Skip to main content

Full text of "Dictionnaire des noms, surnoms et pseudonymes latins de l'histoire littéraire du moyen âge [1100 à 1530]"

See other formats


mil 1 111 II MMM IMI II III lin III II llllll III 



153 DDaSlbOI 

■ASEHANDLE 
)^THCARE 

University of 
inecticut Libraries 




DICTIONNAIRE 



DES 



NOMS, SURNOMS 



ET 



PSEUDONYMES LATINS 



L'HISTOIRE LITTÉRAIRE DU MOYEN AGE 

[1100 A 1530] 

PAR Alfred FRANKLIN 

BIBLIOTHÉCAIRE A LA BIBLIOTHÈQUE MAZARINE 




ESERVED 
FOR 

) g^FERElSJQg 

i/EADlNG 
ÎTBLiOGRAPH^ 

Nor TO BE TAKFiu 



PARIS 

LIBRAIRIE DE FIRMIN-DIDOT ET C^'^' 

IMPRIMEURS DE l'iNSTITUT, RUE JAOOB, 56 

1875 

Tous droits réservés 



DICTIONNAIRE 



DES 



NOMS, SURNOMS 

ET 

PSEUDONYMES LATINS 

DE 

L'HISTOIRE LITTÉRAIRE DU MOYEN AGE 



DICTIONNAIRE 



DES 



NOMS. SURNOMS 



ET 



PSEUDONYMES LATINS 

DE 

L'HISTOIRE LITTÉRAIRE DU MOYEN AGE 



TYI>OCRAPHie FIRMIN-0IOOT. — MESML (EURE). 



PREFACE. 



Je ne me suis point proposé de donner ici une nomenclature com- 
plète des écrivains du moyen âge. Fabricius et plus récemment J6- 
cher et Adelung ont entrepris cette œuvre, restée après eux fort défec- 
tueuse. Les biographies spéciales de Quélif et Échard, de V illier s ^ 
d'Antonio, de Manget, etc. , ont une valeur incontestable, mais elles 
datent de plus d'un siècle, et les histoires littéraires publiées depuis 
lors en Allemagne, en Italie, en Angleterre et en Espagne se bor- 
nent toutes à mentionner les écrivains de quelque importance. Je 
n'ot rencontré nulle part un ouvrage de ce genre qui puisse être 
comparé à V admirable histoire littéraire que publie notre Académie 
des inscriptions , et un sérieux travail d'ensemble sur ce point ne 
saurait être entrepris que le jour où chaque nation aura ainsi étudié 
à fond les origines de sa littérature. 

Bien qu'un tiers au moins des personnages qui figurent dans ce 
petit volume n'aient été recueillis encore dans aucun recueil biogra- 
phique français, on doit y chercher seulement les auteurs qui ont 
adopté un nom , un surnom ou wn pseudonyme latin,- et parmi eux, 
ceux-là seulement dont le nom réel a pu être retrouvé, ou dont le 
nom d'emprunt a pu êlre traduit. 

On comprend, dès lors, pourquoi nous nous sommes borné à en- 
registrer les écrivains morts entre les années i 100 et 1530. 

Jusqu'au dixième siècle, les noms conservent en général des dési- 
nences latines qu'on ne peut songer à traduire : Comenius, Aëtius, 
Melellus n^ont d'équivalents exacts dans aucun idiome. A dater du 



VI PRÉFACE. 

seizième siècle, au contraire, le latin a été partout détrôné par les 
langues vulgaires. Les savants revêtent encore leur nom d'une forme 
latine. Cest une mode, et on la suit ; mais ceux qui l'adoptent ont 
bien soin de ne pas trop dénaturer leur nom véritable : Érasme devient 
Erasmus, Maichel devient Maichelius; puis le moment arrive oit 
J. Fronteau publie trh-sérieusement un traité de nomine suo latine 
vertendo. 

Sans doute,' il y a eu des exceptions : Landmann, par exemple, s'est 
fait appeler Agricola; Scfwarzerde s'est changé en IMelanchtho; 
Egasse du Boulay s'est plu à signer Egassius Bulaeus ; mais ce 
sont là des singularités que tout le monde connaît , car elles sont ex- 
posées partout a 

Il n'en est pas de même des noms et des pseudonymes employés 
pendant les XI% Xll% XIII% XIV' et XP siècles. 

Dans un volume que j'ai publié il y a une quinzaine d'années , il 
m'est arrivé de prendre Jean Algrin et Jean d'Abbeville pour deux 
personnages différents. L'erreur a été signalée, très-courtoisement 
d'ailleurs, par M. B. Hauréau, dans un savant article, où il signa- 
lait comme une des causes de l'obscurité qui a si longtemps enveloppé 
l'histoire littéraire du moyen âge la multiplicité des noms portés 
par le même écrivain. C'est là l'origine de ce petit dictionnaire. 
Commencé pour mon propre usage, les services qu'il m'a rendus m'ont 
décidé à le publier, après l'avoir complété non sans peine et y avoir 
prodigué les renvois. 

En effet, certains théologiens de celte période littéraire ont adopté 
alternativement jusqu'à dix ^noms différents , et rien n^ était plus fa- 
cile et plus légitime à cette époque. 

Chaque individu recevait lors de sa naissance un nom (nomen), 
qui représente ce que nous appelons aujourd'hui le prénom. La né- 
cessité de distinguer entre eux, dans la même localité, tous les Jean, 
les Pierre, les Jacques, etc., créa le cognomen, le surnom (Jean le 
Petit, Jean le Blanc, Jean Tardif, Jean de l'Orme, Jean du Chêne, 
Jean de la Mare, Jean de la Haie, etc.), qui, avec le temps, est devenu 
le nom propre de chaque famille. Mais ces surnoms pouvaient naturel- 



PRÉFACE. vu 

lement vatier sans cesse, et rien n'obligeait un individu à conserver 
le sien hors du lieu ou il avait été ainsi désigné '. Aussi voyons- 
nous certains personnages ajouter successivement à leur cogno- 
men : le nom de l'endroit oîi ils étaient nésj celui' de la ville où ils 
avaient été élevés , puis de celle où ils avaient fait profession reli- 
gieuse, le nom de leur ordre' ^ des fonctions auxquelles ils étaient 
appelés^, des évêchés et des archevêchés dont ils étaient pour- 
vus j etc., etc., et porter ainsi, d'années en années, dans l'histoire dix 
dénominations différentes. Albert le Grand est 7iommé dans les ma- 
nuscrits : A. Grotus, A. Magnus, A. Bolstadius , A. de Colonia , 
A. Ratisbonensis, A. Lavingensis et A. Teutonicus. Un théologien 
du quinzième siècle, qui fut d'abord moine de Cîteaux au couvent 
de Paradis en Pologne, puis chartreux à Erfurt, porta successivement 
les noms suivants : Jacobus Cisterciensis, J. de Paradiso, J. de Po- 
lonia, J. Carthusianus, J. Erfordiensis, J. de Clusa et J. Gruytro- 
dius. Parfois le nom, tout en restant le même, se modifiait, suivant 
les lieux et les circonstances, par l'emploi de synonymes; les Le 
Blanc, par exemple, se faisaient appeler indifféremment Candidus, 
Albus, Albinus, les Le Petit, Parvus, Exiguus, Petitus, etc. Et ce 
n'est pas tout. Chacune de ces dénominations, altérée par les copistes, 
variait à l'infini ; j'ai trouvé pour un seul nom, Jacobus de Cessolis, 
vingt-sept formes diverses, sous lesquelles^ji était autorisé à cher- 
cher vingt-sept personnages tout à fait étrangers les uns aux au- 
tres. 

A tous ces surnoms venaient encore s'ajouter ceux que les pro- 
fesseurs éminents recevaient de leur auditoire. Quelques écrivains 
n'ont laissé d'autre trace de leur individualité que ces cognomina, qui 

^ Le fils qui signait du même nom que son père le mettait souvent au génitif : 
Fabri, Magistri, Gemelli, Pulchripatris, en sous-entendant le mot filius. Je n'ai en- 
registré cette forme que dans les cas assez rares où, je ne rencontrais point le nom au 
nominatif. 

* Joannes Camaldulensis, Joannes Carmelita, Joannes Praemonstratensis, Joannes 
Claraevallensis, etc., etc. 

' Joannes cancellarius, Joannes diaconus, Joannes scriba, Joannes canlor, Joannes 
cardinalis, Joannes armarius, etc., etc. 



vui PRÉFACE. 

rappelaient l'ouvrage le plus célèbre du maître ', ou définissaient 
cTun mot les qualités les plus saillantes de son esprit, de son carac- 
tère ou de son enseignement. Aujourd'hui encore j saint Bonaventure, 
saint Thomas d'Aquin , Dlns Scott, sont souvent désignés par ces 
mots : le Docteur séraphique, l'Ange de l'École et le Docteur subtil; 
mais les surnoms Tuba veritatis, Doctor mellifluus, Doctor dulei- 
fluus, Anchora juris, Mens leguin, Doctor auctoratus, Thomis- 
tarum princeps, Magister abstractionum, Lux decretorum, Doctor 
refulgens, Lucerna juris, Stupor mundi, etc., etc., désignations si 
fréquentes dans les ouvrages de cette époque, sont moins connues, et 
n ont jamais élé, que je sache, recueillies^ nulle part. 

On ne se bornait pas, d'ailleurs , à un seul surnom pour le même 
personnage. Saint Thomas d'Aquin en a porté au moins six : An- 
gélus scholae, Aquila theologorum , Doctor angelicus, Doctor cheni- 
binus, Doctor communis et Doctor evangelicus ; j'en ai trouvé cinq 
pour Guillaume d'Ockah, quatre pour Pierre d'Ailly, etc., etc. Et 
ce qui augmente encore singulièrement la confusion, c'est que le 
même surnom fut donné parfois à plusieurs écrivains différents; j'ai 
rencontré quatre Doctor subtilis , quatre Doctor illuminatus , deux 
Doctor invincibilis , deux Monarcha juris, deux Doctor scolasticus, 
cinq Lucerna juris, etc., etc. Il faut mentionner aussi les swnoms 
d'une autre nature, Sapiens idiota, Albus miles. Bonus presbyter. 
Bonus episcopus. Bonus cocus, G. Bona anima, Caecus burgen- 
sis, etc., etc. dont l'origine n^est pas toujours facile à déterminer, 
et dont je ne connais aucune nomenclature. 

On s'est bien moins préoccupé encore jusqu'ici de donner des noms 
latins du moyen âge une traduction exacte. Montiicla nomme tou- 
jours le célèbre Jean de Koenigsberg (Joannes Regioraontanus) Jean 
DE Mo>TROYAL, et pendant plus de deux siècles, Jean de Torque- 
MADA, qui s'était appelé en latin Joannes de Turre cremata, a été 
nommé Jean de la Tour brûlée. On a fini par s'apercevoir que 

* Paulus de Abaco, Jacobus Aggregator, Joannes Archithrenius, Petrus Conci- 
liator, Thomas Apiarius, Barlholoraoeus Florarius, Pelrus Bibliotheca, Gabriel Col- 
lector, Plusquara Coraracmator, Evrardus Grœcista, efc, etc. 



PRÉFACE. Il 

cette forme n'avait rien d'espagnol. Mais Franciscus Aretinus, Si- 
mon Sudberius et mille autres sont encore appelés Fr. Arétin, S. 
SuDBER, quoiqu'ils aient tout simplement adopté le nom de leur 
lieu de naissance,- l'un étant originaire d'Arezzo (Aretium), Vautre 
de Sudbury, dans le Suffolk. Les recueils biographiques, même 
les plus importants et les plus récents, sont remplis d'erreurs de ce 
genre, et je suis bien convaincu que f en ai moi-même dans ce volume 
commis ou conservé plus d'une. 

Les difficultés de la traduction sont^ en effet, plus grandes qu^elles 
ne le paraissent au premier abord, et elles restent souvent insurmon^ 
tables, quand on ne se trouve en présence ni d'un nom de lieu encore 
connUf ni d'un homme éminent qui a été l'objet de recherches spé- 
ciales. A défaut de documents contemporains, il serait impossible de 
savoir aujourd'hui si Petrus de Vallibus s'appelait Pierre des Vaux 
ou Pierre des Vallées. Comment oserait-on affirmer que J. Clarus se 
nommait Jean Clérée; N. Dionysii, Nicolas de Nyse; P. ad Bo- 
ves, Pierre Auxboeufs; J. ad Ensem, Jean Alespée; J. Pungen- 
sasinum, Jean Poinlane; H. Citharœdus, Henry de Erp; J. de 
Brevicoxa, Jean de Codrtecuisse ; H. Aquilonipolensis , Henry 
deNortheim, etc., etc. ? De Rivo, qui remplace ordinairement en fran- 
çais le nom de la Rive, devient de Riu s'il s'agit d'un Espagnol; les 
Niger indiquent, suivant les contrées, des Le Noir, des Black, des 
Negri ou rfes Schwartz ; les Balbus, des Le Bègue, des Balbj ou des 
Beggh; les Burgensis, des Borough, des de Peterboroug ou des de 
BuRGOS ; les de Castro novo, des de Chateauneuf, des de Newcastle 
ou des de Castel Nuovo. Certains pseudonymes sont de véritables ré- 
bus dont je n^ai pas trouvé l'explication , et je conserve dans mes 
desiderata bien des noms que j'ai dû renoncer à traduire. Cepen- 
dant, faute de mieux, je donne souvent la traduction, évidemment 
inexacte, sous laquelle certains personnages sont aujourd'hui dé- 
signés dans les recueils biographiques les plus estimés : l'Histoire 
littéraire de la France, le grand dictionnaire de lâcher et Adelung, 
la Nouvelle Biographie générale, la Biographie universelle , etc. 

Les surnoms donnés par les élhvcs à leurs maîtres présentent tou- 



s PRÉFACE. 

jourSf au contraire, un sens clair et complet, même lorsqu'ils sont in- 
traduisibles. Je les ai donc tous admis, sans me croire forcé de 
chercher un équivalent aux expressions Doctor cherubinus, Doctor 
fundamentarius, Doctor planus, Doctor Marianus, etc., etc. Mais 
quelques-uns de ces surnoms exigent, pour être compris, une expli- 
cation historique que je n'ai eu garde d'oublier. 

Tai enfin donné place dans ce volume, non-seulement aux écri- 
vains, mais encore à tous les personnages qui ont, à un titre quel- 
conque, bien mérité des lettres : fondateurs d'écoles, de collèges ou de 
bibliothèques, souverains protecteurs des savajits, bibliophiles, 
imprimeurs, libraires, etc. 

Je suis bien loin de me dissimuler, cependant, les nombreuses im- 
perfections que présente ce dictionnaire, et mon plus grand désir 
est de le voir complété et amélioré. La voie est ouverte; je souhaite 
que d'autres la suivent, même si leur oeuvre doit faire à jamais ou- 
blier ce premier essai. 



DICTIONNAIRE 



DES 



NOMS, SURNOMS 



ET 



PSEUDONYMES LATINS 

DE 

L'HISTOIRE LITTÉRAIRE DU MOYEN AGE 




ABACO ^Paulus de), Paul de l'Abaque, 
nom sous lequel est connu en français 
Paolo Dagomabi, inalhématicien ita- 
lien, auteur d'un Liber de Jbaco, né à 
Prato, dans la Toscane , mort en 1365. 
— On le trouve encore nommé P. Geo- 
metra et /». Géomètres. 

AB.ELARDUS (Petrus), Pierre Abé- 
labd, Abailahd, Abeilard, etc., cé- 
lèbre théologien et philosophe scolastique 
français, né au Palet {Palatium), près de 
Nantes, mort en 1142. — Ce nom., qui 
n'est qu'un sobriquet (voy. Rémusat), a 
été tcx\i.4bailardus, ^baillardus, Abd- 
lardus, Àbeillardus , Abelardus, Bai- 
lardus, Baliardus y Baylardus. — On 
trouve Abélard aussi nommé Peripa- 
teticus Palatinus, Petrus Palalinus, 
Petrut Peripateticus. — Enûo il a été 



surnommé Apis de Francia et Doctor 
invincibilis . 

ABAIFIUS (Guido). Voy. Baisius{(j.). 

AB AIL ARDUS, ABATLLARDUS et ABA- 
LARDUS (Petrus). Voy.. </6aj/ar</M5 (P.). 

ABB^VILLANUS (Joannes). Voy. Aigri- 
nus (J.}. 

ABBAS (Alexander), Alexandre de Can- 
terbury, dit aussi A. l'Abbé. Voy. 
Cantuariensis{A.). 

ABBAS (Benedictus), Benoit l'Anglais, 
dit aussi B, l'Abbé. Voy. Anglicus (B.). 

ABBAS ANTIQUUS, l'Abbé ancien, 
seul nom sous lequel soit désigné un ju- 
risconsulte, théologien et canoniste ita- 
lien, mort vers 1300. 

1 



ABBATIBUS. — ACCOLTUS. 



ABBATIBUS (Franciscus de), Fba>cesco 
Abbate, théologien et sermonnaire ita- 
lien, Frèremineur, néà Asii (États Sardes), 
mort? 

ABBATISVILLA (Geraldus, Gerardus, Ge- 
raudus, Gerhardus, Gerondus, Girardus 
ou Guerondus de), Géba«d ou Gérâud 
d'Abbeville, théologien et polémiste 
français, docteur de Sorbonne, né à Ab- 
bevirie,mort vers 1272. — Eg. Duboulay 
l'appelle G. Sagarellus. 

ABBATISVILLA (Joannesde), Jean Al- 
GRiN, dit aussf J. d'Abbeville. Voy. 

Algrinus (J.). 

ABBATlSVILLA(Stephanus de), Etienne 
d'Abbeville, théologien français, domi- 
nicain^ chanoine d'Amiens [canon. Âm- 
bianensis), né sans doute- à Abbeville, 
mort en 1288. 

ABBAUDUS, Abbadd, théologien fran- 
çais, adversaire d'Abélard, mort vers 
1150. 

ABBEVILLA (Joannes de). Voy. Mgri- 

nus (J.). 

ABEILL ARDUS et ABELARDUS (Petrus) . 

Voy. .^baelardus (P.). 

ABELLJNENSIS (Rogerius), Roger d'A- 
VELLiNO, historien ecclésiastique italien, 
évêque d'Avellioo (royaume de Naples), 
mort vers 1220. 

ABT^"DO]NENSIS (Robertus), Robert 
RiCH, dit aussi R. d'Abingdon. Voy. 
Bichius (R.). ^ 

ABIOSUS (Joannes), -Giovanki Abiosi, 
médecin et mathématicien italien, né à 
Bagnuolo (royaume de Naples), mort 
vers 1500. 

ABLUSIIS (Gaufridus de), Geoffboi d'A- 
blts, théologien français, dominicain, né 
à Ablis (Seine-et-Oise), mort en 1316. 
— On le trouve aussi nommé G. de 
Jbluviis. 

ABLUVIIS (Gaufridus de). Voy. Ahlusiis 

(G. de). 

ABONO (Petrus de). Voy. Aponensis (P.). 

ABRINCENSIS (Achardus), Achabd de 
Bbidlington, dit aussi A. d'Avran- 
ches. Voy. Bridlingionensis (A.). 

ABRINCENSIS (Henricus), Henri d'A- 
vbanches, poète latin, né sans doute à 
Avranches, mort après 1250. 

ABSELIUS (Guilelmus),V^iLLEM ABSEL(dit 
Jôcher), théologien et poète hollandais, 



chartreux , prieur du couvent de Bruges, 
néà Bréda, mort en 1471. 

ABSTEMIUS (Laurentius), nom grécisé 
de LoRENZO Bevilacqua, en français 
Laurent BoiLEAU, plus connu sous son 
nom latin, érudit et fabuliste italien, né 
à Macerata (États de l'Église), mort à la 
fin du XV^ siècle. 

ABULFARAGIUS (Gregorius), Grégoire 
Aboulfabadje, historien et médecin 
arabe, «primat des Jacobites d'Orient, 
mais fils d'un médecin juif; né à Ma- 
latia, près de Samosate (Syrie), mort en 
1286. — On le trouve encore nommé : 
G. Abulfarajius, G. Abulpharagius,G. 
Ahulpharaus, G. Barhebraeus, G. Ma- 
latiensis. 

ABULFARAJlUS(Gregorius).Voy.^btt/- 
farggius{G.). 

ABULFEDA (Ismael), Ismaïl Aboul- 
FEDA, historien et géographe arabe, né 
à Damas, mort en 1331. 

ABULPHARAGIUS et ABULPHARAUS 

(Gregorius). Voy. Abulfaragius (G.). 

ACARDUS. Voy. Achardus. 

ACCIAJOLUS (Augelus),ANGELO Accia- 
JUOLi, théologien italien, archevêque de 
Florence , cardinal, évéque d'Ostie, né à 
Florence, mort en 1409. 

ACCIAJOLUS (Donatus), Donato Accia- 
JUOLi, orateur, philosophe et mathé- 
maticien italien, né et gonfalonier à Flo- 
rence, mort en 1478. — On le trouve 
aussi nommé D. Accievolus. 

ACCIAJOLUS (Zenobius), Zenobio Ac- 
ciAJUOLi, helléniste italien, bibliothé- 
caire du Vatican, dominicain, né à Flo- 
rence, mort en 1519. 

ACCIEVOLUS (Donatus). Voy. Acciajolus 

(D.). 

ACCOLDUS. Voy. Montecrucis (A. de). 

ACCOLTIS (Franciscus de), Francesco 
AccoLTi, plus connu sous le nom de 
François Arbtiç ou Fh. d'Arezzo, sa- 
vant jurisconsulte italien, né à Arezzo 
(Toscane), mort en 1483. — On l'appelle 
aussi F. AccoUus, F. de Aretio, F. Are- 
tinus, et il est parfois désigné sou5 le 
nom dePrinceps subtilitatum. 

ACCOLTUS (Benedietus), Benedetto Ac- 
coLTi, jurisconsulte italien, secrétaire 
de la république de Venise, néà Arezzo, 
mort en 1466. 

ACCOLTUS. Voy. Accoltis (de). 



ACCONENSIS. — ACUTUS. 



ACCONENSIS (Jacobus), Jacques de Vi- 
TBY, dit aussi J. de Saint- Jean d'Acre. 
Voy. Fitriaco (J. de). 

aCCURSIUS (Bonus), Buono Accobso, 
en français Accubse, plus connu sous le 
nom de Buonaccobso, çiuiologue ita- 
lien, né à Pise,mort à la fja du XV* siè- 
cle. 

ACCURSIUS (Cervottus ou Cervelus), Ceb- 
VOTTO Accobso, savant jurisconsulte 
italien, auteur de gloses appelées Glossx 
Cevcettinx, né à Bologne, mort vers 
1315. 

ACCURSIUS(Franciscus),FRANCESCO Ac- 
cobso, en français François Accubse, 
célèbre jurisconsulte italien, né et pro- 
fesseur à Florence, mort en 1260. — Sa 
grande glose sur le droit (G/o5«a ordina- 
ria) le fît surnommer Jdvocatorum 
idolum et Glos^ator, en même temps 
que son admiration pour Porlius Azon 
le faisait appeler Accursius Àzonius. — 
On le nomme aussi J. Florentinus, 
pour le distinguer de son fils. 

ACCURSIUS (Franciscus),FnANCESco Ac- 
cobso, en français Fbançoi s Accubse, 
Gis du précédent, jurisconsulte italien, 
conseiller d'Edouard i*"", roi d'Angleterre, 
né et professeur à Bologne, mort en i293. 

ACHARDUS, AcHABD, théologien fran- 
çais, second abbé de Saint-Victor à Pa- 
ris, puis évêque d'Avranches, mort eu 
1171. — On écrit au-ssi .icardus, Àr- 
chardus, etc. 

ACHARDUS, AcHAaD,-sermonnaire fran- 
çais, moine de Cîteaux, mort en 1200. 

ACHEDUxNUS. Voy. Actonus. 

ACHILLIjN'US (Alexander), Alessandbo 
AcHiLLiNi, philosophe et médecin ita- 
lien, surnommé le second Aristote, né à 
Bologne, mort en 1512. 

ICHIRENSIS (Petrus), PrEBBE d'Ache- 
Bis, nom sous lequel est parfois désigné 
". l'Hebmite. Voy. Eremita (P.). 

ACnOKENSIS (Jacobus). Voy. Acconen- 
sis (J.). 

ACHRIDEXUS {Basilius;, RaaO.stoç 6 
'A/oior,vôç, théologien byzantin, arche- 
vêque (le Tbessalonique, mon vers 1 IGO. 

ACÎNDYNUS (Grcçorius), rcrjôctoç o 
'Ax(vSjvo{, théologien polémiste, poète 
et moine grec, mort vers le milieu du 
XJV siècle. 

ACOMÏNATUS (Michael), Miyarf/. i 'A/.oj- 



(x(vato<, dit en français Michel Aco- 
MiNAT, frère aîné de Nicétas, théolog. 
et littérateur grec, archevêque d'Athè- 
nes, né dans la Phrygie, mort vers 1215. 

ACOMÏNATUS (Nicetas), Ni/.r]Ta; 6 'Axw- 
|ji{vaT04, dit en français TSicétas Aco- 
HINAT, historien byz'antiu, logothètc et 
sénateur, né à Chonès (anc. Colosse), 
en Phrygie, mort vers 1215. — On le 
nomme aussi iV. Choniata et .V. Chô- 
mâtes. 

ACQUINO (de). Voy. Aquensis (J). 

ACROPOLITA(Constantinus),KwvaTavTrvoç 
ô 'Axpo7:oX(TTjÇ, dit en français Constan- 
tin AcBOPOLiTE, Ois du suivant, litté- 
rateur et sermonnûire grec, établi à 
Constantinople, mort à la fin du 
XIII* siècle. — On le trouve aussi 
nommé Metaphvastes junior. 

ACROPOLITA (Georgius), rsuipyoî 6 
'AxponoXdr^ç, en français Geohge Acao- 
POLiTE, chroniqueur byzantin, K»go- 
thète (contrôleur de? Unances) à la cour 
de I\iichel Paléologue, né à Constantino- 
ple, mort en 1 582. — On le nomme sou- 
vent G. Lngotheta. 

ACTIUS SYNCERUS, pseudonyme de 
Jacques de San-Nazzabo. Voy. San- 
nazarius{J.). 

ACTONA (de). Voy. Actonus. 

ACTOMJS Joannes),JEAN d'Acton, théo- 
logien et jurisconsulte anglais, docteur 
d'Oxford, chanoine de Lincoln, né à 
Acton, près deLondres,mort vers 1290. 
-^ Ou le nomme encore /. Achedunits, 
J. Aschedunus, J. de Actona et J. de 
Actono. 

ACTON US (Joannes), Jean d'Acton, théo- 
logien anglais, dominicain, ne ù Acton, 
mort vers 1410. — Ou le nomme encore 
J. Achedunus et J de Actona. 

ACTONUS (Radulphus), Raoul d'Acton, 
théologien anglais, professeur à Oxford, 
né à Acton, près de I^ndres, mort vers 
1320. — On le nomme aussi li. Achedu- 
nus. 

ACTUARIUS (Joannes), 'Iwswr,; 6 'Ax- 
Tc.->âfio:, fils de Zacharie, médecin grec, 
mort entre le XF et le XIV siècle. — 
Le titre d"A/.Touâoto; désignait en géné- 
ral les médecins titulaires de la cour de 
Constantinople. 

ACUTISSIMUS doctor). \oy. Jandunensis 

(J.). 
ACUTUS (Doctor). Voy. Maironis (F. de). 

1. 



ADALGISUS. — .€3mJANUS. 



8 



ADALGISL», Adalgise, écrivain ecclé- 
siastique français, bénédictin, moine de 
Saint-Tliierry,près de Reims, mort après 
1123. 

ADALHAIS. \oy. Adeiais. 

ADBOVES {PetrusX^jEBfii: Auxbceufs, 
théologien et-pfedicateur français, con- 
fesseur d'I «3 beau de Bavière, mort après 
1430. 

ADEUl, ALti-E, fille de Guillaume le 
Conqucraut et mère d'Etienne de Blois, 
roi d Angleterre*, bénédictine , morte en 
1137. 

ADELAIS, Adélaïde, savante bénédictine 
du couvent de l'île Roland, près de Bonn, 
née dans le pays de Siegen (Prusse), 
morte en 1507. — On trouve aussi Jdal- 
hais, Adelkais, Aleydis. 

ADELARDIS (Cataneus de). Voy. Ade- 
lardus (G.). 

ADELARDUS (Cataneus), Cataneo Ade- 
LARDi, théologien italien, évêque de Vé- 
rone, légat, cardinal, né à Lendinaria 
dans le Véronais, mort après 1211. — On 
le nomme encore C. de Adelardis et 6. 
de Lendenaria. 

ADELGERUS et ADELHERUS. Voy. Al- 
gerus. 

ADELHAIS. Voy. Adelais. 

ADELPHUS (Joannes), en français Jean 
Adelphe (Moréri), médecin et Tittérateur 
allemand, né à Muhlingen près de Stras- 
bourg (Mulingo-Argentinensis), mort 
vers 1530. 

AD ENSEM (Joannes), Jean Alespée, 
chanoine d'Évreux, de Bayeux, puis de 
Rouen, l'un des juges de Jeanne d'Arc, 
mort au XV* siècle. 

ADILREDUS, Adilred. Voy. Ailredus. 

ADMIRABILIS (Doctor). Voy. Baconus 

(R.). 

ADMONTENSIS (Engelbertus), Engel- 
bert d'Admont, historien et théolo- 
gien allemand, bénédictin, abbé d'Ad- 
mont, enStyrie, mort en 1331. 

ADMONTENSIS (Irimbeitus) , Irimbert 
d'Admont, théologien et sermonnaire al- 
lemand, bénédictin, abbé d'Admont en 
Styrie, puis de Saint-Michel de Bamberg, 
mort en 1162. 

ADOLLATIPHUS, Abdallatif, philoso- 
phe, géographe et médecin arabe, né à 
Bagdad, mort en 1231. 



ADRIANUS, Adbien iv et vi, papes. 
Voy. Hastifragus (N), etFlorentii (A.). 

ADRIANUS (F.). Voy. Finus(A.). 

ADRIANUS(Matthaeus), MateoAdriani, 
médecin et hébraisant espagnol, juif con- 
verti, professeur d'hébreu à Louvain, 
mort vers 1525. — Paquot le nomme 
jV. Ad ri an. 

ADRIEKSIS (Jacobus), Jacques d'Adria, 
médecin et naturaliste italien, né à 
Adria (royaume de Naples), mort vers 
1400. 

ADRIENSIS (F.). Voy. Finus (A.). 

ADVOCATIS (de). Voy. Advocatus. 

ADVOCATORUM IDOLUM, l'Idole des 
AVOCATS, surnom donné à Francesco 
AccoRso. Voy. Accuisius (Fr.). 

ADVOCATUS (HieronjTDus), Geronimo 
AvoGADRO, jurisconsulte et philologue 
italien, né à Brescia, mort à la fin du 
XV* siècle. — On le trouve aussi nommé 
/y. Aiogadrus et //. de Advocatis. 

ADVOCATUS (Nestor-Dionysius ), Nes- 
TORE-DiONiGi AvoGADRO, lexicographe 
italien, franciscain, établi à Novare, 
mort à la fin du XV^ siècle. — On le 
trouve souvent nommé N.-D. Nova- 
riensis et N.-D. deAdcocatis. 

yDDUEJNSIS (cardinalis), le cardinal 
d'Autun, surnom donné à Jean Rolin. 
Voy. Rolinus (J.). 

.i:DUENSIS (Quintinus), Quentin d'Au- 
tun (?), jurisconsulte français, professeur 
à Paris, mort ? — Ou le nomme aussi Q. 
yEduus. ' 

/EDUENSIS (Slophanus), Etienne de 
Beauoé, dit aussi Et. d'Autun. Vov. 
Balgiaco (St. de). 

-EDUUS. Voy. /Eduensis. 

iEGER. Voy. Eger. 

/EGIDIUS (Joannes), Juan Gil, théologien 
espagnol, dominicain, professeur à Tor- 
tosa, né à Xativa, dans l'Aragon, mort 
en 14G5. — Ou le trouve aussi noAuiié 
J. Aragonus. 

yEGlDlUS l'Joannes). Voy. Corboliensis 
[JE.) et Sando Albano (J. de). 

yELNOTUUS, /Elnoth, biographe anglais, 
moine de Saint-Augustin de Canterburv, 
mort vers ilio, 

vELREDUS. Voy. Ailredus. 

.EMILl A^'US(Pet^us),PIEBHE de Milhau. 
Voy. Amilianus (P.). 



« 



iEMILIUS. — AGRIFOLIO. 



10 



iEMILIUS (Paiilus), Paolo Emilio, histo- 
rien italien, chanoine de Notre-Dame de 
Paris, né à Vérone, mort à Paris en 
1529. 

iEJNOBARBUS(Fridericus), Feédértc: 1«', 
dit Babbebousse, à cause de la couleur 
de sa barbe, empereur d'Allemagne, 
protecteur des lettres, mort en 1190. — 
On trouve aussi F. Jhenobarbus et P. 
Barbarossa. 

.ESCHENDENUS.Voy. Mschendus (J,). 

^SCHENDUS (Joannes), John Est\\'OOD, 

- médecin et astronome anglais, mort 

après 1350.— Son nom s'écrit encorey. 

jEschendenus , /. Eschwidi, J. Ostro- 

vodus, et il fut surnommé /. Anglicus. 

/ESCULANUS. Voy. Asculo (de). 

JESTICAMPIANUS. (Joannes), Jean de 
SoMMEBFELDT. Voy. Rhaçius (J.). 

/ETHELREDUS. Voy. Ailredus. 

.ETHERIANUS (Hugo). Voy. Etheriamis 

(H.). 

^THIOPS (Nicomedus), Nixofxrjor)? 6 
AlOîoJ/, en français Nicoméde d'Ethio- 
pie, théologien grec , abbé du Saint- 
Sépulcre de Jérusalem, né en Ethiopie, 
mort vers 1450. 

AFFLICTiS (Mattbaeus de), Matteo 
Afflttto, jurisconsulte italien , né et 
professeur à Naples, mort en 1 524. — 
On le nomme aussi M. Jfflictus. 

AFFX.ICTUS (Matihaeus). Voy. Jfflictis 
(M. de). 

AFFLIGEMENSISetAFFLIGEMIETSSIS. 
Voy. Jfflighemensis. 

AFFLIGHEMENSIS (Franco), Fbancon 
d'Afflighem, théologien belge, poète 
latin, bénédictin, abbé d'Afflighem, 
mort en 1135. 

AFFLIGHEMENSIS (Gerardus), Gébabd 
d'Afflighem, théologien belge, béné- 
dictin, moine à Afflighem(Brabant), mort 
vers 1 300. — On écrit aussi G. Jfflige- 
mensis. 

AFTLIGHEMENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume d'Afflighem, hagiographe et 
sermonnaire belge, bénédictin, prieur 
du couvent d'Afflighem, mort vers 1300. 

AFFLIGHEMENSIS (Henricus), Henbi 
de Bbuxrlles, dit aussi H. d'Affli- 
ghem. Voyw Bruxellis (H. de). 

AFFLIGHEMENSIS (Simon), Simon 



d'Afflighem, théologien et sermon- 
naire belge, bénédictin , moine à Affli- 
ghem, mort vers 1300. — On écrit aussi 
S. Jffligemensis, S. Âffligemiensis, et 
S. Haffiiginensis. 

AFGUILLO (Galterus de), Gautier d'A- 
giles. Voy. Àgilis (G. de). 

AFRICANUS (Léo), Léon l'Afbicain, 
voyageur et historien espagnol, juif con- 
verti, né à Grenade, mort vers 1525. — 
On le nomme aussi L. Granatensis. 

AGERIUS (Bertrandus). Voy. Lagerius 
. (B.). . 

AGGREGATOR (Jacobus), Jacques le 
Compilateur (?), surnom donné à Gia- 
COMO DoNDi.Voy. Dondis (J. de). 

AGIL/EUS (Raimundus), Raimond d'A- 
giles, théologien français, chapelain de 
l'évêque et chanoine du Puy, mort vers 
1120. — On le trouve aussi nommé 
R. Agiles et R.dePodio. 

AGILF^ (Raimundus). Voy. Agilseus(R.). 

AGILIS (Galterus de), Gautier d'Agiles, 
médecin et commentateur , né bu ayant 
étudié à Salerne , mort après 1250. — 
On le trouve encore nonimé : G. de Af- 
guilto, G. Agilus, G. Agulum. 

AGILUS (Galterus), Voy. Agilis (G. de) . 

AGNANIA. Voy. Anania. 

AGNELLUS (Joannes). Voy. Agnus (J.). 

AGNUS (Joannes), Jean Lammens, dit 
Jean l'Agneau, théologien et sermon- 
naire belge, dominicain, docteur de Pa- 
ris, né à Gand, mort en 1296.— On l'ap- 
pelle aussi /. Agnellus. 

AGONIS FILIUS (Sueno), Svend Aage- 
SON, chroniqueur danois, mort vers le 
milieu du XIII^ siècle. 

AGRICOLA (Rodolphus), Rudolph 
HuESMANN, plus couuu SOUS son nom 
latin, helléniste et hébraïsant hollan- 
dais, poëte latin et traducteur, né à Ba- 
floos près de Groningue, mort en 1486. 

AGRIFOLIO (Guilelmus de), Guillaume 
d'Aigrefeuille, dit l'ancien {major), 
théologien français, archevêque de Sa- 
ragosse. cardinal , évéque de Sabine, né 
à Fontaines, dans le Limousin, mort en 
1369. 

AGRIFOLIO (Guilelmus de), Guillaume 
d'Aigbefbuille, dit le jeune {junior), 
théologien et sermonnaire français , car- 
dinal, né à Fontaines, dans le Limousin, 
mort en 1401. 



n 



AGULUM. — ALBERNACO. 



It 



AGULUM (Galterus), G autieb d'Agiles. 

Voy. Jyilis (G. de). 
AHENOBARBUS (Fridericus). Voy..£:»o- 

barbusiF.). 

AIMERICUS. On trouvée ce nom écrit : 

Jijmerirus , Eimericus , Emericus, 
Eyinericus, Haimericus, Haymericus, 
Heimericus, Hemericus, etc. 

AIGLERIUS (Bernardus;. Voy. Jygle- 
riusiB.). 

AIGNANUS (Michael). Voy. Jyguanis 
(M. de). 

AILIISUS (Joannes), Giovanni Ailino ou 
Aylini, historien italien, né dans un châ- 
teau du Frioui nommé Maniaco, mort 
après 1388. — Ou le trouve aus&i désigné 
sous les noms suivants : J. Jylinus, J. 
ForojuUtnsis, J. Maniacus, J. de Ma- 
niaco. 

AILLIACUS (Petrus), Piebre d'Ailly. 
Voy. Jlliacensis (P.). 

AILREDUS, AiLBED, Adilbed, JEitiED, 

i€THELBED,ALUBED,EALBED,EDILBED, 

Elered ou Ethilbed, théologien, ser- 
monnaire elbiographe anglais, moine de 
Rievaux dans le comté d'Yordi, abbé 
de Revesby, dans le comté de Lincoln, 
mort en 1166. —On trouve son nom 
écrit : Jdilredus, ytllredus, yEthelre- 
dus, Aluredus, Ealreflus, Edilredus, 
Eleredus, Athelredus, et Ethilredus, et 
on y joint souvent l'épilhète Rievallen- 
sis. 

AIMERICUS, AiMEBic, doyen, puis troi- 
sième patriarche latin d'Anlioche, né à 
Salamiac dans le Limousin, mort vers 
1187. 

AISCHSTADl APiUS (Philippus), Philippe 
d'Eichstadt, théologien et hagiographe 
allemand, docteur de Paris, moine de 
Cîtoaux,évêquc d'Eichstadt en Bavière, 
mort en 1322. — On le nomme encore 
P. .4isclntadi€nsis, P. Eichstelensis , 
P. Eystelensis, et P. Rodhamsmanus. 

AlSCHSTADIANUS. Voy. Eystetensis. 

AISCHTADIENSIS. Voy. Aischstadianus. 

AITHONUS. Voy. May tonus. 

AKETIUS et AKETUS. Voy. Drugensis 

(A.). 

ALAUNOVICANUS (Martinus), Martin 
D'A LNWicK. théologien et chroniqueur 
anglais , Frère miueur, né à Aluwick 
vlNorUiumberland), mort en 1336 — Jô- 
cher le nomme M. Alrecicus. 



ALBAINENSJS (Henricus) , Henbi d'Al- 
BANO , théologien et sermonnaire fran- 
çais, abbé de Haute-Combe, puis de Clair- 
vaux, cardinal, évêqile d'Aloano, né au 
château de Marcy, près de l'abbaye de 
Cluni,morteDll89. — On le trouve en- 
core nommé H. de Altacumba, H. de 
Castro Uarsiaco, H. ClarxvaUensis. 

ALBANENSlS(Matthaeus),MATHiEUD'AL- 
BANO, théologien français, cardinal, évê- 
que d'Albano (États-romains), né à 
Reims, mort en 1134. 

ALBANEINSIS (Richardus ) , Richabd 
d'Albano, doyen de Saint Etienne de 
Metz, légat en France, cardinal, évêque 
d'Albano, mort vers 1114. 

ALBAKUS (Henricus) , Henry Blanc>- 
FOBD, dit H. DE Saint-Albans. Voy 
Ulancfordus (H.). 

ALBANUS (Radulfus), Raoul de Saint- 
Albans, historien italien, bénédictin, 
abbé de Saint-Albans (Hertfort), mort en 
1150. — On le nomme aussi /i. deSancto 
Àlbano. 

ALBANUS (Rogerus), Roger de Saint- 
Albans, historien anglais, carme à Lon- 
dres, né à Saint-Albans i Hertfort), mort, 
vers 1450. 

ALBANUS. Voy. Sancto Jlbano (de). 

ALBA RlPA(Guilelmus de), Guillaume 
d'Aubebive, théologien français, moine 
de Cîieaux, abbé d'Auberive, au diocèse 
de Langres, mort vers 1180. 

ALBAS MANUS (Joannes ad), Jean aux 
BLAiscHEs MAINS, sumom donné à J. 
de Belmeis. Voy. Belesmeius (J.). 

ALBENAÏIO (Petrus de), Pierre d'Au- 
BENAs, médecin français, dominicain, ncV 
à Aubeuas (Ardèche), mort en 1250. — 
On le trouve aussi nommé P. de Albin- 
gano. 

ALBERGATIS (Kicolaus de). Voy. Âlber- 

gatus (N.). 

ALBERGATUS (Nicolaus), Miccolo Al- 
BERGATi, évêque de Bologne, grand pé- 
nitencier ei trésorier apostolique, cardi- 
nal, chartreux, né à Bologne, mort en 
1443. — On le trouve aussi nommé A. 
de Jlbergatis. 

ALBERICUS, Albébic. yoy.Jlbricus. 

ALBERNACO (Pastor de), Pastob d'Au- 
benas, historien français, frère mineur 
au couvent d'Aubenas (Ardèche), évêque 
d'Assise, archevêque d'Embrun, cardi- 



13 



ALBERTINIS. — ALBUS MJLES. 



14 



nal,néà Sarrats, dans le Dauphiné, mort 
en 1354. — On le trouve aussi Dommé 
P. Gallus. 

ALBERTINIS (Nicolaus de), Niccolo Al- 
ïEBTiM, théologien italien, dominicain, 
docteur de Paris, évêque deSpolète, car- 
dinal, évêque d'Ostie, né à Prato (Tos- 
cane), mort en 1321. — On le trouve en- 
core nommé Nie. Martini (nom de sa 
mère), A7c. Tuscus, Aïe. de Prato et 
N. de Albertis. 

ALBERTIS(Leo-Baptistade),LEONE-BAT- 
TiSTA Albebti, littérateur, théologien, 

fjeintre, architecte et mathématicien ita- 
ien, né et chanoine à Florence, mort en . 
1484. 

ALBERTIS (de). Voy. Albert inls (de). 

ALBERTUCCIUS. Voy. DorselUs (H.-A. 
de). 

ALBERTUS. X)n trouve ce nom écrit . 
Alepertuft, Aliberlus, Ed Ibertus, Ob- 
bertus, Odelbertus, Odelpertus, Odil- 
bertus, Odobertus, OlbeNus, Oldiber- 
tus, Oldolbertus, Oliberlus, etc. 

ALBERTUS. Voy. Dononia (A. de). 

VLBERTUS (Alanus), Al\in de Tew- 
KESBUBY. Voy. Teukesburiensis (A.). 

ALBERTUS (Raimundus), Raimundo Al- 
BEBTO (?), théologien espagnol , général 
de l'ordre de la Merci, cardinal, né à 
Barcelone, mort en 1330. 

ALBICIUS (Bartholomacus), Babtolomeo 
Albizzi, théologien et prédicateur ita- 
lien, cordelier, ué à.Rivano, dans la 
Toscane, mort à Pise en I40i . — On le 
trouve encore nommé : B. Albi.sius, B. 
de Albizis, B. Ptsârruspff. de Fisis. 

ALBICIUS et ALBICUS (Sigismondus). 
Voy. Pragensis (S.). 

ALBIENSIS (Gerardus), Gébabd d'Alby, 
théologien français, évêque d'Alby, mort 
vers 1185. 

ALBINGANO (Petrus de), Piebre d'Au- 
benas. Voy. Aibenalio (P. de). 

ALBINIACO (Joannes de), Jean d'Aubi- 
GNÉ, sermonnaire français, dominicain, 
inquisiteur à Paris, mort vers 1300. 

ALBINUS (Petrus), Peteb Weiss, histo- 
rien allemand, professeur à Wittenberg, 
né à Schneeberg, mort vers 15 jO., 

ALBIS (Jacobus de). Voy, Alexandrinus 
(J.). 

ALBISIUS (Bartholomseus) et ALBIZIS 
(B. de). Voy.^lbicius (B.). 



ALBIZZIIS (Thomas de), Tommaso Al- 
bizzi, théologien italien, dominicain, 
évêque de Cagli {epiac. Calliensis), dans 
les Etats de TÉglise, né et professeur à 
Cesena, mort vers 1524. 

Al.BORNOTIUS (.Egidius-Alvarus), Gil- 
Alvabes Cabillo Albobnoz, théo- 
logien et guerrier espaguoi, archevêque 
de Tolède, cardinal, auteur des Consti- 
tutiones JEgidianx,ixé à Cuençapnort 
en 1367. 

ALBRETO, COMES DROCENSIS (Àlanus 
de), Alain d'A lbbet, comte de Dkeux , 
fondateur du collège de la Merci {colle: 
giiim B. M. de Mercede), à Paris vers 
1515. 

ALBRETUS (Alanus), Alain deTewkes- 
buby. Voy. Teukesburiensis (A.). 

ALBRIGIUS. Voy. Albricus. 

ALBRICUS, en français Albbic, Albébic 
ou Alfbic, médecin et philosophe an- 
glais, établi à Londres, mort vers 1220. 
— Son nom s'écrit encore : Albericus, 
Albricius et Alfricus. 

ALBUCASSA, Aboul-Racim, plus connu 
sous les noms de Abclcasis, Albu- 
CASis, BocHASis, BcLCHAsiH, Célè- 
bre médecin arabe, né à Azzara près de 
Cordoue, mort vers 1 107. — Son nom a 
été écrit de cent manières; les fuîmes 
les plus usitées sont les suivantes : a. - 
saharaviux, Alzharavius, Azaravius, 
Azavarius, etc. 

ALBUCIO (Petrus de), piebbe d Aubcs- 
SON, grand-maître de s^nt-Jean de Jé- 
rusalem, cardinal, lé en Asie, mort 
en 1503. 

ALBUS (cardinalis), leCabdinal blanc, 
surnom donné aupape Benoit XII. Voy. 
Novellis (J. de) . 

ALBLIS(cardinalis), leCaboinal blanc, 
surnom donné à Guillaume Cubti, re- 
ligieux de Citeaux , cardinal , né à Tou- 
louse, mort vers 1350. 

ALBUS (Guilelmus), AVilliam White, 
théologien anglais, prêtre dans le comté 
de Kent, puis disciple deWicIef, brûlé à 
Norwich en 1428. 

ALBUS (Hugo), HuGH VfvTHE, chroni- 
queur anglais, bénédictin, né et moine à 
Peterborough, dans le Northampton, 
mort vers 1230. — On le nomme aussi 
H. Candidus et H. Petroburgensis. 

ALBUS MILES, le blanc Gendabue, 



45 



ALPUS. — ALEXANDRINTO, 



16 



surnom donné à Gilles de Lèwes. Voy: 
Lewis (£. de). 

ALBUS. Voy. Candidus. 

ALCHONIENSIS (Guilelmus). Voy. Men- 

coniensis (G.). 

ALCI ATUS (Arialdus), Ariau>©^Alciati, 
pkis coaini sous soB^prénom seulemeut, 
théoiogia* itaTien, archidiacre de Milan, 
chef de la secte des Arialdistx, adver- 
saires des Nicolaïtes, né à Milan, mort 
en 1066. 

ALCOCCUS (Joanoes), John Alcock, ihéo- 
logieii, poëte, ho'hime d'État et architecte 
anglais, évéque de Rochester, de Wor- 
cester, puis d'Ely, grand chancelier, fon- 
dateur du collège de Jésus à Cambridge, 
né à Beverley, mort en 1500. — On le 
trouve souvent nommé /. Eliensis. 

ALCOCCUS et ALCOXIUS (Simon). Voy. 

Aldococcius (S.) . 

ALDEMBURGEINSIS et ALDEMBURGO 
{àé).yoy. Ardemburgensis. 

ALDENDORPIUS (Conradus), Conbad 
ALDENDOBP{Jôcher), historien allemand, 
carme, évêque d'Açolsen, mort en 1413. 
— On écrit aussi C.Alpendorpius. 

ALDERSPACENSIS (Adamus), Adam 
d'Aldersbach, théologien et poëte aile 
mand, moine de Cîteaux, né à Alders- 
bach en Bavière^ mort vers 1260. — On 
le nomme aussi A. Bavarus. 

ALDOCOCCIUS (Simon), Simon Alcock, 
théologien anglais, né à Oxford, mort 
après 1436. — Fabricius écrit 5- Alcoc- 
cus et Jôcher 5. Alcoxius. 

ALDUS. Voy. Manuiius (A.). 

ALECTENSIS (Petrus), Piebbe Ameil, 
dit aussi P. d'Aleth. Voy. Amelii (P.). 

ALEGRINUS (Joannes). Voy. Algrinus 

ALEMANDUS (Ludovicus), Louis Ale- 
man. Voy. Alemannus (L.). 

ALEMANIA (Bertramus de), Bebtbam 
d'Allemagne, théologien allemand, 
dominicain, suffragant de l'évêque de 
Metz, mort en 1387. 

ALEMANIA(Conradusde),CoNEADD'HAL- 
BEBSTADT, dit aussi C. d'Allemagne. 
Voy. Halberstadiensis (C). 

ALEMANIA (Hildegardis de), sainte 
Hildegabde d'Allemagne, illuminée, 
abbesse du couvent de Saint-Robert de 



Binghem, morte en 1180. — Onla nomme 
encore H. de Binga ; nous avons trouvé 
même H. de Pinguia. 

ALEMANICUS (Alexander), Alexandbe 
l'Allemand, théologien allemand, Frère 
mineur, mort au XV* siècle. — Suivant 
Wadding, il fut surnommé Doctor ilti- 

batus. 

ALEMANNUS (Conradus). Voy. Monte- 

puelLarum (C. de). 

ALEMANNUS (Ludovicus), Louis Ale- 
MAN, plus connu sous le nom de Car- 
dinal d'Arles [card. Arelatensis) , 
théologien français , évêque de Mague- 
lonne [episc, Magalonensis), abbé de 
Touruus, archevêque d'Arles, cardinal, 
né au château d'Arbent dans le Bugey, 
mort en 1459. — On le nomme aussi L. 
Alemandus. 

ALENCONIENSlS(GuiIelmus),GuiLLAUME 
d'Alençon, théologien français, carme, 
professeur à Paris, né à Alènçon, mort 
après 1306. — On.le trouve aussi nommé 
G. Aient lonen&is et G. Alchoniensis. 

ALENTIONENSIS (Gui!elmu§). \oy.Alen- 
coniensis (G.)- 

ALERANO (Otho ou Odo de), Ottone 
D'ALEBAN,de la famille des marquis de 
MoNTFEBBAT, astrologue italien , légat 
eu Allemagne et en Angleterre, cardi- 
nal, né à Casai (États-Sardes), mort en 
1251. — On le trouve souvent nommé 
O. Candidus. 

ALERIO (Joannes de). Voy. Alerius (J.). 

ALERIUS (Joannes), Jean Alèbe (dit 
Moréri), théologien français, professeur 
à Paris, général des Carmes, né à Tou- 
louse, mort en 1342. — On trouve aussi 
J. de Alerio. 

ALESIUS (Alexander), Alexandbe de 
Hales. Voy. Halensis (A.). 

ALETRINUS(Pandulphus), Pandulfo de 
Pise, dit aussi P. d'Alatbi. Voy. Pi- 
sanns (P.). 

ALEXANDER, Alexandre III, IV et V, 
papes. Voy. Bandinellus (R.-R.), Se- 
gninusÇR..) et Philargus (P.). 

ALEXANDRIA (Alexander de), Alexan- 
dbe d'Alexandbie, théologien italien, 
général des Frères mineurs , né sans 
doute à Alexandrie (Piémont), mort en 
1314. 

ALEXANDRINUS (Georgius), Giorgio 
Merlani, dit aussi G. d'Alexandrie. 
Voy. Merula (G.). 



17 



ALEXANDRINUS. — ALNENSIS. 



18 



ALEXANDRINUS (Gilbertus), Gilbert 
d'Alexandbie, théologien italien, do- 
minicain, disciple de saiût Thomas d'A- 
quin, né à Alexandrie, mort vers 1285. 

ALEXANDRINUS (Jacobns), Jacques 
d'Alexandbie, théologien et philosophe 
italien,* Frère mineur, né à Alexandrie de 
la Paille (Piémont), mort vers 1350. — 
On le trouve encore nommé /. de Âlbis 
et J. de Blanchis. 

ALEXANDRINUS (Nicolaus), Nicolas 
Mybbpsb, dit aussi N. d'Alexandbie. 
Voy. Myrepsus (N.)- 

ALEXANDRO (Alexander ab ou de), 
Alessandbo a LESSANDBO.jurisconsulte 
et philologue italien, né à Naples, mort 
en 1523. — On le nomme aussi ^/. Nca- 
politanus. 

ALEYDIS. \oy . Jdelais. 

ALFAMA (Alphonsus de\ Voy. Almada 
(A. de). ' ^ 

ALFENUS (Guilelmus), Guillaume d'Al- 
FEN, historien et poète belge, né soit à 
Alfen, près de Leyde, soit à Heda, dans 
le comté d'Egmond, mort en 1526. — 
On le nomme- aussi G. Heda. 

ALFERIUS (Ogerius), Ogebio Alfiebi , 
chroniqueur italien, né à Asti, mort 
après 1294. 

ALFONSUS. Voy. Mphonsus. 

ALFREDUS. On trouve ce. nom* écrit : 
Âlfredus, Alphredus, Âlcredus, Eal- 
fndus, etc. 

ALFRICUS. Voy. Albricus. 

ALGAZELUS, Algazzali, célèbre philo- 
sophe arabe , professeur à Ragdad et à 
Nissabour, né à Tous, en Perse, mort 
en 1111. 

ALGERUS, Algeb, théologien belge, dia- 
cre à Liège, puis moine de Cluui , mort 
en 1131. ~ On le trouve encore nommé 
Jdelgerus, Adelherus, etc. 

ALGRINUS (Joannes), Jeax Algbin, 
Alegbin, Halgkin ou Malgbin, plus 
connu sous le nom de Jean d'Abbevil- 
le, théologien et sermonnai re français, 
prieuré Abbeville, doyen d'Amiens {de- 
canus Ambianensis) ^ archevêque de 
Besançon (archiep. Bisuntinus), cardi- 
nal , ne sans doute à Abbeville , mort 
en 1237. — On le trouve encore appelé : 
/. Abbxmllanus, J. de AbbatisvÙla, J. 
de Abbevilla , J. Alegrinus, J, Haîgri- 
nus et /. Malgrinus. 



ALIGER (Dantes). Voy. AUgerius (D.) 

ALIGERIUS (Dantes), Dante Alighiebi, 
célèbre poète italien, né à Florence, mort 
en 1321. — On le trouve encore nommé 
D. Aliger, D. Aligherius, D. Floren- 
tinus. 

ALIGHERIUS. Voy. Aligerius. 

ALINGTONUS (Robertus), Robebt 
AliNGTON, théologien anglais, professeur 
et chancelier de l'université d'Oxford, 
mort après 1400. 

ALIONUS. Voy. Astensis (A.). 

ALIPRANDUS (Bonamens), Buona- 
MENTE Ali fb AN di, poète et historien 
italien, né à Mantoue, mort après 1414. 

ALLANFRANCUS. Voy. Lanfrancus. 

ALLIACENSIS (Petrus), Piebbe d'Ailly, 
célèbre théologien français, chancelier 
de l'université de Parisj grand-maître du 
collège de Navarre, évêque de Cambrai, 
cardinal, né à Compiègne , mort en 1420. 
— Son nom s'«crit encore : P. Aillia- 
cus, P. de Alliaco et P. de Allyaco. — 
Il a été surnommé- : Aquila Francix, 
Doctor evangelicus, Doctor resolutis- 
simus et MaUeus hxreticorum . 

ALLIACO ( Petrus de ). Voy. Alliacensis 
(P.). 

ALLODIIS (Joannes dfi), Jean des Al- 
leux, théologien et sermonnaire français, 
dominicain, chanoine de Notre-Dame , 
puis chancelier de l'université de Paris, 
né à Orléans, mort en 1306. — On le 
trouve aussi nommé J. de Allodio 
et /. Aurelianensis. 

ALLODIO (Joannes de). Voy. Allodns 

(J. de). 

ALLYACO Petrus de). Voy. Alliacensis 

(P.). 

ALMADA ( Alphonsus de) , sans doute le 
même que Alfonso de Alfama, théo- 
logien portugais , carme , provincial de 
l'ordre en Espagne, né soit à Moura 
(Alemtejo), soit a Almada près de Lis- 
bonne, mort en 143o. 

ALMAINUS ( Jacobus) , Jacques Al- 
MAiN, théologien et moraliste français, 
professeur au collège de Navarre à Paris, 
ué à Sens, mort en 1515. 

ALMARICUS. Voy. Amalricus. 

ALNA (Reginalduà de). Voy. Alnensit 

(R.). 

ALNENSIS (Reginaldus), Esgin4U» 



19 



ALNETO. — ALVEVICUS, 



» 



d'Alnb, théologien belge , moine à Aine 
( Hainaut), mort ? — On le nomme aussi 
fi. de Alna 

AUSETO ( Joannes de) , Jean d'Aulnay , 
théologien français, orateur au concile 
de Bàle, moine ae Citeaux, abbé d'Ours- 
camps, dans le diocèse de jNoyon, mort 
vers 1435. 

ALPAGUS { Andréas) , Andbea Alpago, 
médecin et philologue italien, professeur 
à Padoue, né à Bellune , mort vers le 
milieu du XVI* siècle. — On le trouve aussi 
nommé A. Bdlunensis, A. Bonyaius et 
A. Mongaius. 

ALPENDORPIUS (Conradus). Voy. Aldeix- 
dorpius (C). 

ALPHONSl ( Martinus), Martin Alfonso, 
théologien espagnol, vicaire général des 
Augustins d'Espagne, né à Cordoue, 
mort vers 1480. 

ALPHONSUS. On trouve ce nom écrit ; 
Adifonsns, Alifonsus^ Alonfas, Elde- 
fonsus, Hildefonsus, llefonsus, Olfus, 
etc. 

ALPHONSUS, Alphonse x, roi d'Es- 
pagne. Voy. Sapiens (A.). 

ALPHONSUS (Petrus), Pedbo Alfon- 
so, médecin et théologien espagnol, 
juif converti , filleul d'Alphonse l"^ roi 
d'Aragon, mort vers 1140. 

ALSAHARAVIUS. Voy. Albucassa. 

ALTACUMBA ( Amedeus de), Am£dée 
DE Haute-Rive, dit aussi A. de Haute- 
Combe. Voy. Lausanneusis (A.). 

ALTACUMBA (Gaufridus de), Geoffroi 
d'Auxebbe, dit aussi G. de Haute- 
Combe. Voy. Autissiodorensis (G.). 

ALTACUMBA (Henricusde), Henbi d'Al^ 
bano, dit aussi H. de Haute-Combe. 
Voy. Albanensls (H.). 

ALTAHENSIS (Eberhardus), Ebebhabd 
d'Althaen, chroniqueur allemand, bé- 
nédictin, moine d'Althaen en Bavière, 
archidiacre de Ratisbonnc, mort après 
1310. — On le nomme aussi E. Ratisbo- 
nensis. 

ALTAHENSIS (Hermannus), Hebmann 
d'Althaen, chroniqueur allemand, bé- 
nédictin, abbé d'Althaen en Bavière, 
auteur du Chronicon Aliaichiense, mort 
en 1273. 

ALTARIBUS ( Balduinus de ) . Baudouin 
Dss AuTEUS , ou des Autheux , poëte 



français, originaire des Auteus ou des 
Autheux, domaine situé près de DouUens 
en Picardie, mort au XHI* siècle. 

ALTATUMBA (de). Voy. AUacumba 

(de). 

ALTAVILLA (Jacobus de), Jacques d'El- 
feld, théologien et sermonnaire alle- 
mand, moine de Citeaux, puis abbé d*£- 
berbach, né à Ringau , au diocèse de 
Mayence, mort en 131)3. , 

ALTAVILLA (Joannes de ), Jean de Hau- 
teville. Voy. Annœcillanus (J.). 

ALTECUMBENS1S. Voy. AUacumba (de). 

ALTEIA (Simon de), Simon d'Authie, 
poëte français, chanoine d'Authie près 
de Doullens (Somme), mort au Xlir siè- 
cle. 

ALTILIUS (Gabriel), Gabbiele Altilio, 
ou d'Altilia, poète italien, évêque de 
Palicastro , né dans le royaume de Na- 
ples, peut-être à Altilia ( Calabre) , mort 
vers 1.500. 

ALTISSIODORENSIS. Voy. Autissiodo- 
rensis. 

ALTO LAPIDE (Tilmannus de). Voy. 
Aquisgrano ( T. de). 

ALTONO (Guilelmus de). Voy. Antona 
(G. de). 

ALTOPONTE (Raimundus de*) , Raimokd 
DE Hautpont, théologien français , au- 
gustin , professeur à Paris , moVt après 
1425. 

ALUf^FUS, Alulfe, théologien français, 
bénédictin, moine de Saint-Martin de 
Tournai, mort en 1144. 

ALUREDUS. Voy. Ailredus. 

ALVAROTUS ( Aicardus ou Aycardinus), 
AiCABDO Alvabotto, jurisconsulte ita- 
lien, né et professeur à Padoue, mort 
vers 1350. 

ALVAROTUS (Jacobus), Giacomo Alva- 
botto, jurisconsulte italien, juge à Flo- 
rence et à Sienne, né et professeur à 
Padoue, mort en 1453. — Oj le trouve 
aussi nommé Alvaiotus de Aloarotis. 

ALVARUS. Voy. Pelagiiis (A.). 

ALVERGiMA et ALVERNIA. Voy. Ar- 
rernia. 

ALVILLA (Joannes de). Voy. Annxoilla- 

nus (J.). 
ALVEVICUS ( Martinus ). Voy. Alaunovi- 

canus (M.). 



21 



ALZHARAVIUS. — A3IILIANUS. 



22 



ALZHARAVIUS. Voy. Albucassa. 

AMALRICUS. Voy. Augerius. 

AMALRICUS, Almabicou Abnadd, abbé 
de Grandselve, puis de Cîteaux, arche- 
vêque de Narbonne, chef de la croisade 
contre les Albigeois, mort en 1225. — 
On le nomme aussi Arnaldus. 

AMALRICUS (Raimundus), Ratmond 
Amauby, théologien et prélat français, 
évêque de Frimes {episc. Nemausensis)^ 
mort en 1272. 

AMANDAVILLA et AMANDI VILLA 
( Henricus de ). Voy. Mondavilla ( H. 
de). 

AMANDUS (Frater), Henbi de Rebg, dit 
Fbèbe Amand. Voy. Suso (H.). 

AMATOR VERITATIS, surnom sous le- 
quel est parfois désigné Renedetto Ca- 
PBA. Voy. Perusinus (B,). 

AM ATUS , Amat , chroniqueur et théolo- 
gien français, légat du Saint-Siège, moine 
du^ Mont-Cassin , évêque d'Oléron, né 
dans le Réarn, mort en 1101. 

AMRAC1A ( Rernardus de ), Resnabd 
d'Amboise, théologien et sermonnaire 
français , carme, professeur à Paris et à 
Toulouse, cardinal, né à Amboise, mort 
vers 1380. — On le nomme aussi B. Au- 
reoli. 

AMBACIA (Fraocisca de), Fbançoise 
d'Amboise, duchesse de Bretagne, théo- 
logienne ascétique, carmélite, prieure à 
Notre-Dame de Schoëiz ( B. M. de Sco- 
tiis) près de Nantes, morte en 1485. — On 
la trouve aussi nommée F, de Ambasia. 

AMBACIA (Georgius de ;, Geobges 
D'AuBOisE,premier ministre deLouisXIf, 
archevêque de Narbonne, puis de Rouen, 
mort en 1510. — Ou écrit encore G. de 
Ambacia ou de Ambasia^ G. Ambosius 
et G. Ambacianus. 

AMBACIANUS. Voy. Ambacia (de). 

AMBASIA (de) et AMBASIANUS. Voy. 
Ambacia (de). 

AMBIANENSIS (Goffridus), Geoffboi 
d'Eu, dit aussi G. d'Amiens. Vov. Auyo 
(G. de) 

AMBIANENSIS(Hugo),HuGUESDEBovES, 
descendant des Comtes d'Amiens, célè- 
bre théologien français, moine de Cluni, 
prieur de Saint-Martial de Limoges, puis 
de Saint- Pancrace de Leuves, abbé de 
Reading {abbas Readingensis) au dio- 



cèse de Salisbury, enGn archevêque de 
Rouen, né aux environs de Laon, mort 
en 1 1 64 . — On le trouve nommé encore : 
E. Radingensis, H. Readingensis , H. 
Rheadingepsis, /I.Rheadingenensis, et 
H. Rothomagensis. 

AMBIANENSIS (Nicolaus), ^1C0LAS d'A- 
miens, théologien et chroniqueur fran- 
çais, chanoine d'Amiens, mort vers 1204. 

AMRIANENSIS (Petrus), Piebbe d'A- 
miens, un des surnoms de P. l'Ueb- 
MiTE. Voy. Eremita (P). 

AMBOSIUS. Voy. Ambacia (de). 

AMBROGINUS (Angélus), Angelo Poli- 
ziANO, dit aussi A. de Amuboginis- 
Voy. Potitianus (A.). 

AMELGARDUS, Ahelgabd, historien et 
jurisconsulte belge, établi à Liège , mort 
à la On du XV* siècle. 

AMEL1AN0 ( Petrus de) , Piebbe de 
MiLHAU. Voy. Amilianus (P.). 

aMELIÏ ( Petrus) , Pierre AMtiL, théo- 
logien français , augustin à Brenac dans 
le diocèse d'Aleth ( Aude ) , pénitencier 
et bibliothécaire de Grégoire XI, évêque 
de SInigaglia {episc. SenogalUensis] , 
archevêque de Tarente , cardinal , mort 
après 1398. — On le trouve aussi nommé 
P. Alectensis et P. de Brenaco. 

AMELIUS (Petrus), Piebbe de Nab- 
bonne, dit aussi P. Ameil. Voy. Narbo- 
nensis (P.). 

AMERBACHlUS(Joannes), Johann Amer- 
bach, célèbre imprimeur allemand, éta- 
bli à Râle, mort en 1528. — Ou trouve 
aussi Amerpacitius. 

AMERGUNUS, Amebgin, archidruidc des 
anciens Scots Irlandais, fondateur de la 
colonie Scytho-Milésienne en Irlande, 
mort vers le milieu du XII" siècle. 

AMERPACHIUS (Joanne«). Voy. Amer- 
bachius (J.). 

AMICl DULCIS ( Guilelmus),. Guillaume 
Amidous, théologien français, docteur 
de Sorbonne, ne en Normandie, mort 
vers 1300. 

AMIDANUS (Sigismundus), Sigismondo 
Amidano,, philosophe scolastique italien, 
né à Crémone, mort après Hl'U. 

AMILIANUS ( Petrus), Piebhe de Mil- 
HAU,théologienfrançais, général de i'ordie 
des Carmes, néà Millîau dans le Rouergue, 
mort en 1296. — On l'appelle encore 
P. /Emilianus et P. de Ameliano. 



23 



AMMANATUS, — ANDAGINÈNSIS. 



24 



AMMAN ATUS ( Jacobus) , GiACOiio Am- 
MANATi, devenu par adoption G. Picco- 
LOMiNi, nom sous ' lequel il ebt plus 
connu , historien italien , évêque de Pa- 
vie , de Frascati , puis de Lucques , car- 
dinal, né à Lucques, mort en 1479. — On 
le nomme aussi J. Piccolomineus. 

AMMONIUS (Andréas), Andréa Ammo- 
Kio, poëte latiu, ami d'Erasme, nonce 
de L^on X, né à Lucres, mort en 1517. 
— On le nomme aussi A.-J. Lucemis. 

AMOENUS ( Doctor). Voy. Doctor Amœ- 

nus. 

AMONDAVÏLLA ( Benricus de). Voy. 

Movdavilla (H. de). 

AMORRICUS. Voy. Âmalricus. 

AMPIGOLIUS (Antonius). Voy. Ram- 
pelogis (A. de). 

AMPUDIA (Paschalis ou Paschasius de). 
Voy. Fontepudico (P. de). 

AMUNDISHAMUS (Joannes), John 
Amcndisham ( dit Moréri), théologien 
et biographe anglais, bénédictin, moine 
de Saint- Albans, professeur à Oxford, 
mort vers 1450. 

AMYRUTZA, AMYRUTZÈSet AMYRUT- 
ZIUS (Georgius), rEwpyioç'AfjLupoiTÇT]?, 
théologien byzantin, logothète et proto- 
vestiaire à Trébizonde, né dans cette ville, 
mort vers 1465. — Il fut surnommé G. 
Philos(yphus. 

ANACLETUS, Anaclet, antipape. Voy. 
Leonis (Petrus). 

ANAGNIA. Voy. Anania. 

ANAGNIjSUS ( Hugolinus ) , Hdgolîno 
DE Segni, dit aussi H. d'Anagni. Voy. 
Segninus (H.). 

ANAGNOSTA et AN AGNOSt ES (Joannes), 

'Itjavvr,? 6 'Ava^viioTT)?, chroniqueur by- 
zantin, né à Tbessalonique, mort après 
1530. 

ANANIA (Adenulfus de), Ade^clfe 
d'Anagni, neveu de Grégoire IX, pré- 
vôt de l'Eglise de Saint-Omer {prœpo- 
sHus Sancli Audomari ) , chanoine de 
Notre-Dame, puis de Saint-Victor de 
Paris, né sans doute à Anagni (États de 
l'Église), mort en 1289. — On le trouve 
aussi nommé A. de Agnania et A. de 
Anagnia. 

ANANIA (Joannes de), Giovanni CAt- 
TANi, plus connu sous le nom de G. d'A- 
nagni, jurisconsulte italien , professeur et 



archidiacre à Bologne, né à Anagni, mort 
en 1457. — On le nooime encore J. de 
Agnania , J. de Anagnia , et /. Archi- 
diaconus. 

ANAPIIS et ANAt>IS (Nicolaus de), et 
ANAPUS (N.), Nicolas de Hanapes. 
Voy. Hanapis (N. de). 

ANCHARANO (Jacobus de). Giacomo 
Palladitvo. Voy. Theramo (J. de). 

ANCHARANO ( Petrus de). Voy. Ancha- 
ranus (P.). 

ANCH ARANUS ( Petrus), Pi etbo de Fab- 
neto, en français Pierre Fabnèse , dit 
aussiP. d'Anchabano, du nom d'un châ- 
teau gu'il possédait près d'Orvieto, cé- 
lèbre jurisconsulte italien , né à Bologne, 
mort vers 1415. — On l'appelle epcore 
P. de Ancharano, et il avait été surnom- 
mé Anchora juris et Spéculum Juris. 

ANCHIALUS (Michael), MixarjX 'AyyjaXoç, 
théologien et prédicateur grec, patriarche 
de Constantinople, mort vers 1175. 

ANCHORA JURIS, l'Ancbe du dboit, 
surnom donné à Pietbo de Farneto. 
Voy. Ancharanus (P.). 

ANCINIS (Gerardus de). Voy. Hanchiis 
(G. de). 

ANCONA (Joannes de), Jean d'Ancone, 
jurisconsulte italien, mort avant 1485. 

ANCONA ( de). Voy. Anconitanus. 

ANCONITANUS ( Augustinus), Agostino 
Trionfo, dit aussi A. d'ANCONE. Voy. 
Triumphus (A.). 

ANCONITANUS (Cyriacus ou Kyriacus), 
CiBiACO PizzicoLLi , plus counu en 
France sous le nom de Cyriaque d'An- 
cone, voyageur et archéologue italien, né 
à Ancône,mort vers 1450. 

ANCONITANUS (Monaldus), Monaldi 
d'Ancone, théologien italien, frère mi- 
neur, né à Ancôue, martyr en 1288. — 
On trouve aussi M. de Ancona. 

ANCRl ANUS (Michael). Voyez Ayguanis 
( M. de). 

ANCYRANUS (Macarius), Maxipto; ô 'Ay- 
xupav6ç, dit en français Macaire d'An- 
CYBB, théologien byzantin, archevêque 
d'Ancyre (Angora), mort vers 1450. 

ANDAGINENSIS (Theodericus), Thiebby. 
DE Saint-Hubebt, théologien français, 
prieur, puis abbé de Saint-Hubert ÇAn- 
dagium)^ dans les Ardennes, mort 
en 1109. 



2S 



ANDEGAVENSIS. — ANGELUS. 



26 



ANDEGAVENSlS(GuHélmus), Guillaume 
DE Beaumont, dit aussi G. d'Angebs. 
Voy. Bellimontensis (G). 

ANDEGAVENSIS (Joannes), Jean de 
Rely, dit J. d'Angebs, théologien et 
traducteur français, chancelier de Notre- 
Dame de Paris,' évêque d'Angers, né à 
Arras, mort en 1499. 

ANDEGAVENSIS(Reginaidus) , Regnaud 
d'Angers, chroniqueur français, archi- 
diacre d'Angers, continuateur de Fro- 
doard, mort après 1277. 

ANDEGAVENSIS (Ulgerus), Ulgeb 
d'Angebs, poète, théologien et hagiogra- 
phe français, évêque d'Angers, mort 
en 1148.' 

ANDEGAVINUS (Radulfus), Raoul d'An- 
gers, écrivain ecclésiastique français, 
chanoine de Baveux, mort après 1269. 

ANDEGAVINUS. Voy. Jndegavensis. 

ANDERNACO (Joannes de), Jean d'An- 
DEBNACH, théologien et sermonnaire al- 
lemand , carme à Paris , puis professeur 
à Cologne, né à Andernach (Prusse), 
mort vers 1390. 

ANDERNACO (Mathias de), Mathias 
Emich, dit ]M. d'Andernach, théolo- 
gien et hagiographe allemand, carme, 
né à Andernach, mort en 1480. 

ANDEVERUS (Joannes). Vov. Jndoverus 
(J.). 

ANDLO (Petrus de), Pierre d'Andlau, 
historien et jurisconsulte allemand , des- 
cendant d'une famille qui possédait le 
château d'Andlau en Alsace , mort 
après 1460. 

ANDOVERUS ( Joannes) , Jean d'Ando- 
VER, théologien anglais , professeur à 
Oxford, abbé de Malmeshury, né à An- 
dover dans le Southampton", mort vers 
14G0. — Fabricius et Tanner écrivent 
Andecerus. 

ANDR/EAS. \oy.Jndreas. 

.ANDREA (Antonius), Antonio Andrès, 
théologien espagnol, franciscain, disciple 
de J. Duns Scot, né à ïauste dans l' Ara- 
gon, mort eu i308. — Son éloquence in- 
sinuante le fit surnommer Doctor dulci- 
fluus. 

ANDREAS, André, théologien, poète 
latin et jurisconsulte suédois, archevêque 
de Lund, morteu 1228. 

ANDREAS (Joannes), Giovanni Andbea, 



en français Jean Andbé, célèbre cane- 
niste italien, professeur à Padoue, à Pise 
et à Bologne, ••' soit à Mugello près de 
Florence, soit a .dologne, mort en 1347. 
— Il fut surnomvnt : Fons canonum. 
Lux morum, liabbi doctorum ellSh -ma 
legnm. 

ANDREAS (Joannes), Giovanni-Andbea 
Bossi, dit Jean André. Voy. Buxiis 

(J.-A. de). 

ANDREAS (Joannes), Jean-André le- 
Maure, dit Jean André. Voy. Mourus 

(J.-AO. 

ANDRELINUS ( Publius-Faustus ) , Pu- 
blio-Fausto Andbelini, célèbre poète 
latin, professeur à Paris, né à Forli dans 
la Romagne, mort en 1518. 

ANDRENSiS (Guilelmus), Guillaume 
d'Andres ou d'Andernes, chroniqueur 
français , bénédictin , moine puis abbé 
d'Andres ou d'Andernes près d'Ardres , 
né aux environs de Bouîogne-sur-Mer, 
mort en 1234. 

ANDRIA (Petrus de), Pierre de Andria, 
théologien italien, dominicain, évêque de 
Vico-Equense [episc. yEquensis, yicon- 
quensis ou f^iloaquensis), près de Sor- 
rente, né à Andria, mort en 1316. 

ANESIACO ( Nicolaus de), Nicolas d'En- 
NEZAT, théologien français, dominicain, 
né à Ennezat [Anesiacum], en Auver- 
gne, mort vers 1320. 

ANETO (Joannes de), Jean d'Anet, ser- 
monnaire français, dominicain, né à 
A net ( Eure-et-Loir), mort vers 1400. 

ANGELERIUS(Petrus), Pierre Angele- 
RiER, surnommé deMurrone , en fran- 
çais CE MORON, {P. Moronxus, Moro- 
nus^ Murrho, onde M urrhone), h cause 
de l'ermitage qu'il habita pendant 60 ans 
dans la campagne de ce nom, théologien 
ascétique italien , célestin , pape sous le 
nom de Célestin V, né à Isernia (royau- 
me de Naples), mort en 1296. 

ANGELICUS ( doctor). Voy. Aquinas (T.). 
aNGELIS ( Sebastianus de). Voy. Perusi- 
nus (S.). 

ANGELUS, Angelo, jurisconsulte italien, 
professeur à Padoue ^ mort à la fin du 
XV« siècle. 

ANGELUS, l'Ange, surnom donné à G di- 
gues IL Voy. Guigo. 

ANGELUS (Jacobus), Jacques d'Angelo, 
savant helléniste italien, secrétaire apos- 



27 



ANGELUS. — ANGLICUS. 



28 



tolique à Rome , né à Scarperia dans la 
Toscane, mort au commencement du 
XV' siècle. 

ANGF.LUS(JoANNEs),JoH\KN Engel, as- 
tronome et mathématicien allemand, 
professeur à Vienne , né à Aich, dans la 
Bavière, mort en 1512. 

ANGELUS SCHOLyC, l'Ange de l'É- 
cole, surnom donné à saint Thomas 
d'Aqui>0. Voy. Jquinas (T.). 

ANGI.EBERMEUS ( Joannes- Pyrrhus ) , 
Jean-Pyrrhds.d'Anglebïbme , savant 
jurisconsulte français , professeur à Or- 
léans, né dans cette ville, mort en 1521. 

— Jôchcr écrit Angleberrnxus. 

AKGLERIA (P.-M. ab.V Voy. Anglerius 

(P.-M.). 

AKGLERIUS (Petrus-Martyr) , Pietro 
Mabti^e d'Anghieba, historien et géo- 
graphe italien, prieur à Grenade , proto- 
notaire apostolique, né à Arona, sur le 
lac Majeur, mort en l.'i26. — Fabricius 
le nomme P.-M. ah Angleria , et plu- 
sieurs de ses ouvrages portent seulement 
les noms Petrus Martyr. 

AÎS'GLIA (de). Voy. AngUcus. 

A!SGLICl3S(Adamus),ADAMWoDDHEAM, 
dit aussi A. l'Anglais. Voy. fVodhea- 

mens'i^ A). 

A]NGLR;LlSAIdricus),ALDRic l'Anglais. 
jurisconsulte anglais , souvent cité par 
Accurse , et dont les ouvrages sont per- 
dus ince^to sacculo). 

AISGLICITS i Alexander , Alexandre le 
Charpentier, dit aussi A. l'Anglais. 
Voy. Carpentarius (A.). 

ANGLICUS (Alexander), Alexandre de 
HALEs,dit aussi A. l'Anglais. Voy. 
liait 1} fi f s (A.). 

ANGLICUS fAlfredus), Alfred l'An- 
glais, médecin, philosophe et traduc- 
teur anglais, chapelain du cardinal Otto- 
boni , mort vers la lin du XIII' siècle. 

— On le nomme aussi A. Philosophus. 

AIVGLICL S (Barlholomaevis), Barthélémy 
l'Anglais, surnommé \fl. Florarivs, 
théologien anglais, auteur d'un ouvrage 
intitula Fiorarium, mort vers 1420. 

AKGLÏCUS Bariholomaeiis\ Barthélémy 
DE Gl\-s\ille, dit aussi B.* l'Anglais. 

Voy. (.lannovillanus (B ). 

ANGLICUS f Beuedictusj, Benoit l'An- 
glais, théologien et biographe, prieur 



de Canterbury, puis abbé de Pelerbo- 
rough, né en Angleterre, mort entre 
1193 et 1200. — On le nomme encore 
B. Abbas et B. Peiroburgensis. 

ANGLICUS ( Benedictus ) , Benoit de 
Norfolk, dit aussi B. l'Anglais. Voy. 

Nordofokensls (B.). 

ANGLICUS ( Eduardus , Eadwardus ou 
Eadveardus), Edouard l'Anglvts, chro- 
niqueur anglais, continuateur de Raoul 
de Suffolk, mort après 1302. 

ANGLICUS ( GSlfredus ou Gualterus), G. 
de Vinesauf, dit aussi G. l'Anglais. 

Voy. ï'inosalvo (G. de). 

ANGLICUS ( Gilbertus), Gilbert l'An- 
glais, médecin anglais, chancelier de 
Montpellier (cancelfariusMontispestu- 
/anus), né sans doute à Oxford, mort vers 
1250. — On l'appelle aussi G. MerJicus 
et il fut surnommé Dovtor desideratis- 
simus. — On le désigne qm 'quefois, par 
erreur, sous \enomde Gilber tus Leglaeus, 
qu'on trriduit par G. de l'Aigle ou de Lé- 
gle ; mais ce nom appartient à un autre 
personnage avec lequel G. l'Anglais ne 
doit pas être confondu. 

ANGLICUS (Gregorius), Grégoire Lan- 
GLOis, évêque de St'ez, fondateur du 
collège de Séez [collegium Sagiense) à 
Paris, mort en 1403. 

ANGLICUS (Gualterus), Gautier l'An- 
glais, grammairien anglais, précepteur 
d'un prince de Sicile , archevêque de 
Palerme [archiep. Panorm/fanux, mort 
en 1194. 

ANGLICUS Gualterus), Gautier l'An- 
glais. Voy. .ToBSius (Th.). 

ANGLICUS (Gualterus), Gautie» de 
WfNTERBORNE, dit aussi G. l'Anglais. 
Voy. fflnterbornus (G.). 

ANGLICUS (Guilelmus), Giillaime 
l'Anglais, sermonnaire anglais, Frèrie 
servite, professeur à Paris, mort vers 
1360. — On le trouve aussi nommé G. 
Dandus. 

ANGLICUS ( Gviilelmus), "William Gri- 
SAUNT, dit aussi G. l'Anglais. Voy. 

Grisauntn. 'G.). 

ANGLICUS (Guilelmus), William 
Mackelelfield , dit aussi G. l'An- 
glais. Voy Machelesfeldus G). 

ANGLICUS Guilelmus), Guillaume de 
Wabe, dit aussi G. l'Anglais. Voy. 
J^Tara'G. dei. 



ANGUCUS. — ANIMA LEGIS. 



30 



ANGLICUS (Hugo), Hugoes de Champ- 
FLEUBY, dit aussi H. l'Anglais. Voy. 
Campo florido (H. de). 

ANGLICUS (Jacobus), Jacques l'An- 
glais, théologien anglais , docteur de 
l'université de Paris , moine de Cîteaux, 
adversaire de l'immaculée conception, 
mortaprès 1270. — Tanner le nomme /. 
Cisterciensis. 

ANGLICUS (Joannes), Jean l'Anglais, 
théologien et sermonnaire anglais, francis- 
cain, docteur de Paris, auteur du Summa 
Joannina, naort ? 

ANGLICUS (Joannes), Jean l'Anglais, 
théologien anglais, disciple de Duns 
Scot, mort après 1390. 

ANGLICUS (Joannes), John Estwood, 
dit aussi J. I'Anglais. Voy. JEschendus 

(J.). 

ANGUCUS (Joannes), Jean de Gaddis- 
D.EN , dit aussi J. l'Anglais. Voy. Ga- 
desdenus ( J.). 

ANGLICUS (Joannes), Jean de Saint- 
Albans, dit aussi J, l'Anglais. Voy. 
Sancto Albano (J. de). 

ANGLICUS ( Laurentius), Laiibent l'An- 
glais, théologien anglais, l'un des pre- 
miers docteurs dominicains, mort 
vers 1220. 

ANGLICUS (Laurentius), Laubent l'An- 
glais, théologien anglais, adversaire 
des dominicains, mort vers 1260. 

ANGLICUS (Mauricius) , Maubice l'An- 
glais. Voy. Hibernicus (M.). 

ANGLICUS (Michael), Michel Langlois, 
jurisconsulte et poète latin , professeur, à 
Paris, né à Beaumont dans le Hainaut, 
mort après 1507. 

ANGLICUS (Nicolaus), Nicolas de 
Saint-Albans, dit aussi N. l'Anglais. 
Voy. Sancto Albano (N. de). 

ANGLICUS (Oswaldus), Oswald l'An- 
glais, théologien et traducteur anglais, 
chartreux, ami de Jean Gersou, mort 
vers 1450. 

ANGLICUS (Paulus), Paul l'Anglais, 
théologien anglais, auteur du Spéculum 
aureum, mort vers 1410. 

ANGLICUS (Petrus), Piebbex'Anglais, 
théologien anglais, dominicain, mort 
vers 1360. 

ANGLICUS (Richardus), Richabd l'An- 
glais, théologien, poète et historien 



anglais, chanoine régulier de Saint-Au- 
gustin à Londres, mort vers 1200. — Il 
est souvent nommé R. Canonicus. 

ANGLICUS (Richardus) , Richabd l'An- 
glais , médecin anglais, dont la vie est 
peu connue, étudiant à Oxford et à Pa- 
ris, mort vers 1300. — On le trouve aussi 
nommé R. Medicus. 

ANGLICUS (Richardus) , Richabd le 
Sacbistain, dit aussi R. l'Anglais. 
Voy. Sacrhta (R.). 

ANGLICUS (Robertus), Robebt de 
RÉTINES , dit aussi R. l'Anglais. 
Voy. Retenensis (R.). 

ANGLICUS (Rogerus), Rogeb Bacon, 
dit aussi R. l'Anglais. Voy. Baconus 

(R.). 

ANGLICUS (Simon), Simon l'Anglais, 
théologien anglais, dominicain, mort 
vers 1391. 

ANGLICUS (Simon), Simon Stock, dit 
aussi S. l'Anglais. Voy. Stockius (J.). 

ANGLICUS (Stephanus), Stephen Lang- 
TON, dit aussi E. l'Anglais. Voy. Lin- 
guaiona (St. de). 

ANGLICUS (Theobaldus), Thibaud l'An- 
glais, théologien anglais, chartreux, 
mort en 1320. 

ANGLICUS (Thomas), Thomas l'An- 
glais. Voy. Jorsius (Th.), 

ANGLUS. Voy. Jnglicus. 

ANGRAVILLA( Richardus de), Richabd 
d'Angebvjlle, plus connu sous le nom 
de R. DE BuBY, célèbre bibliophile an- 
glais, évêque de Durham {episc. Dunel- 
mensis), chancelier et trésorier d'An- 
gleterre , né à Bury-Saint-Edmond dans 
le comté de Suffolk, mort en 1 345. — On 
le trouve encore nommé R. ÂungervU- 
tus et R. Dunelmensis. 

ANGRIANUS (Bernardus et Michael). 
Voy. Jyguanis (B. et M.). 

ANGULO 'Petrus de), Piebbe de Lan- 
gle , théologien français , dominicain , 
né à Évreux, mort en 1520. 

ANGUSSOLA ( Valerianus de). Voy. Cre- 
monensis (V.). 

ANIENSIS (Samuel), Samuel Yebetz, 
dit S. d'Ani , historien arménien , né à 
Ani (Turquie d'Asie) , mort après 1 1 79. 

ANIMA LEGIS, surnom donné à Hugues 
DEPBETi.Voy. PortaRavennate{U.de). 



31 



AN?Î.EVILLANUS. — APULIEKSIS. 



32 



ANNiEVILLAMJS (Joannes) , Jean de 
Hantville, db Hauteville, de Han- 
wiLL ou de Hauviteville, poëte latiu, 
auteur d'un poëme intitulé Archithre- 
nius , né dans la Normandie , mort vers 
1200. — On le trouve encore nommé /. 
de .41 ta villa ^ J. AnnsuxlUensls, J. An- 
nsevi$lan>is,JL^de .lîvillay J. de Jnna- 
(?Uèa , J. Archithrenius , J. Hant- 
villensis, J. Hantwillensis . /. Ilaiffî' 
villensiset J. AantviU-ensis. 

ANNJEVILLENSIS et ANN^iVISLA^US 
(Joannes). \oy. ^nnxcillanus (J.). 

ANNALIBUS (Petrus de ). Voy. Fallibus 
(P. de). 

ANNAVILLA ( Joannes de). Voy. Annx- 
vittanus (/.). 

ANNLBALDUS.Voy. Hannibaldis (H. de). 

ANNIUS (Joannes). Voy. ^iterbiensis 

(J.-A!). 

AKSBERGIUS(Conradus),CoNBAD d'Ans- 
BEBG, théologien et sermonnaire alle- 
mand , carme , professeur à Cologne et 
à Vienne, mort en 1433. 

ANSBERTUS, Ansbebt , chroniqueur al- 
lemand, mort au XII* siècle. 

ANSELMUS. Voy. Franciscanus (A.). 

ANSELMUS (Georgius), Giobgio Àn- 
selmo, mathématicien et astronome ita- 
lien, né à Parme, mort en 1440. —On 
le nomme souvent G. A. Avus pour le 
distinguer de son petit-fils, dont l'article 
suit. 

ANSELMUS (Georgius), Giobgio An- 
SELMO, médecin et poëte italien, né à 
Parme, mort en 1525. — On le nomme 
souvent G. A. Nepos pour le distinguer 
de son aïeul , dont l'article précède ce- 
lui-ci. 

ANSICARO (Joannes). Voy. Gutenbergius 

(J.). 

ANTIOCBENUS ( Fretellus) , Fbetellus 
d'Antioche, géographe syrien, archi- 
diacre d'Antioche, mort vers 1130. 

ANTIOCHENUS (Joannes), 'IwiwTjç ô 
'AvTioyeûç, théologien byzantin, patriar- 
che d'Antioche, mort vers 1450. 

ANTIQUARIÙS (Félix), Felice Fexi- 
ciANO, dit aussi F. Antiquabio. Voy. 
Felicianus (F.). 

ANTIQUARIUS (Jacobus), Gîacomo An- 
tiquabio, littérateur italien, secrétaire 
de J. Galeazzo Sforza, né à Pérouse, 
. mort en 1512. 



ANTONA (Guileimus de), Guillaume 
DE SouTHAHPTON, théologien anglais, 
dominicain, né à Southampton, mort 
vers 1265. — Échard le nomme aussi G. 
de AUono, et on l'a confondu parfois avec 
G. de Southamptonia. 

ANTONir(Matthaeus). Voy. PMM(Ant. 
de). 

ANTONII (Petrus), Pietbo Antonio, 
théologien et poëte italien, né et domini- 
cain à Viterbe, mort en 1501. 

ANTONII (Thomas), Tommaso. Antonio, 
hagiographe italien, dominicain à Ve- 
nise, né à Sienne, mort après 1430. 

ANTVERPIA (Gerardus de), Gébabd 
d'Anvebs, théologien belge, établi eu 
France, mort après 1270. 

APIARIUS, qui a soin des abeilles, 
nom sous lequel Thomas de Cantim- 
PBÉ ( Th. Cantimpratensis) a publié un 
traité mystique intitulé Bonum uiiiver- 
sale de Apibus, etc. 

APIS DE FRANCIA, l'Abeille de 
Fbance, surnom donné à Piebbe Abé- 
LABD. Voy. Abaelardus. 

APOLDIA (Theodoricus de), Thiebby 

DETHUBINGE,dilauSSiTH. DEAPOLDA. 

Voy. Thuringus {Ih.). 

APONENSIS (Petrus), Piebre d'Abano, 
médecin, astrologue et traducteur italien, 
docteur.de Paris, né à Abano, près de 
Padoue, mort vers 1320. — On a traduit 
ce nom en français, par P. d'Apone, P. 
d'Atone, etc. — On le trouve encore ap- 
pelé en latin : P. de Apono, P. de Eba- 
no, P. Padubanensis, P. de Abono, P. 
de Padua, Ë. Paduanus, et il a été sur- 
nommé P. Conciliator, nom tiré du titre 
de son principal ouvrage {Conciliator 
differentiarum, etc). 

APOSTOLIUS (Michael) , Mt/af.X ô 'Aroa- 
t6Xioç, en français Michel Apostole, 
•théologien et rhéteur grec , né à Cons- 
tantinople , mort vers 1480. — Il passa la 
fin de sa vie en Crète dans la misère, et 
se surnomma lui-même le roi des pau- 
vres, titre qu'il prend à la fin d'un ma- 
nuscrit de Philostrate copié par lui. 

APPROBATUS (doctor). Voy. Burlseus 

(G.). 

APTIS ( Franciscus de ). Voy. Tuderto 
( F. de). 

APULIENSIS (Guileimus), Guillaume 
DE LA PouiLLE, chroniqueuT italien, né 



33 



APULUS. — AQUILONIPOLELNSIS. 



34 



gans doute dans la Fouille, mort au mi- 
lieu du XII* siècle. — On le nomme 
aussi G. Apulus. 

APULUS (Guilelraus). Voy. Apuliensis 

(G.). 

\QU^DUNUS (Joannes.;, Jean d'Ha\ 
TON , tbéologieu et hébraïsant anglais , 
docteur d'OxTord, carme à Lincoln, mort 
en 1428. — Tanner le nomme J. Hadu- 
nus, C. de Villiers /. Haytonut , et l'on 
troiive encore /. Ilaintonus, 3. Haine- 
tonus et J. Ueinodunut. 

AQUiEDUNUS (Stephanusi , Stephen 
jf.DON ou Edon (dit Jôcber), historien 
anglais, chanoine régulier de Saint-Au- 
gustin au monastère de AVarolten (diocèse 
d'York), mort après 1320. — On le nomme 
aussi St. Eitonus. 

AQIJjE PUTEO (Thomas de), Thomas 
Watybpitt, théologien et sermonnaire 
anglais, carmeàNor«'ich, mort en 1508. 

AQUAM BIBENS (Stephanus), Etienne 

BOILEAU, BOILESVE, BOILYEAUE, BOY- 

LEAUX, BoiLEUE OU BoiLOSVE, Célèbre 
prévôt de Paris, né dans cette ville, mort 
en 12C9. — On le trouve aussi nomme 
St. Bibens Jquam. 

AQUA SPARTA (Mattbaeus de), JIathiel' 
d'Ac-quaSpabta, ibéolofticii et juris- 
consulte italien, frère mineur à Todi, 
légat on Toscane, évêque de Porto, ('or- 
dinal, né à Acqun Sparta (États de l'É- 
glise), mort en 1302. — On le nomme 
aussi A/. Tudcrtinus. 

AQUA VETERl (Joanncs de), Jean di. 
OUDEWATEK. Voy. Pu licomjdorus J.;. 

AQUAVIVIUS ;;Andreas-Mittha?us;, An- 
drea-RIatteo AcQUAvivA, duc d'Atri 
et de Teramo, littérateur italien, né à 
Kaples, mort vers 1525. 

AQUENSIS ^Albericus ou Albertus}, Al- 
BÉBic ou Albert dAix, chroniqueur 
français, chanoine de l^église d'Aix en 
Provence, mort après 1 120. 

AQUENSIS (Jacobus, Jacques d'Acqli, 
chroniqueur italien, dominicain, né à 
Acqui en Piémont, mort vers le milieu 
du XIV^ siècle. — On le trouve encore 
nommé J. de Jcquino, J. .'/(juinas, J. 
de .iquino et J. de Jquls» 

V E ]SSlS:Juveoalis),JLV]:\ AL d'Acqli, 
chroniqueur italien, né à Acqui en Pié- 
mont, mort après 1515. —Ou le nomme 
aussi J. de Jcquino. 



AQUEiSSiS. Voy. Àquisgranensis et 
Aquisgrano (dé). 

AQUICLNCTENSIS (Alexander), Alexan- 
dre d'Anchin, biographe français, bé- 
nédictin, prieur du couvent d'Anchin, 
près de Douai, mort en 1174. — On le 
nomme aussi A. Jtrebas. 

AQUILA (Gilbertus de), Gilbert de 
l'Aigle. Voy. Leglxus (G.). 

AQUILA (Henricus), Heinbich Adleb, 
théologien allemand, docteur de Paris, 
carme, mort après 1330. 

AQUILA FRANCI/E, l'Aigle de France, 
surnom donné à Piebbe d'Ailly. Voy. 

Jlliacensis (P.). 

AQUILA THEOLOGORUM. l'Aigle des 
Théologiens, surnom donné à saint 
Thomas D'AQl]I^o. \oy.Jquinas(ï.). 

AQUILA (de). Voy. Aquilanus. 

aQUILANUS (Bernardinus), Bernardin 
d'Aquila, dit aussi Behnabdino Aqli- 
lano, théoloRien, sermonnaire et histo- 
rien italien, frère mineur, n(' sans douti; 
à Aquila (royaume de Aaplcs), mort en 
1503 

AQUIL\]NUS (.loannes , Jean d'Aquila, 
dit aussi Giovanm Aquilano, théolo- 
gien italien, dominicain, né à Aquila, 
mort en 1479. 

A0U1LA.MTS Joanncs), Jean d'Aquila, 
dit aussi Gi()V\nm Aquilano, méde- 
cin italien, professeur à Piseet à Padoue, 
né à Lanilauo n.yaume de INapk*?, , 
mort en i:>10. — II' est souvent nomme 
J. Pal ai: i nus. 

AQUILAiMlS 'Petrus),PiERBE d'Aquii.\, 
dit aussi Pietro Aquilano, théolojiicii 
italien, rr;uiciscain,<liscipledcDunsSc,()l, 
né à Aquila, njort vers 1350. — Il fut sur- 
nommé Scdtellus et Doclor sufficàns. 

AQUILA-M s (Sebaslianus), Sébastien 
d'Aqlila , dit aussi Sebastiano Aoii- 
lano, médecin italien, proi'esseur à Ker- 
rare, né à Aquila, mort en 1513. — 
On trouve encore S. Aquilei.cnsis. 

AQUILANUS (Seraphinus), Skiîajmiin 
d'Aquilv, dit aussi Sebafino Aqui- 
lano, poêle et improvisateur italien," né 
à Aquiîn, mort en 1500. 

AQUILEIE.NSIS. Voy. Àquilanus. 

AQUIL0>IP0I>ENSIS (Henricus), Henri 
DE >.ORTHErM, poëtc latin, prolesseur à 
^Vittc'mber^, né à ISortheim, près de 

2 



33 



AQUEVAS. — ARCHIDIACONUS. 



36 



Gœltingue, mort vers 1520. —On trouve 
aussi H. yortheimensis, et Tritheim 
écrit H. Norlhaymensis. 

AQUINAS (Jacobus), Jacques d'Acqoi. 
Voy. Jquensis (J.}- 

AQUINAS (Thomas), saint Thomas d'A- 
QUiNO, en français d'Aquijî, célèbre 
théologien italien, dominicain, né à 
Uocca-Sccca, près d'Aquino (Terre de 
Labour), mort en i 274. — On l'appelle 
aussi Th. de Jquino. — lia été sur- 
nommé : Jiigeltisscholx, Jqvùla theo- 
logorum , Doctor angelicus, Doctor 
cherublnus, Doctor communis et Doctor 
ecangf-licus. 

AQUl]SO(Jacobus de). \oy. Jquensis {à.). 

AQUIKO(de). Voy, Jquinas. 

AQUIS ou AQUIS SABAUDIENSIS(Clau- 
dius de), Claude d'Aix ou d'Aix en 
Savoie. Voy. Seysselius (Cl.). 

AQUIS (.Tacobus de). Voy. Jquensis (J.). 

AQUISGRA^EINSiS (Guilelraus), Wil- 
HELM ZwERS, dit G. d'Aix-L4-Cha- 
PELLE, théologien et géographe alle- 
mand, professeur à Erfurt, chanoine' 
d'Ai.\-la -Chapelle, mort vers 1495. — On 
le trouve encore nommé G. de Jquis- 
grano et G. Textor. 

AQUISGRANENSIS ( Joaunes), Johann 
Gluel, dit en fr ncais Jean d'Aix-la- 
Chapelle, historien et sermonnaire 
allemand , carme, prieur à Cologne, né 
à Aix-la-Chapelle, mort en 1399. — Ou- 
din l'a coufondu avec /. Uildesheimen- 
sis. 

AQUISGRAINEKSIS. Voy. Jquensis et 
Jquisgrano (de). 

AQUISGRAISO (Tilmannus de), Tilmann 
d'Aix-la-Chapelle , théologien alle- 
mand, professeur à Paris et à Cologne, 
carme à Aix-la-Chapelle , mort près 
1360. — On le trouve encore nommé T, 
de Jito lapide et T. Jquensis. 

AQUISGRANO (de). Voy. Jquensis et 
Jquisgrant nsis. 

AQUITAKUS (Guilelmus), Guillaume 
d'Aquitaine, théologien français, au- 
teur du Dieta satutis, né dans l'Aqui- 
taine, mort vers 1300. — On le trouve 
encore nommé G. de Canitia, G. de Ja- 
nicea, G. de Janicia, G. de Lancea, G. 
del/tneca, G. d^ Lanicia et G. de Laii- 
rea, noms que les auteurs de V Histoire 
littéraire de la France ont renoncé à 
traduire. Voy. Lancea{G. de.\ 



ARABSIADA (Ahmedus), Ahmed-ibn- 
Akabshah, historien arabe, mort en 
1450. — Jôcher écrit J. Jrabsckta. 

AR^MOKTANUS (magister). Voy. Hou- 

carius (E.). 

ARAGOiNIENSIS (Nicolaus), Nicolas 
RosELL, dit aussi N. d'Abagon. Voy. 
Jiosseli (N.). 

ARAGONIENSIS. yoy.Jragonus. 

ARAGONUS (Joannes). Voy. jCgidius 

(J.). 

ARAGONUS (Valerius), Valebio d'Aba- 
OON, sermonnaire espagnol, dominicain 
à Valence, né dans le royaume d'Ara- 
gon , mort vers 1600. 

ARBILLA (Publias). Voy. Figilantius 
(P-). 

ARBOR VITiE, l'Arbre de la vie, sur- 
nom donné à Jean de Galles. Voy. 
^rallia (J. de). 

ARBOREUS (Mercurinus), Mercubino 
Abbobio de Gattinaba, jurisconsulte 
italien, chancelier de Cnarles-Qiiint, 
cardinal, né à Verceil (États-Sardes), 
mort en 1530. 

ARBRESSEI.LENSJS et de ARBHES- 
SELLO ( Roberlus ). Voy. Jrbrissel- 
lensis (R.). 

ARBRISSELLENSIS(Robertus), Robert 
d'Arbrissel, fondateur de l'ordre de 
Fontevrault (fund. ord. Fontebralden- 
sis), né à Arbrissel, dans le diocèse de 
Rennes, mort en 1 1 1 7. — On l'nppelle en- 
core R. de Jrbrisselo, R. de Jrbris- 
sello, H. de Jrbressello et R. Jrbres- 
seflensis. 

ARBRISSELLO et ARBRISSELO (Ro- 
bertus de). Voy. Jrbrissellensis (R.). 

ARCH ARDUS. Voy. Jchardus. 

ARCHIDIACONUS, l'Archidiacre, nom 
sous lequel on désigne souvent Guillau- 
me de Champeaux. Voy. Campetlensis 

(G.). 

ARCHIDIACONUS (Galbertus ou Gual- 
terus), Gautier l'Archidiacre, nom 
sous lequel est souvent désigné G. de 
TÉROUAHE. Voy. Tercanensis (G.). 

ARCHIDIACONUS (Guido), Gui l'Ar- 
chidiacre, nom sous lequel est soti- 
vent désigné Guido da Baisio. Voy. 
Baisius (G). 

ARCHIDIACONUS (Henricus), Henri 



37 



ARCHIDIACONUS. — ARETINUS. 



38 



l'Abchidiacbe, nom sous lequel on dé- 
signe Henri de Huntingdon. Voy. 
Huniingtonennis (H.), 

ARCHIDIACOKUS (Joannes), Jean l'Ar- 
CHTDiACBE, sumom donné à G. Cat- 
TANi. Voy. Anania (J. de). 

\RCH1DIAC0NUS (Joannes), Jean l'Ar- 
CHTDiACRE, nom sous lequel est souvent 
désigné J. de Kikello. Voy. Kikuleo 
(J. de). 

ARCHIPOETA, l'Archipoëte, nom sous 
lequel a été désigné Camillo Qe rno. 
Voy. Çuernus(C.). 

ARCBIPRESRYTER (Julianus),, Julien 
DE Tolède, dit aussi J.l'Abchiprêtre. 
Voy. Toletanus (J.). 

ARCHIPRESRYTER (Justus), Juste 
l'Abchiprêtre, hagiographe français, 
archiprêtre au diocèse de Clermont, mort 
vers 1130. 

ARCHITHRENiUS (Joannes), Jean Ab- 
chi-pleubard (?), surnom donné à 
Jean de Hantville. Voy. Jnnxvilla- 

nus (J.). 

ARCILIUS (Franciscus). Voy. Arsillus 

(F.). 

ARCl.^lROLDUS (Guido-Antonius), Gui- 
do-Antonio Arctmboldi , diplomate 
italien, archevêque de Milan, mort en 
1497. 

ARCIMROLDUS (Joannes), Giovanni 
Abcimboldi, théologien et jurisconsulte 
italien, archevêque de Milan, cardinal, 
mort en 1491. 

ARCIMBOLDUS (Octavius), Ottavio Ab- 
cimboldi, philologue et poète italien, né 
et archevêque à Milan, mort vers 1503. 

ARCU (Joanna de), Jeanne d'Abc. Voy. 
Darcia (J.). 

ARCULANUS (Joannes) Voy. Hercula- 
nus (J.). 

ARDEMBURGENSIS (Hariulfus), Ha- 
RiULFE d'Ardemboubg, chroniqueur 
ecclésiastique français, moine dé Tab- 
baye de Centule ou de Saiot-Riquier 
{Sancti-Richarii), puis abbé d'Ardem- 
bourg près de Bruges, né dans le Pon- 
thieu, mort en ii43. — Oa le nomme 
aussi H. Ceniulensix. Il est aussi parfois 
désigné sous les différentes formes in- 
diquées à Tarticle suivant. 

ARDEMBURGENSIS (Joannes), Johann 
UYT-TEN-HovB,enfrançaisDELACOUB, 



dit J. UTENHOVEetJ. d'Ardemboubg, 
célèbre théologien belge, dominicain, 
professeur à Paris, né à Ardembourg, 
près de Bruges, mort en 1296 — On le 
trouve encore désigué sous les noms sui- 
vants : J. de Aldemburgo, J. Aident' 
burgensis, J. de Ardemburgo, J. Ecde- 
bergensis, /. Ecdenhergius, J. Ecken- 
denbergius, J. de Erdemburgo. Voy. 
Curia (J. ex). 

ARDEMBURGO (de). Voy. Ardembur- 
gensis. 

ARDENS (Radulphus), Raoul Abdent, 
théologien , historien et chroniqueur 
français, né à Beaulieu, dans le diocèse 
de Poitiers, mort en 1101. 

ARDENSIS (Lambertus), Lambebt d'Ar- 
DRES, chroniqueur français, curé d'Ar- 
dres près de Calais, mort vers 1220. 

ARDERWICENSIS (Gerardus) . Voy. Har- 

derwicensis (G.)- 

ARDIZONE(Jacobusde),GiACOMoABDiz- 
ZONI, jurisconsulte italien, né à Vérone, 
mort vers le milieu du XIV* siècle. 

ARDOYNIS (DE) et ARDOYNUS (Sanc- 
tes). \oy. Arduinif^ {S. de). 

ARDUINIS (Sanctes de), Santés Ar- 
DOiNi, médecin italien, établi à Venise , 
né à Pesaro, mort vers le milieu du 
XV® siècle. — On le nomme aussi 5. 
Ardoynus, S. de Ardoynis et S. de Ar- 
dynis. 

ARDYNIS (Sanctes de). Voy. Arduinis 
(S. de). 

ARELATENSIS (Andréas), André du 
Bois, dit par erreur A. d'Arles. Voy. 

Sylviu!i{k.). 

ARELATENSIS (cardinalis), Louis Ale- 
MAN, archevêque d'Arles. Voy. Ale- 
mannus (L.). 

AREMORICUS. Voy. Armoricm. 

ARENA (Jacobus de), Jacques de Revi- 
GNY. Voy. Ravano (J. de). 

ARENGRINUS (Guilelmus), Guillaume 
Arengrin, connu sous le nom de G. 
DE Mabmoutiebs (G. Majoris Monas- 
teriï), archidiacre de Nantes, puis abbé 
de Marmoutiers, né dans la Bretagne , 
mort en 1124. 

ARETINUS (Angélus), Angelo Gambi- 
GLiONi, dit aussi A. d'Arezzo. Voy. 
Gambiglionibus (A. de). 

A RETINUS(Betricus),BETBico d'Arezzo, 
poète italien, né soit à Reggio, soit à 

2. 



39 



ARETINUS. — ARGYROPULUS. 



40 



Arezzo,morl vers le milieu du XIV siè- 
cle. 
ARETINUS (Bonaguida),RoNAGUiDAD'A- 
EEZZO, dit en frauçais B. Abétin, avo- 
cat et jurisconsulte italieu, né sans 
doute à Arezzo dans la Toscane, mort 
vers la fin du Xlll'^^iècle,— On le nomme 
aussi h. (1p. Arttlo. 

ARETirsUS (Carolus), Cablo Mabsuï-- 
PïNi, dit aussi C d'Abezzo. Voy. Mar- 

snppinns (C) 

ARETl]NrS(FranGJscus), Fbancesco Al- 
BEBGorri, connu aussi sous le nom de 
Fr. d'Abezzo ou Fr.ABÉTix, célèbre ju- 
risconsulte italien, né à Arezzo, mort en 
J376. — Il fut surnommé i)oc/or solidœ 
veritatis. 

ARETINUS (Franciscus), Fbancesco Ac- 
coLTi, dit aussi F. d'Abezzo. Voy. Je- 
coltis (Fr. de). 

ARETINUS(Franciscus),FBANCESCoGBiF 
FOLiNi, plus connu sous le nom de Fb 
Aeétin ou Fr. d'Abezzo, poète italien 
néà Arezzo, mort vers la fin du XV^siècle 

ARETINUS (Gorellus), Gobello (diminu 
tif de Gregobio ) de Sinigabdi, dit G 
d'Abezzo, poète et chroniqueur italien 
né et notaire à Arezzo (Toscane), mort 
après 1448. 

ARETINUS (Guido), Guittone d'Abezzo, 
célèbre poète italien , né à Arezzo, mort 
en 1294. 

ARETINUS (Joannes), Giovanni Tob- 
TELLi, dit aussi J. d'Abezzo. Voy. Tor- 
tellius (J.)« 

ARETINUS ( Leonardus ) , Leonabdo 
BBUM,dit aussi L. d'Abezzo. Voy. Bru- 
nus (L.). 

ARETIO {à%).\o\. Aretinus. 

ARGELATA (Petrus de). Voy. Argellata 
(P. de). 

ARGELLATA (Petrus de), Pietro della 
Ceblata, chirurgien italien, né et pro- 
fesseur à Bologne, mort en 1423, — On 
le trouve encore nomméP. deJrgelata, 
et P. de Argillata. 

ARGENTINA (Thomas de), Thomas de 
Strasbourg, théologien et sermonoaire 
allemand, augustin, docteur de Paris, 
né à Strasbourg, mort en 1357. 

ARGENTIN A (Thomas de), Thomas de 
Stbasbourg, théologien et sermonn.nire 
allemand, né et dominicain à Strasbourg, 
mort vers 1-500. 



ARGENTINA (de). Voy. Jrgentinensiset 
Jrgentoratensis. 

ARGENTINENSIS (Albertus), Albert de 
Strasbourg, chroniqueur allemand, 
prêtre à Strasbourg, mortaprèt 1378. 

ARGENTINENSIS (Guido;, Gui de Stras- 
bourg, philosophe scolasiiqueallemand, 
commentateur d'Aristote, dominicain, 
mort vers 1400. 

ARGENTINENSIS (Jordanus), Jordan 
DE Strasbourg , sermonuaire alle- 
maud, augustin, mort vers 1410. 

ARGENTINENSIS. Voy. Jrgentoraten- 
sis et Argent ina (de) . 

ARGENTORATENSIS (Bruno), Bruno 
DE Strasboubg , théologien allemand, 
chanoine de Bamberg , puis évêque de 
Strasbourg, mort après 1131. 

ARGENTORATENSIS (Hugo), Hugues 
DE Strasbourg, théologien et sermon- 
naire allemand, dominicain, prieur du 
couvent de Strasbourg, né dans cette 
ville, mort vers 1300. 

ARGENTORATENSIS (Nicolaus), NiCO- 
LAUS Kempf, dit Nicolas de Stbas- 
boubg, théologien allemand , chartreux, 
prieur de Chemnitz (Saxe), né à Stras- 
bourg, mort en 1497.— On trouve, aussi 
N. de Argentina. 

ARGENTORATENSIS (Petrus) , Pierre 
DE Strasboubg, historien, prédicateur 
et théologien allemand, né à Strasbourg, 
mort vers 1270. 

ARGENTORATENSIS ( Udalricus ou 
Udalricus Engelberti),ULEic de Stras- 
bourg, philosophe scolastique allemand, 
disciple d'Albert le Grand, né et domi- 
nicain à Strasbourg, mort vers 1280. 
— Ou le trouve encore nommé U. Ar- 
gentinensis, U.de Argentina et U. Teu- 
tonicus. 

ARGENTORATENSIS. Voy. Argentina 
(de) etArgentinensis. 

ARGILLATA (Petrus de). Voy. Argellata 
(P. de). 

ARGYROPILUS et ARGYROPYLUS 
(Joannes). Voy. Argyropulus (J.). 

ARGYROPULUS (Joannes), 'Io,ivvr,ç 6 
'ApyupoTOuXo?, dit en français Jean Ar- 
gyropulo, helléniste et philosophe grec, 
professeur à Florence et à Rome, ne à 
Constantinople, mort en 1473. — On le 
nomme encore /. Argyropilus, J. Ar- 
gyropyius, etc. 



41 



ARGYRUS. -- ARNHEMIUS. 



42 



ARGYRUS (Isaacus), 'l7aâ7.r,ç''AoYjpoç, en 
français Isaac Abgybe, astronome et 
moine grec, auteur du HxT/akioç y.avwv 
(canon paschal), mort après 1373. 

ARDUINUS (Stephanus). Voy. Ilardingus 

(St.). 
ARI ALDUS. Voy. Mciatus (A.). 

ARIDA VILLA (Joannes de), John Dri- 
TON, dit aussi J. de Sécheville. Voy. 
Dritonus(J.). 

ARIENTIS (Joannes de). Voy. Sabadinus 
(J.). 

ARIENTUS (Thomas), ToMMASO Arienti, 
médecin et chirurgien italien, professeur 
à Bologne, assassiné à la un du XIV^ siè- 
cle. 

ARIGONIUS (Jacobus). Voy Laudensis 
(J.)- 

ARIMIISENSIS (Gregorius), Grégoire de 
RiMiNi, célèbre philosophe scoiastique 
italien, général des Augustins, profes- 
seur au couvent de Rimini, mort en 
1388. — On l'appelle encore G. de Ari- 
mino, et il fut surnommé Doctor au- 
thenticus. 

ARIMINENSIS (Ecnricus), Henri de Ri- 
MiKi, théologien italien, dominicain, né 
à Rimini (États de l'Église), mort vers 
1314. — On le nomme aussi //. liimi' 
nensis et H. de Arimino. 

ARIMINEKSIS (Hugolimis), Ugolîn de 
Rimini, théologien et sermonnaire ita- 
lien, dominicain, né à Rimini, mort en 
1249. 

AJIIMI^ENSIS (Nicolaus), Nicolas de 
Rimini, biographe italien, frère mineur, 
né sans doute à Rimini, mort vers 1413. 
— On écrit souvent iV. de Arimino. 

ARIMINENSIS (Robertus), Roberto Val- 
TURio, dit aussi R. de Rimim. Voy. 
f^'alturius (R.). 

ARIMINO (de). Voy. Axîminensis. 

ARIOS'ITIS (Alexander), Alessandbo 
Abiosto, théologien et géographe ita- 
lien, franciscain, né à Bologne, mort vers 
1600. 

ARIOSTUS(Franciscus),FRANCEscoARios- 
TO, jurisconsulte, philosophe et natura- 
liste italien, né et professeur à r"erràre, 
mort en 1492. 

ARISTENUS (Alexius\ 'AXi^.o; 6\\çia-r.vô,:, 
en français Alexis Aristène, juriscon- 
sulte grec, diacre de l'Eglise de Coustan- 
tinople, mort vers 1 lôO. 



ARISTOTELES. Voy. Bononiensis i\.). 

aRLOTUS de PRATO, Arlotto de 
Pbato, théologien italien, professeur à 
Paris, général des Frères Mineurs, né à 
Prato, dans la Toscane, mort en I28G. 

ARLUNO (Nicolaus de), Nicolas d'Ar^" 
LON, théologien belge, carme, né à Ar- 
lon, mort en 1392. 

ARMACHANUS (Celsus), Celse d'Ar- 
magh, théologien irlandais, archevêque 
d'Armagh, mort vers 1130. 

ARMACHANUS (Ricliardus) , Richard 
Fitz-Ralph, dit R. d'Arm\gh, théo- 
logien anglais, archidiacre de Chester, 
archevêque d'Armagh (Irlande), né dans 
le Devonshire, mort en I3G0. — Leland 
le nomme R. Filoradulphus. 

ARMANNIUS (Jacobus), Giacomo Ar- 
MANNi, théologien italien, dominicain, 
né à Gubbio (Etats de l'Église), mort en 
1312. 

ARMEGANDUS. Voy. Blasius. 

ARMELLINUS (Hieronymus), Gerommo 
Armellini , théologien et astronome 
italien, dominicain, inquisiteur à Man- 
toue, né à Faënza (États de l'Église), mort 
vers I.SSO. — Échard le nomme encore 
//. Armeninus et //. Faventinus. 

ARMENINUS (Hieronymus). Voy. Anncl- 
linus (H.). 

ARMENIUS (Gregorius),rpriY'!lpto?o 'Ap;ji£- 
vio;, eu français Grégoire d'Arménie, 
théologien grec, patriarche d'Arm»5nic, 
né à Sisides, en Cilicie, mort vers 1305. 
— Ou le trouve aussi nommé G. Sisensi's. 

ARMINGANDUS. Voy. Blasius. 

ARaiORICANUS. Voy. Armoricus. 

ARMORICUS (Guilelmus), Guillaume le 
Bbeton. Voy. B7-Uo (G.). 

ARMORICUS (Oliverius), Olivier de 
Tbéguier, dit aussi O. d'Armorique. 
Voy. Trecorensis (O.). 

ARMORICUS (Yvo). Yves Breton. Voy. 
Brito (Y.), et Helorii (Y.). 

ARN ALDUS, Arnauld. Voy. Amnlricus. 

ARN ALDUS BERNARDI. Voy. Cadur- 
censis (A.-B.). 

ARMIRMIUS (Alberlus), Albert Kivet, 
dit A. de Arnheim, théologien hollan- 
dais, chartreux, nr, sans doute à Arn- 
heim 'Gueldre), mort en 1449. — Ou le 
nomme aussi A. Carthusianus. 



43 



ARiNOLDl. — ASCULANUS. 



44 



ARKOLDI (Barlholomaeus), Bakthélkm\ 
d'Usirger, dit aussi B. fils d'abnold. 
Voy. L'singensis \B.) . 

ARNOLDI (Henricus), Heinbich Arnold, 
théologien et historien allemand, char- 
treux, prieuré Bàle, mort vers 1480. 

ARKPECKIUS (Vitahs ou Vitus), Veit 
d'Abkspeck, chroniqueur allemaud, 
docteur de Vienne, chapelain de l'evê- 
que de Freysingen, néàArnspeck(Hols- 
tein), mort" vers 1500. 

AROASIENSIS 'Gualterus), Gautier 
d'Abbouaise, historien et biographe 
français, abbé d'Arrouaise, près de Ba- 
paume(Pas-de-Calais),neaCambrai,mort 
en 1193. 

ARRETIINUS. Vov. Jretinus. 

ARSENIUS, 'Apaévtoç,en français Arsène , 
surnommé .Juio?'ianus (6 AÙTtooiiavôr", 
théologien et canoniste grec, patriarche 
de Constantinople, né dans cette ville, 
mort en 1264. 

ARSILLUS (Franciscus), Fbancesco Ar- 
siLLi, poète, traducteur et médecin ita- 
lien, professeur à Rome, né à Sinigaglia 
(États de l'Église), mort vers le milieudu" 
XVl^ siècle. — On le nomme aussi F. 
ArcUius. 

ARTHUR US (Galfredus), Gouefboy Ab- 
THUB, surnom donné à G. de Mon- 
MOCTH. Voy. Monemuthensis (G.). 

ARTURUS. Voy. Arthurus. 

ARUKDELIT^S. Voy. Jruntinensis. 

ARUKDIKE (Joannes ab}, Jean van 
RiEDT, théologien etsermonnaire belge, 
religieux carme, né à Bruges, mort en 
1497. 

ARUNTINEKSIS (Robcrtus) , Robert 
c'Abundel, hébraïsant et traducteur 
anglais, né à Arundel (Sussex), mort en 
1246. — On trouve aussi R. Jrundelius 
et R. Aruntinus. 

ARU^TINENSIS (Thomas^ Thomas 
n'ABURDEL, théologien et sermonnaire 
anglais, évéque d'Ely, archevêque d York, 
chancelier d'Angleterre, archevêque de 
Canterbury, né sans doute à Arundel, 
mort en 1415. — On trouve aussi Th. 
Arundel lus. 

ARUKTINUS. Voy. Jruntinensis. 

ARVERNEISSIS. \oy.Jrc(rnia (de). 

ARVERNIA (Bemardus de), Bebnard de 
Garrat , dit B. d'Auvebgne. Voy. 
Gannato (B. de). 



ARVERNIA (Durandus de), Guillaume 
DuBAND, dit aussi D. d'Auvebgne. 
Voy. Sancto Porciano (G. de). 

ARVERNIA (Durandus de), Durand 
d'Auvebgne, traducteur français, né 
sans doute en Auvergne, mort vers 1300. 

ARVERNIA(Gerardusde),GÉBABD d'Au- 
vergne, chroniqueur français, chanoine 
de l'Église du Mans, mort après 1274. 

ARVERNIA (Guilelmus de), Guillaume 
d'Auvergne, célèbre théologien, phi- 
losophe et sermonnaire français, docteur 
de Sorbonne,évêque de Paris, né à Au- 
rillac, mort en 1248 ou 12-19. — On le 
nomme très-fréquemment G. Pa?"/seV?i5/.v. 

ARVERNIA (Petnis de), Pierre d'Au- 
vergne, théologien français, recteur de 
l'Université de Paris, doiîiinicain, né en 
Auvergne, mort après 1301. 

ARVERNIA (Petrus de', Pierre de Gros, 
plus connii sous le nom de I. d'Auver- 
gne, théologien français, commentateur 
d'Aristote, docteur de Sorbonne, né sans 
doute à Gros (Puy-de-Dôme , mort vers 
1307. 

ARVERNIA (Pontiusde), Ponce d'Au- 
vergne, théologien français, abbé de 
Grandselve [abbas Grandis-Silvœ), puis 
de Clairvaux, évéque de Clermont, mort 
vers 1189. — On le nomme aussi P. 
Claromonlanus . 

ARVERNUS. Voy. Arvernia (de). 

ASCELlNUS(Nicolaus), Nicolas Ascelix, 
voyageur français, frère mineur, mort 
après 1247. 

ASCHEDUNLS .Joannes). Vov. Jctoîtus 

(J.). 

ASCULANUS (Cecchus, Chiens, Cicciius 
ou Cichus), Fba^cf.scg Staisili, plus 
connu sous le nom de Ceccgd'Ascoli, 
célèbre encyclopédiste italien, né à As- 
coli (États "de l'Église), brûle en 1327. 
— On le trouve aussi nommé : C. de 
Esculo^ et C. Esculanus. 

ASCULANUS (Franciscus), Fbarçois 
d'Ascoli, théologien italien, franciscain, 
né à Ascoli, mort vers 1340. — Il fut 
surnommé Doctor succinctus. 

ASCULANUS (.Jacobus), Jacques d'As- 
coli, philosophe scolastique italien, frère 
mineur, mort vers 1465. 

ASCULANUS (INIaximus), Maxime d'as- 
cOLi, ditanssi M. Pacifici s, littérateur 
et pcëte latin, né à Ascoli, mort vers 
1500. 



45 



ASCULàNUS. — ASULAJNUS. 



46 



ASCULANUS (Saladinus), Salvdin d'As- 
COLT, médecin du prince de Tarenle, né 
sans doute à Ascoli, mort vers 1165. — 
Fabricius le nomme S. de Esculo. 

ASCULANUS. Voy. Jsculo (de). 

ASCULO (Augustinus de), Adgustin 
d'Ascoli, théologien italien, augustin, 
né à Ascoli, mort vers 1385. 

ASCULO (Conradus de), Conrad d'As- 
COLI, théologien italien, commentateur 
d'Aristote, dominicain ou franciscain, 
mort après 1330. 

ASCULO (Hieronymus de), Jérôme d' As- 
coli, théologien italien, évêque de Pa- 
iestrina lÉtats de l'Église), frère mineur, 
pape sous le nom de Nicolas IV, né à 
Ascoli, mort en 1292. — On le nomme 
aussi H. Jsculanus. 

ASCULO (Joannes de), Jean d'Ascoli, 
théologien et sermonnaire italien, frère 
mineur, mort vers 1280. — On le trouve 
encore nommé f. Jsculanus, J. yEscu- 
lanus, J. EsciUanus et /. de Esculo, et 
il a souvent été confondu avec Jérôme 
d'Ascoli. 

ASCULO (de). Voy. Jsculanus. 

ASHRBURNUS (Thomas), Thomas de 
AsHBURN, poète anglais et polémiste re- 
ligieux, né à Ashburn, dansle Derbyshire, 
mort vers la fin du XIV* siècle. 

ASHERUS, Ben-Jechiel Asheb, rabbin 
et écrivain juif, né à Rolhenburg (Alle- 
magne), mort en 1321. 

ASHWARBIUS (Joannes), Jean de As- 
WABDBY, théologien et sermonnaire an- 
glais, docteur d'Oxford et vicaire de 
Sainte-Marie à Oxford , né à Aswardby 
(Lincoln', mort vers 1400. — fabricius 
écrit par erreur Asbivarbiu". 

ASSISIAS (Agnes), Agnès d'Assise, thco- 
logionne ascétique, frauciscainv, disciple 
de sainte Claire, morte en 1254. 

ASSISIAS (Antonius), Antoine d'Assise, 
théologien italien, frère mineur, mort 
vers 1500. 

ASSISIAS (Clara), sainte Claire d'Assise, 
fondatrice de l'ordre desClarisses, nôe à 
Assise (Ktats de l'Église), morte en 1253. 

ASSISIAS (Lucas), Luc d'Assise, théolo- 
gien italien, frère mineur, professeur à 
Paris, né à Assise, mort vers 14.50. 

ASSlSIASetASSISIATES.Voy.//A-5mo(de). 

ASSISIO(Franciscus de), Giovanni Mabi- 



coNi, plus connu sous le nom de saint 
François d'Assise, fondateurdes ordres 
mendiants, né à Assise dans l'Ombrie, 
mort en 1226.— On l'appelle encore F. 
Assistas, F. Âssisiates, et on l'a sur- 
nommé Doctor seraphicus. 

ASSISIO (de). Voy. assistas. 

ASTENSIS (Alionus). Alione d'Asti, 
poète latin et français, né à Asti (États 
Sardes), mort après 1520. 

ASTENSIS (Bruno), saint Bruno d'Asti, 
théologien italien, bénédictin, évéque de 
Segni, abbé du mont Cassin, né à Sole- 
ria, dans le diocèse d'Asti, mort en 
1123. — On le trouve aussi nommé B. 
Cassinensis. 

ASTENSIS (Conradus), Conrad d'Asti, 
théologien, général des dominicains, 
mort à Asti en 1470. 

ASTENSIS (Georgius), Giorgio Natta, 
dit Georges d'Asti ,jurisconsulte italien, 
longtemps établi à Asti , professeur à 
Pavie et à Pise, né à Casai (États Sardes), 
mort vers 1500. 

ASTENSIS (Jacobus"), Jacques d'Asti, 
théologien italien, bénédictin, prieur à 
3Iantoue, mort vers 1520. 

ASTENSIS. Voy. Jstesanus. 

ASTESANTJS, Astesano ou en français 
d'Asti, théologien italien, auteur d'un 
ouvrage célèbre sous le nom de Sunwia 
Astesana, né à Asti, mort en 1330. — II 
est souvent nommé Astexanus. 

ASTESANTJS (Antonius), Antonio Aste- 
sano ou Antoine d'Asti, poète et chro- 
niijueur italien, né près d'Asti, mort vers 
la fin du XV siècle. — On le nomme 
aussi .'/. Jslensis. 

ASTESANUS (Odo), Odone Astesano 
ou 0. d'Asti, théologien italien, bénédic- 
tin, né à Asti, mort au XIF siècle. — On 
écrit aussi O. Jslensis. 

ASTESANUS. Voy. Jslensis. 

ASTEXANUS. Voy. Jstesanus et Jslen- 
sis. 

ASTONUS (Joanne.s), John Ashton, théo- 
logien anglais, mort vers 1385. 

ASTRUVALDINUS (Donatus), Donato 
d'Astrualdo, surnom donné au célè- 
bre peintre D. L. Bramante, né à 
Monte-Astruaido, prèsd'Urbin, mort en 
1514. 

ASULANUS (Andréas), Andréa Tobbe- 



ATHEMENSIS. — AULA REGIA. 



48 



SAXO OU ToBRir.jANO. dit André d'A- 
S0L\, célèbre imprimeur itilien, beau- 
pèff et siici-esseur d'Aide Manuce, ué à 
Asola (Véuélie), mort vers 1530. 
ATHEMENSIS (.llgidius:. Voy. Corbo- 
llensh (-t.L 

ATHENSIS (.loannes}, Jea> Briard, dit 
J. d'Ath. Voy. Briardus {).). 

ATRATUS :Hiigo\ Hi'GLES d'Evesham, 
dit aussi enfrançais H. LeiNoir, médecin 
et matliématicie\i anglais, né à Evesham 
(oomti' de Worcester), mort en 1287. — 
Ou le trouve aussi nommé //. Eveshamen- 
sîs. 

AÏREBaS (Adamusi, Adam d'Arras, 
historien flamand, moine de Citeaux, 
archidiacre de Paris, cvêque de Thé- 
rouane, né à Arras, mort après 1230. 

ATREBAS.Aiexander), Alexandre d'An- 
CHi>, dit aussi A. d'Akuas. Voy. Aqui- 
cinctcnsis (A.j. 

ATREBAS (Jacobus), Jacques d'Arras, 
théologien flamand, archidiacre de Cam- 
brai, prémontre, abbé du Mont-Saint- 
Martin, mort vers l22ô. 

ATREBAS. Wy. Jtrebatensis. 

ATREBATENSIS (Andréas), André di: 

Bois, dit aussi A. d'Arras. Voy. Syt- 

vins (A.;. 

ATREBATENSIS (Lambertus), Lambert 
d'Arras. historien et théologien Iran- 
çais, chanoine d' TJIlc {cammirus l7isu- 
lanux), puis évèqueu'Arras, néà Guines, 
près de Calais, mort en 1115. 

ATREBATENSIS iRobertus), Robert 
d'Arras, hagiographe flamand, cha- 
noine d'Arras, archidiacre d'Ostrevaut 
(Hainaut), mort après 11 JO. 

ATREBATENSIS. Voy. Jtrebas. 

ATTALEIATES (Michael). Mr/.af.X 'A-a- 
\vA-.-rt, dit en français Michel yVtta- 
LiATE, jurisconsulte grec, procons-"! et 
jupe sous l'empereur Michel Ducas, mort 
"vers 1100. 

ATTAVANTIUS (Paulus), Paolo Atta- 
VA>Ti ou ATAVx^TIO (Moréri), théolo- 
gien, historien, prédicateur et juriscon- 
sulte iUilien, l'rère servite,né à Florence, 
mort eu J499. — On le trouve nommé en- 
core P. J/arantius et F. Florentinus. 

AUCKPS et ArCUPIS ;NicoIaus), Nico- 
las LoiSELEi R, chanoine de Pvouen , 
l'un des juges de Jeanne Darc , mort 
après 1-131." 



AUCTORATUS (doctor). Voy. Medîavilla 
(R. de). 

AUCUPIS. Voy. Auceps. 

AUGERIUS(Amalricus), Amalric d'Au- 
GiER , historien ecclésiastique français, 
docteur de IMontpellier, chapelain d'Ur- 
bain V, augustin , né à Béziers, mort 
à la fin du XIV^ siècle. — On trouve 
souvent ./. .lugerii. 

AUGIENSIS (Petrus), Pierre d'Auge, 
poète et biographe français, moine de 
Saint-Pierre-sur-Dive, dans le pays d'Au 
ge, mort après 1149. 

AUGO ( Geoffridus de ) , Geoffboi d'Eu, 
médecin français, chanoine, puis évêque 
d'Amiens, né' à Eu ( Seine-Inférieure) , 
mort en 1236. — On le nomme aussi G. 
Ambianensls. 

AUGriLBERTUS ( Theobaldus) , Theo- 
BALD AUGUiLBERT (dit la Nouvelk liio- 
(jvaphie gménile ) , médecin irlandais , 
mort au commencement du XVF siècle. 

AUGUSTA (David de ), David d'Augs- 
BOURd, théologien allemand, cordelier, 
né à Augsbourg, mort en 1272. — , Ou 
le nomme aussi D. Texitonicus. 

AUGUSTANUS (Hermannus), Hermaîsn 
d'Augsbourg, philosophe scolas^-que 
allemand, né et dorainicainà Augsbourg, 
mort vers t355. 

AUGUSTINIS ( .Egidius de) , Egidio Co- 
LONNA , général de l'ordre des Augus- 
tins. Voy. Columna {JE. de). 

AIJGUSTINUS ( Jordanus>, Jordan l'Au- 
GUSTiN', théologien allemand, chanoine 
régulier de Saint-Augustin , mort à 
Vienne en 1372 ou 1380. 

AUGUSTODUNENSIS (Honorius), Ho- 
noré d'Autun, théologien, sermonnaire 
et biographe français, prêtre et scolasti- 
que de l'église d'Antun, mort après 1 1 30. 
— On le trouve aussi nommé Jl.Scolasti- 
cus, et même //. SoUtarlus, mais peut- 
être ce dernier surnom n'est-il qu'une 
corruption du premier. 

AUGUSTODUN ENSIS i Stephanus) ,Étien- 
ne de Baugé. dit aussi É. d'Autun. 
Voy. Bahiiaco ( St. de). 

AULA REG^A (Gallus de), Gallus de 
Kidntgssaal, théologienallemand, moine 
de Citeaux, puis abbe de Kôuigssaal, près 
de Prague, en Bohême, mort vers 1380. 

AUL.A. REGIA (Matthccus de) , Mathieu 
de Komgssaal, théologien et sermon- 



iO 



ALTSGERVILLUS. — AUTISSIODORENSIS. 



oaire allemand, moine de CUeaux , né à 
Kônigssaal en Bohême, mort après l-lOO. 

AUNGERVILLUS(Richardus). Voy. An- 
gravilta (R. de). • 

AUIŒA CAPRA (Simon), Simon Chèvbe- 
d'or, poète latin, moiue de Saint-Victor 
à Paris, mort vers 1160. 

AUREvE VALLIS (^gidius, monachus), 
Gilles, moine de Sainte-Marie d'Orval. 
Voy. Leodiensis (>£.). 

AURE.E VALUS (Gilbertus, abbas), Gil- 
bert, abbé D'OavAL , nom sous lequel 
Fabricius désigne par erreur Gilbebt, 
théologien et poète latin, augustin, abbé 
d'Airvau, au diocèse de la Rochelle, 
mort vers 1150. 

AURELIACENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Baufet, dit aussi G. d'Au- 
btllac. Voy. Baufeli (G.). 

AURELIACO (Duraudus de), Durand 
DuBANDELLO, dit aussi D. d'Aubillac. 
Voy. Durandellus (D.). 

AURELIANENSIS ( Baldericus ) , Baudri 
d'Orléans, chroniqueur, théologien et 
hagiographe français , abbé de Bourgueil 
{abbas Burgoliensis) en Anjou, puis 
archevêque de Dol ( archiep. Dolensù ), 
né àMeun, près d'Orléans, mort en 1 130. 
— On le trouve aussi nommé B. Dolen- 
sis. 

AURELIAINEINSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Rennes, dit aussi G. d'Or- 
léans. Voy. Il/iedonensis (G.). 

AURELIAIS'ENSIS (Joannes), .Tean d'Or- 
léans, chancelier de l'église TVotre-Dame 
de Paris, mort à la On du XIU*' siècle. 

AUREL1AÎ\T:NSIS (Joannes), Jean des 
Alleux, dit aussi J. d'Obléans. Voy. 
.illod'ds (J. de). 

AURELIAiSENSIS(Odo ou Odoardus) , 
Eudes ou Oudard d'Obléans, gram- 
mairien , rhéteur, dialecticien , poète , 
abbé de Saint-Marlin de Tournai , puis 
évéque de Cambrai, né à Orléans, mort 
en 1113. — On le trouve aussi nommé 
O. Cameracensis. 

AURELIANENSIS (Puella), la Plcelle 
d'Orléans, suniom donné à Jeanne 
Dabc. Voy. Darcia (J.). 

AURELIANENSIS (Stephanus), Etienne 
Tempteb, dit aussi É. d'Obléans. Voy. 
Pdrisinus 'Si.]. 

ATRELIANIS (de). Voy. Aurelianemis. 



AUREUS (doctor). Voy. Tartaginus (A.). 

AURELIUS (Anselmus), Anselmo Au- 
BELfO, médecin italien, né à iMantoue, 
mort vers le milieu du XVI' siècle. 

AURELIUS (Cornélius). Vov. Caudanus 

(C.-A.). 

AURELIUS (Joannes-!(lutius), Giovanni 

MUZÏO AUBELIO, AUBELLl OU ARELLI, 

poète latiu et italien , né à îMantoue , 
mort au commencement du XVP siè- 
cle. 

AUREOLÏ (Bernardus). Vov. Ambacia 
( B. de). 

AUREOLUS (Petrus). Voy. Aurlolus (P.). 

AURÎFABER (.4:gidius) , Gilles Gouds- 
MiT, théologien et sermonnaire hollan- 
dais, chartreux au Mont-Sion (Zélonde , 
mort en 1406. 

AURIFABER (/Egidius),GiLLESDESMEDT. 
Voy. Faber [AL). 

AURIGA (Alanus), Alain Chabtier, 
poète et historien français, né à Bayeux, 
mort avant Î463. — Oa le trouve aussi 
nommé A. Aurigarius et A. Quadri- 
garius. 

AURIGA JURIS. Voy. Bartholus. 

AURIGARIUS (Alanus). Voy. Auriya 

(A.). 

AURIOLUS (Petrus), Pierre d'Auriol, 
théologien français , cordelier, archevê- 
que d'Aix, professeur à Paris, né soit à 
Toulouse , soit à Verberie sur l'Oise 
( Oise ), mort vers 1350. — On le nomme 
aussi P. Aureolns, P. de Verberia^ et il 
a été surnommé Doctor facundiis et 
Doctor insignis. 

AURISPA ( Joannes ) , seul nom sous le- 
quel soit connu unérudit italien, né à 
Noto en Sicile, mort en 145U. 

AUSTREVANDI.E (Rohertus, archidia- 
conus). Voy. Ostrecandix. 

AUSTRIA ( Arnoldus de), Arnold d'Au- 
triche , théologien et prédicateur alle- 
mand, carme au couvent de Vienne, en 
Autriche, mort vers 1400. 

AUTHENTICUS (doctor). Voy. Arimînen- 

sis (G.). 
AUTHORATUS (doctor). Voy. Mediatilla 

(R. de). 
AUTLSSIODORENSIS (Alanus ) , Alain 

DB Flandre, dit aussi A. d'Auxerre. 

Voy. Handrenùs (A). 



51 



AUTISSIODORENSIS. — AVERRHOISTA. 



52 



AUTISSIODORENSIS ( Alexander ) , 
Alexardbe d'Auxe^^be, philosophe 
scolagtique français, établi en Angleterre, 
né sansdouteà Àuxerre, mort vers 1290. 

AUTISSIODORENSIS (Aubertus , Heber- 
tus ou Herbertus), Aubebt, Hébebt ou 
Herbebt d'Auxebbe, théologien fran- 
çais , archidiacre, puis doyen de l'Église 
d'Auxerre, mort après 1252. 

AUTISSIODORENSIS ^Cardinalis), le 
Cabdinal d'Auxebbe, nom sous lequel 
est souvent désigné Piebbe de Cbos. 
Voy. Croso (Petrus de). 

AUTISSIODORENSIS ( Gaufridus), Geof- 
FBOi d'Auxebbe , théologien et hagio- 
grapbe français , abbé d'Igni , de Clair- 
vaux, de Fosse-Neuve, puis de Haute- 
Combe, né à Auxerre, mort vers 1190. 
— On le trouve encore nommé G. de 
AUacumba, G. de Altatiimba et G. Cla- 
rxvallensis. 

AUTISSIODORENSIS:Gilbertus),GiLBERT 
d'Auxebbe, théologien français, doyen 
de l'Église d'Auxerre, puis évêque de 
Londres, né dans la Bretagne, mort 
en 1134. — On le trouve nommé aussi 
G. Londinensis et Sillebertus sans pré- 
nom. — Il avait étésuruommé Universa- 
lis , forme sous laquelle il est très-sou- 
vent désigné. 

AUTISSIODORENSIS (Guilelmus), Guil- 
LAU31E d'Auxebbe, théologien français, 
archidiacre de Beauvais, né à Auxerre, 
mort en 1230. 

AUTISSIODORENSIS ( Guilelmus) , Guil- 
laume d'Auxebbe, sermonnaire fran- 
çais, dominicain, professeur à Paris, 
mort en 1294. 

AUTISSIODORENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume de Seignelay, dit aussi G. 
d'Auxebbe. Voy. Seilliniaco (G. de). 

AUTISSIODORENSIS (Hugo), Hugues de 
Maçon , dit aussi H. d'Auxebbk. Voy. 
Matisconcnsîs {H.). 

AUTISSIODORENSIS (Lambertus), Lam- 
BEBT d'Auxebbe, théologien français, 
dominicain à Auxerre , mort vers la On 
du XIIF siMe. 

AUTISSIODORENSIS ( Petrus ) , Piebbe 
d'Auxebbe, liturgi^te français, né sans 
doute à Auxerre, mort après 1200. 

AUTISSIODORENSIS ( Robertui^), Ro- 
BEBT ABOLA^T, chroniqueur français , 
moine de Saint-Marien d'Auxerre , 'pré- 
montré, né sans doute à Auxerre, mort 



en 1212. — Il futsumomraé Malchotius, 
mais on ne sait ni en quelle circonstance, 
ni ce que ce nom signiûe. — Il est parfois 
aussi désigné en ces termes : Anonymus 
cœnobii S. Mariant apud AUissiodo- 
rum. 

AUTISSIODORENSIS (Stephanus), ETIEN- 
NE d'Auxebbe, théologien français, do- 
minicain, né près d'Auxerre, dans un vil- 
lage ( Farnesia sans doute ) dont on ne 
peut déterminer le nom actuel, mort 
.après 1250. — On l'appelle aussi St. de 
Yarnesia. 

AU'nSSIODORO (d.e). Voy. Autissiodo- 
rensis. 

AUTORIANUS. Voy. Arsenius. 

AUTRÏCULA ( Nicolaus de), Nicolas 
d'Autbicoubt , théologien français, doc- 
teur de Paris, né sans doute à AÙtricourt 
(Côte-d'Or), mort vers 1360. 

AUXIMANUS (Nicolaus), Nicolas de 
OsiMO, casuiste et sermonnaire italien, 
frère mineur, né à Osimo (États de 
l'Église), mort vers 1430. 

AUXITANA ( Vitalis de), Vital d'Auch, 
biographe français, notaire du Saint- 
Siège, né sur le territoire d'Auch, mort 
vers 1125. 

AVELBURGENSIS (Anselmus). Voy. Ha- 
velbergensis (A). 

AVENANTIUS, Avenanzi, médecin ita- 
lien, né à Camerino, mort vers la fln du 
XV*' siècle. 

AVENIONENSIS ( Robertus ) , Robebt 
d'Uzès, dit aussi R. d'Avignon. Voy. 
Usetia (R. de). 

AVENIS et AVENNIS (Balduinus de). 
Voy. Avesnensis (B.}. 

AVER ARIA (Antonius de). Voy. Acera- 
rius (A.). 

AVERARIUS ( Antonius), Antonio Ave- 
BABi, théologien et célèbre prédicateur 
italien, né soit à Milan, soit à Bergame, 
mort vers la Qn du XV^ siècle. — On le 
nomme aussi A. de Aoeraria. 

AVERRHOES, Aben-Roschd, dit Aveb- 

BOËS, AVERBHOiÈS, AVEBBOYS et AVE- 

EOis , surnommé El-Hajid (le Neveu), 
célèbre médecin et philosophe arabe, 
né à Cordoue, mort en 1198. — Il fut 
surnommé Commentator. 

AVERRHOISTA ( Urbanus), Ubbain l'A- 
VERBOisTE , surnom donné à U. de Bo- 
logne. Voy. Bononia (U. de). 



o3 



AVERSPERGENSIS, — AZZOGLIDIS. 



AVERSPERGEKSIS (Conradus). Voy. 

L'rsjiergensis ( G.)- 

A\ESNENSIS (Ralduinus), Baudouin 
d'Avesnes, seigneur de Beaumont, 
chroniqueur flamand, né sans doute à 
Avesnes (Nord), mort en 1289. — On le 
crouve aussi nommé B. de J pénis et 
B. de Avennis. 

AVIS (Joannes), Jean Loiseau, mé- 
decin français, doyen de la faculté de 
Paris, mort après 1473. 

AVIS (Thomas), Thomas Loisel ou Loi- 
seau, théologien fronçais, carme, né à 
Beauvais, mort après 1440. 

AVOGADRUS. Voy. Jdcocatus. 

AVONIUS (Joannes). Voy. Northampto- 
niensis (J ). 

AVUS ( Georgius-Anseh«us ) , Georgio 
Anselmo l'aïeul. Voy. Jjiselmus (G.). 

AXUKGIA (Publius). Voy. f'igilantius 
(P.). 

AXPACENSIS ( Vil centius) , Vincent 
d'Acsbach (?}, théologien allemand , 
chartreux, prieur à Agsbach en Au- 
triche, hiort vers 14G0. 

AYCELIKUS (Hugo), Hugues de Bil 
LOM , dit aussi H. Aicelin. Voy. Bilhô- 

mensis (H.). 

AYCEL1MJS. Voy. Monteacuto {/E.-k. 
de). 

AYGLKRIUS (Bcrnardus), Bernard Ay- 
oler, Ayglier, ou AiGLiER. tliéologicu 
français, chapelain du pape Innocent IV, 
abbé' de I.érins ( abbas Lerinensis), puis 
du Mout-Cassin, légat en France, car- 
dinal, né à Lyon, mort en 1282. — On le 
trouve aussi "nommé B, Akjlerius et B. 
Cassinensis. 

AYGONMS (Michael de). Voy Àyguanls 
( M. de). 

AYGUAMS (Bernardus de), Rernardo 
A^GUAM ou Angriam, Uiéologien et 



sermonnaire italien, carme, né à Bologne, 
mort vers 1390. — On le nomme encore 
B. Jngrianus, B. Ayguanus et B. de 
Bononia. 

AYGUANIS ( Michael de) , Michèle Ay- 
GUANi ou Angriani , théologien et phi- 
losophe italien, carme, né à Bologne, 
mort en 1400. — Son nom s'écrit encore 
M. Aigncnus, M. Ancrianus , M. An- 
grianus, M. de Aygonnis, et 71/. de Bo- 
nonia. — Son commentaire sur les psau- 
mes, dont on ignora longtemps l'auteur, 
fut publié sous le titre Incognilus et 
Doctor ignotus in psalmos. 

AYGUAINUS (Bernardus). Vov. Ayguanis 
( B. de). 

AYLINUS (Joannes). Voy. Ailinus (J.). 

AYMO (Thomas) Voy. Bonjoannes (Th.). 

AYTHONUS et AYTOKIUS. Voy. llay- 
tonus. 

AZARAVIUS. Voy. Albucassa. 

AZARIUS (Pctrus), Pietro Azario, 
historien italien, podestat de Tortone, 
né à INovare, mort vers la On du XIV-* 
siècle. 

AZAVARIUS. Voy. Albucassa. 

AZO (Portius), Portius Azo, Azzo ou Az- 
ZOLINO, en français P. Azon, célèbre ju- 
risconsulte italieîi, professeur à Bologne, 
mort en 1200. — On l'appelle aussi Azzo, 
et AzzoUnus. Il a été surnommé : Fons 
legum, Lumen jurisconsuUorum , Tuba 
veritatis et Pas electionis. 

AZOIVIUS ( Accursius), Accorso l'Azo- 
NiEN, surnom donné à Francesco Ac- 
corso. Voy. Accursius (F.). 

AZZO et AZZOLINUS (Portius). Voy. 

Azo (P.). 

AZZOGUIDIS (Thomas de), Tommaso 
Azzoguidi, jurisconsulte italien, né à 
Bologne, mort après 1340. 




BaBENBERGA (Joannes de), Jea\ de 
Babenberg ou de Bamberg (ditFabri- 
cius), théologien alleniaud, frère mi- 
neur, gardien du couvent de Zeitz {mo- 
nast. Cizejise), en Prusse, mort vers 
1500. — On le nomme aussi /. de Bam- 
berga. 

BABENBERGIUS (Leopoldus), Léopold 
de Bebe>!BUBG. Voy. Bebenbergius (L.). 

BABIO (Galfredus), Geoffbot Babion, 
sermonnaire et écrivain politique, écolâ- 
tre d'Angers, évêque de Rennes, mort 
vers 1110. — On le nomme aussi G- 
Babuinus. 

BABUINUS (Galfredus). Voy. Habio (G.). 

BAC\NELLUSet BACCAINELCIUS (Joan- 
nes). Voy. Baccanellus (J.). 

BACC\]NEIXUS (Joannes), Giovanni 
Bacchanelli, médecin italien, né à Reg- 
gio(l\Iodène),mort verslemilieu du sei- 
zième siècle. — On le trouve aussi nommé 
Bacch anellus, Bafca nelcius, Bacanellus, 
etc. 

BACCILLERTUS. Voy. Bacllicriii... 

BACCO, BACHO et BACHOINUS (Roge- 

rus). Voy. Baconus (R.\ 

BACIIO, deBACHONE et deBACÎIOISO 

(Franciscus). Voy. Gerundensis (F.). 

BACILIERIUS (Thomas;, Tommaso Bac- 
ciLLERio, philosophe italien, professeur 
à Padoue et à Pavie, né à Bologne, mort 
en 1.S2I. — On écrit aussi T. Bacille- 
rius, T. Baccillerius, etc. 

BACILIF.RIUS et BAC1LLERIUS (Tibe- 
rius), TiBEBio Baccillekio, médecin 
et philosophe italien , professeur à Bolo- 



gne et à Pavie , né à Crémone , mort eu 
1511. — On écrit aussi T. Bacillerius, 
T. Baccillerius, etc. 

BACO (Joannes). Voy. BaconthorpiusÇi.). 

BACO (Robertus), Robebt Bacon, théo- 
logien et biographe anglais, dominicain, 
professeur à Oxford, mort en 1248. 

BACO (Rogerus). Voy. Baconus (R.). 

BACONDORPIUS, de BAC0>E et de BA- 
COINTHORPA (Joannes). Voy. Bacon- 
tho7'pius (J.). 

BACONE (Franciscus de). Voy. Gerunden 

sis{Y.). 

BACOÎSTHORPIUS et BACONTHORPUS 
(Joannes), Jean de Baconthrop, dit 
aussi J. DE Bacon, théologien anglais, 
carme, né à Baconthrop, dans le iVor- 
folkshire, mort vers 1346 — On l'ap- 
pelle aussi : J.de Bacone, J. Baco, J.Ba- 
C07idurpius,J. de Baconthorpa, J. Ba- 
cnnthorpus, et il fut surnommé Doctor 
resolutus. 

BACONUS (Rogeriusou Rogerus), Roger 
Bacon, célèbre philosophe anglais, cor- 
delier, né à Uchestcr, dans le comté de 
Sommerset , mort en 1 294. — On l'ap- 
pelle encore: H. Jnglkus^ B. Bacco. 
R. Baco, R. Bacho, R.Bar/ionus, et il a 
été surnommé Doctor 7nirabilis et Doc- 
tor admirabiUs. 

B VDBIUS (Guilelmus), William Badbv, 
théologien anglais, carme, professeur à 
Oxford, évêque de Worcester {episc, 
frif/ùrniensis), mort après 1380. 

BADECOMIUS et BADECOMUS (Guilel- 
mus). Voy. Batecumbus {G.). 



57 



BADENSIS. — BALDERICUS. 



58 



^3ADE1NSIS (Thomas), Thomas Anshel- 
Mi , dit aussi Th. de Baden , imprimeur 
et libraire allemand, oé à Baden, mort 
au début du seizième siècle. 

BADETUS (Arnaldus), Arnaud Badet, 
théologien français , dominicain, prieur 
à Bordeaux, puis inquisiteur général à 
Toulouse, mort après 1500. 

BADUARIUS (B.),Baduabio dePeraga. 

Voy. Peragînus (B.)- 

BADUNICUS etBADUNlENSIS (Adelar- 
dus), Adélard de Bath. Voy. Batho- 
niensis (A.). 

BAGAROTUS (Bertuccius), Ber?:uccio 
Bagarotto , jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Padoue, mort vers 1530. 

BAGAROTUS (Dominicus), Domenico 
Bagarotto, jurisconsulte italien, consul 
et professeur à Bologne, mort vers 1242. 

BAGAROTUS (Petrus) Pietro Baga- 
rotto, frère de Bertuccio, jurisconsulte 
italien, mort en 1482. 

BAGNATORIUS (Nicolaus) , Niccolo Ba- 
gnatore, biographe italien, domini- 
cain, né à Brescia, mort en 1516. 

BAI ARDUS (Nicolaus). Voy. Byarto (N. 
de). 

BAIFO (Guido de). Voy. Baisius{G.). 

BAILARDUS (Petrus), Pierre Abélard. 
Voy. Abxlardus (P, ). 

BAIOCENSIS. Voy. Bajocensis. 

BAIONA ou BAJONA (Bertrandus de), 
Bertrand de Bayonne, coutroversiste 
espagnol, franciscain, né sans doute à 
Bayonne, mort après 1260. — On trouve 
aussi la forme fautive B. de Barnona. 

BAISIUS (Guido), Guido DE Baisio, théo- 
logien italien, archidiocre de Bologne, 
né à Reggio , mort après 1300. — On le 
trouve encore nommé G. Archidiaco- 
nus, G. de Baiso, G- de Batfo, G. de 
Bayfo, G. Abaifius , même G. dePaii- 
iJofJôcher), et en français G. de Baiphe 
et G. Baif. 

BAISIUS (Guido;, Guido de Baisio, frère 
du précédent, jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Bologne , évéque de Concordia. 
mort en 1347. — On le nomme aussi C. 
Conco)-diensis. 

BAISO (Guido de). Voy. Baisius (G.). 

BAJOCENSIS (Petrus), Pierre DE Bayeux, 
chroniqueur frauçais, dominicain à Caen, 
né à Bayeux, moVt vers 1392. 



BAJOCERSIS (Thomas), Thomas de 
Bayeux , théologien et canooiste fran- 
çais, archevêque d'York {archiep. Ebo- 
racensis), né a Bayeux, mort en 1 1 14. — 
On le nomme aussi Th. Junior, pour le 
distinguer d'un autre Thomas, son oncle 
paternel , qui fut , comme lui , archevê- 
que d'York. 

BAJOCENSIS (Turstanus), TuRSTAiN de 
Bayeux. Voy. Turstanus. 

BAL^US et BALEUS (Robertus), Ro- 
bert Bale , théologien et bibliophile an- 
glais, prieur des Carmes de Norwich 
mort en 1503. 

BALARDIS (Jacobus de). Vov. Laudensis 

(J.). 

BALBIS (Joannes de). Voy. Balbus (J.). 

BALBUS (Augustinus), Augustin le Bè- 
gue, sermon donné à A. Dati. Voy. 
Datus (A.). 

BALBUS (Bemardus), Bernabdo Balbo, 
jurisconsulte italien, évêque de Pavie 
{episcop. Papiensis)^ né à Faënza, mort 
en 12J3. 

BALBUS (Hieronymus),GERONiMO Balbo, 
littérateur et jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Vienne et à Pads, évêque de 
Goritz {episcop. Goritianus) dans Vll- 
lyrie, né à Venise , mort en 1535. 

BALBUS (Joannes), Giovanni Balbi, 
théologien et compilateur italien , domi- 
nicain, né à Gênes, mort à la fin du 
treizième siècle. — On .le nomme encore 
J. de Balbis, J. de Janua, J. Januensis. 

B\LBUS (Lamberlus), Lammert Beggh 
ou Le Bègue, théologien belge, prêtre 
à Liège, instituteur des Bégumes, mort 
en 1187. — On le trouve aussi nommé 
L. Beggius. 

BALBUS (Petrus), Pietro Bàlbo^ théo- 
logien et philologue italien, évêque de 
Tropea (Calabre) , né à Venise, mort en 
1479. 

BALBUS (Robertus), Robert Poulain, 
dit le Baube ou le Bègue. Voy. fuUus 
(R.). 

BALDACHINUS (Philippus), Filippo 
Baldacchini, poète italien, protono- 
taire apostolique, né à Cortone (royaume 
de Naples), mort vers le milieu du quin- 
zième siècle. 

BALDERICUS, Baldéric ou Baudby, 
chroniqueur français, abbé de Bourgueil 
en Anjou, puis évêque de Dol, né à 
Meung-sur-Loire , mort en 1130. 



59 



BALDEWINUS. — BAMBERGENSIS. 



60 



BALDEWINUS, Baudoin, hagiographe 
français, moine de St-Remi de Reims, 
mort vers 1150. 

BALDOCBIUS (Hugo), Hugues de Bal- 
dock, théologien et prédicateur anglais , 
frère mineur, né sans doute à Baldock 
(comté d'Herford), mort vers 1300. — 
On écrit aussi H. Baldochus. 

BALDOCHIUS (Radulphus), Ralph de 
Baldock, théologien et historien an- 
glais, archidiacre de Middlesex, doyen 
de Saint-Paul , puis évêque de Londres , 
mort en 1313. *— On écrit aussi R. Bal- 
dochus. 

BALDOCHUS. Voy. Baldochius. 

BALDUINUS (Henricus). Voy. Ziericzea 
(H.-B. de). 

BALDULVUS (Jacobus), dans les biogra- 
phies françaises Jacques Baudouin, 
jurisconsulte italien , préteur de Gênes , 
né à Bologne, mort vers 1270. 

BALDUINUS (Magister), Maître Bau- 
douin, nom sous lequel est souvent dé- 
signé Baudouin de Boussu, religieux 
de Cîteaux , abbé de Cambron près Mons, 
mort vers 1293. 

BALDUNGIUS (Hieronymus), Jérôme 
Bàldung, médecin suisse, mort vers 
la fin du quinzième siècle. 

B ALDUS. Voy. Vbaldis (de). 

BALERNENSlS(Burchardus),BuRCHARD 
DE Bellevaux, dit aussi B. de Ba- 
lerke. Voy. Bellse vallis (B.). 

BALGIACO (Stephanus de), Etienne de 
Baugé, théologien français, évêque 
d'Autun, puis moine de Cluui, né à Baugé 
dans l'Anjou, mort vers 1136. — On 
le nomme encore St. /Eduensis et St. 
Augustodunensis. 

BALGIACO (Stephanus de), Etienne de 
Baugé, archidiacre, puis évêque de Ma- 
çon, né sans doute à Baugé (Maine-et- 
Loire), mort vers 1185. 

BALIARDUS(Petrus), Pierre Abélard. 
Voy. Abslardus (P.). 

BALISTARIUS (Joannes), Jean Balé- 
trier , théologien et sermonnaire fran- 
çais, dominicain, moine à Limoges, 
mort en 1260. 

BALLISTA (Christophorus) , Christophe 
Arbaleste, médecin français, long- 
temps établi à Zurich, né à Paris, mort 
au milieu du seizième siècle. 

BALLISTARIUS (Joannes), Juan Bal- 



lester, théologien et sermonnaire es- 
pagnol, carme, né dans les Baléares, 
mort en 1374. 

BALMA (Henricus de), Henri de Balme, 
théologien mystique français, francis- 
cain, né à la Balme dans l'Isère, mort 
en 1439. — Il est souvent nommé //. de 
Pal ma. 

BALMA (Joannes de), Jean de Baume, 
théologien français , dominicain , profes- 
seur à Paris, né' à Baume (Doubs), mort 
vers 1312. — Echard le nomme J. de 
Patma. 

BALMA (Petrus de), Pierre de Baume, 
théologien français, général des Domi- 
nicains, né à Baume, dans le comté de 
Bourgogne, mort en 1345. — On le 
trouve très-souvent nommé P. de Palma. 

BALMETO (Pontius de). Ponce de Bal- 
MEi, théologien français, chanoine de 
Lyon, fondateur de là Chartreuse de 
Meira {Carthusia Majorevi) , né à Bal- 
mei, dans le ^ugey, mort en 1140. 

BALMIS (Abraham de), en français 
Abraham de Baulme (dit Éloy),, rab- 
bin, médecin et grammairien italien, 
né à Lecce, dans le royaume de Naples, 
mort en 1523. 

BALNEO REGIO (Silvester de). Sylves- 
tre DE BaGi^area, théologien italien, 
augustin, professeur à Sienne, né à Ba- 
gnarca (Etats de l'Église), mort en 1485. 

BALSAMO et BALSAMON (Michael), Mi- 
yarjX ô BaXaa;jia)V, dit en français MiCREC 
Balsamon, théologien byzantin, char- 
tophylax et archidiacre de Coustantino- 
ple, mort vers 1450. 

BALSAMO et BALSAMON (Theodorus), 
Qtôbbipoç 6 BaXaauLciy, dit en français 
Théodore Balsamon, théologien grec, 
patriarche d'Antioche, chancelier et bi- 
bUothécaire de Sainte Sophie, né à Cons- 
tantinople, mort en 1204. 

BAMBERGA (Joannes de). Voy. Baben- 
berga (J. de). 

BAMBERGENSIS (Andréas), André de 
Bamberg, chroniqueur çt biographe al- 
lemand , bénédictin , moineau couvent de 
Saint-Michel à Bamberg (Bavière), mort 
en 1502. — Onlenommeaussi^. 5a?ic/i 
Michaelis. 

BAMBERGENSIS (Joannes), Johann 
Aubbach, dit Jean de Bamberg, ju- 
risconsulte allemand , établi à Bamberg , 
mort vers 1500. 



61 



BAMBERGENSIS. — BARBEDALRLS. 



62 



BAMBERGENSIS (Leopoldus), Léopold 
DE Bebembubg, dit aussi L. de Bam- 
BEEG. Voy. Bebenbergius {L.). 

BAMPTONIUS (Joannes). Yov.Bampto- 

nus{J.). 

BAWPTONUS (Joannes), Jean de Bamp- 
TON, théologien anglais, carme, ne à 
Bampton , dans le comté de Devon , mort 
vers 1340. — On trouve aussi Bampto- 
nius. 

BANCHELLUS (Seraphinus), Sebafino 
Banchelu, philosophe scolastique ita- 
lien , dominicain , né à Florence , mort en 
1488. 

BANCHINUS, Bahchin (disent les bio- 
graphies françaises), théologien anglais, 
augustin, mort à la (in du quatorzième 
siècle. — Jôeher le nomme Bankinus. 

BANDELLUS (Vincentius), Vincent de 
Bandello, théologien italien, domini- 
cain , adversaire de Timmaculée concep- 
tion, né à Castel-Nuovo , mort en 1506. 
— Ou le nomme aussi r. de Castro 
novo. 

BANDINELLUS ( Rolandus-Ranucius) , 
Rolando - Rainuccio Bandinelli, 
théologien italien, professeur à Bologne, 
pape sous le nom (I'Alexandbe III, né 
à Sienne, mort en 1181. 

BA]NDIMJS(Dominicus),DoMrNicpBAN- 
DiNO, encyclopédiste italien, professeur 
à Bologne et à Padoue, né à Arezzo 
(Toscane', mort vers 1415. 

BANGOREKSIS (Caducanus), C. deBan- 
GOR , théologien et sermonnaire anglais , 
évéque do Bangor, dans le paya de Gal- 
les, œorten 1225. — On écrit aussi C. Ba- 
nochorensis. 

