kh. èhlûs), 

"T^^^ C. 6akran(kh.^aiiitran). 
Foyer, âtre, lieu où l'on fait le feu. 



"rn^r^Vo^n ôakkrâbâphât 

{akt cakrabhûpatif). Spectre qui s'empare 
de ses propres descendants. 

O^y^ C. èakri (kh. éakrei = skt. 
cakri). Un ministre- 

T^r^n èaklaik (kh. èakrên). Voir 
iaklaik. Barbus siaja Blbbkbb (Cyprins), 
barbeau aux gros yeux (ann. cà Iran tràu; 
kh. ërakréA)^ poisson d'eau douce. 

iror:^-y\, X^.<^f1 èaklaiè. 
iaklait. Voir taklmk. 

"rn^C? èakçii* = çum. La 
respiration, la vie, l'âme (lang. myst.). 

p 
^-C^ èagâ (bahn. go). Attendre, 
s'attendre à; attendant que; s'aider de; se 
servir de; examiner; se tenir prêt; penser, 
compter sur; surveiller; réserver; conser- 
ver; garder en réserve; écarter; séparer; 
espérer; espérant que; dans l'espoir que; 
dans le but de. — dauk éagà mo>A alà phun 
paauky attendre sous le manguier, èagà kà 
nu paik bauh baik, attendre qu'il cueille 
les fruits, halèi nu êagà duû di iku non, 
quand il ne peut plus s'aider de la queue. 
nu nau apah $à pJuh sruh radaih éagà, il va 
louer dix charrettes en attendant, dans ce 
but. dauk 6agà kiam lakàu, penser qu'on 
demanderait, nu éagà kà lauoy, il est sé- 
paré du buffleton. nu éagà ka lauoy non 
hauon matk, il comptait que ce buffleton 
regretterait sa mëre. blauh éagà kiom duo>é, 
se tenir prêt à fuir, éagà piph pajiom mo>A, 
garder en réserve pour charger l'or, piph 
éagà kà lapa tian, réserver pour la faim. 
dauk éagà y réserver, mettre de côté, dauk 
éagà mon gro>pjalan, je reste à examiner, h 
surveiller tous les chemins, éagà kiom 
mo»Auky espérant combattre, en attendant 
la lutte, éaga kà pô dï ihàu, espérant que le 



Digitized by 



Google 



roi ignorerait, èagà tok, attendant que, 
dans le but de. 

^-V^ Ôagam (jav., mal. èenkan; 
sund. éankeû). Un empan mesure du bout 
du pouce à Textrëmité du majeur, en ou- 
vrant la main (««kh. èamarp,). 

mC^Qj), irC^Qr\ èagur, 6a- 
guoT. Euplocamus prœlatus Bonaparte, 
faisan de la grosseur d'un coq (ann. crnigà 
1^; kh. màn tau; si^nn. kaipha). 

'C'Ç^ Ôagàu (al. èakao; ann. gàu; 
atj. logé; bahn. ço>gàu; bol. i!^u; jar., l&vé 
o>gàu). Ursus malayanus, ours à miel. 

T^^ G. èagaun (kh. éhkari). Of- 
fenser. — éagauA lo, grande offense, grand 
déplaisir. 

Ir^^C^ Ôagaun. Voir éakam. Porter 
sur les épaules à plusieurs; prendre, por- 
ter, enlever (avec ïe bec, la gueule). — 
arak ni èagaun urah montai nï, maintenant 
on porte (en terre) cet homme mort, èagaun 
akoHf enlever le poisson, athàu èagaun dhit 
pajô, le chien Ta fait disparaître en l'em- 
portant. 

^yO^ G. ôagrauuv. Voir èagàu. 
Ursus malayanus, ours à miel. 

j 
if èan. Barrer (une route), voiler, 
couvrir, masquer, cacher, dérober à la vue. 

— ihf èan ià harëi, il cache le soleil, èan 
danin, caché par le mur. èari nupû ûaukj 
voiler au-dessus, èan mon anap, voiler au- 
devant. 

ir, T\ ^Vi C.6an,6o'n(bahn. 
èan). Attendre, différer, donner un délai. 

— dofn di dauk èaû au, ne faire que l'at- 
tendre, èan tuk êtat/ft, attendre le moment 



119 )•€^ — [èagam-daèut.] 

propice, pablëi èaû, vendre à crédit, j^ èci>A, 
dernier prince ôam nommé par la cour de 
Hué; régna de 1799 à 1822 (Lég. hist.). 

cf^f^] (anal (mal. èenan?). Soup- 
çonner, se douter de; étonné, stupéfait. — 
èaÂaldëi, étonnement, stupéfaction, s'éton- 
ner. 

J v/i (anoit. Commun, vulgaire, 
trivial, quelconque. — èaauk èanœk, id. 
p 
T^^ (an^â (kh. èoAè). Van. 



ir^ C. éannaù (kh. iani}aii). Bâil- 



lon. 

y^oT, -^^Y^ûT c. èaiirai (kh. 
èanraï). Funeste, fatal, abominable. 

O^^^ft^ 6anyah. Mesure; battre la 
mesure. 

cc\ èaè, pron. èax. Très, beau- 
coup (?). — èhfphèaèy très content, très heu- 
reux. 

j^'j^/] (]^ iaSak (bat. amosak; 
jav., mal. èeèak; kh. èaèak; malg. UaUaka; 
sund. èakèak). Margouillat, petit lézard des 
maisons. 

"TTn G. èaèat (kh. èàèat). Mar- 
tin-pécheur. 

ci'à^ 6a£ëi. Montrer au doigt. 

TXn èaèuk (kh. èoèrok). Se 
faufiler, se glisser adroitement, marcher 
en se baissant. — èaêuk. glai, écarter (les 
branches) de la forêt en se baissant, èaèuk 
laguk, se faufiler dans. 

O^O^fn G. Ôaèut (kh. èaèaut). Jonc 
pour les nattes. 



Digitized by 



Google 



[ôaèo'^-èatur.] 



— ^».( 120 )<H- 



"TT*^ (Jl^ C. èaèo'hriiah. Lé- 
ger, volage, iQConstaiil(?). 

m^ir^, m^^ c. 6a6éh, 

6a6eih(kh. èaèès). Obstiné, entêté, opi- 
niâtre, indocile. 

T^O^n èaèaik. Voir tadaik. Ai- 
rière-petit-fils. 

T^l^^ C. taiauiï{kh.èanërani). 
Hacher menu ; coupasser. — (aëauh rdauv, 
faire un hachis de viande. 

T^Vn c. èaèauk. Voir éa^ 
éuL Se faufiler, marcher en se baissant. 

T'^^Q^ èaèaur. Voir taéaur. Pe- 
tit-fils. 

O^^O^ kÇj (aôauv. Voir baèmr, ta- 
êaur, tadauv. Petit-fils. Cf. kh. èau, id. 

'ûûs/] ôa6j[ak. Sucer, suçoter, 
grignoter. 

^V^ C. èaèram (kh. èanérani). 
Hachotter, hacher à petits coups. 

^^^O/v^ èaèhap. Dégoût, repu- 
gnance, répulsion. — èaèhap daluky ré- 
pugnant, qui soulève le cœur; dégoûter. 

9- 

O^^O^/^ Ôaôhauk. Déshonneur; 
laideur; ce qui est mauvais. 

T^O^^n C. èajhouk (bahn. b^ 
êif). Trépigner, fouler aux pieds. — éajhuk 
takai, trépigner, frapper la terre du 
pied. 

O^-O^OTI C. èaftOT. Voir tin<Pr. In- 
terroger, questionner. 



T^CTCq^ èaftiàr (jar. tomiâ). 
Oreille. — holà èaniàr, Toreille externe. 
S) 

O^C?^0ûM èanîir. Interroger, ques- 
tionner. — èanar smr C, interroger. 

O^-C^^ èaôuah. Terme familier de 
tendresse : chérie, chéri. 

O^yC?^ ôanrâ. Se refléter, se ré- 
fléchir. 

O^yC?^/^ (anrak. Rayon, lu- 
mière, lueur. 

"r^(r?^^ èanrauv. Labourer (?), 
labourage rituel accompagné d'incantations 
et d'offrandes aux divinités. 

"TCTir^ èanlak (mal. èindala?). 
Haillon, lambeau; chiffon, loque. — èan- 
lak taik, linge, bardes usés; lambeau d'étoffe; 
s'user, s'en aller en lambeaux. 
ç' 

T^C^^ C. èanauh (ann. giot. 
nhô giçtf). Dégoutter, distiller, tomber 
goutte à goutte; goutte. — èanauh ià nw*ta, 
verser des larmes, ha èanauh, une goutte. 
paèa^uh, faire tomber goutte à goutte. 

àv\ C. 6at. Ampoule de fatigue (?). 
— rnëi èat pan, id. 

TTI O^TVi c. 6at ôaio'n (kh. 
èat èèû). Disposer, arranger, envoyer. — èal 
pathrO", envoyer à quelqu'un des délégués. 

Oy^ èatôi (mal. èatif). Hache ma- 
laise; bêche (?); herminelte se maniant 
d'une main. — jaun èatëi, hache, hachette. 

'T^Oi^ èatur (mal. èatur). Jeu 
d'échecs ; pièces du jeu d'échecs (?) , pions (?) , 
vertèbres (?). — tnonn èatur, jouer aux échecs. 
èatur harauh, colonne vertébrale, dos. 



Digitized by 



Google 



-.^1^^ 121 >€H.- 



[ôato'n-ôadaun.] 



c^ 



^y^ C. iatO^n {kh. tën). Dur, raide, 
tendu. 

J -^ Ôatai. Fruit embryonnaire, 
petit fruit; pistil (?); ovaire de la fleur, 
graine de la fleur. — taluid yàu èatai hauh 
plœm, la dernière-née est (tendre) comme 
le jeune fruit du pUpm. 

'^-Of^-p^ èataut. Perché, posé sur 
une branche, se percher (?). — aitapaydauk 
iataut ii nauk phun kayàu, frère lièvre res- 
tait perché au haut de Tarbre. 

O^^^, 0^f7 ôatçai, ôatçëi. 
Mystique, caché, secret. — panuœê pwpc 
êatuëiy langage mystique, secret, langage 
particulier aux chercheurs de bois d'aigle. 

0^ Vn èathak. Voir âadaih. Mor- 
ceau , partie (?). — haluk êà èathak, une motle 
de terre. 

O^V 6ada(bahn. ç<pdà). Empan (?). 

T'V^ ôadaJ^. Paquet, botte, fais- 
ceau. — ëadah hauëi, un paquet de rotins. 

O^Vr^ 6adak {m(d. jendt). Frap- 
per légèrement, donner une chiquenaude. 

^ V ôadan (bahn. ço>dan). Les Ço»- 
dan 6n Sedangs, une tribu sauvage. 

ITV ôadan. Étendre (bras, ailes). 

TVon èadar. Solide. 

^ V iadéi. Lié, noué. 

p 
ll^V/ èadû (kh. tka). Facile, h Taise, 
l^r. — dmh 6a»» èadû, gagner aisément 
sa vie. paèadùy relâcher, détendre. 



O^V^n èadul (kh. ëimiul). Partie 
recourbée du timon. — èadul radaih (kh, 
èontid rotéh), Textrémité recourbée du ti- 
mon d'une charrette. 
J 

O^Vvi ôado'ù. Nom d'une rivière. 

— hraw!\ èadmi, nom de la partie haute de 
la rivière de Panran. 

O^^V^ 6adanv. Destin, destinée, 
fortune. 

TWn èadjak. Voir^a^iaJt. Ser- 
rer, comprimer, étrangler. — èaJ^k takuai 
kadauh, serrer (avec la main) le col de U\ 
gourde. 

^^""^ èadah. Tét, tesson, test. — 
èadah akauk, crâne. 

^9«f Ôadan (bahn. çtpdàû; bat. sm- 
don; jav. èendan; mal., sund. èandon). 
S'abaisser, s'affaisser; s'ébouler, glisser; 
penché, incliné; se fendiller; s'efiriter. — 
èadan phik déi, le fiel s'affaisse excessive- 
ment = être très vexé. 

yya^ èadap (kh. tkkiep). Pin- 
cer, saisir avec un instrument. — èadap 
apuéi, prendre du feu avec les pincettes. 

TOOT^ èadaih. Morceau, frag- 
ment, parcelle, tranche. — $a èadaih C, 
un morceau, ralauv sa èadaih C, un mor- 
ceau de viande, haluk sa èadaih, une motte 
(le terre, tulan klàu èadaih, trois parcelles d'os. 

T^^, T'^9/'^ èadau, èa- 
dau|;t. Voir èadaun. Nom d'un serpent. 

J*^9^ èadaun. Tamis, crible, van. 

— ulâ ganap èadauA (= kh. pos kandap 
èanè), serpent-tamis, un serpent à la robe 
tachetée. 



Digitized by 



Google 



[ôadauv-ôanéi. ] 



~i^ 122 )t^~ 



0^^9^^ C. ôadauv (kh. éhdàr). 
Barre d'or pesant lo daimlen khmërs (= 
375 grammes environ). — yaum sa èadauv 
C, (du prix) d'une barre d'or environ. 

morcn, ir^cn. èadiak. 

6â(Uak. Serrer, étreindre; étrangler, pres- 
ser. — èad'iak takui kadouh, serrer le col de 
la gourde, patau dadiak kumëi nan j6, le roi 
serre dans ses bras cette fille. 

m^/, IT'^^Vi èadiO'ù (bahn. 
fo>(ién). Les doigts en général, et plus parti- 
culièrement Tauriculaire. 

"T^rOû^ C. eadio'p(kh.«AJKép). 

Pincer, saisir (avec des bâtonnets). 

^ ?ï6 èadîJÔi. Dos; coccyx; fesses. 

^V^ èadhôi. Voir èadëi. Noué. — 
r(pk âadhëiy herbe nouée; une herbe. 

cT^ii G. 6an (kh. (^on). Masse, pain, 
motte. — kormuom ëan (= kh. kramâon 
éan)^ pain de cire. 

<i^i\ 6an (bahn. f^n). S'épanouir. 

à'^ii èan. Pierre, roche. — ëan ta- 
blah, la roche fendue. 

O^^ èan (skt. candra). La luni\ — 
yan èan, la Lune (divinisée). 

Tq^7, ^^Or^ c. èana^, èa- 
no'h. Pinces, tenailles. 

T"^^ èanah {âah+in&xen). Cai^ 
refour, confluent, bifurcation, embranche- 
ment; bras, lit (d'un fleuve) [?]. — tnœda 
jalon dm èanah , la route se bifiirque, il y a 
là une route qui se bifurque, krauû dua 
ëanah, fleuve à deux bras, fanah kinu, les 



Trois Branches, les Trois Rivières, les Deux 
Confluents, noms de lieux à Panran. 

T"^^, ir^-^ c. ôanâh, èa- 

nÔ*h (kh. êhnâh). Vaincre. — hujëièanô»L 
être victorieux , vainqueur. 

0^^>^ A. ôanak [èak + infixé «] 
(bahn. çomëk), ^oir èanap C. Fagot, faisceau. 

— àanak hawëi, fagot de rotin, ëanak buk, 
chignon, ëak jupn ëanak, lier en faisceaux. 

IT'^, m^^ c. èanan. 6a- 
no*n. Voir çanœn A. Lit, natte, litière, 
couche. 

ir^r) èanat. Clair (?). 

0^^û/-n, 0^0/^0/^ c. ôanap, 
ôano'p. Voir canak. Paquet d'objets atta- 
chés, faisceau, botte, gerbe, fagot, chignon. 
— jen sa ëanap C. , une ligature de sapèques, 
un paquet de ligatures de sapèques. ^uh sa 
ëanap C., un fagot de bois, ëanap padai, une 
{;erbe de riz. ëanap buk, ëanap ëap ^k, chi- 
gnon. 

O^'^û/l 6anar. Enceinte, palissade. 

— bal ëanar, nom de lieu , une capitale du 
Campa, ëanar mr, socle, base, piédestal. 

ôanaritrak, èanô'ritrak(^a+wô»+rtfra?). 
Voir ëaritrak. A dire; à expliquer. 

O^y Ôanî (mal. sinar?). Scintiller, 
rayonner, étinceler; rayé, bariolé. 

û^ ianéi (mal. ëanei). Aiguiser, 
repasser. — ëanéi dav, aiguiser le sabre. 

<^ 
^^^ G. èanëi (kh. ëhnai). Douter, 
soupçonner. 



Digitized by 



Google 



— *"l w*\ l^O !•€ I' 



[èanuh-dap.] 



O^X^ C. èanuh (kh. énoh). 

O^Xn èanuk (A*i + infixé n). 
Modèle , forme ; accord , ensemble , règles (T) , 
usages (?); rangée, brochette. — dnph sa 
êanuhy pareils, semblables quant à la forme. 

T'S/I'VI C. èanun (kh. fnan). Cage 
de voilure. 

O^'^^, O^'S^^ ôanàu, ôanuv. 
Doigts en général; annulaire; orteils. — 
(cmau laiy, orteils. 

O^'S»?!/^ éanôk (bahn. ç<mà). Con- 
dition, état; couleur, teinte; lignée, race, 
famille. Cf. pour le sens le skt. varna. — 
mœn (anok, de race. 

T'^Tin ôanôk (bahn. è(pnàt). Re- 
verdir, croître, pousser, repousser (plantes). 
— ëanôk èak hadéi, repoussera davantage. 
Cf. nupéanok, 

O^'^, O^'y^si ôanôn, 6ano*n. 
Voir çarupn. Lit, natte , litière. — ëanon haia, 
lit d'ivoire. ëanSh hdà, natte pour les feuilles 
de bétel d'oblation. 

T-y C. èanaiei. Stupide, borné, 
imbécile. 

TO"^ èanaih. Tamis, crible; 
nasse, panier à ciaire-voie pour pécher; 
panier à fond grillé pour laver le poisson; 
corbeille à poisson; grande corbeille, ver- 
rou (?); un coquillage (?). 

^^^/ G. Ôanauu (= éanau). Voir 
êanàu, âanuv. Doigts de la main. 

O^^'y^ ôananv. Voir tmauv. 
■ Mâle. — (anauv binai, mâles et femelles. 



J^^ri ian^Ô*, pron. èano-u. Marquer 
la peau au fer rouge; cicatrices de brûlures 
sur la peau. 

T'S^f^n èantik (mal. éantik). 
Beau, bien. 

T^ Vn èandal (ar. J^sandal 
= skt. candma). Bois de santal; safran. — 
èandal nuplatn, Polyanthes tuberosa (Lilia- 
cées), tubéreuse (ann. bàng huf; khm. éan- 
tku). 

S> 
'j^Q^'y ianni (mal., sund. âandi 
= skt. canAgfha cr temple de Durga?») 
C. Tombeau vénéré; mausolée; stûpa. 



lune. 



O^^y^^ Ôanrô (skt. canJra). La 



Y^r^ ôanrô'ritrak, éanrô'ritrik (skt. 
candraràtri). Une fête en Thonneur de la 
Lune (?). 

T'û^ G. ôap (kh. èàp). Voir éak 
A. Prendre, saisir; attacher, lier, nouer; 
gerbe; prendre la peine de. — éap krir, 
lier étroitement, éap ^, nouer les cheveux , 
faire le chignon, éap ^ yau yuan, nouer 
les cheveux h la manière annamite, c'est- 
à-dire en chignon, éant^ éap ^, chignon 
(= faisceau de cheveux noués), éap dwps C. 
(kh. éàp tds)^ punir, hulun di éap sraifi, je 
ne prends pas la peine d'étudier. 

T^^ éap (bahn. éek, éàt, éët). 
Pousser, croître, se développer, prendre ra- 
cine. — éap taduky pousser, bourgeonner. 

^y^U/^ èap. Faire, élever, composer. 
— éap rauv, traces, lignes, sillons sur les 
rizières. 



Digitized by 



Google 



[èapak-iabul.] 



— 1-^ 124 >M— 



O^û/^n C. èapak (kh. &abaf; 
mal. âepuk, ëebak). Pétrir, malaxer, masser. 

pak, Ôâpak. Voir èa^aL Boite à bétel, à 
labac. 

paie , iâpaié (mal. èepit). Émietter, tremper, 
rouler (dans). 

-r^û^n c. èapait (mal. eepU). 
Voir ëapak. Pétrir, masser, assouplir, ma- 
laxer. — èapait Van, massage du veutre. 

^Q/^^^^Q^ èapîan. Manège pri- 
mitif, composé d'une longue perche fixée à 
un pivot, autour duquel on fait tourner un 
bœuf ou un buflle pour le dresser (kh. 
Met). 

p 

ITV^ èabâ {msAJppat?), Grand, fort, 
viril. 

iabaup (bahn. ikpbu; kh. èaifibàp). Donner 
un coup droit, boxer; boxe, pugilat. — l^a- 
haup ^auk, frapper au visage. 
S> 
TV^n èabik. Grenier (?). 

J 
TV'û^ C. ôabo»p (kh. (^ai^/w>y). 
Nouveau, frais. 

T^V^ C. èabauh (kh. èampi^h). 
Jusle, précis, fixe, déterminé, arrêté. 



Boxe. 



Ôabaup. Voir ëahap. 



"^^ C. Ôaba (kh. ëahar). Jardin. 
"i^^^ C. èabat (kh. hahah). Clair, 



net. 



T"^^ èabah (mal. (IfapflA?). Plateau 
en bois pour le bétel; plateau à rebords; 
boite à bétel; boite royale; cabas, corbeille; 
lasse (?). — èa^ahpanom halà, boite à bétel; 
botte à compartiments dans laquelle on met 
tout ce qu'il faut pour préparer les chiques 
de bétel (arec, bétel, pot ou botte à chaux, 
ciseaux pour couper l'arec, etc.). thun {thon) 
èalfah po ganwpr tnœtri, plateau rituel du 
Pô Ganuo>r Mo>tri , boite de bois peinte en 
rouge, en forme de pot à fleur, qui sert à 
présenter les ofl*randes. sa èabah kaman, une 
tasse (?) de riz grillé (oblation). 

T^n èabak (mal. éupalf?). Boite, 
étui. — dahakpatrèi, petite boîte à bétel. 

J^vft\ ôaban (mal. éapan, ëaban). 
Fourche, fourchu. — èahah patauk akan, 
fourche soutenant le ciel, èoi^k ëaban, nom 
de montagne près du cap Padarang. 

p- 
IT^IT] 6âba6(?). Trace, vestige(?). 
— dan (= kh. dan) ëàbaè, trace (?). 

J^vîR j1 tdb^t{sinn. phép; ïh.ëbap; 
stg. èébap). Loi, lois, coutumes, règles. — 
adatèal^aè, id. 

T^O^ C. èabar (kh. èbar). Jardin. 

T^qH c. èabas (kh. ébah). Clair, 
net. 

"T^, "T^oil èabu, èabur. Une 
/ / * . * 

fête solennelle, ou boni èabur, qui se célèbre 

au 9' mois de l'année came. 

T'^n C. èabuk (kh. èbék). Har- 
pon à trident. — riw>û èa^uk {= kh. ûien 
èbok)^ crocs du harpon. 

O^^i^LCI ôal^ul (kh. èraboî). Brasser, 
mêler, mélanger; sommairement, enbloc(?). 



Digitized by 



Google 



— «•( 125 ).c^•- 



[ 6abo'h-£âmo'luv . 



J ^Y iabo*^. Piquer, irriter, offen- 
ser; railler, insulter; frapper légèrement; 
enlever les épines. — éabiph iijëi^ piquer 
dans le bout, da^fph daruaiy enlever les 
épines, piquer un eépine. èa^h takai, frap- 
per légèrement du pied. 

T'^ C. 6ab0»n (kh. cambèA). Pré- 
occupé, ennuyé. — êabùm hâtai, perplexe, 
irrésolu; tracassé. 
J 
O^^^Q^ èai^'p. Voir tahi^ (kh. 
èhap). Lois, r^les, coutumes. — aàaX 
cahipp, lois, règles. 
p 
J^^Ws ôabô. Empan mesuré du 
pouce à rindex. 

T^^ C.6a^ul>(kh.<^atoA).Pieu, 
pilotis (enfoncés en terre). 

T^^^ A. ôabaul? (mal. ëebisr). 
Mordre, mordiller. 

ir^^, T^ G. èabaun. Ou- 
verture, soupape. — èahaun drauv, soupape 
d'une nasse. 

T^I^CVi, T^/ èabicn. Ré- 
gime (coco, arec, bananes); bourgeon, œil, 
bouton; pousse, rameau ; espace interdigital. 

"T^OI, ir^^m èabçaô, 6a- 
b^O^ (kh. catnpûoi) , pron. ëabuét. Bec (d'oi- 
seau, d'aiguière, de théière, de certains ob- 
jets terminés en pointe). • — èa^iaè èiffi, 
bec d'oiseau. 

^^ C. éab^ëi, pron. êabui Voir 
èaffuaè. Bouche. — jih èahnëi, lèvres. daJôk 
èahuëi, nausées, daà brëi kanal ëabuëi, litt. : 
s'inviter h se souvenir de bouche, apprendre 
par cœur en répétant, haiai sauri dahuëi 
pupé juéi ëalahy que le cœur et la bouche 



qui parle ne soient pas séparés, soient a 
funisson. 

O^^'y ôabuo'ù. Sous-ferrae d'un 
comble (?). 

O^^^ A. ôa^çai. Voir ca%t. Bouche, 
lèvres; quelquefois : gueule. — ëoi^ufà alà, 
lèvre inftÇrieure. jau (jav) ëahmi, livrer de 
la bouche et non du cœur, alaà kar ëal^uai 
lo>h halà, priant sans repos, ëa^uii lankar, 
la bouche invoque. 
p 

O^tPO^ iâbhan. Nom d'une rivière. 

T^fl C.èamat(kh.^AmaO. Métis, 
de race croisée. — lamauv ëamat, bœuf mé- 
tissé (?). 

"ITW^r^^ iamo'kaulbi. Amuse- 
ments, divertissements; badiner, plaisanter. 

O^^ VI ôamo*n. Pieu, poteau. 

^^^ C. èamœn (kh. ëhnxph\ 
Fier, orgueilleux, hautain. 

^^ny c. èamoHlaun (kh. ëan^ 

ton). Nubile. — brauh ëaiMpdaun, pleine 
nubilité. 

T^^^^ èamo'naih. Voir cV 
naih. Panier à claire-voie. 

T^^y^ G. èamcynauh (kh. 
ëamnoh). Vassal, sujet; subordonné, dépen- 
dant. 

O^^^'y C. éamo'naun (kh. ëam- 
nan). Naître, renaître, qui vient de naître; 
désirer, souhaiter; vœu ; aimer, affectionner; 
ami , chéri. 
p 

ITWCV^ èàmo'luv (=^aftt). Piler 
à deux en alternant. 



Digitized by 



Google 



[èàmauh-ôarav.] 

^O^j(Hp êâmauk. Estimer, coBJec- 
lurer. 

T^W^ A., TW^ G. ôamauh 
(kh. èampôh). Droit, juste, exact, exacte- 
ment, précisément; là, là-bas, endroit. — 
èamauh mai sajvia C, venir juste un matin, 
movot èamauh non, venu jusqu'à cet endroit. 
nau t(A èamauh danàu, aller juste à Tétang. 
mœrai ttpl èamauh non, arrivé en ce lieu. 

?" 
O^^ V éamaun. Raie, rainure, ner- 
vure, filet saillant. — èih jiœh èamaun, 
tracer une raie, èamaun patëi, nervure d'une 
feuille de bananier. 



126 



^ ^ 



^ ^ 



O^ÇV^, X(V7 ôamrih, 
6umrih (kh. èamUk). Voir èrih. Extraordi- 
naire, anormal, étrange, bizarre. 

"yy^oT^ G. èamraih (kh. èam- 
rèh). Escarpé, abrupt, raide, accore. 

"yj/y Ôaya!!^. — wwi gauk tavak 
èayahy venir heurter (?). (Am« fO èayah, nom 
d'un plateau rituel pour la fête dite raja 
kaun. 

O^û^ C. èar (bahn. èàr). Se gercer, 
se fendiller, se fendre, fente, fêlure. 

ToT C. èar (kh. èar). Dessiner. — 
rar rûp, dessiner le corps. 

O^ûTl 5ar. Mont, montagne. — èœk 
èar, montagne, dik è(pk dik èar, gravir les 
montagnes. (î^oryaîo'A, éboulement, avalanche 
de montagne. 

O^oT"^ ôara!!^. Flèche garnie d'une 
pointe de fer. — èarah sov C, barbes , ar- 
rière-pointes du fer de la flèche. 



^Qp ôaran. Comonne ornée de 
pinmM de paon; arc^n-ciel. 

O^ûTV ôaradan. Bmdir» s'élancer, 
jaillir. — èaradàu èaradan, éblomssaBt, 
flamboyant, étincelant ; jaillir, bondir (f). 

p P 
O^oTVyi 6ârâdan. Ligne, voie, 
sillon. — mo>gru tuëi èàrâdan, apprendre à 
suivre les lignes, les règles, en étudiant. 
J 
O^OrV/ ôaradàu. Rapide, éblouis- 
sant; bondir, jaillir. — èaradàu plot (kh. 
phlot) C, id. Cf. èaradan. 

O^ûTV ôarado'ù. Étendu, raide, 
rigide. — dcm èaradom, à la renverse et 
rigide. 

9- 

O^ûT-^ V ëaradau. Voir èaradàu. 
(llaive royal (= Le Flamboyant?), le Prah 
Khan des Khmèrs, qui est revendiqué par 
les Cams. 

p p p 
O^ûT'y èârânô». Ciouronne, dia- 
dème, mitre en forme de cloche allongée. 

Tç^Ofi^ C. 6aranain(kh. èranm). 
Jalousie. 

"ToT'^û^ C. èarabap (kh. èara-^ 
bap). Velours. 

O^ûT^vîC ôaramai (mal. èermey). 
a. Cicca nodiflora (Euphorbiacées), arbre 
aux fruits acides (kh, dùrni kanlûot). - — phun 
èaramai, id. 6. Malva lomentosa, mauve 
(ann. vAy thi; kh. kantuot pron). 

"TûT^On c. èaralaut (kh. ère- 
lot). Bondir; bond. 



mandarin. 



ôarav. Voir èarau. Merle 



Digitized by 



Google 



^( 127 )^~ 



[èaravat-èalah.] 



O^oT^^n G. èaravat (kh. ëravat). 
En foule. 
^ s> 

"^^ûTtl èarit. Grillon. — hamit sap 
yàu èarit G. , entendre un cri semblable à 
celui du grillon. 

^ûTfl èarit. Kris, poignard malais. 

ToTyPn èaritrak (skt. cortVa). 
Manière d'être, de faire; mœurs; fable, 
conte; raconter, conter, parler. 

j ûT èarëi. Un poisson. 

'T^ûfî'fn èarut. Nom de lieu , à Parik. 

O^-^ûT^ èarelj. Voir èaraih. Lotus, 
nénuphar. 

"y^oT^ èarefr. Échelle. 

O^^oT èarai (skt. carit). Les tradi- 
tions, les faits transmis, les anciennes tradi- 
tions. — UUhit êaraiy id. âarai mo>A di tnam, 
depuis Torigine, depuis les temps anciens, 
dans la nuit des temps, aux règnes de 
jadis. 

à^oPY èarai]^. Lotus, nénuphar. 
— phun ëaraihy tiges de lotus, holà ëaraih, 
feuilles de lotus, hanû ëaraih, fleur de lotus. 
palëi ëaraih , nom de lieu. 
ç- 
IT^QP èarau. Voir ëarav. Eulabes 
javanensis Osbbck (Sturnidés), étourneau; 
merie mandarin des Européens (ann. cm 
nhing, con sành; kh. srM ulm). 

T^Qp^ èarauh (mal. ëamk?). 
Tourner, façonner, amincir et arrondir. 

IT^Qp^ èarauti. Passe, chenal. 



T^om èarauk (bahn. foro*?). 
Un poisson; nom commu h phisieui*s TAé- 
ostéeiift (pomons osseux), parmi lesquels 
THippocampe. 

O^-^ûT èaraun (bahn. çon-on; kh. 
ëarprori). Pointes effilées (que Ton fiche en 
terre, sur les sentiers, dans un champ pour 
en défendre l'accès). — hada ëarauà, id. 

T^^ûT'n èarauè. Un poisson. Voir 
ëarauk. 

ç- 

O^-^ûT v4^ èarauv. Arc-en-ciel. — 
yah ëarauv laik gan saà C, si farc-en-ciel 
tombe en travers de la case. 

ToT^^ èaryal^. Canot. 

"TûiloTr^^ A. èarralo>n (ann. 
xà làngf). Nom de lieu. 

^n èal (skt. jala?). Eau (des ri- 
goles de rizières); couler. — ià ëal, id. 

<r\^ èala (skt. cala). Destin, sort; 
infortune; malheur. 

ITC^ ^ èalamthan. Mégère; com- 
mère; bavarde, dissipée. 

0^r^7 *ala^ (bahn. çoM). -Dis- 
persé, séparé, séparation, rester en arrière, 
loin, éloigné. — ai ëalah <ft adèi, lalné est 
séparé de son frère cadet ou Tamant de sa 
m al tresse, ëalah hâtai ttan, être ému dans 
son cœur (?). ëalah ëahn, ëalah ëaluo>n, sé- 
parés, dispersés, ëalah ëalen dx inô amo, 
séparé de ses père et mère, anok ëalah di ino 
hadhyp ëalah di pusan po ëalah dl hultm, les 
Gis sont séparés des mères, les épouses des 
époux, les seigneurs des serviteurs, ranant 
phuol ëalah di bap, aimer le mérite, s'écarter 
du vice, paialah, enlever, enlèvement, rapt. 



Digitized by 



Google 



[6alak-èih.] 



..^H 128 )^- 



"TC^r^, èalak (bahn. ço>lek). Fendre. 

— èalak hnvëiy fendre du rotin. 

P 
irC^J^ èalakâ (ski. câhka?). Fu- 
neste; abominable. 

j 
cC^ ialan (bahn. ç^fihsh). N'oser 
dire, hésiter à parier; ne rien comprendre; 
bredouiller. 
p 
i^Ç^d\ C. èâlaè. Se reposer, se 
coucher. — èàia£ Icubâu, laisser reposer les 
buffles. 

"ITC^V^ èaladan. Ligne, sillon, 
rang. 

O^-C^^V ialadau. Voir caradau. 
Glaive royal (kh. prâh khan). 
J 
O^-C^^ èalO'h. \oivjalù>lj. Tomber. 

— pacaLph, abattre (bois et forêts). • 

<=^ 
ii'k^ ialëi ( = noli ) . Union des sexes , 
copulation. 

^^C^-^, IT'^C^^ èalen, 
èalon. Voir ëalah. Sépare, séparer. 

J 

TC^C^ C. èalîcyt (kb. ^Wiet). 
Se faufiler, s'efforcer (?). 
<=^ 
^-^7 6al9ëi (ann. \^; bol., jar., sué 
foi; bal. jofot. Cf. Bl. S Bii). Nager. — 
ëalu/A iày nager. 
J 
O^X^'Vl èalvo'n. Voir ca/aA. Séparé, 
désuni; séparer, disperser. 

(T^is èava (kh. ëanx)a\ Un poisson. 

— akan éava mul (= kh. trëi èanva mti/), 
poisson des genres Nuria et Rasbora, \o 
goujon des Européens de Cochinchine (ann. 
câ làng). 



O^vft^ èavan (curu ècati; mal. èa- 
van =^ chin. ^ {j|j{ icha wan). Petite tasse, 
tasse , verre , coupe , calice ; vases du culte. — 
Vivait alak pak, quatre tasses d'alcool, de 
vin de riz. alak sa ëavan, une tasse de vin 
de riz. ëavan te, tasse à thé, tasse de thé. 
nuptiph ëavan kruii oëik, la moitié du verre 
qui reste. 

ak, iûvëiak. Un bel oiseau; le Rhopody tes 
tristis, beau pic à longue queue (?). 

"T^^-^ èavauh (?) (kh. ëampoh). 
Voir ëatnauh. Juste, exactement. — morat 
ëavauh vah, il vint juste mordre (à l'hame- 
çon). 

"c 6i. Préparer, rouler (l'arec). 

^, ITC èim, 6îim(al.,èr., jar., 
kas., rad., sed. ëim; ann. chim; atj. ëiëim; 
bahn. çem; bol., bal., lavé, niab. ëem; mon 
ffaëim. Cf. Bl. B 216). Oiseau. — ëitfiglai, 
oiseaux des bois, oiseaux, ëiffi doqty l'oiseau 
est perché, ëirii buraf^ual, le pigeon vert (kh. 
popul. prâp baitaû; ann. c<m eu xanh), ëim 
vMphy coléoptère d'un beau vert doré (kh. 
kùtnphem). ëitii hugar, libellule, ëim dhn, 
chauve-souris commune, ^m Mu, Cynopterus 
marginatus , roussette , grande chauve-souris. 

O^ ^O^ iim £aun. Hache (lang. 
myst). Nom d'un ancien bretteur. 

s> 

c^'y èih. Préparer une chique de 
bétel. — ëih halâ, préparer une chique 
de bétel, hah ëih, bétel préparé, ëih halâ 
sa tanrak haîà, préparer un mouchoir de 
feuilles de bétel, un paquet de bétel. 

S) 
^Y ^^ (bahn. çih). Tracer, tirer un 
trait, peindre, dessiner, ébaucher. — ëih 
fjak C, dessiner, ëih jhik khan, dessiner la 



Digitized by 



Google 



t29 



[èUi-èub.] 



bordure du vêtement. èihjjpi>û èatnaun, faire 
une raÎG) rayer, èihgan krôh tamauiï, tracer 
une raie au milieu de la nervure, nupk taéél 
êih gan krih tamauà {éamaim) patëi, tracer, 
avec rindex, une raie au milieu de la ner- 
vure du bananier. 

S> 
'^Y ^^ (bahn. jih). Paupières, èih 
nupta, id. 

S> 
0^7 C. dih. Aphérèse de haèik. 
Propre, net 

s> 

if/ï ôik. Déployer (ailes, voiles). 

— èik ikjap G., lever les ailes, s^envoler. 
èik sjfpp pipr A. , planer, prendre son essor (?). 
èik îaya (%a), mettre à la voile. 

s> 

v^/\ èik (cr. ftr). Vexer, brimer, 
taquiner, agacer. — èik kà daUak gaJauh 
kâ dahlak, [il veut] me vexer et me brimer. 

s> 
TTI èik. Abondante?). 

s> 

irr^ èik (bahn. çâ>k). Coudre (?), 
tresser (?). 
s> 
^/\ èik. Nom propre. — po èik 
kauk, id. 
S> 

c^/^ èikulji. Crus Antigone Linn., 
la Grue antigone (ann. cm $éo; kh. 9ai kriel). 
S) 
Q^ SI èîn (ann. chinh; bahn. èin, èën). 
Voir èù>n. Gong, cymbale, grosse cymbale. 
S) 
^Vi èin. Aphér^e de kaèin. Bouton 
(d'habit). 
S> 
^Vi èin. Nasse. 

s> 
^T'Çûl èiîk. Une drogue, un remède. 

— jm èin, id. 

O^'H èit (= phik; skt. citta). Foie, 
fiel (lang. myst.). 

DICT. GAM-PBAMÇAIS. 



T"VI èin (?). Détester (?). — èinhai 
èainomaun, détester ou aimer (?). 

<rk\ èil (skt. cUaf). Un serpent. 

^ èôi (atj. èëhxk). Voir kaièëi. Prince, 
maître, appellatifdes divinités inférieures, 
des membres de la famille royale; mon- 
sieur; une constellation. — èëi nai, mon- 
sieur et madame, batuk èèi, étoiles d'une 
constellation. 



"^ C. èu (bahn. fa). Bavard. 
eu y semeur de discorde. 



èaiy 



P 
O^ èû. 



Ghaux. 



^1/ èum (bahn. èum; day. ntim; jav., 
mal. ^Miffi). Embrasser, baiser, flairer. — 
kwpr èwf^, tenir dans ses bras et flairer 
(= embrasser), èwfi tatUm, baiser la main. 
èwfi takai, baiser les pieds, èwfi ^u, respirer 
Todeur. èmgi baûuœr C. , respirer la fleur. 

ICy^^ èamri^. Voirà^. Étrange, 
extraordinaire. 

^^Y ^^ (bahn. poA; jar. èuh; sed. 
è<ph). Brûler, incendier; incinérer, créma- 
tion; moxa. — èuh apuëi, allumer le feu. èuh 
ralan, brûlerie chaume, èuh sah, incendier 
la maison, èuh laûik, brûler le ciel, le ciel 
brûle, èuh hakul, enfumer, exposer à la va- 
peur, èaih jrû bantv èuh, appliquer encore 
un moxa. paèuh pucpèjhak, irriter, exciter à 
insulter. 

Ov'Y èu^i. Voir èuk. Chasser ( au fusil ). 
— èuhphau, tirer des coups de fusil, momur 
èuh y uraû èuh, chasseur. 

O^^ èuh. Voir èuk. Num. des fleurs; 
tige, pied, pédoncule, pédicelle. — haûu(pr 
klâu ètth, trois fleurs. 



mrillHCKIK ««TIOSALC. 



Digitized by 



Google 



[6iih-do»n.] — «•( t30 



0^^ èuh. Voir èuk ËnGier, passer, 
niellre. — euh karah dx tanin, passer la 
bague à son doigt. 

X^ C. Ôuh (kh. èruh). Tomber 
(fruits ou feuilles). 

X'/i èuk. Voir èuh. Enfiler, passer, 
mettre, embrocher, se vêtir. — êuk karah, 
passer, porter une bague, èuk dm saun kaun 
mo>h, [elle] portait deux paires de bracelets 
d'or, èuk patih, se vêtir de blanc, èuk di ta- 
ûœn, porter à la main (un paquet par la 
ficelle), èanuk èuk akan, brocbelle de pois- 
sons» èuk anôk kabàu, perforer la cloison na- 
sale des jeunes buffles, nu èuk akauk nu tamo 
dalaifigauk, il fourra sa tête daos la marmite. 

^T'/i èuk. Voir èuh. Tirer, décharger 
(une arme à feu), lancer (une flèche). 

X'/^ C. èuk (kh. èôk). Boucher un 
trou, calfeutrer. — èuk èanuk (= kh. èôk 
èhnôk) , calfeutrer. 

^Xn C. èuk. Voir èuh. Num. des 
fleurs; tige, pédicelle, pédicule, pédoncule, 
pétiole. 

ir.Vi ^0/>r) ôuntanan. Acre(?), 
âpre(?). 

Xfl eut (skt. chattra?). Parasol (?). 
— èuttuèi uran, suivre quelqu'un avec un 
parasol (?). 

'Xtl eut (bahn. fat). Sans tache net- 
toyé, essuyé. — mut eut (= kh. màtmàû)^ 
uni, propre, net. 

J 
'^O/^^^Q^ èupîcn. Baie, partie 
de fleuve qui entre dans les terres; échan- 
crure, concavité. 



^ xP| C. èub (kh. èuf). Répéter des 
paroles magiques. 

<r?^\ èubio'n. Rameau; pointe. 

XûTI èur. Voir èû. Chaux; chaux de 
coquillages. 
p 
fT/^if èurù. Les Curus, nom d'une 
peuplade de TAnnam. 
S) 
(rt^?K^^<\ èurumin. Voir èœrmin. 
Miroir. 

X^ èô», èô'a, èô'â, èô'ah, ôo'ô 
(= jo>). Particules finales explétives. — 
i^kauv, oui-dà! du è<yh èù>, je n'obéis pa8(î). 

^^^ A. èô*a (ann. chwa). Recevoir 
chez soi, donner Thospilalilé, loger. 

"rn A., ^'Tn c. èck (jar. 

èik; këo èot; phn. juk; rad. èuk; Bl. H. 90). 
Montagne, mont. — è<yk èar, id. è<ykglaun, 
haule montagne, dik èo>k dik èar, gravir les 
monts. è(fik ai blan, nom de lieu, èoi^k daniû 
kruk, nom de lieu (kh. Phnom ùmèàn Tonsoh). 
èo>k djpn) kasa C, nom de lieu, ètpk pO, nom 
de lieu (kh. Phnom Lok). tamoni èc^k, nom 
propre. 

J . 

X>^ ôo*k (stg.<5«(^jt). Grand'mère; 
aïeule, vieille. 

J 

c/\ èo*k. Voir èo^t, èù't. Mensonge, 
erreur, illusion. — puœèèœk, mentir, trom- 
per; se moquer, railler (?). 

J 
X'Vl ècn (bahn.^^éii). Voir èin. Gong; 
titre, dignité; nom propre de sauvage Ka- 
hauv. — aJUjLun èom, frapper sur le gong, 
battre les gongs, èom tak, nom de prince, on 
^o>/{, un personnage historique. 



Digitized by 



Google 



'-^^>{ 131 ) 



v\ \. èôn (ann. chûmg). Témoin, 
témoigner (en justice). — vap fôn, être 
témoin. 

'T^fl, 'T^fl èo't, ôô't. Mentir, se 
vanter. — pno>ééo>t, id.; hâbleries. 
J 

T^'H èO't. Voir tel, clat. Sauter, 
bondir. — è(Pt ta amâu, bondir dans le 
fourré. 

^ S> 

O^OH^^'S^ ÔO»rmin (bal. sormin; 
mak. èarammen; mal. éermin; tag. sahmin). 
Miroir. — haluh ëormin, se mirer. 

T'o)!^^ C. èœrval^ (kh. tram). 
Pagaie. 
r» 
^ 6é. Particule finale explétivc. — 
tè katw, certes, donc. 

'^^Vi èen. Voir ëatû. Gong, tam- 
bour. — ganipû ëeh, tambour allongé. 

^O^-n èet. Voir^o»!, çiat. Bondir. 

^IT C. èai (kh. ëai). Changer, dé- 
penser. — éai jen, changer des sapëques, 
dépenser des sapëques. éaiparjak, dépenser 
de Targent. 

^^ C. èai (kh. ëhai). Frapper du 
pied. — lanwm èai, Téléphant frappe du pied. 

^^ 6ai (ann., bahn. èai; kh. car). 
Résine, suc résineux, baume. — dmmèaiy 
recueillir la résine, èai sa auiï C, résine 
solide. 

^irr^. c. iaiauk, pron. êè-o. Voir 
èijpp. Se soumettre. 

90^^ èaih (bahn. çeh; stg. èàh). 
Eclore; se lever, s'entr'ouvrir (?), s'épa- 



[èôn-èain. ] 

nouir (?). — bauh mœnuk èaih, les œufs de 
poule éctosent. padaih bauh nwmuk, faire 
éclore les œufs de poule, mœhauh sa bauh 
blauh èaih àua drèi, pondre un œuf d'où 
éclosent deux petits, talabuh èaih, avorter. 
kumar talabuh èaih, avorton. 

V j^Y Jaih. Jarre, pot. — èaih èur- 
min, une sorte de jarre. 

^IT/] èaik. Part, finale affirmative, 
impérative et explétive. — abih èaik, tous, 
tout, hœn dl dahlak èaik, plus que moi , certes ! 
brëi gaffi ^om èaik, bien fermer la porte. /;«- 
mœtai èaik, bien tuer, tuer raide. èaik kauv, 
ainsi, seulement. 

^irr^ èaik (stg. èiak). Placer, poser, 
disposer; laisser, déposer; jeter, sortir, abju- 
rer, se dégager; hors, dehors. — èaik drëi, 
se mettre, se placer, èaik anap, mettre en 
face, pok èaik, placer en levant èaik dl nauk 
çanœn, placer sur le lit. èaik nauk phà, placer 
sur ses cuisses, sur ses genoux, èaik uran vo^k 
pak taun, placer derechef Thomme au mira- 
dor, èaik trun, déposer, mettre bas. ^atJt anaun 
iâ trun, poser sa charge d'eau. aJih èaik, dé- 
charger en partie. èaÙc vœk, laisser, èaik pak 
halëi, déposer quelque part, où a-t-on laissé? 
èaik dalarii lion, garder en soi. èaik daUntfi son, 
déposer dans la maison, èaik ai momuk dauk 
dï dai, laisser la sœur poule au campement. 
èaik nu ^om khan ïo, si on le laisse, il mange 
trop, èaik krôh val C, laisser au milieu de 
la plaine, èaik tram (=kh. tram) C, mettre 
tremper, èaïk anôk, charger h balle, èaik 
agama, abjurer sa religion, èaik mom san kâu 
C, descendre de ma maison, saiè èaik C, 
jeter, mœk èaik, emporter, pa anaih èaik di 
kroh, faire rapetisser au milieu. * 

^^Vi èain. Voir èin, èeû. Gong, 
cymbale. — ataun èain yatn (== kh. yàm) C. , 
battre le gong de veille. 



Digitized by 



Google 



[ôaiy-ôaun.] — «K 132 

O'yqn èaiy (ann. cA^). Thé. 

9Tnn X C. èaiy eu. Bavard, 
semeur de discorde; hargneux. — ëaiy ra- 
yaiy, ëaiy rubhaiy (pron. té, rayé, rubhé)^ 
grommeler. 

^^ èom. Nom propre. — po àm 
bar, nom propre. 

•^ jy èoh. Numérale des fleurs, 
fleur, fleur entrouverte. — sa êoh banu, une 
fleur, kapah êoh, gousse de coton, fleur 
blanche du cotonnier. 

^^y èolj. Grain, graine, semence. 

^T^ 6olj. Se briser (flot). 

^T èau (kh. ëau). Voir ûcauv. Petit- 
fils, neveu; appellatif. 

ç- 
^ir c. èau. Voir àih. Brûler, inci- 
nérer. — ëau nupn apuëi, brûler au feu. 

^X c. èau (kh. ëar). Voleur (?). 

^ir c. èaum (kh. ëom). Entourer, 
envelopper. 

^ir c. èaum (kh. ëam). Juste, di- 
rect, précis. 

^T^ èauh (bahn. ëoh). Ruer, frap- 
per du pied; donner des coups de bec, bec- 
queter; piocher, creuser, bêcher; piquer, 
arracher (les yeux). — a»axh ëauh, le cheval 
rue. ulà ëauh, le serpent jnord. ëùptii {ëjtm) 
ëauh padai, les oiseaux becquëtent le riz. 
ëauh bauh nw>ta, piquer les yeux (avec le bec). 
ëauh akauk akan, donner un coup de pied 
à la tête de poisson; l'envoyer tomber. 
dahlak ëauh Hu Kbuh, je Tai heurté et ren- 



versé, ëauh ikan, enferrer le poisson, tim 
ëauh g<pp, les oiseaux se battent à coups de 
bec. ëauh ino, insulter, ëmih haluky bêcher la 
terre, ëauh hban, creuser une fosse, ëauhjiah 
barahufi C. (-» kh. ëoh ëà prahm), creuser 
un trou, ëauh jaleû, enfoncer la bêche en 
terre. 

^IT^ C. èauh (kh. ëoh). Se sou- 
mettre. — paëauh C. (== kh. banëoh), sou- 
mettre. 

^Tn èauk (skt. çoUaJ). Pleurer, 
sangloter, gémir, se lamenter; pleurs, gé- 
missements, lamentations. — ëauk tasuœk 
C, se lamenter, lamentations, ëauk hja, 
pleurer et se lamenter, hja ëauk, pousser 
des sanglots. 

^Xn èauk (bahn. &)»*). Voir ^««A. 
Piocher, bêcher, creuser, défricher, ameu- 
blir. — ëauk haluk, piocher, bêcher la terre. 
ëauk rauk, couper, creuser, défricher. 

^Xn èauk (jar. jimJ). Hache (?). 

^Xn G. èauk (kh. ëhk\ Lemna 
minor Linn. (Légumineuses), lentille des 
marais (ann. hki). — aiùui ëaxik C, lentille 
des marais. 

^Tn G. èauk (kh. ^Aài). Éclair- 
cir(?), éclairci(?). 

^Xn G. èauk (kh. ëhhk, ëhuk). 
Enlever, arracher, prendre de force. — ëauk 
drap, ëauk mœk drap, enlever les biens par 
violence, ëaukpatuèi, enlever, rapt. 
^^ 

^^ èaun. Nom propre; un oiseau. 
— ëùjfi ëauh, hache (lang. myst.); nom d'un 
ancien bretteur. 

^ir I. èaun (= ërauh). Insulter. 



Digitized by 



Google 



133 



[èaun-èio'p.] 



^ir C. Ôaun (kh. ëm). Demi-picul 
(env. 3o kîlogr.). 

c 

^^ èaun (kh. èan). Voir itùWi. Vou- 
loir, désirer, méditer (un dessein , une ruse). 
— èaun omit, aimer, ëaun khin bâ, désirer 
conduire (= ëpouser ?). èaun Jûft biniai, user 
de ruse, ëaun bidi biniai lo, adroit à feindre, 
astucieux, èaun bidi bmiai èaga kicm nupthuhy 
user de ruse avant d'attaquer, en attendant 
Tattaque. 

^ S> 

^0^0^^ èauèik. Égoïste, avare, 
harpagon. 

^T'fl c. èaut (kh. ëai\ Stationner. 

n^O/^ èaup (kh. ^n;stg.^Ai?). 
Nouer, lier, attacher. — ëauf \uh, nouer ses 
cheveux, ëauf hna, attacher les plateaux à 
la palanche, au fléau à porter. 

n^OT^ C. ôaup (kh. éàp). Rado- 
ter, rabâcher. — ëaup rabaup (= kli. éap 
rabàp)^ id. 

(kh. èàp). Fin, fini. 
ç- 
^TOH c. èaur (kh. èar). Tracer, 
écrire. — èaur étiah, tracer sur le sable. 

-^O^^ èauv. Amas (de terre, de 
sable); dune; langue de terre. — èauv èuah, 
banc de sable. 

^O^ v4n 6auv, aphérèse de ta^tw, <t- 
èawD (ann. cnàu; kh. èau). Petit-fils, neveu; 
toi, appellatif pour adresser la parole à un 
jeune homme ou à un enfant; en parlant 
d'eux on dit taèauv, tièauv. 

ITC^ èiah (bahn. , jar. jëf). Près, le 
long de. — paèiah, faire aller près, appro- 
cher. 



ITCr^ ô|ak (bahn. ètet; stg. èiêk). 
Couper, découper, couper menu, hacher, 
trancher, rogner, peler. — èiak bï raun, 
hacher menu. èiakpano»û, couper, découper, 
piler Tarée, è'iak bakau [pakau C), hacher, 
couper le tabac, ^an èiak bakau, billot à 
couper le tabac. 

T^C^^^ èîap. Voir èùf. Endurer. 

OT^^ èiap (bahn. èapët). Gratter, 
pincer, tâter légèrement. 

OT, OT A. èîim. Voir èiqi. Oi^ 
seau. — ^»ffi barifui, id., les oiseaux en 
général, èntii tkàu par, les oiseaux savent 
voler. èUtii dauk kamrau thrëi, les oiseaux 
piaillent à qui mieux mieux. 
J 
<r\ /\ èio'k (ann. cAju). Voir ^oy. 
Supporter, subir, accepter. — ^o»fc im ma- 
làu, supporter la honte. 
J 
^C SI 6Î0*n. Porter. — nu èhn èaik 
pak halëiy il Ta porté quelque part. 
J 
O^C^ ôîoè. Voir tàpn. Tasse en 
jonc tressé et laqué. 

OTfl èicyt (bahn. èà>kf). Plateau 
pour le riz, en bambou; panier; panier de 
bambou à tresses serrées; un paquet. — 
èufit laêëi, panier de riz. sa èupt halà, un 
panier de feuilles de bétel. 

ITC ^ ijo'n. Une tasse ou bol en 
jonc, tressé serré et enduit de laque, es- 
timé jadis. 
J 

OT^ ^ èj[o'n (=ann. ttèi). Un dixième 
de ligature de sapèques (= 6o sapèques). 

pron. èxu (ann. cAiti). Recevoir, accepter, 



Digitized by 



Google 



[6^o»p-ô^o'n.] 

consentir, céder, être vaincu, endurer, sup- 
porter, souffrir. — èiùf <fe ruffahy supporter 
la misère. èUpp glad, subir le châtiment, é'ifpp 
di o>n, éwf (ft lapa, souffrir de la faim, ë'tipp 
tniûum m tasik, consentir h boire Teau de la 
mer. éiof rauû hà, accepter d'épouser, ëip^ 
alah, céder, consentir, accepter la défaite. 
êhp alah di nu, ë'upp di hû sauii ûu oh, [être] 
vaincu par lui, ne pouvoir lui résister, ëwf 
halar alah, s'avouer vaincu. 
J 
"yÇ^àn^ 2|Q,p^ Poussin, oisillon; 
petits des oiseaux. — anSk éijpp, id. anok 
yàu anok è'upp glai, enfants comparables aux 
oisillons des bois, c'est-à-dire infortunés 
et dignes de pitié. 

^^Q/^ èio'p. Assiette, plat. — 
datjt è'uyp, id. 

irc, ^OT, "TO^, OT^ 
C. èicm, èiem, 6|am, èiim (kh.^o;i<^m). 
Entretenir, nourrir, élever. — ë[em Imëi, 
nourrir de riz. 

'^O ^^ èîo'V (ann. cAtAi). Natte. — 
tim lan, natte étendue, èlon) ban, petite natte 
pour disposer aux fêtes le bétel d'oblatiou. 
è'ion) du, natte bariolée, èifpv hakauk, natte 
de Nipa fruticans. 
p 
cl èyâ. Monter (eau), inonder. — 
iâ êuâ, inondation. 

O^Y ^yah (bahn. éucph, (oAh; hal. 
ëoi; jar. ëuah). Sable. — 6tiah jai, le sable 
vole , s'éparpille, èuah glaun , ënah puHh , noms 
de lieux. 

^6 Y ^U^ ('Své èev(p). Tourner, dé- 
crire un cercle. 

'^/^ C. ôyak (kb. ëhvak). Nouer, 
entrelacer, enlacer; ceindre, enrouler au- 
tour de la têle; se retrousser, relever son 



( 134 ).€^ 



pagne, ses manches, etc., en les serrant, 
retroussis , bord , nœud. — èuak kam di akauk, 
placer ses mains croisées sur la tête, akak 
éuak, faire un double nœud, ëuak phiq^, 
extrémité du sampot, du pagne, relevée et 
rattachée par derrière, mœéuak, enlacés, 
dans les bras l'un de l'autre; enlacer, vak, 
buakëuak, troublé, bouleversé. 

^7/1 èyak. Composer des poésies; 
poète, auteur. — nap èuak, se divertir, 
réciter des vers. 

O^/^ i\Làk (bol. uôk). Mentir, trom- 
per, duper. — èuak nwnn, mystifier. 

ifl/\ è^ak. Cérémonie conjuratoire 
qui consiste à s'oindre le corps, les mains 
et les pieds en proférant, près d'un nid de 
termites abandonné, une incantation ma- 
gique pour apaiser et chasser les ombres ou 
les esprits malfaisants. — adauh èuak, sorte 
de chant lémural cadencé. 

j 
0}r^ 2^an. Voir èauii. Désir charnel; 
penchant, inclination (?). 

oic\ èuaè. Changer, remplacer (?). 

ci^ 6^ar. Effiler, aiguiser en pointe. 

(TJ^x èjjal. Menacer, effrayer. — 
èualnupû nauk C, menacer d'en haut. 

O^/^ èyik (al., bol. kaèoh; bahn. 
goçoh;jay. èuh). Cracher. 
fr p 

"X, ^^ c. èyôN èuô. Efiîlé, 
pointu, aigu, aiguisé; frotter, aiguiser. — 
èuO» dakè, èuo daké, frotter, aiguiser ses 
cornes (?) ; ( bœuf, buffle ) aux cornes pointues. 

O^^ 6uo>n(kh. èwm\ Moment, in- 
stant. — dx èmm, à un moment (donné), 
en cet instant. 



Digitized by 



Google 



M.( 135 )m 



[ôjjo^-ôrulj.] 



^lOi^ èuoh. Voir èuh. Fleur. Numé- 
rale des fleurs. 
s> 
iiXiifi ^W^ày pron. ètii. Pointu, 
aigu, en pointe, pointe. — boh Ubun tamuh 
ètmétagok, voir la pousse de bambou qui 
pointait. 



i' 



^^ G. 2ram (kh. &mfi). Frapper 
du pied. — âratfi akauk, frapper la télé du 
pied. 

Ç^Y 6rah (hal. ëirro»). Indemniser, 
indemnité, compensation. — ërah kumèiy 
amende au profit d'une fille enceinte, érah 
uran, indemniser, par exemple, les parents 
d'une fille après rupture, ërah kumèi nan 
blmh Iwd baik jym kùpti Ira juay, indemnise 
celte fille et quitte-la, ne la courtise pas 
davantage, paérah, faire indemniser, exiger 
rindemnité. 

yj^/l ôrak. Lancer, monter, s'éle- 
ver (cerf-volant). 

('m G. ôrak (kh. èràk). Voir 
érauk. Pousser, enfoncer, charger (une arme 
à feu). 

yj*/l 2rak. Onomatopée. — érak 
érak, imitation du cri du margouillat (petit 
gecko des maisons). 

ÇT èfan. Voir êrom. Édifier (?). — 
cran ëup, faire, créer d un mot. 

Çy^ G. èran (kh. ëran). Toufiu, épais. 

yT^'yi {ran (kh. âran). Pousser, 
frapper. 

('TTl G. èray (kh. étiwë, sroè). 
Verser, répandre, arroser. — éray jâ, verser 
de Teau. 



i- 



i- 



prJD G. èral (kh. èrd). Éclat, 
briller. — kadah ëral, éclairé, lumineux. 

^^ G. èrim. Voir ârom. Faire, ac- 
complir; édifier, élever, construire; faire 
construire, édifier au moyen de paroles 
(magiques); faire apparaître (un objet, un 
palais, etc.). — ërm nap tnaligëi, créer une 
tour, un palais, édifier une tour par enchan- 
tement. 

yXy ôrih. Signe du superlatif: très, 
beaucoup, excessivement; étrange, bizarre, 
extraordinaire, rare; différent, modifié, 
changé; étranger, exotique. — èrih dai, 
excessif, lo érih, quantité extraordinaire, en 
masse, èrih bikan, étrange. mù>k hugat ërih 
di paléi, quoi de nouveau dans le pays? uran 
ârih, un étranger. 



p^n èrik. Odeur. 



iprr^ èrik. Voir érih. Étonnant, 
surprenant. 

yO^fn èrît(kh. êanrël). Grillon, cri- 



cri. 



7 ^ 

(ry^il ôril. Glisser, ramper. 

(ry^ ôrù. Voir ëurû. Les Curus, une 
peuplade sauvage en Annam. 

(ry/ ôrû. Un arbre merveilleux. — 
kalik ërûy une écorce médicinale, rok phun 
ërûy déraciner Tarbre merveilleux. 

ÇT^ ôruh. Éteindre; tremper (?), 
enduire. — èruh apuëi, éteindre le feu. 

yTf' Y irofe- Venir féliciter, rendre 
ses devoirs; réjouissances, ri les, cérémo- 
nies; invités, hôtes. — èruh patau, venir 



Digitized by 



Google 



[trak-èrank.] 

féliciter le roi. fruhdanfi, invités, hôtes, donfi 
uraû mœrai èruh dcaj[i, tous les hommes venant 
en invités. 

ÇT^/1 èruk (bahn. çiprû). Frisson, 
émotion, agitation, trouhie moral ou phy- 
sique. — àruk èruèi (èruy, ërnaiëi)^ frisson- 
ner, tressaillir de joie, être éperdu d'amour, 
frémir, émoi; sangloter d'émoi. 

yX'/^ èruk. Barre (?), verrou (?), 
pince épilatoire (î). 

^{X^ C. èrun (kh.iVattil). Dru, 
serré; se placer sur. 

^XTl, l^, ^(X èruy, èruôi, 
ôruaiëi. Voir (ruk. Émotion. 

Çy^ èro'm. Milieu, intime. 

fy^ èrch. Nord-Est. — mu énph, 
aller au Nord-Est. 



^ 136 )^- 



i' 



\/lrV\ 6ro*n. Poser, placer, mettre 
(sur), superposer. — âro>à Aauk, poser sur, 
placer sur. énm bratfi, poser la flèche (sur 
l'arbalète). 

ÎX Ir.Vi, ^f'T èro>n, èrôn, 
iren. Voir (rim, âraû. Créer par acte de vo- 
lonté, tirer du néant au moyen d'incanta- 
tions, proférer des paroles magiques; évo- 
quer, faire apparaître, faire naître, susciter. 
— po inO» nSgar éro»û ïasëi, la déesse Po Inô 
Nôgar créa le riz. 

0?:T^ èraih (bahn. çarik). Décou- 
per, dépecer, déchirer, mettre en pièces, 
en menus morceaux , fendre ; enlever Técorce 
par parcelles. 

OÇT^^ èraik (bahn. çon^k). Hâtif, 
précoce. — padai èraih ^ riz hâtif. 



^(O^ Sîl èrain. Voiràwi, èrcm. Pro- 
férer, répéter (des incantations, des paroles 
magiques); créer, faire naître. 

0(/y^^)r\ èraiy. Couper, tailler. 

^ V^ èron. Voir èran. Placer sur, su- 
perposer; atteler (?), placer, laisser. — 
èwh Aauk, placer, mettre sur. mo>k hAàu 
éroh yàu, mettre le joug sur le buffle, iraà 
raun, ànm natik raun, poser sur le dos. 

^(P^ C. èrau. Voir ëarau. Merle, 
étoumeau. — ërau hudo»^, merle parleur. 
érau buk, un autre oiseau, étoumeau des 
champs. 

^V^' ^V^ èraum, craiaum, 
pron. érêom (kh. ëram). Trépigner. 

^Çy^^ ôraub. Ruisseau, source, 
torrent, cascade; flux, rejeter au dehors; 
dysenterie, diarrhée, vomissement. — 
<^auh aih, diarrhée, èrauk nuptah, diarrhée 
(accompagnée de) vomissements, ërauh 
karan, ârauh haraiky noms de lieux. 

^i^y c. Ôrai* (kh. ërah). Égali- 
ser, aplanir; facile(ment), aisé(ment). — 
èrauh kayàu, dégrossir, équarrir le bois. 

^?Xri G. ôrauk. Pince. — 
crauk tmak balàu èabuëi, pince épilatoire. 

^{m ôrauk (kh. ëràk). Enfoncer, 
introduire, mettre dans, enfourner, charger 
(un fusil); saucer, tremper. — érauk Aoto, 
prendre une chique de bétel, érauk pkau, 
chaîner un fusil ; ârauk asar pkau G. , charger 
un fusil k balle, érauk 4inuh, mettre aux ceps. 
érauk kà tiéauv, donner la pâtée au petit-fik. 
érauk di batal, enfoncer dans Toreiller. érauk 
ni ruak, être de plus en plus mal, s'enfoncer 
dans la maladie, érauk nuptkin, tremper dans 



Digitized by 



Google 



la saumure; préparer la saumure, érmk 
çuan, envoyer Fâme, introduire Fâme (dans 
le corps du mort au moyen de la puriûca- 
tion) [rit. fun.]. paêrauk, ingurgiter, four- 
rer, introduire. 

^(VH C. èrauk (kh. dràk). Val- 
léc. — èrauk ëo>kj passes, passes de monts, 
cols, dëfilés, vallées. 



^^ 137 y^^- [èrauk-èhap.] 

'^prr^ èrauk. Voir ^fluA. Torrent. 

W^ èraun (=èaun). Insulter. 

^077 èrçah (=rtuiA). Choisir. 

r - 
ir/} èlauh (kh. èànlas), Inlervallo. 



m 



m 



-iz^^ 



17^, 1(^ èha.Ving1rdeuxième lettre 
de l'alphabet èam. Les 6ams de TAnnam 
rappellent akhar prauû w lettre majuscule 1) 
et parfois la prononcent à peu prfes comme 
la sifflante dentale s (=» ann. x). 

"TST èha (bahn. car). Gong, cym- 
bales, tam-tam. 

O^ C. 6ha (kh. èhar). Se fendre, 
se gercer. 
p 
'T^ A. ôhâ (ann. xà). Maire; chef 

des notables. 

l^r^ èhak (bahn. iaf). Douter, 
soupçonner; envie, désir. — èhak hâtais 
jalouser, envier. 

^VéT^C^ Ôhakala. Foudre, ton- 
nerre. 

liy ôhaù (bahn. çàri). Clair, bril- 
lant, éclairé, lumineux. — triupé paêhan, 
éclairer en allumant. 

ly èhan (= (hai). Comme, de 
même que, ainsi. 

Iiy^ èhan. Soigner, panser; porter de 
l'intérêt. — èhan èaal C. {==^èhw èaal), soi- 
gner. 



"O^^n C. èhanal (kh. èhnhl). 
Ktonné; s'étonner. 

O^fl èhat. Voirpit^t. Sauter, bondir. 
— èhat èakadàu {èakaiuû), bondir et sau- 
ter, sauter et franchir. 

O^fl èhat. Un jeu de main. — 
vom èhat, id. 

O^n (]. èhat (kh. èhot). Filouter; 
abuser; égarer, tromper. — paèhat, trom- 
per. 

l^X-n C. ôhanut (kh. èhnot). 
Sort, loterie; rayure (?). -^phlaunèhanutC. 
(=kh. phhn èhnot) ^ adresser des lettres 
anonymes, èhut èha$iuty rayer (î). 

0^0/"^, 0^^7 C. èhanch 
(kh. èhnâh). Vaincre. — hûjëi èhanù>hy vic- 
torieux. 

IT^OTC C. èhanio»n (kh. èhnâû). 
Épuisette, panier à pêcher en forme de 
pelle. — èhanwni yàu akan, épuisette à pê- 
cher le poisson. 

ll7:P^(, èhançëi. Cuiller, truelle. 

O^ÛT^ G. èhap (kh. èhap). Tom- 
ber, fondre sur (oiseaux de proie). 



Digitized by 



Google 



[èhap-èho'h.] 



-^».( 138 y^^-~ 



O^Û^ C. èhap (kh. éhap). Aigui- 
ser, limer. — baséi êhap C, lime à aiguiser. 

0^ ^û^ èhamar (jar. hmar). Prompt, 
rapide, agile, leste, alerte , vif. — ëhamar 
takaif aux pieds agiles (cf. ^moSoixrtf), ëhamar 
tanœn, main habile, leste, èhlah ëhamar, 
esprit alerte, vif, prompt. 

^lyW.C^ c. èhamul (kh. ëhmél). 
Mâle; viril (?); une ancienne écriture (?). 

lyy^QP'. èhamo>r. Voir MaiiMir. Qui 
se hâte. 

lyWc^ c. èham90'n(kh.(^Amttow). 
Commerce , négoce. 

ci^j/ èhaya (mal. ëahàya, jav. 
(^aAya = skt. châyà). Éclat, lumière, splen- 
flour. 

O^OnO^ ôhayya {=ëhai). Comme. 

0^0)1 ôhar (bahn. par). Gong chi- 
nois en mëtal, dépourvu de renflement. 

lyC^oH c. ôhalas (kh. ëhlàs). Ca- 
pnble, habile, alerte. — akal {agal) ëhalas, 
intelligence, habileté. 
1t 

IT^C^nn c. èhalô'y (kh. ëUon). 
Répondre. — ëhahy g<yp, dialoguer. 

l^^CV^ c. ëhalauk (kh. iUak). 

Découper. — ëhalauk kayàu, tailler du bois. 

IZPCXri c. èhaUo't (kh. ëUiet). 
S'obstiner. 

:7^n ôhik (bahn. çU). Coudre. 
s> 
ffO^y] èhit. Luxation, foulure. — 
ëhit iakaiy foulure du pied. 



Iiy)^ G. èhum. En face, vis-à-vis, 
bouche à bouche, face à face. 

l/y/P^ ôhuk. Voir chun. Tort, faute , 
erreur; soir, nuit, obscurité. 

l^M C. ôhun (kh. ëhuû). Anse, 
baie fluviale. 

c(f/Vi ôhun. Voir ëhuk. Manque, 
faute, maladresse, impair; vainement, en 
vain; manquer (but), passer à côté. — 
dnah ëhun, chercher en vain, ëuh ëhuû, 
manquer en tirant; tirer (un coup de feu) 
et manquer. 

"y^/f1 C. ôhut (kh. ëhot; kui ëhot). 
Niais, benêt, nigaud; étourdi, disirait, fa- 
cile à tromper. — paëhul C. (= kh. hanèhôt)^ 
tromper; mystifier. 

cif/v\ èhut. Irriter, attiser. 

w.fi, ^lyr) ôhut, èhot (kh. 

ëhnot). Étofie rayée, rayé, rayer (?). — ëhui 
ëhanut, rayer (?). 

0^^ 2hum (kh. &M?iAiit). Diriger 
une vapeur sur une partie du corps; ré- 
duire une décoction de plantes médicinales 
en vapeurs; fumigations. — ëhum Utiy, ex- 
poser les jambes à la vapeur- (pour déter- 
miner un efiet thérapeutique). 

O^^n èhul (bahn. ëolf). Pousser. 
— ëhul gaiy tubiak, faire sortir la jonque en 
la poussant. 



tité. 



Cif/ èliàu. En foule, en grande quan- 



ly^ èhoîlj (bahn. euk). Heureux, 
joyeux, content. — (fAo>^ ëaë, très content. 



Digitized by 



Google 



^f^ t39 y^' 



[ôhô'ù-èhauù.] 



l^Vi C. ôhô'ù (kl. êhumry Fraî- 
cheur; silence profond. — jmëhùm, silence. 

'T^fl, ■^'Tèrn èhO't. Voir ^Aal, 
ç'wU Sauter, bondir. 
J 

"T^ûTl èhoT. S'agenouiller (?), lever 
la lête(?). — padfpn êhor, genoux en Tair, 
posture négligée. 

v^cT èhai (bahn. çAy), Indiquer; re- 
commander; concerner. — paèhaiy montrer. 

^co èhai (ann. xay). Moulin à dé- 
cortiquer le riz; moulin; pilon, mortier, 
rouleau à décortiquer; décortiquer, moudre, 
écraser. — èhai padaty èhai brah, décortiquer 
le paddy, le riz. parah èhai, faire voler, jeter 
en Tair (la balle du riz) [?]. 

V j^ èhai. De plus en plus, plus . . . 
plus; très, beaucoup; si, tellement. — èhai 
dauk ihtd prauày plus on demeurait, plus il 
était grand; il grandissait de plus en plus, 
toujours, èhai papaik, ténèbres profondes. 
éhai kauh èhai kraik non èak ban V(pk, plus 
on frappait et plus Tarbre kraik résistait. 
èhai nau èhai, il allait tant que. 

Oiy ôhai. Million. 

>^co èhai. Comme, de même que; 
sans(?), dénué de(?). — puœè èhai gro^ 
katal min, parler (vainement) comme le 
tonnerre et la foudre, oh èhai nuptai bhav min, 
mourir sans (avoir acquis de) mérites, sans 
avoir fait le bien (?). 

O'W èhai. Joyeux (?), heureux (?).— 
ç(ph èhaij çiph èhai bitëi (Jflty), gatlé, joie, 
bonheur; lithun èhai, assemblée joyeuse. 

0'7i^^^ G. èhaik (kh. èhék). Dé- 
couper, coupé. — halà kayâu èhaik, feuilles 
d'arbres découpées. 



^0^^ VI C. èhain (kh. èhêû). Garde 
de sabre (?). 

^O^fl ôhait. Voir èhiat, siat. San- 
ter, franchir. — kukëi èhait dik asaih C, 
sauter un obstacle (à cheval), èhait ta amàu, 
sauter dans la poussière, èhait tabiak, sauter 
hors de. 

0">^f^Q^ ôhaitan(ar.^^Uû^iaàân). 
Satan ; démon , diable. 

50^T1 C. èhaiy. Bleu d'importa- 
tion chinoise. — mauv Maty(=kh. mochê) , id. 

^â&^ èhom. Espérer, croire, conjec- 
turer; espoir, conjecture. — paèhùifi, espé- 
rer, donner de Tespoir, avoir confiance. 

^llTfl^ G. èhou(kh.^W). Bruits confus. 
— èhou lo, bruits nombreux et confus. 

oo^^a/^ C. èhoup. èhup (kh. 

èhot). Imbécile, niais. — pâèhoup C. (=kh. 
banèhot), tromper, duper. 

^TèT.on ^lyi^on c. èhour 

èhour (kh. roèu roèu). En foule, en dés- 
ordre; désordre', confusion. 

^0^ èhaum. S'appuyer (la tête sur 
un coussin). — èhawfi^ bauk, appuyer la 
figure sur. 

^O^n c. èhauk (kh. ^*a4). Voir 
jhauk. Puiser, tirer de, cueillir, prendre; 
ravir, enlever; enfoncement, retrait. — 
èhauk ui, puiser (de) l'eau, èhauk ikan, 
prendre du poisson avec une épuisette. 
èhauk lasèi, puiser du riz [dans la marmite]. 
èauk sait G., arrière-corps de case(?). 

^If^ G. èhaun (kh. èhm, èhûn). 
Angle, coin, recoin, enfoncement. 



Digitized by 



Google 



[6haun-ja. ] 



^ 140 ).€^ 



^0^ 6haun. Injecter, lancer à 
ipoignée, — dhaun hahàu, lancer de la 
cendre. 

^0^ C. èhaun (kh. èhowi). Tendre, 
allonger. 

^IWI, ^'Wl c. ôhaut (kh. 
thoi). Sot, siupide, étourdi. 

'^lf^9^ c. ôhaut (kb. ëhot). Exact, 
efficace. — thaut tatOu, exact, juste. 

^7^0)1 C. èhaur (kh. èha ?). Fi- 
louter, tricher. 

^^^^^ èhauv. Onomat. : clapotis, 
bruit de reau. 
p 

^^v èhiâ (babn. rto»). Fuseau; que- 
nouille; rouet. 

''y^^^'^ C. ôhiam. Soudain, subir. 

o&\Y ihj[a]^. Lisière, bord, limite. 
— chiah glai, lisière de forêt, éhiah habaun, 
bord du quai, de la rive. 

i^cn A., 'mri c. éhjak, 

èhiat. Voir éhht. Prix, cher. 

^-yyj^Or-^ èhj[ap. Ailes, pennes. — 
(îïfc ëlmp, lever les ailes, prendre son 
essor. 

^7c?v Cyl 2h|ar. Ajuster, égaliser. 

c&\ àbjo*!!!. Coupures, rognures, 
raclures. 



^ 



lyK" C.èhio'n(kh.MiWO. Oblique, 
indirect, détourné. 
J 

O^fl ôhio't. Voir ëUaU Cher, coû- 
teux, de grand prix; prix, valeur (d'une 
chose). — Araf ëhijyty choses chères, èhùpt 
lo padih, c'est très cher là. ékùpt du parmk, 
seul l'argent est cher. 

^6 Y ôhyah. Rapide, prompt. — nu 
mai dhuahy il vient soudain, promptement. 

û^ ôhyan. Bondir. 

O^^in c. èhço'l (kh. ëUd). Brûler, 
chauffer, s'enQammer; s'échauffer, s'animer, 
s'emporter, s'irriter facilement 

^0^, ^0^ èh^iai, pron. «wf. 
Longtemps, long. 

^0^^ ôhuai.Oueue(?), extrémité (?). 
— battit (^i!;) ëhuax, (lie) pointe d'amont et 
d'aval. 

\^ èhro'ù. Mal, à tort. — fan 
Mr(pn, mal entendre. 

"^n C. èhlak (kh. (^flmfcit). Scul- 
pture. — ëhlak kabat (=kh. éhlak kebaë)^ 
sculpter. 

^OH C. èhlas (kh. dMas). Ca- 
pable, habile; alerte, prompt, rapide. — 
êhïas èhmar, esprit alerte, prompt, subtil. 

^y^ c. èhlO'i (kh. èamlon). Réponse. 



y^ 



V ja. Vingt-troisième lettre de l'al- 
phabet iam. 



V^, V ja, jâ. Appellatif des 



gens 
de médiocre condition, familier ou de mé- 



Digitized by 



Google 



i^ 141 



[jaar-jah.] 



pris : toi, lui, individu; ce (C). — jàni, 
ce gars, cet individu -ci. jà ban nam, ce 
garçon-là. ja dam, le gars, le garçon, l'indi- 
vidu, ja rauû yuan kalih, les petits Annamites 
ennemis, les espions, les mouchards (in- 
sulte), jà hol, la plèbe, jà baih, nom d'un 
gardien de buffles, bumaujà, un champignon 
comestible (=kh. ph$k êap âaf). Voir mau. 

V v/ÛM jaar. Soin, zèle, sollicitude; 
méditer, réfléchir. 

Sr jam (bahn. jôm, kh. èàm [=jàm], 
sig. jam). Assiette, plat; panier à vaisselle. 
— jam ahar, assielte, plat pour les gâteaux. 

V jam (kh. ëàm = jàm). Livide, 
blâme, jaunâtre. — ja$ii bauk, visage livide, 
teint blafard. 

Sr jam. Couvrir, cacher, prote'ger. — 
jam rùp v(pk,jam rup, se cacher, se faire un 
voile. 

V^ jam == baàû. Fleur (lang. myst.). 
p 

V V^ jdipjà (skt. janya) = an<ph 
mœnuç. Enfants des hommes (lang. myst.). 

p 

V vO jamjlà. Voir janji. Promettre, 
fixer, rendez-vous. — jaff^ifl harëi, fixer un 
jour. 

V^V^ C. jamdan (kh. éamm). 
Adolescent. 

V^Von c. jamdas (kh. damtâs). 
Geste (du doigt, de la main). — ja$ndas 
tanœn, geste de la main, du doigt. 

^-^VoTl c. jamdœr (kh. èomtœ). 
Adolescent. 

V^OWi C. jamdain (kh. èamtm). 
Grand pas, enjambée. 



V^^^ C. jainnill (èomnih). Mon- 
ture, véhicule. — ja»pnih dlk (=kh. ^om- 
nih éih)^ id. 

. S> 
V^OT^ C. jamnit (kh. (^imV). Voi- 
sinage, proximité; environs. 

y^^OT c. jamnau (kh. ëomnou). Ma- 
rée. — ahinjaffmauy brise de marée, javfi- 
nau kh(pn {=^ kh. êomnou khlân)^ la marée 
montante est forte. 

V^^^ c. jamnja (kh. èamnâ). 
Bonté. 

^0^0/-^ C. jamniap (kh. èom^ 
nâp). Terres basses au pied d'une montagne. 

V^Vir^ C.jambuk (kh. èompuk). 
Article, espèce, genre. 

V^OT^ C.jamral^(kh.<5ammA). Net- 
toyer, juger. — ja^irah gadi ( = kh. èomrâh 
kedèi)^ juger des procès. 

V^r^û/^ C. jamlap (kh. èonhup). 
Insolence, impertinence. 

V^û/^ jamhàu. Flatter, caresser. 

V^û/^n jamhôt. Hoquet. 

V^^ jah. Fautif pour jVA. Fini; déjà. 

V^^ jalt (bahn. ëah). Défricher, dé- 
broussailler, ne^oyer. — jah glai, abattre 
les bois, débroussailler, yah jah apuh palà 
taûiyyy si l'on débroussaille le champ on 
plantera du maïs, pajah, faire débrous- 
sailler. 

V^^9^ jah nam. Nom propre (== 
kh. a khmoè trie Mort^?). 



Digitized by 



Google 



[jak-janaih.] 



^( 142 y%^-- 



ir /i jak ( jar. jat ). Inldligent ; sage , 
savant, instruit, perspicace, fin, rusé; puis- 
sant, efficace, distinct, clair, clairement; 
savoir, connaître. — ihàu jak, savoir clai- 
rement, hoh jak, voir distinctement, jak 
ghfph, intelligence, jafc to, très habile, très 
adroit, jak karak, intelligent, rahjak, savant. 
kw>njak tapa Jk kàu, (il) veut élre plus intel- 
ligent que moi. ho kùpnjak tapa di kau, tu 
veux donc lulter de sagesse avec mo'i'i pajak, 
uranjàjak, savant. 

V^/i jak. Le ^'a annamite, mesure 
de capacité contenant environ 37 kilogr. de 
riz. Le/aX^éam, qu'il ne faut pas confondre 
avec le ffia annamite, vaut 7 jaluk «tbols 
boire, écuellesT). b jak font un kajo, 

V^r^ jak (bahn.jâfc). \oir juk. En- 
gager, encourager, inviter, exciter, pousser, 
exhorter; réunir, rassembler. — jak go^p, 
s^exciter mutuellement.yaX;pano>A, s'encou- 
rager, s'exhorter, jak g<pp pajal atauû, ils 
s'exhortèrent à les cerner pour les battre. 
jakmuknanhuak, engager la vieille à manger. 
jak go>p padiph, se réunir pour s'arrêter, 
décider de s'arrêter. 

V /^ jak {=juak?). Fouler aux 
pieds, marcher sur, mettre le bout du pied 
sur. — jak ûauk, monter, gravir, mettre le 
pied sur. 

S/P'^TÏ jakat. Parier, dire; confu- 
sion, désordre, mêlée de joueurs. — nap 
jakat, sç divertir, se récréer. 

Vr^V^ jakadebi (skt. jagad- 
devï). Nom d'une princesse; divinité (?). 

V /^/^ jakuk. Unir, assortir. 

V^J^r^ jakuk. Plier, tordre. — 
jakuk havëi, tordre, plier une baguette, nn 
rotin. 



V^^r^C^ jakaul. Puits, citerne, 
fossé, noix de coco(?) [poét.]. — jhauk {ëhauk) 
iâjakatUy pttisejr l'eau du puits. 

V^r^^ C. jakran (kh. èuàkiwi). 
Foyer; foyer, fourneau portatif. — jtJsnm 
padauk ta taiy, appareil à faire le thé, bouil- 
loire, théière. 
r 

Sr -C^ jagâ. Épier; attendre; veiller. 

y^^O^OT^ jagannô'tha. Jagan- 
nâtha, un nom de Visnu. 

Sr jan (bah. i^tfn). Grand, puissant. 
— jan janon, grand, puissant, imposant; 
honneurs, dignités; race, caste. 

Sr jan (bahn. jân?). Porte monumen- 
tale, grande porte; seuil; cour royale. — 
khik pabah b(yn jan C. , garder une porte. 
^<pnjan,pabah J^cnjan, ported'un monument, 
porte monumentale, porte d'un temple. 

Sr jan. Frapper, choquer, heurter; 
choc, saccade; saccader, scander; déclamer (?). 
— jaii di han, heurter la rive (barque , etc.). 
jan nu ërefi {èrom)^ il profère des formules. 

V A. jan*(=/iyan A.). Aussi, égale- 
ment, de même, ne . . . que; toujours, ja- 
mais, tout (quelquefois explétif). — jan 
taphia phun non, également à côté de cet 
arbre, lijan dahlak oh kin laê habar réi, de 
même en ce cas je n'ose rien dire, laé ho 
tanin jan ôh hu, nw^ah takai lijan oh hû, tu 
n'as pas de mains , quant aux pieds de même 
tu n'en as pas. jan patau, le roi aussi, jan 
lakàu, demander de même, jan bà, conduire 
aussi, jan takadha, accorder de même, s'ac- 
corder. /an /?flf an, beau, belle également. 

V ^ V Y janaih (mal. jernih, day. 
jaratiih). Clair, transparent, limpide. — m 



Digitized by 



Google 



~vv( 143 )f^— 



[jajuhHadijâ.] 



janaihy eau claire, tasikjanaihy ia mer trans- 
parente. 

V^Vy} G. jajl* (kh. ëoëuh). Se- 
couer, remuer. 

VVl^ G. jajun (kh. èanéun). 
Transporter. — jajun drap, transporter des 
objets. 

V^^r,û^ C. jajup (kh. èoniop). 
Sucer, suçoter. — jajup ^auk, suçoter la 
figure. 

J 

V^V^V\ jajO'n (kh. conàVî?). Ba- 
lance ,.peson(?). 

TOTr\ G. jajaik (kh. cote\i\ 
Discuter, contester, disputer. 

T'W jajia (kh. coècÀ). Traînant, 
languissant, nonchalant. 

V y2/i jajuak, fréquentatif de 
jiwk. Trépigner. 
j 

V^V^if^ jajçOT (kh. toèiw\ Traîner 
à terre (vêtements). 

V^ÇV^ G. jajram (kh. ^an<5nim). 
Hacher menu à petits coups. 

V^Çy^V\ jafkan. Danseuse. 

j 
V^C^J^^^ G. jaîlâup. Voir ja^p. 
Abri provisoire. 

'^rl^cTr^, TCTr\ c. ja- 

ftauk. Épuisette en forme de cuiller pour 
la pèche. 

TXcf, TlfT^ jaflrô. jafi- 

rar . T ourbillon ,tournoiement , mouvement 

rapide (en rond), gouffre, tournant d'eau. 

— jwM'â m khan (= kh. khan) C, violents 



tourbillons d^eau, joiirâ, tâ/Minsr, nagAtemi 
au poisson (= kh. nom banèôk). 

irîCT^^^ c. jafiro'p (kh. èan- 
rttiw?). Abri provisoire. 
J 

V^C^t,"^ janucn (kh. ^o^^w). 
Transporter. 

Sr 71 jât (skL jdta). Né, race; naturel; 
désir; liquide amniotique, eau de Tamnios. 
— ëamjâty Camderace, Gam brahmaniste. 
jàt yuan, la race annamite. 

Vr^n jâtik (skt. jàii). Vif, 
existence; race, caste, famille. 

Sr y jatâ. Perroquet, perruche. — 
jatà praun, id. (grande espèce), jalà lauv, 
un perroquet, jatô mmah, id. (rouge), ja- 
tàmœh, Perruche d'Or, nom d'un roi (1657- 
1659) [Lég. hist.]. 

V^^ G. jatan (kh. tëîi). Tendu, tiré, 
serré , oppressé. — duëip^atan , tendre , faire 
tendre, tirer. — jataû yava, oppression, 
gène dans la respiration. 

V y jatôi. Sorte de hache. 

V ^y jatai. Fruit embryonnaire. 

V V jadan. Voir jataA. Étirer, 
étendre, allonger. -— jadaû khan, étirer, 
étendre une étoffe. 

r 
V^V^ jadû (kh. thu). Lâche, qui 
n'est pas tendu, desserré, détendu, relâché. 

V^^V^ jadauv. Fortune, sort, 
destin. — jadauv ker, sort. 



V^Vl jaduà (=;a [kh. èâ=^jà]). En 
deux , en double. 



Digitized by 



Google 



[ jadro'n-janôHdah. ] — ^^ 

V^yS" A. jadro'ù (==daui). Resler, 
demeurer. Cf. I. inn <f régnera. 

V 9^^^ jadun. Support, fourche, 
flèche (de voiture). — pajiœn jadun, trans- 
porter la fourche. 

V^OOT^ jadaih. Gâchette, gâ- 
chette d'arbalète. 

V ^ jan. Frapper, piler. — go*pjon, 
exercé à frapper, se frappant mutuellement. 
blauh nu jan baéah abih, puis il pulvérise 
tout. 

Sr ^ jan(skt.jan). Savoir, connaître; 
produire. — pyan, faire savoir; causer. 

v^^ jan (=nai?i). Beau, bien, bon 
(dans Tart et dans la nature). — siatfijan, 
beau. 

Sr 'S^l jan (skt. jana). Homme, per- 
sonne; soi, moi. — drëijan, moi-même, ma 
personne, bak drëi bak jan, le corps entier. 

V^"^ jan. Filet (?); inondation. — i/t 
jan y inondation. 

^"^7 janah (ar. ^U:^ janàk). 
Faute, péchë; crime; sacrilège. 

V ^/l janak. Voir jano», janœk 
Espèce, race, sorte. 

y^O^ar^ janap. Ordre, disposition. 

V '^V^'H jânâbat (ar. *jUa., jànà- 
bat). Souillure, impureté légale; état d'im- 
pureté légale chez les Musulmans (ni:, 
niddah des Hébreux. Lév., m, 5). 

S) 
Sr ^Y janill (maX.jenU; jar., sund. 



144 )<H^- 

jinis; mak. jinisi). Genre, sorte, de toute 
espèce; nature, naturel; loi naturelle; vi- 

sarga ("O). — iuèijanih, par espèce, saja- 

nih C; une sorte, une espèce, sa janihy 
le visarga. ^tla drëi lô janihy nous sommes 
fous de toutes manières, roçi [^=^nv[i) bar 
janihy toutes espèces. 

tT'-^Vi, ^r-a? janin, janim. 
Manihot utilissima Pool. (Ëuphorbiacées), 
manioc (kh. hdûod). 

V^Q^^Q-^^ janup (ar. L^b^ jenâb). 
Accomplir Tacte sexuel. 

^^^ jano'h. Voir/onaA. Désastre, 
calamité. — di janœh katihy pendant les 
désastres de la guerre. 

A., jano\ jano'k, janôk (skt. jana). Es- 
pèce, race, sorte, genre; foule; corps; élé- 
phant; véhicule royal. — jantpkasaih, Icubàu, 
limom, les chevaux , les buffles , les éléphants. 

VOrn , '^^,n janck , janôk. 
Mauvais, néfaste, mal, pénible, méchant, 
malheur, peine, affliction; le mal. — labik 
janœky lieu de souffrance, d'affliction, jantpk 
anionfi, le mal et le bien, mal et bien, mé- 
chant et juste. 



TTO^ \ 



numentale. 



jano'n (mal. jenan). Porte mo- 



V^^ jancn (jav., sund. jenen; mal. 
jenan). Charge, dignité; race, caste; serf, 
serviteur. — jan<pn putau, fonctionnaire de 
la cour, officier du roi. brëi janœn, donner 
une fonction. jahjanù>h, honneurs et digni- 
tés, buoljanœny esclave, serf. 

r 
T^OTV^ janœdah. Restes mortels, 
corps, cadavre. 



Digitized by 



Google 



V^Of^Qp^ janorai^. Serviteur 
royal(?). — «« {thu)jaHa>rah, les officiers du 
palais (?). 

V^D'^O/^ janop. Se laver, se 
nettoyer; rendre propre. 

V^O"^^ janaih(?). Voir;ViiaiA(con. 
Tusion entre Of^ da et "^ naf). Gâchette 

(d'arbalète). — pah Jk janaihy frapper la 
gâchette, tirer. 

T^^OT^ janau^. Fois. — Jktouja- 
nauhy trois fois. 

V'W'VI, tr'^C janjcvù. Cf. 
jwHi, jamomiom. Existence, naissance, ori- 
gine. 

V^'^TiP^^ jankan. Dire, parier(?); 
laïque (?). 

S) 

Y ^ V janji (mal., sund. jinjin). 
Tenir les bras en croix ; porter à bras tendus; 
avoir les ailes étendues, planer. ^ 

s> 

V^'^V^ janji. Destin, fortune, 
chance, sort, infortune, malheur, fatalité. 
— ïakàu janji, consulter les sorts, jofyi ka- 
fioA, mauvaise fortune. 
s> 

V^'^V^ janji (day., jav., mak., 
mal. janji; sand. jaàji). Promettre, convenir, 
stipuler; promesse, convention, marché, 
traité; promis, stipulé. 

V^'yifT' jantun, jantàu (mal.,jav., 
sund. jantun; kh. béh dàuii = péh iùn). 
Cœur (viscère); jonfdftf, poumon. 

V'^V'^ janthut. Céleste. 

V ^^"^1 C. jap. Petit magasin à riz 
{miA. jelapan). 

ÛICT. CAM-PMIIÇAIS. 



145 )h4— [janora^jabik.] 

V^^^^ G. jap (kh. èfy). Voir kajap. 
Lié, attaché; ferme, adhérent, solide. — 
kajap (= kh. khèâp)^ ferme, adhérent, krin 
M ktgafy s assurer de la solidité. 

Y ^^^1 jap (kh.A^,^=>yiq9(f incan- 
tation Ji ). Foin liller çà et là ; tracer, arranger ; 
tracer des lettres ou des figures mystiques 
avec du riz grillé ou de Thuile (rite funé- 
raire). — jap brah, opération magique qui 
se fait surtout aux funérailles des enfants de 
moins de douze ans. jap ma^iiœk, tracer une 
formule magique avec de Thuile. 

^^^^ jap (kh. ^^ = /ôp). Lié, 
attaché. — Cf. kqjap tr ferme, adhérent t». 

'y^Q/v^ C.japaun. Calamus rotang, 
rotin. — haoëijapauri, grosse espèce de rotin. 

V^OQft^^ C. japhçai (kh. éauhmi = 
èaufai). Chaufai,un mandarin cambodgien. 
— japhuai srok C. (kh. éauhvai srok), gou- 
verneur d'une province. 

V^DoJ^ japhçau ( kh. dauhvâ = èau- 
Ja). Cbauféa, premier ministre au Cam- 
bodge. 

V^V^fl jabat (cf. ar. ^^ 'abad) 
Adorer. — jabat iala$ii, adorer, se pro- 
sterner. 

V^V"3/1 jaban. Voir >, ban. Toi, 
lui, Tindividu. 

V^ VaH jabar (ar.^L^ jabàr). Puis- 
saut, tout-puissant. 

Y V^ûH jabar. Aurore (?). — parja- 
bar di barak, au nord, vers le nord; au- 
rore (?). 

Y \ /^ jabik. Creux, cave, dé- 
primé. 



10 

lapBlllllUB «ATIOIALC. 



Digitized by 



Google 



[jabu-jamo'n.] 



V^ V/ jabu (kh. àompû). Un arbre, le 
jambosier. — phun jabu, le jambosier. 

^OV"^ jabailh(kh.^oi?i;irfA=;flm- 
poh). Juste, droit. 

\r^ Vn jabaul (;a + skt. bak). 
\o\v jabuœl, ja, baul Soldais, guerriers, le 
peuple. — panraun jabaul, les courtisans, 
les oiBciers royaux. 
j 

T'Vîn jabçol (jâ + skt. bala). 
Soldats, guerriens, esclaves, le peuple. — 
panraun jabwA, les ministres du roi, les 
courtisans, les généraux; les officiers du 
palais. 



( 146 



TO^y jabrai. Une 
jabrai, la riviëre Jabrai. 



nviere. - 



èrauh 



'T^, TT-^-i^^^ C. jal^ù, jal^un 
(mal.ytimtir). Sécher, faire sécher, dessécher; 
dessiccation; exposer (à Tair, au soleil), 
étendre. — jal^padai, faire sécher le paddy. 
jaffû bï thû A., faire sécher, jalfû thû, jabû 
pathû faire sécher, jabù padiak bréi thû, ex- 
poser à la chaleur pour sécher, jaj^û tap, 
faire sécher et piler; décortiquer (le riz). 
ja}fû ralauv, faire sécher de la viande. 
ja^ù khan av, étendre les habits, lan blauh 
jal^û, déplier et exposer au soleil, laisser à 
Tair. 

p 
Sr ^ jamA. Désir, souhait, vœu. 

TX^^^ jamaaH^. Voir/amo^af. Ven- 
dredi. 

^^^1 jamalîl. yioirjamaah. Assem- 
blée de fidèles (?), temple (?). — jamah pah 
holà, fête; bélel d'oblation (?). 

V^^d jamal. Voir jamà. Désirer. 



V ^/^ jamuk ( ba t. namuk ; bis. na- 
mok; day. namok; jav. lamuk; kh. muh; 
mal. iiamuk; tag. lamok). Moustique. — ja- 
muk kaik, les moustiques piquent. 

T'V^^ jamo'aj^ (kh. èunwâh). 
Nettoyer, essuyer, rendre propre. 

V^'^^fl jamo»at(mal.jmâ'a( = 
ar. Afttr). Vendredi, le jour férié des Mu- 
sulmans; réunion, assemblée de fidèles. 

V^V , V^W% jamo*n, jamôn. Pi- 
quet, pieu, poteau; piquet servant à attacher 
un animal; les deux colonnes de ierre qui 
servent de base au mât des pagodes; pilo- 
tis; pieu pour amarrer les barques. — pan 
janwm, enfoncer un pieu. 

V^^ jamO'ù (bahn. jœmran). Crète, 
caroncule charnue; parfois ergot, éperon 
du coq (= stg. jérman). — janupn numuk, 
crête supérieure du coq. jamom ntpgarai, 
crête du dragon. 

J 
V^'^fl G. jamô't (kh. éorn^). Se 
dresser sur la pointe des pieds. 

p S> 
V^ W jamôHli (ar. ^^:^\:r jwnàdi). 

Un mois arabe. — jamù>di lula (Jjjill ^^^br 

juniâdi 'l-^wwal)^ 5' mois lunaire arabe, ja- 

m&di ahir (siV, jàS\ ^^^b?: jwmâi/i ei-âi'W), 

6"" mois lunaire arabe. 

V^ V3/1 jamo*n (bat., jav., mal., 
sund. jambon). Latrines. 

V^V3/1 jamcn (skt, janman ?). 
Etre, honmie, le corps humain; Thumanité; 
les descendants; vivant, vie. — po jamom, 
Pô Jamo>n , une divinité. 



Digitized by 



Google 



— w( 147 ).*4— 



[jamo'nam-jal.] 



V^W^/ G. jamcynum (kh. èumr- 
tttem). Réunion; bande, assemblée, discus- 
sion, jugement. 

V^W^C jamo'njO'ù. Voir;û)m. Exis- 
tence, naissance, origine. 

p 
^WoP'y] C. jâmoraô (kh. yomrâ(J 
= skt. yamaràja). Grand mandarin. 

V ^ V jaiaai(bahn. jœtnai). Joyau; 
perle. 

V^^y/^ jamauk. Voir jamuk. 
Moustique. 

V^^V^ jamauv (mal. jemàwa). 
Sort, fortune, chance, heureux sort, succès; 
par bonheur, heureusement. — jamauv kàu 
hanph, mon bonheur est grand, thun jiom 
non jamawo h, Tannée de la naissance fut 
extrêmement heureuse. 
J 

V^^2(X^^ jamio'n. Ramener, rajus- 
ter; rassembler, réunir. — jamiom khan av, 
rajuster ses vêtements, ramener son vête- 
ment. 

Sr ttM jar. Éclairer (?). — pajar mo*- 
rjah, premières lueurs du jour; aube. 

V û/1 jar. Voir ;W. Empêché, retenu, 
empêtré. 

V^Qp jara (mal., sund. jara). Ta- 
rière, vrille; alêne, foret; forer, percer. 

V^OT jarâ {=^jalà?). Tard. — jarà 
harëi, déclin du jour, nau tœl san nwm 
jarà harëi, il arriva à la maison au déclin 
du jour(?). 

V^QP, W jarëi, jirëi (kh. trëi 
hëikarf). Un poisson. 



V U^ jaru. Village cam sur le Mékong. 

V ai) jarum (al. jëU; bahn., sed., 
jar. jorum; bat., mal., sund. jorum; bis., 
tag. (it^om; bug., mak. jarun; bal. jro>m). 
Aiguille. — jarum Hh av, aiguille à coudre. 

V^oT^n C. jaruk ( kh. (^amtiit). Gre- 
nier à paddy, 
p 

V ^ûT jarô. S'accroupir. — jarO ka- 
kuh, s'accroupir pour adorer. 

V^^QP C. jaraun (kh. ^ai?ir(în). Nom 
d'un arbre. 

V^o/ -trOoT^ jarauù jaraih 
[ja + raun; ja + raih ?). Vil noyé I (insulte). 

^Torpû/^C. jarhauù (kh. ira- 

hmiy Accroupi, assis sur les talons. — dauk 
jarauh, se tenir accroupi. 

V^X^ jal (skt. jala). Eau. — jal ii 
lanik, l'eau du ciel, jal çadhor = jâ kraun, 
litt. : l'eau du fleuve , nom donné au lan- 
gage mystique. \ oir jalçadlwr. 

