(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire de titres originaux pour les fiefs, le domaine du roi : l'histoire, la genealogie, & generalement tous les objets qui concernent le gouvernement de l'Etat, ou Inventaire general du cabinet du chevalier Blondeau de Charnage"

Gc ^ ^* 

929.74 
B63d 
v.1-2 
1774523 



REYNOLDS HISTORiCAL 
5ENEALOGY COLLECTiON 



&0 



ALLEN COUNTY PUBLIC LIBRARY 



3 1833 01756 2981 



DICTIONNAIRE,.,, 

TITR ES ORIGINAUX 

Pour les Fiefs , le Domaine du Roi ,' 
l'Hiftoire , la Généalogie , & générale- 
ment roas les objets qui concernent le 
Gouvernement de l'Etat j 

o u 

.Inventaire gchèral du Cabinet du Chevalier 
Blondeau de Charnage , ci- devant Lieute- 
nant d'Infanterie , demeurant à Paris FauX' 
bourg S. Germain , rue Guénégnud , /a 
forte cochere à côté de L'Hôtel d'Artois, 

A P A R I S , 

De rimprimerie de Michel Lambert,' 
rue &c à côté de la Comédie Françoife. 

M D C C. L X I V. 

'Avec Privilège & Permi£wn du Rii, 



■. ;j I. 



'-' ,A. 









1774523 



f~^ 



D E 

TITRES ORIGINAUX. 



r c'o • 



KV 

*< 









ÎS 






•: - T ^ T.J'T x-/-> :rr-.— 



/ • "f / T/^T 



j/.m;o[Hc H.ii 



■■ 



El 



M O hçl 
O CD 



. \^A"- 



r^ 



00 
I 



p y 0) 



Hi 



bd 



n 



(S 



:î; 



V^^P ^ 



<} (Pi 



P3 P3 M f5o 






fD 

p: O t! 

o <! i-J 

CD (0 



0) B 

M H- CD t1 (D 






o - 

s P^ 
. . ci 






0) p 

:=! <-»- 

c-t- 
PL, o 

o CD p: 



CD 
^^ 

tn tJ t) 

» H- W 

O te 

M cr C5 
CD H- 

O y 

p. :=i w 
o t) 

P M- W 

CD ÎTÎÎ 

P- CD Q 

p: w 

<-^ ° 

•i H. ' 
O 



W CD 

£-♦■ O) 

et- O 



O 



M 



M (D 

0\ 

-pr bd g CD 

I H^ pi c1- 

O 01 

Pi p ^ 

CD <; p: 

OJ CD M- 
fi P 

et- O 
pi Ç» O 
(0 M- P 

H o 

(D CD 

M 
I 



- O 

^_i. (_»• IttJ 

crt on nj 

cl- H- {î> 

H- p Ltn 
•^ p: o 
o M t-H 

►d - 

M o 

P p: 

On.H-' o 
P CD I 

(D % a 
P 



^ 



ON 






'■ .^ .•: P .- 



^^./7*/2U- 



PREFACE. 

_ Lufieurs pcrfonncs m'ont afTuré 
que ce lera une chofe agréable au 
Public , Ci je donne l'inventaire 
général de mon Cabinet ; il efb 
compofé de plus de foixante Se dix 
mille Titres , dont environ foi- 
xante millt en originaux: ces Ti- 
tres concernent le Domaine du 
Roi , les Fiefs , l'Hidioire , le Mi- 
litaire , le Commerce , la Jurifpru- 
dence, les Profellions, Arts ëc Mé- 
tiers , la Généalogie fur tout , dc 
généralement tous les objets pour 
la manutention dans le Gouver- 
nement de l'Etat : l'on y trouve 
des Ordonnances & Lettres Paten- 
tes de nos Rois , 6c autres Titres, 
prefque tous en originaux , pour le 
Domaine 6c l'Hiftoire , àc pour 
toutes fortes de matières , depuis 

A iij 



: : ■ :n Z':>('.ii:r 



^ 



1 



• ^ ; î.rMr'.O .:,,: 


. :• ■ 




■'^'- <■■■ : !;./..vji:^[; ;■-., 




• ■ (]'}.) 








-< \ r;:oJl!H'i . . 


î . 




'J"-,):iil r,( 


> .■ 




}/ -i--'' 


.^^ •. 




■j . ;i..o,; 


•■V' ^ 


r 


' •' •' !•'' * ^--'I r.. : ; 


, .i 


. ; 


' . • ri ?.;:!. , 1 


' " ■? ' 


. ,:. .1 


k/; : jt.]] ■ 




4ijrr 


••- • .•■;•.) -:^-„,. 




.').>.b 




:? ,.,. , 


e-1 



vj PREFACE. 

^ compris l'an S75 , jufqucs ^ 
compris le rcgnc de Louis le Grand; 
un Recueil d'Arrêts des Confeils , 
d'Etat & Privé , tant en originaux 
que par copies anciennes collation- 
nées en forme probante (ur toutes 
fortes de matières : l'on y trouve 
fous les règnes de Charles VII. 6c 
de Louis XL des Traités de paix , 
des Lettres &: des Liftruclions de 
ces Princes à leurs Ambailadeurs 
^ Envoyés en diverfes Cours ; des 
Lettres d' AmbaiTàdeurs à ces deux 
Monarques ; des Lettres de Souve- 
rains à Souverains ; des Bulles 6c 
Refcrits de la Cour de Rome ; des 
Lillirudlions d'Ambafladeurs à la 
Cour de France : cette collection 
renferme des actes de donations en, 
originaux , fliits dans les 11,13, 
14 6c 15 fiéclcs , à des Evêchés ;, 
Abbayes , Prieurés , 6c Commu- 
nautés Religieufes : elle connent en 
Titres originaux , ou en Titres par 



i 

i: 



I 
>.''.;', i\ f. '^ ■ : ■ ' < ■; 



l 



, t 



' ■ 1. •.i;n /- 




1 ! j : : 




, ' . .■C- 


r , 


' .' * 


:A 









Il 

PRÉFACE, v\] 

copies anciennes collaùonnées en for» 
me probante ^ ce qui peut j aire con~ 
noitre le Domaine du Roi dans tou- 
tes les Provinces du Royaume : il y 
a à ce fujet des états en originaux 
du. Domaine , arrêtés au Confeil 
Royal des Finances ; il y a des dé- 
nomhremens , des hommages , des 
reconnoiffances , des engagemens de 
terres réversibles à la Couronne ^ des 
aclcs de iv^ouvances & de cenjives , & 
en général tout ce que l'on peut de- 
Jirer de plus imérejj'ant Jur cet objet 
t précieux ; le Cabinet dujameux M, 
Foucauld y efi fondu i 

L'on trouve dans cette Collec- 
tion des Titres concernant les Offi- 
ces de Judicatiirc & ancres Offices, 
les Arts , Métiers , Profcilions , 
Manulaiflures , les cuirs , les fers , 
IcsCrcniers-à-fcl , les impofirions, 
les poudres ôcialpetrcs, les canons 
de ter , les Foires & Marchés , les 
Courtiers-Jaugeurs, les Courriers, 

Aiv 



' ?) k "^ ^ '\ ^ 



■ :■'.- " ■ wi t^^V; ■■:'' v. 



A 

'A 

•A 

A 



■jV. ^ • ^ 



, l'V .■■:. j/'.S. 



\ :i\v . 'i- 



■•\. 






; ot . -r.-.i' 






.Il 



• ), 



VI , 



•:n 'j' 



;•. 



PRÉFACE 



\^ 



Viii F K h l' A L t. 



les cartes , &c. Toutes ces pièces \ 
concernent encore le Domaine. ' 
Quant à l'objet Généalogique , i 
l'Auteur a raffcmblé des titres en j 
s tous genres , Contrats de Maria- 

ges , Tefbamens , Partages , Acles 
cie Tutellcô' &: de Curatelles , Pro- ! 
vifions de Charges ^ Offices ;, Let- 
tres d'Annoblifîcment , Arrêts 'cC \ 
Sentences de maintenus de No- j 
blefTe.i Arrêts &: Juî^ements con- I 
trc les Ufurpateurs de NoblcHe 5 < 
■ Arrêts de Cours Souveraines , 
Sentences de Préfidiaux , de Bail- 
liages , de Prévôtés 6c d'autres 
Cours , Adles de baptêmes , de ma- 
riages, d'enterrcincns , A£les d'in- 
îerdi6bions, Contrats d'acquifitions L. \ 
ôc d'aliénations , minutes de No- \ ' 
taires, Rcgiftres de baptêmes, de l ' 
mariages ôc d'enterremens , Rôles 
de revues militaires, Lettres de nos 
Rois , Commi fiions Se Brevets mi- | 
litaires. Brevets de penfions ^ Or-^ | 



lîl .' 



" '\ '^. 



^■■rr- 



',J'\'0\. 



/ ■} 






lu") Ai vo •;■'■ ::■ 1 ■:;> 



'/ •.!> v: 






r: '.' 



i. •') 



f ': 



;- , c'.'fi ) 'f;^;''! ub îî' 



e j:;i.-j 



' \ 



■'.'i .•;!. 



:.-r^ 



f 



1 



PRÉFACE. \x 

donnaiiccs des Généraux des Fi- 
nances , des Tréforicrs Généraux 
fur le fait des Aides , des Tréforiers 
de nos Rois ,&c. 

L'Auceut a réuni des Cartulaires, 
des Fondations de Monalleres & 
de Chapelles, des donations faites 
a des Evêchés , Abbayes , Prieurés , 
Hôpitaux, Ordres de Chevaleries, 

Il y a dans cette Collecfcion des 
Titres très-précieux en originaux , 
6^ par copies en forme probante ^ 
concernant les plus grandes Terres 
du Royaume , Principautés , Du- 
chés , Chatellenies , Baronnies , 
Comtés , Vicomtes , Marquifats , 
Seigneuries, Fiefs, Archevêchés , 
Abbayes, Evéchés, Prieurés, Cha- 
pitres , Cures: Ton y trouve des 
Terriers , des Cenfiers , des dénom- 
bremens , hommages, reconnod- 
finces , Déclarations, Baux em- 
phicéo tiques > Sajfics féodales^ 

Aiv 



'■ï •■^, *. "^ -V 

:■■:••• '^ .';^ 

-r.:..!.:.v.r.l J, >:;. ^ 
r 






• ^>:. -Ai 



. I 





■ \i 


i 


: -:■]■■' 


■6 



i».: ' ';i' 



,■-.'/' 


■;".'i > ■' .' 


, 1 ' * 


;•■'>■' 










\ 

% PRÉFACE, I 

Contrats d'acquillcions Se échan- 
ges d'héritages étant en la ccnfive 
des SeiG:neurJes , avec les énoncia- 
tions des cens cC autres droits Sei- f 
gneuriaux 5 &c avec les a(ftcs d'en- ! 
laifinement : ces fortes de contrats [ 
ont leur utilité, Scfouvcnt ils lonc î 
très-importans pour la cenhve des [ 
Seigneuries. j 

L'Auteur ne fe fera point de l 
peine de dire que l'on trouve dans \ 
fa Collection,environ quinze mille ' ; 
quittances en originaux fur toutes [ 
fortes de matières, depuis l'an 1300 
2. 1 680; cestitres,quoique peu utiles 
en apparence, fourniilcnt fouvenc 
les preuves de filiationsfuiviespen- 
dant un ou deux liécles, &: par cet l 
endroit , iîs font précieux. I 

Cette Collection renferme enfin \ 
nn Recueil d'Arrêts du Parlement \> 
de Paris , un autre Recueil de ti- 
tresoriginaux de la belle Antiquité, 
fur toutes fortes de matières con- 



:) \v '\ -l 7. 



-f '.ù y^ .>,j -■ - . .. ■ 

> 

, , .-' -.-1 , . ' -....,»., •> ,. i 

' ' i.O 1.1J c ) ij .' <..J ■ 

^h .;• = :!';;, .• ' 



1 !; •. ';;'■ ; : rio'i :^\i'> -j^iL) •>!) r:-''- ■ - 



(:.■>: 



'.'(' '. 



1-' : jlh.'rujol ^ 3:>ij.:';;:!-''|-, , > 



• ■ •■.,T:.^'..,; 
:; -Il rf; A '; 



■:u.' 



PRÉFACE. xj 

cernant la Province de Langue- 
doc , un Recueil de titres origi- 
naux depuis l'an 1395 a 1473 , 
concernant l'Angleterre, un autre 
Recueil concernant les deux Bour- 
gognes; un très grand nombre de 
Généaloe:ies manufcritcs , & des 
renfeignemens fans nombre pour 
la Généalogie. 

Ce Cabinet eft diftribué en 16 
parties : nous commençons par les 
Fiefs ; l'on donnera enluiue l'in- 
ventaire des titres féodaux concer- 
nant les Archevêchés , Evêchés , 
Abbayes , Prieurés y Chapitres y 
Cures, Communautés Religicules, 
&:c. L'on paffe après à l'inventaire 
des titres concernant le Domaine, 
& cette partie fera diftribuée en 
deux chapitres , le Domaine eii 
général , &; le Domaine province 
par province : l'on continuera l'in- 
ventaire des autres parties- de ce 
Cabinet , félon que les objets fe 

A vj 



-.\ '-.y 



Il ' ■. I 1 V. . 



i.'! , .'. 



'.'.yj'M 



Oh ■ ■<. 

.A 

'['.:'. 'j^ .'■ > ■..)'•{ 









< ' ' ' • * ' 



xij P R É F A CE. 
préfentcront : tous les titres fonC 
rangés par ordre alphabétique des 
noms des Seigneuries pour les Fiefs,. 
&: des noms des Familles pour les 
titres généalogiques. 




i« ! 



s \ 7, '^X *^: v\ 






•■'..■■; 



\ 



t fc^? m fçh m ^n 

W ^i^ M't- ^'^ i-'^-^^ ^ v9 



t-t-4. 








D E 



TITRES ORIGINAUX. 



ta: 



Pour les Fiefs. 
A B AL 

jtîtBLEIGES. Dénombrement en origi- 
nal de Tan 16x5) , rendu à la Seigneurie 
d'Ableiges. 

ABLY. Hommage en original de l'an 
î 548 , rendu à la Seigneurie d'Ably. 

ALENÇON. UntitredeTan 168^, par 
copie coUationnée en la même année, 
concernant l'Hôpital ou Maifon-Dieu , 
d'Alençon en Normandie. 

ALIQUIERVILLE. Déclaration origi- 
nale de l'an 1501 , faite à la Seigneurie 
d'Aliquierville , pour raifon de trois acres 
trois verges en trois pièces de terre, fiiués 
en la paroifle d'Aliquierville, & dont les 
confins font fpécifiés , étant en la Ceri' 
iive de ladite Seiuneurie. 



:\l 



.a 



3.fV' 



'■-■-' f. 



J. ^y 



^■■-iH nr 



r-5Et 









•-•: . -;. } ,: 



'?;'•( ;o f". 



•J n;, 



■^ /.I i]j j. 



r 

14 A L A M A N I 

ALLUYE. (a') Un bail emphitcotiquc • 

en original de l'an -i ^04 , d'héritages dé- j- 
pendans de la Seigneurie de Villoifeau , 

6c chargés envers la Seigneurie d'Alluj^e l 

de la rente annuelle & perpétuelle de iix j 
livres. 



AMECOURT Acquifition en original 
faite l'an 1595, d'héritages fpécihés étant 
en la cenfive d'Amecourt, 

ANCERVILLE. Etat fommaire fans 
fignatare de la totalité du revenu de la 
Baronnie d'Ancerville en Champagne , 
étant du Domaine du Roi , Se où l'on 
voit la confiftance de cette Terre , les Fiets 
Se Seigneuries qui en relèvent , fes cen- 
fives & autres droits Seigneuriaux \ cet 
état en date du premier Janvier 1660. 

Voiez au Domaine un grand nombre 
de titres de cette Baronnie. 

ANDRESELLE. Aveu &c dénombre- 
ment en original de l'an 15(31 , rendu à la 
Seigneurie d'Andrefelle , pour raifon de 
la Seigneurie de Montgimont qui en re- 
levé. 

■ ANNET. Huit titres originaux des an- 
nées 1 404 , 1501, 155^, M88ài(^37, 
concernant la cenfive ik les droits de la 
Seigneurie d'Annet fur Marne. 

ÀNNET. Douze titres dont huit en 
originaux , & quatre par copies anciennes 
collationnées en forme probante des an- 
nées 15185 1 6ii) , I (J 3 1 , 1 <^3 7 ^ ^^3 S > 



■' k 



I ! . •! 









Oi 



"ir^ 



A,: -.'r. 



i .T 



r . J.. 
• ■ ■ V i 



/■y -, 



A N A R Tf 

concern^int la Seigneurie & les Habirans 
d'Annec-fnr-Marne. 

ANNET. Deux titres originaux de 
l'an i6c)i , concernant certains droits fpé- 
cifiés en faveur des Cordeliers d'Année 
"en Normandie. 

ASNIERE. Voyez à Lulfac le dénom- 
brement en original de l'an u^cjô , de U 
Seigneurie d'Alnieres. 

ÂNTHENAISE. Contrat de l'an 1(^47, 
par copie ancienne coliationnée en forme 
probante , contenant l'acquilition de la 
Seigneurie d'Anthenaife , ainfi que des 
Fiefs dépendants de cette Seigneurie , &C 
011 l'on en voit la conliftance. 

_ ARCHAMBAUT. Tranfadion en ori- 
ginal de l'an i ';94 , par laquelle le Fief 
ou Cens d'Archambaut en Champagne ell 
féparc dtf la Seigneurie de Villers ,^ avec 
attribution de droits fpccitîés en faveuu 
du Fief d'Archambaut. 

ARCHIAC. Mommage en original de 
l'an i(j07 , rendu à la Seigneurie d'Ar- 
chiac , pour raifon de la Seigneurie du 
Moinges. 

ARCY. Acquifition en original faite 
l'an 1598, d'héritages fpécifiés étant en 
la cenlive de la Seigneurie d'Arcy , fitués 
près Clermont en Beauvoilis. 

ARCY. Commiflion en original de l'an 
i(j3 5 , portant ordre de faire payer le 
<lroit de péage par terre , fur le pom; 



(* l 



fT .? -•' A 



::rl: L 



-' j . ■'.-■^ ■ iJ\ 



■•i/)/.. 



il i -j: 

*'j i l'y. 



Ti'Jij .1 IU> 4 



}• 



î(^ ^ A R "'^' 

de 11 Seigneurie d'Arcy - fur - Aufce. 

AKCY,^oaARCIES.BailenongiiYalcle 
l'an 160^ y des grands & petits prels, ap- 
pelles /es prels Monfieurla Riviere-B annal 
d'Arcies j & étant de la dépendance de la 
Baronnie d'^/cj , ou d'Arcies-fur-Aube. • | 

ARCIS. Deux extraits en forme pro- 
bante de dénombremens à^s années 1551 
& 1^19 de la Chatellenie, Juftice & Sei- 
gneurie d'Arcys ou Arcy fimée au Bail- 
liage de Troye, rendus au Marquifat d'If- 
îes, &c où l'on voit que le Seigneur d'Ar- 
cis a le droit de Vetapage du vin dc autres 
boiflTons qui fe vendent au lieu d'Arcis. 

ARCUY. Sept titres dont fix originaux, 
Se l'autre par copie ancienne fans iigna- 
ture , fçavoir le Cenliôr en original fait 
l'an KJ19 de la Seigneurie d'Arcuy \ deux 
baux de l'an 16^6 , où l'on voit la confif- 
tance de cette Seigneurie j trois autres 
titres de Tan 1(^56 , où Hon voit encore la 
confiftance de cette Seigneurie, &: un titre 
de la m!;me année pour lacenfive de cette 
Seieneurie. 

ÀRGENTON. Acquifition de l'an r; 

1 AT/* ' 

1585, par copie du rems mcme lans ligna- 
ture , d'une maifon étant en la cenfive de 
la Baronnie d'ArL;enton. 

ARTONGE. Bail original fait l'an 1^71, 
de la Seigneurie d'Artonge, où l'on voit 
fa confiftance. 
" ARZILLIERS. ( Fief d'ArzilIiers , ou 



tj 



I 



i-i ■.^.-' ';•;(. 



■y. r.v r.h 



' 'j 



b !ui; 



;•> , '.^\ xi/.h lîv-I ^ 



AT ^ i-j 

Je Voinns , fimé en la Chatellenie de 
Claye , ) Ton dit Claye , l'on a roujours 
écrit Cloye \ dix titres originaux , f çavoir 
le dénombrement de l'an 1547, rendu 
pour raifon du Fief d'Arzilliers , te où l'on- 
voit toute i\ confiftance j le Décret de ce 
mcme Fief fait l'an 1574, où l'on voit 
encore fa confiihmce , & au pied de cet 
ade il y a un hommage. Les autres titres 
des années 1496 , 15 iB , 1 560 , 1 570 , 
1571 , \G\o ik. 1657 , font des reconnoif- 
fances , baux emphitéotiques , acquid- 
tions &c autres titres concerriant la Cen- 
five &: autres di;oits du F'icf d'Arzilliers, 

Voiez à Fû(/ir:s le Terrier original de 
ce Fief^ & plufieurs autres titres très- 
intérelTants. 

ATTICHY. Contrat original de l'an 
I î^?7 5 contenant acquiHtion d'héritages 
fpecifîés ôc étant en la Cenfive de la Sei- 
gneurie d'Attichy , fous les cens ipécifiés. 
ATMIS. (Seigneurie d'Athis-fur-Orge , 
: près Paris j ) trente-neuf titres originaux 
depuis l'an 13(^8 à 1(^48 , concernant la 
Seigneurie d'Athis j l'on en donne les ex- 
traits fommaires par matières, fans ordre 
de dates j un Bail en date du 1 1- No- 
vembre 1 5 17 , de l'Hôtel Seigneurial d'A- 
this , & de toutes les terres de la dépen- 
dance de cette Seigneurie , avec le local, 
la contenance , & les confins à chaque hé- 
ritage 5 ce tiQ'e donne à connoîcre couce 



T L 



I j j rj,, V 









nr.r.n j 

i 

:..'r,7 I 



. : ■ ' •■';.■( 



tS AT f 

la confiftance de cette Terre , & il en ed ' 1 
comme le Terrier : antre Bail du 1 8. Juin 
1508 , femblable au précédent : Contrat 
original de Van 1 3 (58 , contenant acquifi- 
tion de plufieurs héritages &: mailbns , 
fpécifiés avec leurs connus , le tout étant 
en la Cenfive de la Seigneurie d'Athis , 
fous les cens fpécifiés : Bail emphitéo- 
tique en original fait en l'année 1371 , 
par le Seigneur d'Athis , de plufieurs hé- 
ritages fpécihés étant en la Cenfive de 
cette Seigneurie : fix reconnoiffances des 
années i40(^ , 1461 , ,1 5 10 , 1 520 , 1550 
de \6i-j y faites à la Seigneurie d'Athis : 
deux aveux &: dénombrement , & trois 
hommages des années I5i2,i535&:i555 
rendus à la Seigneurie d'Athis , pour rai- 
îon du Fief A<^s Carneaux qui en relevé ; 
quatre hommages des années 1571, iS7?î 
160Ç) & 1(348 , rendus à la m^nne Sei- 
gneurie , pour raifon du Fief de Pied-ae- 
fer^ ditde Jean-du-Puy ; la Seigneurie d'A- 
this eil qualifiée Chârellcnie dans l'hom- 
mage de l'an i (Î48 : douze reconnoifiances 
rendues à la Seigneurie d'Arhis depuis l'an 
ï 502 à 1(35 5 , pour raifon d'un très-grand 
nombre d'héritages 8c maifons , fpécifiés 
étant en la Cenfive de cette Seigneurie, 
fons les cens aufii fpécifiés dans les adles : 
liuit Baux emphitéotiques des années 
1454, 1477, 1507, M \i , 15 12, M 13 
6c 1601, faits par les Seigneiu-s d'Athis , 



L. 



'V A 



* •; 



•i :. ■■• ' 



■-':: .; •. i::j ir . :; , 



^r-l:\,r. .-.i 



^' A U ' '' î^ 

feouf raifon de maifons , cours , jarcîin^y 
ncritages en vignes 6c en terre , le toiic 
fpccifîé avec les confins, le local , la con- 
tenance , Sec. fous les cens payables à \x 
Seigneurie ti'Athis , aulli fpécihcs : les 
titres font dillribués par cahiers , avec les 
extraits à chaque titre. 

AUDEUX. Contrat original de l'an 
3 ^«5, contenant acquifition d héritages 
fpecifiés étant en la Cenfive de la Sei- 
gneurie d'Audeux , en Franche-Comté. • 

AUBMARETZ. Un titre original de 
l'an 149S , pour la Cenfive de la Seigneurie 
d'Aubmaretz , fituée en Beauvoifis ou en 
Picardie. 

AUX-MOINES. ReconnoifTance origi-^ 
nale de l'an 1608 , faite au Fief de Aux:-* 
Moines. 

AUNAY. Six titres originaux , fçavoîf 
im contrat de l'an 1471^ , contenant acqui- 
fition d'héritages fpecifiés, Se étant en li 
Cenfive de la Seigneurie d'Aunay en Beau- 
ce j quatre Baux emphitéotiques de l'an 
1515 1 1551^, faits par les Seigneurs d'Au- 
nay , d'iiéritages fpecifiés , fous les cens 
aurn fpecifiés payables a la Seigneurie 
d'Aunay : Sentence arbitrale de l'an i6ijy 
portant que les Seigneurs Barons d'Imon- 
ville & Doinvillo auroient alternative- 
ment les droits honorifiques en l'Eglifî 
d'Aunay , avec le Sei^Tucur de Challette , 
attendu que cette Eglife eft fituée dans la. 



) , 



(M 



U ..' 



' r ( ?f »|/^-. 



V'.l 



> • J A 



I) .• > 



■l )f. 






•/i«-'l. • "1 :> , : 



20 A U - ■- 

haute juftice du Roi ; le droit de fépuî- ■ 

tiire y eft auili réulc. | 

AULNAIS-CARADEUX.-Acquifition \ Ç 
en^ original de i';m 1610 , d'héritages ipc- \ V( 
. ciliés & étant en la cenlive de la Seigneu- { à 
rie des Aulnais-Caradeux en Bretagne. ï v 
AUTEVILLE. Contrat origlnalde l'an f^ 
1481 , contenant acquilîtion dune mai- \ 1» 
fon fpccihée étant en la cenlive de la Sei- ] i 
gneurie de Auteviile. ^ * i 

AUTERIVE. Aveu original de l'an • i 
i6c)6, rendu à la Chartreufe de Bourbon- l 
les-GailIon, à caufe de la Seigneurie de t < 
.Auterive,appartenante à cette Chartreufe. | I 

A VELU Y. Deux titres originaux , Let- | 
.très Patentes de l'an 1 599, & un titre en 
1559 pour la cenhve de la Seigneurie de 
Aveluy. 

AUVILLER. Quatre titres originaux 
des années 1535, i55<j & 15 (^5, conte- 
nant acquifitions d'héritages fpécifiés 
étant en la cenfive de la Seigneurie de 
Auviller , fous les cens fpécihcs. 

AVOISE. Bail à rente en original de 
l'an 1^40 , d'héritages fpécihés étant en la 
cenfive de la ChâteiLniie d'Avoife , (Se de r| 
la Châtellenie de Champagne. I' , 

AUXERRE. ( Ville d'Auxerre en Bour- [ 
gogne : ) vingt titres , dont neuf en origi- 1 1 
naux , huit par copies anciennes colla- •' 
tionnées en forme probante, & trois mé- 
jnoires , fçavoir : Lettres- Patentes par 



J_. 






n ^ 



f I ' . i. 



' 1 il 
^ ■■• ;,f. . .'- 



-^iU-yj :, 



,.f^> :;-[ 1 ;: ,' 



: ■il</^■ ;>1 . .; .'U'^ill 



.ïi 



B A 2î 

copie en forme probante , données es an- 
nées 1^61 &c 1411, par les Rois Jean de- 
Charles VI , portant confirmation en fa- 
veur des habitans de la ville d'Auxerre, 
du droit de la garde des clefs de ladite 
ville : quatre aiures Lettres Patentes en 
forme probante des Rois Louis XII , Char- 
les IX & Henri IV , des années i47<j , 
1^61 ôc 160^ , portant confirmation des 
mêmes privilèges j Cix titres originaux des 
années 1(513 , 24, ^(j &: 68 , & ^^rois mé- 
moires manufcrits rplatifs au même objet j 
quatre titres en forme probante des an- 
nées i<j20 , 1^31 & 1651 , aulîi relatifs 
au même objet; de deux titres originaux 
des années 1506& ^(^9^3 concernant W 
ville d'Auxerre. 

B. 

BaBINIERE. (la) Une reconnoi (Tance 
en original de l'an 1 543 , rendue à la Sei- 
gneurie de la Babiniere , &c. 

BAYENCOURT. Deex déclarations, 
fans date ni fignarure , de la confiflance de 
la Seigneurie de Bayencourt. 

BAIGNALIX. Un inventaire de titres 
concernant la Seigneurie de Baignaux , ÔC 
deux titres originaux de l'an 1610 , pour 
la cenfive de cette Seigneurie. 

BAILLET. Acquifition en original de 
l'an 1516, d'héritages fpécifiés & -étant 



.o 



'u. •'.; 

• ■■ ce 



!/ ' 1- -.•; 






'.'".'■. nf ;'' 



rJ ' 



.... ; 



I 



z2 B A 

en la cenfive du Fief de Baillet', fitiié i 
Andilly , fous les cens Ipécihcs. 

Bx'llLLET. Neuf hommages &c dénom- 
tremens par copies anciennes collariou' t 
nées en forme probante , rendus es années f 

à la Seigneurie de Baillet en France, pour I 
raifon de la Chàueilçnie de Claye, (Cloye 
dans les anciens titres , & dans les mo- 
jdernes Ion prononce Claye , ) fituée au 
Diocéie de jVieaux. 

. BAILLET ou BAII^EUL. Un titre de 
l'an 1604, par copie coUationnée en for- 
me pvobante concernant la Seigneurie de' 
Baiileul ou de Baillet , & dont le nom 
Sçi\ écrit Baiileul & Baillet. 

BAILLEUL.Un titre original fans date 
devers l'an i(j5o, concernant la Seigneu- 
rie de Baiileul. 

BAILLEUL. Ade en original de l'an- 
1 <<)2 , portant l'oflre de droits & devoirs- 
dus à la Seigneurie de Baiileul en Picar-' 
die, pour raifon d'un Fief litué au village 
de Vadicourt , relevant de cette Seigneu- 
rie. 

BAILLY. Hommage de l'an 1^70 , par 
expédition en forme probante , rendu à 
la Seigneurie de Ville-neuve-le-Cornu ,' 
pour railon du Fief de Bailly qui en re-' ^.| 
lève. f^ 

BAIN. Hommage en original de l'an 
,j45j(j 5 rendu à la Châtellenie de Bayn ^ 



...I 



[. 






Vjll.'X 



•Jl.^. :' i/ 



iîif. 



.1 ; : 



B A 15 

tnïa perfonne de très-haute, pu i (Tante &: 
très-redouhtce Dame Françoife de Dinan , 
Comtelfe de Laval , Dame de Vinc, de 
Gaure , de Montort , de Bcxheiel , de 
Châteaubrieiit, & de Bam , à caufc de fa 
Châtellenie du Bain, par noble Oliviers. 
d'Audibon , Seigneur d'Arefne, pour rai- 
fon de plufieurs rentes â lui dues lur plu- 
ileurs tcnemens ou héritages , la Foletiere 
P" fituce en la paroilfe de la ville de Bain , 
F aind que pour les rentes & devoirs qui 
[ lui étoient dûs par plulieurs Particuliers , 
nommés dans les titres,Tenanciersdefdits 
héritages, fes vallaux, le tout relevant de 
ladite Châtellenie. 

BAINVILLE, Hommage en original 
de l'an 1(3^4, rendu à la Seigneurie de 
Bainville lituée à DomarviUe, pour raifon 
de divers droits Seigneuriaux relevans de 
cette Seigneurie. 

BALAN. Quatre titres originaux des 
années 1277 & 13(^6, concernant la Sei- 
gneurie de Balan en Tourame. 

BALLI-GAGNAGES. Saifie faite l'an 
i(îi8 ,de la Seigneurie de Balli-Gagnages, 
échangée pour celle de Vieuville : copie 
ancienne fans (ignaturc. 

BANCIGN Y. Trois titres , fçavoir deux 
Baux , l'un par copie en forme probante , 
& l'autre fans fignature, des années 1 587 
^ 1 677 , du Comté de Bancigny , où Ton 
voit fa confiftance, & un titre original dç 
l'an iC-jf) pour cette terre. 



' ^f 



J.l-l 



,.n ^ 



; .'1 






\ 

M B A I 

BARRE - SANGLIERE. ( la ) Aveu & ;^ 
dénonibL-emenc en original de l'an 1479, ; 
rendus à la Seigneurie de la Barre-San- i'_ 
glicre en Poitou. . ' " 

BARBEDUKE. Acquifition en original \ 
faite l'an 147$ , d'héritages ipceitîcs étant i 
en la cenfive du Fief de Bàrbedure en [, 
Touraine. [ 

BARDE, (la) Un titre de Tan 14^4, f 
par f^idimi , original de Tan i<j 1 1 , con- • j 
cernant la cenfive de la'Baronnie de la ! : 
Barde en Périgord. ; ' 

BARDE, (la) Tranfadion originale de 
l'an 161 3 , entre le Seigneur de la Barde, ^ ,_ 
au paj-s de la Marche d'une part , & deux }; \ 
particuliers , acquéreurs de plufieurs do- 
maines étant en la féodalité de la Sei- 
gneurie de la Barde , qui polféderoientces ^ 
domaines fpécihés en l'ade , à la charge l 
•d'en payer les droits Seigneuriaux de 1er- j j 
vitude & ferfve condition à ladite Sei- * • 
gneurie. _ ' - 

BARNEAU. Douze titres originaux , , 
reconnoilîances , Baux emphithéotiques , 
échanges & acquittions des anîfiées 1495 , 
1543, 15^5 à 1 66-j , pour la cenhve d'un 
très-grand nombre d'héritages fitués au 
territoire de Barneau,& dont le local par- 
ticulier , la nature , la contenance (Sj les 
confins font fpécihés \ le tout étant en la 
cenfive de la Seigneurie de Barneau , fituée 
près Brie-Comte-Robert , ( on lit Bray- 

Comte 



14_ 



A ^ 



■I-' j i. 



l.J --t; ... 



,.;: il 






. ■. V . - .' i '. » ny . ' • v l :' ' l 



B A 25 

Comte-Rûbert, ) fous les cens fpécifics à 
chaque titre , payables «3c ciùs A ladite Sei- 
j-"^; gneurie. 

BARNEUIL. Bail empliitéotiquè en 
original tle l'an 1 504,hiit par le Seigneur 
de Barneuil près Senlis , d'héritages fpé- 
citïcs fous les cens auQi fpécifics payables 
à la Seigneurie de Barneuil. 

BAR-SUR-SEINE. Arrêt en original 
du Confeil d'Etat privé , rendu l'an 1660 
en faveur de la ville de Bar-fur-Seine. 

BASAINCOURT. Trois titres , un orî- 
,ginal , un autre par copie ancienne colla- 
tionnée , (Se le troihénie par copie ancienne 
fans hguatuVe, des années 1 577 , 1 579 & 
163 S, concernant la Seigneurie de Ba- 
lai ncourt. 

BASOUGES. Saihe féodale en original 
de l'an 1 66c) , d'héritages fpécilïés à déhiut 
d'avoir fiitisfliit aux devoirs envers la Cha- 
tellenie de Balouges. 

BEAUCHESNE. Déclaration originale 
de l'an M 3 1 , faite à la Seigneurie de 
Beauchefne pour raifon d'héritages fpé- 
cilïés étant en lacenlîve de ladite Seigneu- 
rie. 

BAUDEMONT. Deux titres originaux, 
fçavoir un aveu & dénombrement de l'an 
156^, rendus à la Baronnie de Baudemont 
en Normandie , pour raifon du Fief delà 
Rivière litué en la ville de Bray , qui en 
relève , & une procuration de Tan 1 5 9y , 

B 



/ n 



■.■;''.)!;■- -i ', , 



.ji'V. 



- - 1> 'i 

,1 < 



i.irt 



>.i ;.■ 'i !:^ 



1 



Al 



.:"/!ji,''n jC ■", ■..••! •/. ^ ;; .'ViOl 



F 



i(r B A B E ' 

pour faire hommage cUi même Fief à la- 
dite Baronnie. 

BAUGE.NCY. Hommage en original 
de l'an 1477 , rendu à la Seigneurie de 
Baugency , pour raifon du lieu , maifoii -l ,, 
ôc granges de Boucy. K-;! 

BAUPINAIS.Saihe en forme probante, f "' 
faite, l'an 1^71 de la Chatelienie de Bau- ' 
pinais , où l'on voit qu'elle eft fa conlif- 
tance. [. . 

BAZINCOURT.Troistitresoriginaux, ' fil 
dont deux aveux & dcnombremens de t 

Tan 1663 , rendus à la Seigneurie de Pa- « j 
zincoui;t en. Normandie , ik une acquifi- j 

non faire l'an 1580 d'un arpent de terre jl 

i] fitué au territoire de Bazincourt Se fpc- l'y 

cihc , & étant en la cenlive de ladite Sei- ' 

gneurie , fous le cens de quinze deniers 
tournois. 

BAZOCHE. Etat original fiit l'an 16-^^ 
de tous les hefs (Se arriere-nefs de la Ba- ! - 
ronnie de Bazoche , fituée au pays Char- ï | 
train. ' | f 

BAZOGES. Deux reconnoilfances en \î 
origin-'l de l'an 1(^5 5 , ou déclarations ro- 
turières iraites à la Seigneurie de Bazoges 
en Poitou , pour raifon d'une maifon cn: 
d'héritages ipécitàés octant en la cenfive 
de ladite Seigneurie. 

BEC-DE-MORTAGNE. Arrêt en for- 
me probante de l'an 1619, en faveur de la 
Seigneurie de Bec de-Morragne. •• --. - 



Y'.i.. 



•M'' -'l'j t , 1 ■•:■ : 



'ivT ■ . < >'\ 



I 



B E 17 

"BÉDESQ. AiTcc en original de l'an 
\6oc) , porranr permiiTion aux ParoilTiens 
de Bedclq en Bretagne , de hiire fur eux- 
mêmes la levée d'une fomme pour être 
employée à acquitter une dette. 

BELLEFONTAINE. Voyez à Fere en 
Tardenois , un titre de l'an i(jO(j,qui 
prouve que le Fief de Belletontaine relevé 
de la Baronnle de la Fere en Tardenois. 

BELLEFOSSE. Deux aveux &c dénom- 
bremens originaux des années 1541 Ôc 
1^58, rendus à la Seigneurie de Belle- 
folle en Normandie, pour raifon d'héri- 
tages fpécihés , étant en la ceniive de la- 
dite Seignetfrie &c en relevant , fous les 
droits (Se rentes Seigneuriales fpécifiés. 

BELIGNÉ. Trois titres originaux de"; 
1 Janvier , 25 Février &: 24 Septembre 
1654 , contenant acquilitions d'un grand 
nombre d'héritages Ipécitiés , & étant en 
la cenfive de la Seigneurie de Beligné en 
Bretagne , (Se au pied font les quittances 
Seigneuriales des droits de lods & ventes. 
BERG. Deux tiu:es , un dénombrement 
de l'an 163,1 , par copie ancienne fans 
fignature, rendus à la Châtellenie de Bau- 
ràins , pour raifon de la Vicomte de Berg , 
&: un Mémoire de l'an 1660 ^pxv copie en 
forme probante , préfenré a la Chambre 
du Domaine j & tendant a prouver que la 
t'iconité de Berg relevé de la Vicomte dç 
Baiirains, &: non de Sa Majel'lé. 









ù ^ 



■;-' S 






■H 



i' . 1 1 1 ' 



I 



ij .•'."! ..•:• , "■•). -uji 



1 



iS B E B I B L 

BHRG. Bail en original de l'an KjSi , 
ch la Vicomrc de Berg en Artois ,où l'on | 
voit fa cpnrillaiice & les dépendances. 

BERNA Y. Voiez A Jcnçay un hommage 
de l'an i6z^ , rendu à la Baronnie de Jen- 
çay , pour raifon de la Seigneurie de Ber- | ;| 
iiay. 

BETONVILLIERS. Quatre titres ori- 
ginaux dont un hommage de l'an 153S , 
rendu au Comte de Nogent-le-Rotrou , 
pour raifon de la Seigneurie de Bctonvil- ' ¥ '^ 
liers en Beauce, &c trois titres des années *' '' 
16^1 , 1637 & 1^47 , concernant les 
droits 4e haute, moyenne ôc bafle juftice 
de la Seigneurie de Bétonvilliers. 

BIARD. Voyez àMontrefor un dénon> 
brement de la Chatellenie , Terre , Sei- 
gneurie &: Fief de Biard. 

BISCHEREAU. Voyez à Vonzon un . 
dénonibrement de l'an 1 5 3<^", rendu de la if^ 
Seigneurie de Bifchereau en Sologne , à j 'i 
la Châtellcnie de Vonzon. pi 

BLAIN VILLE. Bail à rente en original fi 
de Tan 15 1^ , de pluhJiu-s héritages fpé- ! i; 
cifés fitués au territoire d'Andilly près | 

Montmorency, vC étant en la cenhvc du [i 
Fief de Blainville , fous le cens de vingt 
deniers parids. 

BLESLE. ( Ville ou Bourg cie Blefle, où 
il y a une Abbaye de filles dite de Blefle, 
rtu Dioccfe de Saint-Flour en Auvergne,) 
ccn'pronris en original de l'an 1 5 50 , d'en- 






.. 1 ^v 






.^o;.ti .1 



•.ij. : 
■l'oi 



h^; 



^ 



B O ^ ~ 1^ 

tre Beraud Dauphin , Seigneur de Mer- 
cœur, d'une part, de les Confuls &c Habi- 
tans de Blefle , d'autre part , touchant l'u- 
|1 fage pour les Habitans de ce Bourg dans 
le territoire de Rezes. . 

BOERY-L A-VILLATE. Contrat origi- 
nal de l'an 1618 , qui prouve que le Sei- 
gneur de la Seigneurie de Boery-la-Vil- 
late , au pays de la Marche , a pour railon 
de fa Seigneurie , le droit de dixmc m- 
téodc, dit la dixme de la Rougerie iur les 
Durands 8c autres Habitans de deçà Se de 
delà le pont du lieu de la Celle &c autres 
lieux étant dans le diilriâ: de ia dimerie , 
& qu'il a encore les cens, rentes, droits ôc 
devoirs, direde féodalité de autres droits 
fm les Habitans de la Celle , & d'autres 
beaux droits mentionnés en l'aéle , le tout 
relevant de la Seigneurie de Dun-le-Pa- 
leteau. 

BOIS. Deux aveux &z dénombremens 
en originaux des années 161^ & i6\6 
rendus à la Seigneurie du Bois en Breta- 
gne , pouf raifon dediverfes terres lituces 
au village de Treompan ôc ailleurs , le tout 
fpécihé , fous les cens ôc devoirs Seigneu- 
riaux aulli fpécifiés ,dus à ladite Seigneu- 
rie. 

BOIS-DE-LA-ROCHE. Dénombre- 
ment en original de l'an 1^54 , rendu a 
la Seigneurie du Bois-de-la-Roche en Bre- 
tagne, pour raifon de chofcs fpécifiées ôc 

B iij 



' •• I ^ ■'!if.>>Q lU: 






: ru 



.'. ; t;:) 



- 'j I . 






v.'tJii 

J ! t f t \ 



'.,■'' ('.'fiV 



f!" 






'■' ■ . . ! 



.'Jli 



J 






30 B O 

relevant cTe ladite Seigneurie , Tous leâ 
cens & droits Seigneuriaux auiîî Ipccifics. 
BOIS-ROGER. Alic-narion en original 
de Tan 1(^17, de l'Eftang-David , en la 
ParoilTe de Fa/ikres-les-Grandcs, de czàni 
en la cenfîve de la Seigneurie de Bois- 
Roger. 

BOIS-RUFFIN. Quatre hommages en 
original des années 1588, 1661 , 166^ , 
rendus à la Seigneurie 5c au Château de. 
Bois-Ruffin , pour raifon d'objets confidé- 
râbles énoncés , relevant de ladite Sei- 
gneurie , fous les droits Seigneuriaux fpé- 
citiés. 

BOIS-RUFFIN. Un titre original de j ]; 
l'an 1 591 , portant compofition à rachat 
de pluiieurs objets confidérables fpécifiés, 
étant en la cenlive de la Seigneurie de- 
Bois-Ruffin. 

BORDES-CHALLONGES. Acquifl- 
rion originale de l'an 1595 , d'héritages 
fpécifiés (*) étant en la cenfîve de la Sei- 



r 



(*) A^ofj. L'on s'abfticndra cVciioncer au fujct 
des titres d'acquihtions, les cens fpccitîcs , & l'on i 

dira feulemcuc en la cenfîve de la S^igncinic 5 i 1 
l'on s'abfticndra aiilfi de dire fpécifiés, par la '..1 
raifon c]ue tous les licricngcs vendus , ou acquis, 
font e'noncés avec leur local particulier , leur 
contenance, & leurs confins, &:c. & dès c]ue l'on 
n'annonce pas des hommages , l'on ne diva pas 
pour quel objet ils font lendus , à moins que ce 
.lie foie pour Seigneuries en Fiefs 3 il en fera. dcL 



O fT 



, i 



' ; <: 



. jr-M'. 



■(;<', 



) ■'. 



...i-'jfîyU"'. i-jt.cri; 



:r, .!:;? r'T .I'UVÎm^ 






.'.• ' 



j-^ 






f 



r B o u 

' gneurie des Bordes-Chalanges , fous les 

Icens fpccifiés. 
BORGLERE. ( la ) Tfois ïiommages en 
j originaux des années 1408, 1452 & 1498 , 

i rendus à la Seigneurie de la Borglérc. 

BOUCHHMONT. Hommag^e original 

' de l'an 1 5 07 , rendu à la Seigneurie de Bou- 

chemont, pourraifon duTief delaRonce. 

BOUILLE. Bail judicairede l'an 1694, 
par copie en forme probante de la Sei- 
gneurie de Bouille. , 

BOULLAYE. (la) Deux dénombre- 
mens en originaux des années 141 7 d-c 
15^-9» rendus x la Seigneurie de la Eoid- 
l-aye en F'oitou , p.H le Cfiapitre &: les 
Cnanoines de l'Eglife Collégiale de Saint 
Pierre de Moulinart. Déclaration origi- 
nale de l'an 1415 , fùte à la même Sei- 
gneurie , pour le Village , territoire de 
cenement de Coulchapon. 

BOUR4Y. Dénombrement par copie 
en forme probante rendu en 160^ à Li 
Seigneurie de Bourayv 

BOURELIERE (la) en Anjou. Acqul- 

.fîtion originale de l'an 1 52.0 , d'héritages 

étant en la cenllve de la Seigneurie de 

la Bourreliere , où Von voit fa conliftance 

Se fa dépendance.. 

■ incmc pour les Reconnoilfances , les Aveux , Dc- 
nombremcns , & Déclarations. Les pefTcflcius 
des Terres pourront voir dans les Titres , lo 
OL)jcts tpi peiive:il ks iaicrcircr. 

Biv 



'y..q 



■> »..■'. 



î ; 



J 



32 B O B R 

BOUTIERE (la) en Nivernois. Bail 
emphitcotique à^Bourdelage, en oriv;inal 
fait l'an 1514, par le Seigneur de la Bou- 
tiere , d'héritages en trcs-grand nombre 
pour la cenfive de la Seigneurie de la Bou- 
tiere. 

BRAUSSE. Dénombrement origiaal 
de l'an 1 66 j^ , rendu à la Chârellenie de 
Braulïe , pour raifon de la Seigneurie de 
MignonviUe. 

BREVAL. Un titre cfriginal de l'an 
1 5 30 3 concernant la Seigneurie de Breval. 
BRESVIRE. Quatre titres imprimés 
concernant la Baronnie de Brefvire. 

BREVAL. Aveu Se hommage en ori- 
ginal de l'an 1^51, rendus au Marquifar 
de Breval , fitué près la ville de Brouage , 
pour raifon des Fiefs de Parel , Guefpin, 
6c les Adjoux. 

BRY. Bail emphitéotique original , de 
l'an 1 508 , pour la cenfive de la SeigneU' 
rie de Bry. 

BRICONVILLE. Quatre déJarations 
ou reconnoiffances en original des années 
1(^05 & i6o(5, rendues à la Seigneurie de 
Briconville en Beauce , ainfi qu'à celle de 
Telfonville. 

BRILHAC. Un titre original de l'an 
1324 , concernant les droits de la Sei- 
gneurie de Brilhac , le four bannal , &c. 
BRICQUEBEC. Hiftoire fommaire 
4es anciens Seigneurs propriétaires de U 



o n 



..:.....:; ' ■•! "i':f , - > ' '>> ' 






1/ 



,•.: .■;! 






f' 



n R B U 35 

Vicomte 3c Baronnie de Bricqaebcc crj 
Normandie, depuis Tan looo à 1 5 1 5. 

BROISE. Six titres dont trois origi- 
naux, un par copie en torme probante , ôC 
deux fans lignàture , depuis l'an 16-/6 à 
1^93 , concernant le Fief de Broife en 
Bretagne , où l'on voit (à confillance , Se' 
qu'il relevé de la Baronnie de Château— 
giron. 

BROU. Hommage original de l'an 
i(î8o, rendu à la Baronnie de Brou , an 
Perche, pour railon du Fief-de la Grande- 
Porte de laGarte , & des Fiets de Seigneu- 
ries de Saint Ouan , de la Charpenteric 
dite Camcrie , &z de la Forconnerie. 

BROaOECHAPON. ( Seigneurie de 
Broudechapon en Normandie.) Soixante 
6c douze titres tous originaux , étant de* 
aveux «Scdcnombrcmens des années 1461 , 
14S4 , 1490 , Se depuis l'an 1 50Q jufques 
en 1(^56 , rendus à la Seign;urie de Brou- 
dechapon , pour raiion diin très-gra.id 
nombre d'héritages en maifons 3c terres , 
relevant 3c étant en la cenfîve de ladite 
Sei'^neurie : ces titres font des plus mté- 
re liants. 

BU AT. Huit aveux , déclarations & 
reconnoiifances en originaux , des anjjces 
IÇ53 , 15^1 & i<;^5, rendus au Fief dix 
Buat, pour raifoîi dam très-grand nombre 
d'Iiéritages fitués au territoire de Bures , 
au territoire de CrelfoUes^ ^' ailleurs, . 

R V 



Tzr 



\^ a 



fr ry 



-' • ■ t ■ 



,f;:.!.i •!i''. • . ';<.■:. 



!■ 






34 B U C A 

BUSSIN. Bail original de l'an i^54,c{tr || I 
Fief de Biiiîîn en Poitou , où l'on voit la. |'. ! 
•coniirtance •?: fes dépendances. 

C. 

•Cw-AEN. Deu-ï ticres des années 1(^99 &' 
1710 , Tiin original îx l'autre en tornie ; 
probante, concernant la ville de.Caen en j' 
Normandie. l 

CALVISSON. Mémoire imprimé en 1 
J'annce 1^98 , concernant le Marquiiatde • 
Calvilfon en Languedoc. 

CAiXmONNES. Un titre de l'an- 1(^2 5 : 
par copie ancienne en forme probante , 1 
•concernant la Seigneurie de Cambonncs 1 i| 
en Languedoc. | J. 

CANDAS. Reconnoinfance originale l 
de l'an 1602. , fiiire au Fief de Gandas en 
Picardie.. 

_ CAPvNEAUX. { des ) Déclaration- orir 
glnaledel'an 1505, faite au Fief des Car- 
neaux , fitué i Athis-iur-Orge. Voyez à 
j^ck/s plufieursdénombremens de ce Fief-, , 
où l'o/i voit fa confillance & fes : dépen- 
dances.. 

CAUTIERES. Contrat original de l'an 
3509, contejianr acquifiticns d'héritages .4 

étant en la cenfive de la Seigneurie de •^\ 

Caurieres en Normandie , près Gifors. | 'j 

GELLE. ( la) Bail en pure Héfée de Tan 



L 



^ :> U ^' 



h*- . : 



: 1 )i . o.'..( 






; ^-_, ._,!, 



,1 _■ .■ I • •/i'j: .<■. I 



''\ 



ai ib 



« 1 






r74523 



CH H 

,T74-4, par copie en forme probante de la 
Seigneurie de la Celle &c de fes dcpen- 
.dances, ik de la Seigneurie (Se Fief de la 
Durie, relevant de celle de la Celle. 

CHASGON. Aveu original de l'an 
1551, rendu à la Seigneurie de Chafgon. 
CHAILLY. Aveu original de l'an 1(^69,. 
rendu à la Seigneurie de Chailly , ficuceà. 
I' Gamaclies. 

. CHAIGNELLE. ( la ) Bajl'empliitéoti- 
. que original de l'an 1 4 1 1 , lait par le Sei- 
gneur de la Chaignelle. 

CHASLETTE. Voyez à Aunay, pour' 
les droits lionoritiques en lEgliie d'Aunay,, 
en faveur des Seigneurs de la Terre, de' 
Chalîette. 

CHAMBONNEAU. Sept titres origi- 
. naux , Baux eniphitcotiques , échanges ,, 
ientences , titres intciellants depuis l'an. 
1527 à 162.3 î pour la cenfive de- lii Sei-- 
gneurie de Chamhonneau en Poitou.. - 
.^ CHAMIvtOREAU. Deux reconnoif- 
fances en grolfes originales , rendues l'ani 
1707- à. la Seigneurie de CHainmoreau „ 
Parollfe de Lucy , en Gaftinois. 

CHAMPAGiSJE.Deux hommages ori- 
olnaux des années 1445 &_ 147 5:,. rendus; 
a la Chàtellenie de Champagne, ,, pour: 
. raifon du lief de la Vilaudere.. 

CHAMPIGNY. Deux titres, originaux. 
" des années- 1650 & 1664, pour lacenlive-- 
] de là Seigneurie, de.Chainpigny... 



V,l<:dî 






•j ::; 



l'J-;-.. 



i l.i'' ' 









vb .^vfji'.jj f f ,. 



? 



I 

! 



i I 



i: i 



3^ C H 

CHAPELLE, (b) (Seigneurie de h J j 
Chapelle lituce à Cailleville en Norman- 
die, ) Acquilition de l'an 1(^59, par copie 
coUationnce en 1672, de la Seigneurie de 
la Chapelle & des Fief, Terre ëc Seigneu- ^ 
rie du Bofc-lc-Fevre , où l'on voit la con- 
fiftance de la Seigneurie dé la Chapelle &C j.- :• 
■ de celle du Bofc-le-Fevre. I ■' 

CHAPELLE, (la) (Seigneurie de l± 1 ! 
Chapelle en Champagne ) Echange de f- ' 
l'an 1 597 , par copie du tems même fans. l ■ 
fienature , de la Seigneurie de la Chapelle, [ j 
ou l'on voit fa confiftance. 

CHAPELLE-MONTMOREAU, (la ) 
en Périgord. Six titres tant en originaux 
qu'en grolfes originales de l'an 16 ^y à. 
■16^6 , .^ un mémoire de producftion , le. 
tout concernant la Seigneurie de la Cha- 
pelle-Montmoreau. -1 

CFl ARENTON près Paris: Plan de la 
Seigneurie de Charenton , 8c trois titres 
originaux des années 1606 Sz i6iz, pour 
la cenfive de cette Seigneurie. 

CHARNY. Reconnoidance originale 
de l'an 1 5 1 1 , frite à la Seigneurie de 
Charny en l'Ide de France: , pour raifon 
d'héritages étant en la cenfive de cette 
Seigneurie. 

CHAROLOIS. Deux titres originaux 
des années 1(^94 & 1695 ' ^ ^''''^ mémoire 
concernant les offices du Bailliage du 
Comté de Charolois , Sc les Jiiftices qiu 
ea reffbrtilïl^nr. 



i ' 



L 



i 






I -Il ■. ; y 



Vi ?> 



l'J 



^:i.' :r. 



C H 37 

CHASELHT. Voyez à Luferer iin tirre 
^f de l'an 1610, qui prouve que la Seigneu- 
rie de Chafelct relevé de celle de Luferer. 

CHASSENAY. Deux titres originaux 
des années 1584 & 161 1 , pour la cenfive 
de la Seigneurie de Challenay en Bour- 
gogne. 

CHASTEAU. (Baronnie de Chafteau, 
fîciiée en Tille d'Oleron. ) Deux Arrêts , 
dont l'un en original- de l'an 1648, &c 
l'autre de l'an 16 ^ jjpar copie coUationnée^ 
concernant la Baroiinij de Challeau. 

CHATEAU BRUN. ReconnoilEance 
originale de l'an 1402 , rendue à la Sei- 
gneurie de Chnteaubrun en Berry. 

CHATEAUDUN. ( Hôpital ou Hôtel 
de Miiifon-Dieu de ) Un cayer contenant 
le Recueil par copie vidimeen forme pro- 
bante de plufieurs titres de l'an 1538 à. 
1595 , concernant la Maifon-Diiu de 
l Chateaudun. 

CH ATEAULIN. Deux titres originaux 
des années i6yi & 1^51, concernant la 
cenfive de la Seigneurie de Chateaulin en 
Bretagne. 
I CHATEAUROUGE. Vingt-fix titre? 

originaux, depuis l'i.n 1^60 ^ i($2(î, con- 
cernant de grands obiers , pour la cenhve 
de la Seigneurie de Cîiateaurouge en Pi- 
cardie. 

^ CHATELNEUF en Venne , au Com- 
té de Bourgogne. Un tit;;e ori'^inal de l'an 









.)-■ /• 



I. -■:/;-.., 1 



•? I 



(\ .j ..:> -,'..; !^.(•^/ ■! . .■ .':t,-; 



■i'( M.. ;■• 



I 



; ; jI 



■ 1^50-, pour la ceniive de b Seigneui'ie de 
Charelneut en Venne. 

CHATELNEU1--SUR-ALLIER. Hom- 
mage original de l'an 1482. , rendu à la 
. Seigneurie de Chatelneuf- lur-A Hier , pour 
raiion de la Seigneurie des Grang.es. 

CHASTELUS. Un titre original de l'an 

^ 1 545 , qui prouve plufieurs beaux droits 

pour la Seigneurie de Chaftelus , lîtviée 

au pays & Comte de la Marche. 

'■' , CHASTILLON. Arrct du Confeil d'E- 

rat de l'an i6c)6 , par copie ancienne fans 

fignature , concernant la ville de Chaflil- 

. ion-fvir-Seine. 

CHATOU. IM titre original de l'an 
1/390, pour la ceniive de la Seigneurie de 
Chatou.. il 

CHAUGE. Un titre original de l'an 
i<j49 , pour la cenfive de la Seigneurie de 
1;.;, Change.. 

I CHAUVINCOURT. Dénombrement 

^i original de l'an 1^41, rendu à la Seigneu- 

rie de Chauvincourt. 

CHEREIL. Un titre de l'an i6<^ï , par 
copie ancienne en forme probante , con- 

■ tenant donation de la moitié de la Sei- 
gneurie de Chcreil , 5c où l'on voit la 
confiftance de cette Terre , qui relevé de 

. la Seigneurie des Garennes. 

CHERVILEE. Deux titres originaux , 

. une reconnoilEince de l'an 1 599 , <^n: un 

homma-'e de l'an i(ji8 , rendus .i la 



'i"'. 



fl 



F. a 



1-: 



1 : .-/-■ 



] ,;. I 






', "1 ;''.'' 



; 1 



G H C r C L >,9 

'J. , Seignc-nrie de Cherville en Brera;:^ne.- 

CHEVIERE. Un titre original tic 1 an 
1ÏÎ59 , où l'on voit la conlillance de la 
Seigneurie de Cheviere. 

CHEZE ( la ) en Poitou. Trois titres 
originaux de l'an 1. 674 à 1677 , qui jurti- 
fient que le Seigneur de la Cheze a droit 
de péage &: depontenageen fa Seigneurie 
de la Cheze. 

CHILNAIT. Trois Baux emphircoti- 
ques en originaux des années i(j44 «S-: 
1 6jf6 , pour la ceniive de la Seigneurie de 
ChilnaUi 

CIERGE. Acquilition originale de l'an 
1-6^5 , de la Seigneurie de Cierge (^ dran- 
ge-au-bois , où l'on voit toute fa condf- 
tance. 

CLAYE. (Cliatellenie de Clayc au 

Diocéfe de Meaux. ) E'on prononce Claye , 

l'on a toujours écrit Cloye : voyez à Cloye 

un très-grand nombre de titres des plus 

. intcreifants , concernant la Châellenie de 

. Claye. 

CL^RMONT en Beauvoifis. (Ceniive 
en la Prairie &: en la Paroilfe de Vuarty , 
des Maire & Pairs de la ville de Clerniont 
i- en Beauvoi(is , tant à caufe de la ville , 

au en mulité de Seig^neurs Adminiftrareurs 
de l'Hôtel de Saint Ladre de la ville de 
Clermont. ( Six titres originaux^ depuis 
l'an 1557 à 1568 3. qui juftifient ladite, 
ceufive.. 



ï :) 






Mil: JîlWKi:., 





.-,;!.. 


n ;i'.--.^' ( ■ 


.. , f 


J 

■ ■' r 


' ■ . j . 








". / 


;,::!.:. 


- 1 


;:JO) Z}t. j 


• irj . ;rj , . 


' '" ' ' ■■■''' 


■■'• ■-'■ 


: Vj 


.;. x;;:!' 


■;:;' ' * 


, 5 


''i • 


1 .' > 






■ •■-1' !'.;) 
) 



1 



' MC'l t 

1 



ï 



r 



40 ■ ^^ ^ c L - n 

CLERVAUX. Un ricre original de Tan 
i^j<; , poui: la cenlive du Marquifac de t . , 
Clervaux. ;. ^' 

CLIGHY-LA-GARENNE. Un^ titre |. { 
original de l'an 1537, pour la cenlive de [ ■ 
la Seigneurie de Chchy-la-Garenne. | 

CLOYE. (ChâccUenie de Cloye , dite [ 
Clayc au Diocéie de Meaux ) L'on a de 1 
cette Terre les titres les plus intcrelfants: | | 
fçavoir , deux cens quarante - deux ti- ^ j 
très tous originaux , étant cl-js aveux \ 
l"aits à la Cliarellenie de Cloye , &: d:?s ; 
Baux emphitcotiqucs faits p-ar les Sei- | 
gneurs de cette Chatellenie : ces Titres |' \ 
concernent la cendve de cette Terre dans ■ ' 
un très grand nombre de polEeUions «Se | 
d héritages en Maiions , Terres, &c.dont I i 
le local, la contenance & les confins font [ : 
fpécilàés , avec la fpécihcation particulière 
des cens iSc autres droits Seigneuriaux dus 
à ladite Chatellenie, dans les termes énon- ♦ 
ces dans les ades y tous ces titres font dif- 
rribués par cahiers, avec les extraits à cha- 
que cahier ; ces titres enfin font des années- 
i^oi, 1470, 1479 , 1483,85, 88 , 89, 
ro , 91 , 93 , 95 , 9"9 5^ 1 500 à i(j3^. Ils 
font di'ilribués en fept porte-feuilles , de- 
puis ^r compris le 14 de ce recueil , Juf- 
cîues &: compris le zo portefeuilles. 

Uorf trouve enfuite pour la Chatellenie 
de Cloye , foiis les 11 & 12 portefeuilles 
cje ce Recueil, quarante-neuf titres ori~ 






1 'y' 






■ l'<^'-'-,. iiJ 



:î- r,:A ■' 






■:i.;r|i j !:.ii:r\>! :-j .!< 



CL 41 

ginaux depuis l'an 1 504 d 1578, pour li 
cenfive de cette Terre ^ ces titres ioutdcs 
contrats d'échanges &d'acqUilirions d hé- 
ritages, avec énonciation des cens dus à la 
Châtellenie de Cloye. 

Les 13 &: 24 portefeuilles de cette Col- 
leéVion renferment foixante (S^ dix Titres, 
tous originaux , excepté trois par copies 
anciennes colUtionnces en forme proban- 
te , fçavoir : 

L'arpentage & mefurage en original , 
fliits en l'année 1 54S,de la Châtellenie de 
Cloye : le Bail en original fait Tan 1689, 
de cette Terre , où l'on voit fa confiftancti 
& fes dépendances j quatre hommages 
des années 1535, 1609 & i<j47 , rendus 
à la Châtellenie de Cloye , pour railoa 
des Fiefs de Villaines,de la Grouette, &c. 
Six Arrêts Se Sentences des années 1 5<$5 > 
i(j74à 1(^31 , qui condamnent les pro- 
priétaires d'héritages fpécifiés à en payer 
les cens Se autres droits à la Châtellenie 
de Cloye , ^c à en palier reconnoilî^mce j 
il y eft prouvé encore plufieurs beaux 
droits en cens , furcens, rentes Seigneu- 
riales , haute , moyenne (Se balfe juftice 
attachés à cette Terre : les autres titres 
contenus en ce mcme portefeuilles , font 
des reconnoilfances , des failles féodales , 
autres Sentences , Baux emphitéonc^ues 
depuis l'an 1514a 1^81 , le tout pour Li 
cenfive 6c les droits de la Châtellenie de 
f loye. 



. .'u: 






h 



ir 



M JU i^lJili 



^ 



41 C L ' ^ f 

L'on trouve enfuite clans les" 15 Ôc i'^ 
portefeuilles, quarante-lix titres originaux 
des années i5.8(^, 13S8, 1389, 14^7, [ 
1498 & 15.18 ci 1 597, qui juftihent que | 
le Seigneur de Cloye , à caufe de fa Cha^ ! 
-tellenie de Cloye , a les droits de péage , \ 
de travers & de rouage dans l'étendue de i 
fa Terre , contre les prétentions des lia- j 
bitans de Cloyes, qui foutenoient le con- 
traire j on trouve dans, un titre de l'an 
. 1 5 8(î la qualité de Vaillant homme à-'fagc , 
6" Maître donnée à Jean Chattou , ou 
Chatton, Bailly de Meaux. 

Les portefeuilles 17 , 18 , 19 & 30 de 
ce Recueil, contiennent cent vingt-cinq 
titres , dont foixante (?c dix-fept origi- 
naux , quarante par copies anciennes col- 
lationnées en forme probante , (3c les aur- 
très huit par copies fans fignatures \ lefdits 
titres depuis l'an 1404 â Kyjs , judifient 
que les Habitans , foit Eccléiiairiques , ||j 
lojt Nobles ou Roturiers , des villages &: 
des lieux de Montaub.m , Vilievodé , |J 
Cloye-, Souilly , Montjav , Lepin , Cour- X\ 
cery, Ville-Parifis,&: Meiryen partie Ville* 
Parifis,fonr obligés &: tenus de moudre 
leurs grains dans les Moulins Bannaux de 
Cloye &: de Souilly. 

Le tome 3 1 dece Recueil contient enfin 
29 titres dont i6 originaux, concernant 
les droits honorifiques de la Châtellenie 
.dû Cloye, les ufages des Habitans de cette 



-' J 



*v <■* 



^r 






f:o ; ■' >:.. 



]"■ 






^1. '• '.; 

; ) 



^ vV, 



• J.. ' 



^ C O ^ 4^ 

Terre , la Police, la Voirie , les Dixmes, 

l'Arpenrage de cette Châtellenie , Tes 
droits dans les bois de Brie de de Fonte- 
nay, ikc. Ces titres font depuis l'an 1501 
à 1631. 

COCHEREIL. Un titre original de 
l'an 1 <j 1 8 pour la Seigneurie de Cochercil, 
près Château-Thierry. 

COMERCY. Arrêt original de l'an 
16^ I , pour La Seigneurie de Comercy. 

CONNEVAL. Vrocè^verbal ep origi- 
nal de l'an i6(jo , contenant l'inventaire 
des titres & renfeignemens concernant la 
Seigneurie de Conneval , dans le Vendo- 
mois. 

CONFL ANS - SAINT - HONORINE 

près Paris. Bail de l'an i^ii, par copie 

juridique de l'an 1^13 , du péage & du. 

.travers de la Baronnie de Conflans , où 

l'on voit la confiftance dudit droit de. 

-péage & de travers. 

- CONFLANDE. Un titre original <^e 
Tan i(îi9, concernant les Fiefs de la Châ- 
tellenie de Conilandé. 

CONFOLANT. Un titre originaf de 
l'an 157^ , qui prouve que les Mabitans 
de Confolanr &c de Loubert ont une rente 
de. 1 16 liv, z fols tournois far les Tailles 
•&; Aides de l'Eledion d'Angoumois , la- 
. quelle rente leur a été accordée par le Roi 
François I. 

CO,Q. Trois titres originaux des années. 



r::'l 



o '- 

: .r 



« 



'ili^'Xj^ 






.'V ., fi 

1^ i:':\.' 



^ ■ i .■ r 



■I i 



■f' 'I ',),■' 



•':■!'( 






44 '" ^' ^ C O -' I ! 

1574,1575 & 1 578 , pour la cen(ive dit '^ ^ 
Fiel" du Coq, lituc près Clermont en ^- (i 
Beauvoifis. t: t 

CORS. Hommage , aveu &z dcnom- ï 
brement en original de l'an 1351, rendus \ \ 
par Eudes de Culant , Chevalier , Seigneur | 
de Rometort , à Dame Madame Mathe | ; 
de Pons, Dame de Cors , pour raifon de I 
la Ville , du Château &: de la Seigneurie fe 
de Romefort , relevant de la Charellcnii) | \ 
de Cors. .' 

CORS. Hommage original de l'an 15-45, 
rendu à la Chàtellenie de Cors , pour rai- . ^ 
fondes deux quartes parties de la Seigneu^ 
rie de Romefort. 

CORTAOUL. Dcclaration & dénom- 
brement original de l'an icîi^, de la Sei- 
gneurie de Cortaoul ^ de celles de Jarde- 
lay & Boduin , appartenant à la Maifon 
de Saultour. 

COUDRAY. Aveu &: dénombrement 
original de l'an 1574, rendus à ^ Seigneu- 
rie du Coudray. 

COUDRAY. Un titre original de l'an 
1 577 , contenant l'acquifition de la Sei- 
gneurie. du Coudray en Normandie , où 
l'on voit fa confiftance , & qu'elle relevé 
de celle du Mefnil-fous-Verguelievre. 

COUDROY. Hommage' original de 
l'an 1491 , rendu à la Chàtellenie de Cou- 
droy , pour raifon des Seigneuries de 
Bailleau <Sc Moulin-de -Monceaux. 



■J 



O 7^ 



.> i'.\ ■■[. ,.1)-'" 



;h y. iii'.y. 



n .>' ^ ' . ; ;:-'ic;^;jj.q.^i 



ir:/ . 



I 1 ; !', M '-I 



.y I ■ 



C O C ïl 45 

COULOMIERS. Adle original de l'an 
J445 , concenann réception à hommages 
<.le5 Seigneuries de la iMalle-Mailon & de 
(nierarc , en partie relevant de la Chàtel- 
lenie de Coulomiers. 

COULONGES. Sentence en original 
de l'an 1557, pour la cendve de la Sei- 
gneurie de Coulonges. 

COUIIANCE^. Hommage original de 
l'an 15^1, rendu à la Seigneurie de Cou- 
rances en Gafcinois , pour raifon du Tief 
du \''au. 

COURCELLES.. Une reconnoilEance 
originale de l'an 1534, taite à la Seigneu- 
rie de Courcélles. 

COURTABEOF , dit PALGISEl en 
Brie. Hommage original de l'an 1591 , 
rendu à la Seigneurie de Courtabeuf, 
pour railon de la Seigneurie des Gre- 
navs. • 

COURT-ALEXANDP.E. Quatre titres 
originaux des années 1 5 5 3 à 1 559 , pour 
la cenlive de la Seigneurie de Court- Ale- 
xandre en Brie. 

■ GREC Y. (Maladerie de Crecy en Brie) 
Sentence originale de l'an kjiS , en f-rveur 
de la Maladerie de Crecy, contre les dé- 
rempteurs d'une ^îaifon, Grange , !k j[6 
arpcns de terre appartenant à ladite Ma- 
laderie. 

CREPIERES. Copie juridique faite l'an 
171 5 , de deux titres des années 1 5 54. & 



•> rri u-^rr;;.'- 



<!i4 '. ;.'!> rn 



.."■'.O 



"1 ■ ~l''\' 



.i-'' ; a 


■ 


^; > 


• 


'. '.M'îO 


i 




t 


■ r ,1 




' !■.■ 1 ;. ! 




'.'.i'f'..: 


, 






» . - 1 



4^ C R C U '-'-^ 

1640 , concernant la cenlive de la Sei- 
gneurie lie Crcpieres. 

CR.EISHQL)ES ou CREIZEQUES. 

M Bail original de l'an 1 5 94 , de la Baronnie ^^^ 

': -de Creileques , où l'on voit fa conliftance 't \ 

& fes dépendances. ■ j 

CRESSY. (Viile^cHabiransdeCrelfy. f. j 

en Picardie ) Copie en tornie probante 

d'un Arrêt du Conleil d'Etat , de l'an 1 (Î79, 

touchant le Droit d'ulage dans la Foret de 

Creily , pour la Ville & les Habitans de 

CrelîV. ^;:^ 

CREUZOT. Terrier par copie en for- ;; 
me probante , fait l'an 1507, de la Sei- 
gneurie de Creuzot en AulEoy , au Duché ^^ 
de Bourgogne^ 

CROlShENAY.Trois titres originaux, 
dont l'un de l'an 1 547 , & les autres fans 
date, qui paroilfent de la même année, 
l'un defquels eft un aveu à la Seigneurie 
de Croillenay. 

CROISSY. Un titre original de l'an 
1(^9 5 , pour la cenfive de la Seigneurie de 
Croiify. 

CROZAUT. Hommage original de 
l'an 1618 , rendu à la Chdtellenie de Cro- 
zaut , pour raifon 'de la Seigneurie de 
Beaupré. 

CUISERY. Déclaration originale de 
l'an' 1 594 , faite à la Seigneurie de Cui- 
fery. 

C^RZAY. Aveu 6c dénombrement 

y 






il.:' 



.; ) 






■j.r. .Y/ 



C U D A D E 47, 

orlgiiul de l'an 1 60 1 , rendus à la Seigneu- 
rie cie Ciuzay , pour raiion du Fiet du 
vieux Château de Fazeneud. 

■ CUZE. Un titre original de l'an iiji 5 , 
pour la ccniive de la Seigneurie de Cuzc. 

D. 

X-/ ANGU. Cinq titres originaux de l'ati 
1(j48 à (j5 , lin aveu rendu à la Baronnie 
de Dangu en Normandie, is: quatre titres 
concernant les Bois de Forets de cette Ba- 
ronnie. 

DEFFENS. Un titre original de l'an 
141 1 , qui preuve que deux Fiets ipécihcs 
lont niouvans de la Chârellenie de Def- 
i^ons en Poitou. 

DESGRÈZ. (Seigneurie &c noble Fief 
Desgrèz en Normandie , ) Neuf aveux ôc 
dcnombremens en "origmaux des années 
1457 , 146^5 1498 , 1517a 161^ , rendus 
a la Seigneurie & Fiet noble Desgrèz. Ce 
l'iet appaitenoit à la Maiion de Pomme- 
reuil , ou Pomereul , des Seigneurs de 
Moulin-jChapelle. Il fe trouve dans le 
Cabinet de l'Auteur, des titres depuis le 
1 5 fiécle , vc fucceflivement de ficcle en 
(iccîe , qui prouvent l'ancienneté de la 
Noblelfe de la isiaifon de Pomereul eii 
Normandie. 

DEUX LIONS. ( Seigneurie de) Deux 
titres originaux de l'an i63o , concernant 
la Seigneurie de Deux Lions. 



r ?!■"•• If'. . 



a 



TC ';r: 



.;,■^ /.! . i..!,t'-,-; 



'? ' > 



i!;c<r .:^^ 



■:':'i,<- .■■■'; 






f v/' •':;..,■ •/' 



■.C\ 



.'■'-.f 









J!i . I 






! !- r" iJIJ 



I 



I 

I 



4S D O D R "• 

D' O G N O N. ( Vicomte de ) Bail 
emphircorique de l'an 1634 , par copie 
collationncc l'an 1(^71 , d'un droit de paf- 
lage de batteaux , moyennant la rente an- 
nuelle «Se perpétuelle de dix livres payable 
à la Vicomte de d'Ognon. Voyez à d'Ou- 

S=iûn. . . , , 

DOMAINVILLE. Un titre original de 
l'an 1608 , concernant la Seigneurie de 
Doniainville. 

DOM.PIERRE.{ Village de Dompierre 
en Picardie ) Cenfier en original fait en 
cibrcgc le 1 3 Décembre 160^ ,des Fiels de 
la Cour de Bailleul , Caudate , Borilie & 
Dellencourt, fitués au Village (^ dans le 
rerritoitij du Village de Dompierre. 

DO U AISE Y. Seigneurie du grand Fief 
de Toitrville, dit Douaifey, en Norman- 
die. Voyez à Tourvillc. 

DOUGNON. Cinq titres , dont trois 
en originaux de l'an 1630 à i6-;G , con- 
cern.mt la Seigneurie de Dougnon. 

DRASSY. ï Seigneurie de DralEv en 
Bourgogne) Copie collationnce en forme 
probante du Contrat de vente faite l'an 
17 14 de la Seigneurie de Drally , où l'on 
voit fa confiftance , (^r quelle relève delà 
Couronne , à caufe du Duché de Bour- 
gogne. 

bRIZANCOURT.( Seigneurie de Dri- 
2incourt en Picardie , peut-être appellée 
aujourd'hui Driencourt. ) Deux titres cri- 

einaux. 



• i ». : O V 
' ;> ■,:'.»■ . 
' r, , t.;..; 

. , , ! 

• ■ \ ■ , . . i J 

I . ■ , -, -. 






7iî'Ki ,' i";"!iiT 



: :'h :.: r. 



■■•' ;ilvi ,1», ..'JJ'.J /. 



' r .M ;.•■ 

/ ; : ; )■ 



"! K) ;;•' 






DUES- '45> 

ginaux , fçavoiu une reconnoiflance de l'an 
1594, faite à la Seigneurie de Drizan- 
couLT , & un autre titre de la même année 
pour lacenfivedecette Seigneurie, ^oye^ 
à Ifancoun : Von a écrit Dri^ancourt , 
Driencoun . &■■ Ifancoun ^ pour cette même 
terre. 

DUN-LE-PALTEAU. (Chatellenie de 
Diin-le-Paiteau. ) Contrat d'acquilition 
en original, du 5 Mars 1(^x4, de la Terre, 
Seigneurie , Château lik: Chatellenie de 
Dun-le-Palteau , relevant du Roi à caufe 
de (cl Chatellenie de CroflTant, à la fuite 
duquel contrat eft un inventaire raifonnc 
des titres cohcernant ladite Chatellenie de 
Dun-le-Palteau. 

E. 

EsMERY. (Baronnie d'Efmery) le Fief 
& Seigneurie de Mifery relevé de la Ba- 
ronnie d'Efmery : voyez à Mifery un dé- 
nombrement original de l'an.Kjiz. 
. ESSARTONS. (Seigneurie d'Effarton# 
près Montfort Lamaury ) Hommage en 
original de l'an 1 5 6 1 , rendu à la Seigneu- 
rie des E(ïartons , pour rajfon des Ficts de 
Merez , Launay , Bertin , relevant de ladite 
SeigHCurie. 

ESCHARCON. Trois titres originaux, 
Lettres Royaux de l'an 1666 , où l'on voit 
que la Seigneurie d'Efcharcon eft compo- 



'i V 



. 1 



f ;■(. .-. )1 .-/M} 



■'"'. r -\'^^ 






:(- . ., 



-' ; ' • :-:.;to nu 



• .. r:;, .. ] 

%.' ■ " \ \\ '. 
■'■■ ;J.' 









.vM ,< 



J 



l 



'* 



50 E s ' 

fée de plufiears Fiefs , & qu elle a droit de 

Juftice , Haute , Moyenne de Baffe. Un 

A(fte de Tan i6-jo , tendant à prouver que 

la Seigneurie de Montambert relevé de 

celle d'Efcliarcon : un Bail de 16-/6 des &# 

Droits Seigneuriaux de la même Seigneu- fî 

rie , où l'on voit la confillance : voyd^ à | 

Vilicroy une Lettre de iouflrance d'iiom- 

' mage , qui prouve que la Seigneurie d'Ef- 

• charcon relevé de celle de Kaux-ie^-Ef- 

' Jone j réunie au Duché de Vjlleroy. 

ESCLAîlON. ( Baronnie d' ) Deux ti^ 
très , un état original tait l'an i6-ji de la 
recette & dépenie Aqs Baronnies d'Efcla^ 
','-: ron & de Roche , & où l'on voit la con- 

' fiftance de ces deux Baronnies ^ ce Titre 
^•, en ell comme le Cenlier^ un autre titre de 

\6-j6 par copie collationnée , concernant 
ladite Baronnie. 

ESCORNAY. (Seigneurie d'Efcornayj 
relevant du Château, Terre & Seigneurie 
de Ham en Picardie. ) Dénombrement 
original de l'an 1 5 3 1 , rendu à la Seigneu- 
fie d'Efcomay , pour raifon d'un Fief fitué 
à Flam. 

ESTERNAY. ( MarquiHit d' ) Contrat 
en original de l'an i <j 1 5 ? portant acquih- 
tiôn du Marquifat d'Efternay &: de la Sei- 
gneurie de Cluitillon en Brie, où l'on voit 
leurs confiftances & dépendances. 

ESTOGE. ( Comté d'Eltage. ) Lettres 
Patentes du Roi Louis le Grand , données 



.U ,._ 



■.jv . 



1; ) )l"l 


. .1 , .. ■ ri 


t 




j ■■ '.• ■ y, 



r. \y] ■/}■;:,.. ■.:i, 



A' 



'■' .' ■■' J 



■A.'ii- 



,1 



' ^r■'^■:.i.:l , 



.l'i.t 1 ^ 



XL 



I 



S F A F E 51 

a Verfailles , au mois de Septembre 1682, 
Se portant érection en Comté de la Sei- 
, gneuric & Vicomte d'Elloge ^ cette érec- 
tion en faveur de l'iilultre maifon d'An- 
glure. 

ESTRE. (Seigneurie de Eftré en Picar- 
die. ) Deux dcnombremeiis en originaux 
des années 1 505 iSc 1 5^3 , rendus à la Sei- 
gneurie de Elire, pour niifon d'un Fief i3c 
de plulieurs héritages fpécifiés mouvans 
de ladite Seigneurie , fous les droits &C 
cens fpéciliés. 

ESVRY. ( Seigneurie d'Efvry fur Seine. ) 
Une reconnoilîance en original de l'an 
1584, faite à la Seigneurie d'Efvry-fur- 
Seine. 

F. 

Je AOU. (Vicomte de Faou en Bretagne.) 
Aveu de dénombrement en original de 
l'an i(5uo, rendus à ladite Vicomte. 

FENIERES. (Fief de Fenieres fitué à 
Valefcourt , près îvlondidier en Picardie.) 
Deux Baux emphitéotiques en orig!n;y.ix, 
des années 1479 «Se i <,y6 , du Fief de Fe- 
nieres , où l'on voit fes coniiilances de fes 
dépendances. 

FERCO URT. ( Seigneurie de Fercourt.) 
Six titres originaux de l'an i ^59 à ifîji , 
pour la ccnfive de cette Seigneurie. 

FERE-EN-TARDENCIS. ( Baronnic 

Cij 






T A '\ 



: . ;r.',; ■ 





'.VI ! ;;;■•. ■ •! 


.-. !j. !■: ,, 


'^ 


^■.■' 


..'.'.i\ , -iii .> 


.. : }' -u 


m 








'4 


• 


■ ■. ■• 


-,■" ^^ 




L> ■; 


:;;.0:ï;'i?/ :: 


' ■ ■^.'■•'i i 






'T 


■ ■.<ii-ià 





;,•..:: '' n:» \Wj:?. ■:..', '..i-/ 



lO/'^ï j 



I ■•'■ \w 



•■ : u; ■ : I ■ ■ ■ '-'^ 



.'f 



;i _.» 



51 F I F L F O 

de Fere-en-Tardenois. ) Le Fief ou la Mai-, 
fon étant en FieF, appelle Belk-Fontaine, 
eCt mouvante en aiTiere-fief de la Baron- 
nie de Fere-en-Tardenois : Lettres Royau^: 
du 19 Juillet \6o6 , qui fervent à juititier 
ia mouvance ci-delfus. 

FIEUX ( Communauté du lieu de 
Fieux en Guyenne. ) Quatre titres origi- 
naux des années 1664, 166^, 1701 & 
•1711 , concernant la Communauté du 
Lieu de Fieux. 