BANKINUS. Voy. Banchinus.- 

BANOCHORENSIS (C.). Voy. Bangoren- 
sis. 

BAPALMENSIS (Matthaeus) , Mathieu de 
Bapaume, biographe français, confes- 
seur de Charles VII , évêqùe de Boulo- 
gne-sur-Mer, né à Bapaume (Pas-de-Ca- 
'^is), mort en 1414. 

BAPTISTA (Spagnolus), Spagnuoli Bat- 
TiSTA, poêle latin, général des Carmes, 
né à Mantoue, mort en 1510. — On le 
nomme aussi Sp. Baplista Mantuanus. 

BARATERIIS (Barlholomœus de). Voy. 
Caraterixis (B.). 

BARATERIUS (Bartholomaeus), Babto- 
LOMMEO Babattiebi, jurisconsultc ita- 
lien, professeur à Ferrare et à Pavie, né 



à Plaisance, mort vers 1450. — On le 
nomme aussi B. xle Baraieriis. 

BARATERIUS (Vincentius), Vincen/o 
Babattiebi, littérateur et philologue 
italien, dominicain, né à Plaisance, 
mort en 1530. —Ouïe nomme souvent 
/'. Placentinus. 

BARBANELLA (Isaac), Isaac Ababba- 
NEL, Abravanel, Abirbinel, Abra- 

BAMEL, ABBABAKEL OU AbABANEL, 

célèbre homme d'Étai et théologien por- 
tugais , chef de la seconde école rabbi- 
nique, nô à Lisbonne, mort en 1508. 

BaRBAROSSA (Fridericus). Voy. yEno- 
Uarbus (F.). 

BARBARUS (Franciscus), Fbancesco 
Babbabo, érudit et littérateur italien, 
podestat de Trévise, de Vicauce et de 
Vérone, né à Venise, mortea 1454. 

BARBARUS (Hermolaus), ErmolaoBar- 
babo, érùdit italien, protonolaire apos- 
tolique, évéque de Trévise, légat en 
France, né à Venise, mort eu 1471. 

BARBARUS (Hermolaus), Ermolao 
Barbabo, diplomate et philologue ita- 
lien, professeur à Padoue, patriarche 
d'AquJlée {Pontifex Jquili^nsis) , né .;i 
Venise, mort en 1495. 

BARBARUS (Josephus ou Josephas), 
GiusEPPE Barbaro, voyageur italien, 
sénateur de Venise , agent consulaire en 
Tartarie, mort en 1494. 

BARBATIA f Andréas). Voy. Barbatîus 

(A.). 

BARBATIUS (Andréas), Andbf.a Bar- 
«Azzi, célèbre jurisconsulte sicilien, 
professeur à Bologne et à Ferrare , né à 
Messine , mort en 1482. — On le trouve 
encore nommé J. Siculus, A. Barbatia, 
A. de Bartholomxo. 

BARBATUS (Eberardus), Eberhard 
dit LE Barbu, premier duc de Wurtem- 
berg, protecteur des lettres ué à Slutt- 
gard, mort en 1497. 

BARBATUS (Marcus). Voy. Salmonensh 
(M.-B.). 

BARBAZAMS (Michael de), Michèle 
Babbazza ou Barbazano, plus connu 
sous le nom de M. Madi {M. Aîadius), 
historien illyrien, né à Spalatro, mort 
après 1330. 

BARBEDAURUS, Babbedob, doyen de 
l'église Kotre-Dame de Paris, mort en 
1182. 



63 



BARBERII. — BARRIUS. 



64 



BARBERII (Robertus), Robebt Bai- 
BiER, licencié en droit, chanoine de 
Rouen , lun des juges de Jeanne d'Arc, 
mort ;iu quinzième siècle. 

B\R.BER1IS (Philippus de), Philippe 
DE BAbBEii, théologien et chroniqueur 
italien, dominicain, inquisiteur en Si- 
cile et à Malte , né à Syracuse , mort vers 
1490. 

BARBERINUS (Franciscus, Fbancesco 
m RiNUCcio, dit en français Fbançois 
de Babbekino, poète et jurisconsulte 
italien, né à Birberino, dans la Toscane, 
mort en 1348. 

hARBUS (Ludovicus), Luigî Rabbo, 
historien italien, auïsustin, évéque de 
Trévise, mort en 1443. 

BARBUS (Paulus), Paolo Baubo, phi- 
losophe italien, dominiciiin, né à Son- 
cino (Milanais), mort en 1494. — On 
le nomme encore /'. Sonnna$. 

BARBUS (Petrus), Pietko Barbo, juris- 
consulte italien , évêque de (^rvia,- pape 
sous le nom de Paul II, né à Venise, 
mort en 1471. 

B\RCHINGENSIS (Adamusj, Ad.am de 
Babking, poète et théologien anglais, 
moine bénédictin à Sherburn [monach. 
Sherburnensis ou Clarofontanux], dans 
le comté d'York , né à Barking, dans le 
comté d'Essex, mort après 1217. — 
Jôcher le nomme A. Bakcuiisg. 

1URDE^■E1E^S1S Richardus , Richard 
DE Baei)>ev, poète Irtin, bénédictin, 
moine au couvont de Bardney (conitr de 
Lincoln), mort vers ki lin du treizième 
siècle. 

r.^RDT'S llenricus), Uemii l'Ecossais, 
dit aussi H. le Ménestrel. \ov. .Scoî'ma 
H.. 

DXRE^SIS Bartholom.Tiis), Barthé- 
lémy DE Bari, théologien italien, do- 
minicain, évêque de lliscegli.i royaume 
de ]\aplps\ né sans doute à Bari'. mort, 
vers 1327. 

BARHEBR.CUS (Gregorius'. Grégoire 
FILS d'Hébreu, surnom donné à G. 
\bol'LFAbadje. Yoy. Jbulfaragius. 

B\RLAAMl^S, Bac/.aâa, dit en français 
Barlaam, célèbre théologien, helléniste 
et mathématicien italien, moine de 
Saint-Basile, évéque de Gieraci (rojaume 
de tapies , né à Seminara,dans la Cala- 
bre, mort vers 1350. 

BARLETIUS ^Marinus , MARl^o Barle- 



zioouBaklesio, historien italien, pro- 
fesseur à Brescia, né à Scutari , mort 
vers la fin du quinzième siècle. — Jô- 
cher le nomme M. Bablette, et il a été 
souvent confondu avec son compatriote 
MariHO Beckhemi. 

B ARMNG AMUS ( Joannes). Voy. Darnin- 
ghamus fj. . 

B\RMKGHAMUS (Joannes), Jean de 
Barningham , théologien anglais, car- 
me, professeur à Oxford, néà Barnin- 
gham, dans le comté de Suffolk, mort 
en 1448. — On trouve aussi /. liaminga- 
mus. J. de Bernegamo et J. Bernega- 
mus. 

BAR^ONA (^Bertrandus de). Vov. Bainna 
(B.de). 

BAROCIUS (Franciscus), Francesco Ba- 
Bozzi , jurisconsulte italien , professeur 
à Padoue, chanoine de Bergame, évéque 
de Trévise, mort en 147t 

BARC«.0 (Gabriel de). \o\.Baruto (G. 
de). 

BARONE (Rogerus de), Rooer de Ba- 
ron ou de Vabotî, médecin français, 
chancelier de l'Université de Montpel- 
lier, né dans la Provence, mort vers 
1280. — Ou le nomme aussi It. de f a- 
rone. 

BARRA (Lucas de), Luc delà Barbe 

(dit ['Histoire litttraire delà France)^ 
poète anglo-normand, mort vers le mi- 
lieu du douzième siècle. 

l'ARRERl \ ! Petrus de), Piliuie de Bar- 
rière, tliéologien français, évêque d'Au- 
tun , cardinal , né à Rodez , morl à la (in 
du quatorzième siècle. 

nARRIE>TI ?; Lupus), Lopez de Bar- 
ri en tos. thèologi'^n espagnol, domini- 
cain, professeur à Sainmanque, évêque 
de Ségovie, d'Avila, puis de Cuenra, né 
à ]\Iedina del Campo {Mef/ujmnensis,, 
mort en 1469. 

BARRIu (Salvius ou Saulus de), Salvio 
de Bari, sennonoaire italien, domini- 
cain, évéque de Salpe, dans la Poi - 
né à Bari (royaume de ÎSaples . m'on 
vers 1375. 

BARRIUS (Girnldus), Gerald Barry, 
historien et érudit anglais, chapelain de 
Henri II, évêque de Saint-David {episc. 
Menevensis , d:\ns\t i>a\ s àt Ga\ks'Cam- 
bria\ né dans le conité de l'embroke, 
mort vers 1290. — Il est plus connu 
sous le nom de G. Cambrensis. 



6!> 



BARRO i?UClS. — BASOCHIIS. 



60 



BARRO DUaS (Nicolaus de), Nicolas 
DE Bar-le-Duc, théologieo français, 
docteur de Sorboone, mort en 1310. 

BARRO SUPER ALBAM (Petrus de), 
PiEBBE DE Bab-sub-Aube , théoiogieo 
et sermonnaire français, né sans doute à 
Bar-sur-Aube , mort vers 1300. 

BARTHOIJNUS (Laurentius), Lâchent 
Babtholin, médecio fraDçais,mortaprès 
1500. 

BARTHOLINUS (Richardus), Richabdo 
Babtolim, littérateur italien , chanoine 
de Spolète, né à Pérouse, mort vers 
l.SSO. 

BARTHOLOM/EIS et BARTHOLOMEIS 
(Henricus de). Voy. Segusia{H.. de). 

BARTHOLOMyEO (Andréas de). Voy. 
Barbatius (A.). 

BARTHOLUSou BARTOLUS, Babtolo 
BoNRACUBsi, en français Babthole 
ou Babtole, célèbre jurisconsulte ita- 
lien , professeur à Pise et à Pérouse , ué 
à Sasso-Ferrato, dans TOmbrie, mort en 
13ô6. — Oq l'appelle souvent B. de Sa- 
xoferralo , et il a été surnommé : Dux 
et Âm iga juris, Lucerna juris, Monar- 
cha juris, Spéculum juris. 

BARTOLINUS. Voy. Bartholinus. 

BARTOLUS. Voy. Barlholus. 

BARTREMIUS. Voy. Fizalanus (B.j. 

BARULO (Gabriel de),GABBiELDE Bab- 
LETTA , célèbre prédicateur italien , do- 
minicain, né à Barletta, dans le royaume 
de Naples, mort après 1480. — On le 
nomme aussi G. de Barolo. 

BARVS'ICAlSUS(Joannes), Jean de Bab- 
wiCK, théologien anglais , docteur d'Ox- 
ford, frère mineur, mort vers 1350. — 
On le trouve encore nommé J. Bervica- 
nus, J. Brcntanlius et /. Breulanlius. 

BARZIZIUS et BARZIZUS (Gaspar nus), 
Gaspabino de Babzizza, philologue, 
restaurateur des lettres latines eu Italie , 
professeur à Milan , à Pavie, à Venise et à 
Padoue,néà Barzizza, près de Bergame, 
mort en 1431. — On le nomme encore : 
G. Barziztts, G. Beryamas, G. Berga- 
mensis, G. Bergomensis et même G. Per- 
gamensîs. 

BARZIZIUS et BARZIZUS (Guinifortus 
ou Guinifortius), Gdisifobte DE Bab- 
zizzA, fils du précédent, orateur, phi- 
lologue et diplomate italien, né à Pavic, 
mort vers 1460. 



BASACOMATRIUS 'Borromaeus), Borp.o- 
MEO Basciacomabi , pliilosoplie et éru- 
dit italien, dominicain, né à Bologne, 
mort vers 1330. 

BASAINVILLA (Guido de). Gui deBa- 
SAiNviLLE, théologien français, supé- 
rieur de l'ordre des Templiers (domorum 
mililix TempU prxceptor), mort en 
1195. 

BASIGNANAS ( Joannes - Stephanus ), 
Jean-Étienne de Bassigna.\a, théolo- 
gien italien, carme, né à Bassignana, 
dans la Lombardie, mort vers 1520. 

BASELACES (Nicephorus), Nizr,;p6fo; 6 
BaotXdtxTjç , fabuliste et philologue grec, 
professeur à Constantinople , mort vers 
1200. 

BASILEENSIS (Joannes), Jean de Bale, 
théologien et sermonnaire allemand, do- 
minicain, évêque de LomLez (Gers), 
né à Bâie, mort vers 1400. — Fobricius 
le nomme J. Lomberiensis. 

BASILIUS (Joannes). Voy. f^^esselus (J.). 

BASILIUS-VALENTINUS, dans les bio- 
graphies françaises Basile V^alentin, 
pseudonyme d un savant alchimiste alle- 
mand, dont on n'a point retrouvé le 
nom , et qui vivait à la fin du quiuzième 
siècle. 

BASINGTCGHIUS (Joannes), Jeax\ de 
Basingstoke, connu sous le nom de 
J. Basinge, philologue et sermonnaire 
anglais, archidiacre de Londres et de 
Leicester, néà Basingstoke, dans le Ham- 
pshirc, mort en \2h1. — On l'appelle 
aussi J. Basingim, et Jôcher le nomme 
J, Basingestockes. 

BASINGdS (Joannes). Voy. Basingto- 
chius (J.). 

BASINIUS, Basinio de Basanh, poète 
italien et latin, professeur à Ferrare, né 
aux environs de ]*arme, mort en 1457. 

BASINUS (Bernardus), Bebnabd Bastn 
(dit Moréri), théologien espagnol, cha- 
noine de Saragosse [canon. Cœsarau- 
gustanus), mort vers 1510. 

BASIxNUS (Thomas), Thom.\s Rasin, 
chroniqueur et moraliste français, évo- 
que de Lisieux , archevêque de Césarée 
{archiep. Cœsariensis) eu Palestine, ne 
à Caudebec (Seine-Iuférieure), mort en 
1491. — On écrit aussi Bazinus, et ou 
le trouve parfois nommé Th. Lexooien- 
sis. 

BASOCHIIS (Aimo,Aymo, Haimo, Hay 

3 



BASOCHIIS. — BAL'DRICURIA. 



68 



mo , Heimo ou Hemmo de), Avmopî de 
Basoches, théologien et jurisconsulte 
français, évèque de Ciiâlons {episc. Ca- 
talaunensls)^ mort à la fin du Xll" 

siècle. 

BASOCHIIS ou BASOCHIS (Guido de), 
Gui de Basoches, chroniqueur fran- 
çais, chantre de l'église Saint-Ktienne à 
Châlons-sur-Marnc, mort en 1203. — 
Fabricius le nomme G. de liasochis; 
mais il est le plus souvent désigné sous 
le nom de G. Cantor. 

BASSAISEKSIS (Castellanus), Castel- 
LANO de BAS6AK0, historien et poète 
italien, né à Bassano, près de Padoue, 
mort vers 1350. 

BASSA^'US (Alexander), Alessandro 
Bassani, BASSIA^o ou Maggt, juris- 
consulte italien, professeur à Padoue, 
mort en 149.5. — On le nomme aussi 
A. Magius. 

BASSEIA [X. DB). Voy. Basseya (A. de). 

BA SSETUS(Joannes),. Te A>- Basset, théo- 
logien français, chanoine et officiai de 
Rouen , l'un des juges de Jeanne d'Arc , 
mort au XV* siècle. 

BASSETTJS (Pelrus), Peter Bassett, 
biographe anglais, chambellan de Henri 
V, mort après 1422. 

BASSEYA (Adamus de), Adam de la 
Bassée, théologien, poète et commenta- 
teur français, chanoine de Saint-Pierre 
à Lille, ne à la Bassée (Nord), mort à la 
fin du XIV* siècle. — Ou écrit aussi 
A- de Busseia, 

BASSIAIN'US (Joannes).; Voy. Bossia- 
nus ;J.;. 

BASSOLIS (Joannes de). Voy. Bassolius 
(J.). 

BASSOLIUS (Joannes) Jean Bassol ou 
de Bassolles (dit V Histoire littéraire 
de la France) , médecin et [hilosophe 
scolastique écossais, minorité, mort on 
1347. — On l'appelle encore J. de Bos- 
solis , et il fut surnommé Doclor ordi- 
natissimus. 

BASTOTNUS (Joannes), .Tohn Baston ou 
Bestox, théologien anglais, carme, né 
à Norfolk, mort en 1428. — On le 
nomme encore /. Besodum/s et ./. Bes- 

BASTOISUS (Philippus), Philip Bas- 
ton ou Beston, frère de Robert, théo- 
logien angliiis, carme à Notiingham, 



mort après 1320. — On le trouve aussi 
nommé Ph. Bostonus. 

BASTONUS (Robertus), Robert Baston 
ou Beston, poète et historien anglais, 
carme, prieur du couvent de Scarborough 
(comté d'York), né aux environs de Not- 
tingham, mort vers 1310. 

BATECOMBUS et BATECUMBUS (Gui- 
lelnius), WiLMAM Bateclmbe ou 
Badecombe, mathématicien et astro- 
nome anglais, mort après 1420. — On 
le nomme encore G. Badecomius et 
G. Badeconius. 

BATENUS (Henricus), Hendbik Bâte, 
astronome belge, prémontré, professeur 
à Paris, né à Malines, mort vers 1309. 

— On le trouve aussi nommé H. Mechli- 
nensis. 

BATHONIENSIS (Adelardus ou Athelar- 
dus), Adélabdou AthélarddeBath, 
célèbre philosophe, voyageur et mathé- 
maticien anglais, bénédictin, né à Bath 
(comté de Somerset), mon après. 1130. 

— On le nomme aussi J. Badanicus et 
A. Baduniensis , et il reçut le surnom 
de Philosophus Anglorum. 

BATILARDI (Joannes), Jean Batallier 
ou Bathalier, hagiographe français, 
dominicain , né à Lyon , mort après 
1476. 

BATUS (Joannes), John Bâte, théolo- 
gien anglais, carme, prieur du couvent 
d'York, né dans le iNorlhumberland, 
mort en 1429. 

BAUCHERIUS (Petrus). Voy. Gaucherius 

iP.). 

BAUCIANUS (Joannes), Jean de Baux, 
archidiacre de Marseille , évèque de Tou- 
lon, puis d'Arles, mort en 12-58. —On 
l'appelle aussi J. de Baucio. 

BAUCIO fJoannes de). Vov. Bauciamis 

(J.). 

BAUDETUS (Guido), Gui Baudet, cha- 
noine de Paris, évèque de Langres [episc. 
Lingonensis), chancelier de France, né 
à Beaune, mort en 1337. 

BAUDRIBOSCO (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Baudrebois, théologien 
français, chanoine de Rouen, l'un des 
assesseurs au procès de Jeanne d'Arc, 
mort au XV* siècle. 

BAUDRICURIA (Robertus de) , Robert 
DE Baudricourt, bailli de Cliaumont et 
capitaine de Vaucouleurs [capitaneusde 



«9 



BAUFETI. — BEDERICUS. 



70 



rallecoloris), conseiller et chambellan 
de Charles VII, mort en 1499. 

BAUFETI (Guilelmus), Guillaume de 
Baufet, théologien français, médecin 
de Philippe V, évêque dé Paris, né à 
Aurillac, mort en 1320. — On le trouve 
encore nommé G. Aureliacensis et G. 
Parisiensis. 

BAVARUS (Adamus), Adam d'Aldebs- 
BACH, dit aussi A. le Bav abois. Voy. 
Alderspacensis (A.). 

BAVERIUS et BAVTERUS (Joannes), 
Giovanni Bavebio, médecin du pape 
Nicolas V, professeur à Bologne, né à 
Imola (États de l'Église), mort en 1480. 

BAYFO (Guidode). Voy. BaUias (G.). 

BAYLARDUS (Petrus), Piekke Abélabd. 
Voy. Abxlardus {P.). 

BAZmUS. Voy. Basinus. 

BEAGLERIUS (Gaufridus). Voy. Bello 
loco (G. de). 

BEATUS (Doctor). Voy. Columna (A. 
de). 

Bx^BELIUS (Henricus), Heinbich Bebel, 
littérateur et historien allemand,' pro- 
fesseur à Tubingue, né à Justingen, dans 
la Souabe , mort au commencement du 
XVP siècle. 

BEBENBERGIUS (Leopoldus), Léopold 
DE Bebenburg, jurisconsulte allemand, 
évéque de Bamberg, mort en 1363. — 
On l'a encore appelé L. Babenbergivs, 
L. Bambergensis, et il a été surnommé 
Doctor decretorum. 

BECANUS (Goswinus), Goswm de Be- 
KA, théologien et jurisconsulte hollan- 
dais, chartreux, prieur du monastère 
de Gouda, mort après 1420. 

BECAMJS (Joannes), Jean de Beka, 
chroniqueur hollandais, chanoine d'U- 
trecht {canon. Trajectensis)^ mort à la 
On du XIV* siècle. 

BECAMTS (Sibertus), Sibebt de Beka, 
ou mieux Sibebt van Beeck, van deb 
Beeken,ou Vebbeck (Paquot), historien 
et philosophe hollandais, provincial des 
Carmes, né à Gueidre, mort en 1333. 
— On le nomme aussi , mais corruptè, 
dit le Bibliotheca Carmelitarum , S. 
Belteus. 

BECARDI (Stephanus), Etienne Bécabd, 
descendant de l'ancienne famille des de 
Penoul, canoniste français, doyen, puis 



archevêque de Sens, mort en 1309. •— 
On le trouve aussi nommé Si. de Pe- 
nulo. 

BECCADELLUS (Antonius), Antonio 
Beccadelli, dit A. de Palebme. Voy. 

Panormitanus (A.). 

BECCARIA (Jacobus G. de). Voy. Bichie- 
ris (J.-G. de). 

BECCATELLUS (Antonius). Voy. Panor- 
mitanus (A.). 

BECCENSIS (Boso),BosON du Bec, théo- 
logien français, abbé du Bec (Eure), né 
à Montivilliers, dans le pays de Caux, 
mort en 1136. — On le nomme quel- 
quefois B. Sapiens. , 

BECCENSIS (Michael), Michel du Bec, 
théologien français, cardinal, mort en 
1318. 

BECCHIUS (Guilelmus), GuglielmôBec- 
CHio, théologien italien , évêque de Fie- 
sole (Toscane), né à Florence, mort 
en 1480. 

BECHICHEMIUS (Marinus). Voy. Beci- 
chemins (M.). 

BECHINUS (Petrus), Piebbe Béchin, 
chroniqueur français, chanoine de Saint- 
Martin-de-Tours , mort après 1137. 

BECICHEMIUS (Marinus), Mabino Be- 
ciCHEMi, philologue italien, professeur 
à Raguse, à Venise, à Brescia et à Pa- 
doue, né à Scutari, mort à Padoue 
en 1526. — On le trouve aussi nommé 
M. Bechicheviius. 

BECKETUS (Thomas), Thosias Becket, 
chancelier d'Angleterre , archevêque de 
Cantcrbury,néà Londres, mort en 1170. 
— Oh le nomme plus souvent T. Can- 
tuariensis. 

BECKLEIUS (Guilelmus). Voy. Becole- 

gus (G.). 

BECOLEGUS (Guilelmus), William 
Beckley, théologien anglais, carme, 
mort en 1438. — On trouve aussi G. 
Bechleius et G. Becoleius. 

BECOLEIUS (Guilelmus). Voy. Becole- 
gus (G.). 

BEDERICHV^ORTUS (Gualterus), Wal- 
TEB Bedebichwobt, p'.iilosophe sco- 
lastique anglais, bénédictin à Bury, 
mort vers 1360. 

BEDERICUS (Kenricus), Henby de Bu- 
BV, dit aussi H. Bedebic, théologien et 
prédicateur anglais, augustin, né à 

3. 



T< 



BEETZIUS. — BELLO FAGO. 



S.ûnt-Edmoud8biiry vComtéde Suffolk), 
mort vors 1400. 

BKEIZIUS Jo.inncs\ Jea> de Beetz, 
dit aussi J. i>E Bethz, de Beithz et 
DE Beriz. théologien belge, carme, 
^>rieu^ du couveui de Tirlemont , pro- 
fejjieur à Louvain, né à Beeiz, près de 
Tirlemont. mort en 1470. 

BEGGIl'S Lambertus), Lambert Begg h. 

Voy. Udiixis ,L.). 

BF.IDAW.EUS ;Abdalla), Abdallah- 
Ben -Omar Beidhaavy^ historien et 
l'ommeutateur persan . né à Beda , dans 
ie Farsistau, mort à la fm duXIlT siècle. 

BEIGUUS vUlugh), OuLOiGH Beyg, cé- 
lèbre astronome, roi de la Transoxane, 
né à Suitanieh, tué en 1459. 

BEISSELIS :Jodocus). Vov. Beysselus 
J. . 

fiERA. Voy. Becanus. 

BELCH.A.MIJS. Voy. Belcharius. 

BELCHARIUS (Febus, Feus, Pheus ou 
Maffeus , Maffeo (et par abbrcviation 
Feo, Belcari, poète et biographe ita- 
lien, né à Florence, mort en 1454. — 
On le trouve aussi nommé F. ou P. Bel- 
chamus. 

BELDEMANDO et BELDIMENDO (Pro- 
docismus de), Pbodocismo Beldo- 
MAJVDi, musicoeraphe italien, né à Pa- 
doue, mort ver., l '20. 

BELESMEIUS (Joannes), Jean de Bel- 
MEis. théologien, trésorier de l'église 
d'York thesaurar. £bor a ce n sis) ^ûveque 
de Poitiers, archevêque de Narbonne, 
puis de Lyon, mort après 1202. — 11 était 
surnommé J. ad albas inanus., J. Bel- 
lemanus. et Jôcher le nomme J. de Bel- 
lis manibus. 

BELETHLS Joannes), Jean Beleth, 
théologien, liturgiste et sermornaire 
franchis, professeur à Paris, mort 
vers 1185. — On le nomme aussi /. Bi- 
ht h us. 

lîKLFORDIENSlS (Raineriusj, Rainier 
de BtLKORTE, médecin et biographe 
italien , moine de Ctteaux, abbé de 
Saint-Gaigan en Toscane, né sans doute 
à Belforle (royaume de r^aples), mort 
en 1272. 

BELCA (Pupperus;, Jean Goccn, dit 
Plpper LE Belge. Voy. Goccius (J.). 

,BEL1US (Joannes), Jean le Bel, chro- 



niqueur belge, chanoine de Saint-Lam- 
bert de Liège , conseiller du comte de 
Hainaut, mort vers 1390. — Fabricius 
le nomme J. Bell us. 

BELLE VALLIS CBurchardus), Bur- 
CHARD DE Bellevaux , théologien as- 
cétique français , abbé de Balcrne (Bour- 
gogne) , puis de Bellevaux, près de Be- 
sancon, mort en 1162. — Ou le nomme 
aussi B. Balernensis. 

BELLAMERA (.Egidius de), Gilles de 
Bellemère, jurisconsulte et théologien 
français , évêque de Lavaur, du Puy en 
Velay ( episc. l'aurensis et Aniciensis)., 
et d'Avignon, mort en 1409. 

BELLAMINUS, Bellamino, architecte 
et sculpteur italien, auteur de la fonte 
Branda , célébrée par le Dante , mort 
vers 1200. 

BELLA PERTICA (Petrus de), Pierre 
DE Belleperche , jurisconsulte et di- 
plomate français, évéque d'Auxerre, 
chancelier de France , né à Lucenay, au 
diocèse de Nevers, mort en 1308. 

BELLAVILLA (Stephanus de), Etienne 
DE Belleville ou DE BouRBON , théo- 
logien français , dominicain , né à Bel- 
leville, dans le Beaujolais, mort vers 
1261 . — On le nomme aussi St, de Bor- 
bone ou de Borbonio. 

BELLEMANUS (Joannes), Jean-Belles- 
Mains, surnom donné à J. de Belmeis. 

Voy. Belesmeiiis (J.). 

BELLE.NCIJNUS ( BarlholomaBus ) , Bar- 
tolommeo Bellincini, jurisconsulte 
italien , professeur à Ferrare et à Bolo- 
gne, né à Modèue, mort en 1478. 

BELLIMONTENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Beaumont, théologien fran- 
çais , évêque d'Angers , mort en 1240. — 
On le nomme aussi G. .4ndegacensis. 

BELLIS 3IAMBUS (Joannes de). Vov. 

Befesmeius (J.). 

BELLO CLERICUS ( Henricus \ Henry I, 
dit Beau-Glerc, roi d'Angleterre, pro- 
tecteur des lettres, mort en 1135. 

BELLOGLIVUS (Alanus), Alain de 
Beckle, dit en français A. Beuclif, 
théologien anglais , carme , professeur à 
Paris , né à Beckle, dans le comté de Suf- 
folk, mort après 1230. — Villiers le nom- 
me J. Beucti/fus. 

BELLO FAGO (Robertus de), Robert 
de Beaufey, géographe anglais , doc- 



73 



BELLO FOCO. — BENEDICTIS. 



teur d'Oxford, chanoine de Salisbury, 
mort vers 1200. — On le trouve souvent 
nommé B. de Bello foco. 

BELLO FOCO { Robertus de). Voy. 
Bello fago (R. de). 

BELLO FORTE ( Petrus-Rogerius de), 

PlEBÏ ^- ROOEB DE MONTROUX, COmtC 

DE BfAiFOBT, jurisconsulte français, 
pape fous le nom de Gbégoibe XI, né 
au château de Maumont , dans le bas Li- 
mousin, mort en 1378. 

BELLOJOCO r Simon de). Voy. Belloloco 
(S. de). 

BELLO LOCO (Gaufridus de), Geoffboi 
de Beaulieu, chroniqueur français, do- 
minicain, aumônier et conseiller de 
Louis IX, mort vers 1274. — On le 
nomme encore G. Beaglerius et G. de 
Pulchro loco: 

BELLO LOCO (Simon de), Simon de 
Beaulteu , théologien, jurisconsulte et 
sermonnaire français, archevêque de 
Bourges, cardinal,' né à Beauiieu, dans 
la Brfe, mort en 1296. — Ou le trouve 
aussi nommé, mais par erreur, S. de 
Bellojoco . 

BELLOMANERE (Thomas de). Voy. 
Bello meso ^ Th. de). 

BELLOMANERIO (Philippus de), Phi- 
lippe DE Be.aumakoib, jurisconsulte 
et poète français , bailli de Clermont, de 
Tours et de Sens, né dans le Beauvai- 
sis, mort en 1296. 

BELLO MANSO (Thomas de). Voy. Bello 
meso (Th. de). 

BELLO MESO (Thomas de), Thomas de 
Beaumets, de Beaumeix, de Bkau- 
MAis ou DE Beaumanoib, théologien 
français, chanoine d'Arras, prévôt, puis 
archevêque de Reims, mort en 1263. — 
On le trouve encore nommé Th. de 
Bello mçinso et Th. de Bellonianere. 

BELLOMONTE (Ludovicus de), Louis 
DE Beaumont, évêque de Paris, biblio- 
phile, mort eu 1492. 

BELLOVACETNSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Saint-Amocb, dit aussi G. 
de Beauvais. Voy. Savcto amore (G. 
de,. 

BELLOVACENSIS aincoutius), Vincent 
DE Beauvais, savant encyclopédiste 
français, longtemps dominicain à Beau- 
vais,' né dans la Bourgogne, mort 
vers 1264. — On le nomme encore 
r. Belvacensis et /'. Burgundus. 



BELLOVISU (Armandus de), Abmand 
DE Bellevue, théologien français , do- 
minicain, né dans la Provence, mort 
vers le milieu du XIV* siècle. 

BELLOVISU (Jacobus de). Voy. Belvi- 
sius (J.) 

BELLUNENSIS (Andréas), Andbea Al- 
PAGO, dit A. de Bellune. Voy, yflpa- 

gus (A.). 

BELLUNO (Franciscusde), François de 
Bellune, théologien italien, dominicain, 
né à Trévise, mort après 1352. 

BELLUS (Joannes). Voy. Belius (J.). 

BELNA (.Toaunes de). Jean de Beaune, 
écrivain ecclésiastique français , domiui- 
cain, inquisiteur à Carcassonne, né à 
Beaune, mort après 1333. 

BELO (Joannes), Jean Belon, impri- 
meur français, établi à Agde et à Va- 
lence, né dans le Dauphiné, mort 
vers 1520. 

BELTEUS (Sibertus). Voy. Becams (S.). 

BELVACENSIS (Vincentius). Voy. Bello- 

vacensis (V.) 

BEI^VISIO (Jacobus de). Voy. Belnsius 

BELVISIUS (Jacobus) , Jacques de Beaù- 
YOiB (disent toutes les biographies fran- 
çaises), jurisconsulte italien, établi à Bo- 
logne, mort vers 1300 — On. le trouve 
nommé encore /. de Bellovisu et J. de 
Belvisio. 

BEMBUS (Bemardus), Bebnabdo Bem- 
BO, Hltérateur italien, né à Venise, 
mort en 1519. 

BEMBUS (Bonifacius), Bonifacio Bembo, 
littérateur et biographe italien , profes- 
seur à Pavie et à Rome, mort vers la Un 
du XV «^ siècle. 

BEMBUS (Joannes), Giovanni Bembo, 
chroniqueur vénitien, mort à la liu du 
XV'' siècle. 

BE^■CIIS (DE) et BENCIUS (Hugo). Voy. 
Bentius (IL). 

BENE (Sennuccius del), nommé dans les 
biographies françaises Senuccio Del- 
bene, poète italien, ami de Pétrarque, 
né à Florence, mort vers 1500. 

BENEDICTIS i Jacobus, dit Jacoponus de:, 
Jacopo, dit Jacopone Benedetti, 
poète ascétique italien, franciscain, né à 
Todi (États de l'Eglise), mort en 1306. 



BENEDICTLS. — BERENGARIUS, 



7a 



BFAEDICTVS. Bknoït \I et Xll, papes. 
Voy. liocasinus *,>.) et MortUis [i. de}. 

BENEnkrrrS , Vle\andor\ Alf.ssandro 
BtNEDETTi. médecin italien, professeur 
à P.idoue et à Venise, né à Liguauo 
Lonibardie", mort après 1511. 

BENEDICTUS (Cypriauus). Voy. Benetus 
C . 

BKNEDICTUS ; Sanetus ou Joannes \ 
sviM Benezetou Be>edet, architecte 
du pont d'Avignon , d'abord berger -^pas- 
ior et pontifex) , né àilerniiUioQ, mort 
vers lise. 

EENEDICTUS ;Zacharias), Zaccahia 
Be>edetti, poète et théologien italien, 
chartreux, mort vers le milieu du 
XVI' siècle. 

BE.NETUS ;Cypriauus), Cypriex Benêt 
.dit Moréri ', théologien et jurisconsulte 
espagnol, docteur de Paris, dominicain, 
né dans l'Aragon, mort eu 1522. — 11 
est souvent nommé C. Benedictus. 

BE^EVE^'TA^XS (Falco ou Folcardus;, 
Falcone de BÉ5ÉVENT, historien ita- 
lien, secrétaire du pape Innocent II, né à 
Bénévent, mort après 1140. — On le 
trouve parfois nommé Benedictus de 
Falcone. 

BENEVENTAXUS .Marcus), Marc de 
Bexevent, astronome italien, ué à Bé- 
névent, mort à h Gn du XV« siècle. 

BE^EVE^TA^■L'S :0. ou R.). Voy. Odo- 

fredus. 

BENEVENTANUS (Petrus), Piebbe de 
Benévext, théologien italien , sous-dia- 
cre à Rome, né à Bénévent, mort 
vers 1210. — On le trouve aussi nommé 
P. Subdiaconus. 

BE>EV£XTAXUS (Petrus), Pietro de 
MoRA, dit Pierre de Bénévem, lit- 
t<'rateuret sermonnaire italien , légat en 
France, cardinal , né à Bénévent, .nort 
eu 1216. 

BENEVEÎsTO (Jacobus de}, .hCQUES de 
BÉNÉVEM, théologien et sermonnaire 
italien, dominicain, né à Bénévent, 
mort vers 13GG. 

BEMVEMUS fAntonius}, Antonio Be- 
MvitM. médecin et littérateur italien, 
établi a Florence, mort en 1502. — On 
le nomme aussi ^. Benicienius. 

BENTVEMUS -Dominicus), Domknico 
BfcNiviENi, théologien italien, professeur 
à Pise, chanoine de Florence, mort 



en 1307. — Sa subtilité le Ct surnommer 
Scolfhnia, et ou le trouve aussi appelé 
D. Benivienius. 

BEMVIENIUS. Voy. Beiucenius. 

BE]NTIUS (Hugo) , Ugo Benci ou Benzo, 
célèbre médecin et commentateur ita- 
lien, professeur à Ferrare, né à Sienne , 
mort en 144S. — Cto le nomme encore 
H. de Benciis, H. Bencius et //. Se- 
nensis. 

BENTIVOLUS (Joannes), Giovanni 
Bentivoglio, seigneur de Bologne, 
protecteur des arts et des lettres, mort 
eu 1508. 

BEISZOMUS (Franeiscus), Fbancesco 
Benzoni , jurisconsulte italien, né à 
Crémone, mort en 1523. 

BEQUINUS (Raimundus), Raimond 
Béquin, théologien français, domini- 
cain, professeur à Paris, né à Toulouse, 
mort en 1368. 

BERARDUS (Joannes), Giovanni Be- 
RARDi, historien italien, moine et pré- 
vôt de l'abbaye de Saint-Clément de Ca- 
sorio ou de Pescaria {tnonoch. et prae- 
posit.abbat. S. démentis Casauriensis 
site Piscariensis)^ mort à la On du 
Xlle siècle. 

BERCHOLTSGADENSIS ( Henricus ) , 
Henri de Bebchtesgaden, chroniqueur 
allemand, archidiacre de Satzburg, pré- 
vôt de Berchtesgaden en Bavière, cha- 
noine régulier de Saint-Augustin, mort 
vers 1200. — On le trouve aussi nommé 
//. Saltzburgensis. 

BERCHORIUS ( Petrus ), Pierre de 
BREssriRE, plus connu sous le nom de 
P. Bercheure ou Berchoire, érudit 
et traducteur français, bénédictin, né à 
Saint-Pierre du Chemin, près de Bres- 
suire (5erconw?n), mort en 1362. — On 
le nomme encore : P. Bercorius, P. Ber- 
chorii, P. Berctorhis^ P. Bertorius et 
P. Pictavensis. 

BERCORIUS (Petrus^ Vov. nerchorius 
T.). 

BKRCHEMIUS (Guilelmus), WiLHELii 
Berchem, chroniqueur allemand, cha- 
noine de Nimègue ycanonic. Nocivma- 
(jensis). mort à la lin du XV" siècle. 

BERCTORIUS (Telrus). Vov. Berckotius 

(P.)- 
BERENGARIUS, en français Bébengeb, 

théologien espagnol, archevêque de 



77 



BERENGARIUS. — BERNENSIS. 



Composteile, mort vers le milieu du 
XVI« siècle. 

BERENGARIUS ( Jacobus), Giacomo Be- 
BE^GABIO, aoatomiste et chirurgien 
italien, né à Carpi, près de Modène, 
professeur à Pavie, à Bologne et à Fer- 
rure, mort vers 1530. — On le trouve 
nommé aussi J. Carpus et J. Carpensis. 

BERGAMAS, Voy. Bergamensis, Bergo- 
mensis, Bergamo (de) etBergomo (de). 

BERGAMENSIS (FranciscuK), Fbancesco 
Càbbaba, dit Fbancois de Bebgame, 
frère de G uido, médecin italien, né à 
Bergame, mort vers la fin du XV* siè- 
cle. 

BERGAMENSIS ( Gasparinus ) , Gaspa- 
BiMO de Babzizza, dit aussi G. de Beb- 
GAHE. \oy. Barziztus {G.). 

BERGAMENSIS (Guido), GuiDO Car- 
BARA,ditGui deBebgame, historien 
et littérateur italien, né à Bergame , 
mort en 1281. 

BERGAMKNSIS (Guido), Guido Car- 
BARA,dit Guide Beegame, médecin et 
philosophe italien , né à Bergame, mort 
en 1457. 

BERGAMENSIS (Henricus), Henri de 
Bebgame, poète, théologien et hagio- 
graphe italien , carme, né à Bergame, 
mort vers 1500. — Ou le trouve aussi 
nommé //. de Bergamo et //. liergo- 
mensis. 

BERGAMENSIS ( Jacobus - Phiiippus ) , 
.T.-P. FORESTI, dit J.-P. DE Bëbgahe. 

Voy. Forestu^. 

BERGAMENSIS (Joannes-Mic-hael). Voy. 
Carrariensis. 

BERGAMENSIS (Joannes), Jean de 
Bergame, théologien et hérésiarque, 
chef de la secte vaudoise, uésoit à Ber- 
game, soit à Lyon, mort à la fin du 
XII« siècle. — On le nomme aussi J. de 
Uigduno. 

BERGAMENSIS. Voy. Bergomensis. 

BEUGAMO (Paganus de), Pagang de 
Bergame, théologien italien, domini- 
cain, mort après 1323. 

BERGAMO (Phiiippus de), Philippe de 
Bergame, philosophe scolastique ita- 
lien , prieur à Padoue, mort vers 1400. 
— Ou le trouve aussi nommé Ph. de Per- 
gamo. 

BERGAMO (DE). Voy. Bergamensis, Ber- 
gansas et Bergomà (de). 



BERGIS (Antonius de;, Antoine de 
Bebghes, historien flamand, bénédic- 
tin , abbé de Saint-ïrond de Liège, puis 
de Saint-Uertin, mort en 1531. 

BERGOMAS. Voy. Bergamas. 

BERGOMENSIS (Albericus), Alhebico 
RoxiATi, dit aussi A. de Bebgame. 
Voy. Hosate (A. de). 

BERGOMENSIS. ^ oy. Bergamensis , 
Bergamo (de), Bergamas et Bergo- 
mensis. 

BERGOMO (Venturinus de), Ventlbino 
DE Bebgame, théologien et serraou- 
naire italien , dominicain, né à Bergame, 
mort vers 1346. 

BERLINGHIERIUS (Franciscus), Fban- 
cesco Bebltnghieri , dit en français 
François Berlinger, géographe' et 
poète italien, mort vers 1500. 

BERN ALDUS, BERNOLDUS ou BER- 
TUOLDUS, Bernald, Bernoul ou 
Berxhold, théologien et historien al- 
lemand, prêtre de Constance (presbit. 
Conslantiensis) , mort après 1100. 

BERNALP^iS (Andréas),' Andh Es Ber- 
naldez, historien espagnol, chapelain 
de l'archevêque de Séville, né à Fucutes, 
mort vers 1515. 

BERNARDI (Raimundus) Raimond Ber- 
nard, jurisconsulte français , conseiller 
du roi de France, ambassadeur près 
l'empereur, mort vers 1400. 

BERNARDUS, Bernardiou Bernhardi, 
médecin et astrologue italien , né près 
de Bergame, mort eu 1401. 

BERNARDUS ARNOLD]. Voy. Cadur- 
censis (A.-B.). 

BERNARDUS (Petrus), Bernard du 
CouDRAY, dit Pierre Bebnardi. Voy. 
Corilo (Bernardus de). 

BERNARDUS (Petrus), Pietro Ber- 
nabdo, jurisconsulte italien, nioiue de 
(>lairvaiix, pape sous le nom d'Eugène 
m, né à Pise, mort en 1153. 

BERNEGAMO (dé) et BERNEGAMUS 
(Joannes). Voy. Baminghamus J.). 

BKRNENSISrBovcrus), Bover de Berne, 
théologien scolastique suisse, domini- 
cain, né à Berne, mort au commence- 
ment du XIV« siècle. 

BERNENSIS (Theodoricus), Thierri de 
Bern, sermonnaire hollandais, pré- 



tfl 



BER.NFRIEDENSIS. — BERZIACO. 



80 



montré au couvent do Bem (Brabant 
septentrion il , mort vers 1 IGO 
BKRNPrxlEDENSlS ,Paulus\Voy. licrn- 

KF.RMl S. Voy. Ctiernerius. 
KERNOLDl S. Voy. nernaldus. 

BEU^R1EDE^S1S (PauUis\ Paul pe 
l>ER>RiF.D, biograplie allcmaud, au- 
{îustiu, chanoine à Ratisbounc, puis à 
Bernried cH.ïute-Bavière: , mort vers 
1120.. — On trouve souvent P. Bern- 
fricdensis. 

BERO.\LDUS (Philippus), Filippo Be- 
ROALDO. célèbre philologue et littéra- 
teur italien, né à Bologne, professeur 
■t Bologne , à Parme, à Milan et à Paris, 
mort en 1505. 

BF.ROVLDUS (Philippus), Filippo Be- 
RO\LDO, poète latin, bibliothécaire du 
Vatican, né à Bologne, mort en 1518. — 
Il est souvent appelé P.-n. Junior, pour 
le distinguer de son oncle, qui portait le 
même nom et le même prénom. 

BF.ROLIS ^Joannes). Voy. Heroldus (J.). 

BERQllNUS^Ludovicus), Louis deBef.- 
QiiN, traducteur et hérésiarqtie fr?n- 
cais, né sans doute à Vieux-Berqiiin . 
près d'Hazebrouck , brûlé vif en 1529. 

BERSEIO (Siephanusde). Voy. ner:iiaco 
iSt. àe). 

BERSELIUS (Paschasius), Pasquieb de 
BiERSET, peintre et poêle latin, bénédic- 
tin, moine à Saint-Laurent de Liège, né 
à Bierset (province de Liège), mort vers 
1530. 

BERTACHLNUS (Joannes), Giovanni 
Bertachim, jurisconsulte italien, pro- 
fesseur et magistrat à Sienne et à Flo- 
rence, né à Fermo (Etats de l'Église), 
mort vers 1500. 

BERTALDL'S (Jacobus), Giacomo Ber- 
TALDi, historien italien, chancelier à 
Venise, évêque de Veglia en Dalmatie, 
mort au milieu du XIII^ siècle. 

BERTAPAGLL\, BERTAPAUA et BER- 
TEPAGLIA (Leonardus de). Voy. Prx- 
dapalia (L. de). 

BERTHOLDUS. Voy. Bernaldus. 

BERTIMANUS (Joannes), Jean DE Saint- 
Bebtin, hagiographe français, abbé de 
Saint-Bertin, mort en 1182'. 

BERTINIANUS (Joannes), Jean Lelong, 
dit aussi J. de Sai.m-Bebtin. Voy. 
Longus (J.). 



BERT1KIAM1S (Lamberlus), Lambert 
DE Saint-Bertin, théologien et ser- 
mon uaire franc.tis, abbé de Saint-Ber- 
lin, mort en 1125. 

BERTIS V Simon de). Voy. Bertius (S). 

BERTIUS (Simon), Simone Bebti ou 
Berzi , théologien italien, dominicain, 
prieur du couvent de la Minerve à Rome, 
né à Florence , mort vers 1500. — On 
écrit aussi S. de Bertis. 

BERTOKUS (Guilelmus), William 
Bebton (dit Jôcher), théologien p<)lé- 
miste anglais, chancelier de l'univer- 
sité d'Oxford, mort après 1381. 

BERTOPALFA (Leonardus de). Voy. 
Prsedapalia (L. de). 

BERTORIUS (Petnis). Voy. Berc/iorius 
(P.). 

RERTRAMUS (Joannes), Johann Beb- 
TRAM , théologien et sermonnaire alle- 
mand, professeur à Erfurt, puis à 
Ma5'ence, né à Naumburg, mort vers 
1.500. 

BERTRANDUS ( Nicolaus ) , Nicolas 
Bertrand, historien et jurisconsulte 
français, professeur à Toulouse, mort 
en 1527. 

BERTRANDUS (Pelrus), Pierre Ber- 
trand, théologien et jurisconsulte fran- 
çais, évêque de Nevers, puis d'Autun, 
fondateur du collège d'Autun {colte- 
gium y€duens€) à Paris, né à Annonay, 
mort en 1349. 

BERTRANDUS ( Petrus ). Voy. Ccum- 
bario (P.-B. de). 

BERTRATIUS (Nicolaus). Voy. Berlruc- 
cius (N.). 

BERTRTJCCIUS (Nicolaus), NiccoLO Ber- 
Tuccio, Vertuzzo, ou Bertruccio, 
médecin italien, né et professeur à Bo- 
logne , mort en 1 347.— On le nomme en- 
core : N. Bertratius, N. Bertrueius et 
y. Bertticcius. 

BERTRUSIUS et BERTUCCIUS (Nico- 
laus). Voy. Bertruccius (N.). 

BERTULPHUS (Hilarius), HiL.iiRE Bkr- 
THOLF OU Bebtoul (Paquot), poète latin, 
né à Gand, mort après 1529. 

BERUTAPALEA (Leonardus de). Voy. 

Prsedapalia (L. de). 

BERVICANUS ( Joannes ). Voy. BaruH- 
canus (J.). 

BERZL\CO (Stephanus de), Etienne 



81 



BESIAMS. — UiAHTO. 



82 



DE Brat(Cion ou de Bebzk, tliéologipn 
et sermonnaire françois, ablié de Cluui, 
mort en 123G. — Otf l'appelle aussi Si. 
de Berseio. 

BESIAKIS ( Joannes de;. Vov- Bossianus 

BESIGNANUS (Augustinns), Augustin 
DR Bisignako, tnéoiogien italien, frère 
mineur, né à Bisignano, dans le royaume 
de Napies, mort vers HCO. 

BESODUNUS (Joannes). Voy. Baslonut 
(J.). 

BESSA (Bemardus de), Bebnabd de 
Besse, théologien français, né dans la 
province d'Aquitaine, mort après 1279. 

— On lui doune quelquefois, par erreur, 
le prénom de Bernard i nus. 

BESSARIO (Joannes), 'ltu<4vvr,ç Br,oaap{wv, 
Brjaap{(i>v ou Btoaap{wv, en français Jean 
Bessabion, théologien et pliilologue 
grec, moine de Saint-Basile , évêque de 
Kic('e, archevêque de Siponto, cardinal, 

Eatriarche de Constantinople, né à Tré- 
izonde, mort en 1472. 

BESTOKUS (Joannes). Voy. Bastonus 

(J.). 
BESUENSIS (Joannes), Jean deBèze, 

chroniqueur français , moine de Tabbayc 

de Bèze, au diocèse de Dijon, mort avant 

1125. 

BESUENSIS (Theobaldus), Thibaud df 
BÈZE, écrivain ecclésiastique français, 
moine de Pabbaye de Bèze, au diocèse 
de Dijon , mort après 1 124. — On trouve 
aussi Th. Bezensis. 

BETHUNIA (de). Voy. Bethuniensis. 

BETfnJNIENSIS(Ebrardus), Evbabd de 
BÉTHUNE, grammairien et conlrover- 
siste français, né à Béthune en Artois, 
mort vers ia fin du Xll" siècle. — On le 
trouve nommé encore : E. de Bethunia, 
de Betunia , Betuniensis , ((e Bithunia, 
Bithuniensis, de Bitunia et BUuniensi.s. 

— Il a-été surnommé E. Grxcismux et E. 
Grxcisia, du titre de sou principal ou- 
vrage. — Rabelais (Carganfua , I, 15) 
le cite sous le nom d^Hébrard Grécisme. 

BETHUNIENSIS (Joannes) , Jean de Bé- 
thune, biographe français, archidiacre 
de Cambrai ( archidiac. Camerace»' 
sis] , doyen de TÉglise d'Arras (decanns 
yHrebatensis) ^ p»is archevêque de Cam- 
brai, mort en 1196. 

BETHUNIENSIS (Robertus ), Robebt de 
Béthune, seigneur de Béthune, de 



Tenremonde, de Richehourg et de War- 
neston, avoué à Arras, mort en 1248. 

BETIILS ^Guilelmus;,, ^VILLIAM Beeth, 
théologien anglais, dominicain, mort 
après 1408. 

BETUNIA (dVj et BETUNIENSIS. A'oy 
Bethuniensis. 

BETTINUS (Antonius:, A>tomo Bet- 
TiNi, théologien ascétique italien, t'vê- 
que de Foligno (episcop. Fulginit-nsis], 
né à Sienne, mort en 1487. 

BEUCLIFFUS (Alanus). Vov. Belfocticiis 

(A.). 

BEUVIUS. Voy. frinvilla B. de . 

BEVAGNAS (.Tuncta), Jinte de Be- 
VAGNA, hagiographe italien, frère mi- 
neur, né à Bevagna (duché de Spolèle;, 
mort vers 1300. 

BEVERI.ACENSIS (Alfredus, Airedus ou 
Aluredus), Alfbed, Albed ou Allred 
DE Bevebley, chroniqueur anglais, tré- 
sorier de l'église Saint-Jean à Beverley, 
né dans le Yorkshire , mort en 1 1 3G. — 
On le trouve nommé aussi ./. Thesau- 
rarius. 

BEVERLACENSIS (Joannes), Jean de 
Beverley, théologien anglais, carme, 
professeur à Oxford, né à Beverley, mort 
vers 1400. — On le trouve nommé aussi 
/. Bererlacius , J. Beverlaius et J. Be- 
verleius. 

BEVERLACENSIS (Thomas ^, Thomas 
de Bevebley, théologien , poète et bio- 
graphe anglais, moine de Froimont au 
diocèse de Beauvais, né à Beverlev 
(comté d'York), mort vers 1192. — - Oii 
le trouve nommé aussi Th. de Frigido 
monte. 

BEVERLACIUS, BEVERLAIUS et BE- 
VERLETUS (Joannes). Voy. Becerta- 
censis (J.). 

BEVEROVICENSIS ( Vincentius ) , Vin- 
cent DE Bevebwyck , théologien hol- 
landais , dominicain , professeur à Lou- 
vain, né à Harlem, mort en 1526. — 
On le nomme aussi r. Harlemius et 
F. Theodorici. 

BEYSSELIUS ( Jodocus), Josse Beyssel, 
théologien, jurisconsulte, poète et philo- 
sophe allemand, mort vers ia fin du 
XV* siècle. — On écrit aussi Beisseius. 

BEZFJSSIS. Voy. Besuensis. 

BIARDO et BIARTO (Nicolaus de). Voy. 
Ryarto (N. de). 



83 



BIBENS AQLAM. — BIRAGL'S. 



84 



BIBE>S AQUAM ( Stephanus ). N oy. 
.-iquatyi bibots ^Sl.\ 

BIBERA .Mco'aiis dc\ IVicolas de Bi- 
BRA. philosophe allemand, prorcsseiir à 
Krflirt, ne à Bibra, en Saxe ;aue. Tliu- 
ringc , mort vers 1300. 

BIB1A>"E>S1S ,Cardmalis\ Berxardo 
Divizio, dit LE Cardinal de Bibuie- 
>A. Voy. Dicitius ^BO. 

BIBLIOTHEC\, LA Bible ou la Biblio- 
thèque, surnom donné à Piebre de 
Riga, théologien et poète latin, cha- 
noine de Reims, puis de Saint-Denis, né 
sans doute à Vendôme, mort en 1209. 
— Il dut ce surnom, soit à l'étendue 
de ses connaissances, soit au sujet (la 
Bible / de son célèbre poème intitulé 
Aurora. 

BIBL10TnEC\RIUS Guilelmus), Guil- 
laume le Bibliothécaire, surnom 
donné à G. de Malmesbury. Voy. 

Ma/mesburiensis fi.). 

BIBLIOTHECARRS (Petrus), Pierre 
LE Bibliothécaire, dit aussi P. le 
Diacre, chroniqueur, théologien et ha- 
piographe italien, bénédictin, diacre et 
bibliothécaire du Mont-Cassin, né à 
Rome, mort après 1159. — On le 
nomme aussi P. Dlaconus et P. Cassi' 
ntnsls. 

BICHEBIIS (Jaeobus G. de). Voy. Bichie- 
ris S. G. de;. 

BJCHIERIS : Jaeobus Guala, Gualla, 
Guallo, Gualo ou Wallo de), Giacomo 
GuALO BicHiERi. théologien italien, 
chanoine à Paris, évêque de Verceil, car- 
dinal, né à Verceil, mort en 1227. — On 
le nomme aussi J.-G. de Deccaria et 
J.-G. de B( cher Us. 

BIELUS Gabriel). Gabriel Biel, ser- 
mounaire et philosophe scolastique alle- 
mand, professeur à Tubingen, prévôt 
de rÉglised'Urach, dans le "Wurtemberg, 
né à Spire, mort en 1495. 

BIE>"TIUS (Gerardus. Voy. Dituricensis 
G... ' • 

BIFFUS ' Joannes), Giovanni Biffi, 
poète latin, né à Mezago, dans le Mila- 
nais, mort en 146 i. 

BIGORR.^; BernnrJus, oomes), Ber- 
>ARD DE RiGORRE, copite de Béarn et 
de BigorrC; jurisconsulte français, mort 
A ers 1115. 

BIGOTHERIUS Claudius), Claude Bi- 
GOTiEB. poète latin et humaniste , pro- 



fesseur à Lyon, né à Treffort, en Bresse, 
mort au début du XVl-^ siècle. 

BIGUS (Ludovicus), Luigi Pittobi, dit 
aussi L. BiGi. Voy. Piclorius {L.). 

BILBIUTANUS (Bernardus), Bernard 
deCatalayud, dit aussi B. de Mon 
tesa (au diocèse de Valence), théolo- 
gien et jurisconsulte espagnol, carme, 
né à Catalayud, dans l'Aragon, mort 
vers 1480. 

BILETHUS (Joannes). Voy. Belethus 

(J.). 

BILHOMENSIS (Hugo), Hugdes AicE; 

LIN, dit H. de BlLLOM, H. SÉGUIN i 

H. SÉviN, etc., théologien français, do- 
minicain , évêque d'Ostie , cardinal , né à 
Billom dans l'Auvergne, mort en 1298. 
— On le trouve encore nommé H. Jy- 
celimis, H. de Bilhonio, H. Biliomen- 
sis, H. de Billomo, H. de B il Homo., 
H. Billonius y H. de Billonio, H. de 
Bilomio, H. Bulliomius, H. ^egulnus. 
H. Secinus et //. yitonius- 

BILUOMO (Hugo de). Vov. Bilhomensis 

(H.). 

BIUIS (Andréas de). Voy. Bitlus (A.). 

BIUOMENSIS (Hugo). Voy. Bilhomensis 

(H.). 

BILIUS (Andréas), Andréa Biglia, his- 
torien italien, augustin, mort à Sienne 
en 1436. — On le nomme aussi ./. de 
Biliis. 

BILLIOMO, BILLOMO, BILLOMO, BIL- 
LONIUSet BILOMIO (Hugo de). Voy. 
Bilhomensis (H.). 

BINDERTJS (Udalricus), Udalric Bi>- 
DER (Jôcher), médecin allemand, établi 
en Saxe, mort vers 1520. 

BINGA (Hildegardis de), Hildegarde 
d'Allemagne , dite aussi II. de Bin- 
GHEM. Voy. Alemania (U. de). 

BINHAMUS 'Guilelmus), Guillaume de 
BiNHAM, théologien anglais , carme, ad- 
versaire de "Wiclef ,né à Biuham, dans le 
comté de Norfolk, mort vers 1370. 

Bl^TRyEUS ( Guilelmus), Guillaume de 
BiNTREE, théologien anglais, carme, 
professeur à Cambridge , né à Binlree , 
dans le comté de Norfolk , mort en 1 493 . 

BIRAGL'S (Joannes-Lapus), Giovanni- 
Lapo BiRAGO, érudit et philologue ita- 
lien, professeur à Bologne, ne en Toscane, 
mort vers l.iOO. 



Si) 



BIKGITTA. — BLANCHETTLS. 



fe»; 



BIRGITTA ou BRIGITTA, en français 
sainte Bbigitte ou Bihgitte, fiile de 
Birger, prince de Suède, fondatrice d'Or- 
dres religieux, morte en 1373. 

BIRKINGTONUS (Stephanus), Étieisne 
DE BiRCiiiTiGTON, théologien, biographe 
et hagiographe écossais, bénédictin à 
Canterbury, né à Birchington (Kent), 
mort vers 1380. — On trouve aussi 5. 
JJrikingtonus. 

BIRLEIUS (Hugo). Voy. Ferolegus (H.). 

BISATIS ( Anselmus de), Anselme de Be- 
SATE, surnommé A. le Péripatéticien 
{.4. Peripateticus).) philosophe italien, 
né à Besate, dans le Milanais, mort au 
commencement du XII° siècle. 

BISDOMINUS. Voy. Visdominus. 

BISSUNCIO, BISSUNTIO et BISUNCIO 
(DE). Voy. Bisunlinus. 

BISUNTINUS (Stephanus), Etienne de 
Besançon, célèbre théologien français, 
général'des dominicains, ne à Besançon, 
mort en 1294. — On le trouve encore 
nommé : 5^ de Bissuntio, S/, de Bi- 
suntio, St. de Byssuntio tXSt. de Ge- 
bennis. 

BIvSUISTINUS (Zacharias). Voy. Chryso- 
politanus (Z. ). 

BISUNTIO (DE). Voy. Bisunlinus. 

BITERRE^S1S (Gerardus). ^'o\. Bituri- 
censis (G.). 

BITHUMA (DE) et BlTHUKIENSIS.Voy. 
Bethuniensis. 

BITOiNTIiNUS (Antonius), Antoine de 
BrroNTO, théologien et Svirmonnaire 
italien , frère mineur, né à Bitouto ( royau- 
me de ]Saples), mort vers 1500. 

BITUMA (de) et BITUWExNSIS. Voy. 
Bethuniensis. 

BITUNTINUS (ISicolaus). Voy. Botronti- 
nensis (N.). 

BITURICENSIS (Bernardus), Bernabd 
DoRXA, ditB. de Bourges, jurisconsulte 
français, archidiacre de Bourges, pro- 
fesseur à Bologne, né en Provence, mort 
vers 1240. — Ou le trouve aussi nommé 
B. Bononieniis. 

BITURICENSIS (Gerardus, Geraudus, 
Giraldusou Girardus), GÉR AU d de Bour- 
ges, médecin et commentateur, né ou 
établi dans le Berri, mort vers 1250. — 
Astruc le nomme G. Biterrensis et G. 
de Solo; Gesner l'appelle G. Bututus, 
et Tiraqueau G. Bientius. 



BITURICENSIS (Guilclmus), Guillalmf 
de Bourges, théologien français, juif 
converti, diacre de l'église de Baurges, 
mort vers 1210. — Ou le trouve encore 
nommé G. Diaconus et parfois G. ex 
Judxis. 

BITURICENSIS (Leodegarius), Léger 
DE Bourges, sermonnaire français, ar- 
chevêque de Bourges, mort en il20. 

BITURICENSIS (Philippus., Philippe 
Berruier, dit Ph. de Bourges, évé- 
que d'Orléans, puis archevêque de Bour- 
ges, né à Tours , mort en V2(i0. 

BITURICENSIS (Rogerius), Roger le 
Fort, dit aussi R. de Bourges. Voy. 
Fortis (R.). 

BITURICENSIS (Stephanus;, Etienne 
DE Bourges, théologien français, cha- 
noine de Sens et de Paris, évêque de 
Meaux, archevêque de Bourges, né à Pa- 
ris, mort en 1 174. 

BIVORDANUS (Ludoviçus), Louis Van 
BivooRD, théologien et moraliste belge, 
chanoine régulier de Saint- Augustin à 
Val- Vert ou Grœnendael, né à Rhode- 
Saint-Pi erre, près de Louvain, mort après 
1430. 

BLACHENEGUS (Guilelmus). Voy. Niger 
■(G.). 

BLACHENEGUS (Joannes), Jean de 
Blakeney, philologue et grammairien 
anglais, mathurin, né à Blakeney (Nor- 
folk), mort vers 1450. 

BLyERUS (Joannes), Jean de Blaer, 
tl)éologien et hagiographe belge, béné- 
dictin, prieur du couvent de Saint-Jac- 
ques, à Liège , né à Dicst , mort vers 
1500. — On le trouve aussi nommé 
J. Blœsus et /. Diesthemius. 

BLJiSENSIS. Voy. Blesensis. 

BL/ESUS (Joannes). Voy. Blxrus (J.). 

BLANASCO (Joannes de), Jean de Bla- 
NASQUE ou DE Blanay, Juriscousulte 
français, archidiacre de Bologne, né 
dans ia IBourgogne, mort vers le milieu 
du Xlll*' siècle. — On l'appelle encore : 
J. de Blanesco, J. de Blano, J.de Bla- 
nosco et J. de Blanvasco. 

BLA.NCFORDUS (llenricus), Henrv 
Blancford, chroniqueur anglais , bé- 
nédictin , moine à Saint- Albaus , mort 
vers 14,50. — Ouïe trouve encore nommé 
//. Âlbanxts et //. Blaufordus. 

BL^VNCHETTUS (Theodorus ou Tlicodo- 



BLANCHIS. — BLOXHAMLIS. 



88 



siiis\ Teodobo ou Teodosio Bian- 
CflETTi . chroniqueur it;ilien, né à Bo- 
logne, mort vers la fin du XIV' siècle. 

BLANCHIS xJacobusde). Voy. Mexan- 
(Ir/'niis ;J.\ 

BL.\.NCONIBUS (Jocobus de;. Voy. Meca- 
nia ;J. de\ 

BLAMXS (Gerardus\ Gerabpo Bian- 
CRi. théologien cl sermonnnire italien , 
chanoine de Parme, cardinal, «'vêque 
de Sabine, né dans le diocèse de Parme, 
mort en I?Oi. 

BL\>"CXJS (Joannes), Jean Blanc ou 
Blatsqh, jurfsconsulfe français . né et 
avocat à Marseille [adrocatus et cicis 
Massili€iisis\ mort après 1266. 

BLAJN'CUS ;Hugo', Hlgues le Blanc. 
Voy. Candidus ;H.). 

BLANDR_\TA. Voy. Sancto Gcorglo (de}. 

BL.\KESC0, BLANO , BL^NOSCO et 
BLAKVASCO (Joannes de). Voy. 5/fl- 
nasco (J. de 1. 

BLABBOBIVO (Petrus de), Piebbe de 
Blabbu, poète latin, chanoine de Saint- 
Dië, né à Pairis, abbaye de l'ordre de 
Cîte^ux, dans la vallée d'Orbay, mort en 
1505. 

BLASIUS (Armegandus, Armingandus ou 
Ermengardus ) , Ermengald, médecin 
et philologue français, né à Montpellier, 
mort après 1314. " 

BLASIL'S . Joannes-Baptista). Voy. Sancto 
filasio a.-B. a;. 

BLASTABES et BLASTARIUS (Mat- 
thaeus;, MarOaroç 6 B/.xarâpr;;, théologien 
et jurisconsulte grec, moine de Saiut- 
Basile, mort à la fin du XIV= siècle. — 
Freher l'appelle M. ô Mova/ôç [Mona- 
chus\ et ou le trouve souvent nommé 
M. Uieronionachiis[yi. ô 'hpo[A6va-/o;). 

BLAUFORDUS (Henricus). Voy. Blanc- 
for du& (H). 

BLAATLLO (Gaufridusde). Voy. Blave- 
mo ;G. de). 

BLAVEMO Gaufridus de), Geoffroi de 
Elèves, de Blevex ou deBlaviaux, 
théologien français, dominicain, profes- 
seur à Paris, mort en 1250. — On le 
trouve nommé encore ; G. de Blavello, 
G. de Bterefto, G. de Bravello et G. Ble- 
vex. 

BL\VL\ Gerardus de). Voy. EngoUs- 
mensis tG.}. 



BLAZOISIO (Thoobaldus de), Thibaut 
DE Blason , poète français, né à Blason, 
près de Saumur, mort avant 1229. 

BLEMMIDES et BLEMMYDA (Nicepho- 
rus) , Nizr.^ôfoç 6 B/.E[jL[jLÛôaç, fécond inéo- 
logien grec, abbé du mont Athos, mort 
au XIII* siècle. 

BLESEjSSIS (Henr-^us), Henri de Sully, 
dit aussi H. de Blois. Voy. Sol/taco{Ê. 
de). 

BLESENSIS (Petrus), Pierre de Blois, 
homme d'État, théologien et historien 
français, archidiacre de Bath (arch'- 
diac. Bathoniensis ), puis de Londres, 
né à Blois , mort entre 1 198 et 1203. 

BLESEKSIS (Petrus), Piebbe de Blois , 
théologien, poète latin, chanoine, puis 
chancelier de l'Église de Chartres, né à 
Blois, mort vers 1210. 

BLESENSIS (Vitalis), Vital de Blois, 
poète latin , ué à Blois , mcrf à la fin du 
XII* siècle. — On le trouve aussi nommé 
/'. Gallicuset F. Gallus. 

BLEVELLO (de) et BLEVEX ( Gaufridus). 
Voy. Blavemo (G. de). 

BLEZENSIS. Voy. Blesensis. 

BLOEM ARDUS (Michel), Michel Bloe- 
MAEBT, théologien et sermonnaire 
belge, carme, né à Bruges, mort vers 
1500. 

BLONDEL^US, Blondel dit de Nesle, 
troubadour français, favori de Richard 
Cœur-de-Lion , né à Nesle en Picardie, 
mortà la fin duXlI*= siècle. — On trouve 
aussi Blondlus. 

BLOISDnTS. Voy. Blondchcus. 

BLONDUS (Flavius), Flayio Biondo, 
archéologue et historien italien, né à 
Forli , mort en 1463. — On le nomme 
aussi F. Blundius. 

BLONDUS (Joannes). .Tohn Bi.ount, 
théologien anglais, professeur îi Oxford, 
archevêque nommé de Canterbury ( ar- 
chiepisc. Cantuariensix)^ mort eii 1248. 
— On le nomme aussi /. Blundus. 

BLOXAMUS (Joannes). Vov. Bloxhamics 

(J.). 

BLOXHAMUS (Joannes), Jean de Blox- 
HAM, dit Scjxior, théologien et sermon- 
naire anglais, carme, professeur ? Ox- 
ford , né à Bloxham , dans le comté dOx- 
ford, mort en 1334. — Ou trouve aussi 
/. Bloxamus. 



89 



BLOXHAMUS. — BOMDOMITLNUS. 



90 



BLOXHAMUS (JoaDoes), Jeaîh de Blox- 
HAM, dit Junior, philologue anglais, 
docteur d'Oxford et recteur de Mertou- 
Collège, mort vers 1400. 

BLUWDIUSet BLUNDUS. Voy. Blondus. 

fiOBlO (Hubertus de), Hlbext de Bob- 
Bio, juriscoosuite italien, professeur à 
Parme et à Verceil, né à Parme, mort 
vers 1230. — On trouve aussi H. de Jîo- 
vio. 

BOCASINUS(NicoIaus), Miccolo Bocca- 
siNi, théologien et sermonnaire italien, 
évéque d'Ostie, puis de Viterbe, pape 
sous le nom de Benoit XI, né à Trévise, 
mort en 1304. — On écrit aussi Bucase- 
nus. 

BOCCACCrUS et BOCCACIUS (Joannes), 
GiovANM BoccACio, en français Jean 
BoccACE, érudit et poète italien, né à 
Paris ou à Florence, mort à Certaldo en 
1375. 

^CCARDUS (Joannes-Franciscus). Voy. 
Buccardus (J.-F.). 

BOCFELDIUS (Adamus). Voy. Buccen- 
/eldusiA). 

BOCKLNGHAMUS (Joannes), Jean de 
BucKiNGUAM, théologien et philosophe 
scolastique anglais, docteur d'Oxford, 
évéque de Lincoln, puis moine à Can- 
terbury, né sans doute à Buckingham, 
mort vers 1400. 

BODMATICUS (Adamus), Adam de Bod- 
MA^N, théologien allemand, carme, né 
à BodmauD, sur le lac de Constance, 
mort vers 1350. — Ou le nomme aussi 
.4. de Bodromo. 

BODROMO (Adamus de). Voy. Bodmati- 

cus (A.). 

BOELS (Hector de). Voy. Boschus (H.). 

BOETHIUS (David). Voy. Boschus (D.). 

BOETL\NUS (Guilelmus), surnom donnr 
à W. Whetley. Voy. tFethUius (G). 

BOEITUS (Hector). Voy. Boscus{H.). 

BOGARDUS (Adamus), Adam Bogaert, 
médecin flamand , professeur à Louvain , 
né àDordrecht, mort en 1483. 

«OGARDUS (Jacobus), Jacques Bo- 
gaert, médecin flamand. Ois du précé- 
dent , né et professeur à Louvain , mort 
en 1530. 

BOGUPH ALUS , BOGUPH A l , chroniqueur 
polonais, évéque de Posnanie {episcop. 
Posnaniensis) y mort en 1253. 



BOHADINUS, Boha-Eddin, surnommé 
Ibn-Soueddad, historien arabe, né ù 
Mossoul, mort en 1232. 

BOHEMUS (iMartinus), Martin le [Po- 
lonais, dit aussi M. de Bohème. Vov. 
Polonus (M.). 

BOHICUS (Henricus ou Hervaeus), Henri 
BoHic, BOYCH, BoicH OU BoL'Hic, ju- 
risconsulte français, professeur à Paris, 
né à Saint-Mathieu (Finistère), mort vers 
1490. — On le trouve aussi nommé //. 
de Bouenco. 

BOL\RDUS (Matthœus-Maria), Matteo- 
Mabia BoiARDo, poêle italien, ne à 
Saudiano, près de Reggio, mort en 
1494. 

BOLANDUS (Petrus), Pierre de Bo 
lant, poète latin, né à Bolant, dans le 
duché de Limbourg, mort vers l.SOO. — 
On écrit aussi P. Billandiis. 

BOLDENSLEVE (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Baldinsel, voyageur fran- 
çais, mort après 1336. 

BOLLANDUS (P.). Voy. Bulandus. 

BOLOGNINUS (Angélus), Angelo Bo- 
LOGNiNi, en français Ange de Bologne, 
médecin et chirurgien italien, professeur 
à Bologne , né aux environs de Paduue, 
mort vers 1530. 

BOLOGNINUS (Ludovicus), Luigi Bolo- 
GNiNi , en français Louis de Bologne, 
jurisconsulte et négociateur italien , né à 
Bologne, mort en 1508. — On l'appelle 
encore L. Boîognus et L. de Bonunia . 

BOLOGNUS (Ludovicus). Voy. Bologni- 
nus (L.). 

BOLSTADIUS (Albertus), Albert de 
Bollstadt, dit aussi A. Groot, et en 
français A. le Grand, célèbre théologien 
et plîilosopbe allemand , général des do- 
minicains, professeur à Cologne, évêquo 
de Ratisbonne , né à Lawingen , dans la 
Souabe, mort en 1280. — On le trouve 
nommé encore y^. de Cohnia, J. Grotus. 
A. Magnus, A. Halisbonensis, A. Tau- 
tonicus et A. Lavingensis. 

BOLTOKUS (Uttredus), Utredus Bol- 
ton, controversiste anglais, bénédictiu, 
moine à Durbam, mort après 1380. 

BOMALIA (Joannes de). Voy. Bomelia 
(J. de). 



BOMDOMITINUS (Nicolaus). Vov. 

troniinensis (N). 



Bo^ 



91 



BOMELIA. — BOXIFACIUS. 



92 



BOMELIA (^Joannes de), Jean de Bom- 
MELS, dit aussi J. de Bomale et J. Bou- 
MAL, théologien hollandais, dominicain, 
professeur à Louvain, inquisiteur géné- 
rai en Belgique, né à Bonimels (Flandre- 
orientale), mort en 1477. — On trouve 
aussi J. de Bomalia et J. de Jiommalia. 

BOMMALU (Joannes de). Voy. Bomelia 
;J. de). 

BONA ATN'IMA (Guilelmus), Guillaume 
RADBOD,dit G. Boxne-Ame. Voy. Rad- 

bodus (G.). 

BO>'AaOLUS (Ludovicus), LuiGi Bo- 
KACCiOLi, médecin italien, né et profes- 
seur à Ferrare, mort vers le milieu du 
XM^ siècle. 

BONACURSrUS , BuoNACOBSO, théolo- 
gien italien , professeur à Milan , adver 
saire des Albigeois, mort vers 1200. 

BOKACURSrUS et de BONACURSO 
(Hubertus), Ubehto Buonacoeso, 
jurisconsulte italien, professeur à Parme 
et à Verceil, né à Parme, mort vers I240. 

BONACURSIUS (Philippus), Filippo 
BuoNACOBSO, connu sous le nom de 
Callimachus ExrEBiENS (il choisit lui- 
même le nom de Callimaco, et son ex- 
périence des affaires le fit surnommer 
ExPEBiE.NTE), diplomate et historien 
italien, né à Florence , mort en 1496. 

BON^ SPEI (Philippus), Philippe de 
Harn-eng, dit aussi Ph. de Bonne-Es- 
PÉBA>CE. Voy. Harvengius (Ph.). 

BO?iA FO^"TE (Stephanus de), Etienne 
DE Bonne-Fontaine, théologien fran- 
çais, abbé de Bonne-Fontaine, au diocèse 
de Reims, mort vers 1200. 

BONAGRATIA, Boonagbazia, controver- 
siste italien, franciscain, mort vers 
1350. 

BONAVEMTJRA(DomiQicus). Voy. Fa- 
brianejisis (D.-B.). 

BONAVENTURA (Joannes), Giovanni Fi- 
DENZA, connu en France sous le nom de 
saint BoNAVENTUBE , célèbre théologien 
italien, général des Franciscains, cardi- 
nal, né à Bagnarea {Balneum régis) 
dans les États de l'Église, mort en 1274. 
— Il fut surnommé Doctor Seraphicus. 

B0>"AV1LLARÉKSIS (Arnoldus), Ar- 
nold DE BoNNEVAL, théologicu fran- 
çais, moine de Marmoutiers, abbé de 
Bonneval au diocèse de Chartres, mort 
après 1156. — On le nomme aussi J. 
Carnotensis. 



BOxNCOMPAGNIUS (Cataldinus). Voy. 
Bonis compagnis (C. de ). 

BONDELMONTIBUS (Christophorus de), 
Cristofobo Bondelmonte, dit aussi 
C. Bandelmonte, voyageur et écrivain 
italien, né à Florence, mort vers 1450. 

BONDINENSIS (Nicolaus). Voy. Botronti- 
nensis (N.). 

BONERIUS (Ulricus). Voy. Bonerus 

(U.). 

BOKERUS (Ulricus), Ulhic Boner, fa- 
buliste allemand, dominicain à Vienne, 
mort au commencement du XIV* siècle. 
— On trouve aussi Bonerius. 

BOiNETTUS (Nicolaus). Voy. Bonetus 

(N.). 

BONETUS, Bonet, astronome et mathé- 
maticien français , mort vers la fin du 
XV* siècle. 

BONETUS (Guilelmus\ Guillaume Bon- 
net, évêque de Bayeux , fondateur du 
collège de Ba; ux ( CoUeqium Bajo- 
censé) à Paris ," mort vers 1314. 

BONETUS (Honoratus), Honoré Bon- 
net, Bonet ou Bonnob, théologien 
français, auteur de Y Arbre des batail- 
les , "prieur de la Chartreuse de (jaillon 
{prier carthusix Gallionensis^ in Ro- 
thomagensi archiepiscopatu), mort 
vers la fin du XIV* siècle. 

BONETUS (Nicolaus), Nicolas Bonet, 
théologien, franciscain, évêque de Malte , 
mort en 1360. — Il fut surnommé Z)oc/or 
proficuus , et on trouve parfois son nom 
écrit Bonettus. 

BONETUS (Paulus),PAUL Bonet, théo- 
logien français, carme, né à Narbonne, 
mort après 1410. 

BONFINIUS (Antonius), Antonio Bon- 
fini, historien et philologue italien, 
professeur à Recanati (États de l'Église), 
puis à la cour de Mathias Corvin, né à 
Ascoli, mort en 1502. 

BONGAIUS (Andréas). Voy. Jlpagus 

(A.). 

BONGIORNUS (Ferdinandus), Ferdi- 
NANDO BuoNGiORNO , jurisconsulte et 
canoniste italien, né à Palerme, mort 
vers 1530. 

BONICOLLIUS (Henricus). Voy. Goetha- 

lis (H.). 

BONIFACIUS, BONIFACE VIII et IX, pa- 

!>es. Voy. Cajetanus (B.) et Thomacel- 
inus (P.). 



«3 



BOXIHO.MLMS. 



BOXONIENSIS. 



94 



BOTNIHOMIISIS (Alplionsus), Alfonso 

BUENHOMBBE, dit 60 français ALPHONSE 

Bonhomme, orientaliste et traducteur 
espagnol, dominicain, établi à Paris, né 
sans doute à Tolède, mort en 1339. 

BOMMONTIS (Joannes). Voy. Gutenber- 
gius{J.). 

LONINCONTRIUS ( Laurentius ), Lo- 
BENZO BuoNiNCONTBO, histoHen, poète 
et mathématicien italien, professeur à 
Naples et à Florence , né San-Miniato, 
mort vers 1502. 

BONIS COMPAGNIS (Cataldinus de), Ca- 
TALDiNi BuocoMPAGNO , jurisconsulte 
et théologien italien, né à Foligno (États 
de l'Église), mort vers 1430. — On le 
nomme aussi C. Boncompagnius. 

BONJOANNES (Thomas), TommasoBon- 
GiovANNi, théologien et philosophe 
sicilien, dominicain, né à Palerme, mort 
vers 1350. 

BONJOAN]SES(Thomas), Tommaso Bon- 
GiovAKKi, hagiographe italien, domi- 
nicain, né dans le Milanais, mort vers 
1470. — On le trouve nommé aussi Th. 
Âymo. 

BONOMINUS, Bonomi, médecin italien, 
établi à Pergame, né à Chiusi (Toscane), 
mort vers la fin du XIV* siècle. 

BOKONIA (Albertus, Kambertus, Lam- 
bertus, Rambertus ou Rampertus de), 
Ramberto Pbimatice, dit aussi Ram- 
BERT DE BoLOGME, tliéologicn italien, 
dominicain, professeur à Paris, évéque 
de Castiglione, né à Bologne, mort en 
130S. 

BONOiMA (Antonius de), Antonio Bec- 

CADELLT, dit A. DE BOLOGNE. VOV. Pa- 

normitanus (A.). 

BO^"OISIA (BernardusetMichaelde), Ber- 
NARDO et Michèle Avgiiani, dits de 
Bologne. Voy. ylyguanls (B. et IM. de). 

BONOMA (Bartholomaeus de), Barthé- 
lémy de Bologne, théologien italien, 
dominicain, mort vers 1340. 

DONONIA (Carolus de), Charles de Bo- 
logne, théologien italien, carme, pro- 
fesseur à Bologne, mort vers 1420. 

BO^'0^'IA (Gerardus de), Gérard de 
Bologne, théologien, sermonnaire et 
hagiographe italien, carme, professeur 
à Paris, né à Bologne, mort eu 1317. 

BO>'OMA (Joannes de , Jean de Bou- 
logne, célèbre calli^raphe français, né 
à Boulogne-sur-Mer( Pas-de-Calais;, mort 



au milieu du XIIP siècle. — Il avait été 
surnommé J. Felis. 

BONOMA (Ludovicus de). Voy. Bologni- 

nus (L. ). 

BONONIA ( Urbanus de), Urbain de Bo- 
logne, philosophe scolastique italien, 
frère servite, professeur à Paris, à Pa- 
doue et à Bologne, né à Bologne, mort 
en 1503. — On l'appelle encore U. Ser- 
vila, et ses contemporains lesumommè- 
rent Averrhoista et PhUosophix pa- 
retn. 

BONONIA (de). Voy. Bononiensis. 

BONONIENSIS (yEgidius), Gille Fos- 
CABABi, dit G. DE Bologne. Voy. Fus- 
cararius {JE.). 

BONONIENSIS (Albertuccius), Alber- 
Tccci Bobselli, dit aussi A. de Bo- 
logne. Voy. Borsellis [H.- A. de). 

BONONIENSIS (Antonius) Antoine de 
Bologne, théologien et sermonnaire. 
italien, né et dominicain à Bologne, 
mort en 1403. — On le nomme aussi 
A. Parvus. 

BONONIENSIS (Antonius), Antoine de 
Bologne, dit aussi A. deButbio, ju- 
risconsulte italien, professeur à Ferrare 
et à Bologne, né à Bologne, mort en 
1408. 

BONONIENSIS (Aristoteles), Abtstotile 
DE Bologne, surnommé Fioravanti , 
célèbre architecte italien, né à Bologne, 
mort à la fin du XV* siècle. 

BONONIENSIS fBalduinrs), Baudouin 
DE Bologne, jurisconsulte italien, élève 
d'Azon, professeur à Gênes, mort vers 
1250. 

BONONIENSIS (Bartholomœus), Bar- 
thélémy DE Bologne, théologien ita- 
lien, dominicain, né à Bologne, mort 
avant 1400. 

BONONIENSIS (Bernardus), Bernardo 
DoRNA, dit B. de Bologne. Voy. Bi- 
turicensis (B.\ 

BONONIENSIS (C-itharina), Catherine 
DE Bologne, théologienne mystique, 
abbesse des Clarisses de Ferrare, née à 
Bologne, morte en 14G3. 

BONONIENSIS (Laurentius), Laurent 
DE Bologne, théologien italien, frère 
servite, docteur de Paris, mort vers 

( 1390. 

BONONIENSIS (Matihacus), Mathieu de 



î»5 



BONOMENSIS. 



BORSALUS. 



96 



Bologne, théologien italien, général 
des frères mineurs, mort après 1-105. 

BONO-MtNSlS (Matthceus), Mathieu de 
Bologne, théologien italien, carme, 
prole^seur à Paris, né à Bologne, mort 
après 1411. 

B0> 0> l K.NS1S { Odof fredus ou Roffredus ) . 
\ oy. Odofredus. 

BO>0>IE>'S1S (Peregrinus), Pérégrin 
DE Bologne, historien italien, frère mi- 
neur, auteur d'une chronique de son or- 
dre, dite Chronica Peregrini, né à Bo- 
logne, mort vers 1320. 

BONOXIE^SIS vRobertus), Robert le 
Lombard, dit aussi R. de Bologne. 
Voy. Longobardus (R.). 

BONOMENSIS. (Salvianus), Salvuno 
Galvam, dit aussi S, de Bologne. Voy. 

Galcanus (S.). 

BONOMENSIS (Simon), Simon de Bo- 
logne, théologien italien, augustin, né 
à Bologne, mort en 1333. 

BONONIENSIS (Tancredus), Tancbède 
de Bologne, théologien et sermonnaire 
italien, dominicain à Bologne, mort 
vers 1225. — On le trouve aussi nommé 
T. de Tancredis. 

BONONIENSIS. Voy. Bononia (de). 

BONONIUS (Hieronymus), Geronimo 
Bologni, antiquaire et philologue ita- 
lien, poète latin, né à Trévise, mort en 
1517. — On le nomme aussi B. Tarcisi- 
nus. 

BONUS (Humfridus), Humphrey, duc 
DE Glocester , dit H. le Bon. Voy. 

Claudiocestrieiisis (H.). 

BONUS (Philippus), Philippe le Bon, 
duc de Bourgogne, protecteur des lettres 
et bibliophile, né à Dijon, mort en 
1467. 

BONUS COCUS, LE bon Cuisinier, sur- 
nom donné à Jean de Leeuwis. Voy. 
Léonins (J.). 

BONUS EPISCOPUS, le bon Évêque, 
surnom donné à Godefroi de Condé , 
dit G. DES Fontaines. Voy. Condaten- 
sis 'G.;. 

BONUS HOMO, Bonhomme, surnommé 
le Breton {Brito), théologien fran- 
çais, dominicain, professeur a Paris, né 
eu Bretagne, mort vers 1269. 

BONUS PRESBYTER, LE BON Prètre, 
surnom donné à Thomas de Chebham. 
Voy. Chtbhamius (Th.). 



BONUS VICINUS (Raso), Raso Gœtge- 
BUEB, biographe belge, docteur de 
Paris , moine à Steinfeld (Bavière), mort 
en 1509. 

BCaïASTONA (Simon de). Voy. Burnes- 
(ona (S. de). 

BORBONE (de). Voy. Borbonio (de). 

BORBONIO (Stephanus de), Etienne de 
Belleville, dit aussi E. de Bourbon. 
Voy. Bellavilla (St.de). 

BORBONIUS. Voy. Borbonio {de). 

BORCARDUS et BORCHARDUS. Voy. 
Brocardus. 

BORDEILLA (Helias de), Hélie de 
BouRDEiLLE, théologien français, fran- 
ciscain , évêque de Périgueux', puis ar- 
chevêque de Tours, cardinal, né au 
château de Bourdeille, dans le Périgord, 
mort en 1484. — Fabricius le nomme 
Elias de Boidiel . 

BORELLUS (Joannes). Voy. Buraltus 

(J.). 

BORGAKDUS. Voy. Brocardus. 

BORGHESIUS (Nicolaus), Niccolo Bob- 
ghesi, biographe italien, sénateur à 
Sienne, mort vers 1500. — On écrit aussi 
N. Burgensius. 

BORGIANUS (Alphonsus), AlfonsoBob- 
gia, théologien espagnol, pape sous !e 
nom de Calixte III, né près de Va- 
lence, mort en 1458. 

BORGO (Lucas de), Luca Pacciolt, dit 
aussi L. DE BoRGO. Voy. Pa<:iohts (L.). 

BORHONEDDINUS , Borhan - Eddyn , 
surnommé Alzehnouchi ou Zernoud- 
JY, humaniste et traducteur arabe, mort 
vers la lin du XIIP siècle. 

BORNATUS (Conradinus), Conradin de 
BoRNADA, prédicateur italien , domini- 
cain , né près de Brescia, mort en 1429. 

BORRESCABIUS (Guilelmus), Guil- 
laume BoRRESQUiER, diplomate fran- 
çais, maître des requêtes, docteur en 
àroit civil et en droit canon , mort après 
1406. 

BORRUS ( Gasparinus ) , Gasparino 
BoBRO , poète , philosophe et théologien 
italien, frère servite, professeur à Fer- 
rare, à Pérouse et à Venise, né à Venise, 
mort vers 1500. 

BORSALUS (Joannes), Jean Bobsselen, 
grammairien hollandais, professeur à 



97 



BORSAiNUS. — BOSSUTUS. 



98 



Louvaio, né à Middelburg, mort vers 
1530. 

BORSANUS (Simon), Simon de Bros- 
SANO, jurisconsulte italien , archevêque 
de Milan, cardinal (ce fait est contesté)^ 
né à Milan, mort en 1381. 

BORSELLIS (Hieronymus Albertuccius 
de ), Gjbolamo Albeetucci Borselli, 
fécond historien italien, né et domini- 
cain à Bologne, mort en 1497. — On le 
trouve encore nommé A. Dononiensis et 
A. Bursellus. 

BORSTALLUS (Thomas), Thomas Bors- 
TAi, théologien anglais, ermite de Saint- 
Augustin, professeur à la Sorbonne à Pa- 
ris, né à Norfolk, mort en 1290. 

BORTELLUS (Joannes). Voy. Bofrellus 

(J.). 
BORUBIUS (Joannes). Vov. Hômehius 

(J.). 

BOSCHUS (David), David Boys, théolo- 
gien anglais, carme à Glocester, pro- 
fesseur a Oxford, mort vers 1450. — On 
le trouve encore nommé D. Boscus, D. 
Boethius, D. Boysitis et D, Boy sus. 

BOSCHUS (Hector), Hector Boys, his- 
torien écossais , ami d'Érasme , docteur 
de Paris , professeur à Aberdeen , mort 
vers 1530. — On Te trouve encore nommé 
H. Boethius, H. de Boeis et H. de 
Bosco. 

BOSCO (Amoldus ou Joannes a). Voy. 
Uuschius. 

BOSCO (Guilelmus de ). Voy. Bosco Lan- 
donis (G. de). 

BOSCO (Hector.de). Voy. Boschus (H.). 

BOSCO (Petrus de), Pierre Dubois, ju- 
risconsulte et écrivain politique français, 
avocat des causes royales au bailliage de 
Coutances {adcocatvts causarum re- 
galium balliviœ Consfantiensis) , né 
sans doute dans cette ville, mort vers 
1320. 

BOSCO DUCIS (Henricus de), Henri de 
Bois-LE-Duc, théologien belge, profes- 
seur et chanoine régulier de Sainte-Croix 
à Cologne , né aux environs de Bois-le- 
Duc, mort après 1464. 

BOSCO GUALTERl (Martinusde), Mar- 
tin de Bois-Gautier, hagiographe 
français, frère mineur à Tours, m.'irt 
vers 1420. 

BOSCO LANDONIS (Guilelmus de), 



Guillaume de Boislandon, sermon- 
naire français, frère mineur, mon après 
1272. — ou le trouve aussi nommé G. 
de Bosco. 

BOSCUS (David). \oy. Boschus 'D.). 

BOSDE^'US (Lucas), Luc de Boshex, 
philosophe scolastique anglais, carme, 
docteur d'Oxford, né sans doute à Bos- 
den (Chester), mort vers 1340. 

BOSU]SE?«SIS (Herbertus). Voy. Bossan- 
hamensis (H,). 

BOSIANUS (Joannes). Voy. Bossianus 

(J.). 
BOSNEKUS (Joannes), Jean de Wil- 

DESHUsEN,dit aussi J. de Bosnie. Voy. 

Bossinensis (J.). 

BOSO. Voy. Beccensis (B.). 

BOSSANHAMENSIS (Herbertus), Her- 
bert DE BosHAM, théologien et biogra- 
phe anglais, docteur d'Oxford, arche- 
vêque de Bénévent, cardinal, né à Bos- 
ham (Chichester), mort en 1182. — Ou 
trouve aussi U. Bosianensis. 

BOSSIAKUS (Joannes), Giovanni Bos- 
siANi OU Bassiani, jurisconsulte italien, 
maître d'Azon, né à Crémone ^ mort en 
1 197. — On l'appelle aussi J. Bassionns, 
J. de Besianis,J.Bozianus etJ. Bo.sïa- 
mis , et il fut surnommé Lucerna jnris 
et Spéculum niundi. 

BOSSIISENSIS (Joannes), Jean de Wil- 
DESHUSEN, théologien allemand, évêque 
de Bosnie, général de l'ordre des domi- 
nicains, mort en 1241. — On le trouve 
aussi nommé /. Bosnenus et /. Tcuto- 
nicus. 

BOSSIUS. Voy. Bossues. 

BOSSUS (Donatus), Donato Bosso (/Tow- 
velle Biographie générale) ou Bossi 
(Jocher), historien et jurisconsulte ita- 
lien, né à Milan, mort vers la un du 
XV* siècle. — On trouve aussi D. Bos- 
sius. 

BOSSUS ( ISIatthaeus), Matteo Bosso, 
littérateur et moraliste italien, augus- 
tin, abbé de Fiesole (Toscane), né à 
Vérone, mort en 1502. 

BOSSUS (Robertus). Voy. rviltingtonus 

(R.). 

BO.SSUTUS (Goswinus), Goswtn de Bos- 
sut, hagiographe belge, moine de Ci- 
teaux, chantre du couvent de Villers, 
près de Gembloux dans le Brabant , mort 
en 1228. 



99 



BOSTONUS. — BRACELLUS. 



100 



BOSTONUS. Voy. Basionus. 

B0TE1.ESHAME>S1S et BOTELESHA- 
Ml'S. Voy. Jiotlenhdmensis. 

BOTLESHAMENSIS ^Joannes ou Guilel- 
mus\ .1ea> ou Guillaume de Boms- 
HAM. théologien et sermonnaire anglais, 
dominicain, docteur de Cambridge, 
évèque de Rochester, né à Bottisham 
V Cambridge ,, mort en 1 399. — On trouve 
aussi J. ou G. Boteleshamensis et Bote- 
lesharnus. 

BOl LESHA^IENSIS (^icolaus), Nicolas 
DE Bottisham^ théologien anglais, 
carme, docteur de Sorbonne, professeur 
à Paris et à Cambridge, mort en 1435. 

BOTO>ERUS (Guilelmus). \oy. Butto- 
nerus G.)- 

BOTRELLUS (Joannes), John Boti\ell , 
philosophe scolastique anglais, carme, 
mort vers 1400. — On trouve aussi /. 

Fort ell lis. 

BOTRONTINENSIS (Nicolaus), Nicolas 
DE BcTBiNTO, historien allemand, do- 
minicain, évêque de Butrinto , dans l'Al- 
banie, mort après 1313. — On le trouve 
encore nommé N. Bituntmus, N. Botn- 
domitlnus, N. Bondinensis et N. Botu- 
dt'jiensis. 

BOlTONrS (Bernardus), Bebnabdo 
BoTTOM, jurisconsulte italien, profes- 
seur et chanoine à Bologne, né à Parme, 
mort vers 1250. — On le nomme aussi 
B. Parmensis. 

BOTUDINENSIS (Nicolaus). Voy. Bo- 

trontinensis (N.). 

BOrCHARruS (Alanus), Alain Bou- 
CHABD ou BoucHART, clironiqueur bre- 
ton . avocat à Rennes, né sans doute au 
manoir de Kerbouchart, près du Croisic, 
mort après J513. 

BOUCHERn (Guilelmus). Voy. Camifex 
G.}. 

BOI'ENCO (Henricus ou Her>aeus de). 

Voy. holiintf ;H.). 

LOrHERirS Petrus), Piebke de Bou- 
H£BE. philologue français, né sans doutt 
a Sabir (Anjou', mort'après 1513. — On 
le nomme aussi P. Sabulensis. 

BOrSSAROrS (Gaufridus), Geofkboi 
BorssABD , théologien français, recteur 
de luniversité et chancelier de l'Église 
de Paris, député au concile de Milan, 
né au Mans, mort vers 1422. 



BOVIO (Hubertus de). Voy. Bobio (H. 
de). 

BOWERUS (Walterus), Waltek Bo- 
WEB OU Bowyeb, chroniqueur écossais, 
abbé du monastère de Soint-ColumbaD , 
mort vers 1430. 

BOYSIUS et BOYSUS (David). Voy. Bos- 
chus (D. ). 

BOZIANUS (Joannes). Voy. Bostianm 

(J.)- 

BOZOLASTRO (Thomas de), Thomas de 
BozzOLO (?), hagiographe italien, do- 
minicain à Pavie, né dans le Milanais, 
mort vers 1370. — Jôcher le nomme 
Th. de Bozotasto. 

BRABANCIA (de). Voy. Brabantia {àe). 

BRABANTIA (Hubertus de) , Hubebt de 
Brabant, hagiograpbe belge, mort 
vers 1100. 

BBABANTIA (Michael de), »*thel de 
RouBAix, dit aussi M. de Bbabâiït. 

Voy. Robasio ,M. de). 

BRABANTIA (Segerus, Sigerus, Sygue- 
rius ou Sygerus de), Sigeb de Bba- 
BANT, dit aussi S. de Coubtbai, philo- 
sophe scolastique , professeur à Pari? 
doyen de Notre-Dame de Courtrai , né 
peiit-ètre dans cette ville, mort vers 1 237. 
— Oo le trouve nommé encore S. de 
Curtraco. 

BRABANTINUS( Guilelmus), Guillaume 
DE Meebbeke, dit aussi G. de Bba- 
BANT. Voy. Mœrbeka (G. de). 

BRABANTINUS (Henricus), Henri IH , 
DUC DE Bbabant, sumommé le Débon- 
naire, poète français, mort en 1261. 

BRABANTINUS (Henricus), Bendrik 
Kqsbein, dit Henri de Brabant, 
théologien et traducteur belge, domini- 
cain , mort vers 1300. 

BRACaOLINUS. Yoy. Poggius (J.). 

BRACCIUS ( Alexander), Alessandbo 
Braccio, poète et littérateur italien, 
ambassadeur auprès d'Alexandre VI , né 
à Florence, mort en 1503. 

BRACELLIUS (Jacobus), Giacomo Bba- 
CELLi , historien italien , chancelier de la 
république de Gènes, né ii Sarzane, dans 
la Toscane, mort en 1460. — On trouve 
aussi BraceUvs. 

BRACELLUS (Jacobus). Voyez Bra- 
cellius (J.). 



101 



BRACHEDUNUS. — BREDERODIUS. 



102 



BRACHEDUNUS (Henricus), H»nby de 
Bbàcton, jurisconsulte anglais, docteur 
d'Oxford , oé dans le comté de Devon , 
mort après 1244. — On le nomme aussi 
H. de Bryctona. 

BRACLA^DUS (Jocelinus ou Josselinus), 

JOCELYN ou JOSCELIN DE BbAKELONDE 

OU DE Bbackelunde, chroniqueur an- 
glais , né et moine à Bury Saint-Edmond 
(monachus Buriensis), dans leSuffolk, 
mort après 1214. 

BRACO (Petrus de). Voy. Placentinus 

(P.). 
RRADWARDINA (Thomas de). Voy. 

Bradwardinus (Th.). 

BRADWARDINUS (Thomas), Thomas 
DE Bbadw'Abdine, théologicu et ma- 
thématicien anglais, confesseur du roi 
Edouard III ,' archevêque de Canterbury, 
né à Hartfield (comté de Sussex), mais 
d'une famille originaire de Bradwardine, 
dans le comté d'Hereford, morten 1348. 
— On l'appelle encore Th. deBradwar- 
dina, Th. Bredowardinus ^ et il a été 
surnommé Doctor profundus, 

BRAGANTIIS (Barthoiomaeus de), Bar- 
thélémy DE Braganza, en français 
DE Bbagance, théologien italien, do- 
minicain , évêque de Némésie , puis de 
Vicence, né à Vicence, mort en 1270. — 
On le trouve aussi nommé B. f^icenti- 
nus. 

BRAGERUCO (Elias de), Élie de Pébi- 
GORD, dit aussi E. de Bebgebac. Voy. 
Petrocoriensis (E.-B.). 

BRAIA (Nicolaus de), Nicolas de Bbai, 
poète latin moderne et historien , doyen 
du chapitre de Brai en Champagne, mort 
vers 1230. — On le nomme aussi N. 
Braiacensis. 

BRAIACENSIS (Nicolaus). Voy. Braia 
(N. de). 

BRAMaiARTIUS ( Joannes ), Johann 
Bbamhaebt, théologien et sermon- 
naire allemand , carme, docteur de Pa- 
ris, né à Aix-la-Chapelle, mort à Co- 
logne en 1 407. — On écrit aussi /. Bram- 
mat (us, et Jôcher le nomme J. Bram- 

MABT. 

BRAMMARTUS (Joannes). Voy. Bram- 
martius (J,). 

BRANCATIUS (Landolphus), Landolfo 
Bbancaccio, diplomate italien, cardi- 
nal, né à Naples, mort en 1322. 

BRANCATIUS (Ludovicus), Luigi Bban- 



caccio, théologien et jurisconsulte ita- 
lien , archevêque de Tarente , cardinal , 
mort en 1411. 

BRANCFORDIUS et BRANCHOFOR- 
DIUS (Laurentius). Voy. Brancofor- 
dius (L.). 

BRANCOFORDIUS (Laurentius), Lo- 
BENZO Bbacifobte, théologien et ser- 
monnaire italien , dominicain , né et pro- 
fesseur à Plaisance, mort vers 13ôO. — 
On le trouve encore nommé /,. Branc- 
fordius et L. Branchofordius. 

BRANDO (Joannes), Jean Bbands, 
Bbant ou Bbandk, chroniqueur fla- 
mand, religieux de Cîteaux à l'abbaye 
des Dunes, né à Hortenesse, mort en 
1428. 

BRANDOLIKUS (Aurelius), Aurelio 
Brandolini , poète, littérateur et prédi- 
cateur italien, professeur à Bude, à 
Gran, etc., augustin, né à Florence, 
mort en 1497. — Une maladie des yeux 
le fit surnommer A. Lip2ius. 

BRANDOLINUS (Raphaèl), Rafaele 
Branlolini, poète et littérateur italien, 
né à Florence, mort vers 1500. — Il fut 
surnommé BrandoUnus Junior pour le 
distinguer de son frère Aurelio , et Ra- 
phaël Lippus , parcequ'il était, comme 
lui, presque aveugle. 

BRAVELLO (Gaufridus de). Voy. Bla- 
vemo (G. de). 

BRAVONIUS ( Florentins), Florent de 
Wobcesteb. Voy. Wigorniensis (F.). 

BREDANUS (Gerardus), Gébard de 
Bréda , théologien et poète latin, char- 
treux, né à Bréda, mort en 1474. — 
On le trouve aussi nommé G. Carthu- 
sianus. 

BREDENBACHIUS (Bernard), Bernard 
Bredenbach ou de Breydenbach, 
voyageur en Terre-Sainte, doyen de l'É- 
glise de Mayence, mort vers 1500. — 
On le nomme encore B. Breitenbachlus 
et B. Breydenbachius. 

BREDENBACHIUS(Mathias) , Mathias 
Bredenbach, commentateur et contro- 
versiste allemand , professeur à Emme- 
rich (Prusse), né à Kersp, dans le duché 
de Berg, mort en 1529. 

BREDERODIUS (Joannes), Jean van 
Bbedebode, traducteur belge, char» 
treuxà Zeelhem, dans la principauté de 
Uége, tué en 14 f 5. 



103 



BREDONUS. — BRIENNENSIS. 



404 



BREDOÎsUS (Simon). Voy. Breodunus. 

BREDOWARDLNUS ( Thomas ). Voy. 
Bradwardinus (Th.). 

BREEDYCKIUS (Jlgidius), GiLLE Bbee- 
DFVCK, théologien belge, chanoine ré- 
gulier de Saint-Augustin, né à Anderlech, 
près de Bruxelles, mort en 1424. 

BREHALLI (Joannes), Jean Bkéhal, 
dominicain, inquisiteur général de France, 
l'un des principaux agents de la réhabi- 
litation de Jeanne d'Arc, mort après 
1457. 

BREITENBACHroS (Bemardus). Voy. 

Bredenbachius (B.). 

BREMENSIS (Adamus), Adam deBbêms, 
chroniqueur et géographe allemand, 
chanoine de Brème , né dans la Haute- 
Saxe, mort vers 1100. 

BREME>"SIS (Anonymus), l'Anonyme 
DE Brème, continuateur de la Chronique 
d'Helmold, mort après 1448. 

BREISACO (Petrus de), PiebreAmeil, 
dit aussi P. de Brenac. Voy. Amelii 

(P.). 

BRENLAMJUS (Joannes). Voy. Barwi- 
canus (J.). 

BRE^"^'ENSIS. Voy. Briennensis. 

BRE^"TIUS (Andréas), Andbea Brenta , 
médecin et littérateur italien , secrétaire 
du cardinal Olivier Caraffa , né à Padoue, 
mort en 1483. 

BRENTIUS (Nicolaus). Voy. Brontius 

(A".). 

BREODUNUS (Simon), Simon Bredon 
(dit Tanner ), médecin et astrologue an- 
glais, docteur d'Oxford, né à Winch- 
comb, dans le comté de Glocester, mort 
après i 386. — On le trouve aussi nommé 
5; Biridanus et S. Bredonus. 

BRESSIA (Guilelmus de), Guillaume 
CoRvi, dit aussi G. de Bresse. Voy. 
Corcis (G. de). 

BRETOLIO (Georgius de). Voy. Britu- 

liensis (G.). 

BREULANLIUS (Joannes). Voy. Barwi- 
canus { J.). 

BREVICOXA (Joannes de) ou J. BREVIS- 
COXJE, Jean de Coubtb-Cuisse , théo- 
logien français, chancelier de l'univer- 
sité de Parijs, évêque de Genève, né à 
Hallaines, dans la ^'ormandie, mort en 
1422. — On le trouve encore nommé 



/. de Cortahosa et J. de Curtacoxa. 

BREYDENBACHIUS (Bernardus). Voy. 

Bredenbachius (B.). 

BRIA (Simon de), Simon de Brion ou 
DE Brie, franciscain, trésorier de Saint- 
Martin de Tours, légat apostolique, pape 
sous le nom de Martin IV, né dans la 
Brie, dans la Touraine oyi dans la Biauce, 
mort en 1285. 

BRIACHO (Nicolaus de). Voy. Byarto (N. 

de). 

BRIANSONE (de)etBRUNSONIUS(Guil- 
lehnus). \oy. Brigantio (G. de). 

BRIARDUS (Joannes), Jean Briard, théo- 
logien et Jurisconsulte flamand, docteur 
et vice-chancelier de l'Université de 
Louvain, né à Bailleul , près d'Ath , dans 
le Hainaut, mort en 1520. — On le 
nomme aussi J. Alhensis. 

BRIATHO (Nicolaus de). Voy. Byarto 
(N. de). 

BRICIUS ( Joan is). Voy. Brissus (J.). 

BRIDLINGTONA (de). Voy. Bridlingto 
nensis et Bridlingtonus. 

BRIDLINGTONENSIS (Acardus, Achar- 
dus ou Archardus) , Achard de Brid 
LiNGTON, théologien anglais, abbé de 
Saint- Victor de Paris, évêque d'Avran- 
ches (episcop. Abrincensis)^ né à Brid- 
lington , dans le diocèse d'York , mort 
en 1171. — On le trouve aussi nommé : 
A. Abrincensis et A. Sancti ï'ictoris. 

BRIDLINGTONETsSIS (Gregorius) Gbé- 
GOiRE DE Bridltngton, théologieu et 
musicographe anglais, chanoine régulier 
de Saint- Augustin à Bridlin^ton ( York) , 
né dans le Northumberland, mort vers 
1220. — On le trouve aussi nommé G. de 
BridUngtona. 

BRIBLINGTONENSIS (Joannes), Jean 
DE Bridlington , poëtc , théologien et 
sermonnaire anglais, chanoine régulier 
de Saint-Augustin à Bridlington, doc- 
teur d'Oxford, né à York, mort en 
1379. 

BRIDLINGTONUS (Robertus), Robert 
DB Bbidlington, théologicu anglais, 
moine de Ctteaux, né à Bridlington, 
mort vers 1200. — On l'a souvent con- 
fondu avec R. Scriba. 

BRIDLINGTONUS. Voy. Bridiingtonen- 
sis. 

BRIENNENSIS (Henricus), Henbi de 



<os 



BRIGANTINUS. — BRITO. 



10<i 



Dbeux , dit aussi H. de Bbiksne. Voy. 
Drocensis (H.). 

BRIGANTINUS (Jacobus), Jacques de 
Bbege>z, chroniqueur et biographe al- 
lemand, né à Bregenz, dans la Souabe, 
mort vers 1530. — On le trouve aussi 
nommé J. Mardius. 

BRIGANTIO (Guido , Guilelmus ou Gerar- 
dus de), Gui, Guillaume ou Gébabd 
DE BftiANÇON , théologien français , dis- 
ciple de Duns Scot, docteur de Paris , 
lecteur à Toulouse, mort après 1450. — 
On le nomme aussi G. de Brlansone et 
G. Briansonius. 

BRIGITTA. Voy. Birgitta. 

BRIRIKGTONUS (Stephanus). Voy. Bir- 
kingtonus (St.). 

BRINRELIUS ( Gualterus ), Walteb 
Bbinkley (?), philosophe scolastique 
anglais, frère mineur, mort vers 1315. 
— On trouve encore G. Brinklteus et 
G. Brinkleus. 

BRINKL^US et BRINKLEUS (Gualte- 
rus). Voy. Brinhelius (G.). 

BRIOCENSIS (Guilelmus), Guillaume 
PiNcnois ou PicHON, dit G. de Saint- 
Bbieuc, hagiographe français, évêque 
de Saint-Brieuc, mort vers lï35. 

BRIPPIUS (Josephus), Giuseppe Bbivio, 
poète latin , nu et chanoine à Milan , 
mort en 1450. 

BRISELOTUS (Joannes). Voy. Brisselot- 

tus (J.). 

BRISSELOTTUS (Joannes), Jean Bbise- 
LOT , fécond théologien et sermonnaire 
français, carme, né à Valenciennes, 
mort en 1520. — On le trouve encore 
nommé J. Briselotus, J. Brixilitus , /. 
Brixillotus. 

BRISSOTUS (Pctrus), Piebbb Bbissot, 
médecin et philosophe franç^iis , profes- 
seur à Paris, né à Fontenay-le-€omte 
(Vendée), mort en 1522. 

BRISSUS (Joannes), Jean Bbicy , théolo- 
gien français, dominicain, docteur de 
Paris, professeur à Montpellier, né dans 
la Provence, mort vers 1390. — On le 
trouve encore nommé /. Bricius et J. 
Brizius. 

^RISTOLIUS (Radulphus), Raoul de 
Bbistol, biographe anglais, trésorier 
de Saint-Patrice à Duljlin, évêque de 
Londonderry {episcop. Darensis)^ né à 
Bristol , mort en 1232. 



BRISTOLIUS. Voy. Bristolknsit. 

BRISTOLLENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume de Somebset, dit aussi G- de 
Bbistol. Voy. Somersetensis { G.). 

BRISTOLLENSIS. Voy. BrUtolius. 

BRITANNI^E (Cardinalis), le Cabdinal 
DE Bbetagne , nom sous lequel on dé- 
signe Hugues de Montbelais , évêque 
de Nantes , de Tréguier , puis de Saint- 
Brieuc {episcopus Nannetensis, Treco- 
rensis et Briocensis), cardinal, né à 
Montrelais, près d'Ancenis, mort en 
1384. 

BRITANNICUS (Joannes), Giovanni 
Bbitanmco, savant philologue italien, 
né à Palazzolo, près de Brescia, mort 
en 1510. 

BRITANNICUS (R.). Voy. Roscelinus. 

BRITHO. Voy. Brithus et Brito. 

BRITHUS (Gualterus) Walteb Bbitte 
(dit Jôcher), mathématicien et astro- 
nome anglais, mort vers 1390. — On 
le nomme aussi G. Britho. 

BRITO (Galfredus), Geoffboi le Bbe- 
TON, théologien français, frère mineur, 
mort en 1316. 

BRITO (Galfredus), Geoffboi deRouen, 
dit aussi G. le Bbeton. Voy. Rothoma- 
gensis (G.). 

BRITO (Guilelmus) , Guillaume le Bbe- 
ton , chroniqueur et poète français, cha- 
pelain de Philippe-Auguste, né à Saint- 
Pol-de-Léon, dans la Bretagne, mort 
en 1226. — On le trouve aussi nommé 
G. Ârmorkus et Brito Jrmaricus. 

BRITO (Guilelmus), Guillaume le Bre- 
ton, grammairien et théologien anglais, 
frère mineur, mort en 1356. 

BRITO (Hervœus), Hebyé de Nedellec , 
dit aussi H. le Bbeton. Voy. Matalis 

(H.). 

BRITO (Oliverius), Olivieb de Tbé- 
guier, dit aussi 0. le Bbeton. Voy. 
Trecorensis (0.). 

BRITO (Radulphus) , Raoul le Bbeton, 
philosophe scolastique français , auteur 
d'un traité de Anima, mort sans doute 
au XIIP siècle. 

BRITO ( Yvo), Yves le Bbeton ou Bbe- 
ton , historien français, dominicain, né 
dans la Bretagne , mort vers 1255. — 
On l'appelle aussi Y. Arnwricus. 



107 



BRITO. — BROMEARDUS. 



i08 



BRITO (Yvo), Yves Heelob, dit aussi 
Y'. LE Bbkton. Voy. Helorii Çï.). 

BRITO. Voy. Bonus Homo. 

BRTTOISUS. Voy. Brito. 

BRITULIENSIS (Georgius), Georges de 
Bbeteuil, théologien français, moine 
de Papaye de Breteuii, au' diocèse de 
BeatiraTs, mort vers 1160. — On le 
nomme aussi G. de Bretolio et 6. de 
Britulio. 

BRTT^LIENSIS (Georgius), Georges de 
Bbeteuil, théologien mystique, moine 
à 1 abbaye de Breteuii, mort vers 1286. 
— On le nomme aussi G, de BretoUo e t 
G. de Britulio. 

BRITULIO (de\ Voy. Brituliensis. 

BRIXIA (de). Voy. BrixianuselBrixien- 

sis. 

BRTXL4iSUS (Jacobus), Jacques de 
Brescia, théologien et sermonnaire 
italien , né et dominicain à Brescia , mort 
vers 1470. 

BRIXIANUS (Thomas), Thomas de Cal- 
TisANO,dit aussi Th. de Brescia. Voy. 
Caliisanus (Th.^ 

BRIXLAJSUS. Voy. Brixîa{àe) elBrixien- 
sis. 

BRIXIENSIS(Albertanus),ALBERTANODE 
Brescia, littérateur italien, avocat à 
Brescia, mort vers 1250. 

BRIXIENSIS (Albertus) , Alberto Man- 
DCGAS1N0, dit Albert de Brescia, 
théologien italien, dominicain, profes- 
seur à Paris, né à Brescia, mort en 
1314. 

BRIXIENSIS (Amaldus), Arnauld db 
Brescia, célèbre théologien et philoso- 
phe italien, disciple d'Abélard, né à 
Brescia, brûlé vif en 1 1 55, — On le trouve 
aussi nommé ^. deBrixia et A. Brixia- 
nus. 

BRIXIENSIS (Bartholomaeus), Babthé- 
LEM Y DB Brescia , chroniqueur et juris- 
consulte italien , mort en 1250. 

BRIXIENSIS { Guilelmus ), Goglielm o 
CoRvi, dit aussi G. db Bbescia. Voy. 
Corvis (G. de). 

BRIXIENSIS (Joannes), Jean de Bbss- 
ciA, sermonnaire italien, dominicain, 
né à Brescia, mort vers 1250. 

BRIXIENSIS (Petrus), Pibtbo dal 
Monte, dit aussi P. de Brbscia. Voy. 
Montius (P.). 



BRIXIENSIS ( Theophilus ) , Ottavio 
BoNA, dit Théophile de Brescia, 
théologien mystique italien , bénédictin, 
né à* B rescia , mort en 1512. 

BRIXIENSIS (Vitalis), Vital de Bres- 
cia, historien italien, né à Brescia, mort 
vers 1120. 

BRIXIENSIS. Voy. Brixia ( de) elBrixia- 
ntis. 

BRIXILITUS et BRIXILLOTUS (Joan- 
nes). Voy. Brisselottus (J.). 

BRIZIUS (Joannes). Voy. Brissus (J.). 

BROA (Guilelmus de), Guillaume db 
Broue ou DE LA Bboue , administrateur 
français, archevêque de Narbonne, né à 
Puycélicon {Podium Celiquenum ) , dans 
le diocèse de Béziers, mort en 1257. 

BROCARDUS, Bbocard, Burckhabd 
ou BuRKARD, voyageur allemand, do- 
minicain, religieux du monastère de 
Mont-Sion en Palestine, né sans doute 
à Strasbourg, mort vers 1300. — On le 
trouve encore nommé : Borchardus^ 
Borgardus, Brochardus, Borcardus, 
BvrChardus, Burchardus, B. de Monte 
S ion, etc. 

BROCCARDUS ( Joannes- Franciscus). 
Voy. Buccardus (J.-F.). 

BROCHARDUS. Voy. Brocardus. 

BROCIA (Petrus de), Pierre db la 
Brosse, chirurgien français, chambel- 
lan et favori de Philippe le Hardi , né 
dans la Touraine, pendu en 1276. — 
On le nomme aussi P. Brossius. 

BROGLIO (Guilelmus de). Voy. Brolitt 
(G. de). 

BROmO (Nicolaus de). Voy. Byarto 
(N: de). 

BROLIO (Gerardus de), Gébabd du 
Breuil , théologien français , docteur de 
Sorbonne, chanoine de Clermont, né en 
Auvergne, mort au XIV» siècle. 

BROLIO (Guilelmus de), Guillaume. 
DU Brubil, dit aussi G. Dubbbuil, 
jurisconsulte français , avocat au parle- 
' ment de Paris , né à Figeac, dans le 
Quercy, mort après 1344. — On le 
trouve parfois nommé G. de Broglitu 

BROMEARDUS (Joannes ou Philippus)^ 
Jean ou Philippe db Bromybrdb , 
théolo^en anglais , professeur à Oxford, 
domimcain, né à Bromyerde, dans le 
comté d'Hertford , mort vers 1400. — 



109 



BROML\RDUS. — BRU.NWILL^RENSIS. 



110 



On le nomme encore J. Bromiardus , 
J. Cromiardus, etc. 

BROMIARDUS (Joannes). Voy. Bro- 

meardus (J. ou P.)- 
BROMIUS (Thomas), Thomas Bbome, 

théologien anglais, carme, prieur du 

couvent de Londres, puis provincial 

de son ordre, mort en 1380. 

BRO.MPTO-NUS (Joannes), Jba^ db, 
Bromptok , chroniaueur anglais, moine 
de Cîteaux, abbé ae Jorevall, dans le 
comté dYork , né à Bromptou (Mid- 
dlesex), mort après 1198. 

BRONTIUS (Nicolaus),lVicOL\s deBron , 
(dit la Souoelle Biographie générait) , 
poète et philosophe flamand, né à Doua i , 
mort vers 1630. — Simler et Jôeher le 
nomment A. Brentius. 

BROSSIUS (Petrus). Voy. Brocia (P. de). 

BRUGENSIS (Aketus, Aketius ou Hac- 
ketus), Akkt de Bruges, prédicateur 
flamand, doyen de Saint-Donatien à 
Bruges, puis âbbé des Dunes, mort rers 
^185. — On l'appelle aussi A. de Bru- 
^yis , et on le désigne fréquemment par 
son prénom seul. 

BRUGENSIS (Gualterus), Gauthier db 
Bruges, théologien et historien flamand, 
évêque de Poitiers, né sans doute à 
Bruges, mort en 1307. — Ou le trouve 
nommé aussi G. Piciaviensis et G. de 
Brugis. 

BRUGENSIS (Rodulphus), Raoul de 
Bruges, mathématicien, astronome et 
traducteur flamand, étudiant à Toulouse, 
né à Bruges, mort vers 1150. — On 
trouve ;.ussi B, de Brugis. . 

BRUGENSIS. Voy. Brugis (de). 

BRUGIS (Jacobus de), Jacques db Bru- 
ges, théologien et philosophe fljmaud, 
carme , professeur à Paris, né à Bruges , 
mort après 1310. — On le nomme aussi 
J. Masius. 

BRUGIS (Josephus de), Josbph de Bru- 
ges, théologien flamand, chanoine de 
Tournai, né sans doute à Bruges, mort 
vers 127». 

BRUGIS :Robertus de), Robert db la 
Gbithuyse, dit R. de BHU0Es,ser- 
monnaire flamand, moine de Citeaux, 
abbé des Dunes, né à Bruges, mort 
en 1157. 

BRUGIS (de;. Voy. Brugensis. 

BRUG.MA.NNUS (Joannes), Jean Brug- 



MANS, célèbre prédicateur flamand, 
franciscain à Cologne, professeur à 
Saint-Omer et à rvimègue, mort en 
1473. 

BRULIFERUS ( Stephanus ) , Étiemnb 
Bhulefer ou Brulifer, théologien 
et sermounaire français, docteur de Pa- 
ris, frère mineur, né à Sjint-Malo, mort 
en 1483. — Mansi le nomme Et. Bren- 
^EISE^f, et l'on trouve parfois 37. MaclO' 
tiensis. 

BRUJNERIi (Jacobus), Jacques Brunier 
ou Bhunybr, jurisconsulte français, 
chancelier de Humbert II, dauphin 
Viennois , né dans le Dauphiné , mort 
en 13-18. 

BRUNETI (Elias). Vov. Petrocoriensis 
(E.-B.). 

BRUNEUS (Stephanus), Stephan Brow- 
NE, théologien écossais, professeur à 
Aberdeen , puis à Oxford, évêque de 
Rochester ( episcopus Bof/ensis), mort 
après 1340. 

BRUNEUS (Thomas), Thomas Brown, 
biographe irlandais, chapelain de l'évê- 
que deLaghIyn, mort vers 1515. 

BRUNICHELLUS (Petrus). Voy. Bruni- 
quellus (P.)- 

BRUNIQUELLUS (Petrus), Pierhb de 
Bruniquel, théologien français ou an- 
glais, augustin, évêque de Ci'tta-Nuova, 
né sans doute à Bruniquel (Tarn-et- 
Garonne;, mort vers 1400. — On le 
trouve aussi nommé P. de Bruniquello 
et f. Brunichelltis. 

BRTJNIUS (Joannes), Jean de BrUyn, 
théologien belge, carme, professeur à 
Bruxelles, mort en 1450. 

BRUNO. Voy. /istensis et Remensis. 

BRUNONIS (Henricus), Hemri, fils de 
Bruno. Voy. Colonia (H. de). 

BRUNSVICO (Angélus de), A.DEErM- 
BECK, dit aussi A. db Brunswick. Voy. 
Engelus. 

BRUNUS(Leonardus), Leonabdo Bbu- 
Ni, surnommé Léonard Ahétin ou 
L. d'Arezzo {L. Aretiiius), littérateur 
italien, chancelier de Florence, né à 
Arezzo (Toscane), mort en 1414. 

BRUNVVILLARENSIS (Wolfhelraus ), 
AVolfhelm DE Brunnweiler, théolo- 
gien, poète et sçrmonn;iire allemand, 
bénédictin, troisième abbé du couvent 



111 



BRUNYARDUS. — BUCOLDIANUS. 



112 



de Brunnweiler, près de Cologne , mort 
vers 1130. 

BRUM ARDUS Guilelmus), le même 
sans doute que Joannes Bromeardus. 

BRUSnJS (Petrus), Piebee de Bruys, 
hérésiarque français , chef de la secte 
des Brusiani, ne dans le Dauphiné, 
brûlé en 1147. — On .lui a très-longtemps 
attribué un ouvrage sur l'Autechrist. 

BRUSSERIUS (Philippus\ Filippo Bbus- 
SBRi, chroniqueur italien, franciscain, 
ne à Savone, dans les Etats-Sardes, mort 
rers 1350. 

BRUSSIUS ( Guilelmus ) , William 
Bblce, vovageur écossais, mort à la fin 
du XV« siècle. 

BRUTUS (Petrus) , Pietbo Bruto f Tira- 
boschi ), controversiste italien, évêque 
de Cattaro, dans la Dalmatie, né à Ve- 
nise, mort vers 1500. 

BRUXELLA (Joannes de}, .1ea.?î de 
Bruxelles, sermonnaire et théologien 
mystique belge, moine de Cîteaux, né à 
Bruxelles , mort en 1452. 

BRUXELL.\ (Joannes de), Jean de Vil- 
LERS, dit aussi J. de Bruxelles. Voy. 
f illario (S. de}. 

BRUXELLA (Petrus de), Pierrb Croc- 
KA.ERT, dit aussi P. DE Bruxelles. 
Voy. Crocartius (P.). 

BRUXELLA (de). Voy. BruxelUs (de) et 
Bruxelknsis. 

BRUXELLEisSIS (Georgius), Georges 
de Bruxelles, philosophe scolastique 
belge, commentateur d'Arislote, profes- 
seur à Paris, mort vers 1500. 

BRU^ELLErsSIS. Voy. Bruxella (de) et 
BruxelUs (de). 

BRUXELLIS (Henricus de), Henri de 
Bruxelles , astronome belge, bénédic- 
tin, moine d'Afflighem , dans le Bra- 
bant, né sans doute à Bruxelles, mort 
vers 1300. — On le nomme aussi H. Af- 
flighemensis. 

BRL^XELLIS ( Joannes de ) , Jean Mom- 
BOiR, dit aussi J. de Bruxelles. Voy. 

Mauburnus (J.). 

BRUXELLIS de). Voy, Bruxella (de) et 
Bruxellensis. 

BRYCTONA (Henricus de). Voy. Brache- 
du7UiS H.,. 

BRYEXXIUS ' JosephuS), 'Iwsr^.; BpÉw.o;, 



en français Joseph Bb venue, théolo- 
gien et prédicateur grec, patriarche de 
Constantinople , mort vers 1450. 

BRYENINIUS (Manuel), Mavouf,X BpuÉwioç, 
en français Manuel Bryenne, musico- 
graphe grec, mort vers 1325. 

BRY'ENNIUS ( Nicephorus ), Nix7i?6poç 
Bpj£vvtoç,en françnis Nicéphore Bryenne, 
historien et négociateur byzantin , né à 
Orestias en Macédoine, mort vers 1140. 

BUBOICUS(Joannes-]S'icolaus),GiovANNi- 
ISiccolo Buboici , historien italien, évê- 
que de Sagone en Corse, mort à la fin 
du XV* siècle. — On le trouve encore 
nommé : J.-N. Euboicus, J.N. Euri- 
pontinus, J.-N. SaguncUnus , J.-N. Sa- 
guntinus J.'N. Secundinus, J.-N. Se- 
gudineus et J.-N. Segundiiius. 

BUCASENUS fNicolaus). Voy. Bocasinus 

(N.). 

BUCCARDUS(Joannes-Franci^cus) , Gio- 
vanni Francesco Boccardo , connu 
sous le nom de Jean-François-Pilade, 
poète et philologue italien, professeur à 
Salo, sur le lac de Garde, né à Brescia, 
mort après 1506. — On le trouve nommé 
encore J.-F. Boccardus, J.-F. Broccar- 
dus, B. Pylada et B. Pylades. 

BUCCE^FELDUS (Adamus), Adam de 
BucKFiELD, philosophe anglais, com- 
mentateur d'Aristote, cordelier, né à 
BuckGeld, mort au XIV* siècle. — On 
trouve aussi A. Bocfeldius et A. Bue- 
feldus. 

BUCCHARDUS (Joannes). Voy. Burchar- 

dus (J.)- 

BUCCIUS (Dominicus), Domenico Buc- 
ci , médecin piémontais , né à Carma- 
gnola, mort vers le milieu du XV* siè- 
cle. — Jôcher écrit D. Bucius. 

BUCFELDUS (Adamus). Voy. Buccen- 

feldus (A,). 
BUCHARDUS. Voy. Brocardas. 

BUCHL\CO (Anselmus de), Anselme 
DE Boissi, sermonnaire français, maître 
eu théologie à Paris, mort après 1273. 

BUCIACO (Simon de), Simon Matiphas, 
dit DE Buci. évêque de Soissons, puis 
de Paris, mort en 1304. 

BUCIUS (Dominicus). Voy. Buccins (D.). 

BUCOLDL\]\'US (Gerardus) , Gerhabd 
BucHOLDS ou BucoLDS, pliilologuc et 
médecin allemand, établi à Spire, né 



113 



BUDERICUS..— BURGOLIO. 



lU 



dans rélectorat de Cologne , mort vers 
le milieu du XVl^ siècle. 

BUDERICUS (Arnoldus), Arwold de 
BuDEBiCH, théologien allemand, au-, 
gustiu, né à Bùderich dans le Bas-Rhin, 
mort vers 1500. 

BUEVINUS. Voy. fVinvilla (B. de). 

BULGARIIS (B. de). Voy. Dulgarus. 

BULGARINIS (Bulgarinus de), Bulgà- 
BiNO DE BuLGABiNi, jurisconsulte ita- 
lien, professeur à Pise et à Sienne, né 
à Pise , mort en 1494. — On le nomme 
souvent B. de Senis. 

BULGARUS, BuLGARi, savant juriscon- 
sulte italien, né p Bologne, mort en 
1167. — Ses contemporains le surnom- 
mèrent Os aureum. — Moréri l'appelle 
Bulgarus de Bulgariis. 

BULLENUS ( Robertus ). Voy. Pullus 

(R.). 
BULLIOMIUS (Hugo). Voy. Bilhomensis 

(H.). 

BU^GEIUS ( Nicolaus ) , Nicolas de 
BuxGAY, chroniqueur anglais, aumônier 
de lévêque de Londres, né à Bungay 
(Suffolli), mort après 1440. 

BUNGEIUS (Thomas), Thomas de Bun- 
GAV, théologien et philosophe scolasti- 
que anglais, franciscain , professeur à 
Oxford, né à Bungay (Sufl'olk), mort 
vers 1300. 

BURAJ.LUS (Joannes), Giovawni Bu- 
BALLi, connu sous le uom de Jean db 
Pabme, célèbre théologien italien, pro- 
fesseur à ISaples, à Bologne et à Paris , 
général des frères mineurs, né à Parme, 
mort en 1289. — On le trouve encore 
nommé : J. Borellus, J. Genesius, J. 
de l'arma , J. Parmensis, J. de Qiiaja, 
J. de Qualea et /. Qualeus. 

BURCHARDUS( Joannes), Jûhaisn Rur- 
CHARD, théologien et clironiqueur alle- 
mand, évêque de Citta-di-Castello, pro- 
tonotaire apostolique, né à Strasbourg , 
mort en 1505. — On écrit aussi Buc- 
chardus. 

BIJRCHARDUS. Voy. Brocarduset Bellx 
valu s. 

BURDIGALENSIS ( Galfredus), Gbof- 
moi eu LoROux, dit aussi G. de Bor- 
deaux. Voy. Oratorio (G. de). 

BURELLI (Michatl), IMichel Bureau, 
théologien français, bénédictin , évéque 
d'Hiérapolis, mort en 1508. 



BURELLUS (Guilelmus), Guillaume Bl- 
BELL, appelé aussi G. d'Ostilly {G. de 
OslUleio), théologien français , .évêque 
d'Avranches {episc. Abrincensis) , mort 
en 1236, 

BURELLUS (Laurentius) , Laurent Bu- 
reau , poète latin çt prédicateur, provin- 
cial des carmes de Narbonne , évêque de 
Sistéron, confesseur de Louis XII, né à 
Dijon, mort en 1504. — On le trouve 
nomméaussiZ. Segesti'icensis etL. Sis- 
taricensis. 

BURGENSIS(Alphonsus), Alphonse de 
Bdegos, Gis de Paul, historien es- 
pagnol, évêque de Burgos, mort vers 
1450. — On écrit aussi A. de Burgo. 

BURGENSIS (Antonius), Antoine de 
Burgos , jurisconsulte espagnol , profes- 
seur à Bologne, secrétaire du pape 
Léon X, né à Salamanque , mort en 
1525. 

BURGENSIS (Joannes), Jean de Peter- 
BOBOUGH, théologien et sermonnaire 
anglais, chancelier de l'université de 
Cambridge, mort vers 1380. — On le 
trouve aussi nommé J. de Burgo. 

BURGENSIS (Joannes), Jean de Pe- 
terborough, chroniqueur et sermon- 
naire anglais , moine de Cluni , abbé de 
Peterborough (Northampton) , mort vers 
1400. — On le nomme aussi J. de Burrfo 
et J. Petroburgensis. 

BURGEIVSIS (Paulus), Paul de Burgos, 
théologien espagnol, juif converti, évé- 
que de Carthagène, puis de Burgos , né 
dans cette ville, mort en 1435. — Il prit 
après sa conversion le nom de P. de 
Sancta Maria. — Il est aussi appelé 
P. de Carfhagena. 

BURGENSIS (Walter), Waltee Ho- 
rough , poète latin , moine cistercien de 
Revesby, dans le Lincoinshire, né eu Au 
gleterre, mort après 13GG. 

BURGENSIS. Voy. Petroburgensis. 
BURGENSIUS (Nicolaus). Voy. Borghc- 

Sius (N.;. 

BURGIDOLENSIS (Hervaeus), Hervé du 
Mans, dit aussi H. du Bourg-Dieu. 
Voy. Cenomanensis (ILu 

BURGO (de). Voy. Burgensis. 

BURGOLIO ( Stephanus de ) , Etienne de 
BouRGLEiL, archevêque de Tours, fon- 
dateur du collège de Tours [collegium 
Turonense, à Paris , né dans le diocèse 
d'Angers, mort en 1336. 



Ho 



BlUGO SANCTI SEPULCHRl. — BUSLIDIU. 



116 



BURGO SANcm SHPULCHRI (DioDv- 
siiis de\ Df.ms de Bobgo di satsto 
Sepolcbo, théologien et philologue ita- 
licu, aufrustiu , né a Borgo di Santo Se- 
polcro (Toscane ;, mort après 1380. 

BURGSDORFirSTheodericus.DiETRTCH 
BtxDOBF, Blchsdobf, Blrgsdorf 
ou BocKSDonF. jurisconsulte allemand , 
professeur et recleur à Leipsig, évêque 
de >aumburg ;Saxe}, né dans laSi- 
lésie, mort en 1-4GG. 

BURGUMDIUS :.Ei;idius:, Gilles Bour- 
GOI^G^E ;dit , Paquot,, jurisconsulte 
belge, avocat tiscal îi Gand, mort vers 
1500. 

BURGUiNDIUS ; Joannes), Giovanm Bur- 
GUNDio, érudil et philologue italien, né 
à Pise, mort en 1 194. — On le nomme 

aussi J. Pisanus. 

BURGCNDUS 'corJinalis ou Guido), Gui 
ou LE Cardinal de Bourgogne, abbé 
de Citeaux, cardinal , président du con- 
cile devienne, né dans la Bourgogne, 
mort en 1274. — On le trouve aussi 
nommé Cardinalis Gallus. 

BURGUNDUS (Guido), Gui de Bour- 
gogne, Cls de Guillaume, comte de 
Bourgogne, théologien français, moine 
de Citeaux, archevêque de Vienne, pape 
sous le nom de Calixte II, né à Qnin- 
gey, près de Besancon, mort en 1124. 
— On le trouve 'ussi nommé G. J ien- 
iiensis. 

BVRGUISDFS ( Hugo ), Hugues de 
Bourgogne, moiuc de la graude Char- 
treuse, chanoine eu Bourgogne, évêque 
de Lincoln, né près de Grenoble, mort 
en 1200. 

BURGUNDUS (Viucentius). Voy. Bello- 

vacenùs {\' .). 

BURGUS ( Sigismondus ). ' Sigismondo 
BoRGo, jurisconsulte et orateur it-'lien. 
né à Crémone, mort en 1*29. 

BURGUS (Siuibaldus~:,SiNiRALDO Borgo, 
médecin et philosophe italien, né à Cré- 
mone, mort vers 1400. 

BURIDANUS (Joannes;, Je.^n Buridan, 
philosophe scolastique français, recteur 
de l'université de Paris, ne à Béthune, 
en Artois, mort vers 1358. 

BURIE>SIS (.Toannes), Je.w de Bcrv, 
théologien anglais, docteur de Cam- 
bridge, augustin au couvent de Clarence, 
né à Bury (Suffolk;, mort vers 1460. 



BURIUS (Petrus). Voy. Burrus[V.). 
BURL.£US Gualterus ou Wulterus^< 

AVaLTEB de BuRLEY, ditWALTEHBUR- 

LEIGH, théologien et ph losophe scolas- 
tique anglais, docteur d'Oxford, précep- 
teur du roi Edouard lll, mort en 1357. 
— Il fut surnommé : Doctorcons//icuus. 
Doctor perspicuus et Doctor planUs. 

BURL-EUS ' Joannes), .Tea!< de Burlev, 
dit John Burleigh, philosophe scolasti- 
que anglais, carme à Stamford (Lincoln), 
né à Burley, mort en 1333. 

BURNESTOrsA (Simon de), Simon de 
BuRNESTON , théologien et sermonnaire 
anglais, dominicain, docteur de Cam- 
bridge , né à Burneston (comté d'York), 
mort en 1338. — On écrit souvent S. de 
Jiorastona, et Fabricius le nomme 
S. Boraston sice de Bumestone. 

BURRUS (Petrus), Pierre de Bur (Pa- 
quet). DE BuBCH ouBurrv, poëtc latin, 
professeur à Paris, curé à Arras, cha- 
noine d'Amiens, né soit à Bruges, soit 
à Burch, dans le duché de Gueldre, mort 
en 1506. — On le trouve nommé aussi 
P. Burius et P. Buryus. 

BURSELLUS ( Albertuccius). Voy. Bor- 
sellfs (H.-A. de). 

BURTIUS (Nicolaus), NiccoloBursi, poète 
et musicien italien, maître de chapelle 
à Parme, né dans cette ville, mort 
vers 1530. 

BURTONENSIS (Galfredus), Geoffroi 
DE BuRTON , hagiographe anglais, né à 
Burton (Strafford), mort vers 1216. 

BURYUS (Petrus). Voy. Burrus (P.). 

BUSCHIUS (Arnoldus ou Joannes), Ar- 
nold ou Jean Busch, historien hol- 
landais, prieur de Sulten, près d'Hil- 
desheim, né àZ\voll,dans TOver-Y^ssel, 
mort en 1477. — Ou le trouve nommé 
encore J. Busschius , J. Buschus et /. 
a Bosco. 

BUSCO (Lubertus Berneri de), Lubert 
Derniers van den Busche, théologien 
hollandais, clerc de la vie commune à 
Deventer, né àZnoll, dans l'Over-Y'ssel, 
mort en 1398. 

BUSCUS (Joannes). Voy. Buschius 'J.). 

BUSLIDIUS ( Hieronyravis) , Jérôme de 
Bouschleiden, dit en français J. Bus- 
LtVDEN et J de BousLEiDE, poète et di- 
plomate néerlandais, fondateur du col- 
lège des Trois-langues à Louvaiu , né à 



117 



BUSSCHIUS. — BYZINIUS. 



118 



BouschleideD dans le Luxembourg, mort 
à Bordeaux en 1517. 

BUSSCHIUS (Joannes). Voy. Btuehius (J.). 

BUSSIIS (Guilelmus de), Guillaume 
DE Bdssi, conseiller de saint Louis, 
évêque d'Orléans, mort en 1258. 

BUSTAMANTINUS (Joannes), Juan 
BusTAMANTE DE LA Camara , méde- 
cin, naturaliste et théologien espagnol , 
né à Alcala de Uénarez , mort vers le 
milieu du XVl*^ siède. — On le nomme 
aussi /. Camxrensis. 

BUSTIS (Bemardinus de). Voy. Bustius 

(B.). 

BUSTIUS ( Bemardinus ), Bernardino 
BusTO, théologien et prédicateur italien, 
eapucia , mort vers 1480. — On le trouve 
aussi nommé B. de Bustis. 

BUSTUS (Alexis-Vanegas), Alejo-Vane- 
GAS BusTO, savant philologue espagnol, 
né et professeur à Tolède, mort vers 
1530. 

BUSTUS ( Barnabas ) , Bernabe Busto , 
grammairien espaguoi, précepteur des 
enfants de Charles-Quint, mort vers 
1530.* 

BUnUS (Adrianus), Adrien de Budt, 
théologien et chroniqueur flamand, 
moine de l'abbaye des Dunes {Sancta Ma- 
ria de Dunis), né à Huist, près de 
Gand , mort en 1488. — On le trouve 
aussi nommé j4. BtUsius. 

BUTRlGARIUS{Jacobus). Voy. Buttriga- 
riis (de). 

BUTSIUS (Adrianus). Voy. Butius (A.). 

BUTTONERUS (Guilelmus), William 
BoTOKEB, théologien, astronome et 



historien anglais , né à .Worcester, mort 
vers 1470. — On trouve aussi G. Botone- 
rus. 

BUTTRIGARIIS ( Jacobus de) , Giagomo 
BoTTRiGARi , jurisconsulte italien, maî- 
tre de Baldi etde BartoloBonnacursi, né 
et professeur à Bologne, mort en 1347. — 
Il fut surnommé Lumen juris, et on 
trouve aussi son nom écrit /. Butriga- 
rius. 

BUTUTUS (Geraldus). Voy. Bituricensis 
( Geraudus ). 

BUTZBACO (Wendelinus de) , Vindelin 
Steiisbach , dit V. DE BuTZBACH, théo- 
logien allemand, professeur à Tubiogue, 
né à Butzbach (Hesse-Darmstadt) , mort 
vers 1520. 

BUXIIS (Joannes- Andréas de) , Giovanîïi- 
Andrea Bussi ou Bossi, plus connu en 
France sous les noms de Jean-André 
seulement, célèbre philologue italien , 
évêque d'Aléria {episcopus Jleriensis) , 
né à Vigevano (États-Sardes) , mort vers 
1480. 

BYARTHO ( Nicolaus de ). Voy. Byarto 

(N. de). 

BYARTO (Nicolaus de), Nicolas de 
Byart , théologien et sermonnaire fran- 
çais, religieux dominicain, mort vers 
1250. — Onje trouve encore nommé : N. 
Baiardus, 'N.deBiardo, N. de Biarto, 
N. de Briacho, N. de Briatho, N. de 
Broido, N. de Byartho, et même /V. de 
Fiardo. 

BYSSUNTIO (de). Voy. Bisuntinus. 

BYZINIUS (Laurenlius), Laurent de 
Brkzowa, historien allemand , chance- 
lier à Prague, né sans doute à Brezowa 
( en français Brisau), dans la Moravie , 
mort après 1423. 




CABASILAS(Nieolaus),N'.x6)>aoçRa6a7{Xa;, 
théologien et négociateur grec, archevê- 
que de Thessalonique , mort vers la fin 
au XIV- siècle. 

CABASILAS (^ilus), KerXoç KaêasfAaç, 
oncle du précédent; théologien grec, 
archevêque de Thessalonique, mort vers 
le milieu du XIV* siècle. 

CABASSOLA :Philippus de). \oy. Cabas- 

solus (Ph.\ 

CABASSOLUS (Philippus), Philippe de 
Cabassole (di-ert toutes les biogra- 
phies), et peut-être P. de Ca.vaillon, 
bibliophile français, chancelier de Sicile, 
patriarche de CbnstantiDople, évêque de 
Cavaillon [episcop. Caballlcensis), car- 
dinal, ami de Pétrarque, né à Cavaillon 
(Vaucluse), mort en 1371. — Sur son 
épitaphe, il est nommé P/i. deCabassola. 

CABHAMUS (Thomas). Voy. Chebha- 
mius (Th.). 

CABILOXENSIS fGualterus), Ga'^tieb 
DE Chalon. théologien français, moine 
de Cîteaux, archidiacre, puis évêque de 
Chalon-sur-Saône, mort ver"^ 1120. 

CABILOXENSIS (Petrus), Pierbe de 
Chalon, théolO£[ien français , évêque 
de Chalon-sur-Saône, mort* après 1173. 

CABILO>TNSIS (Theobaldus), Thibaud 
DE Chalox, sermonnaire français, 
chanoine de Troyes, évêque de Chalon- 
sur-Saône, mort en 1264. 

CAC\PISTUS Gerardus), Gebardo Ca- 
CAPiSTi, dit aussi Gébard de INigkès, 
célèbre jurisconsulte italien, né et po- 
destat à Milan, mort après 1177.« 



CACCIALUPUS ( Joannes-Baptista), Gio- 
vannI-Battista Caccialopi , juriscon- 
sulte et littérateur italien , professeur à 
Sienne, né à San-Severino, dans la Mar- 
che d'Ancône, mort vers 1470. 

CACHENGDA (Joannes). Voy. Cochinge- 

rus (J.) 

CADAMUSTUS (Aloysius), Luigi Cada- 
MosTO , célèbre voyageur italien , né à 
Venise, mort en 1480. 

CADAMUSTUS (Marcus), Marco Cada- 
MosTO, poète et conteur italien, né à 
Lodi, mort vers 1530. 

CADAMUSTUS (Marcus-Antonius), JIar- 
co-Antonio Cada-Mosto, astronome 
et mathématicien italien, né à Lodi, 
mort après 1507. 

CADLUBKUS et CADLUCUS (Vincen- 
tius). Voy. Kadlubho (V. de). 

CADOMENSIS (Radulfus), Raoul de 
Caen, chroniqueur français, né à Caen, 
mort après 1131. — V Histoire litté- 
raire de la France se trompe en indi- 
quant sa mort vers 1115. 

CADURCEKSIS (Âmaldus Bernardi), 
Abnald Bebnabd de Cahobs, théo- 
logien et sermonnaire français, domini- 
cain, professeur à Toulouse, né à Ca- 
bots, mort en J334. — On le trouve 
encore nommé Bernardus Arnoldi et 
Jrnaldics Bernardi seulement. 

CADURCENSIS (Gerardus), Gébabd de 
Cahors, théologien français, évêque de 
Cahors, mort en il 99. 

CADURCENSIS (Jacobus ), Jacques d'Eu- 



m 



C^CUS. — CALCULATOR. 



122 



SE, dit aussi J. db Ca.hobs. Voy. Deusa 
(J.)- 
C>ECUS (Henricus), Henbi l'Écossais, 
dit aussi H. l'Aveugle. Voy. Scotus 
(H.). 

CiECUS BRUGENSIS, l'Aveugle de 
Bbuges, nom sous lequel on désigne 
fréquemment PiEBBE de Ponte. Voy. 

Pontanus (P.)- 

CiEMENTARlUS (Alexander), Alexan- 
DBE LE Maçon, surnom fréquemment 
do«né à A. deCantebbuby. Voy. Can- 

tuariensisiA..). 

CAERLIONENSIS (Ludovicus), Louis de 
Caebleon, théologien, philosophe et 
mathématicien anglais, né à Caerleon, 
dans le comté de Monmoutb, mort en 
1369. 

GESAR (Franciscus), Fbanz de Kky- 
SEBE, biographe et philosophe scolasti- 
que flamand , cistercien , moine à l'ab- 
baye des Dunes [religiosus Sanctse Ma- 
rixde Z)uni5),néà Oixmude en Flan- 
dre, mort vers 1294. 

C^ESARINUS (Julianus), Juliano Ce- 
SABiNi, dit senior, théologien italien, 
professeur à Padoue, évêque de Fras- 
cati, cardinal, né à Rome, mort en 1444. 
— On le trouve encore nommé J. de 
Cxsarinis et /. Cardinalis. — Julia- 
Hus CvESABiNUS juixior mourut cardi- 
nal en 1510; il n'a rien écrit. 

C/ESARIS (Amoldus), Abnold Raiseb, 
Keysebe ou de Keiseb, imprimeur 
allemand, établi d'abord à Oudenarde, 
puis à Gand, mort vers 1500. 

C/ESARIS (Petrus),PETEB Kaiseb, Key- 
sebe ou DE Keiser, imprimeur alle- 
mand , associé de Jean Stoll , établi à 
Paris, mort vers 1500. 

CiESARIUS (Innocentius), Innocente 
Cesabi , historien italien , né à Brescia, 
mort en 1512. 

CiESENAS (Miçhael), Michel de Ce- 
SENA, théologien italien, général des 
Franciscains, né sans doute à Cesena 
(États de l'Église), mort en 1343. 

CiESIS (Petrus de). Voy. Casis (P. de). 

CiESOLIS (Jacobus de). Voy. Cessolis 

(J. de). 

CAFFARUS. Voy. TaschifelUone {Càe). 

CAGNATIUS (Joannes), Giovanni Ca- 
GNAZzo, théologien italien, dominicain, 



inquisiteur à Bologne, auteur d'un Sum- 
ma summarum, dit aussi Summa Ta- 
biena ou Summa Tabiensis , né à Tag- 

f;ia (États Sardes), mort en 1521. — On 
e nomme aussi /. Tabiensis, J. de Ca- 
gnatiis et J. Cognatius. 

CAIADUS et CAJADUS (Henricus), En- 
Bico Cajado, poète latin établi en Ita- 
lie, ami deBéroalde,nédans le Portugal, 
mort en 1508. 

CAIOCO (Guilelmus de). Voy. Kaioco 
(G. de). 

C A JET ANUS (Benedictus), Benedetto 
Gaetano, dit aussi Benoît deGaete, 
théologien et jurisconsulte italien, pape 
sous le nom de Boniface VIII, né à 
Anagni, mort en 1303. - 

CAJETANUS (Jacobus), Giacomo Stefa 
nesi, dit aussi J. de Gaete. Voy. Ste- 
phanescis (J. de). 

CAJETANUS (Joannes), Giovanni Gae- 
TANO , dit aussi Jean de Gaete , théo- 
logien italien, bénédictin, pape sous le 
nom de Gélase II, né à Gaëte, mort 
en 1119. 

CAJETANUS (Stephanus), Stefano Gae- 
TANO, dit aussi Etienne de Gaete, 
théologien italien, dominicain, vicaire 
de l'archevêque de Naples, né à Gaëte, 
mort vers 1480. 

CALAMENTANUS(Rainaldus). Voy. Co- 
Umentanus (R. ). 

CALCAGNINUS (Rogerius), Rugif.ro 
Calcacni, théologien et traducteur ita- 
lien, dominicain, évêque de Castro, in- 
quisiteur en Toscane, né à Florence, 
mort en 1290. 

CALCANEUS (Laurentius), Lobenzo 
Calcagno, jurisconsulte, théologien et 
historien italien , né à Brescia, mort en 
1478. 

CALCARIENSIS (Henricus). Voy. Kalka- 
riensis (H.). 

CALCEATUS (Joannes), Giovanni Cal- 
ceati , poète latin , bénédictin, né en 
Italie, mort vers 1530. 

CALCHUS (Severinus), SevebinoCalchi, 
historien ecclésiastique italien, chanoine 
régulier à Plaisance, né à Milan, mort 
en 1496. 

CALCHU^ (Tristanus), Tbistano Cal- 
cra, savant historien italien , né à Mi- 
lan, mort vers 1515. 

CALCULATOR (Rogerius), surnom donné 



123 



CALCULUS. — CALVE. 



124 



à RoGEB DE SwiNSHED. Voy. Suinsetus 

(R.). 
CALCXTLUS (Guilelmus), çurnom donné 
à G. DE JuMiÉGES. Voy. Gemeticensis 

(G.). 

CALDERIIS (Domilius de). Voy. Calderi- 
nus {D.). 

CALDERIXUS (Domitius), Domizio de 
Calderio, érudit et philologue italien, 
professeur à Rome, né à Torri, près de 
Calderio, mort en 1478. — On le nomme 
aussi D. de Calderiis. 

eALDERl^'US (Gaspar), Gaspabe Cal- 
DERi>o, fils du suivant, théologien et 
j urisconsulte italien, mort vers 1 400. 

CALDERI>'US (Joaunes), Giovanni 
Calderino, jurisconsulte italien, né à 
Rologne, mort en 1348. — On écrit sou- 
vent Caldrînus. 

CALDRI^'US. Voy. Calderinus: 

CALECA (Manuel), MavourjX Ka^T^xaç, en 
français Manuel Calecas, théologien 
grec,' dominicain, mort vers 1400. 

CALEMENTAKUS (Rainaldus). Voy. Co- 
limentanus (R%). 

CALEKTIUS'(Elysius), Elysio Calen- 
zio, poète latin , précepteur de Frédéric, 
roi de Naples, né à Amphralta, dans la 
Fouille, mort en 1503, 

CÀLEPIIS'US (Ambrosius), Ambrogio 
Calepino, lexicographe, helléniste et 
hébraïsant italien, augustin, né à Rer- 
game, mort en 1511. 

CALETO (Henricus de), Henbi de Ca- 
lais, théologien français, frère mineur, 
évêque de Lucques, ne à Calais, mort en 
1330. — Plusieurs biographes le croient 
italien ; nous adoptons ici l'opinion de 
du Cange. — On le trouve encore 
nommé H. Caretus, H. de Carreto et 
H. de Careto. 

CALIFORDIUS (Guilelmus). Voy. Colkis- 

fordius (G.). 

CALIGATOR (Joannes), Jean Schoe- 
MAKEB ou Caussemaekeb (Paquot), 
jurisconsulte hollandais , poète latin, né 
a Louvain, mort en 1383. 

CALISFORDIENSIS (Guilelmus). Voy. 
Colkisfordius (G- ). 

CALIXTUS, Calixte II et III, papes. 
Voy. Burgundus (G.) et Borgianus 

(A.). 



CALLIACO (Guide de). Voy. Cauliaco 
(G. de). 

CALLIERGUS (Zacharias), Zayapfaç 6 
KaXXUpYoç, dit en français Zachâbie 
Calliebgi ou Calloebgi, savant phi- 
lologue grec, né en Crète, mort vers 1530. 

CALLIMACHUS (Angélus), AugeloCal- 
LiiiAco Rabboglita, poète latin, né à 
Messine, mort vers 1500. 

CALLIMACHUS ( Dominicus), Domenico 
Callimaco, historien et antiquaire ita- 
lien, né et gouverneur à Sienne, mort 
vers 1470. 

CALLIMACHUS EXPERIENS, Philippe 
de Buonacobso, dit Callimaco Ex- 
PEBIENTE. Voy. Bonacursius i^^h.). 

CALLISTUS (Joannes Andronicus), 'Iwdtv- 
vr^ç 'Avopôvixoç ô KiXXicrro; , en français • 
Andbonic Galliste, moraliste grec, 
professeur à Rome, à Florence, à Fer- 
rare et à Paris, né à Thessalonique ,. 
mort en 1478. 

CALLISTUS (Nicephorus), Ntxr,cp6poç 6 
KdXXi(jToç, dit en. français IS'icéphobe 
Calliste, fils de Nicephorus Xantho- 
pulus (toO Sav06noXou) et souvent appelé 
du nom de son père, fécond historien ec- 
clésiastique çrec, mort vers 1350. — Des 
écrivains latms l'ont surnommé Thucy- 
dides ecclesiasticus. 

CALLIXTUS. Voy. Calixtus. 

CALO et CALOTIUS (Petrus). Voy. Clau- 
diensis (P.). 

CALSTRIS (Henricus de), Henri van 
DEB Calsteben, théologien belge, do- 
minicain , professeur à Cologne, prieur 
du couvent de Louvain, mort vers 1300. 

CALT^SEMIUS, CALTEISENIUS et 
CALTEIZENIUS (Henricus). Voy. Cal- 
tysenius (H.). 

CALTYSENIUS (Henricus), Heinbich 
Ralteysen , théologien et sermonnaire 
allemand, dominicain, inquisiteur à 
Mayence, archevêque de Drontheim 
( archiepisc. Nidroniensis), en Nonvége, 
né à Coblentz, mort en 1433. — On le 
trouve encore nommé H. Caltsesemius^ 
H. Kalthuserus, H, Calteisenius, H. 
Calieizenius, etc. 

CALVE (Jodocus de), Jost EichmakS, 
théologien et sermonnaire allemand, 
professeur à Heidelberg, né en Souabe 
dans un bourg qui lui fournit son pseu- 
donyme, mort en 1491. 



125 



CALVISANUS. — CAMPANLS. 



12G 



CALVISANUS (Joannes), Jean de Cal- 
TisANO, tliéologieD italien, dominicain, 
né à Calvisano , près de Brescia, mort 
Ters 1480. 

CALVISANUS (Thomas), Thomas de 
Calyisano, théologien et sermonnaire 
italien, dominicain, né àCalvisano,près 
de Brescia, mort vers 1315. — Ou le 
nomme aussi Th. Brixianus, 

CALVOMONTE (Sanson de),SANSONDE 
Chaumont, théologien et canoniste 
français, professeur à Langres, né à 
Chaumont (Calvimontium) en Bassigni 
{in Bassineyo), mort vers 1300. 

CALVOMONTE (Stephanus de), Etienne 
DE Chaumont, théologien français, doc- 
teur et sous-proviseur de la Sorbonne , 
mort en 1399. 

CALVUS (Marcus-Fabius), Marco-Fabio 
Calvo, médecin et traducteur italien, 
né à Ravenne, mort en 1527. 

CAMvERENSIS (Joannes). Voy. Busta- 
mantinus (J.). 

CAMALDULENSIS (Ambrosius), Am- 
BBOGio Traversa BT, dit A. le Camal- 
DULE. Voy. Traversarius (A.). 

CAMARIOTA (Matthaeus), MaxOaroç ô 
KafAotpiwTa, historien et rhéteur grec, 
professeur à Constantinople, né à Thes- 
salonique, mort vers 1450. 

CAMATERUS (Andronicus), 'Avop6vixoç 
KapdcTTjfX);, en français Andronic Ca- 
matèbe, fécond écrivain grec, préfet de 
Constantinople, mort à la Gn du XIP 
siècle. 

CAMATERUS (Joannes), 'Iw^wtiç Ka[xi- 
TTipoç, en français Jean Cam atère, théo- 
logien grec, patriarche de Constantino- 
ple, mort vers 1200. 

CAMBELLANtJS (David), David Cham- 
bellan, théologien français, évéque et 
doyen de Paris, mort après 148^ 

CAMBELLANUS (Petrus), Pierre Cham- 
bellan, dit aussi P. de Nemours, théo- 
logien français, évéque de Paris, né sans 
doute à Nemours , mort en 1220. — On 
le trouve nommé encore P. Cambius et 
P. de Nemosio. 

CAMBELLUS (Joannes). Voy. Campus 
Mlus (J.). 

CAMBIA (Joannes a), Jean de leCambe, 
dit J. Gantois, théologien français, 
cordelier^ professeur à Lyon, né à Lille, 



mort en ?. 
Gandia. 



— On écrit aussi /. a 



CAMBICO (Joannes de). Voy. Tambacho 
(J. de). 

CAMBINUS (Andréas), Andréa Cam- 
BiNi, historien et traducteur italien, né 
à Florence, mort vers 1530. 

CAMBIUS (Petrus). Voy. Cambellanus 

(P.). 

CAMBRENSIS (Giraldus), Gerald 
Barry, dit G. de Galles. Voy. Darrius 

(G.). 

CAMBRENSIS (Serlorius), Sertobius de 
Galles, théologien et sermonnaire an- 
glais, franciscain, archevêque de Ra- 
venne, né dans le pays de Galles, mort 
en I36Î. — On le trouve encore nommé 
S. Fortanerius et S. Gualensis. — Quel- 
ques auteurs le croient français. 

CAMERACENSIS (Odo), Eudes d'Or- 
léans, dit aussi E. de Cambrai. Voy. 
Jurelianensis (0.). 

CAMERS (Angélus), Angelo de Came- 
ring, théologien et sermonnaire italien, 
augusiin à Camerino (Eiatsde T Église), 
évéque de Larino,mort vers 1Î50. — Ô.i 
le trouve aussi nommé A. Camertinus. 

CAMERS (Simon ou Simonetus), Simox 
DE Camerino, sermonnaire et orateur 
italien, augustin à Camerino, dit sur son 
épitaphe Corona 2irxdica(oruin , mort 
en 1478. 

CAMERS (Valentinus), Valentin de Ca- 
merino, philosophe scolastique italien, 
dominicain , professeur à Pérouse, né à 
Camerino (États de l'Église), mort vers 
1515. 

CAMERTINUS, Voy. Camers. 

CAMPANUS. Voy. Catnpeiisis. 

CAMPANUS (Durandus), Durand de 
Champagne, théologien français, con- 
fesseur de Jeanne de Bourgogne, femme 
de Philippe-Auguste, frère mineur, mort 
après 1340. 

CAMPANUS (Joannes), Giovanni Cam- 
PANi. Voy. Novariensis ( J.-C. ). 

CAMPANUS (Joannes), Giovanni Cam- 
pant ou Campano, mathématicien ita- 
lien, traducteur d'Euclide, né à Novare, 
mort vers 1300. — On le trouve encore 
nommé J. Novariensis et /. de Nova- 
ria. 

CAMPANUS ( Joannes- Antonius), Gio- 



12T 



CVMPAXUS. — CANDELIS ou CANDELO. 



i28 



vanm-Antoxio Campani, philologue 
italien, évèqiie de Crotonc, puis de Te- 
rnmodaus l'Abruzze, protecteur de l'im- 
primerio. né à Careili ^rerre-dc-Labour), 
uîort eu 1477. 

CAMPANUS (Theobaldus), Thibaut IV, 
COMTE DE Champagne, poëte français, 
ne à Troycs, mort eu 126S. 

CAMPEGîUS ( Barlholomscus ) , Babto- 
LOMMEO Campeggi, jurisconsuItc ita- 
lien, né à Bologne, mort vers 1500. 

CAMPEGIUS (Joannes), Gïovakni Cam- 
peggi, jurisconsulte italien, professeur 
; à Padoue, né à Mantoue, mort en 1 ô 1 1 . 
— Ou le trouve aussi nommé J. Cam- 
pez ius. 

CAMPELLENSIS(Guilelmus), Guillaume . 
DE Champeaux, célèbre philosophe sco- 
lastique français, archidiacre de Notre- 
Dame de Paris, maître d'Abélard, évêque 
de Chàlons-sur-Marne {episcop. Cata- 
/o«/?jf ji5îX, né àGiampeaux, près de Me- 
lun, mort vers 1121. — On l'appelle en- 
core G. deCampellis. — Il fut surnommé 
Columna doctorum, et on le trouve dé- 
signé souvent par le seul titre Archidia- 
conus. 

CAMPELLIS (Guilelmusde). Voy. Cam- 

l'ieltensis (G.). 

CAMPE5SIS. Voy. Campanus. 

CAMPENSIS (Joannes), Jean van Cam- 
pen, philosophe scolastique hollandais, 
carme, né à Campen, dans la Frise, mort 
après 1404. — On trouve aussi J. Cam- 
panus. 

C.A.MPEZIUS (Joanoes). Voy. Campegius 

(J.). 

CAMPIS (/Egidius de), Gilles Des- 
champs , cnanoine, chancelier, puis 
doyen de la cathédrale de Bouen, aumô- 
nier de Charles VI, l'un des juges de 
Jeanne Darc, mort en 1438. 

CAMPO (Hemericus de) , Heimeric de 
Campen, théologien hollandais, profes- 
seur à Cologne , puis à Louvain , né à 
Campen, dans TOwer-Yssel, mort en 
1460. 

CAMPO (Joannes de), Jean de Campen, 
théologien hollandais, carme, mort 
après 1405. 

CAMPO FLORIDO ( Hugo de), Hugues de 
Chanpflelbi, chancelier de France, 
évêque de Soissons, né soit en Angle- 
terre, soit à Champfleuri au diocèse de 



Reims, mort en 1175. — On le nomme 
aussi //. Anglicui. 

CAMPOFULGOSUS. Voy. Fregosus. 

CAMPOLONGUS (Alexander), Alexan- 
dre DB Campo longo, jurisconsulte ita- 
lien, né et établi à Padoue, mort en 1405. 

CAMPORA (Jacobus), Giacomo Cam- 
PHARO, théologien italien, licencié à 
Oxford, dominicain, né à Gênes , mort 
vers 1500. 

CAMPO VETERI (Hermannus de ), Heb- 
MANN DE Kempten, théologien et ju- 
risconsulte allemand, moine de Clteaux 
à Kempten, né dans la Westphalie, mort 
vers 1450. — On le trouve aussi nommé 
H. Cisterciensis. 

CAMPSCENUS, CAMPSCONENSIS et 
CAMPSENUS (Joannes). Voy. Tomso- 

n«5(J.). 

CAMPUS BELLUS (Joannes), John 
Campbell, de la famille des comtes 
d'ArgTjie {Ârgathelia) , chroniqueur 
écossais, mort vers 1270. — Tanner le 
nomme/. Cambetlus. 

CANANUS (Joannes), Tiod[vvT)ç Kavav6{, 
historien byzantin, mort après 1422. 

CANATn'US (Joannes-Baptista), Giovanni- 
Battista Canani, médecin italien, at- 
taché à la persoime de Matbias Corvin, 
roi de Hongrie, et du pape Alexandre VI, 
mort vers 1500. 

CANCELLARIUS (GualteruS), Gautieh 
le Chancelieb, chroniqueur français, 
chancelier de Roger, prince d'Antioche, 
mort après 1119. 

CANCELLARIUS (Obertus). Oberto le 
Chancelier, historien génois dont ou 
ignore la vie, mort après 1173. 

CANCELLARIUS (Philippus), Philippe 
LE Chancelier, nom sous lequel est 
souvent désigné Ph. de Grève. Voy. 
Grevius (P.). 

CANDELARIUS (Joannes), John Chand- 
LER, littérateur anglais, mort vers 1470. 

CANDELARIUS (Thomas), Thomas 
Chandleb ou Chaundeler, théologien 
et biographe anglais, chancelier de l'uni- 
versité d'Oxford, puis de celle d'York, 
mort en 1489. 

