(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire samoa-français-anglais et français-samoa-anglais : précédé d'une grammaire de la langue samoa"

Google 



This is a digital copy of a book that was preserved for generations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose legal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia present in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journey from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing tliis resource, we liave taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use these files for 
personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's system: If you are conducting research on machine 
translation, optical character recognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for these purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionThe Google "watermark" you see on each file is essential for in forming people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it legal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any specific use of 
any specific book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at |http: //books .google .com/I 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //books .google . coïnl 




|I LIBRARIES 



iftof 



Julian J, Meyer 



7 



DICTIONNAIRE 



SAMOA-FRANGAIS-ANGLAIS 



R 



FRANÇAIS-SAMOA-ANGLAIS 



% 



DICTIONNAIRE 



■ SAMOA-FRANCAIS-ANGLAIS 



R 



FRANÇAIS-SAMOA-ANGLAIS 



OUVRAGES DU MÊME AUTEUR 

(avec ORiVUBES} 

O le tuai I«tu (livre deprièresen ^amoa), 1878, iii-8". 8 fr. 

O tala Itllltlia mat tuM p»i« (traduction en Samoa 

de l'hisloire biblique du D' J. Schuster), 187S, in-S'. 8 fp. 



BH VEKTB CHEZ LES UfiMES ÉDITEURS. 

BATAILLON (Mgr).- Mo te «•lil-l«tu hnteUlt* Iak» 

wTen. 1878, pet. in-S", avec fig 8 fr. 

Ce Tolnme contient : le calendrier, l'alptiBbet nvé«n, lea prièm 
catholiques, les épllres el évangiles, le chemin de la croix, des 
cantiques, les mystères du rosaire, le grand et le petit caté- 
chisme ; le tout écrit en ]an[;ue miUUUnne {ttiiienne), par 
Ugr Bataillon. 
GHËZEL (le P.). DlctlvniiMire lutiuiien-lnki»f«l«, 
avec notes grammaticales. Paris, 1878, in-S", br. 301 

pages 10 fr. 

Important traTail pour l'élude des langues océaniennes. 
CHEVRON (le P.). Koe goohl tnlMi»» meUhc ««lil 
tapu, hibe mania malua, mae iuahava ioou, 

Ihe lea Iakatoga, 1876, iii-8°, Tig 8 fr. 

Histoires bibliques du D' Schuster, traduites en langue longa. 



Imp. A. DERENKB, Uajeue. - Paris, boni SaiaMOdwl, 63. 



DICTIONNAIRE 

SAMOA-FRANÇAIS-ANGLAIS 

FRANÇAIS-SAMOA-ANGLAIS 

PRÉCÉDÉ D'UNE 

GRAMMAIRE DE LA LANGUE SAMOA 

PAR 

lie P. II. TIOIiETTE 

marIots 
Iflnioiuuiire apostolique k Samoa 



Diyisœ sont insulœ gentinm ia ngioni- 
bus suis, nnusquisqoe sectmditin Hngnam 
siiam et finnilias anas, in natioDilras ai^ 
(Geo., X. 5). 

In nationes gratia Sjpiritiii Sancti êOam 
est Aodiebant enim ilios loquentee Ungois, 
et magniflcantee Deom (Act., X, 45, 4^* 



■•i« 



PARIS 

HAISONNEDVE ET Ci«, LIBRAIRES-ÉDITEURS 

95, QUAI TOLTAIRK, 85 

1879 



Mf< 



3 CT 7 



^5 



Messieurs 



BOUQUET DE LA GRYE 



et 



LE COMTE DE CHARENCEY 



C* A. s. m 



Paris^ le 8 décembre 1878. 



1r#- 



V ,- 



Omnb lingoa oonfitMtnr ^piki DomlDni 
Jésas Cliristiis in gtorU est M iwtris. 
Siiat Paul, pkUia., U. 11. 

Jesos Chnstns heri et hodie, ipse et ia 
MBCttlA. SamlPAaL,iMlr-.XUI,a. 



INTRODUCTION 



L*arcbipel Samoa, nommé par Bougainville archipel 
des Navigateurs, sans doute à cause du grand nombre de 
pirogues, qu'il y vit et de l'habileté des insulaires à les 
diriger, occupe la partie centrale de la Polynésie. II est 
compris entre le ITl^' et le 176* degré de longitude ouest 
et entre le 13* et le 15* degré de latitude sud. 

n se compose de trois grandes iles : Savait, Upolu et 
Tutuila, et de quelques iles moins étendues. Deux de ces 
dernières, Manono et Apolima, sont situées dans le canal 
profond qui sépare Savaii d' Upolu. Plusieurs autres for- 
ment le groupe de Manua^ à environ 50 milles à Test de 
Tuluila. 

Savaii a 55 lieues de circonférence, Upolu 45 et Tutuila 
30. La population a dû être plus no.nbreuse qu^elle n'est 
aujourd'hui, si l'on en juge par les traces d'habiLitions 
disséminées partout dans Tinlérieur. 

Toutes ces iles sont de formation volcanique, et les trois 
grandes sont ornées de hautes montagnes couvertes d'une 
riche végétation. Le sommet du grand mu, dans Savaiiy est 
un volcan éteint, dont la lave noire et luisante s'étend au 
loin. Les villages se trouvent disséminés non-seulement 
sur les bords de la mer, mais encore le long des cours 
d'eau, nombreux dans Upolu et Savaii. Ils sont reliés par 
des sentiers étroits dont les ombrages ne manquent pas de 
beauté. Des chemins appelés par les naturels chemins des 



— vin -^ 

aitu, parce qu'ils croyaient autrefois que leurs divinités en 
étaient les auteurs, sont peut-être les derniers vestiges 
d'une ancienne civilisation. 

Le terrain est généralement très-fertile en taros, igna- 
mes, bananes, cocos et fruits à pain. Les missionnaires ont 
introduit la culture du coton et de plusieurs autres plantes 
utiles. 

De nombreux oiseaux peuplent Tarchipel. On remarque 
surtout : le lupe^ pigeon sauvage très-multiplié dans les 
bois; le fnanumea^ espèce de poule sauvage qui, dit-on, se 
rencontre seulement aux Samoa ; le séga^ jolie petite per- 
ruche; lefuia, merle très-vorace; le manualii, appelé sans 
doute de ce nom à cause de son allure majestueuse et de 
son beau plumage noir ; il habite les marécages où il vit 
de la racine du taro. On y voit en outre le vea, coucou 
muet qui vit non loin des habitations ; le tavaè, le melomelo^ 
le sao^ le matamemelo, le lau ulupiipii, le tolai, etc... 

La grosse chauve-souris, appelée peà, se trouve là comme 
dans presque toute TOcéanie. 

Le cochon (puaà), le chien {maile), le chat (puse), le 
rat {imoa) et la souris (isamu) sont les quadrupèdes le plus 
anciennement connus à Samoa. On y rencontre des lézards 
et des serpents inoflensifs. 

Les poissons et les mollusques sont nombreux et très- 
variés d'espèces et de couleurs. Ils sont d*un beauté ravis- 
sante. 

Sur certaines côtes on fait la pêche au requin {malie) et 
à l'huitre perlière. On trouve le /at, espèce de raie ayant 
à sa très-longue queue deux petits os appelés foto dont la 
blessure est irrémédiablement mortelle. Les principales 
pêches faites en grand appareil sont celles de la bonite 
{atu et atuUj la grande et la petite bonite). Une époque 
remarquable est celle où se montre le palolo^ dont les 



— ne — 



naturels font leur nourriture pendant les quelques jours 

de sa sin^lière apparition. 
La flore comprend les grands arbres des tropiques et 

quelques plantes à fleurs magnifiques. Le cocotier abonde. 
Vulu donne le fruit à pain, et son bois inaltérable fait de 
beaux meubles. Le pani et Vasi sont d'un bois incorrup- 
tible et s'emploient à la construction des maisons. Le 
mosoai, appelé V olivier du paradis, porte une fleur jaune 
d'une odeur caractéristique qui se répand au loin ; son 
bois très-léger sert à faire les petites embarcations. Le 
seasea est un arbre rabougri, à fruits très-odorants avec 
lesquels les naturels font des colliers. Le fruit du nonu- 
fiafia est très-parfumé ; celui de Yatone est la principale 
nourriture des lupe. Le fau n'est autre que le bourao de 
Tahiti; avec son écorce on fait des cordes excellentes. 
Le fuafua se développe démesurément et sa fleur res- 
semble à notre lilas. Le lavai est un arbre de haute futaie 
et de forme bien régulière ; son bois est très-odorant quand 
on le brûle. Les lupe et d'autres oiseaux se nourrissent 
de ses fruits. L'i/î, fort beau châtaigner samoan dont les 
grappes de petites fleurs blanchâtres répandent une 
suave odeur en août et en septembre, produit un excel- 
lent fruit constituant la nourriture des naturels pendant un 
ou deux mois de Tannée et aux époques de disette. Le 
lama pousse rapidement ; il s'élève à dix mètres environ. 
Son feuillage a une grande analogie avec celui du platane, 
et sa fleur blanche ressemble à celle du sureau. Son fruit 
renferme une noix bonne à manger quand elle est fraîche. 
Elle a cependant Tinconvénient d'être trop grasse. Les 
naturels l'utilisent pour faire des bougies (1). Le mââli, ma- 

i. Pour faire ces bougies, les indigènes débarrassent les noix de 
leurs coquilles et ils les enfilent à une côte de feuille de cocotier. 
Gnquante ou soixante fruits ainsi enfilés donnent une bougie qui 



— vin -^ 

aitu, parce qu'ils croyaient autrefois que leurs divinités en 
étaient les auteurs, sont peut-être les derniers vestiges 
d'une ancienne civilisation. 