FLARAN. (Syndicat du Lieu de Flaran 
en Armagnac. ) Contrat ongmal de l'an 
1 541 , contenant ncquifuion d'une pièce ' 
de tCD'e 'fuuée en la Jurifdiclrion de Va- 
lence , &c dont les confins font Ipécifiés , 
de à la charge du Fief accoutumé de quatre 
toulfains, payables chaque année au Syn- 
dic de Flaran. 

■ FLORIE. ( Seigneurie de la ) Un titre 
original de l'an M 3 5 > concernant ladite 
Seigneurie. 

FLORIKIONT. ( Fief de Florimont , 
lituéd Souilly, prés Ckye en Brie.) Décla- 
ration en original , melurage &: arpentage 
iaits l'an 'i 5 98 , du Fief de Florimont. 

FOLIE. ( Fief de la J Sept pièces, dont 
tînq titres originaux de l'an 1603 à 1699, 
concernant le Fief de la Folie. 

FONTAINE. (Cette Seigneurie relevé 
du Duché de Piney. ) Voyez à Piney un 
dénombrement en original de l'an KJ33, 



f 



P 



L 



^ [ j ïï r 'T 



<■ 7 



J t ' î: V: :^ i". ' ; 



.'li rn t:iJ--, 









-y iV ■ •";.' 



.; ).v;'.;7, .:'■•;./ . V 



j ;<iii;. i'!.:! '• -p 



'^ 






F Ô 53 

FONTAINE-AU-BRON. ( Kabitans 
(de ce lieu) Un titre en forme probante de 
Tan 1519, portant concefilon d'ufage dans 
les bois fpécihés ^ à charge de payer cerniins 
droits rpccitics au Seigneur de Fontaine- 
Aubron. 

FONTENAY. ( Seigneurie de Fonte-» 
^ nay érigée en Marquilat. ) Copie ancienne 
fur papier timbré, fans lignature de Let- 
tres Royaux de l'^an 1691 , enregiftrées aU 
Parlement de Paris , portant éredtion de 
cette Seigneurie en Marquifat. 

FONTENAILLE. Une reconnoilTance 
en original, de l'an 1503 , faite à la Sei-» 
gneurie de Fontenaille. 

FOREST. ( Seigneurie de Foreft en 
l'Ifle de France. ) Vingt-trois titres origi- 
naux de 1 an 1 489 a i Ô3 1 , Içavoir , dix- 
huit aveux, dénombremens & reconnoii- 
fances faits à ladite Seigneurie; trois Baux 
emphitéotiques , & deux Contrats d'ac- 
quiiitions. 

FOREST. (la) ( Seigneurie de la Foreft 
en Normandie. ) Deux titres originaux de 
l'an I i>oi . un hommage rendu à cette Sei- 
gneurie , pour raifon du. Fief de Sainte 
Marie , il-c une procuration à cet effet. 

FORT. (Fief du Fort, firuéà Garencie- 
res. ) Hommage en original du 18 Isiavs 
1610, rendu au Fief du Fort. 

FORTE-MAISON DE LA MOTTE. 
( Seigneurie de la Forte - Maifon ds la 

C iij 



fc' 






1, ' 



<■ i ;; f ' 



.'..rUsi. 4^ 



•i-i.'o n'j 



■-. iiùfl '31 






li 



54 F O F R 

Motte, en Franclie-Comté. ) Conrratari- j I 
ginal de Tan 1534, pour la ceniive de cette 
Seigneutie. \ \ 

. FOURDRINOY. (Seigneurie de Four- j | 
drinoy en Picardie. ) Trois titres origi- t. i 
naux : un dénombrement de l'an 15^4, f l 
pour raifon des Fiefs de GouHin & de la '.. 
Marie , relevant de ladite Seigneurie , «3<: j^ • 
deux titres des années 1 5 (î i & 1598, pour ^ 
la cenlive de la même Seigneurie. \ 

FOURS. ( Fief de Fours, firué en la | . 
Châtellenie de Bouteville en An^oumois. ) 
Sentence origmale de 1 an 1 5(^1 , qui con- 
damne plufieurs propriétaires du Maine , 
appelle le Maine-Neuf, fitué à la ParoifTe 
de Bouteville, à payer au Propriétaire du 
?• Fief de Fours , la rente Seigneuriale , di- 

rede Se foncière de trois boilFeaux de fro- 
ment. ^ 
FRECOT. ( Châtellenie de ) Deux tl- \ 
très originaux , un dénombrement de l'an | 
i(joi,un hommage de l'an 1616 rendus » 



{ 



à ladite Chntellenie 

FRESLONNIZRE. Un Mémoire qui 
donne à connoître la condftance de cette 
Seigneurie. \ 

FREM USSON. ( Seigneurie dej Acqui- 
fition en orig,inal , de l'an 1^50, de la Sei- 
gneurie de FremufTon , où l'on voit fa con- L 
firtance 8c fes dépendances. |r-j 

FRESNAY. Voyez à Rougemont un if,! 
hommage de cette Seigneurie. lU 

ïi 



n -^ O '^ 






'. 10 :.:):' 



;iii : 



.; 1 A 



1 ) ,/'['■ r\ 



; ■-' 









/v. •:v:>iv-: 






■ ■ F R 55 

FRESNAYE ( la ) en Bretagne. Trois 
titres originaux , aveux , dcnombremens 
&c déclarations des années 1481 , 1484 &c 
1582, rendus à la Seigneurie de la Fref- 
naye en Bretagne , où il eft hiic mention 
de la Famille noble de Burel. 

FRÊNE. (Fief de ) Voyez à Chaumonc 
un titre original de l'an 1405. 

FRESNE. ( Seigneurie de Frefne fituée 
au Diocéfe de Meaux ,prcs laChàtellenie 
de Cîaye , ou Cloye, ) Quarante-trois ti- 
tres : trois copies anciennes des années 
12S9, I3ii&:i5i7, concernant ladite 
Seigneurie , qui étoit pollédée en 1 3 21 & 
après ,par la Famille noble de Frefne :un 
caliier contenant par copie juridique de l'an 
1611 , un hommage de l'an 1391 , rendu 
à ladite Seigneurie \ deux tranfacllons de 
l'an 1 479 &z autres titres ; autre tranfadion 
de l'an 1402 , écrite dans le tems même ôc 
fans fignature , qui donne àconnoitre plu- 
fleurs droits de ladite Seigneurie : fepc 
titres par copies anciennes collationnées , 
des années 1399, 14^8, 15 Se à ifjyo , 
étant dénombremens , hommages , rentlus 
à la Seigneurie de Frefne , pour raifon 
du Fief de la Grange - dixmerelle de 
Cloye, relevant de cette Seigneurie , avec 
des aéVes de fouftrance , d'aveu , Szc. huit 
Baux par copies anciennes en forme pro- 
bante, de l'an 1487 à. 1 581 jdesdixmesdii 
Hef de la Grange-dixmerclle de Clo)-e ,. 

C iv 



il 1 



; rv ' ; 



; Jvt.'' -.'3 V 



-0 






U 



Tirr,' 






.j, 1 1;. . > / 



. .;. ...1 



^6 F R G A 

appartenantes à la Seigneiirie de Frefne. 

Un cahier contenant copies en forme 
probante de Lettres , titres 3c renfeigne- 
mens des droits , redevances &c apparte- 
nances du Fief de la Grange-dixmerelfe 
de Cloye ; ce recueil de titre produit par 
la Dame de Frefne , pour juftifier les droits ' 
du Seigneur de Frefne far ledit Fief. ■ i 

Vovez à Grande-dix mère Ile de Cloye\ 'i- 
un grand nombre de titres origmaux con- |^ 
cernant ce Fief Une forte de Cenfier écrit 
vers l'an 1 5 5 o, de plufieurs héritages fitués 
au territoire de la Seigneurie de Frefne. 
Dix-neut titres originaux de l'an 1524a 
1 6i-j , concernant la cenfive de ladite Sei- 
gneurie : autre titre de 1580, par copie en \ 
forme probante pour le même objet : con- i 
fultation en original faite l'an 1 5 8(5, poiu: { 
les droits de ladite Seigneurie. \ 

FROLOY. Un titre original de l'an 
i^i<0 , pour 1.1 cenfive de la Baroniiie de 
Froloy en Bretagne. 

G. \ 

JXABRIELLE. (la) Un titre original de- 
l'an 147^, pour la cenlive du Fiel: delà 
Gabrielle. 

GAIGNERIE (la) en Poitou. Un titre 
original de l'an I4<ji, pour la cenfive du 
Fief de la Gaignerie. 

. GAIGNY-LA-MARSELLE. ( Seigneu- 



A P 



>* 



f.-'l Vf. 



■\.".] , 



./-.; J •>f^ 



:r:'..)H li 



.O 



M', il 






/i;.i 
-D 



jir- '.(' 



ï. 



G A ^ 57 

l'ie de ) Un titre original de l'an i66) , 
pour la cenfive de ladite Seigneurie. 

GAILLE-FONTAINE en Normandie. 
(Seigneurie de) Trois titres originaux des 
années 1491 , 1491 &c 1 5 1 5 , concernant 
cette Seigneurie. 

GALLAtlDON. (Châtelleniede) Deux 
titres originaux , fçavoir , un Bail à cens 
annuel & perpétuel , un ade d'introduc- 
tion, du 13 Février 1471, & nne recon- 
noilfance du 4 Mai de la même année , 
pour la cenlive de ladite Châtellenie. 

GALLOIS. (Ficf de Gallois au Perche, 
tenu en arriere-fief de la Seigneurie de 
Barville ) 'Dénombrement conildérable , 
en original , rendu en 1661 audit Fieh 

GÀLLONIERE. ( Seigneurie de la) 
Deux titres en forme probante de l'année 
1(^98 , concernant les rentes dues à cette 
Seigneurie- 

GAAL^CHES. ( Fief de Sire-Jean-Gof- 
fe, fitué dans le Marquifat de Gamaches 
en Picardie) [Jnereconnoilîance originale 
de l an 1^88, faite audit Fief de Sire-Jean- 
Golfe. 

GAMACHES en Picardie. ( Marquifat 
de ) Dix-fept titres origmaux des années 
1585 à 1594, «Se des années 160^ à 1(^55 , 
contenant un Rail emphitéotiqiie , des 
rcconnoiiEmces,des ades d'enfailiirement, 
d'inféodations, d'acquifitions , & des fen- 
tences \ le tout pour la cenlive dudit Mar- 
quifaç, C V 



A >) 



--'■ .1 



■ ■"? 

' ' r. ^î 

■ '■': ;;.■'') ^ 



v''' j : <■.■■: . 'i ')■■■• ^ 



r, f . ci i 



) ^ : •, • ' . f ■ 






i'nvj /.' ;..v:; "ii...; 



1 



5^ G A G E GO 

GANERYE. ( Seigneurie de la ) Sen- \ ^ 
tance en original de l'an i5 3o,portanc H; 
condamnation de payer cercams droits à I â 
cette Seigneurie. 

GER. (lieu de Ger en Bearn ) Deux ti- 
tres par copie fans signature de l'an i ^(^5 , 
^ fçavoir , un titre par lequel les Habitans 
de Ger font déclarés exempts du droit de 
Péage, & une confirmation des privilèges | 
defdits Habitans de Ger. 

GOMBAULT. (Seigneurie de) Terrier 
ccric l'an 1 5 3 p , de la Seigneurie de Gom- ;i^ 
bault. T) 

GOMBAULT. ( Fief, fituc àThorigny 
fur Marne] Trente-neuf titres originaux, 
|.' fçavoir , vingt-lix reconnoilfances des an- I 

nées 1 5 3 9 & 1 5 40 , & treize Baux emphi- | ; 
réotiques des années 161 9, 16100. 11^34, ' 
pour la cenfive dudit Fief. 

GORENFLOS en Picardie. ( Seigneurie L ,.1 
de ) Sentence de l'an 1 7 1 i , rendue au Pré- j ^ 
iidial d'Amiens, touchant le Bail judi- 
ciaire de la Seigneurie de Gorenflos qui j 
' avoir été fiifie , de où l'on voit les Fiefs iiii 
qui en relèvent. 

GOULLIN. Voyez à Fourdrimoy le- 
dénombrement du Fief de GouUin en Pi- 
cardie. 

GOURNAY. ( Seigneurie de Gournay 
en- Normandie ) Aveu de dénombrement 
en original , de Tan 160^ , rendus à cette 
Seigneurie.. 



^,. 



;^l 



<) v") 



.r .,> i 



■;iJ' 



; 1. ..i'. i 



i; ■': .■■iL".'! 






/ 1 









l'i ,,j >i'! -A'- > cl' ivf'i nii 









■ 



G R 59 

GRANGES. ( Seigneurie des Grange*, 
en Nivernois ) Deux hommages originaux: 
des années 1481 (5ci 5 o 5 , rendus à la Châ • 
tellenie de Châtelneat-iur-Allier , pour 
railbn de la. Seigneurie des Granges , qui 
en relevé. 

GRANGE^AUX-BOIS.(Seigneurlede) 
Deux titres , dont l'un ell original , ik^ 
Tautre par copie en forme probante , de; 
l'an 166:, , concernant cette Seigneurie. 

GRANGE-DIXMEREbSEDRCLAYE,, 
ou CLOYE , fituce en la Cnâtellenie de 
Claye au Dioccie de Meaux. ( Fief de la). 
Soixante & douze titres , dont foixante &. 
dix en originaux, fçavoir, quarante-trois; 
reconnoiflancesde l'an 1 5 57 â 1 5 80, faites; 
audit Fief ^ vingt-trois autres titres de l'aa 
1 54^ à \6\o , pour la cenfive du même' 
Ficf j deux Baux judiciaires du mcmeFieF 
&:des dixmes de Cloyes étant des Domai- 
nes dudit Fief, lefdits Baux des années: 
i6i] t<c 1(^10 j l'on y voit la confilbmce & 
les dcpen':lances du Fief de la Grange-dix- 
merelEe de Claye. Bail en original de Fan 
1470, de toutes les dixmes dudit Fief", olV 
l'on voit fa conliilance & fes dépendances- 
Un manufcrit fans (ignature , étant inti- 
tulé : Inventaire des titres ,, depuis Fam 

ii49Îufqu'en 1679 , concernant ce même 

Fief. Un cahier contenant plufieurs.titre<;.„ 
j)ar copie non (ignée , à la tcte defquels; fe-' 
yoit-, un échange de Fan 1 5,80. ,,du.Fie£db; 

^ c; vjj 



:ir>.J ïA rr V..: 



' \ ''-(.> L .1 



. > .'■"-'■ ' ! ' ■ ■ ; r .' (1' 



/■'/■■•J,î 



' i ^ i V V i' / . 






- ':(.. J 



:^ 



• ; ; "; 1 ;; • 



1 1 ■ ■ î I . ; 


Vf 


! ..' ' 'i V 


1 


■.-■ ' '•''! 


\'':i 


: ',/i''i 




' ri.l 


.^1 



1 



^o G R G U 

la Grange-cUxmerefle de Claye , où l'on 
voit fa conhftance & fes dépendances. 

GRAND-HOSTEL. ( Fief de Grand- 
Hoftel, iitué ;\ Cavercourtjprès Clermont 
en .Beauvoifis ) Un tirre ori;.;inal de l'an 
1574 , pour la cenfivede ce l-iet. 

GREFFIN. ( Fief de Greffin , fimc à 
Moigny en Gatmois ) Deux ticies origi- 
niuix des années 16)6 &: i(j82,pour la 
cenlive de ce Fief, dont l'un ell Bail em- 
phitcotique. 

GRFSSY. La copie fans fignature d'un 
titre de l'an 1 5 1(j, concernant la Seigneu- 
rie de Orelfy. 

GREMON VILLE en Normandie. (Sei- 
gneurie de) Sept aveux &c dénombremens 
en originaux de l'an 1616 À 166^ , rendus 
à cette Seigneurie pour des objets confi- 
dérables. ï '' 

GRIGNON. Copie d'un titre de l'an | ? 
1(594 , contenant acquifuion de plufieurs 
Fiefs & Seigneuries , faifant partie du 
Marcjuifat de Grignon , &: où l'on voit la 
conhllance defdits Fiefs &: Seigneuries. 

GROUETTE.( la) (Fief delà Grouerte 
fitué à VillcroY ) Trois titres originaux , 
deux faifies féodales de ce Fief, faites 
l'an 1 1541 , où l'on voit fa conliltance 3c t ', 
/es dépendances , & un hommage de l'an 
160^. 

GUERSENT en Bretagne. ( Seigneurie 
de) Sentences originales de l'an 1(555 , en 



■ 



' a 



: 1 









,i'i Jnoi) '•;•;.' 



"> > 



Ylijii ' Jl> OIÎ 



r-jf> 



ii;./i 



. 1^! ; !.. 



G U H A Cl 

faveur de noLle homme Pierre le Bihan > 
Seigneur du Roudour t-c de Guerfenc , 
contre nobles gens François de Guergrifl: 
«^' Marie Corre Ton époul'e, Sieur &: Dame 
de Guerthomas , au fuiec de pluheurs 
droits Seigneuriaux dus à la Seigneurie de 
Gueri'ent. 

GUIGNEVILLE. Un titre original de 
l'an 1 5 90 , concernant la Seigneurie de 
Guignevilie. 

GUINGAMP en Bretagne. (Seigneurie 
de) Une déclaration originale donnée l'an 
15(33 parla Famille noble de Robichon, 
à la Seigneurie deGuuigamp, pourraifon 
d'un grand nombre d'héritages , lieu no- 
ble , métairie , clos , &:c. 

GUINGAMP. Bail original de l'an 
1(^77, des impôts & billots pour le dé- 
partement de Guingamp en Bretagne. 

H. 



-JlAISTRÉ ou HESTRÉ en Norman- 
die. (Fief ou Seigneurie de) Quinze aveux 
& dénombremens en originaux des années 
'147 (j, 1488 , 1 510 à 1 5 99, rendus à cette 
Seigneurie , pour raifon d'un très-grand 
nombre d'héritages fpécihés étant en la 
cenfive de la Seigneurie de Haillré , ious 
les devoirs Seigneuriaux aulli fpécihés 
•4C1S à ladite Seigneurie. Foyc^ à Hejlré., 






'■u'M /^ .,r 






; ;'n I 



•: ^■^:ii:vi-^i['t, vrJM/.;, 



' f 



? .)^ r 
•.. f;./*. 

..... f 



î 



1 .-il] 



.' -. '! . y. ^' 



t : .' -I 



■ j^. . V j. 



6i H A H E ^' ^ ; 

HAMELET. ( Seigueurie cîe ) Cinq % \ 
titres , fçavoir le Terrier f:iir le 14 De- t *' 
cembre 1484, de la Seigneurie de Hame- » 
lec : ce titre eft écrit en la même année > | 
mais il n' eft pas figné : un autre Terrier t- , 
du 1 5 liécle ; l'on voit dans l'une & l'autre pi {l 
de ces pièces , un très-grand nombre de 
déclarations faites à la Seigneurie de Ha- 
melct pour des biens tenus tant en rotures 
que noblement \ cette Seigneurie appar- 
tenoit alors ci la maiion de Bouders : cinq 
reconnoillances en originaux des années 
1575 & 1 574, rendues à ladite Seigneurie 
de Hamelet. 

HARAVILLIERS. Deux titres origi- 
naux des années 1 570 & 71 pour la cen- 
live de la Seigneurie de Haravilliers : l'un 
de ces titres eft faide féodale. 

HARCHELINESen Picardie , près le 
Marquifat de Gamaches. ( Fief & Seigneu- 
rie de ) Deux titres originaux des années 
i6ç>6 éc i(j07 , contenant des enfailme- ;"j 
mens d'héritages en terre qui font dans la 
cenfive de cette Seigneurie. 

HAUTEVILLE en Bretagne. (Seigneur 
rie de la ) Aveu & dénombrement ori- 
ginal de l'an 15 18, rendus par noble Eciiyer 
François de. Chalonge , à noble Ecuyer 
Jean Lambert, Seigneur de la Hauteville, 
à canfe de fa Sei-^neurie de la Hauteville. 

HEBECOURT. Deux aveux èc dénom- 
Ikemens originaux, des. années iCiy. 6c 



11 > • T 



',: ' I ; 



; :) 






t\, •!• .'ji ,■:) ::'-\^ ^;!fi;>) -'fî-'cr' j-! ■!;•;. ; .fj.i-t 



n 

,:.,'il 



. ...,Mf rAi '.:.! .'1 . 



:.;t,^'; c; 1 .1.' i :■'. '.'-"i^ 



HE ^5 

i(j'3-9, rendus à la Seigneurie de Hebe- 
courr.. 

HELICOURT en Picardie. (Seigneurie 
de ) Reconnoiirance originale taite l'an 
1 607 à certe Seigneurie. 

HERCE. ( cenlive de la Chapelle du 
lieu de Hercé en Normandie ) On tiers 
original de l'an 1616, qui jultihe que fur 
certains hcrirages fpécihcs dans l'Ade , il 
!^ eft du au Chapelain de la Chapelle de 
^ Hercé , la rente foncière & non acquitable 
de dix livres & de deux poules. 

HEROUVILLE. Sau^ie féodale en ori- 
ginal ,. faite en l'année 1 54!^ du Fief de 
Herouville , où l'on voit la confitlance de 
ce Fief , htué au Diocéfe de Meaux. 

HERVILLIERS. Deux reconnoi(Tlinces. 
originales des années \6\6 &c i6io, faites 
à la Seigneurie de Mervilliers. 
? HESTRAI ou FIESTRE ou HAIS- 

TRAY en Normandie. ( Fief & Seigneurie 
de) Six aveux , dénombremens ou recon- 
noitfances en originaux de l'an 1 5 56 a 
1717 , rendus à cette Seigneurie. 

HESTRÉ ou HESTRAI ou HAIS- 
TRAY en Normandie. ( Seigneurie de ) 
Treize aveux , dénombremens (Se déclara- 
tions de l'an \6oG à 171 9 , rendus à cette 
Seigneurie : on lit dans les titres yUeJlrt.^ 
\ Hcjlray 3c Haijlray. 

I HEUDICOURT en Normandie près 

Gifors.X Seigneurie, de ). Vingt-fix titres 



'^i! 


v;rl 


vL 


X/' 


nr.: 


iùni 


h?. 


). 


m! 


OJ . .' 


.-\ 


' t 


i\b 








lîtn 









■T -{ 



ri ;, '. JD.'i^ 



^'/:'.:>..\.y\ ;\r(V\ "tir 

. ;7 -, ,]■-, ^ 



ij;.' ^'f,•î :';rir': : r:.,j:ri ^ ';.;îf;7 



4 



i M^ !:o 



' ) • ' I ; '• , ,■ f . t 1 .-■ 






^4 H O H U J A 

originaux de l'an i ^46 à i$66 , contenant 

acqiulidons d'héritages fpccifiés, & étant ^ 

en la cenfive de la Seigneurie de Heudi- f 

court , fous les cens fpécitïés dûs à ladite 1 

Seigneurie. t 

HORNOY. ( Chatellenie de) Deux ti- ^ 

très originaux , un dénombrement de l'an [ 

1 574 , rendu à la Chatellenie de Hornoy \ 

en Picardie , pour railon d'un Fief litué j" 

au Territoire èc Village de Verringues *!k: i 

dans le voilînage de ce lieu, ledit Fief dit w 

le Fief de Vreignes : l'autre titre de l'an v 

1573 , ell: relatif au mcme objet: le dé- ,' 

nombrement eft rendu à haut & puilîlmt \ 
Seigneur MelÏÏre Jean de Rambures, Che 
valier , 3cc. 

HUNAUDAYEen Bretagne. (Seigneu- f 

rie, ou Baronnie , ou Alarquifat de la) i 

Dix pièces dont fept titres originaux de ; 
I(j8 5 à i<j87 , concernant ce Marquifat , 
qualiiîc Baronnie «Se Seigneurie. 



JeAN-DUPUY. ( Fief de Jean-Dupuy , 
fitué à Athis-fur-Orge , prés Paris , ap- 
pelle aulfi , Fief de Pied-de-ter ) F^omma- 
ge en original de Fan 1575 , rendu à ce 
Fief, pour raifon du Fief du Chaige. 

JARRIE au pays d'Aunis. ( Seigneu- 
rie de la) Fîommage en original de l'an 
142 1 j rendu à la Chatellenie de Surgeres, 



k 



, 



/ I. j }[ n >i ■^• 






.-j ^v;fj:,' . = / 



i •■ : >.. y.. ';'; 



a'.;.v 






-T •/. ,.: 



■• ; 'f '- 






• .1 ■,-,., ,. 



..' '. j,^ ■:'.[ 



i. î:»i 



TA JE IF ÎM 6^ 

pour raifon du Fief de la Jarrie : la Sei- 
gneaiie de Surgeres apparcenoit alors à la 
mailon de Clermont. 

JARRIE. (Chatellenie de la ) Copie 
en tonne probanre d'un Contrat d'échange 
fait l'an 1635 , où l'on voit la confiftance 
& les dépendances de cette terre. 

JARNIOT. Contrat par copie ancienne 
fans lignature , contenant l'aliénation faite 
en l'année 1 5 59 de la Seigneurie de Jar- 
niot j &: où l'on voit la conliltance ôc les 
dépendances de cette terre. 

JARZE. ( Marquifat de ) Copie de 
Lettres Rayaux données l'an 1^94, por- 
tant confirmation de l'éreclion de la Sei- 
I gneiu'ie de Jarzé en Marquifat , qui avoir 

été accordée l'an 1 6 1 « à la Maifon du Plef- 
fis. 

_ JAUVILLIERS. ( Seigneurie de Jauvil- 
liers , appartenant au Prieuré de Courcy ) 
Cinq titres originaux de 1606 1 1^15, 
pour la cenfive de cette terre. 

JENÇAY. ( Baronnie 'de ) Hommage 
original de l'an 161^ , rendu à cette Ba- 
ronnie , pour raifon de la Seigneurie de 
Bernay. 

IFS. ( des ) Un titre original de l'an 
1(^78 , concernant la Seigneurie des Ifs. 

IMONVILLE. ( Baronnie de ) Voyez a 
Aunay un titre de Tan 1(317 , touchant le 
Droit honorihque des Seigneurs Barons 
cl'Imonville , en l'Eglife d'Aunay. 



7^ U\ 1] 'il II '^^ 



i... --^Ko f. 









:^'..rvy: i'^r., 



r!:-i 



■ji:/; :j ;. ;■ 



,->,,.;. î ^ 



-••'''•'"'■'■.'■ f ~ <^'-' 1 1. 1 . i"; .'..I ;;. lO 



_î__. _ 



éG_ JO JU IV KE LA 

JOUY-SUR-MORAIN. ( Seigneurie de) 
Deux titres originaux des années 1 5 34 & 
\G\6 ^ pour la cenlive de cette Terre. 

JUSTIERE en Poitou. ( Seigneurie de 
la ) AveucvC déclaration en orii:mal rendus 
1 an I ^7 3 a cette Seigneurie. \ 

IVETOT. ( Pi-incipautc de ) Ordon- [ 
nance imprimée , mais en torme probante , 
donnée l'an Kîj 1. 

K. 

il xERGUESEC en Bretagne. ( Seigneurie 

1 • • • I 

de ) Quatre titres originaux , nommages 
6v déclamtions de l'an 1 540 à 1660, ren- 
dus à cette Seigneurie : les Familles nobles 
de Kerguefec , de le Golf, de Brient , de 
Lagadec , font nommées dans ces titres. 

T. 

LaGNY fur Marne. ( Ville de ) Troî.? 
titres originaux, de l'an 1575, concernant 
cette ville. 

LAIDEVILLE. ( Seigneurie de ) Acle 
de l'an \GoG^ par copie coUationnée l'an 
\Go% , portant reconnoitfance de l'aveu 
rendu à h Seigneurie de Laideville,poLU- 
raifon de la Seigneurie de Baignaux. 

LAIGNEVILLE. ( Seigneurie de) Une 
reconnoilEince en original de l'an 1 584, 
pour la cenfive de cette Seigneurie.. 



kJ 7xy{ Vï n? n» •> 

.1 
J 

n 



. I: '. M-'' 



r 



:t .» r. <U.i 



;v 






.,rji<:i; !.;«: jOjj 



LA ^7 

lAIRGODEAU ou LERGODEAU. 
( Seigneurie de ) Deux hommages en ori- 
ginal des années 14(^3 8c 1479, rendus a 
cette Seigneurie , pour raifon de rHôtel 
de la Jacquelie , & de fix borderies fituées 
à Gorge , &: de la mafure appelléc la Li- 
gonne. 

_ LANCHENEIL. ( Seigneurie de ) Un 
titre original de l'an 14)5, 6c une tran- 
fadlion de Tan 1493 , par copie coUation- 
nce de l'an i(j 1 7 , concernant la haute jus- 
tice de cette Seigneurie. 

LANCHENEIL.(Châtelleniede) Qua- 
tre titres oi^iginaux , dont , une Sentence 
de l'an i ^ 8 <; , qui condamne les Habitans 
de cette Chatellenie de payer à leur Sei- 
gneur les droits de mefure de bled Se de 
vin , dont la confommation s'y fait , &C 
trois Baux des années i<j3(î, i(j^ 3 & 1(^73 , 
faits par le Seigneiu' de ladite Chatellenie, 
de la Prévôté ou droit Baillette , Coutume 
coutumiere appartenant audit Seigneur. 

LANDIVrZIOen Bretagne. (Seigneu- 
rie de ) Etat ancien lur papier timbré , mai? 
fans lignature , de la valeur de cette Sei- 
gneurie. 

LANGOATen Bretagne. ( ParoifTe de) 
Lettres Royaux en original , données à 
Rennes l'an 1601 , au fiijet des plaintes 
portées à Sa Majefté par les Parollliens de 
Il Langoat , de l'exaéllon commiie envers 

ciLX par la garniion de Touquedec, agif- 



/' 



• V - ' ' ' . 






/.M 
.M 






:i - vj. 



.V.: :J^,■'^' (. 






■À 



é:s LA 

fant de raatorlrc du fieur Aupleflîs Vale-*' 
ron , Capitaine de cette place , en l'année 

M94- 

LANION en Bretagne. (Ville de) Let-^ 
très Royaux en original de l'an i Gt-j , con-- 
cernant. les Syndics & Habitans deLanion^ 
&: le 'Vicaire de l'Eglife de cette ville , 
touchant la demande de ce dernier d'avoir 
un logement. 

LANVEN. ( Seigneurie de ) Lettres 
h., Royaux de l'an KJ05 , & aflignation en- 

fuite , le tout en forme probante , &: en 
un feul cahier, au fujet de cette Seigneu- 
rie , que Mellire René de Rieux , Abbé 
Commendataire de l'Abbaye de Relec , 
prctendoit appartenir à fon Abbaye , con- l 
tre les prétentions de la Famille noble le 1 
Barbier , qui en étoit en poffeirion. | 

LARDY en l'Ille de France. ( Seigneurie ï 
de) deux titi-es originaux de l'an 1(^13 , \ 
pour la cenfive de cette Seigneurie. j 

LARGUY. ( Habitans de ) \h\ titre ori- 
ginal de l'an 171 3 , concernant les Habi- 
tans de Larguy. 

LATAiN VILLE. ( Seigneurie de ) "Voyez 
à Chaumont un titre original de l'an 
1405. „ _ 

LATINGY.( Seigneurie de) Bail de l'an 
i^oi, par copie en forme probante de 
l'an KJ03 , de cette Seigneurie , où l'on 
voit fa confiftance & fes dépendances. 
, LAUNAY près Pans. ( Seigneurie de) 



L_ 



A J 



■,,.^ : ■\.':l:<\ 



< ■ .^' ' ' 






v- , , / ; ;!.'■,. /(''•fi;;..-;-' • . ;j . 



. ....^r...;..-^ I- V. i/:;-;'/ 



L A L E ^9 

Un titre original de l'an i<?54, concer- 
nanc la Seigneurie de Launay près Paris. 

LAUTREC. ( Ville de) Un titre de l'an 
I(j39 , par copie collationnée concernant 
la Communauté de la ville de Laurrec. 

LAVAULX en Bourgogne. ( Maifon 
forte de ) Un titre original de l'an 1 444 , 
concernant la Maifon-forte de Lavaulx , 
où il ei\ fj.it mention des Familles nobles 
de la Guerche , Lafliye , Kadrel , Mont- 
faucon , & MelTey. 

L'ESCHELLE. ( Seigneurie de ) Acqui- 
fition originale de l'année \6i6 , pour la 
cenfive de cette Seigneurie. 

LENHARE. ( Fief de ) Hommage de 
l'année 1599 , par copie collationnce l'an 
1(585 , rendu anclit Fief. 

LËSPAU. ( Chatellenie de ) Hommage 
en original , rendu l'année 1(^39 , à la 
Chatellenie de Leipaii , pour raifon de U 
Seigneurie des Broîfes c^ui en relevé. 

LESPÏNAU en la ParoilTe de S. Her- 
mand. ( Fief de) Bail en original de l'an 
1(^94 , du Fief de Lefpinau , où l'on voit 
fa confîftance. 

LEUDEVILLE en l'Iile de France, près 
[ d'Arpajon. ( Seigneurie de ) Dix titres ori- 
ginaux des annéiis i(5i5 à 1(555 , fçavoir 
des Baux emphitéotiques & des rccon- 
■noiifances , y compris un contrat d'acqui- 
fition , le tout pour la cenfive de ladite 
Seigneurie. 



' 



L 



3 J h 



/'.■ ! . 



^A 3|, 










' - ' . .' 


-: ,, ■■'(•' ..:;l; 


1 


t^ 


1 


■ -•;:-ji^r.,y^ . : r 




1 


■■'_'-' 


iiii'-..- 








■))!' 


'.:<:.','' '. 




■ i •• 7ifi'; 1 


1 



f J - ', 






/.• <-.J, 



70 • ■ L î 

LIENCOURT firuéil Gacy-le-Grand ; 
pix'i Senlis en Picardie. ( Fief de) Contrat 
original de l'an i(ji8 , contenant acquili- 
rion dliciitages pour la cenlive dudit 
Ficf. 

LIERVALprcsClermontenBeauvoifis, 
en la Province de Picardie. ( Seigneurie de) 
Cinq titres originaux contenant les acqui- 
lirions des années 1559a 1573, pour la 
cenlive de cette Seigneurie. 

LIESSE, près Laon en Picardie. ( Baron- 
nie de ) Etat au vrai en original fait pré- 
fenté Fan iijyo, de la recette tN:dcpenle, 
tant en bois qu'en argent , de Fadniinif- 
tration de Fordinaire des bois des Sei- 
gneuries ou Baronnie de Lielfe 5c Mar- 
chais , & un Bail par copie en forme pro- 
bante, çalfé Fannce i66c) , de la Baronnie 
de Lielle ôc Marchais ,011 Fon voit facon- 
iiilance. 

LIESSE. ( Seigneurie & Fîabitans de) 
Copie Hms fignature de Fan 1560 , de la 
rranfadion faite entre le Seigneur &c les 
Habitans de Lielfe , touchant les ufages 
dans les marais de cette Seigneurie. 

LIGNY ( Comté de ) en Barois. Six ti- 
tres originaux des années 161^ à 1(^44 & 
1704, contenant plufieurs beaux droits de 
julliice & nomination d'Offices apparte- 
nans au Seigneur de Ligny , à caufe de fon 
Comté. 

LIGNY-LE-CHASTEL. ( Seigneurie 



-| 



T ' 






. n 



V U)] ^. ■:■]'■ 






!' M' ■ 






- J - ' . 



',]■ :.;u;^l..îl 






j.i' i 



-fj 



't.l 



.,.;;■r;^ ^ j;! Tr:/.} I^/ JU 



L î L O ^i 

xie ) tJn titre original de l'an 1 499 , concer- 
nant cette Seigneurie. 
. LISLE-BOLJCHARD. (Baronnie de) 
Un titre original de Tan ^6-/6 , concer- 
nant cette Baronnie. 

- LILLHTTE. ( Seigneurie de ) Bail en 
original de l'an i (j 1 z , de cette Seigneurie, 
où l'on voit fa conintance. 

• LISLY, ( Fief de ) Copie en forme pro- 
bante , d'un titre concernant ce Fief. 

LYON. ( Ville de ) Lettres Royaux de 
l'an 1616 j concernant le Fief de Belle- 
court fitué en la ville de Lyon, & copie du 
temps mcme des Lettres Royaux , & qui 
n'eft pas {igdée. 

LYON. "( Ville de ) Deux manufcrits 
écrits en 161^ , de contenant les noms &c 
furnoms des Prévôts des Marchands &des 
Echevins de cette Ville , depuis l'an 1294 
jufqu'en 16 1^. 

LOGRON au pays Chartrain. ( Sei- 
gneurie de ) Un cahier contenant la copie 
•en torme probante de deux Baux emphi- 
réotiques de l'an 1666 ^ htitspar le Sei- 
gneur de Logron , pour la ceniive de cette 
Seigneurie. 

LONGPAON en Normandie. ( Sei- 
gneurie de ) Trois titres originaux des an- 
nées 1595 &; 1 6 1 o , concernant cette Sei- 
gneurie. 

- LOUGNE oti LOIGNE. ( Chatellenie. 
de ) Aveu ou déclaration en original de 



.^. 



C) I î J 



<■> ':.'i:ï si: } ;. 



) \'.\v\,.. ;':t.' j 



; ,1 i 
/ri 



-!.'!-?.• 



'. .:!;;• ■■■> 1' 



" ; i < ■ V ■ ^ ; 

; i ■• • . jr.i-i 

-.11.. / ii>.i , ■ 



:q ruiî 



72 L O L' U 

l'an 1 5(^5 , rendu à la Châcellenie de Lou- 
gne. 

LOURDOUER en la Haute Marche. 
( Seigneurie de) Fragment en original du 
|i ,• Terrier de cette Seigneurie , où Ton trouve 

. pludeurs titres depuis Tan 1 5 (j6 en forme 
probante. 

LOURDOUER. ifail emphitéotiquç 
par grolfe originale fait l'an 1659, d'une 
place pour bâtir une Maiion moyennant 
Je cens annuel &: perpétuel d'une poule, 
&deuxboiireaux d'avoine payables à cette 
'{, Seigneurie. 

r . LOUVERGNY. (Seigneurie de ) De- 

claratron en original taite l'an 1(^43 à cette 
f , Seigneurie , par les Religieux ôc le Prieur 

<le la Maifon de N.otre-Dame des Près-lez- 
Louvergny , pour raifon des héritages & 
cens appartenans à leur Prieuré , &c pour 
lelquels il eft du à ladite Seigneurie la 
\ jrente annuelle de trois livres &c de fix 
poules. 

LUYNES. ( Duché de) Deux titres ori- 
ginaux , fçavcfir , un hommage de l'an 
1611 , rendu au Duché de Luynes , pour 
raifon de la Seigneurie de Beauvais , & 
.une Lettre de rachat de la même année, à 
xharge de faire hommage audit Duché, 
.pour raifon de ladite Seigneurie. 

LURCINS. ( Hôtel-Dieu de) Un titre 
•original de l'an i(îi(j, concernant l'Hôtel- 
jDieu de Lurcixis. 

LUSSAC 



¥ 



>' 



I 



U J O J .y 

■ no 



>T 



]'..t 



,--:.; y.'.j 



.;.--i.:;"-i'i', :< .'t'Vl'- ■■■..1/ ' 1 1 









•K) 1 



] '- D ,. . "1^: iX>ï 



.,' '.i!^^' -i>";! r.-f '.''■;/.■' M 



'•'.' . " ) ' -J i\< •[:■! 



■r.'it_ . . , :ii i _ M.'jj . ■.: : «' T 



? :)U^ 



L U M A 73 

LUSSAC eu Poitou. ( Seigneurie (Se 
Chârellenie de ) Trois titres originaux » 
fçavoir, un dénombrement de l'an 1490 , 
rendu à la Seigneurie de LulfaCjpour rai- 
fon de la Seigneurie d Afnieres ; un titre 
de l'an 1 549 , qui jutbtîe que laSeigneiuic 
de Siilars relevé de la Chat-Vilenie ^ Sei- 
gneurie de Lulfac : es: un Contrat de Tan 
i(Soz, portant acquifiticn de plufieurs ren- 
tes féodales' dans le Village de Gelutfes , 
tenues à hommage & en arriere-lîef de 
ladite Châtellcnie & Seigneurie de Luflac. 
LÏJSSAULT en la Paroille de S. Calais 
au pays du Maine. ( Seigneuriede) Acqui- 
fition en original de l'an i6<^6 ^ de cette 
Seigneurie, où l'on voit la conhllance , Ôc 
qu'elle relevé de la Seigneurie de la 
Trouirerîe. 

LUSERET. ( Seigneiirie de ) Ade ori- 
ginal de l'an 1610, portant offre à la Sei- 
gneurie de Luferet , du dénombrement 
de celle de Chafelet qui en relevé. 

M. 

BIaCY ou MASSY. ( Earonnie de l 
Trois titres originaux des années 1575 , 
1589 & 1 59S , contenant échanges 6c ac- 
quittions d'héritages en terre en la cen- 
iive de cette Baronnie. 

MACONNOIS. ( Greffe du ^Bailliage 
Se PrcUdial du Maconnois) Arrêt* en ori- 

D 



k M a .3 



i .i.r. l 



.:/ r.i: . ij 



1 


: j 


; 1 ■ • ' 


, .li 


,. , , 




• ' i 


... •■'M 


. ■' . -J ) :: 


. 1 ' 




. ..; ■ ..•.7IJJ-. 


- ' ■ t ^'' ' ' 


1 




■ " ,'^ 


:;Ui' 


■y .'.! Ji;^ 


/ fi-..'; 1 ' 


1 


■. : .,.■.•;;:• 


.. . j 1, 1 


J 7.' '. 


.'. 









1 

1 



74 MA 

ginal du Confeil prive du Roi , rendu Trin : 
1 647 , en fliveur du propriétaire des Gref- | 
fes du Maconnois , contre les Syndics ÔC 
Echevms de la ville de Marcigny en Ma- 
çon no is. 

MAS-D'AGENOIS. (Ville du) Quatre 
titres originaux de l'année 1722, concer- 
nant cette Ville. 

MAFLEE en l'Ifle de France , près 
Beaumont fur Oife. ( Baronnie de ) Contrat 
original de l'an i<j 56 , contenant acc|ui- 
fltion d'héritages en la cenlive de cette 
Baronnie. 

MAIGNAUVILLE en Dunois. ( Sei- 
gneurie de) Un titre original de l'an 1 549, 
' portant réception à foi &z hommage de 
pUifieurs héritages en la ccnhvç de cette _ 
Seigneurie. 

MAIGNELAY dit HALWIN en Pi- 
cardie. ( Seigneurie de) Sentence par copie 
en forme probante de l'an i<j7) , concer- 
nant cette Seigneurie. 

MAIGNEUX en Picardie. (Seigneurie 
de) Trois titres originaux , dont deux des 
années 1616 & 166^ , Si un bail de l'an 
164^ de cette Seigneurie, où l'on voit fa 
condftance & fes dépendances. 

MAIGNEUX en Picardie. ( Marquiil^t 
de ) Quatre Baux dont l'un eft original &c 
les trois autres par copiesdu même temps, 
fans fignatures, des années 160 1 &: 1690, 
de la ptùte Ferme de 'ce Mart^uifat. 



'.i-yi ,'■■ 



^ , , r 



"j""' , 



"-'i 



1 ii.j .:•:■... '• '-.:-^ 



... , .r ,j-, ..?>T ; .•: 






' . -' 



^^i >"> ■■:u 



h 

1 n r. 



1. • : • r. f, 



,'l/> 



>-,! 






A M A _ 75 

MAILLtL en Poitou. ( Seigneurie de ) 
Deux titres originaux , dont une procura- 
tion de l'an 1479 , donnée par le Curé de 
la Payrate, à Tetlet de rendre hommage à 
la Seigneurie de Maillé , pour raifon de 
certains domaines appartenans à ladite 
Cure , ik étant de la mouvance de cette 
Seigneurie, & un titre de l'an 1 519 , con- 
tenant acquilition d'im grand nombre d'hé- 
ritages litués près la ville de S. Maixant , 
à condition de les tenir à honnnages de 
ladite Seigneurie , au devoir de deux fols 
fix deniers d'aides, payables à cette même 
Seigneurie. 

■ MAILLEUAYE. ( Seigneurie de la) 
Etat de tous les poirelfeurs de cette Sei- 
gneurie, depuis l'an 1 5 5 z jufqu'en l'aniiée 

MALSELAMT en Beauce. ( Seigneurie 
de) Bail emphitéotique en original, de 
l'an 1610 , d'un quartier de terre htué au 
territoire de Maifeiant, au lieudit la Cou- 
ture , fous le cens annuel & perpétuel de 
quinze deniers tournois , &c la rente de 
30 fols payables chaque année à cette Sei- 
gneurie. 

MAINFREZE au Perche. ( Seigneurie 
de ) Trois titres originaux , dont un dé- 
nombrement de l'an 1 570 , rendu à cette 
Seigneurie , pour raifon du Fief de la Taille 
qui en relevé , &c deux hommages , donc 
l'un de l'an 1 5 50 , (^ l'autre de l'an 1 570 , 

Dij 



/ M 



•-,f. 








^ 






:.i',.b /Il 


s 


j > ri ',;;'. ri 


i 

1 


.^H'^1 




. ^ 


] 


,U 


" 



;.o; , 'JÎU7 






i 



•j(M •! , ^. 



r V. 






I 



7^ M A 

rendus à la mcme Seigneurie, pour raifon. 
Judit Fieh 

MAISNIERES en Picardie. ( Châtelle- 
nie de) Trois rcconnoiflance en original 
des années 1614 , 1616 &c lôxS , fliites à 
cette Châtellcnie , pour raifon des terres 
fituces au territoire de Tilioy , & ailleurs, 
fous les cens fpccifics. 

MAISON-NEUVE. ( Seigneurie de ) 
j "^ Deux titres originaux , dont un Bail em- 

l phitéotique de Tan M07, de 15 arpens 

■ ce terre firucs au territoire de cette Sei- 

gneurie , Parollfe de Coulomiers , fous le 
cens annuel «Se perpétuel de 4 deniers tour- 
j nois , dt fous la rente de 10 deniers tour- 

I nois , payables à la Seigneurie de Maifon- 

neiive , &• une reconnoiifance de l'an 1515 
audit Seigneur" , pour railon des objets 
cy-delTus , avec énonclation que lefdlts 
cens de rentes feront rachetables. 

MAISON-ROUGE à Mons tn l'Ille de 
France. ( Fief de ) P^econnollfance origi- 
nale de l'an 1 5 5(> , faite à ce Fiel: pour rai- 
fon de divers héritages qui en relèvent. 

MALICORNE. (Seigneurie de ) Trois 
titres originaux de l'an 1555, contenant 
acquifition de divers héritages en la cen-- 
five de cette Sei':;neurie. 

MANNEVILLE. ( MarquiCit de ) Trois 
aveux & dénombremens en original d( 



l'an 1^31 à 1667 , rendus à ce Marquifat. ] \ 

MANTE. ( Religieux Ccleftins de la [ \ 



l i 



A U 



.. ^ . ... (. , -, 



! I M-^ ,.;..! : .. ] 






•I ..' 



^jiiii 



. j.t < iii<i > .'>-' 



M A 77 

Vilîe de ) Dix titres originaux de 1 591 à 
1611 , pour la cenfive cïefdits Religieux , 

MANTE en Beaiice. Un rouleau en 
parchemin de l'an 1300, lequel contient 
rétat du revenu des acquits de l'arche du 
^ pont de Mante. 

MARCHAIS. ( Baronnie de Marchais 
;. 6c Lielfe , iituée près la ville de Laon en 
Picardie ) Bail par copie en forme pro- 
bante , fliit l'an 1669, où l'on voit la con- 
fiftance de cette Baronnie. 

MARCHAIS. ( Seigneurie de _) Tran- 
fûélion en original de Tan 1 5 ^o , faite entre 
le Seigneur & les Habitans de la Seigneu- 
rie de Marchais, touchant les ufages des 
marais de ladite Seigneurie. 

MARCHE-DE-CH ALANDR AY. ( Sei- 
.gneurie de la) Hommage en original de 
l'an 1419 5 rendu à la terre de la Marche- 
de-Clialandray , pour raifôn de la mafure 
appellce la Fourcherie , &: pour raifon du 
lieu de Sarifer. 

MARCONNAIS. ( Seigneurie de ) Un 
hommage en original dé l'an 1573, rendu 
d cette Seigneurie. 

MAREY. (Seigneurie de) Acquifition 
originale de l'an 157^, d'héritages en la 
cenlive de cette Seigneurie. 

MAREGN Y. ( Seigneurie de ) Un titre 
orij];inalde l'an 1^01 , très-intérelTlintpoui- 
cette Seigneurie. 

MARÈiNPUIS-. ( Seigneurie & Bailliage 

D hj. 



A 7/ 



nv L,i.: ■■}'.■■ 'j; 



^:j1h7 






1 






. ),' y,; 



hÏJ .:■. . 1.; 



■. ' f : 






, ' : 1 

■ ■ ti::'.i 



: I ru, I 



1 .-^1 l;.r;;;; : ::•, . ,<-((n}V..-\ '^ 



M' '- 



■•;!'j'i.',.5 > 'Ma 



■ 



~ fi 

78 • . ^ ^ . 

de ) Deux Arrêrs en original du Parle- 
ment de Paris , des années 1 5 20 & 1511, 
concernant cette Seigneurie & Bailliage. 

MARESCOT. ( Fief de) Quatre titres, 
dont trois originaux des années 1638 à 
1(Î79, concernant ce Fief, 
ir" MARETZ en Beauvoifis. ( Seigneurie 

w de) Un titre original de l'an 1593, pour i 

f la cenfive de cette Seigneurie. , [" a 

?.. MARGAILLERAYE. Foye^ â Saint- l ^ 

Jon. |4| 

MARGINAL. Contrat en original de | 
l'an 145 <j , contenant l'aliénation d'un 1 
Fief fitué à Marginal , & relevant de la t ii 
Seigneurie de Marginal, dans lequel con- |-H 
rrat l'acquéreur dudit Fief en rend hom- t ■* 
mage' au Seigneur de Margijial. 

MARIE. ( Fief de la ) Voyez a Fourdri- 
moy. _ •' fl 

MARIET. ( Baronnie de ) Hommages 'ï 

tn original de Fan 1 560, rendus à la Ba- "i 

ronnie de Marier, pour raifon du Fief de • 1 
laVeft. 

MARÎGNY. ( Seigneurie de ) Une dé- 
claration de Fan 1 540 , faite à cette Sei- 
gneurie. 

MARIGNY. ( Baronnie de ) Sentence 
originale de Fan 14B9 , portant 'envoi en 
polFeiFioji des revenus de la Baronnie de 
Marigny , attendu le dénombrement qui 
en avoit été rendu en fa Chambre des 
Comptes à Paris. • 



A ''^ 



~'\y.", vr- 



:ù 



ol I 



.; « yj :ni. 



\ 



.,;;;.•'. . " • ':'■- ' 



, j!f» 



•"> :î'J 









■■'. i or. 1 
;:l^ '.•'>: ^;i' r. 



^i-'i.-4 ;. -'-••■!' 



MA 79 

XIARINAS en Beaiice. ( Seigneurie de ) 
Contrat origmal de l'an 1611, contenant 
l'échange d'une mailon lituée en la vilU 
de Chartres , étant en la cenfive de cette 
Seigneurie. 

MARINE."( Seigneurie de ) Quatre piè- 
ces , dont un feul titre original de l'an 
1 600 , qui prouvent que le Fiet de la Folie 
relevé de cette Seigneurie. 

M ARIVAUT en Vexin. ( Seigneurie de) 
Cette Seigneurie relevé de celle de Neul- 
Ivj voyez à Neully un titre par copie non 
lignée de l'an 1612. 

MARLY. ^ Seigneurie de ) Sentence de 
l'an 1535 fims lignature , mais de l'écri- 
ture du tems mcme , concernant la Sei-^ 
gncurie de Marly. 

MAPvOSSAN en Languedoc. ( Seigneu- 
rie & Château de ) Un titre original de 
l'an ii88 , pour la cenfive de cette Sei- 
gneurie & Château , &: un acte d'infco- 
dation en date clés Ides d'Odobre 1357, 
fait par le Seigneur du Château de Ma- 
rolTan , de plufieurs pièces de terre fituces 
dans ion territoire , tous le cens annuel (?C 
perpétuel fpécihé audit titre , tant en 
grains qu'en poules, auffi mentionné au- 
dit titre.. 

L'Auteur dans fon Recueil de titres du 
Languedoc , en a un grand nombre , tous 
du 14 fiécle , concernant MarolTan. 

MARTHON en Angoumois ( Châtcl- 

Div 



A ]/. 



■m; »■. 



i'-,"^ 1 •■•^ 



>JV . C'mM 



)} ". 
j'l:j 






■MÎJ 






n. \'>((r : 



-:>■>•(■ 



v: M 



go MA • I 

lenie , Seigneurie & Baronnie cîe ) Hom- f; 
mage , aveu & cIcnombLciuenc Je l'an 
1485, rendus à la Seigneurie de Marchon, 
à caufe du Chareau de Marthon , pour 
raifon de diverles chofes qui en relèvent. 
Hommage en original de 1 an 1(^44, 
rendu à ladite Seigneurie ou Earonnie , 
pourSalomon Chapiteau, Ecuyer , Sieur 
oe Refmondras , pour raifon de ce qu'il 
tient en Fict de ladite Châtellenie. 

Dénombrement de l'an 1646, rendu à 
la Baronnie de Marthon , pour raifon des- 
Villages qui en relèvent , fçavoir , la Ri- 
chard! ère 5 le Maine & le Breuil. 

MARVILLE. ( domaine de ) Trois piè- 
ces, içavoir l'ctar, & un mémoire conte- 
nant la confiftance du domaine de Mar-* 
ville , 3c une déclaration des droits <5c pri- 
vilèges de cette ville. 

MASSY ou MAC Y. ( Baronnie de) 
Huit titres originaux , dont un de l'an 
159J, contenant fouftrance d'aveu, par 
le Baron de Maily, au Seigneur d'Amhlaiiv 
villiers, à charge par lui dé donner hom- 
mage à la Baronnie de Malfy , de la Sei- 
gneurie d'Amblainvilliers qui en relevé. 

Deux Sentences des années 1606 Se 
1(^3 1 , dont l'une adjuge à la Fabrique de 
i'Eglife Paroiffiale de MafTy, une mafure, 
1 1 arpens de terre labourables en plufieurs 
pièces, cent fols de cens de rentes en fief, 
iifages 5 marais , pâturages , fraiichifes ., 



■V 



A lA 



c*. 



il. af/i 0'* 






I',. 



'•■'■ '""l 









-: ; ; rj 



/. h;. 






1 1 i .' I 



<u.'H 



i.;iv;;.J.-:'...^. 



M A 



8r 



communes , 6c autres droits , à charge que 
ladite Fabrique feroit bâtir une maiion 
fur ladite maiure, pour couclier ôc retirer, 
les pauvres. 

L'autre Sentence de l'an 1(^31, ordonne, 
que ladite Fabrique jouira de la mafure de 
l'Hôtel-Dieu de Maify , des 1 1 arpens de 
terre ci-deffus, ainfi que defdits cens(Sc- 
rentes , ik fiefs , &:c. 

Cinq titres originaux des années i59<^ 
à I <S 1 9 , contenant acquifitions d'héritages 
pour la cenfive de ladite Baronnie. 

MAUGNY-LESSART près Montfort- 
Lamaury. ( Seigneurie de ) Reconnoilfance 
originale de l'an i <i 14 , pour raifbn d'une 
maifon , grange «Se licritage , le tout con- 
tenant quinze arpens litués près Gombar- 
ville & la BoeiHere , Se dont les confins 
font fpécifiés , le tout étant en la cendve 
de la Seigneurie de Maugny-LeflTart , fous 
le cens de quinze deniers parifis par- cha^- 
que arpent. 

MAUGUERAY. ( Seigneurie de ) Vidi- 
mus en original de l'an 16S1., d'im dé- 
nombrement de l'an 1 5 1 5 , rendu par \x. 
famille noble de Parent à la Seigneurie de 
]Vlaugueray,pour raifon d'un grand nom- 
bre d'héritages tenus noblement d^- ladite- 
Seigneurie , fous les rentes & devons dûs. 
à ladite Seigneurie, fpécifiés dans. le titre,, 
ainfi que le local, la conhftanced: lescon-r- 
fins dcfdits héritages.. 






"'X' ■*" 



•'■... 10 Ù' J-j1 



l-Jir y 



■ -■ ,î/'l 


.ÎÎ 


' 'y/:rr.T i 


1 


.,'■'• ' M . ■ 


? 



' » / ', iJlV 



■'"•^' - i!'-Jj -Ji 






;,J;.. .;..| •' ; 



-l'J'/i ^};|-; •; 



' a 



•i 

Si M A . M E I 

MAUREPAS. ( Baronnie de ) Un titre V 
Ae l'an 1 6 5 9 j contenant Tarpentage d'une l 
pièce de teri'e étant en la cenlive' de cette; 1 
Baronnie. ^. 

MEIGNEUX. ( Seigneurie de ) Viiigt \ 
titres .originaux , dont onze des années. ] 
iG^r^à 1661 , concernant cette Seigneu- . 
rie. Deux Sentences de l'an 166S , rendues. ; 
pour la cenfive de cette Seigneurie , & iepc : 
Baux des années 1 (J09 à 1 67 5 , dont quatre i 
du domaine de Lidite Seigneurie , où l'on | 
voit fa conliftance (^' fes dépendances , 8c 
* trois de la petite ferme dépendante de la 

k- mcme Seigneurie. - ï'^l 

'* MESLEVILLE.( Seigneurie de ) Un; *-' 

titre imprimé de l'an 1690 , concernant, 
l'adjudication par décret de cette Seigneu- 
rie, (Se où l'on voit fa confiltance &: fes 
dépendances. 

MELLO en Picardie. ( Baronnie Se Cha- 
tellenie de la ville de ) Un titre original de 
l'an 1510, qui prouve que le Baron de 
Mello a le droit de nommer en l'Office de 
Prévôt-Garde *de la Ville , Juftice , Sei- 
gneurie & Châtellenie de la Ville de 
Mello. 

MESNE en Berry. ( Seigneurie de ) Pve- 
connoiiTa:ice originale de l'an 161 5 , faite 
à la Seigneurie de Mefne , pour raifon de 
pluGeurs héritages en la cenlive de cette - 
Seigneurie. 

MESNIL-AU-CAUF en Normandie, 



.:'.{ 






ri'.l V ■:!. ■3(i!.o i^for 



;.' 1 






.v;.,ivj 



.•.-', :u.n.;''/i nv 



ME S5 

( Seigneurie du ) Trois titres originaux 
donc deux de l'an 1512., qui prouvent qu'il 
eft dîi à la Seigneurie du Mefnil-au-Cauf, 
des cens &c rentes fur une vavalForie luuce 
à HaliquerviUe , &c un Contrat de Tan 
1*544 , portant acquiiition de divers héri- 
tages en la cenhve de cette Seigneurie. 

MESNIL-SOUS VERGNELlEVREen 
Normandie. ( Seigneurie du ) 'Deux titres 
originaux , fçavoir , un hommage de l'an 
1 5 77 rendu à cette Seigneurie , pour raifon 
de celle du Coudray , & une Sentence de 
l'an I S7(j , qui déclare»que la Seigneurie 
du Coudray relevé de celle du Mefnil- 
■ fous-VergneUevre. 

MENÔU en Picardie. ( Seigneurie de) 
Saille fcodile en original de l'an 1 570, du 
Fief Jean-de-Seine , faute de n'avoir rendis 
les devoirs à la Seigneurie de Menou. 

MERRY. ( Seigneurie de ) Trois titres 
originaux, dont une tranfadion de Tan 
1473, d'ontie le Seigneur de Merry 6c le 
Chapitre de la Chapelle Royale du Châ- 
teau de Vincennes, Seigneur de Valence, 
par lequel il ell permis aux Habitans de 
Valence de bâtir un pont, à la charge^ qu'il 
y auroit une force barrière pour empccher 
les étrangers d'y palfer, dans la crainte de 
nuire au péage du pont de Merry , & une 
acquihtionde ran'1539 , dhérirages en 
la cenhve de cetce Seigneurie , & une 
copie coUationnée en l'aii i(^i 3 , d'mi titre 

Dvj 



;-^ 



II:: I -jii 



i ■■Cr; 



n'A :i 






/ Cf 



8-4 'M E 

de l'an 1 407 , concernanr les Offices de^ 
ladite Seigneurie. 

MERZE. Voyez à Cluni un titre de 

1459- 

MESSY. ( Seigneurie de ) Deux titres. 

originaux des années 13S5 ôc 1 5(^5 , con- 
cernant cette Seigneurie. 

MEYSONNAS. (Seigneurie de ) Aveu ; 
& reconnoilïance de l'an 1556 à la Sei- i 
gneurie de Meyfonnas, pour raifon d'une t 
maifon & autres héritages qui en rele- j 
vent. 

MEULLERS en Normandie. ) Seigneu- 
rie de ) Cinq aveux 3c dénombremens en. 
originaux des années 1616 à i(Î9i, rendus, 
à cette Seigneurie. 

MIGNAUX. ( Seigneurie de ) Contrat 
d'acquifition en original de l'an 1 5 (jp , pour 
la cenfive de cette Seigneurie. 

MIGNONVILLE.^( Fief de ) Ce Fief ' 
relevé de la Châtellenie de Braulfe ^ voyez 
à Brauiïe un dénombrement de Tan 16(^4. 

MIRECOURT. ( Seigneurie de ) Arrêt 
du Confeil d'Etat de l'an KJ93 , par copie 
ancienne coUationnée , concernant cette 
Seigneurie. 

MISSE en Poitou. ( Seigneurie de ) 
Grofle originale du Bail fiit l'an i ^99 de 
cette Seigneurie Se de celle de Nibleres , , 
où l'on voit leurs dépendances. 

MISERE en Normandie. ( Seigneurie 
ftlèj) Trois titres originaux dont deux des 






.1'^ 






,-^- .\ vS';"..^^?'0<: 



^>\ 






1<""' • 






lUl' 



,;w;-j.:> 






M E' Sf. 

années i.i^6o & 1467 , pour la cenfivc de 
cercc Seigneurie, &c un bail de l'aji 16 n 
fait de ladite Seigneurie , où l'on voit fa 
conliftance. 

MISERY. ( Fief & Seigneurie de ) Dé- 
nombrement original de l'an i(jii, rendu 
à la Baronnie d Euiery , pour raifon du 
Fief de Mifery , dans lequel on voir toute 
la conlillance dudit Fiet &c Seigneurie. 

MOIGN Y en Gatiuois. ( Seigneurie de ) 
Dénombrement original de l'an 1 577 , de 
la Seigneurie de Moigny rendu à celle de 
Courantes , de laquelle celle de Moigny 
relevé , & huit titres originaux ,. recon- 
noi (lances 5 I3aux emphircotiques, fenten- 
ces & autres titres , tous pour la cenfive de 
cette Seigneurie , &: pour la cenfive du Fief 
de Bouron, du Fief de Taurou & autres 
Fiefs litués dans la Seigneurie de Moigny. 

MOISSON en Normandie. ( Fief noble 
de ) Trois titres originaux , fçavoir l'acqui- 
iîtion faite l'ail 1675 du nombre de 1 acres 
& demi de terre labourable en la cenfive 
dudit Fief; une fentence de l'an 16'èi , 
portant envoi en poffelîion defdites terres, 
de un aveu & dénombrement de l'an 1^82. 
faits audit Fief , pour raifon des mêmes 
terres &c héritages. 

MONBERTHOIN près Château- 
Thierry. ( Seigneurie de ) Un titre origi- 
nal de l'an i<$oo , contenant ncquifition 
d'héritages en la cenfivede cette Seigneu- 
rie*. 



.1 IJOV . 



;•! ni: 



'< d 



c'.j ■ i!0;j ' 



-r ..jT) r! > 



1 

i 



:.^'^n)ii',^c 



S^ MO 

MONCHEVRIER. ( Châtellenie de ) 
Un titre de lan 1617, pat copie coUa- 
tionnée en 1679 , ttès-intérellant pour, 
cette Clvâtellenie. 

MONCY LE-CHATEL. ( cenfive du 
Chapitre de l'Eglile Collégiale de Notre- 
Dame de Moncy-le-Chaft^l en Picardie , 
Bailliage de Senlis , & près Laon. ) Trois 
titres originaux des années 1 5 57 -i 1 574 » 
contenant des acquifitions & échanges de 
plufieurs héritages en la cenlive dudit 
Chapitre. 

MONCOUPET en Brie. ( Habltpsdu 
Heu de,) Sentence originale de l'an 1411, 
en faveur des Habitans de Moncoupet,. 
contre ceux de Montmirail. 

MONT-GEORGES. ( Comté de ) La 
Seigneurie de la Guyonnicre en relevé"; 
traniadion en original de Tan 1703 , qui. 
prouve la mouvance ci-delTus , &C qui 
prouve aulîi plufieurs cens & rentes dus 
audit Comté , fur les terres fpécifiées en 
la tranfaLtion. 

MONT-GIMONT. ( Seigneurie de) 
Voyez à Andrefelleun aveu & dénombre- 
ment faits Tan 1 561 , de la Seigneurie de 
Monr-Gimont. 

MONT-GOURERT. ( Seigneurie de ) _ 
Bail emphitéotique en original de l'an 1 i 
1536, d'une maifon &c jardin litués à f 
Monr-Goubert , fous les cens annuels Sc ij 
perpétuels exprimés en l'ade , 6c une vonte 






O fvi 



^8 









J 


i'-:- -.:i:.\i..:- . 


;.:-''V.;j , 0~ 


'") i ' i • 


■-'V ■::/.;? 








■' ' /'j- 'f-i 


■.i- ùwr.:,^-,} ' . i 


■ '' i ,"!''>_ -■ 


î 


1 ,4f 


,-','/. h~A 






3 


'■:iMi:.'l >.. 






( 


■w/I ; ■■ v'. i 


.:t>i(> Z . < '}■'■ 


■,:>. ■ f' j 


î'ii.H 


- -, : • - -f. 








!,■.'-,■ , 









f 1 



J ; ; f ' 



1 

>; 
I 



'..i. l .'J' - .'.'.•rri 






MO ^^ S7 

en orlgin.il de l'an 1 5 3(j , d'une pièce de 
teri-e htiice lur la moncagne de Monc- 
GoLibeiTj&dont les conhns l'on n défignés, 
fous la charge de payer à ladite Seigneurie 
à perpétuité le cens annuel de 3 fols pariiis 
atiectés lur ladite terre. 

MONT-JAY en Tille de France. ( Ba- 
ronnie de ) Dix titres originaux , fçavoir 
quatre hommages des années 1 ^ 14a i^<îi> 
dont les trois premiers par copie coUa- 
tionnée l'an 1 579 , rendus à la Baronnie 
de Mont-jay , pour raiion des Fiels de 
Souilly , Voilins , Gombault & Vilaines , 
qui en relèvent. Deux dénombremens , 
dont l'un de l'an 1547 par copie fans 
lignature, mais du tems même , & l'autre 
de T 6'4i , rendus à ladite Baronnie à caufe 
defdits Fiefs , & quatre titres des années 
140^ à 1(^38 , concernant cette même Ba- 
ronnie. 

MONJOU enNivernois. (Seigneurie 
de ) Quatorze titres originaux des années 
1488 à 1 5 1 9 , qui font Baux emphiréoti- 
ques , ventes , tranfaftions 6c échanges, à 
titre de bourdelageou de censd'ime partie 
de la Seigneurie de Monjou , &c divers 
héritages dont la nature , le local , la con- 
tenance de les confins font fpccifiés , le 
tout en la cenfive de ladite Seigneurie^ 
fous les cens à bourdelage , tailles de ren- 
tes payables chaque année ÔC à perpétuité: 
i ladite Seigneurie, 






iC . :jIi ùir<\o'^ ?3 



^\ !>"•': ■(.('i 



/ t 






<■ , /M'. /. .J 



F 



8 S "" M G 

MONTMIRAIL. ( Seigneurie de ) A'c- 
quifition originale de l'an ^Si , d'héri- 
tages pour la cenfive de cette' Seigneurie. 

MONTMIREL en Brie. (Baronnie de) 
Six titres, originaux des années 1585 à 
1689 , dont il y a trois Baux concernant 
cette Baronnie ,oli l'on voit fa confiftance 
Se jfes dépendances. 

Un Regiftrc^contenant la confiftance diï 
revenu d'une Seigneurie du même nom , 
qui a appartenu à M. le Marquis de Lou- 
vois. 

• MONTPELLIER. ( Ville de ) Etat en. 
original ^de Tan 1695 , de la recette des 
droits d'amortilTement faite au Bureau, 
général de cette ville. 

MONTPEZAT en Languedoc. ( Sei- 
gneurie de ) Saifie féodale par copie juri- 
dique en forme probante de l'an 1671, 
de plufieurs héritages à défaut de paye- 
ment des cens dûs à la Seigneurie de Mont- 
pezat, & pour-dépens à la pourfuite def- 
dits cens. 

MONTAGLTILLON: (Seigneurie de); 
Treize titres originaux , dont neuf des an- ; 
nées 159^- à i(j6o, contenant acquifitions. , ,* 
d'héritages en la œnfive de cette Seigneu- 1 
rie; deux déclarations des années 11541 dc *' 
r^49 , des héritages fitués au Village de i 
Fontaine en la cenfive de ladite Seigneu- } 
rie \ un contrat de vente de 'l'an 1 <5 5 7 , de | 
fépt arpens. (3^- trois quartiers- de. terre en- | 









.' i . : •■ j »■ 






:'ii:>;.- 



:'■•/ 



.'f* '-^ 



» ;.'.•..;;•: 






^;iO 



, . ' ':'jcî 






i;.:f:(y 



'f, t'i T / 



M O Bc^ 

plufieurs pièces en ladite cenllve , &c un 
Bail Judiciaire de l'an 1700 , d'un grand 
nombre d'héritages étant aulli en la cen- 
iîve de cette même Seigaeurie. 

MONT-AU-ROUX en Normandie. 
( Seigneurie de ) Bail emphitéotique en 
original de l'an ij^66 , de deux pièces de 
terre fituées en la ParoilTe d' Alemn^iare , & 
dont les confins font fpéciliés étant en la 
cenfive de cette Seigneurie. 

MONTEBISE. ( iieigneurie de ) Bail 
emphitéotique de Tan i^joy , de maiions 
& terres dont les conhns font fpccitiés. 
fous la cenfive de cette Seigneurie. 

MONT-HELIAN. ( Seigneurie de) 
Acquilirion originale de l'an 1(^49 , d'hé- 
ritages pour la cenhve de cette Seigneurie^ 

MONTILS. ( Seigneurie de ) Contrat 
d'acquifition en original de l'an 1 6 5 1 , pour 
Ja cenfive de cette Seigneurie. 

MONTRESOR. ( Comté de ) Aveu Se 
dénombremenren original de l'an 1650, 
rendus à ce Comté pour raifon de la Châ- 
tellenie , Fief , Terre &c Seigneurie de 
Biardqui en relèvent. 
, MONTREUIL. ( Seigneurie de) Deux 
titres originaux , dont un contrat d'acqui- 
iitiond^'an 1 5 17 pour la cenfive de cette 
Seigneurie , & une reconnoiffance de l'an 
1 606 , £iite à ladite Seigneurie pour raifon- 
d'un demi arpent de terre fitué à Mon- 
txeuilj Se dont les Goniins font fpéciliés. 



G M 



/•:') /. : ilfîOJ 'ii\(yj >( 



■>-:J-.-) a>Al f '.': 



tr ! ...■>:;. 






I 



.",'''"•■ : 'j ' ; 



jr,o 



.'1..-,! uuj[ .' 



ço MO... 

fous le cens de 8 fols pariiîs dûs à ladite 
Seigneurie. 

Une reconnoilfance en original de l'an 
1670, faite en faveur de la Fabrique de 
l'Eglife S. Pierre & S. Paul de Monrreuil, 
B ,pour raifon de plufieurs pièces d'héritages 

tant en vigns? qu'en prés , fous la rente 
annuelle &: perpétuelle de 16 liv. 1 3 fols i 
4 d. tournois. 

MONTP.EUIL-BONNIN en Poitou.- 
( Châtellenie de ) Deux aéles d'inféoda- 
tion en original de l'an i6-jj , faits par. 
le Seigneur de cette Châtellenie à deux 

Î>articuliers , de deux pièces de terre fous | 

es cens & rentes de chapons & argent , j 

payables chaque année de à perpétuité a \ 

ladite Châtellenie, 

MONTRIROULT en Bourgogne. ( Ba- 
ronnie de ) Arrêt du Confeil d'Etat par 
copie coUationnce de Tan 1(^45 , concer- . 
nant cette Baronnie. 

MORLAIXen Bretagne. (Ville de) Unt 
cahier en original contenant les privilèges 
accordés aux Boulangers de cette ville en 
l'aneée 16^0 , vérifiés en Parlemertt l'an- 
née 16^1 , & contenant audi leurs fttatuts 
&Réglemens. 

MORTAING. Un titre original de l'an 
1 573 , concernant les Religieufes du Neuf- 
bourg de Mortaing. 

MORTEMER en Poitou. ( Baronnie de) 
Deux titres originaux dont unetranfaélion 






.,V,^Î 






'>!0 "Jj-Ï' ::b 






■Î'.TOÏ 



IIV t.ihV V'I' V T: 






oii'ji.ti....- ;i:u :n<>lfi,Li:.i 



MO 9ï 

c!e l'an 14S7 , pour raifon d'un droit de 
ferrage étant en laParoilfede la Chapelle, 
&: appartenant à cette Baronnie , «Se un 
Contrat de l'an 1 ^ci , contenant acquifi- 
tion de douze .boi(l eaux de troment de 
rente en faveur de ladite Baronnie. 

MOTTE-SAINT-JEAN. (Baronnie de 
la ) Deux titres originaux trcs-intcreirans, 
de l'année 1487 pour cette Baronnie. 

MOTTE en la Paroilfe de Cuife fur la 
rivière d'Egne. ( Seigneurie de la ) Bail en 
original de l'an 16^6 , de cette Seigneurie, 
où l'on voit fil confillance «S: fes dépen- 
dances. ' 

MOTTE-SAINT-LYE.( Seigneurie de 
la ) Un titre original de l'an i6'o5 , con- 
cernant cette Seigneurie. 

MOTTE-SAINT-MERRY en Brie. 
( Seigneurie de la) Cinq titres originaux 
des années 1609 à 1700, concernant cette 
Seigneurie , où l'on voit fa confiftance, 8c 
dans le titre de 160^ eft un Procès-verbal 
contenant un cahier de 41 feuilles d'écri- 
ture , où font rapportés 81 titres anciens 
de ladite Seigneurie. 

MOULIGNE en Bretagne. (Seigneurie 
de) Huit pièces des années 1581 à 1(^99, 
dont fix titres originaux, un titre par copie 
collationnée, 5c une fimplecopie'de titre 
concernant cette Seigneurie. 

MOULINART. Voyez à Boullaye deux 
dénombremens des années 1417 &c ISS9 i 



:A: MO^l . 



."T . ^'/.!- T r 



i 



-i!:;;p::.f, lit;;'!';!;;-";:! j:o; 



i;î "".:; --'1, 



.r'î ■::; ih- o-'^' i ■:!■ '''•^^.^ D^ i.^.h 






/ri->. ^■Vf;i^^: 



'• ! V. 1 



_._., 



5>i M O M U NA 

pour le CliapicL-e de l'Eglife Collégiale cîe 
S. Pierre de Moulinarc. 

MOULLIN-CHAPEL en Normandie 
près Gifors. ( Seigneurie de ) Deux titrés \ * 
originaux de l'an 1550, contenant acqiii- ^ 
fitions d'héritages pour la cenfive de cette * ' 
Seigneurie. i * 

MOULIN-ROBERT. (Seigneurie de) ' 1 
Aveu en original de l'an 1 448 , fait à cette l ^ 
Seigneurie pour un grand nombre d'Jiéri- | \ 
rages étant en la cenfive de cette même 
Seigneurie. 

iVlCJSSEen Bretagne. ( Seigneurie de la) 
Deux titres 'originaux de l'an 1615 , un 
'Bail emphitcotique , &c un Contrat d'ac- 
quilition: il y ell fait mention de la Fa- 
mille noble de Pigoull. 

N. ■ 

a)UNTEUIL-LA-FOSSE. ( Seigneurie 
de ) Quatre dénombremens en originaux 
de l'an 1^61 a 1 59^^, rendus à cette Sei- 
gneurie. 

, NAUCEL en Picardie. (Seigneurie de) 
Voyez à Orcamp un titre original de 1 5 1 5 , 
où il s'agit de certains droits de cette Sei- 
gneurie. 

NAUDIERES en Bretagne , relevant 
de la Seigneurie de Laudronieres. ( Fief 
des ) Ceniier original fait l'an 1 600. de ce 
Fief. 



l. /v u ^- O >/ 



4. ! 






. ' Ji." ■( 



:■■';:> t. ;.; ■ . ■ : f. i iH, ! : :; ;; m .< 






.■■O. 



::. '..f. ; 









::i),vu-i.. I r >' ' ! ' i:-i n> 



) ,!•! 



l'î ' .i-vi- 



,!tll 



N E N-I N O 93' 

NEAUFLE. ( Seigneurie de ) Aveu en 
original de l'an lyzy, rendu à cerre Sei- 
gneurie pourrailon de plulieurs héritages 
en la cenùve de cette Seigneurie. 

NE UILL Y-SUR-MARNE. Délibéra^ 
tion en original de l'an 1694 , des Habi- 
tans de Neailly , qui prétendoient que les 
Habitans &c le Chapitre de Saint Alaur 
comme gros décimn.teurs, croient obliges 
aux réparations du chœur de l'Eglifedudit 
Neuilly. 

NEUILLY en Vexin. ( Seigneurie, de) 
Trois Baux en original des années i6j^à. 
1694, des Fi^fs &: champarts de cette Sei- 
gneurie , & im ade par copie ancienne 
fans iignaturejdel'an 1611 , portant fouf- 
irance d'aveu à la Famille noble de Lillen, 
pour rat/bn de la Seigneurie de Marivaut, 
qui relevé de celle de Neuilly. 

NEUVILLE-SUR-OISE. ( Seigneurie 
de ) Bail emphitéotique en original de 
l'an 1 5(Jz , de fept quartiers de terre en la 
cendve de cette Seigneurie. 

NiyERNOlS. ( Duché de) Hommage 
en original de l'an 166^ y rendu au Duché 
de Nivernois pour raifon de la Seigneurie 
des Granges, relevant dudit Duché, àcaufe 
de la Châtellenie de Châtelneuf-fur-Al- 
lier annexée à ce Duché. Voyez à Châtel- 
neuf" & à Granges. 

NOGENT-LE-ROTROU. ( Comté de ) 
en Beauce , dit Nogent-le-Bethuue. Trois 



O >i ] M ïï ;^ 



'Aj u-yih. i 






'î'!' M : .:■. A^A.n ' 



.vj/:.. J / :v. 



é 









titres originaux , fçivoir, une tranfadion l S 
de l'an 1665, d'entie le Seigneur du Conv i ^ 
té de Nogent le-Béthune 6c celui de Bé- ' » 
tonvilliers , connenant que , au Comte 
dudit Nogent appartient la haute , moyen- | 
ne 2c balle julhee dans toute Tétenduede [ 
la Seigneurie de Béronvilliers , ik un Arrêt i 
du Parlement de l'an 1642, concernant le | 
même objet, & un titre de l'an 1634 con- | 
tenant la réception à foi (Se hommage de 
la Seigneurie de BétonviUiers, audit Com- 
té de Nogent-le-Béthune. 

NOYELLE. ( Seigneurie de ) Bail em- 
phitéotique de l'an 1481 , par expédition 
en Forme probante de l'an 1580, d'un Fief 
dont le nomn'eft point expliqué, relevant 
de la Seigneurie de Noyelle, & litué dans 
le Comté de Ponthieu. 

NONNET. ( Seigneurie du ) Deux Baux 
emphitéotlquesdes années 14SS & moS, 
de plufieurs arpens de terre litués au ter- 
ritoire du Trougnon -près Marconville , 
fous la ceniive dudit Nonnet. . 

NON-SAUVAGE. ( Seigneurie de ) Un 
Contrat de vente par copie en formé pro- 
bante en une grolle de l'an 1660 , de la 
Seigneurie de Non-fauvage , 8c un autre 
Contrat de l'an i6(îo,par grolfe originale, 
portant acquihtion de ladite Seigiiv^irie,. 
&c où l'on voit la confiftance 6c les dépen-^ 
dances. 
NOSEROY en Franche-Comte. ( Sei- 






O Vî 



f:r> *.. i". 



4-f 



:J3 





.[; ■ 


:';ri!,-:o,.f, f,] jfj 




:■':: -. 


■ ''■.oTj ; 


^ 


•: ;. ' 


■ ' ' :; J,, , 






'■' ■'■■:' ':,'J , ij.o V.:. 




-: ■/ 


■^ r-- •- ^.J>it/ 


I 


*:> j 


... - . , ^. . f - : 


7 




' ' ' ! ■ 1 


> 


•'•i'!> 


•;: •" .: ;l. v'-^^ji'-'vr 



r;.'.; ■.'[ î:L> 



M'.W 



riijj7;) 



: ^ Xi" '1 



'. 'IM.;.. :,^ 



: V- Vt'^f 



f 



ri -.,01 



'-■•>'- , .■^-:.';';.. 



t 
t 



NO OF OG OI 95 

'gneui'ie de ) Un titre origimil de l'an i G-j-j^ 
contenant échange d'hciitages en la cen- 
five de cette iieigneurie. 

N0V10N-LH-C(JMTE en Picardie, 
( Seigneurie de) Arrct en original de l'an 
i(j7 3 , qui condamne les Maire (^c Habi- 
tans de Novion Labelîe ck autres, a payer 
à la Seigneurie de Novion-le-Comte , les 
cens (îk: redevances en bled , mentionnées 
dans l'Arrct, 

o. 

FFEMONT. Voyez à Saint Aubin 
pour la cenfiv^ des Religieux Ccleftins de 
Sainte Croix-lesrOirijmonts. 

OGER. ( Seigneurie d' ) Deux titres dont 
l'uneft original, fçavoir un« Arrêt du Con- 
feil d'Etat du Roi de X\n i f^o; , par copie 
ancienne collationnce en forme probante, 
par lequel Sa Majefté ordonne que le Sei- 
gneur d'Oger,en payant la-lomme de 40Q 
liv. (Sj les deux lois par livre , jouiroic 
ainfi que fes fucceiTeurs , des droits attri- 
bués à rOffice de Courtier & CommilEon- 
naire des vins , cidre , eau-de-vie & li- 
queuïs,dans toute l'étendue de ladite Sei- 
gneurie , ôc une quittance en original de 
ladite fomme de 440 livres , tant pour les 
finances que pour les deux fols pour livre^ 

OINVILLE. ( Seigneurie d' ) Voyez à. 
Aunay un titre de l'an 161 7, concernant 



s ;. ' :•;/ ii. 



1 






iyK> i:i î. 



,o 



i './ ■- 



\,<.:iV.i\':\/ .!".. ■.>.' •.• 



;-Jir.:^ , 'j'Ui 



A 



. 9^ OL OS OU OZ PA 

le droit honorih |ue en rE?,lire d'Aunay, 
pour les Sei':;neLU's d'Oinviile. 

■ OLL AINViLLE. ( Chatellenie d' ) Sen- 
tence en originil de l'an 1598 contre im 
particulier , en raveur de cette CKatelle- 

rrue. 
OLLEPvON. ( Baronnie d') Deux titres 
originaux , dont un de Lettres Royaux de 
l'année i(ji 5 , concernant cette Baronnie, 
êc un Arrêt de l'an 1610, qui déclare que 
la Seigneurie de Bonnemie relevé de la 
Baronnie d'Oleron , Se qu'elle eft tenue 
envers elle des devoirs anciens ôc accou- 
tumés. 

OSSE^. ( Vallée d' ) Ade de partage en' 
original de l'an 171 1 , des mailons bâties 
dans cette Vallée depuis l'an 167 z. 

OUVILLE dans l'Orléanois. ( Seigneur 
rie de d' ) Hommage en original de l'an 
i(îi 5 , rendu à cette Seigneurie , pour rai- 
fon de plulieurs terres lltuées à Bafoches, 
qui en relèvent. 

OZOUER-LE-VOULGY en Gatlnois. 
( Seigneurie d' ) Arrct en original de l'an 
1601 , pour la cenfive d'Ozouer-le-Voul- 
gy , appartenant aux Religieux Céleftins 
■de Marcoufy. 

P. 