CANDEUSou CANDELO (Joannes de), 
Jean de Candel ou de Chandelles, 
célèbre théologien français, chancelier 
de l'Université de Paris, né s'ïns doute 



129 



CàNDELO. — CAMACUZENUS. 



130 



à Chandelles ( Candelœ), près de Paris, 
mort vers 1220. 

CANDELO (Joannes de). Voy. Candelis 

(J. de). 

CANDI A (Franciscus de), Fbançois de 
Candie, théologien hollandais, commen- 
tateur de Pierre Lombard, cordelier, 
mort en ?. — Il a été surnommé 
Doctor fertilis. 

CANDI A (Petrus de), Pierre Filargo, 
dit aussi P. de Candie. Voy. Pàilargus 

(P.). 

CANDI ANUS (Angélus), Angelo Can- 
DiANi, médecin et astrologue italien, né 
ou établi à Milan, mort en 1509. 

CANDIDUS BACULARIS, LE Blanc 
Bachelier, surnom donné à. Hélte, 
comte du Rlaine, mort en 1110, après 
qu'il eut été dépouillé de son comté. 

CANDIDUS (Hugo), Ugo il Bianco, dit 
Hugues le Blanc, ainsi nommé de la 
blancheur de son teint [candidus facie, 
dit Baronius), théologien italien, cardi- 
nal, évêque de Preneste, né à Trente, 
mort en 1 103. — On le trouve aussi ap- 
pelé //. Jilancus. 

CANDIDUS (Hugo), Ugo il Bianco, dit 
Hugues le Blanc, poète latin, moine 
de Citeaux, cardinal, évêque d'Ostie, 
mort après 1258. 

CANDIDUS (Odo), Ottone d'Aleran, dit 
aussi Eudes le Blanc. Voy. Alerano 
[0. de). 

CANDIDUS. Voy. Albus. 

CANE SUSPENSO (Bernardus de), Ber- 
nard DE Capendu, prélat français, évê- 
que de Carcassonne, né sans doute à Ca- 
pendu (Aude), mort en 1278. 

CANENSIS et CANENSIUS (Michael), 
Michèle Canensio, historien et hu- 
maniste italien , évêque de Castro, né â 
Viterbe, mort vers 1480. 

CANIGIANUS (Joannes-Maria), Giovanni- 
MariaCanigiano, poète italien, domi- 
nicain, né à Florence, mort en 1515. 

CAMLHACUS (Joaimes-Rairaundi), Jean 
fils de Raimond de Canilhac, théo- 
logien et sermonnaire français, augustin, 
prévôt de Magueloune, archevêque de 
Toulouse, cardinal, né à Canilhac (Lo- 
zère), mort en 1373. — Il est presque 
toujours nommé seulement Joannes liai- 
mundi. 



CANIS(Magnus), Magnus Hund, médecin 
et naturaliste allemand, professeur à 
Leipzig, né à Magdebourg, mort eu 
1519. 

CAMSIUS (^gidius), EoiDio Canisio, 
poète latin et italien, né à Viterbe, mort 
vers la fin du XV* siècle. 

CAMTIA (Guilelmus de). Voy. Aquita- 

nus (G.). 

CANNACO (Guilelmus de). Voy. Gannato 
(G. de). 

CANNO (Guilelmus de). \ oy. Peregrinus 

(G.). 

CANNYFIUS (Gerardus), Gérard Can- 
NYF, .grammairien flamand, recteur du 
collège de Bois-le-Duc, mort après 1512. 

CANOBIUS (Antonius), Antonio Cano- 
Bio, littérateur italien, né à Milan, mort 
vers 1500. 

CANOERSINUS (Guilelmus). Voy. Caor- 
sinus (G.). 

CANONICUS (Joannes), Jean le Cha- 
noine, historien anglais, mort en 1257. 

CANONICUS (Joannes), Jean Canonge 
{ait V Histoire UUéraire de la France), 
théologien anglais, frère mineur, dis- 
ciple de Duns Scot, mort après 1 320. 

CANONICUS (Lambertus), Lambert le 
Chanoine, savant compilateur français, 
chanoine de Saint-Omer, abbé de Saint- 
Bertin, mort en 1125. 

CANONICUS (Petrus), Pierre le Cha- 
noine, théologien et sermonnaire an- 
glais, chanoine et archidiacre à Londres, 
mort vers 1230. — On le trouve auss 
nommé P. Londinensis. 

CANONICUS (Petrus), Pierre le Chan- 
tre, dit aussi P. le Chanoine. Voy. 

Cantor (P.). 

CANONICUS (Richardus), Richard le 
Chanoine, nom sous lequel est souvent 
désigné Richard l'Anglais. Voy. An- 
glicus (R.). 

CANTACUZENUS ( Joannes ), 'Iwdwrjç ô 
KavTaxouCr,v6c, en français Jean Ca\- 
tacuzène, chroniqueur et théologien 
byzantin, empereur de Constantinople , 
mort vers 1380. 

CANTACUZENUS (Matlhaïus), MaTOaro; 
6 Ka«;Ta/.ou^r,v6;, en français Matthif.i; 
Cantacuzène, théologien grec, associé 
par Jean son père au trône de Constan- 
tinople, mort vers 1400. 



13t 



CANTALICIUS. ~ CANTUARIENSIS. 



«a 



CANTALICIUS (Joannes-Baptista), Jean- 
Baptiste i>E Cantalice, dit Valbn- 

ti.no [l'a le minus), poëte latin, évéque 
de Pinna, puis d'Altrie, cardinal, ne à 
Cautalice (Abruzzes), mort en 1514. 

CANTELLIS ( /Egidioiuy, Celllolus ou Zi- 
liolus de), GiLLio Castelli (?), juris- 
consulte italien, professeur à Pérouse et 
à Padoue, né à Crémone, mort après 
1384. 

CANTERUS (Andréas), André Ganter, 
l'rudit hollandais, enfant célèbre, mort 
après 1440. 

CANTIANUS (Joannes), Jean de Kent, 
thi^ologien et jurisconsulte anglais, frère 
mineur, chanoine d'Angers, né dans le 
Kent, mort vers 1250. 

CAMIANUS (Joannes), Jean de Cay- 
LEG, dit aussi i. de Kent. Voy, Cay- 
lecjio (J. de). 

(LANTIANUS (Odo), Odon Wood, dit 0. 
DE Kent. Voy. Sylva (O.). 

CA!NTILEPUS,CANTILOWINUS et CAN- 
TILUPUS (Nicolaus). Yoy. Cantohipus 

(IN.). 

CANTIMPRATAINUS ( Tliomas). Voy. 
Cantlmpratensis (Th.). 

CA^■TIMPRATEi^"SlS (Thomas), Thomas 
DE Cantimpbé, hagiographe belge, cha- 
noine régulierdeSaiut-Augustiuà I abbaye 
de Cantimpré près de Cambrai, puis domi- 
nicain à Louvain,néàLeu\v-Saint-Pierre, 
près de Bruxelles, mort vers 12G3. — On 
le nomme encore Th. Cantimpratanus, 
Th. de Canlimprato , Th. Cantipra- 
tanux, Th. Cantipratensis. Enfin, il a 
signé .Ipiarius, un traité mystique inti- 
tulé Jlomim universale de Jjjibics, etc. 

CA>TBIPRATO (de), CANTIPRATA- 
xNUS et CAiNTIPRATENSlS (Thomas). 
Voy. Cantlmpratensis (Th.). 

CA?iTIUS. Voy. Cantianus. 

CA^TOLUPUS (Nicolaus), Nicholas 
Cantlowe ou Cantilowe, historien et 
théologien anglais, carme, né à Bristol, 
mort en 1441. — On le trouve nommé 
aussi N. Cantilepxis, y. Cantilowinus 
et iV. Cantilupus. 

CANTOR (Guido), Gui le Chantre, nom 
sous lequel est souvent désigné Gui de 
Basoches. Voy. Dasochiis (G. de). 

CANTOR (Joannes), Jean le Chantre, 
nom sous lequel est parfois désigné J. 
DE Champlay. Voy. Chanlaio (J. de). 



CANTOR (Pctrus), Pierre le CHANTRSt 

célèbre théologien français, chanoine de 
Saint-Victor et grand chantre de Notre- 
Dame de Paris, évêque dej Tournai, né 
dans le Bcauvaisis, mort en 1 197. — On 
le trouve aussi nommé P. Canonicus. 

CAISTUARIENSIS (Alexander), Alex an 
DRE DE Canteebury, théologien an- 
glais, bénédictin, moine de Christ-Church 
(monachus ecclestae Chris ti) à Ganter» 
bury, mort vers 1120. 

CiVNTUARIENSIS (Alexander), Alexan- 
dre deCanterbdry, théologien anglais, 
bénédictin, abbé de Saint-Augustm à 
Canterbury, mort vers 1217. — On l'ap- 
pelle souvent Jlex. Abbas, et il a été 
surnommé Al. Caementaritis (en an- 
glais Pargeler). 

CANTUARIENSIS (Anselmus), Anselme 
DE Canterbury, célèbre théologien ita- 
lien, bénédictin, abbé du Bec {abbas 
Beccensis), puis archevêque de Canter- 
bury, né à Aoste (Piémont), mort en 
1109. 

GANTUARIENSIS (Eduardus), Edouard 
DE Canterbury, hagiographe anglais, 
bénédictin, secrétaire de saint Thomas 
de Canterbury, mort après 1 170. 

CANTUAREINSIS (Gervasius), Gervats 
DE Canterbury, célèbre chroniqueur 
anglais, bénédictin, moine de Canterbury, 
mort vers 1200. — Il est plus souvent 
appelé G. Dorobernensis ou Durover- 
nensis, de Dorobernum et Diirover- 
num, noms primitifs de Canterbury. 

CANTUARIEiNSlS (Haimo), Haimon de 
Canterbury, théologien anglais, pro- 
fesseur à Paris, moine de Saint-Denis 
chanoine et archidiacre de Canterbury, 
mort en 1054. 

CAINTUARIENSIS (Henricus), Henry 
Chichley, dit aussi H. de Canterbury, 
théologien anglais, docteur d'Oxford, ar- 
chidiacre de Salisbury, évêque de Saint- 
David {episcop. Menevensis), archevêque 
de Canterbury, né dans le ISorthampton, 
mort en 1443. 

GANTUARIENSIS (Radulfus), Raoul de 
Canterbury, sermonnaire anglais, abbé 
de Saint-Martin de Séez ( Abbas Sagien- 
sis), évêque de Rochester {episcop. Rof- 
fensis), puis archevêque de Canterbury, 
né dans la Normandie, mort en 1122. — 
On le nomme parfois R. Roffensis. 

GANTUARIENSIS (Simon), Simon db 
Canterbury, dit aussi S. de Mepham 



133 



CANTl JENSIS. — CAPIVACEUS. 



134 



et S. DE Mepeham, théologien anglais, 
chanoine de Cirenc^ster {canonic. Ci- 
cestriensis)^ puis archevtlque deCanter- 
bury, né à Mepeham, dans le Sussex, 
mort en 1313. 

CANTUARIENSIS (Stephanus), Stephen 
Langton, dit aussi E. de Cantebbdb y. 
Voy. Linguatona {St. de). 

CANTUARIENSIS (Theobaldus), Thibaud 
DB Cantebbuby, prieur, puis abbé du 
Bec, archevêque de Canterbury, né dans 
la Normandie, mort en 1161. — 
Adrien IV l'avait surnommé Turbal- 
dus (turbulent, brouillon), à cause de 
la chaleur qu'il montra dans un procès 
entre les moines augustins et Tabbaye 
du Bec. 

CANTUARIENSIS (Thomas), Thomas 
Beckbt, dit Th. de Cartebbuby. 
Voy. Becketus (T.). 

C VNTUARIENSIS (Thomas-Balduinus) , 
T.-B. de Deyon, dit aussi T.-B. de 
Cantebbuby. Voy. Devonius (T.-B.). 

CANTUARIENSIS. Voy. Dorobemensis. 

CANUSINUS (Domnizo, Donizo, Donnizo 
ou Dinozo), D. de Canossa, poëtc et 
historien italien, bénédictin à Canossa 
(duché de Modène), mort vers le mi- 
lieu du XII* siècle. — On écrit aussi 
D. Caniissinus. 

CANUSINUS (Nicolaus), Nicolas de Ca- 
nossa, historien italien, né soit à Ca- 
nossa (duché de Modène), soit à Civi- 
daledel Friuli (TiOmbard-Vénitien),mort 
vers 1520. — On trouve aussi N. Camus- 
sinus. 

CÂNUSSINUS. Voy. Canusînus. 

CANUTUS (Robertus), Robebt Canut, 
dit R. de Cbicklade. Voy. Cricketa- 
densis (R.). 

CAORSINUS (Guilelmus), Glxllaume 
Caodbsin, historien français, vice-chan- 
celier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusa- 
lem, né à Douai, mort en 1501. — On le 
trouve encore nommé G. Canœrsinus, 
G. Coanerslnus , G. Coasinus, G. 
Conter sinus, G. Coursinus et G. Co- 
vrinus. 

CAPELLA (Petrus de), Piebre de la 
Chapelle, théologien français, inqui- 
siteur des templiers, chanoine de Paris, 
évêque de Carcassonne, puis de Tou- 
louse, né à la Cbapelle-Taillefer, près de 
Gaéret, mort en 1312. 



CAPELLA (Richardus a), Richabd de 
LA Chapelle, jurisconsulte flamand, 
prévôt de Sainte-Marie de Bruges, né à 
la Chapelle (Pas-de-Calais), mort en 
1447. 

CAPELLANUS (Andréas), Andbé le 
Chapelain, auteur du De arte ama- 
toria, chapelain d'un roi ou d'une reine 
de France {aule régie capellanus), mort 
vers le milieu du XIII* siècle. 

CAPELLUS (Carolus), Caklo Capello, 
philosophe et poète italien, né à Venise, 
mort vers 1530. — On écrit aussi C. Cap- 
pella s. 

CAPELLUS (Guarinus), Gdabino Ca- 
PELLA, poète macaronique italien, qui 
vivait sans doute à Rimini, et mourut 
vers 1530. 

CAPELLUTIUS (Rolandus), Rolando 
Capelluti (Tiraboschi), médecin et 
chirurgien italien, établi à Parme, mort 
après 1468. 

CAPESTRANO (Joannes de). Voy. Capis- 
tranus (J.). 

CAPGRAVIUS (Joannes), John Cap- 
grave, théologien et hagiographe an- 
glais, religieux augustin, mort en 1474 
ou en 1484. — On écrit aussi J. Capo- 
grevus. 

CAPIDURUS (Hieronymus), pseudonyme 
de Georges Valla. Voy. FaUensis 

(G.). 

CAPIONE (Adalbertus de), Adalbert de 
Tournel, dit A. de Capion, chanoine, 
prévôt, puis évêque de Mende {episcop. 
Mf'vmtensis), possesseur du château de 
Capion, ne dans le Gévaudan, mort eu 
1187. — On le nomme aussi .ïd. Vene- 
rabilis. 

CAPISTRANUS (Joannes), saint Jean de 
Capistrano, théologien et prédicateur 
italien, franciscain, né à Capistrano, dans 
l'Abruzze, mort en 1456. — On le trouve 
aussi nommé /. de Capestrano et J. de 
Capistro. 

CAPISTRO (Joannes de). Voy. Capistranus 

(J.). 

CAPITANEIS (Joannes de), Giovanm 
Cattaneo, médecin italien, professeur 
à Plaisance, né à Milan, mort vers 1400. 

CAPITO (Robertus), RobertGbosthead. 
Voy. Grossum capul (R.). 

CAPIVACEUS (Bartholomeus), Babto- 
LO>DiEO Capiyaccio, dit aussi Capo di 

5. 



i3o 



CAP.NIO. — CARACCIOLUS. 



136 



Vacca, jurisconsulte italien, né et pro- 
fesseur a Padoue, mort vers 1360. — 
Ou le trouve nommé encore D. Capo- 
vacensis. 

CAPMO (Joannes), Joha-NN Capxion. 
Voy. ReuchUnus Ci.). 

CAPOCaUS. Voy. Capocius et Capocie- 
nus. 

CAPOCIENUS (Nicolaus), NrccoLO Ck- 
«occHi ou Capocci, littérateur et juris- 
consulte italien, évêque d'Urgel (Catalo- 
gue), cardinal, évêque de Frascati, fon- 
dateur du collège de la Sapience, né à 
Rome, mort eu 1378. — On écrit aussi 
A. Capoccius. 

CAPOCIUS (Priamus),PBiAMo Capocchi 
ou Capocci, historien et jurisconsulte 
italien, né à Lilybée dans la Sicil^^, mort 
en 1517. 

CAPOCIUS (Reinerius), Reinerio Ca- 
pocchi ou Capocci, bénédictin, poëte et 
théologien italien, cardinal, né à Viterbe, 
mort en 1258. — On écrit aussi Ca- 
pocccius. 

CAPOGREVUS (Joannes). Voy. Capgra- 

vins (J.). 

CAPPELLUS(Carolus). Voy. Capellus (C). 

CAPPONIUS (Ginus), Gino Capponi, 
chroniqueur italien, gouverneur de Pise, 
ne à Florence, mort eu 1420. 

CAPPONIUS (Nerius), Neeio Capponi, 
fils du précédent, chroniqueur et diplo- 
mate italien, né à Florence, mort en 
1457. 

CAPRA (Benediclus). Voy. Perusinus (B.). 

CAPRANICENSIS (Dominicus), Domini- 
que DE Capbanica, théologien et écri- 
Tain politique italien, gouverneur d'I- 
mola, puis de Pérouse, cardinal, né à 
Capranica, près de Palestrine, mort en 
1458. 

CAPREOLUS (Helias), Elia Cavbiolo, 
dit en français Elie Caphéole, juriscon- 
sulte et his'torien italien, né à Brescia, 
mort en 1519. 

CAPREOLUS (Joannes), Jean Capréoi.e, 
théologien et sermonnaire français, do- 
minicain, professeur à Paris et' à Tou- 
louse, né aux environs de Rodez, mort 
ep 1444. — 11 fut surnommé Thomista- 
rum princejys. 

CAPRIACO (Joanues de), Jean de Che- 
VBV, théologien français, sous-chantre de 



Chartres, archidiacre de Rouen, évêque 
de Carcassonne, mort en 1300. 

CAPRIACO (Radulphus de), Raoul de 
Chevby, chanoine et archidiacre de J'É- 
glise de Paris, évêque d'Evreux {episcop. 
Ebroicensis), né à Chevry, près de Bne- 
Comte-Robert, mort en 1269. — On 
trouve aussi R. de Chevriaco, et Fr. 
Duchesne le non..iie en frauçais R. de 
Chevbiebs. 

CAPUA (Bartholoraaîus de), Babthélemy 
de Capoue, jurisconsulte italien, profes- 
seur à Kaples, né sans doute à Capoue, 
mort en 1316. 

CAPUA (Joannes de), Jean de Capoue, 
hébraïsant et traducteur italien, né à Ca- 
poue, mort à la lin du XIIP siècle. 

CAPUA (Raimundus de), Raimond de 
Capoue, théologien et hagiographe ita- 
lien, dominicain, provincial de Lom- 
bardie, ué à Capoue, mort en 1380. — 
On le nomme aussi R. de J'.neis. 

CAPUA (Thomas de), Thomas de Ca- 
poue, théologien et poëte italien, nonce 
apostolique, patriarche de Jérusalem, 
cardinal, né à Capoue, mort en 1243. — 
On trouve souvent Th. Capiianus. 

CAPUA (de). Voy. Capuanus. 

CAPUANUS (Petrus), Piebbk de Ca- 
poue, jurisconsulte et orateur italien, 
professeur à Paris, diacre d'AmalQ, 
nonce apostolique, cardinal, ué à Amalfi, 
mort en 1209. 

CAPUANUS. Voy. Capua (de). 

CARACCIOLUS (Landenulphus), Lande- 
NULFO Caraccioli, philosophc scolas- 
tique italien, frère mineur, évêque de 
Stabia, puis archevêque d'AmalG, mort 
en 1351. — On trouve aussi L. Cara- 
chohus. 

CARACCIOLUS(Lucas-jMatthscus),LuccA- 
Matteo Cabaccioli, théologien italien, 
carme, évêque de Lecce (royaume de IS'a- 
ples), ué aux environs de JNaples, mort 
en J52G. 

CARACCIOLUS (Nicolaus), Nicolas Mos- 
CHiN ^dit Aubery) de Caraccioli, théo- 
logien italien, dominicain, inquisiteur à 
Naples, archevêque de Messiue, cardinal, 
né à Naples, mort en 13S9. — Ou le 
trouve aussi nommé A. Moschinus, JS. 
Mifcinus et N. Misquinus. 

CARACCIOLUS (Robertus), Roberto 
Caraccioli, théologien italien, fraucis- 



137 



CARACCIOLUS. — CARMELITA. 



138 



caiD, prédicateur apostolique à Ferrare, 
évêque d'Aquino, puis de Lccce, né à 
Lecce, dans le royaume de Naples, 
mort en 1475. — On le nomme souvent 
/f. de Licio et R. de Litio. 

CARACCIOLUS (Tristanus), Tristano 
Cahaccioli , littérateur et biographe 
italien, mort après 1517. 

CARACHOLUS. Voy. Caracclolus. 

CARADOCUS. Voy. Lancarvanensis (C). 

CARBONELLUS (Pontius), Ponce Cab- 
BONELLi (dit Jôcher), théologien espa- 
gnol , frère mineur, né à Bottingata , 
dans la Catalogue, mort vers 1300. 

CARBONUS (Hieronymus), Gerontmo 
Carbone, poète italien, né à Naples, 
mort en 1 527. 

CARBONUS (Ludovicus), LuiGi Car- 
bone, orateur et poète latin, professeur 
à Ferrare et à Bologne, né à Ferrare, 
mort en 1482. 

CARCANUS (Ambrosius), Ambrogio- 
Carcano, littérateur italien, chanoine 
de la cathédrale de Milan, mort en 1398. 

CARCAKUS (Michael), Michèle Car- 
CANO, sermonnaire italien, général des 
Frères mineurs, né dans le duché de 
Milan, mort vers 1490. — On le trouve 
souvent nommé M. Mediolanensis et 
M. de Mediolano. 

CARCASSONA (Joannes e), Jean de Car- 
CASSONNE, théologien et prédicateur 
français, augustin, né à Narbonue, mort 
vers 1350. 

CARCEIUS (Martinus). Voy. Laudensis 

(M.). 

CARDAILHACO (Joannes de), Jean de 
Cardaillac, théologien èi jurisconsulte 
français, évêque d'Orense (Galice), de 
Brag'a (Portugal) et de Rodez, archevê- 
que de Toulouse, patriarche d'Alexan- 
drie, mort en 1 390. —On écrit aussi J. 
de Cardalhaco. 

CARDALHACO (Joannes de). Voy. Car- 
daUhaco (J. de). 

CARDANUS (Facius), Facio Cardano, 
médecin et jurisconsulte italien, père du 
célèbre Geronimo Cardano, né à Milan, 
mort en 1524. 

CkV.TiY^XLlS,.\oy.^duensis.Àlbu!;.Àre- 
latenais. Âutissiodorensis. Dibianensis. 
Britannias. Burgundus. Constonfiensis, 
Cornetanus. FUtrentinus. Gallux. Nea- 



polilanus. Ostiensis. Piciaviensis. — 
Les cardinaux étaient très-fréquemmpiit 
désignés par le nom de l'évêché ou de 
l'arcnevéché qu'ils occupaient à l'époque 
de leur promotion au cardinalat. V03 . ces 
noms. 

C4RDINALIS (Galfredus), le Cardinal 
Geoffroi, nom sous lequel on a désigne 
G. DE MONMOUTH. Voy. MonumciKen- 
sis (G.). 

CARDINALIS (Gualterus), Gautier de 

WiNTERBORNE, dit aUSSi G. LE CARDI- 
NAL. Voy. fVinferbornus (G.). 

CARDINALIS (Julianus). Voy. Cxsarinus 

(J.). 
CARDJNALIS (Léo). Voy. Marsicanus 

(L.). 

CA RESINUS (Raphainus ou- Raphaël), 
Raphaële Caresini , chroniqueur ita- 
lien, chancelier de la république de Ve- 
nise, mort après 13S0. 

CARETO (Henricus de) et G^RETUS (H.). 
Voy. Caleto (H. de). 

CAREWALII (Robertus). Voy. Cervims 
(R.). 

CARITATE (Petrus de), Pierre de la 
Charité, chroniqueur et sermonnaire 
français, dominicain, professeur à Paris, 
né à' La Charité-sur-Loire , mort vers 
1350. 

CARLERIDS (.^Egidius), Gilles Char- 
LTER, théologien français, doyen de l'é- 
glise de Cambrai, puis de la faculté do 
théologie de Paris, né à Cambrai, mort 
en L473. 

CARLERIUS (Joannes), Jean Charlier, 
dit J. DE Gerson, célèbre théologien 
français, chancelier de l'Université de 
Paris, évêque du Puy et de Cambrai, né 
à Gerson, près de Réthel, mort en 1429. 
— On le trouve encore nommé /. C/iar- 
lerius, J. Gerso, J. deGersonio, J. de 
Gersono, J. Gersonius; et il fut sur- 
nommé Doctor christianîssimus et Doc- 
tor venerabilis. 

CARLERIUS (Joannes), Jean Char- 
lier, dit Jean de Gerson, frère du 
précédent, théologien français, ctîlestiu, 
prieur du couvent de Lyon, né à Gerson, 
mort en 1434. 

CAR.LETUS (Angélus). Vov. Clavasio (A. 
de). 

CARMELITA (Hugo), Hugues l'Écos- 
sais, dit aussi H. le Carme. Voy. Sa- 
tus (H.). 



139 



CARMONENSIS. — CAROLUS. 



140 



a\RMO>'ENSIS (Gerardus), Gébakd de 
Cakmona. Voy. Cremonensis (G.), 

C\R>ERIUS (Auguslinus), Agostino 
C\R>EBio, imprimeur italien, établi à 
Ftrrare, mort à la fia du XV siècle. — 
Oii écrit aussi J. Carnerus 

AR^'ERi^ v-Augustimis^, Voy. Carne- 

CARMFEX (Adamus), Adam Roucïteh, 
théologien français, docteurdï Sorbonne, 
recteur de l'Université de Paris, mort à 
la fin du XIV' siècle. 

CARMFEX (Gùileimus), Guillaume 
Boucher, médecin de Philippe de Bour- 
gogne et de Cl.arles VI, mort au milieu 
du XV« siècle. — On le nomme parfois 
G. Carnificls et G. Boucherii, 

CARXIFEX. Voy. Carnificis. 

CVRMFICIS (Andréas), André Bou- 
cher, théologien français, dominicain à 
Douai, né en Artois ou en Flandre, mort 
vers 1483. 

(l\RXinCIS (Guilelmus), Willem 
Vleesch Houweb, bibliographe fla- 
mand, dominicain, né et professeur à 
Gand, mort vers 1525. 

CARNIFICIS ( Joannes) , Jean Beenhaker, 
théologien belge, dominicain à Gand, 
mort en i490. 

C^MFICIS. Voy. Carnifex. 

CARÎSOTENSIS (Amalricus ou Elmericus), 
Amaury de Chartres, célèbre théolo- 
gien et pliilosophe français, professeur à 
Paris, né à Bène, dans le pays Chartrain, 
mort vers 1 205. 

CARNOTENSIS (Arnoldus), Arnold de 
BoxKEVAL, dit aussi A. dé Chartres. 
Voy. Bonavillarensis (A.). 

CARNOTENSIS (Bernardus), Bernard 
de Chartres, célèbre théologien et 
philosophe français, écolâtre à Chartres, 
mort avant 1156. 

CARN0TE3SSIS (Fulcherius) , Foucher 
de Chartres, chroniqueur français, né 
et prêtre à Chartres, mort à Jérusalem 
en 1125. 

CYRNOTENSIS (Gaufridus), Geoffroi 
DE LÈVES, dit aussi G. de Chartres. 
Voy. Leugis (G. de). 

CARNOTENSIS (Guala, Gualla, Guallo, 
Gualo ou Wallo ) , Galon de Chartres, 
disciple d'Yves de Chartres, évêque de 
Beauvais, puis de Paris, mort en 1 1 16. — 



On le trouve nommé aussi G. Pari- 

siensis. 

CARNOTENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Chartres, chroniqueur français, 
chapelain de Louis IX, né sans doute à 
Chartres, mort vers 1280. — On le 
trouve aussi, mais par erreur, nomnif 
G. Cordubiensis. 

CARNOTENSIS (Ivo ou Yvo), Yves di 
Chartres, célèbre théologien français, 
chanoine de Nesle en Picardie, abbé de 
Saint-Quentin de Beauvais , puis évêque 
de Chartres, mort vers 1115. 

CAR?^0TENS1S (Joannes), Jean de Sa- 
LisBURY, dit aussi J. de Chartres. 
Voy. Sarisberiensis (J,). 

CARKOTENSIS (Petrus), Pierre de 
Chartres, théologien français, chantre 
et chancelier de l'église de Chartres, mort 
vers 1300. 

CARNOTENSIS (Reginaldus), Regnaud 
DE Chartres, chancelier de France, ar- 
chevêque de Reiras, cardinal, mort en 
1444. 

CARNOTENSIS (Thomas), Thomas de 
Chartres, sermonnaire français, do- 
minicain, né à Chartres, mort après 1273. 

— On le trouve nommé aussi Th. de 
Carnoto. 

C-ARjNOTO (de). Voy. Carnotensis. 

CAROLILOCO (Adamus de), Adam de 
Chaalis, théologien français, moine de 
Cîteaux, puis abbé de Chaalis, près de 
Senlis, évêque de Senlis, mort vers 1258. 

— Oudin et Fabricius le nomment Ad. 
DE Chamilli. 

CAROLILOCO (Dionysiusde), Denis de 
Chaalis, hagiographe français, moine 
de Cîteaux à Chaalis (Oise)," mort vers 
1250. 

CAROLILOCO (Guilelmus de), Guillaume 
DE GuiLLEviLLE, dit aussi G. de Chaa- 
lis. Voy. Guivilla (G. de). 

CAROLILOCO (Radulphus de), Raoul 
DE Chaalis, biographe français, moine 
de Cîteaux à Chaalis (Oise),' mort vers 
1210. 

CAROLOCO (Andréas de), André de 
Charlieu, sermonnaire français, domi- 
nicain, né à Charlieu, soit près de Sens, 
soit près de Mâcon, mort après 1273. 

CAROLUS V, roi de France. Voy. Sapiens 

(C). 



i41 



CARO S. — CARTHUSÏANUS. 



ii'2 



CAROLUS (Joannes), Giovanni Carlt, 
théologien et biographe italien, domini- 
cain, né à Florence, mort en 1505. 

CARPENSIS (Jacobus). Voy. Berengarius 

(J.). 

CARPENTARIUS (Alexander), Alexan- 
dre LE Charpentier (dit E. Dupin) , 
théologien anglais, ainsi nommé parce 
qu'il était (ils cujusdam fabri lignarii 
(John Baie), mort vers 1430. — On le 
trouve encore nommé A. Anglicus etJ. 
Fabricius. 

CARPESANUS ( Franciscus ), Fbancesco 
Cabpesano, chroniqueur italien, prêtre 
à Parme et secrétaire de l'évêque , mort 
après 1526. 

CARPINETANUS (Alexander), Alexan- 
dre DE Carpineto, moine de Cîteaux, 
auteur d'une chronique du couvent de 
Santa-Maria di Casa Nuova, dans les 
Abruzzes,né sans doute à Carpineto, 
près d'Anagni , mort après 1300, — On 
le trouve nommé encore J. de Casa 
Nova. 

CARPUS (Jacobus^. Voy. Berengarius 

(J.). 

CARRARIENSIS (Damianus), Damiano 
DE Cabrara, théologien italien, frère 
mineur, né à Padoue, mort en 1401. — 
On le trouve aussi nommé D. de Pa- 
dxia. 

CARRARIEKSIS (Joannes-Michael-Alber- 
tus), G 10 vAKNi-MiCHELE- Alberto de 
Carraba, historien, mcdecin, poète et 
philosophe italien, né à Bergame, mort 
en 1490. 

CARRARIENSIS. Voy. Bergamensis. 

CARRETO (Henricus de). Voy. Caleto 
(H. de). 

CASSÎNENSIS (Nicolaus), Nicolas du 
Mont-Cassin, théologien italien, béné- 
dictin, abbé du IMout-Cassin , puis de 
Saint-Vincent de VoUurno, mort eu 1299. 
— On le nomme souvent iV. de Frac- 
tura . 

CARTEROMACFIUS (Scipio) , pseudonyme 
de SciPioNE FoRTiGUÈRRi, célcbre 
érudit et helléniste italien , né à Pistoie 
(Toscane), mort en 1515. 

CARTHAGENA (Alphonsus de), Al- 
phonse DE Cabthacène, dit aussi A. 
DE Satnte-Mabie [A- de Sancta Ma- 
ria), célèbre historien espagnol, chanoine 



de Ségovie, évéque de Burgos, né a Car- 
thagène, mort eu 1456. 

CARTHAGENA (Antonius de), Antoine 
DE Carthagène, médecin espagnol, 
attaché à la personne de Henri II, roi de 
France, pendant sa captivité, mort vers 
1530. — On trouve aussi A. Carthoge- 
nensis . 

CARTHAGENA (Paulus de), Paul de 
Burgos, dit aussi P. de Cabthagéne. 

\oy.- Bu rgensis (P.). 

CARTHAGENENSIS. Voy. Carthagena 

(de). 

CARTHUSIATNUS (Adamus), Adam le 
Chartreux, théologien et hagiographo 
anglais, chartreux, mort à la fin du XIV 
siècle. 

CARTHUSIANUS ( Adrianus) , Adrien le 
Chartreux, théologien et moraliste 
hollandais, chartreux à Gertruidenberg. 
mort après 1410, 

CARTHUSIANUS (Albertus), Albebt 
KiVET, dit A. LE Chartreux. Voy. 
Arnhemius (A.). 

CARTHUSIANUS (Bartholomaeus) , Bar- 
thélémy DE IMaïîstbicht, dit aussi 
B. LE Chartreux. Voy. Mosae, Traiecto 
(B. de). 

CARTHUSIANUS (Dionysius), Denis de 
Rycrel, dit aussi D. le Chartreux. 
Voy. Rycketius (D.). 

CARTHUSIANUS (Dominicus), Domini- 
que LE Chartreux, poète latin et théo- 
logien, chartreux, ué en Prusse, mort 
vers 1460. 

CARTHUSIANUS (Gerardus), Gérard 
DE Bbeda, dit aussi G. le Chartbelx. 
Voy. Bredanus (G.). 

CARTHUSIANUS (.Tacobus), Jacques 
D'iNSTERsnuRG , ait aussi J. le Char- 
treux, J. de Clusa, j. Junterbuck, J. 
DE Paradis, etc., théologien allemand, 
moine de Cîteaux dans le couvent de 
Paradis, au diocèse de Posen, en Polo- 
gne, puis chartreux à Erfurt, né à los- 
tersburg, en Prusse, mort en 14G5. — 
Ou le trouve encore nomme J. Carthu- 
siensis, J. CisterciensiifyJ. de Clusa.J. 
L7-fordiensis , J. Gruylrodius^ J. de 
Paradiso, J. de Polonia. 

CARTHUSIANUS (Jonnnos), Jean i.r. 
Chartreux, théologien et sermoimciin' 
italien, chartreux, mort après 14bi0. — 
Ou le nomme aussi J. l'enetus. 



143 



CARTHISIA.MS. — CASSINENSIS. 



144 



CARTUrSIAM'S (Joannes\ Je\n de 
Mo.NTMKPi, dit aussi J. le Chartbeux. 
Vov. Monttmedio (J. de). 

CARTHUSIENSIS. Voy. Corthusianus. 

CARVINIO (Joannes de) , Jean Lefèvbe, 
dit aussi J. DE Cabvin. Voy. Faber (J.)- 

CARZOLIS (Jacobus de). Xov. Cessolis 
J. de). 

C.\5A(Petrusde). Voy. Casis (P. de). 

CASA DEI (Bernardusou Bertrandus de), 
Beh.nabd ou Bertband de la Chaise- 
DiEC, biograplwî français, moine au 
couvent de la Chaise-Dieù, puis prieur de 
S.iint-Gemme , en Saintonge, mort vers 
1160. 

CASALEKSIS (Gerardus), Gébard de 
Chezal, biographe français, a')bé du 
monastère de Chezal-Benoît ( Casale 
Jienedic(i) au diocèse de Bourges, mort 
après 1119. 

CASALENSIS (Sighardus), Sighabd de 
CvSAL, chroniqueur et théologien italien, 
nonce apostolique, évèque de Crémone, 
né à Casai (Etats sardes), mort vers 1220. 
— On le trouve aussi nommé 5. Casel- 
lanu4. 

CASALI (Gregorius de), Grégoire de 
Casal, littérateur italien, longtemps 
établi en Angleterre, mort vers 1520. 

CASALI (Hubertinus de), Uubert de 
Casal, théologien ascétique italien, frère 
mineur, né à Casal, mort a la Gn du 
XIV^ siècl". 

CASALI (Vincentius de), Ai^cent de 
Casal, théologien italien, dominicain, 
BéàCa£aKÉtatsSardes),mort vers 1220, 

CASALIS et CASALLIS (Jacobus de\ 
Voy. Cessolis (J. de). 

CASA^OVA (Alexanderde), Alexandre 
DE Cabpineto, dit aussi A. de Casa 
NrovA. Voy. Carpineianus (A.). 

C.4SA NOVA (Joannes de). Vov. Ihlenen- 
sis(3.}. 

CASELLANUS :Sighardus). Voy. Casa- 
Zen. sis (S.;. 

CVSIS Petrus de), Pierre Desmatsons, 
piiis connu sous le nom de P. de Case, 
théologien et sermonnoire français, géné- 
rai des Carmes, évèque de Vaison, né à 
Limoges, mort en 1348. — On le trouve 
nommé aussi P. de Casa, P. de Cxsis 
«-'t P. de Cassia. 



CASOLIS et CASSALIS (Jacobus de). Voy. 
Cessolis (J. de). 

CASSANENSIS (Thomas), Thomas db 
Cassano, sermonnaire italien, domini- 
cain, né à Cassano (royaume de Naples), 
mort vers 1410. 

CASSANHIS (Gaucelinus, Genselinus ou 
Zenzelinus de), '^aucelin de Cassa- 
GNES (dit D. Vaissette), et plutôt de Cas- 
SAiGNES, juriseonsulte français, cha- 
noine de Béziers, professeur à Toulouse 
et à ISIontpellier, mort vers 1330. — Fa- 
bricius le nomme Z. Cassanus. 

C.\SSANUS (Zenzelinus). Voy. Cassanhis 
(G. de). 

CASSATO (Thomas de). Voy. Clarasco 
(Th. de). 

CASSIA (Petrus de). Voy. Cas's (P. de). 

CASSIANUS (Andréas), Andbé de Cas- 
ciA, théologien italien, auf^ustin, né à 
Cascia (États romains), mon vers 14-10. 
— On le trouve nommé aussi ^. de 
Cassia . 

CASSIANUS (Simon), Simon de Cascia, 
théologien italien, augustiu à Florence, 
né à Cascia (États de l'Église) , mort en 
1348. 

CASSINENSIS (Bemardus), Bernard 
Aygler, dit aussi B. du Mont-Cassin. 
Voy. Aygler lus (B.). 

CASSLSEiNSlS (Bemardus), Bernard du 
Mont-Cassin, bagiographe italien, bé- 
nédictin, moine du Mont-Cassin, mort 
vers 1120. 

CASSINENSIS (Bruno), Bruno d'Asti, 
dit aussi B. du Mont-Cassin. Voy. As- 
tensis (B.). 

CASSINENSIS (Dionysius), Dems du 
Mont Cassin, hagiographe italien, béué- 
dictin, moine du Mont-Cassin, mort en 
1118. 

CASSINENSIS (Gregorius), Grégotbe do 
Mont-Cassin, théologien et poëte ita- 
lien, moine du ^lont-Cassin , évèque de 
Terracina (États de l'Église), mort vers 
H2o. 

CASSINENSIS (Léo), LÉON de Marsico, 
dit aussi L. du Mont-Cassin. Voy. Mar- 

sicanris (L.). 

CASSINENSIS (Pandulfus), Pandulfe 
du Mont-Cassin, sermonnaire italien, 
moine du Mont-Cassin, évèque d'Ostie, 
cardinal, mort en 1131. 



143 



CASSINE.NSIS. — CASTILUONELS. 



146 



CASSINENSIS (Petnis), PiEBnE tE Bi- 
BLiOTHÉCAiBE, dit aussi p. UU MONT- 
Cassin. Voy. Biblioihecarius [P.). 

CASSIISIS (Samuel de), Samluelg Cassini 
ou Cascini (Jôcber), philosophe italien, 
frère mioeur à Gènes, mort vers lâOO. - 

CASSOLIS (Iacobu« de). Voy. CessoUs 
(J. de). 

CASTANETO (Bemardus de), Bebnabd 
Chatenieb, théologien français, chape- 
lain du pape, archidiacre de Narbonne, 
évéque d'Alby, puis du Puy-en-Velay , 
cardinal, né à MontpeUier, mort en 1317. 

CASTELFORDUS (Thomas), Tommaso 
Castelfobte, historien ecclésiastique 
italien, bénédictin à Pomfret (Potw frac- 
tus) dans le comté d'York , né à York , 
mort après 1320. 

CASTELLANUS (Georgius), Geobges 
Châtelain, dit \^Adoeniureux^ chro- 
niqueur et littérateur flamand, historio- 
graphe de la maison de Bourgogne, né à 
Alost, mort en 1 175. 

CASTELLANUS Cuilelmus), Guillaume 
DucHATEL, c!i;iinbeibn du duc d'Or- 
léans, frère do Charles VI, mort vers 
1400. 

CASTELL^iRIIS :Anonymus de), I'Ano- 
NYME DES Ch vtklliers , seul nom sous 
lequel soit connu \\x\ hagiographe, moine 
de l'abbaye de ^.■t^e-Dame desChâtel- 
liers, entre P iti. rs et Maillezais, mort 
vers 1280. 

CASTELLENSIS Adrianus), Adkiano 
Castellesi ou (2ASTELU, liitératcur 
italien, évéqu. d'Hereford, puis de Bath 
en Angleterre, cardinal, né à Cometo, 
dans la Toscar;»-,, mort en 1518. — On le 
nomme aussi /. c'aslellus, et P. Vale- 
rianus l'appelle Curdinalis Cornetanus. 

CASTE LLIONE (do;. Voy. Caslillionxus . 

CASTELLIOKE fJo -nnes de), Jean Hu- 
LOT DE Chatillon, chanoinc et archi- 
diacre d'Evreu , l'un des juges de Jeanne 
J'Arc, mort au X> " siècle. 

CASTELLIOM: J.npus de), Lapo (dimi- 
nutif de JACO:». (.\STfGLIONEOU Cas- 
TiOLiOA'CHO, !ht")iogien, jurisconsulte 
et philologue ifal!'*n, mort à Rome en 
1381. — TaiSwT d le nomme />. Casti- 
nioneliuset l'«'«Ti:inti L. Castilonchius. 

CASTELLIO^F, iMuiippus-Gualterus de). 
Voy. Insxilan- s- (l'.-G. }. 

CASTELLO (Ainandus de), Amaxd Du- 



CHATEL, hagiographe belge, chanoine 
de Notre-Dame de Tournai {canonic. 
Tornacensis)^ prieur d'Anchin [prior 
Jquicinctinus)^ puis abbé de Marchien- 
nes {ahbas Marchionis)^ en Flandre, 
mort vers 1133. 

CASTELLO (Castellus de), Castello da 
Castello, chroniqueur italien, né à 
Bergame, mort après 1407. 

CASTELLO (Joanncs de), Jean de Cas- 
tel, chroniqueur et poète français, bé- 
nédictin, abbé de Sàint-Maur, secré- 
taire de Louis XI, mort vers 1476. 

CASTELLO (Lambertus de), Lambebt 
DE Chastel, jurisconsulte français, 
professeur à Pans, né à Chastel (devenn 
CbâteauneuO» dans le Thymerais, mort 
vers 1300. 

CASTELLO (Stephanus de). Voy. Castro 
(St. de). 

CASTELLO (ITgo de), Hugues de Cas- 
tello, mathématicien italien, domini- 
cain à Florence, né à Citta di Castello, 
mort vers 1340. 

CASTELLUS (Adrianus). Voy. Castel- 
lensis (A.). 

CASTILIO (Balthasar). Vov. CastUionus 

(B.). 

G^STILIONUS (Balthasar), Baltassabe 
Castiglione, homme d'État et littéra- 
teur italien, né à Cnsatico, près de Mau- 
toue, mort en 1529. — On le nomme 
aussi B. Caslilio. — Il a signé quelques 
pièces Jlippolyfa Taurella, du nom de 
sa femme Ippolita Torelli. 

CASTILLIANO (Christophorus de). Voy. 
CasliUioneus (C). 

CASïILLION/EUS (Branda), Bbanda 
Castiglione, théologien et jurisconsulte 
italien, professeur à Paris, auditeur de 
rote, légat en Allemagne, évêque de 
Plaisance et de Porto, cardinal, mort 
en 1443. 

CASTILLI0N:EUS (Petros), Pietbo Cas- 
tiglione, théologien italien, frère mi- 
neur, professeur à Coimbreen Portugal, 
né à Milan, mort vers 1-500. — Ou le 
nomme aussi P. de Casteitione. 

CASTILLTONE (Joanncs de), Jean de 
Chatïllox, sermonnaire français , frère 
mineur à Paris, mort après 1273. 

CASTILLIONEUS (Christophorus), Cris- 
TOKORO Castellione, jurisconsulte 
italien, professeur à Pavie, à Parme, à 



14*: 



CASTILIONEUS. — ilATANEUS. 



148. 



Turin et à Sienne , né à Milan , mort en 
1425. — On l'appelle encore C. de Cas- 
tiliiano, et il fui surnommé Sublilitalis 

C4STILL10NEUS (Odo ou Otho). Voy. 
Caiitro Radulphi (0. de). 

CASTILUONEUS (Odo). Voy. Suessio- 
nensis (0.). 

(1\STILLI0IS'IUS (P.-G.), P.-G. de Lille, 
dit aussi P.-G. de Chatillon. Voy. 

Jnsuianus {V.-G.). 

CAST1L0>'CHIU3 et CASTINIONELIUS 
(Lapus). Voy. Caste II ione (L. de). 

CASTOR (Joannes). Voy. Castorius (J.). 

C-\STORIUS (Joannes), John Beavee, 
Beveb ou BiEVEB, chronigueur arglais, 
bénédictin , moine à l'abbaye de West- 
minster, mort vers 1350. — "On le trouve 
nommé encore /. Castor, J. Fibe>- et J. 
Fibcrius. 

CASTRA (Petrus de), .Pierbe de la 
Chatbe, théologien français, archevê- 
que de Bourges, né sans' doute dans le 
Berri, mort en 1171. 

CASTRE^SIS. Voy. Cestriensis. 

CAS TRI LUCII (Guido), Goi de Chate- 
Lus ou DE Malsec {G. de Malcssico), 
négociateur français, cardinal, évêque 
de Poitiers, né à Tulle, mort eu 1411. 

CASTRIS (Guido de), Gui de Châtres, 
hagiographe français, bénédictin, abbé 
de Saint-Denis, né à Chaires, aujour- 
d'hui Arpajon (Seine-et-Oise), mort en 
1333. 

C^STRIUS. Voy. Cestriensis. 

CASTRO (Guigo ou Wigo de), Guigues 
DU Pin, dit aussi G. du Chatel. Voy. 
Pinu (G. de). 

CVSTRO (Stephanus de), Etienne du 
Castel, sermounaire français, religieux 
à Paris, mort après 1273. — On le 
nomme aussi St. de Caslelto. 

CASTRO MARSIACO (Henricus de), 
Henbi d'Albano, dit aussi H. de 
Mabcy. Voy. Jlbanensis (H). 

CASTRO NOVO (Hugo de}, Hugues de 
Chateauneuf, historien français, évê- 
que de Grenoble, né à Chûteauneuf, près 
de Valence, mort en 1132. 

CASTRO ^'0V0 aiugo de), Hugues de 
^E\vcASTLE. Voy. Novo Castro (H. de). 

CASTRO JSOVO (Vinceutius de), ViN- 



CENZO DE Bandello, dit aussi V. de 
Castel Nuovo. Voy. Bandelius (V.). 

CASTRO RADULPHI (Gerardus Odoois 
de),GÉRABD FILS d'Eudes DE Cmateau- 
Boux , philosophe scolastique français , 
frère mineur, patriarche d'Antioche, 
né dans le Rouergue, mort en 1329. — 
On le trouve souvent appelé G. Odonis, 
et il fut surnommé Doctor moralis. 

CASTRO RADULPHI (Odo ou Otho de), 
Eudes de- Chateauroux, théologien 
français, chanoine let chancelier de l'E- 
glise de Paris, évêque de Tusculum 
{episcop. Tusculanus), cardinal, né à 
Chateauroux, mort en 1273. — On le 
trouve nommé aussi O. Casliltioneus. 

CASTRO RADULPHI (Odo de). Voy. 
Suessionensis (0.). 

CASTRO RADULPHI ( Radulphus de), 
Raoul de Chateauroux, théologien 
français, docteur de Sorbonue, curé 
d'Ormesnil en Brai, mort après 1285. — 
On trouve aussi R. de Castro. 

CASTULIS (Jacobus de). Voy. Cessolis 
(J. de). 

CASULIS (Guilelmus de), Guillaume de 

Casouls, évêque de Lodève {episcop. 
Lutevensis ), né à Béziers (Hérault), mort 
en 1259. 

CASULIS (Jacobus de). Vov. Cessolis 
(J. de). 

CATALANUS (Arnaldus), Abnaud de 
Villeneuve, dit aussi A. de Catalo- 
gne. Voy. ï'illanovanus (A.). 

CATALANUS (Theodericus),THiEBRi de 
Catalogne, chirurgien espagnol, do- 
minicain, évêque de Cervera eu Ca- 
talogne, mort vers 1278. 

C'V.TAJVJIUS. Voy. Cataneus. 

CATAISTUS (Andréas) Andréa Cataneo, 
philosophe italien , professeur à Florence, 
né à Tavola, mort vers 1500. 

CATANEUS (Franciscus), Francesco 
Cataneo, littérateur et philosophe ita- 
lien, né à Florence, mort en 1521. — ; 
On écrit aussi Catanaeus. 

CATANEUS (Henricus), Enbico Cata- 
neo, humaniste et jurisconsulte italiea, 
né à Milan, mort vers 1500. — On écrit 
aussi //. Cattaneus. 

CATANEUS (Jacobus), Giacomo Cata- 
neo , médecin italien , né à Gênes , mort 
vers 1630. 



149 



CATANEUS. — CECCHUS. 



150 



CATATNEUS (Jacobus-Maria), Giacomo- 
Maria. Cataneo, poëte et philosophe 
italien, secrétaire du cardinal Bandinelli 
de Sauli, né à Novare, mort en 1529. 
— On écrit aussi Catanxus. 

CATANEUS (Mauricius), Maurice de 
Catane, théologien italien, évéque de 
Catane, mort vers 1143. 

CATANEUS. Voy. Melardus (C). 

CATCHEPOLLUS (Gualterus), Walteiî 
Catchepol (dit Tanner) , jurisconsulte 
anglais, mort vers 1300. 

CATENA (Joannes de), Jean de la 
Chaîne, doyen de l'église Sainte-Croix 
d'Orléans, assassiné eu 1168. 

CATHENESIUS (Adamus), Adam de 
Caithness, théologien écossais , moine 
de Cîteaux, évêque de Caithness, mort 
en 1222. 

CATHI ( Aymericus ), A ymebic de Chapt 
DE Rastignac, protecteur et chancelier 
de l'Université de Bologne, évêque de 
Volterra , de Bologne , puis de Limoges , 
né au château de Rastignac ( Dordogne ), 
mort en 1390. 

CATHOIVUS (Gualterus). Voy. Chattodu- 

nus (G.). 

CATO (Angélus), Angelo Cattho, mé- 
decin, mathématicien, astrologue et théo- 
logien italien , archevêque de Vienne , 
aumônier de Louis XI, né à Tarente , 
mort en 1494. 

CATTANEUS. Voy. Cataneus. 

CATTONUS (Gualterus). Voy. Chattodu- 

nus (G.). 

CATTUS (Lydius), Bernardino Catti, 
poëte italien qui célébra dans ses vers 
une jeune fille nommée Lydie, dont il 
était épris, né à Ravenné, mort vers 
1515. 

CAUDA (Dionysius de), Denis de La 
Queue, théologien français, chanoine 
de la Sainte-Chapelle de Paris, né à La 
Queue ou seigneur de La Queue, en Brie, 
mort en 1331. 

CAUDA (Hervaeus de), Hervé de La 
Queue, théologien et compilateur fran- 
çais, dominicain, professeur à Paris, né 
a La Queue (Seine-et-Oise), mort vers 
1370. 

CAUDA (Joannes de). Voy. Cova (J. de). 

CAULIACO (Guido de), Gui de Chau- 
LiAC, dit aussi. Gui de Cauliac et 



G. DE Cbaulieu, chirurgien et médecin 
des papes Clément VI, Innocent VI et 
Urbain V, né à Chauliac, dans le Gé- 
vaudan, mort à la fin du XI V« siècle. 
— On le nomme aussi G. de Calliaco. 

CAUPO (Wigandus), W^igand Wirth, 
théologien allemand, dominicain, pro- 
fesseur à Francfort, mort vers 1507. 

CAVALCANTES (Aldobrandus), Aldo- 
BRANDiNO Cavalcanti , sermonuairc 
italien, dominicain, évêque d'Orvieto, 
mort vers 1280. 

CAVALCANTES. Voy. Cavalcantibus (de) 
et Cavalcantius. 

CAVALCANTIBUS (Guido de), Guido 
Cavalcanti , poète et philosophe ita- 
lien, ami de Dante, né à Florence, 
mort en 1300. — On le nomme aussi 
G. Cavalcanies. 

CAVALCANTIUS (Joannes), Giovanni 
Cavalcanti, chroniqueur italien, né à 
Florence, mort vers 1490. 

CAVICEUS ( Jacobus), Giacomo Caviceo, 
littérateur italien, professeur à Porde- 
none, chapelain de l'archevêque de Fer- 
rare, auteur du Peregrino, né à Parme, 
mort en 1511. 

CAVITELLUS (Raimundus), Raimuîtdo 
Caa^itelli (dit Jôcher), jurisconsulte 
italien, professeur à Pérouse et à Ferrare, 
né à Crémone, mort après 1362. 

CAXTONTUS (Joannes). Voy. Caxtonus 

(J.). 

CAXTONUS (Guilelmus), William Cax- 
ton , célèbre imprimeur anglais , établi 
à Londres, mort en 1491. 

CAXTONUS (Joannes) John Caxton, 
théologien anglais, franciscain, mort 
sans doute au XIII« siècle. — Wad- 
ding écrit J. Caxtontus. 

CAYLEGIO (Joannes de), 'Jean de Cay- 
leg, philosophe, médecin et mathéma- 
ticien anglais, né à Cayleg, bourg situé 
dans le sud-ouest du comté de Kent, 
mort vers 1490. — On le trouve encore 
nommé /. Cantianus, J. Cantius et 
/. Kentius. 

CECCANO (DannibaldusGaytanide), An- 
nibaud Gaétan de Ceccan, hagiogra- 
phe italien, archevêque de Naples, légat 
en France, cardinal, évêque de Tuscu- 
lum, né à Ceccan (terre de Labour), 
mort en 1350. 

CECCHUS. Voy. Asculanus (C). 



151 



CÉDRENUS, — CERETUS. 



J82 



CEDRE>US .Georgius), rîo'.pvtoçô Ksûpr.vôî, 
dit en français Geouge Cédrèke, chro 
niqueur byzauliu, mort vers 1100. 

CEIUS Fraucisous), Fdaxcesco Cei , 
poète italien, né à Fioreuce, mort vers 
1500. 

CELDOEN.SIS (Guilelmus). Voy. Rhe- 
doncnsis (G.)- 

CELESINUS {Alexauder), Alexandre 
de Ceglio, dit aussi A. deTelesa, his- 
torieu italien , abbé du couvent de Saint- 
Sauveur à Ceglio (royaume de is'aples), 
mort vers 1200. — On le nomme encore 
./. Te le si nus. 

CELESTIISUS Y, pape. Voy. Jngelerius 

(P.). 

€ELIDOMO (Hugo de). \oy.Sancto Caro 
(H. de}. 

CELLA (.Alagisler de). Voy. ÏFallingfor- 

dus (J.). 

CELLE?*"SIS (Joannes), Jean deChelles, 

architecte français, l'un des construc- 
teurs de IN"otre-Dame de Paris, né sans 
doute à Chelles (Seine-et-]Marne), mort 
vers la 6n du XUI* siècle. — On trouve 
aussi J. Kallensis. 

CF.LLENSIS (Ludigerus), Lcdigeb de 
Zell, sermonnaire allemand , moine de 
Cîteaux, puis abbé d'Alte-Zell {abbas 
Cellx veteris)^ dans la Misnie, mort 
vers 1220. 

CELLE]N'SIS (Petrus), Pierre de Celle, 
théologien et sermonnaire français, abbé 
de Moutier-la-Celle près de Troyes, puis 
de Saint-Remi de Reims, éveque de 
Chartres, mort vers 1187. 

CELTES PROTUCIUS (Conrad), Conrad 
Meissel, poète latiu moderne, pre- 
mier éditeur des Fables de Phèdre , né 
à Wipfelt , près de Wurtzbourg , mort 
en 1508. 

CE^"XI^'US (Rernardus), Rernardo Cen- 
MM , orfèvre et imprimeur italien, in- 
troducteur de la typographie à Florence, 
mort vers 1500. ' — On le trouve aussi 
nommé /î. Cennlus. — Trois de ses fils : 
PiETEO, BoMEMCo et Giovanm-Fran- 
CESco furent également imprimeurs à 
Florence. 

CE>"Mt;S 'Bemardus). Vov. Cenninus 
(B.). 

CE^'OMA^"E^■SIS (Hervœus), Her\é du 
Maks, théologien français, bénédictin, 
moine du Bourg- Dieu (Clîerj, ué au Maus, 



mort vers 1150. — Ou le trouve aussi 
nommé //. Burgidolensis et //. Dolen- 
sis. 

CENOMANENSIS (Hild.bertus), Hilde- 
BERT DETOURS, ditaussi H. DU Mass. 
Voy. Tvronensis (U.). 

CENOMANEISSIS (Nicolaus), Nicolas 
DE GoBRAN, dit aussi N. dv Mans. 
Voy. Gorranus (îi.). 

CEKOMANEINSIS. Voy. Cenomanis (de). 

CENOMANIS (Joannes de), Jean du 
Mans, sermonnaire français, frère mi- 
neur, mort après 1273. 

CENOMANIS (Joannes de), Jean de 
Champlay, dit aussi J. du Mans. Voy. 
Chanlaio (J. de). 

CENOMANIS (de). Voy. Cenomanensis. 

CENTULENSIS (Anscherus), Anscheb 
de Centule, hagiographe français, 
abbé de Centule ou de Saint- Riquier 
(Sancti Richarii), en Picardie, né à 
La Ferté, dans le Ponthieu, mort en 
1136. 

CENTULENSIS (Hariulfus), Hariulfe 
d'Ardembourg, dit aussi h. de Cen- 
tule. Voy. Ardemburgeiisis {"Q..). 

CEPARANUS (Thomas). Thomas de Ce- 
PERANO , théologien et hagiographe ita- 
lien, frère mineur, né sans doute à Ce- 
perano, près de Rome, mort vers 1260. 

CEPIO (Coriolanus), Coriolano Cippi- 
co, plus connu sous son nom latin, bio- 
graphe et historien dalmate , né à Trau , 
mort en 1493. 

CEPORINUS (Jacobus), Jacques Wie- 
SENDANGER, connu SOUS le nom de 
J. Ceporin , philologue suisse, profes- 
seur à Zurich, né à 0)01113^ près de Zu- 
rich, mort en 1525. 

CERAMEUS (Theophanes) , eêcxpâvr,; Ke- 
pa;;£yç, théoiogieu byzantin, évéque de 
Taormina {episc. Tauromenius) en Si- 
cile, mort vers 1100. 

CERATINUS (Jacobus), Jacques Tenyg, 
plus connu sous le nom de J. Cér^tin, 
savant helléniste hollandais, professeur 
à Tournai, à Louvoin et à Leipzig, né à 
Hoorn, mort en 1530. — Il s'est nommé 
aussi /. Hornanus el J. Ilornensis. 

CERDONENSIS (Guilelmus). Voy. Rhe- 
donensis{G.). 

CERETUS (Daniel), Daniele Cerkti, 



foZ 



CERITONA. — CHAMPAGMACO. 



iU 



médecin et historien italien, ué à Bres- 
cia, mort après 1470. 

CERITONA (Odo de) et CERITOKENSIS 
( 0) . Voy . Sc/i irodu nensis ( O . ) . 

CERMENATE (Joannes de), Jean de 
Cebmenati, historien italien, né et no- 
taire à Milan , mort après 1336. 

CERMISONUS ( Antonius), Antomo Ceb- 
MisoNE, médecin italien professeur à 
Pavie et à Padoue, précepteur de Savo- 
naroie, né à Padoue, mort en 14-41. — 
On le trouve aussi nommé J. Cerne- 
sonus. 

CERNESOKUS (Antonius). Voy. Cermi- 
soniis (A.). 

CERUTUS (Blancus), BiANCO Ceruto, 
littérateur italien , secrétaire du cardinal 
Foscari, né à Vérone, mort vers 1500. 

CER VETUS et CERVOTTUS. Yoy.^Ucur- 

sius (C. ). 

CERVINUS(Robertus), Robert Kabe- 
vuE, philosophe scolastique anglais, 
docteur d'Oxford, mort vers 1330. — 
On le trouve nommé aussi II. Carewalii. 

CESOL (Jacobus), CESOLIS (J. de) et 
CESOLUS (J.). Voy. Cessolis (J. de). 

CESSOLIS (Jacobus de). Jacques de Ces- 
SOLES, théoloRieo et moraliste, domini- 
caiû, auteur d'un ouvrage célèbre sur les 
échecs [liber de scacchù), né soit à Ces- 
soles dans la ïhiérache, soit à Casai dans 
leMontfcrrat, soit même à Thcssalonique 
dans la i\laccdoine, mort vers 1300. — 
Aucun nom peut-être n'a été plus mal- 
traité par les copistes, les traducteurs et 
les éditeurs; nous en avons trouvé jusqu'à 
vingt-sept formes différentes : J. de Cx- 
solis, J. de Carzolis, J. de Casalls, 
J. de Casai/ is, J. de Casolis, J. de Cas- 
sali.s, J. de Cassolis, J. de Castulis, 
J. de Casulis^ J. Cesol, J. de Ce^o/is, 
J. Cesolus, J. de Cessidls^ J. de Cesulis, 
J. de Cez-olis, J. de Ciesole, J. de Cosso- 
lis, J. de Sesselis, J. de Ttriace , J. de 
Thessalis,J. de Jliesmlonia, J. de Thes- 
salonica, J. de Thesaolonia , J. 'J'hessu- 
lies, J. de Te-ssalis, J. de Tcssclis. 

CESSULIS (Jacobus de). Voy. Cessolis 
(J. de). 

CESÏRIE>SIS (Guilelmus) , Guillaume 
DE Chestek, poète latin, bcnéJictin , 
moine du Bec, puis de Chester, né eu 
Angleterre, mort vers 1110. — Leiand 
le nomme G. Costrensis. 



CESTRIE>SIS(Henricus),HENBYBBADs- 
HANV, dit H. de Ch ester, poète et his- 
torien auglais, bénédictin dans le comté 
de Chester, mort en 1513. 

CESTRIEKSIS (Ranulphus), Ranulph 
Higden, dit aussi H. de Chester. Voy. 
JJigdenus {R.). 

CESTRIENSIS (Robertus), Robert de 
Chester, mathématicien anglais, né à 
Chester, mort vers 1400. — On le trouve 
nommé encore R. Castrensis et R. Cas- 
Irius. 

CESULIS et CEZOLIS (Jacobus de ). Voy. 
Cessolis (J. de ). 

CHALANCOxXIO (Guilelmus de), Guil- 
laume de Chalancon, théologien fran- 
çais, évêque du Puv {episcop. Ànicien- 
sis), né sans doute a Chalancon ( Haute- 
Loire), mort en 1443. 

CHALCOCONDYLES. Voy. Chalcondyks. 

CHALCONDTLES (Demetrius), Ar;{ji75- 
Tfitoç XaXxovojXrjç ou XaXxoxovBûXr,;, en 

français Démétrius Chalcondyle, sans 
doute Ois du suivant, savant grammairien 
grec, professeur à Pérouse et à Florence, 
né à At'iènes, mort en 1510. 

CHALCONDYLES (Leonicus ou Nicolaus), 
Aaôvr/.oç OU Ni/.ôXaoç XaXxovoûXj^ç ou XaX- 
y.oxovojXr^; ), dit CD français Laonic 
Chalcondyle, célèbre historien grec , 
né à Athènes, mort vers 14G4. — On 
écrit aussi Chakocondyles. 

CITALCUS (Bartholomœus), Bartolom- 
MEO Calcui, littérateur et philologue 
italien, protecteur des lettres, né à Mi- 
lan, mort en 1508. 

CHALCUS (Tristanus), Tristano Cal- 
cni, historien italien , né à Milan , mort 
vers 1515. 

CHALLEIO (Joannes de). Voy. Chanlaio 

(J. de). 

CHALMETO (Stephanusde ), Etienne de 
Chalmet, théologien français, religieux 
de la Chartreuse des Portes {Carthusix 
Portarum 7nonachus), près de Lyon, 
mort vers 1150. 

CHAMPAGMACO (Petrusde), Pierre DE 
Champagni, théologien italien, profes- 
seur à Paris, dominicain , pape sous le 
nom d'I.NNOcE.NT V, né à Mousticr, 
dans la Tarentaise, mort en 1270. — On 
le trouve nommé aussi P. de Tarenta- 
sia, et il fut surnommé Doctor famo- 
sissimus. 



ISS 



CHANACO. ~ CHILLINGWORTHUS. 



150 



CHANACO (Guilelmus de}, Guillaume 
DB CH4NAC, ëvéque de Paris, fondateur 
du collège dit de Chanac ou de Saint- 
Michel, ue sans doute à Chanac, dans 
la Lozère, mort vers 1350. 

CHAJsaCO (Guilelmus de), Guillaume 
DE Chanac , neveu du précédent, ëvéque 
de Monde, cardinal, bienfaiteur du col- 
léce de Saint-Michel à Paris, mort vers 
1385. 

CHAJSLaIO (Joannes de), Jean de Cham- 
PLA\, moraliste français, évêque du Mans, 
né à CUamplav, près de Joigny, mort 
vers 1292. — On le trouve encore dé- 
signé sous lies Doras suivants : J. Cantor 
(du titre d'un ms. Liber cantorix, qui lui 
a été attribué), J. de Cenomania, J. de 
Challeio. J. de Chant iaco, J. de Tanlaio 
et J. de Tanlayo. 

CHANL1AC0 (Joannes de). Voy. Chan- 
(aîo{J. de). 

CH-ARCA>0 (MJchael de), Michèle Car- 
CANO fdit Morëri), théologien et ser- 
monnaire italien, frère mineur, né à Mi- 
lan, mort vers 1500. — On le nomme 
plus souvent M. Mediolanensis. 

CHARITONUS, Xachwv, en français Cha- 
BiTON, théologien et moine grec, pa- 
triarche de Consiantinople , mort vers 
12O0. 

COARITONYMUS (Georgius, Gregorius 
ou Hermon5Tnus), rsiôsytoç, rprj6ptoç ou 
'Eç;^wMj!j.o: ô XaptTojvjuioî, théologien 
grec, professeur à Paris, mort vers 1480. 
— On le trouve souvent désigné par son 
troisième prénom seulement. 

COARITOPULUS (Manuel), MavouT^. 6 
\%y.-.iT.<yikrjç , théologien byzantin, pa- 
triarche de Constantmople,' mort vers 
1250. — Il fut surnommé Philosophas 

il <l>iÀ6305oe) et Sarantenusio SapavTjJ- 

CHARLERIUS. Voy. Carleriics. 

CHARXIACO (Petruè de), Piebre de 
Chabny, théologien français , chanoine 
de Paris, archevêque de' Sens, né à 
Charny (Yonne), mort en 1274. 

CHATTODUNITS (Gualterus), Walter 
Catton ou Gathon (Jôcher), théolo- 
gien anglais, frère mineur, pénitencier du 
pape Clément IV, mort en 1343. — On 
le trouve encore nommé G. Calhonus et 
G. Cattonns. 

CHAUCERUS (Galfridus ou Gallofridus), 
Godfboy Chacceb, célèbre poète an- 
glais, né à Londres, mort en 1400. 



CHAVALCHA DE VICO (Dominicus), 
DoMEMCo Cavalca, théoIogicn ascé- 
tique et prédicateur italien, dominicain, 
né à Vico-Pisano, eu Toscane, mort vers 
1370. 

CHEBHAMIUS (Thomas), Thomas de 
Chebham, casuiste et sermonnaire an- 
glais, docteur d'Oxford, chanoine de Sa- 
lisbury, évêque de Canterbury, mort après 
1313. — Il fut surnommé Bonus pres- 
byter, et on l'appelle parfois Th. Cab- 
hamus. 

CHELIDONIO (Hugo de). Voy. Sancto 
Caro^H. de). 

CHELLAVUS (Gualterus). Voy. Kellatus 

(G.). 

CHELMESTONUS (Joannes), Jean de 
Chelmeston ou de Chelmebton, 
théologien et philosophe scolastique an- 
glais, carme, professeur à Oxford , né à 
York, mort vers 1300. 

CHENNINGAULUS (Joannes ). Voy. Ke- 
ningalus (J.). 

CHERCHEMONDUS (Joannes) , Jean de 
Chebchemont, trésorier de l'église de 
Laon, chancelier de France, exécuteur 
testamentaire de Charles le Bel, mort en 
1320. 

CHERCHEMONDUS (Joannes), Jean de 
Chebchemont, neveu du précédent, 
évêque de Troyes , puis d'Amiens, Chan- 
celier de France, mort en 1373. 

CHERISIACO (Nevelo ou Nivelo de), Néve- 
LON ou NlVELON DE Chérisy, évêquB 
de Soissons, puis archevêque de Thes- 
salonique, mort en 1207. 

CHERUBINUS (Doctor). Voy. Afj dnas 

(T.). 

CHEVRIACO (Radulphus de). Voy. Ca- 
priaco (R. de). 

CHICUS. Voy. Âsculanus (C). 

CHIEMENSIS( Joannes ), Jean de Chiem, 
théologien italien, évêque de Chiem en 
Bavière, mort vers 1530. 

CHIENSIS (Leonardus), Leonardo Gius- 
TiNTANi, dit aussi il. DE Chio. Voy. 

Justinîanus (L.). 

CHIFAMO et CHIFANO (Leonardus de). 
Voy. Jovisfano (L. de). 

CHILLINGWORTHUS (Joannes), Jean 
de Killingwobth, mathématicien et 
astronome anglais , né à Caermarthen , 
mort vers 1370. 



157 



CHILWARDEBIUS. — CIBOLLIUS. 



t^ 



CHILWARDEBIUS (Robcrtus). Voy. 
Kilwardbius (R.). 

CHINASIUS (Daniel), Daîîielb Chi- 
5ABR0, chroniqueur italien, né à Tré- 
vise , mort au milieu du XV« siècle. 

CHIRBURIUS et CHIROBURGUS (Da- 
vid). Voy. Kirburrius ( D. ). 

CHOLETXJS ( Joannes ), Jean Cholet ou 
CoLET, dit aussi J. de Nointel, négo- 
ciateur et cardinal français, fondateur du 
collège dit des Giolets \coUegium Cho- 
letorum) à Paris, né à Noiotel, dans 
le Beauvaisis, mort en 1291. — Ou le 
trouve nomméencore/. Coletus, J. Col- 
letus et y. de Noijenlello. 

CHOMATENUS et CHOMATIANUS (De- 
metrius) , Ar,ix>iTcioç 6 XwjjLaTTjvbs T] XwjiŒ- 

t(«voî, théologien et jurisconsulte grec, 
chartophylax ( ^aproaûXaÇ ) , ardievêque 
de Bulgarie, mort vers 1220. 

CHONIATA et CH0NL4TES (Nicetas), 
JSicETAS DE CfiONÈs. Voy. Acominatus 

(N.). 

CHORCEONE (Robertus de). Voy. Cur- 
tonus (R.). 

CHRESTONUS (Joannes). Voy. Craslo- 
nius (J. ). 

CHRISTIANISSIMUS (Doctor). Voy. Car- 
tenus (J.)et Cusanus (IN.). 

CHRISTOPHORUS , Cristofoko, poète 
et improvisateur italien , né à Florence, 
mort après 1514. — Ses contemporains 
lui décernèrent le surnom ^Altissimo. 

CHRISTOPHORUS (Joannes), Johann 
Chbistophe, théologien allemand ou 
belge , dominicain , prieur du couvent de 
Minden , mort en 1335 , suivant Échard , 
après 1335, suivant Jôcher, en 1260 sui- 
vant Du Cange et Foppens. 



CHRYSH^DUS (Petrus 

(P.). 



Voy. Ilxdus 



CHRYSOBERGES (Lucas), Aouxàî ô Xp- 
aoSIpyr,?, théologien et poète grec, pa- 
triarche de Constantinople, mort en 
1167. 

CHRYSOBERGES (Maximus), MiÇi[xo« 6 
Xpu<jo6ipYr,ç, écrivain ecclésiastique grec, 
mort vers 1420. 

CHRYSOCEPHALUS (Macarius), Uxxi- 

ptoî XpudoxItsaXoç , en français Macaibe 
Chrysocéphalb, écrivain ecclésiastique 
grec, archevêque de Philadelphie, mort 
au XI V« siècle. — Il dut ce nom à son 



habitude de diviser par chapitres, qu'il 

appelait des chapitres d'or ( Xçwià xî»i- 
Xata), les extraits qu'il âtdes ouvrages des 
Pères. 

CHRYSOCOCCES (Georgius), Fti^wi 4 
Xpjaoxô/.xr,î, médecin , astronome et ma- 
ihcmaticien grec, peut-être bibliothécaire 
du Vatican, mort vers la fin du XIV» siè- 
cle. 

CHRYSOLITHUS (Joannes), nom grécisé 
de John Golobston. Vov, Goldestonus 

(J.). 

CHRYSOLORAS (Demetrius), ATja/rstoç 6 
XpuuoXtijpxî, en français Démétbius 
Chrysolob AS, négociateur etihéologien 
grec, né à Thessalooique , mort à la fin 
du XI V« siècle. 

CHRYSOLORAS (Manuel), MavojriX 6 
XpjToXwpdt; , en français Manuel Chby- 
soLORAS, philologue et érudit grec, pro- 
fesseur à Venise, à Florence, a Pavie et 
à Rome, né à Constantinople , mort en 
1415. 

CHRYSOLORAS (Joannes), Iwawrjç 6 
Xpj3oXwpàî, en français Jean Chbyso- 
LOBAS, neveu de Manael, théologien 
grec, mort vers 1462. 

CHRYSOPOLITANUS Zacharias), Za- 
CHABiE DE Besançon, théologien et ser- 
monnaire français, prémontré, moine de 
Saint-Martin de Laon , né à Besançon , 
mort vers 1 160. — Quelques biographes le 
font naître en Angleterre et le nomment 
Z. de Goldsbobough. — On trouve 
aussi Z. Bisuntinus. 

CHUMNUS ( Michael ) , .>['.-/;if,X ô Xoôavo;, 
jurisconsulte et théologien bv7.3ntiQ, no- 
mophylax, évêque de Thèssalonique, 
patriarche de Constantinople, mort vers 
le milieu du XIII^ siècle. 

CHUMNUS (Nicephorus), Nixr;ç6po^ ô 
Xoujivo;, jurisconsulte, théologien et rhé- 
teur byzantin, garde des sceaux, puis 
grand stratopédarque , né à Constantino- 
ple, mort après 1330. 

CHURRERUS (Gasparus) , Gaspabd 
Chcbbeb, érudit et historien allemand, 
mort vers 1530. 

CIBOLIUS (Robertus). Voy. Cibollius 

(R.). 

CIBOLLIUS (Robertus), Robebt Ci- 
boule, théologien et moraliste français, 
chancelier de l'Eglise de Paris, doyen 
d'Évreux, né à Breteuit, dans la Tibr- 



159 



CICCHUS. — CISTERCIENSIS. 



160 



mnndio, mort on 14ôS. — On écrit aussi 
II. Cibolius. 

CICCHUS. Voy. Asculanus (C). 

aCESTRlF.^SlS (Gervasius), Gervais 
11E ÙRENCESTER, ihéologieQ augluis , 
abbé do Prémoutré, évêquedeSéez {epis- 
co}i. Sagiens/s), ué sans doute à Ciren- 
cesier (coiuté de Glocester), mort eu 

CICESTRIENSIS (Ricardus), Richard 
i)E CiRSNCESTER, clifouiqueur anglais , 
bénédictin, moine au couvent de Saint- 
Pierre à "Westminster, né à Cirencester, 
mort en 1402. — ^Ou le nomme encore 
R. Cicest7'ius, R. de Cirencestria^ R. 
Corinensis (de Corinium , ancien nom 
de Cirencester), et monachus If'esl- 
monastcriensis. 

C1CESTRIE^SIS (Rogerus), Roger de 
Chichester, historien anglais, béné- 
dictin , moine à Westminster, mort après 
1339. 

CICESTRIUS ( Radulphus), Radulfe de 
Chichester, biographe anglais, domiui- 
cain, mort après 1270. 

CICESTRIUS (Ricardus). Voy. Cices- 
triensis (R.). 

CICHUS. Voy. Asculanus (C). 

CIESOLE(Jacobus de). Voy. Ceasolis (J. 

de). 

CIGALINUS (Franciscus), Francesco 
CiGALiM, médecin et astrologue italien, 
né à Côme, mort en 1530. 

Cl-NGULO (Angélus de), Angelo de Cin- 
GOLi, théologien et traducteur italien, 
frère mineur, né à Cingoli, dans le Pi- 
cenum, mort après 1317. 

CIN?»AMUS (Joannes), 'Iwiwr^ç R{vva(jLO{, 
Kfvatxos ou sfvvatxoç , CD français Jean 
CiNNAME, CiisAME OU SiNNAME, histo- 
rien byzantin , secrétaire impérial , mort 
à la fin du XII^ siècle. 

CINUS (Angélus). \oy. Politianus {k.). 

CI>'US (Jacobus), Giacomo Cinq, théo- 
logien et philologue italien, dominicain, 
né à Colle, près de Sienne, mort en 1380. 
— On le trouve encore nommé /. Se- 
nensis et /. de Sancto Andréa. 

CIXUS. Voy. Pistoriensis {C). 

CIPELLUS (Vincentius), Vincenzo Ci- 
PELLi (?) théologien italien, moine du 
P.lont-Cassin,puis abbé de Saint-Thomas 
à Crémone, né à Crémone, mort après 
1442. 



CIRa4 (Bernardus). Voy. Papiensis (B.). 

CIRENCESTRIA (de). Voy. Cicestriensis. 

CIREYA (Joannes de). Voy. Cireyo{JAe). 

CIREYO (Joannes de), Jean de Cirey 
théologien et jurisconsulte français , 
moine, puis général de Tordre de Cî- 
teaux, ué à Cirey, près de Dijon, mort 
en 1603. — On trouve aussi J. de Cireya. 

CISTERCIENSIS (Adamus), Adam de 
KiNLOss, dit aussi A. de Citeaux. Voy. 

Killosensis (A.). 

CISTERCIENSIS (Christianus), Chrétien 
DE CiTEAUX, théologien et sermonnaire 
français, abbédeCîteaux, mort versI200. 

CISTERCIENSIS (Engelbertus), Engel- 
BERT DE CiTEAUx, théologien et hagio- 
graphe français, abbé de Uteaux, mort 
après 12i0. * 

CISTERCIENSIS (Gilbertus), Gilbert 
DE CiTEAUX, dit aussi G. le Grand 
[G. Magnus) , célèbre théologien anglais, 
abbé d'Ourscamp, puis de Citeaux, mort 
après H 67. 

CISTERCIENSIS (Guido), Goi Paré, 
dit aussi G. de Citeaux. Voy. Pareto 
(G. de). 

CISTERCIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Citeaux, théologien français, abbé 
de la Prée (abbas Pratese) dans le Berri, 
puis de Citeaux,- né à Caen , mort en 
1181. — Baluze le nomme G. de Tolosa. 

CISTERCIENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Citeaux, théologien mystique 
et sermonnaire, 21* abbé de Citeaux, 
fondateur de l'abbaye de la Pitié {de Pie- 
taie Dei) au diocèse du Mans, mort 
vers 1237. 

CISTERCIENSIS (Hermannus), Hebmann 
DE Kempten, dit aussi H. de Citeaux. 
Voy. Campo veteri (H. de). 

CISTERCIENSIS (Jacobus), Jacques l'An- 
GLAis, dit aussi J. de Citeaux. Voy. 
Jnglicus (J.). 

CISTERCIENSIS (Jacobus), Jacques dTns- 
TERSBURG,dit aussi J. DE Citeaux. Voy. 

Carthusianus (J.). 

CISTERQENSIS (Justus), Juste de Ci- 
teaux, sermonnaire français, abbé de 
Citeaux, mort vers 1300. 

CISTERCIENSIS (Nicolaus), Nicolas Vis- 
CHEL, dit N. DE Citeaux, sermonnaire 
allemand, moine de Gteaux au couvent 
de Sainte-Croix en Autriche, mort après 
1410. 



161 



CISTERCIExNSIS. — CLARENTIUS. 



i62 



CISTERClENSIS.(0(io), Eudes dk Mo- 
BiMOND, dit aussi E. de Citeaux. Voy. 
Morimundensis (0.)- 

CISTERCIENSIS (Raiaaldus, Rainerus ou 
Regnaldus), Rainald, Rainer ou Re- 
GNAULD DE CiTEALx, abbô de Citeaux, 
rédacteur des statuts de l'Ordre, mort 
en 1151. 

CISTEROENSIS (Robertus), Robebt de 
MoLEMEs, dit aussi R. de Citeaux. 
Voy. Molismensis (R.). 

CISTERCIENSIS (Rogerius), Rogeh de 
Citeaux, hagiographe anglais, historien 
des onze mille vierges, moine de Citeaux 
à Ford (Susse.x), mort vers 1200. 

aSTERCIENSIS (Stephanus), Etienne 
H.\RDiNGUE, dit aussi E. de Citeaux. 

Voy. Hardingus (St.). 

CISTERQENSIS (Thomas), Thomas de 
Perseigne, dit aussi Th. de Citeaux. 
Voy. Persenia (Th. de). 

CISTERTIENSIS. Voy. Cisterciensis. 

aTHAROEDUS(Henricus),'HENBi de la 
Habpe. Voy. Harphius (H.). 

aTTADmUS (Hieronymus), Gebonimo 
Cittadim, poëte italien, ué à Milan, 
mort vers 1450. 

CITTADINUS (Paulus), Paolo Citta- 
DiNi, poëte et jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Milan et à Fribourg, mort en 
1525. 

CLAMANGIIS (Nicolaus de), CLAMAN- 
GIUS (N.), CLAMENGIIS (N. de) et 
CLAMENGIUS (N.). ^ >y. Clemangius 

(NO- 

CLAPOLUS et CLAPWELLUS (Richar- 
dus). Voy. Knapwellus (R.). 

CLAR^VALLENSIS(Achardus), Achabd 
DE Cl\irvaux, théologien et sermon- 
naire français, maître des novices à Clair- 
vaux (Aube), mort vers 1170. 

CLAR^VALLENSIS (Remardus), Reb- 
nabd de Claibyaux, célèbre théolo- 
gien français, fondateur de l'abbaye de 
Clairvaux, né à Fontaine, près de Dijon, 
mort en 1153. — Il fut surnommé Doc- 
tor melti/tuus. 

CLAR.£VALLENSIS (Fastredus ou Fas- 
tradus). Voy. Fastredus. 

CLARiEVALLENSIS (Gaufridus), Geof- 
FBOi d'Auxebbe, dit aussi G. di Claib- 
yaux. Voy. Jutissiodorensis (G.). 



CLARiEVALLENSTS (Gcrardus^ Gébabd 
DE Claibvaux, théologien italien, abbé 
de Fosseneuve, puis de Qairvaux, né 
dans la Lombardie, assassiné en 1177. 

CLAR.CVALLENSIS (Guido), Gui de 
Claibvaux, biographe français, abbé de 
Clairvaux, puis archevêque nommé de 
Reims , né dans la Picardie , mort en 
1214. 

CLAR/EVALLENSIS (Guilelmns), Guil- 
laume de Dongelbebg, dit aussi G. 
DE Clairvadx. Voy. Dongelbergius(G.). 

CLAR.'EVALLENSIS (Henricus), Henbi 
d'Albano, dit aussi H. de Claibvaux. 
Voy. Albanensis (H.). 

CLAR^VALLENSIS (Nicolaus), Ni- 
colas DE Claibvaux , sermonnaire 
français , secrétaire de saint Remard , 
moine de Moutier-Ramey {monachus 
monasterii Aremarensis) ^ puis de 
Clairvaux, né dans la Champagne , mort 
après 1176. 

CLAR4:VALLENSIS (Petnis), Piebbe db 
Claibvaux, théologien français ou ita- 
lien, abbé de Clairvaux (Aube), raorl après 
1353. — On le trouve souvent nommé 
P. de Ceffona. 

CLARvEVALLENSIS (Philippos), Phi- 
lippe DE l'Aumône, dit aussi Ph. de 
Clalbvaux. Voy. Eleemosi/7ia (Ph. de). 

CLARANUS (Osbertus). Voy. Clarentius 

' (0.). 

CLARASCO (Thomas de), Thomas de 
Chebasco, casuiste et sermonnaire pié- 
montais, dominicain, inquisiteur en Lom- 
bardie, cardinal, né à Cberasco, au nord 
de Mondovi (Etats-Sardes), mort en 1390. 
— Oq le trouve aussi nommé Th. de Cas- 
sato. 

CLARAVALLE(de). Voy. Clarœvallensis. 

CLAREMRALDUS, Clabembaud, théo- 
logien français, adversaire d'Abélard, 
archidiacre de l'église d'Arras, mort 
vers 1160. 

CLARENTINUS (Osbertus). Voy. Claren- 
tius (0.). 

CLARENTIUS (Osbertus), Osbebt de 
Clabence, biographe anglais, bénédictin, 
prieur de Saint-Pierre de Londres, né à 
Clarence (Suffolk), mort vers 1150. — 
On le trouve encore nommé O. Claren- 
tînus et O. Claranus. — Du Cange l'ap- 
pelle 0. de Stoc Cabb. 



iG3 



CLARIS. — CLEMENS. 



164 



CLARIS (Antonms de), Axtoine de 
Chiari, semionnaire italien, domini- 
cain à Brescia, né à Chiari, près de Bres- 
cia, mort vers 1527. 

CL.VROFONTANUS (Adamus), Adam de 
Barking, dit aussi A. de Shbbbubn. 

Voy. liarchingensis (A.). 

CI.AR0:M0>TANUS (Pontius), Ponce 
d'Auverone, dit aussi P. de Clermont. 
Voy. .'Ircernia (P. de). 

CLAROMONTE (Joannes de), Jean de 
Clermont, théologien français, docteur 
de Sorbonne, chanoine deLouduu, mort 
vers 1380. 

CLAROMONTE (Bernardus de) et CLA- 
ROMOMENSIS (B.). Voy. Gannato 
(B. de). 

CLARUS CJoannes), Jean Clérée, théolo- 
gien et sermonnaire français, domini- 
cain, professeur à Paris, ne à Coutances 
(Manche), mort vers 1507. — On le 
trouve aussi nommé J. Clereus. 

CLARUS (Reraigius), Remigio Clari 
théologien et sermonnaire italien, do- 
minicam à Paris, né à Florence, mort en 
1309. — On le trouve souvent nommé 
R. Florentinus et parfois Hieronymus 
Ciarus. 

CLAUDIANUS (Osburnus). Voy. Clau- 

âiocestriensis (O.). 

CLALT)IEKS1S (Petrus), Pietro Calo, 
dit aussi Pieebe de Chioggia, théolo- 
gien et hagiographe italien, dominicain, 
né à Chioggia (Vénétie), mort en 1310. — 
On le nomme encore P. Ciodiensis, P. 
Calo et P. Calotius. 

CLAUDlOCESTRIEiNSLS (Clemons), Clé- 
ment DE Glocesteb, théologien an- 
glais, chanoine régulier de Saint-Augus- 
tin, né sans doute à Glocester, mort 
avant 1170. — On le nomme aussi C. 
Glocestî'iensis. 

CLAUDIOCF^TRIENSIS (Humfredus ou 
Humfridus), Humphrey, duc de Glo- 
cesteb, fils du roi Henri IV d'Angleterre, 
astronome anglais, protecteur des lettres, 
fondateur de la bibliothèque d'Oxford, 
mort en 1447. — Il fut surnommé H. 
Bonus. 

CLAUDIOCESTRIENSiS (Osbernus ou 
Osburnus), Osbubn de Glocesteb, 
théologien anglais, bénédictin, moine à 
l'abbaye de Glocester, mort vers 1150. 
— Où le trouve aussi nommé O. Clau- 
dianus. 



CLAUDIOCESTRIENSIS (Roberlus), R o- 
bebt, duc de Glocesteb, frère, de 
Henri I«^ roi d'Angleterre, littérateur 
anglais, mort vers 1140. 

CLAUDIOCESTRIENSIS (Robertus), Ro- 
BEBT DE Glocesteb, chroniqueur et 
poète anglais, moine de l'abbaye de Glo- 
cester, mort vers 1265. — On le trouve 
aussi nommé R. Gloceslriensis. 

CLAVARO (Jacobus de). Voy. Claverio 
(J. de). 

CLAVASIO (Angélus de), Angelo de 
Chiavasco, théologien italien, frère mi- 
neur, auteur du Suvima Angelica, « sic 
( nuncupata, ditWadding, ab authoris 
« nomine, » né à Chiavasco (Piémont) , 
mort 0-^ N85. — On le nomme aussi 
y/. Carletus. 

CLAVERIO (Jacobus de), Jacques de 
Chiavari, théologien italien, domini- 
cain, professeur à Vienne en Autriche, 
né à Chiavari, dans la province de Gê- 
nes, mort vers 1425. — On le nomme 
aussi /. de Clavaro. 

CLEERIIS (Hugo de) , Hugues de Cleers 
ou DE Clères, chroniqueur et négocia- 
teur français, sénéchal de la Flèche et de 
Beaugé iiîapifer Fissx et Balgiaci), né 
dans l'Anjou, mort après 1164. — On 
trouve aussi //. de Cleriis et H. de Cleris. 

CLERIIS et CLERIS (Hugo de). Voy. 
Cleeriis (H. de). 

CLEMANGI^ (Nicolaus), CLEMANGHS 
et CLEMANGIS (N. de). Voy. Cleman- 
gius (N.). 

CLEMANGIUS (Nicolaus), Nicolas de 
Clamawges, célèbre théologien et mo- 
raliste français, recteur de l'Université 
de Paris, chantre et archidiacre de 
Baveux, né à Clamantes (Clernangia), 
près de (^hâlons en Champagne, mort 
vers 1440. — Nous avons rencontré en- 
core son nom ainsi orthographié : N. de 
Clamangiis, N. Clamangius , N. de 
Clamengiis , N. Clamengius, N. Cle- 
mangix, N. de Clemangiis, N. de 
Clemangis , N. de Clemengiis et N- 
Clemengius. 

CLEMENGIIS (Nicolaus de) et CLEMEN- 
GIUS (N.). Voy. Clemangius (N.). 

CLEMENS, Clément III, IV, V et VI, 

papes. Voy. Scholaris (P.), Fulcodius 
(G.), Gothus (B.) et Rogerius (P.). 

CLEMENS ( Mathurinus ) , Mathubin 
CouBTOis, dit M. Clémbnt, théoiogieD 



165 



CLEMENS. — COCCOFORDUS. 



166 



français, doyen de la Faculté de Pan>f 
carnîe, né près de Bourges (Cher), mort 
en 1509. 

CLEMENS (Odo), Odox Clément, dit 
aussi 0. CouTiER , bénédictio anglais 
ou français , abbé de Saint-Denis près de 
Paris, archevêque de Rouen, mort en 
1247. 

CLEOPHILUS (Franciscus-Octavius). Voy. 
Fanensis (O.). 

CLEREUS (Joannes). Voy. Clarus (J.). 

CLERICUSCLAROMOJNTANI EPISCOPI 
(Adamus), Adam, clerc de l'évêque de 
Clermont, seul nom sous lequel nous 
ayons trouvé désigné un chroniqueur 
français, abréviateur du Spéculum his- 
toriaie de Vincent de Beauvais , et mort 
après 1276. 

CLERlCUS(Jacobus),JACQUES do Clehcq, 
seigneur de Beauvoir, chroniqueur fran- 
çais , attaché à la cour de Philippe le 
Bon, duc de Bourgogne, né dans l'Ar- 
tois, mort en 14G2. 

CLERICUS (ïNicoIaus ou Joannes) , Jean 
DE Klerk, poète et chroniqueur fla- 
mand, secrétaire de la cité d'Anvers, né 
dans cette ville, mort en 1351. — On 
le trouve aussi nommé Nicolas de 
Clebc, de Clehcq et db Clerck. 

CLERICUS (Ubertinus). Voy. Crescenti- 

nas (U.). 

CLIPIDO (Alexander de). Voy. Sancto El- 

pidio (À. de). 

CLIVENSIS (Norbertus), saint Norbert 
DE Clèves , théologien et sermonnaire 
allemand, loadateur de l'ordre de Pré- 
montré, archevêque de iVIagdebourg,néà 
Santen , dans le duché de Clèves, mort 
en 1134. 

CLODIENSIS (Pelnis). Voy. Claudiensis 

(P.). 

CLOPESELLUS (Joannes), Jean Clo- 
piNEL ou LE Boiteux , surnom donné 
à Jean de Meun. Voy. Magduno ( J. de ). 

CLOSNERUS fFridericus), Fhiedebich 
Closener, cnroniqueur allemand, vi- 
caire de la cathédrale, puis prébendier à 
Sainte-Catherine deSfisbourg, né dans 
cette ville, mort après 1384. 

CLUNIACENSIS (Bartholoniaeus), Bar- 
thélémy de Cldni, théologien et ser- 
monnaire français, archidiacre, puis abbé 
de Guni, mort en 1230. 



CLUNL\CENSIS (Bemardus), Bernard 
DE Cluni, chroniqueur français, moine 
de Cluni, mort vers 1130. 

CLUNIACENSLS (Federicus, Feiticus ou 
Fridericus), Federic, FERRi,oa Fré- 
déric DE Cluni, théologien et homme 
d'État français, chanoine de Cambrai et 
de Liège, évéque de Tournai, cardinal, 
originaire de Clusi, mort en 1483. 

CLUNIACENSIS (Gualterus), Gautier de 
Clum, théologien français, religieux de 
Cluni, moine de Marmoutiers, prieur de 
Saint-Martin en Vallée à Chartres, né à 
Compiègne, mort vers 1160. 

CLUNIACENSIS (Hugo), Hugues de 
Cluni, hagiographe français, abbé de 
Cluni, mort en 1163. 

CLUNIACENSIS (Hugo), Hugues Dal- 
MACE, dit aussi U. de Cluni. Voy. Dai- 

mathcs (H.). 

CLUNIACENSIS (Petnis), Pierre de 
Mo?«tboissier, dit aussi P. de Clunt. 
Voy. Montebuxero (P. de). 

CLUNIACENSIS (Radulfus), Raool de 
Cluni, théologien français, abbé de Cluni, 
prieur de la Chari té-sur-Loire (Nièvre), 
mort en 1177. 

CLUNIACENSIS (Rainaldus), Rainald 
DE Se&kir, dit aussi R. de Clcni. Voy. 
Senemurio (R. de). 

CLUNIACENSIS (Richardus), Richard 
DE Poitiers, dit aussi R. de Cluni. 
Voy. Pictaviensis (R.). 

CLUSA (Jacobus de). Voy. Carthusianus 

(J.). 
CLUSO (Gratianns de), Gbatien de 

Chiusi. Voy. Gratianns. 

CNITIODUNUS [(Henricus). Voy. Knigh- 

todunus (H.). 

COANERSINUS et COASINUS (GuUel- 
mus). Voy. Caorsinus (G). 

COCCINUS (Philotheus), *tX60£oç 6 Koxxtvoç, 
théologien grec, moine du Sinaï, puis du 
mont Athos, archevêque d'Héraciee, pa- 
triarche de Constantiubple , mort vers 
1380. 

COCCIUS (Marcus-Antonius), Marcanto- 
Nio Coccio, plus souvent nommé M. -A. 
Sabellicus, historien et érudit italien, 
né à Vicovaro, mort en 1508. — Uu de 
ses ouvrages a paru sous le nom de .4»- 
gelus Sabinus. 

COCCOFORDUS (Guilelmas). Voy. Col- 
kisfordius (G.). 



167 



COCHINGERUS. — COLLEMEDIO. 



IM 



COCHINGERUS (Joannes), Johann Co- 
cmNGER, théologieB aUemând, né et do- 
mtnfcain à Fribourg en Brisgau, mort 
vers 1350. — Du Cange le nomme J. Ca- 
cnENG, et Altamura J. Cachengda. 

COCIACO (Thomas de), Thomas de 
IMarlk, seigneur de Couci. Voy. Maria 
(Th. de). 

COCKISFORDUS (Guilelmus). Voy. Col- 

kisfordms (G.). 

COCLES. Voy. Cortus (A.). 

COCLÈS (Bartholopaaeus), Babtolommeo 
DÇLLA RoccA, plus counu sous son nom 
latin, médecin et astrologue italien, né à 
Bologne, mort en 1504. — Un de ses ou- 
vrages est signé Andréas Corvus. 

CODINUS (Georgius), TEtipYio; Kiioivoç, en 
français Geobge Codin, surnommé 6 
HupoT:a).âTT|Ç {Curopalates et Curopa- 
laia), en français le Cubopalate, com- 
pilateur grec, mort après 1434. 

CODRUS (Antonius). Voy. Urceus (A.). 

COEPOLLA (Bartholomaeus), Babtolom- 
meo Cepolla, jurisconsulte italien, mort 
à Pâdoue en 1474. 

COESFELDIUS (Henricus), Henbi de 
Kôsfeld, théologien allemand , char- 
treux à Gertruydenberg en Hollande, né 
à Kôsfeld , dans la Westphalie , mort en 
1410. — On trouve encore H. de Cœsvel- 
dia , H. de Consveldia , H. de Cos- 
weldla. 

COESVELDIA (Henricus de). Voy. Cœsfel- 

dius (H.). 

COGGESHALENSIS (Radulphus), Ralph 
DE CoGGESHALL, chroniqueur et théo- 
logien anglais, moine de Clteaux à 
Coggeshall (comté d'Essex), mort vers 
1228. 

COGNATIUS (Joannes). Voy. Cagnatius 

(J.). 

COLBIUS (Thomas), Thomas Colbe, 
théologien anglais, carme à Norwich, 
évêgue de Waterford (Irlande), mort 
après 1400. 

COLEBURGUS (Radulphus), Raoul de 
CoLEBROOK (?), théologien et littérateur 
anglais, professeur à Oxford et à Paris , 
ué sans doute à Colebrook (comté de 
Shrops) , mort....' 

COLEDUNUS (Joannes). Voy. Coltonus 

{J.}. 
COLETUS (Joannes), Jean Colet, gram- 



- mahien et théologien anglais, chanoine 
et doyen de Saint-Paul, et fondateur de 
Fécote de ce nom, né à Londres, mort 
eu 1519. 

COLEITJS (Joannes.) Voy. Choleius (J.). 

COLIMEJNTANUS (Raiualdus) et COU- 
MENTO(R. de), Rainaldi de Colle 
DEL Monte, hagiographe italien, béné- 
dictin, moine du Mont-Cassin, cardi- 
nal , né à Colle del Monte , dans TA- 
bruzze, mort en 1165. — On le trouve 
encore nommé R. Calamentanus , 
R. Calementanus et R. de Colimento. 

COLIN^US (Simo), Simon de Colines, 
imprimeur, graveur et libraire français, 
associé de Henri Etienne , établi à Paris, 
né soit à Pont-de-Colines en Picardie', 
soit à Gentilly près de Paris , mort en 
1546. 

COLINIUS (Nicolaus), Rlaas ou Nicolas 
KoLYN , bénédictin hollandais , long- 
temps regardé comme Fauteur d'une 
célèbre chroniqi"' flamande, dite Rym- 
Kronyk^ mort \ors 1170. 

COLKISFORDIUS (Guilelmus), Guil- 
laume DE CoLKiBK (i*), théologien et 
sermonnaire anglais, carme, professeur 
à Cambridge, né sans doute à Colkirk 
(Norfolk), mort après 1380. — On le 
trouve encore nommé G. Califordius , 
G. Calisfordiensis, G. Coccofordus , 
G. Cockisfordus et G. Talîfordus. — 
Tanner le nomme G. Califobd ou Ta- 
LiFOBD, et C. de Villiers G. Cockfobde 

ou COCKISFORDE. 

COLLiEUS (Joannes), Jean de Colley, 
théologien anglais, carme à Doncaster, 
né sans doute à Colley (comté de Hangs), 
mort vers 1440. — On trouve aussi 
J. Colleiusl 

COLLECTOR, surnom donné à Gabbiel 
BiEL, théologien et philosophe allemand, 
professeur à l'université de Tubingue, 
auteur d'un Cotlectorium circa Lom- 
hardi sententiarum libros, né à Spire , 
mort en 1495. 

COLI.EIUS (Joannes). Voy. CoUxus (J.). 

COLLEMEDIO (Guido de), Guido de 
Colle di Mezzo (suivant Y Histoire lil- 
téraire d£ la France), plus souvent 
nommé G. de Colmieu , théolo^eu et 
sermonnaire italien ou flamand , évêque 
de Cambrai , puis archevêque de Saleme, 
né sans doute à Colle di Mezzo (royaume 
de Naples), mort en 1306. 

COLLEMEDIO (Joannes de), Jean de 



169 



COLLEMEDIO. — COLUMNA. 



170 



COL^EU, hagiographe français, cha- 
noine de Saint-Martin d'Ipres, archi- 
diacre de Térouane, mort après 1130. 

COLLEMEDIO (Petrus de), Pierre de 
Colle oi Mezzo, dit en français Pierre 
DE CoLxMiEU, légat du Sainl-Siége, arche- 
véque de Rouen , cardinal , né à Colle 
di Mezzo , dans la Campanie , mort en 
12o3. 

COLLENSIS (Dionysius), Denis de 
Colle, théologien et orateur italien, au- 
gustin, né àColle, en Toscane, mort après 
1470. 

COLLENUaUS (Landulphus, Pandul- 
phus ou Radulpnus ), Landolfo, Pan- 
DOLFO ou RoDOLFO CoLLENUCcio, his- 
torien, jurisconsulte et littérateur ita- 
lien, né à Pesaro, mort en 1504. 

COLLETUSC Joannes). Voy. Choletus (J.). 

COLLONE (Gaufridusde). Voy. Corlone 
(G. de). 

COLLUM CERVI (Gaufridus), Geoffroi 
Col de Cerf, théologien et sermon- 
naire français , abbé de Saint- Thierry de 
Reims, puis de Saint-Médard de Sois- 
sons, évêque de Châlons-sur-Marne , 
mort en 1143. 

COLLUTIUS. Voy. Salutatus (L.-C). 

COLMANNUS (Robertus), Robert Col- 
BiAW, sermonnaire anglais, frère mi- 
neur à Norwich, chancelier de l'Univer- 
sité d'Oxford, mort après 1418. 

COLOMBINUS (Joannes), Giovanni Co- 
lomb ini , fondateur de l'ordre des Jé- 
suates, né à Sienne, mort en 1367. 

COLONL\. (Albertus de), Albert de 
BoLLSTADT, dit aussi A. de Cologne. 
Voy. Bolstadius (A.). 

COLONIA (Henricus de), Henri von 
DEM BiBBAUM , dit en français H. de Co- 
logne, théologien, sermonnaire et juris- 
consulte allemand, chartreux, prieur à 
Zeelhem, près de Diest, chanoine de 
Saint-Paul de Liège , professeur à Lou- 
vain et à Cologne, né dans cette ville , 
mort en 1473. — On le trouve nommé 
encore H. Brunonis et H. Piro. 

COLONIA (Laurentius de), Laurent de 
Cologne, théologien allemand, au- 
gustin, professeur à Paris, mort en 
1493. 

OLONLA (de). Voy. Colonîensis. 

COLONIENSIS CBartholomaeus), Bab- 



thélemy de Cologne, littérateur, éru- 
dit et poète allemand, né à Cologne, mort 
en I&I4. 

COLONIEKSIS (Engelbertus), Exoel- 

BERT DE BERG, dit E. DE COLOGNE, 

archevêque de Cologne, assassiné en 
1225. 

COLONIENSIS (Gerardus), GÉRARD db 
Cologne, théologien mystique allemand, 
dominicain, mort vers 1314. 

COLONIENSIS (Godescalcus;, Godescalc 
de Cologne, philosophe scolastique 
allemand , carme , professeur à Paris , né 
à Cologne, mort en 1373. 

COLONIENSIS (Godofridus), Godefboid 
DE Cologne^ chroniqueur hollandais, 
bénédictin, moine à Cologne, mort après 
1237. 

COLONIENSIS (Hermannus), Heruann 
LE Juif, dit aussi H. de Cologne. 
Voy. Judxus (H.). 

COLONIENSIS (Oliverius), Olivier de 
W^ESTPHALiE, dit aussi 0. de Cologne. 
Voy. JVestphalus (O.). 

COLONIENSIS (RIcolphus), Ricolphe 
DE Cologne, philosophe scolastique al- 
lemand, dominicain , mort vers 13ô5. 

COLONIENSIS ( Victor), Victor de Car- 
BEN , dit V. DE Cologne , théologien , 
rabbin juif qui apostasia à Cologne, mort 
en 1515. 

COLONIENSIS. Voy. Colonia (de). 

COLTONUS (Joannes), Jean de Colton, 
théologien anglais, docteur d'Oxford, 
évêque d'Armagh, mort en 1404. — On 
le nomme aussi /. Coledunus. 

COLUCCrUS. Voy. Salutatus (L.-C.). 

COLUMBARIENSIS (Joannes), Jean de 
Colmab, chroniqueur allemand, domi- 
nicain, né à Colmar (Haut-Rhin), mort 
vers 1 303. 

COLUMBARIO (Petrus-Bertrandus de:, 
Pierre Bertrand de Colombier, ne- 
veu du cardinal Pierre Bertrand , et sou- 
vent confondu avec lui, évêque de Nc- 
vers, d'Arras, puis d'Ostie, cardinal, 
né à Annonay, mort en 13C1. 

COLUMBUS(Christophorus),CRiSTOFORO 
Colombo, en français, Christopuk 
Colomb, célèbre navigateur italien, ne 
près de Gênes, mort en 1506. — Ou le 
nomme aussi C. Genuensis. 

COLUMNA (/Egidius de), Egidio Colon- 



171 



COLL'MNA. — COMNENUS. 



172 



NX, plus connu sous le nom de Gilles 
DE Rome , célèbre théologien et philoso- 
phe italien , disciple de saint Thomas 
d'Aquin, professeur à Paris, précep- 
teur de Philippe le Bel , archevêque de 
Bourges , général de l'ordre des Augus- 
tins, né à Rome, mort en 131G. — On 
l'appelle encore yE. de Auguatinis et 
yf;. Romanus. — Il a été surnommé 
Doctor bealus, Doctor fundamcntarius 
et Doctor fundatissimus. 

COLURINA (Franciscus de), Francesco 
CoLONWA , littérateur italien , domini- 
cain, né à Venise, mort en 1527. — Il 
a publié un ouvrage sous le nom de Pc- 
liphilus. 

COUBINA (Guido de), Guido Colon- 
isa , historien et poëte sicilien , né sans 
doute à Messine, mort vers 1300. 

COLUiMNA (Jacobusde), Giacomo Co- 
LONNÀ, littérateur italien, protecteur de 
Pétrarque, évéque de Lombez, mort 
après 1341. 

COLUMNA (Joannes de), Giovanni Co- 
LONNA, chef de l'illustre famille de ce 
nom , historien italien, légat et cardinal, 
mort en 1255. 

COLUMNA Uoannesde), Giovanni Co- 
LONNA , neveu du précédent , historien 
italien , dominicain, archevêque de Mes- 
sine, mort vers 1285. 

COLUMISA (Landulfus de), Landulfb 
deColol'3IElle, neveu de Ri. oui, théo- 
logien, moraliste et chroniqueur fran- 
çais , chanoine de Chartres , mort vers 
1350. — On le nomme aussi L. Sagax, 

COLUMNA (Pompeius de), Pompeo Co- 
lonna, poète latin et protecteur des 
lettres , évéque de Rieti et d'Aversa , ar- 
chevêque de Montréal, cardinal, vice-roi 
de Naples, mort en 1532. 

COLUMNA (Radulphus de), Raodl de 
Coloumelle , jurisconsulte et historien 
français, chanoine de Chartres, né à 
Coloumelle, dans le pays Chartrain, 
mort vers 1300. 

COLUMNA DOCTORUM, la Colonne 
DES Docteurs, nom sous lequel est 
parfois désigné Glillaume de Cham- 
PEAOX. Voy. CampeUensis (G). 

COLUMNIS (de). Voy. Columna (de). 

COMENSIS (Bemardus), Bebnabd de Co- 
MO, théologien italien, dominicain, né à 
Como (Lombard-Vénitien), mort en 1510. 



COMES (Lotharius), Lothario Conti, 
théologien italien, pape sous le nom 
d'IxNNOCENT III, né à Rome , mort en 
1216. 

COMES (Prosdoscimus), Pbosdocimo 
CoNTi, jurisconsulte italien, né à Pa- 
douc , mort vers 144S. — On le nomme 
aussi P. de Comitibus. 

COMES. Voy. Comitibus (de). 

COMESTOR (Petrus), Pierre le Man- 
geur, ainsi nommé, dit Trithème, 
« quia scripturarum auctoritates in suis 
« sermonibus et opusculis crebrius aile* 
« gando, quasi in) ventrem memoriaî 
« manducarit, » historien et philosopUe 
français , plus connu sous son nom latin, 
doyen de l'église de Troyes, puis chan- 
celier de celle de Paris', né à Troyes , 
mort en 1198. — On le nomme aussi 
P. Manducalor. 

COMIN/EUS (Philippus), Philippe de 
CoMiNES, sire d'Argenlon, célèbre chro- 
niqueur français, conseiller de Louis XI, 
né au château de Comines, près de Lille, 
mort en 1 500. 

COMINUS (Joannes), John Comyn, théo- 
logien anglais, archevêque de Dublin, 
mort vers 1215. — On trouve aussi 
/. Cuminus. 

COMITIBUS (Justus de), Gicsto Conti, 
jurisconsulte et poëte italien, conseiller 
de Pandoifo Malatesta, seigneur de Ri- 
mini , né à Rome , mort en 1449. 

COMITIBUS (Nicolaus de), Niccolo 
Conti, philologue et voyageur italien, 
mort après 1444. 

COMMENT ATOR, le Commentateur 
(par excellence), surnom donné à Aben- 
RoscHD. Voy. Aoerrhoes. 

COMMENTATOR. Voy. Plus quam corn- 
mentator. 

COaiMUNIS (doctor). Voy. Aguinas (T.). 

COMNENA (Anna), ''A^<va Koavr.vi, en 
français Anne Comnène, lille de l'em- 
pereur Alexis l", savante grecque, pro- 
tectrice des lettres , auteur de YAlexiade 
('AXsÇifltî), morte en 1148. 

COMNENUS (Andronicus), -AvSsovfxoç 6 
KopLVTjvdç, en français Andbonic Com- 
nène , empereur grec de Constantinople, 
et auteur d'un Diaiogue contre les Juifs, 
mort en 1185. 

COMNENUS (Manuel), MavouTiX 5 Ko;jLvr,v6ç, 
en français Manuel Comnène, théolo- 



in 



COMODALIACENSIS. — CONFLUENTIA. 



174 



gien grec, empereur de CoastâDtinople, 
mort eD 1180. 

C OMOD^LIACENSIS (Stephanus), 
ETIENNE Mâleu, dit Et. de Saint-Ju- 
MEN, chroniqueur frau(^ais, chanoioe 
de Saint-Junien , dans le Limousin, mort 
en 1322. — On le trouve aussi, mais 
plus rarement, nommé St. de Sancto 
Juniano. 

COMPAGISUS (Dinus), Dmo Compagni, 

historien florentin, gonfalonier, mort 
en /323. 

COMPEKDIEKSIS (Galterius ou Walte- 
rius), Gautier de Compiègne, hagio- 
graphe français, moine de Marmoutiers 
[monachus Majoris monasterii), puis 
prieur de Saiot-AIartin en Vallée à Qiar- 
tres, mort après 1155. 

COiMPKNDlENSIS (R.), COMPENDIO et 
COMPEINDIS (R. de). Voy. Roscelinus. 

COMPLUTENSIS (Alphonsus), Alphonse 
d'Alcala , orientaliste espagnol, rabbin 
converti, né à Alcala de Hénarès {Com- 
plutum), mort au début du XVI* siècle- 

COMPOSTELLANUS (Bemardus), Bee- 
nard de Compostelle, historien et 
théologien espagnol, trésorier de l'église 
de Compostelle, mort vers 1250. — On 
le nomme souvent B. Thesaurarius. 

COMPOSTELLANUS (Giraldus ou Girar- 
dus), Girald ou Girard de Compos- 
telle , historien ecclésiastique espagnol , 
chanoine de Compostelle, mort vers 
1130. 

COMPOSTELLANUS fHu^o), Hugues 
DB Compostelle, c .roniqueur et ha- 
giographe français, archidiacre de Com- 
postelle , puis éVêque de Porto, mort au 
milieu du XII^ siècle. 

COMPUTISTA (Rogerius ), surnom donné 
à Roger de Swinshed. Voy. Suiîisetus 

(RO- 

CONCHIS(Guilelmusde), Guillaume de 
CoNCHES, célèbre philosophe scolastique 
français, professeur à Paris, néà Couches, 
près d'Évreux, mort entre 1150'et 1154. 

CONCILIATOR (Petrus), Pierre lb 
Conciliateur, surnom donné à P. d'A- 
BANO. Voy. yiponensis (P.). 

CONCIONATOR (Joannes), surnom donné 
à John Felton. Voy. Feltonus (J.). 

CONCORDIENSIS (Guido), Gui de Bai- 
sic , dit aussi G. db Concordla. Voy. 

Baisius (G.). 



CONCOREGIUS (Conradus), Corrado 
CoNCORREGio , juriscoDSulte italien , né 
et professeur à Milan, mort vers 1270. 

CONCOREGIUS (Joannes), Giovanni 
CoNCOREGio OU CoNCORREGio , médecin 
italien , professeur à Bologne , à Pavie , 
à Florence et à Milan, né dans cette ville, 
mort vers 1440. 

CONDATENSIS ( Godefridus ), Godefroi 
deCondé, connu sous le nom de G. de 
Fontaine ou des Fontaines , fils de 
Roger, seigueur de Condé dans le Hai- 
naut , théologien scolastique belge, chan- 
celier de l'Université de Paris, evêque de 
Cambrai , chanoine de Liège , mort vers 
1235. — On le trouve encore appelé : 
G. de Fontanis, G. de Fonlano, G. fon- 
tanus, G. de Fontibus, G. Leodiensis et 
G. de Leodio. — Il a été surnommé 
Bonus ejnscopus et Doctor venerandus. 

CONDATO ( Joannes a ), Jean de Condé, 
philosophe scolastique belge, canne à 
Valenciennes , né à Condé, dans le Hai- 
naut, mort vers 1390. — Fabricius écrit 
/. e Condeto. 

CONDETO (Petrus de), Pierre de Condé, 
théologien français, chanoine au cou- 
vent de Notre-Dame de Chage 'B. M. de 
Cagia, de Cavea ou de Chagia], au 
diocèse de Meaux, mort après 1200. 

CONDETO (Petrus de), Pierre de Cox- 
DÉ , chanoine de Notre-Dame, puis de 
Saint-Victor de Paris, archidiacre de 
Soissons et de Laon, clerc du roi et maî- 
tre de la chambre des comptes, mort en 
1329. 

CONDETO (Turstanus de). Voy. Turs- 
tanus, 

CONDETO. Voy. Condafo. 

CONDOLMERIUS (Gabriel), Gabriel 
Condolmere , théologieu italien , celes- 
tin , évêque de Sienne, pape sous le nom 
d'EuGÈNE IV, né à Venise, mort en 
1447. 

CONFaLONERïUS (Antonius), Anto>to 
Confalonieei, historien ecclésiastique 
italien, chanoine do la cathédrale de 
Milan, mort vers 1500. — Argelati le 
nomme aussi .4. Confanoncrius. 

CONFANONERIUS (Antonius). Voy. 
Ccnfatonerius (A.). 

CONFLUENTI A (Andréas de), André de 
CoBLENTZ, théologien allemand , canne, 
prieur à Cologne, né à Coblentz, mort 
en 1476. 



175 



CONFLl'ENTIA. — CONSTANTll'S. 



17G 



CO.NFLUEMIA (Pantaloo de), Tanta- 
LEO^K DE Co>KiE>ZA, niedociii italien, 
professeur à Verceil , né à Coiitienza 
(Loinb.ird-Véuitieu\ mort à la liu du 
XV siècle. 

CONGANUS, CoNGAN, hagiographe irlan- 
dais, moine de Cîteaux, abbé de Surry, 
mort après 1120. 

COGFXSHOVIUS (Jacobus). Voy. Rc- 

Oiov il/anus iJ.;. 

CONNECTA Thomas 1, Thomas Co>- 
MCTt. théologien et sermonnaire fran- 
çais, réformateur religieux, carme, ué 
a Rennes, brûlé vif en 1434. 

CONNEO vGuilelmus de) et CO>'i\'EUS 
^G. . Voy. Cannato (G. de). 

CONON (Joannes \, Johaxn Cono, théo- 
logien et helléniste allemand, domini- 
cain, né à >uremberg, mort en 1513. 

CO>'ODU>XS ;>"icolaus). Vov. Kentonus 

('y:. 

CO>'OT^-EUS (Rogerus), Roger Cono- 
\\ay (disent Jôcheret Fabricius) ou de 
Co>"\vAY, théologien anglais, frère mi- 
neur, né sans doute à Couway, dans le 
pays de Galles, mort en 1360., — Du 
Cjnge le nomme/?. Co?ïwaius. 

CO>"SE>TLMJS ( Lucas 1, Luc de Co- 
SENZA, hagiographe italien, moine de 
Cîteaux, archevêque de Cosenza, mort en 
1224. 

CO^'SE^'TI^'US (Martinus), Martin le 
Polonais, dit aussi M. de Cosenza. 
Voy. Polonus M.). 

C0>'S1>"GA (Herbertus). Voy. Non-icen- 

sis (H.). 

CONSOBRINUS (Joanues\ Juan Sobhi- 
KO , sermonnaire portugais, carme, né 
à Lisbonne, mort vers 1480. — On trouve 
aussi /. Sobrùius. 

C0>"SP1CUUS (Doctor). Vov. Durlxus 
fi)- 

CONSTABLIUS (Joannes), John Cons- 
table, poëie et philologue anglais, 
mort vers 1530. 

CONSTA.NTIA 'de). Voy. Constantiensis. 

CO>"STAXTIE>'SIS ( Bemaldus , Berthol- 
dus ou Bertoldus), Bernoul ou Beb- 
TOUL de Constance, historien et théo- 
logien allemand, prêtre à Constance, 
mort vers il 00. 

C0>'STA.NT1E>S1S (Cardinalis), le car- 



dinal DE Coutances, nom sous lequel 
est souvent désigné R.-O. de Lon- 
GUEIL. Voy. LongoUus. 

CONSTANTIENSIS (Galterus, Gualterus 
ou "Walterus), Gautier de Coutances, 
chanoine de Rouen, archidiacre d'Oxford, 
évéque de Lincoln, archevêque de Rouen , 
né soit en Angleterre, soit a Coutances, 
soit dans l'île de Jersey, mort en 1207. 
— On le trouve encore nommé G. de 
Constantia. G. de Constantiis, G. de 
Insula, G. Jnsulanus. 

CONSTANTIENSIS (Henricus), Henry 
DB Klingenberg, dit H. de Cons- 
tance, chroniqueur allemand, chance- 
lier de Rodolphe de Habsbourg, évêque de 
Constance, mort en 1306. 

CONSTANTIENSIS (Henricus), Henry de 
Berg, dit aussi H. de Constance. Voy. 

Suso (H.). 

CONSTANTIENSIS (Hugo), Hugues de 
Constance, théologien allemand, évêque 
de Constance, mort vers 1530. 

CONSTANTIENSIS (Joannes), Jean de 
Coutances, auteur d'un traité De com- 
puto , mort au milieu du XIP siècle. 

CONSTANTIENSIS (Ulricus), Ulric Mo- 
LiTOR, dit U. DE Constance, démono- 
graphe et jurisconsulte allemand, né à 
Constance, mort en 1492. 

CONSTANTIIS (de). Voy. Constantien- 
sis. 

CONSTANTINOPOLITANUS ( Josephus ). 
Voy. Ephcslus ( J.). 

CONSTANTINOPOLITANUS ( Androni- 

CUS ), 'Âv5p6vixoç 6 KwvoTavTivouroXîJÇ, dit 

en français Andronic de Constanti- 
NOPLE, théologien grec, de la famille des 
Comnène, né à Constantinople , mort 
vers 1330. 

CONSTANTINOPOLITANUS (Simon), 
-(uLwv ô KwvCTTavTtvo'j-oXsû;, en français 
Simon de Constantinople , théologien 
grec, dominicain, archevêque de Thèbes, 
né soit en Crète , soit à Constantinople, 
mort vers 1360. — On le trouve encore, 
nommé 5. Jacumseus, S. Sacumxiis et 
S. Tacumœiis. — Voy. Cretensis (Si- 
mon). 

CONSTANTIUS (Antonius), Antonio 
Ca>STANZio ou CoNSTANTi, poëtc latin, 
philologue, érudit, né à Fano (d'où l'é- 
pithète Phanenais qu'il joint som'ent à 
son nom\ mort en 1490. 

CONSTANTIUS (Jacobus), Giacomo 



177 



CONSVELDIA. — COHBOILENSIS. 



«78 



CoNSTANzio OU Constant!, poète latin, 
professeur à Pesaro , né à Fano , mort 
après 1508. 

CONSVELDIA (Henricus de). Vov. Cœs- 
feldiusiU.). 

COMARENUS (Ambrosius), Ambrogio 
CONTABINI, négociateur et voyageur 
italien, né à Venise, mort après 1487. 

COKTARENUS ( Franciscus) , Francesco 
CONTAEiNi , historien et philosophe 
italien , professeur à Padoue , né à Ve- 
nise, mort après 1460. 

CONVENTRENSIS. Voy. Conventriensis. 

CONVENTRIENSIS(Alexander), Alexan- 
dre DE CovENTBY, théologien anglais , 
évêque de Coventry (comté de Warw ick ), 
mort vers 1250. 

CONVENTRIENSIS (Gualterus), Gau- 
tier deCoventry, chroniqueur anglais, 
bénédictin, né à Coventry, mort vers 
1300. — On écrit aussi G. Conventren- 
sis et G. Conventuensis. 

CONVENTRIENSIS ( Guilelmus ) , Gdil- 
laume de Coventry, théologien et his- 
torien anglais, carme, né à Coventry, 
dans le comté de W^arwick, mort vers 
1360. — On trouve encore G. Coven- 
trensis et G. Conventuensis. 

CONVENTRIENSIS ( Vincentius ), Vin- 
cent DE Coventry, théologien anglais, 
carme ou franciscain, professeur a Cam- 
bridge , né sans doute à Coventry, mort 
vers 1260. 

CONVENTUENSIS. Voy. Conventriensis. 

CONVERSINUS ( Guilelmus ). Voy. Caor- 
sinus (G. ). 

CONWAIUS (Rogerus). Voy. Conoivœus 
(R.). 

CCPHO, en français Cophon {Nouvelle 
Biographie générale), médecin italien 
de l'école de Salerne, mort vers 1300. 

COPIA LEGUM, surnom donnéàMABTiNO 
GosL.Voy. Gosianus (M. ). 

COPIOSUS (Doctor). Voy. Mediavilla 
(R. dej. 

COPUS ( Guilelmus ), Guillaume Cop, 
savant médecin de Louis XII et de Fran- 
çois I", né à Bâle, étudiant à Paris, 
mort en 1632. 

COR (Joannes), Jean Cœub, théologien et 
prédicateur français , archevêque de 
Bourges, mort en 1483. — On trouve 
aussi /. Cor dis. 



CORALLUS (Stephnnus), f:TiF.NNE Co- 
BAL, imprimeur français, (^t^bîi a {'iu- 
me, né à Lyon , mort après 1477. 

CORANUS (Ambrosius,, Ambhoise de 
CoRi, théologien, hagiographo et historien 
italien, général des Augustins, uv à Cori 
(anc. Cora), près de Vellclri, mort en 
1485, — On le trouve encore nommé 
A. Coriolanus , A. de Cora et ./. de 
Massaris. 

CORARIUS (Antonius), Antonio Cob- 
HARO, théologien italien, légat en France 
et en Allemagne, êvêque d"Ostie, cardi- 
nal, né à Venise, mort en 1445. — On 
le nomme encore ./. Corrarius et ,/. Os- 
tiensis. 

CORARIUS (Greçorius), Greoorio Cor- 
RARO, fécond littérateur italien, proto- 
notaire apostolique , patriarche de Ve- 
nise, né a Venise, mort en 14G4. 

CORBEENSIS (Hugo;, Hugues de 
FouiLLOi, dit aussi H, de CoRBit. Vov. 
FolielQ {E. ùq). 

CORBEIENSIS (/Egidius). Vov. Corbo- 
liensis {JE.). 

CORBEIENSIS (Arnoldus\ Arnold de 
CoRBiEj théologien allemand, moine de 
Corbie, mort vers 1200. 

CORBEIENSIS (Hugo). Voy. Foliclo 
( H. de ). 

CORBEIENSIS (Joaunes). Voy. Cornu- 
biensis (.T.). 

CORBEIENSIS ( Simon ), Simon de Cor- 
bie, théologien et sermonna ire français, 
carme , mort vers 1315. — On le nomme 
aussi S. de Cor bit a. 

CORBEIENSIS (Wibaldus ), Wibaud du 
Pré, dit aussi W. de Corbie. Vov. 
Prato ( W. de). 

CORBELINUS (Petrus) , Pierre Corbe- 
lin, théologien français , professeur au 
collège de Navarre a Paris, né dans le 
Maine, mort vers 1530. 

CORBELLIO (Petrus de): Voy. Covbo- 
lieiisis (P.). 

CORBIENSIS (Hugo\ Vov. FoUcto (il. 
de). 

CORBIIENSIS ou CORBIJENCIS ( /Egi- 
dius). Voy. Corbnlien.sii {/£.). 

CORBILAi' Simon de). Vov. Corheiens'-^ 

(S.). 

CORBOILENSIS (.iigidius). Voy. Ojr- 
boliensis {.V..). 



179 



CORBOLIENSIS. — CORLANDONENSIS. 



180 



CORBOLIEISSIS (yEgidius), Gilles de 
CoRBEiL, médecin de Philippe-Auguste, 
professeur à Montpellier, poëte latin , 
chanoine de Paris, né à Corbeil, mort à 
la fin du XIP siècle. — On l'appelle 
encore /£• Corbeiensis, jE. Corhiien- 
sis ou Corbijencis , /È. Corboilensis, 
jE. Corbuliensis et Joannes de Sancto 
j£gidio. — Fabricius le nomme /oanne* 
y£gidiuSf et Bernier /Egidixis Athe- 
niensis. 

CORBOLIENSIS(Guilelmus),GoiLLADME 
DE CoBBEiL, archidiacre de Durhara , 
puis archevêque de Canterbury, né soit à 
Corbeil près de Paris, soit en Angleterre , 
mort vers 11 36. — On le nomme aussi 
G. de Corbuilo, 

CORBOLIENSIS (Michael), Michel de 
Corbeil, théologien français, doyen de 
Meaux, de Laon et de Paris, archevêque 
de Sens, mort en 1 199. — On le nomme 
aussi M. de CorboUo. 

CORBOLIENSIS(MiIo),MiLON de Cob- 
BE1L, théologien français, docteur de 
Sorbonne, cnanoine de Paris, mort en 
1271. 

CORJBOLIENSIS (Petrus), Piebbe de 
Corbeil, théologien français, évéque de 
Cambrai, puis archevêque de Sens, mort 
après 1200. — En tête d'un manuscrit , 
jl est nommé P. de Corbellio. 

CORBOLIE^SIS(Reginaldus),RÉGNAULD 
Mignon, dit R. de Corbeil, archidiacre 
de Reims, évêque de Paris, né à Corbeil, 
mort en 1268. — On le nomme aussi 
R. de Corbolio. 

CORBOLIENSIS { Theobaldus) , Thibaut 
DE Corbeil, sous-chantre de Notre- 
Dame de Paris, chanoine de l'abbaye de 
Saint-Victor, mort en 1293. 

CORBOLIO, CORBUILO et CORBULIEN- 
SIS. Yoy. Corboliensis. 

CORCELLIS (Thomas de), Thomas de 
Coubcelles, théologien français, cha- 
noine, pénitencier et doyen 'de Notre- 
Dame de Paris, proviseur de la Sorbonne, 
né sans doute dans la Picardie, mort en 
1469. 

CORCETO (Robertus de). Voy. Curtonus 

(R.). 

CORCYRENSIS (Georgius), TscipYto; 6 
KEfxjpafoî îj Kopxuparoç, en français 
Gegbge de Cobcybe, théologien by- 
zantin, archevêque de Corfou (anc. 
Corcyre), mort vers 1140. 



CORDO (Simon a). Voy. Januensis {S. ). 

CORDLTBA (Alphonsus de), Alphonse 
de Cobdoue, astronome et médecin es- 

Sagnol, né à Séville, mais établi sans 
oute à Cordoue, mort vers 1500. 

CORDUBA (Franciscus de ) , Francesco 
DE Pbiego, dit aussi Fbançois de Cob- 
DODE , casuiste et sermonnaire espagnol, 
dominicain, missionnaire au\ Indes, né 
à Cordoue, mort vers 1520. 

CORDUBA (Pelrus de), Piebre de Cob- 
doue, philologue espagnol, dominicain à 
Salamanque, né à Cordoue , mort vers 
1525. 

CORDUBIENSIS (Ferdinandus ou Fer- 
nandus) , Febdinand ou Fernand de 
Cordoue, jurisconsulte, érudit et astro- 
logue espagnol, vice-roi d'Aragon , né à 
Cordoue, mort après 1501. 

CORDUBIENSIS ( Guilelmus ). Voy. Car- 
notensis ( G. ). 

COREOLANUS (Alphonsus), Alfonso 
Lopez, dit Alphonse de Corella, 
médecin et commentateur espagnol, pro- 
fesseur à Alcala de Henarez , né à Co- 
rella, dans la Navarre, mort en 1530. 

CORILO (Bemardus de), Bernard du 
CouDRAY , plus connu sous le nom de 
Pierre Bernabdi {Petrus Ber?iardus), 
prieur de l'ordre de Grandmont, mort 
après 1195. 

CORINENSIS (Ricardus). Voy. Cicer 
triensis (R. ). 

CORIJNTHIENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Meebbeke, dit aussi G. de 
Cobinthe. Voy. Mœrbeka (G. de). 

CORINTHIUS (Gregorius ou Georgius), 
FîtipYioî ou rpTjY^ptoç Ilctpûoç, en français 

GEOBGSSOUGBÉGOIBEPABDUS,ditauSSi 

r. 6 Kop(v9ioç, en français G. de Cobin- 
the , philologue grec, archevêque de 
Corinthe , mort à la fin du XIF siècle. 

CORIOLANUS (Ambrosius). Voy. Co- 
rarnis (A.). 

CORIUS (Bernardinus ou Bemardus), 
Bebnardino ou Bebnabdo Cobio, his- 
torien et poëte italien, chambellan et his- 
toriographe de Ludovic le More, né à Mi- 
lan, mort en 1519. — Jôcher le nomme 
aussi B. Curius. 

CORLANDONENSIS (Adamus) , Adam 
DE Coublandon, théologien et litur- 
giste français, doyen de Notre-Dame de 



481 



CORLONE. — CORVUS. 



182 



LaoD, né à Courlandon, près de Fis mes 
(Marne), mort en 1226. 

CORLOlNE(Gaufridusde), Geoffroi de 
COL'BLON ou DE CoLLON, chtouiqueur 
français, bénédictin , moine de Saiut- 
Pierre le Vif, à Sens [monachus saucli 
Pétri yivi Senonensis) , mort après 
1295. — On le nomme aussi G. de Col- 
lonc. 

CORMELIIS (Guilelmusde) , Guillaume 
BoNNEL,dilG. DE GORMRiLLKS, abbé de 
Cormeiiles au diocèse de Lisieux, l'un 
des juges de Jeanne d'Arc, mort en 1437. 

CORNAZAMJS (Antouius), A?iTOMO 
CoRNAZZANO, paréniioloçiste et poète 
italien, ué soit à Fcrrare,soit à Plai- 
sance, mort vers 1510. 

COR>'ELIO (Raimundus de), Raimo^td 
DE CoRML, tiu'ologien français, archi- 
diacre, puis évéque de Cahors, mort en 
1293. 

CORNELIUS (Joannes). Voy. Dieslensis 

(J.). 

CORNERUS [ Hermannus ). Voy. Koryierus 

(H.). 

CORNETANUS (Cardinalis), le Cardinal 
DE CoR^ETO, nom sous lequel on a dé- 
signé Adbiano Castellesi. Voy. Cas- 
tellensis (A.). 

CORNETANUS (Tancredus), Tancrède 
DE CoRNETO, jurisconsulte italien , ar- 
chidiacre de Bologne , professeur à Pa- 
ris, né. à Corneto (Étals de l'Église), 
mort en 1240. 

CORNEUS ( Pelru5-Philippus) , Pietro- 
FiLipPO DELLA CoRGNA , jurisconsulte 
italien, ,jrofesseur à Pise , à Ferrare 
et à Pérouse , né à Pérouse , mort en 
1493. — Il fut surnommé Z>oc/or5«6f i7i5. 

CORNIBOUTrUS(Arnulphus),ARNOULDE 
CoRNiBOUT, ascète belge, convers du 
couvent de Villiers en Brabant {conver- 
sus Viltariensis) ^ mort en 1228. 

CORNUBIENSIS (Godofridus), Godefboi 
DE Corkouailles, philosophe anglais, 
carme, professeur à Oxford et à Paris, 
né dans le comté de Cornouailles , mort 
vers 1350. 

CORNUBIENSIS (Joannes), Jean de 
Cornouailles, théologien et contro- 
versiste anglais, élevé à Paris, mort vers 
1180. — Nous l'avons trouvé nommé 
par erreur J. Corbeiensis. 

CORNUBIENSIS (Richardus), Richard 



DE Cornouailles, philosophe scolasti- 

Î[ue anglais, franciscam. pr</!Vàseur àOx- 
ord et à Paris , mort \ers la fin du 
XIIP siècle. 

CORMUTUS 'Guallerus), Gautier de 
CORNUT, historien français, chapelain de 
Philippe-Auguste et de Louis VIII, doyen 
de l'église de Paris, archevêque de Sens, 
né à f-^'illanova Cornulorum, dam la 
Brie, mort en 1241. 

CORRARIUS. Voy. Corarius. 

CORSfNlS (Petrus de), Pietro Corsini, 
théologien et biographe italien, évêque 
de Volterra, légat en Allemagne, évèque 
de Florence, cardinal , né a Florence , 
mort en 1461. — On trouve aussi P. 
Corsimis. 

CORSINUS (Andréas), Andréa Corsint, 
ascète italien, carme, évêque de Fiesole 
{episcop. Feaulanus) , né à Florence, 
mort en 1373. 

CORTAUOSA ( Joannes de). Voy. Brevi- 
coxa (J. de). 

CORTESIUS (Ale^tander), Alessa^dro 
CoRTESE, poète italien, nonce aposto- 
lique, mort en 1499. 

CORTESIUS (Paulus), Paolo Cortese, 
théologien et littérateur italien, év('que 
d'Urbin, né à San Geminiano, mort en 
1510. 

CORTONENSIS(Elias), Eue DECoRTo^E, 
franciscain , ami et successeur de saint 
François de Paule, et auteur supposé 
d'un traité d'alchimie, né aux environs 
de Cortone, mort après 1416. 

CORTONENSIS (Vitus), Veit de Cor- 
tone, hngiographe italien, franciscain, 
né à Cortone, mort en 1250. 

CORTUSIUS (Guilelmus\ Glglielmo 
CoH^usi, chroniqueur italien, juge à 
Padoup, mort après 1358. 

CORVIMUS ( Matthias ) , Matthias 
CoRviN, roi de Hotigrie, fondateur de la 
célèbre bibliothèque de Biide , né à 
Klausembourg, mort en 14S0. 

CORVIS (Guilelmus de), Guglielmo 
CoHVi, plus connu sous le nom de Gitl- 
LAUME DE Bresse ou de Bbescia <r. 
de Brcssia ou lii ixù n.sis), tiudtc.L: 
des papes Boniface VIII, Clément V et 
Jean XXII, né sur le territoire de Ca- 
neto, alors dépendant du Bressan, mort 
en 1326. 

CORVUS (Andréas), pseudonyme de Bar- 



183 



COSSEIUS. — CREMIFANEiNSIS. 



184 



TOLOMMEO DELLÀ ROCCA. Voy. Coclès 

(B.). 
COSSEIUS (Henricus). Voy. Costesaius 

(H.). 

COSSOLIS (Jacobus de). Voy. Cessolis 
(J.de). 

COSTERUS ( Laureutius ), Laubent Cos- 
TER, célèbre imprimeur hollandais, à qui 
Ton aattribué l'invention de Timprimerie, 
né à Harlem mort vers 1 440. 

COSTESAIUS ( Henricus) , IIenby Cos- 
TESAY (dit Tanner) , théologien anglais , 
frère mineur à Oxford, mort en 1.33G. 
— On le tronve encore nommé II. Cos- 
seius et //. Costeseius. 

COSTESEIUS( Henricus). Voy. Costesaius 

(H.). 

COSVVELDIA (Henricus de), Voy. Cœs- 

feldius (H. )• 

COTTALA.MBERGIUS ( J.-Fr. ) , pseudo- 
njme de W. Pibckheimeb. Voy. Pirc- 
kheimerus. 

COURSINUS (Guilelmus). Voy. Caorsi- 

nus (G. ). 

COURTILLERIUS (Dionysius), Denis 
CouBTiLLTEB, l'un des libraires Jurés de 
rUniversité de Paris au milieu du XV* 
siècle. 

COVA etCOW^A ( Joannes de), Jean de 
LA Queue, garde du Trésor des chartes 
à Paris, rédacteur d'un des inventaires , 
mort en 1350. — On écrit aussi /. de 
Kowa. 

COVEDUKUS (Richardus), Richabd de 
Co'ijNGTON, théologien et sermonnaire 
anglais, docteur d'O.xford, frère mineur, 
mort en 1330. 

COVE>'TRIE?îSIS. Voy. Conven.'riensis. 

COVINO ( Simon de), Simon de Couvin, 
poète latin , écolûtre de Saint-Lambert 
et recteur des écoles de Liège, né à 
Cou vin, dans la principauté, de Liège, 
mort après 135o. 

COVRIMJS (Guilelmus). Voy. Caorsinus 

(G.). 

COXIDIUS (Elias), Eue de Coxida, 
sermonnaire français, moine de Citeaux, 
abbé du couvent des Dunes {abbas DU' 
nensis)y né à Coxida, près de Fumes, 
mort en 1203. 

CRACOVLA (Matthaeus de), Matthieu 
dit DE Cbacovie, théologien allemand. 



évéque de Worms, cardinal , né , non à 
Cracovie, mais au château de Krokov 
(en arce CArochove)^ mort en 1510. 

CHACOVIA (de). Voy. Cracoviensîs. 

CRACOVIENSIS (Stanislaus), Stamslas 
DE Cbacovie, hagiographe polonais, né 
et dominicain à Cracovie, mort en 1350. 
— On trouve aussi St. de Cracovia. 

CRAMADO (Simon et parfois Petrus de), 
Simon de Cramaud, théologien fran- 
çais, évêque de Carcassonne et de Poi- 
tiers, légat apostolique, archevêque de 
Reims, cardinal, né à Craraaud ou Cra- 
maux (Ilaute-Vienne), mort en 1426. — 
On le trouve encore nommé 5. de Cram- 
maudo, S. Gramaudus et cardinalis 
Pictaviensis, 

CRAMMAIJDO (Simou de). Voy. Cra- 
mado{S. de). 

CRANTZIUS (Albertus). Voy. Krantzius 

(A.). 

CRASSÏS (Paris de), Pabts Crasso, his- 
torien italien, évêque de Pesaro, né à 
Bologne , mort vers 1530. — - On le trouve 
aussi nommé P. de Grassis. 

CRASSUS ( Damianus), Damiano Crasso, 
théologien italien, dominicain, docteur 
de Paris, professeur à Pavie, né à Ri- 
voli, mort en 1515. 

CRASSUS (Petrus), Pietbo Crasso, ju- 
risconsulte italien, professeur à Pavie, 
né à Milan, mort vers 1500. 

CRASTONIUSouCRASTOjNUS(Joannes}, 
Jean Crastoni ou Crestont, lexico- 
graphe et traducteur italien, carme, né 
a Plaisance, mort vers 1500. — Cta le 
trouve encore nommé J. Crestonus, J. 
Chrestonus^ J. Groslotius et/. Placen- 
tinus. 

CRATO (Joannes), Johann KRAFFT,îméde- 
cin prussien, ne à Thorn sur la Vistule, 
mort en 1457. 

CRAULiEUS (Thomas ) , Thomas Craw- 
LEY ( ? ), théologien anglais , chancelier 
de l'université d'Oxford , archevêque de 
Dublin, mort après 1400. 

CRECOLADENSIS (Robertus). Voy. Cric- 

keladensis (R.). 

CREDONENSIS (Guilelmus) , Guillaume 
DE Rennes, dit aussi G. de Cbeil. Voy. 
Rhedonensis (G.). 

CREMIFANENSIS (Bernardus). Voy. 
Cremisianensis (B.). 



185 



CREMISLLNENSIS. — CRETENSIS. 



186 



CREMISIAKENSIS (Bernardus), Ber- 
NABD UE Kbemsmunsteb, dit aussi B. 
DE NoEiQUE ( B. Noricus), chroniqueur 
allemand, bénédictin, moine à Krems- 
muQster en Bavière, mort au début du 
XIV' siècle. — Fabricius écrit/?. Cremi- 
fanensis. 

CREMONA (Angélus de), Angelo de 
Cbémone, théologien italien, augustin, 
mort vers 1479. 

CREMONA (Guilelmus de), Guillaume 
DE Cbémone, théologien et sermonnai re 
italien, augustin , éveque de Novare, né 
à Crémone, mort en 1355. 

CREMONA (de). Voy. CremonensU. 

CREMONENSIS (Dominicus), Dominique 
DE Cbémone, théologien et sermonnaire 
italien, carme, professeur à Toulouse, 
évéque de Settia dans Tile de Candie 
[episcop. Sithiensis), mort vers 1410. 

CREMONENSIS (Gerardus), Gérard de 
Cbémone, orientaliste, astronome et 
traducteur italien, que l'on a cru origi- 
naire, soit de Crémone, soit de Foligno, 
soit de Sabionelta près de Crémone, soit 
uéme de Carmona en Andalousie, mort 
en 1187. — On le trouve encore nommé, 
mais par erreur : G. Carmonensis , G. 
Fulginas, G. Saboletanus^ G. Sabulo- 
netanus. 

CREMONENSIS (Gerardus), Gérard de 
Sabionetta, dit aussi G. de Crémone. 
Voy. Sabulonetanus (G.). 

CREMONENSIS ( Homobonns ) , Huomo- 
BONO DE Cbémone, hagiographe italien, 
évéque de Crémone ^^tildans cette ville, 
mort en 1248. — On le trouve aussi 
nommé H. de Madalbertis, mais il est 
le plus souvent désigné par son prénom 
seulement. 

CREMONENSIS (Jacobus), Jacques de 
Cbémone, traducteur et philologue ita- 
lien, né sans doute à Crémone, mort 
vers 1450. 

CREMONENSIS (Lotharius), LothaIre de 
Crémone, jurisconsulte italien, profes- 
eeur à Bologne , évêç[ue de Verceil, ar- 
chevêque de Pise , ne à Crémone , mort 
en 1215. 

CREMONENSIS (Martinus), Martin de 
Cbémone, jurisconsulte italien, né à Cré- 
mone, mort vers 11 GO. 

CREMONENSIS (Monetus), Moneta de 
Crémone, théologien italien, domini- 



cain, professeur à Crémone, mort vers 
1230. 

CITEMONENSIS (Rolandus), Roland de 
Cbémone, philosophe scolastique ita- 
lien, dominicain, professeur à Bologne et 
à Toulouse, né à Crémone , mort vers 
1250. 

CREMONENSIS (Salvator), Salvatob 
DE Crémone, philosophe italien, moine 
du Mont-Cassin, né à Crémone, mort 
vers 1415. 

CREMONENSIS (Simon), Simon de Cré- 
mone, théologien et sermonnaire italien , 
augustin, professeur à Gênes , mort vers 
1390. 

CREMONENSIS (Theophilus), Teofilo 
Febbari, dit aussi Th. de Crémone. 
Voy. Ferrariis (Th. de). 

CREMONENSIS (Valerianus), Valérien 
DE Crémone, humaniste italien , né et 
professeur à Crémone, mort après 1364. 

— On le trouve nommé aussi V. de An- 
gussola. 

CREMONENSIS. Voy. Cremona {àe). 

CRESCENTIENSIS (Petrus). Voy. Cres- 
cent lis (P. de). 

CRESCENTIIS (Petrus de), Pietro Cbes- 
CENZi, célèbre agronome italien, né ,à 
Bologne, mort en 1320. — On le trouve 
encore nommé/*. Crescentien.sis et P. 
Cresceniius. 

CRESCENTINAS (Ubertinus), Ubebtino 
DE Cbescentino, philologue italien, né 
à Crescentino (Piémont), mort vers 1530. 

— On le trouve aussi nommé H. Cleri- 
cus. 

CRESCENTIUS, Cbescenzi, jurisconsulte 
et théologien italien , général des frères 
mineurs, évéque d'Assise, né à Esino 
(États de l'Eglise), mort vers 1270. 

CRESCENTIUS. Voy. Crescentiis (de). 

CRESCIUS (Joannes). Voy. Creseius (J.). 

CRESEIUS (Joannes), John Cbessey, 
théologien anglais, carme , professeur à 
Oxford, mort en 1450. — On le trouve 
encore nommé /. Creseius^ J. Cressœus 
et J. Cressius. 

CRESSŒUS et CRESSIUS (Joannes). 
Voy. Creseius (J.). 

CRESTONUS (Joannes). Voy. Crasto- 
niits (J.). 

CRETENSIS (Elias), 'mt«« ô Kp>i»to;, dit 



187 



CRETENSIS. — CUBITO. 



188 



en français fxiE de Crète , rabbin et 
philosophe juif, né dans Tiie de Candie 
(auc. Crète), mort vers 1300. 

CRETENSIS (Petrus), Pietbo Fil\rgo, 
dit aussi P. de Cbète. Voy. Philargus 
(P.). 

CRETENSIS (Simon), Sfawv 6 Kpi^^toç, en 
franç.iis Simon de CnkiB, théologien 
grec,' sans doute le même que Zl\xi,yi h 
K«ov7Tavrtvoa3OTX£«5. Voy. Constanttiio- 
polis (S.). 

CRIBELLUS (Leodrisius), Leodrïsio 
Crivelli, historien et jurisconsulte ita- 
hen, secrétaire apostolique, né à Milan, 
mort en 1463. 

CRIBELI^US (Lucas), Ldca. Crivelli, 
théologien ascétique italien , religieux 
jésuate, né et professeur 5 Milan, mort 
en IÔI3. 

CRICKELiVDENSIS (Richardus), Ri- 
chard DE Cbicklade, théologien an- 
glafs, chanoine régulier de Saint-Augus- 
tin à Cricklade (comté de Wilts), mort 
en 1310. 

CRICKELADENSIS (Robertus), Robert 
Canut, connu sous le nom de R. de 
Cbicklade, théologien anglais , augus- 
tin, prieur de Saint-Frideswide , puis 
d'Oxford, né à Cricklade, dans le comté 
de Wilts, mort après 1141. — On le 
trouve encore nommé : R. Canutus, R. 
Crecotadensis, R. Graecoladensis et B. 
Krikelandensis. 

CRIISITUS (Petrus), Pietro Cbinito, 
biographe et poète italien, né à Florence, 
mort en 1504. — Par allusion à son 
nom, il fut surnommé P. Riccio ( P. 

Riccius). 

CRISPEIO (Amulfus de), Abnodl de 
Cbespv, sermonnaire français, né sans 
doute à Crespy, près de 'Senlis,mort 
après 1273. 

CRISPEIO (Gjilclmus de), Guillaume 
DE Crespy , trésorier deTéglise de Saint- 
Quentin, archidiacre de Paris, chancelier 
de France, mort après 1299. 

CRISPINUS (Gilbertus), Gilbert Cbis- 
PI5, théologien français, moine du Bec 
(monachus Beccenxis), puis abbé de 
■Westminster ( abbas fVestmonasterien- 
sis), né dans la IN'ormandie, mort en 
1117. — Son aïeul avait été nommé 
Crispinus à cause de sa chevelure cré- 
pue. 

CRlSPINUS(Milo), MiLOwCaiSPiN, théo- 



logien et biographe normand, chantre à 
l'abbaye du Bec, mort en 1150. 

CROCARTIUS (Petrus), Piebbe Cboc- 
KAEBT , philosophe scolastique belge , 
dojninicain, 'professeur à Paris, licencié 
de Sorbonne, né à Bruxelles, mort en 
J514. — On le trouve nommé aussi P. 
de Druxella et P. de liruxelUs. 

CROCUS (Richardus), Richard Croke, 
philologue et hclléuiste anglais, profes- 
seur à Leipsik, puisa Cambridge, né à 
Londres, mort en 1530. — Leiaad le 
nomme R. Cnreus. 

CROMI ARDUS ( Joannes). Voy. Bromear- 
dus (J. ou P.). 

CROSO (Petrus de), Pierre de Cbos, 
théologien français, docteur et proviseur 
de la Sorbonne a Paris, évêque de Senlis, 
puis d'Auxerre, cardinal , né à Gros, ou 
près de Gros, dans le Limousin, mort 
vers 1 362 . — On le trouve souvent nommé 
cardinalis Autissiodorensis. 

CROYLANDENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume de Ramsey, dit aussi G. de 
Cbowl4Nd. Voy. Ramesiensls (G.). 

CROYLAiNDENSIS (Rogerus), Rogeb de 
Crowland, hagiographe anglais, moine 
à Crowland, dans le comté de Lincoln, 
mort vers 1220. 

CRUCE (IManfredus de), Maivfbedo della 
Cboce (?), jurisconsulte italien, abbé de 
Saint-Ambroise de Milan, mort en 1425. 

CRUCIANUS. Voy. Turigianus. 

CRUCIUS (Robertus), Robebt Cbowche, 
philosophe scolastique anglais, francis- 
cain, professeur à Oxford, mort vers 
1300. 

CRUSCIANUS et CRUSIANUS. Voy. Tu- 
rigianus. 

CRUTZENACENSIS ( Nicolaus), Nicolas 
DE Kbeutznach, tnéologien et orateur 
allemand, docteur de Vienne, né à Kreut- 
znach ( Prusse) , mort en 149 1 . 

CRUTZENACO (Joannes de), Johann 
FusT, dit Jean de Rbeutznach , ser- 
monnaire allemand, carme, prieur à 
Strasbourg, né au château de Creutz- 
nach, mort en 1374. — On le nomme 
aussi /. Fustiginus. 

CUBITO (Joannes de), Jean de Elnbo- 
GEN, théologien allemand, abbé de 
Wallstadt, né à EInbogen en Bohême > 
mort en 1325. 



489 



CUBITO. — CUSTODIS. 



190 



CUBITO ( Wenceslaua de), Wb?jceslas 
Paveb de Elindogen, médecin alle- 
mand, établi à Leipsik, né à Elobogen 
en Bohême, mort vers 1520. 

CUCTJLLUS (Petrus), Pierbe Cucupè- 
TRE, nom sous lequel Anne Comnène, 
puisJMabillon, ont désigné P. l'Hermite. 
Voy. E remita (P.). 

CUGNERI1S( Petrus de), Pierre de Cu- 
GNiÈRES, jurisconsulte français, défen- 
seur de l'autorité royale coùtre le pou- 
voir ecclésiastique, mort vers le milieu 
du XII"' siècle. — On le trouve nommé 
aussi P. Cunerîus. 

CULEMBURGO (Zuederus d'), Zueder 
DE KuiLENBORG, historien hollandais, 
né à Kuiienborg dans la Gueidre, mort 
après 1494. 

CULTIFICIS (Engelbertus). Voy. Cultri- 
ficis (E.). 

CUL'^RIFICIS ( Engelbertus), Engelbebt 
jMessema.kers, tnéologien belge, domi- 
nicain, prieur du couvent de Zwolle, né 
à Nimègue, mort vers 1492. — Valère 
André et Fabricius le nomment, par 
erreur, E. Cultificis. 

CUiMINUS (Joannes). Voy. Cominus (J.). 

CUMO (Guilelmus de), Guillaume de 
Ou MO, jurisconsulte italien, professeur 
à Orléans , né à Cunio, dans la Romagne, 
mort après 1310. 

CUNEAS (Guilelmus) etCUNEO(G. de). 
Voy. Gannato (G. de). 

CUNERIUS (Petrus). Voy. Cugneriis 
(P. de). 

CUNETIUS (Richardus), Richard Ke- 
NET , théologien , philosophe et médecin 
anglais , carme , mort après 1380. 

CURATIO (Joachimus de), Joachfm de 
CoRAZzo (dit Moréri), de Curage ( dit 
Tabbé Fleury), théologien italien, moine 
de Ctteaux, fondateur de l'ordre du 
Flore, abbé de Corazzo (Calabre), né à 
Celico, près de Coseoza (royaume de 
Naples), mort en 1201. 

CURIA (Joannes de), Jean de la Cour, 
dit aussi J. d'Aubbrgenville, doyen de 
Saint-Martin de Tours, évéque d'ÉVreux, 
chancelier de France , né sans doute à 
Aubergenville (Seine-et-Oise), mort en 
1256. 

CURIA (Joannes ex), Jean Uyt ten 
HovE, en français J. de la Cour, dit 
J. Utenhoye, théologien hollandais, 



dominicain, prieur à Gand, puis vicaire 
général de Hollande , né à Gand , mort 
en 1489. 

CURIUS (Bernardinus). Voy. Corius{^.). 

CUROPALATA et GUROPALATES. Voy. 

Codinus (G.). 

CURRIFICIS (Joannes), Jea.n Wage- 
MAECKERs, moraliste belge , moine de 
Cîteaux au couvent de Marcheles-Da- 
mes, à Namur, mort vers 1500. 

CURSIANUS. Voy. Turigianus. 

CURTACOXA (Joannes de). Voy. Brevi- 

coxa (J. de). 

CURTIUS (Lancinus), Lancino Corte, 
poëte italien, né à Milan, mort en lôU. 

CURTIUS (Rochus), Roch Curti, ju- 
risconsulte italien, sénateur à Milan , 
conseiller de Guillaum*», duc de .Mont- 
ferrat, né et professeur à Pavie, mort vers 
1500. 

CURTONUS ^Robertus) , Robert dit de 
CouRSON, théologien anglais, réforma- 
teur de l'Université de Paris , cardinal , 
mort en 1218. — On le trouve encore 
nommé R. de Chorceone et fl. de Cor- 
ce to. 

CURTO PALATIO (Jacobus de), Jac- 
ques de Court-Palais, surnom donné, 
on ne sait en quelle occasion , au pape 
Urbain IV. Voy. rred5( Jacobus de). 

CURTRACO (Sigerus de), Siger de Bra- 
bant, dit aussi S. de Court rai. Voy. 
Brabantia (S. de). 

CURVUS (Richardus). Voy. Crocus (R.\ 

CUSANUS (Nicolaus), Nicolas Chryfftz 
ou Krebs, plus connu sous le nom de 
Nicolas de Gusa, philosophe, géomètre, 
théologien et astronome français, cardi- 
nal , né à Cusa, sur la Moselle, mort en 
1464. — Il fut surnommé Doctor chris- 
tianissimus. 

CUSPINIANUS (Joannes), Joha:<>- Spies- 
HAMMER, dit en français Jea> Clspi- 
NiEN, médecin, philologue et littérateur 
allemand, bibliothécaire de l'empereur 
Maximilien l**", né à Schweinfurt, dans la 
Franconie, mort en 1529. 

CUSSACO (Gerardus e}, Gérard de 
CussAC, sermonnaire français, carme, 
né à Cussac ( Haute-Vienne ) , mort vers 
1350. 

CUSTODIS (Guilelmus), Guillaume de 
Coster, dit aussi G. Bont (nom de son 



191 



CYDOMUS. — CYRUS. 



192 



oncle), jurisconsulte belçe, docteur de 
Paris, professeur à Louvam, archidiacre 
d'Anvers, chanoine de Sainte-Gudule 
à Bruxelles, doyen de Saint-Pierre d'An- 
derlech, né à Louvain, mort en 1454. 

CYDONIUS (Demetrius), ùir,u.-f^pioi 6 Kj- 
Stôvtoç, dit en français Démétrius de 
Cydone, théologien grec, moine à Cy- 
done ( KuociJVT] ) en Crète , né à Thessa- 
lonique, mort vers la fin du XI V« siè- 
cle. 

CYGNiEUS (Hermannus), Hebmann Gi- 
GAS, dit aussi H. de Zwickau. Voy. 
Minorita (H«). 

CYPARISSIOTA (Joannes), 'I(oivvr,ç Kur.a- 
ptiotÛTT)? ï^ Kuj:apta7êuç, théologien grec, 
adversaire des Palamites, mort à la fin 



du XIV* siècle. — Il fut surnommé 

'IwdtvvTjç 6 Soç;6i; (Sapiens ). 

CYPRIUS et CYPRUS ( Esaias), Tkafaç 6 
Kji:pioî, en français Esaïe de Chypre, 
théologien grec , né dans l'île de Chypre 
(anc. Cypre), mort vers 1440. 

CYPRIUS et CYPRUS (Georgiusou Gre- 

gorius), FctipYto; ou rpr,Y6p'.oc 6 Kiinpio;, 

en français George de Chypre, théo- 
logien et littérateur grec, patriarche de 
Constantinople, mort en 1290. 

CYRIACUS. Voy. Anconitanus. 

CYRNiEUS (Petrus), Pietro Felce, dit 
Pierre de Corsé, historien italien, né à 
Alesani en Corse, mort après 1505. 

CYRUS (Theodorus), Théodore le Maî- 
tre. Voy. Prodromus (Th.). 



iacLiiîî-v 




DACIA (Nicolaus de), Nicolas de Da- 
ciE , théologien , astronome et médecin 
hongrois, dominicain, né dans la Dacie, 
mort vers 1470. 

DACIA (Petrus de), DACIUS et DACUS 
(P.). PiERBE DE Dace. Vov. Dantu 
(P. de). 

DjEDALUS, l'Ingénieux (.'), surnom 
donné à Raymond Lulle. Voy. Lullus 

(R.). 

DALBURG1US (Joannes), Jean de Dal- 
BUBG ou DE Dalbebg, éruditallcmand, 
fondateur de l'Université d'Heidelberg , 
évêque de Worms, né à Oppenheim , 
mort en 1503. 

DALMATICUS (Hermannus), Hermann 
LE Dalmate, voyageur et orientaliste, 
né sans doute en Dalmatie , mort vers 
la 6n du XII' siècle. — On le trouve 
nommé aussi //. Secundus. 

DALMATIUS (Hugo), Hugues Dalmace, 
plus connu sous le nom de H. de Clunf, 
célèbre théologien français, abbé de 
Cluni , né à Semur (Côte-d'Or), mort en 
1109. — On le nomme aussi H. Clunia- 
censis. 

DAMARUS (Gerardus). Voy. Giiardia 
(G. de). 

DAMIMIS (iEgidius de), Gilles de Damme, 
théologien belge, bachelier de Sorbonne, 
moine de Cîteau.v à l'abbaye des Dunes 
{Sancta Maria de Dunis), près de Bru- 
ges, né à Damme (Flandre occidentale), 
mort en 1463. 

DANCKONIS (Joannes de), Johann 
Danck, astronome allemand, ne dans la 



Saxe, mort au XIV« siècle. — On le 
nomme aussi /. de Saxonia. 

DANDULUS (Andréas), Andréa Dan- 
DOLO, chroniqueur et jurisconsulte ita- 
lien, doge de Venise, mort en 1354. 

DANDULUS (Antonius), Antonio Dan- 
DOLO, jurisconsulte italien, professeur à 
Pise, à Padoue et à Pérouse, né à Ve- 
nise, mort à la On du XV*' siècle. 

DANDULUS (Faustinus), Faustino Dan- 
DOLO, théologien italien, protonotaire 
apostolique , gouverneur de Bologne, né 
à Venise, mort en 1449. 

DANDUS (Guilelmus). Voy. Jnglicus 

(G.). 

DANIA (Petrùs de), Pierre de Dane- 
mark, plus connu sous le nom de Pierre 
de Dace, philosophe et astronome da- 
nois, fondateur du collège de Dace à 
Paris, mort après 1326. — On le trouve 
nommé encore P. de Dacia^ P. Dacius 
et P. Dacus. 

DANIEL (Henricus), Henry Danyell, 
médecin anglais, dominicain, mort vers 
1380. 

DANTES. Voy. Aligerius (D.). 

DANUS (Saxô), Saxo le Grammairien, 
dit aussi S. le Danois. Voy. Gramma- 
ticus (S.). 

DARCHIUS (Joannes). Voy. Darcius (J.). 

DARCIA (Joanna), Jeanne Daêc, dite 
J. d'Arc et la Pucelle d'Orléans.. 
héroïne française, née à Domremy eii 
Lorraine , brûlée en 1 43 J . — On la trouve 
encore nommée /. de Arcu, Puella Ju- 
relianensis et /. Lotharhiga. 

7 



195 



DARCIUS. — DELEYTO. 



196 



DARCIUS (Joannes), Giovanni Dàbci, en 
français J. Dabces, poêle latin, traduc- 
teur,* aumônier du cardinal de Toumon, 
né à Venouse, dans le royaume de Na- 
pies, mort vers 1530. — On le nomme 
aussi/. Darchius. 

DARENCIACO (Michael de), Michel de 
Drancy, chapelain de Saint-Ferréol , 
bienfaiteur de Notre-Dame de Paris, né 
sans doute à Drancy (Seine), mort après 
1358. 

D ASTINUS ( JoaBnes ), John Dasteyn ou 
Dast\n, en français Jean Dastin, phi- 
losophe hermétique anglais, mort vers 
1350. — On le trouve aussi nommé /. 
Daustenius. 

DATHIUS (Gregorius), Gorg (abrév. de 
Gregorio) Dati, mathématicien, histo- 
rien et poète italien, né à Florence, mort 
en 1436. 

DATHUS, DATIS (de) et DATIUS. Voy. 
Datas. 

DATUS (Augustinus), Agosttno Dati , 
philosophe, orateur et historien italien, 
né à Sienne, mort en 1478. — On le 
trouve aussi nommé J. Dathus et J. 
Datius; et il fut surnommé A. le Bè- 
gue {A. Balbus). 

DATUS (Julianus), Gioliano Dati, his- 
torien et poète italien, pénitencier à 
Saint-Jean de Latran, évêque de Saint- 
Léon, dans la Calabre, né à Florence, 
mort en 1524. —-On trouve aussi J. Da- 
tius. 

DATUS (Leonardus), Lèonardo Dati, 
théologien et négociateur italien, géné- 
ral des Dominicains, évêque de Massa 
{episc. Massanus), né à Florence, mort 
en i472. — On trouve aussi L. Dathus, 
L. de Datis^ et enfin L. Statius qui, 
suivant Échard, serait la traduction la- 
tine de son véritable nom. 

DATUS (Nicolaus), Niccolo Dati, méde- 
cin et littérateur italien, né à Sienne, 
mort en 1498. 

DAUFFAIUS (Joannes), Jean d'Auffay, 
historien et jurisconsulte français, né à 
Béthune en Artois, mort vers 1500. 

DAUMARO (Gerardus de). Voy. Guardia 
(G. de). 

DAUSTENIUS (Joannes). Voy. Dastinus 

:j.). 

DAVENTRIENSIS (Gerardus), Gérard 
Groot, dit G. DE Deyenter. Voy. Ma- 
gnus (G.). 



DAVENTRIENSIS (Joannes), Jean de 
Deventer, théologien et helléniste hol- 
landais, dominicain, né à Deventer 
(Over-Yssel), mort vers 1520. 

DECEMBER (Angélus), Angelo Decem- 
BBio, littérateur et poète italien, né à 
Vigevano (États-Sardes), mort après 1450. 
— On le trouve nommé aussi A. De- 
cembrius. 

DECEMBER ( Petrus-Candidus) , Pietho- 
Candido Decembrio, historien, littéra- 
teur et traducteur italien , secrétaire 
des ducs de Milan, né à Pavie, mort en 
1477. — On le nomme aussi P.-C. De- 
cembrius. 

DECEMBER (Ubertus), Uberto Decem- 
brio, philosophe, érudit, helléniste et 
traducteur italien, père du précédent, 
mort vers 1430. — On le nomme aussi 
U. Decemhrius. 

DECEMBRIUS. Voy. December. 

DECBIUS (Rogerius). Voy. Dechtus (R.). 

DECHTUS (Rogerius), Roger Decht, ju- 
risconsulte et sermonnaire français, pré- 
roontré à Vicogne (Nord), ràort vers 
1385. — On le trouve nommé aussi / . 
Dechius. 

DECIUS (Lancelottus), Lancelotto De- 
cio, jurisconsulte italien, professeur à 
Pavie et à Pise né à Milan, mort en 
1500. 

DECRETORUM (Doctor).Voy. Behenber- 
gius (L.). 