Le terrain est généralement trés-fertile en tares, igna- 
mes, bananes, cocos et fruits à pain. Les missionnaires ont 
introduit la culture du coton et de plusieurs autres plantes 
utiles. 

De nombreux oiseaux peuplent Tarchipel. On remarque 
surtout : le lupe^ pigeon sauvage trés-multiplié dans les 
bois; le manumta^ espèce de poule sauvage qui, dit-on, se 
rencontre seulement aux Samoa ; le séga^ jolie petite per- 
ruche; le fuia, merle très-vorace; le manualiiy appelé sans 
doute de ce nom à cause de son allure majestueuse et de 
son beau plumage noir ; il habite les marécages où il vit 
de la racine du taro. On y voit en outre le vea, coucou 
muet qui vit non loin des habitations ; le tavaè, le melomelo^ 
le saoy le matamemelo^ le lau ulupiipii, le tolai^ etc.. 

La grosse chauve-souriSy appelée peà, se trouve là comme 
dans presque toute TOcéanie. 

Le cochon (puaà), le chien {mailé), le chat (puse), le 
rat {imoa) et la souris (isamu) sont les quadrupèdes le plus 
anciennement connus à Samoa. On y rencontre des lézards 
et des serpents inofîensifs. 

Les poissons et les mollusques sont nombreux et très- 
variés d'espèces et de couleurs. Ils sont d*un beauté ravis- 
sante. 

Sur certaines côtes on fait la pêche au requin {malié) et 
à l'huître perlière. On trouve le /at, espèce de raie ayant 
à sa très-longue queue deux petits os appelés foto dont la 
blessure est irrémédiablement mortelle. Les principales 
pêches faites en grand appareil sont celles de la bonite 
{atu et atulCy la grande et la petite bonite). Une époque 
remarquable est celle où se montre le palolo, dont les 



— ne — 

naturels font leur nourriture pendant les quelques jours 
de sa sin^lière apparition. 

La flore comprend les gr^ds arbres des tropiques et 
quelques plantes à fleurs magnifiques. Le cocotier abonde. 
Vulu donne le fruit à pain, et son bois inaltérable fait de 
beaux meubles. Le pani et Yasi sont d'un bois incorrup- 
tible et s'emploient à la construction des maisons. Le 
mosooij appelé Volivier du paradis, porte une fleur jaune 
d*une odeur caractéristique qui se répand au loin ; son 
bois très-léger sert à faire les petites embarcations. Le 
seasea est un arbre rabougri, à fruits très-odorants avec 
lesquels les naturels font des colliers. Le fruit du nonu-- 
fiafia est très-parfumé ; celui de l'atone est la principale 
nourriture des lupe. Le fau n'est autre que le bourao de 
Tahiti 'y avec son écorce on fait des cordes excellentes. 
Le fuafua se développe démesurément et sa fleur res- 
semble à notre lilas. Le tavai est un arbre de haute futaie 
et de forme bien régulière ; son bois est très-odorant quand 
on le brûle. Les lupe et d'autres oiseaux se nourrissent 
de ses fruits. L'i/î, fort beau châtaigner samoan dont les 
grappes de petites fleurs blanchâtres répandent une 
suave odeur en août et en septembre, produit un excel- 
lent fruit constituant la nourriture des naturels pendant un 
ou deux mois de Tannée et aux époques de disette. Le 
lama pousse rapidement ; il s'élève à dix mètres environ. 
Son feuillage a une grande analogie avec celui du platane, 
et sa fleur blanche ressemble à celle du sureau. Son fruit 
renferme une noix bonne à manger quand elle est fraîche. 
Elle a cependant l'inconvénient d'être trop grasse. Les 
naturels l'utilisent pour faire des bougies (1). Le niââli, ma- 

1. Pour faire ces bougies, les indigènes débarrassent les noix de 
leurs coquilles et ils les enfilent à une côte de feuille de cocotier. 
Cinquante ou soixante fruits ainsi enfilés donnent une bougie qui 



aitu, parce qu'ils croyaient aatrerois qae leurs diviniles en 

étaient les anteurs, sont peut-être les derniers vestiges 
d'une ancienne civilisation. 

Le terraiū est généralement très-fertile en taros, igna- 
mes, bananes, cocos et fruits à pain. Les missionnaires ont 
introduit la culture du coton et de plusieurs autres plantes 
utiles. 

De nombreux oiseaux peuplent l'archipel. On remarque 
surtout : le lupe, pigeon sauvage très-multiplié dans les 
bois; le manumm, espèce de poule sauvage qui, dit-on, se 
rencontre seulement aux Samoa ; le aéga, jolie petite per- 
ruche; le/uta, merle très-vorace; le manu afu, appelé sans 
doute de ce nom à cause de son allure majestueuse et de 
son beau plumage noir ; il habite les marécages où il vit 
de la racine du tare. On y voit en outre le vea, coucou 
muet qui vit non loin dos habitatious ; le tavaè, le melomelo, 
le sao, le matamemelo, le tau vlupiipii, le tolai, etc... 

La grosse chauve-souris, appelée peà, se trouve là comme 
dans presque toute l'Océanie. 

Le cochon (paaà), te chien (maile), le chat (pusi), le 
rat [imoa) et la souris (isamu) sont les quadrupèdes te plus 
anciennement connus à Samoa. On y rencontre des lézards 
et des serpents inofTensifs. 

Les poissons et les mollusques sont nombreux et très- 
Taries d'espèces et de couleurs. Ils sont d'un beauté ravis- 
sante. 

Sur certaines cdtes on fait la pèche au requin (aialte) et 
à rbuttre perlière. On trouve le fai, espèce de raie ayant 
i sa très-longue queue deux petits os appelés folo dont la 
blessure est irrémédiablement mortelle. Les principales 
pèches faites en grand appareil sont celles de la bonite 
[atu et atule, la grande et la petite bonite). Une époque 
remarquable est celte où se montre le palolo, dont les 



— oc — 

natoreis fbnl leur nourritare pendant les quelques joors 
de sa singoUère apparition. 

La fiore comprend les grands ariires des tropiques et 
quelques piaules i fleurs magnifiques. Le cocotier abonde. 
Vulu drane le fruit i pain, et son bois inaltérable fait de 
beaux meubles. Le pani et Van sont d'un bois incorrupt 
tible et s'emploient i la construction des maisons. Le 
masoo», appelé VoUvier du paradis, porte une fleur jaune 
d'une odeur caractéristique qui se répand au loin ; son 
bois très-léger sert à faire les petites embarcations. Le 
seasea est un ari)re rabougri, à fruits très-odorants avec 
lesquels les naturels font des colliers. Le fruit du nmu- 
fiafia est très-parfumé ; celui de l'atone est la principale 
nourriture des lupe. Le fau n'est autre que le bourao de 
Tahiti; avec son écorce on fait des cordes excellentes. 
Le fuafua se développe démesurément et sa fleur res- 
semble à notre lilas. Le lavai est un arbre de haute futaie 
et de forme bien régulière ; son bois est très-odorant quand 
on le brûle. Les lupe et d'autres oiseaux se nourrissent 
de ses fruits. L'î/!, fort beau châlaigner samoan dont les 
grappes de petites fleurs blanchâtres répandent une 
suave odeur en août et en septembre, produit un excel- 
lent fruit constituant la nourriture des naturels pendant un 
ou deux mois de Vannée et aux époques de disette. Le 
lama pousse rapidement ; il s'élève à dix mètres environ. 
Son feuillage a une grande analogie avec celui du platane, 
et sa fleur blanche ressemble à celle du sureau. Son fruit 
renferme une noix bonne à manger quand elle est fraîche. 
Elle a cependant Finconvénient d'être trop grasse. Les 
naturek l'utilisent pour faire des bougies (1). Le mââli, ma- 

i. Pour faire ces bougies, les indigènes débarrassent les noix de 
leurs coquilles et ils les enfilent à une c6te de feuille de cocotier. 
Cinquante ou soixante fruits ainsi enfilés donnent une bougie qui 



Tépoque des veots alises. Qaand il tee pleut pas durant la 
saison des pluies, comme cela a eu lieu cette année (1878), 
la récolte est très -compromise et les naturels sont souTeot 
réduits à se nourrir de fruits sauvages. 

Un fait bizarre vient de se produire. Au commenccmeilt 
de 1878, le niveau de la mer a baissé tout à coup d'iias 
manière fort considérable et ne paraissait plus vouloir 
remonter. C'était à peine si aux plus fortes marées les em- 
barcations pouvaient voy-iger dans l'intérieur des récifs. 
Ce pliènomèoe a été remarqué en môme temps aux îles 
Tokeliiu, situées à 30t) milles de Samoa. 