V Xl jal (bahn.yo/,y<H). Filet, senne, 
épervier; retenu, arrêté, empêché, occupé 
à, empêtré, emprisonné, embarrassé, en- 
touré, borné; étroit, pénible, gêné; gêne, 
malheur, détresse, pénurie. — jal sa sruh 
G., épervier, filet garni de plomb-jai dalarf^, 
retenu dans, jal bruk, retenu par le travail, 
empêché par une occupation.ja/ lakâupabaiy, 
occupé à réclamer les chèvres, jal muk rak 
nan, celte ogresse est embarrassée. jW m&>n 
ra nw^yoïfi, arrêté par leurs louanges, jal dl 
kraun, entouré par le fleuve, jafan jal, voie 
sans issue, impasse. jal^fcï, détresse, besoin, 
dénuement, kroh jal, dans la gêne, pajal, 
cerner, hdivver.jakgof pajal ataun, s'exhorter 
mutuellement à le cerner pour le batti*e. 



Digitized by 



Google 



[jalHaUadhi.] 



^ 148 )m 



V^\^ jala (8kt.yaia(reau?);cf. tâAor^' 
(f soleil liquide 7), autre nom èam du soleil). 
Soleil, lumière, soleil lève (=7 heures du 
matin), matin, midi; moment, instant, clin 
d'œil. — ta harëi bapjalapraun, grand jour, 
plein jour, pleine lumihre. jala lo, matinde 
avancée, midi. 

V^r^^Tl jalaço-è. Voir ïam-è. 
Les preneurs de fiel humain des rois ianis. 

V^r^, '^C^ jalam, jalan. Voir 

jofo>tl. Escarpé, abrupt. — han jalatii, rive 
escarpée. 

Y -C^ Wv jalam mo'nô'. Nom 
propre. 

V^C^ "^ jalan (bis., jav. dalan ; day., 
mal., sund. jalon; jar. j(PÎan; mak. lalan; 
tag. daan). Voie, route, chemin, sentier, 
rue; marcher, se promener; promenade, 
déplacement, voyage. — jalan raya (= mal. 
jalon rôya), jalan praun, route, la grande 
route, jalon patau, route royale, jaian kala- 
bak, route de piétons, jalan van, détour, 
sinuosité, jalon pauh kanvid, carrefour, var 
gloi jalan, s'égarer, rah jalan rah adhuan, tout 
le long de la route, jalan akarah, le chemin 
des ombres, Tempire des morts. 

S) 
V^C^ jali (kh. ëli). Frotter, friclion- 
ner, malaxer. — jaii tapuû, malaxer la fa- 
rine, la pâte. 

Sr 4^ jalu. Suffoqué, asphyxié; suf- 
foquer, asphyxier; chauffer. — jalu apuëi, 
chauffer au feu. 

p 
V^Cl^ jalû. Éclairer, refléter. 

V^O, ^Oon jalu, jalur. Pas- 
ser à la fumée. 



V^On jaluk (bahn. ;o>/u). Bol, 
écuelle, plat creux, assiette. — jaluk huak 
lasèi, bol à riz. klàu jaluk lasëi, trois écuelles 
de riz. jaluk panin, écuelles et tasses. 

V'C^^ vV^y, jalo'h. jàlo-^. 

Voir fo»A. Tomber, s'écrouler, s'ébouler, 
s'abattre, se renverser; renversé, écroulé. 

— èokjalœh, la montagne s'éboule, ëarjo- 
Uph, éboulement, avalanche de montagne. 

VC^, 'V^r^" jalo'ù, jalan. Voir 
jalatfi. Pente raide, escarpé, à pente rapide. 

— hanjakni, rive escarpée. 

J 
V^r^Tl G.jal07(kh.Mfo»y).Butin. 

OC^-lh^ -(TOC^^ ^r^r^Q/Ijalen, 
jalen, jalain, jalaic, jalaîn. Sorte de 
pioche, bêche, houe, serpe. — ffar jalen, 
manche de pioche, athar jalen, fer de pioche. 

S/^'C^ jalai. \o'\rjalauv. Un perro- 
quet. 

V ^-C^ vi^ jalauv. Imiter, contre- 
faire, copier, mimer, faire le simulacre; 
perroquet, perruche. — jalauv jala lauv, 
Palœornis Lathami Finsch, perroquet de 
Cochinchine à bec rouge et noir (ann. can 
kec, kb. sek ai; siam. nok kon mon), la fe- 
melle a le bec noir, jalauv jalai, un perro- 
quet non parieur à bec jaune. 

S) 
V^C^V jaldi (skt. jalodhi). Océan. 
— jaldi iâ tasik, océan. 

V^C^C^Vof] jaUadhar(skt.jafa- 
dhara). Rosée. 

V^C^C^V" jaUadhi (skt. jaladhi). 
y OIT jaldi. Océan. 



Digitized by 



Google 



M.( U9 



[jalvo'l-jip.] 



V^X^^^ftXn jalvO'L Presser, s'em- 
presser, se hâter; presse, qui a hâte. 

V^JD^^Vof] jalçadhor. Lan- 
gage fleuri, langage mystique, appelé aussi 
ar banU. Voir jal et çadhor. 

ir v4x jav (bahn. iâo, jâo; inscr, kh. 
jàv). Dooner, livrer, remettre , offrir, rendre ; 
faire Taimable, Tempressé; satisfaire autrui 
pour obtenir ce qu'on désire. — jav v<pk, 
offrir, présenter, rendre, jav nï brëi, donner, 
Hvrer (poés.). taUph jav kâ, dénouer pour 
offrir h. javdabttëi, livrer de la bouche [et 
non du cœur], bà khan mo/rai jav kâ pO 
vœk, apporter un mouchoir et l'offrir à sa 
seigneurie, 
p 

Sr V^ javâ (bat.jau; bis., tag. dawa; 
day., jav., mak., mal., suud. jawa = skt. 
yava «forge?)). Malais, javanais (= kh. èvâ). 
— palëijavà (=kh. srok tvâ =jvà. Cf. yava- 
dvUpa, iaêaS^ov) , Malaisie. banijavâ, religion 
musulmane. 

T^^Q/^ javap (day. javap; jav., 
mal., sund. javai = ar. lj)ja. juàbî). Ré- 
ponse, réplique. 

s> 
V^^y*^ javik. Une divinité. — po 
javik, id. 

S) ' 

Y vft Sn javin. Rouler, enrouler. — 
ulàjav'm, le serpent est lové, javin hauëi, en- 
rouler les longues tiges épineuses du rotin, 
tordre le rolin. javm drëi, jamû v(pk, se re- 
tourner, faire un tour sur soi-même. 

V ^^/^ jâvauk. Voir j(wap. Ré- 
pondre; réponse, réplique. 

^Tû/^n jaha (ar. >U.). Qui 
ignore les choses de la religion; païen; 
laïque (?). 



"y^û^Q/l jaho'n. Compagnons de 
jeu des princes. 
r 

^y^OOT^ jahé (jav., mal., sund, 
jahe). Lotus, nénuphar; gingembre (?). 

tr^^Qf] jahaiir(mal.yt^io. 
horf). Nom de lieu. Johore(?). 

Sr ji. Année. — Au j», commencement 
de l'année. 
S> 

V G. ji (kh. éi). Religieux, reli- 
gieuse. — mukji, nonnes, religieuses. 



T7 



jih (bahn. jïA. Cf. kh. ait). Rord, 
lisière, bordure, frange; rebord; bordage; 
rive; lèvres, flanc; près, près de. — jih 
gah, bord, côté, jih phia, voisin, jih êa^uai, 
lèvres. jïA khan, bord d'une éioSe. jih gaiy, 
bordage d'un bateau, jih talëi tasik C. , bord 
de la mer. jih han, le long de la rive, nàu 
tnèi jih jalon, suivre le bord de la route. nuU 
(hiuk dljih, venir demeurer à côté. 

-irVioT Jû^ c. jin Brap. Pla- 
teau à pied (?). 

V^fl jit. Choléra. 

S) s> 
V^flV jitdi(8kt.;aft7). Chair; ma- 
tière ; nature humaine. 

>r 'S/l jin (ar.(j^jmn). Djinn; mau- 
vais génie; esprit malfaisant;" fée; spectre; 
revenant. — jin çafà, les fées, les génies. 

Sr ^ jin. Voir jen. Sapèque. — jin 
sa tum C. , un tien de sapèques. grœ^jin brëi, 
prendre des sapèques pour les donner, jin 
kud(U, bétel roulé à la manière khmère. 



^or^ 



jip (bahn. jik). Rouler; pen- 
ser, ruminer (un projet). — jip buh, se re- 
mémorer; réfléchir, concevoir, reconnaître. 



Digitized by 



Google 



.( 150 



[jiHuk.] 



y^QT^ jip. Clair, clairement; dis- 
tinctement; vrai, certain, sûr. — b^fip, 
vraiment, clairement, pan baik bi jip, en- 
tendre distinctement. 

Sr^^^l jip. Jeudi. — haréi jip, jeudi, 
iujip, batuk tujip, une étoile. 

^V)arVnr^n jibarel, jïbïrael, 

jiburàellak (ar. Juol^xa. ja6râ*l/, ^^^-^ ji- 
hril). Gabriel, lange qui, d'après la croyance 
musulmane, a servi d'intermédiaire dans 
la révélation du Coran à Mahomet. Cf. 
Cor., II, 91. 

V^QPC C. jirjia (kh. èàrâ== ski. jarà). 
Vieillesse. 

TTC^nj^V^ jUakauv. Abeille 
commune (ann. cori ong; kh. kkmum phlet 
tt abeille-éventail -n ). 

S) j 
Sr -C^ jilan. En pente raide, escarpé. 

— tflin/tlan = l'estuaire escarpé (kh. pàm 
éilaû). Nom de lieu au Cambodge. 

Y -ClCJi jill^a. De même, égale- 
ment. 

V^ jôi (ann. dây; kh. éâi; slg. èêi). 
Bout, extrémité; bout de fil, ficelle, corde. 

— éaf^h daruai dijëi, piquer une épine à 
l'extrémité, dans le bout, jèi nî jéi deh, ce 
bout (de fil)-ci, ce bout-là. lan bi hûjèi, dé- 
rouler (un écheveau, un cocon) pour trou- 
ver le bout (du fil). 

Y G. jëi (kh. to*=»skt. jaya). Vic- 
toire. — hûjëi, victorieux, hûjèi ëhantph C, 
victorieux. 

V\, Vl^ ju, jû (kh. éoû). Bouillir, 



ébuUition, bouillant. — ju ia, l'eau bout. 
ta jû, l'eau bout, eau bouillante; l'eau 
monte, marée montante. 

V/ jû. Appellatif (= kh. èi). Sieur, 
individu; appellatif familier des petits gar- 
çons. — jûjuk C. (=kh. H àdc), gamin, 
garçonnet. 

V\^ jua (= daà). Inviter. 

V^ C. jum (kh. dum). Autour, alen- 
tour; tourner, enrouler. — jurfiiku, enrou- 
ler sa queue, taunjuifi, converger; tourner 
autour, jwii tautn, accroissement (des ri- 
chesses), enrichissement, ytii?» |wiran, nom 
d'un roi. 



V^,^-^^ c. jumo>ah. Grâce di- 



vine. 



V^^Tfl, V;^n jumo'at, 
jumat(ar. fjcry Vendredi; assemblée du 
vendredi; fête, bonnes œuvres, bien. — 
huréijumo>at, vendredi. mpjumo>at, célébrer 
la fête; faire le bien. 

V^'3^ G. jumnum (kh. éumnum). Se 
réunir, s'assembler; juger. — jwfmuxjigùf, 
réunion. 

V^/VoT'^ G. jumraum (kh. Hn- 
rom). Abri passager, provisoire. 

V^^ c. ju^i (kh. yuh). Cri pour ex- 
citer les chiens. — pqjuh {= kh. bmyuh)^ 
asàu C. , exciter les chiens. 

Vy} ju^. Filer, dévider. 

V^/^ juk (bahn. ju). Noir, obscur. 
— nu ^aik khan juk, il porte un vêtement 
noir, juk bia, nom de princesse, juk boA, 
autre nom propre de princesse. 



Digitized by 



Google 



151 y 



[juk-jo't.} 



VZr^ G.juk(kh.àiit).Emportépar(?). 

vVl juk. Tourner, détourner. — 
juk juai ph»k Ukuk var truh jalon ^ éviter en 
tournant de regarder en arrière, la route 
serait perdue. /ufc taUtph, détourner, conjurer 
un maléfice, hadëi juk tahh kâu, puis le 
maléfice se détourna de moi. 

vVl juk. Se réfugier, s'abriter, se 
fier, demander aide, avoir recours à. 

V^r^ jûk (bahn. jàk). Inviter {=jak 
(rengager?» dans le slyle élevé), faire venir, 
mander. — jûk uran puo>é kumei, inviter des 
gens à faii*e pour soi la demande de la fille. 
kanœjûk mœkpajau, aller saluer la pajau et 
rinviler. 

V^J^ G. jun (kh. ëon). Piège à nœud 
coulant(?). Une tribu sauvage (?). 

V/fl jut. Une espèce de manguier. 
— paaukJHt, un arbre fruitier. 
r 
sT^V^ jùdah (hébr. ni^n^ yehudâh). 
Le royaume de Juda, la Judée. — ntpgar 
i&, id. 



W^ G. jun (kh. êûn). Offrir, con- 
duire, reconduire, porter. — jun jaqmun 
C, offrir un présent, pajun (=kb. hanèûn)^ 
reconduire. 

V^,^^^ G. jup (kh. 6up = %Vi. japa). 
Réciter à voix basse (prières, formules), 
p 

Vy^^i, G. juphîiâ (kh. âauhvà). Pre- 
mier ministre au Cambodge. 

v\s jubâ (bat., mal., jumpa; day., 
9upa). Apparition, vision; apparaître. — 
atàujubà, apparition de spectres. 

V/^Y jumal^ (mal. jamah). Tou- 



cher, tâter; palper; porter la main sur; 
touché, tâté, palpé. — jumah tal, atteindre; 
émouvoir. 

V^^2{^û/1 jumur (mal. jumur). Exposé 
au soleil, à Tair, au feu. 

j 
V^VO^ jumicn. VoirjamiW. Ra- 
mener, rassembler. — jumùm iku, dérou- 
ler, ramener sa queue, jumjfpn khan,jumjo>n 
av, ramener ses vêtements. 

r 
Va^ julâ. Voir jala. Jour, matin, 
lumière, avant midi; moment, instant, 
espace de temps. — dœh sa julà C. , s'arrê- 
ter un instant, un moment. 

V;^, ^V^'^juv, jau. Deviner(?). 
— pajau, devineresse, pythonisse. 

^V^Viid) A. jo», i&. Voir j(Ph c. [Les 
graphies a, b, c, d, qui proviennent 
peut-être de formes anciennes, s'expliquent 

ainsi : a. V^ {j(P +'^^) =y*> *• ^V^ 

{je + 0» + ^)=>; <?• ^^ U^+o'+o') 

=j(p; d, '^V^V\ [je -{-o>)=j(P. Remar- 
quer que Vi n s'abrège souvent en ^ et 
que ce signe = û et o».] Passé, fini; in- 
dique le passé, l'affirmation, l'accomplisse- 
ment et correspond au hoiy khmèr, au rài 
annamite. — naujô>, parti, abihjo*, achevé, 
accompli, terminé, tapay biak blœk blan jô», 
le lièvre est vraiment bien trompeur, çit trà 
kàu naujù>y dans un moment je serai parti. 
pajôy particule (|ui donne de l'énergie à la 
phrase : passé, fini, dahlak maipajù>, je suis 
venu. 

V^^ G. jo't. Voir jo», jo>. Fini, passé, 
achevé; signe du futur passé, de l'affir- 



Digitized by 



Google 



{jô'H»*.] 



K 152 



mation et de raccompiissement. — mtm 
hû kâ jœh ra laê, après avoir terminé, les 
hommes dirent (?). 

Y Y jÔ'h=jio>»i. Naître, devenir. 

-/ 

V /1 jo»k (bahn. jo»). Jarre. — jo^k 
iâ, jarre è eau. 

J 
Sr /l jo'k. Annamite, les Annamites. 

— nœgarj(pky TAnnam. 

J 
V^ ^ G . jO'n ( kh. Mk ?f pied y). Course , 
démarche. — hajipn, une course. 

ST G. jô'n(kh. ëœn). Pied(?). —j(Hi 
ka jutn (Vh.phnom kan èum), montagne dans 
la province de Trân (Cambodge). 
J 

Sr (yl joT. Nom de plusieurs plantes. 
— JOT AaJpof^, Mentha crispa ta Linn., menthe 
crépue (ann. hùng muông; kh. èi ankam).j(pr 
nia vaufi : a. Coix lacryma Linn. , larmes de 
Job (dinn. €tpà>m ffao)\ b. Ocymum basilicum, 
basilic (les graines servent à préparer une 
boisson); c. Un gingembre. 
J 

Sr (VI joT. Brisé, rompu, infirme (?). 

— jW jaxii, jauk jW, impotent, infirme. 

nu, jeOT Aeu. D'une longeur démesurée (?). 

-^V^n G.jek (kh. éeh). Savoir, 
connaître. 

^V^'y jen.Voir;Vj». Fin, fini. (Ms.de 
la légende de Pô Klon Garai.) 

'^V^Vi jen=jian,jw>ii. Être, exis- 
ter. — kàjen, n'existant pas encore. 

^V'^, iJ^rO^ jen. jain (ann. 
tien). Nom des monnaies; sapëque, petite 



pièce de cuivre ou de zinc percée d'un trou 
carré au milieu; piastre. — j'en sa ëanap 
C, une ligature de sapëques. mûjain C, 
enfiler des sapëques. jain rai (kh. râi) C, 
sapëques éparses, défilées, âai (kh. 6ai)jm 
C, dépenser des sapëques. klàu pluh hauh 
jen, trente piastres, jen jo, sapëques do 
rimpAL Voir ptgen. 

^V^ jai. Flotter, être porté (sur 
Teau), surnager (cf. ann. nii ïênh, Uiàng 
n<Jt). — mai jai pak gah tasik, elle fut por- 
tée au rivage de la mer. jai di tapum, s'é- 
chouer sur le rivage, éuah jai, sable mou- 
vant 

^Sr jai. Gésier, estomac; un viscëre; 
nom de plusieurs plantes. — rtpk jai, 
Broussonetia papyrifera Linn., mûrier à 
papier (?) [ann. cô bàn chàn chàu; kh. tmau 
èan krag], 

^V^ jai (bahn. jay; skt. jayaf). Vic-« 
toire, succës; grand. — ywm mœthuh $aun 
(am Jkjai ô, les Annamites se battant avec 
les Ôams ne remporteront pas la victoire. 
rimawh mofoh du jai iouih grtpk 0, le tigre ne 
peut lutter contre le yautonr. jai paran, jai 
puran, nom d'un roi iam (i6i3-i6i8). 

OV^^ jaih (bahn. jeh; stg. jëh). 
Bourrer, fourrer; enfoncer, introduire dans; 
faire pénétrer; percer (un abcës); boucher, 
fermer exactement, hermétiquement. — 
jaih Jky introduire, fourrer dans. joiA daloffi 
éaffuèi, introduire dans la bouche. joiA phau, 
charger un fusil, tapay mo>k halà pah jaih 
di pabah laban, le liëvre prit des feuilles et 
boucha hermétiquement l'orifice du trou. 

0V^<^ jaih.Nubile,pubëre(î).— fot» 
hrok kroh jaih, qui arrive à l'adolescence 
(jeune fille), dot^ darâ krol^ brok krôh jaih 
ralauv tanauv, toutes les jeunes filles nubiles. 



Digitized by 



Google 



.*..( 153 )h 



[jaik-jian.] 



Oy^J^ jaik. Près, près de, sur le 
point de; près, tout près. — jaik phia, 
jouxte, à côté. jaikgo>p, près l'un de l'autre. 
jaik tau anap, tout près du visage, jaik kiœn 
tœlsan, en approchant de la maison, mwi 
jaik kiam ta»l saû, près d'approcher de la 
maison .jatX; harèi, un jour prochain , bientôt. 
di mœda mai jaik rëi, ne viendra pas auprès. 

^V^n C. jaik (kh. ëek). Pénétrer, 
se faufiler au milieu. 

OV^r^ jaik. Bivalilë, dispute. — 
jaik g(pp, se disputer. 

O^Vi c. jain (kh. iêhy Préparer; 
se quereller (î). — jain gof, préparer en- 
semble; se disputer mutuellement. 

0V^2pi jain. Frapper. 

^V C. jau (kh. ëàu). Voir jàv. 
Vendre, livrer. — jaujrû, vendre du tabac. 

^V^ c. jaum. Obstruer, embar- 
rasser, barrer. — jaum jalon, obstruer la 
route. 

ç- 

^V^^ jauh (jar., kanèo, rad. joA). 
Brisé, cassé, rompu , fracturé; rupture, frac- 
ture; rompre, casser, briser, cueillir, diviser; 
vaincu, mettre en pièces, défaite, déroute. 
— javii hanrià, casser un brin de jonc ( pour 
enfiler des sapèques, des poissons); pré- 
parer une brochette (= hanrin).jauh hrak, 
briser la barre de fer du métier à tisser, lëi 
batàu non jauh jioni klàu auait, cette pierre est 
cassée en trois morceaux. jauA^atonatin, le 
fléau se rompit, jauh holà kayàu, détacher 
une feuille de l'arbre (en brisant le pétiole). 
jauh ïaû, abattre un cocotier, jauh libun, 
couper la tige du bambou. jatcA tabau, cueil- 
lir des cannes à sucre, casser les cannes à 
sucre* jaui> duruai, casser une épine, jauh 
gai, casser (ou couper) un bâlon (= ann. 



bég4y).jauhklaih, casser net jauh ^uh, casser 
du bois. jatiA îalan, casser les os. jauh takai, 
se cnsser le pied, jauh kaxn, reins cassés. 
jauh jo>r, infirme par fracture, .impotent. 
ruak jauh tulan, les os brisés de maladie = 
être très malade. jatcA aiiua, s'étendre raide. 
jauh dap, se prosterner, jauh laiy, replier les 
jambes, s'accroupir, ywm jauh, défaite des 
Annamites, jauh dap C. {=bak top), déroute 
de l'armée. 

^y^f^ c. jauk. Voir;attA. Casser, 
briser. 

'^ V jaun (kh. éon). Hache, hermi- 
nette; pioche. — jaun dm thruh {çruh, 9ruh), 
deux pioches, galatfi jaun, porter la hache 
sur l'épaule, jaun din, jawh éatèi, espèces de 
haches, jaun ëakala, trait de la foudre. 

^V^Q/1 jaun (kh. &n). Torrent. 

^V^OTI jaur. Nom d'un torrent au 
delà de Tây-ninh, le Stin Kolôh des 
Khmèrs. 

^ ^C L\in==jiafi,jip^{V\ï.ëà=jà?). 
Lire, exister. — blauh nu jià po èatf^, puis 
il fut seigneur éam. 

Wr^ jjak (kh. nàl). Voir ajiak. 
Enfoncer dans (une fente, un tube); intro- 
duire, fouler, tasser, fourrer; calfater. — 
jiak rtah, fourrer dans. pajiak = padar nau 
padrah, activer, presser, hâter, faire hâter. 
pajiak gop nau, se hâter d'aller ensemble. 

V^On jjiak(stg./t7). Chagrin. 

V^C^ A. Jiak (ann. già). Men- 
songe, fraude; mentir; falsifier. 

W. -r/, ^W jjan. jio'ù, 
jieo'n (atj. jet; bahn. jin, p<pjin; mal. jàdi; 
jav. dadi). Etre, exister, devenir, naitre; 



Digitized by 



Google 



[jjaHuâ.] 



— H^ 154 )» fr 



existant, né, devenu; naissance, existence; 
sperme; engendrer, donner le jour à, effec- 
tuer; pousser, se développer; réussir. — 
jiaû patâUf être roi. jian kumëi, être femme. 
JÙPH praun, naître grand, thun jiœAy année 
d'âge, kumèi dora sapluh klâu thunjiomy une 
fille de treize ans d'âge, une fille qui a 
treize ans. blauh Hujupn po èam, puis il fut 
seigneur iam. anS^h nan jwn praun, cet 
enfant deviendra grand, anok jijpn, propre 
fils (par opposition à anôk raun, fils adoptif). 
di jùpn, qui n'est, qui ne peut èlre. ôjioniô, 
il ne se peut, jùpn en, qui se crée, se fait, 
se produit de soi-même; né de soi-même, 
autogène, indépendant, absolu, autocrate. 
jiaû dah, naître, jioa proinaih {= kh. k(Pt 
pramêh) ^ gonorrhée^ spermatorrhée, bien- 
norrbée. kmû jiaà aval, qui est vide, yal^ 
iiap ham& jjœn padai h, en cultivant les 
champs, la moisson sera abondante, mœyah 
nu nap hagaik UjaA jian jo, quoi qu'il entre- 
prenne, il réussit toujours. mo>yah kàu 
donfi Jbjiaû 0, il est impossible que je ne 
dise pas. jan jûpû o rëi, de même, ne pas 
réussir, iiap habar di jkm ira 0, ne plus 
savoir comment faire, pajùpû, engendrer, 
effectuer, donner le jour à; transporter, 
voiturer. 

V^Ofl C. jîat (kh. mi = skt. jàH). 
Naissance, race; pur, sans mélange. — jiat 
ni, la naissance, la vie actuelle, êam jiat, 
Cam de race, Cam brahmaniste. 

V^Cof) jiar. Présenter, offrir(?). — jiar 
Vf^9 jiflr ^iflP^ id.(?). 

V^Cof] jjar. \o\tjw>û. Croire. 

Wr^TI jjâlo>y. Naltre(?); avoir 
de la progéniture. 

^^0/^ jjip. Voir jtp. Jeudi. 
Vsi JJÔ. Tribut, impAt. — jm jio, 



sapèques de l'impôt, padai jiô, paddy de 
l'impôt, rik jio, recueillir l'impôt. 

Vv C. j}0'm. Voir jmn, jiwn. Pou- 
voir, pouvoir faire, posséder, se procurer, 
obtenir. 

W^ jiô'h. Voir JMPiî. Nallro, être, 
devenir. 

Vv jio*n. Voirjîaw. Etre, exister. 

Vv c. jiO*n. Auvent, toit en saillie, 
véranda. — jtt)>n sah, id. kaivJA \(m jaû 
akauk jùpn sait C, toit avancé au-dessus 
de la porte d'une maison pour donner de 
l'ombre. 

VCoTC^^ G. jjo'ù raljâ. Le 

Phnom Grêla, montagne de la province de 
Co»n Prei (Cambodge). 
J 
^<^^ C. JJOT (kh. «H)»). Croire. 

^W jieo'n (;iw?). Comme, sem- 
blable. 

'^VV C. jjen (kh. m). Plus que. 

^VV A. jjiau (ann. gio). Épier. 

^T^T\ A. jjauy (ann. giSi). Ha- 
bile, vif, adroit. 

v2 j^â. Solitaire, silencieux, désert,, 
vide, tranquille, apaisé. — j\fà to, très dé- 
sert, tout à fait dépeuplé; vide, solitaire, 
abandonne. jv %axi^, solitude profonde, juà 
èhœû, silence, solitude complète, absolue. 
dœh juâ, silence, immobilité, gai juà, des- 
truction, néant, juà uraû, il n'y a personne. 
sari juà, maison vide, inhabitée, où l'on est 
tout seul, juà ni ian, silence de la maison, 
être seul à la case, juà laAuëi {UàfUi, ïaûu)^ 



Digitized by 



Google 



-4^ 155 )«— 



[jîiak-jran.] 



solitaire, abandonne, isolé, ratan juà, im- 
mobile et silencieux, humëi juà, femme sté- 
rile, fajuày rendre solitaire, silencieux, 
apaiser. 

V^i^ jçak (bahn. juà). Fouler aux 
pieds, marcher dessus, marcher sur, écraser, 
poser, mettre le pied sur; chausser, se 
chausser; traiter avec mépris. — jmkgauky 
marcher sur, heurter du pied, juak ioun 
takai, fouler aux fieds. juak tran, fouler les* 
roseaux, juak A ugha, mettre les pieds sur 
la racine, juak r<pk mœtai, détruire Tberbe 
en la piétinant, juak glai libuhy abattre les 
bois en les foulant aux pieds, juak dahlak 
pàm(Ptai ëatk, m'écraser en me marchant 
dessus, juak tasau {tathauk)^ porter des sou- 
liers; juak takhauk, essayer de chausser le 
soulier; porter des souliers. jua^: brah, battre 
le riz; juak padai, battre, fouler le paddy. 
juak ïabiky violer un lieu; juak ^&, marcher 
sur les cheveux, insulter, jua^ no»sak, mois 
de Tannée où les époux se sont unis, pàjuak, 
tâtonner avec les pieds, tracer du bout du 
pied. 

V2/^ jçak (bahn.yMdl). Agiter, trou- 
bler; agité, troublé (î). — buak juaky id. 

vj jçan. Voir jfwii. Planer (oiseau), 
voler en rond (oiseau de proie). — juaû 
pak ûauk laûiky planer au ciel. 

V^ûH C. jçâr(kh. rtor). Rang, ordre. 
— tuëi juàTy en ligne, en rang, selon 
Tordre. 
J 

VfrCl jud = jça. Désert. — mw- 
jwply (pays) inhabité. 

^yi, A., Vù G. jijai, jçëi (=;«»- 
aiyjavëi). Ne, ne pas, ni, si. Part. nég. cor- 
respondant au kh. kom, à Tann. dùmg; pro- 
hibitif, souvent répété dans la phrase : cesser 



de, s'abstenir de. — lok hudifpp ai tkâujwdy 
afin que Tépouse ne sache pas. hlauk ho juai 
pak hamo» nî juaîy et si tu n'avais pas frappé 
Tarcjuat lanipnjuaiganiky ni large, ni étroit. 
jmihiay ne pleure pas (ann. dwng khocIUi, 
komyur!i),jmihia èaukjuai ai, ne te lamente 
pas, mon eum. juèi naujuëi C, ne va pas! 
juëi pah juëi C, n'écoule pas. juai aë hâtai 
jxmy ne soyez pas négligent, juoi pwpè bai 
ha juai y ne dis pas de bêtises I dfpvfi adarjuai 
diPni khan juai y parle bas, garde-toi de parler 
haut, juai akhan sauû uranjuai laé dahlak èih 
halà kâ ai juai y garde- toi de dire aux gens 
que j'ai préparé du bétel pour toi. 






^ù jçô. Transformer, métamorpho- 
ser. — jv^jyfi> JVfijip^y é^re changé en. 



^ 



J^ jraijl (bahn. ja>ràp). Jeter à terre. 
— jraifi gUu tamo» tanôh, enfoncer violem- 
ment en terre (comme un piquet de haut 
en bas). /roi^ tauk, s'asseoir. jra$fi tauk nu, 
il donne un coup de derrière. 



i^ 



LV jram (bahn. jovdm). Rencontrer, 
se rencontrer; rencontre voulue, conjonc- 
tion. — /rojji <ft sangromy jraffi du $angnphy 
conjonction (du soleil, de la lune) avec 
Rahu = éclipse. 



i^ 



fV^"^ c. jram (kh. (onfram). Ha- 
cher en menus morceaux. 



l^^ 



jralj (bahn. j(Pràp). Jeter, pro- 
jeter, lancer avec force. — jrak iâ, lancer 
de l'eau avec force. 

(TTI jrak (bahn. ji^àm?). Dé- 
broussailler; piquer, percer; espionner. 



{y" 



jran (bahn. jo>r5ii). Voir, aperce- 
voir, jeter un coup d'œil; regarder à la dé- 
robée (?). — jran ^A, voir en jetant un coup 
d'œil. 



Digitized by 



Google 



[jran-jrai.] — *>( 156 

yV jran. Proférer, proclamer; créer; 
descente (d'une divinité sur terre); avatar. 



i^. 



l^pa/^ C. jrap (kh. êràp). Péné- 
Irer, imbiber. — {à jrap C, imbibé d'eau. 
^ 
^y ^^^1 jrap. Vive lumière. 

yV^^ C. jrav (kh. èràu). Amonce- 
ler et pétrir; brasser, mélanger. 

yv C. jrëi (kh. drài). Les Jaraï, 
nom de peuple. — kraunjrëi (kb. tonle érài) , 
nom de rivière conduisant à leur pays. 

yV^ jrëi (kh. <VMi). Voir jruëi Cap, 
pointe. 

ÇVT', (^VZ jru, jrù (bahn. jorâu). 
Plante; simple; remède; mixture; drogue; 
médecine, médicament en général, poison; 
poudre. A. , tabac. Cf. ann. thuéc; kh. ihnàtn, 
— jru mœûum, potion, jrû luk, onguent, 
pommade, iiniment. jrû pamœk, breuvage 
empoisonné, jrû takuhy mort aux rats, ar- 
senic, nwjrûy empoisonner. 

ÇV^ C. jruôi (kh. êrmi). Pointe, cap. 

ÇV^ G. jrum (kh. droumf). Brasser 
avec de ieau, mélanger. 



l^^? 



/ ( jruh (bahn., stg. j(mih; kh. 
âmh [jruh]). Tomber, se détacher; dé- 
chéance, abdication. — halâ kayâu jruh, 
les feuilles tombent, lasëi hauk la$ëi jruh, 
riz répandu et tombé. jrtiA trun, tomber. 
jruh nau, abdiquer, déchoir; abdication, 
déchéance. duBok ûu jruh C. , sou péché est 
effacé. 

yV1.n jruk (kh. ëaitruk). Grenier à 
riz, à paddy. — jruk padai^ id. 

\yV^ G. jnin (kh. érun). Arête, 



angle. — kayâu pak jruûy arbre à quatre 
arêtes. 



i^ 



yV/ Vl jrun. Amasser, entasser, rou- 
ler, pétrir, malaxer. 

(W1 G. jrul (kh. érul). Excès. — 
jrul nau, dépasser, excéder, exagérer, aller 
au delà. 



^ 



fV7n G. jrul (kh. rûol). Faire 
cuire (?). 

ÇV/V4>j jruv = jràu (bahn. /otOu). 
Mêler, mélanger; mélange de mets, macé- 
doine. — blauh ûu tuh jruv iaun lisëi, puis 
il versa et mélangea au riz. jruv iâ, mêler 
d'eau. 



i 



i 



Vl^ jràu. Voir jruv. Mêler. 

V^ jrO' = mo>to?œil(?). 

ÇV^, yP^ jrô», jrb (kh. èràt). Appui, 
canne. — gaijrô, bâton, canne. mojrS gai 
j'rv, s'appuyer sur une canne, gai jro amon, 
gai jrani amauû, le bâton des prêtres iams. 
gai jraun, gai jrom, nom d'un rotin, tià ia 
baik gai jrû mœh tijuh atuk, forger un bâton 
d'or à sept entre-nœuds (?). 

Çv jrO'n. Voir jraû. Jeter un coup 
d'œil. 

ÇV^Q/^ G. jro'p (kh. êrup). Abat- 
tement, affaiblissement. — jrap J^auk, dou- 
leur, abattement; visage abattu. 

V^^ jrai. Branche , rameau , ramille. 

^yT jrai (= kh. ârei [jrai]). Ficus 
bengalensis Linn. (Artocarpées), figuier 
(ann. cây da ircm U)\ store, ombre. — 
dhanjrai, branches du figuier; branches et 
feuilles, ombre. 



Digitized by 



Google 



^ 157 )^ 



[jraî-jho*n.] 



^y^ G. jrai. Nom de tribu, les Jaraï. 

^IV^ G. jrai. Fondre; fondu. 

-(.V^ G. jrai (kh.^âi). Mou, flasque, 
sans consistance; pâteux, délayé, déliques- 
cent. — huëijrai G. , rii pâteux. 

^Çv G. jrau (kh. èràu). Une mon- 
tagne au Cambodge. — éù»k jrau {= kh. 
phnùm èrâu)^ id. 

per à plat , donner un coup de haut en bas 
avec un instrument pointu; poser brusque- 



ment avec force. — jrauh kaduk, frapper 
sur les fesses, nu fok tauk jrauh haluh galai 
là duœè tamo, avec son derrière 9 défonça 
la barque que Teau emplit. 

^yV^n G. jrauk(kh.(îroik). Se ré- 
fugier, se blottir, s'abriter. 

^ÇV^ G. jraun (kh. èron). Redresser 
les cheveux , passer la main dans les che- 
veux. — jraun ^, id. 

yvj G. jr^an. Voler en cercle, planer 
en tournant, tournoyer. — àitu jruan,Vo\- 
seau vole en cercle, par jruan, (foiseau) 
plane en tournant. 



û/^r 



(VcT jha. Vingt -quatrième lettre de 
Talphabet cam. 

O/^, o/^n jha,jhak(barok;Mir; 
bal., jav., mdA.jahat; bes. jehaty jehàt; bis. 
daot; hng.jà; deL^.johat). Méchant, mauvais, 
laid , cruel , féroce. — jhak hâtai, cœur cruel , 
cruauté, méchanceté, envie, malfaisance, 
colère; envieux, malfaisant, jhak iièhaup, 
méchanceté, perversité, iàujhak C, sentir 
mauvais, odeur putride. puoi>è jhak, mal 
parier, jhak glai, bétes féroces des bois. 

o/^'a^n jhano>k. Bien et mal, 
beau et laid; très laid, très vilain; affreux, 
hideux. 

s> 
wC^f^ jhik (bahn. çit; jar. sit; sed. 
jip; bat. jahit, m^l. jâhit). Coudre, recoudre; 
ouriet. — jhik pal C. , raccommoder, ra- 
vauder, jhik nuFta jhik pabah jhik kaduk abih, 
coudre les yeux, la bouche, Tanus, tout. 
èihjhik khan C. ( kh. ëeh phde sampot) , ourler, 
coudre Tourlet du langouti. 



c^^n oTfl G. jhukrat(kh.aAuJt 
rot). Helianthus giganteus Linn., tournesol, 
grand soleil (ann. bdng qui). 

Û^^'W jhun (kh. èon, dun). Baie, 
rade, petit golfe. — jhun kraun, baie de 
fleuve. 

Ofi^,^^^ G. jhup (kh. èhop). Arrêter, 
retarder, ralentir. — jhup kà, arrête un 
instant. 

(Vov-Cl jhul. Pousser, avancer, dé- 
placer; mouvoir en avant, mouvement pro- 
gressif. — radaihjhul, brouette. 

û^r^n jhul (skt. jhaUa). Malotru, 
grossier personnage, lourdaud, brutal. 
J 

ofi^ Vi jho'ù. Nom d'oiseaux de la fa- 
mille des Échàssiers. — jhom juk, Mysteria 
asiatica Latham, jabiru. jho^ ta^ak khan, 
autre nom du jabiru. jha»û mo>lak, Ardea pur- 
purea Linn. jhœn làlavà, Ciconia Ëpiscopus 



Digitized by 



Google 



[jhok-fiim.] 

BoDDAERT, cigogne. yAo>ii vâk kadun, 
leucorodia Linn. 

^O/^n jhok (ann. ch^p). 
cipiler sur, s'élancer sur, bondir. 
luiUy id. 



^^ 158 



Platalea 



Se pré- 
— jhok 



^O/^ G.jliaum(kh. (^Attm). Enfacc, 
vis-à-vis. — jhaufn anap, en face. 

^Ofi^r^ jhauk (ann. ϝc). Prendre 



quelque chose (avec la main, un vase, un 
filet, une corbeille, une cuîUer» etc.), pui- 
ser, tirer (de l'eau). — jhauk iâ, puiser de 
l'eau, jhauk luar non, puiser cette eau. 
jhauk là jakaul, puiser de l'eau au puits. 
jhauk akan (ikan)^ prendre des poissons à la 
corbeille, jhauk fnpn, puiser de la nourri- 
ture, prendre à manger (dans la marmite), 
se servir d'un plat. % 

^ûW^ jhauv. Plier, ployer, fléchir. 
— jhauv khuai, s'accroupir. 



C2n 



Cd^ fiO» (-O^ aa). Vingt-cin- 
quième lettre de l'alphabet cam. 
p P- 

-Cd^, -CTP ôô», ôô*. Particule finale, 
espèce de menace finale; dcoute! — yàu 
naniiô> (= ann. y v4y nghe)^ comme cela, 
hein! 

p P 

-O^, fautiv. -O^ A. ftô*, M (ann. 
nhû»). Se souvenir, se rappeler, garder dans 
sa mémoire; souvenir. — nù> takà, récom- 
penser, rendre grâces; témoigner sa recon- 
naissance, hadarpanuœè nan hai HO», regretter 
ces paroles et les garder dans sa mémoire (?). 

'C2^ ao'm (bahn. nem). Goûter, dé- 
guster, essayer (un mets, une liqueur, etc.). 

-C^/l ftot. Se rétrécir, rétraction. 

V3^/l fto'k. Solidement attaché, 
qui ne peut remuer (= kh. kreiUm). 

-o^n îiot. 

fkpk, id. 



Un arbre. — phun 



-C^ A. û&iï. Aussi, de même. — 
akan mpû lap, le poisson aussi est à bon 
marché. 



-V^ âam. Voir tiom. Goûter. 

Cd^r^ nak (bahn. nëk). Déplacer. 

-Cd^J^ nak. Nguyén-van-Nh^c, chef 
rebelle Tây-sœn, et, par extension, les Tây- 
so>n (montagnards de l'Ouest). 

Cd^V) G. fiai (kh. nât). Épais, dru. 

— daruèi fiât, hérissé d'épines, épineux. 

^Cd'rQ^ ftatir. Resplendir, briller. 

— hadah ûatir, resplendir de clarté, tanrat 
natiTy brillant, resplendissant; resplendir. 

'C^^Cyi ftar (bahn. nâr). Visqueux, 
gluant; tenace, adhérent. 
p P 
Cd'^V^ C. Mvà. Cf. yava A. (bug., 
jav., mak., mal., sund. nâva. Cf. skt. jtva?). 
Ame, vie. — nàvà suan C, souffle de vie, 
respiration. 
S) 
-V^ ni. Aphérèse de maiU. Entendre. 

^û nîm. Tisser; sourire. — mm 
klau, sourire et rire, rire sous cape, rire 
(bahn. iiOn). 



Digitized by 



Google 



-^^M^ 159 }.♦*— 



[iiik-ftj[o»n.] 



-Cd^f^ C. ftik ( nph. de kanik). Jaune. 

-Cd^/y -Cd^C ftu, n|a (mal. na; bahn. 
ni trlui et moiT»). Pronom très usité qui 
n'implique ni supériorité, ni infériorité; 
s'emploie aussi pour les choses inanimées et 
explétivement : il, ils, elles, lui, eux, son, 
sa, ses. — nu ataun dahlak^ il me bâionne. 
ûu nau nu jù», il va de son côté, nu ataun 
mœm ûu j(P, il frappe lui-même pour s'amu- 
ser, maik amù> nu, son père et sa mère, ûu 
hadauh tanin nu tabjak wpîe , il dégagea sa main 
(litt : il retira main sienne sortant de nou- 
veau), baràu nwH klàu uraû ûu bà gof nàu 
ûu jù>, alors les Irois hommes s'en allèrent 
de compagnie, pasaû ûu donj^ tapak sauû 
nu vipko, son mari ne lui disait pas la vérité. 
batâu hayof non ûu dauk dl knph pabun èok, 
cette stèle-là, elle est située au milieu du 
toit du mont (= sur la cime du mont). 

'Cd^/ ftum (ann. nhàmf). Mariage. — 
brèi thàu ûuniy faire part d'un mariage. 

-Cû/ ôum (aphër. de nwHwfi). Boire. 
— ûutfi lucm, boire, avaler. 

-C^ fium. Voir ^. Goûter. 

V^Ty ûvà^. Morve, se moucher. 

O^n, O^^n iiuk. Plonger, 
immerger, enfoncer dans l'eau. — ûuk ta, 
ûuk dalam ià, plonger dans l'eau , sous l'eau. 
ûuk klàu ^<pû, plonger à trois reprises, ûuk 
pkauy noyer, jeter les fusils à l'eau. 

-Cd^/Vi ftun (bahn. w^). S'assembler; 
courir çà et là, s'attrouper. 

'-^'^^^Y C. naih. Coudoyer, heurter 
du coude (?). — ûaih mom ku kio>û (Hen), 
heurter, frapper du coude (?). 



O^Cd^^ c. nain (kh. nen). Démarche 
gracieuse. — nain ûaun C. (kh. nen ûon)^ 
démarche languissante. Cf. fr. gnangnan. 

^Cyyyi c. nouy (kh. ûop). Re- 
doubler, répéter, accélérer. — mo>yat nouy 
C. , répéter, parler avec volubilité. 

^-Cd^ ftau (ann. nhân). Nephelium 
longana, N. litchi (Sapindacées), litchi, 
œil-de-dragon, arbre fruitier (kh. mien; 
mal. liéi^ keUnkiû). 

^C7rf)r\ G. ftauuy. Voir wmy. 
Accélérer la mesure. 

^C7^ A. namn. Un fruit fabuleux (?). 
Une espèce de litchi (?). 
ir 

^C7^^ G. naufe. Accomplir l'acte 
vénérien; forniquer; copulation (obsc). — 
ûauh n àtiû maiky injure (=> ann. iéo mç). 

^O^n îiauk (= ûauh). Forni- 
quer. — ûauk gopy id. (obsc.) 

^^^ G. ftann. Voir ^un. Languis- 
sant, alangui, but. — ûtdûûaufiy démarche 
languissante. 

^CT, ^CT G. fiaun, îiaum. 
Teindre, tremper, ûawn khan, teindre une 
étoffe. 

J 
'ÇcTs /\ G. fijO'k. Passei'eau, moi- 
neau (kh. I^ap). 
J 
Cir^^î^ ikjO^. Avorté, manqué; 
coulé (finit). — noy nwk C, fruit avorté. 
J 
CTC "^ G. ftji0>n {]ùï.nien). S'adon- 
ner, se livrer, contracter l'habitude. — û}ffm 
aphiipn [= kh. nien apkien) , adonné à l'opium, 
fumeur d'opium. "* 



Digitized by 



Google 



[n|at-nagain.] 



"^>{ 160 )^' 



C2^Cf^ G. njat (kb. ûàt; skt. jnàti). 
Famille. — niât sandan (= kh, nàt san- 
dàn)y famille, parents. 

-Cdl/^ G. Ûîjak. Dur, entêté. — nuak 
khan, dureté, entêtement. 

Cdl,^ ÛUan G. (kh. nwm). Gri- 
mace (î). 
SX 

-Cûi, fi^ëi. Moucheron. — nuëi nun 
mœta, les moucherons volètent aux yeux. 



-CûlW^ nuO'V. Replier, courber. — 
riuœv tahai, replier les jambes. 

(f^, (f^ G. nra.nrc. Pupille, 
prunelle. — iînp nupta, prunelle de l'œil. 

yO^r^ nrak. Faire. 

{^Ç^y^^] G, îirap( aphérèse de jaw- 
rap. — kh, èanrom). Abri provisoire. 



-^g^ 



'Cg^ na. Vingt-sixième lettre de Tal- 
phabet £am. 

nam, nem. Herbe, végétal comestible, lé- 
gume (=ann. rau; kh. banle). — ^aifi pa- 
taifi, herbes potagères, herbager. paxk ^am, 
cueillir des légumes. Itiah ^tn, éplucher, 
peler les légumes, iuup^ kai glai (ann. rau 
cày rwng) , Brunella vulgaris, brunelle com- 
mune, ^m nauv (ann. rau càn; kh. vànsuy)^ 
Apium vulgare Linn., persil, ^m pagauk,' 
une liane à fruit non comestible, mais dont 
on mange les feuilles; morelle(?). $am par 
(ann. bong sung trâng; kh. jwaJtt), Nym- 
phœa alba Linn. , nénuphar dont les fruits 
sont comestibles, çhj^ paya (ann. hâ qua; 
kh. morah var), Cucurbita sp., une courge. 
^aifi phakwp (kh. banîe phlau aàkèp), Apium 
graveolens Linn., ache des marais, ^tn bauk, 
une autre plante aquatique comestible. 90^ 
phik (ann. khi ihào; kh. bank pa$nat[dey])^ 
litt. : fiel de terre, chicorée amère. ^arp, lak 
(ann. eây tien A^*), Fœniculum vulgare Gaert., 
fenouil commun, condiment, ^rgi lapuom 
C. (ann. raumuing;]ih, banle trekuon) , Cou- 
volvulus repens Linn. , liseron rampant, ^tn 
labuà (kh. banle trau)^ Arum esculentum, 
arum comestible, chou caraïbe. 



'C^^ nah (ann. nhâ, nhà?). Résidu 
ligneux ou fibreux (de canne à sucre, d'herbe 
ou de toute autre substance qu'on a pres- 
surée ou mâchée pour en retirer ou avaler 
le suc); marc, bagasse; salive, sécrétion; 
(détritus) sans valeur; mauvais, mal. — ^tah 
tabau, résidu mâché ou craché de canne à 
sucre; chique de canne à sucre. $aA holà, 
salive chargée du suc de la chique de bétel ; 
résidu de la chique de bétel (ann. bi trau). 
aik nah, rejeter ce qui a été chiqué, cracher 
le résidu chiqué, kaduh ^tah halà di rûp, 
cracher du bétel mâché sur le corps (d'un 
patient), kaêiiot ^tah, crachoir. 

-Tg^^, -Cg^n nah,çak(kh.«dt). 
Bourrer, fourrer. 

^C^r^ çak. Pour 9ar. Sourdre (?). 

-Cg^/^ nak. Voir fia$p, nam. Goû- 
ter, essayer, déguster (un mets, etc.). 
— çofc n&fii {nom, fium) wh, goûter, dé- 
guster. 

'C^'C^ âagam. Une valérianée. — 
phun mgo'^ ^ nauv, Nardostachys jatamansi 
D. C, nard indien, 8picanard(?). 



Digitized by 



Google 



>^ 161 >fH '- 



[çap, ftcyp, naup-$om.] 



C^^\ rg^o/^, n^a/^. 

çap, 90'p, çaup. Voir $071, $au/i. Signe 
du subj. el de Timpér. (= kh. trov; ann. 
phdi). Il faut, il convient, il est nécessaire, 
cest cela; convenir; subir, toucher, at- 
teindre. — 9op ûu nau, il faut qu'il aille. 
^up hujan, subir la pluie, ^up uraû ataun, 
être bâtonné par les gens, ^p jrû, empoi- 
sonné, di $aup bruk kà 0, ce n'est pas en- 
core l'affaire, arupk raun di n(pp rahmv darah 
uran 0, un enfant adoptif n'est pas la chair el 
le sang des gens, mp bala C. , frappé par le 
destin, fuy yOr C. (kh. trov Aay), poy mmi, 
alors c'est ce qu'il faut, laé çop» dire oui, 
affirmer, poy taàin nu, c'est leur main = 
c'est leur œuvre, non nupn ^tap dalaf^ agah 
alors on se conforme à la règle, non mœii 
^upp aiat, alors c'est selon les convenances. 
di ^Kpp adat 0, ce n'est pas selon les conve- 
nances, puœè yâu non ^<pp jan min, vous 
parlez comme il faut, parler ainsi est ce 
qu'il faut, ^up danuh, puni. $ap krasnoii C. 
(kh. trov krasuon)^ dans la compétence, dans 
la juridiction. $ap dambun C. (kh. trov dam- 
hon), exhorter, exhortation. 

'Cg^ûTl ftar. Arachis hypogœa Linn., 
arachide ou pistache de terre (ann. d4u 
ph^; kh. sm^k dèi). 

-Cg^Of! 9ar(kh. éSr). Suinter, filtrer, 
couler; sourdre, déborder; source; suc(?), 
sève(?), r&ine(?). — iâ (ior, Feau suinte, 
filtre, sourd, ttar iâ, suinter de l'eau, paléi 
^ar, un village du pays de Parik. ^ar tabialc 
di phun kraik non dofj^ darah, la sève qui 
coulait de cet arbre kraik n'était que sang. 
ou : il ne filtrait et coulait de cet arbre kraik 
que du sang. 
S) 

C^'^'^ Idnah (ar. i^\jA thànah?). 

Voir dmoA. Injure, insulte, offense; offenser. 
Xgî' C. num. Humecter légèrement. 

DIGT. CÂM-PRANÇAIS. 



— îtutn iâ, humecté de rosëe, couvert de 
rosée, chargé de vapeur d'eau. 

'^g /f &^ (j*^*' ^^^' i^hî kanèo ju; 
kh. M*). Bois à brûler. — (anap îiuh C, 
fagot de bois, nuh bauk, bois mouille. mo>k 
ituh, ramasser du bois, rtuh yauk (bois 
d'aval, bois inférieur), un village du pays 
de Parik, 

^ gTl 9^» '®wt« V^^^ 9^*^« Fumer 
(du tabac). 

^^^Y G. nul^L. Net, lisse, poli. — 
^uh êiafii, beau, poli. 

'C^/F^ C. çuk. Se rassembler, 
fourmiller; abondant. — hàdaum rtuk, les 
fourmis se remuent en grand nombre. 

-Tg^^n G. çuk(bahn. nui; kh. éok; 
mon. yak). — Boire, humer, aspirer, su- 
cer, teter, fumer. — tmk bakau, fumer le 
tabac, dan {dœiï) ntJc, pipe, ^uk darah, sucer 
le sang. 

J 
C^r\ G. fiO'k. Verser(?); goût(?). 

j 
-Tg^^^^ ço'p. Voir nop. Il faut, il 
convient. 

J 
C^^ fiOT. Voir v^. Suinter, filtrer, 
sourdre, couler. 

OC^^r\ G. paiy (ann. di). Pen- 
cher, s'incliner, toucher la terre (branche 
d'arbre chargée de fruits); tomber, joncher 
la terre (fruits). — havk ^aiy ud haluk, les 
branches chargées de fruits touchent le sol; 
les fruits tombés jonchent le sol. 

^-C^ çom. Boire (papier); s'em- 
boire (couleurs) [?]. 



IMPMMBmiB RATIOXALC. 



Digitized by 



Google 



[çau^-ta.] --«•( 

^-Q^? nauh. Instiller (dans rœil). 
— bà jrû mai ^uh du nupta, prendre du 
collyre et TinstiHer dans Toeil. 

ç' 
^'Cg^n G. 9auk(ann,dMc). Trem- 
per, mouiller, imbiber (d'eau). — nm\i 
khan, mouiller une étoffe; mettre trem- 
per un vêtement dans Teau avant de le 
laver. 

^.C^^^^^ jçiaup. Voir 9«p, woy. 
Falloir, convenir; c'est cela; atteindre, en- 
courir. 

^'C^ xÇj nauv. Voir tiagam. Persil; 
nom de plusieurs plantes. — phun ^am 
di ^auv, nard indien. 

'C^^? nçah. Voir nruah. Un che- 
vrotain. 

-C^in nuo'l. Chant (du coq) [?].— 
« [thï) nuœl nuylam, premier chant du coq. 

i^'C^ nçai. Prune de tamarin, fruit 



162 )h^— 

du Dialium indicum Linn. (Léguni.-Cœ8al- 
pinées) [ann. cdy xay; kh. phlè kralan], 

(:C^ G. nram. Vêtement de bain. 

— khan nratn, caleçon, pagne de bain. 

CC^ nram. Raser, passer tout au- 
près. — ^rafn di ëo>k, (l'étoile) rase (le 
sommet) des monts. 

6C^//^ nruk. Teindre, plonger 
dans; tremper, dorer, argenter au trempé. 

— nruk iâ, tremper dans l'eau, rtruk tanin, 
plonger, tremper les mains dans. 



C/ nrun. Tunnel, souterrain. 

6C^>r^ G. nro'k. Un chevrotain. 

(X^Sa 9ro*n. Voir nr(pk. Un che- 
vrotain. 

CC^^^ ç^îï^' ^^*^ ^*' 9*^- 

Tragulus kancbil Raffl., un très petit 
chevrotain (kh. èhlus; ann. con cheo). 

ù nr^aâ. Lois et coutumes. 



i^"> 



■^ ta. Vingt- septième lettre de l'al- 
phabet. 

■^ ta. Voir da. Préfixe fréquentatif qui 
correspond souvent au ro khmèr. — taga- 
lun, se rouler de çà de là. ai Umœn tagalun, 
éléphant, roule-toi! tamak, sortir et ressor- 
tir, takruh takrun, même, de même. 

■^ G. ta (kawi tah; mak. , mal. ta). Par- 
ticule négative : non, non pas. — ta ô, non 
certes. 

f^ G. ta (kh. Up). Particule interro- 



gative : où? quel? qui? pourquoi? 
hulëi, pour mener où? 



hâta 



^ G. ta. Abrév. de tal (=kh. dâl). 
Partie, locat. , dans, jusqu'à , en. — ta palëi, 
dans le pays, ta nupta, dans l'œil, ta guuh, 
jusqu'au matin, ta klatn, jusqu'au soir, ta 
anih, au lieu. uû}lauh (pour tal blauh)^ fin, 
fini (= kh. rûod). 

^ ta pour tak. A., tap C. A, vew, en; 
indique la direction. — ta anap (kh. è mûk) , 
en face, devant, au-devant; à l'avenir. iiio>il 
nî nau ta anap, d'ici là aller en face — aller 
droit devant soi. ta nom, tanan, là, là-bas. 



Digitized by 



Google 



— «.( 163 y^ 

tant, ta ni, ci, ici. dauk tani, reste ici. ta 
hkuk, en arrière. voi>k ta lakuk, retourner 
en arrière, revenir sur ses pas. 

y^r^C^ tâakjak. Grincement, 
crissement; se frotter (deux branches, deux 
bambous) l'un sur l'autre (= ann. kçt). — 
tâakiak dig(pp, se frotter Tun contre l'autre. 



•^^fl taat (ar. lâîûl itta'at). Prédi- 
cation; sftYoir, science; avoir, posséder. 

f^T^n, 9^X^ taamak, 
tâamak. Luciole, phalène (ann. can d6m 
iim; kh. arfvpthanifik). 
J 

'T^'^ taamàu. Ébranlé, agité; 
brouillard, vapeur, fumée, nuage de pous- 
sière; opaque, obscur, épais. — far fAuIC. 
{dhui A.) taamâu, la poussière vole épaisse. 

r^J^ C. taamra*. Voir taa- 
mak. Scintillement, lueur subite; luciole, 
phalène. 

f^T^yr^. c. taamrak. Un mo- 
ment, un instant; instantané. 

f^T^.^ tâayu^. Cf. ayuh. Age, 
siècle. — gTo»fc tOayuh, le roi des vautours, 
personnage d'un conte (le JalSyus du Râ- 
maya lia). 

'^^Zr^ taûk (mal. torui; bat. to(; day. 
ulut; sund. tuwer; tag. tohod). Genou, les 
genoux; s'agenouiller. — tauk khuai, se 
mettre à genoux, bauh èakan taûk^ rotule. 

f^^'^^ C. taûn (kh. tami). Gémir. 

9^^Qf) taair {ta'\-air). Urine. 

f^^Tn G. taauk (kh. kauot).' 
Vomir. 



[tâakiak-tam pauk.] 

v^^ c. taaun. Un os. — taaun 
laiy, tibia. 

y tam (aphérèse de hutatit, hatarfi). 
Noir. 



f^r^n c. tamkal (kh. damkàl). 
Placer sur, superposer, élever. 

f^^r^^ G. tamko>n (kh. dflmib>n). 
Élevé, florissant, prospère, splendide, 
illustre, glorieux. — tariikœn drèi, s'illus- 
trer. 

^9^^r^ tamkhaik. Une plante, 

■PV^ G. tamncn. Ricinus com 
munis Linn. (Euphorbiacées), ricin (ann. 
dû du trâng; kh. hhon; maLjarak). 



r^f^tan 



tam trâ. Apposer le cacheL 

^^r^ G. tamnak (kh. danif^k). 
Étape, station; gîte d'étape, pavillon. 
•/ 

^"^ G. tamnan (kh. datnriàn). Rem- 
placement. 

. S) ^ 

pQ^9a/v^ tamnihain. Mandarins, 
princes (et non rois). 

^ ^0 G . tamnio*. Voir tamiâ. Danser, 
dapse. 

^^y^^C tamn|0'n. Voir tanwmwn. 
Une étoile. 

pno/^;^ tampaik. S'élever, se 
hausser. 

r^ DO/^V-l ta^ pank. Êirepris 
par le [mauvais] air, se dit do toute ma- 
ladie subite (kh. khyàl èâp). 



Digitized by 



Google 



rt.( 164 



[tamrak-takâ.] 

^y^r^ tamrak (skt. tâmra). Plomb, 
étain cuivre, laiton. — tamrak gluh, plomb. 
tamrak pan kasi C. , zinc. 

f^ûT^fl C. tamrut (kh. damrûot). 
Empiler. — tatprut trut nauk gap, empiler 
les uns sur les autres. 

^[^/in c. tamruy (kh. damrôy). 
Balise, perche servant de repère. — truy 
jûpn tarpruy, marquer par des balises. 

f^-O^ C. tamrai (kh. dawài). Che- 
min frayé en coupant arbres et brous- 
sailles. 

f^-oT^ C. tamraih (kh. dafnréh). 
Intelligence. 

^^y^^ A. tamraih. Tousser vo- 
lontairement; donner un signal en toussant. 

f^On C. tamluk (kh. damlok). 
Croissance rapide. 

^C^ c. tamlO'n(kh. damlën; siam. 
Ç11tl>î tâmltpn). Once, poids de 87 gr. 5o. 
— fanak sa tatjilœû C. (kh.pràk mo-damlën)^ 
une once d'argent. 

■^ C. tah (bahn. tœ). Voir ta, iah, 
tap. Vers; du côté de; où; se tourner, tour- 
ner; bifurcation; se bifurquer; écarter, parer 
un coup (escrime). — tah ta tcw, se diriger 
vers la gauche, tourner à gauche, tah gah, 
changer de côte, tahgah hanuok, changer de 
direction à droite, tah trun, tourner et des- 
cendre, descendre en tournant, tah kanal, se 
rouler, se lover, s'enrouler; un plat à pied (?). 
j(dan tah fyxh dua, la route se bifurque, se 
partage en deux, tah dua, bifurcatian, se bi- 
furquer, joion tah dua, route se bifurquant. 

^^ - T" ta|;i ôai. (Bëtel) roulé (î). 
— hula tah éai C. , id. 



^'^JT'C^ G. tahlil. Voir tahalU. 
Réciter des prières. 

m A.,f^û^ G.tak.tap. X, 

vers, en. — mo^n tak, alors, lorsque. m(ph 
ni nau tak anap, d'ici en avant, dorénavant. 
ghm tap, voir à. Inai tak non, laisser, aban- 
donner là. dauk tak ni jô, demeurant ici en 
effet, ëaik ëanaih akan tak danau non y laisser 
le panier de poisson à cette mare, kàu kjœn 
nau pak bia uk tak no>gar yum, je veux aller 
vers la reine Uk au royaume annamite, tak 
dlkaly alors, lorsque, mœda tak dl kal nan, 
il y avait à cette époque, tak di bel, tak kal, 
alors, lorsque, tak kal nan y à ce moment. 
tak nan, là, à ce moment. t<Jc lanùpv, au 
dehors, tak bukan, ailleurs, toy tak, selon. 
tak blan, à la plaine, tok tak, ne que, seule- 
ment, tahnâ tak uran nan, cet homme était 
le dernier. taJuit tak, kathaut talmt tak, mal- 
heureux (?). nuptak, mais, toutefois. 

■^/^ tak. Voir tuk. Prendre. 

^r^ tak (bahn. tak; kh. kàp). Cou- 
per, trancher, décapiter, disjoindre, écarter, 
frapper. — tak kronfiy couper le bambou. 
tak havëi, couper des rotins, tak papan, cou- 
per des planches, tak sa radaih haraik ra- 
impk, couper une charretée de liane ram(pk 
(une espèce d'euphorbe?), tak pagâ, couper 
des perches, des pieux, une palissade, tak 
bauh lahan, tailler des charrues, tak akauk, 
trancher la tête, décapiter, tak pik mœtà, 
massacrer les yeux fermés, sans pitié, tak 
oh tamo», qui ne coupe pas, qu'on ne peut 
couper, tak pataum, couper et rassembler. 
harëi tak kayâu, le jour de la coupe des bois 
(pour la crémation = la veille de la cré- 
mation), akhar tak, une sorte d'écriture. 
p 

y / takâ. Se fier, se confier, se ré- 
fugier, espérer en; demander, avoir recours 
à quelqu'un; lever, réquisitionner. — takà 



Digitized by 



Google 



*i-^ 165 y^ — 



[takâ-takun.] 



rfî urafiy se fier aux gens. m> takâ, témoi- 
gner sa reconnaissance, iakâradaih, réquisi- 
tionner des charrettes. 

p 
^P^ takâ = taha? Mûr, à point. 



fV 



tâkâ. Vinaigre. 



^P^ takah (bahn. tœkuh). 
trouver en contact; tangent; cagneux. 



Se 



^P^^r^ takat^ak. Frémir, tres- 
saillir de peur, sursauter, tressauter; se ré- 
veiller (en sursaut), frissonner, être eflrayé; 
effrayé. — phk phëi takatuak C. , tressaillir 
d'effroi. 

V^P^V/ takadun. Sauter à la même 
hauteur, sauter en longueur. 

^P^V" takadha (préf. (a+skt. ka^ 
tkâ). Paroles, discours, propos. 

9^P^2f\ takan. Marcher. 

.p^Q/v^^ takapun (bug., mak. 
taropon; day, trupan; jav, , mal. , sund. trapan; 
kh. rompon). Tube, tuyau. 

9^P^^^^Vi takapun. Voir <afca/?rwm. 
Retentir; écho. 

^p^^Q/^^ takaprah. Jaillir, re- 
jaillir, voler, bondir, rebondir; dispersé, 
tombé, disparu, évanoui (d'un rêve). — 
takaprah tagauk, jaillir, s'élancer, bondir. 
takaprah ïaik tamd», rebondir et tomber dans. 
takanrahpar nau, battre des ailes et partir, 
voler. 

9^r^l^, rr^V^' c.taka- 

prum , takâplun. Retentir, bruit violent, 
bruit des flots qui déferlent, déferlage vio- 
lent; écho. 



rp^VD takabal (ar. Jui5 takaln 
bal). Agréer, accepter, faire bon accueil. — 
takabal aluah (= ar. M JuJt3), Dieu agrée 
ta prière! 

y y^v^ takabla. Lisse, glissant. 

^P^QP^ takaran. Grattoir, in- 
strument propre h enlever Tenveloppe 
fibreuse de la noix de coco. 

m^^^ ^P^-^C^ takala. 

takali, pron. ta'ala, ta'ali (ar. JU? ta^àla 
ïf qu'il soit exalté Iw). — aluah takaià, Dieu 
(qu'il soit exalté!); Dieu. 

Tp^^ takavi. Calculer, calcule 



y P^P] takik, pour dakik. Peu, un 
peu, 

yP^/ taku (mal. tanku, contract. de 
tûan jfctt). Seigneur, Monseigneur, Votre Sei- 
gneurie. Cf. kh. dankhau, patron de barque. 

p 
yP^/ takû (kh. thkôv). Nauclea orien- 
talis Lam. (Rubiacées), un bois de tein- 
ture (ann. cAy gào). — iaku monjah C, 
Barringtonia acutangula Garrtn. (Myrta- 
cées), butonic (ann. cây vumg kân, kh. ràn 
Jcraham). 

yP/ takum. Accablé, fourbu, érein- 
té(?). — glaih takum y accablé de fatigue. 

^rr"^, fV^7 takui, tikuh 

(jav., mal., tlkus). Rat, une année du cycle. 

^py^ takun. Voir (oArun. Toujours, 
tnême, de même. — mcpyai takun, parler 
de même, dire toujours. 



Digitized by 



Google 



[takê-takhim.] 



^ 166 y^ 



y '^/^ takë. Aller, parcourir, aller 
dans les airs; seul, abandonné, orphelin; 
corne ( voir iofc^). — bhiantakë, fréquente. 
takè dijah, aller à la recherche, chercher. 
iakè sa drëi, seul, qui va seul, takè lah ha- 
vah, en cornes des deux côtes. 

p 
i^'^r^Vi C. takén (kh. damkam). 
Élever, célébrer, exalter. 

■/ ^/^ takai , jadis kakai (mal. kaki). 
Pied, jambe, pattes, nageoires ventrales 
d'un poisson, rayons (du soleil), orée (d'un 
bois). — kadal takai, talon, palak takai, le 
pied, la plante des pieds, haraun takai, cou- 
de-pied, amauh takai, jarret, takai krak, 
pied furtif. takai kalabak, aller à pied, takai 
liktik, pied de derrière, takai ghi, lisière, 
orée d'un bois, takai ë(pk, le pied d'un mont. 
takai tasik, l'horizon (sur mer), takai batil, 
une espèce de tasse, takai tanrah, gouttière, 
caniveau, véranda(?). takai ià, quille (d'une 
barque, d'un navire), takai Uûam (Unan)^ 
échelle, nau dauk t(pp takai yan aàltyak, [ces 
âmes] vont demeurer daus les rayons du 
soleil (Rit. funér.). 

^^r^ takau. Croc, crampon. 

•T^r^/n takauk (préHxe ta + 
\a\kauk?). Tête(?). — po takauk, une divi- 
nité, un seigneur cam. 

tak^O'y, pron. takué. Voir takuai. Cou. — 
takuey kadauh, col de la gourde. 

^^n A., ^n c. takçai, ta- 

kuëi (rad. kekuéi; khfi-pi tekûêi). Cou. — 
bhok takuai, nuque, takuëi hapal, poigne I. 
kmr takuëi, embrasser le cou, tenir par le 
cou. takuai duk, cou de tortue de mer. 



f^n^f^'Vl C. taktain (kh. takteii). 
Diriger un travail, une exploitation, régir. 

S) 

f^nVoTl takdir(ar.y.>sî3r4^). 
Prédestination. 

"Py^, -Py^ takran, takrôn. 
Ouvrier, artisan. — takran grû, maître ou- 
vrier. 

yyl* takrun. De même; identique, 
semblable; sain et sauf. — çuan dauk ta- 
krun y l'âme ne change pas. iakrun takrun 
(=kh. dadèl dadèl)^ de même, halëi tjan 
anit datJe thrai takrun y quoique compatissant 
on persiste à exiger le payement de la 
dette (?). gaun su takrun C, entendre tou- 
jours le bruit. 

^y^ , ^Çf^% takro , takrô. Con- 
venir, plaire, vouloir, désirer, désir, ca- 
price; plaisant, agréable, charmant; goût, 
appétit — dauk il tian nu takro, à son gré, 
h sa guise, comme il lui plaira, uran yaû 
takrô, les gens agréables, tuëi tap takrô, 
suivant le désir, selon le goikt, l'appétit. 

f^^TA., ^fic. taklam (préf. 
ta [=tale, tap\ -\- hUofi). Jusqu'au 8oir(kh. 
ràl hnâi). 

f^/^O^ C. taklap. Rouge flam- 
boyant (kh. ëral). 

f^;^a^ c. taklap. Soutenir (= 
kh.«è^)[î]. 

•r'£>/^ri taklaik. Voir iakhk. Un 
poisson. 

i^r^Ve^ takvah. Baisser la têlc 

(=kh.ntlJt)[?]. 

r-«^ C^Q^ c. takhim gâph. 
Petite crevette de mer (kh. bafikâr)\^\ 



Digitized by 



Google 



167 



[takhin-tagahâ.] 



f^-Cy^Q^ takhin (kh. rokhen). Pan- 
thère. — raniaun takhin {= kh. khla rokhèn)^ 
panthère. 

f^n-c^ C. takhau (kh. dankhau). 

Patron, chef de maison, marchand. — 

takhau kak, chef d'une maison de com- 
merce. 

f^r^^^ takhauh(?). Sourd (?). 

f^rvcy^^p^ takhauk. Soulier, chaus- 
sures. — takhauk lauv, soulier chinois. 
takhauk paran, soulier européen, harutfi ta- 
khauk^ bottes à bouts relevés, en drap rouge 
brodé dW, quon place auprès des statues 
des divinités, takhauk sa gah A., un sou- 
lier. 

rr^n, 9^C^r] tagak. tagat 

(babn. ttpgàk; khd-pi, rad. taga). Lance, 
framée; couperet, serpe; hache des Indo- 
chinois. 

f^X^'y* tagancm = anin. Vent 
(poét.). — aih taganomi, nuages, aih taga- 
tupifi por nau par vipk, les nuages vont et 
viennent. 



^^^<'n A. taganjo'k. 
cile, malaisé, étroit, serré. 



Diffi- 



rX^'Wû^ C. taganjo'p (prëf. 
ta -{-giof + n infixe). Étroit , serré, difficile , 
malaisé, mal à Taise, gêné. — labik taga- 
nijpp^ espace resserré, jalan tagamop^ route 
étroite, malaisée, tagampp hâtai, cœur 
serre, taganic^ âuah ^^, difficulté de ga- 
gner son pain. 

SX 

^^C^^i, tagan^ëi, pron, tagantmé. 
Ampélopsis species, la vigne annuelle indo- 
chinoise. — phun tagunuëi (kh. dom toffi- 
pâa bài du)y id. 



rX^û/^, rOû/^C. tagap. 
tago'p. Voir g(pp. Ensemble, tous. — rai 
tagap (kh. râl té knà)^ tous ensemble. 

•P^O/I A., C. tagar (babn. ttpgar). 
Inverse, opposé, indirect, contraire (cou- 
rant, vent); frisé (plumes), à rebrousse- 
plumes. — tagar m, à contre -courant. 
tagar anin, à contre-vent, contre le vent. 
ifl dueè tagar, Teau remonte à sa source. 
tagar ta kraun, le fleuve retourne en arrière 
(pendant la marée); contre le courant du 
fleuve, tagar daluon, favorable et contraire. 
hià tagar hm daluon, pleurer en descen- 
dant, pleurer en remontant, abondamment, 
h tort et à travers, pleurer à tout propos. 
momuk tagar (kh. mân kraûàs; stg. pi ièr 
ko'ëorahi)^ nom d'une poule aux plumes 
frisées, tagar balâu, à rebrousse-poil. 

p 
f^^^ûT tagarâ. Tressauter. 

^^C^r^ tagalak. Datura stra- 
monium (kh. èhlàk)[^. 



as- 



T^C^C^n tagalak. Noyé, 
phyxié, suffoqué (?). 

f^X^X^^ tagalan. Sorte de petit 
écureuil (kh. kanhên) [?]; le lézard à écailles 
lisses, scinque dos genres Mabouia et Eu- 
meces (ann. rân muôi; kh. thlèn). 

j 
y -C^X^ tagalun. Voir galuh. Se 
rouler, rouler. — haiwh tagalun, faire rou- 
ler en frappant de la corne, tagalun nau 
tagalun mai, rouler de-ci, de-là. 
c 
^C^^C^ tagalau. Un grand arbre 
(kh. 9Ta\au\ 

p 
•P^û^ tagahâ. Tigre d'eau, 
tigre pécheur, sorte de chat sauvage (ann. 
con wko rùmg; kh. khlà trëi). 



Digitized by 



Google 



[tagôi-tanin.] — m^ 168 

y-C^ tagëi (jarai t<ygG>iy mal. gigi)- 
Dent, dents. — Uigëi nauk^ mâchoire supé- 
rieure, tagëi alày la mâchoire inférieure. 
tagëi nupgëi, dents branlantes, tagëi hupr^ 
dents serrées, les dents serrées, tagëi kun 
nu asah, les dents qu'ils limenL tagëi iâ 
tasik^ les dents de la mer= le bord de la 
mer, 

•PCl^ C. taguh. Flotteur (kh. roff^ 
suol). — taguh vahy flotteur de ligne (kh. 
romsuol santuaé), 

r^C^n A.; rC^n taguk. 
tagok, tagauk; taguauk. Mot souvent 
employé comme auxiliaire; monter, se lever 
(astres), s'élever. — hurëi tagok, le soleil 
se lève, tagok mom page, au lever du jour. 
taguk diky monter, tagok nauk, monter sur. 
taguk guk, mettre pied à terre, monter sur 
la rive. paJik taguk, saillir, couvrir une 
femelle, tagauk rai, monter sur le trône. 
tagauk rai ta nan, id., monter là sur le 
trône = régner là. 



y VT^Y taguuh. Voir guuh. Jusqu au 
matin. 

V^ÇC^r^ tagro'k. Craindre, véné- 



rer. 



v^\l/\ taglak. Tousser, cracher. 
ç' 

i^^Ci'^ taglau^. Avenue. — ta- 
glauh mo>ta, cécité. hù> taglauh, tu es aveugle. 
thàu laë kà nu taglauh, sachant qu'il est 
aveugle. 

f^^X77 taglauh (bahn. tipghh\ 
Sortir de, provenir de; couler, se vider; 
écoulement, émission d'un liquide, volon- 
taire ou involontaire (sang, urine, etc.). — 



taglauh diphik, qui viont du fiel (soir pkik). 
taèauv taglauh di phik, petite- fille du fiel 
(= du sang), petite -fille des entrailles, 
propre petite-fille, taglauh iiphik prôn, issu 
du fiel et des forces (?). taglatJk iâ nupia, les 
larmes coulent, taglauh ià monk, incontinence 
d'urine ; avoir besoin d'uriner, taglauh darah , 
laisser couler du sang, taglauh darah il pa- 
bah, le sang coule de la bouche. 

y^ tan. Abîme, gouffre. — tan dalarfi, 
gouflOre profond. 

y G. tan (bahn. tàn; kh. daà, taû 
té). Suite, continuité, perpétuité; en ligne; 
escorter, accompagner. — tan mai, conti- 
nuellement, nan taû, indocile. inû> nap tan 
mai, la mëre a fait sans cesse, jusqu'à ce 
jour, tan rai, suite, ta^uk tah jalan, couler 
le long du chemin, dalil hades ikhanmai tan, 
venir s'informer sans cesse des livres an- 
ciens, tan mai ya nï, toujours venir* ainsi. 
tan dau, en suivant (?). tan jalan, tanhalàu 
jalan, tout le long de la route, escorter sur 
la roulQ. pataû, escorter, faire cortège (?). 



f<. 



c^ 



, "^ tan, tO'ù (bahn. tm). Peser. 
— tan ma>h, tan nî nwh, peser l'or, kahuak 
limô> tien tan C, soie filée pesant cinq tiens 
de sapèques. (Les sapèques servent de 
poids.) 



WQ^ 



tanan, pour itan. Et, aussi, 



avec. 



v^ tanî (bis. dahngan; day., jav. 
talingan; jar. tamia; mak. toli; mal. teliûa; 
tag. taiûa). Oreille, oreilles; interroger, de- 
mander. — taM laë, interroger en disant. 

S) 

f^V3ifl taîdn (bat., day., jav., mal., 

tag. ianan; jarai toman). Main, avant-bras; 

exprime quelquefois la personne , l'ouvrier 

qui a travaillé à un ouvrage, la façon dont 



Digitized by 



Google 



une chose est faite. — palak taûin, la paume 
de la main, amam tanin, le poignel, la main. 
baraun tanin y le dos de la main, tanin nupnirji, 
manière de tisser, procëdë de lissage, kun 
tanin (ann. diim chl; kk. ihnàn dai)y signature 
qui s'oblient en faisant apposer Tindex 
gauche sur un acte et en marquant d'un 
trait vertical les articulations et la place de 
i'ongle. 

S) 

f^VCn tanil. Inintelligent, halourd, 
lourdaud. — tanil tani, id., qui entend 
difficilement. 
p 

f^Vi^ G. tanôn. Voir te^m. Main, 
bras. — atuk taûSn, phalanges, apan tanôn, 
tenir en main, tanon laguaiy, main gourde. 
khantanm, langouti. 

•P^Y'Tn tano'y, tancy, tanai, 
taney. Zea Mais, maïs (ann. h&p; atj. jà- 
ffon; kh. p<nU; mal. jagon). 

^9^ O^y tanai brai. Coixlacry- 
ma LufN. (Graminées), larmes de Job (ann. 
ctpom gço; kh. Unfipén?; msA. jUei pulut). 

r'0'i}nn C. tanaiy. pron. taAè. 
Faible, incliné, penché. 

^O^nn G. tanaiy, pron. tanè. Voir 
tanwy. Maïs. 

•POT/^ tanau^ (a^. Udo; mal. ba- 
nal; jar. tc^(A), Sourd , surdité. — èaiiwr 
taûauh C, sourd d'oreilles, paresse d oreille, 
surdité, taûauh ëai&jn, sourd-muet (?). nap 
mom taûauh, faire le sourd, la sourde 
oreille, Tindifférent. 

■P-^Vn tanauk(ta + iîaM)t). Des- 
sus, au-dessus, là-haut, en haut. — taûauk 
laMk, [lever les mains] au ciel. 



169 ).•*— [tanil-taôauk.] 

9^r^C^ G. tankâlâ (bul. upih tH^- 
kilok). Ouragan, tempête, typhon. 

y^ G. tanban. En ann. Tràng-bàng, 
localité au nord de Saîgon. 

tanhu, tan hû, tan hou (kh. tàû M). 
Pousser le cri de guerre. — tan hou tattior 
(kh. tàû ho khtar), id., le cri de guerre re- 
tentit. 

9^9Q^nn G.tanhaiy (kh. daM). 
Accompagner, escorter. 

. p->-n, f^^rn, -r.^n 

c. taàak, tiàak, tuàak. Voir éaéak. Hemi- 
dactylus maculatus, margouillat, lézard des 
plafonds. 

f^ToT, r^^ç/v^ tâôaran, 
taiarauv. Arc-en-ciel. 

s> 
V J^/l taàik. Xylia dolabriformis B. 
(Mimosées), un arbre propre au charron- 
nage et aux pilotis (ann. cây cam xe; kh. 



SX 

và^ taôëi (bat., bug., day., jav., 
mak., mal., sund. taji). Index, montrer du 
doigt. — taéëiievy Tindex gauche; montrer; 
doigt indicateur. nw>k tafëi Hh gan kroh ta- 
mauh patéi, dessiner avec le doigt (Tindex) 
h travers le pétiole du bananier. 

i^^T<^ taôauh (bahn. ti^oh). Ha- 
clîcr (ann. him)\ blesser, couper (î). — 
taôauh parauû paraih, faire un hachis, ha- 
cher en menus morceaux, paguëi taéauh gof 
fîti, ils bondissent en se blessant mutuelle- 
ment. 

r^^n taèauk. Bâiller. 



Digitized by 



Google 



[ta£auy-ta&ak.] 

f^^O^"^ taèauv (mal. fuiu). Petit- 
fils, petite-fille. 



f^O^ÛT^ C. taèhaup. Mauvais, 



laid. 



i^V^ C. taj* (bahn. to-jë; kh. dal 
Ht). Près; à côte (= kh. UtàA). 



9^W}, -rV^^ taji*,tijnh(aij. 
tujok; bes. tojoh; jar. toyuA; kèo tuéu; khd-pi 
juh; mal. , sund. ftt/uA; rad. ^^'tiA; sak. tujoh). 
Sept. — Û^ = 7. 



^M^ 170 )h4— 

^>^r^ tanra. Luire, resplendir. 
— tanra nalir bap mo>ii nœgar, resplendir 
dans tout le royaume. 

rlcrn, rlcrn taûrak, 

tanro*k. Pièce d'étoffe, morceau de linge, 
mouchoir, foulard; paquet; numérale des 
chiques. — tanrak akak akavJc, mouchoir 
noué à la léte, turban. 6ih halà sa taiirak 
holà, préparer un mouchoir (garni) de 
feuilles de bétel. 



•pn'V^-n tajot (bahn. t(nu). Ef- 
frayé; accompagner en gémissant, suivre 
en geignant. 



SX 



^Vl G. tajîjei (kh. ëonââoi). Trem- 
bler, agiter. 

ro^V%, G. tajrauv. Glissant. 

f^Oa/îj^Tri tajhaiy, pron. tajhè 
(bahn. tojë). Lâche, long, tombant. — 
haik khan tajhaihy baik khan patajhaiy , por- 
ter le langouti tombant, la jupe tom- 
bante. 

H> p 

^CT, ^CT tanî, tafiâ (mal 
taiia). Oreille; interroger, questionner. 

f^^^r?^t, f^^^t taftauh, 
tafiau^(?). Voir lakhauh. Sourd (?). 
c 

^^CTT'^ taftai*. Sourd.— mo»Atf 
iiof fM(% ûap taHat^y entendre et faire la 
sourde oreille. 

^CrCQr\ A., rC^ G. ta- 

]|j[0'r, tiâir. Cf. tam. Questionner, inter- 
roger. 



'^^f^r^ taiîrak. Voir tanrat. Se 
lever (soleil). — tanrak hadah, splendeur. 
di lok praun tanrak dvjiçça, c'est le mal qui 
domine dans le monde. 

"PyC?^^ tailrat. Éclairant; rayon 
lumineux, lumière venant jusqu'à. — taû- 
rat hadah y splendeur, lumineux. 

r^^^, V'^lar taùrav. 
tanrau. Les connaissances, les voisins. — 
g<pp tanrau y parents, gens du même pays, 
compatriotes. 

^^{^^^^ tanrauv =Iaua. Labou- 
rer; terme sacré restreint à la cérémonie 
de tracer, avec accompagnement de man- 
tras, cinq sillons dans le hamû taûrauv ou 
rizière consacrée. — tafirauv padok, taiirauv 
laMk =taûrauv; taiirauv jan ghak hajan, la- 
bourer pour faire cesser la pluie. 

r(0r?, rlCToy tafirçah. 

tiûr^a^. Propice. — harëi taûruah, jour 
propice, heureux, tuk taûruah, heure faste. 

f^'C^/^ ta$ak. Porter à la main 
(kh. y^), porter pendu à la main (ann. 
xâch). — tafroik ëanaih, porter le panier à 
la main, ta^ çjat nau saû , porter un panier 
allant à la maison. t(^ak $à dréi li$nom anœk 



Digitized by 



Google 



~M^ 171 )h^^ 



[ta^auh-tathan.] 



tra, portant encore un petit éléphant à la 
main. 

^^C^<^ tanai*. Qui tombe 
goutte à goutte, dégoutter, répandre, ver- 
ser. — tw^uh iâ moi'tay répandre des larmes, 
verser des pleurs, iâ tMfita ta^auh irai brai^ 
arroser de ses larmes. 

^^C^r\ tafiauk (ann. giox). 
Voir tonotiA. Couler, faire couler, pleurer; 
tomber goutte à goutte. — /oçatiit tah jalan, 
couler le long du chemin (pleurs). 

■P-Tû/^ tatap (bal. dabdah; kawi 
tatà; mcil. tetap; sund. tata). Régler, fixer. 

•Pf^oT! tatar. Voir talhar. Un arbre. 
S) 

f^'P^ tatin (bahn. to>to>û; kh. to- 
tâh). Secouer. — tatin tapuûy secouer verti- 
calement le van pour séparer la farine du 
son. 

S) 

7 7^ '3/1 tatin. Agacer, agacement. — 
tatin tagëiy agacer les dents. 
J 

f^f^n C. tatO'k (bahn. to^y). 
Trembler, frissonner, frémir (de froid, de 
peur, etc.). — tatfph dréiy id. tatœk grap 
ralauv, frémir dans toute sa chair. tato>k drëi 
tata>k jan, trembler de tout son corps. Hu 
laan taUpk drëi tat<yk jan, transi, grelottant 
de froid. 

•POf^ tataih (bahn.tcWttA). Secouer 
au crible de bas en haut, par un mouve- 
ment vertical; bruit des vagues (?)• 

■P^'P G. tatanm (bahn. toHm; kh. 
toniràn). Trépigner. — tatauin takai, trépi- 
gner, frapper du pied. 

f^^f^7 tatauh. Égrener (?). — ta- 
taui nupk athar {asar), id. 



^a^^ tatauk (bahn. tœtô). Peu à 
peu. 

•P^'P-n tataut. Immobile, se tapir, 
se blottir. — daxk tataut, id. tatauk fiauk 
pabuû sati, s'accroupir sur le toit de la case. 

J 
^^^ ^ tat|o»V. Un arbre à épines. 

n 
vvl tat^â. Marcher sur, le long de, 
en équilibre sur; branche d'arbre formant 
pont; appontement. — tapaktatuâ, marcher 
droit sur. tatuà hrak, marcher sur la 
courroie, sur la corde, atah tatuà, marcher 
au loin , s'avancer le long de. 

y^X^ tat^cn. Retentir, résonner, 
retentissant; éclat de voix; mu, agité, 
ébranlé, mal joint, branlant. — pram ta- 
twm C, retentir, retentissant, klau tatuœn, 
rire aux éclats. 

p 
mr^r^ tatkala (mal. tatkàln=^ 
skt. tatkàla). Lorsque. 

ro^^ rl^ c. tatron. ta- 
traum. Voir tatauip. Frapper (du pied), 
trépigner. — tatron takai, frapper du pied. 

f^ Vn tathak. Épouse. 

•T'Vn tathak. Voir tasak. Mûr, 
cuit, bien cuit. — baiA tathak, fruit mûr. 
tathak lasëi, riz cuit à point. 

rVn, •rVfl tathak, tathat. 
Laver, nettoyer (ustensiles, vaisselle, mar- 
mite). 

y V ^ tathan. Invoquer; lieu, de- 
meure, résidence. — $a tathan, tout en- 
semble, modauk sa taAan = dauk sa danauk, 
demeurer en un même lieu. 



Digitized by 



Google 



[tathap-tadim.] 



^ 172 



f^V^ûT-^ tathap. Inquiet, agite, 
trouble'; invoquer (?). 

f^VoTl tathar. Un arbre; un Nau- 

dea(?). 

T^V^ tathï. Voir tasi Peigne. 

S) 

T^Vn A. tathik ((A angl. dur). 
Voir toêik. Mer. — non maia>h tathik^ aller 
en pleine mer. 

• . 

f^V/'S/l tathun. Voir thm. Année; 
nom de plusieurs princes ôams (Lég. hist.) : 
tathun da nuph rai, régna de 1768 à 1765. 
tathun da paghuh, rëgna de 1766 à 1780. 
tathun da paran, de 1 780 à 1 781 et de 1786 
à 1793. 

V Vai tathul. Pousser, imprimer 
un mouvement. 

rV;, rV^^Ç, A., -Ton C. ta- 
thâu, tathav, tasâu (bat., bug., jav., 
mal. , mantr. mm; bis. soso; day. tmo; jak. 
$u8oh; tag. smo). Seins, mamelles, pis. — 
toAâu vU mlj seins ronds. 

^"^if tathâu. Voir tuàhàu. Louer, féli- 
citer; soucis, tracas. 

f^V^,-rV'/'^ tathàu, tathuv. Mé- 
rite, bonne action; invoquer, bénir. — to^ 
thàu ayuh, bénir, souhaiter longévité. 

f^Oy^ tathail^. Liane qui fournit 
une écorce voisine de la cannelle (ann. hè 
; kh. mrâh prou). 



TOTçT^y^ tafhaiy. Bruine, pluie fine 
et continue. — hajantoAaiy, pluie continue, 
pluie fine continuelle, crachin. 



f^^v^^, r^^vv^ A., 

"T^qP^ C. tathov,tathauv,ta8auv. 
Pluie, (ciel) couvert, vent de tempête, 
ouragan, violente bourrasque. — rabuk 
(ribuk) tathauv, ouragan, tourmente, yâu 
ribuk yâu tathauv, comme la tempête. 

f^^V^^ tathauv. S'accrocher, se 
cramponner. 

■^ V V tathja. Cactus opuntia. Cactus 
épineux à fleur odorante (ann. c&y bâng 
dwa). — panan tortia,Pandanus odoratissi- 
mus LiNN., Pandanus odorant (kh. romdek). 

^yl^^ tath^iak. Voir thuak. Se dé- 
gager d'un trou , d'une fissure. — tathuak 
akauk, dégager la tête. 

i^vin, rvin teth»ak, ta- 

th^at. Un arbre h épines cëratoïdes (kh. 
dom thmàû kanèàh). 

f^J^n tathrak. Voir r^oit. Flots, 
vagues. 

^ V tada (lavé èœndu). Tertre ; île. — 
tada énah, tertre de sable; dune. 
p 

f^V, "TV tada. tadà (atj. dadah; 
jar. dœda;jay,y mal., mantra, sund. dada; 
lebir da^da^; sôm. dodo). La poitrine, le 
sein. 

•PVr^. tadak. Typha latifolia Linh. 
(Typhacées), massette à larges feuilles (ann. 
bà hoàng). 



fermer. 

SI 



tadar. Obstruer, boucher, 



"^V C. tadim (kh. totim). Appa- 
reillé, assemblé. — tadim taun dm, appa- 
reillés, h même hauteur. 



Digitized by 



Google 



173 >€-! 



[tadim-tanap.] 



«îi 



•T* V C. tadim (kh. tâtim). Rubis. 

f^Vn c. tadik. Éventail. — tadik 
bah{kh.phlëtbak)/ià. 

p 
y'Vl' C. tadû (mal. tunduk?). Ample, 
large, desserré, desserrer, adoucir; délente, 
apaisement. — tadû biak, rasséréné, tadû 
di huuU, apaisé, tranquillisé. 

^V/f^ taduk (kha-pi tiduk; rad. 
iduk). Voir daduk. Pousses, tendres pousses, 
rejetons, bourgeons , l^umes. — êap taduk, 
bourgeonner, taduk haUd, creux de Testo- 
mac. 

•P9V^ C.tadaih. Ronger. — asàu 
tadaih tulan, le chien ronge les os. 

•T^V^ tadauh (kh. sdék). Raide, 
étendu mort, couché et sans mouvement. 

— tadauh rauh, couchés en masse, jon- 
chant la terre; étendu sur le sol. tadauh di 
^laû, étendus morts dans la plaine. 

"P Wn tadîak. Une fleur. Cf. dadiak. 

PVin c. tadîiod (kh. totUy 
Recevoir, subir. iaàofA kam, victime du 
destin. 

f^yV tadrôi {ta + drëi). Et nous, 
quant à nous (=kh. èyani), 
J 

i^lT^ C- tadO'm (kh. dmdma). 
Disputer. 

^^^C tadiO'ù. Un arbre (?). —;?ftu/i 
dom taduHiy id. 

rvi, -rV^^S^ tadhàu, tadhuv. 
Cf. thàu. Informer, s'adresser à ; s'informer. 

— tadhàu ayuh, bénir. 



'^ ^ tan. Vivres, provisions. — tan 
non, non tan, id. 
n 
'^ ^ tanâ (baba, tœnap). Pieu, po- 
teau; appui, garantie, caution. 
n 
"^^ tanâ (bat., bis., day., mak., 
mai., sund., tag. fanrfa ; jav. totida). Trace, 
marque. 

^^y -P^^^ tanam, tamam. 
Jardin, plantation. 

r^n, r ^û^ tanak, tanap 
(bahn. to^nap). Lourd, pesant, pesanteur; 
difficile, pénible. 

tanakrô'. Voir tofcro. Plai- 
sant, aimable, agréable. 



ro^y^ 



f^^O^^ tanakhah. Levant, (so- 
leil) levant (?). 

f^'^fn tanat (skt. tôna?). Voir tonap. 
Certain, juste, sensible, appréciable; clai- 
rement, justement — fcroh tanat, cer- 
tain (?), avéré (î), connaître avec certitude, 
clairement, kran daUak tonal fo, me con- 
naître très clairement. 

f^ ^f^O/^ C^ tanatap. Voir tatap, 
tap, tanap. Coutume, règle, loi; être fixé, 
ce qui est fixé; viser, diriger; directement, 
droit. — tanatap kâ hulun, droit sur moi. 

pq^f; jC^^ tanatâu lah. Sacri- 
lège. 

V^O^ftO tanan. Là, à, en (= kh. nou 
nôh). 

f^'^O/^ tanap (bahn. tœnok). Fixé, 
déterminé, arrêté; fixation, détermination, 
but. 



Digitized by 



Google 



[tanap-tanai.] 
Confitures. 



-- »^ 174 ).«— 
(kli. iatfmapy 



■^?r^ tanav. Doigt. — tmav tanin, 
id., doigt annulaire. 

<^ 
v^ tanï. Ici. — nupn deh tant, jus- 
qu'ici. 

r'W^ jCI^^ tanit ganro*. 
Vertu, perfection. 
q> p 
■P'Vûr tanïrâ. Voir tord. Étoile. 

y '3/î', y 'S/^^ tanun, tanun. Ca- 
reya sphœrica (Myrtacëes), flamboyant, 
arbre très commun, fournit du bois à brûler 
(ann. vwng; kb. râû). 

y "Si^fl tanut. Bouillon de viande. 
— ta tanut, bouillon, sauce (?). nu mo>k ià 
tanut saun ià habai, il prend le bouillon et 
la sauce du ragoût. 

T^Q^^fn tanut (kh. tnot). Borassus 
flabelliformis Mart. (Palmiers), palmier h 
sucre (ann. thét Ut). 

T^yi/vl tanut (bat, bis., mak., mal., 
sund., tag. tanda; jav. totjtda). Cbifire, signe 
de ponctuation; points-voyelles, motions de 
récriture arabe; point, pointillé, signe, 
marque, trace laissée par le doigt. 

f^^fl G. tanut (bahn. tœm?). 
Vagin. 

f^Xn G. tanul (kh. thnèt). Gafie, 
perche à pousser. 

'P'S^, •P'Sf^^ tanâu, tanuv. 
Traité, formulaire , livre magique; doctrine, 
science; formule magique, mantra. 



'P'S/Î, ■P^'3,/î tanôm, tanoôm. 
Voir ta»o»A. Enterrer, enfouir, inhumer. — 
tanSifi 90k, enterrer k placenta (pratique 
rituelle). 

■^^^ tano'h (bahn., jar. tomeh). 
Briquet atmosphérique ou à frottement. 

ry^, r^^, r^i^tano-h, 

tanôh (al., kas. ianëh; alj. tanoh; bat. tano; 
sed. Umë; day., jav., mal. tanoh; yav. tomah; 
mak. tana; sund. toneuA). La terre, le globe 
terrestre, le sol; terrain, champ. — tanœh 
sa palau C, une pièce de terre, iano^h riya, 
la terre (en général), àlà tawph riyà, enfers 
cams. pô taniph riya, Tange de la terre. 

■^^1^ tanôh. Voir tan<ph. Terre. 

^^1^ tanôh. Cordon ombilical (?) 
que le fœtus tient à la main, suivant la 
croyance des Cams, pour se maintenir en 
équilibre. 

r^n, ro/n, ro/în 

tano'k, tanô'k, tanôk(day., jav., mal., 
tag. tanak; mak. tana). Faire cuire, cuire. 
— tanok ïathëi A. , tanœk lasëi C. , faire cuire 
le riz. tano*k hubai C. , faire cuire le ragoût. 
tanok tasak C, tana*k, tanok tathak A., cuire 
à fointpatanok, faire cuire. 



rQ/< 



tano'n. Fiancé, fiancée; s'ap- 



puyer. 



•P^y^oTl G. tano»r (kh. datnnor). Dé- 
marche, afiaire. 

"^ ^^ tanai. Récompenser, rému- 
nérer; récompense, présent, cadeau; hono- 
raires du guru. 

^^^ G. tanai (kh. thnai). Jour. — 
tanai kurei, id. 



Digitized by 



Google 



f^^'Sr tanau. Voir tanàu. Formules; 
formule magique. 

"T^^yr^ tanauk. Avoir sommeil, 
envie de dormir, bâiller. — tanavk dth, 
vouloir aller se coucher, tanauk mœta, fer- 
mer les yeux, avoir besoin de sommeil, 
bâiller, mœta tanavik^ yeux chargés de som- 
meil. 

■r^^fl C. tanaut (kh. mi(). Voir 
ianut. Borassus flabelliformis Mart., pal- 
mier à sucre. 

■P^'y ^ tanauv (bahn. Umù, tœnô). 
Mâle (animaux); saillir. — tanauo binai, 
mâle et femelle (ann. d^ câi). mcmuk ta- 
nauo, coq. raJaw) tanauv (litt. : chair à mâle) , 
fille qui commence à être nubile. 

^^OT^ C. tanauv. Une écri- 
ture (?). — hakuk tanauv, id. 

y^s tanjia. Amygdalicera stipula ta 
PiBB. (Térébinthacdes), ari)re qui donne la 
cire végétale (ann. cây cày; kh. èa$j%bàk). 

— raUn tania, cire végétale (kh. kramûan 
faifibàk). 

J 
•PQ/ÎO ^^^ tanjo'p. Courte cangue. 

■P^^-O^ tan|o»V. Voir (jcw. Aviron, 
rame. — tanwv twn) gaiy, faire avancer un 
bateau en ramant, ramer. tia>v pak baik 
tanio>v, ramer h quatre rames. 

^^/^ tan^ak. Bouchon, bonde, 
cheville. 

■^^Tl tan^o^. Lacet, lasso; piège. 

— iticTa tanwpé, boucle du nœud coulant. 

J 
f^'Si/l^ C. tan]}0'n. Nœud, lien, 
liens. 



175 )t4~ [tanau-tap, tQ>p.J 

f^^Q^TI O tan^ioy gam. CuîHer 
à fleurs, ornée de figures de fleurs (ann. 
ming gdm), 
P 

f^'S/lf)' tantû (bat. tontu; bis., tag. 
tanto; bug. tântu; day., mak., mai., sund. 
tantu; jav. ta$ntu; malg. to; cf. Bl. C 70). 
Vrai, vérité, certain, clair(ement). — tantu 
parakotC. (kh. pitprakat) y tantu tapak, vrai, 
sûr, certain, tantu (a^as C. (kh. éàk ébas) , id. , 
vérité, éhut tantu C. (kh. éhot èompôh) , exact ^ 
juste. 

•P'yif^/fl tantut(skt. tantôt?). In- 
vocation rituelle. 

f ^Q^Q^X^ tannaH. Chanter (lang. 
myst.). 

"^Ç^ tanrâ (skt tantra). Pratiques 
de magie. 

^i^V tanral^. Gouttière, bord du 
loi t. — takai tanrah, gouttière de toit. 

■^^^'Sjf r^ tanrak. Briller, étinceler. 

rJo^Q^, r(^Q/l tanran.tan. 
ro'n. Plaine, plaine découverte. — /to>A 
tanran, au milieu de la plaine, bap nwm 
tanrœn, remplissant la plaine, tanran gruh 
C. , plaine de boue à Tentrée du Grand Lac 
(kh. vàlphok). tanran krauû taba C. , la plaine 
du Tonlé Sap (kh. vâl tanli $àp). 

f^ûT^^ f<a/-^ t^p^ t^,p (b,bn. 
t(ppo). A, en, vers, là, de, depuis, seule- 
ment, que, ne. . .que, lorsque, mais, ce- 
pendant, au moment de. — glaû tap baha 
C, regarder les pagodes, nau tap kapalC.^ 
aller au bateau. glaA tap C, à, vers (avec 
mouvement); regarder vers, ghn Tap anok, 
regarder le fils, tourner les veux vers le 
fils, r^ phia drëi C. {i phtàp y<pn)y à côté 
de nous; tap âlâ phun, là sous les arbres. 



Digitized by 



Google 



[tap-tapadah.] 



-. ^&.( 176 )<-i^ - 



lap bljm C, à partir de (kh. è pil, pi pél); 
tap non, depuis lors; tap di bel, lorsque. 
tap di bel nau, au moment de marcher, tap 
bian huléi C, à partir de quel moment; 
tap di kal, à cette époque; tap non blauh, à 
ce moment, tap kal C. (kh. pi kàl)y depuis 
quand, depuis lors; tap kal mœyai C. , parler 
aussitôt, depuis qu'il a parlé; tauk tap, que, 
seulement, klauh tap kudéi C, cela dépend 
de vous; klauh tap sanoni C, qui dépend de 
la réflexion; tuèi tap, selon, suivant, tuëi tap 
takro, selon le gré, le goût, la convenance, 
Tappétit. tap noraka jû, lorsque Tenfer boul. 