X"^ ALME au pays de Bredenarde. ( Vicbm- £ 
té de) Dénombrement de l'an i(S8o , par J 

copie I 



Al 5(J UO ZO ^O 7.., 






/i . , ., 



.1 ,: -JirJM-j!/:. .',;[.■ i ,,: ji> ,.', ';<* '-^ 






>\ii- ■■' c 









■: ,/l xf;-; ;ic 



^f 



i! .'■ ' 



ri.'- ••• ' •■•=; ':f, 



P A '97 

copie collationnée l'an i7i4jrendLià cette 
Vicomrépoiirraifon de plulieurs héritages 
qui en relèvent, 

PALOIbEAU près Paris. ( Châtellenie 
Se Seigneurie de ) Deux titres originaux 
des annces 1-598^1 606 , contenant échan- 
ges de ncquiiitions d'un gt'and nombre 
d'héritage^ en la cQniive de cette Seigneu- 
rie , & au pied lonc les ades d'eniailine- 
ment. 

PANCE-FOLIE. ( Seigneurie de ) Treize 
titres originaux des années 1551a i\6^ , 
contenant acquiiitions d'héritages pour la 
cenfive de cette Seigneurie. 

PANTl'N , bai-jlieuede Paris. ( Seigneu- 
rie de ) Contrat d'acquilition en original 
de l'an i<^30 , d'un demi-arpent de terre 
en la cenfive de cette Seigneurie. 

PARDAILLAN. (Seigneurie de) Con- 
tratoriginaldel'an i ^61 , contenant acqui- 
Tition d'une pièce de terre en la cendve de 
cette Seigneurie. 

PARIGNIi. ( Seigneurie de ) Aveu de 
l'an 1555, rendu à la S>eignei;rie de Pari- 
gné pour raifoii de divers objets qui eii- 
relevent. 

PARTHENAY en Poitou. (Seigneurie 
de ) Tranfadtion originale de l'an 1 5 8 1 , 

faiïce entre Jean Sauvage, Bourgeois de 
i ville de la Rochelle , dune part, & 
GeofFioi Gabet , Ecuyer , Seigneur du 
Treilh-des-Noyers,par laquelle ledit Saii- 

E 



ro 



A q 



I 






.^.•/ .vi'ii'j , ),i irj --i. 



.> 1 



. "If Vf a 



0-Ui'i> Il 



"I 



5)C '^ v^ P E 

vage accepte à Bail empliitc'otique une 
pièce de terre délette, auparavant plantée 
de vignes appellée Leiîolle, en la dcpen- 
<iance dudit Seigneur du Tredh - des- 
Noyers , contenant deux quartiers 3c demi 
,de terre , dont les contins iont Tpécitics , & î 
s'oblige de taire planter de vignes ladite ! 
place , 8c d'en payer ':ertaine rcjite ôc cens ? 
aufli fpécihcs audit Ecuyer, ik. il s'oblige 
en outre de payer à Monieigneur de Par- 
thenay la quinzième lomuie de la ven- 
,dange qui leroit cueillie en ladite piécede 
rerre , &c de la faire conduire à Tes propres 
dépens en tel endroit qu'il plairoit audit 
Seigneur de Parthenay. 

PELOUSE dite autrefois PELOSÉ en 
Franche-Comté. (Seigneurie de) Contrat 
original de l'an 1656 , contenant échange 
,d'héritages en la cenfive de cette Seigneu- 
rie. 

PENTHIEVRE. ( Duché de ) Etat en 
original de Tan 1(^93 , du compte de lare- 
cette 5c dcpenfe des deniers ou acquits 
provenants du revenu de la ferme cle ce 
Duclié. 

PERCEY. ( Seigneurie de ) Hommage 
^el'an i673,parcopiecollationnée, rendu 
à la Seigneurie de Percey pour raifon de 
.celle de Germigny , & une Sentence en ^ 
original de l'an i(j8ï , qui prouve que la- 
dite Seigneurie de Germigny relevé de 
^pelle de Percey. 



c ii y> .V. 



■■j\'ij..-:\ '\\\\v. 



■.i'^iiîA \ n 






.'\| f:v: ijl>, jcr>r o 






> :?j -•!> ^: 



1 ":,"•' 



I 



P E P I ' 9? 

PEYRE. ( Comté de ) Arrèc du Confeil 
d'Etat de l'an 1689 , par copie collation- 
née concernant ce Comté. 

PEbSELlERE. (Seigneurie de la) Con- 
trat en original de l'an 1585 , contenant 
acquilition d'une pièce de terre pour la 
cenlive de cette Seign,urie. 

PEZIERE. ( Fief de la ) Quinze titres 
originrux , içavoir , un Cenlier fait l'an 
1510, dj ce Fiet (?c des rentes d'Annct-lur- 
Marnedùes audit riet. Treize titres de l'an 
1555 , étant des commandemens d'autorité 
de jullice aux différents ValLuix de la Sei- 
gneurie de Kl Peziere , d'avoir à apporter 
les titres des héritages par eux polledcs 
dans l'enceinte de la moyenne tSc balfe 
Julbce de ladite Seigneu'ie , &c qui lui 
doivent cens, tant en aigent, giams , que 
volailles , afin de procéder au terrier de 
ladite Seigneurie , en vertu de Lettres 
Royaux obtenues 1 ce fujet , de une fiiiie 
féodale de l'an 1604 , fnte en faveur de 
ladite Seigneurie ou Fief. 

PIC A a VILLE. ( Seigneurie de ) Un titre 
fans date dont l'écriture eft devers l'an 
1400, contenant la dclignation de plu- 
fîeurs Fiefs & héritages qui avoient été 
faifis , f-aute par les polfefljursd'icjux de 
n'avoir rendu les devoirs à cette Sei- 
gneurie. 

PIED-DE-FERdltde JEAN-DUPUIS. 
(Fief de) Hommage de l'an 1611 , rendu 

Eij 



î q 7i '\ 



(!,...7i. -.-n/u.. 



;;■' '' '/ , VI' nvri' !i; ■' :■:'•:! ./'' v i/f^'l 

■ i;v) . 
, - ■' .' T) ./.l:-j. ;■. , ■.'•«... •;.(^-: '1 t. M 
; ,' ■ I ■. '■' ''j , ;■ M'} -: ^ ■: r.,i. 'lOO 

;.'.'.'' : : '•.-• j ■ 'I I I ' r. I r) .• 'I • î . 

.Sa 

ri) '' <"-,.i."- : .'' -■ '. ■<.,j ; - /! •,"' ■ /?; ' ■ ^;if,t 
-;•: ;j m !■'■' ' 
vj )! ■'•;/••, 

•4. '1.. .i;.,: 



. i U^ il 



\Kiy.i 



: a 







10C5 p I p L ; 

au Fief de Pied-de-Fer , pour laifon de 
jcelui de Chai'.^e qui en relevé. 

PIERKE-r.EBERT. ( Fief de ) Acqui- 
iitioii originale de i an 1456, pour la cen- 
five de ce Fief. 

PINGITE. ( Châtellenic de) Aveu ori- 
ginal de ian 1 6 to , rendu à tcite Ch.uel- 
ienie,pour raiion des Sv^igJieuries de la 
Pleigne, de ]\îonccui!;,6r du v_-lK^;upc-Fo- 
reft qui en rclevenr. 

PbCOP. (l.eigneurie de) LTn tirre ori- 
ginal de Fan 1545 , contenant acquilitioa 
•d'héiita^es en la ceniiv^iîde cette Sei'.nieu- 
ne. ' 

PISSY. ( Seigneurie de ) Aveu en ori- 
ginal de Fan i6<S , rendu à cette Sei- 
gneurie pour rai Ion annt pièce de terre 
en la cenlive de ladite Sei'^nenrie. 

PLAIN-CHESNE. { Seigneurie de) 
Deux titres originaux , fçavoir , une dc- 
claratJon de Fan 1595, iaite à cette Sei- 
gneurie par les propriétaires du lieu dit 
la Pierre-Barrière , étant en la cenfive de 
ladite Seigneurie , i!^ un titre de lan 1611^ 
qui prouve que le Fief de Carreau relevé 
de la Seigneurie de I-Main-Chefne , & que 
le droit de rachat a été rembourfc a ladite 
Seigneurie. 1? 

PLESSIS-BOUCH ARD près Montmo- 
renci. Contrat original de Fan 1470 , con- 
tenant un échange d'héritages fpécifiés en 
l'aéte , pour la Cure & la Fabrique de la 
Paroilfe de Plellls-Bouchard. 






; ;. f-ihnv't , :: i - • ar ; ;, .■...,1" 
;' ;'.:(: <..'!• ri',.i :;, , ;),;■; . : A 



.)■■ .■■■■ . ! 


-., ' ' < i ^ 


''•' f ' 


■/ i. 


! ^rr-jf»;;' > '' 


, <1: ' 


' ■ l'-'i 




ro.j . ;/ / 1 


. i. ^ 




'''^ 


';.;:■ j... j,-. 


1 1 .' >. > ; ' * 


: '■ ■ J 


. il 



^ -\ ) ; -J f ■■'A , .■;•, J'i .l: j/t'^'v(! .ï'.'!''''! 












; > ; i ' >'i.- 



I ' ..'. i - <.in y I ; ^M . 1 : L'.J ';. A 



Il 



I 



P l TOI 

PLESSIS-GOBERT en Picardie. ( Sei- 
gneurie de ) E^n rirre original de l'an 
1597, portant rcniaiiinement de la Sei- 
gneurie de PlcOis-Goberc, à la charge d'en 
rendre hommage 8c dénombrement à la 
Baroniiie & Chatellenie de Raiiieval. 

PLEh^r->'-MACE. (Seigneurie de) Trois 
titres , dont deux en original des années 
1 5 87 oc 1598-, cc l'autre de l'an 1617, par 
copie coUationnée en la même année , con- 
tenant acquihrion de divers liéritages pour 
la ceniive de cette Seigneurie'. 

PLESSIS-OI.IYIER en Poitou. ( Sei- 
gneurie de ) Deux hommages en origi- 
naux des années 143 1 «^c 1444 , rendus à 
c£tte Seigneurie , pour raifon de la Bor- 
derie de la Routijlinere , & de l'héberge- 
ment le Cerili:'-, &: du terroir la Ferre- 
Thibaut, rel'jsTacde ladite Seigneurie. 

PLESSIS-ROUGEBEC. (Seigneurie de ) 
Quinze titres originaux , fçavoir , un Bail 
emphitéotique de l'an 1 3 ^ 3 , de croi ; piè- 
ces de vignes , dont les contins font ipéci- 
fiés , fous le cens annuel dk" perpcruel de 
14 fols & de 3 ch.apons payables à ladite 
Seigneurie. 

Onze aveux des années M 39 à 1 5(^7 , 
faits par divers particuliers a ladite Sei- 
gneurie 5 pour raifon de divers héritages ,. 
vignes , terres & maifons , dont le local ,, 
V les noms , les contins , &c les rentes dues à 
ladite Seigneurie iont fpécitiés. 

Eiij 



ror 



J '^1 



-.(vr*. fA oh ;r 
r,jh ■ 

' ] h 

.( l.V-.;M , 



. .i^nc» 



1 



^'.-.'Ï.T 






J' 



<v: 



, - 1 









.■jf'. h 






» ;: .'v i ^ : jj) ^ 



r 



i 



102 P L P O 

Une dcclararion originale portant re- 
connoilïlince flaice à ladite Seigneurie , 
pour raifon de maifons, terres , jardins & 
vignes , litués au lieu dit Laillerie, &c ail- 
leurs , en la cenlive de ladite Seigneurie. 

lînaveu&dcnonibrementderan i ^(îy, ■. 
rendus A ladittSeigneuiie pour raifon d'une i 
maifon, terres & vignes htacesàlaPouli- ! 
nieœ en la cenlive de la même Seigneurie, * 
& un contrat d'aliénation de Tan 1 5 S i ,du 
lieu & cloferie de l'Aupinny , fitué en la ; 
Paroille de Monrigné , dans lequel il eft i 
ftipulé que ladite cloferie eR: chargée du 
devoir de fix fols , & de dix fols de cens 
envers ladite Sei/neurie. 

PLE-SIER-SUR-SAINT-JUST en Pi- 
cardie près Mondidier. ( Seigneurie de) 
Trois aveux & reconnoilTances en origi- 
naux des années 157^^ à 1611 , faits à la 
Seigneurie de Pleilîer-fur-Saint- Juft , pour 
raifon de divers héritages en la cenfive de 
cette Seigneurie. 

PLEU VILLE en Angoumois. ( Cure de) 
Bail emphitcotique en original de l'an 
1 5(58 , fait d'une pièce de terre en laveur 
de cette Cure , à la charge de payer aux 
Curés à perpétuité les cens fpécitiés en 
l'ade. 

POIX. (Fief de) Trois titres des années 
1400 , 1447 & 1 5(^4 , par copie ancienne 
fans fignature , qui font des hommages $<. 
dénombremens. 



_i .J 



o q 



fv 



', > ^1 ' . . v#l 



^.J ..,,.•. 



.J 






P O rô3 

PONCEAU en Brengne. ( Seigneurie 
de ) Contrat en original de l'an 1618 ,, 
portant acquilition pour la cenlive de cette 
Seigneurie. 

POAh^ONNE en l'Illede France. ( Sei- 
gneurie de ) Aveu «Is: dénonibrement en^ 
original de l'an ï ^74, rendus a cette Sei- 
gneurie pour railun de celle de l'Hôtel de 
Forell qui en relevé. 

PCNiAULT. (Seigneurie de) Deux 
titres par expédition en irornie probante , 
fçavoir, un hommage de l'an \6oi , rendu 
pour raifon de la Seigneurie de Pontauk 
à celle de Queue en Brie , & un Bail de' 
l'an 1 61J , hiit à celle de Pontault. 

POTERIE. (Seigneurie de la) Vn titre 
original de l'an 1544, très - mtérellant 
pour cette Seigneurie. 

POUILLY en Bourgogne. ( Seigneurie 
de) Arrêt par copie en forme probante, 
du Confeil d'Etat rendu l'an 17 3 6 au iujct 
de cette Seigneurie. 

POULCÔNCQ en Bretagne. ( Seigneu- 
rie de) Dénombrement en original de l'an 
i(SSo, fait par différens particuliers au Sei- 
gneur de Poulconcq , pour raifon d'un 
grand nombre d héritages en la cenfive de 
cette Seigneurie 

POUSSE AUX. ( Seigneurie de ) Deur 
reconnoiffances des années 1616 &c i <5 1 7 , 
faites à cette Seigneurie pour raifon du 
Rompis de Montalambert qui en relevé. 

E iv 



o q 



M-;,'Vj I 












4 



': :ibt:ii. . .. 



. !i;, l 



.-irii'-ji'.'/./ 



•:;oa 



t ' f. 



il i . ' ' I 



M'i !■;,(! ' -r.. :)h 






■m 



T04 P L P R 

POUZ AUGES. ( B.ironme de) Hom- 
mage original de l'an 1670 , rendu à cette 
Baronnie pour raifonde la MétalrieDupas 
appartenante au Prieuré de Bois-Rolland. 
_ POUSSINEUX. (Seigneurie de ) Trois 
titres originaux des années 1554a kji i , 
fçavoir , un aâ:e portant conipoiition à 
rachat de la Seigneurie de Poullineux , 
Ôc deux hommages vendus à cette Sei- 
gneurie pour railon 0.2 divers héritages 
qui en relèvent. 

PRAIlET.(ChâtelIemede) Bail en ori- 
ginal de l'an 1591 , de cette Chatelllnie 
où l'on v,oit la confiftance &c fes dépen- 
dances. 

PRECY-SUR-OISE. ( Seigneurie de ) 
Trente-un titres originaux des années 
i^6z, 1411 , 148^, 1487, 1490., 1493, 
1497 8c 1511 à 160S , contenant trente 
Contrats déchanges ck d'acquifitions d'un 
trcs-grand nombre d'héritages pour la cen- 
five de cette Seigneurie , &c une recon- 
nollfance hiire à ladite Seigneurie, pour 
raifon de maifons &: héritages en la cen- 
fîve de la même Seigneurie, lous les cens 
fpécihés dans les ailes. 

PRIE. ( Seigneurie de ) Bail emphiréo- 
tique de l'an 15^4, par copie du temps 
même fans ilgnature , de l'Etang des Au- 
gères étant en la dépendance de cette Sei- 
gneurie , fous les cens fpécihés en l'aéte. 
PRINCE. ( Seigneurie de) Deux aveux 



?( q T q 



>r,i 



e'.--'^<u: :.ij 



..•■.-.'aï 
v.;;:>jt 



: ',! 



' 1 1 



.> :f:'J 



■f- i>.;;i;; 



■ ' .'. r'.,«> 
-,'^:'' .■'.•■■ ■ I I , 1 -'■ ?r- • ; 



' "iU'.;.. 



i"> , : : ■ i . ; ■ ■ I 



■•; , . -1 :. 1 .;!/ 



'.. /:; ■■*'! .(, -.;:■.'.?; : : ! \ . i ;;M 



P R P U ÏC5 

tZ reconnoiiïances en originaux des années 
1563 & 1565 , rendus à cette Seigneurie 
pour raifon de divers héritages qui en re- 
lèvent lous les cens Ipécihés en 1 acle. 

PROVINS. Bail eniplutéotique en ori- 
ginal de l'an 1438 , fait par la Communau- 
té des Chapelams de Notre-Dame du Val 
de Provms , pour raiion d'une mailon eu 
la cenhve de ladite Communauté. 

•PRUNAY. (Seigneurie de) Deux titres 
originaux des .années 1 5 54 (S: 1 5 o'o , por- 
rant acquifitions d héritages pour la cciilive 
de cette Seigneurie. 

PUIC}ili,>.'JN en Poitou. ( Seigneurie 
de) Hommage en original de l'an 14U , 
rendu à cette Seigneurie pour raiion d'une 
borderie a2 terre appoUée Latouche. 

P[Tï:;AivU, \U. (bjigneurie de) i^Jn bail 
emphiréotiv^ue original de l'an 1^89 , de 
divers héritages en la cenfive de cette Sei- 
gneurie. 
: PUINORMAND en Bretagne. (Baron- 

nie de) Arrêt original du Conseil d'Etar 
du Roi de l'an i6.i^S , rendu préparatoire- 
ment , fur ce que pluhcurs Gentilshommes 
de Bretagne prétendoient que cette l'aron- 
nie ne relevoir pas de la Couronne. 

P L^ISE AU. ( Seigneurie de ) Contrat ori- 
ginal de l'an 1595 , portant acc^^uilirion do 
plufieurs héritages en la cenlive île cette 
Seigneu rie. 

PUlSrUX en Picardie. (Seigneurie de) 

'c 7. 



t. :..r:r:- 



'T q ç\ q 






..irr.ijf.'i r; 



i 









/;?:'/J ;;' ,;. J 



i 1 n ;; .. ;, i r,' 



^•■i-../> .:;-[- •):'J'l. 



io6 P U Q U 

Contrat de l'an i66-j , d'une écriture an- 
cienne lanslignature, contenant l'échange 
de cette Seigneurie , où l'on voit fa con- 
fillance. 

PUIVERD. ( Seigneurie de ) Un cahier 
par copie en forme probante de l'an 1732, 
de plulieurs titres de l'an 1440 & au-dei- 
lous , concernant cette Seigneurie. 

PUTILLE. ( Seigneurie de ) Un titre 
de l'an i66c) , contenant la moncrce tcim 
fur partie du domaine de cette Seigneurie, 
& où Ton voit fa conhrtance & fes dépen- 
dances. 

Q. 



^^^UANTIN-BOUTEILLER. (Fief de} 
Ce Fief relevé du Roi ci caufe de fa grofle 
rour de la ville de Provins ; voyez à Pro- 
vins un hommage en original de l'an 

QUATRE-MARE. (Chapelle de Saint 
Louis des ) Deux Arrêts en originaux des 
années 1056 &; 11559, qui condamnent les 
Habitans de la Paroilfe de Monthaure Se 
Hameau de Sirouville, Se des villages de 
Vreville , Lahaye & Âlalherbe , à payer 
certaines rentes de cens fpécihés à ladite 
Chapelle de Saint Louis des (Quatre mare. 

QUEUE en Brie. ( Seigneurie de la ) 
Hommage en original de l'an 1(^14, rendu 
à cette Seigneurie pour raifoa du Fief de 
P<i>iiîaiilr. 



j G u q 



^:j 



-.' ;io'l ]-'.< ^ î;f":b ::.':.. ' c" vr .o oi:» 



;:•/ 'V}-j •,•1.1 .-. ■ ' : , • î • ; 
■,(■!; h 

•9 



( -, 



v:'T'^-: '■ ! V 









..■1' -w'-^ ' 



^:^■^J :/j .v.":. 



QU RE RI RÔ 107 

QUINTIN en Bretagne. ( Comté de ) 
A6te fans lîgnature de i'an 1681 , en ex- 
plication des contrats de vente de la terre 
de Quintin 6c Ponimerit. 

R. 

ReNEISSONS en Bourgogne. (Chatel- 
lenie de) Un titre orignial de Tan 1616 , 
concernant cette ChâtcUenie. 
m RETHELOIS. ( Duchc^ de ) Quatre ti- 

tres, fçavoir, une lailie féodale en origi- 
nal de l'an 1(^44, de la Seigneurie du 
Moulin Waroux , faute de n avoir rendu 
hommage à ce Duché , (Se trois autres titres 
par copies anciennes coUationnées des 
années 1698 à 1(^99, concernant le même 
Duché. 

RIVIERE, (Seigneurie de la) Six titres 
originaux des années 1 509 à M 57 , con- 
tenant des reconnoilfinces 6c des contrats 
dacquifitions d'héritages pour la cenfive 
de cette Seigneurie. 

RIVIERE, fitué en la ville de Bray. ( Fief 
de la) Voyez à Baudemont un aveu & dé- 
nombrement original de l'an ij6<^. 

ROCHES en ^Champagne. ( Baronnle 
des ) Compte en forme probante rendu 
l'an 1674, du Bail .3s: des recettes &:dépen- 
fes pour les années 11571 ,71 «S: 75 de cette 

Baronnie. 

ROCHE-CORBONenTouraine.(Sei~ 

fi^-vi, . 



rci o;i I 



\':i'rj'i 



../: 



-ivl:.j'.J;.ln' 









-^ 



•j:-,;-v.;v(-:'r: ;.; '..;> 



b i n 



. I'>;; •,' 



..! 









;'.>: / I. îiljcn jj 



. •■■? : ; 



■:m' ..Tf:5V^G[:;!G' 



loS . I^ <^ 

gneui'ie de) Un titre original de l'an 1 3 5S, 
concernant la cenlive de cette Seigneurie» l^' | 

ROCHE-FATON en Poitou. ( Sei- 
gneurie de la ) Un titre original de l'an 
1356, trcs-mtcreirant pour la cenlive de 
cette Seigneurie. 

ROCHELLE. ( Ville de la ) Un titre 
par grolLe origmalede l'an 1667 , concer- 
nant cette ville. 

ROxM AIN VILLE. (Seigneurie de) Un 
titre original de lan 1(^33, concernant 
cette Seigneurie. 

ROMEFOMT. ( Seigneurie de ) Elle 
relevé de la Chàtellenie de Cors, Voyez à 
Cors un dénombrement de l'an 1 3 5 1 , &: 
un hommage, de l'an 1545. 

ROAiEIlY. ( Seigneurie de) Une pièce 

de procédure en original trcs-intérellante 

'de i'an 1700, concernantcette Seigneurie. 

ROMPEROUX. (Seigneurie de ) Bail 
en original de l'an 1657 , de cette Seigneu- 
rie , OLi l'on voit la coniiliance. 

ROSNAY. (Comté de) Bail de l'an 1^87 , 
par copie ancienne coUationnée de ce 
Comté y 3c. oii l'on voit fa confillance. 

RONDON. ( Seigneurie de ) Vente de 
l'an 1 5 2 5 , en original, de maifons , terres, 
bois , vignes, moulins , cens , rentes , di>;- 
mes , de autres choies faiiant partie de 
cette Seigneurie. 

ROSVERN en Bretagne. ( Seigneurie 
de ) Bail emphitéotiq^ue en original de 



T.o.x 



L" 'j(3 I .'■•,.. ...lii / ^' . ) 









■■.-: ;■■!-(!:•>'■'! 



i! X.i ■ J 



> 'ji " , •' .;! 



I , ; . / • / I / 1 f ( 






h 



R O 109 

î'an i6'(jO, fait par François de Peufenteii- 
go j Ecuyer , is: par L'emoilelle Guille- 
I metce de Qucianou , Dame de RoiVern , 

de reniplacemeiir d'un Mouhn ik de terres 
y contigucs, à la charge de conllruire un 
mouim , lous la rente annuelle ôz per- 
pétuelle de cmquante-i.[uatre livres tour- 
nois & de iix chapons. 

ROTERY en Bourgogne, (Seigneurie" 
de la) Contrat en orignial de l'an 1 549 , 
portant conibtution de la rente annuelle 
de quatre livres cinq fols pariiis , aiîignés 
fur plulie,urs héritages mentionnés en l'ac- 
te , (S: payables à p jrpciuitc à ladite Sei- 
gneurie. 

_ ROUCHEVÏLLE. ( Vicomte de ) ETn. 
titre original de l'.m 1554 , qui p.ouve 
que les Vicomtes de RoucheviUe à caufe 
de leur Vicomte , ont le droit de prcfen- 
tatlon du I^oyen dans les Egliics patoil- 
iialesdeS. Etienne ë^ de Sainte Catherine 
de HonHeur, Dioccie de Lilieux. 

ROUELEE en Bourgogne. (Seigncuiie 
de ) L^n titre original de Fan 1684 , pour 
l'adjudication de cette Seigneuiie. 

ROUGEAÎONT. (Seigneurie de ) ETn 
hommage en original de lan i(j^ 5 , rendu 
à la Seigneurie de Rougemontpour raifon 
de celle de î renayqui en relevé. 

ÎROUCEROELES près Clermont en 
Beauvoids en Picardie. ( Seigneurie de ) 



v: 



. i.'j " I 



. i . 'l'j 



4 • 






/..;■>;:.. ■[ l. 




_,:..:. ; 7 


'o;-.,.;;,. 




• j' ■;', ni 


' 1 • f ' * 


'; 


■ 'Il 1 1 , ' f T 




1 

/ 1 . 

II'. : ■ 
■ ■ " ( 


::.:.:a 

, , •_ 1 

.il r!;> 


' ' 1 ; ) _. : 1 ' 1 


; H 


• 1 ';K 


:.; !> 


'■:'.■ 


•;ar;h/.i 


^ '-"/•■ '! 




"')',; 



J 1 

i 



I :: , 



,• . il' i v'j J' ;ir' ■■ ;i.'Jl.':cO 



^- yro R O S A 

l'échange d-iî pliifieurs hcricages en la ceii^- 
five de cette Seigneurie. 
^. ROUILLARiJiERESen Bretagne. (Sei- 

gneurie des ) Un titre original de l'an- 
16^0, concernant cette Seigneurie. 

ROULEBOISE. ( Fief de ) Etat manuf- 
crit ians fignarure de l'an 1(^5 8 , de la con- 
fiftance de ce Fief. 

ROUXIERES dans l'Orléanois. (Sei- 
gneurie de la ) Saide féodale de l'an i ^o i , , 
f)ar copie collationnce faite de plulieurs 
léritages fitués en la ParoilTe de Mafdie , 
dépendante du lieu de Latingy & ailleurs,, 
faute pai; les propriétaires defdits hérita- 
ges d'avoir fcitistaic aux devoirs de ladite- 



Seigneurie. 



S. 



SaBARDIE. (Fief de) Acquifition en 
original de l'an 1475 , d'héritages pour la 
cenfive de ce Fief. 

SAILLY-LE-BRAY. (Seigneurie de) 
Bail empliitéoti^]ue de Tan 1557, d'un 
Fief htué à Morlay &: relevant de cette 
Seigneurie. 

SAINT-ARE. (Château de ) Un titre 
original de Fan i(îoi , portant enfaifine- 
ment de plulieurs héritages en la cenfivfr. 
dudit Château. 

SAINT - AUBIN - REMESCOURT. 
(Seigneurie de ) Sept titres dont fix origi- 



H ?. O Pl. 



.T 



: ■., /_ 






l-j' ! 



;i.i '' : 






.ri > 







,t rra 



;ii,fi;.i;C/<i 






.) '..j .il' 



jji i'-^ ■•.'j':.:r:ot) : .;.i .' 






s A • îTî' 

Jiaux de l'année 1595 à 1^85 , &: l'autre, 
par copie ancienne lans fignarure , conte- 
nant reconnoiiIaiKesc^ contrats d'acquili- 
tions pour la ceniive de cette Seigneurie , 
appartenant au Prieuré de Sainte-Croix- 
lez-Otfemont. 

SAINT-BLANDIN. ( Seigneurie de ) 
Un titre ongnial de l'an 1655. 

SAINT-BRANCHET.( Seigneurie de) 
Quatre titres origniaux des années 1 474 , 

\l. i5 5iàis8o. 

* SAINt-BRIEUX. ( ViUe^ de ) Lettres 

Royaux fur parchemin données en l'année 
165 c; , touchant le règlement des Juges des 
Regan-es de cette Ville, pour lequel objet 
il y avoir contellation entre TEvcque de 
Saint-Brieux d'une part, &: le Sénéchal &z 
les Officiers de la Scncchautrée de l'autre. 
SAINT-CLEMENT. ( Seigneurie de) 
Deux titres de î68o &: 81 , Tun original, 
l'autre en forme probante. 

SAINTE-EULALIE. ( Seigneurie de ) 
Contrat de l'an i66<^ ,par copie colLation- 
née l'an 1 68 z , contenant le Bail par arren- 
tement de tous les revenus (?c rentes de 
cette Seigneurie , & où Ton voit fa con- 
fillance. 

SAINT-FULGENT. ( Chatellenie de) 
Hommage en original de l'an i (56'8 , rendu 
à cette Chatellenie. 

SAINT-GENIE. ( Seigneurie de ) Six 
titres originaux ,fçavoiri un dénombre.-^ 



'; T r 
'J "■,j. 





















. ■;' . ■ ■; I:: ;i«u;, J 
;(/.> : >' ^ : ;;■, i ..'.ri 



,f.3''} 






I 



-.•. ■il'.';;--'.. r!U j"d<>v;.'.'l , ,, 



m SA 

ment de l'an 14(^9, de cinq hommugesdei; 
années 1517a M73 , rendus à cette Sei- 
gneurie pour iMilun cîes Fiefs de Lavert , 
Baritaut & autres. 

SAINT-GLAÏKE-LES-DOMARCQ. 
(Fief de) Ce Fief relevé de l'Abbaye de 
Saint Aiamn-aux-Jameaux en la ville 
d'Amiens. Voyez à Amiens un dénombre- 
ment de l'an 1 507 , par copie du temps 
mcnie. 

SA INT-I-ÎÎLAÎRE- SUR-E VRE. ( _ Sei- 
gneurie de ) Lettres Patentes en original, 
du Roi Louis le Grand , données l'an 1 648, 
touchvint' les droits de cette i'ei-;neurie 
appartenant au Chapitre tie TEglile Ca- 
thédrale de Tours. 

SAINT-YON en l'Ille de Frarxe. ( Ba- 
ronnie de) Quatre titres originaux des an- 
nées i(îol> à 1616 , contenant acquihtion 
d'une partie du Fief de Marival , (Se de 
plufîeurs héritages pour ia cenfive de cette 
13aroiiniefous les censfpécifiés ; foufFrance 
d'aven à caiife d^; minorité , pour raifon 
du Fief de la j\îargaillerie c|ai en relevé , 
& un hommage rendu à ladite Baronnic 
pour raifon dudit Fi et". 

SAINT-LA aiŒNT DE LANGEAIS en 
Anjou. ( Seigneurie de ) Lhi titre original 
de l'an 1551. 

SAINT-LAZARE de Jéruialem e: du 
Mont-Carmel. ( Ordre de ) Sept titres d'is 
années 1511a 165^4 , dont trois en origi- 






T 1 



■■' .■y-:.^ f.:.l^K).v'n 



'•' 1, < ' , 


.2 


■ : . 1 ; A 


'tj 


in^ 


..1 




-n 


i i ' j r 


îji 


i' ! 


;!j 









..•>> , ,■ 



. 1'!'.,.. . ^■ .... ;.■• .'■< ;,[j 



."1 -î . -;. 



■Oi,-iA 



■t 1 



SA ijy 

naux &: quatre par copies en forme pro- 
bance & juridique concernant cet Ordre» 
SAINT -LEU près A.onrn^o -cncy. (Sei- 
gneurie de ) Dcnyi titres originaux des an- 
nées i4^(j tS: 1477, ^'^voir un Contrat 
d'acquiiition pour la cenfive de cette Sei- 
gneurie , (!k une Sentence qui condamne 
le [''roprictaire de l'Hôtel de du jardin, 
pres'oytcral du lieu de Dueil à payer à la- 
dire Seigneurie les cens Ipceifies en ladite 
Sentence. 

^ SAINT-MANDÉ. ( Seigneurie de ) Un 
titre original de lan 1 541. 

SAiNr-KlAl'^C en Limoufin. ( Seigneu- 
rie de ) l'n titre original de l'an 1 53 1. 

SAINTE-MARlÈ. ( Fief de) Ce Fief 
relevé de la Seigneurie de la Foi-'^^'l. Voyez?. 
à Foreil: un hommage de l'an i<îoi. 

SAINT-MEDAliO dépendant de l'Ab- 
baye de Cluni. ( Prieuré de ) Tranfadion 
en torme probante de l'an KJ49 , pour des. 
conventions trcs-avantageules Ipécitiées. 
pour la cenfive de ce Prieuré. 

SAINT -MEGRIN. ( Seigneurie de) 
Arrct du Grand Conieil du Roi en origi- 
nal de l'an 1611 ^ pour la vente de la terre. 
ôc Seigneurie de Saint-Megrin. 

SAINT-OCJEN-DU-BREU IL en Nor- 
mandie. ( Seigneurie de) Aveu (Se dénom- 
brement en original, maisfirns date5rendus. 
.a, cette ^euMieurie. 

S aInT-PAUL DE LÉON en Bretagne.. 



A ? 



ii;^';;. i 



■i 









t/' 1 ' /* 



J ■ !^ 



/i ,> 



;u / 



n «' ' I . I ; 



...<(:i uni (.. 



W 114 SA 

( Ville de ) Copie colLirionnce l'an Kj'tjr/y 
de Lettres Pcireat-sdel'aii 1 658 , en faveur 
des Bourgeois 3c riabitaiis de cette Ville. 

SAINT -PERAVY. ( Seigneurie de) 
Hommage en original de l'an i j{.6i , rendu 
à cette beigncu'ie. 

SA1NTE-PE:IUSE en Nivernois. (Ba-' 
fonnie de ) Contrat d'acquilition en ori- 
ginal de l'an i6ir) , de cette Baronnie , ëc' 
où l'on voit fa couliihince ôc (es dépen- 
dances. 
SAINT-PIERRE LE MOUTIER. ( Mai- 
fon-Dieu de ) Un titre original de Tan 
1-480. 

SAINT-PREUIL au Diocéfe de Xain- 
res. ( Cure de ) Un titre original de l'an- 
1475 , concernant la préfentation de cette 
Ciu-e. 

SAINT -SEVER.C Baronnie de) Un 
aveu & dénombrement de l'an 1723 , par 
copie, rendus à cette Baronnie. 

SAINT-SORNIN en Bourbonnois. Une- 
copie collationnée l'an 1 5 11 , portant re- 
niife du droit de rachat de la grande dixme' 
d'Arplieuille , dite de Saint Sornin en 
Bourbonnois. 

SAINT-SULPICE au pavs de la Mar- 4 , 
che. ( Fief de ) 7"ranl:-!étionde Tan 1615 , > ] 
entre les Seigneurs dudit l-ief d'une parc ,. 
êc le propriétaire de plufieurs héritages 
mentionnés & relevant dudit Fief , par la- 
qiielle il ellftipulé que le propriétaire def"- 



i.1 ï 






.'tj'.'.j ^'tv 



i Vil vj;jf.:'rU;o:' r ' Jf.-v ^'Ol ,uo 






:/f -î.'rjw-ro'i , 1 i ? f 



•)■,.•. 



I cllts Iicrîtages les tient^ra des Seigneurs- 
cliidit Fief, fous les cens & devoirs fpcci- 
fiés , & qu'il en donnera déclaration. 

SAlNT-TrlIBA-ULT en Bourgogne.. 
(Seigneurie de) Terrier de ladite Seigneu- 
rie fait l'an 1499 , par Lettres Patentes de 
Sa Alajefte , copie anciciMc en forme pro~- 
bante. 

SAINT-VALLIER. ( Seigneurie de ) 
Bail emphitéonque en original de l'an. 
1 547 , d'héritages fpéciiiés & étant en la 
cenfive de cette [ eigneurie. 

SAINT-VIGOR, ( ^eigneuriede) Copie 
en forme probante de l'an \Go% , d'un 
grand nombre d'aveux & Contrats anciens 
concernant cette Seigneurie &: celle de- 
Sainte Aîarie des Monts. 

SAIXE FONTAINE. ( Seigneurie de ) 
Un cahier par copie collationnée de l'an 
16^70, contenant des Lettres Royaux de 
Tan 1484, en faveur de cette Seigneurie, 
& un titre de l'an 1490 , contenant Taf- 
franchilFement des Flabitans de ladite Sei- 
gneurie. 

SALLE A^ CLERVAUX. ( Seigneurie 
de la ) \5\\ dénombrement en original da 
l'an 1483 , rendu à cette Seigneurie. 

SALINS. Trois titres originaux des an- 
nées i(î<jo à 1(^78 , contenant un Rail em- 
phitéotique , &: deux Contrats d'acquifi- 
tions pour la cenfive du Chapitre de l'E- 
glife de Saint Anatoile de la ville de Sa- 
lins. 



", . iO 



A ^ 



!>: • û,.. -' ' 



HC . ;:;a 









--' 1 



■:': à 



\ t\ 



) 

, [ 



• iJ. ■... 



••il •. ! "î 



n^ S A S E 

SANOI5 près Montmorency. ( Prévôr(^ i^ ! 
cle ) Reconnoillcince originale de l'an i ^6iy 
faire à t\,rre Prévôrc pour rai Ton de t'epc 
quaiciers di reiTc en une pièce en la cen- 
live de iadit^e Prévôté , fou 5 les cens fpc- 
c!iics,&: une rraniailion de l'an Kîoyjpar 
copie en foi-me probante de l'an 16-1.4, au 
fujer d'un grand nombre d'héritages en la 
cenlive de la nicme Seigneurie. 

SAUDilAY. ( Seigr-uriede ) Un titre- 
original de 1 an 1 5 1 3 ,ti\ --intérelTIintpour 
cette Seigneurie. 

SA(Jl"OLFil en Bourgogne. (Baronnie 
de ) Groffe en original du Contrat d'acqui- 
fition de l'an 1735 > '^'^ cette Baronnie &' 
où l'on voit fa conlillance. 

S AlJTcIAY en Anjou. ( Seigneurie de ) 
Un aveu en original de l'an 155^, fait à 
cette Seigneurie. 

SAVAZIEllE en Bretagne. ('Seigneurie 
de la ) Un titre original de 1 an i 5.)-}.. 

SEGONDIGUEb en Poitou. ( Charel- 
tenie de ) Quittance origmale de l'an 
1418 ,de la iommo de 30 Uv. pou ; unc'.ie- 
val que le poire^Teur de la Borderie la Rou- \ , 
geline doit à la Cliardlenie de Segondi- 
gue à caufi de ladite I"îordei"ie. 

SEIGNELAY. ( Marquifat de ) Lettres 
Royaux en original de l'an 1 66-j , portant 
érection de la Baronnie de Seignelay en 
Marquilat. 

SENLIS. (Ville de) Bail emphitéotique 






i r. 



;• ? 



N , 



.^r : ' ' ' 






: .1 ! : ' /. ^ 






.1 J. 



! ' '-1 



t 




l 








i 


',. 


i 








. I •t. !•..'! i;;!Tî -I. 



'!-l'-;i'::. '';:>! ' uijolhV -'i.i/i. 



iC 



- s E s I s G 117 

-c.i oiigiiKii cl,' Y:\p. 16^.1 ,{.nLpai les Eclie- 
vins ÙN.' les ocw, .iiiOMiJ civ cjrcc V'ile , 
«un r-inp' .. :jni„nt^ii indice ville, fous les 
cens ipL\-iiiOs. 

SEKAuVj IJ !:. (Seigneurie d'.-) Recoiv 
noillance orii'inii: .'e i':in 1470, rendue 
par homni'ue .'. cl-^l : e; ^iieuiie, 

SERh-CM'] AfKOS -n Njrmandie. 
( Scigneuiie de; (^ l.t:;v u'j'es ouginaux 
des années 1410, IJ03 .: 1616. 

SERICNY. ( iicpicai ou Maifon^Diea 
de) Bail emphitéori que en original de ï:\:i 
14^0 , de divers h'.itages apparcenans d 
Tiiôpiral qu Maifon-Dieu de i'crigny. 

SILLEY en rran:iie-Comté. (Seigneu^ 
rie de ) Contrat d'aliénation ce l'an 1698 , 
par copie collationncc en iorai? probante, 
de la Seigneurie, liauti, n-\oyenne , àc 
balle Jullice &c droits de biilcy apparte- 
nans au Roi , pour le prix de 5S0 liv. <k. 
les deux fols pour livre en faveur duCom- 
te de Poitiers, par les Commiliaires Gé- 
néraux du Roi , pour la vente ô: revente 
défis domaines , ladite aliénation faite a 
titre de rachat après 30 ans expirés. 

SOISY. ( Seigneurie de ) Deux titres 
originaux dcr, années i4<ji ^ 15 5 5* 

SOUBES?AING en Flandre. ( Seigneu- 
rie de) Lettres en original de l'an 1477, 
en langue Flamande , portant rachat de 
3 Soo liv. de terres vendues par lllopital 






iCJ. <■_■:., 



. , ( 

I 



• ■ 'ri <':'2 ..7 

';■■:■ a;> b 
I ».j ■ r!'i:y> 

; ■ n-Ki 









i.;-rhv!. 



!l.T 



1 



■■".VAl 

1 



•-,!, , ,.-•.; ,:• (I-;) >•,( 



^ ; -h lAi 



'JU 



lîS s o 

de Comines à Robert Servais , lefcUies ter- 
res relevant de la Seigneurie de ioubef- 
paing. 

So (JILLY . ( Fief & Seigneurie de Soiiil- 
ly , fitué en la Lhâtelienie de Ciaye , dont 
le nom s'ell écrit Cloye , au Oiocéle de 
Meaux ) Trente-iix titres, Içavoir, un ter- 
rier écat Tan 1 539 , de la Seigneuiie de 
Sou tUy. Une faille féodale en original laite 
.l'an i<')40, dedeux i lets litués à Villevodé, 
faut:i de n'avoir rendu hommage à cette 
Seigneurie. Une Sentence delan 151S, 
qui déclare que lefdirs fiels relèvent de 
cclui de SouiUy. Vingt quatre hommages, 
av:-ux , déclarations &c reconnoiiTunces 
des années 1 5 1 1 à i ^yi , rendus au.iic Fief 
de loudiy pour raifon defdits Fiels iirués 
.à ViUevodé , & de plusieurs autres héri- 
.tages relevmt de lachre Seigneurie. Trois 
Arrcts dn Puileiuent de Pans , &c Lettres 
Roy.ux sXiS années 1404. , 1405 & 1406 , 
par lefquels Arrêts en conléquence des 
Lcitrcs !loyiux , les valfaux des Seigneu- 
ries de Monrjaye, Cloye , Souilly , Lepin, 
Courrcrj , ViUeparilis , Villeneuve , Mon- 
taubui & Melly enpirtie , font condam- 
nés à liler moudre Invs grains dans les 
mouli;.j de la Seigneurie de Souilly & de 
ia Clinrellenie de Cloye. ,Denx Baux em- 
phicéotiqu-.s en original des années 147S 
ôc 1401 , deplufieurs héritages en la cen- 



r» >, 



■ ? 



■ s 



U 



r\ p 



, 1 i f ■ 



{,'!'. ■■ ' 'f 






,1,1''' 'ri 






: - : ■ I l. MO'. 



; .■ ••),;• :iS:> 



I V on 



1 '2... 



s o s U îî^ 

ffivede ladite Seigneurie , ious les cens Ipé- 
.citîés. tJnadedintcodationcleran 1550, 
fait par ledit :^cJL;neur de Souilly d'une 
niailon &C terre Ious ks cens Ipécihés. 
Deux louftrances d'aveux des années 1 544 
A' 1^71 ,pour raifon des deux Fiefs ci- 
delfus , fitucs à Villevodé , & relevant de 
' ladite Seigneurie , «Se une Sentence des 
Requêtes de Tan 1^14, qui condamne 
les Habitans de Moncjay de moudre leurs 
grains dans les mouims de iouilly & de 
Cloye. il y a II oriL^inaux, 

SOURCiniŒ. (Seigneuriede la) Con- 
trat de venœ ouginal paifc l'an I(joi, 
des droits Seigneuriaux de quinr ôc 
requint de laSeigneuae d-^ Fonpertuis, 
avec déclaration expielle qu'elL relevé de 
celle de la Sourciere. 

SURGERES en Poitou. (Chârelleniede) 
Sept titres originaux , ^çivoir, quatre hom- 
mages des aniiccs 1^01 , J411 t^c 1415 , 
rendus à ladite Cltâucllenie , pour raifon 
ides Seigneuries d-.^ la Jarie au pays d'Au- 
nis , deux quittances des années 1416 & 
I43(î, des droits Seigntui'iauxdùs à ladite 
Châcellenie, pour railun de ladite Sei- 
gneurie de la Jarrie, &d^'S Lettres Royaux 
<le l'an 1611 , données en faveur des Frè- 
res Minimes de Saint Gilles de Surgpres. 

SUSON. Cinq titres originaux des an- 
nées 166^ a 16^3 , concernant le Bourg 
Sufon fitué au Bailliage de la Doutt «n 
Navarre. 



V.-I ( 






« 



:// . .' 






\ .'■■ /V]> 



'•' ' ' i ' t - .- ' ' ' 



•.'IJU 



- : ; I ' ... 1 r ,•■ f 



r j 1 






ÎIO 



T A 



T. 



t 



jTaILLE au Perche. ( Seisneurie de li ) 
Deux hommages originaux des années 
I5(ji à 1614, rendus à cecre Seigneurie. 
TAILLEBOUllG en Poitou. ( Comté 
■de ) Deux hommages originaux des années 
155^ à 1^35? rendus à ce Comté pour 
railbn de la Baronnie de Champ Dolent 
.«Se de la Chatcllenie de Bors qui en relè- 
vent. 

TAIS. ( Seigneurie de ) Quatre titres 
originaux , fç..voir , un Bail emphiréoti- 
que de 1 an \\ 99 , de la Gaignerje aopel- 
iéc la Gelonàlij' e ou la Geraldiere, lituée 
en la ParoiiTe de Sorlgny , cC étant en la 
cenhve de hdite Seigneurie fous les cens 
fpécihés en l'acte / 6c trois aiirres titres 
des années iGiox i (^3 2 , concernant ladite 
Seigneurie de Tais. 

i^ALENAY eu Francîie-Comté. ( Sei- 
gneurie de) Un uitreoLiginilderan 1G06. 
TARGE. ( Seigneurie de ) Dénombre- 
menc en original de l'an 1473 , rendu à 
cette Seigneurie pour raifon d'un très- 
grand nombre d'héritages qui depuis ont 
donné lieu au Fiel Bobm. 

TEILH-AUX-SERVANTS. ( Seigneu- 
rie du) Un titre original de l'an 1483, 
trèî-mtérelfant pour cette Seigneurie. 

THEMERICOURT. 



\ 

\\ \ 

! 



1 I 



! 



1. 1 



A T 



.T 



.1 }l ■■;'-;-;(;v:v^' ' ..;'..-j^I u-.- ~\ ' ': 



/;:.•;-■ ; ^ . ;j ' n,].' 



- '■ ■) î 



no 






'■'iW. ^'^S 



r^-j -; ^ :^i 



'i vm 



. .. . ' , ; 



T E T H lit 

THEMERICOURT. (Seigneurie de) 
Dénombrement de l'an i<jii par copie, 
collacionnée en 1665 , rendu à cette Sei-' 
t^neurie. 

TERON-LES-POIX dans le Verman-, 
dois. (Seigneurie de) Copie coUarionnce . 
anciennement d'un Contrat de Tan 1615, 
portant aliénation de cette Seigneurie. 

TERTKE (Seigneurie de) Hommage'en* 
original de l'an 164.6 , rendu a cette Sei-j 
gneurie. 

TESSON VILLE. ( Seigneurie de ), Trois , 
Déclarations en original des années 1604. 
à 1616, rendujsàcette Selgneuriepour di- ^ 
vers héritages qui en relèvent, amfi que. 
de celle de Briconville. V. à Briconvilie. - 
THIAIS. Treize Titres originaux des' 
années 1 5 lo a 1^90, contenant des Cou- 
trats d'acquUitions de pludeurs héritages , ] 
pour la Cenfive de Thiais , appartenant à. 
l'Abbé & aux Religieux de l'Abbiye S. 
Germain-des-Prcs-les-Paris.' ^ 

TIEIICEVILLE près Gifors. (Seigneu-*" 
rie de) Soixante - neuf titres originaux ,• 
aveux, dcnombremens , baux emphirco- , 
tiques , fiiihes féodales, des années 1300, 
1484 , 14SV9 , 1491, 1513 à 1610, rendus 
à la Seigneurie de Tie ceville pour un 
très - grand nombre d'héritages fpécifiés _ 
dans les a£les avec leur nature , leur con- 
tenance &z burs confins , fous les cens &c~ 
devoirs feigneuriaux aiiiîii fpécifics dus 

• F 



7 S î 



H T 






! 



J 1 i. U;;<).5i , ■'. '.. 1,1, !;,r 

0'. ;:i:i)-ri^rj'' ; . ■) :.' i .' l'y. 



Il , > : '1 ' f 



•■'}{. .. i!'i,:.': i 



■' • <• I '-.'■•-M'irr.^ 



ir- Vii,:i : , '{t 






'■ f ^-"^j" 



i 



m T H T I '-^ 

chaque année à cette Seigneurie ; ces Ti- 
tres font d'une très - grande importance 
pour le Seigneur de cette Terre. 

T I Z E en Bretagne. (Seigneurie de) 
Deux dcnombremens de l'an 1 447 , par 
copie collationnce en forme de probante, 
rendus à cette Seigneurie pour raifon de la 
Seigneurie de Mouligné. 

THIBAUT-MONDRE. (Fief de) 
Voyez à Ghaumont un titre original de 
l'an 1405. 

THORIGNY. (Seigneurie dej Bail 
emphitéotique en original de l'année 
Ï478 , fait par noble Dame Marguerite 
d'Orgemont, veuve de noble & puilfant 
Seigneur Jean Baron de Montmorency , à 
Jean Julienne , demeurant à Cloye , d'un 
Hôtel, Ferme , Terre , Jardin Se autres | 
héritages , le tout fitué à Cloye , dont les i 

confins font fpécifiés, fous les cens & rcn- ■ 

tes aufli fpécifiés , payables en partie au ^ 
Porche (*) de l'Egliie de Cloye, &z pour les .1 ^ 
autres parties en l'hôtel de Thorigny. I 1 

Nota. On lit à la marge de l'Adte , d'une | ] 
écriture d'environ )'an 1(^50, que ce Bail 
concerne la maifon appellée Saint-Jacques, 
dont a été faite la balTe-cour de Ihôtel 
feigneurial de Cloye, &: qu'elle eft dans 
la cenfive du Fief de la Grange d'Imerelfe 
de Cloye , &; en la Haute Juftice de 1» 
Mairie de Cloye appartenante au Roi. 

[*) Terme de l'Aûe, 



T r TT 1 



s.t 1 



f ' i. 



. 1. j ; 



, "1 ' ' ■ ; i < ! , I ' ' •■ 



■.-,. j'T'i.: ;'u 



;:;vn'j'v<' 



v'/ - ■: '.: >M7" 






■.. n:S.i.l , 



■•■l'I 






r: ?o'':jjc 



; ; ; I . ". ' 



.lu/i :j;. ,;:j.i;o.'M'.q 



! 



TU T I T O Î13 

""Le Fief de Gombault eft fitué a Thori- 
gny. Voyez à Gombauk un grand nombre 
4e ricies. 

, TICHECOURT. (Seigneurie de) Un 
■cahier manufcric , (ans fignacure , de l'an 
Kjpo, de intitulé Etat de la confilîance de 
la Terre de Tichecourt. 

THOUARS eh Poitou. (Vicomte de) 
Hommage original de l'an 141 7, rendu à 
ce Vicomte pour raifon de l'hébergement 
d'AlTay. 

TOMBEBEUF en Agenois. (Seigneu- 
rie de) tranlport de l'an i6-j6 , par copie 
fans lignature, de cette Seigneurie où l'on 
voit faconfiftance <Sr fes dépendances. 

TONAY-CHARANTE. (Seigneurie 
de) Bail en original de l'an î^6^ de cette 
Seigneurie. 

TORPE en Bourgogne. (Seigneurie 
de) Un titre original de l'an 1 5^9. 

TOUCHE en Poitou (Seigneurie de la) 
Saifie en original faite l'an Kjyi , delà 
Seigneurie de la Touche , &c où l'on voit 
fa confîftance. 

TOULOUSE en Languedoc. ( Collège 
de Foixde la Ville de Touloufe) Sentence 
en original de l'an 1^76 , rendue en faveur 
du Collège de Foix contre le Seigneur de 
Berat en Languedoc , touchant les limites 
Se jurifdidions des Terres de Berat & de 
Kiume. 

TOUR. Six aveux originaux des années 









M 



;•. ' .V/ 



j;, viJo ; 



(jC v! 






114 T O 

1.499 ' M ^ ^ ^ M 43 5 f^ifs au Fief de Tour, 
aucienienc dit Samc-Pry. 

TOURISORE. (Seigneurie de la} 
Vingt - huit titres originaux , içavoir , 
quinze des années 1497, 1498, 1508 a 
|(j8o , pour la cenlive de cette Seigneurie. 
Un adle de l'an 1 5 1 5 , qui prouve que cetta 
Seigneurie relevé de celle de Savenieres , 
Ôc non de l'Archevcchc de Tours, fuivanc 
que l'Archevêque leprctendoit. UneSailie 
féodale & neuf Sentences par défaut des^ 
années ijoo à 15S9 » P^r lefquelles les 
propriétau-es de difîérens héritages fpécL- 
Èés font condamnés à en donner leur Dé- 
claration. Une Procuration de l'an 1 511 ,' 
de Damoifelle Renée de Cavaleu, Dame 
4e la Luzieres, à l'effet de rendre homma^ 
ge de fon Fief à la Seigneurie de Touri- 
^D.ré j &c un contrat de l'an i (Î74 qui prouve 
que la Seigneurie de Baugé relevé de cette 
i^éme Sei?zneuL"ie. 

TO.URNEFEUÎLLES en Languedoc. 
(Seigneurie de) Deux titres originaux, 
fçavoir, un vidimé fut l'nn 149S , d'un ti- 
tre de l'an 1476 , & des lettres royaux de 
l'an 1 5 70, 'concernant les droits Se la cen- 
five de cette Seigneurie. 

TOURS. Un contrat de l'an 15(^8 , 
portant aliénation de la Seigneurie du 
péagç , féage & commandife de la Ville 
de Tours, capitale de la Touraine, où 1 

l'^n voit la coniiftance de cette Seigneu- * 

rie. 



n r 



K'J ;}/:■:■) [iU 






' i . '. 



•:'.•> ..;> .■, ..;•! 



•■. ') j;. . . :ji/ylu'.: 






i 






; 









T O /r^ 

. TOURS. "(Archevêché & Chapitre de 
l'Egliie Cathédrale de Tours , Doyenné 
de ladite Eglife. ) 

Le Doyenne de l'Eglife de Tours s'é- 
tant trouvé vacant en IJ49, Tx^rchevèque 
de cette Eglife obtint Lcccres ro^-aux le 13 
Juin en la même année , expolitivcs qu'à 
caufe de fon Archevêché il avoir plulieurs 
collations deBéneîices, & le droit decon- 
férer le Doyenné de ion Eglife loilqu'il 
venoit à vaquc;r , & que le Chapitre & 
les Chanoines de fon Eglife ne devoienc 
êc n'avoient aucun droit de procéder à 
l'élecliion des Doyens ^ ceux-ci prétendant 
le contraire ', l'Archevcqne, en vertu de 
les lettres royaux , les tît alllgner devant li 
CouF du Parlement de Paris : le même 
différend s'éleva de nouveau en l'année 
1474 entre l'Archevêque & le Chapitre 
de fon Eglife ; le Doyen étant mort , le 
Chapitre en élut un autre : l'Archevêque 
fournit la nullité de cette Eledion, (Se pré- 
tendit que lui feul en avoit le droit. Le 
nouveau Doyen fe pourvut en Cour de 
Rome , &c il obtint des Bulles du Pape. 
L'Archevêque de Lyon , en qualité de 
Primat des Gaules , intervint, fans doute 
en vertu des Bulles de Rome, & préten- 
dit, en fa qualité de Primat, confirmer 
Téledion faite par le Chapitre. Cepen- 
dant le Chapitre & les Chanoines, par un 
A6tedu 8 Novembre 1474, firent réqui- 

riii 



?•. • O T 

■ ; •■' • 
r'r,- 

■" :•-',">. '■.'■^ ". j:-} i'r rh lif; /: 
r ' . i ., ■ ■' '.''..■-.-- 






r; ■' ! •:!• v!if 



- I 



11^ TO 

ficion (levers le Palais Arcîiiéçircop.iî ^ 

Î)Our que leur^Aichevcque connrmât l'e- 
e6lion qu'ils avoient faite , à quoi il fut 
jépondu que l'aflaire croit difficile & de 
conféquence. L'Aixhevêque s'oppofa à ce 
que l'éledion faite par le Chapitre eût 
Ion eftet ^ cependant Nicolas le Loup qui 
avoit été élu au Doyenné par le Chapitre, i 

fe préfenta en 1474 au Palais Archiépif- 
copal de Tours , à l'eftet de fiire homma- 
ge à l'Archevcque pour raifon de fon 
Doyenné, & il rendit en effet l'hommage 
à fon Archevêque entre les mains de fort 
Officiai. , 

Le procès fut néanmoins porté à I3 
Cour du Parlement de Paris. Le Chapitre 
produifit diverfes délibérations , par lef- 
quelles il apert qu'en l'année 141 9 & 
1454, le Chapitre avoit élu en ces diffé- 
rens tems le Doyen de l'Eglife de Tours. 
Les titres qui juftifient ces faits font an 
nombre de trente-huit des années 1449, 

1474 & 1475*. 

Vingt -trois' titres des années 1419 , 

J449, 1455, H9^> MO^ '^ 150?, qui 
juftifient que le Chapitre de l'Eglife de 
Tours eft en pofTelIion de l'éledtionde fon 
Doyen. 

Tous les titres de ce porte-feuille font 
en originaux. 

Dix-fept autres titres originaux, fça- 
voir j un titre de l'an 1 3 49 , par lequel Jeaji 



o r 



A'i 



I' ;' = :•> S . 'JV. \ :i\M<.- 



■-■•1 'F ;.. 
■un : 



;'w.: .,'■) n'.'h;M )5: ■ ■'■; c;ij 



k ••- -.'îî 



. .1 ., ,iuO 



', r 



:i;ft 'T-r ■' 



'. •: ,;u'''':. i'^. 



} >[:.>-!.■!- '"J, :..■!'; ,'.■- 



Ju^a«V 






. : ! ■ 'i'. -i.*:%7 ^n ;•'> ;•.:?'• U'i ^l:'^' 



■''.I I '.. '•"> ;■■.'";'"* . ?:]] 



T O 127 

de Chateaiifort, Chevalier , c^de pour le 
prix de trente-lix Horins d'or, au Chapi- 
tre de Tours , un muid de froment de 
rente annuelle Ik perpétuelle qui lui ap- 
■partenoit dans les dixmes de la ParoilFe 
de Sorigné.' 

Deux titres des années 1^06 Se 1475" , 
i, fçavoir un hommage rendu au Chapitre 

de l'Eglife de Tours, pour raifon de la 
Porte Angevine de ladite Ville de Tours , 
étant en la cenfive dudit Chapitre, Se ur^ 
■ Arrêt concernant le même objet. 

Un titre de l'an 1447 , qui prouve que 
les dixmes de Bouciquant , ntué vers le 
mont Richard au Dioccfe de Tours , ap- 
partiennent audit Chapitre. 

Six titres des années 1419,1480, 14957» 
I ^03 &c 1 5 1 2 , rrcs-iatérelfans pour le mê- 
me Chapitre. 

Cinq titres des années 1478, 1505 à 
1 509, concernant le même Chapitre 8c 
le terrage en leur Seigneurie de Saint-Hi- 
laire-fur-Aire. 

Et deux Contrats des années i<;53 6c 
16^1 d'acquifitions pour la cenlive da 
même Chapitre. 

Sept titres originaux, Hommages, Do- 
nations , Acquifitions Ôc tranfadions âcs 
années 1291, 1500, 1310, 1534, 1370, 
1371 & 1483 , concernant les E)roits Sei- 
gneuriaux &c le Domaine de l'Eglife Ca- 
iihédrale de Tours. L'on trouve dans ces 
Ilv 



T 



i 



.:.Î/Tfi0f^i0;i. ':ÏJ hiu':i ri: ?";'■> l ')îj --^li :^ 



J \:h : 



■itovr,-yX 









. ' : I /> i ■ • ? l 

l 
.i 






; : , î ; î . '- Of 1 , . M ?j'>r!ns 



y VJ . î I iJ V • rf iV -' 



12S TO 

titres les noms de Nemours , le PatifTier,* 
Bernard, Efperon , Carrel, Charrenron, 
MelFennes , Barbier , &c. 

Cinq titres originaux des années 14QO', 
3406 êc 1503 , concernant ledit Cha-- 
pirre. 
^ Une Bulle du Pape Innocent VII du- 

^ nom, donnée en la dix-huitieme année de 

i fon Pontificat, &iadreirée à l'Archevêque 

& au Chapitre de l'Eglife de Tours , par 
laquelle le faint Père les porte à faire cef- 
fer leur diftérend touchant l'éïedion du 
Doyen de leur Eglife, les invite à procé- 
der de cqncert à l'élettion , &: confirme 
celle qui venoit d'être faite. 

Refcription du Concile de Trente, don- 
née à Balle en 143 3 , p;^r laquelle le Con- 
cile nomme Martin Beruyer au Doyenné 
de l'Eglife de Tours , vacant par la mort 
de Mathieu Monnet , ôc veut que cette 
éledion ait lieu nonobftan; toutes coutu- 
mes^ conftitutions & ordinations généra- 
les & particulières , & nonobftant que 
l'Archevêque de Tours , ou fon Chapitre, 
eut nommé un autre au Doyenné de leur 
Eglife. 

Une Bulle du Pape Eugène donnée l'an 
X439 , &c adrelféeà l'Archevêque de Tours 
Se au Chapitre de l'Eglife de Tours & de 
l'Eglife du Mans , touchant le même 
Doyenné de l'Eglife de Tours. 

Neuf titres originaux des années 1474JJ 



:;h li.-' -^ 



■niq 



.'y': . )i;."iij''av'i l'.n 



■/• , 






;, vij:.>i.,>. '^h jîi') 



?i'.'f! 'J ^uî :r,: 






; 






':> I J ; V M ! ■. I 



:(\i\'. .j)' ,■ 



T O T R 119 

1-501 a 1510 , concernant le droit de la 
nomination audit Doyenne , & où l'on 
voit que les Chanoines de cette Eglile pro- 
cédoient A ladite éleftion , que l'Arche- 
vêque avoit le droit de confirmation d'i- 
celle , &■ que le Doyen élu devoit rendre 
hommage à fon Archevêque , pour raifon?- 
de {ov. Doyenné ; &c ce Doyenne efl: la 
première dignité de l'Eglife de Tours aprè? 
celle d'Archevêque. 

Un titre de l'an 144^ , par lequel Id 
Doyen & le Chapitre de l'Eglife de Tours 
iiyant le droit de nommer à la Chapelle" 
de S. Nicolas, fondée à leur Eglife, y 
nomment Alain Laurent, après la mortdef 
Jean Grenier. 

Six titres, dont quatre originaux & qua^- 
tre par vidîmé , des années 1503 à 1598 ^ 
qui prouvent que le Chapitre de Toru's 
nomme aux Canonicats & aux Chapelles- 
fondées en fon Eglife &: à des Cures Se 
Vicariats. 

Un Bref en original de l'an 1 591 , évo- 
catoire pardevant les Eglifes de Bourges, 
Poitier,s & Angers , obtenu par le Chapitrer 
de ladite Eglife de Tours. 

TOURVILLE en Normandie. (Sei- 
^ giieurie de] Trois titres originaux des an- 
nées I S<J^ a luZO. 

TREDION en Bretagne. (Château de ) • 
Contrat en original de l'an 1660 , conte- 
nant l'acquifition divCliâteau de Tredion^i 



X'- y- 



;i r o T 



iil > M / 1. 






■,) ! ' 






--: -jj,. 



.'\ ■M 



;..: 



7 ï:;p 



>n^. J 411. ,., 



I30 T R T U 

où Ton voie fa confifbnce &c fes dépen- 
dances. 

TREMBLAY. (Seigneurie de Trem- 
blay-le-Vicomte en Beauce) Cinq titres: 
originaux des années 1592. à 1 59^, >. ^9^~ 
voir, un Bail emphicéotique d'héritages 
étant en la ceniive de la Seigneurie de 
Tremblay, & qiutre hommages rendus à. 
cette mcme Seigneurie. 

TRONCHAY. (Seigneurie du) Trois: 
titres originaiLX , fçavoir , une tranfaction. 
de l'an 1558 , une réceprion à hommage 
de l'an 15(^3 , &^ un. dénombrement de 
l'an 1 598 , rendus à la Seigneurie de Tron- , 
chay pour raifon du Fief de PoulTmcux qui 
en relevé. 

TULLE. (Hôpital de) Cinq titres ori- 
ginaux des années i ^64 à 169 5 . 
|. TUONGUINDY en Bretagne. (Sei- 

j gneiirie de ) Bail emp'utéotique en origi- 

nal de l'an 1 58 5 , fait par noble homme 
\ Pierre Boterel , d\me pièce de terre en la 

f- cen{ive de cette SeigUvjurie , fous la rente 

' ■ annuelle &c perpétuelle de 4 liv. payable 

à ladite Seigneurie. 
I THURÉ en Poitou. ( Seigneurie de ) 

I Déclaration en original de l'an 1 5 1 <j , con- 

I tenant que la Seigneurie de la Tour-d'Cir 

iè relevé de celle deThuié;. 



ï 



J T >1 T 



o; I 



-r'-'.', v: .-.1 ■>.. vi^rii^j.i'.lfto'j j.l 






n'V.;j . ', ; 



iU;.:jii '.'T. >..ij[.i 



^'!'/K-i,/ n; •/ 



j 



H'.N 



..< 



^.: l'.:\'J'\ Cl^ 



;î 






•_K ' . (;ir-'\ rv:i 



. .il'." 1 



' J ,■•-• •: ' ))3i -fi. 



V. 

Val près Montfort-la - îçfaury. C Sei- 
gneurie du ) Aveu & reconnoiflance eiï.v 
original de l'an i66i , faits à cette Sei- 
ciieurie. 

"" VALDIEU au Perche. (Chartreufe de) 
Procuration enoriguialde l'an 1691 , don- 
née par le Seigneur du Fief d'Hommeray, 
à l'eftet de demander louffrance ou délai , 
pour rendre hommage de £on Fief aux. 
Religieux de ladite Chartreufe. 

VAREN30N. ( Marquifat de) Un: ri-- 
tre origmal de l'an 1 05 4. 

VARENNES. ( Fief 6: Seigneurie de)' 
Un titre original de l'an 1^71, concernant 
cette Seigneurie \ ôc un Ceniier ou Décla- 
ration de l'an 1 584, de l'écriture du tems 
même & fans fignature , de toutes les ter- 
res Se prés qui compofent cette même 
Seigneurie. 

VA UX. (Seigneurie ) Un _ cahier con- 
tenant plufieiKS extraits de titres des. an- 
nées 1518 à 1666, qui prouvent que la. 
Seigneurie de Jupille relevé de celle de 
Vaux, qui eft fous le relTorr de la Baronjiie 
de Sonnois. 

VAUCHAA'ffS en Brie. ( Seignenrie; 
de) Ordonnance originale de l'an 16^.1 ^ 
a. l'effet de faire procéder au Terrier de 
cette Seigneurie ^ de plulîeurs autres- 

F v'ji 





L 7 




'•r 


■' } ■' 


_.^^-r:..^. -;.•:: 


•J .'.'), 


'■ . > ■: .:yy.:- .■' ;' . 


/ ■.";I. 


-■ ;■ >;:ii « -■... 



c -T.' 



'.A. 



> ^'iT 



\:jyj^-<- 



■ i : .'•,' 1 f; -■ )• 



y.'. , . I - . 



-TV 



'^J \vi!:i:ii: 



■JAV 






■t. 

l 



,32 V A V E • 

VAUDRY en Normandie. (Selgnenrîtf 
de ) Deux titres origniaux des années 
1644 &c 1681 , contenant la remife & la, 
régie dexettfe Seigneurie. 
. VAUX-LEZ-^ESSONES. (Seigneurie 
de) Cette Seigneurie eft tmie au Duché, 
de Villeroy , & la Seigneurie d'Elcharcoii 
en relevé. Voyez à Villeroy une Lettre de 
fouflrance dhommage de l'an iCîyc). 

VUAREGNIER ou VAUREGNIER,. 
(Seigneurie de) Deux titres originaux, 
i^avoir, un titre de l'an 1614 , &c un Bail 
de l'an 1619 de cette Seigneurie, où l'on 
voit fa conliflance &: fes dépendances. 

VENDlERES. ( Seigneurie de ) Un état 
non fignéde laconliftvince du revenu d'une 
portion de cette Seigneurie, 

VENNE en Franche-Comté. ( Seigneu- 
rie de) Un titre original de l'an 160^. 

VERCEL en Franche - Comte. (Sei- 
gneurie de) Seize titres originaux des an- 
nées 1 561 à 1^71 , contenant échanges & 
acquifitions d'un très-grand nombre d'hé- 
ritages pour la ceniive de cette Seigneu- 
rie. 

VERONE -CORNET. ( Seigneurie de 
la ) Aveu & Déclaration originale de l'air 
1.5 8(j, rendus à cette Seigneurie. 

VERRIERE. ( Seigneurie de) Contrat: 
original de l'an 1611 , contenant aliéna^ 
tion faite par les Religieux de l'Abbaye. 
S. Germain-des-Prés à Paris, Seigneurs d& 



l 7 A 7 



•îFI 






oh':iiv> 



<• /)VOr-'T un 



'■; c '■ i''. . 



m: »::/ ■;-»,.^ 



î 

.•J I' 



I 






V A V E r3 j 

Verrière , d'une ruelle y liaiée, fous les cenj 
fpécihés dans l'Adle. 

VERNEIZ. (Seigneurie de ) Acquifi- 
tion en origmal de l'an 1 646 , d'un tiers 
de cette Seigneurie en faveur de Pierre d^ 
Perien, Chevalier , &c. 

VERNON en Angoumois. (Seigneu- 
rie de) Treize titres originaux. Contrat 
d'aliénation tait l'an 1 564. 

Un Bail emphitéotique de l'an I484y 
fait par noble éc puifl'ant Jean de la Ro- 
Ghechaudrie,Ecuyer, Seigneur de Vernoiî^ 
pour la cenlive de cette Seigneurie.- 

Une Trjinfatlion de l'an 1491 , d'entre 
noble & puilTInit Jean de laRochechaudriej, 
Baron de Vernon d'une part , de d'autres 
particuliers , par laquelle' il eft convenu' 
que lefdits particuliers payeroient à ladite- 
Seigneurie le cens perpétuel de deux de- 
niers , la rente de deux boilTeaux de fro- 
menf&: deux poules, pour raifon de plu- 
sieurs pièces de terre en la ceniive de Iz 
même Seigneurie. » 

Un Aveu & ReconnoKTance de l'an' 
1 505 , (3c iî:^ titres de 1 545 ;\ 1^59, tou^* 
intérelfans. 

VEPvTUS. ( Comte - Pairie de ) Lettres 
de fouftrance en original de l'an i6<^6 y^ 
accordées par le Comre Pair de Vertus » 
pour que la Terre, Seigneurie & Vicomte^ 
d'Eftoge,..relevantdu Comté-Pairie de Vei'- 
tuSj^fufTent érigés en Comté, à ccnditioRî 






1 






■.1 I .^ , ■ , ' •>,>! '..fi 



i"i » 



■P.UkX 



'''\ 


1 .f. --I 


1. ./ 




-n. 




^ . 1. 


fi 


il 


- / 1 ' 
.! 


':. ^/; 


■i.^ .i .. 




.5; ) 


rv ■ 






■\ 


;ir 1 


1 ■• 


; •':; '';.;ff: 


;■;/■; 


■-:)'■[ / 




.,,/., 


r.^f 




) i ', ■ 




:, 




' ' '' * ' 


' 




i 





<.l 



.V .^1 ■' ;■:/' ■., 



,'2jni'j^ f;^ o-^v; 



î 



r34 . ,. V O 

youtefois qu'il en. feroit rendu hommage 
audit Comté. Voyez à Elloges les Letctej 
d'Eredion de l'an i6Si, 

VICHY en Bourbonnois. (Prêtres Com- 
inunaliftes de ) Sentence de l'an i ($2,9, qui 
condamne le Fermier du Domaine du 
Duclic du Bourbonnois de payer au\ Prê- 
tres communaliftes de Vicliy, la rente de 
fepr ieptiers de bled portée par la concef- 
lion des Ducs de Bourbonnois. 

VIGNAU. (Seigneurie du) Deux ti- 
tres originaux des années 1665 iSc \6-j6 y 
fçavoir une Déclaration faite à cette Sei- 
gneurie, (Svi un Bail de cette même Sei- 
gneurie. 

VILLAINES fituc à Cloye. (Fief de) 
Quinze titres originaux , Tçavoir , deux 
Baux emphitéotiques des années 1470 & 
1 524; & treize autres titres , hommages,, 
aveux & dcnombremens des années 1 51S 
à 1(5 ir, rendus à ce Fief, &: notan^nent 
pour le Fief de la Gronette. 

VILLANTRAS. ( Seigneurie de ) Un 
titre original trcs-intcreiïant de l'an 1 5 1 5, 
contenant la conliftance de cette Seigneu- 
rie, & qui eneft comme le Terrier. 

VILLARS. (Seigneurie de) Bail em- 
phitéorique en original de l'an 1 497. 

VlLLAUDEPvE. ( Fief de la) Voyez à 
Champagne ileux hommages originaux 
des années T 44 5 ^ 1475, rendus pour rai- 
^11 de ce Fie£. 



L 



O V 



■i'{ 



> -o:' 



''■' -'i 



çî.iV 



1 ■/ C'r. 



; ■■'■ja 



f . ... ,. 
. .^?' A -jhjr '■.;■'* ' II'/ 






j;.- ; V-- I ■'1.'.' 



.•■ ■'•• '.''i • J * [;!irjo. :•.■'' • 'I |; 



"lOtî 



.OU 






-^ -u^ 



Vî r3^ 

VILLEBON. ( Seigneurie do ) Un titre 
par copie de l'an 1 677 , ou ['on voit Li con- 
lillance &z les dépendances de la Seigneurie 
de Villebon. 

VILLEDIEU en Franche-Comte. ( Sei- 
gneurie de) Un titre original de l'an 
1630. 

VILLEGUE. (Seigneurie de) Aveu en- 
original de l'an 1^41 , fait à cette Seigneu- k 
rie. / 

VILLEMESLE (Seigneurie de) Con- J 

trat de vente pat copie ancienne fans figna- { 

tare de l'an i6}6 , de plufieurs beaux hé- ^ 

ritages, (S: leurs dépendances en la cen- .\ 
five de cette Seigneurie. î 

VILLEMOISSON. (Seigneurie de) ' 

Hommage en original de l'an i > 7 1 , rendit 
a cette Seigneurie. 

VILLEMONBLE en l'Iile de- France.. 
(Seigneurie de) Cinq titres originaux des. 
années 1524 à 1^73, dont un Bail em- 
phitéotique pour la cenlive de cette Sei- 
gneuùe. 

VILLEMOROZ. ( Seigneurie de ) Soi- 
xante aveux ôc déclarations de Tan 16 \o,. 
par copies anciennes fans lignature, faits; 
a cette Seigneurie par différens particu- 
liers, pour raifon d'un trcs-grand nombres 
d'hcritaqes qui en relèvent. 

VILLEMORT en Champagne. (Sei- 
gneurie de) Tranfadion de l'an 1(^31,- 
par copie ancienne en forme probante 



/ '■ 






I 



.-^Oi 



/ - r T" r 



j 1 .' r' 






'J.' !•.(> 



r5(^ VI 

d'entre le Seigneur Baron de Villemort $C' 
les habinans de Bivernay , touchant le par- 
tage des bois 6c torcrs, (^touchant le droit 
de Judice deCrurie. 

VILLENEUVE-HA-CORNUE. (Sei- 
gneune de) Un titre original de l'aiT 
1619 , qui prouve que la Seigneurie du 
Vielmarol relève de celle de ViUvneuve- 
la-Cornue. 

VILLEPARISIS près - Montmorency;. 
( Seigneurie de) Trois titres originaux qqh 
années 1545 a 1607 , fçavoir, une tran- 
iacfbion concernanr certaines limites de 
cette Seigneurie^ de deux aveux faits a 
ladite. Seigneurie. 

V I L LERAI NE. (Seigneurie de ) Un 
titre original de l'an 1666. 

VILLERS en' Poitou. (Seigneurie de)' 
Hommage en original de l'an 145 1 , rendu 
à cette Seigneurie. 

VILLEROY. (Duché de) Lettres de 
l'an i(j79 , p.orrant foulîrance d'aveu pour 
laifon de ïa Seigneurie d'Efcharcon ,- 
relevant de celle de Vaux - lès - ElTones ^ 
unie au Duclié de Villeroy-. 

VILLIERS. (Seigneurie de) Neuf ti- 
tres originaux, l'çavoir, cinq aveux des- 
années 14S9, 1559a I «571, faits à cette' 
Seigneiuie. Un Bail emphitéotiquede l'an: 
i^^6.. UnautreBail de 1441 , de phifîeurs- 
cliofes , en la cenfive de ladite Seigneu- 
rie., Ua autre titre de Tan i6'i 5 ^ &c unee 



1 



1 V 



: r 



A'Uy)' 



lO -.•U.) 'f 



îfH.-.'rf? 









'; .•;, '..MfiiO 






: iJ''^ '■ I 



. , ;!■ ;y '- w •. . ' I ;f) <V'U 



■!:, I. ^/i ^ !;i; .'::!;;. i;U .•j:i 



V I V O ï3f 

■tranfadion de l'an 1 5 1 9 , inrcreffante pour' 
la mcme Seigneurie de Villiers. 

VILLOISEAU. ( Seigneurie de ) Un 
titre original de l'an 1 509. 

VINACOURT en Picardie. (Châtel- 
lenie de) Bail emphircotique en original 
de l'an 1616 , d'un Fief, fous la cenlive de 
cette Châtellenie. 

VIRE en Normandie. ( Hôpital ou 
Hôtel-Dieu) Un titre en forme de grofle 
de l'an 1660^ concernant l'Hôtel-Dieu de 
Vire. 

VOISINS près-Cloye. (Fief de) Dix- 
huit titres , /çavoir , un Terrier en orir- 
ginal de l'an 1 574, de ce Fief. 

SeptBaux emphitéotiques err originaiLX 
des années 1490, 1493, 1607a 16^78, 
d'un grand nonihre d héritages, maifons, 
terres , jardins ôc autres , lous. la cenfive 
dudit Fief. 

Sept aveux & reconnoifTcinces en ori- 
ginaux des années 1470, 1557.11649,. 
faits audit Fieh 

Deux titres originaux des années 15 13 
8c 1551, dont une îrentence qui condam- 
ne le Propriétaire de certains héritages à 
payer les cens qu'il redevoit audit Fief, 
en FHôtel Seigneurial de Voifins ^ 3c un 
autre titre qui concerne le mcme Fief. 

Enfin un inventaire par copie fans figna- 
ture de Fan 1571, de plufieurs extraits. de. 
titres concernant ce même Fief. 



\l 



O V 



i 7 



i;.'-.] 



./-! r ■i'^--'' 



■ , i i . - if r.a 



- ;v Tr ;:•()■;■.*■ r iui . 
.-•Vf i • : -y 






■•.;;■•■•■' ' ,;;.^ 



"^1. .■ilf C: . • .y? ■■ •Vt. Kî'.î'^ 



; ; : ;': • .-. r^ / r.r.c .■ 


' • ■> /.w-,i 


I 


'..•.■• -..-r i.J. ■' ■• 


. : . ? . 


.:i 


, , , r ■ . . ■■ . , • ' 


- • : r-^'\A 


•)!! 



■ ' I ' , ■ ■. .1 ■ ' : ' ■ 
i ,.iiJii.i J } iULt!' .* }' 'JJ j'J'JiJ 



338 V O V U 

■, YONZON. (Châtellenie de) Hom^ 
mage &: dénombrement en original, ren- 
dus en ï 5 3 6 à cette Châtellenie pour raifort 
de la Seigneurie de Bifchereau en Sologne. 
VOIJ VR AY en Touraine. ( Seigneurie 
^) de ) Un titre original de l'an 1535. 

I V R E V I N. (Seigneurie de ) Un titre | 

■ t original de l'an 1610. . | 

l ■ VERVILLE, (Seigneurie de) Un titre ^ 

^, original qui prouve que le Fief noble de 

t Toufart relevé de cette Seigneurie. 

' I VUALY. Lettres de J. Comte de Bar, 

^' de l'an izii , par copie coUationnée , en 

faveur des bourgeois &: habitans de 

VULLY-SAINT-GEORGES en Picar- 
die. ( Seigneurie de ) Un titre original de 
l'an 1 5 5 (j. 

Me voilà à la féconde Partie de mofr 
Cabinet : je reviendrai aux Fiefs ^ il m'en 
refte des titres très-intérelfans que je tra- 
vaille dans ce moment : me feroit-il per- ' 
mis de dire que ma collection n'eft pas un 
Cabinet de quittances? L'on y trouvera par 
intervalles des titres de la plus haute an- 
tiquité ; j'en donnerai un recueil particu- 
lier. J'ai cédé quelques parties de mon 
Cabinet qui ont palfé dans celui d'un 
Magiftrat , diftingué par fon fçavoir pro- 
fond : mais le fond en eft refté. (*) Je l'ai 

(*) L'on peut voir l'inventaire imprime en 



î \7 (> y 



' . ' i .M 



i ' 



, -.-;:r'i:. 



^T-i ; i , 






■)' l'i';.' ' ■■ •' 



■.'lo*, u ;:. 



.■,•.-. .h vn;/; .: i •'■" .l'A 



*^<i,}i;.,^;;^.|.■ t Jjiii'i. J 



i. '.■! 



. I ..t 






•.... roi {*) 



vu ^ T3^ 

augmenté confidérablemenr ; je l'ai porté 
dans un degré infiniment fupérieur à ce 
que jamais il eut été. L'on en verra lespreu- 
^es. Le travail de mon Cabinet n'a pas 
interrompu tout-à-fait mes travaux litté- 
raires &c généalogiques. Je donnerai an 
Public le recueil de mes œuvres. L'on 
trouvera dans les Généalogies de ma main 
que je n'y ai avancé aucun fait qui ne foit 
prouvé par titre authentique : la vérité a 
toujours été &c elle fera toujours la bafe 
&c le fondement de mes Ouvrages. Perdre 
de vue ce principe , c'eft ravir , à la vérita- 
ble Noblefle, la gloire pour laquelle elle 
eft née j c'eft répandre un foupçon fur le 
vrai ; c'eft un avilidement pour l'Hifto- 
rien. Lq, Leéleur me permettra cette di- 
greflîon : j'ai interrompu le fil de mon dif- 
cours j je le reprens. 

Tannée 1761 , lorfquc je miscnvente mon Cabi-^ 
net, dont l'eftimation étoit à cinquante-iix mille 
4çui cents livres. 



'^^^^i!-) 



'"^ 



-K- ■Ti^f/ ^ 



,«r? 



D '/ 



.1.'. •■ •. ! n" 



/; r : :• .-j ,if!r.;, /;:•;,( ,.: .■ >j nj- 



1 ;^j. ■') ;/;'.i'p _ ';i' 



)..>-> ; i.tv/ 



^;u ^,".;, ,.. 'l'i.jj'.'t^ L :/:>/.* i :.''r 






'h 

ï 



140 



'A M 



.■:T-M-]rTr,, 




I 






DICTIONNAIRE 



D E 



TITRES ORIGINAUX. 