DEFTENSIS (^gidius). Voy. Delphemis 

{JE.). 

DEGUILLA VILLA (Guilelmus de), Gdil- 
LAUME DE Guilleville. Voy. Guivillo 
(G. de). 

DE! (Andréas), Andréa di Dio, en fran- 
çais André de Dieu, chroniqueur ita- 
lien, podestat de Sienne, mort après 1 328 . 

DEIDONATUS (Gilbertus), Gilbert Dieu- 
donné, théologien écossais, carme à 
Paris, mort vers 1313 d'après Tanner, 
vers 1362 d'après C de Villiers. — 
Tanner écrit Deidonanus. 

DELAYTO (Jacobus de), en français Jac- 
ques DE Delavte (M oréri), chroniqueur 
italien, chancelier de Nicolas d'Esté, né 
à Rovigo, mort après 1410. — On trouve 
aussi /. de Deleylo. 

DELEYTO (Jacobus de). "Voy. Delayto 
(J. de). 



197 



DELP11E.NSIS. — DI/ERETA. 



i08 



DELPHF.NSIS (iCgidius), Gilles de Del- 
phes ou DE Depht, poêle latin, dont 
M. Amaury Duval a contesté l'existence; 
on ignore "sa patrie, et Ton croit qu'il 
mourut au commencement du XlIT siè- 
cle. — On le trouve nommé aussi M. 
Deflensis, et il a été souvent confondu 
avec Gilles de Pabis {.^yidius Pa- 
rist'ensis). 

DELPHI NUS (Petrus), Pietbo Delfino, 
théologien italien, général des Canial- 
dules, né à Venise, mort en 1525. 

DELPHIUS. Voy. Delphus. 

DELPHUS (/Egidius), Gilles de Delft, 
théologicu hollandais, poète latin, doc- 
teur de Sorhoune, professeur à Paris, né 
à Delft, près de Rotterdam, mort après 
1515. 

DELPHUS (Martiuus), Martin de Delft, 
littérateur hollandais, recteur de l'Uni- 
versité de Paris, né à Delft, mort après 
1479. — Crevier le nomme Martin 
Delf. 

DELPHUS (Theodericus) , Thiebri de 
Delft, théologien hollandiis, domini- 
cain à Cologne, professeur à Erfurt, né à 
Delft, mort vers 1400. — Ou écrit aussi 
T. Delphius. 

DEMOPHYLAX (Joannes), seul nom 
sous lequel soit connu un poète latin, 
religieux carme, né à Gaud, mort en 
1528. 

DEIMPSTERUS (Guilelmus), "William 
Dempsteb, philosophe scolastique écos- 
sais, disciple de Raymond Lulle, mort 
vers la lia du XIIF siècle. 

DEO (Joannes de), Juan de Dios, en 
français Je^n de Dieu, théologien espa- 
gnol,' professeur à Bologue et à Lisbonne, 
mort après 1247. 

DEOBERBEUIEÎsSlS (Alanus). Voy. Teu- 
keshuricnsis (A.). 

DE0GIL0(Odo de). Voy. Diogilo (0. de). 

DERLINGTONUS (Joannes), Jean de 
Dablington, théologien anglais, domi- 
nicain, archevêque de Dublin, confes- 
seur du roi Henri HI, né sans doute à 
Darlington (comté de Durham), mort en 
1284. — On le trouve nommé encore J. 
de Derlingtonia et /. Durolendunns. 

DESIDERATISSLMUS(Doctor). Voy. Âa- 
glicus{G.). 

DESPAUTERIUS -(Joannes) , Jean van 
PALTEBEN,en français J. Despaltèbes, 



célèbre grammairien flamand , profes- 
seur à T.,ouvain, à Bois-le-Duc et à Co- 
mines, né à Mnove (Flandre-orientale), 
mort en 1520. 

DEUCIO (Bertrandus de), Bebtband de 
Deaux, poète latin, prévôt puis àrche- 
vêijue d'Embrun, cardinal, né à Blan- 
diac, au diocèse d'Uzès, mais descendant 
sans doute d'une famille originaire de 
Deaux (Gard), mort en 1355. — Le Gai- 
lia christiana le nomme B. de Deux , 
IS'ic. Bertrand E. de Deuce, et dom 
Vaissette B. de Deaulx. 

DEUSA (Jacobus), Jacques d'Euse, dit 
aussi J. DE Cahors [J. Cadxircensîs), 
théologien etsermonnaire français, pape 
sous le nom de Jean XXH, né à Cahors, 
mort en 1334. 

DEVOIS'IUS (Josèphus), Joseph d'Exb- 
TER, dit aussi J. de De von. Voy. Exo- 
niensis (J.). 

DEVONIUS (Thomas Balduinus), Tho- 
mas Baldwin de Devon, théologien 
anglais, moine et abbé deCîteaux au cou- 
vent de Ford, dans le comté de Devon, 
évêque de Worcester {episc. fVigor- 
niensis), puis de Canterbury, né à Wor- 
cester, mort en 1191. — On le trouve 
nommé aussi T. B. de Forda^ T. B. 
Fordensis et T. B.> Cantuariensis. 

DIACONUS (Guilelmus), Guillaume de 
Bourges, dit aussi G. le Diacre. Voy. 
Bilurlcensis (G.). 

DIACONUS (Joannes), Jean le Diacre, 
poète latin, moine du IMont-Cassin, mort 
vers 1170. 

DIACONUS (Joannes), Jean le Diacre, 
théologien italien, chanoine de Latran, 
né à Rome, mort vers 1280. 

DIACONUS (Joannes), Jean le Diacbe, 
historien italien, diacre et chanoine à 
Vérone, mort après 1314. — On le nomme 
aussi /. Feronenscs. 

DIACONUS (Joannes), Jean le Diacre, 
hagiographe espagnol, né à Madrid, 
mort vers le milieu du XIV* siècle. 

DIACONUS (Petrus), Pierre le Biblio- 
thécaire, dit aussi P. le Diacre. Voy. 
Bibliothecarius (P.). 

DIACONUS (Thomas), Thomas le Dia- 
cre, historien flamand, moine de Saint- 
\Yinoch, à Bergues (Nord), mort après 
1333. 

DI.f:RETA (Gcorgius), TetôpYioî l Aiatfirr^î, 



199 



DICETO. — DISCIPULUS. 



200 



rtiéteur bvzantin, moine à Alexandrie, 
mort au XIV* siècle. 

DICETO (Radulphus de), Raool deDizy, 
historien et théologien anglais, doyen de 
l'église Saint-Paul à Londres, mort eu 
1283. 

DIDASCALICUS (Hugo), surnom donué 
à Hugues de Saint-Victob. Voy. 
Sancto f'ictore (H. df). 

DIDUESHALUS (Joannes). Voy. Title- 
shalus (J.). 

DIEDUS(FraDciscus), Fba.wcesco Diedo, 
jurisconsulte italien, professeur à Pa- 
doue, podestat de Vérone, né à Venise, 
mort en 1484. — On le trouve aussi 
nommé F. Dietus. 

DIENSIS (Hugo), Hugues de Die, savant 
légat apostolique, évêque de Die, puis 
archevêque de Lyon, né à Romans 
(Drôme), mort en 1106. — On le trouve 
nommé encore H. Lugdunensis, et par 
erreur H. Divionensis. 

DIESTENSLS (Joannes), Jean van Meer- 
HOUT, dit J. DE DiEST , théologien, 
grammairien, astronome et chirurgien 
belge, chanoine régulier de Saint-Augus- 
tin, né à Diest (Brabant-méridional) , 
mort en 1476. — On le trouve aussi 
nommé /. Cornélius. 

DIESTHEMIUS (Joannes), Jean deBlaer, 
dit aussi J. de Diest. Voy. Blserus (J.). 

DIETGERUS, Dietgeb, Theodgeb, etc., 
musicographe allemand, moiue de Cluni, 
abbé de Saint-Georges dans la forêt 
Noire, évêque de Metz, mort en 1120. — 
On trouve encore ce nom écrit Théo- 
carus, Theogerus, Theogorus, Tkeoka- 
riis, etc. 

DIETPOLDUS (Theobaldus), Thibaud 
DiETPOLD, théologien allemand, évêque 
de Passau (BaTière), mort au milieu du 
XIII* siècle. 

DIETUS (Franciscus). Voy. Diedus (F.). 

DILIGHEMIENSIS(Henricus), Henbi de 
DiLiGHEM, théologien belge, religieux 
prémontré, abbé de Dilighem , mort en 
1162. 

DILM AJîIENSlS (Tillmannus), Tiililann 
DE DuLMEN, théologien et sermonnaire 
allemand, chanoine régulier de Saint- 
Augustin, né à Dùlmen CNVestphalie), 
mort vers 1480. 

DIMOCCUS (Rogerus), Roger Dinmock, 
théologien anglais, dominicain, adver- 



saire des LoUards, mort vers 1400. — 
On écrit aussi Dymmochus. 

DINANTO ( David de), David de DiNAWt, 
théologien français, disciple d'Amaury 
de Chartres, mort vers 1205. 

DINANTO (Jacobus de), Jacques de Dî- 
nant, hagiographe français, chanoine 
de Sainte-Geneviève de Paris, puis évê- 
que d'Arras, né sans doute à Dinant, 
mort vers 1259. 

DINCKELSPUHLIENSIS (Nicolaus), Ni- 
colas DE DiNKELSBiiHL, théologien et 
sermonnaire allemand, recteur de l'Uni- 
versité de Vienne, orateur aux conciles 
de Constance et de Bâle, né à Dinkels- 
bùbl, en Bavière, mort après 1431. 

DINI (Thaddaeus), Taddéo Dino, ser- 
monnaire italien, dominicain, né à- Flo- 
rence, mort vers 1360. 

DINLAIUS (Eduardus). Voy. Dinleius 

(E.). 

DINLEIUS (Eduardus) Edouabd Din- 
LEY (?), sermonnaire anglais, carme, né 
à Nevs'castle, mort vers 1450. — C. de 
Villiers le nomme encore E. Dinlaius et 
E. Donleius. 

DINOZO. Voy. Canusinus (D.). 

DINTERUS (Edmundus). Voy. Dynterus 

(E.). 

DINUS DE GARBO, Diko del Gabbo, 
médecin italien , professeur à Bologue, à 
Padoue et à Sienne, né à Florence, mort 
en 1327. — La manière brillante avec 
laquelle il exposait les opinions des an- 
ciens médecins le lit surnommer D. Ex- 
'positor. 

DINUS. Voy. Mugellanus (D.). 

DIOGILO (Odo de), Odon de Deuil, chro- 
niqueur français, abbé de Saint-Corneille 
de Compiègne (abbas S. Cornelii Com- 
pendiensis) , puis de Saint-Denis, né à 
Deuil, dans la vallée de Montmorency, 
mort en 1162. — Fabricius le nomme 
O. de Deogilo. 

DIOGILO (Robertus de), Robert de 
Deuil, doyen de Senlis {decan. Sil- 
vanectensis), chanoine de Saint- Victor à 
Paris, mort en 1245. 

DIONYSII (Nicolaus), Nicolas de Nyse, 
théologien et sermonoaire français, frère 
mineur, mort à Rouen en 1509. 

DISCIPULUS, pseudonyme de Jean Hé- 
bold. Voy. Heroldus (J.). 



201 



DlSSiCUS. — DOCTOR CHRISTIAMSSIMLS. 



202 



DISSOUS (Gualterus), Gautier de Diss, 
théologien et sermonoaire anglais, carme, 
professeur à Paris et ù Rome, ué à Diss, 
dans te comté de Norfolk, mort en 1404. 
— On le trouve encore nommé G. Dis- 
sus et 6. Disltus. 

DISSUS et DISTIUS (Gualterus). Voy. 
Dissseux (G). 

DIVES (Guilelmus) , Guillaume Rijk, 
poëte sacré belge, né à Gouda, mort 
vers 1520. — On le trouve nommé aussi 
G. Rycquius. 

DIVINUS (doctor). Voy. Falcuccius (K ) 
et Ruysbrocfiius (J.). 

DIVIONENSIS (Hugo). Voy. Diemis (H.). 

DlVISIENSIS(Richardus), Richabd de 
Devizes, historien anglais, bénédictin, 
moine à Winchester, né sans doute à 
Devizes (comté de Wilts), mort vers 
1380. 

DIVITIS (Edmundus), Edmund Rich, dit 
Saint-Edmond, théologien anglais, pro- 
fesseur à Paris, archevêque de Canter- 
bury, né à Abingdon, mort en 1240. — 
On le trouve aussi nommé E. Richius 
et E. Divitius. 

DIVITIS (Joaunes). Voy. Ryckius (J.). 

DIVITIUS (Bernardus), BeriVABdo Divi- 
zio, dit Bernard de Bibbiena, et plus 
souvent le Cardinal de Bibbiena 
[card. Bihianensis\ littérateur et diplo- 
mate italien, cardinal, né à Bibbiena, 
mort en 1520. 

DIVITIUS. Voy. Dives, Divitis, Richius 
et Ryckius. 

DLUGOSSUS (Joannes), Jean Dlugosz, 
célèbre chroniqueur polonais, archevêque 
deLeopol, dans la Rhuténie rouge, né à 
Brzemica, mort en 1480. — On le nomme 
aussi J. Longinus. 

DOCEUS (Joannes), Jean Doc (dit Féli- 
bien), théologien français, bénédictin, 
évêque de Laon , abbé de Saint-Denis, 
mort vers 1330. —On écrit aussi J. Do- 
craeus et J. Docreus. 

DOCCOMIENSlS(Hermannus),HERMANN 
VAN DocKUM ou DoccoM, théolosicn 
frison, curé de Saint-Vite à Leuwaraen, 
né sans doute à Dockum ou Doccom, 
mort vers 1516. — Fabricius écrit If. 
Doceomiensis. 

DOCEOMIENSIS (Hermannus). Voy. Doc- 

comiensis (H.). 



DOCHINGUS (Thomas). Voy. Dockingus 

(Th.). 

DOCRIjVGUS (Thomas), Thomas de Doc- 
KixG, théologien anglais, Irère mineur, 
chancelier de l'Universiié d'Oxford, né 
à Dockiug , dans le comté de ^orfoik, 
mort après 1270. — Ou écrit aussi Th. 
Dochingus. 

DOCR.î:US et DOCREUS (Joannes}. Voy. 
Docseus (J.). 

DOCTIUS (Thomas), Tommaso Docti, ju- 
risconsulte italien, né à Sienne, mort en 
1441. — Il fut surnommé Doctor veri- 
tatis et Doctor verus. 

DOCTOR ACUTISSIMUS, le Docte lr 
très-pénétrant, surnom donné à Jean 
DE Janddn. A'oy. Janduncnsis (J.). 

DOCTOR ACUTUS, le Docteur subtil, 
surnom donné à Francesco Hospità- 
leri. Voy. Maironis (F. dej. 

DOCTOR ADMIRABILIS. Voy. Doctor 
mirabilis. 

DOCTOR AMOENUS, surnom donné à Ro- 
bert CowTON, CoNTON OU CoTHON, phi- 
losophe scolastiqiie et sermonnai re an- 
glais, franciscain, docteur de Sorbonue, 
mort après 1340. 

DOCTOR ANGELICUS, LE Docteur An- 
gélique, surnom donné à saint Tho- 
mas d'Aquino. Voy. Aquinas (T.). 

DOCTOR APPROBATUS. Voy. Doctor 
ptanus. 

DOCTOR ADCTORATUS, le Docteur 
MIS A l'enchère, surnom donne à Ri- 
chard de Middleton. Voy. Media- 
villa (R. de). 

DOCTOR AUREUS, surnom donm- à 
Alessandbo Tabtagni. Voy. Tarta- 
ginus (A.). 

DOCTOR AUTHENTICUS, le Docteur 
authentique, surnom donné à Gré- 
goire DE EiMiNi. Voy. Arimincnsifi 
(G.). 

DOCTOR AUTHORATUS. Voy. Doctor 
auctoratus. 

DOCTOR BEATUS, surnom donné à 
Mqjdio Colonna. Voy. Columna [JE. 
de). 

DOCTOR CHERUBINUS, surnom donné 
à saint Thomas d'Aquino. Voy. 
Aquinas (T.). 

DOCTOR CBRISTIAKISSIMUS, leDoc- 



203 



DOCTOR CHRISTIAMSSIMUS. — DOCTOR ILLUSTRATLS. 



204 



TEUR TRÈS-CHRÉTIEN, sumom doimé à 
Jean Charlieb, dit J. de Gerson. \oy. 

Carla'i'us (J.}- 

DOCTOR CHRISTIANISSIIMUS, LE Doc- 
TEiR TRÈS-CHRÉTIEN, sumomdonné au 
théologien ?iicOLAS Chbyfftz. Voy. 

Cusanus 'N.). 

DOCTOR COMMUMS. surnom donné à 
saint Thomas d'Aquino. Voy. Jqiù- 
nas (T.). 

DOCTOR CONSPIÇUUS, surnom donné au 
docteur AValter Bubleigh. Voy. Dur- 
lxv.s[(j.). 

DOCTOR COPIOSUS, le Docteur abon- 
dant, surnom donné à, Richard de 
MiDDLETON. Voy. MediaviUa (R. de). 

DOCTOR DECRETORUM, le Docteur 
DES décrets, surnom donné au juriscon- 
sulte Léopold'de Bebexbueg. Voy. De- 

bfnbergius (L.\ 

DOCTOR DESTDERATISSIMUS, surnom 
donné au médecin Gilbert l'Anglais. 
Voy. .4 ng lie us (G.). 

DOCTOR DIVINUS, LE Docteur divin, 
surnom donné à >'iccolo Falcucci. 
Voy. Falcuccius (N.;. 

DOCTOR DIVIXUS, le Docteur divin, 
sumom donné à Jean de Ruysbroek. 
Voy. Ruysbrockius (J.). 

DOCTOR DOCTORUM, le Docteur des 
docteurs, sumom donné a Alexandre 
T^p Hales. Voy. Ualensis (A.). 

DOCTOR DOCTORUM, le Docteur des 
docteurs, surnom donné à Anselme 
DE Laon. Voy. Laudunensis (,>..). 

DOCTOR DULCIFLUUS,LE Docteur au 
DOUX LANGAGE ?i, surnom donné à An- 
tonio Andres. Voy. .îndrea (A.). 

DOCTOR EVANGELICUS, le Docteur 
evangelique, surnom donné à Pierre 
dWilly. Voy. Jllincensis (P.). 

DOCTOR EVANGELICUS, LE Docteur 
ÉvANGÉLiQUE, surnom donné à saint 
Thomas d'Aquino. \o\. Jquinas (.T.). 

DOCTOR EXBIIUS, surnom donné au 
médecin ^VlLLLAM Seiton. Voy. Seito- 
nus G.;. 

COCTOR EXTATICUS, le Docteur ex- 
tatique ou illuminé, surnom donné à 
Jean de Rlvsbroek. Vov. Ruynbi^ovhius 

DOCTOR EXTATICUS, le Docteur ex- 



tatique, sumom donné à Denis de 
Ryckel. Voy. Ryckelius (D.). 

DOCTOR FACUNDUS, le Docteur élo- 
quent, sumom donné à Pierre d'Au- 
RiOL. Voy. Auriolus (P.). 

DOCTOR FAMOSISSIMUS, surnom donné 
au pape Innocent V. Voy. Champa- 

gniaco (P. de). 

DOCTOR FAMOSUS, surnom donné au 
théologien John Scharp. Voy. Shar- 
pxus (J.). 

DOCTOR FAMOSUS, surnom donné à 
Bertrand de la Tour. Voy. Turre 
(B. de). 

T^OCTOR FERTIUS, le Docteur fer- 
tile, surnom donné à François de 
Candie. Voy. Candia (F. de' 

OCTOR FUNDAMENTALTS, surnom 
donné à Jean Lefèvre. \ oy. Faber 
(J.)- 
DOCTOR FUNDAMENTARIUS, sumom 
donné à Egidio Colonna. Voy. Co- 
lumna [JE. de). 

DOCTOR FUxNDATlSSIMUS, le Docteur 
très-fondé, surnom donné à Egidio 
Colonna. Voy. Columna (/E. de). 

DOCTOR FUNDATISSIMUS, leDocteur 
très-fondé, surnom donné à Richard 
de Middleton. Voy. MediaviUa (R. 
de). 

DOCTOR FU^DATUS, le Docteur 
FONDÉ, surnom donné à Guillaume de 
Ware. Voy. JFara Q. de). 

DOCTOR IGNOTUS , le Docteur in- 
connu. Voy. Jijguanis ;]\lichael de}. 

DOCTOR ILLIBATUS, le Docteur l'UR, 
surnom donné au théologien Alexandre 
l'Allemand. Voy. Jlemcnicus (A.\ 

DOCTOR ILLUMINATUS, le Docteur 
illuminé, nom que se donna lui-mtme 
et sous lequel est parfois désigné Ray- 
mond I^ULLE. Voy. Lui fus (R.). 

DOCTOR ILLUMINATUS, le Docteur 
ÉCLviBÉ, si'rnom donné à Fbancesco 
liospiTALERi. Voy. Mairoïiis (F. de). 

DOCTOR ILLUMINATUS, le Docteur 
ILLUMINÉ, surnom donné à Johann 
Tauler. Voy. Taulerus (J.). 

DOCTOR ILLUSTRATUS, LE Docteur 
ÉCLAIRÉ, surnom donné à Adam de 
Mabsh. Voy. Mari-sco (A. de). 



20o 



DOCTOR INGENIOSISSIML'S. — DOCTOR SPECULATIVUS. 



206 



DOCTOR INGENIOSISSIMUS , surnom 
donné à André de Neufchateau. Voy. 
Novocastro (A. de). 

DOCTOR INGENIOSUS, surnom donné 
à Jean de Thorpe. Voy. Thorpus (J.). 

DOCTOR mSIGNIS, us Docteur insigne, 
surnom donné à Pierre d'Auriol. Voy. 
Auriolus (P.). 

DOCTOR INTEGERRIMUS, leDocteur 
TRÈS-INTÈGRE, sumom donné à Guil- 
LALME DE Saint-Amode. Voy. Sancto 
Jmore (G. de). 

DOCTOR INVINCIBILIS, le Docteur 
INVINCIBLE, surnom donné à Pierre 
Abélard. Voy. Jbxlardus (P.). 

OCTOR INVINCIBILIS, le Docteur 
invincible, surnom donné à Guillaume 
d'Ockam. Voy. Ochamus (G.)- 

DOCTOR IRREFRAGABILIS , le Doc- 
teur IRRÉFRAGABLE, sumom donué à 
Alexandre de Hales. Voy. Ualensis 

(A.). 

DOCTOR MARIANUS, surnom donné à 
Jean de Duns, dit J. Scot. Voy. Duns- 
tonensis{i.). 

DOCTOR MELLIFLUUS, surnom donné 
à saint Bernard, Voy. Clarxvallensis 

(B.). 

DOCTOR MIRABILIS, le Docteur ad- 
mirable, surnom donne à RooerBacon . 
Voy. Baconus (R.). 

DOCTOR MORALïS, surnom donné à 

GÉRARD, FILS d'EuDES DE ChATEAU- 

Roux. Vov. Castro Radulphl (G.-O. 
de). 

DOCTOR NOTABILïS, surnom donné à 
Pierre de Lille. Voy. Insulen.sis (P.)- 

DOCTOR OMNISCIUS, le Docteur om- 
niscient, surnom donné à Pietro 
Baldi. Voy. Ubaldis (P.-B. de). 

DOCTOR ORDINATISSIiMUS, le Doc- 
TELR très-ordonné, sumom donné à 
Jean Bassol. Voy. DassoUus (J.), 

DOCTOR PERSPICACISSIMUS, surnom 
donné à Jean Lefèvre. Voy. Faber (J.). 

DOCTOR PERSPICUUS, surnom donné à 
Walter Burleigh. Voy. Burlœus (G.). 

DOCTOR PLANTJS (sive APPROBATUS, 
dit uue chronique d'Oxford), surnom 
donné à Walter Bubleigh. Voy. IJur- 
lœxis (G.). 

DOCTOR PLANUS, surnom donné à Ni- 
colas de Lyre. Voy. Lyranus (N.). 



DOCTOR PROFICUUS, le Docteur 
profitable, surnom donné à Nicolas 
Bonet. Voy. Bonelus (N.). 

DOCTOR PR0F13NDUS, LE Docteur 
profond, surnom donné à Thomas de 
Bradwardine. Voy. Bradivardinus 

(Th.). 

DOCTOR REFULGENS, le Docteur 
resplendissant, surnom donné au 
pape Alexandre V. Voy. Philargus 

(P.)- 

DOCTOR RESOLUTISSIMUS, le Doc- 
teur très-résolu, sumom donné à 
Pierre d'Ailly. Voy. Alliacensis (P) . 

DOCTOR RESOLUTISSIMUS, le Doc- 
teur très-résolu, surnom donné à 
Guillaume Durand. Voy. Sancto Por- 
ciano (G. de). 

DOCTOR RESOLUTUS, le Docteur ré- 
solu, surnom donné à Jean de Bacon- 
throp. \ oy. Baconthorpius (J.). 

DOCTOR SCOLASTICUS, le Docteur 
scolastique, surnom donné à Ansedie 
DE Laon. Voy. Laudunensis (A.). 

DOCTOR SCOLASTICUS, le Docteur 
scolastique, surnom donné à Hugues 
DE Newcastle. Voy. Nova Castro H. 
de). 

DOCTOR SERAPHICUS, le Docteur sé- 
RAPHiQUE, surnom donné à Giovanki 
Maricom, ditsaint François d'Assise. 
Voy. Jsshio (F. de). 

DOCTOR SERAPHICUS, LE Docteur se- 
RAPHiQUE, surnom donné à Giovanni 
FiDENZA, dit saint Bon aventure. Voy. 
Bonaventura. 

DOCTOR SINGULARIS, sumom donné à 
Guillaume d'Ockam. Voy. Ochamus 

(G.). 

DOCTOR SOLEMNIS, le Docteur so- 
lennel, surnom donné à Henri Gœ- 
TBALS, dit H. DE Gand. Voy. Gœtha- 

lis (H.). 

DOCTOR SOLIDJi: VERITAllS, LE Doc- 
teur DE LA solide VÉRITÉ, SUmOUl 

donné à Fbancesco Albergotti. Voy. 

Àretinus (F.). 

DOCTOR SOLIDUS, le Docteur solide 
(dit MorérI), surnom donné à Richard 
de Middleton. \oy. MedlaciUa (R. de). 

DOCTOR SPECULATIVUS, le Docteur 
CONTEMPLATIF, sumom doDué à Jac- 
ques DE Vitebbe. Voy. FUerbio (J. 
de). 



207 



DOCTOR SUAVISSIMUS. — DOBIINICIS. 



208 



DOCTOR SUAVISSIMUS, surnom donné 
au raédecin Jean de Sàim-Amakd. 
Voy. Sancto Jmando (J. de). 

DOCTOR SUBLIMIS, le Docteub su- 
blime, surnom donné à François de 
GiROE. Voy. Gerundensis (F.). 

DOCTOR SUBTILIS, LEDocxEua subtil, 
surnom donné à Pietbo-Filippo della 
CoHGNA. Voy. Corncus (P.-P.)- 

DOCTOR SUBTILIS, LE Docteur sub- 
til, surnom donné à Jeax de Duns, 
dit J. ScoT. Voy. Dunstonensls (J.). 

DOCTOR SUBTFLIS, le Docteur sub- 
til, surnom donné à Jeax Lefèvre. 
Voy. Faber (J.). 

DOCTOR SUBTIL1S,LE Docteur s^ubtil, 
surnom donné à Benoit Rai&ioxd. Voy. 

Raymondus (B.). 

DOCTOR SUCClNCrUS, LE Docteur 
zélé, surnom donné à Fraxçois d'As- 
coli. Voy. yisculanus (Fr.). 

DOCTOR SUFFICIENS, surnom donné à 
Pi etro Aquil ANC. Voy. ^^u//anM5 (P.). 

DOCTOR UNIVERSALIS, le Docteur 
UNi'\'£BSEL, surnom donné à Alain de 
Lille. Voy. Insulis (A. de). 

DOCTOR UTILIS, le Docteur utile, 
surnom donné à Nicolas de Lyre. 
Voy. Lyraiius (N.). 

DOCTOR VENERABILIS, le Docteur 
vÉxÉRABLE , sumom donné a Jean 
Cbablier, dit J. DE Gerson. Voy. 

Carlerius {J.). 

DOCTOR VENERABILIS, le Docteur 
VÉNÉRABLE, sumom donué à Guil- 
laume d'Ockam. Voy. Ochamus (G.). 

DOCTOR VENERANDUS, le Docteur 
VÉNÉRABLE , surnom donné à Gode- 
FBoi DE Condé , dit G.'des Fontaines. 
Voy. Condatensis (G.). 

DOCTOR VERITATIS , LE Docteur de 
LA VÉRITÉ , surnom donné à Tommaso 
DocTi. Voy. Doctius (T.). 

DOCTOR VERITATIS, LE Docteur de 
LA VÉRITÉ, surnom donné à Alessan- 
DRO Tartagni. Voy. Tartaginxu (A.). 

DOCTOR VERUS, le Docteur vrai, 
surnom donné à Tommaso Docti. Voy. 

Doctius (T.). 

DOCrORIBUS (Antonius-Franciscus a), 
Antonio-Francesco Dottori , célèbre 
jurisconsulte italien , né et professeur à 
Fadoue, mort en 1528. 



DOCTORUM (Doctor). Voy. Halensis 
(A.) et Laudunensis (A.). 

DODECHINUS, Dodbchin (dit la Nou- 
velle Biographie générale), voyageur 
et chroniqueur allemand, abbé de Saint» 
Disibode,ué à Logenstein, dans l'électo- 
rat de Trêves, mort après 1200. 

DODO (Augustious), seul nom sous le- 
quel soit connu un théologien hollandais, 
chanoine de Saint-Léonard à Bâle, qui, le 
premier, entreprit de rassembler tous les 
écrits de saint Augustiu ; il était né dans 
la Frise et mourut en lôOl. 

DOIONUS(Julius), GiULioDoGLiONi , sa- 
vant médecin italien , professeur à Pa- 
doue, né à Bellune, mort à Alep vers 
1530. 

DOLENDORPIO (de). Voy. Dolendorpius. 

DOLENDORPIUS ( Joannes ou Henricus), 
Jean ou Henry de Dollendorp, théo- 
logien et prédicateur allemand, docteur 
de Paris , provincial des Carmes de Co- 
logne , mort ' 1375. — Oa trouve aussi 
de Dolendorpio. 

DOLENSIS (Alexander), Alexandre de 
Villedieu, dit aussi A. de Dol. Voy. 
nUa Dei{A. de). 

DOLENSIS (Baldericus), Baudri d'Or- 
léans, dit aussi B. de Dol. Voy. y^ure- 
lianensis (B.). 

DOLENSIS (Hervaeus), Hervé du Mans, 
dit aussi H. du Bourg-Dieu. Voy. Ce- 
nomanensis (H.). 

DOMARUS (Gerardus). Voy. Guardia 

(G. de). 

DOMERHAMUS et DOMERSHAMUS 
( Adamus), Adam de Glastonbury , dit 
aussi A. de Domerham. Voy. Glasto- 
niensis (A.). 

DOMF^TICUS (Joannes), "Jean Prhé, 
théologien français, docteur de Sorbonne, 
mort vers 1420. 

DOMINICI (Jacobus), Jacques Domini- 
que, historien français, dominicain, 
lié à Collioure {Coquilibcritanus , dit 
Fabriçius), dans les Pyrénées-Orientales, 
mort après 1367. 

DOMINICI (Joannes), Jean Dominique, 
théologien français, dominicain^ né à 
Narbonne, mort vers 1323. 

DOMINICI (Joannes). Voy. Eugubio 
(J.-D. de). 

DOMINICIS (Dominicus de), Domenico 



209 



DOMLNICUS. — DORMANO. 



210 



DE DoMBNiCHi, UiéologieD italieu, évê- 
que de Torcelio, puis de Brescia, ne à 
Venise, mort en 1478. 

DOMINICUS (Joannes), Giovanni Do- 
MiNici, théologien et prédicateur italien, 
dominicain, archevêque de Raguse, car- 
dinal, né à Florence, mort en 1419. 

DOMINICUS (Ludovicus), Luiz Domin- 
GUEZ, traducteur et romancier espagnol, 
mort vers 1530. 

DOMINICUS (sanctus), Domingo de 
GuzMAN , dit en français saint Domi- 
nique, célèbre théologien espaguol, fou- 
dateur de l'ordre des Frères Prêcheurs , 
Dé à Calarvegua (Vieille-Castilie), mort 
en 1221. 

DOMNIZO. Voy. Canusinus (D.). 

DON AT US (Bernardus), Bebnabdo Do- 
NATi, médecin et traducteur italien, né 
à Vérone, mort vers 1530. 

DONATUS (Bindus), Bindo Donati, 
poète italien , né à Florence , mort à la 
fin du XIIP siècle. 

DONATUS (Foresius), Fobese Donati , 
poète italien , né à Florence , mort au 
XIII» siècle. 

DONATUS ( Hieronymus ), Gebonimo 
DoNATO, homme d'État et littérateur 
italien, né à Venise, mort en 1513. 

DONATUS (Ludovicus), Luigi Donato, 
théologien italien , général des Francis- 
cains, cardinal, né à Venise, décapité 
en 1386. 

DONATUS (Ludovicus), Luigi Donato, 
théologien et sërmonnaire italien, évéque 
de Bergame, né à Venise, mort en 1484. 

DONATUS (Petrus), Pibtbo Donato , ju- 
risconsulte et orateur italien , évêque de 
Padoue, né à Venise, mort en 1447. 

DONATUS ( Thomas), Tommaso Donati, 
théologien et sërmonnaire italien, do- 
minicain, patriarche de Venise , né à Ve- 
nise, mort en 1505. 

DONDIS (Jacobus de), Giacomo Dondi , 
médecin et mathématicien italien, né à 
Padoue, mort en 1359. — On le nomme 
aussi /. Dondus, et il fut surnommé 
/. Aggregator ; il dut ce surnom à l'un 
de ses ouvrages, dont plusieurs éditions 
( les dernières) portent ce titre, et où il 
indique une multitude de remèdes. 

DONDIS (Joannes de), Giovanni Dondi , 
dit aussi G. Dondi dall' Obologio, 



médecin et astronome italien , professeur 
à Padoue et à Florence, constructeur 
d'une horloge célèbre qui ornait la bi- 
bliothèque de Pavie, né à Chioggia 
(Lombard-Vénitien), mort en 1389. — 
On l'appelle encore J. Dondus, et il fut 
surnommé Joannes de Horologio et 
/. Jforologius. 

DONDUS. Voy. Dondis (de). 

DONGELBERGIUS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Dongelbebg, théologien 
belge, abbé de Villiers au diocèse de Na- 
mur, puis abbé de Clairvaux (Aube), 
mort vers 1242. — On le trouve nommé 
encore G. Clanevallensis et G. rUla- 
riensis. 

DONIS (Nicolaus), nom sous lequel est 
connu un astronome et géographe alle- 
mand, bénédictin, mort à la fin du 
XV« siècle. 

DONIZO et DONNIZO. Vov. Canusinus 

(D.). 

DONLEIUS (Eduardus). Vov. Dinleius 
(E.). 

DORBELLUS (Nicolaus). Voy. Orbellm 

(N.). 

DORENSIS (Adamus), Adam de Dob- 
HAM, poète et théologien anglais, mokie, 
puis abbé de Dorham près d'Hereford, 
mort après 1200. 

DORINGIUS (Matthias). Voy. Doringkus 

(M.). 

DORINGKUS (Matthias), Matthias 
DoEBiNGK, théologien-«t chroniqueur 
allemand, professeur à Erfurt et à Mag- 
debourg, général des Franciscains, né 
dans la Thuriuge, mort après 1464. — 
On le trouve souvent nommé M. Dorin- 
gius. 

DORLANDUS (Petrus), Piebbe Don- 
LAND OU DoBLANT, historien, théologien 
et sërmonnaire belge, chartreux, pneur 
du couvent de Zeelhem, né à Diest (Bra- 
bant), mort en 1507. 

DORMANO (Joannes de), Jean de Dob- 
MANS , avocat au Parlement, évêque de 
Beauvais, cardinal, chancelier de France, 
fondateur du collège dit de Beauvais ou 
de Dormans à Paris, né à Dormans 
( Champagne), mort en 1373. 

DORMANO (Milo de), Milon de Dor- 
mans, neveu de Jean , évêque d Angers, 
de Bayeux et de Beauvais , chancelier de 
France, mort vers 1400. 



211 



DORMIE.NS. — DUACENSIS. 



212 



DORIMIEKS (Joanucs), Jean qui dort, 
suruoni douué à Jean de Paris. Yoy. 
Partsiaisis [J.\ 

DORMBr.RGirS (Thomas), Thomas 
DoRMRERG. théologien allemand, avocat 
à Spire, né à Meaniiiugen , dans la 
Souabe, mort après 1479. 

DOROBER>ENSIS (Samson), Samson 
DE Canterbiry, théologien et scr- 
monnaire anglais, bénédictin , moine à 
Canterbury, mort vers 1170. 

DOROBERNENSIS. Voy. Cantuariensis. 

DOROCHEVEDU? (Guilelraus). Voy. Do- 
rochius ;G ) . 

DOROCHIUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Drogheda , célèbre jurisconsulte et 
mathématicien irlandais, professeur à 
Oxford , né à Drogheda , mort vers 1360. 
— On le trouve encore nommé G. Do- 
rochevedus. 

DORPIUS (Joannes), Jean Dorp, phi- 
losophe scolastique hollandais, mort 
vers 1500. 

DORPIUS (Martinus), Martin Dorp, 
littérateur et philosophe hollandais, 
professeur à Lille et à Louvain, né à 
iVaëldwyck, mort en 1525. 

DOTTAKIIjS ou DOTTANUS (Georgius), 
seul nom sous lequel soit connu un poète 
latin, professeur à Leipsig, né à Mem- 
mingen Bavière), mort vers 1520. 

DOUBLUS (Martinus). Voy. Duplex (M.). 

DOUGLASSIUS (Gavinus ou Galvinus), 
Galvinus Douglas, historien écossais, 
évèque de Dunkeld, dans le comté de 
Penh, mort en 1521. 

DOVFRIE^■SIS (Richardus), Richard 
de Douvres, théologien anglais, béné- 
dictin, prieur du couvent de Douvres, 
archevêque de Canterbury, mort en 
1184. 

DOVERIENSIS (Thiuredus), Thïured 
DE Douvres, musicographe anglais, 
bénédictin au couvent de Douvres, mort 
vers 1380. — On trouve aussi Th. Do- 
vertus. 

DOVERIUS. Voy. Doveriensts. 

DOXIPATER. Voy. Doxipalrius. 

DOXIPATRIUS ou DOXOPATRILS 
(Joannes), 'Iwâvvr,; Ao5(::aTpoç, gram- 
mairien et rhéteur byzantin , mort vers 
1100. — On trouve aussi Doxipater et 
Doxqpater. 



DOXIPATRIUS ou DOXOPATRIUS (Ni- 
lus), NerXoç AoÇfraxpoç, théologien et 
archimandrite grec, établi à la cour de 
Roger, roi de Sicile, mort vers 1100. — 
On trouve aussi Doxipater et Doxopa- 
ter. 

DOXOPATER. Voy. Doxipatrius. 

DREPAMTANUS ( Albertus), Albert de 
Dhepanum, serraonnaire et moraliste 
italien , carme au couvent de Drepanum 
en Sicile , mort vers 1307. — On trouve 
aussi Jlb. de Drepano. 

DREPANO (Albertus de). Voy. Drepani- 
tanus (A.). 

DRESDENSIS (Petrus), Pierre de Dres- 
de, théologien et hérésiarque allemand, 
né à Dresde, mort en 1440. 

DRIESCBUS (Jacobus), Jacques van 
den Driessche, chroniqueur belge, 
religieux guillemite, prieur à Bruges, ne 
dans la Flandre, mort vers 1520. — On 
le trouve aussi nommé- /. Drischus et 
/. Dr us i as. 

DRISCHUS. Voy. Drieschus. 

DRITONUS (Joannes), John Driton, 
théologien et philosophe scolastique an- 
glais, professeur à Paris, mort après 
1269. — On le trouve aussi nommé 
/. de Arida villa et /. de Sicca villa, 
noms que Tanner traduit par J. de Sè- 
cheville. 

DROCENSIS (Hcnricus), Henri de Dreux 
ou DE Brienne, trésorier de l'Église 
de Reauvais, évêque de Châlons, arche- 
vêque de Reims , mort en 1240. — On 
Je nomme encore //. Breimensîs ou 
Briennensis et //. Remensis. 

DROGO, Drogon, théologien français, 
bénédictin, prieur de Saint-Nicolas de 
Reims, abbé de Saint- Jean de Laon, 
évêque d'Ostie , cardinal , né dans la 
Champagne, mort en 1138. 

DROGO. Voy. Gliisttllensis (D.). 

DRUSIANUS. Voy. Turigianus. 

DRUSIUS (Jacobus). Voy. Drieschus (J.). 

DUACENSIS (Robertus), Robert de 
Douai , médecin de Marguerite, femme 
de saint Louis, chanoine de Saint-Quen- 
tin , l'un des fondateurs de la Sorbonne, 
mort vers 1262. — On trouve souvent 
H. de Duaco. 

DUACENSIS. Voy. Duaco (de). 



213 



DUACO. — DUPLEX. 



214 



DUACO (Gundor de), Gundob de Douai, 
romancier français, né à Douai, mort 
au XII* siècle. 

DUACO (Joannes de), Jean de Douai, 
sermonnaire français, frère mineur, 
mort après 1273. 

DUACO (Odo de), Odon de Douai, théo- 
logien français , l'un des premiers pro- 
fesseurs de la Sorbonne , mort après 
1256. 

DUACO (de). Voy. Duacensis. 

DUCAS (Michael), Mt/af,X 6 Aouxac, his- 
torien et négociateur grec, mort vers 
1470. 

DUCiS (Petrus), Pierre le Duc, théo- 
logien et sermonnaire français , abbé de 
Samt- Victor à Paris , mort en 140O. 

DUGNANUS (Léo), Leone Dugnano, 
jurisconsulte et littérateur italien, né à 
Milan, mort en 1351. 

DUISBURGENSIS (Petrus), Pierre de 
DuiSBURG, en français P. de Dusbourg, 
chroniqueur allemand, né sans" doute à 
Duisburg (Prusse), mort après 1326. 

DULCIFLUUS (Doctor). Voy. Andréa 

(A.). 

DULCIKUS (Stephanus), Stefako Dol- 
ciNO, historien ecclésiastique italien, 
chanoine de la Scala de Milan, né à 
Crémone, mort vers 1520. 

DULCIS (Joannes), Jean Ledoux , cha- 
noine de Rouen, avocat de l'oflicialiié, 
l'un des juges de Jeanne Darc, mort vers 
la fin du XV® siècle. 

DULL ARDUS (Joanne.s), .Te an Dullaert, 
en français J. Dullard , philosophe 
scolastique belge, professeur au collège 
de Benuvais à Paris , né à Gand , mort 
en 1523. 

DUMBLETO.XUS (Joannes), Jean de 
DuMBLETON , iliéologieu anglais , pro- 
Tesseurà Mcrton-Collége, né sans doute 
à Dumbleton (comté de Glocester), mort 
vers 13.50. 

DUNDRAMENSIS (Thomas), Thomas de 
Dundrum , théologien irlandais, moine 
de Cîteaux, abbé de Dundrum (comté 
de Down), mort vers 1-4-10. 

DUNELMENSIS (Galfridus), Geoi rnoi 
DE DuRHAM, chroniqueur anglo-nor- 
mand, moine à Durham, mort après 
1214. 

DUiNELMENSlS ( Guilelmus), Guillaume 



DE Shebwood, dit aussi G. de Dub- 
HAM. Voy. Shirwoodus (G.). 

DUNELMENSIS (Laurenlius), Laurent 
DE Durham, poète et orateur anglais, 
bénédictin, moine de Durham, puis 
abbé de Westminster,- chapelain du roi 
Etienne , mort en 1 1 .'j4 , 

DUNELMENSIS (N'icolaus), Nicolas de 
Durham, théologien anglais, carme, 
professeur à Oxford , né à Durham, mort 
vers 1370. — Leiand le nomme .Y. Du- 
ramus et C. de Villiers N. Dvr/iamus. 

DUNELMENSIS (Richardus), Richard 
D'ANGERviLLEjditaussi R. deDurham. 
Voy. Angravilla (R. de). 

DUNELMENSIS (Si meon), Siméon de Dur- 
ham, chroniqueur anglais, bénédictin, 
professeur à Oxford, jirœcentor de la 
cathédrale de Durham, mort après 1 129. 

DUNELMO (Guilelmus de). Voy. S/iir- 
woodus (G.). 

DUNIS (Joannes de), Jean de Warde, 
dit aussi J. des Dunes. Vov. /Fardo 

(J. de) 

DUNOSTENUS et DUNSCOTTUS (.Joan- 
nes). Voy. Dimstonensis (J.\ 

DUNSTAP>LiA (de). Voy. Dunstaplla (de). 

DUNSTAPLIA (.Toannes de), .Iean de 
DuNSTABLE, musicograplic , astrologue 
eimathématicien anglais, né sans doute 
à Dunstable, dans le comté de Bedford, 
mort vers 14')3. 

DUKSTAPLLV (Rndulfus, et par erreur 
Robertus,de;,RADULFE deDunmari.k, 
poète an<;lais, moine de Saint- Alb.ius 
(comté d'IIerlfort), mort eu 1151. — 
On trouve, mais plus rarement, JR. de 
Diinstablia. 

DUNSTONENSLS (.foannes), Jean de 
DuNS, plus connu sous le nom de 
.F. ScoT ou J. DuNS-ScOT, célèbre" phi- 
losophe scolastique écossais, froiicisc.iiu, 
l'un des chefs de la secte des Itinl/s/et: , 
professeur à Paris, né sans doute à Duns, 
village de la province de la .Marche, en 
Ecosse, mort en 1308. — On le tron\c 
encore nommé /. Dunostenus , J. Di/ns- 
cottus et J. Scolus. — Il fut surnommé 
Doclor suhdlls, Renlhim pn'nceps , ( t, 
après qu'il eut publiquement soutenu la 
doctrine de Tlmmaculée Conception, 
Doctor Mnrlanvs. 

DUPLEX (Martiuus ) , Martin Doible, 
célèbre avocat français, conseiller au 



215 



DUPLICIS. — D\TSUS. 



216 



Châlelet de Paris , mort après 1396. — 
On le nomme encore ;>/. Doublas et M. 
Duplicis. 

DUPLICIS ( Martinus ). Voy. Duplex (M). 

DURAMUS (Nicolaus). Voy. Dunelmen- 

DURA>'DELLUS (Durandus), Duband 
DiRANDELLO, dii aussi D. d'Aurillac, 
théologien français, dominicain à Cier- 
niont,"né à Aurillac, mort au commen- 
cement du XlVf siècle. — On le trouve 
encore nommé D. de Jureliaco. 

DURANDUS (Guilelmus). Voy. Sancto 
Poniano (G. de). 

DURAjSDUS (Guilelmus), Guillaume 
Dl BA>D et mieux Duranti, célèbre théo- 
logien, jurisconsulte etliturgiste français, 
dominicain, professeur à Bologne et à 
Modèue, chanoine de Beauvais et de 
IN'arbonne, doyen de Chartres, évéque de 
Mende [episcôp. Mimatensis), né à Puy- 
misson, au diocèse de Béziers, mort en 
1296. — On le trouve encore appelé 
G. Durantes et G. ou D. Mimatensis. 
— Son Spéculum judiciale l'a fait sur- 
nommer Speculator et Fater j^^c^c- 
ticx. 

DURA^■DUS (Guilelmus), Guillaume 
Duband ou Dubami, neveu du précé- 
dent, canonii.e français, évêque de 
Mende, mort en 1328. 

DURAJSDUS (Joannes). Voy. Durenius 
[J.). 

DURANTES (Guilelmus ). Vov. Durandus 

(G.). 



DURENIUS ( Joannes), Jean de Dueben, 
théologien et sermonnaire allemand , 
cordelier à Cologne, ne à Duereu ( Mar- 
codurum) , dans la Prusse rhénane, 
mort vers 1468. — On l'a aussi nommé, 
par erreur, J. Durandus. 

DURHAMUS (Nicolaus). Voy. Dunel- 

mensis (N.) 

DUROLENDUNUS (Joannes). Voy. Der- 
linglonus (J.). 

DUROVERNENSIS. Voy. Cantuariensis. 

DURUS SENSUS (Herbertus), Hebbebt 
DuBSENS, moine de Pabbaye de Corbie 
(Somme), copiste de nombreux manus- 
crits, mort vers 1180. 

DUSSELDORPIUS (Joannes), Johann 
Fbeitag, dit j. de Dusseldobf. Voy. 

Fritagus (J. ). 

DUX DOCTORUM, le Chef des doc- 
TEUBS, surnom donné à Johann Seiieca. 
Voy. Teutonicus (J.). 

DUX ET AURIGA JURIS , surnom 
donné à Babtolo Bonnacubsi. Voy. 
Bartholus. 

DYMMOCHUS ( Rogerus). Voy. Vimoccus 

DYNTERUS (Edmundus), Edmond de 
Dykteb, homme d'État et chroniqueur 
belge, chanoine de Louvain, secrétaire 
des ducs de Bourgogne, né à Dynter, près 
de Bois-le-Duc, mort eu 1448. — On 
écrit encore E. Dinterus, et on le trouve 
nommé dans les auteurs belges £. de 
Dainteb, de Dintbeb, de Dinthere 
et DE Dyntheb. 

DYNUS. Voy. Mugellanus[l>.). 




EADMERUS, Eadmer ou Edmer {Ed- 
merus, Edinerus, etc.), théologien, bio- 
graphe et historien anglais, bénédictin , 
abbé de Saint-Albaus (comté d'Hert- 
fort), mort en 1137. 

EALREDUS , Ealred. Voy. Àilredus. 

EBANO (Petrus de). Voy. Jponensis{?.). 

EB ARDUS (Petrus). Voy. Eberardinus 

(P.). 

EBBO, Ebbon , hagiographe allemand , bé- 
nédictin, mort vers 1200. 

EBERARDINUS (Petrus), Pierre Ebe- 
RABDiN, biographe français , domini- 
cain, inquisiteur de la foi, mort vers 1 500. 
— On le trouve encore nommé P. Ebar- 
dus et P. Eberardus. 

EBERARDUS (Petrus). Woy. Eberardi- 
nus (P.). 

EBERHARDUS, Eberhard, musicographe 
allemand , né à Freisingen , mort au 
XIII* siècle. 

EBERHARDUS. Voy. Gandesheimensis 

(E.). 

EBERSPERGEXSIS (Vitus), Veit d'E- 
bersberg, chroniqueur allemand, bé- 
nédictin, prieur du couvent de Ebersberg 
en Bavière, mort après 1505. 

EBORACEKSIS (Girardus), Girard 
d'YoRK, poète latin, théologien, évêque 
d'Hereford , puis archevêque d'York, 
né dans la Normandie, mort en 1108. 

EBORACENSIS (Robertus) , Robert 
d'York, mathématicien et philosophe 
anglais , dominicain , né à York, mort 
vers 1340. — Son zèle pour les recher- 



ches scientiGques l'avait fait surnommer 
R. Perscrutator. 

EBORACENSIS (Stephanus), Etienne 
de WiTHBY, dit aussi E. d'YoRK. Voy. 
rVittebiensis (St.). 

ÊBORACENCIS (Thomas) , Thomas 
d'York, théologien anglais, franciscain, 
professeur à Oxford, né à Yorck , mort 
vers 1260. 

EBORACO (Joannes de), Jean d'YoRK, 
philosophe scolastique anglais, carme, 
docteur d'Oxford, né sans doute à York, 
mort vers 1400. — C. de Villiers le 
nomme /. YorchUs. 

EBREDUNENSIS(Henricus), Henri de 
SuzE, dit aussi H. d'Embrun. Voy. Se- 
gusia (H. de). 

EBROICENSIS ( ^gidius), Gilles d'É- 
"VREUX, théologien français, archidiacre 
de Rouen, puis évêque d'Évreux, mort 
en 1179. 

EBROTCENSIS (Guido), Gui d'Évreux, 
théologien et sermonnaire français, do- 
minicain, professeur à Paris, né" au châ- 
teau de Mèsnil, près d'Évreux, mort vers 
1300. — On le nomme encore : G. Gai- 
licus , G. GaUus, G. de Menilo et G. de 
Mesnillio. 

EBROICENSIS (Matthacus), Matthieu 
d'Évreux, théologien français , domini- 
cain, né à Évreux, mort vers 1390. 

ECBERTUS. On trouve ce nom écrit : Eck- 
h"rtus, Eckebertus, Egbertus, etc., etc. 

ECCARDUS. On trouve ce nom écrit : 
Jicardus , Jichardus, Eckardus , 
Fckeha rdus, Eckerhardus, EgeAardus, 



219 



ECCARDIS. — ELEPHANTLTirS. 



220 



Eggchardus, Eggerardus, Lkkardiis, 
FJikerardus. Jlaycardus, JJeccardus, 
Jlegecartus, etc. 

ECCARDTTS. Voy. Minimus (EO elSancto 
ficlore (E. de). 

ECCLESIA(Antoniusab), Antonio della 
Chiesa , théologien et jurisconsulte 
italien, dominicain, mort en 1458. 

ECCLESIA Goffredus ab), Goffredo 
DELLA Chiesa. chrouiqucur italien, 
secrétaire et conseiller de Louis 1*"', mar- 
quis de Saluées (États-Sardes), mort en 
1453. 

ECCLESI.F. (Stephanus), Étienke de 
l'Église , théologien français . domini- 
cain à Clermont-Ferrand, îié sans doute 
à l'Église-Neuve (Puy-de-Dôme), mort 
vers 1370. 

ECCLESIENSIS (Daniel), Daniel Chub- 
CHE , moraliste anglais, poète latin , pa- 
rent du roi Henri 11 , mort vers 1 190. 

ECDEBRRGENSIS et ECDENBERGIUS 
(.Joannes), Jean Uyt-ten-hove , dit 
aussi J. D'Abdemcoubg. Yoy. Jrdem- 
burgensis. 

ECKARDUS et ECKEH ARDUS. Voy. 
E ce ardus. 

ECKENDENBERGIUS (Joanues). Voy. 
Ardemhurgensts. 

ECKERHARDUS. Voy. Eccardus. 

ECKLESTONUS et ECLESTONUS (Tho- 
mas), Thomas Eckleston, historien 
anglais, franciscain , mort vers 1340. — 
On le trouve aussi nommé Th. Francis- 
canus, et Du Gange écrit Th. Eclestonus. 

EDDIUS (Guilelmus ) , Guillaume d'Ed- 
Dvs, hagiographe anglais , bénédictin, 
abbé de Burton (comté de Stafford), 
mort vers 1216. 

EDENBURGErsSIS (Guilelmus), Guil- 
laume d'Edimbourg, théologien écos- 
sais, chanoine régulier, puis abbé du 
couvent d'Edimbourg, mort après 1227. 

EDILREDUS. Voy. Allredus. . 

EDINERUS et EDMERUS. Voy. Eadaie- 
rus. 

EECHOUTIUS(.Toanne.s),.TEAK DE Ecoute, 
théologien polémiste belge, trésorier de 
l'église de Lille, puis doyen de Cambrai, 
Dé à Enghein, dans le Hainaut , mort eu 
1471. 

EGEHARDUS. Voy. Eccardus. 



EGER, LE PAUVBE, surnom donné à 
Henbv de Kalkab. Voy. Kalkariensîs 

(H.). 

EGGEHARDUS et EGGERARDUS. Voy. 

Eccardus. 

EGMUNDANUS (Guilelmus), Guillaume 
d'EGMOND, chroniqueur hollandais, bé- 
nédictin , procureur du couvent d'Eg- 
mond, mort après 1332. — On le nomme 
souvent G- Procurator. 

EGMUTNDANUS (Nicolaus), Nicolas 
d'Egmond , théologien hollandais , 
carme, adversaire d'Erasme, né dans le 
comté d'Egmond, mort en 1527. 

EGMUINDAPsUS (Léo). Voy. Ilœcmun- 
densis (L. ). 

EGMUNDUS (Guilelmus), William Eg- 
MUND, Egmonde (Tanuer) ou Egu- 
monde (Fabricius et Jocher), théologien 
et sermonnaire anglais, religieux augus- 
\'m, mort vers 1390. 

EICHSTEÏEÎSSIS. Voy. Aischstadianus 
et Eystetends. 

EIMERICUS. Voy. Eymericus. 

EITOJSUS (Stephanus). Voy. Aquœdunus 

(St.;. 

EKRARDUS et ERKERARDUS. Voy. 

Eccardus. 

ELEEMOSYN A (Phi lippus de ), Philippe 
DE l'Aumône , théologien français, ar- 
chevêque de Tarente (royaume de Na- 
ples), puis abbé de l'Aumône, près de 
Blois (ce dernier fait a été contesté), né 
à Fontaines, dans le diocèse de Cambrai, 
mort après 1 156. — On le trouve nommé 
aussi P. Tarentinus. 

ELEEMOSY>A (Philippus de), Philippe 
DE l'Aumône, Ihéologienfrançais, prieur 
de Clairvaux, archidiacre de Liège, puis 
abbé de l'Aumône, près de Blois , mort 
après 1179. — On le trouve nommé en- 
core Ph. Clarxcallensis et Ph. de Cla- 
ra va lie. 

ELEEMOSY'ÎS\ (Philippus de) et ELEE- 
MOSYNARIUS (Ph.); Philippe l'Au- 
MONiEB, surnom donné à Ph. de Hab- 
veng. Voy. llanengius (Ph. ). 

ELEEAIOSYNARIUS (Radulphus), Raoul 
l'Aumonieb, théologien et sermonnaire 
anglais, bénédictin à Westminster, mort 
en 1160. 

ELEPHATs TUTIUS (Joannes), Giovanni 
Fantlzzi, jurisconsulte italien , né à 
Bologne , mort en 1391. 



221 



ELIAS. -- EPHESINUS. 



222 



ELIAS (Petrus). Voy. Relias (P. ). 

ELIENSIS(Adamus], Adàh de Mabsh, dit 
aussi A. d'Ély. Voy. Marisco (A. de ). 

FXIENSIS (Guilelmus), Guillaume de 
LoNGCHAMPS, dit G. d'Ély, chancelier 
d'Angleterre , évêque d'Ély (comté de 
Cambridge), né dans le Beauvaisis, mort 
vers 1197. 

ELIENSIS (Joanues), John Alcock, dit 
Jean d'ELY. Voy. Jlcoccus (J.). 

ELTENSIS (Richardus), Richabd d'Ely, 
historienanglais, bénédictin, prieur d'Ely, 
mort vers 1195. 

ELIENSIS (Thomas), Thomas d'Ely, 
historien et hagiographe anglais, moine 
d'Ely, mort vers 1170. 

ELIGERUS (Joannes), Johann Eliger 
(dit Jocher), mathématicien et astronome 
allemand, né à Gandersleben, mort vers 
13.50. 

FLIMANDUS et ELINANDUS. Voy. He- 
Unandus. 

^XINUS ( Joannes ), John Elin ou Helin 
(dit Jocher), philosophe scolastique an- 
glais, carme à Norfolk, mort vers 13S0. 
— On le nomme encore J. Helinius et 
/. Helinus. 

ELMACINXJS (Georgius), Georges Ibn 
Amid ou ElMacin, célèbre historien 
arabe, né en Egypte, mort en 1273. 

ELMERICÙS. Voy. Amalricus. 

ELMHAMUS (Thomas), Thomas de 
Elmham, chroniqueur anglais, cha- 
noine régulier de Saint-Augustin , prieur 
du couvent de la Sainte-Trinité à Lenton 
(comté de Nottingham ), né sans doute à 
Elmham (comté de Norfolk), mort après 
1422. 

ELPHINSTONUS (Guilelmus), Wil- 
liam Elphinston, historien et négo- 
ciateur écossais , professeur à Paris et à 
Orléans, ambassadeur en France, évêque 
de Ross, puis d'Aberdeen, néà Glascow, 
mort en 1514. 

ELPHINSTOKUS (Robertus), Robert 
Elphinston, théologien écossais, tri- 
nitaire, évêque de Brechin, cardinal , 
mort vers 1400. 

ELVEDENENUS (Gualterus), Gautier 
de Elveden (dit Tanner), malliéroati- 
ciue anglais, docteur de Cambridge, 
mort vers 1360. 

EMINGFORTHENSIS ( Waltherus). Voy. 
Hemengoburghus (W.). 



EMMO et EMO, Emon (dit la Nouvelle 
Biographie générale), chroniqueur belge, 
étudiant à Paris et à Orléans , prémon- 
tré, abbé de Werum {abbas IVerumen- 
sU), premier abbé de l'ordre du Jardin- 
fleuri (ordinis Horti floridi), né dans 
la Frise, mort en 1237. 

EMSERUS (Hieronymus), Jérôme Em- 
ser, théologien et biographe allemand, 
adversaire de Luther, né à Ulm, mort 
en 1527. 

ENCURTUS (Guilelmus), VFilliam 
Encurt ou Dencurt, théologien et ser- 
monnaire anglais, dominicam, profes- 
seur à Oxford et à Cambridge , mort 
vers 1340. 

ENGELHARDUS, Engelhard, hagiogra- 
phe allemand, moine de Cîteaux , abbé 
de Lanckhaim, au diocèse de Bamberg, 
mort vers 1200. 

ENGELHUSIUS (Theodoricus), Thierri 
d'Engelhaus, dit aussi T. d'Engelhu- 
SEN, chroniqueur allemand, chanoine de 
Hildesheim , né sans doute à Engelhaus 
(Bavière), mort en 1430. 

FJVGELUS (Magister), nom sous lequel 
on trouve désigné Henri de Eimbeck, 
théologien et sermonnaire allemand, pro- 
fesseur à Prague et à Erfurt , prêtre à 
Mayence, né sans doute à Eimbeck 
(Brunswick), mort vers 1480. — On 
le rencontre aussi nommé .4. de Bruns- 
vico et A. Saxo. 

ENGOLlSMJi: ET PETROCORII (Joannes, 
comes ), Jean, comte d'Angoulème et 
DE PÉRiGORD, littérateur français , né à 
Orléans , mort en 1467. 

KNGOLISMENSIS (Girardus), Girard 
d'Angoulème, théologien français, légat 
du pape, né dans le diocèse de Bayeux , 
mort en 1136. — Le Galtia christiana 
le nomme G. de Blavia. 

EOVESHAMENSIS. Voy. Eveshamensis. 

EPHESINUS, EPHESIUS et EPHE.SUS 

(Joannes), 'Ie«)4vvr,ç 6 "Eçcaoç, en fran- 
çais Jean d'Éphèse, théologien byzan- 
tin, archevêque d'Éphèse, mort vers 
1300. 

EPHESINUS, EPHESIUS et EPHESUS 

( Josephus), 'lajirjjToçô'E^Eaoç.en français 
Joseph d'Éphèse, théologien byzantin, 
archevêque d'Éphèse, puis patriarche de 
Constantinople, mort vers 1440. — On 



223 



EPHESUS. — ESSARTIS. 



224 



le trouve aussi nommé J. Constantino- 
politanus ('Iu)ar^r:oc ô KojvaravTivounoXeûç). 

EPHESUS (Joanues). Voy. Eugenicus 

(J.). 

EPHR.£MUS , EPHRAIMUS et EPHRE- 
MUS, 'Eçparja, en français Ephrem ou 
Ephraem, chroniqueur byzantin, mort 
à la Gn du XV' siècle. 

EPISCOPI (Guilelnnus), Guillaume l'É- 

YÊQUE, théologien français , professeur à 
Paris , prévôt , j)uis abbé de Saint-Ger- 
main des Prés, bienfaiteur de la biblio- 
thèque , mort en 1418. 

EPISCOPUS (Couradus), Coxbad de 
Mayence, dit aussi C. l'Évéque. Voy. 

Mogunliniis (C. ). 

EPISCOPUS (Joannes), Jean I'Évêque, 
médecin français, doyen de la Faculté de 
Paris, mort vers 1 460. 

EPISCOPUS (Nicolaus), ^'ICOLAS Ris- 
CHOP, imprimeur allemand , gendre de 
J. Froben, né à Weissembourg en Al- 
sace , mort à la fin du XV^ siècle. 

EPISCOPUS (Richardus), Richabd I'É- 
vêque, philosophe et pédagogue français, 
archidiacre de Coutances [archid. Cons- 
tantiensis), puis évêque d'Avranches 
{episc. Jbrinceiisis), mort en 1182. 

EPOREDÏENSIS (Thomas), Thomas d'I- 
teea, hagiqgraphe italien, dominicain, 
né a Ivrea (États-Sardes), mort vers 1 520. 
— On le trouve aussi nommé Th. Hippo- 
regiensis. 

EPPIUS (Georgius). Voy. ff^impinensis 

(G.). 

EPTERNACENSIS (Theofridus), Théo- 

FBOI d'ECHTERNACH OU EPTEBNACH, 

théologien, compilateur, sermonnaireet 
biographe allemand , abbé d'Epternach 
ou Echternach, dans le grand-duché de 
Luxembourg, mort en 1110. 

ERARDUS (Guilelmus), Voy. Evrardus 

(G.). 

ERDEMBURGO (Joannes de). Voy. yir- 
demburgensis (J.). 

EREMITA (Joannes), Jean l'Ebmite, 
biographe français dont la vie est in- 
connue, et qui mourut après 1180. 

EREMITA (Pelagius), Pelage l'Er- 
mite, nom sous lequel est connu un 
alchimiste italien né près de Gênes, 
qui vécut longtemps ermite , et mourut 
vers 1480. 



EREMITA (Pelrus), Piebbe l'Ermite, 
chef de la l""' croisade, né à Amiens, 
mort en 1115. — On le trouve nomme 
encore P. Jchirensis, P. Cucullus et 
P. Ambianensis. 

EREMITA (Raimundus), Raymond l'Eb- 
mite, surnom donné à R. Lulle. Voy. 

L2dlus{K.). 

EREMITA ( Telesphorus ) , Telesfobo 
l'Ermite, théologien italien, de l'ordre 
des Ermites de Saint-Augustin, né à 
Cosenza, mort après 1368. 

ERETRUTNUS (Hugo). Voy. Etherianus 

(H.). 

ERFORDIA (Joannes de), Jean d'Er- 
fubt, théologien et jurisconsulte alle- 
mand, frère mineur, né à Erfurt, morl 
vers 1350. 

ERFORDIA (Henrieus de). Voy. Uervor- 
dia (H. de). 

ERFORDIENSIS (Jacobus), Jacques le 
Chartbeux , dit aussi J. d'Erfubt. 
Voy. Carthusianus (J.). 

ERICUS, Eric XIIT, roi de Suède et de 
Danemark, chroniqueuret protecteur des 
lettres, mort en 1449. — Voy. Mendvidius 

(E.). 

ERLENBACEXSIS (Fredericus), Frédé- 
ric d'Eblenbach, théologien, philo- 
sophe et poète allemand , frère mineur, 
professeur à Leipsig, né à Erlenbach, 
dans la Franconie, mort vers 1500. 

ERMENGARDUS, Ermengard ou Er- 
MENGAUD , théologien controversiste 
français, abbé de Saint-Gilles, au diocèse 
de Nîmes, mort vers 1195. — On trouve 
aussi Ermengaudus, 

ERMENGARDUS. Voy. Blasius. 

ERMENGAUDUS. Voy. Ermengardus. 

ESCHWIDI (Joannes). Voy. yEschendus 

(J-)- 
ESCULANUS(Cecchus). Voy. Jsculanus 

(C). 

ESCULANUS (Joannes) etESCULO (J. dé). 
Voy. Jsculo (J. de). 

ESCULO (de). Voy. Jsculanus, 

ESIUS (Joannes). Voy. Hesius (J.). 

ESSARTIS ( Antonius de), Antoine des 
Essaets, valet de chambre et bibliothé- 
caire de Charles VI, roi de France, mort 
après 1413. 



225 



ESSEBIBNSIS. 



EVERHARDUS. 



226 



ESSEBIENSIS (Alexander), Alexandre 
d'Ashbv. historien et poète anglais, prieur 
du monastère d'Ashby, dans le comté de 
Northampton, né dans le comté de So- 
merset, mais longtemps cru originaire du 
comté de Stafford, mort après 1263. — 
On le trouve nommé aussi Jl. Staffor- 
diensis. 

ESSEjNDIA (Adolphus de), Adolphe d'Es- 
SEN, théologien et biographe allemand, 
chartreux à Trêves, né à Essen (West- 
phalie), mort en 1439. 

ESSENDIA (Joannes de), Jean d'Essen, 
historien allemand, dominicain, provin- 
cial de Silésie, né à Essen (Westphalie), 
mort après 1456. 

ESTENSIS (Borsus), BoBSO d'Esté, duc 
de Ferrare et de Modène, introducteur 
de rirapriraerie à Ferrare, mort en 1471. 

"STENSIS (Hercules), Hebcule d'Esté, 
duc de Ferrare et de Modène, protec- 
teur des lettres et dés arts, mort en 1 505. 

ESTEKS1S ( Lionellus ) , Leonello 
d'Esté, seigneur de Ferrare, Modène et 
Reggio, protecteur des lettres, mort en 
1450. 

ESTHO^US et ESTONUS (Adamus), 
Adam d'Easton, hébraïsant anglais, 
docteur d'Oxford, bénédictii , évêque de 
Londres, cardinal, né dans le comté 
d'Hertford, mort en 1396. 

ESTRAVANELI (Richardus). Voy. Stra- 
vanellius (R.). 

ETERIANUS (Hugo). Voy. Etherianus 

(H.). 

ETHERlANUS(Hugo), Ugo Ethebiano, 
théologien italien, né dans la Toscane, 
mort vers 1180. — On le trouve encore 
nommé H. etherianus, II. Eteria- 
nus, II. Heterianus et même //. Ere- 
trianus. 

ETH1LREDUS. Voy. Ailredus. 

ETRUSCUS (Antoninus), Antonino For- 
C1GL10NE, dit A. de Toscane, théolo- 
gien et jurisconsulte italien, archevêque 
de Florence, dominicain, mort en 14 )9. 
— On le trouve nommé aussi A. Flo- 
re ntinus. 

EUBOICUS (.loannes-NicoIaus;. Voy. Bu- 

boicus (J.-N.), 

ECCHARIUS (Eligius). Voy. lloucarius 

(E.). 

EUDEMODIO (Robertus de). Voy. Etre- 
modio (R, de). 



EUGENIANUS (Nicetas), Nt/.r;Ta; 6 Eiy;- 
vtavdî, romancier byzantin, mort vers la 
fin du XII« siècle. 

EUGENICUS (Joannes), 'Iwiwr.ç 6 Eiyî- 
vixôç, théologien byzantin, archevêque 
d'Ephèse, mort vers le milieu du XV* siè- 
cle. — On le trouve aussi nommé /. Ephe- 

SUS ( 'Itodtvvrjç 6 "Epsaoç). 

EUGENICUS (Marcus), MrJpxo; 6EiYEvtx6;, 
théologien byzantin, archevêque d'E- 
phèse, mort vers 1450. 

EUGENIUS, EuGÈXE III et IV, papes. 
Voy. Bernardus (P.) et Condolmerius 

(G.). 

EUGUBINUS (Theobaldus), Thibaut de 
GuBBio, hagiographe italien, évêque de 
Gubbio (États de l'Église), mort eu 1 171. 

EUGUBIO (Joannes-Dominicus de), Jean- 
Dominique DE Gubbio, théologien ita- 
lien , dominicain, né à Gubbio (États de 
l'Église), mort vers 1391. — On le 
nomme souvent Joannes Dominici. 

EUJIATHIUS el EUSTATOIUS, Ei.acfOtoç 
ou EùaTâOioç, en français Eumathe ou 
Eustathe, romancier grec, grand ar- 
chiviste ([A^yaç -/^apTo^ûXa?) à Constanii- 
nople, né soit dans celte ville, soit à Pa- 
rembolé en Egypte, mort vers 1200. — 
On le trouve aussi nommé E. Macrem- 
bolites (E. 6 Mazp£[x6oX(rr(Ç)el E. Parem- 

Ùolites (E. 6 nap$;jL6oX(T7;ç). 

EURlPONTIISUS(Joannes-Nicolaus).Voy. 

Buboicus {J.-N.). 

EUSTACHIIS (Philippus de) , FiLippo 
EusTAcnio , écrivain militaire italien , 
né à Rlilan, mort en 1489. 

EUSTATHIUS. Voy. Eumat /nus et Thés- 

salonicensis (E ). 

EUTA (llenricus de). Voy. Oyta (H. de). 

EUTICUS (Henricus), Heinbich Euto, 

médecin, philosophe et poète allemand, 
établi à Augsbourg, puis à Francfort-sur- 
le-Mein, né à JNureaiberg, mort vers 
1500. 

EVANGELICUS (Doctor).Voy. Âlliacensis 
(P.) et Aquinas (T.). 

EVERARDUS (Guilelmus). Voy. Evrar- 

dus (G.). 

EVERBACENSIS (Conradus), Conrad 
d'Evebbach, écrivain ecclésiastique et 
biographe français:, moine de Ciairvaux, 
puis abbé d'Everbach, mort en 1220. 

EVERHARDUS. Voy. Eberhardus. 

8 



22: 



EVERISDENUS. — EYSTETENSIS. 



228 



EVERISDENUS (Joannes), Jean d'Evers- 
DEN , ihéologien et historien anglais, bé- 
Dédictin, moine à Bury-Saint-Edmond 
(comté de Suffolk), né sans doute à 
Eversden (comté de Cambridge), mort 
après 1336. — On le nomme aussi J. 
Everistinus. 

EVERISTIISUS (Joannes). Voy. Everis- 
demis (J.). 

EVERMERUS, Evebmer ou Ebbemab, 
théologien flamand, patriarche de Jéru- 
salem, né à Cickps, près d'Arras, mort 
après 1123. 

EVESHA^IENSIS (Adamus), Adam d'E- 
YESHAM, théologien anglais, bénédictin, 
abbé d'Evesham , dans le comté de Wor- 
cester, mort vers 1150. — Fubricius écrit 
Eoveshamensis. 

EVESHAMEISSIS (Gualterus), Walteb 
d'Evesham, musicographe, mathémati- 
cien et astronome anglais, moine d'E- 
vesham, mort vers 1250. — Tanner le 
nomme encore G. Odendumis et G. 
OJlngtonus, Leiand G. Eoveshamensis, 
et Moréri G. ODI^GTO^^ 

EVESHAMEPCSIS (Hugo), Hugues le 
>"oiB, dit aussi H. d'Evesham. Voy. 

Atratus (H.). 

EVESHAIMENSIS (Alonachus), le Moine 
d'Evesham, nom sous lequel est connu 
un Anglais, sans doute moine d'Evesham 
(Worcester), et auteur d'une biographie 
de Richard II, son contemporain, qui 
régna jusqu'en 1399. 

EVESHAMO (Elias de), Êlie d'Eves- 
ham, chroniqueur anglais, bénédic- 
tin, moine à Evesham ou à AYorcester, 
mort après 1270 

EVRARDUS (Guilelmus), Guillaume 
Evbard, théologien et orateur français, 
docteur de Navarre, chanoine, puis chan- 
tre de l'église de Rouen, né à Langres 
(Haute-lMarne), mort en 1444. — Ou le 
trouve encore nommé G. Erardus et 
G. Everordus. 

EVREMODIO (Robertus de), Robebt 
d'Eisvekmeuil, moraliste français, 
moine de Clairvaux, né à Envermeuil 
( Seine-Inférieure), mort vers 1480. — 



On écrit encore H. de Eudemodio et 
R. de Evromodio. 

EVROMODIO (Robertus de). Voy. Evre- 
modio (R. de). 

EXCESTRIA (de) et EXCESTRIENSIS. 
Voy. Exoniensis. 

EXFORDIENSIS fJacobus), Jacques le 
Chabtbeux, dit aussi J. d'Ebfubt. 
Voy. Carthusianus (J.). 

EXI.VllUS (Doctor). Voy. Seitonus (G.). 

EXONIENSIS (Bartholomœus), Babthé- 
lemv d'Exeteb, théologien et casuiste 
français, archidiacre, puis évêque d'Exe- 
ter, dans le comté de ï)cvon, mort en 1 1 85. 

EXONIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
d'Exeteb, théologien anglais, né et pro- 
fesseur à Oxford, mort vers 1330. — On 
trouve aussi G. de Excestria. 

EXONIENSIS (Josephus), Jogfph d'Exe- 
teb, poète épique latin, né à Lxeter, dans 
le comté de Devon, élevé à Isca, dans le 
comté de Cornouailles, mort à la fin du 
XII* siècle. — On le trouve encore 
nommé : J. Dei'onius, J. Excestriensîs 
et J. Jscanus. 

EXPERIENS (Callimachus), Calltmaco 
Expebie^te. Voy. Bunacursius (Ph.). 

EXPOSITOR, surnom donné au médecin 
Di?iO DEL Gabbo. Voy. Dinus. 

EXTATICUS (Doctor). Vov. Ruysbrockl'ts 
(J.) et nyckclius (D.). 

EYMERICUS (Nicolaus), Nicolas Ey- 
MEB1C ouEme'bic (dit la Aoi'.ve/le BId- 
graphir générale;^ théologien espagnol, 
dominicain , grand inquisiteur d'Aragon, 
né à Girone, mort en 1399. — On écrit 
aussi Liniericus. 

EYSTETENS1S ( Albertus ) , Albebt 
d'Eichstadt, polygrapbe allemand, cha- 
noine à Bamberg et à Eichstadt, archi- 
diacre de Wiirtzbourg, camérier du pape 
Pie II, mort en 1475. 

EYSTETENSIS (Joannes), Jeain d'Eichs- 
tadt, historien allemand, bénédictin , 
évéque d'Eichstadt (Bavière), mort en 
I4G4. — On le nomme aussi J. Eichs- 
tetensis. 




FABARIA (Conradus de), Conrad de 
Fabâria, chroniqueur suisse , moine de 
Saint-Gall, mort après 1442. 

FABER (yEgidius), Gilles de Smedt, his- 
torien et théologien belge, carme , né à 
Bruxelles,mortenl506. — On le nomme 
aussi jE. Aurifaher. 

FABER (Christophorus), Christophe 
Fabri, dit Libertet, médecin et théo- 
logien français, ministre protestant à 
Neufchâtel/puis à Boudry, né à Vienne 
en Dauphiné, mort après 1529. — On 
le nomme aussi C. Libertinus. 

FABER (Félix), Félix Schmidt, voya- 
geur suisse, dominicain , né à Zurich , 
mort en 1 489. — Échard écrit F. Fa- 
bri. 

FABER (Joannes), Jean Fabre ou Le- 
FÈVRE, ainsi nommé, non ab opère 
ferrario^ sed propter ingenuarum ar- 
tium 9iXoTov{av , célèbre jurisconsulte 
français, juge à la Rochefoucauld, né 
près'd'Angouléme, mort en 1340. — 
Il fut surnommé Doctor subtilis^Doclor 
fundamentalis et Doctor perspicacis- 
simus. 

FABER (Joannes), Jean Fabre ou Le- 
FÈVRE, poète et traducteur français, 
procureur au Parlement , né à Ressons- 
sur-Matz, près de Compiègoe, mort vers 
1380. — On le trouve nommé aussi J. 
Runcinus. 

FABER ( Joannes ), Jean Lefèvbe, chro- 
niqueur et théologien français, abbé de 
Toumus , puis de Saint-Wàast d'Arras, 
évéque de Chartres , né à Paris, mort en 
1390. 



FABER (Joannes), Iean Fabre , prédica- 
teur français, carme, archevêque de 
Cagliari {ârchiep. Calaritanus), né à 
Tarascon, mort vers 1442. — Oo trouve 
souvent /. Fabri. 

FABER (Joannes), Jean Lefèvre, théo- 
logien français, augustin, professeur à 
Rouen, évéque de Démétriade, dans la 
ïhessalie, mort vers 1450. — On trouve 
aussi y. Fabri. 

FABER (Joannes), Jean Lefèvre, théo- 
logien français , dominicain , né à Car- 
vin (Pas-de-Calais), mort après 1477. 
— Oo le trouve nommé aussi J. de 
Carcinio. 

FABIANUS (Rqbertus), Robert Fabyan, 
chroniqueur anglais, né à Londres, mort 
en 1512. 

FABRI (Petrus ). Voy. Noviomago (P. de). 

FABRI. Voy. Faber. 

FABRIANENSIS ( Dominicus - Bonaven- 
tura), Dominique - Bon AVENTURE de 
Fabriano, théologien et chroniqueur 
italien, frère mineur, né à Fabriano 
(Etats de l'Eglise), mort vers 1340. — 
On le nomme aussi D.-B. de Fessis , et 
il est souvent désigné seulement par ses 
deux prénoms. 

FABRIANENSIS (Franciscus), François 
DE Fabriano, théologien et sermon- 
naire italien, frère mineur, né sans doute 
à Fabriano , mort en 1322. 

FABRIANENSIS (Joannes), Jean de Fa- 
briano, théologien italien, augustin, 
professeur à Bologne , né sans doute à 
Fabriano ( États de l'Eglise) , mort en 
1348. 



23 i 



FABRICIUS. — FAUSTUS. 



232 



FAPRICIUS (Alexander). Voy. Carpen- 

tarins (A.). 

FABRITIUS ( AloysiusCynthius), LuiGi- 
CI^z^o Fabbrizi, poëte et conteur 
italien , médecin à Padoue, né à Venise , 
mort vers 1626. 

FACHINHAMUS (Nicolaus), Nicolas db 
Fàkenham, théologien anglais, frère 
mineur, professeur îi Oxford, né à Faken- 
ham (Norfolk), mort en 1407. 

FACIUS. Voy. Ubèrtis (B. de). 

FaCIUS (Bariholomaeus), Bartolomueo 
Fazio. historien et philologue italien, 
né à la Spezzia, mort en 1457. — On 
le nomme aussi B. Fatius, B. de Spe- 
(lia et B. Spediensis. 

FACUNDUS (Doctor). Voy. Auriolus 

(P.). 

FA1TA (Joannes), Jean du Fay, théolo- 
gien et sermonnaire belge, bénédictin , 
professeur à Paris, abbé de SaintBavon , 
mort en 1471. 

FALCABERGA (Cleraens de), Clément 
DE Fauquembebgue, historien français, 
doyen d'Amiens, chanoine de Notre- 
Dame et grefGer du parlement de Paris, 
né sans doute à Fauquembergue (Pas- 
de-Calais), mort vers 144 0. 

FALCANDUS (Hugo). Voy. Fulcaudus 
iH.)- 

FALCIBUS (Celsus de), Celso delle 
Falci, hagiographe italien, bénédictin, 
né à Vérone, mort après 1474. 

FALCO (Nicolaus), Nicolas Faucon ou 
Falcon, historien français, prémontré, 
né a Poitiers, mort après 1307. 

FALCONE (Benedictus de). Voy. Bcne- 

venlanus ( F.;. 

FALCUCCUJS (Nicolaus), Niccolo Fal- 
ci cci, dit souvent N. de Florence 
(A'. Florent inus), médecin italien, né 
sans doute à Florence, mort en 1411. — 
Il fut surnommé Doctor dicinus. 

FALGARIO (Guilelmus de), Guillaume 
DE Falgar, théologien et scnnouuaire 
frouçais, général des frères mineurs, évè- 
que de Viviers, né à Toulouse, mort 
vers 1300. 

FALKABERGA (de), FALKABERGIO 
^de) et FALKABERGIUS (Joannes). 
Voy. Falkenbergiu4 (J.). 



FALKENBERGIUS (Joannes), Jeak de 
Falkenbebg, célèbre dominicain alle- 
mand, né à Falkenberg, dans la Poméra- 
nie, mort en 1431. — Écbard le nomme 
encore t /. de Falkaberga^ J. de Falka- 
bergio et /. Falkabergius . 

FAMOSISSIMUS (doctor). Voy. Cham- 
pagniaco (P. de). 

FAMOSUS (Doctor). Vov. Sharpxus (J.) 
et Turre (B. de). 

FANENSlS(Octavius),OTTAvio de Fano, 
poète italien, professeur à Viterbe, né à 
Fano, mort en 1490. — On trouve aussi 
O. Phanensis, et la plupart de ses ou- 
vrages sont signés Cleophilus (Francis- 
cus-Octavius ). 

FANTASMA (Jordanus), Jobdan Fan- 
TOSME, poète et chroniqueur normand , 
écolâtre de Winchester, mort après 
1175. 

FARINATOR (Matthias). Voy. Vienna 
(M. de). 

FARINERIUS (Guilelmus^ Guillaume 
Fabinieb, théologien et sermonnaire 
français, général des frères mineurs, 
cardinal, né à Gourdon (Lot), mort eu 
1361. 

FARINULA (Nicolaus de), Nicolas de 
Freau VILLE, théologien et sermonnaire 
français, dominicain, confesseur de Phi- 
lippe le Bel , cardinal, né à Freauville, 
près de Neufchâtel-en-Bray (Seine-Infé- 
rieure), mort en 1324. — ^ On le trouve 
aussi, mais plus rarement, nommé :V. de 
Freavilia. 

FARSITCS (Hugo), Hugues Fabsit, 
poète et hagiographe français , chanoine 
de Saint-Jean-des-Vignes à Soissons, mort 
vers 1140. — On le nomme aussi //. 
Suessionensis. 

FASTRADUS et FASTREDUS, Fastbède, 
Fastrade ou Flaster de Gavia- 
MÈs ou de Gaviaumeb, théologien 
belge, abbé de Cambron, puis de Clair- 
vaux, né dans le Hainaut, mort en 1163. 
— On le trouve nommé aussi F. Clara- 
vallensis. 

FATIUS. Vov. Facixis (B.^ et Vbertis (B. 

de). 

FAUSTCS (Joannes), Johann Fust, dit 
aussi J. Faust, orfèvre allemand, l'un 
des coopérateurs de Gutenberg et de 
Schœffer, né sans doute à Miyence, mort 
en 1 166. 



233 



FAVAKONIBUS. - FERRARI A. 



234 



FAVARONIBUS (Augustinus de). Voy. 
Romanus (A.)» 

FAVENTIA ( de). Voy. Faventinus. 

FAVENTINUS (Hieronymus), Gekonimo 
Abuellini, dit aussi J. de Faenzà. 
Voy. Ârmellînus (H.)- 

FAVENTINUS (Leonellus), Leonello 
Vettobe, dit aussi L. de Faenza. Voy. 
Fictorius (L.). 

FAVENTINUS (Viocentius), Vincent de 
Faenza, hagiographe italien, né et do- 
minicain à Faenza (États de l'Église), 
mort vers 1524. — On le nomme aussi 
F. de Faventia. 

FAVINUS (Remus). Voy. Palaemo (R. 

F.). 

FAVORINUS (Varinus). Voy. Feronensis 
(J.-B. G.). 

FEDERICIS (Stephanus de), Stefano Fe- 
DEBiCT, jurisconsulte et historien italien, 
étudiant à Paris, né à Brescia, mort vers 
1500. 

FELICIANUS (Félix), Felice Feli- 
ciANO, dit F. Antiquabio {F. Anti- 
quarius), poêle, archéologue et im- 
primeur italien, né à Vérone, mort à la 
fin du XV^ siècle. 

FELINUS (Maria), Maria Sandeo, dit 
M. DE Felina, historien et théologien 
italien, né à Felina, dans le diocèse de 
Reggio, mort en 1503. — On trouve en- 
core M. Sandxus et M. Sandeus. — 
Vossi''s le nomme par erreur M. San- 
derus. 

FELIS, LE Chat, surnom donné à Jean 
DE Boulogne. Voy. Dononia (J. de). 

FELIX (Thomas), Thomas l'Heubeux, 
théolofîien français, prémontré, abbé de 
Saint-Josse au Bois , vicaire général du 
Ponthieu et de la Normandie, mort en 
1420. 

FELTONUS (Joannes), John Felton, 
théologien et célèbre prédicateur anglais, 
vicaire de Sainte-Madeleine à Oxford, 
mort vers 1440. — On le trouve encore 
nommé J. Concionator, J. fjomilia- 
rius et J. Ficarius. 

FELTRENSIS (Bemardinus), Bebnabdïn 
de Feltri, théologien et prédicateur 
italien, frère mineur, né à Feltri, mort 
en 1494. — On le trouve encore nommé 
B. TomUanus et B. Romanus. — L'exi- 
guïté de sa taille l'avait fait surnommer 



B. Pai-vus, suivant Fabricius, et B. Par- 
vulut, suivant Wadding. 

FENESTELLA (L.), pseudonyme de Ak- 
DBEA-DoMENico Fiocco. Voy. Floccus 

(A..D.). 

FENINUS (Petrus), Piebbe de Fémn, 
chroniqueur français, pannelier de Char- 
les VI, prévôt de Beauchêne, puisd'Arras, 
né dans l'Artois, mort en 1433. 

FERALDUS (Joannes), Jean Férallt ou 
Febbault, jurisconsulte français, pro- 
cureur du roi au Mans, né a Angers, 
mort après 1515. 

FERDINANDUS. Voy. Fernandux. 

FERENHAMUS (Nicolaus), Nicolas de 
Febneham, voyageur, médecin et bota- 
niste anglais, étudiant à Oxford, à Paris 
et à Bologne, évéque de Durham, mort 
en 1241. 

FERNANDUS (Alphonsus), Alfonso Feb- 
NANDKZ, poète épique espagnol, mort 
vers 1530. 

FERNANDUS (Carolus) , Charles Feb- 
NAND ou PHEBNAND(P/ier«r/Hrfw,v), théo- 
logien, prédicateur et poète belge, profes- 
seur à Paris, puis bénédictin au couvent 
de Chézal-Benoît (Cher), né à Bruges, 
mort en 1496. 

FERNANDUS (Joannes), Jean Fernand 
ou Phebnand, musicien et littérateur 
belge, frère du précédent, né à Bruges, 
mort après 1494. — On écrit aussi Pher- 
nandits. 

FERNANDUS (Lucas), Lucas Febnan- 
DEZ, écrivain dramatique espagnol, né 
à Salamanque, mort vers 1530. — On 
le trouve aussi nomme L. Ferdinandus. 

FERNANDUS (Petrus), Pedro Fernan- 
DEZ, chroniqueur et biographe espagnol, 
dominicain, né dans la Galice, mort vers 
1270. — On le trouve souvent nommé 
P. Ferrandus. 

FERNTJS (Michacl), Michèle Febno, his- 
torien et biographe italien, avocat à Milan 
et à Rome, mort en 1513. 

FERRANDUS (Petrus). Voy. Fernandus 
(P.). 

FERRANDUS (Thomas), Tommaso Flb- 
bando, imprimeur italien, établi à Bres- 
cia, mort vers 1500. 

FERRARI A (Henricus de). Voy. Frimaria 
(H. de). 

FERRARIA (Jacobus de), Jacques de 



23o 



FblRRARIA. — FERRERIUS. 



23(î 



Febrabe, théologien et philosophe sco- 
lastique italien, dominicain, inquisiteur, 
né à Ferrare, mort vers 1470. — On le 
trouve encore nommé J. Ferrariens>'s 
et y. Paduanus. 

FFRRARIA (Philippui dej, Philippe de 
cLebrare; Ihéologien italien, dominicain, 
né à Ferrare, mort vers 1310 

FERRARI A (Thoraasinusde), Tommasino 
DE Febrare, théologien et sernionnaire 
italien, dominicain, auteur d'une Somme 
dite Summa Thômasina, né à Ferrare, 
mort vers 1390. 

FERRARIA (de). Voy. Feirariensis et 
Ferrariis (de). 

FERRARIENSÎS (Aldobrandinus), Aldo- 
BRAjiDiNO DE Ferrare, théologicn et 
sermonnaire italien, dominicain, mort 
vers 1380. 

FERRARIENSIS (Baptista), Battista 
Panzio, dit aussi B. de Ferrare. Voy. 

Panxtius (B.). 

FERRARIElNSIS (Bartholomseus), Bar- 
thélemi DE Febrare, sermonnaire ita- 
lien, dominicain, né à Ferrare, mort vers 
1405. 

FERRARIENSIS (Franciscus). Voy. Sil- 

vester (F.). 

FERRARIENSIS (Guido), Gui de Pileo, 
dit aussi G. de Ferrare. Voy. Ficen- 
iinus (G.). 

FERRARIENSIS (H.). Voy. Hugutim. 

FERRARIENSIS (Joannes), Giovanni 
Canales (dit la Nouvelle Biographie gé- 
nérale), appelé aussi Jean de Ferrare, 
théologien ascétique et chroniqueur ita- 
lien, cordelier, né à Ferrare, mort vers 
1500. 

FERRARIENSIS (Joannes), Giovanni 
Rafanelli ou Raffanelli, dit J. de 
Ferrare, théologien italien, dominicain, 
maître du sacré palais, né à Ferrare, 
mort vers 1515. 

FERRARIENSIS (Ricobaldus),RicoBALDi 
DE Febrabe, historien italien, chanoine 
de Ra venue, né à Ferrare, mort vers 
1313. 

FERRARIENSIS. Voy. Perraria (de) et 
Ferrariis (de). 

FERRARIIS (Hieronymus de},GiROLAMO- 
Mabia-Fbancesco-Matteo Savona- 
bola, dit en français Jébome de Feb- 
BABE et JÉBOME Sàvonabole, célèbre 



réformateur italien, dominicain, moine 
à Florence, né à Ferrare, brûlé vif en 
1498. — On le nomme aussi //. de Fer- 
varia et H. de Ferrariis. 

FERRARIIS (Joannes- Matlhaîus de), Gio- 
vanni-Matteo Febbari, médecin ita- 
lien, professeur à Padoue, né au château 
de Grado, dans le Frioul, mort en 1460. 
— On le nomme aussi J.-M. de Gra- 
dibus. 

FERRARIIS (Petrus de), Piebbe de Feb- 
BIÈRES, savant jurisconsulte français, 
évêque de Noyon, archevêque d'Arles, 
mort en 1308. 

FERRARIIS (Theophilus de), Teofilo 
Febbari, philosophe scolastique italien, 
dominicain, né à Crémone, mort vers 
1480. — On le trouve aussi nommé Tfi. 
Cremonensis. 

FERRARIIS (de). Voy. Ferraria (de) et 
Ferrariensis. 

FERRARINUS (Michael-Fabricius) , Mi- 
chele-Fabrizio Ferrarini , épigra- 
phiste italien, prieur des carmes de Reg- 
gio, né dans cette ville, mort en 1492. 

FERRARIUS (Adamus), Adam Ferries, 
théologien et physicien français, domi- 
nicain, né à Orléans, mort en 1383. 

FERRARIUS (Bonifacius),BoMFA CIO Fer- 
RAREZ, en français Boniface Ferrier 
[Nouvelle Biographie générale), théolo- 
gien espagnol, général des Chartreux, né 
à Valence, mort en 1417. — On trouve 
aussi B. Ferrerius. 

FERRARIUS (Jacobus), Giacomo Fer- 
rari, théologien et poète italien, carme, 
né sans doute à Reggio, mort en 1^65. — 
On le nomme souvent J. Regiensis. 

FERRARIUS (Philippus), Filippo Fer- 
rari, théologien et sermonnaire sicilien, 
carme, mort en 1431. — On le nomme 
aussi Ph. Ferrariemis. 

FERRARIUS (Vincentius). Voy. Ferrerivs 

(V.). 

FERRERIUS (Bonifacius). Voy. Ferrarius 

(B.). 

FERRERIUS (Jacobus), Jacobo Ferrer, 
sermonnaire espagnol, dominicain, né à 
Xativa {Sselabinus) dans l'Aragon, mort 
en 1460. 

FERRERIUS (Vincentius), Vicente Fer- 
BEB, en français Vincent Febbier, 
théologien et prédicateur espagnol, né à 



237 



F£RRERIUS. — FINALF. 



238 



Valence ^ f^alencia Hispanus), mort en 
1419. — On le trouve aussi nommé Fer- 
rarius. 

FERRERIUS(Zacharias), Zaccaria Feb- 
BEBf , poète latiu et théologien, moine du 
Mont-Cassin, évéque de Guardia {episc. 
Giiardensis), dans le royaume de Naples, 
nonce apostolique, né à Vicence, mort 
vers 1530. 

FERRETUS, Febreto, poëte et historien 
italien, né à Vicence, mort vers 1385. 

FERRETUS (Nicolaus), Niccolo Feb- 
BETi, grammairien italien, professeur 
à Venise, mort en 1523. 

FERJILIS (Doctor). Voy. Candia (F. de). 

FESSIS (Dominicus- Roua Ventura de). V03'. 
Fabrianensis (D.-B.). 

FEUCHERIIS (Guilelmus de), Guillaume 
deFeuquièbes, théologien français, doc- 
teur de Sorbonue, né sans doute à Feu- 
3uières (Oise), mort au commencement 
u XIV^ siècle. — On trouve encore 
G. de Feugeriîs, G. de Feukeriis, G. de 
Feuqueriis et G. de Feuqueris. 

FEUG ERIIS, FEUKERIIS, FEUQUERIIS 
et FEUQUERIS (Guilelmus de). Voy. 
Feucheriis (G. de). 

FEVERESHAMO (Haymo de), Haymo de 
Fevebsham, théologien et sermonnaire 
anglais, frère mineur, né à Feversham 
(comté de Kent), mort en 1244. 

FEVERSHAM ENSIS (Simon), Simon de 
Fevebsham, philosophe scolasiique an- 
glais, docteur d'Oxford, né sans doute à 
Feversham (comté de Kent), mort vers 
1380. 

FIADOMBUS (Bartholomaîus ou Ptolc- 
maîus de), Babtolommeo ou Ptolemeo 
FiADOM, dit B. LucCA, historien italien, 
dominicain, évéque de Torccllo (Lom- 
bard-Vénitien), né à Lucques, mort €n 
1327. — On le nomme aussi B. Lucen- 
sis, et Sassi écrit par erreur P. de f ia- 
donibus. 

FIAMMA (Galvaneus), Galvano della 
FiAMMA, historien italien, dominicain, 
né à Milan, mort après 1371. — On le 
trouve souvent nommé G. Flamma. 

FIBER et FIBERIUS (Joannes). Voy. Cas- 
torius (J.)- 

FIBONACCIUS (Leonardus), Leonabdo 
Fibonacci, dit L. de Pise. Voy. Pisanus 

(L.). 



FICHETUS (Guilelmus), Guillaume Fi- 
CHET, théologien et rhéteur français, 
l'un des introducteurs de Timprimefie 
Paris, bibliothécaire de la Sorbonne, rec- 
teur de l'Université de Paris, né à Aunay 
{Alnetanus) près de Paris, mort à la fin 
du XV* siècle. — On le trouve encore 
nommé G. Fischetus, G. Phichetus et 
G. yichelus. 

FICINUS (Marsilius), MabsiglioFicino, 
dit en français Mabsile Ficir», célèbre 
philosophe 'et philologue italien, né à 
Florence, mort en 1499. 

FIDE (Antonius de), Ajntomo da Fedb, 
en français Antoine de la Foi, théo- 
logien italien, carme, évéque de Sovanna 
ou Soana (5uanwm) en Toscane, né à 
Florence, mort vers 1433. — On le 
trouve aussi nommé J. Fidei. 

FIDEI (Antonius). Voy. Fide (A. de). 

FIDELIBUS (Balthasar de), Baltassabe 
Fedele, littérateur italien, archiprétre 
de Saint- Jean de Monza, puis vicaire 
général à Crémone, né à Milan, mort 
vers 1530. 

FIDELIBUS (Léo de), Leone Fedele, 
théologien et jurisconsulte italien, béné- 
dictin, né à Vimercato (Lombard-Véni- 
tien), mort en 1513. 

FIGIACO (Bertrandus de), Bebtband La- 
geb, dit aussi B. de Figeac. Voy. La- 

gerius (B.). 

FIGINUS (Petrus), Pietbo Figino, ora- 
teur et philologue italion. frère mineur, 
né à Milan, mort vers 1400. 

FILGERIIS (Stephanus de). Voy. Fulge- 
riis (St. de). 

FILLIATRIUS (Guilelmus), Guillaume 
FiLASTRE ou F1LLIATRE, oncle du sui- 
vant, helléniste et géographe français, 
doyen du chapitre de Reims, archevêque 
d'Aix, cardinal, né soit dans le Maine, 
soit dans l'Anjou, mort en 1428. 

FILLIATRIUS (Guilelmus), Guillaume 

FlLASTBEOU FiLLIATBE, dit aUSSi G. DE 

Latbe, historien français, bénédictin, 
évéque de Verdun , de Toul et de Tour- 
nay, mort en 1473. 

FILORADULPHUS(Richardus),RiCHARD 
Fitz-Ralph, dit R. d'Abmagh. Voy. 

Armachanus (R.). 

FIN ALI (Nicolaus de), Nicolas de Fi- 
nale, théologien italien, dominicain, né 
à Finale (duché de Modène), mort vers 
1525. 



239 



FINARIO. — FLANDRINLS. 



240 



FI?ÎAR10 (Baptista de). Vov. Judicibus 
(B. de). 

FINARIO (Damianus de), Damien i>e Fi- 
kaho, théologien et sermonnaire italien, 
dominicain à Reggio (Modène), mort vers 
1450 

FIM'S (Adrianus), Adriano Firo ou 
Fini, et mieux F. d'Adbta {Finn.s 
.-idriamis, Uadrianus, Âdriensis ou 
Hadritnsis^, théologien et orientaliste 
italien, né à Adr'a (Lombard- Vénitien), 
mort en I5l7. 

FIRMANUS (Thomas), Thomas de 
Febmo, théologien italien, dominicain, 
nonce apostolique, né à Fermo (État? de 
l'Église), mort vers 1500. 

FIRMARIA (Henricus de). Voy. Frima- 
ria (H. de). 

FIRMITATE (Nicolaus de\ Nicolas de 
LA Febté, théologien franç^iis, abbé du 
rouvent de la Ferté au diocèse de Q»â- 
lons, mort vers 1210. 

FIRMITATE (ISicolaus de), Nicolas dk 
LA Ferté, sermonnaire français, prieui 
de Cîteaux. puis abbé d'Aul>erive (dio- 
cèse de Langres), mort en 1299. 

FISCANENSIS (Petrus), Pierre de Fé- 
CAMP, chroniqueur français, moine à 
Fécjimp, mort après 1246. 

FISC\NENSIS (Robertus), Robert de 
FÉCAMP, chroniqueur français, béné- 
dictin, lié dans la Normandie, mort vers 
1240. 

FISCHET13S (Guilelinus\ Vov, tichetus 
G 

FIZACRILS (Riçliardus;, Richard de 
FiTSACRE (dit Échard), théologien an- 
glais, dominicain, professeur à Oxford, 
né, soit dans le comté de De von, .soit 
dans celui d'Oxford, mort en 1348. 

FI Z AL AND S (Bertrondus ou Bertramu^), 
Bertrand fils d'Alain {Jlani fUius), 
théologien anglais, carme, né dans le 
comté de Lincoln, mort eu 1427. — 
Baie le nomme B. Fizalen, et Tanner 
Baifrennux. 

FL.£TEUS(Guilelmus). Voy. F t et mus {(:,.). 

FLAMELLUS (Nicobus), Nicolas Fla- 
Mi-L, célèbre cailigraphc et alchimiste 
français, né sans doute à Pontoise, mort 
en 1418 

FLAMESBURLV (Robertus de). Voy. 

Sancto Fictore R. de). 



FLAMINGUS (Guilelmus), Guillacme 
DE Flandre, sermonnaire français, do- 
minicain à Paris, mort après 1283. — 
On le trouve aussi nommé G. Ftan- 
drensis. 

FLAMINGUS. Voy. Flandrensis. 

FLAMINIUS (Antonius), Antonio Fla- 
MiNio, philologue sicilien, professeur à 
Rome, né à Meno, mort vers 1500. — 
Pierius écrit Flamminlus. 

FLAMINIUS (Lucius), Ldcto Flaminio, 
philologue italien, professeur à Salamao- 
que, ne en Sicile, mort en 1509. 

FLAMINIUS (Sebastianus), Sebastiano 
Flaminio, hagiographe italien, domini- 
cain, né à Imola (Etats de TEglise), mort 
en 1286. 

FLA^^IMA (Galvaneusj. Voy. Fiamma (G.). 

FLAMMA (Stephanardus). Voy. Ficomer- 
cato (S. de,. 

FLAMMINIUS. Voy. Flaminius. 

FLAMMOCHETUS (Guido), Cm Flauo- 
chetti ou Flomochetti (dit JÔcber), 
chroniqueur français, géitéral des Domi- 
nicains, né à Narboaue, mort en 1451. — 
On le trouve encore nommé G. Flono- 
chetus et G. Flonokerus. 

FLANDRENSIS et FLANDRIENS1S (Ala- 
nus), Alain de Flandre, théologien 
français, moine de Clairvaux, (^véque 
d'Auxerre, né dans la Flandre, mort vers 
1182. — On lo trouve aussi désigné 
sous le nom de A. AutissiodorensiK, 
et il a été fréquent ?sent confondu avec 
Alain di Lille. 

FLANDRENSIS. Voy. Flamingu* et 

Flandria (de). 

FLANDRIA (Dominicus de), Dominiql'I 
DE Flandre, théologien et philosophe, 
dominicain, professeur à Bologne, mort 
vers 1500. 

FLANDRIA (Ger;.idu8 de), Grrabd de 
Flandre, imprimeur flamnnd, successi- 
veroent étaWi à Trévise, à Vicence, à Ve- 
nise, à Frioul, etc., ni sur les bords de la 
Lys, mort vers 1500. — Oo 'f nomme 
aussi G. de Lyiu. 

FLANDRIN'US (Guido), Gui Flanmin, 
théologien français, docteur de Toulouse, 
mort après J406. — On trouve souvent 
G. Flandrini. 

FLANDRINUS (Petrw), Pierre Flan- 
DRiN, théologien français, doyen et d»a- 



241 



FLATJïUS. — FLORENTINUS. 



242 



Doioe de Bayeux, cardinal, né dans le 
diocèse de Viviers en Vivarais, mort en 
1381. — On le nomme aussi P. Fita- 
riensis. 

FLAT^US (Guilelmus). Voy. Fletaeus (G.). 

FLAVIA.CENSIS (Radulphus), Raool db 
Flaix , théologien français , moine de 
Flaix (on Saint-Germer), au diocèse de 
Beauvais, mort vers 1160. — On trouve 
aussi R. Ffaviensis. 

FLAVIENSIS (Radulphus). Voy. Flacia- 

censis (R.)- 
FLAVIGNEIO (Nicolaus de). Voy. Flavi- 

niacensis {fi.). 

FLAVINIACENSIS (Hugo), Hugues de 
Flavigny, célèbre chroniqueur français, 
moine à Saint- Vanne de Verdun, puis 
abbé de Flavigny (Côte-d'Or), mort après 
1115. 

FLAVIMACENSIS (Nicolaos), Nicolas 
DE Flavigny, théologien français, doyen 
de IVglise de Langres, puis archevêque 
de Besancon, né sans doute à Flavigny 
(diocèse à'Autun), mort en 1235. — Le 
Gallia christiana le nomme N. de 
Flatigneio. 

FLAVIUS. Voy. Blondus (F.). 

FLEMING US (Richardus), Richaed 
Flemming ou Flemmynge, théologien 
anglais , proviseur de l'Université d'Ox- 
fora, prébendaire de Langford, d<ins le 
eomté de Bedford, puis évéque d'York, 
fondateur du collège de Lincoln à Ox- 
ford, né à Crofton, dans le comté 
d'York, mort en 1431. 

FLEMINGUS (Robertus), Robebt Flem- 
MiKo ou Flehmy>ge, ncveu du précé- 
dent, philologue anglais et poète la- 
fn , professeur à Ferrare , protonotalre 
apostolique, dov{>n de Tjncoin, nK>rt 
en 1483. 

FLET^JTS (Guiielmut ), WiLLiAii Flete 
ou Fleta (disent Os8ir>ger, Fabricius 
et Jocher), et mieux Flbth, théologien 
et sermonuoire anglais , auçustin , mort 
vers 1 380. — On trouve aussi G. Flatxus 
r G. Flxteus. 

F^ ETUS (Joannes), John Fleih, chro- 
uiqueur anglais, bénédictine Westmins- 
ter, inrerto tmculo. 

hLEXERU ( Borlholomacus ), Babth^- 
LEMY FLÉCHiEm (dit D. Vatsselte) , 
théologien et jurrs< onsolte fr.iBcats, 
reeteur ë« rUahersité de Toulouse, 
OKMTt après 1334. 



FLISCO (Sinibaldus de) , Simbalde de 
FiESQUE, théologien et jurisconsulte 
italien, pape sous le nom d'iNNOCENTiV, 
né à Gênes, mort en 1^54. — On le 
trouve aussi nommé S. Fliscus, et il fut 
surnommé Juris pater et Organum ve- 
ritatis. 

FLISCUS (Guilelmus), Guillaume de 
FiESQUE, biographe italien, bibliothé- 
caire du Vatican, cardinal, né à Parme , 
mort en 1256. 

FLISSICURIA (Joannes de), Jean de 
Flixecoubt, théologien français, béné- 
dictin, moine de l'abbaye de Corbie 
(Somme), né à Flixecourt, près d'Amiens, 
mort après 1280. 

FLÔCCTJS (Andreas-Dominicus), Andbea- 
DoMENico Fiocco ou FioccHi , juris- 
consulte italien, chanoine de Florence, 
secrétaire du pape Eugène IV, mort en 
1452. — Il a signé un de ses ouvrages 
L. Feue s te lia, 

FLONOCHETUS elFLONOHERUS( Gui- 
do). Voy. Flammocketus (G.). 

FLORARIUS (Barlholomœus), surnom 
donne à Babth. l'Anglais. Voy. Jn- 
glicxu (B.). 

FLORF.FFIENSIS Hugo), Hugues de 
Flobeffes, hagiogriiphe belge, pré- 
montré, chanoine de Flon^ffes, au dio- 
cèse de Namur, mort vers 1230. 

FLORENTIA (de). Voy. Florentinux 

FLORENTII (Adrianus), Adbien tLO- 
BENT, théologien hollandais, précepteur 
de Clwrles-Quinl, évêque de Tortose, 
pape sous le nom d'AoBiEif VI, né à 
Utrecht, mort en 1523. 

FLORENTINUS (Accoldus ouRicoldus), 

A. OÏI C. DE MONTECnOCE, dit A. DE 

Flobence. Vov. MontecrvHs (A. ou 
R. de). 

FLORENTINUS (Accursius). Voy. ic- 

cursius (F.). 

FLORENTINUS (Aldobrandinus ou Di- 
nus), Aldobbandipjo, ou par abrévia- 
tion DiNO DE Florence , mrxlecin 
italien , professeur à Bologne et à Sienne, 
né à Florence , mort en 1327. 

FLOR ENTINUS ( Anonymus), l'Anon vme 
DE Florence , auteur d'une chronique 
florentine qui s'étend de l'année 1406 
à l'année ]«»38. 

FLORENTINUS ( Antoninus), Antonixo 



243 



FLORENTINUS. — FLORIACENSIS. 



244 



FOBCIGLIOÎIE , dit A. DE FlOBENCE. 

Voy. £(ruscus [X.,. 
FLORENTINUS cBartholomaeus), Bab- 

TOLOMMEO SCALA, (lit BaBTHÉLEMY DE 

Flobesce, historieuetlittérateur italien, 
chancelier de Florence, né à Colle de 
Valdfsa (Toscane) , mort à Florence en 
1497. 

FLORENTINUS (Benedictus), Benoît de 
Flobence, mathématicien italien , né à 
Florence, mort vers 1500. 

FLOREINTINUS (Carcfinalis), Fb. Za- 

B4BELLA, dit LE CâBDINAL DE FlO- 

BENCE. Voy. Zabarcllis (F. de). 

FLOREISTINUS (Clemens), Clément d:^ 
Flobence, théologien italien, professeur 
à Paris, frère servite , né sans doute à 
Florence, mort après 1370 

FLORENTINUS (Dantes). Voy. Aligerius 
(D. 

FLORENTINUS (t^ranciscus) , Fbançois 
deFlobence, fécond théologien italien, 
frère mineur, mort vers 1460. — On le 
trouve aussi nommé F. Paduanus. 

FLOREXTINUS (Gratianus), Gbatien 
DE Flobence, théologien italien, augus- 
tin, né sans doute à Florence , mort 
vers 1380. 

FLORENTINUS (Gregorius), Gbégoibe 
DE Flobence, théologien italien, domi- 
nicain, évêque de Fano ( episcop. Fa- 
nenxis ), dans les États de l'Église , né 
à Florence, mort vers 1240. 

FLORENTINUS (Henricus), Enbico Ar- 
BiGO,dit aussi H. de Flobence. Voy. 

Septimellensis ( H. ). 

FLORENTINUS (Hippolytus),HippoiYTE 
DE Flobence, théologien italien , frère 
mineur, mort vers 1250. 

FLORENTINUS ( Joannes ) , Jean de Flo- 
bence, célèbre conteur italien, né sans 
doute à Florence, mort après 1378. 

FLORENTINUS (Joannes), Giovanni 

MlNEBBETTI , dit JeAN DE FlOBENCE , 

chroniqueur italien, né à Florence, mort 
après 1479. 

FLORENTINUS (Lapus) , Lapo de Flo- 
bence, jurisconsulte italien, abbé de 
Santo Miniato, près de Florence, mort 
vers 1350. 

FLORENTINUS (Marianus), Mabtano 
DE Flobence, chroniqueur italien, 
franciscain , né à Florence , mort vers 
1500. 



FLORENTINUS (Nicolaus ), Niccolo Nic- 
coLi. dit aussi N, de Flobence. Voy. 
Nicolius (N.). 

FLORENTINUS (Paulus), Paolo Atta- 
VANTi, dit aussi P. de Flobence. Voy. 

Attavantius (P.). 

FLORENTINUS (Phiiippus), Philippe 
DE Flobence , théotosien italien , frère 
mineur; à Florence, aocteur de Paris, 
mort après 1313. 

FLORENTINUS (Poggius). Voy. Poggius 

Biacciolinus. 

FLORENTINUS (Ramantinusl, Raman- 
tino de Flobence , mathématicien et 
philologue italien, dominicain, né à Flo- 
rence, mort vers 1363. — On trouve aussi 
h. de Florent ia. 

FLORENTINUS (Remigius), Remigio 
Clabi, dit aussi R. de Flobence. Voy. 
Clams (R ). 

FLORENTINT^S (Ricordanus) , Ricob- 
DANO Malaspina, dit aussi R. deFlo- 
bence, chroniqueur italien, né à Flo- 
rence, mort en 1281. 

FLORENTINUS (Thaddaîus), Thaddée 
DE Flobence, médecin italien, profes- 
seur à Bologne , né à Florence , mort 
vers 1300. 

FLORENTINUS (Thomas), Tommaso del 
Gabbo, dit Thomas de Flobence, 
savant médecin italien, professeur à 
Pérouse et à Bologne , né à Florence, 
mort en 1370. 

FLORENTINUS (Zanobius), Zanobio de 
Flobence , dit aussi Z. de Stbata, 
poète italien, ami de Pétrarque, né à 
Strata, près de Florence, mort eu 1361. 
— On le trouve aussi nommé Sostegxo 
DE Zanobi. 

FLORIACENSIS (Clarius) , Clabius de 
Fleuby, chroniqueur français béné- 
dictin, moine de FI eury-sur- Loire (Loi- 
ret), puis de Saint-Pierre le \iî{Sancti 
Pétri Vivi)^ au diocèse de Sens, mort 
vers 1125. 

FLORIACENSIS (Hugo), Hugues de 
Sainte-Mabie, dit aussi H. de Fleuby. 
Voy. Sancta Maria (H. de) . 

FLORIACENSIS ( Macarius), Macaibb de 
Fleuby, grammairien français, prieur de 
Longpont, abbé de Morigny, puis de 
Fleury, mort eu 1162. 

FRORIACENSIS ( Radulfus), Raoul Tob- 
taibe, dit aussi R. de Fleuby. Voy. 
Tortaritis iK.). 



245 



FLORIACO. 



FONTEPUDICO. 



246 



FLORIACO (.Gaufredus de), Geoffboi 
DE Fleuby, argentier de Philippe le 
Long, puis trésorier de France, mort 
après 1339. 

FLORIDUS (Joannes), Jean Fleuby, 
théologien français, docteur et prieur 
de la l^rbonne , mort eu 144 1 . 

FLORIDUS (Joannes), Jean Flelry, 
poète français , mort vers la fin du XV" 
siècle. 

FLORIGERUS (Matthaeus), Matthieu 
QUI PORTE DES Fleurs , suruom donué 
à M. DE Westminster. Voy. frest- 
monasteriensis ( M. )• 

FLORIUS (Franciscus), Francesco Flo- 
Rio, romancier italien, secrétaire de l'ar- 
chevêque de Tours, né à Florence, mort 
vers la fin du XV* siècle. — Son exis- 
tence a été contestée. 

FLORUS (Georgius), Giorgio Fiori , 
jurisconsulte et historien italien, né à 
Milan, mort vers 1512. 

FLOSMUNDI, LA Fleur, le Fleuron 
DU Monde, surnom donné à Maurice 
O'Fihely. Voy. Portu (M. de). 

FOLENGIUS (Nicodemus), Nicodemo 
Folengo, poète italien, né à Mantoue, 
mort vers 1500. 

FOLIATA(Ubertus), Uberto Foglieta, 
historien et jurisconsulte italien, né à 
Crémoue, mort vers 1400. 

FOLIETO (Hugo de), Hugues de Fouil- 
LOi, célèbre théologien français , cha- 
noine de Saint-Pierre de Corbie, prieur 
de Saint- Laurent de Heilli, né à Fouilloi, 
près de Corbie, mort après 1 173. — On 
le trouve encore nommé //. Corbeiensis , 
H. Corbiensis, II. Corbeensis, II. Fol- 
feius, H. de Folliaco, 11. de Sancto 
Laurenlio. 

FOLIOTHUS. Voy. Foliotus. 

FOLIOTUS (Gilbertus), Gilbert Fo- 
LiOTH, théologien anglais, évê.jue d'He- 
reford, puis de Londres, né en Angle- 
terre, mort en 1187. — On écrit aussi 
mais plus rarement, G. Foliothus. 

FOLLEIUS (Hugo)etFOLLIACO(H. de). 
Voy. Folieto (H. de). 

FOLQUERIUS (Jacobus), Jacques Fou- 
QUiER, théologien français, augustin, 
docteur de Toulouse, mort vers 1 350. 

FOLSHAMUS (Joannes), John Folsham. 
Voy. Jolihamus (J.). 



FONDULUS (Raphaël), Rafaele Fon- 
DOLO, médecin et astronome italien , né 
à Crémone, mort après 1307. 

FONS CANONUM, la Source des pré- 
ceptes (?), surnom donné à Giovanni 
ANDREA. Voy. .Andréas (J.). 

FONS LEGUM, la Source des lois, 
surnom donné à Portius Azon. Voy. 
^:;o(P.). 

F0NTAN1S (Godefridusde), Godefroi 
DE CoNDÉ, dit aussi G. de Fontaines. 
Voy. Condatensis (G.). 

FONTANIS (Petrus de), Pierre de Fon- 
taines , jurisconsulte français , attaché 
à la personne de saint Louis/néaux Fon- 
taines, près de Saint-Quentin, mort vprs 
1270. 

FONTANIS (Reginaldus de), Regnauld 
DES Fontaines , théologien français , 
chanoine d'Auxerre, recteur de l'Univer- 
sité de Paris, évéque de Soissous, mort 
en 1442. 

FONTANUS (Godefridus ) et FONTANO 
(G. de). Voy. Condatensis ( G.). 

FONTANUS ( Guilelmus) , Guillaume de 
Wells, théologien et sermonnoirc aji- 
glais, augustin, né à Wells (comté de 
Somerset), mort en 1421. 

FONT.AJVUS (Serlo), Serlo de \yELLS, 
grammairien et historien anglais, cha- 
uoined'York.abbé de Wells ( Somerst), 
puis de Rirkstead {abbas Kirkostal- 
fcns/5) ,dans le Lincoln, mori vers 1 100. 
— On le trouve souvent nommé S. 
Gramma tiens. 

FONTE (de). Voy. Fontanus. 

FONTE (Thomas de), Tommaso della 
Fonte, biographe italien, confesseur de 
sainte Catherine de Sienne, dominicain, 
né à Sienne, mort vers 1290. 

FONTEBRALDENSIS (Andréas), André 
DE Fontevrault, autcur supposé d'une 
vie de Robert d'Arbrissel , grand-prieur 
de Fontevrault, mort avant 1120. 

FONTECASTO (Paschalis de). Voy. Fon- 
(epudi'co (P. de). 

FONTEPUDICO (Paschalis ou Paschasius 
de), P. DE la Fuencasta ou de L4. 
Fuensanta (dit Échard), théologien 
et sermonnaire espagnol , dominicain , 
évêquedeBujfgos, néàAmpudia (Vieille- 
Castille), mort en 1512. — On le trouve 
aussi nommé P. de Fontecasto. 



247 



FONTIBUS. — FRACHETO. 



248 



FOFTIBUS ( Godefridusde). Voy. Conda- 

teJisisÇG.). 

FOIVTIS CALIDI (Beraardus, abbas), Beb- 
NABDDE FoNTCAUDE, abbé du mooas- 
tère niors dit de Font-Cauld au' diocèse 
de Saint- Pons, (aujourd'hui Fontcaude, 
dans FHérault), théologien français, 
prémontré, mort vers 1193. 

FONTICS (Bartholomaeus), Bartolom- 
MEO FoNTi, philologue italien , biblio- 
thécaire de Bude, né et professeur à Flo- 
rence, mort en 1513, 

FORBITEUS (Joaunes). Voy. Forbitoris 
(J.). 

FORBITORIS (Joannes), Jean le Four- 
BissEOB, théologien français, domini- 
cain, professeur à Paris, né à Châlons- 
sur-Marne ou à Reims, mort vers 1380. 
— On le trouve nommé encore /. For- 
bit eus, J. Fribitoris, J. Frihitoris. 

FORDA ( Thomas-Balduinus de). Voy. 
Devonius{T.-^.). 

FORDEIS'SIS (Joannes) , Jean' de Fobd, 
théologien et hagiographe anglais, moine 
de Citeaux , abbé de Ford, mort vers 
1215. 

FORDENSIS (Thomas-Balduinus). Voy. 
Deconhis{T.-^.). 

FOR ESTA (J.- . de). Voy. Foresfus (J.- 
P . • 

FORESTUS (Jacobus-Philippus) , Gia- 
coMO-FiLippo Fobesti, connu sous le 
nom de Jean-Philippe de Bergame, 
chroniqueur et biographe italien , au- 
gustin, prieur d'imola, de Forli et de 
Bergame, né àSoldio près de Bergame, 
mort en 1520. — On le trouve encore 
nommé J.-P. de Bergamo , J.-P. Ber- 
gamensis, J.-V. Bergomax, J.-P. de 
Pergamo et J.-P. de Foresfa. 

FORMAGLlî^US (Thomas), Tommaso de 
FoRMAGLiNT, jurisconsulte italien, né 
et professeur à Bologne, mort en 1331. 

FORNERIUS (Jacobus), Jacques de No- 
VELLEs , dit aussi J. Foubnieb. Voy. 
Aovellis {J. de\ 

FOROCORNELlENSIS(Alexonder),ALTS- 
sandro Tartagni, dit aussi A. d'I- 
MOLA. Voy. Tartaginus{X.). 

FGROJULIENSIS (Berengarius), Réren- 
GEB DE Fbéjus, théologien français, 
évêque de Fréjus, mort avant 1257/ 

FOROJULIENSIS (Joannes), Giovanni 



AiLiNO, dit aussi J. de Frïoul. Voy. 

Âilinus (J.). 

FOROJULIENSIS (Odericus), Odebico 
dePordenone, dit aussi 0. de Fbioul. 
Voy. Porta Naonis (0. de). 

FOROJULIO(de). Voy. Forojuliemis. 

FOROLIVIENSIS (Hieronymus), Jérôme 
DE FoBLi, théologien et chroniqueur 
italien, dominicain, né à Forli, mort 
vers 1476 suivant Fabricius , vers 1314 
suivant Échard. 

FOROLIVIENSIS (Jacobus), Giacomo 

DBLLA TOBBE, dit JACQUES DE FOBLI, 

médecin italien, professeur à Padoue, né 
à Forli, mort en 1414. 

FORTANERIUS(Sertorius). Voy. Cam- 
brensis (S.). 

FORTETUS (Petrus ) , Piebbe Fobtet, 
chanoine de Notre-Dame de Paris, fou- 
dateur du collège dit de Fortet [coUe- 
gium Forteticum), né à Aurillac, mort 
en 1394. 

FORTIS (Rogerius), Rogeb le Fobt, 
dit aussi deBeaufobt, flis de Geoffboi 
DES Tebnes, jurisconsulte français, 
évêque d'Orléans et de Limoges,' ar- 
chevêque de Bourges , mort en 1367. — 
On le trouve aussi nommé R. de Ternis 
et R. Bitaricensis. 

FORTIUS (Angélus), Angelo Forte ou 
FoRTio, médecin et astrologue italien , 
établi à Venise, mort vers le milieu du 
XV1« siècle. 

FORTIUS (Hieronymus), Girolamo 
FoRTi , poète épique italien , né à Te- 
ramo (royaume de Naples), mort en 
1485. 

FORTIUS (Leonardus), Leonardo Forte 
ou Fobti, archéologue italien, établi à 
Rome, mort vers 1530. 

FORTUNIUS (Joannes-Franciscus), Gio- 
vanni-Francesco Fortunio, gram- 
mairien et jurisconsulte italien, podes- 
tat d'Ancône, mort vers 1530. 

FOSCBERARIUS (.iîgidius). Voy. Fus- 
cararius (/£.). 

FOSSATUS (Paulus),PAOLoFossATi, litté- 
rateur italien, né à Milan, mort vers 1 430. 

FRACHETO (Gerardus de), Gérabd de 
Fbachet , chroniqueur et biographe, 
français, dominicain , prieur à Limoges, 
à Marseille et à Montpellier, né à Châ- 
luz {Castrum Luceti), près de Limoges, 
mort en 1271. 



249 



FRACTURA. — FRICKENHUSIUS. 



230 



FRACTURA (Nicolaus de). Voy. Cassi- 
nensis (N.). 

FRANCFORDIA (Joannes de), Joh4i«n 
DiEPPDBG, dit Jean dk Fbaj«cfobt, 
théologien aliemaad, docteur d'Heidei- 
berg, mort vers 1500. — Oo le trouve 
aussi nommé /. Heidelbergensis. 

FRAKCLA (Gigus ou Gigonus de), G. de 
Fbàxce, théologien et sermonnaire fran- 
çais, carme à Prato près de Florence, 
mort en 1467. — On le trouve nommé 
aussi G. de Prato. 

FRANCIGENA (Henrieus ou Hugo). Voy. 
Salvaniensis (H.). 

FRANCISCANUS (Anselmus) , Akselme 
LE FBAitciscAiN , voyageur polonais, 
presque toujours désigné par son pré- 
nom seulement, franciscain, né sans 
doute à Cracovie, mort après 150C. 

FRANCISCANUS (Thomas) , Thomas 
EcKLESTON, dit aussi Th. le Fbancis- 
CAiN. Voy. Ecklestonus (ï\\.). 

FRANCISCUS (Michael), Michel Faan- 
çois ou Fbanchois, dit aussi M. de 
Lille [M. Insulensis ou de Insulh), ju- 
risconsulte et théologien français, domi- 
uicaio, né à Templemars, près de Lille, 
mort en 1502. — On trouve aussi M. 
Francisci. 

FRANCO. Voy. JfflighemensU (F.). 

FRANCOJSIS (Theodoricus). Voy. Gorco- 
miensis (Th.)- 

FRAKCOVILLA (Adamus de), Adam de 
Fbancheville, médecin français, doyen 
de la Faculté de Paris en 1350. 

FllAKGIPANlS (Latinus de) et FRAN- 
G1PA]SUS(L.), LatimoMalabbanca, 
dit L. d'Ostie. Voy. Osliensis (L.)- 

FRAXINUS (Simon), Simon Ash, dit en 
français Simotï du Fbesne, poète latin 
et français, chanoine d'Hereford, dans 
ie pa)'s de Galles , né en Angleterre , 
mort vers 1220. 

FRE.^ (Joannes). Voy. Phreas (J.). 

FREA VILLA (Nicolaus de). Voy. Fari- 
nxila (N. de). 

FREDOLA (Berengarius de). Voy. Fre- 
doli (B.). 

FREDOLI (Berengarius) , Bébengeb de 
Fbêdol, jurisconsulte et théologien 
français, évéque deBézieTS{episcopus Bi' 
terrênsis), puis de Tusculum, cardinal, né 
au château de la Vérune, mort en 1323. 



— On le trouve encore nommé B. de 
Fredota, B. Stedeliut eUB. StedelHus. 

FREGOSUS (Antonius), Antonio Fbe- 
Goso, surnommé FiLEBBito(Ainide la 
solitude), poète italien, né à Gênes, mort 
vers 1515. 

FREGOSCS (Joannes- Baptista),GiovANHi- 
Baptista Fbegoso, historien, biogra- 
phe et littérateur italien, doge de Gênes, 
né dans cette ville, mort après 1509. — 
On le trouve encore nommé J.-ff. Fri- 
gosus, J.-B. Fulgosus et J.-B. Campo- 
julgosus. 

FREGOSUS (Petrus), Pietbo Fbegoso, 
doge de Gênes , protecteur des lettres , 
mort après 1393. 

FREGOSUS (Raphaël), Rafaele Fbe- 
goso, jurisconsulte italien, professeur à 
Pavie, à Plaisance et à Padoue, né à 
Plaisance, mort en 1431. — On le 
nomme souvent R. Fulgosus. 

FRESBURNUS (Rodulphus), Reinold 
Fhesblbn (dit)Tanner), auteur ascétique 
anglais, moine du Mout-Carmel, né dans 
la Noniiumbrle, mort en 1274. — Ou 
trouve aussi Ji.Frescoburnus. 

FRESCOBURNUS (Radulphus). Voy. 

Fresburnus (R.). 

FRETELLUS. ^'oy. Antioclœnus (F.). 

FREZZIUS (Fredericus), Fedebigo Fbez- 
zi, poète italien, dominicain, évêque de 
Foligno {episc. Fuiginensis), né à Foli- 
gno, mort en 1416. 

FRIBITORIS (Joannes). Voy. ForbUoris 
(J.). 

FRlBURGENSIS(Joannes), Johann Run- 
sic, dit Jean de Fbiboubg, théologien 
et chroniqueur allemand, dominicain, né 
à Fribourgcn Brisgau (duché de Bade), 
mort en 1314. — On l'appelle aussi 7. de 
Friburgo, J. TexUonicus, et il a été sur- 
nommé J. Lector. 

FRIBURGENSIS (Theodericus), Thiebby 
DE Friboubg, théologien allemand, do- 
minicain, professeur à Paris, né à Fri- 
bourg-cn-Brisgau, mort vers 1310. — Ou 
écrit aussi Th. de Friburgo et Th. Teu- 
toiiicus. 

FRIBURGO (de). Voy. Friburgensis. 

FRICKEMIAUSENSIS et FRICKEMiU- 
SIUS (Geurgiiis), Geobge Okter, dit 
G. DE FnicKF.NiiAUSEN, ihéolopicu et 
sermonnaire allemand, dominicain, pro- 
fesseur à Leipsick, né à Frickenhausen, 



2SJ 



FRIDERICUS. — FULGINEO. 



252 



dans la Francônie, mort vers 1497. — 
On le trouve nommé aussi G. Fric- 
kenhusius. 

FRIDERICUS I.Toy. yEno/)ar6u5 (P.). 

FRIDERICUS II, Frédéric ii, empereur 
d'Allemagne, théologien et auteur d'un 
traité De arie lenandi, protecteur des 
1 ettres, né dans la marche d' Ancôue, mort 
en 1250. 

FRIGIDO FERRO (Henricus de), Henri 
DE Kalt-Eysek, fécond théologien al- 
lemand , dominicain , archevêque de 
Drontheim , né à Coblentz, mort en 
1465. 

FRIGIDO MONTE (Thomas de), Thomas 
DE Bevehley, dit aussi Th. de Froi- 
MONT. Voy. Beverlacensis (Th.). 

FRIGOSUS. Voy. Fregosus. 

FRIHITORIS (Joannes). Voy. Forbitoris 

(J.). 

FRIMARIA et FRIMELIA (Henricus de). 
Voy. Friynaria [il. àe). 

FRISINGENSIS (Albertus), Albert de 

. HOHENBOUBG, dit A. DE FbKISIKGEN, 

hagiographe allemand, évêque de Wurz- 
bourg, puis de Freisingen (Bavière), mort 
en 1359. 

FRISINGENSIS (Otho), Othon de Frei- 
singen, théologien et chroniqueur alle- 
mand, abbé de Morimond, évêque de 
Freisingen, mort en 1158. 

FRISINGENSIS (Radevicus), Radevic de 
Fbeisixgen, biographe allemand, cha- 
noine de Freisingen et ch^ipelain d'O- 
thon, évêque de cette ville, mort vers 
1160. 

FRISIUS (Alvinus), Alvtn de Frise, 
poète et chroniqueur frison, recteur à 
Sneeck (rector scolx Snecanœ), mort 
vers 1400. 

FRISO (Henricus), Henri lb Frison , 
chroniqueur et théologien frison, char- 
treux, mort vers 1500. 

FRITAGUS (Joannes), Johann Fbeîtag, 
théologien et serraonnaire allemand , 
carme à Mayence, puis prieur du cou- 
vent de Strasbourg, né à Dusseldorf, 
mort en 1494. — On le nomme souvent 
/. Ditsseldorpius. 

FROBENIUS (Joannes), Joh\nnFroben, 
célèbre imprimeur allemand, associé de 
J . Amerbach, né à Hammelbourg (Fran- 
cooie), mort en 1527. 



FROISSARDUS et FROSSARDUS (Joan- 
nes), Jean Froissahd, célèbre chroni- 
queur et poète français, né à Valencien- 
nes^ mort vers 1400. 

FRUGARDUS (Rogerius ou Rogenis), 
RuGiERO Frugardo, connusousie nom 
de Roger db Parme, célèbre chirur- 
gien italien, élève de l'école de Salerne, 
né soit à Parme, soit à Salerne, mort 
vers 1280. — On le nomme plus souvent 
B. de Parma, H. Parmensis et R. Sa- 
lernitanus. 

F RUMENTARIUS (Joannes). Voy. fVhe- 
tamstedus (J.). 

FULCAUDUS (Hugo), Hugues Fou- 
cault ou Falcand, chroniqueur ita- 
lien ou français, abbé de Saint-Denis 
près Paris, mort après 1 169. — On écrit 
aussi H. Falcandus. 

FULCHERIIS (Stephanus de). \oy. Ful- 
geriis (St. de). 

FULCO, Folchetto , dit aussi Folquet 
et Foulques, troubadour provençal, d'o- 
rigine italienne, moine de Cîteaux, évêque 
de Toulouse, né à Marseille, mort en 
1231. 

FULCODIUS (Guido), Gui Foulques, 

FOULQUOIS, FoUQUET ou FULCODl, 

théologien français, archevêque de Nar- 
bonne,pape sous le nom de Clément IV, 
né à Saint-Gilles, dans le Languedoc , 
mort en 1268. — Il fut surnommé G. 
Grossus. 

FULDENSIS(Rogerius),RocERDEFuLDA, 
hagiographe allemand, moine de Fulda, 
mort vers 1156. 

FULGERllS (Stephanus de), Etienne de 
Fougères,, théologien, poète et hagio- 
graphe français, chapelain de Henri II 
d'Angleterre', évêque de Rennes, né sans 
doute à Fougères dans la Bretagne, mort 
en 1178. — Oq écrit encore St. de Fil- 
geriis et St. de Fukheriis. 

FULGINAS (Gerardus), Gérard de Cré- 
npNE, dit aussi G. de Foligno. Voy. 

Cremonensîs (G.). 

FULGINAS (Guido), Gui de Foligno, 
sermonnaire italien, frère mineur, mort 
vers 1300. — On trouve aussi G. Fulgi- 
neus. 

FULGINAS. Voy. Fulgineo (de) et Fulgi- 
neus. 

FULGINEO (Angela de), Angèlb de Fo- 
ligno, théologienne ascétique italienne, 



253 



FULÇINEO. — FUXIUS. 



254 



franciscaine, né à Foligno (duché de 
Spolète), morte en 1309. 

FULGINEO (de). Voy. Fulginas et Ful- 
gineus. 

FULGINEUS (Gentilis), Gentile Gen- 
TiLi, dit G. DE FoLiGNO. Voy. Gentili- 
hus (G. de). 

FULGINEUS. Voy. Fulginas et Fulgineo 

(d«). 
FULGOSUS. Voy. Fregosus. 
FUNDAMENTALIS (doctor). Vov. Fober 

(J.). 
FUNDAMEISTARIUS (doctor). Voy. Co- 

lumna (/E. de). 

FUNDATISSIMUS (doctor). Voy. Co- 
lumna {JE. de) et Mediavilla (R. de). 

FUNDATUS (doctor). Voy. JVara (G. 
de). 

FURNELLIS (Richardus de), Richard 
DES Fourneaux , fécond théologien 
français, bénédictin, abbé de Préaux, ué 
aux 'Fourneaux , dans la Normandie, 
mort en 1131. — On le nomme aussi 
R. de Pratellis. 

FUR^'ESIO(.Iocelinus, Joscelinnsou Josse- 
linus de), Joscelin de Furnes, écrivain 
ecclésiastique anglais, moine deCîteaux, 
religieuv du couveut de Furnes, dans le 
comté de Lancastrc (monachus Fnrnes- 
sensis apud Laiicasfrienses), mort vers 
1210. 

FURNIVALLE (Ricardus de), Richard 
DE Fournival, dit aussi R. de Flr- 
KiVAL ou FORNIVAL, poëtc et bibliogra- 
phe français, chancelier de l'Eglise d'A- 
miens {cancellarius Àmbianensis), né 
dans la Picardie, sans doute à Fournival 
(Oise), mort vers 1260. 

FURIS'0(Antonius de), Antoine DU Four, 
théologien français, dominicain, confes- 
seur de Louis XII, né à Orléans, mort 
rn JÔ09. 



FURNO (Jacobus de). Voy. Norellis (J. 
de). 

FURNO (Joannes Vitalis a), Jean Vital 
DU Four, théologien français, frère mi- 
neur, évêque d'Albe, cardinal, né à Ba- 
zas (Gironde), mort en 1327. 

FURNO (Michael de), Michel du Foub, 
théologien français, dominicain, né et 
moine à Lille, mort vers 1350. — On le 
trouve nommé encore M. de Insulis et 
M. Picardus (« ob vicinitatem », dit 
Échard). 

FUSCARARIUS (Jlgidius), Gille Fosca- 
BARi, jurisconsulte italien, né, profes- 
seur et inquisiteur à Bologne, évèque de 
Modène, mort vers 1 290. — On le trouve 
nommé aussi yE. Bononiensis, y£. Fos- 
cherarius et y£. de Fuscariis. 

FUSCARIIS (Jîgidius de). Voy. Ftiscara- 

rius (/E.). 

FUSCUS. Voy. Niger. 

FUSNIACENSIS (Bartholomœus) , Bar- 
thélémy DE FoiGNY, appelé aussi B. 
DE ViR, fils de Falcou, seigneur du 
Mont-Jura , théologien français , cha- 
noine de Reims, évêque de Laon, puis 
moine à l'abbaye de Foigny (Aisne), né 
dans les montagnes du Jura, mort vers 
1128. — Ou le trouve nommé encore 
B. de Fusiiiaco et />. de Serrata (du 
vieux subst. .serrata qui siguifiait chaî- 
ne de montagnes). 

FUSNIACENSIS (Guibertus), Glibebt de 
FoiGNY, théologien français, moine de 
Foigny, au diocèse de Laôn, mort après 
1157. 

FUSNIACO (de). Voy. Fusniacensis. 

FUSTIGINUS (Joannes), Jean de Kreutz- 
nach, dit aussi J. Fust. Voy. Ci'ut- 
z-onnco (J. de). 

FUXIUS (Gasto), Gaston, comte de 
Foix, surnommé Piiof.bus à cause de sa 
beauté, auteur d'un célèbre traité de 
vénerie, mort en 13'J1. 




GABBIA^O (Robertus de), Robert de 
Gabjano, théologieu et sermounaire 
italien, né à Gabiaiio (États-Sardes), 
mort vers 1340. 

CACTUS ( Joannes- Andréas). Voy. Gat- 
ius (J.-A.). 

CADESDENUS (Joannes), Jean de 
Gaddisden, et mieux peut-être de 
Gaddesdew, chirurgien anglais , établi 
à Oxford, devenu médecin du roi, né 
sans doute à Gaddesdeu ( Hertfort ) , 
mort vers 1350. — On le trouve encore 
nommé J. Ji. liras, J. Gastidenus 
et J. Gatisdcnua. 

GAFORIUS (Franchinus). Voy. Gafurius 

(F.). 

GAFURIUS (Franchinus), Fbanchjno 
Gafobio ou Gafobf, musicogniphe ita- 
lien, élève d'un moine nommé Godeo- 
bach, qu'il appelle dans ses ouvrages Bo- 
nadies, professeur à Bergame, chantre à 
la cathédrale de Milan, né à Lodi , mort 
en 1522. — Ou écrit aussi Ga/orius. 

CACUINUS (Robertus), Robebt Gaglin, 
historien français, professeur à Paris, 
général de l'ordre desTriui'iircs, né à 
Calonne-sur-l a-Lys, prc» de Béthune , 
mort en 1502. 

CAILLACO (Guilelmus-Bernardus de), 
Glillauaie Bejînard de Gaillac, 
théologien français, dominicain, prieur 
à Montaubau, né à Gaillac (Tarn), mort 
vers 1298. 

GAINERIUS (Antonius). Voy. Gayuerius 

(A.). 

GAINESBURGUS ( Guilelmus ). Voy. 
Gainoburgus G 



GAINOBURGUS (Guilelmus) , AVilliam 
Gainesbubg ou W. de Gainsbo- 
BOLCH, philosophe scolastique auglais, 
frère mineur, évêque de Worcester 
(episcopiis ff^igorniensis) , mort vers 
1315. — Du Gange le nomme G. Gaines- 
Inirgus. 

GAIUS CMatthaeus), Matthieu Ghay, 
théologien flamand, curé de Saint-INi- 
colas de Gand, né à Gand , mort après 
1530. 

GAJETANUS. Voy. Cajelanus. 

GALATEUS (Antonius), Antonio Feb- 
BABi, surnommé A. Galateo, médecin 
et archéologue italien, né à Galatina, 
dans la terre d'Otrante, mort à Lecce 
en 1516. — On le trouve nommé aussi 
A. Leccensis. 

GALDETI ( Stephanus), Etienne Gau- 
det, théologien français, docteur de 
Sorbonne, chanoine dé Lille, mort au 
commeucement du XV^ siècle. 

GALENDIA (Joannes de). Voy. Garlan- 
dia (J. de). 

G ALENSIS (Joannes). Voy. rrallia [L 
de). 

GALENUS (Joannes). Vov. Pediasimus 

(J.). 

GALEOTUS (Albertus), Alberto Ga- 
leotti, jurisconsulte italien , professeur 
à Padoue et à Modèue, né à Parme , mort 
vers 1270. 

GALEOTUS (iSatalis), Noël Galéot, 
théologien et prédicateur français, doc- 
teur de Sorbonne, lié à Paris, mort 
après 1529. 



257 



GALEOTUS. — GANDA. 



258 



GALEOTUS. Voy. Martius. 

GALFREDUS. On trouve ce nom écrit : 
Galdjfridus^ Galfridus, Gallo/ridus, 
Ganfredus , Gaudefridus., Gavfredus , 
Gaufridus , Gaulfridus , Godefridus , 
Goffridus , Goiffredus, Joffredus, 
Walfridus, Gualfredus , Godfridus , 
Geojfridus, Gotho/redus, Theofridus, 
Goverus, etc. 

GALFREDUS (Mauricius), Maubice 
Gaufbidi, théologien et hagiographe 
français, dominicain, né sans doute à 
Tréguier (Côtes-du-Nord), mort après 
1470. 

GALLANDIA ( Joannes de). Voy. Gartan- 
dia ].de). 

GALLARATUS ( Archangelus), Abcan- 
GELO DE Gallabate, littérateur et 
voyageur italien, ermite de Saint- Au- 
gustin, abbé de Bozzolo, né à Gallcirate , 
près de Alilan, mort en 1519. 

GALLICUS ( Amandus). Voy. Sancto 
Quintino (A. de). 

GALLICUS (Florentins). Voy. IJesdinio 
(F. de). 

GALLICUS (Vitalis). Voy. Blesensis (V.). 

GALLICUS. Voy. Gallus. 

GALLO (Simon de ), Simon Lecoq ou Du- 
coQ, dit aussi S. INanquieb (S. Nangue- 
7'ius), poète latin, moiue soit à Saint-Fa- 
ron, soitàCerfroiau diocèse de Meaux,'né 
danslesenvirousde Paris, mortvers 1510. 

GALLUS ( Autonius), Antonio Galli, 
historien et biographe italien, né à Gê- 
nes, mort après 1478. 

GALLUS (Bruno). Voy. Remensis (B.). 

GALLUS ( Cardinalis ). Voy. Burgundus 
(Guido). 

GALLUS (Guido). Voy. Ebroictusis (G.). 

GALLUS ^Jodocus). Voy. RvJbeaquensis 

(J.). 

GALLUS ( Laurentiusl Voy. Laurentius 

(G.). 

GALLUS (Martinus), Mabtin le Fban- 
ÇAis, chroniqueur polonais, aumônier 
de Boleslas II, né en France , mort à la 
fin du XUl^ siècle. 

GALLUS ( Mcolaus ). Voy. Gorranus 
fN.), Narbonensis (N.) et Suessionensis 

(N.). 

GALLUS ( Odo ) , Eudes le Fbakçais, 



théologien français, dominicain, mort 
après 1300. 

GALLUS (Pastor). Voy. Âlbernaco (P. 
de). 

GALLUS (Robertus ou Rupertus), Robert 
ou Rupebt lb Français, théologien 
et sermonnaire français, carme dans le 
Berri, professeur à' Paris, mort vers 
1360. 

GALLUS (Thomas), Thomas Gallo, 
théologien piémoniais ou français, cha- 
noine régulier de Saint-Victor àe Paris , 
abbé de Saint- André de Verceil, augus- 
tin, mort en 1246. — U est souvent 
nommé Ih. Vercellensis. 

GALLUS (Udalricus), Ulbich Hahn, 
imprimeur allemand, établi à Rome, né 
à Ingolstadt, mort vers 1500. 

GALLUS. Voy. Gallicus. 

GALVANUS ( Salvianus ) , Salviano 
Galvani, jurisconsulte italien , né à Bo- 
logne , mort vers la (in du XIV'' siècle. 
— Peut-être le même qu'un Galvano 
Di Bellini, qui professait le droit eu 
Hongrie vers 1370. — Oo le trouve 
nommé aussi S. Bononiensis. 

GAMBELLIONIBUS et GAMBELLONA 
( Angclus de). Voy. Gambiglionibus (A. 
de). 

GAMBIGLIONIBUS (Angélus de), Angelo 
Gambiglioni, plus counu sous le nom 
de Ange Abétin, jurisconsulte italien, 
docteur de Bologne, questeur à Nursia, 
professeur à Ferrare, né à Arezzo, mort 
vers 1 465. — On le nomme encore ^. 
de Jredo, A. Arclinus, ./. de Gaftibel- 
lona, A. de GambeUioyiibus, A. Gain- 
bilio, A. Gambilionus. 

GAMBILIO et GAMBILIONUS (Angélus). 
Voy. Gambiglionibus (A. de). 

GAMMARUS ( Bernardiis- Glaricinus), 
Bebnardo-Glaricino Gammabo, juris- 
consulte italien, prole.sseur à Bologne et 
à Florence, né à Bologne ( États de l'É- 
glise), mort en 1528- 

GAMMARUS (Petrus-Andreas), Pietbo- 
ANDREA Gammabo, jurisconsulte ita- 
lien, né à Bologne, mort après 1500. 

GANDA (de). Voy. Gandavensis, de 
Gandavo, Gandavus et Gandensls. 

GANDA (Ilenricus de) et GANDAVENSIS 
(H.), HenbîGoethals, dit El. de Gand. 
Voy. Goethalis (II.). 

9 



259 



GANDAVENSIS. — GARZO. 



266 



GANDAVENSIS (Joannes). Voy. Jandu- 
nensis (h). 

GANDAVENSIS (Simon), Simon de Gand, 
chroniqueur flamand, bénédictin, abbé 
d'Aucby près d'Hesdin {abbas Âlciacen- 
sis apud Ilesdmum ), puis de Saint-Ber- 
tin, né à Gaud, mort en 1148. — On le 
nomme nussi S. Gandem^s. 

GAISDAVEINSIS. Voy. de Ganda , de 
Gandavo, Gandavus et Gandensis. 

GAKDAVO (Jïgidius de). Voy. Tyllia {M. 

de). 
GANDAVO (Joannes de). Voy. Jandunen- 

sis (J.). 
GANDAVO (Philippus a), Philippe 

MocsKES, dit aussi Ph. de Gand. Voy. 

Meuzius (Ph.). 

GANDAVO (de].' Voy. de Ganda, Ganda- 
vensis, Gandavus et Gandensis, 

GANDAVUS (Simon), Simon de Gand, 
théologien, né h Londres d'un père gan- 
tois, évêque de Salisbury, mort vers 
1300. 

GANDA"STJS. Voy. de Ganda, Ganda- 
vensis, de Gandavo et Gandensis. 

GANDENSIS. Voy. de Ganda, Ganda- 
vensis^ de Gandavo et Gandavus. 

GANDERSHEIMENSIS ( Eberhardus ) , 
EbebiAbd de Gandbrsheim , dit aui>i 
E. le Pbêtee, poète et chroniqueur al- 
lemand, prêtre à Gandersheim (Bruns- 
wick), mort après 1216. — On le dé- 
signe souvent par son nom seul, et il est 
parfois nommé E. Preshytcr. 

GANDIA (Joannes a). Voy. Cambiu ( J. 
a). 

GANDIMJS (Albertus), Albert de 
Gandino, jurisconsulte italien, né à 
Crémone, mort à la On du XIII'^ siècle. 

GANDUNO (Joannes de). Voy. Jandu- 
nensis 'J.). 

GANNACrS, GANN.EUS et GANNA- 
TÈ^S1S (Guilelmus). Vov. Gannato 
(G. de). 

GANNATO (Bernardus de), Bernard de 
Gannat, théologien et prédicateur fran- 
çais, reçu domiuicain à Clermout, né à 
Gannat'(Dordognc ou Allier), mort 
vers 1303. — On le trouve nommé en- 
core B. de Arvcrnla, B. de Claromontc 
et B. Claromontensis. 

GANNATO (Guilelmus de), Guillaume 



de Gannat, théologien français, domi- 
nicain, né à Gannat, mort vers 1388. — 
Nous l'avons trouvé encore nommé: G. 
de Canriaco, G. deConneo, G. Conneus, 
G. Cuneas, G. de Cuneo, G. Gannacus, 
G. Gannxus et G. Gannatensis. 

GANSFORTIUS (Joannes). Voy. fVesselus 

(J.). 

GANYMEDES (Lupambulus), Wolfgang 
ScHENCK, imprimeur allemand, intro- 
ducteur des caractères grecs en Allema- 
gne, établi à Erfurt, mort vers 1520. 

GARATUS (Martinus). Vov. Laudensis 

(M.). 
GARBO (de). Voy. Dinus et Florentinus. 

GARCHIIS (Guilelmus de), Guillaume 
DE G ARCHES, doctcut de Sorbonne, 
curé de Sainte-Geneviève-la- Petite à Pa- 
ris , né sans doute à Garches ( Seine-et- 
Oise), mort au XI V^ siècle. 

GARDINIS (Guilelmus de), Guillaume 
DES Jardins, médecin français, chan- 
celier de l'Église de Bayeux'^ chanoine 
de Rouen, mort vers le milieu du 
XV'= siècle. 

GARETIO (Stephanus de), Etienne de 
Gabessio, philosophe italien, domi- 
nicain , né dans le Milanais , mort 
vers 1500. 

GARLANDIA (Joannes de), Jean deGar- 
lande, poète, lexicographe et grammai- 
rien français ou anglais, ne peut-être à 
Garlande^ dans la Brie, et mort sans 
doute au commcucemcnr du XF siè- 
cle. — On le trouve encore nommé J. de 
Galendia, J. de GallaiuUa,,J.Garlan- 
dinus, J. Gnrlanilius, J. de Garlan- 
dria et J. Golandus. 

GARLANDINIISet GARLANDIUS .Joan- 
nes) et GARLANURIA (J. de). Voy. 
Ga ri and ta (J. de). 

GARLANDUS, Gakland ou Gerland 
( 6>/7a;2f/«s), théologien français, cha- 
noine et écolatre à Besançon, né en Lor- 
raine, mort vers 1150. 

GAROFALUS (Gabriel), Gabriele Ga- 
rd falo, plus connu sous le nom de Ga- 
briel DE Spolèxe [G. de Spoleto), 
théologien et scrmonnaire italien , vicaire 
général des Aucustins, évêque de Nocera 
(episc. Xuceriuus), ne à Spolète (États 
de l'Église), mort eu 1430. 

GARSO et GARZO ( Joannes). Voy. Car- 
zonius (J.). 



Ml 



GARZOMUS. — GAZiEUS. 



262 



GARZOMUS (Joannes), Giovanni Gab- 
zoM, historien et médeciu italien, né et 

Srofesseur à Bologne, raort en J506. — 
n le trouve encore nommé J. Garso et 
/. Garzo. 

GASCOIGNUS. Voy. Gascoinus. 

GASCOINUS (Guiielmus), William 
Gascoigne, jurisconsulte anglais, ckief- 
jusiice du Banc du roi, né à Gawihorp, 
mort en 1413. 

GASCOINUS (Joannes), John Gascoi- 
GNE, théologien et jurisconsulte anglais, 
docteur de l'université d'Oxford , mort 
vers 1390. 

GASCOINUS CThomas), Thomas Gascoi- 
GNE, théologien et bagiographe anglais, 
chancelier & l'université d'Oxford, né 
à York , mort en 1457. — On le trouve 
encore nommé. TA. Gascoignus^ Th. 
f'asco, Th. Vasconiensis et Th. Fasco- 
nius. 

V.ASPARFNUS. Voy. Baniùus (G.). 

GASTIDENUS (Joannes), Jean db Gad- 
DisDEN. Voy. Gadesdenus (J.). 

GATARUS (Andréas) , Andbea Gâta bi, 
fils du suivant, chroniqueur italien^ né 
à Padoue, mort à la On du XV° siècle. 

GATARUS (Galeaiius), Galeazzo Ga- 
TÀBi, chroniqueur et négociateur ita- 
lien , né à Padoue, mort de la peste eu 
1405. 

GATISDENUS (Joannes). Voy. Gadesde- 
nus (J.). 

GATTINARIUS (Marcus), MArco Gati- 
NABiA , iiiédecin italien , établi à Pavie , 
mort vers 1500. 

GATTUS (Joannes-Andreas), Giovanni- 
Andbea Gatti , théologien , juriscon- 
sulte et orateur sicilien, evéque de Ca- 
tane et de Cefalu, dominicain, né à Mes- 
sine, mort en 1484. — On trouve aussi 
J.:4. Gactus. 

GAUCHF-RIUS , SAINT Gaucheb, poëte 
latin, augustin, Tondateur du couvent 
d'Aureil [cœnoiium ^ureliense), près 
de Linnoges, né à Meulan, dans la Nor- 
mandie, mort en 1140. 

GAUCHERIUS (Petrus), Piebbe Gau- 
cheb, Baucheb ou Vàucheb, philoso- 
phe scoiastique français, dominicain , 
)rofesseur à Paris, né à Bourges, mort 
vers 1390. — On trouve aussi Bauche- 
rius et Fancherius. 



GAUDA (Henricus a), Henbi de Golda, 
théologien hollandais, augustin, profes- 
seur à Heidclberg, mort après 1435. 

GAUDANUS ( Cornélius- Aurelius), Coh- 
neille-Aubèle Lopsen, dit C,-A. de 
Gouda, littérateur et poëte hollandais, 
chanoine d'Uemsdon près de Dordrecht, 
né à Gouda, mort vers 1500. — On le 
désigne souvent par ses deux prénoms 
seulement, et Fabricius le nomme C. Lo- 
plenius. 

GAUDANUS (Franciscus), FBA^Ç0IS de 
Gouda, poëte latin, augustin, prieur du 
couvent de Steen près de Delft, mort 
vers 1630. — On écrit aussi J. Guuda- 
nus. 

GAUDANUS (Guiielmus), Wilhelm Heb- 
MANN, dit G. de Gouda. Voy. J/ermaru 

mis (G.). 

GAUDANUS. Voy. Gaudensis et Gauda 
(de). 

GAUDENSIS (Jacobus), Jacques de 
Gouda, dit aussi J. Magdalius, théo- 
logien hollandais, dominicain, né à 
Gouda, mort vers 1520. — On trouve 
aussi /. Gaudanus et /. Goudanus. 

GAULA et GAULENSIS (Joannes). Voy 
ff^allia (J. de). 

GAUNILO, Gaunilon, théologien fran- 
çais, moine de Marmoutiers ( monach. 
Majoris monasterii)^ raort vers 1100. 

GAURICUS (Pomponius), Pomponio 
Gaubic (dit la Nouvelle Biographie gé- 
nérale), poète italien, professeur à Na- 
ples, né à Gifoni (royaume de Naples), 
mort en i530. 

GAYNERIUS (Antonius), Antonio Gai 
NBBi, médecin italien/né et établi à Pa- 
vie, mort vers 1440. — On trouve aussi 
A. Gainerius et ^. Gaynerus. 

GAYNERUS (Antonius). Voy. Gauaerius 

(A.). 

GAZADIUS (Petrus), PiETBO da Gazzato, 
neveu du suivant, chroniqueur italien, 
bénédictin, abbé de Saint- Prosper îi 
Reggio, mort après 1388. 

GAZADIUS (Sagacius ou Sagacinus), Sa 
GAccio, Sagabio ou Sagask) da Gaz 
ZATO, chroniqueur italien, né à Reggio, 
mort après 1307. 

GAZJEUS (Theodorus) , eaôûwçoç ri^a, en 
français Théodore Gaza , célèbre phi- 
lologue et traducteur byzantin, professeur 

9. 



SÇ3 



r.AZATtS. — GENiNADlUS. 



264 



à Ferra re , né à Thessalonique , mort 
m 1478. 

ô \7.ATl'S vMartinus). Voy. Lavdensis 
vM.\ 

GAZIUS (Antonius), Aktokio Gazi, mé- 
decin italien, établi à Padoue, né à Cré- 
mone, mort en li>28 — On le nomme 
aussi Jntonixit ii Gasixis Patatinus. 

GAZOLDUS (Joannes), Giovanni Ga- 
ZOLDO, poète et improvisateur italien, 
auteur de i Jntropoviographia, ué à 
Gaète, mort vers 1530 

GAZRAïUS C^Iartinus). Voy. Laudensis 

GEBEÎvMS ^Stephanus de). Voy. Bisunti- 

nus (St.). 

GEBERUS, Gebeb, astronome -rabe, né 
à Séville, mort au xii* siècle. — On le 
nomme aussi Gebrus. 

GEBRUS. Voy. Gef/erus. 

GEDXJNO (Joannes de). Voy. Jandunensis 

(J.;. 

GEILERUS (Joannes) , Johann Geileb, 
Geyleb ou Gailer, dit J. deRaisers- 
BEBG (/. Kaiser ibergensis, J. Kaisers- 
bergius ou /• Keystrsbergivs), célèbre 
prédicateur allemand, établi à Strasbourg, 
ué à Schalfouse, élevé à Raisersberg 
(Haut-Rhin), mort en 1610. 

GEISLl RUS ( Henri(us ) , Heinbich 
Geisleb, jrammairien allemand, né à 
Fribourç, mort au commencement du 
XV i' siècle. 

GELAMIUS (Nicolaus) , Nicolas Gel- 
LEM, théologien français, né et évéque 
à Angers, mort en 129I. 

GELAS1US II, pape. Voy. Cajetanus (J.). 

GELDH^E^"S1S (Guilelmus), Guillaume 
DE Rr.N>-ES, dit aussi G. de Judoigne. 
Voy. fihedoîtensis (G.). 

GELES10TA (Georgius), TEtipYioçô TeXe- 
z:L-)-iç, théologien byzantin, mort vers 
1300. 

GE^1BLACE>S1S (Anselmus), Anselme 
DE Ge.mbloi'x, chroniqueur français 
ou helge. bfnfdictin,moinedeGembloux, 
au diocèse de ISamur, mort en 1 136. 

GEMBLACE>S1S Guibcrtus), Glibebt 
DE Gembloux, théologien et poète la- 
tin, moiue de Saint-^iartin de Tours, 
ablé de Florennes [abbas Florinensis), 
puis de Gcmhlou:^, né dans le Brabant, 



mort en 1208. — Oo le Bomme aussi 
G. Martini. 

GERIBLACERSIS (Sigebcrtus) , Sigebest 
deGembloux, chroniqueur, biographe 
et hagiographe belge, moine de Tabbaye 
de Gembloux, au diocèse de Rannûr, 
mort en 1113. — On le trouve parfoi* 
nommé 5. Levita. 

GEMETICENSIS (Guilelmus), GuiLLAiiMB 
DE JuMiÉGES, chroniqueur français, bé- 
nédictin à Jumiéges, mort à la fin du 
XI* siècle. — Il fut surnommé G. Cal- 
culus, parce que, dit-on, il était atteiut 
de la piierre. 

GEMISTIUS (Georgius), r£ti>pyio« 6 r£[iiTr6«, 
en français Geobces Gemiste, dit aussi 
TetûpTioç 6 IlXyjOwv, en français Geobges 
Pléthoi» [Ptetho)^ plus connu sous le 
nom de Gémists Pléthon, célèbre 
écrivain byzantin, né à Constantiuople, 
mort vers 1450. — Il fut ainsi nommé à 
cause de l'étendue de ses connaissances. 

GEMNICENSIS (Georgius), George db 
ScHEHNiTZ, voyageur allemand, char- 
treux, prieur du couvent de Schemnitz 
en Hongrie, mort après 1507. 

GENARDUS, Génabd, nwthématicien et 
philosophe Irançais, mort vers 1 1 00. 

GENDINO et GENDONIS (Joannes de). 
Voy. Jandunensis (J.). 

GEISDREYO (Himbertus, Humbertus ou 
Hymbertus de), Imbebt ou Huxbebt 
dÊGendbey, théologien français, moine 
de Ctieaux, abbé de Prulli, au diocèse de 
Sens, né à Gendrey, près de Besançon , 
mort en 1297. — On le trouve uommé 
aussi //. PrtUliacensis et //. de Prul- 
liato. 

GENDUNO (Joannes de). Voy. Jandunen- 
sis (J.). 

GENESIUS (Joannes). Voy. Bui allas (J.). 

GENESTANENSIS (Marianus). Voy. Ge- 

nezzanensis (M.). 

GENEZZAREjSSIS Marianus), Mabiano 
DE Genasano, historien et sermonnalre 
italien, ermite de Saint-Augustin, puis 
général de son ordre, né à Genasano 
(États de ; Église), mort vers 1500. — 
On le trouve encore nommé A/. Gentê- 
tanemis eiM. Zinizanensis. 

GEMASTES et GEISEVEISSIS (Simon). 
Voy. Januensis (S.). 

GENNADIUS, Tew^Sioç, Itmgtemps connu 



265 



GENTILIBUS. — GERRIA. 



266 



sous le nom de Tithpfioi ô S/oXâpio; 
(Georgius Scholarius) , en français 
Georges le Scolaire, théologien et 
orateur grec , patriarche de Constanti- 
nople, né à Constantinople, mort vers 
i457. 

GENTILIBUS (Gentilisde), Gentile Gen- 
TiLi, célèbre médecin italien, professeur 
à Padoue, né à Foligiio (États de l'É- 
glise, mort en 1348. — On le trouve sou- 
vent nommé G. Fulginas, G- de Futgi- 
neo , G. Fulgineus, et il fut surnommé 
Spectilator. 

GENUENSIS (Christophorus) , Christo- 
FOF ") Colombo, dit aussi G. de Gènes. 
Voy. Columbus (G.). 

GENUEMSIS (Georgius), Giorgio Stella, 
dit George de Gènes, chroniqueur ita- 
lien, né et chancelier à Gènes, mort en 
1420. 

GENUENSIS (Jacobus), Jacques de Va- 
RAGGio, dit aussi J. de Gênes. Voy. 
Faragine (.1. de). 

G ENUENSlS(Joannes), Giovanni Stella, 
dit .lEAN DE GÈNES, frère de George, 
chroniqueur italien, né et chancelier à 
Gênes, mort après 1435. 

GENUENSIS (Faulus), Paul le Gram- 
mairien, dit aussi P. de Gênes. Voy. 
Grammaticus (P.). 

GENUENSIS (Simon). Voy. Janucnsis 

(S.). 

GEOMETRA et GEOMETRES (Paulus), 
Paul le Géomètre, surnom donné à 
P. Dagomari. Voy. Jbaco{P. de). 

GEORGIDES et GEORGÏDIUS (Joannes), 
Mwâvvirç 6 Fewpyfô'.oç, compilateur grec, 
auteur du rvwaoÀoYuiv, mort vers la lin 
du XIV* siècle. 

GEORGILLAS (Emmanuel), 'EaavojfjX ô 
raopYiXXâ;, poète grec, né à Rhodes , 
mort à la On du XV*" siècle. 

GEORGIUS ( Franciscus ) , Frakcesco 
GioRoio, littérateur italien, uéà Sienne, 
mort vers 1500. 

GFORGIUS (Marcus), Marco Giougi , 
théologien et poète italien, frère servite , 
né à Venise, mort vers 1380. — Pos- 
sevia le nomme Marius. 

GERALDINUS (Ale\ander), Alessandho 
Geraldini, homme d'État, voyageur et 
biographe italien , prolecteur de Chris 
tophe Colomb , évoque de Volterra , de 



Monte Cervino et de Saint-Domingue 
(alors Hispaniola), né à Amelia, dans 
lOmbrie, mort en 1525. — On le trouve 
encore nommé A. Gherardiaus et y/. 
Girardinus. 

GERALDINUS (Antonius), Antonio Ge- 
raldini, frère du précédent, poète et 
négociateur italien, protonotnire aposto- 
lique, né à Amelia , dans l'Orabrie , mort 
en 1488. 

G ER ARDUS (Frater et Magister). Voy. 
Remis (G. de). 