.p^QT^ C. tap (stg. tap). Couvrir, mu- 
nir, garnir, ajuster, doubler. — tap baa, 
couvrir de papier. 

f^^^^ C. tap (kh. tap). Rendre, re- 
tour. — tap gun (kh. tap km), rendre le 
bien fait, tapgunputau, rendre grâces au roi. 

-^^^^ tap (stg. tap). Piler, décorti- 
quer, donner des coups droite. — lamn tap 
padai C, mortier à piler le paddy (bahn. 
topai), ja^ tap G., faire sécher et décorti- 
quer, piler. 

^Çi/^^ C. tapa. Vob tapa A. Traver- 
ser, sauter, franchir. — tapa kraun, tra- 
verser le fleuve, tapàgaiy, passer, traverser 
en barque. 

■^^^ tapâ(kuy tapa). Tryonix or- 
natus Grat, tortue de rivière comestible de 
la famille des Tryonicidées (ann. cm cua 
dinh, kh. k(mthài). 

brasse. 



tapa (pour dupâf). Toise, 



f^û/^^ tapah (skt. tapas). Ascé- 
tisme, austérité, vertu, science; se morti- 
fier; faire pénitence; vaquer aux exercices 
de piété; être en retraite, y aller; lieu de 



méditation. — apan tapah, donner Thospi- 
talité (aux pauvres), tapah çan (ski. tapas -^ 
çarira), châtié, corrigé, çfi tapah alà tapah. 
le vénérable ascète [qui est] la fleur des 
ascètes, un saint musulman (= kh. prdh 
bàràmëi islam). 

f^û/^^f-^ tapak (bahn. tœpàt). Droit, 
direct, vertical, en face, qui se trouve en 
face; autre; droit devant, direct; sincère, 
vrai, véritable, bien, franc; juste, équi- 
table, légitime, opportun; croire, avoir 
l'assurance de; à, vers, quant à (cf. pak). 

— maun brëi tapak G., viser droit; tapak 
krôli, juste au milieu, tapak anak, droit 
devant; ëauh tapak akauk rimaun, piquer 
droit du bec sur la tête du tigre, nau tapak 
haJëi, aller en quel lieu, dauk tapak palëi bu- 
kan, habitant un autre village, ai dauk ta- 
pak palëi bakan, Tatné demeurait à un autre 
village, tapak halèi, où; nau tapak haJëi, aller 
oi!k. nau tapak harum, aller droit à Tenve- 
loppe. nau tapak danàu, aller droit à la mare. 
uran tapak h, homme très droit, akhan ta- 
pak laë, prévenir franchement, disant, puœè 
tapak, parler franchement; dm(i bï tapak, 
dire vrai, tok pô tapak, pour que vous 
croyiez, tapak hulun, me croire, tapak tjm, 
croire. 

r^ rû^C.tapaà.tapo'ii; 
Gf. tapuk. Recueil, formulaire, code; 
sceau (?), cachet (?) (=kh. kàmpiei damrà). 

— taponi ijpp grauh (kh. daxfkrà nupl kroh), 
livre de divination, d'horoscopes. 

^^ f>a/v^^A.tapan, tapo-n. 
Souche d'arbre; bout de souche, de pieu; 
fragment de roche sortant du sol; hermi- 
nette(?). — tapan kayâu, souches d'arbres 
(après la coupe), gauk tapom, gauk taponi 
toh, se heurter à des souches. 



^(ï^Or^ G. tapadat (kh. 

phdàs). A tort et à travers. 



tarii 



Digitized by 



Google 



177 )m 



[tapan-tapauk.J 



f^û/^Q^ C. tapan (kb. thban). Ti^ 
ser. — rahuh tapan, trame (?). 

f^^^n tapik(8tg.to;rtfO.Ôter,en. 
lever; épuiser. — hab'am m tapïk thujuà, 
lorsque Teau fut entièrement tarie. 

f^û/^Q^ tapin. Ténèbres. — Un 
tapin, nuit universelle. 

/ ^^ tapëi (bahn. tofey; mai. tèpik 
trgâteauT)). Assembler (des feuilles), (les) 
maintenir entre deux tringles (= kb. kan- 
dap) ; disque , rondelle , pain , galette , crêpe , 
gaufre, gâteau. — tapëi hula kayâu, assem- 
bler des feuilles d'arbre, saradan tapëi C. , 
sucre en disque, sucre brut en masse plate 
et ronde, tapëi ralin, pain de cire, tapëi ra- 
ca$fi, gâteau blanc, mince et sec comme une 
crêpe (ann. hành trâng), tapëi raéa$n thU, 
gâteaux secs; t. r. bathah, gâteaux mous. 
tapëi buëi, gâteaux d'oblation. tapëi èuk bu- 
yamom, un gâteau d^oblation au riz et aux 
baricots. tapëi anuhy t. honiy t. ganraun, t. 
daUk^ t. patëiy t. layà, t. çàkayà, gâteaux 
d'oblation faits avec de la farine de riz glu- 
tineux (6. ^o}i, ann. nép). 
<=^ 

■p^û/^^ tapèi (bahn. tfybeh, tapai). 
Vanner. 

f^^^n tapuk (ar. v^ kitàbr 
Cf. malg. kiiabo). Livre, manuscrits; carac- 
tères iams. — tapuk àdunuph, livre de sor- 
cier; recueil de dessins, de formules et 
de carrés magiques pour les amulettes, les 
colonnes de maisons, les plafonds, etc. ta- 
puk çakaraiy livre magique (ar. ^& sahhàr 
fr sorcieri» ?); le Coran, tapuk asalam, le livre 
de rislam, le Coran, tapuk tnahamat, t. rupbi 
mahamaty le livre du Prophète, le Coran. 

rû^, -r^^^^, ■r'^ ta- 

pun, tapun, tapum (bahn. Uppun; day. 
tepan; mak. tappun; mal. tepun). Farine. — 

»ICT. CAM-PRANÇAIS. 



jalitapunC. (kh. èli msau)^ malaxer, pétrir 
de la farine, tatin tapun, secouer verticale- 
ment un vase pour séparer la farine du grain. 

f^O/^^ tapot. (S>ntr'ouvrir; s'é- 
cailler; gratter, racler, râper. 

rpc^, f^9û^ tapai, tipai. 
Voir tapay. Lièvre, lapin. 

r^û^, r9(^on c. tapai. 

tapaiy (al., boL, kas., mak. tapîë; br., lavé 
taxih; jar. tx^pai; kh. (kapbè; mal. tapey; sund. 
tapai). Ferment, levain; vin de riz. — 
alak tapai, vin, ou plutôt bière de riz des 
Laotiens (laot Ub éan, l. thé) et des peu- 
plades demi-civilisées de Tlndochine, ob- 
tenue en mettant en contact du riz gluti- 
neux écrasé, préalablement macéré dans 
Teau, et un ferment végétal, dans une jarre 
qu'on remplit d^eau et qu'on lute avec soin. 
Après quelques jours de fermentation, le 
tapai est prêt. On le boit avec un chalu- 
meau, en ayant soin de remplacer au fur 
et à mesure par de Teau le liquide absorbé 
jusqu'au moment où l'on ne perçoit plus 
aucune saveur de vin de riz. 

^90/^^ tapai. Voir tapay. Se laver. 
— tapai bauky se laver la figure. 

. -pnO/^^ ià^ii (bahn. tapan; bes. 
tapan; mal. tapak). Paume de la main, 
plante des pieds. 

G. tapon, tapôn, tapoun. Supporter, 
soutenir avec la main, la paume en haut, 
soulever, lever, porter la main en haut, 
boucher (les yeux avec la main). — tapanï, 
tapoun mam atâ, soutenir par-dessous. 

^^û^n c. tapauk (kh. robâk). 
Écailler, se desquamer, se décortiquer; 
écailles, squames. 



19 

IHPBIIIKIIK HATIOKALB. 



Digitized by 



Google 



[tapaun-tabauoT.] 



^ 178 y^ 



f^DQ/^^ tapaun. Voir tapon. Lever, 
soutenir avec les mains. 

f^û/^O ^ tapio'n. Quai, lieu de la 
rive où Ton puise Teau, oii Ton se baigne 
(kh. kompon); lieu, endroit, place (ann. 
cà'cW); baie, trou, ouverture; orifices na- 
tureb; vanne, écluse (î). — tijuh tapùpn, 
les sept ouvertures [du corps]. 

•Ç^Q>^^/y] tapuu6 (équivoque sur 
tapày). Lièvre, — hay aih tapuuc = huuë aih 
tapày, sentez la crotte du lièvre (Contes). 

f^^^oTl C. tapîio>r = dapîjol A. 
(bahn. topol). Troupe. 

^Î^^^^? taprafe. JailUr, rejaillir, 
ricocher^ 

f^a/^ûTan tapsir (ar. ^^.^ tafilr). 
Commentaire (sur le Coran). 

p 
■^V A. tapa. Passer, traverser, ren- 
verser, aller de l'un à Tautre; en travers, 
au travers de; sauter, franchir. — tapa di 
akauk, (souffler) en renversant la tête, tapa 
truh, faire passer sans interruption, faire 
d'une traite. te|?fl kraun, traversera rivière. 
nu hua alauk hamu ni tapa truhpak alauk hamU 
bikan, il laboure ce champ-ci et passe la- 
bourer à une autre pièce, nap yan ni tapa yan 
deh, passer d'un génie à l'autre (invoquer 
tous les saints), nap yan ni tapa yan deh di 
dhù 0, sacrifier en vain à toutes les divinités. 
dahlak çiat tapa phun laû bukan, je saute sur 
un autre cocotier, çaùtapà di batan, franchir 
les filets de chasse en sautant (lièvre), çait 
tapa san bikan, sauter sur une autre maison. 
duh tapa iâ, traverser l'eau. 

p 
"P^V tapa (bahn. Uppà). Voir le mot 
précédent. Dépassant, plus que, mieux que. 
— tapa dl abih, plus que tous, mieux que 



tous, tapa abih n(Pgar, plus que tous pays. 
tapa di, plus que. hwnjak tapa di kâu, veut 
être plus intelligent que moi. tapa ift kâu, 
mieux que moi = lebaih di kâu, plus que 
moi. 

p 
■P^V tapa (bahn. top, tapa). Riche, 
opulent. 

rvVl, f^vVl tapây, tipây 
(jar. tapai; sed. Usph, Cf. day. tupay et mal. 
tûpey ïf écureuil T)). Lièvre. — nmak tapây, 
année (cyclique) du Lièvre. 

f^vVl, f^vVl tapây, tipây. 
Voir tapai. Se laver, se nettoyer. — ^ tapây 
bauk, laver le visage, tapây khauk C. (ann. 
rwa màt; kh. lup mukh), se laver la tête. 

rvVl. rVin tapây. tipây. 
Voir tapai. Vin de riz. 

p 

f^Û^yV taphj[â(cf. ann. phia). Près, 
tout près, tout à côté, près de. — Ujan ta- 
phià phun non, aussi à côté de cet arbre, iah 
dauk taphja hamù nan, roche sise près de 
cette rizière, taphyâ, dai, à côté de l'abri. 
p 

v\ tabâ. Fade, insipide, dépourvu 
de force, de goût, doux (non salé); po- 
table, purifié, qui a perdu son action no- 
cive. — tabâ l^ak, doux, non salé, patabà, 
rendre potable, stériliser, purifier, tabâ ga- 
naun, la colère s'apaise, apaiser sa colère. 
kraun tabâ, le Tonlé Sap. 

•PV^'X^ tabaûh(bahn. Upbuh). Cha- 
leur d'étuve, de fermentation (?). 

rV^W, -rV^Von tabauoT. 
tabâcr. Aurore (?), lueur colorée (?). — to>l 
thun nœgar hû phuol lanik tabâœr mom pur 
nwrai, en (cette) année le royaume sera 
dans l'abondance et une lueur au ciel se 
montrera à l'est. 



Digitized by 



Google 



179 



f^V^ tabam. Planter. 



PV^, -PV taban, tabo'n (kh. tra- 
pâà). Mare naturelle; vasque, puits; orne- 
ment d'oreille (?). — êaik kurà dalani taban 
nuph, placer la tortue dans une vasque d'or. 

f^V* taban. Voir tabaun. Réfléchir, 
foire réflexion; veiller à, sonder. — nau 
kiioM tian kumèi, aller sonder le cœur de la 
filîe(T). 

f^ V^fl C. tabat (ar. ô^ ta'àhhadf). 
Voir talabat. Se |Nro6terner; adorer Dieu; 
contrition, se repentir (= ar. iby tohat) 
[Musulm.]. — srawo tabat, adorer, se pro- 
sterner, ofirir (des présents à la Divinité). 

rr^% Ç^V^Vi tabajin, 
tabado'ù. En pente, incliné; terre en pente, 
inclinée. — tatuph tabadin juëi pauk radaih, 
sol étant incliné, qu'on se garde de dételer 
la charrette. 

^V^ c. taban. Autel. 

r-r/^Qpn C. tabârakà (ar. 3;Q. 
Premier mot de la 67* soArate du Coran 
débutant ainsi : cri. Béni soit {tabârakà) 
celui dans la main de qui est l'empire et 
qui est tout-puissant. 9. C'est lui qui a 
créé la mort et la vie. . . ?? Cette sourate, 
qui fait partie de l'ofiice des morts, est ré- 
citée au cimetière par Ytmam. 

v'XrQP^ tâbârib. La terre, la Terre 
(divinisée). 



9^%rOC^ c. tabala*. Rictus du 
cadavre. — ëabuëi tabalaUi, id. 



S> 



i^Vr^ tabik. Sacsacà 



nz. 



sv 



^V^ tabéi. Voir Uipëi. Pain de cire. 



[tabam-tabàu.J 

^Vy^ tabuh (jav., mal. aba; sund. 
tibah). Avorter, expulser. — tabuh anok, 
avortement spontané. 

^Vy^ tabuh (bat. tobus; tag. tubos; 
bis. tobos; mal., jav., sund. tebus). Racheter; 
dégager, délivrer, s'affranchir, se racheter, 
rachat, rançon. — tabuhrùp, se cacheter (de 
la peine capitale), tabuh rûp nu kïah di dauk 
apah nap hulun uran, se racheter de Tescla- 
vage. 

f^V'^on C.tabukur(ar.^^toA- 
bfr), — La récitation de la formule : ^| M 
aUàhu akbar trDieu est très grand ! » , accom- 
pagnée de génuflexions et d'attitudes plu- 
sieurs fois répétées ou c»US^ rik^ât. 

f^V), f^VlVi tabun {tabuy tapu 
des Polynésiens). Tabou, interdiction re- 
ligieuse; interdit, prohibé, défendu; fu- 
neste, fatal, néfaste; malheureux, désas- 
treux; esprit des animaux morts (ann. chà 
vu; kh. éanrai), — hamû tabun, rizières han- 
tées par les esprits et mortelles pour ceux 
qui ne connaissent pas les exorcismes. 

^V^Of] tabur. Couche dœufs cuits 
placée sur le riz, un mets. 

y vVûTl tabur. Compagnons, cama- 
rades. — bontur tabur, id. 

f^^oTl tabur. Péché. — tabur riyà, 
péché commis par une femme qui , en état 
d'impureté légale, pénètre dans une mos- 
quée. 

r^, f^V.^S^ A., "P-^^Vi^, 

^OVy^ c. tabàu. tâbuv. tabauv, 
tabaiauv. Tous ces mots se prononcent 
taba» (bat. Upbu; bis. tobo; bug., mak. tabu; 
jar. to>id(tt;jav., mal. tebu; slg. iao; tag. lubo. 



Digitized by 



Google 



[tabaik-tablaiè.] 

Bl. S 5i5). Sacchanim officinarum Linn. 
(Graminées), canne à sucre (ann. mia; kh. 



180 



^OVr^ C. tabaik (kh. tampek. 
thpek). Chauve, calvitie. — tabaik akauk, 
tête chauve. 

9^^V tabaun(jav. tambanî). Tâter, 
sonder, interroger. — tabaun tiariy sonder 
le cœur (les intestins), les intentions (de 
quelqu'un), mai tabaun, faire une demande 
officieuse, une demande préliminaire en 
mariage, tabaun joy tum, sonder les senti- 
ments, les intentions, ja kadâk mai tabaun 
min ai kà dauksauûgof, ce Kadâk est venu 
faire une demande en mariage officieuse, 
mais il ne cohabile pas encore [avec sa 
fiancée]. 

i^^V^ tabaun. Ridelles, montants 
latéraux d'une charrette. — tabaun radaili , 
cage de voiture, tabaun alahja tabaun, noms 
propres. 

•P Wn tabiak (jar. Upbia). Sortir, 
produire, émettre; sortir de; employé 
comme auxiliaire = ann. ra. — tabiak lanic^, 
id. tabiak ife hagaik, d'où sortir? sortir de 
quoiî dhiak tabiak, enlever, exiger, baràu 
mœh kâu tabùJc dî san kabau garut, alors je 
sortis de nouveau de la demeure du buffle 
des Garudas (Rit.). 

S> 
^Vir^ tabaik. Cf. buik, buié. Tom- 
ber en se détachant. — tabuik ^uk C, les 
chevaux tombent, tabuik tagèi, les dents 
tombent. 

S> 
•rV2Tl tabyiè (bahn. tœbluè, to- 
blueh). Se détacher, se délier. 

J 
f^^^ tab^O'n. Joie; joyeux, cou- 
lant. — M(w tahmm C, content, joyeux. 



"PÇV* tabram. Écrasé, aplati, brisé 
(par pression, choc, poids). 

f^ VJ^ tablah (bat. boU; day. U\ah; 
jav. belah; mal. bWi). Voir 6IaA. Cassé, 
brisé; disjoint, fendu, se fendre en deux. — 
tabXah jio>n dua banah, se fendre en deux 
plaques, baiàu Ud>lah, la Roche fendue, bloc 
de granit portant deux inscriptions, h Paléi 
Ram, [village éam musulman de la vallée 
de Panran. 

y VJfn C. tablât. Glisser, s'échapper 
{^kh.phlât). 

^V},^ c. tablun (kh. plok). Vessie 
natatoire des poissons. — Ud>lun akan, id. 

f^^n tablo'k (mal. bàUk). Verser, 
renverser; sens dessus dessous, renversé; 
faiblir; se tromper, prendre les uns pour 
les autres; tourner, avoir la tête lourde, 
être étourdi. — tabUpk gay C. , la barque 
chavire, tablœkradaih, renverser la voiture. 
tabIo>k bhûmi, renverser Tunivers. tabh>k dur 
nia, la terre tourne (ivresse). tabWk hâtai 
luak phik, le cœur faiblit et le courage s'en 
va (litt. : le foie est renversé et le fiel 
s'écoule). 

tablaiè, tablait, tablo't. Glisser, man- 
quer (pied), échapper, ne pas être reténu, 
ne pas retenir; se méprendre, s'oublier, 
méprise. — (M» tabïaië, laisser échapper des 
paroles; lapsus, tablait bauh panwpè ëaik, 
dire des paroles qui ne devraient pas être 
dites, tabhilt aûin , tablo>t tanin , glisser, échap- 
per des doigts, laisser échapper des mains, 
glisser des mains, tablait takai, les pieds 
glissent, faux pas. ataun tablait, frapper in- 
volontairement, par méprise, tablait ëabuœë, 
glisser du bec. 



Digitized by 



Google 



^ 181 



[tablauh-tamâ.] 



f^^V^ tablauh. Voir bkuh. Fin, 
tenninaison, achèvement; entier, fin, tout; 
jusqu'au bout, ijusqu'à la fin; puis, en- 
suite; si, dans le cas où (= ann. néu là); 
quand, lorsque, de peur que = ann. kio. 
— tablauh lahifpk C. , jusqu'au bout, tablauh 
ûu bà lasëi naUy elle va porter le riz. tablauh 
laétaluié, puis il dit à la plus jeune, tablauh 
lay jua, entièrement coule, immergé. 

y ^/^ tabak. Jeter sur Tépaule (vê- 
tement, bourse, etc.). — tabak takuëi, jeter 
négligemment sur les épaules, ta^ak kadun, 
jeter sur ses épaules les petits sacs suspen- 
dus par des cordons où Ton met le bétel, 
Tarée, Targent, le tabac, etc. èùii ta^ak 
khan, Ibis melanocephala Lath., ibis très 
commun en Cochinchine (ann. cm d^ quant; 
kh. kànà). 

y^ tabaù. (Monstre) à là gueule 
largement ouverte. 

f^^fl C. tabat (= kh. dhët). Parce 
que, car. — tafyii yâu nan (kh. dbët dàé 
nM), parce que comme cela, ta^at yàu ni 
(kh. dbët dàé nèh)^ parce qu ainsi. 

■r^^ tai^e. Bord, lisière. 

•T-^^li^ C. taben (kh. tbH). Un 
arbre (?). 

■^^^ G. tabai. Se laver. — to^at 
bauk, laver la figure. 

r^^jftn A., ^^'én c. ta- 

bok, taJI^ok. Éminence, monticule, ter- 
tre, butte de terre, talus, digue (de ri- 
zière) = kh. datnbék, phlw; excroissance, 
tumeur, bosse = kh. pok. — gan taf^k lijan 
nu laua, à travers les talus de même il la- 
boure; tabauk kayâu C, excroissance, bosse 
d'arbre. 



^^^ G. tabaun (kh. dam Jon). Mas- 
sue, gros bâton. 

^ p . 
f^D-^ -n^'^^ G. talfaun khâmum 
(kh. thboû khmum). «rTéte d'Abeille i^, nom 
d'une province du Cambodge; pierre pré- 
cieuse couleur de miel; ambre (cf. /i^eXir/- 
Ti;^ \l6os), 

9- 
f^'^'^oH G. tabaur (kh. mo-AimAa). 
Quatre. — sa tabaur, id. 

f^^'^^ G. taboun(kh.#Joil). Sorte 
de sac; bourse pour mettre le bétel. 
Tarée, etc. Elle est portée suspendue à un 
cordon. 

y siR/l tab^ak (bahn. Upfha cr sépa- 
rément 7)). Jointure, continuation, succes- 
sion, série; espacé (?). — ta^k gtpf, qui 
se continue, se poursuit, ûu fiap san ta^k 
di g(pp, il construit des maisons se suivant 
(=,des rues), taffuak nau C, à^ la suite, 
série, succession, taf^k khm, nom d'une 
liane ou herbe longue qu'on mange en 
temps de disette. 

f^^OI G. taJ^^ci. Pincée, petite 
quantité. 
p 

f^î5^ tabhâ. Cadet, putné, enfant 
né le second. — nuptœh tabhà, cadet, tabhà 
bhaky tous les êtres. 

p 
^XS^ tabhà. Hypothèse, supposi- 
tion (î). 

p 
■^^ tamà (jar. toma). Beaux-pa- 
rents; beau-père, belle-mère. — tamà fcu- 
mëi, belle-mère, tamà lakëi, beau-père. 

f^^, f^^ tamà, tâmâ. .Jeune, 
tendre. — anœk tamà, jeune enfant. 



Digitized by 



Google 



[tamah m(yïf. mat-tamaun.] 



-( 182 ).M^- 



•r^ ^ ^n tamah mo'h 
mat. Titre d'une poësie légère. 

■P^fl C, tamat. Fin, fini, achevé, 
terminé, terminaison, achèvement. — baik 
tamat, fin de la lecture. 

^X^ tamar (bahn. UPmàr). Voir 
tamal. Corrigé. 

•P^iTI tamal. Corrigé, châtié, 
averti , amendé, — tamal jor^ id. patamal, 
corriger, châtier, s'amender. 
p 

f^^ûT^ tamahâ. Voir tamà, tuma. 
Beaux-parents. 

^y!^ tamuh (mÀ + infixe m). Voir 
timuh. Pousser, croître, sourdre; pousse, re- 
jeton. — tamuh toffoky faire croître, croître, 
pousser, tamuh gatfi dt kayàu praun, (liane) 
croissant fixée sur un grand arbre, iâ tamuh, 
eau jaillissante, source. 

"F^^^ tamun. Cucumis sativus L., 
concombre (aun. dwa chuot; kh. tasok). 

^^/^ C. tammi. Peine, malheur, 
destin. — bara tamun, id. 

f^^oTl tamm*. Voir (tmar (mal. «mur 
ttVesi, TorieutT)). Amazones, leur pays,Ti- 
mur (î). 

f^^Cl tamul. Ceinture à fleurs, 
ornée de figures de fleurs. — taléi kam, id. 

f^^A., C, -rAn c. tamô', 
tamô'r. Souvent employé comme auxiliaire. 
Entrer, pénétrer; se coucher, passer au 
dessous de Thorizon (astres); tranchant, 
coupant; immergé, coulé. — tamo» glai, 
entrer dons la forêt, tak oh tamù^, qui ne 
pénètre pas, qui ne coupe pas. tatnOr hâ- 
tai, pénétrer dans le cœur (= plaire), harëi 
tam(p, coucher du soleil. 



j^ 



^X G. tamO»n (kh. thméû). Floris- 
sant, prospère. 



Faire. 



tamo'jeyak. 



■PW/^ tamo'thok. Violent cour- 
roux, fureur, grande colère. 

f^V^ tamO'n. Dix mille. — tamam 
tomo>i}, par dix et dix milliers, pô tamo»n, 
grands vassaux, grands feudataires; au- 
jourd'hui les cinq principaux gouverneurs 
de province (kh. sdaé traû). 

■PV3|f^ tamo'na]^. Faire voler, 
jaillir, rejaillir, éclabousser. — tamomah 
iâ, faire jaillir de Teau. 

f^-^qf, rX<><>i^'(^ c. tamo'- 

no», tamo*no>V (=kh. damnvr). Affaire. 

■T'îîr'S^O^tamœnio*. Nom d'étoile. 

i^^C^ C. tamo'lo'ù (kh. ifamfcri). 
Once de 87 gr. 5o. 

^^C^<: c. tamo'liO'ù. Une liane 
aux fruits velus dont le contact cause des 
démangeaisons. 

■PV^ tamo'çan (skt. tâmoM). 
Obscurité, ténèbres, nuit; quelquefois lu- 
mière, clarté. 

■P^V^^ tamaili (bahn. tcmoh; jar. 

tœmaih). Grande colonne, colonne, pilier 

de soutènement; mât, vei*gue; verge , pénis; 

testicules (?). — tamaih laya, mât, vergue. 

S" 

^^W tamaun. Amande de la noix 
de coco; cette amande à l'état de crème 
blanche. — tamauû lau, id. tawuiuA pathar 
C. (kh. $pàn thar), soufre. 



Digitized by 



Google 



^D"^ tamaun. Nervure, côte d'une 
feuille; pëtiole. — tamaun patëi, nervure 
centrale de la feuille de bananier; pétiole 
de cette feuille. 

"T^^V^ tamauv. Intact, entier; in- 
tègre. — hmëi tamaw), vierge, jeune fille. 
ahar tamauv, aliments intacts, çuan dauk 
tamauv, l'intelligence est encore intacte. 

p 
f^^O tamjiâ. Danser; nom d'une 
danse rituelle. -^ tamià alâ, danser, danse. 

f^T^ taya^^ (kb. royah). Se fendre, 
se disjoindre, s'écarter; détruit, brisé, dis- 
joint. — ^ tayah, porte enfoncée. 

■p^OO^ tayun. Secouer, remuer 
fortement; éclater, retentir; contre-coup, 
répercussion. 

J 
■p^'ir^fn tayO't. Inviter; prendre 
garde à soi. 

f^O^ûTl tayçar. Cyanodaphne cu- 
neata Blum. (Laurinëes), un grand arbre 
(ann. câ iuk; kh. mai), 

•PoT tara (skt. rârâ). Ciel; zénith; 
une étoile; une divinité. 

f^ûT^ tarah. Équarrir, façonner, dé- 
grossir, raboter une pièce de charpente; 
' nettoyer. — tarah, paboh, dégrossir, pré- 
parer (une pièce de bois) à recevoir la 
forme, tarah pasiamy achever finement, 
parfaire. 

s> 
•PoT^^^ tarakhin (ar. g^ taralf- 

kinf). Méditation; extase. 

f^oT^/CI G, taranul (kh. trenol). 

Rasé, tondu. — akauk taranul, tête rasée. 



183 >«^— [tamauù-tàri.] 

v^ofvï f^ûFvî tarâjù, tarijû 
(day. tarajo; jav., sund. traju; kh. traài; 
mal. terâju; pers. ^^\js teràzu). Balance à 
deux plateaux. — tarâjù tan, peson. 
J 

f^aTf^r^ G. tarato'k. Frissonner, 
trembler, frémir (bahn. t(Ptày, tœtey). 

"^^oPO^^ G. taranan. Injurier, crier, 
proférer (des menaces), s'écrier. 

f^^^O/^ G. taraprat(bahn.to>- 
prah). Disperser, se disperser, répandre, 
divulguer. 

p 
f^oTû^ taraphâ (ar. ô^tu mu- 
fraf?). Pantalon large. 

j 
f^QpV taraban. Faute, péché. — 
tabiak A taraban manuçça, sortir (s'échap- 
per) des fautes humaines (?). 

f^oTT^m G. tarayuak. Torsion, 
contorsion. — tarayuak drëi, se tordre, 
contorsions. 

S> 

f^aT^Ç.^ C. taravlh (ar. ^^ly tara- 
wîh). Les vingtndeux génuflexions qui ter- 
minent la prière de Ramadan. 

i^QpOXg<f taravaih. Réciter des 
prières. Cf. taravih. 

•PoToT^O G. tara^O'ù. Corne, pointe 
saillante, angle proéminent. — Uixijm}^ 
gamâr, extrémités recourbées de l'arc. 

•PoTÛ^ G. tarahâ(kh. rohek). Dé- 
chiré, lacéré. 

vQp A. tari. Motacilla luzionensis 
ScopOLi, hochequeue, bergeronnette (ann. 
con chim lâc nwc). 



Digitized by 



Google 



[tarikatr-talam.] 



— !-••( 184 )» €r ■ 



roFr^n, ro?r^n tarikat, 

tarïkat (prëf. ta + skt. rafcto «rsang»?). 
Sang. 

•PoToPr^. tarisik. Péritoine. 
J 

■TaT^VI, -roT^ tanin, taràu. Em- 
mêlé, enchevêtré, embrouillé, entremêlé, 
entrelacé. — iaruii puû, t. pauh, id. ^k 
tarun cheveux emmêlés, sa pauk kabuak 
taruû, un dcheveau de soie emmêlé. 

■^Û^V* taro4)0'n. Espèce de sceptre 
des anciens rois éams, en forme de mail- 
let (hauteur, o m. 35), sorte de tambour 
double à manche recouvert de peau de ser- 
pent, portant, suspendue de chaque côté, 
une pièce de plomb de forme allongée, 
servant à faire résonner Tinslrument quand 
on Tagitait. (Cf. La Loubère, Description du 
Royaume de Siamy t. I, p. 909.) 

f^^oT G. tarai. Franges, festons. 

^OqP tarai {ta + rai). Régner, qui 
règne; succéder au trône, qui succède au 
trône; prince, A. — po tarai, le roi rc^gnant; 
prince parvenu h la dignité royale après un 
autre. 

y^Qp tarann (jav. teron; mal. terun). 
Solanum melongena L. (Solanées), auber- 
gine (ann. cà doi dé; kh. tràp). 

roTo^^, -ror/ A. et c, f^oT^ 

G., tarj[o*n, tarj[im. Diligent, actif, labo- 
rieux. — tariœû fmp hruk, travailler avec 
entrain, diligent au travail, nap taripm, faire 
diligence. 

y(pl G. tarçéi. Pierreries; joyau; 
cristal; partie principale d'une chose; corps 
(de la racine) [bot.]. — aghartaruëiy corps 
de la racine, racine primaire; pivot, taruèi 



èhia^ fer du fuseau (?). taruèi truy [forme 
fautive, voir tontruy], balise, repère. 

•To^ir^/CI G. tarkul (kh. trakél. 
Cf. skt. kula). Race , lignée. 

"TanrTfl G. tarkiat (kh. irakiet). 
Plante aquatique comestible; Polypara co- 
chinchinensis (Pipéracées)[?]. 

•Pon^ûPn G. tarsaik (kh. tasek). 
Adenanthera pavonina Linn^ (Légumineuses- 
Mimosées), condori à graines rouges mar- 
quées d'un point noir (ann. cây song rang; 
mal. saga, kanduri bataà), 

f^n G. tal (kh. dàl). Jusque, jus- 
qu'à, arrivé; parvenir atteindre. — tal san, 
jusqu'à la maison, nâu tal, aller jusqu'à. 
dï kà tal (kh. mïn tàn dàl), pas encore ar- 
rivé. 

m, f^n tal, tod (bahn. tàl). 
Choses disposées par rangs ou par couches; 
couche, rang, étage; pli; feuille; papilles; 
boutons, pustules. — s^^ldéutal, recouvrir 
de trois couches, dua tal, à deux couches, 
double, pai tal, quatre étages, td kaUk 
kayâu, couches de l'écorce d'un arbre, tal 
rumk tal alà, le dessus, le dessous; jusqu'en 
haut , jusqu'en bas. tal auk, matières vomies ; 
muguet des nouveau-nés. dahk tal auk, 
nausées. jiaA tal auk C, avoir des pustules 
à la langue; avoir le muguet. 

^C^ tal (kh. phtëir). Bol en cuivre, 
en argent ou en or pour les oblations. — 
tal iakai lamom, tal ihiefii, td brep, tal halâ, 
id. tal huèi, vase à chaux, tal padok ëawm 
alakf tasse à vin. 

f^r^, fV^ talam, tâlam (bat, 
day., jav., mal., sund. talam; mak. tahûy 
Plateau, ordinairement en cuivre et à cou- 
vercle, sur lequel on place de petites as- 



Digitized by 



Google 



185 )<^~ [talah-taluh.] 



siettes garnies de mets, des gâteaux ou du 
riz. — brah sa talaifi C, un plateau de riz. 

"^C^"^ tala]^ (bahn. to»IflÀ; mal. be- 
JaA). Séparer, se fendre; fendre, déchirer 
(le cœur), affliger. — $aA (9^) ^^^^ ^ Aâ 
talah 0, ce bois ne se fendait pas. talah hâtai 
ùan, faire de la peine, mœtai di sah talah 
hâtai maik lô, [il] mourut chez lui et sa mëre 
en eut le cœur brisé. 

f^r^r^ talak (bahn. tipléê). Re- 
garder, jeter un coup d'œii; purifier, con- 
jurer, rejeter; récompenser, reconnaitre les 
services, les récompenser. — tahk Ifuh 
l^uk, jeter les yeux sur le visage, tahk mœ- 
ta, tourner les yeux vers. taJak halà, rejeter 
le mal, le détourner; conjurer le sort à la 
suite de mauvais présages. « 

•f^r^n talak (bahn. tiAak; jav., 
mal. tviak). Pousser; rejeté, repoussé. 

f^r^, 9^C^ talan, tulan (day., 
jav., mal., sund. tulafi; bal. loft; jar. uAan; 
malg. tsohna). Os; arête; fragments d'osse- 
ments. — taJan inù>, épine dorsale, talaû 
ratuh, côtes, patrip talan ^ cérémonie de la 
purification des os nobles, tanôh talan muk 
kèiy tombes des ancêtres, cimetière fami- 
lial. 

^C^ talan (bahn. to'fo'il, to'fifn). Dé- 
noué, délié, épars, se dénouer, se détacher; 
développer, étendre. — talan kabuaky dé- 
brouiller, dévider le fil. 

•rr^ûT-^ talap (kh. tanlâp; mal. 
telap). Boite ronde. 

rr^û/^, i^/rv) c. taïap, 

talab. Voir tahf. Retourner, faire demi- 
tour (= kh. tralap). — vœk talap (kh. t^ 
tralap), retourner, revenir sur ses pas. 



rr^V^fl talabat. Cf. tabat. Se 
prosterner, adorer; porter les mains jointes 
au front pour prier; saluer en se couchant 
à terre. — kakuh talabat, id. 

f^C^Vy^ talabl4. Avorter, faire 
avorter; a\orlement voulu (= kh. rotjdiH). 

— taJabuh awpk, talabuh êaih, id. 

y 4^ talî. Roc, roche, rocher; banc 
de roches. — batâu tali, granit, roche. 

CD 

v\^ tali. Égaliser, aplanir, râteler, 
niveler. — tab éuah, égaliser le sable. 

TC^V^} ^tr talibah bho. Ciel 
(lang. mysL). 

■PX^V^fl talibat. Voir talabat. 
Adorer; saluer. 
s> 

^jC^Vy} talibut(to+/ÎM). Voir 
talabuh. Avorter. 

yC^ talôi (bahn. to>ley; bal., day., 
jav., mak., mal., sund. udi; oc. kaula). 
Corde, lien, câble en rotin, ceinture, col- 
lier, bretelle de hotte en bambou tressé, 
cordelette qu'on passe dans la cloison na- 
sale des buffles et des bœufs pour les di- 
riger; fil de ligne à pêcher. — talëisa ma^ 
rah C, drisse de voile, talëi hadan^ cordeau 
frotté de charbon pour tracer des lignes 
droites; règle, ligne, trait talA galin, t. 
glin C, brides, rênes, talëi sagan C, sous- 
ventrière, talèi dayâu C. , sous-gorge du joug. 
talèilsmû, ceinture, écharpe. phm talèi (kh. 
dotfi kh$k)y talèi paêak C, cordon ombilical. 
talèi jruh abih, litt. : le fil entier tombe = 
être au bout du fil (de la vie), parvenir 
à la vieillesse. 

^Cyf c. taluh. Flotteur de ligne. 

— taluh vah, id. 



Digitized by 



Google 



[talo^-tavak.] 



- •• t^ ( 186 yt^ — 



f^r^7 t^O*- Voir talaih. Dénouer, 
délier, dégager; nettoyer, purifier; purifi- 
cation; conjuration, exorcisme; verser (une 
libation), lever les sortilèges par une céré- 
monie; chasser les mauvais esprits, lancer 
des irapréca lions ; bannir les maux au moyen 
d'un charme; descente d'une divinité sur 
la terre; toute opération magique; dénoué, 
délié, dégagé; jeté, dispersé; nu, dépouillé, 
déshabillé. — talœh riéauv, maléfice, sorti- 
lège, talœh ri(auv di g(pp ûUy se lancer mu- 
tuellement des maléfices, atuh tahh, chasser 
les démons. ud(phjauv kà panraufiy dénouer, 
délier (un maléfice) pour un mandarin, tahh 
khan, déshabillé. 

^jc^n, r-<^r^ntaio'k. taiek. 

Se modifier, se transformer, se changer. 

■rr^n C. talo*. Beaucoup (?). 

1^ 
•PX^n talô* (bahn. tœlâ; bis., tag. 
tohk). Voir tdak. Pousser, écarter, éloigner. 
— tahk gaty, pousser une jonque, l'éloi- 
gner de terre. 
J 
f^^O/N^ talO'p. Voir iakf (bahn. 
^cfo»; kh. (ralop). Renverser, retourner. 

i^OC^ talai (bahn. fo»fc<5?). Metlre, 
placer, poser dans un plateau. — toloi mo»- 
nuky placer la poule dans le plateau. 

^OC^^ talaih. Voir tafo»A. Délier, 
dénouer, découdre, cesser. — icXayh akak, 
dénouer, talaih ta^ak holà, dénouer, ouvrir 
le mouchoir (plein) de feuilles de bétel. 
talaih ka%A, udaih taléi katn, dénouer la 
ceinture. janupA talaih, le piquet ne se 
défait pas. talaih akak, dénouer, arak ^k 
akak kuméi êëi talaih, nul ne dénoue les 
cheveux noués de la femme, talaih kayanfi, 
cesser le deuil. 



9^-^C^j^ c. talok (bahn. tohk). 
Fixer le regard, être absorbé. 

rnn, 9^nn c. tai^ak, 

taluik. Voir talmô. Extrême, dernier, der- 
nier-né. — anfpk taluak, dernier-né, le 
plus jeune enfant d'une famille (kh. kàn 
pou), taluik nifpn (kh. pou nâii), chérie, 
mignonne. 

rrpon, rrp^, rr?oi 

talui6, tal^âè, tal^o'é. Voir luié. Extrême, 
dernier; dernier-né, benjamin; numér. des 
feux. — anœk taluiè, dernier-né. Cf. ann. ût. 
nai taluiè, la fille dernière-née. taluiâ apuëi, 
tison à demi consumé, mais encore en feu; 
un bout de tison; tison brûlant (ann. thon 
Iwa). kathaut tahié tak daUak dî jù*, il n'y a 
pas plus pauvre que moi. batauk saun gHa 
taluiè tak ban ja kadwk nan jù*, ce Ja Kado'k 
était plus sot et plus fou que personne. 
apuëi sa, duà tahié, un feu, deux feux. 

■PX^fl taluit. Voir tahié. Malheu- 
reux (?). — tahit kak, kathaut tahit kak, id. 

^C^S^ c. taluo'k. Bûche, tison 
brûlant. — tcd'mk apuëi, id. 

•m V^fl talbat. Voir talabat. Ado- 
rer, se prosterner. 

y^ C. tava. Voir tavar. Gorgée; 
boire une gorgée, goûter, déguster, siroter. 

■^^ftT^ tavak. Rétenu, empêché, 
empêtré, collé, englué, pris, arrêté, em- 
barrassé, embrouillé, gêné, affligé, retenu 
par, être pris par, occupé par; balbutier, 
bredouiller. — tavak dauk, tavak wfk dauk, 
id. tavak gadi G. , empêtré dans les procès. 
tavak traiy G. , endetté, tavak panwpë, qui 
balbutie, à la parole embarrassée; discours 
confus. Uxoak Ifuk, pris par les cheveux, qui 



Digitized by 



Google 



a les cheveux emmêlés. Uwak gatfi di takuëi 
C, pris, retenu, saisi par ie cou. 

"f^^Û^ tavar. Bon, agréable, déli- 
cieux, savoureux ; goûter, déguster, savourer. 

■f^^^vÇ! C. tavav, pron. tawau. Voir 
tavau. Eudynamis raalayana Cabanis, le 
grand coucou noir. 

^V^jn tâvU (ski. matta+pilur). 
Voir rnutavU. Éléphant (?). 

r^Y 1- *avuh. Voir tabuh. Se ra- 
cheter. — patavuh, rançonner. 
J 
f^^^fl tavo't. Merops viridis Linn., 
guêpier vert (ann. ctm traù iràu; kh. tradeu), 
J 
^Vl!^ C. tavo'n, pron. twmm. Voir 
iahwam. Content, joyeux. — nom Icmniy id. 

y ^^fn tavait. Lobivanellus atro- 
nachalis Bltth., vanneau (ann. cm ckim 
tu hû rang te te huçch; kh. tradeu vëd). 

f^^^ftn C. tavaiy. Bière de riz (î). 

■f^^^ tavau (kh. tavau). Voir tavav. 
Eudynamis malayana Cabanis. Le grand 
coucou noir (ann. cm chmtàhu [le mâle], 
tù hi rang [la femelle]; kh. tavau). 

^^Vi\ C. tavau. Une mesure (de 
riz). Le kantaà khmër = 10 litres. 

(niOn «o>, ia (rmouton?)?). Berger, gardeur 
de troupeaux. — ja ban taçak, id. 

9^"^ taço'ù. Loué, louable. 

f^^^^^ taço^p. Sale, malpropre, 
sordide, mauvais. — taçtyp nwrak, id. 



187 ).«-— [tavar-tasL] 

çauh. Sale, malpropre. — taçfA mcmiky id. 

r-^n^n, r^>W1 taçauk, 

taçaut. Sale, boueux, obstrué. 

f^O<^Û/^ taçaup. Voir taç^. Sale , 
malpropre, mauvais. 



•r^^on taçaur (bahn. Upçër). Glis- 
ser, lâcher, laisser échapper. — taçaur tor 
nm au di iku lattoy, la queue du bufllon 
glisse de sa main, taçaur tauv di tanin, 
laisser échapper le couteau des mains. 

•P^yî^r^ taçrok. Avide. — taçrok 
hâtai, se dépraver (?). gUa taçrok di moh pa- 
riak, bête et avide d'or et d'argent. 

f^oPn tasak (mal. màsak). Voir 
tathak Mûr, maturité, cuit à point; accom- 
pli, chose faisable; sur ie point de se dé- 
tacher, glissant, bauh ta$ak C, fruit mûr. 
tanœk tasak lasëi, faire cuire le rii à point. 

•PûT^fl tasat (bahn. tt^an). Séparé, 
désuni, à part. 

f^aP9 V^^ C. tasaba* (pers., hind. 
^QYr? tashah. — Les Arabes donnent au ro- 
saire le nom de â^Sm» subhah). Chapelet 
musulman de 99 grains, le dernier plus 
gros que les autres. 

roTOy^ c. tasabaOt (ar. j^w 
tasbfk). L oraison jaculatoire M ^l^s^ $u- 
bhâna 'tlah (tPexalte la saintieté de DieuN, 
qui, répétée une fois soir et matin, efface 
les plus grands péchés. 

taû (fautif). Voir taihik, tasi, 
tasik. Régime de bananes. — patëi UmO' 
ta$î, cinq régimes de bananes. 



fV^ 



Digitized by 



Google 



[tasi-taha.] 



— +»^ 188 )^^^ — 



tasi, tathikftasik (mal. ^ir). Peigne; 
peigne de tisserand; régime de bananes. — 
tasi km akauky peigne, tasi momimy dents du 
mëtier à tisser, putëi pak tasi, quatre ré- 
gimes de bananes. 
S> 

f^oT^r^ tasik (bis., day. , jav. , mad., 
mal., (ag.ton^; fidj. tadi; jar. rasik; khs pi 
toêï; rad. ksi). Mer, océan. — iâ tasik, eau 
de la mer. tasik oh hû rayak, la mer est 
calme, par nau tapa tasik, il vola droit à la 
mer. 

<^ 

■PoPfl A. tasit. Tradition. — tasit 
êarai, traditionnel; d'autrefois. 

^Qpyf C. tasuh (kh. sasih). Filer. 
— tasuh mrai, filer le coton. 

r^/^, ror;^ c. tasup, 

tasub. Voir #t^. Nuit; aube, aurore. — 
mcm tasup, à la nuit; à Taube; aube, 
aurore. 

■^û^ C. tasàu. Sein, mamelle. — 
pa\k tasàu (kh. bih doh). Caresser les seins. 
tasàu momwpSy seins de femme, tasàu ano>k 
aneh mtu^, seins qu un enfant tette. 

^OoTnn G. taBaiy. Pluie fine, 
bruine, crachin. — hajan tasaiy, id. 

■P^^^oT^ C. tasau. Grosse fourmi 
rouge (kh. ankran). — hadàm (hadah) tasau, 
id. 

f^^V^^^ c. tasauh. Aubergine. — 
bauh tasauh, id. 

rOûT^, rPoT^ c. tasauh, 

tasaih. Vide, vain, inoccupé, vacant, pour 
rien, sans motif. ^- tak tasauh (kh. kap 
toté), couper, décapiter sans motif, dwpè 
tasauh, courir vainement, sans motif. 



•ToPri c. tasauk (mal. kosofi). 
Voir tasauv. Seul , vide. 

•P^oT^^ tasauv. Voir tatHm. Vent 
impétueux, violente bourrasque, rafale, 
coup de vent, ouragan; s'accrocher, se 
cramponner (?). — rihuk saun tasauv C, 
tempête et bourrasque. 
J 

'^qT^C 'Vl ta8J[0*n. Voir tathan. Lieu , 
ondroit, place. 

■^qT^ c. ta89a. Peau, dépouille. — 
lasua alà, dépouille de serpent. 

f^oT^r^ G.ta89ak. Passer, tomber, 
se détacher, se déplanter, sortir du fourreau. 
— tasuak di tafum, s'échapper des mains. 
tasuak ëaik di duas, échapper au châtiment. 

ronn, roHon, ronn 

G. tasuo^k, ta890'r, tas^ik (cf. mal. 
suara; mon kësan kesau?). Lamentation, 
gémir, geindre. — èauk tasnœk, lamenta- 
tions. 

f^oT^On G. tasço'y (bahn. toj^). 
Doucement, sans interruption; succession, 
suite non interrompue. 

f^tûT^ G. tasram. Frissonner, fris- 
son; meurtrissure. 

f^^O/^ C. tasrap. Frisson (de 
volupté). 



r^^n 



tasrok. Mugissement 



des flots. 



ro^, •r.û^ tahà, tuhâ (jav. 

tuma; mal. im; oc. tehito; sund. afiitra). 
Vieux, âgé; mûr (fruits); maturité, vieil- 
lesse. — tahà mœdà C, jeunes et vieux. 
tahà ram», vieux, vieillard (ann. gia cà). 
tahcnj tahà, maïs mûr. 



Digitized by 



Google 



189 



[tahak-tiài.] 



f^û/^n taliak(kh.raAfJfc). Déchiré, 
en lambeaux, rompu, fendu, cassé. — khan 
tahak, étoffe déchirée, iaik tahak, déchiré, en 
lambeaux, «on taik tahak jhak, masure, case 
en ruine. 

ro^^VI C.tahamid(ar..>s*** 
tahmïd). L'oraison jaculatoire aM «X^ at-^ 
hamdu lir-'llàh tria louange à Dieu ! v 

•PûT^r^O^I tahalir. Voir tahalil. 

rû/^rVl C. tahalil (ar. j^ 
tahhl). Loraison jaculatoire musulmane ^ 
A»l ^1 a)I là Uâha illà 'llàh «ril n'y a pas 
d'autre dieu que Dieu N 

■^^^^^ tahu. Cuisant, brûlant, âpre, 
piquant, aigu. 

^Û/^ C. taho*m (bahn. taam; jav. 
bahem; mal. garham; stg. gam). Molaire. — 
tagëi tahonfi, dent molaire. 

r-^û/^ tahé. Dragon. 

rna/-f r^Q/^^ C. tahau, 

tahauk. Ému, agité; afiBigé, triste, an- 
goissé; qui a des soupçons; obsédé; banté 
de souvenirs. — tahau lo il hâtai, le cœur 
rempli de tristesse; être profondément ému. 
juëi brëi tahank, n'afiBige pas. 

r'^^Qf], r^O^^ tahaur, 
tahauv. Engin de chasse se composant d'un 
arc fortement tendu qui peut lancer une 
flèche, le plus souvent empoisonnée, quand 
une liane fixée à un piquet et reliée à la 
détente est par hasard heurtée. 
p 

Y^^^ tabla. Copeau, éclat de bois. 

y^ ti. Lieu, place; région (du corps). 
— akauk phun U, au commencement. 



SI 



y tim (ann. tbn). Espèce de tasse. 

y/\ tik. Longtemps. — lavi tik, 
longtemps. 

rn, ^^n, rn tik, tek, 

tO'k. Déchiré, en lambeaux. — av tù>k tahâ, 
vêtement en loques. 
S) 
r^n c. tik (skt. kaiir). Dix mil- 
lions. 

9^r^ tikâ. Voir takâ. Espérer, se fier, 
se confier; content, satisfait, aisé, com- 
mode; aimer, s'allier, s'unir. — o tikâ C, 
pas content. 

9^r^ G. tikâ. Mûr; ahuri, déconte- 
nancé; abandonner, laisser. 

V^P^ tikâ (= dikà). Pas encore. -^ 
tikâ buh C. , pas encore vu. tikâ kû ^& C. , 
ne pas avoir vu encore. 

v^r^ tikâ. Ici, 

fV^/f, ^^ry} tikut, tiww* 

(bat. tiku; jar. tœkuh; jav., mal. tikus; kôo 
kui; khâ pi takui; oc. kiœ; rad. tolrtit). Rat. 
— no>8ak tikuh, l'année cyclique du Rat. 

^V^ c. tikrô'. Voir takro. Plaire, 
convenir. 

mite. 
S> 
vSa A. tin. Plumeria alba Linn. 
(Âpocynées), frangipanier (ann. su* ma 
bong irâng; kh. ëàlfvpA). 
S) ^ 
^ V tini. Voir tanl. Oreille. 

S> 9> 
V V tinî, pron. ft^. Demander.. 



tin (ann. un). Jarre, pot, niar- 



Digitized by 



Google 



[tinrôî-tithuntiray.] 
9^^QP^ tinrôl. Oreffle. 



K 190 



PTn tiôak. Voir êaèak, taéak. 
Margouillat. 

y^ C. tifiëi. Voir iadëi. Montrer, 
indiquer du doigt. — tiëëi uran, désigner 
quelqu'un du doigt. 

S) 

P^^m tièaik (mal. a<«r). Arrière- 
petit-fils (= kh. ëau iuot). 
S) c- 

^ny^ tièau^. Voir taèauh. Ha- 
cher, couper en petits morceaux. 

r^y^, ^ir^ tiéauv. Voir 
èauv, taèauv. Petit-fils (kh. éau). — arnpk 
HéauVy les enfants, la descendance. 

P^^yèPn tièhauk. Voir taêhaup. 
Mal, le mal; mauvais, méchant. — tiéhauk 
kir irëi C. (kh. khoè kir kUum), se désho- 
norer, perdre sa réputation. 

f^nO^V-| c. tidhaup. Voir ta- 
èhaup. Mal, mauvais, méchant; qui dégoûte, 
d^ûté. — jhak tiëhaup, méchanceté, per- 
versité. 



^7^<^ 



tijih (kh. èit). Près. 



^V^ tiju^ (day. , mak. , mal. , sund. 
Uijuh; jar. tœjuh; kéo, tuéu; khâ pi [ka]juh; 
rad. kaéu. Cf. Bl. S ia3). Sept. — tijuh ha- 
rëi gan, sept jours passés. Q^ (= tijuh) ^ 7, 
samedi. 

f^n wVm tijjôdak. Inviter. 

v'Vir^ tijçak. Voir jxiak. Fouler 
aux pieds. 

^V ^* *^J^' Inconstance; incon- 
stant , sujet à changer. 



f^^Q/^n tijhauk. Trépigner. 

^ P <?) s> 

^CT, 9^CT tiM, tiîii. Voir 

ta^*. Oreille; interroger, questionner. — 
tint laë, id. 

tiikir, tiftô', tiftô*r. Oreille; demander, in- 
terroger. — arau tinO», laver les oreilles, ti- 
nG>r buhprik, les oreilles ornées de pendants. 
liyuani tiiUP, Toreille extérieure. 
S) r 

V^CTPC tiniô». Voir ta/i, tim. In- 
terroger; oreille. 



'6 Y G* tiûîîah- Aimé, chéri; 
aimer, chérir. — mœh ruk tinuai^ pO <d. 

PyO^n C.tifirak.ChifiTon, mor- 
ceau d'étoffe. — tinrak baràu, morceau neuf. 

■ryT^^n c. tifirak. Être ébloui, 
ébaubi; voir trente-six chandelles. 

f^yO^^ tiiirav. Chef de serfs. 

^^^C3^^ ti&rauv. Cérémonie 
dans laquelle le roi fait une offrande à la 
terre et trace trois sillons. 

v^C^f^ ti$ak. Porter suspendu à 
la main. 

^^Cf^ A., rcf^ c. ti. 

^au^. Goutte; tomber goutte à goutte. — 
sa ii^uh, une goutte, ii^uh ta mo>ta, les 
larmes tombent. 

S) ^ 

f^f^ c. titO']^. Naissance. 

P V.^^ûTnn tithuntiray. Nom 
de roi. — tithuntiray da paghuh, t. da paran, 
nom de deux rois nommés dans la Chro- 
nique royale. 



Digitized by 



Google 



9^0VC tidhiai. Publiquement. 

f^^'SiT^ tinauv. Voir tanauv. Mâle. 
s> 
^0/^^ C. tipa. Voir tapa, tapa. Tra- 



verser. 



f^û/^^^ tipak. Voir tapak. Droit, 
direct, vertical. — tipak pak C. , droit vers. 

f^û^^oTl tipir. Ténèbres, obscurité. 
— Ur tipir, id. 

f^O/^^^Q^ tîpjan^ Les sept ouver- 
tures de la tête. 

^V* tipâ. Penser. 
^ p 

f^Vo/^iTl tipâjhôy [tibâjhôy] 
(ar. gt a, ia, /a). L'alphabet arabe (mal. 
0^1 d^ed; mot formé des quatre premières 
lettres de Talphabet arabe dans Tordre sé- 
mitique ^ z^^a, h, g [j], d); les carac- 
tères arabes. Cf. aussi ar. ^^Axi\ at-tahajji 
tr alphabet T). 
^ p 

T^VOn tipày. Lièvre. — mpsak 
iipày, année cyclique du Lièvre. 

y Vnn tipây. Palper, caresser. — 
tipày I^auk, passer la main sur la figure. 
s> 

^V^QP tibar. Voir tAiior, «iar. Com- 
ment, de quelle manière? — tibar donf^ hû, 
comment peut-il parler? 

^^/^ G.timB^. Voir tomtt^. Sourdre, 
lever, sortir de terre, pousser, croître 
(= ann. moc) ; pousses , rejetons. — iâ (mttiA, 
Teau sourd, hvià ùmuh, la feuille pousse. 
timuh mcm dala$!i, croître à Tintérieur, pous- 
ser en dedans, timuh phun dhan oh ièi palâ, 
les troncs et les branches poussent, nul 
ne les planta, rcmatfi tàitu/i, chérir le tendre 
rejeton, aimer. 



^ 191 >«— [tidhiai-tivak.] 

P'^OTI timur (mal. tmur t^VEsty^). 
Voir tamur. Timur, nom de lieu. — palëi 
timur, le pays des Amazones, hmëi tinmr, 
les Amazones (coiTespondant aux sréi hvo 
de la l^ende khmère). 

f^^Xn G. timul. Coussin. 

r^ W7 c. timo^ (mal. ddih). 
Onde tumultueuse d'un liquide qui bout, 
qui fermente. — jû timo>iih, bouillira gros 
bouillons. 
S) 

9^W^ timo'n (kh.iîMw). Dix mille. 

P^V C.timban(bahn.,bug„jav., 
mak., mal., sund., tag. Hmban). Peser. 

s> 
y J/Y tiyati. Dénouer, se dénouer. 

S) .j 
^ TV tiyçian. Couleur de la mangue. 
— tiyuaû bar, couleur neutre; gris. 



^ç?nr 



tiriyâ. Conquérir, réprimer; 
envahir. 

S) 

V^OqP C^ tirai. Franges, glands. 
<^ 

Pr^n G. tUak. Regarder, jeter 
les yeux sur, jeter un coup d œil. — tilak 
glan, regarder de cdté, jeter les yeux sur, 
regarder à la dérobée. 

^JT^D'l^n taakçak. Ciel(lang. 
myst.). 
S) ^ 
y -C^ tilo'm. Couvert, nuageux (ciel). 

y-C^c^ G. tiluafi, pron. tilui\ Voir 
taluiê. Dernier enfant d'une famille, le- der- 
nier-né. — anok tHuaf, id. 

t^ VW^ tivak. Nom d'un roi nran 
glai, rejeté de la Chronique royale. 



Digitized by 



Google 



[tiçapati^-tiik.] 



-^».( 192 ><-!" 



«?> 



dhipatt). La iune (lang. myst.). 

roT, rorn c. usi, usik. 

Voir tasik, taçik. Mer. 
S> <^ 
F^ûT^/^ tisîk. Créer, tirer du néanl. 

■^ A. tëi (ann. iây). Occident. 

■^ tu. Voir tuk. Moment, heure, veille. 
— tu pak, &• heure, tukailà, heure néfaste, 
moment néfaste, tu çri (skt. (tî), moment 
propice. 



f? 



r^ G. tÛ. Article, paragraphe. 



vl' tû. Voir tuk. Prendre. 

n^(Vm G. tuâmrak. Instan- 
tanément. — ganaun mai tuàmraky devenir 
subitement furieux. 

^/ C. tum (bahn. tœm; kh. Um). 
L'essieu, le moyeu de la roue. — twj% radaih 
(kh. tom rotèh)^ essieu de voiture, tmit kon, 
essieu de roue. 

yl!^ UÙf, (ann. di). Verser, épancher, 
répandre, transvaser, vider, fouiller, évider, 
muer, se dépouiller. — tuh ià, verser de 
Teau. tuh di èabmn C. , verser dans la bouche. 
tuh alak, verser du vin. tuh arau C, laver 
en versant, tuh tapay, verser du vin fermenté 
(bière de riz), tuh jrû, verser un médica- 
ment, verser la médecine, tuhjrû sauA U9ëi, 
mêler le remède au riz. tul^fâba, verser la 
sauce, tuh pOmœluk g(pp, verser en mêlant. 
tuh palfiak, préparer en versant, tuh ëaik, 
jeter, tuh di khari^ verser dans la marmite. 
tuh pak non, verser là. (u/i padai, verser le 
paddy, tu/i la$éi, verser le riz cuit, tuh do- 
hnfikrauû, mettre, verser dans le fleuve, tuh di 
pakàu C^tuh w dl bakau, arroser le tabac. 



tuh kamaû, répandre le riz crevé. tuhsvaC.y 
muer, se dépouiller. alatuhsvaC,^ le ser- 
pent mue. tuh tauk krSvfi, évider [ou vider) 
le tube de bambou. 

^^7^ tuh. Fourrés. — iuh glai, id. 

^7^ tuh. Matelas. — tuh datfi, tuh 
dora, prostituée. 

"^f^ tuk. Voir aiuk. Point, article. 
— sa tuk tra, de plus. 

^/\ tuk. Prendre, saisir, s'emparer 
de; mariage, se marier. — kàu tukpanuœè, 
je prends la parole, tuk pusan, tuk hadijpp, 
prendre pour mari, prendre pour femme, 
se marier, tuk tauk, ne prendre que. tuk 
apahy louer, prendre en location. 

^r^ tuk (kh. tôk.y Plateau, table 



^r^ tuk (stg. tuk). Temps, heure, 
moment, veille; au moment ou, au mo- 
ment de, lorsque. (Chez les Cams, la 
nuit est partagée en cinq veilles de deux 
heures. La journée commence quand le coq 
chante : il est alors une heure du matin; 
il est deux heures quand le coq saute à 
terre. Les douze heures du jour se comptent 
aussi en les désignant chacune par le nom 
d'un des animaux du cycle : tuk tikuh er heure 
du rat?), tuk kabàuft heure du buffle t», etc.) 
— di tuk (kh. è pila) y lorsque, au moment. 
tûknuplatfi, au moment de la nuit, tuk halëi, 
au moment où, lorsque, quel moment, 
quelle heure, tuk siaffi, moment propice, 
favorable. ttJc Hu sia$ii, lorsqu'il est conve- 
nable, fuit halèi ûu ganaun, lorsqu'il est en 
colère, hadar kruri tuk hak jala, se souvenir 
qu'on est au moment de la journée avancée. 
tuk nap, le moment de faire, de Texécu- 
tion, de l'œuvre, luk biom ni, ce moment-ci. 
Umo» tuk dalafgiià mtplati^, ['' Y ^] ^^^fl veilles 



Digitized by 



Google 



hf^ 193 



dans une nait. tuk sa, tuk dua, première 
veille, deuxième veille, tuk sa, première 
heure, débuts, tuk pak, quatrième heure. 
sa harëi sa pJuh dua tuk, il y a douze heures 
dans un jour, tuk tuan, marabout, pieux 
musulman. 

9^0nnn C. tukaiy. voir takai. - 
mai, sa tukai, venir d'un seul pied (= venir 
ensemble). 
S) 

9yy0^ c. tukhin. Adhérent, at- 
taché à, fixé; vaurien, fainéant; rien; de 
rien. 

fy^Cy> Q tukhm (kh. dankhau). 
Patron de barque. 

p^rvcy^ Q tukhaum. Aide, se- 
cours, concours. 



^^^QPV^ tugairabî. Bâton, mas- 



sue. 



^/Vl A., f/ C. tun. Estomac; 
viscère; intestins, entrailles. 



un 



r'/^Un C. tunauk. Cf. tagaul. 
Monter. 

y /^i C. tuè. Teindre, tremper. — 
iâ tuè, teinture. 

y/vl A. tut. Teindre, tremper. 

■^■n c. tut. Pointiller. — tanut tut, 
pointillé, pointiller. tut ûap tanut, id. 

yJ^f tudhàu. Soucis, tracas. 

OV/ c. tudhàu. Louer, féliciter. 

r.^^n n^ c. tup tçan (mal. 
àâtuki^Mai), Seigneur. 

DICT. CAII-PRANÇA18. 



[tukaiy-tub|ak.] 
^Q/v/^ C. tupâ. Voir tapa, tapa. Tra- 



verser. 



f^Û/^^ C. tupah. Voir topaÀ. Sain- 
teté, science, puissance. — nau duah tupah, 
lilt. : aller chercher la sainteté (= pratiquer 
Tascétisme). 

y^ /^ C. tupak. Voir tapak. 
Droit, juste, vrai, franc; vérité. — trun 
tupak, descendre droit, toy tupak, selon 
Téquité, selon le droit, patupak, corriger. 

^ f* 1^ G. tupum. Soutenir, suppor- 
ter, étayer. — tupuru janada, supporter 
l'urne funéraire. 

9y^^Vi c. tupun. Voir tapun. Fa- 



rine. 



Cû^-Cn c. tuplak. Voir tubjflk. 
Sortir. 

9^/Vy^ tupiy. Se laver, se net- 
toyer. — tupày ^auh, se laver le visage. 
tupày l>auk burarfi guh mo>do»h dl dih tupày 
f^auk kalun pabah, se laver le visage le ma- 
tin en se levant, se laver et se rincer la 
bouche. 

Ut 

O^ V A. tupôn. Voir tupuffi C. Sou- 
tenir, supporter, étayer, appuyer. 

^V^ C. tuban (kh. trapàn). Voir 
tabaà. Mare. 

f^V^fl tubat (ar. iûy tohat). Intro- 
duire, convertir; devenir adepte. 

f^-^V^Q/l tuben. Faire la roue 
(paon). — tuben bue rey, faire la roue. 

9^,VC^^ c. tubiak. Voir tabxak. 
Sortir, émettre. 

t3 

IMrftlMliklE MATlOSiLE. 



Digitized by 



Google 



[tuban-tàu.] 



194 



^ 



f^'^, fT'^ C. tuban, tubo'ù. In- 
terprète. 
p 
9^fZP tubhâ. Voir tabhà. Cadet. — 
ano>k tubhà, id. 
P 
■^^5^ tubhâ. Hypothèse, supposition, 
supposer. 

n«^n, r.zrr) tubhak. tu- 

bhat. Guerrier, soldat; troupe de soldats. 

f7^ tubhan. Clair, ëclairé, brillant, 
lumineux, radieux. — lubhan l^auky visage 
radieux. 
p 

■^/^ tumâ. Pour iAttmâ. Beaux-parents. 

f^^^ C. tuman. Malheureux, mi- 
sérable. 

fT'^-CI C. tumal. Voir tamal Cor- 
rigé, amendé, sa bom ni hulun tumal jo>h, 
cette fois-ci, je suis bien corrigé. 

■P^V^ C. tumo'n (ar. ^^•y tumàn). 
Dix mille; cent mille. 

p 
9^^W^C C. tumcniâ. Voir tamiâ. 
Danser. — dr<yh ran tumomià, comme les 
gens qui dansent. 

KW^ G. tumo'hâ. Beaux -pa- 
rents. 

rj^^ G. tumail^. Voir tamaili. Co- 
lonne, mât. 

p 
■P^^O tumjiâ. Voir tamîa. Danser. 

■pPOn tuy I. Suivre, aller. 
S) 

f^oT-^T"^ G. turakhin. Voir ta. 
rakhin. Proférer des paroles magiques. 



f^oTO^ turanan. Titre d une chro- 
nique royale. Cf. mal. turunan r descen- 



dances 



j:i^ 



^f<^C toijfyn. Voir tarùpn. Diligent, 
actif, assidu. 

f^n G. tul. Matelas; tapis (?). — tul 
dth, matelas, tul lan, tapis. 

fVI G. tul.Encre(?). 

on tul. G. Finir, fini. — tul fcalœfi. 
Achever d'écrire. 

rîT^n G. tulak. Voir talak. Pous- 
ser, imprimer un mouvement. 

^C^ tulan. Voir taiaû. Os, osse- 
ments. — hman tulan, (qui a) les os mous, 
sans force. 

v/C^ G. tulan. Voir talaii. Épars, dis- 
persé. — iuk tulaû, cheveux épars. 
J 

9^,9C^<f G. tulaio>h, pron. tuh^h. 
Déposer, abandonner (?). 

n^r^7 G. tulail^. Voir talaih. Dé- 
lier, détacher, dénouer; abandonner. 

F7»dV3/l tuldan. Rouge et noir; 
bicolore. 

^A^ V G. tulbi. Un arbre céleste. 

fT'inr^ tullan. Tapis. 

•TÎqP^ g. tU8al]i(skr.(fo?a). Trouble, 
tracas, ennui. 

"P^^^^ tuha. Voir taha. Vieux. — mœh 
tuha, nom propre. 

yf» G. tàu (aphérèse de ^Mitôtt). Main- 
tenant. 



Digitized by 



Google 



— «•( 195 )m 



[tàu-tai.] 



y/ C. tàu. Voir tanàu. Science. Cf. 
thiiu, savoir. 

f^ 9«^^ G. tàu dauv. Barque de 
transport. 

^^ G. tO'h. Voir mœt(ph. Milieu, 
ceatre. — to>h tanran, au milieu de la 
plaine. 

y%Y t^t (aphérèse de mœtoh). Inter- 
médiaire, demi, moitié; être irrité. • — toh 
tahhày le cadet, le puîné, le second enfant. 

■^1 Y ^^' ^® heurter, tressaillir, être 
oppressé, oppressé. — gauk tapœn toh, se 
heurter à des souches, toh drëi, tressaillir. 

y/\ C. tO'k. Peser, soupesée; lever, 
élever, soulever; s'élever; prendre le pre- 
mier; secouer; froncer (le sourcil). — haù 
tœk, balance à peser. to>k sap, élever la voix. 
to»k akauk, lever la tête. to*k drèi papraun, 
s'élever. to»k pakrom, froncer le sourcil. 

"M/^ a. tok (ann. ftîv minh). Etre 
blessé, se secouer (?), tressaillir. — tok ta- 
ghh darah tabiak di pabah, être blessé et 
perdre du sang par la bouche. 
J 

v^ tO»n. Voir tun. Estomac. 

^ G. tcyn. Repaire, bauge, gîte. — 
tom abtjupd, id. 

y\y\ A. ton (ann. ihwomg?). Blesser, 
blessure, meurtrissure, dommage. 
J 
^^ G. tO»n (kh. tÛHis^). Presser, hâter. 

J 
f^Û^^ tO»p. Piler. — foy hrah, piler 
le riz. 

T^û/^ jQ,p y^jj. ^^ X, en, vers. 



jusqu'à, lorsque, au moment de. — toy rft 
he\ nauy au moment de marcher. 

9^nn ûTû/^nn c. tœy raho'y 
(kh. Upirohon). Indifférence, apathie. 

"F^ttH tOT. Voir to>/. Jusqu'à. — mxfin nï 
pwr for pa\, de l'Est à l'Ouest. 
J 

^C^ toi (baho. to/, t&h kh. m, tâl). 
Atteindre, arriver, égaler; arrivé à, à, jusque; 
lorsque (cf. pour le sens ann. dén et ton). — 
dl hû sëi t<yl 0, personne n'a pu atteindre, 
n'a pu égaler, bïauh ai anit to»l ho, puis la 
pitié du frère s'est étendue jusqu'à toi. to>l 
harëi, to>l mplar[i, arrivé au jour, à la nuit. 
to>l patau Imè rai, lorsque le roi quitta le 
trAne. uA hupr harëi, jusqu'à l'après-midi. 
uA ^ harëi ranU ramik, au jour où les pré- 
paratifs [furent] faits, quand tout fut prêt. 
to>l tuk haièi, au moment où. bi to»l, pour at- 
teindre jusqu'à. mo>il jaik kiom UpI san, près 
d'approcher de la maison, tod $à ho^ii nan, 
et cette fois, nau to>l nauk ralaun, aller jus- 
qu'à la brousse. to*l A harëi hU, arrivé au 
mercredi, daà tœl drëi, m'inviter. nau puo>è 
to*l nai talûiâ atupk putau, aller demander la 
fille dernière née du roi 
J 

^C^ tO'l. Voir toJ. Couche, étage, 
degré, enceinte, espèce, genre. — alai^pak 
piuh UpI, paresseux à quarante degrés, pak 
pluh to>l, quarante couches, pakpluh UpI alal 
grik dalaifi rûp min A açah 0, paresseux à se 
laisser sur le corps quarante couches de 
crasse qu'il ne raclait nullement, bmh klàu 
UpI, citadelle à triple enceinte. 

roD^V^ C. to'sbeh (ar. ^^ 
tasbih). Voir tasabaih, La prière musulmane 
(T J'exalte la sainteté de Dieul?) 
S) 

-^■POn G. teiy (kh. to>y). Insouciant. 

^^^ G. tai (kh. ro»y). Insouciant. 

i3. 



Digitized by 



Google 



[tai-tok.] 

^^ C. tai. Clairsemé. 



^^^ C. tait (kh. tèh). Injurier. — 
taih diœl (kh. tih diel)^ injurier. 

^^^f^ G. tait (kh. koh). Frapper un 
petit coup sec. — t(dh A bom, frapper à la 
porte, taih akauJc, frapper la tête avec les 
doigts, le poing ferme. 

^^^^^ G. tait- Rictus, grimace. 

^^f^ G. tait (mal. trt«).Éclore, sor- 
tir de Tœuf. — taih bauh momtJc, éclosion 
des œufs de poule. 

^^^yP^ G. taik. Vis, ressort, machine, 
robinet. 

^^r^ taik. Se défaire, se décompo- 
ser, s'effiler, s'effilocher, s'en aller en fils, 
en morceaux; déchirer; déchiré, effilé, en 
morceaux, taik lapon C, déchirer l'ourlet, 
la bordure, la couture, taik tahak A., id. 

^^Vi G. tain (kh. tèn). Continuité, 
assiduité. — tain ûap bruk, travailler assi- 
dûment. 

O9^0f\ t!* tain tû. Vraiment. 

O^in G. taiy. Treillis de bambou 
servant de plancher. 

Of^in G. taiy (kh. thè). Thé. 

O^m G. taiy (kh. tè). Mais, seule- 
ment. — taiy di iu nuptai, mais il ne meurt 
guère. 

^^y tô. Article, division d'un livre, 
sens d'un écrit. — nnàtotra, ci un autre 
article. 



( 196 )m 



^^^n G. tOUk (kh. thun). Plateau. 

^V;n TTn G. touk yak (kh. tàk 
yà&=siam. fin U1fl). Peine, douleur; tom- 
ber dans la misère. 

^^^v^Sa G. toun. Se hisser, se cram- 
ponner. — toun gaiy, se retenir à la 
barque. 

^^JVi G. toun (kh. ton). Maison. — 
touû San, id. dauk àla touû saû, rester sous 
la maison. 

^^n A.. ^v^.n c.tok.touk 

(bahn. tok). Part limitative : seulement, 
que, ne que; mais, pour, pour que, afin que 
(=kh. f^j; attendant que, dans le but de 
recevoir (la dignité, l'invitation); prendre, 
recevoir en charge, écouter; épouser, prendre 
pour femme; correspondre, répondre à, être 
égal; laisser. — gha pabaiy tok klàu drëi, 
ne surveiller que trois chèvres, phun non 
mœbauh tok $à bauh^ cet arbre ne produit 
qu'un fruit, hû tok duà sruh radaih, il n'y a 
que deux charrettes, dauk tok sa hdan trâ 
min nuFtai jo>, encore un mois seulement et 
[tu] seras mort, tok dï, mais, seulement. 
dahlak di hû f^h ûutokdi ai akhan daUak vo^k, 
je ne l'ai pas vue, seulement la sœur atnée 
m'a prévenu, tok^aqi, pour être bien, beau, 
afin que ce soit bien, beau, nu donii hr iouh 
hudipp ûu tok hudjpp ûu nwnfom ûu, il men- 
tait à sa femme pour que sa femme le 
vantât, tok huJ^op di thàu juai, afin que 
l'épouse ignore, ai tapay brëi çaranai non kà 
dahlak ayuk haik tok kla^ dl dahlak ho>n ai 
tapay, frère lièvre, donne-moi cette flûte que 
j'en joue, afin que tu évites d'être mangé 
par moi. tok sa drëi, seul, tok $a drëi ai, toi 
seul mon frère, lakàu tok hû anok haik, ne 
demandant que d'avoir un fils, lakàu tok tak 
ûh anok min, demande un fils avant tout, 
^et kà hôtok sa drëi athàu, je ne t'ai donné 



Digitized by 



Google 



«.( 197 



[ton-tauk.] 



qu^un chien, iok lan(pn kà kâu, laisse-moi la 
place, vide les lieux, dauk tok sa bauh akauk, 
il ne restait (il ne sortait) que la télé, tok 
çak, recevoir la dignité, l'investiture, rece- 
voir un brevet, tok nap mom hudùpp, 
prendre pour femme, tok gon, recevoir la 
grâce, le bienfait, tok kajap karo, prendre, 
se donner du bonheur, tok saun, convenir, 
prendre pour, comme, semblable, dom hai 
tok thumom glaty causer ensemble afin de 
s'égayer en forêt, tok badau nu min hagaik 
tôt, se rouler à tort et à travers, tok starfi, 
ce sera bien, tok yaurfi, seulement, environ, 
peut-être. 

'^^^ VI ton (kh. ton). Mirador pour 
la garde des champs cultivés. 

^^^ C. tau (bahn. to»; kh. tou). Part, 
qui indique le mouvement : aller, partir, 
passé, à (avec mouvement); oii, vers; côté. 

— ghntau (kh. nupl ton), regarde I nautau 
anap, aller devant, tau tanœn, aux mains. 
tau hurei, vers le soleil, tau panuoky vers la 
droite, kâu ûpp nau tau kur nan (kh. au mœl 
tou è khmèr naA), je regarde du côté de ces 
Cambodgiens, nau tau, aller où. tau muk, 
nom propre. 

^^^ C. tau (aphérèse de patau). Roi, 
prince. 

^^^ C . tau ( kh. tau). Mesure de paddy. 

— sa tau, une mesure, un giç {== ko à 
5o litres). 

^^^ C. tau. Cercle, virole, douille. 

^T^ oP^ C. tau sau^ (kh. totl $oh). 
Vide, rien, sans rien. 

'^^^ C. taum (kh. tam). S'abstenir, se 
priver. — taum ahar, s'abstenir de nourri- 
ture, abstinence. 



'^^^ taum (atj. hantom; bat. tomu; 
jav., mal. temu). Rencontrer, groupé, réuni, 
se réunir à, rassemblé; joindre, par hasard, 
fortuitement, il arrive, il advient; autour, 
entourer, accomplir, conduire quelqu'un. 
— btupl tawfi abih, C, rassemblement de 
gens de guerre, tawii gof, se rencontrer. 
tamp. g(pp abih C, tous réunis, taum dar, 
lour, autour, tout autour, entourer, tautri 
dar lanik C, tout autour du ciel, entourer 
le ciel, taum jum C. , assemblés autour, for- 
mant le cercle, tautj^ jalon C. , barrer la route 
(avec des arbres?), tawii dahlak, me ren- 
contrer, me fréquenter, nau tauru, aller re- 
joindre, mai taurp, dahlak tok ni, venir me 
rejoindre ici. totn^ tkim, une année entière. 
iauf(i thun momi tœl bùm ni mai, depuis un an 
révolu jusqu'à présent, nauhûak taurii akan, 
aller manger avec le poisson, près du pois- 
son, pablèi taum C. , vendre en gros, patauni 
réunir, grouper, tflujyi takai, trépigner. 

''^"^f^ tautl(kh. doh, toh). Sortir, dé- 
lier, délivrer, extraire (le riz de la marmite, 
une tortue de sa carapace), vider. — tauh 
glaè, pardonner, remettre la peine, tauh luêi 
abih, tout rejeter, tauh laû, vider un coco. 
tauh lasëi, verser, transvaser, écumer le riz. 
tauh loêëi huak, servir le riz. tauh lasëi buh A 
çalau, verser le riz dans le plateau, tauh hanà, 
faire cuire (î). 

^^^^^ tau^. Hacher, couper. 

^^^j^ tauk. Derrière de l'homme, 
de l'anmial; fesse (triv.). — jâ halupk tauk, 
l'homme au derrière pointu, glauh tauk ai 
rimaun, chatouiller l'arrière-train du tigre. 
tauk krâm, litt. : fond du nœud du bambou, 
tube, pot en bambou; mesure pour le riz 
blanc (= environ i litre), paiauk, appuyer, 
étayer, s'adosser, s'acculer, gai patauk C, 
support, échalas. nupda banmr patauk C. (kh. 
màn phkà toi), ayant des fleurs pour support 



Digitized by 



Google 



[tauk-tian.i] 



^^^^J^ C. tauk. Épouser, mariage. 

^^r^ C. tauk. Prêter à usure, à 
gros intérêts sur la récolte. — tauk paddy 
avancer du rfc avec intérêts sur la récolte 
prochaine, tauk pariak, prêter de l'argent à 
usuro. patauky faire Tusure. 

^^/^ tauk G. Geste, simulacre; 
placer, poser, soutenir; rencontrer. — tauk 
rft akauk, placer près de la tête. tatJc dau di 
takuëi, poser, placer le sabre sur le cou. 

^^z*^ c. tauk. Voir toi. Seulement, 
ne... que; mais, pour; retenir, prendre. 

— tauk tap, que seulement (kh. yok tè), tauk 
nu tavak, l'empêtrer, le retenir, tauk drah, 
se hâter, se dépêcher. 

■^n, -^tauk, taun. Voir 
taum. Rencontrer. 

^^ C. taun (kh. tân). Part, déterm. : 
tout, tous, toutes, avec, pendant, ainsi que. 

— taun klàUy tous les trois, taun maik, taun 
amù>y avec la mère, avec le père, taun dwa, 
tous les deux, duœd taun ëanap, s'échapper 
avec ses liens, taun mœlamy pendant la nuit. 

'^^^ C. taun. Voir taû. Maison; mira- 
dor, poste d'observation. — alà tauû, sous 
la maison, nap sa bauh taun, construire un 
mirador. 

npO/^ G. taup. Piler, décortiquer. 

— taup brahy décortiquer le riz. taup yàu 
batàu, piler comme pierre (?). 

^V^^^^ C. taup (kh. tap). Retour, 
rendre, renvoyer. — laup vo»A, id. 

npV^ r^jn c. taup kal. De- 

puis que {kh. pi kàl). 



{ 198 y 



^^^QP\ taur. Voir tauv. Couteau. 

^^'^ G. tauv (kh. th). Joindre, 
ajouter, continuer. — tauv taléi, allonger 
la corde, patauvy enseigner. 

^^^^ tauv (cf. ann. dajo). Couteau, 
couteau à arec. — tawù àx buk, ciseaux pour 
les cheveux. 
p 

y\ tj[à (bahn. fier). Forger, marteler. 
-— tià basëi C, battre le fer, le foi*ger, 
forger, tià mû C, forger une chaîne, tiâ 
amra, forger la cognée, tiâ sa palah, forger 
une chaudière (?). ragëi tià, forgeron, nupgrû 
tjà traxk^ apprendre à forger et à sculpter, 
apprendre les arts manuels, padà, forger. 

f^Cn C. tjak (kh. m?). Cordial, 
plaisant; cœur, sentiment. — nit {=anit) 
tiak, plaire, sa tiak, d^accord, de bonne foi. 

y\/\ A. t|ak (ann. tia). Rouge foncé, 
bai (cheval). 

f Vr^ c. tjak. Voir ùap. Chasser, 
poursuivre. — tiak tubiak, expulser, chasser. 

fV:i/l A., C; ^VV^ Ctian. 
tien (bis. tiyan; buled-upih, jar., kôo, kha pi, 
négrito de Rataan, rad., sang., suluan tian; 
dus., iran. tian; mal. ùyan; menado tijan. 
Cf. El. B 169). Ventre, cœur, qualités du 
cœur, sentiment, intention (=ann. h^g). 
— tum thû kathap C. , ventre creux, enfoncé. 
tum bauk, ventre gonflé, titm anaih C. , ventre , 
le bas -ventre, surface, dauk di Uan, à la 
guise, au gré, à la volonté, comme vous 
voudrez, dauk dl lion nu takrô, à sa guise, 
ce qui lui plaît, tian biak tupak C. , de bonne 
foi. halar tian, décidé, tabauii ijan, tabaun 
ùpp tian, sonder les intentions, dï dala^fi ijan, 
au fond du cœur, tjan anit, tendresse, affec- 
tion, ijan ha C, satisfaction, f^ trëi tjan, 



Digitized by 



Google 



199 y^^~ [tiap-tijik.] 



manger selon son ventre, mangera satiété. 
dwl tian di, se plaire, se consoler avec, tapak 
tian, croire, adëi sa tûm, frères d'un même 
ventre, de même mère, frère utérin, sa tian 
C, de même mère, bauh tian, important. 
g(pp batùm, parents. 

fVÛ^ G. tiap (Ih. âiep). Fleur de 
cotonnier. — tiap kapah (kh. éiep krebas), 
id. 

fVÛ/^, fVû/n tiap,tiO'p,pron. 
tiu. Chasser, pousser devant soi; pourchas- 
ser; expulser; exciter un attelage; conduire, 
mener, guider (chevaux, buffles, etc.); lever 
(des troupes), rassembler; envoyer (un ex- 
près), faire porter un ordre. — tùpp kat 
glai C, pourchasser à travers les forêts, 
conduire à travers les forêts. ^ asaih C, 
guider un cheval, tiap radaik, conduire une 
voiture, conduire, tiap rot C, id. la'àit twp 
maijitnupk, le ciel envoya le choléra. /m^iop, 
pourchasser. 

fY"^, fT^Sî, ^av. tio'v (anD. 
chèo; kh. éev). Ramer. — êam lio>v C. (kh. 
ëam (h>)^ litt. : attendre les rames = les 
rames agissent d'elles-mêmes, se meuvent 
toutes seules. 

9^C t|im, pron. tiem. Bol. 

^^ ^ tien. Longue natte. 

J 
fT'Vl G. tien (ann. «tfn; kh. (On). 
Un lien ou 60 sapèques. 10 fi«n font une 
ligature (= fr. 60 environ). — ^sa (jon, 
un (Mil de sapèques. 
J 
"TV ^ G. tio»b. Voir lifip, twf. Chasser, 
pousser devant soi , exciter un attelage. 

^VT, ^^VT tiaun, tiaum. Eulabes 
religiosa, mainate de Tlnde, passereau de 
Java (ann. con nhàng). 



■P^ G. tçà (kh. thvœ). Faire, agir. — 
luà taduol nufik (kh. thvœ [8amhoi\ totuolyok), 
faire un reçu. 

^ùf tçah (bat., mak. tuwa; day. tuah; 
mal. tûwah). Qualités, vertus, perfection, 
bonheur; signe, nature, lois, état; destin, 
chance, fortune; beau, gracieux, éléganl, 
joli; fort. — ranatj^ kà tuah, aimer par 
bonheur, être heureux d'aimer, lakàu tuah, 
demander le bonheur, prier, kwnëi mœtuah, 
femme accomplie, tuah lak (kh. lakkhëna 
= pali lakkhana)^ qualité, perfection ; beau , 
belle, gracieux, par bonheur. txJc di tuah 
trà a, le bonheur est fini, tuah lap hhap gœp 
kro, d'une beauté resplendissante, tuah anak 
kàu khaû, parce que je suis fort. 

'^/i G. t^ak. Pêcher à la nasse ma- 
niée h la main (kh. rut). — tuak akan, 
prendi^ du poisson à la nasse. 

V(,/\ G. t^ak. Porter, couvrir, coiffer. 
— tuak mœlakut, porter la couronne. 

^^^ , "^/^ tçak , tço'k (=mo>gTtî). 
Apprendre, recevoir l'enseignement d'un 
maître, noter. 

^/^ G. t^ak. Atteler. — tuakradaih, 
atteler la voiture, tuak tubiak, atteler et 
sortir. 

■r2'3/l tuan (mal. tuan). Voir tuom. 
Seigneur, Bakou. 



■^^ G. tçan. Voir tanuan. Nouer, 



lien. 



•TJ^ *P^^ tçav taban. Beau (poét.). 

S) 
vl/\ G. tyik, pron. toué. Allumer. 
— tmk apuëi, allumer le feu. 



Digitized by 



Google 



[tçiè-tra, trâ.] 



200 



ylilï C. tçiè, pron. Umé. Allamer. 
- tmd dien, allumer la bougie. 



<R>^ 



<^ 



^ù k., C, ^^ c. tçëi, tçaiëi [= 
tuëi] {Vh.doy). Suivre, selon, alors, ensuite, 
suivant (=kh. tàm; ann. theo). — iuèi kàu 
nauy me suivre, nau tuèi kàu, aller à ma suite. 
tuèi khn, suivre, suivre les traces, marcher 
sur les pas de. nap tuëi (kh. thv<p tàm), faire 
selon, tuëi thm, au gré(litt. : selon le ventre). 
tuëi hâtai y au gré (litt. : selon le foie), tuëi 
dan G. (kh. tàm dàn), suivre la piste, tuëi 
tap takrô, selon le goût, Tappétit. tuëi uraû, 
selon les gens, fi;^' adat, selon la règle, tuëi 
hudëi C, à la suite, tuëi gap C, selon les 
amis, les parents, tuëi palëi, selon le pays, 
dans les pays, tuëi tap (tak C), selon, ttiëi 
samkuarC. (kh. doy soffikûor), décemment, 
selon les convenances, tuëi kàu, selon moi, 
à mon avis, tuëi ariya, selon les vers, tuëi 
duin asaih G. (kh. tàm te sèh), suivlint les 
chevaux, tuëijanihy par espèce. 

t\Lèi, t\Léiy; t^ai, t^oy {kh. doy sa). Hôte, 
étranger, invité, connaissances, familiers, 
gens de la mabon; hospitalité. 

^J^ G. tuck (bahn. ta>k, tù^k). Allu- 
mer. — tuo*kJUpm (kh. oè tien) y allumer la 
bougie. 

^J^ tçcyk. Voir «MOT. Copier. 

■^/^ tucyk (ann. tukJ). Entendre, 
vouloir; réprimander. 

^J^ C. tço'k (ann. ruw; èuru 
tuj»k). Village; jardin, enclos; près, auprès. 

f^Tl G. tço*. Lier(?). Cf. tanxv^ë. 
Nœud coulant. 



vX^ G. t^jcn (fidji tua; jav., kawi, 
mal. tuan, tuwan). Bakou, caste de gardiens 
du glaive sacré au Cambodge; seigneur. — 
tucm sih, novice, jeune moine buddhiste. 
luk tuom, seigneur. 

'^^^On A. tço»y (ann. toi). Servi- 
teur. — ]\m brëi twpy tamù", ne laisse pas 
entrer les serviteurs. 
J 

'^^^'in A. tÇ0'y(ann. ià^i). Visite, 
visiter. 
J 

T^ûTl tçOT. Copier; prose, vers, ou- 
vrage; parole. — wip ruyh tuœr tabiak, faire 
prendre une copie (î). panôh tuo>r, tuœr piauh 
(kh. lœk (lit), composer. 

f^n, "TfXI tuol, èatijo>L 
Ophiocephalus striatus Blogh (Ophiocépha- 
lidés), un poisson d*eau douce (ann. cà lot; 
kh. trëi rà$). 

^ vi>| G. tçO'V (kh. tào <r corps w; pnon 
(T je, moi))). Corps, individu, moi. 

'^^Î'VI tçén. Envoyer (?). 

^^^ tçai. Voir fti^Mnvité, hôte, visi- 
teur. — tuaigah barak, hAtes invités venant 
du nord. 

^^^ G. tçau. Bencontrer volontaire- 
ment, en cherchant. — mo^ tuau kumëîy 
en rencontrant la femme. 

y y y tra , trâ. De plus, encore, da- 
vantage, de nouveau, derechef (=> ann. nû^a, 
kh. tiet). — dlhû IràO, il n'y en a plus; il 
hoh tra 6, ne plus voir; hû sa drëi trà, il 
y en a encore un; duà kïâu harëi trâ, dans 
deux ou trois jours; sa ^ hadëinJ tra, puis 
encore cette fois de plus; ayuk çaA sa ^ 
tra, sonner de la conque une fois de plus. 



Digitized by 



Google 



201 y 



[trâ-trôi.] 



$à trà A., sa ira C. , en outre, de plus; 
(sert à rënumëration des articles; les mots 
aiuk on pakar «r article?) sont gënéralement 
sous-entendus), sa tank trà, en outre, de 
plus, fit Ira A., bientôt, dans un instant; en- 
core un peu. çit trà kâu naujo», dans un mo- 
ment je serai parti, ira min, encore; sa b(pû 
tra C.y une fois de plus, nu mœk apuëi sa 
boni tra C. , il prend du feu une fois de plus. 
Ira gaJaè, aller et retour, tour, circuit, nau di 
truh tra 0, ne pouvant plus aller, oh mœda 
dœh tra C. , ne pas s'arrêter. 

Y^ trà (kh. trà = skt. mudraf). Sceau, 
cachet. — paA trà C. , apposer le cachet. 
ataun trà A., apposer le sceau. 



r 



tram (atj. trom). Frapper droit, à 
coups de pied; trépigner; donner des coups 
de pied, des coups d'ergot (coq). — trargi 
pabah bo*û jan, frapper violemment la porte 
(du pied); enfoncer la porte (d'un coup de 
pied), mœtrarfi C. , se battre à coups d'ergots 
(coqs), momuk nuptraqi C, les coqs se 
battent. 



emper, fa 



^ tram, trcm (kh. tram). 
Tremper, faire macérer, macérer, tremper 
dans. — trafn ià C, trarii dï ià k,^ tremper 
dans l'eau, ëaik tram C, mettre tremper, 
faire macérer. 

y ^ C. tram (ann. trçtm). Relais de 
poste, station, étape. 



in 



G. tra]^ (bahn. treh). Lancer, 
jeter (filet, épervier). — trah jal, lancer 
l'épervier. 



H 



G. trah. Croiser (les jambes). 
— i'ah dan, s'asseoir en croisant les jambes 
sous soi. trah kanal, s'asseoir à la turque. 

(f^ G. trah. Aumône. — bi trah, 
faire l'aumône. 



y^ A. trak = trap C. Pesant, 
pesanteur, lourd; excès, grave. — trak lo, 
1res gravement, ruak trak h, très grave- 
ment malade, hakik trak, très malade. 



y 



y z*^ G. trak. Tout, entièrement. 
— pabrai trak, tout briser. 



i^ 



(m G. trak (kh. trak). Une pe- 
tite corbeille. — trak buh akan (kh. Irak dak 
trëï), une corbeille, un panier pour mettre 
du poisson. 

y^ tran ( bahu . trâû ; kh. trèn). Grandes 
herbes aquatiques, joncs, roseaux, herbes; 
Imperata arandinacea Ctrill. (Graminées), 
un roseau (ann. trai, kh. ëâp prakrài). — 
Iran daïk C. (kh. trèn dèk)^ grand roseau, ià 
Iran (kh. Uk Irèn)^ nom d'une ville de l'an- 
cien Champa, aujourd'hui Nhatrang. 



i^ 



(yû\ traô. Couper, marquer au 
couteau. 



i^ 



Çf^û/^ G. trap. Voir Irak. Lourd, 
pesant, grave. — kayâu trap, bois lourd. 
tmk trap, grave maladie. 

if^UA^ trap. Voir trarii. Enfoncer. 
— trap pabah ^om tayah, enfoncer la porte 
(d'un coup de pied). 

g^'^'^ G. tramam(kh.]fcramâm?). 

Joufflu (?). 

y ûD G. trâr, pron. tro». Voir tro», tro. 
Treillis de bambous. 

y^ ^y G. trim, treim (kh. ^èm). 
Juste, à hauteur, égal, précis. 

iy trôi (atj. troi). Rassasié, repu. — 
huaktrëi, f^ trëi C, rassasié, repu, mifium 



Digitized by 



Google 



[tru-trai.] — w( 202 

trëi, désaltéré, trëi lapa, dont la faim est 
apaisée, tian trëi, rassasié, satiété, bœû trëi 
tian, mangera satiété. 

y/ C. trxi {kh. prëi). Artocarpus Po- 
lyphema Pkrs. (Artocarpées), jacquier sau- 
vage (ann. mù nài; kh. dœmkhnàr prëi; mal. 
èampedaky boûkoii). — phun tru, id. 



)" 



i^ 



truh(bahn. truh)^ verbe auxi- 
liaire qui exprime l'accomplissement, la 
sortie. Pouvoir, accompli, atteint, parachevé, 
au delà, excès, excessif; succès (=ann. qua, 
kh. râo^), échapper, s'échapper. — nautruh 
C. , parti , passé , dépassé (kh. tou rûod), galam 
truh, pouvoir porter sur Tépaule. parah dahhk 
tagok du trtik 0, ne pouvoir me lancer en 
haut, trtik nau, dépasser, de part en part, 
tapa truh, passer sans interruption, faire 
d'uoe traite, ûu nau datruh trao, ne pouvant 
plus aller, donr^ di truh = donfi ék hû 0, ne 
pouvoir parler. uJnak truh, sortir, truh di 
gaîâu, dépasser, truh pakrun, plus que d'or- 
dinaire, hkàu pO pajiaà truh guh, que le 
ciel me donne Taise, le loisir, patruh, 
parachevé. 



i^ 



^^n c. truk (kh. trok). Motte, 
petit monticule, accidents de terrain sem- 
blables aux taupinières. 



i^ 



y^/1 truk. Râteau; racloir, grattoir; 
une constellation de sept étoiles, le Râteau. 



i^ 



t^T/i tmk. Brûler, se consumer, 
briller. 



f 



yl^ITi G. truè, pron.(rttot(kh. truoi). 
Allumer. — truaiëi {^=^truëi) truè, torche, 
torche allumée, fnaiijœk truè, huile à brûler. 



y 



^^•n G. trut (kh. truot). Empiler, 
superposer. — trut mœû ûauh, empiler, su- 
perposer, tarut Irut nauk gop, empiler les 
uns sur les autres. 



yy^ trun (bat., day., jav., mal., 
sund. turun; bis. togbon; bug., mak. turun; 
malg. rorunâ. Cf. Bl. D 98). Descendre, 
abaisser, faire descendre (joue le rôle d auxi- 
liaire comme Tann. xuAng);Qu. bas, en bas, 
par en bas, dans le bas; base, fond, des- 
sous. — trun mœn nauk C. , descendre. Irun 
mai, venir en descendant, trun ahauk (kh. 
èoh tuk), s'embarquer, kadâu trun, sauter en 
bas. trun di rai, descendre du trône, abdi- 
quer, trun yawfi C. , baisser le prix. 



i^ 



(fyin G. truy (kh. truy). Voir tom- 
ruy, taniëi. Repérer, jalonner. — truy jiaà 
tamruy (kh. truy 6à damroy)^ repérer, taruëi 
truy (kh. darprui (nit), balise , repère. 

y G., yî A. trô», trô (bahn. treu). 
Treillis de bambou servant de plancher (aux 
maisons, aux jonques); treillis sur la cale 
des embarcations; claie de bambous servant 
de lit; sorte de natte en bambou. — trù» 
taiy, plancher en treillis de bambou, tro» saà y 
id.pak tro», tresser un treillis, dih dUrSmin, 
coucher sur une claie de bambou. 

7 ^ 

y G. tro»m (kh. tontràm). Voir trani. 

Trépigner. 

^^, ^pr^ c. tro*. Chevreuil 
(ann. cm hwmt; kh. kdàn), 

yV^ trcn (ann. trwomgf). Long, 
grand. — tram vom (ann. trwèmg vwngf), 
long, iakai tram txpû, aux longues jambes. 



-r 



tren. Voir traun. Aubergine. 



^y G. irai (kh. irai). Débroussailler, 
nettoyer. — trai gJai, débroussailler, se 
frayer une route dans la forêt (la hache à 
la main). 



Digitized by 



Google 



— «^ 203 y%^- 



[traim-ihatm.] 



^(f^ G. traim (kh. trëm). Jusle, pré- 
cis, exact; exactement. — kauh traim, couper 
juste. 

^(^r^ traik. Sculpter, couper, 
façonner. — traik iuk, couper les cheveux. 
mœgrû tia trtdky apprendre à forger et 
sculpter, apprendre les arts manuels. 

^yTTl traie (bahn. irod). Couper, 
tailler, entailler légèrement. 

^vp^fn trait. Verser une légère liba- 
tion (acte religieux). 

9^0n C. traiy. Torche. — trud 
traiy, allumer la torche. 

phant. 



tramn. Trompe d'élé- 



trauù (bat. tuyun; jav., mal., 
sund. terofi). Solanum melongena Linn. (So- 
lanées), aubergine (ann. cà, trài cà; kh. 
trfy). — trauûgaan = (kh. trfy AAA), une 
aubergine, trauû nauy, tram naiauy, akha 
trauû ay C, mélongène sauvage, aiô>ergine 
duvetée (kh. trl^ momis; ann. cà cô). 

r)^a/^ traup. Voir «raf. Enfoncer. 
— ganauû trauf pabah 1^ tayah, furieux, 
il enfonce la porte et la crève. 



Irm 



truak (ann. trwà»e). Coiffer, 
poser sur, mettre comme coiffure, endosser, 
passer (un habit). — truak ck akauk, mettre 
sur la tète, coiffer, truak éa mœkut C. (kh 
pâk savon mkôt)^ ceindre le baudrier et la 
couronne. Iruak gauk kan di akauk dahïak, 
me coiffer la télé d'une marmite. 



h^ 



tr^ak (ann. trwé>c). Atteler. 
— irnak radaih, atteler la voiture, la char- 
rette. 



(,/] A. tr^ak, pron. troué. Voir 
Iruaé. Allumer. 

yl^y^y y^^ A. trçaô, trçiè 
(kh. trmi). Voir trué, truai, truaiëi. Allumer. 
— truaè traiy allumer la torche, trtiaô, truie 
dhn (kh. oè (îen), allumer la bougie, le 
cierge, truaé du pabah ho>A, allumer à la porte. 
truaè paéhafi C, éclairer en allumant 

yl C. truôi (kh. troi). Voir tartiëi, 
tamrnëi. Marquer, baliser. 

^yÇl trijai, pron. troué. Torche. 

-^ G. truaiëi {^truèi). Torche. — 
truaiëi yàu batui^ les torches (étincelaient) 
comme des étoiles, truaiëi truk, torche, 
torche allumée. 



v 



V tha. Vingt-huitième lettre. Se pro- 
nonce tantôt comme un ( suivi d'un léger 
son à^h, tantôt comme le th anglais dur ou 
sourd (=germ. f). En Annam, souvent 
tha =^ sa : chercher sous cette lettre les 
mots qui manquent à la présente série. 



^ 



Â. thâ ({A angl. dur). Voir sa. Un , 



une. — yawfi dua hulan thà, environ deux 
mois et demi, thà kotlik (skt. kofi)^ cent 
mille. 

V^X^ thaamak. Luciole (kh. 
ampilf ampèk). 

VZ^ thattn. Voir tm, wt du Li- 
quide amniotique; la poche des eaux qui 



Digitized by 



Google 



[iham-ihanah.] — m^ 20à 

se forme pendant raccouchement et se rompt 
avant l'expulsion du fœtus, lorsrjue ia dila- 
tation est complète. 