Apin, sur ta côte Nord d'Upolu, est le point le plus Tré- 
quenté de l'archipel. C'est un beau port, d'un facile accès. 
Les navires y sont complètement en sûreté pendant toute la 
saison des vents alises, de la Pm de février jusqu'au mois 
de septembre. Durant les autres mois de l'année, il n'est 
pas sans quelque danger, mois seulement s'il survient une 
grande icm|>ôie. 

C'est dans ce port que sont établis les plus grands com- 
merçants. L'Iiuile tie coco est la ressource du pays et le 
principal objet de son trafic. Les Américains, les Anglais 
et les Allemands surtout depuis 1870, y ont de grandes 
relations commerciales. 

Le port de Png^pago, k Ti^uila, le pins beau, le plus 
facile et te plus sûr cti> tout l'arrhipel, appartient depuis 
plusieurs ann^ aux Ëtals-l'nis d'Amérique. On annonçait, 
il y a peu de temps, la prise de possession d'Cpolu par les 
Allemands. 

l.e Samoan est bien fait, d'une belle taille et d'an joli 
teint bronxo. Il parfume cl colore ordinairement sa cbe- 
vdiirc <fa.'i\ frise <l^i- façons irês-iHTorîes- 

11 est hospiulioT cl poli ; son poùt [wur les ceremonies 
et pow le dunt répond i Je grandes dispositioas natu- , 



relies. Il est caliiie. digne, âoquent dans les grandes assan- 
blées où se traitent les affaires dn pay$« aussi bien que 
dans les réceptions solennelles. Les chefs se montrent gêné* 
ralement fermes dans le maintien des lois et des usages. 

Une large élofle (I), faite d'écorce d arbres, compose tout 
le costume des naturels. Les plus distingués portent main* 
tenant une chemise blanche. 

Leurs cases sont formées d'un léger toit de chaume porté 
par de courts piliers de bois ; elles sont ouvertes à tous les 
Tents. On y entre par un côté, considéré par les naturels 
comme la grande façade. 

Autrefois le tupu (grand chef ou roi), élu par l'assemblée 
des chefs (2), était respecté comme un Dieu. Le peuple 
était adonné à de nombreuses superstitions. 11 attribuait 
les maladies aux possessions par les aitu. 

Les aitu étaient pour lui des génies malfaisants, habi- 
tant rintérieur de la terre, les cavernes, les profondeurs 
des mers, etc. Il avait une grande crainte de ces génies, il 
en faisait des idoles auxquelles on offrait des sacrifices (3). 
La loi du iapu était observée rigoureusement. Des signes, 
appelés iapui, étaient suspendus aux arbres pour indiquer 
qu'un lieu était tapu. A la mort des chefs, il était ordi* 
naire que la vie de quelques personnes fût sacrifiée. 

Les cérémonies des sépultures se faisaient très-solonnel- 
lement. On brûlait les corps avec des parfums, ou bien on 
les embaumait et on les enveloppait ensuite de siapo. 



1. L'étoffe samoanne appelée Siapo est faite de largos feuillet 
(ia/i) de launa, écorce de Vua (mûrier à papier) battue avec un 
maillet en bois, coUées ensemble avec Tarrow-root. Ces Siapo sont 
ordinairement peints de diverses couleurs. 

2. L'assemblée, appelée taupulega, se composait des chefs (tai- 
jnna) et des iulafale (orateurs de l'assemblée). 

3. On rencontre en quelques lieux des pierres appelées faavavau» 
ajmt quelque reasemblance avec la forme humaine. 



Noos osons espérer que, grice i tenr bienveillant con- 
conrs, tes ressources oenous feront pas défaut, à mesure 
que de nouveaux manuscrits seront envoyés par nos 
missionnaires. 

Ce sera pour nous une satisfaction d'avoir contribué, 
selon DOS faibles moyens, à fournir des matériaux & la 
science. 

C. A. s, m. 

L. J.C.etM.V. I. 



NOTE DES EDITEURS 



Nons aurions pu apporter quelques modifications au 
texte, par exemple ne mettre qu'une fois chaque mot 
samoan dans le premier vocabulaire, omettre l'anglais 
dans le second, etc. 

Nous avons jugé plus convenable de reproduire intégra- 
lement le manuscrit original du missionnaire. Nous lui 
laissons le soin de faire lui-même ces modifications dans 
les éditions qui suivront. 



GRAMMAIRE SAMOANE 



Ayanl remarqué que la langue samoane a plus de res- 
semblance avec l'anglais qu'avec le français, j'ai suivi les 
divisions d'une grammaire anglaise. 

J'omets souvent les définitions qui se trouvent dans 
toutes les grammaires. 

Cette grammaire est divisée en trois parties : la pronofir 
dation^ la dérivation et la construction. 



PREMIÈRE PARTIE 



DE LA PRONONCIATION 



La prononciation est l'art d'exprimer par l'organe de a 
voix les lettres, les syllabes et les mots d'une langue, con- 
formément à l'usage. 

Cette première partie est subdivisée en trois chapitres : 

1* Des sons et des articulations des lettres ; 
i"* De la formation des syllabes et des mots ; 
â'' De l'accent et de la quantité ; 



II 



CHAPITRE I. 



DES LETTRES 



L'alphabet Samoan se compose de 15 lettres, en y 
comprenant le k, récemment iotroduit et admis générale- 
ment, savoir : 

(ii c, f, g, », k, l, m, n, o, p, s, t, u, t>. 

Art. I. — DBS VOYELLES. 

11 y a cinq voyelles, savoir : a, e, i, o, u. 

Elles se prononcent comme en latin : a, é, i, o, ou. 
Ainsi tea se prononce téou, comme chez les latins Deu$ 
Déous (Déouce). 

§ 1 . — Des voyelles loDgues oq brèves. 

Il est absolument nécessaire de bien distinguer la quan- 
tité des voyelles et des syllabes ; car changer nne voyelle 
longue en brève, et vice versa, c'est changer la signification 
du mot, puisque les naturels n'ont eu recours à ce moyen 
que pour distinguer les acceptions différentes d'un même 
mot : 

Tina, coin à fendre le bois. 

Tinâ, mère. 



Ex. : 'Âm, i'àva, espèce de 
poivrier. 
Ava, passe pour les 

embarcations. 
Avâ, épouse. 



Lava, sulBre. 

Lava, pouvoir, être capable 



NoTjk. — L'accent ' marque une aspiration brâvc el forte; l'accent * 
marque les longues; l'accent ' marque las brèves. 



§ s. — Des voyelles composées oa doubles voyelles. 

Quelques grammairiens les appellent diphthongues îm* 
propres. 

On pourrait peut-être en admettre dans certains vert)e8 
dont le passif est en t; alors au lieu de deux t brefs (u), 
on n'en a qu'un seul, il est vrai, mais il est long (<) : 
Peiseai e le ma'i. 

Remarque I. — Vo, dans outouj oulua^ se fait peu sentir; 
on croirait n'entendre que utou, ulua, l'outou des Latins. 

Remarque IL * Dans le langage familier et dans la 
conversation, un européen a de la peine à saisir les deux 
sons de deux voyelles brèves : une oreille peu exercée 
croit n*entendre qu'un son ; mais on ne saurait s'y tromper 
dans le langage soutenu et oratoire. Ex. : sàà, sééy ne 
peuvent s'écrire, ni se prononcer sây sê^ quoique l'oreille 
croie n'entendre qu'un seul son prolongé. Ainsi il faut plus 
d'attention que pour le français. 

§ 3. — Des diphthongues, 

Vi et Vu forment des diphthongues avec les autres 
voyelles qui les suivent, mais non avec leurs semblables. 
Ex. : lesUf loane, Va, Ve ! Mais il y a deux syllabes dans 
iUe, uu^ mau. 

Art. il — oss consoNNgs. 

Une consonne est une lettre qui ne peut être entendue 
distinctement d'elle-même et sans le secours d'une voyelle. 

F se prononce comme en français : 

Fuy fi, fo se prononcent comme en français. 

Fe et fu se prononcent comme en latin, ou comme fé et 
fou en français. 



G a toujours dd son nasal et dur : 

17a, go, gu se pronoDceat comme en latin. 

ge fait toujours gué et 171 fait gui. 

Le G nasal, ou double consonne, a à peu près le son de 
t'ag fraoçais, quand il est précédé d'un a ou d'un comme 
dans gangrène, gongrone : Loga, dans iloga, se prononce 
comme longa dans longanimité. 

K. Le k samoan, dans les mots étrangers naturalisés, 
remplace le c dur français et le q : caton, qnasi. 

L, suivi de voyelles, donne les mêmes sons qu'en latin. 

M, se prononce comme en français. 

N, suivi de voyelles, donne un son nasal trés-prononcé. 

Ainsi, naga se prononce comme les deux premières 
syllabes de Nangasaki ; Il en est de même pour nogai. 

P. Il n'y a aucune eiceplion pour le p. 

S. L'i, dans la prononciation de certams mots, a un son 
approchant de celui de cké (chéri) ou de cko (châmer), 
ou sh anglais. 

T. 7*1 est toujours dur, et ne fait jamais si, comme dans 
admonition ou lectio, ni tsi comme dans la langue de 
Futuna. 

V. Le V n'est jamais suivi de l'u. 



des syllabes et des hots. 
Article L — des syllabes et de leurs espèces. 