GER ARDUS ( Theodoricus ) , Thierbi 
Gheeraerds, médecin hollandais, né à 
Gouda, mort vers 1530. 

GERARDUS. Ou trouve aussi Gei'aldus, 
Gerhardus, Girardus^ etc. 

GERROREDO (Ricardus de), Richard 
DE Gerberoy, théologien français, cha- 
noine, doyen, puis éveque d'Amiens, né 
sans doute à Gerberoy (Oise), mort en 
1210. 

GERBRANDUS (Joannes), Jean Ger- 

BRAND OU GeRBERANT, pluS COUUU SOUS 

le nom de J. de Leyde {J. Leidanus 
OU J. de Lei/di.s), chroniqueur hoUau- 
landais, prieur du couvent des Carmes 
à Harlem, né à Leyde, mort en 1504. 

GERHOUS. Voy. Gerochus. 

GERLACHUS (Joannes). Voy. Silcensis 
(monachus). 

GERLACUS. Voy. Pétri (G). 

GER LAN DUS (.Joannes). Voy. Gartandia 
(J. de). 

GERLANDUS. Voy. Gartandus. 

GERMANUS (Ludolphus), Ludolphe le 
Saxon, dit aussi L. le Germain. Voy. 
Saxo (L.). 

GERNERIUS. Voy. Irnerius. 

GEROCHUS, Gerocii (?), théologien et 
historien allemand, chanoine régu- 
lier de Saiut-Augustin, prévôt de Rei- 
chenberg, en Bohême, mort vers 1200. 
— On trouve encore Gerhous et Gero- 
hus. 

GEROCHUS (Vitus), Veit Geboch, as- 
trologue allemand , mort vers la On du 
XV^ siècle. 

GEROHUS. Voy. Gerochus. 

GERRIA (Gerardus de). Voy. Gmrdia 
(G. de). 



2(17 



GERSO. 



GILLINGHAMIIS. 



268 



GFBSO ;.lo.iiiiup), Cl RSO>ïO v.l. do), 
GKRS0IMlS(.1.)et OKRSOTNO J. de), 
Jr.*K t HAriiTB. ;dit J. de Gebso.%. 
Voy. ( tu /nius ;.l. . 

CERTRIDA. Voy. Certrudis. 

r.ERTRUDlS, soinle Gertbi de, tliéolo- 
gionne mystique alliMiiande, sopur de 
winte Mathild»', Kiiodicliiie, ohb^ssc de 
Robordorf, née à Eisleben . morte au 
comnieucenient du XIV siècle. — On 
trouve niissi Gcrd udo. 

GERINDE-NSIS (Antoiiius^, Amoinede 
GiRONE, théolofuien espagnol, carme, 
é\èquo de Girone, dans la Ciatalogne , 
mort eu 1330. 

GERU^DE^SIS (Franciscus), Fbakçois 
DE GiRO>E, théologien et sermonnaire 
espagnol, carme, professeur à Paris, né 
à Girone, dans la Catalogne, mort vers 
1450. — On le trouve encore nommé Fr. 
dt Bacho, Fr. de Bachone, Fr. de Ba- 
chono (Du Gange) i\ Fr.de Bocone. — Il 
fut, en outre, surnommé Doctorsublimis. 

GERU^DENSIS (Joannes), Juan Mous, 
dit Jean de Gibone et J. de Mabga- 
BlT 'J. Margarinus, J. de Margaritis 
et J. Margaritus) , historien et négo- 
ciateur espagnol, évêque dOsea , d EIne, 
puis de Girone, cardinal, né à Girone, 
mort en d484. 

GERINDENSIS ( IV'icolaus ) , Nicolas 
Eymebtc, dit N. de Gibone, théologien 
et inquisiteur espagnol, dominicain, né à 
Girone, mort en 1399. 

GERUNDENSIS (Philippus), Philippe de 
Gibone, théologien et sermonnaire espa- 
gnol, carme, prieur en Catalogne, né à 
Girone (Catalogne), mort en 1390. — On 
le trouve enco-e nommé Ph. Bibbetins et 
Ph. Bibotus, que Jôcl>eriraduit par Ph. 

RiBOT. 

GERVASU (Laurentius) Laurent Geb- 
TAis, théologien français, dominicain , 
professeur à Paris, ne à Lisieux, naort 
vers 1485. 

GERVASII (Robertus), Robert Gebvais, 

théologien et jurisconsulte français, évé- 
qne de Senez, dominicain, né à Anduze 
'Gard), mort en 1387. — On le trouve 
aussi nommé R. Senecensis. 

GESSATE (Joannes de), Jean Gebsen, 
dit aussi Jean Gessen, Gesem ou Ges- 
CHEN , abbé de Verceil, personnage sup- 
posé, auquel on a attribué Y Imita' ion de 
Jésus-Christ. 



GHERARDINUS (Alcxander). Voy. Ge- 

raldinus (A.). 

GHIBERTllS (Laerentjus Cio de), Lo- 
BENXO GniBERTi, sumommé Cione, lit- 
térateur, peintre, sculpteur, architecte et 
orf<^vrc italien, né à Florence, mort vers 
1455 — Son père se nommait Lguo- 
cione. 

CHILI NUS (Jôannes-Jacobus),GiovANNi- 
GiAcouo Ghilini, historien italien, se- 
crétaire de Jean Galéas et de Louis 
STorza, né à Caravage, dans le Milanais, 
mort vers l&OO. 

GHISTELLENSïS (Drogn) , Dbogon de 
Ghistelles, biographe et écrivain ecclé- 
siastique, moine de Saint- André de 
Bruges, puis chapelain du monastère de 
Ghistelles, près de Bruges, mort après 
1118. 

GHISTELLEFvSiS (Jodocus) , Josse de 
Ghistelles, voyageur et géographe 
belge, né à Gand, mort après 1492. 

GIACO (Garinus ou Guarinusde), Gabin 
DE Guy-l'Évéque, hagiographe fran- 
çais, dominicain, professeur à Paris, né 
à Guy-l'Évêque, au diocèse d'Auxerre, 
mort vers 1345. 

GIAMBULLARIUS (Bemardus ou Ber- 
nardinus), Bebnardo ou Bebnardino 
GiAMBULLABi, poète et philologue ita- 
lien , né à Florence, mort vers 1530. 

GIFONEKSIS (Leonardus), GIFFONO 
(L. de) et GIFFONENSIS (L.). Voy. Jo- 
vis Fano (L. de). 

GILBERTUS. On trouve ce nom écrit : 
Gisbertvx, Guit^ertus, GuidOcrtus,Guil- 
bertt/s. Guifkbertus, ff^'iberiux, GiUe- 
berfus, Gislebertus, Gisilbertus, Silie- 
bertus, etc. 

GlLDniNUS. Voy. Ullduinus. 

G1LLEMA^^US (Joannes), Jean Gile- 
MANS, hagiographe belge, chanoine ré- 
fiuiier de Saint- Augustin à Rougeval, 
près de Bruxelles, mort en 1487. 

GILLETUS(Steplianus),ÉTiENNEGiLLET, 
sermonnaire irançais, carme, provincial 
de son ordre à Lyon et à N.irbonne, né 
dans la Bourgogne, mort vers 1400. 

GILLINGHAMIUS (Guilelmus), Guil- 
laume DE GiLLiNGHAM, biographe et 
historien anglais, bénédictin, moine à 
Canterbury, né à Gillingham (Dorset), 
n>ort vers 1390. 



GIOCCHIS. — GODFRIDUS. 



270 



GIOCCHIS (Fabianus de), Fabiano Gioc- 
CHio, jurisconsulte italien, avocat consis- 
torial à Rome, né à ]\Ionte-San-Savino 
(Toscane), mort vers 1500. —On le trouve 
aussi nommé/", de Monte Sancti Savini. 

GIPHOKIENSIS (Leonardus). Voy. Jovis 
Fano (L. de). 

GIRARDIMJS (Alexander). Voy. Gérai- 
dinus (A.). 

GISBURKENSIS (Gualterns) , Gautieb 
d'Hemingbubgh, dit aussi G. de Gis- 
BDBN. Voy. Hemengoburghus (G.). 

GLA]N'NOVILLANUS(Bartholomacus),BAR- 

THÉLEMY DE GlaNVIL OU de GlAN- 

viLWE, philosophe et compilateur an- 
glais, descendant des comtes de Suffolk, 
étudiant à Oxford et à Paris, franciscain, 
mort vers 1360. — On le trouve nommé 
encore B. Jnglicus^ B. de Glancilla, 
B. Glaunvillus. 

GLAKVILLA (Bartholomaeus de). Voy. 
Glannovillanus. 

GLAKVILLA (Ranulphus de), Ranulphe 
DE Glanvil ou de Glanvili.e, célèbre 
jurisconsulte et homme d'État anglais, 
grand justicier {chief justiciary) d'An- 
gleterre , né à Strattford dans le comté de 
Suifolk, tué en 1190. — On le nomme 
aussi R. Glanvillus. 

GLAINVILLUS (Ranulphus). Voy. Glan- 
villa (R. de). 

GLASCONIENSIS. Voy. Glastoniensis. 

GLASCUEINSIS (Joannes), Jean de Glas- 
gow, théologien écossais, évéque de 
Glasgow, mort vers 1180. 

GLASTOMExNSIS (Adamus), Adam de 
Glastonbury, théologien et historien 
anglais, moine de l'abbaye de Glaston- 
bury (comté de Somerset) , né à Domerham 
dans le comté deWilts, mort vers 1280. 
— On le nomme aussi J. Domerhamus, 
mot que Fabricius écrit par erreur Do- 
mers/iamus. 

GLASTONIENSIS (.Toannes), Jean de 
Glastonbury, chroniqueur anglais, 
moine de Sainte-Marie de Glastonbury 
(Somerset), mort après 1400. — On 
écrit aussi J. Glasconiensis. 

GLAUNVILLUS (Bartholomaeus). Voy. 
Glannovillanus (B.). 

GLICINUS (Bernardus),BERNARDO Gli- 
ciNO ou iLiciNO {Illicinus) , dit aussi B. 
LAPiNi,poëteet commentateur italien, né 
à Sienne, mort vers la fin duXIV^ siècle. 



GLOCESTRIENSIS. Voy. Claudiocest rien- 
sis. 

GLODESTONUS (Joannes). Voy. Goldes- 
'tonus (J.). 

GLOSSATOR, le Glossatedb, suroom 
donné à FrancescoAccorso. Voy. Jc- 
cursius (F.). 

GLOSSATOR BONONIENSIS, le Glos- 
SATEUR DE BoLOGNE , Dom SOUS lequel 
est parfois désigné Mabtino Gosi. Voy. 
Gosianus (M.). 

GLYCAS ou GLYCIS (Joannes), 'IwiwTjç 

ô rXuy.àç ou 'ItûdvvT); ô FXûy.iç, philologue 

grec, patriarche de Constantinople, mort 
après 1320. 

GLYCAS (Michael), MiyariX 6 rXuxàç, eu 
français Michel Glycas, historien by- 
zantin, né soit à Constantinople, soit en 
Sicile, mort sans doute à la G n du XII« 
siècle. 

GOBELINUS, GOBELiN, théologien alle- 
mand, provincial des Carmes de la Ger- 
manie, mort après 1305. — Son nom est 
presque toujours suivi du mot Aleman- 
nus. 

GOBELINUS PERSONA (Joannes). Voy. 
Piccolominxus {JE. S.). 

GOCCIUS (Joannes). Jean Goccn, théo- 
logien belge , prévôt du Mont-Thabor à 
Malines, mort vers 1470. — On écrit 
aussi /. Gochius, et il a été surnommé 
Pupperus Belga. 

GOCELINUS. Voy. Gosselinus. 

GOCHIUS (Joannes). Voy. Goccius (J.). 

GODARDUS (Joannes), John Goddabt, 
mathématicien anglais, moine de Cî- 
teaux, mort vers 1250. 

GODDAMUS (Adamus), Adj^m VS^gd- 
DHEAM, dit aussi A. Goddam. Voy. 
frodheamensis (A.). 

GODELLUS (Guilelmus), Guillaume 
GoDEAU ou Godel, chroniqueur fran- 
çais, Anglais d'origine, moine de Saint- 
Martial de Limoges, mort vers 1180. 

GODESCALCUS, Godescalc, théologien 
belge, abbé de Snint-Silvin, puis du mont 
Saint-Eloy, au diocèse de Cambrai, mort 
vers 1170. — On écrit aussi Gotheschal- 
cus. 

GODFRIDUS (Joannes), Johann Gott- 
FRiED, traducteur et sermonnaire alle- 
mand, curé d'Oppenheira (Hesse-Darm- 



271 



GODLNO. — GORRAMA. 



272 



stadt), n6 à Odernheim (Bavière), mort 
vers 1500. 

GODINO (Guilelmus de), Guillaume 
GoDiis, théologien et jurisconsulte fran- 
çais, dominicain, docteur de Paris, car- 
dinal, évéque de Sabine, né à Rayonne, 
mort en 1336. — On trouve aussi G. de 
Godivo et souvent G. Pétri. 

GODIVO (Guilelmus de). Voy. Godino{G. 
de). 

GODWICUS (Joaçnes\ John Goodwyck, 
théologien et sermonnaire anglais, pro- 
fesseur à O.xford, augustin au couvent 
de Lynn-Regis , né à Norfolk , mort 
vers 1360. — Ou écrit aussi J. Got- 
wicus. 

GOETHALIS (Arnulphus), Arnoul Goe- 
THALS, chroniqueur belge, moine de l'ab- 
bave de Saint-André à Bruges, mort en 
|5Jd. 

GOETHALIS (Henricus), Hekei Goe- 
THALs, plus connu sous le nom de H. de 
Gand, célèbre théologien et biographe 
flamand, docteur de Sorbonne, archi- 
diacre de Tournai {archidiaconux Tor- 
7iarensis), né à Muyden , près de Gand, 
mort en 1293. — On le trouve encore nom- 
mé : //. Bonkollius, II. de Ganda, II. 
Gandavensi.s, II. de Gandavo , II. Gan- 
densis, II. de Muda, II. Mudanus. — 
Eoûn, il aété surnommé DoctorsolcmnU. 

GOETHALIS (Henricus), Henri Goe- 

THALS,ditaUSSiH.GRODALSetGREDALS, 

théologien et négociateur belge , étudiant 
à Paris, prévôt à Lille, chanoine à Tour- 
nai et à Liège, conseiller de Philippe 
le Hardi et de Jean sans Peur, né à Gand, 
mort en 1433. 

GOLDANUS (Bartolinus) , Bartolino 
GoLDANO, médecin italien , né et établi a 
Crémone, mort à la fin du XHI^ siècle. 

GOLDESTEISUS (Joannes). Voy. Goldes- 
tonus (J.). 

GOLDESTONUS (Joannes), John Gol- 
DESTON, théologien anglais, carme, pro- 
fesseur à Paris, né à York, mort en 1 320. 
— On le trouve nommé aussi J. Glodes- 
tonus, J. Goldestenus et/. Chrysolithus. 

GOMESIUS, GoMEZ, théologien portu- 
gais, frère mineur, mort à la fin du 
XV* siècle. — On écrit aussi Gometius 
et Gomezhis. 

GOMESIUS (Stephanus), Ester an Go- 
MEZ voyageur et géographe portugais , 
mort vers 1530. 



GOMETIUS et GOMEZIUS. Voy. Gome- 
si'us. 

GONDISALVUS, Gonzalez, théologien 
espagnol, mort vers 1400. — On le 
nomme encore Gonsalvus et Gundisal- 
vus. 

GONDULPHUS, Gondulfe, savant théo- 
logien et sermonnaire normand, moine 
du Bec, évêque de Rochester ( fp/5<.-. Hof- 
feiisis)^ né dans le diocèse de Rouen, 
mort en 1108. — On écrit aussi Gun- 
dulphus. 

GOKESSIA (Simon de), Simon de Go- 
KESSE, théologien et traducteur français, 
né sans doute à Gonesse (Seine-et-Oise) , 
mort à la fin du XV •= siècle. 

GOISSALVUS. Voy. Gondisalvus. 

GONZAGA (Cecilia), en français Cécile 
DE GoNZAGUE, femme savante italienne, 
morte vers 1460. 

GORANUS ( Nicolaus). Vov. Gorranua 

(N.). 

GORCOMIENSIS(Theodoricus), Thierry 
DE GoBKUM, théologien et chroniqueur 
hollandais, vice-doyen de l'église Saint- 
IMartin à Gorkum , chanoine régulier, 
mort vers 1470. — Ou le trouve très- 
souvent nommé Th. Francon's et Th. 
Pauli, noms que M. de Ram, son édi- 
teur, ne traduit pas. 

GORCOMIUS (Henricus), Henri de Gor- 
kum, dit aussi H. de Gorckheim, H. 
DE GoRiCKEM et H. de Gorrïchem, 
théologien et philosophe hollandais, pro- 
fesseur à Cologne, né à Gorkum ( anc. 
Gorrichem), mort vers 1460. 

GORDONIO (Bernardusde). Voy. Gordo- 

jiius (B.). 

GORDOMUS (Bernardus), Bernard de 
Gordon, célèbre médecin français, pro- 
fesseur à ^Montpellier, né à Gordon, aans 
le Rouergue, mort vers 1320. — On le 
trouve nommé encore B. de Gordonio 
et B. Gordonus. 

GORDONUS (Bernardus). Voy. Gordo- 
nius (B.). 

GORELLUS. Voy. Jretinus (G.). 

GORFÎAMIO (Kicolaus de) et GORHA- 
NUS (N.). Voy. Gorranus (N.). 

GORIAUS et GORINUS (Joannes). Voy. 
Sancto Geminiano (J. de). 

GORRAISIA (Nicolaus de). Voy. Gorra- 
nus (N.). 



•273 



GOPfïlANUS. — GRAIUS. 



274 



GORRATNUS (Nicolas), Nicolas de Gor- 
BAN , théologien et serraonnaire français , 
domiDicain, confesseur de Philippe' IV, 
élevé au Mans, professeur à Paris, né à 
Gorran, près de Mayenne, morien 1295. — 
Ou le nomme encore: N.Cenomanensis, 
N. Gallus, N. Goranus, N. de Gorha- 
mio, N. Gorhanus, N. de Gorrania, N. 
Gorraus, et même N. Tornacensis. 

GORRAUS -Mcolaus). Voy. Gorranus 

(N.\ 

GORUS (Joannes). Voy. Sancto Gemi- 
niano (J. de). 

GOSCELINUS. Voy. Gosselinus. 

GOSLA*US (Martinus), Martino Gosi, 
GosiA ou Gosio, jurisconsulte italien, 
né à Crémone d'une famille originaire de 
Bologne, professeur à Bologne, mort vers 
1 160. — On trouve aussi M. Gosius, et 
il fut surnommé Copia legum et G l os- 
sator Bononiensis. 

GOSIUS (Martinus). Voy, Gosianus (M.). 

GOSOINUS, GossuiN, sermonnaire fran- 
çais, frère mineur, mort après 1273. 

GO.SSKLINUS, GossELiN ou Gozlin, 
hagiographe flamand, bénédictin, moine 
de Saiut-Bertin, mort vers 1110. — On 
le trouve encore nommé Gocelinus , 
Goscelinus . Goicelinus , Golsdinus , 
Gotzelinus, etc. 

GOSVINUS, GossuiNouGozwix {Gozivl- 
nus), théologien et philosophe scolasli- 
que français, professeur à Paris , abbé 
d'Anchin {nbbas ^cquicincfensis) , né 
à Douai, mort en 11G6. 

GOSVINUS, GossuiN, Goswin ou Go- 
ZEViN, hagiographe français, moine de 
Clervaux, moine et peut-être abbé de 
Boullencourt au diocèse de Troyes, mort 
entrelt95etl203. 

GOTCELINUS. Voy. Gosselinus. 

GOTEVVICENSIS (Rudmarus ou Ruper- 

tUS), RUDMAR OU RUPERT DE GOTT- 

AVEiG, hagiographe allemand , bénédic- 
tin, abbé de Gottweig en Autriche, 
mort vers 1200. 

GOTHESCHALCUS. Voy. Codescakus. 

GOTHUS (Bertrandus), Bertrawd de 
GoTH, juriscousulte français, arphetêque 
de Bordeaux, auteur des Clém^t/nes, 
pape souS le nom de Clémeni V, né à 
Uzeste, près de Bazas, mort çn 13i4. 
— On le trouve aussi nommé B^ Goito 
ft B. Gotlus. 



GOTSELINUS. \oy. Gosselinua. 
GOTTO (Bertrandus). Voy. Gothus (B.). 

GOTWICUS (Joannes). Voy. Godwicus 

(J.). 
GOTZELlNUS. Voy. Gosselinus. 

GOUDANUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Gouda, théologien hollandais, 
cordelier, né à Gouda, mort après 
1504. — On le nomme aussi G. a 
Gouda. 

GOUDANUS. Voy. Gaudanus et Gau- 
densis. 

GOURMONTIUS ( .Egidius), Gilles de 
GouRMONT , helléniste et imprimeur 
français, établi à Paris, mort vers l.î30. 

GOWERUS (Joannes), John Goweh, 
poète et jurisconsulte anglais, né dans 
le comté d'York, mort en 1402. 

GOZWINUS. Voy. Gosvinus. 

GRADIBUS (Antonius de;, Antoine de 
Gradi, médecin italien, attachée la per- 
sonne des ducs de Milan, mort vers 
1470. 

GRADIBUS (Joannes de), Giovanni ou 
Jean Gradi , jurisconsulte français 'ou 
italien, sans doute établi à Lyon , mort 
vers 1525. — P. Marchand le nomme 
J. DES Degrés. 

GRADIBUS (Joannes-Matthaeus de), J.-M. 
Ferrari, dit aussi J.-M. GnADi. Voy. 
Ferra r lis (J.-M. de). 

GR/ECISMUS etGR/EClSTA (Evrardus), 
Evrard Grécisme (Rabelais), et 
Evrard le Gréciste, surnom donné à 
E. DE BÉTHUNE. Voy. Belliuiiiensis 

(E.). 

GR/^^XOLADENSIS (Robertus). Voy. 
Crickeladensis (R.). 

GR^CUS. Voy. Sancto Quintino (G. de). 

GRAIUS (Guilelmus), William Gray 
ou Grey , théologien anglais, évêque 
d'Ely, mort vers 1500. 

GRAIUS (Joannes), John Gray, historien 
anglais, évéque de Norwich et évéque 
nommé de Canterbury, mort vers 1215. 
— On écrit aussi /. Groyus. 

GRAIUS 'Joannes), John Gray, théolo- 
gien et poète écossais, docteur de Paris, 
franciscain , né à Haddington , mort 
vers 1510. 

GRAIUS (Thomas), Thomas Gbay, chro- 



275 



GRAMAUDUS. — GRAVLNA. 



276 



niqiieur anglais, qui a été souvent con- 
fondu avec l'évêque de Canterbury, mort 
vers 1220. 

GRA^îAUDUS ( Simon). Voy. Cramado 
(S. de). 

GRAWMATICUS ^Geraidus), Gébaud le 
Gbàmmaikien, théologien et poète latin, 
moine de Saint-Martial de Limoges, pré- 
vôt de Saint- Valeri, abbé de Saint- Au- 
gustin au diocèse de Limoges, mort 
vers 1100. 

GRAMMATICIIS (Joannes), Jean le 

GkaMMAIRIEK ('ItjâvvrjÇ ô rpa[jL[jLaT[xôi;) , 

nom sous lequel est souvent désigné 
Jean Tzetzès. Voy. ce nom. 

GRAMMATICIIS (Joannes), Jean le 
Gbammaibien, philologue et grammai- 
rien anglais, étudiant à Oxford et à Pa- 
ris, mort vers 1270. — On l'a souvent 
confondu avec J. de Garlandia. 

GRAMMATICIIS (Tsilus), NeÎaoç ô rpa|xp.a- 
-t/.6ç, en français jVilleGbammairien, 
historien ecclésiastique et grammairien 
grec, métropolitain de Rhodes, mort 
vers 1 100- 

GRAMMATICUS (Papias), Papias le 
Gbammaibien, lexicographe italien, né 
en Lombardie, mort vers 11 00. 

GRAMMATICUS(Paulus), PaulleGbam- 
maîbien, théologien, philologue, hagio- 
grnphe et grammairien italien, bénédic- 
tin, moine du Mont-Cassin, né à Gè- 
res, mort vers II 00. — Ou le trouve 
nommé aussi P. Genuensis. 

GRAMMATICUS (Saxo), Saxo le Gbam- 
maibien, historien danois, né dans l'île 
deSeeland, mort vers 1205. — On le 
trouve nommé aussi S. Danus, S. Sca- 
lanicus et 5. Sialandicus. 

GRAMMATICUS (Serlo), Seblo de 
Wells, dit aussi S. le Gbammaibien. 
Voy. Fontanus (S.). 

GRANATENSIS (Léo), Léon l'Afbicain, 
dit aussi L. de Gbenade. Voy. Jfrica- 
nus (L.). 

GRANCIS (Rainerius de), Ranieri Gban- 
CHi ou Gbacchia, poète et historien 
italien, né à Pise, mort vers 1350. 

GRANDFELDUS (Galfredus), Geoffroi 
Gbandfeldt (dit Moréri) ou Gbande- 
FELD(dit OEsinger), théologien et ser- 
monnaire anglais, religieux augustin, 
moine à Psorthampton, évêque de Fer- 
me, mort en 134S. 



GRAKDIMONTEISSIS ( Stephanus ) , 

ETIENNE DE LlCIAC , dit aUSSl E. DE 

Gbandmont. Voy. Liciaco (St. de). 

GRANDIPRATO (Joannes de), Jean de 
Gbandpeé, poète latin, moine de Cî- 
tcaux à Igiiy (Marne), mort vers la Cn 
du XIP siè^clè. 

GRANDIS (Lazarusde),LAZZABO Grandi, 
médecin italien, né à Milan, mort vers 
1270. 

GRANDI SILVA (Richardusde), Richard 
DE Gbandselve, théologien et poète 
latin , moine de Grandselve, au diocèse 
de Toulouse, mort après 1160. 

GRANDISONUS (Joannes), John Gbaut- 
soN, théologien et hagiographe anglais, 
évêque d'Exeter, mort en 1309. 

GRAKDIVICO (Claudius de), Claude de 
Gbandbue, chanoine et bibliothécaire 
de Saint-Victor de Paris, prieur de Pui- 
seux {prior de Putheolis), né à Paris, 
mort en 1520. 

GRAPALDUS (Franciscus-lMarius), Fban- 
cesco-Mario Grapaldt, poète et anti- 
quaire italien, né à Parme, mort en 
1515. 

GR ASSIS (Paris de). Voy. Crassis (P. 
de) 

GRATIANOPOLITANUS (Guilelmus), 
Guillaume de Grenoble, hagiographe 
français , chanoine de Grenoble , mort 
après 1163. 

GRATIANOPOLITANUS (Hugo), Hu- 
gues DE Grenoble, théologien et chro- 
niqueur français , évêque de Grenoble, 
né à Valence', mort en 1132. 

GR ATI ANUS, Gratiano, en français 
GflATiEN, célèbre théologien et juris- 
consulte italien, camaldule, auteur du 
Decrelum, né et peut-être évêqueàChiusi 
en Toscane, mort vers le milieu du XII' 
siècle. — On le trouve aussi nommé G. 
de Cluso. 

GRATIANUS (Franciscus). Voy. Grava- 
nus (F.). 

GRAV ANUS (Franciscus), FbancescoGra- 
VANO , théologien et sermonnaire ita- 
lien, dominicain, né à Gênes, mort vers 
1315. — Nous adoptons l'opinion d'È- 
chard; mais Possevin et Du Cange nom- 
ment ce dominicain F. Gratianus. 

GRAVINA (Dominicus de), Dominique 
DE Gbavina, chroniqueur italien, né à 



277 



GRAVILS. — GRITLS. 



278 



Gravina (royaume de Naples), mort 
après 1350. 

GRAVIUS (Edzardus ou Idzardus), Ec 
ZABD ou Idzabd DE Grave, chroni- 

3ueur et prêtre frison, né à Grave, près 
e Niinègu«, mort après 1S14. — Pa- 
quot le nomme S. oe Gbouw. 

G RAI US. Voy. Graius. 

GREGORAS (Nicephorus), NixTiçipoç 6 
rpT)Y6pa{, eu français Nicéphore Gré- 
goire, historien, tiiëologien, philosophe, 
astronome et poète grec , né à Hcraclée 
{Heracleia Pontica), dans l'Asic-Mi- 
neure, mort vers 1360. 

GREGORIUS, Grégoire IX et XI, pa- 
pes. Voy. Segninus (H.) et Bello forte 
(P. R. de). 

GREGORIUS (Guilelmus), William Gre- 
GORY, dit en Trançais Guillaume Gré- 
goire, théologien écossais, carme, doc- 
teur de Sorbonne, confesseur de Fran- 
çois r', mort vers 1527. 

GREL^.US (Jacqiiemartius), Jaquemart 
GiÉLÉE, poète français, né à Lille, mort 
après 1290. 

GREN.r.US (Guilelmus), William 
Greek (?), hagiographe anglais, carme, 
professeur à Cambridge, mort après 1470. 
— On le trouve aussi nommé G. Fi- 
retus. 

GRESIKHACO (Amanevus de), Amanè^e 
DE Gresinhac, théologien français, 
doyen d'Angouléme, évêque de Tarbes, 
puis archevêque d'Auch {archiep. Jus- 
ciensis), né à Rions sur la Garonne, 
mort vers 1242. — On écrit aussi yi. de 
Grisinhaco. 

GRESSIBUS (Petrus de), Pierre de Grez 
(dit A. du Chesne), évêoue d'Auxerre, 
chancelier de France, né dans le Gâti- 
nais {l'ait inetemis)^ mort en 1325. 

GREVA ou GREVIA (Phi lippus de). Voy. 
Grevius (Ph). 

GREVERARIUS (Godefridus), Godefroi 
Grevebay, sermonnaire belge, carme, 
né dans la Gueidre, mort en 1504. 

GREVIUS (Henricus), Henry Grève 
{Nouvelle Diogi^aphie générale), litté- 
rateur allemand , professeur à Leipzig, 
né à Cœttiogue, mort vers 1520. 

GREVRS (Philippus), Philippe de 
Grève, célèbre théologien et sermon- 
naire français, chancelier de l'Eglise de 



Paris, né à Paris, mort en 1237. — On 
l'appelle plus souvent T'A. Cancellarius^ 
et I on trouve encore Ph. de Greva et 
Ph. de Grecia. 

GRIFFONIBUS (Matthaeus de), Matteo 
Griffom, négociateur et chroniqueur 
italien, né à Bologne, mort en 1428. 

GRIFFUS (Leonardus). Voy. Gryphius 

(L.). 

GRIMA (Dominicusde). Vcy. Tolosanus. 

(D.). 

GRIMitUS (Edraundus), Edmond Gby- 
ME (dit Fabricius), biographe anglais, 
ami de Th. Becket, mort vers 1200. 

GRBWIUS (Robertus), Robert Grimm, 
théologien anglais, bénédictin au cou- 
vent de Bardney {monachus Barde- 
veiensis), dans le comté de Lincoln, mort 
après 1320. 

GRIWOARDUS (Anglicus), Aisglic de 
Grimoard, seigneur de Grisac, au 
diocèse de Mende, frère du pape Ur- 
bain Y, théologien français, religieux au- 
gustin, airchevf que d'Avignon , cardinal, 
mort en 1388. — On le nomme aussi 
J. deGrisaco. 

GRIMOARDUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Grimoabd, théologien français, abbé 
de Saint-Vicior de Marseille, puis ppe 
sous le nom d'UBOAiw V, né a Grisac, 
au diocèse de Mende, mort en 1370. — 
Ou le trouve nommé aussi G. de Gri- 
saco. 

GRINIA (Dominicus). Voy. Tolosanus 

(D.). 

GRIPHON, Gbiffon ou Gbyphon (Mo- 
réri) théologien et voyageur flamand, 
cordelier, professeur à Paris, mort en 
1475. 

GRISACO (de). Voy. Grimoardus. 

GRISAUKTUS (Guilelmus), William 
GBisAUNT,médecinetastronomeanglais, 
étudiant à Oxford et à Moiit|)ellier, puis 
établi à Marseille, mort vers la fin du 
XIV* siècle. — Ou le nomme aussi G. 
Anglicus. 

GRISINHACO (Amanevus de). Voy. Gre- 
sinhaco (A. de). 

GRITIS (Matthaeus de). \oy. GritxisÇSl.). 

GRITUS (MatthîBus), Matteo Gbiti, ser- 
n)onnaire italien, dominicain, né à IVIi- 
lan, mort en 12C2. — Ou le nomme 
aussi M. de Gritis. 



279 



GRAELLUS. — GUARDIA. 



280 



GRIVELLUS (Philippus); Philippe Gri- 
VEL, théologien français, docteur de 
Sorbonne, principal du' collège de Cam- 
brai ijtrimarius coUegii Camei'acensis), 
et recteur de l'Université de Paris, mort 
en 1523. 

GROaNUS (Guilelmus). Vov. Grocynus 

(G.). 

GROCYNUS (Guilelmus), William Gro- 
CYN, philologue anglais, professeur à 
Oxford, ami d'Érasme, né à Rristol, 
mort en 1519. — Baie éirit G. Gro- 
a'nus. 

GROMNGAN'US (Joannes), Je\n Wes- 
SEL, dit aussi J. de Gromngue. Voy. 
ff^'esselus (J.). 

GRONINGENSIS (Ludolphus), Ludolphe 
de Ghoenikgen ou DE Gbomngue , 
théologien hollandais, né, dominicain et 
professeur à Grœningen, mort vers 1525. 
— On écrit aussi L. de Groninc/a. 

GROSLOTIUS (Joannes '. Voy, Crastonius 

(J.). 

G ROSSA TESTA (Robertus). Voy. Gros- 
sum caput (R.'. 

GROSSUM CAPUT (Robertus;, Robert 
Gbosthead, en français R. Grosse- 
tète, célèbre philosoplie anglais, profes- 
seur à Paris, archidiacre de Leicester, évé- 
que de Lincoln ,Dé à Strodbrook, dans le 
comté de Suffoik, mort en 1253. — Tan- 
ner le nomme encore R. Grossa testa, 
R. Capi'to et R. Lhicolniensls. 

GROSSUS ( Galfredus ) , Geoffroi le 
Gros, biographe français, bénédictin, 
moine de l'abbaye de Tiron (Eure-et- 
Loir), mort après 1130. 

GROSSUS (Guido), Gui le Gros, surnom 
donné au pape Clément iv. Voy. Fal- 
codius (G.). 

GROSSUS (Joannes), Jean le Gros (?), 
historien , biographe et sermonnaire 
français, général des Carmos, orateur 
aux conciles de Pise et de Constance, né 
à Toulouse, mort en 1437. 

GROTUS (Albertus\ Albert de Boll- 
STADT, ditaussiA. Groot. Voy. Bols/a- 
dius (A.). 

GRUITR/EDIUS (Jacobus). Voy. Gruy- 
trodius (J.). 

GRUYTRODIUS (Jacobus), J.vcqles de 
Gruvtbgde, théologien belge, char- 
treux, prieur du couvent des Saints-Apô- 



tres à Liège, mort en 1472. — Fabricius 
le nomme Gruitrxdius. 

GRUYTRODIUS (Jacobus), Jacques de 
Geuvtrode, nom sous lequel on a dé- 
signé, par erreur, Jacques le Char- 
treux, d'Instersburg. Voy. Carthusia- 

nus (J.)- 

GRYPHlUS(Anibrosius), AmbrogioGrif- 
Fi, célèbre médecin italien, né, profes- 
seur et sénateur à Milan, mort en 1498. 

GRYPHIUS (Leonardus), Leonardo 
Griffi, poète latin, èvêque de Gubbio, 
archevêque de Bénévent, né à Milan, 
mort en 1485. — On le nomme aussi 
L. Griffus. 

GUALA. Voy. J.-G. de Blchierls et G. 
Carnotensis. 

GUALDUCCIUS (Paulus), Paolo Gual- 
Ducci dePilastri (dit J. > ^gri), théolo- 
gien et philosophe italien, vicaire géné- 
ral des dominicains, patriarche de Grado 
(Illyrie), né à Florence, mort vers 1320. 
— On le trouve aussi, mais plus rare- 
ment, nommé P. de FilastrU. 

GUALENSIS (Serlorius). Voy. Cambren 

sis {S.]. 

GUALERANUS. Voy. TValramus. 

GUALLA. Voy. J.-G. de Bichieris et G. 
Carnotensis. 

GUALLENSIS (Joannes). Vov. rr allia 
(J. de). 

GUALLENSIS (Thomas). Vov. Jorsius 

.(T.). 

GUALLO. Voy. J.-G. de Bichieris et G. 
Carnotensis. 

GUALO, en français Gualon, poëie et 
érudit, professeur à Paris, né sans doute 
dans le pays de Galles, mort vers le mi- 
lieu du Xll* siècle. 

GUALO. Voy. J.-G. de Bichieris et G. 
Carnotcnais. 

GUAl-TKRIUS (Joannes), John Walter, 
mathématicien anglais, mort à Winches- 
ter en 1 4 1 2 . — Ouïe trouve aussi nommé 
J. iral/erus. 

GUALTERUS. On trouve ce nom écrit : 

Gaherus, Galtherius, Gaulterius, Gau- 
terius, Ga>/thieri(f:. Gualtherus, JTal- 
terus, fFalihcrus. Gakherus, Galtc- 
rius, etc. 

GUARDIA (Gerardus de), Gérabd de la 
Garde, théologien et sermonnaire fran- 



28{ 



GUARINUS. — GUNTHERUS. 



Mft 



çais, professeur à Paris, général des 
dominicains, cardinal, né a la Garde 
(Haute- VienDC), mort en 1345. — On 
le trouve encore nommé : G. de Dau' 
maro, G. Damarus, G. Domarus et G. 
de Gerria, 

GUARINUS (Udalricus), XJlbic Gerjng, 
dit aussi Ù. Guebinch, QuEBiNcri, 
QusiiNG, Gexikx, GuÉBiK et Guabin, 
célèbre imprimeur allemand, établi à 
Paris, né à Constance, mort en 1510. 

GUARINUS: Voy. Feronensis (G). 

GUARNERIUS. Voy. Irnerius et Teuto- 
nicus. 

GUAROouGUARONIS (Guilelmus). Voy. 
ITara (G. de). 

GUARRICUS. Voy. Sancto Quintino 
(G. de). 

GUARRO et GUARROISIS (Guilelmus). 
Voy. fVara (G. de). 

GUATHIUS ( Laorentius ) , Lobenzo 
GUAZZO (?), biographe italien, né à Flo- 
rence, mort vers l43o. 

GUERICUS. Voy. Sancto Quintino (G. 
de). 

GUERNERIUS. Voy. Inierius. 

GUERNERIUS BERNIUS, Guertvebio 
Bebm, chroniqueur italien, né à Gubbio 
{EtigubiHus), dans la marche d'Aucôue, 
mort après i472. 

GUERNERUS. Voy. Sancto Quintino 
(G. de). 

GUERRICUS, Guebbic, sermonnaire 
belge, chanoine et écolâtre de Tournay, 
moine de Citeaux, abbé d'igni {abôas 
Igniacensis), jiéà Tournay, mort, vers 
1155. 

GUERRICUS. Voy. Sancto Quintino 
(G. de). 

GUI ARDUS et GUIARTUS. Voy. Moti- 
nxus (G.). 

GUIBALDUS. Voy. f^ibaldus. 

GUIDOMS (Bcmardus), Bernabd de la 
GuiOME, célèbre théologien, scrmon- 
Daire, historien et biographe français, do- 
minicain, prieur de Castres, inquisiteur à 
Toulouse, évêque de Tuy en Galice 
{episcopiu Tudtnsis, inGaUaecia), puis 
de Lodève, né près de Limoges, mort 
en 1331. 

GUIDOMS (Joaones), Jean Guion ^:^!! 



V Histoire littéraire de la France), Ûif-o- 
logien français, frère naineur, mort après 
1308. 

GUIDOTTUS (Jacobus), Giacomo Gui- 
DOTTi, grammairien et traducteur ita- 
lien, dominicain, né et professeur à Bo- 
logne, mort vers 1500. 

GUIGNECURTE (Joannes de). Voy. Gui- 
ynecurtius (J). 

GUIGNECURTIUS (Joannes), Jea?! de 
GuiGNECOUBT, théologien français, doc- 
teur de Sorbonne, chancelier de rÉgitse 
de Paris, mort après 1 390. — On trouve 
aussi /. de Guignecurte. 

GUIGO, GuiGBES II, souvent nommé Hu- 
gues . théologien ascétique français, 
prieur de la Grande Chartreuse {Carthu- 
six prior generalis). mort vers H 89. — 
Il fut surnommé yingelus, » à cause de 
son esprit*, dit Aloréri; mais plutôt 
parce qu'il passa sa vie dans la contem- 
plation. — Ou le trouve souvent nonuné 
Hugo. 

GUIGO. Voy. Pinu (G, de). 

GUIMANNUS, GuiMAN ou Wivanse 

{Nouvi'Ae Biographie ^eneVo/e), chroni- 
queur flamand, bénédictin, moine et 
historiogrnphc de l'abbaye de Saiut- 
Waast d'Arras, mort en 1182. 

GUINIFORTIUS et GUINIFORTUS. Voy. 

liarzizius (G.). 

GUISIANUS et GUISIUS (Jacobus), Jac- 
ques DE Guise, chroniqueur Ibmand, 
docteur de Paris, franciscain, né à 3Ious, 
mort en 1399. 

GUIVILT.A (Guilelmus de;, Guillaume 
DE GuiLLEViLLE, moraliste et poète 
français, moine de Cîteaux à Poniij:ny, 
puis'prieur du couventdeChaolis (.Oise), 
mort vers 1360. — On le nomme encore 
G. de DcffUilia villa et plus souvent G. 
de Caroiiloco . 

GULDENERIO (Joannes de), Johaxn 
GuLDEKER, sermonnaire allemand, pro- 
fesseur à Paris, carme à Cologne, mort 
vers 1350. 

GUNDISALVUS. Voy. Gondisulvus. 

GUNDULPHUS. Voy. Gondulphus. 

GUNTHERUS, GuNTHEB, poète et histo- 
rien allemand, auteur du I.iguriniis, 
mort dans les premières années du 
XIII« siècle. 

GUNTHERUS, GuNTHER, théologien et 



283 



GUNTHERUS. — GLYMIA. 



284 



ûistorien .illeuiând, moine de Cîteaux au 
couvent dit do Paris ou diocèse de Bâie 

;i«o.'ii7'7.«,v in n}onasferio diœcesis Ba- 
si/ecnsif quod Pari.sitme dictum est ), 
mort en 1223. 

Cil NTHEHUS. Vov. Sancto imando 
G. de. 

r.UR(-.E>SlS RainiunJus .R\iMOM) Fe- 
rai I.T, dit aussi Pi. DE GuRCK Voy. Pe- 
rai dus ,R}. 

G URLOESlUS,GcRHERDE>-, chroniqueur 
franç.iis, moine de l'abbaye dcSaiute- 
Croix de QuimpeVlé ijnonachus sanctx 
Cruch Kimperlegiensis ou Kimperla- 
censis . mort en 1127. 



GUTENBERGIUS (Joannes; , Johann ou 
Uans Gcnsflf.isch, dit Jean Gutbn- 
BERG '.nom que portaitsa mère), inventeur 
de l'imprimerie, né soit à Mayence, soit à 
Ruttenberg en Bohême, mort en 1468. 
— Ou le trouve encore nommé /. Bo- 
nioioutis, J. Cwiittembergeiinis, J . Gut- 
tembcrçius , J. Guitenbergius eiJ. Àn- 
sicaro. 

GUTTEMBERGE.NSIS, GUTTEMBER- 
GIUSetGUTTEISBERGIUS (Joannes). 
Voy. Guteiibergius (J). 

GUYMl.^ (Cosmas), Cosme Guyuier, ju- 
risconsulte français, conseiller au parle- 
ment de Paris, chanoine de Saint-Tho- 
mas du Louvre, mort en IS03. 




HACHEiNBURGO (Henricus de), Henri 
DE Hachenburg, sermonnaire alle- 
mand, dominicain à Coblentz, né sans 
doute à Hacheuburg (Nassau), mort vers 
1410. 

HACKETUS. Voy. Bnigensis (A.). 

HADRIANUS. Voy. Adrianus. 

HADRIENSIS (F.). Voy. Finus (A.). 

HADUNUS (Joannes). Voy. Àquxdunus 

(J.). 

H.€CMUNDEi\SIS(Leo),LKOND'EGMOXU, 
biographe Iiollaadais, béiiéJiciiii, moine 
de l'abbaye d'Egmoud, mort après 1203. 
— Ou le "nomme aussi, mais plus rare- 
ment, L. Egmwidanus. 

H^DUS (Petrus), Pietro Cwketto, 
théologien et moraliste italien , né et 
curé à Pordenonc (Vénétie;, mort après 
1501. — On le nomme aussi P. Portu- 
nenslSy et lui-même s'est appelé P. 
Chryshtcdas, parce qu'il portait un bouc 
d'or dans ses armoiries. 

MAFFLIGLNENSIS. Vov. .Ifflighemensis 

(S.). 

HAGTOPOLÎTA (Epiphanius), 'E::t.|;avto; 
6 'AYio-oÀtTr,c. Voy. Hierosohjmilaniis 

(E.). 

HAGULSTADENSIS. Voy. /larjus/alden- 
sis. 

IIAGUSTALDENSIS Moannos), Jean 
D'HExn.ui, chroniqueur anglais, prieur 
de l'abbaye d'Hexham,dans le JNorthum- 



berland, mort vers 1170. 
écrit Hagulstadensis. 



— Fabricius 



HAGUSTALDENSIS (Richardus), Ri- 
chard d'Hexham, chroniqueur anglais, 
prieur de l'abbaj'e d'Hexham, dans le 
comté de Northumberland, mort vers 
1 160. - Ou le nomme aussi /{. Northum- 
brius. 

HAINCTONUS et HAINTOINUS (Joan- 
nes). Voy. Jquxdunus (J.). 

HAITHONUS. Voy. Uaytonus. 

HALBERSrADIENSlS(Albertus}, Albert 
Bickmersdobf, dit A. d'IIalberstadt, 
théologien et philosophe scolastique al- 
lemand, docteur de Paris, évéque d'Hall, 
mort après 1365. 

HALBERSTADIENSIS (Conradus), Con- 
rad d'IIaliîerstaut, théologien alle- 
mand, dominicain défînileur de la pro- 
vince de Saxe, mort vers 1312. — On 
l'appelle aussi C. de Memania. — Il y a 
eu troisihéologieusdecenom, tous trois 
dominicains, et il est bien diflicile de les 
distinguer les uns des autres. Voy. 
Echard. 

HALDECOTUS (Robcrtus). Voy. Holkotus 

(R.). 

IIALENSIS (Alexander), Alexandre de 
Hales, célèbre théologien anglais, fran- 
ciscain, élevé au monastère de Hales, 
dans le comté de Glocester, mort en 
1245. — On le trouve encore nommé A. 
y/lesius, À. .Inglcus, A. Jlalesius, A. 
de Ildlls. — Il a été surnommé Boctor 
irrcfragabilis et Doctor doctorum. 



287 



HALENSIS. — HARCURIA. 



288 



HALENSIS (Thomas), Thomas de Hales, 
théologien, sermonnaire et hagiographe 
anglais, docteur de Sorbonne, mort entre 
1300 et 1340. 

HALESIUS (Alexander). Vov. Halensis 

(A.). 

HALGRINUS (Joannes). Voy. Algrinus 

(J.). 

HALIS (Alexauder de). Voy. I/alensis 

(A.). 

HALLENSIS (Heidenricus), Ueidenbich 
DE Halle, théologien allemand, prévôt 
de Halle, en Saxe, mort vers 1137. 

HALLIS (Henricus de), Henri de Halle, 
théologien ascétique allemand, domini- 
cain , né à Halle (Prusse) , mort vers 
1280. 

HALLIS (Hermannus de), Hermann de 
Halle, théologien allemand, augustiu, 
né à Halle, mort en 1334. 

HALORH (Yvo). Voy. Jlelorii (Y.). 

HAMARIENSIS (Torphimus ou Torphi- 
mius), TORPHIME d'Hamar, théologien 
norvégien, évêque d'Haraar, mort à 1 ab- 
baye cistercienne de Notre-Dame de 
Boestilieatx Mariœ Thosanas) eu 1284. 

HAWBALDUS. Voy. Hannibaldis (H. de). 

HAIMILTO (Patricius), Patrick Hamil- 
TON, prédicateur luthérien anglais, pro- 
fesseur à Marbourg, brûlé à Edimbourg 
en 1527. 

HA]\1P0LENSIS (Richardus), Richard 
de Hampole, théologien anglais, atigus- 
tin , moine au couvent de Hampole 
(comté d'York), mort en 1349. — On 
le. trouve aussi appelé R. Ilampolus, H. 
Roi lus, et Pits le nomme R. Pampoli- 
tanus. 

HAINIPOLL'S (Richardus). Voy. Ilampo- 
lensis (R.). 

HAMRALDUS. Voy. IIannibaldis{U. de). 

HANABIS, HANAPHIS et HANAPHS 
(Nicolaus de). Voy. IIa7iapis(^. de). 

HANAPIS (Nicolaus de), Nicolas de Ha- 
NAPES, théologien et moraliste français, 
dernier patriarche latin de Jérusalem, 
religieux dominicain, né à Hanapes,dans 
les Ardennes, mort en 1201. — Nous 
avons trouvé encore son nom sous les 
formes suivantes: X de Jnapiis, N. 



de Anapis, N. Anapus, N. de Hana- 
bis, N. de Hanaphis, N. de Hanapiis 
et N. de /Jannapis, 

HANCHHS (Gerardus de), Gérard db 
Hanches, théologien scolastique fran- 
çais, né à Hanches (Eure-et-Loir), mort 
vers 1312. — Nous adoptons ici l'opinion 
de Nie. leFèvre. Mais plusieurs biographes 
yeuleut que ce dominicain aitété Anglais; 
ils ne peuvent d'ailleurs donner aucune 
traduction de son nom, que l'on trouve 
encore écrit : G. de Jncinis, G. Han- 
cinustiG. de Hancinis. 

HANOI NIS (de) et HANCINUS (Gerardus). 
Voy. Hanchiis (G. de). 

HA NN APIS (Nicolaus de). Voy. Hana pis 

(N. de). 

HANNIBALDENSIBUS (de) et HANNI- 
BALDENSIS. Voy. Hannibaldis {de). 

HANNIBALDIS (Hannibaldus de), Anni- 
bale Hannibaldi, seigneur de Molaria, 
théologien italien, dominicain, docteur 
de Paris, cardinal, né près de Rome, 
mort en 1272. — On le trouve encore 
nommé Anniboldus, Hambaldus, Ham- 
7aldus, de Hannibaldensibus, Hanni- 
baldensis, Harbaldus, etc. 

HANNIBALDIS (Richardus de), Richard 
Hannibaldi, seigneur de Molaria, théo- 
logien itahen, abbé du Mont-Cassin, car- 
dinal, mort en 1274.^ 

HANTVÏLLENSIS et HANTAVILLKNSIS 
(Joannes). Voy. Jnnxvillanus {S.). 

HARBALDUS. Voy. HannlbaUlis (H. de). 

HARCHELEIUS (Henricus). Voy. Har- 

cleius (H.). 

HARCLEIUS (Henricus), Henry Habke- 
LEv, philosophe scolastique anglais, doc- 
teur d'Oxford, mort vers 1400. — On 
le trouve aussi nommé //. Ilarcheleius 
et //. Harkelœus. 

HARCURIA (Agnès de), Agnès d'Har- 
couBT, sœur des deux suivants, auteur 
d'une chronique française, dame d'hon- 
neur d'Isabelle de France, abbesse de 
Lougchamps, morte en 1291. 

HARCURIA (Guido de), Gui d'Har- 
couRT, frère du suivant, évêque de Li- 
sieux, fondateur du collège de Lisieux 
{collegium Lexooiense), devenu collège 
de Torchi {collegium de Torchiaco) à 
Paris, mort vers 1340. 



289 



HARCURIA. — HASSARTUS. 



Î90 



HARCURIA (Radulplius de), Raoul 
d'Habcoubt, conseiller de Philippe le 
Bel, archidiacre de Rouen et de Cou- 
tances, chanoine de la Sainte-Chapelle, 
fondateur du collège d'Harcourt {colle- 
gium Harcurianum) à Paris (auj. Lycée 
Saint-Louis), mort en 1307. — On trouve 
aussi R. de Hariciii'ia. 

HARDEBIUS (Robertus) , Robert Hae- 
seby; sermonnaire anglais , carme , 
prieur à Lincoln, mort vers 14G0. 

HARDERWICENSIS (Gerardus) , Gébabd 
DE Habdebwyck , théologien hollan- 
dais, professeur à Cologne, ué à Har- 
derwyck, dans la Gueidre, mort en 
1503. — On trouve aussi G. Arderwi- 
censis. 

HARDIBIUS (Galfredus) , Godfroy Hab- 
deby (dit Fabricius) , théologien et his- 
torien anglais, augustin, mort après 
1360. 

HARDINGUS (Joannes), John Habding, 
poëte et chroniqueur anglais, constable 
du roi Henri IV, mort après 1465. 

HARDINGUS (Stephanus), Stephen Hab- 
ding, célèbre théologien et sermonnaire 
anglais, moine de Schibum {monachus 
Schirburnensis), puis abbé de Cîteaux, 
mort en 1133. — Il est plus souvent 
nommé St. Cisterdensis, et on le trouve 
aussi appelé, mais par erreur, S. Ardui- 
nus. 

RARENA (Jacobus de). Yoy. Ravano 
(J.de). 

HARICURIA (Radulphus de). Voy. Uar- 
curia (R. de). 

HARIULFUS. Voy. ArdemburgensisiU.). 

HARKEL^US (Henricus). Voy. HarcUius 

vH.). 

HARLEMIUS (Albertus), Albebt de Har- 
lem, théologien et sermonnaire hollan- 
dais, docteur de Louvain, carme, né à 
Harlem, mort en 1496. — On le trouve 
aussi nommé A. Joannis. 

HARLEMIUS (Theodorus) , Théodobe 
DE Hablem, théologien hollandais, étu- 
diant à Paris, chartreux à Cologne, né à 
Harlem, mort après 1530. 

HAKLEMIUS (Vincentius), Vincent de 
Bevebwyck, dit aussi V. de Hablem. 
Voy. Beverovicensis (V.). 

HARMENOPULUS(ConstaDtinus),Ka>vaTav- 



Trvo{ i'Ap;ji£v<ij:ovXoî,diten francaisCoNS- 
TANTiN Habménoplle, jurfsconsulte 
grec, professeur a Constantiuople, gardieu 
des lois et juge à Thessalonique {n/jmo- 
p/iylax etjuaex Thessalonicensis), mort 
vers 1380. 

HARNENSIS (Michael), Michel de Har- 
NES, connétable de France, traducteur 
de la chronique de ïurpin, né daus 
TArtois, mort vers 1226. — On trouve 
aussi M. de Ilarnls. 

HARNIS (Michael de). Vov. IJarnensis 

(M.). 

HARPHIUS (Henricus), Henri de KRp,et 
par corruption de la Habpe, théologien 
mystique flamand, franciscain, né à Erp, 
dansle Brabant, mort en 1478. — On le 
trouve nommé aussi //. Herpias et //. 
Citharsedus. 

HARSICCUS (Guilelmus). Voy. Ilarsicus 

(G.). 

HARSICUS (Guilelmus), William Hah- 
SYCK, théologien anglais, carme, pro- 
fesseur à Cambridge, mort vers 1410. 
— On écrit aussi C. Harsiccus. 

HARVENGIUS (Philippus), Philippe de 
Habveng, théologien français, prémon- 
tré, abbé de Bonne-Espérance dans Fe 
Hainaut, mort vers 1182. — On l'ap- 
pelle aussi P/i. Bonx Spei, et sa charité 
l'avait fait surnommer Ph. Eleemo- 
synai'ius ou de Eleemosyna. 

HASALANUS (Joannes). Voy. Hasela 
(J. de). 

HASELA (Joaoues de), Jean deHasselt, 
théologien belge, dominicain, néàHasselt 
[Ilasseletum), dans le Limbourç , mort 
après 1345. — On le trouve aussi nommé 
/. Hasalanus. 

HASISTENIUS (Bogislas ou Bohuslaus), 
Boleslas de Lobkowitz , dit B. de 
Hassenstein, poète, érudit et biblio- 

Ehile allemand, archichancelier de Bo- 
ême, né au château de Hasseinstein, 
dans la Bohême, mort en 1510. — On 
trouve aussi B. Hassensteinxis. 

HASSARTIUS (Julianus), Julien Has- 
SABT, chroniqueur et théologien belge, 
carme, né a Engheio, dans le Hainaut, 
morten 1525. — On trouve aussi J.JIas- 
sartus et même 7. /lursalus. 

HASSARTUS (Julianus). Voy. /lassartius 

(J.). 

10 



S9I 



HASSENSTEINLS. — HEUNA^DtS. 



MS 



HASSENSTEIM'S Bogislas). Voy. Ha^is- 

HASSIA ^Henricus àe\ Henri dk Hesse , 
ditaussi H. DE Langesstein, théologien, 
nuithématicieD , juiisconsulle et usiro- 
nome aJlemaud , professeur à Pa- 
ris, puis à Vienne , augustin ou char- 
treux, né à Langenstein. dans la Hesse, 
mort en 1397. — On compte jusqu'à cinq 
auteurs de ce nom, qui ont vécu dans le 
quatorzième siècle, et qu'il est à peu près 
impossible de distinguer les uns des 
autres. Vov. la dissertation de C. Oudin, 
t. III, p. 122 et 8. 

HASTIFRAGI S ( Kicolaus ) , TSicolas 
Breakspeabe, théologien anglais, évê- 
que d'Albano, pape sous le nom d'A- 
DBiEN IV, mort eu 1159. 

eAUDSCHlLTUS(Lubertus). Voy. Haut- 

schîitus (L.\ 

HAUTIVILLENSIS ;Joacnes}. Voy. An- 

jœciUanus :J.;. 

HAUTSCHILTL'S : Lubertus ) , Lubebt 
Haitschild, littérateur belge, chanoine 
régulier de Saint-Augustin à Bruges, 
né a Bruges, mort en 1417. — On trouve 
aussi L. Haudschiltus. 

HAVELBERGENSIS Anselmus), Ansel- 
me DE Havelberg, théologien saxon, 
évéquede Havelberg(Brandebourg), mort 
en lio9. — On trouve aussi ^. Àvelbiir- 
gensis. 

HAYCARDUS. Voy. Eccardus. 

HAYMBURGENSIS (Gregorius) Voy. 
Ilcimbvrgiu^ (G.). 

HAYTHO. V< y. Ilayionus. 

HAYTOMJS, Haytok ou Héthoim, 
prince de Gorigos ou Corghos en Cilicie, 
célèbre chroniqueur arménien , mort à 
Poitiers vers 1308. -— On le trouve 
nommé encore .4ithonvs, Aythonus, 
.iUtonus, liailhonus, IJoyto, 

H WTONUS (Joannes). Voy. Jqnxdnnus 

HECCARDUS. Voy. Eccardus. 

HFDA 'Guilelmus!, Clillacme d'Alkex, 

dit aussi G. de Héda. Voy. Àlfenm (G.)' 

HEGECARTUS. Voy. Eccardus. 

HEGIUS fAlexander), Alexandre de 
Heck, philologue allemand, né a Heck, 
dans I évêché Te Munster, mort en 1498. 



HEIDELBERGENSIS (Joannes), Johann 
DiEPPUBG, dit aussi J. d'Heidelbebg. 
Voy. franc/ordin (J. de). 

BEIDELBKRGENSIS (Marsilius), Mar- 
siLE d'Heidelbebg, plus connu sous le 
nom de Mabsilk d'Inghen, théologien 
et philosophe hollandais, professeur à 
Heidelberg (duché de Bade), né à liighen, 
dans le diocèse d Utrecbt, mort à Hei- 
delberg en 1394. 

HEIDENHEIMENSIS (Adalbertus), Adal- 
BERT D'HEiD£NHEiM,hagiographe alle- 
mand,abbé d'Heideuheim (Wurtenberg), 
mort vers 1160, 

HEIMBURGIUS ( Gregorius ), Gregoh 
Heimbubg, jurisconsulte et homme po- 
litique allemand, né à ^^ urtzbourg, mort 
en 1472. — On trouve aussi Haymbur- 
geruis. 

HEIÎ50DU1SXS (Joannes). Voy. Àquxdu- 

nus (J.). 

HEINSBERGIUS (Joannes), Jean de 
Heinsbebg, homme politique belge, 
chanoine, puis évêque de Liège, mort en 
1459. 

HEISTERBACE^SIS (Cœsarius), Césaire 
d'Ueisterbach, théologien, hagiogra- 
phe et chroniqueur allemand, moine de 
Cîteaux à Heisterbach, dans le diocèse 
de Cologne, né sans doute à Cologne, 
mort vers 1240. 

HELEMOLDUS Voy. Helmoldus. 

HELENENSIS (Joannes), Jean d'Elne, 
théologien espagnol, religieux dominicain, 
évêque d'Elne (Pyrénées-Orientales), car- 
dinal, né à Barcelone, mort eu I43G. — 
Il est très-souvent nommé /. de Casa 
nova. 

HELIAS (Petrus), Pierre Hélie, gram- 
mairien, poète et commentateur, pro- 
fesseur à Paris, né soit en France, soit 
en Angleterre, mort vers 1 1 60. — On 
écrit aussi P. Elias. 

HELIENSIS. Voy. Elknsis. 

HELIGERIUS (Petrus), Pierre Heliger, 
théologien lelge, chanoine n'gulier au 
prieuré de Tongres (Limbourg), mort 
vers 1530 

HELINANDUS, Hélinand, théologien 
français, moine de Cîteaux à Perseigne, 
dans'te Maine, mort au xn* siècle. — Il 
a été souvent confondu avec le suivant. 



293 



HELLNANDLS. — HtRBRANDLS. 



294 



HEMNAKDUS, Hélinand, chroniqueur, 
théologien, hagiographe et poëte français, 
moine de Froiàmonl {mono ch. Frùjidi 
monfis), né à Pruneroi, dans le Beauvai- 
sis, mort après 1 229. — On le trouve en- 
core nommé I/elniandus , IJelmundus, 
Helymandus, tlimandus et Elinan- 
dus. 

HELINAKDUS. Voy. Relmoldus. 

HELIKIUS et HELINUS( Joannes). Voy. 

Eiinus (J.j. 

HELIOTUS (Joannes), Jean Hélyot, 
théologien français , docttur de Navarre, 
chanoine de Chàlons, mort vers 1410, 

HELMANDUS. Voy, Helinandus. 

HELMBOLDUS. Voy. Helmoldus. 

HELMOLDUS, Helmold, chroniqueur 
allemand, prêtre et recteur à Bosau, 
près de Lubeck, né dans le Holstein, 
mort vers 1177. — On le trouve encore 
nommé Ilelemoldus , Helinandus, 
Ileh/ibo/dns , etc. 

HELMU3SDUS. Voy. Helinandus. 

DELOISA et HELOISSA, Héloise, ab- 
besse du Paraclet, maîtresse d'Abélard, 
née à Paris, morte en 1164. 

HELORII (Yvo), Yves Heelor, dit saixt 
Yves et Yves de Ker-Martin, issu 
d'une ancienne famille du diocèse de 
Tréguier, théologien et jurisconsulte 
breton , curé de Lohanec, né au château 
de Ker-Martin, près de Menehi,mort en 
130.3. — On le trouve encore nommé } . 
ArnKtricus, Y. lirito, Y. Ilalorii et 
1'. Trccorensis. 

HELYMAISDUS. Voy. Helinandus. 

HEMELENDUNUS ( Adamus). Voy. Hcoi- 
liiHjlonus ;A.). 

HEMENGOBURGHUS ( Gualtherus ou 
AVahhcnis , ^YALTER d'Hemi.ngburcu, 
dit aussi W. d'Hemmingford , chroni- 

3ueur anglais, chanoine de Gisburn, 
ans le comté d'York, mort en 1347. 
— On le trouve encore nonmié ff^. 
Eoiinf/forthensis, /f^. Hememiuhur- 
gus, ly'. Hemi/tiiKjsfordiua el G. Gis- 
burnciisis. 

HEME-NGOBURGUS (W.). Voy. Hemen- 
gobunjhus [G.]. 

HEMLLNGTO>TS (Adamus ), Adam 
dHembli>gton, théologien anglais, 



carme, né à Hemblington, dans le 
comté de Norfolk, mort en 1420. — 
On le trouve nommé aussi J. Hemelea- 
dunus. 

HEMLINGTONUS (Galfredus), Geof- 
FROi d'Hemblington , historien anglais, 
bénédictin , moine de Saint-Alban , mort 
vers 1150. 

HEM]\11NGSF0RDIUS (Gual(herus). Voy. 
Hemengoburglius {G.). 

HENHAMUS (Petrus), Peter Henham, 
historien anglais, mort vers 12.4.S. 

HENOFORTENSIS (Rogerus). Voy. He- 

refordiensis (R.^\ 

HENTISBARUS (Guilelmus). Voy. Hen- 

tisberius (G.), 

HEMISBERIUS (Guilelmus), William 
Heytusbery, Hestvlibirv, Hettyl- 
biry, hittvbiry, ou hittylysbiry, 
grammairien et philosophe scolastique 
anglais, mort vers 1400, — On le nomme 
encore G. Hentisbarus et G. Hentisbc- 
rus. 

HEPELIRNUS (Georgius), Georges 
Hepburn , théologien écossais, domi- 
nicain , né à Deidon, mort vers 1480. — 
Fabricius le nomme G. Hephurnus. 

HEPUURNUS (Georgius). Voy. Hep- 

humus (G.). 

HER ARDUS , HÉR aro , moine de Cîteaux, 
fondateur de l'abbaye de Perseigne, mort 
après lies, 

IIERBEMJS (Matthaeus), Matthieu Her- 
ben, grammairien bilge, recteur de l'école 
de Saint-Servais à Maèstricht, mort à la 
lin du XV* siècle. 

UERBERTUS (Guilelmus), William 
Uerbeut, théologien anglais, frère mi- 
neur, né dans le pays de Galles, mort 
en 1333. — On écrit aussi Hercbertus, 

UERBERTUS (Robertus), Robert Her- 
bert, théologien et sermonnaire irlan- 
dais , docteur d'Oxford, triuitaire, car- 
dinal, mort en 1290. 

HERBERTUS. Voy. Norvicensis (H.). 

HERBIPOLEKSIS (Ulricus), Ulric de 
Wurtzbourg, historien allemand, 
chartreux près de Wurtzbourg, mort 
vers 1600. 

EERBRAxXDUS (Michael), Michel IIeb- 
brand, dit M, DE DUEREN ((V. Mar- 
io. 



295 



HERCULAM'S. — HEXIUS. 



296 



codura ?? «.« \ théologien et sermonnaire 
allemand, carme au couvent de Creutz- 
nach , né sans doute à Dueren , mort 
vers 1410. 

HERCULANUS (Bartholomaeus), Barto- 
LOMMEO Ercolam, jurisconsulte italien, 
professeur à Bologne et à Ferrare , né à 
Bologne, mort en 1469. 

HERCULAM'S (Joannes), Giovanki 
Ercolam, médecin italien, professeur 
à Bologne . à Padoue et à Ferrare . né à 
Rome ou à Vérone, mort vers 1480. — 
Fabricius écrit aussi J. Jrcutanus. 

HEREBERTUS. Voy. Herbert us. 

HEREFORDIE>SIS (Rogerus), Roger 
DE Hertford, mathématicien et astro- 
nome anglais, docteur de Cambridge, 
mort vers 1170. — Tanner le nomme 

/{. Ihnoforiensia. 

HEREMITA DE FAYA , lHermite de 
LA Fa\"e, négociateur français, sénéchal 
de Beaucaire scnesc. Bellt'tjnm/ri), 
mort a^rès 1406. 

HEREMALIUS (Petrus). Vov. fleren- 
ihaliiis P.). 

HEREMHALIUS (Petrus), Pierre de 
Herenthal, chroniqueur, biographe et 
théologien belge, préniontré, prieur de 
Floreffes, mort eu 1390. — On écrit en- 
core P. Herentalius et P. Herren- 
thaensis. 

HERIBRANDUS , Héribrand , dit de 
Fotx, biographe belge, huitième abbé de 
Saint-Laurent de Liège, mort vers 1128. 

HERIMANNLS, Hehimann ou Herma^^n 
'fien/iannus., chroniqueur belge, nbbé 
de Saint-Martin de Tournai, né à Tour- 
nai, mort après 1147. 

HERM-A>"iSUS (Guilelmus), Glillai-^me 
Herma.mv. chroniqueur belge, ami d'E- 
rasme, né à Gouda, mort vers 1530. 

HERMA>>"US S!raon),SiMO?j IIermanx, 
théologien et sermonnaire hollandais, 
religieux corme , né à Harlem , mort 
vers 1400. 

HER3L-LN>'US. Voy. Ilerhnannus. 

HERMONY.MUS. Voy. Charlfotiymus. 

HEROLDUS Joannes . .Tohaxn Hebold 
ou Heeolt 'suivant Échard). théologien 
et sermonnaire allemand , dominicain , 
mort vers 1420. — On le trouve aussi 



nommé J. BeroHs^ et il a presque tou- 
jours employé le pseudonyme Disci- 
pitlus. 

HERPIUS (Henricus). Voy. Harnhius 

(H.). 

HERRADES. Voy. Laiulsbergensis (H.). 

HERRENTHAENSIS (Petrus). Voy. ffe- 

renthalius (P.). 

HERVyEUS. Voy. H. Burgidolensis. H. 
Matfilis. H. Rotonensis. H. Sancti Gil- 
dasii. 

HERVORDIA (Henricus de) , Henry de 
Hehworden, chroniqueur et théologien 
allemand, dominicain , né à Herworden, 
mort en 1370. — On l'a nommé par er- 
reur A. de Erfordia. 

HESDINIO (Florentins de), Florent de 
Hesdin, théologien français, domini- 
cain , professeur à Paris, né à Hesdin, 
dans l'Artois, mort après 1269. — On le 
nomme ausssi F. Gall icus , el Èchard 
écrit F. de lUdinio. 

HESDINIO (Joannes de) , Jean de Hes- 
din, théologien flamand, moine de Saint- 
Jean de Jérusalem , professeur à Paris, 
né à Hesdin (Pns-de-Calais), mort après 
1 360 .— On trouve encore J. de Hisdinio 
et J. de Isdiniu. 

HESIUS (Joannes), Jean de Hees, voya- 
geur néerlandais , prêtre à Utrecht , né 
à Hees, près de Bois-le-Duc, mort 
vers 1400. — On le nomme encore /. 
Esius et J. Presbyter. 

HESSODUJNUS et HESTOMUS (Gualte- 
rus). Voy. Ilcstonus ^G.). 

llESTOi\US(Gualterus), Gautier d'Eas- 
TON ou d'Heston, philosophe anglais, 
carme, professeur à Cambridge, né dans 
le Lincoln, mort après 13-57. — On le 
trouve encore nommé G. Est omis, G. 
Bessoduuus, G. Hestonius, G. Keso et 
G- i\estonus. 

HETERIA^■US (HHgo\ Vov. Elherianus 

(H.). 

HEUTISBERUS (Guilelmus). Voy. Heii- 
tlsberius iG.). 

HFXIUS (Goswinus), Goswix Hoeux ou 
DE Hex, théologien et sermonnaire hol- 
landais, professeur à Paris, carme , évê- 
que de Ratisbonne ■ e\)lsc. Hieropolita- 
nus), né près de Bois-le-Duc, mort en 
1475. 



297 



HIBERiNICUS. — HILTONUS. 



298 



HIBERNICUS (Adamus), Adam l'Irlan- 
dais, théologien irlandais, frère mineur, 
mort vers 1330. 

HIBERNICUS (Hugo), Hugues l'Iblan- 
DAis, voyageur et géographe irlandais, 
frère mineur, mort vers 1360. 

HIBERNICUS (Mauricius), Maubice l'Ir- 
landais, dit aussi Maurice l'Anglais, 
théologien, dominicain, auteur des Dis- 
tinct iones Mauricii , né soit en Angle- 
terre, soit en Irlande, mort vers 1300. 

HIBERNICUS (Mauricius), Maurice 0' Fi- 
HELY, dit aussi M. l'Irlandais. Voy. 
Portu (M. de). 

HIBERNICUS (Thomas), Thomas de 
Palmerston , dit aussi Th. l'Irlan- 
dais. Voy. Palmerstonensis (Th.). 

HICKELEIUS (Joannes), John Hickley, 
théologien anglais , augustin , mort vers 
1400. 

HIDINIO (Florentius de). Voy. Hesdinio 
(F. de). 

HIEROMONAÇHUS (Matthaeus), MatOatoç 
ô 'hpo[jL6va7oç. Voy. Blastai'es (M.). 

HIEROSOLYMITANUS (Angélus), Ange 
DE JÉuusALEM , théologien syrien, 
carme en Sicile, martyr en 1231. — Ou 
le nomme aussi Â. Martyr, et C. de 
Villiers écrit A. Jerosoliinitanus. 

HIEROSOLITVIITANUS ( Epiphanius ) , 
'Erioccvioç 6 'lepoooXyjxÎTr,; , eu français 

ÉPIPHANE DE JÉRUSALEM OU L'HaGIO- 

POLiTE, hagiographe byzantin, mort 
sans doute au XIII® siècle. — On trouve 
souvent E.HagiopoUta (E. 6 'AytoroXf- 

f'iî)- 

HIEROSOLYMITANUS (Isaias), 'Hcjataç 
6 'hpoaoXufjLi'TTjç , en français Isaie de 
JÉRUSALEM, théologien byzantin, pa-. 
triarche de Jérusalem, mort vers 1450. 

HIEROTHEUS, 'hp60£oç, poêle et alchi- 
miste byzantin, mort au V siècle. 

HIGDENUS(Radulphus ou Ranulphus), 
Ralph ou Ranolph Higden, chroni- 
queur anglais , moine bénédictin à Saint- 
Werburgh, dans le comté de Chester, 
auteur du Polychronicon ^ mort vers 
1370. — Tannerie nomme encore R. 
Cestriensis et H. Higedenus, 

UIGEDENUS (Ranulphus). Voy. Uigdenus 



HILACOMILUS(Martinus). Voy. Tlylaco- 

milus (M.). 

HILARION. Voy. f'eronensis (H). 

HILARIUS, HiLARY ouHiLAiBE, poète 
latin, élève d'Abélard, né sans doute en 
Angleterre, mort à la lin du Xll'^ siècle. 

HILDEGARDIS. Voy. Jlemania (de). 

HILDENISSENUS (Guilelmus), Guil- 
laume d'Hildenissen, théologien et 
hérésiarque hollandais, carme, né à 
Hildenissen , au diocèse d'Anvers , mort 
après 1411. — Foppens et Villiers écri- 
vent Hildernissenus. 

HILDERNISSENUS (Guilelmus). Voy. 

Hildenissenus (G.). 

HILDESHEIMENSIS (Bernardus), Ber- 
nard d'Hildesheim, théologien alle- 
mand, évéque d'Hildesheim (Hanovre), 
mort après 1153. 

HILDESHEIMENSIS (Conradus), Conrad 
d'Hildesheim, sermonnaire allemand, 
évéque d'Hildesheim ( Hanovre ), mort 
en 1248. — On le nomme aussi C. Hd- 
desiensis. 

HiLHESHEIMENSIS (Joannes) , Jean 
d'Hildesheim , théologien , poète et 
chroniqueur allemand, évéque d'Utrecht 
{episc. Ultrajectensis), carme, né à 
Hildesheim, mort après 1378. — Oudin 
l'a confondu avec J. Gluel. Voy. Aquis- 
granensis (J.). 

HILDESIENSIS. Voy. HUdesheinieiisis. 

HILDUINUS, HiLDUiN, tliéologien 
français, 1"" abbé de Saint-Victor de 
Paris, mort en 11.55. — On le trouve 
aussi nommé Gilduinus. 

HILDUINUS, HiLDUiN , théologien et ser- 
monnaire ifrançais, chancelier de l'É- 
glise de Paris, mort vers 1190. — On le 
trouve aussi nommé Gilduinus. 

HILGODUS et HILGOTUS, Hilgod ou 
HiLGOT, évéque de Soissons, puis abbé 
de Marmoutiers {abbas Majoris monas- 
terii), mort vers 1104. — On le nomme 
aussi Hilgotus. 

HILTONUS (Joannes), John Hilton, 
théologien et sermonnaire anglais , vi- 
caire de Sainte-Madeleine à Oxford, mort 
vers 1376. 

HILTONUS (Gualterus), Walter Hil- 
ton, théologien ascétique anglais, char- 



299 



HI.NTOMS. — HOLBFXCIS. 



300 



trotix à Slieon, dan? le Surrex , mort 
vers le milieu du XV siècle. 

Hl>TONrS,.loannes\ John Hinton. phi- 
losophe scolastiquo anglais, mort...? — 
Ou le trouve aussi uommc J. Sophista. 

UlPKIUrS '.loannes), Je\x Leloxg, dit 
aussi J. ©'ii'BES. Voy, Longua (J.). 

mi'POLTTO^HieroDymusde). Voy. Mo- 
nopolo ^H. de . 

HIPPOLYTUS, 'InrtoAJTo;, en français 
HirPOLYTE, chronographe grec , ne à 
Thèbes. mort vers 1100. 

HIPPOREGIE-NSIS (Thomas). Voy. Epo- 

n'dioisis (Th.;. 

IIIRNERIUS. Voy. Inierius. 

HIRSAUGEINSIS. Voy. Hlrmugiensls. 

HIRSArGIE>'SlS (Conradus), Conrad 
DE HiBSCHAU, dit aussiC. deCologne, 
philosophe scolastique , rhéteur, poëte et 
musicien allemand, bénédictin à Hirs- 
chau, au diocèse de Cologne, mort après 
1140. 

HIRS.A.UGIENS1S (Hsimo ou Haymo), 
Havmon deHirschau, théologien et bio- 
graphe allemand, bénédictin à Birschau, 
mort vers 1091. 

HIRSAUGlE?fSIS (Heroldus), Hekold 
DE HiRSCHAU, théologien allemand , bé- 
nédictin, moine à Uirschau. mort vers 
1150. 

HISDIMO (Joannesde;. Voy. Hesdliiio 
(J. de). 

HISPALE-NSIS (Didacus), Diego de Sé- 
viLLE, dit aussi D. Deza, théologien 
espagnol, ■ dominicain , évêque de Za- 
mora , puis de Salamanque , archevêque 
de Séville, puis de Tolède , né à Toro 
(Léon, mort en 1522. 

HISPALE>'S1S Garsias), Garsias dï Sé- 
ville, théologien espagnol , carme, pro- 
fesseur à Paris, mort vers 1330. 

HI.SPALENSIS (Joannes), Jean de Sé- 
ville, dit aussi J. de Luxa, traducteur 
et mathématicien espagnol, juif converti, 
mort au XI 1^ siècle. — On le trouve 
encore nommé J. Hlspaniensis, J. His- 
ponus et J. Lunensis. 

HISPAXIENSIS (Joaimes). Voy. Hispa- 
/ensis (J.). 

mSPAXIOLUS ( Joan.-Bapt.), Giovànm- 



Battista SPAGisuoLi,dit aussi J.-B. le 
Mantouan. Voy. Mantuanus (J.-B.). 

HISPANUS (Joannes), Voy. Hispalensis 

HISPANUS (Petrus). Voy. JuUanus (P.). 

H ISP A-NUS (Stephanus), Etienne d'Es- 
pagne, hagiographc espagnol, moine de 
Cella Nova en Galice, mort vers 1150. 

HISPELLAS (Thomas), Thomas deSpel- 
LO, hagiographe italien, frère mineur,, 
né à Spello (États pontificaux), mort 
vers 1280. 

HISTORICUS (Conradus), Conrad l'His - 
TORiEN, surnom donné à C. de Lichte- 
nau. Voy. Urspergensis {C). 

HOCCALUS (Joannes), Jean Suhquet, 
historien flamand, établi à Lille, né à 
Béthune, mort après 1490. 

HOCSEMIUS (Joannes), Jean de Hoxem, 
diplomate et historien belge , professeur 
à Louvain et à Orléans, chanoine à Liège, 
né à Oxem, près de Hougarde, mort en 
1348. — Ou le trouve encore nommé /. 
Jiomemius, J. Hocxsemius, J. Hoxe- 
viius et y. Leodtensis. 

HOCXSEMIUS (Joannes). Vov. Hocsemius 

(J.)- 

ÏÏODONUS (Guilelmus), Guillaume de 
HoTUN, philosophe scolastique anglais, 
étudiant à Paris, dominicain, archevêque 
de Dublin, mort en 1298. — Onletrouve 
encore nommé G. Hothunus, G. Odo et 
G. de Odone. 

HOFMANNUS (Joannes) , Johann Hof- 
MANN, théologien allemand, docteur de 
Prague et de Leipsick, évêque de ,Misnie, 
mort en 145i. 

HOGHESTRATUS, de HOGOSTRATO et 
HOGOSTRATUS (Jacobus). Woy.Hoog- 
sfratanus (J.). 

HOIÏEISBURGEXSIS (Herrades), Her- 
BADE DE Landsberg, dite de Hohen- 
bourg. Voy. Landsbergènsis (H.). 

HOlO (Gerardus de), Gérard d^. Hoy,. 
philologue belge, chanoine régulier à 
Corsendonc, dans le Brabant, né sans 
doute à Huy (province de Liège), mort 
auXV siècle. 

HOITA (Henricus de). Voy. Oytu (H. de). 

HOLBECCUS (Laurentius) , L.\urence 
Bolbecke ou d'Holbeck, hébraïsant 



301 



HOLCANUS. — HORTO. 



302 



anglais, béoéâictia, moine à Kamsey, 
mort vers 1410. 

HOLCANUS (Diooysius), Denys Holcah, 

philosophe scolastique anglais, carme, 
professeur à Cambridge , né dans le 
comté de Norfolk, mort en 146G. 

HOLKOTHUS et HOLCOTUS (Robertus). 
Voy. Holkotus (R.)- 

HOLKOTUS (Robertus), Robert Holkot, 
théologien anglais, dominicain, docteur 
d'Oxford, mort en 1349. — Ou écrit en- 
core Hokothus et Holcotus. — Tanner 
et Fabricius le nomment aussi R. Hal- 
decotus. 

HOLLANDIA (Arnoldus de) , Arnold 
Geilhoven, dit aussi A. de Hollande 
et A. DE Rotterdam {A. de Roteroda- 
mis), théologien et jurisconsulte, auteur 
du rvôiOi asauTiv ou Gnotosolitos, né sans 
doute à Rotterdam, mort en 1442. 

HOLMITS (Guilelmus), William Holm 
(dit Jôcher), médecin anglais, frère mi- 
neur, mort vers 1420. 

HOLOBOLUS (Manuel), Mavou^X m66w. 
Xoç, théologien et rhéteur byzautin, 
moine à Nicée, mort vers la On du XIIP 
siècle. 

HOLSATUS (Albertus), Albert Krum- 
mendyk, dit A. DE Holstein, homme 
d'État danois, évêque de Lubeck, des- 
cendant d'une ancienne famille du Hols- 
tein, mort en 1489. — On le nomme 
aussi y4. Lubecensis. 

HOLTIGENA (Joannes), Jean de Holt, 
grammairien anglais, professeur à Ox- 
ford, né à Holt, dans le comté de Sus- 
sex, mort après 1497. 

HOMBASIO (Michael de). Voy. Rohasio 
(M. de). 

HOMILIARIUS (Gamerius on Wamerus), 
Warnier ou Garnier, dit l'Homi- 
LiAiRE, célèbre prédicateur anglais, bé- 
nédictin, moine et peut-être abbé de 
Westminster, mort après 1106. 

HOMILIARIUS (Joannes). Vov. Feltonus 

(I.). 

HOMOBONUS. Voy. Cremonensis (H.). 

HOMODEUS (Joannes), Giovanni Omo- 
DEi, jurisconsulte italien, professeur à 
Pavie, né à Milan, mort vers 1450. 

HOMODEUS (SignoroUus), Signobollo HORTO (Oberlusab),ÔBEBTODALL'ORTO, 



Omodei (Tirahoschi), jurisconsulte ita- 
lien, chevalier et comte palatin, prores- 
seur à Verceil, à Padoue, à Plaisance, à 
Turin et à Pavie, né à Milan, mort vers 
1360. — Taisand le nomme Signobiko 
H omodei. 

HONORIUS, Honoré, théologien scolasti- 
que, écolàtre à Autun, né soit en France 
soit en Allemagne, mort après 1130. 

HONSEMIUS (Joannes). Voy. Jlocsemius 

(J.)- 

HOOCHSTRATANUS (Jacobus). Voy. 
I/oogstrataniis {].). 

HOOGHELANDIUS (Nicolaus), Nicolas 
de Hoogland, chroniqueur hollandais, 
prémontré à Middelburg, né sans doute 
à Hoogland (province d'Utrecht), mort 
vers 1330. 

HOOGSTRATANTIS (Tacobus), Jacques 
VAN HooGSTRAATEN, théologicn et phi- 
losophe hollandais, dominicain, prieur à 
Cologne, né à Hoogstraaten (province 
d'Anvers), mort eu 1527. — On le trouve 
nommé encore /• Hocjhestratus, J. de 
Hogostrato, J. HogostrafusetJ. ffooch- 
Rtratamis. 

HORINGERUS (Joannes). Voy. Honni n- 
(jerus (J.). 

HORMINGERUS (Joannes), John Her- 
mynger (dit Tanner), historien et poète 
anglais, né dans le comté de Sulïolk, 
mort vers 1310. — Fabricius le nomme 
/. Horiiujerus. 

HORNANUS et HORNENSIS (Jacobus), 
Jacques Tenyg, dit- aussi J. de Hoor>. 
Voy. Ceratinus (J.). 

HOROLOGIO (DE) et HOROLOGIUS 
(Joannes), Jean de l'Horloge, sur- 
nom donné à Giovanni Dondi. Voy. 
Dondis (J. de). 

HORREO (Gerardus ab), Gérard von 
DEB ScHEUEBEN, chroniqueur et lexico- 
graphe allemand, secrétaire du duc 
Adolphe le Victorieux, né à Santen, 
dans le duché de Clèvcs, mort après 
1489. — On le trouve aussi nommé, 
mais plus rarement, G. Schurenius. 

HORTO (Galienus de),GALiEN du Jardin, 
théologien français, sans doute domini- 
cain, mort vers 1288. — On écrit aussi 
G. de Orto. 



303 



HOKTO. — HUMPHRIDUS. 



30« 



célèbre jurisconsulte italien, né et consul 
à Milan, mort vers 1180. 

HORTO <Otho ab), Ottonb dall' Ob- 
TO, parent de Oberto, jurisconsulte ita- 
lien, né à Milan, mort après 1216. 

HOSIUS. Voy. Osiis (de). 

HOSTIOSIS. Voy. Ostiemis. 

HOSTRESHAMUS (Mcolaus), Nicolas 
HosTBESHAM, médecin anglais, mort vers 
1460. 

HOTHUKUS (Guilelmus). Voy. Hodonus 
vG.). 

HOTTUS (Joannes), Jean Hotte, théo- 
logien français, carme, né et professeur à 
Paris, mort en 1529. 

HODCARIUS (Eligius), Eloi Houchab 
ou Elchae, moraliste, hagiographe et 
poëte belge, professeur à Paris, puis à 
Gouda in monte Arenoso où il habitait, 
né à Gouda, mort vers 1520. — On le 
trouve encore nommé : magisfer Arx- 
montanus, E. Eucharius et £. Hou- 
chardus. 

HOUCH ARDUS (Eligius). Voy. Hoitca- 

rius (E.). 

HOUPELANDUS (Guilelmus), Guillau- 
me HouPELAKDE, théologlcn français, 
curé de Saint-Séverin, chanoine de No- 
tre-Dame, et doj'ên de la Faculté de Pa- 
ris, né à Boul'ogne-sur--Mer, mort en 
1492. 

HOUVETUS (Guilelmus), Goillaume 
HouTET, grammairien et moraliste fran- 
çais, professeur au collège de Narbonne, 
à Pans, né à Chartres, mort après 1508. 

HOVEDENUS (Joannes), Jean de Hove- 
DEN, théologien et poëte anglais, chape- 
lain d'Eléonore, mère d'Edouard I**", 
puis curé de Hoveden, né à Londres, 
mort en 1275. 

HOVEDENUS (Rogerius), Rogeb de Ho- 
veden , historien anglais , chapelain 
d'Henri H^ né dans le comté d'York, 
mort après 1202. 

HOXE.MIUS (Joannes). Voy. ffocsemius 

HOYLANDIA (Gilbertusde), Gilbebt de 
HOLLA.ND, célèbre théologien anglais, 
disciple de saint Bernard, abbé de Swin- 
shed, né à Holiand (comté de Lincoln), 
mort en 1172. 



HUBERTUS (Bernardus ou Leonardus), 
Rebnabd ou LÉONABD HuBEBT, théo- 
logien belge, professeur à Paris, carme, 
évéçue et inquisiteur à Liège, mort 
après 1490. 

nUECTA (Henricus de). Voy. Oufa 
(H. de). 

HUGO. Voy. Guigo. 

HUGONIS (Raimondus), Raimond fils 
d'Hugues, théologien français, domi- 
nicain, né à Bergerac (Dordôgue), mort 
en 1368. 

HUGUITIO, HUGUITIUS et HUGUTIO. 
Voy. Hugutius. 

HUGUTIUS, Uguccione, jurisconsulte et 
lexicographe italien, évêque de Ferrare, 
premier commentateur de Gratien, né 
soit à Pise, soit à Verceil, mort en 1212. 

— On le trouve encore nommé: Hugui- 
tio, Huguitius, Hugutio, Hugo et Ugo 
Ferrarien&is ou de Fercellis. 

HULHETHUS (J unes), John Hulheth, 
théologien anglais, carme, mort vers 
1360. 

HUMBLETONIA (Ranulfus de). Voy. 
Humbloneria (R. de). 

HUMBLETONUS (Robertus) , Robebt de 
HuuBLETON, théologien et philosophe 
scolastique anglais, docteur d'Oxford, 
dominicain, mort vers 1400. 

HUMBLONERIA (Ranulfus de), Ranulfb 
ou Renoul d'Humblièbes, théologien 
français, curé de Saint-Gervais à Paris, 
chanoine de Notre-Dame, puis évêque de 
Paris, né dans la Normandie , mort en 
1 288. — On le nomme aussi R. de Hum- 
bletonia et R. Normannns. — Voy. 
Humolariensis (H.). 

HUMFRIDUS. Vov. Claudiocestrientis 

(H.). 

HUMIS (Henricus de), Henby de Hdms, 
philosophe scolastique allemand, domi- 
nicain, professeur à Cologne et à Trêves, 
né à Trêves, mon vers 1361. — On le 
nomme aussi H. de Hunnis. 

HUMOLARIENSIS (Hugo). Hugues 
d'Humblièbes, théologien français, abbé 
d'Humblières, puis de Saint-Amand, né 
dans les environs de Toul, mort en 1169. 

— Voy. Humbloneria (de). 

HUMPHRIDUS, HuMPHROi, théologien 
français, prieur de Saint-Evroul, mort 
vers 1140. 



305 



HUNDESLAUS. — HYRTACENUS. 



306 



HUNDESLAUS et HUNDESLAVUS (Ro- 
bertus), Robebt de Hundeslow, théo- 
logien et sermonoaire anglais^ général 
des Trinitaires, né à Hundeslo^'v, près de 
Londres, mort vers 1430. 

eUNNIS (Henricus de). Voy. Bumis (H. 
de). 

HUNTENDUNIEINSIS et HUNTINDO- 
NENSIS (Henricus). Voy. Uuntingto- 
nensis (H.). 

BUNTINGTONENSIS (Henricus), Henbi 
DE HoNTiNGDON, historien anglais, ar- 
chidiacre de Huntingdon, dans le comté 
d'Uertford, mort après 1164. — On le 
trouve nommé encore H. Huntendu- 
niensis, H. Buntindonensis, H. Venan- 
todunensis, H. Utidonensis et H. Archi- 
diaconus. 

HUNTLNGTONUS (Gregorius), Grégoi- 
BE DE Hdntingdon, hébratsantctphilo- 
loguc anglais, bénédictin, prieur du cou- 
vent de Ramsey (iie de Man), né sans 
doute à Huntingdon (Hertfort), mort vers 
1260. 

BUNTUS (Gualterus). Voy. Fenantius 

(G.). 

HURSATUS (Julianus). Voy. JJassarUus 

(J.). 

HUSSIUS (Joannes). Voy. Hussris J. 

BUSSUS (Joannes), Jean de Hussinecz, 
connu sous le nom de J. Hus, célèbre 



théologien allemand, précurseur de Lu- 
ther, né à Hussinecz dans la Bohême, 
brûlé en 1415. — On écrit aussi /. Hus- 
.sius. 

HUTTEKUS (Ulricus), Ulbic de Huttes, 
célèbre réformateur religieux, poète, 
orateur et thi^ologien, né à Steckelberg, 
sur le Mein, mort en 1523. — Un de ses 
ouvrages a paru sous le nom de Phila- 
lethes, un autre sous celui de Pasquillm 
Marranu.s. 

HYDROISTIKUS (Urbanus), Ubbain 
d'Otbante, théologien italien, frère mi- 
neur, né à Otrante, mort vers 1430. 

HYLAœMILUS (Martinus), Mabti.\ 
Waldseemïjlleb, helléniste, géographe 
et compilateur allemand, professeur ù 
Saint-Dié, né à Fribourg eu Brisgaw, 
mort après 1522. •— On trouve aussi ffi- 
lacomilus. 

HYPATUS (Georgius), rewpYto? ô "Yt.h-ou 
Geobges le Consul, nom que prit G. 
Sanginatic. Voy. Sanginaticus (G.). 

HYRNERILS. Voy. Irnerius. 

HYRTACEJSUS (Theodorus), ee6&wpo« ô 
TpTtixTjvoç, dit en français Théodobe 
H Y BT A CÈNE, rhétcur Ijyzan tin, doyen 
des professeurs de rhétorique à Constaà- 
tinople, né soit à Hyrtacus ou Artadna, 
dans nie de Crète, soit à Artace près 
de Cyzique, mort vers le milieu du XIV* 
siècle. 




lAROSLAUS, 1AB0SL4W, chroniqueur al- 
lemand, prémontré, chanoine en Bohême, 
mort vers 1160. 

lATROSOPHISTA (Theophilus\ Théo- 
phile l'Iatbosophiste. Voy. Proto- 
i'palharius Th.)- 

IBURGENSIS (>"orl)ertus), Norbert d'I- 

BLRG, biographe allemand, bénédictin, 

moine à.Sigebert, chanoine à Bamberg 

Bavière, puis abbé d'Iburg (Hanovre), 

né dans le Brabant, mort après 1 1 18. 

ICENUS ;Benedictus). Voy. ^ordofulcen- 

sis ;b.). 

ICKANUS 'Petrus), Peter ïkeham, chro- 
niqueur anglais, bénédictine Canterbury, 
mort vers 1100. 

IDIOT A. Voy. Sapiens idiot a. 

lEROSOLIlNIlTATsUS. Voy. Hierosolymi- 

tonus. 

IGMARUS. Voy. Ymanis. 

IGNOTrS (doctor). Voy. Àyguanis (M. 
de% 

ILLIBATUS (doctor). Voy. Alemanicus 
(A.). 

ILLICINUS (Bemardus), Bebmardo Ili- 
ciNO. Voy. Glicinus (B.). 

ILLUMLNATUS (doctor). Voy. Lullus 
(R ;, Maironis (F. de) et Taulerus (J.). 

ILLUMINATUS ^Sixtus), nom sous lequel 
on trouve désigné un musicographe ita- 
lien, dominicain, mort en. ...^ 



ILT..USTRATUS (doctor). Voy. Marisco 
(A. de). 

IMARUS. Voy. Ymarus. 

IMEtNHUSANUS (loannes) , Jeak db 
Ymenhusen, théologien et sermonnaire 
allemand, docteur de Paris, mort vers 
1360. 

IMOLA (de). Voy. Imolanus et Imolensis. 

IMOLANUS (Joannes-Datus), Giovanxi- 
Dato d'Imola, théologien italien, au- 
gusiin, évêque d'Imola, mort en 1460. 
— On écrit aussi J.-D. Imolensis. 

IMOLANUS. Voy. Imolensis. 

IMOLENSIS (Alexander), Alessandho 
Tabtagni, dit aussi A. dTmola. Voy. 

Tartaginus (A.). 

IMOLENSIS (Joannes), Jean d'Imola, ju- 
risconsulte italien, professeur à Padoue, 
à Ferrare et à Bologne, né à Imola, mort 
en 14.36. 

IMOLENSIS. Voy. Imolanus. 

INCOGNITUS. Voy. Ayguanis (Michael 
de). 

INDAGINE (Joannes de), Jean de Hayn, 
théologien allemand, chartreux, né à 
Hayn, dans la Saxe, mort vers 1475. 

INDAGINE (Joannes de), Jean de Hayn, 
astrologue allemand, mort après 1522. 

INDULPHUS. Voy. Ingulfus. 

INFANS (Rogerus), Roger Young, ma- 



309 



LNGENIORUM LIMA. — IPRENSIS. 



310 



thématicien anglais, auteiir d'un 'traité 
du comput, mort vers le milieu du 
XII* siècle. — On le trouve aussi appelé 
Ji. Juniïis, et les anciens auteurs ang'ais 
le nomment R. Yonge et R. Infants. 

INGENIORUM LIMA, surnom donné à 
Guillaume d'Ockam. Voy. Ochamus 

(G.). 

INGENIOSISSIMUS (doctor). Voy. Noro- 
Castro (A. de). 

INGENIOSUS (doctor). Voy. Thorpus{h). 

INGHERAMIUS (Thomas), Tommaso In- 
GHiRAMi, poëte et philologue italien, né 
à Voiterra, bibliothécaire du Vatican, 
professeur à Rome, mort en L'île. — 
Le succès qu'il obtint, comme acteur dans 
la Phèdre de Sénèque, représentée chez 
un cardinal, le fit surnommer Fedra 
(T. Phxdrus), nom sous lequel il est 
fréquemment désigné. — Il fut aussi 
surnonimé5«ce letatisCicero (leCicéron 
de son temps.) 

INGULFUS et INGULPHUS, Ingulf, 

chroniqueur anglais, secrétaire de Guil- 
laume le Conquérant, prieur de Fonte- 
nelle, puis abbé de Croyland [abbas 
Cnnj lande tisls), dans le comté de Lin- 
coln, mort en 1109. — On le trouve 
aussi nommé, par erreur, Indulphus. 

INNOCENTIUS, Innocent III, IV, V et 
VII, papes. Voy. Cornes (L.), Flisco (S. 
de), Champagnlaco (P. de) et Meliora- 

tus (C). 

INSIGNIS (doctor). Voy. Juriolus (P.). 

INSlILA (Raimundus de), Raimond de 
l'Ile, descendant de la famille de saint 
Astier, qui possédait la seii{neurie de l'Ile 
près de Périgueux, théologien français, 
général des Carmes, né dans le Périgord, 
mort en 1298. 

l]SSULA(de). Voy, Insulanus, Insulensis 
et de Insulis. 

IISSULANUS (Alexander), Alexandre 
DE l'Isle, chroniqueur allemand, des- 
cendant des comtes de l'Isle, moine de 
Corvey {Corbla) en Westphalie, né dans 
la Saxe, mort vers 1230. — Ou le nomme 
aussi Â. de Insula. 

INSULANUS (Galterus), Gadtieb de 
Coutances, dit aussi G. de l'Ile. Voy. 
Constantiensis (G.). 

LNSULANUS (Philippus-Gualterus), Phi- 
lippe-Gautier DE Lille, dit aussi Ph.- 



G. DE Chatillon, poète épique latin, 
né à Lille, eu Flandre, établi ensuite à 
Châtilion (sur Marne ?j, rnort après 
1201. — On l'appelle encore G. (h 
Castellionef G. CaslilUonius et 6. de 
JnsiiUs. 

INSULANUS. Voy. de Insula, Insulen- 
sis et de InsulU. 

INSLLENSIS (Michael), Michel Fb an- 
chois, dit aussi M. de Lille. Voy. 

Franciscus (M.). 

INSULENSIS (Peirus), Pierre de Lille, 
théologien flamand, franci.^cain , né à 
Lille, mort en...? — On trouve aussi P. 
de Insxda, et il fut surnommé Doctor 
notabilis. 

INSULENSIS (Sigerus), Siger de Lille, 
hagiographe belge, religieux domini- 
cain, mort vers 1258. — On le trouve 
nommé encore 5. de Insula et 5. de In- 
sulis. 

INSULENSIS. Voy. de Insula, Insula- 
nus et de Insulis. 

INSULIS (Alanus de), Alain de Lille ou 
DE LisLE, poëte, moraliste et théologien 
français, moine de Cîieaux, né dans 
l'une des nombreuses localités qui por- 
taient le nom à' Insula, mort vers 1202. 
— On l'appelle encore ^. de Insula, 
A. Insulensis, et il fut surnommé Doc- 
tor universalis. 

INSULIS (Gualterus de), Gautier de 
Lille, théologien français, évêque de 
Maguelonniï {episc. Magaloncnsls , né 
à l!.ille (Nord), mort en 1129. — On l'a 
souvent confondu avec P.-G. de Castcl- 
lionc. 

INSULIS (Michael de), Michel di Four, 
dit aussi M. de Lille. Voy. Furno (M. 
de). 

INSULIS (de). Voy. de Insula, Insula- 
nus et Insulensis. 

INTEGERRIMUS (doctor). Voy. Sancto 
A more (G. de). 

INTERAMNENSIS (Augustiuus), Augus- 
tin DE Teramo, théologien italion, au- 
gnstin, nésans doute à Teramo (royaume 
de Naples), mort en 1310. 

INVINCIBILIS (doclor). Voy. Jbxlardus 
(P.) et Ochamus (G.)- 

IPERIUS et IPRENSIS ( Joannes ), Jk.ax 
LE Long, dit aussi J. d'Ypres. Voy. 

Long us (J.). 



311 



IREiNEUS. — IZELGRINUS. 



312 



IRENEUS. Voy. Irnerius. 

1R^ERIUS, Warnero»! Werneb, célèbre 
jurisconsulte italien, fondateur de l'Uni- 
versité de Bologne, né dans cette ville, 
mort après 1118. — Pious l'avons trouvé 
nommé encore Gerncrius, Guarnerius, 
Guernerins, Hirnerius, Hyrnerius, Ire- 
unis, f'arnerius, berner tus, l'ernerus, 
ÎFanierius, irarnerus, lyernerius, 
IFernci^is, fVernhems, fVhernei'xis 
et Yrnerius. — Il fut surnommé Lucer- 
vajuris et Lumen legum. 

IRREFRAGABILIS (doctor). Voy. Ha- 

lensis (A.). 

ISCANUS (Josephus\ Joseph d'Exeter, 
dit aussi J. d'Isca. Vov. Exoniensis 

(J.)- 
ISDINIO (Joannes de). Voy. Hesdinio 
(J. de). 

ISENACEKSIS (Joannes), Jean d'Eisk- 
KACfl, dit J. EiSENHABT , chroni- 
queur allemand, doyen de Naumburg, 
né sans doute à Eisenach, dans la Saxe, 
mort en 1467. — On trouve souvent /. 
de Isenaco. 

ISENACENSIS (.Todocus), Josse Tbut- 
TETTER, dit J. d'Eisenach, théologien 
allemand, professeur à Erfurt, né à 
Eisenach, mort en I5I9. 

ISEKACO (de). Voy. Isenacensis. 

ISLEPIUS (Simon), Simon Islep, théolo- 
gien et sermonnaire anglais, archevêque 
de Canterbur)', mort en 1366. 

IS]NE^'SIS (Henricus) , Henry d'Isny, 
théologien et poète latin, bénédictin au 
couvent d'Isny, dans la Souabe, empoi- 
sonné en 1360. 

ISOLANIS (de). Voy. Isolanus. 

ISOLANUS (Isidorus), Isidoro Isolani, 



théologien Italien, dominicain, profes- 
seur à Bologne, né à Milan, mort en 1522 
(dit Echard). — On écrit aussi J. de 
Isolanis. 

ISOLAKUS (Jacobus), Giacomo Isolant, 
jurisconsulte italien , gouverneur de Gê- 
nes, cardinal, né à Bologne, mort en 
1431. — On écrit aussi J. de Isolanis. 

ISTRENSIS (Joannes). Voy Itrensis (J.). 

ITALTJS (Joannes), 'Iwdtvvrjç 6 'haXdl;, phi- 
losophe byzantin, commentateur de Pla- 
ton et d'Aristote, mort vers 1100. — 
Il eut le titre de Philosophorum jn-in- 
ceps ("V7:aT0ç Tûiv OtXoaè^wv), et il CSt 
souvent nommé /. Ilypatus. 

ITERIUS (Bernardus), Bernard Ithier, 
chroniqueur français, bibliothécaire («r- 
marius) de l'abbaye de Saint-Martial à 
Limoges, mort en 1225. — On écrit 
aussi B. Ytherius. 

ITERIUS (Géraldus), Gérald Ithier, 
écrivain ecclésiastique français, septième 
prieur de Grandmont, né à Saint-Junien, 
mort vers 1197. 

ITRENSIS (Joannes), Jean d'Ithi (?), 
médecin et philosophe italien, auteur 
d'un traité de la peste qui ravagea Rome 
en 1476, publié à Rome la même année, 
né ou établi sans doute à Itri (royaume 
de Naples), mort en ...? — Mangèt écrit 
Itrensis et Brunet Istrensis. 

IVONIUS (Rogerus), Roger de Saint- 
Yves, théologien anglais, chanoine ré- 
gulier de Saint-Augustin à Londres, né 
à Saint-Yves (Cornwall), mort vers 1410. 
— On le trouve encore nommé H. de 
Sancto Jvone et R. de Sa7icto Yvone. 

IZELGRINUS (Jacobus), Jacques Izel- 
GRiN (?), humaniste français, frère mi- 
neur à Paris, mort en ...?' 




JACEA (Gerardus de), Gébâbd de Jeau- 
CHE, chroniqueur belge, chanoine de 
SaintAlban de Namur, né à Jeauche en 
Brabant, mort vers 1525. 

JACOBATIIS ( Dominicus de). Voy. Jaco- 
butins (D.). 

JACOBATIUS (Dominicus), Domenico 
GiACOBAZio, théologien italien, auditeur 
de rote, évêque de Lucera, de Massano 
et de G rossetto , cardinal, né à Rome, 
mort en 1527. — On écrit aussi D. de 
Jacobatiis. 

JACOBUS, Javme, en français Jacques II, 
roi d'Aragon, protecteur des lettres, 
fondateur de l'université de Lérida, mort 
en 1327. 

JACQUtRIUS (Nicolaus), Nicolas Jac- 
quier, théologien et jurisconsulte fran- 
çais, religieux dominicain, moine à Lille, 
inquisiteur en Flandre, né à Dijon, mort 
en 1472. — On trouve aussi N..'(ir/uerius. 



JACUM.^tUS (Simon). 

nopolitanus (S.). 



Voy. Consfanti- 



JAjN'DUNENSIS (Joannes) , Jean de Jan- 
dun, philosophe scolastique français, 
professeur à Seolis, né à Jandun, entre 
Réthel et Mézières, mort vers 1.350. — 
On le trouve encore nommé J. Ganclfi' 
censi.s (on a longtemps cru qu'il était né 
àGand), y. de Gandaco , J. de Gan- 
duno. J. de Geduno,3. de Genduno 
(de Genduniun, ancien nom de Jan- 
dun), /. de Janduno, J. de Gendo- 
/lis , /. de Gcndlno, et il a été surnommé 
Doctor acutissimus. 



JANDUNO (Joannes de). Voy. Jandii- 

nensis (J.). 

JANICEA et JANICIA (Guilelmus de). 
Voy. Jquitanus (G). 

JANUA (Antonius a), Antoine de Gênes, 
théologien italien, religieux carme , pro- 
fesseur à Toulouse, né a Gênes, mort en 
1445. 

JANUA (Serlus , Serolus ou Servolus de), 
Seblo de Gènes, casuiste italion, domi- 
nicain, évéque de Brugnato, près de Gê- 
nes, mort vers 1280. 

JANUA (de). Voy. Januensis. 

JANUENSIS (Ansericus ou Anselmus), 
Anseric ou Anselme de la Pobte, 
chirurgien français, professeur à Mont- 
pellier, né à La' Porte, en Languedoc, 
mon au Xlll* siècle. — On trouve aussi 
y4. de Janua. 

JANUENSIS (Antonius), Antoine de 
GÈNES, théologien italien , augustin , né 
à Gênes, mort vers 1420. 

JANUENSIS (Galvanus), Galvano de 
GÊNES, tlu'ologien italien, médecin du 
pape Benoît XII, né à Gênes, mort vers 
1340. — On le trouve aussi nommé 
G. de Levaiilo. 

JANUENSIS (.ïacobus), Jacques de Va- 
RAGOio, dit aussi J. de Gènes. Voy. 
/aragine (J. de). 

JANUENSIS (Joannes), Jean de Balbi, 
dit aussi J. de Gênes. Voy. Balbus (J.). 

JANUENSIS (Julianus), Julien deGè- 



àlo 



JAM ENSIS. — JUCUNDi:S. 



3i6 



NES, hagiopraphe italien, bénédictin, 
mort vers 1500. 

JAM'ENSIS .Simon \ Simox i>e Gènes, 
médecin italien, établi à Rome, né à 
CTtnes, mort vers 1 300. — On le trouve 
encore nommé >. a Cordo. S. Gcnc- 
rrnsis, S. Geniastes , S. Oftiucnsts et 
5. de Janua. 

JANUÉNSIS. Voy. Janua (de). 

JAQUERIUS (Nicolaus). Vov. Jao/ucrhis 

JARE>TO , Jaremon, théologien et négo- 
ciateur français , prieur de la Chaise-Dieu 
[Caaa Dci . ahbe de Saint-Bénigne de Di- 
jon , né à Vienne en Dauphiné , mort en 
1112. 

JARICHUS. Jabich, théologien frison , 
curé de Wartna, prémoutré, abbé de 
Mariengarde, mort eu 1240. 

J0ANNE5, Jean XXI et XXII , papes. 
Voy. JuUanus (P.) et Deusa Ci.). 

JO-AJNMS Albertus^, Albert, fils de 
Jea>'. Voy. Flarlemius (A.). 

JOCUNDUS (Joannes). Vov. Jucundus 

JOËL, 'Itt)T;i, historien byzantin, mort 
au commencement du XÎIF siècle. 

JOFFREDUS (Joannes), Jean de Jotif- 
FBOi, abbé de Luxeuil, professeur à Pa- 
\\e. évéque d'Arras, puis d'Albi, aumô- 
nier de Louis XI, cardinal, né à Luxeuil, 
mort en 1473. 

JOLN'VILLA (Joannes de), Jean de Join- 
YiLLE, célèbre chroniqueur français, sé- 
néchal de Champagne, né au château de 
Joiuville, dans le diocèse de Chàlons- 
sur-Marne, mort en 1319. — On trouve 
aussi /. Joincillius. 

JOINVILLA (Simode), Simon de Join- 
viLLE, sénécha' de Champagne, père du 
célèbre chroniqueur, mort eu 1233. 

JOINVILLIUS (Joannes). Voy. Joinvilla 
J. de,. 

JOLIHAMUS (JoaoDes), John Joliahan, 

qu'on croit le même que John Folsha.m 

J. Fol.shamus), théologien anglais, 

religieux carme à Norwich, mort vers 

1348. 

JORDAXrs Guilelraus), Guillaume 
JdBBA£NS. poète et moraliste hollandais, 
.dranOTTie régulier de Saint-Augustin au 



prieuré de Grœnendael ou Val- Vert près 
de Bruxelles, né à Bruxelles, niorl 
en 1382. 

JORDA^'US (magistor), Jordan le Tel- 
tomqce, dit souvent maître Jordan. 
Voy. Teulonicus (J.). 

JORDANUS (Rnimundus), Raimond 
Jordan, dit le savant Idiot [Sapiens 
idiota ), théolog en français, prévôt d'U- 
zès [praepos. i'itccns/s), puis abbé de 
Celles, mort à la fin duXIV siècle. — II 
avait pris, p.ir humilité, le nom dldiota. 
auxquels ses contemporains ajoutèrent 
celui de Sapiens; son vrai nom ne fut 
révélé qu'au XVII* siècle par Th. Rey- 
naud. 

JORGIUS (Thomas et Gualterus). Voy. 
Jorxàis (Th.). 

JORSIUS (Gualterus), AValteb Joyce ou 
de Johz , théologien et philosophe sco- 
laslique anglais, religieux dominicain, 
évéque d'Armagh, primat d'Irlande, mort 
en 1311. — On le trouve encore nommé 
G.Jorghis, G. Jorzius et G. Ânglicus. 

JORSIUS (Thomas), Thomas Joyce ou 
DE JoBZ, frère du précédent, théologien 
anglais , dominicain , prieur à Oxford, 
mort en 1310. — On le trouve encore 
nommé Th. Jorcjius, Th. Jny/icus, Th. 
Jorzius, Th. Guallçnsis et Th. //"'a/- 
leis. 

JORZIUS (G. et Th.). Voy. Jorsius. 

JOSCELIXUS, JoscELiN ou Joslen, théo- 
logien français, professeur à Paris , rival 
d'Abélard , 'archidiacre puis évéque de 
Soissons, mort en 1152. — La couleur 
de ses cheveux le fit surnommer Rufus 
(le Roux). 

JOTTUS, Angiolotto ou Ambrogiotto 
• BoDONE, dit GiOTTO, célèbre peintre, 

architecte et poète toscan, né à Colle, 

mort en 1336. 

JOVIS FATsO (Leonardus de', Léonard 
deGifum, théologien et sormonnaire 
italien , frère mineur, cardinal , né sans 
doute à Gifuni (royaume de Aaples), 
mort en 1405. — Nous lavons trouvé en- 
core nommé L. de Chifano, L. Gifo- 
neusis, L.de Ruheis, L. de Chifamn. L. 
Gijfonensis , L. de Giffono et L. Gi- 
phonieiisis. 

JUCUNDUS (Joannes), Giovanni Gio- 
condo, érudit, philologue et architecte 
italien, dominicain, né à Vérone, mort 



317 



JUD^IS. — JUSTINIANLS. 



318 



en 1517. 

dus. 



Od écrit aussi J. Jocun- 



JUDJi:iS (Guillelmus ex). Voy. Bituri- 
cens (S (G.). 

JUDiEUS (Hermannus), Hermann le 
^uiF , théologien allemand, juif converti, 
prémontré, chanoine régulier à Kappen- 
berg ou K apfenberg , né a Cologne, mort 
vers 1130. — On le trouve encore nommé 
H. Coloniensis, IL Kappembergensis 
et H. Prxmonstratensis. 

JUDICIBUS (Antonius ab), Antonio Giu- 
DIZ1, jurisconsulte italien, né à Milan, 
mort en 1509. 

JUDICIBUS (Baptista de), Battista 
GiUDizi, théologien italien, dominicain, 
évéque d'Amalfi, né à Finaro (province 
de Gènes), mort vers 1485. — On le 
nomme aussi B. de Finario. 

JUDICIBUS (Petrus de), PiETRO Giudizi, 
jurisconsulte italien, né à Milan, mort 
après 1216. 

JUHELLUS, JuBEL, dit de Mathefelon 
et DE Mayence, théologien français, 
doyen du Mans, archevêque de Tours, 
puis de Reims, mort en 1250. 

JULIACUS ( Stephanus ) , Etienne de 
JuiLLY, hagioçraphe français, docteur 
de Sorbonne, franciscain , né sans doute 
à Juilly (Seine-et-Marne), mort vers 
1500. 

JULIA3SUS (Petrus), Pietro Juliako, 
célèbre médecin et philosophe portugais, 
pape sous le nom de Jean XXI , né à 
Lisbonne, mort en 1277, — On le trouve 
aussi nommé P. IJispanus et P. Lusi- 
tanus. 

JUNCHyERUS (Joannes), Jean Jonck- 
beere, théologien flamand , chanoine 
régulier de Saint-Augustin , prieur à 
Louvain, né à Fumes (Flandre occiden- 
tale), mort en 1 509. 

JUNIOR (Landulphus), Landulphe le 
Jec>e, ainsi nommé pour le distinguer 
d'un autre Landulphus dit Senior, 
qui mourut en 1085, chroniqueur ita- 
lien, bienfaiteur de l'église Saint-Paul, 
né à Milan, mort après 1)37. — Ou le 
trouve aussi nommé L. de Sanclo Paulo. 

JUNIOR (Thomas). Voy. Bajocensis (T.). 

JUNIOR. Voy. Berouldus (Ph.; et Bran- 
dolinus (R.). 



JUNIUS (Joannes), John Younc, ou, 
dans les anciens auteurs Yo.nge, théo- 
logien écossais , mort vers H20. 

JUNIUS (Rogerus), Roger Yo un g. Voy. 
In fans (R.). 

JUNTA (Philippus), Filw»po Gilnto, 
en français Philippe Junte, chef de 
cette célèbre famille d'imprimeurs, né et 
établi à Florence, mort eu 1517. 

JUSSYACO (Robertus de), Robert de 
JussY, secrétaire des rois Philippe VI et 
Jean I", chanoine de Saint-Germain 
l'Auxerrois à Paris, né dans la Pi- 
cardie , mort en 1 363. 

JUSTINGERUS ( Conradus ), Conrad Jus- 
TiNGEH, chroniqueur suisse, greffier du 
grand conseil de la ville de Berne , mort 
en 1426. 

JUSTINIANUS ( Augustinus ) , Panta- 

LEONE, dit AgOSTINO GlUSTlNlANI, 

orientaliste et bibliophile italien , domi- 
nicain, évêquede Nebbio, en Corse, pro- 
fesseur d'hébreu à Paris, né à Gênes, 
mort en 1530. 

JUSTINl'NUS (Bernardus), Bernardo 
GuisTiNiANi, diplomate, philologue et 
historien italien, procurateur de Saint- 
Marc, membre du conseil des Dix, né à 
Venise, mort en 1489. 

JUSTINIANUS (Laurcntius), Lorenzo 
GiiSTiNiANi, dit souvent en français 
SAINT Laurent Justin ien. théologien 
ascétique italien, chanoine de Saint-Geor- 
ges, premier patriarche de Venise, né 
dans celte ville, mort en 1-105. 

JUSTINIANUS (Laurcntius), Lorenzo 
GciSTiNiANi , théologien italien, char- 
treux, mort après 1515. 

JUSTINIANUS (Leonardus}, Leonardg 
GiusTiNiANi, traducteur et poète ita- 
lien , né et sénateur à Venise, mort 
en 1440. 

JUSTINIANUS (Leonardus) , Leonardo 
GiusTiNiANi, théologien, sermonnaire 
ethistorien grec, archev^êque de Mitylène, 
né dans l'île de Chio, mort en 145.S. — 
On le trouve nonmié aussi L. Chicnsis. 

JUSTINIANUS (Paulus), Paolo Gît sti- 
MAM di Moneglia, théologien italien, 
dominicain , professeur à Pi-rouse , pro- 
vincial en Lombardie , inquisiteur à Gè- 
nes, évéque de Scio, légat en Hongrie , 
ûé à Gènes, mort en 1.302. 



3iy 



JLSTINOPOUTANUS. — JUZICO. 



320 



JIISTINOPOUTANIS (Monaldus), Mo- 
NiLDODE Oapo d'Istria, casuistc et 
sermonnaire illyrien, frère mioeur, né à 
Cipo distria, mort vers 1340. 

jrSTITH: (Joannes), Jean de Justice , 
ohautrc de Baveux, chanoine de Notre- 
Dame de Paris", fondateur du collège de 
Uistice à Paris, mort en 1353. 

JUVOALIS (Guido),Gii Jouenneaux, 
pranimairien et théologien français, pro- 
tesst ur à Paris, moine a Tabbayé de Che- 
s.il-Benoîl, abbé de Saint-Sulpice de 
Bourges , né dans le IMaine , mort en 

IôOTT 

JL^E>'ALIS (Jacobus), Jacques Jou- 
YENEL DES Ursiss, négociateur français, 



archevêque de Reims , protecteur des 
lettres, né à Paris, mort en 1457. 

JUVENALIS (Joannes), Jean Jouvenel 
DES Ubsins , historien et homme d'État 
français, archevêque de Reims, né à 
Paris, mort en 1473. — On le nomme 
aussi J. Ursinus. 

JUVENATIO ( Matthaeus de ) , Matteo 
Spinelli, dit M. de Giovinazzo. Voy. 

Spinellus (M.). 

JUZICO (Bernardus de), Bernard de Ju- 
zic ou de Vizic {B. yizic.us ou de Fi- 
ziaco), théologien et prédicateur fran- 
çaK, général des Dominicains, né à 
Landarre, au diocèse de Bazas, mort 
en 1302. 




KADLUBKO (Vincentius de), Vincent 
Kadlubek, historien polonais, évêque 
de Cracovie , puis moine de Cîteaux à 
Jendrzeiow, né à Karnow , dans la Gal- 
licie, mort en 1223. — On le trouve 
nommé encore F. Cadlubkus et F. 
Cadlucus. 

KAIOCO (Guilelmus de), Guillaume de 
Cayeux, théologien et sermonoaire 
français, religieux dominicain, prieur à 
Amiens, né à Cayeux (Somme), mort 
après 1309. — On le trouve nommé en- 
core G. de Caioco, G. de Kayotho, G. 
de Kayoco, G. de Kaltho et même G, 
de Raiotho. 

KAISERSBERGENSIS et KAISERSBER- 
GIUS (Joannes). Voy. Geilerus (J.). 

KAITHO (Guilelmus de). Voy. Kaioco 
(G. de;. 

KALKARIENSIS (Henricus), Henri de 
Kalkar, historien et théologien alle- 
mand, chartreux, prieur à IMœnickhuy- 
sen, près d'Arnheim, à Ruremoude, à 
Cologne et à Strasbourg, visiteur de Pi- 
cardie et d'Allemagne, né à Kalkar, dans 
le duché de Clèves, mort en 1408. — 
On écrit aussi H. Calcariensis, et il a été 
surnommé ^ger et Eyer. 

KALLENSIS (Joannes). Vov. Cel/cnsis 

(J.). 

KALTHUSERUS (Henricus). Voy. Calty- 
senius (H.). 

KAMBERTUS. Voy. Bononla (A. de). 

RAMI^ATENSIS (Timo), Timon de Cam- 
MiN, chroniqueur allemand, prévôt du 



couvent de Cammin, dans la Saxe, mort 
vers 1240. 

KAPPEMBERGENSIS ( Hermannus ). 
Voy. Judxus (H.). 

KAYOCO et KAYOTHO (Guilelmus de). 
Voy. Kaioco (G- de). 

KEDER3nSTER (Richardus), Richard 
Kidderminster, théologien et archéo- 
logue anglais, bénédictin, abbé de 
Winchcombe {abbas JV Lnchelcomb&i- 
sis), mort en 1531. 

KELL^US (Radulfus). Voy. Kullœus 
(R.). 

KELLANUS (Gualterus). Voy. Kellacus 

(G.). 

KELLAVUS (Gualterus), Walter Kel- 
LAW, philosophe etserraonnaire anglais, 
religieux carme, professeur à Oxford, né 
à York, mort en 1367. — On le trouve 
encore nommé G. Chellavus et G. Kcl- 
lanus. 

KEMPENSIS. Voy. Kemins. 

KEMPIS (Joannes a), Johann Hemerken, 
dit Jean de Kempen, plus connu sous 
son nom latin, frère de la vie commune 
à Devenler, puis chanoine régulier à 
Wiudesem, prieur du couvent de Rla- 
riabrunu près d'Arnheim, né à Kempen, 
dans le diocèse de Cologne, mort en 
1432. 

KEMPIS (Thomas a), Thomas Hemerken, 
plus connu sous son nom latin, théolo- 
gien ascétique allemand, frère du précé- 
dent, chanoine régulier du Mont-Sàinte- 

11 



323 



KEiNDALLUS. — KIRBURRIUS. 



324 



Agnès, près de ZwoU, puis de Lunekerke, 
dans la Frise, auteur présumé du De imi- 
fotiofie Jesu-Christi, né à Kempen, 
dans le diocèse de Cologne, mort en 
1471. — On le trouve encore nommé 
Th. Kempensis, et Th. Malleolus, tra- 
duction latine à'Hemeiken. 

KENDALLUS (Richardus), Richard de 
Kendal, grammairien anglais, né sans 
doute à Kendal, dans le Westmoreland, 
mort vers 1440, 

KENINGALUS (Jo^nnes), John Kenyiv- 
GALE, philosophe scolaslique anglais, 
aumônier de Richard, duc d'York, né et 
religieuxcarmeàNorwich,mort en 1451. 
— On le trouve aussi nommé J. Kenin- 
gulus, et même J. Chenningaulus (Fa- 
bricius). 

KENINGULUS (Joannes). Voy. Kenin- 
gatus. 

KENNEDUS (Jacobus), James Kennedy, 
écrivain et homme d'État écossais, évê- 
que de Dunkeld , puis de Saint- André , 
fondateur du collège de San-Salvador, 
mort en 1466. 

KENTIUS. Voy. Cantianus. 

KENTONUS (Nicolaus), Nicolas de Ken- 
ton, théologien anglais, carme, né à 
Kenton, dans le comté de Suffolk, mort 
en 1468. — On le nomme souvent TV. 
Conodunus. 

KERMOL^AUS (Jacobus). Voy. Reimola- 

nus (J.). 

KESO (Gualterus). Voy. Hestonus (G.). 

KESSELERUS (Joannes>, Johann Kess- 
leb, poète latin, prêtre à Geiszlingen, 
dans la Souabe, mort vers 1495. 

KETENENSIS (Robertus). Voy. netenen- 

sis (R.). 

KETHUS (Guilelmus), William Keith, 
orateur et poète allemand, moine de Cî- 
teaux, abbé de Killes, en Bohême, mort 
vers 1350. 

KEYSERSPERGIUS (Joannes). Voy. Gei- 

lerus (J.). 

KIKULEO (Joannes de), Jean de Kikello, 
souvent nommé J. de Kikulew, histo- 
rien hongrois , archidiacre de Gran [ar- 
chidiac. Strigoniensis), secrétaire de 
Louis V\ né à Kikello, mort après 
1382. — On le trouve nommé aussi J. 
Jrchidiaconus. 



KILEWARDEBIUS (Robertus). Voy. Kil- 

tvardhius (R.). 

KII^LOSENSIS (Adamus), Adam de Kin- 
LOss, théologien écossais, moine de Cî- 
teaux à l'abbaye de Kinloss, dans le 
comté de Moray, mort au XIIP siècle. 
— On le trouve nommé encore y^. Cis- 
terciensis, et .4. Senior pour le distin- 
guer d'un autre Adamus Cisterciensi.f , 
théologien anglais, qui vécut au XV* 
siècle. 

KILWARBIUS (Robertus). Voy. Kilward- 
bius (R.). 

KILWARDBIUS (Robertus), Robebt 
Kilwardeby, fécond théologien et 
philosophe scolastique anglais, étudiant 
a Oxford et à Paris, dominicain, arche- 
vêque de Canterbury, cardinal, mort en 
1279. — On le nomme encore R. Chil- 
wardebius, R. Kilewardebius et R. 
Kilwarbins. 

KIMOLANUS (Jacobus). Voy. Reimolanus 

(J.). 

KINGESAMENSIS et KINGESHAMRN- 

SIS (Guilelmus). Voy. Kinqsamensis 

(G.). 

KINGSAMFKSIS (Guilelmus), William 
KiNGSAM (Échard) , Kyngsham (Fabri- 
cius) ouKingesham (Tanner), théologien 
anglais, dominicain, docteur de Cam- 
bridge, mort vers 1265. — Nous l'avons 
trouvé encore nommé G. Kingesa- 
mensis, G. Kingeshamensis, G. Rin- 
geshamensis et G. Ringischinensis. 

KINIMGHAIMUS et KININGHAMUS 
(Joannes), John Kinyngham (dit Jô- 
cher), théologien anglais, docteur d'0.\- 
ford, provincial des Carmes, mort en 
1399. 

KINSCHOTUS (Joannes), Jean de Kins- 
CHOT, jurisconsulte belge, professeur à 
Louvaio, né dans la terre de Kinschot, 
près de Turnhout (province d'Anvers)» 
mort vers 1490. 

KIOVENSIS (Isidorus), Isidore de Rus- 
sie, dit aussi I. de Kiev. Voy. Ruthe- 

nus (I.). 

KIRCOSTALLENSIS. Voy. Kirkostal- 

lensis. 

KIRBURRIUS (David), David de Chir- 
BURY, théologien anglais, carme, évêque 
de Drummore en Irlande [epi.scop. Dro- 
morensis), fondateur de la bibliothèque 



325 



KIRKOSTALLENSIS. — KYRIACUS. 



326 



du couvent d'Oxford, mort en 1446. — 
On le trouve nommé encore D. Chirbu- 
rius et D. Chiroburgus. 

KIRKOSTALLENSIS (Hugo), Hugues de 
KiBKSTEAD, chroDi'queur anglais, moiue 
de Cîleaux à Kirkstead (Lincoln), puis à 
Wells, mort vers 1250. — On trouve 
aussi H. Kircostallensis. 

KNAPWELLUS .(Richardus), Richard 
Clapoel, Clapole, Clappelwelle ou 
Clappwel, théologien anglais, profes- 
seur à Oxford, religieux dominicain, mort 
après 1390. — On le trouve encore 
nommé en latin /î. Clapolus et R. Clap- 
wellus. 

KNIGHTODUNUS (Henricus), Henry 
Knighton, chroniqueur anglais, cha- 
noine régulier à l'abbaye de Leicester, 
mort vers le milieu du XV^ siècle. — On 
écrit aussi H. Cnitiodunus. 

KOENIGHSHOFENIUS et KONGELSHO- 
VIUS (Jacobus). Voy. Âegiovillanus 

(J-). 

KORNERUS (Hermannus), Hermann 
Korneb, chroniqueur allemand, mort à 
Lubek en 1438. — On écrit aussi H. 
Corneras . 



KOWA (Joannes de). Voy. Cova (J. de). 

KRANTZIUS(Albertus),ALBERTKBANTz, 
historien, négociateur et jurisconsulte 
allemand, professeur et recteur à Ros- 
tock, doyen des églises de Hambourg, né 
à Hambourg , mort en 1517. — On écrit 
aussi j4. Crantzius. 

KRATZERUS (Nicolaus), Nicolas Krat- 
ZER, mathématicien allemand , profes- 
seur à Oxford, né à Munich, mort après 
1517. 

KRIKELANDENSIS (Robertus). Voy. 
Crickeladensis (R.). 

KRUMMENDIKKIUS (Albertus), Albert 
Krùmmendyk, chroniqueur et diplomate 
allemand, évéque de Lubeck, né dans le 
Holstein, mort en 1489. 

KULL^US (Radulfus), Ralph KuLLEY, 
théologien et jurisconsulte irlandais, 
carme, né à Drogheda, mort en 1345. 
— Ou écrit aussi R. Kellxus. 

KYMOLANUS (Jacobus). Voy. Reimola- 

nus (J.). 

KYRIACUS. Voy. Amonitanus: 




LABORAKS , nom sous lequel est connu 
un canoniste et théologien italien , car- 
dinal , né à Pantormo, près de Florence , 
mort eu 1192. 

LACTIMS (Bruneetus de). Voy. Latiaus 

(B.). 

LACU (Robertus de), Robert van den 
Poêle, dit R. du Lac, jurisconsulte 
belge, professeur à Louvain, né à Gaud, 
mort en 1483. 

L/ELIUS (Theodorus ), Teodobo Lelli , 
jurisconsulte italien , auditeur de rote , 
évêque de Trevit { royaume de iSaples), 
né a Teramo, mort en J466. — On le 
nomme aussi Th. de LelUs. 

LAERIUS (Wernerus), Webneb Role- 
wiKCK, dit ^V. DE Laer, historien et 
théologien allemand , chartreux , né à 
Laer, dans la Westphaîie, mort en 1502. 
— On le trouve nommé encore /F. La- 
rcnsis et fV. IVestphalus. 

L.f-TUS (Julius Poniponius). Voy. San- 
se ce /'CHUS (J.). 

LAGERIUS ( Bertrandus ) , Beetrand 
Lager, théologien français, évêque d'A- 
jaccio {ejnscop. Adjacensis ,, puis de 
Glandèves [GUindatensis), cardmal, né 
à Figeac (Lot), mort en 1392. — - Ou le 
trouve encore nommé Ji. Jijerlus et 
B. de FUjiaco. 

L.VLAIM ( Arnoldus ), Arnold de La- 
LAiNG, chroniqueur Hamaud, abbé de 
Sainte- Marie de Bruges, mort après 
1473. 

L-ALAIMUS (Jacobus), Jacques dit Jac- 



quet DE Lalaing, guerrier français, 
héros de nombreux poèmes, né à La- 
laing, aujourd'hui Lallaing, près de 
Douai, mort en i453. —Il futsurnoramé 
LE Bon Chevalier. 

LAMARA (Guilelmus de). Voy. Lamar en- 
sis (G.). 

LAMARENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE la IVIabe, philosophe scolastique 
anglais, frère mineur, mort vers 1290. 
— On le trouve nommé encore G. de 
Lamar a et G. de M ara. 

LAMBERTACIUS ((Joannes-Ludovicus) , 
GiovANNi-LuiGi Lambehtazzi, ju- 
risconsulte italien, professeur à Padoue, 
mort en 1412. 

LAMBERTUS ( Franciscus ) , François 
Lambert, plus connu sous !e nom de 
Jean Sebranus, qu'il prit en quittant 
son couvent, théologien et prédicateur 
français, cordelier, réformateur reli- 
gieu.K, ami de Luther, né à Avignon, 
mort en J530. 

LAMPRONENSIS (Nerscs), Nersès de 
Lampron , dit aussi N. Lampronetsi, 
théologien arménien , archevêq*ie de 
Tarse, né à Lampron, dans la ûlicie, 
mort eu 1108. 

LAMPUGNANUS (Aslulphus), Astolfo 
Lampugnant, jurisconsulte italien, né 
et professeur à Milan, mort vers 1400. 

LAMPUGNA>*US (Georgius), Giorgio 
Lampugnani , jurisconsulte italien, 
professeur à Pavie, né à Milan, mort 
vers 14G0. 



329 



LAMPUG^ J^US. — LANGHAMUS. 



330 



LAMPUGNANUS (Joannes), Giovanni 
Lampugnani, théologien et sermon- 
uaire italien, dominicam, né à Milan, 
mort en 1293. 

LAIMPUGNANUS (Laurentius), LoRENZO 
Lampugnani, philologue italien, vi- 
caire général des Augustins, né près de 
Milan, mort en 1527. 

LAN A ((Joannes de), Giovanni della 
Lana, philosophe scolastique italien, er- 
mite de Saint-Augustin, professeur à 
Paris, né à Bologne, mort en 1398. 

LANCAROVANENSIS (Caradocus). Voy. 

Lancarvanensis (C). 

LANCARVANENSIS (Caradocus), Ca- 
BADOC DE Lancabvan , chroniqueur 
anglais, sans doute originaire de Lan- 
carvan , dans le pays de Galles , mort 
vers 1154. — Fabricius le nomme C. 
Lanca?'ovanensis. 

LANGEA (Guilelmus de), Guillaume le 
Dabd (dit Fabricius), théologien français, 
frère mineur, né dans la Gascogne. — 
Ni Sanderus , ni AVadding (qui le nomme 
G. Lcfarrfws) , ni Fabricius, n'indiquent 
le siècle où il vivait. — Ce dernier croit 
qu'il faut le reconnaître dans un G. de 
Janicea, qui est cité par Du Cange. — 
Voy. Jquitanus (G.). 

LANCELLI (Joannes), Jean Lanceau, 
théologien français, dominicain, étudiant 
à Paris, né et professeur à Lille , mort 
après 1530. 

LANDAVENSIS (David ), David de Mor- 
gan, dit aussi D. de Landaff. Voy. 

Morganius (D.). 

LANDAVENSIS (Galfredus ou Stephanus), 
Geoffboi ou Etienne de Landaff, 
théologien et hagiographa anglais, 
évéque de Landaff (pays de Galles), mort 
vers 1150. 

LANDINUS (Christophorus), Cristoforo 
Landino, philologue et philosophe ita- 
lien . précepteur de Laurent et de Julien 
de Médicis , né et professeur à Florence, 
mort en 1504. 

LAKDOLINA (Rainaldus de). Voy. No- 
tensis (R.). 

LANDRL\NUS (Beruardinus) , Bernar- 
DiNO Landriani, jurisconsulte et litté- 
rateur italien, né aux environs de Milan, 
mort après 1525. 

LANDRL\NUS (Gerardus), Gerardo 



Landriani, philologue italien, évêque 
de Lodi, cardinal, né à Milan, mort 
en 1445. 

LANDSBERGENSIS (Herrades), Hebbade 
DE Landsberg, compilatrice allemande, 
issue d'une famille origmaire de Langsbere, 
auteur de VHorlus deliciarum, ahhesse de 
Hohenbourg, morte en 1195. — On la 
trouve nommée plus souvent //. Hohen- 
burgensis. 

LANDSBERGEKSIS (Joannes), Jean de 
Landsberg, écrivain ascétiqueallemand, 
chartreux, prieur à Caulavie près de Ju- 
liers, né à Landsberg, dans la Bavière, 
mort après 1530. 

LANECA (Guilelmus de). Voy. Aquîtanus 

(G.). 

L ANFRANCUS , Lan franco, en. français 
Lanfranc, célèbre médecin et chirur- 
gien italien, professeur à Milan, puis éta- 
bli à Paris, né à Milan, mort après 1296. 
— Ou le trouve encore nommé Allan- 
francus^ L. Mediolanensis et L. de 
Mediolano. 

LANGATOSTA (Petrusde), Pierre Lan- 
getost ou Langtoft, chroniqueur 
anglais, chanoine régulier de Saint-Au- 
gustin à Bridliogton (comté d'York), 
mort après 1307. — Fabricius seul' le 
nomme Langtoffus. 

LANGDENUS (Joannes), Jean de 
Langden ou de Langdon , chroni- 
queur et sermonnaire anglais, docteur 
d'Oxford, bénédictin à Cantcrbur}' , évê- 
que de Rochester, né dans le ' Kent , 
mort en 1434. 

LANGEDUNA (Stephanus de). Voy. Lm- 
(juatona (St. de). 

LANGELANDUS (Robertus), Robert 
Langelande, Longlanu ou Lan- 
LANDE, célèbre poète anglais, né sans doute 
dans le comté deShropsliire(/// coinildlit, 
Salopix), mort à la iln du XIV<= siècle. 

LANGFORDIUS (Thomas), Thomas Lang- 
FOUD, historien, théologien et sermon- 
naire anglais, dominicain, né dans le 
comté d'Essex, mort en 1314. 

LANGUAMUS (Joannes), Jean de Lan- 
GHAM , philosophe scolastique anglais , 
augustin, né à Langham ( Norfolk) , mort 
au XII^ siècle. 

LANGHAMUS ( Reginaldus ), Revnold 
DE Langham, théologien anglais , doc- 



m 



LANGHAMUS. — LATHOMUS. 



332 



leur de Cambridge , franciscain à Nor- 
wich , né sans doute à Langham ( Nor- 
folk), mort après 1410. 

LAKGHAMUS (Simon), Simon de Lan- 
gham, négociateur anglais, moine à 
Westminster, évêque d'Ely, archevêque 
de Cantt'rbury, cardinal, adversaire de 
Wicicf, né sans doute à Langliam, mort 
en 1376. 

LATîGIUS (Paulus), Padl Lange, chro- 
niqueur et littérateur allemand, bénédic- 
tin en Misnie , né à Zwickau , mort 
vers 1350. 

LANGIUS (Rodolphus), Rudolph Lan- 
ge , érudit allemand, poète latin, doyen 
de Munster, né dans la Westphalie, mort 
en 1519. 

LANGLEIUS (Climitonus), CuiiiTON 
Langley, théologien, philosophe et as- 
tronome anglais, mort vers 1350. 

LANGTOFTUS (Petrus). Vov. Langatosfa 
(P. de). 

LANGTONUS (Joahnes), Jean de Lang- 
TON, théologien et historien anglais, 
carme, né à Londres, mort en 1434. — 
On le trouve nommé aussi /. Longodunus. 

LANGTONUS (Simon), Simon de Lang- 
TON, théologien anglais, archidiacre de 
Canterbur}', évêque élu d'York, mort 
en 1248. 

LANGTONUS (Stephanus). Voy. Lingua- 
tona (S. de). 

LANHONDEi>ENSIS (Clemens). Voy. 
La nthoniensis (C). 

LANICIA (Guillelmus de). Voy. Àquitanus 

(0.). 

LANTERIUS (Hilarion), Illarione Lan- 
tebi , théologien et hagiographe italien, 
abbé du Mout-Cassin, né à Milan, mort 
eul51i. 

LANTHONIENSIS (Clemens), aÉMENT 
DE Lanthony, dit en français Cl. 
Langthon, théologien et serm'onnaire 
anglais, prieur de Lanthony, mort après 
1170. — Fabrichis le nomme CL Lan- 
hondeaetisis. 

LANTZRRANA ( Stephanus de ) , Etienne 
DE Landskron (?), théologien alle- 
mand, chanoine régulier de Saint-Au- 
gustin, prévôt du couvent de Sainte- 
Dorothée à Vienne , n(î sans doute à 
Landskron, dans la Bohême, mort vers 
1450. 



LAODICENSIS (Gerardus), Gérard de 
Laodicée, théologien et hagiographe 
français, moine à Nazareth, évêque de 
Laodicée, mort après 1157. 

LAPACCIUS (Bartholomaeus), Barto- 
lommeoLapacci, théologien italien, do- 
minicain, maître du sacré palais, évêque 
d'Argoli, puis de Coron, né à Florence, 
mort en 14G6. 

LAPIDANUS (Guilelmus), Wilhelm 
VAN DER Steene, dit CD français G. 
DE LA Pierre, théologien, moraliste 
et humaniste belge , bénédictin , né à 
Wervjrick sur la Lys (Flandre-occiden- 
tale), mort après 1330. 

LAPIDANUS et LAPIDARIUS (Joannes). 
Voy. Lapide (J. a). 

LAPIDE (Joannes a), Johann Heynlin, 
dit en français Jean de la Pierre, 

Shilologue allemand, prieur de la Sor- 
onne , et l'un des introductoiTS de l'im- 
primerie à Paris, né à Stein, près de 
Constance, mort après 1496. — Nous l'a- 
vons trouvé encore nommé J. Lapida- 
nus , J. Lapidariu.1 et /. Lapideus. 

LAPIDEUS (Joannes). Voy. Lapide (J. a). 

LAPITHA ( Georgius) , Ttdtp-^ioi ô Aaniôâç, 
poète byzantin, né dans l'île de Chypre, 
mort vers 1360. 

LAPUS. Voy. Casfellione (L. de). 

LARENSIS (W^ernerus). Voy. Laerius 

(W.). 

LASCARIUS (Constant! nus), KwvaTavTfvo; 
Aasy.apiç, en français Constantin Las- 
caris, érudit et grammairien grec, pro- 
fesseur à Milan et à Naples, mort après 
1493. 

LASCINIIS et LASCINIS (.îlgidius de). 
Voy. Lessinia {JE. de). 

LATENSIS (Eonetus),BoNET de Lates, 
médecin, astrologue et mathématicien 
provençal , mort au milieu du XVI* siè- 
cle. — *0n le trouve nommé aussi /?. de 
Latis. 

LATHBERIUS, LATHBIRIUS et LA- 
THEBIRUS ^Henricus). Voy. Lattebu- 
rius (IL). 

LATHOMUS (Robertus) , Robert le Ma- 
çon ou le Masson, jurisconsulte et 
homme d'État, chancelier de Fr;mce , né 
à Château-du-Loir, dans l'Anjou , mort 
en 1443. 



333 



LuVTlLUACO. — LAURUS. 



334 



LATILLIACO (Petrus de), Piebbe de 
Latilly, chanoine et archidiacre de 
Saint-Gervais à Soissons, évêque de 
ChâloDS-sur-Mame, chauceUer de Fran- 
ce, né sans doute à Latilly (Aisne), 
mort en 1327. 

LATINIACENSIS (Arnulfus), Arnoul 
deLagny, hagiographe français, dixième 
abbé de Lagny, près de Paris , mort en 
1106. 

LATINUS (Aldus). Voy. Manutius (A.). 

LATINUS ( Brunectus ou Brunetus) , Bru- 
NETTO Latin I, écrivain encyclopédiste 
italien, longtemps établi en France,néà 
Florence , mort en 1294. — On le trouve 
aussi nommé B. de Lactinis. 

LATIS (Bonetus de). Voy. Latensis (B.). 

LATTEBURIUS (Joannes), John Lat- 
TEBTRY (Tanner) ou Lathbib (Jocher), 
théologien anglais, franciscain, mort vers 
1406. — Ou le trouve encore nommé 
J. Lathberlus , J. LathbiriusetJ. La- 
thehirus. 

L^UDENSIS (Jacobus), Jacques de 
LoDi, casuiste italien, frère mineur, 
mort vers 1350. 

LAUDEKSIS (Jacobus), Jacques de 
LoDi, orateur italien, dominicain, évê- 
que de Lodi, né à Lodi, mort eu 1435. 
— Ou le trouve encore nommé J. Ari- 
(jonius et /, de Bâtardes. 

L\UDENSIS (Martinus), Mabtin de 
LoDi, jurisconsulte italien , professeur à 
Pdvie et à Sienne, né à Lodi, mort 
vers 1450. — On le trouve encore 
nommé M. Carcetus, M. Garatus , M. 
Gazatus et M. Gazratus. 

LAUDENSIS (OIdradus), Oldrade de 
Lodi, jurisconsulte italien, professeur à 
Bologne et à Padoue , né à Lodi , mort 
en 1335. — On le trouve parfois 
nommé O. de Ponte. 

LAUDETsSIS (Radulphus). Voy. Laudu- 

nensis (R.). 

LAUDUNENSIS (Anselmus), Anselme 
DE Laon, célèbre théologien français, 
professeur à Paris , archidiacre et èco- 
lâtre {.scolasficus) de l'Église de Laon, né 
à Laon, mort en 1177, — On le trouve 
souvent appelé J. Scolasficus, et il fut 
surnommé Doctor scolasticus et Doctor 
Doctorum. 

L.\UDU]SENSIS ( Hermaunus ) , Hermakn 



DE ToDBNAi , dit aussi H. de Laon. 
Voy. Tornacensis (H.). 

LAUDUNENSIS (Martinus) , Mabtin de 
Laon , théologien français , prieur de la 
Chartreuse du Val Saint-Pierre {prior 
P'allis Sancti Pétri Carthusix ) , né à 
Laon, mort vers 1225. — On trouve 
aussi ilf. de La^iduno. 

LAUDUNENSIS ( Radulphus), Raoul de 
Laon, mathématicien français, chan- 
celier de l'Église de Laon , mort avant 
1138. — Nous Tavons aussi vu nommé 
R. Laudenais. 

LAUDUNEISSIS. Voy. Laudvno (dç). 

LAUDUNO (Albericus de), Albébic de 
Reims, dit aussi A. de Lao.n. Voy. lie- 

mensis (A.). 

LAUDUNO (Gilo, Guido, Godefridus, 
Guiardiuus, Guiardus ou "Wlardus de), 
G. de Laon, théologien et sernionnaire 
français, chancelier de l'Université de 
Paris , évêque de Cambrai, né sans doute 
à Laon, mort en 1247. 

LAUDUNO (Guido de). Gui de Laon, 
chanoine de Laon, trésorier de la Sainte- 
Chapelle du Palais et fondateur du col- 
lège de Laon ( colleglum Laudxmeiuc) 
à Paris, mort vers 1375. 

LAUDUNO ( Guilelmus de ), Guillaume 
de Laudun, théologien français, domini- 
cain, évêque devienne, puis archevêque 
de Toulouse , né à Laudun (Gard), mort 
vers 1352. 

LAUDUNO (de). Voy. Lauduncnùs, 

LAUREGIO (Antonius de), Antonio Ba- 
RATELLA, dit A. de Laudegia , poète 
italien, professeur à Udine, puis retiré à 
Lauregid, né à San-Hiero, dans le Pa- 
douan, mort en 144S. 

LAURENTIO (Richardus de), Voy. Sancto 
Laurentio (R. de). 

LAURENTIUS (Gervasius), Gervais Lo- 
BENS , et mieux Laurent , moraliste 
français, dominicain, confesseur de Phi- 
lippe le Hardi, auteur d'un livre célèbre 
sous le titre de Summa de vltiis et vir- 
tutibus, mort vers 1285. — Échard le 
nomme L. Gallus. 

LAUREOLO ( Galfredus de,). Voy. Orato- 
rio (G. de). 

LAURUS (Cosmas), Cosmo Laubo, his- 
torien italien, né à Brescia, mort vers 
1480. 



335 



LAUSANNA. — LEGIONENSIS. 



336 



LAUSANNA ( Joannesde), Jean de Lau- 
sanne, théologien suisse , religieux domi- 
nicain , moine de Pons , au diocèse de la 
Rochelle , né à Lausanne , mort en 1322. 

LAUSANNA ( Joannes de ), Jean de Lau- 
sanne, théologien français, chanoine 
de Notre-Dame-de-Paris, curé de l'église 
Saint-Christophe dans la Cité {cura tus 
Sancti Christqfori in Civita(e), mort 
en 1334. 

LAUSANNENSIS (Amedaeus), Amédée 
DE Haute-Rive, théologien français, 
évéque de Lausanne, abbé de Haute- 
Combe, né au château de la côte Saint- 
André {in Castro Costa, dit Cave), mort 
en 1159. — On le trouve nommé en- 
core J. de Jltacumba et A. Altecum- 
hensis. 

LAUTERBERGENSIS (Conradus). Voy. 
Monte Sereno (C. de). 

LAVELLUS (Franciscus), Fbançois de 
Lavello, théologien italien, carme, pro- 
fesseur à Naples , évéque de Ravello 
( près de Saleme), né à Lavello ( Basili- 
cate), mort après 1507. — On le nomme 
aussi F. Ravellensis. 

LAVENHAMUS ( Richardus). Voy. La- 
vinghamus (R.). 

LAYERUS ( Georgius), Georges Laver, 
imprimeur allemand, établi à Rome dans 
le monastère de Saint-Eusèbe, né à Wurtz- 
bourg, mort après 1480. 

LA VICE A (Guilelmus de). Voy. Aquita- 
nus (G.). 

LAVINGENSIS (Albertus), Albert de 
BoLLSTADT, ditaussi A. de Lawingen. 

Voy. Bolstadius (A.)- 

LAVLXGHAMUS (Richardus), Richard 
de Lavenham , fécond historien et 
théologien anglais,"" professeur à Ox- 
ford, carme, né à Lavenham, dans le 
comté de Suffolk, mort en 1381. — 
Tanner écrit R. Lavenhamus. 

LAVINHETA (Bernardus), Bernard La- 
viNHÈTE, théologien mystique, né dans 
le Béarn, mort vers la fin du XV* siè- 
cle. 



LAVINIUS (Petrus). 

(P.). 



Voy. Lingonensis 



L.AZARELLUS ( Ludovicus), LuigiLaz- 
ZARELLi , poète et philosophe italien, 
né à San-Severino, dans la Marche 
d'Ancône, mort en 1500. 



LAZARONUS (Petrus), Pietro Lazza- 
BONE , littérateur italien, professeur à 
Pavie, né à Milan, mort vers 1500. 

LAZIARDEUS (Joannes), Jean le Jars, 
chroniqueur français, célestin , né à Pa- 
ris, mort vers 1525. 

LEAZARIIS (Paulus de). Voy. Liazariis 
(P. de). 

LECAPENUS ( Georgius) , PetipYtoç 6 Aexi- 
rrjvo;, en français George Lecapène, 
grammairien et historien byzantin, 
moine en Thessalie , mort à la fin du 
XI V« siècle. 

LECCENSIS (Anlonius), Antonio Fer- 
rari , dit aussi A. de Lecce. Voy. Ga- 

lateus (A.). 

LECTOR (Joannes), Johann Runsic, 
dit aussi Jean le Lecteur. Voy. Fri- 
burgensis (J.). 

LECTOR fVincéntius), Vincent le Lec- 
teur, théologien français, dominicain 
et sans doute p. .fesseur {lector ), mort 
vers 1500. 

LEGECESTRIENSIS (Richardus), Ri- 
chard DE Leicester, théologien fran- 
çais , abbé de Saint-Evroul , longtemps 
établi à Leicester, né dans la Norman- 
die, mort en 1140. — On le trouve en- 
core nommé R. Legrocastrensis et R. 
Leicestriensis. 

LEGECESTRIENSIS. Voy. Legrocastren- 
sis et Leycestrius. 

LEGIO (/Egidius de), Gilles d'Obp , dit 
aussi G. de Liège. Voy. Orpio {JE. de). 

LEGIO (Joannes de), Jean de Liège, 
sermonnaire français , dominicain , mort 
à la fin du XIII* siècle. 

LEGIO (Lambertus de), Lambert de 
Liège, sermonnaire français, domini- 
cain à Paris, mort vers 1273. 

LEGIO (de). Voy. Leodicensis et Leodien- 
sis. 

LEGIONENSIS (Lucas), Luc de Léon, 
souvent nommé aussi Luc de Tuy ( L. 
Tudensis ) , chroniqueur, hagiographe 
et théologien espagnol , évéque de Tuy, 
en Galice, né et diacre à Léon, mort 
vers 1290. 

LEGIONENSIS (Paulus), Paul de Léon, 
théologien mystique espagnol , domini- 
cain et professeur à Salamanque, né à 
Léon, mort en 1528. 



337 



LEGISLATOR. — LEODIENSIS. 



338 



LEGISLATOR, le Législateur, surnom 
donné à Jacques de la Poste de Ra- 
VENNE. Voy. Porte Ravennata (J. de). 

LEGLvEUS (Gilbertus). Voy. Anglicus 
(G.). 

LEGL/f:US f Gilbertus), Gilbert Lèglb 
ou DE l'Aigle , médecin et commenta- 
teur français, mort à la fin du XIV* siè- 
cle. — On le trouve nommé aussi G. de 
Âqvila,, et il a été souvent confondu 
avec Gilbert l'Anglais. 

LEGNANUS (Joannes), Jean de Legna- 
KO , théologien, jurisconsulte et littéra- 
teur italien, professeur à Bologne , né à 
Legnano (Lombard- Vénitien), mort 
en 1383. 

LEGROCASTRENSIS (Robertus), Robert 
UE Leicester, théologien anglais, fran- 
ciscain , professeur à Oxford , né à Lei- 
cester, mort en 1348. — On le trouve 
parfois nommé R. Leicestrius et R. de 
Leycestria. 

LEGROCASTRENSIS. Voy. Legecestrien- 
sis. 

L'JCESTRIENSIS. Voy. Legecestriensis , 
Legrocestriensis et Leycestrius. 

LEICESTRIUS. Voy. Legecestriensis , 
Legrocaslrensis et Leycestrius. 

LEID ANUS ( Joannes) , Jean Gerbhand , 
dit aussi J. de Leyde. Voy. Ger- 
brandus (J.). 

LEIDANUS, LEIDIENSIS et de LEIDIS. 
Voy. Leydis (de). 

LELANDUS (Joannes), John Leland, 
dit Senior, grammairien anglais, doc- 
teur d'Oxford, mort en 1428. 

LELLIS (Theodorus de). Voy. Lœlius 

(Th.). 

LE^IBURGIUS. Voy. Limpurgensis. 

LEIMESTERUS (Guilelmus), William 
Lemster, philosophe scolastique anglais, 
docteur d'Oxford, frère mineur, né à 
Hereford, mort en....' 

LEMMIGO ( Joannes a), Jean van 
Lemmeghe, chroniqueur hollandais, né 
à Groningue, mort après 1436. 

LEMOVICENSIS (Hugo), Hugues de Li- 
moges, théologien et liturgiste français, 
sans doute religieux de Saint-Martial de 
Limoges, mort à la fin du XII* siècle. 



LEMOVICENSIS (Joannes), Jean de 
Launha, dit J. de Limoges, théologien 
français, né sans doute à Limoges, mort 
vers 1260. 

LEMOVICENSIS (Pelrus), Pierre de Li- 
moges, théologien et sermonnaire fran- 
çais, chanoine d'Évreux, docteur de Sor- 
Éonue, né sans doute à Limoges , mort 
en 1306. — On trouve souvent P. de 
Lemovicis. 

LE3I0VICIS (de). Voy. Umovicensis. 

LENDENARIA(Cataneusde). \oy,Ade- 
lardus (G.)- 

LENSiEUS. Voy. Lensius. 

LENSIUS (Eustachius), Eustache de 
Lens , théologien français , prémontré, 
chanoine de Vicoigne ( canon. Fico- 
niensis), abbé du Val-Chrétien , puis du 
Val-Séry (abbas monast. f'allischris- 
tianx , dein yallisserenx ) , né à Lens, 
en Artois, mort vers 1226. — On le 
trouve aussi nommé E. Lensœus, mais 
c'est par erreur que Fabricius écrit Leu- 
sius. 

LENTIIS (Mundinus de), Mondtno Lenti 
ou Lenzi, médecin italien , né à Flo- 
rence, mort vers 1480. 

LENTINO (Thomas de). Voy. Leontîo 
(Th. de). 

LEO, Léon X, pape. Voy. Medicxus 

(J.). 

LEO (Joannes), Giovanni Leone, poëte 
italien, né à Modène, mort vers 1470. 
— On le nomme souvent /. Poeticus. 

LEO (Joannes), Giovanni Leone, théo- 
logien italien, dominicain, évéque de 
Bénévent, né à Rome, mort en 1488. 

LEODICENSIS (Anselmusl, Anselme de 
Liège, chroniqueur ecclésiastique belge, 
chanoine et écolâtre de Liège, mort 
vers 1100. 

LEODICENSIS ( .Joannes), Jean de 
LooTS, dit aussi J. db Liège. Voy. Los- 
sensis (J.). 

LEODICENSIS. Voy. Legio (de) et Leo- 
diensis. 

LEODIENSIS ( .Egidius ) , Gilles de 
Liège, théologien et biographe belge, 
auteur d'une histoire des evéques de 
Liège, moine de Sainte-Marie d'Oryal 
{monachus Aurex callis) , au diocèse 



339 



mort 



de Trêves, né peut-être à Liège, 
vers 1251. 

LEODIE^"SIS (Algerus, Adelherus ou 
Adelgerus), Alger DE Liège, théolo- 
gien beige, diacre et écolàtre de Liège, 
moine de Cluui, né à Liège, mort en 
1131. 

LEODIEKSIS (A.moIdusj, Arnold de 
Liège , tiiéologien et moine allemand , 
établi à Liège, mort à la On du XIV^ 
siècle. 

LEODIENSIS (Arsenius), Arsène de 
LiégÊ, théologien belge, bénédictin, 
abbé de Sainte-Marie de Florence, mort 
après 1442. 

LEODIEKSIS (Egbertus), Egbert de 
Liège, poète et hagiographe belge, clerc 
de l'église de Liège, mort vers 1100. 

LEODIENSIS (Firnandus ou Hirnandus), 
Fibnand ou HiRNAND DE LiÉGE, bio- 
graphe belge, chanoine et ^archidiacre 
de Lit'ge. mort vers 1220. 

LEODIENSIS (Gerardus) , Gérard de 
Liège, théologien belge, moine de Cî- 
teaux , né à Làége, mort vers 1140. 

LEODIENSIS (Gerardus), Gérard de 
Liège, théologien belge, dominicain, 
né à Liège, mort vers 1270. 

LEODIENSIS (Godefridus), Godefroi 
DE CoNDÉ, dit aussi G. de Liège. Voy. 

Condatensis (G.). 

LEODIENSIS ( Henricus ) , Henri Goe- 
THALS, dit H. DE Liège, diplomate 
belge, prévôt de Lille, chanoine de 
Tournai , archiprétre et doyen de Liège, 
né à Gand, mort en 1433. 

LEODIENSIS (Hervardus), Hervard 
DE Liège, hagiographe belge, archi- 
diacre de Liège, mort vers 1215. 

LEODIENSIS (Joannes), Jean de Hoxbm, 
dit aussi J. de Liège. Voy. IJocsemlus 

(J.). 

LEODIENSIS (Juliana), Julienne de 
Liège, prieure du couvent de Moot-Cor- 
nillon de Liège, promotrice de la fête du 
Saint-Sacrement, née à Rétinne près 
de Liège, morte en 1258. 

LEODIENSIS (Larabertus), Lambert de 
Liège, chroniqueur et prédicateur belge, 
religieux du couvent de Saint-Christophe, 
né à Liège, mort après 1177. — On le 
trouve nommé aussi L. de Sancto Chris- 
tophoro. 



LEODIENSIS. — LEONICENIS. 



340 



LEODIENSIS (Lambertus), Lambert de 
Liège, astronome et hagiographe belge, 
moine de Saint-Christophe a Liège, puis 
curé de Teux {de Tectls)^ près de 
Franchimont, dans le diocèse de Liège, 
mort vers 1185. 

LEODIENSIS (Lambertus), Lambert de 
Liège, biographe et poète latin, moine 
de Saint- Laurent à Tuy {monachus 
Sancti Laurent a Taitiensis)^ né sans 
doute à Liège , mort vers 1230. 

LEODIENSIS ( Laurentius ) , Laurent 
DE Liège , historien ecclésiastique fran- 
çais ou belge, moine de Saint-Laurent 
de Liège, puisde Saint-Vanne de Verdun, 
mort vers 1140. — On écrit aussi L. Leo- 
dicensis. 

LEODIENSIS (Nicolaus), Nicolas de 
Liège, hagiographe belge, diacre et 
chanoine de l'Église de Liège, mort 
après 1142. 

LEODIENSIS (Otbertus), Otbert de 
Liège , biographe et écrivain ecclésias- 
tique belge , chanoine de Saint-Lambert, 
prévôt de Sainte-Croix , puis évêque de 
Liège, mort en 1119. 

LEODIENSIS (Stephanus), Etienne de 
Liège, musicien et hagiographe fran- 
çais, abbé de Saint-Jacques à Liège, 
mort en 1112. 

LEODIENSIS. Voy. Leodicensis et Legio 

(fie). 

LEODIO (de). Voy. Leodicensis, Leodien- 
sis et Legio {àe). 

LEONARDUS (Hubertus), Hubert Léo- 
nard, théologien, historien et sermon- 
uaire belge , carme, professeur à Paris, 
puis à Liège , évêque de Darie (Mésopo- 
tamie) , pais de Bethléem, mort vers 
1496. 

LEONICENUS (Nicolaus), Nicolas de 
LoNiGO, plus connu sous sou nom latin, 
médeciu et philologue italien, professeur 
à Padoue, à Ferrare et à Bologne, né à 
Vicence, et non , comme on l'a dit, à Lo- 
nigo (château du Vicentiu) , mort en 
1524. 

LEONICENUS (Omnibonus),OGXiBUONO 
(en français Ognibene) de Lonigo, 
plus connu sous son nom latin , parent 
du précédent, savant grammairien italien, 
professeur à Venise , né à Lonigo, château 
du Vicentiu, mort à la fin du XV" siècle. 



341 



LEOJSIS. — LEWIS. 



342 



LEONIS (Gerardus), Gebabd Leeuw ou 
deLeeu, imprimeur belge, établi suc- 
cessivement à Gouda et à Anvers , mort 
vers 1500. 

LEOMS (Petrus), Pietbo Leone, dit 
aussi Pierre de Léon, théologieD ita- 
l-en, étudiant à Paris , moine de Cluni , 
cardinal, légat en France, antipape sous 
le nom d'Anaclet, mort en 1138. — 
Son aïful, juif converti, était filleul du 
pape LÉON. 

LEOTs'IUS (Joannes), .Tean de Leeuwis, 
théologien belge, chanoine régulier de 
Saint-Victor à Grœnendael ( f^allis l i- 
ridis) , près de Bruxelles, né à Affli- 
ghem, mort en 1377. — Il fut sur- 
nommé /io//M5 cocus ,<^ propter, dit H. 
« a Pomerio, pietatis abundantiam , 
« quam cunctis optimo suo miuisterio 
« noverat impendere. » 

LEOKTINO (de). Voy. Leontinus. 

LEOISTIISUS (Simon), Simon de Leon- 
TiNi, historien et théologien sicilien, 
dominicain, prieur à Messine, évêquc 
de Syracuse, né à Leontini, mort en 
1292. — On le trouve aussi nommé 5. de 
Leontino. 

LEONTINUS (Simon), Simon de Leon- 
tini, chrouiqueur sicilien, frauciscain, 
confesseur de Frédéric III, né à Leon- 
tini, mort vers 1360. — On trouve aussi 
S. de Leontino. 

LEONTINUS (Thomas), Thomas de 
Leontini, hagiographe et sermonnaire 
sicilien , dominicain , évêque de Beth- 
léem , patriarche de Jérusalem , né à 
Leontini, mort en 1277. — On le 
nomme encore Th. de Leontino, Th. de 
Leontio et Th. de Lentino. 

LEONTIO (DE). Voy. Leontinus. 

LEONTORIUS (Conradus), Conrad de 
LowENBEBG , (îrudit allemand, bénédic- 
tin de Cîteaux, né à Lowenberg, dans la 
Souabe , mort vers 1520. — Ou le trouve 
'•ouvent nommé en français G. de Léon- 
berg. 

LEPORIS (Joannes), Jean Lelièvre, 
médecin franchis, établi à Paris, mort 
au milieu du' XV* siècle. 

LERBECCENSIS (Hermannus). Voy. Ler- 

becius (B.). 

LERBECIUS (Hermannus), Heemann 
Lebbeke, chroniqueur allemand, domi- 
nicain , moine de Saint-Paul à Mindeu , 



né à Minden, mort après 1404. — On le 
nomme aussi //. Lerheccensis et H. Min- 
densis. 

LESCINIA (/Egidius de). Voy. Lessinia 
(^. de). 

LESNAUDERIUS (Petrus), Pierre le 
Monnier de l'Esnauderie, moraliste 
et historien français, recteur de l'uni- 
versité de Caen, né dans le pays d'Auge, 
mort en 1515. — On le trouve aussi 
nommé P. Lecanderius. 

LESSINIA (iEgidius de), Gilles de Les- 
siNEs, théologien, historien et astronome 
belge, dominicain, ué à Lessines, dans 
le Hainaut, mort vers 1300. — Nous l'a- 
vons trouvé nommé encore : yE. de 
Lasciniis, ^E. de Lascinis, y£. de Les- 
cinia, y£. de Lessinis, /E. de Liscinis, 
yE. de Lisciviis et yE. Luscinus. 

LESSINIS (.Egidius de). Voy. Lessinia 
{JE. de). 