Pour le Clergé^ 

A. ' 

'A * ^ 

AmBOISE. (Chapitre de TEglife No- 
tre-Dame de Sainc-Florentin-d'Amboifey 
Deux ritres originaux des années 1403 dC' 
'•i'40 5 , concernant le Chapitre de cette 
Eglife. 

AMIENS. (Evcchéd') Trois titres ori- 
ginaux des années i (î 1 8 & 1 6 1 9 , une Sen- 
tence , une Saiiie &' une Quittance , qui. 
julHtient que l'Evcque d'Amiens a des- 
droits fur Its Dixmes de Trépied, appar- 
tenantes à lAbbaye de Saint-Joife-lur-la-- 
Aler. 

AMOUR-DIEU. (Abbaye des Filles 
de r Amour-Dieu au Diocèle de Soidons) 
Ua titre original de l'an 1 3 5.0. Il contient 



.'•/ 



r>%t 



;î a 



.xu A/:u.;).Mo <::> irr: 



A .( C^ H 



, /■.. 



/, r.,,-,.,.r^' ,.-i/T: V">,' .f--. 



■' M:> 



.il :.:/■/ 






A N A R 141 

la. forme du ferment prête par les Abbeftes. 
de cette Abbaye. 

ANGERS. ( Abbaye de ToulTiiints- 
d'Angers ) Bail emphitéotique de l'an 
1401 , par copie juridique en forme pro^ 
bante de l'an 1 547, du Moulin de la Is.oC' 
fetiere fitué en la Paroilfe du Doré &c de 
plulieurs autres , fous la rente annuelle &c 
perpétuelle de trente fols tournois & de 
deux chapons payables à cette Abbaye. 
• ; ANGERS. (Chapitre de l'Eglife da] 
Saint-Martin-d'Angers) Etat en original' 
fait l'an 1(^03 , de pluiieiirs échanges d'hé-^ 
rîtages étant en la ceniive de ce Cha-, 
pitre. 

ANGOULHAN. (Fief d'Angoulhan, 
Membre dépendant du Prieuré de Neuf- 
marché ) Neuf aveux 3c dénonibremens 
originaux de l'an i6o<-) X 1634, rendus au* 
Prieuré de ISIeufmarché à caufe dudit Fief 
&c du .Fief Clinet, dépendant aulli du mê- 
me. Prieiiré : l'on a écrit Angoulhan 6c 
Engoulhen. Voyez d'autres titres à Angou- 
Ihen, à Clinet & à Neufmarché. 
; A NI ANE ( Abbaye d') Procès -verbal 
en original fa;t Fan 167.5 ? V^^^^ ^«^ vérifi-r^ 
cation de titres des années 1 198, 1414 &: 
autres, concernani des donations en fa-, 
veut de cette Abbaye, &: par lequel Pro? 
CCS - verbal .ces titres lont fufpeéls de-" 
faulfeté. 

ARRAS. ( Cbapitrp , Doyen &: Chanoi- 



Il • 






.VM;:,!A 07-.:: i. 



■■''.:\ir(Vji, j(i y.w.. 



' l ■ . 






-iorv.ip . -i :nvoCJ , •jiiK{:.!U i .«^t. 



î4i AU' 

ne de l'Eglife Cathédrale de Notre-Dame 
<l'Arras( Deux titres originaux de l'an' 
148^, qui prouvent que ledit Chapitre a 
le droit de polFellion à la Cure & Eglife' 
Paroilîiale de Saint Aubert de la Ville 
^'Arras. 

AUBEPIERRE. ( Abbaye de ) Cijiq ri* 
très , le Bail original de l'an 1 5 97 , de tous 
les biens de cptie Abbaye fitués au Dio- 
cèfe de Limoges ^ & où l'on voit quelle' 
€n eft la confiftance : un Bail emphitéoti- 
que original de l'an 1^15 J trois pièces, 
■deux par vidimé^ très-intérelEantes pour U 
cenrive, de cette Abbaye. 

AURILL AC. (Eglile Collégiale de Sain: 
•Giraud de la Ville d'Aurillac en Auver- 
gne ) Un Bail emphitéotique original de 
J'an i($2i. 

AUTEUIL. (Cure d'AuteuilprèsBlois)' 
Arrêt par copie en forme probante , rendu 
l'an 1675 , qui condamne les particuliers 
nommes à payer les Dixmes fur certaines 
îetres énoncées, au Curé d'Aureuil& à fes 
fucceiïeurs. 

AUXERRE. (Evcchéd') Ade original 
^e l'an 1(359 , contenant l'offre d'aveu &' 
•<lénombrement d CQt Evèché pour les ter-' 
re & Marquifat de Saint - Sauveur qui en 
relèvent. 

AUXERRE. (Abbaye de Saint Ger- 
jnain-d'Auxerre. ) Cinq titres dont un ori- 
._ginal de l'an 1577. Un autre par copie 



TT A 



•i> 



y - 









. .\. f 



i . . •■ ..) - 



.1.0 



i 



- IVl .!;. ..<,iO .. 



•' >\ 









" - » *vl 


' ' '•' ' ' ' ' - ■' ' ■ . . , \ 


/ , . r ■ •*, , tf 


/. Il .-il' .' . ■- • -- ' 




\ :j. .. 

•'.■..■■ '.b ."(, Il' 


\-' ,';,' ■ ',■■','' 


Vf A • 


' ' ' ' ..;■)', 


.:;i > . 



•h. 
'y 
.1 



"'■'V'- ••' -';'--• T' • .V '' :i'. i'»i) Jia;''» 



B A B E T45 

coUatlonnée de Tan i s 90 i ^^^ autres fans ' 
Tignaturej coucemaiit cette Abbaye. 



B. 



â^ALLAGNYau Bailliage de Sentis, 
(Cure de) Bail original de^^l'an 1504, 
■des biens de cette Cure , où ion voit leur 
ondluince. 

BEAU LIEU. (Prieuré des Dames) 
Aveu de l'an 1 3 3 (5 , par copie ancienne en 
forme probante , rendu à ce Prieuré. Au- 
tre aveu de l'an 14(^4, par copie coUa- 
tionnée l'an 16^0. Autre copie ians figna-. 
lure d'un aveu de l'an 1404., 

BEAUMONT-SUR-OlbE. (Prieuréde 
Saint-Benoît de Beaumont-fur-Oife) Un 
.titre original de l'an 14^0, pour lacenfive 
de ce Prieuré. 

BEAUMONT. (Abbaye des Dames de) 
Un titre de l'an 1693 , par copie en forme 
probante en faveur de cette Abbaye. 

BEAUNE (Cenfive dans le Finage de 
la ville de Beaune , du Chapitre de l'Eglife 
CollcgialedeNotre-Daine de Beaune) Un 
titre original de l'an 166^ , qui prouve ce 
fait. 

_ BEAUVAIS. (Évêché de) Contrat ori- 
ginal de l'an 1 5(^0 , contenant acquifition 
d'une maifon lituce à Beauv^is , grande- 
lue Saint-Martin , étant en la cenfiye de 



* V y 
' \ ' 



,ïï ri A a 



!ij^j :'u- 



^.-.u-.^ '" 



a '. > 



n 



•^v;*•;^:vi.: .....>.; ^ ,. . vu. \-J> 



'U va; 



144 ^ ^ A ^ ^ 

ceciivêchc , fous le cens annuel S-C perpé- 
tuel de douze deniers panfis. 

BEAUVAlb. (Chapitre de l'Églife de 
Saint Pierre de Beauv.'Js.) Deux titres ori- 
ginaux des années i-^^^ 6c 1573, pour la 
ceniive de ce (chapitre à Precy ck; dans Iz 
territoire de Chateaurouge. 

BEAUV.A^'^ («chapitre de l'Eglife de 
Notre-Dame- du Château de Beauvais. )■ 
Un titre original de lan 159S, pour la 
cenlive de ce Chapitre. 
, BELLEVILLE. (Chapelain de la Tour 
de DelbviUe ou de la t^hapelle Saint- 
Georges , tondée en l'Eghfe Abbatiale du 
lieu de' Belleville. ) Ordonnance de l'an 
1701 , en taveur de ce Chapelain. - 

BEZIEilS. ( Evêchc de ) Dénombre- 
ment par copie ancienne en lorme pro- 
bante, rendirà ba Majefté , le 10 Février 
1 547 , par l'Evcque de Beziers pour raifon' 
des Places, Terres ik Seigneuries tant en 
kl vilb de Beziers qu'en la ville d'Afpi- 
ran, dans la Seigneurie de Cazouls & au 
Château de Parer , appartenant à cet Evè- 
ché à caufe de fa dignité Epifcopale , le 
tout mouvant de Sa Majefcé , à cauie de 
£es Séné^hauflces de Carcaifone 6c Be- 
ziers. 

BLOIS. (Abbaye de Notre-Dame de 
Eourginoire de Blois, Ordre de S. Auguf- 
tin) Bail emphitéotiqae de l'an 1555, par 
copie coUiaonnce en forme probante, de 

l'an 



Il 



.' n A H 



11 









.-''■ 'jj 'i! •. r ' -> I *vb 



■..it 

.■■<r 1. .' ..'. IV. ri I .r'f M- 



•- '.) .,('. .VI i;j vvi.i . .'»j;,»;'j j vjvj'.-v 



B O B R .Î45 

l'an i&^2, d'une maifon lîtuéeenlavilledc 
Blois, étant en la cenlive de cette Abbaye. 

BOIS-D'ALONNE en Poitou. (Prieuré 
du) Trois originaux j un Bail eniphitco- 
rique de l'an 1588 , un honnnage en for- 
me de dénombrement de l'an 1440, & un 
autre titre de l'an 1455, pour la cenfivede 
ce Prieuré. 

BOISSE. (Cure de) Recueil de titres des 
nnn. i 239,1384,1 393, 14076: 1 48 5, en un 
cahier écrit en Tannée 1485 Se fans lignatu- 
re, mais qui donne des renleignemens pour 
la plupart de ces titres , le tout concernant 
la Cure de Boilfe : on trouve dans les r.i 
très les noms de plufieurs mailons nobles, 
Argcruon ^ Sauiay j, C/iffon ^ Orgcmonx ; 
les Seigneurs de ces mailons traiifigent , 
ccécoient en procès au Parlementde Paris 
avec b Curé de Boille. 
' BONNEVAL. (Prieuré de) Un titre 
original de l'an 1 ^ 67, pour la cenlive de ce 
Prieuré. 

BIIAY ou BUAY-RULLY. ( Prieuré de 
Bray , auquel la Seigneurie de RuUy en 
Picardie a été réunie ) Vingt titres origi- 
naux de l'an 1 ^70 à 1^10, contenant des 
acquittions d'r.n tics-grand nombre d'hé- 
ritages fpécihés , avec déclaration que 
ces héritages font en la cenfive du Prieuré 
de Bray, à caufe de la Seigneurie de Rul- 
Iv ,. unie à ce Prieuré , fous les cens fpcci- 
fiés dans tous les titres, (^ au pied de 

G 



n n 



ni; 



■ {. .• II. ".a .ii' 



f 



" 



:j ^ilî; ./. 



5' J 



^ r-'-» ' 'x 









14^ BR BU CA CE 

cliacLin font les Aâ:es d'enfailïnemens 
hiits par les Prieurs de Bray , qui s'y qua- 
hhent Prieurs Stigneiirs du Prieure de 
Bray-Rully. 

BRANTOME ea Périgord. ( Abbaye 
de) Dénombrement de Tan 1(^45 , par 
groife originale , rendu a cette Abbaye 
pour raifon des repaires nobles de Lam- 
bertery , de Nouailhac & de la Viguerie 
de la Chapelle-Montmoreau. 

EUCHETELLE. (Cure de) Un titre 
eriginal de l'ai) 1 666 , concernant cettp 
Cure. 

c, 

C^ A P Y. ( Prieuré de ) Bail original fait 
l'an 161 1 , du temporel de ce Prieuré, où 
l'on en voit les biens , les rentes & les 
tharg^^s. 

CARRIERE, ( Prieuré de Carrière , 
membre de l'Abbaye de Coulons au Dio- 
cèfe de Chartres. ) Bail emphiiéotique en 
original du 13 Décembre 1459, fait par 
le Prieur de Carrière , d'une malure & 
d'une pièce de terre fpécifiées fous fix de- 
niers parifis de chej-cens , payables! ce 
Prieuré, &c. Ce Bail eft fait du confente- 
mcnt de l'Abbé de Coulons. 

CELLE. ( Prieuré de la Celle en Brie) 
Quatre titres originaux de l'an 15(^5 a 
1616 , pour le ceufive de ce Prieuré, & 









1>- 



■ / .: ■ ..• J. 



..> "1/ 



.v/ 



l'i 






!l,.:.f 






J 



• C H «47 

ttn^ Bulle par copie fans fignamre donnée 
à Rome le lo Juin i6i8 , portant nomi- 
nation à ce Prieuic. 
. CHABLY. (Chapitre de l'Eglile Saint- 
Martin de Chably en Bourgogne) Un ti- 
tre original de Tan 1581, concernant ce 

Chapitre. 

CHAMBON -SAINTE- CROIX. 

( Prieuré &: Seigneurie de Chambon-Sain- 
te-Croix au pays de la Marche) Trois ti- , 
très originaux , un aveu de l'an 1519 , 
rendu au Prieuré & Seigneurie de Cham- 
bon. Tranladion & Sentence de l'an i ^76; 
par ces deux titres en originaux , il eft 
prouvé que pliilîeurs particuliers nommes 
tiennent franchement des héritages fpc- 
citïés , fitués au Bourg de Chambon , du 
Prieuré de Chambon -Sainte- Croix ^ ces 
mêmes particuliers s'obligent de payer a 
ce Prieuré les rentes annuelles & perpé- 
tuelles fpccifiées à caufe defdits hérita- 

" CHARLIEU au Diocèfe de Maçon en 
Bourgogne. (Prieuré de) Tranfadion ori- 
ginale de l'an 1180, d'entre le Prieur de 
Charlieu & les Francifcains ou Frères Mi- 
neurs établis à Charlieu : ce titre renferme 
des faits intérellans. ^ 

CHARTRES. ( Evcché de) Arrct en 

original rendu l'an 1508, qui adjugera 

i'Evcque de Chartres , à caufe de fon Eve- 

t ché , par drolc de r eu nue & puUUna de 






X ^ 






'.. .1! ,.11 



.....1 .:.'A 



■V • ■ ,y> ■ 



U 



i ' :<■ ;.i. f i' 1 









•.:|.:v-j 






. -ilv 



r Î4S ■ C A C I ''' 

] icf\ la Terre cc Seigiieuri- de Brou & 
les appartenances , contre les prcrencions 
u • Meilire Florenrin Girard , Chevalier. • 

"CHATEAUGONTIER. (Prieuré de ^ 
Sainr-Jean-Baptifte de la ville de )_ Sen- j 
tence originale de l'an 1595 , quicon- » 
damne les poUelleurs de certaii-is hc^rita- I 
j.>es jpccirics , trant en la cenlive du Sa- 
criftaui de ce Prieure , d'en payer les cens 
cchus , t?c d'en continuer le payement à 
l'avenir. 

r:?iATEAUGONTIER. (Chapitre de 
l'Eglifede Saint-Jullde) Un titre origi- 
nafde l'an i^)7, pour la cenlive de ce 
Chapitre. ,, , 

CHATEAUTIilERRY. (Chapelle de 
la Madeleine-la-Graiidé de) Reconnoil- 

'■' Cance originale de l'an Kj^ i , pour raifon 

d une maifon iituce à Château Tierry , & 
Jour le local particulier t^' les contins [ont 

\l fpécitiés , étant en la cenlive de cette Cha- 

p^llc- . , ,. . 

CïTEAUX. (Abbaye de) Expédition 

émanée de la Cour du Parlement de Pa- 
ris , de Lettres - Patentes du Roi Char- 
les' VIII en fliveur des Abbés & Religieux 
de l'Ordre de Cîteaux , par lefquelles Sa 
Majefté permet que les Bulles isrProyi- 
fions de la Cour de Rome qui avoient été 
accordées auxdits Abbés &Religieiix tou- 
chant l'ufurpation qui avoit été faite fur 
eux de plulieurs de leurs Monafteres & 



i 



13 AD 

.1 t;:. ;..... ,y?... K.: 



Zjt.x 



1 ■ > ■ 



f ,- ' 



.n.3 



<■:;.. n 



.:.(::. A'j 


lî'. 


'-^ ■ 


, . ..a 
\ 


'. V-1 W ' 


^\' ; 


n..f 





.. ; -;k 



-;: .'fi 



I.,-, 



L • 



C I C L 149 

Commnnderies, Ibicnt cxccutccs, Ic-f^Jitcs 
Lettres-Patcni'es enreqiih-ccs en Li Coiii' 
du Pailemcr.r. 

CITE AUX. (Abbaye de Laumofne , 
dire la 'petite Cîteaux ) Une ti\inracT:ioa 
|"| originale de l'an 161.1 , qui prouve qu'il 
eft dû à l'Abbaye de Laumofne dite la pe- 
tite Cîteaux , la rente annuelle &c perpé- 
tuelle de iix feptiers de bled fur les moulins 
de Barteveauxcx leurs appartenances liruccs 
en la Pareille d'Auteuil. 

CLAYE ou CLOYE au Diocclc de 
Ivîeaux. (Prieure &: Fabrique de rEgliib 
de) Voyez à Cloyc plnireurs titres. 

CLAIRVAUX. (Abbaye de) Un ArrCt 
original de l'an 1^71, du Confeil d'Era: 
du Roi en Livcur de cette Abbaye. 

CLE II MONT en Beauvoifis. Sept 
Baux cmphitéotiques en originaux do 
i l'an 1 5 ^4 à 1 5 74,poirr la cenlive des Prévôt 
^ 3c Chanoines de l'Eglife Notre - Dame 
fondée au Château de Clermont. 

CLINET. (Fief de) Neuf aveux &: dé- 
nombremens en originaux des année* 
1611 1 1611, rendus au Prieuré de Neuf^ 
marché pour raifon des Fiefs de Clinet «Se 
d'Engoulhen , réunis audit Prieuré. Voyez 
d Neufmarché i^z à Engoulhen. 

CLOYE ou CLAYÈenBrie. (Prieuré 
de) Sept titres dont trois originaux dcs^ 
"années 1479, 15^85 à 1678, concernant ce 

G iij 



J :) l ..; 



ji :.\ . /..i.mi.J jV.i 



'i ./','f.}:\ 



vu:» , :. 



i::.i:) 



t9 



!.-■ ^hi- r: :, 1 



r!.^ A 

■-.:) 



} j. 



Mil; J 



I' l'jl lu . 

jli t) 



150 C L C O 

Prieuré Se les dixmes inféodées en ù. fa* 

veur. I !| 

C L O Y E. ( Fabrique de l'Eglife de) 
Huit titres , dont quatre originaux des 
^innées in°^ i6i6 , qui font connoître 
jes droits de cette Fabrique. 

CLDNY en Bourgogne. (Abbaye de) 
Tranfadlion par copie collationnée de l'an 
1459 , entre l'Abbé , à caufe du Château 
de Lourdon appartenant à ladite Abbaye, i )j 
d'une part , & les Habitans Se Paroilîlens 
des Paroifîes de Mallilly , Merzé &c Cor- 
tanbes du l])ioccfe de Aiacon , par la- 
quelle il ell: ftipulé que leiilits Habitans 
t^ leurs fuccelleurs jouiront à perpétuité 
des bois de Bannan, de Conquerans, &cc. 
lefquelles chofes lefdits Habitans tien- 
dront aufii à perpétuité de la direéte Sei- 
gneurie du Château de Loiu"don ou Lor- 
don , dont ils relèveront. 

COMPIEGNEen Picardie. ( Eglifc 
Paroiliiale de Saint-Antoine de) Un titre 
original de l'an 1495 , contenant le don 
d'une rente annuelle 3c perpétuelle fur 
des héritages y mentionnés, en faveur de 
cette Eglife, pour les motifs expliqués en 
l'Ade. 

COMPIEGNE. (Cenfive des Religieuse 
de Saint-Cornille de ) Contrat original de 
l'an i5o6 y pour la cenfive de ces Reli- . 
gieux,pouj; les cenfives de l'Abbaye dg 'i J 



± ± 



1. s 



ni î ) 



•*, A 



rt 






)■! -'ii ;;:> snondr.! i 3 ^ O.l :j 



1.; I ul/ •■'u. ::■>» 



- /* •,-. • ' ' 



■'■'''? 



1 . 1 .-, 



/,'- I. 



l'JlTiy 



:i ■' i:r 



'■j jll:.M.'r.i'.. ;.;•';<•[ -irit) b 






il 



CO eu DE i^f 

Saint-Denis Se dix Fiet de Frenel ou Tei-- 
lïel. 

CON F LAN S près Paris. (Cure de) 
Aveu en original de Tan 1507 , pour rai- 
fon de pluheurs arpcns de terre , fitucs au 
terroir de la Grange-aux-Merciers près 
Charenron, qui font en iacenfive du Curé 
de Conflans. 

CONFLANS. (Prieuré de) Bail em- 
phitéotique en original de l'an 1610, pour 
la cenfive de ce Prieuré. 

COUDRAYE. (Fief& Hôtel delà) 
Voyez à Luçon un dénombrement ik un 
hommage en original des années 1 3 50 &: 
1 573 y rendus crrEvcché de Luçon pour 
railon du Fief & de Ftiôtel de la Cou- 
draye. 

CURTEY en Auvergne. (Prieure des 
Filles de ) Tranfaélion en original de l'an 
1401, d'entre la Prieure du Monaftere de 
Currey d'une part , & le Prieur de l'Eglifâ'. 
dudit lieu , touchant plufieurs cens en fro- 
ment donnés audit Prieuré par noble Sei- 
gneur Faidit de la Barge, Chevalier. 

D. 

33 e Y. (Cure de) Une Tranraéliort 
originale de l'an 1(^03 , en faveur du Curé 
du lieu de Dey , touchant des rentes en 
bled appartenantes à cette Ciue. 

DE V E, (Cure ) Arrêt en_ original 
' Giv 






; r ^ . 



..' ('.!:.': 



; .Ci. ^ 
. 1 I y ■■, '/ 



■ a iujofi'i vL 



!J?' ;;.;.f.;T 



n' I • i ' .^cr.-!.. rr 



'•(\ 



VI I /.. . i\l. , • 



J . 



irri '.Djun 



A) 

J r.'. . : ^ • ri 



L :• 



i:/\ ^ r:.j j , .a v j u 



Î51 D î DE FA 

^e l'an i(>34, qui mainii^înc le- Cure Deve 
dxns le dioit de tlixme de novales. 

DINAN en Bretagne. (Prieuré, de 
Saint-Malo de la ville de; Rcconnoilîluice 
originale de l'an 1559, faite aux Prieurs 
deSaint-Malo de Dinan, d'une vigne donc 
les confins font fpccihcs , aind que le lo- 
cal, &c étant en la ccnfivedudit Prieuré. 

DOMONT. (Prieuré de) Un titre 
original de Tan 1 507, pour la cenlive de 
ce Prieuré. 

DEUIL près Montmorency. (Prieuré 
de) Acquilition originale de Tan 1574, 
d'héritages fpécifiés , étant en h cenlive 
de ce Prieuré , fous le cens d'un denier 
tournois &c de deux fols tournois de rente. 
payables à la Saint-Martin d'hiver. 

E. 

EnGOULHAN. (Fîefd'Engoulhan 
réuni au Prieuré de Neufmarché) Neuf 
aveux & dénombremens en originaux des 
années 1611 1 16^1 , rendus au Prieuré 
de Neufmarché , à caufe du Fief d'En- 
goulhan Se du Fief de Clinet réunis audit; 
Prieuré. 

F. 

FaLGOUET. Arrcc du Parlement de 
Rennes de Fan 1 66^_) , qui maintient l^ 



y. -1 A n î Cl 



r :• r 



;■ M i i --^ 



ni:;i~:o 



ii'i- ,T H ' ■ ./ / M 
• , •■■: } r fi; 1 . J ; 'fin 
..■•..• :'l .j 



j ( ^ , *•' I 



: -uoi . 



'\ 






1-r. 



1 






F A F E- T ^ 5 

*. Doyen de la Sainte-Chipclle Je Nocrc- 
Daiiie de Falgoucc dans i'cxemption des 
impots & billots. 

FAREMOUSTIER en Brie. (Abbaye 
de) Quatre titres originaux des années 
1588 à 1591, contenant les ventes de vi- 
gnes (ituces au territoire de Charnon , «^ 
étant en la cenlive ds l'Abbaye de Fare- 
mouftier. 

- PERRIERE en Gatinois. (Abbaye de) 
Un Aéte de Tan 1575 , par copie colla- 
tionnée l'an i(>5 3 , contenant alicnatioa 
& rachat de plulieurs héritages aj^parto- 
nans àcettc ^'^bbave. 

FERRIERtS. '(Seigneurie de) Certa 
Seigneurie taifant la troilieme partie do 
celle des Sièges relevé de l'Abbaye d? 
Saint-Remi-lès-Scns. Voyez à Saint-Renii 
un hommage original de l'an 1 500. 

FESCAMP en Normandie. Abbaye- 
de) Cinq titres , fçavoir, une copie col- 
lationnée l'an 1659, d'un Acte de l'.aTT: 
116^ , par lequer Ricard, Abbé de Fef- 
camp, & les Religieux de fon Abbayo 
échangent plufieurs grands Fiehs avec 
Nicolas de Flotot , Seigneur d'Anglefque-- 
viUe > Se où l'on voit que le Fief d'An- 
glefqueville reî'eve de ladite Abbaye. 

Une tranfadion par copie collationné?? 
de l'an- 1^49 , d'enrre l'Abbé &c les RJj..^ 
gieux de. l'Abbaye de FeTcan-rp. 

Gt 



•T •) / ■ 



i, ,r vr-.n 



v' i-.j y^z:: .".. 'f/M>ir.'i 






' ^.':' r ■ -^ . -. 






' ' ' ' - ■ r ■ ■ 



154 F O G A G î 

L'état fait en 1(^75 , fans fignatiire, <!«*: 
revenu de ladite Abbaye. 

Le Bail en original de l'an 1(^79 , de«. 
biens de ladite Abbaye. k j 

Et un titre original de l'an i6^j , conte- *j 4 
nant abandonnement du revenu de cette! ' 

même Abbaye. L \ 

FONTEVRAULT en Anjou. (Abbaye f 1 
de) Trois titres, fcavoir, deux originaux, 
dont un de l'année 1(^74 , concernant cettij- 
Abbaye , Se un autre fans date , &: la copie 
en forme probante d'une tranfaârion de S 

l'an 1548, qui jullitie que l'A.bbaye de. 1 

Fontevrault a le droit de lever vingt boif- 
feaux de Moment, de tous bleds Se farines 
qui fe vendent dans la ville «Ik: les faux- . 

bourgs de Saumur. fi î 

FOUCARMONT. (Cenfive en Picar- .| ^. 
die de l'Abbaye de Foucajmont en Nop- • j 
mandie ) Un titre original de l'an 16 m 
pour la cenfive de cette Abbaye. 



G. 



■ ■ 



GaMACHES en Picardie. ( Prieuré- ' 
de ) Deux titres originaux des années ; 
1 6 1 7 à 1 647 , fcavoir , une reconnoilFance î?'i ; 
3c un Bail du Prieuré de Gamaches, où ! 
l'on en voit les revenus &z les charges. ; 

G I SORS. Quatre titres originaux de 
l'an 1499 à Î594, pour les cenfives de 
l^Eglife Paroiiliale ôc de la Confrérie de. 






,■ l'.fO 



.• • . < A . J ^ 






.-.J 



If .m;. '. > ..•-. M ';.' ' . J 



G I GO G R 155 

Motre-Dame de rAlfomprion cleCirors, 
iur des mailons & hérirages fpccihcs , li- 
rués cane dans Gifors que dans l'on territoi- 
re , fous les cens fpécihcs. 

GISORS. Sept titres originaux des an- 
nées 1416, 14^1 , 147s j H77 ^ 149.3 9 
concernant les cenfives des^ Chapelains 
de la Chapelle fainte Catherine , Fondée 
en l'Eglife de S. Gervais & S. Protais de 
Gifors, de la Chapelle de Notre-Dame dc 
de S.Jean, fondée en la Chapelle de la- 
dite Eglife, la Confrérie & les Marguil- 
liers de cette Eglife. 

GONDQRRY en Angoumois. (Prien-^ 
ré de) Aveu & dénombrement en origi- 
nal de l'an i(Î95 , rendus [*) àla Seigneur 
ne du Prieuré de Gondorry ^ pour rai fou 
d'héritages fpécilîés en la cenfive dudiç. 
Prieuré. 

GOUY en Picardie. (Prieuré de Saint- 
Pierre de ) Trois Sentences originales de^-; 
années 1648 à 1^54, en faveur de c® 
Prieuré , pour raifon de dixmes en laines ,, 
cochons, poulets , fruits , &c. dans le ter- 
ritoire de Riencourt <?c autres lieur. 

GOUSSAINVILLE. (Curede) A'rr^f 
en original de l'an 1(^34, qui maintien^, 
le Curé de GoulT^iinville dans le droit <^x:%' 
dixmes &: novales. 
. .GRANSELVE. (Abbaye de) Un tur*: 

(,*) Termes dç-l'A^e.- 



i: ;: o ;) 



J'- •i...'J i-j..!'" .";i. 



^ 














.•3J)! 


• 1 










r, 



' (. ■ ',' 



jLif- 






u-T ' M 



1^6 G R HA J O 

de l'an 1182, par copie ancienne fan-> 
iignaciire concernant cette Abbaye. 

GRESTAIN en Normandie, Diocèfc 
de Lifieux. (Abbaye de) Tranfport ou. 
Bail emphitcotique en original de l'aa. 
'1(^30 , de la Seigneurie de.Querqueville ,. 
par le Seigneur Abbé de Grellrain, à char- 
gé par l'acquéreur de payer àÇ)erpétuité à- 
Jadite Abbaye les droits téodaux & fei- 
gneuriaux qui i'om ['') Jept vingt- d:x livres 
tournois de rente hefl-ce annuelle &: per- 
pétuelle payable à la S. Jean-Baptiftc , la- 
dite rente , quoique perpétuelle, racheta- 
ble toutel'ois , claufe exprimée en l'acle. 

GROSBOIS. (lieu de) Un titre origi- 
nal de l'an 1 590, concernant la ccnlive du. 
.lieu de Grosbois due aux. Religieux Aq.S* 
" Vidor de Paris. .,. 



i 



H. 

XXANNEMONT. (Prieuré de) Bail 
emphitéotique en original de Tan i66c) ,. 
de divers héritages en la ceniive de ce. 
Prieuré. 

J. 

JOIGNY. {Prieuré de Sainte-Marie de)' 
Un cahier f^ms i^gnature , contenant plu-^ 

^*) Termes (ie-l'At^*; 



O l k il f' .,) à'fj 



( 



•:'^ il..: 



■j\ ■!.•■: 



:'.i Mvll I y '•■ w '( '>!. 



i V. i(-'JV 



T X 



' . I. 






J O L A T)'7 

^eurs donations des années 1138, 1 139 «^ 
1255 8c 1309 , faites par les Comtes de 
Joigny au Prieuré de Sainte-Marie. 

JOUY au D^occle de Sens. (Abbaye de) 
Traniaclion originale de l'an iz6o , d'en- 
tre les B-eligieux & Abbé de f Abbaye de 
•Jouy d'une part, oi Jean du Pleilis-Hu- 
naud , Chevalier , d'autre part , touchant 
certaines bornes oC limiLCS mentionnées: 
en l'aAe. 

JOUY près Paris. (Cenfîvc à Jouy des- 
Chanoines de la Sainto-C hapcUe (lu Pa- 
lais à Paris, & des L^oycn oc Relr.^.ieux de 
GaiVicourt). Trois tities originaux iks an- 
nées 1616 à i6i5 , pour ladite cenfive i 
caufe de la Seiizneurie de Jcuy. 



L. 



•l^AC^ROGUll en Anjou. ( Prieure d<?) 
-Reconnoilfance ôc aveu en forme prêc- 
hante de l'an 1^4^ , faits à ce Prieuré. 

LA.Y. ( Fabrique de l'Eglife S. Laurent' 
•de) Aveu en original de l'an \6ii , fait à. 
cette Fabrique fous les cens fpécifics. 
. LANGR£S. (Chapitre de l'Eghfe Ca- 
.rhcdrale de) Un titre original de l'an 1 5 6^0^^ 
concern mt ce Chapitre. 
- L AON. ( Evèché de ) Un titra origiaai 



A .1 n l 



y . > ; 



■> .v:-;;M j 



. i n) 



. " .. i 



• 1 : -..1 ) 



,1 



.; Jii j 1 .■ : 






i^S LA LE LI LO 

L A N T Y en Nivernois. (Cciilive (\6 
l'Eglile Notre-Dame île) Un titre origi- 
nal de l'an i<,o6 , pour la cenfive de cette 
Eglife. 

LAUMpSNE. (Abbaye de Laumorne. 
dite la Petite-Cîteaux) ^'^ovez à Cîteaux. ■ 

LAURENS. (Curé, Prttres & Delfer- 
vans de l'Eglile Notre-Dame de la Cha- 
pelle-dc-Laurens en Auvergne ) Une Senr 
tence originale de l'an 1497 , au fujet: 
d'une fondation faite par la himille noble 
de Gros ^ il y eft f\it mention des" noms 
nobles de Gros , Rochefort <3v Saint-Ger- 
[: vafy. < 

\:. LEDAT en Agenois. (Prieuré de) Dix- 

E titres originaux , fçavoir , quatre aveux & 

reconnoiirances des années 1477, 1478 a- | 
1557, faits à ce Prieuré pour raifon de-- 
la moitié du moulin de Ledat, &: moitié' 
des ifles , if[ors tx pâtures en dépendans-,. 
fous les cens & rentes fpécitiés, avec Pobli- 
gation de moudre gratis une partie du 
bled de la maifon du Prieur. 

Une tranfidtion de l'an 1478 ^ &• cinq^ 
titres, très - intéreffans de. l'an 1515 à' 

■ LIRE en Anjou. (Prieuré de) Un Bail- 
emphitéotic^ue en original de l'an 155^.,, 
pour la cenfive de ce Prieuré. 

LOUVERGNY. (Prieuré de Notre-^ 
Dame-des-Prés-les) Un aveu en original w 
de. l'an 1 597.. 



t 






,;,al;j i 



î 'ju.'/i! -, 



•. .7 






J 






T yi'"' ■^.lî.'.t;^ '-il '^fiii 'j!) 



.(-■■'M 






L O LU MA Î59 

LOUVERNY. (Prieure de) Deux tv 
très, fçavoir, un cenfier en original de 
l'an 15x1 , mais détruit en pluiieurs en- 
droits de ce Prieuré. 

Et une copie collàtionnée en forme 
probante l'an 1519, de rrois titres des an- 
nées 1349 (?- 15^2., très-intcre(Tans pour 
ce mcme Prieuré. 

LUÇON'. (Evèché de) Deux titres ori- 
ginaux , Tçavoir un dénombrement de> 
l'an 1550, & un hommage de l'an 1573, 
rendus à cet Evcché pour railon de l'hôtel 
&: du Fief de la Coudiaye de de fes appar- 
tenances, rçievant dudit Evêché. 

LUSSAC en Poitou. ( Cure de la ville 
de) Un Bail emphitéotique original de 
l'an 14(^1. 

LUSSAC. (Prieuré de) Ce Prieuré elt 
un membre dépendant de l'Abbaye de S. 
Savin, Diocèfe de Poitiers. Voyez à Saint 
Savin un aéle d'inféodation de l'an 1449^- 
en. faveur de ce Prieuré.." 

M. 

IMaNTES en Be.auce. (Cenflve du 
Chapitre de) Bail emphitéotique en ori-- 
ginaldel'an 1494» 

Et quatre aveux originaux de l'année. 
t494, ^^i'^s par plufieurs particuliers audit 
Chapitre ,_ de plufieurs héritages fpccifxs^: 



--}: J. M J ,1 n T 



! 






.;: Co;q I 



?.1 



^>;. ;-;] 



, -I ri.» ; :.h 






V 'ij: r 
\'.) ■T^;j'.'i.: 



ïï 



îc<a M A ^î E' 

ac Jrrucs au terriLoire de Brunel &c autres- 
lieux, étant en la cenfive dutlit Chapitie 

■ fous les cens auiîî Ipccihcs. 

MANTES. (Cendve des Vicaires .S.' de- 
; h Communauté de l'Ej^life de ) Deux ti- 
tres originaux des années 1 580 & i^i i >, 
>pour la cenfive defdirs Vicaires ^c Com- 
munauté. 

îviASjkïLLY. Les Ilabitans de Maflfilly 
*■ ont droit d'ufage dans le bcis*ou la lorcc 
de Bannan de Communauté, de Conque- 
- rans en Bourgogne , Sc relèvent de l'Ab- 
baye de Cluny , à caufe du Château de-' 
Lordon o,u Lourdcn. Voye-^ à Cluny, 
M EAUX. ( Evccbé de ) Deux titres ,. 

■ fçavoir , une Sentence originale de l'an. 
i4(5j. , d'entre l'Eveque de Meaux d'une: 

• part , cC le Procureur Général du Roi 
d'une autre, toiiclrant certaii^e entreprife 

•■ fur la jurifdidion de l'Evcque \ & par la- 
quelle Sentence, il apert que cette entre- 
prife étoit incfue , iS: que l'Evèque de 
Meaux a droit de juftice en des lieux fpc- 
cifiés de cette Ville. 

Et une copie collationnée en forme 

probante l'an 1638 , d'un dénombrement. 

■• de l'an i^fîô, rendu audit Evcché par le 

Seigneur de Charny poiu" raifon de divers 

cens &: rentes , tant en bled que volaille ^ 

■• Juftice, haute , moyenne iScbafle , le tour 

• reFevant dudit Evéché fous les cens &rren' 
«^-ses.fpéciiîcs.. 



:: M /• :•: 



., j:\< .-j il 



,:.:io) 



-•^ '..'■j ,/i 



:^,l 



) ;. ji .-./ :/ 









1 , ::i>r,-i\ 
-'■' r-:-"f"î 

> 

i 



if r-loïc 



■ ■ r 



M E î^i 

■" lîEAUX. (Chapitre de l'EglifeCarhc- 
dr.ile cle S. Etienne de) Deux titres, Ica- 
voir, un aveu de ian 1598, par copie 
collationnce l'an i6'3 9, pour raifon da 
Fief de laGrange-DixmerelFe de Cloye. 

Et un titre original de l'an \6o-j , con- 
cernant le mcme Chapitre. 

MEAUX. ( Marguillievs de l'Eglife 
Cathédrale de) Un titre original de i'aa 
1598. 

ME AUX. (Fabrique de l'Eglife Cathé- 
drale de) Un titre original de Tan m 30. 

_ ME AUX. (Chapitre de l'Eglife Collé- 
giale de Sa^nt-Saintin ,de ) Cinq titres , 
fçavoir , une copie fins i)gnature faite 
l'an 1 5 98, de titres des années 1277, 1337, 
1347& 1394, concernant les droits fei- 
gneuriaux de ceChapitre. 

Un cahier ians (ignature , & dont l'é- 
criture ell: devers .l'an \Gqo , contenant 
plulieurs copies de titres , dont l'un eft cJe 
l'an 1347, qui lervent à jufliher que le 
Fiet de laGrange-Dixmerelfe de Cloye re- 
levé dudit Chapitre. 

Un hommage de l'an 1598, par copie 
ancienne collacionnée, rendu audit Cha- 
pitre pour raifon dudit Fief. 

Et deux aveux , dont l'un ed original 
de l'an i ^ 5 1 , & l'autre de l'an 1 598 , par 
copie collationnée Tan 1(^39, faits au mê- 
me Chapitre, pour raifon du Fief de la. 
Grange- Dixmeretfe de Cloye Se autres.. 



r-w' ^ nr 



nu 



1 . 



;l. : t .)J, 



\ 



1f..;lJ --i l. 



ri. ■ . ; !• 



'•;rj'..i.. 



.t, . . ., j -Si:' '.} , '<-rvr. •' ''..; ;■ 



.'..il !"■..' ' 



> -JMrV 1 /', , 



1(^2. MEMO 

IVIESSY. (Eglife & Fabrique de rEglifc- 
, . Saint Pierre de) Deux titres, fçavoir, une- 
I _ . Déclaration lans date , mais dont récri- 
ture eft devers l'an 1500, i,nntulée,j/^/z- 
fuit la Déclaration des terres appartenan- 
; tes à l'Eglife ôc Fabrique de S. Pierre de * 
MelEy en France. 

Et un aveu de l'an 1 517 , par copie fans 
fignature , mais de l'écriture du tems 
mcme , des terres appartenantes à ladite 
Eglife. 

M O N T F A U L C O M en Argonne. 
(Chapitre de l'Eglife Saint Germain de) 
Arrêt en original de l'an i66-j , par le- 
quel les Doyen , Chanoines & Chapitre 
de cette Eglife lont maintenus dans le 
droit de nommer à l'otHce de Procureur 
Fifcal pour tenir la juftice de Montfaulcon 
dans la tenue de leur Chapitre, auquel le 
Grand'Prévôc Eccléiiaftique & le Procu- 
reur de Sa Majefté pourront alEfter au fujes 
de ladite nomination. 

MONTPEYROUX. (Abbaye de) Co- 
pie coUationnée d'un titre de l'an 1666. 

MOUSTIER-NEUF en la ville de Poi- 
tiers. (Abbaye de) La copie fans figna- 
ture de quatre Baux emphircotiques des 
années 1450, 1454, 1458 & ijoSdeplu- 
fieurs héritages étant en lacenlive de cette. 
Abbaye. 



_ L 






\ 


i jljjli'jl 


^ '.1 


,: :'• ;Ii >,'.^ 






••.■■.' ' 


■ !' . 7':-;M 


'•1 




i A. 




i' 


, ; '■ ' • ' : 


. ' • , ' 


' - :-K;iO) 


■ ' 


' • ' ■-■■ 


' • " , ' 


r • eu r". ■:".<'. 



I .:,;( ' . • \;: 



■',: Il 
I 






"': ■;/.." 



;i .;•.' if:i.- 



; : . 'Mtflù 

n .'.fi ^"i/.'C'M 



N A NE NO ^6}' 

N. 



IN 



^ AN TE s en Bretagne. (Cenfive dû- 
Chapitre de l'Eglife Cathédrale de) Un 
titre original de l'an 1 598. 

NANTERRE. (Seigneurie de, appar- 
tenante à l'Abbaye de Sainte Geneviève 
de Paris) Trois titres originaux des an- 
nées 1539^1575, dont un aveu fait à cett(î 
Seigneurie. 

NEUFMARChL (Prieuré de) Qua- 
rante-fix aveux &c dénombremens en ori- 
ginaux des années i<66 à 1(371 , rendus à. 
ce Prieuré pour raifon d'un très - grand 
nombre d'héritages relevant des Fiefs 
d'Engoulhen , de Clinet , & unis à c» 
Prieuré. Il y ell; fait mention des fiimilles 
nobles de Trumel, Louvencourt , Noilenc 
^ Mignot. 

_ NOGENT-SUR-SEINE. Contrat ori- 
ginal de l'an 1580 , pour la ceniive de 
l'Eglife S. Laurent de Nogent-fur-Seine. 

NOTRE-DAME-DE-BOURGMOIEN 
à Blois. (Abbaye de) Un titre de l'an 1 587, 
par copie coUationnée en 1661, concer- 
nant cette Abbaye , touchant la reprifb 
que l'Abbé prétendoit faire d'une maifon 
ntuée .1 Blois, qui avoit appartenu à Iné- 
dite Abbaye , & qui avoit été aliénée par 
vente. 

NOTRE-DAME-DES-PIERRES, Or- 



VT 



k Y: 



1 ,«■ 



r/7- 



:5 






■\h ' f: 



' • i^; 1 c • • •■ . :; 

. i. ';> ;,/ j ; i . ! ; :; : 



'il- irj 






>ia..,i i>;q I 



.•..'."■y 



1^4 ^ NO l ^ 

dre de Cîteaux. ( Abbaye de ) Lettre? ■ ' 
Royaux en original de l'an 1640 , en fa- 
veur de" cette Abbaye. 
|. ' NOTRE-DAMK-DU-PONT-AUX- 

I DAMES. (Abbaye de) Quatre originaux 

des années 1595 à i<^^i » ^i-^i prouvent 
que cette Abbaye a des droits de dixmcs 
iur les moulins de Cloye & de Souillv. 

NOTRE-DAME- DE-SAINT- JÙST. 
(Abbaye de) Un titre original de l'an 

M75- 

^ NOTRE-DAME-DU-VAL , au Dio- 
ccle deBayeux , en Normandie. (Abbaye 
de) Bail, emphitéotique en original de 
l'an 1 594 , fait par les Abbé & Religieux 
de cette Abbaye , des dixmes qui lui ap- 
partiennent dans la Paroilfe de la Forelt , 
ainfi que de tontes les rentes foncières en 
argent Se en chapons fiu" les lieux fpéci- 
fiés , pour lequel objet il a été donné en 
échange a. ladite Abbaye une pièce de 
terre en la Paroilfe de Dounay , de la con- 
tenance de trois acres , dites la Muletière^ 
dont lesconfins font fpécifiés, & plulieurs 
autres pièces de terre aullî fpécitîées. 

Et deux titres originaux des années 
1(j57 & 1(338 , trcs-intérelfans pour ladite 
Abbaye, touchant le Fief de Martigny qui 
en avoit été aliéné. 



L h- 



r M 



•I 



»>«? 



O I O U 1^5 

O- 

OiGNY au Diocèfe d'Autun. (Ab- 
baye cl') Un titre original de l'an i'^66, 
concernant cette Abbaye. 

OUMEAUXen Aiigoumois. (Prieure 
d' ) Un titre original de l'an i'3 ly poiu- la 
cenlive de ce Prieuré. 

OURCAMP en Picardie. (Abbaye d') 
Un Arrêt original de l'an 1523 , par le- 
quel l'Abbé !k les Religieux: de l'Abbaye 
Sainte-Marie d'Ourcamp lont maintenus 
contre les prétentions du Seigneur de 
Naucel , en la poliellion tïun^ pièce de 
terre lituée en la foret de ÀJcrlùuvrJ ^ &: 
dans le droit de patura;^:e dans la nvlmc 
foret ; cet Arrêt déclare que le droit de 
juftice fera commun entre, ledit Abbé 6c 
Religieux &: le Seigneur de Naucel. 

OURCA^iP, au Diocèfe de Noyon. 
(Abbaye d') Tranfacvion de Tan 1317, 
par vidimé orignal de l'an 1417 ., d'entre 
les Ataires (k Prévôt de la ville de Com- 
piegne d'une part, & les Religieux & Abbé 
d'Ourcamp d'une autre, par laquelle tran- 
fliction palfée par arbitre , il eft dit que 
pour finir le procès il feroit permis a 
l'Abbé de ladite Abbaye de faire paffcL' 
tous les ans , par la rivière d'Oife pafiant 
devant la ville de Compiegne , tous les 
vins du crû de ladite Abbaye, &: en outre 



ÎS' 



1^6 P A- 

cent quarante tonneaux , (xwî payer aucun 
droit, &c que dans le cas qu'il en Fit palier 
davantage , il en payeioit les droits à qui 
il appartiendroit. 

P. 

PaCY. (Chapelle de Saint Euftache du 
Château de) Bail eniphitéotique en ori- 
ginal de l'an 1532., de toutes les rentes , 
dixmes , oblations dues à cette Chapelle , 
moyennant la rente annuelle pendant 
douze années fpccihce en l'atfle. 

P A M,I ERS. ( Evcché de ) Expédition 
originale de l'an 16S1 , contenant plu- 
iieurs extraits de titres en fciveur de cet 
Evêchc. 

Py\MIERS. Statuts & Conftitutions en 
original des Chanoines Réguliers de l'E- 
glile Cathédrale de Pamiers. 

PANTHEMONT.^ (Cenfive des Reli- 
gieufes de) Vidimc ï:{\i l'an 15 13, d'un 
tiéle de l'an 1491 , pour la cenlive de Pan- 
ihemont. 

PARIS (Chapitre de l'Eglife Cathé- 
drale de Notre-Dame de) Un titre origi- 
nal de l'an i6i6 ^ pour la cenfive de ce 
Chapitre. 

PARIS. (Abbaye de Saint Germain-des- 
Prés de) Sentence originale de la Cham- 
bre des Requêtes, rendue l'an \6^\ , en 
faveur des Religieux , Prieur «Se Couvent 



\ 






.Uv..;. 



^^T 



!••> 



J. -,l ,rf»n7 



r.v 



»j vjj Siiifijv il* itiufj j-y.! 



3ii,v{;o.^ 



VA PI PO PR QU 1^7 

i^e l'Abbaye de Saint Germain-des-Prés, 
Seigneurs Châtelains , hauts , moyens 3c 
'bas Jufticiers , &c Voyers univerfels de la 
Châtellenie d'Kfy ôc de Vaugirard à caufe 
de leurdite Seigneurie. 

PARIS. (Abbaye de Saint Vidtor de) 
Arrêt de l'an kjoi , par copie coUationnée 
en forme probante l'an 1610, par lequel 
les Prieur Se Religieux de cette Abbaye 
font maintenus dans la polfeilion des dix- 
mes du territoire de Grosbois, litué en la 
ParoilTede Villeparifis. 

PARSAY en Touraine. (Cure de) Un 
titre original de l'an 1490, contenant une 
■donation de plufieurs rentes en grains dc 
volailles en faveur de cette Cure. 

PLUVILLE. (Cure de) Aveu en ori- 
ginal très - intérellant de l'an 164^1 , fait 
par plufieurs particuliers à cette Cure. 

PONT -AUX -DAMES. (Abbaye des 
Religieufes du) Un titre original de l'an 

PROVINS. ( Eglife Collégiale de No- 
tre - Dame - du - Val de la ville de) Deux 
Baux emphitéotiques originaux des an- 
nées 1 548 & 1604. 

Q. 

QuESNEL. (Eglife de Notre -Dame 
du) Contrat en original de l'axi i662 , 



rl^î 



s 






■9 



fi 



ji 



J 

I Cî QU RA RE RI RO RU 

't^ont:^n.uit une acquilirion laite au p^■oi^c^ 
de certe Hgliie. 

gUERgUEV-ILLE. (Seigneurie de) 

*-Cei:e oeigiieu;-ie relevé cie l'Abbaye de 

Greltain en Normandie, Dioccle de Li- 

iîeux. Voyez à Grellani un ritre de l'an 

X\AUXON. (Cure de) Tranfadion en 
original de l'an 1660 , par laquelle le 
Prieur de Dueil s'oblige de payer à l'Ar- 
chiprctre de Alauzé , à,,caufe de la Cure 
de Raukon fon annexe, la rente annuelle 
dequirante-huit bouilfeaux de grains. 

RELLEC en Bretagne. (Abbaye de) 
Bulle de la Cour de Rome donnée l'an 
î(j03 , par copie collationnée ancienne- 
j-nenr en faveur de cetre Abbaye. 

_ RIEUMES. (Prieuré de) Un titre ori- 
■ginal concernant ce Prieuré , où l'on voit 
que lai'forètde Bclfuch appartient, moitié 
au Roi 6v moitié audit Prieuré. 

ROUSSAY. (Eglife Paroilllale de Saint 
Pierre de) Un atte en original palTé en la 
•Cour de Montf^iucon l'an 1480 , au lujet 
<le la fondation de la Chapelle Ste Croix 
en ladite Eglife. 

RUILLY. (Seigneurie de) Deux titres 
originaux de 15(^3 à i(5z©. CetteSeigneii- 
jrie appartient au Prieuré de Bray. 

S. 









I.; int.^nj ik^ 



Al 



.Il . j li ;/i I. 



.lî^^t. 



-./•: 



I ti) ;-ci-i'l 






..1 jh'.iiuyi 









-i-:.;::;.-.:^- 



s A 1^5 

S. 



S 



UINT ACHEUIL en Picardie. (Ab- 
b.iye de) Conti-ac original de Tan 1599, 
pour la cenfive de cette Abbaye. 

SAINT- AUBIN d'Angers. (Abbaye 
de ) Sentence originale de l'an 1527, en 
£iveur de cette Abbaye. 

^ SAINT BENOIST, au Diocèfe d'Or- 
léans. ( Abbaye de ) Dénombrement en 
original de Tan 1625 , rendu à cette Ab- 
baye pour rai Ion du inefde Bellefart qui 
en relevé. 

SAINT CALES. (Abbaye de) Aveu &z 
Dénombrei+ient en original de l'an i^^6 , 
rendus à cette Abbaye pour raifon de plu- 
ileurs héritages. 

. SAINT CREPIN leGrand-les-SoifTons. 
(Abbaye de) Bail emphitéotique en ori- 
ginal de l'an i48(^. 

SAINTE-CROIX de Thalmond. (Ab- 
baye de) Un titre original de l'an 171 5 , 
concernant les Religieux de cette Ab- 
baye. 

SAINT DENIS, (grand Prieuré de) 
Un titre original de l'an 158^, pour la 
cenfive de ce Prieuré. 

SAINT ESPRIT. (Prieuré de) Deux 
cahiers , contenant les extraits d'un grand 
nombre de titres des années 1160 X 17^9, 
concernant ce Prieuré. 

SAINT FARON ou S. PHARON. 
(Abbaye de) Copie en forme probante 

H 



<»'AI 



-•tO'w :ï-Vj<.;"* 






' «.'• 



r o rv 



r >• If 



-179 S 4- 

4'un Arrct du Grand Confeil rendu l'atf 
^6^1 , en faveur de cette Abbaye. 

SAINT FLORENIIN dé Bonneval. 
(Abbaye de) Hommage en original de 
}'an 1^53, rendu à cette Abbaye. 
^ SAINT GERMAIN. (Abbaye de) Voyez 

à Pans. 

SAINT HIPPOLYTE. Tranfadion en 
original fur procès de l'an i^^6 ^ entre le 
.Curé de S. HippoJyte en Franche-Comté 
d'une part, & les Paroiiliens de plufieurs 
. lieux au {iijet du prix des enterremens, 
mariages, <^'c.j c'eil un règlement qui 
tontienc des particularités intérelTantes (Si 
ime Sentence arbitrale de l'an 1 5 17. 

SAINT JEAN du Jard, au Diocèfe 
de Sens. ( Abbaye de ) Deux titres , un 
dénombrement de l'an 1573, fans (igna- 
lure , pour raifon d'im Fiet & de la dixme 
,de Crilenay , cS»: un titre original pour la 
/ceiiiîve de ladite Abbaye. 
. SAINT JOSSE fur la mer en Picardie. 
( A'bbaye de ) D.eux baux de l'an i .5 9 5 , de 
Ja dixme de Mantes, Villiers & Trifpied, 
uppartenans à cQZ\:e Abbaye, ôc un titre de 
1 59.5 , par copie ancienne. 

SAINT JULLIEN (Abbaye de) Trois 
aveux i^ déjiombremens en originaux des 
îinnces 145 S, j6(îi&: 17 31, rendus à cette 
/Vbbaye. 

SAINT LAURENT. (Abbayede) 
î^ettres Royaux en original de l'an 1661 « 
^U f?.veiir de .cetie Abbay^^ 



} 






^ 



rtt) {. 



oj.'y. 



t^ 



\ 



s A i-jx 

SAINT LOMER de Blols. (Abbaye de) 
Bail emphitcotique en original de l'an 
.1490. 

SAINT MAIXANT en Poitou. ( Ab- 
baye de) Trois ricres originaux, une Sen- 
tence de l'an 1431, en Laveur de cette Ab- 
baye. Un dcnombreinent de l'an 1^6 y, 
rendu à cette Abbaye, ôc un Bail emphi- 
téotique. 

SAINT MEDARD. (Prieuré de) Un 
inventane original de l'an 1550 , conte- 
nant les extraits de pUilieurs titres pour 
juftiher les droits de ce Prieure fur plu- 
lieurs Fieh 1^ Seigneuries. 

^ SAINT :^IESM1N de Micy - les - Or- 
léans. (Abbaye de) Hommage en origi- 
nal de l'an 1606 , rendu à cette Abbaye. 

SAINTE MENEMOUD en Berry. (Ab- 
baye des Filles de) Trois titres originaux 
de l'an i -i 1 ^ , contenant donations de cens 
t^c rentes fur àes héritages fpécifiés en fa- 
veur de ladite Abbaye ; ik acceptation de 
ces mcmes donations. 

SAINT MICHEL de la Clufe. (Ab- 
taye de) Un titre en forme probante con- 
cernant cette Abbaye. 

SAINT OUEN en Normandie. (Ab- 
baye de ) Deux titres originaux de Tan 
1329, par lefquels la préfentation & le 
don de patrona'^e de l'Er^life St Aquiliii 
font adjugés à l'Abbé & Religieux de l'Ab- 
baye de S. Ouen. 

S. PAUL de BefançGn.( Abbaye de) Un 
titre original de l'an 16 zB^ H ij 



^Vî 



c < 



f, -j; 



fij i vf.. ia: •M^'^f : ntî,-^;-;.-'»^ 



-r.-o li: 



i'; - ••■ 



-1. 






ti- ii 



I lyi SA 

SAINT PEIIE-LES-IVIELUNS , Dlo- 
ccfe de Sens. (Abbaye de) Dix-huit titres 
originaux , dix des années 13(^4, i3^<5, 
1377 , 1400, 1401 à 1669 j c|ui jullihenc 
que TAbbé & les Religieux de cette Ab- I 
baye ont • tout droit de jullice haute , 1 
moyenne & balTe , en l'étendue de leur f 
Terre ôc Seigneurie du Mont S. Pierre tant ' 
au. - dedans qu'au - dehors de Melun j dc 
qu'ils ont les droits de voirie, melurage, 
minage , torage , cens 6c autres beaux 
droits dans la ville de Melun. On voit par 
ces titres que l'Abbé avoitété troublé dans 
la jouillance de lajulHce j ilyeft maintenu 
par des Arrêts qui le trouvent parmi ces 
titres , &: huit Baux emphitéotiques <!>C 
reconnoillances de l'an 1474 à 1 5 $(j. 

SAINT REIvlY , au Dioccie de Reims. 
(Abbaye de) Hommage original de Tan 
1 500 , rendu A cette Abbaye pour railon 
de la Seigneurie de Perrière. 

SAINT SAUVEUR. (Marquifat de) 
Il relevé de l'Evcché d'Auxerre. Voyez à 
Auxerre. j 

_ SAINT SAURON. (Prieuré de) Un 
titre original de l'an 1561. 

SAINT SA VIN , au Dioccfe de Poi< 
riers. (Abb.iyede) Bail emphitéotique 
original de l'an 1449, tait par l'Abbé de 
cette Abbaye. 

SAINT VINCENT de Befançon. (Ab- 
baye de) Un titre original de l'an i6ii. 

SAVIGNAC à Limoges. (Prieure des 



f^c 



^ ;r':.,' ''Sna^i .<! 






■cA"" .fu. 



- SA SO TA TH ï75 

Reîigiéuies de ) Aveu iSc clcnombuemem; 
de l'an 14(51, 'par copie xldinicc l'an 16(^7, 
rendus au Prieure tle Savignac, annexé au 
Monallere de la Régie. 

_ SAVIGNY. (Abbaye de) Un tirre ori- 
ginal de l'an 1460. 

SAUJON en Xaintonge. (Prieuré de 

Norre-Dame de ) Trois titres des années 

14(54, 1465 &: 1490, par copies collarion- 

nées l'an 1^95 , dont l'un elî un Bail em- 

. phitéotique. 

SOÎSSONS. (Chapitre de l'Egllfe Ca- 
thédrale de ) Bail emph.itéotique en ori* 
gmal de l'an 1723 , en faveur de ce Cha- 
pitre. 

SOUILLY. (Prieuré de) Huit titres, 
dont trois originaux, & cinq par copie en 
forme probante des années 1 5(^5 à. xGx^ , 
concernant ce Prieuré, avec un cahier con- 
tenant plufieurs titres en forme authenti- 
que en taveur de ce Prieuré. 

T. 

TaILLEFEPvT. (Chapitre de l'Eglife 
Notre-Dame de la Chapelle de ) Un titre 
original de Tan 1680; (S: un autre titre 
par copie entonne juridique de l an 166 S, 
concernant les droits de ce Chapitre. 

THIAIS. (Cenfive à Thiais des Abbé 
&: Religieux de S. Germain-des-Prés-lcs- 
Paris. ) Neuf titres originaux des années 
1574a 1508, pour la ccnlive de cette Ab- 
baye. 

II iij 



t^r 






-r') 



r;(.lJ [-j], 



n:.'\ 



.'jiZin 



/,.. 1^ I i.'j < . i i rj -J>tif 



r j 



in M 



s î 



Î74 TO TR VA VE l 

TOULOUSE. ( Chapitre de l'Egli/e 
Mcrropoliraine de S. Eriennede) Un titre 
original de l'an 1 566 , pour la cenfive de , • 
ce Chapitre. 

TOURS. (Chapitre.de l'Eglife Cathé- 
drale de ) Un fragment très-intcrclT'ant du: 
cartulaire de cette Eglife des 13e & 14% 
.ficelés. L'on a rapporte dans la partie dQS l *; 
Fiefs un grand nombre de titres concer- 
nant ce Chapitre. Voyez aux Fiefs. I '•;! 

Sept autres titres originaux des années . \ 
1408, 1454, i^Cy6X 1 559,. concernant ce 
jncme Chapitre. • 

TROYES. (Evèché de) Quatre titres 
originaux des années 1710 a 1714, con- 
tenant iaiiies féodales de la Baronnie d\An- il 
glure, faute, par le poirefleur , de n'en li 
avoir rendu hommage à l'Evèché de. ^ ^ 
Troye. ^ | 

V. fl 

V AUX de Cernay. (Abbaye de) Trois 
Mémoires en original par forme de Re- 
quête de l'an 1(519 à 1(530. 

yAUHERLANT. (Fabrique de l'Eglife 
Saint Barthelemi de) Donation en origi- 
nal de l'an 1513, en faveur de cette Fa- 
brique. 

VERTINIE. Voyez à Notre-Dame- 
Saint-Juft un titre de 1571^, pour le Fief 
de la Vertinie. 

VILLENEUVE en Bretagne. (Abbaye 
de) Un titre original de l'an 1552. j 



'J If 






.Y 



.»N(ClX 



-I. I -w- 



V I M A iff 

. ViLLEPARISIS. (Cure de) Un titre-' 
fans lignature concernant les dixmes de' 
cette Cure. 

VILLERCEAU ou VILLARCEAU.^ 
(Prieuré de) Deux titres originaux des- 
années 1 5 Se (Se 1503, pour la cenlive de 
ce Prieuré. 

VILLEVODÉ. (Cure de) Sentence en.' 
origniai de l'an 1 582, en [aveur de cette 
Cure. ' 



MALTE. 

Nous avons un porte-feuille compofé 
de trente- lept titres pour les cenfives &• 
droits de Malte dans les lieux d'Aubervil- 
tiers, Bourneuf , Rourgoull , Chaillou-la-* 
\\ Reine, Charbonier en Auvergne, Choify 

I en Brie , Coulonners en Jjrie , Fieux ,- 

Montreuil-fur-le-Bois , Plenis-Bouchard,- 
Pontau-de-Mer, Saint Jean - de - Latran,,- 
% Temple des Aiges , Valconville & Ville- 

'j dieu , ces titres font tous originau'x ex- 

cepte quatre. Il s'y trouve des conceflions- 
par nos Rois des années 1314 , 132.5 ,. 
T544, &: deux Bulles de ce fitcle : dès- 
Baux emphitcotiques , des aveux, tran- 
fadions des années 1418, 1450, 1454,. 
1404, 1493 , 149 s à 1509, & autres ti- 
tres de 1 5 -; 3 à 1648. 

Il n'eil pas pollible que Je place dans ce- 
I, Tome le Didlioniiiire des Titres concer- 

r fiant le Domaine du Roi. Je donne , pout- 

^' H iv 






,i1i.'.> 



, -j- ! r i ■" 



h X 






T7<^ _ MA 

finir celui-ci, le Catalogue fommaire cîes 
autres Titres qui compôlent mon Cabi- 
net; ion en connoîrra le mérite d'aprcs ce 
Tableau. Deux cartulaires originaux de 
TAbbaye du Port-Royal : l'un de ces car- 
tulaires, de deux cens cinquante -quatre 
pages, commence à l'an 1214, &: finit en 
l'année 1148; l'autre cartulaire de trente- 
neuf feuillets , y compris la Table, com- 
mence en l'année 11^6, &: finit en l'année 

Le nécrologe en original écrit ou 
tlans le onzième ou dans le douzième 
iiécle , de l'Abbaye des Filles de Lou- 
idun : l'on, trouve après ce nécrologe une 
Charte de l'an i i i 5 j Se d'après cette 
Charte , il y a treize pages ïn-foiio de l'é- 
criture du douzième fiécle, contenant une 
partie clés Régies de l'Ordre de S. Benoît: 
un Religieux de cet Ordre m'a dit que ce 
n'en ell qu'un fragment j il paroît en effet 
que la chofe efi: telle. 

Un Porte-feuille cotté au dos , Affaires 
■politiques ■y-hijtoriques & militaire r.. '\\ con- 
tient quatre-vingt-treize pièces 6c titres , 
donc quarante en originaux. 

Deux Porte-feuilles cottes au dos, An- 
gleterre : ils contiennent foixante - dix- 
neuf titres originaux, depuis & compris 
l'an 13S5 , julques & compris l'an 1473 : 
ces titres font numé'orés. L'on y trouve 
quatre montres militaires Angloifes aux 
numéros 10, 11 c\' z8 j il y a fous le mi- 



,'ji ."Il ! 



';.-:''•. ! 



, 'A::i 






•..^iS'-i ,;L ,^;.i! j:r.. 



••]iifo n-'j ''':■ 



-'?!:'. :^ -li jyî.C'J.'- i .;.■ . li'i .- -^ 



.) iytt: : u 



". .il. 



'■•--••'1 " 

. "■? T'i. 



i 



■j:..i-î ',>..'.'. ,1' 






i. : s\-^i\'i'.^. 



i ' .1 ./ 



f 



M A Ï77 

nicro 17 un titre trcs-curieux S^ trcsintc- 
rellant pour l'hiftoire , èv au numéro 36 
font les inltruttions données Tan 1439, 
par le Roi d'Angleterre, à Mellire Berard 
de Monlerrand Chevalier , Ton AmbafTa- 
deur vers le. Duc de Bretagne. Ce titre en 
original préiente des taits hiftoriques &z 
politiques : d y a une autre montre mili- 
taire Angloiie fous le numéro j6 j &; an 
num. 78 elHuiadteorigmalde l'an 1470,, 
contenant la proteluition d'après la mort 
d'rlenri VI^ du nom Roi d'Angliterre , 
faite par Ifibelb fille de Jean Roi de Por- 
tugal j & veuve de Mulippe Duc de Bour- 
î^ogne, à lu couronne d'Angleterre , pour 
elle cv fa poltéritc , par la raiion fine Phi- 
lippe Reine de Portugal fi mère étoit fille 
de Jean Duc de Lanc;'!l;"e. 

Un autre l'orte - teuii'e corré au dos ,, 
Cavalerie Légère. Il contient emquante- 
huit titres, depuis &i compris l'an 1614 ^ 
jufques Zc compris l'an 1640, dont trente- 
trois originaux, & les autres pvclque tous 
par co'."i)e3 colLitlonnées du tems nicme 5, 
ces tit! es concernent h Cavalerie Légère. 

Un autre Porte - feuille cotté au aos , 
Cham'h'-^ de Juiuce. il confient vin'^r-fepf 
titres, ilont vingt-fix ori-giîiaux tk l'autre 
imprimé; Edits, Déclamations, Lettres- 
Patentes du Roi Louis le Gr-Aud, des Ar- 
rêts du Confeil d'Etat depuis l'an i6Ci\ 1 
!>'?<:>, concern-.nt li Chambre de Jullice 
cuiblie eu Novembre 1661 , pour Llîic- 

ilv 



r*^ ï 



>j .lU: 



■!:■-;;'::./. i,; 



•:!; '■■~j '•;•' .IHDH 



;v.;j , :j;v. : 



K .*; •. :,i 



,, <'•>,. -i!r, -jVl.j Î-; ^ 
••,Ji.r.;.'nr;; . :i:':r ;!'.>> \ï 



\ .y ■:•.;. 'rry 






«:( 



l 

178 MA I 

cherche des mnlverfations commifes ai! 
fait des Finances d.^puis le mois de Mars 
16^ 5 jurques en ladite année 1661 , & ou 
Voh voit les choies les plus remaïquablcs 
fj a ce lujet. 

Deux Porte-feuilles contenant quatre-- 
vingt iS: un titres originaux depuis & coni • 
pris l'an 1^6^ julques îk compris l'an- 
r 1579- C'eft un recueil d'Ordonnances 

d^s Généraux Conleillers des Finances , 
des Généraux. Confeillers & des Commif- 
f^iires fur le fait des Aydes, des Contrô- 
leurs & des Tréforiers du Roi du Tréior 
Royal, ôc des Commilfaires ordonnés par 
le Roi pour le Gouvernement des Finan- 
ces provenant du revenu de Ion Domai- 
ne. Ce recueil eft précieux pour la con- 
noilfrnce du Gouvernement dans la ma- 
nutention des Finances. 

Deux Porte-feuilles cottes au dos, i?f- 
UgionProteJIantc. Ils contiennent foixante- 
quatorze originaux , tous Lettres-Patentes 
du Roi Louis le Grand i-i Arrêts du Con- 
feil d'Etat depuis l'an 1^74.1 1690, rou- î 

chant ce qui s'eft palfé en quelques Pro- \ 

vinces du Royaume au fujet de ceux de la ^ jf . 
Religion. 

Un autre Porte- feuille contenant trois- 
minutes de Notaires &: deux regillres de 
Baptêmes , Mariages & Enterremens. 

L^n Portefeuille contenant une minute 
d'un Notaire de Chanceau en Bourgogne, 
commençant au 10 de Janvier KSjcjjtk:. 






;j . ' 



' 'i». j >iîfy 



r. f ! "■ 

■ >:V . '(Jî; it.'. ? 
•.m. /i;/i ir:::). 






.-'U' 



M A 179 

lînifT-intle 17 Décembre de la mcme année. 

Un Poite-feuille conrenant un voiiune 
de minutes des Sergenteries de Vez & If^ 
itgny, commençinc le 8 Août 1614, ik; 
finilfant le 1 1 Novembre de la même an- 
née^ il contient 430 feuillets. 

' Dn Porte -feuille qui contient le Terrier 
du Domaine du lloi en Champagne , fait 
en l'année 1654. H eft diftribué cndeuic 
parties \ la ptemicre eft fignée 1 la der- 
nière feuille , l'autre eft paraphée à la der- 
nière page ^ elles iont jouîtes enfemble. 

Un Porte-feuille cpii contient le Ter- 
rier fliit en l'année M39 , par copie col- 
làrionnée vni forme probante le premier 
Décembre 1573 de la Seigneurie de Lou- 
verny , relevant du Comté- de Rcthcl : ce 
Terrier, en cent quarante-deux feuillets , 
eft entier, excepté que les 5 3 & S4 feuil- 
ièts font détruits en partie. 

Uu Porte-feuille qui contient. l'inven- 
taire, manufcrit, d'une partie des Chartes 
du Tréfor du Roi avec la Table alphabé- 
tique des noms des familles. 

Le Nobiliaire, manufcrit j du Dauphi- 
nc , en huit Clallcs ou Chapitres , en un- 
volume relié. 

Un Volume , manufcrit , en douze cent» 
feuillets contenant plus do douze cent^ ■ 
Généalogies , oa Extraits généalogique'; 
dans le vrai,avec une nonce des Arrctï du- 
Parlement de Pans de f année r3 95 ^ &: à 
la paeie 5 j-, la hfte des Chevaliers de IOT'- 



(Î*-J 



!-.'li.-,T 






.v^•^..L/M 



^É 



îSo MA 

dre du Sainc-Erprit depuis la première 
création julques ôc compris la treizième. 
Un autre volume manulcrit en s 1 5 
feuillets , contenant i*'. Les annoblilfe- 
mens hiits en l'année 1470 dans la Pro- 
vince de Norniandie ^ 2°. Le dénombre- 
ment des Fieh de la Vicomte de Bayeux, 
fait en l'année 1503, & plus de cinc| cens. 
Généalogies faites en l'année i<5 2-3 , avec 
^. les extraits & les renfeignemens de tous 

les titres : ce manulcrit ell de la mcme 
année 1523. 

Arrcrs des Confeih d'Etat & Prive, Lettres- 
Patentes j tdits G' Déclarations de nos 
Rois j ^depuis & compris l'an 142J à 
ly 39 3 fur toutes fortes de matières ^ avec 
des Lettres de Louis le Grand. 
Cette colleélion , diftribuée en treize 
Porte-feuilles, contient lix cens trente -lix. 
titres, dont trois cens vingt-(ix originaux, 
cinquante-cinq minutes volantes , lignées 
des Minières Ck: Secrétaires d'Etat, & les 
autres par copies anciennes en forme pro- 
bante pour la plupart j d'autres imprimés, 
mais tiuelqucs - uns coUationnés fui vaut 
l'ufage qui s'eft pratiqué, & quelques-uns 
par copies fins iignature. ■ 

P A R I^. 

Deux Porte-feuilles contenant foixante 
5s: une pièces, dont quarante-quatre titres 
originaux concernant ditférentes matières^ 



? M 



i . • rrj 



-■.n:U:.i'!' 



0-' .f(\ 'i A) 

■.r, .-îU >.V. 



.■ml ?"l 


yj.-ijl> 


..••.V,-:.U 


•i-;.^ 


^.^^^V\ 






o 



^ T 'A A W 



o:r:r.y!"l ini. 






îS'r j 

l^s cenlTves dans la Ville , les Fauxbourgs l 

& la Banlieue de Pans, les Privilèges des ! 

Bourgeois de cette Ville \ les Commiflai- | 

res ou Examinateurs du Chatelec, les Ot- f, 

fices, la Ferme des poillons de mer. Irais, ( 

fec & falc qui fe débitent dans les-relforts 'j 

des Parlemens & Cours des Aydes de Pa- | 

ris &C de Rouen , »S: autres oDJets : l'on.. ; 

trouve en tcte de ce Recueil , un manuf- | 

crit intitulé, Counane de Li Frévôce & Vi~ \ 

comté dt Paris. t 



DIPLOMATIQUE. 

Quatre Pprte - feuilles qui contiennent 
cent trente-huit titres, depuis & compris 
Tan 1115 à 1499. Il y en a douze des an- 
nées 1125, I2.'j3, Ï160, iz6^ , 1-70,. 
1174, iiSz, 12S4, 129^ , 1297 & 1199. 
L'on en trouve enluite quarante ce un , de- 
puis & compris l'an 1302 à 1599. Les au- 
tres font depuis & compris l'an 1400 à 
1 499. Ce Recueil eil; compofé de Contrats 
de mariages, Tellamens, partages, Tran- 
faélions , Hommages, Dénombremens , 
Donations & autres titres de cette valeur. 
Ces titres font de plufieurs Provinces du 
Royaume ^ ils font dans Tordre chronolo- 

Le Ledeur éclairé pénétrera l'un lire 3c 
L> rimporrance de ce Recueil j j'aurois pu le 
po'-ter à plufieurs milliers de titres , parmi 
kfq^uels il s'en fcroic trouvé un grand 



V^r 



•if) ' , 






• J U (j \ 7 A U\ i.> \ '\ l U 



-m, c^ih 'js.). 
• oh , iHi yj 



) 






» « ' :j J* .,',,• 'i Cl , , 



«onibre plus anciens encore que ceux qut 
le compolent ; mais ç eut été avilii: les 
. autres parties de mon Cabiner. 

Arrà du Parlement de Paris. 

Cette pariie , ciiftribuce en vingt & un 
Porte-feuilles , contient mille & treize Ar- 
rêts du Parlement de Paris ; deux cens 
cinquante huit Arrêts originaux , parmi 
leiquels il y a de très-belles pièces depuis 
jiS-j l'an \ic)6\ 1487, & d'autres depuis l'an 

1 500 à I(jOO. L'on a djs Tables alphabé- 
tiques des noms dcs familles contenus dans 
ce Recueil. 

Recueil de titres pour les Généalogies des 
familles des Deux Bourgognes. 

Cette partie , diftribuée en vingt - fix 
Porte-feuilles , , contient fept cens vingt- 
cinq pièces j fçavoir , cinq cens quarante- 
huit titres originaux , cinquante-fept titres 
par copies anciennes collationnées en for- 
me probante , dix - fept Généalogies tar.t 
manufcrites qu'imprimées, &: ctni vingt- 
deux Mémoires ou pièces de procédures , 
ou titres fans lignature : on y trouve en- 
core les Armes des familles nobles de 
Bourgogne & un grand nombre de Renfei- 
gnemens. Les titres qui compofent ce Re- 
cueil font des Contrats de mariages, Tel- 
ramens , Partages , Aéles de Tutelles, Tran- 
fadions, Letrres - Patentes de nos Rois, 
quel-^ues-Quittances 6c aucr^^s rlcres. On 



/>£"!■ 



:,,iu 



y trouve ^es titres originaux des 13^ > 
i^e 2c i^c flLi^;les : il y a une Table alpha- 
bétique des noms des hiniilics. 

Tares originaux pour Jcrvir à la Généalo-^ 
gicu, dijlrihués. en trois parties: 
Ces titres font des Contrats de maria- 
ges, Teftamens, Partages, TranfaCtions , 
Ades de Tutelles & de Curatelles , Mon- 
tres militaires, Piovilions de Lharges &: 
Offices , Lettres d annobliiTemens , Juge- 
niens de confirmations de Nobleile , Bre- 
vets militaires, Arrêts des Confeils dTtat 
^' Privé , Contrats d'acquifitions , Brevets" 
de pen fions accordées par nos Rois , Titres 
fcellés , Quittances des Gentilshommes or- 
dinaires «^cdesGentilshommesde laCham- 
bre de nos Rois , Quittances données pour 
leurs gages des Archers de la Garde Lcof- 
foife du Corps de nosRois. Quittances des" 
Officiers de leurs maifons,tels queGham- 
bellans , Ecuyers tranchans , Ecuyers d'écu- 
rie , P^nneners , Médecins, \'alets-de- 
Chambre , Aamôniei-s , Gentilshommes 
de la Vénerie , Gentilshommes lervans , 
Sommeliers de Panneterie , Echanfons ^ 
Grands Fauconniers de France , Gcntils- 
lionmies delà Fauconnerie,Grands Ecuyers 
de France, Sommeliers d'Echanfonnerie, 
Ecuyers de Cuifine, Gouverneurs des Pa- 
ges, &c. Quittances d'Exécuteurs de la- 
haute Juflice, de ce qui leur étoitpavé pour 
les .exécutions : l'on trouve des quitt^inces 



:lî 



I 



U\5>j'^ 



-/r:/:fri î:ij 



ir^.l'. 



^1 



ji éLUlT.l ;"•;."> 



i;"î;. 



.ni..; 









I 



îS'4 

de ccrre dernière efpéce des 1 5= & i(je fic^' 
clés; elles le donnoiciu fur-tout d.ins loi^o- 
vince de Normandie \ ces titres renterment 
des hngulantcs qui auroient exigé que j'en 
eude tait un Recueil particulier^^: autres 
quittances iur diiiérentes matières, &: quit- 
tances dotales : Donations 3c autres titres 
de toutes les fortes pour la Généalogie. 

La première partie de ces titres, dillnbuée 
en 60 boctes, contient 8040 titres, tous ori- 
ginaux, excepté 40 5 titres, qui font Con- 
trats de mariages , Teftamens , Part^iges , 
Acles d'interdicl:ions par copies anciennes 
tant col^itionnées que fans lignature. 

Autre partie pour la Généalogie \ elle 
eft diftribuée en li^ Porte - teuilles , (^ 
elle contient 9540 titres originaux. 

Troifiéme partie pour la Génédogie ; 
elle eft distribuée en 377 Porte-feuilles, Se 
elle contient 2.5948 titres originaiLX pour ; 
la Généalogie. 

' -^ ! 

LANGUEDOC. t 

Recueil de turcs concernant la Province ' 
de Languedoc. 

Cette partie diftribuée en trente-trois 
Porte-feuilles , contient mille foixmte (?C 
treize "pièces , tant Titres que Mémoires 
imprimés & manufcrits, tous concernant la 
Province de Languedoc : on y voit trois 
cens cinqiunte-cinq Titres originaux , 






o a \ \] D V, A J 



v.i^v;,.'' :A ii 



V :î^ 'V 



T8f 
donc cîeux cens quatre-vingt-treize cfepuis 
l'an 1 5 58 à 1499 ,&: les aucics de 1 500 à 
I 640. Il y a par copies collationnces , des 
Titres des années 1 1 7 1 , 1 1 84 , i a 1 (î, 1 17 1 , 
15 II, 151 5 , M 40, 1341 , 1341, 1346, 
1348 , 1381, 14^8 , 1483, 1493 , (Scc.^ _ 

Les Tirucsorigniaux prélentent des faits 
intcrelTIms pour les Aydes, Tailles «Se au- 
tres objets \ les autres titres concernent le 
Domaine du Roi , les atlaires générales- 
du Languedoc, Ôc les Etats de cette Pro- 
vince, les Villes de Lieux d'Aniane,neau-^ 
Caire, Beziers, Carcaironne,Caftres,l'ron- 
tignan , Montpellier , Narbonne , Meine 
au Diocèfe deNiimes, (Les privilèges 6c 
confirmation des privilèges deNifmes de- 
puis 1 184 à i(î6'8 , feize titres) Pezenas , 
Puy-Laurent , Réalmont , Roques, S Ef- 
prit , S. Félix , S. Pons de Tomieres , S.. 
Gille's , Toulouie & les dépendances ^ Val- 
breiges & Uzés, Lc-î Titres concernant 
les Chciieaiix de Corneillan & de ^ laroiTan,, 
le Péage de Confolans , le Monaftère de 
Callian font originaux. 

îl y a des inventaires ou tables pour les 
matières Se pour les noms des familles 
contenus dans ce Recueil. 



DOMAINE. 

<' Le Domaine ou Patrimoine Royal eft 
}> de deux fortes : le premier conhitcdans. 



?« 



"f c 



:m . 



i 



j 'f.,! !.'}> .nn.ciioVi 



i" . :i< 



-Ir,'.' 



[ \ir] 






A 1/ ri ri 



f'vlr. 



>5 les Terres &c Seigneuries' que le Ro»^ 
53 s'tH: p.irticuliérenient rcieuvces , Se qui' 
5> font de telle façon unies à la Cou-' 
^' 33 ronne, qu'elles ne font qu'une même 

;*. 33 choie avec elle : l'autre forte de Do- 

)3 mains confille dans les droits que doi-* 
* ïi vent les marchandifes lorfqu'elles en- 

33 trent ou qu'elles fortent par les Bureaux^ 
' 33 du iloyaunie y en un mot, cette der-^ 

^ 33 niere efpece cle Domaine eft compofce 

' 33 de tous les dfoits qu'on appelle royaux' 

»3 & féodaux , tels que font les amortilfe- 
>3 mens , les annobliffemens , les droits- 
33 d'Aubeme , de Batardife, les droits de' 
3) FraiicHefs , &cc. Telle efi la dcfunûon du- 
Domaine^ que je trouve dans le DicVion- 
naire dâ Li'iciiclit. Les titres qui font- en: 
ma poiTeilion feront connoître que le Dô-' 
itiaine s'étend fur un grand nombre d'au-* 
très obiers: je les ai dillribués en plufieurs' 
Sedions : Je n'ai piV m'en difpenfer par 
rapport aux matières de ce grand objet.- 
La première Sedion contient les Pièces- 
fur le Domaine en général : l'on peur' 
puifer d-ans cette fource des lumières pour 
la connoilfince des chofes domaniales. 
Cette Sedion en trois Porte-teuiUes e(b 
compofée de cent trente & une pièces j par- 
mi lefquelles il fe trouve trente-neuf tures 
originaux. Les autres pièces fojlt , pour la 
plfipart, par copies anciennes, collation- 
nées en forme probante. Les Mémoires 
fîaanufcrits qui font partie de cette Sedioiij 



1 



vi 



rS7 

^nt très-mtére(T:ins. Il y à un inventaire 
de ces rirres. 