V tham ^=^ lovik. Longtemps (lang. 
mysL). 

y, qT^ tham, sam (bat., jav., 
sund. asom; mal. asam). Voir mo>tham. Aigre, 
acide , piquant. 

yÇ'^^ thamkran [th angl. dur] 
[ski. Harfigraha). Éclipse (de soleil, de lune). 

V^yC^^ thamgrain[tAangl. dur]. 
Cf. that^kran. Monstre mythique dont la 
gueule est armée de crocs. Râhu (?). 

"^V > ^ y thamtrï, tho'mtri 
= laur. Mensonge (lang. myst.). 

Vû^Mir'9f thaippurranô' [th 
angl. dur] (skt. sampùn^). Plein, complet, 
achevé; fini, terminé; mort, défunt. 

yr^ A. thak. Voir #afc. Vie. — çum 
lhak = çuan (skt. çvasana)^ vie, existence. 
çuan thak banuk yavà, le principe de la vie, 
Tesprit vital. 

V /! C. thak. Espèce, genre, qua- 
lité. — sa thak, un genre, une espèce. 

V^r^ A, thak(ann.«^). Une dignité. 

s> 
Vr^r^ A. thakik. Voir thukik, su- 
kik, stJcik. Malade. 
p 
Vr^^ thakvâ—tAova. Nom propre. 

V A. than. Voir saà. Maison , case. 
j 

V C. than (kh. ihaii\ Grenier. — 
xhah padai, grenier à riz. 

VT! A. thaô (ann. tàt; atj. sëët). 



Épuiser, vider Teau (d'un étang); prendre 
du poisson. — thaéikan, prendre du pois- 
son en vidant Teau. 

K>'v\ that , pron. toi'. Semer, jeter. 

'V^fl A. that (ann. tàt). Voir thaâ. 
Prendre du poisson en vidant Teau ou en 
le puisant avec une corbeille. 

'V^fl C. that (kh. that). Tiroir d'un 
meuble; tirer, amener, faire sortir. 

^f1 f^On A. that tjak (ann. thât 
thi(t). Vrai, sincère, simple, véridique. 

Wfl C. thadat (kh. tha ddé). Dire 
comme. 

'V^'S^ than (ann. thânf; skt. tmiu?). 
Corps, soi-même, propre. — dr<ph than dak- 
laky comme mon corps, égal à moi-même. 

v^ than. Sort, mauvais destin, in- 
fortune. 

S? ^ than. Une divinité; seigneur, 
vénérable. 

V^^ than (skt. tanu). Fin, ténu, en 
poudre. — pathan, pulvériser, réduire en 
poudre. 

V^^ than. Voir dhan. Branche. — 
than kayàUf branche d'arbre. 

VVI C. than (kh. ton). Tirer, rete- 
nir; s'efforcer (= kh. prin). — than m(p- 
suhy s'efforcer de combattre. 

VVI, V^ than, than (ann. MànA). 
Fort, fortification. 

y^ thanah (kh. tknàh). Hutte de 
chasseur. 



Digitized by 



Google 



V^n C. thanak(kh. thnak). Ap- 
peau; échelon, degré. 

Vy^n C. thanul (kh. tknil). Gaffe. 
— thanul dtd gaiy (kh. tknol ddl tuh), gaffe 
pour pousser la barque. 

V'Sr C. thancn. Voir çanœû. Con- 
voitise, envie, désir, penser (?). — frauû 
thanom, ardent désir, vive ambition. 

J 
V^X C. thanoàu. Voir imàu. 
Traité, formulaire, livre magique. 

V^'V thanai ((*a + nat7). Voir zor 
nai. Dame, demoiselle, jeune femme. 

y^OOf c. thanai. Récompense. 

"y^Q^f^ thantam. Meubles et usten- 
siles en général. 

V^^V7 thandau^[tAangl.dur]. 
Une divinité. 

y^O^VC thandhiâ [th angl. dur]. 
Le premier mois de Tannée 6ame. 

WIO^ thanluv. Une divinité. 

Vû^ A. thap [th angl. dur] (mak. 
sUi; mal. Éisip). Voir sap. Étendre sur, 
mettre sous; interposer; intercaler; insérer, 
glisser sous; introduire, passer; placer sur, 
dessous, entre; déplier (kh. tràp). — thap 
aià éianjy placer sous la natte, thap mœklaiffi, 
épaisses ténèbres, obscurité. 

V"^^^ C. thap (kh. thâp). Oppres^ 
sion, anxiété , angoisse , inquiétude ; étouffer, 
être oppressé. — thap ^orai/i to (kh. thâp 
baraifi nâs) , très inquiet. 

y^^^ c. thap == et pron. thàu. Sa- 



205 y%*~ [thanak-thik.] 

voir, connaître. — thap din hurëiy savoir le 
jour, connaître le moment. 

TcTV^O^C. thaban. Autel chez les 
Cams du Cambodge. 

^V^OTI thabar. Voir thibar, nbar. 
Comment (?). 
s> 

'V^V-Cl thamil. Voir samU. Lueur, 
clarté; éclairé, lumineux. 

VoTl W.^^OT^ thar mutatail?. 
Nom de lieu. 

VoTn tharak [th angl. dur] (skt. 
êàraf). Chapitre d'un livre. 
n 

Vofi^y c. thammô*. Blâmer, criti- 
quer. 

"^r^n C. thalak. Cf. dahlak. Je, 
moi. 

V 4^ C. thala (bahn. çœlà). Copeau, 
éclat. — thala kayàu, copeaux de bois. 

Vr^ G. thalçôi (kh. thUi). Erreur, 
faute, imprudence, méprise, se tromper. 
— thaluèi bruk, gâter TaÏTaire. 

V vÇ| thav (ann. to»). Grosse soie 
filée; cordonnet. 



y^ thftva (skt. tàvatf). Si, aussi. 



tant. 



yoT^y G. thasatha. laeu, en quel 



lieu. 



V thi [th angl. dur]. Voir si. Pour. 

Vn A. thik [th angl. dur] (bahn. 
èet, èiet). Voir sih C. Couper, découper (une 
I peau en lanières), ouvrir (un corps), égor- 



Digitized by 



Google 



[thin-thukkhak.] 



^ 206 )h 



ger (un animal). — Mt monmi, cUeoaper 
un poulet, thik hâtai , enlever le foie, nupk 
kruk lauk halik thik brak, saisir le bœuf 
sauvage, Técorcher et découper sa peau en 
lanières. 
s> 
V^ thin [th angl. dur] (jav. et mal. 
bintin). Forteresse. 

V^ OqP thin rai= mœk rai. Ap- 
porter. 
s> 
Wlû^'^ thinhuv. Nom d'un che- 
val céleste qui vient recevoir les offrandes. 
S) 
Vfn C. thit. Perte, disparition, 
perdu, disparu. — patlùt, enlever, faire 
disparaître, nupk nau bi thit, emporter cl 
faire disparaître, padam thit, éteindre. 
S) S) 
^V*n thibil [th angl. dur] (bal. 
sabul; jav., mal. èabtd). Voir sibU. Gredin, 
canaille, débauché, pervers, babillard; sot- 
tises, bêtises. — puœè thibil, dire des niai- 
series. 
s> 
^Cn I. thil(bat., kawi, mal., tag. 
tahil). Cf. thëi. Taèl, poids (= 87 gr. 70). 
Voir droffi, 
S) 
yC^ A. thU {th angl. dur). Voir sU. 
Dizaine, douzaine. — sa thil, dix pièces de 
cinq coudées d'étoffe, iua thil, deux dou- 
zaines. 
<=^ 

V thèi [forme alternative de thil] 
(mak. tëi). Taèl, poids. 

sy 

V c. théi (jar. A<wAot). Front. 
sy 

V théi. Voir iëi. Pronom interrog. el 
indéterm. : qui, quiconque, quelqu'un. — 
saun thèi, avec quelqu'un, avec qui? di 
hû êauû thëi 0, il n'y a personne; ôh thëi, 
nul, personne; (^ thëi pajian, nul ne créa, 
n'engendra; lad thëi morai, disant : qui 



vient? brëi kà thëi, donner à qui? alà ôh 
Aëi fakmk, ûauk ôh thëi atuol, au-dessous 
nul ne supporte, ao-dessus nul ne lient 
suspendu. 

V> ^C^^ C. thum lauv. Espace 
défini, déterminé, enclos (?), dignité (?). 

vv thu. Gynopterus marginalus, chi- 
roptère frugivore, roussette de Cochin- 
chine. 

y"/ thu. Voirttt. Et, avec. 

V)', V^ tha,thâ. Sec, séché, des- 
séché, flétri, se flétrir, se dessécher; durcir, 
durci; épuisé, à sec, maigre; rive; lerrc 
émergée, terre; margelle (d'un puits). — 
jàthû, à sec, marée descendante, banun 
nan thu min, ce puits était à sec. lUtRt lAû G. 
(kh. nietênuot)^ séché et salé (poisson), ikan 
ûiet thù G., poisson sec salé, yuan ûu bà ta- 
pëi raêafn ^f^^ ^à bauh tapëi raéatfi bathah klâu 
pluh bauh ira, (la fille) annamite apporta un 
gâteau sec et trente gâteaux mous, dauk 
nauk thù, rester sur la rive, padëi glaih pak 
nauk thû, se reposer sur la berge. 

V/f^ thuk [th angl. dur] (skt. çuka). 
Brûle-parfum, cassolette. 

"^^/H thuk [th angl. dur] (kh. sok, 
suk = skt êukha). Bonheur, joie, contente- 
ment; heureux, tranquille. — di thuk ô, ne 
pas goûter de repos, dauk di thukô, malheu- 
reux, blauh patau dauk di thuk ô, et le roi 
n'était pas content, thuk siaifi, gai, heureux, 
content thuk hâtai, content. 
s> 

Vy^n thukik. Voir sukik, sakik. 
Malade. 

V.ryyr^ thukkhak [th angl. 
dur] (skt sukha). Heureux, content, satis- 
fait; tranquille, calme; gai, joyeux. 



Digitized by 



Google 



1^ 207 )^ 



[thun-thcp.] 



V)/%^ A. thnn. Plateau d'ofirandes en 
bois massif. 

V^'Vl ^0^ A. thun bin (ann. ting 
bifA). Chef des troupes, général. 

V)/'^/! thun (a^. t^un; bat., jav., 
mal., sund. tahun; bug., mak. taun; oc. 
puni; rad. tun; tag. taon). An, année. — 
thun nan, cette année-là. lAtm hadéi, Tannée 
suivante, ^n anap C, Tannée prochaine. 
Aun {na>sdcy année cyclique, di thun nœsak 
kuhâu, en Tannée cyclique du Buffle, ihun 
jupn, années d'âge, hû thunjian, âgé de. 

V"^^^^ C. thup (kh. santhup). Grand 
cri, clameur. — praiv thup, crier fort. 

V)/^^^ thup. Voir thap. Étendre, dé- 
ployer. — thup éjfPVy étendre une natte. 

VrûTl thur. Dur; sévère; résolu, dé- 
cidé; avoir le cœur dur; supporter. — thur 
tian, résolu, décidé; oser(?). thur haiai, 
id. thur hâtai kwm, avoir le cœur de. Tau- 
dace de. à thur, peur, frayeur, indécision. 
di thur ùan kiœn pamœtai, ne pouvant se 
décider à tuer, nap jwm thur tian, feindre 
d'être fermement décidé à. 

wû^ thur. Rappeler, tenir la main 
à (?). — thur kanamo, rappeler, faire observer 
toutes les règles (?). 

y^ thur [th angl. dur] (skt. svar). 
Ciel. 

V/CI thul (kh. thuU; mal. dûli, jav. 
duU==' skt. dhuli). Poussière, poudre; cendre. 
— kuno» alà ihul, sous la poussière des 
pieds (formule de respect), par thul ta amâu, 
la poussière vole, obscurcit Tatmosphère. 
son thul, la maison des cendres, grand cata- 
falque où Ton dépose le cadavre enveloppé 
de ses suaires. 



V^Or^ thum = tûw.Ve»trc(fang. 
myst.). 
J 

vv thàu (jav. , mal. toAu). Savoir, con- 
naître. — ikâu laè, id. thâu ka drëi, être 
averti, être conscient oh thàu kà drèi, igno- 
rer, thàu Ifàu, apprécier, connaître les 
odeurs, thàu ^cm ïasëi, savoir manger le riz. 
thàu yautu, estimer, juger, thàu kJnk, sa- • 
voir, savoir comment, thàu dah, savoir, à 
savoir, thàudwfipanœh, toujours tirer (coups 
de fusil), thàu krcm, reconnaître, thàu van, 
qui sait faire les maléfices, thàu ar, avoir 
Tâge de raison, thàu do (=s dwf^) hû, toujours 
possible, éum thàu par, les oiseaux savent 
voler, brëi thàu, faire connaître, rendre 
compte. paAàu, informer, faire savoir. 
J 

^ C^^ thàu gah. Florissant, pro- 
spère. 

^^0/^ r^n thàup kal. Accident. 
J 

Vr^ tho»k. Voir «a»it. Flotter, sur- 
nager, être porté, aller à la dérive. — thxpk 
mœrai, venir flotter, en flottant. patha>k (kh. 
bandet), faire flotter. th(pk sa iruh hadatfi, un 
nid de fourmis flottait, surnageait, liupk 
nwm nauk pak yok, flotter en descendant 
(le courant de Teau) , descendre en flottant. 
J 

Vr^ A.tho*k (ann. Ati»(pc). Coudée. 

Vin thôk (ann. rilii>). Rebelle. 

V^ G. thcyn (kh. than). Cuve, ton- 
neau. 

Vfl ^Cr\ A. thœt tjak (ann. 
th^t tiét). Droit, sincère, véridique, vrai, 
honnête, convenable. 

V û^ tho'p [lA angl. dur]. Voir poy. 
Obscurité, nuit, voilé (ciel). 



Digitized by 



Google 



[the-thaun.] 



— «•( 208 )^^- 



^V C.the (kh. thè). Suffisant; soi- 
gner. 

-^ V^ C. them. Voir fAatJ^. Accroître 
augmenter. 

'^Vfl thet. Voir dAû. Disparu. 

*>V?T1 thet. Frapper avec une verge. 

-^ Vfl thet. Accueil, hospitalrtë; sé- 
jour, pays (?). — Aet biyaky donner Thospi- 
talité. 

^^ thai [th angi. dur] (ann. soi). 
Inviter, ordonner, envoyer (= ann. bièu). 
— ihai dut, envoyer un ambassadeur. 

^^y^ C. thaîm (kh. iMm). Accroître, 
augmenter. — thaiq^gaè C. (kh. ihhn tiet), 
ajouter, encore. 

^V^ thaih (ann. dêo). Raboter, 
équarrir, planer (polir avec la plane). — 
ihaih goMfpp, raboter une fourche de voi- 
ture. 

Oyr^ thaik (ann. thi). Forme, 
figure. 

^"^Tl thaiè. Railler (?), dire des 
gauloiseries (?). — fmè thaié, id. ; injurier. 

^ s?yl thait. Plaisanteries salées; 
gaillardises. 
n 

^V c. thô. Profond, obscur. — tho 
rothaky id. 

P 
^V thô [th angl. dur] (ann. s6). 
Destin, sort. — tho vah, id. 

'^V/ C. thou (kh. iho). Pot, soupière; 
grand vase à couvercle. 



V thôm [th angl. dur] (skt. soma 
((la lune?)). Lundi. Ce jour-là les époux 
ne doivent pas accomplir Tacte sexuel. — 
harëi thorfi, hurëi thom, lundi. 

^ VVl thon. Plateau. — ihon holà, 
plateau à bétel. 

n^y[ 9?">1 thon diè (ann. toV 
dich). Fermiers qui perçoivent Timpôt chez 
les tribus sauvages vassales de TAnnam. 

-^V^fn thot. Nom propre. 

n^Or^nn thau kaly (kh. thau 
ki). Patron de barque , maison de commerce , 
de jeu; entremetteur. 

^^"7 thauti, part.négat = kh. *oA, 

ann. hhong. Non, ne pas; rien, vide, 

vain, inutile, seul; pur, sans mélaoge; 
oisif, vide, à vide; faux, fausseté. — 
thavk min hû 0, non, cela n'est pas; thauh 
min, non certes, non. do>rn thauh, dire l'im- 
possible, ce qui ne convient pas. éanaih 
thauh, panier vide, nau thauh, aller à vide, 
les mains vides, dauk thauh, rester oisif; 
inoccupé, oisif, menn thauh, s'amuser sans 
rien faire, nu laê ûu mauh mœtai yâu thauh 
min, ûu ai hiiœê di montai 0, il dit qu'il 
considère la mort comme rien du tout, 
qu'il ne craint nullement la mort, pua^ 
thauh, mentir, biak saun thauh, vrai ou faux; 
le vrai et le faux, biak daUak ô thâu, thauh 
dahlak thàu rëi, je ne sais si c'est vrai et 
je ne sais pas davantage si c'est faux, iâ 
thauh, eau pure, rien que de l'eau, uran 
dauk thauh, homme encore célibataire, fille 
non mariée. 

S" ^ 
^y, y" C. thauù (jar. ffcon). Cou- 
teau, poignard. — èruh thaun, aiguiser un 
couteau, thaun arprà, serpe. 



Digitized by 



Google 



^ 209 )h^- 



[thann-th90>y.] 



^ V A. thaun. Baie, crique; grand 
plateau à bétel des cérëmonies. — ihauû 
panan «rla Baie du Pandanus?), nom d'un 
village à Parik (Phan Rf). 

^ Wl thaun C. Voir %auii. Et, avec. 

n^ 0/^ Q ^j^^p Voir muf. Corps, 
cadavre. 



^^TQ^Vn thaupbak [<A 
dur]. Voir êoupbak. Cadavre. 



ay%0<^ thaubat [(A angl. dur]. 
Laver, nettoyer (le corps). 

^V^ ihauv (ann. th(p). Saisir, 
empoigner, retenir, tenir en main, cram- 
ponner, se cramponner. — tnarai thauv huh 
Jb akauk dahlak, venir empoigner mes che- 
veux, ihauv dl iku lauoy nan, tenant le bu flic - 
tin par la queue, cramponne à la queue. 
thauv v(pk, retenir, arrêter, empêcher (de 
tomber, de fuir). 

^ n p 
n^^or^ thauvàhâ [rfc angl. dur] 
(ski. svàhâ). Exclamation rituelle. 

^^ A. thia, aphérèse de athia (skt 
ààyaf). Grand prêtre chez les Cams de 
TAnnam. 
p 

^C thiâ. Borne (?), obstacle (?). 

"v \ /i th|ak. Dépenser, débourser, 
débours. — ai thiak tabjak drap muk 0, ce 
n'est pas vous, dame! qui ferez la dépense. 

VO^^ thiap [th angl. dur] (kh. 
êlap). Voir sjap. Ailes (d'oiseau). — éik thtap 
poT^ ouvrir les ailes pour voler, pour planer. 

V V th|o*m. Voir çimn4 Siam , siamois. 

DICT. CAV-FRA?fÇAlS. 



VCVi thio'ù [ih angl. dur] (ann. 
xién). Oblique, incliné. 

J 
VO'Î^ A. thicyv (bahn. f«a). Voir 
«Mw C. Poudre à canon. 

^y*^ thçak (ann. ihoàt\ Voir çxiok. 
Retirer, dégager, dégainer, ôter, enlever, 
muer (serpent). — thwak yava, respirer, 
soupirer, thuak padœk C. , dégainer, tirer le 
glaive, thuak akauk tabiak v<pk, retirer sa 
tête. 

^"H thçat [th angl. dur]. Penser, 
avoir idée; inspecter, examiner, constater, 
fouiller. — nwrai thuat san, venir fouiller 
la maison. 

Vl^ C. thçan (kh. thum). Suffire, 
suffisant. 

^^ thQan. Consentir. 

VlQPi ^^m c. thçar haè (siam. 
l|jr ihura (t charge, fonction 19 ?). Une dignité 
siamoise. 

y^ry] a. th^lè (ann. thuy). Eau, 
climat. — thrcm thmé (ann. som thùy)^ les 
montagnes et les fleuves. 

y^^ C. thçun (kh. ««w). Jardin, 
parterre. — thuun m(pla, jardin. 
J 

^'^Tl thço'y \th angl. dur] (ann. 
xumj). Voir thruax. Favorable, facile, cou- 
lant; poussé par le vent ou le courant; selon, 
suivant; longtemps, le long de. — tagok 
thxw^ hraun, remonter le fleuve, ikws^ kram , 
le long du fleuve. 

J 
^Vi'Tn thço'y. Visiter, inspecter. 
— ikmy gin thuœy gauk, visiter la cuisine. 

tUrBIMBBIC SATIOKALC. 



Digitized by 



Google 



[thuoT-thraiy.] 

j 
"^tt^ th^lOT, pron. «woT (skt. s^ar). 
Ciel, paradis. — thjspv dhar (ski. svar + 
dharaf), l'autre monde; esprits célestes, gé- 
nies at^riens. praiifc thnoràhar, id. san thtiOTy 
catafalque. 

- V^O^. C. thuair (kh. thvè). Barque 
de rivière avec une maisonnelle en saillie à 
l'arrière. 



210 



M 



A. thra^L [th angl. dur]. Voir 
srahC. Droit, direct. — akhar thrah, carac- 
tères droits, écriture usuelle. 



i^ 



ÇV'n A. thrak (ann. Irâc, Iràt). 
Ordre, commandement. 



l^ 



^^0/^ c. thrap (kh. srap). Tout, 
tous. — thrap gof, tout, tous; achevé, 
fini. 

^ S) 

yVTI thrik [tA angl. dur] (bahn. 
çiprâi). Tirer, baisser. — thrik jrai, tirer le 
store. 

iV^^ thrin [th angl. dur]. Cf. AannV/ 
ffligature?». Embrocher, enfiler (des sa- 
pèques, des poissons par les ouïes, etc.). 
— thrin jen, enfiler des sapèques. thrin 
ikan, enfiler, embrocher des poissons. 

7 ^ 

Ck^Vi thrin [th angl. dur] (bahn. 

çœdri). Ronfler; gémir, se plaindre en dor- 
mant. — dih thriri, id. 



î^ 



fV ^ thrin (= thrin). Enfiler, em- 
brocher. 

(W7 A. thruh [th angl. dur] (stg. 
sorùh). Voir sruh C. Nid; bauge; litière; 
numérale des charrettes, des voitures, des 
pioches. — sa thrtJi hadam, un nid de 
fourmis, radaih sa thruli, une voiture, jaun 
dm thmh, deux pioches. 



î^'? 



Vf thruh [th angl. dur] (bahn. 
çùTO'). Couler, s'écouler, passer; baisser 
(eaux); tortr, tari. — ayuh thruh ^ longue vie. 



Iv,-^ 



thruh [th angl. dur] (bahn. 
çoTO*). Distrait, ennuyé, préoccupé. — thruh 
guh, préoccupé, impatient, qui ne peut 
rester en place; triste, morne. 



i^ 



fWn thruk [th angl. dur] (kas. 
fOTO'). Arc. 

(V;n, {y,^^^ thruk, thrup 
[th angl. dur] (bahn. pow, çàràp). Voir srup. 
Epuisé, tari; échapper au mauvais sort, 
épuisement du mauvais sort, cesser d'être 
sous une influence funeste; désaltéré, sa- 
tisfait, satisfaire. — mo>yah kumèi non lijan 
tœl thruk pojoy cette femme est certainement 
saine et sauve actuellement, thrup ma>Aû, 
thruk mœhuk, se désaltérer, apaiser sa soif, 
être satisfait, à son aise, mœffhaû apuëi titrup 
nuphùy il s'était assez chaufi*é. 



i'' 



.V)/ x$>j thruv, pron. thràu. Mêler, mé- 
îer (diverses espèces de graines). — 
thràu pamwluk, brasser et mélanger. 



hÂ, l^-^ thrî 
r J (bahn. çaraih ?). ! 



thrô, thrôh [th angl. 
Soc de charrue. — 



dur] 

thro lanaUf id. 

y^^ thro'^i [th angl. dur]. Longue 
vie, longévité. — ayuh thrfph, id. 

(va/1 'VÇ.Tl A.thro'n thîù«(ann. 
t(fn thùy). Les montagnes et les fleuves, le 
pays. 

(V^^ (V'^thro'vthro'v. Ono- 
mat. : bruissement, froissement. 

^ÇVn thraiy [(A angl. dur] (bahn. 
fOTë). Voir srai* Dette; être endetté. 



Digitized by 



Google 



—M^ 21 1 >«— 



[thraiy-daâ.] 



olvnn thraiy. Vœu. 

0lV"in, ^IVV^ thraiy, thraiv 
[th angl. dur]. Excès; déDorder (sans se- 
cousse, peu à peu), découler, inonder; 
surcharge, surcroît, foisonner, à Tenvi. — 
ià thraiy, Teau déborde (du creux de la 
roche), paok non mœbatth tathak thraiy phun 
thraiy dhan, ce manguier portait des fruits 
mars à surcharger Tarbre et les branches. 
pafkmjfy inonder, èiint dauk ka$iirâu thraiv, 
les oiseaim pûullent à qui mieux mieux. 

^(^7 thra«¥- Voir *ro>À A. Se 
changer, se métamorphosa. — dùpp saun 
padai tkrauhjian tarw^, le rizglutineux et le 
paddy se changèrent en maïs. 

^^Vn thrauk [th angl. dur]. Se 
secouer. — thrauk kà drëi, se secouer, se 
nettoyer en se secouant (oiseau). 

^y^ A. thraun (kh. sraû; ancien 
kh. sraû). Voir $rauû. Retirer de Teau (mort 
ou vif), tirer de Teau; repécher. — thraun 
tagok, id. 

^(V thraun [th angl. dur] (bahn. 
çorùà). Voir $rauà. Vivre, subsister, durer, 



rester; s'engraisser (bestiaux). — anok o 
tkrauiiy les enfants ne vivent pas, meurent 
tous. 

^V^^ thrauv [th angl. dur]. Voir 
srauv. Ramper (serpent). — ulà thrauv, le 
serpent rampe, thrauv tabtak, sortir en ram- 
pant. 

V^, (^n A. thryâ, tfarçak [th 
igl. dur] (bahn. jaro). Voir sruak. Raide, 
rigide, raideur; cérémonie où Ton invoque 
les prauk ou prauk patrà «t esprits des en- 
fants morts en bas âge qui habitent le corps 
des écureuikT). Elle amène la guérison des 
maladies. — dih thruak, litt. : se coucher à 
la renverse le corps raidi, être étendu le 
corps raidi : la' cérémonie d'invoquer les 
prauk. 



ani 



iv>? 



:>{fY \hr\k\Ùji. Voir (AruÀ. Nid. 

^y^ thryai [th angl. dur] (ann. hoài). 
Toujours, longtemps, sans cesse, continuel- 
lement, chaque fois; s*obsliner, s'entêter; 
exciter (?), défier (?). — pu<pë thruai, s'ob- 
stiner à parler. 



thruai 



l^on 



thruoy (ann. hoài). Voir 



V 



V da. Vingt-neuvième lettre de l'al- 
phabet. 

V da. Voir dah, dak, di. Non, ne, ne 
pas; là, eux. — dau, daoC.^ non. daurëi 
C, pas du tout dai{=daJb)C. y c'est cela, 
oui. da non, dana>n C, tous, rari da mm C, 
ceux-là. tiûoT èoh hai da o C, demander 
s^il se soumet ou non. da kiom, ne pas vou- 



loir, da khin, ne pas oser, nu da thâu, il 
ne sait pas. da (= di) thàu ù, ne pas savoir. 

V G. da (kh. to). Le, qui (appellatif, 
sert à composer des noms propres). 

V da. Écrit; image. 

V^, V^ daa, daâ. Prier, in- 
viter, engager, convoquer (divinités) [== kh. 



Digitized by 



Google 



[daar-dak,] ~*M 212 

afkèaii]; réciter, apprendre (cf. ar. iH da^â). 
— biauh daàpOêon, puis on invite le mattre 

de maison, daà il[a]mu (ar. aU)) réciter des 

formules magiques, formules magiques. 
daà hrëi kanal ëaffuëi C ; apprendre par cœur. 
karfuruai daà^ réciter, daà hatha ni, dire ces 
formules-ci. 

V^OD C. daar (kh. èhadr). Bouca- 
ner, faire fumer, sécher au feu. — daar 
akan di apuèi, boucaner, sécher le poisson 
au feu. 

y-^C^y^ daaiamô (skt dalmi?). 
Tonnerre, foudre. 

V C. dam (kh. tàm). Crampon, cro- 
chet. — baséi da$n, crampon de fer. 



V dam. Éteindre. - 
éteindre le feu. Cf. padatfi. 



padaifi apuèi. 



V dam (bahn. dàm). Jeune homme, 
jeune garçon; jeune. — ûu dauk darfi, il 
reste jeune, daifi dora, garçons et filles. 

V, V C. dam, dcm. Aphérèse de 
hudom. Charbon. 

V yO A. dam grù. Un prêtre de 
la caste royale sacerdotale. 

V^û/^ C. damnap (kh. umnâp). 
Bas-fonds (t). 

VXn C. damnuk (kh. Ummk). 
Conserver, garder, protéger. 

V^ damncn. Regret (?); tristesse (?). 
— damnœn ahauk, bière, cercueil. 

'iforU, VqFvI c. damno'ù, 
damnin (kh. twnnin). Marchandises, den- 



rées; négoce. — damnœti sùuit, belles mar- 
chandises, bons produits, daxfmin kak^ né- 
goce, marchandises, blèi da^ptiin, faire du 
commerce, acheter et vendre. 

• ^ 
V'y C. damnaun (kh. tomnon). 
Cours, lit (d'une rivière); il semble, il 
parait. 

V^O^ damnj[0'n. Voir (Iamo>nto>if. 
Henné. 

V^C^ c. damnio»m (kh. tàm- 
ntem). Mœurs, rites. 

V^/^ dambuak. Caisse à tabac. 
Wn. V^arn c. damrak. 

damrok. Pierre précieuse. — motèi brah 
damraky diamant. 

V^^^ damham. Convenance, dis- 
tinction. — datjJiarii saniio/r (kh. samnam 
samnuor) , id. 

Vf C. da^ = dak. Pas, ne, ne pas; 
exclam, vocat.; partie, restricl. — dah mu-- 
laûj dah nuplan, pas de pitié, dah ramuèi, pas 
chatouilleux, dah ga, lapa dah ga, affamé. 

V Y dah. Être, c'est; vois I voilà. — 
thâu dah, tU dah, savoir, c'est à savoir. 

V^ C. dah (aphérèse de hadah). 
Luire, briller, lumière, mèche. — dah pa- 
llia y mèche de lampe, apuëi dah, lumière, 
candélabre allumé. 

V^r^ dahka (ski. dukka). Malheur, 
peine, événement fâcheux. 

Vn dak. Voir da, dah, di. Il n'y a 
pas; ne, ne pas. — dak anit C, ne pas 
aimer; daksjam, pas beau, dak oh khm C, 
ne pas oser, dak gat, ce n'est rien, dak $ah 



Digitized by 



Google 



~^«^ 21 

C, pas propre, dak nau C, ne pas aller. 
dak hù dok j'ianC.^ insuccès, dak akhan, ne 
pas prévenir, dak payàu, incomparable; dak 
labik pamo>yàu, id. dak brëi ra thàUj ne pas 
permettre aux gens de savoir. 

V/l dak. Fréquentatif: chaque.. ., 
chaque. — ii dak y chaque, dak mœkmdaky 
chaque fois; dak m(pïam dak hû, toutes les 
nuits il y avait; nan marà dak harëi dak auû 
iù [thù) muk nan nau truh nan num dak harëi 
dak nai taluié nan tabiak, tous les jours, 
quand le vieux et la vieille étaient partis, 
tous les jours Nai Taluié sortait, dl dak 
harëi di dak ^, chaque jour et chaque 
fois, di dak ff(pû di rifi harëi, en toute occa- 
sion , chaque jour, chaque fois. 

Vr^ dak (kh. dak). Ranger, arran- 
ger, placer, empiler, entasser, construire, 
disposer par couches, par rangs, lever et 
placer, ranger, arranger, préparer; disposi- 
tion , arrangement. — polt çalau marai dak 
di nauk papan, lever le plateau, l'apporter 
et le placer sur Teslrade. dak patauru, en- 
tasser, empiler, dak halà, préparer le bétel. 
duh dak, saluer, padak kulan = nap kulan, 
construire une tour. Cf. danak, disposition. 

V /i dak (bahn. dak). Lacs, filets; 
piège. — dak pai, prendre au filet, padik 
dak, tendre le filet. 

Vn dak. Voir daksana C. Sud. 

Vr^^, Vr^fl dakalï, dakat. 
Voir dakhat. Faire laumône. — dakah da- 
khat, aumône. 

S) 

Vr^r^ dakik (mal. dikit). Peu, 
peu nombreux. — dakik te, très peu. bom 
hnak lasëi dakik C. , manger peu de riz. mœda 
dakik te, il y en a très peu. uran haléi mœk 
dakik, celui qui en prendrait peu, le moins 
(de poisson), yah te dakik, si peu ou beau- 



[dak-dan.] 

coup, dakik ganauh, un peu filché. hucA da-^ 
^'^ C, soldats en petit nombre. 

Vr^,^ dakuh (mal. dùhà). Une 
chaîne de parure, un ornement. 

"^nn, vnn, vr^n 

dakuk, dak^ak, dak^o'k. Tuaique 
blanche ouverte sur le devant que porte le 
Pô Adhia ou grand prêtre kaphir. — - ao 
dakmk, id. 

n 
y^^r^ dakê (bahn. ake; jar. Upke; 
hal. hakhe; sué t^goi). Corne. Cf. mœdakë, 
cornu. 

VDO^ C. daknâ. Voir dakçanS, 
dak$anœk. Sud. — daknà tisik, la mer du 
Sud. 

-/ 

Vn oTV) dak rabàu. Diables, 
démons. 

V/^^ C. daklan. Faire attention. 
— ah (aih) daklan, id. 

Vn^^i dakçanô (skt. dahitfâ). 
Sud. 

VnoT ^n G. dakaancyk (skt. 

dakfi^à). Sud. 

V-^T^^. V-n^n dakhat, da- 

khat (ar. JkiiSja çadakat). Voir dakat. Au- 
mône, charité, don, offrande. — dakhah 
dakhat, faire Taumône. dakhat drap ëaik, 
faire des, aumônes. 

j ^ 
V, V dan, dO'Ù (ann. dwng; atj. 
doi\; bahn. dm; bug. tàttm; kas. dwk). Être 
ou se tenir debout, rester debout, être 
dressé; debout. — daii tak nan, se tenir li. 
nu dauk dan, il se tient debout, dauk danpak 
jalan nan, se tenir debout sur cette route. 



Digitized by 



Google 



[daù-dadai^i.] 



^ 214 y^ 



mai dauk dan gik Hu, venir se tenir près de 
lui. dan maun vù>k, s'arrêter pour regarder. 

V G. dan (mal. bentafi). Tendre en 
travers. — daA du iâ, tendre dans Teau (une 
corde, une chaîne). 

y dan(bahn.dd(n?). Numérale; bout 
déficelle, de liane. 

V G. dan (kh. toû). Tige, pédoncule, 
pédicelle. 

V dan (aphérèse de hadaA). Charbon. 
Vy^ danan (mal. denan). Et, avec. 

V y ^ danan. Demeurer, rester. 

s> 
W^ danit. Exprime le doute, 
rimpatience, la colère : huml — danih 
mœkaiky ils se mordent pleins de fureur. 

S) 
Wa^ daîdn. Voir daniû. Mur(?). 

V^YTI danaiy, pron. ifcwii. Dette. 
— 9raiy daûaiy, id. 

VVl^On C. dangoul (kh. M- 
kul). Sombre, épais. 

V ^ V G. dan don (kh. daû m). 
Mât de pavillon. 



Vfl dat. Corps, 
corps. 



di daty dans le 



V 71 dat (aphérèse de adat). Permis- 
sion, volonté, personne, pouvoir. — dat 
phuat, id. laniœv dat, hors de la loi, contre 
les r^les. 

p 

V V dada ( jar. Awia; jav. dada; mal., 
sund, dâda). Poitrine. Cf. tadà. 



V V G. dadam. Voir datu^ Jeunesse 
(mâle). — purusak dadaïqi^ jeunes hommes. 

VVVi G. dadan (kh. umtùh). Haler, 
faire avancer. -^- dadan rahik, haler un ra- 
deau. 

V V VI dadan. Dadan, nom de pays, 
au sud de Bhok Cam. 

W G. dadim (kb. tatim). De front, 
à hauteur. — kayàu dadi$ii g(pp, arbres de 
front , sur la même ligne. 

S) 
W^ dadin. Mauvais moments (?). 

p 
vV/ C. dadû. Desserrer, adoucir. 

VWr^ daduk. Voir (oJtiA:. Pousses, 
rejetons. 

VWOn'G. dadjay (kh. tanten). 
Répéter, répéter sans cesse, apprendre par 
cœur. — dadiay akhar (kh. Umten aksar)^ 
répéter, étudier en répétant. 

j 
VVin G. daduo»! (kh. totuo/). Re- 
cevoir, accepter, prendre, recueillir. — da- 
duiA gi^fy accepter mutuellement. dadwA 
êauh, recevoir la soumission. 

V(wn G. dadruk (kh. toirrfO. Va- 
ciller, branler. 

D'a/^Q/^ dadap, dado'p, dadaup, 
fréquent, de dof. Caché, secret; se cacher. 
— dar bi dadof, enfouir, cacher, faire dis- 
paraître, dadaup dap, se cacher. 

V^9^7 dadai^. Détente (d'une 
arme), gâchette. 



Digitized by 



Google 



215 )•«— [dan-daniJ^.] 



V ^ dan. Punir, châtier. — dan 
duhy id. 

V^ dan (bahn. doii). Exposer, 
placer, tourner vers; étendre. — ion ià ta- 
kuih', expose à la rosée, dan dï padiak, ex- 
posé à la chaleur du soleil, dan di hujan, 
exposé à la pluie, dan jamuk, exposé aux 
moustiques. 

Wl dan (kh. iàn). Tous, en foule, 
en nombre. — di dan, tous, en foule, beau- 
coup, de toute espèce, dijan di dan, tous(?). 
di dan aikur {asur) A., les êtres, les ani- 
maux. 

V ^ dan. Animal ou monstre marin. 

V ^ C. dan. Voir khanan. Pterocar- 
pus indicus (Diptérocarpées) ; [ann. cây hûng 
dông, kh. thnan], — phun dan (kh. dim 
thfian)^ id. 

V^ C. dan (kh. tan = skt. dâna). 
Don, aumône. — brëi dan, faire Taumône. 

V^ G. dan (kh. tan). X temps; 
suivre à temps; marcher sur les talons de 
quelqu'un. — drah dan, suivre vite; ôh dan, 
n'être pas à temps. 

V ^ danâ. Barringtonia speciosa 
LiNN. fils (Myrtacées), butonic; (ann. bàng 
nw&c; kh. tordâ), 

V^r^ danak (dérivé de dak par 
infix. nasale). Ordre, disposition, arrange- 
ment; couche, pile, paquet, paquet de 
feuilles de bétel. — dak jûpû dua danak, 
mettre, disposer sur deux couches; dua da- 
nak haià, deux paquets de bétel. 

V^r^ danak. Mer, océan. 



ySf-^T" danakha. Voir danukha. 
Peine, souci. 

V3|f ^ danan. Tous, tous ceux-là. 

yO^O/^ C. danap. Voir danak. 
Ordre, arrangement, disposition; ensei- 
gnement, tradition, cérémonie. — ianap 
patrip, cérémonie de la purification des os 
restant après la crémation, danap halà, un 
paquet de bétel (de 9o feuilles générale- 
ment). tnù>y<d ni tuëi danap, parler avec mé- 
thode, avec suite; s'exprimer clairement, di 
nupda danap, indocile. 

yo^o/^ G. danap (kh. trtmâp). 
Tapis déroulé, tapis étendu au-dessous de 
quelque chose. — biar danap (kh. tâp tro- 
nâp)^ id. 

y^oP. danar. Glissant, gluant, 
glisser, glisser entre les mains. — danar 
tanin, glisser des mains. 

V3|fCn danal. Bol (pour les obla- 
tions). — danal pariak, bol d'argent. 

s> 

V^ G. dani. Voir danan/ A. Bruit, 
éclat, fracas, son; bruit du bouillonnement 
de l'eau; bruit, rumeur; connaissance (?), 
nouvelle (?). — danirayak, bruit des flots. 
dam dr(f>h jala^h ^k sa, bruit semblable à 
l'écroulement d'une montagne. 
Si 

V^ G. danim. Planche, paroi (?). 
— danwfi ahauk, cercueil. 

V^^ G. daniJ^. Voir dih. Semis, 
jeunes plants de riz. dih jwn danih, faire un 



semis. 



V^^ daniJ^. Voir danih. (Mot qui 
exprime le doute, l'impatience, la colère.) 
Huml 



Digitized by 



Google 



.] -^^ 216 



Vyy danin (bat., day., mak., 
mal., sund., tag. diûdin; sué doU), Mur, 
cloison; talus; paroi. — danin èœh, paroi 
de la montagne, daniri haluk, cloison en pisé ; 
mur de terre, danin san C, cloison de case. 
san lô dora alah daniri C, les cloisons 
s'effondrent dans la maison où les filles sont 
nombreuses. 

VX7 danu^ {duh + infixe «). 
Voir duh. Peine, faute, châtiment, châtié, 
coupable, en faute; larmes; procès, «iffaire. 
-^ uran danuk, criminel, mœkdanuh, punir, 
châtier, danuh khak, faute; danuh khap, 
bien(?). ianoh non ïo danuh, cette terre est 
féconde en procès (en mal). 

V^-^T" C. danukha (dérivé de 
dukha par infixation nasale). Peine, souci. 
— ayap kà hulun nan paMh danukha hulun 
haiy ayez pitié de moi, délivrez-moi de tous 
mes soucis. 

V ^ danô'. Bruit, renommée. — ha- 
mit danO», apprendre par la renommée. 

V^^, V^i^ dano'lj, danôh. 
Voir doh. Violent, ardent, irascible. — 
damph hâtai, très irrité , très vexé. 

V^ G. daûO'ù (dérivé de dG>û par 
infixation nasale). Arrêter, planter, fixer; 
mouillage. — danœii ahauk, iaire station- 
ner les bateaux; établir une station. 



VQ^ 



nommée. 



dano'ù. Voir damnj. Bruit, re- 



y^ O^ dano'ù çai. Laid, vi- 



lain. 



V^ V3^ dano*mo»n. Voir damo^. 
Regretter. 

V^On, Vaf^nn dano'y. da- 



nôy. Bruit; fracas; son; retentir; résonner. 
— danfpy krain, froissement, bruissement 
du pagne pendant la marche, dananf brup 
brup, bruit confus, brouhaha. dan(py krap 
krap{kraip krap), entendre krap krap, des 
craquements. danù>y hagar, bruit du tam- 
bour, danonj phau maHi, biniit du canon, de 
la fusillade, danay gruirn mœnim, le bniit du 
tonnerre retentit. dan<py çap rabuk [a cm, 
le bruit de tempête, de l'inondation, mfphii 
kham danœy nau, le bruit se répand. 

yn^, VX^ danau, danuv 
(bahn. domâu; bal., sund. danu; bat. dano; 
day.-binj. danum; day., mal. danau; jav., 
kawi, malg. ranu; nias dano; bis., lamp., 
tag. danao). Étang, lac, mare, flaque d'eau; 
trou , mare à bufBes. — gr(pp danau, tous les 
trous h buffles, danau halin, Tanlinh, nom 
de lieu. 

V^^/^ danauk. Voir dauk. Lieu, 
séjour, endroit, siège, résidence, demeure, 
habitation ; demeurer, habiter. — dauk ett 
danauk, demeurer en ce séjour, danauk di 
hâtai, qui siège dans le cœur, san danauk C, 
demeure, habitation, demeurer, danauk nu, 
sa demeure, bak san bak danauk A., plein la 
maison, di danauk, au lieu. 

yn^or-^ C. danaup. \oir danap. 

Ordre, disposition, arrangement. 

VWn C. danjal (kh. tomnâl). 
Arrêt, gêne. 

V^iTl, V^TI dançaè, da- 
nçci. Dard, aiguillon. 

V^Vr^ C.dandik(8kt.«/«?.(/a?). 
Culpabilité; châtiment, punition. 

V ^^ G. danran. Cassia alata Linn. 
(Légumineuses), casse à gousses ailées 
(ann. cây muing xwt làt; kh. daiihet tes). 



Digitized by 



Google 



^ 217 )h 



[dap-damo'n.J 



VûT-^C, V<^ A. dap.do'p 

(bahn. (hp). Fuir, se cacher; cacher, dissi- 
muler, couvrir. — dadap dap, dissimuler, 
cacher aux regards. Cf. padap, padap. 

V'^C, Vû/^ A.dap.do.p. 

Inonder; atteindre; loucher, palper. — dap 
hjtaëj submerger; dap laruph, lâter, palper. 

Vû^, Vû/^ C.dap,do>p(kh. 
tàp). Armée, fort, forteresse. — alah dap, 
vaincu par Tarmée. scm dap. (kh. ê(pn tàp), 
rempart des Iroupes. dap mesuh, Farmde 
combat. 

V ^^1 C. dap = yap. Compter, énu- 
mérer (langue écrite). 

^Q/^ C. dap. Voir danap. Arran- 
ger, disposer, préparer, ranger, planchéier. 
— dap nauk g(pp (kh. damriep Up knà), 
placer les uns sur les autres, dap danap (kh. 
riep robiep), préparer, danap dap, ordre, dis- 
position. 

V<^, -/û/^, VV" dapâ. 

dâpâ, dapâ (mal. depa). Brasse. — ïah 
dapâ, s'étendant à une brasse. 

V^^, V<^^ dapwo'l. 
dapçal (bahn. t(pp6l). Groupe, bande, 
foule; compagnie (d'oiseaux); en société; en 
groupe; en foule; en troupe; en masse. — 
sa dapuœly une troupe; dapuœl hdaun A., id. 
uran dapud C, une foule d'hommes, (la) 
foule, dapwpl pwA, par groupes, en foule. 
hu panauk hu dapuœl, en société, en foule. 



fermer. 



G. dab (kh. top). Boucher, 






:y>V'^^"r^^ dabaiiiiâyat(ski. 
dna -{- nayaf). Gardiens des portes infer- 
nales.' 



W)C1 C. dabul (kh. UrnipiU). Vert, 
frais (?). 

VVW^ dabura^=Jfca«a/. Se sou- 
venir. 

WCn, vV<>a/n c. da- 

biak, dâbiap {da -j-bjak = é biak). Pas 
vrai. — dab'tak 0, ce n'est pas vrai. 
r 
VWn G. dâbjak. Voir tabiak, 
tubiak. Sortir. 

Wl^ G. dabuan (kh. tampwm). 
Une tribu sauvage. 

yy^^ daman. Voir dan. Peine, 
difficulté, difficile, pénible. — han daman, 
diffi'cile. 

V^^, C^X'^ daman, fia- 

man (ar. CtJijf ^WJamon?). Anciennement, 

jadis; antiquité. — moni dihlàu daman muk- 
këi, jadis au temps de nos aïeux. 

V^Cn damai (bahn. tœmœl). Ému, 
troublé, mal à l'aise; distrait, préoccupé. 
— khaldamaï, silencieux, stupéfait, ahuri. 
khal damai dalaffi hâtai, tourment de cœur. 

V v2v dami (bat. dami; jav., kawi, 
mal., sund. demi). De, depuis, par, aussitôt; 
il y a. 

W^ dmïO% =- adamœh. Splendeur, 
éclat, magnificence. 

W damO'ù (bahn. tœmôn). Crête 
(de coq). — bauh damœii mœnuk, litl. : crête 
de coq, fruit rouge du Pedicellia oppositi- 
folia (Sapindacées), couvert de protubé- 
rances et ressemblant au litchi. Cf. kh. phh 
se màn; ann. frai irwvng. 

W^. V^,^ damo'n. damôn 



Digitized by 



Google 



[damo»n-darab.] — m^ 218 

(bahn. tamom). Regretter, regretter vive- 
ment. — damom ai khn I^n, regrettant de 
le manger, pô damcm, seigneur des regrets, 
laïque qui garde la maison mortuaire pen- 
dant la crémation. 

W3«fl damo^n. Voir datnan y dimcm. 
Jadis, antiquité, origine. — mom damom, 
mcHi damom mcHi daUàu, de jadis, d'autre- 
fois. 

s> 

W3^%^ C.damo'nin(kh. tomnôi). 
Marchandises, denrées. 

W^ G. damo»nO'n. Voir danoU. 
Planter, flxer, faire stationner les bateaux, 
créer un port; marchandises, denrées. 

ncy, damcnôy. Consultation juridique; 
prédiction, prophétie. 
J 
VW^C^ damo*n|o'n. Lawsonia 
alba LiNif., L. inermis Linn. (Lythrariées), 
henné (ann. mong tay; ]âï.prapen). 
^=^ 
V V6 G. dam^ëi. LenL — mndamuëi^ 
longtemps; lent; lambiner. 

WJ/ dayan. Usage, destination. 

V-ro/-^^ yn-pon G. da- 

yap, dayaup (bahn. iwp). Voir dayof. Cré- 
puscule. 

VX^OD dayar. S'envoler, prendre 
son vol. — poir dayar, id. 

VOC dayàu. Voir yàu. Saisir des 
deux côtés, embrasser. — talëi dayàu, corde 
du joug (qui embrasse le cou et s'attache 
des deux côtés); sous-gorge. 

y^a^^ V 'TTû^ A. daycp, 

diyo'p (bahn. iwp). Voir dayap. Entre chien 



et loup, crépuscule; cérémonie pour amener 
la guérison des maladies. Elle se combine 
avec le thruà {sruak) et dure une nuit. — 
bruk dayof, première veille, mœn dayof to>l 
hadah, du crépuscule à l'aurore. 

VûTl dar (rad. dor). Enterrer, en- 
fouir, recouvrir de terre; creuser, planter 
(un arbre). — dar dhit, enterrer, labik 
dar, cimetière, nan mom adëi mon^i mom dar 
amo>, lorsque son cadet revint de l'enterre- 
ment du père, buh dalatjfi loban il kà dar o, 
l'ayant mis dans la fosse et pas encore re- 
couvert de terre. 

VoTl dar (bahn. dàr). Tour, autour, 
tout autour; pourtour; tourner, environner, 
entourer. — dar drëi, entourer; mettre au- 
tour de soi ; ceindre, dar vo»k, détour, dar 
mom alà, mettre sens dessus dessous, re- 
tourner, dar tau hanuo»k C. , tourner à droite. 
tawfi, dar, tout autour, klâu ^o»A dar, trois 
tours, trois circuits, dar yap C, tourner 
autour, en toute région, dar dth, tous les 
points cardinaux, le tour d'horizon. 

VttM G. dar. Recevoir, contenir. — 
dar là C. (kh. ron twk), ^out; gouttière; 
chenal; conduite d'eau. 

V ûT dara. Signe vocalique analogue 
au baà èho> khmèr. — dara sa, le dara 

simple 1 , ^ =e, o). dara dua, le dara 
double (^•=0*/. 

VûT, VqP dara. darâ (mal. dàra 
= skt. dâràh). Vierge, fillette, jeune fille. — 
datfi darâ, garçons et filles, ranath darâ açit, 
fillettes, bak darâ, jeunes filles nubiles. 



VûT^ darah (bah. daro; bis., tag. 
dogo; bug. dara; day. daha; jar. darah; jav. , 
mal. dârah; khfi pi, rad. eràh; mak. rara; 
malg. ra). Sang. — ûap jjjoA ralaw dara^f 



Digitized by 



Google 



-^^ 219 >«^^- 



[darak-dala^.] 



créer la chair et le sang(?). dtupë darah, le 
sang coale. iarak dœp alaun, le sang inonde 
les plaines, darah riyà, le sang menslruel. 
lahik darah, disparition du sang, cessation 
des règles, ménopause. 

VûT/^ darak. Mer, pleine mer, le 
large. 



VûTn darak. Marché. 
rak, aller au marché. 



nau aa- 



VûTn^ darakçà {da + rakça). 
Qui garde. 

VoTVl, VûT daràn, darân. 
Litchi, œil de dragon. — phun Umgan darâh, 
Nephelium longana (Sapindacées), longa- 
nier (ann. cAy vhàn). 
r 

Vûfû/^ dârap. Construire, édifier, 
faire. — darap raban, faire un pont. 

VoT'ïîr C. daramœn (kh. xhmxn). Si- 
lencieux. 

V/û^fl C. dârâhit (cf. mal. 
i&irAâia = skt. drohaf). Misère, misérable. 

VqTû^^^ c. daraho'ù (kh. (ra- 
hvHi). Rugir; rugissement. 

VoT dari. Prostituée. — ma dasfi, 
id. Aôji^Aûm dari fo, tu n'es qu'une prostituée 
de métier. 

^> 

VûT dari (skt. darî, cavité, caverne?). 
Une divinité à Panran. — pô yan dari, 
déesse de la maladie, habite les cavités, 
les grottes, les antres ou les fourrés ; à Parik 
elle guérit la fièvre infantile. 
p 

V^qT darô (mal. harap). S'accrou- 
pir, se prosterner. — daro kukul^, se pro- 
sterner, se coucher à plat ventre. 



V^qP daraun (mal. M), Arche à 
roues, coffre, armoire. — kaènœt daraun, 
une espèce de crachoir. 

<^ 
Vû^ G. darçôi, ipron.darué==daruai 
A. Épine. — daruéi iUU, épines épaisses, 
épines qui s'enfoncent, daruëiklap, l'épine 
pique. 

V^ofl A. dardai (bat., mal. dari; 
jav. ri). Epine. — daruai sa baik, une épine. 

Vn G. dal. Sentir bon. 

Vn G. dal (kh. toi, tàl). Appuyer, 
placer contre, étayer; résister; arrêter, 
barrer; barré; à bout. — dal gop, ap- 
puyer; se barrant, jalon dal, impasse, dal 
akal, à bout d'intelligence. 

Vn A. dal. Tube à chaux. 

V-C^ dalam (bahn. hm; èuru, day., 
hal., mal. dalam; jiw. Wam; jav. dalem; sed. 
do>lâm). Dans, dedans; à l'intérieur, inté- 
rieur, interne, en dedans; profond, pro- 
fondeur. — hû daloffi hû hakauk, avoir de la 
profondeur et en avoir peu (par places), di 
dahffi tùm, au fond du cœur, tamù» dala^ 
$aÂ, blaufi dauk dalan^, entrer dans la mai- 
son et y rester, dalafg^ hbaih vc^k di kû tnaio, 
de plus il n'est pas venu; iâ dalam C, eau 
profonde. 



tissée. 



dalah. Sorte de coiffure 



VC^^ dala^l. Quantité, amas; da- 
vantage, plus. — dalah Jk, plus de. dalah 
di pak pluh uran, plus de quarante hommes. 

vr^7, vr^t' ^'^t da- 
lah, dila^, dula^ (bis. , bat. , tag. , dUa; 
bug., mi^. Kla; day. jela; jar. d(ylah; jav. 



Digitized by 



Google 



[dalak-davan.] — «K 220 

naukau ilat; jav., mal. Udah; khâ pi ek; 
malg., nias kîa; marq. eo; cf. Bl. T i65 c). 
Lan{;ue (organe), langage; frange, bordure, 
liteau; surface, le dessus, Textërieur; belle 
étoffe pour les vêtements des prêtres. — 
mipgrujujm dciah sa tatnompajS, ayant appris 
dix mille langues, dulah tasik, surface de la 
mer. patau nau di muk dalah tasik, le roi 
navigue sur la mer. 

vc^n, vrin c. daiak, 

dallak. .Voir dahlak. Moi, votre serviteur. 

V-C^ y C. dalanan. Grande espèce 
de pavot dont les feuilles passent pour anti- 
herpétiques (ann. là muing trâu ou cây 
muàng trâu; kh. hanhht), 

y^û/^ dalap (kh. tmlàp). Cactus 
[ou Opuntia) ficus indica (Cactées), cactier, 
pommier -raquette (ann. h^ng, cây .Itpôn 
hàng). — bauh dalap, pomme -raquette, 
figue dinde, figue de Barbarie; fruit du 
cactier. 

VC^ 0/^^ 2f\ dalapan , dalâpan , dali- 
pan (mal. delàpan, dulàpan; jslt, dopan). 
Huit. — dalapan baûun [banuun)^ 8^ nuit de 
la première moitié du mois lunaire, dalapan 
klatn, 8" nuit de la seconde moitié du mois 
lunaire. 






-■ çaKk. Une fleur. 



VC^ dalim (skt. dàUma). Punica 
granatum Lirn. (Myrtacées-Punic^es), gre- 
nadier (ann. cây lum; kh. tàtim). — bauh 
daliniy grenade (ann. trài Iwu; kh., phlè 
làtim). èëi dalifn, nom d'un génie à qui Ton 
sacrifie pendant la saison sèche. 
S) ' 

VC^C^ c. dam (ar. JJ5 dahl 
«T guider). Textes, textes sacrés, langue des 



textes sacrés. — daUhadtPSy d. hudo>s, d. 
hudihy la langue (de la collection) des tra- 
ditions (ar. eoJN^. hadu)^ la langue écrite 
des Cams musulmans, Tarabe du Coran 
et des hadîs. 

VOr^n dalukal (mal. dahulu- 
kala). Récit, légende, conte. 

VX^ c. dalàu==dt*fôtt. Avant, au- 
paravant. — yûMl daiàu^ être avant. vMni 
dalàu, avant, auparavant, jadis. 9ah nàu da- 
làu, tu précèdes. 

V^r^, V^r^ c. dale, dalei 

(kh. ionle). Pleuve. — dale ribàu, Tonlé 
Ropou , un fleuve au Cambodge. 

V-^C^ dale (bahn. tamey). Les an- 
ciens. — 9unum dale, id. 

^Or^ c. dalauk, dalauuk, da- 

louk. Nausées. — dalouk èabuèiy dalauk tal 
auk, nausées; d^oût. éaéhap dalouk, répu- 
gnant, dégoûtant. 

Vr^On daliak. PeUte vrille. 

Vr^O, Vr^Oi dallim, daUôm. 
Voir dali$r^. Grenade, grenadier. 

dalçon, dalçan, daluo*n. Favorable, en 
faveur; favoriser, pousser; suivant le cours 
de Teau. — dahon ià kraun C. , au courant 
du fleuve, m daluom, anin daluom A. = id 
bandûiy anin bandoi C, eau, vent favorable. 
J 
V -C^^ daluo'n. Glaner pour vivre. 
— daah daluom, id. 

V xÇk davan. Voir gavaû. Tournoyer, 
faire tournoyer. 



Digitized by 



Google 



V vÇ^ davan. Un Melaoorrhea, arbre 
de la famille des Anacardiacées(?)[ani]. 8(pn; 
kh. krwl]. 

V^ davëi. Esprit de chicane (?). — 
fflëi davëi, id. 
J 

'y^^fn davo*t(ar. 5jb rfômiéi). Da- 
vid. — nahx davœt, le prophète (le roi) 
David. 

V^^'a/I C. dahan (kh. tàhàn). 
Soldat. 

Vy^ dahrâ. Voir tlarâ. Jeune fille. 
— <o>I brok dahrà, à la nubilité. 

Vû^ dahla. Je, moi. 

yoryf^ dahlak. Je, moi. — Jrëi 

dahlak, moi-même, dahlak ci dœffiy je dirai. 

V^, '^^ A., Vû^ C. 

dahlàu, dilhàu, dahlàun {=- dahlâu): 
Jadis, de jadis, d'autrefois, auparavant, 
avant. — dahlâu saun hudëi, avant et après. 

V, V di, dï (mal. ri; stg. di). Pari, 
locat., abl., instrum., fréquent.; signe du 
comparatif et du superiatif : à, de, en, 
dans, entre, parmi, sur, près, par, contre, 
encore, seulement, mais, envers, sans cesse, 
plus, etc. — dl kam dahlak, h ma ceinture. 
Jk tuk tijuh, h la septième heure, dauk di 
saû, demeurer à la maison, di palèi, au 
pays, di takai, au pied, di dai, au cam- 
pement, dx kroh jalon, au milieu du che- 
min, dauk di tian, au gré, à la guise (litt. : 
au ventre de), m^k anok di tanin hudupp, 
prendre le fils aux mains de l'épouse, mœ- 
tian kayuà mornum iâ di tah nan min, elle 
n'est grosse que parce qu'elle a bu de l'eau 
de cette roche, ëul^ karah di taniny ôter la 



221 ).«^— [davan-di.] 

bague du doigt, ahih asur bupp di glai abih 
mo>ta ëijim di glai, tous les animaux des fo- 
rêts, toutes les espèces d'oiseaux des bois. 
dahlak tnalàu di uran lo, j'ai grande honte 
des gens. huo>ë di rimaun, craindre le tigre. 
du(pë di kalùi, fuir la rébellion, di klah di 
lahik ô, les pertes ne sont pas évitées. m<pdG*1f, 
di dih tagok, se réveiller et se lever, liman di 
drëi, fatigué en mon corps, dahlak gabak 
di palak takai po j6, je me suis confié en la 
plante des pieds de votre seigneurie, di alà, 
en bas, par terre, di alàphun, sous l'arbre. 
ga>k di ta, s'enfoncer dans l'eau = se noyer, 
noyade, tuh jà di pâlit, verser l'eau dans 
la baignoire, khuai di èuah, agenouillé 
dans le sable, di nauk, sur. blauh Au dik di 
naukphun, puis il monta sur l'arbre. (A nauk 
tauû, sur le mirador, dih di apuëi, coucher 
auprès du feu (*= accoucher); allusion à 
l'usage indo*chinois d'allumer un feu près 
des parturientes. morai dl jalan, venir par 
la route, apan di tanin, tenir par la main. 
mœhit di panraun jabol, être entendu par les 
officiers, paun di ro>k, retenu par les herbes. 
ganaun di nu^ furieux contre lui. halèi ai 
rimaun kw>n nap habar di gr<pk nan di hù ira 0, 
quant au frère tigre il ne pouvait plus rien 
contre ce vaulour. klak di maik ûu atauû nu, 
éviter que sa mère ne la batte, tapai di ai 
ûu, mieux que son frère, bhak di, hem di, 
pins que. itor biak di, plus bas vraiment 
que. dl kâ, pas encore, di kà wl o, pas encore 
arrivé, dl abi^, plus que tous. j?ratm di praun, 
grand entre les grands = très grand , exces- 
sivement grand. eJttiran, parmi les hommes. 
tok di, seulement, mais, dahlak di hû l^h 
nu tok dl ai akhan dahlak vipk min, je ne l'ai 
pas vu, seulement ma sœur atnée m'a pré- 
venue, di dahlak, envers moi, à mon égard. 
dom di, ne [faire] que. (iof^ di nau, aller sans 
cesse, doffi di dauk hia, pleurer sans cesse. 
nu nau di ala di truh d, il ne pouvait plus 
descendre, ham di ham, bluak di bluak, de 
plus en plus, tant et plus, tak di kal, 
lorsque. 



Digitized by 



Google 



[di-dindannô.] 



-^ 222 y^- 



V, V di, dî = «, «*. Ne, ne pofi. 
— di hû o=oh kû 0, il n'y a pas, on ne 
peut pas. di bak o, pas plein, di dhU 0, ne pas 
disparaître, dahlak di thâu 0, je ne sais 
pas. di donfi tabfak kà uran 0, n'en parler à 
personne, dt khin nau puϑ 0, ne pas oser 
aller demander, di hagaik 0, ce n'est rien, 
cela ne fait rien, di kà UpI o, pas encore 
arrivé, ûu paA di kà hû 0, il n'a pas encore 
pu entendre. 
SI 

V C. dim. Juste, égal, pareil, sem- 
blable , comparable , pair, appareiller, attelé ; 
seulement, ne. . .que. — dw^inî, en ce mo- 
ment-ci. diqi non. en ce moment-là. kayàu 
ditfi gof, arbres de même hauteur. kw>k dnii 
ta kàu, n'attendre que moi. padiffi, com- 
parer. 

S) 

V Y ^ {ski. diç). Région, lieu, point 
cardinal; l'horizoD, l'espace. — dalapan 
dih, les huit régions, dar dih, tous les points 
cardinaux, le tour d'horizon. 

S» 

V Y di^. En, là, là-bas; voilà, voici 
(début de phrase); parce que. — gani 
gadik, là, Ih^hfks.padili, id. dih hûmipn» G., 
parce qu'il y en a quelques-uns. 

S> 

V I di^. Semer. — dih padai, faire 
un semis de riz. 

Vn G- dik(kh.ftiit=p«lirfufciAa). 
Peine, aflSiction, douleur, malheur. — dan 
diky culpabilité et châtiment. 

Vr^oH dikar (mal. Ahar, Màr). Se- 
crétaire, employé. — krah dikar, id. 

S) S) 
Vr^n dikik (mal. dikit). Voir 
dakik. Peu, un peu. — lo hai dikik, beau- 
coup ou peu. 
S) ^ 
Vr^r^, dik»o*. Voirdoiba*. — 



Tunique des prêtres. — dikuœk, la tunique 
Uanche des prêtres (baçaih). ^ 



vbr^r^ 



Heureux. 



Vfn dit. Voir dhit. Perdu, diaptra. 

S) 
Vfn dit = kajap. Sûr, sûrement, 
vraiment. — dit diyà, prospère, favorisé, 
heureux ; pays, royaume. — ditdï diyà, nom 
d'un village èam. 

VV^, ^V^ didan, didan. 
Beaucoup, en foule. — didan didan, id. 
ahah didan, tous, toutes espèces, didan asur, 
animaux, ensemble des êtres. 

W^ didan. Menaces suivies d'ef- 
fet; paroles efficaces. 

S) <^ 
W diduëi {kh.titui). Scops sticlo- 
notus Sharpe, hibou (ann. conhù). 

S) p 

V W didhjâ. Au delà de toute ex- 
pression. 

S) 

V ^ C. din. Arranger; arriver, pré- 
parer. — yof din, compter et préparer. 

S) 
V^ c. din (skt. dina). Jour, jour- 
née; moment, instant — din hurëi, mo- 
ment de la journée, di din hurëi, un jour. 

S) 
V^ c. dinah (ar. ^^ denas). 
Qui n'est pas en état de pureté légale, im- 
pur, souillé; souillure; mal agir. 

VOrnr diniyâ. Pénible. 

V^ dîno» (skt. àna). Affligé; trou 
blé; triste. 

dindaimô, dindanô. Caverne. 



Digitized by 



Google 



V'a/r^ 



dinçâ. Ne, ne pas. 



Vû>^ G. dip (skt. deva). Deva. — 
dip parânawfi {s\ii, deva -{- pranàma) , devas 
adorants. bait(^ dip paranaum (kh. phkà tép 
pranàm)^ fleurs (= ornements en forme) de 
devas adorants. 
9> 

V ^ V dîbai. Nom d'un roi rejeté de 
la Chronique. 
S) s> 
V^n G. dimik. Clair, éclaire; 
lumineux; brillant; distinct. 
S) S) 
W3<fl G. dimin. Jadis, autrefois. 

VVQ^, V^Q/1, VWOf]^ 

V viv'3(n G. dimcn, dimô*n, dimin, 
damo*n. Jadis, autrefois; ancien temps, 
antiquité; origine; royal. — nw>û dinwm, 
de jadis, d'autrefois, palëi ditium, pays 
d'origine. 
S> 
Wyi G. dimo'n. Voir damom. Re- 
gretter. — dimom kaUh, regretter par ava- 
rice, dimom prSn, regretter les efforts. 

vIT" diyâ (skt. <Iâya). Donner, don. 



diyâ. Ce monde. 

karo. Prospère, heu- 



S> P 

V^'ir diyâ 
reux,fort. 

V Or^ diyâ (arab. ^1^5 diyâr). Pays, 
royaume; nom de pays. 

viT" G. diyan. Servantes, filles de 
service. 

y 0^ diyan. Planer. 
s> ^ 

V T' diyan. Nom propre. — diyaû 
kailà, d. kalà, nom propre. 



h^ 223 ).M— [dinçâ-du.] 

diyap, diyo*p. Voir dayof. Crépuscule, 
commencement de la nuit. — kàu mai mom 
diyap, je viendrai à la nuit tombante. 
S) a/ 

V 1/ diyo'ù. Choisir; beau, de choix. 
S> 

Vn dil. Mer. 

S) • 
VC^ dilam. Voir dalam. Dans. 

V-^ Y dilab- Voir dfl/oA. Langue. 

vC^ dilan. Haute futaie. 

VX^oTl dnir. Raison, intelligence, 
connaissance. — tubjak dUir, connaître, 
avoir l'âge de raison. 

S) ^ 

V ^î G. dilàu. Jadis, avant, aupar- 
avant. — mœn dilàu, jadis, autrefois, minu^ 
luœr m diïâu, boire cette eau avant. 

Vû^Q^ G. dihan (kh. tâhàH). 
Guerriers. 

V ^*^ dihlàu. Originairement, avant, 
auparavant. — kalibak dihlàu C, marcher 
avant, dihlàu di diUàu, de jadis et jadis. 

<^ 

V G. dôi (kh. tei). Sacoche, besace, 
fardeau porté à la manière d'une besace. — 
bak déi (kh. tpâi tei), porter la besace, 
porter la besace en bandoulière. 

V G. dôi (aphérèse de hadëi). Après. 

SÇ G. du (ann. doc). Harpon. — sa 
sauii du, harponner, piquer avec le harpon. 



V/ du. Rariolé. 
riolée. 



éùpv du, natte ba- 



Digitized by 



Google 



[du-duk.] —M 224 

V^ C. du. Voir duni. — du ni (kh. le 
nèh)^ seulement ici. 

w A C. duâ. Voir daâ. Inviter, enga- 
ger (=kh. anèœii)^ réciter, répéter, dire; 
prière; invocation ; mantra, formule (ar. l^^ 
da^à), — Iakàu duày prier, réciter des for- 
mules, duà aUmu, id. duàkathay formule ma- 
gique, mantra. 

V/ c. dum (kb. totn). Percher, se 
poser. 

V/ c. dum = dotfi A. Seulement, no 
que. — dum nï oh kœn, cela n'est pas seule- 
ment difficile, yah krân dutfi nan abih, si on 
sait tout cela seulement. 

Vf' C. dum. Combien? — on dum hu- 
rèi, combien de jours de jeûne? dutu thun 
mam%, à combien d'années d'ici? dutii hurëi, 
combien de jours? 

Vf', ^V/ C. dum, doum. Ainsi, 
comme, également, égal, ensemble, tous. 

— m,m jkak duq^ gofy également bien et 
mal, bien et mal égaux, iiu thàu dum nuptai 
tauh duày tous les deux moururent, ahih 
dutfiy tous. 

V. ^VHÇj dum bauv. Nom 
d'arbre (?). — gadt dwgi bauv C, nom d'une 
pagode. 

V^ f A. duh. Produire, faire naître; 
enflammer. 

sÇ Y duh. Servir, honorer (les divi- 
nités, le roi), assister, aider; aller servir, 
être de corvée; service, serviteur, servante. 

— duh patau, servir le roi. duh dap, hono- 
rer, servir, duh dak, saluer, honorer, duh 
pu san C, servante du mari, semr le mari. 
nau duh, aller servir, duhghùh, servir et se 



fatiguer, duh dalam, servir à l'intérieur (du 
palais), klah di duh, être exempt de corvée. 
blauh kiom duh tuèi muk kéi, puis [il] veut 
servir, pratiquer selon les ancêtres, comme 
les ancêtres. 

1^1 ^^ {^^^' ^^)' Souci, inquié- 
tude, douleur, affliction; soucieux, inquiet, 
peiné, affligé; prendre de la peine, se fa- 
tiguer, s'affliger, être inquiet. — duh dm, 
d. dont C, inquiétude, souci, duh hâtai \,^ 
d. tét(= hatëi) C, chagrin, tourment, tris- 
tesse, inquiétude, affligé, affliction, malgré 
soi, par force, à contre-cœur. 

i^Y duh(bahn. duhf). Aller, passer, 
se diriger. — duh iapà ta, traverser l'eau. 

^Y^TTI duhkhak (skt. duhkha). 
Peine, difficulté, fatigue, souci. — duhkhak 
hariph, grande calamité, profonde misère. 

p 
V^ûfr^ c. duhrakâ (skt duska- 
raf). Péché, pécheur, enfer. 

V^^^ C. duhsa (skt. dûfâ). Péché, 
mal, démérite. — plaih duh$a, éviter le 
péché. 

p 

Péché. 

V//\ C. duk. Petite mouche, mou- 
cheron; abeille des bois. — raKn duk (kh. 
kramûonmarom)^ cire servant aux opérations 
de magie, produite par une petite hyméno- 
ptère sans miel , au nid tubulaire. 

V//\ duk. Mesurer. — duk atah, 
mesurer la longueur, duk hauh radaih, me- 
surer les roues afln de mesurer la route, duk 
lamèi atuk tanin C. (kh. vas lamêei thnan 
dai), marquer sur un écrit les articulations 
de l'index et la place de l'ongle, signer 



Digitized by 



Google 



(ana. diim chl). paduk, faire mesurer, me- 
surer. \ 

V^^ G. duk. Voir dok. Étendard, 
banderole, drapeau. — duk peOih, drapeau 
blanc. 

^n C. duk (kh. (Mi). Froissé, 
fripe (?). 

^^/^ G. duke. Voir dake. Corne 
(des animaux). 

V.r^Oi^ duktai (skt. dMgdkaf). 
Poitrine. 

^-^TTI dukhak (pâli dukkha). 
Pëchë, faute. 

Vl^Vi dun (kh. ton). Tirer; s'accrocher, 
se suspendre; attirer à soi; tenir, saisir, se 
retenir à; s'aider de, se servir de, compter 
sur. — duû dï balàu kafi patau gnpky em- 
poigner les barbes de la gorge du roi des 
vautours, nu dun ^ iku lauoy, il se suspend 
à la queue du buflBom halëi nu o èagà duA di 
iku non 0, quand il ne peut plus s'aider de 
(compter sur) la queue. 

^■n dut (kh.ftir = skt. dwte). Ambas- 
sadeur, envoyé, délégué; nom que prend 
la pajau (prétresse, pythonisse) pendant la 
cérémonie du srua. — thai dut, envoyer des 
ambassadeurs. 

sÇ Y dudëi. Voir hadëi. Après, en- 
suite, derrière. — dauk dudëi C, rester en 
arrière, kà hulun kho»nmœnum dudëi G., 
pour moi, je veux boire ensuite. 

vî ^ G. dun. Infliger, appliquer. — 
dan dun, punir, châtier. 

V,0r\0r^ G. dundô'm (kh. tm 
dom). Mise, capital, première mise. 

DICT. CAM-PliNCllS. 



i^ 225 ).♦*— [duk-dul tap.] 

SÇQ^Q^O^ dunniyâ. Ce monde. 
p 

S^Q/l"^ dunya (ar. Li5 dunià). 
Monde en général; le monde des vivants, 
les vivants. — di dunya nï, en ce monde. 
di dunya alà lanik, en ce bas monde, sous 
les cieux. 

V/ Q^ Q jlip ^1^1, ^^y j^Qj^ propre. 

^0/^^ dupâ. Sorte de tortue d'eau 
(ann. con ha ha ou phmg < 



V.^ V.V^dupâ, dupâ (lag. 
dupa; mal. depa). Brasse, toise; mesurer, 
toiser. — dupâ pagà, toiser la palissade. 

^OTI dur (bahn.itfr). Onomat: bruit 
de choc. 

V)fQ^ dur. Drapeau, étendard. 

vÇûH dur. Roc. — hatàu dur, pierre, 
roche, rocher. 

S) 
S^qT duri. Pierre précieuse. 

sS-Cl G. dul. Soulagement, apaise- 
ment, détente, relâchement. — tok dul di 
tian, se consoler. 

Vl^C^ G. dul (kh. toi). Qui résiste; 
appuyé; bouché. 

V^n G. dul (kh. tul). Parier au roi. 
— dulputau (kh. tul sddë)^ id. 

V.n r^V^ dul kâidafe (ar. 
»Joû]| ^S du 'l'^a^adeh). ii** mois lunaire 
musulman. 

ViD t^^^^ dul tap. Prison (?), 
punition (?). 



IMPRIMERIS RATIOBALK. 



Digitized by 



Google 



[dulhap-do-n.] -M 226 >«— 

(kh. kàl noh), en ce temps-là. nwn dvh, 
Un<^û/^ dulhap (ar. AMI O^). de là. ' 

Abdullah, Tassassin d'Amrou. 



^^qT^ C. dus, dusa, dusak, dousa 
(ski. dosa, dû§a). Péché, mal, faute, puni- 
tion; pardon, rémission. — lakàu dus juëi 
mipkdufps, demander pardon pour échapper 
au châtiment. 

v^.or'^^, v.^ûr:i/i c. dusin, 

dusen (pâli dussaqi?). Vêtement. — khan 
dusen, vêtement divin. 

VfS^^ C. duhâ(mal.(J*oâ,day., sund. 
doa; mak. Awra = ar. lfc:> da'à). Invocation, 
prière, crier vers Dieu (Musulm.). — vaktu 
duhà (ar. U:> ouçj walct -{- da^à) , heure de 
la prière un peu avant midi. 

V^® C.dàum2(«(totti?i(id(ui^).Four- 
miller. 

V dÔ». Ainsi. — difp go^fy égaux, éga- 
lement, dahlak kiom kutnëi do> nan p, j'ai 
ainsi voulu une femme. 

V ÇV^ dcm bram (kh. trem prom). 
Juste aux frontières. 

J 

V^ do'h (bahn. dù>h). S'arrêter, ces- 
ser, interrompre; stopper; stationner, at- 
tendre; retarder, lambiner; immobilité, 
silence; désert, solitude; arrêt; halte; répit. 
— dœh h>h, s'arrêter et déposer, d^h jua, 
silence, immobilité, solitude, désert. do>h 
asaih, arrêter son cheval, dœh padëi, faire 
halte, pak do>h tra, sans cesse. m<pda do>h 
tra, ne pas avoir de cesse, sans répit, dœh 
kà, s'arrêter un peu , stationner un instant. 
Cf. pada>h, s'arrêter. 
J 

V^^ C. do»l>. Là, là-bas. — Md^h 



V^^yl^ dôkçâ (skt. dakfa). Dis- 
cuter; s'entretenir; délibérer. 

V A., ^V C. dO'n (ann. dûmg). 
Voir dan. Être, se tenir debout; se tenir, 
être (dans un lieu); droit, debout; levé; 
dressé; fiché; de planton; et en général tous 
les sens du lat. store. — dof doii, dépassant 
la tête; (rivière) non guéable, (dont la pro- 
fondeur) dépasse la hauteur d'un homme. 
dont tapaky droit, debout. Uigïauû do>n batàu 
nan, la hauteur de cette pierre dressée, dœn 
hàu, assistera l'audience. (Io>ni{ roi, régner. 

V do'ù. Don, aumône. 

von do'è. Adverbe de temps qui 
désigne le second jour qui précède ou suit 
celui où l'on est. — hxHH dœdy avant-hier. 
ka dù>è, après-demain. 

J 
Vfn c. do»t (kh. m). Donner un 
coup sec. — dM saah takai, chasser du 
pied , lancer d'un coup de pied. 

V^ C. do»n (kh. (on). X temps, 
en même temps. — d^pn, pas à temps. 
kakhak dx dom 0, ne pas marcher aussi vite. 

J 
Wl c. dom (kh. m). Voir dan. 
Tout, tous, toutes. — du dom, en tous lieux. 

J 
V^ C. do'n. Que, seulement. — 
duh dom pakal, seidement la peine de cal- 
fater (la barque). 
J 
V3^ C. do'n. Péché, faute, tort — 
laik dx dom y tomber dans le péché. 

V ^ G. do»n. Sécher, exposer au 
soleil. — àmi padfak, étendre à la chaleur. 



Digitized by 



Google 



V^^^ do'p(balm. Up, dipp). Se ca- 
cher, cache, dissimulé, couvert; fuir. — 
dof ^ nuy se cacher de lui. dùf di ai rimauû, 
se cacher du tigre, nu dœp klah, ils ont 
échappe en se cachant. Cf. pado^, cacher, 
rendre invisihle,et dadtpp, couvert, cache, 
constamment caché. 
J 

V^^"^^ do»p (babn. doy). Inonder; 
déborder; couvrir; dépasser. — àop tattran, 
inonder les plaines, dœp dcm, dépassant la 
tète, non guéable. 

V ^^'^ dO'p. Fortin. — nap dœp pak 
là numihy faire, construire un fortin à la 
Momih. 

V'O^V'f^ C. dcpbatâ (sku de- 

vota). Divinité, esprit céleste. 

VoH, A., VoTl Cdcr, dar, pron. 
dorr, àwrr (r très roulé). Enterrer, ensevelir; 
cacher, enfouir. 
J 

VoTl C- dcr (bahn. ààr). Entourer, 
environner; entouré, environné; tour, au- 
tour. — Mi doT tanran abih, la plaine est 
environnée de montagnes, klàu ba»n dar, trois 
tours, trois fois le tour, dar dih, tous les 
points cardinaux, le tour d'horizon. 

^ V C. de , pour*. Vers, etc. (Voir *.) 

^V de (skt. demf). Divinité. — de 
nupgrù, les précepteurs spirituels. 

^V^^qT'^ c. deflusanà (kh. Usana 
=:pâli desanâ). Prédication. 

^ V^ deo>t. Celui-là, l'autre; làbas. 

^ V^ de^. Voir do»*, dmk. Cela (op- 
posé à (Tceci?)); lors, alors, mainlenant. — 



227 y^ — [do>p-devâmanô.] 

ma^ii deh, dès lors; depuis lors; de là-bas. 
mam deh tant, depuis lors, jusqu'à mainte- 
nant, çrati^ nau deh, apprendre à marcher. 
9> p 
^Wl^ dedïyâ. Dieux; exaucer, 
accorder. 



(skt. deva). Divinité, dieu. 



depa, dëba 
^ V^^^^V^ depajen. Dieu, esprit 



céleste. 






depabrëi. Nom propre. 



^ Wf^ debatâ (skt. devatà). Divi- 
nité, dieu, esprit céleste. — ni harëi adit 
debatà takro di tapun patih, le dimanche les 
divinités veulent des boulettes de pâte 
blanche, pô debatâ 9uor (thuar) A. (=skt. 
ivargadevatâ)^ Po J&ta, le dieu du ciel. 

>Oy ^^^^ debaçro>b(8kt. devaçr!). 
Une divinité; divinité; monde céleste. 

^ VV^f^ débita (skt. devatà). Divi- 
nité, dieu. 

s> p 

-^ WT^ debiyà (skt. devi). Divi- 
nité. 

^ y^Xr^t^lS^ debiçro* (skt. devaçri). 
Divinité, monde céleste. 
p 

^VV)9^ débuta (skt. devatà). Divi- 
nité. 

^WYl^ debça (skt. dosa). Péché. 

^^^ ÇO demO*gru = perdimo>gru 
(skt. prathamaguru). Prêtre païen d'ordre 
supérieur. 

^V'ii'^^^ devàmaiiô(8kt.d«»«- 
mam?), Devamani, un surnom de Çiva(?). 

i5. 



Digitized by 



Google 



[deçô-dol.] 



228 



^y<U;^ ny<is> deçô, doça(8kt. 

do^a). Mal, faute, péché. 

-V C. dai (kh. tôt). Prédire: expli- 
quer, interpréter (un rêve). — dai (Wdàu, 
prédire, huar dai (kh. har tôt), Tastrologuc 
prédit, dai lapëi, expliquer le rêve. 

^ V dai. Agité, agiter; mouvement 
(des arbres où le vept souffle); remuer, faire 
balancer, bercer. — anin dai di phun kayàu 
nan, le vent agita cet arbre, aûin prauA mai 
dai dlkayauy un grand vent vient agiter les 
arbres, courbe leurs branches, les fait pen- 
cher, abih anin kayàu nan dai v(pk mai vœk, 
le vent passé, les arbres reprennent leur 
position première, dai buëi C, se balancer 
à Tescarpolette, balancer, dai drëi, se tour- 
ner, tourner, se balancer. 

^ V dai. Voir rudai. Hutte des champs, 
abri, campement. — nap dai, construire 
un abri, dauk di dai, rester au campement, 
à la hutte. 

^ V^ daih. Voir deh, dœh. Cela, celui- 
là, l'autre, là-bas, là. — mœA thun daih, 
Tautre année, hanam gah daih C, Tautre 
rive. 

^V^ C. dait (aphérèse de tadaih). 
Ronger. — asâu daih tulan, le chien ronge 
les os. 

9v^^^v^f^, ^vnnv^f^ c. 

daipbatâ, daiybatâ (skt. devaià). Divinité. 

^V, ^V A., ^V. C. do, dô. 
don. Seulement, comme, pareil, semblable, 
à peu près , environ , aussi ; mais , cependant ; 
ne. . .que. — ëhjat do panak, seul Targent 
est cher. yawi(i do ïimom, à peu près comme 
Téléphant do gof, égaux, pareils, lakàu 



nau mœuU do gkU baik, demander d'aller 
mourir aussi dans la forêt thâu do hop, ne 
savoir que faire. 

^V dom (bahn. dâm). Voir dum. 
Mais alors, comme, ne. • . que, tous, tout, 
tout cela, sans cesse, ne faire que, cepen- 
dant, ainsi, seulement. — doffi nan, mais, 
alors, là, ainsi, doffi nan rëi, comme cela, 
ainsi seulement, dani laè [pron. twfi lot], 
cependant, mais on dit. don^ panauk drëi, 
tou te notre bande, dom kubàu , tous les buffles. 
I^h dorgi athak I^h apuëi ok, on ne voit que 
la fumée et pas de feu. dofii A dauk, sans 
cesse, ne faire que. doffi il kamrav, ne faire 
que pleurer, que gémir, dont di gahà nau 
galun mai, ne faire que rouler çà et là. ^ 
doifi ëanaih thauh, elle ne vit que son panier 
vide, doifi nan bia nau, alors la reine alla. 
timaun puo'é dmj^ nan, le tigre dit tous ces 
mots, le tigre paria ainsi, ne dit que cela. 
Voir hadoni, hudotii, combien, tant. 

vl' C. donm. Voir dwfieidom. Ainsi, 
seulement. — dowfi ni, autant, ainsi, doutfi 
nan, là ainsi , là seulement, dowfi ïaé raû hé, 
mais on dit, on dit ainsi. dou$fi vUpajo, cela 
est ainsi. 

^ Vn dok (kh. ton). Tige. — dok 
bara, d. takai, tige (naissance) du bras, de 
la jambe. 

^vn, ^v.n c. dok, douk 

(kh. ton). Drapeau, pavillon. — halâ dœk, 
feuille (= étoffe, flamme) du drapeau, asar 
dok, id. haluv dok,\9i hampe du drapeau. 

^Vfl dot = dok{% Tige, extré- 
mité (?). — akak di halàu ëakpagatfi il halâu 
dot, attacher à la hampe et lier à l'extré- 
mité de la tige. 

^ Vn C. dol (kh. toi). À bout. 



Digitized by 



Google 



•^ v4l dol. Être consolé, soulagé; 
adoucissement à la douleur; plaisir moral, 
intime. — dol tian, adoucir la peine, la dou- 
leur; attaché uniquement à; consolé, sou- 
lagé, apaisé; aimer, chérir, caresser, dol 
^an A, se plaire, se consoler avec, dol tùm 
du uraûy se consoler avec autrui, duiçak oh 
dol, ne pas trouver d'adoucissement à la 
haine, avoir de Taversion pour, n'éprouver 
aucun soulagement. 

^VCMT^nJn doUakal = dalu- 

kal. Conte, fable. 

^V daum. Fièvre des bois. — laan 
dauru, fièvre des bois, dauffi mok, invasion 
de la fièvre, la fièvre saisit. 

^V"^ C. dauh. \o\vdauk. Demeurer; 
rester; habiter. 

9- 
^Vn dailk(day.ikadoJfc;jav.(fo(foJk; 
mal., sund. duduk). Demeurer, rester, rési- 
der, s'asseoir, assis; encore, mais, quant à; 
en train de, occupé à. — dauk biah C, c'est 
prêt, dauk hapak, où est-il ? dauk padëi C. , 
demeurer provisoirement, dauk gmfi di po, 
demeurer avec Monsieur, dauk di dala^ C. , 
rester dedans, à l'intérieur, dauk apah sauH 
uraii, être aux gages des gens, abih hai laê 
dauk y est-ce fini, ou en reste-t-il encore? 
.daukgadan, se taire, rester tranquille, silen- 
cieux, immobile, dauk hadaû, attendre, en 
attendant, dauk pakrak, se taire, ne pas 
avertir, dauk karëi, séparé, à l'écart, dauk 
dah di blan, attendre dans la cour, dih dauk 
êouà itu, cohabiter avec elle, dauk dih tak 
laÀÙPu, encore couché au dehors, palaik dauk 
alà, s'asseoir par terre, dauk alà C. , s'asseoir. 
dauk lah (ou lalah)^ s'asseoir les jambes 
écartées d'une manière inconvenante, dauk 
kroh, en train de. dauk kroh jû, en train de 
bouillir, dauk kroh iakpagà, en train de cou- 
per des pieux, dauk krôh thàu min, je suis en 



229 >♦— [dol-^ljian.] 

train d'étudier, de faire, dauk tatupk dalatfi 
giû, faisant cuire le riz à la cuisine, dauk $à 
banroky au bout d'un moment, dom di dauk, 
ne faire que, sans cesse, dauk ëagà, réserver, 
être en réserve, dauk hapal, abstinence, vivre 
dans la retraite, dauk di tjany k la guise, au 
gré, comme vous voudrez, dauk di tim ûu 
takrôy h sa guise, ce qui lui platt. kal dauk 
dora C, encore jeune fille, vierge. 

^ Vn c. dauk. Voir Aok. Bannière, 
étendard. 

^V, ^W\ A.daun.Aider,secou. 
rir, sauver. — daun gof, s'aider mutuelle- 
ment, daun dahlak hai, aide-moi, secours- 
moi, daun rabom (kh. èuoi roban)^ aider à 
arrêter, daun paklah, aider à sortir. dauÀ 
bà daun pron C. , aider, joindre ses efibrts. 
brëi daun karia C, aider la pensée, soulager 
la mémoire (?). padaun, faire aider. 



ny 0/^ daup. Voir dap, dof. (Se) 
cacher; submerger. — dat^ drëi C, dépas- 
sant la hauteur du corps, padaup, badaup C. , 
cacher. 

9- 

ny û/^ C. daup. Préparer. — Aiup 
nau, préparé. 

n'y>a/^ C. daup. Forteresse, fort. 

^ V ^^^ c. daup (kh. top). Boucher, 
barrer, retenir, empêcher. 

'^V xR G. dauv. Recevoir, recueillir. 
dauvpaduk ui, réceptacle; filtre. 

VC%^ djan. Voir dian. Nouer ou en- 
rouler la cordelette qui traverse la cloison 
nasale des buffles ou des bœufs; tendre (une 
ficelle autour d'une enceinte); attacher (un 
buffle à un arbre). — dian brak, tendre 
une lanière, attacher avec une lanière. mo»k 
kruk lok kalik $ik brak blauh pô ganuor dian 



Digitized by 



Google 



[djan-dijan.] —«< 230 

brak kruk di pabah (o>ii jan, écorcher un 
bœuf sauvage, découper sa peau en lanières 
que le Po 6anuo»r tend autour de la porte 
principale, ûu mœk kubàu non dian fwpli pa- 
gaiy tœl çup, il prit ce buffle et le tint at- 
taché depuis le matin jusqu'au soir. 

vv ^i\ dian. Voir J^. Cierge, bougie, 
chandelle. 

W3/I dian. Cigarette. 

Vs ^ djan. Nouer, enrouler la cor- 
delette qui traverse la cloison nasale des 
buffles ou des bœufs. 



plat. 



^yT^Q/^ diap. Voir éKoy. Assiette, 



Wn C. djal (kh. tàl). Émou8sé(?). 
VCVi c. djun. Raide; tendre, tirer 



SOI. 



VC djun. Fidèle, attaché à. 



c^ 



VC dîO'n (bahn. dim). Nain ; de petite 
taille; court. — padùpû, id. 

VO d|0'n. Échouage. 



^ 



id. 



Vv dj[0'n. Assister, aider. — padjfpû, 



jif 



W, ^W dio»n, djeo'n. Faire ap- 
paraître (par magie, etc). — dÀcHi lasëiJ^ 
ahar, faire apparaître du riz et des gâteaux. 
J 

VO^ dÎ0»n (ann.£Kn;kh.tten;mal. 
dxm). Cierge, bougie, chandelle. — d^m 
sa baik C, une bougie, habëi djpm C, une 
espèce de patate (ann. khoaidhi; kh. dandiA 
ùen), 

WQ^ G. dicp (mal. Aft%?). Voir 
hadjfyp, hudwf. Vivant, en vie. 



W^^^ dio»p (kh. Hep). Assiette, 



plat. 

r 
^VC djè, pron. diu. Nom de plu- 
sieurs mauvais génies ou démons. — dii 
ganuà, d. ganun, nom propre, le roi des 
ogres. 

^ W^ C. diecm (kh. ^^). Maison 
de plain-pied (les cases des- Cams du Cam- 
bodge sont ordinairement bâties sur pi- 
lotis). 

^VO, ^V<\ ^Wi'VI djon. 
d|00'n, d|0Ôn. Distraire, divertir; consoler, 
amuser (des enfants); prendre plaisir à; 
rester fidèle à; aimable, prévenant — hXaxik 
urm dcnfi pakro klau kà (au diah, puis les 
gens plaisanteront et riront pour te dis- 
traire, dauk w»k kà pu djoû du anok sa thun nï 
baik, reste pour que le seigneur jouisse de 
ta présence cette année. <%n A kMmëiy vou 
loir rester fidèle à la (ou désirer cette) 
femme. 

'^ vv dîon. Pousser des cris. 

wi d^fl ( atj. , bal. , day. , jar. , kéo , khi 
bl, mad., mal.,rad. dua; bat., bug., sund. 
dwBoa; bis. duka; lamp. ghua; mak. rwaoa; 
malg., tim. rua; tag. dalua; cf. Bl. T S7/1. 
Cf. skt. ifot, kawi duwi). Deux; © = a. — 
dm saun G., et, avec; (le) deuxième, toi, 
lui , moi. di^ gah, les deux cAtés. duà gak 
jalon, des deux côtés de la route, duà hatei^ 
cœur double = duplicité, fourberie. 



^^ dçat. Chercher. 
duah rmh, chercher, choisir. 



duah boh, 



VI "^ A. d^an (ann. doan). Caution, 
engagement. 



Digitized by 



Google 



Vù^ C. dîjan (kh. tuan). Sérieux, 
grave. — muan duan (kh. muan ttion), sé- 
rieusement. 

'y^O/^ C. dçap (bahn. dut). Piquer 
(insectes, reptiles). — adwm duap; le scor- 
pion pique. 

VùC^ c. (içal (kh. rû/). Parier au roi. 

V)ri, '^ C. dijal. dijo'l (kh. 
iuol). Tertre, plaleau. — haïuk duœl, e'mi- 
nence de terre. 

Vlon c. dîjas (kh. tof = pâli dosa). 
Châtiment, punition; punir, châtier; puni, 
châtie. — tamak ëaik ii duos, échapper au 
châtiment, lakàu dus juèi nu^k duos y deman- 
der pardon pour échapper au châtiment. 
S> 

Vù^'G. duih (skt, dvi^a). Faute, péché, 
peine, châtiment. — ot duih, gracier, par- 
donner. — padmh, accuser, reprocher (une 
faute). 

^^, '^^Vn^ dijiç,d»içça(8kt. 

dm§, dvefa). Péché. — dmçça, misère, thun 
lëi abih dmçça, en quelle année finiront les 
peines? duiç pôp (skt. dm§y pàpa)^ péché. 

dyiçQak (skt. dve^a). Peine, détresse, pitié; 
être dans la détresse. — hagait dniççak oh 
dol (duel) y grande peine sans adoucissement. 
duiççak harù»^, grande faute. 

Vu d^ëi (bahn. dui). Tirer, haler, ma- 
nœuvrer (un soufflet); conduire (une voi- 
ture, les chevaux parla bride, tenir en laisse). 
— dueiladai C. , d. rodai A., tirer le soufflet 
de forge, faire jouer le piston d'une pompe, 
d'un soufflet, duëi morai, d. mai, tirer à soi, 
attirer, duëi dalah, tirer ta langue, duëi gaiy 
kndk, tirer la jonque de bois de kraik. duèi 
radai^, conduire la voiture, guider, duëi 



231 y^ — [dçan-dram.] 

rayuak, tendre le filet (de pèche), duëi dëi 
tiraillement, émotion (7), frisson (?). 

dçO'ÇÇÔ. Voir duiçak, duiççak. 

V^r^ d90'k. Voir iufpë. Piquer. 
J 

Vi^ C. dço'ù (kh. ftJon). Frapper, 
battre (tambour, tam-tam). — du/m ganœn 
C. , battre le tambour allongé. 

Vù^ dlJO'ô (kh. tid). Piquer, aiguil- 
lonner. — duù>ë saun danuo^ë C. , piquer avec 
le dard. 

viOl d90'£. Net, lisse, poli. 

J 
V'u^ dlJO»n == muk. Aïeule (lang. 
myst.), 

V^'a/I, V^^, ^V.Q^ d90>n, 
dçan, d^on. Cueillir, choisir, ramasser; 
recueillir, trouver; glaner, trier; obtenir, 
avoir. — dum ha C, cueillir, recueillir. 
dufjm ëai C. , recueillir la résine, duam ahau 
C, ramasser des coquillages. 

^ vi dçai. Voiriitiéï. Conduire, mener, 
guider, tirer un soufflet. 

^v^n, '^vn dsoi.doi. souia- 

gement, adoucissement, apaisement; apaisé, 
soulagé, tranquillisé. — klaun dol di duah 
pô debatà, je me sens soulagé en recher- 
chant (en adorant) les divinités. 

yV C. dram (kh. trâm [tràm]). En- 
durer, subir, supporter. — dratfi œk, sup- 
porter. 

Çv C. dram (jav. dirham; mal. derham 

=ar. >J^.Cf.^paXf*i/). Drachme, monnaie 

de compte qui vaut à peu près i franc. 
Poids de 3 grammes environ. 



Digitized by 



Google 



-^ 232 >t^ 



[drah-drcl^.] 

(V^ dra]^ («tg. di^A). Promple- 
ment; vite. — drah ë(àah C, promptemenl 
séparés, drah là C. , très vite, rapide, bï drah, 
promptemeiit. mœk akan drah, prendre rapi- 
dement le poisson. /?a({raA, rapidement. 

( V /^ drak. Voir drah. Promptement. 

(v /! drak. Disperser, jeter; lancer 
à poignées, semer. — drakpadai, semer du 
riz à ia volée, drak lonan), semer Je sésame. 

Çv dran. Un oiseau (le calao). 

(vQ/l dran. Voir don. Don, aumône. 

JVÛ^ drap (kh. Iràp; stg. drâp=^ 
skt. dravya). Biens, effets, choses, objets. 
— drap klap C. , vieux pffels. drap ëhiat C. , 
choses chères, drap barahâu G. , objets nou- 
veaux. 



i- 



yof^ drap = grof. Tout, tou8(?). 
îrop no-gar G., tous les pay8(?). 



1-' 



[VQ^ C. drap (kh. trâp). Mettre la 
main, la patte sur; tomber 8ur(?). 



l^ 



^VoTl drir (= bahn. troë). Aigu, 
pointu , affilé. 

ÇV^ driv, pron. driu (bahn. troë). 
Aigu. 

Çv drëi (jav., mal. diri; kerb., sak. 
défi). Corps, soi, soi-même, nous; moi; 
numérale des êtres animés en général. — 
drëi dahlak, moi-même, drëi jan, id. ia 
drëi A. (ann. m^t mM), seul, un seul. Un 
dauk sa drëi Hu, il est seul, drëi ita G. , nou9 
autres, bak drëi hak jan, tout le corps, di 
drëi, au corps, ûu m(pk akan ralo di drëi, elle 
prit plus de poisson que moi. Tclak drëi, se 



précipiter. $ubik drëi, se précipiter, se jeter; 
drëi hudai, nous, grœp drëi, nous tous, lakàu 
drëi, demander permission d'aller, kuhàu 
drëi, mon, notre buffle, alin drëi, changer 
de vêtements, var drëi, oubli, évanouisse- 
ment, ha^l (Ao^uoI) drëi, se soulager, satis- 
faire un besoin naturel, drëi khan nanpulih, 
le corps, le fond de cette étoffe est blanc. 
drëi jutfupat G., l'assemblée, le clergé mu- 
sulman, pabaiy klàu drëi, trois chèvres, ikan 
pak drëi, quatre poissons. 

ÇV/ G. drum. Une herbe. 

(V/^ G. drum (kh. tram). S'accroupir 
(animaux). — kubau drum, le buffle s'ac- 
croupit. 






druh. Renifler. 



fVî^ G. dnin (kh. tmû). Cage. — 
drun nwmuk, cage à poules. 



i-^ 



ÇVîfl G. drut (kh. irut). Creux, em- 
preinte. — drut haluk, empreinte en terre. 

ÇsSyl drut. Peine, tristesse, mélan- 
colie. — drut druai, padnU padrwd, id. 

Çy^Q/^ drup. Trépigner. — drup 
takai, frotter les pieds sur le sol avec impa- 
tience. 

ÇV/^in druy (bahn. lirtiet). Voir irut. 
Tristesse, mélancolie; triste, mélancolique; 
épuisé, fatigué, ennuyé, découragé. — druy 
di hâtai, id. 



iv'f 



&ro%. Gomme, semblable, plus 
que. — drœh ^k, comme un cheveu, drœh 
ni $a f^œn G., comme cette fois, drœh ra 
pàrat C, comme les autres, les étrangers. 
bi drœh, semblable, dnph ga>p gan, comme 
les parents, les amis, les gens. 



Digitized by 



Google 



(V^ dwh (babn. ttPirah). Clair, 
distinct; bien voir. — satn drœh, id. 

Ç^r^ dro*. Voir dnph. Semblable, 
comme, pareil. — dnpk takai = yàu takai, 
comme des pieds, semblable aux pieds. 

Çvi/^ drok. Voir dro>k. Pareil, sem- 
blable (?). 



i^ 



Çvi dron (ann. âûmg). Voir dan, dom. 
Tous les sens du lai. $tare ttse tenir, être 
debout 7), etc. — drafi rai, régner. 

(.Vi dron. Attendre. 

CV, ÇVi dro'n,drôn(kB.<raii).Rha- 
pis flabelliformis L'Hérit., un des palmiers 
dont les feuilles longues et étroites consti- 
tuent les o/fe« ou feuillets de manuscrits. 



(Vn, (Vifl dro't, drôt. Mettre, 
endosser. — dtSi av, mettre Thabit. 

Çy^Û/^ dro'p. Voir drap. Choses, 
, biens. — drcff or, biens. 



**i 233 )h^— [drc^-druai.] 

^(VOn C. draiy, pron.A^. Triste, 
mélancolique, inquiet, peiné. — draii/ di 
hâtai, abattu, découragé. 

^ÇV^ CL draiv. Voir drvn), drev, 
drewv. Crier; pousser le cri de guerre; cris 
(d'oiseaux). 

yv/l drok. Soulever, passer 8ous; 
douleur lancinante. — drok nuHi clà, id. 
padUc drok, douleur qui remonte au cœur. 
nap papadik drok, faire le malade, padik 
drok padik khp saun ruak jauh iulaii, les os 
brisés par la souffrance. 