LETARDUS (Guilelmus). Voy. Lancea 
(G. de). 

LETBERTUS, Letbert, théologien fla- 
mand 0" anglais, chanoine de Lille , en 
Flandre, puis abbé de Saint-Ruf, au 
diocèse de Valence, mort vers 1112. — 
On le trouve encore nommé JMhbettus, 
Lietbertus et Litbertus. 

LETUBERTUS. Voy. Letbertus. 

LEUGIS ( Gaufridus de), Geoffroi de 
LÈVES, théologien français, légat apos- 
tolique, évêquc de Chartres, né sans 
doute à Lèves, dans le pays chartraiu, 
mort en 1 149. — On le nomme souvent 
G. Carnotensis. 

LEUSIUS ( Eustachius ). Voy. Lensius 

(E.). 

LEVANDERIUS .Petrus). Voy. Lesimude- 
rixis (P.). 

LEVANTO (Galvanus de). Voy. Jatiuen- 

sis (G.). 

LEVIS (Yvo), Yves Léger, médecin fran- 
çais, doyen de la faculté de Paris, né 
s'ans doute dans la Bretagne, mort au 
milieu du XV^ siècle. 

LEVITA (Sigebertus). Voy. Gcmblacensis 

(S.). 

LE^VIS (yCgidius de), Gilles de Lèwes 
et par corruption de Lèvres, prédicateur 
belge , prémontré, moine à Rliddelbourg, 



343 



LEXI. — ULLESHALLENSIS. 



344 



curé de Lèwes , près de Bruxelles , né à 
Zérieb-Zée dans l'île de "VValckeren, 
mort en 1237. — On l'appelle encore 
/E.Middelburqensis, M. de Vdiacria, 
et il fut surnommé Miles filbitë ou 
Jlbus miles. 

LEXI ( Guilelmus de), Guillaume de 
Lex,y, serraonnaire français, domini- 
cain, né à Lexv, dans la Moselle , mort 
à la fin du XIÎP siècle. — On le trouve 
aussi nommé G. de Lusci. 

LEXINTONA (Stephanus de), Etienne de 
Lexington, abbé de Clairvaux, fonda- 
teur du collège des Bernardins à Paris, 
né à Lexington, mort vers 1255. 

LEXOVIENSIS (ArnulfiJs), Arnoul de 
LisiEUX, théologien français, évêquede 
Lisieux, puis religieux de 'Saint-Victor à 
Paris, mort en 1184. 

LEXOVIENSIS CNicolaus), Kicole le 
HuEX, dit aussi Nie de Lisieux, voya- 
geur et missionnaire français, carme à 
Pont-Audemer [carmcllta Pons-.iudo- 
1/Hirensis), né à Lisieux, mort après 
iôOO. 

LEXOVIENSIS (Thomas), Thomas Basin, 
dit aussi Th. de Lisieux. Voy. Basi- 
7JUS ;Th.;. 

LEYCESTRIA (de). Voy. Legecestriensls, 
Legrocastrensis, Lcicestricnsis et Ley- 
cestrius. 

LEYCESTRIUS (Guilelmus), Guillaume 
de Leicester, théologien anglais, au- 
gustin, professeur à Paris, écolâtre sur 
la montagne Sainte-Geneviève, puis 
chancelier de rôglise de Lincoln, né à 
Leicester, mort en 1213. — On le 
trouve nommé encore G. Montaaus, G. 
de Monte et G. de Montlhiis. 

LEYDLS ^Petrus de), Piebre Blomeven- 
KA, dit P. de Levde, théologien hollan- 
dais, chartreux, né ."i Leydê, mort en 
15! G. — Ou le trouve aussi nommé P. 
Lvidicrisis. 

LEYDIS (Philippus de), Piti lippe de 
Levde, jiiriconsulte hollandais, profes- 
seur à Paris, puis chanoine d'Utrecht 
(canon. Trajectinus), né à Levde, mort 
vers 1400. 

LEYDIS (Theodericus de), Thierri de 
Leyoe, nécrologue hollandais, bénédic- 
tin à Tabbaye d'Egmond, né à Leyde, 
mort après Ï160. 

LEYDIS (de). Vov. Leidanus. 



LlAZARnS (Paulus de), Paolo Liazabi, 
jurisconsulte italien, étudiant à Bologne, 
mort vers 1350. — • On trouve aussi P. 
de Leazariis. 

LIBERTINUS (Christophorus). Voy. Fa- 

bcr (C). 

LICHFELDIUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Lichfield, fécond théologien et ser- 
monnaire anglais, docteur d'Oxford, 
né sans doute à Lichfield (comté de Staf- 
ford), mort en 1447. — On trouve aussi 
C. de Ltchfeldia. 

LICIACO (Stephanus de), Etienne de Li- 
ciAC, moraliste et biographe français, 
4"^ prieur de Grandmont, mort en 1Î6I. 
— On le trouve aussi nommé St. Gran- 
dimontensis. 

LICIO (Robertus de). Voy. Ca?'acciolus 

(B.). 
LICTARDUS. \oy. Lisiardus. 

LIDGATUS (Joannes), Jean de Lydgate, 
poète et théologien anglais, bénédictin, 
né à Lydgate, dans le comté de Suffolk, 
mort vers 1450. 

LIDLINGTONUS (Guilelmus), Guillau- 
ME'DE LiDLiNGTON, théologien et ser- 
monnaire anglais, religieux carme, né à 
Lidlington (comté deBedford), mort vers 
1310. — On le trouve nommé aussi G. 
Lidlendunus. 

LIETBERTUS. Voy. Letbertus. 

LIGNANUS (Joannes), Jean de Legnano, 
théologien et jurisconsulte italien, né à 
Legnano (Lombard-Vénitien), mort en 
1383. 

LIGNERIIS (Joannes de), Jean de Li- 
GNÈRES, mathématicien et astronome, 
né soit à Amiens, soit en Sicile, soit en 
Allemagne, étudiant à Paris, mort vers le 
milieu du XIV* siècle. — On le trouve 
encore nommé /. de Linieris et J. de 
Linneriis. 

LILIUS (Guilelmus) , William Lily, 
poète, helléniste et grammairien anglais, 
professeur à Londres, docteur d'Oxford, 
né à Odiham, dans le Hampshire, mort 
en 1522. 

LILIUS fZacharias) , Zaccahia Lilto , 
géograpne italien, chanoine régulier à 
Vicence, mort vers 1500. 

LILLESHALLETS'SIS (Joannes), Jean de 
LiLLESHALL, théologicu anglais, abbé 



345 



LIMBURGENSIS. — UNGUATONA. 



346 



de Lilleshall (comté deShrops), mort vers 
1410. — On letrouve aussi nommé /. Mi- 
rxus, et Fabricius écrit LiUeshullensis. 

LIMBURGENSIS. Voy. Limpurgensis. 

LBIERICENSIS (Gilbertus), Gilbert de 
LiMEBiCK, théologien irlandais, évéque 
de Limerick, mort après 1 139. — On 
le trouve encore nommé G. Lumnicen- 
sis et G. Lunicenus. 

LIMPURGENSIS (Adamus), Tilemann- 
Adam Emmel, dit A. de Limbourg, 
chrouiqueur allemand, né sans doute à 
Limbourg, mort après 1398. 

LIMPURGENSIS (Joannes), Johann 
Gensbein, dit Jean de Limbourg, 
chroniqueur allemand, né et notaire à 
Limbourg, mort après 1402. 

LIMPURGENSIS (Rupertus), Rijpert de 
Limbodbg, théologien et sermonnaire 
allemand, docteur de Paris, abbé de Lim- 
bourg, mort vers 1125. 

LIMPURGENSIS (Thomas!, Thomas de 
Limbourg, traducteur belge, carme , 
confesseur des religieuses de Naraur, né 
à Limbourg, mort vers 1480. — On 
écrit aussi Th. Lembxirgius. 

LINACER (Thomas), Thomas Linacre, 
érudit anglais, docteur d'Oxford et de 
Padoue, professeur à Oxford, médecin 
de Henri VII et de Henri /III, fonda- 
teur du collège des médecins {co/leye of 
Physicians] a Londres, né à Canlerburv, 
mort en 1524. — On écrit encore LL- 
nacrus, Lynacer et Lynacvus. 

LINACRL'3 (^Thomas). Voy. Linacer (T.). 

LINCOLNIA (de). Voy. Lincolniensis et 
Lincolnîus. 

LINCOLNIENSIS (Hugo), Hugues de 
Lincoln, chartreux, prieur de Wiiham, 
évêque de Lincoln, né au château d'A- 
valon, mort en 1200. 

LINCOLNIENSIS (Hugo), Hugues de 
LiNCOLX, personnage légendaire, qui 
aurait été torturé et mis à mort dans la 
ville de Lincoln vers 1255. 

LINCOLNIENSIS (Robertus), Robert 
Ghosthead, dit aussi R. de Lincoln. 
Voy. Grossum caput (R.). 

LIN'COLNIENSIS. Voy. Lincolnia (de) et 
Lincolnîus. 

LINCOLNIUS (Guilelraus), Guillaume 



de Lincoln, philosophe scolastique an- 
glais, carme, né à Lincoln , mort vers 
1360. — On trouve aussi G. de Lincol- 
nia. 

LINCOLNIUS. Voy. Lincolnia (de) et 
Lincolniensis. 

LINDEWOODE (Guilelmus de). Voy. 
Lindwoodxis (G.). 

LINDNERUS (Joannes), Johann Lind- 
NER, historien allemand, moine de Pir- 
na, curé de Regnizlosa, né à MÔnch- 
berg, dans la Bavière, mort en 1524. — Il 
traduisit son nom allemand en celui de 
J. TilianuSy et il fut appelé/. Sartorins 
parce qu'il était, dit-on, fils d'un cordon- 
nier. 

LINDWOODUS (Guilelmus), William 
Lynwood, jurisconsulte et historien an- 
glais, évêque de Saint-David {episc. Me- 
nevensis), mort en 1 446 . — Ou trouve 
aussi G. de Lindewoode. 

LINENSIS (Alanus), Alain de Lynn, 
théologien et philosophe anglais, carme, 
prieur du couvent de Lynn-Rogis, dans 
le comté de Norfolk, mortaprès 1420. — 
Adelung le nomme J. de Lynna et Vil- 
liers J. Lynensis. 

LINENSIS (Nicolaus), Nicolas de Lynn, 

mathématicien et astronome anglais, 
docteur d'Oxford, carme au couvent de 
Lynn- Régis (comté de Norfolk}, mort 
vers 13G0. 

LINGONENSIS (Godefridiis\ Geoffboi 
DE La \gres, théologien français, prieur 
de Clairvaux, premier abbé de Fontenay 
(prîor C/arse f'allis^ primus ahhas 
Fontanett), au diocèse d'Autun, évé- 
que de Langres, né dans la Bourgogue, 
mort en 1165. 

LINGONENSIS (Petrus), Pierre de Lan- 
gres, théologien français, poète latin, 
dominicain à Mâeon.'né à Langres, 
mort vers 1510. — On le trouve sou- 
vent nommé P. Lacinius. 

LINGONENSIS (Robertus), Robert de 
Langres, théologien français, évêque 
de Langres, mort en 11 10." 

LINGONENSIS (Simon), Simon de Lan- 
gres, théologien et jurisconsulte fran- 
çais, dominicain, professeur à Paris, 
evéque de Nantes, né à Langres, mort 
vers 1350. 

LINGUATONA (Stephanus de), Etienne 
Langton, célèbre théologien anglais. 



347 



LliMERIS. — LOMBARDUS 



348 



chanoine de Notre-Dame et chancelier 
de l'Université de Paris, archevêque de 
Canterburv , cardinal , né à Slindon , 
dans le comté de Sussex, mort en 1228. 

— iNous l'avons trouvé encore nommé 
.s7. Jnglicu^. St. Anglus, Si. de Lan- 
geduna. St. de Longatona, St. Longo- 
clunus. St. Longtonus., St. Langtonus 
et St, Cantuarieiisis. 

LLMERIS et LINNERIIS (Joannes de). 
Voy. Ligner lis (J. de). 

LLNTOMA (Thomas de), Thomas de 
LiXTON, dit aussi Th. de Elmham, his- 
torien anglais, poète latin, chanoine 
régulier de Saint-Augusiin, prieur à Lin- 
Ion, mort vers 1425. 

LIPPIENSIS (Justinus), Justin de Lipps- 
PRiNGE, poète et historien allemand, né 
à Lippspringe, dans la Westphalie, mort 
vers 1300. 

LIPPUS (Aurelius), Aubelio le Chas- 
sieux, surnom donné à A. Bbandolini. 
Voy. Brandolinus (A.). 

LIPPUS (Raphaël), Rafaele le Chas- 
sieux, surnom donné àR. Bbandolini. 
Yoy. Brandolinus (R.). 

LIRA (DE) et LIRANUS (Nicolaus). Voy. 
Lyra (N. de). 

LISCIMS et LÏSCIVIIS (^gidius de). 
"Voy. Lessinia {S., de). 

LISIARDUS, Lisiabd, hagiographe fran- 
çais, évéque de Boissons, mort vers 1125. 

— On écrit aussi Liziardus. 

LISIARDUS, Lisiabd, historien français, 
clerc de Tours, doyen de Laon, mort 
vers 1170. — On écrit aussi Liziardus 
et même Lictardus. 

LISSEIUS et DE LISSO (Guilelmus). Voy. 

Lissovius (G.). 

LISSOVIUS (Guilelmus), William Lissy 
ou LissYE, théologien anglais, francis- 
cain, mort vers 1350. — On le trouve 
aussi nommé G. Lisseius et G. de 
Lisso. 

LITBERTUS. Voy. Lethertus. 

LITIO (Robertus de). Vov. Caraecioîus 

(R.). 

LIVÔNICUS (Henricus), Henbi de Livo- 
ME, chroniqueur suédois, auteur des 
Annales Livonici, mort après 1226. 

UZIARDUS. Voy. Lisiardus. 



LOBBENBAMUS (Guilelmus). Voy. Lub- 

benhamus (G.). 

LGBIENSIS (Leonius), Léon de Laubes, 
théologien et jurisconsulte flamand, abbé 
de Laubes, au diocèse de Cambrai, puis 
abbé de Saint-Bertin, né à Furnes, mort 
en 1163. 

LOCCHESLEGUS (Rodulphus). Voy. Lo- 

kesleius (R.). 

LGCHIENSIS (Thomas PactiusouPaccius), 
Thomas de Loches, chroniqueur fran- 
çais, prieur de la collégiale de Loches, 
mort après 1180. 

LOCHMEYERUS ( Michael ) , Michel 
LocHMEiER (G.-M. Kôuig), Lochmaieb 
(Fabricius) ou Lochmaver (Cave), théo- 
logien et sermonnaire allemand, cha- 
noine de Passau [canon. Passaviensis) 
en Bavière, mort vers 1510. 

LODOVENSIS (Petrus), Piebre de Lo- 
DÈVE, chroniqueur français, évéque de 
Lodève, mort vers 1360.' 

LOGOTHETA (Georgius), rEcôpyioç ô Aoyo- 
GÉTrjç. Voy. Acropolita (G.). 

LOGOTHETA (Symeo et Symeones), Su- 
[xEu)v OU Suu.£t/>vï)ç 6 AoYo6lr»)ç, en fran- 
çais SiMÉON LE LoGOTHÈTE, théologien 
èyzantih, logothète à Constantinople, 
mort vers 1200. 

LOKESLEIUS (Ranulphus (Wadding) o\ï 
Rodulphus), Reinold Lockeslev, théo- 
logien et philosophe scolastique anglais, 
docteur d'Oxford, frère mineur, mort 
vers 1320. — On le trouve aussi nommé 
R. Loccheslegm. 

LOLHARDUS (Gualterus ou Nicolaas). 
Voy. Lollardus. 

LOLLARDUS (Gualterus ou Nicolaus)» 
Walteb ou Nicolas Lollabd, célèbre 
hérésiarque anglais ou allemand, brûlé 
à Cologne en 1322. — On écrit aussi 
Ijolhardus. 

LOMBiEUS (Thomas). Voy. Lumbœus 
(Th.). 

LOiMBARDUS (Bemardus), Bebnabd 
LoMBABD, théologien français, domini- 
cain, professeur à Paris, né 'dans la Pro- 
vence, mort vers 1327. — On trojive 
aussi B. Lombardi. 

LOMBARDUS (Guilelmus), Guillaume 
LoMBABD ou LE LoMBABD, « enim an a 
• familia, an a natione sic dictus « dit 



349 



LOMBARDLS. — LORRIACO. 



3oO 



Échard; théologien et philologue, domi- 
nicain, mort avant 1490. 

LOMBARDUS (Philippus). Voy. Mantua- 
nus (Ph.). 

LOMBARDUS (Petrus), Piebre le Lom- 
bard, célèbre théologien italien, évêque 
de Paris, auteur d'un Liber sententia- 
riuii qui jouit longtemps d'une vogue 
immense, né à Lumello (Laumellum, 
que Paul .love nomme Lumen omnium), 
dans le Novarais, mort en H GO. — On 
l'appelle encore P. Longohardus, P. 
Lumbardm, P. Novariensis, et il a été 
surnommé Lumen omnium et Magister 
sentent i arum. 

LOMBARDUS (Rainerius), Rainier d'I- 
soRELLA, dit aussi R. le Lombard, 
théologien italien, religieux dominicain, 
vice-chancelier de l'Église romaine , évê- 
que de Maguelonne {episcop. Magalo- 
nensis), né près de Brescia, empoisonné 
en 12-J9. 

LOMBARDUS. Voy. Longobardxis. 

LOMBRRIENSIS (Joannes), JeandeBale, 
dit aussi J. de Lombez. Voy. Basileen- 

sis ;J.\ 

LONDINENSIS (Gilbertus), Gilbert 
d'Alxerre, dit aussi G. de Londres. 
Voy. Autissiodorensis (G.). 

LOISDINENSIS (Joannes), Jean de Lon- 
dres, mathématicien anglais, étudiant 
à Paris, frère mineur, né à Londres, 
mort vers 1270. 

LONDINENSIS (Joannes), Jean de Lon- 
dres, dit junior, chroniqueur anglais, 
moine de Canterbury, mort vers 1400. 
— On le trouve aussi nommé /. de Lon- 
dino. 

LONDINENSIS (Petrus), Pierre le Cha- 
noine, dit aussi P. de Londres. Voy. 

Canonicus (P.). 

LOJNDIKO (de). Voy. Londinensis. 

LOKEIUS (Joannes), John Loney (dit 
Fabricius), théologien anglais, carme, 
né à Londres, mort vers 1390. — On 
trouve aussi J. Loveius. 

LONGATONA (Stephanus de). Voy. Lin- 
guatona (St. de). 

LONGIMUS (Joannes). Voy. Dlugossus 

(J.). 

LOKGIUMELLO (Andréas de), André 



DE LoNGJUMEAU, appelé aussi A. de 

T^ONCIUMEL, DE LONTUMEL et DE LOSI- 

MEH, diplomate et voyageur français, do- 
minicain, né à Lonpjumeau, près de 
Paris, mort après 1253. 

LONGOBARDUS (Desiderius), Didier le 
Lombard, théologien lombard, docteur 
de Sorbonue, adversaire des moines 
mendiants, mort vers 1260. 

LONGOBARDUS (Robertus), Robert le 
Lombard, théologien italien, religieux 
dominicain, né à Bologne, mort vers 
1320. — On le trouve nonmé aussi /L 
Bononiensis. 

LONGOBARDUS. Voy. Lombardus. 

LONGODUNUS. Voy. LangtonusQX Lin- 
guatona (de). 

LONGOLIO (de). Voy. LongoUus. 

LONGOLIUS (Christophoriis\ Christo- 
phe de Longueil, jurisconsulte et éru- 
dit belge, professeur à Poitiers, avocat 
à Paris, né à RIaliues, mort à Padoue en 
1522. — On le trouve aussi nommé C. 
de [jongolio. 

LONGOLIUS (Richardus-Oliverius) , Ri- 
chard-Olivier DE Lo>GUEiL, prélat 
français, archidiacre d'Eu, évêque de 
Coutânces, de Porto et de Sainte-Ruf- 
fine, président de la cour des comptes, 
archiprêtre de la basilique de Saint- 
Pierre, cardinal, mort en 1470. — Il est 
presque toujours nommé Cardimdis- 
Constantiensis. 

LOKGTOINUS (Stephanus). Voy. Liugua- 
tuna (St. de). 

LONGUS (Joannes), Jean Lelong, chro- 
niqueur et traducteur llamand , abbé de 
Saint-Bertin, né à Ypres, mort vers 1 387 . 
— On le trouve nommé aussi J. Jiertîniu- 
n us, J. Iperiiis, J. Iprensh et /. Iliperius. 

LONGUS (Oliverius), Olivier de Langue, 
théologien et hagiographe belge, religieux 
bénédictin, prieur du couvent de Saiut- 
Bavon, près de Gand , mort vers 1450. 

LOPLENIUS (Cornélius). Voy. Gaudanus 

(C.-A.). 

LORATORIENSIS et de LOROUTIA 

(Galfredus). Voy. Oratorio (G. de). 

LORRIACO (Guilelmus de). Voy. Lorria- 

eus (G.). 

LORRIACO (Robertus de), Robert de 
LoRRis , chanoine de Notre-Dame de 



351 



LORRIACUS. — LUCENSIS. 



Paris, né sans doute à Lorris (Loiret), 
mort vers 1400. 

LORRIACUS (Guilelmus), Guillaume de 
LoBBis, poète français, l'un des auteurs 
du Roman de la Rose, né à Lorris (Loi- 
ret), mort vers 1260. 

LOSINGA<Herbertus),HEBBEBT le Flat- 
TEUB, surBcm donné à Hebbebt de 
NôBwiCH. Voy. Norvicensis (H.). 

LOSSENSIS (Joannes), Jean Peecks, dit 
JEAJi DE Looz et souvent J. de Los , 
chroniqueur belge, abbé de Saint-Lau- 
rent de Lié^e, dé à Borchloen, dans le 
comté de Looz, mort en 1146. — On le 
trouve aussi parfois nommé /. Leodian- 
sis. 

LOTHARIENSIS (Hugo), Hugues de 
Saint-Victob, dit aussi H. de Lor- 
BAiNE. Voy. Sancto Viclore (H. de). 

LOTHARINGA (Joanna). Voy. Darcia 

(JO. 

LOV^US (Joannes), John Lowe (dit Baie), 
théologien et sermonnaire anglais, doc- 
teur d'Oxford, augustin, mort en 1346. 
— On trouve aussi /. Lovus. 

LOVANIENSIS iGregorius), Grégoire 
Bertolf, dit g. de Louvain, juriscon- 
sulte belge, avocat à Bruxelles, né à 
Bruxelles, mort en 1527. 

LOVAKIEKSIS (Henricus), Henri de 
Louvain, dit aussi H. de Zcemeren, 
théologien et littérateur belge, professeur 
à Louvain, né à Zoemeren, dans le Bra- 
bant, mort en 1472. 

LOVANIENSIS (Ida), Ida de I ou vain, 
religieuse cistercienne de l'abbaye de 
Rosendael {Fallis Rosarum), morte à la 
fin du XVIIF siècle. 

LOVANIENSIS. Voy. Lovanio (de). 

LOVANIO (iEgidius de), Gilles de Lou- 
vain, sermonnaire belçe, chanoine ré- 
gulier de Saint- Augustin a Louvain, mort 
en....' 

LOVaNIO (Amoldus ou Amulfus de), Ar- 
nold ou Abnoul de Louvain, histo- 
rien et théologien belge, moine de Cî- 
teaux, abbé deVillers près de Gembloux 
en Brabant, né à Louvain, mort après 
1250. 

LOVANIO (Joannes de), Jean de Lou- 
vain, théologien et hagiographe belge, 
moine de Cîteauxà Villers (wonac/i. Fil- 



lari€nsis\ mort vers 1190. 
nommé /. Prsecursor. 



352 
Il futsur- 



LOVANIO (Joannes de), Jean de Lou- 
vain, historien belge, moine à la Char- 
treuse de Sainte-Catherine, près d'An- 
vers, né sans doute à Louvain, mort au 
milieu du XiV* siècle. 

LOVANIO (de). Voy. Lovaniensis. 

LOVEIUS (Joannes). Voy. Loneius (J.). 

LOVUS (Joannes). Voy. Lovxus (J.). 

LOZYNGA (Herbertus). Voy. Norvicensis 

(H.). 

LUBBENHAMUS (Guilelmus), William 
Lubbenhah, théologien anglais, carme, 
né à Coventry, mort en 1361. — On 
trouve aussi /. Lobbenfîamus. 

LUBECENSIS (Albertus), Albert Krum- 
MENDVK, dit aussi A. deLubeck. Voy. 

Holsatus (A.). 

LUBECENSIS (Amoldus), Abnold de 
Lubeck, chroniqueur allemand , béné- 
dictin au couvent de Saint-Gilles à Bruns- 
wick [monachus yEgidianus Brunsvi- 
censis), puis abbé de Lubeck, continua- 
teur ae la chronique d'Helmold, mort 
après 1212. 

LUBECENSIS (Henricus) , Henri de Lu- 
beck, théologien belge, bénédictin, évé- 
que deLubeck, né dans le Brabant, mort 
après 1184. 

LUCA (Andréas de), André de Lucques, 
théologien italien, carme, professeur à 
Pavie, mort vers 1418. — On trouve 
aussi ^. de Lucha. 

LUCA (de) . Voy. Lucensis. 

LUCCUS (Joannes), John Lucke, philo- 
sophe scolastique anglais, docteur d'Ox- 
ford, mort vers 1420. 

LUCEMBURGENSIS et de LUCEiM- 
BURGO. Voy. Luxemburgo (de). 

LUCENSIS (Andreas-Ammoniu?), A.-A. 
DE Lucques. Voy. Ammonius (A.). 

LUCENSIS (Antonius), Antoixe de Luc- 
ques, sermonnaire italien, frère mineur, 
mort après 1320. 

LUCENSIS(BartholomsEus ou Pto.lemaîus), 
Babtolomeo ou Ptolemeo Fiadom, 
dit B. DE Lucques. Vov. Fiadonibus 

^ (B. de). 

LUCENSIS (Ubaldus ou Waldus), Ubaldi 



353 



LUCERIEiNSlS. — LUNARIVILLA. 



354 



DE LucQUES,, théologien italien, domi- 
DJcain, né à Lucques , mort vers 1400. 
— On le trouve encore nommé U. de 
Luca et U. de Lueha. 

LUCERIENSIS (Thomas), Thomas de Ko- 
CEn\, jurisconsuUe italien, évêque de 
Kocera ( episcop. Lnceriensis ) , né à 
Acerno (royaume de Naples), mort vers 
1400. 

Lt! CERNA JURIS, LE Flambeau du 
DROIT, surnom donné à Pietro Baldi 
degli Ubaldi. Voy. Vbaldis (P.-B). 

LUCERKA JURIS, le Flambeau du 
DROIT, surnom donné à Babtolo Bon- 
KACLBSi. Voy. Barthuhis. 

LUCERNA JURIS, le Flambeau du 
droit, surnom donné à Govahni Bos- 
siAKi. Voy. Bossianus{i.). 

LUCERNA JURIS, le Flambeau du 
droit, surnom donné à Niccolo Te- 
DESCHi. Voy. Panormitanus (N.). 

LUCERKA JURIS, le Flambeau du 
DROIT, surnom donné à ^YARNEB. Voy. 
Jrnerius. 

LUCH V (Andréas de). Y oy. Luca (A. de). 

LUCHA (de). Voy. Lucensis. 

LUDE ( Arnoldus de ). Voy. Tungris 
(A. de). 

LUGDUNENSIS (Aymericus, Hemericus 
ou Heuricus) , Aymebi ou Henri de 
Lyon, théologien h-ai)c;iis , archidiacre 
de Paris, archevêque de Lyon, abbé de 
Grandmont, né sans douie au Mans, 
mort en 1257. — On le trouve nommé 
souvent yï. de Répts, et sur ce nom, voy. 
le Gallia christ iana. 

LUGDUrsENSIS :Guichardus), Guichard 
DE Lyon, théologien français, moine de 
de Gâteaux, abbé de Pontigui, puis ar- 
chevêque de Lyon, mort vers 1180. 

LUGDUNENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Peyraud, dit aussi G. de Lyon. 
Voy. Pctra alla (G. de). 

LUGDUNENSIS (Hugo), Hugues de Die, 
dit aussi H. db Lyon. Voy. Diensis (H.). 

LUGDUNENSIS (Josceranus), Josceran 
DE Lyon, théologien français, abbé 
d'Ainai, puis archevêque de Lyon, mort 
après 1117. 

LUGDUNENSIS (Margnreta) , Mabgle- 
BiTE d'Oin (dans le Lyonnais), ou de 



DuYN (en Savoie), théologienne ascéti- 

2 ne française, prieure de la chartreuse 
e Poletin, née sans doute dans le Lyon- 
nais, morte vers 1294. — Ou la nomme 
aussi M.Peloteiisls. 

LUGDUNO (Joannes de), Jeais de Ber- 
GAME, dit aussi J. de Lyo.n. Voy. Dei- 
gamensis (J.). 

LULLENDUNUS (Guilelmus). Voy. Lid- 
lingtonus (G.). 

LULLIUS (Raimundus). Voy. Lullus (R.). 

LULLUS (Raimundus), Raymond Lulle, 
célèbre philosophe espagnol, frère mi- 
neur, ermite sur la montagne de Rauda, 
né .à Palma, dans l'île de Majorque, 
mort en 1315. — On le nomme aussi 
R. Eremita et R. Lullius, et il fut sur- 
nommé Doctor illuminatiis et Dxda- 
lus. 

LULMJIUS et LULMAS (Paulus). Voy. 
Lulmius (P.). 

LULMIUS (Paulus), Paolo Olmi, théo- 
logien, sermonnaire et hagiographe ita- 
lien, vicaire général des Augustins,nc à 
Bergame, mort en 1484. — On le trouve 
encore nommé P. lAduuu., P. L'ImiusQl 
P. Lulmœus. 

LUMR.LUS (Thomas), Thomas Lombe, 
philosophe scolastique anglais, professeur 
à Oxford, carme, n)ort ou 1390. — Ou 
rencontre parfois LouiUxus. 

LU^IBARDUS (Petrus). Vov. Lombar- 
dus (P.). 

LUMEN JURIS, LA Lumière du droit, 
surnom donné à Giacomo Bottrigari. 
Voy. Didtri'jarus (.1. de). 

LUMEN JURISC0NSULT0RUM,La Lu- 
mière des JuiuscoNSULTEs, sumom 
donné à Portius Azon. Voy. Azo (P.). 

LUMEN LEGUM, surnom donné à "Wae- 
KER. Voy. Irnerius. 

LUMEN OMNIUM, LA Lumière de tous, 
surnom donné à Pierre le Lombard. 
Voy. LombardusO?.). 

LUMNICENSIS (Gilbertus). Yoy.Limcr:- 
censis (G.). 

LUNARIVILLA (Ferricus de), Febric de 
LuNÉviLLE, sermonnaire français, do- 
minicain, professeur à Paris et à Metz, né 
à Lunéville, mort vers 1314. — On le 
nomnne aussi F. Metensis. 

12 



3oo 



LUNDENSIS. — LUXEMBURGO. 



356 



LUNDENSlS{Absalo;, Absalon de Lund, 
célèbre homme d'Ktat danois, archevê- 
que de Luud, né daus l'île deZélande, 
mort eu 1201. 

LUNDEjSSIS (Andréas), Andbé deLund, 
théologien danois, poëte latin, archevêque 
de Lund, mort vers 1228. 

LUNENSIS (Joannes), Jean de Sévïlle, 
dit aussi J. de Lu.na. Voy. Jlispalensis 

(JO. 

LL'MCEJNUS (Gilbertus). Voy. Limeri- 

censis (G.). 

LU^"IGIA^■A (Zacharias de), Zachabie 
DE LuNEGiAiso, théologitn italien, do- 
minicain à Florence, disciple deSavona- 
rola, mort vers 1500. 

LUPSETUS (Thomas) , Thomas Lupset , 
théologien et érudit anglais, étudiant à 
Paris, professeur à Oxford, né à Londres, 
mort en 1532. 

LUPUS (Joannes), Juan Lopez, théolo- 
gien , hagio;iraphe et sermonnaire espa- 
gnol , religieux dominicain , né à Sala- 
manque , mort en 1464. — On trouve 
ausii J. Lupi. 

LUPUS (Joannes;, Juan I.opez, théolo- 
gien, hagiographe et sermonnaire espa- 
gnol, dominicain, né à Salamanque, mort 
vers 1470. 

LUPUS (Joannes), Juan Lupo ou Lopez, 
écrivain politique et théologien espagnol, 
professeur à Salamauquc, né et cha- 
noine à Sfgovie, mort à la un du XY* 
siècle. 

LUSCHUS (Antonius). Voy. Luscus (A.). 

LUSCl (Guilelmus de). Voy. Lexi (G. de). 

LUSCLMUS (Othomarus), Ottomar 
^'A(:HTGALL, érudit et philologue alle- 
mand, né à Strasbourg, mort vers 1530. 

LUSCINUS (^-gidius;. Voy. Lessinia 
(/E. de;. 

LUSCUS (Antonius), Antonio Lusco, 
poète et philosophe italien, secrétaire des 
papes Grégoire XII, M;irlinV, EugèuelV 
et Nicolas V, né à Vicence, mort en 
1447. — 0^ le nomme aussi J. Lus- 
chtis. 

LUSITANUS (yEgidius), Gilles de Por- 
tugal, dit aussi G. de Sainte-Irène, 
prédicateur portugais, dominicain , né 
dans le diocèse de Visco, mort en 1265. 



— Ou le trouve aussi nommé Jî. de Por- 
Utgalia. 

LUSITANUS (Amadeus), Juan Menez de 
SiLYA, dit aussi Amédée de Portugal. 
Voy. Menesius (J.). 

LUSITANUS (Antonius), Antoine dePa- 
DOUE, dit aussi A. de Portugal. Voy. 

Patavinus (A.). 

LUSITANUS (Petrus). Voy. Julianus (P.). 

LUTHERï ANTESIGNANUS, le Pré- 
curseur de Luther, surnom donné 
à Johann Wessel. Voy. fVesselus{i.). 

LUTHRA (Petrus a). Voy. Lutrensis 

(P.). 

LUTRENSIS (Petrus), Pierre de Kai- 
serslautern, théologien allemand, pré- 
montré , chanoine de Kaiserslautern , 
mort après 1330. — On le trouve encore 
nommé P. a Luthra et P. Prxmonstra- 
tensis. 

LUTTER ELLUS (Joannes), John Lutte- 
RELL, théologien et philosophe anglais, 
carme, chancelier de l'université d'Ox- 
ford, mort vers 1350. 

LUX DECRETORUM, la Lumière des 
DÉCRETS, surnom donné à Johann Se- 
MECA. Voy. Teutonlcus (J.). 

LUX MORUJM, LA Lumière des mœurs, 
surnom donné à Giovanni Andréa. 
Voy. Andréas (J.). 

LUX MUNDI, LA Lumière du monde, 
surnom donné à Martin Pollich. Voy. 

PoUichius (M.). 

LUX MUNDI, LA Lumière du monde, 
surnom donné à Johann AVessel. 'oy. 
ïf^essetus (J.). 

LUX OCCIDENTIS, la Lumière de l'Oc- 
cident, surnom donné à Moses ben 
Waimoun. Voy. Maimonides {M.). 

LUXEMBURGO (Andréas de), André de 
Luxembourg, théologien français, évê- 
que de Cambrai, cardinal, mort en 1396. 

LUXEMBURGO (Ilermanuus de), Ber- 
MANN DE Luxembourg, théologien et 
poëte allemand, religieux dominicain, né 
dans la ville de Luxembourg, mort vers 
1 285. — Êchard écrit//, de Liœem burgo. 

LUXEMBURGO (Joannes de) , Jean Pi- 
card, dit aussi J. de Luxembourg. 
Voy. Picarde (J.). 

LUXEMBURGO (Philippus de), Philippe 



337 



LLYDIUS. 



LYSA. 



338 



DE LuxEMBOL'BG, lépat du Saint-Siégc , 
évêque du Mans, de Tusculum et d'Al- 
bano, cardinal, fondateur du collés^ du 
Mans {collegium Cenomanense) à Paris, 
mort vers 1520. 

LUYDIUS (Arnoidus). Voy. Tungris 
;a. de). 

LYNACER et LYNACRUS (Thomas;. Voy. 

Linacer (T.)." 

LYNENSIS et de LYKNA (Alanus). Voy. 
Linensis (A.). 



LY'^RA (Nicolaus de). Voy. L>jranus (N,). 

LY'RAKUS (Nicolaus), ISicoLAS de Lyre, 
célèbre théologien français, cordelier à 
Verneuil, puis provinci.'il de son ordre 
pour la Bourgogne , professeur à Paris, 
né à Lyre, près d'Évreux, mort en 1310. 
— On le trouve ei.core appelé N. Li- 
ra ntis , N. de Lira, A. de Lyra, et 
il fut surnommé Doctur planus et Doc- 
tor utilis. 



LYSA (Gerardus 
(G. de). 



de). Voy. Flandria 



12. 




MAC AN EUS (Dominicus). Voy. MaccCi- 
nxus (D.;. 

IMACCAJN.EUS (Dominicus), Domenico 
DELLA Bella, dit Dominique de Mac- 
CAGNO, ériidit et antiquaire italien, pro- 
fesseur à Turin, né à Macçagno. dans la 
province de Kovare, mort eu 1520. — 
Ou le nomme aussi D. Macaneus, elles 
recueils biographiques français l'appel- 
lent Dominique Maccagni. 

MACERIUS (Philippus), Philippe de 
Maizièbes, guerrier, diplomate et écri- 
vain politique français, promoteur des 
croisades, conseiller du roi Charles V, 
précepteur de Charles VI, né à Maiziè- 
res, près d'Amiens, mort en 1405. — 
On le trouve encore nommé P. de 
Maieriis, P. de Maseriis, P. de Maze- 
rîis et P. Mazcrius. — Il s'est lui 
même appelé le pauvre Pèlerin. 

MACHELESFELDUS (Guilelmus), Wil- 
liam Mackelelfield, théologien an- 
glais, religieux dominicain, professeur à 
Oxford, cardinal, né soit à Canterbury, 
soit à Coventry, mort en 1303. — Son 
nom a été ortliogr iphié de bien des ma- 
nières; voici les formes que nous avons 
rencontrées : G. Annh'cus, G- Macle- 
feldius, G. de Maclefetdo, G. Macle- 
fe/dns, G. Maclcsfeldua, G. de Make- 
lesfelde, G. Maniisfeldus, G. Mares- 
feldius, G. Marlesfeldius, G. Masse- 
tus et G. Mcsselec/ius. 

MACHETOS (Gerardus), Gérard Ma- 
CHET , jurisconsulte et théologien fran- 
çais, professeur à Paris, vice-chancelier 
ierUnivcrsiié, confesseur de Charles VII, 



chanoine de Paris, de Chartres et de 
Tours, évéqiie de Castres, cardinal, né à 
Blois, mort en 1418. 

MACHIAVELLi o (Nicolaus), NiccOLO 
1\1 ACCHi 4.VELLI , dit en français Nicolas 
Machiavel, célèbre écrivain politique et 
historien italien, né à Florence, mort en 
1527. 

MACLEFELDIUS, de MACLEFELDO, 
MACLEFELDUS et MACLESFELDUS 

(Guilelmus). Voy. Machelesfeldus (G.). 

MACLOVIENSIS (Stephanus), Etienne 
Brulefeb, dit aussi Et. de Saint- 
Malo. Voy. Bruliferus (St.). 

MACRA (Macarius). Voy. Macres (INI.). 

M ACR EMBOUT ES (Eumathius ou Eus- 
tathius), Ej;j.aOtoç ou EÙTTÔOioç ô ]Ma/.pe;jL- 
6oXt-r,ç, EUMATHE OU Eu STATUE LE Ma- 
CREMBOLITB ou DE CONSTANTINOPLE. 

Voy. Eumathius. 

IMACRES (Macarius), Ma/.âiio; 6 Mazciîî ou 
6Ma/.Gôç, théologien byzantin, moine du 
mont Athos, mort après 1431. — Ou 
le trouve aussi nommé M. Macra et 
M. Macrus. 

MACRUS (Macarius). Voy. Macres (M.). 

MADALRERTIS (Homobonus de). Voy. 

Cremunensis (H.). 

MADIUS (Michael), Michèle Barbazza, 
dit aussi M. Madi. Voy. Barbazanis 
(M. de). 

MADRIGALENSIS (Michael), Michel de 
Madrigal, théologien espagnol, carme, 



361 



MADTUGNANUS. — MAGM'S. 



3C2 



né à Madrigal, près d'Avila, mort vers 
1530. 

MADRIGNATSUS (Archangelus), Archan- 
GELO IMadbignani, géographe italien, 
moine de Cîteaux, puis ahbe de Sainte- 
Marie de Clairvaux, évêque d'Abelli 
(rovaume de Naples), né à iMilan, mort 
en 1520. 

MAFFEl'S. Voy. Belcharivs, Maphœns 
et folaferramis. 

MAFFEUS VEGIUS, Maffeo Vegio, phi- 
lologue, poète et moraliste italien, né à 
Lodi, mort en 1458. — Sassi le nomme 
Map/ieus. 

MAGALONENSIS (Gualterus), Gautier 
DE MAGUEL05NE, théologien flamand, 
évêque de Maguelonne (Hérault), né à 
Lille, mort vers 1130. 

MAGALONEjS&IS (Guilelmus), Guil- 
laume Raimo^'D, dit G. de Macie- 
LONNE, sermonnaire et poète latin, cha- 
noine, puis évêque de Maguelonne (Hé- 
rault), mort eu 1195. 

MAGALONKISSIS (Raimundus), Ray- 
mond DE Maguelonne, théologien 
français, évêque de Maguelonne (Hé- 
rault), mort en 1159. 

MAGDALIUS (Jacobus). Voy. Gaudensls 

(J.). 

MAGDOVILLANUS (Joannes). Voy. Ma- 

gnopillanus (J.). 

MAGDU1SENSIS. Voy. Magdnno (de). 

MAG DUNO (Joannes de), Jean de IMeung, 
poète français, l'un des auteurs du Ro- 
man de la Rose, ne à Meung, près d'Or- 
léans, mort vers le milieu du XIV* siècle. 
— Nous l'avons vu appelé aussi /. M/u- 
nius et J. ^'agdunensls, et il fut sur- 
nommé J. Clopinellxis. 

MAGENTENUS (Léo) , A^wv 6 Ma^ev^^vo?, 
philosophe byzantin, commentateur d'A- 
ristote, moinepuis archevêque deMitylè- 
ne, mort vers le milieu du XIV'= siècle. 

MAGGIUS (Propcrtius) , Pbopertto 
Maggi, médecin italien, né ou établi à 
Crémone, mort après 1348. 

MAGISTER (Eustathius). Voy. Pairicius 

(E.). 

MAGISTER (Martiuus), Martin leMais- 
TBE, philosophe et moraliste français, 
aumônier et confesseur de Louis XI, né 
à Tours, mort en 1482. 



MAGISTER (Miohael), surnom donné à 
MiCHKL Blaunpayn, poète anglais, né 
dans le comté de Cornouaille, mort 
après 1250. 

MAGISTER (Thomas). Vov. Theodulus 
(Th.). 

MAGISTER ABSTRACTIOINUM, le Maî- 
tre DES ABSTRACTIONS, sumom donué 
à Francbsco Hospitaleri. Voy. Mal- 
ronis (F. de). 

MAGISTER ANDREAS, Maître Andbk, 
nom sous lequel est souvent désigné A. 
de Ratisbonne. Voy. Ratisbonensls 

(A.). 

MAGISTER CONTRADICTIONUM, le 
Maître des contradictions, surnom 
donné à Jean Wessel. Voy. ff^cssclus 

^ (J.).' 

MAGISTER DOCTORUM, le:\Iaître des 
DOCTEURS, surnom donné à M anegold. 
Voy. Manegoldus. 

MAGISTER SENTENTIARUM, le Maî- 
tre DES sentences , sumom donné à 
Pierre le Lombard. Yoy. Lombard us 

(P.). 

IMAGISTRI (Joannes), Jean le Maître, 
théologien français, prieur des domini- 
cains et vice-inquisiteur à Rouen, mort 
vers 1430. 

MAGIUS (Alexander). Voy. Bassanus (A.). 

MAGNIFICUS (Laurentius), Laurent le 
Magnifique. Voy. Mcdiccus (L.). 

MAG NOVILL ANUS (Joannes), Jean de 
Mandeville (dit \a Nouvelle Biogra- 
phie générale)^ célèbre voyageur et mé- 
decin anglais, né à Saint-Albans, mort 
en 1372. — Nous i'avons trouvé nommé 
encore /. Magdovillanus, J. de Man- 
devilla et /. de Saneto Alhano. 

MAGNOVILLANUS (Joannes). Voy. 

Mandwitlius (J.). 

MAGNUS (Albertus), Albert de Boll- 
STADT, dit A. LE Gband. Voy. BoUta- 
dius (A.). 

MAGNUS (Gerardus), Gérard Groot, en 
français (}. le Grand, théologien hol- 
landais, fondateur d'ordres religieux, 
chanoine d'Utrecht {canon. Vltrajec- 
tensis), puis d'Aix-la-Chapelle {Aquis- 
graneasis) , né à Deventer, mort en 
1384. — On le nomme aussi G. Daven- 
trietisis. 



3C3 



MAGxNUS. — MAJORIS MONASTERII. 



364- 



MAGNUS (Gilberlus), Gtlbbrt de Ci- 
TEAix, dit nussi G. LE Grand. Voy. 

Cisfercienaîs (G.). 

MAGMTS (Jacobus), Jacques leGra^d, 
prédicateur et moraliste fraucais, re- 
ligieux augustin, né à Toulouse, mort 
après J422. 

MAG^■US :Richard(is\ Richabd We- 
THERSHED, théologien anglais, chance- 
lier de Lincoln, archevêque de Cauter- 
bury, mort en 1231. 

MAGWIRirS (Carolus ou Cathaldiis), 
Chaelf.s Maguire, chroniqueur irlan- 
dais, chanoine d'Armagh et doyen de 
l'église de Clogher [decanus; Clochn- 
rcnsis), né dans le comté de Fermanagh, 
mort en 1498. 

IMAGWIRIUS (Nicolaus). IS'icoiAS IMa- 
GUiRE, chroniqueur irlandais, évêque 
de Leghiin [episcop. Lcghliiiensis), né 
à Idrona, mort vers 1512. 

MAlDSTOTvE (Richardusde). Voy. Maids- 

tanins (R.). 

MAIDSTOMUS (Richardus), Richabd de 
IMaidsto'E, célèbre théologien et prédi- 
cateur anglais, adversaire de Wiclef, pro- 
fesseur à Oxford, confesseur du duc de 
Lancnstre. religieux cârme,né à ]\Iaid- 
stone, dans le comté de Kent, mort en 
1390. — ; On le nomme aussi /{. de 
Maidstonc. 

MAlERIISœhilipiuis de'i. Vov. Macer/us 
(P.). > . . 

MAILI.ARDUS Oliverius), Olivier Mail- 
lard, célèbre prédicateur français, doc- 
teur de Sorbonue, cordelier, né dans la 
'Rretogne, mort vers 1502. 

MAIMOMDES (IMoses), Moses den Maï- 
Moux, dit Maïmoxide, célèbre philo- 
sophe, théologien et médecin juif, né à 
Cordoue, mort en 1204. — On le trouve 
surnommé dans les auteurs ju's : 
Aijuila magna, Doctor Jidclis, Gloria 
orienlis et Lux occidentis. 

MAINAISUS (Petrus). Vov, Maynerius 
(P.). 

MAlNARDliSUS (Marsilius). Voy. Pata- 
rhins {'y\.). 

MAINARDXJS (Eberhardus) , Éberhard 
Mayîîard, théologien et sermonoaire 
allemand, carme, né à ÎNIayence, mort 
vers 1410. — On trouve aussi E. May- 
nardus. 



MALNARDUS (Vinccntius), ViNCENza 
Mainardo, dit aussi V. de San-Gemi- 
KIANO [y. de Sancto Geminiann ou 
F. Sangcmintacensis), hagiographe 
italien, dominicain, né à San-Geminiano 
(Toscane), mort en 1527. 

MAINERIUS (Petrus). Voy. Maynerius 

(P.). 
MAIN'US (Jason). Voy. Mat/nus (J.). 

MAIOLUS (Laurentius;, LobenzoMaiolo 
ou^Iaggioli, médecin, helléniste et phi- 
lologue italien, professeur à Padoue, à 
Pavie et à Ferrare, né à Asie, mort eu 
1501. 

MATRONIS (Franciscus de), Fba?;cesco 
HospiTALEBT, plus connu sous le nom 
de Fb. de Maibone, théologien fran- 
çais, cordelier, disciple de Duns Scot, 
docteur de Sorbonne, professeur à Paris, 
né à iMairone, dans la vallée de Rarce- 
lonnette, mort après 1327. — On écrit 
souvent F. de Mayronis, et ce person- 
nage a été surnommé Doctor acutus, 
Doctor illuminatus et Magisfer abs- 
tractionum. 

MAILS (Antonius), Antonio Maggio, 
littérateur italien, né à Rrescia, mort 
après 1501. 

MAIUS (Junianus), .Tdmano ^Iaggio, 
philologue italien, né et professeur à >'a- 
pl€s, mort à la lin du XV^ siècle. — On 
trouve souvent Majux. 

MAJOR (Guilelmus), Guillaume le 
ISIaîre, théologien français, évêque d'An- 
gers, mort en 1314. 

MAJOR (Joannes), .Tean le Maire, pré- 
cepteur de Louis XI, chanoine de Notre- 
Dame de Paris et de Saint-Martin de 
Tours, mort en 1465. — On trouve sou- 
vent le génitif /. Majorés. 

MAJOR (Nicolaus), Nicolas le Maire, 
théologien français, né et évêque à An- 
gers, mort en 1314. 

MAJORIS (Radulphus), Raoul de 
Maevebe , orateur au concile de Cons- 
tance, prévôt de Saint-Donatien, à Bru- 
ges, puis de Saint- Amat, à Douai, mort 
en 1437. 

MAJORIS PONTIS (Adamus), Adam de 
Paris , dit aussi A. du Grand-Pont. 
Vov. Parisinus (A.) et Parviponlanus 
(A."). 

MAJORIS MONASTERII (Guilelmus), 



365 



MAJORIS MON-fERlI. — MALUS CLERICUS. 



3C0 



Guillaume Abengbin, dit aussi G. t)e 
jMarmoutiers. Voy. Arengrinus (G.). 

MAJORIS MONASTERII (Joannes, mo- 
uachus), Jean de Marmoutiers, chro- 
niqueur français, moine de Marmou- 
ticrs, né dans la Toiiraine ou dans i'Au- 
jou, mort après 1151. 

MAJUS. Voy. Maius. 

MAKELESFELDE (Guilelmus de). Voy. 
Machelcsfeldus (G.)- 

MAKRISIUS (Ahmed al), Ahmed al 
Marrizi, en français A. de Makriz, cé- 
lèbre écrivain arabe, né au Caire, d'une 
famille originaire de Makriz, près de 
Baaibek, en Sjrie, mort en 1442. 

MALABRANCA (Hugoiinus de), on fran- 
çais HUOOLIN de iNlALEBRANCHE, tiléo- 

Togien et sermonnaire italien, religieux 
augustin, évêque de Rimini, patriarche 
de Jérusalem, né à Orvieto [Urbcreta- 
nus), mort après 1374. — On trouve 
aussi //. Malabranchius. 

MALARRANCHIUS (Hugolinus). Voy. 
nialabranca (H. de). 

MALACniAS, ]\TALAcnY, dit en français 
saint Malachie, théologien irlandai*;, 
moine de Clairvaux, évêque de Conner 
{episr. Connorensis); archevêque d'Ar- 
rnagh (archiep. Jrmachanus), né à Ar- 
magh, mort en 1148. 

MALA MORTE (Geranlus de), Gérard de 
Malemort, théologien français, arche- 
vêque de Bordeaux, né sans doute à 
Malemort, dans le Limousin, mort en 
1259. 

MALATESTIS (Carolus do), Carlo ]\Ia- 
latesta, littérateur italien, procureur 
de Grégoire XII au concile de Cons- 
tance, mort vers 1430. 

MALATIENSIS (Gregorius), Grégoire 
Abodlfaradge, dit aussi G. de Ma.- 
latia. Voy. Abulfarofjius. 

MALRODIE>"SIS (Adrianus), Adrien de 
Maubfi GE, théologien flamand, prévôt 
et chancelier de l'église de Afaubeuge, 
mort vers 1170. 

MALCHOTIUS. Voy. Autissiodorensis 
{Robert us\. 

MALDONENSIS (Thomas), Thomas de 
Maldon, théologien anglais, prieur des 
carmes de Maldon, dans le comté d'Es- 
se\, mort en 1404. — On trouve aussi 
T. Maldonua. 



MALDO^US (Thomas^. Vov. Maldoncn- 
sis (T.). 

MALESSICO (Guido de). Gui de Cha- 
tklus, dit aussi G. db Malsec Voy. 
Castri Lucii (G.), 

MALGRINUS (Jonnnes). Voy. Jhjniivs. 

MALHERRIUS (Nicolaus), Nicolas de 
Malhebbi, dit aussi, par erreur, N. ^\\- 
lermi, théologien et traducteur italien, 
camaldule, né à Venise, mort à la (in du 
XV siècle. 

MALINIS (Joannes de), Jean van Paess- 
CHEN, dit au.ssi J. de IMalines. Voy. 
Pascha (J.). 

MALIMS (de). Voy. Mechlinia (de). 

MALLEOLUS (Feliv), Félix ÏT^MMEn- 
LEïN , théologien et hihliophik riiissc, 
chanoine de Zolfingon, chantre à Zurich, 
prévôt de Soleure, né à Zurich, mort 
après 1457. 

MALLEOLUS (Thomas), Thomas Un- 
MF.RKEN, dit aussi Tn. de Kempen. 
Voy. K cm pis (Th. a). 

I\rALLEUS ILEIXETICORUM, le Mar- 
teau DES HÉRÉTIQUES, surnom donné 
à Pierre dAilly. ^ov. Jlliacensls 

(P-}. 

MALIJACO (G'M'Iplmus d*-), Guillaume 
DE Mailly, thoologion français, domi- 
nicain , né à MailIy-lc-Chàieau , [vès 
d'Auxorrc, mort vers 14G2. 

MALLLACO (Joannes de), Jean de I^I^il- 
LY, chroniqueur françiis, dominiciin, 
né à Mailly-ie-Château', près d'Auxorrc, 
mo;L après 1250. 

MAL^IESBURIENSLS (Guilelmus), Guil- 
laume DE i\L\F.MEsnrRV, célèbre histo- 
rien an^'lai.', bénédictin, bibliolliéc.iirc 
de l'abbaye de Malnicsbury, morl vers 
1150. — On le trouve nommé souvent 
G. liihliolhccnrlus. 

MALUMBRIS (Richardiis do), Rîcaedo 
Malumbr^, jurisconsulte italien, né à 
Crémone, mort après 1310. 

MATATMBRTS (Thomas de), Tomm.aso 
Malumbra, jurisconsulte italien, né et 
sénateur à Crémone, mort après 1350. 

MAEUS CLERICTTS Gualtcrus), G u^tier 
Mauclerc 'dit Éc-hnird\ théologien an- 
glais, religieux don)inicain, évccjue do 
Carlisle 'episcop. Carleolensis), mort en 
1248. 



36' 



MALUS VICINUS. — MAMACUS. 



308 



MALUS VICINUS (Samson), Samson 
Mauvoisin, tliéologien français, arthi- 
dinore, prévôt, doyen, puis évêque de 
Cliartres, mort vers UÔO. 

MALVKRN.Ii:US (Jonnnes), Jean de Mal- 
VEHN, littérateur et historien anglais, 
bénédictin, moine à Worcester, né à 
Mortimer, près de Malvern i^ Worcester), 
mort après 1386. — On trouve aussi J. 
Milcernaeus. 

MALVETIUS (Jacobus), Giacomo Mal- 
VEzzi, nïi'decin et chroniqueur italien, 
né soit à Brescijï, soit à Modène, mort 
après 1332. — 'Potthast écrit /. Mal- 
vecius. 

MALVETIUS (Troilus), Teoilo Mal- 
VEZZI, jurisconsulte italien, né et pro- 
fesseur à Bologne, mort vers 1450. 

MA:MBUR]N'US (Joannes). Voy. Maubur- 
mis (J.)- 

MAMERTUS (Sebastianus), Sébastien 
IMamebot, historien et voyageur fran- 
çais, chanoine et chantre' de l'église 
Saint-Etienne à Troyes, né dans le Sois- 
sonnais, mort vers 1475. 

MAMMAS (Grcgorius). Voy. Melissenus 

(G.), 

MAMMOTfîREPTUS. Voy. Marchcsinus 
(J.). 

MANARDUS (Joannes), Giovanni Ma- 
NABDi, célèbre médecin italien, né et 
établie Ferrare, mort en 1519. 

MANASSÈS (Constantinus), KwvîravTÎvoî 
6 Maviiar], chroniqueur, romancier et 
poète byzantin, mort vers la fin du Xll® 
siècle. 

MANCESTRIA ^de). Voy. Manchestrensis. 

MANCHESTRENSIS (Hugo), Hrr.UES de 
Manchester, théologien anglais, domi- 
nicain, professeur à Manchester, mort 
vers 1 .300. — Tanner 6cril H. de Man- 
cestria. 

MANCINEELUS (Antonius), Antomo 
Mancinelli, poète et philologue italien, 
professeur à Velletri, à Rome, à Fauo, à 
Venise et à Orvieto, né à Velletri, mort 
vers 1.506. 

MANDAGOTO (Guilelmusde), Guillaume 
DE ÏMandagot, théologien français, ar- 
chidiacre de Nîmes, prévôt à Toulouse, 
archevêque d'Embrun, cnrdinal, évèque 
de Palcitrine, né à Lodève, mort en 



1321. — On le trouve aussi nommé G. 

Maiidagotus . 

MANDAGOTUS (Guilelraus). Voy. Man- 
dagoto (G. de). 

MANDEVILLA (Joannes de). Voy. Ma- 

gnoviUanus (J.). 

-MANDUCATOR (Petrus). Voy. Comestor 

(P.). 

MANDWITHUS (Joannes), John Man- 
DUiTH (JÔcher), mathématicien anglais, 
docteur d'Oxford, né à Saint-Ail ans , 
mort en 1.372. — Ou le nomme aussi 
/. Magnovillanus. 

M A NEG ALDUS et MAN EG A U DUS. Voy . 

Manegoldus. 

MANEGOLDUS, Manegold, dit de Lu- 
TENBACH , théologien allemand, pré\ôt 
à Marbach sur le Rhin, doyen des cha- 
noines réguliers de Reiltènberg, né à 
Lutenbach (diocèse de Stni-;}* -irg), mort 
après 1103. — On le trouve appelé en- 
core Manegaldus, Maacgandus, Mcni- 
goldns et Manegundus, et il a été sur- 
nommé Magister doctorum. 

MANEGOLDUS, Manegold, abbé de 
Saint-George, dans la Forél-Noire, tué 
par ses moines en 11 10. 

MANEGUNDUS. Voy. Manegoldus. 

MAISELLUS (Lucas), LucA Maneli.i, 

moraliste et sermonnaire italien, religieux 
dominicain, évéque d'Osimo [episcop. 
Juxi7nanus), né à Florence, mort en 
1363. 

MANETTIUS (J.). Voy. DIancftus (J.). 

MANETTUS (Janetus ou Jannolius), Giaîï- 
NOzzo iManetti, négociateur, érudit et 
orateur italien, secrétaire des papes Ni- 
colas V et Callixte IH, né à Florence, 
mort en 1459. — Ou trouve aussi J. Ma- 
ri et /lu s. 

MA NFREDIS (Thomas de),TOMMASO Man- 
FREDi, jurisconsulte italien, né à Cré- 
mone, mort après ( 304. 

MANFREDUS (llicronymus), Gebonimo 
Manfbedi, médecin et astronome ita- 
lien, né à Bologne, mort après 1489. 

MANFREDUS (Scipio), Scipione Man- 
FBEDi, astrologue italien, né ou établi à 
Bologne, mort au commenceraont du 
XV r siècle. 

MANIACO (de) et MANIACUS (Joannes), 



369 



MANIGOLDUS. — MARCANUS. 



370 



GlOVANNi AlLlNO, dit J. DE MANIACO. 

\oy.Jilinns{J.). 
MANIGOLDUS. Voy. Manegoldus. 

MANLIUS (Jacobus). Voy. Drigantinus 

(J.). 
FAN'SUETUS (Léon rdus), Le nardo 

Mansueti, théologien et scrmonnaire 

italien, dominicain, né à Pérouse, mort 

vers 1475. 
MANTUA (Albertinus de), Albertino de 

Mantoue, théologien italien, augustin, 

mort vers 14C0. 

MAISTUA (Joanninus de), Joatsnino de 
Mantoue, théologien italien, religieux 
dominicain, ué à Mantoue, mort vers 
1310. 

MAKTUA (de). Voy. Mantuanus. 

MANTUANtlS (Joannes-Baptista), Gio- 
vanni-Battista Spagnuoli, dit le 
Mantouan, poëte latin, général des 
Carmes, adepte de Savonarola, né à 
Mantoue, mort en 1516. — On le trouve 
aussi nommé J.-B. Ilispaniolus et J.D. 
Spagnolus. 

MANTUANUS (Phillppus), Philippe de 
Mantoue, théologien italien, augustin, 
mort vers 152.5. — On le trouve aussi 
nommé /"A. Lombardus, Fh. Longobar- 
dus et Ph. de Mantua. 

MAKTUANUS (Spagnolus-Baptista). Vov. 
Dcqjtista (S.). 

MANUSFELDUS (Guilelmus). Voy. Ma- 
chelesjeldus (G.). 

MANUaUS(Aldus). \ov.Mamdius (A.). 

MAMJTIUS (Aldus), Teobaldo, dit Aldo 
Manuzio, en frauçais Alde Manlce, 
célèbre imprimeur italien, né à Sermo- 
netta, près de Vellelri, dans le Bassian, 
mort en 1515. — On le trouve encore 
nommé ./. Ba-ssianas, A. Latinus, 
A. Romaniis et A. Manucius, et en ita- 
lien A. iManucct, a. Manxucci, a. 
Manucio, a. Mannuccio. En grec, il 
écrit tantôt Mavojx-.o; et tantôt MavojTtoç. 

MANZOLUS ;Lucas}, Luca Manzoli ou 
MA^zuOLI, ihéologion italien, abbé des 
Frèrcs-Hun)iliés de Floreuce, évêque de 
Fiesole, cardinal, né à Florence, mort 
eu 1411. 

MANZOLUS (Petrus-Angelus), Pietbo- 
A>GELO MA^zoLI, plus counu sous le 
pseudonyme de Marcelhis Palinge- 



nius, poëte latin, né à Stellata, prè- de 
Ferrare, mort, vers le milieu du XVP 
siècle. 

MAPJîUS (Gualferus ouWalterus), Gau- 
tier Map, poëte anglo-novmand, né sur 
les frontières du pays de Galles, mort 
après 1196. — .On le trouve aussi 
nommé G. Mapes, G. Mapus et même 
G. Mapezius. 

MAPES et MAPEZIUS (Gualterus). Voy. 

Mapœus (G.). 

MAPHyEUS (Celsus), Celso Maffei, 
théologien, littérateur et diplomate ita- 
lien, chanoine régulier de Latran, né à 
Vérone, mort en 1508. — On le nomme 
aussi C. de Maffcis et C. de Ma- 
phxls. 

MAPH/EnS (Paulus), Paolo Maffet, 
théologien italien, chanoine régulier de 
Latran, né à Vérone, mort en 1440. — 
On le nomme aussi P. de Maffcis et P. 
de Maphxis. 

MAPn.4i:US (Timotheus), Timoteo Maf- 
fei, littérateur italien, chanoine régu- 
lier de Latran , archevêque de Ragiue, 
né à V'Tone, mort vers 1460. — On le 
nomme encore T. de Maffeis, T. de 
Maphœis et J. ï'eroacnsis. 

MAPHJ;:US. Voy. Delcharius et Maf- 
feus. 

MAPUS (Gualterus). Voy. Mapxus (G.)- 

MARA (Guilelmus de). Voy. Lamarcmls 

(G.). 

MAR/EUS (Guilclmus),GuiLLAUMEMARA, 
humaniste français, secrétaire du cardi- 
nal Briçonnet, recteur de l'université de 
Caen, chanoine de Coutances,ué dans le 
Cotentin. mort vers 1530. 

MARBALDUS. Voy. Jihedonensis (M.). 

MARBECO (Guilelmus de). Voy. Mœrbeha 
(G. de). 

MARBODUS et MARBOTTUS. Voy. Rhe- 
donensis (I\L). 

MARCANUS (Lippoldus, Leonoldus, Leo- 
voldus ou Levoldu.s), Levold de Nor- 
THOF, dit aussi L. de la Marck, chro- 
niqueur allemand, né dans le comté de 
la Marck, mort après 1358. 

MARCANUS (Oliverius), Olivier de la 
Marche, homme d'État, chroniqueur 
et littérateur français, né au château de 



371 



MARCELLUS. — MARISCO. 



372 



lo Marche, dans la Bourgogne, mort 
en 1Ô02. 

MARCF.LLUS (Chrisfophorus\ Crtsto- 
FORO Marcello, théologien et littéra- 
teur itiilien , protonotaire apostolique , 
chanoine de Padoue, archevêque de 
Cor fou, mort en 15... 

MARCELLUS (Petrus), TiETBO M ARCF.LLO, 
historien et biographe italien, né à Ve- 
nise, mort vers l.î20. 

IMARCIIELFGUS et MARCKELEGUS 
(Joannes). Voy. Marketeius cJ.). 

àlARCHElSTUS (Ludovicus). Voy. ^fer^ 
c/ienfus (L.). 

MARCHESIMJS (Joannes), Ciovanm 
Mabchesiisi, philologue italien, mino- 
rité, auteur du Mammulhrpp/us, mort 
vers 1500. 

MARCHESIUS (Albertus), Alberto >Iar- 
CHESi, théologien et moraliste italien, 
né dans la Romagne, mort en 1530. 

]\IARCHIA (Franciscus âe\ FnArcçoîs de 
LA Marche, théologien italien, frère mi- . 
neur, disciple de Duns Scot, né dans la 
ISlardie d'Ancôue, mort vers 1320. 

MARCHIA (Jacobus de), Jacques de la 
ïMabche, théologien et sermonnaire ita- 
lien, frère mineur, né dans la Marche 
d'Ancône (ancien Piccnunt), mort en 
1430. — On le trouve aussi nommé /. 
Piccn}ix. 

MARCniANENSIS (Gualbertus), Gual- 
BERT DE LA Maeche, hagiographe 
belge, bénédictin, moine à La xMarche, 
mort vers 1 1 30. 

MARCIA^ENSIS (Andréas), André du 
Rois, dit aussi A. de Marchiennes. 
Voy. S '/Ici us :A.). 

MARCODURANUS (Michael) , Michel 
Herbband, dit aussi ^L de Dueeen. 
Voy. IJerbnnulus (M.). 

ALVRDERANUS. Voy. Rhedoncnsh (M.). 

MARDELEGUS (Joannes). Voy. Marke- 

lelus J.). 

MAREGUS (Joannes). Vov. Marrchis 
(J.). 

MARESCHALLUS Matthœus\ M\tthew 
Maesciull, seigneur de Riber.ich et de 
Pappeiiheim, historien et jurisconsulte 
allemand, dr>cteur de Paris, chanoine 
d'Augsbourg {canon.Augustanus),moxi 
vers 1500, 



MARESCHALLUS Rohertus), Robkbt 
Marshall, théologien et sermonnaire 
anglais, carme, professeur à Oxford, né 
à Ludiow, mort en 1417. — On trouve 
aussi H. MavscdUus. 

MARESFELDTUS ;Guilelmus). Voy. Ma- 
chelcsfeldus (G). 

MARGARTNUSi de MARGARITIS et 
MARGARI rus Joannes), ivKy AIolis, 
dit aussi J. de IMargarit. Voy. Gcrun- 
(iensis (J.). 

Î\L4RGARITUS. Voy. Marçjarlionua. 

MARIANUS. Voy. F/orcntinus (M.). 

MARLANUS (Doctor). Vov. Dunstonensis 

(J.). 
MARIENRODENSIS (Henricus^ , Hein- 

BEICHBEF.\TEN,dit H. DE MaEIENRODE, 

chroniqueur allemand, moine de Cîteaux, 
abbé du couvent de Maricnrode, à Hil- 
desheim, mort en 14G3. 

MARIGNLACO (Enguerranns de^ En- 
GUEEBAND Le Portieb, dit plus tard 
E. DE Martgny, comte de Longueville, 
chambellan, surintendant des linances, 
]tuis premier ministre sous Philippe le 
Bel , né daus la Normandie . pendu eu 
1315. — On le trouve nommé aussi E. 
Mari ni un. 

MARIGMXCO (Joannes de;, Jean de 
AIarignv, chantre de jNotre-Danie de 
Paris, évèque de Beauvais, archevêque 
de Rouen, garde des sceaux, mort en 
1351. 

MARINIS Ubertinus de), Ubebtino Ma- 
BTNO, jurisconsulte italien , conseiller et 
vice-chancelier du roi de Sicile, a.c-.he- 
vêque de Palerme , né dans cette ville . 
mort en 1434. 

MARIMUS. Voy. Marlgnïaco (de). 

MARINUS (Petrus), Pietbo Mabtm, pré- 
dicateur italien, augusiin à Aix, évêque 
de Glandèves, confesseur du roi René, 
mort en 1467. 

MARISCO (Adamusde).ADAAiDE Mabsh, 
théologien anglais ou français, évêque 
d'Ely tcomté de Cambridge), né soit à 
Marsh, dans le comté de Somerset, soit 
à Ponts-€t-Marais (anc. Ecclesio de Ma- 
7'isco) près d'Eu, dans la Seine-Inférieure 
(Ch. Jourdain), mort vers 1257. — On 
le nomme encore J. FJieusis, 4. Ma- 
riscus (Marais), et il fut surnommé 
Doc/or illustra tus. 



373 



MABISCUS. — MARSILILS. 



37i 



MARISCUS (Adamus). Voy. Marisco lA. 
de). 

MARIUS ^Joannes), Jean le Maire, sou- 
vent appelé J. LE IMaibe de Belges 
(/. Marius Belgae), poète et historien 
belge, bibliothécaire et historiographe de 
Marguerite d'Autriche, né à Bavai, 
mort vers 15-18. 

MARKELEIUS (Joannes), John Mar- 
CHELEY (Jôclier) ou Markeley (Fabri- 
cius) , théologien anglais , général des 
Frères mineurs, mort à York en 1376. 
— On le trouve encore nommé /. iVr/r- 
chelegus, J. Marchelegus et J. Marde- 
legus. 

MARLA (Thomas de), Thomas he Marle, 
seigneur de Corci {de Cociacn), abbé 
du mont Saint-Michel, mort en 1 130. 

MARLEIUS (Daniel). Voy. Morleius. 

'\IARLESFELDlUS(Guilelmus). Voy. Ma- 

chelesftldiis (G.). 

IMARLIANO (de). Voy. Marllanus. 

MARLlA]N'US(Fabricius), Fabricto Mar- 
LîANi, historien et négociateur italien, 
évêque de Tortone, puis de Plaisance, 
né à Milan, mort en 1508. 

MARLIANUS aoannes\ Giovanni RIar- 
LiANi, médecin italien, professeur à 
Milan et à Pavie, médeciii de Galeas 
Sforza, né à IMilan, mort en 1483. — On 
le nomme aussi J. de Marliano. 

MARLIANUS (Ludovicus), Lumi Mar- 
LiANi, médecin, poète et érudit italien, 
évêque f'e Tny (episcop. Tudens/s), en 
Galice , cardinal, né à Milan , mort en 
15i;i. 

MARLIANUS (Raimundus), Raimondo 
Marltani, géographe italien, docteur de 
Padoue, chanoine de Liège, puis de Be- 
sançon, professeur à Dole, puis à Lou- 
vain, mort en 1475. — Paquot le nomme 
R. de Marliano. 

MARO (Andréas), Andréa Marone, cé- 
lèbre improvisateur italien, né à Porde- 
none (Frioul), mort en 1527. 

MAROLIO (Joannes de), Jean de Ma- 
eeuil, théologien français, docteur et 
procureur de la Sorbonne à Paris, curé 
de Saint-Mathurin de Larchant, mort 
i-ers 1300. 

MAROMS (Joannes). Voy. Marreius (J.). 



MARPURGENSIS (Conradus). Voy. Mar- 
purgicus (C). 

MARPURGICUS (Conradus), Conrad de 
Marpurg, ('il en fronçnis C. de Mar- 
BOUBG, théologien et 'inquisiteur alle- 
mand, dominicain, né à Marpurg (liesse), 
assassine en 1233. — Oudin le nomme 
C. Marpiirgensis. 

]\LARREIUS (Joannes), Jean de :\îarrev, 
théologien et sermonnaire angir.is, reli- 
gieux carme, ml à Marrey, dans le comté 
d'York, mort en 1407. ' — Ou le trouve 
encore nommé /. Maregua, J. Maron/'.s- 
et /. Marro. 

MARRO (Joannes). Voy. Marreius (J.). 

IMARSCALLUS. Voy. Mareschallus et 

Mars/ta (lus. 

MARSCHALCUS (Nicolaiis). Nicolas 
ÎMarschalk, philologue, jurisconsulte, 
historien et nattiraliste allemand, profes- 
seur à Rostock, né dans la Thuringe, 
mort en 1525. 

MARSHALLUS (Galfredus), Godfroy 
!\Iarshall, philosophe si-olastique an- 
glais, bénédictin, moine à Glascow, 
mort en,..? 

MARSHALLUS ( Rogerus ) , Roger 
Marshall, mathématicien anglais, inc. 
sxc. 

MARSICANUS (Ansolmus), Anselme de 
Marsico, théologien italien, év('que de 
Marsico (royaume de Naples), mort vers 
1220. 

M ARSia\NtJS (Joannes), Jean de IMar- 
sico, théologien italien, cardinal, évêque 
de Tusculum, né à Marsico (royaume do 
Naples), mort vers 1120. 

MARSICANUS (Léo), Léon de Marsico, 
chroniqueur et sermonnaire italien, re- 
ligieux bénédictin, bibliothécaire du 
Mont-Cassin, cardinal, évêque d'Ostie, 
né à Marsico (royaume de Naples\ mort 
vers 1 1 15. — On le trouve nommé aussi 
L. Ostiensis, L. Cassinensis et /.. Car- 
dinulls, 

ÎIARSIIJUS (Ludovicus), LuiGi :\I\nsi- 
GLi, théologien et philologue italien, 
augustin, docteur de Paris, ami de Pé- 
trarque, né et professeur à Florence, mort 
en 1394. — On le trouve aussi nommé 
L. Marsillus. 

M.VRSIL1US. Voy. Flclmin (M.), fleidel- 
bergensis (M.)'et Patavinus [M.]. 



375 



MARSILLUS. — MASILS. 



376 



MARSILLUS (Ahiisius, Luisiiis ou Ludo- 
viciisl, LiiGi IMarsigli, théologien, 
5crmoiinaire et poëte italien, religieux 
augnstin, né à Florence, mort tn Môo. 
— On la souvent confondu avec le pré- 
cédent. 

MARSUPPINUS (CaroIus\ Tarlo Mar- 
SLPriM, poète liitin, helléniste et tra- 
ducteur italien, professeur à Florence, 
secrétaire apostolique, né à Arezzo (Tos- 
cane^, mort en 1453. — On le trouve 
nommé aussi C. Aretinus. 

MARSUS Paulus), Paolo ^Tàrso, philo- 
logue itilien, poëte latin, professeur à 
Venise et à Rome, né à Piscina, dans 
l'Abruzze, mort vers I/iOO. — On le 
trouve nommé aussi P. Piscinax. 

MARSUS (Peirus), Pietro IMabso, philo- 
logue italien, ne à Cesa, près de Rome, 
mort vers 15 10. 

MARTELLTUS (Ludovicus), LoiGl Mar- 
TELLi, poète et auteur dramatique ita- 
lien, né à Florence, mort en 1527. — 
On le trouve nommé aussi J. Martel- 
Ins. 

MARTELLUS (Guilelmus). Voy. Sancfo 
Albono (G- de). 

MARTELLUS (Ludovicus). Voy. Martel- 

lixis '(L.). 

MARTIATsENSIS (Andréas). Voy. Sykius 

(A.). 

MARTIM (Franciscus), Francisco Mar- 
tin ou Martinez, théologien espagnol, 
carme à Barcelone, professeur à Paris, 
mort vers 1390. 

MARTINI (Guibertus), Guibert de Gem- 
BLOUX, dit aussi G. de SAI^T•MAR- 
TiN. Voy. Gemblacensis (G.). 

MARTIKI (Nicolaus). \oy. Albertinis (N. 
de). 

MARTINI (Raimundus), Ramon Marti- 
nez, théologien, coniroversiste et phi- 
lologue espagnol, dominicain, né à Su- 
birats, dans la Catalogne, mort vers 1300. 
— On le trouve aussi nommé Martuius 
Raimnndi. 

MARTLNIS (Octavianus de), Ottaviano 
Mabtino, biographe italien, avocat con- 
sistorial, né à Mandragore (anc. Sinncs- 
sa), dans le royaume de Naples, mort 
vers 1500. 

MARTINUS, Martin IV, pape. Voy. Brîa 
(S. de. 



MARTINUS (Alphongus), Alfonso Mar- 
tin ez, moraliste espagnol, archiprêtre 
de Talavera, né à Tolède, mort vers 
1530. 

MAr.TINUS(.Toannes), Jean Martin, ha- 
giographe flamand, dominicain à Va- 
ienciennes, professeur à Douai, né à Va- 
lenciennes, mort eu 1495. 

MARTINUS (Petrns), Pierre Martin, 
moraliste français, dominicain, né à 
Bourges, mort eu 1527. 

M ARTINUS (Theodoricus),THiERRY Mar- 
TENS, imprimeur et graveur be'ge, étab 
à Venise, puis à Alost, né à Alost, mort 
en 1534. 

MARTIUS (Galeotus), Galeotti Mat.zio, 
littérateur italien, professeur à Bologne, 
bibliothécaire de Matthias Corvin à Bude, 
ne à Narni (États de l'Église), mort en 
1478. — On le trouve aussi uonuiié G. 
Narniensis. 

MARTYR (Petrus). Voy. Jnglcrius (P.- 
M.). 

MARULLUS (Marcus), Marco Marul- 
LO, historien et érudit dalmate, né à 
Spalato, mort en 1524. 

MARULLUS (Michael), Michèle Maru- 
LO, ap];elc aussi M. Tarcagnota [Tar- 
caniota), poète latin moderne, étudiant 
à Venise et à Padoue, né à Constanti- 
nopie, mort en 1500. 

MARVEGIO (Vincentius de), Vincent de 
Marvejols, tlu'ologien et sermonnaire 
français, religieux dominicain, né à 
IMarvejoIs (Lozère), mort à la fin du 
XIV"= siècle. 

MARVISIUS (Gualterus), Gautier de 
Marvis, prélat belge, évêque de Tour- 
nai , fondateur rie nombreux monastè- 
res, mort en 1251. 

MASCA (Pandulphus). Voy. Pisanus (P.). 

MASCAUDIO (Guilelmus de), Guillaime 
deMachau, poète et musicien français, 
né à Machau, près de Réthel, mort 
après 1 370. 

MASERIIS (Philippus de). Voy. Maccrius 
(P.). 

MASIUS (Jacobus). Voy. LnigLs (J. de): 

MASIUS (Matthaeus), Matteo Masi, ha- 
giographe italien, augustiu dans la Mar- 
che d'Ancône, mort vers 1270. 



377 



MASSAiNUS. — MAURUS. 



378 



MASSANUS (Antouius), Antoine dé Mas- 
sa, théologien italiep, frère mineur, 
évêque de Massa (Toscane), mort après 
1430. 

MASSANUS (Michael), Michel de Massa, 
théologien italien, ermite de Saint-Au- 
gustin, né à Massa (Toscane), mort à 
Paris en 1336. 

MASSARIS (Ambrosius de), Ajibbogio 
Massari ou Massabia. Voy. Coranus 

(A.). 

MASSELINUS (Joaunes), Jean Masselin, 
historien français, chanoine, puis doyen 
du chapitre de Rouen, député aux états 
généraux de Tours, mort en lôOo. 

MASSETUS fGuilelmus). Voy. Macheles- 
feldus (G.). 

WASSILIENSIS (Benedictus), Benoit d'A- 
lignan, dit aussi B. de Marseille, 
savant théologien français, bénédictin, 
évéque de Marseille, né sans doute à 
Alignan (Hérault), mort en 1268. 

MASSUCCIUS, Masuccio, célèbre conteur 
italien, né à Salerne, mort après 1476. 

MATARATIUS (Franciscus), Francesco 
Matarazzo, philologue italien, né et 
professeur à Pérouse, mort vers 1312. — 
On le trouve aussi nommé Mat:rantUis. 

MATASSEI.AMS ( Malthœus de), Ma- 
thieu DE IMaThesilani, jurisconsultc 
italien, professeur à Bologne et à Parme, 
né à Bologne, mort vers 1440. 

MATHEOLUS, Mathiolet, Mahieu ou 
ISIathieu, poëie latin et françails, né à 
Boulogne-sur-Mer, mort vers Î320. 

M ATISCEKSIS et de ^MATISCONE. Voy. 
Malisconciuis. 

MATISCOXENSIS (Guilelmus), Guillau- 
me DE Maçon, canoniste français, cha- 
noine de Paris, puis de Beauvais, doyen 
de Laon, puis d'Amiens, né à Mûcon, 
mort en 1308. 

MATISCO>ENSIS (Haimo), Haimon de 
Maçon, théologien français, chantre, 
puis évêque de Mâcon, mort en 1242. — 
On trouve aussi H. Matiscensis. 

MATISCONENSIS (Hugo), Hugues de 
Maçon, théotogien français, de la mai- 
son des comtes de Màcoii, premier abbé 
de Pontigni, puis évêque d'Auxerre , 
mort en 1151. — On le nomme aussi 
H. Autiss'odorensls. 



MATISCONENSIS (Hugo), Hugues de Ma- 
çon, poète latin, né soit en France, soit 
en Angleterre, mort au XIV^ ou au 
XV« siècle. 

MATURANTIUS (Franciscus), Vov. Ma- 
tarât ius (F.). 

MAUBERNUS (Joannes). Voy. Maubur- 
nics (J.). 

MAUBURNUS (Joannes), Jean Maubur- 
NE ou MoMBOiR, théologien belge, cha- 
noine régulier du Mont-Saint-Agnès, 
près de Zwoll, abbé de Livri par suite 
de la démission de Nicolas de Hacque- 
ville, son protecteur (Mauburue re- 
fusa toujours, par humilité, d'accepter 
cette charge à titre déGnitif, et se fit ap- 
peler J. Temporal is), né à Bruxelles, 
mort en 1503. — On le trouve nommé 
encore J. de Bruxclla, J. de Druxellis, 
J. Mamburnus, J. Maubenius et J. 
Momburnus. — On l'a souvent confondu 
avec /. de Finea, son contemporain. 

MALTD^US(Henricus), Henri de Maude, 
théologien ascétique holland.iis, chanoine 
régulier au couvent de Windeshiim , 
près de Deventer, mort en 1431, 

ÎMAURICH (Petrus). Voy Montebuxero 
(P. de). 

MAURICIUS, MoRBis ou Maurice, théo 
logien irlandais, anglais ou français, do- 
nimicain ou franciscain , procureur de la 
nation anglaise dans l'université de Pa- 
ris, auteur d'un dictionnaire de la Bible 
très-répandu au moyen âge sous le titre 
de Distinctioncs ou Diçjsiones Mau- 
ricii, mort vers 1300. 

MAURISÏUS (Gerardus), Gïrardo Mau- 
Bisio, chroniqueur italien, né et juge à 
Vicence, mort après 1237. — On l'ap- 
pelle encore G. de Maurisio, G. "Mau- 
ritius et M. f'icentiuus. 

MAURITANIA (AValterus de), Gautier 
DE Mortagne, théologien flamand, 
chanoine, doyen, écolâtre, puis évéque 
de Laon, né a Mortagne (Orne), mort en 
1174. 

MAURITIUS (Gerardus). Voy. Maurisius 

(G). 

M.\UROCENUS. Voy. Morosinus. 

MAURUS. Voy. Ymarus. 

MAURUS (frater), Fra Mauro, célèbre 
cosmographe italien, camaldule, reli- 
gieux du couvent de San-Micbele de 



379 



M.VLRUS. 



MEDICEUS. 



380 



Mnrano, près de Venise {monochus S. 
M/c/iae/ix Moranensis de /enetiis), 
mort en Moi). 

MAURUS fJoannes-Andreas), Jlan-An- 
DBÈSEL MORO, CH frauçais Jean-Andbé 
LE Maure, souvent désigné sous ses 
deux prénoms seulement, théologien et 
mathématicien espagnol , mahométan 
converti, né à Xativa, dans le royaume 
de Valence, mort vers 1520. 

MAURUS (Ludovicus), Ludovic leMore. 
Voy. S farda (L.-M.). 

MAXIMILIAJSUS; Maximilien P% em- 
pereur d'Allemagne, auteur de deux trai- 
tés sur la chasse, protecteur des lettres, 
né à Keustadt, mort en 1519. 

MAYNARDUS (Eberhardus). Voy. Mai- 

nardus (E.)- 

WAYNERIUS (Jaccbus), Giacomo May- 
KEBi, jurisconsulte italien, né à Milan, 
mort vers 1290. — Ou le trouve encore 
nommé P. Mu inanus et P. Mainerius. 

MAYNERIUS (Petrus), Pietbo Mayneri, 
fils du précédent, sermonnaire italien, 
religieux augustin, né à Milan, mort 
après 1340. — On le trouve encore 
nommé P. Mainanus et P. Mainerius. 

]\IAYN0 (iason de). Voy. Maynus (J.). 

MAYISUS (Jasou), Jason de Maino, cé- 
lèbre jurisconsulte italien, professeur à 
Pavie, à Padoue et à Pise, né à Pesaro 
(États de l'Église), mort en 1519. — On 
le trouve nommé aussi J, Mainus et J. 
de May no. 

]\L\YROMS ( Franciscus de). Voy. Mairo- 

nis (F. de). 

3IAZERIIS (DE) etMAZERIUS(Philippus). 
Voy. Macerius (P.). 

MAZOLI^'US (Silvester). Voy. Pricrias 

(S.). 

MECHT.IKL^ (Guilelmus de), Guillaume 
DE ]\1alines, théologien et hagiographe 
belge, bénédictin, moine d'Afflighem , 
prieur de Vavres, puis abbé de Saint- 
Trond (abbasS. Trudonis), né à Mali- 
nes, mort en 1297. 

MECHLINIA (Joannes de), Jean Hcl- 
SHOUT, dit J. DE Malines, théologien 
belge, religieux carme à Malines, mort 
vers 1400. — On le trouve nommé encore 
/, de Malinis, J. de Molinis, J. Moli- 

'' nius. et il a été souvent confondu avec /. 



de Mechlinia, qui fut professeur à Colo- 
gne. 

MECHLINIA (Joannes de), Jean de Ma- 
Ll.^ES, théologien et sermonnaire belge, 
professeur à Cologne, né sans doute à 
Malines, mort vers 1500. 

MECHLLM ENSIS (Henricus), Henri Rate, 
dit aussi H. de M vlines. Vov. Bafenus 

(H.). 

MECHLINÏENSIS (Joannes), Jean de Ou- 
DEWATER, dit aussi J. DE Malines. 
Voy. Palœonydorus (J.). 

MECHLINIENSIS (Joannes), Jean de 
ScHOOKHOVEN, dit aussi J. de Malines. 
Voy. Schonovius (J.). 

MEDIAROTA (Ludovicus), LuiGi dell' 
Abena, plus connu sous le nom de L. 
]Mezzabota (nom de sa mère), théolo- 
gien et sermonnaire italien, archevêque de 
Florence, patriarche d'Aqnilée, cardinal, 
né à Padoue, mort en 14Gj. — Ou le 
trouve encore nommé L. Patacinus et 
L. de Scararnpo, nom de ses héritiers. 

MEDIAVILLA (Richardus de), Richard 
DE Middleton, célèbre théologien sco- 
lastique anglais, cordelier, professeur à 
Oxford et à Paris, né sans doute à Mid- 
dleton, mort vers 1305. — On l'appelle 
aussi Ji. Medioiunen^is, et il fut sur- 
nommé Doctor auctoratus, Doctor au- 
thorali/s, Doctor copiosus, Doctor fun- 
datissimus et Doctor sotidus. 

MEDIC.Wl's et MEDICES. Voy. Mediceus. 

MEDICEUS (Constantinus), Costantiko 
Ds' Medici, en français Constantin db 
MÉDicis, hagiographe itaUeu, domini- 
cain, évèque d'Orvielo, légat du pape, 
né à Florence, mort en 1257. — On le 
désigne souvent, par erreur, sous le nom 
de Justin (Aoy. Fabricius, IV, 211 et 
Échard, 1, 153> 

MEDICEUS (Cosmus),CosiMODE'MEDici, 
en français Côme de Médicis, chef 
de la republique florentine, protecteur 
des lettres et des arts, mort en 1464. — 
Il fut surnommé Pater patrix. 

MEDICEUS (Joannes), Giovanni de* Me- 
dici, en français Jean de Medicis, 
protecteur des' arts et des lettres, pape 
sous le nom de Léon X, né à Florence, 
mort en 1521. — Ootrouveaussi /. Me- 
dices. 

MEDICEUS (Laurentius), Lorenzo de' 



38i 



MEDi US. — MELITONA. 



382 



jMedici, en frauçais Laurent de Mé- 
Dicis, gonfalonier de Florence, protec- 
teur des lettres et des arts, mort eu 1492. 
— Il fut surnommé Magnificus, et on 
le trouve appelé aussi L. Medicxui et L. 
Medices. 

MEDICEUS {MalthaBus),MATTEO de' I^ïe- 
Dici, en français Matthieu de Médi- 
cis, théologien et sermonnaire italien, 
domiuic<iin, évêque de Qiiusi, né à Flo- 
rence, mort vers 1313. — On écrit aussi 
M. Medices. 

MEDICUS (Gilbertus), Gilbebt le Mé- 
decin, nom sous lequel est souvent dé- 
signé GiLB. l'Anglais. Vov. Anglicus 

(G.). 

MEDICUS (Richardus), Richard l'An- 
glais, dit aussi R. le Médecin. Voy. 

Ancjlicns (R.)- 

MEDIOLAKEKSIS (Georgius), Geobge 
de Ravekne, dit aussi G. de Milan. 

Yoy. Ratennatinus (G.)- 

MEDIOLANENSIS (Magoinus), Magnino 
DE Milan, médecin italiea,*né ou établi 
à Milan, mort vers 1300. 

MEDIOLANENSIS (Michael), Michèle 
Carcano, dit aussi M. de Milan. Voy. 
Charcano (M. dej. 

MEDIOLANENSIS (Radulfus), Raoul 
DE Milan, nom sous lequel Muratori 
désigne SieeRaul {Histoire littéraire 
de la Frawre), chroniqueur it^dieu ou 
français, établi à Milan, mort vers 1190. 

MEDIOLANENSIS. Voy. Mediolano [àa). 

MEDIOLANO (Christophorus de), Chris- 
tophe DE Milan, sermonnaire italien, 
dominicain, né sans doute à Milan, 
mort eu 1464. 

MEDIOLANO ( Joannes de), Jean de Mi- 
lan , médecin italien , auteur supposé 
du Regimen sc/tolx Saler nilai e , né à 
Milan, mort vers 1100. 

MEDIOLANO (L. de). Voy. Lanfrancus. 

MEDIOLANO ( Raphaël de) , Raphaël de 
IMiLAN, théologien italien, carme à Mi- 
lan , mort après 1452. 

MEDIOLANO (Thomas de), Thomas de 
Milan, mathématicien italien, né et 
dominicain à Milan, mort vers 1510. 

MEDIOLANO (de). Voy. Mediolanensis. 

MEDIOTUNENSIS (Richardus). Voy. 
Mediavilla (R. de). 



MEDULLIONE (Raimundus de), Rai- 
MOND DE Meuillon, théologlcn frau- 
çais, dominicain , évêque de Gap ( f a- 
pincensis epixcop. ), archevêque d'Em- 
nrun {Ebrodunensis archiep.)^ mort 
en 1294. 

MEIDANIUS (Mohammed), Mohammed 
AL Meydany, grammairien et philolo- 
gue arabe, né à Nichapour, mort en 
1124. 

MFJGRETIUS( Amadeus), Amédée Mei- 
GUET ou Weygbet, philosophe scolasti- 
que et sermonnaire français, docteur de 
Paris , dominicain , né à Lyon , mort eu 
1524. 

MEISTERLIRUS (Sigismundus). Voy. 
Meisterlinus (S.). 

MEISTERLINUS ( Sigismundus ) , Siois- 
jiUND Meisterlein , chroiiiqueur alle- 
mand, bénédictiu à Augsbourg, curé de 
Lautenbach, de W^urtzbourg, de Nu- 
remberg et de Gruudlach , mort vers 
1485. — Ou le trouve nommé aussi S. 
Meistcrlikus. 

MELDORPE (Amohlusde), Arnold de 
Meldorp, tliéologicn aliemaud , mort à 
la lin du Xll'= siècle. 

MELIDUNENSIS, de MELIDUNO et j\IÊ- 
LIDUhUS ( Robertus). Voy. iMclodu- 
nensis (R.). 

MELIORATUS (Gosraas), Cosmo Me- 
liorati, théologien iliilieu, |)ape sous 
le nom d'Innocent Vli, né à Sulmone, 
mort eu 1406. 

MELISSENUS (Gregorius), rûr,YÔoio; 6 
Mr/A'.asTiv'Jî, théologien grec, péuiteucier, 
puis patriarche de l'Église de Coustajili- 
uople, mort vers 14Go. — On le trouve 
souvent nommé Greg. Hlammas ( T. 6 

MatxarJ. 

MELITENIOTA (Constantinus), lûovstav- 
Tîvoç ô i\l£liTr,vio'jTT,ç , théologien grec, 
mort exilé dans la Hiihynie vers 1300. — 
Ou le trouve aussi nommé C. Meliteriota. 

MELITENIOTA (Thcodorus), eecJow.oo? 6 
MêÂsTr,viû)TT,î , astronome byzanti» , mort 
vers 1150. — Ou trouve aussi C. Meli- 
teriota. 

MELITERIOTA. Voy. Meliteniota. 

MELITONA (Guilelmus de;, William 
Melton, dit aussi G. de Méliton , 
théologien anglais , franciscain , mort 



383 



MELITONA. — MERCHEMUS. 



384 



après 1254. — On trouve souvent G. de 
Militona. 

MEUTOKA (Guilelmus de), "William 
Melton, ditaussi G. de Meliion, Ihéo- 
lopien et sermounaire anglais , docteur 
d'Oxford, chancelier de l'Église d'York , 
mort vers 1520. 

MELKELIUS (Gervasius), Gebvais de 
Melkley, philosophe, mathématicien , 
poëie et rhéteur anglais, mort vers 1220. 

ISIELLAISDUS ( Jacobus ) , Jacques a 
JMeellandt, poète, orateur et philoso- 
phe belge, né à Dtimme (Flandre-occiden- 
tale), mort eu 1300. 

ISIELLIFLUUS (doclor). Voy. Clarxcal- 
lensis (B.). 

MELODUNEISSIS (Gualterus), Gautier 
DE iSIelun , chroniqueur ecclésiastique, 
moine de l'abbaye de Saint-Père de Me- 
lun, mort au milieu du XII* siècle. 

MELODUKENSIS (Robertus), Robert 
DE ^Ielun, philosophe scolastique an- 
glais, professeur à Paris et à Melun, archi- 
diacre de Londres (o/r^^rf/rtf. Londincn- 
sis), puis évêque d'Hereford {episcop. 
Hvrefordiensis)^ mort en 1 167. — JNous 
l'avons encore trouvé nommé R. Mc/i- 
duncnsis , R. de Meliduno, R. Meli- 
dunus, R. Meludensis, R, de Melun- 
dino et R. de MUiduno. — 11 a été 
parfois nommé, par erreur, Robert Fo- 

LIOTH. 

MELROSEiNSlS (Radulphus), Raoul de 

Welbose, théologien anglais, moine de 

Cîteaux , abbé de Melrose, sur la Tweed, 

évèque de Durham {episcup. Dunehnen- 

' sis), mort après 1210. 

MELROSE^SIS (Wilhelmus), "Wilhelm 
DE IMelrose, théologien écossais, moine 
de Cîtenuv, abbé de Melrose, sur la 
Tweed, mort vers 1170. 

MELUDEKSIS et de MELUNDI>0 (Ro- 
bertus). Voy. Melodunensis (R.). 

MEMORIA(Franciscus), en français Fran- 
çois LA MÉMOIRE, surnom donné au mé- 
decin F. Vettori. Voy. fictorius (F.). 

MEMUS (.Toannes-Baptista), Giambat- 
tista MtMMO ou Mémo, mathématicien 
italien, né à Venise, mort vers 1530. 

MEMUS (Theodorus), Teodoro Memmo 
ou Mémo, hagiographe et sermonnaire 
italien," frère mineur, né à Venise, mort 
après 1321. 



MENAGIUS (Matthaeus), Matthieu Mb- 
WAGE, théologien français, professeur à 
Paris et à Angers, né dans le Maine, 
mort en 1446. 

MENANDRINUS. Voy. Patavinus (Uar- 

silius). 

3IENDVIDIUS (Ericus), Eric VI, surnom- 
mé Men VED ou Makdved , roi de Dane- 
mark , et auteur supposé d'Annales sué- 
doises, mort en 1319. 

ME>'ES1US ( Joannes), Juan Menez de 
SiLVA, thi'ologien portugais, fondateur 
de la congrégation des Amadéistes, con- 
fesseur du pape Sixte IV, mort en 1482. 
— On le trouve aussi nommé Amadeus 
Lusitanus. 

MENILO (Guidode), Gui d'Évkeux , dit 
aussi G. de Mesnil. Vov. Ebroicensis 

(G.). 

MENOTUS (Michael), Michel Menot, 
célèbre prédicateur français, cordelier, 
mort en 1518. 

ME^S LEGUM, l'Ame des lois (?; , sur- 
nom donné à HuGUis de Prkti. Voy. 
Porta Racennate (H. de). 

MENTELIN'US ( Joannes). Voy. Mentelius 

(J.}. 

WETN'TELIUS (Joannes), Jean Mentel ou 
Mentelin, premier imprimeur de Stras- 
bourg, d'abord associé de H. Eggesteiu, 
né à Sclil' stadt, mort en 1478. — On le 
nomme aussi H. Mentelinus. 

MEPPIS (Joannes de), Jean de Meppen, 
théologien allemand, augustin , prieur à 
Osnabrùck , né à Meppeu ( Hanovre ) , 
mort eu 1496. 

MEPPIS (Joannes de), Jean de INIeppen , 
théologien et chroniqueur allemand, au- 
gustin , moine à JNordhauseu, puis à 
Sienne, ne à Meppen (Hanovre) , mort 
après 1508. — On le nomme aussi J. 
Schiijplioccrus, et en allemand Johann 
ScHiPHOWER, dit Jocher. 

MERBOD/EUS et MERBOLDUS. Voy. 

Rlu'doncnsis (M.). 

MERCATOR (Joannes), Jean Marchand 
0!i Marchant, théologien français, 
religieux carme, prieur à Paris, mort vers 
l.-)00. 

MERCHENTUS ( Ludovicus), Lodovico 
Merchenti, historien et poète italien, 
né à Vérone, mort vers 1330. — Ou 
trouve aussi L. Narcfienfus. 



385 



MERCIANUS. — MEVA.MA. 



386 



MERCI ANUS ( Joannes), Jean de Meb- 
ciE, historien aDgIais, auteur d'une 
chronique du royaume deMercie (dans 
l'Heptarchie saxonne), mort vers 1150. 
— On le trouve aussi nommé /. Mercius. 

IVIERCIUS (Joaûnes). Voy. Mercianus 
(JJ. 

MERGULIEKSIS (Pontius), Pons de 
Melgueil, théologien français, abbé de 
Quni, mort après 1261. 

IMERICA (^gidiusde), Gilles d'Emme- 
Ricu, théologien allemand, carme, né à 
Emmerich, dans la Westphalie, mort 
en 1Ô05. 

MERICA (Henricus de), Henry van der 
Heyden , chroniqueur belge , frère de 
la Vie commune , puis prieur du cou- 
vent de Rethléem [prior cœnobii Be(h- 
leemitici), près de Louvain, né à Vors- 
choot, mort en 1473. 

MERICUTIUS ( Antonius). Voy. Mincuc- 
cius (A.). 

MERLANUS (Georgius). Voy. Merula 

(G.). 

M ERLI NUS ( Vincentius ) , V iNC en zo 
Meblino, philosophe scolastique italien, 
dominicain , professeur à Padoue, né à 
Venise, mort vers 1490. 

MEROBAUDUS. Voy. Rhedonensis (M.). 

MERULA QGeorgius ), Georges Mer- 
LANi, plus connu sous son nom latin , 
célèbre historien et philologue, restaura- 
teur des lettres en Italie , professeur à 
IMilan et à Venise, né à Acqui {Aqux 
Statellx) près d'Alexandrie, dans le 
Piémont, mort en 1494. — Nous l'avons 
trouvé nommé encore G- Jlexandrinus , 
G. Statellensis et parfois G. Merlanus. 

MESNILLIO (Guido de). Voy. Ebroicen- 

sis (G.)-. 

MESNILLO (Eustacius de), Eustacub 
DU Mesnil, théologien français, docteur 
de Sorbonne, chanoine de Laon, mort 
après 1424. 

MESSELECHUS(Guilelmus). Voy. Ma- 

chelesfeldus (G.). 

METAPHRASTES JUNIOR, v£oç McTa- 
çpâ7TT,ç. Voy. AcropoUta (Constanti- 
nus). 

METELLUS (Hugo), Hlgdes Metel, 
théologien et poète français, chanoine 



régulier de Saint-Léon à Toul, né à Toul, 
mort vers 1160. 

METENSIS (Ferricus), Ferbic de Lu- 
néville, dit aussi F. de Metz. Vov. 
Lunarivilla (F. dej. 

METENSIS (Hugo), Hugues de Mbtz, 
théologien français, dominicain, né à 
Metz, mort vers 1270. 

METENSIS (Petrus), Pierre de Metz, 
théologien français, dominicain, né à 
Metz, mort'vers 1300. 

RIETENSIS (Theogerus, Theogorus ou 
Theokarus), Theodger ou Dietger 
de Metz, théologien et musicographe, 
évêque de Metz, mort après 1120. 

METHODIUS, MsOiSioç, théologien by- 
zantin, moine à Constantinoplë , mor 
vers 1300. 

METHON^S et METHONENSIS ( Jose- 
phus), 'Iwarj^p 6 RIeôtovaroç, en français 
Joseph de Modon, théologien byzantin 
évéque de Modon, dans le Péloponnèse, 
mort vers 1450. 

METHONiEUS et METHONENSIS (Ni- 

colaus ) , NixdXaoç 6 MeOiovaroç , en fran- 
çais Nicolas de Modon, théologien by- 
zantin, évéque de Modon, mort vers 
1200. 

MÉTOCHITA (Georgius), TsiipYtoç 6 Me- 
to-/(tt]s théologien grec, diacre de l'É- 
glise de Constantinoplë , mort vers la fin 
du XIII« siècle. 

METOCHITA (Theodorus), e£65wpoç ô Me- 
To/JTrjî , dit en français Théodore Mé- 
tochite, théologien, philosophe et his- 
torien grec , logotbète à Constantinoplë, 
mort en 1332. 

MEUNIUS (Joannes). Voy. Magduno 
(J.de). 

MEUSIUS (Philippus). Voy. Mcuzius 
(Ph.). 

MEUZIUS (Philippus), Philippe Mous- 
KES, chroniqueur et poète belge, cha- 
noine , chancelier, puis évêque'de Tour- 
nai, né à Gand, mort en 1283. — 
Ou le trouve encore nommé Ph. à 
GandavOyPh. Meusius, Ph. Mus, et en 
hollandais Ph. Meuse, Pu. Medze et 
Ph. Mussche. 

MEVANIA (Jacobus de), Jacques de Be. 
VAGNO, théologien italien, dominicain, 
né à Bevagno, dans l'Ombrie , mort en 

13 



387 



MICHAELA. — MI.MMLS. 



38S 



1301. — On le trouve nommé aussi /. 
de Bkmconihus. 

]MICHAELA ( Liidovicus e), LuiGi l\Ii- 
chaeli ( dit Jocher) , théologien et ca- 
suiste italien , dominicain , auteur d'une 
Somme dite Summa Michaclina, né à 
Venise, mort en 1515. 

Ml€HAELEû;SïS(JoanneS;,JEANDESAiî<T- 
ÎMjchel (suivant Fleury ) ou J. Mi- 
CHAILLE (suivant V Histoire littivaire 
de la France), lliéologien français, se- 
crétaire du concile de Troyes en lll'S, 
mort au milieu ^u Xir siècle. — Ou le 
trouve nommé aussi J. de Micliaclis. 

imCHAELlS (Henricus), Heikbich 
MiRKEL, poëie danois, chanoine de 
Saint-Alban, à Odensée, mort vers 
1500. 

MICHAELIS (Joannes de). Voy. Michac- 
lensis (.1.). 

MICHIOVIUS et de IMICHOVIA (Mat- 
thias). Voy. Michovius (M.}. 

jNllCHOVIUS (Matthias), Matthias de 
MiECHOw, médecin et chroniqueur po- 
lonais, chanoine de la cathédrale de Cra- 
covie , né à Miechow , mort en 1523. — 
On le trouve nommé encore M. Michio- 
vius, M. de Michovia et M. de Mie- 
chow it a. 

MIDDELBURGENSIS (.Egidius), Gilles 
DE LÈwES, dit aussi G. de Middel- 
BUBG. Voy. Lewis {JE. dt). 

MIDDELBURGENSIS (Paulus), Paul 
DE Middelbueg, médecin, mathémati- 
cien et théologien hollandais, évéque de 
Fossombrone, dans l'Orabrie, né à Mid- 
delburg, mort en 1534. 

WIECHOWITA (Matthias de). Voy. Mi- 
chovius CM.)- 

MILES ALBUS, le Blanc Gendabme, 
surnom donné à Gilles de Lèwes. 
Voy. Lewis {S., de). 

MlLETrS (Joannes), Jean Millet, théo- 
logien français, recteur de rUuiversitc 
et chanoine' de Paris, archidiacre d'An- 
vers, évêque de Soissons,né à Paris, 
mort^n 1503. 

MILICIUS (Joannes), Johann Miltcz, 
prédicateur allemand , chanoine et ar- 
chidiacre à Prague, mort en 1374. — 
On écrit aussi J. Militius. 

AlILIDUNO (Robertus.de). Voy. Mehdu- 
nensis (R.). 



MILITIUS (Joannes;. Voy. Milicius[L). 

MILIÏONA (Guilolmus de). Vov. Melitona 
(G. de). 

]MILO,MiLON, poète latin, bénédictin, 
moine au couvent de Suint-Aubin à 
Angers, cardinal, évéque de Palestrine, 
mort vers 1112. 

MILO, MiLON, sermonnaire français, 
prémontré, abbé de Dompmartin, puis 
évéque de Térouanne (Pas-de-Calais) , 
mort en 1158. 

MILO, MiLON, prélat anglais ou français, 
évéque de Térouanne , peut-être neveu 
du précédent, mort en 11G9. 

MILO, MiLON, homme politique italien 
ou français, légat dlnuocent III, mort 
en 1209'. 

MILTITIUS (Carolus), Cael Miltiz, 
théologien allemand , adversaire de Lu- 
ther, chanoine de Mayeuce , de Trêves 
et de Meissen, nonce et camérier de 
Léon X, mort en 1529. 

MILVERKiEUS (Joannes). Voy. Malccr- 

nœus (J.). 

MILVERODUNUS (.Toannes), Jean df, 
MiLVEBTON, théologien anglais, carme, 
professeur à Oxford, né sans doute à 
Milverton (comté de Somerset), mort 
vers 1486. — On trouve aussi /. Milcer- 
tunus. 

MILVERTUNUS (Joannes ). Voy. Milve- 
rodioips (J.). 

MIMATEISSIS (Durandus ou Guilelmus), 
Duband ou Guillaume de Mende. 
Voy. Durandus (G.). 

MINCUCCIUS ( Antonius), Antonio Min- 
cucci, s .vaut jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Bologne, à Florence , à Padoue 
et à Sienne, né à Prato-Vecchio, daus la 
Toscane, mort en 1468. — Ou le trouve 
encore nommé ^. Mericutius et ^. de 
Praio J eterl. 

MI^DE^'SIS (Gerardus), Gébabd de 
Minda, théologien allemand, domini- 
cain, né à IMiuda, en Prusse, mort vers 
1277. 

MI]^"DE^"SIS (Hermannus), Hermann 
Lerbeke, dit aussi H. de Minden. 
"S'oy. Lerbccius (H.). 

MINIMUS (Eccardus), Eccard le Petit, 
biographe suisse, moine de Saint-Gall 



389 



MIMLS. — MODOETIENSIS. 



300 



{monachus Sangallensis], mort après 
1214. 

MIJSIUS (Joannes), Giovakxi Minio, dit 
aussi en français Jean de IMukvaux 
{J. de Mura / alh'u//i\ théologieu etser- 
monnaire italien , général des frères mi- 
neurs, évéqiie de Porto, cardinal, né dans 
la Marche d'Ancône, mort en 13i2. — 
L'abbé Fleury le nomme J. de Mur. 

MIj\"0R1TA (Hermannus), Herma.\n Gi- 
GAS, dit H. LE Minorité, chroniqueur 
allemand, franciscain, né sans doute à 
Zwiokau, dans la Saxe, mort après 1349. 
— Ou le trouve aussi nommé H. Cy- 
gnœus. 

MmORITA ^Nicolaus), Nicolas le Mi- 
norité, chroniqueur italien, religieux 
minorité, né à Noto, dans la Sicile, 
mort vers 1340. — On le trouve souvent 
appelé N. Specialis, nom que les bio- 
graphies françaises traduisent par N. 
Spéciale. 

MLNUTUNUS (Alexander), Alessandro 
MiNUZiANO, littérateur et imprimeur 
italien, professeur à Venise et à Milan, 
né à San-Severo dans la Fouille, mort 
eu 1522. 

MIRABILIS (Doctor). Voy. Uaconus (R.) 

MIR.SUS (Joannes). Voy. LHleshallensis 

(J.)- 

MIRANDULA (Joannes Picus de). Yoy. 

Mirandulanux (J. P.). 

MIRAJNDULAISUS (Joannes Picus), tiio- 

VANNI ]*IC0 DELLA MiRANDOLA, CD 

français Jean Pic de la Mihandolk, 
seigneur de la Mirandole et de (^oucordia, 
théologien, érudit et philosophe italien, 
né à la Mirandole (duché de Modèue), 
mort en 14'J4. — Ou écrit aussi J. P. 
de Miraiidula, et il fut surnommé 
Phœnix. 

MlPvANDULANUS f Joannes-Franciscus 
Picus), Giovanni-Francesco Pico 
f)Ella MiRANDOLA, cu frauoais Jean- 
fRA-NÇOis Pic de la Mirandole, sei- 
gneur de la Mirandole et de Cuncordia, 
neveu du précédent, théologien et bio- 
graphe italien, assassiné en 1533. 

MIR1C£US (Jacobus). Voy. Th'jmo (J. 
de), 

MIRKHOîSDUSMohammed), Mohammed 

WlRKHAWEND, dit auSSi M. MIRhHO-^D, 

célèbre historien persan, né près de ISi- 
chapour, mort en 1498. 



MIRO i;Franciscus), François Miron, 
médecin français et conseiller de 
Charles VIII, mort à Psaucy à la lin du 
XV« siècle. 

MIRO (Gabriel), Gabriel Mibon, mé- 
decin de Charles VlU, professeur à 
Montpellier, né à Perpignan, mort en 
1490. — On le nomme aussi G. Miro- 
111 us. 

MIROMARI (Hugo de), Hugues dit DE Mi- 

RAMAR, DE MiRAMAS OU DE MlRAMORS, 

théologien et sermoiinaire français, ar- 
chidiacre de Mdgueloune (Hérault), puis 
chartreux, né peut-être à Miramas (Bou- 
ches-du-Rhôue), mort vers 1240. 

MIROMUS. Voy. Miru. 

MISCINUS (Nicolaus). Vov. Caracciolas 

(N.). 

MISNENSIS (Siffridus), Sigfried de 
Meissen, chroniqueur allemand, moine 
à Meissen (Saxe), mort après 1307. 

MISQULXUS (Nicolaus). Voy. Ccrrac- 

ciolus ÇS.). 

MITHRID V.TES (Raymundus), Raimondo 
MiTRfDATE (dit liraboschi) , philologue 
italien, né à Rome, mort vers I-)00. 

MITYLEN/EUS (IVicetas), \tz»)'Ta; ô Mitj- 
Àr.Mxto;. Voy. Tliessaluiiiccmis (N.). 

MIXÏATUS (Albertiuus). Voy. Mussaius 

:A.). 

MOCENICXTS (Andréas), Andréa Moce- 
NiGO, homme d"Etat et historien ita- 
lien, né et sénateur à Venise, mort 
vers 1510. 

MOCEMCUS (Thomas), ToM maso Moce- 
NiGO, (iô*' doge de Venise, fondateur de 
la bibliothèque de Saint-Marc, élu en 
1414, mort en 1423. 

MOCE.MGUS. Voy. Mocenicus. 

MODESTIJS (Puhlius), Pietbo-Fran- 
CESCO MoDESTO, poëtc latin moderne, 
né à Rimiui, tiiurt vers 1500. — Il prit 
le nom de Publius par amour des au- 
teurs de Tantiquité. 

ftlODOETlA (de ). Voy. Modoetiensis. 

MODO::TiENSIS (Andréas), Andbé de 
^MoNZA, théologien italien, religieux do- 
minicain, moine à Milan, né sans doute 
à Monza (Lombard-Vénitien, mort vers 
1270. 

13. 



391 



MODOETIENSIS. — MOLINO. 



392 



MODOETIENSIS (Bonincontrius), Bonin- 

CONTBO MOBIGIA, dit B. DE MONZA, 

chroniqueur italien, né à Monza (Lom- 
bard-Vénitien), mort après 1349. 

MODOETIENSIS (Pileus), Pileo de 
Monza, jurisconsulte italien, professeur 
à Bologne, né à Monza (Lombard- Véni- 
tien), mort vers 1200. 

MODRUSIENSIS (Nicolaus), Nicolas de 
MODBUSZ, littérateur italien, évêque de 
Modrusz (suffragant de Zara), dans la 
Croatie, mort vers 1500. 

MOERBECANUS CGuilelmus). Voy. Mar- 
beha (G. de). 

MOERBEKA (Guilelmus de), Guillaume 
VAN Meebbeke, médecin et traducteur 
brabançon, dominicain, archevéaue de 
Corinthe, ué à Meerbeke, près de Ni- 
nove (Flandre-orientale), mort vers 1300. 
— Kous l'avons trouvé encore nommé : 
G Brabantimis, G .Corinthienais^G .de 
AJarbeco, G. de Mor bâcha, G. de Mvr- 
becca, G. de Morbecha.G. de Morbecta, 
G. Mcerbccumis, G- de Morbeka, G. de 
Morbeta et G. de Morbeto. 

MOGGIUS, MoGGio, poète italien, ami 
de Pétrarque, né à Parme, mort après 
1380. 

MOGUNTIA (Dietherus de), Dietheb de 
Mavence, théologien et sermonnaire 
allemand, carme, professeur à Cologne 
et à Mavence, mort en 1519. 

]M0GUNTL4. (de). Voy. Moguntinus et 
Moguntio (de). 

MOGUMINUS (Christianus), Chbistian 
DE Mayence, descendant des comtes 
de Tburinge, biographe et littérateur 
allemand, chancelier de Frédéric Bar- 
berousse, archevêque de Mayence, mort 
vers 1185. 

MOGUNTINUS (Christianus), Chbistian 
DE Mayence, chroniqueur allemand, 
archevêque de Mayence, mort après 
1253. 

MOGUNTINUS (Conradus), Conbad de 
Mayence, chroniqueur allemand, évê- 
que coadjuteur de Mayence, mort après 
1251. — On le trouve nommé aussi C. 
Episcopus. 

W.OGL^TINUS (Joannes), Johann Fis- 
tenpobt, dit Jean de MAYENCE,clironi- 
queur allemand, continuateur d'Hermann 
Gigas, moine du Saint-Sépulcre, né à 
Mayence, mort après 1421. 



MOGUNTINUS. Voy. Moguntia (de) et 
Moguntio (de). 

MOGUNTIO (Joannes-Petri de), Jeaw, 
fils de Pierbe DE Mavencb , impri- 
meur allemand, établi à Florence, mort 
^-ers 1500. 

MOGUNTIO (de). Voy. Moguntia (de) et 
Moguntinus. 

MOLARU (de). Voy. Hannibaldis (de). 

MOLENDINIS (Joannes de). Voy. Molen- 
dino (J. de). 

MOLENDINIS (Lucas de), Luc des Mou- 
lins, docteur, prieur et bibliothécaire 
de la Sorbonne, a Paris, né à NeufcbâteK 
mort en 1479. 

MOLENDINIS (Rogerus de), Rogeb des 
Moulins, grand-maître des Hospitaliers 
de Saint-Jean de Jérusalem, né dans la 
Normandie, tué en 1187. 

MOLENDINO (Dionysius de), Denis du 
Moulin, archevêque de Toulouse, évê- 
que de Paris, né à Meaux, mort en 
1447. 

IMOLENDINO (.Joannes de), Jean de la 
Molineyete (Échard), théologien et ser- 
monnaire français, cardinal, dominicain, 
né à la Moline'yrie, au diocèse de Li- 
moges, mort en 1353. —r On le trouve 
nommé encore /. de Moiino, J. de 
Molinis, J. de Molendinis et J. Mur- 
landinus. 

MOLHUSIENSIS (Christophorus), Chris- 
tophe DE Moulsey, théologien et ser- 
monnaire anglais, dominicain, né à 
Moulsey, dans le comté de Surrey, mort 
vers 1530. 

MOLIN'EUS (Guiardus ou Guiartus), 
GuiABT DES Moulins, théologien et 
traducteur français, chanoine d'Aire en 
Artois, mort après 1297. 

MOLINETUS (Joannes), Jean Molinet, 
poète français, chanoine de Valeuciennes, 
historiographe de la maison de Bourgo- 
gne, né dans le Boulonnais, mort en 
Jb07. 

MOLINIS (Joannes de). Voy. Mechlinia 
et Molendino (J. de). 

MOLINIUS (Joannes). Voy. Mechlinia 
(J. de). 

MOLINO (Joannes de). Voy. Molendino 
(J. de). 



393 



MOLISMENSIS. — MONELIANUS. 



394 



MOLISMENSIS (Guido), Gm Wittèb, dit 
G. DE MoLÉMES. Voy. fViterius (G.)- 

MOLISMENSIS (Robertus), RoBEnT de 
MoLÊMES, historien, théologien et ser- 
nionnaire français, moine de Cîtcaux, 
fondateur de l^abbaye de Molêmes, au 
diocèse de Langres, né dans la Cham- 
pagne, mort en lliO. — On le trouve 
nommé aussi Jî. Cisferciensis. 

MOLITORIS (Georgius), Georg Molitor, 
théologien allemand, professeur à Er- 
fiirt, né à Kaumburg dans la Saxe, mort 
en 1484. 

IMOLITORIS (Uiricus), Ulric Molitor, 
démonographe suisse, avocat à Pavie, né 
à Constance, mort en 1492. 

MOMBRITIUS (Boninus), BoNiKO MOM- 
BBizio, plus connu en France sous son 
nom latin, poëte, hagiographe et philolo- 
gue italien, né et professeur à Milan, mort 
vers 1482. 

MOMBURKUS (Joannes). Voy. Maubur- 

nus (J.). 

MOMMORANCIUS. Voy. Monfemoren- 
ciaco (de). 

MONACHUS (Andréas), ANDnÉLEMoiNE, 
théologien français , évêque de Noyon 
[episcop. Norioduncnsis), né dans le 
diocèse d'Amiens, mort en 1315. 

MONACHUS (David), Aa6\o ô Movx//,-, en 
français David le Moixe, théologien 
byzantin, né et moine à Thessalonique, 
mort vers 1360. 

MONACHJS (Joannes), Jean le Moine, 
théologien français, moine de Cîteaux, 
docteur de Paris, auditeur de rote, car- 
dinal, fondateur du collège dit du Car- 
dinal Lemoine {collegluni Cardinali- 
tium) à Paris, né à Crécy, dans le 
diocèse d'Amiens {Cressiacus Jmbia- 
nensls), mort en 1313. 

MONACHUS (Matlhaeus), MaiOato; ô Mo- 
va/ôç. Voy. Blasfares (M.). 

MONACHUS (Robertus), Rorrrt le Moi- 
ne, chroniqueur français, abbé de .Saint- 
Remy de Reims, né a Reims, mort en 
1122. 

MONACHUS (Theophilus), Gei^tÂo; ô Mo- 
va/6;. Voy. Profospal/iarius (Th.). 

MONACIS (Laurentius de), Lorenzo dei 
MoNACi, historien italien, chancelier de 



l'île de Candie, né à Venise, mort en 
1429. 

MONARCIIA JURIS, le Monarque du 
Droit (dit Taisaud;^, surnom donné à 
Bartolommeo Saliceti. Vov. Saliccfo 
(B. de). 

MONARCHA JTRIS, le :\Ionarque nu 
Droit, surnom donné au célèbre Bar- 
tole. Voy. Barfholu.s. 

MONARCIIA IXGUM, le Monarque 
DES Lois, surnom donné à Alessandp.o 
Tartagm. Voy. Taiiaginus (A.). 

MONASTKRIO (Theodoricus de),THTEBRV 
de IMUNSTER, théologien et prédicateur 
allemand, augustin à Louvain, profes- 
seur à Cologne, né à Munster, mort en 
1515. 

MONASTERIOLO (Petrus do). Voy. Mits- 
icrulo (,P. do\ 

MONASTERIO NOVO (Martinus de), 
Martin de Montierneuf, chroniqueur 
français, moine du couvent de Montier- 
neuf' à Poitiers, mort au milieu du 
XIF siècle. 

MONBOISERIUS (Petrus). Voy. Monte- 
buxero (P. de). 

MONCELLIS (Hngo de), Hugues de IMOx- 
ceaux, théologien français, 48* abbé de 
Saint-Germaiu-des-Prcs, à Paris, mort 
en 1180. 

MONCIACO (Guilelmus de), Guillaume 
de Moi!SSi, sermonnaire français, doc- 
teur de Sorbonne, chanoine de Paris, né 
à Moussi-le-Neuf (Seine-el-Marne), mort 
vers 1285. — On le trouve nommé aussi 
G. de Monciaco nnvo. 

MONDA VILLA (Ilenricus de), Henri de 
.Mondeville, médecin de Philippe le 
Bel, professeur de chirurgie à Montpel- 
lier, né à Mondeville, près de Caen, 
mort vers 1320. — On le trouve nomme 
encore : //. de .4mandariHa, //. de 
Jmandl villa, H.de Àmondai-llld ,vXc., 
et en français : H. Amandaville, H. 

AMONDA VILLE. H. AHMANDAVILLE,li. 

Abmendatille, h. Armondavjlle, 
H. Hermondaville, h. ÎSIondaville, 
H. Mundeville, etc., etc. 

MONELIANUS CAntonius), Antoine de 
MoNEGLiA, théologien italien, frère mi- 
neur, né à Moneglia (Piémont), mort 
vers 1522. 

MONFXIANUS (Paulus), Paul de 



395 



MONEMUTA. — MONTE. 



396 



Mo^EGLiA, théologien italien, domini- 
cain, né à Gènes, mort en 1602. — On 
trouve aussi P. de Monclia. 

MONEMUTA (de), MONEINIUTENSIS et 
MO^EMUTHEKSIS (Galfredus). Voy. 
Monuiiiefhensis 'G.). 

MOKGAIUS (Andréas). Voy. Jlpagus 

(A.). 

MONOCUIXS (Joannes), Team le Bor- 
G>E, moine et habile copiste de l'abbaye 
de Corbie i^Somme), mort vers 1180. 

MONOCrLrS:Petj-us),PiERnELE Borgne, 
dit aussi P. IVIonocule, ainsi surnommé 
parce qu'il était borgne, abbé de Vairoi, 
(î'Igni, puis de Clairvaux, né au château 
de Marlac, près de Cluni, mort eu 1186. 

MOXOPOLO (Uieronymus de), Jérôme 
DE ]Mo]\"OPOLi, théologien et philosophe 
scnlastiqne italien, dominicain, arche- 
vêque de Tarente, né à Monopoli 
(rovaume de rsaplcs}, mort en 1528. — 
On le trouve aussi nommé //. de llip- 
polf/(o. 

IRIONS LEGUM, surnom donné à Hugues 
DE Pbeti. ^ ov. Porta lUicenncite [U. 
de). 

MONSMOBETANUS (Bumbertus), IIum- 
BERT DE Montmoret, oratcur, historien 
et poète latin, bénédictin à l'abbaye de 
Vendôme, né dans la Bourgogne, mort 
vers lâ25. 

MONSÏEBBEBGIUS (Joannes), Johann 
MoNSTEBBERG, chroniqueur allemand, 
moine à Chemniiz, dans la Saxe, mort 
après 1516. 

MONSTEBOLIO (Joacnes de), Jean de 
MoNTREUiL, jurisconsulte français, pré- 
vôt de Saint-Pierre de Lille, né à Mon- 
treuil, dans la Picardie, tué en 14! 8. 

ÎIONSTEROLIO (Petrus de). Vov. Mus- 
(erolo '(P. de\ 

MONSTBELETUS (Enguerranus ou En- 
gnerantus), Enguerband de IMons- 
TBELET, célèbre chroniqueur français, 
prévôt de Cambrai, bailli de Walinco'iirt. 
originaire sans doute du bourg de Mons- 
trelet (aujourd'hui Montrelet), dans la Pi- 
cardie, mort en 1453. 

MO^STRIOLO (Robertus de). Voy. .Vons- 
trodo R. de). 

MONSTROUO Rolertus de), Robert de 
AloNTREDiL, ibéologitn et sermonnaire 



français, carme, né à ^lonlreuil-sur- 
Mer (Pas-de-Calais), mort en 1374. — 
On trouve aussi R. de Monstriolo. 

MOISTACUTFL'S (Nicolaus) , ^'^:oLAS 
jMontagu, historien anglais, mort après 
14G6. 

MONTAGNANENSIS ( Barlholomaeus) , 
Barthélémy de Montagtïana , mé- 
decin italien, professeur à Bologne et à 
Padoue, né à I^Iontagnaua, dans le Lom- 
bard-Vénitien, mort après 1460. — On 
trouve aussi B. Montagnanus. 

MONTAGE AT^ENSIS ^BariholomaDUs) , 
Barthélémy de Montagnan\, mé- 
decin italien, (ils ou neveu du précèdent, 
professeur à Padoue et à Venise, mort en 
1525. 

MONTAGNANEKSIS (Petrus>, Pierre de 
Montagnana, médecin italien, profes- 
seur à Padoue, né à Montagnana (Lom- 
bard-Vénitien), mort vers 1500. 

MOINTAGNANUS. Voy. Moniognatiensis. 

MOiNT ALDUS et MONTALTUS (Ada- 
ni s), Adamo Montvldo, historien et 
libérateur it<'ilien, chanoine régulier de 
Saint-Augustin, né à G eues, mort vers 1 480 

MONTAiNUS (Guillelmus), Guillaume de 
Leycester, dit aussi G. du Mont. Voy. 

Leycestrius (G.). 

MONTANUS (Petrus), Pierre van dfn 
Bebgh, poète latin, ami d'Érasme, 
recteur du collège d'Amersford, mojt 
après 1500. 

IMOiSTAUPO (Rainaldus de). S'oy. mten- 

.vw(R.). 

MONTE (Guilelmus de). Vov. Leycestrius 

(G.). 

MONTE 'Joannes de), Jean du Mont, 
théologien français , prieur de la Sor- 
bonne à Paris, chanoine de Mâcon, mort 
en 1498. 

TMONTE (Petrus de). Voy. Monfius (P.). 

MONTE (Robertus de), Robert du Mont, 
chroniqueur français, bénédictin, abbé 
de Saint-Remi de Reims, né sans doute 
à Beims, mort en 1122. — On le nomme 
aussi H. Remensis. 

MONTE :Robertusde), Robert du Mont, 
théologien et chroniqueur normand, 
moine à l'abbaye du Bec, puis abbé du 
Mont Saint-Michel (a66ai Sancti Mi- 



3Ô7 



MOMEACLTO. — MONTELAURO. 



398 



chaelis in periculo maris}, né à Thorigny 
(Manche), mort en 1 186. — On le trouve 
nommé encore A. de Torinneioeili. To- 
riiineius. 

MONTEACUTO (ilgidius Aycelinus de) , 
Gilles Aycelin ue Montaigu, prévôt 
de la cathédrale de Clermont, chanoine, 
puis archevêque de Narbonne et de Rouen , 
garde des sceaux de France, fondateur du 
collège de Montaigu {Coliegitan de Mon- 
teacuto)a Paris, né à Glaine-Moutaigti, 
près de Billiom, en Auvergne, mort en 
1318. 

MONTRACUTO (Bertrandus de), Ber- 
TBAND DE MosTAiGU, bénédictin de 
Cluni, abbé de Saint- Pierre de Moissac 
[abbas Moysslaci), mort en 1295. 

:M0NTEACUT0 (Oerardus de), Gérard 
DE Montaigu , notaire et secrétaire du 
roi, garde du trésor des Chartes à Paris, 
mort après 1386. 

:M0NTEACUT0 :Gerardus de), Gérard 
DE MoxTAiGu, évêque de Poitiers, puis 
de Paris, mort en 1420. 

^lOINTEACLTO Guilelmus de), Guil- 
laume de IMontaigu, négociateur fran- 
çais, prieur de Clairvaux, abbé de La 
Ferté puis abbé de Cîteaux, mort eu 
1246. 

^lONTEACUTO (Joannes de), Jean de 
Montaigu, seigneur de Marcoussis, di- 
plomate français, maîire d'hôtel du roi, 
puis surintendant des Gnances, décapité 
en 1409. 

MONTEALBANO (Nepos de), Nepos de 
MoxTAUBAN, jurisconsulte français, né 
à Montaubau (Tarn-et-Garonne), mort 
au XIIP siècle. 

MONTEBUXERO (Pctrus de), Pierre de 
MoNTBOissiER, plus connu sous le nom 
de Pierre le Vénérable, célèbre théo- 
logien français, prieurde Vezelay(Yonne), 
abbé de Ckîni, puis général de l'ordre, né 
au château de Montboissier, dans l'Au- 
vergne, mort en 1156. — Ou le trouve 
encore nommé P. Cluniacensts, P. 
Mauricii ^son père se nommait Maurice), 
P. Mon boise ri us et P. f'enerabilis. 

MOME CALERIO (Philippus de) , Phi- 
lippe de ISIôncaliebi, théologien et 
semionuaire italien, frère mineur à Tou- 
louse, professeur à, Padoue, né sans 
doute à Moncalieri (États-Sardes\ mort 
ea 1350. 



MONTE CATIKO (Hugolinus de), Hugo- 
lin DE MoNTECATiM, mi'decin italien, 
professeur à Pise, né à Montecatini, dans 
la Toscane, mort vers 1425. 

MONTE CORVINI (Richardus de), Ri- 
chard DE Monte Corvino, hagiogra- 
phe italien , évêque de Monte Corvino 
(royaume de Naples), mort vers 1130. 

MONTECRUCIS (Accoldus, Riccoldus,Ri. 
chardus, Ridulcus ouRicoldusde), Ricol- 
DO DE MoNTECROCE, cu français R. de 
MoNTECROix, voyageur italien, domi- 
nicain, né à Florence, mort en 1309. — 
On le nomme aussi A. ou R. Florenfi- 
nus. 

MONTE FALISCORUM (Benedictus de) , 
Benoit de Montefiascone, chroni- 
queur ecclésiastique italien, dominicain, 
mort vers 1323. 

MONTE FAVENTINO (Bertrandus de}, 
Bertrand de Mo.\t-Favence (dit Au- 
bery), deMontfaveis ( ditA.Duchesne), 
jurisconsulte français, professeur à Mont- 
pellier, cardinal, né à Casteluau-Ratier 
(Quercy,, mort en 1343. 

MONTE FLORIS (Gentilis de), Gentile 
DE Montefiore, littérateur et sermon- 
naire italien, frère mineur, cardinal, né à 
Montefiore, dans la Marche d'Ancônc , 
mort en 1312. — On le trouve aussi 
nommé G. de Monte floinm. 

MONTEGAUDIO (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Montjoie, théologien fran- 
çais, évêque de Verdun, puis de Béziers, 
mort en 1451. 

MONTE LAUDINIO (Guilelmus do). Voy. 
Monte Laicduno (G. de). 

MONTE LAUDUNO (Guilelmus de), Guil- 
laume de Montlun, théologien français, 
abbé des Bénédictins de Toulouse, mort 
dans cette ville en 1346. — Ouïe trouve 
nommé aussi G. de Monte Laudinio. 

MONTELAURO (Joannes de), Jean de 
Montlaur, bienfaiteur de la Faculté de 
médecine de Montpellier, chanoine, puis 
évêque de Maguelonne (Hérault), né au 
château de Montlaur, près de iMontpellier, 
mort en 1190. 

MONTELAURO (Joannes de), Jean de 
Montlaur, neveu du précédent, législa- 
teur de la faculté de médecine de Mont- 
pellier, évêque de Maguelonne (Hérault) , 
mort en 1247. 



399 



MONTELETHERICO. — MONTESONO. 



400 



MOMELETHERICO (Joannes de), Jean 
DF iMoTLHÉRY, théologicD français, 
niorninicain à Paris, né à ^lonlllicry, 
prps de Paris, mort à la fin du \W 

siècle. 

MONTELUPORUM (Dominicus del , Do- 
minique DB MoNTELUPO, théologien ita- 
lien, dominicain, né à Montelupo, près 
de Florence, mort vers 1348. 

MOMEMEDIO (Joannes de) , Jean de 
MoTVTMÉDi, théologien français, ehdr- 
treiix au couvent des Portes {Porinrum), 
dans le diocèse df Lyon, mort vers 1150. 
— On le désigne souvent sous le nom 
de J- Carthusianus. 

MO>'TEMORENCIACO (Guilelmus de), 

GriLLAUME DE MONTMORENCY, SOUS- 

ehantre de Notre-Dame, puis curé de 
Saint-Séverin à Paris, deuxième provi- 
seur du collège de Sorbonne, mort en 
1^84. — On le trouve aussi nommé G. 
Momniorancius. 

MONTE WIGRO (Joannes de). Voy. Ni- 
ijro Monte (J. de), 

MO?îTE]S'SlS (Gilbertus ou Gisiebertus), 
GiLBEBT ou GiSLEBEBT DE MONS, chro- 
niqueur flamand, chancelier de Bau- 
doin V, comte de Hainaut, né à Mons, 
mort après 1221. 

MOiNTENSIS. Voy. Montibus (de). 

MONTE PESSO et MONTE PESSONE 
(de). Voy. Monte Pcssulano (de). 

MONTE PESSULANO (Joannes de), Jean 
DE Montpellier, astronome et mathé- 
• maticien français, né sans doule à Mont- 
pellier (Hérault), mort vers 1300. —On 
rencontre aussi les formes /. de Monte 
Pesso,J. de Monte Pessone, J. Montis- 
pessvlani. 

MOiNTE PESSTJLANO (Raimundus de) , 
Raimond de Montpellier, théologien 
français, religieux de Cîteaux , évêquc 
d'Agde (^;jïSfo/?. J(jathcnsis\ mort en 
1212. 

MONTE PETROSOrGaucelinus de), Gau- 
CELiN DE Montpevroux, théologien 
français, abbé d'Aniane, puis évèque de 
I^odève, né sans doute à Montpeyroux 
(Hérault), mort en 1160. 

MONTE POLITIANO (Angélus de), An- 
gelo de AhbbociINIS, dit aussi A. de 
MoNTE-PuLci ANO. Vov. PoW ianus (A.). 



MONTE PUELLARUM (Conradus de), 
Conrad Alemann, érudit allemand , 
docteur d'Oxford et de Paris, recteur de 
l'Université de Vienne, né à Rlagdebourg, 
mort à Ratisbonne en 1398. — OnKe 
nomme aussi C.Àlemannus. 

MONTEREGIO (de) et MONTEREGIUS 
(Joannes). Voy. Regiomontanns (J.). 

MONTE ROCHERH (Guido de), en fran- 
çais Gui de Montrocheb, théologien 
espagnol, curé de Teruel,dans le diocèse 
de Valence, auteur du célèbre Manipu- 
lus curatorum, mort vers 1350. — On 
trouve aussi G. de Monte Rotherii. 

MONTE ROSEO (Rogeriusde), Roger de 
Munross, biographe écossais, moine de 
Cîteaux , prieur à Kyle (comté d'Ayr), 
mort vers 1180. 

MONTE ROTHERII (Guido de). Voy. 
Monte Rocherii (G. de). 

MONTE ROTONDO (Raimundus de), 
Raimond de Montrond et mieux de 
Montredon, archidiacre de Béziers, 
évéque d'Agde, puis archevêque d'Arles, 
né sans doute à Montredon dans le dio- 
cèse de Nîmes, mort en 1160. 

MONTESA (Bemardus de), Bebnabd de 
Catalayud, dit aussi B. de Montesa. 
Voy. BilbUitamii (B.). 

MONTE SANCTI SAVINI (Fabianus de), 
Fabiano GioccHio, dit aussi F. db 
Monte-San-Savino. Voy. Giocchis 
(F. de). 

MONTE SERENO (Conradus de), Conrad 
de Lacterbebg, chroniqueur allemand, 
bénédictin à Lauterberg [Monasf. Luu- 
terberqcnse ow Montis 5e/'e;i?). dans le 
diocèse de Magdeburg, près de Hall 
(Saxe), mort après 1 225. — On le nomme 
nw^sxC.Laxiterbergenùsti C. de Saxo- 
nia. 

MONTE SION (R. de). Voy. Brocardas. 

MONTESOiMUS (Joannes), Jean deMon- 
teson, théologien espagnol, dominicain, 
professeur à Valence, adversaire de l'im- 
maculée conception, reçu docteur à Pa- 
ris, né à Monteson {yôurelle Biogra- 
phie générale), dans l'Aragon, mort 
après 1412. — On le nomme aussi /. de 
Monfesono. 

MONTESONO (Joannes de). Voy. Monte- 

soiius (J.). 



401 



MONTE MRGINIS. — MORFGNIACENSIS. 



402 



MONTE VIRGINIS (GuiIelmusde),'GoiL- 
LAUME DU MoNT-ViEfiGE, religieux ita- 
lien, fondateur de la congrégatiou dite 
du Mont-Vierge, près de Kaples, né à 
Verceil, mort en 1 M2. 

MONTE VIRIDI (Callimachusde), Càlli- 

ucodeMonteVerde, poète latin, né à 

Mazzara, dans la Sicile, mort vers 1477. 

MONTHOLONIUS (Joannes), Jean de 
MoNTHOLON, théologien et jurisconsulte 
français, chanoine de Saint-Victor de 
Paris, cardiual, né à Autun , mort en 
1528. 

MONTIRUS (Joannes de), Jean de Mons, 
serraonnaire français ou belge, frère 
mineur, confesseur d'Isabelle fille de 
saint Louis, mort après 1273. 

MONTIRUS (Guilelmus de). Voy. Leyces- 
trius (G.). 

MONTIRUS (de). Voy. Montensis. 

MONTIGNIUS (Nicolaus), Nicole de 
MoNTiGNY, historien et hagiographe fla- 
mand, prémoutré, abbé du couvent de 
Saint-Martin sur la Scarpe, près de Mou- 
tigny, mort vers 1310. 

MONTISPESSULANI. Voy. Monte Pessu- 
lano (de). 

MONTIUS (Joannes), Giovanni dal 
Monte, sermonnaire italien, dominicain, 
né près de Milan, mort vers 1465. 

MONTIUS (Joannes), Giovanni Monti 
ou dal AlONTE, chroniqueur italien, do- 
minicain, mort après 1483. 

MONTIUS (Pelrus), Pietbo dal Monte , 
jurisconsulte et théologien italien , évê- 
que de Rrescia, gouverneur de Pérouse, 
né à Venise, mort en 1457. — On le 
trouve nommé encore P. Brixicnsis et 
P. (le Monte. 

MONTIUS CPctrus), Pietro ISIonti, capi- 
taine et tacticien italien, né à Milan, 
mort vers 1530. 

MONTIUS. Voy. Monte (de). 

MONUMETA (de), MONUMETENSISet 
de MONUMETHA (Galfredus). Voy. 
Monumethensis (G.)- 

MONUMETHENSTS(Galfredus),GEOFFnoi 
DE MoNMOUTH, célèbre historien anglais, 
évéquedeSaint-Asaph {cpisc. Àsaphensis 
ou Eloiensis), né à Monmouth, mort en 
1154. — Nous avons trouvé son nom écrit: 



G. de Monemuta, G. Monemuthensis, 
G. Monennt^ensis, G: de Monumeta, G. 
de Monumetha et G. Monumetensis. — 
De plus, après la publication de son f/is- 
toria Brilonum, où le roi Arthur joue 
un grand rôle, il fut surnommé E. Ar- 
thurus ou Arttirus. — Enfin, quelques 
historiens anglais prétendent qu'il fut 
fait cardinal, et le nomment G. Cardi- 
nalis. 

MONUMETHENSIS (Thomas), Thomas 
DE Monmouth, hagiographe anglais, 
bénédictin, moine à Monmouth, mort 
vers 1160. 

MORALIS (Doclor). Voy. Castro Radul- 
phi (G. O. de). 

MORANUS (Ronifacius), Rontfacio TMo- 
BANO, chroniqueur italien, né à Modène, 
mort après 1342. 

MORAVIA (Hieronymus de), Jérôme de 
Moravie, musicographe autrichien, do- 
minicain, né dans la Moravie, mort à 
Paris vers la fin du XIIF siècle. — On 
le nomme aussi II. Mora.cus. 

MORAVUS (Hieronymus). Voy. Moravia 
(H. de). 

MORRACHA.MORRErCA.MORRECIÏA, 
MORRECTA, MORREKA, MOIIRETA, 
et MORRKTO (Guilelmus de). Voy. 
Mœrbeka (G. de,. 

MORROSIO (Michael de). Voy. liohasio 
(M. de). 

MOREIJXS (Joannes), Jean Mobel (?; , 
biographe français, chanoine régulier de 
Saint-Pcnis de Reims, mort vers 1400. 

MORESlO{Mchael de), Michel de Mo- 
RiEz, théologien français, archovêque 
d'Arles, né peut-être à Moriez (Rasscs- 
Alpes), mort en 1217. 

IMORGANENSIS. Voy. Morganius. 

MORGANIUS (David), David de Mor- 
gan, historien et géographe irlandais, 
trésorier , puis C\èque de Landaff (pays 
de Galles), né à Morgan, mort vers 
1480. — On le trouve aussi nommé D. 
Landavcnsis et D. Tacensis. 

I\IORGANIUS (Gualterus), Gautier de 
Morgan, poète et naturaliste anglais, 
abbé de Cîteaux, né à Morgan, mort 
vers 1220. — On trouve aussi G. Mov- 
fjanensis. 

MORIGNIACENSIS (Thomas), Thomas 



403 



MORILEGUS. — MOSCHIMS. 



404 



Tbessent, dit Th. de Morïgm, théo- 
logien français, abbé de Morigni, près 
d'Etampes, mort en 1 444 . — On le nomme 
aussi Th. Tressent is. 

MORILEGUS ^Daniel). Vov. Morleius 

(D.). 

MORIMUJiDEXSIS (Odo,, Eudes de 
MtmiMOiD, théologien m)'Stique et scr- 
mounaire français, moine de Cîteaux, 
abbéde Beaupréia bbas BeUiprafemis), 
puis de Morimoud (Haute-Marne), mort 
vers 1200. — On rappelle souvent O. 
Ct'sterciensis, et on l'a surnommé O. 
Musicus, titre qui convient mieux à un 
autre Eudes, religieux de Cluni, qui mou- 
rut vers 942, 

MORINENSIS (Adamus), Adam de Thé- 
EOOANNE, théologien français, moine de 
Cîteaux, évêque de Thérbuanne, né à 
Arras, mort en 1250. 

MORI>TNSIS (Joanne.-), Jean Tabari, 
dit aussi J. deThérouanne, médecin et 
prélat français, chanoine de Cambrai, 
d' \rras et de Tournai , évêque de Thé- 
rouanne (Pas-de-Calais) , né à Limoge?, 
mort en 1403. 

MORLACErsSIS (Bernardus), Bernard 
de iMoRLAix, théologien, poëteet nie »- 
liste, français ou sarde, bénédictin, mort 
vers le milieu du XIll* siècle. — On le 
nomme encore B. Morlanensls et />. 
jl/o/7-a/eH.s/.s-, suivant qucn le fait origi- 
naire d'une ville anglaise ou de la vallée 
de Maurienne. 

MORLAISDINUS (Joonnes). Voy. Molai- 
dhio (J. de). 

MORL\NENSIS (Bernardus). Nov-Moda- 
censis ;B.). 

MORLEIUS (Daniel), Daniel de Morley, 
mathématicien anglais, étudiant à Ox- 
ford, à Paris, puis à Tolède, né à Mor- 
ley, dans le comté de Norfolk, mort vers 
1190. — On le trouve encore nommé 
D. Marleiusei D. Morilegus. 

MORNAYO (Petrusde), Pierre de Mor- 
NAY, homme d'État français, évêque 
d'Auxerre, chancelier de pVance, né au 
château de Mornay (Cher), mort en 
1306. 

WOROLIIS (Radulphus de), Raoul de 
MouREiLLES,sermonnaire français, abbé 
de Moureilles, au diocèse de Maillezais, 
mort après 1252. 



MORO^^EUS el MORONUS (Petrus), 
Pierre Angelerier, dit aussi P. de 
MuRRONE. Voy. Jngeltrixis (P.). 

MOROKUS (Bernardinus), Bernardino 
MoHONE, théologien italien, frère servite, 
ne à Milan, mort vers 1630. 

]MORONUS(Hieronymus), Geronimo Mo- 
RONE, duc de Bovino, célèbre diplomate 
italien, chancelier du duché de Milan, 
mort en 1.529. 

MOROSINUS (Nicolaus;, Niccolo Moro- 
siNi, négociateur italien, envoyé à Rome, 
à Florence, en Allemagne, à Constanti- 
nople et en Hongrie, né à Venise, mort 
vers 1380. 

MOROSINUS (Paulus),PAOLO Morosini , 
érudit et diplomate italien, né à Venise , 
mort en 1483. 

MOROSINUS (Petrus), Pietro Morosini, 
théologien et jurisconsulte italien, légat 
à Naples, cardinal, né à Venise, mort en 
1424. — Fabricius le nomme P.Mau- 
rocenus. 

MORTARIO (Dominicus de\ Dominique 
DE MoRTARA, théologicu italien, domi- 
nicain, né à Mortara (Lombardie), mort 
en 1504. 

MORTONUS (loannes) , John INIorton, 
homme d"État anglais, professeur à 
Oxford, archidiacre de Winchester, 
d'Huntington et de Leicester, évêque 
d'EIy, archevêque de Cauterbury, grand 
chanceher d'Angleterre, cardinal, né à 
Bere, dans le comté de Dorset, mort en 
1500. 

MORUS (Thomas), Thomas de la Mgor, 
historien anglais, né dans le comté de 
Glocester, mort vers 1330. 

MORVALÉNSIS (Bernardus). Voy. Mor- 

lacensis ;B.,. 

MOS/E TRAJECTO (Bartholc.naeus de) , 
Barthélémy de Maestricht, théolo- 
gien hollandais, chartreux, prieur de Ru- 
remonde, né à Maestricht, mort on 1446. 
— On le trouve nommé encore B. Car- 
thusianus et B. Ruremondensis. 

MOSCHAMPAR et MOSCHAMPER (Geor- 
gius), FetipYioî ô ]MoT/âa::ap, théologien 
byzantin, chartophylax (archiviste) de 
l'Eglise de Contantinople , mort vers 
1300. 

MOSCHINUS (Nicolaus). Voy. Caracclo- 

lus (N.). 



405 



MOSCll- :LUS. — MLSSATLS. 



40« 



MOSCHOrULUS (Emmanuel ou Manuel), 
'EjAavovTjX ou Mavouf,X MoT/<ino'j).oç , sa- 
vant grammairien grec, mort au XIII* 
siècle. — On croit que deux écrivains 
grecs de ce nom ont vécu vers la même 
époque , mais la question est encore fort 
obscure. 

MOSCUEROLIS (Raimundus de). Voy. 
MustogioUs (R. de). 

MOSELLaNUS (Petrus), Peter Schade, 
grammairien, restaurateur des études en 
Allemagne, né à Protog, dans le diocèse 
de Trêves, mort en 1524. 

MOSTERIIS (Hugo de), Hugues R*.i- 
MOND, dit aussi H. de Moustiers. Voy. 
Raimundi H.). 

MOSTUEJOLIS (Raimundus de). Voy. 
Mnsfogiolis (R. de}. 

.MOTA (Jacobus de), Jacques de la 
Motte, troubadour français, né à Arle?, 
mort à la fin du XIII* siècle. 

MOVISIUS (^.gidius). Voy. Mucidus 

(/E.). 

MUClDUS (-Egidius), Cilles Muisis, 
chroniqueur belge, bénédictin, abbé du 
couvent de Tournai , né à Rongy, près 
Saint-Amand, mort vers 1352. — On le 
trouve nommé encore y£. Movisius et 
j'E.Muishis. 

MUCIDUS (Jacobus), Jacques Muevin, 
chroniqueur belge, ybbé de Saint-Martin 
de Tournai, mort en t3G7. 

MUDA (DE) et MUDAISUS (Henricus), 
Henri Goethals, dit aussi H. de Muy- 
den. Voy. Goethalis (H.). 

MUDAISUS (Walterius), Gautier de 
MuvDEN, hagiographe flamand, moine 
de Cîteaux au couvent de S.iiiite-Marie 
de Doest [Bcatx Marlx Tkoi^anx) , en 
Flandre, né sans doute à Muy'en, près 
de Gand, mort après 1285. 

MUGELLA^'US Dinus ou Dynus), Dino 
DE Mugello, dit aussi D. de Rossom- 
Bus , jurisconsulte et théologien toscan , 
né à Mugello, mort en 1303. 

MUISIUS (.tgidius). Voy. Mucidus (.E.). 

ML'LIERII (Sanctius), Sakche Mulleb, 

philosophe scolastique français, religieux 
dominicain et professeur à Toulouse, 
évêque d'OIéron, né dans le Languedoc, 
mort vers 1-120. 



MUNDINUS, Mondino ou Mo.ndim, 
anatomiste italien, né et professeur à 
Bologne, mort en 132G. 

MUKSINGERUS(roannes\ Johann :\Iun- 
SINGER ou MuNTZiNGER (dit .locher . 
théologien anglais, recteur de TUniver- 
sité d'Ulm, mort après 138-1. — On écrit 
aussi J. Muntziiigtrus. 

MUNTZINGERUS (Joannes). Voy. Mun- 
singenis \i.). 

MURE (Conradus de), Conrad de Mler 
(dit Jôcher), historien, théologien ei litté- 
rateur allemand, préchautre et chanoine 
de l'Église de Zurich, mort vers 1275. 

MUREMUTHEKSIS (Adamus), Adam de 
MiRiMOUTH, chroniqueur anglais, cha- 
noine de Saint-Paul de Londres , mort 
vers la fin du XIV' siècle. 

MURKTENSIS (Stephanus), Etienne de 
Muret, fondateur de Tordre de Grand- 
mont, né à Muret, près de Limoges, 
mort en 1124. — Ou trouve souvent 
St. de Murefo. 

IMURETO (Stephanus de). Voy. Murelen- 

sis (St.). 

MURIS (Joannes de), Jean de Meurs ou 
de Murs, savant musicographe français, 
doctei r deSorbonne, chanoine de Paris, 
Dedans la Normandie, mori avant 1-100. 

MURMELLIUS (Joannes), seul nom sous 
lequel soit connu un poëte et philologue 
flamand, professeurà Munster, à Alkmacr 
et à Deventer, né à Ruremonde, mort 
en 1517. 

-MURO VALLIUM (Joannes de). Voy. Mi- 
ni us (J ). 

MURRHO et de MURRHONE (Petrus). 
Voy. Angclerius {}?.). 

MUS (Philippus). Xoy.McH-Jus fP.). 

MUSF0T>HS (Raimundus de). Voy. Mus- 
togioUs I II. de). 

MUSICUS (Odo), Eudes de Morimond, 
dit aussi È. le Musicien. Voy. Mori- 
miindensis (O.). 

MUS.NERII (Guilclmus), Guillaume Mrs- 
NiER, médecin français, doyen de la Fa- 
culté de Paris, mort après 14(.2. 

MUSS\TUS (Vlbertinus), Albertino 
MussATO, historien, poëte et négociateur 



407 



MUSTEROLO. — MYREP5US. 



408 



italien, nç à radoiio, mort on ISSO. — 
On le trouve encore nommé .'^. Mixtatus 
et J. Muxatus. 

MUSTEROLO '.Petrus de\ Pierre pe 

MONTEBEAU OU DE ]\IONTRElllL, cé- 
lèbre architecte français, constructeur 
de la Saiute-Chapelle de Paris, mort 
en 1266. — On le trouve aussi nommé 
P. de Monasteriolo et P. de Monste- 
rol'O. 

MUSTOGIOLIS (Fvaimundus de), Rai- 

MO^D AeHENS, dit R. DE IMONTFAL- 

Gors. théologien français, bénédictin, 
moine, prieur, puis évêque à Saint-Flour, 
cardinal, né à Montfalgous (Aveyronj, 
mort en 1336. — On le trouve encore 
nommé R. de Moscnerolis, R. de Mos- 
fuejoics et R. de M us fol lis. 

MUSURUS (Marcus), Map/.o: 6 Mojîojso;, 
célèbre humaniste grec , professeur à 
Padoueetà Venise, collaborateur d'Aide 
Manuce, archevêque de IMalvasia, né à 
Retimo, dans lîle de Candie, mort en 
1517. 

MUTINENSIS (Rartholomacus), Barthé- 
lémy DE Mont?.!, tliéologieu et ser- 



raonnaire italien, dominiciin, inquisi- 
teur à Ferrare, mort vers 1450. 

MUTINEKSIS (Nicolaus), Nicolas de 
MoDÈNE, jurisconsulte italien, né à Mo- 
dène, mort vers 1335. 

]MUTINENS1S (Thomas), Thomas de Mo- 
DÈiNE, philosophe scolastique italien, né 
et religieux dominicain à Modène, mort 
vers 1616. 

MUXATUS (Albertinus). Vov. Mussutus 

(A.). 

MYMO (Guido de). Gui de Muxois , 
érudil français, abbé de Saint-Germain 
d'Auxerre {S. Germant ,1 u( Isùodorcn- 
st's), né h Munois, près de Flavigny, dans 
la Bourgogne, mort en d3i3. — Fabri- 
cius le nomme G. de Filia Mijmo, et 
Papillon G. de Myno. 

MYISO (Guido de). Voy. Mymo. (G. de)^ 

MYREPSUSfiNicolaus), Nt-/.6Xao; 6 M-jps'W?, 
en français INicoLAS Mybepse, célèbre 
médecin grec, né à Alexandrie, mort vers 
la un du Xlll* siècle. — Ou le trouve 
nommé aussi A. Alexandrinus (o 'AXsÇav- 




N.€LDIJVICKNSIS (Joannes). Voy. Nxl- 
duyco (J. de). 

NiELDUYCO (Joannes de), Jean de Nael- 
DWYCK, chroniqueur hollandais, né à 
Gertruydenberg (Brabant septentrional), 
mort en 1489. — Oudin le nomme J. 
Nxlduvicensis. 

NACOLDUS. Voy. Nalgodus. 

NALDIUS (Naldus), Naldo Naldt, poëte 
et biographe italien, né à Florence, mort 
vers 1470. 

KALGENDUS. Voy. Nalgodus. 

KALGODUS, Nalgode, hagiographe 
français, religieux de Cluni, mort vers 
1100. — On écrit encore Nagoldus et 
même Nafgendus. 

NANGIACO (Guilelmus de), Guillaume 
DE Nangis, célèbre chroniqueur fran- 
çais, abbé de Saint-Denis, né à Nangis, 
clans la Brie, mort vers 1300. — On le 
trouve nommé aussi G. Nangius, et par- 
fois G. Sancti Dionysii. 

NANGIUS (Guilelmus). Voy. Nangiaco 
(G. de). 

NANNETENSIS (Roberlus), Robert de 
GuiBÉ, dit aussi R. de Nantes, théo- 
logien français, évéque de Tréguier, de 
Rennes, puis de Nantes, cardinal, légat 
d'Avignon, né à Vitré (Ille-et- Vilaine), 
mort en 1513. 

NANNETENSIS (Stephanus), Etienne de 
LA Bruèbe, dit aussi E. de Nantes, 
théologien français, évéque de Nantes, 
mort en 1227. 



NANNIUS (Joannes), Annius de Vi- 
tebbe, dit aussi Giovanni Nanni. 
Voy. yUerbiensis (J. A.). 

NANQUERIUS (Simon), Simon Le Coq, 
dit aussi S. Nanquier. Voy. Gallo (;S. 
de). 

NANTOLIO (Philippus de), Philippe de 
Nanteuil, poëte et chroniqueur fran- 
çais , né à Nanteuil-le-Haudouin (Oise) , 
mort vers la fin du Xlll^ sièce. 

NANTVILLENSIS (Joannes). Voy. Aiinx- 
villanus (J.). 

NAPOLITANUS. Voy. Neapolitanus. 

NARBONENSIS (Albertus), Albert de 
Nabbonne, théologien français, carme, 
mort vers 1500. 

NARBONENSIS (Arnaldus ou Arnoidus), 
Arnald ou Arnold de Narronne, 
dit aussi A. de Verdala, historien 
français, inquisiteur à Narbonne, évéque 
de IVJaguelonue, mort en 1351. 

NARBONENSIS (Nicolaus), Nicolas de 
Narbonne, historien et théologien fran- 
çais, général de l'ordre des Carmes, né 
à Narbonne, mort vers 1270. — On le 
trouve nommé encore A'. Gallus et N. 
Gallicus. 

NARBONENSIS (Petrus), Pierre Ameil, 
dit i\ DE Narbonne, camérier, cha- 
noine, archidiacre puis archevêque de 
Narbonne, mort en 1245. — On trouve 
aussi /'. Jmeiius. 

NARCISSUS (Joannes- Andréas), Gio- 
vanni-Andbea Nabcisso, poëte italien. 



4il 



NARDIS. — NEMOSIO. 



413 



né sans doute à Venise, mort vers 1530. 

MARDIS (Dominicus de), Pomemco 
^"ABDI, sermouuaire italien, domini- 
cain, né à Florence, mort vers 1385. 

IVARxMKNSlS (Galeotus), Galeotti Mar- 
zio, dit aussi G. de Kabm. Voy. jVar- 

tfus {G:,. 

NASIREDDIMJS (Mohammed), Moham- 
med AL Thousi, en français M. de 
Thous, dit aussi M. T^assir-ed-din , 
savant astronome et matlie.maticien 
persan, né à Thons, dans le Khoracan, 
mort en 1274. 

>ASUS .Joannes}, Giovanni Naso, poète, 
philologue et jurisconsulte sicilien, se- 
crétaire du conseil de Palerme, né à 
Corleone, mort vers 1500. 

^ATALIBUS(Petrusde), Pietro ^ATALI, 
hagiograghe italien, curé, puis évêque 
d'Èquilium , né à Venise, mort après 
1376. 

KATALIBUS (Petrus de). Vov. f'alllbus 
(P.-A. de). 

ISATALIS (Hervœus), Hervé de jNedel- 
LEC, théologien français, dominicain à 
Morlaix, puis prieur de l'Ordre à Paris, 
né dans le diocèse de ïréguier, mort en 
1323. — Ouïe trouve souvent nommé 
//. Brito. 

KATURELLUS (Philibertus), Philibert 
ISatueelli ou ^"ATDREL, négociateur 
français, prévôt de l'Église d'Utrecht, 
abbé'd'Aiuoy près de Lyon, puis de Vil- 
liers près de iNamur, lié dans la Bour- 
gogne, mort en 1529. 

.N AUCLERUS (.Ioannes),.TEAN de Vergen, 
plus connu sous son nom grécisé, juris- 
consulte et chroniqueur allemand, prévôt 
de l'église de Stuttgard, professeur à 
Tubingue, ne dans la Souabe, mort vers 
1510. 

>AUGERIl]S (Andréas), Aîsdbea Nava- 
CERO, poëte, historien et homme d'État 
italien, bibliothécaire de Saint-Marc, né 
à Venise, mort à Blois en 1529. 

^E.£TIUS l' Herraannus ). Voy. Noca 
J qui la (H. de). 

:SEAPOLI (de). Voy. Neapolitanus. 

^EAPOLITANUS (Alexander). Voy. 
Akxandro (A. ab). 

KEAPO LIT AMIS ( cardinalis) , le Caedi- 



kal deNaples, surnom donné au pape 
BomfaceIX. Voy. Thomacellinus (P.). 

KEAP0LITA1SU.S (Grecorius), Gbégoibe 
de ^'APLE&, biographe italien, évêque 
de B;iyeu\, mort en 1276. — Ou 
trouve aussi G. de Ncapoli. 

NE-\P0L1TANUS (Joannes), Jean de Na- 
PLES, philosophe, théologien et sermon- 
naire italien, professeur à Paris, reli- 
gieux dominicain, né à Naples, mort en 
1330. 

KEAPOLITAMJS iJoannes), Giovanni 
MoTïs, dit Jean de Naples, poëte latin, 
secrétaire apostolique, né à isaples, mort 
vers 1500. 

NEAPOLITANUS (Kicolaus) , ISiccoLO 
Spinelli, dit aussi ]\. de Kaples. 
Voy. Spinellus (N.). 

KEBRISSENSIS (Antonius), A^T01NE de 
Lebrua, historien, philoloeue et gram- 
mairien espagnol, professeui à Alcala- 
de-Henarès, né à Lebrija, dans l'inten- 
dance de Séville, mort en 1522. 

TsTXHAMUS (Alexander), Alexandre 
Tseckam, surnommé ISequam, théo- 
logien, poëte et philosophe anglais, 
augustin, professeur à Paris et à Duns- 
table, élevé au monastère de Saint-Al- 
bans, abbé de Cirencester, né à Hart- 
ford (comté de Chester), mort vers I227. 
— Tanner le nomme A. de Sancto Al- 
hano. 

NIXHODUNUS (Humfredus). Humfred 
DE Nectox, théologien et sermonnai re 
anglais, carme à JNorwich, né à INecton, 
dans le ^'orfolk, mort en KOj. — On 
le nomme encore //. Scktonus et //. 
Ncctonua. 

M:CT0]S'US et NEKTONUS (Humfredus). 
Voy Nechodunus (H.)- 

^'RMORARIUS (.Tordanus), Jordan ou 
Jourdain Le Forestier, mathémati- 
cien français, allemand ou italien, mort 
vers 1235. — On le trouve nommé aussi 
J . de ISeinore. 

^'EMORE (Jordanus de). Voy. Ncmora- 
rius (J.). 

NEMOSIO (Joannes de), Jean de Ne- 
mours, tViéologien français, chanoine 
de Laon, mort au comrnencement du 
XHl-^ siècle. 

NEM0.S10 (Petrus de), Piebbe Cham- 



413 



iNEOBLRGENSlS. — MCOLILS. 



41^ 



BELLAN, dit aussi p. DE NfiMOUBS. Voy. 

Cambellanus (P.). 

NEOBURGEISSIS (Guilehnus), Guil- 
laume DE ISewbuby, dit aussi Wil- 
liam LiTLE ou LE Petit, historien 
anglais, chauoine de Newbury (comté de 
Berks), né à Bridiiugton (comté d'York), 
mort en 1208. — Ou le trouve nommé 
encore G. Ncubrigensis, G. Neubur- 
gensis, G. Nocoburgetisis, G. Parnis 
et G. Pet Uns. 

IS'EOCASTRE.NSIS (Bartholomaeus), Bab- 
THÉLEMY DE NiCASTRO, chrouiqucur et 
poëte sicilien, né à Messine, mort vers 
1300. — Jôcher le nomme D. de JS'co-- 
Castro. 

^'EOXUGUS. Voy. Noviomago (de) et 
I^oviomagus. 

KEOPHYTUS, NsiiuToç, en français Néo- 
phyte, historien grec, moiue'dans Tile 
de Chypre, mort vers 1200, 

KEOTI (Hugo a Fano\ Voy. Saiicto Neoto 
(H. de). 

rvEPLACO. Voy. Opatoviensis (N.). 

IsEPOMUCENUS (Joannes), saint Jean 
DE ISÉroMUCK, dit en français Népo- 
mucène, célèbre prédicateur allemand, 
docteur et chanoine de Prague, patron 
de la Bohême, né à Képomuck, noyé en 
1383. 

N'EPOS (Georgius-Anselmus). Voy. ^»- 
selmus (G.). 

> EPOS (Joannes), Johann Enenkl, Ene\- 
CHEL ou EiNE?iKEL, chrouiqueuf alle- 
mand, chauoine de Saiut-Étieune, ù 
Vienne, né dans celte ville, mort en 
1291. 

A EPOTIS fRichardus), Richard le Ne- 
veu, théologien et jurisconsulte français, 
chanoine de Lisieux, évêque de BéziVrs, 
né sans doute dans la Normandie, mort 
en 1309. 

NEQUAM (Alexander). Voy. NecJiamus 

(A.). 

NERETONO (Nicolaus de), KIC0L4S de 
JNabdo, ihi'ologien italien, dominicain, 
né à Nardo (royaume de Naples), mort 
vers 14G6. 

NESTONUS (Gualterus). Vov. lient onus 

(G.). 

NETENSIS (Reginaldus) , Rinaldo de 



JNloxTOBO, dit R. DE KoTO, philosophe 
scolastique italien, né et dominicain à 
Noto, dans la Sicile, mort en 1.511. 