Ivia feconHe Sedion , diftribuée en qua- 
torze Porte feuilles , renterme par ordre 
alphabétique les titres concernant les 
Terres (Se les Cenfives 3c Droits apparte- 
nans à la Couronne, tant pour les objets 
dont Sa Majeité eil: aftuellement en pof^ 
fellîon , que poui les Terres aliénées de la 
Couronne, & qui y iont réverlibles. Ces 
titres iont au nombre de quatre cens j dont 
deux cens quarante-fcpt titres originaux. 
Les autres font pour la plupart par copies, 
anciennes , coUationnces en forme pro- 
bante, & il s'y trouve des Mémoires ma— 
nufcrits tiès-intcrellans. L'on trouve dans-: 
cette partie, ainli. oiie dans celle qui pré- 
cède & dans les autres qui fuivront, desr 
états généraux en originaux arrêtés aa 
Confeil Royal des Finances, qui donnent 
à connoître'toute l'étendue du Patrimoina 
Royal en ditîérentes Provinces. 

Après cette partie vient celle concer- 
nant diftérens objets du Commerce & Fi- 
nance , les Canons de fer , les Carres &. 
Tarots , les Courtiers de vin , cidre &. 
liqueurs, les Cuirs , les Fermes, les Fers, 
Fontes, Mines, Aciers, Quincailleries, le? 
Foires & Marchés , les Gabelles , Impofi- 
tions, Manufièlures , Poudre &: 5'alpctre, 
^ enfin lesTailles. Ces titres font diihibués 
par ordre alphabétique , en deux Porte- 
teuilles : la plupart font des Edits & Dé- 



■/.k\'-,h 



cLirations de tios Rois & des Arrcts dit { : 
ConleilcrEt.u cn: du Coiileil des Finances : 
ils (ont au nombre de qiuitre-vin^t-quacre y 
dont vlngc-un tiens or/g/naux. La pldparr 
des autres font par copies anciennes en 
forme probante. Il s'y trouve audi des 
Mémoires manufcrits trcs-inftrudVifs. 

L'on trouve après cette partie cinq 
Porre-Jreuilles cottes au dos , Ojfices & Ju- 
rij prude;! ce. Les titres y font diftribués par 
ordre alphabétique , Amiral de France , 
Amirauté , Chancelleries du Royaume , 
Commis aux entrées des Villes, Commis- 
Ecrivains à la peau , Contrôleurs , Cour- 
tiers de la marchandife de volaille , gi- 
bier , &:c. Contrôleurs & Vifiteurs Â^s 
fuifs, Contrôleurs de deniers patrimo- 
niaux, des Greffes & Péages, des Tailles , 
des Aéles des Notaires , Eaux & Forets , 
Echevins, Eleiftions du Royaume, Elec- 
tion de Bourg-en-BrelTe , Elus Contrô- 
leurs des Tailles dans les Elections du 
Royaume , Finances , Garde-Scels , Grands- 
Maîtres des Eaux 6c Forets , Gr'etfes des 
Cours & Jurifdidions du Royaume , 
Greffes du Parlement de Pau , de l'Ami- 
rauté de Guyenne, du pays ci'Artois, de 
Béarn , Bigorre &: Navarre . de Beziers , 
de tous les Greffes de la Flandre , Greffes 
de la Jurtice Confulaire de Montauban , 
de la Province de Normandie, des Greffes 
en général \ Hui'Fiers , Infpe^leurs des 
Boucheries & des BoilFons , Infpedeiu's- 



' r 



', 



i^i ? 



- i'>(i V ■-" /-' 



iS9 

Confviivateurs Généraux des Domaines , 
Juges -Gaides-Conlervateurs des étalons , 
des poids t?c melures , Jurifdiction Ecclé- 
fialcique , JurirpLudence, Jullice , Lieute- 
nans-Crimmels j Commillaires-Vérihca- 
teurs des Tailles , Milice bourgeoife , 
Prclidens, Piciidiaux , Receveurs-Géné- 
raux des Finances , particuliers ik autres ; 
Receveurs des Odrois , des Eledions,des 
Domaines , Bois & Traites , Secrétaires 
du Roi , Maifon 3c Couronne de France , 
Tabellionnages, Tiers rétérendaires, Tré- 
foriers de France, Tréforiers Généraux 
de l'extraordinaire des Guerres , Tréfo- 
riers-Recevei\rs-Payeurs des gages , de- 
niers communs , odrois , «^c. Vérifica- 
teurs particuliers des Rôles &c Voyers. 
Tels font les objets contenus dans les cinq 
Porte Veuilles dont je viens de parler. La 
plupart de ces titres font des Edits &: Dé- 
clarations de nos Rois &: des Arrêts du 
Confeil d'Etat : ils lont au nombre de 
cent trente-neuf j dont foixante-dix-neuf 
titres originaux : les autres, pour la plu- 
part, font par copies anciennes, collation- 
nées en forme probante. 

Domaine, Province par Province. 

Cette partie efl: diftribuée en onze boc- 
tes : elle contient les titres les plus pré- 
cieux Ôc les Mémoires les plus intérellans 
pour la connoilTance parfaire du Domaine 
&z pour prouver les droits de la Couron- 
ne : elle renferme des titres pour le Do- 



<?? 



ic)0 

maine en Artois & dans les Provlncej 
xl Auvergne , Bcam, Bourgogne, Brera- 
gne, Champagne, Guyenne , Languedoc, 

Normandie, d.ms lUrléannois, la Picar- 
die ts: la Provence. L'on crouve en tcte à 
chaque Province les objets généraux du 
^ Domaine concernant la Province dont il 
s'agit , & d'après les objets géné^raux les 
titres font par ordre alphabétique des 
noms des Terres fous enveloppes , avec 
leurs extraits à chaque enveloppe: l'on a 
d'ailleurs un inventaire manufcrit de cette 
partie. Province par Province : elle con- 
tient J{X cens quatre-vingt-deux t^tres\ 
dont deux cens quarante-netij en originaux ; 
la plupart des .'utres par copies anciennes, 
collanonnéej ou vidirnea en forme pro- 
•bante , & les autres étant des Etj.ts géné- 
raux & des Mémoires très-inllrudtifs pour 
la connoilTince 'Ij Domaine. 

Je dois obfeiver quedaiisles différentes 
parties, foit des Ficfs , foit du Clergé , 
foir du Domaine , foit de mon Supplé- 
ment pour ces objets, il fe trouve dans 
ces difiérentes Sections, des titres d'une 
mCine Terre ou d'un mt-me i ief" ou du 
même Domaine. L'on ne doit pis en con- 
clure que j'en fais tloubh emploi : j'ai eu 
des interruptions dans iiion travail ; j'ai 
Tait Supplément fur Supplément : il ne 
m'eft plus poflible de changer l'ordre que 
J'ai oDlei"vc à caufe des inventaires que 
jV f'iic de ces différentes parties. 



Ar»*' 






j 






l/;i ; îi:.^' 



5ijp z 



Supplément pour les Fiefs , le Domaine , le 
Clergé j les Proft (fions , Ans & Métiers. 

Ce Recueil, dHhibuc en dix Porte-fcuilIes, 
.contien: trois cens quatre-vingt-deux titres , 
_4ont troiscens huit originaux , & les autres tant 
par copies anciennes en forme probante, cjuc 
jpar copies fans fignature. 

Supplément de titres pour la Généalogie. 

Un Recudl en quatorze Porte-feuil!cs, qui 
|Conticnt onze cens quatorze titres , dont neuf 
cens quatre-vingt-dix-neuf originaux , & les 
Autres tant par copies anciciincs collationnces , 
que par copies 'fans lîgnaturc, 

Xifes pour la Généalogie , tant par copies colla_- 
tionnées que par copies fous ftgnature : Mé- 
moires imjprimés & manufcrits : Généalogies 
manufcrites & imprimées , au nombre déplus 
de fix cens , la plupart manufcrites : Jugemens 
manufcrits fans fgnature , de maintenue de no~ 
hleffe , & contre /es ufurpateurs de noblcffe j aa 
nombre de cinquante-fept titres de toutes les 
fortes pour la Généalogie, Contrats de mariages, 
Teftamens , Partages , Tranfaclions ^ Arrêts , 
Sentences , &c. 

^cttc pariie , diftribuée en cent vingt-deux 
Porte-feuilles , cft compoféc de quatoizc mille 
. neuf cens cinquante-neuf titres , dç la naiurç 
«uc l'on vient de dire. 



î('^ 



i-.lp 






\ii .. i'.i;i\ %^ X" 



p.,•i■^\^ ^V >vn'.-.t^\f'.;.\vj2. X! 



.\ i^ 



xvi^i'V,r.'r/ rnj: 



î9- • • • 

Ordonnances & Lettres-Patentes de nos Rois, 
& autres titres pour le Domaine , l'Hiftoire , 
les Droits de la Couronne ,6' pour la manu.' 
tention dans le gouvernement de l'Etat. 

Cette partie , en dix-fcpt Porte-fcuilIcs , con- 
tient quatre cens trente & un titres , dont 311 
ori2;iiiaux , 3 3 titres par copies anciennes ou 
vidimées , ou coliacionnées en forme probante, 
& 6] titres , tant imprimés que fans iîgnaturc. 
Ces titres lont de choix, 

L'on trou\c dans ce Recueil des Chartres de 
nos Rois & aunes Souverains, des Edics & Dé- 
clarations aulli de nos Rois fur toutes fortes de 
matière^ , des Bulles anciennes de la Cour de 
Rome 5 des Monties militaires, des Traités de 
Taix , des Inftrudions pour les Amhalladcs , des 
Lettres de Souverains à Souverains , des Lettres 
de nos Rois en originaux à leurs Miniftrcs dans 
les Cours étrangères, des Lettres de ces Miniftrcs 
à nos Rois, des Arrêta curieux & autres titres 
aès-intérelfans. 

Les plus anciens titres originaux font des an- 
nées 875,111;, 1138, 1163& 115? i. L'on en 
trouve d'autres par vidimé ancfens des années 
1047 , 1095 , 1 115 , 1 1 63. Il y en a d'autres de 
ce tems^la par copies collationnées en forme 
probante, & quelques-uns aufli de ce tems-là 
par copies fans Hgnaturc. Les anciens Règnes 
lont abondans en titres précieux. L'on a le Ca- 
talogue manufcnt de ce précieux Recueil règne 
par règne. 

l^on placera le Privilège a la fin du dernier Tom^ 
de ce Dictiomiaire^ 



H 






C»I 



A 



[^ .DlJ.'i>u,V : . : ■ . j: 



(;::; , •-" .f.' 



,. ;ji3!) 



ii;;/c ,•; Xi''-'iii>'' fi •' '/"' 



'/ î .t V ! ! j". ^ I i , ? I . 1 , 
. •: , ,';> >fl'/!>r.(. .-•t'i'.j'.V :t." 



jiWtj'Y '^wT.Vi. 



^ro 

>.- ^. — ■ ■ -i^ 

PROJET 

De Soufcription» 

A^E sieur Blondeau de Charnage, Pen- 
fionnaire du Roi, ci -devant Lieutenant 
d'Infanterie, demeurant à Paris, rue Guc- 
ncgaud , la porte cochere à côte de l'Hôtel 
d'Artois, Fauxbourg Saint-Germain, pro- 
pofe par Soufcription le Diâiionnaire de$ 
Titres qui compofent fon Cabinet. Ces 
Titres, au nombre d'environ foixante-dix 
mille , dont plus de cinquante mille en 
briginaux , concernent le Domaine du 
Roi , les Fiefs, l'Hiftoire, le Militaire, le 
Commerce, la Jurifprudence, les Profef- 
fions. Arts & Métiers^ la Généalogie fur- 
tout, & généralement tous les objets pour 
la manutention dans le Gouvernement de 
l'Etat. 

L'on trouve dans ce Cabinet, pour Tob- 
jet des Fiefs , des Terriers , des Cenfiers , 
dés Dénombremens , Hommages , Recon- 
noiiïances, Déclarations, Baux emphitéo- 
tiques, faifies féodales &: autres Titres. 

Quand à l'objet généalogique , l'Au- 
teur a raflemblc des Titres en tous gen- 
res ; Contrats de Mariages, Teftamens, 
Partages , Ades de Tutelles & de Cu- 
ratelles, Provilïons de Charges &: Offi- 

A 



■r.-A 



Z '.<\ 



■Xfi 



V 



f 1 ) 

4fes, Lettres d'Annobliiïemens , Arrcts &f 
Sentences de maintenue de Noblelfe , 
Arrêts & Jugemens contre les ufurpateurs 
de Noblelfe , Arrêts de Cours Souverai- 
nes, Sentences de Prcfidiaux, de Bailliages, 
de Prévôtés &c d'autres Cours, Adles de 
,^ Baptêmes, de Mariages , d'Enterremens ; 

f Aétes d'Interdidions ; Contrats d'Acquifi- 

I rions &c d'Aliénations, Minutes de Notai-- 

res, Regiftres de Baptêmes, de Mariages 
&c d'Enterremens , Rôles de revues mili- 
taires, Lettres de nos Rois, Commiflions- 
& Brevets militaires, Brevets de Penfionsy 
Ordonnances des Généraux des Finances , 
des Tréforiers Généraux fur le fait des 
I Aydes, des Tréforiers de nos Rois , ôc un 

ij;. très-grand nombrede Généalogies manuf-' 

crites, les unes depuis un fiécle , de d'au- 
tres plus ancienneri\enr. 

L'Auteur ne fe fera point de peine de' 
dire que l'on trouve dans fa collection en- 
viron quinze mille Quittances en origi-' 
naux fur toutes fortes de matières, depuis' 
l'an 1300a 1680 j ces Titres, quoique peu 
utiles en apparence, fournillent iouvenr 
des preuves de filiations fuivies pendant 
un ou deux fiécles y Se par cet endroir ils 
font précieux. 

Le Sieur Blondeau joint aux extraits des 
principaux Titres de fon Cabinet," lesRen- 
ïeignemens de ce qui le trouve dans la 
plupart des Nobiliaires, des Armoriaux , 
des Chroniques , des Hiftoires &c autres 



h. ^ ^ 



::i:;jUi 



ç»i;ij.'. j'^ 



! 



livres relatifs a la Généalogie ; Se pout 
rendre la ledure de cet Ouvrage plus fup- 
portable , il réunira encore les traits les 
plus intéreflans de l'Hiftoire , de manière 
qu'en lifant les extraits des Titres , l'on y 
lira en même tems, quand l'occafion s'en 
préfentera, l'Hiftoire de la Nation ; &c en 
elïet les Titres des Maifons principales de 
l'Europe ont les liaifons les plus intimes 
avec l'Hiftoire générale & particulière ; 
cet Ouvrage aura encore cette diftindion, 
que l'on n'y trouvera aucun faitci[ui ne foit 
prouvé d'une manière inconteftable : il 
n'y aura que>des vérités obligeantes pour 
les Familles ; mais ces vérités feront tou- 
jours prouvées. Perdre de vue ce principe ,, 
c'eft ravir, à la véritable Noblelfe, la gloire 
pour laquelle elle eft née j c'eft répandre 
im foupçon fur le vrai , c'eft un aviliflemenc 
pour l'Hiftorien. 

Il y a, dans cette coUeélion, des Titres 
de la plus haute antiquité pour l'Hiftoire 
£c le Domaine, depuis l'an ^75 jufques &C 
compris le règne de Louis le Grand. Ces 
Titres font des Ordonnances & Lettres- 
Patentes de nos Rois, des Arrêts des Con- 
feils d'Etat 3c Privé , des Lettres en origi- 
naux de nos Rois, écrites à leurs Miniftres' 
dans les Cours Etrangères, des Lettres de 
ces mêmes Miniftres à nos Rois, des Let- 
tres de Souverain A Souverain , des Bul- 
les & Refcrits de la Cour de Rome , des 
Inftrudions pour les AmbalTades , desr 






i'LlU r '■ 



•f raités de paix ^ Se d'un autre côté les Ti- 
tres les plus précieux concernant le Do-, 
maine. 

L'on ne fçauroit dire quelle fera l'éten- 
due de cet Ouvrage : le premier Volume 
iK en efl: imprimé j l'Auteur a eu l'honneur 

de le présenter au Roi le ly Février de 
cette année : l'on imprime aélucllement le 
fccond Tome qui paroîtra vers la fin du 
mois d'Avril prochain. Les autres Volu- 
mes paroîtront fuccedîvement de deux 
mois en deux mois , d'un in-iï de cent 
quatre-vingt-douze pages chacun , fem- 
blables au premier. 

La Soufcription efl de fix francs pouf 
les quatre premiers Tomes : cette fomme 
fera payée d'avance \ l'on remettra en mê- 
me tems le premier Volume aux Soulcrip- 
teurs ^ & en rendan; le quatrième , ils 
foufcriront , s'ils le trouvent bon , pour 
les 5% (j'j 7" & 8' Tomes à raifon de fix 
francs j cette méthode fera fuivie jufqu'à 
la lin : l'on ne délivrera d'exemplaires de 
cet Ouvrage qu'à ceux qui auront foufcrit. 
L'on s'adrelfera pour foufcrire au Sieur 
Panckoucke , Libraire , rue & à côté de la 
Comédie Françoife , au ParnalTe , & à 
l'Auteur. 

Lu Se approuvé ce 13 Février 1764 , MARIN. 

Vil l'Ap. permis d'imp. & dijl. ce 17 Février i iC^- 

DE SARTINE. 

De l'Imprimerie ic Mich-l Lambert , rue 5c à côté de 
li. Comédie françoife. 



-niA 



■j .. yi(f,fn>;'I 



■>l*. 



p 



DICTIONNAIRE 

D E 

TITRES ORIGINAUX 



, I 



I DICTIONNAIRE 

D E 

TITRES ORIGINAUX 

Pour les Fiefs, le Domaine du Roi , l'Hif- 
toire , la Généalogie , & généralemenc 
tous les objets qui concernent le Gou- 
vernement de l'Etat j 

o u 

Inventaire général du Cabinet du Chevalier 
Blondeau ds Charnage , ci- dcvAut Lieu-' 
tenant d'Infanterie ^ demeurant à Paris 
Fauxbourg S. Germain^rue Guénégaud ^ 
la porte cochere à côté de C Hôtel d' Artoii , 

TOME S E C 0,N D. 

A PARIS, 

De l'Imprimerie de Michel Lambert 5 
Et fe vend chez Panckoucke , Libraire^ 
rue & à côté de la Comédie Françoife , 
au Pamalfe, t<. chez l'Auteur. 

Ivl. D c c. L X I V. 
Av&c VermiJJion ^ Privilège du. Roi^ 



^ n 



XU-'..,,.. ... 



.a M,0 D a ? 3 M O T 






, a ^ ^' A q A 



i ( I ) 

MM X^XMM>C*:<M)s(MO<MM 



: 



PREFACE. 



Jj 



E m'ctois propofé de commen- 
cer ce dcuxicmc Tome de mon 
Dictionnaire, par la partie des Ti- 
tres concernant les droits de la 
Couronnç &C le Domaine du Roi. 
\Jn obftacle que J€ n'avois pu pré- 
voir ne me le permet pas; l'on a vu 
vers la fin de mon prcmjerTomc, 
le Catalogue fommaire des Titres 
(]ue j'ai ralTemblés pour ce prc'cieux 
objet, le patrimoine de nos Rois: 
peut - être ■ me fera-t'il permis un 
jour d'en donner le Dictionnaire; 
jVntamc, dans cette circonilancc, 
une matière qui exit^c unecirconf- 
pe6tion également (âge de pruden- 
te. Ceft Teflai du Diiiionnaire des 
Titres cénéalofriques 6^ des Ren- 
fcigncmcns pour la Généalogie qui 



A 



( 1 ) 



■7 y.' a ÀXis, 



i 









;'ri'J'i(i i!(''f. 'jb r;i; r;! r^'uV "1 



;:vi*(i î i:vf> v 



)Mi 






-ri'j^ ij--n 



._ ,. 1 



1 PRÉFACE. 

(c ri'Oiivenc dans mon Cnbinet : 
Mon ouvrage , toutefois , nejîpas' un 
. ouvrage généalogique ; je donne des 
matériaux pour Us Généalogies dans 
le vrai. ' 

Il q[\ dans ce monde une na- 
tion qui rcconnoîc pour vraiment 

• noble , celui qui fc comporte avec 
; probité, & dont le pcre tk l'ayeul 

icfontauiricomportésavec probité:. 

• me Icroit-il permis de dire qu'il eft 
des tanhilles en France qui méritent 
bien cette diftinc^lion ; j'entens 
parler de ces familles militaires 
qui, depuis pluficurs générations , 
fe font diftimîuécs dans le (ervice; 

- auiîi Louis le Bien-aimé ^ par fon 

• Edit donné en Novembre 17^0, 
les a réparées de tant d'autres qui 
entrent dans l'ordre delaNoblcnè.' 
Ces Militaires pvirtoicnt déjà le ca- 
ra£lère indélébile de la véritable 
Noblcffc. 

Je viens de dire que mon Ou- 
yra2:c n'cfl pas e^énéalo^^ique , &: 



'] 



'\ ^ 



■r.d 'jiiw 






lu '.!/;>'} .>i 0" 



-.•vi'./.iilit'fi ^' 



Ji) :';!;;. 



.'/.q 






i.'j.. :irjv f;i v/L 






PRÉFACE. $ 
qu'il renferme des matériaux pour 
les Généalogies dans le vrai : lef- 
fai que je vais donner en fournira 
la preuve. Je ne dirai que des véri- 
tés ; mais je ne dirai que des vérités 
obligeantes, 2i je n'annoncerai que 
des faits prouvés d'une manière in- 
contcftable : ainfi mon ouvrage ne 
pourra déplaire à qui que ce foir. 
Bien difl-erent. de ces Zoïles mo- 
dernes, de ces critiques de profcf- 
fion, quî exercent une cenlure in- 
jurieule, j'ai été , je fuis^ & je ferai 
toute ma vie l'ami de la fociété. 

Il ell: peu de Familles nobles dans 
le Royaume, dont je n'aie des Ti- 
tres ou des Renicigncmcns : ce? 
Maifons font la partie la plus pré- 
cieufe & la plus excellente de l'Etat. 
On leur doit, 5c en mon particu-- 
lier , le ha{<ird veut que je leur ^ioi- 
ve des marques éclatantes que le 
tcmsnc puillè détruire. 
. » "^ Cette véritable Nobleflè rcn- 



Vovez nos Nobiliaires. 



Aij 



<x a 



HUYi 



"f':>7n'?V rl'jh 



or. 



iO 






îï 






ï» 



', i '.iiv ;.fr! -jJur'l 



'Ji];;,f| Ai :'.'!ol itiuïa.Jn 



:•! vJp tfJL' 



: ' ffi 2^*^ 3Y 



nvi'jll'jîdo. 



,^yiui. 



../ 



(i/i 



f 



4 PRÉFACE. '' 

» ferme dans Ton icin des Maifons 
Ȕ delccnducs de Souverains; d'au- 
») très deChefsilluftrcSjÔ: un grand 
'5 nombre donc la cii^e ancienne a 
î3 perdudans le nombre des fiécles, 
» la conno;flance de fa première 
î3 origine; d'autres enfin , c]ue les 
55 iervices de leurs pères ou leur 
îî propre vertu ont placées dans cet 
55 ordre, ci Efpérons davantage de 
ceux qui font d'une origine plus 
illudre :.ils ont plus de motifs à 
bien fervir l'Etat : l'exaiiple de 
leurs ayeuls, la crainte de démen- 
tir leur iang, tout les porte néccf-* 
iairementàla gloire. Séparons cet- 
te véritable Noblcfle d'avec ceux 
qui en ont ufurpé les droits & le 
nom : il y-auroit du défordre à les 
confondre enfemble : les vertus ca- 
ra6téri(ent les premiers ; rarement 
trouve-t'on dans les autres quelque 
foible trace de ces mêmes vertus. 
Ufurpateurs du titre qui n'eft dii 
qu'à l'honnev.r, ils fc iktcenc Je 



à 



A jîl 



Il ' 



3'J':>cTi 



fi 



■A ib 



11 



1 •j:/i-») fj'jici 



PRÉFACE, 5 
cacher fous le ma (que de l'orgueil 
& de rinfolencc , leur cxtraàion 
obfciire. Politique trop funefire 
pour eux ! Ils donnent lieu à d^s 
recherches : l'on remue les cendres 
ignorées de leurs pères , ôc l'on y 
trouve- la preuve de l'ufurpation. 
La véritable NobleiTe porte tou- 
jours fur le front , l'empreinte de 
fon cara£lère augufte ; jamais elle 
ne fe dément. La Nobleire ufurpée 
traîne, comme dans des entraves, 
l'image de fa baiïèlTe. 

Je vais donner cet Efîai que 
j'ai annoncé. Si la Nobleflc en pa- 
roît contente , je commencerai à 
mon troiiieme volume, mon Dic- 
tionnaire de Titres & de Renfci- 
gnemens pour la Généalogie dans 
le vrai ; mais dans ce deuxième To- 
me , je m'attacherai peut - être à 
d'autres objets, félon qu'ils fe pré- 
fenteront ; peut-être au iTi y verra- 
t'on le commencement de mon 
Di£lionnalrc Généalogique. Les 

A iij ^ 



.?\ 



^^.)■\b{l•>'y e no i : 



•^ J. r;oin , 



rj :,}.. 



-u 1 -.i, 



'i. !u 01 . arn 



; /* 



6 PRÉFACE, 

Renfcigncmcns que j'y donnerai fe- 
ront plus ou moins abondans; car il 
n'cft pas pofiiblc que mon ouvrage 
foie porté au degré de pcrteclion 
dans lequel je défu-erois le voir: mais 
je tenterai toutes fortes ^retîbrts 
pourfervir la véritable Nobleiïc d'u- 
ne manière qui lui ibitavantageufc; 
fi je réullis , je me trouverai trop 
récompenfé de mes travaux. Ccc 
Eiîai , pour l'objet généalogique, 
fera lea ableau de mon Ouvrage. 

Je dois prévenir le. Lecteur que 
les Familles S-: Maifons donc je 
parle ici , ne m'en ont pas donné 
l'ordre; & volontiers j'y placerois 
des Familles éteintes , fi cet Eflai 
etoit à faire. 



*# 

^ï»^» 



^ 



"•. •> 



-f :':.j :. 



^.viOV.^ni 



31 



jjv) . Al ^ ':>'.' r.-.i 



iiyy 



i ' 



r:oh. 



>*/ 



( 7 ) 



î^.^,=2tp::53=^:iSi5=^:==*?=^ =^5=^7^ 



^^ '^' t ^^ *& ^^ t '^' aç^^^ 



ESSAI 

JP ou R fervlr de Tableau à mon 
Diclionnaire de Titres & de Ren- 
ycv'o/2c;7z<?/2i pour les Généalogies 

dans l(i r/.::, 

■.SLJES barres. On a de ce nom dix- 
hiiic titres originaux des- années 1501, 
.1515, 1 5 1 7 ^ J.5 Z.5 , 1 5 3 (î <3i I (î 1 8 jufqu'cu 
i(J9i. 

Jacques des Barres , Ecuyer , Seigneur 
deNeutvy, époufa Jeanne d'Eftouteville. 
11 ne vivoit plus en 1501 , fuivant une 
tranfadion du 2 1 Septembre de la mcme 
année , où JeaniTe d'Eftouteville eft quali- 
fiée fa veuve , ainiî qu'en trois autres ti- 
tres des années 1 5 1 ^ , 1 5 17 6c i ^ 1 9. 

Louis des Barres , dit le Barrois , étoit 
Ivlaître-d'Hôtel du Roi , le 17 Décembre 
1 5 i(j. Titre original. 

. Antoine des Barres , dit le Jeune Bar- 
cois, étoit Pannetiei orduiaire du Roi, le 

A iv 



l K 2. à H 



ra\m Ji 



.. '^?\ A^30^ 



,, :? 



U.-i . - : ; J ,V(i 



i 
i 



VI A 



premier jour de Juillet 1 5 3<j.Tit. original. 
L'office de Pannetier dans ce tems-lA éroit 
: I rempli par gens de la plus haute qualité. 

lichjeignewcns. Guillaume des Barres, 
Seigneur d'Oiflery,vivoitdansle 1 1' iiécle. 
Il fut Vidame de Trie - le - Bardoul ; & en * 
cette qualité, il étoit tenu doftrir un cier-- 
ge à lEglile Cathédrale de Meaux le jour 
de la fcte de S. Etienne : hill:. de l'Eglife 
de Aleaux, p. i^z &: 153. En Tannée 11^3 
il fit doiijdu confentement de Baudoin des 
Barres fon frère, A TEglife du Chage , de 
la Juftice de Maroles &: de ce qu'il polfé- 
doitàMaroles, à condition que cette EgU- 
ie payèroit à celle de Meaux dix fols de 
cens , pour l'acquitter du cierge qu'il de-i 
voit y offrir chaque année, &c. Tom. des 
Pr. de rhift. de Meaux , p. 1 5. Il fut ruii 
«les bienfaiteurs du Prieuré de Nocfort. 
Jdem , p. (j. 

Guillaume II. du nom des Barres, fils 
aîné de Guillaume I. du nom des Barres , 
Seigneur d'Oilfery, èc d'Mélifende Dame 
, de Chaumont , Vicomtelîe de Sens, fut 
Seigneur d'Oiffery , Forfry , S. Pathus , Sil- 
iy & Ognes , Comte de Rochefort, Grand 
Sénéchal du Roi Philippe - Augufte , & 
l'un des Chefs de fa Cavalerie Légère : fa 
filiation eft prouvée en un titre de l'an 
1 181, imprimé à la p. ii<j , des pr. deThill:. 
de l'Egl.de Meaux. Il fit plufieurs donations 
en faveur des Religieufes du Prieure de 



>Kl •>>>-,•! /< .'-7 ii-.K tnr\n 



^> r 



.(^9 ) 
Fontaines, au Dioccfe Je Meaux. Les ac- 
tes de ces Dons (ont au Cartulaire de ce 
Prieuré. On en trouve pludeurs imprimés 
aux p. io6 ^ ^2-7, 2 2.8 t^ 2-30 dti Tom. des 
pr. de l'Egl. de l'iiift. de Meaux. Il fonda au 
mois de Janvier 1 119 , deux Prébendes en 
l'Eglife d'Oilfery. Idem , p. 125 de l'hift. 
«?c p. 23 1 du Tom. des Preuves. 

Guillaume des Barres lervit glorieufe- 
ment dans toutes les guerrCjS du Roi Phi- 
lippe-Augiule. Ce Nlonarque &c Henri, 
Roi d'Angleterre , ayant iormé le delîeia 
d'unir leurs torccs pjur le tecours des 
Chrétiens du Levant , prirent la Croix en 
l'année i ii^4. Giullaiime des Barres fut du 
nombre des Seigneurs qui fe croiierenc 
pour ce voyage j il ert: qualifié Guillaume 
des Barres , Comte de Rochefort : hift. du 
Roi Philippe-Augullie j hift. de la Maifon 
de D.reux , p. 249 , des Preuv. 

Fienri , Roi d'Angleterre , ayant comme 
ab indonné le projet du voyage delaTerre 
Sainte , Se Richard fon fils ayant entrepris 
de faire une nouvelle guerre à Raimond , 
Comte de Touloufe, le Roi Philippe- Au- 
gufie prit les armes pour défendre le Com- 
te ion vallal , &c par-là le voyage de ce 
Monarque ne fe fit pas alors, & n'eut lieu 
qu'en l'année 1190, fuivant qu'on va le 
voir. 

La guerre ayant été conclue , Richard 
d'Ang,lsterre s'approcha devant Mantes 

A V 



f - 



'.'.>:: .-'.Ki:;.' 



t'i 



avec une nombreule armée pour en faire 
le lîége. Le Brave des Barres , dit Meze- 
ray 5 (Abrégé Chronologique de rhift. de 
France, T. i , p.'i 5 9.) l'Achille de ce tems- 
là, le repouflTa vigoureulement. 

Il ht , à "la tête de Ton Eicadron , une vi- 
goureuîe réhltance , & penia mettre les 
Anglois en dcfordre \ mais Richard d'An- 
gleterre ayant fondu lur lui avec toute la 
Noblelfe de Normandie , enveloppa fa 
troupe', le fit lui-mcme prifonnier \ &: ce 
Prince le renvoya fur le champ , par la 
grande eftime qu'il s'étoit acquiie au fait 
de Chevalerie : hilt. de France , T. i , p. 
477. Dumoulin, tn fon hift. de Norman- 
die , p. 417 & fuiv. rapporte ces faits. Le 
Père Daniel , dans fa Milice Françoife , T. 
i,ch. 6 des Écuyers de Valets, les rapporte 
aulli. ^ I 

La paix fe fit quelque tems après avec j 
l'Anglois \ &c le voyage de la Terre Sainte S 
eut lieu en 1 190 : en cette même année l 
le Roi Philippe -Augufte fit préfent à GuiL ' | 
laume des Barres de 400 marcs d'argent : I 
anciennes remarques de Louvet , liv. i , 1 
p. 80. , , . î 

Guillaume des Barres fut de l'expcdi- .| 
tion d'Outremer. Thomaflin ( hiit. de Ber- l 

ry , p. 5 1 ^ ) le nomme parmi les Braves que 
Richard, alors Roi d'Angleterre , choidr 
pour aller au fecours de la ville de Jafie , | 

ailiégée par l'armée ennemie : Dumoulin 



1 



.,:.:» ,.., 






> i 









■vr-j' 



i?M,r 






'■■■ '■'' )■■ 

(lîift, géncrale de Normandie ,.p.-i.4i.) 
rapporte de lui iiiieavancLue qui, d'un jeu 
qu'elle écoic dans fon commencement, 
devint après très-iérieulé. y> Richard d'An- 
15 gleterre , accompagné des Seigneui"s de 
>3 la Cour oc de quelques Genrilshonimes 
«ordinaires de • Philippe -Augufte, ccap.c 
» allé fe promener hors de Àlelline , ik. 
35 ayant rencontré un A'^iUageois avec un 
5» ane chargé de cannes j ils en prirent cha- 
p cun.une, & commencèrent à fe battre. 
» Le Roi d'Angleterre fit choix de Guil- 
>? laume.des Barres, lequel en romp.unt 
>', contre ce Prince , eut le malheur de 
".lui déchirer la cappe. Richard ,, irrite , 
"Te.iïua avec Eurie fur des Barres. Le 
» combat fut vih Des Barres réhfta- cou- 
".rageufemint à fon. adverfure. Cette 
» rélillance déplut au Prince, &: le mit 
'.' dans une telle colère ,. qu'il, fit ordonnée 
» X des Barres de ne plus.paroître devant 

V lui. Ce Seigneur, attligé d'avoir encouru 
" la dilgrace d'un fi grand Prince , fe retira 
'.' auprès du Roi Philippe - Augufte, qui 
" employa inutilement fon crédit pour 
" faire i.i paix. L'Archevêque de Canror- 
>' i>2ry, le Duc de Bourgogne &: le Comte 
r ,'dejNôvers s'intérellerent également ians 
>' aucun fuccès : cependant au départ ^j la 
r> flotte, le Roi d'Angleterre ,. importuné 
p par les Seigneurs de fa Cour qui pu- 

V blioient hautement la valeur de des 3ar- 

Avi 



< . I ^ 



:'ir^ vi Vj 



II 

ïht: 



f 



oiri:' 



j> Barres , lui pardonna enfin. « De re- 
tour en France, il fut Tun des Barons du 
Royaume que li Roi Philippe - Augufte 
donna en l'année i loo , pour caution à 
Blanche de Navarre, ComtelFe de Cham- 
pagne, des conventions irai tes pour Tédu- 
cation & la garde de la fille de cette Prin- 
celFe. Hilt. de la Maifon de Montmorency 
par Duchelne, liv- 3 , p. i zy _, & aux Preuv, .|' ♦, 
p. 71. _ • ■ ■ . _ 

Toutes nos Chroniques &: nos -H iiloi res 
qui rapportent la célèbre journée de Bou- 
vines , font une mention bien honorable 
de Guillaume des Barres. Mezeray (Abré- 
gé Chronol. T. i , p. 188.) le nomme par- 
mi les Seigneurs qui, dans cette adiion , 
eurent le plus de part au péril &c à la gloire. ^^ [ 
Alberic le cite en tête de ceux qui y com- 
battirent à côté du Roi Philippe- Augufte : 
(hift. de la Maifon de Guines, p. 169 aux 
Preuv. Hift. de la Maifon de Bar-le-Duc.) 
Le Père Daniel en fon hiït. de Fr. T. 3 , p. 
iSS tSc 189, lui donne auiFile premier rang 
dans le récit de la bataille de Bouvines. 
GauUlaume des Barres, après avoir com- 
battu auprès du Roi , s'en fépara pour lui 
amener du fecours. Le Monarque étoit ert 
grand danger : ce fut en ce tems que des 
Barras furvint avec un renfort \ il chargea 
avec tant de valeur les ennemis, q-u'il les 
obligea dq reculer : ayant eu fon cheval 
tué fous lui , ôc s'étant rencontré fur le 



% 



.v: 



( <3.) 

paiïage de l'Empereur, il le falfit nu corp?^ 

mais ce Prince qui tut fecouru à l'inftanr, 
lui échappa, & il y eût clemci.ué lui-même 
fans le lecours de Thomas de S. Valéry 
qui le délivra. 

(Quelque tems après la bataille de Bou- 
vines , le Roi ht Trêves avec l'Anglois : 
Guillaume des Barres fut l'un des Seigneurs 
qui la.fignerent. Elle elt datée de Chinon 
le Jeudi après l'Exaltation de la Sainte 
Croix , au mois de Septembre 1 214. Hifl. 
de la Maifon de Montmorency, p. 398, 
aux Prev. 

Le Héros qui a donné lieu à cet article, 
mourut en 12.34, dans un âge tort avance. 
Dom Toulfaint du Pleifis (hift. de l'Egl, 
de Meaux , Tom; de Ihift, p. 11 5 , & T. 
des Pr. p. 1 3 2 & 1 3 5) raconte que fa mort 
fut tunefte aux Religieufes de fontaines 
qui le regardoient comme l'un de leurs 
principaux bienfaiteurs <k. le reftaurateur 
de leur Monaftere. Elles- Tannoncerenr 
aulli-tôt , fuivant l'ulage de ce tems - là , 
dans différentes Eglifes du Royaume, où 
on envoya exprès le Rouleau de parche- 
min ordinaire fur lequel chaque EgJife 
marquoir qu'elle avoit offert fes prières 
pour le dctunt. On voit d la tcte du Rou- 
leau la repréfentation en miniature de 
ce Seigneur , mort &c étendu fur un lit, ^ 
l'Evèque de Meaux, fuivi de toute laCom- 
munaVité de Fontaines, c^ui vient lui jetter 



viajji/ .ts ai; 



« ■■' ^k. • i 



,:,.iini: 1 .'o I. 



de l'eau bcnite. La Préface de ce Rouleau 

ert un grand difcours en [orme de lanien- 

^ tarion <i<v: d'éloge , ou d'Orailon tunébre 

M: relative aux adlions de la vie. On y lit 

[r. qu'il avoit été l'un des plus grands liom- 

■';• mes ôc des plus fameux guerriers de fon 

tems j Se qu'avant de mourir il avoit pris 

4* riiabitde Fontevralid. On voit encore Ton 

tombeau en l'Eglife de Fontames : il elt 

■•î' repréfenté fur une Tombe, hors de terre i, 

■-^^ de l'épailleur d'un pied, lans ornemens , 

en habit de Religieux j dans Ion état de 

mort , couché de Ion étendue,(l?v: les mains 

jointes. , 

Jean des Barres, Chevalier , Seigneur 
-^ d'Oiilery , ForFry , Saint-l\uhus, billy ôi 

Ognes, petit-fils de Guillaume des Barres 
dont on vient de- p.-.rljr, ratifia au mois de 
Février une donarion que fes prédécef- 
leiirs avoient faite au Prieuré de Font^ii- 
ne. Hift. de l'Egl. de Meaux, T. des Pr. 
p. i6^. On a un titre détruit en plulijurs 
endroits, & même à ladare, où l'on voit ' i^ 
V* toutefois que du conientemenr de Hcl- 

vide fa mère, de Guillaume des Barres 
fon frère &: d'Ifabelle fa féconde femme, 
il fonda en fa Chapelle d'Oilfery, les an- 
niverfaires de Guill-ume des Barres,Che- 
valier, fon père, de Guillaume des Barres 
nuifi Chevalier , fon ayeuf, & de Petro- 
ndie fapremiere femme : hift. de l'Egl. de 
Meaux , T. des Pr, p. 107. îl accompagtu 



rr. . . ;•■ ri. 



<:j;f[ 






y\ i;;ir/ 



-I' ' ., (\\ . : 



. ( '5 ) 
le Roi S. Louis dans fon voyage de la Terre 
Sainte.. Nos Hilloriens le qualihent au 
fujet de cette Croifade , vir nobiiis propter 
gentis noh'ditatem commendatus : Hift. du 
Roi S. Louis , par Guili. de Nangis : G al- 
lia Chrijliana Dionifd Samarthany ^ T. z, 
p. 568 , hill:. de la IMailon de Guines , aux 
pr. p. lyz & 173. 

L'Auteur (ie l'iiift. de l'Egl. de Meaux 
(T. de riiilt. aux notes, p. 731.) rapporte 
de Jean des Barres, un trair qui trouve ici 
bien naturellement fa place. Il en détache 
ce qui pourroir avoir été copié trop grol- 
fiéremcnt d'après les avantures extraordi- 
naires des anciens Paladins. » Jean des 
>' Barres, dit-on , alla combattre les Inti- 
>5 déles fous le règne de S. Louis , «!n: lailLi 
55 en partant pour la croiiade , fi fonmie 
35 a OilLery. Il tut hutpriionnier dans une 
« aéVion, &: tomba entre les mains d'un 
» homme dont il fçut gagner le cœur par 
55 io.^ mr.nieres nobles & engageantes. De- 
» venu le coniiden: &: l'ami de ion maî- 
35 tre , il n'avoir plus rien à déhrer pour 
55 vivre heureux que la libertq. Celui - ci 
55 voulut l'attacher à lui par des liens en- 
55 core plus étroits que tomes les faveurs 
35 ordinaires dont il le combîoit : il lui 
35 propcfa le mariage d'une de fes paren- 
>3 tes ; mais il fallo-: i'époufcr ou s'atten- 
33 dre aux derniers uipplices. La hile étoit 
13 r.lahométan.e , Z'. Jean des Barres étoiç 



( î' ^ 



i 



'<.r'. (.; 



-, r- , . 1 ; r. ; 



'^'i/Zixi.q.iq ^ 



srj ?r. ... ;:iS T: r, <[, 



7 



( I6 ). 

» Chrétien. Oiitœ cela, il avoit lailTéeri 
» France une femme à qui il dévoie la toi 
j> conjugale, il accepta néanmonis le parti; 
» mais il eut le talent de perfuader à fa 
» nouvelle cpoufe de vivre avec lui com- 
>5 me une ioeur avec fon frère. Il fit plus, 
5j il la convertit, (S: après l'avoir amenée 
» d la Religion Chrétienne ^ il trouva le 
» moyen de revenir en France avec elle 
>j auprès de la fenime légitime. « 

Voilà de quelle manière l'Auteur de 
l'hilt. defEgl. de MeauxahabiUé ce fait. 
L'aventure en Turquie de Jean des Barres 
fe raconte encore a Oïlfery , où la tradi- | 

rion Ta tranfmife fuccelhvement de père 
en hls. Jean des Barres, après la mort de 
fa première femme , époufa celle qu'il 
avoit amcjiée de Turtiuie. Il fut inhumé 
dans le Chœur de l'Egl. d'Oillery , où (on 
Tombeau étoit encore placé il y a douze 
à quinze ans ; mais le Curé de ce lieu s'en 
trouvant incommodé , & ayant obtenu de 
l'Eve que de Métaux la permillion de le 
faire transférer au bas de l'Eglife, lachofe 
s'ell faite. Le Tombeau de Jean des^Bar- 
tes a été ouvert : on a trouvé un cercueil 
de plomb dans lequel (on corps eft ren- 
fermé ; & à chaque côté du cercueil deux 
cœurs renfermés en des boctes de plomb 
en forme de cœur. Ces cœurs ayant été 
tirés du Tombeau , il fortit de l'un une 
eauroulTe avec un bruit comme un iitle- 






* X \ 









:>' "J7 *.! !> 






( '7 ) . . 
inent , fuivant que je l'ai lii au procêv 
verbal qui en a cté fait. Le maufolce de 
Jean des Baires eft en pierre : il y eft re- 
prcicnré entre fes deux femmes , dont 
l'une eft en habillement ctrenger. 

Jean des Barres , Chevalier , Seigneur 
de Chaumont - fur - Yonne , Maréchal dtî 
France en 1 3 1 8 , eft connu dans l'hift. des 
grands Officiers de la Couronne : Edition 
en 1 vol. T. I , p. 5 1 2. L'Auteur de cet 
ouvrage lui donne pour femme Hclifen- 
de Dame de Chaumont-fiu'-Yonne , d'où 
il paroîtroit que la Seigneurie de Chau- 
mont feroit rentrée dans la Maifon dQS 
Barres du cHef de cette Dame. On ne 
voit pas d'ailleurs dans l'hift. dos grands 
Officiers de la Couronne de qui ce Jean 
des Barres fut fils. 

Une foule de titres anciens qui fe trou- 
vent dans les archives de l'Abbaye de S» 
Vi6tor à Paris, prouvent que la Seigneu- 
rie de Chaumont étoit dans la Maifon des 
Barres dès le 1 2" fiécle. Il paroît que cette 
Seigneiu-iey entra du Chef de Hélifende 
Dame de Chaumont, mariée 1°. à Guil- 
laume des Barres I du nopi , Seigneirr 
d'Oiftery, & en fécondes noces, à Guy de 
Garlande, Seigneur de la HoulTaye. Cette 
Dame confirme une Donation c]ue Ode 
des Barres , l'un de fes fils , avoit faite X 
l'Abbaye de Prully ;, elle eft qualifiée en 
cet ade Dame de Chaumont. Elle donna 



'j' ' ) 






i 



' -' ^ c. 



■ i : j I i 



0/..-... -flO .r.r-nv J 



< -•' ) 1 r . ■ I I , 



■J"' r' 1 : : , ( : ;. 






.•'i;Mii;' 



I 



'•-••'-■U JiJj .J/J: 



. ( iS ) 

e.n l'année 1190, du confentement dti 
rncrae Ode des Baiies fon Hls , è^ de Guy 
de Garlande alors ion mari, à l'Egl. de S. 
Marcin de Villarslesdixmes qu'ils avoient 
à Vaucroix. Hilt. des gr. Oft! de la Con- 
ronne, T. 7 , p. 3 5. Cartulaire de l'Abbaye 
de PriiUy, cabinet de AI. de Clairamb.iiilr. 

Ode des Barres, dont on vient de par- 
ler , ^ hin Seigneur de Chaumonr & du 
Plelîîs-Bruner. On trouve dans le Cartu- 
laire de l'Abbaye de S. Vidor , plulieurs 
titres des années 11 81, 1190, 11 10 & 
1120 qui prouvent ces laits. 

Herre des Barres, Chevalier, vivant en 
1116, fut aulil Seigneur de Chaumonr : 
Cartulaire de l'Abbaye de S. Victor. Voilà 
la fource oii doit puifer le Continuateur 
de l'hill:. des gr. OfF. de la Couronne j 
■pour trouver la filiation de Jean des Bar- 
res, Maréchal de France. Les Seigneuries 
de Villegnart , Croy 8c Houlfoy croient \ 
pofTcdées par la Maifon des Barres dans j 
les 1 2<= &c 1 5e fiécles. Voyez l'hllh de l'Egl. ' f 
de Meaux , T. des Pr. , p. (J(^, 1 1 p 6ci 5 2 , ^ 
& au Tome de l'hifl:. p. 166. 1^ 

Des Barres en Bourgogne. Hugues des 
Barres vivoit du tems de Guy & cle Géo- 
froy , Comtes de Châlons , (Se avoit un 
rang dillingué à leur Cour , luivant une 
chartre dans laquelle il eft nommé im- 
médiatement après ces Princes , (Sv: avant 
Geofroy de Milly, Joceran de Martilly Se 



1 



b:> A 



\ .'. !. , Ov » 



r ■ ^v ; ■■/< V .' 



■iv :u ;if 






autres Seigneurs : hlll:. de Châlons, par h 
Pcre Perry , p. 1 1 1 , aux Pr. Le mcme titre 
eft aullî imprimé, p. 168 «S: i6ç) de la Let- 
tre touchant Beatrix , Comtelîe de Châ- 
lons , par le Père Chil-let Jcfuite. 

Guillaume des Barres, Chevalier, ven- 
dit en 1 138 , à Eudes Duc de Bourgogne , 
pour le prix de 1 40 liv. monnoie de Dijon ,. 
ce qu'il poiïcdoit au lieu de Vêvre. Les 
lettres de cette aliénation font fcellées de 
fon Iceau , où on lit , fecretum GuUlcrmi 
de Barris. Il y ell: repréfenté à cheval, te- 
nant de la main droite une épée nue , 1 1 
pointe élevée , «3v de l'autre main un (tcw 
armoirié à 4 barres , chargées de deux Faf- 
CQs : Recueil de Perard, p. 440 &: 441. 

Une Dame de la Maiion des Barres hic 
mariée à Guillaume II du nom , Seigneur 
de Montfaintjean. Etienne de Montfaint- 
jean , un de leurs fils, vendit en Décemb. 
1259 j au Roi S. Louis le Château ôc la 
Châtellenie de la Ferté - Alais & tous les 
droits qu'il pouvoir y avoir , tant du chef 
de fa mère que de celui de Guillaume des 
Barres, fon ayeul. Hift. gén. & particuliè- 
re de Bourgogne, T. z , p. 5 3 1 : hift. de la 
Maifon de Vçrgy, p. 171 aiLx Pr. 

Pierre & GuiUaum-e des Barres, Che- 
valiers , furent préfens au Traité d'accord 
fait en Novembre m 5 , au lieu d'Argil- 
ly, entre Ode & Othon , Duc &. Comte 
tie Bourgogne, au fujec du différend que 



l' n T 1 



i 






^ 



T 



ces Princes Avoient pour les Fief;) de Mail- 
ly j Poligny &: NaviUey : hift. gcn. & part, 
de Bourgogne , T. i , p. 87, aux Pr. 

Pierre des Barres fournit un aveu l'an 
ÎI16 X Blanche, Comteilc de Troyes, 8c 
à Thibaut fon hls Comte de Champagne, 
dont il fe reconnoilfoit hum/ne-iigeapïî^s la 
ligeance du Duc de Bourgogne & d"Ar- 
chambaur de Bourbon : Traité des Fiefs, 
par Chantereau le Fcvre, p. 88, aux Pr. 
Le mcme Pierre des Barres, par lettres da- 
tées à Vîteaux l'an 1112, promit au Duc 
de Bourgogne d'être toute la vie fon hom- 
me-lige après la ligeance d'Archambaut 
de Bourbon ^ & il s'engagea de n'avoir au- 
cun autre Seigneur lige fans le confente- 
ment du Duc de Bourgogne : Recueil de 
Pérard, p. 328. 

Guillaume des Barres , Chevalier, Sei- 
gneur d'Apremont, étoit en procès en l'an- 
née ï 191 avec Jean hls de Ode des Barres 
& Guillaume Seigneur de Montagu, Che- 
valier , Marie des Barres fa femme, <^ Jear^ 
des Barres, Chevalier , frère de cette Da-- 
nie, touchant certaines terres qu'elle avoit 
apportées en mariage à fon mari. Hift. 
généal. des Ducs de Bourgogne de la Mai- 
fonde France, par Duchefne , p'hg. 145 , 
aux Pr. 

Jean des Barres, Ecuyer , Seigneur des 
Bois ou Boifroferien , & en partie de 
ChampUte, vendit en 1189, à Jean de 






v'iJ 



f 11 ) 

Vergy, Sénéchal de Bourgogne, la 4c par- 
tie ce la Terre de Champliiie : imt. de la, 
Mailon de Vergy , p. aco, aux Pr. 

Jean des Barres tue Chaip.î>ellan de Phi- 
lippe , die le Hardi, Duc de Poiirgogne : 
^iemoires pour lerv'ir a i iiiic de France 6c 
de Bourgogne, p. 43. 

On crouse dans le i5ehécle , Philip- 
pine des Barres , mariée i "^ 2. Guillaume 
Damas, Seigneur de Digome, ik lecondes 
noces a Chrcnen de Digoine , Chevalier , 
Seigneur &; Baron de Thianges , Monti- 
gny ^ Delnois ] &: Catherine des Barres 
mariée a Philippe de Crus , Chevalier , 
Seigneur de T'rohan ^ de Sardy. 

On voie en TEglile du Prieuré de Bon- 
vauls, dans la net, unùTon;be, oaon Kr: 
Ci giii nobles Elcuyers Foulques des Bar- 
lesquitrelpaiîât Fan de grâce m. ccc. lxv, 
le 5 s jour d'Avril, priez pour luL Cerre 
inlcripdon eit autour de la Tombe , 3c au 
milieu eit un ecu où 1 on dt fringue une 
taice. 

Thibaut des Barres , Gouverneur de la 
ville d Auxonne, >S: Ecuver de Charles le 
Hardi, dernier Duc de Bourgogne, éroit 
le 4* aveul de Jean des Barres , Chevalier 
de Malte en 162.6 ^ ir.orr le S Ocwb. 1657 
à l âge de 5 1 ans \ Se inhume en FEglile 
d'Echirev , dans la Chapelle de la maiion, 
où Ion voit ion Tombeau en miibie ucii 
avec une iaicriprioa. 



i.. 



: -T 1 1 ' , ' I ' 



: I ' '' 



f Ti- ) 



1 






u .'■•.■' 



J.T. ^f^ 






!i'.'1J-. 



( lO . 

Jean des Barres , Chevalier de Malte j 
1^ ctoic tîls de Pierre des Barres , Chevalier, 

Jf ' Baron de Ruftey , Seigneur d'Echirey, Mo- 

loy ^ViiUers-le-Duc, Vanvey , fécond Prc- 
fidentdu Parlement de Dijon, &; Confeil- 
1er d'Etat , ik de Charlotte Bourgeois de 
Molleron. 

Bernard des Barres, Baron de Ruffey, 
" Marquis de Mirebeau, Seigneur d'Echi- 
rey , Villiers-le-Duc &c Vanvey , Prélident 
à Nlortier au Parlement de Dijon, & Con- 
leiller du Roi en fes Confeils d'Etat & 
Prive, frère de Jean des Barres, Cheva- 
lier de Malte, époufa Antoinette de Beau- 
clerc, Dame & Marquife de Mirebeau, 
hlle de Ivlichel de Beauclcrc , Chevalier , 
Baron d'Achercs iÎn: deRougemont, Mar- 
quis d'Elliau &: de Mirebeau, Confeiller 
' ' d'Etat, Prévôt & Maître des Cérémonies 
des OrdresduRoi, &c de Marguerite d'Ef- 
rampcs , Dame d'Eftiau ^ il n'eut qu'une 
lille unique Marie des Barres , Marquife 
de Mirebeau , Baronne de Ruffey , Dame 
de Villiers-le-Duc &: Vanvev , mariée en 
Avril 1 68 1 , à Pierre IV du nom de Bauf- 
fremont. Marquis de Liftenoisocde Cler- 
vaux , Baron de Seigneur de Scey, Traves 
&: autres lieux. Grand - Baillif d'Aval au. 
Gomté de Bourgogne, Colonel cflnfante- 
rie & de Dragons, mort le 28 Août 168^, 
âgé de iz ans feulement. 

André des Barres, Chevalier, Baron de 



.'r.,,i; ..k nr^r: 



o , j;.. 



1 1 



': 



■^ . •■' -fC , VJ. 



T 

t 



( -3 ) 
Cudigny , Seigneur de Moux , Monceaux, 

Prilfey, laTenade, fuccelhvement Capi- 
taine d'une compagnie de Chevaux-Lé • 
gei'S incorporée au Régiment d'HenricKe- 
nvjnt Cavalerie , & d'une autre compa- 
gnie de Chevaux-Légers incorporée au Ré- 
j^iment de Li Feuillade Cavalerie , lecond 
Irere de Jean des Barres , ChevaUer de 
Malte , époufli par contrat du i (jAIai 1 66iy 
Claude de Saint-Belin, fille de Claude de 
S. Belin, Chevalier, Baron de Cullîgny , 
Seigneur de Moux, Monteaux, PrilLey, la 
Tenade , Meftre de Camp d'un Régiment 
d'Inhinterie,&: de Claude de Monrrichard. 
Il eut de fon mariage un hls unique, Llen- 
ri -Bénigne Comte des ]')arres , Baron de 
Cullîgny, Seigneur de Moux , Montaux , 
PrilLey, la Tenade , Capitaine au Régi- 
ment de Saint-Morice Cavalerie, en 1(^94, 
Chevalier de l'Ordre de S. Louis , qui a 
époulé par contrat du 11 Février 1719 , 
Judith de S. Chamans , fille de François 
Comte de S. Chamans, Marquis deMery, 
& de Bonne de Chatclux , dont il a eu 
trois fils & une .fille. 

Voyez pour le nom des Barres , le livre 
intitulé , Mazures de l'Abbaye Royale de 
Lifle Barbe-lez Lion , T. z^ p- (^32. i l'hift. 
de Charles VII, par Godefioy, p. 135 , 
410, 4(î'i \ (Euvres d'Alain Chartier,i/2-4% 
p. 118 ; Annales de France, par Belleto- 
vell, T. I , p. 575 ^ Hift. de la Monarchie 



{>i;^;r.;: 






( H ) 
Françoife, par Marcel, T. 3 , p. 19; Hift. 
de Brabant , p. 1 47 , 1 8 3 , 63 8 ^ le Livre de 
Jure Bclgarum^ in-fol. p. 3 3 4, '411 ^ Re- 
cueil de Rimer ^ T. ii, p. 628 , T. 14, p. 
259 j Hift. de Bretagne, par Dargentré, p. 
213 ; Hift.' de Bretagne , par Dom Lobi- 
,* neau, T. i , p. 108 , 133 , i<ji ,240, 24S, 

775, T. 2, p. 313 , 315, 35 (î, 373, &c.; 
l'Hirt. du Cannois , par le Père Morin , 
in-Of". , p. iif)-, Trophées de Brabant, p. 
147, 183 , (J38 j Science Héroïque de la 
Colombiere, p. 1 50&: 1 54^ HiftdeCam- 
bray, par le Carpentier , i/2-4°. T. z, p. 
8(jo. > 

La BRUYERE , -BRUYERE c^ 
BRUYERES. On a fur la famille de 
Bruyère en Normandie, un ritre^ original 
de l'an 1408 \ quatre titres originaux Aq'^ 
années 1610, i(j41, 1671 , fur des famil- 
les du nom de la Bruyère établies à Paris , 
&■ deux pièces de procédure de l'an \(>-]i. 
On a iur le nom de Bruyères une Tran- 
fadion collationnée, fcellée «Se légalifée, 
pailée à Paris devant Bellanger le Jeune , 
détemptëur de la mmute, &: fon Confrère, « 
Notaires au Châtelet , le 30 Mai 1695, | 
concernant haut & pui (Tant Seigneur Mef- 
fire Jean-Emeric de*" Bruyères - Joyeufe , 
Chevalier, Marquis deChalabre, Capitai- 
ne né "de cinquante hommes d\irmes àt% 
Ordonnances du Roi , demeurant en fon 
Château de Chabbre, Province de Lan- 

«niCGoc , 



i 






'- ( •. \ -^ 



■^ . .'f-^^^ 



\i' 



.-jy^ryA 



, viiJ-jyol. 






guedoc , Se étant alors à Paris : cette Tratt.-* 
i'adion avoit pour objet le partage de la 
fuccedion de très-haute , trcs-puilfante &c 
trcs-illuftrePrincelIe Mademoiielle Anne- 
Marie-Louife d'Orléans. On lit dans cet 
acte * )5 ledit Seigneur Marquis de Cha - 
î5 labre étoit héritier pour un quart de feu 
55 madite Demoifelle dans les propres de 
55 la ligne de Joyeufe, comme defcendant 
5) d'Anne de Joyjule , cpoule de François 
55 de Bruyères, Seigneur dd Chahbre, la- 
}> quelle étoit fille aînée de Jean Vicomte 
55 de Joyeufe qui époufa Françoifede Voi- 
55 dus. Dame d'Arqués en Languedoc, 
55 de laquelle il eut iix enfans j deux hls , 
55 Guillaume de Joyeufe , Maréchal de 
5> France , Se Jean - Paul de Joyeufe , Se 
5> quatretilles j Içavoir, ladite Dame Anne 
55 de Joyeufe , Paule, Françoife Se Cathe- 
51 rine de Joyeufe , lequel Guillaume de 
55 Joyeufe époufa Marie de Baternay ,dont 
55 il eut Anne de Joyeufe morte fins en- 
55 fans ; Se Henri de Joyeufe , Maréchal 
55 de Bouchage , qui époufa Catherine de 
55 Nogaret, dont il eut Henriette de Joyeu- 
5» fe., laquelle époufa en premières noces 
55 Louis de Bourbon, DucdeMontpenller; 
55 Se en fécondes Charles^de Lorraine, Duc 
5? de Guife, duquel premier mariage étoit 
3} ilTue Marie de Bourbon , DuchelFe de 

I ; * L'on Mpporte mot à mot renoncé dans l'adc. 

B 



3 



.aiis i »... 



. r 16 ) 

j> Montpenfier , cpoufe de Gafton de Fran- 
»> ce Duc d'Orléans , c|ui ii'eurenc de leur 
» mariage que feue madite Danioifelle ; 
» ledit Jean - Paul de Joyeufe lecond fils 
>j dudu Jean Vicomte de Joyeufe, mourut 
»î en bas âge ôc fans lailfer de poftcritc : 
»> ladite Anne de Joyeufe, aînée des filles, •. 
»3 fut mariée audit François de Bruyères , 
3> Seigneur de Chalabrej la feconde,Paule 
5> de Joyeufe époufli Claude de Clermonc 
») Seigneur de Chattes ; la troifieme,Fran- 
53 çoife de Joyeule fut mariée à . . . . 
55 de Capendu , de la quatrième , Cathe- 
» rine de Joyeufe fut mariée à Ennemond 
j> de Brancas, Baron d'Oife. Ledit Fran- 
»3 çois de Bruyères de Anne de Joyeufe eu- 
>3 rent quatre enfans mâles de leur ma- 
}j riage ^ fçavoir , Jean - Paul, François , 
» Gafton & Antoine de Bruyères. Ledit 
»' Jean-Paul décéda fans entans : Gafton 
i* Se Antoine ne furent point mariés , & 
>> ledit François de Bruyères époufa Ifii- 
" belle de Barthelemi, dont il eut trois 
}' entans mâles, Guillaume, Jean-Anroine 
3' & Gabriel de Bruyères : led. Guillaume 
3' fut tué fans avoir d'enfans ; led. Gabriel 
" ne fut point marié , & ledit Antoine 
» époufa Beatrix de Poitiers , dont il eut 
53 deux enfans mâles, Jean-Pierre &:Eme- 
« rie de Bruyères. Emeric ne fut point 
33 marié, & ledit Jean-Pierre époufa Ga- 
w brielle de Lévy, dont il eu: un fils uni- 



i 
fi 



... ,T ^r ... 



,r.'l\-,:j 



ili. 



■ ; J j -- - . 

. f ( ; 1 



11';'!,.. 



I 



« que qui eft ledit Mefîire Jean-Emeric de 
» Bruyères, Marquis de Chalabre, com- 
« parant > auquel partant li appartient im 
>3 quart dans les propres de ladite ligne de 
1) Joyeufe. » 

N. . . de la Bruyères, Chevalier de 
l'Ordre de S. Louis , Lieutenant pour le 
Roi &c Commandant de Maubeu^e , ac- 
corda un certificat de fervice date à Mau- 
beuge le 17 Mars 1703 , portant que le Sr 
de Lifle avoit fervi dans ladite Place en 
qualité d'Aide Major pendant l'eipace de 
douze années : Cabinet de l'Auteur. 

Outre les titres que l'on vient de citer, 
on en trouve d'autres dans les Mélanges ôc 
les Fiefs. 

Renfeignemens. Bruyères porte pour ar- 
mes, ci'or au lion de fable à la queue four- 
chue. Le Roi d'Armes de Varenne, p. 1(^4. 
Voyez pour Bruyères le livre intitulé , In- 
Jignium Theoriafeu oyais Hcraldid: pars 
generalis j&c, auclore Philippo-Jacobo Spe- 
nerod^ p. 233. Voyez aufli le Céfar Armo- 
riai , p. 85. 

Gui de Néelle II du nom. Seigneur de 
Mello , Maréchal de France àh% l'année 
1345 , époufa en premières noces , le 15 
Mai 1 341 , Jeanne fille de Thomas , Sei- 
gneur de Bruyères le Chaftef. Hift. Aq^ gr. 
Otf.de la Couronne, T. i, p. 517, C.édir. 
en deux vol. Voyez le T. 2 , p. 972. d; 
1038. B. 1114. D. 1173. A. 1599- D. KîOj» 
A. B ij 






(.a 



( iS ) _ 

Voyez pour Bruyères , l'Hifl;. des gr. 
Ofl. de la Couronne en neuf", vol. T. Jll , 
p, «38 ^ IV. p. 13, 17, 18, 369,(^54.^ T. 
V, p. zi5jT. VI, p. 407,638,695,744, 
708 , 774 j T. VIII , p. 106 & i07 ^ T. IX, 

P- 03. 395 > 857 ^^ 227. 

Pour la Bruyère , voyez iHift. des gr. 
Off. de la Couronne , cdit. en 9 vol. T. II, 
p. 188, 350, 3SI , 3 53 5 3^2., 367, 369, I 
858;T.IV,p.23, 892 j T. VI, p. 717 ^ 
T. VII, p. 1337-, T. IX, p. 467, e^C. 

Voyez pour Bruyère (Ewen Brueria) 
rHiîl;. de Bretagne, par Dom Lobineau , 
Tom. des Pr. col. 170 & 171. Henri de la 
Bruyère fut l'im des Seigneurs de Bretagne 
qui rendirent hommage le7 Janvier 1382. 
à Jeanne de Rais. Idem j p. 634 oc 635 , 
Ch. de Nantes. Arm. D. CafTette , A. N, 
12. 

Voyez pour la Bruyère ou la Bruere , 
l'Hift. Eccl. ôc Civile de Bretagne , par 
Dom Morice , T. i , des Pr. col. 3 85, 806, 
1065, 1198, 1648 & 1651 : & l'Hift. de 
la grande Chancellerie de France, par Tef- 
fereau,p..45i. ^ ■ 

La Famille de la Bruyère établie en 
Champagne, a prouvé fa noblelfe devant 
J^l. de Caumartin , Intendant de cette Pro- 
vince, CxT a porté les prauves de fes filia- 
tions jufqu'd Guillaume de la Bruyère, 
fils de feu François de la Bruyère, Ecuyer, 
demsurauc à Sedan, accorde le 17 Mars 



< > l < 



> J - ■'■' J 



.X l 



;(,•: .. .,-... ,.,q 



( .^9 ) 
i554î ^"vec Damoifelle Gilette de Ctt- 
guiire. V. le Nobiliaiie de Champacrne. 

ROCHECHOUART. On a de cetre 

jMaifon foixante-dix titres, la plupart ori- 

I ginauXjdes années 1451 , 1443,1444, 

1476, 1485, 1508, 1511, 1 511 , 1523 , 

i533> M34ï M3^'> Î5 53 » M5 5> M^i> 

15(^7, 1568, 1571 , M 90, 160:^ ÔC 1643 -y 

&: la plupart des autres depuis l'an 1657 à 
IJJ.6, font par copies coUationnces & p.tr 
imprimé. 

Ade pafTé en la ville de S. Jean-d'An- 
gely, le 25 Juin 1555, où l'on voit q\.v2 
haut &c puilTant Meilire François de Ro- 
ehechouart \ Chevalier , Gentilhomme 
Ordinaire de la Chambre du Roi , Sei- 
gneur de Mortemar, Vivonne,"Cercigné , 
Bellefontaine , Luilac , le Château Cla- 
viere, le Boucher en Brème , le B-îanc en 
Berry, Tamiav-Ch.irante & de la Châtel- 
lenie des Landes , doit à caufe de fa Cha- 
tellenie des Landes, garder chaque année 
la veille du jour de S. Jean Se le jour me- 
■ me , le Chef de ce Saint étant en l'Eglife 
de l'Abbaye de S. Jean-d'Anrely, & quil 
eft en droit de prendre une poignée d'ar- 
gent des offrandes qui fe tout à la grande- 
MefTe: original. 

Tranfadion fut procès du 1 6 Mai 1431, 
d'entre Jean Arignon , Rcuyer, Seigneur 
de Lefpine & de Lerbergej-ie, (S>: Dame 
Marie-Anne Dargenton fa femme, d'une 

Biij 



ci?{^ t l)}( '.<^< ' ' < f- W J , K n É 



"J,.'„ J.l l.jj 



l'* 



part , Se très - noble de puifTant Seigneur 
Melîire Geofroy , Vicomte de Roche- 
choLiart, Seigneur de Taunay-Charante , 
d'autre part. Il y eft convenu que doréna- 
vant &c à jamais les hommes de la Sei- 
gneurie de Lerbergerie feroient le guet 
^- aux Château (Se Ville de Taunay-Charan- 

te , !k qu'ils contribueroient aux répara- 
tions du Château, en la mcme manière 
que le font les Habitans de la Châtellenie 
de Taunay-Charante : original. 

Contrat de mariage du ii Avril 1 5 •jô', 
après Pâques, de Meihre Charles de Ro- 
chechouart, dit de Barbazan, Chevalier, 
Seigneur de S. Amant, Gentilhomme de 
la Chambre du Roi , Lieutenant de cin- 
quante lances des Ordonnances de S. M., 
nls de principal héririer de teu haut & 
puiiTant Seigneur Meflire Antoine de Ro- 
chechouart. Chevalier, Seigneur de Saint 
Amand , Lieutenant pour le Roi au pays 
& Gouvernement de Languedoc, Capi- 
taine de cinquante lances , Sénéchal de 
Touloufe, &c de Dame Catherine de Bar- 
bazan fil veuve, avec Damoifelle Claude 
de Humieres , fille de feu haut de puilfant 
Seigneur Mellire Jean de Humieres,Che- 
valier de l'Ordre du Roi , Confeiller en 
fon Privé Confeil , Gouverneur de Mef- 
feigneurs les enfans de France, 6e des Vil- 
les de Châtellenies de Peronne , Alondi- 
^dier de Roye, Lieutenant-Général pour le 



I 



^51 ) 

Roi au pays de Picmonr , Capitaine de 
ccnr hommes d'armes fous la charge ifc 
conduire de Monleigneur le Dauphlri, &c 
de Dame Francoife de Contay , Gouver- 
nance de mefdirs Seigneurs les enflins de 
France. Les parens qui turenc prcfens à ce 
conrrac de mariage lonc de la part de la 
future épouie, la Dame fa mère, Mellire 
Charles de Flumieres, Evcque deBayeux 
ik Grand-Aumônier de Monfeigneur le 
Dauphin, & Jacques de Humicres, Sei- 
gneur de RoqueroUes & Chambellan de 
Kionleigneur le Dauphin , fes frères : 8c 
du chef du hitur époux, fes parens y font 
nommés en cet ordre M^. Jacques de Ro- 
chechouarc , Protonotaire du Saint Siège 
Apoftolique, fon frère ^ Mellire Guillau- 
me de Rochechouart, Seigneur de Jars , 
Confeiller & Maître-d'Hôtel ordinaire du 
Roi, Chambellan de Monfeigneur d'An- 
goulême , &c Mellire Louis de Roche- 
chouart, Chevalier, Seigneur de Monrpi- 
peau , Panetier du Roi & Chambellan de 
Monfeigneur le Duc d'Orléans , fes pro- 
ches parens : grolfe originale. 

Aveu du 29 Novembre 166S , rendu 
pour la Seigneurie^ de Marçay à haut 6c 
puiffant Seigneur Jean-Claude de Roche- 
chouart, Chevalier, Confeiller du Roi en 
fes Confeils d'Etat & Privé, Seigneur de 
Taunay-Charante , d'Orgeré, de Creteil, 
de la Roche, de Vivonne, de Corcigny , 

Biv 



i 



.'.■ a 



( 30 
de M^rçay , &: autres Places : expétlidoii 
fur la minute. 

Avëuiic dénombrement rendus en 148. 
au Roi par Marguerite d'Amboife, veuve 
de noble ôc puiHant Seigneur Melîire Jeaii 
de Rochechouart , Chevalier , Seigneur 
de Mortemar , de Vivonne & de Gafco- 
gnelle , au nom & comme ayant le Bail& 
adminiftration de leurs enfans mineurs, 
poiir raifon du Château & de la Chârel- 
lenie de Gafcoigneile & de l'hébergement 
de IVlongont ou Morgont, relevant de Sa 
Majefté , àcaufe de fon Château de Melle : 
original^ dont la date eft détruite en partie. 

Dénombrement du 3 Août 1471 , rendu 
par Ifabeau de Rochechouart j Dame de / 
Baullay (3c de Gallardon, veuve de noble 
& puilïant Seigneur Melîire Regnault 
Chabot, Chevalier, Seigneur de Jarnac, 
à noble & puilfant Seigneur MellIre Jean 
de Rochechouart, Chevalier, Seigneur de 
Gafcoigneile, pour raifon d'iui grand nom- 
bre de chofes mentionnées en Inde , &c 
relevant de la Seigneurie de Gafcoigneile, 
à caufe du Château de ce nom : original. 

Hommage du 7 Juin 1^05 , rendu pour 
raifon de la Sein;neurie de Baigneux , re- 
levant de la Châtellenie de Laideville , à 
haut & puiffant Seigneur MeHire Leonor 
Chabot de S. Gelais, Chevalier, Comte 
de Cofnac, Baron de Jarnac , MouUieu,, 






l.- 



... ( 3-3 ) 

S. Auluis ôc autres Places, aunomÔi:conv 
me çere & légal aclminilhateur de Da- 
moilelles Leonore, Marie & Claude Chx- 
bor les hlles , 3c de défunte Dame Anne- 
Marie-CLuide de Rochechouait fonépqu- 
fe ; copie en forme probante, faite le 14, 
Novembre 1608. 

Titre original du 21 Mars 1552, por- 
tant quittance de la fomme de deux nulle 
livres , payée à n jble dv puiùant Meflire 
Gabriel Baraton, Chevalier, par nobL- 6c 
puilîante Dame Jeann; de Rochechouair, 
veuve de noblj 3z puid.'ut Seigneur Mef- 
iîre Aimery de Rochecliouart, Chevalier,. 
Seigneur de i^îorreniar, Monpipeau, Tau- 
nay-Charante , Confciller .Se Charnbell.ui' 
ordinaire du lloi ce Sénéchal de Xain- 
tonge. 

Titre de Tan m^j^ , paiTé fous le fcul 
établi aux contrats,! Ij.izignan pour le Roi 
& la Reine d'Ecolfe , Douairière de Traii- 
ce, contenant le Rail des Terres &: Sei- 
gneuries de Taunay-Charante ,Tbntames 
de Burle, Pinjarreau de la Fyemenr, 3-: de 
leurs appartenances, à la réferve toutefois- 
du Château (î?c de fon circuit , des droits- 
d'Acquêts, Hommages, Devoirs, Patro- 
nages, droits Daufïrages ik Naufrage?.,. 
Amendes arbitraires. Biens Aulbains va-- 
quans Se épav-cs ,. ventes & honneurs dV 
Contrat de fort principal au • delUrs tiW" 
oui:ii:5cen.i. livres 5 tait pour ie-p;ixai>- 






I 1 ■'.':.•.; 



^. -.;.';.* ■> 



? •.vulrtiovu''". 



•j''[ 



,:q 



I.:...' J 



( 34 ) , 
nneî He quatre mille irancs, àLonis Ance- 
lin. Receveur du Bouig de Charante, de- 
meurant à Beauvoir-fur-Matha, par haut 
& puilHint Seigneur Melîire Fran(^ois de 
"Rochechouart , Chevalier , Seigneur de 
Mortemar , LufTac , le Château Dienne , 
Vivonne, &cc. Tonnay-Charante, Se l'un 
des cent Gentilshommes ordinaires de la 
Chambre du Roi : original. 

Titre du i Décembre 1 444 , où il eft fait 
mention de noble & religieufe peifonne 
iMonfeigneur frère Foucault de Roche- 
chouart, de l'Ordre de la faintc Maifon & 
Hôpital , Saint Jean de Jerufalem, Grand 
Prieur en France,&: Commandeur en chef 
de la Maifon & Commanderie qui jadis 
fut du Temple à Paris : copie collationnce 
le 5 Mai i6-j6 , fur l'original en parche- 
min confervé dans les Archives du Tem- 
ple à Paris. 

Lettres-Patentes du Roi, données à Pa- 
ris le 1 1 Mars i66c) , par lefquelles S. M. 
nomme en Tétat 3c charge de Général des 
Galères de France , & de fon Lieutenant- 
Général ès-mers du Levant, Louis- Vidor 
de Rochechouart , Comte de "Vivonne , 
ci -devant Premier Gentilhomme de fa 
Chambre , par la démillion que lui en 
avoir faite le Marquis de Crequi , Maré- 
.chal de France. Les motifs qui portent Sa 
Majefté a nommer à cet état le Vicomte de 
Yivonue , font exprimés dans les Lettres- 






__i 



f 35 ) 

Parentes : c eft en conlidéracion des grands 
ôc recommandables lervices qu'il avoir 
rendus à Sa Majellic dans les guerres paf- 
fces , du foin qu'il avoir pris depuis dix- 
huir ans de fainr roures les occafions pour 
fîgnaler ion zèle de fon courage pour le 
fervice de Sa Majefté ôc la gloire de fa 
Couronne. Un aurre motif de S. M. eft 
qu'ayanr fait élever le Comte de Vivonne 
auprès de fa perfonne. Elle avoir remar- 
qué en lui des qualités qui répondoienr à 
l'honneur qu'elle lui failoit, 6c à la piété , 
valeur & fidélité de fes ancêtres qui de- 
puis très-lopgtems avoient fi bien mérité 
de cet Etat. Les fervices militaires dii 
Comte de Vivonne font enfuite expli- 
qués. Dès que fon âge pût le lui permet- 
tre , il donna des marques glorieufes de 
fon courage, & particulièrement à la levée 
du fiége d' Arras , où il eut un cheval tué 
fous lui. Il continua de fervir avec la mê- 
me valeur en qualité de Meftre de Camp 
du Régiment Royal Cavalerie , & en qua- 
lité de l'un des quatre Maréchaux de Sa 
Majefté, jufqu'à la paix y après quoi il 
avoir. fervi dans l'armée navale comman- 
dée par le Duc de Beaufort : original. 

Lettres-Patentes du Roi , données à Pa- 
ris le 17 Mai i6j^^ , par lefquelles S. M. 
nomme en l'état Se charge de Premier Gen- 
tilhomme de fa Chambre N. . . de Ro- 
ehechouart, Comie de Vivonne , en lien 

Bvj 



i.î 'Jl 



(V U 



( 3<^ ) 
&: place du Ivlarquis de Morcemar ion. 
peœ, Chevalier des Ordres de Sa Majellé 
ik Confeiller en fon Confeil d'Etat : ori- 
ginal. 

Tranfiidion du i Avril 1438, d'entre 
très-révérend Père en Dieu MelFire Guy , 
par la grâce de Dieu, Evêque de Xaintes, 
au nom & comme Tuteur &: Curateur 
des enfans mineurs de feu Mellire Jean de 
Rochechouart, frère dudit Evcque, d'une 
part; 5c Monfeigneur Jean Baftard d'Or- 
léans, Comte de Vertus, d'autre part. Par 
cet ade , le Comte de. Vertus s'oblige de 
payer à l'Evêque de Xaintes, pour k-fdits 
mineiù's, lafomme de mille écus d'or pour 
la rançon d'un certain prilonnier Anglois 
nommé Jean Magny , prifonnier defdirs 
mineurs : vidimus original hdt \e 16 Juil- 
let 1443. 

Titre du 17 Septembre 1445 , par le- 
quel il appert que noble &c puilïante Dame 
Marguerite d'Amboife , Dame dé Morte- 
mar, de Cugny , de Gafcoignelles &: de- 
Thorigné, veuve de Mellire Jean de Ro- 
chechouart, Chevalier, tant en ion nom 
que comme ayant le bailh & gouverne- 
ment de leurs enfans mineurs, avoir tait 
iiiilir les Doniaines & Héritages, Cens& 
Rentes , cs: autres davoirs quelconques 
Iitués à Sauvemont, ik appartenans à An- 
ïoine de Rilei'^mcs Chevalier, à Picrre. 
McX:i3t .1- dv à Antoinu VoibJ , Ecuy::s ,. 



•r 



.'>r tr/.! 1 



t <' 



f 



, ( 37 J. , 
faute par eux d'en avoir norific les acquêts :: 
' original. 

On a d'autres titres ori<zinaux, dont les- 
extraits nous nieneroient trop loin. 

Quant aux Renfeignenlenspour laMai- 
fon de Rochechouart , il furfir de fliire 
connoître que la Généalogie s'en trouve 
imprimée dans l'hifcoire des gr. Oft. de la 
Couronne , dans le Di<ftionnaire de Ivlo- 
reri & au T. ides Mémoires de Callielnau, 
vers la fin , p. 73 (i?c fuivantcs. M. le La- 
boureur qui nous a donné celle-ci, l'a tra- 
vaillée avec ces foins & cette exaélitude 
que tour le monde connoît a cet Auteur 
également 'vrai 6c judicieux. Nous nous 
fiiifons un devoir d'en extraire ce qui fait. 

M. le Laboureur avoir préparc une am- 
ple Hiftoire généalogique de la Maifon 
de Rochechouart avec routes les preiives j 
tant par titres que par le témoignage de 
l'Hiftoire. Il dit que comme ce delfein 
avoit été longtems clitféré, il y avoir lieu 
de douter cju'il s'exécute. Il le détermine 
à en donner un abrégé à l'occafîon de l'al- 
liance de cette Maifon avec celle de Caf • 
telnau. L'ex'tradtion de la Maifon de Ro- 
checliouart fe prouve c\galement par Hif- 
roriens «Se par titres, cric celle des anciens 
Vicomtes de Limoges. Ces titres pour la 
plCipart font tirés de l'Abbaye d'Uferche , 
donc les Vicomtes de Linioges Se ceux de 
Rq diechcilart ont éi; les principaux fon- 



Jiv. 



■ h! 



:!i;,f) 



llrj-iil,-. "j- 



. ( 3n 

tireurs Se bienfaiteurs. M. le Laboureur 
convient qu'il elt mal aifc de prouver que 
ks premiers Vicomtes de Limoges ayenc | 
été les ancêtres de ceux qui leur ont luc- 
ccdé en dignité. Il traite ce point dans 
toute la dignité de l'Hilloirej il établit par 
preuves fondées fur titres de lut la Chro- 
nique de Géofroy, Prieur de Vigeois,que 
Aimery de Limoges, furnomméoilotran- 
cus, cinquième tils de Giraud, Vicomte 
de Limoges, & de Rothilde fa femme, fut 
le premier Vicomte de Rochechouart , 
dont il prit le nom avec fa poftérité qui 
dure encore, dit l'Auteur, & qui a ce boiv 
..heur que fa defcente ne fâ prouve pas feu- 
lement par titres, mais par Hillorienspro?: 
ches du rems. 

Les preuves'de l'origine de la Maifon de 
Roche -houart, rapportées par M. le La- 
boureur, meparoilfent folides& convain- 
cantes. La Chronique de Géofroy , Prieur 
de Vigeois, fubhfte. Les titres juftificatifs 
de l'extraétion de la Maifon de Roche- 
chouart peuvent le voir dans les Archives 
de l'Abbaye d'Uferche. M. le Laboureur 
enfin jouit d'une réputation qui ne permet 
pas que Ion fufpede jamais les. faits qu'il 
a donnés pour vrais. 

L'extraction de la Maison de Roche- 
chouart, prouvée comme elle l'efl en efter, '-l 
tout ce que j'en pourroisdireferoirun hors 
d'ccuvre , d'autant que les filiations font | } 

|i. 



■*<!/■. 



. I 



.( 59 ) 

.prouvées &fuivies fans lacune ni Inter- 
ruption depuis le premier Vicomte de 
Rochechouart jufqu'aux Seigneurs de cette 
Maifon qui exiftent. Sperner , dans (on 
livre intitulé , Hïjiorla injignium iLlufirlum 
feu ope fis lier aldici pars J'pecidlis^continens 
deiineatïonem injignium plerumque Re- 
gum^ Ducum^ Principum, &cc. pag. 308 ÔC 
fuiv. y dit en termes formels que la Mai- 
ion de Rochechouart eft ilUie des anciens 
Vicomtes de Limoges : illujirijjlmus Dux 
Monemarius à tota. j amilia , quét de Ro- 
chechouart {Rupichoarria) cognominacur y 
criginem fuam ducit exanùquis Lemovicum 
Vicecomuibus _, ôcc. 