En samoan, une syllabe, un mot peut commencer par 
une voyelle ou une consonne, mais il doit toujours finir 
par une voyelle, cette règle est sans exception. 

Le pluriel n'apporte aucun changement à la terminaison. 

Parmi les syllabes, les unes sont radicales et les autres 
sBConoAiREs: atofa, alofa-i-na, alofa-gi-a; folo, folo-i-na. 



— XXI — 



Les syllabes secondaires ont chacune one valeur propre 
qu'il est difficile de caractériser dans certains mots. 

Ainsi on ne saurait établir de règle générale poyr la 
valeur des syllabes secondaires dans les mots suivants: 



Lape, pigeon. 
Lupe-uy où il y a des 
pigeons. 
Ta, laver. 

Ta-ia, cpie Ton peut laver. 
Manaà, désirer. 
Manaihmiuyqm est désiré* 
Tau, appeler, nommer. 



Taù'paie-ina, être appelé 
paresseux. 

FolOj avaler. 

Folo-gia, que Ton peut 
avaler. 

Lagi, ciel. 

Lagi'Valea^ (lune) cachée 
par un ciel nuageux. 



Article II. — des mots en général. 

Parmi les mots, on distingue les monosyllabes, les dis- 
syllabes, les trissyllabes et les polysyllabes. 

La plupart des noms primitifs ou racines sont dissyllabes 
ou monosyllabes. En y ajoutant une ou plusieurs syllabes, 
on forme des mots dérives : ainsi, de Aga^ on forme Ago- 
lelei^ agaleaga, agavale, agamalû. 

On distingue encore les mots simples et composés. 
Du mot simple fale (maison). Ton forme les mots com- 
posés falemoe, faleoo, faleta, falelaga^ faletalimalà, etc. 



CHAPITRE III 



DE L ACCENT. 



L'accent consiste en une forte élévation de la voix, ou 
intonation, par laquelle une syllabe se distingue particu- 
liérement des autres. 

L'exacte prononciation des accents est un point d'une 




grande importance ; car il en est des accents comme de la 
quantité: les accents servent a distimgder les ACCEr- 
TIOKS DIFFÉRENTES d'ur uÈut HOT. 'AiM, espèco de poi- 
vrier, n'est distingué de ava, passe pour les navires, que 
par r esprit rade ', dont il est affecté (1). 

L'accent diffère de la quantité ; il peut se trouver sur 
une syllabe brève, comme sur une loi^e. 



DEUXIEME PARTIE 

DE LA DÉRIVATION. 

n y a en samoan, comme en français, neuf espèces de 
mots, qu'on appelle parties du discours, savoir t 

L'article, le nom, l'adjectif, le pronom, le verbe, la 
préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection. 

CHAPITRE I. 

DE l'article. 

On distingue deux articles, le défi,ni, et l'indéfini. 

Article 1. — de l'article DÉFtnt. 

L'article déûni est le (prononcez lé). Quand it est au 
commencement de la phrase, il est précédé de à ; mais on 

1. Cet esprit rude (') remplace le K que l'on rencontre dans les langues 
de Toga et de Fututw. Il se fait sentir dans la prononciation par una aspi- 
ntion rude qni nppeUe tin peu le son du S. 



retranche Yd quand Tarticle se trouve au milieu ou à la fin 
de la phrase. 

Ex. : '0 fe alii ua alu i Apia, le chef est allé à Apia. 
Va alu le Alii i Apia^ le chef est allé à Apia. 
Pe ua alu i Apia le alii ? Le chef est-il allé à Apia. 

Le est précédé de e, quand il est à la fin de la phrase 
devant le sujet d'un verbe actif, pour distinguer le sujet 
du régime. 

Ex. : Na fasi le avâ e le tane^ Thomroe a tué sa femme. 

Mais il ne prend point e, quand c'est le sujet d*un verbe 
neutre. Ex. : Aumai le mea, nei ita le alii, apportez les 
vivres, de peur que le chef ne se mette en colère; Va ftià- 
toà malolo ananafi le alii, le chef a commencé hier à se 
bien porter. 



Art. II. — DE L^ARTICLE INDÉFINI. 

L'article indéfini est se (un, une), sina (de, du, quelque), 
ni (des) y nisi ou niisi (quelques). 

Ex. : Apportez-moi un couteau, aumai se naifi ; appor- 
tez-moi de la nourriture, aumai sina a ta mea e ai; 
apportez-moi des couteaux, aumai ni naifi; y en a-t-il 
quelques-uns qui soient partis "f peuao nisi ? 

Les noms de royaumes, de provinces, de fleuves, de 
rivières, qui en Français prennent l'article défini , sont mis 
en Samoan dans la classe des noms propres de personnes, 
et en suivent la règle, c*est-&-dire ne prennent point 
l'article. 

Ex. : la France^ o Falani; TAUemagne, o Siamani. 

DÉCLINAISON DES ARTICLES. 



ARTICLE DÉFINI. 

Nom. '0 le, e le^ le, la. 
Gén. le, a ky de le, du. 
Dat. ile..., à le, au. 



ARTICLE «DÉFINI. 

Nom. V se, e se, un, une. 
Gén. se, a se, d'un, d'une. 

Dat. I se , à quelqu'un, 

à un certain. 



IM. 


le le.r. 


.1«. Su.. 


... an, nue. 


Toc. 


e pbcé après le oora. 


T,ie. 




Abl. 


iU par le. la, de. 


.Ibl /«. 


... par on, quel 






qa'on 


qoelqn'uoe. 



Rexaaqce. — Od voit par cette décliaaisoa ijae de au 
geoiuf s'esprînK par oet a : o U, n U, o t€, a sr. 

RÉgls f^tiULE. — De indiquant une idée d'ACTiox 
s'exprime par rt. Ei.. - 'O le gaiite^ a Pttelo, le tnrail de 
Pierre ; ô tana lauga, son discours ; à lana mahga, son 
TOy^e. 

De indiquant un état passif s'exprime par o. Es. : '0 
bma mai, sa maladie ; è lona lali. son refrain. 

Mais quand il s'agît d'une idée de possession, c'est 
tantôt par o, ex. : '0 liMa fale. sa maison, et tantôt par n, 
ex. : lana mea. ses virres. On ne saurait assigner d'autre 
raison certaine, sinon que c'est l'usage (le tyran des 
langues). La pratique apprendra le reste. 

Cette régie aSecle le pronom possessif. 

Ex. : '0 lana galufga, .on traTaît; e ona le mana, sa 
puissance; eana le pule, son autorité. L'idée de maKuUii 
ou de féminin n'y euire pour rien. 



On distingue en Samoan, comme dans les antres lan- 
gues, le nom commun et le nom propre. 

Le nom commun est précédé de l'artide défini : l'homme , 
ô le tagata. 

Le nom propre n'est point précédé de l'article défini, 
mais de à quand ce nom est au commencement de la phrase : 
Pierre, à Petelo; il en est privé, quand il se Irouve au 
milieu on i la fin de la phrase : Ua alu Petelo i Apia, 



— XXV — 

Pierre est allé à Apia; un fat mai Petelo...y Pierre m'a 
dit... 

On distingue, comme en français, des noms collectifs et 
des diminutifs : à le motu o iagaia, la foule ; osi tdma sia^ 
ce petit enfant. 

On distingue dans les noms, le genre, le nombre et le 
cas. 

Art. I. — DU GENRE. 

Le genre est la distinction à Tégard du sexe. 

En Samoan : 1° tous les noms d*ôtres inanimés ou ab- 
straits sont neutres. 11 n*y a d'exception que pour quelques 
plantes ou arbustes dont les Samoans ont appris des Euro- 
péens à désigner le genre, quand ils considèrent ces plantes 
sous le rapport productif : o le esi tane^ le papayer m&le ; 
à le esi fafine, le papayer femelle. 

2'' Les noms d'êtres animés se divisent en deux classes, 
les MAScuLirfs et les féminins. Les noms du genre mas- 
culin désignent les êtres du sexe masculin, et les noms du 
genre féminin désignent les eues du sexe féminin. 

On distingue le sexe : V par des mots différents : 
tamd (masc), père; Una (fém.), mère; ^l"" par Taddition 
du mot tane mâle et fafine femelle : '0 le tâma lane^ garçon ; 
'0 le tâma fa fine y fille. 

Plusieurs mots s'emploient pour les deux genres. Ex. : 
V le lagala, homme ou femme ; 'Aiga, parent, parente ; 
Agasala, pécheur, pécheresse. 

Art. II. — DU NOMBRE. 

On distingue en samoan, comme en français, le singu- 
lier et le PLURIEL. Il y a de plus le duel. 

En samoan, un nom s'écrit au pluriel comme au sin- 
gulier : '0 le iagaia nei^ cet homme ; iagaia nei^ ces 
hommes. 