NETTERUS (Thomas), Thomas Netteb, 
dit aussi Th. de Waldex {Th. IV a l- 
deasis ou IFallidenu.s)., théologien an- 
glais, conseiller du roi Henri V, carme, 
né à Walden (comté d'Essex), mort en 
1430. 

NEllBRIGENSIS et KEUBURGENSIS. 
Voy. Neoburgensis. 

NEUENARIUS (Hermannus). Voy. Aova 
aquila (H. de). 

NICEANUS, NIC^ENSIS et NIC.EKUS 
(Constantinusj, KwvaTav-rtvo? 6 Ni/a-cjc, 
eu français Constantin de Nicée, ju- 
risconsulte byzantin, né sans doute à 
Nicée (Asie-Mineure), mort vers le milieu 
du Xll" siècle. 

NICEANUS, NIC.EENSIS et NIC^NUS 

(Eustratius) , E-jaipiTio; 6 Nixaieûç, en 
français Eustbate de Nicée, philo- 
sophe scolastique byzantin , commenta- 
teur d'AristotP, archevêque de Nicée (Bi- 
thynie), mort au commeucement du 
Xil^ siècle. 

NICEANUS, MC/EEISSIS et NICENUS 
(Theophanes), Bso^avr^ç 6 Xt^atEiiç, en 
français Théophane de TXicée, théolo- 
gien* byzantin, archevêque de Kicée , 
mort vers 1370. 

*]SICEPHORUS, N'./.r;^«5,oo;, en français Ni- 
céphore, littérateur et théologien grec, 
. métropolite de Kief, mort en 1121. 

NICEPHORUS (Gregoras), Nizr.sopo; 6 
rcrj/joaç , en français Grégoire Nicé- 
PHORE, historien et astronome byzantin, 
né à Héraclée, dans l'Asie Mineure, 
mort vers 1360. 

NICETAS, >iv.7^Tac, médecin et chirurgien 
grec, mort au commencement du 
XH*^ siècle. 

NICOLAUS, Nicolas IV et V, papes. 
Voy. Asculo (H. de) et Sarzanns (Th.). 

NICOLAUS (Henricus), Henry Klaas, 
dit en français H. Nicolas, théologien 
et hérésiarque hollpndais, fondateur de 
lu. Maison d'amour, né à I.eyde, 
mort vers 1.540. 

NICOLIUS (Nicolaus), ^ICC0L0 de Nic- 
coli, célèbre philologue et bibliophile 
italien, né à Florence, mort en 1437. — 



415 



NIDERUS. — NOELLETI. 



416 



On le trouve comme aussi N. Floren- 
tinus. 

ISIDEBUS (Joannes), Johann Kideb, 
]N"iEDEB ou N\DEB, Célèbre théologien 
allemand, dominicain, professeur à 
Vienne, prieur de son ordre à Nurem- 
berg et à Bâle, né dans la Souabe, mort 
vers 1440. — Ou trouve aussi /. Ny- 
derus. 

NIDROSIENSIS (Theodericus), Thiebbi 
DE Dbontheim, chroniqueur norvégien, 
moine à Drontheim, au nord de Chris- 
tiania, mort vers 1160. 

ISIEMIUS (Theodorus),THiEBBY de Niem, 
historien allemand, chanoine à Lucques 
{canonic. Lucensis), protonotaire apos- 
tolique, évêque de Verden, puis de Cam- 
brai, né à Niem, dans le diocèse de Pa- 
derbom, mort vers 1417. 

KIGELLA (Hugo de), Hugues de Nesle, 
théologien français, religieux de CUeaux, 
abbé d'Ourseam'p, puis de Larrivour {Ri- 
patorium) dans l'Aube, né sans doute 
à Nesle (Aube), mort à la fin du XII* siè- 
cle. 

IS'IGELLUS, Nigel, chapelain et tréso- 
rier de Henri P"" d'Angleterre, évêque 
d'Ely (comté de Cambridge), né dans la 
Normandie, mort en 1169. 

NIGELLUS (Rogerus). Voy. Niger (R.). 

NIGER (Andalus), Andalone del Negbo 
ou Nebo, astronome italien, professeur 
à Naples, maître de Boccace, né à G eues, 
mort après 1342. 

NIGER (Franciscus), Fbancesco Negbi, 
dit aussi Fb.Fosco, grammairien italien, 
précepteur d'Hippolyted'Esie, professeur 
à Padoue, né à Venise, mort vers 1510. 
— Il est très-souvent nommé Fr, 
Fuscus. 

NIGER (Guillelmus), Guillaume de Bla- 
KENEY, théologien anglais, carme, né 
à Blakeney (comté de Norfolk), mort 
vers 1490. — On trouve aussi G. Bla- 
chenegus. 

NIGER (Palladius), Palladio Ne6Bi, dit 

aussi P. Fosco, historien, philologue et 
géographe italien, professeur à Trau, puis 
à Capo-d'Istria, né à Padoue, mort en 
1520. — On le trouve souvent nommé 
P. Fuscus et P. Patavinus. 

NIGER (Petrus), Peteb Schwabtz, théo- 
logien et hébralsant allemand, domini- 



cain, mort après 1481. — On le trouve 
nommé aussi P. Teuto. 

NIGER (Radulphus), Raoul de Suffolk, 
dit aussi R. le Noib. Voy. SuffoLcensis 

NIGER (Rogerus), Rogeb Black, ser- 
monnaire anglais, docteur d'Oxford, re- 
ligieux bénédictin à Westminster, évêque 
de Londres, mort en 1241. — On le 
trouve encore nommé h. Nigellus. 

NIGER (Stephanus), Stefano Negbi, 
érudit italien, professeur à Milan, né à 
Casal-Maggiore, dans le diocèse de Cré- 
mone, mort vers 1630. 

NIGRIS (Sillanus de), Sillano Negbi, 
médecin italien, établi à Pavie, né à Cré- 
mone, mort vers 1500. 

NIGRO MONTE (Joannes de), Jean de 
Monte Negbo, théologien italien, do- 
minicain, orateur au concile de Bâle, 
défenseur de l'immaculée conception, né 
à Monte Negro, près de Pise, mort en 
1444. — On trouve aussi J. de Monte 
Nigro. 

NINIVENSIS (Balduinus). Voy. Nino- 

vensis (B.). 

NlNOVENSiS (Balduinus), Baudouin de 
NiNOVE, chroniqueur flamand, pré- 
montré, chanoine de Saint-Cyprien, à 
Ninove, mort vers 1294. — On trouve 

aussi B. Ninivensis. 

NINOVENSIS (Matthseus), Mathieu de 
ScHOOBissE, dit aussi M. de Ninove. 
Voy. Schornaio (M. de). 

NISAMIUS (Mohammed), Mohammed 
^izAMi, célèbre poète persan, né à 
Ghendjé, dans la province d'Arran, 
mort en 1180. 

NIVIGELLENSIS (Joannes), Jean de Ni- 
velle, canonisie belge, bénédictin, 
abbé du monastère de Nivelle (Brabant 
méridional), mort vers 1460. 

NIVIS (Paulus), Paul Schnee-Bogel, 
grammairien allemand, professeur à 
Leipsig, mort après 1494. 

NIZARDUS (Adamus), Adam Nidzabde, 
poète et grammairien anglais, professeur 
à Paris, mort vers 1340. 

NOELLETI (Guilelmus), Guillaume de 
NOELLET, théologien français, cardinal, 
né sans doute à Noëllet (Maine-et-Loire), 
mort en 1394. 



4i7 



NOERllS. - NORVODUS. 



418 



KOERIIS (de). Voy. Nuceriis (de). 

NOGARETO (Guilelmus de). Voy. Noga- 

relus (G.). 

KOGARETUS (Guilelmus), Guillaume 
DE IN'OGÀBET, jurisconsulte français, 
professeur à Montpellier, garde des 
sceaux, puis chancelier de France, né à 
Saint-Félix de Caraman, dans le Lan- 
guedoc, mort en 1313. — On le nomme 
aussi G. de Nogareto. 

ÎNOGAROLIS (Leonardus de). Voy. No- 
garolus (L.). 

NOGAROLUS (Leonardus), Leonabdo 
ISoGABOLA, théologien italien, protono- 
taire apostolique, né à Vicence, mort 
vers 1500. — On le trouve aussi nommé 
L. de Nogarolis. 

NOLANUS ( Amhrosiiis), Ahbboise de 
JSoLA , médecin et historien italien, né à 
Noia, mort vers 1525. 

NONANTULANUS (Joannes), Jean de 
NoNANDOLA, chroniqueur et hagiogra- 
phe italien, bénédictin, moine de No- 
nandola (duché de Modène), mort vers 
1200. 

NONATNTUS (Hugo) , Hugues de No- 
NANT, chroniqueur français, archidiacre 
de Lisienx , puis évêque de Coventry, né. 
né à Nonant, dans la Normandie, mort 
en 1198. 

NORBERTUS. Voy. Clivensis. 

NORDOFOLCENSIS ( Benedictus) , Be- 
noit DE Norfolk , théologien et ser- 
monnaire auglais, augustin, suffragant 
de l'évéque de Norwich , né sans doute 
dans le comté de Norfolk, mort en 1340. 
— On le trouve encore nommé B. An- 
glus, B. Icenus et B. Nordofolgius. 

NORDOFOLGIUS. Voy. Nordofolcensù. 

NORDOVICENSIS. Voy. Norvicensis. 

NORICUS (Bernardus), Bebnabd de 
Kremsmunster, dit aussi B. de Nobi- 
QUE. Voy. Cremisianensis (B.). 

KORIMA LEGUM, surnom donné à Gio- 
vanni Andbea. Voy. Andréas (J.). 

NORMANNUS (Ranulfus), Renoul de 
Humblièbes, dit aussi R. le Normand. 
Voy. Humbloneria ( R. de). 

NORTHALIS ( Richardus ) , Richabd 
NoBTHALL, sermonnaire anglais, carme à 
Londres 4 évêque d'Ossery, chancelier 



d'Irlande, né dans le comté de Middie- 
sex, mort en 1397. 

NORTHAMPTONa (de). \oy.Northamp- 
tonensis. 

NORTHAMPTONENSIS ( Guilelmus) , 
William Bewfu, dit aussi Guillaume 
DE NoBTHAMPTON, théologien et traduc- 
teur anglais, étudiant à Cologne, carme 
à Northampton, mort après 1390. 

NORTHAMPTONENSIS (Joannes), Jean 
DE NOBTHAMPTON , mathématicien et 
théologien anglais, carme à Northamp- 
ton, mort en 1350. — On le trouve aussi 
nommé /. Avonius et /. de Northamp- 
tona. 

NORTHAYMENSIS et NORTHEIMENSIS 
( Henricus ), Henbi de Northeim. Voy. 
Aquitonipolensis (H.). 

NORTHONUS. Voy. Nortonus. 

NORTHUMBRIUS (Richardus), Richabd 
d'Hexham, dit aussi R. de Northum- 
BEBLAND. Voy. Hagustaldensis (R.). 

NORTONUS ( Guilelmus ) , William 
NoBTON ou DE NORTON, théologien an- 
glais, franciscain au couvent de Coven- 
try, mort après 1403. — On trouve aussi 
G. Northonus. 

NORTONUS (Thomas), Thomas Nobton 
ou DE Norton, alchimiste anglais, né à 
Bristol, mort vers 1477. — On écrit 
aussi T. Northonus. 

NORVICENSIS (Gilbertus ) , Gilbert de 
Norwich, théologien anglais, carme, 
évêque d'Hamar, en Norwége , mort 
vers 1270. 

NORVICENSIS ( Herbertus), Herbert de 
NoBwiCH, théologien et sermonnaire, 
évêque de Thetford (epùcop. Thetfor- 
diensis ) , puis de Norwich, né à Hies- 
mes ( in pago Oximiensi ), dans la Nor- 
mandie, mort en 1119. — On l'appelle 
aussi H. Nordovicensis, et il fut sur- 
nommé Losinga (synonyme à^Aduta- 
tor), mot que l'on écrit parfois Lozynga, 
et que Fabricius a transformé en Con- 
singa. 

NORVICENSIS (Joannes), Jean d'Ox- 
FOBD, dit aussi J. de Norwich. Vov. 
Oxfordius {5 .). 

NORVODUS (Thomas), Thomas de Nor- 
wooD, théologien anglais, dominicain, 
né à Norwood (Middiesex), mort vers 
1320. 

14 



419 



NOTABILIS. — NOVOCASTRO. 



420 



NOTABILIS (doctor). Voy. Insulensis 

KOTEKSIS (Rainaldus), Rinaldo de 
JNoTO, theologieu et jurisconsulte italien, 
dominicain, né à ISoto dans la Sicile, 
mort en 1511. — On le trouve aussi 
nommé R. de Montauro (nom de son 
père) et R. de Landolina (nom de sa 
mère ) . 

KOTTIISGHAMUS (Guilelmus), Guillau- 
me DE ^"0TTINGHAlM , tliéologicu et ser- 
monnaire anglais , frère mineur, cha- 
noine d'York, mort en 1 336. — On trouve 
aussi Snotingamus. 

KOTTIISGHAIMUS (Richardus) , Richabd 
DE KoTTiNGHÀM, ihéologicn anglais, 
chancelier de l'Université d'Oxford, mort 
3près 1320. 

KOVA AQUILA (Hermanuusde), Her- 
MANN DE Is'ewenaar (Paquot), dit 
aussi H. DE Keuadleb, et en français 
H. de Keuénar, érudit allemand, chan- 
celier de l'université de Cologne, né dans 
le duché de Juliers,mort en 1530. — On 
le trouve nommé encore H. Nextius, H. 
Pieuenarius et H. Nuenarius. 

NOVARIA (de). Voy. Novariensis. 

NOVARIENSIS ( Joannes ) , Giovanm 
Gampani, dit aussi G. de Novare. 
Voy. Caiwpanus (J.). 

KOVARIEISSIS (Kestor-Dionysius), Nes- 
aoBE-DiOKiGi Avogadro, ditN.-D.DE 
NovARE. Voy. Jdvocatus (N.-D.). 

NOVARIENSIS (PaciGcus), Pacifico de 
JJîovARE, théologien et sermonnaire ita- 
lien , frère mineur, auteur d'une Somme 
dite Summa Pacifica, néà Novare, mort 
vers 1470. 

NOVARIENSIS (Petrus), Pierre Lom- 
bard, dit aussi P. de Novare. Voy. 

Lombardus (P.). 

NOVELLIS (Jacobus de), en français 
Jacques de Novelles, surnommé Four- 
NIER (Fornerius et de Furno) et le Cab- 
diival Blanc [cardinalis aibus), par 
allusion à l'habit de son ordre , prédi- 
cateur et théologien français, religieux 
deCîteaux, évêque de Pamiers, pape sous 
le nom de Benoit XII, né à Saverdun 
(Ariége), mort en 1342. 

KOVIGENTINUS (Guibertus), Glibert 
DE NoGENT, chroniqueur, philosophe et 
biographe français , bénédictin , abbé de 



Notre-Dame de Nogent, au diocèse de 
Laon, néà Clerraonten Beauvoisis, mort 
en 1124. — On écrit aussi G. de Novi- 
(jcnio. 

NOVIGENTO (de). Voy. Novigentinus. 

NOVIOMAGO (Joannes de ), Jean de Nj- 
MÈGUE, théologien hollandais, professeur 
à Rostock, mort vers 1530. — On le 
nonmie aussi /. ISeomagus et /. Novio- 
m a g us. 

NOVIOMAGO (Petrus de), Pierre de 
NiMÈGUE, philosophe scola&tique belge, 
religieux dominicain, né à Nimègue, mort 
eu 1525. — On le trouve aussi nommé 
P. Fabri. 

NOVIOMAGO (Radulphus ou Rodolphus 
de), Raoul ou Rodolphe dé Nimègue, 
poète et biographe hollandais, religieux 
dominicain, né à Nimègue, mort en 1489. 

NOVIOMAGUS. Voy. Noviomago (de). 

NOVIOMKNSIS ( Stephanus), Etienne de 
ViLLEBÉoN , dit aussi Ét. de Noyon, 
chambellan de France , évêque de Noyon , 
mort en 1222. 

NOVOBURGENSIS. Voy. Neohurgensis. 

NOVO BURGO (Joannes de), Jean de 
Newburv, historien anglais, chanoine, 
puis prieur de Newbury, évêque nommé 
de Carlisie, {episcop. Carleolemis), 
mort en 1257. 

NOVOCASTRENSIS. Voy. Novocastro 

(de). 

NOVOCASTRO (Andréas de), Anûbé de 
Neufchateau, philosophe scolastique 
français, frère mineur, né à Neulchâteau, 
dans'la Lorraine, mort vers 1300. — On 
l'appelle aussi /. Novocastrensis, et il 
était surnommé, dit "VVadding, Doctor 
ingeniosissiinus. 

NOVOCASTRO (Carolus de), Charles de 
Neufchatel, célèbre prélat français, 
fils de Jean, grand-chantre puis arche- 
vêque de Besaucon, et en même temps 
évêque de Bayeux, mort en 1498. 

NOVOCASTRO (Hugo de), Hugues de 
Newcastle , théologien anglais , frère 
mineur, disciple de Duns Scot, né sans 
doute à Newcastle , près de Durham , 
mort après 1322. — On trouve aussi //. 
de Castro novo , et il fut surnommé 
Doctor scolasticxis. 

NOVOCASTRO (Joannes de), Jean de 



421 



NOVOCOMENSIS. — NYDERUS. 



422 



Neufckatel , évêque de Nevers , de 
Toul, d'Oslie et de Velletri, cardinal, né 
à Neufcliâiel en Suisse , mort en 1398. 

KOVOCOMENSIS (Raphaël), Raphaël 
Raimond, dit aussi R. de Como. Voy. 
Raimundis (R. de). 

NOVO FORO (Georgius de) , George de 
JSeumabkt, théologien allemand, carme, 
prieur à Worms, ué à Cologne, mort 
vers 1400, 

JSOVO FORO (Thomas de) , Thomas de 
Newmabket , humaniste et mathémati- 
cien anglais, professeur à Cambridge, né 
à ^'ewraa^ket, mort vers 1410. — Nous 
l'avons trouvé aussi nommé Th. de Nopo 
Mercatu. 

NOVO MERCATU (Thomas de). Voy. 
Novo ForoÇïh. de). 

NOYENTELLO ( Joannes de), Jean Co- 
LET, dit aussi J. de Nointel. Voy. 

Choie tus (J.). 

NUCERllS ( Guido de), Gui des Noyebs, 
prévôt, archidiacre , puis archevêque de 
Sens, auteur de nombreuses chartes, 
mort en 1193. 



NUCERIIS (Hugo de),HuGUEs des Noyebs, 
trésorier, puis évêque de l'Église d'Aux^r- 
re, à qui Lebeuf attribue par erreur 
un traite de clarorum viilHum gextis , 
mort en 120G. — On le nomme aussi 
//. de Noeriis. 

NUENARIUS (Hermannus). Voy. Nova 
Jquila (H. de). 

NUREMBERGIUS (Everhardus), Ever- 
HABD DE Nubembebg, littérateur alle- 
mand , né et dominicain à Nuremberg , 
mort en 1430. 

NURSIA (Benedictus de), Benedetto Re- 
GABDATO, plus coDuu SOUS SOU Dom la- 
tin, médecin italien, professeur à Pé- 
rouse , né à Nursia, dans le duché de 
Spolète, mort vers 1450. 

NUSCANUS (Joannes). Voy. Nuscensis 

(J.). 

NUSCENSIS (Joannes), Jean de Ndsco, 
biographe italien, bénédictin, né à Nusco, 
dans le royaume de Naples, mort vers 
1 200. — On le nomme aussi /. Nicsca- 
nus et /. a Nusco. 

NYDERUS (Joannes). Voy. Niderus (J.). 



— <-T-t?::£j^^?^L2i:?r5->-. 



14. 




OBERTUS. Voy. Cancellarius. 

OBIZO, Obizon, médecin du roi de France 
Louis le Gros, puis chanoine régulier de 
Saint-Victor à Paris, mort au milieu du 
XIP siècle. 

OBLA.TO (Guilelmus de), Guillaume 
d'Oublé ou Doublé, théologien fran- 
çais, évêque de Chalon-sur-Saône, né 
àans la Bourgogne, mort en 1294. 

OCCAMUS; Voy. Ochamus. 

OCELLUS (Joannes), Johann Oczko, 
théologien allemand, évêque d'Olmutz 
( episcop. Olomucensis), archevêque de 
Prague , cardinal , né dans la Bohême , 
mort en 1381. 

OCHAMUS (Guilelmus), Guillaume 
"d'Ockam, célèbre philosophe scolasti- 
qne anglais, religieux franciscain, né à 
Ockani , dans le comté de Surrey, mort 
en 1347. — On écrit aussi G. Occamus, 
et on le trouve surnommé Doctor invin- 
cibilis, Doctor sinç/ularis, Ductor vene- 
rabilix, renerabilis incœptor et Inye- 
niorum lima. 

OCHAMUS (Nicolaus), Nicolas d'Oc- 
KAM , mathématicien et astronome an- 
glais, frère mineur, mort après 1320. 
— On trouve aussi A. Occamus. 

OCHUS ( Hieronymus), Jérôme d'Ochon, 
théologien français , carme , né et évê- 
que à Perpignan, mort en 142-5. — On 
le trouve aussi nommé H. Otho. 



OCRICULARIUS (Eernardus; 

cellarius (B.). 



Voy. Ori- 



OCTAVIUS (Franciscus, dit aussi Cleo- 
philus) , Francesco , dit aussi Cleofilo 
Ottavio , littérateur italien , professeur 
à Viterbe, né à Fano (États de l'Église), 
mort en 1490. 

ODAXIUS (Ludovicus), ÉuiGi Odassi, 
littérateur italien , conseiller du duc 
d'Urbin, mort en 1510. 

ODAXIUS (Typhus), TiFi Odassi, poète 
macaronique italien, frère du précédent, 
né à Padoue, mort vers 1500. 

ODENDUNUS et ODINGTONUS ( Gualte- 
rus). Voy. Eveshamensis (G.). 

ODO ( Guilelmus). Voy. Hodonus (G.). 

ODO (Magister) , Maître Odon , surnom 
donné à 0. de Shebston. Voy. Schi- 

l'odunensis (0.). 

ODOFFREDUS. Voy. Odofredus. 

ODOFREDUS, Denara , dit. Odofredo, 
nom que sa famille conserva après sa 
mort, célèbre jurisconsulte italien, avo- 
cat en France, puis professeur à Béné- 
vent et à Bologne, né à Bénévent, mort 
en 1265. — On le trouve nommé aussi 
Odoffredus , Roffi^edus, O. ou R. Bene- 
venianus, R. de Denariis et O. ou R. 
Bononiensis. 

ODOHAMUS (Adamus). Y oy. fFodhea- 

mensis (A.). 

ODONE (Guilelmus de). Voy. Hodonus 

(G.). 

ODONIS (Gerardus). Voy. Castro Radul- 
phi{G. 0. de). 



425 



OECOLAMPADIUS. — ORDEOMONTE. 



426 



ŒCOLAMPADIUS (Joannes), Johann 
Hadsschein, coDnu sous le nom de J. 
OEcoLAMPADE, célèbre réformateur reli- 
gieux, né à Weiusberg, dans le Wur- 
temberg, mort en t531. 

OECUMENIUS, 02xou[xivioç, écrivain ecclé- 
siastique bvzantiU; mort sans doute vers 
1100. 

OITHA (Henricus de). Voy. Oyta ( H. de). 

OLDEGARIUS, Oldegaihe ou Olle- 
GAIBE (dit V Histoire littéraire de la 
France), théologien espagnol , évéque de 
Barcelone, puis évêque de Tarragone, né 
dans la Catalogne, mort en 1137. — On 
le trouve aussi nommé Ollegarius. 

0LDE]SBURGENSlS(,Willebr3ndus),WiL. 
BBAND Oldenburû, géographe alle- 
mand, chanoine de Hildesheim , mort 
après 1211 . — On écrit aussi fV. ab 01- 
denburgo. 

OLDONIUS. Voy. Ordonius. 

OLEARIUS (Paul us), pseudonyme de J. 
WiMPFELiNG. Voy. fVimpfeiingius 

(J.). 

OLERIUS ( Bernardus ). Vov. Ollerius 

(B.). 

OLIPHAMUS (Richardus), Rïchard 
Oliphant, médecin et théologieu écos- 
sais, carme, mort après 1363. — JÔcher 
le nomme R. Olipham. 

OLIVETO (Lupus de). Vov. Ulmeto (L. 
de). 

OLIVUS ( Petrus-Joannes) , Pierre-Jean 
Olive, théologien et philosophe français, 
frère mineur à Béziers, cbel" de l'hérésie 
desFraticelles, né à Sérigoan (Hérault), 
mort eu 1298. — On trouve souvent P.J. 
Olivi, et l'abbé Fleury le nomme P.-J. 
d'Olive. 

OLLEGARIUS. Voy. Oldegarius. 

OLLENSIS ( Bernardus ). Voy. Ollerius 

(B.). 

OLLERIUS (Bernardus), Bernard Olllk, 
théologien espagnol , prieur général des 
carmes, professeur à Paris et à Manresa, 
né dans la Catalogne, mort vers 1390. 
— On trouve aussi B. Olerius et Ji. 01- 
lensis. 

OUIETO (Lupus de). Voy Ulmeto ( L. 
de). 

OLN.EUSetOLNElUS (Joannes), Jean 



d'Olnev, théologien anglais, chartreux, 
né à Olney, mort vers 1350. — On 
trouve aussi /. Olveius. 

OLVEIUS (Joannes). Voy. Olnœus (J.). 

OMNIBONUS..Voy. Leonicenus (O.). 

OMNISCIUS (Doctor). Voy. Ubaldis (P. 
B. de). 

OONA (Guilelmus de). Voy. fVœra (G. 

de). 

OPATOVIENSIS (Neplaco), Neplach 
d'Opatowie, historien bohémien, abbé 
du couvent des bénédictins à Opatowie, 
mort en 1370. 

OPERMANNUS (Thomas). Voy. Sperman- 

nus (Th.). 

OPHIHILLA (Mauricius). Voy. Portu 
(M. de). 

OPILIO (Petrus) , Peter Sch«ffer, im- 
primeur allemand, établi à Mayence, as- 
socié de Gutenberg, né à Gernsheim, 
près de Darmstadt, mort vers lôO.'i. 

OPITER (Christianus), Christian de Op- 
LiNTFR, théologien flamand, domi- 
nicain à IMaëstricht, né soit à Utrecht 
(Fabricius), soit à Op-Linter (Paquot) , 
près de Tirlemont, mort vers 1460. — 
On trouve aussi C. Oputer. 

OPUTER 

(C). 



Christianus). Voy. Opiter 



ORATORIO (Golfrediis de), Geoffroi du 
LoROiJX, théologien otscrmonnaire fran- 
çais, archevêque de Bordeaux, né au 
Loroux , bourg situé sur les confins de 
la Touraine et du Poitou, mort en 11.58. 
— On le trouve nommé encore G. /Iiir- 
digalensis, G. de Laureoto, G.Lorato- 
riensis, G. de iMratorio et G. de Lo- 
routia. 

ORBACENSIS (Guilelmus), Guillaume 
d'Obbms, écrivain ecclésiastique fran- 
çais, abbé d'Orbais (Marne), mort après 
il 92. 

ORBELLUS (Nicolaus), Nicolas de On- 
bellis (disent E. du Pin et Mon-ri), théo- 
logien et sermonnaire français, frère mi- 
neur, professeur à Poitiers/ né à Angers, 
mort en 1455. — On trouve aussi A. 
Dorbellus. 

ORDEOMOISTE(Petrusdp),PiERRE d'Or- 
GE310NT, seigneur de l\lcry-sur-0ise et 
de Chantilly, historien français, conseiller 



«7 



ORDERICUS. — OSTIEXSIS. 



428 



au Parlement de Paris, chancelier de 
France, mort en 1389. 

ORDERICUS. Voy. ï'italis. 

ORDINATISSIMUS (Doclor). Voy. Bas- 
solius (.J.). 

ORDONIUS,Ordogno, poëteet hagiogra- 
phe espagnol, moine de Cluni, prieur en 
Galice, mort vers 1230. — On écrit par- 
fois Oldonius. 

OREMIUS (Nicolaus). Voy. Oresmius 

(N.). 

ORESMIUS (Nicolffus), Nicolas Oeesme, 
théologien, sermonnaire et traducteur 
français, archidiacre de Bayeux, trésorier 
de îa Sainte-Chapelle, précepteur du 
dauphin (Charles VI), évêque de Lisieux 
{episcop. Lexoviensis), né à Caen, mort 
en 1382. — On trouve aussi A^. Ore- 
mius. 

ORGANUM VERITATIS, surnom donné 
au pape Innocent iv. Voy. Ftisco 

(S. de). 

ORICELLARIUS (Bernardus), Bernabdo 
RucELLAi, historien, érudit et négocia- 
teur italien, protecteur de l'Académie 
platonicienne, créateur des Horti Oricel- 
larii, né à Florence, mort en 1514. — 
On le nomme aussi B. Ocricidarius et 
B. Ruceliarius. 

ORICELLARIUS (Joannes) , Giovanni 
RuCELLAi, poète et négociateur italien, 
flis du précédent, né à Florence, mort 
en 1525. 

ORIDRYUS (Arnoldus), Abnold van 
JBebghevck, helléniste belge, proresseur 
à Anguien, près de Bruxelles, né à Ber- 
gheyck, dans le Brabant, mort vers 
1530. 

ORPHORDIUS (Robertus). Voy. Oxfor- 
dius (R.). 

ORPIO'(iEgidius de), Gilles d'Obp, ser- 
monnaire belge, dominicain à Paris, né 
à Orp (diocèse de Namur, sur la frontière 
du diocèse de Liège), mort après 1273. 
— On le trouve aussi nommé /£. de Le- 
gio, etÉchard a, par erreur, attribué ces 
noms à deux personnages différents. 

ORTO (Galienus de). Voy. Horto (G. de). 

OS AUREUM, BoucBE d'ob, surnom 
donné à Bulgabi. Voy. BiUgarus. 

OSIIS (Guilelmus de), Guglielmo Osio, 



jurisconsulte italien, né et consul à Milan, 
mort après 1170. — On le nomme aussi 
G. Hosius. 

OSIIS (Orosius de), Obosio Osio, théolo- 
gien italien, chanoine régulier de Latran, 
né à Milan, mort vers 1456. — On le 
trouve aussi nommé O. Hosius. 

OSMO (Petrus de). Voy. Oxomensis (P.). 

OSNABRUGA (Theodoricus de), Thiebbi 
DE OsNABBUCK, théologicu allemand, 
frère mineur, né à Osnabruck (Hanovre), 
mort vers 1500. 

OSSANUS (Bartholomaeus) , Barthélémy 
d'Osa, historien italien, né à Osa, près 
de Bergame, mort vers 1340. 

OSTIENSIS (Antonius), Antonio Cor- 
BABO. dit A. d'Ostie. Voy. Corarius 
(A.). • 

OSTIENSIS (Bernardinus) , Bebnabdino 
DE Carvajal, dit aussi Bebnabdin 
d'Ostie, théologien espagnol, évêque de 
Badajoz et de Palencia , cardinal , évêque 
d'Ostie, né à Palencia mort en 1523. — 
On le trouve nommé aussi B. Placen- 
tinus. 

OSTIENSIS (cardinalisouHenricus), Henri 
de SozEjditaussi le Cabdinal d'Ostie. 

Voy. SegusiaÇR. de). 

OSTIENSIS (Hugo), Hugues D'Ostie, théo- 
logien français, abbé deTrois-Fontaines, 
au diocèse de Châlons, évêque d'Ostie et 
de Velletri, cardinal, né dans le diocèse 
deBeauvais, mort vers 1158. — Cave le 
nomme Hugollnus. 

OSTIENSIS (Latinus), Latino Mala- 
BRANCA,dit L. d'Ostie, de la l'amilledes 
Fbangipani, poète et théologien ita- 
lien , dominicain, évêque d'Ostie et de 
Velletri, cardinal, né à Rome , mort en 
1294. — On le trouve nommé encore 
L. de Frangipanis, L, Frangipanus 
et L. Ursinius. 

OSTIENSIS (Léo), Léo de Mabsico, dit 
aussi L. d'Ostie. Voy. Marsicanus 
(L.). 

OSTIENSIS (Odo ou Otho), Eudes ou 
Othon d'Ostie, poète et hagiographe 
français, cardinal, évêque d'Ostie, mort 
en lîoi. 

OSTIENSIS (Theobaldus), Thibadd d'Os- 
tie, prieur de Saint- Arnoul, à Crépi en 
Valois, abbé de Cluni, puis cardinal, 
évêque d'Ostie, mort vers 1188. 



429 



OSTILLEIO. — OYTA. 



430 



OSTILLEIO (Guilelmus de), Guillaume 
BuHELL, dit aussi G. d'Ostilly. Voy. 
Bnr clins (G.)- 

OSTREVAîsDI^ (Robertus, archidiaco- 
nus). Robert d'Ostbevand, hagiof^ra- 
pheflaniand, archidiacre de l'Église d'Ar- 
ras, dans le canton d'Ostrevand, mort 
vers 1150. — On écrit aussi R. archt'd. 
Âusimandix. 

OSTROVODUS (Joannes). Vov. .Eschen- 
du.s (J.). 

OTHA (Henricus de). Voy. Oyfa (lï. de). 

OTHO (Hieronyraus). Voy. Ochus (H.). 

OTTERBURGEiNSIS (Philippus) , Phi- 
lippe DE Ottobeuern , théologien et 
sermoiiiiaire allemand, moine deCiteaux, 
abbé dOttobeueru, en Bavière, mort vers 
1400. 

OTTERBUR^US (Thomas), Thomas Ot- 
tebbudn (dit JSicolson), chroniqueur 
anglais, franciscain, mort vers 1420. 

OTTOCARUS, Ottocar, poète et histo- 
rien allemand, né en Styrie, mort après 
1309. 

OTJCIU (Guido de), nom sous lequel 
Échard désigne Gui de Doucié, poêle 
français, dominicain, né dans la Frauche- 
ConVté, mort après 1336. 

OVETEKSIS(Pelagius),PÉLACED'0viED0, 
historien espagnol, évêque d'Oveido, mort 
après 1124. 

OVIS (Gilbertus ou Gilibertus), Gilbert 
YA>' EvEN, théologien belge, (^.ominicaiu, 
professeur à Paris, né à Gand , mort en 
1285. 



OXAMENSIS. Voy. Oxomcnsis. 

OXFORDIUS (Joannes), Jean d'Oxford, 
historien anglais, chapelain de Henri II, 
évêque de Cirenccster, puis de Norwich 
{episcop. Cicesfrietisi.s, dein Norvicen- 
sis),né sans douteà Oxford, mort en 1 200. 

— On l'appelle encore /. Oxonienns , /. 
de Oxonio, J. Norvicenais , et Boethius 
le nomme /. a l'ado Boum, sans doute 
parce que Oxford en saxon signiGe gué 
des Bœufs. 

OXFORDIUS (Robertus) , Robert d'Ox- 
ford, théologien anglais, dominicain, 
mort vers 1292. — L. Alberti le nomme 
Jî. Orphordlus. 

OXOMENSIS (Petrus), Pierre de Osma , 
théologien espagnol, professeur et cha- 
noine à Salamanque, né à Osma (Vieille- 
Castille), mort vers 1480. — Onle trouve 
encorenommé P. de Osmo, P. Oxamen- 
sis et P. Uxamensis. 

OXONIENSIS (Henricus), Henri d'Ox- 
ford, sermonnaire anglais, frère mineur, 
incerto sœculo. 

OXONIENSIS et OXOJNIO (de). Voy. Ox- 
fordius. 

OXR ACCUS (Joannes), John Oxback, 
philosophe scolastique anglais, docteur 
d'Oxford, mort...? 

OYTA (Henricus de) , Heinrich Euta ou 
HoYTA (dit Moréri), théologien, sermon- 
naire et jurisconsulte allemand, profes- 
seur à Vienne, carme, mort après i400. 

— Ou le trouve encore nommé H. de 
Enta, H. de Hoita, //. de Huecta,, H. 
de OU ha et //. de Otha. 




PACCIO (Thomas de). Voy. PactiusÇTh.). 

PAGE (Mathiasa), Mathias de Paz 
(dit Échard), théologien espagnol, do- 
miaicaia, professeur a Salamanque, mort 
en,l517. 

PACE?sSIS (Adto ou Hatto), Adto ou 
Hatto ue Iîeja, théologien portugais, 
bénédictin, ahbé de YaH'ombrosa, puis 
évèque de Pistoia (cpiscop. PUtorien- 
sis], né à Beja f Aleutejo), mort vers 1200. 
— On le trouve aussi nommé A. ou H. 
J'allumbrosanus. 

PACHENDUNUS (Guilelmu.»:). \w. Po- 
che n tonus (G.). 

PACHENTO.MJS (Guilelmus), William 
Packington, chroniqueur anglais, se- 
crétaire du Prince Noir (Edouard), mort 
"vers 1400. — On le nomme aussi G. 
Pachendunus. 

PACHY.MERA (Georgius). Voy. Pachyme- 
res (G.). 

PACHYMERES (Georgius), rEo'jcyioç 6 Ra- 
■/•jiiEpTÎ;, en français Georges Pachv- 
MEBE, historien et théologien byzantin, 
procureur général (rpwTÉzTivoç) de l'Église 
de Constanlinople, né à JNicee,mort vers 
13tô. — On trouve aussi Cm. tacliymcra 
et G. Pdchymerius. 

PACHYMERIUS (Georgius). Voy. Pachy- 
mères (G.). 

PACIFICUS (Maximus). Yov. Asculanus 
(M.). 

PACTOLl S :Lncas), Lcca Pacciolt, plus 
connu sous le nom de Luca di Borgo, 



célèbre mathématicien italien , frère mi- 
neur, professeur à Pérou?e, à Rome, à 
Naples, à Pise et à Venise, né à Borgo- 
San-Sepolcro, eu Toscane, mort après 
1509. — On le trouve aussi nommé L. de 
Borgo, 

PACTÎO (Thomas de). Voy. Pactius (Th.). 

PACTn]S(Alcxander),ALESSANDBoPAZzi7 
frèredu suivant, poète dramatique et tra- 
ducteur italien, ué à Florence, mort après 
1630. 

PACTIUS (Cosmus), Cosmo Pazzi, tra- 
ducteur tl i^égociateur italien, chanoine 
d'Olcron, puis évéque d'Arezzo, archevê- 
que éc ïiormct, né à Florence, mort en 

PACTIUS (Thomns), Thomas de Parce, 
chroniqueur français, chanoine, puis 
doyen de IS olre-Djime de Loches {deçà n us 
LÔchcimis)^ TA *ans doute à Parce (Pac- 
eium ou l'ar^tùMii), dans le Maine-et- 
Loire, mort en IKjS. — On le trouve 
aussi nommé 77/. de Pactio et T/i. de 
J'aca'o. 

PADERBORNE^'SIS (Balduinus), Bau- 
douin DE Paderisoris, historien alle- 
mand, curé de Paderboru (Westphalic, 
mort après 1420. — Il est souvent nommé 
B. Pnrochus. 

P \.DUA (Damiauus de), Damiaîso de 
Carrara, dit aussi D. dePadoue. Voy. 

Carrariensis {]}.). 

PADUA (Pelrus de), Pierre d'Abaiso, 
dit aussi P. de Padoue. Vov. Jponen' 
sis (P.). 



433 



PADUA. 



PALMERIUS. 



434 



PADUA (de). Voy. Paduanus eiPatavi- 

nus. 

PADUAKUS (Francisciis), Fbançois de 
fLOBENCE, dit aussi F. DE PadoÙe. Voy. 

Florentinus (F). 

PADUANUS (Jacobus), Jacques de Fer- 
babe, dit aussi J. de Padoue. Voy. 
Ferraria (J. de). 

PADUAISUS (Petrus). Voy. Jponensis 

(P.). 

PADUANUS. Voy. Padua (de) et Pata- 
vinus. 

PADUBAKENSIS (Petrus). Voy. Aponen- 
sis (P.). 

PAGANERUS (Guilelmus). Voy. Pag ha- 

mus (G.). 

PAGANICO (Nicolaus de), Nicolas de 
Pagamco, ;islrologue et médecin italien, 
établi en; Fronce, religieux dominicain, 
né à PagauicOjdans la To^cane, mort vers 
1380. . 

PAGANÏS (Hupo de), Hugues de Pains, 
connu sous le nom de H.desPayens, 
fondateur et grand-inaître de l'ordre des 
Templiers, né dans le domaine de Pains, 
en Cliampagne, nuirt en 1136. — On le 
nonime encore JJ. Payenins. 

PAGGIUSiMatthcPus), IVIatteoPaggi, pré- 
dicateur italien, ermite de Saint-Augus- 
tiu, né à Milan, mort en 1454. 

PAGHAAIUS (Guilelmus), Guillaume de 
1*AGHAM, theoloiîien et philosophe sco- 
lastique.iiiglais, religieux carme, né sans 
doute iiPa^^hiim, diins lecomtéde Sussex, 
mort après I280. — On le trouve encore 
nomme G. PtKjancras, G. de Paoïi/i. 
G. de Pagu/a^ G. d- Pcu./<i ci (,, de 
Pavlo. 

PAGUIA etPAGULA (Guilelmus de). Voy. 
Paij/icnmis [G.). 

PMARINUS (Joarmes-Baptista), Giam- 
UATTiSTA Pagliarim, chroiiiqueur ita- 
lien, né a Vicence (Lombard-Vénitien), 
mort après 1-135. 

PAIISIO (Guido de). Voy. Baishis (G.). 

PAL/EOORPIUS (Joannes). Voy. Palxo- 
nydorus (J.). 

PAL.I"]\10 (P.on->nius-Fanniti<;). plus connu 
sous le nom de T. émus Favim:s, litté- 
rateur et poète italien, mort au XVsiècle. 



PAL^OLOGUS (Andronicus), 'Avopivixoç o 
ITaXaiôXoYoç, en IrançHis Andronic Pa- 
léologue, théologien grec, empereur 
de Constantinople, puis moine en ï lies- 
salie, mort en 1332.. 

PALiEOLOGUS (Manuel), Mavojf.X ô Ha- 
XaiôXoYoç, en français Manuel Paléo- 
logue, théologien et philosophe grec, 
empereur de Constantinople, mort en 
1425. 

PAL^ONYDORUS (Joannes), nom grécisé 
de Jean de Oudewater, historien et 
théologien hollandais, carme au couvent 
de Malines, né à Oudewater, près d'U- 
treclît, mort en 1507. — On le trouve 
nommé encore /. de Jqua veteri, J. 
Mechliniensis, J. Fete^'aquiiias, et par 
erreur/. Palaedo?'pius , nom qui a été 
donné encore à un autre personnage. 

PAL.EOTUS (Vincentius), Vincenzo Pa- 
LEOTTi, jurisconsulte italien, professeur 
a Bologne et à Ferrare, né à Bologne^ 
mort vers 1450. — Son fils Gabriel, 
évêqiie de Bologne et cardinal, mourut 
en 1697. 

PALAM A S T)regorius),rpr,Y6pioç oTTaXaiiS;,. 
théologien hxzaiitin, chef de la secte 
dite des Palamitcs, né en Asie, mort 
au XIV^ siècle. 

PAL ANUS (Robertus). Voy. Pullus (R.). 

PALATINUS (Peripntetieus), le Péripa- 
TETfciEN DE Palet , sumom donné 
à P. Abélard. Voy. Abselardus (P.). 

PALATINUS (Petrus). Vov. Abaelardus 

(P.). 

PALENTINUS (Alphonsus), Ar.rHONSR 
DE Palencia, historien et lexicographe 
esn.-iLTiiol, né à Palencia, mort vers 1495. 

PALINGF.MUS (Marceilus), Marcello 
PALTNGEMo.anagranmie et pseudonyme 
de Piei?- Anoelo j"NLanzoli. Voy. Man- 
zolus (P. -A.). 

PALLAVICINUS (Baptista), Battista 
Pai.lavicino ou Pallavicini, poète et 
théologien italien, archidiacre à Turin, 
évêque de Reggio, né à Venise, mort en 
14GC. 

PALMA (de). Voy. Palma (de). 

PaLMERANUS (Thomas). Voy. Palmer- 
stonensis (Th.). 

PALMKRIUS (Malthacus), IVIatteo Pal- 
mieri, chroniqueur et poète italien, né 
à Florence, mort en 1475. 



435 



PALMERILS. 



PAOIA. 



436 



PAL'NIERII'S (Mntthias\ Màttia Pal- 
MiERi.oJironiqiiour etphilolopue italien, 
secrétaire apostolique, né à Pise, mort 
en 1 iS3. 

PAT."\1ERST0NENSIS (Thomas), Thomas 
DE Palmehston, théologien irlandais, 
docteur de Sorbonne. né à Pahnerston 
(Rildare), mort à ^aples en I2f.9. —On 
le trouve aussi nommé Th. Pa I merci - 
miser. Th, Jlibcvnicus. 

PALMERUS (Joannes), John Palmer, 

théologien et jurisconsulte anglais, ora- 
teur au concile d« Bàle, mort vers 1-133. 

PALMERUS (Robertus), Robert Palmer, 
historien anglais, père de la Rédemption 
des captifs, mort vers 140-4. 

PALMERUS (Thomas:. Thomas Palmer, 
théologien anglais, religieux dominicain, 
prieur du couvent de Londres, mort vers 
1-110. 

PALONIUS (Marcellus), Marcello Pa- 
LOMO (dit Tiraboschi), poète italien, né 
à Rome, mort après 1512. 

PALOSIUS(Stephanus), Stefano Palosto 
(dit Aubei^')i théologien italien, évêque 
de Todi, cardinal, né à Rome, mort en 
1398. 

PALUDANUS (Petrus), Pierre de la 
Palu, théologien et sermonnaire fran- 
çais, dominicain, déliniteur de la pro- 
vince de France, p .triarche de .Térusa- 
lem, né à Varambon, dans la Bresse, 
mort en 1342. — On le nomme aussi P. 
de Paliide. 

PALUDE (.Toannes de), Jeaîs Béer, phi- 
lologue belge, professeur à Maëstricht, 
puis à Diest, chanoine régulier, puis 
prieur à Corsendonck, né à Diest , mort 
en 1418. 

PALUDE (Petrus de). Voy. Paludanus 

(P.). 

PAMPOLlTANUS(Richardus). Voy. Ham- 

polensis (R.). 

PAN.ETIUS (Baptista), BattistaPanzio, 
historien et théologien italien, moine du 
Mont-Carmel, né à Ferrare,mort vers 
1500. — Ou écrit aussi Panecius, mais 
on le trouve nommé plus souvent B. 
Ferrariensis. 

PANAGATHUS (Arnulfus), Abnoll Goe- 
THALS. chroniqueur belge, moine à l'ab- 
baye de Saint- André-les- Bruges, mort 
en 1515. 



PANDULPHINLS (Angclus-Philippus de), 
Ancelo-Filippo Pandolfini, écono- 
miste italien, né et gonfalonier à Flo- 
rence, mort en 144G. 



A'oy. Panœtius 



PANECIUS (Baptista). 
(13.). 

PANNOMUS (.lanus), .Tean de Cisinoe, 
poète latin, évêque de Cinq-Églises c/j/.v- 
cop. Quiiique Ècciesiens/s), aujourd'hui 
Fùnfkirchen, ne dans la Hongrie, mort 
en 1472. 

PANORMITANUS (.\ntonius), Antomo 
Beccadelli, dit au?si A.Panormita et 
Antoine DE Paleeme, célèbre littérateur 
sicilien, né à Palerme, d'une famille ori- 
ginaire de Bologne, mort on 1471. — On 
le trouve nommé encore ./. Bercadei- 
/us, ./. Beccafellns, .4. de Bononla, et 
en italien A. Benaccelli. 

PA^ORMlTA^US(I^'icolaus),^■ICcoLO Te- 
deschi, dit TsicoLAS de Palerme ou 
LE Panormitain, célèbre théologien et 
canoniste italien, archevêque de Pa- 
lerme, cardinal, né soit à Palerme, soit 
à Catane, mort en 1445. — ISous l'avons 
trouvé nommé encore IV. ou ahbcis Si- 
culus, A. de Tudeschis, N. Tudeschiiis, 
N. de Tudescls. .Y. de Tudescn, ot il 
fut surnommé Lucerna jurls. 

PANORMITANUS (Salvus), Salvo Cas- 
setta, dit S. DE Palerme et S. de Si- 
cile {Salvus Si cul us), théologien et ha- 
giographe italien, relisieux dominicain, 
inquisiteuren Sicile, né à Palerme, mort 
en 14S3. 

PANTALEO, Pantaleone', médecin ita- 
lien, professeur à Verccil, né à Con- 
fienza, en Piémont, mort vers 1500. — 
Ou écrit aussi Panthaleo. 

PANTALEO (Dominicus),DoMEMCO Pan- 
taleone, théologien italien, religieux 
dominicain, né à Florence, mort en 1376. 
— On le trouve nommé aussi D. de 
Pantaleonihus, et Échard écrit D. de 
Panthalconlbus. 

PANTALEO (Jacobus), Jacques de 
Troves, dit aussi .T. Paktaléon. Voy. 
Trecis (J. de). 

PANTALEONIBUS (de), PANTHALEO 
et DE PANTHALEOXIBUS. Voy. Pan- 
taleo. 

PAOLA (Guilelmus de). Voy. Paghamus 

(G.). 



437 



PAPA. — PARISIENSIS. 



438 



PAPA (Guido), Gdi de La Pape, dit aussi 
Gui Pape , jurisconsulte français , 
avocat à Lyon, puis à Grenoble, né à 
Lyon, mort après 1475. — On trouve 
souvent ce nom au génitif. 

PAPIAS. Voy. Grammaticus (P.). 

PAPICUS (Guilelmus). Voy. Pepinus (G.). 

PAPIENSIS (Augustinus), Augustin de 
Novis, dit aussi A. de Pavie. Voy. Ti- 

cinensis (A.). 

PAPIENSIS (Bernardus), Bernard de Pa- 
vie, théologien et jurisconsulte italien, 
évéque de Faënza , puis de Pavie , né à 
Pavie, mort en 1213. — Fabricius le 
nomme £. Circa. 

PAPIENSIS (Fulco ou Fulcus), Foulques 
DE Pavie, sermonnaire italien, évêque 
de Pavie, né à Plaisar^e, mort vers 
1230. 

PAR ACLITO (Wilhelmus de), Guillaume 
DU Pahaclet, théologien français, cha- 
noine de Saiûte-Geneviève à Paris, abbé 
de Roeskild, en Danemark, puis du Pa- 
raclet, né à Saint-Germain, près de Crépi, 
en Valois, mort en 1203. — On le trouve 
nommé aussi W. de Sancto Germano 
et Jf^. Roschildensis. 

PARADISO (Jacobus de), .Tacques le 
Chartreux, dit aussi J. de Paradis. 
Voy. Carthusianns (J.). 

PAR ALDUS (Guilelmus). Voy. Petra alta 
(G. de). 

PARAVICINUS (Augustinus), Agostino 
Paravicino, chroniqueur et hagiogra- 
phe italien, né à Milan, mort vers lô30. 

PARAYATE (Bertrandus de), Bertrand 
Paravhe (dit Nie. Bertrand), théologien 
français, augustin, né à Toulouse, mort 
vers'"l420. 

PARCHERIUS(Gualterus), VTalter Par- 
ker, théologien et sermonnaire anglais. 
Dedans le comté de Cornouailles, mort...? 
— On écrit aussi G. Farcherus et G. 
Par/cents. 

PARCHERIUS (Henricus), Henry Par- 
ker, théologien anglais, carme, docteur 
de Cambridge, mort en 1470. — On 
écrit aussi //. Pairherus et H. Parke- 
rus. 

PAR DUS (Gregorius ou Georgius). Voy. 
Corijtthius(S^.). 



PAREMBOLITES (E.), E. 6 nap£[i6oX(TT,ç, 
en français E. de Parembole. Voy. Ma- 
cremboiites (E.). 

PARENTUCELLUS (Thomas). Voy. Sar- 
zanus (Th.). 

PARETO (Guido de), Gui Paré (dit le 
Gallia christiana), théologien français, 
moine de Citeaux, cardinal, évéque de 
Palestrina (anc. Praeneste), archevêque 
de Reims, mort en 1220. — On le trouve 
aussi nommé G. Cisterciensis et G. 
Prxnestînus. 

PARISIENSIS (.Egidius), Gilles de Pa- 
Bis, que l'on a souvent confondu avec 
Gilles de Delphes [yEgidius Delphensis)^ 
poëte latin, chanoine régulier de Saint- 
Warcel, né sans doute à Paris, mort vers 
1220. 

PARISIENSIS (Albericus), Albéric de 
Reims, dit aussi A. de Paris. Voy. Re- 
mensis (A.). 

PARISIENSIS (Gilo), Gilon de Paris, 
poëte, chroniqueur et biographe fran- 
çais, évêque de Tusculum, cardinal, né 
à Couci, dans l'Auxerrois, mais établi 
â Paris, mort vers 1140. 

PARISIENSIS (Guido). Voy. Perpiniano 
(G. de). 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Paris, théologien et jurisconsulte 
français, religieux dominicain, inquisi- 
teur général ne France, né à Paris, mort 
en 1312. 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Paris, théologien français, religieux 
dominicain, professeur à 'Paris, mort 
vers 1600. 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
d'Auvergne, dit aussi G. de Paris. 
Voy. Arvernia (G. de). 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Baufet, dit aussi G. de Paris. 
Voy. Baufeti (G.). 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Peyraud, dit aussi G. de Paris. 
Voy. Petra alta (G. de). 

PARISIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Saint-Amour, dit aussi G. de Pa- 
ris. Voy. Sancto Amore (G. de). 

PARISIENSIS (G.). Vov. Carnofensis 

(G.). 



439 



PARISIENSIS. — PARVIPONTANUS. 



M^ 



PARISIE?îSIS (Hugo), Hugues de Saint- 
ViCTOK, dit oussi H. de Pabis. Voy. 
Sancto rictore (H. de). 

PARISIEKSIS (Joannes), Jean de Pabis, 
surnommé Jean le Soubd (/. Surdus 
ou J. de Soardis) el Jean qui dobt (/. 
Dor miens), ihéologien frauçais, religieux 
dominicain, né à Paris, mort vers 1306. 

PARISIENSIS (Joannes), Jean de Pabis, 
historien anglais, chanoine régulier de 
Saint- Victor à Paris, mort après 1322. 
— Oq le trouve encore nommé /. Fie- 
ton'nus et J. Parisius. 

PARISIENSIS (Joannes). Voy. Pungens- 
Qsinum ij.j. 

PARISIENSIS. Toy. Parisiis (de) et Pari- 
sinus. 

PARISIIS (Adamus de), Adam de Pabis, 
sermonnaire français, maître en théo- 
logie à Paris, mo'rt après 1273. — On 
le trouve nommé aussi J. de Parisins. 

PARlSnS (Daniel de), Dantel de Pabis, 
sermonnaire français, né et dominicain 
à Paris, mort après 1273. — On le 
nomme aussi D. de Parisius. 

PARISIIS (DE). Voy. Parisiensis et Pari- 
sinus. 

PARISINUS (Adamus), Adam de Pabfs, 
célèbre professeur français, qui tenait 
une école à Paris, près du Grand-Pont 
(aujourd'hui le Pont-au-Change) , mort 
vers la fin du XIP siècle. — Ou le trouve 
nommé encore ^. Majoris pontis. — 
Voy. Par cijjont anus (A.). 

PARISINUS (Matthaeus), Matthieu de 
Pabis, plus souvent appelé Matthieu 
Pabis, célèbre chroniqueur anglais ou 
français, élevé à Paris, religieux bénédic- 
tin, chroniqueur du monastère de Saint- 
Albans en Angleterre, mort en 1259. — 
On le trouve aussi nommé jy. de 
Sancto Albano. 

PARISLMJS (Stephanus), Etienne Tem- 
piER, dit ET. de Pabis et Et. d'Or- 
léans {St. Aurelianensis), théologien 
français, évêque de Paris et chancelier 
de l'université, né a Orléans, mort en 
1279. 

PARISINUS. Voy. Parisiensis et Pari- 
siis (de). 

PARISIUS. Voy. Parisiensis, Parisinus 
et Parisiis (de). 



PARKERUS. Voy. Porcher ius. 

PARLIACO (Bernardus de), Bebnard de 
Pably, docteur de Sorbonoe, curé de 
Saint-Eustache à Paris, mort au XII' siè- 
cle. 

PARMA (de). Voy. Parmensis. 

PARMENSIS (Antonius), Antoine de 
Pabme, théologien et sermonnaire ita- 
lien, général des Camaldules, évéque de 
Ferrare, mort vers le milieu du XV^ siè- 
cle. — On le trouve nommé souvent A^ 
de Par ma. 

PARMENSIS (Bernardus). Voy, Boftonus 

(B.). 

PARMENSIS (Franciscus) , Fbançois de 
Pabme, jurisconsulte italien, et^ibli à 
Ferrare, né à Parme, mort vers 1225. 

PARMENSIS (Hugolinus ou Ugolinus), 
IluGOLiN DE Pabme, célèbre juriscon- 
sulte italien, né sans doule à Parme, 
mort vers 1450. 

PARMENSIS (Joannes), Giovannj Bu- 
balli, dit Jean de Pabme. Voy. Bu- 

rai lus (J.). 

PARMENSIS (Rogerus), Rogeb Fbu- 
GABD, dit aussi Rogeb de Pabme. Voy. 
Frugardus (R.)- 

PAROCHUS (Balduinus), Baudouin de 
Padebbobn, dit aussi B. le cubé. Voy. 

Paderbornensi.s (B.). 

PARTIBUS (Jacobus de), Jacques Des- 
PABS, médecin de Charles VII, doyen 
de la faculté de médecine de Paris et 
chanoine de Notre-Dame, trésorier de 
l'Église de Touniai, né sans doute dans 
cette ville, mort en 1458. 

PARTINIACO (Aimericus-Picaudus de), 
AiMEBic PiCAuni DE Pabthenaî, poëte 
et chroniqueur français, né a Parthenai- 
le-Vieux, près de Poitiers, mort vers 
1300. — On le trouve nommé encore 
A. Picardus, A. Picaudus, A. P. de 
Parfuniaco et A. P. de Partiniaco ve- 
teri. 

PARTUNIACO (de). Vov. Partiniaco 
(de). 

PARVIPONTANUS (Adomu.s), Adam du 
Petit-Pont, (ainsi nommé pour je dis- 
tinguer d'un autre Adam {Ad. Majoris 
Pontis et ./. Parisinus], qui tenait une 
école près du Grand-Pont) , célèbre profes- 
seuranglais, établi à Paris auprès du Petit- 



441 



PARVULUS. — PATAVINUS. 



442 



Pont, chanoine de Notre-Dame de Paris, 
puis évéque de Saint- Asaph, né dans le 
pays de Galles, mort vers 1180. — On 
le trouve nommé encore À. Parvus, 
A. Peripateticus, A. Pontuaius et A. 
Scolasticus. 

PARVULUS (Bernardinus). Voy. Fel- 

trensls (B.). 

PARVUS (Adamus), Ada.m le Petit, 
contraction de Parcijiontanus (A.). 

PARVUS (Antonius). Voy. Bononiensis 

(A.). 

PARVUS (Bartholomseus) , Barthélémy 
LE Petit, théologien, sermonnaire et 
liturgiste italien, dominicain, né à Bo- 
logne, mort vers 1333. 

PARVUS (Bernardinus). Voy. Felirensis 

(B.). 

PARVUS (Guilelmus), Guillaume le 
Petit, théologien franchi?, abbé du Bec 
{ah bas Beccensis), mort eu 1211. 

PARVUS (Guilelmus), Guillaume de 
Nevsbury, ditW.LiTLE ou LE Petit. 
Voy. A'eoburgensis (G.). 

PARVUS (Joannes), .Tean Petit, théolo- 
gien, orateur et publiciste français, con- 
seiller intime et apologiste diî duc de 
Bourgogne, né dans le pays de Caux, 
mort en 1411. — On le nomme aussi 
J. Petitus. 

PARVUS (Joannes). Voy. Sarisberiensls 

(J-). 

PARVUS (Lnmbertus), Lambert le Pe- 
tit, chroniqueur belge, bénédictin, 
moine de Saint-Jacques de Liège, mort 
en 1194. 

PASCALLUS (Joannes). Voy. PaschaUus 

(J.)- 

PASCATIUS (Bernardus). Voy. Rascacius 
(B.). 

PASCHA et PASCHASIUS (Joannes), 
Jean van Paesschen, théologien et ser- 
monnaire belge, docteur de Louvain, 
religieux carme à Malines, prédicateur à 
Anvers, inquisiteur de la foi, né à 
Bruxelles, mort vers 1530. — On le 
trouve aussi nommé /. de Malinis et 
J. Pasqua. 

PASCHALIS (Joannes). Voy. PaschaUus 

(J.)- 



CHALL,. théologien anglais, religieux 
carme, nédans le comté deSuffolk, mort 
en 1361. — On écrit aussi Pascallus 
et Paschalis. 

PASCHASIUS (Joannes). Voy. Pascha{de). 

PASQUA (Joannes). Voy. Pascha (J.). 

PASQUALIBUS (Gcorgius de), Giorgio 
Pasquali, traducteur italien, frère mi- 
neur, né à Milan, mort vers 1400. 

PASQUILLUS MARRANUS, pseudonyme 
de Ulric de Hutten. Voy. Hut tenus 

(U.). 

PASSAGERIIS (Rodulphinus ou Rolan- 
dinus de), Rolandino Passagerio , 
jurisconsulte italien , professeur à Bo- 
logne, auteur d'une Somme dite Sumnni 
Holandtna, né à Bologne, mort vers 
1300. — On écrit aussi R. Passage- 
rius. 

PASSAVANTIUS (Jacobus), Gtacomo 
Passavanti, théologien ascétique ita- 
lien, dominicain, né à Florence, mort 
eu 1357. 

PASSAVANTO (Guilelmus de), Guil- 
laume de Passavant, archidiacre de 
Reims, évéque du Mans, né dans la 
Saintonge, mort en 1187. 

PASSAVANTO (Joannes de), Jean de 
Passavant, médecin français, mort à 
Paris vers 1300. 

PASTOR. Voy. Albernaco (de). 

PASTREGICUS (Guilelmus). Voy. Pas- 

trcnyicu.s (G.). 

PASTRENGICUS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Pastrengo, jurisconsulte et 
biographe italit-n, ami de Pétrarque, no- 
taire et juge à Vérone, né à Pastrengo, 
dans le Véronais, mort avant 1370. — 
On le trouve nommé encore G. Pastre- 
gicus et G. Pastrengus. 

PASTRENGUS (Guilelmus). Voy. Pas- 

trengicus (G.). 

PATAVINUS (Albertus), Albert de Pa- 
DOUE, hagiographe italien, moine de 
Cluni, prieur à Padoue (Lombard- Véni- 
tien), mort après 1230. 

PATAVINUS (Albertus). Albert de Pa- 
doue, théologien et sermonnaire italien, 
augustin, professeur à Paris et à Padoue, 
mort en 1323. 



PASCHALLUS (Joannes), John Pas- PATAVINUS (Antonius), Antoine de Pa- 



443 



PATAYLNUS. — PAULLNUS. 



444 



BOUE, dit aussi A. de Pobtugal {^. 
Lusitanus) et A. de Lisbonne {.4. 
L'tf/ssiponensis) , prédicateur et théolo- 
gien portugais, franciscain, professeur à 
Montpellier, à Toulouse et à Padoue, 
né à Lisbonne, mort en 1231. — On 
écrit aussi i/. de Padua. 

PATAVINUS (Antoniiis), AmoNio Gazi, 
dit tiussi A- DE Padoue. Voy. Gazius 

.A.). 

PATAVINUS (Bona Ventura;, Bonaven- 

TUBE DE PeBAGa, dit B. DE PaDOUE. 

Voy. Peraginus (B.)- 

PATAVINUS (Hieronymus), Gebolamo 
Valle, dit aussi G. de Padoue. Voy. 
Fallibns (H. de). 

PATAVINUS (Joannes), Jean d'Aquila, 
dit aussi J. de Padoue. Voy. Aquilanus 
(J.). 

PATAVINUS(Joannes-Michael),GiovANNi- 
MiCHELE Savonabola, dit en français 
Jean-Michel de Padoue et J.-M. Sa- 
von abole, médecin et érudit italien, 
professeur à Ferrare, né à Padoue, mort 
en 1461. 

PATAVINUS (Lucas), Luc de Padoue, 
sermonnaire italien, frère mineur, mort 
en 1245. 

PATAVINUS (Lndovicus), Luigi dell' 
Abena, dit aussi L. de Padoue. Voy. 
Mediarota (L.). 

PATAVINUS (Marsilius),MABSiLE de Pa- 
doue, célèbre jurisconsulte et publiciste 
italien, recteur de l'université de Vienne, 
né à Padoue, mort en 1328. — On le 
trouve nommé aussi M. Mainardinus, 
M. Menandrinus et M. de Padua. 

PATAVINUS (Matthaeus), Matthieu de 
Padoue, sermonnaire italien, moine de 
Saint-Augustin, mort vers 1352. 

PATAVINUS (Monachus) , le Moine de 
Padoue, seul nom sous lequel soit connu 
un chroniqueur italien, moine de Sainte- 
Justine à Padoue, mort après 1270. 

PATAVINUS (Palladius), Palladio Ne- 
GBi, dit aussi P. de Paj)OUE. Voy. Ni- 
ger (P.). 

PATAVINU5. Voy. Padua (de) et Pa- 
duanus. 

PATER JURIS, LE PÈBE DU DBOIT, sur- 
nom donné au pape Innocent IV. Voy. 
Flisco (S. de). 



PATER PATRIE, le Pèbe de la patbie, 
surnom donné à Cosme 1"^ de Médicis. 
Voy. Mediceus (C). 

PATER PR.4CTICyE, le Pèbe de la pba- 
tique , surnom donné à Guillaume 
Dubanti. Voy. I^urandus (G.). 

PATRIARCHA (Matthaeus), Ma-Oaro; ô 
Tlarpiipyr,!;, en français Matthieu le 
Patbiabche, théologien grec, arche- 
vêque de Cyzique {archiep. C'jzicenus), 
dans l'Asie Mineure, patriarche de Cons- 
tantinople, mort en 1408. 

PATRICIUS (Eustathius) , Eùa-iOto; ô Da-. 
Tpi'xtoç, en français Eustathe le Pa- 
tbice, jurisconsulte byzantin, juge cri- 
minel, puis questeur, mort vers 1 100. — 
On le trouve encore nommé E. Maglster 
(E. 6 Mây'fï^poç) et E. Romanus (E. ô 
'Ptujxaîbç). 

PATRICIUS. Voy. Patritius. 

PATRINGTONUS (Stephanus), Etienne 
Patrington, théologien anglais, carme, 
docteur d'Oxford, évêque de Chichester, 
né à York, mort en 1417. 

PATRITIUS (Augustinus), Agostino Pic- 
colomini, connu sous le nom de A. 
Patbizzï, historien italien, secrétaire 
du pape Pie II, puis de l'archevêque de 
Sienne, né à Sienne, mort en 1496. — 
On le trouve aussi nommé ^^. de Picco- 
lominibus. 

PATRITIUS (Franciscus), Fbancesco Pa- 
tbizzï ou Patbizio, écrivain politique 
italien, évêque de Gaëte, né à Sienne, 
mort en 1494. 

PATRITIUS (Ludovicus), Luigi Bar- 
THEMA, dit aussi L. le Patbice. Voy. 

yartomanus (L.). 

PAULA (Franciscus de), Fbancesco Mab- 
tobello, dit en français saint Fban- 
çois de Paule , fondateur de l'ordre 
des Minimes, né à Paule, dans la Ca- 
labre, mort en 1507. 

PAULI (Theodoricus). Voy. Gorcomiensis 
(Th.). 

PAULINUS (Petrus), Piebbe Wellens, 
théologien belge, dominicain à Louvain, 
prieur à Anvers, provincial des Pays- 
Bas, mort en 1469. 

PAULINUS Petrus), Piebbe Wellens,^ 
théologien belge, docteur de Louyain, 
dominicain à Anvers, prieur à Bois-le- 
Duc, mort en 1502. 



445 



PAULO. — PENCOIDLS. 



440 



PAULO (Guilelmus de). Voy. Paghamus 

(G.). 

PAULULTJS (Robertus), seul nom sous 
lequel soit connu un théologien et litur- 
giste français, archidiacre d'Amiens, 
mort après 1184. 

PAULUS, Paul II, pape. Voy. Barbus 
(PO. 

PAULUS (Marcus), Marco Polo, dit en 
français Marc Pol, célèbre voyageur ita- 
lien, né à Venise, mort en 13*23. 

PAUPER (Henricus), Henri le Pauvre, 
surnom donné à Énrico Arrigo. Voy. 
Septimellensis (H.). 

PAUPER (Richardus), Richard Poor, 
théologien et jurisconsulte anglais , 
évêque de Sarisbury, puis de Durham, 
mort en 1237, 

PAVERUS (Gabriel), Gabriele Fon- 
TANA, littérateur italien , élève de Phi- 
lelphe, né à Plaisance, mort vers 1500. 

PAVILLIACO (Eustachius de), Eustache 
DE Pavilly, théologien et orateur fran- 
çais, religieux carme, né sans doute à 
Pavilly, dans la Sîine-Inférieure , mort 
après 1415. 

PAVILLIACO (Joannes de), Jean de Pa- 
villy, médecin de Louis X et de Phi- 
lippe V, chanoine de Noyon, de Sens et 
de la Sainte-Chapelle de Paris , mort en 
1327. 

TAVIISIS (Joannes-Franciscus de). Voy. 
tacinius (J.-F.). 

PAVINIUS (Joannes-Franciscus), Gian- 
FRANCESco Pavini, jurisconsultc et bio- 
graphe italien, né à Padoue, mort eu 
1486. — On le trouve nommé aussi 
J.-F. de Pavinis. 

PAVO (Regiualdus), Revnold Peacock, 
théologien anglais , docteur d'Oxford , 
évêque de Saint- Asaph, puis de Chi- 
chester {episcop. Asaphensis, dein Ci- 
ce>itriensis)y ne dans le pays de Galles, 
mort vers 1460. 

PAYENlUS(Hugo). Voy. Paganis (H. de). 

PEACHAMUS (Joannes). Voy. Peccamus 

(J.). 

PECC\MUS (Joannes), Jean de Peckam, 
théologien anglais, frère mineur, profes- 
seur à Paris, à Oxford et à Rome, cha- 
noine de Lyon, archevêque de Canter- 



bury, né à Peckam, dans le comté de 
Sussex, mort en 1292. — On le trouve 
encore nommé /. Peachamus , J. de 
Pechamo et J. Pechumus. 

PECHAMO (de) etPECHAMUS (Joannes). 
Voy. Peccamus (J.). 

PEDIASIMUS (Joannes), 'Iwiwr.ç ô Wilii- 
oi[xcç , grammairien et mathématicien 
byzantin, diacre à Constantinople, mort 
vers 1400. — On le trouve encore 
nommé /. Galenus (I. raXr,v6ç), j. 
Pothus (I. II60oç) et Philosophorum 
princejjs ("YraToç xGiv «I>iXoa6:pwv). 

PEIRACO (Aymericus de), Aymeri de 
Peirac (dit le GalUa chris(iana), bio- 
graphe français, bénédictin, abbé de 
Moissac, mort après 1400. — On écrit 
aussi A. de Peijraco. 

PELAGIUS (Alvarus), Alvar Paez, plus 
connu sous son nom latin, théologien et 
jurisconsulte espagnol, évêque de Sylves, 
dans les Algarves {episc. Sllvensis in 
Jlgarbia), nonce en Portugal, mort en 
1352. 

PELARGUS (Nicolaus), nom grécisé de 
Nicolas Storch, anabaptiste allemand, 
né à Stolberg, dans la Saxe, mort en 
1530. 

PELEGRINUS (Joannes;. Voy. Peregri- 

nus (J). 

PELHISSO (Guilelmus), Guillaume Pel- 
HissoN, chroniqueur français, religieux 
dominicain , né à Toulouse, mort en 
1268. 

PELLICERIUS (Guilelmus ) , Guillaume 
Pellicieb, premier abbé de Grandmont 
au diocèse de Cahors, et législateur de 
l'ordre, mort en 1337. 

PELLICIARIUS. Voy. Rhedonensis (M.). 

PELOPONESIUS (Manuel), MavouijX 6 Ih- 
Xo-ovvïîaioç, théologien byzantin, disciple 
de Matthieu Camariota, attaché à l'Église 
de Constantinople, né dans le Pélopo- 
nèse, mort vers 1500. 

PELOTENSIS (Margareta). Voy. Lugdu- 

nensis (M.). 

PEMCHETTUS (Thomas). Voy. Pencoi- 
dus (Th.). 

PENCOIDUS (Thomas), Thomas Pen- 
KETH, théologien et sermonnaire anglais, 
religieux augustin, disciple de Jean Scot, 
professeur à Padoue, mort à liOndres en 



447 



PENNAFORTI. — PEROTTUS. 



448 



1487. 

tus. 



J. Baie le nomme 7%. Pemcket- 



PENNAFORTI (Raiinundus de), Raymond 
DE Penafoht ou, suivant la pronon- 
ci.itiou espagnole, de Pegnafobt, théo- 
logien et casuiste espagnol, dominicain, 
auteur d'une Somme, dite 6uuima Rai- 
mundina, ne au château de Penafort, 
dans la Catalogne, mort en 1275. — Ou 
le trouve aussi nommé R. de tetrafortù 

PENNIS (Petrus de), Piebre de Penna, 
théologien italien, dominicain, né à 
Penna, dans l'AUbruzze citerieure, mort 
vers 1330. 

PENULO (Slephanus de), Etienne Bé- 
CABD, dit aussi E. de Penoul. Voy. Be- 
cardi (St.). 

PEPAGOMENUS (Demetrius), ArijXTÎTpioç 6 
Il£7M!Y6|i£voç, txï frauçais Demétkius Pé- 
PAGOMÈNE, écrivain médical byzantin, 
établi à la cour de Michel Paléologue, 
mort vers la lin du XIIF siècle. — On 
lui a attribué un traité de cura canum, 
qui a été publié sous le nom de P/ixmo 
philosophus. 

PEPERELLUS (Thomas). Voy. Peverellus 

(Th.). 

PEPINUS (Guilelmus), Guillaume Pépin, 
théologien français, dominicain, né à 
Évreux, mort vers 1530. — On le trouve 
aussi nommé C. Papicus, mais vi- 
ciose, dit Échard. 

J'ERAGINUS ( Bonaventura ) , Bonaven- 
TUBA Baduabio {liaduarius) de Pe- 
BAGA, dit aussi B. de Padoue {B. Pa- 
'tavinus ou de Padua), théologien 
italien, professeur à Paris, général des 
augustins, cardinal, né à Padoue, mort 
vers 1390. 

PERAGINUS (Bonsemblans ou Bonsem- 
blantes), Bonsembiante Baduabio de 
Pebaga, frère utérin du cardinal, théo- 
logien et sermonnaire italien, religieux 
augustin, né à Padoue, mort en 1369. — 
On le trouve nommé aussi B. Patavi- 
nus. 

PERALDO (de) et PERALDUS (Guilel- 
mus). Voy. Petra alla (G. de). 

PERALDUS (Raimundus), Raimond Pé- 
BAULT, théologien français, évêque de 
Gurck, en Cannthie, puis de Saintes, 
cardinal, né à Surgères, dans la Sain- 
tonge, mort en 1505. — Ou le trouve 



nommé encore R. Gurcensis et R. Pe- 
raudi. 

PERAUDI (Raimundus). Voy. Peraldus 

(R.). 

PERAUDUS(Guilelmus).Voy. Petra alla 
(G. de). 

PEREGRINUS, Pébégbin, historien fran- 
çais, moine de Cîteaux, septième abbé 
des Fontaines, au diocèse de Toul, mort 
vers 1227. 

PEREGRINUS (loannes), Jean Pelebin, 
dit LE ViATEDR, écrivain et dessinateur 
français , chanoine de Toul, né au Bois- 
Joua'n, au diocèse de Maillezais (Anjou), 
mort vers 1525. — On le trouve encore 
nommé, en latin, J. Pelegnnuset J. Via- 
tor, et en français J. Pellegbin. 

PEREGRINUS (Guilelmus), nom sous le- 
quel on désigne un poète anglais mort 
vers 1200, qui suivit le roi Richard en 
Palestine et célébra l'expédition. — On 
le trouve nom § encore G. de Canna. 

PEREGRINUS. Voy. Bononiensis (P.). 

PERGAMENSIS (Gasparinus), Gaspabino 
DE Babzizza, dit aussi G. de Bebgame. 
Voy. Barzizius (G.). 

PERGAMENSIS (Jacobus-Philippus), J.-P. 
Fobesti, dit J.-P. de Bebgame. Voy. 
Forestus (J.-B.). 

PERGAMO (Philippus de). Voy. Bergamo 
(P. de). 

PERGAMO (de). Voy Pergamensis. 

PERIPATETICUS (Adamus), Adam le 
PÉBiPATÉTiciEN. Voy. Parcipoutanus 

(A.). 

PERIPATETICUS (Anselmus), Anselme 
le PÉBIPATÉTICIEN, sumom donué à 
A. DE Besate. Voy. Bisalis (A. de). 

PERIPATETICUS (Petrus), Piebbe le Pé- 
BIPATÉT1CIEN, surnom donné à Piebbe 
Abelard. Voy. Abxlardus (P.). 

PERLEONIBUS (Julianns de), Gidlïano 
Pebleonio, poète et négociateur italien, 
né à Naples, mort vers 1500. — On le 
trouve plus souvent nommé Rusticus 
Roinunus. 

PEROTTUS (Nicolaus), Niccolo Pebotti, 
philologue et grammairien italien, pro- 
fesseur à Bologne, archevêque de Man- 
fedonia, vicaire apostolique, né à Sasso- 



449 



PERPINIANO. — PETRA. 



4î)0 



ferrato (Scucoferratensis) , dans l'Om- 
brie, mort en 1 480. 

PERPmiANO(Guido de), Gui de Teb- 
bena, dit G. DE PEBPIGNA.N, théoiogieo 
français, carme, professeur à Paris, 
évéque d'Elne, près de Perpignan, né à 
Perpignan, mort en 1342. — On le 
trouve nommé encore G. Parisiensis 
et G. de Terrenis. 

PERPINIANO (Petrus de), Pierbe de 
Riu, dit aussi P. de Perpignan. Voy. 
Rivo (P. de). . 

PERSCRUTATOR (Robertus), Robert 
le Chercheur, surnom donné à R. 
d'Yobk. Voy. Eboracensis (R.). 

PERSENIA (Adamus de), Adam de Per- 
seigne, théologien et sermoanaire fran- 
çais, moine de Citeaux à Pontigny, puis 
abbé de Perseigne, au diocèse du Mans, 
mort après 1204. — On le trouve nommé 
aussi A. Pontiniacensis. 

PERSENIA (Thomas de), Thomas de 
Perseigne, théologien français, moine 
de Qleaux, successivement religieux à 
Vaucelles et à Perseigne, mort vers 1200. 
— On en a fait trois personnages diffé- 
rents : Th. Cisterciensis; Th. de Per- 
senia; et Th. de f^alcellis, f'alliscel- 
leiisis ou de f''auceUis. 

PERSICHELLUS (Rainaldus), Rinaldo 
Persichello, humaniste italien, né à 
Crémone, mort après 1 364. 

PERSICUS (Rainaldus) , Rinaldo Peb- 
sico, jurisconsulte italien, né à Crémone, 
mort en 1.505. 

PERSPICAClSSntUS (Doctor). Voy. Fa- 

ber (J.). 

PERSPICUUS (Doctor). Voy. Burlxus 

(G.). 

PERUSINUS (Angélus), Akgblo Porta- 
sole, dit A. De Pérouse, théologien 
italien, né et dominicain à Pérouse, mort 
en 1334. 

PERUSINUS (Anonymus), l'Anonyme de 
Péuouse, seul nom sous lequel soit 
connu un hagiographe italien, moine bé- 
nédictin, mort vers 1115. 

PERUSINUS (Benedictus), Benedetto 
Capra, dit Benoît de Pébouse, juris- 
consulte italien, né à Pérouse, mort après 
1400. — Il fut surnommé Amator veri- 
tatis. 



PERUSINUS (Gaspar), Gaspard de tE- 
rouse, théologien et sermonnaire italien, 
religieux dominicain, né à Pérouse, mort 
en 1511. 

PERUSINUS (Joannes), Jean de Pébouse , 
géographe italien, bénédictin, mort vers 
1520. 

PERUSINUS(Nicolaus-Ubaldus),NiccoLO 
Ubaldo de Pébouse, jurisconsulte ita- 
lien, général des frères servîtes, mort en 
1460. 

PERUSINUS (Philippus), Philippe de 
Pérouse, théologien italien, frère mi- 
neur, mort vers 1300. 

PERUSINUS (Sebastianus), Sébastien de 
PÉBOUSE, bagiographe italien, domini- 
cain, né et professeur à Pérouse, mort 
en 1525. — On le trouve nommé aussi 5. 
de Angelis. 

PERUSINUS (Valentinus), Valentin de 
PÉROUSE, théologien italien, dominicain, 
né à Camerino (États de l'Église), mort 
vers 1500. 

PERUSINUS. Voy. Perusio (de). 

PERUSIO (Gaspar de), Gaspabe de Ros- 
si, dit aussi Gaspard de Pérouse, ju- 
risconsulte italien, évéque de Frigeuto 
(royaume de Naples), né à Pérouse, 
mort après 1414. 

PERUSIO fJacobus de), Jacques de Pé- 
bouse, chroniqueur et sermonnaire ita- 
lien, dominicain, évéque de Narni, dnus 
les Etats de l'Église, né à Pérouse, mort 
vers 1408. 

PERUSIO (Paulus de), Paul de Pérouse, 
théologien et jurisconsulte italien, carme, 
docteur de Paris, bibliothécaire de Ro- 
bert le Bon, roi de Sicile, mort vers 
1350. — On le trouve nommé souvent 
P. Saluccius. 

PERUSIO (Thomasellus de), Tomacelli 
DE PÉROUSE, théologien italien, religieux 
dominicain, né à Pérouse, mort vers 1285. 

PETITUS (Guilelmus), Guillaume de 
Newbury, ditW. LiTTLEOu le Petit. 

Voy. Neoburgensis (G.). 

PETITUS (Joannes), Jean Petit. Voy. 

Par vus (J.). 

PETITUS (Joannes). Vov. Sarisberiensis 

(J.). 

PETRA (Hermannus de), Hermann van 

15 



431 



PETRA ALTA. 



PHAVORINUS. 



452 



DEN Steen, théologien et sermonnaire 
flamaud, chartreux, directeur des reli- 
gieuses de Sainte- Anne, près de Bruges, 
né à Sanldorp, mort en 1428. — Ou le 
trouve encore appelé H. de Sanîdorpe, 
et A. Lemire le nomme H. Sfuiaor' 
pxus. 

PETRA ALTA (Guilelmus de), Guillau- 
me DE Pevraud, théologien et mora- 
liste français, dominicain, docteur de 
Paris, évêque suffragant de Ljon, né à 
Peyraud (Ardèche), mort en 1255. — 
On le trouve encore nommé G. Lng- 
dunensis,. G. Para Id us, G. de Peral- 
do, G. Peratdus. G. de Peyrauta, G. 
Peraudus et G. Parisiensis. 

PETR-A FONTE (Hugo de), Hugues de 
PiEBBEFOivDS, théologien français, évê- 
que de Sioissons, né sans doute 'à Pierre- 
fonds (Oise), mort en 1103. 

PETRAFORTI (Raimundus de). Voy. 
Pennaforti (R. de). 

PETRAGORICENSIS (Elias Rruneti). Yoy. 
Petrocoriensis (E. B.). 

PETRAMAL^ (Recuperatus de), R. de 
PiETBAMALA, hagiographe italien, do- 
minicain à Sienne, né à Pielramala (Tos- 
cane), mort vers I300. — On le trouve 
nommé aussi R. de Senis, 

PETRARCHA (Franciscus), Fbancesco 
Petbacco, dit F.PÉTBABCA, et en fran- 
çais François PÉTBABQUE, célèbre poète 
et érudit italien, né à Arezzo, mort eu 
1374. 

PETRI (Gerlaeus), Gerlac Petebssen, 
'théologien mystique hollandais, ci.a- 
noine régulier de SVindesheim, né à De- 
venter, mort en 1411. 

PETRI (Guilelmus). Voy, Godino (G. de). 

PETRI (Julianus). Voy. Toletanns Ci.). 

PKTRT MO^TE (Radulfus de), Raoul de 
Pierremont, abbé et U'gislateur du cou- 
vent de Pierremont, au diocèse de Metz, 
mort en 1140. 

PETROBURGENSIS ( Benedictus ) , Be- 
ROÎT L'A^GLAIS, dit aussi B. de Pé- 
lEBBOBOUGH. Voy. Jnfjlicus (B.). 

PETROBURGEîSSlS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Petebbobough, théologien 
anglais, bénédictin, moine à Ramsey, 
dans le comté dHuntingdon, né à Pe- 
terborough (Northampton), mort vers 



1200. — On le nomme aussi G. Burgen- 

sls. 

PETROBURGENSIS (Hugo), Hugh Wy- 
THE, dit aussi H. de Petebbobough. 
Voy. Jlbus (H.). 

PETROBURGENSIS. Voy. Burgemis. 

PETROCORIENSIS (Elias Bruneti de Bra- 
geriaco), Élie Bbunet de Bebgerac 
EN PÉRiGORD, théologien français, do- 
minicain, professeur à Paris, né sans 
doute à Bergerac (Dordogne), mort vers 
1260. — Échard le nomme E. D. Petra- 
goricensis. 

PETROCORIl (Joannes, cornes), Jean, 
COMTE DE PÉRIGORD. Voy. Engolismx 

(J.). 

PETRONUS (Richardus), Ricardo Pe- 
TBOM, théologien et jurisconsulte ita- 
lien, vice-chancelier de l'Église romaine, 
cardinal, né à Sienne (Toscane), mort en 
1313. — On le trouve aussi nommé J{. 
Senensis. 

PETRUCCIUS (Octavius), Ottavio Pe- 
TBUCCT, imprimeur italien, inventeur des 
caractères pour l'impression de la mu- 
sique, né à Fossombrone, dans les États 
de l'Église, mort après If 20. 

PEURBACHIUS (Georgius). Voy. Purba- 
chlus (G.). 

PEVERELLUS ^Thomas), Thomas Peve- 
RELL, théologien anglais, docteur dOx- ' 
ford, religieux carme, évêque dOsscry 
(Irlande), de Landaff (pays de Galles), 
puis de "Worcester (epi.tcop. Os.sorhnsis, 
Landavensis, dein lyUjornunsis), né 
dans le comté de Sulfolk, mort en ! 117. 
— On le trouve aussi nommé Th. Pcpe- 
rellus. 

PEYRACO (Aymericus de). Voy. Pei- 
raco (A. de). 

PEYRAUTA (Guilelmus de). Voy. Pelra 
alla (G. de). 

PH.CDRUS (Thomas), Tommaso Fedra, 
surnom donné à T. Ikghibami. Voy. 

Ingheramius (T.). 

PH.EMO PHILOSOPHUS. Voj'. Pepago- 

menns (D.). 

PHANENSIS (Octavius). Voy. Faiiensis 

:o.). 

PHAAORINUS ;Varinus\ Voy. Feronin- 
sis (J -B. G.). 



453 



PHERNANDUS. — PICCIMM'S. 



4o4 



PHERNANDUS. Voy. Fernandus. 

PHICHETUS (Guilelmus). Vov. Fichetus 

(G.). 

PHILALETHES, pseudonyme de Ulric 
DE HuTTEN. Voy. Huttetius (U.). 

PHILARETUS (Petrus). Voy. Philargus 

(P.). 

PHIL ARGUS (Petrus), Pietbo Fi largo, 
ihéologieu italien, franciscain, archevê- 
que de INIilan, pape sous le nom d'A- 
LEXANDRE V, né dons l'île de Candie 
mort en 1410. — On le nomme encore P. 
Phi/ai'etus, P. de Candia, P. Crefen- 
sis, et il fut surnommé Doctor reful- 
gens. 

PHILELPHUS (Franciscus), Francesco 
FiLELFO, en français François Philel- 
PHE, célèbre philologue italien, profes- 
seur à Venise, à Bologne, à Florence et à 
Sienne, né à Tolentiuo, dans les États 
de l'Église, mort eu 1-481. 

PHILE et PHILES (Manuel). Mavojv. 6 
«I^'./.T^;, poète byzantin, né à Éphèse, élevé 
à Constantinople, mort vers 1340. 

PHILOLOGUS (Benedictus), Benedetto 
RiccAHDiM, érudit et philologue italien, 
né à Rome, mort en 1506. 

PHILOMUSUS (Jacobus), Jacques l'Ami 
DES IMusES, surnom donné à Jacques 
LocHER, poète latin, professeur à Fri- 
bourg, né à Ecbiugen, dans la Souabe, 
mort en 1528. 

PHILOSOPHIE. PARENS, le Pî-re de la 
Philosophie, surnom donné à Urbain 
DE Bologne. Voy. Dononia (U. de). 

PHILOSOPHORUM PRINCEPS. Voy. 
Jtalus (Joannes), Pedlasimus (Joannes) 
et Psellus (Miehael-Constantinus). 

PHILOSOPHUS (Alfredus), Alfred l'An- 
glais, dit aussi A. le Philosophe. 
Voy. ÂngUcus (A.). 

PHILOSOPHUS (Conradus). Conrad de 
ScHEUREN, dit aussi G. LE Philosophe. 
Voy. Schirensis (C.). 

PHILOSOPHUS (Georgius), TctipYio; o 
<I>iX(5aoço;. Voy. Amyrutza (G.). 

PHILOSOPHUS (Manuel), Mavojf^X ô <!>■.- 
X650SOÇ. Voy. Charitopulus (M.). 

PHILOSOPHUS (Theophilus), dtû-.iUi 
ô <l>tX6ao(poç. Voy. Pro/ospaiharius (Ih.). 

PHILOSOPHUS ADMIRABILIS, le 



Philosophe admirable, nom sous le- 
quel est parfoisdésigné Richard Rovvse. 
Voy. Ru/os (R.). 

PHILOSOPHUS ANGLORUM, le Phi- 
losophe DES Anglais, surnom donné 
à Adélard DE Bath. Voy. Batho- 

niensis (A.). 

PHOCAS (Joannes), 'Iwâvvr,ç 6 ^wxo^, 
voyageur et géographe byzantin, moine 
dans l'île de Patmo.», né eu Crète, mort 
vers 1200. 

PHOEBUS (Gasto). Voy. Fuxius (G.). 

PHOENIX, surnom donné à Giovanni 

PiCO DELL A iMiRANDOLA. Voy. Mirun- 

dulanus. 

PHORBENUS (Georgius), recôpytoç 6 «top- 
6r;v6ç, savant jurisconsulte grec, juge à 
Thessalonique, mort entre le X* et le 
XII^ siècle. 

PHRANZA et PHRANZES (Georgius), 
rst/joyio; 6 *I>pavT^7] ou 4>pavTt^ç, célèbre 
chroniqueur byzantin , chambellan de 
Manuel II Paiéologue, protovestiaire, 
mort vers 1478. 

PHREAS (Joannes), John Free, érudit et 
médecin anglais, évêque de Bath, né à 
Londres, mort en 1465. — On trouve 
aussi J. Freas. 

PHYSICUS (Bartholomœus). Voy. Pisanus 

(R.). 

PICARDI (Joannes), Jean Picard,' dit 
aussi J. de Luxembourg, que l'on 
trouve encore nommé en français J. de 

LUCEMBERG, J. DE LEICHTEMBERG, J. 
DE LeTTEMBERG, J. DE LiNCTINIBER, 

etJ. DE LiTTiMBER, ihéologicn et ser- 
monnaire allemand, religieux domini- 
cain , professeur à Paris , né dans le 
Luxembourg, mort vers 1314. — On le 
trouve nommé souvent /. de Luxem- 
hunjo, et Échard écrit /. Lucembur- 
gensis et J. de Lucemburgo. 

PICARDUS (Aimericus). Vov. Partiniaco 
(A. P. de). 

PICARDUS (Michael) , Michel du Four, 
dit aussi M. le Picabd. Vov. Furno 
(M. de). 

PICAUDUS (Aimericus). Voy. Partiniaco 
(A. P. de). 

PICCININUS (Jacobus), GiACOMO Picci- 
NiNO, chroniqueur et général italien, 
exécuté en Hf'S. 

15. 



43j 



PICCOLOMIN.EUS. — PLNU. 



4S6 



PICCOLOMINyEUS ( iEoeas - Sylvius ) , 
vEnea-Silvio Piccolomim , souvent 
désigné par ses deux prénoms seule- 
ment, fécond écrivain italien, secrétaire 
apostolique, évêque de Trieste, puis de 
Sienne, cardinal, pape sous le nom de 
PiElI,néàCorsignano, aujourd'hui Pien- 
za, dans la Toscane, mort en 1464. — On 
le trouve aussi nommé yE.-S. de Picco- 
lominibus. — Un de ses ouvrages a été 
publié sous le pseudonyme de J. Gobeli- 
nus Persona. 

PICCOLO'VIIN^US (Jacobus), Giacomo 
Ammakati, dit aussi J. Piccolomim. 
Voy. Ammanatus (J.). 

PICCOLOMIXIBUS (iE.-S. de). Voy. Pic- 

colominseus {JE.-S.\ 

PICCOLOMINIBUS (Augustinus de). Voy. 

Patritius (A.). 

PICENUS (Jacobus). Voy. Marchia (J. de). 

PICTAVIENSIS (Bertrandus), Bebtband 
DE Poitiers, chroniqueur ecclésiasti- 
que français, attaché sans doute au dio- 
cèse de ' Limoges , mort à la fin du 
Xll^ siècle. 

PICTAVIENSIS (cardinalis), le Cardinal 
DE Poitiers, nom sous lequel est sou- 
vent désigné Simon de Cramaud. Voy. 
Cramado (S. de). 

PICTAVIENSIS (Gilbertus) , Gilbert de 
LA Porrée, dit aussi G. de Poitiers. 
Voy. Porretanus (G.). 

PICTAVIENSIS (Gualterus), Gauthier 
DE Bruges, dit aussi G. de Poitiers. 
Voy. Brugensis (G.)- 

PICTAVIENSIS (Hugo), Hugues de Poi- 
tiers, chroniqueur ecclésiastique fran- 
çais, moine de Vézelai, né sans doute à 
Poitiers, mort après 1167. 

PICTAVIENSIS (Petrus). \oy. Berchorius 

(P.)- 

PICTAVIENSIS (Petrus), Pierre de Poi- 
tiers, théologien, sermonnaire, poète et 
biographe frauçais, religieux de Cl uni, 
né a Poitiers, mort vers 1150 — On le 
trouve nommé aussi P. de Sancto 
Joanne. 

PICTAVIENSIS (Petrus, Pierre de Poi- 
tiers, célèbre théologien français, pro- 
fesseur à Paris, puis chancelier de l'u- 
niversité, né à Poitiers, mort en 1205. 



— On le trouve nommé aussi P. P/'c- 
favinus. 

PICTAVIENSIS (Petrus), Pierre de Poi- 
tiers, théologien français, chantre et 
chanoine de l'abbaye de' Saint-Victor de 
Paris, mort au début du XIII^ siècle. — 
On le trouve nomme aussi P. de Sancto 
f'iclore. 

PICTAVIENSIS (Richardus), Richard de 
Poitiers, chroniqueur, poète et théolo- 
gien français, moine de Cluni, né à Poi- 
tiers, moVt en 1156. — On le nomme 
aussi R. Clunlacensis. 

PICTAVINUS. Voy. Plctaciensis. 

PICTOR (Petrus), Piebre le Peintre, 
théologien et poète latin, chanoine de 
Saint-Omer {canon. Sancti Audomari), 
mort vers 1170. 

PICTORIUS (Ludovicus), Lodovico Bigi, 
plus connu sous le nom de L. Pittobi, 
poète latin moderne, né à Ferrare, mort 
en 1520. — On 'e trouve nommé aussi 
L. Bigus. 

PICUS (Joannes), John Pvke, historien 
anglais, mort vers 1115. 

PICUS (Joannes). Vov. Mirandulaniis 

(J. P.). 

PILASTRIS (Paulus de). Voy. Gualdiic- 

dus (P.). 

PILICHDORFIUS (Petrus), Peter de 
Pilichdorf, théologien allemand, pro- 
fesseur à Cologne, mort vers 1450. 

PILLARDUS (Matthaeus), Mathieu Pil- 
L.ARD, théologien français, abbé de Mor- 
teraer, puis de Clairvaux, né à Warne- 
ton (Nord), mort vers 1428. 

PINCIACO (Simo de). Voy. Pisclaco (S. 
de). 

PINELLA (Ludovicus), Louis Pinelle. 
théologien français, proviseur du col- 
lège de Navarre' et chancelier de l'uni- 
versité de Paris, évêque de Meaux, 
mort en 1516. 

PINGUIA (Hildegardis de). Voy. Alema- 
nia (H. de). 

PINIBUS (Joannes de), Jean de Pins, 
théologien français^ évêque de Rieiix 
{episcop. Rivensis), en Languedoc, né 
a Toulouse ou dans les environs, mort 
vers 1537. — On trouve aussi J. Pinns. 

PINU (Guigo ou Wigo de), Guigues du 
Pin, dit aussi G. du Chatel {G. de Cas. 



457 



PINU. 



PISCIACO. 



tro)^ théologien et hagiographe français, 
cinquième prieur de la grande Char- 
treuse, né à Saint-Romain, dans le Dau- 
phiné, mort en 1137. 

PINU (Joannes de), Jean du Pin, théo- 
logien français, prieur de Saint-Martin 
des Champs à Paris, puis abbé de Cluni, 
mort en 1374. 

PINUS (Joannes). Voy. Pinibus (J. de). 

PIPF.RACENSIS (Stephanus), Etienne de 
PÉBBAC, hagiographe français, chano!::b 
de ''abbaye de Pébrac, au diocèse de 
Saint-Flour, puis de l'abbaye de Saint- 
Victor à Paris (ce dernier fait est con- 
testé), mort vers 1130. — Fabricius le 
nomme St. de San'cto Victore. 

PIPllSUS (Franciscus), Fbancesco Pipino 
(Tiraboschi), chroniqueur et géographe 
italien, dominicain, né à Bologne, mort 
vers 1320. 

PIRCEYMERUS (Bilibaldus). Voy. Pirc- 
kheimcTHs (B.). - 

PIRCKHEIMERUS (Bilibaldus ou "Wili- 
baldus), WiLiBALD Pibckheimeb, cé- 
lèbre érudit, historien et philologue alle- 
mand, né à Eichstaedt (Bavière), mort 
en 1530. — On le trouve aussi nommé 
Pirceymems, et il a publié un volume 
sous le pseudonyme de /.-/>-. Cotta- 
lambergius. 

PIRIS (Radulfus de), Raodl de Gros- 
PABMi, théologien français, trésorier de 
Saint- Frambourg de Seûlis, évéque d'É- 
vreux, cardinal, garde des sceaux, ué 
près de Saint-Lô, mort en 1270. 

PIRO (Henricus). Voy. Colonia (H. de). 

PIROVAI^US (Gabriel), Gabbiele Piro- 
VANO , médecin et astronome italien , 
professeur à Pavie, né à Milan, mort 
vers 1515. 

P1SA>'US (Albertus), Albert de Pise, 
historien italien, général des Francis- 
cains, né à Pise, mort en 1239. 

PISA>'US (Bartholomaeus), Barthélémy 
DE Pise, théologien italien, dominicain, 
auteur d'une Somme dite Summa Bar- 
IhoUiia et Summa Pisanelta , né à 
Pise, mort vers 1347. — Échard et Fa- 
bricius le nomment encore li. de 
Saiicto Concof'dio, Moréri écrit B. de 
Sancta Concordia, mais aucun des 
trois ne donne l'explication de ce sur- 
nom. 



PISANUS (Bartholomaeus), Babthélemv 
DE Pise, médecin italien, professeur à 
Sienne et à Rome, né à Pise, mort vers 
1500. — On le nomme aussi B. de 
Pisis et B. Physicus. 

PISANUS (Bartholomaeus), Babtolom- 
MEO Albizzi, dit aussi B. de Pise. 
Voy. Albiciiis (B.). 

PISANUS (Franciscus), François de 
Pise, jurisconsulte italien, professeur à 
Pise et à Pérouse, né à Pise, mort vers 
1340. 

PISANUS (Hugo), Hugues de Pise, doc- 
teur de Sorboune, doyen du chapitre de 
Rouen, archevêque de Nicosie, mort vers 
1260. 

PISANUS (Joannes). Voy. Burgundins 

(J.). 

PISANUS (Leonardus), Leosabdo Bo- 
NACCi, dit L. DE Pise et L. Fibonacci 
(L. Fibonaccius), contraction de Filins 
Bonacci, savant mathématicien italien, 
né à Pise, mort vers le milieu du 
XIU" siècle. 

PISANUS (Matthaeus), Matteo Pisano, 
historien militaire italien, peut-être Ois 
de la célèbre Christine de Pisan, pré- 
cepteur d'Alphonse de Portugal, mort 
vers 1500. 

PISANUS (Pandulphus), Pandolfo i)e 
Pise, biographe italien, nonce aposto- 
lique , cardinal , né à Pise , mort vers 
1212. — On le trouve encore nommé 
P. Aletrinus et P. Masca. 

PISANUS (Petrus), Pierbe de Pise, 
théologien italien, légat d'Alexandre 111 
eu France, né à Pise, mort eu 1180, 

PISANUS (Rainerius), Rainieb de Pise, 
dit aussi R. de Rivalto, théologien 
italien, dominicain , né au château de 
Rivalto, près de Pise, mort en i351. — 
On écrit aussi B. de Pisis. 

PISANUS. Voy. Pisis (de). 

PISAURENSIS (Aaron), Aabon de Pe- 
SABO, théologien italien, né à Pesaro 
( États de l'Église ) , mort à la fin du 
XVP siècle. 

PISCIACO (Simo de), Simon de Poissv, 
théologien français, professeur à Paris, 
né sans doute à Poissy (Seine-et-Oise), 
mort vers 1170. — On trouve aussi 
5, de Pinciaco. 



43» 



PISCLNAS. — PLANUS. 



460 



PISCIISAS (Paulus), Paolo Mabso, dit 
aussi P. i>E PisciKA. Voy. Marsus (P.). 

PISIS (Andréas de), André de Pise, ba- 
gTOgraphe italien, né et dominicaia à 
Pise, mort en lâOS. 

PISIS (Autonius de), Antoine de Pise, 
théologie» italien, carme, professeur à 
Pise, né à Sienne, mort après 1455. — 
Ou le trouve nommé aus« Matthxvx 
Antonii. 

PISIS (Jordanus de), Jordaso de Pise, 
théologieu italien , dominicain , né à 
Pise, mort vers lâll. 

PISIS (de). Voy. Pisanus. 

PISO (Jacobus), Jacques Pison, poète 
latin, historien et négociateur, précepteur 
de Louis II, roi de Hoogrie , ami in- 
time d'Érasme, né dans la Transylvanie, 
mort en 1627. 

PISTORIENSIS (Gnus ou Cynus), Guit- 
TOVE et par abréviation Guittoncino, 
connu sous le nom de Cino de Pistoie, 
poète et jurisconsulte italien, né à Pis- 
toie, dans la Toscane, mort en 1337. — 
On le nomme aussi C. de Pistorio. 

PISTORIENSIS (Leonardus), Léonard 
DK Pistoie, mathématicien italien, do- 
miuicain, né sans doute à Pistoie (Tos- 
cane), mort vers 1500. 

PISTORIO (de). Vov. Pistoriensis. 

PISTORIS (Petrus), l ierbe db Backer, 
théologien belge, chanoine régulier au 
monastère de Groenendael ou Val- Vert, 
près de Bruxelles, mort en 14-40. 

PI.US, Pie II, pape. Vov. Piceolominxus 

PLACENTIA (Joan. -Anton, de), Jean- 
AîiTOiNE DE San-Giougio, dit aussi 
J.-A. DE PLAISA^CE. Vov. S((ncto 
Géorgie (J.-A. de). 

PL.A.CENTINUS, Placentin (dit Vni.s- 
tuire Itlléroire de la France), seul 
nom sous lequel soit connu un savant 
jurisconsulte italien, professeur à Man- 
toue et à Bologne , fondateur de l'école 
de droit de Montpellier, né, comme son 
nom l'indique, à Plaisance, mort en 
1192. 

PL\CENTINUS (Aimericus ouHémericus), 
AiMEBico GiLiANï, dit aussI A. DE 
Plai&ance, théologien italien, religieux 
domioicaiD, né à Plaisance , mort vers 
1304. 



PLACENTINUS (Albertus) , Albert de 
Plaisance, dit aussi A. de Rii>alta , 
lils du suivant, chroniqueur italien, né à 
Plaisance, mort en 1484. 

PLACENTINUS (Antonius), Antoine de 
Plaisance, dit aussi A. de Ripalta, 
chroniqueur italien, né à Plaisance, mort 
80 1463. 

PLACENTINUS (Bernardinus). Voy. 05- 
iiensis (B.). 

PL.4CENTINUS (Guilelmus), Guglielmo 
Saliceti, dit G. de Plaisance. Voy. 
Sait ce fa (G. de). 

PLACENTINUS (Joannes), Jean de Plai- 
sance, dit aussi J. de Mussis, chroni- 
queur italien, né à Plaisance, mort après 
1402. 

PLACENTINUS (Joannes), Giovanni 
Crastoni, dit aussi J. de Plaisance. 

Voy. Craslonius (J.). 

PLACENTINUS (Petrus), Pjerbe de 
Plaisance, dit aussi P. de Ripalta, 
chroniqueur italien, né à Plaisance, mort 
en 1374. 

PLACENTINUS (Petrus), Pierre de 
Plaisance, dit aussi P. de Braco, 
théologien et jurisconsulte italien , au- 
diteur du sacré Palais, chapelain du pape 
Innocent VI, né à Plaisance, mort vers 
la fin du XIV® siècle. 

PL ACENTLSUS (Raphaël), Raphaël de 
Plaisance, poète latin, bénédictin à 
Mantoue, né sans doute à Plaisance, 
mort après 1478. 

PLACENTINUS (Vincenlius). Voy. nara- 
terius (V.) 

PLANC-A (Nicasius de), Nicaise de la 
Planche, tliéologien français, docteur 
de Sorboune, né en Flandre, mort vers 
1260. 

PLVNO CARPLM (Joannes), Jean du 
Plan Carp^n ou Carpini (disent les 
biographies françaises), voyageur italien, 
franciscain, mort à la fin du XIIP siècle. 

PLANUDES (Maximus). Mâ«..aoç 6 T\lx- 
voiSr,;, en français Maxime PLiNUDE, 
savant philologue grec, établi à Constan- 
tiuople, éditeur de V.Jnf/iologie, mort 
ver.s 13Ô0. 

PLANUS (Doctor). "N'oy. Jiurixus (G.) et 
Lyrnnus (N.). 



461 



PL. SA. — POGGIUS. 



402 



PLATEA (Franciscui» de), Fbaiscesco 
PiAZZÀ, théologien, serinoDDaire et ju- 
risconsulte itâlieo, dominicaiD, né à Bo- 
logne, mort en 14G0. 

PLATEA (Michael de), Michel dePiazzà, 
historien sicilien, frère mineur, né à 
Piazza, mort vers 1380. — On trouve 
aussi M. Platiensis. 

PLATEARIUS. Voy. Sancto Paulo (J. de). 

PLATESIUS (Eustachius), Eostachio 
Platesi, Ihéolof^ien et littérateur italien, 
religieux dominicain, né à Bologne, mort 
en 1519. 

PLATIENSIS. Voy. Platea (de). 

PLATINA (Baptista, Radulphus, ou mieux 
Bartholomaeus de), Babtolomeo de 
Sacchi, ditB. DE Piadena, plus connu 
sous son nom latin , célèbre historien 
italien , bibliothécaire du Vatican , né ît 
Piadena, dans le Crémonais, mort en 
1481. — On le trouve aussi nommé B. 
Sachus. 

PLATUS (Auastasius), Anastasio Piatti, 
jurisconsulte et philologue italien, né à 
Milan, mort en 1506. 

PLATUS (Georgius), Georgio Pîatti, 
poète et jurisconsulte italien, né à Milan, 
mort en 1464. 

PLATUS (Petrus-Antonius), Pjetro-An- 
TOMO PiATTi, poète italien, né à Milan, 
mort vers 1500. 

PLATUS (Platinus), Piattino de' Piatti, 
érudit et poète italien, professeur à Gar- 
lasco, près de Pavie^ né à Milan, mort 
après 1508. 

PLATUS (Theodorus), Teodobo Piatti, 
jurisconsulte et poète italien, né à Milan, 
mort en 1496. 

PLETHO (Georgius). Voy. Gémis, .us (G.). 

PLINIUS (Thcodericus), Dietbich vois 
Ple.nningen, philologue allemand, pro- 
fesseur à Heidelberg, mort à la fin du 
XV* siècle. 

PLOCRNSIS (Erasmus), Érasme de 
Ploczko, voyageur, bibliophile et di- 
plomate polonais, évcque de Ploczko, né 
à Cracovie, mort vers 1530. 

PLOVIUS (Nicolaus). Voy. Pohnns (N.). 

PLUMBINO (Benedictus de),' Be.noîI de 
PiOMBi?«o, jurisconsulte italien, profes- 



seur à Bologne, né sans doute à Piom- 
bino (Toscane), mort après 138G. 

PLIISIADENUS (Joannes), 'Jwâwr,; ô 
nXouaidtôr)voi; , théologien byzantin , ar- 
chiprêtre de l'Église de Constantiuople, 
mort vers 1500. 

PLUSQUAM COMMENTATOR , Plus 
qle Commentateur, surnom donné au 
médecin Torbigiano. Voy. Turigia- 
nus. 

PLUVEUS (Nicolaus). Voy. Polomts (N.). 

PODIEBRACIUS (Georgius). Voy. Podie- 
bradlus (G.). 

PODIEBRADIUS (Georgius), Georg Po- 
DiEBRAD, roi de Bohême, protecteur des 
lettres, né au château de Podiebrad, 
mort en 1471. — On le trou>'e encore 
nommé G. Podlebracius et G. Pogic- 
Oracius. 

PODIO (Raimundus de), Raimond d'A- 
GiLES, dit aussi R. du Puy. Voy. Jgi.- 
Ixus (R.). 

PODIO (Raimundus de), Raimond du 
Puy, grand maître de Saint-Jean de Jé- 
rusalem, et rédacteur des statuts de 
l'ordre, né sans doute dans le Dauphiné, 
mort avant 1160. 

PODIO I^URENTIl (Guilelmus de), 
Guillaume de Puvlaubens, chroni- 
queur français, chapelain de Rai- 
mond VII, comte de Toulouse, né à 
Puyiaurens (Tarn), mort vers 1272. 

PODIONUCIS (Joannes de), Jean de Pui- 
KOix, sermonnaire français, dominicain, 
prjiMif à Toulouse, né à Puinoix,au dio- 
cèse de Limoges (dit Échard), mort en 
1 39U. 

POE TA , le Pokte , surnom donné à 
Pierre, abbé du couvent de Blanche- 
lande, au diocèse de Coutances, pré- 
inontré, mort en 1217. — Aucune de 
ses poésies ne subsiste. 

POETA. Voy. ïï^elnsbergcnsix. 

POETICUS (Joannes). Voy. Léo (J.). 

POGARELLA (Precislaus). Voy. Pngore- 
lecias (P.}. 

POGGITJS (Jacobus), Giacomo Poggio 
Braccioltm, historien et traducteur 
italien, secrétaire du cardinal Riario, 
pendu en 1478. 

POGGIUS BRACCIOLINUS (Joannes- 



4«3 



POGIEBÏUCIUS. 



POLONLS. 



m 



Franciscus ) , Giovanni-Francesco 
PoggioBbacciolini, en frauçais Jean- 
Fbançois lb Pogge, célèbre huma- 
niste italien, secrétaire apostolique, chan- 
celier de la république de Florence, né à 
Terranuova, près de Florence, mort en 
1459. — On le nomme souvent Poggius 
Florentinus. 

POGlEBRACms (Georgius). Voy. Pocli^- 
bradius (G.)- 

POGORELECIUS ( Precislaus ) , Pbkcis- 

LAUS VON POGBELLA OU POGABELL 

(Jôcher), littérateur allemand, chanoine 
puis évéque de Breslau, né à Habersdorff, 
dans la Bavière, mort en 137G. — On le 
trouve encore nommé P. Pohorzelc- 
cius et P. Pogarella. 

POHOBZELECIUS (Precislaus). Voy. Po- 
gorelecius (P.). 

POILLIACO (Joannes de). Vov. Polliaco 
(J. de). 

POLEMARIUS (Joannes), Jean de Po- 
LEMAR (dit É. du Pin), théologien et ser- 
monnaire allemand, docteur de Vienne, 
adversaire des Hussites, archidiacre de 
Barcelone, mort vers NôO. 

POLENIUS (Robertus). Voy. Pidlus (R.). 

POLENTOrsUS (Modestus), Modesto Po- 
LENTONE, jurisconsulte italien, né tt 
professeur à Padoue, mort vers 1500. 

POLE^TO^'US (Xiccus). Secco Polen- 
TONE, érudit et philologue italien, né à 
Padoue, mort vers 1463. 

POLENUS (Robertus), Robebt Poulain. 
Voy. Pullus (R.). 

POLENUS (Robertus), Robebt Pullen. 
Voy. Pullus (R.). 

POLESTADIIJS (Joannes). Voy. Poles- 
teclus (J.). 

POLESTEDUS (Joannes), John Poles- 
TEDE, théologien etsermonnaire anglais, 
carme, né dans le comté de Suffolk, mort 
en 1341. — On trouve aussi Polesta- 
dius, 

POLETI (Joannes), Jean Polet, théolo- 
gien français, dominicain à Melz, mort 
en 1414. ' 

POLIACO (de). Voy. Polliaco (de). 

POLICASTRUS (Sigismundus), Sigismond 
DE PoLiCASTBO. médecin italien, pro- 
fesseur à Padoue, né sans doute à Poli- 



castro (royaume de Naples), mort vers 
1300. 

POLINUS (Joannes), Jean Polin, ser- 
monnaire français, chanoine d'Essomes, 
au diocèse de' Soisson.«, puis religieux 
dominicain, mort sans doute à la lin du 
XIII* siècle. 

POLIPHILUS, QLi AIME Polie, nom sous 
lequel Fbakcesco Colonna {Fr. de 
Cohimna) a publié son Hypnerotoma- 
chia. 

POLITIAIN'US ^Angélus), Angeî.ods Aai- 
BBOGiMS, dit aussi A. Poliziano, et en 
français Ange Politien ou A. de Pll- 
ciano, célèbre littérateur italien, pro- 
fesseur et chanoine à Florence, né à 
Monte-Pulciano, dans la Toscane, mort 
en 1494. — On le trouve encore nommé 
A. Jmhroginus, A. Cinus abréviation 
de Ambroginus) et A. de Monte Poli- 
tiano. 

POLITIANUS (Joannes-Maria). Voy. Pol- 
luciis (J.-M. de). 

POLLENGIO (Laurentius de), Laubent 
de PoL'LENGi, sermonnaire français, 
chanoine de l'ordre du Val des Écoliers, 
à Paris, mort vers 1307. 

POLLIACO Joannes de), Jea?î dePouil- 
LY, théologien français, docteur de Sor- 
bonne, né sans doute à Pouilly (Nièvre), 
mort vers 13.jO. — On écrit aussi /. de 
Poliaco et /. de Poilliaco. 

POLLICHIUS ;Martinus;, Mabtin Pol- 
LiCH, médecin et théologien allemand, 
professeur à Leipzig, fondateur de l'u- 
niversité de Wittenberg, néa iMellerstadt, 
dans laBavière, mort en 1513. — L'éten- 
due de ses connaissances le flt surnom- 
mer Lux mundi. 

POLLUCIIS (Joannes-Maria de), Giovan- 
ni Maria PoLLziANO ou Poliziano, 
théologien, sermonnaire et biographe ita- 
lien , carme, né à Bologne, mort vers 
1500. — On le trouve aussi nommé J.-M. 
PolUianus. 

POLONIA (Jacobus de', Jacques le Char- 
treux, dit aussi J. de Pologne. Voy. 
Carthusianus (J.). 

POLO MIS Martinus . iMabtin le Polo- 
nais ou M. DE Bohême M. Bohe)inis), 
célèbre chroniqueur, archevêque de Gnes- 
ne, chapelain de Clément IV, né à Trop- 
pau, mort en 1278. — On l'appelle aussi 
M. Conseiitinus, parce qu'où a cru 



4Co 



POLOM'S. — PORCHETUS. 



466 



longtemps qu'il avait été archevêque de 
Cosenza. 

POLOKUS (Matthaeus), Matthieu le Po 
LONAis, théologien polonais, évêque de 
Worms, cardinal, né à Cracovie, mort 
en 1410. 

POLONUS (Nicolaus), Nicolas le Polo- 
nais, sermonnaire polonais, chapelain 
de révêque de Posen, né à Posen, mort 
vers 1450. — On le trouve nommé aussi 
A^. Plovhis et N. Pluveus, noms que Jo- 
cher traduit par N. Plove. 

POLONUS (Stanislaus), Stanislas de 
Polog.\e, hagiogrophe polonais, frère 
mineur, mort vers 1485. 

POMERIO (Henricus a), Henri van den 
Bogaerde, historien , hagiographe et 
théologien belge, mort en 1469. 

POMPONATIUS (Petrus), Pietro Pompo- 
NAZZi, dit eu français Pierre Pompo- 
nace, philosophe italien, professeur à 
Padoue, à Ferrare et à Bologne, né à 
Mantoue, mort en 1526. 

POMPOMUS L^TUS (Julius). Voy. San- 
secei'hius [.h]. 

POI^TANUS fDionysius), Denis du Pont, 
savant jurisconsulte français, né et avo- 
cat à Blois, mort au milieu du XVP siè- 
cle. 

PONTANUS (Joannes-Jovianus), Giovan- 
ni-Giovanno Pontano, célèbre homme 
dÉtat et littérateur italien, plus connu 
sous son nom latin, précepteur d' Al l'onse, 
duc de Calabre, né près de Cerreto, 
dans rOmbrie, mort en 150-3. 

PONTAiSUS (Ludovicus;. Voy. liomanus 

(L.). 

P0?5TAKUS (Petrus), Pierre de Ponte, 
poète et grammairien flamand, aveugle 
des rage de trois ans, né à Bruges, 
mort après 15*29. — On le nomme aussi 
Cxcus Brugensls. 

POînTE (Oldradus de). Vov. Lavdensis 

(0.:. 

PONTE (Raimundus de;, Raimondo de 
la Plente, théologien et jurisconsulte 
espagnol, dominicain, auditeur de rote, 
chancelier du roi d'Aragon, évèque de 
Valence, né a Fraga 'Aragon;, mort après 
1313. 

PO>TE CRUCI.S~ aoannes de), Jean de 
Pont-Choix, théologien français, chanoi- 



ne de N.-D. de Paris, docteur de Sor- 
bonne, né sans doute à Pont-Croix (Fi- 
nistère), mort après 1422. 

PONTICUS (Ludovicus). Voy. F/runius 

(P.;. 

PONTIGNIACENSIS. Voy. Pontiniacen- 
sis. 

PONTIINIACEINSIS (Adamus). Voy. Per- 
senia (A. de). 

PONTIISL^CENSIS (Bertraudus), Ber- 
trand DE PoNTiGNY, Hturgiste et ha- 
giographe français, moine de Cîteaux à 
Pontigny (Yonne), mort en 1241. — On 
trouve aussi B. Pontigniacensis. 

P0NT1NL\CENSIS (Maiaardus), Mainard 
DE.PoNTiGNY, moine de Cîteaux, abbé 
de Pontigny (Yonne), puis cardinal, 
mort en 1188. 

PONTINUS (Thomas). Voy. Pontius (Th.). 

PONTIUS, PoNS, théologien français, 
abbé deSaint-Ruf (Vaucluse),mort avant 
1127. 

PONTIUS (Nicolaus), Nicholas Punt ou 
PoNTER (dit A. Wood), théologien an- 
glais, professeur à Oxford, adversaire de 
AViclef, mort après 1410. 

PONTIUS (Thomas), Thomas Poncv, 
historien anglais, religieux augustin, 
abbé à Cauterbury, mort en 1343. — On 
le nomme aussi Th. Pontinus. 

PONTIUS. Voy. Merguliensis (P.). 

PONTUAIUS (Adamus). Voy. Parilpon- 

tanus (A.). 

PORCELIUS (Petrus). Voy. PonelUus 

(P.). 

PORCELLIUS (Petrus), Pietro Pandoni, 
dit P. PoRCELLio, parce que, prétend- 
on, il avait gardé les pourceaux dans sa 
jeunesse, historien, négociateur et litté- 
rateur italien, né à Naples, mort après 
1452. — On écrit aussi P. Porcelius 
et P. Porcetliis. 

PORCELLUS (Petrus). Voy. PorcelUus 

(P.). 

PORCHETUS SALVATICENSIS (Victor), 
Vittore Porchetto de' Salvatici, 
hébraisant italien, moine chartreux, né à 
Gênes, mort en 1315. — Nous l'avons 
trouvé nommé encore V. P. Salvagus, 
y. P. de Salvalicis, F. P. Salvaticus, 



467 



PORLONBUS. — POTHUS. 



468 



/'. P. de Sikalicis et r. P. de Sylva- 
ticis. 

PORLO-NDUS (Richardus), Richabd Pok- 
LCrvD (dit Tanner), théologien et ser- 
nionnaire anglais, franciscain à Norwich, 
né à Norfolk, mort en... ? 

PORISAXIO (Raphaël de), Raphaël dk 
PoRNASio, théologien et sermonuaire 
italien, religieux dominicain, inquisiteur 
à Gênes, né à Pomasio, dans la Ligurie, 
mort en 1465. 

PORRETA (Gilbertus\ Vov. Porretanus 

(G.\ 

PORRETANUS (Alanus). Voy. Porreus 

(A.)- 

PORRETANUS (Gilbertus), Gilbert de 
LA PoRRÉE, célèbre théologien français, 
chef de Técole dite Réaliste, adversaire 
d'Abélard, chancelier de l'Église de Char- 
tres, évéque de Poitiers, où il est né, 
mort |en 1154. — On le trouve nommé 
encore G. Porrela et G. Pictavt'ensis. 

PORREUS (Alanus), Alain Porbée, théo- 
logien mystique français, souvent con- 
fondu avec Alain de Lille, mort vers 
1300. — On le nomme aussi J. Porre- 
tanus. 

PORSENA (Christopborus). Yoy. Borna- 
nus (G.). 

PORTA (Robertusa), Robert DE la Porte, 
théologien français, évêque d'Avranches, 
mort eu 1379/ — On trouve aussi B. 
Portx. 

PORTA COELI (Tbeodericus de), Thiebri 
d'H I M M els-Pfort, théologien allemand, 
augiistin, moine à Bimmels-Pfort , dans 
le diocèse d'Halberstadt (Saxe), mort 
vers 1500. 

PORT\ RAVENNATE (Albericus de), 
Albéric de la Porte de Ravekne, 
ainsi nommé par allusion au quartier 
qu'il habitait à Bologne, jurisconsulte 
italien, commentateur du Digeste, élève 
de Bulgare [bufgarus , né à Bologne, 
mort vers la fin du XIl" siècle. 

PORTA RAVENNATE (Hugo, Hugolinus, 
Ugo ou Ugolinus de), Uoo de Preti 
(dit Taisano), surnommé Hloues de la 
Porte de Ravenne, <i perché vicin de 
essa abitava », célèbre jurisconsulte ita- 
lien, élrve de \A arner [Inurius], né à 
Bologne, mort en 1168. — Ou le trouve 
encore surnommé Anima legis, Mens 



legum et, sans doute par erreur, nions 
legum. 

PORTA RAVENNATE (Jacobus de), Jac- 
ques de LA Porte de Ravenne, ainsi 
nommé parce qu'il habitait à Bologne 
le quartier qui touchait à la porte de Ra- 
venne, jurisconsulte itahen, élève de 
"Warner (Irn^rius) , né et professeur à 
Bologne, mort en 1178. — II fut sur- 
nommé Legislator. 

PORTIS (Bemardus de), Bernard des 
Portes, théologien français, évêque de 
Belley {episcop. Bellicii), deuxième 
prieur de la Chartreuse des Portes, au 
diocèse de Lyon, .mort en 1152. 

PORTU (Mauritijjsde), Maurice OTihe- 
LY, théologien et philosophe irlandais, 
religieux franciscain, archevêque de 
Tuam (près de Gahvay), né dans un port 
de l'Irlande (Down ou Galway), mort en 
1513. — On l'appelle encore M. Hiber- 
nicus, M. Portu Fildxtis, et il avait été 
surnommé Flosmundi. — Cave le nomme 
M. Ophihilla. 

PORTUENSIS (Conradus), Conrad de 
Zarengen, dit C. DE Porto, moine 
de Cîteaux, chanoine de Saint-Lambert 
à Leyde, abbé de Villiers, en Belgique, 
cardmal, évéque de Porto, mort en 
1227. 

PORTU FILD>EUS (Mauritius). Voy. Por- 
tu (M. de). 

PORTUGALIA (de). Voy. Lnsitanus. 

PORTU NAONIS (Odericus, Odoricus ou 
Ordericus), Odéric de Pordenone, 
voyageur et chroniqueur italien, religieux 
franciscain, né à Cividale, près de Por- 
denone, dans le Frioul, mort en 1331. — 
On le trouve nommé aussi O. Foroju- 
liensis. 

PORTUNENSIS (Petrus) , Pietro Ca- 

VRETTO, dit P. DE POBDENONE. Voy. 

/Ixdus (P.). 

POTENTINUS (Manfredus), Manfredo 
DE PoTENZA, biographe italien, évêque 
de Potenza, dans la Basilicate, mort 
après 1120. 

POTHO, dit en français Pothon , théolo- 
gien allemand, bénédictin au couvent de 
Prum, près de Trêves, mort vers 1160. 

POTHUS (Joaunes). Voy. Pediasimiis 

(J.). 



469 



PILCCLRSOR. — PRATELLIS. 



470 



PR^CURSOR (Joannes), Jean le Pbé- 
cuBSEUfi, surnom douné à J. de Lou- 
"VAIN. Yojv Lovanîo (J. de). 

PRyEDÂPALIA ou PREDAPALU (Leo- 
nardus de), médecio et chirurgien ita- 
lien, inscrit eu général dans les recueils 
biographiques français sous le nom de 
LÉONARD Bebtapaglia, professcur à 
Padoue, mort vers le milieu du XV" siè- 
cle. — On le trouve nommé encore L. 
de Bertapalia, L. de Beriepaglia, L. 
de Bertopalea et L. de Dervtapaka. 

PRyEDlCATOR (Oliverius) , Olivieb le 
Prêcheur ou le Dominicain, suruom 
donné à O. de Tréguieb. Voy. Treco- 
rensis (0.). 

PRiEUS (Radulphus de). Voy. Preslxus 
(R.)- 

PR/TMONSTRATENSIS (Adamus), Adam 
l'Écossais, dit aussi A. le Pbémontbé. 
Voy. Scotus (A.). 

PR.CMONSTRATENSIS (Hermannus), 
Hebmann le Juif, dit aussi H. le Pbé- 
montbé. Voy. Judscus (H.). 

PRiEMONSTRATENSIS (Joanues), Jean 
DE RocQoir.>Y, dit aussi J. le Pbémon- 
tbé, théologien français, fondateur du 
collège des Prémontrés à Paris, né à Roc- 
quigny, mort en 1269. 

PR^MONSTRATENSIS (Petrus), Piebbe 
DE Kaiserslautern, dit aussi P. le 
Pbémontbé. Voy. Lutrensis (P.). 

PR;EMONSTRATENSIS (Richardus), Ri- 
CHABD LE Pbémontbé, théologien an- 
glais, abué d'un couvent de Prémontrés 
dont on n'a paj retrouvé le nom, mort 
vers 1200. 

PR.EMONSTRATËNSIS (Vivianus) , Vi- 
vien DE Pbémontbé, théologien fran- 
çais, un des premiers disciples de saint 
Norbert, mort avant 1138. 

PR/i:>'ESTINUS (Cono), Conon de Pa- 
LESTBiRA, chapelain de Guillaume le 
Conquérant,évêquedePaleslrina (ancienne 
Praeneste), cardinal, mort en 1122. 

PR.CNESTINUS (Guido), Gui Paré, dit 
aussi G. DE Palestrina. Voy, Pareto 

(G. de). 

PR/ENESTINUS (Raimundus), Raimokd 
DE Palestrina, théologien et juriscon- 
sulte français, religieux auguslin, arche- 
vêque de Toulouse^ évéque de Palestrina, 



cardinal, né à Canillac, dans le Gévaudan, 
mort en 1373. 

PR^POSITIVUS (Petrus), seul nom sous 
lequel soit connu un théologien italien, 
professeur à Paris et chancelier de l'U- 
niversité, né à Crémone, mort à Paris 
vers 1215. 

PRAGA (Stephanus de), Stepaan Palicz, 
dit ET. DE Prague, théologien et ser- 
monnai re bohème,, né -à Prague, mort 
après 1416. 




PRAGENSIS (Hieronymus) , Jérômb de 
Pbague, théologien allemand , réforma- 
teur religieux, étudiant à Prague, à Paris, 
à Heidelberg, à Cologne et à Oxford, dis- 
ciple de Jean Huss, né à Prague, brûlé 
vif en 1416. 

PRAGENSIS (Hieronymus), Jébôme de 
Pbague, sermonnaire et hagiographe al- 
lemand, camaldule, né à Prague, mort 
en 1440. 

PRAGENSIS (Joannes), Jean de Pbague, 
théologien et sermonnaire allemand, évo- 
que d'Olmutz, cardinal, né à Prague, mort 
eu 1430. — On le trouve aussi nommé 
J. de Praga. 

PRAGENSIS (Mauricius), Maubice de 
Pbague; tliéologien allemand, orateuf 
au concile de Constance, mort après 
1417. 

PRAGENSIS (Michael), Michel de Pra- 
GUE, théologien allemand, chartreux, 
prieur du couvent d'Agsbach (Bavière), 
né à Prague, mort en 1401. 

PRAGENSIS (Sigismondus), Sigismond de 
Pbague, médecinetthéologien allemand, 
archevêque de Prague, né à Neustadt, 
dans la Moravie, mort en 1427. — On 
l'appelle encore S. ÂlbiciustiS. /4lbicus. 
non)s dont nous n'avons pas trouvé la 
traduction. 

PRAGENSIS. Voy. Praga (de). 

PRATA (Pileus de), Pileo, comte de 
Pbate (dit Aubery), théologien italien, 
évêque de Padoue, archevêque de Ra- 
venne, cardinal, né à Concordia, dans la 
Dalmatie, mort en 1401. 

PRATELLIS (Richardus de), Richabd 



471 



PRATENSIS. — PROGO. 



472 



PES FoDBNEAUX, dit aussi R. de 
Préaux. Voy. Furnellis (R. de). 

PRATENSIS (Hugo), Hugues de Pbato, 
théologien italien, minime, né à Prato, 
dans la Toscane, mort après 1312. — 
Ou le nomme aussi H. de Prato. 

PRATIS (Joannes de), Jean des Pbés, 
biographe et homme d'État français, 
conseiller de Philippe de Valois, éveque 
de Langres, puis de Tournai, né à Beau- 
vois près de Saint-Pol, dans l'Ariois, 
mort eu 1349. 

PRATO (A. de). Voy. Arlotus de Prato. 

PRATO (Arnaldus de), Abnauld du Peé, 
théologien, sermonnaire et poète français, 
religieux domiuicain, inquisiteur à Tou- 
louse, né à Condom, dans le Gers, mort 
en 1306. 

PRATO (G. de). Voy. Francia (G. de). 

PRATO (Hugo de). Voy. fratensis (H.). 

PRATO (Nicolaus de). Voy. Jlbertinis 
(K. de). 

PRATO (Wibaldus, Guibaldus, Guichol- 
dus ou AViboldus de), Wibaud du Pré, 
théologien franchis, abbé de Stavelo, 
puis de Corbie, né dans les Ardennes, 
mort en 1158. — On le trouve nommé 
encore fV. Corbeiensis, W. Stabulensis et 
FF. Stabulanus. 

PRATO VETERI (Antonius de), Antonio 
MiNCUcci, dit A. de Pbato -Vecchio. 
Voy. Mincuccius (A.). 

PRESBYTER (Eberhardus) , Ebebhabd 
,DK Gandebsheim, dit aussi E. le Pbè- 
TBE. Voy. Gandersheimensîs (E.). 

PRESBYTER (Joannes), Jean de Hees, 
dit aussi J. le Pbêtbe. Vov. Hcsius 

(J.). 

PRESL^US (Radulphus), Raoul de 
Pbesles, historien et traducteur français, 
né, avocat, puis maître des requêtes 
à PariSj mort en 1383. — On le nomme 
aussi R. de Prxlis. 

PRESSORIO (Nicolaus de), Nicolas du 
Pbessoib, sermonnaire français, cha- 
noine de Paris, né sans douté au Pres- 
soir (Seine-et-Oise), mort en 1302. 

PRICHESIUS (Joannes), Jean de Pbis- 
CHEs (dit P. de Waghenare), appelé 
aussi J. deTongbes, tnéologien belge, 
prémontré, professeur à Paris, né à Ton- 



gres, près de Liège, mort après 1 320. — 
On le trouve nommé encore /. Tongren- 
sis, J. de Tongris, J. Txmgrensis et /. 
de Tungn's. 

PRIERIA (Silvester de). Voy. Prierias 

(S.). 

PRIERIVS (Silvester), Silvestbo Mazo- 
LiNi, dit S. DE Pbiebio, théologien ita- 
lii'n, dominicain, auteur d'une Somme 
dite Summa Silvestrina, né à Prierio, 
dans le Montferrat, mort en 1623. — On 
le nomme encore S. Mazolinns et S. de 
frleria. 

PRIMATICUS (Raphaël), Rafaele Pbi- 
MAT^ccio, chroniqueur italien, né et 
chanoine à Bologne, mort après 1440. 

PR INCEPS JURISCONSULTORUM, le 
Pbince DES Jurisconsultes, surnom 
donné à Alessandbo T.4.btagni. Voy. 
Tartaginus (A.). 

PRINCEPS PHILOSOPHORUM. Voy. 
Philosophonim pr inceps. 

PRINCEPS SUBTILITATUM, le Prince 
DES Subtilités, surnom donné à Fran- 
CESCO AccoLTi. Voy. Jccoltis (F. de). 

PRINCEPS THOMISTARUM. Voy. Tho- 
m ista ru m prin ceps. 

PRISCIANUS (Peregrinus) , Pebegrino 
Pbisciano, historien, jurisconsulte et 
philosophe italien, né et professeur à Fer- 
rare, mort vers 1600. 

PRIVERNO (Reginaldus de), Regïnald 
DE PiPEBNO, théologien et philosophe 
scolastique italien, dominicain, ne à Pi- 
perno (anc. Privernum)^ dans les États 
de l'Église, mort vers 1300. 

PROCURATOR (Guilelmus), Guillaume 
d'Egmond, dit aussi G. le Pbocureub. 
Voy. Egmundanus [G.). 

PRODROMUS (Theodorus\ QtôZojçoi 6 npô- 
Spoaoç,en françaisTHÉODOBE Peodrome, 

Êoële, philosophe, historien et romancier 
yzantin, mort vers 1125. — On l'appelle 
aussi Th. Pi'ochoprodromus, et sa cé- 
lébrité lui avait fait donner le surnom de 
y,jpô;, maître, d'où le nom latin Cijrus, 
par lequel il est parfois désigné. 

PROFICUUS (Doctor). Voy. Donetus[Vi.). 

PROFUNDUS (Doctor). Voy. Bradwar- 

dinus (Th.). 

PROGO, Pbogon humaniste français, né à 
Troyes, mort vers 1120. 



473 



PROLIANUS. — PULTERI^. 



474 



PROLIANUS (Christianus) , Cristiano 
Pboliano, astronome italien, né à Bal- 
bano, mort à la On du XV* siècle. 

PROTOSPATHARIUS (Lupus), LuPO 
Pbotospata, chroniqueur italien, né à 
Bari, dans la Pouilie, mort après 1102. 

PROTOSPATHARIUS (Tlieophilus), 0£(5- 
oiXoç à lIpu)Toar::a6(iptoç, en français Théo- 
phile LE Pbotospathaibe ,' médecin 
byzanli n , protospathaire à Constantinople, 
mort entre le VII* et le XIl* siècle. — 
On le trouve encore nommé Th. Mona- 
chu.s (6. 6 M6va/oç), Th. Philosophus 
(6. 6 4>'.A6ao9o;), th. latrosophista (0. 6 
'laTpoao9t(rciîç ) et Th. Archialrus (0. 6 
'Apyiaipoi). 

PROTOSYNCELLUS (Gregorius), Tpr^yé-. 
pio; 6 npwTOTJY/.£XXoc, en français Gbé- 
GOiBE LE Pbotosyncelle, tîiéologien 
grec, protosyncelle (vicaire du patriarche), 
puis patriarche de Constantinople, mort 
au Xlll<= siècle. 

PROVINCIALI^ (ArnaUus). Abnaud de 
Villeneuve, dit aussi A. de Provence. 
Voy. FilUnovanus (A.). 

PROVINIS (de). Voy. Pruvinis (de). 

PRUDENS(Henricus). Voy. Frœdius^ (H.). 

PRULLIACENSIS et de PRULLIACO 
(Himbertus), Imbkrt DE Genoby, dit 
aussi I. DE Pbulli. Voy. Gendreyn (H. 

de). 

PRUSSIA (Petrus de),PiERBE de Prusse, 
théologien ethagiographe allemand, do- 
minicain à Cologne, né en Prusse, mort 
en 14S3. 

PRUVINIS (.Egidius de), Gilles de Pbo- 
viNS, sermoonaire français, frère mineur, 
mort vers 1280. — Où trouve aussi /£. 
de Provinis. 

PRUVIiMS (Drogo de), Dreux de Pbo- 
YiNS, sermonnaire français, frère mineur 
à Paris, mort après 1283. 

PRUVINIS (Henricus de), Henri de Pro- 
vins, sermonnaire français , dominicain 
à Paris, mort après 1272. 

PRUVINIS (Jacobus de), Jacques db 
Provins, sermonnaire français, frère 
mineur à Paris, mart à la Gn du XIll*^ 
siècle. — On le nomme aussi G. de Pro- 
vinis. 

PSELLUS (Michael-Constantinus), Mt/^ariX 



KwvaiavTrvoç ô YiXXo;, dit le Jeune, ency- 
clopédiste grec, né à Constantinople, mort 
vers 11 00. — 11 fut surnommé OiXoacJ^wv 
uj:aTo; {Phiiosophorum pi'inceps). — 
Michel Psellus, l'^naen, mourut au 
IV* siècle. 

PTOCHOPRODROMUS(Theodorus).Voy. 
Pi'odromus (Th.). 

PUBLICIUS (Jacobus), seul nom sous le- 
quel soit connu un littérateur italien, né 
à Florence, mort vers 1500. 

PUELLA (Girardus), en français Gibard 
la Pucelle, célèbre professeur anglais, 
établi à Paris, devenu évéque de Coven- 
try, mort en 1182. 

PULANUS (Robertus;. Voy. Pullus (R.). 

PULCHRIPATRIS (Joaunes), Jean Beau- 
pèbe , théologien français, recteur de 
rUniversité de Paris, chanoine et chan- 
celier de Notre-Dame, l'un des juges de 
Jeanne d'Arc, né à Nevers, mort après 
1450. — Launoy le nomme /. Pulchri- 
])C((er. 

PULCHRO LOCO (Gaufridus de). Voy. 

Belloloco (G. de). 

PULCIS (Aloysius de) , LuiGi Pulci, cé- 
lèbre poète italien , né à Florence , mort 
en 1487. 

PULLANUS et PULLEINUS (Robertus). 
Voy. Pullus (R.). 

PULLUS (Robertus), Robebt Palleyn, 
dit encore R. Pullen , théologien an- 
glais, professeur à Paris, "archidiacre de 
Rochester [archidiac. Roffensis), né 
dans le comté d'Oxford, mort en 11 50. — 
On le trouve nommé encore R. Polenus^ 
H. Pulleinus, R. BulUnus et R. Amic- 
tus. 

PULLUS (Robertus), Robert Poulain ou 
Le Poule (du français /ePowssen), théo- 
logien français, archevêque de Rouen 
{archiep. Rotomagensis) , mort en 
1221. — On l'appelle encore R. Pala- 
nus, R. Polenius, R. Polenus, R. Pula- 
nus, R. Pullanus; et il fut surnommé 
Robertus Balbus (le bègue), nom que les 
vieux auteurs traduisent par Robert le 
Baube. 

PULTERI.f:(Lamberlus, abbas), Lambebt 
DB PouTiÈBES, théologicn français, abbé 
de Poutières, au diocèse de Lan grès, 
disciple de saint Bruno , mort après 
1118. 



475 



PUNGENSASINUM. 



PYLADA. 



476 



PU>"GENSASINUM f Joannes), Jean Poin- 
LANE (dit Echard), théologien français, 
dominicain, né sans doute a Paris, mort 
vers 1250. — C'est à lui que saint Louis 
ailieta la maison où fut fondée la Sor- 
bonne. — On le trouve aussi nommé 
J. Parlsiensis. 

PUPPERUS (Joannes;, Joha>n Plpfeu. 
lliéologieu allemand, augustin, né dans 
le duché deClèves, mort en 1475. 

PURBaCHIUS '.Georgius; . Georges de 
Peurbach, célèbre astronome allemand, 
né à Peurbach, .près de Linz. mort en 
1461. — On trouve aussi G. Beurba- 
cluus. 

PL'TEO fJoachimus a), Joachim van den 



PuTTE, théologien mystique belge, reli- 
gieux franciscain à Rliddelbur|î, directeur 
des religieuses (béguines) de Gertruiden- 
berç, près de Breda, né à Anvers, mort 
après 1530. 

PUTEO (Simon de), Simon de Pozzo, 
(dit Échard) historien sicilien, domini- 
cain, docteur de Paris, inquisiteur en Si- 
cile, évêque de Catane, né à Messine, 
mort vers 1400. 

PUTEOLAMIS (Paulinus), Paulin de 
PozzuoLO,historienitalien, frère mineur, 
évéque de Pozzuolo (Pouzzoles) , mort 
après 1324. 

PYLADAet PYLADES (Buccardus.) Voy. 
Buccardus (J.-F.) 




QUADRIGARIUS (Alanus), Alain Chab- 
TIEB. Voy. Juriga (A.)« 

QUADRIGARIUS .(Guilelmus), Guil- 
laume Chabtieb, professeur de droit 
canon à Poitiers, curé de Saint-Lambert, 
près Saumur, chanoine de Tournai, con- 
seiller au parlement de Paris, chanoine 
puis chancelier de ^^otre-Dame, évêque 
de Paris, ne à Bayeux (Calvados), mort 
à Paris en 1472. 

QUADRIGARIUS (Joannes), Jean Chab- 
tieb, frère du précédent, chroniqueur 
français , chantre de l'abbaye de Saint- 
Denis, près Paris, né à Bàyeux, mort 
vers 1462. 

QUAJA (OE), DE QUALEA et QUALEUS 
(Joannes). Voy. liurallus (J.). 

QUAPLODUS (Guilelmus) , AVilliam 
QuAFLOD, philosophe scolastique irlan- 
dais, carme, évêque de Dery, mort 
après 1420. 

QUEDLIMBURGENSIS (Jordanus), Job- 
dan DE QcEDLiNBUBO, théoh^icn et 
sermoniiaire allemand, religieux aigustin, 
professeur à Magdeburg, mort vers I3û0. 
— On le trouve nomme aussi /. Saxo. 



QUENTINUS (Joannes), Jean Quentin, 
théologien français, chanoine de Notre- 
Dame à Paris, docteur de Sorbonne, mort 
vers 1480. 

QUERCETANUS (Walterus ou Galterus), 
Gautieb du Queskoy, douzième abbé 
du couvent de Vicoigne , né au Quesnoy 
(Nord), mort en 1229. 

QUERCU (Simon a) Simon van deb 
Eycken, musicographe belge , directeur 
de la musique des ducs dç Milan, né dans 
le Brabant, mort vers 1520. — Gazet le 
nomme S. du Quesne. 

QUERNUS (Camillus), Camillo Quebno, 
pocte latin, né à Monopoli {MonojyolUa- 
■nus\ dans le royaume de Naples , mort 
vers 1528. — On le trouve parfois dési- 
gné sous le nom de Jrchipoeta , titre 
qui lut fut donné par dérision. 

QUESTENBERGIUS (Jacobus-Aurclius), 
.Tacoues-Aubèle de Questenbebg, 
helléniste allemand, né à Freiberg, en 
Saxe, mort vers 1527. 

QUIJSTIANUS (Joannes Franciscus), Gio- 
vanni-Fbancesco Quikziano, biogra- 
phe italien, né à Milan, mort en... ? 




RABBl DOCTORUM, le Maîtbe des 
DocTEUBS, surnom donné à Giovanni 
Andréa. Voy. Andréas (J.)- 

RACCOLIUS (Bartholomaeus), Barthé- 
lémy DE RocAGLiA , théologien et ser- 
monnaire italien, carme à Toulouse, 
évêque de Marseille, né sans doute à Ro- 
caglia, mort en 1445. — On le trouve en- 
core nommé B. Roguacatlius. 

RADBODUS (Guilelmus) , Gdillaume 
Raobod, dit G. Bonne ame (G. Bona 
anima), théologien français, cha- 
noine, archidiacre, puis archevêque de 
Rouen, mort en 1110. 

RADBURNUS. Voy. Rodobumus. 

RADCLIFFUS (Tsicolaus), Nicolas de 
• Radcliffe, théologien anglais, religieux 
bénédictin , moine et archidiacre de 
Saiut-Albans (comté d'Hertfort) , mort 
vers 1 400. — On le trouve aussi nomme 
N. Radclifus et N. Radoclivus. 

1\.\DCLIFFUS (Thomas), Thomas de 
Radcliffe, philosophe scolastique an- 
glais, augustin, mort vers 1360. — On 
trouve aussi S. Radclifus. 

RADCLIFUS. Voy. Radcliffus. 

RADEVINIUS (Florentius), Florent 
Radewin, théologien ascétique hol- 
landais , chanoine d'Utrecht , né à Lecr- 
dam, mort en 1400. 

RADICIS 'Guilelmus), Guillaume Ra- 
cine, médecin du roi Philippe VI, cha- 
noine de Beauvais et de Seuils , mort à la 
fin duXlV siècle. 



RADINGENSIS (Hugo), Hugues de Bo- 
VEs, dit aussi H. de Re\ding. Voy. 

Ambianensis (H.).- 

RADINGENSIS. Voy. Radingius, Rea- 
dingensis et Rheadingenensis. 

RADINGIUS. \oy. Radingensis, Readin- 
gensis et Rheadingenensis. 

RADINGIUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Reading, théologien et sermonnaire 
anglais, c^rme, né à Bath (Somerset), 
mort vers 1315. — Où trouve aussi les 
formes G. Radingensis et G. Rheadin- 
genensis. 

RADOCLIVUS. Voy. Radcliffus. 

RAGUSINUS (Joannes), Jean de Ra- 
GUSE, orateur, théologien et sermou- 
naire italien , dominicain , président du 
concile de Bâle , né à Raguse , dans la 
Dalmatie, mort vers i445. — On écrit 
aussi J. de Ragusio. 

RAGUSINTTS (Leonardus), Léonard de 
Raguse , philosophe scolastique italien, 
dominicain , né à Raguse, en Dalmatie. 
mort vers 1500. 

RAGUSIO (de). Voy. Ragusinus. 

R\IMB ALDUS, Raimbaud, théologien 
belge, chanoine, puis doyen de la ca- 
thédrale de Liège, né dans cette ville, 
mort vers 1160. — Fabricius écrit Reim- 
baldus. 

RAMDERTUS. Voy. Bononia (A. de). 

RAIMUNDI Hugo), Hugues Raimond, 
abbé de Lerins, puis évêque de Riez 



481 



RALMLTsDI. — RATISBONE.NSIS. 



482 



[Hegensis episcop.), né à Moustiers, 
dans la Provence , mort en 1223. — On 
le nomme aussi H. de Mosteriis. 

RAIMUNDI (Martinus). Voy. Martini 

(R.). 
RAIMUNDI (Joannes). Voy. Canilhacus 

(J.). 

RAIMUNDI (Petrus), Piebbe Raimond, 
chroniqueur français , abbé de Saint- 
Maixent, auteur de la chronique dite de 
Saint-ISIaixentou de Maillezais(cA/o)acoH 
Sancti Maxentii, quod vulgo dicltur 
Malleacense), mort entre 1163 et 1170. 

RAIMUNDIS (Raphaël de), Rafaele Rai- 
MONDO, jurisconsulte italien , professeur 
à Padoue, né à Côme, mort après 1424. 
— On le trouve nommé aussi R. Novoco' 
mensis. 

RAIOTHO (Guilelmus de). Voy. Kaioco 
(G. de). 

ivAMESEGANUS (Guilelmus). Voy. Ra~ 

mesiensis (G.). 

RAMESIENSIS (Guilelmus), Guillaume 
DE Ramsey, hagiographe anglais, abbé 
de Crowland, dans le comté de Lincoln, 
né sans doute à Ramsey, mort vers 
1180. — On le trouve aussi nommé G. 
liamesegunus et G. Croylandensis. 

RA]MPEG0LIS ( Antonius de). Voy. Ram- 
pelogis (A. de). 

RAMPELOGIS (Antonius de) , Antonio 
Rampelogo , théologien italien, reli- 
gieux augustin, auteur du Biblia aurea, 
né à Graes, mort vers 1500. — On le 
trouve nommé aussi ^/. de Rampegolis, 
et même ^. JmpigoUiis. 

RAMPERTUS. Voy. Bononia (A. de). 

RAMPONIBUS (Lambertinus de) , Lam- 
bebtino Ramponi, jurisconsulte italien, 
mort vers 1310. 

RAMUSIUS (Hieronymus), Gebonimo 
Ramusio, orientaliste et médecin italien, 
établi à Damas, né à Venise, mort vers 
1500. — On le trouve encore nommé 
//. Rhamnuaius. 

RANCIA (Petrus de), Pierbe de Rangé, 
théologien et sermonnaire français, con- 
fesseur du roi Jean I , évêque de Séez 
[episcop. Sagiensis)^ né à Raucé (Mo- 
selle), mort vers 1380. 

RANCKWILLENSIS (Thomas), Thomas 



Libeb, dit Th. de Rankweil, chro- 
niqueur allemand , né à Rankweil, dans 
la Souabe, mort après 1133. 

RATSGIERUS, Rakgieb, bénédictin fran- 
çais, moine de Marraoutiers, archevê- 
que de Reggio, cardinal , né à Reims, 
roort vers il 10. 

RANSANUS (Petrus), Pietbo Razzano, 
historien , hagiographe, poète et théolo- 
gien sicilien, dominicain, évéquede Lu- 
cera (royaume de Naples), né à Paler- 
me, mort en 1491. — On écrit aussi 
P. Ranzanus. 

RANUCCIUS (Robertus) , Robebio Rr- 
Nucci , philosophe scolastique italiea, 
dominicain, né sans doute à Florence, 
mort en 1614. — On écrit aussi R. Ra- 
nuzzius. 

RANUZZIUS (Robertus). Voy. Ranuc- 
dus (R.). 

RANZANUS (Petrus). Voy. Ransanus 

(P.). 

RAPHAELLIUS (Hieronymus), Gebo- 
nimo Rafaelli, chroniqueur italien, né 
à Milan, mort après 1329. 

RAPONDIS (Dinus de) , Dmo ou Jodino 
Rapondi, en français Digne Respon- 
DE , célèbre négociant et bibliophile ita- 
lien , né à Lucques, mort vers 1415. 

RASCACIUS (Bernardus), Bebnabd Ras- 
cas, poète limousin ou avignonnais,mort 
en 1353. — On le trouve aussi nommé 
B. Pascatius, et souvent en français B. 

B ASC AT. 

RATISBONENSIS (^Albertus ), Albebt 
DE Bollstadt, ait aussi À. de Ra- 
tisbonne. Voy. Bolttadius (A.). 

RATISBONENSIS (Andréas), Andbé dk 
Ratisbonne, chroniqueur allemand, 
chanoine régulier de Saint- Augustin, 
moine de Saint-Magnus, à Ratisbonne, 
mort avant 1450. — On le trouve nommé 
encore J. Reginoburgensis et Magis- 
ter Andréas. 

RATISBONENSIS (Bertholdus),BEBTHOLD 
de Ratisbonne, célèbre théologien et 
prédicateur allemand, frère mineur à 
Ratisbonne, mort en 1272. — On le 
trouve nommé aussi B. Reginoburgen- 
sis. 

RATISBONENSIS (Eberhardus), Ebeb- 
HABD d'althaen, dit aussi V,. de Ra- 
tisbonne. Voy. Mtahcnsis (E.). 

16 



483 



RATlSBOxNENSIS. 



REFULGENS. 



484 



RATISBONENSIS (Tliaddaeus ), Thaddée 
DE Ratisbonne, chroniqueur écossais , 
établi à Ratisbonne, mort vers 1-160. 

RAUDE (DE) , RAUDENSIS et RAL^DI- 
NUS (Joannes). Voy. Rhaudensis (J.). 

RAULINUS (Joanues), Jeajv Raulin, 
théologien et prédicateur français , béné- 
dictin , proviseur du collège dfe Navarre 
à Paris, né à Toul, mort en 15U. 

RAVANIS (Jacobus de). Voy. Racauo 
(J. de). 

RAVANO (Jacobas de;, Jacques de 
Revigny, jurisconsulte lorrain, évêque 
de Verdun {episcop. rirdunensts) , né 
à Revigny, dans la Meuse, mort en 
1296. — On l'appelle encore/, de liava- 
7iis, J. de Ravenna, J. Ravennas, J. Rn- 
z-ennius et même J. de Arena et de Ha- 
rena, nom qui a été porté par un juris- 
consulte italien du XIV^ siècle, avec le- 
quel on l'a souvent confondu. 

R.WELLENSIS (Franciscus). Voy. La vél- 
ins (F.). 

R AVENNA (DE) et RAVENNAS ( Jacobus). 
Voy. Ravano (J. de). 

RAVENNaS. Voy. Ravennatensis. 

RAVENNATENSIS (Georgius), Geobge 
DE RAVENNE,philologue et biographe ita- 
lien, dominicain à Milan, né à Ravenne, 
mort en 1520. — On le trouve aussi 
nommé G. Ravennatimis. 

RA^TENNATEIS'SIS (Joannes), Giovanni 
Malpaghino, dit Jean de Ravenne. 
humaniste italien, ami de Pétrarque, pro- 
fesseur à Podoue et à Florence , né à Ra- 
venne, mort vers 1420. 

RAVENNATEKS1S (Joannes), Jean de 
Ravenne, historien et philologue ita- 
lien , chancelier de François de Carrare, 
né à Ravenne, mort après 1400. 

RAVENNATENSIS (Petrus), Piekre de 
Ravenne, jurisconsulte italien, profes- 
seur à Ferrare, Padoue, etc., né près de 
Ravenne, mort vers 1500. — On le trouve 
aussi nommé P. Ravennas. 

RAVENNATINUS. Voy. Raccnnatensh. 

RAVENNIUS r Jacobus). Vov. Ravano 
(J.de). 

RAVIGNANIS (Benintendus de), Benin- 
TEND1 Ravagnani, littérateur italien, 
grand chancelier de la république de Ve- 



nise, ami de Pétrarque, mort après 
1352. 

RAVISIUS TEXTOR (Joannes), Jean 
Teissieb ou Tixieb, seigneur de Ra- 
visi, humaniste français, professeur au 
collège de Navarre a Paris, recteur de 
l'université, né à Saint-Sauge, dans le Ni- 
vernais, mort en 1 524 . 

RAYMOLANUS (Jacobus). Voy. Reimo- 

lames (J.). 

RAYMONDUS (Benedictus), Benedetto 
Raimondo, ùhàeRaph. de Raimundis, 
jurisconsulte italien, professeur à Pa- 
doue, mort après 1440. . — 11 fut sur- 
nommé Docfor subi il (S. 

READINGENSIS. Voy. Radingensis, Ra- 
dimjius et Rheadingenensis. 

READINGENSIS (Hugo). Voy. Ambia 
nensis (H.). 

REALIUM PRINCEPS , sururu donné à 
Jean de Duns, dit J. Scot .Voy. Duns- 
toncnsis{l.). 

REBDORFENSIS (Henricus), Henry de 
Rebdobf, chroniqueur allemand, au- 
gustin, moine à Rebdorf (diocèse d'Ai- 
chstàdt), mort après 1372. 

REBICOVIUS (Ecoardus, Ecco, Eckhar- 
dus ou Epho ), Eyke von iRepchow, 
dit aussi Ecco de Repgow, juriscon- 
sulte allemand, né dans la Saxe, mort 
après 1231. 

REBUFFUS (Jacobus), Jacques Rebi ffi, 

jurisconsulte français, avocat à Beaucaire, 
puis professeur à Montpellier, né dans 
cette ville, mort en 1428. 

RECHINUS (Fulco). Voy. Richinus (F.). 

RED^US (Guilelmus^, W)luam Reid 
(Fabricius) ou Reade (Tauiier), as- 
tronome anglais, fondateur de la biblio- 
tlièque de Carmarthen , mort après 13G7. 
— On le trouve aussi nommé G. Rei- 
dcinns. 

REDONENSIS. Voy. Rhedonensis. 

REDUSIIS (Andréas de). Voy. Rcdusius 

(A.). 

REDUSirS (Andréas), Andbea Redu- 
sio, chroniqueur italien, né à Quero, 
près de Trévise, mort après 1 428. — Ou 
le nomme aussi A. de Redusiis. 

REFULGEiNS (doctor. Vov. P/ii'arrjïcs 

(P.). 



483 



REGI;. SIS. — REMENSIS. 



48G 



REGIENSIS (Jacobus), Giacomo Fer- 
BARi , dit aussi J. de Reggio. Voy. 
ferrarius Ci.). 

REGIENSIS (Joanna),EMiLiA Scopelli, 
dite Jeanne de Reggio, tliéoloçienne 
ascétique, carmélite, née à Reggio, morte 
en 1491. 

REGIENSIS (Michael-Fabricius),MiCHELE- 
Fabhice Febrarini, dit M. F. de Reg- 
gio, archéologue italien, carme, né à 
Reggio, mort en 1490. 

REGIENSIS (Nicolaus), Nicolas de Reg- 
gio, médecin et traducteur italien, établi 
à Salerne, né à Reggio, mort vers la fin 
du XIV* siècle. — On trouve aussi N. 
Rheginus. 

REGIENSIS (Prosper), Prosper de Reg- 
gio, théologien italien, docteur de Paris, 
moine augustin à Reggio (duché de Mo- 
dène), puis vicaire-général de Tordre, 
mort vers 1500. 

REGINALDUS. Voy. Rigaklus. 

REGIN0RUR.GENS1S. Voy. Ratisbonen- 



REGIOMONTANUS (Joannes), Jobann 

MULLER, dit J. DE KOENIGSBERG, pluS 

connu sous son nom latin, célèbre astro- 
nome allemand, né à Unfind, près de 
Kœnigsberg, mort en 147G. — On le 
trouve nommé encore J. de Regiomonte, 
J. de Monteregio^ J. Monteregius, et 
Montucla le cite sous le nom de J. de 
Montroyal. 

REGIOMONTE (Joannes de). Voy. Regio- 
montanus (J.). 

REGIOVILLANUS (Jacobus), Jacques 
de Koenigshoven, dit aussi J. Twin- 
geb {Ttvingerus), chronirueur alle- 
mand, chancelier de l'évêque de Stras- 
bourg , né dans cette ville, mort '-n 1420. 
— On le nomme encore 7. Cnngels'iocius, 
J. Kœn/gshofeiu'us et J. Kongebho- 
vius. 

REGIS ( Guilelmus; , Guillaume le Roy, 
imprimeur français, établi à Lyon , mort 
après 1483. 

REGIUS (Raphaël), Rafaèle Regio, phi- 
lologue etérudit italien, professeur à Pa- 
doue et à Venise, né à Bergame, mort en 
1520. 

REICHERSBERGENSIS Amo), Amo de 
Reichebsberg, théologien allemand, au- 



gustin, doyen et prieur de l'abbaye de 
Reichersberg, dans la Bavière, mort en 
1 175. — Fabricius'écrit ^. Reichersper- 
gensis. 

REICHERSBERGENSIS (Magnus), Ma- 
gnus de Reichebsberg, chroniqueur al- 
lemand , chanoine régulier de Saint- 
Augustin à Reichersberg (Bavière) , mort 
vers 1 194. — Fabricius le nomme M. Ri- 
chobergensis. 

REIDANUS (Guilelmus). Voy. Redxus 

(G.). 

REIMBALDUS. Voy. Raimbaldus. 

REIMOL.\NUS (Jacobus), Jacques Raev- 
MOLEN (dit Paquot), mathématicien, 
poète et théologien flamand, religieux 
carme, né à Gand, mort en 1508. — 
Villiers le nomme /. Kermolaus, J. 
Kimolanus et /. Kymolanus. — On 
trouve aussi J. Rmjmolanus, et Moréri 
l'appelle J. Raimoland. 

REINERIUS (Ilelias), Élie Régnieb, ju- 
risconsulte français, né à Poitiers, mort 
vers 1500. 

REINERUS, Reinier, chroniqueur belge, 
prieur du couvent de Saint- Jacques à 
Liège, mort vers t230. 

REISCHITJS (Gf'orgius), Gborg Reiscu, 
philosophe allemand, prieur de la Char- 
treuse de Fribourg , confesseur de l'em- 
pereur IMaximilien l", mort à la fin du 
XV^ siècle. 

RELICUS (Joannes), Jean de Rely, ju- 
risconsulte, orateur ethommed'Étatfran- 
çais, chanoine, puis chancelier deNotre- 
l)an-e de Paris, recteur de l'Université, 
confesseur du roi Charles VIII, chanoine 
de Saint-Martin de Tours, évêque d'An- 
gers, né à Arras, mort en 1499. 

REMENSTS ( Albericiis) , Aldéric de 
Reims, théologien français, archidiacre 
de Reims, puis archevêque de Bourges, 
né à Reims, mort on 1141. — Il est 
nomme Jlmcricus dans un diplôme de 
de Louis VII. 

REMENSIS (Albcricus), Albéric dr 
Reims, sermonnoirc français, archidiacre 
de Paris, puis archevêque de P».eims, né 
sans doute à f.aon, mort en 1218. — Ou 
le trouve encore nommé A. de Lnudnno 
et .4. Parisiensis. 

REMENSIS (Bruno), saint Bruno, dit de 
Reims, fondateur de l'ordre des Char- 

IG. 



487 



REMENSIS. — RETENENSIS. 



488 



treux {auctor ordinis Carthusiano- 
)-um ), cbanoiiie et chancelier de l'Église 
4e |leiR)»i né » Cologne, morteD llOl. 
«BT On le trouve nommé aussi B. Galli- 



PEMEISSIS (Guilelmus), Guillaume de 
SiGNi, dit aussi G. de Reims. Voy. Sig- 
nincen^is (G.)- 

REMEJNSIS (Henricus), Henbi de Dbeux, 
dit aussi H. de Reims. Voy, Drocensis 

(H.). 

REMENSIS (Joannes), Jean de Reims, 
poëte et biographe français, moine de 
Saint-Evroul , né à Reims, mort en 
1125. 

REMENSIS (Menasses ), Manâssé de 
Reims, écrivain ecclésiastique français, 
trésorier, prévôt, puis archevêque de 
Reimi. mort en 1106. 

REMENSIS (Odo), OpoN de Reims, fon- 
dateur de la Chartreuse du Mont-Dieu, 
abbé de Saint-Remi de Reims, mort en 
1151. 

REMENSIS (Petrus), Piebbe de Reims, 
théologien et sermonnaire français, évê- 
que d'Ageu [Àginnensis episcopus), 
religieux domiuicain, né à Reims, mort 
en 1245^ 

REMENSIS (Radulfus), Raoul de Sebres, 
dit aussi R. de Reims, chroniqueur an- 
glais, doyen d§ l'Eglise de Reims, mort 
vers 1196. 

REMENSIS (Robertush Robert de 
Reims, historien français, abbé de Saint- 
Remi de Reiras, né sans doute à Reims, 
mort en 1122. 

REMENSIS (Robertus), Robert du Mont, 
dit auifi R. PE Reims. Voy. Monte {R. 
de). 

REMENSIS. Voy, Remis (de). 

REMERICO MONTE (Petrus de), Piebbe 
PE Remibemont. sermonnaire français, 
mort lans doute a la Gn du XllF siècle. 

REMINGTONUS (Guilelmus), William 
Remington (dit Jôcher), théologien 
anglais, docteur d'Oxford, moine de 
CîM^aux, mort vers 1390. —On le trouve 
aussi nommée, Rimslonus, 

REMIS (GerarduB de), Gébard de 
Reims, germonnaire français, que Ton 
croit domioicaiQ, çt qui prêchait vers 



1250. — Son nom est toujours précédé 
du mot Frater. 

REMIS (Gerardusde), Gébabd de Reims, 
dit aussi G. Bbuine et mieux G. de 
Bbugni, théologien et sermonnaire fran- 
çais , religieux dominicain, né à Brugni, 
près de Reims, mort vers 1300. — Son 
nom est toujours précédé du mot Ma- 
gister. 

REMIS (Petrus de), Piebbe de Vaux, dit 
aussi P. de Reims. Voy. Faltibus (P. 
de). 

REMIS (Punces de). Ponce de Reims, 
sermonnaire français, religieux domi- 
nicain à Paris, mort vers la lin du XIII® 
siècle. 

REMIS (Reginaldus de), Regnaud de 
Reims, sermonnaire français, clerc à 
Paris, mo» t après 1273. 

REMIS .S'.ephanus de) , Etienne de 
Reims, irdacteur des statuts de l'Hôtei- 
Dieu, chanoine, puis doyen de la cathé- 
drale 4e Paris, mort en 1221. 

REMIS (de). Voy. Remensis. 

RENOKIACO (Odo de), Eudes de Rosni, 
sermonnaire français, frère mineur, mort 
sans doute vers là fin du XIIF siècle. — 
On le trouve aussi nommé parfois O. de 
Roini. 

REPINDONUS et REPINGTONUS (Phi- 
lippus), PfliLir Repington ou Repin- 
DON (dit Aubery), théologien et ser- 
monnaire anglais, docteur et chancelier 
de l'université d'Oxford, chanoine ré- 
gulier de Saint-Augustin, abbé du cou- 
vent de Leicester, evêque de Lincoln, 
cardinal, mort après 1420. — On le 
trouve nommé encore J. Rhependunvs 
et y. Repindonus. 