Voyez pour la JMaifon de Rochechouart 
le Recueil de Rimer ^ le Gallia Chriftiana^ 
le livre intiailé , les Fades qqs Rois de la 
Maifon d'Orléans 8c de celle de Bourbon 
depuis 1497 jufqaà 1(597 » P- ^^ j l'Hifl, 
Genéalog. de la Mailon de France , par 
MM. de fainte Marthe, T. i , p. 843 • le 
Roi d'Armes de Varennes, p. 294 <Sc 550; 
Le Céfar armoriai, p. 507 & 522 ; l'Arc 
Héraldique , .par Baron , p. 54 j l'Extrait de 
la Généalogie de la Maifon de Mailly , 
imprimé en 1757^ iHift. de Bretagne, 
par Dom Mo.ice, T. i de^ Pr. Col. 1489; 
l'Europe vivante & mourante , p. ^o^ & 
3 94 \ l'état d'j la France , imprimé en i (Î97, 
T. 2, p. ?S, 39 & 40. 

COMBORN. Nous avons de cette 



a5Js:> . 



_... .1. .._. 



Ivlaifon des Teftamens 8c Codiciles deJ 
années 1 294, 1 361 & 1 37^ i ^ deux ti- 
tres de l'an 1469, dont nous donnerons 
quelques extraits. 

Ivl. le Laboureur, dsns la Généalogie 
des Vicomtes de Limoges & de Roche: 
chouart, nous apprend que Umberge de 
Limoges , furnommée Bruniifend , fut 
mariée par fon père à Archambaut , fur ■ 
nommé le Barbu , Vicomte de Comborn , 
&: en eut dix entans, dont les deux pre- 
miers ayant été adoptés, par Aymar, Vi- 
comte de Limoges leur ayeul ,. prirent k 
nom &, les armes de Limoges ,& les au- 
tres conferverent celles de Gomborn. 

TelLiment daté le 8 des Calendes de 
Février 1194, de Guichard-de Comborn , 
Chanoine à Autun, par lequel il inftinie 
fon héritier univerfel Guichard de Corn- |^ \ 
born fon neveu : criginaL 

Ce Teftamenr croit fcellé defept fceanx 
fur queues, dont il ne refte que les queues 
ôc les fragmens de deux fcea.ux. 

Teftamenr du z Aviil 1.36a, d'Archam- 
baud de. Comborn, Chevalier, Vicomte 
de Comborn. Il veut être inhumé en l'E- 
glife des Frères Mineurs de Donzenac; il 
ordonne qne le jour de fon enterrement 
Ion couvre fon corps d'un drap d'or de la 
valeur de douze florins d'or V 8c après que 
fon corps fera mis en terre , il v.nit que 
(Lecte. ét-Q-tTa apparrlenjae 0. ces Fvcbgjîus^ . ^^ 



t f 



I 



:i 



r 4T ) 

Il lègue à chacun de ceux qui a(Ti(l:ero5ir 
à fon enterrement , la fomme de cinc} 
fols, monnoie courante ^ celle de trois lois 
à chaque Prêtre non Religieux, douze de- 
niers tournois àthaque Diacre j Ik lix den. 
aulîi tournois à chaque Soudiacre qui fe 
trouveront à fon enterrement. Il lait^lu- 
(ieurs legs pieux. Il déclare devoir à noble 
de puiflant * homme & Seigneur Gérard 
de Ventadour , Chevalier , Seigneur de 
Donzenac fon oncle, une fomme pour» 
argent prêté , dont il ordonne que le 
payement lui foitfait. Il fait, un legs à Mar- 
guerite fi fille , mariée au Seigneur T,lie 
Flamenc. Il rappelle Madame Jeanne de 
Comborn,fa fœur, Religieufe aii-Monaf- 
tere de Notre -Dame de la Règle; & il 
iniHtue fon héritier univerfel Archambaut 
de Comborn {on hls , avec condition ex- 
prefle qu'il ne pourra rien vendre, donner 
& aliéner fans le confentement exprès de 
fon très-cher Seigi^eur & oncle ledit Sei- 
gneur Gérard de Ventadour , Chevalier , 
Seigneur de Donzenac, qu'il nomme fon 
exécuteur îeftamentaire , ainfi que Guy de 
Comborn , fon frère , Chanoine , & au- 
tres : vidimus original fait le 1 9 Juin 1 3 8 1 . 
Titre fous ieing privé , du zy Mars 1 4(^5?, 
portant règlement de partage fait par Jean 

* Nobili & potenti viro. Dans ce tems-Ià, -v/r, 
employé z.y(içnobilis 3 fîgnifioit Baron, 



-y: 



( '> ^ 



t>»v 



. ( 40 
Vicomte de Comborn , Chevalier , Sei- 
gneur de Treignac, de Rocheforc, &:c. , 
entre Jean & Louis de Comborn fes Tils : 
ce titre, ainlî qu'un autre Icmblable, por- 
tent un caradVère de lingularicé , en ce que 
ce feroit Jean Vicomte de Comborn qui 
les auroit écrits lui même. 

FABLE. 



ri 



Cette Fable eft connue ; on la trouve 
dans les Fables choiiies de M. de la Fon- 
tame, où elle eft habillée dans la dignité 
de la Poclie. Un Villageois voyageant par 1 ; 
le monde avec i^on fils &: Ton ane, alloua ' \\ 
pied de fon fils aufîi, le baudet de même : 
•voilù de fûts animaux j dit un pavane ^ ils 
ont un ane &C ne le montent pas : le père 
le monte. Un autre voyageur, n'eft-ilpas 
honteux, dit - il, que cet homme lailTe d 

Eied ce jeune garçon , le père lui cède la 
ourique. D'autres fe récrient de ce que 
le jeune homme a monté le baudet, tandis 
<{UQ le père eft à pied : le père & le fils 
montent fur l'âne enfemble. Quels mi(e- 
râbles, dit-on encore, d'afTommer cepau- fl 
vre animal ! Que ferons-nous donc, dit le 
père ? portons l'âne fur nos épaules : aulll- 
tôt dit , aufli-tôt fait. 

Quoique cette Fable me foit analogue, 
& quelle chofe que Ton dife de ma mé- 
thode dans rimpre0ion de mon Didion- » 

I 






:x A a K "^ 



f 4.3 )• 

naire , je ne fçaurois le donner que pat 
ricochet : Ton va voir par ordre alphabé- 
tique les noms de quelques Mailons Qc 
Familles nobles, donc j'ai les Généalogies 
en un manufcric écrie vers l'an 1600. J& 
donnerai enfuite un autre Didionnaire de 
Généalogies d'un grand nombre de Mai- 
fons de Normandie, qui prouvèrent leur 
noblelfe en 152.3 i le manufcrit eil: de» 
de tems-la mcme. L'on y trouve les Ex- 
traits & les Renfeignemens des titres qui 
Ont été la bafe de ces Généalogies. 

Je ne touche point par - là aux autres 
Généalogies ^ tant manufcrites qu'impri- 
mées qui fe trouvent dans mon Cabinet; 
mais je me flatte que la véritable Noblelfe 
prendra en bonne part ma méthode. Ces 
deux articles feront d'une pchere[fe qui 
me fait de- la peine j mais ce font des Ren- 
feignemens, qui doivent d'autant plus ctre 
agréables , que l'on y voit tout-à-coup le 
nom de la Maifon pour laquelle l'on s'in- 
térelTe. Cette froideur, toutefois que j'ai 
appeWéefechereJJe , j'en dédommagerai le 
Leéleur , toutefois que j'aurai l'occafion 
de parler des Familles militaires , des Mai- 
fons d'ancienne Chevalerie , Se fur- tout 
de celles qui datent de l'inrrodudtion des 
Fiefs. C.eft dans ces fources où je puiferai 
les traits les plus intéreifans de l'Hiftoire. 

N'en doutons pas ; l'Hiftoire Généalo- 
gique des Maifons principales de l'Europe 



f 44 ) 

a. les Uaifons les plus incimes avec l'Hift. 
gén. 3c part. Je précens réunie ces deux 
objecs : je précens, dt.s- je , qu'en lifanc 
l'Hift. Genéal, d'une grande Mailon, l'on y 
life en mcme tems l'Hift. de la Narion'^ 
c'eft-:Wire, que l'Hift. gén. & part, crou- 
vera place dans les extraies de titres gé- 
néalogiques que je donnerai j car , je le 
repère, mon Ouvrage n'eft pas Géhcald- 
gique. 

Mon premier Tome eft d'xine/e'cherefe 
qui a mis à même mes ennemis (je les 
connois) de publier que mon Ouvrage 
entier i;i'aura rien de plus intérelTanc. Je 
vais encore donner prife à ces honnctes 
gens : s'ils réuirilfent à me décréditer ,• du 
moins au rai- je la facisfaétion de finir ma 
vie laborieiiTe dans ime pauvreté honora- 
ble y cet ouvrage me Hartera d'ailleurs, c-n- 
ce que j'y fais connoître à la Noblelfe les 
fources où elle doit puiferpour fe connoî- 
tre. J-'épargne des recherches couteufes &: 
pénibles : j'aurai par-là le malheur de dé- 
plaire à certaines gens ; mais l'incércc gé- 
néral doit l'emporter fur l'intérêt parti- 
culier. 

O vous ! dont les propres vertus ou les 
vertus de vos pères ont placés dans l'ordre 
de la NoblelTe, glorifiez-vous de montrer 
votre origine , le principe qui vous a mé- 
rité le titre de Noble. Je dis plus, il y a 
des Familles qui ne doivent leur noblellê 






r/n.'j ob 






>!:J^:!<•:V1 <.! 






( 45 ). 

qiT^à certain? Oflices qui la commimi- 
quent j mais combien ne voit-on p:is Ibr- 
nr d'Hommes illaliici de ces fortes de 
Familles qui, par leur mérite &: leurs ver- 
tus, fe placent comme à niveau des plus 
grandes Maifons l 

lUullres Magiftrats ! qui tranfmettez par 
vos actions nobles la NoblelTeà votre pof- 
téritc , ne rougillez pas de lui fiiire con- 
npître que c'eft: dans vos vertus qu'elle 
trouve la première Noblelfe , &c s'il fe 
peut,empêchez que votre poftérité ne s'at- 
tribue un jour , une origine qu'elle n'a pas. 






K"^ 



( 4« ) 



DICTIONNAIRE 

De, quelques Généalogies manujcri- 
tes vers l'an i6oo ^ que le hajard 
a comme jettées dans le Cabinet 
de l'Auteur, 

'NOMS des Famïllis ou Maifons nobUi'y 
contenus dans ce fec Recueil, 

jT^DHEMAR des Comtes de Grignan , 
Ai-pajon, Seigneurs d'Arpajon, Artigoiry, 
Averon,Auxy, des Seigneurs de Kîon- 
ceau 'f Bayer , Baflompierre , la Baftie , 
Beauxoncles, des Seigneurs de Sigognes, 
Rocheux , Richeray &c Rinaudieres ^ Beau- 
préau , Bazoges , Bellangreville , Belle- 
Bave , Belloy , Bergues, Biche, Bidache , 
Billy, Blamond des Comtes de Montbel- 
liard, Blancafort, Blanchefort,Bois-Rou- 
vray, Bonne des Seigneurs d'Auriac,Bou- 
cart^ Boulliers des Vicomtes de Demont 
& de Reillane, Seigneurs de Cental & de 
Beaumont^ BoulTies, Brachou , Bracque, 
Brie des Seigneurs de Serrane, Bruguant , 
Buade , BulTy j Calonne , Caramain ou 
Carmain, aujourd'hui prononcé Caraman, 
Caramel des Seigneurs de ChaiTegnç de 



{ »-t- ) 



V. », * '"^ 



0. 









• ( 47 ) . 
SoLirdeval; Carmain des Vicomtes de Car- 
main ou Caramain, Caronj Caftellanedes 
Comtes de Grignan j Caftelnau des Barons 
de Clermont , i^is j Cliabanois , Chaftai- 
gnier ou Chailaigner, des Seigneurs de la 
Challaigneraie &c de la Rochepofé ; Châ- 
teaumorand , Barons de Châteaumorand 
de de Chaftellus ; Châteauvieux, du Châ- 
telet , Mailon dont la Généalogie eft im- 
primée j ChaufFour^ Chaulgy , Cliaufy , 
Chazeron , Maifon ancienne ; la Chef- 
naye, Chouppes , Clerambault, Clermont, 
Cocefilet, peut- ètrç Cochefileti Cœet- 
quen en Bretagne, des Comtes de Com- 
bour j Combalilt, Comengedes Vicomtes 
de Conferans ôc de Bourniquel j Condé , 
Condette , Conflans , Contav , Cocque- 
burne , Coflay , Croy , du Crocq , d'O , 
Dompmartinou Damartin anciennement j 
Dongueur^ Errault , Efneval, Efparbez 
des Seigneurs de Lulfan ; Efpinay des Sei- 
gneurs de S. Luc ; EllouteviUe , Eftrées; 
du Fay , Fayolles, Flaghac, Flavaucourt , 
Fleville, la Fontaine, la Forêt, Folfeufe , 
du Fou , Eufley; Gadagne , Gamaches , 
Gand, Garges, Gerbeviller, Gilbert,Gon- 
tault, Grailly , la Grange , la Gravelle , 
GrofTouc , Guillard j Habert, la Haye, 
Hallencourt,Halle\vin, Ham , Hangard, 
Harcourt , Harouel , HaufTl^nville , Hau- 
temer , Hemond \ Jainville , Joubert , 
•d'ifgue , la Jumeliere \ Lançoy , Laubef- 



■ 



pine , Lautrec , Leides , Lenfant , Lenon- 
coLirt , Li^^meres, Lille , Lomagne , l'Hof- 
pical , Lintoc , Lions , Ludres ^ Mailléj 
Mailly, Malaiii , Mannay , Mareuil ,Ma- 
ricoLirc , Martel , Martin , Maulcon , du 
Mefnil , Mefniliîmon , Menthon , Mire- 
mont , Moy , Monchy , Montalais , Mon- 
taut , Montefpedon , Morel , la Mothe , 
Mouy ; Narbonne des Vicpmtes de Nar- 
bonne , de ceux de la Maifon de Lara en 
Efpagne, des Barons de Talairan , de Cau- 
pende ,des Seigneurs deSaleles ôc de ceux 
lie Montagu ; Nedouchel , Neufville des 
Barons de Magnac j Noyen , Noyers , Nor- 
roy ; Ogieviller , Ongnies , Orglandes , 
Ornano *, Perrhuis , Picquet , la Planche 
6c Planques , du Plantis , du Pleflîs , Ploich, 
Pontbellanger , Popillon , la Porte , du 
l?rat , du Pré , des Prez , Preuilly , des Sei- 
gneurs Barons de Preuilly & de la Roche- 
pofay y Preuve , Prunelay , des Seigneurs 
■de Herbaud , Barons d'Enneval ; du Puy , 
des Seigneurs du Coudrai en Berry ; Re- 
court , Renty , Richebourg , Px.ivefl:en , la 
Rivière , des Roches , RoncheroUes , le 
Roux , Rouhault , Rouy , Rouxel ; Saint- 
Gellais, Saint-Serre, auparavant du nom 
de Piedieu , la Salle , Saluces , Hifloire 
Sommaire du Marquifacde Saluces 3c Gé- 
néalogie des anciens Seigneurs de Saluces j 
Savigny , Schomberg , Sempy, Séricourt, 
Simiane , Soillons , Souvigné , Strozzi , 

Surgeres , 



i ". 



tj'> 



i il . ri 
» 









Surgeres; Taîllefer, Tcligny, duTexîer, 
Touges, la Tour des Barons de S. Vidal » 
Seigneurs de JMontuert , Treltondan , Tur« 
pin ; du Val, Valpergue , Vaurain, Vau- 
tronville, Veillan, Vendofme, le Veneur, 
Vergy , VernieuUes, Vienne , Ville , Vil- 
1ers, Villiers, Viliy, Vuis, Volvire, Vuif- 
foq. 



Tahle ahhabétique des noms des Fa» 
milles de Normandie qui prouvè- 
rent leur Noblejfe en F année i 5 2. 3 , 
avec les extraits des titres qui fu- 
rent produits. Ce Manu fc rit eji de- 
là même année i 5 2.3. 



'Aigneaux , d'Amours , Anify , Arra- 
gon, Arelais, Arnet , Avaine , Aultin ; 
Baccon, Badin , BaïUenl , Bainville, Bac- 
queville, Bilire , la Bafonniere, Baudre , 
Béarrix, Bénard, Befnard, Bencourc, Ber- 
rolles , Beron, le Blays, Blainvillain , du 
Bois, Boisdelle, Bonnicr ou Bouvier, du 
Bofq , Boulle ou Boullé , Boulier , le Bou- 
vier, Brebeuf, le Brec , Breteuille, Brc- 
theuille, Breceville ou Breteuille, Bry- 
queville, la Bucaille j Campion, Capper, 
: i Carnet, Chamoncel , Chantelou , du Chaf- 
idj Chaumontel, le Chevalier, le Clerc, 

C 



îîï- 1\^i "li 



.••• 7.'» t.'.\ ':}V\ T. 



I 



I 

i 



f 5^ ) li 

Cognet ou Coquet, Couvert, Cornet, il 
Coilard, la Coure, CouiteLiis, le Couf- î| 
tellier , CoutcviUe , Crépon , Creftien , f 
Creully , li Croix, CruU.iis , CuiUy ou 
Cullv,Cunes ou CuveSjCuiîy ^ Damours, 
Danily, Davy, Del'cayeul, Deiquay,Def- 
touches , Dixines, Durand j Ell:i'e ou £(lré, 
Evry ou Euvry, du layel , la Eaige, i^aoucq , 
la Periere , Feron , ilambart. Fontaines , 
Fontenil, Foreftier , Foulloigne, Fremin ; 
Gaallon ou Galloji , Gauliier , Gerrd ou 
Gierro, laGonnmiere, Golleaume, Gou- 
douyn , Gouyon , le Grand, Grandval, 
Greoert, Grimonville, Grofourdy, Grof- 
parmy , Gueroult, Guerfalle, Guitre ; la 
Haye , Hamehn , Fiamon , } iaulfay ou 
Hauiïey, F:Iebert,FIellies, Flerils , Hervé, 
Heuzey , Honaye, Fîocot, Houaye, Hué j 
la Croix, Laillet, Lamare, Lambert, Lan- 
terni ou Lenterm , Lavigne , Lefpicier, 
Leiîelin , -Levefque, Lille , Loncelles ou 
Loucelles , Longaulnay , Loupvieres ou 
Louvieres , Luhamp , la Luierne ; des 
Maires , Malerbe ou Malherbe, la ALare , 
Marguerieou Marguerye, Mathen, Mau- 
j;ny , Meaulnay , Meherent , MelFaier , 
Moges, MoiflTon, Monrtquet, Monfréart, 
du Mouftier j Pacor, Pain, Paucel, le Pel- 
letier, Percy, laPerrelle, Picot, Pierres, 
Pigache, le Pigny , du Pont, Potier^ Rail- 
Irrt, Regnauld, Régnier, Poèmes, Ronies, 
Ruquevillej Sabine, Saint-Gilles, Sainte- 



■.;;M-.;i,'.J,|i 



Ijr 



^jicux: ç*,— .^' 



( 5' ) 

Marie , Saint-Martin , Scelle ou Seelle ^ 
Semilly, Simon, SuhardouSuhart, Sully, 
Siiraim , Suiham ou Surram ; Taill^bois , 
Tallenas ou Tallevas, le Taneur , Tefard, 
Tiboult , des Touches , du Tour , Tour- 
nieres , Touftain , Tiemeres j le Vail- 
lant, du Val, Vacquerie , Vaargnies, Var- 
roq, ValTy, Vaulx , Vaultier , Vauville , 
Veriigny , Vernon , le Vicomte , la Vigne, 
ViUiers, du Vivier, Vouily , VouHy. 



T^eritas amat lucem. 

Ju"N Ulle chofe au monde n'eft, félon moi, 
plus douloureufe pour un homme, ami 
de la focicué, & qui penfe que de fe trou- 
ver dans la néceilité indifpenlable de met- 
tre au jour des réflexions apologétiques : 
telle en; ma firuation. Se peut-il que dans 
un iiécle éclairé comme celui-ci, il fo it 
des hommes alTez mechans pour chercher 
à fliire le mal , pour le mal mcme ? Ell-il 
croyable qu'A la honte de l'humanité , il 
fc trouve des gens qui , pour lecouer le 
joug importun de la reconnoilfance àQ% 
bienfaits dont on les a comme accablés , 
fe falfent du bienfait mcme un prétexte 
pour opprimer le bienfaiteur ? Et ce 
qui eft plus horrible ( pour employer ici 
la penfée d'un Ancien) eft-il croyable que 

Cij 



r !•; ^ 



^j. ; 2- 






ce foit à caufe du bienhiic , qu'ils devien- 
nent nos plus cruels &c retiourablcs en- 
nemis ? 

Après la campagne de 1744 , je quittai 
le fervice pour des raifons particulières. 
Né laborieux , j'employois mon loifir à 
jetter furie papier mes rcHexions. En 1745 
je donnai un ouvrage en deux Tomes , 
dans l'imitation des caractères ou mœurs 
du fiécle : le mérite de cet ouvrage ne coa- 
fifte qu'en ce que l'on n'y yoit que la mo- 
I . raie la plus épurée, que quelques ftsibles 

connoiHances du cœur humain, c^ue quel- 
ques portraits frappes : l'on n'y trouve pas 
>', cette pureté du langage toujours enchan-, 

^- ^erelTe, 

T Je n'avois pour toute bibliothèque que 

^ mon cœur , ma ftnble expérience dans le 

^. monde ; oferois-je ajouter, une forte de 

pénétration qui me mettoit comme à la 
[ portée d'effleurer le cœur humain : je don- 

nai enfuite mon Philofophe Babillard ^ 8c 
une forte d'Ertai fur le point d'honneur ; lÊ 
je me trouvai réduit , dans cet E-lfai , à 
parler , 72ùn t^n OjjicUr qui connaît les ré- 
gies du point d'honneur , mais en Apôtre. 
Cet ouvrage, par la forme en laquelle je 
fus obligé de le rellerrer, ne devint plus 
qu'un amas de citations puifées dans les 
Auteurs qui avoient écrit du Duel \ c'ell: 
ainfi que l'on force l'Ecrivain \ ne point 
iillier les m^xiniçs du Guerriçr ^vec cel- 



\. 



I , rùLilO \ y\ 



■ïjii;. -l'ij'j 



^î,'! 



. f 



.V \'.>',V- /l'j 



'1 



riv; . 



tes rlii Chrétien , on lui mvit quelquef-oié 
l'honneur , fmon de penfer, clu moins de 
rendre fa penCée. 

Le lialard nie conduit dans cette Capi- 
tale j JQ donne quelques Veuilles périodi- 
ques : j'avois beioin de trouver tles ref- 
iources dans mon travail. Mais dans un 
travail contmuel , je me trouvois rcduic 
comme d prendre ma vie en des bourfes 
étrangères : je ne dois pas rougir de parleu 
de cet état cruel qui icmble fi tort avilir 
l'iiomme qui fe lent j l'on «n iouPrre d'i,uie 
manière qui ne fi^'auroit s'exprimer , 
quand mcme l'on eit convaincu que le 
deshonneur ne le rencontre véritablement 
que dans le vice, dans la mauvaile con- 
duite, dans les adlions lufceptibles de re- 
proche. 

Je ne parle pas d'un ouvracje que j'ai 
donné en manufcrit , & par lequel j'ai 
fubliilé plus d'une année entière. 

Je ne fçaurois dire encore comment Is 
gourme vint pour le Genre Généalogique. 
Un Seigneur de l'une des Maifons princi- 
pales du Royaume m'attncha à lui : j'ai été 
allez heureux pour rendre à la Mailon des 
fervices utiles fans aucun intérêt. Je don- 
nois le jour à ce fervice , de je pairois ht 
plus grande partie des nuits dans un tra- 
vail pénible pour trouver ma miiérable 
vie. Â'ion travail, toutesfois pour cette il- 
luftre Maifon,nîc procure une découverte 

C iij 



-iq: . ) 'il 



' 1 n ? 



-j'î ji) • . j 






«1 m 



(:' ^ 



I 



Su) 

qui me met à même de ranembler par ;;•- 
cochei des titres originaux : l'on fçair qu'à 
l'incendie de la Chambre des Comptes de 
Paris, il fut enlevé une prodigieuie quan- 
tité de titres. Ces ritres fe donnoient à * 
quatre fais la livre : c'étoient les Relieurs 
de livres qui acquéroientàce prix ces mo- 
numens précieux de lEmpire François. 
J'eus à prouver pour Rcmiremont la no- 
blelFe d'une famille éteinte, qui tenoit 
par les femmes à cette Maifon illull:re 
dont je viens de parler : l'on m'indique 
Dom Pernot , Bénédiélin à l'Abbaye de 
Saint Martin. Ce Religieux a fait une am- 
ple coUbdion de ces tirres enlevés à la 
Chambre des Comptes. Ma demeure étou 
alors , rue Hyacinthe près la rue Saini^ 
Jacques. 

Je me tranfportai quatre jours tout de J 
fuite à l'Abbaye de S. Martin, pour une 
quittance qui prouvoit nobleife & hlia- 
tion. Surpris de trouver chez un Moine 
tant de titres épars dans fa chambre , je 
demande par quelle fortune il les avoit : 

* Je n'ctois p?.s dans ce tems heureux : j'ai . • 
paye )ufqu'à (îx francs la livre , & je la paye trois 
francs. Lorfqiie j'ai clioid les rirres utiles, j'en- 
voie les autres au Relieur , qui me les paye à 
raifon de vins;t fols la livre; ainfi il s'eft trouvé 
plus d'une fois, qu'une livre de parchemin m'a 
coûté dix écus , & quelquefois davantage, noa 
compris le travail & les g-^ges de mes Copiftes. i ;" 



' -^d 



i. ! h 



:;j :rj;-' 



.,%...- 



je ; • ' 

> : 'j ; ; ■- 



1) 



(55^). 

Pon en trouve ^ me dit -il, che\ les Bc" 
lïeurs de livres j cVze^ les Jfaijcurs de Re- 
quêtes j à l^Epïcitr G' à la Beurriere. Je 
n'en perdis pas un mot j & dans une an- 
née je reirenible & je travaille duu-^e mille 
J'ept cens quarat. ce-cinq titres , tant en ori- 
ginaux que par copies anciennes collation- 
nces en [orme probante. L'on lent que 
j'avûis ious les yeux des Copiltes pour mes 
Tables j & enctlet, j'en ai eu cinq enfem- 
ble dans le cours de cette même année : 
or ces gens-là, il faut les faire vivre.| 

J'ofe oîïVir cette Colledion au lloi. ^f. 
l'Abbé Sallier,Garde de la Bibliothèque de 
Sa Alajtilè , fe donne la peine de venir 
chez moi pour en prendre connoiirance. 
Il en fait fon rapport à M. le Comte d'Ar- 
genfon, Minillre & Secrétaire d'Etat, qui 
la fait agréer au Roi par brevet du i No- 
vemb. 1754. SaMajefté,en cette confidcra- 
tion, m'accorda une {U'atification de deux 
mille livres, une pcnlion de cinq cens liv. 
une autre penfion de femblable fomme 
en faveur d'iuie Dame refpettable , idle 
d'un illufcre guerrier , dont la mémoire 
me fera précieufe encore après ma mort 
mcme, s'il eft pofiible. 

Il eîl: de fait que je donnai alors au Roi 
tout ce que je poOedois de titres. 

Cependant encouragé nar les bienfaits 
du Monarque, par les futfrages du Minii- 
irc 5 je tente une deuxième CoUedion : 

C iv 



iC 



VI v> 






i 



( 5^ ) 
Ton a vu dans quelles fources j'ai puife VX 
première : l'on s apperçoit fans peine qud 
c'eft dans ces mêmes fources que j'ai pris 
celle-ci, Ikc. 

Une maladie finguliere m'artaque , ^ 
femble, en m'ccrafant, me lailTer des for- 
ces qui toujours fe renouvellent, tant mon 
tempérament croit fort &c robulte. Cctoit . 
une palpitation indcfiniffable dans le cœur, 
lin jenefçiis queltrellaillemcnt. J'ctois en 
hyver : je tcnois toujours un grand feu 
dans ma chambre. A peine avoisje la tcte 
fur le chevet que je me trouvois rorcé de 
quitter le, lit : je me mettois au travail, ,& 
le travail me mettoit à mon ûife ^ ainfi en 
lix mois je fis une Colle(!:l;ion de titres : je 
tranfcrivis moi-mcme mes Tables, Cata- 
logues ou Inventaires , tout comme l'on 
voudra. J'oAtc enfin cette deuxième Col- 
ledion pour la Bibliothèque du Roi j mais, 
pourra-t'on le croire ? mes ennemis me 
firent un crime d'otirir coup fur coup, ca- 
binet fur cabinet ^ ainfi mon travail qui 
devoit me mériter des éloges, m'artira la 
perfécution. Cependant j'allai toujours en 
avant j je continuai mes travaux ^ je fis de 
nouvelles acquifitions : mon but ccoit , 
comme il a toujours été , de travailler pour 
la Bibliothèque du Roi. M. le Comte de 
Saint-Florentin, dont le cœur efl: la bonté \ ] 

même , me ht la grâce de taire agréer par 
Sa Majeilé, en Juin 1758 , quatre miiU 



! 



ÏL I 



( 57 } ,, . 

huit cens cinq titres * qui /l'etoient qu'une 
partie de mon Cabinet : ce Mini lire con- 
noiiroic mes befoins preffans : il fentoic 
combien j'écois en état de luivre un tra- 
vail également pénible pour l'Auteur , dc 
avantageux pour la gloire de la Monar" 
chie. Ce Miniftre eut même la bonté de 
me Elire continuer une gratiHcation de 
mille liv. qu'il avoit plu à Sa Majefté de 
m'accorder deux années tout de luite, 3c 
laquelle j'ai cru, pour des motih particu- 
liers & généraux , que je ne devois plus 
recevoir ^ ces motifs fe développeront en 
tems & lieu. , 

Je continue toujours mes recherches ; 
je cours toutes les boutiques, tous les ma- 
gafms , tous les greniers de cette Ville , 6c 
eniin je trouve un homme qui eft plein do 
vie : il me débarratle de cette recherche 
pénible, qui ne m'alloit aiTurément pas» 
Cet homme tait un mL-cier de ce qui ne 
devoir pas entrer dans le mien \ A a de 
l'habileté ^ il perce dans les Etudes des 
Procureurs, dans les demeures des veuves 
&c des héritiers des Procureurs cz Avo- 
cats. Il m/a procuré les pièces les plus pré- 
cieufes : il m'en a fait apporter encore' : il 
n'y a pas un mois que j'ai rehifé d'acq^ue- 
j.-ir, parce que je fuis découragé. Et li un 

*Les circonHa» :es du lc-n-5 a j pcrmircnr pas ;jIo: ; 
qwc ni.a dcaxiciBc Colîctftioa rue r.grcce r..: entier. 



#* 



^t\'. 



-r 



r -» 



! 



grand Prince ne m'eùr honoré cîefes bien- 
faits ^ fi/dis-je , il ne m'en eCit donné des ■ 
marques continuelles , il y a longtems l 
que j'eulfe tourné d'un autre côté pour JL, 
trouver en d'autres occupations , moins 
iitiles il eft vrai à l'Etat, les moyens de me " 
foutenir. Ce Prince , je n'ai pas befom de j 
le nommer, eft connu par fcs aélions tou- x 
tes nobles &c dignes du fimg augufte de fa | 
Maifon. _ _ \ 

Que mes lâches ennemis conrinuent | 
encore à publier que tous les titres, tant j 
ceux qu'il a plCi à Sa Majefté d'agréer que 
ceux qu'ui^ Magiftrat diftmgué a acquis de 
inoi, il y a deux ans, & ceux enfin que j'ai 
en ma polfeilicn, que tous ces titres^, dis- 
}e, je les avois en 1754 , lorfqu'il plCit à Sa 
Majefté d'acquérir ma première Collec- 
tion. Que mes ennemis, dis-je , continuent 
à le publier, ce récit fidèle que je viens de 
tracer , & dont je fuis en état de donner 
les preuves \ ce récit les couvrira de honte, 
ôc il fera leur deshonneur. 

Je pafTe à un autre chef. Mes ennemis 
publient que je n'ai que des quittances , 
& que je n'ai pas les titres que j'ai anon- 
eés. Qu'ils ouvrent mon premier Tome 
de ce Didionnaue , ih verront vers la fin 
l'Inventaire fommaire de mon Cabinet ; 
ainfi, d'un côté, ils me donnent pour un 
quelqu'un qui fait * Icfîner, & d'un autre 
N. ,* Ce font leurs pioprcs termes. 



.L. 



i'iioai , ?f 






}V[.> "i:.! ;-.;.', !, ■>•. 



-D.'^lioJ j 



( 59 ) . 

côté ils me tranfmettenr le titre ^Impof- 
tcur : mais qu'ils viennent chez moi , je 
lem- ouvrirai mes Porte-feuilles : ils y ver- 
ront la preuve de leur injuftice , que )e n'ai 
jamais méritée. Cependant leur calomnie 
a pris racine. Qqs honnctcs gens _, ces fer- 
pens tortueux fous des replis d'iniquité , 
ont eu l'art de fiuprendre la religion d'un 
Miniftre éclairé , & d'en impofer à fa iage 
pénétration. Voici ma vengeance : ils trou- 
veront dans l'iinprelîion de cet ouvrage 
la jufte punition de leur impoilure 6-l de 
la malignité de leur cœur. 

J ai écrit , acrrcnte. cûlamo jCette digrcf- 
fion. La vérité a guidé ma plume : fi j'ai 
manqué au (lylc , tout Ledeur judicieux 
ôc éclairé me le pardonnera j je l'elpére de 
fon indulgence. 

Il me relte encore une thofe à dire :il ae 
m'a pas été libre de donner .à mon gré 
quelques parties de mon Cabinet : l'on a 
vu mon incertitude dans ce choix , 3c 
cette mt-me incertitude fubfifte encore ^ 
je vais toutefois donner ce que l'on va 
voir , en attendant mon Dictionnaire Gé- 
néalogique qui paroîtra lorfque les cir- 
conftances fembleronc le" permettre. 






Cvj 



' INVENTAIRE 

^ Par ordre chronologique de dlffcrens 

i titres , & notamment de Lettres-- 

Patentes & Ordonnances de nos 
Rois ^pour jervir à l' ïlLJloire ^ au 

i Domaine , à la Généalopic (y à 

k d'autres objets. 

C^Harte originale de l'an 875 de Eble 
Comte'de Poitiers, par laqiic4le ce Prince 
A en la Cour alfemblée de les Pairs, juge 

■ contre les prétentions de Aldebert de Li- 

moges , que la Foret de Bourelle apparte- 
noitde plein droit à l'Abbay? de Nouaillé, 

Un Cahier, fans (ignature, contenant 
1^. Une Charte de l'an 131/ , de Guil- 
laume Comte d'Aciuitaine , fui nommé le 
Bon, contenant la fondarion du Monaf- 
terede Sainte Croix de Bordeaux, & fes 
privilèges j & à la fuite il v a la connrma- 
tion defclits privilèges , par Henri Roi 
d'Angleterre. 

\]n Cahier de cent feize feuillets , con- 
tenant un Recueil en. forme probante de 
plulieurs titres, tant anciens que moder- 
nes , tous concernant l'Abbaye de Notre- 
Dame deXainreSj à la tête defquels titres 



_._ L .. 






■6 , vsw'n 



io/i ii.Tjn :j.<{ , 



■\', >:s\.\Mi i> 



■•'"^ 



( <ÎI ) 

Ù trouve la fondation de ladite Abbay*? 
fliite vers l'an 1047 , &: peut-ctre en cette 
même année, parGeolroy Comte d'An- 
jou & de Xanitonge, (Se Agnès fa femme, 
père ôc mère de Guillaume Duc d'Aqui- 
taine. 

Copie vidimée juridiquement le 9 Juil- 
let 1 5 .X4, de hx Chartes , dont l'une eft de 
l'an 1095 , par lefquelles Robert, Comte 
de Mortagne, frère de Guillaume II, Roi 
d'Angleterre , donne au Monaftere de 
Marmoutier-lcs-Tours la Terre de Hel- 
ville que Guillaume de Hefte tenoit de ce 
Prince , &: pour laquelle il lui avoir donné 
autre chofe en échange. Il y a aufli une 
Charte de Guillaume', Roi d'Angleterre 
& Duc de Normandie. Les autres titres 
tranfcrits dans le corps font relatifs aux.- 
dites donations. 

Un Cahier , contenant la copie en for- 
me probante & juridique cie pîufieurs ti- 
tres, en tcte defquels eft le partage de l'an 
1 125 , par extrait fommaire tait entre 11- 
defonfe, Comte de Touloufe & de Saint- 
Gilles, & Raymond, Comte de Barcelone, 
Ivlarquis de Provence, du Château ôc des 
FortereiTes d'Avignon, àcs Ifles, iHots, 
Cremens& Relais de la Mer & du Rhône, 
depuis la Ville d'Arles jufqu'à laîvîer. 

Copie en forme probante d'une Dona- 
tion faire en Tannée 1135, en faveur de 
l'Abbaye Notre - Dame du Chage y cette- 



>,..ArJi. 



"lil iJ . . IJ vi 



iw/ -- 1 v/ 



"i'j-M t-}> en.:, i' ,.i 



•3lq:.0 



î*^ 



■.1 



I Copie tirée du Caitulaire de cette Ab- 
baye. 

Charte en original de Louis VI du nom 
;j|. ,i Roi de France, dit le Gros, datée à Soif- 

t fons , au Palais Epifcopal, l'an 1 1 1 5 , & la 
feizieme'année de Ion Sacre, par laquelle 

( Sa IVlajefté fait donation de deux parties , 

< ou de la moitié de la Dixme de Creipy , 
aux Religieux des Prémontrés de l'Eglife 

* de Sainte Marie & S. Jean - Baptille , du 
lieu appelle Prémojitré. 

Les témoins hirent Etienne , EvccLue de 
Paris, Pierre, Evèque de Beauvais , Ra- 
dolfe. Comte de Vermandois , P^enaud , 
Comte de Soilfons , Drogo de Pierretont 
ô: autres. 

Charte en original du Roi Louis VII du 
nom , donnée à Paris en ion Palais , l'an 
1158 , & de fon règne le premier, par 
laquelle ce Monarque confirme , en faveur 
de Hug ns , Abbé des Prémontrés & des 
Religieux de la même Abbaye, la Dona- 
noii ues deux parties, ou de la moitié de 
la Dixme de Ciefpy que fon père leur 
avoir faite. 

Tranfadlion en origmal , paffée l'an 
1141 , entre Adam, Abbé de S. Nicolas 
du Bois , d'une part, & l'Abbé & les Reli- 
gieux des Prémontrés d'autre part, tou- 
chant la moitié de la Dixme de Crefpy. 

Charte imprimée île Louis VII du nom 
Roi de France , donnée Tan 1161 , par 



ï- 



-ciA 3313n ^}> 



iii:^i - rj«( 



.( 63 ) 
laquc41e ce Prince accorda à Alclebert , 
Evcque de Gevaudan ik. à les fucceOeurs, 
la pleine &c entière jouillance dudit Eve- 
thé 6c tous les droits de Régal en dépen- 
dans. 

Charte originale datée l'an ii6^ , In- 
didion xi , Epade 14, courant le premier 
Cicle, lunaire 2 «S^ le 1 1 des Calendes d'A- 
vril, Ôc palEée fous l'aveu d'Etienne , Evê- 
que de Metz , par laquelle Charte , Agnès, 
Abbelfe de Sainte Glollinde & les Reli- 
gieufesde cette même Abbaye, permettent 
à certains Clercs, établis dans la Ville de 
Metz, de conftruire une nouvelle Maifon 
de Chanoines près l'Eglife de S.Thibaut , 
fituée hors des murs de la Ville de Metz, 
&: bâtie fur un fonds appartenant à ladite 
Abbaye de Sainte Gioliinde, à condition 
qu'à l'avenir. les Chanoines de S. Thibaut 
payeroient chaque année Se à pernétuite , 
à chacun jour de fcte de Sainte Glolhnde, 
à ladite Abbaye de Sainte Glollinde , le 
cens d'une piécc d'or de la valeur de douze 
yen. Meilins , de encore à condition que 
lefdits Chanoines ne pourrôient élire leur 
Prévôt que du confentementde ladite Ab- 
belîe-, & dans le cas que le Prévôt élu ne 
feroir pas dic;ne de remplir cette place , 
ladite AbbelTe auroit le droit d'en calfer 
i'Eledion, à condition encore que fi dans 
l'efpace de quarante jours après la mort du 
Prévôt , les Chanoines n'en avoienc pas 



élu un autre , le droit de cette Eledion ap- 
partiendroit à ladite Abbelfe. 

Charte de Tan 1 1 63 , du Roi Louis VII 
du nom, par vidimé en original de l'an 
1573, en faveur des Chevaliers Religieux 
Hofpitaliers de l'Ordre du Temple , par 
laquelle ce Prince leur fait une Donation 
de dix muids de bled de rente annuelle 
t, &: perpétuelle lur les Moulins d'Etampes. 

Un Titre de l'an 1170 , par copie an- 
cienne collationnée en forme probante , 
contenant une Donation faite à THopital 
de Noyon par Jean de Salgy , du conlen- 
rement de Philippe, Comte de Flandres ôc 
de Vermandois. 

Charte originale de l'an 1191, conte- 
nant une Donation faite par Noble Baron, 
G. Seigneur, de SancLo Oberco ^^ en faveur 
de l'Abbaye de Boheries au Diocèfe de 
Laon. On lit au revers du titre , de l'écri- 
ture du tems mcme, deGerardo deSancîo 
Obcrco , aiias de Bohan. 

Un Cahier contenant plufieurs titres 
>ar copies collationnées en {orme pro- 
)ante , à la tcte defquels fe trouve une 
Tranfa6lion , datée le 10 des Ides d'Août 
12 10, & paifée entre Ravmond Comte de 
Touloufe & TEvcque & les Chanoines de 
Viviers, touchant pluheurs Châteaux conf- 
truits fur les bords du Rhône; l'on joint à 
ce titre un Mémoire imprimé & fignihé 
X:An iyoi , qui va au même objet,. 



b: 



-qr. ao 






I. z> 



Ces <3eux pièces intcreflent le Domaine 
au Roi pour les Ifles & Cremens , lllots , 
Atterrilîements & Champaits étant dans 
les Ifles du Rhône» 

Charte de l'an 1 149 , {)ar vidime de l'an 
1401 , par laquelle Pierre de Courtenay, 
Chevalier, Seigneur de Couches, accorde 
de beaux droits en la Foret de Conclus, à 
la Famille noble de Pomereul. 

Donation de l'an 12^9, par copie en 
forme probante, en faveur de l'Abbaye de 
Sainte Marie-Madeleine de Chateaudun. 

Titre original de l'an 1191 , par lequel 
on voit que le Prieur de S. Jean-des-Grez 
ayant été commis par la Cour de Rome 
pour fe trouver au Concile Provincial qui 
devoir fe tenir à Angers , le premier Di- 
manche avant Li Punlication de l'an 1 191, 
& étant malade , il adrelle un Relcric en 
la même année au Chapitre de l'EgLife de 
Tours, [wagriA providcntu viris Capkulo 
Turonenfi) par lequel il s'excufe de ne 
pouvoir aller au Concile à caufe de fon 
indifpofirion, & nomme frère André Bri- 
dier , l'un de fes Chanoines , pour s'y trou- 
ver pour lui. 

Copie fans fignature d'un Arrêt du Par- 
lement de Paris de l'an 1 196 , tirée du vol. 
cotté oiim II , fol. 115, concernant le Do- 
maine du Roi en Champagne. 

Copie collationnéc le 14 Janvier \6()\^ 
de Lettres-Patentes du Roi Philippe IV , 



^.0 



,iC... 



•î;-'ï ,<'^n :.'. I ;h 



■I il> ;:; 



données le 5 Décembre 1307, & par lef- 
quelles ce Piincs ccà'2 aux Coulais de la 
Viiie de Naibonne en Languetloc 6^: a la 
Ville même, poui le prix de Z510 livres 
toutes les marions lituees en ladite Ville 
qui appaitenoienc auxJuiis, & donc le 
Koi s etoïc attribué le prix, pour ne s'ctre 
point retirés au tenis de rOrdonnance. 

Copie en torme probante de ïù.n 1730, 
de deux Ciiaites de i'hihppe IV du nom , 
Roi de France, des années 1 30S & 1 309 , 
par IcfquellesbaAiajuflé accorde à En^ue^r- | 
rand de Aiarigny, la hante jullice dans les 
Terres fituées dans les Bailliages de Gilbrs 
ôc de Calais. 

Deux ilouleaiix en original des années 
1319, 1339 : 1 un deiquels contient la re- 
lation de ce qui fur vint lorfque le Roi Phi- 
lippe VI reçut en l'année 1 3 19 , à Amiens, 
l'hommage du Roi d'Angleterre , 3z quan- 
tité de faits mémorables concernant Ro- 
bert III du nom, Comte d'Artois , Se re- 
latifs à l'Hiiloire, aux révolutions furve- 
nues en France , excitées par le même 
Comte d'Artois qui s'etoic rangé du parti 
de l'Angleterre contre la France ;, il s'y agit 
«ncore de plulieurs faux titres q[ue l'on at • 
tribue à Robert d'Artois \ ce titre mérite 
une linguliere attention. L'autre titre eil 
intitulé : a enfuk l'Ordonnance du livret 
qui contient tes ]ujlcs & loyaux Procès J ai ts 
parle Roi er^fa noble Cour de huementgar* 



•jlll/ 






•■v-... . 



( <''7_) 

/lie à la promotion de fon Procureur & du 
noble ojjice de fadite Cour, contre B^obcrc 
d'Artois ^ Chevalier j jadis Comte de Beau- 
mont. 

Ce titre renferme les particularités les 
plus intéreirantes. On y voit les faux té- 
moins employés par Robert d'Artois, <3c 
l'inventaire des Pièces : l'on y Ut que Ro- 
bert d'Artois avoit voulu Jairc mourir le 
Roi j la Reine & leur jils aîné Jehan de 
France j Duc de Normandie ^Comte d'Anjou. 
& du Maine. ( le Roi Jean. ) 

Copie coUationnée en forme probante 
le 13 Janvier ^1691 , de Lettres - Patentes 
du Roi Philippe V. du nom , données en 
Mars T 345 , par lefquelles Sa Majefté per- 
met aux Confuls &: Habitans de la Ville 
du Puy , de lever une obole fur chaque 
quarte de bled ou farine , &: un denier 
fur chacun quintal, defquels droits le cin- 
quième feroit pour le Domaine de Sa 
Majellé. 

Lettres-Patentes de Charles , fils aîné 
du Roi de France, Duc de Normandie & 
Dauphin de Viennois, datées à Rouen le i 
Septembre 1 3 5(> , par vidimé defdits jour, 
mois (Se an , par leiquelles ce Prince nom- 
me Mellire Etienne Defmarres , Cheva- 
lier, en l'office de Châtelain du Château 
de Rouen , où il devoit fervir avec quinze 
hommes d'Armes , Gentilshommes <2c 
trente hommes de pied. 



■> iJ i:'.\^>: ), 



flJ 



■ivyr\ M 






».. 



(,6S ) 

Montre en original du 1 5 Novembre 
1 3 56, de la Compagnie des Ordonnances 
du Roi , commandée par Mefiire Fouque 
de Laval, Chevalier , Capitaine Générai 
^ Souverain pour le Roi notre Sire , & 
pour le "Duc de Normandie es Comtés 
d'Anjou & du Maine j (termes de l'aéle) 
ladite Compagnie compofée d'un autre 
Chevalier & de trente-fept Ecuyers, pref- 
que tous de la Province de BretagJie. 

Deux Ordonnances en original de l'an l 
1357, l'une du Maître des Eaux & Forets f 
du Roi & des Forets du Duc de Norman- \ 
die , 6c Fautre Ordonnance du Commif- 
faire du Duc de Normandie en Fofîice de 
la Maïtrife des Bois, à Feifct de faire don- 
ner aux Fîabitans ôc Bourgeois de la Ville 
de Caudebcc , qu.itre arpens de bois pour 
l'enforchenient (peut-être pour paliflade) 
de leur Vilie. 

Ordonnance originale de Fan 1 3 59, du 
Tréforier de France & du Régent du 
Royaume Duc de Normandie &: Dauphin 
duViennois,adrenéeauVicomte de Rouen, 
pour qu'il eût à exécuter les lettres du Ré- 
gent du Royaume qu'il lui cnvoyoit. 

Charte en original de Jean, furnommé 
le Bon , Roi de France, donnée à Calais le 
24 Oétobre r 3 (jo , par laquelle Sa Majeité, 
en conformité du traité do paix qu'elle 
àvoit faite à Bretigny près Chartres , le 8 
Mai dernier , avec fon crès - cher frerc le 






5 



i I 



y. , :?!!.'' 0":! 



luf. nu 



I Im'. 



, r, :'•; ;,1 vh ;;:o: :»''» 



-rii 



. /^ »'■ ■ 1.^ 



' . '^ ; î . 



&1 'j'-ji. 



f 



( IÎ9 ) , 

Roi d'Angleterre, donne à M. Jean de 
Monttorc , le Comte de Monttort avec (es 
appartenances , à charge qu'il en feroic 
hommage lige au Roi de France, confor- 
mément à ce qui en avoir écé arrêté par 
ledit traité de paix , &c confent que tous 
les autres biens du Comte de Monrfort , 
excepté ceux du Duché de Bretagne, lui 
forent rendus. 

Un titre original de l'an 1561 , très- 
curieux ik trcs-inrérelfant pour ce qui con- 
cernoit les duels dans ce tems-là. 

Un titre original de l'an 15^1 , où l'on 
voit que le Roi Jean avoit alligné à la 
Reine de Nav^arre , Comteife d'Evrcux , 
une fomme pour retirer fes joyaux, &où 
l'on voit que Ton avoit accordé à Sa Ma- 
jefté des Aydcs pour la treizième fois. 

Un titre original de l'an 1 3 6 3, touchant 
les Aydes du Royaume pour la rançon du 
Roi Jean. 

Une Quittance originale de l'an 1371, 
où l'on voit qu'il s'étoit £iit un emprunt; 
^ fur la Ville de Rouen pour le Roi. 
"" Ordonnance originale de l'an 13(^5), de 
Charles, Roi de Navarre & Comte d'E- 
vreux, adreirée à fon Vicomte, pour qu'i^ 
donneàfon Confedeur la fomme de vingt 
livres pour un habit. 

Copie fans fignature du teftament de 
Louis, Duc de Bourbon , en date du ^0 
1-Y^vrier 1^75. 



r» 



.1 :.: ' 



t'h c. . w:. i ;.l 7UO'"[ -"..'f! 






ii 



Deux titres originaux des années 157^ 
Se i^-j(y y l'un dcfquels, fcellé fur queua- 
en cire rouge, ell une Ordonnance à des ■ 
Elus au Diocèle de Maçon & de Châlons 
en Bourgogne, où Ton voit que les droits 
de fouage fe percevoient dans ce pays-U. 

Ordonnance originale de Tan 1378, du 
Grenetier & Contrôleur du Grenier à fel 
établi pour le Roi à Harfleur, touchant le 
fait des Gabeles. 

Ordonnance originale de l'an 1379 (qui 
n'efb pas entière) du Roi Charles V. 

Quittance originale du 10 Janv. 1 379 , 
de Pierre, Comte d'Alençon&: du Perche, 
donnée au Receveur des Aydes de la Guer- 
% re , au Diocèfe de Séez , de la lomme de 

^6-j iiv. 1 3 f. 4d. tournois , pour le tiers 
des fouages de ce Prince, qui lui croient 
dus fur les Terres fituées dans ledit Dio- 
cèfe. 

Quittance originale de l'an 1 379 , fer- 
rant à faire connoître les qualifications 
données dans ce tems-U aux Princes , &C 
dans laquelle le fils aîné du Roi de Na- 
varre n'a d'autre qualification que celle de 
Mejjire Charles j jils aîné du Roi de Na^ 
varrc. ] 

Quittance originale de l'an 1 380, de la 
fomme de 24 Iiv. tournois , pour fept jour- 
nées de trois hommes 6c feize chevaux, à 
raiion de quatre lois tournois par cheval , 
employés à tranfporter de Aionrtrevillers 



'4 



">' • 



JU;>'' 



i^.' V 



-^•j-J■. 



S.\ th ,oXi i (i: 



'>)6o 



i'j.ii 



( 71 ) • 
a Dol en Bretagne les armes Se harnois de 
certains Arbalellriers, étant fous le gou- 
vernement de Jacques & Julien Juge leurs 
Connétables. 

Quittance originale de l'an 1380, don- 
née par Yon Sire de Garencieres , Cheva- 
lier, Châtelain &: Capitaine des Ville ôc 
Château de Cacn , de la fomme de 41 liv. 
1 3 f. 4 d. pour les gages pendant un mois 
de fix hommes d'Armes & de dix Arba- 
lellriers qui avoient gardé ledit Château , 
&: où l'on voit que ladite fomme a voit été 
levée lur plulieurs Villes & ParoilTes de 
la Vicomte dç Cacn pour les exempter de 
ladite garde. 

Un titre original de l'an 1 3 8 1 , où il 
s'agit du payement des gages de plufieuts 
particuliers qui avoient fervi en Guienne, 
fous le commandement du Maréchal de 
Sancerre. 

Un titre original de l'an 1 385 , où l'on 
voit que Nicolas Flottel , de la Ville d'Ab- 
. beville en Picardie , étoit Auditeur da 
Roi, & établi en cet office par le Gouver- 
neur de Paris; qu'en la même année Her- 
nien de Neauville eft qualifié Maître des 
Garnifons pour l'année 1385. 

L'office de Maître des Garnifons fans 
doute étoit exercé par un Officier, donc 
l'exercice ne duroit qu'une année : je de- 
mande quelle étoit la fondion de cet of- 
fice ? En la même année on fait tranfporter 



'H oh ,^?.',t 









__± 



. . . ( 70 

du bifcuit au lieu de l'Eclufe en Flandres,' 
&c c'ert par eau quefe Fait ce tranfport. 

Ordonnance en original du Roi Char^ 
les VI, donnée l'an 1377, &c adrelfce aux 
Elus fur le fait des Aydes pour la Guerre, 
où l'on voie des particulancés très - intc- 
reffantes. • 

Lettres-Patentes originales du Roi Char- 
les VI, données l'an 1386 , en faveur du 
Seigneur de la Chatellenie de Cloye pour 
le droit de Péage , à caufe de fa Châtelle- 
nie de Cloye. ( l'on prononcç Claye , &C 
Ton écrit Cloye. ) 

' Simplicité Normande. 

Quittance originale du 9 Janvier i yC)(i^ 

Îiaffée devant Guiot de Montfort, Tabel- 
ion a Falaife, & donnée par le Bourieau 
de cette Ville de la fomme de dix fol»; oc 
dix den. tournois, ^ pour ïx peine & fa- 
>s laire d'avoir traîné , puis pendu à la Juf- 
» tice de Falaife une truie de l'âge de 
?î trois ans ou environ qui avoir mangé le 
» vifage de l'enf^int de jonnet le Maçon, 
î> qui étoit au bers (?c a voit d'âge trois 
j3 mois ou environ, tellement que ledit 
» enfant en mourut , & de dix f. tournois 
}î pour un gand neuf quand le Bourreau 
« fit ladite exécution : cette quittance eft 
>5 donnée à Regnaud Rigaut , Vicomte de 
3? Falaile j le Bourreau y déclare qu'il fe 

}? cienç 



f 



> - .>, 






V ,>-.,! i.iv.r,!. 



;»T.T 



?;! /.i r l:, 






..f 73 ) 

t> rient pour bien content defd. fommes , 
« ôc qu'il en quitte le Roi notre Sire 5c 
» ledit Vicomte. " D'où il paroît que le 
Procès fut t.iit à la truie, & qu'elle fur 
condamnée bien juridiquement. 

Ordonnance originale de l'an i^?i6 ,ds 
Guichard Dalphin (liiez Dauphin) Sire 
de JaJigny, Conieiller du Roi , xNialtredes 
Arbalétriers de France, adrellée aux Tré- 
foriers des Guerres du Roi , à l'effet de 
payer les gages d'une Compagnie d'Arba- 
létriers. 

Ordonnance originale de l'an i^y^j , 
des Elus au Diocèic de Lilieux lur le fait 
des Aydes pour la guerre. 

Un Etat original de l'an 1388 , conte- 
nant certaines dépenfes faites par le Roi 
Charles VI j cent Jrancs pour incîcrc en fa 
hourjc j cciit jrancs pour jouer aux de^ , ôcc. 
Cet Etat contient des taits curieux. 

Sept Quittances en original des années 
1390, 1391, 1 39Z &: 1394, où l'on voie 
le prix de certaines marchandifes, ôc quels 
étoient les gages de certains Officiers. 

Ordonnance en original des Maréchaux 
de France, donnée le i Décembre 1395, 
&: adreffée à Guillaume d'Orgcmont^Tré- 
forier des Guerres du Roi , à qui ils en- 
voyent le rôle de la revue de Baucjoiiim 
Quaideplume, Ecuyer Capitaine du Châ- 
Ee:,u d: Quenbronne. 

Copie coUatioiinée de Lettres-Patentes 

D 



ai 



-it!!/-. L ^T 



,'!!it ;; ?■ 



, \Hp )!r.'l cjK ^(/.îi.'^'.o j'jî:; w*no!i"î( > 

Mi'] d tu! 



. -• ^ j - ;• 



.:i.;f:i ' 






, ^' 74 ) . 
[ de Tan 1 59S , de Marie, Reine de Jerufa-' 

lem ôc de Sicile , ComrefTe de Provence , 
&:c. , où Ton voie des choies intcreilantes 
' * poui: l'Hiftoire ^ il y eft fait mention de 
Maiirignon de Severac , Chevalier , qui 
commandoit une Compagnie de Gens 
d'Armes , & avoi t pris le parti de Raimond 
du Rogier , dit de Tourraine. 

Lettres-Royaux en original de l'an 1403, 
en faveur du Seigneur de Rochecorbon. 
\ ' Un Titre original de Fan 1404, où le 

;. Roi d'Angleterre eft c[ualihé Henri de 

Lencaftre, loi-difant Roi d'Angleterre. 

Leitres-Royaux en original de l'an 1405, 
touchant le droit d'élire le Doyen de TE- ' 
glife Cathédrale de Tours. 

Copie en forme probante d'une En- 
■ qucte hiite l'an 1412 , en la Ville de Nif- 

mes, par laquelle il eft juftihé que le Roi 
• ctoit en podellion immémoriale de l'en- 
tière rivière du Rhône , comme faifinc 
partie du Languedoc & du Royaume, &' 
que les Comtes de Provence n'y avoient 
jamais eu aucun droit ni pollellîon. 

Deux Quittances en originaux des an ^ 
nées 1412 &: 141 5 , qui fervent à taire con- 
noitre ce que l'on payoït alors pour les 
journées de certains ouvriers. 

Un Cahier contenant , par copie en for- 
me probante, plufieurs titres, parmi lef- 
queis fe trouvent des Lettres Patentes c!u 
Koi Charles VI , données l'an 1411 , con- 



•■; ,.fC 



/ '■ • ' 



\ v;:'iir.1 ,:ff 



fy. 



, ?Vi 



( i.r 1 



. .!H'; 



! .; 



-n-jj , 



tenant diverfes franchifes accordées par 
Sa Majefté à la Ville de Limoges. 

Ordonnance origmale du Roi Charles 
VII, donnée à Pans le 23 Janvier vers l'an 
1415 , pour l'augmenration de la Gabelle 
à railon de vingt hancs par niuid de iel , 
afin de réhfter aux Anglois qui menaçoienc 
<l'encrer en France. 

Déclaration originale de l'an 142 <f , 
faite par trois particuliers qui attellent 
qu'un pain de une poule (Gélme ) avoient 
été rachetés pour la fomme de douze 
fols fix deniers tournois , & celle de 
vingt denier^ tournois pour vin bu ; que 
c'étûit un cens iitué dans les Fiefs de la 
Seigneurie de Picauville , appartenante 
aux Chanoines de la Sainte Chapelle du 
reliais du Paris, auxquels le treizième ap- 
partenoit pour raiion de leur Seigneurie. 

Eulle originale du Pape Eugène III , 
donnée le 7 des Ides de Septembre 145 1 , 
dont la leéture eft inrérelTante, quoiqu'elle 
contienne des Indulgences en faveur de 
fEglife de Tours. 

Refcrit du Concile alEemblé à Bafle en 
SuilTe , en l'année 143 1. Ce titre e 11 par 
y'idimé original de l'an 1475 i il eft à 
lire. 

Trois Quittances en originaux Aqs an- 
nées 1415 , 1418 & 143 1 ', l'une donnée 
par plufieurs Archers des Ordondanees du 
Roii une autre où fe lifent plufieurs par- 

Dij 



( ?v ) 



'S/îq Z'j:. 



;/;;î MO 



•j!i-:o yt, , r*ro<i:fji-.î 



. ' ':■ .-.i 



...Lima: 
J 0.) . 



( 7(; ) 

ticnlarités de la Giieiie des Anglois, alors 
en Normandie, contre la l'rance. 

Ordonnance originale de l'an 1435, 
donnée par les Elus à Rouen lur le fair des 
Aydes pour la Guerre , où l'on voit entre 
autres chofes que les Gens des trois Etats 
de Normandie avoiept accorde une Ayde à 
Sa Majeftc. 

Lettres-Patentes en original, données X 
Arras le iS Décembre 143 5 , de Charles , 
Duc de Bourbonnois & d'Auvergne, Com- 
te de Clermont &c Chambrier (termes de 
l'ade) de France &c d'Arrur , Comte de 
Richement , Connétable de France & his 
du Duc de Bretagne, Ambaiîadeurs du Roi 
Charles 'VII vers le Duc de Bourgogne 
pour la paix d'entre Sa MajeRé ôc ce Prin- 
ce, par îefquclks Lettres ces Princes, at- 
C'iiiiii (|iK- uiie p.iix viiioii d'être CDikliie, 
ik. en n)ii(i(lciation(l'ji.c ijue leur tics ilicr 
& amé coulin Antojnj, Seigneur de Croy 
ôc de Renty , premier Chambellan du Duc 
de Bourçoiine, avoir contribué à la con- 

-••1 / 1» 

cluhon de la paix , ils promettent, (parole 
de Princes) &c au nom de Sa Majellé , de 
s'employer de tout leur pouvoir , ahn de 
lui faire reltituer ,dans une année au plus 
tard, les Terres , Seigneuries, Villes & 
ForterelFes de Leuze ô<: de Condé , ainfi 
que les Bois de Born ; & dans le cas que 
la choie ne put fc taire , ils« s'engagent de 
lui faire donner par S:x Al^jcfté la renre 



l 



L 



[ ^~ N 



1 -.1.1 



,'jiiî iW'ti-yW ) !: timi'j' 



ûnmielle &z héréditaire de trois mille liv'. 
tournois , tant fur la Ville, Terre ôi Sei* 
gneune de Chiniay en Hainaut , que lue 
la Chacellenie, Ville, Seigneurie 6c Châ- 
le.'' a de B?.r-fur- A ube. ^ 

'irois litres onguiaux •, fçavoir , Let- 
rres-Parenres du Roi Ch.iries Vil, de l'an 
143S , par lelquclles Sa Majeftc fait don à 
Anrome de Croy, Chevalier ëc Premier 
Chambellan du Duc de Bourgogne , &c X 
fa podcrité, des Ville, Château, Chârel- 
lenie. Terre ëc Seigneurie de Bar-fur-Au- 
be, ëcc. Les deux autres Titres de la mê- 
me année 1435 , ^^^^^ relatifs au même 
objet. ' 

Au pied de ces Lettres fe trouve la pro- 
melfe des autres Ambaifadeurs de Sa Ma- 
jefté d'en faire exécuter le contenu. Mi- 
nute des offres que les Amballadsurs de 
Charles VII dunom, Roi de France, firent 
au Duc de Bourgogne, en la Ville d'Arras , 
îan 143(3, après ralfaiïînat de Jean, Duci 
de Bourgogne, fur le pont de Montereaux. 
Cette pièce efl; à lire. 

Titre original de l'an 1440, par lequel 
on voit qu'un enterrementn'a été payé que 
vingt fols 3c huit àen. Parifis. . 

Ordonnance originale du Lieutenant 
du Bailli de Cacn , donnée U i6 Septembi 
1441 , où l'on voit qu'un prifonnier con- 
damné à être pendu, avoit été rendu aux 
Officiers de la Juftice de Falaife , afin que 

Diij 



•••-.i!V-, . >U' 



I 



,-:3'6j 






, . , ( ys ). 

î'exécurion n'en fCic pas faite,dans la crains 
te d'une émotion , donc la Ville de Falaife 
étoit menacée. 

Deux Letri-es-Patentes originales, l'une 
datéeàl'Ille Bouchard le 6^Avn\, par la- 
quelle le Roi Charles VIL confirme au 
Comte de Dunois le don qu'il lui avoir 
fait des Seigneuries de Partenay , Vonvanr, 
Charelaillon &c Morvan ^ l'autre du 3 Sep- 
tembre i45(î, en faveur du mcme Comte 
de Dunois. 

Titre original de l'an 1441 , où l'on voit 

que René, Roi de Sicile , &la Reine mère 

de ce Monarque députèrent en l'année 

-^ 1441 Alain de Boishery, Chanoine de l^ 

1^' glile de Tours, vers Charles VII , Roi de 

France. 

Quittance originale de l'année^ M4^> 
où Ton voit plufieurs faits intérellans. 

Lettres - Patentes en original du Roi - 
Charles VII , données à Rahlly près Chi- 
non le 2.7 Mai 144^ , par lefquelles Sa 
Majefté commet Maître Jean Tudert , 
Maître des Requctes de fon Hôtel, & Ro- 
bert Thibouft fon Confeiller en fa Cour 
de Parlement, à l'effet d'inftruire le Procès 
de Jamet du Tillay , Bailli de Vermandois, 
Chambellan de Sa Majcllé , &: détenu pri^ 
fonnier à Tours. 

Copie coUationnée le 7 Janvier 1^91 , 
en forme probante,des Lettres-Patentes de 
Charles VII du nom. Roi de France, don- 



Si'îr 



.^'''V 



( 79 ) 

fices a Tours le 4 Janvier 1448, par lefqueif- 
les Sa Aîajeilc confirme à perpétuité, en 
fiiveur des Confuls & Habitans de la Ville 
du Puy , le droit de percevoir douze fols 
Parifis fur chaque charge de vin , autre 
que de la récolte du pays, qui entreroic 
dans la ville du Puy,fous les charges ls: con- 
ditions énoncées dans lefdltes Lettres. 

Lettres-Patentes en original de l'an 1 44S , 
de Charles, Duc d'Orléans , de Milan &; 
de Vallois , Sec. en faveur de Marin d'Ac- 
queville, par lefquelles ce Prince le faic 
CJievalier de fon Ordre du Porc-Epic. 

Lettre en original de R. Serene, Grand 
Juge de la 'Sénechaulfée de Touloufe en 
Languedoc, & de Jean Amici, Lieutenant 
de ladite Sénéchaulfée , écrite de Touloufe 
le 1 5 Mars 144S au Roi Charles VII , tou- 
chant différens objets intérelfans. 

Traité de paix d'entre Charles VII , 
Roi de France, & le Roi d'Angleterre» 
concki à Calais le 19 Juillet 1439- Le Duc 
d'Orléans &c la Duchelfe de Bourgogne 
furent préfens à ce Traité pour le Roi de 
France , & le Cardinal d'Angleterre s'y 
trouva , & fut l'un des Ambalfadeurs de 
Sa Majefté Britannique : double authenti- 
que fait en l'année 1459. 

Copie collationnée en forme probante 
de Lettres-Patentes du Roi Charles VII , 
données en Août 1450 , contenant dona- 
tion des Baronie 6c Châtellenie de Lcf- 

Div 



4 



. nv 



( So ) 
part Se Garquart eh Guienne , en raVeitï 
d'Amanieu d'Albret , Seigneur d'Orval , 
en rccompenie de f:^s fervices en guerre. 

Ordonnance de l'an 1452., par vidinié 
original de la mcme année , des Commif- 
faires du Roi pour rimpolirion de la taille 
en Normandie , à caule de la guerre , fur 
toutes perfonncs ians exception , mcme 
des gensd'Eglife, des Nobles 2c gens por^ 
tant les armes. 

Lettres-Patentes en original de l'an 1455, 
du Roi Charles VII , en laveur du Comte 
d'Angoulcme , cjui avoit ctc détenu pri- 
fonnier par les Anglois. 

Un Titre original de l'an i45<5, fcellc , 
par lequel Louis de Valpergiie , Ecuyer ^ 
Seigneur de Rompoul , s'oblige d'entrete- 
nir [es conventions d'entre le Roi de Fran- 
ce & le Duc de Savoye , & promet de ne 
point fervir, ni aider le Duc, dans le cas" 
qu'il contreviendroit auxciites conven- 
tions. 

Bulle originale de l'an i4^<j, du Pape 
Califte III , adrelLée au Roi Charles VII ^ 
Sa Sainteté envoie un AmbalTadeur à ce 
Monarque. 

Lettre en original très - curieufe , fans 
date, & qui pourroit être de vers l'an 
14(51, écrite par le Roi Louis Xlafon amc 
ôc féal Chancelier; elle eft A lire. 

Lettre originale, écrite le 7 Août (vers 



f 



-tvy.r. jj 



«I ,t » 



( 8i ) 

l'an 14(^3 ) au Roi Louis Xî par Henri de 
BoiîTel, Seigneuucle la Vere , premier Lieu- 
tenant-Général des armées de Sa Majefté > 
bonne à lire. 

Lettre en original du 10 Août iJÇC6 y 
écrite par Jean, Duc d'Alençon , à (on 
très-cher & faintCoufui le Duc du Maine; 
bonne à lire. 

Lettre en original, écrire le 13 Août 
1470, au RoiLo'uisXI par N...deChaba- 
nés , Évéque de Langres \ cette Lettre ell 
trés-intéreirante. 

Lettres - Patentes originales du Rch 
Louis XI , données aux Charrreux-lèsi- 
Paris le 19 Odobre \:i^66 , portant fauve- 
garde en faveur de la Famille noble du 
Drac. 

Ordonnance originale du Roi Louis XL, 
du i(î Jum 1469 , a l'etTl-t de faire véritier 
fes Lettres-Patentes, portant Don & Amor- 
ti (Tement de plufieurs héritages, en faveur 
de la Chapelle de Notre-Dame de EehuaiT 
en Anjou. 

Lettre en original très-intérelTantepou!: 
rHiltoire , écrite de Calais, le 6 Février 
(vers l'an 1470) par llrvcque de Bayeav 
au Roi Louis XI. Il s'agit de plufieurs poinr^ 
de l'Hiftoire. 

Lettre en original très-curleure & rrc^ 
intérelTImte, écrite par N. . . de CsaDi- 
nes , le 1 5 Février (vers l'an 1470) au Rcfi 
Ix)uis XL. 






v.c.lJ , <J'^i...... 



..>i ul 



) /'.t:: ^^■ri 






n->i 



< ^J 



- Copie collatlonnée en forme probante 
îe 7 Janvier 1691 , de Lettres-Parentes dit 
jRoi Louis XI , données en Juin 1470 , ^ 
\ portant privilège & odroi d'un impôt fur 
les bctes à pieds ronds , en fiveur des Ha- 
, bitans & Confiils de la Ville du Puy. 

, Lettre en original très - intérelfante y 
. écrite de Rouen ,' le 5 février (vers l'an 
1470) par Louis de Laval au Roi Louis 
' XL . . . . 

;• Lettres-Patentes en original duRoi Louis, 
XI, qui s'y qualifie Dauphin de Viennois 
après la qualité de Roi de France , don- 
nées à Amboife le dernier Odobr»- 1472. , 
-en fon Confeil , où étoient Monfeignear 
■le Duc de Bourbon , les Sires de Craon , 
i &c. , où l'on voit que Sa Majefté ayant en- 
voyé des Ambafladeurs devers le Pape y &c 
que Sa Sainteté avoit délégué des Cardi- 
naux Prélats touchant cette anibalfade, 
h Pape en conféquence avoit envoyé à Sa 
Maiefté la ratification des concordats ar- 
rêtes entre les Minillres de ces deux Puif- 
fances , lefquels concordats fe trouvent 
inférés dans lefdites Lettres. Il s'y agit de 
la collation des Bénéfices, des Caufes bé- 
néficiales & autres objets intérelfans. 
♦ Bulle originale du Pape Sixte IV de l'an 
1475 , par laquelle Sa Sainteté nomme à 
un Canonicat de l'Eglife Cathédrale de 
Tours. 

Quatre Lettres- Patentes originales du 



ï 



« 'î 



IV 



( ^3 ) , 
Roi Louis XI, des i &c lo Décembre 1474^ 
17 Juillet 1475 !k ij Juin 1478, touchant 
la nomination au r'.liapia^e Je l'Eglife de 
Notre-Dame de Tours.; 

Arrêt original en date du 18 Juillet 
1474^ portant Sentence de mort contre 
Jean d'Alençon^ l'éxecution rcfervée juf- 
qu'au bon plaiiir du Roi. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XI, données à Amiens lo dernier jour 
d'Août 1475. 

Expédition en forme probante de Let- 
tres-Patentes du Roi Louis XI, données à 
Paris le 16 Février 1475 , portant inftitu- 
tion d'un Cônfeiller extraordinaire en la 
-Chambre du Trétor à Paris , en attendant 
le premier oilice vacant. 

Un Bail emphitéotique du 18 Mars 
i47(j , fous le cens d'un denier tournois ,. 
d'une poule & d'un bouquet de violette, 
de A Lai qui fj dévoient donner au Seigneur 
le jour de Notre-Dame en Mars. 

Arrct original du Parlement de Bor- 
deaux de l'an 147(5 , dans le corps duquel 
eft inférée une Lettre d'un Eccléfiaftique y 
laquelle finit en ces termes : je prie le Li- 
feur de cejles empres vous qu'il luiplaïfe. 
me recommander à la bonne grâce de Alon- 
fieur l'HuiJJier & de Monfàgncur Maître 
François. La fufcriprion eft en ces termes :: 
à mon ax's-honoré Sieur Monjieur Maître- 
J'iatile- Breton^ Vroaireur en parlementa. 
Bourdcaulx> D v| 



■i'jiliwl '6i dI 



- I ■ ■ 

j.'l i ,'. . m, >\ j ^ . 



IC^J ;!> u 



( ^4 ) . . 

Lettres - Patentes en original cîe Van 

1477 , du Sénat de Venife , qui envoyé un 
Amballadeur auprès du Roi Louis XI, ôc 
où l'on voit destaits intéreilans. 

Lettre en original très - nitcreflante , 
écrire à-Medine dcl Canipo le 15 Juillet 
1477, par Fernande de Lucenne de Lu- 
pian à très-haute &trcs-puii]ante Princelfe 
fatrès-redoutée Damoilelle Mademoifelle 
Duchelle de Bourgogne, Comcelle de Flan- 
dres, d'Artois &z de Bourgogne. 

Ordonnance du Roi Louis XI , du 24 
Avril 1478 , par vidimé original du i Sep- 
tembre de la même année , adrelfce aux 
Elus fui" le fait des Aydes, ordonnées pour 
La guerre aux pays ^ic Election du bas Li- 
mon fin. 

Titre original de l'an 1478 , où l'on voit 
des qualifications iingulieres. ' 

Ordonnance en original du Roi Louis" 
XI , donnée à Bordeaux le 1 5 Mars ( vers- 
l'an 1 479 ) touchant le don que Sa MajeRc 
avoit fait de ia Comté de Comingesà (on- 
amé & féal Confciller Se Chambellan le 
Comte de Cominges , Maréchal de Fran^ 
ce, &c. 

Lettre en original du Roi Louis XI , 
écrite à Paris le 8 Février (vers l'an 1480) 
à Çon très-cher & bon ami le Protonoraire 
de Lucerne. 

Lettre originale du 24 Novemb. 1480^ 
«le Jean 3 Duc de Braban &c Cointe de Ne- 



K 



t 



-;.i iir\ jjo :! . '-^. 

■ -,,■,■•>■>•■ - I 



, jX» , "ja 



^■; i/.T^yii'-.'' 






t 



vers, à Tes très-chers & très-efpéciaux arrri^ 
les Prérident & Gens des Comptes de Mon- 
feigneur le Roi. 

Lettres - Patentes en original de l'an 
1480 , données par le Roi Louis XI, en 
faveur de TEglife Epifcopale de Chartres. 

Lettres Royaux en original , données à 
Thouars le 24 Janvier 14B1 , & adrelfées 
à la Cour du Parlement de Paris, touchant 
le différend d'entre l'Abbé de Saint Pierre 
de Corbie, d'une part, Se défunt Harados 
des Quénes, Chevalier , d'autre part, poiir 
raifon de la Seigneurie de Bologne - la- 
Grace, relevant de ladite Abbaye. 

Lettres-Patentes en original du 16 Oc- 
tobre 1481 , de Maximilien , Duc d'Autri- 
che , de Bourgogne , &cc. par lefqiicUes ce 
Prince accorde le droit de Neutralité aux 
Habitans de tout le pays de Liège, fous les - 
conditions flipulées dans les Lettres. 

Ordonnance originale du Roi Charles 
VIII, donnée à Paris le z8 Août 1485 , à 
l'effet de f^iire inftruire le Procès, & de 
faire punir certain particulier accufé d'a- 
voir pris (Se cueilli des bleds &: fruits dans 
les Terres de Guillaume de Rouvroy, dit 
de Saint - Simon , Ecuyer , Seigneur de 
Raffe Se de Precy , &c E.chanfon de Sa Ma- 
jerté. 

Montre militaire en original , ou Rôle 
de la Montre & revue faites dans les Châ- 
teaux de Puillardauj Pratz &c Èeluer le 



If 



i-J\ Il 



'fi 



( 8<î ) _ 

lîemîer jour du mois d'Août 148(5, de 
quarante hommes de guerre, étant fous la 
charge Ik conduire de Mellirc Antoine de 
Bonneval, ChcvaUer j ladite Montre faire 
par Sebaltien de Courfi , Ecuyer, Con- 
feiller &; Âlaitre-d'Hôtel du Roi, &Com- 
miifaire nommé à cet effet par Meilleurs 
les Maréchaux de France. 

On voit dans cette Montre les noms & 
furnoms des hommes d'Armes. 

Ordonnance originale du Sénéchal de 
CarcaiFonne & de Beziers, donnée le 5. 
Novembre 148^, & adrellce au Tréforier 
de ladite, Sénéchauffce.- 

Un Titre original de l'an 148(5, oii De- 
nis Bidault, Confeiller & Général des Fi- 
nances du Roi , elf qualihé Monfeigneur 
Maître. 

Ordonnance du Roi Charles VIIl, don- 
née à la Flèche le 23 Septembre 148a, par" 
vidimé original des mcmes mois & an, 
portant grâce , pardon & abolition en fa- 
veur de fes Sujets c|ui, pendant la guerre 
de Sa Majefté contre le Duc de Bretagne, 
s'étoient retirés dans les Etats de ce Prince, 
de attendu le traité de paix qui venoit de 
fe conclure entre les AmbafTlideurs du Roi 
de ceux du Duc de Bretagne. 

Un Titre original de l'an 1489, où Ton 
voit qu'un particulier tut brûlé pour fodo- 
mie Se héréfie , ôc que pour la dépenfe ^ 
pendant quatre jours , du Lieutenant dit 



'V ; 



' •*' 



.f^ ' 



.f ^7 ) 
'Procureur du Roi, du Trcforier&duGref- 
.fier en la Séucchaullce de Perigord , il ne 
fût payé que la lommede lix liv. tournois., 
• Un Titre ori'^uial de Tan 1489 , où l'on: 
voit qu'un.Trélorier ell qualitié mon trcs- 
honorc Seigneur Monjagneur le Tréforier. 

Ordonnance originale de l'an 1489, du 
Lieutenant-Particulier, duBailli deRouea 
.en la Vicomte d'Auge. 

Lettres - Patentes en original du RoL 
Chai les VIII, données en l'année 1490, 
en faveur de Jean Solefme , Ecolier en 
rUniverhté de Paris , relativement aux 
privilèges de cette Univeriité. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Charles- VIII, données àTours, le 28 Juil- 
let 1491 , & adreirces au Bailli de Toutai- 
ne touchant la Seigntuiie de la Tour 
Yforé. 

Ordonnance originale du Roi Charles. 
VIII,donnéesàTouisle4Novemb. 1492, 
par laquelle Sa îvlajeftc , attendu que les 
ailifes du Bailli de Touraine nefe tenoienr 
que trois ou quatre fois l'an tout au plus , 
elle enjoint audit Bailli de procéder fans 
délai à la déclfion du procès mentionné en- 
Ladite Ordonnance. 

Ordonnance originale de Louife, Com- 
teflTe d'AngoLilème , donnée à Angoulcme 
le 9 Août 1 498 , & adteilc-e à fon Tréforier 
(Argentier) à l'etf^^t depayeràfes Gentils- 
iommes, x£qs Damoifetles di aux Oiii- 






io/l IJ'- ;< 

r 
-i. 

Cf.! .-.1 -.:j j/i/(J' 



-,] Jii) 



.'-1/.. ' :(.>! fil 



• I ; J...1' 'i '.I y.'i' •• 



-U ."i 



! 



ciers de fa Maifon & de la Maifon de le^ 
enfans , certaines fomnies mentionnées 
dans l'Ordonnance. L'on- y voit les noms 
^furnoms de ces mêmes Gentilshommes, 
Damoifelles 8c Officiers qui compofoiem 
la Maifon de cette Princelle. ^ « 

Deux Ordonnances en originaux du Roi 
Louis XII, données les 17 Mai 1498 & 28 
Mai 1499 , & adrelfées au Chapitre de 
l'Eglife de Tours. 

Ordonnance originale du Sénéchal de 
Montpellier &c de Nifmes , donnée Fan 
1499 > ^ Teiïet de payer certaine fomme 
aux Commillaires députés par Sa Majellé 
pour la vifite de fon Domaine , tant en 
Guienne que dans les Ifles du Rhône. 

Lettres-patentes originales du Roi Louis 
XII , données Tan 1 501 , en faveur du Cha- 
pitre de l'Eglife Cathédrale de Tours. 

Lettres - Patentes en original du Rt»i 
Louis XII, données à Blois le i Décembre 
'i )06 , touchant l'hommage de la Seigneu- 
rie de la Tour Yforé. 

Copie coUationnée le 7 Janvier 1(^^91 , 
Lettres-Patentes du Roi Louis XII,données 
à Rouen en Odobre 1 5o8,par lefquellesSa 
Majeilé confirme les Odrois , Droits & 
Privilèges accorik^s anciennement à laVille 
de Narbonne en Languedoc. 

Ordonnance du Roi Louis XII, de l'an 
r 508 , en faveur des Doyen & Chapitre de 
ÎÉglife Cathédrale de Tours, 



: 



.ni 



;- q..L .,. 



^ "Jirfffl: 



I 



Mandement en original du i Juin 1 5 1©, 
des Tréforiers de France , où l'on voit que 
le Roi étoit alors à Blois , & qu'une per- 
fonne envoyée de Toulouleà Blois auprès 
de Sa îvîajelte , n'eut pour Ton voyage que 
vmgt-cinq livres tournoi";* 

Ordonnance en original des- Commif- 
faires ordonnes par le Roi poiu prclider 
aux Etats du Languedoc, donnée à Nar- 
bonne le 19 Cclobre i)iiy &: adreiTée au 
Receveur particulier du Dioccfe de Caf- 
tres, à Teftet de payer au Recevear Géné- 
ral de la Reine de France la ibmme de 
746 liv. 5 r. tournois, à compte de celle de 
I zoo 1. que le^ Etats du Languedoc avoienc 
adjugées à cette Princelle. 

Deux Ordonnances en originaux des 10 
^ ï8 Juin 1513, du Sénéchal d'Agenois 
&c de Guicnne, où l'on voit des particula- 
rités intérelLantes : l'on y lit que Sa Ma- 
jefté avoir ordonné de prendre Se conduire 
aux Galères les voleurs publics , homici- 
des , ainfi que tous ceux qui renioient le 
glorieux Nom de la bienheureufe Vierge 
îvlarie, & tous les Saints Se Saintes. 

Lettres - Patentes , données à Amboife 
au mois de Septembre 1 5 1 <; , fans figna- 
ture , mais de l'écriture du tems même 
de Louife de Savoie , DiichelFe d'Angou- 
Icme, mère du Roi François 1, laquelle s'y 
qualifie Régente en Fr.iuce. 