^ÇV/^ drok. Apparition subito et 
rapide de la lumière, projection de lumière; 
vive incandescence. — tagok drok, id. 

^{Vn droy (babn. druei). Mélan- 
colique, triste, inquiet, ennuyé. — dahlak 
droy lo, je suis très triste, droy du tjm, triste, 
le cœur triste. 



dro'v, drev, dreo'v, pron. dréu. Voir draiv. 
Pousser le cri de guerre. 

^yV drai. Filet, moustiquaire. — 
yuon Unk drai taum darpatau, les Annamites 
jetèrent le filet sur le roi. blauh tahiak truh 
di drai non, puis il s'échappa de ce filet. 

^ÇV C. drai (kh. trSi). Une pièce de 
la voiture. — drai radaih (kh. irai rotèh), id. 



olv^v^ 



pousser le cri de guerre. 



draîo'V, pron. dréo. Crier, 



^(V C. draum. Frapper. — draum 
âaiû, trapper du gong, battre le gong. 

^y^ y^ draun. En masse, dru et serré 
comme les arbres d'une forêt; en forêt. 

^(yy draun. Bande, raie colorée; 
barre de couleur. 

-^ÇV^ C. drauv (kh. truv). Sorte 
d engin de pêche ; espèce de nasse. — ëahauû 
drauv f ouverture de la nasse (se refer- 
mant). 

^Çvl dr9aiy pron. iroî (babn. druei). 
Triste, mélancolique. — druai dl tmn C, 
s'attrister en son cœur, triste, affligé, druai 
lo, très triste, profondément triste, drut druai, 
tristesse, çampn druai, penser tristement. 



Digitized by 



Google 



[da-dap.] 



^ 234 



y 



9« da. Trentième lettre de Talphabet 
iam ; est un ({prononcé sans sonorité gtottale. 

/d*.P.r...„,...,.p«,i«:,„.; 

savoir, connaître {=dëû khmër); craindre; 
penser. — bmk dà, [il est] vrai que. sa 
l(p^ baik dà, une fois donc que. hwpë dà, 
avoir peur que. hà dà, dà hà, craindre. 
ika dà hà dahlak piupë jkak kà nu, il craint 
que je ne rinsulte. dà Kkuk, connaître la 
suite, dà labuh, craindre de tomber, dà kà 
abih, craindre tout, avoir peur de tout, dà 
kà biak, craindre que ce ne soit pas la 
vérité. 



^ 



dft. Ci, ici, alors; mais, toutefois. 



• 

gi daqi (kh. Um). Se poser, percher, 

se percher (oiseau). — davfi <ft haU, pose 

sur la porte, par mai daiqi tiauk bara patau, 

voler et venir se poser sur Tépaule du roi. 

«V dam. Noir, chargé, indélébile 

(encre). 

S^ C. dam = daffi A. (ann. dàm). — 
datfi> yak ikhan, déclarer, notiûer, faire dire. 

S^ d&m (ann. ddm). Assemblée, fête; 
troupe (théâtrale). — àruh dont, invités. 
fin nau pak dàtji wraii nan, il se rendit à la 
fête de ces gens, damii uran nunai àruh dàtf^, 
toutes les personnes venant à la fête. 

çT/] dak. Courbe, courbé, tordu, 
creusé, difforme. Cf. dufi. — kayàu dak, 
bois courbé, drëi dak, corps difforme. 

9^r^ dak (kh. dak). Mettre, poser, 
placer, mettre sous sa tête (un traversin). 



gT dan (ann. d^ng). Contenir; près 
de, environ, plus de; pouvoir, quantité; 
suivant, il faut, il convient, afin de, afin 
que. — dan sàpluh, être dix. dafi limo noçi 
^(M ya nan^ cinq ou six fois il en fut ainsi. 
dah sa bulan, pendant un mois, dan pakplul^ 
drëi, une quarantaine d'individus, (m œk 
daii dua harëi, supporter la faim pendant 
deux jours, daû sa dapuœl, en tout un trou- 
peau, dan abih, tout entier, daû sa buLm, 
au bout d'un mois, ataun lariik dan ci mopiai, 
il le battit à mort, hohgar kaik drëi dan ci 
mœtai, les guêpes le piquent à mort, dan sa 
anuà, la valeur d'une charge, d'une brassée. 
daû tijuhpalëi, il y a sept villages en tout. 
dan sa pluh radaih, cela fait dix voitures, 
dix charretées, daû min, cela doit être ainsi. 

fft dan. Sur le dos, le nez en l'air; 
couché sur le dos. — Ubuh daûgruak, tom- 
ber sens dessus dessous, dih dan, dih daû 
ëada (tada), dih iada daû, couché sur le dos. 
daû éaradaû, raide, à la renverse. fMi^ii, 
se coucher sur le dos. 

fft dan. Silencieux, immobile. 

9^ -Cg^n dan fiuk. Pipe. 

^^ C. dan (kh. Ain). Piste, traces; 
trace, traînée. — dan ulà, traces de serpent. 
itiëi dan, suivre à la piste. 

9^^ G. dap (kh. dap). Atteindre, 
pénétrer, imbiber, tremper, submerger. — 
ià hup dap, trempé de sueur, iâ dap saû, 
l'eau atteint la maison. 

9^^^^ G. dap. Plan, uni, nivelé, à 
plat; à plat ventre, prosterné. — (ono^ ^p, 



Digitized by 



Google 



235 



[dar-^.] 



terrain plat, jau^ dap, se prosterner à plat 
ventre. 

9^0^ C. dar (kh. Air). Roche, pierre 
dure. — batàu dar, id. 

Ç(Oy\ dar = 4^. Semblable, comme, 
mémo grosseur, même grandeor. — dar 
éanua (gros) comme un van. 

9^ara^, c. darap (kh. darap). 

Sans cesse; continuité. 

9^d dal (stg. d£). Appuyer (tête, 
bras), caler, soutenir, élever. — dal moii 
alà G., étendre au-dessous, étendre sous. 
dal pa êamu G., soulever à même hauteur. 
baial dal akauk dih, coussin pour appuyer la 
tête quand on est couché. 

^-Cl dal. Inonder, tremper, mouiller. 

9<^Cn dal (stg. dâl). Rude, grossier; 
abrupt. 

^v vS>j dav (ann. iço). Religion. — 
dav akaphir, religion des Cams brahma- 
nistes. klak dav, abjurer sa religion; re- 
négat 

9^ hÇ| dav, pron. dao (al., bol., lavé, 
niah. , tao; ann. dao; bahu. , £r. , bal. , jar. , 
stg. , sué dao; bal., lao; kh. div; laot dâp). 
Sabre, couperet, sabre d'abatis, épée. dav 
katuaû, id. dav l^auk rak, épée à deux tran- 
chants. 

çv xb>| dav, pron. dao. Un poisson. — 
ratau^ dav, le tr goujon t) de Saigon, poisson 
de deux genres, Nuria et Rasbora (ann. cà 
long Umg; kh. irëi Mwa). 

9* û/ C. dasa. Séjourner, occuper. 
— pado'h dasa G., séjourner, se reposer, 
recevoir Thospitalité. 



9f dî (ann. di). Prostituée, courti- 
sane. — A figf^om, id. 

S) 
i<{ diJ^ (jar. dik), Goucher, se cou- 
cher; cohabiter; dormir; accoucher. — dik 
padan iadà, couché à la renverse, couché sur 
le dos. dih katfi, se coucher sur le ventre. 
dih [tada] daii G., couché sur le dos. dUi 
ffruak G. , couché sur le ventre, dih dupaguak 
C., id. d^ kahia G., réfléchir couché; dih 
ô var, dih dî var 0, couché sans dormir, 
ne pas dormir étant couché, ne pas s'en- 
dormir, dih var, dormir, s'endormir, som- 
meil, dih ^hnn G., se coucher sur le côté. 
dih dî san G., couché à la maison, dih pak 
jalon, coucher sur la route, dih tautfi hô sa 
blah ë'jœv dih, coucher sur une même natte 
avec toi. dih$ruakk.,d. thrua, d, thruak G., 
être couché dans une immobilité rigide; 
nom d'une cérémonie où la prêtresse garde 
cette position, dih Upéi, rêver en dormant. 
dih dauk saun ûu, coucher avec elle, cohabi- 
ter avec elle, dih dauk iaun tnœgait, coha- 
biter avec cette fille, dih dî apuéi, litt. : cou- 
cher près du feu : accoucher. (On entretient 
un feu auprès des parturientes.) dih di 
apnëi anok lakëi, accoucher d'un fils. 

9^/^ dik (babn. dâ»k; jar., rad. dik; 
mon. duik). Monter, s'élever, monter à che- 
val, embarquer; saillir, s'accoupler, monter 
sur, s'asseoir, grimper sur. — dik tagok, 
monter, grimper sur. dik nau ûauk âœk, as- 
cension d'une montagne, dik êa^k tapa ghn, 
gravir les monts et traverser les forêts, dik 
gaiysa drèi G., embarquer seul, monter seul 
en barque, dik akauk, d. galai, monter en 
jonque, s'embarquer, moniuk dik gap, les 
coqs et les poules s'accouplent, dik haû ta- 
gok, monter sur la berge, dik kabâu {kabau) 
lamauv, chevaucher buffles et bœufs, dik 
asaih, monter à cheval, dik kayàu, grimper à 
l'arbre, dik ayun, monter en palanquin, basëi 
dik aify, oxyde de fer, rouille , le fer se rouille. 



Digitized by 



Google 



[dik-dfr.] 



^ 236 y%^ 



gT/] C. dik. Cligner, fermer rϔl. 

9^"^ din (bahn. difi; stg. diû). Tube, 
élui; pipe à eau; écritoire malaise, tube de 
cuivre fermé par un couvercle pour mettre 
les calâmes, les pinceaux, un bâton d'encre 
de Chine, et à Textrëmité latérale duquel 
est soudé un petit encrier; tubulaire, cylin- 
drique; cylindro-conique. — diû yu (ann. 
âiéu)^ pipe, jauû din C, pioche en forme 
de défense d'éléphant (kh. dëà pUuk). ahar 
dih braun C, une espèce d'oublié (kh. itom 
krelan). 

y'Vl din (stg. difi). Dilater, élargir; 
esquiver, parer. 

S) 
y "H dit (kh. dët). Dire à part soi; 
concevoir; réfléchir. — ditdt hâtai, ne son- 
ger qu'à; penser en soi. dit dalani hâtai, 
concevoir des idëes, se dire. 

^y 
^ dôi. Beaucoup, excessif, très. — 
lo dëi, très nombreux, excessivement, dëi ya 
nf C, ainsi. 8un dëi C, excès, duéi dëi C, 
émotion, frisson. 

9^, 9^ G. dum. Voir dufi, donfi. 
Rouler, empaqueter, envelopper; boule, pa- 
quet, morceau. 

9^> 9^ C. dum (kh. toi?i). Se per- 
cher, se poser (oiseau). 



9^ c. 



dum. Flotter, surnager. 



9^^ dum. Bouquet. 

9/^ T^r^ C. dmn yak (terme res- 
pectueux). Offrir. — dutii yak du gru, offrir 
au maître. 

9^/1 duk. Recevoir, accepter; porter 
au-dessus de sa tête. 



9^/1 duk. Caretta squamata Boii- 
Tius, caret de Tocéan Indien, belle tortue 
à écaille au bec crochu, dont la taille ne 
dépasse guère m. 60 (ann. âèimdihài; kh. 
sàt kras). — takuai duk, cou de tortue de 
mer. 

9^>n G. duk (kh. dëk). — duk buh 
padai, duk padai, grenier à riz. 

9^n G. duk (pron. dok). Voir dok, 
exiger. — duk irai, sraiy, exiger une dette. 

9^, 9^^ dun (bahn. iuii). Enve- 
lopper, empaqueter, rouler; courbé, arqué. 
— duû badan C, envelopper le corps (le 
cadavre), dun anun, faire un paquet, em- 
paqueter, dun di av, envelopper dans son 
habit, dun akauk, ceindre la tète, dun gan, 
envelopper la colonne, dih halà duû il tan- 
rak, préparer les feuilles de bétel et les 
empaqueter dans un mouchoir, dun kain, 
bossu, voûté. 

9^f1 G. dut (ih.dat). Enfiler, ficher 
sur un pieu. — dut akauk mo>nua$ (kh. dot 
kabal mittw), embrocher une tête, kayàu dut, 
pieu, pal. 

9^^3/1 dun (ann. On). Forteresse. — 
dun hqjai, id. 

9^n G. dul (kh. dol). Pousser à 
la perche, à la gaffe. — dul gaty, pousser la 
barque, thanul dul gaUy, gaffe. 

9^n G. dul (kh. dd). Pièce de 
bois, madrier. — kayàu ha dul, une pièce 
de bois. 

9^ dô' (bahn. du). Voir dor. Égal 
à, pareil à, de la grosseur de, ainsi, jus- 
qu'à. — do» rûp ai Umcm, un corps pareil à 
celui de frère Téléphant. d(P êo^k, comme 



Digitized by 



Google 



une montagne, do jaluk maHuni ià, (grand) 
comme une écuelle à boire Teau. dG" g<pp, 
égaler, de même taille, pareils, semblables, 
égaux. d(P haUh, gros comme le mollet, do» 
arak ^, comme un cheveu. dlP lat, gros 
comme un panier. d(P yak do» laikf lilt. : 
comme sauter en haut comme tomber en 
bas =s remonter et abaisser, atauû do» yak 
do» laik, frapper à tour de bras, nupû anaih 
do» ni, depuis son enfance jusqu'à présent 

9^, ^Ht G. dO'm (kh. dàqC). Primi- 
tivement, jadis. — dtwyi TMAà C, commen- 
cement, naissance, origine, essence, nature. 

9^ G. do»m (kh. dm). Boule, motte, 
morceau, bloc. — fiMnSi dm/j^ C, vendre en 
bloc. 

9^ G. do*m (kh. iMii). Perché, posé; 
se percher (oiseau). 

y A., '^9^ G.do'm,deo»m. Dire, 
parler, conter, raconter des histoires. — 
dffffi yak Uanah C, informer, dœtfi balèi, 
dire du mal de quelqu'un, en parier mal. 
do»rii pakro kïau, plaisanter, dire des plai- 
santeries, dtnfi vœk laé, répondre, disant. 
do»fii padfpp, celer, taire, dœrii adar, parier à 
voix basse, doucement, dtnii adar juai dœnt 
khaûjuai, parle bas, garde-toi de parier fort. 
d€^ tablaié panuœè, laisser échapper des pa- 
roles, lapsus, dcnfi ihauh, dire non, parier 
en vain, dcnji buv ta»l anan, prononcer 
jusqu'au nom. d(prgi pagat, d. laur, mentir. 
d(prgi bï tapaky dire la vérité. do»rfi patapak, 
parier franchement, donn^patah, se dire mu- 
tuellement, fin donfi patuh kà gop ûu, ils se 
renvoyèrent mutuellement la balle, évitant 
de répondre, répondant évasivement. 

9» A. dcn. Voir dom. Requête. 

9^ doȈ. Un arbre. 



K 237 y^*— [doTO-daik.] 

9^^ A. do»n (ann. dtm). Lettre, re- 
quête; demande, réclamation. — \^n riap 
do»n yak drëi^ je rédige une lettre de récla- 
mation, une plainte. 

9^0n dey (ann. dix). Temps, 
époque. 

9/'an, ^9^ar| doT. comme, sem- 
blable, pareil, gros comme; beaucoup. — 
dwT gfpp G., pareils, semblables. yâ dxn aun 
G. (kh. yaû pan èû), de ton espèce, yawii 
dxpr G., environ comme, don' bauh ëakcm, 
gros comme un fruit de Psidium nigrum 
(espèce de goyavier), dtw baya, beaucoup 
de crocodiles. 

'^9^, ^^ de, dé (ann. dk). Un 
mandarin. 

'^^/'n, ^9rn dek, dok. Mé- 

chant, mauvais. 

-^^Tl ^9ASî, deô dauv. Nom 
de lieu. 

^^ 9V^f1 dé bait. Une 
plade(?). Gf. Radè = ra+dè. 



peu- 



^9^ dai (ann. dày). Exiler. — fciat, 
dxm, dm nau, id. 



sv 



^9^ G. daiei=» dot (ann. ^'). Époque, 
temps, génération. — dai sa, une époque, 
une génération. Cf. doy, do»y A. 

^9^^ dailt. Voir «fa*. S'entr'ouvrir; 
pétiller (feu). — daih apuèi, le feu pétille. 

^9^n daik. Éclat, beauté, splen- 
deur; beau, cher, parfait, précieux, splen- 
dide; (sorte de) pierre précieuse; perie. 
— daik nuptëiy pierre précieuse, daik (dait) 



Digitized by 



Google 



[dai k|o*m-dauk.] 



^«.( 238 



saktijai (skt. çaktijaya)^ pierre précieuse de 
vertu surnaturelle. 

n^ rr dai kîo»m(kh. liai rofcfctn). 
Aventurine. 

Ç< dô. Chose, objet, instrumeut. 
— do dak, arme (en général). 

^^9^ dô. Voir éto». Égal, semblable, 
comparable. 

^^ dom. Voir dtwfi. Parier. 

^y^^ dok (bahn. do). Voir dauk. 
Vouloir, demander instamment, impérieu- 
sement; réclamer, vouloir. — dok panuptai, 
vouloir tuer, demander la mort, ûu dok boni 
daUak, il veut me manger, dok vo^k, rede- 
mander instamment dok A aun, exiger de 
Tafeul. dok sraiy, exiger la dette, le paye- 
ment de la dette. 

^9^>n dok (bahn. don; stg. dék). 
Déposer, placer, recevoir, contenir; offrir 
(du riz aux divinités); porter au-dessus de 
sa tête. 

^9^r^ C. douk. Un violon; un 
tambour qu on frappe avec le coude. 

'^9^/1 C. douk. Recevoir, accepter, 
parer (un coup). 

^9^, ^9^ don, don (bahn. dSû). 
Flotter, surnager, monter à la surface, venir 
sur Teau, remonter, monter; faire flotter; 
s'animer, s'exciter. — hadafi dù>û, les cre- 
vettes ne montent pas. 

^9^ don (ann. dànf). Forteresse. 

'^9^^ don. Voir daun. Chapeau an- 
namite conique; couvercle de plateau h 
bétel. 



nornn , ^9^nn a. doy, 407 

(ann. âoi). Temps, époque. — tnomdoy, de- 
puis le temps, mom di doy po romë, depuis 
le temps de Pô Rome. 

^9^ dau. Voir Aw. Sabre. 

9^ G. dau. Soutenir, supporter, 
étayer. — dm alauk, porter et supporter. 

çr 
9^ G. damn (kh. iom). Morceau, pa- 
quet. — dawifi^ un paquet de tabac, daxixfi 
hakau, rouleau de tabac. 

9^ damn. Se souvenir, garder dans 
sa mémoire, garder, conserver. — daut^ 
kanaly se rappeler, se souvenir, damn yak 
lakâu, invoquer, prier. 

"^9^ G. daum (kh. tSm). Se percher, 
se poser (oiseaux). 

^9^7 daut (bahn. doh; kh. dàh). Se 
déformer, se redresser (croc, hameçon). 

^9^"^^ G. dauh (kh. doh). Frotter, 
fourbir, polir. — dauh parjak, d. tnœh, d. 
padai, polir l'argent , Tor, le riz. 

^9^"^ dauh (aphérèse de adauh). 
Chanter. 

^9^7 G. dai* (kh. dih). Reculer; 
se dégager. — dauh kadun, reculer, se re- 
tirer, dauh tubiak^ sortir, reculer. 

^9^^ G. dauh. Distant, à une cer- 
taine distance; séparé, éloigné, séparer. — 
dauh nau il drèi, loin de nous, padauh, 
à distance, au loin, séparer, klak ëaSc fOr 
dauh y lancer au loin. 

^9^/^ A. dauk (ann. d^). Cruel, 
cruellement, méchant; nuisible;, fraudu- 



Digitized by 



Google 



239 ).€^— [dauk-djo»r.] 



leux; tromper; trompeur; pervers. — pa- 
gaè daUak dauk lo, il m'a indignement 
trompé, me tromper indignement, ai tapai 
fwè fagot i^ dauk b, frëre lièvre nous a 
tenu le discours le plus mensonger. 

^9^n dauk. Voir dojfc. Exiger; de- 
mander avec insistance; redemander. — 
àoMik $raiy G., exiger le payement d'une 
dette, iaul; lo, désirer ardemment, convoiter. 

^9^/n A. dauk (ann. d6e). Gou- 
verneur de province. 

^^9^ C. daun(ann. içng). Attendre; 
stagner; attente, interruption. — dauûpor 
ntf<yèy attendre les paroles. 

^'^, ^9^ c. daun, duann 
(bahn. doû). Flotter, surnager. — $œk daun, 
flotter à la dérive. 

^9^ daun (ann. dèng). Plaine. — 
daun naiy Saigon; Bién-hoà. Cf. ann. ^àng 
nai, 

^^ ^V daun daun (kh. dàii 
toh). Mât dressé devant les pagodes; mât de 
cocagne. 

^9^ ^'^n daun j^ait (ann. *% 
\acky Cuivre blanc, laiton. 

^9^'3/1 daun (mal. diAwi?). Chapeau, 
coiflure. 



^9^^ c. dauv. 
Gomme, semblable. 



Voir (to», do. 



^9^^ dauv. Spathe de la fleur du 
maïs, du bananier. — .toiio^ nanjjfpn dauv 
kajaih çitahà, quand le maïs fut près de sa 
maturité. 



9^0>n djak. Voir padjak. Chaud, 
chaleur. 

^^ar^^ 9/Vû^, rgVûn 

dj[apf djO*p, 9JiO'p (ann. nèp; bol. op; kh. 
daifmè^; laot. niu). — Oryza glutinosa Lihn. , 
riz ^uant ou glutineux (jar. blit, mal. pur 
bu). — dj/pp baràu A., rii nouveau, kahun 
diap C, faire cuire du riz glutineux à la 
vapeur, panât diap G., jacquier odorant 
(arbre). 

9^0ori djar. Voir di^pr. Penché. 
9^0n djal. Voir dM. Insulter. 

9^<^, f^. 9^<^i, 9^4 djos 

diô*, djô, djôn. Incliner, pencher, s'incli- 
ner; penché, incliné. — difpr dw», penché à 
tomber, phun laû dw, le cocotier penche. 
dupfi kjfpn Ubuh, pencher sur le point de 
tomber. 

9«M d|Ô (ann. dia). Terre, circon- 
scription, ressort. — d^ hat, arrondisse- 
ment 

I^^Vk dio»n. S'échouer. 

ÇrC Vi dlo'n. Sous , au-dessous (î) , évi- 
ter(î). — dùpn aiày id. 

9f V d|o*A. Se tourner pour regarder; 
piquer; frapper de la corne; pencher, se 
pencher; espionner, guetter. — dwph iof, 
voir en se tournant. 
J 

grC^ dj[0'n. Excès, trop, surabon- 
dance. 

9^0 Û/^ A. djO'p. Voir diap C. Riz 
glutineux. — paAu^ 4VT> i^« 

9^0an c. diOT. Voir djar, Sy. Pen- 



Digitized by 



Google 



[dio*l, djal-dhan.] 



— 1>( 240 y^— 



ché, incliné, en pente. — diar djp, vacil- 
lant, branlant, penchant à tomber, hara 
diar (kh. Ivâti)^ le figuier penché; nom de 
lieu. 

9/vn, 9r<*n c. djci, djai 

(kh. diel). Insulter, injurier, outrager. — 
djjpl t(dh (kh. diel fM), insulter, djfpl uraii, 
insulter les gens. 
J 
9^0^ diO'V (ann. rftà«?). Explorer; 
patrouille. 

un seul hume. 

9^<'^ ^^ d^O'v ban (ann. dXhi 
ban). Un titre, une dignité annamites. — 
dicm) khin (ann. dieu khinf), autre dignité 
annamite. 

gu, d^â. Porter, porter sur la tête, 
supporter, qui supporte. — dm Usëi, por- 
ter le riz sur la tête, dm dak atnh, je ne 
puis tout porter. Hu duà gaqi gauk, (s'en 
aller) la télé prise dans la marmite, dm 
(^=palak) takai, d. palak C. , plante du pied, 
paume de la main, éùpk duà mo>Iâu C. , sup- 
porter la honte, duà gaun, litt. : porter les 
ordres sur la tête = obéir respectueusement 
duà om, litt. : porter la reconnaissance = re- 
mercier, duà cm nai, avoir de la reconnais- 
sance pour la dame. 

9^^ 4V^ {^^^- àoan). S'engager, 



se porter caution ; fournir une caution, cau- 
tionnement. 

9^, 9^%^ 490*&f 4»an. Ver pal- 
miste, ver comestible, larve de la Calandre 
palmiste (Calandra palmarum Fab., Oliv. 
ou Curculio palmarum Linn.), qui vit dans 
la moelle du tronc des palmiers; ver en gé- 
néral. — halauk duoim, ver palmiste, duœn f^n 
kayàuy le ver mange le bois, fariak duam, 
un tical, monnaie en forme de ver palmiste 
ou de rein. 

9^TI, 9^Tl d^o»è, d^aô (jar. 
duoi). Courir, fuir, couler, se précipiter, 
fondre; s'échapper; commencer à marcher, 
trottiner. — dwpè morai, accourir, dwpërauv 
C, courir vite. duo>é taun èanap C, s'échap- 
per avec ses liens, dm^è sador klauh takuèi 
C, courir à se casser le cou. dfjœd fnm, 
descendre, thâu dkupë, savoir marcher (d'un 
enfant), iâ dua^è, Teau coule, eau courante, 
fâ duœë khan h C, l'eau coule avec force, 
ta du(pë trun, l'eau coule en aval. du<pè da- 
rahy le sang coule, dua^ê tamoy assaillir, at- 
taquer; duœèmaihadéi, courir après, pour- 
suivre, dwpë éanuk, accord, ensemble, 
règles, usages, padwpèy enlever. 

9«2^ 4?^'^' Panier, malle en rotin 
(kh. kanirun). 
J 

9^^, 9^^ 4vo'n, d^an (babn. 
dwm; kh. dwm\ Chapeau. — dmpn mœaum , 
id. dwan kaii C. , le chapeau des mandarins 
annamites. 



v> 



v^ dha. Trente et unième lettre de 
l'alphabet cam.. 
p 
V'^r^ dhakê. Voir dakè. Corne. 



VC^Cr^ dhagîak. Nombre (î). 

Vyi dhan (atj. dëhën; mal. dahan; 
rad. dhom). Branche. — dhan kayàu 



Digitized by 



Google 



k( 241 )m 



[dhabânô*-dhiil.] 



branches d'arbre, dhan phwi G., branches et 
troncs, phun dhan, id. dhan jrai, branches 
et feuilles. 



Vi/'of 



dhabânô*. Ce n'est pas. 



V^OTI dhar (skt. dhar, dharma). Qui 
porte, qui a, qui possède; solide, ferme; 
bienfait; vertu; fruit; œuvre pie, action 
méritoire, mérite. — ûap dhar, faire une 
œuvre pie; rendre service; faire le bien. 
dhar phual (kh. thar phal= sVt dharmapha- 
la), fruit, avantage de la vertu, profil qu'on 
retire d'une action méritoire. anU nap dhar, 
rendre service par pitié, bayar dhar phuol, 
récompenser, payer les services rendus, les 
bienfaits, kâu iiap dhar kà ho», je te comble 
de bienfaits, praun dhar, grand mérite (re- 
ligieux), biak vak dahlak hû dhar lo, vraiment 
mon sort est fortuné, aniai dhar {sVt anyàya, 
dharma), sortilèges, maléfices. 

V^of] dhar (skt. dhara). Génie aérien 
possédant un pouvoir magique. — bidia 
dhar (skt. vidyàdhara), génies aériens sui- 
vants de Çiva. 

v^ttH dhar (bat. day, sund. diri; mal. 
art). Seul, isolé, solitaire; en personne; 
l'être, soi-même. 

V^ûTVi dharamô. Homme. 

V^O^V/^ dharmo'k. Borassus fla- 
belliformis Mubr., palmier à sucre (ann. 
thét Ut; kh. dom tnot; laot. kok tan; mal. 
Umiar, tah). 

VoTlV^n dharmo'k (skt. dharma?). 
S'excuser (?). 

V(A^ Va^ G. dharramo'n (skt. 
dharmin). Désir (par ex. : de faire le bien), 
désireux, soucieux de; habitué à. 

V^ G. dhi =di. Vers, à , en , du côtédc. 

BIGT. GlIHPBiHÇAlS. 



Vfl dhit (bahn. di?). Disparaître, 
s'évanouir; perdu, disparu. — dhit çap, le 
bruit s'évanouit, lahik dhit, perdu et disparu. 
duœê dhit, disparaître en courant, por nau 
dhit, disparaître en s'envolant. tamâ» glaidhit, 
disparaître dans la forêt, dhit padik tian, 
guéri du mal de ventre, dar dhit, enterrer. 
dauk gadah dhk, rester silencieux, padhit, 
faire disparaître. 

V^oT^r^ dhisak (graphie fautive 
pour bisak). Venin. 

v^ dhèi. Voir thëi. Front; portion cen- 
trale de l'os frontal recueillie après la cré- 
mation et brisée en neuf parcelles; ren- 
fermées dans une botte métallique, elles 
constituent ce que les Cams appellent les 
tr os nobles?). 

V" ^V A. dhôi thaun (ann. thây 
thong). Interprète. 

vv G. dhu. Ghauve-souris commune 
(kh. |wa^). — titfidhu, id. 

'W/^ dhuk. Tertre artificiel. 

S) 
V)r^r^ G. dhukik. Éjaculer, lan- 
cer; sortir; éjaculation, pollution. — yah 
nu dhukik, si [la semence] s'échappe. 

V)^ dhun = thun. Gaisse. 

vv^ dhun. Goffre, caisse, meuble. 
— dhun buh do, armoire, meuble de bois. 

V^Q^ dhur (skt. dhûrr). Qui agite, 
trouble, obscurcit (nuage de poussière, 
sable, boue, vase qui trouble l'eau, etc.); 
troubler, obscurcir, former un nuage. — ur 
dhur, la poussière s'élève en nuages. 

V)C^ dhul (skt. dhùU). Poussière. 

•16 

nPMIIBtll «ATlOIIAtB. 



Digitized by 



Google 



[dho*tL-nômô.] 



242 )h 



connaître. 

v^/i dho*k. Ouvrier, artisan, ma- 
nœuvre. — àhxpk dur, maçon. 

VW^n dho'dhigak (skt. éWAi- 
ca?). Nom propre. 

^V^ dhau (ann. dâu). Entrer, péné- 
trer; aller. 

^V^r^ dhauk. Tous les trois (?). 

^V^ dhaiin(ann, iong). Cf. thaun. 
Couperet, sabre à large lame, couteau, 
sorte de couteau à poisson; lance (?). — 
dhau haluak, couteau aiguisé. 

v^ dhaun (ann. d^). Baie, courbe 
concave d'un fleuve; vallée. — dhaun kraun, 
baie fluviale, dhaun è<pk, les cavités d'une 
montagne. hamU dhaun, rizière basse, dhaun 
panaUf nom de lieu. 



^V*C^Q^. dhaular, pron. dhaolar. 
Voir dhau. Entrer, pénétrer [dans la case 
où ont lieu les cérémonies]. 

^V^QP^ dhauvrat, pron. dhao- 
rah. Aller se promener. 

9- S) 
^ir^^Qp dhauvri, pron. dhao-ri. 
Pendants d'oreilles. — dhauvri prik bi tamn, 
gros pendants d'oreilles doubles. 

P 
Vv dhjâ. Extrême, outré, déme- 
suré. — di dhiày au delà de toute expres- 
sion. 

^Cr^ dhjak. Tirer, extraire. — 
dhiak tabiak, tnœk dhiak tabiak, reprendre, 
enlever. 

VC^ OrC^ dhicn njcn. Tout 
entier. 

Vlof] C. dhîjar (skt. dvâr, dvàra?). 
Porte (?), entrée (?); clôture (î), enclos (?). 
— dhuar atâu^ tombe, tumulus. 



^ 



^ nO'. Trente-deuxième lettre de 
Talphabet ôam. L'adjonction d'une cédille 
change en a sa voyelle inhérente : ^ na. 

y C. no*, pour nî. Ci, ici. 

^ G. nô*. Les uns, les autres, en 
partie. 

'Sr nÔ* = kàu. Je, moi. — nù> brëi, je 
donne. 

^ nô* (aphérèse de tW). Mère. 

^ ncm. Traces, vestiges, indices; 



fictif, fiction. — MPffi takaiy traces des pieds. 
^oh norni davah, voir des traces de sang. 
MPtfi hSy tes traces, ton travail, ton ouvrage, 
ta manière de faire, ta façon, nomfi ho hai 
thëi tarah bauh lanan nî, est-ce toi qui as 
raboté cette charrue? tuëi krun nanft, suivre 
les traces, les vestiges, ^oh dotfi nonfi b(uah 
{bathah)y voir des traces d'humidité. 

'V, ^^ no*m,nô*m(skt.nâiîMm). 
Nom. — nanfi anan, nœifi rûp (skt. nâmar- 
rMjpa(?), id. 

^1^ nômô. Nom. — di nomo, de 
soi-même, en son propre nom. 



Digitized by 



Google 



^^^ nômôh (ski. namas). Conju- 
ration, formule conjuratoire; purification 



y ^/^ no'mo'k. 
rance; aflBrmation; nom. 



Volonté, assu- 



( 243 )<^— [nômôh-no'n.J 

ra). Ville, capitale, contrée, pays. État. — 
$â bauh nœgar, tout un royaume, nœgar 
ta, royaume. (Cf. pour le sens Tann. nwà>e 
dans nhà ntprfv.) po nœgar, pc inO> rupgar, 
pô yan inG> no>gar, y an pu nœgar, ancienne 
divinité 6ame=>BhagavatI. 



^Y ^^'fe (bahn. naih). Division, sé- 
paration, part; à contre-cœur, à regret; 
diviser, séparer, répartir, partager, mettre 
à part, de côté; ôter, écarter, pénétrer, 
fendre; stagnant; partir (d'une flèche). 
— no>h parubhâ G. , partager, répartir, lakàti 
nœh C, demander la séparation, la division. 
nœh palèi, partager les villages, klah nœh dl 
brëi kicm 0, séparer (deux amants). na»h 
tian, éloigner du cœur (litt. : du ventre). 
Mph tian di râu nap buëiy éloigner, chasser 
la tristesse du cœur et devenir joyeux, dl 
no*h, refuser, ùan saun tian nœh truh jalan 
êaik, Teflort continu fraye la route, panœhy 
tirer (arc, arme à feu), lancer (une flèche). 

^1 no'h. Pièce de bois fixée en terre 
qui soutient le chambranle d*une porte. 

^ Y nù% (ar. j^y nûh; hébr. ni: noha). 
Le prophète Noé. 

'Vn C. nck (kh. noh). Là, cela, 
celui-là. 

^/i C. not. Cher, précieux; biens, 
objets. 

^in C. nôk (kh. nik). Penser. 

y^^-Op notatê = katè. Fête qui 
se célèbre au 5* mois ôam. 
s> 

Orr^oTi nckir (ar. ^ noJtîr). Na- 
kir, Tun des deux anges des sépulcres. Voir 
rmmkirun, vannakirun. 

y-C^oTl ncgar [nagar] (skt. naga 



O^C^OqP ncgarai (kh. nâkràè 
[=skt. nâgaràja]). Voir ùupgarai. Nfiga, roi 
des serpents, dragon royal, dragon. — 
nœsak mpgarai, année du Dragon. 

G. nœgaçQO'n 
Cuivre rouge. 



o/\c^<w^ 



A., yx^or.Q/] 

no'gas^o'n = gaçwm. 



^ ncn. Ci, ceci, alors, cela; là. 

'3^, 'a/\ ^V\ ncù (kh. «M). 
Ferme, fixe, arrêté, certain, sûr. — oh mp^ 
panuipëy n'avoir pas de parole sûre, variable 
en paroles. no>n lo, très stable. 

^ G. no*n (aphérèse de santHi). 
Penser. 
j 

^ G. ncn (aphérèse de hawph). Ar- 
balète. 

^Vû^ ncnar. Hauban. — ialA 
wpnar, id. 

'y V Y nO'jih(ar. (j«c^ nejis). Sa- 
leté, impureté; ordure; excréments, fiente; 
poudrette. 



^^Cd^ G. no'idm (kh. aanm). Sou- 



nre. 



yVn no'thak[rfcangl. dur]. Voir 
no>iak. Une année du cycle duodénaire; 
année; âge. 

ofoTi, ^'a/l, ^0^"^ G. ncyn. 

i6. 



Digitized by 



Google 



[no»ii-nam.] — «K 244 )^^ 

nan, nen (kh. nèn). Barre d'argent, lingot 
parallélépipédique servant de monnaie et 
valant &o francs. — pariak sa bauh nom, 
une barre d'argent. 

0^'^, '^'^ G. no'n (ann. nhi). 
Soubassement, fondement, remblai. — 
pabiph tuprif élever un soubassement. 

'S^Q/^ no'p. Voir nap. Cornes avor- 



tées. 

yû^ C. ncphui (ar. Oob najid). 
Disparition; épuisement. 
S) 

y V* nO'bi(ar. (^ nabi). Voir nabi. 
Prophète. 

orwn, orw^, o^won, 

Or^^, OrW^ G. ncmo'k, no»- 
mcn, namcn, no'mô>n, no*min (kb. 
nàmom). Mandarin. — namom napjian niai, 
le mandarin agit en maître. 

Q/*^jQDy nô*mdaiin. Dragon, ani- 
mal fabuleux (ann. rèng già). 

^QP'^ ncrah (skt. nara). Officier 
civil ou militaire, seigneur; règne. — stgan 
n(prah=panraun anôh, seigneurs en sous- 
ordre, mandarin d'un grade inférieur aux 
ministres, hfid norah, fin d'un règne. 

yoT/^ ncrak (skt. naraka). In- 
fernal; mal, le mal; mauvais, méchant; 
sale, malpropre, sordide; fantôme. — drëi 
tamo noirak, nous étions dans le mal , dans 
le péché. 

OTorn, Oforr^ noTaka, nô-- 
raki (skt. naraka). Enfer. 

OlToro^, yopû^^-n no'rap, 
ncrapat (skt. nar(q>ati). Nom de prince; 
prince. 



0^OQP^^ no'raik. Fib de l'arrièro- 
petit-fils. 

0^<U)^ '^'^ ncç (skt. nâça). 
Mort, défunt, décédé. — no»ç pabhà, id. 
inô> klaun nœç pabhàf ma mère est morle. 
mpç pabhâ^=luié rai, quitter le trône, mou- 
rir, nœç riyà, mort. 

^û^ G. ncs (skt. nâça). Arrogant, 
acariâtre, malfaisant. 

^qH g. no'8 (kh. nos). Très, exces- 
sivement. — no>s luh, id. 

'VoT^r^ nO'Sak (skt. nakfotra). Voir 
no^hak. Année du cycle duodénaire, année, 
âge. — thwi no>sak, id. sa ntpsak saun gtpp, 
(elles) étaient de la même année, mœda 
sa pbih duà ntPS(Jc, avoir douze ans. baràu 
mom ii thun non na>sak kubàu C, alors 
eu cette année cyclique du Buffle, mysak 
hugat C, quelle année? quel âge? 

Q/^QT^onr^n, horion no>- 

s^arlak, ncs^cr. Roi èam (io36 à 
1076). 

^qHqP^ g. ncsrâni (ar. jl;^ 
nofràni). Nazaréen, chrétien. 

Q/'Û^ûfl nô^h^cr. Voir àmot. Astro- 
logue. — po nœhuœr, id. 

% na. Part, finale et souvent explé- 
tive = ann. vây. Ainsi, donc, comme cela, 
de cette façon. — habar na (ann. sao vây)^ 
comment cela? 

^ G. nam (aphérèse de rânatfi). Ai- 
mer, chérir. 

^ nam (bat. annem; bes. nâm; bis. 
ononi; bug. onmi; jar., mal. nom; jav. enem. 



Digitized by 



Google 



tUfm; kanio, kha bi, rad. nàm; lamp., mal., 
pamp., sak. u. anam; malg. enima; oc. ono; 
sak. j.jdnnam; tag. anim; etc.). Six. — O/^ 
= 6; vendredi; 6* jour. 



[namva-ni.] 



*T? vV^ namva. Une espèce de banane. 

— patèi natiwa, id. 

*t( / 1 nak. Scolopendre rouge de 
grande taille (ann. conbo câ; kh. kaèp). 

^/l nak. Court, bref. — panak, 
raccourci. 

^^ C. nak (kh. nâk). Appellatif 
khmër : vous, monsieur, madame, dame. 

^rr^fl^rn nakçattrak 

(skt. nak§aira). Année, temps, époque. 

*V ^^ûTl naéar. Émousser; pangolin. 

— panaèar, pangolin (?). 

^•n C. nat. Délai fixé, terme, 
époque; fixer, arrêter. — nat gœp, conve- 
nir d'un délai, tomber d'accord sur une 
époque. 

^y\ C. nat. Mouvements du coït. 

^DT^n natèak. Vrai, clair. 

qfflf^V'"^ nattathih. Bien, beau. 

q^fl^njrn natçaktrak 
(skt. nakfotra). Année, temps, époque. 

'^V'^ nado'Q (ar. ^^ nades; 
(_fJai nafii?). Ferme, fort, robuste; intel- 
ligent, habile, savant. 

^^, forme abrégée '^i^ nan, 
pron. parfois mpn. Ce, cela, alors (kh. nôh, 
ann. 5rf, no). — $aii nan, cette maison. 



wan, nan mœfiy au commencement des 
phrases : alors, seulement, nan thauh min, 
cela est vraiment faux, nan mom t<pl hwr 
harëi, le soir arrivé, au soir, datii nan, 
mais, nanjô batok, certes c'est béte. 



^^^^^ G. nap (kh. nup). Cornes 
avortées. — kabàu nap, buffle sans cornes. 

-3^0/^ G. nap. Scolopendre, cent- 
pieds. 

O^^^^qH G.napsu(ar.o-Â5na». 
Envie, caprice; désir charnel. 

^^ naphi. Age(?). 

'S^O^Vld G. naphual (skt. phala). 
Devoirs, occupations, intelligence. 
S) 

^ V nabi (ar. <^ nabi). Voir nœbi. 
Prophète. 

%^ nâma (skt. nàman). Nom. — 
nâma nabi, le nom du prophète. 

'^^ oT^û^ namo* svâhâ 

(skt. namah svàkâ). Hommage I prospé- 
rité I 

J 
'^V^ namo'ç (skt. nama»). Ado- 
rer, rendre hommage. — namo^ç kâr kd 
(skt. namaskar)j id. 

'^Cn nal (aphérèse de jianaZ). Man- 
ger par précaution, en attendant; manger 
un peu. 

^(Û/^ G. nahi (ar. ^ nehej). Mal, 

exhalaison fétide. 

S) <^ 
^, ^ ni,m(al.,bol.,}âvé,mah., 

sué ne; laot. ani; stg. nêi). Ce, ci, ceci, 
ici (kh. nih; ann. nây, ni). Explétif en poé- 
sie; s'intercale souvent dans les expressions 



Digitized by 



Google 



[nik-nuraka.] --«•( 246 

formëes de deux mots. — uran ni, cet 
homme, drap nî, cette chose, mai ni y mai 
pak ni, viens ici. gani gadih C, ici, là-has. 
harëi ni, aujourd'hui, arak ni, maintenant, 
ta nî ru = iâ ru C, Teau sourd; nom de 
Heu. nuphu ni iâ = m(phu ià C, avoir soif. 
àhuk ni sauv C. (=kh. èhuk sa), datura 
blanc. 



^/i C. nik = nî. Ce, ceci. — sa 
nik nan rëi, cette chose-là. 

^r^^ nigâ (pâli mggato?). Quitter, 
laisser. 



orvi 



nin (aphérèse depanin). Rideau. 



'y^fl nit. Roiéam(i6o3-i6i3). 

s> 
yf1f^<^n nittjiak (skt. nUya). 
Content, satisfait; agréer, être agréable, 
plaire; perpétuel, éternel, ferme, durable; 
remplacer; supporter. — kakal nittiak C, 
éternité. 
s> 
Or^^C"^ nit14an. Voir nittiak. 
Contentement, satisfaction. 
S) S) 
^yVi nithin [th angl. dur]. For- 
teresse. 

^r^ û^nrr^ nibahrnttaki. 
Nom propre. 



orvc^ 



nibal. Voir bal. Pays, 



royaume. 



S> 



0^-^^ =» Q^ nim — nï. Voir m. 
Graphie particulière à Vakkar yauk récri- 
ture cachée?), où les consonnes sont con- 
sidérées comme dépourvues de leur voyelle 
inhérente. Dans cet exemple ^ =^; 
W = , point qui sert à la fois à noter m 
et d'allongement au signe i ( = i). 



^f/ niyâ (mal. haliya). Amomun 
Zingiber Linn. (Zingibéracées), gingembre 
(ann. gi^ng, kh. khnëi). 

S) 
O^'y^C^ niyal. Harmonieux. 

«^ r 
^QP^^ nirâmav. Soufre. 

S) 
^C^ nila (skt. nlïa). Bleu foncé; 
indigo. 

S) r 
OT^C^ nilé = dafe. Vieillard. 

^"^Cl nîçal (skt. nihçalyamf). 
Cordial, complaisant; bienfaisance; œuvre 
pie. 
<=^ 

^ nëi (aphérèse de momëi). Bain, se 
baigner. 

^^ G. nuh (ar. ^y nuh). Noé. — 
no>bi nuh, le prophète (le patriarche) Noé. 

^ f nuh. Nom propre. — nuh, ga- 
nuh këi, id. 

^/i nuk. Nom de lieu. — palèi 
nuk, un village au delà de Kompon Prak 
(Cambodge). 



^^ C. nun (kh. nàn; siam. 



v\m 



nun). Arrière-garde. — dap nun hadëi, id. 

^^1 nup (ann. nop, n^p). Livrer, 
remettre, présenter, offrir. 



Voir napsu. Caprice. 



nupsû (ar. fjtJù najê). 



^ûTl C. nur (ar. j^y nûr). Lumière, 
un des noms de Dieu. 

'S^oTr^ C. nuraka(kh.norfca).Hor. 
loge, montre. 



Digitized by 



Google 



247 )^ — [nurakâ-nau.] 



1 • 
"^qPP^ nurakâ (skt. mraka). Enfer. 

p 
Q^0Jlf^a<V2 nurtaphuà (ar. ^y 
murtaji^f). Chaos (?), chaotique (?). 

'S^O^IVr^o)! nurbalur (skt. nara- 
vallari). Viscères; foie, intestin. 

^(AlT nurrèi (ar, j^ nùri?). Un 
certain ciel. 

nurçavan, nursavan (pers. çj^^y^y m- 
sirwôn). Voir n&rçaravan, nôçirvany nOçirivan. 
Nouchirvan. 

-^O^r^ nek=tMPta (pâli nem?). 
Œil (lang[. myst.). 

'^'^fn net. Nom propre. 

^^n(V neidra = ^ (skt. ni- 
drâ?). Se coucher (lang. myst.). 

^ ^ , ^ S^ nai (jav. , mal. nai). Voir 
Aranaî, &titai. Dame, demoiselle, princesse; 
nom d'une étoile. — éèi naiy monsieur et 
madame, nai yaè C, À madame I ô ma 
chérie I 

^^<\ nai (aphérèse de binai?). Fémi- 
nin; beau. — itarn nai, beau, beauté fémi- 
nine, nai parasat C, nom de lieu. 

^ ^ nai (ann. nai). Cerf. 

9Q/^nn G. naiauy, pron.n%(laot. 
niUiy). Aubergine velue. — tran naiauy, id. 
(ann. cà cô; kh. Irap momis; mal. teron). 



O-y', O-^m G. 

Empâtée (langue?). 



naim, naim. 



y 'y Y G. naUl (aphérèse de anaih). 
Petit. 



^ ^Y ndûijL (aphérèse de ranaxk). En- 
fant (garçon ou fille). 

O"^^ nain (kh. nhn). Barre dW- 
gent. — pariah nain C. (kh. prah nhi), 
argent en barres. 

9'a^a/N^ c. naip (kh. «g,). Près, 
auprès. 

nailît! (skt. nairrti). Un point cardinal : 
Sud-Ouest. 

DQ^O/^ nop (ann. nop). Livrer; 
se livrer, se rendre; trahir. 

^^QP\ nor = ]taK]t. Peau. 

n^oP^^ n^oT^fr) nôrapa, 
nôrapat (skt. narapati). Roi, prince, sei- 
gneur, dame; nom de roi. — nOrapàno*sak, 
année du Seigneur, du Dragon, (h grœh nô- 
rapat, l'après-midi, dans l'après-midi. 

y^^^ dq/'^ûP^^q^ norçaravan, 
nôçîrvan, nôçirivan. Voir nurçavan, nur- 
savan (pers. {j^^f^y nuHrwàn). Nouchirvan, 
(Nuâirwdn, Anoâarwdn), Khosroès le Grand, 
roi de Perse (SSi-Syg). Le prince que les 
Cams placent en léte de leurs rois; il eut 
pour fils et successeur Saniippœr ou Saliip- 
po'r (Lég. hist.). 

^ nau (atas panoad; bag. pano; 
bug. né; jar. nao; mak. naun; man., samal 
panâo; sulu. panau). Aller, progresser. — 
nau hatau, où allez-vous? nauhamû, aller 
ensemble, mœh nau, enlever, emporter. 
mœtai nau, mourir, nau V(ph, retourner, tuëi 
nau, suivre, nau fyHi nwHutri, se marier, 
aller à la noce, nauduah kalëi habèi ^n, 



Digitized by 



Google 



[nauk-pa.] 



K 248 )^~ 



aller déterrer des patates pour les maager. 
nau duah gUpn amwm, aller consulter les 
sorts, nau glϞ th pajau, aller consulter la 
pajau (pythonisse). 

^^r^ nauk (ann. née). Nom géné- 
rique des quatre genres de poissons gym- 
nodonles de llndochine (Diodon, Triodon, 
Tetrodon, Xenopterus) [ann. con câ noc; 
kh. trëi krapôt], — palëi nauk, nom de lieu. 

^Q^yP^ nauk (aphérèse de panauk). 
Troupe, foule. 

nofr^ VO G. nauk nja (kh. nok 
nà). Démissionner. 



^OTin A. nauy (ann. noi). Race, 
genre, espèce. — nauy fotau 
royale. 



c^ 



race 



^Cn G. nj[ak(kh.nâJk=skt.iwg-a). 
Serpent, ndga, dragon. 

^0 njan (kh. nm). Dame. — talmk 
nian C, chérie, hcnj itian ho C, ma- 
dame! 

^0 njan (kh. non). Ver à soie. 

^Ofn njat. Désirer; penser, réflé- 
chir (?). 

^v G. nio'm. Voir «onio»!^. Fortune, 
chance. 



^0 G. njo'ù (kh. nen). Barre d'ar- 
gent (servant de monnaie). 

^^0 njai (kh. nai). Chef, patron. 

^/^ G. n^ak (aphérèse de Aonuait). 
Droit, côté droit. 
J 

^ic\ G. nucè, pron. ituon (kh. 
nxion). Belle, chérie. 

^L^ yoT^ G.nîio'n8rëi(kh.iuloii 
«rét). Fleur du Jasminum sambac Liim. 
(Jasminées), jasmin (ann. Vii; kh. niuontr&y 
mlis; mal. melati). 
J 

^^On nçcy (ann. nhi). Réussite, 
succès. — a nuœy Oy infructueusement, ne 
pas réussir. 

^^ A. nçai (ann. nm). Race, genre, 
noblesse, espèce. — di hù nuaipatau dauko, 
la famille royale est éteinte, av raû nuai, 
rhabit des gens de condition; un habit. 

^^ A. nçai = daloff^ (ann. not). 
Dans, dedans, intérieurement. — saû nuai 
laii dahlak, c'est bien mon village. 

^"Si^On A. n\LOy=jai (ann. nM). 
Surnager; être capable de. 

nraup. Roi iam (i659-i653). 



Û/N^ 



pa. Trente-troisième lettre de 
Talphabet ôam. Elle affecte encore en Annam, 
et. plus rarement au Cambodge, la forme 

V , et, bien que les deux lettres paraissent 
le plus souvent s'employer indifféremment. 



certains mots s'écrivent de préférence avec 
la seconde. Voir à la suite de ^*^^ des 
exemples de cette graphie. 



G. pa =* pak. À, en, 
côté de, quant à. — pa nï, ici. p 



. , vers, du 
pa karèi, k 



Digitized by 



Google 



— «^ 249 y^- 



[paak-paauk.] 



autrui, pa nu, à lui. pa yole, en dessous, 
par-dessous, nau truh pa yok, aller par- 
dessous, se glisser dessous, pa laniu, au 
dehors, pa safi, à la maison, pa huè, à Hué. 

û'^'^m paak. Aisselle. 

^^'"'^^^t G. paakro't. Au mi- 
lieu, moitié. 

û^-TTl C. paaô (kh. baAai). Té- 
méraire, audacieux. 

«^'^T V^On c. paajiak. y.jiak, 

ajiak. Accabler; fréquentatif de a/taJ: = tâ- 
tonner avec les pieds; fouler aux pieds; en- 
foncer. 

pâatah. Allonger, étirer, prolonger; éloi- 
gner. 

^^^"^^^^i^^ c. paataun. Voir atam. 
Rixe. 

^^^C^^ G. paan. Humecter, mouil- 
ler, gâter, corrompre. 

^^'"^^'^^ c. paabilt. Achever, 
compléter; tout, tous; fin, dernier, ex- 
trême. — ^ paabih, tout manger. 

^^'"^^^Vt paamaiO^-VoiramoiiA. 
S'irriter contre, garder rancune, prendre 
en aversion, bouder; susceptibilité, ran- 
cune. 

û'^'^^VOn c. paamick. Dis- 
pu ter, dispute, discussion, enlever, ôter. 
— paamw>kgop, se quereller ensemble. /?aa- 
niïœk drap, se disputer les biens, èauk paa- 
mûpk, enlever violemment, paamùyk rai, se 
disputer la royauté. 



'^^^r^^ c. paalah. Vaincre, 
dompter; prendre en défaut. 

û'^'^^^^Ç^n G. paavait. Voir 
avait. Couper en morceaux, par tronçons. 

û^^^n c. païk {kh.phaik). S'ap- 
puyer. 

'^'^^r^ c. païka, pron./»aifc. En- 
voyer, confier. 

û^^^^m G. paiik (kh. papaàk). 
Palpitation, mouvement saccadé. — paûk 
dalofii tjan, spasmes intestinaux. 

^^"^"^^^ G. patin {\h.paaun). Ca- 
det, le plus jeune frère. 

û^^n c, vVn A. pa- 

0*k, pack. Voir œk. Priver de nourriture, 
affamer, faire jeûner; priver de. — paœk 
laséi ta, priver d'eau et de riz. klak pa<pk, 
laisser mourir de faim. 
J 
^^^^ZV\ G. pao>n(kh.iaii(m). Échelle. 

û^^'^T'a/l G. pao>n. Voir im. Affa- 
mer; faire apprendre, inculquer. 

Û^^^^^'VI G. pao»n. Voir paym. 
Dais, tenture. 

û^i>m G. pâaik (kh. ianiJk). 
Appui , dossier. 

Q/-^xvx\n c., vWH A. 

paauk, paauk. Mangifera indica Linn. 
(Térébinthacées), manguier (ann. cày xoài; 
kh. 9vai). — bauh paauk, mangue, phun 
paauk, manguier, paauk jui C. , Crataegus 
azarolus L. (Rosacées), azérolier, arbre aux 
fruits arrondis, rouges, d'une saveur aigre- 
lette (ann. quà bi quân, kh. makpraû). 



Digitized by 



Google 



[paaok-pak,] 



>i 250 



û^^^n C. paauk (kh. paàk, 

prahàk; stg. brohok). Poisson aigri, condi- 
ment. 

Q^^D G. paauk (kh. phaik). 
S'appuyer. 

^^^^^^^^^ paaun. Voir paom (kh. ba- 
non). Échelle grossière. 

o^^-T^ c. paaun (kh. banm). 
Incliner, baisser. 

0^^>TO1 C. paaur (kh. thnar). 
Une sorte de bambou. 

'^'"^-^^ A. [-^=-^6] paçain. 
Réconforter. 

^^ G. pam. Se prosterner, se cour- 
ber, s'affaisser. — patji hakuh, se prosterner. 

^^ C. pam. Vague, confus. — ra- 
vatfipam, vaguement, confusément. 

^^j^ pal^. Frapper avec le plat ou 
la paume de la main, choquer, heurter; 
choc, heurt, battement; donner un coup 
sec, frapper d'un coup sec et de haut; tom- 
ber dessus, sauter sur; une largeur de 
main. — pah tanin baranom, frapper le tam- 
bour plat avec la paume de la main, pah 
tanin y battre des mains, frapper dans les 
mains, pah il janaih, toucher la gâchette 
(d'une arbalette), tirer, pah akan, pah mo^k 
akan, saisir le poisson à la main, pah hanS 
paghh, faire partir le coup en frappant 
l'arc, pah fîu sa fypn laik, lui donner un 
coup, le frapper une fois, pah jaih di pa- 
bah laban, boucher hermétiquement le trou. 
pah kadal galaun, boucher le trou, la sortie 
d'un nid. bak pah, une pleine largeur de 
main. 



^^^^^ pah (bahn. pah?). Effeuiller, 
peler; détritus de feuilles. — halà pah, id., 
feuilles sèches, feuilles mortes. 



Une divinité 



wi 



Pa¥itra(?). 



pal^ bir to'h. 



û^n A. c. /n A. pak, 
pak (atj. bak). Particule indiquant le lieu : 
à, vers; lieu, endroit. — pak san, à la 
maison, pak lanjfpv, au dehors; pak ni, ici. 
pak nan, là-bas. pak halëi, où? en quel en- 
droit? n'importe où, en quelque lieu que 
ce soit, quelque part, ëaik pak halëi, déposer 
quelque part, juai nau pabléi pak hatëi, juai, 
gardez-vous d'aller vendre n'importe oui 
pablA pak nupdhir, vendre au palais, blauh 
hœ mot pablëi pataih pak ni, puis tu viens 
vendre ta soie ici. marai pak îaban vœk, re- 
venir à la fosse, klak uran nan pak iaun, 
abandonner cet homme au mirador, dauk 
îauà pak hamû, en train de labourer aux ri- 
zières. j9aIaa|niA tan(pypak nauk ((pk, planter 
* un champ de maïs sur le mont, blauh nau 
pak akiom içan hamû, puis aller à l'angle 
nord-est du champ. pU^k akauk pak pai, 
tourner la tète à l'ouest; nau mœin pak 
aduk nai, aller se divertir dans Tappartement 
de la dame, ai rimaun dauk krak pak Ukuk 
san, le frère tigre demeurant caché derrière 
la maison, luiê nah tabâu pak halei nan boh 
dàupak nanjœk, là où ces chiques de canne 
à sucre cesseront sera le lieu où [lu] me 
verras, pak mœlam, à la nuit, à minuit. 
pak lakuk san, derrière la case, pak yok, 
en dessous, en aval, pak ûauk, au-dessus, en 
amont. 

^^>^ C. pak (bahn. pa). Ne, ne 
pas. — pak oh, ne, ne pas. pak, il n'y a 
pas; nulle part, pak pan, ne pas écouter. 
pak $atip bara, ne pas atteindre l'épaule. 
pak m(yda = oh nupda, ne pas avoir, pak si 
thàu tra, ne pas en savoir davantage. 



Digitized by 



Google 



251 )^- 



[pak-pako>p.] 



^^/l C. pak. Avec; il y a. — si 
pak, il y aura. 

^^/l C. pak. Mais, seulement, 
seul. — sa pak labik, en un seul lieu. 

^^^^^z*^ G. pak. Voir pak (atj. paat; 
bal., mal. ampat; bat., bis., sund. opat; 
bug., mak. (^a, pata; day. epaty pat; jar., 
k£o, rad. pak; jBy. pat, papat; kha pi pa; 
lamp. pa; mad. papah; mal. ampat; malg. 
e/irtr^; tag. a/wrf; cf. BI. F 254). Quatre. 
— pak pluh, quarante, pak han, quatre 
coudées. /7afc bhaUak, quatre parts, pak dasiah, 
carrefour, quatre routes, pak akiϞ, quatre 
angles, carré, pak mo>ta, carré. 

^^^^n pak (bahn. pàt). Tresser, 
tresser en couronne. — pak ataun C. , tresser 
du chaume, pak ralan A. , tresser le chaume 
sacré (cérémonie de la crémation), pak 
trùr C, tresser un treillis, jvo/p fftJs, tresser 
les cheveux (en natte comme les Chinois). 
pak vo>k A. , tresser de nouveau. 

û^r\ ^^r^ G. pakâ, pâkâ 

(kh. jwaiar = ski. jwoiôra). Article, espèce, 
genre, manière. 

^^^^r^ G. pakam (kh. prakam). 
Câble en peau de buffle pour prendre les 
éléphants sauvages. 

^^^^r^ c. pakah. Amulette. 

Q/x^^^x^ pakak (fidji Savuka; jav. 
pokah; kawi pukah; tag. pukan). Séparer, 
creuser, diviser. — pakak ribaun, creuser 
des canaux, des rigoles. 

^^-^^^y^^^TI pakat (mal. tinkat). Étage, 
degré. 

Q/^^p^y^ C. pakadâ. Francolinus 



chinensis Briss. (Tëtraonidés), francolin 
perlé, perdrix de Cochinchine (ann. con 
chm da da; kh. tolà), éiim pakadâ, id. 

^^^^r^O^ c. pakan. Dur, difficile, 
pénible; difficulté. — puo*è pakan, parler 
durement; s'exprimer péniblement. 

Û^r^û^ c. pakap (kh. bankàp). 
enfouir (?). 

û-^^r^o)! C. pakar (kh. baûkar). 
Parer, défendre. 

^oAlTi A. pakar, pakarak, pakarro. 
y oir pakâ. Chose, affaire; article; sorte, 
genre, espèce; manière. — hadëi sa pakar 
trà, encore un article. 

^^^r^n G. pakal (day., mal., 
sund. pakal). Calfeutrer, calfater, boucher. 
— duhden pakal, difficile à bien calfater. 

^^/^ pakï. Civière, brancard. 

S> 
^^^^r^oJ] pakir (ar.^/4îr). Les 
pauvres, les misérables. 

^^^^^rO'y G. pakuaun, pron. pakôn. 
Arquer, courber. 

^^^nr\ G. pakuk. Voir kuk 

(bahn. pakuh). Abaisser, faire incliner. 

^^-^^r^n G. pakuk (kh. bankdk). 
Héler de loin (?). 

^^^^^/^"^OT! G. pakur. Un vase en 
métal. 

û^r^û/^ G. pako»? (baUn. iH,. 
ko). Prévenir, avertir; prévoir, supprimer. 



Digitized by 



Google 



[pakcp-paklah.] 



-^( 252 y 



Û/^^^Q/^ pakcp (bahn. p<yk(pp). 
Équiper, armer (un bateau); mettre en- 
semble, réunir. — pak(pp galaipakipp ahauk, 
équiper, armer jonques et bateaux. 
p 

^^^^"^r^ pake (ar. AfShfakih). Di- 
gnitaire de mosquée; jurisconsulte, théo- 
logien. — tuanpakë, id. 

^/ C. pakai. Parler vertement, 
réprimander, insulter, injurier. — pauh 
pakai, frapper, vitupérer, pakai ano», litt. : 
injurier la mère = insulter. 

^/ C. pakaiëi, pron. pakëi 
(kh. pakai). Plume, porte-plume. 

a^Onn c. pakaik. Voir kaik. 
Faire mordre, mettre à la bouche (mors, 
bride); joindre, assembler. 

Q^^^9;^^^ C. pakaiy, pron. pake 
(ann. cât kh; birm. tokté; bug., mak., mal,, 
sund. toké; chin. , jav, tekek; kh. tahhy dankè; 
mal. ffoké, tàké, tàkék). Gecko, lézard. 
ç' 

^^^^^r" c. pakau. Voir hakau. Ta- 
bac, remède. 

û^^r^^ c. pakauh. Voir ka«h. 
Trancher, décider. 

^^^^^^/^^ G. pakauv. — pakam 
gap, compagnons du même âge. 

pak^aù. Jarre (moyenne ou grande), 
cruche. 

J 
^^^^^/^Tl pakuo^. Voir hjf^. Faire 
ramasser, nettoyer, curer. 
J 
^^^^^>*^7^ pakço'l. Lèpre. — /?a- 
kwA honiy lèpre mutilante. 



Û/^^;^ V^'P pak jatâ. Rugueux, 

dur(?). 

^^^^"^r^ ^ c. pak nun. Voir anun. 
Espèce de gâteau de riz qu'on enveloppe 
dans une feuille de bananier. 

û^Jr^û^ c. pakrap (kh. 6«ft- 
krap). Réprimer, dompter. 

^^^y^^ G, pakrun, pour pak 
krun. Voir takruii. Au même lieu; le même. 

û/^^Çfv^Q/^ pakrup. Fermer; ser- 
rer. — pakrup pabah, refermer la gueule 
(tigre, crocodile), pakrup pabah vœk, refer- 
mer la gueule d^un coup sec. 

^^^y^ G. pakrô'. Ordre, ensei- 
gnement, tradition. — paff[r]appakrO^, écou- 
ter les ordres, obéir. 

^^^^^y^ G. pakrô. Voir |?fliro. Plai- 
santeries; plaisanter, flatter, caresser; flat- 
teries, amabilités. 

^^^"^^y^ G. pakH)»!!. Voir poiraîn A. 
Sourcils. — to»k pakrom, froncer le sourcil. 

^^^^^yî G. pakron. Voir pakrSA. 
Gouverner, régir; affermir la royauté. 

yi pakron, pron. patron. Pro- 
spérité. 

û^Jr^Q/l, ^n c. paknyn, 
pakrim. Sourcils. 

^'^^^y^'yi pakron = pajiom. En- 
gendrer, produire, créer; prospérité. 

^^^V^ pakraîn. Sourcils. 

^^^^ry} G. paklah. Voir klah. Dé- 
gager, démêler, débrouiller (un dcheveau 



Digitized by 



Google 



^ 253 )h^~ 



[paklauh-pagak.] 



emmêlé). — pakiah kaf^uak nâu, débrouiller 
ce fil. paUak f^, démêler les cheveux. 

klauh. Rompre, interrompre; dernier, 
extrême, rupture, divorce. — paklauh talèi, 
rompre la corde, paklauh pani^ù>è, fixer, 
conclure. jMiJSplouA hit, décision, résolution. 

Q^^-^y pakhan. Rêtir, griller au 
feu (kh. afi). — pakhaû apuëi C, se rêtir 
au feu, chaleur vive du feu, s'exposer à la 
chaleur; faire ses couches. 

^^^^"^^ C. pakhan. Effrayer. 

^^^^^'^^ pakhan. Faire durcir. 

û^^'^T'fl C. pakhat (kh. baûkhat). 
Dépenser, perdre. 

^^^'^TOn pakhan (kh. ramkhan, 
khan). Retenir, arrêter, retarder; retard, en 
retard. — juèi brëi pakhan C. , ne fais pas 
retarder. 

'^'"^■n^^n c. pakhap. Voir pa- 
khap. Aimer, désirer; devenir amoureux, 
s'énamourer, qui aime; qui est, qui devient 
amoureux. — pakhap pakhm, id. 
<^ 

^^"^w^ pakhim. Souriant, gracieux. 

a/^^^J^ pakhik. Voir pakhwk. 
Garder, veiller (un mort). 

Û^^'«T''yi c. pakhin. Voir khm. 
Aimer, désirer. — pakhap pakhin , s'éna- 
mourer. 

û^^-^m c. pakhuk. Dévaster, 
endommager, causer du tort (kh. bankhoè). 

^^^^-^fl C. pakhut(kh.6aiîMi«<5). 
Corrompre, abîmer. 



^ 



^^^'^TVi c. pakho>n (kh. baiu 
khan). Enfermer, retenir, empêcher. 

(^^^^^T C. pakhaum (kb. baû- 
kham). Violenter, forcer, contraindre. 

û^^^ C. pakhaun. Rôtir, 
griller; couches (on allume un feu près des 
parturientes). 

(^^^"^■n^Cn c. pakhjak. Enfer, 
mer, renfermer, serrer. 

û^-n^On c. pakhick. Réduire 
en charbon, faire carboniser. 

a/^^cy>^^j^ pakhiôk (bahn. kïàk, 

un mort, un cadavre). Garder, veiller (un 
mort). — pakhjpk patar, \eiHer un mort. 
P 
^^X^ pagâ (bent., day., jav., 
kawi, pak., sund., tond. pagër; cer. pagara; 
6uru paiigar; kei bangër; mal. pàgar). Pa- 
lissade, clêture, perche pour palissade; 
pieu; enclore, barrer; mur. — pagàjalan, 
barrer la route. 

<^^ A. C, VV^ A. pagam. 
pagam. Fixer, arrêter; faire adhérer, 
coller, réunir, affronter, faire toucher; lier 
intimement; solide, adhérent, lié à. — 
pagaiifi g(pp C, collés, contigus. ëak pagam, 
attacher fortement, brah non pagaiifi Jk buk 
krohakauk, déposer ce riz sur les cheveux 
du milieu de la tête (rit. fun.). 

^^^-C^ pagam. Un oiseau. 

^^^^n C. pagak. Voir gak. 
Confusion, désordre, fausse manœuvre, 
écart; rabâcher; divaguer. — pagak pa- 
gan, contrarier; brouiller; bredouiller, di- 
vaguer. 



Digitized by 



Google 



[pagaè-pagauk.] 

û^-C^On, û^rri pagaè. 

pagat (ann. gat). Voir pagai, pagat. Men- 
tir, tromper. 

^^-^^^n C. pagat (kh. bankot, 
phkot). Ajuster, serrer, accommoder. 

^^'^^^^9^ C. pagatcn. Immerger, 
ploQger. — pagatœn lam {=dalatr^) ta, im- 
merger, plonger dans Teau. 

0/^X^9/^0/^ pagadap(bah.iWp). 
Cacher, couvrir. • 

û^^^X^^ pagan (bahn. p<pgany 
Voir gan, pagan. En travers, à travers, 
travers; contrarier, barrer. — akak pagan 
di ÀraunC, tendre, amarrer, attacher en 
travers du fleuve, pagan anap C. , barrer ia 
route. p(^an drëi C. , barrer, contrarier, dih 
pagan jalon, s'étendre, se coucher en tra- 
vers. 

û^r^^o/Vi paganaun. Voir^a- 
naun. Colère, fureur, soulèvement; révolte. 

pagap, pâgap. ^ow pagap. Ordonner, com- 
mander (^=kh. bankâp), comparer; sup- 
poser; hypothèse, supposition. 

pagalun. Voir galuû, tagaluh. Rouler, se 
rouler. — pagalun drëi, rouler à terre. 

(^Xr^^n c. pagahak. Faire 
tressaillir (kb. bamnâk). 

S) 
^ G. pagi (bahn., jar. p<pge; 
ben., sem., mal. pagt)> Matin, mœn pagi, 
de bonne heure. 

û^^V^Q,/lV pagindâ (jav. iog^eçAi; 



254 )^ 



mal., sund. baginda). Prince, roi; général^ 
chef d'armée. — pagindà ali, *Ali. 

^^ G. pâgëi. y m pagi» Le ma- 
tin, le point du jour. 

^^^^Cl G. pagu (kh. phkâ). Ac- 
cepter; assortir. 

^^^^O G. pagum (kh. phkum). Ré- 
unir, grouper. 

^O^, ^r^^paguh.pa- 
pagço'h (cf. pagi, pâgëi, page, pagaiy). 
Demain, lumière du matin, aube. — paguh 
page, demain matin, paguh mom page, de- 
main de bon matin, paguœh kado*d, demain, 
lendemain, après-demain. 

û^On, û^^On c. pa- 

gui (kh. bankol). Pieu. — pom pagtd, plan- 
ter un pieu. 

a/^^Q/^ A. C, û^^X^- 

an, û/-"4^Vn C. pago'p, 
pagop, pagaup. Voir pagof, g<pp. En- 
semble, à la fois; évaluer, estimer, répartir. 
— pagop doTfi nî pagop doifi non, évaluer 
comme ceci, comme cela. 

û^^'r^,û^^'0'' page. page. 

Voir pagi, paguh A. Matin, matinée; de- 
main. — mom page A., page iagoh C, au 
matin. 

^^^V^ G. pagai. Espèce, qualité, 
manière; genre, sorte. — $a pagai, une 
sorte, une espèce. 

^^"^^^^OC^^y^ c. pagaiy. y oit page, 
page, pagaiy. Matin. 

^^^^-C^r^ pagauk. Une liane 
dont les feuilles sont comestibles, mais non 
les fruits. 



Digitized by 



Google 



k( 255 y 



[pagaun-panin.] 



Of^n^^ û/^X^^ C. pagaun. 
Latte, volige, perchoir, échafaudage (=kh. 
bankon); mettre en place, en position, pla- 
cer sur (=kh. phkoû), — pagaun gaiy (kh. 
phkon tfifc), placer une barque. 

Û^^^X^a)^ C. pagaur. Entasser, 
superposer. 

^^^^^X^r^ C. paguak. Renversé, 
couché, sur le ventre. — dih paguak (kh. 
dek phkap)y couché sur le ventre. 

'^-Ci, û^X^-VI pagvan. Tas, 
amas. — sa paguanjen, un tas de sapèques. 

û^^, û^-^-CT û^O^n 
C. pag^ëi, paguaiëi (pron. pagouï). Voir 
pagttëi. Chasser, expulser, poursuivre, se 
jeter sur, sauter, courir sus, courir vers, 
bondir au-devant. 

(^^^, ^^O^l/l pagso»!!, 
pagiin. Entasser, rassembler, réunir. 

J 
^^■^^^7^ paguo'n. ^wc pagwim A. 
Au delà, dépasser; fixer un délai, une 
époque, donner un rendez-vous; promettre. 
— paguœn ni klàu harëi, trois jours après 
ce délai, paguom tuk, fixer un moment; 
moment, instant, paguom limo> harëi, fixant 
le délai de cinq jours. 

yV^ pagra (ann. con tép; kh. 
bankà). Petite crevette de mer. 

krap). Compléter, complet, accompli. 

'^^^X^û^ c. pagrap. Écouter, 
tenir compte de, se conformer à. — pagrap 
pakripy écouter les ordres, obéir. 



^^^^^^C^i"^ pagrôù (stg. grkn). 
Prospérité, aboodanee, biens. 

^^^^\C^-^ c. pagraut (kh. ^ 
kroh). Examiner, peser, scruter. 

^^^^^C\^ paglaih. Voir glaih. In- 
utile(ment), vaine(ment); vains efforts. — 
hô lauà paglaih min, tu laboures en vain. 

a^94-î ^^O paglai pa- 
glon. Houle; remous. 

^^"^"^^^^-C^^l paglon. Hausser, gran- 
dir. 

^^'^^Vi G. pan (kh. pan). Œuf. — 
ruëi èat pan, les mouches sèment leurs œufs 
(= kh. mot pon). 

pan (bahn. pan). Frapper (à coups 
de maillet), planter, enfoncer (clous, pieux). 
— panjamam, enfoncer un pieu. 

^^ G. pan (kh. pran). Tour, tour 
isolée. 

^^ G. pan (bahn. pan). Voir pani, 
pen. Écouter, obéir. 

^^ VI pan (aphérèse de hapan). 
Cuivre. 

0^'^<^^ c. paùap. Voir pâAap. 
Faire faire. 

'^^Vn c. panik. Soir panik. In- 
stant (=kh. phan); immobile, coi, silen- 
cieux; éviter de répondre, rester muet, 
tendre (Toreille). — hu sa panik, avoir un 
instant, un moment. 

tt^V^, û^-^Q/l panin, pi- 
nin. Voir j^ailtn. Tasse, écuelle, bol, assiette, 
bol à sauce. 



Digitized by 



Google 



[pankaôat-paôauh.] --*H 256 

a^p^^^ pankaèat. Dryobala- 
nops camphora Gaertn. (Diptérocarpées), 
arbre qui fournit du camphre (ann. cây hng 
nào; kh. pûtnsèn tés; mal. kapur barus ?). 

^^r^fl C. paîikat. Degré, étage, 
région. — suœrga tijtih paûhat, les sept 
étages (régions) du ciel. 

^^Om C. panrak. Cf. panram. 
Seigneur, monseigneur. 

^^^^oP C. pansëi {kh.paûseiyZinc. 

O/^^QT^^^ paùhùlu (mal. penhùlu, 
panhvh). Général; chef d'armée, comman- 
dant de troupes, capitaine. 

^^^^^"^ pa6 (Lahn. pahf). Hauteur, 
stature; écartement; écarté, éloigné. — pad 
dakêy cornes écartées. 



) • 
^^'^ pa£a. Voir pUâ. Les vête- 
ments. 

Û^^Oy paéah (bahn. ptpéah). Voir 
baàih. Brisé, cassé, fêlé, fendu (vases, objets 
fragiles). 

a^^p^or^ A. paôakap (skt. 

vàeakat). Prière, formule (Cams brahma- 
nistes). 

^^'^ paéan. Attendre, s'attendre, 
se sui*veiller (=kh. preiam)\ cacher, mas- 
quer, couvrir, dérober à la vue. 

û^^^-J^n paôaôhauk (skt. 

upeksakài). Mépris; antipathie; déshonneur; 
déshonorer. 

û^T^-Cg^*^ paôafiaulj. Voir 
^uh. Faire tomber goutte à goutte. 



Û^^O^'yî C. pafiadu. Détendre, re- 
lâcher. 

û^T'û^ C. paôap (kh. b«aap). 

Clore. — paëap gop, saisir, imputer. 

û^^T'^o)! pafiamar. Prompte- 
ment, activement. 

û^VûT-^ C. pâôârânâ (kh. pi- 

êarifa = ak[. vicârarjta). Examiner, j^^gcr. 

û^^"rr^7 c. paôalah (skt. vicâlar). 
Enlever, enlèvement. 

^^"^ pa6ëi. Voir êèi. Prince, sei- 
gneur. 

Û^^^^O^Y C. pa6uh. Tromper, exci- 
ter (à mal faire) [kh. banèhot], — paduh 
pwpèjhaky exciter faussement à insulter. 

^^"^^^^O^/*^ C. pa£uk. Enfller, coiffer, 
faire endosser (= kh. bampâk). — paèuk 
taM, trou percé dans l'oreille. 

^^^^O^n pafiuk (kh. banêok). Une 
sorte de gâteau. 

'^'^^T^ C. paèaih (kh. banièk). 
Conseiller, avertir. 

^*^^^ jy G. paèaih. Faire couver. 
— padaih bauh mornuk, mettre des œufs de 
poule à couver. 

^^'"^Tn C.paéaik. À crédit.- 

pabîëi padaik, vendre à crédit. 

^^^^ir G. paèaum. Beau(?) (== kh. 
banèan?), 

^^^^ir^ G. paèauh (kh. banfôh). 
Soumettre, subjuguer. 



Digitized by 



Google 



257 )m 



[paiaun-pajal.] 



^^^^^ir pa£aan (kh. phèàn). Soi- 
gneasement. — ^iap paêauà, faire avec 
soin. 

O/^^O"^ G. paéaun. Agir, se con- 
duire. 

j J 

û/N/^^^ û/^^z-y^^ paèçan, pa- 

fi^cn. Faire des passes; entrelacer; enlacer, 
croiser ses bras sur sa poitrine. 

^^^^ÎT^ paèrUl. Voir àîA. Étrange, 
extraordinaire. — fram padrih, extraordi- 
nairement grand. 

O/^n^-yV^ paèrauk (kh. banirak). 
Ingurgiter, fourrer, introduire (du riz dans 
un sac, dans la bouche d'un enfant); donner 
la becquée. 

^^^^^iy paèhan. Éclairer; réfléchir, 
refléter, renvoyer. — iruaè paihaày éclairer 
en allumant. 

û/^^^, ^^'W^, û/^^^>^ 

G. pafihum, pàihum, paihaum. Penser, 
méditer, réfléchir, conjecturer, estimer, 
comparer, évaluer approximativement, envi- 
ron; refuge, recours (?). — paéhawfi hè, 
penser. 

Û^O^n G. pâôhuk. À faux, à 
tort. 

^^^O^n G. paèhul. Repousser. 

^^"^^O^ G. paèhai. Voir paèhai. 
Instruire, enseigner, indiquer, montrer, re- 
commander. — fa/&uii Ua, nous instruire, 
nous indiquer. 

û^^-^n C. paèhout (kh. ban- 
èhSt). Tromper, tendre des embûches. 

DICT. CAM-riANÇAlS. 



^^^^1^ paèhom. Voir paéhmgi, 
pâéhwfiypaéhauff^. Conjecturer, espérer, pen- 
ser, croire. 

û^O^O, '^^Ow'c.padhlâ, 

pa6h|o>n (kh. banêhieri). Oblique, incliné, 
partial; inclination; penchant; détour, allu- 
sion. 

û^^l^O^ c. paôhjelj (bahn. 
pipôeh; kh. hanéUes). Oblique, de côté; faire 
allusion. 

QT^y^J^ pajak (bahn. poy4;?). En- 
tendu, compétent, savant. — wran pajak^ 
savant. 

Q/^^y^^ pajak. Voir juak. Faire 
piétiner, fouler aux pieds. 

^^^^^ V pajan. Rester à côté, demeu- 
rer auprès. 

û/'^'y^f^ pajatan. Faire tendre, 
tendre. — duëi pajataû C. , faire tendre en 
tirant. 

û/^^'y^Q^ pajan. Voirjon. Enseigner, 
diriger, conseiller (bien ou mal); engager, 
inciter; induire en erreur, corrompre, dé- 
praver, abhner. — rà pajan, diriger les gens 
(par ses conseils bons ou mauvais). 

û/^^'y^'yi pajan. À soi-même, pour 
soi-même. 

^^^^V^qTI pajar. Lumière, clarté fu- 
gitive; aube. — pajar moTJflh, rougeur du 
matin avant Taube, aube. 

^^^^ V 41 pajal. Cerner, eotourer. 
— jak g(pp pajci ataun, ils s'exhortèrent à 
le cerner pour le battre. 



Digitized by 



Google 



[pajav-panan.J 



^^"^^ Sr vÇj pajav. Voirjav. PrésQnter, 
envoyer (quelque chose à quelqu'un), faire 
offrir. 



— *•.( 258 )h 

-^ V pajain. Créer, produire, 
eagendrer. 



^^ v) pajû. Voir jû. Faire bouillir. 

^^^^^ V/ G. pajum (kh. phèum). Grou- 
per, réunir, rassembler. — pajutn buœl, 
rassembler les troupes. 

^^^^V?7 G. pajuh (kh. JonyuA). Ex- 
citer les chiens. — pajuh asàu, id. 

^^^V7'^ C. pajun (kh. baniun). 
Conduire, faire conduire, accompagner. 

O/^-y^Q/x^ C. pajup (banêhûp). 
Arrêter, forcer à s'arrêter, ordonner d'ar- 
rêter. 

^^v) pajâu. Voir /?a/aM. Prêtresse. 

Û^V^ Û/^^V-^ pajô'. Voir >o, 
;V^. Particule finale marquant l'accomplisse- 
ment : passé, fini (= ann. rhx)\ donne de 
l'énergie à la phrase. — dahlak mai paj0>, je 
suis venu. 

0-^^^Oy^ A. pajai. Nom de lieu (ann. 
Pho Hai). 

^^^OTT G. pajai. Petit chef. 

(i^^^Oy^^^ pajaih. Race, extraction; 
rejeton, origine; semence. 

û^^9 sT^Y pajaih. Semence, paddy 
réservé pour les semailles. 

a/^QTp^ pàjaik(kh.;>A(SO.Très 
près, rapproché, contigu; rapprocher, 
mettre près. 



ù/^^^ny^ A. pajau (bahn. 6(p/4i<,- kawi 
pajan). Voir pajuv, pajâu. Prêtresse, pro- 
phétesse, devineresse, pythonisse, sorcière 
(Cams de l'Annam). — pajau yan, pajau 
céleste, une divinité de l'âge de 3o ans; 
elle habite dans la lune et possède une herbe 
qui guérit toutes les maladies. (Cf. kawi 
pajan tr clair de lune?).) 

O/^D^^ pajauh. Voir jouA. Cas- 
ser, briser. 

j^ 

^^^^W G. pajlo'ù. Transporter, 
voiturer, charger; charge, charroi, transport 
— pajipHi dammn, charger les marchan- 
dises. 

O/^-VX <^^W^pajJlo.n,pâ- 
jÎ0*n. \ oiv pajjfpn. Créer, produire, engen- 
drer; charger (bateau, charrette). 
p 

^^^^ P^juà. yoirpaJai. Envoyer (î); 
ne pas pouvoir vendre; saccager, détruire. 
Cf. pajuak , pajhak. 

ùJ^^y^^J^ pajhak (bahn, pa>juà). 
\o\TJuak. Faire fouler aux pieds. 

^^^^^û/^r^ pajhak. Corrompre, abî- 
mer, dépraver, gâter; outrager, offenser. 

^^^^o/y %^ C. pajhin (kh. bandhiefi). 
Oblique, indirect; détour, voie détournée. 
— puœèpajhifiy faire allusion. 

^^^^O/^'^ G. pajhum {kh. praéham). 
Vis-à-vis, en face. 

O^'yi A. paikan. Voir panin. 
Tasse, bol, écuelle, assiette. 



Digitized by 



Google 



^^^Cf^, <^^cf G. panin. 
panim. Tasse, bol, écuelle, assiette. — 
panin iâ habai, bol à sauce, saucière. 

Û^^^.C^^^'^^^ panap. Voir ^p. Fixer, 
décider, arrêter. 

^^^1 pat. Fini, achevé, terminé. 
— uApat sa drëi nau saun uran C. , parvenu 
à la fin (ayant fini), partir avec Thomme. 

^^^^ patam. Un l^ume. — v^aip, 
palatfi, id. 

^^^^^^r^ patak (mal., jav., sund. 
sikat). Carde. — patak yuak kapah, carde à 
coton. 

^^^^ /l patak. Coin, saillie, p<Hnt 
d'appui (pour s'asseoir). — patak parai, 
décision, résolution. 

^^^"^""V^X^C?^ patagalun. Voirg^a- 
luA, tagakn. Déplacer en faisant rouler, 
faire rouler. 

^*^^T^ patan. Escorter, faire cortège, 
accompagner. — patan gof C.^ id. 

0.-^-^^^^ c. patabjak. Voir 
tabiak. Faire sortir. 

^^^^^f^^n C. patamal. \oiv tamal 
Châtier, punir, corriger; dresser, faire 
prendre les bonnes coutumes. 

^^y^^'^ patamuh. Voir tamuh. 
Planter, faire germer, faire croître. 

^^^^^ patamô'. Voir tamO>. Intro- 
duire, faire entrer. 

^^''''^^an patar {ski. pitar). Le Père, 
nom donné au défunt pendant la célébration 



259 ).*4-— [panin-patil.] 

des rites funéraires domestiques. — pakhik 
patar y veiller un mort, kajaû patar, chapelle 
ardente. 

a/-^Xn, Û/-TV1 G. patal. 

patO»! (kh. bandai, phdàl). Voir tœl Causer, 
faire arriver. 



^^^^^^C^ patal. Plateau. 

j 
^^^^'^PnonaJl patalsflOT (skt.p«- 
tâleçvara?). Roi èam, régna de i3o6à 1828. 

^^^^^^^^ I. patavul|i. Exiger une 
rançon, rançonner. 

^^'"^^orn G. patasak. Faire 
mûrir. 

S> 
^ pati ( day. pati; mak. patti; mal. 
peti; malg. vata; oc. umete; sund. peti). Coffre , 
malle, boite. — pati buh khan av, boite, 
coffre à vêtements. 

S> 
^^^^"^^^ patih. Voir pati. Caisse, 
ïnalle. 

s> 
^^ Y patîh=j>fln. Écouter, en- 
tendre. — patih 0, ne pas écouter. 

S) 
^^^^"^7 G. patih (atas, négr. de 
Bataam, samal, sulu., tag. maputi; bis. poti; 
bul.-upih, day., tag. puti; juv. potih; jav., 
sund. putih; mal. pùtih; malg. folsy. Cf. skt. 
pûtif). Blanc, blancheur, pureté, pur. — 
patih l^k, cheveux blancs, sa^u (kh. sam-- 
bar) patih, couleur blanche, bauh patih, mol- 
lets. 

s> 
^^7 /^ patik. Roi èam, régna de 
1076 à 1 1 14. — patik palmaiy nom propre. 



^^^^^^^n C. patil (kh. phtël; mak. 
batiU; mal. batil). Vase, bol en métal. 



Digitized by 



Google 



[patèir-patau.] — m^ 260 

^^^^ patôi (bug. uti; jav., kawi, 
lamp., sang., sumb. punti; fidji vudi; jar. 
po'Un; letti, moa udi; mak. unti; malg. untsi, 
funtsi; moy.-cer. vuri; rad. m'tai; rotli Atmt; 
cf. Bl. B &5). Musa sapientium Linn. , bana- 
nier (ann. chuài; kh. ^ej:; laot. kuai). — patëi 
amf^un C, longue banane verte (kb. éek 
atfMh (T banane longue tj; ann. ehuii va). 
patëi namva C, banane jaune velouté (ann. 
chuài $u* (f banane du pays?); ch. là xiém 
(T banane de Siam?); kb. èek nàmvà tr banane 
au suc doux 7)). patëi bauh mœnuk C, petite 
banane jaune à la chair ferme (ann. chuài 
eau cr banane arect ; kh. èek pon mân (r banane 
œuf de poule 7)). patëi mo»h, banane d'or, un 
peu plus grosse que la précédente (ann. 
chuài c(pm tr banane riz cuit^; kh. èek mon 
(rbanane gracieuse?)), patëi lak, banane à 
peau rouge (ann. chuài lipa «rbanane feu, 
rouge d; kh. éek lak tr banane de laque tj). 

^^^/ patmp. Un oiseau, le pigeon 

vert(?). 



O/v^^p^ 



G. patul^. Se briser, brisé, 



rompu. 



^^^^/! patuk. Placer, poser sur, 
mettre auprès. — patuk èabuai, poser sur la 
bouche, près de la bouche. 

^^^^"^^/^ patuk (bahn./Mprro). Joint, 
uni, ajusté, conforme. 

û^^^m G. patuk (kh. bandak). 
Voir tuk. Prêt, prêt usuraire, usure; vendre 
à crédit, placer à intérêts, trafiquer. — 
patuk drap, prêter à intérêts, patuk padai, 
prêter du riz h usure. 

^^^^"^n G. patuk (bahn. fwpto). 
Attiser, animer, enflammer. — patuk apuëi, 
attiser le feu. 

^^^7/1 G. patuk. Mentir, tromper. 



û^^^n G. patuk (jar.;w>(u). Voir 
hatuk. Étoile. — patuhguh, étoile du matin. 

^^^^"^ patut. Tendre, allonger. 
— rimaun patut pabah tanw thruh haungar, le 
tigre allonge son mufle pour le faire entrer 
dans le nid de guêpes. 
J 

^^^^^^ûTl patOT. Enrichir autrui. 
J 

^^^^^^X^ pato*!. Voirfote/. Causer, 
faire arriver; pourvoir, compléter, fournir, 
donner suffisamment, amener; faire. — pa- 
tœl air (pron. ier) = nupk ta, prendre, pui- 
ser de Teau. 

^^^^"^09^ patail^. Voir pataih. Soie 
tissée, étoffe de soie. — pataih sa blah C, 
une pièce de soie, pataih sa kayâu A., id. 
pahlëi pataih y vendre de la soie, patail^ laiv, 
pataih Uuv, soie à fleurs. 

<^'";^^>f^n c. pataik (kh. bandak). 
A crédit. — blëi pataik , acheter à crédit. 
pablëi pataik y vendre à crédit. 

^^^^'"^^-^r^ pataik. Dernier, ultime. 

U/^^-O^ G. patou. Soin, soigneuse- 
ment; soigner, corriger. 

Û/^nf^;^ patok. Voir j^otoit. Don- 
ner, accorder sa fille en mariage, fiancer, 
marier (=ann. gà); épouser. 

û/^np;^ patok. Prêter à intérêts, 
à usure. — patok drap, id. 

^^^"^^^^^ patau (atj. pauti; jar. pa- 
tao). Voir putau. Boi. — patau bia, reine. 
patau palaik klon, le roi s'assied, patau salauqi 
C, le roi dort, patau lanka, roi de Ceylan 
(skt. lankà); l'un des (rSadètes?) (kh. sdeè; 
laot. sadet) ou rois-dieux des Jarai , peuplade 



Digitized by 



Google 



^ 261 



de rindochÎDe centrale qui parle un dia- 
lecte voisin du cam. On en compte trois : 
1^ patau lanka ou patau {a (jar. patao ya; 
kh. sdeé tïk; laot. sadet nom; ann. thuj xâ)^ 
roi de i^Eau ; s® patau apuèi (jar. patao apui; 
kh. sdeé phhm; iaot. sadet /ai; ann. hoA 
xâ)^ roi du Feu; 3*" patau anin (jar. patao 
kaleo)^ roi du Vent. 

^^^^^'^9^ C. pataum. Voir patau^i. 
Rassembler, faire un tout, amonceler, ré- 
unir, grouper, raccommoder; réunion, grou- 
pement. — patautfi gofy se contracter, se 
resserrer, résumer. potatunAotot, se recueillir, 
rentrer en soi-même, se replier sur soi- 
même. 

^^^^^^V^^ c. pataum. Isoler, mettre 
au régime. 

û/^nf^ C. patauk. Emprunter 
(de Targent) à usure. — patauk pariak, id. 

û^^rn, û^rn patauk. 
Imbécile, niais, lourdaud. 

û^^^f^n patauk. S'arrêter, sta- 
tionner, mouiller (bateaux, navires). — 
patauk gaiy, s'arrêter avec une barque, hruph 
patauk, station, mouillage. 

Û^^rn c. patauk. Étayer.sou- 
tenir, supporter. — mœda banuor p{aauk, 
cette fleur a un tuteur, qui a une fleur pour 
support, gai patauk, échalas, support, étai, 
tuteur, pilotis. 

^^^^ pataun =^ patawft. Amon- 
celer; épargner, garder. — jwni pataun A., 
épargneï* (de l'argent). 

a/^r>r^ A., C. pataur. Voir pa- 
tauv, patau». Enseigner. 



Û/^^O 



■^^ patauv. Voir pataw). 



[pataum-pat^èi.] 

Montrer, faire voir, désigner, indiquer; ensei- 
gner, élever, éduquer; éducation; recom- 
mandation; avis, conseil. — patauo kà dah- 
lak, montre-moi. patauv jalon, montrer la 
route, patauv ayuk çaranai A., enseigner à 
jouer de la flAte. patauv tanau A., ensei- 
gner les formules magiques. 

û^^f%, c. patauv (kh. bantà). 
Faire passer, distribuer par séries, sérier (?). 

^^^^^'^'P^ patauv. Voir patauk. 
Étourdi, sot, lourdaud. 
p 

^^^^•Ç^C patiâ. Voir tia. Forger, frap- 
per, travailler. 

û^'^rO'a/l patian {^boHan). Fa- 
mille, parenté. 

O/^'^p^^a/^ patjap. Chasser, chasser 
devant soi, expulser, poursuivre. — putau 
kâu brèipatU^ C., mon roi (vous) fait expul- 
ser, patiap èaik, faire sortir, amal patiap, 
battue, partie de chasse. 

^^^^fV C. patiO'ù (kh.|iAli«l). Cor- 
riger, redresser. 

^^■^0 paticn. Blanc, teint clair, 
belle mine. — patihpatjfHi, blanc, au teint 
clair, blanchâtre. 

^*^^yl pat^a. Voir potoui. Enseigner, 
instruire. 

^^^^"^^^^1^ C. patual^. Trouver, obtenir, 
chercher, explorer; bonne chance. 

^^^^^n pat»ak. Tout à coup. 

^^^^f] C. patîlëi (kh. bandai). Favo- 
riser, aider, soutenir; allonger, prolonger; 
selon, le long de, en long; passe, chenal (?)• 



Digitized by 



Google 



[patçôi-pathik.] — «K 262 

— patuëi talêi, allonger la corde, patuèi 
kraun, le long du fleuve, prauv patuëi, crier 
avec, en même temps. 



ex 
^^"^ patQëi (kh. bandai). A la vo- 
lonté de; aussi; il y a. 

of^y:^ a/^^^ çi/^^ p^_ 

trâ, patri, patrëi (skt. pitr). Mânes; fan- 
tômes; les pères [défunts], les ancêtres 
(skt. pitaras) ; génies , esprits familiers mâles 
[patrà) et femelles {patrl, patrëi); déesse, 
dame (appell. de certains spectres). — 
patrà patn, id. patrî patrà , id. prauk patrà, 
prauk atâu patrî patrà, esprits des enfants 
mort-nés, ou morts en bas âge; ils habitent 
le corps des écureuils, patri dam, Taulel des 
pères (défunts), petite crèche placée dans 
la maison , où Ton dépose les oblations aux 
patri et aux prauk. patriloka, le monde des 
pères, le séjour des mânes. 

^^^^^y '^ patrak. Furieux, irrité. 

û^(m, ^^^^^n pa- 
trak, tâpatrak (baL;>arti;jav., mal. po/ri). 
Borax; soudure. — tâpatrak, soudure, 
souder. 

^^'^^^(^ patri. Voir /?flft,;>aftA. Boite, 
cassette. — éa^ak patri, une petite boite à 
bétel. 

7 ^ 

^^^^y patri. \o\r patrà. Mânes; fan- 
tômes; génies, esprits femelles. 

7 ^ 
^^^^^y^ patri (skt. putH). Fille, prin- 
cesse; dame, madame. 

û/^^f^Q/^ patrip. Fête funéraire, 
repas commémoratif et oblations aux morts 
(çrdddha hindou); fête. — patrip truh thun, 
service du bout de Tan. patrip, ossements 
qui restent après la crémation et qui sont 



Tobjet d une cérémonie purificatoire appelée 
danap patrxp. 

^^^^^^{^ patrëi. Voir patrà, patrî. 
Mânes, esprits femelles. 

^^^^^y patrëi. Voir trëi. Rassfiisier. 

^^^^^Y^^ patrulj. Dépasser, faire 
achever; action de terminer, clôture. — rijà 
pcùruh, cérémonie de clôture d'une fête. 

^^^^(P^ patrun. Voir trun. Faire 
descendre, transmettre, soumettre. 

û^^(f%, patrauv. Tendre, al- 
longer. — patrauv tanin, tendre, avancer 
la main. 

û'^^flor-TTl patsacd, i>rc.n. 
paçacn. Nettoyer, purifier, embellir, arranger; 
bonifier, fortifier. 

û^V^^oTl pathampur(fw + 8kt. 
samprcf). Joindre les mains en coupe et les 
porter au front; faire Tanjali (salut respec- 
tueux). 

û^'Vm C. pathak. Arrêter. — 
pathak ià nw*ta, arrêter les larmes. 

^^^^^ Vyi A.pathan(paliâtepattflm^. 
Parasol. 

^^^^VaP C. pathar. Nitre, salpêtre. 
— tamaun pathar (kh. spânthor)^ soufre. 

S> 
^^^^^ V pathi. Fête funéraire pério- 
dique avec repas et oblations aux morts. — 
p€ahi muk këi, fête des ancêtres, ofirandes 
aux mânes des défunts. 

0/^^y^f^ pathik. Faire ouvrir. 



Digitized by 



Google 



-«•I 



{ 263 )m 



[pathip-padar.] 



O/^V^O/^ G. pathip. Enlever, faire 
disparaître. 

S) 
^^^^Vof] pathir. Voir pasir. Près, 
ajusté; clos, hermétiquement fermé. — hli 
pathiry calfater, boucher une voie d'eau. 

S> 
Û^^^V^ûfl pathir. Oindre, enduire; 
remplir de nouveau; cheveux floltiints. 

^^ ^ pathu. Faire prendre un bain. 
— p€ahu ifl C, id. 

^^^^^fn pathut. Accoucher. 

/^'y; A., <^^v; c. pathâu. 

Voir f&ati. Faire savoir, faire connaître, in- 
former, annoncer. — pathàupatau, informer 
le roi. 

J 
û'^^ Vn pathck. Faire flotter. 

o^^Von, a/-^VQ)^ C. pa. 

ther, pathair. Soigner, garder, protéger, 
mettre en sûreté, veiller sur, prendre garde 
à, défendre. 

^^^^Vi G. pathçôi (kh. vraxm\ 
Danger, péril mortel; risquer, s'exposer au 
danger. — pathuëi tuah, courir la chance. 
J 

^^^^^^^ pathçcn. Ajouter, excéder. 

^^^^"^VJrCl path^cl. Voir pathuofy 
pathuoT, pathuo»L Avoir envie. — pathuod 
hlau G., avoir envie de rire. 

^^ V pada. Grelot, sonnette, clo- 
chette. — bauh pada, id. 

V padam. \o\rpadarji. Éteindre, 
éteint; s'éteindre. — padatii, hrëipada^ G., 
éteindre, faire éteindre, padaffi apuèi, 



éteindre le feu; le feu s'éteint, pan 
dlmy éteindre la bougie, dienpadatn, bougie 
éteinte. 

^^'^^^ V/^ padak. Épée, sabre, glaive 
royal. — padak lak kurâbà, une espèce 
d'épée. 

^^ V padan. Planter, dresser, bâtir, 
construire. — padan $an, bâtir une maison. 
padan var, construire une étable. padaîi ha- 
làu dok tagoky planter les drapeaux. 

^^V padan. Numérale des pailluttes 
(faisceaux de paille tressés). — bmi drap 
limœpluh padan, cinquante paillottcs tressées. 



vaste. 



padan. Spacieux, étendu, 



Q^^^y^O^f^ ar^yO^çir^^ G. 

padadak, padadap. Gâcher, se cacher, 
couvrir, dissimuler, dérober à la vue; caché, 
couvert. — danauk padadap, lieu caché. 

a/^yo/^ C. padap (kh. bantop). 
Alcôve. 

û/-^ya/v^ C. padap (kh. phtSp). 
Blotti, collé contre, à côté; se blottir; s'ap- 
puyer; appuyer, soutenir; appliquer contre. 

— padap padal (kh. phtâp, phidl), id. padap 
gœp, blottis l'un contre l'autre, unis. 
padap g<yp, se soutenir mutuellement. 

o/v^'y^û/^ G. û/^^yo/^ j^ 

padap, pado'p. Celer, cacher; caché. — 
klaik padap, vol furtif. padap halà, cacher 
le bétel. 

^^^^^ VoH G. padar. Tourner, se re- 
tourner, faire tourner; donner un ordre. 

— padar drëi, tourner, se retourner, padar 
raun, tourner le dos. padar ahauk, faire 
virer son bateau de bord. 



Digitized by 



Google 



^ i6i 



[padar-padcHù.] 



^^^^^Vq}] padar. Se reposer. — pa- 
darghdh, id. 

^^^^ Vn padal. Pot à chaux. 

^^^^Vn C. padal. Faire griller; 
échauffer, présenter au feu (?)• 

^^^^Vn C. padal (kh. phdl). Ap- 
puyer, appliquer contre. — padap padal, 
soutenir. 

^^^^V G. padim (kh. phtm). Pré- 
senter pour comparer, ajuster, comparer, 
accoupler. 