— mrm — 
I" D'ëgalilé. — e lusa lona agalelei, mot-i- 
mut : sa booté est égale i... 
Pierre est aussi habile que Paul, 
e /tua le poto o Petelo i to Pavlo, 
mot-à-mot : éf^ale esl l'habileté de - 
Pierre à celle de Paul. 
I â° D'infériorité. — Pierre est moîna habile 
CoMPAitmF/ 1°« P"H' " ^y kpoiooPeUlo 

t lo Pamo, mot-a-mot : est petite 
l'habileté de Pierre comparée k 
celle de Paul. 
[ 3° De supériorité. — Pierre est plus habile 
que Paul, e sili le poto o PeUlû 
i lo Paulo, mot-à-mot : est supé- 
rieure l'habileté de Pierre com- 
parée i celle de Paul. 
On voit que l'adjectif devient substantif par le diauge- 
meni de tournure. 

Superlatif. — On élève on adjectif au superlatif absolu 
ou relatif, en mettant un mot devant ou après : 

Matua, matai. Ex.: Matua leaga, Irès-manvais ; Matai 
Ulei, le meilleur. 

On se sert aussi de tu, ona, èse, tasi, lava que l'on 
place après l'adjectif : Jfaàà tu, trèsnlur ; alofaina ona, 
trés-aimé ; ut èse, hors ligne ; lelei tan, excellent ; leaga 
loti, très-mauvais. 

Les mots āiUsili, sili èse, o le mea èse, va maeu, iu> 
momose, ua moda, va gulu ont, tuipito, etc. , expriment un 
superlatif. 

Les adjectifs verbaux dérivent des verbes. 

Art. 11. — DES ADJECTIFS KUMÉHAUX ET .10313 DE NOKBIIE. 



On peut les diviser en deux classes : les nombres dé- 
finis et les nombres indéfinis. 



^ I. — De* nooibrvrs dt'nc;s. 



On eo distii^iie de deux 
ordixiaax. 



sortes, les oardioâux el les 



1<* NOBBUBS CARMNJirX. 



iasij un. 
Ilia. deux. 
iōlu^ trois, 
/a, quatre. 
Uma^ cinq. 
ono^ six. 
fitu, sept, 
tïi/u, huit. 
tua, neuf. 
sefulu, dix. 

Remarque. — Les noms 
dioses que Ton compte. 



fefulm ma U tasi. onie. 
sefulu ma U lua^ douxe. 
lua sefulu y vinjrt. 
Mu gafulu, trente, etc. 
sclaUy cent. 
afe. mille, 
mano, dix mille. 
ilu, cent mille, 
mi/ïufia, million. 

de nombre varient avec les 



2* Nombres ordinaux. 

O le muamual . ^^^„«:^^ 
le uluai 1 *' P'"""""^- 
O 26 /fia, te tolu, le fiiy etc., le second, le 
troisième, le quatrième, etc. 

Les nombres ordinaux s'emploient avec le mol vaaja 
(part) pour exprimer des nombres distribu tifs ou frac- 
tionnaires. Ex. : '0 le vaeluaga lemu, la moitié ; /> lona tolu 
oaega, le tiers ; o lona fa o vaega^ le quart ; loin o vaega^ 
V vaega e tolu, les trois quarts si le tout est divisé en 
quatre parties, et trois parts si le tout est divisé en plus 
de quatre parties. 

§ 2. — Des adjectifs de nombre indéfinis. 

Se, quelqu'un; sina^ quelque (en anglais 5om(;) ; tailoà- 
ioiij iailasi, chacun, chaque, tout ; o le tasi yo o le isi^ 



Fun ou Tautre ; toàitiiti, pea, peu nombreux (en latin 
pauci) ; faàiiiiii^ un peu (en lat. parunC^ ; sina mea itiili, 
peu^ petite quantité ; ni nai, quelques, peu nombreux 
(c'est un diminutif dont on se sert quelquefois pour exa- 
gérer en moins); ioàtele^ plusieurs, beaucoup (en lat. muU%)\ 
tele, beaucoup, une grande quantité (en lat. muUum) ; e 
leaise, aucun, nul (en lat. nemo) ; e leaise tari, pas un 
seul (en lat. ne untis quidem) ; èse autre, autres, (plur.) 
èèse ; se quelqu'un, quelque chose ; nî, niiri, nisi, quel - 
ques-uns, un certain nombre; àtoa, tout entier ; àtoa uma, 
tous ensemble. 

Art. III. — DES ADJECTIFS PRONOMINAUX. 

(Voir aux pronoms, page xxxm, chap, iv, art. n)* 

De la formation des adjectifs. 

On peut distinguer les adjectifs en primitifs, dArivés 
et COMPOSÉS. 

1** Primitifs: Uli, noir; 5tna, blanc; ena, blond. 

2® Dérivés : faàuliuli, noirâtre; faasinarina, blan- 
châtre ; faàenaena, un peu blond ; mataù-tia, effrayant ; 
ino-siay odieux ; ita-gia, contre qui Ton est fâché. 

La plupart des adjectifs dérivés ont la syllabe finale en 
6a, lupea ; en ta, taia\ en m, inosia\ en mta, inumia ; 
en gia, fologia^ itagia, etc. Quelques-uns changent la 
dernière voyelle brève en longue ; manu (subst.), manu 
(ac^.); tagata (subst.), tagatâ (adj.). 

3"" Composés : faàulaula, rieur, railleur ; lotoiti^ peu- 
reux ; lototeUy courageux ; limamalosi ; nuùfalelelei ; 
tagataofulelei. 

Il y a une sorte d'adjectifs composés d'un verbe passif 
et d'un substantif; la forme ou terminaison adjective 
se met à la fin. Ex. : punimatagia, arrêté par le vent ; 
fuatatdnay attaqué par une flotte. La préposition par ne 
d'exprimé pas. 



Les adjectifs qui expriment ressemblance, tels que 
rongeâtre, noirâtre, etc., sont précédés de faà (c'est le 
foha ftitunien), et redoublent le radical. Ex. : VU, noir, 
faàuliulij noirâtre; sina^ blanc, faàsinasifia, blanchâtre. 

Plusieurs adjectifs ont leur pluriel exprimé par le re- 
doublement d'une voyelle ou d*une syllabe. Ex. : tinoèse 
(sing.), Unoèèfê (plur.); peti (sing.), pepeti (plur.); tele 
(sing.), tetele (plur.). 

CHAPITRE IV. 

DES PRONOMS. 

On peut diviser les pronoms en deux classes : les subs- 
tantifs ou personnels et les adjectifs. 

ART. I. — PES PRONOMS SUBSTANTIFS OU PERSONNELS. 

Les pronoms personnels représentent les personnes 
simplement, et sans aucune idée accessoire. Les uns sont 
DÉFINIS et les autres sont indéfinis. 



§ i. — Des pronoms personnels déQnîs. 



SINGULIER. 

1" pers. — Ou, ituy ta, au, 
je ou moi. 

2* pers. — '0 oe, oe, tu ou 
toi. 

3* pers. — '0 ta, ia, ina, na 
(contracté de ina), 
lui ou elle, le. 



PLURIEL. 

i^ pers. — Matou, nous, ex- 
clusivement, c'est-à- 
dire non comprise la 
personne à qui Ton 
parle. Tatou, nous, 
inclusivement, c'est- 
à-dire y comprise la 
personne à qui l'on 
parle. 

2* pers. — Tau, outou,\ous. 

3* pers.— Latou, eux, elles. 



1" pers. — Ta, taua. nous deiu. inclasiveraeDt, voir 
{tturiel. Ma, mava, noas deux, exclusivement, voir plariel. 
2" pers. — LufB. oh/wi, vous deux, 
â* pers. — La, lava, eux deux. 
Les proDoms personnels se déclinent comme les noms. 



UXCLUER 

Nomin. ou, la, i ta, e au, Je. 

Gén. au, a au, de moi. 

Dat. ta te au, i moi. 

Ace, au, ta au, moi. 

Abl. ta /« au, par moi, de 
moi. 



Nom. matou (excl.), tatou 

(incl.), nous. 
„, Ko matou, tatou i de 

^'}amatou,atatOtt\iions 
Dat. ta te i matou,... tatou, 

à nous. 
Ace. matou (excl.), tatou 

(incl.), Q0D9. 

Abl. tu te i matou,... tatou, 
par nous. 



Nom. Ma, ta, qous deux. 

-., \oma, ta, totwJ .„„„ „ .„, 
Gen. t . Idenonsdeux. 

fa ma, a ta \ 



Dat. 



\ia te i mauai 



à nous deux. 



f ta te t taua ' 
Ace. tnaua, taua, nous deux. 

Abl. (^^^"""^jparDOUsdeux. 
I ta te 1 taua \ ^ 

On peut décliner de même la seconde et la troisième 

personne. 

§ 2. — Des prODOms personnels iDdéRnis. 

Seisi, quelqu'un; setasi, un, quelqu'un; taitasi, tai' 



A!t.]L — 




Ik IBLftTV^ Idfi IKIlllM< 



ll — 



4ek 

w 
fai 



de qii^\ui m 4e qiM^M 



priélé, M ih 
chose ^v est ■ 
lis se decfiaeat sekn h rè^le hliiie, Mir «mi <m M^^ 



On peal les difiser en rosscssirs ccuucavctirs ti ihvji<- 

SeSSIFS ARSOLCS. 