.-.'.'.A ' 



"1! '''U «-'li .-i: 



1 : '. • 1 ;. i 






/ /(îi;i y.i V5 



, . -J) j 



1 



%'■ 



^^ 



. ( 90 ) 

Cinq Lettres-Patentes du Roi François ï, '' 
dont quatre en originaux , & Tautre plr 
copie ancienne coUationuce , dénuées es 
années 1 5 17, mi(î, 1 55^, 1 537 & 1 543, 
pour les Cliâtelienies de Montjay &: Cloye, 
pour le Fief de Voi(ins,(S: pour les Ficfs de 
Haie, Maugrifon ScHonoll: , fitucs à VU- 
levodé. 

Lettres - Parentes en original du Roi 
François I , données l'an 1 5 1 9 , pour les 
droits de la Seigneurie de Pifcop. 

Lettres - Patentes en original du Roi | 
François I, données le 14 Juillet 1520, ■' 
touchant le difterend d'entre les Maifons 
d'Eftduteville,d'Albret Vautres, où l'on 
doute fi Philippe de Comniines a été pof- 
felFéur du Conué de Dreux , ou (i ce Cein- 
te étoit poiTédé auparavant par la Maifon 
d'Albret, 

Lettres - Patentes en original du Roi 
François I , données Tan 1 5 2o,en faveur de 
laCommanderie de Sommereux. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
François I, données l'an 1 511 , en faveur 
de l'Evcque d'Angers. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
François I, données Tan Mzj, en fiveur 
d'un particulier qualifié Sai^kur ordinaire 
du Dauphin^ fil s aîné du Roi. 

Deux Ordonnances en originaux de l'an 
1 5 3 <j , du Roi François I j où l'on voit q^uels 



]■ 



.w 






iî f 



..J7 :,r. î 



..•UUV Jt 

;:■■ T 

T 



|.j/{ :rj i'.n:; no r 



i'V;.H/., 



nr I 



! K 



( 91 ) 

croient les gages des Valets de Chambre 
ordinaires & des Valets deGarderobe ordi- 
naires de Sa Majefté. 

Ordonnance originale du Roi François 
I, donnée Tan 1Ç57 , & adrelfce à fon 
Parlement de Pans , pour qu'il eût à ho- 
mologuer une Tranladion paflee entre le 
Chapitre de l'Eglife Cathédrale de Tours, 
& Jacques de Brillac, Chevalier, Seigneur 
d'Argy. 

Lettres - Patentes originales du Roi 
François I , données l'an i J41 , où l'on 
j voit qu'un Clerc au Grefte du Parlement 
f- de Paris étoit pour raifon de Ton office , 
en la fauve-garde du Roi , Se avoir fes 
Caufes commifes aux Requêtes du Palais. 

Deux Lettres -Patentes en originaux du 
Roi François I, des années 1541 ôc 1 542 , 
pour la Seigneurie d'ArgentonenBerry. 

Lettres •- Patentes en original du Roi 
François I, données l'an 1 54Z , en faveur 
du Receveur-Général de les Finances de 
Piémont ik Savoie. 

Ordonnance originale du Roi François 
I, donnée l'an 1 543 , en faveur d'Antoine 
d'Acquin, Marquis de Coratte. 

Lettres - Patentes originales du Roi 
François I , données le 16 Mai 1.543 , &c 
portant engagement de la Juftice&.' Mairie 
de Claye, étant du Domaine de la Cou- 
ronne. 

Lettres - Patentes originales du RqÎ 






?x> i 



'. .••'.■.•;/^t{ 



iv.'I ul> :'j(xfiiyiio 



( 90 
François I , données le i o Septembre 1 5443" 
par lelquelles Sa Ivîajefté connoiiT^intl'im- 
porcancede la conlcrvation de la Ville de 
Senlis, commet Jean-François de la Roc- 
que , Chevalier, Seigneur de Roberval, 
pour veiller à ia iLirecé, de v-ut qu'il levé 
mille hommes de pied dans les lieux voi- 
iins, pour en faire la. garde. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
François!, en hwcur d'un pairiculier , 
données Tan 1 54.4. 

Lettres- Parentes en original du Roi 
François I, données Tan 1544, enfavcur 
de la veuve d'un Préfident en la Chambre 
des Comptes de Paris , laquelle , par rap- 
port à l'oihce de fou mari , étoit en la fauve- 
garde du Roi. 

Arrêt en original du Grand Confeil dil 
Roi, rendu à Blois le 1 1 îvlai 1 545 , fur le 
différend des Habitans de li Ville de Ger- 
geau, d'une part, & les Habitans du Bourg 
Saint-Denis de THôtel, touchant la taxe à 
laquelle ils avoient été impolés pour leur 
cotte-part de la folde de cinquante mille 
hommes de pied. 

Un Titre original de l'an 1 549, où l'on 
voit les préfens que le Roi Henri II avoit 
fliits à Dom Coniliantin de Portugal, Am- 
balT<ideur du Roi de Portugal vers Sa Ma- 
jefté , pour tenir fur les Fonds Monfeigneur 
le Duc d'Orléans. 

Lettres - Patentes en original du Roi 



IP ) 



i 



10 






4f:,- : M/, 



■A 

I ■ 
M 



t, 
■^J. 



ic>I ijh luîigiîo fu 



,( 93 ) 

Henri II, de l'an 1549, touchant la Sei- 
gneurie de Gailie - Fontaine au pays de 
Caux. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II, données l'an 154!^, en fliveur du 
Seigneur du Fiet de Vilaines , à l'effet de 
faire laidr le Fief de Herouville , iitué à 
Villeroy fur Marne, &c le l'ief de Precy,' 
aulli fur Marne. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II , de l'an 1551, concernant les Fi- 
nances. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II , de l'.in 1^51, touchant le Fief 
de Voilins. 

Un Ticre original de l'an 1 5 54, où l'on 
voitqueladcpenfedeMonfeignenr leDau- 
phin ôc delà Maifon pendant un jourqu'ij 
demeura à Compiegne , fut de la fomme de 
quatre-vingt-fept liv. deux lois fix deniers 
tournois. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II , données l'an 1554, à l'inftance 
de Melhre Jean de Lettcs , Evêque de Mon- 
taub::in. Abbé de MoiiLac,accufé de crime 
parles Religieux de cette Abbaye. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II, de l'an 155^, concernant la Ban ' 
nalitc des Moulins de Claye. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Fleuri II , de Fan 1^57, à l'effet de faire 
mettre à exécution un Arrêt de la Chambrvj 
des Requêtes du Palais à Pans. 



i 



t , rs \ 



^ : ■;, i ;, ■■-•■^wwÀ' ■■ ..i> * ''i !-' 



1 
" ] 

i...-i -1 .■..ti;:r."-i H'j . .'Ui^ v/1 •■ <:: ;ir.. l 






',!l 



■;(:i^U I 



: . j : r ! .. , r f ' ' 



• 1 ...'i 



.T'.lCi,:/).. 



: 



' ( 94 ) . . 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri II , de l'an 1557, concernant la Sei- 
gneurie de Frelneau. 

Une Lettre en original de vers l'an 1558, 
•dont la fuicription cil; en ces termes : a M. 
de la Selle mon jr ère ù boa umlj â la Selle. 

Autre Lettre de l'an 1 5 5 S , qui donne à 
connoitre la taçon d écrire dans ce rems- 
là , entre Gens de qualité. 

Copie fans lignature de Lettres-Patentes 
du Roi François II, données l'an 1 560 , 
par lefquelles Sa Majellc, en faveur de la 
Mailon de Croy, érige laBaronnie de Ri- 
nelenMarquilat, Ôcy incorpore la Baron- 
iiie de la Faiiche. 

Lettres - Patentes originales du Roi 
Charles IX , de l'an 1563. 

Ordonnance origmale du Roi Charles 
IX, donnée l'an 1 564 , pour compulloire 
de Titres. 

Commillion originale du Grand-Maître 
de Malte , donnée le Z4 Od:obre 1 5(^7 , à 
Pierre de Giou, Maréchal de l'Ordre, & à 
plulieurs Commandeurs des Conimande- 
jies en France , à l'effet de frire un em- 
prunt d'argent pour arnner contre les Turcs 
qui avoient alliégé Fille de Malte, & qui 
.armoient de nouveau pour s'en emparer. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Charles IX , données Fan 1 5 (^7 , où l'on 
voit des particularités intérelfantes dont 
ion rcgne fut troublé. 



( M' 



.ij/ :*;;.:. n 



. ; O t. )' i ".- , . .*.^^J ''1 

i, j i i ' I ' ; . < ' ; 1 4v , b / ^ ; 



[•[oar.o'i 



^-1 . 1 . !' ••)V ; ■ ... 

VI : I "■ l'j- 't:'i'i . 1. ' , i M. t •- 






;t :.'. l.'.rtrfj, 



,, (95.) 
' ' Di}ux pièces ; une inftrudion clonnée 
par le Roi Cliailes IX , le 4 Septembre 
1 568 , par copie du rems mcme, mais fans 
fignatLire , à M. le Duc J'Aumale, Gou- 
verneur de Champagne & de Bourgogne, 
pour la nianurencion dans les Gouverne- 
mens au fujec de la rébellion de ceux de la 
Religion. 

L'aucre eft une Ordonnance de Sa Ma- 
jefté des mcmes jour , mois «Scan, adreiTée 
à Monleigneur le Duc d'Aumale, tou- 
chant l'objet ci-deflTus j cette Ordonnance 
eftflins lignature, mais du rems même. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Charles IX, données l'an 1570, par lef- 
quelles Sa Majefté conhrme la qualité &C 
titre de Chevalier à Guillaume de Marillac, 
ion Contrôleur Général des Finances. 

Lettres - Patentes du Roi Charles IX , 
données le 1 Oélobre M71 , par copie en 
forme probante,& adrelîées au Sénéchal Sc 
Gens tenant le Siège Prélidial de Lyon, Sc 
Commitraires établis fur le Kiit des trou- 
bles trouvés fur les lieux , où l'on voit plu- 
sieurs taits intéredans des guerres civiles. 
Lettres-Patentes du Roi Charles IX, de 
l'an 1571, au fujet des troubles lurvenus 
en la Ville de Strasbourg. 

Deux Lettres - Patentes en original du 
Roi Charles IX, données es années 1 571 
^ 1575, dont l'une concerne la collation 
d'uiTc Cure, (Se l'autre un particulier. 



i 



( 70 ) 



I 






:/y^. 



a 



Trois Lettres-Patentes en original du 
Roi Charles IX , données es années 1571 
& 1574, en faveur du Seigneur de 
Claye. 

Lettres-Patentes du Roi Charles IX , 

■ de l'an 1574, par expédition originale de 

l'an 1577 , portant' nomination en l'office 

de Sergent en la garde &: détenfe de 

Bellecombre &c foret de Anet. 

Sept Lettres-Patentes en original du Roi 
Henri III, données es années 1 5741 i '57^^, | \ 
1577, 1585 & 1504, pour fervir à l'objet 
de la Jurifpiudence. 

Un ^itre original, mais dont la figna- 
ture eft détruite, lequel conrient les arti- 
cles de l'Edit de Pacification fiits en l'an- 
née 1575 avec le Duc d'Alençon. 

Onze Lettres -Patentes en original des 
années 1575 , 1577, 1578 ,1579. M^°' 
1 5 S z , 1 5 S 5 , concernant la Châtellenie de 
Claye. 

Trois Lettres - Patentes en original des 
années 1576, 158^ i^' 1 5 87 , du Roi Henri 
III , pour fervir à la Jurilprudence. 

Deux Lettres- Patentesdu Roi Henri III, 
des années 1 576 & 1 578 , par copies an- 
ciennes collationnées en forme probante, 
concernant la Chirellenie de Claye. 

Un Titre original du 2 Octobre 1 57(5' , 
contenant l'éleélion faite par les Habitans 
de la Baronnied'Iliers, d'un Député à l'effen 
de £iire remontrance à l'allemblée des 

Etats 



{ Tir) > 



({^) 



•j-r .. ] — i-^ :^ 



• . ■ ; I i 



3!> ^•(nv!i:'..'.iiv jci ''l'.mvj/'o / 



,ni 



( .97 ) . 
Erats Généraux qui dévoient fe tenir à 
Blois le 1 5 Novembre de la mcme année. 
. Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri III , de l'an i^y^j, en faveur de 
Mefîire Vital de Contour , Seigneur de 
Terzay , fonTréforier général en Bretagne 
par rapport à fa Seigneurie de Terzay. 

Lettres - Patentes en original du 7 Juin 
1577, du Roi Henri III, en faveur de 
l'Abbaye de S. Martin d'Auxerre. 
. Copie coUationnée de l'inftruclion con- 
tenant 21 chefs , donnée à Montauban 
le 1 1 Juillet 1 578 , par le Roi de Navarre 
du depuis Henri IV du nom, Roi de Fran- 
ce, au Sieur cle Conllance fon Envoyé vers 
le Roi Henri III , avec les réponfes de ce 
Prince , datées à Paris le 14 Juillet 1 578 , 
Se où l'on remarque des points d'hiftoire 
très-intéreirans. 

Lettres- Patentes en original du Roi 
Henri III , données à Paris le 1 5 Odobre 
1 578 , en faveur du Curé de l'Églife Pa- 
roilliale de Meleroy au Diocèfe de Sens. 

Trois Lettres-Patentes du Roi Henri III , 
de l'an 1 5 8 1 , de l'écriture du tems même, 
mais fans fignature , l'une defquelles efl; 
rétablilTement d'une Chambre des Requê- 
tes du Palais au Parlement de Bretagne , 
ôc les deux autres font relatives au même 
objet. 

Ordonnance originale du Roi Henri III, 
donnée en fon Confeil d'Etat le 1 1 Sep- 

E 



i. 
9' 



^ziozun D 



I 

t 

L. 



tèmbre 1 5 8 1 , portant que les quatre Trc- 
foriers de rExtiaortiinaire des Guerres, 
tant deçà que delà les Monts, leroient in- 
titulés Conseillers de Sa Majeftc de Tréfo- 
riers Généraux de l'Extraordinaire des 
Guerres j ladite Ordonnance portant aulli 
création de deux Tréforiers Provinciaux 
de l'Extraordinaire des Guerres en chacune 
Province de Ion Royaume : l'on y voit les 
gAges attribués à ces otiices. 

Klinute de Lettres-Patentes du Roi Hen- 
ri III , données l'an 1 5 8 1 , par lefquelle? 
Sa Majefté ordonne qu'il fera délivré une 
certains quantité de fel dans les Salines de 
Pecais, nioyenantfalairepour lesHabitans 
du pays de Dombes. 

Ordonnance du Roi Henri III , de l'an 
1582, par copie du temsmcme, coUatioil- 
née en forme probante & adrelfee au Srde 
Crevecœur , Chevalier de l'Ordre du Roi 
& fon Lieutenant-Général au Gouverne- 
ment de Picardie, afin qu'il eûtàfaire faire 
des corvées à tour de rôle pour la répara- 
tion des chemins en Picardie. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri III , données en Janvier 1585, Ôc 
portant établilfement de quatre Foires au 
lieu de deux dans les Baronnies de Briotz & 
Keflbns en Picardie. 

Lettres ^ Patentes en original du Roi 
Henri III , données l'an 1 583 , en faveur 
^e Jean Godet , Chantre ordinaire de la 



/ j?-) ^ 



.*,i ; r.'V -t i.C' i 



.f:.lii-. 



I -^ 






I 



(.99 ) 
Chapelle Domeftique de la Reine mère 
du Roi, lequel, par rapport à cet oflice , 
avoit fes Gaules commiles aux Requêtes 
du Palais à Paris. 

Montre militaire en original de l'an 
1584, de la compagnie de vingt hommes 
de guerre à pied , commandée par Jean 
Marc de Jamar , Sieur de Saint-Mars. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri III , de l'an 1 5 S7 , pour parcatis. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri III , données l'an 15 88, pour la 
Seigneurie de Bruyères. 

Lettres - Pa,tentes en original du Roi 
Henri III, de l'an 1588 , en faveui d'un 
particulier qui n'avoir point été payé des 
intéLcrs de la rente conilituée fur la Ville 
de Paris. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri IV, données l'an 1 580, en faveur 
de Jean Bourneaulx fon Aumônier, le- 
quel, par rapport à cette place, avoir fes 
Caufes commifes aux Requêtes du Palais. 

Montre en original, ou Rôle de revue 
faite en la Ville d'Ambrun, le 26 Novem- 
bre 1583, de vingt-trois hommes de guer- 
re à pied, François, fous la charge de No- 
ble Jean de Charte, Sieur de GeylTans ; 
Pierre de ClavefonétoitLieutenant de cette 
Compagnie. 
. Mandement original de l'an 1 5 89, éma- 
né du Bureau des Préfidens & Tréforiers 

E ij 






( ^) r» \ 



f)l,'] 'K fr.nrvMo ^i i 



'À v;oq , 






'.''iVj'j 



m 

( 100 ) 
Généraux de France à Paris , en confc- 
quence de Lettres - Patentes du Duc de 
Mayenne , Pair tk Lieutenant-Général de 
l'Etat Royal &c Couronne de France &c du 
Confeil Général de l'LFnion des Catholi- 
ques établis à Paris , attendant l'alTeniblée 
des Etats du Royaume, touchant la forme 
du fublide des cinq fols par muid de vin 
^ ' entrant dans la ville de Meaux. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri IV , données au Camp de Dreux le 
7 Mars 1 590 , de adreifées à fes Officiers 
de l'Amirauté, touchant In liberté du com- 
merce^du fel . tk: à l'occafion d'un particu- 
lier. 

Un Titre original de l'an 1 590, concer- 
nant la faifie des biens des Rebelles & Li- 
gueurs fous le commandement du Duc de 
Mayenne. 

Bulle en original de l'an 1 590, du Pape 
Alexandre VIII. 

Ordonnance origmaledu Roi Henri IV, 
donnée l'an 1593, au fujer de l'adminif-' 
cration de la dépenfe à faire pour la conf- 
truétion d'une Eglife en la Ville de Broua- 
ge, que Sa Majefté avoir permis d'édifier. 

Montre en original ou Rôle de la revue 
faite le i Septembre 1 593 , de trente hom- 
mes de guerre à pied , François , tenant 
garnifon pour le lervicedela lainte Union 
au lieu de Belleville , fous la charge du Sr 
Léonard de Monceau, Capitaine. 

. - 1 



nqu'l Ifii (<^<il^ n;. 



( loi ;_ 

Lettres - Patentes origin.iles du Roi 
Henri IV , données l'an i $ 94, portant gra- 
tification de la Ibmme de mille écus fols , 
en. faveur du Sr de Notz-Cauge , Gentil- 
homme Ordinaire de fa Chambre , vou- 
lant Sadite Majefté qu'il n'en foit rien dé- 
duit au fujet du cinquième denier deftiné 
pour l'Ordre du Saint-Eiprit. 

Aâre en original palTc le 18 Janvier 
1 594, devant Nicolas Viel, Confeiller du 
Roi , Lieutenant-Général Civil Se Crimi- 
nel au Bailliage de Mantes & Meulan,par 
lequel 3» Jacques BroufTel, Avocat enPar- 
« lemenr, déclare qu'il eft très-humble 3c 
» très-hdéle Sujet & Serviteur du Roi Hen- 
M ri IV , Roi de France & de Navarre , 
» qu'il reconnoît pour fon vrai &: légitime 
» Roi Se Prince naturel , fait ferment de 
M fidélité à Sa Majeltc , de renonce à toutes 
53 ligues de affociations , tant dedans que 
» dehors du Royaume, faites au préjudice 
j> du Roi. " 

Lettres-Patentes par copie ancienne fans 
(ignature , en date du 10 Février 1 5 95, par 
lesquelles Sa Majefté ayant nommé Jean 
de Lion en l'Abbaye de S. Saulne', avec 
défenfes de fe pourvoir en Cour de Rome, 
ordonne qu'il prenne polFellion de ladite 
Abbaye. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri IV, données à Paris le dernier jour 
île Novembre 1 5 9 5 , par lefquelles Sa Ma- 

E iij 



le'- 



ig ij :> cvJii» t 



,, ( lOi ) 
jefté ayant créé un Lieutenant en cKacune 
Eletiion du Royaume, donne à ErLnne 
Guerin Toiiice de Lieutenant enlEledion 
parriculicre dlliers. 

DccUiration par copie ancienne fans 
iîgnatureduRoil-]eniiiV,endatedu3Avril 
1598 , pir la-^uelle Sa Majetlc ayant lé- 
gitimé v^éfat, l'on fils n.iturel en 1595 , 
Elle lui fait don du Duché de Vendôme 
avec dos claufes pour mâles Se femelles. 

Lettres - Patentes du Roi i lenri IV du 
nom , donnée»; à Paris l'an 1631 , par lef- 

Î[uelles Sa Aiajellé , en conlidération des 
érvices que M. Anrome-Michel lui avoit 
rendus en la manutention de confervation 
de fjn autorité royale , dans le Marquifac 
de-Saluces , & autres lieux qui apparte- 
noient alors 1 la Couronne \ Elle le nom- 
me en l'office de Voyer pour tout ce qui 
concerne les Voyeries en l'Intendance de 
ia Brelfe & autres pays échangés , afin 
d'exercer ledit office lous l'ordre du Grand- 
Voyer de France. 

Quatre Lettres-Patentes en original du 
Roi Henri IV, des années \6oi , irîoz , 
160J de 160% , pour fervir à la Jurifpru- 
tlence. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Henri IV, données à Paris le 1 5 OéVobre 
1^01 , par lefquelles Sa Majefté nomme 
François de Loménie en l'office de Con- 
feillcr Secrétaire ordinaire dq fa Maifon ^' 






■\:v-: 






ITUl' !'•». f,! t -il 



■' i/'[ (('•. i< rtm 1 Vi rf» 



1 



( 103 ) 
Couronne de Navarre Se ancien Do- 
maine. 

Commillion originale du Roi Henri IV, 
donnée le ii Septembre 1(^04, &z adreffce 
à fes Tréforiers &c Généraux de France &c 
de {qs Fmances à Dijon, touchant les Gre- 
niers à fel dans le Duché de Bourgogne, 

Arrêt original de l'an 1 60^ , qui con- 
damne un Prêtre à être brûlé vif pour fal- 
filîcation , fuppofition & limulation , en 
ufant de faulfes hofties de papier blanc & 
arrondi , & prononçant les paroles fiicra- 
mentales réquifes à la confervation de la 
fainte Euchariftie. 

Montre eri original ou Rôle de revue 
.faite en armes en la Ville de Saint-Jean- 
d'Angely le 17 Mai i6oc) , d'une compa- 
gnie de trente-cinq hommes de guerre à 
pied, François , fous la char;?,e de Pierre 
d'Orfeuille, Sieur de Foucault j Timorhée 
Pinauk, Sieur de la Sablière, étoit Lieute- 
nant de cette Compagnie, Henri de Ceau- 
corps en étoit l'Enfeigne. 

Six Lettres-Patentes en original du Roi 
Louis XIII, des années 1611 ^1616, i6ic), 
.i6ii, lôzp & 1^36, pour fcrviralaJu- 
rifprudence. 

Edit par copie ancienne fans fîgnature ^ 
donné a Fontainebleau au mois de Juin 
i(3i I , pir lequel Sa Majefté a ordonné la 
.réunion à fon Domaine des amendes &c 
j:eftitutions de bois de haute futaye &c au- 

E iv 



o. I. ivjijsta 



I 



î.;jVi)! 



h-i z'iUitùA 



.-• 'rirta 



-iji. hl . 'ft Viol 'in •(, .^ ', ;'» 



vi H 



■Y 

m . ^ ^"^^^ ' 

» très émolumens acceffoires dépendans d'i- 

celle. 

Lettres - Patentes du Roi Louis XIII , 
données à Fontainebleau l'an i6i i , & de 
fon règne le premier , par lefquelles Sa 
Majefté , du confentement des Parties qui 
étoient du reifort du Parlement de Pans , 
évoque leurs procès auParlement deDijon. 

Ordonnance en original du 18 Juillet 
i(jî4, duCommifTaire député par le Bailli 
de Chartres, portant Mandement aux Ha- 
bitans des quatre Mairies Royales du Du- 
ché de Chartres , de nommer chacune un 
particulier du Tiers Etat, afin de fe trou- 
ver aux Etats Généraux qui dévoient fe I 
tenir en la Ville de Sens le 10 Septembre 

Mandement en origmal & Ordonnance 
du Roi Louis XIII du nom , donnés à Pa- 
ris le 1 3 Décembre 1614 , &: adrelTés à (es 
amés ôc féaux Confeillers les Tréforiers 
de France &: Généraux de fes Finances à 
Paris , pour qu'ils eulTent à faire payer un 
particulier d'une fomme qui lui étoit due 
par les Habitans du lieu de Villeneuve -le - 
Roi , & pour cet eftet, qu'il fût levé, impofé 
fur lefdits Habitans pour ladite fomme , 
le fort portant le folble &c en la manière 
accoutumée , pour cette fomme levée fur 
eux , être payée à leur créancier. 

Lettres - Parentes en original du Roi 
Louis XIII, données à Rouen le ij Août 



î 



r. 

II 
ic 



1 "^ 



( 105 ) _ 
l/jiô. Se adreffces au Bailli de Caca, a 
l'effet de faire appelier pardevanc lui un 
paruiculier pour voir procéder au jugemenr 
à rendre. 

Lettres - Patentes imprimées du Roi 
Louis XIII, en date du 6 Mai i6ii , tou- 
chant l'office de Langayeur de Porcs en 
Champagne &c Brie. 

Lettres-Patentes originales du Roi Louis 
XIII, de l'an 1 6 i4,portant provifion de l'of- 
iice de Confeiller au Ciiàtelet de_ Paris , 
en faveur de Meiîire Charles Benoife. 

Lettres - Patentes en original de Tan 
1615 , portant refcifion de Contrat. 

Letcres-PJrentes originales du Roi Louis 
XIII, données l'an 1626, portant difçenfe 
de prcrer caution pour l'office de Treiorier 
Général de la Cavalerie Légère. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIII, données l'an 1619 , portant 
confirmation de Foires & Marchés en la 
Baronnie de Relfons , attendu d'un échange 
qui avoir été f\it , par lequel le Comté 
de Dreux avoir été réuni au Domaine de 
SaMajefté. 

Minute fuis fignature de Lettres-Paten- 
tes du Roi , données l'an 1 (Î3 1 , & pornnt 
nomination à l'un des deux offices de Viu- 
teur & Langayeur de Porcs , dans les Vil- 
les & Bourgs des Généralités de Bourbon- 
nois & Niv2nicis. 

Lettres - Rovaux en original de îaiî 

£v 



{ ?'•» ) 



!U>i /llj ?L 



r,:-[ j|. 






i>(,i.C»vi uj. iiiijji vjj 14' 



1(^5 3 , par lerquelles Sa Majefté nommé! 
Hugues Dubois en l'office de fon Confeil- 
1er & Contrôleur General de fon Domamc' 
en la Généralité de Champagne , vacant 
par la rélîgnarion de Charles Rouirel. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
t-ouis XIII , données i Paris le i Février 
i(j3 3 , par lefquelles Sa Majellé accorde- 
aux Habitans du Bourg d'Iliers le droit de 
Dixième du vin qui fevendroit dans ledit 
Bourg pendant fix années. 

Edit imprimé 8c collationné donné en. 
Décembre 1^3 5 , & portant création d'of- 
fices de l^eceveurs & Contrôleurs Géné- 
raux des Rentes avec trois Commis. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIII , de l'an 1635 , par lefquelles 
Sa iVlajefté accorde aux CommilLaires Exa- 
minateurs de fes Eleélions, l'augmenta- \ \ 
tion de quatre fols fur chaque ParoifTe | 
pour les lignatures des Rôles , de me me >■ 
qu'elle l'avoir accordée aux autres Officiers 
des Eleélions de fon Royaume. 

Edir par copie ancienne fans fignature, 
donné en Oétobre 16^6, portant fuppref- 
fion des offices de CommilTaires &: Gref^ 
Êers , des Alîiettes des vingt-'deux Diocè'- 
fês du Languedoc, ainfi que des offices de 
Courtiers. 

Edir du Roi par copie ancienne colla- 
tionnée, donné en Mars 1(^39 , par lequel' 
Sa Majefté crée plufieurs Officiers de* Ju- 



{ ^ 



:A-'iij. >' 



-1^ 



".nvo 

ii> l! 



'}!•'■.): 



.If;: ^11/ t^ 



{J; 



.r-f j^> ■ 



( Ï07 ) 
Vîîcature dans le reflort du Parlement de 
TouloLife. 

Un Impiimé , contenant les extraits par 
copie collationnée d<^s Edits & Déclara- 
tions donnes en i6^c) , 1(^40, 16^1 ôc 
i(j45 , au fujet des offices des Gardes-Scel 
"des Contrats ÔC Ades de Notaires &c Ta- 
bellions. 

Montre en original du 5 Juin 11^39, 
étant le Rôle de la revue du Régiment de 
Kleigneux , dont étoit Colonel Kl. des Ei- 
farts. Baron de Meigneux, où l'on voit les 
noms des Officiers dudit Régiment , ik, 
une Lettre en original de Sa Majefté écrite 
à M. de Meigheux. 

Lettres - Parentes en original du Roi 
Loins XIII, données le i o SeptenU")re i ('40, 
portant coniuiillion pour les recru :.s de»» 
Troupes des armées dAiiolsclans l'Elev^liou 
de Paris, pour le Sr Doinville. 

Lerrres - Parentes en original île l'an 
■t<)41, de Confeiller d'I-'iar , en taveur lic 
Nicolas Jeannin de Callille, Maine des 
Requêtes Ordinaiil? de 11 lotel du Roi. 

Déclararion imprimée du Roi Louis le 
Grand , donnée l'an 1648 , Se portant rè- 
glement fur le fait de la Juftice , Police ,, 
Finances & Soulagement des Sirjets de Sa 
Majefté. 

Lettre imprimée, écrite l'an KJ48', am 
Nonce du Pape fur la paix d'Allemagne Sc 
fur celle de Hollande 



n 









■•-> : " 


^)iry, 


!'/>! i/, ' 


,04. <"> ■ 



.w; ^'i/o'. ! 



...■5 . i. i 



i.!, 






^:;;"î ' 






Lettres-Patentes en original du Roi Louis 
le Grand, de l'an 1(^49 , portant julîion à 
la Chambre des Comptes &c Cour des Fi- 
nances du Dauphiné pour l'enregiftrement 
du Contrat d'Aliénation d'une rente à 
prendre fur les Gabelles dudit pays , en 1» 
taveur de Madame la ComtelLe de Soif-r | | 
fons. 

Relation imprimée dos Cérémonies ob- 
fervées au Couronnement de Chriftine , 
Reine de Suéde, en 16^0. 

Un Imprimé de l'an i(î5i , étant un 
éclaircilLement fur la Ferme générale des 
Gabelles de France. 

Lettrée - Patentes en original du Roi 
Louis XIV, données l'an 1^51 , en faveur 
des Héritiers de Ecuvers François de 
Goesbriand. 

Déclaration imprimée de l'an 1(^54, du 
Duc de Lorraine fur le rétablilfement de 
fa Maifon. 

Un Imprimé de l'an 1^5 5 , étant le Aia- 
nifefte du Roi de Pologne, pour fervir de 
réponfe à celui publié par le Roi de Suéde, 
touchant la guerre qu'il faifoit en Po- 
logne. 

Lettres - Patentes par copie en forme 
probante, données l'an 1^55 , fur le droit 
Domanial de dix fols par quintal de fer. 

Déclaration imprimée , donnée l'an 
J(î56,duRoi Louis XIV, portant le prix 
éQ$ Monooies d'or & d'argent, ayant cours 



J\ i:h 



-r,j/ ' 



( i09j 
dans le Royaume, contormémentàrArrct 
du Confeil du 1 5 Mars de la mcme année. 

Ordonnance du Roi, imprimée en l'an 
1(j59, par laquelle Sa Majefté fliit dé- 
fenfes à toutes perfonnes de faire porter 
das livrées à fond bleu. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIV , de l'an i(j59, portant Règle- 
ment de Juges d'entre les Tréforiers de 
Touraine , Juges des Traites Foraines, &c 
Prévôt d'Angers. 

Déclaration du Roi imprimée , donnée 
l'an 1661 , portant permiliionà toutes per- 
fonnes de porter des PafTemens &z Dentel- 
les de fil &de'foie. 

Déclaration en original, donnée à Fon- 
tainebleau le 16 Novembre 1661 y en fa- 
veur de MM. les Maîtres des Requêtes. 

Lettres-Patentes en original de la Reine 
mère du Roi Louis XIV, de l'an 1661 , 
touchant l'agrandi (fement du ParcdeVin- 
cennes. 

Ordonnance imprimée de l'an 1661 , 
donnée par le Roi Louis XIV, portant dé- 
fenfe des Dentelles d'or de d'argent ôc 
paiïemens de foie , de fil , guipures &c au- 
tres. 

Lettre originale du Roi Louis XIV, de 
l'an 1661. 

Copie en forme probante de Provlfions 
accordées par le Roi Louis XIV, le 8 Aoû.c 
1661, de l'Office de Confeiller Clerc au 
5iége Pré/ldial d'Agen. 



f" 



3 

r 









( no ) _ 

Leurres - Patenres en original du Roi 
Louis XIV , de ïanH66t, portant Décla- 
ration pour les rentes rachetées & amor- 
ties. 

Déclaration en original du Roi Louis 

XIV, de îan 166^ , portant fupprelîiort 

des Rentes appartenantes aux Fermiers &c 

Intérelfcs des Gabelles. 

. Edir du Roi , imprimé , de l'an 1(^(^5 , 

portant rccablillement de tous les Oiîi- 

l ciers des Greniers à fel , qui avoient été 

; Tuppriniés. 

Déclaration du Roi , imprimée, de l'an 
^ 166^ , 'pç>u.r: obliger les Officiers des Bu- 

reaux des Finances, Eaux ik Forets, Elec- 
tions &c autres , & les Officiers compta- 
bles, de compter de fournir caution de leur 
maniement. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIV, de l'an 166^. 

Déclaration du Roi , imprimée de l'an 
1^64, pour le recouvrement de dettes^ &c 
quittances, &:c. 

Ordonnance de M. le Camus, Confeil- 
Jer du Roi en Tes Confeils, de l'an 166 j^ , 
concernant les Gabelles. 

Déclaration du Roi , imprimée ,de Tan 
166^ y portant rédu6cion &C modération 
des Rellitutions dues à Sa Majefté, à caufe 
des Rembourfemens de Rentes , Offices , 
Droirs & Dettes rembouriés pir Sa Ma- 
jefté , avec cojifirmation defdits P^embour- 



-iOiUC J^v 




îifjo-ï loH 


.';b 


j 








w » *j lui/ 



"^i' C 



♦ jo^ lih Ir.nt^i 






i[ :■'. ;.. i -.i: 



Mil ) 

femens, &:de la décharge de toutes recher-r 
ches d'iceux. 

Lettres - Parentes en original du Roi 
Louis le Grand, données l'an i66^,où. 
l'on voit qu'il y avoit en ladite année vingt- 
huit offices d'Avocats au Confeil Privé du 
Roi , & par leiquelles Lettres-Patentes Sa 
Majeftc nomme le Sieur de Foucault en 
l'un defdits offices. 

Lettres-Patentes en original du Roi, en 
forme d'Edit, données à Paris au moisde 
Novembre i66j^ , &c portant règlement 
pour les Cartes , Dez &c Tarots. 

L*ettres- Patentes enorigmal du Roi Louis 
le Grand , données l'an i66^, en faveur de 
lafamille de Maupeou. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIV , données l'an 1665 , par lef- 
quelles Sa Majefté accorde au nommé 
Pontoife, le privilège de conftiuire dans 
tout le Royaume des tours pour fabriquer 
la Thuile , la Brique , la Chaux ôc h Plâtre. 
Lettres-Patentes en original, données 
par le Roi Louis le Grand l'an 166 <^ ^ par 
lefquelles Sa Majefté nomme le SrColberc 
Contrôleur des Finances. 

Commilîion imprimée, donnée par le 
Roi, à l'etfet dinftruire les procès com- 
mencés en la Cour des Grands-Jours éta- 
blie à Clermont en i66<,. 

Lettres - Patentes en original , données 
par le Roi Louis le Grand Tan 1666 :, en 



( ;i' N 









.- L 



I ',j:i 'j l'j 






faveur de Jean Heraudy , Seigneur de Ro- 
ques. , 

Lettres - Parentes en original du Roi 
Louis le Grand, de l'aii 1 6^7 , par lefquel- 
les Sa Majcfi-é permet à Jean & Robert 
Lallemant, père & fils , d'établir une Ma- 
nufacture d'Etoffes aulieudelaFerté-fous- 
Jouarre. 

Déclaration en original , donnée à Saint- 
Germain en Laye le 14 Mai 1668 , par la- 
quelle Sa ]vlajefté ordonne la levée de fix 
livres fur chaque marc d'or Ôc d'argent filé , 
venant des pays étran^rers. 

Traitp par imprime de la paix concfue 
Je 1 Mai 166'à , entre les Couronnes de 
France Se d'Elpagne. 

Lettres - Parentes en original du Roi 
Louis le Grand , données l'an 1668, par 
lefquelles Sa Majefté fait grâce & aboli- 
tion à tous les Habitans du lieu de Saint- 
Laurent , en faveur des fervices qu'ils 
avoient rendus dans les dernières guerres. _ 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis le Grand , de l'an 1 66S , portant ho- 
mologation d'un Règlement rendu pour la 
J^lanufaélure établie à Auxerre des Points 
de France , Tricots & Serges de Londres. 

Ordonnance imprimée de M. le Lieu- 
tenant-Général de Police de Paris , portant 
itératives défenfes à toutes fortes de per- 
fonnes de fe fervir d'aucuns caroiTes doréî 
en tout ou en partie , ladite Cjdcniipjsce 
dei'au i66c)^ 



1 



L 



I 



1 m ) 



■•i fi!) [i:f\.i:n' 
q . ''■■<•^ ! /u/l 



.'.:p 



;J0'i 'rjh 1 .\'/i,h. 



-T! 

-I ' 

n 



( ï^^ ) , . ' 

Edit du Roi , imprime en l'an i (>G^ , 
portant Règlement général pour les offices 
de Judicature du Royaume. ..; : .,- 

Edit original de Tan 1 669 , portant que 
dans les Parlemens , aucun ne- fera re^u : 

appellant qu'en confignant l'amende de 
douze livres , & dans les Préfidiaux celle 
de fix livres. . 

Edit original du Roi Louis le Grand , de 
l'an i6(Î9, portant fuppreflîon des Con- 
trôleurs particuliers des Domaines , & 
création de deux Tréforiers & Contrôleurs 

Généraux en chacune Chambre des Com- 
ptes, 

Edit en original , donné à S. Germain ..^ ;, 
en Laye au mois d^ Août 1 6^9 , portant rè- 
glement pour les privilèges des offices de 
Secrétaiies du Roi , avec Tuppreflion de 
huit defdits offices appartenans au Roi. _ 

Editenoriginal, donné à Saint-Germain ■ •. 

en Laye au mois d^AoCit \6G^ , portant 
fuppreffion des Receveurs & Contrôleurs 
particuliers du Domaine, avec création de- 
deux Tréforiers & Contrôleurs Généraux 
en chacune Chambre des Comptes du 

Royaume. 1 t, • t • 1 

Ordonnance originale du Roi Louis le 
Grand, donnée l'an xG(>c), concernant les 
rentes conftituées fur l'Hôtel-de-ViUe de 

Lettres-Patentes originales du Roi Loui» 
le Grand , de l'an \GG<), portant commit- 



ri 

h': 



i 



■.P 



j;.^- 



/ =H ) . * 

iion poiir procéder p.ir les CommiiTaire3 
duParlement de Touloufe, a la vente dés 
offices de Greffiers Confulaires de la Gé- 
néralité de Touloufe & des Prudhommes 
experts de ladite Généralité, & de celle de 
Montauhan, pays de Foix & deBigorre. 

Deux Leares originales du Roi Louis le 
Granti, de lan i66c)^ avec leurs fceaux. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis le Grand, données le 7 Odob. i6yiy 
portant refcifion de contrat. 

Lettres - Patentes en original , données 
par le Roi Loui^ji le Grand, en faveur de 
M. de Longue val. 

Une' Lettre originale du Roi Louis le 
Grand, de l'an 1673. 

Dix-huit Lettres en originaux du Roi 
Louis le Grand, de l'an 1674 , fcellées de 
leurs fceaux. 

Lettres - Patentes en original de l'ai-v 
1(^76 , duRoi Louis XIV , par lefquellés 
Sa Majeilé ordonne à M. Foucault de 
mire le procès à des coupables d'abus , en 
l'adminillration de la Jultice de Mon- 
tauban. 

Déclaration du Roi, du 6 Odob. ï6j6, 
'portant fupprellion de la Chambre Royale 
établie à l'Arcenal pour la réformation des 
abus des Etapes ôc Commerce illicite des 
Routes. 

■ Lettres-Patentes en original du Roi Louis 
"le Grand, de l'an i ^76 , par lefquellés S. Ai. 



3 



» 



'^;- 






ctl c'iuoJ. io5' uL 









•:.jt> ^j^ VI < < 



(.11.5 ) 

ordonne qu'il Toit informe contre de^ 
Gennlshommes ti^ni avoient menacé les 
CoUedbeurs des Tailles du pays de Cou- 
zerans. 

Arrêt notable de li Cour du Parlement, 
imprimé le iS Févàer 1(577 , qui fait dé- 
fenles à cous Juu:es, même aux Oiïicialués , 
d'ordonner clans les caufes de mariages la 
preuve du congrès. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis XIV, de lan i6yj , portant Lettres 
de Ratification, en fareur du Sr Rouillé, 
Seigneur du Couldray. 

Ordonnance du Roi, inTprimée pour 
régler le payement des Suilles à fon fer- 
vice , donnée l'an 1679. 

Quatre Ordonnances du Roi , impri- 
mées, données l'an 1(^79, fur le payement 
des troupes Suilfes. 

Deux Ordonnances du Roi , imprimées, 
données l'an 1(^79, pour régler le rang des 
Cornettes de Cavalerie qui feroient entre- 
tenus comme Lieutenans réformés à U 
fuite des Ps^égimens. 

Lettres - Patentes originales du Roi 
Louis XIV . de l'an i(j8o , par lefquelles 
Sa Majefté ordonne l'exécution d'un Arrêt 
par Elle rendu en (on Confeil d'Etat, tou- 
chant les offices des Compagnies des Pré- 
vôts Généraux de la Connétablie, Mare- 
chaulfée 6c autres. 

Deux Ordonnances du Roi, imprimées-^ 



( ?I7 ) 



i 



.! ,.:iL"ilf.ffT :A> ?.0\.U'. ,/ . • ] . 



:iij i/.ni'Mffj il: 



ir- 



-i'î-T.< • '-.X , 



3/^ 



..'1 , 0'--'/ 



o',-\.-. : rj,-»i f 1 i jr 



;,,■:! -..ù ,..!< 



4i07/ïinqfai ^ - /i .:. 



données l'an i<j8o, pour permettre aux 
Officiers des troupes de Cavalerie & de 
Dragons de s'abienter alternarivement de 
leurs charges , chacun pendant trois des 
mois de Septembre, Odobre, Novembre, 
Décembre , Janvier &c Février. 

Lettres-Patentes en original , donncej 
1 an I (j8 1 par le Roi Louis XIV, en faveur 
de AK François Benoife, Clerc du Diocèfe 
de Paris. 

Une Lettre en original du Roi Louis le 
Grand , de l'an i(j8i. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis le Grand, de l'an 1684, par lefqucl- 
les Sa Majefté ordonne que les rôles des 
Tailles de la Généralité de Poitiers feront 
faits par M. de Bafville , ConfeiUer Or- 
dinaire du Roi, Maître des Requêtes Or- 
dinaire de fon Hôtel. 

Lettres - Patentes en original du Roi 
Louis le Grand, données l'an 1685. 

Nomination originale faire l'an i (^8 5 , 
de Guillaume Sirot en l'office d'Huiffier 
en la Chancellerie clu Parlement de Dijon, 
par Michel le Tellier, Chancelier qui, à 
caufe de fon état, a droit de nommer & 
préfenter à tous les offices des Chancelle- 
ries de France. 

Edit imprime, de l'an 1(585 , qui fup- 
prime les Chancelleries Préfidiales du 
Châtelet de Paris , &z régie plufieurs cho- 
ies concernant ledit Chatelet. 



] 






" \. 



* . w,.t.'.l. 



i il^i^}^.l lO>\l}hl 






. . ^ ^^7 ) ., 
Lettre originale du Roi Louis le Grand, 
de l'an 1685. 

Déclaration du Roi , imprimée , donnée 
!'an 1(^85 , portant que les Miniftres des 
Châteaux &c Maifons des Seigneurs ne 
pourront exercer leur miniftere plus de 
trois ans dans un même lieu. 

Arrct imprimé du Confeil d'Etat du 
Roi, de l'an KÎ85 , cjui ordonne l'exécu- 
tion de la Déclaration de Sa Majefté du (* 
Odobre i6j6 , portant révocation de la 
Chambre Royale établie à l'Arcenal pour 
la rctormation des abus des Etapes ÔC 
Commerce des |loutes. 

Lettres - Patentes en original du^ Roi 
Louis le Grand, de l'an I6^'6 , par lelquel- 
les Sa Majerté ordonne la levée des lom- 
mes à quoi fe montoit l'adjudication des 
ouvrages pour la conftru(!:l:ion d'une Tour 
de l'EgUle Notre-Dame de Torigny. 

Repréfentation hgurée de la Statue éle- 
vée à l'honneur de Louis le Grand , en 
l'année 1687, par le Corps des Marchands 
de la Ville de Poiriers, avec des remarques 
rrcs-judicieufesmanufcrites en marge, lur 
les détauts des ornemens de cette Figure. 

Lettres-Royaux enoriginalde l'an i(j8S, 
concernant la Seigneurie t^ les Marguil- 
liers de la Châtellenie de Cloye. 

Ordonnance de l'an i(î88 , par copie 
collationnée du Roi Louis XIV, pour iine 



I 



i 



-'/* 



Î0*-î Mt 



( iiS ^ 
fomme d'argent accordée auSrDefcluens, 
en terme de gratihcation. 

Edit du Roi , imprimé , de l'an 1689, 
concernant les charges &c les fondions des 
Receveurs desConlignations. 

Lettres-Royaux en original de Tan i (Î89, 
du Roi Louis XIV , par lefquelles Sa Ma- 
jeflé ordonne que le procès foit fait aux 
Auteurs des deux Lettres Ivliflives, luppo- 
fées écrites par le Sr de Belfontaine. Une 
Ordonnance en original de la même an- 
née , de M. le Chancelier, pour le même 
objet. 

Ldiç du Roi , imprimé , de l'an 1^89 , 
portant création cs: rétabliirement des of- 
licesde Tiers-Référendaires, Taxateurs 8c 
Calculateurs de dépens , dans toutes les 
Cours de Parlement , Préfidiaux , Baillia- 
ges , Sénéchaulfées &c autres Juriidiélions 
du Royaume. 

Edit, imprimé &c coUationné, donné à 
Verfailles au mois de Novembre 1(591 , 
portant union de la Chambre des Comptes 
de Navarre &: Officiers d*icelle au Parle- 
ment de Pau, avec création de plufieurs 
Officiers, pour avec ceux réfervés parice- 
lui, ne fiire à l'avenir qu un fcul &: même 
Corps , fous les titres & appellations de 
Cours de Parlement, Comptes, Aydes ôc 
Finances de Navarre. 
. . X-ettres-PatentesduRoienforme d'Edit, 



I 



'i 



( 119,) 
imprimées Se collationnées , données l'an 
1691 , en faveur des Maire .& Jurats de la 
Ville de Bordeaux , concernanc les Offices 
nppartenans à ladite Ville , &: la réunion 
des Offices des Crieurs des Enterremens. 

Edir du Roi, imprimé , de l'an 1691., 
concernant les Barbiers - Baigneurs -Etu- 
yïiles. 

Edit du Roi , imprimé, & collationnc , 
donné à Verfailles au mois de Mars 1(^93 , 
portant que tous les Officiers des JulHces 

des Seigneurs leront tenus, conformément ■•• ■■ 1 '* 

à l'Ordonnance d'Orléans, de fe faire re- 
cevoir par les , Juges Royaux pardevant 

lefquels les appellations de leurs Jullices ^ 

relèvent j & les autres Officiers, de hure , 

enregillirer aux Greftes leurs Commillîons 

ou Mandemens- dilpenfe néanmoins ceux 

qui n'ont pas été reçus,de fe hiire recevoir, 

en payant les fommes auxquelles ils font 

taxes par le Tarif attaché lous le contrefcel 

dudit Edit. 

Edit en original, donné en Août 1(595, 

portant création cïun Lieutenant-Criminel 

en chaque Eledlion du Royaume. 

Edit original du Roi Louis XIV , de l'an 

1(394, portant création des Offices de cin- 
quante Secrétaires du Roi. 

Edit du Roi, imprimé & collationné, 

portant création d'Offices de Colonels , 

Capitaines, Majors & Lieutenans des Bour- 

geoihes dans les Villes 6c Bourgs fermés du 

Royaume. 



( Çii ) 



tnî»? ?'V»A 



( IlO ) ^ . . ,' 

Lettres-Royaux , par copie collationnéô 
de l'annce 1694, contenant proviiions de 
rOlHce de Lieutenant-Criminel en l'Elec- 
tion d'Orléans. 

Deux Lettres en original du Roi Louij 
XIV, de l'an i6c)^. 

Lettres - Patentes en original , de l'an 
1(^94, portant ratihcation d'augmentation 
des Gages, en faveur du Sr de la Vigne. 

Edit du Roi , imprime ôc collationné , 
de l'an 1691$, portant création des Offices 
de Gouverneurs Héréditaires dans les Vil- 
les clofes du Royaunie. 

Tf aité de Paix , imprimé , conclue le 10 
Septembre 1697 , entre la France (Se l'An- 
gleterre. 

Recueil de Pièces authentiques, impri- 
mées , pour la parfaite connoiifance des 
dernières révolutions d'Efpagne, & autres 
Pièces concernant les affaires du Nord. 

Lettres - Patentes en original , de l'an 
1700, données parle Roi Louis le Grand, 
en f j.veur du Sr Foucaul^ 
. Lettres - Patentes du Soi , imprimées , 
données à Verfailles au mois de Dccemb. 
1700, pour conferver au Roi d'Efpagne 
le droit de fuccellion à la Couronne de 
France. 

Bref du Pape, imprimé, de l'an 1701, 
6c adrelFé au Roi d'Efpagne. 

Edit du Roi , imprimé , donné à Ver- 
failles au mois de Décembre 1 70 1 , portant 

que 



Cli ) 



■^liiHil i.^- 






IX 



l 





r.' ';! ■ ; 


.' ,r;r 




-iu- \ • 


'v : . 


1 


•.!Ma:J 


, '.■:>. .1 


; 


.v' :>,. 


yV-.: 



\ <^'- 



■'! -\ 1 






;/.;*ii<. 






:r:,. 



1 5^^P 



( m ) 
que tous Tes Sujets Nobles pat exttaâiioii ," 
par charges ou autrement , excepte ceux 
qui font adluellement revêtus de cliarges 
île MagiftratULe, pourront taire librement 
route forte de commerce en gros, tant au- 
dedans qu'au-dehors du Royaume , pour 
leur compte ou par commiiîion , lans dé- 
roger à leur Noblelfe. 

Edit du Roi, imprime , de l'an 1702 , 
portant création de deux Chevaliers 
d'Honneur en chacun des Parlemens , 
Chambres des Comptes ce Cours des Ay- 
des du Royaume où il n'en a point encore 
été établi, à l'exception leulemenr du Par- 
lement de Paris ^ deux au GiMndConfeil, 
deux en la Cour des Monnoies,& d'un en 
chaque Bureau des Finances. 

Quatre Lettres en originaux du Roi 
Louis le Grand, de 1704 & 1705. 

Deux AiTcts notables de la Cour de Par- 
lement, imprimés , rendus en la grande 
Chambre les 30 Août ijo6 ôc 11 Juin 
1709 : par le premier^ l'on juge qu'il 
y a abus dans les relus que font le Pape ëc 
Meilleurs les Prélats de France, de donner' 
des Provi fions fur des réfignations in fa- 
vorem\ & par le deuxième, l'on maintient 
1°. le Réfignn taire d'une Cure en polfef- 
lion &c jouiifince du Temporel du béné- 
fice, furies refus faits par le Pape «Se Alef- 
Heurs les j'rélats de donner des Provilions. 
2°. On condamne celui qui, par fon mau- 

F 



iir j 



I 



ISi.V: .i ,: 



i'' J'i .". ■• J ' '! jij 



'}'(i.::.\ 



K'M i/> /rj.'.'.n; 11-. 
-t/!-.>. 



-;;''a-l 'jr.i.i.y> 



I vi ;;.r; ; ,^0' 



;io ï) 



vnis litige, a donné lieu au tlroit de Dé- 
port, à lertituer les tiuits deicjuels le Dé- 
portuaite avoit joui ^ 5*^. (^ue tous les 
fruits doivent ctrc rellitués, a rexcepcion- 
d'une loiunic de trois cens livies feulement 
pour ladetlerte. 

Èdit du Roi, imprimé , de l'an 1709 , 
qui confirme la comptabilité de toutes les 
Charges, en prenant par ceux qui en font 
pourvus, des augmentations de gages. 

Déclaration du Roi, imprimée, de l'an 
1709 , qui unit auxCharges de Procureurs 
au Châtelet celles de Syndics , créées par 
Edit duunois de Mars 1704. 

Edir du Roi , imprimé , de l'an 1709 , 
pour la fabrication de nouvelles eipéces 
d'or & d'argent. 

Déclaration du Roi, imprimée, de l'an , 
J709, ponant Règlement pour les bleds. j 

Déclaration du Roi , imprimée , donnée ■ 
à Veriaillcs en Avril 1709 , en interpréta- 
lion de celle du 19 Décembre 170H, qui 
ordonne la levée du Doublement de tous 
Droits de Péages, Bacs, Pallages, Ponte- 
nages , Chauilages , Riverages , Permis , 
Canaux &c autres de cette qualité, «3c qui 
iert de Règlement pour la manière de le- 
ver ts: percevoir ledit Doublement. 

Arrêt du Confeil d'Etat du Roi , impri- 
mé, du 14 Mai 1709, pour l'augmenta- 
tion des anciennes efpécQS d'or de d'argent 
dans le commçrce, 



r 1 rr ) 



c^j' .-;i'.-T i',':) .'' 'f f r.i'j] î' 









)'■,'' .'v 

I 



■j f^ 



■ . ( 1^5,) \ 

"Edlt cîu Roi, imprimé , de l'an 1709 , 
porcanr création de Commiflaires de Mi- 
lices, Garde-Côtes, ds: d'Arc lie 16 de Ma- 
rine Garde-Côtes. 

Lettre du Roi à M. le Duc de Trefmes , 
Pair de France, Premier Gentilhomme de 
la Chambre de Sa Majefté &z Gouverneur 
de la Ville de Paris, au fujet des Propofi- 
nons extraordinaires qui avoient été taites 
pour la Paix de la part des PuilFances Al • 
liées : ladite Lettre imprimée eH écrite le 
12 Juin 1709. 

Lettres - Patentes du Roi Louis XIV , 
données à Vârtaiiies le 23 Mars i7io,par'' 
lefquelies Sa KLijeilé permet à un Con- 
feiller du Parlement de Paris , monté de 
la troilieme Chambre" des Enquêtes à la 
Grande Chambre, de continuer féance en 
ladite 3^ Cliai-nbre des Enquêtes pour I2 
Procès de la Maiion de Lorraine, dont il 
eft Rajiporteur. 

Un Imprime , étant les demandes qui 
furent taites Tan iviiàUrrecht, de ki ■parc 
des PuiPiances Alliées au Roi de France. 



SECTION touchant les recherches fur 
la Gendarmerie, 

A^'Eloquence, fi nécelLaireà TF^illorien, 
ne produiroir qu'une faulFe lumière , ii les 

Fi) 



l i i t 






■'^* ; t 






't ' r 



î^i owj:>v îl'.^ \;.;;r; -fir;;' ..i,;:; * ... :);;.' ; l'^-jn 









;.':,...! 



J.*':,,! i-:^:) £''»>l !J>; rOvlJ'/ C,/.;f' 



.y rv" .>v." .. r- vj\ ■',\A^.f'J,•.<i^ 



.•x.'.rx.K-XiW )\) ^,., 



I f / 



11 J 



( iH ) 

faits n'croient rapportes dans les régies les 
plus ex.iCtes de 1a vcriré. Les Chai tes iont 
les foiuces dans lerqucUes on doit la piii- 
fer ^ elles (ont par conféquent les premiers 
fondemens de toute narration hiltoriqiie , 
& s'il étoit pollible , elles devroient en 
ctre l'unique baie. Les Chroniques , les 
Traditions, les ouvrages de grande répu- 
tation luppléenr en quelque forte , j'en 
conviens , à la perte des anciens titres ; 
niais CQS marques de fouvenir fitistont- 
elles entièrement ? Elles lervent pour les 
points de rHiftoire fur lefquels il ne refte 
aucun titre. Cet ouvrage a le mérite qu'il 
efl: fondé iur titres : me feroit - il permis 
d'en varier les matières, afin d'en rendre 
la leélure plus lupportable ? Je tranfcris 
dans ce but une Montre militaire de l'an 
I 364 , que j'ai en original au nom de Fri- 
camps : les hommes d'armes, compris dans 
cette Montre, étoient tous à cheval.^ Je me 
difpenfe de citer l'efpece des chevaux que 
cette Noblelfe montoit, quoiqn'on le life 
dans le titre. 

C'eft la Monftre MelTire Jehan de Fri- 
camps, Seigneur de Belengreville, Cheva- 
lier Banneret, reçue par moi Jehan de Bo- 
nnes , au Pont de l'Arche , le Dimanche xx* 
jour d'Oétobre, l'an lxiv. 

Premier ledit Mellire Jehan Banneret,- 
Jehan de Pomereul , Melîire Guillaume le 
Bigot, Fricquec de Fricamps, Jehan Mur- 



iiJ] . '■ 



Et'; 



j)!::;! .'jf jiCiJlî; J 



O'iii ;r 



;^(0 



>'!. 






( IM ) . 

drac, Girard de Bourgueauville, Jehan de 
Boiilay, jclian de Boys , Robinet de Fau- 
gueel, Melliue Jehan de Verlengues, Guil- 
laume Danguyen, Jean le Maréchal, Mef- 
*• fiïe ColafC DellouteviUe , Chevalier Sei- 
gneur de Corcy j Iforede Rouvay ^ , Robin 
Servni, Jehan de Beauchefne, Jehan Cail- 
lonel. 

Irem. La Monftre de certains gens d'ar- 
mes eftans fous ledit Mellire Jehan de Fri- 
camps, reçue par moy Jehan de Bonnes , 
deifus ditauPont del'Arche, lexxiv' jour 
d'Oclobre , l'an lxiv. 

Premier I\leriire Jehan de Monceaux , 
Chevalier, Jehan D.uicnv , Mellire Col irt 
Deftouteville, GuilletdeMalleville, Guil- 
laume de Mafieaille , Guillaume du Car- 
din, Guillaume de Faiaux, Jehan de Lon- 
guel , Médire Jehan IcScncal, (je crois 
le Scnefclial) Jehan de Sain-Oen , Jehan 
de Sainr-Lorens , Symonnet de Savoye , 
Archer armé , Mellire Jehan de Montau- 
rel, Jehan de Varennes, Maillarr dew Feu, 
Jehan Monftreul , Meilire Robert de Sainte 
Venue, Chevalier j Peronet de Ste Venue, 
le Momel Charel , Alain Mauroulfel. 

Irem. La Monftre de autres gens d'armes 
eftansfousled. Mellire Jehan de Fricamps , 
reçue audit lieu, le xxvi« jour dud. mois. 

Premier Mellire Robert de Tibouville, 

' Je crois qu'il faut lire Rouvray. 

F iij 



f ? 1 f 



i 



• <>:J '.h \y:'-ui:^ 






.!t/iioi 



■\.n ■•> 



.V 1' 



( 11^ ) 

Pierre du IMoncel, Coliner Peronelle, Ro- 
binet Rouirel , RichaiT Siuot , Robinet , 
Chevalier, le B:iuciram Delprez , le Gal- 
lois de Precourt , Robniet Oelpinay, Ri- 
chart Poilïon, Hem7-^c Lalleniant, Jehan-* 
de Bonnes, Conimis de par les Eilens &c 
Commis de par le Roy notre Sire liir le 
fait des Aydes ordinaires pour le tait de la 
guerre. en la Ville ik Dioccfe de Paris , à 
veoir & recevoir les Monftres 6^ revues 
des Gens d'armes payez des deniers de la- 
dire Ville & Diocèfe, à Nicolas de Maul- 
regart. Sergent d'armes du Roi notre Sire, 
& Rece;veur defdites Aydes : Salut. Je vous 
envoie enclos foubs mon fcel la Monftre 
de Melîire Jehan de I-'ricamps , Seigneur 
de Belengreville , Chevalier Bannerot , 
(Banneret) & de onze autres Chevaliers 
Bacheliers & trente <Sc huit Efcuyers de fa 
Compaignie. Si leur faieles prePi pavement 
de leurs gaiges en la manière qu'il eft or- 
denc & cjui vous apert par ladite Monftre 
efcript au Pont de l'Arche, le^XV^ jour 
d'Odtobre l'an M. CCC LXIV. 

La Montre que je viens de donner me * 
fournit l'occalion de dire deux mots de ces V 
rools militaires, ne fut-ce que pour indi- [• 
quer les fources dans lefquelles on peut j , 
puifer pour s'inftruire de leur nature 5c de |i 
la condition de ceux qui y ctoient reçus. ', 

Le Chevalier de la Roque nous a donné j 
de grands éclairciffemens pour cette ma- j 






,..:t 



j ' "^ 



!I '07 /) 



'I- VI 



/J t.'.,' 



MVf.'f.V-j/;.-.' i'vl.''U 



/- .'„ •. ! , 



( ^^7 ) 

tîere *, mais on en trouvera fur-tout daivî 
les Recherches fur la Gendarmerie , qu'on 
attribue à un Membre des Académies 
d'Angers de de M.arfeille , (!?c qu'on trouve 
à Pans chez Deiaint ùc Saillant, rueSanit- 
Jean de Beauvàis! M. Freron ' a lait de 
cette Didertation une Analyfe allez éten- 
due pour donner fur cet objet une con- 
noillance générale !ic iullilante à ceux qui 
ne voudroient pas fe donner la penie de 
Tapprofondir dans l'ouvrage même : M.- 
FrercMT ne prendra pas en mauvaile part 
que je place ici un pcrir extrait de fon ex- 
trait même. » Il réfulte de ces Recherches 
33 HiftoriqUi's, que des l'origine de la Mo- 
33 narchieFrançoife, tous les Peuples donc 
33 elle fe forma , éroient partagés en difré- 
53 rentes clades , & que la in'ol'eiiion des. 
)3 armes étoic attribuée a la feule NoblelTe; 
33 que les Fiefs poftérieursàcette Noblefïc 
33 furent pour elle un nouvel engagement 
33 pour cette profelîion , & marqu.erent 
33 d'une flic^on encore plus précité la dil- 
»3 tindion des claflTes; que tous les Rois , 
33 depuis Saint Louis juiqu'à Charles V , 
33 apportèrent la plus grande attention a 
33 tenir chacun dans fon état \ &z en réfer- 
33 vaut la Cavalerie &z les pleines armes i 
33 la NcbleiFe , n'admirent les roturiers- 
33 les plus diftmgués qu'au fervice de l'In- 

' Année Littéraire , 17^0. 

F iv 



v,.L -.-- 



-■;.': f.f' .î;* 



i.l ;■;■!; .^ 



'<• 'r>i;'>v 



z aor.: .') 



Vf I 



.Oi-Ç 1 , •3\., 



..jA • 



. . 1 



( iiS ) ■ _ 

j5 fànterie ; que Charles VIT , en reformant 
jj la Gendarmerie, n'y conierva qucrélite 
» de la meilleure & de la plus brave No- 
« blelfe j que fous Louis XII, (encore) 
»> tous les Gendarmes étoicnt Gencilshom- 
» mes, 3c beaucoup d'efitr'eux grands Sei- 
>' gneurs , & c^ue la confufion ne fe mir 
M dans ce corps qu'après la mort du Roi 
>5 Henri II , fucvenue en 1559 ^ c'eft-à- 
M duc ^ dès le règne de François II fon 
« fucceiîeur , ou la France commença a 
î5 reffiiiLir les mouvemens des guerres ci- 
3> viles. " 

Le buf gciicral de ces recherches eftde 
prouver que Ïa qu:!lité de Gentilhomme a 
toujours crc très - diltinguce d'une No- 
bleife nailllaite j i''-': qu'avant comme après 
la réformation de i.i Gendarmerie , il fal- 
loir être Gentilhomme dans toute la ri- 
gueur du terme , pour y être admis, fur- 
lout comme homme d'armes : or, ces deux 
propofu-ions y font portées à un point d'é- 
vidence , tel que M. Freron ne craint pas 
de l'appeller un acca! Icment de preuves. On 
croiroir en effet, au nombre des citations 
que produit l'Auteur , qu'il y auroit raf- 
iemblc tous les textes anciens & modernes 
qui y font relatifs : il s'en faut cependant 
beaucoup, !k je crois qu'on pourroit com- 



' Ce Prince ne régna qu'un an quatre mois & 
vingt-fix jours. 



'^ a i ; 



' ■jiwvl' 



(s.-io 



U':: M > 



; : . : . i 



r' > • 

-!■ : '; '-M / !• tir; -.;; 



il. : I ' I ' > . j t ' ic ; < ; ; . j u I >,• 






(j;-9 ) 

pofer un livre aiill; érondu que le C\cn , de 
ceux qui! a omis (In: qui conhirneiK tous 
fa rhéie j eau j'avou^jiai que quoique j'en 
aie cherché , je n en ai pas neuve un ieul 
de quelque poids quipuille même y jeccer 
du doure : je me conLcnterai d in-.liquer 
quelques-uns de ceux qu'il a omis ^c qu'il 
connoîc lans doute auiîi - bien que moi \ 
Chazot ^ , Furtrtiere , Bannage de Beau- 
val ^ , Auberr de la Chelnaye, diienr tous 
que les compagnies d'Ordonnances croient; 
compofées de Gentilshommes qui coin- 
battoienr armés de toutes pièces. 

Voici comipe s'cxprmie le dernier qui 
s'eft appliqué plus particulièrement à cette ,; 
matière. 55 Le Roi Charles VII, en 1445 , 
» voyant les difficultés qu'il y avoir à raf- 
J5 fcmbler A; NûHc(]e qui compofi. k cnors 
55 la Cavalerie Francoije ^ ôc voulant avoir 
« un Corps continuellement occupé à Ton 
>» fervice, créa quinze compagnies de fes 
35 Ordonnances : elles furent formées des 
35 hommes les plus braves & les pli^s cx- 
5> périmentésqu'ileutalors dans le Royau- 
5» me ; (tous tirés de cette Noblefre,puif- - 
55 qu elle feule compofoit alors la Cavale- 
53 rie) chaque homme d'armes avoir cinq 

^ Troupes de France, T. 1 , p. ', io. 
^ Didioîinaiie de TurcLicfc S: de B.innage , aux 
mots hommes d'armes &: ordonnances. 
3 Dictioanauc MiUr. arc. Gcnd.inccrie. 



ÎS 



/• n ' 1 ^ 



?l> . 



;i;;. •: ■■;) l> ;in:/i;.(./'r"-.'.. ;,;in '/\ ; '.;H;o):> «b 



il 












?M 



.^ ■.•>:',\[- .0 ) .Jio / 



,v.ti•^A> ■.;:;. -;.;j i.^ 









H. 



I 



( '30 ), 
Suivons ou Aides , trois Archers, un 
Coutelier 6j un Page ou Valet : ces Com- 
pagnies eurent des lors pour Chefs un 
Capitaine, un Lieutenant, unEnfeigne, 
un Guidon »:<: va\ Maréchal des Logis. 
Ces Olhciers ctoient tous des Seigneurs 
de dillindiion , <y tous Us Hommes d'ar- 
mes dévoient tous être Gentilshommes. 
Comme il y avoir une grande différence 
entre les Hommes d'armes de leurs fui- 
vans, on dilHnguoit les premiers par le 
titre de Maître , qu'on ne donnoii pas 
aux autres IJonunes de cheval : lorf- 
qu'on ne demandoit que des derniers , 
on détachoit des Maîtjes pour les com- 
mander ^ les OHiciCiS ne maichoient 
qu'avec les Gendarmes feulement. " 
M. du Nod de Charnage qui a fait tant 
de recherches fur la Noblelle pour foa 
Hiftoire de Bourgogne, parle ainli fur le 
même fujet : ^ >> Charles le Belliqueux ^ 
55 Duc de Bourgogne , eut la plus belle 
55 Milice de lEurope , cc les réglemens 
55 qu'il lui donna font des chefs-d'œuvres. 
5> Il créa en 1471 un Corps de huit cens 
55 Cavaliers, tirés cie la NoblelTe, qui de- 
55 voient avoir chacun trois chevaux &c 
55 être armés d'une bonne cuiralTe , d'une 
fi forte lance, ikc. " 

Tous les Hiftoriens anciens (Se modei;-^ 



.* Hiftoire de Bourgogne, p. 3^8, 



n;: 



IMl -1- 



; 


-f.:' >• 


1 


j;i'.;'. 


f 






Ji 


/ 

1 


•j'i 7U 



no '< 



t-UM h , .il).', 'iJi > Uil' 
-3r , 



f '31) 

nés qui s'accordent à dire qu'on apporta> 
le plus grand choix dans la compolition 
des 1 5 Compagnies que conferva Char- 
les VII, fuppofenc tous que ce choix fe fie 
parmi la NoblelFe , puifqu'elie lervoic- 
prefque feule à cheval , &c que du moins 
elle feule avoir l'exercice des pleines ar- 
mes. L'Auteur des Pvecherches produit fur 
cela un traire bien dccifif du Moine de S.. 
Dcnrs , li'ijlona ^ oie. chap. 6, qui alFure- 
que de fon tems , non-feulement la Gen- 
darmerie n'écoit compolce que de No-, 
blelfe , mais que dans les Compagnies, 
des Aventuriers mcme il n'y étoit guères. 
que des Genfilshommes ou des B.'itards de. 
grandes Maifons : auiîl la qualitc- d'Hom- 
me d'armes ctoit-elle fi bien c'quivalenre- 
à celle de Genrilhomn-ie, qu'on n'en parle- 
jaiiiais que coninie- des combattans Che- 
valiers ou Ecuycrs. Dans le procès fait à 
la Pucelle d'Orléans, un des crimes qu'on, 
lui reproche eit d'avoir vctu l'équipage 
d'Homme d'armes qui ne convient qu'aux: 
Chevaliers & Ecuyers j c'ellce que le Gou- 
vernement d'Anglererre mcme manda au 
Duc de Bourgogne , en lui rer.dant compte; 
de cette monOjrueufe procédure. La Gen- 
dirn-ierie réduire au tiers pir Charles Vil,. 
n'eut pas de peine à conferver la dillinc- 
tion , qui fut extrcmenient marquée pen-; 
dant tout le règne de ce Prince ; bc fv 



(V 



( '31,) , , . 
elle fouffrit quelque légère cclipfe fou^ 
Louis XI , elle le rétablit partaitemenc 
fous fes fuccelfeurs Charles VIII Se Louis 
XII. Varill.is, qu'on accufe avec raifon de 
plufieurs uiadvertenccs, mais qu'on Içaic 
avoir été un des hommes les plus inftmits 
dans nos anciens uHiges , parle ainfi dans 
fon AvertilLement fur iLlilloire de Char- 
les VIII. jj Cn ne fçait peut - ctre pas que 
5> du rems de ce Prince (encore) tous les 
35 Hommes d'armes étoient Gentilshom- 
î5 mes ^ & non-feulement eux, mais tous 
5> les Archers qui lesaccompagnoient, &cc. 
3> de qui eullent mieux aimé mourir que 
j5 de louffrir parmi eux quelques roturiers; 
3> cet ufige fe foutint encore du tems après 
3> la bataille de Fornoue- 



SECTION touchant les Sénéchaux^ 
Baillis & Gouverneurs. 



E place dans' cette Se(fI:ion ce que je 
connois touchant les Offices de Bailli & 
de Sénéchal , parce que ces deux Offices 
ne différent que du nom ^ j'y joins les Gou- 
verneurs pour des morffs que tour Le6lear 
éclairé pénétrera à la première réHexion. 

L'autorité des Sénéchaux Se des Baillis 
confiffe également à convoquer , aifem-» 



} -' 



/i'.jn 



'r'K- 



OJ Ai 






0: mi; fi «j") i: 



l 



. ( '33 ) 

bler Se conduire le ban &z arrière ban des 
Gentilshommes du relForc de leur Junf- 
didion j ik c'ell: proprement dans cette 
prérogative que le renferme leur pouvoir. 
Ils font conhdércs, il ell vrai, dans leurs 
relTorts comme les Chefs de la Jullice, 
mais leurs Lieutenans (^ Vice-Scncchaux 
exercent cette noble partie du Gouverne- 
ment. 

Les Baillis & Scncchaux font pris dans 
le Corps de la Nobletle j je penferois que 
ces Charges devroient ctre invariable- 
ment la rccompenfe des fervices militai- 
res. Les titres de Capitaine d-c Gouver- 
neur que la plufpart rcunilîent au titre de 
Bailli ou Sénéchal , forment une preuve 
finon décifive , dumoins conjedurale de 
mon opinion j il y en a eu toutefois qui 
vieillis dans le Barreau , ont été élevés à ce 
grade purement militaire : je demande il 
ces fortes d'Cfticiers font faits pour com- 
mander la Noblelfe dans la guerre ? La 
chofe, me dira-ton , n'efc pas impollible. 

Anciennement les Baillis & Sénéchaux 
exerçoient enfemble la direction des Fi- 
nances & les tondions de Magiftrat & de 
Capitaine : c'eft fans doute par rapport à 
la Magitlratuve que certaines Ordonnan- 
ces émanées du Trône, font encore adrcf- 
fées à ces Otliciers , «Se que les Sentences 
rendues dans leurs Jurifdidions font mti- 



■j- ■ vi}i.:rif-^ 



i /V! 



( -M ) . 

fiilces ^ de leurs noms ; mais pour déve^ 
lopper ces faits j il me paroît que c'eft une 
ehofe indiipeniable de remonter à l'origine 
des Ofiices de Bailli & de Sénéchal ] &C 
comme on ne trouve pas de chartres tou- 
chant la primitive inftitution de ces Offi- 
ces , je rapporterai ce que quelques Au- 
teurs de réputation, tant anciens que mo- 
dernes, en ont écrit : mais je dois mettre 
en avant des faits dont la connoillance eft 
néceiTaire pour fervir à l'introduélion de 
mon objet. Je me flatte que d'après cer 
aveu, perfonne ne s'avifera de m'accufer 
dQ plagiat: : je travaille fur des Mémoires 
exaéls à la vérité \ mais je les ai fliits com- 
me par ricochet:^ dans des^tems où je ne 
cherchois qu'à m'inftaiire , 3c où j'étois 
bien éloigné de penfer que j'aurois lieu , 
wn jour, de les placer dans cet ouvrage c|ue 
je ne pouvois prévoir. 

Je n'ai pas oublié que c'eft dans le livre 
intitulé :lI/fIoire de i' ancien Gouvernement 
de la France :, par M. le Comte de Boula'm- 
villkrs j que j'ai puifé le trait que je rap- 
porte à l'inftant \ mais le Tome & la page, 
je ne.fçanrois me les rappellera & en vé- 
rité ma négligence peut devenir utile à' 
bien des gens. 

M. de Boulainvilliers rapporte que )>• 

'' On y ajoute ces mots , ou a fin Lieutenants 



■uP 



i 



» 



f : 



( >35 ) 

a la foibleiTe des règnes des fuccefTeiirs. 
}> de ^ Charles le Chauve fut caule que 
j> tous les Seigneurs pourvus de Gouver- 
» nemens de Provuices ou de quelques 
35 cantons , s'en rendu'ent louverams , 6c 
35 qu'il ne reftaprelque plus rien en propre 
33 aux Rois de France, que quelques Villes 
>3 en Picardie avec quelques domaines. 

Cet Auteur ajoute que lous le règne de 
Charles, tils de Louis le Bcgue, >' Hugues 
33 le Grand , Duc de France , cjui avoit Fad- 
33 minilFration du Royaume, étant mort , 
33 la Monarchie, dénuée de Chefs, tomba 
33 dans un défordre général & dans une 
33 efpéce d'Anarchie, tous les Gouverneurs 
33 de ce pays ayant achevé dans ce tems-là 
35 de fe rendre maîtres chacun de fon Dif- 
>3 trid. «« 

"Les Rois de France, après cette ufurpa- 
tion faite par les Ducs sSc les Comtes de la 
propriété & de la î::eigneune de leur Ter- 
ritoire , créèrent en leur place des Baillis 
& des Sénéchaux, & ils leur transférèrent 
le même pouvoir t]ue les Ducs & Comtes 

' Ch.irlcs II du nom, furnoinmc !c Clianvc , 
Roi de France Si Empereuid'Occ-.dcnt,nc a Franc- 
fort fur le Mein , le 1 5 Juin ^15, hls de Loiiis.1 
du nom. Roi de France & Empereur d'Occidcnr, 
&.' petit-fils de Chariesl du nom , Roi de France , 
dit le Grand ou Charleinagnc. 

^. Droù des Offices , par tOifcau , liv. 4 > pag. 
445 i^f^'n: 



i 13 



: ? r' I 1 



;r\; !,iU. 



iCij^-,-; -b 



;!,:/;'.:; 



vU'«r... / .'.-■ »jj . i ' .: ■j;.,j .njf' 



,1.^.i..'^. 



( 136 ) 

ûVoient eu dans les armes , Toir pour la 
Jultice , loir pûui" la Finance ^ cependant 
rOHice de Sénéchal éuoic beaucoup plus 
ancien , i\ l'on s'en i apporte ^ à bigibert 
dans fa Chronique fous 1 an j^6 , c^ui dit 
que cette charge ctoit établie dès la pre- 
mière race de nos llois j mais les tonéhons 
de cet Ofticier conliicoient unK^uement 
dans radminillration des revenus de la 
Maifon du Roi , c'eft à-dire que le Séné- 
chal n'étoir autre que le MaKie-d'Hôtel du 
Roi. 33 Le mot de iénéchal , dn du l iûcc-, 
3» adapté à cet Cllice ', eil déclaré en là 
» Loi donnée par le Roi Cloraire aux Al- 
3J lemans, I3 Maître - d'Motel d'un Sieur 
» qui a en (x maifon douze ValLuix. La 
s> Diélion ell; Germanique, cortinue îe mè- 
33 me .'îiitdur j elle ell compofée de Chal 
3) ou Sehal, qui Hgnihe Serviteur ou Ct- 
33 ficier^ Gesind ou Gesin, qui fignifie 
« Famille, c'ell-à-dire l'Cfficier ou celui 
13 qui a la charge de la Famille. " 

Il faut dillm^uer le Sénéchal de France 
d'avec les Sénéchaux des Provinces. Le Sé- 
néchal de France , fous la première race de 

' Cette citation eft piife dans l'Hifloire des 
Grands OUicicrs de \\ Co ronne. 

^ Recueil des Ps-ois de Fiance, leur Couronne 
èc Maifo.i , p. 40i. 

3 C'eft-à-dire , x l'Office de Grand-Maîcre de 
France , deMaîcrc-d'HocclduRoi, 



,' > 



; on • 



îîb Jijji . -'i . ~ n>. 






.t' ('..• ^Tl-'.ii ;/•.!, '^' -j ;rfry ;j.' r. i/^'-j'^;'». f< 



■ff > l;') Vll,i , ■-:.:. <'■• :>!^. 'I 



uj) r'c yr^t'\ ; 



.0'' 



jl. 5i.>liI.M-ri 



_ l Ï37 ) ^ 
nos Roîs , ctoit fubordonné aux Maires citi 
Palais \ &c fous la féconde , il étoit fubor- 
donnc aux Ducs ôc l'iinces des François. 
Ces deux grandes Cliarîres de Maire du 
Palais & de Duc de France ayant ccc étein- 
tes, celle de Sénéchal devint la première 6c 
iaplusconlidcrabledu ixoyaunie. Le Séné- 
chal lie France avoir la Surintendance de la 
Maifondu Roi j il en régloitla dépenfe \ il 
rendoit la jultice; il commandoit les ar- 
mées, & tenoit le premier ran^ (luis la 
Maifon Royale \ On voit même -•' que dès 
>3 que nos Rois ont commenté à laiie (,'^ner 
J3 leurs Chartres parlùUisGranàsOHiciers, 
j» le Sénéchal a toujours iign'? h premic ". « 
On trouve dans leDiclioniudi-j d? Mo'-eri 
& dans iHiftoire des Grands Cfnciers de 
la Couronne , la lifle des Sénéchaux de 
France, depuis &z compris Geotroy I du 
nom , Comte d'Anjou, furnommé Grife- 
gonelle,àqui Ilu<.',ues Capet , après fon 
Sacre, donna Finféodation de la dignité 
de Sénéchal jufques à Thibaut I du nom , 
dit le Bon , Comte de Blois &: de Chartres, 
Sénéchal de France en l'année 1153, mort 
au fiége d'Acre en 1 1 91 , & qui tut le der - 
nier Sénéchal de France. Après la mort de 
ce Prince , Fautorité de cette Charge fut 
transférée aux Connétables & aux grands 

' Hiftoirc des Grands Oiïlcicrs de Li Couronne 
au Chap. des Scucchaux de France, 



■J ".'.Oc 






( 15S ) 

maîtres de Fiance , qui en partagèrent en- 
tr'eux les fonéhons. 

Outie le Sénéchal de France que Moreri, ♦ 

dans ion Diârionnaire , qualine Grand- i 

Sénéchal, & dont la dignité , prétend cet 
Auteur, fut reconnue pour la première de 
la Couronne , fons le Roi Philippe I du | 

nom, mort le 29 Juillet 1 109, & pcre du 
Roi Louis le Gros ' , les Pvois de la troi- 
lieme race donnèrent le Gouvernement 
des Provinces 3c des Villes par Commil- 
iion :ainii ces Commidaires n'étoienr que 
pour un tems, lv par conféquent ils étoienr 
révocablt,^s ^ fc-mblables en cela aux Am- 
bafladeurs envoyés dans les Cours étran- 
gères. On les qualilia d'abord Mijji-Do- 
vïinici OM Mijjl-Kcgis ; mais depuis ils fu- 
rent appelles Barliis ^ c'eft-A-dire Gardes 
ou Gardiens, ou bien 5énéchaux , c'eft-à- ' 
dire en bas Allemand (ditdu Î-Iaillan,citc 
par JLoileau) Doincjhaues ou Cens de la 
Cour 6' fuite du Koi. Nul ne pouvoir ctre 
Bailli ou Sénéchal de la Province où il 
étoit né; il n'ctoit point libre à ces Offi- 
ciers de fe marier 6v cie hiire des acquifi- 
tions dans les Provinces Ce les Villes dont 
ils avoicnt le comniandementoula garde, 
» &: d'autinr qu'ils n'exerçoient leur office 
» que pour un tems . ils ctoient tenus de 

' Voyez le livre intitulé Droit des Offices, par 
Loifcau, liv. 4. p. 446 Se fuiv. 



■ ï 
or 

j; 



r ^yi ) 



iiriit;u» ^ iiq 



-!, rn.-l 



(139 ) ; 

i5 aemeurer dans leur reflort , 50 jours 
>5 après ravcnemenc de leurs fuccelTeurs , 
33 ahn de répondre aux plaintes qui pour- 
33 roient être taites contr'eux , le tout con- 
35 formémenc aux Loix Romaines. " 

M'' Loifeau , qui me fournit ces faits 
difperfcs & (ans ordre , mais vrais & in- 
contell:ables , m'apprend encore , de con- 
cert avec ceux qui ont touché, comme en 
palfanr, cette matière, que les Baillis &: 
Scncchnux des Provinces & Villes y avoienc 
enlemble le maniaient de laî'inancc, i'ad- 
miniftration de la jullice ôc le comman- 
dement des troupes , de manière que cha- 
cun dans leur rellort , ils égaloient en au- 
torité le Sénéchal de France, dont le rang 
toutefois avoir une prééminence bien dé- 
cidée fur la leur ^ mais on ne Içauroit ré- 
voquer en doute que les Baillis & Séné- 
chaux de Provinces Se de Villes ne fulïenc 
Gens de très-grande conddérationy cepen- 
dant ils n'exerçoient leurs Offices que par 
Commiflîons, & ils hirent révocables juf- 
qu'à l'Ordonnance du Roi Louis XI , par 
laquelle leurs OlKces firent rendus peipé- 
tuels. Il paroîtquecefutdès lors ou ils ten- 
tèrent toutes fortes d'eliorts pour rendre 
leurs oflices héréditaire^ \ mais le Parle- 
ment s'y oppola avec fucccs , & on les re- 
duifit infenfiblement à l'état où nous les 
voyons. Onôta, en premier lieu, à ces Of- 
ficiers la direction des Finances, ^c enfuits 



f(» , i_ 



le commandemencues ^ niic-es-pai rcrablif- 
fem^nc des (jOLivein^u:s dj l^ioviii'. js & 
de ViUis ^ de niai^icie qu il ne leiu' en cil 
refté que la condinceduban i-c di Tarriere- 
ban j & on leur enleva enhn le ni.iniment 
de la julbce , en leur donnant des Lieiite- 
iians en titre d Glilce Royal, au lieu que 
chacun d'eux, dans leur relîort, avoit le 
droit de les ctabUr ëc de les fupr'rimer à 
leur gré j de manière qu'il ne leti^ aujour- 
d'hui aux Baillis 6c aux Sénéchaux que 
l'ombre de leur ancienne autorité. 