û^^7 c. padOt. U-bas. - au 

daukpadih, il demeure là-bas. éhùptlo padih, 
très cher là-bas. 

s> 
^^^^V VI padin. Garyota mitis Loua. 
(Palmiers), palmier qui fournit une sorte 
d'amadou à moxas qu'on trouve sons la por- 
tion engainante de ses feuilles (ann. ciy âùng 
itng; kh. dom an$è). — bruëi padin (kh. 
pûm an$è)j amadou de padià. 

^^^'^fl C. padit (bahn. pœlai). 
Papillon. 

^^^^^Vfl padit. Adorer. — padit 
panjaiy id. 

<^ 

^^^^^V padéi. yoîrpadëi. Arrêter, s'ar- 
rêter, stationner, résider provisoirement, 
se coucher, coucher (une nuit), se reposer; 
pause; station, arrêt — do>h padèi, de^ 
dauk padëiy s'arrêter; arrêt, station, dauk 
padëi, résider provisoirement, padéi gtaih, 
se reposer. 

^^^^^'yjr^ paduk. Triste, ennuyé, 
mélancolique; regretter, avoir des regrets. 
— paduk paduèi C. , p, padruëi C. , p. paduai 



A., tristesse, mélancolie, regret, paduk par- 
duéi di hâtai, ennuyé, peiné, tristesse de 
cœur. 

^^^"^V^r^ paduk. Afin que, pour 
que, dans l'intention de (ann. dl cho). 

û^^'yî'a/l padim(kh./iAloii).Àrenvi. 

^^^^^V^W^ padumo'n (bis. |Mii2alo- 
num; day. fodumoit; jav., mal., sund. pa- 
doman; mak. padoman; oc. panana; tag. 
parahman). Boussole, compas de mer. 

^^^^'^n G. padul. Sefier. — «A* 
bik khium padul, on peut s'y fier. 

J 
^^^^V7 pado»^. Voir /wéW. Arrêt, 
halte, repos, station; arrêter, suspendre, 
interrompre; faire stationner, attendre. — 
padfFh da$a C, séjourner, se reposer, rece- 
voir l'hospitalité, run padœh C, hangar. 

J 
^^^^V^ pado»^. Voir /wiW. Là, là- 
bas, de l'autre côté. — pamx, de l'autre cAté 
et de ce cêté-ci. 

Çi/^^y^f^ padck. Épée, sabre, glaive. 
— pado^k lak kurbà, id. 

^^^^^ V padCHÙ. Voir padan. Élever, 
ériger, bâtir, dresser. — pad^Hi $an, con- 
struire une maison. padcf^Â kajaû, élever un 
hangar. pad4Pû rumo^ G., bâtir un palais. 
padxFh éhoT A., padcni taik C, genoux en 
Tair, posture n^^ligée, s'asseoir n^igem- 
ment. 

^^^^^ V pado*n. Voir pàian. Parier, 
gager, jouer aux jeux de hasard. 

^^^^^ V padO'Ù. Se souvenir, réfléchir 
à , penser à. 



Digitized by 



Google 



265 



[pado*n-padj[o'n.] 



^^ V padcrn. Engager, mettre en 
gage, prêter sur gages. 

^^ V C. pado'n. Garyota urens 
LiNN., palmier-sagoutier (ann. ihng dinhy 
kh. tonsè). Cf. padin. 

û^V^ G. padcn (kh. phtân). 
Reprendre, réprimander. 
J 

^^^^ V 'Vl padcn (kh. fhm). Exas- 
pérer, pousser à bout. 
J 

û/^'y 0/^ padcp. Voir(foy, àaà^. 
Cacher, dissimuler; sournois. — fm^ pa- 
dof, danfipadof, mentir, dissimuler, celer. 
padœp dhù, id. 

^^^^^VqTI a, padOT. Faire tourner; 
retourner; virer. — padar akauk A., litt. : 
faire virer la télé; virevoltes qu'on fait exé- 
cuter au mort porté au bûcher pour dérouter 
son âme et Tempécher de revenir dans sa 
maison. 

û^vV û/^V padôT, padô» 

(kh. dom phti). Plante dont les cendres 
servent à la fabrication de la soude. — phun 
padih'y id. 

^^^ V padai (ani, atj. pade; bahn. 
bhi, brai; bal., mad., mal. padi; bat page; 
bis. palai; day. parai; gor. pale; jar. ba^doi; 
jav. , kawi , hmf.pari; kas. paidik; law, mak., 
wjLuà.pare; mal. de Malacca/Muit7; malg. wary; 
mong. , pon. paym; ot danum , siangsch pa- 
rai; sol. paay; tag. palay; etc. ; cf. Bl. R 1 08). 
Riz non décortiqué , paddy. — padai baren 
G., rix de saison sèche, padai draik, Oryza 
prsecox, riz hâtif (ann. lûa sœm; kh. srâv 
sral). padai ^upp, Oryza glutinosa, riz gluant 
ou g^utineux, riz tendre (ann. lia nêp; jar. 
hmUd blii; kh. iràv dam^fbp; mal./mltfl). arn- 
rfpk (anripû) padai G., tiges, pailles du riz 
qui restent sur le champ après la moisson. 



û^"^V7 G. padaU^. Voir paM, 
padœh. De Tautre côté, plus loin, là-bas. 
— padaih nan, là-bas, de l'autre côté. 

Q/^Oy^ A. padaih. Faire griller, 
faire rôtir. — padaih kamaû, faire griller le 
riz glutineux qui sert aux oblations. 

Û^^^Vn padaik (bal., mal i«- 
dék). Poignard court, kriss malais. 

^^^^^^ G. padou. Bravade, défi, 
provocation, rivalité. 

a/^ny^J^ padauk. Voir douit. Faire 
asseoir, établir, commencer, placer, placer 
sur, monter, faire monter, faire bouillir. 
— padauk di ëanœr vœr, debout sur un 
socle (statue), padauk ià padiak G., faire 
chauffer de Teau. jakran padauk iâ (^ G., 
théière. 

^^^^^^ V padaun. Voir daun. Aider, 
secourir, aide, secours. — aio padaun, ap- 
peler à Taide, à son aide, crier au secours, 
demander du secours, blauh ûu kw>n padaun 
akauk patauk çuan dn po, aidés et sauvés par 
Votre Seigneurie, buompadauà, aider de ses 
vœux, faire des vœux pour aider, baipadauii, 
faire des offrandes aux divinités (en faveur 
d'autrui). 

^^'^^^^y padaun. Peser, évaluer (?). 
— padaun tano*h^ estimer la terre. 

^^^^W padjio'n (atj. pém). Voir 
padjp^. Gharger, charroyer, transporter. 

^^^^^VC padîo»n. Voir jpodiœii. Égayer 
divertir, amuser. — darii uran dauk padifpû 
dm uran anok, les hommes restaient pour 
amuser les deux enfants, les hommes amu- 
saient les deux enfants. 



Digitized by 



Google 



[padjcn-padan.] 



-M^ 266 )- 



jH 



<^^W G. padjo'ù. Nain. 



û^-'^W, û/^-'^V^^^'Vi padjoù. 
Flatter, caresser; compagnon, camarade. 

a/-^oy<>Vn padiôdak. Inviter. 

^^^^Vi'Vl C. padçan. Gryllotalpa, 
taupe-grillou , courtilière (Orthoptères sau- 
teurs); Orycles rhinocéros, orycte (Scara- 
b(^idés). 

^^'^^^Vi^ paduan. Flatter, caresser. 

r 
^^^^V<.ûn padlJâs. Blâmer. 

^^'^^^'V^ûTI pad^âs (mal. petasf). Un 
rotin. 

^^-"^V^^ G. padijih. Voir dnih. Ac- 
cuser. 

S> 
^^^^^^"^ G. paduiô. Longueur, 
c6të de la longueur; favoriser, se laisser 
aller, favorable. 

J 
^^^^^'Vî,'3/1 G. padQO'n = im^à\i(s»n A. 
(bat. , mal. biduwan = skt. vidvatfis). Ministre 
officiant auxiliaire de la pajau (pythonisse). 
Cette caste de danseurs sacrés a presque 
disparu du Cambodge {kh. pudràm). — uran 
paduom, id. 

^^^^^(V G. padra (kh. putrâ; mal. 
bedara). Zizyphus Jujuba Lamk. (Rhamnées) , 
jujubier (ann. tào). 

û^JV^ padra^. Voir drah. 
Promptement, vite, à la hâte, pressé, hâté, 
accéléré. — nap padrah, faire vite, à la hâte. 

û^^V^û^ c. padrap. Voir padaup 
A. Cacher. 



^ ^^ 



^^^^^yV G. padrëi. Frisson. — pa- 
dnpk padrëi, id. 

^^^^(^n G. padruk. Voir ^màiit. 
Tristesse, mélancolie, regrets. — padruk 
padruëi, id. 

^^^^^Ç^fl A. padrut. Voir dmt. 
Triste, ennuyé, mélancolique. — padrut 
padruai, id.; tristesse, mélancolie. 

^^^^^yi^r^ padro'k. Frisson, émo- 
tion vive, spasme. — padro^ padrëi, id. 



ar^n 



{vn 



padrauk. Un poisson 



sv 



7 
^^'^^^y^ù padruëi. Regretter. — pa- 

druëi tian hadar, se souvenir en regrettant. 

paiuh padruëi dl hâtai C, qui a des regrets 

au cœur. 

^^^ padam. Saler, assaisonner 
A., C; salir, souiller, tache C. 

^^'^^^9^ G. padam (kh.iantom). Faire 
grimper sur les branches, faire grimper à 
farbre. 

^^^^^9^ A. padam. Offrir des provi- 
sions de bouche, des fruits, etc. (à un 
étranger). — payak padaifi, id. 

^^^^^9^ G. padam. Voir/wïdon. Xla 
renverse, sur le dos. — padatf^ tanom, 
la paume de la main en dessus. 

^^-"^^^r^ G. padaka(kh.JanAiia). 
Tous les travaux; les préparatifs de toutes 
espèces. 

^^9^ G. padan. À la renverse, sur 
le dos, le nez en Tair; en dessus, en haut, 
dessus; retourné, se retourner. — pa^ 



Digitized by 



Google 



^^ 267 )m 



[padatr-padôT.] 



tanùm, présenter la paume des mains en 
dessus, dih padan tada, couché à la renverse, 
sur le dos. dauk padan, s'accroupir. 

^^^^^9^"n padat. Hisser, traîner. 

^^'^^^0^ padan. Trône, autel. 

a/-^Q^a/-^ G. padap (kh. pradap). 
Effets, objets. 

?« ^1 padap. Réprimer, domp- 
ter, subjuguer. 

Û/'^Q/^Û/^ padap. Pauvre, misé- 
rable. — kasat padap, id. 

^^"^^ «V ûTl padar. Employer, user, se 
servir; commander, ordonner de, envoyer. 

^^^^?/'Q^ a. padar (kh. bandœr). 
Voir padoT. En marchant, en allant. 

û^9^n C. padal (kh. bandai). 
Créer, causer. 

^"^9»^^ G. padav, pron. padao 
(kh.pradau). Enseigner, instruire. 

û^9^ûn c. padas (kh. phda,). 
Commun, vulgaire. 

^^^^9^ C. padi. Voir badi. Tempé- 
rament, constitution, manière d'être, exis- 
tence. — pa£ biniai, manière de se con- 
duire. 

<^9? a^9^on c. pa|U padas 

(kh. phdes phdas). Commun, vulgaire; quel- 
conque. 

S> 
^^^^9^? padi]^. Voir M. Coucher, 
faire coucher, mettre au lit. — padih anôk 
nuj^thau, prendre un gendre, marier sa Glle. 



padih padauk, marier, noces, mariage, par 
dih padauk duà uran nu, marier ces deux 
jeunes gens, patau padih anokm(Ptau{mœthàu), 
le Roi prend un gendre. 

Û^9?n padik. Voir dik. Élever, 
exhausser, tendre, faire monter, placer, 
porter à cheval (sur Tépaule). — padik 
taguk C. , saillie , saillir (animaux), padik dak 
C. , tendre un filet, padik gasuor C. , padik 
gasur A. , bander un arc. padik rijuak mo>k 
rimmin, tendre un piège pour prendre un 
tigre, padik ûauk baran A., mettre sur le 
dos. padik nauk bara C, porter à cheval 
sur Tépaule (un sac, etc.). 

S> 
^^^^9^>n padik (mal. pedih). Ma- 
ladie, souffrance, douleur; malade, souffrant; 
souffrir, endurer du mal. — padik rùp C. , 
padik padua, malade, maladie, douleur 
physique, ^o^ harau C, douleur aiguë, 
cuisante, pad^ akauk, mal à la tête, padik 
tian, mal au ventre, coliques, ûap papadik, 
rendre malade. 

^^'^^9^f1 padit. Fixer, décider. 

^^^^^^^f' G, padum (kh. phdom). 
Rouler en boule. 

^^'^^9^n G. paduk. Voir padok. 
Recevoir. — dauv paduk iâ, réceptacle, 
filtre. 

J 

^^^^Orr^ G. pado'k. Clair, distinct. 

J 
^^^^9^0^ G. pado»r (kh. banààr). 
Voir padar. En marchant, en allant. 

^^'^9^0^ padoT. Voir padar. Em- 
ployer. 

^^^^9^0^ G. padÔT (kh. bandor). 
Conduire, diriger. 



Digitized by 



Google 



[padain— pan.] — **^ 268 )^ 



^^^^9^%^ G. padain. Mince, ténu(?). 

Q^29^nn G. padaiy (kh. phtè). 
Une partie de la case khmère. 

Û^^^rn padok. Voir paduk- 
Soutenir, supporter, étayer; recevoir. — 
padok là dipalak tanin, porter, tenir de Teau 
dans In paume de la main. 

a^.C^^^ padôô. Prière, requête, 
supplique. 

^^^^OT G. padau. Tiède. — iâ por^ 
dau, eau tiède. 

O/^^DQ/^-O^ û/^^q/o^ û/^^Q^-^ 

G. padau^ (kb. bandoh). Dégager, séparer. 
— padauhdrèi, se dégager, se séparer. 

^^^^^y^ G. padauh. Là-bas, loin, 
éloignement, tu loin, ailleurs. — bà nau 
padauh, aller porter au loin. 

ar^^<f û^^/padauh padaun. 
Dialogues, entretiens, colloques. 

^^^^^9<^0r^ P&djak (jar. pia; jav. 
pedes; mal. pedas; cf. Bl. H. i/to). Chaud, 
chaleur. — krSk padiak, midi (milieu de la 
cbaleur). padjak iâ A., padauk ià padiak C. , 
faire chauffer de Teau. jabû padiak brëi thu 
C, faire sécher au soleil, khua dalam ià pa- 
diak C, faire cuire en plongeant un instant 
dans Teau chaude. 

û^?/V>n G.padio'k(kh.piWi«4). 

Anisoptera sepulcrorum (Diptérocarpées) 
[ann. vinvin; vên vin, Saigon ;mè^t^(, Phû- 
Quéc]. Bois de deuxième qualité. 

û^yOoD G. padjOT. IncHner, 
pencher. 



û^9/lTl A., û^9^.T1 G. 

padQO'6 , paduaô. Voir dn(pë. Faire couler, 
faire écouler; emmener, enlever; expé- 
dier, faire partir (lettres). — havk ià pa- 
duώ, faire couler ses (propres) larmes. 
paduœé iâ, faire écouler Teau. bà padun^è, 
enlever, paduaè harak, expédier des lettres. 

^^^^6^ C. padço'ô. Liane; ciseler, 
sculpter. — paduœë banuar, lianes et fleurs 
(ornement); sculpter, ciseler. 

J 
^^^^^9^6^ paducn. Voir dwpn. 
Lever, déplacer. — paduœn tathan, changer 
de place (fleur, arbres); pousser ailleurs. 

a^V>'2f\0rn padhanno'k (skt. 
upadhàna). Solitude; calme, tranquillité, 
sérénité. 



9> 



0/-^^ G., ^^^^^ A. padhi, 

padhi (skt. upàdki?). Œuvre pie, obser- 
vance religieuse; célébrer une fête reli- 
gieuse; cérémonie funéraire; repas rituel 
des funérailles. — lan padhi, cour d'honneur 
(du palais royal). 

^^^^If^r^ padhuk (skt. upadhir). 
Sorte de brûle-parfum fait de feuilles, on 
y met quelques charbons ardents reposant 
sur un fond de cendres. — padhuk apuëi, 
cassolette sacrée, feu sacrée feu de gahlau 
(bois d'aigle). 

^^^^^l/ padhen. Affecter d'aimer, 
aimer seulement en paroles, feint; feinte, 
6ctif(?). 

^^'^^^W padhjia (skt. upàdhyàyaf). 
Lecteur, récitant, ofliciant, célébrant. 

^^^ pan. Nom propre. — pC pan, 
nom de roi, de génie, po pan di êa>k, le 



Digitized by 



Google 



seigneur Pan le Montagnard, un dieu; un 
roi, ÇiYa(?). 

^^^ C. pan (aphérèse de <qMn), 
Tenir. 

^^^^^"Sjfr^ panak. Court, exigu, 
étroit. — pan monn, s'amuser en tenant. 

û^^^Q^^ûfl panaôar. Émousser, 
émoussé; moins aigu, moins tranchant 

Û^^^Qjf "XûTl panaiar. Manis aurita 
HoDGS., Manis javanica, pangolin ou fourmi- 
lier écailleux, dontTécaille est employée en 
médecine. 

^*^^j,^t\ panât. Artocarpus integri- 
folia L., «yn. Polyphema jaca (Ârlocarpées), 
jacquier (ann. m(t; kh. khnar). — panai 
djfpp C, jacquier odoriférant, f^auh panât, 
fruit du jacquier, jacque. 

Q/^O^y^ panatil^ (dérivé de jHKtA 
par infixalion nasale). Blanchi, blanc, à 
neuf. 

û^^^Q|f*Q^ panan (bali, jav.,kawi, 
mad., sund. paçdan; bat., mal. pandan; 
bis., tag. pandan; bug., mak. pandan; ib. 
paddan; mslg. fandranà; sid. panda! ; sumba 
panda). Pandanus odoratissimus Linn. fils, 
P. utilis BoRT (Pandanacées), pandane ou 
vaquois, planle d'ornement (ann. giàni dçi; 
kh. nmèek). 
<^ 

^^^^^'^ pani (=pak m). Ici, même 
(=kh. hnkh). 
S> 

**^'^^/l panik. Indocile, qui ne 
veut pas entendre, pas obéir. 

S> 

^^^^^'^Vi panin. Rideau. Cf. danin, 

mur, cloison. — panin Icnk dl pabah kajaû, 

ma»k panin laik di pabah kcgah non paèaû vc^k, 



•^ 269 )•« — [pan-panô'no'r.] 

mettre un rideau à la porte, masquer la 
porte du hangar. 

û^^9/^n panido-k. Éclaireir, 
rendre clair. 

^^^^^^^ pancrf^. Voir panoh (mal. 
panak; négr. de Bataan, tag. pana). Tirer 
(arc, arbalète); se détordre; jaillir. — pa- 
fto>A hamHi C, tirer de Tarbalèle. pancf^h 
kasuk klua C. , tirer de Tare, darah panœh C. , 
le sang jaillit. 

ar^^y c, «^^i? A. pa- 

n(H]^, panôl^ = nap, Faire; composer, 
écrire; copier, transcrire. — panœh bruk, 
travailler. joÀ^iiaiioA, exciter, s'exciter à faire. 
pano'h tucn*, composer, pawph ma^lany copier. 

panôkQâ, panakço>n. Méditer, réfléchir, 
examiner, se dire. 

G. pancgaun, panag^^aun. Ordre royal, 
parole divine. — bâ panœgaun, porter un 
ordre royal. 

^^^^^OT pancn (bat., day., mal., 
sund. pinan; THd.pënàii). Areca catechu Liifif. 
(Palmiers-Arécinées), aréquier. — bauhpa- 
mpn, noix d arec; entre dans la composition 
de la chique de bétel, panom nupda^ arec 
tendre. pan(pû $â pabah, une bouchée d'arec. 

(^^-^n c. pânô-dik. Rendre 
agréable (à entendre). — g<pp yo/nj pati 
pânO>dik. Écoutex tous, compagnons, cette 
mélodie. 

(^^Oforof] panô'do'r. Noirpadar. 
Ordre, commandement. 



amitié 



^^on 



G. panô'ncr. Aimer, 



Digitized by 



Google 



[panôjâ-papo'k.] — «^ 270 

nôjâ, panoja (du skt. pùjà par rnfixalkHi 
nasale?). Offrande, oblation, sacrifice; vé- 
nérable, respectable; seigneur, maître (=ch. 
pojà par infixation nasale?). — hœë aun 
ulà pârôvaktak murai tok panôjà kàu ni A. , 
6 seigneur serpent ParAvata, viens rece- 
voir ici mon offrande (rit.). 

Û^^^^Q^T panau. Voir nau. Pousser, 
faire aller. 

Û^^^^O'yO pansai. Voir padU. Adorer. 

^^'^'^^On pançcô (de pmc par in- 
fixation nasale). Mot, parole, dires, discours, 
message verbal, chose, affaire. — oA fyiup 
sa b€ttihpanu(Pi G., pas un mot ne convient. 
payua panwpi A., envoyer, expédier un 
message, pamupë pufpê (atuai A., langage 
incompris. panuaȑ ar hahUy langage mys- 
tique. 

^^'^^^^^ panram. Aimer. 

^^V^ panran. Nom de lieu; ann. 
Pbanrang. — panri panran C. , noms de lieu ; 
ann. Phanrf , Pbanrang. (Suivant les indi- 
gènes, panrik ou fanri signifierait «r boucle 
d'oreille?) et /lanran cr arec «, mais ces étymo- 
logies ne sont rien moins que certaines.) 

û^(^n c. panrik =^parik A. 
Phanrf. 

^^^^^^ V^ panraun {pram par infixa- 
tion nasale?). Grands, seigneurs, ministres, 
officiers, serviteurs royaux, courtisans; 
glorieux, prospère. — panrauû jabol A., 
p.jabuœl G., officiers royaux, seigneurs. Il 
y avait, selon la tradition, huit grands 
seigneurs divisés en pak panraun iv cr offi- 
ciers de gauche 7) ei pak panraun hanuk (ha- 
nuo'k) (r officiers de droite ?). — panraun \ 



praun, monticule conique, nid de termites 
(= kh. danibok). 



^^^"'^«^n pap (kh. bàp^ 
Vice, péché. 



:8kt. papa). 



^^'^1 pap. Rencontre, rencontrer» 
— hik {=labik) pap, G., rendex-vous; lieu 
où Ton se rencontre, pap gtpp, se ren- 
contrer. 

û/^^û/^^H^ G. papa^ (mal. pifos). 
Enlever, 6ter en battant; secouer; battre, 
faire battre. — papah nop, secouer les 
ailes; s'en battre les flancs. 



mecté, humide. 



papal^. Mouillé, hu- 



^^^^1^ papah. Pentacme sîa- 
mensis Kubz. (Diptérocarpées), arbre k ré- 
sine (ann. cà chdt, cA ckàc; kh. èhwphtëk). 

Çir^Çi/^^p^ C. papak. Faire tres- 
ser (?), envelopper (?). 

Û/^^O/^^Q/^ papan (bat., bis., day., 
jav., mak., mal., sund., tag. /Hipan; bur. 
haha; fidji hawi; form. baba; Vei.fofan; maf. 
a^ibafën; maor., sam., tonga papa; malg. 
fc^anà). Planche, plancher, lit de camp, 
estrade. 



.a/v^a/-^an, û/^û/^on c. pa. 

par, papo'r. Faire voler. 

^^Y P^po*!?* Appuyer la main. 

tt^û/^n papck. S'agiler, se dé- 
mener, se débattre (animal pris au piège); 
faire des efforts pour se dégager; briser en 
tirant, en se débattant; agitation, convul- 
sions, mouvements désordonnés. |ia|ia»&^^^ 
se dégager violemment. 



Digitized by 



Google 



û^û^an, û^ûT^on papoT, 

pâpOT. Faire voler, faire monter. — papar 
kalafiy faire monter en Tair un cerf- volant. 
jrû nan papon* tagok pak nauk laAik, cet 
élixir a le pouvoir de faire voler jusqu'au 
ciel. 

û'^^û^n C.papaik(kh.*«WA). 
Mordiller, grignoter (poisson). — akan 
papaik apan, le poisson mordille Tappât 

Çlf^Oi^^n papaik. Séparer, en- 

lever (?). 

û^'^û^n papaik. Ténèbrespro- 
fondes. — Mot papaik, id. 

Q/^^DÛ/^^K^ papau^. Connexe, con- 
nexion, relation. 

a/>^na^'H papauk. ' Voir p««Jfc. 

Envelopper, empaqueter, rouler, plier en 
rouleau , envelopper avec des feuilles. 

ù^a^ar^ C. paprai* (kh. pa- 
prah). Effleurer, raser. 

(^^l^n G. paprauk (kh. 

paprak). Nom d*un végétal parasite; Cera- 
topteris kalictroides Brongn. (Fougères) [?]. 

O/^^Dçû/^^ papraun (pa -f-jwoun). 
Agrandir; gros. — papraun drëi, s'enor- 
gueillir; infatuation. 

'^^'^^ G. paplat (jay. pk,ed; 
mal. pelëset). Se faufiler, se glisser dans. 

(^'^'^n paplck. Voir pM: 
Tourner, faire tourner. 

a/-^Oao-^^ G. paplai^. Détourner, 
écarter; détours, allusions. 



«^ 271 ).t^— [papoT-pabak.] 

<^'^<^? paplai*». Pk {m^). 



<^'"^'^'W G. paplain (kb. bam- 
pkn). Masquer, dissimuler, changer das- 
pect — paplain drëiy se d^uiser. 

Q/^^ny^p^ A. papôk. Faire œuvre 
pie. 

Û^^Û^V^ paphail(ann.pWn).Tc. 
moin, témoigner. 
<=^ 

^^^^Of^ G. paphôi (kh. bamphei). 
Effrayer. 

^^^^O^n G. paphut (kh. baniphot). 
Fin, extrémité, terme, bout. 

û^0<^^ paphim(=,»a+j,Au»= 
kb. phdœm). Commencer. 

Û^V^^n G. pabacl. Effrayer. 

^^^^%r^ G. pabah, orth. faut, de 
papah. Agiter, secouer, caresser (kh. habak), 
— pabah ruëi (kh. babak rÙHPi)^ agiter 
sans cesse. 

^^ V Y pabal^. Jadis babah, vavah 
(bahn. b(pv; bat, bug. baba; bis. bàbâ; jar. 
pù^bah; kis. vavana; mak., nias, rotli bava; 
malg. , sam. vam; mao. vavë; néo-jav. babah). 
Bouche, ouverture, orifice; confluent; nu- 
mérale des canaux; mol, parole. — ià pa- 
bah, salive, sa pabah, un mot, une parole; 
une bouchée, pabah glah phau C. , lumière 
d'arme à feu. pabah kraun, embouchure de 
rivière, kalun pabah A., se rincer la bouche. 
prauii pabah, bavard, pabah hwpû, bouche 
béante, yh pabah, cesser de parler; à peine 
dit. pabah \f(ph A. , porte , seuil, kâu kuœë ra-- 
baun dua pabah A. , je creuse deux canaux. 

^^^^Vn pabak. Voir Wfc. Remplir, 
emplir. — pabakma^ta, remplir les yeux. 



Digitized by 



Google 



[paban-pabj[an.] 



-^►«.( 272 )k^— 



^^^^V^ G. paban (kh. bampân). Cal- 
faler, calfeutrer. 

Û^^^V^^ pâbai. Voir paboè, haè. 
Enseigner, montrer, faire apprendre. — 
fàhaè akhar, enseigner l'écriture. 

û^^^V^^^ pabaôah. Faire casser, 
casser. 

ar^^y^"^ pabadan. Enseigner, 
trer, indiquer, faire voir, étaler. 



mon- 



0/^-^0/^ pabap. \o\vpabak, hap, 
baup, pabaup. Compléter, combler, remplir. 

û^VT^n pabalik. Pelote, rou- 
leau, peloton (= mal. gumpcl). 

S> 
Q^^^^^-p^;^ pabituk. Tousser, s'en- 
rhumer. 

p 
^^^^^V) pabû (kh. habar). Soupe, 

potage au riz; faire cuire la soupe. — pahû 
klâu boa G. (kh. bahar bëi phtel), trois bols 
de soupe. 

^^^^^^/^ pabuk. Centropus sinen- 
sis Strpr., grand coucou, coq des pagodes 
des Européens (ann. con bim bip; kh. aaut; 
siam. ndk budh). 

û/v^^^^^ û/^V), û^V; pa- 

bun (bat., mal. bubuû; bis. boboû; bug. 
buwuû; mak. bumbun; sund. vuwun). Toit, 
cime, sommet — pabun son $an, toit de 
case, pabuû katuipè G., sommet de termi- 
tière, pabufi âœky cime d*un mont. 

^^^^^V)V^ pabut. Tresser en tordant, 
tordre en forme de corde. 

û^^on^S^'a/l paburvan. Chevau- 
cher au galop. 



^ 



^^^^^V C. pabo'n. Lèvres. 

^^^ pabo'n. Poutres qui sou- 
tieunent le toit d'une case. 

û^^ V^^ c. paben (kb. ha^n). 
Rouler en spirale. 



Bouche. 



pabai. Voir pabaih. 



^^^^O^ C. pabai. Disperser, ré- 
pandre, divulguer. — pahax èatk, id. 

prapâi nâi). Crier, vendre à la criëe. 

û'^^'VTl pabaiy (bahn. bcbe; 
bolov. b<pbei, bubi; iuru, bal., sué M; jar. 
b(pbe; kh. popè; mak. bembe; mal. kaadnn; 
sund. embe). Chèvre, bouc. — tupsdk pabaiy, 
thun twsak pabaiy, année de la Chèvre. 

<^^^'^n c. pabouk (kh. bav^ 

p6k). Appliquer sur, poser. — paboukhaluk, 
appliquer un épithème d'argile. 

û^^^^'Vi c. paboun (kh. bam- 
pron). Vif, frais, luisant. 

û/^'^-OY^-^ pabauh. \ oir pabauv. 

a/->nV>V^ pabaup. Compléter, 
remplir. — puœd pabaup mm C, certes; 
tout dire; compléter sa pensée. 

^^^^^-^V^^ pabauv. Herbe, roseau. 

û-^W^ C. pabja^i. Fini, achevé, 
terminé. 

^^^W^ G. pabiail(kh.6ampan). 
Affronter (un péril); audace, hardiesse. 



Digitized by 



Google 



^^^rOQ^ C. pabjan (kh. papàn). 
Gravir, grimper (?). 

tt^ V'^^ c. pabjan (kh. prapân). 
Entrelacé, enlacé, croisé en tous sens. 

ù/^y^^Qf] C., û^VWl A., 
G. pabjar, pabjOT. Abaisser. — pabiar 
drëi, s'abaisser, se baisser. 

^^^^^^^ pabual^. Voir pabuak. 
Tourner, sculpter. 

^^^^^Vir^ pabuak. Tourner^ fa- 
çonner au tour; sculpter, ciseler; agiter en 
secouant, imprimer un mouvement de ro- 
tation. — pabuak kayâu C, tourner le bois. 
ra (=» uraà) pabuak, figure sculptée, effigie. 

^^^6 pabçôi, ^ron. pabui {ai}, buy; 
bal., bug., mak., nias, sang., sumb. batvi; 
bent., bima, bin., bul.,kisar, letti,sangar, 
sawu wawi; bis., ib., tag. babuy; fav. babu; 
gor boi; jar. pabui; law., siangsch. bawui; 
maanjan. wawui; ngadju day. bawm; side. 
trofvot; sil. babai; sol. babui). Porc, cochon, 
sanglier. — pabuëipalëi, forcpabuëiglm^sèn- 
^ier. tw*8akpabuëi, année cyclique du Porc. 
pabuèi di san tair praun, Tanus, le rectum. 
batuk pabuëi, une étoile. 
J 

^^^^Vjn G. pabucyl. Titre d'un 
mandarin : l'adjoint du vMAxk. 

^^^V^ C. pabram (kh. bamp/nm). 
Trotter, trottiner. — èujspl pabratfi, trotti- 
ner. 

Û^^J^^ G. pabruh. Tirer (sur la 
bride), pabruh ataih, tirer sur la bride. 

^^^^^JV G. pabrai (kh. paprai). 
Souriant. 

DICT. CAM-FRAIVÇAIS. 



273 ).t4*— [pab|an-pabâ.] 

^^^^^(y* pabrai. Disperser, ré- 
pandre, divulguer. 

^^^^^yV^ pabrai. Chasser en forêt 
(=kh. baprëi?). 

Û^^Q G 



À 



pâblâ. Comparer. 



^^^^V} pablôi. Voir blèi. Vendre; 
amende; condamner, infliger (une amende). 
— pabM lawi^ C., vendre en gros, pablëi 
rai C, vendre en détail, pablèi dâifi C. 
(kh. lok tàn dom), vendre en bloc. pabUi 
èan C, vendre à crédit, pablëi pariak uA 
taûom C, vendre au comptant (litt. : vendre, 
l'argent en main), pablëi binëi C, infliger 
une amende. 

^^^^^'^ G. pablcm (Vh.paplwm). 
Trouble, qui donne ou qui a peu de lu- 
mière; sombre, obscur. 

^^^^V\r\ G. pablck. Voir bWk. 
Tourner, agiter, s'agiter. — pablœk drëi, se 
tourner, se démener 

û^^^n pablok. Tracer un sil- 
Ion, labourer. 

^^^^^yj[^ pablauh. Voir blauh. 
Achever, terminer; fini, achevé; assez, suf- 
fisant; c'est assez, cessez! 

^^^^"^fl G. pabat (kh. bambat). 
Faire disparaître. 

^^^^^^f^ pabata (pâli upâoattaf). 
Escroquer, filouter. 

^^^^^^oTI G. pabas (kh. bamba$). 
Faire révolter; exciter à la révolte. 

p 
^^^^^^ G. pabû (kh. pabaur). Bor- 
dure, frange, raies, rayures, liteaux. — 

18 

IlirMHSBIt «ATIORALK. 



Digitized by 



Google 



[pabuh-pamo'k.l — ^»*( 27 A )^i 

pabû aban, bordure d'une étolTc. fal^û hhan, 
bordure, franges d'un pague,d'un laugouti. 
paf^a hlâu UpI, étoiïe à trois raies, à trois 
rayures. 

^^^^^ pabuh. Voir ^. Faire voir, 
faire comprendre. 

û-^""^^^/^, pabuk. Rassembler, ré- 
unir, mettre en tas, entasser, verser (au 
même endroit). — paf^uk akan muk han, 
entasser le poisson sur la berge. 

^^^-^^n C. palt^ek (kh. prabek). 
Bifurcation. — pal^ekjakm, bifurcation d'un 
chemin. 

û^^^9^^ pabaik. Marque, cica- 
trice, tache à la peau, naevus. — paffaik 
tanin, marque, cicatrice à la main. 



^^^^^W} paboh. Voir ^oÀ. Faire 
voir; rêver, délirer; hallucination; regret- 
ter, pleurer. — paboh dal sa batal, inonder 
Toreiller de pleurs. 

^^'^^^'^C^ P^l^h. Achever, finir; 
terminer, compléter; prêt, préparé, tout 
prêt; en quantité suffisante, assez. 

'^^^On c. pal^jat (kh. babiet). 
Se glisser, se faufiler; s'enlacer, s^entor- 
tiller. 

^^'^^^ C. pat)ran. Voir Iran. Flui- 
difier, amollir. 

^^'^^^y^^y] G. pal^raô. Plonger, im- 
merger. — pabraè daïatfi ià, plonger dans 
l'eau, noyer. 

^^^^^y^/^ C. pabryâk. Faire pas- 
ser à travers. — pahnjtàk ttiëi barahun (= kh. 
banleé tuèi prahon)^ faire passer parle trou. 



^^^^^^ pablan. Voir i^lan. Plat, uni, 
découvert, ouvert. 

'^^^^'Vl c. pa^lain. Penché, in- 
cliné. 



^^^^^^ r^ pablçak. Voir bluak. Aug- 
menter, amplifier, exagérer (= kh. bam- 
phUps). 



^^O^ pabhâ. Diviser, partager, dé- 
truire, dissoudre, faire disparaître; article, 
subdivision. — lan pabhà, détruit, twç 
pabhà^ mourir, mort (roi). 

û-'^^n pabhak. Corps (=ir«); 
corps périssable. 



^^'^^^ZP/f^ pabhuk. Sculpter, cise- 



ler. 



^^^^^^■Pl C. pamit. Entendre; en- 
tendre confusément; bruit. — pamU $ap, 
entendre un bruit. 

^^^^^^ pamu. En quantité (?). — 
pamu hanraû, id. 

t^^,. û/^^V%n pamnm, pa- 
maum. Voir mtisfi. Allaiter. 

^^W,V^ pâmûdat (cf. mal. mû- 
dah. Mépriser (== mal. memûdahkan), 

û^V'-^'a/l c. pamcin. Voir j»a- 
mo>tn. Distractions, amusements, amuser. 

^^-^"^^Vr^ G. pamo'k. Empoison- 
ner. — jrû pamœky breuvage empoisonné. 

J 
^^^ Vr^ G. pamo^k (kh. bo^nwk). 
Buveur, ivrogne. 



Digitized by 



Google 



— ^K 275 >«~ 



[pamo'k-pamrô.J 



• ^^^^"^y/^, pamcrk. Voir niœk. 
Prendre, faire prendre; saisir (une pensée, 
un raisonnement; revenir subitcmenl k la 
mémoire). 

çir-^ysj^^ pamœkôi. Habitude. 

^'^OO C. pamô'khum (kh. iaii- 
kkom). S'efforcer, contraindre, faire vio- 
lence. 

Q/^^y^y^ pamôjram. Rencontrer 
(intenlionnellement), aller à la rencontre 
de. 

^^^ V-O^ c. pamo'fiiim. Voir mo^ 
nutii. Faire boire. 

^^^y^QÇ^ pamolai. Voir montai. 
Tuer, éteindre, détruire. 

û^VfV^ pamotjan. Voirtûm. 
nuptian. Rendre une femme enceinte. 

^^^^^^V C. pamoiram. Faire 
lutter (des coqs). 

(^^WV^Cn C.pamcdulCkh.p.ôA 
bantul). Ordre royal. 
j 

^^^^^VS^^oTI pamo'nîjcs. Sentier 
d'homme (*-» kh. joAiau mnu»\ 

û^^'O'Wn c. pamcbuk. Voir 
^ahuk. Empoisonner. 

^^^^vîTO^ pamo'yàu. Voir j^ayau. 
Comparer. — àak labik panupyàu, incom- 
parable. 

pamo'ye]^, pamo'yaih. Voir mo^yatA, yaih. 
Se montrer, se manifester, paraître, se 



mettre en évidence; grâce, beauté. — pa- 
mœyeh drëi, se montrer. 

^^^W^irr^ pamo»yauk. Se 
tenir près de; accompagner. — mœda uran 
dih panupyauk C, il y en a qui couchent 
avec. 

û^Al, <^ W pamôT, pa- 
mO'rô*(kh. bamro»). Employé, délégué, en- 
voyé. 

^^^^^WqP g. pamo»ram (kh. tamram). 
Exemple. 

<^^nn c. pamcluk. Voir 
nupluk. Mêler, mélanger. — pamœkk g(pp, 
id. 

^^WC^on c. pamclô's (kh. 

banlàs). Découper; écoi'cher. 

^V A. pamaun. Voir mauû. 
Montrer, indiquer; droit, direct, en droite 
ligne. — èuh pamaun nau, tirer droit. 

^^>^ G. pamiâk. Faire eu- 
tendre, rappeler. 

y^ G. pamram (kh. bamram). 
Prohibition, défense. 

^^^^(^oTI G. pamru8(kh.tamn)*). 
Affranchi; exilé. 

^{y^, ^{W. c. pamroN 

pamro'r(kh. bamrœ). Noir pamrô. Délégué, 
employé, suivant; accompagner; accompa- 
gner (un chant), fredonner, endormir un 
enfant en chantant, en le berçant. — pamnp 
putau, servir le roi. 

^^'^^^^yP pamrô. Voir pamro^. Ser- 
viteur; servir (le roi). 

i8. 



Digitized by 



Google 



[pamlas-payauv.] 

û^^^oTl C. pamlas (kh. banilas). 
Rechange, de rechange. 

^^^^'Tn A. pay. Voir payèamœh. 
Ouest, occident. 

p 
^^^^0^ paya. Sicyos edulis Sw. 
(Cucurbitacées), espèce de petit concombre 
sauvage (ann. hù qua; kh. mrah). — $a)/i 
paya, id. 

^^^^^0^ paya (mal. pâyu). Fixé, 
arrêté, déterminé; appellatif, titre, dignité. 
. — paya anan, donner un nom, donner le 
nom de. 

û^^^'^/^ payak. Voir pajav, pà- 
yak. Offrir, présenter, faire oblation; ré- 
galer, festoyer, traiter. — payak ra sjatfi C. , 
bien traiter quelqu'un, nupk halà bà vMPrai 
payak ûu, prendre du bétel, l'apporter pour 
le lui offrir, payak padam, offrir des vivres. 
payak yan rUp, offrir en oblation à Tidole. 

^*^^^y^ payan. Officier royal {=^pan' 
raufi jabuœl). — çri payan , id. 

^^^nrr) c. payât (kh. prayat). 
Veiller, se garder. — payât drëi hai, id. 

û^^^^'^qTI payar. Adultère; fornica- 
tion, relations illicites. 

û^^O^Vi payun ( jav. , mal. , sund. 
/lai/un; day.. bis, tag. jwiyon). Parasol, para- 
pluie. — payun laii C. ( ann. hng)^ parasol 
annamite. 

^■^^ A^ payàu. Voir yâu. Comparer; 
égal, comparable. — dak payàu, mom 
dak payàu y incomparable, ii thàu ïabik 
kùpfi payàu 0, incomparable, qu'on ne sait 
à qui ou à quoi comparer. 



276 )^- 



^ 



^^ /^ paycn. Faire tourner; re^ 
tour; de même, semblable; certes. — pa- 
ycm âhia C. , tourner le fuseau. 

^^^^0^ paycn. Particule finale : de 
même, ainsi, certes. 

^^^^^0^ payo*n (= poj^). Engen- 
drer, créer. 

^^ /^ payO'Ù. Voir pajàu, pajuv^ 
pajau. Pythonisse, prétresse, sorcière. — 
puiç paj(pn y les femmes inspirées, les pylho- 
nisses. 

J 

Û^^^O^^ payo'n. Tour, rang suc- 
cessif, retour. — ihâu kà drëijiphpayijm, on 
nous connaît à notre tour. 

û^^^'^ûf] payoT. Tendre, faire pas- 
ser, transmettre, lever, allonger. — payoïr 
bok ho mai, donne-moi , tends-moi ton visage. 

^^'"^"rfl payait (kh. payât). 
Faire attention, preodre garde. 

payou. L'amant, la maîtresse, les amants; 
relations illicites, luxure; concupiscence, 
liens charnels. — nau taum$aun payo, aller 
au rendez-vous (amants). 

Û/^^O'^ payaum. Payer; estimer, 
faire un prix, fixer le prix, évaluer. — kàu 
nau payautfi kubàu C. , je vais payer le buffle. 

O/^^O'y^^ payauk. Joindre, unir, 
assembler. 

ù^ny^l^ C. payaim.VoirjHiy«A. 

Û^^TnSÏ, c. payauv. Amant, 
mattresse. — nupda payauv, il a une mat- 
tresse, elle a un amant. 



Digitized by 



Google 



( 277 y^ — [pay^â-parat.] 



^'^^0^ P^y^Â {=palai). Perle, dom- 
mage; perdu. — nuptai palai paym thoh, 
mort en pure perle. 

p 
^^ /^ P^y^â* Envoyer, faire lenir, 
confier; envoi, dépôt. — p^y^à panuœë, 
envoyer un message, payuà taèauv, envoyer 
le petit fils, paytià harak, envoyer une lettre. 
nap paytjM di uraû bâ nàu kàpo thâu, envoyer 
(une lellre) par des gens pour avertir Mon- 
sieur. 

^^^^Q)] par (atj./nir; jav. mabvr). Voir 
par. Voler, voler par-dessus; s'envoler 
(d'un mouchoir lance). — par thul ta amâu 
C, la poussière vole épaisse, par nau C, 
pardayark.yS^en\oleT.parjruan C, voler 
en cercle, planer en tournant, par ^aip 
nau, la flèche vole. /mit nau par vù>ky voler, 
flotter çà et là (nuage). 

^^^^0^ par (skt pûrva). Est. 

*^'^^(yl par. Rappeler les esprits, rap- 
peler à la vie (par des conjurations ma- 
giques). 

^^ûJi par. Nymphœa pygmœa (Nym- 
phéacées), petit nénuphar blanc ou jaune 
(ann. bûp sen; kh. pralit), — narfi par, id. 

r 
^^^^Qp para. Soupente, grenier. 

û^ûT^û^ C.paraap(kh.p««p). 
Botte. 

û^ûTT^n C.pârâkak(8kt.p«ra- 

ga). Instruit, versé dans la connaissance 
des formulaires; consulter les formulaires. 
— pàrâkak ban, id. 

a/^or^r^7 c. parakaut(kh.pv, 
koh). Citer, faire arrêter. 



û^^^ûP^^ paragam. Voir;wir<^atij?i. 
Concert musical. 

û^^aT^^Q^ paragun (kh. phal^ 
kim^'ski. phàlguna). Le mois de phdlguna 
(février-mars). 

G.paragour, paragoul (kh. ;wa*o/). Don- 
ner, transmettre, livrer. 

û^^oT^^ paragaiim(kh.pfljfcom). 
Concert musical. 

^^^^^^ûT paraît. Exposer, étendre, 
mettre sécher; répandre, prodiguer, gas- 
piller; prodigalité. 

^^uT^ paraît (kh. paran; singh. pa- 
rangi; tam. parangx = pers. (J^ji, ^^ 
farank , farangi). Franc, Européen. 

^^^^^QP C. paran (bat., jav., mal. ba- 
raii; day. bara; bis. botan; tag. bahn). 
Choses, affaires, objets. — paraû çama, 
objets, effets. 

^^û^ paraît (bat. poraû; jav. , sund. 
peran; mal. pran^ paran). Guerre, guer- 
royer, combattre. 

û^orTn, l^^irn para- 

6ak , pra6ak. Piquer, percer; combattre; 
faire la guerre, guerroyer. 

û/^oT^n parajak (kh. pràâ = 
ski. pràjHa), Savant, instruit, lettré. — vrah 
parajak, savant, lettré, sage. 

û^orV^O c. parajja (kh. prafâ 
= ski. prajâ). Race, descendance, peuple. 

^^^^^oT^n parât (skt. para). Autrui, 
le prochain, les autres, non parents, les 



Digitized by 



Google 



[parathamo'h— paramo'h.] — «•( 278 

étrangers, ceux qui ne sont pas d^une fa- 
mille, d'un pays, les gens de loin; autre, 
diffërenl, opposé. — wa parât y ran, ra 
parai C, les autres, les étrangers, autrui. 
uran parât min C. (kh. nâkdatèi te)^ hommes 
étrangers. 

û^ûT'^s'C^ C.parathamo'Kski. 

prathama). D'abord; accompli. 

û^oT Vm c. paradai (kh. pra- 
tàl). Nom générique de plusieurs tuber- 
cules. 



û^ûTVn c. paradai (kh. pra- 
iol). Côte à côte, en face. 

^^^^QPV/} C. paraduh(kh.;wa(u*). 
Regimber, se rebiffer. 

^^^^"^Oy^ pârâdâ. Voir paradap. 

û/^oT^^û/^ G. paradap (kh. rm^ 

dap). Préparer, accoutumer, habituer; ap- 
prêter, arranger, orner. 

ùT^ç^^Çi^ C. paradap (kh.p«- 
dap). Effets, objets. 

^^^^Qp^,f^ paradut (kh. pradàè). 
Comparer. 

^^^oTOrri c. parado-t (kh. p«- 
Serrer de près. 



û^or9/^Q^ A. parado'p. Cacher, 
se cacher; caché; couvert. 

û^^^oP'^jT paranam. Aimer, faire ai- 
mer, se faire aimer. 

<^ V3f (^^oT^of c. para- 
nam, paranaum (kh. pronom = skt. pra- 
nàma). Saluer, adorer, vénérer, aimer. 



û^ûT'^^ paranat G. Faire le 
moulinet, frapper à droite et à gauche. 

û^ûTû^ G. parap (kh. havrâp). 
Égaliser, réprimer, dompter, dresser. 

û/^ûToj/, û/^ûtVg. parapha, 

parâbhâ (skt. parâbhava). Part, portion, 
partie, fragment, parcelle; partager, divi- 
ser, répartir, séparer; partagé, séparé. 

û^oTV^'a/l G. parabun (kh. pra- 
pun). Enlacés, entassés, enchevêtrés (vers, 
serpents). 

û^oT^V^ parabaa^. Écume, 
mousse. 

û^oT^^^ G. parabaut (kh. po- 

puh). Voir parabauh. Écume, mousse. — 
para^auh ta, écume, mousse liquide. 

û^oT^û^ C.parabaup.Cheyau- 

cher au galop, faire galoper. — parabaup 
hmom, faire galoper Téléphant. 

p r 
û^^^ûTÎS^ A. parâbhâ. Voir jporopAâ, 
parabhà; paruphâ, ruphâ C. Part, partager; 
distribuer. 

û^ûT^n G. paramat (kh. pra- 

màt ■= skt. pramâda). Négliger, profaner, 
attaquer, insulter; négligence, irrespect. 

Q'^'^^Or^'3/1 paraman (kh. pramàn 
= skt. pra$nàna). Exemple, par exemple; 
règle; penser, conjecturer, croire, se figu- 
rer, s'imaginer; évaluer, calculer, supposer; 
environ, à l'estime, à peu près. 

û/^ûT^ paramc^j. Voir ramo^h. 
Écumer, jeter de Técume, mousser. 



Digitized by 



Google 



279 y*^— [paràmai^-parub.] 



û^ûTO^ C. paramait(kh.p«. 
mêh). Maladie des voies urinaires; blennor- 
rhagie, blennorrhée. — jjani paramaih (kh. 
kœl praméh). Gonorrhëe. 

o^ûTOrfl G.parayat(kh. pra- 
yàl). Veiller, précaution. 

û'^ûTT^n parayut (kh. jmyâé). 
Utilité. 

«^^oTOn paraluk (skt. para- 
Mta). L'autre moude ; un certain ciel. 

'^^ûTOr^ G. paralai (kh. romlài). 
Faire fondre. 

û^^oT^r^ paralau. Voir parak, 
paralau. Conduire, accompagner; dérouler 
(action, drame, riles); convoi ; laisser aller, 
lâcher, donner la liberté. 

û^oT^ÇU^, û^/^Sin para- 

vakfPârfivak {ski. pàràvata). Jiaja tripu- 
dians, cobra de capello; nom d'unserpenl 
mythique. — ha^é aun ulà pàràvakjak g(pp 
marai tok panoja kàu ni A. , 6 seigneurs ser- 
pents Pdrdvatas, venez tous recevoir mon 
offrande ! 

û/^oTara^ G. parasap {ïh.pra. 

$ap). Rencontre, habitude. 

û^oTû^^ G. parahilj (kh. pra- 

hês). Négliger. 

û^oTû^n G. parahut. Faire 
écouler, faire flotter. 

û^ûTû^ûfl C.parahôT (kh. pra- 
har). Odeur forle. 

û/^oT^or^n G. paraheil (kh. 

prahiiy À peu près, environ. 



û/^oT^û/^ G.paraha*(kh.;,r«. 

hès). Négligence, incurie. — panAaih 
bruk, négligence dans le travail, négligence. 
parahaih râp, négligence de soi-même. 

û^oT^û^n parahafl G. (kh. 

prahil). A peu près, environ. 

û/^orOQ/^%^ parahaun.Trou,ca. 
vite. 

^^tt^ pari. Les sujets, la population. 
— bluqf pariy id. 

^^^^^ûT C. parim (jav., mal., sund. 
piriû). Assiette, soucoupe, petit plat. 

^^'^^^oPr^ parik. Nom de lieu : 
Phanrf. 

s> 

Û^^^^OTO'^^ pariôan. Roi éam, ré- 
gna de 1873 à 1897. 

û^ûT^Vn pariôauk. Gémir. 

^^^'^aT^fl G. parut. Une sorte d'o- 
range (î). 

'^^^^ûi/v G. parutham, paruthaft. 
Décider, terminer, accomplir, achever; ob- 
jets, biens. 

û^ûT^'^^ G. parûpa {pa + ski. 
rûpa). Transformation. 

û^^^ûfj^l^ parapha. Voir paràbhà. 
Partager, répartir, diviser; part, division. 

^^^^QP,^ C. parul? (kh. baAruop). 
Resserrer, condenser, comprimer. — akak 
paruff, relier fortement; serrer, lier for- 
tement ensemble; lié, serré. tatnG> parub 
saun gipp, s'unir, resserrer les liens (d'a- 
mitié, etc.). 



Digitized by 



Google 



[parubhâ— parkham.] 



280 



û^^^ûfj^ parubhâ. Voir parapha, 
parabhà C. Partager. — no»A parubhâ, par- 
tager, diviser. 

^^^^OT^^I G. parum (kh. pruam). 
Condenser, comprimer, rapetisser, resser- 
rer. 

û^oOorn c, ^^^Jm A. 

parûsak, parûçô (ski. purusa). Fils, gai^ 
çon; homme, mari. — mœda parûsak sa 
uran anan umonHp, avoir un fils du nom 
dTImSrupa {ou de *Amrou = ar. ^y^s- ?). 

^^^^^û^i parôn. Vague, flots. — puiç 
parm, fleur des flots, écume. 

û/^^ûT'Vl, û^^ûTQ/l A. pa- 

ren, paren. Voir parim. Assiette plate, 
soucoupe. — paren hinrai, petites assiettes 
plates communes. 

(^^^oforn c. parésak (pâli 
parisà). Réunion, assemblée, compagnie; 
suivants, suite, escorte, cortège. 

^^^^^OT^ Paraih. Voir paraun. Ha- 
ché, écrasé. 



unir, recueillir. 



pârôum. Rassembler, ré- 



^^^^^oTn parok. Enlever, extir- 
per, ôter. — parok agha, enlever les ra- 
cines. 

^^^^Qp<f G. para!4(mal.;>6ni« = 
ski. paru§a). Bref, court, incisif, dur, rude, 
âpre. — puœèparauh, parole brève, dure, 
rude. 

^^^^û^^ G. parauh (bat. mamaris; 
bis. badlis; day , jav., mal., sund. baris; 



mak. barisi). Ranger des troupes en ligne; 
se jeter dans la mêlée, troupes, lignes de 
soldats. 

Q'^'^^^ûT paraun (bat. paran; jav., 
sund. peran; m^l. pràn). Abîmer, démolir, 
dévaster; écraser, pulvériser, réduire en 
miettes; hacher, mettre en bouillie; faire 
fondre; haché, en bouillie, en poudre, en 
poussière. — paraun huban, p. haban C, 
faire fondre le cuivre, jioraun paraih (cf. mal. 
pràn-perùs tr querelleur, batailleur r»), haché, 
dévasté, abîmé, en bouillie. 

^^^^QPCr^ pariak(bat.;wrajt,bis., 
lag. , form. pilak; bol. prak; èuru prjak; kas. 
pràk; kh. prak; kontu pràk; mal. përak; 
tar. pràk). Argent (métal). — pariak tagaum 
iagaum C, barres d'argent, lingots d'ar- 
gent, pariak rel C. (kh. prak riel = portug. 
real, une monnaie), piastre. 

^^^^^Qp(,r^ par]}ak. Voir ruak. Cau- 
ser, produire, occasionner (une maladie), 
rendre malade. — paruakfno»ta, causer des 
maux d'yeux. 

^^^^Ofl^ paiTian (kh. banrâaay Ré- 
trécir; contraction. 

^^^Ofl paruëi. Alliés, alliance, sorte 
de parenté matrimoniale C; assembler, 
réunir (des individus) A. — paruèi murai 
A., venir assembler, faire assembler. 

'^'^'^anr^^ c, parkan (kh. pra- 
kan). Maintenir, affirmer, accuser. 

a^onr^û/-n G., parkap (kh. p«,- 

kap). Connexe, connexion, relation. 

'^'^'^ûJ>^ c. parkham (kh. pra- 
kham). Avec force, mordicus; se mordre 
réciproquement. 



Digitized by 



Google 



-•^ 281 ).#4— 



[parèâyà-palak.] 



Q'^'^^ûflO^O^ paréâyâ (day. farëor 
ya; jav. praêaya; mal. , sund. perèaya = skt. 
pratyaya). Croire, avoir confiance. 

û^onV^ V'an paiiabar (skt. para- 

vàraf). Un point de l'espace (?). — patjabar 
di barah, aurore du côte du nord(?). 

û^O^PC?^ C.parîiai(kh.p«««i). 
A Tenvi. 

'^^ûTpP.VI C. partoon (kh. pra- 
tofi).Se cramponner; tirera soi; se hâter. 

û^û^oUfl c. parphut (kl.. pr<^ 
phdt). Près de, sur le point de. 

û^^ûiPV C. parbai (kh. prapâî). 
Lablab vulgaris L. (Lëgumineuses-papilio- 
nacées), févier d'Egypte (ann. â4u vatig tià; 
mal. kaèaû jariji, k. kakara, k. peda katepes). 
— parbai hamia, variété de grosses fèves. 

«^^Q/I^V^ pannadani (mal. 

permadàni). Tapis, tapisserie. 

û^onoT^Tûn pairadap. Orner, 
parer; orné, ornement; biens. — parradap 
pâràdà {kh. pradâp pradà) ^ id. 

û^onoTTiO'aà^^ c. parrama- 

nàulauh (jav. parman; mal. firmàn = pers. 
(^ly firmàn tf ordre royal, ordonnance tj + 
ar. ^1 aUàk (rDieu?)). Parole de Dieu. 

û^anoTû^ C. parsap (kh. 
phsap). Partout; remplir. 

^^^^on^oP c. parsaun (kh. phan). 
Faire un vœu. 

^^il pal (jar. hapal; rad. pàl). 
Bras, avant-bras. — bauh pal, avant-bras. 



(atj. pula; bat. porlak; bug. paUd; gor. mo- 
mulo; minfiiïk.perlak; sund. pelak). Planter 
(arbres , tabac). — palà krôh blaû, planter au 
milieu de la plaine, palâ panât, planter des 
jacquiers, palà kapok, planter des coton- 
niers. |Mi2a mada nupliav, agriculture. 

r 
^^^^"^C^ C. palâ, pour Aoto? Bétel. 

p ^y 

ç^r^^r^ û/^^^^^ û/^^^^^ rvA 

<^ 
O/v/^^ palâ paléi, palak paléi (jar. 
poêlai, pœley; sed. jwfc). Pays, village, ré- 
gion. 

^^^^r^ C. palam (kh. banlam). Se 
mêler parmi. 

^^^'Y palal^. Aleurites, Dryandra 
ou Elœococca vemiciflua (Euphorbiacées). 
Un grand arbre à huile aux belles fleurs 
rouges sans odeur (ann. ngodông). — phun 
palak y id. 

^^^^Y palal^. Étain; zinc; airain; 
bassine, chaudière, chaudron, grand vase 
de cuivre. — palah ta, grande chaudière 
d'eau. 

^^^^^"9 Pàlah. Voir pala , lah; plan- 
ter; trouer, percer, crever, pénétrer; coin 
(pour fendre). — uraû halëio pàJah sa apuh 
tanœy, qu'est-ce qu'un homme qui ne plante 
pas un carré de maïs? 

^^^^r^n palak (atj. palet; bat., 
maL palak; bis. palad; bug. jia/d(; jav. hepek- 
hépek; lamp. patat; mal. telapakan-tanan; 
malg. felakà-t(màna, felatanàna; tag. palad). 
Paume, plante. — palak tanam, paume de 
la main, palak takai, plante du pied, di pa- 
lak takai G., aux pieds (litt. : à la plante). 
palak laiy G., plante du pied. 



Digitized by 



Google 



[palak-palai.] —«K 282 

û'^r^n palak. Déchirer (?). 

û^r^n 'J?^ palak bin (skt. 
baîa; ann. bkhf). Un halâu balan ou géné- 
ral d'avant-garde, haute dignité militaire. 

^■^"^^^ palan (day.,jav., mak. ilan; 
mal. Al2an). Mort, mourir, périr, être mort. 

^^'^^X^^fn palat. Voir palak. Paume 
de la main, plante du pied. 

^^^^r^fl palat (=paZa;wi/*i7). Pays, 
village. 

û^r^Vn paladal. Croûte, 
dartre, herpès. 

û^r^^^n C. palap (kh. banh^). 
Étourdir. 

^^^CVyj c. palabu^i. Voir hbuh. 

Culbuter, renverser, abattre, renverser. 

<^^r^VQ/l palamô-n. Voir la- 
mom. Adoucir; affaiblir; doux, bon, paisible. 

û/^r^û/^On c. palahio'k. 
Voir lahùpk. Faire perdre. 

S) 

^^^^r^^ palilt (bis., tag. piU; bug. 
iU; day. ilîA; jav., mal., sund. pUih; mak. 
pile). Choisir, lélire, tirer, retirer, démêler, 
préférer. — ûu nap ôh palik êiargi jhak C. , 
il ne parait choisir ni bien ni mal. palih 
laûœ non éaik karèi palih tanai non ëaik karëi 
palih pablauh kâ mm, trier et mettre le sé- 
same d'un côté, le maïs de l'autre; faire 
tout ce triage au préalable. 
s> 

^^^^^ Y palii^^. Éviter, détourner 
(une flèche, une balle), parer (un coup). 
— palih kabaly invulnérable, palih kubary 
éviter les balles. 



dr^^^^p^ palik. Plier, carguer. 

û^r^'Vi palin.Bât. 

û^r^'^On I. paliàjak. Expul- 
ser, chasser, emmener au dehors, emporter. 

— çatru palirdak, ennemis expulsés, ils ex- 
pulsèrent les ennemis. jiofintaÀ; sarva Mga, 
emportant tous les iiùgas. 

S) 
^^^^^^C^Y^ palita (bat., day., mak., 
mal., sund., etc. paliia; cf. pers. aaaAj pa- 
lïta). Lampe, fanal. 

û^r^û^ûnoTn Cpaliharrak 

(jav. piyara; mal. p€Uhàra = ski. parihara). 
Adresser la parole en se prosternant; prendre 
une attitude respectueuse. 

O/^^Or^ûn palihir. Noir paUhar^ 
rak. Éviter, se garder de, faire disparaître. 

^^^^^C^ paléi (bahn. po4ey; jar. , /w- 
lai; sed. po»fc). Voir palà palëiy palak paléi 
Pays, village. — paléi uraû dmk, le pays 
que les gens habitent. 

^^^^O^ C. paluâ. Voir luà. Autre, 
différent; différencier, rendre dissemblable. 

û^On, û^O'^n paluk. 

palup (kh. j9ra/âp). Crépuscule; obscurité, 
ténèbres; consistant, épais; beaucoup, très. 

— çuppalup, id. 

^^^^On palut(kh. bamphlât). Dé- 
tourner, prévariquer. 

^^""^^-C^ palai. Beau; ornements, 
broderies. — baHuor palai, broderies à 
fleurs. 

û^^^r^ palai (skt. pralayaf). Dé- 
truire, dévaster, ravager, saccager; perte, 



Digitized by 



Google 



283 



[palaîk-pavar.] 



ravage , destruction ; en vain , en pure perte ; 
perdu, regrettant. — non palai fo. il y a 
trop de perte, alors la perte est grande, laê 
palai rûp itamtfOfi, je dis, neveu, que tu cours 
à ta perte, laua palais labourer en y ain. palai 
glaih, en vain, vainement; pa palai glaik, 
vainement, fatigues inutiles, palai paytia 
Ûauhy en pure perte , c^est grand dommage. 
ma^palaipayuathauhy mort en pure perte. 

^^^^^X^yT^ palaik. Faire tomber, 
jeter à terre, laisser choir, précipiter; avor- 
ter, se faire avorter; faire manger, entonner, 
laisser tomber (dans la bouche); calom- 
nier. — palaik klaun, s*asseoir. palaik klaun 
dauk alày s'asseoir par terre, palaik atw»k, 
se faire avorter, palaik lasëi, donner à man- 
ger, sevrer, mettre au riz (un enfant). 

û^^r^T! G. palaiô. ÉmaiUer, 
faire ressortir (=kh. ramleé); faire passer 
à travers (=kh. banleë). 

^^^^^ palau. Masse, motte, mor- 
ceau, grumeau, caillot, pelote, conglomé- 
rat, agrégat. — tana»h sa palau, une motte 
de terre. 

^^^^^^-C^ palau (ann. cù lao; bat., 
jav., sund. pulo; bis., tag. polo; mal. pûb, 
pulaw). Ile. — palau diyaûy nom d'une lie. 
palau tumul dU padan, nom de lieu. 

û^^r\ û/^^r\n païau. 

palauk (jar. luppal). Bracelet formé d'un 
cylindre d'or fretté d'anneaux du même 
métal de distance en distance. 

û^^r^an G. palaur. Voir îaur 
Tromper, mentir. 

^"^^^^X^^Or^ pal|ak. Joue, aile, bat- 
lant. — paliak laûan, versoir de la char- 
rue. 



^ 



^^^^rr palio'n. Voir poliom. Titre 
de deux premiers ministres (inscr.j^u lyaû). 
— çri palipm i^panrauii jahavi), id. 

û^r^O^^ paUo'ù. Parler 
semble , faire la conversation. 



en- 



^^^^^-Cir^ palyak. Voir /fiait. Se- 
cret, secrètement — paluak harak, envoyer 
des lettres secrètes. Aap harak paluak brèiy 
id. paluak panuo^ , parole secrète, secret. 

û^nan, û/^rion c. pai^ar, 

pal9âr. Flatter, caresser, consoler. — luar 
paluar, id., divertissement, faire divertir. 
paluàr anc^ky jouets d'enfants. 

^^^^C\lf\ pal;^6. Finir, achever. 

p fr p. 

A. pal^Ô, pal^Ô» (bahn. po^lun). Voir pa- 
luar, paluàr. Gagner (les bonnes grâces), 
consoler, caresser, séduire, tromper, cor- 
rompre. — pf^l^o kumëi, séduire une fille. 
paluo» tani, engager, caresser, tok yom nu 
paUiO dahlak dauk vœk, il semble me flatter 
pour me faire rester. 

^^^{r'n G. palrak. Voir pakk. 
Paume, plante. — palrak tanom, paume de 
la main, palrak takai, planle du pied. 

^^^^V^^ A. pavah= tapa C. Trans- 
mettre, passer, traverser; copier, transcrire; 
re viser, vérifier. — akhar ni pavah di tapuk, 
ces caractères ont été copiés du livre. 

^^'^^'^Çin G. pavak. Voir taJt. S'ac 
crocher, se retenir, se cramponner l'un à 
Taulre. 

^^^^^^û^ G. pavar. Voir var. Faire 
oublier. 



Digitized by 



Google 



[pavil-pasir.] —t^ 284 

S) 
^^^^\Ç^ C. pavil (kh. banvU). 
Faire tourner; se retourner. 

pavuôk. Voir vo>i. Faire tourner, revenir. 

^^^^^^ C. pavai. Transmettre, 
abandonner (le pouvoir). — pavai rai (= 
kh. banvê râè)^ transmettre la royauté, ab- 
diquer. 

^^'^^^'^^ C. pavain (kh. banvên). 
Égarer, perdre. 

û-'^^^in c. pavaiy (kh. baAvé). 
Transmettre. 



Q/^"^^ 



paçan. Vue, vision. 



^^^^^^'^î-O^ A. paçun. Voir çun. Sup- 
porter, subir; endurer, souffrir; se rési- 
gner. 

^^^^ A. paçcrn (bahn. />o»péft,jw)^ 
foik). Médire, dénigrer. 

^^^^ A. paço'ù. Craindre, re- 
douter. 

^^"^^"^^ paço>n. Beau, belle. 
û/^-ûT^, o/^-ûTûn Cpasâ.pa- 

sar (jav., mal., sund. fazav; kh. fk»ar; 
pers. ^'^ hâxor). Marché. 

^^^ C. pâsfi (kh. hamh). Souder, 
réunir par adhésion; coller; se cicatriser. 
\avik pa$a (=kh. muk bansà)^ soudure. 

^^^^oT G. pasam (kh. phsam). Ar- 
ranger, accorder, unir, réunir, mêler, as- 
sembler, raccorder, associer; s'harmoniser; 
se fondre, s'arranger; accord. 



^^^^^qT" c. pasam (kb. samëm). Puis, 
ensuite, dans un instant, peu à peu, in- 
sensiblement. — pasatfi piah, laisser peu 
à peu. 

^^'^^qT^ g. pasab (bat. fco^o; bis., 
mak., tag. basa; jav. basah; mal. bà$ah). 
Mouillé, humecté, humide. — kujan (b 
pasah 0, la pluie ne mouille pas. 

Q'^'^^ar^'9 A- pasah. Sauver, pré- 
server, conjurer. — pasah janœh, conjurer 
le malheur. 

Q'^aPn G. pasak (day. pasuk; 
kb. bansak; mak. pasa; mal., tag. pasak). 
Cheville de bois. 

Q'^om G. pasak (kh. bàskà). 
Jeu de dames. 

Q'^^oPn G. pasak (bat. pusot; 
bis. posod; bug. posi; day. puser; jav. puser; 
khabi pusàt; Ui. phâët; mak. poèi; mal. 
posai; rad. msat; tag. posor). Voir fcati/t, 
6atiA sak. Nombril. 

^^^^^ûT^ G. pasan. Voir jwoii. Mari, 
époux. 

û^ar^flûTfl pasabitrit (=;;o 
f-skt. savitrf). Une divinité (le Soleil?). 
s> 

^^^^^OP^ G. pasih. Coupé, mutilé, 
châtré; châtrer. — lamauv pasih, taureau 
châtré, bœuF. mamuk pasih, chapon. 

û^arn c. pa8ik=%«iA A.(?). 

Gardien de temple. 

s> 
^^^^^oT^fn pasit. Invoquer. 

s> 
^^^^oTof] A. pasir. Voir pathir. 
Près, ajusté, juste; clos, hermétiquement 



Digitized by 



Google 



ferme. — kb pam, calfater, boucher une 
voie d'eau. kar(yk pahah ha»n pasir, fermer 
hermétiquement une porte. 
<^ 
'^^^^^^ûJ^ pasèi. Voir basèi (bat. bosi; 
jar. (ovot; jav. , mal. , sund. besi; kanôo peêei; 
mak. bassi). Fer; de fer. 

^^^on, ût-^ût;, ^^^^^\r c. 

pasmn, pâsum, pasaum (kb. pham). 
Accord, unisson, harmonie, équilibre; s'ac- 
corder, s'harmoniser, se joindre, mêler. 

^^onn, û^^^v".n c. pa- 

SUk, pasouk (kli. phsa, bansah). Soigner, 
panser, guérir; arranger, raccommoder, ré- 
parer. — pasuk laka, guérir une plaie. 

û^or^-T^ C.pa8uô*(pa+9kt. 

çuci). Lavé, nettoyé, purifié, propre, net. 

^^^oT^Of] C. pasur. Rendre com- 
mode, agréable. 

^^^^oT^n c. pascrk. Faire flotter, 
voguer. 

^^'"^or^t c. pasaili = WoiA A. 

Prêtre chez les Gams brabmanistes. 

û^^^-Oq)^ c. pasaum (kh. phsam). 
Voir pamqiy pàsu^y pa$autfi. Accord, unis- 
son, harmonie; mêler. 

O/^r^of^nÇ G. pasai*. Transvaser; 
faire passer; transmettre. — pasavh iâ habai, 
transvaser la sauce. 

û^^orVn c. pasaup (kh. 
phsap). Tous, compléter, complément, 
complet. 

^^^^^qT^C pasîam. Voir mi?i. Soi- 
gner, arranger, bonifier, rendre beau. 



285 y^ — [pasëi-pahal.] 

Q^oTOn c. pa8iak(baL,mal., 
sund. busuk; day. busok; jav. bo$ok). Sentir 
mauvais, infecter, puer. 

^^ûT^O^ pasjav, pron. pasiou. 
Pistil. 

s> 

^^"^Û^O^ G. pasjiv, pron.jE?(mpi<. 
Gousse, quartier de fruit. 

^^^1^^ C. pasram. Voir $ram. 
Former, instruire, enseigner. — patrarfi 
akhar, enseigner Técrilure. 

^Irnn c. pasraiy. Voir 
sraiy. Faire déborder. 



Û^OnC^<' I. pasUan. Vaincre, 
mettre en déroute. 
p 

^^^^ÛT^ pahâ (ann. A*). Ouvrir, 
entr'ouvrir. pù^h pahà, ouvrir. pa»A pahà 
galaun alà, déboucher le trou du bas. pahà 
pahah y ouvrir la porte. 

û^û^On G. pahaio'k. Voir 

haiœk. Apprivoiser, dompter (un animal). 

Q/^^QT^ G. pahain. Voir ham. Dres- 
ser, exercer, enseigner, instruire. 

a^a/-9Vari pahadar. Voir hadar. 
Rappeler; stimuler, exciter. 

0/^0/-^^^ G. pahabâu. Voir haUu. 
Cendré, gris. 

Û^^ÛT^^ pahabiîéi. Voir ha^oA. 
Opposé, à l'envers, sens devant derrière. 

'^^û/^an c. pahar (mal. pôW). 
Un grand plateau. 

û^û/^n, û^û/-fr^'' c. pa- 

hal, pahâlâ (kawi, mal. pahala; kh. phal 



Digitized by 



Google 



[pahalar-pi£â.] 



—!►>.( 286 y%^' 



= skt. fhala). Mérite, gain, pnrfil, v^rtii, 
bonne action, fêle religieuse. — phual pa- 
hàlâj id. nap pahala, célébrer une fête, 
faire une bonne action. januJk p<ihala, ac- 
quffrir des mérites. 

O^Ç^C^qT^ pahalar. Voir halar. 
Supplier. 

0/^0/-.^^^^ C. pahaluh (kh. (om- 
luh). Voir hduli. Perforer, percer. 

hin, pahina (kh. banhen). Avilir, dépré- 
cier, affaiblir (moralement), priver de , châ- 
tier. 

^^^ÛT^n C. pahil (kh. banheiy 
Émousser, user. 

û^Q^r^û/^ c. pahilap (kh. 
banlap). Interpréter, commenter; amplifier, 
arranger. 

û^û^O^^ G. pahuôi^. yokpar 
tuiih. Readrc propre, net; nettoyer. 

û^ûC?Wl c. pahudoT. Voir 
hudar, hudùT. Reprocher, jeter à la face. 

^^^(^jT" c. pahulâ (ski. phak). 
Mérite, bonnes œuvres. 

^^^^0^7 pahœh (bahn. po^hA\ 
Détendre, relâcher, négliger, mettre de 
côté; négligence, incurie, négligent; cacher, 
celer. — pakxph dèi, très négligent. 

û^^û/^'VI paho»n (bahn. pœhùn). 
Montrer, indiquer, inslruire; cultiver, for- 
mer, développer. 

^^^^^û/^ pahaih(=p-aAaiA). Né- 
gliger, négligent. — pahaih déi, très négli- 
gent. 



^^^^^r^ pahljak. Voir %ai. Faire 
manger, donner à manger. — pahmk brah, 
donner du riz à manger wà mort Rite fu- 
néraire, pahuak âl nwta, verser du m dans 
les yeux, id. baçaih pahuak, le prêtre qui 
donne à manger au mort. 

^^^^"Tl C. T^ah^tii.yoïrpakHœè. 
Effrayer, terrifier. 

^^^^^ C. pahlîëi (kh. bankui). Fu- 
mer, enfumer, passer à la fumée. 

^^^^^^^^ C. pah^ëi. Se souvenir, 
penser. — pahuëi palèi, penser au pays, à 
son pays. 

^^^^Û/Jjn pahucl. Voir pahu^l 
Exécuter les passes rituelles du sacrifice; 
passer au feu, \ la fumée du bois d'aigle; 
purifier. 

^^^^^^ A. pahuai. Se souvenir, 
penser, se remémorer. — çauk paht^ai taûk 
taûn, se souvenir, se remémorer, regretter, 
gémir, se lamenter. 
s> 

^^^^^ pi (kh. péi). Soufflet, flageolet, 
hautbois, flûte. — piayui, id. oytifc/nC., 
jouer de la flûte, souffler dans une flûte. 

^^/i pik (aphérèse de kapik). Fer- 
mer les yeux, cligner. — pik mo»(â C, cli- 
gner de Toeil, fermer l'œil, iakpik tncrtà C, 
massacrer les yeux fermés, sans pitié, pik 
îMPta suak darah, fermer les yeux et tirer 
la langue. 
s> 

^^^r^ c. pik (kh. pèk). Ailes d'ar- 
mée. — rai pik (kh. rat pèk)^ déployer les 
ailes de l'armée pour combattre. 

^ p 
^^^^ir pièà (ski. piccha). Vêtement 
de coton blanc. 



Digitized by 



Google 



-^»^ 287 }•*— 



[pit-pujâ.] 






^o/->a/-, C. pip, 

imitation du cri nocturne 



pit (baho. pït). Approché, 
rapproché , pressé ; nombreux; être en ^and 
nombre. — bit pit, id. 

^^^T^ pita (skt. pità). Père. 

û^on, ^^^-^on pitar, patar 
(ski. pitar). Corps , cadavre ; manguier (lang. 
myst.). 

S> P 

û^^flf^ pittà (skt. pita). Boire; 
breuvage (lang. myst). 

^ pinôn. Voir pana^, paxupii. 
Areca catechu Linn. (Palmiers), aréquier, 
arec; cachou. 
S) 

pep. Onomat. 
du cerf. 

^C^<^ C. pil* (bis., tag. p/i; 
bug. ilè; day. iUk; jav., mal., sund. pQih; 
mak. piiè). Choisir. 

û^On, ar-^r^a/-n c. pi- 

lut, pilap (kh. sanlâp). Évanouissement, 
syncope. 

^^ C. péi (aphérèse de hpëi). Rêve, 
songe. 

^^^^^^ C. péi {Mh.phei). Péril, frayeur. 

^^ péi. Un gâteau de riz. — péi 
nuifi C. , un gâteau de ris roulé dans une 
feuille de bananier (= kh. anêonj^). 

/ C. pu = />« C. Seigneur. — pu 
pu, Dieu, Allah, pupùkuk, dieu, divinité. 
sa pu pov punya I., au seul Dieu seigneur 
des œuvres pies, pu pon tana raya L , Tau- 
guste seigneur de la vaste terre, le sou- 
verain, pu itan, diamant. 



/ G. puni. Bouquet de bois, bos- 



quet. 



t'y 



Dû^ G. pum, poum (kh. 
phum = skt. bhûm). Hameau , village. 

M G* P^ (d^y* '^/^ y j*^' 5 ^û'^- 1 
mal., sund. sapu). Balayer (ne s'emploie 

que précédé de la particule hu : At^niA, ba- 
layer, essuyer, frotter; balai). 



û^Jt G. pul^ 

violemment. 



(kh. bdh). Frapper 



^^/i puk. Hameau, village, pays. 
— goifipuk uraà, chez les autres, chez les 
étrangers. 

^^//\ puk. Voir/wi. Lever, élever, 
porter dans ses bras. — puk êaik, placer, 
mettre, puk $ap mo»yai C, élever la voix, 
parier haut, puk nurta, paupières, sour- 
cils. 

^^/i puk. Caverne, crevasse, an- 
fractuosité(î). — tmpûifft gronfi di krœh 
(kroh) puk, entendre le tonnerre du fond 
de la caverne (?). 

^^^^r^of] pukar. Voir jvroJbr. Genre, 
espèce. 

^^V^ pugâ. Voir /M^a. Palissade, 
barrière, clôture. 

^^ S^ G. punum {kh.phmnfi). Cuire 
à petit feu, conserver chaud et couvert, 
faire chauffer, réchauffer. — puûuin lasëi, 
conserver du riz au chaud. 

(bat, jav., mak., sund. puji; day. mampuji; 
mal. ;Mya = skt. pûj). Distinguer, estimer, 
apprécier, honorer; répéter, dire, réciter 
(des formules); connaître, reconnaître; 
loué, glorifié, exalté. 



Digitized by 



Google 



[pûjfi-purusak.] — ^K 288 )m 

p p 
^^V^ A. pùjâ (skt. pûjà). Culle, 
cérémonie; offrande, sacrifice; rendre un 
culte. 

s> 
û^f^^ putih (bal patah; bat., 
day., pamp., tag. />tm; bis. poti; jar. /wriA; 
jav., sund. putih; mal. /^ûtiA; malg. /otey). 
Voir patih. Blanc. 

û/^f^GoT C. putirai {=^po A rai 
A. (f maître des rois?), étymologie populaire 
du skt rigapcOi?). Maître des rois, expres- 
sion employée en s'adressant au roi. — 
punirai anity le roi a compassion, jwh hulun 
putirai, être le serviteur du roi. 
<^ 

^^^^9^ G. putéi (jar. |M)»foi). Voir /?a- 
tëi. Banane. 

^""0^^^ putau. Voir paXau. Roi. 

^^'^'^^^^^^ putauv = f otouv. Mon- 
trer. 

^^^^y^ putrai (skt. ryapati). Voir 
putirai. Roi. ^ ganrœh putrai A., Sa Ma- 
jesté. 

^^'^'3^ pun (mal. pûn). Alors, si; 
soit. . . soit; vraiment, aussi. — kà pun 
nuytai rëi C. , [si Ton s'y baigne] on en meurt 
assurément, pun nau pun mai C. , soit qu'on 
aille, soit qu'on vienne, en allant ou venant. 
kà pun y aussi, soit. . . soit, pun kâu min C, 
yah kàu pun C. , alors si vraiment je. 
p 

^^V) pubû. Voir pabu. Soupe, 
sauce. 

(^OVnn pubaiy. Voir pabaiy. 
Chèvre, bouc. — n(p$ak pubaiy, année cy- 
clique de la Chèvre. 

Û^ÎT C. pubhà. Voir pabha. Ar- 
licle, subdivision. 



û^^ û/^.^ pumi pumi (ski. 
pûratfif). Plein, complet (lune). 

S) 
^^^^V/^ G. pumik. Voir pumi. 
Pleine lune, une lunaison, une période. — 
sa pumik sa pumik, une période , période par 
période. 

^^1^ puyàu. Voir payàu. Com- 
parer. 

^^OTI pur. Bétel (lang.myst.). 

^^û^ pur (skt. pômi). Est, à Test. 
— gahpur, au levant. 

p 
û^ûT* "^ purânO' {skLpurâna). Feu , 
défunt; vieux, ancien. 

p 
^^oTÎT G. purabhà. Voir |wrâ- 
bhà. Partager. — purabhà gap y répartir, se 
partager. 

^^^oTV pûrami (skt fûro^). Pleine 
lune. — harèi pûramiy le jour de la pleine 
lune, ià baJan pùramXy pleine lune, pûramî 
bi éan = yan èaUy la lune divinisée, Can- 
dra. 

^^"^ûTî/'S/' G. purunô' (skt. pûraf/a). 
Convenable, poli, commode, achevé, par- 
fait. 

^^^QPtZy purubhâ. Voir paràbhà. 
Partager, répartir, diviser. 

S) 
^^'^Û^V/^ purumik. Voir /mramî. 
Pleine lune. — khoh purumik, éclat de 
la pleine lune. 

^^oT/im G. purusak (skt. p- 
rusa). Fils, enfant mâle. — purusak dada^, 
garçon vigoureux, adulte. 



Digitized by 



Google 



K 289 



[pûremi-po>n.] 



û^^qT^ pûremi. Voir pûraml. 
Pleine lune (jour ou nuit de). — klatiipû- 
remif nuit de pleine iuno. 

^^onVT^: G. purbak {skLparva). 
\oiv pur. Est, à Test, levant. — pak pur- 
bak, à Y est 

^^QPi^r^ G. purbak. Voir pa- 
ravak, pàràvak. Naja tripudians, cobra de 
capello. — ala purabak, id. 

^^^ftHV G. purmi. Voir pûraml. 
Pleine lune; nom d'un roi. 

Û^ûfl^-P purmo'tâ (pâli para- 
milâ?). Brillant, éclatant; éclat, perfec- 
tion. 

^^'^of^oPOi^ purranô* (skt. pûra^). 
Vie, existence. 

s> 

^^anoTV G. purrami. Voir pû^ 
ramh Pleine lune. 

^'^^ pula. Voir pala. Planter. 

^^^^ G. pulan (day., jav.,mak. 
ilaû; mal. kllan). Voir palaîi. Mort, être mort. 
S) 
^^C^^ puli^. Voir pUih. Choisir. 

^^^^C^/^ pulun = pu hulun. Mon 
maître, mon prince. 

(^Oimn G. pulaiy. Un «au- 
rien^guane(?). 

^z"*^ Y A. puçah. Page, serviteur 
du roi. 

^^^qT^ g. pusan {pu + san). Mari 
(litt. : maitre de maison). 



DICT. CAM-PIU:<irA18. 



itiAa; balin. jM)>Aa,* bis., day., sund., tag. buka; 
kh. bœk; mal. iû^,* mon pôk; sué (o>A; stg. 
p<pk). Ouvrir, dénouer, déployer; per- 
mettre; ouvert, ouverture. — po»A ioni A., 
C, ouvrir la porte, ouvrir une porte, pœh 
khan, dénouer son pagne. p<ph kubàu, ouvrir 
aux buffles, les lâcher, ptyh tapuk, ouvrir, 
feuilleter un livre, pœh haluak var, ouvrir le 
verrou du parc. 

^^^^n G. pcrk (stg. puk, puok). 
GroAte, écorce, écorce fendillée; couche, 
étage. — pipkpcm, épais, sec et dur comme 
une croûte, gapalpipk, gapd p(pkp<pny très 
épais. 

^^/^i G. po*k. Palper; frapper un 
coup sec. Cf. papoi^k, se débattre. 

^^^^n G. pck (kh. pak). Broder 
(à Taiguille). 

u/ ^7Vi/ ^ vi/ C.po»n,poo'n, 
pan (bahn. pâm). Dresser, élever, planter, 
enfoncer, frapper (à coups de maillet, etc.); 
clouer; apposer, timbrer, imprimer (sceau, 
cachet). — poii gom, élever, dresser des 
colonnes. poUpagà, enfoncer une palissade. 
pampagul (kh. boh baûkol) , enfoncer un pieu. 
pom trà, apposer le sceau. 

^^^^^ G. pcn (kh.jwwl). Pondre, œuf; 
tumeur, ampoide. 

^^ po»n. Stupeur, effarement. — 
pompaà, kalamompaU kalamaûpaû, id. 

Q/^^^ X>a/^^ p^j^^ pgj^ Écouter, 
obéir. — po>n gaun, écouter l'affaire. p<yn 
kadha, écouter les paroles, obéir, entendre. 
pœû dhro>û, mal entendre. 

^^'^^^ G. pO'n (kh. pm7). Épais, 
fort, solide. — gf^pol p<pk p<pn, très fourrr, 
très épais. 

«9 



Digitized by 



Google 



[pcn-paub.] 



■^ 290 >M- 



^^^^^ C. pcn (kh. pçn). Habile, 
propre à, fait pour, apte a, capable de, 
porté à. — pcm to, très habile. 
J 

^^^^^^^^ po'p. Voir; rencontre, ren- 
contre fortuite. 
J 

^^^^^û/1 po>r (atj. fwr; bahn. opûfr, 
fàv; ér. iarr; jar. por; jav. mxhér; sed. ;?a; 
stg. par; sué po/). Voler, se soutenir, se 
mouvoir en l'air. — f(pr ^am nau, la flèche 
vole, par tagok pak nauk lanik, s'envoler au 
ciel. poT yom, voler en décrivant des cercles, 
planer en rond. 

^^^Ç^ pcr. Voir poT(iimo>grtt. Prêtre. 
— pOpWy id. 

^^^^^Xp, A. pordimcgru 
(skt. prathamaguru?). Prêtre d'ordre supé- 
rieur, chef des baçaih. 

^ûPWl c. pOTdo-n. Gâner, se 
gêner mutuellement (=kh. pratœs). 

^^^^^oT^f'yO A. po'nno»grù=/w>»r- 

dimœgru. 

'^û/'^^û/> C. peo»r. Voler, s'envoler. 

^^^^V, -^û/^V peda. pédà 

(skt. piàa). Voir ^éeia. Malheureux, sinistre, 
funeste; malheur, calamité, malédiction! 
maudire (?), sort infortuné, né sous une 
mauvaise influence; mort. 

- ^^-^^ G. pai (kh. pM). Grand galop. 
i^^^^ G. pai. Filet. 

r>û/^"^ A. pai. Voir pa\f, payèaniœk. 
Ouest, occident. 

9ÛA^^ paik (ann. bS;îsitp€dj, ped; 
bahn. pèk; jav. pek; kh. bêh; stg. pôk). 



Cueillir, détacher avec les doigts, prendre, 
chercher; caresser; cueillette. — paik 
bauh, cueillir des fruits, paik laû, holà, ^ii, 
cueillir des cocos, du bétel, des légumes. 
paik tasàu C. , caresser les seins, paik mîoni 
G., pincer, caresser les joues, omfi paik, 
tendre la main pour cueillir, cueillir en 
allongeant la main, papaik, pincer, jouer 
d'un instrument. 

GO/^O^^n paiôin,o»k {,kt. paç- 

cima). Ouest, à l'ouest. 

oo/^f^ pait(kh.pteiîf). Épaté, aplati 

(nez). 

no/v^n^rn C.paidaiik(bai.fa,.- 

duk; mal. pelanduk). Lièvre, lapin; che- 
vrotain. 

no/^^nn G. paiy (bahn. pi^hœi). 
Désenfler, dégonfler, détendre, relâcher, 
desserrer. — paiy thit harah, désenfler. 

pÔÙ. Voir pan. Dresser, en- 
lever, planter, enfoncer, apposer. 



no/^ 



G. pau. Voir pauh. Battre le 



gong. 



Oû/^'^ pauh (atj. poh). Frapper, 
chasser, pousser, choquer, heurter, battre, 
rouler, frotter, raser, effleurer; rencontrer, 
croiser; carrefour — pauh y an G., frapper 
le dieu, pauh di batàu, frapper des pierres. 
rayak pauh glaun G. , litt. : les flots frappent 
haut, battent (le rivage), pauh pakai G., 
blâmer, réprimander, pauh di rati^ G. , 
frapper au dos. pauh taum A., choc, heurt. 
Umœnpauh trauffi A., l'éléphant frappe de la 
trompe, pauh hagar Mi A. , battre du tam- 
bour, pauh athàu A., battre un chien, khan 
non pauh dl takai A., cette robe frotte les 
pieds = rase la terre. jt^atiA kanuiâ, carrefour. 
jalon pauh kanui^, id. 



Digitized by 



Google 



( 291 )m 



[padh-pua£.] 



nO/^ pauh. Frange. 

,00/^;^ C. pauk(bahn.;w'it). Dé- 
gager, délacher, délier, dételer; dégagé, 
dételé. — pauk radaih, dételer la voiture. 
pauk kt^u, dételer les buffles, pauk blauh, 
ayant délelé./yati^ huah, dételer (pour faire) 
ouiiger. 

OOf^f^^ C. pauk (kh. bàk). Écor- 
cer; tourner. — pgutk kaUk, écorcher. 

OO/^^^ C. pauk. Lueur, clarté 
faible. — pauk bkauûy lueur rouge, aurore. 

aù/^J^ C. pauk (bahn./io). Porter, 
tenir dans ses bras; élever, lever, dresser. 

nu/^^^p^ pauk. Envelopper, empa- 
queter, rouler, rouler en boule; paquet, 
boule, motte, écheveau. — pauk tanrak, 
paquet (de bétel), êâpauk, une motte (de 
terre), sa pauk kaj^iak tarun, un écheveau 
de soie emmêlé, çaradaû ëuah sa pauk trâ, 
un pain de cassonade de plus. 

OQ/^^J^ pauk. Se moucher. — pauk 
aihaduhy id. 

c. pauk, paiauk (kh.(o^%M&). Frapper, 
battre. 



DO/^ 



no/^^o/^^ 



paun (kh. pan). Désir, désirer. 



paup, 



pôp. Rencontrer, rencontrer fortuitement, 
inopinément; heurter, choc. — paup sa 
phun pàoky rencontrer par hasard un man- 
guier, paup drëi dijalan^ se rencontrer sur 
la route. 

nO/^Xn C. paui (kh. pol). Pom- 
meau d'arme. 



.00/^ 



^^fl>| G. pauv (kh. p = chin. Hf 
paà). Roulette, jeu de hasard chinois. 

N Y PÎah- Voir |>to»A. Laisser. 

v/^ piak. Ixodes, tique, chique, 
genre d'arachnide qui s'attaque aux animaux 
domestiques (ann. con vêt, con bo cho; kh. 
danki). 

V y C. p|o']^. Laisser, conserver, 
garder, ranger; legs, disposition testamen- 
taire, héritage. — pwh, hâtai, confiance. 
mœpifyh, préparer, disposer. pjo>k maHuffi {à 
conserver Teau pour boire. 
J 

N /i pjO'k. Regarder derrière 
soi; jeter un regard en arrière. 

^<^^0n c. pjek. Tourner, se 
tourner. — p\ek lakuk, tourner le dos, faire 
demi-tour. 

OQ/-^^*^ A. Piaula, pron. piah. 
Laisser, conserver, garder, ranger. — piauh 
kà dahlaky laisse-moi. pjauh kàpo ^h, laisse 
le seigneur voir, piauh kà anok non, laisser 
à ce fils, var nwk piauh, oublier de ranger. 
raun piauh (ou piauh raun) nap adëi sa t'um, 
nourrir comme un frère, assister. notp> piauh, 
que Ton laisse. 

^^^ PW^tl- Petit turban. 

^î%Y A- PW^* ^^^^' parler (lang. 
myst.). 

^^01, ^01 G. , ^^A., 

pçaô, pçâô, PÇO'Ô, pron. pnéi (cf. skt. 
vâc). Dire, exprimer, énoncer, parler; an- 
noncer, rapporter; injurier, demander en 
mariage. — puaësau, murmurer, chuchotter. 
pmëbalëi, médire. ptio>(^fo, parler beaucoup, 
critiquer, blâmer, pmë anaih, dire douce- 
ment, pabah thàu puo^, la bouche est pour 

'9- 



Digitized by 



Google 



[p|}an-prarutham<rk.] 



parler, litt. : la bouclie connaît le parler. 
puœè th(pè (thaié) , inîurieT.puœëjhak, dire du 
mal , insulter, jj^wo»^^, se yanier.puœètapak, 
dire la vérité, puœè biak, parler droit, dire 
vrai, parler sérieusement. /?«a»^ pofcro, plai- 
santer, puœè èo>k, puœë laur, puœé hhh puœè 
laur, mentir, oh puaè tabiak, au delà de 
toute expression, puϏ gop, litt. : se dire 
des mots, s'injurier mutuellement, puϏ 
hudiœp, demander une fille en mariage, nau 
ptupèmuk taluiè anok patau, aller demander 
en mariage la dernière fille du roi. 

^^^ C. piîan (kh. pûm). Se ca- 
cher, se dissimuler. 

'^'^'"'T^ C. pual. Par groupes, en 
troupes. — dapualpml, id. 

^^"^^"^ puaç (ski. pausa). Nom d'un 
mois, Pausa. — bulan puaç, le mois de 
Pausa, le 1 1* de Tannée 6ame. 

û'^P^W^r^ Pîjaççaki. Litière, 
civière, brancard; nom d'un barrage à la 
Ru (plaine de Ninh Hoà). 

s> 

^^^V^ A. pijiç = ta«u (skt. pu§pa). 
Fleur (lang. myst.). — puiç samœnon, odeur 
des fleurs (lang. myst.). 

^^"^^ pçëi. Ver intestinal. 

^^'i, C. pijëi (aphérèse de apuèi). Feu. 

sy 
^^^^ C. pçëi. Donner un coup d'avi- 
ron pour changer la direction d'une barque. 
— pueigaiy, id. 
J 
orpOl puo'6. Voir jM/ii^. Dire, parler. 

y^^ C. pra (kh. p-a). Un poisson 
dont on extrait de l'huile. 

(f^^^^ C. pram (kh. Jfcroifi). Prohiber, 
dérendre; publier, déclarer, notifier, si- 



( 292 )^-H- 

gnifier. — pram hatn ordonner, défendre, 
prohiber, avertir, hampratii, id. 

y^^ C. prah (jar. garis; mal. gâ- 
ris). Gratter, racler; faire tourner, brandir 
(un bâton), conduire (une voiture, un 
cheval ). — mœnuk prah , le coq gratte. 

^a/^;-^a^ prakap (kh. prakàp). 

Couper, tailler; escrime au sabre. 

^O^^J^q}] prakâr (skt. prakàra). 
Sorte, espèce, manière, article. 

/UT^^^Q^ pranthancyn. Convoitise. 

/Q/x^^ praè. Inleslin. 

^0/^-^^ praôak (kh. pracak). 
Combattre d'estoc, se piquer mutuellement; 
estoc. 

(Û/^^Q^ pran (cf. kh./?rà?i, dans t/uo« 
pràn). Personne, individu, soi, corps entier. 

— ruak pran, paralysie. 

{û^^V^i A. prathamô (skt. pra- 
thama). Origine. 

^û^-^V^n pradeçak (skt. 
paradeça). Étranger. — urahprade$ak, id. 

t^^^'VnA^ pradëççôb (skt. 
paradeça). Étranger, qui n'est pas du pays. 

— uran pradêççoh, id. 

Ça/-^a/^ C. prap (kh. pày). Près, 
voism, rapproché. — prap jih han, tout 
près du rivage. 

(P^^^On • pray. Voir praly, praw. 
Crier. 

l^Qp,VWr\ c. praruthamo*. 
Voir prathamô. Premier, premièrement, à 
lorigine; finir le discours, la lecture. 



Digitized by 



Google 



Ç^^r^nm pralaiyak (ski. 
pralaya). Ruine, destruction, dissolution. 

ÇQ/^^^ C. prav, pron. jwdfu(bahn. 
paré). Crier, à haute voix. — prav ww, 
appeler à grands cris. 

(Q^or^C^ C. prahU {kh. prahèl). 
Environ, à peu près. 

(Q/^^f^ C. prik. Boucles d'oreilles; 
ornement d'oreille en forme de clou. 

y^^ pruh (bahn. pruih; kh. prus). 
Lancer en pluie, asperger (avec de Teau 
que Ton tient dans la bouche) ; crachoter en 
soufflant (ann. phun nw&c Un). — pruh jrû, 
administrer un médicament dissous dans 
leau ou l'alcool, au moyen de cette sorte 
de pulvérisation très usitée en Indochine. 
hauk pruh pruh non, tomber en pluie 
(larmes). 

l^^.n l^^^n pruk pruk. 
Onomatopée exprimant un bruit sec, un 
craquement, etc. 

y /il] pru6. Une petite orange. 



.i» 



P^^fl C. prut (kh. prâot). Se ré. 
unir, s'aider, s'aider en foule (= kh. prûot 
knà). 

{f^.Tl, ^l^^/r\ c. pruy. 
prouy (bahn. proè). Bruine, pluie fine, 
crachin. — hyan pruy, id. 

l^n, l^^,n prck, prok. 
Battant , traverse de bois du métier à tisser, 
qui sert à fouler le fil. — prok mo>mtfi A., 
ros, peigne du métier à tisser. 

l^^ C. pour l^^ pro>n (kh. 



293 y%^ — [pralaiyak-prait.] 

prïn). S'efibrcer, s'appliquer, s'affirmer. — 
pnyû ihanomy convoitise, envie, ardent désir. 

S'efforcer, s'appliquer, s'affirmer. — prom 
sarupû, s'efforcer de réfléchir. 

(ttI a. pnyt. Joncher, couvrir. 

— bauh jruh di alà tan(ph pr(Pt nau jo, les 
fruits tombés jonchaient la terre sous 
l'arbre. 

y^^^ pro*n. Melaleuca Leucoden- 
dron LiNN. (Myrtacées), un cajeput (ann. 
tr4m; kh. smaë; mal. geïam, hayu putih), 

Ç^^A.,C.,^û/^^A.pro'n. 

prôn (bahn. prân). Force, vigueur, forces; 
fort, robuste, vigoureux. — pran yavà, id.; 
force et souffle, di ^oh pron, à qui l'on ne 
voit pas de forces, faible, abih prôn, abih 
prm abih yava, à bout de forces, à bout de 
souffle, exténué, khan kadan prôn yavà fo, 
très fort et très vigoureux, sa prôn, union, 
accord. 

O^^ C. prai (kh. prai). Ruer. — 
asaih prai, le cheval rue. 

O^O/^ c. prai. Semer à la volée. 

— dih hû prai danih, id. 



9ÇÛ/^^K^ C. praih. Frapper, fouetter 
(pluie). — praih raih, fouettant légère- 
ment. 

njû/^n C. praik {\h.prêk). Tra- 
verses, épars, burettes (d'une voiture). — 
praik radaih (kh. prkk rotèh), pièces de 
bois à l'extérieur de la voiture cambod- 
gienne. 

^Y'^T] prait. Ébranler, secouer, 
agiter. — prait i(pl ((or) ht, id. 



Digitized by 



Google 



[prailnitrik-prjjcyè.] — m.( 294 )m 

Ol^^^^^n praitnitrik. La 



terre. 



ol^^VV^n praithivik (8k». 
prthm). La terre. 

9^û/^Tl C. praiy (kh. prè). Se 
tourner. — praiy drëi, se retourner. 

^y^^'y^ praiy. Voir praiv. Piailler, 
crier, braire; cri, clameur. 

^V^^ praiv. Faire entendre des 
cris, des craquements; crier, appeler en 
criant, — praiv thup C, crier fort, gémir. 
praiv ton) G., pousser des cris, appeler en 
criant, praiv ron, rugir. 

OÇQ/^^ C. prou^. Voir/w^. Jaillir, 
gicler. — darahpruh, le sang jaillit. 

^(û/^.Tl c. prouy (kh. iruoi). 
Ameublir, remuer, brasser. — prouy hahk, 
ameublir la terre. 

^(ÙT-^ C. prauh (kh.proA). Voir 
pruh. Asperger légèrement. — prauh t«, 
asperger d'eau. 

^{^r^ prauk (bahn. prùk; kh. 
kamprok; rad. prok; stg. prôh). Nom géné- 
rique de plusieurs écureuils : Petaurista ele- 
gans, P. nitidus Desm.; Sciurus Prevostii 
Dbsm.; S. Berdmorei, S. palmarum, etc. On 
les appelle indistinctement rats palmistes en 
Indochine. — prauk tikuh G. , rai palmiste. 
prauk hulak G., écureuil palmiste de petite 
taille (kh. komprok dankau). ja prauk G., ap- 
pellatif des individus (=kh. a, va, ëiva). 
tnu prauk G., appellatif des femmes (=» kh. 
mè va), mi va. prauk lanan, sorte de vis de la 
charrue. 

'^V^^'^ prauk. Divinités, mânes, 



dieux lares; séjour des esprits selon les Ka- 
phirs; esprits familiers des enfants mort- 
nés qu'on suppose habiter le corps des 
écureuils; âmes des enfants morts vers dix 
ou quinze ans sans avoir été mariés, selon 
d'autres. — prauk kamar, prauk pô san, 
prauk patta, prauk pairà atâu, prauk atâu 
patra palri, prauk çuor dhàr, pi tris, mânes, 
dieux lares. 