1'. Les possessifs goiuonctifs soni ceui qui «ml «uivi» 
(Tan nom. Ex. : loi ^aluega, mon travail ; M fnl^, mu 
maison ; la ta mta^ ma proprièlé ; h lann fānua^ li^ur 
terre ; lou igoa, ton nom ; Uma irialU, son Ills; Um tim4, 
lo àe iamây ton père. 

2^. Les possessifs absolus sont ceux qui ne sont «uivin 
d'aucun nom. Ex.: '0 laù, le mien, la mienne; (i Um^ li 
la ôe, le tien, la tienne; o Uma, hna. le sien, la lionne ; 
à lojla matou, le nôtre, la nôtre ; è lo, la autou^ le vôtre, 
la vôtre ; olo^la latou^ le leur, la leur. 

§ S. — Des pronoms relatifs. 

Le QUE relatif est sous-entendu en Samoan ; e'nit un 
point de ressemblance avec Tanglais où il est ad libitum 
poar plusieurs cas^ 

Do9T se rend par une autre tournure. Ex. : le chijf, 
le serviteur a été blessé, est en colère, la nlii, e 

fil 



|- 



i 



ana te awtuna va manuà, ua taàtamai, mot à mot : le chef, 
sien le serviteur a été blessé, est en colère. 

A QUI s'exprime par i ai. Ex.: l'homme à qui j'aî remis 
le couteau, 'Ō te tagata na au avalu i aile nai/i. 

§ 3. — Des pronoms ai^ectifs interrogatifs. 

Nom. '0 at? eat? QmtEx.:'Oainamea...tNameaeaiJ 

Qui a...? 
Gén. ai, a ait De qui? (à qui, aijus estt) Ex. ; se 

fanuaoail La terre de qui? 
Datif la Uaii A qui? Ex.: Na ave tateai?Aqni l'a-t^il 

donné ? 
Ace. ^t ? Qui? Ex. : Va faifai at? Qui a-t-il insulté Y 
Voc. "Oa»«!7Qui?Ex.:Quie&-tu?Quiêtes-vou8?{T.r.), 

terme respectueux, du langage religieux ou de 

cour. 
Abl. /a te at ? Par qui ? Ex. : Ua gape ia te ait Qui l'a 

cassé. 
'0 Uat Qu'est-ce? Quoi? (singulier). Ex.: '0 lea 

Ua t Qu'est-ce que cela t 
"0 at Qu'est-ce? Que sont ces... ? (pluriel). Ex.; "0 

a mea iat Que sont ces choses? 
I ni at Par quoi? A?ec quoi? Ex. : Gaosi i nt al 

Avec quoi le ferai-je ? 



§ 4. — Des pronoms adjectifs démonstratifs. 

Net, na, ce, cet, cette, ces, cettes. Ex. : E lelei le nuù 
net, ce pajs est beau; l^ga U lama nei, cet enfant est 
méchant ; Uaga le lama na, id. 

Sia, si, diminutif, ce petit. Ex, : si lama tia, ce tout 
petit enf^t. 

la, ces. Ex. : Popola lama ia, ces enfants sont instruits. 

le, vous autres que voici, qui êtes là-bas. Ex. : tâma te, 
ttta maiia, enfants (vous autres là-bas), venez. 



Ltneij celui-ci, celle-ci; fena, celui-là, celle-li. Ex.: e 
lelei leneij leaga Una, celui-ci est bon, celui-là est mauvais. 

Le pronom démonstratif se place ordinairement après le 
nom. Ex. : '0 fe tusi net, ce livre ; à tâma na, ces enfants. 
Cep^idant, Ton dit aussi par aversion, admiration, etc. : 
Va leaga lenei tâma ! Il est méchant cet enfant ! Va tnaeu 
lena alii ! Il est excellent ce chef I Ou te titotno i lenei 
îâma^ je hais, je déteste cet enfant 



CHAPITRE V. 



DU VSRBK. 



AbT. I. — NATURE ET MODIFICATIONS DU VERBE. 

§ i. — Nature du verbe. 

Le verbe est un mot qui exprime Fêtât ou Taction des 
personnes ou des choses. 

§ 2. — Des modifications du verbe. 



I*. — Des nombres et des personnes du verbe. — Il y 
a en Samoac, comme en français, les trois personnes dans 
les deux nombres singulier et pluriel et, en outre, dans le 
duel. 



SniOULIXR 



i.Ou te galWy je travaille. 
i. E te galue, tu travailles. 
i.O loo galue, il travaille. 



plurhl 

1. Matou, tatou te galulue^ 
nous travaillons. 

i, Tou te galulue eal Tra- 
vaillez-vous. 

3. Latou te galulue, ils tra- 
vaillent. 






. ( Ma fe j<iIuIite,noiistravaillonstousdeux(exclusiv.]. 
' } 7'ate jaIu^ue,noustravail]onslousdeuz(inclusiv.). 

3. Lua te galulue,yous deux vous travaillez. 

Z.Late galulue, eux deux Iravaillenl. 

3*. — Des temps du verbe. — On dislingue en Samoan 
les trois (^andes phases du temps, le présent, le passC et 
l'AVEittR (futur) ; mais on ne saurait trouver exprimées 
dans ce langage toutes les autres divisions que l'on ren- 
contre dnns les graminaires fran^ses. SouveQt, la tour- 
nure de la phrase y supplée. 

1». Pbësint: Ou te gaiue, je travaille ; ou te faitau, je lis. 

2». IkiPARFAiT: Sa au savait, je marchais, 

3°. Parfait défini : Ua au alu i Apia ananafi, j'allai 
hier à Apia. 

4°. Parfait: Ua OU faàuma la ta galuega, j'ai achevé mon 
travail. 

5». Pn)3-QuB-p*nPAiT. Il est exprimé par le passé et l'ad- 
verbe QUAND. Ex. : Va uma lana galuega, peà sau lotM 
lama, il avait achevé quand son père est arrivé. 

6°. Futur: Ou le alu....; le contexte ou un adverbe de 
temps exprime toujours l'idée de FUTCRirtoN, ce qui le 
distingue du présent. Ex. : Ou le alu taeao, je partirai 
demain. Ou te alu i se aso, je partirai un jour, plus tard. 

Remarque. — Le signe ordinaire du futur est e. 
Ex. : E sau, il viendra. E le où lea mea, ceci ne s'accom- 
plira pas, n'aura pas lieu. 

7". Futur antérieur : E uma la ta galuega, peà e sau, 
j'aurai Oai mon travail, quand tu viendras. 

•i', — Des modes du vekbe.— On entend par modes d'uo 
verbe les manières difTérenles d'être ou d'agir exprimées 
par ce verbe. 

1». L'INDICATIF marque l'eiistence, l'action. Ex. : Ou te 
galue, je travaille ; o loo moe, il dort. 

2<>. L'iHPÉRATiF exprime un commandemeol. Ex : San, 



— xxxvn — 

viens; savait ia, mardic; ina alu ia^ va {ina marque 
insistance). 

30. Le stjBJONCTip désigne Texistence ou l'action d'une 
manière subordonnée. Ex. : Ou le taialo ta manuia outou^ 
je souhaite que vous soyez heureux. 

40. Le PARTiciPB. Il participe des propriétés du verbe et 
de l'adjectif. Ex. : galm (part, présent), travaillant ; 
ina moe, en dormant; iena (part, passé), apprêté ; gaosia, 
travaillé avec soin. 

Art. II. — DES DIFFÉRENTES SORTES DE VERBES. 

On peut diviser les verbes en personnels et impersonnels. 

§ i . — Des verbes personnels. 

Les verbes personnels sont ceux dans lesquels les trois 
personnes peuvent être sujet. 

Parmi ces verbes on distingue les verbes actifs, les 
verbes passifs, les verbes neutres et les verbes réfléchis. 

1**. Le verbe actif exprime l'action opérée par son sujet 
sur quelqu'un ou quelque chose que l'on appelle objet ou 
COMPLÉMENT DIRECT. Ou appelle aussi ces verbes transitifs, 
parce que faction du sujet passe à l'objet. Ex. : Ou te ten 
le falesa,] orne Téglise. 

2**. Le verbe passif exprime une action reçue ou soufferte 
par te sujet. Ex. : Ua fulisia le fale i le afâ, la maison a 
été renversée par la tempête. 

S"". Le verbe neutre désigne simplement Tétat du sujet. 
Ex. : loo mocj il dort. 

Un même mot peut être verbe neutre et verbe actif. 
Ex. : neutre, sa tu i luga, il était debout; actif, aûà nei 
tu lou vae % le laau nei, ne posez point votre pied sur cette 
plante. 

4"". Le verbe réfléchi a pour sujet et pour objet la même 
personne. Ex. : Ua fusi ia e ta, il s*est pendu. 



Il ya des verbes réfléchis français qui sont verbes neutres 
en samoan. E\. : Salamô, se repentir; manatu, se souve* 
nir, etc. 

' 5°. Verbes réciproques. Ex. : feitagai, être fâdiés Tan 
contre l'autre; la te (eilagai. 

6°. Verbes cadsatifs. Ex. : faàmoe, faire dormir; faàota, 
faire vivre ; faàoti, faire mourir, etc. 

7'. Verbes cadsatifs régiphoqdks. Ex. : faàfemisai, faire 
se quereller réciproquement. 

Remarques. — 1". Il y a en samoan des verbes actifs de 
deux sortes : les uns qu'on peut appeler dâfinis et les 
autres indéfinis. 