Cependant ^ les Dues Ôc l^s Comtes qui 
s'étoient rendus fouverains dans les Pro- 
vinces, y établirent des Baillis, dont les 
principaux furent ceux de Vermandois, de 
Sens , de ^iacon & de Saint-i^icrre-le-iviou- 
tier, appelles, par unedi<l:ind:ion particu- 
lière, Baillis de France, Baillis Pvoyaux , 
Gardiens & Confervareurs des Droits de 
la Couronne. Quelques Ducs & Comtes ^ 
créèrent aulli dans leurs Etats des Scné- 
■chaux. On trouve au Tréfor des Chartres 
du Roi, Layette cottée 191, un aclie daté 
es Ocîaves delà Pentecôte 1214, par le- 

3uel Thibaut , Comte de Champagne, tait 
on à Meiîire Simon , Seigneur de Join- 
ville, & à fon héritier, de la Sénéchaulfce 



' Voyez le Didionnaire de Moreri. 
-DuTiIlc:,p. 40), Aa Recueil des Rois de 
France , leurs Couronne &: Mailon. 



( O.M "1 






i,: 
■■:r. v.'.l. 



.1'. .'■•' 



"■r • 



- J ' j (■'-■: 



,.jvi '-',1 ' inf.i ■n'-.;'> ^ 

■;■■. i i;i'Jlô;v .* 






j iyKiy. ni' 



-.1 



,^^ c,.,j,,,,j ,:( -i ,/u^:!> 



•A .,t _l . ^...>V.' ' 



.;L' .'ii'.Oi <■/''■ 



de Champagne , uns préjudice toutesfoîs 
delà pL'opi:ieccdudicOiiice, prccendiie par 
le même Seigneur de Jouiviile j & on voit 
par des aétes préccdens qui le trouvent 
aulîi auTrcfordes Chartres du Roi, même 
Layette 19Z. des Lettres, datées le jeudi 
après la Pentecôte en Juin iii^^deSimony 
Seigneur de Joinville,/^c)//r l'obj errance de 
raccord de/icre U Comte & la Comtejje de 
Champagne i:'liù>j par lelquelles ladite Sé- 
néchaujjte demeure en héritage au Seigneur 
de Joinville & aux fieiu\ le même Seigneur 
de Joinville en avoit rendu hommage au 
mois d'Août J214. 

Ce tait donne à connoître que toutes les 
Sénéchaulfées n'étoient pas électives , ôi 
qu'il y en avoit d'héréditaires. 

L'Office de Sénéchal étoit rempli par 
Gens du plus haut rang \ j'en rapporterai 
deux exemplesdansla lifte des Sénéchaux, 
il je la donne un jour. Cliarles, Roi de Je- 
rufiilemiScde Sicile, eft qualifié Comte & 
Sénéchal de Provence 6c de Forcalquier 
en un titre du 1 6 Mai 1 184 j Jean de Ver- 
gy, illu de Maifon fouveraine, fe qualifie 
Sénéchal de Bourgogne en un titre de l'an 
1191. La SénéchaulLée du Duché de Bour- 
gogne a été héréditaire, «Se elle l'eft enco- 
re^ le Sénéchal de cette Province fe qua- 
lifie Grand Sénéchal héréditaire de Bour- 
gogne. , _ 

L'Office de Bailli s'eft conferyc &: fub- 



( U' ) 



! 



;r;V;!0 X 



;.;i'Mi --: ^j'>H;h ,t::,nji/J ("Ju .:,>'1 



7, V., 



?';. i' 


riXjr 




>^ . 






i< .-.y 


■ -'1 


■'TOI 



^.Vvf.r'..>l,4.''i 



•« 






( H^ ) 

fiïle dans les Gouveinemcns de Paris *?c Je 
l'Ifle de France, du Duché &c du Comté 
de Bourgogne, de Normandie, de Cham- 
pagne, de rOrlé.inois , de Languedoc, du 
Lionnois (^cautrcj^ mais on trouve des Sé- 
néchaux en Languedoc, dans le Bouibon- 
nois , dans la Haute & BalLe Marche, dans 
le Maine , dans le Comté de Laval & ail- 
leius. 

Les Comtes de Touloufe , de Périgord, 
d'Armagnac, de Bigorre^ les Vicomtes de 
Limoge ^ les Ducs de Bretagne ; les Com- 
tes de Cornouailles, iilùs des anciens Sou- 
verains de Bretagne & qm en turent Sou- 
verains eux - mcmes en l'année ïo66 j les 
Vicomtes de Dol èv de Dinan ; les Comtes 
de Porhoet iiKis d'Alain , 4e. hls de Néo- 
ménic Roi de Bretagne , en l'année ^^6 y 
mort en 86i jôcqui hirentSouverainsdela 
Bretagne après la mort lurvenue en l'an- 
née 907 , d'Alain , dit le Brc ou le Grand, 
dont îvlathuedoc , Comte de Porhoet, avoic 
époufé la hlle j les Vicomtes de Porhoet 
ilfus en ligne directe & mafcuiine de la 
Maifon Comtalle de Porhoet ] les Vicom- 
tes de Rohan , iifus des Vicomtes de Po- 
rhoetrtous ces Souverains &: autres avoient 
leurs Sénéchaux , à qui ils adrelLoient leurs 
Ordonnances, leurs Lettres & Chartres : 
j'en rapporte un exemple. AlainllI du nom. 
Vicomte de Rohan, arriere-petit-filsd'Eu- 
<ion 1 du nom, Comte de Porhoet , Vicomtç 






•fii.'i :;;.' .'»j 



( 145 ) 
t3e Rennes ôcd'Emme ou Anne de Léon, &c 
perit-iïls ^ d'Alain , Vjcomce de Poihoet iSc 
de la Noce , a,yant épouié Conllance de 
Breragne, iœin: unique de Conan IV du 
nom, Duc de Bretagne, & HUc d'Alain , 
dir le Noir, Conue de Richenionr, & de ^ 
Berthe, Comtelfe de Bretagne , hlle de Co- 
nan, Comte de Bretagne & de Madii'de , 
fille d'Henri I du nom, Roi d'Angleterre, 
fonda avec cette Princeile l'Abbaye de 
Bonrepos , par' aéle daté l'an ii!>4, la 
veille de la fctede S. Jean-Baptille , & par 
un acte fublcquent portant augmentation 
de cette Fon.îation , il adrelle Tes lettres 
pour ce fujet à ion Séixcchal, en ces ter- 
nies : Alanus Vkecomcs de. i'.ohan Senef- 
callo fiio & omnibus hominibus fuis Francis 
& Anolicis , omnihusque fancLt Matris Ec- 
clefiâjidclibus noveritis , &c. C'eil: amii que 
les Souverains fe reprcfentoienc dans le? 
titres du douzième liccle. 

' C'cfl; lui qui fit conftruirc le Château dcRolian 
don: fa poftériic a ponc le furnom. 

- Cette Piincclfc, après la mor: d'Alain, Comte 
de RiciicmoiK, cpou.'a en fécondes noces Eudon 
II du nom , Comre de Porhoct, neveu {Maternel 
d'Alain , Vicomte de Porhoec Se de la Noée , qui 
fît bâtit le Château de Rohan. 

' Les Titres que l'on cite ici font imprimes aux 
col. 6^6 , 6*)-/ & 1^98 du Tome I des Mc'moirc^ 
pourfervir de preuves à l'Hiftoire EccUrialaquc 
^ Civile de Bretagne j^par Dora Moiicç, 



, I 



■i; 0, 



• VjJ .''^j /IO 

^.•'i!'.').-.:r.i.'\. 



i 



J^V 



( H4 ) 

J'ai fait plus haut i'obfervarion que le 
Roi Clotaiie, dans la Loi qu'il donna aux 
Allemans, y déclare que le i)cncchal étoic 
le Maître-d'Hotel d'un Sieur, qui avoin en 
fa mailon douze Vallaux , d'où je conclus 
que nul n'écoit en droit de fe donner un 
Sénéchal ou Maître - d'Hôtel , s'il n'avoir 
douze Vadaux ; &c j'ofe ajouter, fans en- 
trer dans ce qui concerne le Vaffela^e , 
objet qui me meneroit trop loin , quelous 
le règne du Roi Clotaire, celui-là étoit un 
rrcs-grand Seigneur qui pouvoir compter 
douze ValTliux dans f^s Etats. 

C'eftuiie chofe connue que dans tous les 
Etats & dans toutes les grandes Seigneu- 
ries, il y a eu des Vaflaux nobles & des 
Vadaux roturiers. On fçait également que 
depuis un certain nombre de fiécles , il y 
a des perfonnes du plus haut rang qui re- 
lèvent pour raifon de certains Fiers , de 
Gens d'une nailfance obfcure, mais qui 
ont l'avant.ige de polTéder des Seigneuries 
Suzeraines ; Se c'ell; une preuve bien par- 
lante de l'égalité que la nature a mife entre 
les hommes \ égalité fi réelle que les loix 
mêmes en viennent à l'appui , en rappro- 
chant les petits des grands, en fubordon- 
nant ces derniers aux autres j égalité enfin 
qui n'abaitfe le grand que pour lui élever 
l'ame , de qui n'élevé le petit que pour le 
remplird'une noble émulation. Ainh,d'un 
côté on voit dans l'ordre de laFeudalité, 

prlini 



-' ■.,, 



LM!f> 



;(.;■ l'v^i; tU'J , i.'j 



;i'. VI a ^1 •- 






':c7r'M^> >i' 



r.I.r;o-: 



'( ..r.-: .vi) 



"'••^\ 



( -45 ) 

p-imi. inur vares ; de de l'autre côte, oa 
apperçoit des hommes qui peuvent être 
dits primi ïnter fupcrïorcs prauorum. Il elt 
certain tjue dans le tems de l'introduclioii 
à-Qs Fiets , lesSouvei'aius n'ctoientpuillans 
qu'autant qu'ils avoient de Vallaux, ^ 
qu'ils n'avoient de Val^uix qu'autant qu'ils 
s'en faifoient. On voit enfcmble, dans la 
création des Fiefs , des Valiaux nobles (Sc 
des Vairiux roturiers \ les uns employés 
dans le iervice militaire , les autres à la 
c ilture des terres, dont \\ p -opriété ou la . 
fuperticie leur éroit accordées, moyennant 
certains devoirs , cens , rentes , fervices , ' 
corvées, (S:c. Les ValFaux nobl, s, à l'égard 
de leur Suzerain , étoient égaux j le Sei- , 

gneur Suzerain écoic envers eux le Pr'mius 
inccr Pares. 

Mais il me paroit que J'entre dans une 
matière qui, infenriblement, me condui- 
roit bien loin j je iiiiis en rapportant un 
fait qui montrera conibicn grande étoit la 
dignité de Vallal noble dxws le 12' fiécle, 
& qui hiit voir combien cette même di- 
gnité Iionoroir les Souverains dans le titre 
de Baron , qu'ils donnoientà leurs Vafiaux. 

Alain I du nom, Vicomte de Porhoet & 
de la Noée, relui qui ht bâiir le Château 
de Rohan , tonda par ^ ade du 5 des Ca- 

' Le tic'c de cette fondation eft imprimé aa 
Tome ï,coI. ^^4, des Preuves de l'Hiftoiic de 
Brecignc , par Dom Morice. 

G 



( n-î 1 






•O j 



-i..-,\;;;-^ 'r.-:i jï^ 



>rj 



M -fr, M 'G'';;/; ir 



M'.;; • -.<J 1(01 i 



J .'.:■'.> "' isi) J^^'l. ■ 1 



( H^ ). 

hndes d'Avril 1 117 , le Prieuré de S. Mar- 
tin-di:;-Joirelin : cet ade concienc une do- 
nation en fareur des Religieux de Mar- 
inoutier , déjà établis a Jodelin , de tour le 
Bourg fitué près fon Château neuf de 
Rolian, de la 3*-" partie deTEglifede Quer- 
din i>c de deux parties desdixmes de cette 
nicme Egliie. Le Donateur efl qualiiié 
dans cetaâ:e , Alain Vicomte de Porhoec ^ 
Une Chartre de Renaud, Evcque de Van- 
nes, relative à cette donation , nous ap- \ 
f)rendquc les Vicomtes de Porhoet avoienc 
eurs Barons dépendans de leur domaine j 
j'en rapporte les termes : Alanus Viccco- 
mcs^ ajJcnjUjUiifui Alani ^' confillo Baro^ 
nujnjuorum , Monachis ni.yoris Mon. con^ 
ccjfic & in perpctutini clonavit dccimam de 
(^uerdin. 

C'eri ici que l'on peut dire avec fonde- 
ment que le Souverain étoit , à l'égard de 
fjs Valfaux , le premier entre J es pareils. 

J'ai compris les Gouverneurs dans le ti- 
tre de cette Seétion. Je me trouve donc 
comme engagé à en dire deux mots : je ne 
repérerai pas ce que j'ai dit de l'ufurpation 
que les Gouverneurs firent de la propriété j 

& de la Seigneurie de leur Territoire après || 

la mort d'FIugues le Grand, Ducde France; .j- 

& je m'abfticns d'entrer dans cette matière. 

.1 

' Cette Chartre cft imprimée à la col. 595 du | 

Tome I des Preuves de i'Ililt, de Bretagne, par 1 

Doiu Ivloricc, ' 7 






^i 



( Î47 ) 
. "Le titre de Gouverneur offre à refprit 
an quelqu'un de conlidcration qui com- 
mande dans une Province ou dans une 
Place , & qui y rcprélente la peri'onne du 
Souverain. 

L'Auteur de l'ouvrage intitulé : l'Etat 
de la France j au Ciiap. touchant les Gou- 
vernement , dit que les Gouverneurs ôc 
Lieutenans pour le Roi dans les Piovnices> 
lont ce qu'étoient autretois les Ducs du- 
rant la première & la ieconde race de nos 
Rois \ il ajoute que les Gouverneurs ci^s 
Villes font également ce qu'éroient les 
Comtes dans ces rems-là : îî Leur pouvou' , 
5> continue U hicmc Auccur ^ confille à con- 
13 ferver en robéilfance du Roi , les Pro- 
» vinces & les Places qui leur font don- 
»> nées en garde, A les miinienir en paix 
15 S.C en repos , à les déienJre contre les 
n ennemis & féditieux , à tenir les Places 
!> bien fortifiées &: munies de ce qu'il faut, 
5> Ô^: à prcrer main-forte à li Juffcice, cha- 
5> cun dans l'étendue de fon Gou/erne- 
i> ment. On peut voir plus au long , dans 
» r Etat de la France j les cliofes qui oui 
j> rapport à cet objet.» 






Gîi 



i;]j ^':..'^.l 



.'.oj / ■Lhi\[:<'> 






• J.tVJ" Jv^ i- <iva,'J«ii i« 



. ) 



( 143 ) 



IIK DICTIONNAIRE 

Four les Fiefs 6' autres objets que 
ion verra, 

-ïIlIZE en Poitou. (Fiefd') Deux Aveux 
t<: Déchirations en originr.ux de l'iin i6j^6^ 
renclusà ceFieh 

Le nom s'eft aulVi écrit DelTay , Defzc , 
Dez5 vC Dclzay. Voyez à ces noms. 

ANDJiLY enNoi-mandie. (Vicomte d') 
.Saifte féodale de l'an 1608 , par copie col- 
lationnée en la.mîme année, hiite du Fief 
des Vaux, à déiaut par le propriétaire de 
ce Fief d'en avoir rendu hommage & aveu 
à Sa Majellé, comme relevant do fa Vi- 
comte d'Andely. 

ANGLF.TERRE. (Seigneurie d') Un 
Manufcrit concen^mt le dénombrement 
des Seigneuries d'Angleterre &C Lardiere. 

ANTON Y. ( Seigneurie d') Hommage 
en original de l'an 1610, rendu à l'Ab- 
baye de S. Germain-des-Prés-lcs-Paris , a 
caufe de la Seigneurie d'Anrony, apparte- 
nante à cette Abb.iye , pour raifon de 24 
arper.s de bois en une pièce, tenus en Fieh 

Ai'OTMlCAîRES de la Ville de Dor- 
deaux. Lettres-1\- tentes en original du Roi 
Louis le Grand , données à Verfailles en 



( o.v.r ) 



{■«0». 



.'lil 



•,'.': ■iY}\<\<^ 7 



\yro '•7 >'• A 7.i "\-;rjA. 



■■>,,r; 



.2ri!o:. y :i : :. ■ 'oV .v 



- iV ,.: .,, ..:;.. •■;!.;•; •.:.■.<(• 



, ...' ... I • 



..i.j>^':a 



I. .l'f.M-^ 



.ir-i.if.;i' ;• 



!■ J 






( 149 ) 
Février 1(^94, par lefquclles Sa MajeltG 
confirme les Statuts de ces Apothicaires. 

ARPHEUILLE. Déclaration fans ligna- 
ture de la conlillience des dixmes de la Pa- 
reille d'Arpheiiille. 

ASSA^ en Poitou. (Seignein-ie d') 
Hommage en original de Tan 1 47 1 , rendu 
à cette Seigneurie. 

AUBERIVE. (Abbaye/) Un Titre de 
l'an 1189, par copie uns fignature, concer- 
nant ce:ce Abbaye. 

AUBRAY. (Seigneurie d') un Titre 
original de Tan 1595, pour la cenlive de 
cette Seigneurie. , 

AUGE en Normandie. (Vicomte d) 
Aveu en original de l'an 1395, rendu a ia 
Majefté , pour raifon de cparre pièces d- 
terres liru'jes au_,Terriroire deCaudema- 
che, pour lefquelles le poIfelTeur doità ia 
Majeilé à caule de fa Vicomte d'Auge, la 
rente de douze fols tournois. 

AUX MALLADES. (Fief d') Quatre 
Titres originaux , deux Hommages (S: 
Aveux de l'an i6yi, rendus au Roi pour 
raifon du Fief aux-Mallades, relevant de 
la Vicomte du Pont de l'Arche en Nor- 
mandie^ le contrat d'acquifition fait l'an 
1691 de ce Fief, où l'on en voit la confif- 
rence, & un autre Titre de l'an 1 6ji. Voyez 
d'autres Titres à Pont de l'Arche. 

AVRANCHES. (Vicomte d') Hom- 
itLige original de l'an 1670 , rendu à Sa 

G iij 



( O-tvI ) 



I 









. j.jvA 



,p;.1 -t- oi! 



■.:.o/ -J 



■•'r,H 



(150) 

Majeflé, pour raifon du Fief, Terre & Sei- 
gneurie du Grippon , relevant de fa Vi- | 
comté d'Avranches. ( 

."■,..;' I 

AMARRÉE en Poitou,qualifié Châtellenie j 

( Fief de la ). Dix - neuf Titres originaux | 

des années 1583 à 1^55, étant des Aveux \ ' 

& Reconnoillances rendus à cette Châtci- ' 

lenie pour raifon d'un très-grand nombre f 

dhéritages. ( 

BIEURE-LE-CHASTEL. (Seigneurie 
de) Trois'Titres des années 1661 3c 1698; ' 

f<;avoir, un Aveu ôc Déclaration en origi- i 

nal rendus à cette Seigneurie, 8c deux au- 
tres Titres par copie en forme probante ' 
pour la cenlîve de cette Seigneurie. 

ELANDY. (Seigneurie de) Hommage 
&i Dénombrement original de l'an 1611 y 
rendus à cette Seigneurie pour raifon de 
trois quartiers ae terre en une pièce. 

BLHCOURT. Voyez à Varennes le Dé- • 

nombrement du Fief de Blecourt. i 

DOURQUEVAL. (Seigneurie de) Un 
Titre original de l'an 1 5 30,pourlacenlive 
de cette Seigneurie. 

BRAY, (GrolfeTour de) Hommage en 
original de l'an 155$, rendu à la grolfe ; 

Tour de Bray , pour raifon de la Seigneu- 
rie du PlefT-Dumiel. ■f 

BRAY. (Châtell.nie de Bray , étant du 



{ - ■> T "1 






l;:ni''ifn!;f [ (;,.!j ::ji •:.,;;j; 



^■M :l . 



Jîjyc 



••fr 



Ij. 7f«L;j j 



( 151 ) 

Domaine du Roi) Hommage en original 
de l'an 1 560, rendu au Roi , pour raifon 
du Fief de la Chazanecre , relevant de la 
Châtellenie deBray. 

BRAY. (Prieuré de) Un Titre original 
de l'an 1552 , pour la cenlive de ce 
Prieuré. 

BRAY en Poitou. (Seigneurie de Bray 
ôc Rongeres , anciennement appellée le 
Fief des trois Seigneuries de Bray ëz Ron- 
geres) Dix-fept Aveux & Dénombremens 
originaux de l'an 1 5 1 1 à 1611 , rendus à 
cette Seigneurie. 

BREAL. (J'aronnie de) Minu des Ter- 
res , Héritages , Fiefs, Rentes, Devons &c 
Obéilfances de cette Baronnie. 
_ BRETONNIERE en Poitou (Seigneu- 
rie de la) Sentence originale de l'an 1499, 
très-intéreiïante pour cette Seigneurie. 

BUAT (Fief dn) Aveu & Déclaration 
en original de l'an 15^1, rendus à ce Fief. 

c. 

t^ARNOYE ou Carnouc. (Fief noble 
delà) Hommage en forme probante de 
l'an i6q6, renduàSaMajefté, pour raifon 
du Fief noble de la Camoye ou Carnoue , 
relevant de fon Château de Doullans en 
Picardie. 

CELESTINS D'EMRERT en Beauce. 
Un Titre original de l'an 1 54!:^ , pour U 
cenfive de ces Religieux. G iv 









1. > 



( M^ ) 

CHAMPAGNE. ( Domaine du. Roi en 
Champagne) Sept pièces^ fcavoir , trois 
Mémoires nianulcrits très-intérelliins pour 
la connoilfance du Domaine du Roi en 
Champagne , &: quatre anciens Titres ians 
fignature pour le mcme objet. 

CHAN fur Marne. (Seigneurie de ) Un 
Titre original de l'an 1505, pour la cenfive 
de cette Seigneurie. 

._ CHARTRES. (Evcchéde) Copie an- 
; cienne fans fignature d'un Dénombrement 

de l'an 145 1 , rendu à l'Evcché de Char- 
tres, pour raifon du Vidamat de Chartres. 
CHA^STELLACHER. (Chkellenie de) 
Etat manufcrit de la confiftence de cette 

j Châtellenie. 

î CHATILLON en Bazois. (.Seigneurie 

de ) Hommage en original rendu l'an 1 5 5 1 
à cette Seigneurie. 

CHAUFFOUR près Eftampes. (Sei- 
gneurie de) Un Titre original de l'an 1583, 
pour la cenfive de cette Seigneurie. 

CH AUMONT en Balligny. ( Domaine 
du Roi en la Ville de Chaumont) Sept 
Pièces ; fcavoir, un Manufcrit in-JoL fur 
papier timbré, mais fans lignature, & qui 
eft intitulé : Extrait fommaïre des Décla- 
rations du papier terrier de Champagne , 
par les particuliers détempteurs d' héritages 
chargés de Cens j Rentes & Redevances en- 
vers le Roi à caufe de fon Domaine de 
■Chaumont ; un Etat fans fignature de l'an 



w.i?i>-';i : < 



-f:r :v.j ;..) :-:-Ài l 



y.. I itiz! ,./ ■>'; ï' ."f! 



if / 



, j/Xr" ) ••«r» .-, « r Tl J 



'jrM'.fnoCI ; , 



* M 



,( 153 ) . . 

'T57^ ^c \i conliftence de plulienrs Cens , 
Rentes &c Droits dus au Domaine de 
Chaumont en Balîîgny ik au Domaine de 
Andelot en Champagne; un Mémoire , 
contenant plulieurs droits Seigneuriaux ^ 
une Déclaration par torm.c de Terrier fans 
fignature^faite l'an 1681 , par les îvlaire 3-c 
Echevins de la Ville de Chaumont , con- 
tenant les reconnoilTances faites , tant par 
la Ville , les Habirans & Communauté , 
que par les Maire & Eclievins de ladite 
Ville, tant des offices que des mal Tons i<z 
héritages fitués dans la Ville, Faiixoourgs 2c 
Territoire deChaumont, qui font, fort en 
fr-anc-alcu, foit chargés de ceiiGves por- 
tant lods &c ventes , défauts dv amendes 
envers le Roi j Se trois pièces en manuf- 
crit fins fignature , dont la première cil 
ijititulée : Chapitre du Domaine de Chau- 
mont en BaJJlony ^ mcmhres & pardons en 
dépendans, & charges ajjl gnées fur la recette 
domaniaU dudit lieu ; la .(econde , cens & 
terrage j lods & ventes des Terres de Chau- 
mont; & la rroifieme. Ville de Chaumont^ 
& ce Cl le Ceriflcrdc la Ville de Chaumont. 

CrIAUNY. (Murquiniers de la Ville 
de) Statuts donnés l'an 158^ , par copie 
juridique en forme probante del'an 1705 ^ 
des Murqulniers de cette Ville. 

CHE TAIN VILLE. (SeJgneurie de>) 
Hommage en original de l'an 17^5, rendu 

<Gy 



w 



\'' 



y. . : r/ir'.'-j-'.r^ iÀ i:,i,':i 



..,,,A' ■. 



•if, :■ 



à cette Seigneurie pour raifoii du Fief & I 

lieu Seigncurnl de la Grenouilliere. | 

CHEZANETTE. (Fiet de la) Hom- ^ 
mage en origuial de l'an 1 5 (îo , rendu à Sa 
ÏMajefté, pour raifon du Fief de la Cheza- 
netue, relevant de fa Châtellenie de Bray. 

CLEllMONT en Beauvoifis. (Comté 
de) Dénombrement original de Fan i6i^y 
rendu à Sa Majellé par le Chapitre de F£- j 

glife Collégiale de Nôtre-Dame du Châ- ( 

teau de Clermont , pour raifon des Fiefs J 

ôc autres biens dudit Chapitre , relevans 
du Roi à caufe de lon Comté de Cler- 
mont. , 

COMMERCE. Deux Titres originaux; 
fçavoir, Lettres-Patentes du Roi Louis le 
Grand, données Fan 166S ; &:un Arrêt du 
Confeil d'Etat de Sa Majetlé de la même 
nnnce, portant fuppreffion de Fimpofition 
du fol pour livre fur les marchandifes Se 
denrées vendues en gros &c en détail , &c. 

COMUEL près Aîeullant. (Fief de) 
Un Titre original de Fan 1541, pour la 
cenfive de ce Fief. 

COMMUNAUTÉS. Trois Titres ori- 
jîinaux ; fçavoir , un Arrêt du Ccnfeil 
d'Etat du Roi , de Fan i66() , par lequel Sa 
Majellé nomme des Com.milTaires à FefFec 
de procéder à la vérification & liquidation 
des dettes des Communautés du Royau- 
me ; & un autre Arrct du Confeil d'Etat , 
de Fan i63 5 , avec des Lettres-Patentes fur 



/ V-. » % 



y. 



-/ 


n(A ! 


£,; 




'j" 


i'.:i :,';> 



f l-J : .-X:Li 



JfîO;;l 



.Ml 



■ 1 c ■ I- ( 



a.«î;:5j 






icelui de la mcme année, rendues en con- 
fcquence d'aucres Arrcrs portanc déienfes 
aux Comnninaucés des Provinces du 
Royaume de faire aucune députation que 
prcalablenicnc ils n'euîîenc fait conno'icr* 
les raifons aux Sieurs Intendans j en con- 
féquence de quoi il eft fait dctenfes aux 
Habirans des Villes &c Communautés de 
Bearn & de Navarre , de faire à l'avenir 
aucune dépuration hors defdits pays, pour 
quelque aifaire que ce foit, fans aùparavanc 
en avoir fait connoître les mouits aux Sieurs 
Intendans. 

CONQHES. (Vicomte de Conches 
étant du Domaine du Roi.) Un Titre ori- 
ginal de l'an 1669 , qui prouve que la Sei- 
gneurie de Vitotel relevé du Roi, à caufe 
de fa Vicomte de Ccnches. 

COUDRAY. (Seigneurie &: Château 
du) Hommaî^e en original de l'an i s^o , 
rendu a cette Seigneurie pour railon d^ 
celle de Rivière. 

COUTTEVILLE. (Baronnie de) Let- 
tres en originaux de l'an 17CO, contenant 
délai du Dénombrement otferr à Sa Ma- 
jeftc pour raifon de la Baronnie de Coût-- 
reville , relevant de fa Vicomte de Pontau 
de-Mer. Voyez à Normandie, un Mom- 
iiiage de cette Baronnie rendu à Sa Ivlajeilé. 



G vi 



ivyj 



'M 



'!.:.,>. , tu-''] 



ï 









wo 



( iSfî ) 
D. 

X>/ESSAY en Poitou , dépendant de la 
Châtellenie de la Barrée. (Fietde) Huit 
Aveux &c Déclarations en originaux des 
années 11^393. 1(^57, rendus auFief Def- 
fay , dont le nom s'eft écrit Defzay , Defzé 
& Dezé. 

DIJON, dans le Duché de Bourgogne. 
(Ville de) Un Arrct parcopiecoUationnée 
de l'an i6c)6 , concernant cette Ville. 

DOMAINE du Roi en général. Copiô 
juridique en forme probante de l'an 1 667, 
de quatre Titres, Arrêts du Confeil d'Etat, 
Lettres-Patentes fur icelui, & autres Ti- 
tres de la mcme année, pour la réunion 
au Domaine de Sa Majefté des incSjI/lots, 
ôc droits ufurpcs fur les Meuves (Se Riviè- 
res du Royaume. 

F. 

EuSSECOURT en Picardie. (Habi- 
tans. Corps &: Communautés du Village 
de) Trois Titres originaux des années 
166^ ôc i658, très - intérelfans pour la 
Communauté & les Habitans de ce Vil- 
lage , de par lefquels ils font maintenue 
dans plulieurs beaux droits. 

F, 

X* ERTERES , dépendant de la Baronnie 
«ile Landes. (Seigneurie de) Aveu, Déck- 



.a 



-T/ 



:■('}': 



: ;'r i L'i 






3...>! >^ iîvvujî i ?;vi •'::: ; 









.1 



tarion & Dcnomhrenicnc en original ■0.(3 
l'an 1633 , rendus àcecce Seigncuiie. 

FLACOURT à Tinverval dans la Cha- 
tellenie de Neaufle-le-Chaftel & autres 
lieux. (Fief de) Un Titre original de l'an 
1490, pourlacenlive de ce Fiet, t^coùron 
voit généralement toutes fes apparte- 
nances. 

FLAVACOURT en Norm:tndie. (Sei- 
gneurie de) Deux Titres originaux des 
années 1 50S &: 1 509, qui prouventque le 
Seigneur de Flavacourt, a caufe de la Sei- 
gneurie , a le droit de prcfentation de Cha- 
pelain à la Chapelle de Sainte Anne & à la 
Chapelle de Nôtre-Dame de Hautecourt» 
fituécs en TEglife Paroilliale de S. Cler de 
Flavacourt. 

FLERAUVILLE. (Seigneurie de) Un 
Etat manufcrit de la conliftence de cette 
Seigneurie. 

FONTAINE. (Fief de la) Adeorigi- 
nal de l'an 1616 , contenant l'éredion du 
Fief de la Fontaine en Fief, &c où l'on voit 
fa confiflence j ce Fiet relevé de celui de la 
Borde, fituc à PreHes. 

F'OREST en l'Ille de France. (Seigneu- 
rie de) Un Aveu original de l'an 161^^ 
tendu a cette Seigneurie. 

FOURDRINOY. (Seigneurie de) Un 
Titre original de Fan 1 5 zf^ , portant relief 
a devoirs Seigneuriaux dus à cette Sei- 
cneurie. 



tl> 



!£f'' 



'>r7,\Trl'.W f:-' T-'^'- 



^bi 



iW'J .. fii> J.: 



( Î5S ) 

FRANCONVÎLLE. (Seigneurie cîe) 
Huic Titres originaux , dont deux Baux 
emphiccoriqucs , quatre Aveux ik. deux 
Contrats d'acquiiition des années 1413 , 
144(5, 1454, 1518 à i^6i,\c tout pour la 
ceniive de cette Seigneurie , avec un Bail 
judiciaire de l'an 1681, par copie parafée* 
la dernière page par les Seigneurs deFran- 
conville &c de Bailler. 

FRANCONVILLE. (Cenfive dans le 
Territoire de Franconville des Abbé de 
Religieux de FAbbaye de S. Denis en Fran- 
ce, loit à caufe de leur Prévôté de Cor- 
meilles o\i autrement) Neuf Titres origi- 
naux des années 1458 , 1^61 , 14*55, 1478, 
ï 507 & 1 5 1 z , pour la cenfive deici. Abbé 
ôc Religieux. 

G. ■ 

GaSSICOURT. (Cenfive dans îa Sei- 
gneurie de Bairout ou Bevron ouBeurout, 
&■ en la Seigneurie de PerdreauviUe , ôc 
dans le Fief Chevalier firué à Perdreau- 
ville, & dans le Fief de Connivel ou Com- 
muel, appartenans aux Doyen &c Religieux 
de Gaflicourt) Vingt-neuf Titres originaux 
de l'an 1 5o<5 à 1(534, pour ladite cenfive 
dans lefdits Fiefs. 

GREZ ou Grés en Brie. (Seigneurie de) 
Bail emphitéotique en original de l'an 
1 501, fait par le Seigneur de Grés, d'hé- 
ritages en la cenfive de cette Seigneurie, 



( ^}l "i 



f.l 

lu. 

I 

•r:;.j j ...b <: 



.0 



m 



ifio J ;.' i^vr 



i:f' 



OVuiij ; j; '.- ;-! JiJ<,'<j ^^ 



.j.:ujr. ';':»:, 



( ï59 ^ 

GRîPPON en Normandie. ( Fief & Sew 
gneurie ciu) Hommage original de l'an 
1670, rendu à Sa Majctlé pour raifon de 
la Seigneurie du Grippon , relevant de fa 
Vicomte d'Avranches. Voyez à Avrauches 
un autre Hommage de la mcme année. 
^ GRURIH. (lieu & Domaine de laGru- 
rie fitués devant l'Egliie Paroilliale S. Loup* 
lès-Orléans) Un Aveu iic Dénombrement 
en original de l'an 1496, rendus auDo- 
inaine de la Grurie. 

GUEAUVOYER. (Baronnie&Châtel- 
lenie de) Déclaration au vrai, manufcrite 
de cette Châteljenie. 

GUIBEVILLE. (Seigneurie de) Hom- 
mage original de Tan 1709 , rendu à Sa 
Majeftc pour raifon de la Seigneurie de 
Guibeville , relevant de fon Comté de 
Montlhery. Voyez à I\iontlhery d'autres 
Titres. 

H. 

HeUDICOURT en Normandie. (Sei- 
gneurie de) Trois Pièces, un Dénonibre- 
ment en original de l'an 1535, rendu à la 
Seigneurie de Eleudicourt, la Déclaration 
manufcrite de cette Terre, & un Etat an- 
cien manufcrit de fon revenu. Voyez à 
mon premier Ditiionnaire d'autres Titres 
conceinan: Heudicourt. 



L 



^l 



n 



»i,.j:nji. it 



.H 



( Î^O ) 

J. 

.J LOIS, dans le Duché d'Aumale. (Sei- 
gneurie d') Aveu &: Déclaration en ori- 
ginal de l'an 165)1 , faits à cette Sei- 
gneurie. 

JOIN VILLE. (Principauté de) Cinq 
Titres, dont quatre originaux j fçavoir , 
une Déclaration de l'an 1 669 , du revenu 
de la Principauté de Joinville <Sc des Ba- 
ronnies d'Ancerville, Eiclaron 6c des Ter- 
res <k Seigneuries qui en dépendent ; ce 
qui fertà faire connoitre la conlillence de 
cette Principauté. Un Compte de l'an 1 670, 
de la recette & dépenfe générale faites des 
deniers & graines des Domaines des Prin- 
cipauté de Joinville, Baronnies de Doule- 
vaut, Sailly, Efclaron, Roche &: Ancer- 
ville, &: encore des Gouvies defdites Ba- 
lonnies d'Efclaron , Roche de Ancerville 
pour l'année commencée au i Janvier & 
finie au dernier Décembre i66c). Lhi Etat 
de l'an i6'70,de la recette iSc dépenfe faites 
des deniers provenus du Domaine de la 
Principauté de Joinville, où l'on connoîc 
les droits des redevances dues à lad. Prin- 
cipauté. Un Inventaire de Tan 1675 , des 
Pièces & Papiers, Baux, Adjudications Sc 
Extraits des Fermes Se revenus des Prin- 
'cipauté de Joinville , Baronnies d'Efclaron 
& dépendances \ &: Qn?in la copie colla- 
sj-onnée en formv_pLobanî;e ïin 1 07 1 ^ d'un 



x 



MO?) .•.'^,i:u 



-'lu i ?j\j lo (>./ij 



■:.fi ?-;:f'ruh 



.! .b 



/.vr> , 






f I<ÎI ) _ 

Bail fait l'an 16(59 5 ^'^ cette mcme Princi- 
pauté èc de toutes les Terres qui en dépen- 
dent. 

L. 

a^IMONS. (Seigneurie de) Un Titre 
original de l'an 1555, pour la cenlive de 
cette Seigneurie. 

LOHÈAC. (Seigneurie de) Mina des 
Terres, Piéritages, Fieh, Rentes, Devoirs 
& obéidances de cette !:;cigneurie. 

LONG-PRÉ. (Seigneurie de) Etatma- 
nufcritde laconfiilence decetrcSeigncurie. 

M. 



itlAINTENON. (Seigneurie de) Deux 
Titres, dont l'un de l'an 1675 , imprimé, 
contient l'acquifition de cette Seigneurie ;. 
& l'autre eft une confultation en original 
de l'an 1675 , touchant la fondation de 
l'Eglife S. Nicolas de Maintenon , faite 
par les Seigneurs dudit lieu. L'on voit 
dans le Titre imprimé la confidence de 
cette Terre. 

MAINTENON. (Châtellenie de) Etat 
inanufcrit de la confiftence 8c des dépen- 
dances de cette Châtellenie. 

MALTE. UneTranfadionde l'an 1647, 
par cjpie ancienne en forme prohante , 
•concernant l'Ordre de Malte', & un Ca- 
hier contenant deux Titres , l'un de l'an 
j J04 & l'autre de l'an 1461 , fans (\^nd.-. 






I 



,M 



^ 



, ; -0 t 



t:-:'i::'.--jj >.i 



i : 



tare, mais cîe l'écriture de lad. année 14(31* 
touchant la Commanderie de Coulom- 
miers, appartenante à cette Ordre. 

MARCO USSIS. (Ccleftins de la Sainte 
Trinité de) Trois Aveux oc reconnoilîan- 
ces en origmaux des années 1 547 &; 1 5 5 2, 
faits pour la cenfive de ces Religieux. 

MARGENCY. (Seigneurie de) Un Ti- 
tre original de l'an 1 5(^9 , pour la cenfivc 
de cette Seigneurie. 

MARGINAL prés Laon &: SoifTons. 
(Seigneurie de) Dix-fept Titres originaux 
de Tan 1 577 cà 1 587 , pour la cenfive de 
cette Seigneurie. Voyez à Braine le Dé- 
nombrement d'un Fief fitué à Marginal. 

MARRY fous la Montagne. (Seigneu-*' 
rie de) Un Dénombrement original de 
l'an 16^05 , rendu à cette Seigneurie. 

MARLY. (Baronniede) Un Titre ori- 
ginal de l'an i(>28, pour la cenfive de cette 
Baronnie. i 

MARTIGNÉ-BRIENT. (Eglife&Fa- [ 

brique de S. Sim.plicicn de Martigné- I 

Brient) Le cenfier original d'une écriture 
ancienne de ladite Egfife & Fabrique. 

MARTINEGLIZE en Normandie. 
(Baronnie de) Dénombrement original 
de l'an 1700, rendu à cetce Baronnie. 

M A U R E. Minu manufcrit du Lieu , 
Terres, héritages, Maifons&: appartenan- 
ces de A'Iaure , tombés en rachat par la 
mort de Jean, Sire de Maure, en l'annco 
1500. 



or.' 



•no 



{ i«3 ) 

MÉDECINS Se Chirurgiens Royaux' 
du Royaume. Dix Pièces imprimées ^ 
fçavoir, un Edic du Roi Louis le Grand , 
de Tan 1(^9 z , portanc création de deux 
Ciiirurgiensdans chacune des grandes Vil- 
les , ôc un dans les autres du Royaume , ôc 
d'un Ivlcdecin ordinaire du Roi en chaque 
relîorr. Sept Arrêts du Confeil d'Etat dv\ 
Roi, de l'an 1(592, concernant les Com- 
munautés 8c Offices des Médecins & Chi- 
rurgiens, leurs réglemens, leurs établiffe- 
mens de autres objets pour la manutention 
dans ces deux Places ou OfHces. Un Ca- 
hier , imprimé en 1748 , contenant vmgt- 
quatre pages , 6c ayant pour titre : la Su- 
bordination des Chirurgiens aux Médecins y 
démontrée par la nature des deux profef-* 
Jions & par le bien public i &c un autre in- 
titulé : Sommaire j contenant lesfonclions, 
privilèges & droits attribués aux pourvus 
d'Offices de Jurés Chirurgiens Royaux j. 
créés par Edit du mois de Février i6q2 _, 
dans les Villes efquelles il y a Communauté^ 
Maitrife ou nombre de Chirurgiens j & de 
ceux des Chirurgiens au rapport _, créés par 
le même Edit dans les lieux particuliers. 

MEULLANT. (Comté de Meullant,; 
étant du Domaine du Roi.) Un Titre ori- 
ginal de l'an i(5^S , qui prouve que l'Ifle 
Bouchard , fituée en la rivière de Seine ,. 
relevé de Sa Majeilé à caufe de fon Comte?' 
de MeiUlant, 



( 1^4 ) . 

îv^EULLERS. (Seigneurie de) Dénom- 
brement original de l'an 1598 , rendu à 
cette Seigneurie. 

MONCHY (Baronnie de Châtellenie 
de) Dénombrement ori'jinal de l'an i(jS c, 
rendu a cette Baronnie pour raifon d\m 
Fief fpécifié en l'acSte. 

MONFAUCON. (Chatellenie de) 
Aveu en forme d'Hommage en original , 
rendu l'an 1 594 à cette Chatellenie. 

xVIONTLHERY. (Comté deMontlhe- 
ry , étant du Domaine du Roi) Hommage 
original de l'an 1709, rendu à Sa Majci'cé 
pour raifoii de la Seigneurie de Guibeville, 
relevant de fon Comté de Montlhery. 

MONTIZEUL. (Seigneurie de) Dé- 
nombrement original de l'an i6j^ , rendu 
à cette Seigneurie. 

MORTEMART. (Duché de) Etat ma- 
nufcrit de la confiltejice de ce Duché. 

MORTEMER. (Abbaye de) Deux 
Etats manufcrits; l'un du revenu, &z l'au- 
tre des titres & droits Seigneuriaux de 
cette Abbave. • 

xMOULLIN-CH APPEL en Normandie. 
(Seigneurie de) Un Plan de cette Seigneu- 
rie Se un Cahier , contenant plufieurs Ti- 
tres en forme prob.inte ^ fçavoir, une Sen- 
tence de l'an 1565, par lequel le Grand- 
Maître Enquêteur & Réformateur des 
Baux &c Forets de France, conhrme en fi- 
veur du Seigneur de Moullm-ChaDDcl Iz 



/ .N. \ 



t ^i; 






r: 



( i-ÎS ) , ' 

droit de Chauftage , de Pâturage ôc de 
Chalfe d'un ceit , &cc. dans la Foret de 
Conciles, & dans le corps de cette Sentence '' < 
font rranicrites trois Chartes j fçavoir , 
celle de Tan 1137, par laquelle Robert de 
Courtenay, Chevalier Bouteillerde l^ran- 
ce, Seigneur de Couches, donne ledit 
droit d'ufage de Chau liage , Pâturage & le i 

droit de Chalfe dans la l'oret de Couches, 
au Seigneur de JMoullin - Chappel. Une 
autre Charte de l'an 12.43, conhrmative 
dunicme droit, &: une autre de Tan 11^6 ^ 
avec un Titre original de l'an 1^95, trcs- 
intcrelTant pour la cenlive de cette Sei- 
gneurie. ' i 

N. ... I 

TIRANTES en Bretagne. (Ville de) Un '■ ' 
Imprnné , étant Lettres -Patentes «iu Roi 
Louis le Grand, données l'an 1698 , pau 
lefquelles Sa Majefté incorpore à perpé- 
tuité aux Corps ôc Communautés des ' 
!Marcliands de la Ville de Nantes, les cin- ^ 
quante Offices de Courtiers de Commif- 
iionnaires de vin, cidre, eau-de-vie 6c li- 
queurs. 

NANTES. (Orfèvres de la Ville de) 
Un Arrêt, imprimé, de la Cour des Mon- 
noies, de l'an i6jo , portant règlement 
pour les Orfèvres de cette Ville. 

NEUF-MARCHÉ. (Prieuré de) Vingt* 
huit Aveux orighiaux de l'an Kjiyd I(j60j, 



onU 






M 



;>'T '^^h-i'îV^ 



.( ^66 ) 

rendus A ce Prieuré à caufe des Fiefs de 
Clinit oc Angoulhant, réunis à ce Prieuré. 
L'on trouve dans les Fiefs du Clergé d'au- 
tres Aveux rendus â ce Prieuré. 

NFUVILLH-fur-Marginal. ( Seigneu- 
rie de ) Deux Titres ongmaux j Ravoir , 
ini Dénombrement de l'an 1505, rendu à. 
la Seigneurie de Nanteuil-la-Folfe , pour 
raifon d'un grand nombre d'héritages utués 
au Territoire de Neuville-fur-Marginal , 
faifant partie des Terres & du Château de 
cette Seigneurie j & une Sentence de l'an 
i6'95 , en faveur de cette même Seigneu- 
rie. Voyez à Brame un Dénombrement 
pour un Fief dépendant de cette Sei- 
gneurie. 

NOGENT-LE-ROY. (Châtellenie de) 
Un Aveu de Dénombrement en original 
de Fan 1(^54, rendus à la Châtellenie de 
Nogent-lc-l\oi , pour raifon des Fiefs le 
Gracier , Marolles , Lille , le Bord'eleu 6^ 
autres Fiefs qui en relèvent. 

NORMANDiF. (Duché de) Hommaj^e 
original de l'an 1700, rendu à Sa Majefté, 
pour raifon de la Seigneurie de Coutte- 
ville , relevant de fon Duché de Norman- 
die. Voyez à Coutceville. 

P. 

FeLARDIERE en Poitou (Fief de la) 
Six Aveux & Dénombremens originaux 
«de Fan 1 504 à i6o\ , rendus à ce FieL 






•Uv..!.^/ . -, 



(;;Î"J.'V !■;; f:i, 



( 1^7 ) ^ > 

PERRINE. (Fief de la) Hommage ert 
original en forme de Dénombrement , 
rendu l'an kjoz à ce Fief 
^ P£RONNE._ (CMceau de Peronne-, 
■ étant du Domaine du Roi ) Fiomma^e de 
lan lé'yi, par copie coiiationnceen torme 
probante l'an 1675 , rentlu à Sa JMajcllé 
pour raifon de la Seigneurie de Monchy, 
relevant de fon Château de Peronne. 

PISCOP. (Seigneurie de) Un Titre ori- 
ginal de l'an 1404, pour la ceniive de cette 
Seigneurie. 

POLLIGNY. (Fief du petit PoUigny) 
Copie en forme probante, taite l'an 1(^49, 
de l'arpentage Lut Fan 1647 , des Terres 
appartenantes à ce Fief. 

POMMEREUL en Normandie. (Sei- 
gneurie de) Un Titre original de l'an 1532, 
très-intcreiîant pour cette Seigneurie. 

PONT-DE-L'ARCHE en Normandie. 
(Vicomte du Pont-de- l'Arche , étant da 
Domaine du Roi) Quatre Titres origi- 
naux y fçavoir, un Hommage original de 
l'an I (îS 5 , rendu à Sa Majeffcé pour raifon 
du Fief aux-Malades relevant du Roi, a 
caufe de fa Vicomte du Pont-de-FArche ; 
& trois autres Titres des années 1673 à 
1(^75 , relatifs au même objet. 

PRESSAGNY. (Fief de) Un Mémoire, 
manufcrit, contenant la Déclaration du 
Domaine non fielré de la Terre de Prelfa- 
gny , qui cil un quart de Fief de Haubert. 



Vt- 



; ■',•' 






>!'„'> . ' 






■Ml 



( i^S ) 
PROVENCHERES en Champagne. 
{Fiet dw) Avea oc Dénombrement enori- 
ginal de l'an i6(, 5 , rendus d Sa Majefté 
pour railon du Fiet de Provcncheres , re- 
levant de ia Tour de Maute-Jr'euiilej Bail- 
liage de Chaumonc. 

R. 

l\OCHE-DE-MILAY. (Baronnie de la) 
TrcisTitresoriginauxjf(j"avoir,deuxHo - - 
mages des années 1 5 1 5 ik: 1 548 , rendus à 
cette Seigneurie pour raifon de celle de 
RaugereS) Rongeres ou Rongijres^ (S^cune 
Tranfa(5lion de l'an 1 5 (j 9 , très - intérelfante 
pour la Seigneurie de la Roche-de-Milay. 

RONGERES en Poitou. (Seigneurie Se 
Fietde) Deux Aveux & Déclarations en 
originaux des années 151S &c 16 ^<^, ren- 
dus à la Seigneurie de Rongeres, ancien- 
nement appeilée le Fief des trois Seigneu- 
ries de Bray &: Rongeres , ë<: au Fiet de la 
Barrée. 

ROUSSY. Voyez à Varennes le Dénom- 
brement du Fiel de Roully. 

RUFFIN. (Fief de Ruftin, appartenant 
au Chapitre de l'Eglife de Nôtre-Dame de 
Mante.) Un Titre original de l'an 14S9, 
pour la cenlive de ce Fief. 

S. 

SaîNT-CHAMONT. (Seigneurie de) 
Un Titre original de l'an 1582 , pour la 
cenlive de cette Seigneurie. SAINT- 






•c 



\ 



û 



{ 1^9 ) 

SAINT-DENIS. (Abbaye de) Un Bail 
emphitcotique original de l'an 1 574,pour 
la cenlive de cette Abbaye j ik. trois Titres 
originaux de l'an 1517 à 155!^ , portant 
aliénation à cens cie plufieurs arpens de 
terre litués au Territoire de Clichy-la-Ga- 
renne , dont les confins font ipccihés , &c 
étant en la cenlive du Pannetier de Saint- 
Denis , fous le cens de quatre dcn. parifis 
par arpent. 

SAINT-DIZIER en Champagne. (Do- 
maine du Roi à) Onze Titres originaux 
de l'an 1(^45 à i6jS, trcs-intérellans, &C 
où l'on voii; la confidence du Domaine du 
Roi à Saint-Dizier. 

SAINT-ILAIRE-lès-Domarq. (Fief de) 
Dénombrement original de l'an 1 508 , du 
Fief de Sanit-Uaire-lcs-Domarq en Pi- 
cardie. 

SAINT-YON. (Seigneurie de) Trois 
Titres originaux des années 1 5 57_& i ^94, 
pour la cenfive de cette Seigneurie. 

SAINT-LAZARE de Jerufalem. Sen- 
tence en forme probante, de la Chambre 
Royale féante à l'Arfenal à Paris, _ rendue 
l'an 1681 , qui condamne un particulier à 
fedéfi'iter &c départir de la^polfenion &z 
jouidance de h C^Jiapelle Nôtre-Dame de 
la Maladrerie ik Léproferie de Louvre en 
Parifis , ainfi que des biens &c revenus en 
dépendans, au profit &c en fiveur de l'Or- 

II 



( V^l ) 



14 



<!;i ". 






, ; ^v!f U/i'I li) I- i 






( 170 ) 
dre de Nôrre-Dame du Moiit-Carmel Se 
S.nnc Lazare de Jcruiaiem. 

SAïNT-MAiUIAL auDiocèfede Poi^ 
tiers. (Prieuré de) Charte de Phdippe Vp 
du nom , Roi de France, dit de Valois, de 
Pan 1337, par vidimc original de Tau 
148 1 , contenant donation en faveur de ce 
Prieure. 
I SAINT-MARTIN aux Jumeaux. ( Ab- 

baye de) VoyezàSaint-llaire, un Dénom- 
brement de l'an 1 508 , rendu ù cette Ab- 
haye. 

SAINT-OUYN fur Seine. (Seigneurie 
die) Aveu & Dénombrement en original 
de l'an 1643 , faits de cette Seigneurie aux 
Religieux de l'Abbaye de Samt-Denis, à 
caufe de leur ofUcc &z dignité de Grand 
Aumônier de l'Abbaye , réunis à leur Com- 
munauté. 

SAiNT-PEPvE-lés Melun. (Abbayede) 
Deux Titres originaux des années 148 8 
Bc 14S9, pour la cenîive de cette Abbaye. 
Voyez à la partie du Clergé un grand nom- 
bre de Titres concernant cette Abbaye. 

SAINT-PRY. (Ccnlivedanslelieude 
Saint-Pry , ou de Tour près Montmorency, 
pour le Fief de Saint-Prv) Huit Recon- 
npiiïances originales de l'an 1 543 à 161 3 , 
lendues à ce Fief. Voyez à Tour. 

SAINT-SEVRIN près Nemours. (Sci- 
gneuviede) UnTitre original de l'an 1 580, 
pour fa cçiifivç de cette Seigneurie. 



:A, hrmt.J-:no 



rr-- rt » . r 



■in >J^.iiÀh<i,<iryi , 



'(■i^>C 



^•, làL t- f ; 






( '71 ) 

. SAMSAY ou SAUCHAY. (Baronnie 
<ls) Deux Dcnombremens originaux des 
années 1581 à 1607 , rendus à ceure Ba- 
ronnie. 

SE AULX. (Seigneurie de) Un Titre 
original de Fan 1454 , pour la cenfive de 
cetce Seigneurie. 

SOISSONS. (Domaine du Roi en la 
Généralité de Soi lions) Deux Etats en ori- 
ginaux des années 1678 & i('79, chacun 
d'eux d'une grande étendue , ôz où l'on voie 
généralement tout ce qui appartient au 
Domaine du Roi en cette Généralité. Nous 
nous difpenfons d'en donner les extraits 
qui meneroient trop loin. 

SOISSONS. (Comté de Soi ifons, étant 
du Domaine du Roi ) Dénombrement 
original de l'an i (jo8 , rendu au Comté de 
Soillons , pour raifon du Fief & Seigneu- 
rie delaDaulnée qui en relevé. 

T. 

XhOUARCE. (Baronnle de) Une 
Tranfaélion de l'an ioo3, par copie en 
forme probante l'an 1012 , concernant 
cette Baronnie, aiifuJetduFiefde la Cou- 
<lre-en-Fontainequi en relevé. 

TRACY , Pareille de Neuville en Nor- 
mandie. (Fief de) Un Titre original de 
l'an 1643 , pour la cenfive de ce Fief. 

TPvAAiERY. (Seigneurie de la) Dé- 

Hij 



f rr, > 



! 






',.rv.l!. 






':• . -i^;! , 



nombreraenc original de l'an 173 6" de cette 
-Seigneurie. 

TRE-FFORT. ( Châcellenie de ) Bail 
empKircûtique en original de l'an 1571 , 
des Bois ëc Forêts, Prcs , Terres , Etangs 
de Chamondray &c du Revermont, pour 
„ , les tenir en Fiet des Châtellenies de TreF- 
f fort , Bourg Saint-Trevier & jalferon; &c 

un autre Titre original de l'an 1 574, con- 
tenant la ratihcation dudit Bail eniphitéo- 
tique. 

TROUSSURE. ( Seigneurie de la ) Etat, 
manuFcrit , de la conlillcnce de cette Sei- 
gneurie. 1 
. " TURMELIERE en Poitou (Fief de la) 
Un Aveu & Dénombrement origmal par 
forme do Déclaration , rendus l'an 1659 a 
ce Fief. 

• V. 

\ ALLEGRAND, dit Verlegrand dans 
les anciens Titres. (Seigneurie de) Sept 
Titres originaux j Aveux, Baux emphitco- 
tiques , Echanges ik: Acquihiions des an- 
nées 1551 à 103 1 , pour la cenfive de la 
Seigneurie & de FEglife de Vallegrand. 

VALLIERE. (Prévoté de) Un Caliier 
contenant les copies en forme probante de 
deux Aveux ôc Déclarations des années 
1664 <Sv' 1694, rendus à cette Prévôté. 

VALLOIS. (Duché de) Neuf Cahiers 
fans fignature , contenant les extraits des 



jii.a ( 



( irî ) 



-V 



1'. 

h y , ; .1 ■■■'.... . 



.V 



.î>i.{>n 



Déclarations prcfentces j tant par les gens- 
d'Eglife&rde main-morte, que par ies Su- 
jets & Vallaux du Duché & Bailliage de 
Vallois , foit pour ce Duché, foit pour les 
cendves dues au Roi en la Charellcnie de 
l:!etizy&en celle de la Tilly, en la Baron- 
nie de Cramailles, àCrelpy, dans les Sei- 
gneuries de NuUy, Saint-l'ront, enlaCha- 
rellenie de Pierfont & en la lerté de Mi- 
Ion;* ces extraits font tirés du Terrier de 
ce Duché, fait l'an 1519. 

VARENNES. ( Seigneurie de )^ Cinq 
Titres originaux ; fçavoir, trois Dénom- 
breniens des armées 1455, 1(^93 ^ 171 -> 
rendus à cette Seigneuiic, des l'iefs de Bîé- 
couvt, RoulTy (l?c du Klarquais ; un Titie 
original de l'an 1389 , relatif à la mou- 
vance du ricf de Blécourt, &: une Com- 
nniûon féoilale de l'an 1562. 

VA U J O U R. ( Seigneurie de ) Décla- 
ration manufcrite de cette Seigneurie , 
où l'on voit fa confiftence ik. fes dépen- 
dances. 

VILLEBEON en Brie. ( Fief réuni à la 
Seigneurie de Villenaux) Trois Titres ori- 
ginaux des années I4'^<j > M97 ^ 1616, 
pour la cenfive de ce Fier. 

VILLENAUX en Brie. (Seigneurie de) 
Trois Titres originaux de l'an i(j 1 3 à i (j 5 3 , 
pour la cenfive de cette Seigneurie. 

VINEUIL en Berry. (Cure de) Deux 
Titres originaux des années 1691 Se i(>95, 

Hiij 



( rr f i 



i 






/.^•. 



•O'Wi 






( 7+ ^ 

pour raifon des Décimes concernant cette 
Cure. 



SECTION 

Touchant le prix & valeur de certaines 
chofes j touchant les gages attribués en. 
dijJJrens tems aux Gjjkicrs de Mapftra- 
ture & de Finance j & aux Perfonaes mi- 
litaires. 

SALAIRE DES OUVRIERS. 

Exécuteurs de la Haute Jujlice ; ce qui leur 
etoit payé pour exécution ^ & autres cho- 
fes eparfes &fans ordre. 

j'ai promis de varier mes matières : je 
donne en conféquence cette SeiStion. 

En l'année 135)0, on pavoir en Nor- 
mandie ^6 fols parifis pour la façon de 4 
milliers de lattes. 

En 1 3 9 Zjfix milliers de tuiles fe payoient 
en la même Province 8 liv. S den. parlfis, 
à. raifon d'une liv. 4 fols le millier \ & en 
1400 , 14 milliers de tuiles fe payoient 1 5 
liv. 1 5 f 4 den. tournois. 

En l'année 1 391 , fix charrettes de tour- 
bes, rendues au Château de Falb.ife en 
Normandie, tous frais compris j fe payè- 
rent trente fols. 



I 

l 



I 






.v/y'.\'..\'.V 

.,'.;i.:n;r/uo <> \:\ '\7.\k:>kà 



x 






-'!f 



f'.:..-i 1 : Mj^oq 21 



jn ;,' ,. ,•• '..f :•> 9 •\'.u^ '.•1. v: 



( 1-5 ) 
V En l'année 1456, le dïav> gris d'Angte-* 
terre fc payoir à Coignac à raifon de 37 f. 
6 d. tournois l'aune. 

En Tannée 13 89, dix milliers de harengs 
faurers de Bologne ont été payés en Nor- 
mandie, pour l'Hôtel delà Reine Blanche, 
51 liv. 1 5 r. pari lis. 

En l'année M99 , Deux muiJs (Se onze 
minets de lel, payés en Normandie 11 h 

5 f. 10 d. tournois. 

En Tannée 1431, dans une grande aboiv 
dance de grains , le boiileau de froment 
fut appréciéà Alen-çonà 3 f. 4d. tournois, 

6 le boiiIéau d'a.vome 0. 6 d. rouinois. 

• En Tannée 143^^, les 40 bollleaux de 
froment fe payoient en Normandie 100 f. 
roiirnois ; les 40 boilleanx d'orge 4 l. tour- 
nois , & les <jo rafieres d'avoine 60 f. tour- 
nois ^ ainfi leboifTeau de froment fe payoic 
à raifon de 1 f. (îd. j celui d'orge i f. , &; 1* 
raiiere d'avoine iz d. 

En Tannée 1 46 2. , la fufte de pipe de vin 
dans le Territoire de la Rochelle ne valoic 
que 11 {. 6 d. tournois. 
^ En Tannée 1440, le 14 Odobre , Mar- 
guerite, veuve de Jean Harny , pava zo f. 
8 d. parifîs à la ParoilTe de S. Afpais de 
Melun , tant pour Tenterrement de (on 
mari que pour ce qu'elle redevoit du loyer 
d'une maifon qu'elle tenoit du Chapitre 
de la même Pa'oiiTe j fon mari, dit le ti-' 
tre , fut inhumé in airdlùi prà'faci fancli 
^fpa/iL Hiv 



/ >rf \ 



\ 



■.•'.!')af.!.i i.i\ 



:i a l ,''^M!,f/,;j/l fn 



i 



. ( >76. y 

Vn particulier, qualifie Foffoyeur, pour 
la fcpulruredu feu Roi Henri, donna quir- 
rance Je l'S Décembre i 5(j(j , de lafomme 
de 109 f. 5 den. tournois pour fes peines , 
journées & vacations d'avoir relferré pen- 
dant les mois d'Odobre & Novembre les 
matériaux, cifeaux &c autres ouvrages de 
fer des ouvriers befongnans à ladite lépul- 
ture. 

En l'année 1 380 , zo f. parifis payés au 
Geôlier de Nogent - le - Roi, pour avoir 
fourni le pain pendant deux mois à un cri- 
minel, & pendant quinze jours à trois par- 
ticuliers, ^foupçonnés de crime. 

En l'année 1437, Vatrin Gérard, No- 
taire Royal &c habitant à Nifmes en Lan- 
guedoc , fit quittance fur parchemin de 
1 ^ f. 3 d. tournois qui lui étoient dûs pour 
avoir foutenu en greffes &: ordonné un 
procès. 

Jean Bafîn donna quittance fur parche- 
min le 10 Odobre 1 399, de la fomme de 
4 f. à Denis Beaucouiin, Garde Déporteur 
&c Gouverneur de la Vicomte de Neuf- 
chatel,pour &: au nom de la Reine Blanahej 
termes de l'ade. 

François I du nom, Roi de France, ap- 
pelle le père & reftaurateur des Lettres, 
brave de fa perfonne , affable , éloquent , 
libéral &c magnifique , fit don par Lettres- 
Patentes , datées à Noyon le 3 Mars 1539, 
& de fon règne la 16" annéç, de 105 liv-. 



r ^•- 



1 Tirt \ 



rai 



^<r -^ ■! ;■ 






•-jfi:yw.o 



?' 



( ^77 ) , . 
tournolsù fes cliers &c bieiij^mcs Hierofmje 
Paille &c Jean - Marie de Pinuour de Ve- 
nife. Gentilshommes plaifans (fimsdoiue 
facécieux) en faveur du palFetems &: ré- 
création qu'ils nous ont naguère donnés en 
plufieurs mines qu'ils ont laites &c propos 
facétieux par eulx tenus devant nous : en 
quoi avons pris plaiiu'. (Termes de l'adbe) 

L'Auteur de THift. des Grands Officiers 
de la Couronne , édition en z vol. ïn-fol. 
1 7 1 2 , dit que ce Monarque mourut le 1 5 
Août 1 528 ^ fans doute que c'efc une Faute 
d'impreillon , ik que cette erreur ell: cor- 
rigée dans la grande édition ; mais je fais 
cette obfervation en faveur des particuliers 
qui n'ont que l'édit.cn z vol. 

Je place les matières félon qu elles me 
viennent. 

En l'année i jSo, 50 fols parifis payés à 
TÊxécuteur de la Haute Juftice de Rouen, 
pour aller de Rouen à Gifors, & y pendre» 
& traîner fur la claie un malfaideur. 

En l'année 1400,^0 f. tournois payes 
iui Bourreau du Bailliage d'Evreux pour 
fon voyage à Evreux , &c y avoir pendu <5c 
traîné fur la claie un malfaideur. 

En l'année 1420, 20 f. payés à l'Exécu- 
teur de la Haute Juftice de Roueii ^ pour 
avoir pendu & traîné fur la claie un mal- 
£iiâ:eur • <Sc en 1495 , payé à celui de Fa- 
laife 10 f, & I fol 8 d. tournois pour une 
paire de gands, pour avoir pendu un mal- 
faideur. H V 



rr r ^ 



il... ....... 

9tn Z'^l\j'!\p tli 



ilVI 



i ; 



, , ( 17S ) .. ^ 

En l'année 14^5^ , 45 f. tournois payés 
au Bourreau d'une Ville de Languedoc , 
pour avoir fuftigé un malhiiclieurj en 1515,. 
il fut payé 3 1 f. tournois à un Bourreau du 
Languedoc .pour avoir tulligé im malfaic- ' 
reur j &en 1 5 17, 5 liv. tournois i un Bour* 
leau de la même Province , pour avoir 
pendu un malFaideur. 

En l'année 1558, im f. 3 d. par jour au. 
Geôlier de Carcaffone pour la garde de 
nourriture d'un prilonnier. 

En l'année 1572, il a été payé à l'Exé- 
*"' cuteur des Hautes-Œuvres , par ordre du 
î Juge d'Alen(j"on, pour avoir brûlé un mal- 
faiteur, ime paire de gands, 10 f. pour le 
poteau, 20 f. pour l'avoir lié &: attaché au 
. poteau, 100 f. pour l'avoir brûlé, & 10 f. 
poiu: avoir jette {qs cendres au vent. 

En l'année 1577, 8 liv. 10 f. payés au 
Bourreau de Bourges en Berry , pour avoir 
fouetté & marque deux malfaiteurs. 

Et en 1 600 , il a été paye 4 1. parifis a 
celui de Compiegne pour avoir fuftigé un 
malfaideur , Ôc 60 fols parifis pour avoir 
fuftigé une fille. 

Je quitte cet article qui n'eft que trop 
irifte pour l'humanité. 

En l'année 1380, Hennequin Lardenois,' 
Guette du Château de Rouen , étoit aux 
gages de 10 d. par jour. 

En Tannée 1389, Jean de la Haye , Ser-. 
gent de la Sixaine du Roi à Orléans ^ avoit 



qo-n 



f Î79 ) 
Il den. dégages par jour; &c Jean Cipor, 
alors dans le même office , ccoic aux gages 
de 6 hv. 17 f. parilis par ati ; en la même; 
année 1589^ Jean de la Haye, Sergent de. 
la Foret de Luchy en Normandie, avoir 6. 
den. de gages par jour; en i^^^ , les Ser- 
gens des Forets, en la Province de Nor-- 
mandie , avoient de gages 6 d. parifis par 
jour; & en 14.16, leurs gages n'étoient pas- 
augmentés. 

On trouve en 1400 &c 1416 lesSergens 
de la Forêt de Brie &c ceux de la Sergen- 
terie des bois de la Ferté - Macé en Nor- 
mandie, aux mêmes gages de 6 d. parifis y 
& en 1447, un Gentilhomme, nommé 
Raoul de Saint Laurent , qualifié Ecuyer 
& Sergent en la Forêt de Rouvray , auilî 
en Normandie , n'avoir de gages que 6 d. 
parifis par jour. 

En l'année 1457 , les Sergens du Roi a 
Rouen n'avoient chacun de gages que 11 1. 
6 f. S d. par année'. 

En l'année 1379 , les Manouvriers, en 
la Province de Normandie , étoient payés 
à raifian de 2 f. par jour. 
. En l'année 1 3 80 , 4 f. 6 d. par jour payés 
a chaque Charpentier, en la Province de 
Normandie ; éc le Maître des œuvres de. 
maçonnerie payé à raifiDn de 1 1 f. par jour« 
En la même année, .il a été payé 14 livres- 
tournois pourim voyage de fept jours, de- 
puis Honileur à Dol en Bretagne , décrois 



\ 



-'' in::.y}vC çV 



r.ol 









p^irtlculiers avec feize chevaux charges 
d'armures Se de harnois de cerrains Arba-^ 
Ikriers, étant fous le commandement do 
Jacques &; Julien le Juge leurs Connéta- 
bles. ^ ^ • 

En ijSpj 39 fols tournois payés pour 
treize jours de travail, à un Charpentier, 
dans la Province de Normandie ^ ce qui 
fait ^ f. par jour. 

En 1401, 1 1 G f. tournois payés à CafTot . 
d'Opchy pour aller de Bayeux à Paris avec 
un cheval de charge ^ en 1403 , 9 1. tour- 
nois pour le voyage d'un particulier avec 
deux chevaux de charge , depuis Falaife à ^ 

Paris, le retour compris j en l'année 1408, j 

10 f. par jour, payés à un voiturieravec un 
cheval de charge, dans un voyage de Man- 
te à Paris j & en 143 5 , en la Province de 
Normandie, un Archer à cheval avoit,pac 
jour , I o f tournois , pour lui & fon che- 
val en voyage ^ & un voiturier étoit payé, 
tant pour lui que pour fa voiture attelée 
de deux chevaux , à raifon de 20 f. tournois 
par jour. 

En l'année 1437 , 8 f. 9 den. payés à un. 
particulier , pour avoir porté des lettres 
aux Elus des Villes de Vanvert , de Saint- 
Laurent &:Aiguemorte en Languedoc^ &c 
ce paniculier en donna quittance fur par- 
chemin devant Notaire : en la même an- 
née, il fut payé 36^3 den, tournois à un, 
noniiué la Fefte , pour avoir porté des 1er- 



1U'. 



f ÎO 



^rJ- :'■) 



( i8i ) 

très, au mois ue Janvier, dans les Villes' 
d'Alés, AndLife,Somieres, Saine-Jean- de-, 
Gardonnet , Sauve , Suméne & le Vigan. 
On trouve encore qu'en Tannée 1443 , il ne 
fut paye que 30 f. tournois à un particu- 
lier , pour avoir porté des lettres pour le 
fervice du Roi , depuis la Ville de Mont- 
pellier en celles dePezenas &c Beziers. 

En l'année 1 534 , Jean Ornau , Maître 
des œuvres de maçonnerie ôc de charpen- 
terie en la Province Se Comté de Pouou , 
avoit 45 1. 1 2 f. ^ d. tûuinois de gages' p.":r 
an , à caufe de fon office. 

En l'année 1541 , on paya une liv. 5 f. 
par joiK à un Huidier du Poitou, lui& i(^s 
Recors en campagne, dans les fonélions de 
fon office. 

En l'année i379,Hermen le jeune, Elii 
fur le fait des Aydes pour la guerre , au 
Diocèfe de Bayeux , éroit aux gages de 
ioo 1. tournois. Il lui éroit payé en voyage, 
tant pour lui que pour ion valet & deux 
chevaux , zo f. tournois par jour. 

En l'année 1390, Pierre de Vernoiols, 
Bourgeois de Montpellier , Vifiteur Gé- 
néral des Gabelles à fel du Languedoc , 
donne quittance de 3 57 francs 10 gros &c 
demi à compte de 600 francs , pour partie 
de fes gages. 

En l'année 140^^, il fut payé la fomme 
de 1 1 liv. tournois à Guillaume Boucher , 
Receveur des Aydes à Mantes, pour quatre 



?« 



( iSi ) 
jours en campagne avec un homme Se un 

cheval. 

En l'année 1 440 , Pierre de Poifeux , 
Conrrôleur du Grenier à fol de ïxlontpel- 
lier, ccoiLaux gages de 60 1. tournois. 

En i44(j , Jacques Lorin, Receveur des 
Aydes en la Vicomte de Valongnes, Pro- 
vince de Normandie , dans la crainte des 
voleurs dont cette Province ctoit renrplie, 
fe lit accompagner de quatre Archers à 
cheval pour porter de Valongnes à Cacn, 
la fomme de 500 liv. monnoie d'Angle- 
terre \ ik il ne fut payé que 6 1. 8 den. par 
jour à chtique Archer, quoiqu'à cheval. 

En l'année 1519, Olivier le Sens, ElCi 
à Bayeux, étoit aux gages de 140 iiv. tour- 
nois , à caufedefon ortice. 

En l'année 15^9, Pierre Taure, Elu 
particulier pour le Roi en TEleélion de 
Civray, donne quittance au Receveur or- 
dinaire de Poitiers de la fomme de 1 \ liv. 
10 f. pour trois mois de gages, à caule de 
fon office jce qui revient a <; o 1. par an. 

En Tannée 1598, Jean Saint -Sevin, 
Garde au Bureau général des Droits d'En- 
trées &c TraitesDomaniales établi à Troyes, 
étoit aux gages de cinq ccus fols ; en la 
même année, Samuel Morife, Commis à 
la Recette des Droits d'Entrées & Traites 
Domaniales au Bureau Général établi à 
Troyes, étoit aux gages de 40 écus fols j en 
la même année l'j^SjMarefchal Courtes, 



mi 



i X»! ) 



-i 



, oui- 1 



i.jo: .vu Cf.! 

'..7 ^,.,^'r 



( i83 ) 

Commis du Greffe au Bureau gcncral de 
la Foraine établidTroyes, avoir rrois écus 
& vingr fols de gages par année. 

En l'année 1 599, Joleph Barois , Con- 
trôleur des Traites Domaniales <Sc Droits 
d'Entrées au palTage de Mefnil-Lohorgue, 
donne quittance de la (omme de 66 écus* 
deux tiers pour les ga;.;es dune année, à 
Louis de Monceau , Conleillcr du Roi , 
Receveur Général des Droits de la Pro- 
vince de Champagne ^ en la même. année, 
un Commis à la Recette d^s Traites Do- 
maniales en Champagne , éroit aux gages 
de zz liv. 10 r. par année ; (iept écus 30 f. 
dit le titre) en la même année i<;99 5 ^^ 
Commis au Contrôle des Traites Doma- 
niales (Se Droits d'Entrées au Bureau de 
Cuife , reçut 6^ liv. 19 f. 6 d. pour avoir 
exercé l'omce de Contrôleur pendant une 
année. 

En Tannée i6oi, Gilles Camus , Elu 
pour le Roi fur le fait des Aydes &: Tailles 
en l'Elcdion de Saumur , étoit aux gages 
de 571 1. 16 f. à caufe de fon office. 

En l'année 1(^19, Odot Martin , Con- 
felller du Roi , Contrôleur Elu en TEl'jc- 
tion de Sens , étoit aux gages de 3 1 S 1. par 
an , à caufe de fon office. 

En l'aimée 1616 , N. . . le Clerc , Elu 
en l'EledVion de Romorantin , éroit aux 
gages de 400 1. par an ^ à caufe de ion oSice 
d'Élu. . 



•> . \ 



'J\ 















( iS4 ) 

En l'année i ^i8 , les Sommeliers de 
Panneterie de bouche du Roi, étoient au>: 
gages , chacun de 400 liv. tournois^ en la 
mcme année, les Ecuyers Tranchans du 
Roi ccoienc aux gages de 140 1. par année.- 

En l'année 1519 , chaque Valec-de- 
Chambre ordinaire du Roi étoit aux gages 
de 140 1. tournois. 

En l'année 1530, les Archers de la gar- i 

de du Roi , fous la charge du Prévôt: de . * 
THôrel , avoienc de gages, par année, 144 
liv. tournois. 

En Tannée M4^> chaque Gentilhomme 
de la Maif6n du Roi avoir, par année , 
pour fon état Se pour Ces gages. ^ 90 livres 
tournois^ chaque compagnie de Gentils-, 
hommes étoit compofée de cent hommesj 
les Gentilshommes Ordinaires de Sa Ma- 
jefté étoient aux mêmes gages en l'année 
1515. 

En l'année i<)66, Charles Surnays, En- 
fant de Cuifme de la Reine, avoir par an- 
née 60 liv. tournois. 

En l'année i6o\ , un Sommier ordinaire 
des broches de la Cuifine du Roi , étoit 
aux gages de 1 3 5 écus <Sc un tiers d'écu , à 
caufe de fon état. 

En Tannée 1419, Jean Harpeley, Che- 
valier , Bailli de Conftantin en Norman- 
die, donne quittance de 190 1. 11 (. 6 d. 
tournois pour fes gages de ceux de dix-fept 
lances & foixante Archers , qui avoienc 



.. ;. V, 



-l'.n ^<--'r.fni/?. 



f<-v I »• 



. ( '^5 1 

fervi avec lui en guerre pendant quinze 
jours. 

En l'année 1431, Richarc Aringron , 
Chevalier, Bailli d'Evreux, avoir 100 liv. 
de gages par année, à caule de fon office 
de BaïUi. 

En l'année 1451 , un homme d'armes 
de hi grande Ordonnance du Roi , étoir 
aux gages de 1 5 liv. , ôc l'Archer de la mê- 
me Ordonnance avoir 7 1. 10 f. par mois. 

En l'année 1457, il écoit payé 6 liv. par 
fix mois à chaque homme d'armes en gar- 
nifon à Bayeux , pour l'on logement ^ fon 
uilencile. 

En l'année '1537, Jean de Gironde, Sei- 
gneur deAIonrlera, Capitaine duChâtea* 
de Dôme en Périgord , donne quittance 
de la fomme de 50 1. pour fes g'^ges atta- 
chés à fa place de Capitaine. 

En l'année 1545, Vyelhin Bouarberg , 
l'un des cent Suides de la Garde du Roi , 
ctoit aux gages de 144 liv. , à caufe de la 
place. 

En l'année x 5 (j i , Philippe Frezeau,Gui- 
don de la compagnie de cinquante lances 
des Ordonnances du Roi , ious la charge 
& conduite de M. le Comte de Lude, donne 
quittance de la fomme de 100 1. tournois 
pour fon état de Guidon , pendant trois 
moisj en la même année, Jean de Paii- 
■lart. Lieutenant de la compagnie de trente 
lances des Ordonnances du Roi , fous la 






'k ^f ' -f 






ijr'l 



.o.>r.lq 



I 



( i8^ ) 
cliarge de M. de ChauLiie , Capitaine , 
donne quittance de la lomme de I(jz liv. 
lo l.pour trois mois de Tes appoiiuemens, 
à caille de Ion état de Lieutenant. 

En l'année i$6j, Louis Dufour, Maré- 
chal des Logis au pays du Lyonnois , étoic 
aux appointemens de 50 L par mois. 

En Tannée 1 57 1 , Jean le Serre, Ecuyer, 
Hérault d'armes du Roi , au titre de Bre- 
tagne , avoir de gages , par année , 1 80 1. , à 
caufe de Ton oftice. 

En l'aimée 1580, Jean Lhermitte , 
Ecuyer , Sieur de la Rougerie , l'un des 
cent Gentilshommes de la Maifon du Roi, 
donne quittance de la fomme de 66 écus 
deux tiers pour (qs appointemens de lîx 
mois de fervice. 

En l'année 1 598 , Louis Grouille, Ar- 
cher du Prévôt (.hs Maréchaux au Gou- 
vernement de Champagne ôc Brie , étoit 
aux gages de i4(î 1. 10 L 

En l'année 1393 , Fralin Fouiller, 
Avocat &c Confeiller du Roi en la Vicomte 
de Falaife, étoit aux gages de 10 livres, la 
peniion comprife. 

En l'année 1445 , Raoul Parker, Notai- 
re & Secrétaire du Roi , avoir dégages pap 
jour, à caufe de Ion otEce, 6 f. pariiis. 

En l'année 1485, Raimond Querot de 
Villefranche, Lieutenant en ConHant Hc 
Capfir, finies au pays de Rouiîiljon, donne 
quittance de la fomme de 10 1. i<5 f. 10 d. 



3;ci-; 



1. 



...î 



;f :'^ 






1 1^7 ) 
pour Tes gages d'une année , a caiife de fou 
ortîce d^ Li'-uuenanc. 

En Tannée 1511, les Confeillers du Par- 
lement de Touloufe ne percevoienc qu'une 
liv. 4 i\ 6 den. par jour, pour leurs gages 
&c nourriture. ■ 

En l'année 1534, James de Lauzon , 
Avocat du. Roi en la Scnéchauirée de Poi- 
tou, étoit aux gages de 50 livres j en la 
même, Antonie Delprjz, Chevalier, Sei- 
gneur de Montpezic ôc dj Tar, ivlaitre par- 
ticulier des Eaux & l'oicts de i'oitou, avoit 
cent liv. de gages par an , à caufe de (on 
oflice. 

En l'année 1535, les gages d'un Con- 
feiller du Parlement de Rouen étoient,par 
année, de 172 liv. 

En l'année 1 5 37,JeanMalherbe,Ecuver, 
Licentié es Loix, Lieutenant - Générai au 
Bailliage de Cacn , étoit aux gages de 45; 1. 
1 1. tournois, à caulede fonofîice de Lieu- 
tenant-Général. 

En l'année 1541, Robert de Pommé- 
reul , Chevalier, î\Laître Enquêteur & Gé- 
néral Réformateur des Eaux & Torcts de 
Normandie &c de Picardie , donna quit- 
tance de la fomme de 7^ 1. tournois, pour 
un terme de fes gages, à caufe de fcn of- 
fice de Maître Enquêteur j ce qui prouve 
qu'il n'avoir que 300 1. de gages par an • 
tn la même année, Louis le Marchant , 
Verdier ôc Châtelain de Neufmarché , 



fî<. 



■I! 









K. .•!(-. 1 



.,<! ^.f-> tf.jf'/^if 



I 



-j;;;:/ ;;;.', oh 



( i8S ) ■ 

douiia quittance de la fomme de 1 5 1. 1 8 f. 
9 d. tournois au Receveur de la Vicomte 
cieGilois, pouL" une dem>innce de ies 
gages de Verdier j ôc en la même année 
1 541 , la fomme de 4I. 10 1. tournois don- 
née à Pierre Diipi^y , Avocat du Roi au 
Duché de Chatellerault, pour deux voya- 
ges avec deux chevaux , depuis Chatelle- 
rault d Poitiers , diftant de lept lieues. 

En l'année 1551, Gudlaume Fabri , 
ConfeiUer Laïc au Parlement de Toulou- 
fe, percevoir 19 f. 4 d. de gages par jour , 
pour fon fervice dans fon office. 

En l'année 1554, Mathieu de Chaluet, 
Confeiller Laïc au Parlement de Touloufe, 
donna quittance de fes gages , à raifon d'une 
liv. 4 f. 10 d. par jour, àcauledefon office. 

En l'année 1 5 (*o , une liv. 6 f. 8 d. tour- 
nois donnés par jourà Jean Hurault, Con- 
feiUer au Parlement de Paris , pour avoir 
racqué à l'exercice de fa charge. 

En l'année i<,66, Géofroy Quincarnon, 
Ecuyer , Sieur des RoulTeaux , ConfeiUer 
du Roi de Général en fa Cour des Aydes 
de Normandie, avoir 500 liv. de gages par 
année , à caufe de fon office de Général en 
la Cour des Aydes. 



I 

;, : 

\ : 



L'on donnera au troijienie Tome le pre- 
mier Diclionnaire de Titres & de Renfeigne- 
mens pour Us Généalogies dans le vrai. 



6C 57 *