Y praun (jar. pron; mon. pran; 
rad. pron). Grand, gros, vaste, haut, 
énorme, immense; beaucoup. — praun 
labaihy plus grand, beaucoup plus grand. 
praun glaun nupn aphauv, immense, énorme, 
gigantesque, praun paërih, extraordinaire- 
ment grand, praun kaéav, grande patte. 
praun pabah, grande bouche, bavard, praun 
cap A. , grosse voix = braillard, praun dhàr, 
grand mérite religieux, prauh bak darà, 
jeune 611e formée, faite, nubile, biak praun 
ikan, (il y a) vraiment beaucoup de poissons 
ou de gros poissons, prauû âak âubïly nom de 
lieu. 

V^ C. [écrit quelquefois ^^^^^ 
pkun] praun. Voir prom. S'appliquer, 
s'affermir, s'efforcer. 

,o?Q/-^V-i Q praap (kh. pràp). 

Près, a côté de, à proximité. 

^V^^ C. prauv, pron.frw. Voir 
prav, praiv (kha bi, rad. pakarau). Crier. 
— prauv sâktvaty pousser le cri de guerre 
(kh. srèk danhou). 

y^ C. pr^ëi. Voir jwtiA. Verser le 
riz de haut en bas pour l'éventer. — pruëi 
ruëiy pluie fine, bruine, crachin. 

l^.m, ^l^niT] c. pr»o«. 

pr90£, pron. prui (oc. puvai, pouvai; stg. 
pro^). Intestin, intestin grêle, entrailles; 



i" 



Digitized by 



Google 



^( 295 )m 



[pruot^plaih.] 



boyaux. — pruo^ tahà, lilt. : vieil intestin, 
gros intestin (cf. ann. ruât già; kh. pus 
van èàs). 

n^Û/^f^ pruot (kh. prûot). Nom- 
breux, en nombre; se ruer en foule. 

^^Y plsi^t- Ficher, piquer, planter 
(dans), insérer, passer (dans, à), insinuer, 
intercaler, se fauBler, s'insinuer. — rruph 
hanmr plah ikiiijùT C. , se mettre une fleur 
sur Toreille. plah di kaïn, passé à la cein- 
ture, plah di buk G. , ficher, porter dans les 
cheveux, kalabak plah C. , marcher avec pré- 
caution, se faufiler en avançant, èuk plah, 
point de côté (kh. êôk siet). padik iîan 
plah y coliques, tranchées, gak kaplah kayàu 
C, enfourchure d'arbre. 

^^ plah. Aîné, plus âgé. 

^n C. plak. Voir pM^ Ficher, 
planter. 

j 
^^"^ plan. Voir pkm. Stupéfait, 
ahuri, interdit, troublé, tremblant. — plan 
mœta, ébloui, aveuglé, avoir la berlue, ne 
pas en croire ses yeux, pkm kadom plan 
kadaii, précipitamment, sans avoir le temps 
de se retourner, en hâte (ann. I4tâ4t). 

j 
^i plan. Andropogon Schœnanthus 
LiNN. (Graminées), citronnelle (ann. sa; 
kh. s\êk krëi, sakrëi). 

^fl C. plat (bahn. plat; ]ih.plat). 
Ricocher, bondir, franchir, sauter par-des- 
sus, traverser. 

^^ C. plan (kh. plan). Arbalé- 
trier, entrait, tirant. 

^^^"^ C. plum (ann. trdm). Sterculia 
lychnophora Hangb (Sterculiacées). On 
prépare une pommade avec Thuile qu'on 



extrait de ses semences (kh. samron). — 
plum ëak âubil, nom de lieu. 

^4/ C. plum. Retentir, résonner. 

^i*^ pluh (bat., day., jav., sund. 
puhh; bis., tag. polo; jar. so* pluh; mak. 
pulo; mal. sonpûhh, pûhh; malg. folo; etc. 
Gf. Bl. T45). Dix, dizaine. — saphhy id. 

^^^^r^ pluk {hahn, plun; bal. pion; 
sed. pion). Grand bateau. — mœkphun kraik 
nap phik dik nau wpgar ynon A., prendre 
l'arbre kraik {Mesuaferrea L., bois de fer), 
en faire une pirogue et aller au royaume 
annamite. 

^in C. plut (kh. phity Bondir. — 
ëaradàu plut, rapidement, d'un bond. 

^in C. plut (kh. phlut). Gras du 
bras. 

^T plo'm. Voir phm. Sangsue ter- 
restre. 

J 

^^^^r^ plo*k (bahn. plo»; stg. phh). 
Tourner, se tourner, retourner, changer de 
sens, déplacer. — plo>k likuk,- tourner le 
dos, tourné en arrière, mœta plo*k lakuk, 
œil dont la prunelle regarde en arrière 
(aveugle), ja moHa plo*k lakuk, personnage 
d'un conte, mœk plo>k lakuk jalon karëi, tour- 
ner le dos à la route, prendre une autre 
route. plo>k tàu {to), se tourner droit, plak 
tau harëi tagok^ se tourner vers le soleil 
levant, ph^k anap G., tourner la tête, phk 
anak A., se tourner à demi, tourner la tête. 
J 

^^^^ plo'n. Voir plan. Stupéfait, 
ahuri, interdit. 

^^^"9 plaih (bahn. po»feA). Éviter, 
fuir, éluder, céder, fléchir, s'écarter, dévier, 
s'esquiver, se dérober, décliner; détourner; 
s'abstenir ; omettre ; écart , éloignement , 



Digitized by 



Google 



[plaik-paauk.] 



.( 296 )m 



fuite, délour, abstention. Cf. klah. — plaih 
la C, éviter, quitter. jiJatA éaik C, s'écarter, 
se ranger, plmh khk C, omettre, plaih jalan 
A. , céder la route, plaih bi atah A. , se dé- 
tourner au loin, plaih di raû klau A. , éviter 
le ridicule, plaih di harëi non noi^ har(yh A. , 
s'abstenir ce jour-là est très bien, plaih 
duhsa G., éviter le péché, paplaih, faire 
écarter. 

^^^n plaik (bahn. p<plâl). Plat. 
— ûap plaik, aplatir. 

^^^Vi c. plain (kh. pM). Dégui- 
sement, se déguiser; métamorphose. 

OQ^nn c. plaiy (bohn. pley 
ïf fruit?»). Voir /?iiuy, ploy. Courge, potiron, 
citrouille. 

^^^^^^ A. plom. Voir phni, Sterculia 
lychnophora Hancb (Sterculiacées). 



r\ir^^^ C. plom (bahn. plom; bol. 
plom; hdl.plem; jar. j»fom; kas. plomi; kon- 
tu pïèm; scd. plein; stg. pkm; tar. plom). 
Voir plom. Hœmadipsa Ceylanica (Hirudi- 
nées), sangsue terrestre. 

^^^^^^Tl A. ploy (ann. trài; cf. jav. 
wduh). Courge, citrouille, potiron (kh. 
ropou). — pala ploy, planter des citrouilles. 

^^^^^^ plaum (kh. plàm). Se faufiler, 
se mêler secrètement à. 

^^^^^^ A. plaun. Sauter, s'élancer, se 
précipiter. — lapai çial plauA nauk raun 
rimauû, le lièvre s'élance et saute sur le 
dos du tigre. 

^^^^^^Tl C. plauy. Voirjifoy. Courge. 

^^^^^^^ C. plauv. Voir pfoy. Courge. 



VT 



pa [litt.: dà]. Autre forme graphique 

du signe û^^'^pa, avec lequel elle s'échange 
constamment, bien que, nettement, dans 
certains mots, elle semble être fixe en sa 
place. Cette anomalie inexpliquée, com- 
mune en Annam, très rare au Cambodge, 
n'a pas été constatée jusqu'ici dans les in- 
scriptions, et , à la rigueur, les mois où on la 
rencontre pourraient être réunis à la série 
alphabétique de la lettre précédente; mais 
on a cru utile de donner, au prix de quel- 
ques répétitions, une liste de mots qui 
affectent cette graphie, si fréquente dans les 

manuscrits. On trouvera sous 0/^^ les 
mots commençant par V qui manquent ici. 



tf-^0'^<f A. paana*. Voir ««ai*. 
Rapetisser. 

VVû^ A. paapa^. Voir apah. 
Louer; donner, prendre à louage. 

Vb^ tf^y A. paa*. 
paau^. R^pretler, réfléchir; être interdit, 
interioqué. — çatuHi paaih paauh A. , id. 

vW^ A. paai*. Voir poauA. Re- 
gretter. 

yr^XV^ A. paauk. Voir paauk. 
Mangifera indica Liiviv. (Térébinthacées), 
manguier (ann. cây xoài; kh. ivai; mal. 
mampelam). 



Digitized by 



Google 



-^ 297 y^^~ 



[paauk-pakhap.] 



p ^ 
V-'^Tr^. A. paauk. VoirjpoaîA. Re- 
gretler, réfléchir; interdit, surpris, iuler- 
loqué. 

V^^^^ A. paaun {pa[=pa] + aun). 
Appeler cérémonieusement, donner du Mon- 
sieur. — ev pajâ paanûy appeler quelqu'un 
cérémonieusement ou d'une manière iro- 
nique ou méprisante; traiter de, qualiBer. 

V /l A. pak (jar. pak; mal. ampat; 
jav. pat; bug. apak; bat., bis., sund. opat; 
day. opat; rad. pâ; tag. apat; etc. Cf. Bl. 

F 354). Quatre, '^ = 4. — pak pluh, 
quarante, pak akiam, quatre coins, quatre 
angles, carré, pak moHa, carré (mou- 
choir, etc.). j^aX: (anah, carrefour, croisement 
de route. 
r 
V /! A. pak. Se rencontrer, se croi- 
ser. — pak bani, foule, peuple, population. 

Vn A. pak. Voir pak A., C. Pré- 
pos. : à, à la, au, vers. 

r • 

v/ A. pakam. Incliner, placer, 

poser (la tête). — pakam nauk pha, placer 

(la tête) sur la cuisse, se cacher la figure. 

p 

Vr^Q^ A. pakar (skt. prakàra). Ar- 

ticle, chose, affaire; sorte, genre, manière. 

— haJéi sa pakar trà A. , encore un article. 

^p^çi/^ A. pako'p. Prohibition, 
défense; empêcher de, avertir. 

V^r^n pakaik. Voir Jtotik. Tailler, 
assembler, ajuster. — pakaik ganjap radaihy 
tailler une fourche de voiture. 

p ^ 
V^r^ pakau (day., mak., sund. 
tomioco; jav., mal. tembako =port. tabaco). 
Nicotiana tabacum Linn. (Solanées), tabac, 
remède. 



j;^ 



Y/M A. pak|ôn. Voir iiôn. Donner, 
accorder une fille en mariage. — dl pakwn 
kà ban nan 0, ne pas donner (sa fille en 
mariage) à cet individu. 

V^r^r^ A. pakrak. Voir krak. 
Silencieux, taciturne; coi. — dauk pakrak, 
se taire, rester silencieux, ne dire mol; se 
(aire, ne pas avertir. 

p> ^ 

V Y^ A. pakran. \o\Tpakroû. Régir, 
gouverner. — pakraû iwgar éa^, gou- 
verner le royaume cam. pakran putau,p. bia 
A., le gouvernement du roi, de la reine. 

p> 

V Çr^û/^ A. pakrap. VoirpaJtroi. 
Se taire, passer sous silence, garder le si- 
lence. 



# 



y^Q/^^ A. pakrup. Serrer, 
prendre dans un élau. — pakrup pabah, 
fermer la gueule (tigre, crocodile). 

V (p, V Çn A. pakrœ, pakrô. 
Plaisanterie; flatter, caresser, chercher à 
plaire, amabilité. — donfipakrS, puo^pakroy 
plaisanter. 

^^ ^Jrl A. pakro'ù, pa- 
krôn. Gouverner, régir; tenir, posséder; 
affermir la royauté. — pakron nœgar, gou- 
verner le royaume, pakron nœgar dit diya, 
rendre le pays prospère; régir le pays. 

p 
V/T"? A. pakla^. Voir klah. Dé- 
brouiller (un écheveau emmêlé), démêler. 
— pàklah huky démêler la chevelure. 

p ^ 
V'^^ pakhan. Planer (oiseau); im- 
mobile. 

-if-cyo/^ A. pakhap. Voir khap. 
Aimer, devenir amoureux, s'énamourer. 



Digitized by 



Google 



-^^>( 298 
pàhhap dalam hâtai. 



[pakhik-pag^ëi.] 

s'éprendre, désirer, 
épris d'amour. 

P S> 
VO^n pakhik. Voir pakhiok , pa- 
l'hiop. Garder. 

vWVir^, A. pakhiôk (bahn. Jtiafc, 
ktek tr cadavres). Garder, veiller (un mort). 
pakhipk patar, veiller un mort, garder un 
cadavre. 

yVyv,a/-^ A. pakhjôp. \o\vpa^ 

khjpk. Garder. 

P P 
V-C^ A . pagâ (day. , jav. , sund. pager; 
mHl.pàgar). Palissade, clôture, perche pour 
palissade, pieu; mur; enclore. 



'^C^ 



A. pagam. Voir gatfi. Fixer, 
arrêter; faire adhérer, coller; réunir, assem- 
bler; affronter, faire toucher; lier intime- 
ment; solide, adhérent, lié à. 
p 
V-C^Y A. paga^. Voir gah. Curer, 
nettoyer (un fossé). — p^oh jaUm, net- 
toyer la route, pagah rabauii bl tia^, curer, 
nettoyer proprement les canaux, blauh kwm 
siam padai pagah rabaun bl êiarii kà ià duœâ 
tamù* hamû non, pour avoir de beau riz, 
curer proprement les canaux et faire que 
Teau arrive et se répande dans la rizière. 
nu padar uraû nau pagah ribaun krun nu laik 
nan A., il ordonna aux gens d'aller curer 
les canaux qu'ils avaient délaissés. 

tf-Cin, vVn A. pagaô. 
pagat (ann. gçt). Mentir, tromper. — pwpè 
pagaëf dcmii pagat, mentir, dahlak pwpè pagat 
iiu, je Fai trompé. 

p 
V4^^ A. pagan (bahn. po'gan). 
Voir gan. En travers, à travers, travers. — 
pagan drèi, s'étendre en travers (sur un 
chemin), ûu dih pagan drèi, il se coucha 
en travers (au milieu du chemin), dih pagan 



jalon A., se coucher en travers de la route. 
pagak pagan, contrarier. 

^^^Q/^ A. pagap. Confusion, dés- 
ordre, fausse manœuvre, écart; rabâcher. 
— P^^P P^^^^ contrarier. 

VX^Q^ A. pagap (cf. yoy). Corn- 
parer, examiner, assimiler; environ, à peu 
près; évaluer, estimer. — dl thàu labik kùpn 
pagap A., que l'on ne sait à quoi com- 
parer; incomparable, di thàu laUk kupn pagap 
trà Oy à quoi l'on ne connaît rien de com- 
parable, pagap UmO» natfi pluh uraû, environ 
cinquante ou soixante hommes, pagap yarni^, 
environ, à peu près, peut-être, pagap yamp 
hû hai 0, peut-être est-ce possible ou non. 
pagi^ saun gof, comparer l'un à l'autre, 
comparer ensemble. 

^^0/^ pagap (kh. bankàp). Or- 
donner, prescrire. 

^rV^V^Tl A. pagâlaô. Voir^oii^. 

Faire virer, retourner. — pagâlaé akauk, 
virer de bord. 

vV'^r^^ A. pagalauh (rad, 
pakarâu). Crier (tigre, éléphant); rugir, 
barrir. — pagalauh sa çap, pousser un cri. 
p 
V^C^/C^ pagul. Voir gui. Rouler, 
rouler en boule; tourner une boule. 
p 
V^^C^ pagai (=pa+^a*; cf. mal. 
peûayuh = pe (pen) -(- kayuh). Pagaie. 
p 
V^-C^nn A. pagaiy (bahn., jar. 
pœge; mtd.pâgi). Matin, matinée, le malin; 
demain. — dahlak tak mœà pagaiy, j'ai 
coupé (ces perches) depuis ce matin, pagaiy 
klatii, demain soir. 
p *=^ 
V '^ ^ A. pag^ëi. Voir ^lA*. Chasser, 
expulser, poursuivre, courir sus, courir vers; 



Digitized by 



Google 



~f>( 299 )m 



[pagyo'n-pajah.] 



se jeter sur, sauter, bondir au-devant. — 
paguëi morai, accourir, paguëi nau pak, 
courir vers. 
p ^ 
V-C^^ A. pag^œn. Voir guom. 
Fixer un délai, une ëpoque; donner un 
rendez-vous ; promettre. — nupaguam daUak 
il me fixe un délai, il me donne un rendez- 
vous. — P<VV^ harèi, fixer un jour, pa- 
gwm limœ harëi, fixant un délai de cinq 
jours. 



V^4 



^^î^/^ A. pagryiak. \oiTpaguak 
C. Renverser (une marmite sens dessus 
dessous). — pagruak gauk tiauk roda, mettre 
la marmite sur la planche (?). 
r ^ 
V^-CP^ paglauh. Voir g^IotiA. Irri- 
ter, faire fâcher quelqu'un; vexer, taquiner. 

W^ A. paghan. Voir ghan. Chauf- 
fer au feu, se chauffer; accoucher (?). 

V V ^ panan. Voir anan. Nommer, 
donner un nom. 

V V^^^ panap. Voir ûap. Faire faire. 
— panap amra, faire faire une hache, une 
cognée, patau panap sa bauh ma^hir brëi 
dauk, le roi fait construire un palais pour 
qu'on y habite. 

p ^ 
W paîli. Très, beaucoup. 

p s> 

Wr^ A. pBidk.Gï.pan,p€^,pen. 
Immobile, coi, bouche bée, silencieux; évi- 
ter de répondre, rester muet; écouter. — 
panik tani, dresser, tendre, prêter Toreille, 
écouter, panik pan ai, tendre Toreille écouter 
le frère, paûik saun ai lakâu, écouter (et 
demander au) frère. 

W ^ A . pailin. Voir paUin. Tasse , 
écuelle, bol à sauce, bol, assiette. — jakk 
paMn, écuelles et tasses. paMn ia habai, bol 



à sauce, panin hanrai, vaisselle ordinaire. 
8â panin ïasëi, un bol de riz. huak abih dua 
pafiin, manger entièrement deux bols. 

V VûT pandaran (skt. pà^rànga). 
Nom littéraire de la plaine appelée aussi 
Panran par les Cams. 



tf'T 



paèan. Voir èan, èa^n. Attendre, 
s*attendre, veiller, se surveiller; cacher, 
couvrir, dérober à la vue. 
p 
VXQf-n paèanat {pa -{- canot). 
Clairement, distinctement, d'une manière 
compréhensible. 

tf-ToP, vVcT^afA., paôar. 
paidranô* (skt. vicâra^). Examiner, peser, 
juger, délibérer. 

p «x)^ 

V^ paèèi. Voir ^A. Appellalif hono- 
rifique : seigneur (?). 
p ^ 
V^T^ A. paèaulj. Voir èau/u 
Compulser, examiner. — padauh çakarai, 
compulser les Annales. 
p> ^ 

V yT^ A. pairan. Voir^aw. Mettre 
on croix. 

'V^^JxH A. paôrauk (kh. ban- 

êrak). Voir èrauk. Ingurgiter; fourrer, intro- 
duire (du riz dans un sac, dans la bouche 
d'un enfant); donner la becquée. 

yO^T^ A. paèhai. Voir èhai. In- 
struire, enseigner, indiquer, montrer, re- 
commander. 

V V A. pajâ (pa+jâ). Tutoyer, 
traiter en égal. — pajà paaun ai. vous 
donner du tu et du vous. 

VV^-^ pajafe. Voir jah. Faire dé- 
broussailler. 



Digitized by 



Google 



[pajal-pato'L] 



V V^X^ pajal. Voir jal Entourer 
(une maison), s'opposer au passage de, cer- 
ner. — jak gœp pajal ataun, s'exhorter mu- 
tuellement aie cerner pour le battre. 

p . 
y V?' A. pajum (kh.phéum). Grouper, 
réunir, rassembler. — pajwfi abih, absolu- 
ment tout; réunir tput, tous. 

p 
l^y^JàJ^ pajup. Inviter, faire ve- 
nir. 
p 

V v)/vS>| A. pajuv, pron. pajao = 
pajâu, pajau. Prêtresse, prophétesse, devi- 
neresse, pythonisse, sorcière (Cams de 
TAnnam ). — nuptai pajuv dauk haâhar, morte 
la sorcière, reste le devin (dicton). 

p 
y-O^Q^ A.pajen. Monnaie, pièce 
de monnaie; sapèque. — pajen pariak, 
sapèques et piastres. 
p 
yOV^J^ A. pajaik. Voir jaik. 
Très près, rapproché, contigu; rapprocher, 
mettre près (kh. phèit). 
p 
V^^On A. pajiak. VoirjûïJt. Ac 
liver, presser de faire quelque chose. — 
padar nau padrah, faire aller vite. 

p ^ 
VW A. pajjO'n. Voir jtom. Créer, 
engendrer, produire. — P^yif^ ^w» pro- 
créer, pajupn hù dm uran anôk, ils eurent 
deux enfants, pajjpm bano'k, inventer, créer 
les barrages (pour retenir Teau). 

p ^ 

V^W A. pajîœn, pron. pajkn 
(=ann. cW>). Transporter, voiturer, char- 
ger; charge, charroi, transport. — pyi^ 
larian yàu, charger charrues et jougs (sur 
des charrettes), pajjpm jadun, transporter la 
fourche (de voiture). pajtfHi padai^ trans- 
porter du riz, voiturer le paddy, pajiam dl 
radaih, charger (du bois, etc.) sur une voi- 



( 300 



ture. pajuHi nauk radaih, charger sur une 
charrette. 

^ p 

VoQî^^^ pajhul. Tanner, préparer 
une peau. 
p 

Vfl A. pat (skt. pâd, pàda). Pied 
(lang. myst.). 

V "F^ A. pata (skt. pâtra). Galice, 
vase, coupe, bol. 

VVû^n A. patapak. ^oirtapak. 
Droit, direct; redresser, rectifier. — mon 
patapak y viser. 

VW, VfV, A. patarân. pa- 
tarûn (bahn. dœran, tarin). Enlevé, soulevé; 
en tourbillon , en désordre. — patarùn pun 
pataran pah, inextricable, qui ne peut être 
démêlé; méli-mélo; tohu-bohu. 

P S> 
V'P^ A. patih. Voir patih, putih. 
Blanc, blancheur, pur, clair. — patih ^cm, 
patih pa^om, id. 
p S) 
V'P^fn patît. Théière, bouilloire, 
bouillotte. 

V "^ patëi. Voir patèi. Musa sapien- 
tium LiNN. (Musacées), bananier. 

p 
V"^^ A. patuh. Rejeter la faute sur 
autrui. — nu dœrp, patuh ka gœp nu, ils se 
renvoyèrent mutuellement la balle (évitant 
de répondre), dam patuh, se dire mutuelle- 
ment. 
p 
V'^^fl patut. Tendre, allonger. — 
rimaun patut pabah tanUP thruh haungar, le 
tigre allonge la gueule pour la faire entrer 
dans le nid de guêpes. 
p^ 
V'Pd patcl. Voir tœl Pourvoir, 
compléter, fournir, donner suffisamment, 



Digitized by 



Google 



-( 



amener; faire. — paîœl air (proo. ter) 
mo*k ià, prendre, puiser de Teau. 



301 )^^ 



Vi>P^ A. pataih. Voir pataih. Soie 
lissée. — pataih sa kayâu, une pièce de soie. 

^^rvp;^ A. patok. Vo'wtokypatok. 
Donner, accorder sa fille en mariage, fian- 
cer; marier (=ann. gà); épouser. — patok 
anôk, marier son enfant, patok kà lakëi, 
donner en mariage. 
p ^ 

V^f^ patau (atj./;aM^^). Voirj?atoM, 
fmtau. Roi. — patau kumëi, la reine des 
femmes, un nom de Pô Ino» No^ar, la Cérès 
came. 

p ^ 

V^^ A. pataum. Voir taum. Ras- 
sembler, faire un tout, amonceler, tasser, 
re'unir, grouper, faire rencontrer; réunion, 
groupement. — paiauq% gof, grouper; se 
contracter, résumer. pcUaummoraiy se réunir. 
dak patautfi, empiler, entasser. dcJc patauifi 
gof, s*empiler, s'entasser. 
p ^ 

y np;^ patauk. Voir tauk. Soute- 
nir, supporter, placer une échelle (rincliner). 
— patauk linan dalam banun, appliquer 
Téchelle dans le puits, blauh ûu kùm padaun 
akauk patauk çuan dl pô^ aidés, sauvés par 
vous. 

P' ^ 

V^7 v4^ patauv. Voir |?atottw. Mon- 
trer, faire voir, désigner, indiquer; ensei- 
gner, élever, éduquer; éducation, enseigne- 
ment, recommandation, avis, conseil. 

V^ù A. patuéi. Voir tuëi. A la volonté 
de; aussi, il y a. 
p S> 

Vfl-PX^ pattali (skt. pàfalà). Jas- 
min (lang. myst.). Pâtalâ est le nom sanscrit 
du Stereospermum suaveolens D.C., synon. 
Rignonia suaveolens Roxb. (Rignoniacées), 
arbre aux fleurs très parfumées. 



[pataih-padam.J 

'>p 
V Y^ A. patrâ {akl. pitr). Voir patrà. 
Divinités, génies familiers mâles et femelles; 
mânes. — patrà patri, patrâ patrî, id. prauk 
patrà, prauk atàu patri patrà, esprits des 
enfants mort-nés ou morts en bas âge; ils 
habitent le corps des écureuils. 

p> ^ 
V Y^ A. patri (skt. pitr). Voir patri. 
Divinités domestiques mâles et femelles; 
esprits femelles («=ya nàn ého des Khmèrs); 
déesse, dame. — pairà patri, mânes, esprits; 
les pilris, les pères défunts, patri daxf^, 
l'autel des pitris. 



tf^^ 



•Y patru^i. Produire, émettre; 
protéger, aider. 

^^y ^ A. patrauv. Tendre, al- 
longer. — patrauv tanin, tendre, avancer la 
main, patratw tanin nau nupk mœh, plonger, 
tendre la main pour prendre Tor. patrauv 
traum, tendre, allonger la trompe (élé- 
phant). 






yyÇir^ A. pathap. Faire étendre. 
p ^ 

W/ A. pathàu. Voir thàu. Faire 
savoir, faire connaître, informer, annoncer. 
— pathàu patau, informer le roi. 

A. pathçcyp, path^cr, path^œl. — pa- 

thuo'p, pathuœr, pathuœl di tian, avoir envie 
de rire; hilarité. 

V^lVin A.pathraiy.VoirMrflfy. 
Verser, répandre sur. — pathraiy ià monk 
nauk akauk, répandre de Turine sur la tète. 

V V A. padam. \oir padatfi. Éteindre, 
éteint; s'éteindre. — padarp. apuèi, éteindre 
le feu; le l'eu s'éteint, apuèi padarji, feu 
éteint, paiam dum, éteindre la bougie, dkm 
padatfi, bougie éteinte. 



Digitized by 



Google 



[ 



M 



— H^( 302 >«~ 



p j 



V V A. padan. Gager, parier, jouer 
aux jeux de hasard (ann. âh\ — foàah 
gof, parier ensemble , parier mutuellement. 

p j 

V V A. padan. Voir paian. Planter, 
dresser, bâlir, construire. — padan san, 
bâtir une maison, padaû halâu dok tagok, 
planter, dresser les drapeaux. 

p 

V VttT padar. Voir /Muiar. Se reposer. 
— padar glaih, id. 

P ^ 
W-C^^ padal^œn. Voir dalucm, 
daluan, daluom. Rendre favorable; être 
poussé par un vent favorable. 

VV??^^^. A. padidœp. Cacher, 
couvrir (avec un vêtement). 

p <^ 
W A. padëi. Noir padëi. Arrêter, 
s\arrêler, stationner, rësider provisoirement, 
coucher (une nuit), se reposer; pause, sta- 
tion, arrêt. — padëi glaih pak ûauk tftû, s:^ 
reposer sur la berge. 
p 

V V/Vi padun. Seau en feuilles de 
bananier. 

p ^ 
W^ A. pado'h. Voir jWMfo>A. Arrêt, 
halte, repos, station; arrêter, suspendre, 
interrompre, faire stationner, attendre. 
p ^ 
yyo/^ A. padœp. \ oir pad^pp. 
Cacher, dissimuler, celer. — padof dhit, id. 
puϑ padofy dissimuler. 

p 
V^VCl padol. Refuge, abri. 

p ^ 
yoy A. padan. Énigme, devinette; 
proposer une énigme à résoudre. — boh 
kadhâ padau, énigme, padau kuméi kà, pro- 
poser d'abord une énigme à la fille, lan padan , 
résoudre une énigme, padau or, id. panufpè 
padau or, id. 



V^Vn padank. Voir padauk, 
dauk. Faire asseoir, phnr, placer sur, 
mettre, faire monter, faire boniliir. — pa- 
dauk glah tagok naukginy mettre la marmite 
sur le foyer. 

p ? 

V ^ V padann. Aider, secourir, aide, 
secours. — aiv padaun, appeler à Faide, 
crier au secours; appeler à son aide, de- 
mander du secours. 

p ^ 
'y^ny Q/^ padanp. Cacher, se ca- 
cher; receler, dissimuler (==ann. giàu). 

p ^ 
WC A. padjO'n (atj. pëdjén). Voir 
pajimx. Charger, charroyer, transporter. 

p ^ 
WO A. padjcn. Égayer, divertir, 
amuser. — padiom duà uran anok po, fêtant, 
distrayant les deux enfants du seigneur. 
dauk padùHi hrëi ^o>fi 6rét pahuak, rester à 
divertir (ses hâtes), leur donner à manger. 

V (.V7 padrah. Voir drah. Prompte- 
ment, vite, à la hâte, pressé, hâté, accé- 
léré. 

V (Vr/fl A. padrnt. Triste, en- 
nuyé, mélancolique. — padrutpadruaiy id., 
triste, tristesse, mélancolie. 

V^ÇVl padr]}ai. Voir padrut. Tris- 
tesse, mélancolie, regrets. 

V ^ A. padam. Saler (du poisson). 
— padam çara, id. padat^i ikan, préparer le 
poisson salé. 

p 
V9^/^ A. padak. Insulter. — pa- 
dak klai, id. 

p ^ 

V ^^ A. padan. A la renverse, sur le 
dos, le nez en Tair; en dessus, en haut, 



Digitized by 



Google 



't^>( 303 )• %* '• 



dessus; retourné, se retourner. — dih pa- 
dan tada, couché à la renverse, couché sur 
le dos. 

-tf^Qf-^ A. padap (kh. pradap). 
Effets, objets. — kathaut dî hû hum haik 
dhir kaïû, pauvre à ne pas se mettre un 
vêtement (?). 

V 9<^^ A. paday {pa + ann. dua?). 
Rivaliser, lutter, parier. — padav gofy 
parier ensemble. 
r s> 

V9f^7 A. padih. Voir (KA. Coucher, 
faire coucher, mettre au lit. — padHh anok 
nupthâu {tnœtâu)j prendre un gendre, marier 
sa fille, padihpadauk, noces, marier, ma- 
riage. 
r s> 

V9^n A. padik. Voir padti. Mala- 
die, souffrance, douleur physique, malade, 
souffrant, souffrir. — padik akauk, mal de 
tête, padik tian, mal au ventre, coliques. 
padîk takitt, mal au pied, padik drok, padik 
klap, douleurs lancinantes, padik paduâ. 
douleur physique. 
r s> 

Vyr^ padik. Tendre (un piège); 
disposer, arranger. 
n 

V^9f^ A. padaih. Faire griller, 
rôtir. — padaih kaman, faire griller le riz 
glutineux pour les oblations. 

V ^9^/*^ padok. Supporter, sou- 
tenir, élayer, recevoir. — padok m di palak 
taiiiriy tenir de Teau dans la paume de sa 
main. 
p 

V^9^r^. A. padok. Génie des ri- 
ziëres. — tanrauv padok, cérémonie d'exor- 
cisme des rizières. 

tfn^yi padon (cf. mal. poton). 
Unité de monnaie qui correspond au taël. 



[padap-panojion.J 

p ^ 
y^'^OT padan. Voir padau. Énigme. 

p ^ 
V^9^^ A. padauh. Séparer, dé- 
gager; au loin, ailleurs. — klak padauh, 
jeter au loin, bà nau padauh, conduire au 
loin. 

p p 
V 9^i A. paduâ ^padik, padik. Souf- 
france. — padik paduà, id. ; douleur phy- 
sique, padik paduâ bruk agaik, quelle est 
la cause du mal ? 

p -^ 
v9^(,0n A. pad^O'è. y oir paduo^c, 
paduaé. Faire couler, faire écouler; emme- 
ner, enlever; expédier, faire partir (lettres). 
— paduœé harak, expédier, envoyer des 
lettres. 

p 
V^-Ci panai. Apaiser (sa faim), 
manger un peu. — huak panai, id. panai 
lapa, apaiser provisoirement sa faim, man- 
ger par provision, huak panai lapa, manger 
un morceau, une bouchée, pour apaiser la 
faim. 



't/ort^ 



deau. 



A. panin. Voir panin. Ri- 



V^Y A. panôh. Voir patuph. Lan- 
cer des flèches, tirer (arc, arbalète). 

P j 
Y ^ A. pano'n (bat, day., mal., 
sund. pinan). Voir panam. Areca catechu 
LiNN. (Palmiers-Arécinées), aréquier, arbre 
dont la noix (le fruit) entre dans la compo- 
sition de la chique de bétel. 

tf^ny^C, VV-^V^ A. pa- 

no'jjon, pâno'jen. Voir pajwm. Créer, 
engendrer, procréer; naissance, création. 
— harèi sawfi panœjio>n pô ouhah, le lundi 
est [le jour] de naissance du Seigneur 
Allah. 



Digitized by 



Google 



[panai-pabo>k.] 



-.K 



V9Q^, V00£\\ A. panai, pa- 
nain. Court, raccourci. 

r f- 
V^^r^ A. panauk. Camarade, 
compagnon; troupe (?). — panatJs drëi, 
ensemble (?). hù panauk hû dapnœl, en foule, 
en société. 



'/^i^Tl 



<ù c I pan^œô. Voir panno*^. Mot, 
parole, discours. 

r 
V^^^ A. pap (kh. hhp^%\X.p'apa\ 
Vice, péché. 



^û/^^ 



A. papa^. Affermer, louer. 
V'û^??^ A. papadik. Voir 

pad\]i. Rendre malade. — papadik tian, 
donner des coliques, papadik drok, produire 
une douleur subite. 

yù/^^2^ A. papan (mal. papan). 
Voir papan. Planche, plancher, lit de camp, 
estrade. 

'yTo/^n^ A. papalai. S'agiter, 
se démener. — papalai ghUh, prendre beau- 
coup de peine inutilement. 

y û/^^ A.papuk. Stupide, niais; 
abrutir, hébéler. — lukpapuk, homme stu- 
pide. 

r ^ 
yO/^^^ A. papœk. S'agiter, se 
démener, se débattre (animal pris au piège); 
se trémousser, se i*ouler, se secouer, faire 
des efforts pour se dégager, pour se décoller; 
briser en tirant, en se débattant; agitation, 
convulsions, mouvements désordonnés. 

p ^ 

yOQ/^^J^ A. papauk. Voir^aufe, 
papauk. Envelopper, empaqueter; rouler, 
plier en rouleau; faire un paquet. — met 



30/i )^_ 

khan papauk, prendre un mouchoir et 
envelopper. 

W^7 A. pabah. Voir pabah. 
Bouche, ouverture, orifice, confluent; mot, 
parole; numérale des canaux. — kaluû 
pabah, rincer la bouche, prauû pabah, ba- 
vard, pabah hwpn, bouche béante, pabah 
h<pn , porte, rabauû dm pabah A. = rabaun 
dua bauh , deux canaux. 
r 

W^r^ A. pabak. \oivpabak, bak. 
Remplir, emplir. — pabak nupta, remplir les 
yeux. 

p P 

VV^ir\ A. pabâè. Voir bad. Ensei- 
gner, faire apprendre, montrer. — pabaè 
akhar, enseigner Técriture. ^ |7aiâ^, maître 
enseignant, précepteur, maître d'école, pa- 
lëi ni hû grû pabâë, dans ce village y a-t-il 
un maître d'école? 

V V^9^ A. pabadan. Voir badafi. 
Enseigner, montrer, indiquer, faire voir. 



étaler. 

V^r^, tfr^ A. pabanc. 
pabanœ. Renoncement; enjoindre, pres- 
crire. 

tf'i^iï^<lS\ A. pabino-ç (skt «?« 
-{-vinàça). Anéantir; détruire, faire périr; 
périr. — pahmyç drëi, se suicider. 

W) A. pabû (cf. pabû C). Faire un 
ragoût, préparer une sauce; mets à la 
sauce. — pabû èietp, f^, faire cuire Toiseau 
pour le manger. 
p 

VV^Vi A. pabun. Noir pabun. Toit, 
cime, sommet. 
p -^ 

W*r^ A. pabo'k. Faire (un bar- 
rage); construire (un remblai); entasser, 
amonceler, élever. — pabœk kraun, barrer 



Digitized by 



Google 



-^ 305 >«- 



le fleuve, établir un barrage sur le fleuve. 
pabipk nom (ann. dâp nèn)^ ëlever un soubas- 
sement, faire un remblai. 

V^V"^ A. pabai4. Dégrossir, 
ébaucher, façonner; ébauché; en gros, som- 
mairement. — tarah pahauh, d^frossir, 
donner la première forme en rabotant. 

V Won A. pabjiœr. Voir paWor, 
foibjfxr. Abaisser. 

p 
VVir^ A. pab^ak. Voir fobuah. 
Sculpter, ciseler, tourner, façonner au tour, 
agiter en secouant, imprimer un mouve- 
ment de rotation. — ragëi pabuak, sculp- 
teur, tourneur, wari pabuak, figure sculptée. 
ra pahuak, litt. : personnage fait au tour, 
esprit céleste, fée. kaémt pabuak, un cra- 
choir ciselé, un beau crachoir. 

V ^Vî'^ A. pabro^. Bondir, faire 
bondir, rebondir. — hnâpabruh, bondir en 
traînant (animal emportant une proie). 

tfn^Trr^ A. pabrok. Bondir, 
s^élancer, se jeter sur. — pabrok tagok, id. 

^lV<'^ A. pabrjiat. Voir briah. 
Mettre dans, toucher; effleurer; affleurer. 

— baik khan pabriah barauà takai, porter 
un pagne tombant sur le cou de pied. 

V ^ A. pablëi. Voir pablA. Vendre. 

— pablëi ^, vendre pour manger, ev 
pablëi, vendre à la criée. 

r 9- 
V^V}^ A. pablai*. Voir blauh. 
Achever, terminer; fini, achevé; assez, suf- 
fisant. 

^Açn, v^'^^n A. pabuk, 

pabok. Voir buk. Rassembler, réunir, en- 
tasser, mettre en tas, faire un tas, verser 

ftlGT. CAM-PIAIIÇAIS. 



[pabau^i-pamo^tai.] 

(au même endroit), faire amas. — pa^ 
tak nan, entasser là. pa^uk go»p, entassés, 
tous ensemble, réunis, se réunir, jio^ akan 
ûoMk haû, entasser le poisson sur la berge. 

V^^^ A. paljo^. Voir H. Faire 
voir; rêver, délirer; hallucination. 

V^'^'W A. pabaun. Viser, pointer. 

— pabawfi hano, viser avec Tarbalète. 

V'-^O^, -ify^^Cn A. pal^ja^, 

pabjak. Voir /lo^ia/i. Achever, finir, termi- 
ner; prêt, préparé, tout prêt (ann. cko rii). 

— éaikpal^, apprêter, faire que tout soit 
prêt. 

VZP k. pabhfi. Excessif (poét). — 
prauû pabhâ = praun lo, excessivement 
grand. 

VÎT^ A. pabha^. \o\r pabhà. Di- 
viser, détruire. 

W^'SA A. pamœin. Voir mo>m. 
Amuser, flatter. 

'^y;'^ A. pamcauin. Voir 
tnœawfi. Recouvrir. — pamœami% vo^k, recou- 
vrir d'une natte. 

W)^ A. pamo'k. Empoisonner. 

— jpnfipamœk, id. 

V^H^r^ A. pamœkèi. Habitude, 
coutume. — pamœkëi rauû da montai, la cou- 
tume d'oSnr de la nourriture aux morts (î). 

vVf^O'VI A. pamœtian. Voir 
tian, nuptian. Rendre une femme enceinte; 
jeter dans Teau, pour rendre enceinte. 
r 

y ^9f^ A, pamœtai. Voir mo>tai. 
Tuer, éteindre, détruire. 

IHrMIMKMIK RATIOIALE. 



Digitized by 



Google 



[pamœtham-paratan.] — ^ 306 

Vy^y^ A. pamo'tham. Voir nup- 
thatfi. Couvrir pour réchauffer. 

vV^Tn A. pamœyok {pa+ 
fnœ'\-yok). Suivant, compagnon; accompa- 
gner, conduire, tenir compagnie; de com- 
pagnie ,' ensemble. 






Voir 



VVOn A. pamœluk 
nupluk. Méier, mélanger. 

V -^ V A. pamaun. Voir mam. Droit, 
direct, en droite ligne; montrer, indiquer. 

r s> 
WC)^ A. pamjik. Voir panUâk. 
Faire entendre, rappeler. 

tf^l^, 'iflW A. pamrô. 

pamTÔ* (kh. bamrœ). Serviteur, suivant; 
chanter, accompagner (un chant). — partira» 
putaUy servir le roi. adauh pamrô , accom- 
pagner en chantant, accompagné de chants. 

p 
vTm a. pay. Voir pat, payëamœk. 
Ouest, occident. — gah pay, à l'ouest. 

V T^ A. paya (mal. pâyu). Fixé, 
arrête, déterminé ;appellatif, titre, dignité. 
— paya anan, donner un nom, donner le 
nom de. 

V O^/l A. payak. Voir pajav. 
Offrir, présenter, faire oblation; r^aler, 
festoyer, traiter. — payak lasèi sa var, offrir 
un repas, payak ^om, donner à manger, 
traiter des hôtes. 

VO^qT! a. payo»r. Voir payor. 
Tendre, allonger, indiquer, transmettre, 
lever. — payor traum, lancer la trompe en 
avant, tendre la trompe (éléphant). Imom 
payar trawfi tagok ci nw>k tapai, Téléphant 
allonge la trompe pour saisir le lièvre. 



V^^y^ A. payanm. Voir payaunn. 
Payer; estimer, évaluer, faire un prix, fixer 
le prix, donner un prix de , proposer d ache- 
ter (= ann. trà). 
p p 

VO^ A. payuâ. Voir payuà. En- 
voyer, faire tenir, confier; envoi, dépôt. 



Wi^r^n 



A. payèamœk 
(skt. j^ofoma). Ouest, occident. 

VûT A. para. Voir paroU Excité, 
animé, agacé. — parot para, id. 

Y oT^ A. parah. Lancer, jeter. — 
parah tanrak, lancer, jeter un mouchoir 
(de feuilles de bétel), parah iagok, jeter 
en haut 

p 
VoT^ A. parât. Faire le geste de 
frapper avec un bâton. 
p 
VûT^ A. parah. Frapper (?), tou- 
cher (?). — hadai parah kalfn, frapper le 
rebelle au cœur(î). 

V OT A. parân (kh. paraà). Franc, 
Européen; franc, européen. 

p 
VoT^n A. parât. Voir /wal. Autrui, 
le prochain, les autres, non parent, les 
étrangers, ceux qui ne sont pas d'une fa- 
mille, d'un pays; autre, différent, opposé. 

— va, raû, urah parât, les autres, les voi- 
sins, les étrangers. 

p ^ 
VoTf^ A. paratan. En ligne droite. 

— dauk paralaûf à la ligne, aligné, dauk 
alà paratan di gop, ils s'assirent en ligne. 
paratan dt gœp rah nau, en ligne , sur une 
seule ligne, ûu nap san taf^ijak di gofparaiaA 
atah pagap yawfi kîàu pluh dapà, ils con- 
struisent des maisons alignées et espacées 
d'environ trente coudées. 



Digitized by 



Google 



^ 307 )H^ 



vOf^y A. parathain(skt. prathama). 
Voir parathamo>h C. D'abord. 

p 
VoT^Q/l A. parathan. Parasol. 

VoTV A. paradam. Effacer, rayer. 
p 

VOT'Sf A. paranam. Voir paranatfi, 
par^mmê^ C. — paranatii uraû A. , faire que 
les autres aiment. 

V(/^o%^7, VV^V^ A.pa- 
râphoh, parabau^. Écume, mousse. — 
parabauh iâ, écume, mousse liquide. 



[paratham-pali^.] 






ter. 



VoT^^ paraJI^aJti. Vexer, tourmen- 



P _ P 



VûT^r^, VûT^r^ A. paralô. 
pâralau. Conduire, accompagner, dérouler 
(action, drame, rites); convoi, laisser aller, 
lâcher, donner la liberté. — ni danap pa- 
raJau uran nupda, voici le rituel des céré- 
monies [funèbres] pour un homme riche, 
Kit, : voici Tordre du convoi d'un homme 
riche (Rit. fun.). paralau kubau, lâcher les 
buffles, paralau êtini fxpky lâcher Toiseau. 

VûT/n A. paruy. Beaux-parents, 
alliés. — dm muk paruy, aun paruy, les deux 
parents par alliance, dahlak ci dipip, saun dua 
paruy min, je parierai aux deux beaux- 
parents. 
p 

V^OqP^ a. parai^. Détruire, boule- 
verser, ruiner. — paraun paraih, détruire, 
ruiner, anéantir, l^ paraun paraih, consu- 
mer. 

p ^ 
V^QP A. paraun. Voir rauii. Dé- 
molir, écraser, pulvériser, dissoudre, abî- 
mer, dévaster, hacher, mettre en miettes, 
en bouillie ; en poudre , en poussière , haché , 



en bouillie. — paraun san paraun danauk, 
démolir maison et habitation. 

S^^Q^'D A. parant. Furieux, ex- 
cité, tourmenté; fureur; peine d'esprit, 
envie, désir, besoin. — paraut à ttan, fu- 
reur concentrée ; avoir envie de faire quelque 
chose (?). pàraut à dalarfi tjan ûu, avoir un 
désir au cœur. 

WC7 A. paqah. Jeter, lancer. 

VC^ A. pal. Adhérer, coller. — 
grik pal dl rùp, crasse collée au corps, grik 
pal dl rûp nu pak phh t<pl, il y a sur son 
corps quarante couches de crasse. 
p 

VC^ A. pal (jar. hfppal; rad. pH). 
Bras, avant-bras. — hauh pd, avant-bras. 
p 

VC^'^ A. palah. Bassine, chau- 
dière, chaudron, grande marmite, grand 
vase do cuivre. — bak sa palah, une pleine 
chaudière, ija palah, façonner une chaudière 
au marteau, tuh iâ dala$n palah, verser de 
Teau dans la chaudière. 
p 

yC^^ A. pala^i. Voir hh. Trouer, 
percer, crever, pénétrer. — gai palah, coin 
(pour fendre le bois). paiV di gai palah, frap- 
per sur le coin. 

VX^Vn A. paladal. Éléphant. 
— ihupaladd, une queue d'éléphant (=un 
éléphant). 
p 

VX^W A. paladu. Éléphant. ^ 
akauk paladu A. , une tête d'éléphant (= un 
éléphant). 

p ^^>^ 

y^O/^ A. palapôi. Voir lapA. 
Parier en rêve; faire rêver; apparaître en 
rêve, rêver, se montrer en songe. 

V^^ A.palih. yoxtpalih. Choisir, 

ao. 



Digitized by 



Google 



[palikhatr-pahaiih.] 

élire, trier, retirer, préférer. — paUh laûo» 
saun taûo>y, trier le sésame et le maïs. 

tfjC^-n^n A. palikhat. Voir K- 
khat. Faire garder; gardien. 

-ifjri^m^fnr a. palman- 
èaJtiyâ (j>o + skt. Kngajayaf). Nom propre. 
P S) 
VX^fl A. pâlit. Bouilloire. — tuh 
là di pâlit, verser Teau dans la bouilloire. 
p S> p 
Vr^V/ A. palîdû. Voir Uda. Cou- 
verture; couvrir avec une couverture, 
p S) 
VX^^oH A. pâlir. Crépir un treillis 
de bambou avec de la terre délayée pour en 
faire un mur; crépir à la chaux un mur de 
pisé. — polir janiû, crépir un mur. 

Vr^û/^an A. palihar. Voir paU- 
harrak. Éviter, se garder de; adresser la pa- 
role au roi en se prosternant; monter parler 
au roi. 
p 

Vi^r^n A. palaik. Voir palaik. 
Faire, laisser tomber, jeter à terre, préci- 
piter; avorter, se faire avorter; calomnier. 

V ^6 A. palçan. Flatter, aduler, ca- 
resser. — p^fpô paluaiiy flatterie, paroles 
doucereuses. 
p s> 

VC^ on A. pal9iè. Voir luié. Aban- 
donner, laisser de côté, ne plus s'occuper 
de, en finir avec; finir, cesser, laisser, 
quitter. — nau pahié jalon, aller au bout 
de la route, abandonner la route (?). klau 
paluiè, klau paUtié jô, ne faire que rire, se 
tenir de rire, rire à n'en pouvoir plus. 

p 

V^-CP A. pal9ai. Long, prolongé; 

longueur; faire un crochet, un jambage; 

tracer. — bluh poluai, souffler longuement. 

paluai çuan, chasser au dehors Tair aspiré. 



308 )m 



V^C^c A. palçô. Flatter, séduire, 
tromper, 
p 
V^^ A. pavah. Voir pavah. Co- 
pier, transcrire; transmettre, passer, tra- 
verser. 
p 
V^Von A. paçamoT. Voir po- 
nupr. Vite, rapide. 

V^fn A. paçut (bahn. pù>çut). 
Voir çul. Réduire, amoindrir, restreindre, 
rétrécir, diminuer, atténuer, abaisser. 
p ^ 

y<lP<^ A. paço'h (bahn. p(Pçoh). 
Joie intérieure. — paçœh tk tjm nu y joyeux 
en soi-même, content en son cœur. 

p 
T^^-r^ A. paçom. Penser, supposer, 
croire. — paçorit laé, se dire, en pensant, 
supposer que. paçotfi lad daUak mœtai, penser 
et dire : je suis mort. 

V^^^on A. paçmar. Voir poço- 
nupr. Vite, rapide. 

VqT^ a. pasan. Voir pusaÀ. Mari, 
maître de maison. 

VoT^O/^ A. pasap. Sûr, assuré, 
certain. — pasap pany^ë, parole sûre. 

vV^r^n A. pasokak. Faire 
mesurer. 

vV^'^^r^ A-pasunaô* {pa 
-{- çunaéih). Pour nettoyer, pour rendre 
brillant. 

V ^ A. paha (ann. A*). Voir pahà. 
Ouvrir, entr'ouvrir. 

paha^ain (mal. pik, kapiUUm). Voir hauh, 



Digitized by 



Google 



309 > 



haum, thauh, thauan. [Remarque : Ici la 
diphtongue '^ flt ^-^ti. Sa partie supé- 
rieure paraît remplacer, dans récriture cur- 
sive, la voyelle -^^ support habituel du 
signe 6 tt(t? groupé).] Pron. pahanupahau4n. 
Mélancolie, tristesse profonde, humeur 
sombre; compassion, affliction, regret; re- 
gretter, déplorer la perte de quelqu'un ou 
de quelque chose, s'affliger; être Tâché de 
quelque chose, éprouver un déplaisir. 

V'Q^'y^ A. pahaôii^ (mauvaise 
P s> 
graphie pour VoT^T'^ pasuèih?). 
Voir pasuèih C. Nettoyer. 

V^a^VOû^ A. pahadjo'p, 
pron. *diftt. Faire revivre, ressusciter. 
p ^ 
V^^^ A.paho'b. Négliger, mettre 
de côté; négligent, négligence, incurie; ca- 
cher, celer. 
p ^ 
yo/^^ pahljO»n. Voir hum. Ou- 
vrir, grand ouvert, ouvrir en grand. 
p ^ 
Vû/^^Tl «A. pahço'ô. Voir pahuaè. 
Effrayer, terrifier. 

Vû/^n A. pabçoa. Voir huœl 
Exécuter les passes rituelles du sacrifice 
(mouvements d'ailes avec les mains, les 
bras étendus, claquements de doigts, etc.), 
passer un objet dans la fumée du bois 
d'aigle ou gahiau, à travers le feu sacrificiel; 
passer au feu. 
p p 

^ W A. pedâ (skt. pidà). Malheu- 
reux, sinistre, funeste; malédiction; mal- 
heur, calamité; maudire; né sous une mau- 
vaise influence; sort infoi*tuné, mort. — ^ 
pëdà dl MPsak takuh (kabàu, rimauii, etc.) 
tabkjflk (tabiak) nau, que les malheurs de 
Tannée du Rat (du Buffle, du Tigre, etc.) 
s'enfuient ! 



••*— [pahaiabL-pôk.] 

mah, paiôimo'h {skt. paçcima). Voirpayâo- 
mœk. Ouest, 

^ V pô. Voir ^ V po. Particule af^ 
firmative respectueuse : oui ; oui. Monsieur; 
me voici. 

^V A., ^V,Vjfô(hBbn.pâs 
malayo-polyn. po, pu). Seigneur, maître, 
monsieur; pron. respect, de la a* pers, — 
po yan, dieu, divinité (cf. kh. puyaà). po 
ganwpr nuptri, po ganwpr mantri, le seigneur 
chef des ministres, nom que les £ams 
donnent au Çiva qui orne le fronton du 
temple de Nhatrang. po wpgar, po yafi ino> 
nœgar, une déesse à Nhatrang. po aditiak, po 
klauà èm,pOgaçait,pOno>gargahlau,pOn(Pgar 
darà, pO patafi gahlâu, pO blnsuor, po but 
bimm, po yafi inO» wpgar tahà, pO çah, po 
çah in0>y etc., divinités, pu po ku, divioité, 
le seigneur, po tathit, le dieu créateur, po 
tirai C. {= putirai X.) ^ maitre des rois, for- 
mule employée pour parler au roi; cf. kh. 
16k athiràè {= skt. adhiràja). pO tirai dom di 
rai baribàu laksa thun C, vive le roi, qu'il 
règne mille et cent mille ansi (cri poussé 
devant les rois ôams). po tau {'=^patau C), 
les rois iams. po tanSk riyâ A. , le roi. po biâ, 
la Reine, veine, poporaû, assistant au trône. 
po jabol, grand fermier de la couronne, po 
tamœn C, grand vassal, grand feudataire 
(kh. sdaè tran). po palèi C, gouverneur de 
province (kh. êau/ai srôk). po dok A. , maître , 
garde de l'étendard, po san {=pa$a;h C), 
le maître de maison, le mari, po san kumei 
A. , la maîtresse de maison, po tanon/, pro- 
priétaire du maïs. 

^'^n A., ^vn c. pôk 

(bahn. p6k). Lever, tenir en l'air, élever; 
oSrir, présenter les mains hautes; ériger, 
instituer; tirer (l'épée); broder; travail en 
relief, broderie. — pok çalàu lasëi ka èëi 



Digitized by 



Google 



[pôjâ-phak.] — «<^ 810 

huakk.^ présenter le plateau de riz pour 
le repas de Monsieur, pok sa ëahah ahar A., 
offrir, les mains hautes, un plateau de 
vivres, fok tagok, lever, élever, tenir haut. 
pôk rûp A. , pok rûpjian praun C. , se hausser 
(sur la pointe des pieds), se grandir, pok 
ahk A., lever et baisser un enfant (pour 
Tamuser). pck anok, prendre un enfant dans 
ses bras , Télever en Tair ( bahn. pàk de hajoh). 
pôk nupta A. , lever les yeux, pok sap, pok sap 
nw>yai C, élever la voix, prendre la parole, 
dire, pokpatau A., instituer un roi. pok baul 
A. , lever des troupes, pok dap C. , conduire 
Tarmée. pok payua, confier, pok dau, tirer 
Tépëe. pok haltik C. , amonceler des terres. 
pok d<yk A., élever une montagne (artifi- 
cielle), pok hah& C, pok banû A., broder 
des fleurs, semer de fleurs (une broderie). 
papok, faire œuvre pie. 



^VV^ C. pôjâ (ski. pûjà). Saluer, 
rendre hommage, rendre un culte; formule 
d'estime et de considération; estimer, ho- 
norer, révérer, servir. — buji pojà, se pro- 
sterner, rendre hommage. 
^ S) 

^VqP.W c. pônuni. Pleine lune. 

^VC^ C. pôlâ (= pala). Planter. 

^VC^CVi A. pôlicyn. Titre de 
certains seigneurs (inscr. ptdyan), 

Dy ^p^ A. pauk. Moirpank. D^ager, 
délivrer. 

-> p j 

ÇWiV^QP prandaran {=pandarari) 
[skt. Pàtjduranga]. Panran, en annamite 
Phanrang. 



Q^V" 



Û'V^ pha. Trente -quatrième lettre de 
Talphabet ôam. 






Û^ phâ (bat., mal. paha; bis., tag. 
paa; day. pat; jav. purpu; malg. fe; marq. 
puha; cf. Bl. T 63). Cuisse. — phunphâ C, 
la cuisse (litt. : tronc, cuisse), pha hanuak 
C, cuisse droite, phà ai, pkâdei {=phà -{- 
adëi),phaai, aîné et cadet, frères. 






Û^, ^ phâ, pha. Cordon, petite 
corde dont est composée une plus grosse. 
— pha taUfi, id. talëiklàupha C, une corde 
à trois cordons. 

^^'v phâ. Appliquer, faire adhérer. — 
nuyh phâ, dorer. 

^^r^ phak (day., mal., pahat). 
Sculpter, ciseler; tailler, buriner; inciser, 
entamer; incruster; graver en creux, in- 



scrire (sur pierre); creuser, percer, forer; 
faire, exécuter; ciseau de charpentier sur 
lequel on frappe avec un maillet (ann. ^yc). 
— phak haun phak C, sculpter au ciseau, 
ciseler, phak banu, orné de fleurs ciselées. 
phak jicm rûp momuu, une figure d'homme 
sculptée, sculpté en manière de statue 
d^homme. 

Û^n phak (bahn. phô). Quand, 
lorsque, alors, dès que; marque l'action : 
se mettre en devoir de, faire que, se mettre 
à; se lever; tout de suite, aussitôt, sur-le- 
champ (?). — phak rimaun çUu (çait) tabUik 
A., alors le tigre bondit dehors, phak auà 
tahà nan nau, rimaun çùU ci JfO*û auû non A. , 
lorsque le vieillard alla, le tigre s'élança 
pour le manger, phak tagok mœ^ page A., 
se lever au point du jour; dès le lever du 
jour, sitôt le jour levé, phak ai dih blanh 
tagok mon page A., le frère atné se coucha, 
puis se leva au jour, phak ko/ôao ïkan, auasi- 



Digitized by 



Google 



^ 311 y^ 



[phan-phal|o'n.] 



tôt le poisson est pris, rimaun phak ci kaéav 
gr(pk A., le tigre s'apprêle à griffer le vau- 
tour, gro^k nu kû êabuo^ëphak ûu ëauh buh dan 
klâu pluh ikm A. , le vautour, lui , ayant bec, 
prit jusqu'à trente poissons. 

^^ phan (bahn. pkaii). La saison 
sèche; sécheresse. — bulan phaû, mois de 
la saison sèche, mois secs. 

O^C. phan (kh. phâfi). Ahuri, stu- 
péfait, immobile de surprise, interdit — 
phaà êomadi (kh. phht smardëi)^ perdre la 
tête, var phaûy se troubler, perdre la tête. 

^^^ phan (ann. phàng). Sorte de cou- 
teau, de lance; lance à tranchant unique; 
espèce de faucille. 

^ ^ phan phan. Bruit de choc, 
bruit soudain : pan I pan I 

Û^fl phat (skt. pat, patUa). Deuil, 
exclusion des rites, qui exclut des rites, 
qui rend impur; influence néfaste qui rend 
impropre à prendre part à la vie religieuse. 

Û^fl C. phat(kh.ji*ot). Fin, extré- 
mité; dépasser, efiSeurer, cesser, finir, mou- 
rir. — phat rai (kh. phot rai), fin de règne. 

^f1 C. phat (kh.;>Aa<). Ramasser, 
rassembler, réunir; écarter, repousser, ren- 
voyer, dissiper, disperser, phat biiϕ (kh. 
phat M), rassembler, ramasser, pousser les 
troupes, phat guo>r (kh. phat kruo), rassem- 
bler la population, emmener les familles 
en masse. 

û^V. C. phâdôi(=jiAâ+a(fei).Voir 
phâ. — phàMphâai, frères (cadets et aines). 

0^9?Û/^ c. phadip (kh. phadip). 
Sorte d'étoffe (de soie?) écrue. 



0^0/1 phan (sum.phàn). Part, por- 
tion, partie, lopin. — ûu anaun sa phan ûu 
dua klâu phan A., il porte un quart (de la 
charge) sur Fépaule et les trois (aulres) 
quarts sur la tête, phan kà sèi A. , h qui la 
part? 

Of^^ phan. Étemuer. 

^^ 'SiTI phan. Jadis , autrefois. — mom 
phan, id. 

^^^ phan. Mérite, œuvre pie. — 
^m (skt. puf!tya)phan, id. 

Qft^yn '^C c. phanaknja (kh. 
phnàk m). Délégué, notable, agent pro- 
vincial. 

û^^q/H c. phanauk (Ih.phnok). 
Concevoir, penser, méditer. — phanauk 
apuëi (kh. phnok phUm)^ feu qui couve, mal 
éteint, fumant. 

Û^^^^ C. phap {lih.phop^slii. 
bhava). Existence, nature, condition. — 
bu<Fl phap (skt. balabhàva)^ troupes. 

Û^^^^ phap (ann. phàp). Marteler; 
ciseler. 

Û^^^^ G. phap (kh. phàp). Pièce 
d'étoffe de coton. 

Qf^V'^On phabancn (skt. tAo- 
vanaf). Serfs, serfs royaux. 

û^^'W G. phamuo>n (ann. pha 
muông?). Sorte d'étoffe violette. 

^C^C G. phalio>n (kh. phlèn). 
Musique. 



Digitized by 



Google 



^ 312 



[phav-phun.] 

Û^^ A. phav, pron. phao (ann. 
phdo; bahn. phao ==^ chin. f^ p'aô). Voir 
pkau G. Arme à feu, fusil; canon. 

û^ûT^ C. phahum (kh. phahum). 
Écharpe. 

(^ G. phim. Extrémité du langouti, 
du pagne, relevée et rattachée par derrière. 
— àiak phim, nouer le langouti. 

S) 
O^n phik (skt. pitta). Fiel, bile; 
amer; vésicule du fiel; cher, chéri, bien- 
aimé. [Hâtai fffoie^ a tous les sens de 
crcœuTT) (cf. pâli hadaya); de même phik 
trbile, fiel^ répond aux diverses significa- 
tions de (Tsang)).] — di $op taglauh di phik 
pron dahlak 6 A., elle n*a pas découlé de 
mon fiel et de mes forces = ce n'est pas ma 
propre fille, mais ma fille adoptivc. tabM 
hâtai luakphik A., le foie est renversé, agité, 
et le fiel s'écoule = le cœur est remué et le 



courage s en va. nuyyamfi i 
di donfi A. , louer, vanter le discours de celui 
qui possède la bile éclatante (cf. crsplendida 
bilisn) de la parole = vanter le discours d'un 
habile orateur, rauriphik, peiné, vexé, ëadan 
phik dèi G., qui a la vésicule du fiel com- 
primée = très vexé , très irrité , furieux, hâtai 
phik G., le foie et le fiel, ^amphik A., chi- 
corée amère (ann. khè thâo; kh. banlè pomat 
dëiffûelde terre «). 
S) 

O^n G. phik (pâU bhikkhu). Moine 
bouddhiste, bonze. 

S) 
O^n A. phik (ski. bhû). Être, 
naître, devenir. — phun phik y commence- 
ment, origine. 

S) 
Q^nf^ phikta, pron. pTta (ski. 
pitta). y oir phik. Bile, fiel. 

O^nf^n A.phiktik,pron./^Aîft 



(skt. bhakti). Honorer, servir; honneur, pro- 
spérité. — phiktik mo*liœn kano, honorer. 

û^nf^^oT phiktirai (skt. bhati- 
ràjaî). Nom propre..^— phiktirai dapaghuh, 
roiéam, régna dei65/i à i657(Lég. hist.). 

Qf^Vi 0^^ phinphin. Onomat. : 
bruit soudain, crépitement. 

O^fl Û^n phitphit. Onomat.: 
crépitement. 

S) ^^ 

O^V-n û^ pYàiphèiikh.phùphéi). 
Frayeur, épouvante, terreur, effroi. — phit 
phëi takatuak G. , tressaillir de frayeur. 

S) 
^^^ G. phin. Marque; défaut, im- 
perfection. 

û^^Vom G.phindisak.Nom 
d'un roi éam (Lég. hist.). 

(^^VaHan G. phindisçoT. 

Nom d'un roi éam (Lég. hist.). 

0^^3/1 ^oH^ G. phinno>8iîO>n. 
Nom d'un roi qui régnait à Phanri. 
«^ 
Û^ G. phôi {Vh.phei). Frayeur, péril. 

p 
Û^^ G. phû. Doute, douler. 

^^/ G. phum. Rouge. — phutft ma^ 
riahy rouge. 

0^^, û<V;¥l G. phum, phum (kh. 
^Aum = skt. bkâmi). Terre, hameau. — po 
phwjt, le roi == seigneur de la terre. 

^^//^ G. phok. Numérale des coups 
de verges. 

^^^ G. phun (bahn. jiAwii). Onomat. : 
qui exprime un bruit soudain. 



Digitized by 



Google 



^ 313 



Û<V>n C. phut (skt. bhûta). Spectre, 
revenant, fantôme, apparition. 

û^/^ phun (atj. pëhun, pupëhun; 
bis., m^l.pohan; bug. pm; day. pun, upon; 
ibn. yifn; mak. po&n; sàug.puû; cf. Bl. T 9 1 a). 
Tronc, tige, souche; par extens. : arbre; ori- 
gine, principe, commencement; extrémité; 
amorce (d'un chemin); originaire, primitif, 
primordial; formule; numérale des contes, 
des choses d'où naissent d'autres choses 
de la même espèce; chef, notable. — phun 
hayàu, arbre (kh. do*m fAo>). phun baûuar, 
arbre à fleurs, phun labun, pousse, tige 
de bambou, phun tanin, bras, apuei phun, 
feu de plaine, phun jalon C. , voie, roule (kh. 
do»m pUâu). mœn phun C, jadis, autrefois 
(kh. pi dom). hudùpp phun C., la première 
femme (kh. prapon donn),phun wygar, extré- 
mité (septentrionale) du royaume, phm 
bulan, commencement de Tannée. /lAtm/^At^, 
origine, commencement, phun ëaijvrop, ori- 
gine, principe, commencement, akavk phun 
H, tète, origine, débuts, commencement, 
succession des faits, nî dalukal n? sa phun tra 
A., voici un conte, une histoire de plus. 
phun davaû, Melanorrhœa g^abra Wall. 
(Térébinthacées), arbre abois rouge (ann. 
$€m; kh. kro>l). phun pana^û, aréquier; etc. 

Û^/OH phur. Sourdre. 

û^ C. pho'n. planer, déployer les 
ailes (oiseau). 

^^ C. pho'n (ann. phong). Pointe, 
promontoire. 

^Vk c. phcn (kh. ph^). Vase à 
fleurs évasé. 

Û^VVI C. phcyn (kh. ph&n, phan). 
Confondre, se tromper, se méprendre. — 
pham tanin, litt. : manquer de la main, se 



[phutr-phauk.] 

tromper. jrAo*n takai, faire un faux pas, litt. : 
manquer du pied. 
J 
Û^On c. phcy (kh. phin). Sou- 
lever une fenêtre, une cloison à charnières. 

^O^n C. phel (kh. pmy Rico- 
cher, rebondir. 

-^ G. phai. Pénétrant, subtil (par^ 
fum). — haruff^phai, odeur forte et agréable. 

9a^ri G. phaik (ski. pàka). Coc- 
tion, digestion; bien cuit, cuit à point 
(mets); mûr, maturité (fruits). 

Oo^nn c. phaiy (kh. phè), Amin- 
cir en martelant. 

Oaft^p 9C^ phai lai. Avili, inca- 
pable, désordonné, négligent; femme in- 
capable et paresseuse; avilir. 

^Û^n phok (ann. pW = chin. f| 
p^ou). Boutique, magasin. — phoklauv, bou- 
tique de Chinois. 

^^ G. phau. Voir phav A. Arme à 
feu, fusil. — éuh phau, tirer uni coup de 
fusil, ërauhphau, charger le fusil, anôkphau, 
balle, phau prauû, canon, phau baa, pétard 
chinois. 

^Ofl^'^ phau](^. Chose, part; aussi, 
ensemble. 

^0^7 G. phaul^ {Vh.phos). Surgir, 
sortir de terre, de Teau, paraître, se mon- 
trer. — phauh tagauk, surgir, s'élever. 

^Û<Vn phauk. Souche, tronc, 
moignon; dénudé, dégarni. — phauh ta- 
hvJA C, nuque, ckaxik phauk C, front dé- 
garni, phauk êam, village situé près de Tam- 
noT, dans les montagnes, à l'ouest de 



Digitized by 



Google 



[phaun-ph^OT.] 



— 4^ 314 )^^ 



Panran. Selon de vagues traditions , ce serait 
rhabitat primitif des Cams. nœgar phauk 
ëatit, id. pô klaun di rai phauk, une divinité. 

c 

^^ C.phaun(kh.Awfe = siam. cJ>î 
fûn). Troupeau. — phaun dapuad, id. kr(ph 
pkauû dapwpl, au milieu du troupeau. 

^Û^T'aTl phauèar (skt. pausya, 
pusya). Le huitième astérisme lunaire. 

^O^Vfl C. phaut (kh. phdt). Fin, 
extrëmitë. 

^Of^JD C. phaul (kh.pAaZ = skt. 
phata). Voir phuœl. Fruit, profit, mérite 
(religieux). 

^Û^^ phauv (ann. pU; kh. pAo). 
Adjoint, suppléant, coadjuteur; aide, mi- 
nistre. 

^ûJV"^ G. phauv (kh. pt^y Mentir, 
tromper. 

^C, ^C phia, phiâ (ann.;JUii; 
kh. Uef). Près, proche, voisin, contigu, 
rapproché, attenant, contre, près de, à 
côté. — àx phùiy à côté, voisin, nau gan 
tuèipMa idwfi (idufi)^ passer tout près du 
nez (balle, flèche), jih phia C.jjaih pUa A. , 
voisin, dauk ai phià, demeurer tout près. 
phiâ jalon, sur la route, près de la route. 
dawn dî phiâ A. , se poser près (oiseau). 

O^COn phîan. Qui, lequel; de cou- 
tume, habituellement; accoutumé, habitué 
à. — i'^on darfi A. , phian ladap C. , accou- 
tumé, habitué, nu khinnau palëi kun ran JU 
phian G. , il veut aller au pays qu'on ne con- 
naît pas. kê phian èakh C. , qui est séparé. 

^^C^ phjail. parole^ langage, 
langue, idiome (kh.]9Aâ#a = skt. bhôfà). 



Û^C^^ G. phîap (kh.;^% = skr. 
bhâva), La nature, le monde réel. 
P 
û^ G. ph^â. Tirer, amener à soi. 

^^ù ph^an (kh. Aim>o>n == siam. mû^). 
Pièce de monnaie d'une valeur de o fr. 95, 
le quart du sien ou dram. 

O^ùTi C. phçat (ann. phép). Règle, 
loi, usage, coutume. — dot (aph. de adat) 
phuat, id. 

Û^6^K7 ph»âtima^i (ar. kj^là 
Jafimah). Fille du Prophète et de Khadldjah : 
elle épousa ^All , cousin de Mahomet. 

O^^f^a^ phçâtihall (ar. **U 
fâtihah). Introduction, exorde, premier cha- 
pitre du Coran. Il sert de prière habituel- 
lement aux Musulmans et les 6ams Banis 
n'en connaissent guère d'autre. Voici, en 
arabe, les trois premiers versets qu'on 
trouve parfois transcrits en caractères iams : 
1. Al^hamduli''llàhiRabbi 'Wëlamln; 9. Ar- 
rahmâni 'r-rahïm; 3. Màliki yaumi ^d-din, etc. 
1. Louange à Dieu, souverain des mondes; 
9. A Dieu, clément et miséricordieux; 
3. Au roi du jour du jugement; etc. 

Qj^^y a/v^ C. ph^adcp (kh. pha- 

dip). Une étoffe de soie écrue; lustrine, Or- 
léans. 

^if^ G. phças (skt. pufya). Le 
1 1^ mois lunaire éam, correspond au mois 
kh. bô$ (décembre-janvier). 
«^ 

û^ phçëi {kh.phùi; stg. phui). Ama- 
dou, raclure de bambou sec qui en tient 
lieu; spongieux, mou, onctueux; friable, 
farineux ; pulvérulent. 
^ J 

OJVîan O G. phiîOT làu. Viser, 
diriger, fondre sur. 



Digitized by 



Google 



315 y**^ [ph90>l-b&i4.] 



O^Vin, û^Vin phscl phçal (kh. 
pilaI=skt./'Ada). Fruit, récompense, bien, 
vertu; convenances; service (rendu). — ûap 
dhar phuœl, faire le bien, ranœfi kà phml, 
aimer le \Àeii.phwA dhar C. (kh. fhal thor 
= skt dharmaphala) , récompense de la ver lu. 
dhar phml y id. , mérite, phml yaum aun dah- 
lak dm, formule de remerciements (à un 
vieillard), phuol pahalà, mérite, fête, hayar 
dhar phml, récompenser. 

^^ C. phlaù {kh. pUèn). Déposer 
furtivement, jeter à la dérobée. 

^f1 C. phlat (kh. pUât). Glisser, 
échapper. 

Û^fl C. phlat. Musique. — phlaifi 
phlat, id. 

^^ G. phlag (kh. phlàs). Tour, 
changement; changer, remplacer. — pUas 
ëaik, changer, remplacer, phloi gap, alter- 
ner, se remplacer. 



û^%^ C. phlin (kh. pUfi). Musique. 

^OJ^n phlek (kh. phlék). Éclair, 
feu du ciel. 

90^^ C. phlailt (kh.pWi*). Chan- 
ger, remplacer; tour, changement. — phlaih 
g<pp, se remplacer. 

^0^%^ C. phlain (kh. pUn). Mu- 
sique. — phlain phlal, id. 

^Û^ C. phlau (kh. pUav). San- 
mâtre; goût saumâtre. 

9' 

Oo^^ c. phlai* (kb. pmh). Ju- 
meaux. 

^0^^ phlauh (kh. pmh). Vite, ra- 
pidement. 

^^i G. phlaun (kh. phUm). Grand 
arbre; un Melanorrhœa (?). 



r 



\ ba. Trente-cinquième Icllre de l'al- 
phabet èam. 

V , V ba, bâ (atj. Ja; bahn. ha; 
mat., sund. hwona). Très employé comme 
auxiliaire : mener, conduire, porter. — hà 
mai, amener, apporter; bà nau, emmener, 
emporter, bà sa bik C, amener avec (soi); 
bà lathëi A. , porter le riz. ba paduaé C. , en- 
lever, emporter, ba sa C. (kh. nom «a), por- 
ter le tribut, bà jor C, apporter le tribut. 
bà gap C, porter ensemble, bà gœp nau, 
s'en aller ensemble, bàgatj^, emmener, em- 
porter avec soi. ba balëi kir (kh. ker) C, 
mépriser en paroles. rauA bà, entretenir, 
nourrir, épouser. 



A. baa, bâa, baâ, baar. Papier. — 
baapaséi apuèi, papier chinois; papier-ama- 
dou (?). kàu bléi ^, j'achète du papier, baar, 
morceaux de papier découpés en forme de 
voiture et suspendus aux maisons, aux huttes 
provisoires construites au moment des fêtes 
{raja, rija). 

V^n G. bafl (kh. roël). Glisser, 



V^2.^^ V^^ bâ!*, hhai^. Voir 
uh. Brûlant, ardent; accablant, étouffant. 
— padjak bàuh, chaleur ardente. 



Digitized by 



Google 



[baô>k-bak.] — ^ 316 

V-m C. baô^k (bahn. buhut). 
Troubler, perturber, agiter; trouble, agita- 
tion; ouragan, tempête. 

V-Tin A. baôk (bahn. poot). Stë- 
rile, qui ne produit pas, qui fournit peu; 
peu, vain, inutile. — padai,phun baok, riz, 
arbre stériles, uran baok la, homme qui ne 
sait que répondre. 

%r^^^^ baauv. Penser, réfléchir; 
intellect; pensée. 

V^ G. bam (ann. bâm). Formule de 
salut pour s'adresser à des supérieurs. 

-/ 
V , V c. bam (ann. vàtn; kh. pàm). 
Confluent, entrée, bassin d'entrée d'un 
petit cours d'eau. — ba$ii jilaû (kh. pàm 
éilaû)^ le confluent, la rive à pente rapide. 
bam éoty id. bam latjinêr, bouche, embou- 
chure, bassin d'entrée. 



V"^ 



Abri. 



G. bamncn (kh. pmfinïn). 



V'Oç^^ G.bam8ain(kh.;nim*in). 
Laurus Camphora Linn. (Laurintfes), cam- 
phrier (ann. chtpomg lào). 

vy ba^l (jav. masuh; kh. bah; mal. 
bâsuk). Rerouer, agiter, mouvoir, faire des 
passes rituelles; éventer, éteindre en souf- 
flant; battre (les vêtements), frapper à plat 
(pour chasser la poussière, les mouches); 
balayer, frotter, nettoyer, fourbir; purifier; 
déterger (une plaie); monder, nettoyer (du 
riz); nettoyage, purification; nettoyé, pu- 
rifié. — bah aku, remuer la queue, bah 1^, 
bah biHi tamak, pousser la porte, bah ruèi G. 
(kh. bok ruy)y chasser les mouches, bah gaà, 
balayer la maison, bah diœn padai^ C, 
éteindre la bougie en produisant de l'air, 
d'un revers de main. fy>1i Iflaûjaà haéih yàu 



urat^ bah, voir la plaine propre comme si 
des gens l'avaient balayée. 

V*"9 bah. Souffler(vent). — amntoA 
lo, le vent est très violent. 

V Y bah. Amidon. — tapun bah, id. 

V^r^ A. bak (stg. bun). Plein, com- 
plet, accompli, rempli, révolu, consommé; 
clair, lucide, limpide. — di bak mœta bak 
adun, h pleins yeux et à plein nez, claire- 
ment, évidemment, bak glai bak ratfi, par 
toute la forêt, ioi ghth bauky plein de bouc, 
souillé de boue, bak san bak danauk, plein 
la maison, plein la demeure, bak l^lan bak 
katariy plein la plaine entière = la plaine 
étant remplie, bak drëi bakjan, entièrement 
partout, sur tout le corps, bak hâtai, à sa- 
tiété, bak han A., une coudée, bak jalà, 
midi, à midi, plein midi, pratui bak darà, 
jeune fille, bak darà, nubile (fille), bak tamn 
thun, l'année pleinement révolue, écoulée. 
to»l bak saphih Umù» thun, à quinze ans ac- 
complis. 



Fouetter, frapper 



V'n bak. 

(queue, etc.). 

V /l bak. Cuiller de plomb pour les 
aspersions purificatoires. 

V /i G. bak. Porter sur l'épaule, 
sur le dos, en ëcharpe, en sautoir; tirer 
(une charrette), porter (une hotte). — bak 
dëi (kh. tA*), porter une besace en bandou- 
lière, bak hanray, enroulement du cordon 
ombilical à la surface du cou du fœtus, 
enfant qui naît avec le cordon ombilical 
autour du cou. bak radaih A, tirer une char- 
rette, bak yaut A. , porter une hotte sur le 
dos. oh bak bar, à qui rien ne réussit, bon à 
rien. 



v^n A. 

myst.). 



bak » pabah. Bouche (lang. 



Digitized by 



Google 



V*r^ bakam (bahn. jHpkâm). Cëré- 
monial, cérémonie); solennel; rituel, du 
rite. — agd bakmiiy sorte de mitre royale 
en drap brodé d'or et rehaussé de pierres 
précieuses. 

V^r^O^ C. bakar (kh. baMr). Pa- 
rer, se défendre; défendre, protéger. 

Vr^aH bakar =/waJfcar(kh./waikir). 
Article. 

mC^, VT^C^ bakal, bukal. 
S'abstenir, abstinence. 

rr^C^, ^nC^ bakal, bikal 
(mal. btJcal?). Funeste , de mauvais pré- 
sage. 

VP^^ bakav. Voir bakau. Tabac; 
remède, médicament. 

%r^rV^ C.bakoiin(bat.,bis.,day., 
jav., sund., tag. hiJcoû; bug., mak., mal., 
bakun; malg. vakuana). Crinum asiaticum 
LiNN. (Amaryllidées), grande plante à belles 
fleurs blanches et à feuillage magnifique 
dont le bulbe est un bon émétique (ann. 
chuéi nwœc; kh. kdai hora). 

^V^r^ bakau (day., sund. tem- 
hciko; jav., mal. iembako; =» port tabaeo). 
Nicotiana tabacum Lmii. (Solanéea). Tabac; 
tout médicament ou remède (ann. thuôc; 
kh. ihnam; laot. yà = tabac et médicament). 
— ^uh bakau, fumer du tabac. Uk bakau, 
rouler des cigarettes, hop bakau, boite à tabac. 

\/l bak^an. Grande jarre en terre 
cuite. — bakuan mo>thin, jarre de saumure. 

V*y^^Q/l A. bakrcyn. Les trois tours 
de Hoa-lai à Balap (ann. Bà Lip), près 
Panran% — yan baknm, id. 



t^( 317 >«— [bakam-bani.] 

V^-C^ÇyOI A. baganraè, pron. 
bagann'raï. Ustensile sacré que seuls les 
prêtres (baçaih) peuvent toucher; cW un 
petit plateau supporté par une cage en bâ- 
tonnets. Il y en a de rectangulaires, d'autres 
à surface en forme de violon. 

S) 
\-C^ bagi (mal. pegi). Venir. 

X ban (kh.;?on = skt vaxfiça). Race, 
famille, lignée, descendance; tradition; 
traditionnel, héréditaire; temps, époque. 
— ban y du, temps, époque, bah yàu lagaih, 
traité d'astrologie. 

X ban. Obscur, trouble, vague. — 
mœta ban, yeux obscurcis par la vieillesse. 
glaû nau ban, regard trouble, vague, regar- 
der vaguement. 

X ban (bahn. boà). Petite natte pour 
ranger le bétel aux jours de fête; pièce de 
toile qui sert à couyrir une jarre; cou- 
vercle, tout ce qui est pour couvrir et fer- 
mer. — khan baû abuk, la toile qui couvre 
la jarre. 

j 
s ban (kh. bah). Se noyer, se perdre. 

V V^ G. banal (mal. bamr, bunot). 
Plaisanter, plaisanterie; bouffon. 

V Y wOn banaviè, pron. banui. 
Repasser du linge. 

S) 
V^V banî. Toute sensation agréable, 
bon, savoureux, exquis, recherché, excel- 
lent; odorant, parfumé, voluptueux; volupté, 
plaisir. — hmk bani lô, très savoureux à 
manger, bàu banl, odeur exquise, baûi lamtfi 
C, très bon à manger, exquis, savoureux, 
^flf hapipû C, harmonieux, bani rëi, vrai- 
ment, agréable. 



Digitized by 



Google 



[banuk-baèa^i.] --^ 318 

V*V/y^ banuk(ann. i(%). Ombre; 
fantôme; mânes. — banuk yavà, âme, es- 
prit vital; ombre d un mort, le bruit qu elle 
produit en se déplaçanl. banuk yam te ««^ 
rm ^cm haUk A., les mâoe» mniient en 
foule manger [les offrandes funéraires]. i9 
(mo) cuan (skt. çvasana) $ak banuk yaoà mo^ 
red^am habik A., inviter âmes et mânes à 
s'avancer pour manger [les offrandes fu- 
néraires], ni krôn banuk lauk A., reconnaître 
là une ombre (humaine). 

V* V/'Si/l banun (bug. bujun; mak. bu- 
nun). Puits. — banun iâ, id. 

V'V.Q^, V'^c'^ banun, baùçan 

(bis. baûon; day. iaflunan; jav., mal. banun; 
mak. baûufi). Se lever (astres), apparaître; 
num. des quantièmes de la lune croissante; 
num. des nuits de la première moitié du 
mois lunaire; nuits de la quinzaine claire; 
première quinzaine du mois (voir kïam). — 
sa, dm banun, première, deuxième nuit de 
la quinzaine claire, baàun harëi, lever du 
du jour, aube. 

r-if, W,, vvi, wr, 

VViQf), V,^ banô>, baniîo>, bançô^, 
banuô', banu, bannr, ban^û, bançor, 
bançôT, bunô» (ann. bang; bat., mak., 
mal., sund. buûa; bent., pon., tons, buûan; 
bik. bor^a; bis., tag. buna; bul., fidji, pak., 
sang., tond, wuûa; day. bunàh; ib., sang. 
buûa; jar. mo>iia ; jav. Imnahan; kawi bunah, 
wungah; kio. peûa; sam. puûa; cf. Bl. F 1 90). 
Fleur; envies, points blancs sur les ongles; 
mouchetures. — baàuar alà A., fleur; baûu 
kayâu, fleur d'arbre, baûmr hujau C. , (étoffe) 
à fleurs vertes. $a éauh banu, une fleur, phun 
banwn A., arbre à fleurs ;/io^iaiitt, émaillé 
de fleurs, broché de fleurs; av ban(^, habit 
à fleurs; ran brëi av baû(P, les gens (lui) don- 



nèrent un habit à fleurs => elle accoucha 
d'un fils ; banmr sauv C. , barbes d'une flèche ; 
ai rimauri ^oh klan nan banu statu lo A., le 
tigre vit le boa couvert de fleurs (mouche- 
tmres) fort b^es^ hmàu rmgk, les Pléiades, 
une constellation, banuœr mMa CL« mus 
étoile; Jmêm vnftky Técume des flots; baHœk 
par'iak, les fleurs de fargent =: les intérêts. 
ar banu, langage fleuri, langage mystique. 

VVr^. C. banck (ann. J%). Voir 
banuk. Ombre. — ban(pk drëi, ombre du 
corps, banœk kayàu, ombre des arbres. 
P 

V^Vi,' bançû (bahn. bcmoh). Plaisan- 
terie; brimade; plaisanter; se moquer de 
quelqu'un; brimer, berner. — ar banm, 
plaisanteries. 

Vyyan C. banrar (mal banar). 
Bouffon. — uran baûrar, id. 

V^V^ A. , V^qT^ c. baùçà, bansâ 
(skt. vaffiça). Voir baû. Race. 

VlTi baè (skt. vajrar). Voir bat. 
Sceau royal, arme royale; une arme, une 
espèce de pique. — sa baik baé, une pique. 
klak baè di tasik, jeter l'arme dans la mer. 

vin, V^Tl baè, bâ«, pron.Aat 
(bat. , bis. , day. , tag. basa; jav. , sund. vaéa; 
mak. baèa = skt. vàcf). Lire, réciter, étu- 
dier; lu, étudié, récité; leçon, devoir d'éco- 
lier (cf. ann. bài). — baèkà ûupaày lui ré- 
citer, bàé agaly réciter des vers, baê ariya kà 
nu fohy lui réciter des poésies, ganuœr baè, 
les savants lisent, pahaè, faire lire, ensei- ' 
gner. 

\ô baiam. Nom de lieu dans les 
montagnes au N.-O. de Phanthiet. 

V J^y baj&aJti. Chapelet à gros grains 
des prêtres iams, en mûrier tourné. 



Digitized by 



Google 



319 



VIT^ baéal^ (atj. bekah; bahn. 
pœiak; bt.fëak; mdX.peëah), Briser, casser, 
fendre, disjoindre, diviser, écraser, frac- 
turer; fracture, division, cassure, fente, 
fêlure. — haèah jahik paûin, casser bols et 
assiettes, baâahgauk, casser la marmite (en 
frappant dessus), baéah tapëi raèavfi alà àtv 
dih, écraser les gaufres sous la natte servant 
de lit, gaiif baêahj naufrage, ataun daup 
baiah G., ne pas emporter la citadelle, ta 
karëi baéa^, le soleil se lève, fohaèak, casser, 
faire casser, olotnl fohaèak, casser un bâton 
en frappant. 

V^T'VI baèan. Voir haèy bàê, biéan. 
Parier. 

V^X^, Y^T baèi*. baèai. 
Frais, lisse; velouté. 

V^OT^ V^IT^ V^O-^l^ 
A. baiail^, baient, baçail^ (pâli upajjhà- 
yaf). Voir baçeh. Les prêtres. 

V*0^ baèrëi (mal. berèerey). Voir 
baéah. Diviser, partager, désunir; divisé^ 
partage. 

y^y^Çif^ bajap. Chapelet, rosaire 
des Clams brahmanistes. 

V^Oy^ bajai. Nom de lieu près Pan- 
(biet = Pajai (ann. Pho-hai). 

V^ W bajîcn. Charger (un véhi- 
cule). 

p 

V^C2^ C. ba&a (kh. fHM). Un titre 
du mandarinat. — baûà h = Pofià Lw, un 
district du Cambodge, Pinhalu des Portu- 
gais. 

VC^U^ c. baikur. Voir banuar. 

VCr.V^, r^baûuv,baîiàu. 



[baialji-batan.] 

Poignée, quantité que la main peut con- 
tenir. — baûuv tariin, id. 

nck (mal. bàûak). En grande quantité, 
beaucoup excessivement; plusieurs, nombre; 
qui est de même valeur, équivalent; in- 
différent, égal; indolent, froid. 

VCd20^ G. bafiçOT. Voir banur. 
Instantanément, un instant. — hû tuëi ba- 
nuar, selon l'occasion. 
J 

^Cyi^ bafiçicr. Plier, ployer, flé- 
chir, flexion, coude, sinuosité, détour. — 
Au ftiéï baM(Sn' (bçnur C), pouvoir suivre, 
se plier à(î). Mp tuëi bamor^ faire suivre, 
faire plier. 

V^^-C^ C. banrvëi (ann. Mi hoAi). 
Triste, abattu, languissant, flétri, sans 
forces; se flétrir, se racornir. — bauk ia$- 
ruëi, triste figure , triste mine , visage allongé. 
^auk mom baf^ruëi, visage de tristesse. 

Vfl bat. Voir ia^(skt. vajraf). Sceau 
royal; grand sabre merveilleux; vajra, arme ; 
sceptre ou disque, insigne royal; une 
arme , un insigne. — kwmpok anokjum putau 
btauh di hû bat Oy voulant élever son fils à 
la dignité royale, mais n'ayant pas de 
sceptre, bat bjfly une divinité féminine, bat 
bja bala bathah {ba$ah)y id. 

V^fl G. bat (kh. pât). Entourer, en- 
lacer; filer (araignée, ver à soie). — bat «or, 
entourer de près, bat av, bord de Thabit. 

V?" bats (pâli patta; ski. pàtra). Bol 
en métal ciselé; vase de métal. 

Vf^ batan (mal. bamû f y Fileis 
(pour la chasse au lièvre). — khrp batan, 
tendre les filets. 



Digitized by 



Google 



[batanjali-batàu.] 



— «< 320 )-**-- 



V^rO/l^rr^ batanjaU (skL pa- 

tanjali). Nom propre. — pO batanjaliy une 
divinité. 

V^^QPï C. batar (bahn. pc^Wi). Ajou- 
ter bout à bout (corde). 

v^m, v^^JTi, vr^jTi 

batal, bâtai, batO'l (day., jav., mal., 
sund. bantal). Oreiller, traversin, coussin. 
— padof dalauji hatal dal ahauk dih, placer 
un oreiller sous sa tète pour dormir, la télé 
blottie dans les oreillers. 

VrTI C. batal = bikal A. Choses 
interdites, défendues, mal. — sah hatal y le 
bien et le mal; le propre et le sale. 

S) 
V*y ^ bat^l (bat., sund. hiùs; bis. 
hitm; jav. werUis; mak. bitiâi; mal. beti$; 
malg. witsi). Jambe, mollet. — do> batih, 
gros comme le mollet. 



v^n 



batik. Théière. 



Vf^'Vl batin (ar. ^^l^ bàfm). Inté- 
rieur, interne , occulte , caché. 

S) 
Vf^oTl bâtir. Voir ahir bathir. Per- 
spicace, intelligent, un des noms donnés à 
Dieu. — ahir haÙTy le Dernier, le Perspi- 
cace; noms de Dieu; nom du Paradis de 
Mahomet (Cams du Cambodge). 

rf^n, V^rn c. bâta, bam 

(kh. phtël; mak. hadlx; mal. hatil). Bol, vase 
de métal. — iakai batil, plateau à pied, hatil 
haban (kh. phtël tpân)^ bol de cuivre. tMph 
batil tauh ià, prendre un bol et verser de 
Teau. pàbu klàu batil (kh. pàbàr bëi phtël), 
trois bols de soupe. 

V^^ batu. Voir batuk. Étoile. 



V^y^ batl* (kh. phtuh). Pétiller, 
craquer, éclater, se rompre, se briser; rup- 
ture (de corde), éclatement, déchai^ (de 
fusil). — udëi Uauh talëi batuh, se rompre 
(filet, maille de filet). 






v^cn, wn batuk, bâtuk 

(bat. , day., mal. hintaû; bis. bito(m; hal. , tar. 
tohy toh; jar. po>(if; jav. lintaii; kawi wintaà; 
konin panto; malg. kintana; sué nupntol; sund. 
bentan; tag. Utoin). Étoile, constellation , as- 
térisme. — batuk iku C, étoile à queue, 
comète, batuk hapuh (litt : étoile-balai), id. 
batuk bak nok lantk, les étoiles remplissaient 
le ciel, batuk laû, nom d'étoile, batuk pabuéi^ 
b. gri, b. lamauv, b. nœgarai, constellations 
du Porc, du Bœuf, du Dragon, troy yàu ba- 
tuk C, les torches (étincelaient) comme les 
étoiles* batuk apuëi sa C. , cassolette pour le 
culte. 

y^ //i batuk. Articulation, join- 
ture; joindre, lier. — batuk ruthuky che- 
ville du pied, jointure, article. 

V^f^-T^ batuk (jav. watuk\ mal., 
sund. batuk). Tousser, toux. 

V^^JVi batun. Jade. 

Vf^'^ batUV. Voir hatàu. Pierre. 

J 
V^O batàu(bal., bat., bug., day., 
lamp., mad., mak., mal., sund. &ate; bis., 
négr., tag. ioto; jar./Hy>(ati; jav. oalti; malg. 
vofo; rotti ia»M; tim./ofdt; cf. Bi. S /i65). 
Pierre, caillou, roc. — todfu àor (dur), 
pierre, roche. baUiu hayof, pierre écrite, 
stèle, pierre portant une inscription, batàu 
asah thauà C, pierre à aiguiser les cou- 
teaux, grès, batàu gih C, pierre du foyer. 
batàu akaik, aventurine, pierre jaune semée 
de points brillants dorés (kh. thma dai ro- 



Digitized by 



Google 



321 y 



kiem). batàuguœl gauk C. , nom de lieu (kh. 
Thma Kal Chman). 
J 
Vf^n c. batcyl (bahn. h^td; kh. 
im\\ Tertre, ëminence de terre. 

J 
s V'f^Xn batO'l. Voir haXaX. Couswn. 

V^np;^ batauk(bahn.J(PtoA;jay., 
sund. hoào; mal. hfM^), Imbécile, niais, 
sot, stupide, ëtourdi; brut, ébauché. 

V^fV^ batian (Ja+(ian). Utérin; 
parenté, famille. 

^ylfl bat^aJtl (bat. Uwa; day. tmh; 
mal.iefutraÂ). Sort, bonheur, fortune, succès, 
réussite, prospérité; qui a de la chance, 
du succès, fortuné, heureux; par bonheur, 
heureusement. — npof^ batuah G., une 
belle chance, mœla hhak batuah G., avoir 
de la chance, batuah praun, grand bonheur; 
batuah har^h, grande chance , heureux événe- 
ment, batuah muk taluiê hanyh. ce fut un 
grand bonheur pour la cadette. 

VnVaf'Vl batthincn. Nha 
Trang(?). 

V^Y batra (skt. fâtra). Bol, petit 
vase du culte en métal. 

V^^ batrut = fotruh. Définitif, 
définitivement. 



vV 



rément. 



G. bathâ (bahn.tofânf). Sépa- 



rV^, V^V^n bathat, bathak 
[th angl. dur]. Voir ba$ah. Mouillé, trempé. 
— bathak khan baihak av, les vêtements 
mouillés. 

V Vn bathak [th angl. dur]. Voir 
biuak. Nombril. 

DIGT. èlM-rKANÇAIS. 



[bato>l-bâdetra.] 



V^V^^, V^V^^bathaii,bithan. 
Parapluie, parasol. 

V^Vn bathal. Voir baçd. Abri, 
hutle. 

S) 

VV^n bathik [th angl. dur] (mal. 
kûêut). Mêler, mêlée ^ mixture; confusion, 
désordre, pêle-mêle; à tort et à travers, au 
hasard. 

S> 

V^VaH bathir [th angl. dur] (ar. 
^juâj bafir). Voir ahir. Perspicace, intelli- 
gent. 

V^ A. bathôi [th angl. dur]. Voir 
basèi. Fer. 

V^V/y^ bathak. Brasero, brûle-par- 
fum. 

V^V/'S/I bathun. Travers de doigt, 
épaisseur de doigt. 

V*V badam. Voir |>adflî?i. S'éteindre. 
— fobadam G. , éteindre. 
s> 

Wy^oT badadahri (skt. viiyà- 
dhari). Divinité féminine , apsaras. 

V^V^iTI badan (bat., jav., lamp., 
mal. , sund. badan; malg. vatanà. Gf. ar. ^^Jo 
beden). ^Gorps, tronc; cadavre. — dongi kâ 
bàdan G., parlera la personne. 

V^Vn badal = JatoJ.Goussin. 

V^V/^ baduk. Atre, foyer. 

V* V/fn badut {jeLY.badut; mal. badut). 
Diable, démon; sorcier. 

V^^V^f^ bâdetra (skt. vàditra). 
Musique; un instrument de musique. 

91 

IMPRIMIKIB HATIOXALB. 



Digitized by 



Google 



[badai-ban.] 



h( 322 y^ 



V^Oy badai. \ oir padaù Rii, riz eo 
herbe. 

V^^ Vn badok (mai. rodok). Râ- 
teau. — badok iruk, tête de râteau. 

V^'^V badon. Crypsirhioa varians 
Lath. (Corvidés), oiseau noir à reflets vert 
métallique, au front noir et aux yeux bleus 
(ann. ehim khâch; kh. rontép). 

V**^ V badaun. Peser, évaluer; fléau 
de balance. 

VlV,'^, V'J^badruv.badràu. 
Voix de plusieurs personnes qui crient à la 
fois, cris nourris et répétés. 
j 

V^9^ badan (jav. pe^û; mal. berUan; 
snnà. pentan). Manifester, révéler, décou- 
vrir, montrer (au doigt); publier, faire voir, 
démontrer; enseigner, se manifester, dé- 
velopper, déplier; employer (pour faire 
quelque chose); voir, jeter un coup d'oeil; 
envoyer, dépister; réfléchir, chercher le 
moyen; se distraire; manifeste, évident, 
public, publiquement; droit, juste". — ta- 
biak badan dl nok caban, se manifester sur 
Tautel. badan anan C, indiquer, publier le 
nom. badan buhy C. voir, jeter un coup d'oeil. 
nupdhir badan, palais public, pabadan , ensei- 
gner, indiquer; faire voir, rendre manifeste. 

V^9^ badan. Rapprocher les deux 
mains ouvertes en creux pour saluer, faire 
Yaûjali. 



Vyn badal. Nom de plante. — 
haraik badal, une liane. 

O'TTC A. bàdi ban|ai, badî bïnjai (skt. 
vidhi, vinaya). Voir bidi. Adresse (morale), 
habileté, facilité, savoir faire, artifices. 



ruse, esprit, intelligence, compréhension; 
avisé, adroit. — bà^ baniai ho nap gi bar, 
quel parti prendras-tu? que comptes-tu faire? 

Vyr^ badik. Voir paM. Malade. 

— badUc drëï, id. 

V ^if badun. Ampoule, tumeur; 
cloche, phlyctène. — baduh takai, ampoule 
au pied. 

V^^9^ badan. Tiède, un peu chaud ; 
se réchauffer en se froltant avec la main 
chauffée. 

dank, badanp. Mode d^articulation propre 
aux os, suture; fontanelle. — badauk alunJc, 
suture du crâne, fontanelle. 

V^V" bâdhâ (skt. viddha?). Séparé, 
séparément; peine de cœur, tourment mo- 
ral. — tuëi bàdhày séparément, Tun après 
l'autre. 

V^V^of] badhar. Jouer d'un instru- 
ment (de musique); celui qui en joue. 

Wî'/H badhnk. \oir bathuk. BrAle- 
parfum. 

V^ ban (bahn. bàn). Appellalif des 
gens du peuple : individu, garçon, homme, 
loi = kh. dën, ann. thàng. — ja ban, l'in- 
dividu, l'homme, toi. ja ban ni, cet indi- 
vidu, bhak ban G., famille, parenté, ban 
pamœtai urariy meurtrier, assassin. 

\^i\ ban. Écorce, épiderme, peau; 
recouvrir, couvrir. — mo>k jrû mai ban, 
appliquer le remède et la peau repoussera. 
kayâ mo»k ban, couvrir les gâteaux d'oblation. 

Vyi ban. Solide, fort, robuste (?). 

— êak ban, id. èhai kauh ëhai kraik non 



Digitized by 



Google 



•^ 323 



[ban-banô\] 



èak ban wpk kauh di hlaik 0, plus on le cou- 
pait (lui donnait de coups de hache), plus 
ce krmk (arbre) devenait solide et on ne 
pouvait rien en détacher. 

V ^ ban. Ustensile rituel (vase pour 
le riz grille?), placé sur le Baganrai. 

^^T? banah (jav. wilah; mal. Mah). 
Numérale des choses plates, des planches, 
des tranches, des morceaux, des Ilots : part, 
partie, portion, fraction, plaque, tranche, 
feuille, m<Htié, demi. — $à banah, une part, 
une moitié. $â banah na>gar, une fraction du 
pays, du territoire, baëah duà banah y fendu 
en deux, blah iuà bana^y séparer en deux 
parties, tablahjvyû duà banah, se fendre en 
deux plaques. 



VO^ 



mal. 



banatan (mal. bifiàtaU). Ani- 



V^^Ofl banar. Écharpc, baudrier, 
propre de roi. 



banârâ. Un mandarin; nom 






bani, banî (ar. <^ 
bani cries fils?)). Religion (musulmane), 
les musulmans. — éatfi boni, Gam musul- 
man, boni ibrahinif bani nabi, banl mohamal 
C, rislamisme. boni java C, la religion 
malaise, Tislamisme. pontio»^ ioni C, le dia- 
lecte iam du Cambodge. 

s> 

v ^ banî (bat. banuwa; mal. banûa; 
oc. fenwa). Étranger, loin, lointain; pays 
étranger. 