Verbes actifs déûnis. Ex. : /tu se fale, faire une maison ; 
fat le fale, faire ta maison. 

Verbes actifs indéfinis. Ex. : fai fale, leu àiga, fau vaà ; 
ils expriment une action en général. Ces verbes semblent 
rentrer dans la classe des adjectifs ; ils équivalent à char- 
pentier, MAÎTRE D'aÔTEL, CONSTRUCTEUR DE RARQUE3. 

S". On rencontre assez souvent dans la langue saraoane, 
dos verbes fréquentatifs et intensitifs; ils expriment 
une continuation, une insistance, et une espèce d'opinii- 
treté de la part du sujer. Ces verbes sont précédés de la 
particule tau. Ex. : laualaga, laustùli, taufeaili, etc. 

3°. Les verbes caosatifs sont formés en mettant faà 
devant le verbe. Ex. : faàoti, faàmisa, etc. 

i". Faà implique souvent similitude. Es. : Faàtagata 
èse, en étranger ; faàtagata gaoi, comme un voleur. 

5". Faà joint à un nom U change quelquefois en verbe. 
Ex. : au, manche, faàau, mettre un manche. 'Oloa, ri- 
chesses, faààloa, enrichir, donner des richesses. 

6°. Faà joint à un adjeclif le change quelquefois éga- 
lement en verbe. Ex. : vit, noir, faàuU, noircir ; umt, 
long, faàumi, allonger. 

7°, Faà joint à un verbe neutre le change en verba 
actif, ou plutôt en fait un autre verbe. Ex. ; ola, être vi- 
vant, faàola, sauver ; lu, être debout, faàtu, dresser. 



— UUiX — 



8*. Fe est le signe de réciprocité, et il implique plonh 
lité. Il est suivi de ai son corrélatif : femisai, feitàgai. 
Avec les verbes de mouvement, U implique Tidée d'aller 
et de venir, d*avancer et de revenir, d'aller à droite et à 
gauche. Ex. : fealuai, fenudiuai (t r.), aller et venir. 

Au jQguré, il implique Tidée de doute, d'irrésolution, 
d'inconstance, * etc. 

Quelquefois il exprime l'idée de célérité. Ex. : feeli^ 
voguer rapidement ; femoei, courir, se précipiter rapide- 
ment vers. ... ; feveleai^ sarder promptement. 

9*. Rédupucation dans les verbes. — La réduplication 
d'une voyelle ou d'une syllabe dans les verbes s'emploie 
pour marquer : 1^ la répétition d'un mouvement ou d'un 
acte. Ex. : savalivali^ iipiiipi; V le pluriel. Ex. : iaeU 
(sing.), iaeele (plur.) ; galue (sing.), galulue (plur.). 

10**. RÉPÉnTioN DES VERBES ET DES ADJECTIFS. — On répète 
un verbe pour marquer la fréquence, l'insistance, l'espacede 
temps qui s'est écoulé pendant que durait l'action. Ex. : 
saili sailiili, faàtali faàUUitali. On répète un adjectif pour 
exprimer un augmentatit ou un diminutif. Et. : oie nua 
tele tele lava ; o si mea itUti lava. 

§ S. — Des verbes impersonnels ou unipersonnels. 

Ces verbes n'ont que la troisième personne. Ex. : And e 
ua, probablement il pleuvra ; ua lao/ie, il fait beau temps ; 
ua faàtitili, il tonne ; e i ai^ il y a ; etc. 

Art. III. — DB LA CONJUGAISON. 

Conjuguer un verbe, c'est l'écrire et le réciter avec tous 
ses modes, ses temps, ses nombres et ses personnes. 

Remarque. — Outre les inflexions et les désinences de 
la racine, les signes qui la précèdent jouent le rôle prin- 
cipal en Samoan, ce qui est un point de ressemblance 
bien marqué avec l'anglais. 



/ 



- Des verbes auxiliaires. 



il est comme impossible d'établir une comparaison 
entre les signes qui, en Samoan, jouent le rôle de nos 
verbes auxiliaires Stre et avoir et ces deus verbes fran- 
çais. 

Presque toujours ces signes se trouvent tellement in- 
corporés au verbe principal, que si l'on essaie de les en 
séparer, il est impossible de conjuguer. C'est un méca- 
nisme différent. 



§ 3. — Conjugaison des verbes réguliers, voix acUve. 



PRiSINT 

ou te fa, je coupe. 
eteta, tu coupes. 
ol0ola,i\ coupe. 

'S nous coupons. 
matou ta, \ '^ 

toute ta, vous coupez. 

latmt te ta, ils coupent. 



ma te ta, i nous coupons 
ta te ta, \ tous deux. 
lua te ta, vous coupez tous 

deux, 
ia (eta, ils coupent tons deux. 



sa au ta, je coupais. 
sa e fa, tu coupais. 
sa ta ta, il coupait. 
sa matou ta, nous coapions. 

sa outou ta, vous coupiez. 
sa latou ta, ils coupaient. 

DDEL 

sa ma ta, lui et moi, nons 
coupions. 

sa ta ta, toi et moi, nous 
coupions, 
etc..., etc., ete- 



ta, fa îa on ina ta ta, coupe. 

tatou ta, coupons. 

ina outou ta, coupez. 

ina latou ta, qu'ils coupent. 



— XLI — 
DUEL 



ùiataiaia^ coupons tous deux. 
ina lua ia^ coupez tous deux. 
ina la ta, qu'ils coupent tous deux. 



PhKFkir 



ua au toJ -^- ^^„^a 
^ ' > 1 ai coupe. 

na au taA ^ '^ 

nae ta, tu as coupé. 
naiata^ il a coupé. 
na matou ta, nous avons coupé. 
na outou ta^ vous avez coupé. 
na tatou ta, ils ont coupé. 



DUSL 



na ma /aJlui et moi avons coupé. 
na ta ta, |toi et moi avons coupé. 
na onlua ta, vous avez coupé tous deux. 
na la ta, ils ont coupé tous deux. 

Rbmarque. — Avec la tournure conditionnelle si, le 
parfait remplace le conditionnel français ou le plus-que- 
parfail du subjonctif. Ex. : A na ua sau, poo ua au ta, 
s'il fût venu, j'aurais ou j'eusse coupé. 



SUBJONCTIF. 



Présent. — Comme le subjonctif ne désigne l'existence ou 
TactioUy qu'eta la subordonnant à un motif, k une condition, 
à un souhait, à une possibilité, etc., il prend différentes 
particules selon les différents motifs, les différentes condi- 
tions auxquelles il est subordonné. Ex. : Je souhaite qu'il 
rejoigne sa troupe, ou te tatalo ta maua lana malaga; 
quoique vous soyez robustes, e ui ina tau te malolosi ; 
de peur qu'il n'en soit malade, nei tupu sona mai ; afin 
qu'on ne dise pas, net fat mai. 



Parfait. — Le parfait du subjooctir s'exprime comme le 
parfait de l'indicatif. Es. : il n'est point vena, quoique je 
le lui aie ordonné, e Id sau^ e ui ina na au poloai i ai. 

Plus-qve-parfait. — Le plus-que-parfait du subjonctif 
s'exprime comme le parfait de rindtcatif ; c'est la tournure 
du premier membre de la phrase qui fait de ce dernier un 
équivalent de noire plus-que-parfail du subjonctif. Ex. : 
A nauaia teau se toi, poo vaau galue, si j'avais eu une 
bâche, j'aurais travaillé. 

Imparfait. — L'imparfait du subjonctif s'exprime comme 
l'imparfait de l'indicatif. Ex. : Va sola, e ui ina sa au 
taofi, il s'est enfui quoique je l'arrêtasse. 

PARTICIPE 
INPINITIP PRftSEHT PASSÉ 

Ta couper. OtaoMtnaota, Taia, coapé. 

coupant. 

De la formation des temps simples. 

1*. Le pRfsENT. — Les trois personnes du singulier ou 
dn pluriel ne diffèrent point de l'infinitif pour un grand 
nombre de verbes. 

11 y en a plusieurs dont les trois personnes du pluriel 
prennent le redoublement ; ou te galue, je travaille; fou te 
galulue ea 1 travaillez-vous? 

S°. Le SUBJONCTIF se forme de même. Quand les trois 
personnes du pluriel prennent un redoublement au pré- 
sent, elles le prennent également dans tous les autres 
temps de ce même verbe. 

3<*. L'imparfait est semblable à l'infinitif pour la racine; 
il a de plus la particule sa qui lui est propre. Ei. : sa au 
galue, je travaillais. • 

4". Participes. — Le participe présent se forme en met- 
tant ou ina devant l'infinitif : galue, ou, ina o 
gcUue, travaillant. Le participe passé se forme en ajoutant 



XLm — 



à la racine a, ina, îa, tia, sia^ mia, etc. (Il en est de 
même dans la langue de tutuna). 

§ 3. — Conjugaison des verbes passifs. 
Alofaina, être aimé. 

INDICATIF PRÉSBNT. 



u 



.S 



•a.1 



1 p. ua ou (dofaina, je suis aimé. 

2 p. ua 6 alofaina, tu es aimé. 