REPINGALTJS (Joannes), John Reping- 
DALE, théologien et sermonnaire anglais, 
carme, né dans le comté de Lincoln, 
mort en 1350. 

RESOLUTISSIMLS (doctor). Voy. Allia- 
censis (P.) et Sancto Porciano (G. de). 

RESOLUTUS (doctor). Voy. Daconthor- 

pius (J.). 

RETENENSIS (Robertus), Robebt de 
Rétines, orientaliste et voyageur an- 
glais, archidiacre de Pampelune [archi- 
diac, Pampelonae), mort en H 43. — On 
le trouve nommé souvent R. Jnglicus 
t\R. Kctenaisls. 



489 



REUCHLINUS. — RICHERIL'S. 



490 



RKUCHLINUS (Joannes), Johann Reu- 
CHLiN , dit aussi Jean Capnion (/. 
Capnio et 'I. Karvfwv], même nom 
grécisé, célèbre humaniste allemand, 
professeur à In^olstadt et à Tubingue, 
ué à Pforzheim, dans le grand-duché de 
Bade, mort en 1522. 

REYNA.RD1 (JoDnnes), Jean JIeynabd, 
théologien français, dominicain à Nar- 
bonne, vers 1510. 

RHAGIUS(Joannes), Joh\nnRak, poëte, 
érudit et philologue allemand, ué à 
Sommerfeldt (Autriche), mort en 1620. 
— Ou le trouve aussi nommé souvent 
/. yEsticampianus et /. Sommerft,l- 
danus. 

RHAMNUSIUS (Hieronymus). Voy. Ra- 
musius (H.). 

RHAUDE (de). Voy. Rhaudtmis. 

RHAUDENSIS (Anselmus), Anselme de 
Rho, théologien italien, archevêque de 
Alilao, mort au commencement du 
XIF siècle. 

RHAUDENSIS (Antonius), Antoine de 
Rho, théologien italien, frère mineur, 
né près de Milan, mort vers 1420 — 
Wadding le nomme J. Raudinus. 

RHAUDENSIS (Joannes), Jean de Rho, 
théologien et jurisconsulte italien, car- 
me, mort à Milan en 1404. — On le 
trouve aussi nommé /. de Raude et J. 
Raudensis. 

RHEADINGENENSIS (Hugo). Voy. j47n- 
bianensis (H.). 

RHEADINGENENSIS. Voy. Radingen- 
sis, Radingiuset Readingensis. 

RHEDONENSIS ( Guilelmus ) , Guil- 
laume de Rennes, théologien français, 
dominicain, né à Rennes, mais que'i'on 
a cru originaire de Creil {Credonium), 
de Judoigne [Geldenacum) en Brabant, 
et d'Orléans [Aurelianum), mort vers 
1250. — On le trouve aussi nommé G. 
Âurelianensis, G. Celdonensis, G. Cer- 
donensis, G. Credonensis, G. Geldenen- 
sis et G. Redonensis. 

RHEDONENSIS (Herbertus), Hebbert 
DE Rennes, abbé de Clermont, puis 
évéque de Rennes, né à Vouvray, aans 
le Maine, mort en 1 198. 

RHEDONENSIS (Marbodus, Merboldus, 
Marbottus, Marbaldus, Mardebanus, 



Merobaudus ou Merbodsui), Mabbode 
DE Rennes , théologien, hagiographe, 
poëte, écolâtre d'Angers, puis évéque 
de Rennes, né dans l'Anjou, mort eu 
1123. — Il fut surnommé Pelliciarius, 
et l'on croit que son père exerçait la pro- 
fession de pelissier. 

RHEGINUS. Voy. Regiensis. 

RHEPENDUNUS (Philippus). Voy. Re- 
pingtonus (Ph.). 

RHINFELDENSIS (Gertrudis), Gebtbdde 
de Rheinfelden, théologienne ascé- 
tique suisse, née et dominicaine à Rhein- 
felden près de Bâle, morte vers 1266. 

RHODANUS (Godefridus) , Godefroi de 
Rhode, hagiographe belge, prêtre à 
Rhode, près Bruxelles, mort vers 1500. 

RHODIGINUS (Ludovicus^aelius), Ldigi 
RiccHiEBi, dit Louis de Rovigo, plus 
connu sous son nom latin, célèbre phi- 
lologue italien , professeur à Vicence, à 
Padoue et à Milan, né à Rovigo, mort 
en 1525. — On le trouve aussi nommé 
L. Richerius. 

RIBBETIUS (Philippus). Voy. Gerundensis 

(Ph.). 

RIBODIMONTENSIS (Hugo), Hugues i^e 
RiBEMONT, théologien français, auteur 
d'une lettre sur la nature de l'âme, mort 
vers 1130. -- On écrit aussi iSr. Ribodi- 
montis. 

RIBODIMONTIS (Hugo). Voy. Ribodi" 

montensis (H.). 

RIBOTUS (Philippus). Voy. Gerundensis 
(Ph.). 

RICCIUS(Paulus), Paolo Ricci, médecin 
de l'empereur Maximilien F% professeur 
à Pavie,ami d'£rasroe, né en Allema- 
gne, mort vers 1530. 

RlCaUS (Petrus), Pietbo Riccio ou lk 
Chevelu, surnom donné à P. Cbinito. 
Voy. Crinitus (^.). 

RICCUS (AlI)ertus),ALBEBTO Ricci, théo- 
logien italien , frère mineur, évéque de 
Trévise, raorl vers 1260. 

RICHELIUS (Dionysius). Voy. Ryckelius 

(D.). 

RICHERIUS. Voy. Senonensis (R.). 

RICHERIUS (Ludovicus). Voy. Rhodigi- 

nus (L. C). 



491 



RICHIM'S; — RIPA TRANSONA. 



192 



RK.niISTS (Fulco\ FouLyuES Richia ou 
Rechin [ Bec f unit s), comte d'Anjou, 
chroniqueur frar.<^ais, né à Château- 
Landou, mort en 1 109. 

RlCHllS a\obertus), RoBEBT Rich, ha- 
giograjihe anglais, docteur d'Oxford, 
moine de Cîieaux, né à Abingdon 
vBerks}, mort vers 1350. — On le 
trouve nommé aussi Ji. Dicitins et R. 
Abindonfnsis. 

RICHIUS. Yoy. Divitis. 

BICHOBERGEI^SIS (Magnus). Voy. Hei- 

c/iersbergeîi^is fM.). 

BICOBALDrS (Gervasius), Gebvasio 
RicoBALDi, chroniqueur italien, cha- 
noine de Bavenne, né à Ferrare, mort 
vers 1313. 

RICOLDUS. Voy. Montecrucis (R. de). 

RIEVALLENSIS ( .Elredus ou Ailre- 
dus. etc.), jElbed j>e Rieyaux. Voy. 

Ailredus. 

RIEVALLENSIS (Guilelmus),GDiLLAUME 
DE RiEVACx, chroniqueur anglais, 
moine de Rievaux , mort vers 1 iSO. 

RIFERIUS. Voy. Rifferius. 

RIFFERIUS, RiFFEB, prieur de la Grande 
Chartreuse, puis général de l'ordre des 
Chartreux, mort en 1267. — On écrit 
aussi Ri/erius. 

RIGALDUS (Odo), Eudes Rigaud , théo- 
logien et prédicateur français, archevê- 
que de Rouen, franciscain , mort en 
1275. — On écrit aussi Rigaudus et Re- 
ginaldus. 

RIGAUDUS, RiGAUD, théologien fran- 
çais, dominicain, auteur présumé d'un 
commentaire sur les Sentences, mort au 
XIU' siècle. 

RIGAUDUS. Voy. Rigaldus. 

RIGOLDUS et RIGOLTLS. Voy. Hlgor- 
dus. 

RIGORDUS, RiGOBD, chroniqueur fran- 
çais, médecin de Philippe-Auguste, 
moine de Saint-Denis, né dans le Lan- 
guedoc, mort après 1207. — On le trouve 
encore nommé Rigoldus, Ri golf us , 
fiigottvs et Rigotus. 

RiGOTTUS et RIGOTLS. \oy. Rigordtis. 

R1M1NE^SIS. Voy. Jrimmemis. 



RIMSTONUS (Guiklmus). Voy. Reming- 

tovus (G.). 

R1KAUG1ENSIS (Conradus), Conkad de 
RoNDENBEBti, dit aussi C. DE Rhin- 
GAu , théologien allemand , abbé de 
Saint-Jean-Baptiste de Rhingau, au dio- 
cèse de Maycnce , mort^en 1 486. 

RIKGESHAMENSIS et RI^G1SCHJNEN- 

SIS (GuJlelmus). Voy. Kingsamensis 

(G.). 

RINGMANNUS (Matthias), Matthias 
RiKGiiAiviï, humaniste allemand, pro- 
fesseur à Saint-Dié et à Schlestadt, dans 
les Vosges, né dans cette ville, mort eu 
151 î. — Il a signé, un de ses ouvrages 
Philesius f^osgesigena. 

RINGOSTADIUS. Voy. Ringsledus. 

RIISGSTEDUS (Thomas), Thomas de 
RiTSGSTEAD, dit senior, théologien an- 
glais, professeur à Cambridge, religieux 
dominicain, évéque de Bangor, né à 
Bingstead (c^nté de Norfolk) , mort en 
1365. — On le trouve nommé aussi Th. 
Ringostadius. 

RINGSTEDUS (Thomas), Thomas de 
RiNGSTBAD, àxX. junior, théologien an- 

Î;lais, vicaire à Mildenhail, dans le Su** 
olk, né à Ringstead (Norfolk), mort 
vers !440. 

RINUCCINUS (Alemannus), Alamatiro 
BiNUCCiNi , helléniste et traducteur ita- 
lien, né à Florence, mort en 1504. 

BIPA (Joannes de), Jean de la Bive, 
théologien français, docteur de Paris, 
frère mineur, mort après 1330. 

BIPA ALTA (Jordanus de), Jobdano de 
BiYOLTA, serinonnaire italien, religieux 
dominicain , né à Bivolta , sur l'Adda , 
mort en 1311. — Échard le nomme /. de 
Rivalto. 

BIPALTA (de). Voy. Placentinus (AI- 
bertus, Antonius et Petrus). 

BIPARIA (Bartholomaeus de), Babtbé- 
LEMY delaRivièbe, ditaussi B. d'Ar- 
RiBAiBE {Gallia chris(iana), tliéologien 
français, dominicain, professeur à Tou- 
louse, mort vers 1392. 

BIPA TRANSONA (Petnjs de), Piebbe 
DE Ripa-Tbansone , théologien et ser- 
monnaire italien, dominicain, arclievé- 

3ue de Corinlhe, né à Ripa-Transone, 
ans les États de l'Église, mort vers 
1422. 



493 



RIPILEUS. — RODOBURNUS. 



494 



RIPH^US (G.). Voy. Riplxus (G.). 

RIPIS (A. ou H. de). Voy. Lugdunensis 

(A.). 

RIPLJiUS (Georgius ou Gregorius), 
George ou Gbégoibe- de Riplev, 
théologien, philosophe, alchimiste et 
biographe anglais, carme, né à Brid- 
iington, mort en 1490. — On le trouve 
encore nommé G. Riphxus,G. Riplaius 
et G. Ripolegus. 

RIPLAIUS et RIPOLEGUS (G.). Voy. 
Riplxns (G.). 

RISCODUNUS(Nicolaus). Voy. Ristonus 

(NO- 

RISHANGERUS (Guilelmus), William 
RisHANGER (dit Jôcher), historien an- 
glais, bénédictin, moine à Saint-Albans, 
continuateur de Matthieu Paris, mort en 
1312. 

RISINGIUS (Joannes), Jean de Reysen, 
jurisconsulte belge, docteur de liOuvain, 
puis recteur de l'Université, mort vers 
1450. 

RISTONUS (Nicolaus), Nicholas Riston 
(Jôcher), théologien et sermonnaire an- 
glais, mort après 1410. — On trouve 
aussi iV. fiiscodunus. 

RITIUS (Michael), Michèle Riccio , his- 
torien et jurisconsulte italien, conseiller 
de Louis XII, roi de France, né à Na- 
ples, mort vers 1530.— La Croix du 
Maine le nomme Michel Ris. 

i\ITZONIS(Nicolaus),NiccoLODERizzo(?), 
sermonnaire italien, rehgieux , carme , 
prieur dans un couvent de la Sicile, né 
a Catane, mort vers 1380. 

RIVALLIUS (Aymarus), Aimar du Ri- 
yAiL,ditaussiÀ.DuRivAL'ou Rivadlt, 
jurisconsulte et historien français, con- 
seiller au parlement de Grenoble, né à 
Saint-Marcellin, dans le Dauphiaé, mort 
avant 1560. 

RIVALLO, RiVALLON, poëte latin, archi- 
diacre de Rennes, disciple de Marbode, 
mort vers 1123. 

RIVALLO (Guilelmus), Guillaume Ri- 
VALLOA, plus connu sous le nom de 
G. DE Saint-Florent, abbé de Saint- 
Florent (Maine-et-Loire), mort en 1 118. 
— On le trouve nommé souvent G. de 
Sancto Florentio. 

RIVALTO (Jordanus de). Voy. Ripa alla 
(J. de). 



RIVO (Petrus de), Piebbe de Riu, théo- 
logien espagnol, carme à Perpignan, né 
dans la Catalogne, mort en 1360. — On 
le trouve nommé aussi P. de Perpi- 
niano. 

RIVO (Petrus a), Pierre van Rivie- 
REN (?), théologien et littérateur belge, 
professeur à Louvain, né sans doute à 
Alost, mort en 1499. — On trouve aussi 
P. Rivius. 

RIVO (Radulphus a), Raoul vaw Rivie- 
HEN (?), théologien et jurisconsulte hol- 
landais, doyen de Tongres, né à Breda, 
mort en 1403. — On trouve aussi R, Ri- 
vius. 

RIVO(Richardus de), Richard van Ri- 
viEREN (?), théologien belge, domini- 
cain, professeur à Cologne, né dans le 
Brabant, mort vers 1490. 

ROBASIO (^lichael de), Michel deRou- 
BAix OU DE Brabant, grammairien fla- 
mand, né sans doute à Roubaix, mort 
vers 1300. — On le trouve nommé aussi 
M. de Brabantia, et Du Gange l'appelle 
par erreur M. de Hombasio et M. de 
Morbosio. 

ROBINUS (Joannes), John Rdbyns, as- 
tronome et astrologue anglais, docteur 
et chanoine d'Oxford, né à Stafford, 
mort en 1558. 

ROCCA ( Andoinus ou Andruinus de), An- 
DRuiN j)E la Rochf, sermoDuaire fran- 
çais , bénédictin , abbé de Cluni , cardi- 
nal , né à la Roche (Saône-et-Loire), 
mort en 1369. 

ROCCIUS (Zanettinus), Zanettino Roc- 
ci, poëte latin, né à Crémone, mort 
après 1424. 

ROCHEFORDUS (Joannes), John Roch- 
FORD, chrx)niqueur anglais, mort vers 
1406. 

RODHAMSUSANUS (Philippus). Voy. 
Jischstadianus (P.). 

RODERII (Petrus), Pierre Rodieb, ju- 
risconsulte français, secrétaire de Phi- 
lippe le Lon^, chanoine de Limoges, 
évêque de Carcassonne , chancelier de 
France, mort après 1334. 

RODINGTONUS (Joannes), John Ro- 
dington (dit Moréri), théologien an- 
glais, franciscain ou bénédictin, ué à 
Lincoln, mort en 1348. 

RODOBURNUS (Thomas), Thomas de 



49o 



RODOBURNUS. — ROMANUS, 



496 



UoDBORNE, dit senior, théologien et 
chroniqueur anglais , docteur d'Oxford , 
aroliidiacre de Sudbun', puis évêque de 
Saint- David, né à Rodboroe .' comté de 
"VVilts , mort vers 1425. — On le trouve 
aussi nommé Th. liadbiirnus et Th.Riitf- 
bunius. 

RODOerRNUS (Thomas), Thomas de 
RODDORKE. dit JiDiior. chroniqueur an- 
clais, bt'nédictin à Wiiton (Wilts), né à 
hodborne (Wilts), mort vers 1480. — 
On le nomme aussi Th. Radburnus et 
T/i. Rudburnus. 

nODUr.PHIS ( Laurentius de), Lore?;zo 
RiDOLFT , juvisconsulte italien, né, avo- 
cat et professeur à Florence, mort vers 
1440. 

ROERirS Joannes), Jean Roeb, et mieux 
J. RovEB, docteur, prieur et bibliothé- 
caire de la Sorbonne à Pnris ,. chancelier 
de l'Église d'Amiens, né à Besançon, 
mort en 1480. 

ROFFENSIS (Arnulfus ou Ernulfus), Ar- 

KOUL ou EBXULFE DE ROCHESTEB, fé- 
cond théologien français, prieur de.Can- 
torbéry, puis évêque de Rochester, né à 
Beauvais, mort en 1123. 

nOFFENSIS (Edmundus), Edmond de 
Hadenham, dit E. de Rochester, 
historien anglais , moine de Rochester, 
mort à la tin du XIV** siècle. 

IlOFFENSIS ( Radulfus ), Raoul de Caiv- 
tebbury, dit aussi R. de Rochesteb. 
Voy. Cantuariensis {K.). 

ROFFREDUS. Voy. Odofredus. 

ROFIACO (Helias de ). Voy. Itu/iaco .H. 
de). 

ROGERIUS (Petrus), Piebre Rogeb, 
sermonnaire français, béuédictin , ar- 
chevêque de Rouen j pape sous Ir nom 
deClemext VI, Dedans le Limousin, 
mort en 1362. 

ROl.A. (Petrus de), Piebre de Uoye, théo- 
logien français, moine de Clairvaux, cha- 
noine de ÎNoyon, mort vers 1350, 

ROI A (de). Voy. Roy a (de). 

ROIM (Odo de). Voy. Renoniacn (0. de). 

ROI.ANDINUS, RoLANDiNO, chroniqueur 
italien, docteur de Bologne , né, notaire 
et professeur de rhétorique à Padoue, 
mort en 127C. 



ROLANDUS (Gerardus), Gbbabd Roe-. 
LANTS, historien et poëte belge, cha- 
noine régulier à Saint-Martin de Lou- 
vain, né à Matines, mor^ en 1491. 

ROLÏNUS (Joannes), Jean Rolin, cha- 
noine, archidiacre, puis évêque d'Autun, 
abbé de Saint-Martin d'Autun , con- 
fesseur du Dauphin (Louis XI), cardinal, 
mort en 1483. — On le trouve très- 
souvent nommé cardinalis yEduensis. 

ROLLUS (Richardus). Vov. Hampolensis 

(R.). 

ROMA ( Bernardious ou Bernardus de ), 
Bebnardin ou Bernabd de Romb, 
théologien italien, religieux carme, pro- 
fesseurà Paris, évoque deSutri {Sutrnon), 
dans les États de l'Église, cardinal, mort 
en 1406. 

ROMA (Paulus de), Paul de Rome, théo- 
logien italien, augustin, né à Rome, mort 
vers 1480. 

ROMA (Ronianus de), Romano Ubsini, 
dit R. de Rome, théologien et sermon- 
naire italien , religieux dominicain , pro- 
fesseur à Paris, né à Rome , mort vers 
1273. 

ROMA (de). Voy. Romanns. 

ROMA^'AVILLA (Arnulfus de), Abnoul 
de ROMAINVILLE, théologieu français, 
abbé de Sainte- Geneviève à Paris, mort 
en 1286. 

ROMANCIIS (Rolandinus de), Rolak- 
DiNO RoMANzo, jurisconsulte italien, né 
et professeur à Bologne, mort en 1284. 

ROMANIS (Humbertus, Hubertus, Im- 
bertus ou L'mberlus de), Humbert de 
Romans, théologien français, domini- 
cain, né à Romans, dans la Drôme, 
mort en 1277. 

ROMANUS (yEgidius), Gille Colonna, 
dit G. de Rome. Voy. Columna ( -E. 
de;. 

ROlMAiVUS (Aldus). Voy. Mamtlns (A.). 

ROM ANUS (Auguslinus), Augustin de 
Rome, théologien italien, général des Au- 
gustins, évêque de Cesena, puis archevê- 
que de Barlelta (royaume deNaples), 
né à Rome, mort eu 1443. — On le 
trouve aussi nommé J. de Furaroni- 
bus. 

ROMANUS (Bernardinus). Voy. i'eltren- 

sis (B.). 



497 



ROMAiNUS. — ROSSELU. 



498 



ROMANUS ( Cristophorus) , Cbistofobo 
Pebsona, dit Chbistophe de Rome, 
helléniste et traducteur italien, guillel- 
mite, né à Rome, mort en 1485. — Ou 
trouve aussi C. Porsena. 

ROMANUS (Eustalhius). Vov. Patrieius 

(E.). 

ROMANDS (Guilelraus), Guillaume Ro- 
main , sermonnaire français, célestiu, 
prédicateur du roi, né à Paris , mort en 
1475. 

ROMANUS (Jacobus) , Jacques de Rome, 
historien et sermonnaire itah'en , domi- 
nicain, mort vers 1406. 

ROMANUS (Ludovicus), Louis de Rome, 
jurisconsulte italien, protonotaire aposto- 
lique, né à Spolète, élevé à Rome, et 
établi à Sienne, mort en 14.39. — On le 
trouve encore nommé L. Pontanus et 
L. (le Roma. 

OMANUS (Rusticus), Rustico Romand, 
pseudonyme de Giuliano Perleonk». 
Voy. Perleonibus (J, de). 

ROMANUS (Simon), Simon de Rome, 
biographe italien, ermite de Saint- Au- 
gustin, professeur àPadoue, né à Rome, 
mort vers 1460. 

ROMANUS (Thaddaeus ), Thaddée de 
Rome, poète et historien italien, mort 
vers 1460. 

ROMANUS. Voy. Roma (de). 

ROMUALDUS, Romualdi, chroniqueur 
italien, archevêque de Salerne, mort en 
1181. 

RONCADELLUS (Zuinus), Zuino Roiîca- 
delli, astronome italien, né à Crémone, 
mort après 1384. 

ROQUACALLIUS (Barlholomaeus). Voy. 

liaccoUus (B.). 

ROSANUS (Valerius), Valebio Rosano, 
chroniqueur italien, né à Crémone, mort 
après 1468. 

ROSARllS (Monaldus ou Menaldusde), 
Ménaud des Rosiees, théologien et 
sermonnaire français, religieux carme, 
né à Bordeaux, mo°rt entre 1508 et 1511 . 

ROSATE (Albericus de), Alberico 
Roxiati, jurisconsulte italien, ami de 
Barthole, né à Bergame, mort au XIV* 
siècle. — On le trouve nommé aussi 
Â. Lergomensis. 



ROSCELINUS, RoscELirf, philosophe sco- 
lastique français que Ton a longtemps 
cru anglais, chef de la secte des Nonii- 
naux , chanoine de Besançon, puis de 
Saint-Martin de Tours, né a Compiègne, 
mort après 1121. — On le trouve en- 
core nommé R. Jiritannicus, R. Corn- 
pendiensis, R. de Compendio , R: de 
Comj)€ndis, R. Rucelinus, R. RuscelU- 
nus et R. Ruzelitis. 

ROSCHILDENSIS (Wilhelmos), Guil- 
laume DU Pabaclet , dit aussi G. de 
RosCHiLD. Voy. Paradito (AV. de). 

ROSCIDA VALLE (Petrus de), Piebre 
de Roncevaux, chapelain d'Urbain IV, 
puis archevêque de Bordeaux , mort en 
1269. 

ROSELLIS (Antonius de), Antonio Ro- 
SELLi, jurisconsulte et homme d'État 
italien , professeur à Padoue, né à Arez- 
zo, dans la Toscane, mort en 1466. — 
Il fut surnommé Monarcha sapientiae. 

ROSELLIS (Baptista de), Baptiste de 
Saulis ( dit la Nouvelle Biographie ijé- 
nérale), théologien français, cordeher, 
auteur d'une Somme dite Summa Ro- 
sella, mort au XV« siècle. 

ROSEMUNDUS (Godescalcus), Gode.s- 
CALC Rosemondt (dit Paquot), théolo- 
gien belge , professeur à Louvain , né à 
Éyndhove (Eindhavianus), près de Bois- 
le-Duc, mort en 1526. — Jôcherlenomme 
G. Rosemund. 

ROSENDALIUS (Laurentius), Laurent 
de Rosendael, théologien flamand, 
chartreux à Liège, né à Rosendael (Nord), 
mort vers 1470. 

ROSERGIO (Bernardinus de), Bernardin 
DU Rosier ( dit Fabricius), sermonnaire 
et jurisconsulte français, chanoine régu- 
lier, puis archevêque de Toulouse, mort 
en 1464. 

ROSSELLETTUS (Joannes), Jean Ruc- 
celli , plus connu sous le nom de J. 
RoussELET, seigneur de la Part- Dieu 
près de Lyon, littérateur français, d'une 
famille originaire de Lombardie, né à 
Lyon, mort en 1520. 

ROSSELLI (Nicolaus), Nicolas Rosell, 
historien et théologien espagnol , religieux 
dominicaiA, inquisiteur général de la pro- 
vince d'Aragon , cardinal, né dans l'île 
de Majorque, d'une famille originaire de 
la Grande-Bretagne, mort en 1362. — 



499 



ROSSILIONE. — RUBROCLS. 



500 



On le trouve aussi nommé N. Jrago- 
niensis. 

R0SSIL10]NE (Aimardus, Airaarus ou 
Ademarus de), Aimab de Roussillon, 
archevêque de Lyon, né à Vienne dans le 
Dauphiné;, mort en 1281. 

ROSSUS (Joanues). Voy. Rvfus (J.). 

ROSSUS (Robertus), Robert Rose, théo- 
ioçien anglais, docteur d'Oxford, carme, 
prieur à ^orwich, mort en 1120. — On 
trouve aussi R. Rosus. 

ROSTANGIUS, RosTANG , chroniqueur 
français , moine de Cluni , mort après 
1206. 

ROSUS. Voy. Rossus. 

ROTERODAMENSIS. Voy. Roterodamis 

(de). 

ROTERODAMIS ( Arnoldns de), Abnold 
DE Geilhoven, dit aussi A. de Rot- 
TEBBAM. Voy. Hollandia (A. de). 

ROTHOMAGE.NSIS (Galfredus), Geoffboi 
DE Rouen, théologien français , doyen 
du Mans, archevêque de Rouen, né dans 
la Bretagne, mort en 1128. — On le 
trouve nommé aussi G. Brito. 

ROTHOMAGErsSIS (Guilelmus), Guil- 
laume de Rouen, théologien français, 
chanoine, puis archevêque de Rouen, 
né dans la Normandie, mort en 1110. 

ROTHOMAGEISSIS(Hugo). Voy. Amhia- 

nensis (H.). 

ROTHOM AGENSIS (Mauricius), Maubîce 
DE Rouen, théologien français, archi- 
.diacre de Troyes, évêque du Mans, puis 
archevêque de Rouen, mort en 1235. 

ROTHOM AGENSIS (Rogerus), Rogeb de 
Rouen, théologien et sermonnaire an- 
glais, doyen de l'Église de Rouen , mort 
vers 1200. 

ROTHOMAGENSIS (Stephauus), Etienne 
DE Rouen, poète et rhéteur français, 
moine du Bec , né à Rouen , mort après 
1167. 

ROTHWELLUS (Guilelmus), William 
RoTHWELL, théologien et sermonnaire 
anglais, dominicain à Londres, mort 
vers 1360. 

ROTOMAGENSIS. Voy. Rothomagensis. 

ROTONENSIS (Hervaeus), Hervé de Re- 
don, abbé de Redon, au <liocèse de 
Vannes, mort après 1133. 



ROTRODUS, RoTBOU, Ois de Henri, 
comte de \Varwick, théologien français, 
archidiacre, puis archevêque de Rouen, 
mort en 1183. 

ROVERE ( Franciscus de), Fbancesco 
d'Albescola DE LA RovEBE, théolo- 
gien italien , frère mineur, pape sous ie 
nom de Sixte IV, né près de Savonc , 
mort en 1484. 

ROYA ( jEgidius de), Gilles de Roye, 
chroniqueur et théologien français, abbé 
de Royaumont , né à Roye, dans la Pi- 
cardie, mort en 1478. — On écrit aussi 
y£. de Roia. 

ROYA (Guido de). Gui de Roye, mora- 
liste français, chanoine de Noyon, doyen 
de Saint-Quentin, évêque de Verdun, de 
Castres et de Dol, archevêque de Tours, 
de Sens , puis de Reims , fondateur du 
collège dit de Reims {collegium Remen- 
se), à Paris, né à Muret, près de Sois- 
sons, mort en 1409. — On écrit aussi 
de Roia. 

ROYSSIACO CT^etrus de), Piebbe de 
RoissY, liturgiste français, chancelier 
de l'Église de Chartres, né à Roissy, près 
de Gonesse (Seine-et-Oise), mort vers 
1230. 

RUBEAQUENSIS (Jodocus), Josse de 
RuFFAC, philosophe allemand, profes- 
seur à Spire, né à Ruffac (Alsace), mort 
en 1516. — Nous l'avons trouvé aussi 
nommé /. Gallus. 

RUBEIS (Jacobus de), Jacques de Rou- 
ges, dit aussi J. Rossi, imprimeur fran- 
çais, établi à Venise, mort vers la fln du 
SCV*' siècle. 

RUBEIS (Leonardus de ). Vov. Jovisfano 
(L. de). 

RUBEIS (Matlhœus de), Matthieu des 
Ubsins, dit M. le Rouge. Voy. Ursi- 

nus (M.j. 

RUBEOMONTE ( Theobaldus de) , Thi- 
baud de Rougemont, évêque de Ma- 
çon , archevêque de Vienne , puis de Be- 
sançon, mort en 1429. 

RUBEUS (Baldericus ), Balderic le 
Rouge, fils d'Albert, seigneur de Sa- 
chonville, en Artois, chroniqueur fla- 
mand, évêque de Noyon et de Tournay, 
mort vers 1100. 

RUBROCUS (Guilelmus). Voy. Ruysbro- 
ckius (G.). 



oOl 



RUCELINUS. — RUYSBROCKIUS. 



502 



RUCELINUS. Voy. Hoscelinus. 

RUCELLARIUS (Rernardus). Voy. Ori- 
cellarius (B.)- 

RUDBURNUS. Voy. Rodobumus. 

RUDELIUS (Gaufridus ou Gottofredus), 
Geoffroi Rudel, troubadour français, 
bé à filaye, près de Bordeaux, mort à 
la un du XIT siècle. — On écrit au^si 
G. Rudel tus. 

RUDELLUS (Gaufridus). Voy. Rudelius 

(G.). 

RUDOLPHIS (Laurentiu* de). Voy. Ro- 
dulphis (L. de). 

RUFIACO (Heliasde), Hélib deRdffec, 
historien anglais, religieux de Saint-Mar- 
tial de Limoges , chapelain de Henri II 
roi d'Angleterre, mort vers 1175. — On 
trouve aussi H. de Rofiaco. 

RUFINIS fPhilippus de), Filippo Ru- 
fini , théologien et prédicateur italien , 
religieux dominicain , ^vêque d'Isernia 
(royaume de Naples, puis de Tivoli, car- 
dinal, mort en 13S0. 

nUFUS (Joannes), John Red, chroniqueur 
anglais, religieux dominicain,. né dans le 
comté de Gornouailles, mort en 128-1. 

RUFUS (Joannes), John Rowsb, fécond 
historien anglais , docteur d'Oxford , 
néàWamiek, mort en 1491. — On le 
trouve aussi nommé /. Rossus. 

RUFUS (Richardus), Richabd Rowse, 
théologien anglais, frère mineur, pro- 
fesseur à Pans, né dans le comté de 
Gornouailles, mort après 1270. — Il fut 
surnommé Philosophus admirabilis. 

RUFUS. Voy. Joscelinus. 

RUGOSUS (Rogerus), Rogeb Royseth, 
philosophe scolaslique anglais, religieux 
franciscain, mort sans doute au XIF siè- 
cle. 

RUNCINUS ( Joannes), Jean Fabkb , dit 
aussi J. DE Ressons. Voy. Faber (J.). 

RUPE (Alanus de), Alain de la Roche, 
théologien et prédicateur français, do- 
minicain, né dans la Bretagne, mort à 
Zwoll en 1475. — On le trouve aussi 
nommé A. Rupensis. 

RUPE (Nicolausde), Nicolas de Flueli, 
plus connu sous le nom de N. Klaus, 
anachorète suisse, né à Flueli, près de 
Saxelo, dans le canton d'Untervald, mort 
en 1487. 



RUPEFORTI (Guamerus ou Wameriug 
de ), Gabnieb de Rochefobt, théolo- 
gien et sermonnaire français , moine de 
Longue [Lonqi vadi monacAu^) , puis 
d'Auberive, abbé de Glairvaux, éveque 
de Langres, mort vers 1202. 

RUPELLA (Joannes de) , Jean de la Ro- 
chelle, théologien et prédicateur fran- 
çais, religieux franciscain, professeur à 
Paris , né sans doute à la Rochelle , mort 
en 1271. 

RUPENSIS. Voy. Rupe (de). 

RUPESCISSA (Joannes de), Jean de la 
Rochetaillée, théologien français , ar- 
chevêque de Besançon , cardinal , né à la 
Rochetaillée près de Lyon, mort en 
1437. 

RUREMONDENSIS ( BarlholomaeUs ) , 
Babthélemy de Maestbicht, dit 
aussi B. de Rubemonde. Voy. Mosai 

Trajecto (B. de). 

RUREMONDENSIS (;oannes), Jean Mua- 
mellius , dit J. de Rubemonde, poète 
et philologue flamand ; né à Ruremonde, 
mort en 1517. 

RUSBACHIUS, RUSBERUS,RUSBRO- 
CHIUS, RUSBROKIUS et RUSBRO- 
QUIUS (Joannes). Voy. Ruysbrockijis 

(J.). 

RUSCELUNUS. Voy. Roscelinus. 

RUSSELLUS ( Petrus) , Peteb Russell, 
théologien anglais , docteur d'Oxford , 
frère mineur, mort vers 1420. 

RUSSIA vRobertus de), Robebt de Rus- 
sie, théologien et sermonnaire, frère mi- 
neur, originaire sans doute de la Russie, 
mort en 1280. 

RUSSUS (Petrùs), Pietbo Rossi (Tira- 
bosehij, historien et philosophe italien, 
né à Sienne , mort vers 1430 . 

RUTHENUS (Isidorus), 'lafôwpo? 6 'Pou- 
Tr,v6(, en français IsiDOBE de Russie, 
dit aussi I. de Moscou et I. de Kiew , 
historien byzantin , moine de Saint-Ba- 
sile, archevêque de Kiew ( archiepiscop. 
Kiovensis)^ patriarche de Russie, puis 
de Constautinople , né u Thessalonique, 
mort en 14C3. — Fabricius le nomme 
J. Kiovensis. 

RUYSBROCKIUS (Guilelmus), Guillau- 
me DE RuYSBBOEK, dit en français G. 
RuBBUQUis, voyageur belge, religieux 
franciscain, né à Ruysbroek, près de Bru- 



503 



RUYSBROCKIUS. — RYCQUIUS. 



504 



xelles, lûort vers 1269. — On le trouve 
appelO encore G. Rubrocus et G. Ruys- 
brohits. 

RUISBROCRIUS (Joannes), Jean de 
RuYSBROEK, célèbre théologien mystique 
belge, vicaire de Sainte-Gudule, prieur 
du couvent de Vauvert ( prior mo- 
no stcriî Fallis riridis), né à Ruys- 
broek, près de Bruxelles, mort en 1381 . 
— On l'avait surnommé Doctor divimis 
et Doctor extaticus. — Son nom a été 
écrit encore y. /{M.î6ac/(/us, J. Rusberus, 
J. Rusbrochius, J. Rusbrokius, J. 
Rusbroquius et J. Ruysbroklus. 

RU YSBROKIUSet Rm^SBROKUS (Joan- 
nes). Voy. Ruysbrockins (J.). 



RUZELIUS. Voy. Roscellnus. 

RYCKELIUS (Dionysius), Denis de Ryc- 
KEL, plus connu sous le nom de Denis 
LE Chàrtbeux, théologien belge, char- 
treux au couvent de Remiremoude, né à 
Ryckel, dans le pays de Liège, mort en 
1471. — On le nomme encore D. Car- 
thusianus, D. Carthusiensis et D. Ri- 
chelius, et il fut surnommé Doctor ex~ 
taticus. 

RYCKIUS (.loannes), Jean de Rycke, 
théologien belge, chartreux à Gand , né 
à Gouda, mort vers 1470. — Ou le 
trouve nommé aussi J. Divitis. 

RYCQIJUS. Voy. Dives. 




SAANA (Guilelraus de), Guillaume dï: 
Sa ANE, trésorier de église de Rouen, 
fondateur du collège du Trésorier ( col- 
legium thesaurarii Rothomagensis) à 
Paris, né à Saane, dans le pays de Caux, 
noort vers la fin du XIII* siècle. — On le 
trouve nommé aussi G. de Sedana. 

SABADINUS DE ARIENTIS ( Joanoes), 
GiovNANi Sabadiro Abiento, roman- 
cieritalien, né à Bologne, mort après 1 506. 

SABELLICUS (M. A.). Voy. Coccius (M. 

A.). 

SABELLIS (Centius de). Voy. Sabellxis 

(C). 

SABELLUS (Centius), Cencio Savelli, 
théologien italien, pape sous le nom 
d'Honobius III, né à Rome, mort en 
1227. — On trouve aussi C. de Sabellis. 

SABELLUS (Jacobus), Giacomo Savelli, 
pape sous le nom d'HoNOBius IV, pro- 
tecteur des lettres, né à Rome, mort en 
1287. 

SABINUS (Angélus), pseudonyme de 
Mabcantonio Coccio. Voy. Coccius 

(M. A.). 

SABLONETA ( Gerardus de). Voy. Sabido- 
netanus (G.). 

SABOLETANUS (Gerardus). Voy. Cre- 
monensis (G.). 

SABULRNSIS (Petrus), Pierre de 
BouHÈBE, dit aussi P. de Sablé. Voy. 

Bouherius (P.). 

S.A3UL0KETAMJS ( Gerardus ), Gérabd 



DE Sabionetta, médecin, astronome et 
philologue italien, souvent confondu avec 
Gérard de Crémone, né à Sabionetta, 
près de Crémone, mort vers la fin du 
XIIP siècle. — On le trouve nommé 
encore G. de Sabloneta et G. Cremo- 
nensis. 

SABULONETANUS (Gerardus). Voy. Cre- 

monensis (G.). 

SACABERIIS (Joannes de). Voy. Sarïs- 
beriensis (J.). 

SACCONUS ( Rainerius"). Voy. Sachonius 

(R.). 

SACCOVILLA (Guilelmus de). Voy. Se- 
quavilla (G. de). 

SACHONIUS ( Rainerius), Rainebio Sac- 
coNi (?), théologien et philosophe sco- 
lastique italien, dominicain , inquisiteur 
en Lombardie , né à Plaisance , mort eu 
1258. — On le trouve aussi nommé R. 
Sacconus. 

SACHUS (Bartholomaeus). Voy. Platina 
(B. dej. 

SACRISTA (Rîchardus), Richabd le 
Sacbistain, théologien anglais ou écos- 
sais, moine de Clteaux, sacristain au 
couvent d'Aldwerd, près de Groningue , 
mort en 1266. — On le trouve nommé 
aussi R. Anglicus. 

SACROBOSCO (Joannes de), Jean de 
Holywood, célèbre philosophe et ma- 
thématicien anglais , docteur d'Oxford , 
professeur à Paris, né à Holywood , dans 
le comté d'York, mort en 1256. — On 



SOI 



SACROBOSCUS. — SALOPIENSIS. 



508 



trouve encore /• Sacrobiscus et J. de 
Sacn hiifto. 

SACROBOSCUS et de SACROBUSTO 

Joauues;. Voy. Sacrobosco (J. de~. 

SACRO FOiNTE (Joannes de), Jean de 
lloLVBROOK , mathématicien anglais^ 
mort vers 1-450. 

SACU:\L4:US ( Simon \ Voy. Constant/- 
nopolitamis (S.,\ 

S.EWLFUS, S.EWULF [loup de mer), nom 
sous lequel est connu un voyageur an- 
glais qui visita la terre sainte au XIF 
siècle. 

SAGARELLrS ( Gerardus^ nom sous le- 
quel Eg. Duboulay a désigné Gébard 
p'Abbeville. Vov. Jhbatlscilla (C 
de;. 

SAGAX (Landulfus). Vov. Cohonna (L. 
de;. • 

SAGI.^ETL!S (Guilelmus;, Guillaume 
Saignet, théologien et capitaine fran- 
çais, mort après 1420. 

SACrNDINUS et SAGUNTIXUS (Toan- 
nes-Nicolaus), J.->. Buboici, dit J.-N. 
de Sagone. Voy. Buboicus 

SALAGNACO et SALA>'ACHO ( Stepha- 
nus de). Voy. Salanhaco (S. de). 

SALAiS'HACO (Stephanus de), Étie>.ne 
DE Salanhac ou de Salagnac, théo- 
logien français, dominicain , ué dans le 
Poitou, moVt en 1290. — Ou le nomme 
encore 5^ deSalagnaco et St. de Sala- 
nacho. 

SALAMACUS (Goffredus), Gf.offboi de 
Salagnv ou de Salignv, jurisconsulte 
français, évêque de Chàlons-sur-Marne, 
né dans la Bourgogne, mort en 1374. — 
On le trouve aussi'nommé 6'. Salifjna- 
eus. 

SALEMINUS Joannes), Jea>- de So- 
leto. théologien italien, gruéral des 
Augustins, Dé à Soleto ( ancienne Sa- 
Icutci, m.ort vers 1430. 

SALERMTAÎSUS (Andréas), Aadrea 
GuAENA, dit A. de Salebne , littéra- 
teur italien, né à Salerne, mort vers 
l.Sl.i. 

SALERMTAXUS (Rogcrus), Roger 
Frigabd. ditaussi R.DESALER^E. Voy. 

Frvgartiiiii (R.\ 

SALIC.f-US(Bnptista}, Baptiste 'de Sa- 



lis, théologien suisse, auteur d'une 
Somme dite5«///wjo Baptistiniona, né 
dans le pays des Grisons, mort vers 
1500. 

SALICETO (Bartholomaeus de), Barto- 
LOMMEO Saliceti , célèbre jurisconsulte 
italien , professeur à Padoue et à Fer- 
rare, né a Bologne, mort en 1412. — Il 
fut surnommé Monarchajuris. 

SALICETO (Guilelmus de), Guglielmo 
Saliceti, en français Guillaume de 
Salicet, médecin el chirurgien italien, 
professeur à Vérone, auteur d'une Pra- 
tique dite Practica Guilelmica, né à 
Plaisance, mort en 1280. — On le 
trouve aussi nommé G. Salicetus et G. 
Placent /nus. 

SALICETO (Richardusde),RiCARDO Sa- 
liceti, oncle de Barthélémy, juriscon- 
sulte italien, professeur à Bologne et à 
Padoue, né à Bologne, mort vers 1370. 
— On trouve aussi R. Salicetus. 

SALICETUS. Voy. Saliceto (de). 

SALIGNACUS (Goffredus). Voy. Salania- 

eus (G.). 

SALIMBENIS (Salimbenus de), .S.4.Lni- 
beko Salimbem, théologien italien, 
frère mineur, né à Parme, mort vers 
1300. 

SALIS ( Giraudus de) , Gibaud de Sales , 
fondateur de l'abbaye de Notre-Dame 
des Chàtelliers ( ^ea^éc Marix de Cas- 
tellariis). né dans le Périuord, mort en 
1120. 

SALISBURGEiNSIS ( Eberhardus ) , 
Eberhabd de Salzburg , hogiogr.^phe 
allemand, chanoine de Bamberg, abbe 
de Bihurg, évêque de Saltzburg (Haute- 
Autriche), mort en 11G4. 

SALISBURGE^"SIS ( Diemo, Thiemo , 
Diethmarus ou Theodamarus) , D. ou 
T. DE Salzburg, théologien allemand, 
archevêque de Salzburg (Haute-Autri- 
che), tué dans la Palestine en 1101. — 
Ou trouve souvent Saltzburejensls. 

SAIJSBURGE^"SIS (Henricus\ Henry 
DE Berchtescaden, dit aussi H. de 
Salzburg. Voy. Bercholtsqadcnsis 
(H.). 

SALOPIENSIS iRobertuss Robebt dk 
Shrewsbuby, hagiogrophe anglais, bé- 
nédictin, abbé de Sh^e^v5bury (Scbrops), 
mort vers 1 140, 



509 



SALPINUS. — ^AiNCTA GENOVEFA. 



olO 



SALPINUS (Petrus), Pierre Saupin, 
théologien français, frère mineur, évê- 
que de Bazas (episcop. f^asatensfs), né 
à Toulouse, mort en 1417. — On trouve 
aussi P. Sulpinus. 

SALTARELLUS (Simon), Simone Sal- 
"ABELLi, historien italien, dominicain, 
évêque de Parme , archevêque de Pise , 
né à Florence , mort en 1342. 

SALTZBURGENSIS. Voy. Salisburgen- 
sis. 

SALUCCIUS (Paulus). Vov. Penisio (P. 
de). 

SALUTATUS (Linus-Coluccius), Lmo- 
CoLLCCio Salutato , célèbre littérateur 
italien, chancelier de Florence, secré- 
taire des papes Urbain V et Grégoire XI, 
protecteur des lettres, ami de Pétrar- 
que, né à Stignano (royaume de Na- 
ples}j mort en 1406. 

SALVAGUS et de SALVALICIS (Porche- 
tus). Voy. Porchetus (V.). 

SALVANIENSIS (Henricus ou Hugo), 
Henbi ou Hugues de Salyanez, chro- 
niqueur français, moine de Salvanez, au 
diocèse de v'abres , mort vers 1170. — 
On le trouve encore nommé //. Franci- 
gena. 

SALVATICUS ( V. P.). Voy. Porchetus. 

SALVETTUS (Angélus), Angelo Sal- 
VETTi , théologien italien , général des 
frères mineurs , né à Sienne , mort en 
1423. 

SALVIATUS (Jacobus), Giacomo Sal- 
viATi, chroniqueur et guerrier italien, 
mort après 1404. 

SAMARIENSIS (Henricus). Voy. Septi- 
mellensis (H.). 

SAMBLASIUS ( Joannes-Baptista ). Voy. 
Sancto Blasio (J.-B. de). 

SAMNAIO (Guido de). Voy. ValUum 
.^arnaii (G.). 

SAMPSONA ( Petrus de). Voy. Sampsone 
(P. de). 

SAMPSOKE(Petrusde), Pierre.deSamp- 
sox, jurisconsulte, ihéologion et cano- 
niste français, professeur à Bologne, 
chanoine de Is'arbonue, né au château 
de Sampson, près de Joyeuse, dans le 
Vivarais, mort vers l.'iOO. — On le 
trouve nommé encore P. de Sampsona, 



P. Sampsonh , P. de Sansona, P. de 
Sansone, P. Saxo et P. de Saxonia. 

SAMPSONIS (Petrus). Voy. Sampsone 
(P. de). 

SAMUCO (Guilelmus de). Voy. Sanvico 
(G. de). 

SANCEIO (Theobaldus de),THiBAUD de 
Sanci , théologien , abbé de Cîteaux , né 
en France dans l'une des villes qui por- 
tent le nom de Sanci , mort en 1293. — 
On le trouve nommé aussi Th. de San- 
siaco. 

SANCIUS (Rodericus), RoDRiGUEZ San- 
CHEZ DE Abevalo, théologien, sermou- 
naire et historien esp=>gnol, professeur à 
Salamanque , doyen de Léon et de Sé- 
ville, évêque de Zamora, d'Oviedo, de 
Calahorra et de Palencia {episcop. Za- 
niorensiSy Ovetetisis, Calagurritatius. 
et Palentinus), né dans le diocèse de 
Ségovie, mort en 1470. — On le nomme 
souvent R. Zamorensls. 

SANCTA AGATHA (Donatus e), Donato 
DE Sainte-Agathe, théologien italien, 
frère mineur, inquisiteur de la foi , né à 
Sainte-Agathe, dans la Lombardie, 
mort en...? 

SANCTA CONCORDIA ( Bartholomœiis 
de). Voy. Pisanus (B.). 

SANCTA FIDE (Hieronymus a), Josua 
LuRKi , après sa conversion Jébome de 
Santa Fe , théologien et médecin espa- 
gnol, juif converti, secrétaire du pape 
Benoît Xni , mort en 1412. 

SANCTA FIDE (Petrus de), Pierre de 
Saint-Faith, théologien et sermonnaire 
anglais, carme, professeur à Paris et à 
Oxford, né dans le comté de Norwich, 
mort en 14.52. — On trouve aussi /'. 
Sanci n ['idensis. 

SANCTA FIDE (de). Voy. Sancto Fi- 
densis. 

SANCTA GENOVEFA (Odo de), Eudes 
DE Sainte-Genevif,ve, théologien et 
sermonnaire français, chanoine de Saint- 
Victor, puis abbé de Sainte-Geneviève à 
Paris, mort vers 1170. 

SANCTA GENOVEFA ( Stephanus de ) . 
l-^ïiENiVK J)E Sainte-Gekeviève, dit 
aussi Et. de Tournai [St. Tornacen- 
sis) . théologien français, abbé de Saint- 
Euverte à Orléans, puis de Sainte-Gene- 



otl 



S.OJOTA MARIA. — SANCTO ALBANO. 



ol2 



viève à Paris, évèque de Tournai, ué à 
Orléans, mort en 1203. 

SANCTA MARIA (Alphonsus de), Al- 
phonse DE Cabthagène, dit aussi A. 
DE Sainte-Mabie. Vov. Carthoqena 

(A. de). 

S.^CTA MARIA (Hugo de), Hugues de 
Sainte-Marte, célèbre théologien et 
chroDÏqueur français, bénédictin, moine 
à Fleuiy-sur-Loire , mort après 11 20. — 
On le trouve nommé aussi H. Floria- 
censis. 

SANCTA MARlA-(Paulus de), Paul de 
BuRGOS, dit aussi P. de Sainte-Mabie. 
Voy, Burgensis (P.j. 

SAJVCTA MAURA (Guilelmus de), Guil- 
laume DB Sainte-Maube, trésorier de 
l'Église de Laon, doyen de Saint-Martin 
de Tours, chanoine de Saint-Quentin, 
chancelier de France , né dans la Tou- 
raiue, mort en 1334. 

SAKCTI AUTBERTI ( Petrus), Piebbe de 
Saint-Autbert, hagiographe français, 
chanoine régulier de Saint-Autbert de 
Cambrai, mort vers 1310. 

SaNCTI BAVONI (Joannes, abbas), Jean, 
abbé de Saint-Bavon à Gand, théolo- 
gien flamand, bénédictin, mort vers 
1390. 

SANCTI CHRYSOGONl (Petrus) Piebbe 
deSaintChbv: igone, théologien, évè- 
que de Meaux, puis de Tusculuni, arche- 
vêque de Bourges , légat du Saint-Siège , 
cardinal du titre de Sainl-Chrysogone , 
mort en 1181. 

SANCTI DIONYSn (Guilelmus, mona- 
chus), Guillaume de Saint-Denis, 
chroniqueur et biographe français, 
moine de Saint-Denis, près Paris, secré- 
taire de Suger, mort vers 1150. 

SANCTI DIONYSIf (Guilelmus), Guil- 
laume DE Nangis, dit aussi G. de 
Saint-Denis. Voy. Navgiaco (G. de). 

SANCTI ELIGII (Rainaldus, ,)rior), Rai- 
naud de Saint-Éloi, théologien fran- 
çais , premier prieur de Sainl-Èloi, à Pa- 
ris, mort avant IHO. 

SANCTI GILDASII (Herviçus, abbas), 
Hehvé de Saint-Gildas, abbé de 
Saint-Gildas de Rhuis en Bretagne, mort 
après 1220. 

SANCTI JACOBI DE MONTE INFIRMO- 
RUM (Nicolaus, prior), Nicolas, prieur 



du Mon de Saint-Jacques , devenu 
le Mont ux malades, près de Rouen, 
théologien anglais ou français, mort après 
1168. ' ' 

SANCTI MARIANI (anonymus cœnobii). 
Voy. Autissiodorensis (R.). 

SANCTI MARTINI TORNACENSIS ( Gui- 
lelmus,. monachus), Guillaume, moine 
deSAiNT-MABTiN DE TouKNAi, ordredc 
Cîteaux , théologien belge, mort vers 
1250. 

SANCTI MICHAELIS (Andréas), Andbé 
de Bambebg , dit aussi A. de Saint- 
Michel. Voy. Bambergensis (A.). 

SANCTI PETRI VI VI (Ernaldus, abbas), 
Abnaud , abbé de Saint-Piebbe le 
Vif à Sens, restaurateur delà bibliothè- 
que de cette maison religieuse, mort après 
1123. 

SANCTI THEODORICI (Guilelmus), 
Guillaume de Signi , dit aussi G. de 
Saint-Thiebbi. Voy. Signiaccnsis (G.). 

SANCTI TRUDONIS (Theodoricus , ab- 
bas), Thiebbi, abbé de Saint-Tbo>-, 
au diocèse de Liège , hagiographe belge, 
mort en 1107. 

SANCTI VEDASTI (Lamberlus, prior), 
Lambebt, prieur de Saint-AVaast 
d'Arras , poète latin , mort au commen- 
cement du Xlll* siècle. 

SANCTI VEDASTI (Wimannus, mona- 
chus), GuiMANN, moine de Saint- 
Waàst d'Arras, chroniqueur français, 
mort en li92. 

SAINCTI VICTORIS(Achardus), Achabd 
DE Bbidlington, dit aussi A. de Saint- 
ViCTOB. Voy. Bricllingtonensis (A.). 

SANCTI. Voy. Soncto (de). 

SANCTO yEGIDlO (Joannes de). Voy. Cor- 
boliensis (^Egidius). 

SANCTO ^GIDIO (Joannes de). Voy. 
Soncto Jlbano J. de). 

SANCTO ^.GIDIO(RegiuaIdus de). Vov. 
Sanctu Jniano (R. de), 

SANCTO ALBANO (Alexander dt»\ 
Alexandre Neckam, dit aussi A. de 
Saint-Albans. Voy. Ncchamux^A.) 

SANCTO ALBANO (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Sai.nt-Albans, tlȎologicn et 
biographe anglais, bénédictin au couvent 



5i3 



SANCTO ALL'./ ). — SAiNCTO CONCOHUiU. 



iU 



de Saint-Albaos, dans le comté d'Hert- 
ford, mort vers 1170. — On le trouve 
parfois nommé G. Martellus. 

SANCTO ALBAKO (Joannes de), Jean dk 
Saint-Alba.ns, théologien anglais, mé- 
decin de Philippe- Auguste, doyen de 
Saint-Quentin, dominicain, né a Saiut- 
Albans, dans le comté d'Hertford , mort 
après 1253. — On le trouve nommé en- 
core /. yEgidius, J. Anglicus et J. de 
Sancto /Egidio. 

SANCTO ALB A NO (Joannes de), Jean 
DE Mandeville, dit aussi J. de Saint- 
Albans. Voy. Magnovillanus{J.). 

SANCTO ALBANO (Matthaeus de), Mat- 
thieu DE Paris, dit aussi M. de Saint- 
Albans. Voy. Pa7'isinus (M.). 

SANCTO ALBANO (Nicolaus de), Nico- 
las de Saint-Albans , théologien an- 
glais, moine de Saint- Al bans (Hertford ), 
abbé deCluui, mort vers 1150. — Ou 
le trouve encore nommé N. Albanus et 
TV. Anglicus. 

SANCTO ALBANO (de). Voy. Albanus. 

SANCTO AMANDO (Galterus de), Gau- 
tier de Saint-Amand, théologien, 
abbé de Saint-Amand, au diocèse de 
Tournai , mort après 1123. 

SANCTO AMANDO (Guntherus de), Gon- 
thier de Saint-Amand, poète latin, 
hagiographe et sermonnaire, bénédictin, 
moine de Saint-Amaud , au diocèse de 
Tournai, mort vers 1107. 

SANCTO AMANDO (Joannes de), Jean 
DE Saint-Amand, médecin belge, cha- 
noine de Tournai, prévôt de Mons, pro- 
fesseur à Paris, né à Saint-Amana eu 
Puelle {de Sancto Amandoin Pabula), 
mort vers 1300. — Il fut surnomme 
Doctor sicavissimus. 

SANCTO AMORE (Guilelmus dC;. Guil- 
laume DE Saint-Amour, célèbre théo- 
logien fran(;ais , docteur de Sorbonne , 
chanoine de Beauvais, recteur de l'Uni- 
versité de Paris, né à Saint- Amour, dans 
la Franche-Comté, mort en 1272. — On 
le trouve encore appelé G- Bellovacen- 
sis, G. Parisiensis, et il fut surnommé 
Doctor integerrimus. 

SANCTO ANDREA (Jacobus de). Voy. 
Cinus (J.). 

SANCTO ANIANO (Reginaldus de\ Re- 
GNAUD DE Saint-Aignan, semionuaire 



français, dominicain, doyen de l'église 
Saint-Aignan à Orléans, né à Saint- 
Gilles, dans le Languedoc, mort en 1220. 
— On le trouve aussi nommé R. de 
Sancto egidio. 

SANCTO AUDOENO (Joannes de), Jean 
DE Saint-Ouen, théologien, poète et 
sermonnaire français, diacre et moine 
de l'abbaye de Saint-Ouen à Rouen, mo'rt 
vers 1120. 

SANCTO AUDOMARO (Christianus de), 
Chrétien de Saint-Omeb, mathéma- 
ticien français , né à Saint-Omer, mort 
en...? 

SANCTO BENEDICTO (Joannes a), Jean 
de Saint Benoît, sermonnaire français, 
dominicain , né à Saint-Benoît-le-Fleuri, 
près d'Orléans, mort vers 1286. 

SANCTO BLASIO (Joannes-Baptista a), 
Giovanni-Battista Sanbiasi (Jôcher), 
jurisconsulte italien , né et professeur à 
Padoue, mort en 1492. — On le trouve 
encore nommé J.-B. Blasius et J.-B. 
Samblasius. 

SANCTO BLASIO (Otto de), Othon de 
Saint-Blaise, chroniqueur allemand, 
bénédictin au monastère de Saint-Biaise, 
dans le diocèse de Constance, mort après 
1209. 

SANCTO BLASIO (Wernerus de), Web- 
ner de Saint-Blaise, théologien et 
sermonnaire allemand, bénédictin, abbé 
de Saint-Blaise, dans la forêt Noire, 
mort vers 1210. 

SANCTO CARO (Hugo de), Hugues de 
Saint-Chee, célèbre théologien scolas- 
tiqi)'». jt sermonnaire français, religieux 
dominicain, prieur de la maison de St- 
Jacques et professeur à Paris, cardinal, 
né à Saint-Cher, près de Vienne, dans 
le Dauphiné, mort en 1263. ~ L'incer- 
titude qui a longtemps entouré le lieu de 
sa naissance l'a fait nommer : B. de Ce 
lidonio, H. de Chelidonio, H. de 
Sancto Charo, H. de Sancto Theodo- 
rico, H. de Sancto Theudario, H. de 
Sancto Jacobo et H. de Fienna. 

SANCTO CHARO (Hugo de). Voy. Sancto 
Caro (H. de). 

SANCTO CHRISTOPHORO (Larabertus 
de), Lambertde Liège, dit aussi L. de 
Saint-Christophe. Voy. Leodiensis 
(L.). 

SANCTO CONCORDIO (Bartholomsus 
de). Voy. Pisanvs (B.). 



S45 



SANCTO CORNELIO. — SANCTO GEORGIO. 



5i6 



SANCTO CORNELIO (Lnca« de^, Luc de 
Saint CoRMLLON, théologien et ser- 
nitiniiaire bdiif, premontré, abbé du 
IMoat-Ooruillon, près de Liège, puis de 
B.aurepart îBclli reditus) ^ mort en 
1178. 

SANCTO DIONYSIO (Bertaudus de). Ber- 
THAULD DE &*«fT-DENis, tliéologien 
et stermouuaire frauçais, chanoine puis 
chancelier de TÈglisè de Paris, eveque 
dOrléaus, mort en 1307. 

SANCTO DIONYSIO (Odo de), Eude de 
Saknt-DenjS, théologien et philologue 
français , chanoine de Paris , mort en 
1284. 

SANCTO EBRLTL-FO (Joannes de), Jean 
DE Saikt-Évboul, sermonnaire fran- 
çais, chaucelier de l'Église de Paris, 
doven du Chapitre de Lasieu.x, mort en 
I2'5ô. 

SANCTO EDMUNDO (Joannes de\ Jean 
Saint-Edmond, théologien anglais, 
carme , né à Burj'-Saiut-Edmond (comté 
de Suffolk), mort' vers 1350. 

SANCTO ELPIDIO (Aiexander de), 
Alexandre de Santo-Klpidio, théo- 
logien et jurisconsulte italien, général des 
Augustins, archevêque de Ravenne, né 
à Sauto-Elpidio, dans TOmbrie, mort 
vers 1340. — Gesner le nomme J. de 
Clipido. 

SANCTO E\TJRTIO (Rogerus de), Rogeb 
DE Sai.m-Ecvebte, théologien français, 
chanoine de Saint-Victor à Paris, puis 
abbé de Saint-Euverte à Orléans, mort 
après 1182. 

SANCTO FIDENSIS (Guilelmus), Guil- 
laume DE Saint-Faith, théologien et 
sermonnaire anglais, carme à Norwich, 
mort en 1372. — On le nomme aussi 
G. de Sancta Fide. 

SANCTO FIDENSIS (.Joannes), Jeaw de 
Saint-Faith, théologien et jurisconsulte 
anglais, carme, professeur à Oxford, 
prieur à Burnham, né dans le comté de 
Norlolk, mort en 1359. 

SANCTO FIDENSIS ( Robertus ) , Ro- 
BEBT DE Saint-Faith, théologien an- 
glais, carme à Norwich, mort en Espa- 
gne vers 1386. 

SANCTO FIDENSIS. y oy. Sancta Fide 

(de). 

SANCTO FLORENTIO (Guilelmus de), 



Guillaume Rivallon , dit G. de 
Saint-Florent. Voy. Rivallo (G-). 

SANCTO FLORO (Petrus de), Ptebbe db 
Saint-Floub, médecin fraiir;u8, établi à 
Paris, né sans doute à Saint-Flour, mort 
vers 1350. 

SANCTO GELASIO (Carolus de), Chables 
DE Saint-Gelais, frère d'Octavien, Ht- 
térateur français, archidiacre de Lyon, 
protonotaire * apostolique, mort vers 
1530. 

SANCTO GELASIO (Joannes de), Jban de 
Saint-Gelais, oncle d'Octavien , chro- 
niqueur français, mort après 1510. 

SANCTO GELASIO (Octavianus de, Oc- 
TAViEN DE Saint-Gelais, poète fran- 
çais, évêque d'Angoulême, né à Cogoae, 
mort en 1502. 

SANCTO GEMINIANO (Dorainicus de), 
Dominique de San-Geminiano, théo- 
logien et jurisconsulte italien, professeur 
à Bologne, grand-vicaire de l'évéque de 
Modène, né à San-Geminiano, dans la 
Toscane, mort vers la fin du XV« siècle. 
— On le trouve aussi nommé D. Sanrje- 
minianensis. 

SANCTO GEMINIANO (Joannes de), Jea» 
DE San-Geminiano, théologien et ha- 
giographe italien, dominicain , né à San- 
Geminiano, mort en I3i4. — On 1« 
trouve nommé encore J. Gorus, J. Go- 
rinuselJ. Gorriaus. 

SANCTO GEMINIANO(Nellus de , Nello 
DE San-Geminiano, jurisconsulte et 
avocat italien, né à Florence, mort vers 
1450. 

SANCTO GEMINIANO (Vincentiiis de). 
Voy. Mainardus(y.). 

SANCTO GEORGIO, cornes BLANDRATJ: 
(Benevenutus de), Benvenlto De Sas- 
GiORGio, comte de Blandbata, histo- 
rien italien, religieux de Saint- Jeaa de 
Jérusalem, né dans le Moaîferrat, mort 
en 1527. 

SANCTO GEORGIO (Conradus ^:, COs- 
BAD DE Saint-Geobges, tbéologien al- 
lemand, religieux carme, légat du pape 
Boniface II en Angleterre, mort après 
1302. 

SANCTO GEORGIO (JoaaBes-Antonios 
de), Jean-Antoine de SAM-^EOB£iav 
descendant d'une famille oriesDaire de 
Plaisance, jurisconsulte et tfaediopea 



517 



SANCTO GEHMAiNO. — SANCTO POKCIANO. 



518 



italieo, professeur à Pavie et à Milan, ré- 
férendaire apostolique, évêque d'Alexan- 
drie, d'Albano, de Parme, de Fras- 
cati, etc., auditeur de rote, cardinal, né à 
Milan, mort en 1509. — On le trouve 
nomnaé aussi /. A. de Placenlia. 

SANCTO GERMANO (Richardus), Ri- 
CHABD DE Si.n-Gbrmano, chroniqueur 
sicilien, notaire à San-Germano, mort 
après 1243. 

SANCTO GERMANO (Wilhelmus de), 
Guillaume du Pabaclet, dit aussi G. 
DE Satnt-Gebmain. Voy. Paradito 
(W. de). 

SANCTO HEREDIO (Elias de). Voy. Sancto 
Iredio (E. de). 

SANCTO IREDIO f Elias de) , Élie de 
Saint-Ybiex, théologien français, béné- 
dictin àSaint-Évroul (Orne), cardinal, né 
à Saint- Yriex, dans le Limousin, mort 
vers 1360. ' — Du Cange le nomme E. de 
Sancto Heredio. 

SANCTO IVONE (de). Voy. Sancto Yvone 

(de). 

S..NCTO JACOBO(nugo de), Hugues de 
Saint-Cheb, dit aussi H. de Saint- Jac- 
ques. Voy. Sancto Caro (H. de). 

SANCTO JOANNE (Petrus de). Voy. Pic- 

taviensis (P.). 

SANCTO JUNIANO (Stephanus de), 
Etienne Maleu, dit aussi É. de Saint- 
JUNIEN. Voy. Comodaliacensis (St.). 

SANCTO LAUDO (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Saint-Lô, sermouuaire fran- 
çais, augustin, abbé de Saint-Victor à 
Paris, ué à Saint-Lô (Manche), mort vers 
1350. 

SANCTOLAURENTIO(Hugo de), Hugues 
DE FouiLLoi, dit ailssi H. de Saint- 
Laubent. Voy. FoUeto (H. de). 

SANCTO LAURENTIO (Richardus de), 
Richard de Saint-Laubent, théolo- 
gien et moraliste framçais, chanoine, ar- 
chidiacre et pénitenci'er del l'Église de 
Rouen, né sans doute à Saint-Laurent, 
dans le pays de Caux, mort vers 1260. 
— On le trouve nommé souvent R. de 
Laurcntio. 

SANCTO LUCIANO (Joannes de), Jean 
DE Saint-Lucien, théologien français, 
docteur de Sorbonne, chanoine de 
Bayeux , né à Saint-Lucien (Seine-Infé- 
rieure), mort vers 1372. 



SANCTO MARTINO (Nicolausa), Nicolas 
DK Santo Mabtino, sernionnaire ita- 
lien, dominicain, né à Santo Martino, 
prèsdePise, mort vers 1315. 

SANCTO MARTINO (Simo de), SiMON DE 
Saint-Mabti.>, théologien belge, sans 
doute moine du couvent de Saint-Martin 
à Tournai, mort vers 1285. 

SANCrO MICHAELO (Lanzo de), Lanzo 
DE Saint-Michel, théologien flamand, 
abbé de Saint-Michel sur la Meuse, mort 
vers 1130. 

SANCTO MORE (Petrus de), Piebbe de 
Sainte-Mobe, ou DE Saint-Mobé, phi- 
losophe scolastique français, né à Saint- 
More en Touraine, ou à'Saint-Moré près 
d'Auxerre, mort vers 1300. 

SANCTO NEOTO (Hugo de), HoGUES 
DE Saint Neot's (comté d'Hundington), . 
théologien et prédicateur anglais, reli- 
gieux carme, professeur à Cambridge, 
mort en 1341. — Tanner le nomme H. 
a Fano Neoti. 

SANCTO NICOLAO (Simo de), Simon de 
Saint-Nicolas, théologien belge, sans 
doute moine du couvent de Saint-Nicolas 
à Tournai, mort vers 1285. 

SANCTO PATERNO (Robertus de), Rd- 
bebtdeSaint-Paibou de Saint-Paëb, 
théologien français, archidiacre de Rouen, 
mort après 12oi. 

SANCTO PAULO (Joannes de), Jean de 
Saint-Paul, médecin et_éçrivain, né à 
Salerne ou ayant étudié dans cette ville, 
mort après 1250. — Fabricius le croit 
Français et le nomme /. a S. Paulo 
Platearius. 

SANCTO PAULO (Landulphus de), Lan- 
DULPHE LE Je'une, dit aussi L. de 
Saint-Paul. Voy. Junior (L.). 

SANCTO PETRO (Florianus de), Flobi ano 
DE San-Pietbo, jurisconsulte italien, 
professeur à Bologne, né à San-Pietro, 
près de Bologne, mort vers 1440. 

SANCTO PORCIANO (Guilelmus de), 
Guillaume Duband, dit G. de Saint- 
PouBÇAiN, célèbre théologien français, 
dominicain, évéque du Puv-en-V*elay 
{episcop. Aniciensis), né à Saint-Pour- 
cain,dans l'Auvergne, mort en 1332. — Il 
fut surnommé Doctor resotutissimus. — 
On écrit aussi G. de Sancto Portiano, 
D. de Arcernia, et D. Senior, pour le dis- 

17. 



519 



SANCTO PORTIANO. — SANCTO VICTORE. 



520 



tinguer de deux autres D. de Jrvernia, 
SOS c'onlemporaius. 

SAiNCTO PORTIANO (de\ Voy. Sa net o 
Pvrccaiio i,de). 

SANCTO QtlINTlNO (Amandus de}, 
Aman» de SAl^T-^jL•E^TlK, scrmon- 
naire frauçnis, ué et religieux domiui- 
c.iin à Saint-Queiitiu, mort vers 1300. — 
Ou le trouve aussi uomiué .4. Gallicus et 
.4. Gallus. 

SANCTO QUIXTIN'O (Eberhardus de), 
Eberhard de SAiNT-QL'ENTiN,sermon- 
iiaire français, dbminicaiu, né à Saint- 
Queutiu, mort vers 12S0. 

SA>"CTO QUIXTINO (Gerardus de), Gé- 
rard DE Sai>t-Quemin , théologien 
et hagiographe français, moine à Saint- 
Quentin, mort après 1270. 

SANCTO QUINTLNO (Guarricus, Gueri- 
cus, Guernerus, Guerricus, ou même 
Graecus de), Guerric de Saint-Quen- 
Tis, théologien français, dominicain, 
professeur à Bologne et à Paris, né à 
Saint-Quentin, mort en 1245. — On le 
trouve nommé aussi G. Picardua, mais 
la plupart des manuscrits le désignent 
par son prénom seulement. 

SANCTO QUINTINO (Simon de), Simon 
de Saikt-Quemin, théologien et mis- 
sionnaire français , dominicain , né à 
Saint-Quentin, 'mort vers 1250. 

SANCTO SÀLVATORE (Odo de). Voy. 
Senonensis{0.). 

SANCTO SALVIO fBernardus de\ Ber- 

KAHDDE Saikt-Saulge, diplomate fran- 

* çais, évêque de Nevers , né à Saiut- 

Saulge, dans le Nivernais, mort en 1177. 

SANCTO SAVINO (Guilelraus de), Guil- 
laume Dandika ou de Dandina, dit 
aussi G. DE Saint-Savin, biographe 
français, religieux de Tordre de Grand- 
monl, né à Saint-Savin, dans le Poitou, 
mort vers 1190. 

SANCTO SEBASTIANO (Michael de), Mi- 
guel DE Olosabal, dit Michel de 
Saint-Sebastien, théologien espagnol, 
dominicain à Paris, né à Saint-Sébastien 
(Guipuscoa), mort vers 1515. 

SANCTO THEODORICO et SANCTO 
THEUDARIO (Hugo de). Voy. Sancto 
Caro (H. de). 

SANCTO VALENTINO (Robertus de), 
Robert de Sas-Valentino , théolo- 



gien italien, dominicain, inquisiteur gé- 
néral du royaume de Napies, né à San- 
Valentino (royaume de Napies), mort 
vers 1320. 

SANCTO VICTORE (Adarausde), Adam de 
Saint-Victor, théologien français, cha- 
noine régulier de l'abbaye de Saint- Vic- 
tor à Paris, mort vers 1190. — On le 
nomme aussi j4. l'ictorinus. 

SANCTO VICTORE (Andréas a), André 
de Saint-Victor, théologien anglais, 
chanoine régulier de Saint-Victor à Pa- 
ris, mort vers 1150. 

SANCTO VICTORE (Eccardus de), Ec- 
CARD DE Saint- Victor, théologien fran- 
çais , chanoine régulier de Saint -Victor, 
a Paris, mort au XII* siècle. 

SANCTO VICTORE fGalterus, Gualterus 
ou Walterus de), Gautier de Saint- 
Victor, théologien français, prieur de 
l'abbaye de Saint-Victor a Paris, mort 
après 1180. 

SANCTO VICTORE (Godfridus de), Gode- 
FROi DE Saint-Victor, moraliste et 
serraonnaire français, chanoine et sous- 
prieur de l'abbayede Saint-Victor à Paris, 
mort vers 1170. 

SANCTO VICTORE (Guarnerus a), G ar- 
mer DE Saint- Victor, théologien fran- 
çais, sous-prieur de l'abbaye de Saint- 
Victor à Paris, mort après 1140. 

SANCTO VICTORE (Joannes de), Jean le 
Teutonique, dit aussi J. de Saint- 
Victor. Voy. Teutonicus (J,). 

SANCTO VICTORE (Hugo de), Hugues 
de Saint-Victor, célèbre théologien 
français, chanoine régulier à l'abbaye de 
Saint-Victor de Paris, né dans la Lor- 
raine, mort en 1140. — On le trouve 
nommé encore H. Lothariensis, H. Pa- 
risiensis et H. Didascalicus. 

SANCTO VICTORE (Leonius), Leonius 
DE Saint-Victor, poète latin, chanoine 
de Saint-Benoît, de Notre-Dame et peut- 
être de Saint-Victor, à Paris, mort vers 
1160. 

SANCTO VICTORE (Petrus de), Pierre 
DE Poitiers, dit aussi P. de Saint- 
Victor. Voy. Pictaoiensis (P.). 

SANCTO VICTORE (Richardus de), Ri- 
chard de Saint-Victor, célèbre théo- 
logien écossais, chanoine puis prieur de 
l'abbaye de Saint- Victor de Paris, né en 



.»1 



SANCTO JCTORE. — SAPIENS. 



522 



Ecosse, mort vers il73. — On le trouve 
parfois Dommé B. Theologus. 

SANCTO VICTORE (Robertus de), Ro- 
bert DE Saint- Victor, théologien an- 
glais ou français, chanoine régulier et pé- 
nitencier au couvent de Saint-Victor à 
Paris, mort vers 1200. — On le trouve 
souvent nommé R. de Flamesburia. 

SANCTO VICTORE (Stephanus de), 
Etienne de Pébbac, dit aussi E. de 
Saint-Victob. \oy. Piper acensis (St.). 

SANCTO VINCENTIO (Joannes de), Jean 
DE Saint-Vincent, chroniqueur ita- 
lien, moine puis abbé du couvent de 
Saint-Vincent, près des sources du Vol- 
turno (royaume de Naples), mort vers 
1470. 

SANCTO YVONE (Rogerus de), Roger 
DE Saint- Yves. Voy. Ivonius (R.). 

SANCTO (de). Voy. Sancti. 

SAND^US, SANDEUS et SANDERUS 
(Maria), Maria Sandes, dit M. de Fe- 
LiNA. Voy. Felinus (M.). 

SANDWICO (Guilelmus de). Voy. Sanvico 
(G. de). 

SANGELSINUS (Henricus). Voy. Septi- 

mellensis (H.). 

SANGEWINIANENSIS. Voy. Sando Gc- 

miniano (de). 

SANGINATICUS (Georgius), Ttùp-fio^ 6 
Sa^vivatixô;, en français Georges San- 
GiNATic, connu sous le nom de Georgius 
Hypntus (rEtôpyioç 6 'V-a-roç)-, poëte grec 
et médecin du pape Nicolas V, comte de 
Latran et consul, mort à la fin du 
XIV** siècle. 

SANGRO (Oderisius de), Operise de 
Sangre {dit Aubery) , sermonnaire et 
poëte italien, bénrdietin, abbé an Mont- 
Cassin, mort vers 1 125. 

SANICO (Guilelmus de). Voy. Sanvico 
(G. de). 

SANINUS (Josephus), Joseph Samn, his- 
torien ecclésiastique russe, fondateur et 
premier abbé du monastère de Voloko- 
lamsk, dans le gouvernement de Moscou, 
mort en 1516. 

SANNAZARDUS (Jacobus). Voy. San- 

nazarius (J.). 

SANNAZARIUS (Jacobus), Jacques de 
San-Nazzaho, dit GiACOMO Sannazabo 



et en français Jacques Sannazab, cé- 
lèbre poète latin et italien, descendant 
d'une iamille originaire d'Espagne, qui 
vint se fixer à San-Nazzaro, sur le Pô, 
né à i\aples, mort en 1530. — On le 
trouve nommé encore J . Sannazardus, 
J. Sannaiarus , et en entrant à VAcn- 
demia Pontana il prit le nom ài'Actius 
Sincerus ou Syncerus. 

SANNAZARUS (Jacobus). Voy. Sannaza- 

rius (J.). 

SANNUCO (Gualterus de). Voy. Sanvico 
(Guilelmus de), 

SANSEVERINUS (Julius), !iiouo San- 
severino, connu sous le nom de Julius 
PoMPONius L/ETUS, Célèbre érudit ita- 
lien, professeur à Rome, né à Amendo- 
lara, dans la Calabre, mort en 1497. 

SANSIACO (Theobaldus de). Voy. Sanceio 
(Th. de). 

SANSONA et SANSONE (Petrus de). 
Voy. Sampsone (P. de). 

SANTDORPE (Hermannusde). Voy. Petra 
(H. de). 

SANTONENSIS (Bernardus), Bernard de 
Saintes, théologien français, bénédic- 
tin, prieur de Sablonceaux (Charente- 
Inférieure), évêque de Saintes, mort en 
11G7. 

SANUTUS (Marinus), Marino Sanuto, dit 
M. Torse LLO {Torsetlus) et M. Senior, 
voyageur et chroniqueur italien, né à 
Venise, mort après 1330. 

SANUTUS (Marinus), Mabino Sanuto, 
dit Junior, historien et biographe italien. 
Dé à Venise, mort après 1530. 

SANVICO (Guilelmus de), Guiliaume de 
Sandwich, théologien et chroniqueur an- 
glais, religieux carme, né sans doute à 
Sandwich, dans le comté de Kent, mort 
vers 1 300. — On écrit encore G. de Samu- 
co, G. de SanoiUiaco, G. de Sanico , 
G. de Sandwico, et Tanner le nomme 
par erreur Gualterus de Sannuco. 

SANVILUACO (Guilelmus de). Voy. San- 
vico (G. de). 

SAPIENS , surnom donné à Boson , abbé 
du Bec. Voy. Seccensis (B.). 

SAPIENS (Alphonsus), Alphonsus X, 
dit LE Savant, roi de Castille et de 
Léon, astronome, jurisconsulte et bis- 



S23 



SAPIENS. — SAVINTAVENSIS. 



hU 



torien espagnol, auteur des TabiUx Al- 
phonsinx, mort en 1284. 

SAPIENS (Carolus) , Chablks V, dit lb 
Sage ou le Savant , roi de France , 
protecteur des lettres et bibliophile , né 
a Vincennes, mort en 1380. 

SAPIENS (Joannes). Voy. Cypariossita 

(J.). 

SAPIENS IDIOTA, lb savant Idiot. 
Yoy. Jordanus (R.)- 

SAPIENTIS (Hugo), Hugues Le Sage ou 
LE Savant , médecin français , premier 
doven élu de la Faculté de Paris, mort 
vers 1350. 

SAPPO (Rogerius de), Rogeb du Sap, 

théoioF.ien français, bénédictin , nbbé de 
Saint-Evroul {àbbas sancti Ebrulfi) , 
mort en 1126. 

SARACENUS (Joannes), Jean Sabazin, 
helléniste et traducteur français , abbé 
de Yerceil, mort vers 1180. — On le 
trouve aussi nommé /. Sarracenus et 
J. Sarrazinus. 

SaR\NTENUS (Manuel ). Voy. Charito- 

pviu.s (M.). 

SARAPONTE (Henricus de), Henri de 
Saabbbuck, théologien allemand, évê- 
que de Worms, mort en 1234. 

SARBONA et SARBONIA (Robertus de). 
Voy. Sorbona (R. de). 

SAREPÏANUS (Thomas), Thomas de 
Sabepta, médecin allemand, prémon- 
tre, evèque de Sarepta, né à Breslau , 
mort vers 1360. 

SARISBERIENSIS (.Toannes). Jean de Sa- 
LiSBi'BY, poète et philosophe scolastique 
anglais , professeur à Paris , évêque de 
Chartres, né à Salisbury, près de Lon- 
dres, mort en 1180. — Il signait parfois 
/. Parvus, et ce mot paraît être la tra- 
duction latine de son nom de famille, 
qui na pas été retrouvé. — On le trouve 
appelé encore J. Petitua , J. de Sara be- 
r/iy . J. Sererianus ti J. CarnoUnsis. 

SARISBERIENSIS (Robertus), Robebt 
DE Saiisbuby, théologien anglais, évê- 
que de Salisbury, cardinal, mort vers 

1410 

SARISBERIENSIS (Thomas), Thomas db 
Salisboby, théologien et prédicateur 
anglais, né à Salisburj', mort en...? 



SARNAIO (Guido de). Voy. Fallium 
Sarnaii (Guido). 

SARNENSIS ( Petrus ). Voy. ydlis Sar- 
nensis (P.). 

SARRACENUS et SARRAZINUS ( Joan- 
nes). Voy. Saracenus (J.). 

SARTHIANENSIS Albertus), Albebt dk 
Sabziano, théologien et prédicateur itâ 
lien, frère mineur, né à Sarziano , dan» 
le diocèse de Chiusi (Toscane), mort 
en 1450. — On le nomme aussi J. de 
Sartiana. 

SARTIANA (de). Voy. Sarthianensis. 

SARTIS ( Guarinus de), Guabin des Es- 
SABTS, théologien français, bénédictin, 
abbé de Saint-Évroul, né au bourg des 
Essarts , dans le diocèse de Lisieux , 
mort en 1137. 

SARTC«l (Guilelmus), William Taylob, 
théologien et sermonnaire anglais, pro- 
fesseur à Oxford, mort en 1422. 

SARTORIUS ( Joannes ). Voy. Lindnerus 

rj.). 

SARZANUS ( Thomas ) , Tomaso Paben- 
tucelli ( Th. Parentucellus ) , dit aussi 
Thomas de Sabzane , ville où il avait 
été élevé, bibliothécaire de Saint-Marc, 
protecteur des lettres, pape sous le nom 
de Nicolas V,né à Pise, mort en 1455. 

SASSUS ( Pamphilus ). Voy. Saxus (P.). 

SAXJLIS ( T^-rricus de) , Thiebri de Sau- 
les, théologien et sermonnaire français, 
frère mineur à Paris, né à Saules (Doubs 
ou Saône -et-Loire ). mort à la fin du 
XIIP siècle. 

SAVILIANUS ( Angélus), Angelo dk Sa- 
viGLiANO, philosophe scolastique italien, 
né, religieux dominicain et professeur à 
Savigliano (États Sardes), mort vers 1521 . 

SAVINEIUS (Vitalis), Vital de Savigni, 
fondateur du couveut de Savigni, près 
d'Avranches, né à Tierceville, près de 
Mortain, mort en 1122. 

SAVINIACE^"3IS (Pontius), Ponce de 
Lay, dit P. de Savig^'Y, chroniqueur 
français, abbé de Saviguy (Rhône) , mort 
après 1135. — Fabricius le nomme 
P. Savintavensis. 

SAVINTAVENSIS (Pontius). Voy. Saci- 
Tiiacensis (P.). 



525 



SAVGNAROLA. — SCHEURNENSIS. 



526 



SAVONAROLA (Hieronymus ). Voy. Fer- 
rariis (H. de). 

SAVONAROLA (Joannes-Michael). Voy. 

Patavinus (J.-M.). 

SAXLINGHAMUS (Adamus), Adam de 
Saxlingha.](, théologien anglais, reli- 
gieux carme à Norwich, né à Saxlin- 
gham , dans le comté de Norfeik, mort 
après 1S50. 

SAXO (Angélus). Voy. Engelus. 

SAXO (Bemardus), Bebnàbd le Saxon, 
bénédictin, mort vers iliO. 

SAXO (Eckardus), Eckabd le Saxon, 

dit l'ancien (senior), théologien alle- 
mand, dominicain, professeur à Paris, 
puis provincial de Saxe, mort en 1327. 
— On le trouve aussi nommé E. Teu- 
tonicus. 

SAXO (Eckardus), Eckabd le Saxon, 
dit le jeune (/Mnzor), théologien allemand, 
religieux dominicain, mort en 1339. — 
On le trouve aussi nommé E. Teutoni- 
cus. 

SAXO (Jordanus), Jobdan de Qded- 
LiMBUBG, dit aussi J. de Saxe. Voy. 
Quedlimburgensis (J.). 

SAXO (Ludolphus), Ludolphe de Saxe, 
théologien allemand, dominicain, puis 
prieur de la Chartreuse de Strasbourg, 
né dans la Saxe, mort vers 1370. — On 
le trouve nommé aussi L. Germanus et 
L. Teutonicus. 

SAXO (Oliverius), OuYiEUttE Westpha- 
LiE , dit aussi 0. de Saxe. Voy. fVest' 
phalus (0.). 

SAXO (Petrus). Voy. Sampsone [P. de). 

SAXO. Voy. Saxonîa (àe) et Saxonius. 

SAXOFERRATO (B. de). Voy. Bartho- 
lus. 

SAXONIA (Albertus de), Albert de 
Saxe, philosophe, mathématicien et 
physicien allemand, dominicain, mort 
vers 1340. 

SAXONIA (Cooradns de), (Zonbad de 
Saxe, chroniqueur et sermonnaire alle- 
mand , religieux dominicain, mort après 
1360. 

SAXONIA (Conradus de), Conbad db 
Lautebbebg, dit aussi C. de SxxE.Voyi 
Monte Streno (C. de). 



SAXONIA (Hermannus de), Hebmann 
DE Saxe, casuiste allemand, frère mi- 
neur, curé de Saint-Laurent à Wisby, 
mort en l/»09. 

SAXONIA (Joannes de), Johann Danck, 
dit aussi J. de Saxe. Voy. Danckonis 

(J. de). 

SAXONIA (Jordanus de), Jobdan de 
Saxe, historien allemand, général des 
dominicains, né dans le diocèse de Pa- 
derborn, mort en 1236. — Échard écrit 
/. Saxo. 

SAXONIA (Petrus de). Voy. Sampsone 
(P. de). 

SAXONIA (Theodericus de), Théodébic 
DE Saxe, théologien allemand, reli- 
gieux dominicain, professeur à Paris, 
mort vers 1 3 1 0. — On le trouve nommé 
aussi Th. Saxo. 

SAXONIUS ( Joannes ) , Jean de Saxe , 
théologien et chroniqueur allemand, 
frère servite, né en Saxe, mort vers 
1412. 

SAXONIUS. Voy. Saxo et Saxonia (de). 

SAXDS (Pamphilus), Panfilio Sassi, 
poète italien, né à Modène, mort en 
1527. — On trouve aussi F. Sassus. 

SCACABAROSIUS (Henricus), Enbico 
ScACABABOZZi, hagiographc italien, do- 
minicain, mort en 1252. 

SCALIGER (Petrus), Pietbo della Sca- 
LA , théologien italien , dominicain, évé- 
que de Vérone, mort en_J295. 

SCALZA (Jacobus). Vov. Urbevetanus 

(J.). 

SCANDEBERUS (Joannes). Voy. Stanbe- 
rius (J.). 

SCARAMPO (Ludo viens de). Voy. Media- 

rota (L.). 

SCARAVELLUS ( Thomas ) , Tommaso 
ScABAVELLi , sermoouaire italien , reli- 
gieux dominicain , né à Verceil , mort 
vers 1440. 

SCHvENAUGIENSIS. Voy. Schœnau- 
giensis. 

SCHEDELIXJS ( Hartmannus ) , Habt- 
MANN Schedel, médeciu et chroni- 
queur allemand, établi à Nuremberg, 
mort en 1514. 

SCHEURNENSIS (Conrados). Voy. Schi- 
rensis (C.)- 



527 



SCHIDAMUS. — SCHORNAW. 



SS8 



SCHIDAWUS (Gerardus), Gébabd de 
ScHiKDAM , théologien et sermonnaire 
bollaodais , chartreux, prieur près de 
Liège, né à Srhiedam , près de Rotter- 
dam, mort eu 1443 —On le trouve aussi 
nommé G. Schiedamensis et G. Schida- 
nus. 

SCHIDAMUS (Martinus), Mautik? de 
ScHiEDAM , théologien ascétique hollan- 
dais, chartreux à Uir.echt, né sans doute 
à Schiedam, mort vers 1400. 

SCHIUaNUS et SCHIEDAMENSIS (Ge- 
rardus). Voy- Schidamus{G.). 

SCHIFaLDUS (Thomas), Tommaso Schi- 
FALDO , poète , biographe et théologien 
sicilien, dominicain, né à Marsala, mort 
vers 149S. 

SCHILDIS (Hermnnnus de),HERMANis 
DE ScHiLDicz ou SciLDis (dit .locherj, 
théologien et sermonnaire allemand, au- 
gustio , né dans la Westphalie , mort en 
1357. 

SCHIPPHOVERUS (Joannes), Johann 
ScHiPHOVEB. Voy. Meppis (J. de). 

SCHIRENSIS (Conradus), Conbad de 
ScHEUEBTS , chroniqueur allemand, re- 
ligieux bénédictin , prieur du couvent 
de Scheuern', en Bavière , mort vers le 
milieu du XIll^ siècle. — On le trouve 
aussi appelé C. Scheurnensis , et il fut 
surnommé C. Philosophus. 

SCHIRODUNENSIS (Odo), Odon de 
Shebston, théologien et sermonnaire 
anglais , étudiant à Paris, moine de Cî- 
teaux, né sans doute à Sherston (Wilts), 
• mort vers 1180. — On le trouve encore 
nommé O. de Ceritona , O. Ceritonen- 
sis, O. de Sheritona, et très-fréquem- 
ment Magister Odo. 

SCHNACKENBURGIUS ( Antonius), An- 
toine DE Schnackenbubg, chroni- 
queur allemand, docteur de Munster, 
moine de Corbie , né à Schnackenburg 
( Hanovre) , mort après 1471. 

SCHODEOVENENSIS et SCHODEOVEUS 
(Joannes). Voy. Schonovius (J.). 

SCHŒ^'AUGIE^'S1S (Ekbertus), Eckbert 
DE ScHONAU, théologien ascétique alle- 
mand, bénédictin, abbé de Saint Flo- 
rin de Schonau, au diocèse de Trêves, 
mort après 1170. — On le trouve aussi 
nommé E. Sconavgiensis. 

.SCHCEN AUG1ENSIS (Elisabetha), sainte 



Elisabeth dï Schonau , hagiographc 
allemande, bénédictine à Saint-Florin 
de Schonau, morte en 1165. 

SCH0ENHAV1A (de). Voy. Schonovius. 

SCHOLARIS (Pauhis), Paul ou Paulin 
ScoLAB!, théologien italien , évêque dt 
Préneste, cardinal, pape sous le nom de 
Clément III, né à Rome, mort en 1191. 

SCHOLARIUS (Georgius), Geobgks le 
Scolaibe. Voy. Gennadius. 

SCHOLASTICUS. Voy. Scolasticus. 

SCBONAVIA ( Anianus de). Voy. Schono- 
vius (A.). 

SCHONHOVIA (de) et SCHONHOVIUb 
Voy. Schonccius. 

SCHONOVIUS (Anianus), Anien de 
ScHOONHOVEN, théologien hollandais, 
dominicain , évêque de Saint- Asaph , 
dans le pays de Galles, né à Schoonho- 
ven (Hollande-Méridionale ) , mort vers 
1293. — On le trouve aussi nommé A. 
de Scfionavia. 

SCHONOVIUS (Joannes), Jean de 
ScHOONHOVEN, moraliste et sermon- 
naire hollandais, prieur des Carmes de 
Malines,né sans doute à Schoonhoven 
(Hollande-Méridionale), mort vers 1390, 
— On le trouve encore nommé J. Scho- 
deoveus, J. Schodeovenensis, J. Schon- 
hovius., J. Schoonhonius, et J. Mechli- 
niensis. 

SCHONOVIUS (Joannes), .Tean de 
Schoonhoven , théologien et sermon- 
naire hollandais, chanoine régulier de 
Saint-Augustin au Val-Vert ou Grœnen- 
dael , près de Bruxelles, né à Schoonho- 
ven (Hollande-Méridionale), mort en 
1431 . — On écrit aussi J. de Schoonovia 
et J. de Schœnharia. — On le trouve 
nommé /. de Schonhovia. 

SCHOONHOMUS et de SCHOONOVIA 
(Joannes). Voy. Schonovius (J.). 

SCHORNAIO (Matthacus de), Mathieu 
DE ScHOOBissE, théologicn et sermon- 
naire flamand, prémontré, abbé de Ni- 
nov'e, puis de Malines, né à Schoorisse, 
dans le comté d'Alost (Flandre-Orientale), 
mort en 1 195. — On le trouve encore 
nommé M. Ninovensis, M. Scornaius 
et M. Scornus. 



52fl 



SCHURENIUS. — SCULTETUS. 



530 



SCHURENIUS (Gerardus), Gbhabd von 
DEK ScHEUBREN . Voy. Horreo (G. de). 

SCINTILLA ( Eogelhardus ) , Engelhabd 
Fdnck ou Funke, poète latin, né dans 
la Souabe, mort vers 1500. 

SCLENGIA (Nicolaus), Ntx(5Xaoç 6 IxXev- 
Y(à;, théologien byzantin, né sans doute 
dans l'île de Chypre, mort vers 1450. 

SCOLASTICUS ( Adamus ) , Adam dd Pe- 
tit-Pont, dit aussi A. le Scolastique. 
Voy. Parvipontamu (A.). 

SCOLASTICUS ( Anselmus), Anselme de 
Laon, dit aussi A. le Scolastique ou 
l'Écolatre. Voy. Laudunensis (A.). 

SCOLASTICUS ( doctor). Voy. iVoto Cas- 
tro (H. de). 

SCOLASTICUS (Herbordus), Herbord 
LS ScoLASTiQDE, hagiographe allemand, 
établi sans doute à Bamberg, mort après 
1139. 

SCOLASTICUS (Honorius), Honoré d'Ad- 
TDN, dit aussi H. le Scolastique. Voy. 

Augustodunensis (H.). 

SCOLASTICUS (Oliverius). Voy. ff^'est- 
phalîis (O.). 

SCONAUGIENSIS. Voy. Schœnaugiensù. 

SCORNAIUS et SCORNUS (Matthaîus). 
Voy. Schornaio (M. de). 

SCOTELLUS, le petit Scot, surnom 
donné à Pietro Aqcilano. Voy. Aqui- 
lanus (P.). 

SCOTINUS, le petit Scot, surnom 
donné à Domenico Benivieni. Voy. 
Benioenius (D.). 

SCOTTUS. Voy. Scotus. 

SCOTUS (Adamus), Adam l'Écossais, 
dit aussi A. le Prémontré {A. Prx,- 
monstratensis), théologieu écossais, évê- 
que de "NVithern, puis deGalloway (epis- 
cop.Candidx casae)^ religieux prémon- 
tré, mort en 1180. 

SCOTUS (Clemeus), Clément l'Écossais 
ou Scot, théologien et hagiographe 
écossais, dominicain, évéque de Dun- 
blane, dans le comté de Perth, mort en 
1256. 

SCOTUS (David), David l'Écossais, liis- 
torieu écossais, évêque de Bangor, dans 
le pays de Galles, mort vers 1115. 



SCOTUS (Guilelmus), Guillaume Scot 
(dit V Histoire littéraire de la France)^ 
sermonnaire écossais ou irlandais, re- 
lijçieux dominicain à Paris, mort après 
1283. 

SCOTUS (Henricus), Henri l'Écossais, 
dit aussi H. le Ménestbel {H. Bardus) 
et H. l'Aveogle {H. Cxcus), poète 
épique et chroniqueur écossais, mort 
vers 1500. 

SCOTUS (Hugo), 1 Hugues l'Écossais, 
astronome et mathématicien écossais, 
carme, mort vers 1340. — Dempster le 
nomme Bugo Carmelita. 

SCOTUS (Joannes). Voy. Dunstonensis 

(J.): 

SCOTUS^ (Michael), Michel l'Écossais 
ou M. Scot, célèbre médecin et mathé- 
maticien écossais, né à Balwearie, dans 
le comté de Fife, mort en 1291, — On 
trouve souvent Scottus. 

SCOTUS (Rolandus), Roland l'Écossais, 
théologien écossais, sous-doyen de l'é- 
glise de Glascovi', dominicain, mort vers 
1500. 

SCRIBA (Robertus), Rorebt le Scribe, 
seul nom sous leguel soit connu en fran- 
çais un théologien et sermonnaire an- 
glais, chanoine régulier de Saint-Augustin 
au couvent de Bridlington, mort vers 
1180. — On l'a souvent confondu avec 
Rob. Bridling tonus. 

SCRIPTCHI (Henricus), Henri le Scbibe, 
poète allemand, chancelier de l'évéque 
de Magdebourg, mort après 1228. 

SCROBESBURIENSIS ( Fulcheredus ) , 
FouRCROi DE Scrobesbuby, Sermon- 
naire anglais, moine de Saint-Martin de 
Séez, puis abbé de Scrobesbury, mort 
vers 1120. 

SCROPUS (Richardus), Richard Schoope, 
jurisconsulte et littérateur anglais, doc- 
teur de Cambridge, archevêque d'York, 
mort en 1405. 

SCROPUS (Thomas), Thomas Scroope, 
historien ecclésiastique anglais, bénédic- 
tin, puis carme à Norwidi, évêque de 
Drommore en Irlande, né à Bradiey, 
mort en 1494. 

SCULTETUS (Ulricus), Ulric Schul- 
THEiFF, hagiographe allemand, évéque 
de Coire {episcop. Curiensis ), né à 
Lintz (Autriche), mort en 1355 



53i 



SCULTHORPIUS. — SEMPRINGAMUS. 



53S 



SCULTHORPIUS (Martinus) , Mabtin 
ScuLTHORP (dit Jôcher) , théologien an- 
glais, oarrae, professeur à Cambridge, né 
à Norfolk, mort après 1430. 

SEALANICUS (Saxo), Saxo LE Ghamm ai- 
bien, dit aussi S. de Seeland. Voy. 

Grammaticus (S.)- 

SEBUNDA (Raimundus de), Raimondde 
Sebcnde, de Sabdnde, de Sebon ou 
DE Sebonde, théologien, philosophe et 
médecin espagnol, professeur à Toulouse, 
né à Barcelone, mort vers 1435. 

SECUNDINUS (Joannes-Nieolaus), J.-N. 
BuBOici, dit J.-N. de Sagone. Voy. Bu- 
boicus. 

SECUNDUS (Hermannus). Voy. Dalma- 
Unis (H.). 

SECUSIA (Henricus de). Voy. Segusia 
(H. de). 

SEDANA (Guilelmus de). Voy Saana (G. 
de). 

SEGERUS. Voy. Brabantia (S. de). 

SEGESTRICENSIS (Laurentius), L. Bu- 
beau, dit L. DE SiSTÉBON. Voy. Bu- 
relias. 

SEGNINUS (Hugolinus), Ugolino de 
Segni, jurisconsulte italien , évêque 
d'Ostie, pape sous le nom de Gré- 
GOTBE IX, né à Anagni (États de l'Église), 
mort en 1Î41 . — On le nomme aussi H. 
jTtagninus. 

SEGNINUS (Raînaldus), Rinaldo de 
.Segni, évêque d'Ostie, pape sous le 
nom d'Alexandbe IV, né à Anagni, 
mort en 1261. 

SEGOBIENSIS (Joannes), Juan Cebvan- 
TÈs, dit Jean de Ségovie, théologien 
et orateur espagnol, cardinal, évêque 
d'Ostie, puis de Ségovie, archevêque de 
Séville, né soit dans la Galice, soit dans 
l'Andalousie, mort en 1453. — On écrit 
aussi /. de Segovio, et on le confond 
souvent avec le cardinal J.-A. de Sé- 
govie, qui mourut en 1594. 

SEGOVIO (de). Voy. Segobiensis. 

SEGRAVIUS Gilbertus), Gilbert de 
Seagbave, philosophe scolastique an- 
glais, docteur d'Oxford, évêque de Lon- 
dres, né à Leieester, mort en 1316. — 
On le trouve encore nommé G. Segravus 
et G. .Segreviis. 



SEGRAVUS et SEGREVUS (Gilbertus). 
Voy. Segravius (G.). 

SEGUARDUS (Joannes) , John Seguabd 
(dit Jôcher), philologue et poète anglais, 
mort vers 1420. 

SEGUDINEUS (Joannes-Nieolaus). Voy. 
Buboicus. 

SEGUINUS (Hugo), Hdgues Aiceltn, dit 
aussi H. SÉGom. Voy. Bilhomensis 

(H.). 

SEGUNDINUS (Joannes-Nieolaus. Voy. 
Buboicus. 

SEGUSIA (Henricus de), Henbi de Suze, 
célèbre jurisconsulte italien, professeur 
à Paris, auteur d'une Somme intitulée 
Summa aurea Hostiensis ou Ostiensis, 
évêque de Sistéron {episcop. Sistaricen- 
sis), archevêque d'Embrun, cardinal- 
évêque d'Ostie, né à Suse (États-Sardes), 
mort en 1271. — On le trouve très-fré- 
quemment désigné sous les noms sui- 
vants : B. a^ Bartholomxis ou de 
Bartholomeis , cardinal ou H. Hos- 
tiensis ou Ostiensis, H. de Secusia, H. 
Ebredune-nsis. 

SEHERUS, Sehère, chroniqueur ecclésiar 
tique, premier abbé de Chaumousey 
iprimus. a b bas Calmosiacensis) , da ns les 
Vosges, né à Épinal, mort en 1128. 

SEILLINIACO (Guilelmus de), Guil- 
laume de Seignelay, plus connu sous 
le nom de G. d'Auxebbe , théologien 
français, évêque d'Auxerre, puis de Pa- 
ris, mort en 1223. — Onie nomme en- 
core G. Jutissiodorensis et même G. de 
Speliniaco. 

SEISSELLO (Claudius de). Voy. Seysse- 

lius (C). 

SEITOiYUS (Guilelmus), VTilliam Sei- 
TON, médecin et chirurgien anglais, doc- 
deur d'Oxford, mort en... ? — Il fut sur- 
nommé Doctbr eximius. 

SELESTADIENSIS (Hugo), Hugues de 
Schlestadt, théologien allemand, frère 
mineur, né à Schlestadt (Alsace), mort 
vers 1 390. — On trouve aussi H. Slesta- 
dinus. 

SEMENX^S (Rodericus). Voy. Ximenius 

(R.). 

SEMPRINGAMUS (Gilbertus), Gilbert 
DE Sempbingham, curé de Semprin- 
gham, fondateur et législateur de l'ordre 



533 



SENECENSIS. — SERICUS. 



534 



desGilbertiDS, né dans le comté de Lin- 
coln, mort en 1189. 

SENECENSIS (Robertus), Robert Geb- 
VAis, dit aussi R. de Sénez. Voy. Ger- 
vasii (R.). 

SE\EMURIO (Rainaldus), Ratnald de 
Sehcb, poëte et biographe français, 
moine de Cluni, abbé de Vézelai {abbas 
Fezeliatensis), archevêque de Lyon, né 
sans doute à Semur (Côte-d'Or), mort en 
1129. — On le trouve nommé aussi R. 
Cluniacensis . 

SENENSIS (Bemardinus), Bebnabdin db 
Sienne, théologien et hagiographe ita- 
lien, frère mineur, mort vers 1450. 

SENENSIS (Catharina), Cattabina Be- 
NiNCASE, dite sainte Cathebine de 
Sienne, théologienne mystique italienne, 
religieuse dominicaine, née à Sienne, 
morte en 1380. 

SENENSIS (Gérardus), Gébabd de Sien- 
ne, jurisconsulte et philosophe italien, 
augustin, mort vers 1336. — On écrit 
aussi G. de Sertis. 

SENENSIS (Hugo), Ugo Benci, dit aussi 
H. de Sienne. Voy. Deatlus (H.). 

SENENSIS (Jacobus), Gtacomo Cino, dit 
aussi J. de Sienne. Voy. Cinus fJ.). 

SENENSIS (Odericus), Odéricde Sienne, 
théologien itaUen, chanoine de l'église de 
Sienne, mort en 1225. 

SENENSIS (Richardus), Ricabdo Pe- 
tboni, dit aussi R. de Sienne. Voy. 

Petronus (R.). 

SENENSIS. Voy. Senis (de). 

SKNGHAMUS (Guilelmus), William 
Sengham (Jocher), théologien anglais, 
chanoine régulier de Saint- Augustin, 
mort vers 1260. 

SENIOR (Adaraus), Adam l'Ancien. Voy. 

KiUosensis (A.). 

SlNIOPi (Durandus;, Durand le Vieux. 
Voy. Santlo Porciano (G. de). 

SENlS (Bulgarinus de). Voy. Bulgarinis 
{B. de). 

SENIS (Fredericus de, Frédéric de 
Sienne, jurisconsulte italien, professeur 
à Pérouse, né à Sienue, mort après 
13.10. 

SENIS fRpcuperatus de). Voy. Petramala 
(R.de). 



SENIS (Richardus de), Richabd db 
Sienne, hagiographe italien, religieux 
chartreux, prieur du couvent de Notre- 
Dame de Grâce, près de Pavie, mort 
vers 1420. 

SENIS (Si mon- Angélus de), Stmone-An- 
GELO Rocci, dit aussi S.- A. de Sienne, 
théologien italien, religieux dominicain 
à Florence, né à Sienne (Toscane), mort 
en 1508. 

SENIS (Thomas-Antonii de), Thomas-An- 
toine DE Sienne, hagiographe et théo- 
logien italien, dominicain, né à Sienne, 
mort en 1430. 

SENIS (de). Voy. Senensis. 

SENONENSIS (Odo), Eudes de Sens, dit 
aussi E. DE Saint-Sauvedb, juriscon- 
sulte français, né sans doute à Sens, 
mort api'ès 1301. — Lai-même se 
nomme Odo Senonensis, diclus de 
Sancto Salvatore. — On trouve encore 
O. de Senis et O. deSenonis, et le titre 
d'une édition de son livre porte Ot/io Se- 
nonensis. 

SENONENSIS (Richerius), Richeb de Sé- 
NONES, chroniqueur et hagiographe fran- 
çais, moine bénédictin à l'abbaye de Sé- 
iïones, dans les Vosges, mort en 1267. 

— On l'a longtemps confondu avec un 
autre Bicherius, chroniqueur du X* siè- 
cle. 

SENONIS (de). Voy. Senonensis. 

SEPTIMELLENSIS (Henricus), Enbico 
Abrigoou Arrighetto, dit Henbi de 
Sentimello, poëte latin, curé de Ca- 
lanzano, né à Sentimello, près de Flo- 
rence, mort à la On du XIF siècle. — 
Sa misère le fît surnommer //. Pauper. 

— On le trouve encore nommé H. Sa- 
mariensis, H. Sangelsinus et H. Flo~ 
reniinus. 

SEQUAVILLA (Guilelmus de), Guil- 
laume DE Sauqdeville, fsemionnaire 
français, dominicain, professeur à Paris, 
né à'Sauqueville (Seine-Inférieure), mort 
vers 1330. — On trouve aussi G. de Sac- 
covilla . 

SERAPHICUS (doctor). Voy. ^ssisio (F. 
de) et Donaventura. 

SERBONIO (Robertus de). Voy. Sorbona 
(R. de). 

SERICUS (Lombardus). Voy. Sirichius 

.'L.). 



53S 



SERLO. — SHraOVODUS. 



KM 



SERLO, Skblon, poète latin, chaDoioede 
Bayeux, Dé sans doute à Paris, mort après 
1106. 

SERLO, Seblon, théologien et sermon- 
naire français, quatrième abbé de Savi- 
gny {abbàs Savigniacensiii), dans la 
Mànche,né à Valbadon, près de Bayeux, 
mort en 1158. 

SERIN OG AGI I (Joannes), Jean de Speb- 
NEGASSE ou DE Sterngassen (Échard), 
théologien et sermonnaire, dominicain, 
mort vers 1390. — On le nomme aussi 
/. Sterlingafinx. 

SERRAJsUS (Joannes), Jean de Serbe, 
nom que prit Fbançois Lambert en 
quittant les ordres. VÔy. Lambertus (F.). 

SERRATA (Bartholomœus de\ Barthé- 
lémy DE FoiGNV, dit aussi B. du Jura. 
Voy. Fusniacensis (B.). 

SERUBERTIS (T^eonardus de), Leonardo 
Ser-Ubebti , théologien et sermonnaire 
italien, dominicain, né à Florence, mort 
vers 1480. 

SERVITA (Urbanus), Ubbain de Bolo- 
gne, dit aussi 13. le Sebvite. Voy. Bo- 

nonia (U. de). 

SERWALUS. Voy. Sevalus. 

SESSELIS (Jacobus de). Voy. Cessolis (J. 
de). 

SETONIUS (Thomas). Vov. Sitdodunn.s 
(Th.). 

SEITRBONA (Robertus de). Voy. Sorbova 
(R. de). 

SEVALUS, Sevale ou Serwale (disent 
Moréri et JÔcher), théologien et sermon- 
naire anglais, docteur d'Oxford, doyen, 
puisarchevêqued'York. mort vers 12à8, 
— On écrit aussi Serwalux. 

SEVERIAKUS (Joannes). Voy. Snris- 
beriensis (J.). 

SEVERL.EUS (Joannes), John Severle, 
théologien anglais, professeur à Oxford, 
mort en...? 

SEVINUS (Hugo), Hugues Aiceltn, dit 
H. SÉviN. Voy. Jiiikomensh (H.). 

SEYSSELIUS (Claudius), Claude DE Seis- 
SEL, historien, théologien et négociateur 
français, évèque de Marseille, archevê- 
que île T\ixm[archiepisc. Taurinensis), 
né à Aix en Savoie, mort en 1520. — On 



le trouve encore rommé C. de Aquis, C. 
de Jquis Sabaudiensis, C. de Stissello 
et C. de Seyssello. 

SEYSSELLO (Claudius de). Vov. Seysse- 

lius (C). 

SEZANA(Petrusde), Pierbede Sézanne, 
théologien français, religieux domini- 
cain , né à Sézanne, dans la Brie, mort 
vers 1234. — Fabricius le nomme P. de 
Sezaria. 

SEZARIA (Petrus de). Voy. Sezana (P. 
de). 

SFONDRATUS (Stephanus), Stefano 
Sfondbati, jurisconsulte italien, né et 
avocate Crémone, mort vers 1500. 

SFORTIA (Ascanius-Maria), Ascanio-Ma- 
bia Sfobza, en français A. -M. Sfobce, 
littérateur italien, légat, cardinal, né à 
Crémone, mort en 1505. 

SFORTIA (Franciscus-Alexander), Fran- 
cesco-Alessandro Sforza , en fran- 
çais F.-A. Sforce, duc de IMilan, protec- 
teur des lettres et des arts, mort en 1466. 

SFORTIA (Ludovicus-Maria), LuDOVico- 
Maria SroBZA, dit Ludoyico il Mobo 
(L. Maurns), en français L.-M. Sforce 
et Ludovic le More' littérateur italien, 
duc de Milan, protecteur des lettres et 
des arts, mort en 1508. — Il avait été 
surnommé il Moro, soit à cause de son 
teint basané, soit parce qu'il avait iin 
mûrier dans ses armoiries. 

SGUROPULUS (Silvester), IfAesa-oo; 6 
lYoup67:oj).oç, théologien et historien 
byzantin, diacre à Constantinople, mort 
vers 1450. — On écrit aussi S. Syr tpu- 
lus. 

SHARPiEUS (Joannes). Johî* Scharp, 

théologien et philosophe anglais, docteur 
d'Oxford, mort vers l-lOO. — On écrit 
aussi J. S/wrpus, et il fut surnommé 
Doctor famosus. 

SILARPUS (Joannes). Voy. Sharpxus (J.). 

SHAVESTENUS (Thomas). Voy. Stra- 
veshamus (Th.). 

SHERBL^l^E^SIS (Adamus), Adam de 
BABKiNG,dit aussi A. de Shebbcbn. 
Voy. Barchingensis (A.). 

SHERITONA (Odo de). Voy. Schirodu- 

nevsis (0.). 
SHlROVœilS (Guilelmus). Voy. Shir- 

u'^oodus (G.). 



537 



SHIRWOODUS. 



SINTINENSIS. 



;38 



SHIRWOODUS (Guilelmus), Guillaume 
DE Shebwood, théologien anglais, ar- 
chidiacre de Durhantï, chancelier de l'é- 
glise de Lincoln, né dans le voisinage de 
la forêt de Sherwood (comté de Nottin- 
gham), mort en 1249. — On le nomme 
encore G. Dunelmensis, G. de Dunelmo 
et G. Shirovodus. 

SIALANDICUS (Saxo). Voy. Grammati- 

cus (S.). 

SIBRANDUS, SiBBAND, hagiographe 
belge , prémontré , abbé de B.-M. Gar- 
den (abbas Horti Sanctx Marix), près 
de Leuwarde, au diocèse d'Utrecht, 
mort en 1238. 

SlBYLLA(Bartholomaeus),BAHTOLOMMEO 
SiBiLLA(dit N. Toppi), théologien ita- 
lien, dominicain , né à Monopoli, dans 
la Pouille, mort en 1490. 

SICCA VILLA (Joannes de), Jean Dbi- 
TON, dit aussi J. de Sècheville. Voy. 

Di'itonus (J.). 

SICULUS ( Andréas), Andbea Barbazzi, 
dit aussi A. de Sicile. Voy. Barbatius 

(A.). 

SICULUS (Matthaeus), Mathieu de Si- 
cile, philosophe scolastique sicilien, do- 
minicain, mort vers 1509. 

SICULUS (Nicolaus ou abbas), Niccolo 
Tedeschi , dit aussi N. de Sicile. Voy. 

Panoi^mitanus (N.). 

SICULUS (Salvus), Salvo Cassetta, 
dit-aussi S. de Sicile. Voy. Panormi- 
tanus (S.). 

SIGEBERGENSIS (Albertus), Albert de 
SiGEBERG , historien et biographe alle- 
mand , bénédictin au couvent de Sige- 
berg , près de Cologne, mort à la fin du 
XV= siècle. 

SIGERUS. Voy. Brabantia (S. de) et In- 
sulensis (S.). 

SIGNIACENSIS( Guilelmus), Guillaume 
de Signi. fécond théologien belge, abbé 
de Saint-îhierri près de Reims , puis de 
Signi au même diocèse, mort vers 
1 150. — On le trouve aussi nommé G. 
Sancti Theodorici et G. Remensis. 

5IGMACENSIS (Henricus), Henri de 
Signi, sermonnaire français, moine de 
Cîteaux , abbé de Signi , au diocèse de 
Reims, mort après 1279. 

SILLEBERTUS. Voy. Autissiodorensis 
(Gilbertus). 



SILVANPXTENSIS (Garinus ou Guari- 
nus), GuEBiN de Se.nlis, clianoifjfc de 
Saint-Quentin, hospilalier de Saint-Jean 
de Jérusalem , évèque de Senlis , louda- 
teur du Trésor des Chartes, met vers 
1230. 

SILVANECTEi\SIS( Stephanus ;, Etie.n n k 
deSenlis, théologien français, archi- 
diacre , puis évéque de Senlis , mort en 
1142. 

SILVATICIS ( V. P. de). Voy. Porchetus. 

SILVENSIS (monachu8),LE Moine de Se- 
LAU, nom sous lequel est connu Johann 
Gerlach {J. Gerlachus), chroniqueur 
allemand, prémontré, moine à SeUu, 
puiâ abbé à Mulhausen, né en Bohême, 
mort eu 1228. 

SILVESTER (Franciscus), Fbascesco 
SiLVESTRO, théologien et hagiographe 
italien , dominicain, né à Ferrare, mort 
vers 1500. — Échard écrit F. de Sylres- 
tris, et on le trouve souvent nommé 
F. Ferrariensis. 

SIMON ETA et SIMOXETTA (Joannes), 
Giovanni Simonetta, chroniqueur ita- 
lien, chancelier de Francesco Sforza, duc 
de Milan, né dans la Calabre, mort après 
1491. 

SIMONIS (Folkerus), Folker Simon, 
chroniqueur hollandais, né à Sueeck, 
dans la Frise , mort vers 1500. 

SIMONIS (Joannes), Jean Simon, théo- 
logien et sermoimaire hollandais, carme, 
mort après 1475. 

SIIMONIS (Nicolaus), Nicolas Simon, ju- 
risconsulte, historien et théologien hol- 
landais, carme, né à llarlem, mort en 
1511. 

SIMONIS (Rodericus), Roderic Simon. 
Voy. Ximenius (R.). 

SINCERUS (Actius). Vov. Sannazarixis 

(J.). 

SINGULARIS (doctor). Voy. Ochamus 

(G.). 

SINTHEMIUS (Joannes). Voy. Sinlinen- 

sis (J.). 

SINTINENSIS (Joannes), Jean van Sin- 
THEN ou Synthen, grammairien hol- 
landais, clerc de la vie commune, pro- 
fesseur à Deventer près de Zwoll, né dans 
rOver-Yssel, mort après 1480. — On le 



d39 



SmiCHIUS. — SOMARIUS. 



540 



trouve eurore nommé J. Sinthemius et 
J. de Synthis. 

SIRICHIUS vLonib3rdus\ Lombakdo Si- 
KicHi ([dit Moreri ou da Sebico ( dit 
Fabrioius), biographe italieu . ami de 
Pétrarque, ué à Padoue, mort vers 
13S0. — Ou écrit aussi L. Sérieux. 

S1SE>S1S V Gregorius }, Oblcoire d'Ar- 
MEME, dit aussi G. de Sisiues. Voy. 

Armcnius (G.'- 

SISTARICENSIS (Laurentius), L. Bu- 
beau, dit aussi L. de Sistebon. Voy. 

Burellus (L.). * 

SITHl^fE!SSlS (Joannes), Jean de Si- 
THiEu , hagiographf! frauçais , moine à 
Tabbaye de Sithieu ou Saint-Bertin, près 
de Saint-Omer, mort à la flu du XII* siè- 
cle. 

SITTAVIA ( Petrus de), Piebre de Zit- 
TAU , chroniqueur allemand , bénédictiu, 
abbé de Rôuigssaal ( Auta regia ) près 
de Prague , né à Zittau , dans la Saxe, 
mort après 1330. 

SIXTUS, Sixte IV, pape. Voy. Rovere 

(F. de). 

SKELTO^T^S (Joannes), John Skelton, 
poète satirique anglais, précepteur du 
roi Henri VIII , ué dans le Cumber- 
land, mort en 1529. 

SLAD.tUS et SLADIUS (Guilelmus) , 
"William Slade, philosophe scolastique 
anglais, religieux bernardin, né dans le 
comté de Devon, noort vers 1380. 

SLESTADIKUS. Voy. Selestadiensis. 

SMETIUS (Wilhelraus), Guillaume 
Smet, théologien belge, bénédictin, moine 
de Cîteaux, abbé du monastère de Thosan, 
près de Bruges, né à Bassevelde , près de 
Grand, mort vers la fln du XV* siècle. 

SNEKIS (Cornélius de), Cgbneille de 
Sneeck, théologien hollandais, religieux 
dominicain à Leuwarde, professeur à 
Rostock, vicaire général de l'ordre, né à 
Indick, près de Sneeck , dans la Frise, 
mort en 1531. 

S-NORRIUS et SNORRO. Voy. Sturloni- 
des (S.). 



SOLDlUS(Jacobus), Giacomo Soldo ou 
SoLDi, théologien et médecin italien, né 
à Florence, mort en 1440. — Brunet 
écrit J. Soldus. 

SOLDO ( Christophorus a ) , Christophe 
DE SoLDi ( Moréri ) ou de Soldo ( Bio- 
graphie universelle), chroniqueur ita- 
lien, né à Brescia, mort après 146S. 

SOLEMNIS (doctdr). Voy. Gocthalls (H.). 

SOLIACO (DE) et SOLIACUS. Voy. SoL- 

liaco (de). 

SOLIDE VERITATIS (doctor). Voy. 

Aretinus (F.). 

SOLIDUS (doctor). Voy. Mediavilla (R. 
de). 

SOLITARIUS(Honorius), Honoré d'Au- 
TUN , dit aussi H. le Solitaire. Voy. 

Augustodunemis (H.). 

SOLITARIUS (Philippus), ^ilir.r.oi 6 
Moviotiz6ç, en français Philippe le So- 
litaire, thé( )gièn grec, mort vers 
1110. 

SOLLIACO (Bernardus de), Bernard de 
Sully, chanoine puis évêque d'Auxerre, 
évéque élu de Nazareth , mort eu 1245. 

SOLLIACO (Guido de), Gui de Sully 
dominicain, archevêque de Bourges (or- 
chiepisc. Bituricensis), mort en 1281. 

SOLLIACO (Henricus de), Henri de 
Sully, plus connu sous le nom de H. 
de Blois, théologien, anglais ou fran- 
çais , bénédictin, abbé de Glastonbury 
(abbas Glastoniensis) , dans le comté 
de Somerset , puis évêque de Winches- 
ter {episcop. ff^intonensis), mort en 
1171. — On le namme aussi H. Blesen- 
nis, H. Solliacu^ et H. fVintonieiisis. 

SOLLIACO (Mauricius de), Maurice de 
Sully , chanoine de Bourges , puis cha- 
noine , archidiacre et peut-être évêque 
de Paris, né à Sully-sur-Loire (Loiret), 
mort en 1196. 

SOLLIACO ( Odo de ) , Eudes de Sully, 
chantre de Notre-Dame, puis évéque de 
Paris, né à la Chapelle d'Angillon, dans 
le Berri, mort en 1208. 



SNOTINGAMUS. Voy. Nottinghamus. SOLUACUS. Voy. SoUiaco (de). 

SOARDIS (Joannes de). Voy. Parisien- 
sis (J.). 

SOBRINUS (Joannes). Vov. CojusobrintLs 



SOLO (Geraudus de). Voy. Bituricensis 

(G.). 

SOMARIUS (Joannes). Voy. Somerarius 

(J.). 



541 



SOMENTIIS. — SPALDINGUS. 



542 



SOMENTIIS (Somenlius de), Somenzo de 
SoMENZi , philosophe et astronome ita- 
lien, né à Crémone , mort après 1458. 

SOMERARIUS (Joannes), John Somebs 
(dit Tanuer) , mathématicien et astro- 
nome anglais , frapciscain , mort vers 
1390. — Leiaud le nomme /. Somarius 
et Wadding /. Someritcs. 

SOMERCATUS ( Laurentius ), Laubent 
SoMEBCOTE (Tanner), dit aussi L. So- 
■EBTOIT, théologien et jurisconsulte an- 
glais, diacre à Rome , chanoine de Qren- 
cester, mort vers 1250. 

SOMERIUS (Joannes). Voy.' Somerarius 

(J-). 

SOMERSETENSIS ( Guibertus ou Wiber- 
tus ), Gdibebt DE SoMEBSET, historien 
et sermonnaire anglais, bénédictin, abbé 
du couvent de Bristol né à Somerset , 
mort vers 1260. — On le trouve aussi 
nommé G. Bristollensis. 

SOMMERFELDAISTJS (Joannes), Johann 
Rak, dit aussi J. de Sommebfeld. Voy. 
RhagiusÇi.). 

SOMMERTONUS (Joannes), Jean de 
Somebton, sermonnaire anglais , domi- 
nicain, moine à Norwich, né à Somer- 
loii , dans le comté de Somerset , mort 
après 1439. 

SONCIÎÎAS ( Ambrosius ) , Ambbotse de 
SoNCiNO, hagiographe italien , domini- 
cain, né à Soncino (Lombard-Vénitien), 
mort en 1517. 

SONCINAS (Gerson), Ben Mose Geb- 
SON , dit G. de Soncino , imprimeur 
italien, établi à Constantinople , puis à 
Brescia, né à Soncino, dans le Milanais « 
mort vers 1500. 

SONCESAS (Paulus) » Paolo Baebo, dit 
aussi P. DE SosciNO. Voy. Barons (P.). 

SONCINAS (Raphaël), Raphaël de Son- 
cino , théologien italien , dominicain , 
né à Soncino , dans le Lombard-Véni- 
tien, mort vers 1470. 

SONONAS (Valerianus), Valebiano de 
Soncino , sermonnaire italien , domini- 
cain, né à Soncino , mort vers 1516. 

SOiNONATES. Voy. Soncinas. 

SOPHIAJSTJS (Michacl ou iNicolaus), Mt- 
yaT,/ ou ?i'a.6Xao^ a Xoçtavo^, matbémati- 
oen et géographe byzantin, né à Cot- 
qrre, mûct vers 1500. 



SOPHISTA ( Joannes), Jean le Sopjijste, 
surnom donné à J. Hinton. Voy. Hin- 

tonus (J.) 

SORBONA (Robertus de), Robebt de 
Sobbon ou DE SoBBONNE, chanoiue de 
Cambrai, chapelain de saint Louis, fon- 
dateur de la Sorbonne, né à Sorbon ou 
Sorbonne au diocèse de Reims, mort en 
1274. — On le nomme encore : R. de 
Sarbona , R. de Seurbona. R. Sorbo- 
nensis, R. de Sorbonia, R. de Sorbonio, 
R. de Sorbonia , R. de Serbonio et R. 
de Surbonio. 

SORBONENSIS, de SORBONIA et «e 
SORBONIO (Robertus). Voy. Sorbona 
(R. de). 

SORCEIO ( Odo de ), Eudes de Sobcy ou 
DE SoBCEY, savant prélat français, évé- 
que de Toul, mort en 1228. 

SORETHIUS (Joannes). Voy. Sorethus 

(J.). 

SORETHUS (Joannes), John Sobeth, 
philosophe français , prieur général et 
rérormateurdesCarmes,néà Caen, mort 
en 1471. — Villiers écrit /. Sorethius. 

SOSATO(Jacobus de). Voy. 5uirato (J. de). 

S0ULJ:US (Joannes), John Sowle, théo- 
logien et sermonnaire anglais, docteur 
d'Oxford , carme à Londres , mort en 
1508. 

SOUTHAMPTONIA (Guilelmus de), 
Guillaume de Southampton , théolo- 
gien et sermonnaire anglais, dominicain, 
né à Southampton, mort vers 1340. — 
On l'a parfois confondu avec G. de An- 
tona. 

SOZOMENUS, SozzoMENO, philologue et 
chroniqueur italien, né et chanoine à 
Pistoie {canonicus Pistoriensis), dans la 
Toscane, mort en 1458. 

SPAGNOLUS ( Joan.-Bapt.) , J.-B.-Spa- 
GNtJOLi, dit leMantooan. Voy. Man- 
iuanus (J.-B.). 

SPALATENSIS ( Thomas) , Thosias db 
Spalatbo , chroniqueur dalmate, né , 
chanoine et archidiacre à Spalatro, mort 
en 1268. 

SPALDINGUS (Radulphus), Raoul Spal- 
ding (dit Jôcher), philosophe scolasti- 
que et sermonnaire anglais, carme à 
Stanford, professeur à Cambridge, mort 
en 1390. — On trouve aussi R. Spaul- 
dingus. 



543 



SPANHEMIENSIS. 



SPROTTUS. 



544 



SPANHtMlE>SlS (Joauncs), Johann 
Hkide>bebg, dit J. pe Spxnheim. Voy. 
Trithemius (S.\ 

SPAl LDI^Gl S (Radulphns). Voy. Spal- 

doi'jus V.RO- 

SPECULIS (^ioolaus\ ^lccoLO Spécia- 
le ^diseut les biojiraphios Irauraises), 
littérateur et uégonateur italien , vice- 
roi de Sicile, ue à >oto, mort en 144-4. 
— On la souvent confondu avec A. Mt- 
norita. 

SPECIALIS (ISicolaus). Vov. Minorlta 

SPECULATIVUS (Doclor). Vov- Yitcrbio 
. J. de\ 

SPECULATOR, LE Spéculatel'b , sur- 
nom donne à Guillaume Dubanti. 

A o>. Durand Ut: [G.). 

SPECULATOR, le Spéculateub, surnom 
donné à Gentile Gentili. Voy. Gen- 
tilibtis fi. de}. 

SPECULUM JURIS, le Miroir du 
DROIT, surnom donné au célèbre Bab- 
iole. Voy. Bartholus. 

SPECULUM JURIS, le Mikoib du droit, 
surnom donné à Pietro Farnbto, dit 
P. D'A^CHABAIS0. Voy. Ancharanus 

SPECULL^^l MU^DI, le Miroir du 
MONDE, surnom à Giovanm Bossiani. 

Voy Bossianus (J.). 

SPELIMACO (Guillelmus de). Voy. Sell- 
li'niaco (G. de). 

SPEDIA (DE) et SPEDIENSIS (Bartliolo- 
raaeus), Babth. Fazio, dit B. de la 
Spezzia. Voy. Facius (B.). 

SPER M A]\'!SUS( Thomas), Thomas Sper- 
MANN ( dit Échard), théologien anglais, 
dominicain, mort vers 1310. — On 
trouve aussi Th. Opermannvs. 

SPI^CHIRBACE^'S1S (Absalon). Voy. 
Spriiujkirsbacensls (A.). 

SPLNELLUS(Matthaeus), Matteo Spi- 
NELLi , chroniqueur italien, né à Giovi- 
uazzo { province de Bari ) , mort après 
1285. — On le trouve aussi nommé M. 
dtJnvenutio. 

SP1>ELLUS (ÎSicolaus), INiccoLO Spi- 
>ELLî. jurisconsulte et homme d'État ita- 
"iien, professeur à Naples, à Padoue et à 
Bologne, né à Naples, mort après 1394. 



On le trouve nommé souvent N. Neapo- 

i/taîius. 

SPIRA (Joaones de), Johann Wischler, 
dit Jean de Spire, théologien allemaod, 
bénédictin, né dans le Palatinat, mort en 
1456. 

SPIRA (Joanues de), Jean de Spire, im- 
primeur allemand, établi à Venise, né à 
Spire, mort vers 1470. — On écrit aussi 
J. Spi)'e7isis. 

SPIRA (Petrus de), Piebbe de Spire, 
théologien et sermonnaire allemand, er- 
mite de Saint- Augustin , né sans doute 
a Spire, mort vers 1425. 

SPIRA (Vindelinus de), Vindelin de 
Spire, imprimeur allemand, établi à Ve- 
nise, né sans doute à Spire , mort vers 
1500. 

SPIRENSIS (Simo), Simon de Arkwy- 
LEN (suivant Villiers), dit S. de Spire, 
théologien allemand, professeur à Paris, 
carme, né à Spire, mort en 1403. — Ou 
écrit aussi S. de Spira. 

SPIRENSIS. Voy. Spira (de). 

SPIRITUS (Laurentius), Lobekzo Gual- 
TiERi, dit L. Spirito, à cause de la 
vivacité de son esprit, poète italien, né 
à Pérouse, mort vers 1500. — On le 
trouve nommé en français L. Lesperit, 
L. l'Espbit, etc. 

SPOLETO ( Cherubinus de), Cherubino 
DE Spolète, théologien et sermonnaire 
italien, frère mineur, mort en 1484. 

SPOLETO ( Gabriel de), Gabriele Gabo- 
FALO, dit G. DE Spolète. Voy. Caro- 
falus (G.). 

SPRETUS (Desiderius), Desidebio Spre- 
ti, historien et philologue italien, né 
et notaire à Ra venue, mort vers 1474. 

SPRINGKIRCHBACEiNSlS ( Absalon ). 
Voy. Springkirsbacensis (A.). 

SPRINGKIRSBACENSIS (Absalon) , Ab- 
salon DE Spbingkirsbach, sermon- 
naire français , abbé de Springkirsbach, 
au diocèse'de Trêves, puis de Saint- Vic- 
tor de Paris, mort en 1203. — Son nom 
a été très-diversement orthographié : 
Spinchirbacensis , Springkirchhacen- 
sis, etc. 

SPROTTUS (Thomas), Thomas Spbott 

(dit Jocher), historien ecclésiastique an- 
glais, bénédictin, moine à Saint- Augustin 



S4S 



SPROTUS. 



STATIUS. 



546 



de Canterbary, né i Norwich , mort vers 
1840. 

SPROTUS (Isaacus), Isaac Spbot (/li- 
sent les biographies françaises), tliéolo- 
gien et médecin juif, né à Tudela (Na- 
varre ), mort vers 1874. 

SQUARClALUPUS (Antonius), Antonio 
Squabcialdpi, célèbre musicographe 
italien, attaché à la cour de Laurent de 
Médicis, mort à la fin du XV« siècle. 

SQUARClALUPUS (IgnaUus), Ignazio 
SQL' A BCiÀLUPi, théologien et historien 
italien, abbé du Mont-Cassin, né à Flo- 
rence, mort en 1526. 

STABULANUS (Cornélius), Cobneille 
DE Stavelot, dit aussi C. de Sant- 
FLiET ou de Zantfliet, chrooiqucur 
belge, bénédictin à Saint- Jacques de 
Liège, puis doyen de Stavelot (pro- 
vince de Liège), né à Santfliet ou Zant- 
fliet, près d'Anvers, mort après 1461 . 

STABULANUS (Joaones), Jean de Sta- 
velot , chroniqueur belge , religieux 
bénédictin , moine de Saint-Laurent de 
Liège, né à Stavelot, mort en 1449. — 
Fabricius écrit/, de Stabulaus et /. Sta- 
bulensis. 

STABULANUS. Voy. Stabulensis. 

STABULAUS (Joannes de), Voy. Stabu- 
lanus (J.). 

STABULENSIS ( Wibaldus), Wibadd du 
Pbé, dit aussi W. de Stavelot. Voy. 
Prato (W. de). 

STABULExNSIS. Voy. Stabulanus. 

STAQUS (Thomas), Thomas Stacy 
(dit Tanner), mathématicien et astro- 
logue anglais, professeur à Cambridge, 
mort vers 1440. 

STADIENSIS (Albertus), Albebt de 
Stade, chrouiqueur allemand, bénédic- 
tin, puis franciscain, abbé de Sainte- 
Marie à Stade ( Hanovre ) , mort après 
1260. 

STAFFORDIENSIS (Alexander), Alexan- 
dre d'Ashby, dit aussi A. de Staf- 
FOBD. Voy. Essebiensis (A.). 

STAFFORTUS (Joannes), John Staf- 
FOBD, historien anglais, frère mineur, 
mort vers 1380, 

STAGNO ( Franciscus de), Fbançois d'Es- 
TAiNG, évèque de Rodez, protecteur des 



arts et des lettres, mort en 1529. — On 
écrit aussi F. de Sianno. 

STAMPENSIS (Guido ou Guinmarus de), 
Gui d'Etampes, tliéologien et sermon- 
naire anglais ou français, disciple de 
saint Thomas de Canterbury, évéque da 
Mans, mort en 1135. 

STAMPENSIS (Petrus), Piebbe d'É- 
TAMPES, garde du trésor des Chartes à 
Paris, et rédacteur du premier inven- 
taire, mort après 1320. 

STAMPENSIS ( Theobaldus ) , Thibadd 
d'Êtampes , théologien français , que 
l'on a fait à tort anglais et -cardinal , né 
à Étampes, mort vers 1440. — Fabri- 
cius écrit par erreur 1240. — On le 
trouve aussi nommé Th, de Stampis 

STAMPIS (de). Voy. Stampensis. 

STANBERIUS(Joaunes), John Stanbeby. 
(dit Bâie) ou John Stanbbidge (dit 
Tanner), théologien et grammairien an- 
glais, carme, né dans le Northampton, 
mort vers 1500. — On le trouve encore 
nommé /. Slanbrigius, J. Stenobrigus^ 
J. Scandeberus et /, Sttnoburgus. — 
Fabricius en fait, peut-être avec raison, 
deux personnages, l'un théologien, mort 
en 1474, l'autre grammairien, mort après 
1510. 

STANBRIGIUS (Joannes). Voy. Stanberius 

(J.). 

STANDUCHIUS (Joannes), Jean Stan- 
DONCK, recteur de l'université de Paris, 
priucipal du collège de Montaigu, docteur 
de Sorbonne, né à Matines, mort en 
1504. 

STANNIFEX (Joannes), Jean l'Estai- 
NiEB (dit Paquot), théologien belge, pro- 
fesseur à Louvain, né à Gosselies, près 
de Charleroi, mort après 1530. 

STANNO (Franciscus de). Voy. Stagm 

(F. de). 

STARNEFELDIUS (Guilelmus), William 
Stabnfeld (dit Jôcher), historien et 
théologien anglais, carme, professeur à 
Oxford, né dans le comté de Kent, mort 
vers 1390. 

STATELLENSIS (Georgius), Giobgio 
Meblani, dit aussi G. d'Acqui. Voy. 

MerulaiQ.). 

STATIUS (Leonardus). Voy. Dtus (L.). 



547 



STAUPITIUS. — STRADLEIUS. 



54J^ 



STOCCUS (Petrus) , Pete» Stockes, fé- 
cond théologien anglais, docteur d'Ox- 
ford, religieux carme à Norfolk, mort en 
1399. 

STOCHiEUS et STOCHIUS (Simon). Voy. 

Stockius (S.). 

STOCHUS (Joannes), John Stokbs (dit 
Ëchard), théologien anglais, dominicain, 
né dans le Suffolk, mort vers 1374. — 
On trouve aussi/. Stoccus et/. Stocke- 



STAUPÎTIUS (Joannes), Jean de Stau- 
piTz, théologien allemand, augustin, ad- 
versaire de Luther, né dans la Saxe, 
mort en 1524. 

STEDELLIUS et STEDELLUS (Berenga- 
rius).Voy. Fredoli {B.). 

STEIKFELPENSIS (Everwinus, Ebroinus, 
Everbinus ou Evrinus), Evebwin de 
Steinfeld, théologien allemand, reli- 
gieux prémontré, prévôt du couvent de 
Steinfeld, au diocèse de Cologne, mort 
vers ^150. 

STELLA (lîaacus de), Isaac de l'Étoile, 
théologien anglais , moine de Gteaux , 
abbé de l'Étoile, au diocèse de Poitiers, 
mort après 1155. 

STE]NIENSIS(Henricus), Henbide Stain, 
historien et jurisconsulte allemand , pré- 
vôt à Stain, près de Reichersperg, en 
Bavière, né à Udine, dans le Frioul, 
mort vers 1300. 

STENOBRIGUS et STENOBURGUS 
(Joannes), Voy. Stanberius (J.). 

STEPHANESCIS (Jacobus de), Giacomo 
Stefanesi, dit aussi Jacques de Gaete 
{J. Cajetanus), théologien italien, car- 
dinal, né à Rome, mort en 1343. 

STEPHANIDES (Guilelmus). Voy. Su- 
phanus (G.)- 

STEPHAMJS (Guilelmus), William FîTz- 
Stephen, hagiographe anglais, ami^de 
Thomas Bccket, né à Londres, mort au 
XII* siècle. — On le trouve encore 
nommé G. StephanideselG. filius Ste- 
fhani. 

STEPHAMJS (Henricus), Henbi Es- 
tienne, célèbre imprimeur, établi à Pa- 
ris, associé de Wolffgang Hospil,mort en 
1Ô20. 

STERLIISGATIUS (Joannes). Voy. Semo- 

fjacii (J.). 

STIPITE (Lamberlus de), Lambebt de 
Stok , jurisconsulte belge, bénédictin, 
moine à Saint-Laurent de Liège, né à 
Liège, mort vers 1420. — On le trouve 
aussi nommé L. de Stockis. 

STOB.*XFS (Thomas), Thomas Stubbs ou 
Stubs (on le trouve aussi nommé 
Stolbez), théologien et chroniqueur 
anglais, religieux dominicain , né à York, 
mort a près 1373. 

STOCCUS (Joannes). Voy. 5^ocAu5 (J.). STRADLEIUS (Richardus), Richabd^ 



STOCHUS (Simon). Voy. Stockius (S). 

STOCKESIUS (Joannes). Voy. Stochus 

(J-). 

STOCKIS (Lambertus de). Voy. Slipite 
(L. de). 

STOCKIUS (iEmilius), Emile dit Melis 
Stoke, chroniqueur et poète hollandais, 
établi à Utrecht, mort après 1305. — On 
trouve aussi ^. Stokius. 

STOCKIUS (Simon), Sîmon Stock, litté- 
rateur et théologien anglais, qui passa, 
dit-on, vingt ans dans le creux d'un ar- 
bre, général des carmes, né dans le pays 
de Kent, mort en 1265. — Tanner le 
nomme S. Stochxus, et Ton trouve en- 
core S. StochiuK, S. Anglicus, S. Sto- 
chus, S. Stokius. 

STOEFFLERINUS (Joannes), Johann 
Stceffleb, astronome, mathématicien et 
géographe allemand, professeur à Tubin- 
gue, né à Justingen (Justingensis), dans 
la Souabe, mort en 1531. — On le trouve 
aussi nommé /. Stoejlerus et J. Sto/fie- 
Tinus. 

STOEFLERUS et STOFFLERINU S 
(Joannes). Voy. Stoefflerinus{i.). 

STOKIUS. Voy. Stockius. 

STONvEUS (Joannes), Jean de Stone, 
théologien et historien anglais, bénédic- 
tin à Canterbary, mort vers 1467. — On 
écrit aussi J. Stonus. 

STOVUS (Joannes), John Stow, théolo- 
gien anglais, docteur d'Oxford, orateur 
au concile de Bâle, bénédictin àNorwich, 
mort vers 1440. 

STRADIVERTUS (Valerius), Valebio 
Stbadivebto, philosophe, orateur et 
philologue italien, né à Crémone, mort 
vers 1360. 



540 



STRAAI SIS. — SUBTIUTATIS. 



50ii 



SxBADLEY, ihéologieD anglais, moine de 
Cîteaux à Hereford, né sur la frontière 
du pays de Galles, mort après 1336. 

STRAMENSIS (Andréas), Anubé de 
Stbahi, hagiograpbe italien, moine de 
Yallombrosa, abbé de San-Fedele-de- 
Strami, au diocèse d'Arezzo, mort eu 
1106. — Fabricius le nomme A. Stru- 
mensis. 

STRATFORDUS (Joannes), Jean de 
Stbatfobd , théologien anglais, évéque 
de Winchester {episcop. fVintoniensis)., 
archevêque de Canturbery, né à Stratfort 
sur l'Avon (comté de Warwick), mort eu 
1348. 

STRAVANELLIUS et STRAVANELLUS 
(Richardus), Richard de Stavenesby, 
théologien anglais, domiuicain , mort 
après 1296. — Aitamura le nomme R. 
Estravaneli. 

STRAVESHANUS (Thomas), Thomas de 
Strayeshaw, théologien anglais, reli- 
gieux franciscain à Bristol, né dans 
l'Angleterre .occidentale , mort en 1346. 
— On le trouve nommé encore Th. 
Shavestenus. 

STROCaUS. Voy. Strozius. 

STRODyEUS (Radulphus), Raoul Strode, 
poète , voyageur et géographe écossais, 
religieux domiuicain a Tedburg, mort en 
1370. — On le trouve nommé aussi R. 
Strodus. 

STRODUS (Radulphus). Voy. Strodxus 

(R.). 

STROZIUS (Hercules), Ercole Stbozzi, 
frère de Tito-Vespasiano, poète latin 
moderne, président du conseil des Douze, 
né à Ferrare, assassiné en 1608. 

STROZIUS (Pallans), Palla Strozzi, 
helléniste et philologue italien, recteur de 
l'université de Florence, protecteur des 
lettres, né à Florence, mort en 1462. — 
Poccianti le nomme P. Strozza. 

STROZIUS (Titus- Vespasianus), Tito-Ves- 
PASiANO Stbozzi, poète latin moderne, 
gouverneur de la Polésine, né à Ferrare, 
mort en 1505. — On trouve aussi 
Strozzius et Slroccius. 

STROZZA et STROZZIUS. Voy. Slrozius. 

STRUMENSIS (Andréas). Voy. Slramen- 

sis (A.). 

STUARTUS (Jacobus), James Stuart, 



roi d'Ecosse, musicien et poète, assas- 
siné en 1437. 

STUBES (Guilelmus), William Stubbe, 
philosophe scolastique anglais, recteur 
du collège de Jésus à Cambridge, mort 
vers 1600. 

STUCCHEIUS (Joannes), John Stukey, 
théologien et sermonnaire anglais , doc- 
teur d'Oxford, bénédictin à Norwich, 
mort vers 1500. 

STUDEBODUS (Petrus). Voy. Tudtbodus 

(P.). 

STUNIGA (Didacus-Lupus), Diego-Lopez 
DE ZuNiGA, théologien et philosophe 
espagnol, né à Salamanque, mort vers 
1530. 

STUPOR MUNDI, l'Étonnement dd 
Monde, surnom donné à Alonso Tes- 
TADO. Voy. Tostattts (A.). 

STURLiE (Snorro, filius). Voy. Sturloni- 
des (S.). 

STURLONIDES (Snom'us ou Snorro), 
Snobbi Stubluson, historien et poète 
islandais, assassiné en 1241. -^On trouve 
aussi S. jUlus Sturlx. 

STOTDORP^US (Hermannus) Voy. Petra 

SVJE. iETATIS CICERO, le Cicébon de 
SON TEMPS, surnom donné à Tommaso 
iNGBiRAMi. Voy. /«^Aerawi/tt* (Th.). 



SUAVISSJMUS (doetor). 
AmandoÇi. de). 



Voy. Sancto 



SUBDIACONUS (Petrus), Pierbe de Bé- 
NilvENT, dit aussi P. le Sous-diacbe. 
Voy. Beneventanus (P.). 

SUBERTUS (Petrus), Piebbe Soybebt, 
jurisconsulte et théologien français, évé- 
que de Saint-Papoul, né à Uzès' (Gard), 
mort en 146<, 

SUR FURNO (Dionysius de), Denis de 
Soulfour, dit aussi D. de Sous-le- 
FoLB, médecin français, doyen de la fa- 
culté de Paris, mort 'en 148Ô. 

SUBLIMIS (doetor). Voy. Gerundensîs 

(Fr.). 

SUBTILIS (doetor). Voy. Corneus (P. -P.), 
Dunstonensis (J.), Faber (J.) et Ray- 
niundus (B.). 

SUBTIUTATIS PR INCEPS, le Pbixce 
DELA SCBTiLiTÉ,suriiom douuéàCRis- 



ooi 



SLCCINCTLS. — SCRBOMO. 



532 



TOFOKO Castellione. Voy. CastUlio- 
ucuf 1,0.) • 
SlH:Cl^CTUS (doctor), Vov. .^sculajius 

SrCHENSlS (Ludolphus), ItooLPHE de 
SrcHEN, vovagcur allemand, rure de 
Sucheo tians la M'^tphalit. mort vers 

SI:DBER1US (Guilelmus), Glill^lmede 
Sldbuby, théologien anglais, bénédic- 
tin, moine de Westminster, né sans doute 
à Sudburv, dans le comté de Suffolk, 
mort incerto sacctdo. — On le trouve 
aussi nommé G. Sudberris. 

SUDBERIUS (Simone Simon de Sud- 
BUBV, théologien et jurisconsulte anglais, 
evéque de Londres, archevêque de Can- 
terburv. né à Sudbury dans le Suffolk, 
assassiné eu 1381. 

SUDBERVIS [Guilelmus). Voy. Sudbenus 
.G.:- 

SUDODi:>'US CThomas), Thomas de 
SoTTON, théologien anglais, religieux do- 
minicain, docteur de la Sorbonne et 
professeur à Paris, né à Sutton, dans le 
comté de Lincoln, mort vers 1300. — 
Ou le trouve encore nommé Th. de Sue- 
tonia. Th. Suetoniiis, Th. Setonius et 
Th.de J'intonia. 

SUESSIONENSIS (Hugo), Hugues Fa RSiT, 
dit aussi H. deSoissoxs. Voy. Farsitus 
H.}- 

SUESS10>'E>'S1S (îîicolaus), Nicolas de 
SoissoNS, hagiogrnphe français, moine 
.de Saint-Crespin de Soissôns, mort vers 
'jj40. — On le trouve nommé aussi N. 
Gallus. 

SUESSIONENSIS (Odo) , Eudes de Sois- 
so>s, théologien frauçais, abbé d'Our- 
camp {jihbas Vrsicampi) au diocèse de 
Novon, né à Soissons, mort à la un du 
XÙ* siècle.— On le trouve aussi désigné 
sous les noms de O. de Castro Radul- 
jjhU avec qui il a été souvent confondu, 
et de O. Caslillioneus. 

«^UETOMUS (Thomas). Vov. Sudodunus 

Th.). 
SUEVrcS (Henricus). Voy. Suso (H.). 
SLTFICIENS (doctor). Voy. Àquilanus 

(P.). 
SUFFOLCENSIS (Radulphus), Raoul de 

Sdffolk, dit R. LE NoiB {H. Niger), 



chroniqueur et théologien anglais, archi- 
diacre de Glocester, né à Suffolk, mort 
après 1213. 

SUGERIUS, SoGEB, homme d'État et his- 
torien français, régent de Franc*, abbé 
de Saint- Denis, né soit à Saint-Denis, soit 
à Touri, dans la Beauce, soit à Saint- 
Omer, mort en 1152. — On écrit aussi 
Sugerus. 

SUGERUS. Voy. Sugerius. 

SUIDAS, Souioaç, lexicographe grec, dont 
la vie est inconnue , et qui mourut vers 
1100. 

SLINSETUS (Rogerius), Roger de 
SwiNSHED, mathématicien, astronome et 
théologien anglais, moine de Citeaux à 
Swinshed, professeur à Oxford, mort 
vers 1 350. — On rencontre aussi R. Sui- 
setus, mais on le trouve plus souvent dé- 
signé par ses surnoms H. Calculator et 
R. Computisla. 

SUISETUS (Rogerius). Voy. Suinsetus (R.). 

SUISIACO (Slephanus de). Voy. Susiaco 
(S. de). 

SULMONENSIS (Joannes), Jean de Sul- 
MONE, théologien italien, religieux au- 
gustin, mort en...? 

SULMONEKSIS (Marcus Barba tus), Mabco 
Babbato de Sulmone, orateur et poète 
italien, ami de Pétrarque, né sans doute 
à Sulmone (royaume de Naples) , mort 
au milieu du XJV* siècle. 

SULPINUS (Petrus). Voy. Salpinus (P.). 

SULPITIUS (Joannes), Giovanni Scl- 
pizio, dit S. DE Veboli. Voy. Ferula- 
nus (S.)- 

SUMMARIPA (Georgius de), Geobge de 
SoMMABiYA, plus couuu SOUS soD nom 
latin, poète et chroniqueur itaUen, gou- 
verneur de Gradisca, né à Vérone, mort 
vers 1500. 

SUMMARIPA (Marcus de), Marc de 
SoHMABivA, sermonnaire italien, frère 
mineur, professeur à Turin, né à Som- 
mariva, dans les États Sardes, mort vers 
1420. 

SUPERANTIUS (Raimundus), Raimondo 
SoBANZO, jurisconsulte italien, établi au- 
près des papes d'Avignon , mort vers 
1350. 

SURBONIO (Robertus de). Voy. Sorbona 
iR. de). 



553 



SURDUS. — SYLVA. 



U 



SURDUS (Joannes), Jean le Sourd, sur- 
nom donné à Jean de Pabis. Voy. Pa- 
ri siensi s (J.). 

SURFLETUS (Guilelmus). Voy. Surfluctus 
(G.). 

SURFLUCTUS (Guilelmus), Guillaume 
DE SuBFLEET, tliéologïen anglais, |reli- 
gieux carme, professeur à Cambridge, né 
sans doute à Surfleet, dans le comté de 
Lincoln, mort en 1466. — On écrit sou- 
vent aussi G. Surfletus. 

SURRONEUS ( Lucidus-Anitophilus ) , 
pseudonyme de Lorenzo Valla. Voy. 

Fallensis (L.). 

SUSARU (Guido de). Voy. Suzarius (G.). 

SUSATO (Jacobusde), Jacques de Soest, 
chroniqueur et théologien allemand, do- 
minicain, professeur à Cologne , né à 
Soest, dans la Westphalie,raorten 1423. 
— On le trouve encore nommé /. de Su- 
zato et J. de Sosato. 

SUSATO (Nicolausde), Nicolas de Soest, 
théologien allemand, professeur à Hei- 
delberg, né à Soest (Westphalie), mort 
après 1417. 

SUSIACO (Stephanus de), Etienne de 
SuiZY, archidiacre de Bruges, chancelier 
de France, cardinal, né à Suizy (Marne), 
mort eu 1311. — On trouve aussi St. 
de Suisiaco. 

SUSO (Henricus), Henry de Bebg, plus 
connu sous son nom latiu, qui était celui 
de sa mère, auteur ascétique allemand , 
religieux dominicain, prieur à Cologne, 
né a Constance , mort en J 366. — On 
le trouve encore nommé en latin Frater 
Jmandus, A. Teutonicus, H. Constan- 
tiensîs, A. deSwebia, H. de Swevia, H. 
Swevius et //. Suevius; en français H. 

DE SOUABE, H. DE SOUBSHACBE, H. 

DE SousAUBE, H. DE Sews, et CD alle- 
mand U. DER SeUSE. 

SUTFANIO (Gerardus dje). Voy. Zutpha- 
niensis (G.). 

SUTHODUNUS (Joannes). Vov. Sut tonus 

(J.). 

SUTOR (Petrus), Pierre Couturier, 
théologien français, chartreux, docteur 
de Sorbonne, professeur à Paris, né à 
Cheméré-le-Roi (Mayenne), mort vers 
1530. 

SUTPHANIENSIS (Gerardus). Voy. Zut- 
phaniensit (G.). 



SUTRI (Guilelmus), GuiLiAUUE Sudbe, 
théologien et philosophe scolastique 
français, religieux dominicain, évéquede 
Marseille, cardinal, né à Laguenne (Aqui- 
na), dans le diocèse de Tulle, mort en 
1373. 

SUTTONUS (Guilelmus), Guillaume de 
Sutton, mathématicien et astrologue 
anglais, né sans doute à Sutton, dans le 
comté d'York, mort vers 1450. 

SUTTONUS (Joannes), Jean de Sutton, 
théologien anglais, carme, né à Sutton, 
dans le comté d'York, mort en 1473. — 
On le trouve nommé aussi /. Suthodu- 
nus. 

SUZARIUS (Guido), Gui 'de Suzabia, 
jurisconsulte italien, professeur à Mo- 
dène, à Reggio et à Crémone, né, dit 
Pancirole, au château de Suzaria, dans 
le Mantouan, mort après 1270. — On 
écrit aussi G. de Susaria. 

SUZATO (Jacobus de). yoy.Susato (J. de). 

SVANENDUNUS (Petrus). Voy. Swa- 
ningtonus (P.). 

SVASHAMUS (Nicolaus), Nicholas Swa- 
PHAM (?), théologien anglais, religieux 
carme, docteur de Cambridge, mort en 
1449. 

SWAFFAMUS (Joannes). Voy. Swafha- 

mus (J.). 

SWAFHAMUS (Joannes), Jean de Swaf- 
FHAM, théologien anglais, carme, évéque 
de Bangor,né àSwaffham,^ans le comté 
de Norfolk, mort vers 1397. — On trouve 
aussi /. Swaffamus. 

SW^ANINGTONUS (Petrus), Peter Swa- 
NiNGTON (dit Jôcher), théologien anglais, 
docteur d'Oxford, carme , mort après 
1270. — On le trouve aussi nommé P. 
Svanendunus. 

SWEBIA (Henricus de). Voy. 5tt«o(H.). 

SWERRERUS, Sai^'erbe ou Sverrib, roi 
de Norvège, jurisconsulte et historien, 
mort en 1202. 

SWEVIA (de) et SWEVIUS (Henricus) . 
Voy. Suso (H.). 

SYGERUS et SYGUERIUS. Voy. Bra- 

bantia (S. de). 

SYLVA (Odo), Odon Wood, théologien 
anglais, bénédictin, abbé de Battle-Ab< 



553 



SYLV.*: MAJORIS. 



SYROPULUS. 



556 



bev, né dans le comté de Kent, mort en 
1200. — On le trouve nommé aussi O. 
Cantianvs. 

SYLViC IVIAJORIS ( Christianus, mona- 
ohus\ Chrétien, moine de la Sauve- 
Majedbe, au diocèse de Bordeaux, ha- 
piopraphe français, mort à la fin du 
Xll* siècle. 

SY'LVAGIUS (Joannes), Jean Sauvage, 
jurisconsulte français, professeur à Lou- 
vain, chancelier du Conseil de Brabant, 
ami d'Érasme, né dans la Bourgogne, 
mort en 1518. » 

STLVATICIS (V. P. de). Voy. Porchetux. 

SYXVATICUS (Matthaeus), Matteo Sil- 
VATico (dit N. Toppi). médecin italien, 
établi à Salerne, né à Mantoue, mort vers 
1340. 

SYL^T:STER (Bemardus), Bebnabd Syl- 
TESTBE, philosophe scolastique belge, 
professeur à Utrecht, mort vers le milieu 
du XII* siècle. — V Histoire littéraire 



delà France le confond avec B. Carno- 
tensis. 

SYXVESTRIS (Franciscus de). Voy. Sil- 

vcster (F.). 

SYLVIOLUS (Antonius), Antoine Fo- 
BESTiEB, poète latin moderne, né à Pa- 
ris, mort vers 1530. 

SY^LVIUS (iEoeas). Voy. Picolominxus 

(/E. S.). 

SYLVIUS (Andréas), Andbé du Bots, 
chroniqueur français, prieur deMarchien- 
nes, dans le diocèse d'Arras, mort vers 
1 20 5 . — On le trouve nommé aussi ^4 . Âtre- 
batensis, A. Marcianensis, A. Martia- 
nensis, et par erreur A. Arelatensis. 

SYNTHIS (Joannes de). \ oy. Sintinensis 

. (J.). 

SYRACUSANUS(Richardus),RiCHABD de 
Syracuse, théologien anglais, évêque de 
Syracuse en Sicile, mort vers 1190. 

SYROPULUS (Silvester). Vov. Sguropulus 

(S.). 




TABIENSIS (Joannes), Giovanni Ca- 
GNAZzo, dit Jean de Taggia. Voy. 
Cagnaiius (J.)« 

TACESPHALUSC Joannes). Voy. Titles- 
halus (J.). 

TACUM^US (Simon). Voy. Constant f- 
nopolitanus (S.). 

TAFTASAPsUS (Saadeddinus) , Saad- 
Eddyn Mas'-oud-al Taftazani, 
tl)éologien et jurisconsulte arabe, né à 
iMarasch, mort eu 1389. 

TAGLIACOTIUS (Joannes), Giovanni 
Tagliacozzi , théologien italien , arche- 
vêque de Tarente , cardinal , évêque de 
Palestrina, grand pénitencier, mort en 
1449. — On le trouve encore nommé 
J. de j agliacotio et J. Tarentinus. 

TAILLERUS (Simon), Simon Tavlor, 
musicographe écossais, religieux domi- 
nicain, mort en 1240. 

TALABRICUS (Ferdinandus), Ferdi- 
nand DE ÏALAVEBA, théologïen espa- 
gnol, évêque d'Avib, puis de Grenade 
( episcop. Ubulensis, dein Granatensis), 
né à Talavera-la-Reyna ( Nouvelle-Cas- 
tille),mort en 1507, 

TALIFORDUS (Guilelraus). Voy. Colkis- 
/ordius (G.). 

TAMBACHO (Joannes de), Jean de Tam- 
BACH ou DE Dambac H, théologien et 
sermonnaire allemand, dominicain, pro- 
fesseur à Prague, né à Tarabach (Saxe- 
Cobourg) ou à Dambach (Bas-Rhin), 
mort en 1372. — On écrit aussi J. de 



Tambacho, J. de Cambico, et J. de 
Zambaco. 

TAMBACO (Joannes de). Voy. Tambacho 
(J. de). 

TANCREDIS (Tancredus de). Voy. Bono- 

niensis (T.). 

TANLAIO et TANLAYO (Joannes de). 
Voy. Chanlaio (J. de). 

TAONENSIS (Philippus), Philippe de 
ÏHAN, souvent nommé par erreur Ph. 
Toarcensis (Ph. de Thouars), 'poète 
anglo-normand, né à Than, près de 
Caen, mort après H 25. 

TARANTA (Valescus de), Balescon 
DE Tarente (dit Dezeimeris), médo- 
ciu français ou portugais, attaché à la 
personne' du roi Charles VI, professeur 
à Montpellier, mort vers 1420. 

TARCAKIOTA (Michael). Voy. Marullus 

(M.). 

TARDIVUS (Guilelmus), Guillaume 
Tardif, litt(^rateur français, professeur 
au collège de Kavarrc, lecteur du roi 
Charles VIII, né au Puy {Jniciensis)^ 
mort vers 1500. 

TARENTASIA (Petrus de), Pierre de 
Champagni, dit aussi P. de Taben- 
TAISE. Voy. Chamjmgniaco (P. de). 

TARENTASIENSIS. \o\.Tarentasia (de). 

TARENTINUS (Joannes). Voy. Taglia- 

cotius (J.). 

TARENTINUS (Philippus), Philippe de 



>50 



TARRAGA. — TERRENIS. 



560 



l'Aumône, dit aussi P. de Tarexte. 
Voy. t'iecnwsi/na (Ph. de). 

TARRAGA (Raimondus de), Raimond 
DE 'J'arrega, théologien espagnol , juif 
converti , dominicain . né à Tanrega 
(anc. Tarraga ) , en Catalogne, mort après 
1370. 

TARSIAM'S vGaleas) . Galeas de Tar- 
si a , poète italien, néà Cosenza (royaume 
de ^aples) , mort en 1530. 

T.ARTAGIMS (Alcvander de). Voy. Tar- 

tagimu- ,A.'. 

TARTAGIMJS V Alexander;, Alessandro 
Tahtagrt, jurisconsulte italien, pro- 
fesseur à Bologne et à Ferrare, né à 
Imola (États de l'Église), mort en 1477. 
— On l'appelle encore -■/. Forocomelien- 
Sf's i de Forum Cornelium , ancien nom 
d'imola'^, À. Imolensis, A. de Imola. 
A. de Tartaginis. et il fut surnommé : 
Doctor aureus, Doctnr veritntis , Mo- 
varcha legnm, Princeps jurtsconsulto- 
rum. 

TARTAIUS (Joannes) , John Tartays , 
mathématicien et philosophe anglais, 
professeur à Oxford, mort vers 1410. 

TARVANENSIS (Gualterus ). Voy. Ter- 

vanensis 'G.}. 

TaRVISIKUS (Bononius). yoy.Bononius 

(H.). 

TASCHIFELLIONE (Caffarus de), Caf- 

FARO DETaSCHEKFELD^ pluS COUnU SOUS 

son prénom seulement , chroniqueur gé- 
nois, mort en 1164. 

TATHEVAT1US (Gregorius), Grégoire 
Tathevatzi, théologien et sermonnaire 
arménien, mort en 1410. 

TAIJLERIUS (Joannes). Voy. Taulerus 

(J.). 

TAULERUS ( Joannes). Johann Tauler, 
théologien et prédicateur mystique alle- 
mand , dominicain , né à Strasbourg , 
mort en 136t. — On trouve aussi Tau- 
lerius et Thoulerus , et il a été sur- 
nommé Doctor illuminaius. 

TAURELLA (Hyppolita). Voy. Castllio- 
fius (Balthasar). 

TAURISAiN'US. Voy. Turigianus. 

T.WENSIS David), David de Morgan, 
dit aussi D. deLandaff. Voy. Morga- 
nius (D.;. 



TEGERNSEENSIS (Metellus), Metellus 
de Tegernsée, poêle et hagiographe al- 
lemand, bénédictin, moine à Tegernsée 
(Bavière), mort vers 1160. 

TEGRINIUS(NicoIaus),NiccoLoTEGRiNr, 
jurisconsulte, biographe et négociateur 
italien, archidiacre de Lucques, né dans 
cette ville, mort en 1527. 

TEGULARIUS (Johannes), Jean Thdil- 
LiEB, théologien français, docteur et 
procureur de la Sorbonne à Paris , mort 
vers 1435. 

TELESINUS (Alexander). Voy. Celesinus 

(A.). 

TEMPORALIS (Joannes), Jean le Révo- 
cable, l'Amovible. Voy. Mauburnus 

(J.)- 

TEMPSECA (Georgiusa). Voy. Tensera 
(G. a). 

TENERAMUNDA (de) et TEI>^.RAMU1V- 
DANUS (Joannes )• Voy. Teneremun- 
danus (J.). 

TENEREMUNDANU S (Joannes), Jean de 
Tenremonde, théologien belge, char- 
treux, prieur du couvent de Saligny, en 
Savoie, né à Tenremonde, mort après 
1430. — On trouve aussi /. de Tenera- 
munda et J. Teneramundanus 

TENSERA (Georgius a), nom sous lequel 
est parfois désigné Georgius a Temp- 
SECA, historien belge, né à Bruges, mort 
après 1252. 

TERDONENSIS (Manfredus), Manfred 
DE ToRTONE, philologuc italien, frère 
mineur, né à Tortone (Lombard-Véni- 
tien), mort après 1360. 

TERIACE ( Jacobus de), Jacques de Ces- 
soles, dit aussi J. de Thiéwache. Voy. 
Cessolis{J. de). 

TERNIS (Rogerius de), Roger le Fort , 
dit aussi R. de Ternes. Vov. Fortis 
(R.). 

TERRA RUBEA (Joannes de), Jean de 
Terrevermeille, écrivain politique 
français, avocat à Beaucaire, néàKîmes, 
mort en 1430. 

TERRENIS (Amoldus de). Arnold de 
Terrena, jurisconsulte français, pro- 
fesseur à Avignon, sacristain àe l'église 
d'Elue , près de Perpignan , né dans le 
Roussillon, mort aprè