S) 
s^ bani (skt. vàifija). Commercer, 
commerce, commerçant. — yah nau mani 
bani iuah boHi C. , en allant faire du com- 
merce pour gagner sa vie. umn boni, com- 
merce, conunerçant. 



<?) 



V^y bam (6â + ni?). Voir kani, ka- 
rami, tant. A présent. — mœn page banî, 
depuis Taurore jusqu'à présent. 
S) 

Vy n banik (bahn. bomuh). Pro- 
priété, objets précieux. — drap banilc, ob- 
jets beaux et précieux, ionàu {$anuv) banik, 
formules magiques. 

V^^norû/-^ bamyôp(8kt.««ya- 
vya). Nord-ouest. 

V^^d banil. Une divinité. — po 
banil, pu banil dak, divinités. 

V^^/^ banu^ (day., mal., kaw. ban- 
tah). Frapper de la corne, lutte (d'animaux) 
de buffles; guerre, dispute. — kabàu banv 
C. , le buffle frappe de la corne, banuh amo» 
mœtai C, tuer son père d'un coup de 
corne. 

V^^//^ C. banuk (mal. bânat). 
De suite, à Tinstant. — sa banuk, un in- 
stant, yawfi $a banuk, au bout d'un instant. 
ha banuk, sur-le-champ. 

V^^^r^ banuk. Ficus cactus in- 
dica LiNN. (Cactées), cactier (ann. himg; 
kh. érëi). — phun banuk, id. 



V ^i?^vl banun. Tendre, jeune, frais. 

V^^V^'^ c. banurdam- 
Une divinité. — pô banurdaqtmv, id. 



sriv 



V^"^/ banàu (kh. pnou). >Egle Mar- 
melos CoRR. (Rutacées), oranger du Ma- 
labar, arbre consacré à Çiva (ann. bàu nâu; 
beng. bêla; mal. bUa; skt. vUva). 






V^Oi^ banô». Voir |?a6anO. Servir, être 
au service de. 



Digitized by 



Google 



[banœk-banrok.] 

ban5k (bahn. bcmat). Voir bœk. Barrage, 
digue, levée, talus de rizière. — bœk ba- 
na>ky endiguer. 

V^^ C. bano>n (jar. nupua). Côté, 
rive. — hasMHi gah dath, l'autre rive. bano*fi 
gahni, ce côté-ci. 

A. bano>n, banôn (skt. vana). Forêt. — 
ratf^ banin, épaisse forêt, po klak adëi di 
kroh banom, le seigneur laissa son frère au 
milieu de la forêt. 

VOrnn, V^^^ bano-y, banô. 
Voir çfibofupy, çfîbanO, çribani. Nom d'une 
ancienne capitale iame. 

V^Q/'^^n bano»ç (skt. xinâça). Ma- 
lade; malheur; destruction, dépérissement. 

VO"^ banai. Voir Knoi. Femelle. 
— hurniH banai C, femme. ^ banai C, 
femelle d^oiseau. 



3U 






V^^Qr banô. Naissance (î). 

V^^'y banaun (kh. pnm; slg. bœ- 
non). Une tribu sauvage, les Pnons. 

r^C, VOfiOC banja, bana- 
nja (skt. vaniaraya). Mot qu'on emploie 
pour parier au roi ou du roi. Louer, adorer, 
prendre la liberté d^oSrir, songer à offrir, 
saluer respectueusement (le roi); saluta- 
tion respectueuse, prosternation. 

VWn, V^Wn banjo'k. 
banlo^t. Puissance divine; faire des vœux, 
adresser une invocation; vœu, invocation. 

V^^Co^l c. banjoT (kh. fiitr). 



Gage de la voiture. — baxigpr radaih (kh. 
jmier roièh) , id. 



V^9Qf banjiai. Voir biniai. Simuler, 
feindre; ruse, fraude, hypocrisie. 



VOr,r\ G. ban^uk. 
ment. — sa banuak, id. 



Instantané- 



r^V'Or banjatai. Une divi- 
nité. — po banjatai y id. 

V^V^Vof] bandubar (skt. ban- 

dhuvâra) = ga»p talèi kuméi. Les parents du 
côté maternel (lang. myst.). 

V^ipr^ banrai. Voir baganraè. 
Table, meuble du culte, plateau sacré. 

V^ypTf^r^ bannik. Voir banroky ban- 
rauk. De suite, h l'instant, au moment 
même, sur-le-champ. — Uauh sa banmk, 
achevé instantanément, juëi ho* dauk sa ban- 
ruk C. , ne reste pas un instant I 

V^^ipT banrai. Ordinaire, com- 
mun, d'usage courant. — paûnfi banrai, 
vaisselle ordinaire, parm banrai, petites as- 
siettes communes. 

^ V^ banrai. Restes, miettes, re- 
liefs. — ho huak lasëi banrai kàu huak, tu 
manges le riz, les restes, moi je les mange. 
nwmuk mai ^ lasëi banrai, la poule vient 
manger les miettes de riz. 

V^lorn, V^pfn ban. 
rok, banrauk. Voir banruk, banrauk. Mo- 
ment, instant; à l'instant, sur-le-champ. — 
sa banrok, (c'est l'affaire) d'un moment, sa 
banrok min, id. yawfi sa banrok, rapide- 
ment, en peu de temps, sa banrok kà (ann. 
ifi^r làt nû>a)^ dans un instant, un petit 
moment d'abord, dauk sa banrok, au bout 
d'un moment. 



Digitized by 



Google 



325 



[bansarèi-baya.] 



^y 



V^aAlPoT bansarëi. Une divinité. 

— fù bansarëi f id. 

V^^^ A. bap. Voir bak. Cuiller de 
plomb pour les aspersions purificatoires. 

Plein, rempli, comble. — bap mœnup, plé- 
nitude , satisfaction, bap bauh, plein , comble 
(kh. pen baw). ka mit bap tino ^ b(^ ma^ta, 
pouvoir entendre à pleines oreilles, voir à 
pleins yeux = pouvoir entendre et voir 
complètement, à souhait, bap jala praun, au 
grand jour, ià harëi bap b<pp jala prauû, 
plein soleil, grande lumière, en plein jour, 
au grand jour, grand jour, pleine lu- 
mière, bof moH palëi, par tout le pays. 
bap ma drëi, boip otom 16^*, couvrant tout 
le corps. baUdal bop mom drëi A. , lèpre cou- 
vrant tout le corps, bap parathan, plein 
parasol. 

V^û^'^û^ bâpanap. Surveiller 
(une besogne). 

V'^û/^^ bapauv, pron. bapé. 
Ane. 

Vifn ^anano^a/^ bapâk 

asuryap. Les animaux (7). 

V V^ babalj. Voir pab4. Bouche. 

S) 
VVan babir^datiiot (kh. papir; 
bat., day., mal. bibir; bug. vive). Noir pa- 
bah, babali. Lèvres, bouche (lang. myst.). 

j 
V^V) babun = /M»&ttn. Toit, toiture. 

— babuih $aû, toit de la case, babuû hajan, 
toit du hangar. 

V^ VoTl baber (kh./wp^, babe; inscr. 
vaver). Voir pabaiy, babaiy. Chèvre, bouc. 



V'^r^, r^V'^} hàbok, ba- 

bau^. Larve de la calandre palmiste [Ca- 
landra palmarum Fab., Oliv., Curculio 
palmarum Linn. (Rhynchophores)], le ver 
palmiste des Européens. 

V^vin, V^ bab»o'l, ba- 

bço*! (kh. êàt papuiy Carpophaga iËnea 
LiNif. (Columbidés), gros pigeon d*un vert 
métallique brillant (ann. wn eu ghàm glU). 

VIV" babrœm. Rama (?). 

VVjn bablak (kh. paplâk). Varié, 
orné de différentes couleurs, bigarré. — 
sa^ bablak C. {kh. êombor poplâk)^ rayé, 
zébré. 

V^V} bablèi=/wiAtet. Vendre. 

V^^/^ bâbuk. Tas, amas, monceau. 

r 
V^ZS^ G. babha. Instantanément; ar- 
ticle, subdivision. 

r-^.Vi, V^V" bamuâ, pâ. 
maun. Voir bumaun. Hangar recouvert de 
feuilles pour abriter les oblations aux divi- 
nités. On y offre aussi les sacrifices. 

V^yy SI bamo*no>n. Provisions de 
bouche, vivres, nourriture. 

V^^'^ bamau. Bouton, tête; tout 
objet arrondi à l'extrémité; ornement ciselé 
en métal différent qui forme le bouton 
d'une botte, d'un couvercle; fleuron; cou- 
vercle orné. — lupp pariak bamau mœ^^ ià 
bauh y une boite d'argent à fleuron d'or. 

v^-r, rnr, vrr baya, 

biya,baya (amb. uwae; aru puajfa; atj. 
buya; bahn. bia; baie de l'Astrolabe waia; 
balin., tid. bewaya; bat., mal. buwaya;\A^.^ 



Digitized by 



Google 



Kt^ 326 



[baya-barakat.] — 

ib., tag. buaya; bug., mak. huwaja; bul. 
wuaya; ccramyij/îita, ^o/ea; ceram z. huwai; 
ôuru bm; gor. Atiayo; jav. baya, rùu{h)aya; 
kci un?e; iaw. boa, bua; maanjan woa; mad. 
baja; maf. anUmbabvi; malg. vuat; ngadju 
day. ia/aî; sangir itiaZa; suia woea;- etc. ; cf. 
Bl. C 970). Crocodilus porosus Schneider, 
crocodile (ano. con «<iu,- kh. krapo»), — 
baya jhak C. , crocodile féroce. 

vire, V^"ranA.baya,ba- 
yar (bis. bayad; day., jav., sund., tag. ba- 
yar; mak. bayara; mal. (ôyor). Payer, rem- 
bourser, rendre, restituer, satisfaire. — 
baya gun, reconnaissance, gratitude, baya 
drap (kb. son irâp)^ rendre les objets (em- 
pruntés), restitution, baya ia>k (kh. san 
sëk), vengeance, représailles, bayar sraiy, 
acquitter une dette, payer les dettes, bayar 
ihar phmi muk takà ttan, récompenser cette 
vieille de ses services, bayar om ûai, ré- 
compenser les services, bayar apakar, payer 
les bienfaits. 

bayap, bâyanp (skt. vâyavya). Nord-ouest. 

Viror-^ bayahî = baAu kam pa- 
gauk. Une certaine fleur. 

sy^y A. bayuh, ancienne forme 
de btiih C. (7). Citadelle, place forte. 
J 

V*0^^ baycn. Un écbassier de 
la grosseur d'un paon. — Xxauh bayorn, id. 

V*^0^ bayom. Répondre; réponse. 

— bayom brëi thàu bidrah, réponds-moi vite! 

V^ûH bar (kh. par = ski. vartjM, vara). 

— Couleur, teint, nuance, espèce; fleur; 
le meilleur, de choix; son musical, ton, 
note; manière, état; quoi? comment? — 
uraû hatanfi bar, homme au teint brun, uran 
kumëi mœriflh bar, femme cuivrée, uraà ku- 



mëipaiih bar hû bhin di sëi, femme blanche 
ayant un signe au front. fiio>n gamaur bar, 
noir sombre, rifi barjanihC.^ toute espèce. 
bar bar jamh C. , de toute espèce, bar ka- 
hlamii C, quelle manière? comment? bar, 
kabar C, comment? de quelle façon? ûap 
bar tmpû kû, faire comme si Ton avait. d& 
bak bar, qui ne réussit rien, bon à rien. 
tabiak A bar, naissance surnaturelle, tabiak 
A bar çfibano, né ou produit sous Tasté- 
risme Çravana. 

VqP, VqP c. bara, bârâ (birm. 
^^* bkurâh; jav. brâ; kh. pràh; siam. Hîr 
phrak. Cf. skt. vara). Voir brah. Beau , grand , 
élevé; terme honorifique mis devant les 
noms de divinités, de rois, etc. — bara 
in (kh. pràh en), Indra; bàrà lak (kh. pràh 
làk), Laksmana, frère cadet de Rama. 

VûT, VqP bara, barâ. Épaule. 
— guk barâ, clavicule. 

V'ûT^n c. baraœl (kh. pha^X). 
Timide, craintif, peureux. 

V^oT^/^ baramgul^. Aube, au- 
rore. — moHx barwfkguh, au point du jour. 
tagok mo>n baratfiguh, se lever de bon matin. 

VqP^ vV^ c. barah, bârah. 
Enfler. — paiy /Ait barah, désenfler, l'en- 
flure disparaît. 

V^QP^ barak (day., jav., sund. ba- 
rat; mak. bara; mal. bàrat). Nord; quelque- 
fois ouest, nord-ouest. — pak barak, au 
nord, barak manrantû (viràn manroA, inscr. ) , 
les factionnaires de la porte du Nord. 6a- 
rak ut (skt. uttara), nord [par opposition à 
manraun dak (skt. dakfi^à)^ sud]. 

V'orm barakat («. i^, bara- 

kah). Bénédiction, prospérité. 



Digitized by 



Google 



XTop-^^ barakhah. Clémence. 

VoTVi, VofVi baran, barân. 
Neuf, nouveau. — baràu baran, id. 

V 0/ baran (bat., jav. , mak., sund. 
baran; bis. botan; day. bara; mal. bâran; 
tag. balan). Ce qui est, chose (quelconque), 
objet, affaire; quelconque, toute espèce de, 
quoi?; bien, fortune; habile, adroit, exercé; 
si, dans le cas où. — baran baran, toutes 
choses. 

vorvnn, -v^oT-^ti c. ba- 

raÙO>y, baranôiy (kh. prarianf). Indiffé- 
rence, affecter rindifférence. 

VûTfl barat (skt. vàrar). Occa- 
sion, opportunité; souvent, qui se répète, 
fois. — asarat barat C, occupations, pré- 
occupations. 

V^oTfl C. barat (day., jav., mal., 
sund. barat; mak. bara). Occident, ouest, 
couchant, vent d ouest; orage, tempête; 
trouble, désarroi, remue-ménage; très oc- 
cupé , affairé. 

baratamun, bartamun. Voir bartamum. 
Le (emps présent; élat; peine, malheur, 
destin. 

VqPV\ g. barad (kh. barat = ski. 
parada). Mercure, vif-argent. 

VoPOr, VoTOr,, V^oT.y ba- 
rano>, baranô, banmo» (skt. vanm). Vers, 
poésie; livre, traité, chapitre, mot, syl- 
labe. 

VoTof^ VqT^ baranœ, bara- 
nœn. Tambour plat à une face, frappé par 



1^ 327 ).M— [barakhah-barahum.] 

le mo>duo>n ; tambour garni de peau d'un 
seul côté comme nos tambours de basque. 
— baranoni uraUpah, tambour que Thomme 
frappe. 

Vonrof], Wnrof] barayar, 
bariyar (mal. berlàyar). Naviguer, voguer, 
flotter, faire voile, mettre à la voile. — 
akatJc barayar, les bateaux voguent. 

V^oTC^Vi bâralcyn (kh. praM). 



Âme. 



p p 



VoPV^iD bârâval (kh. pruol; vx 
kh. barval = ann. cà duèng), Labeo pruôl 
TiBANT (Cyprins), poisson argenté, long de 
3o à /io centimètres, très commun dans 
le Tonlé-sap. On le sale ou on en prépare le 
nwi'c mixn (ann. (r saumure de poisson?)). 

VûToP^ barasa]^ (kh. fra$as, 
skt. praçasiï). Ordre , commandement. 

J 
V^ûToT^ barasàu (kh. baiàar; mal. 
bansal). Abri le plus simple, le plus misé- 
rable, un toit quelconque incliné, appuyé; 
un appentis. 

V^ûTû^n barahak. Poliœtus 
ichtyœtus Horspield, Pandion haliœtus 
LiNN. (Rapaces diurnes), balbuzard, aigle 
de mer, aigle pécheur à queue blanche 
(ann. can à bien; kh. àk), 

VqT^ û/^ barahï p»iç. 
Voir puiç. Nectar, suc des fleurs (lang. 
myst.). 

VoTû^ barahim (ar. ,<Niy! tira- 
him). Abraham, Ibrahim. — pô barahiffi, 
id. 

V^oTûC? barahum. Abîme. 



Digitized by 



Google 



[barahun— baron.] ■■ t i- ( 328 



VoTû^'W C. barahun (kh. pra- 

hon). Trou, cavité. — dauh jtpm barahun 
(kh. èoh ëà prahoû), descendre dans un 
trou, forer un trou, pa^ruâk tuèi barahun, 
faire passer par le trou. 

V^OTÛ/^ barahàu (bat. imiaru; bis., 
tag. bago; bug., sund. baru; day. awau; 
fidji wm; îb. bagû; jar. bo^hru; jav. vahu; 
karvi tDJAu; maf. bobo y biabo; mak. («ru; 
mai. bahàru; maori Aou; cf. Bi. N Sa). Voir 
(oruv, baràu. Neuf, nouveau; complet, in- 
tact; alors (au début des phrases). — bara- 
hâu iolan C. (kh. thmëisanlan) , flambant neuf. 

VqP^^^ c. barahœn(kh.pa. 
h(pn). Insolent. 

VoT^^D C. barahauk (kh. 
prahok). Saumure de poisson; bourrer, en- 
tonner (7). 

V^ûTDOT^ C. barahaun (kh. rm- 
voû). Orbite, circuit, cercle. 

V^qP bari, barim. Voir ritjfi. De toute 
espèce. — barim barim mwta, id. 

SI 
\Qp barim (bahn. , day. , lamp. , mal. 
buruh; bat. buruk; malg. vurunà; cf. Bl. B 
919). Oiseau. — ëwji bariifi, les oiseaux, 
oiseaux de toutes espèces. 
S) 
V^ûT'W barin. \ oir parik. Parik, en 
annamite Phanr/. 

S> ^ 
VqPV, baribàu (mal. fcerîta). Voir 
ribàu. Mille (lang. roy.). — putirai den di 
rai baribâu laksa thun C, puisse le roi ré- 
gner mille et cent mille ans ! 

S) 
V^OPIT" bariya. Nom d'un village 
près de Nai à Panran. — iaiiÀ bariya, id. 



V^ûTO^ûH barïyar. Voir barayar, 
bariyar. Naviguer à pleines voiles. 

V ûT barëi = biak rëi. Vraiment, ef- 
fectivement. 

f^^oJ) baru. Bouton d'habit. 

p 
V^OP/^ barûh (day. garu$; jav., mal., 
sund. garis; mak. garisi). Racler, gratter. 

VqP C^C^V barûn langada. 
Nom de lieu. 

VqP,^, W/^baruno',bànmô' 
(ski. vart^). Livre, écrit; vers, poésie. 

^Qp,y^, V^QP baruv, barùv, ba- 
ràu, baroûv, barau. Voir barahàu. Neuf, 
nouveau, récent; non, non pas; alors (au 
début des phrases). — bc^v (= baràu) 
baron (et mieux baraû)^ id. po baruv , un 
génie protecteur, une divinité, muk non 
barau pwpiy la vieille avait à peine parlé. 
bulan barûVy an neuf, atàu barûv, spectres 
nouveaux, barùv hU sa bulan monii A. , il y 
a tout juste un mois, brëi khan av barau kâ 
nu aUn drëi vœk, lui donner des habits neufs 
pour se parer, barûv mom^ or, donc, alors, 
formule introductive. barûv mo>ri paJtau taûi 
laé, alors le roi interrogea, disant, gah 
barûv, delà, au delà, gah barûv deh ar 
hamû, au delà du talus de rizière. 

^(Ar^, VoT^^r^ baro- 
kha]^, bamkhah (skt. pâraga). Manifes- 
tation, action de se montrer; arrivé à bon 
port; bienvenu; qui a parcouru. 

V^çjPVi C. baren (kh. pran). Sai- 
son sèche. — padai bareh (kh. srâupran), riz 
de saison sèche. 



Digitized by 



Google 



•^f^ 329 



[barai-bal.] 



V^OqP barai. Tendre, avancer la 
main. 

V^^ûT^'a^ baraian, pron. barèan. 
Voir barùm. Barque, pirogue. 

V^oT, V'^V baraun, bâraun 
et par aphérèse arauû, raun (ann. bwng; 
bahn., jar. ron; sed. banron; hal. Aoron). 
Dos, reins. — baraun tanin A., i. toiio>n C, 
dos de la main, baraun takai, dessus du 
pied, cou-de-pied, baik khan pabriah baraun 
takai, porter une robe tombant sur le cou- 
de-pied. 

VqPC, V)qPC g. bariam, bu- 
rjam. Ame, vie, mon âme, ma vie. 

VqPC^ C.barian(kh.prân). Chas- 
seur (iitlér.). 

VoTC'Vl barian (jar. bœian). Ba- 
teau, barque. 

V^ofl bar^èi, pron. baruu Faisceau 
de crins d'éléphant qu'on place sur le de- 
vant de la voiture; ornement. 

V^Onm barkat (ar. XS^ barakah). 
Bénédiction, prospérité, bonheur. 

V(AC^'^barganâ (skt. vara^ga- 
ça?). Multitude de spectres, de revenants. 
— pô barganà, une divinité, barganà rija 
ali, nom propre. 

VoflCO^in barganaè. Voir ia- 
ganrai. Nom d'un plateau du culte. Il est 
employé à la fête dite riga kauû. 

VoPlC^^ barginà=pô atàu lakëi. 
Voir barganà. Le roi des spectres mâles. — 
pô barginà àthyà, une divinité. 



V'aHP'^^'Vl C. bartamun (skt var^ 
tamâna). Le présent, le temps présent; état, 
sort, destin, fortune, peine, malheur. — 
janji bartamun, id. 

V^orf^V^ f^V'-7 bartimbalj 
timbah (bat.,mak. tamia; day.,jav., mal., 
sund. tambah). Qui s'accroit de plus en 
plus, qui se multiplie (=mal. bertatnbah- 
tambah). 

y^oPoT^Of) barsar (mak. basara; mal. 
besar). Grand, prince, seigneur, roi. 

V^C^ bal (bat., sund. balé; day. ba- 
lai; mal. bàky = skt. bala). Capitale, ville 
principale, séjour royal, palais; force armée, 
troupes. — balçrï banœy, la première capi- 
tale des Ôams. balhanuvy la seconde capitale. 
bal antudëi, bal anuëiy la troisième capi- 
tale, baliuh., la capitale du roi Binnasuo'r. 
bal ëanar, Tloh-mi près de Phanrf . bal suk 
baUai, capitale èame. baljala, balpandaran, 
bal lai, bal suk, bal sruh C, noms de lieux. 
bal j(pk, le royaume d'Annam. balhi (skt. 
valaya), un chef-lieu. 

Vn bal (kh. po/=skt. bala). Force 
armée, troupes. 

V -Cl bal. Nom de plusieurs végé- 
taux. — bauh bal, le fruit d'un arbre qui 
fournit une matière colorante brune, nargi 
bal, une plante. 

V^n bal (bug. bêla; mak. beUa). 
Loin, éloigné. — bal alà, partie, surface 
inférieure. 

Vn bal (kh. pel, pU; mal. iîia = 
skt. velà). Temps, durée, succession des 
choses et des faits. — bal ûauk, retard, 
lenteur, être retardé; immobile, insen- 
sible. 



Digitized by 



Google 



[bal-bala&auY.] 



.( 330 



V^^l bal (day., jav., sund. tambal; 
mai. tampal). Rapiécer, ravauder. — bal 
khan y rapiécer un habit. 

V^C^ C. bala. Caisse, corps (d'une 
voiture). — hala radaHç [tuk rotèh)^ corps de 
ia voiture. 

VT^, VC^ bala, balâ. Mal, 
malheur, le mal, destin fatal, infortune, 
mauvais sort. — talak balà, cérémonie con- 
jurative pour détourner de mauvais pré- 
sages; rejeter le mal, le détourner, balà ûu 
tœl, un malheur lui arrive, ^p bala, frappé 
par le destin, victime du sort. 

VT", VC^, V^C^ bala, balâ. 

bâlâ (bahn., jar., sed., bœla; bal. milà; 
kas. belok; kh. pUuk; kon-tufatô,* sué fta»fô; 
cf. Bl. H 196). Défenses (d'éléphant), 
ivoire. Ann. ngà; laot. na. — bala lamam, 
défenses d'éléphant. 

^C^Zr^ bâlaûk. Tonnerre. 

V^-C^Y balah (bat. balos; bis., mal. 
balas; day. baUh; jav. vaks; sund. baies). 
Récompense, bienfait, concession; octroi, 
don; rendre, faire don, octroyer, concéder. 
— alin balah, faire du bien, combler de 
bienfaits. 

V*X^^/^ balak. Voir balah. Accor- 
der, concéder. 
<=^ 

VC^r^ balakéi {ba + lakëi ?). 
Sperme; copidation. 

V^C^r^ balakcn. Anthracoceros 
albirostris Shaw (Bucérotidés), petit calao 
de Cochinchine (ann. con cào càt; kh. kan 
ken, ken kan; mal. angan). 

Vv^r^On bâlâkiak. Megalops 



cyprinoides Brouss. (Glupéidés), espèce 
d'alose dont la taille dépasse parfois i m. 5o 
(ann. cà chào). — boh dont ikan bâlâkiak, 
ne voir que des aloses. 

VC^, V,C^ balan. bulan (bat 
bolafi; bis., tag. balangau; day., jav., mal., 
sund. belaû). Bariolé, panaché, bigarré; 
marbré, truite, tacheté. — hmauv bala^, 
bœuf tacheté. 

j 
V^-C^ balan (bahn. bfAan). Gracu- 
pica nigricollis Patk (Stumidés), grand 
étourneau d'un jaune vif à télé blanche et 
collier noir (ann. cm apimg, con cwimg 
bong; kh. kralen kraldû; siam. nok kliû khn). 

j 
^C^ c. balan (bat., jav., mal., 
sund. bala = skt. bala). Armée, choses mi- 
litaires. — hcH&u balan (bat. , jav. , mal. huhir- 
balan), général d'avant-garde. 

V^C^ balaù. Une patate, une igname, 
(kh. damlaunpâl). 



v^jnV,^ 



^ly bâlanô^ (bat., mak. ba- 
lana; day., mal. belana; malg. vUangy). In- 
strument du culte qui servait jadis au sacre 
des rois et qui s'emploie maintenant aux sa- 
crifices offerts pour l'ordination des prêtres. 
Il se compose d'une cage légère en bambou , 
cylindrique en haut, conique à la partie in- 
férieure et posée sur un petit panier carré 
{hatuk èupt) portant deux cierges et garni, 
au fond, de riz blanc cru. Le tout est re- 
couvert de cotonnade blanche flottante, 
traversée d'une écharpe rouge. Hauteur : 
1 mètre. — grû pah balanohy le prêtre qui 
porte le balaM aux cérémonies. 

VC^^r^ balaùo»k (kh. hmàok). 
Nœud coulant au bout d'une perche. 

VC^^CTV^ balaftauv. Phala- 

crocorax Carbo Linn. (Péléçanidés), cor- 



Digitized by 



Google 



moran noir (ann. con thàn côt; chin. ||^ m 
lou-sso; kh. kaèk tïk). 

V^C^^ balat (bat. balut; mak. balu; 
mal. bâlut; tag. balot). Tout ce qui se roule; 
tapis, natte, couverture. 

T^C^n^r^ balatauk (kh. poM; 
mai. balatuk). Megalœma haemocephaia 
MuLL. (Picidés), pic ou barbet h front et à 
poitrail cramoisi (ann. cm ehim ru6ng cet, 
thày chia). 

VV^V/ bâladù. Voir balat, balidû. 
Dais, tenture; couverture à longs poils. 



VC^^ G. balan. Voir bulan. Mois, 
lune, lunaison. — balan phan (kh. khè 
pran), mois secs, les premiers mois de Tan- 
née, balan bhodiya == bulan patau , bulan naqi, 
le mois royal, le beau mois, balan û, mois 
de 99 jours, ta balan, lune (astre), bcian 
hanaffi, lune décroissante, yan balan, la Lune 
(divinisée). 

balap, bâlap, blap. Village éam près Pan- 
ran (en ann. Bâ Ldp). 

V^C^^)r\ balay. Démarche. 

VC^V^f^ balavak (kh. pravàh). 
Fruit comestible ressemblant au fruit du 
vomiquier. 

VC^<^ VC^^jl balit balit. Pu- 
rifier par des cérémonies. — iaà baçaih mai 
balih baUh tanSh non, inviter le prêtre à 
venir purifier cette terre. 
S> 

V^r^n balik (bat., bis., day., 
mal., sund., tag. balik; jav. valik; mak. 
bali). Rouler, se dérouler, déferier, se ren- 
verser, se retourner; frotter; roulé, dé- 
roulé, tourné, retourné. — riyak baUk, les 
vagues déferlent, riyak pauh balik yàu èœk, 



^( 331 y^^~ [balat-baluv.] 

les vagues se dressent hautes comme une 
montagne, balik bakâu, balik rakauk bakau, 
balik pakau, rouler du tabac, rouler une 
cigarette, bakâu balik, cigare(tte). balik èiav 
C, rouler une natte. 

p S> 
VC^VC^ baUdal (mal. keM). 
Lëpre (dite malaise), gale, dartre. — mœda 
baUdal, lépreux, po klaun garai mœda balidal, 
[le roi] Po Klon Garai était lépreux. (Les 
Ôams prononcent ces mots à voix basse.) 

S) P 
V^^V/ balidû (bat., bug., mak. bi- 
lulu; jav. , sund. beludru; mal. beludù, Gf. 
port, velndo). Couverture à longs poils; ve- 
lours. 

p S> 
V^C^^héM{hahn.pa>lïk). Assaillir, 
attaquer, provoquer; venir furtivement, sur- 
prendre. 

V'X^^û^ balihçai. Comète. — 
baiuk baUhtiai, id. 

V^C^ c. baléi (bat., jav. sund. balé; 
day., balai; mal. bâley ^skL valaya). Cel- 
lule de moine bouddhiste. 

V -C^ balëi. Médire, critiquer, diffa- 
mer; médisance, critique, diffamation; dou- 
ter, manquer de confiance; origine, ex- 
traction. — pw^é balëi A., puaè baléi C, 
médire. d(yrfi baléi, critiquer, médire par 
derrière, klàu baléi C, se rire de, se mo- 
quer, bala baléi thàu hai, médire et critiquer 
en connaissance de cause, dc^ baléi yuan, 
parler de Torigine annamite (de quelqu'un). 

V^On baluk (bahn. bœk). Bi- 
garré, bariolé, tacheté; mixte, mélangé. — 
sabou baluk C. , bigarré. 

rO^, VO baluv, balàu 
(bal., bug., day., mak., maL, sund. bulu; 



Digitized by 



Google 



[baluv-bas.] — «< 332 

bis., tag. pohk; fidji vulua; jav. wtdu; malg. 
volo; marq. woho). Voir baluv. Poil (en géné- 
ral), duvet, plume, toison; ëpiler(?); signe 
de la longue (^). Cf. jav. wuh, nom du 
signe ^ t. — balàu nuptjah, poil roux. baJàu 
mœta, cib. bdâu kan^ barbe, barbiche. 
baïâu dùfi C. (^l^i A.), plumes d*oiseau. 

V^C^/^ baluv, pron. balâu. En 
friche, abandonné, veuf, veuve; une petite 
abeille. — hamû baluv, hamû dauk baluv, ri- 
zière en friche, lakëi baluv, kumëi bahiv, veuf, 
veuve. 

rO, VCV^ balàu, baluv 
(bug., mak., mal. alu). \oiv luv, lâu. Pilon 
(de mortier) ; cylindre (de bois, de pierre). 



V^-r^ balai. Beau, joli. 

V'OC^^f balaih. Un écureuil. 

VOC^<f balait (bahn. bo^leh). Ma- 
gic, superstition, sorcellerie; pratiques 
magiques. 

V'^C^n balok. Gris. 

V^r^n balauk (alj. bëruk; bat., 
mal. bulut; tag. baht; day., mal. (uZot; jav., 
sund. ba{ok; kh. tre!o^; mak. bula, balu). 
Coque, noyau ligneux de la noix de coco, la 
substance fibreuse de son mésocarpe; boule 
solide, bille, billot; grande cuiller faite 
d'une noix de coco, louche, poche; vase 
riluel en or. — balauk gayen, calebasse em- 
manchée, balauk bakau, pot à tabac, nupk ja 
$a balauk C. , puiser une poche d'eau, balauk 
laûy noix de coco, boule de coco, person- 
nage d'un conte. 

V^JT" c. balaun. Voir balàu, ba- 
luv. Poil, duvet, plumes. 

^^C^ balaun. — bauk balaun, un 
fruit (?). 



V^^r^fl balaut (bat., mal. bdul; 
mak. bdu; mal. bûlut, balk). Paquet, poche, 
sac, rouler pour envelopper, rouler autour 
de, empaqueter, bauk balaut, le nœud du 
sarong (ou pagne) qui, replié sur lui- 
même, sert de poche pour mettre de menus 
objets : tabac, bétel, etc. 

VC^^^J^ balnauk (bahn. nœt). 
Voir bal. Retard, lenteur; immobile, in- 
sensible. 

V w bavèi. Étrange, bizarre. 

V^'^C^ A. baçal (jav., mal., sund. 
bansal). Véranda, auvent, hangar, appen- 
tis; abri d'herbes ou de branchages, hutte 
primitive et provisoire. — yuak ro>k bà nap 
baçal dauk di tonôK non A. , couper de l'herbe , 
l'apporter et faire un hangar pour rester 
(passer la nuit) en ce lieu. 

r^^, V'O^lS^ baçeh, ba- 

çail^ (pAli upajjhàyaf. — Cf. bahn. bok çoi 
fr sacrificateur, prêtre ?), de bok cr ancêtre, 
personne considérable ?) et çtn (r sacrifier t)). 
Caste de prêtres chargés, chez les Cams 
brâhmanistes, du service religieux popu- 
laire. Il y a des baçaih dans chaque village. 
Ils portent une robe et une tunique de 
toile blanche, sont coiffés d'un turban 
blanc qui est remplacé, lorsqu'ib officient, 
par une mitre blanche à dessins rouges et 
bleus. Ils étudient dès l'âge de dix ans, 
prennent l'habit religiei£x et sont sacrés à 
95 ou 3o ans après une longue initiation 
et de nombreuses cérémonies. Les baçaih 
doivent se marier et s'abstenir de manger 
de la viande de bœuf. — J^ëha (skt. vamr- 
ça) baçaih, la caste des baçaUi. aèar (skt. 
ûcârya) baçaih, baçaih adar, les prêtres, les 
savants. 

Von c. bas. Choc(?). 



Digitized by 



Google 



333 



^qT, VqT^ C. basa, basa (bug., 

day., jav., sund. basa; mal. basa, bahàsa; 
paii bhâsà == skt. bhàfà). Parier, dire; dé- 
noncer; langue, langage. 

V^qT'^ a. basalj. Mouillé, humide, 
humecté; humidité; trempé d'eau. — nomfi 
basah, traces humides. 

VqT^} basalj. Cracher. 

V^qT^^ basah. Blessé; blessure. 

VoPn c. basak (alor kapharo; 
aru vusa; bat. pusok; bis., ing.pusod; boro- 
wahing ta-fuhë; bug. fosi; bul., day., jav., 
kawi pusër; bur. pusén; fidji rûfo, vidœndo; 
form. jM«o/; ibn.yUW; kci twAor; kh.^é^f; 
mao. tiAo; mak. poèi; mal. |ni«at; malg. 
fuitrà; mong. pufo(i; nias /m«ô'; ponos. pu- 
sor; rotti ti^éitr; sal. posa; sam. imo; sumb. 
pusu; sund. pusâr; tim. o«a). Voir bathak. 
Nombril. 

V^oTCn A. basatuk. Une for- 
mule qu on récite le soir. 

V^oTO/l C, V^oP-W basan, 
basaù (skt. vitâ^a). Corne du rhinocéros. 

VoT'^^r^n c. basanakauk 

[basan-^-akaukf). Une arm6(?). 

V^oTW^Vn c. basanœsa- 
thak (skt. vasanaçàtakaf). Un vêtement, 
une parure (?). 

VoT^r^ c. basanœk (skt. va«â 
«r graisse T)). Graisse de crabe, employée en 
médecine (kh. klaà kdam). 

V^ûT^Û^ C. basar. Percer à la main, 
forer; faire pénétrer dans. 



V^oPoTl c. basar (mal. besàr). 
Grand, vaste, gros. 

VaPaH A. basar (skt vaça). Désir, 
volonté; espèce, de toute sorte. — basar 
mœii mp, faire son possible, selon le pos- 
sible, basar mm basar, de toute manière. 

V^oPaH A. basar (skt. vaiçya?). Une 
caste. 

VoPn A. basai. Véranda, au- 
vent; hangar, appentis. 

V^ûTr^Q/l c. basalin. Voir ba- 
lahy aUn. Accorder, octroyer, permettre. 

V^ûT^ basëi (alf., bul., carol. wa- 
sei; anait. pas; atj. bësai; bal., mal. bèsi; 
bat. bosi, beéi; bent. basei; bin. beht; bis. 
wasai; bug. béssi; day. tvo^t; fidji vesi; gor. 
tfate;iban. uatoy;jar. fro>«ot; jav. , kawi tven; 
kfo/769€y; mad. (^e; mak. bàsi; malg. tvy; 
mong. watay; ponos. oasei; rotti i^«t; sang. 
uwase; sund. Wl»; cf. Bl. I 89). Fer. — ba- 
sëi daxfi (kh. dik tàm), crampon de fer. basA 
arauky rabot. 

VoD^r^ basuk = ]fc« (skt. vasu). 
L'aïeul (lang. myst.). 

V^ûT^'Vl C. basun. Travers, épais- 
seur de doigt (?). 

J 
VoP'yi C. baso»n (kh. pa«en). Si, 
si par hasard, dans le cas oà. 

V'^oT^ C. basaih. Châtrer (?). 

V^ûPn basaik (mal. tocy). Gan- 
din, dandy, qui veut faire le beau. 

V ^^^ baha. Négligence, insouciance. 



Digitized by 



Google 



[baha-bikan.] 



►.( 334 



V^ÛT^ baha (ski. vihâra?). Temple, 
pa{jode. 

V^^^^ bahim. Voir toroAii^. Ibrahim. 
— pO bahim y id. 

Vû^^ bahuh = tara (ski. bàhu). 
Épaule (iang. myst.). 

V^^^^^ bahuv, pron. bahâu. Nuque. 

J 
\^^^ C. bahàu. Un génie. 

J 
Vû/^ C. bahàu. Voir baraUu, barâu. 
Alors. — bahàu nwni, id. 

V^9a/"? bahai = 6Aai. Loulrc (kh. 
phe). 
S) 

X c. bi. Tous; de, depuis (=kh. 
jw); ne, ne pas; savoir, connaître. — bigof, 
tous ensemble, bi bjak, pas vrai, ôh bi si 
gaifiy ignorer parce que, ignorer le motif. 

V , V bi, bî. Pour, que, afin, afin 
que, pour que; donne le sens adverbial. — 
(l drah, bi çamar, promptement, rapide- 
ment, bi kajap, fermement, dœtfi bl tapak, 
dire vrai, bt drœh, sî?mblablo. bt to>l (kh. ai 
dal)^ jusqu'à, pour alleindre, pour arriver. 
bî hûy pour avoir, pour obtenir, pour réus- 
sir, (t ffuh C, pour voir, blauh tamiPnauh^tœl 
knph hamû, puis il entre et pénètre jusqu'au 
milieu du champ, brëi mai bï drah, faire 
venir vile. b\ sa nJprSn sa hâtai, pour réunir 
forces et volontés, lan mom san mai bî tœl 
mœdhir, (lapis) étendu (déroulé) de la mai- 
son au palais, bî jak G. , engager, encou- 
rager. 6î«a C, en un. 

V* V^ C. bimban (mal. bimban). Irré- 
solu, indécis; méticuleux, talillon; embar- 
rassé, craintif, timoré. — btifiban hâtai 
(mal. bimban Aôlt), id. 



V^ C. bih (aphérèse de abih). Tous, 
tout. 

S> 
Vy G. m (kh. pif = 8kt. vifa). Ve- 
nin, poison. — biA tibr» bik ula venin du 
serpent, di bih, bih, (c'est) du peisoa = 
(cela n'est) pas beau, pas bien. 

binnuk. Une divinité : Visnu. — kàu jùpn 
yanpo ku bihnuk, je suis le dieu Visnu. 

S> 
V^r^ bik (ann. Jj). Voir ëabik. Sac, 
bissac. 



T^n 



bik (aphérèse de lobik). Lieu, 
moyen. — bî dauk C. , il y a moyen , il y a 
lieu.' 

S> 

X /l bik. Ne, ne pas, point; à, par, 
pour, avec, de, contre. — oh bik, du tout, 
pas du tout oh bik oh Aàu C. , ne pas sa- 
voir, ne pas connaître du tout, (oh) bik Utin 
payàu, incomparable, oh bik preyâUf id. bik 
jrëi C. , à la pointe, kaun sa bik G. , escorter 
ensemble, bà sa bikC.^ amener avec soi. 

V /l bik. Gonnaltre, savoir, conve- 
nir, reconnaître ; convenable. — oh bik jalon 
karëi, ne pas connaître une autre route. 

V^ bika (Ui.pika). Infirme. 

S> P 

V^/ bikâ = kruœë ( cf. japon, mikan). 
Orange (Iang. myst.). 

W^^, W^^, vn'^ bi- 

kan, bukan, bakan (atj. ftuJkon/jav. W^; 
m^l, bukanf). Autre, différent, étranger. — 
nœgar bikan, pays étranger, phun bikan, un 
autre arbre, pak palëi bikan, aux villages 
étrangers, çaii tapa sah bikan, sauter, passer 
sur une autre maison. 



Digitized by 



Google 



335 y^^ 



[bikal-bidi.] 



V^r^n bikal (skt. vikala). Abomi- 
nable, exécrable, détestable; abomiDolion, 
infamie; profanation, sacrilège; influence 
pernicieuse, action funeste; funeste, fatal; 
abstinence, s'abstenir, abstention. — akhin 
bikaly profanation, sacrilège, acte contre 
nature; violer les abstinences. akMn bikal lo y 
exécrable, abominable, hamu bikaly champ 
dont la culture est funeste, amène la mort 
des bestiaux. 

VC^O^ bigaiitâ = toAâ (skt. vi- 
ghâta). Vieux, ancien, âgé (lang. myst.). 

V*0^'3/l biian (ski. vacana). Pa- 
role, action de parier, discours, langage. 
— çah bidon, à dire, pour ainsi dire. 
S) 

%rOtr bijai. Publiquement. 

S'C?^ bina (kh. ponà). Troisième 
degré du mandarinat khmèr. — brah birUi 
(kh. pràh jxmà), id. 

V^'F^ûTr^ bitarak. Vaste , à perte de 
vue; immense, superbe. 



V^y X^ bital = iafal. Coussin, oreil- 



ler. 

VfT' bitu = batuk. Étoile. 

V ^T^/l bitauk=(a(atf<r. Ignorant. 
— bitauk gila, sot et niais. 

S) ^ P 

Vflf^ir^ bittakrô (skt. vitta- 
grahaf). Désir, caprice; envie, avidité. 

^^■nV V bitdiyâ (skt. vidyà). 
Voir, apercevoir; vue, connaissance. 

V^^^ bitrah (skt. vrata?). Pra- 
tique pieuse, œuvre pie, acte de foi; ré- 
pandre du riz blanc dans les temples. 



V^^;^ bitnih. Voir Iruh. Réelle- 
ment, vraiment; achever, accomplir; tou- 
jours, sans cesse. 
S) 

VV^ bithah [th angl. dur] (ski. 
vaçaf). Souhait, désir, projet. 

Wn bithak. Voir ia«afc. Nombril. 

V^VaH bhhar. Combien; lorsque; 
espèce, chose; tout, tous. 
S> 

V^V C. bithe (kh. batahè). Soi- 
gner, entretenir, sustenter. 

V^VV^QP hmdfÙfniJBiy.vidadari; 
mak. bidadari; mal. bidiàdâri «» skt. vidyà- 
dhan). Houris, nymphes célestes. 
S) j 

^ V bidon. Balance. — bauh bidon, 
poids. 
S> 

WCVqJ) bidiadhar(skt.tnV/ymtta. 
ra). Génies aériens suivants de Çiva. 
S) ^ 
V^Vl^ bidl}0>n(bat., mal. biduwan 
= skt. vidvaiiis). Cf. pa^{;o>n. Histrion, bate- 
leur; bouffon, baladin; musicien, danseur. 
S) ^ 

V ?«f bidan (bal. mida; bug. mita; 
mal. lihat; cf. tkt. vida). Clairement, visi- 
blement, ostensiblement; patent, qui saute 
aux yeux, visible; voir, regarder, distinguer; 
faire voir. — glœn bidaû, voir clairement. 
bidan f^h, apercevoir bien, morai bidan Ijoh 
kumëiy voir distinctement la femme en 
s'approchant. ai tapai bidaû ^oA m rimaun 
nau, frère lièvre apercevait bien frère tigre 
s^avancer, aller. 

S) S) 

V ^ bidi (skt. vidhi). Science, con- 
naissance, sagesse; ruse, adresse, habileté; 
air, manière, bel air, apparence expédient, 
moyen, artifice, action. — bidi biniai (skt. 
vidhi y vinaya)y adresse, ruse, habileté; ex- 



Digitized by 



Google 



V ^ ^ binai (alj. bimi; bis. , tag. tint- 
ât; bent. wamnei;huT. ëmbina, vina; n. o. 
mafinai; z. w. ceram tnafinai, mahinay bina; 
day. tuMnai; kawi, maf. bin; mal. ^t; mak. 
baine; mao. tama hi$ie; marq. vekine; néo- 
esiéd. popine; pak., sea wewme; sal. bahine; 
samoa fafaie, wahine; sang, tpotmne; samb. 
ibfmm, imm; sund. awewe; tonsaw. bene). 
Voir banai. Femme, féminin, de femme; 
femelle; beau , joli ; signe du genre féminin 
pour les animaux. — sjot^ binai, belle , jolie , 



[bidha-biyak.] --M 336 

pédient, moyen, artifice, bidi bidha (skt. 
vidhi, vidhâ), paroles, dires; formules, ordres. 

S) 

V^%^ bidha (sVtvidhà). Moyen, ma- 
nière, façon; crainte, peur; hésitation, 
recul, appréhension; consécration, action 
d'établir, d'élire (un roi, un chef). 
s> 

V*^ bin (ann. binhî). Mot qui entre 
dans la composition de plusieurs titres mi- 
litaires. — $ah Un, palak bin y généraux 
d'avant-garde. 
S> 

^^^ bina]^ =banah. Partie, frac- 
tion. — binahpaJëi, moitié de village, kauh 
ià binah palèi, couper une partie du pays, 
partager le pays. 

V^0^9^ binatan (mal. binatan). Ani- 
mal, animaux sauvages. 

V^ûT^ C. binàsâ {skt vinéça). Ra- 
vager, ruiner, détruire, dévaster; ravage, 
ruine, destruction. 

VV C. binôi (kh. vinii = skt. w- 
naya). Amende. — pablëi vinèi, amende, 
infliger une amende. 

S) 
V^^^ hinôn = banam (skt. vana). 
Forêt. 

«?) 
V^'^oTlûf] bino*8Ur. Nom d un roi. 



charmante femme; beauté féminine, jkak 
binai, femme laide, «io^i r&p fio^i binai, 
(femme) au beau corps et au joli visage, 
belle femme, limcm bi$uti, éléphant femelle. 
onkar imai, la Lune (divinisée), tanauo 
Innaiy mtie et femelle. 

V^^^ binô. Répondre, avertir, par- 
ler à; irrité, en colère, vexe. — Innô m 
miik, en parler à la vieille. d4ik binô, ne par- 
lant pas. 
s> 

V^i^yObiniai(skt vinaya). Intelli- 
gence, pensée, manière d'être; fait, affaire; 
faculté, éducation; ruses, embûches, arti- 
fice. — bidi biniai, artifices, habileté, es- 
prit. ba£ biniai G., obstacles, affaires; air, 
bel air; artifices, habileté. 

V^'^QrÇlQf] binncthîiD^r.binthîiD^r, 
binncs^œr. Roi iam, régna de iSaS à 
1873 (Lég. hist.). 

V^^Ç^ binrai» banrai Commun, 
ordinaire, vulgaire. — paren binrai, petites 
assiettes plates communes. 
S) 

V^Vof] bibar. Couleur. — nm KJor, 
bariolé, de toutes couleurs. 

VOVnn c. bibaiy. Voir pabaiy. 
Chèvre, bouc. — kubal bUmy (kh. khvâl 
popè)y faire paître les chèvres. 
S) ^ 
V^^V^ bibau^ (kh. prih, piprik). 
Parce que, à cause de. 
S) 
VVCr^ bibj[ak(W + KaJt). Vrai- 
ment. 
S) 
V^Om biyak. Cf. bjak. Franche- 
ment, volontiers, de tout cœur; donner 
volontiers. — thet biyak, donner, offrir l'hos- 
pitalité; bon accueil; bon pays. 



Digitized by 



Google 



— ►«.( 337 )f-K— 



[bir-bù.] 



X O/l bir (day. biro; jav., mal. biru). 
Bleu, couleur bleue. — btrhajav, id. 

V oTl bir. Voir bar. Couleur, teinte. 
— bir bhoii, rouge; couleur rouge. 

S) 

VoPir^ birayan. Cage, bât d'é- 
léphant. 

S) 

V ^qP C. birai. Bordages de barque. 

S) 

^ -^1 G. bîl. Myopie; presbytie; ber- 
lue, vue confuse. — bil mœta, ëblouisse- 
ment,Yue faible. Cf. kh. vil «r tourner 9». 

S) 

VTI G. bil (kh. pU, piïà « skt. velà). 
Moment. — bU kaî sa l^am, une fois, un 
moment, au temps de. 
S) p 

^ -^ G. bilâ. Tout, tous, toutes. — 
bilà bual, toutes les troupes. 

V'-C^ G. bilâ(kh. banlà). Pavillon, 
tente royale. — brah bUà, pavillon royal. 

S) ^ j 

Vr^, Vr^ bUan, balan (bat., 
jav., mal., sund. bala = ski. bala). Armée, 
guerre, choses militaires. — Aoloâ bilaû 
(mal. kulubâlaû)^ général. 

S) 

VC^of^, G. bUar. Délente, se dé- 
tendre, se défaire. — pabilar, relâcher; 
lâcher, laisser tomber. 
S) 

V^C^C^ bUal (ar. J^ bilàl). Bilal, 
le muezzin de Mahomet. Chez les éams : 
ascète, marabout. 

s> 

V ^V^ c. bilai. Corps, taille, cor- 
pulence. 

s> 
V^^-C^r^ bilok. Couleur grise, in- 
décise, terne. 

DICT. GAM-rilANÇAIS. 



S) P 
Vr^O G. biliâ (kh. ;nte). Moment 
propice. 

V^^ ^r^ bivan çaki. Un 
mandarin, un dignitaire. — kugaha bivan 
çaki, les mandarins. 
S) 

V v^nX bival. Errant, inquiet, qui 
a le cœur serré, le cœur en peine. 

^?^^Vn biçamok (ski. vUa- 
ma). Inaccessible, inabordable, imprati- 
cable; éloigné, lointain, distant, long; 
peine, difficulté; démarche, affaire; faits, 
événements. 

V^ A. biçl. Voir basëi. Fer. 

S) 
V^'W} biçôt(bahn. %eA. — Cf. 
skt. viçefa). Supérieur, excellent. 
S) 
VaPn G.bi8ak(mal. K»a = skt. 
visa). Venin, poison. 
s> 
V^oT^On bisar. Combien; lorsque; 
espèce, chose; tout, tous. 
S> 

V ^OT^ G. bisai. Brisé, cassé, fendu, 
rompu. — pabisai, briser, casser; pabisai 
trak, tout casser. 

S) 
V^qTX bisiam. Voir siatn. Très beau. 
— bisjflni binai, belle fille, jolie femme. 

^ûO?, -^tt^ bihu, bihô(« + 
hu). Prendre, saisir, s'emparer. — m<yk 
bihu, arrêter, surprendre. 
<^ 
• s bôî. Brassica oleracea Linn. (Cruci- 
fères), chou (ann. cài bâp; kh. spëi; mal. saan). 
p 
^ bû. Sauce, brouet, soupe (= kh. 
bàbàr). ià bû, id. — paba nap bû, faire la 
soupe, préparer à la sauce. 



33 
iHraiHKaiB katiosale. 



Digitized by 



Google 



[bû-bunô'.] 



^*^ 338 



y) bù. Voir but. Figuier religieux. — 
kû bara in (kh. p6 prâh en). Le Figuier 
d'Indra, nom de lieu au Cambodge. 

V) C. bum. Voir bun. Toit, faîte. — 
, cime. 

. s> 

VîûP'3/1 C. bumsin (kh. pumsèn). 
Une fleur très parfumée. — paauk bumsin 
(kh. 9vâi purfishi)^ Mangifera indica Linn. 
(Tërébinthacées), manguier cultivé (ann. 
xoài thanh ca; mal. ampelam). 

V^'Y buh (ann. bô; mal. bûbùh). 
Mettre, poser, appliquer; placer, disposer, 
installer; donner, confier, remettre; en- 
tretenir, attiser; arranger, faire; placé, 
posé, mis. — buh ahar, disposer les mets, 
les placer (dans les écuelles). buh Om, 
placer la selle, buh éamauh, placer exacte- 
ment, buh krœh, placer au milieu, buh lisëi, 
verser le riz; btApadai, mettre le paddy. 
buh dalarn gasuar, mettre dans un bassin 
de métal, buh di takai, mettre au pied, buh 
anuh (kh. dak khnoh), mettre aux ceps, buh 
srom C. , mettre à la chaîne, buh hasan C. , 
mettre à la cangue. buh dalarfi, buh di, placer 
dans, mettre dans, buh di hy G. (kh. dak 
knon loëi), mettre dans le panier, buh ëaik 
tuh ck paKt, placer et verser dans la bouil- 
loire, bul^ lamœk dalatii kavah G. , mettre la 
graisse dans la poêle à frire, buh car à f^ak, 
saler, buh kà êëi jo\ (il) le donna, le con- 
sacra au service du prince, buh apuèi, eu- 
tretenir, attiser le feu , faire du feu. buh jrû 
(kh. dak thnam)^ administrer un remède, 
faire prendre un philtre, donner une po- 
tion empoisonnée, envoûter, dhun buh do, 
coffre, armoire. 

V^n C. buk(kh. pâk). S'habiller, 
se chausser; porter, mettre. — buk prik 
porter des boucles d'oreilles. 



si^/\ buk. Voir balaû. Autre nom du 
Gracupica nigricollis Paye (Sturnidés), 
étourneau à tête blanche et collier noir. — 
ërau buk, id. 

V//' C. buk (kh. pok; mal. bûku). 
Guirlande, nœud; saillie, excroissance, 
protubérance. — banuu buk, couronne de 
reine, buk takuëi (kh. pok kàr)^ goitre. 

V,r^ V^n buk bak. Imitatif de 
la queue qui fouette. 

VT^^, VT^Ori bukan, bu- 
ko'n=ia^an, bikan. Commun, ordinaire, 
vulgaire; autre, étranger, différent. — non 
ran bukan G., avec des étrangers, tak bukan, 
ailleurs, èhai hoir bukan G., comme un 
liquide, comme de l'eau. 

Vy^n bukal. Voir bikal. Absti- 
nence; choses défendues. 

- ^ 
VPr^ C.bukau.Voiria4ati,iflfah^ 
Tabac. — bukau balik, cigare(tte); tabac 
roulé. 

V)si C. bun (kh. kompun). En train 
de, faisant; imminence (d'une action). — 
bun nau, en train d'aller; bun nuyyai, en 
train de dire. 

VÎ'Vi, S/ bun. Gitrus decumana 
LiNN. (Rutacées), pamplemoussier (ann. 
bwSn; kh. kréë ihhh). — bauh krah bun, 
pamplemousse. 

V/ bun (aphérèse de pabuû. — mak. 
bunbun). Toit, faite, cime. 

sVv c. bunÔ\ Voir banù», bantup, etc. 
Fleur; envies, points blancs sur les ongles, 
mouchetures. 



Digitized by 



Google 



V^^ buè (balm. btpè). Attirer, ama- 
douer; adoucir, calmer; attrait, penchant. 

V,V^ ^VV C. buji pôja (8lt 

fêjé). Adorer. 

V,OTP C.bujai. Nom d'une forêt 
Pajai(?). 

V)f1 but (kh. jwK=8kt hudka). Mer- 
credi ; nom d une planète. Mercure. — harëi 
but, mercredi. 

V^fl C. but (kh. pué). Semence, 
race, lignée. 

vOfn C. but(kh. pût). Mauvaise foi, 
déloyauté, perfidie, infidélité, trahison. — 
nap but (kh. thvù> put), feindre, simuler. 

V^fn but (ski. budka). Sage, savant, 
prudent. — uran but glaun, conseiller, mi- 
nistre. 

V^^fl but (ann. bd de; kh. dcnn p6; 
mal. boiiy budi; skt. bodhindruma). Ficus 
religiosa Linn. (Morées ou Artocarpées), 
Figuier religieux, arbre de la Bodhi sous 
lequel le Buddha s'aperçut qu'il avait acquis 
Ja vérité. — but paauk, nom d'un village 
slien. 

VJfn but. Tressé, tordu. — pabut, 
tresser une corde en tordant. 

V^Or? butuk. Voir batuk. Éloile. 

VIV buthôi. Voir bathëi A. Fer. 

^/yr C. budha. Brûlure qui ne laisse 
pas de trace. 

VyV^ budha. Séparément. — budha 
budka C, id. 



^ 339 >«^— [bu6-burak.] 

v^^ bun. Arracher, extraire. — bun 
tagëi, arracher une dent. 

bunbhasak, bubathak (skt. pu^ya-\- upâ- 
saka). Religieux, pratiques religieuses. 

V^J^ bumi (skt, bkûmi). Nom d'un 
village èam. 

V>^, V,X C. bumc, bumâ (kh. 

phumâ; birm. ^^omn^mmà, pron. mjammà). 
Birman, Birmanie, birman. 
9- 
V^^^ c. bumau. Champignon. — 
bumauja (kh. phset éap êà), nn champignon 
comestible. 



VîP Wl bumaun. Voir bamun. Édi- 
cule pour abriter les oblations aux divinités 



p 
s /y buya. Voir baya, biya. Croco- 



dile 

^/y buyâ. Voir baya, biya. Payer. 

V^qT": bur (érau, stg. par; kh. bàbàr). 
Voir bû. Sauce, soupe, brouet. — bur patih 
(kh. bàbàr «a), soupe blanche. 

\/QP, bur. Ronce, épine, buisson. — 
burdartfoi, buisson d'épines, ronces. 

v^oT^cy}, w3?o^ bu- 

ramguh, buramnigu^. Voir baratfiffuh. 
Aube, matin. 

V^ûTn burak (ar. ^]^ buràk 
(rrÉclatT)). Borak, la monture fabuleuse 
dont se servit Mahomet pour l'ascenÂon 
nocturne dite Mi^ràj (gl^) [Cor., xvii, 
1-111]. C'était un animal au pelage blanc, 
qui tenait de la mule et de l'âne, mais 
I pourvu d'ailes. D'après les Cams, Borak 



Digitized by 



Google 



[bnralaotir-bàu.] — «^ 340 

avait une tête d'homme, on corps de che- 
val et des pieds de chameau , ce qui est con- 
forme à quelques traditions musulmanes. 

VIqP^C^^ buralauh. Nom de lieu 
au Cambodge du côté des Stiens. 

V)(^V^^ G. buravan. Chevaucher 
au galop. — paburavan, id. 

V^oTû^ burahim (ar. ^\yf\ ibra- 
&im). Ibrahim. 

V^ûO^ buroh (jav., mal., bareh). 
Fard, poudre parfumée, cosmétique au 
curcuma. 

V)qP;^ burub(mal. Imh). Boidage, 
bord saillant, rebord. — buruh pan, poser 
un bordage (embarcation). 

V)ûfî'^ buruv. Voir baruo, haràu. 
Neuf, nouveau. 

V\C^ bola. Beau(î). — 8ua(ihula/\à. 

j 
V)tC^ bulan. Voir hciah. Nom d'un 
oiseau (kh./^o^ vè&). 

VX^^ bulan (balin., bat., day., 
bis., day., lamp., mai., sund., etc. \m\mi; 
bug., voviàii^ ulan; jav.,irtilan; malg., irtf- 
hnà; tag. buwan; cf. Bl. M i6/i). Mois, lune, 
lunaison. Les mois des Banis de Panran 
concordent avec ceux des Annamites; les 
brâhmanistes les avancent ou les retardent 
d'un jour. — btdan lua$ C. (kh. kkè khtwt)^ 
première moitié du mois, abih bulan, fin 
du mois, dernier jour du mois, btdan haràu, 
an neuf (mois est ici pour an), fhun bulan, 
commencement de Tannée (id.). bulan sa, 
premier mois, bulan dua, deuxième mois, etc. 
jusqu'au lo* mois; le ii* s'appelle bulan 
phuas (skt. pufya) et le 1 9* bulan mak (skt. 
màgha), ia bulan , lune. 



V^C^m c. bulayum (kh. pdla- 
yom). PanaxfiruticosumL. (Âraliacées), une 
variété de ginseng (chin. ^ ^ jên chên)^ 
plante dont la racine, très estimée des 
Asiatiques, a une faible odeur d'angéliqae 
(ann. cày dink làng). 
J 

V/O bulàu. Voir beau. Poil, plume, 

Vî^^ buv. Voir Mu, bû. Soupe, 
sauce, brouet, emplâtre. 

V^^ buv. Voir bàu. Exhaler (une 
odeur), odorant, odoriférant; être en odeur 
de sainteté; proclamer, dire, annoncer. 

VxiPn C. busak. Voir hoMok. 
Nombril. 

ViJoT^'Vl G.ba8an(bat. om*i«#; jav. 
htmhu»; mal. bwaAêi). Souffler, injecter de 
Tair, expulser de Fair; sifflement, souffle (?). 
— HMFattf^ buMon, id. 

Viïor^^'^ G. busavai = but paauk 
(kh. biUivài). Nom de Ueu. 

V^qT c. busôi. Voir ba$ëi. Fer. 

V)0(Qr^ C. busrai. Nom de lieu du 
coté de Phanri. 

V^^ÛT^ buhai. Voir bahai. Loutre. 

V) bàu (aphérèse de niaiu). Voir rî- 
hàu,Tvt[à>àu. Mille, milliers. 
J 

VJ, Vî'^ bàu, buv. Voir \wo, \éu^ 
\uxfi, \oàu (bat., bug., mak., sund., bon; 
bis. bakk, tag., b<Ao; malg. vau; etc. Voir 
\àu. Exhaler (une odeur), être odoriférant; 
annoncer, publier; invoquer, célébrer, pro- 
clamer, rappeler au souvenir, se souvenir, 
penser; renommée, réputation, renom , nom. 



Digitized by 



Google 



— hâuanan, invoquer, prononcer le nom; 
penser au nom. hâu anan ûu, invoquer, pro- 
noncer son nom. donn bâu tœl aûany pronon- 
cer jusqu'au nom. bau nom G. , penser, réflë- 
chir. huv po (mlah, invoquer Allah, ra hâu 
mm/auifi Jcà grû lit pataw, les louanges 
s'étendent jusqu'au guru qui a enseigné. 
J 

Vn bO'k (ann. M»; kh. héi\ Bou- 
cher, fermer, barrer, endiguer; élever, pra- 
tiquer, faire, construire une digue, une 
levée, etc.; creuser, transporter des terres; 
digue, talus, terrassement, travaux de ter- 
rasse. — b<pk jiyû banœk, bœk banok, con- 
struire un barrage, bc^k ià, contenir Teau au 
moyen d'une digue. b<Fk ikap banœk, endi- 
guer, bo'k hrmk G. (kh. frhk)^ barrer une 
rivière, bci^k kraun A., barrer un fleuve, bœk 
jalan, barrer une route; empierrer un che- 
min, bœk taufii doT, faire une levée autour. 
pabœk, élever une digue. 
j 

V^ bcyn. Nom d'une étoile. — batuk 
bœfiy id. 
j 

V bcn. Porter en bandoulière. 

V^^, VVi C.bo'n,bô'n(kh.;wji). 

' Refuge, asile, protection; se réfugier vers, 

implorer la protection de. — b(Hi a<raî (kh. 

fin asrai)^ se réfugier vers, se confier à. 

V vl C. bo»n (kh. |hM). Greuser, re- 
courber, tordre; crisper; recourber en ar- 
rière, renverser, relever. — bœn toiW», se 
tordre les mains, renverser les mains en 
arrière (comme les danseuses khmères). 

V^^, W^ c. bcùçâ, bcnsa 
(skt. vatfiça). Race, famille, caste; une divi- 
nité. — bcniçà baçaih, la caste des prêtres. 
bipûçàkan (=to^â + tttan?), ciel, firma- 
ment. 

V'-n c. bfrt (kh. pœt). Tordre, cris- 



341 yé*^ [bo*-bel.] 

per, renverser en arrière; douleur vive, 
tranchées(?). — bo»t taguk , douleur vive , lan- 
cinante. 

V ^ bcyn (ann. vwcm). Jardin, plan- 
tation. — naprœk dl bcm^ litt. : faire l'herbe 
du jardin, enlever les mauvaises herbes, 
sarcler. 

J 

V ^*'^i bo»p. Voir bap. Plein, com- 
plet. — bœp mœii palëi, par tout le pays. 

V<a/-n, ^V^û/n c. bo.p, bep 

(kh. pœpy Rencontre, choc. 

VoTl C.hfyv {kh. par = ski. var^var^ 
tta). Gouleur, nuance. 

Vof), ^V'an, V^o)^ C.bo'r.bâr 

(kh. par). Feinte, dissimulation; simulation, 
hypocrisie, fausseté. — bàrmœyja (kh. por 
môtâ), id. 

W1ûO?f1 c. bo'rimt(ldi. !»«*«/). 

Pterocarpus flavus (Légumineuses), arbre 
dont l'écorce sert à teindre en jaune les ali- 
ments et la soie. La feuille est un remède 
contre le tœnia (ann. hoàng bà). 

J 
^C^ bel. Voir bel. Époque, mo- 
ment. 

^Vn bek. Partie, finale : donc, 
ainsi. 

^Vn bel (kh. p^ï). Shorea co- 
chinchinensis Pierre (Diptérocarpées), arbre 
propre aux constructions navales (ann. <Ât 

di). 

^ Vn bel (kh./nte; mal. bûa = skt. 
velà). Moment, instant. — Jk bel, au mo- 
ment de, au temps, di bel pik mœta mm, au 



Digitized by 



Google 



[bel bçai-bait.] — «< 342 

moment d'ouvrir les yeux, tak di hel, en 
ee temps. 

^Vn OVl bel buai. Une espèce 
de Mygale; un insecte fouisseur. — bel 
bmy, id. 

^ V G. bai. Voir baâ. Réciter. 

'-'V G. bai. Trouble, gène, embarras 
obstacle. — bai di hujan, gêné par la pluie. 
bai m , indisposé. 

^ V G. bai (lùï.pài). Railler, braver. 
— bai Mi y nai bai (kh. pài liât), mépriser, 
dédaigner, se moquer de. 

^ V G. bai(skt. vai). Vrai, réel; vrai- 
ment, certes; beaucoup, nombreux. — bai 
ni, ainsi, de cette manière, bai ditiran, 
affirmation, ce que les gens affirment. 

^V* bai (ann. bài; chin. j|f| p'di). 
Carte à jouer. — ta holà bai, une carte. 

^ V bai (bahn. bai). Corbeille, pa- 
nier (à coton, à bétel), ouvrage de van- 
nerie en bambou ou en rotin. — maHifi 
bai C. , tresser un panier, une corbeille, ma^ 
nitn dm bauh bai, tresser deux paniers, bai 
haun C. (kh. ëàl hon), sorte de panier tressé 
à la manière des meubles de rotin d'Indo- 
chine. 

^ V bai. Un tissu , une étoffe. — khan 
bai, id. bai tidû, une espèce de brocart, 
une sorte de drap indigène. 

^ Xrr^ baik (jav. batik; mal. batik). 
Sarong, pagne malais; pièce de coton de 
1 m. 80 X 1 mètre, ornée de dessins à 
la cire. 



- V^r^ baik. Voir baik. Numérale; 



tige. 



^Vr^ baik (mal. baik). Achève- 
ment, conclusion, fin. — baik tamat C, fin 
de la lecture, baikjivak, baikjipvak, baik jip 
(skt. jiva)y fin de la vie, moii;. harëi haik 
jivak, le jour futur de notre mort, le jour 
de la mort. 

^ Vn baik (mal. baHc). Particule 
impér. et expiét. : donc; bien, bon; vrai- 
ment, réellement, assurément; vrai, réel. 
— baik rëi, assurément. 

Oy^f^y^oTi baikdWr (skt. tyawi- 
dhi). Couvrir, cacher, vêtir, couverture, 
pagne. — baikdhir kaïà, qui couvre tout 
juste les reins; pagne étroit. 

p 
OV^C^of) baigôr. Saigon (= kh. 
Préi Nokor; ann. Saigon). — nœgar baigor, 
id. 

^VTl G. baie. Voir baf, bàè. Lire, 
réciter. 

^ V*f1 bait (ar. ovAj bail). Maison. — 
boit ul mtJcadœs C, boit il nun'kadkik, bait il 
nuptadhik A. (ar. jJxUt cu^ baiiu 'l-mu-- 
kaddas)y la sainte Maison = le temple de 
Jérusalem; bail il A. (ar. ^t caaj baiiu 
'(-teA), la maison de Dieu = la mosquée de 
la Mecque. 

^ v fl G. bait, pron. bon (ann. twtt). 
Jardin, plantation d*aréquiers (ann. vién 
eau). 

^Vf^ G. bait (kh. pât). Entourer, 
ceindre. — bait glai (kh. pât préi)^ en- 
tourer la forêt. 

- V^fl G. bait (ann. bépf). Une di- 
gnité. — bait paiaik (kh. pMàk Mr)^ no- 
tables. 



Digitized by 



Google 



343 )m 



[bait-bauh.] 



^Vfl bait. Voir baik. Fin, achève- 
ment. — bait yàu, comme, ainsi. 

J 
O^i^C^ baitO'l (ar. aWI ova> iottu 
^Irlàh, cria maison de Dieu?)). Nom donné i 
la mosquée de la Mecque et, par extension, 
à celle ville. 

^rfv^, ^v^^^rn baito'i, 

baitel (ar. ouv^ hait er maison ?) -|- Jt a{ cr la -n). 
Voir iatt. Mot qui entre dans la composi- 
tion de plusieurs noms de lieux. — haxt<À mani 
kœtdœh, baitel tmpkatdah (= ar. jmJJUI ovaj 
baitu H-mukadda» cria sainte Maisons), le 
temple de Jérusalem , Jérusalem. nuFi'i juph 
nœbi esâ anœh patri mariyam di nœgar baitel 
nupkaldah, ensuite naquit le prophële Jësus, 
fils de la princesse Marie , au pays de Jéru- 
salem. 

- V^^n baitel. Voir baitœl La 
Mecque. 

0%rO^ C. bain(kh. pèn). Flexion, 
aclion de fléchir; déployé, étalé. — amrak 
tnoin bain, le paon fait la roue. 

0%rOr baiiiï(skt. veta). Natte, tresse; 
qui a de belles mains : nom d'une divinité. 

OXT'^n baiy (ann. b$). Défait, éma- 
cié; ruiné, détruit. — raiy baiy C. (kh. lo- 
binrià), phtisie. 

^Vn G. baiy (kh. pè). Boîte car- 
rée en forme de plateau, faite d'une pelli- 
cule de feuille de bananier sur laquelle on 
place une oblation de fleurs ou de fruits 
pour les^divinités. 

^Vnn A., ^V^on baiy, bair 
(ann. vi). Joyeux, gai, plaisant. — bnèi 
baiy (ann. vui vê)^ réjoui. 



nV^OTû/^n baiyap (skt. vàyatya). 
Nord-ouest. 

^ Vn C. bail (kh. pèl = skt. velâ). 
Moment, instant. 

^V^n {r^^ bouk kram (kh. 
puok krom). Société, réunion. 

^V^ûT^n G. bousat. Pursat (Cam- 
bodge). 

p 
^V^ bôh=^oJt. Joue. 

^V^n bok (bahn. bok). Déposer, 
abattre; façonner à la hache. 

^V^r^, bok. Toile de coton. 

^VC^OVl bolbuai. Centropusphi- 
lippensis, une espèce de faisan (mal. bubut). 

^ V^ bauh (atj., jar. bok; bat. bvwa; 
bent. woa; buled-upih }mah\ bur.yiian,* day. , 
ibn., tons, bua; bul., pak., sea, tond, waa; 
fidji vua; jav. woh; kawi wwah; maf. bon; 
mak. bayowo; mal. buwah; malg. voa [vtta]; 
oc. hwa, pwa; cf. Bl. F aSi). Fruit, œuf, 
tubercule; numérale d'un très grand nombre 
d'objets; variole, petite vérole. — batih vil, 
fruits ronds; bauh tathak, bauh tasak A. , fruit 
mûr; sa bauh A., un fruit; bauhakam, fruit 
du Strychnos nux vomica (kh. phlè sien), 
bauh akan, œufs de poisson, bauh ëaih, l'œuf 
éclôt. iatiA kayàu, fruit d'arbre, bauh kayàu 
mœh hatnuëi C. , fruit un peu mûr. bauh naiy 
to>l haluk C. , le fruit penche jusqu'à terre. 
bauh damom mcmuk G. (kh. pUè si màn), 
fruit crête-de-coq, fruit du Pedicellia oppo- 
sifolia (Sapindacées), une espèce de litchi 
(ann. trai trtpèmg). phun kayàu bo>fi bauh, 
arbres aux fruits comestibles, bauh mau, 
mousse, moisissure, champignon, ^k sa 



Digitized by 



Google 



[bauh-bauL] 



^^ 344 y^ 



hauh C, une montagne, liaum bauh èœky 
cinq montagnes, bauh lanan, mancherons 
de charrue, corps d^une charrue, sa bauh 
lanan krun nu tarah pabauh nan, une 
charrue qu'il avait dégrossie, bauh radaih, 
caisse, roue de voiture, sa bauh nœgar, tout 
un royaume, abih bauh panuϏ krun, toute 
Thistoire, tous les ëvënements que. bauh ka- 
dah, paroles, sentences, bauh panuώy les 
mots, les paroles, bauh akhar, lettre, carac- 
tère, bauh balaut , poche que forme la cein- 
ture nouée du pagne ou du pantalon, bauh 
sak, nombril, hâtai bauh, cœur, bauh patih 
C, bauh bauh, mollet, jambe, bauh pal, 
avant-bras, dam bauh galan, toutes les cita- 
delles, dauk sa bauh pagà saun gita, de- 
meurant dans le même enclos que nous, sa 
bauh mœdhir, un palais, bauh halmi, vierge, 
neuf, intact, khan bauh halmi, vêlement 
tout neuf, bauh mai C. , neuf, nouveau, bauh 
tian, famille, parenté, gœp bauh nan, id. 
hâtai bauh, cœur, jjflà bauh, attraper la pe- 
tite vérole, mœtaijian bauh ni lo, beaucoup 
meurent ici de la variole. 

^V^ C. bauh (kh. baur). Plein. — 
bap bauh, id. 

^V^ C. bauti (kh. bàk). Secouer, 
agiter, éventer, aérer. — batà khan, secouer 
un vêtement. 

^V^r^ bauk (bahn. bap; cf. day., 
mal. bankakf). Enfler, gonfler, distendre; 
enflé, gonflé, distendu, tuméfié; gonflé 
d'humidité, humide, mouillé, humecté; 
enflure tumeur, tuméfaction, furoncle, clou, 
ulcère; nom de plusieurs plantes aqua- 
tiques. — laka bauk C. (kh. dambau pok), 
sorte d'ulcère, tian bauk, ventre gonflé, 
distendu. $tiA bauk, bois mouillé, gluh bauk, 
vase, boue, liquide, bak gluh bauk, souillé 
de boue. 901^ bauk (kh. trakiek)^ un nénu- 
phar, laya bauk (kh. khnëi iïk)y gingembre 
d'eau. 



^V^n G. bauk. A plat, tomber à 
plat; milieu. — bauk tanin, médius. 

^V^ baun (bahn. bon «r testicule d'ani- 
mal Ji ; kh. pan =sbon^ œuf, testicule y* ). Rut, 
crise de rut des animaux, en rut; mâle, 
fort, vigoureux. — limauv bauii, taureau en 
rut. kubav baun, bufile en rut. sa drëi kubav 
tanauv baun, un buffle en rut. limcm baun, 
éléphant en crise. 

^V^ baun (al, bolov., kon tu, kas., 
lavé, niah. bak; sed. rœbon; stg. bôk). Voir 
ffom^ hun. Blanc. 

^V^ baun. Voir buna. Moucheture; 
piqûre (de moustique); tumeur, bouton; 
toute élevure cutanée sans pus. 



^V^ baun 



n. bon). Cercueil, 



bière (kh. lân; mal. Ion). 

^V^ baun (siam. X^ bûn; stg. bot\). 
Carapace, squelette tégumentaire ; enduit 
corné, écaille (de tortue); auge, auget, 
écope, boisseau. — baun kura, écaille de 
tortue, baunsaè ta C, auget à vider l'eau, 
écope. 

^s baun. Elever, former, instruire, 
poésie, ouvrage d'esprit, agal bauii, poésie; 
maître, précepteur. 

nV>V-i; V^Vn baup. Voirftap. 
Plein. — pabaup, compléter, remplir, fwpë 
pabaup min, tout dire, parler plus nette- 
ment, catégoriquement. 

^V^ c. baum. Héméralopie (kh. 
khvakmân «r cécité de poule t»). 

^V(r\ baul (kh. pal = skt bdla, 
vala). Plèbe, homme du peuple, corvéable, 
serviteur des rois et des ^ands, le peuple, 



Digitized by 



Google 



les soldats. — batd raduh, peuple, plèbe. 
baul katin, révoltés, pauk baul, lever les 
troupes. 

^%r^ G. bauv (kh. por). Bénédic- 
tion. — brëi bauv, bénir. 

•"^V^^ G. bauv. Plein, complet. 

rO A. G., W, ^VV G. bjâ, 

bj[a, b|eâ (bahn. iùi/jav. 6tyufl;kawi%a- 
da; mal. biyâda). Reine, dame; princesse, 
déesse, appellatif des filles de sang royal : 
Madame. — patau bià, po ttâ, reine, bjû anar 
C. (kh. mn ankà)^ nom de femme, bià çapa- 
lai, la déesse Çapalai (Çaball, ia vacbc 
d abondance, la vache de Vaçistha?). b'iâ 
daUh bkmii, nom d'une reine, bià iuniak C. , la 
femme du roi de Rum, mère d'Umo>rup (ou 
de *Amrou?) [Lég. hist.]. bià arayak, Té- 
pouse de Nurçavan (Noushirvan). bia kuripk 
C. (ar. ^^ kuri), houri, femme du paradis 
de Mahomet. 

V V G. bja (kh. par). Air, physiono- 
mie; moment, heure; couleur, essence. — 
tahk bjfl, varié. 

V V G. bja (kh. pà). Passer sur, 
fouler. 

V s Y bja^^ (bat., kawi, mak. biyosa; 
mal. biàêa; \^^bik(ua). Habituel, fini, fait; 
assez, suffisamment; déjà, désormais. 

Vs Y G. bîa^^. Voir bifpr. Bas, peu 
élevé; bas (jour, astre). — biak kurëi, soir. 
biak kurëi ni, ce soir. 

\\/\ bj[ak (jav. bae; mal. bàilf, bà- 
yilp; sund. bai). Vrai, véritable, vraiment, 
si vraiment, certes, baik bi jian biak C. , bUtk 
$(Hi C, vraiment sûr. biak kai dà ok C^ 
vrai ou non. bjak baM, vraiment savoureux. 



345 )•»♦— [bauv-bio*n.] 

biak prauû ikan biak ralô, vraiment voilà de 
gros poissons en grand nombre, biak vak 
daklak kù dkar lô, vraiment mon sort est 
fortuné, anan biak, le vrai nom. biak saun 
tank, vrai et faux, çan biakjô, parfaitement 
exact, entièrement vrai, biak ganro>k, vraie 
perfection, biak tampùranS» (skt. satftpûn^)^ 
plénitude, félicité. 

VV VVi A. bjian than (ann. vân 
tkân). Lettrés. 

Wfl ^C^ G. bîat gaun (kh. pât 
kon). Instrument de musique à percussion 
composé d'une série de timbres disposés 
circulairement. 

VV "T^^ C. biâycyp (kh. pàyap). 
Nord-ouest. 

Wû^l biar (ann. bia). Papier, certi- 
ficat; papiers. — biarnau, passeport. 

W;^ bjulji. Fort, citadelle, forte- 
resse, enceinte fortifiée, enceinte, rempart. 
bmk sàravan C. , la forteresse élevée par le 
roi laotien Sara van. bmk klàu tc^l, citadelle 
à triple enceinte. 

VXVp bîuh. Cage de voiture. 

W G. bio»m (kh. pam). Confluent. 

V s blo*!!!. Lien en croix servant à 
fixer (par ex. : une hache à son manche); 
virole, frette; attache, éclisse. 

W^ A. C, VCO^ C. bien 
bj[an (bahn. bia*). Instant, moment, lorsque. 
bifpn lëi, lorsque, alors que. ta bùm, en ce 
temps; derechef lorsque; encore une fois. 
bumm, actuellement, maintenant, iuk bifim 
en ce moment-ci, cette fois, bipm ni, nan, 
à ce moment, à cette heure, bkm dou, mais 
habituellement. 



Digitized by 



Google 



[bicp-buèi.] 



346 



WÛ/^ C. bicyp (kh. fuqi). Chargé 
à déborder. — gaif bùpp, barque chargée à 
faire eau. 

VVon A. c, VCo^ c. bjoT, biar 
(jar. pcno). Bas, inférieur, moins élevé, peu 
^evé, (qui est relativement) rapproché 
(de la surface) de la lerre, en pente vers le 
levant [bùpr est opposé à glaun (rhaut>)]. 

— itoT di unta C, plus bas que le cha- 
meau. bwT danap G. (kh. tranàp)^ (tapis) 
déroulé, placé sous, biœr katain C., bas et 
rugueux, rûp hvpr C. , figure basse, hwr harëi, 
le déclin du jour, l'après-midi, la soirée. 
io>l hwr harëi, jusqu'à l'après-midi, pahwr, 
abaisser, yah glaun pai b'wr agrïjhalc lo, si 
(le nuage est) haut vers l'occident, bas vers 
le sud-est, c'est très mauvais signe, pabiar, 
abaisser. 

Wo^ bîOT. Voir hax. Cartes à jouer. 

— ifmia bwr, jouer aux cartes. 

^ V s biai = mœyau Dire, parier; 
penser, concevoir ie dessein, dire de. — hud 
gop, se concerter, s'exhorter, se dire l'un à 
l'autre, biai gop ladL, ee dire mutuelle- 
ment, s'entretenir ensemble disant, biai di 
dalatji hâtai C, réfléchir dans son cceur. 
adëi dauk bjai bruk mam Ukuk, le cadet suit 
en songeant aux afiaires. biai 9ràu kadàu C. , 
parier confusément, biai biêan A., causer, 
parler, s'entretenir. 

Vir^ bljak (bat. bwoat; bis., tag. 
bohat; bug., mak. buva; mal., sund. buat; 
malg. voatrà). Produire, former, fabriquer; 
produit, formé, construit, causé, fait; être 
fait, mis, posé. — buak ho, riche, opulent. 
pabuaky tourner, sculpter, rapabuak, tour^ 
neur. tathàu biak laé vil vQ yàu ra paJnjok, 
seins ronds comme faits au tour. 

v2^ b)iak. Trouble, confusion. — 



bmk juak, id. buak èuak C, id. m^ai buak 
duak C. , parier confusément. 

V2/^ C. buak. Voir buik, buiê (bat. 
sarbut; bis. gabnot; mal., sund. èabut; tag. 
kaboi). Arracher, tirer, retirer; tomber, 
s'arracher, s'épiler. — ërauiik buak balâu 
ëahuëi, pince épilatoire. 

V^fn bçat. Faire la prière. 

V2a^ bîjar (kh. puor). Câble. 

V^/ I buik = buiè. Arracher, tirer; 
toinber, s'arracher, s'épiler. — buik balâu, 
épiler. 

VlID buiô (kh. boë). Arracher, dé- 
gager, retirer (ce qui est enfoncé en terre), 
déraciner. — buië tagok di tatuph txpk, arra- 
cher de terre, buiê klak, arracher et jeter, 
enlever, buië rœk, arracher l'herbe, buië Ifuk, 
arracher les cheveux. 

V^ w-H bçiç. Garder dans la mémoire. 

Vl^^l^Yl^^ bçiççanô'. Beaucoup. 

v2 buôï, pron. ta» (ann. vui). Gatté, 
joie. — buëi iaty (ann. vui vé)A.^ gai , joyeux ; 
gaîlé, joie; s'amuser, buëi bair, id. buëi di 
hâtai, joyeux dans son cœur, nupk buëi 
pqjuak nok ràu, faire que la joie foule aux 
pieds la tristes^. no>h tian A^dfu ûap buëi, 
chasser du cœur la tristesse et devenir 
joyeux. 

<^ 

v2 buëi (bahn. buë). Extraire, tirer. 
— muk buëi, sage-femme. 

Vi C. byèi (aphérèse de pabuëi). Co- 
chon. 



sv 



V^ bljèi. Balançoire. — dai 
balancer, balancer l'escarpolette. 



se 



Digitized by 



Google 



h»K 347 



sv 



VI b^ëi (ann. Mt). Un gâteau au 
sucre. — tapëi buëi, une sorte de gâteaux 
pour les fêtes à Panran. 

V^^ b^UÔ, pron. bué. Voir buië. 
Arracher, retirer avec effort ce qui est en- 
foncé en terre, déraciner. — buuè tw^k, 
arracher Therbe. nu dauk buuè nylc rah, 
il arrache les herbes. 

J 
VJ'^ C. b^O'ô, pron. \mi. Croître, 
pousser (plantes). 

j 
V2TI G. b^cyô (kh. ho^). Voir hiU. 
Arracher, enlever. — hxw^ balàu, épiler. 

J 
V2f1 G. b^cyt (kh.puor). Faire effort, 
frotter avec force. Im^i gof (kh. fuot 
hnà)^ frotter Tun contre l'autre. 
J 
V2^ G.buo'n. Commode, agréable. 

V2^ G. bçcyn (bahn. hwm, buân). 
Vouer, dévouer, consacrer (au culte d'une 
divinité); faire le vœu de. 
J 

\i^ G. b^O^n. Crier, braire, bramer. 

— çuflA hwm^ le chevreuil brame. 

Vf^ bucyn. île. 

V^On bîJO*y. Voir %t. Escarpolette. 

— gdà, hu€^, id. 

J 
V2a^ G. blJOT (kh. jnMr). Câble. — 
gavah buœr (kh. éhvai fmor), enrouler un 
câble. 

vfn, vin, -^vin, ^vfn 

b^o*!, b^al, b^ol, b^oo*! {Vh. pol = skt. 
bala). Armée, force, soldat, page, homme 
du peuple, le peuple, la plèbe. — buœl bhap 
C. (skt. bala-bhâva), le peuple, buœl janœn 



[b^ëi-brah.] 

C. , Fesclave, le serviteur, le serf, rjas bud C, 
plèbe, hommes du peuple. kaUyk bml, 
opprimer le peuple. 

Vl^^^t buo>ççanÔ>(skt. vasma). 
Sculptures, ornements. . 

^ VI buai. Voir buëi. Escarpolette, ba- 
lançoire. 

^ X6 b)iai. Voir buëi. Se réjouir, se 
divertir, gai, content, buai rëi (ann. vui, n^), 
queue du paon qui fait la roue. 

^ VI buai. Un insecte fouisseur. — bel 
buai, id. bel buai katrau, une araignée (?). 

OVlirO^ buaiôatai(skt.myVî(y«). 
Différence, distinction, particularité. 

p 
^Vl"^ buôn. Voir bucm. Facile, aisé. 
— buon kiù>n imp, aisé à faire. 



^ 



[ V G. bram, pron. brom (kh. prom). 
Ensemble, d'accord. 



p. 



\^ bram. Voir f^an^. Flèche. — din 
bauh brmfiy carquois. 



p 



^V^^^oT"^ braifao'rat=«iaf?» (skt. 
brakmaeara). Garçon, homme (iang. myst.). 



P 



fV^^oP^ bramo'ri^ = darâ (ski. 
brakmaeart). Fille nubile (lang. myst.). 



lv<f 



brah (atj. bërës; bahn. b<plah; 
balin. bahas; bat. bûras; bent. wiyas; bin. 
bae; bis. bogds; bug. bërë, wërè; bul. wahas; 
day. bëha$; ib. baggài;\viV. braih; jav. ifrr»; 
kawi wwas; kôo. (rea; law. (oya«,* maanjan 
we€u; mad., mal. iéra«; mak. berasà; mong. 
iog'af; ot danum bujah; pon. 60A1»; rad. 
brai; sal. bira-ehi; sang, boghasé; sid.petuu; 
sil. pJa; slang, wujah; soi. bëwra$; sig. irMi; 



Digitized by 



Google 



[brath-bnik.] — «^ 348 

sund. beyas; tag. Ingdi; tid. bagas; cf. tibët. 
ng^ kbrtu et Bl. R ii5). Riz décortiqué, 
riz blanc. — brah sa jahk A. , un bol de riz. 

(V^7 *>rat (kh. prdh. Cf. skt. varaf). 
Voir bara. Saint, divin, royal; un man- 
darin. — brah baHa, brah btûa, C. (kh. 
prah ponà)y mandarins, brah bUà C. 
(kh. prâh banlâ)^ pavillon royal, brah dinan 
C. (kh. pràh rûiân), véhicule royal, di brah, 
heureux (?). 



H 



brai^ == brëi. Donner. — bra/i 
di yà =brëi ^A, faire voir, retrouver. 



î^ 



[Vr^ brak {kh. prât). Courroie, la- 
niëre de peau. — ma^k kmk lauk kalik tik 
brak blauh po ganuar dùpn brak kruk Jk pabah 
^HFûjaû, ou prit le cerf, on Técorcha, on dé- 
coupa la peau en lanières que le chef tendit 
devant la porte, yah bjak kahauo àrû raglai 
nan ûu huik brak kruk nan min, de même 
certes les Kahauv, les Curus et les Raglai se 
glissèrent sous ces lanières de cerf, taiua 
brak C, marcher sur la courroie, sur la 
corde raide. 



^ 



yx /] brak. Semer. — brak padai, 
semer du riz. 



i] 



^V braù (bahn. bran). Confus, 
brouillé , indistinct; crépuscule , aube (== kh. 
pràû). 

Çv braA. Tromper (=kh. bamprân). 

y V bran. Important, essentiel. 

Çv bran. Comme, ainsi. 

y^ bran (bahn. brenf). Un arbre, 
une fleur. 

{V^ Ixr^n^éi braù braàkhlôm. 
Être de bonne humeur, rire; heureux. 



^V^fl G. brat (kh. prib). Courroie; 
lanière; rayonner (?). 

^V^n G. bralai (skt. pra%a). Dé- 
truire, ravager. 

Ç^O/^ G. brip (kh. priep). Com- 
parer. 

y^ brèi (atj., mal. bri; bat. bëiè; bug. 
vere, mabere; jar. broi; jav. veh). — Donner, 
remettre, livrer, concéder; donné, remis, 
livré, coacédé; pour, afin que (=kh. ot); 
signe du causatif. — brëi dan (skt. dâna), 
donner, don. brèi jav, accorder, laisser.^* 
janom, conférer une dignité, donner un 
emploi, brëi pahuèih C. , faire nettoyer. 

{^V), ^V) G. brum, bràum (kh. 
prom). Limites, donner des limites; tomber 
d'accord, ensemble. — brwn $a ia gap, 
être d'accord, marcher la main dans la 
main, agir conjointement. 

ÇvvY bn4. Sauter; bondir, franchir 
d'un bond, s'enfuir, sursauter, tressauter. 
— bruh tagok C. , se lever, se lever en bon- 
dissant; bruh tagauk, bruh tagok A. , id. bruh 
dMPëy bondir et fuir, fuir en bondissant. 
pabruh, faire bondir, bondir, enlever vio- 
lemment 

(V;^, JV)n bruh, bruk (bahn. 
bûk). Voir ^. Avoir une odeur fétide , sen- 
tir mauvais, infecter, se corrompre, puer; 
mauvaise odeur, puanteur, infection; puant, 
fétide, infect, corrompu, gâté. — ^ bruk 
sentir mauvais, bruk bap nupsan C. , infecter 
toute la maison. maHum hœr bruk C. , boire 
de l'eau corrompue, ralauv brauh, chair cor- 
rompue. 

yVv'/l bruk et fautivement bruh (mal. 
bâran). Travail, fonction, office, aflaire, 



Digitized by 



Google 



3i9 



[brak-brail^ brai.] 



chose. — Jk vMup bruk kâu oh C. , qui ne me 
concerne pas. brukjalC. (skt. j(da), œuvre 
pénible, nap hruk, travailler, hrut^i (pour 
bruk) saiiak (skt. satya)^ travail agréable; 
plaire, agréer, consentit*, être d'accord; 
sincérité, accord, affirmation, bruk (pour 
bruk) hk, besogne, bruk rajakar (skt. rqor 
kàrya)y le service royal, les corvées, bruk 
hagaiky affaire, accident quelconque, di hû 
bruk hagaik, n^avoir rien à faire, âaik bruk 
hagttik nauk glauft. 

JV.n. ^^^7 c. bruk, brolj. 
Plein, complet. 

yV)n bruk. Voir bruk. Bondir. 

Ç vî' vl brun. Anemarrhena asphode- 
loides Bge. (Liliacées), plante importée de 
Chine dont le rhizome séché est employé 
en médecine (ann. eu chi màu; chin. ^ -II: 
cki fitott). 

hr.Vi ^ JV c. brun brai (kh. pr^ 
prài). Rayonner, resplendir. 

yV^fl brut (kh. pruot). Se réunir, 
s'aider. 

^V;a^ IVV^^ brupbrup.Ono- 
matopée du froissement des habits, des 
ailes. — dan(hf brup brup, bruit de froisse- 
ment, frou-frou. 



i' 



[V)nn bruy (kh. pnû). L'aigrette 
du paon. 



Ivi^ 



^ f^^ bruv, pron. bràu. Côté. — gah 
brwûy idv gtJi brun dek ar hamû, de l'autre 
côté du talus. 



{vi-^ 



bruv. Fines raclures de bam- 
bou tepant lieu d'amadou. — bruv duh 
apuèi, id. 



^ 



^ X C. brô' (kh. pri). Se secouer 
(comme le chien sortant de l'eau); avoir le 
frisson; frissonner, trembler; être agité par 
des tremblements involontaires ou convul- 
sifs; chair de poule. bro> rûp, visage con- 
vulsé. trO» brut (kh. prwprâoé), saisi d'émo- 
tion; frissonner. 



i^ 



•■ brautii. Être d'accord. 



consentir. 

yT brcn (kh. prUi). Nom de deux 
arbres : Kayea species (Guttifbres) [ann. 
\rim\\ Mimusops elengi Linn., M. elengi 
dulce (Sapotacées). 

^V\, ^'l^V\ brô-ù. Urtica nivea 
LiMN. (Urticacées), ortie de Chine, plante 
textile (ann. M; khm. (ftntéï; mal. jUatan, 
daun gâtai). — talèi br(Hi, corde en ortie 
de Chine. 

ÇVS^ bwntâ (skt. vràta). Aine, 
l'alné (lang. myst). 

Jrn, ^{V^d bwl (kh.po>/). 
Sot, étourdi. 



i^ 



ÇV^l^n^'iT bro'ççaiio'(8kt.c«,v»- 
^). Pluie, la saison des pluies; lorsque (?). 

^Çv brai (kh. prâi). Répandre, dis- 
perser; faire disparaître; asperger ; répandu, 
dispersé; soluble, dissous. — brai rai C. 
(kh. prài rat), épars, dispersé, disperser. 
^uh brai, cheveux épars. fa$atiA iâ mMa 
brai brai, ià nufta ta^Muh brai brai, inonder 
de ses larmes, pabrai C. (kh. ioaipat), pul- 
vériser, répandre, disperser. 

pràt prài). Voir brai. Dispersé, réparti çà 
et là. 



Digitized by 



Google 



[l)raik-4aah.] — «K 350 

0i^r\ C. braik (kh. frhh). Ri- 
vière, arroyo; de rivière. — hraik but (kh. 
prèk bat), courbe de rivière, méandre. b<pk 
braik, barrer une rivière. 

O^V^ C. braiv. Rire, éclater de 
rire. — kïau braiv, rire aux éclats. 

^ÇV) C. broàu. Voir bruk, bruhM^' 
Sentir mauvais (= kh. taaui). 

Or^^P^ brok. Pubère, nubile, qui 
est entré dans Tâge viril ; adolescent, adulte. 
— kroh brok, id. kroh brok krohjaih, (fille) 
qui arrive à Tadolescence, grandelette, nu- 
bile, brok dahrà, brok darà, nubilité; fille 
nubile, brok dofii, garçon pubère, dorfi darà 
kroh brok kroh jaih ralauv tanauv, les filles 
nubiles aptes au mariage, ranaih barâu 
praun tagok brok drëi pagap yautfi hû data- 
pan thun, (c'est une) fille déjà grande, elle 
est pubère , elle a environ huit ans. 

^fV^r^. brok (bahn. brok). Voir 
bruh. Partir, s'élancer, bondir. , — pabrok 
{=pabruh), bondir, brok diyo>p, brok dor- 
yaup, première veille, crépuscule. 



^(V^^G. 



brau (kh. prâu). Serviteur. 

o^^ ^y> Q braum, braun (kh. 
jn:om). D'accord, ensemble; , consentir; li- 
mite. — bramfi apuh, limites du jardin. 



^ ^ 



^y^ C. brauh,' Raboter, planer. 
— , brat^ kayàu , raboter le bois. 

^y/^r^ brauk. Gonfler, enfler, en- 
flure, bouffi, tumeur. — brank takuèiC, 
goitre, (le) cou gonflé. 

^Xr^^ c. braup. Voir bop. Plein. 



^Î^^ C. brauv(kh.p«i^).Un 
arbre. — phun brauv, id. 

ÇVV, y/^, brjiam, bro'm. Rfima 
(= kh. pràh rârfi); brahmane (= kh. prâtii). 

CW^ hTJfli^. Mettre dans, toucher 
à (chose qui tombe de haut en bas). — 
pabriah, id. ffoik khan pabriafy barauh takai, 
porter un sarong (un langouti) tombant 
sur le cou-de-pied. 

Y^l hrfjtèi (kh.puoi). Amadou, mèche 
à feu; raclure de bambou, bourre de pal- 
mier servant d'amadou. Cf. le bahn. bruih, 
— bruëi padin, sorte d'amadou à moxas 
qu'on trouve sous la portion engainante des 
feuilles du Garyota mitis Loua. (Palmiers) 
[ann. cây dùng dbtg; kh. dom anse; mal. 
bredin, iukus]. 

7 ^ 

ÇV2 C. brgôi (bahn. prài). Franges, 
festons, filigranes. 
r 
\i G. blâ (bahn. blan). Gomparai- 
son, confrontation; juger, apprécier, esti- 
mer. — pablâ, comparer. 



V}^ blah (bahn. blah). Pirater, en 
lever par violence, dépouiller k 
armée; brigandage; méchanceté. 



main 



V}^ G. bla^. Voir UauL Fin, fini. 

Vi I blah. Imiter, mimer. 

^^ blai^ (bat bola; day., jav. belah; 
mak. baUa; mal. blàh, belah). Fendre, di- 
viser en long, partager, refendre, cliver; 
fendu, divisé, partagé, clivé. — blah çuA, 
fendre du bois, blah krom, fendre des bam- 
bous, blah A banah, séparer, blah nuâ ba- 
nah, séparer en deux parties, blal^ $ai> C. 
(kh. antâh $a), tranchées. 



Digitized by 



Google 



-^ 351 



V}^ C. Wat (bahn. blah; jav. vilah; 
mai. bdak). Primitivement: iame, lamelle, 
copeau, feuille, panneau; numérale des 
nattes, des vêtements, des pièces d'étoffe, 
des feuilles, des objets ou choses plates. — 
ëiœv dm bJah, deux nattes, khan sa blah, 
un langouti, un pagne, av sa blah, un 
vêtement, un habit, sa blah, une feuille, 
un panneau, nupda khan dua blah, il a deux 
habits, pataih sa blah, un habit de soie, une 
pièce de soie. 

^r^ C. blak. Voir blah. Fendre, 
diviser, couper; fendu, divisé. — blak iwh, 
fendre du bois. 

xQ blan (mal. blakan). Traîtrise, trom- 
perie; tromper, trahir, tricher; desservir 
quelqu'un. — bUpk blan, menteur, mauvais, 
trompeur. 

V} blan (bahn. blan). Lâcher, laisser 
partir, ouvrin — ta blan, tourbillon, bouil- 
lonnement (d'eau). 

\i blan (bahn. (teA; jav. balolok; mak. 
btdalakan; mal. belàla^). Taie, tache sur 
Toeil. — uraû tahà blan nuFia, cécité sénile. 



'^'^I blan (stg. blou). Essieu de 



char. 

\i blèi (atas badk; atj. , jar. bloi; bago- 
bo , mak. balU; balin. , mal. beU; bat. boli; bis. 
paUt; tag. Hli; bug. bàlU; day. baU;jay. ily; 
mad. meU; malg. sakal. vily; manobo niili; 
samal 6tlt<rtar. pa^lèi; cf. Bl. B /i85 ). Acheter, 
acheté. — blëi pataik C, acheter à crédit. 
blëi daxfinih (kh. ftn tomnià), acheter des 
marchandises. pablA (atj. pubUn; bug. pa- 
bàK), vendre. 

\i*' blum. Voir bhnfi. Particule finale 
explétive équivalant au kh. ti, lœy, ne que, 
seulement. — oh nw»da hû klah ni bkfn C. , 



[blat-blo»k.] 

n'ayant pas abandouné , esquivé ceci , certes I 
au ne s'étant pas échappé d'ici, certes! 

y^;^ blutl (kh. kamphloh). Sarba- 
cane C; souffler A.; fusée, jels. — bluh 
pahai C, souffler longuement. 

r 
v^f'/^, V^/ bluk, blù. Un oiseau. 

A^f'/i bluk. Couleur de bluk, fruit 
du Borassus flabelliformis (Palmiers), pal- 
mier à sucre, c'est-à-dire rouge-brun, mar- 
ron. — a bluk këi, le Bai, nom de cheval. 

'^/'Vl C. blun (bahn. bldtir). Fanal. 
— apuëi blun , id. 

vQ C. blo>m. Voir blum. Partie, finale 
qui répond au kh. ti, lo>y : non, certes, 
certainement. 

^/^ blcyk (bat., bis., day., mak., 
sund., tag. baiik; jav. valik; mal. baVii). 
Soulever, retourner, se retourner. — bWk 
âréi, se retourner de tous côtés (sur un 
lit), se retourner de l'autre côté, nu gahû 
drëi nau ûu blo>k drëi mai, il ne fait que rou- 
ler çà et là. bhk èiœv, retourner la natte. 
nu bh'k khan av tagok, retrousser les véte- 
menls. blwk