3 p. 11^ alofaina ia^ il est aimé. 

1 p. ua ma((m alofaina^ nous sommes aimés. 

2 p. ua ou/ou alofaina, vous êtes aimés. 

3 p. ua to/ou alofainuj ils sont aimés. 



IMPARFAIT. 




p. sa au alofaina, j'étais aimé, 
p. sa e alofaina, tu étais aimé, 
p. sa alofaina ia, il était aimé. 

p. sa matou alofaina, nous étions aimés, 
p. sa oulou alofaina, vous étiez aimés. 
3 p. 5a latou alofaina, ils étaient aimés. 

.SUBJONCTIF PRÉSENT. 

ta ou alofaina. que je sois aimé, 
ia matou alofaina^ que tu sois aimé, 
etc., etc. etc. 

Il ne faut pas oublier le duel aux trois personnes : 
voyez conjugaison des verbes réguliers, voix active. 

Remarque. — Quand il y a opposition, on place le pro- 
nom personnel après le verbe. Ex. : nous étions haïs, mais 
vous, vous étiez aimés, sa matou inosia, aè sa alofaina 
outou. 



i 



§ 4. — Conjugaison des verbes neutres. 

Tout verbe neutre se conjugue activement en Samoan. 
H y a, comme en français, des verbes actifs qui devien- 
oeat neutres, étant privés d'un objet sur lequel ils opèrent. 
Ex. : écrire une lettre, tusi se tusi; il écrit bien, o loo 
tusi Ulei. 

§ 5. — Des verbes réfléchis. 

Il y a très-peu de verbes qui ont b forme réOéchie. EUIe 
est remplacée par plusieurs tournures différentes. Ainsi, au 
lieu de dire : il se fâcha, l'on dit : il était, il fut en colère. 
Au lieu d'employer un verbe réOéchi, comme en français, 
pour exprimer le verbe se baigner, on se sert d'un verbe 
oeutre, taele, se baigner, qui peut même devenir actif; 
car oa dit : taele le manuâ, laver la plaie; il se cassa la 
jambe ; va gau lona nae, mot à mot : il cassa sa jambe. 

La plupart des verbes que nous appelons réfléchis sont 
exprimés en Samoan par un verbe neutre : se repentir, 
salamô ; se bâter, taalise. 

§ 5. — Conjugaison négative. 

Pour conjuguer un verbe négativement, il suffit d'a- 
jouter à la conjugaison affirmative, immédiatement avant 
le verbe, la particule négative le. £x. : 

PRÉSEMT. FUTUR. 

Ou te le iloa, je ne sais pas. 



Matou te te iloa, nous ne 
savons pas. 

IHPUIFAII. 

Sa au le tloa, je ne savais pas. 
Sa malou le iloa, nous ne 
savions pas. 



OuteU alu (taeao), je n'irai 

pas (demain). 
Matou te le 0, nous n'irons 



PASSÉ. 

Au lieu de le, on met lei : 
Ou te let (ago i ai, je n'y ai 
pas touché. 



— XLV — 



DUEL. 



ma, ta te U iloa, nous ne savons pas. 

ta te le eat n'allez- vous pas f 

-ma te lei o i ai, vous n'y êtes pas all(^s. 

sala te iloa lava, nous ne savions pas Hu toul. 

la te lei faàlogo i ai, vous ne lui avez pas obéi. 

§ 6. — Conjugaison inlnrrogativc. 

Il y a deux manières de conjuguer interrogativcment : 

La première en mettant ea â la fin de la phrase. Et. : 
e te galue ea, travaillesHu ? 

La deuxième en mettant pe au commencement de la 
phrase. Ex.ipeete alu, partira^*tu? 

La première manière s'emploie pour exprimer kn sen- 
timents virs, pour exciter Fattention, etc. On se sert de la 
seconde, quand on s'informe de quelque chose. 

§ 7. — Des verbes irrégulier». 

Le radical (oo prend ordinairement t/tnrt^tytff pour ra- 
dical, les grammairiea^ sont partagés) ne s^mfTrant ^ficon 
chax^enieol dans la conjogai.vm Mmonnft^ on n'y rÀmmH 
poîDt de Terbes irrégalieri, teb que nom le% niiom m 
trasçais, oo tels qo'ib sont en anglais. 

La seule différence qu'on traore entre (es ifnïi^ ànm 
la fermatioo des temps, des modei et des pers^jfvne^^ e'esi 
que pimeon, an trois personnes do phiriel. ^^^nent on 
rsAsofaienient, oy/auot signe do ploriel, ei les aofres n'en 
pnsaKitC |tts, Eoriore eeUe différence pdr;rit htt Atf t$m- 
TOI éata cm b» oiMnbre de cas. caor IV/n 4it <^t l'^n éerH 
«^piiHoeai: f^ilae 'p^Hir Se sÛH^ier et k p^ariet : ^ tmUm 
^tkmi ai? /je. m w^Um fyjibUite, Opeti«lant ffftMwA est 
plus 



g 8. — Des verbes impersonnels ou uniperaonnela. 



£ t ai, il y a 



B i ai, il y a. 
sa i ai, il y avait. 
na i ai, il y eut. 
e i ai, il y aura. 
ina i ai, (afin) qu'il y ait. 
e ui ina sa i ai, quoiqu'il y 
eût. 



£ je at, il n'y a pas. 
sa le ai, il D'y avait pas. 
' 'f*'.'*^'!ilD\eutpas. 

e là ai, il n'y aura pas. 
nei ai, de peur qu'il n'y ait. 
e ut ina sa U ai, quoiqu'il 
n'y eût pas. 



fw ai? jK t ai? y a-t-il? 
pesai m^ y avait-il? 
penaiail yeut-il? 
pee toi? yaura-t-il? 
eleaiea^ n'y a-t-il pas ? 
«ate ai fia? D'y avait-il pas? 

Art. IV. — DES coupléhehts des vbrbbs. 



Les verbes actifs veulent leur complémeDt direct à 
l'accusaUf, tantôt avec t et tantôt sans t. Ex. : Ou te manaà 
i se nat/i, je désire uq couteau ; ou te fia faàtau se naifi, 
je désire acheter un couteau. 

Les complémeots iadihects se mettent au dalir et & 
l'ablatif. £x. : na au tautala maiaile taua, je lui ai parlé 

compL ind. 
de la guerre; ua au faàalt ia te ta lona sesê, je lui ai 

compl. ind. 
montré son erreur; ua alofaina e ona àiga, il est aimé 
compl. ind, 

de ses parents ; ua au maua lenei naifi i la ta galuega, 

compl. ind. 

j'ai obtenu ce couteau par mon travail. 



— XLvn — 



CHAPITRE VI. 

DBS PRÉPOSITIONS. 

Les prépositions expriment les rapports qui existent 
entre les personnes et les choses dont il s'agit dans le 
discours. 

A, par : ui a uia^ passer par terre. 

A, de, appartenant à... : le tnea a Joane; mea 

la propriété de Jean. vivres 

a malô. 

de la troupe. 

Aè, en haut : alu ah, aller en haut, monter. 

A è, particule complétive : inu aè ; ifi aè ; tufatufaè. 

Aga, vers, dirigé vers : aga i toi, vers la mer; aga i 
sisifo, vers Touest. 

Aunoa ma, sans, qui n'a pas : aunoa ma le kalasia, qui 
n'a point la grâce. 

6, par, à : tta ilagia e lona nuû, il est odieux à ses con« 
citoyens, il est haï par ses concitoyens. 

e ui inūf quoique, malgré que, nonobstant : e ui ina 
malasi, quoiqu'il soit fort, malgré sa force. 

faà, selon, à la manière de, à la façon de..., comme... , 
en. . . : faàpapalagi^ à la manière des Européens ; faàgaoi^ 
en voleur, comme un voleur. 

faà, vers : faàafiafi, vers le soir. 

faà, comme si : faàlefiaalu^ comme s'il ne voulait pas 
partir. 

faàfeagai ma^ vis à vis de. 

faàsaga, vers, dirigé vers : faàsaga i sisifo, tourné vers 
l'ouest. 

gaia alu i, depuis, gala mai i, jusqu'à : gala alu i 
Apia gala mai i Faleula^ depuis Apia jusqu'à FaletUa. 

i, sur, touchant, de : tautala i le taua, parler de ki 



— XLVIII 



guerre; 7wfo i Ir manga, demeurer sur la montagne; pa 
iàtuy éclater (mourir) de rire. 

t, danSy durant : i le po, dans ou pendant la nuit ; i le 
aOy de jour, pendant ou durant le jour. 

i, avec, au moyen de : sala i se naifiy couper avec un 
couteau. 

t, par : auteui i taij je passerai par mer. 

t, k: ou te alu i Apia^ je vais à Apia. 

ià, sur, touchant, de... (devant un nom propre ou un 
pronom) : sa matou tautala ia Petelo, nous parlions de 
Pierre. 

f/o, en bas : alu ifo, descendre; ave ifo, porter en bas. 

f/b, tout bas, en soi-même (intra se) : Na au faàpea 
ifo^ je me suis dit en moi-même. 

f lalo, en bas, à terre : luù i lalo^ dépose à terre ; 
nofo i lalo, s'asseoir à terre. 

i lalô, tout en bas, au fond, par ex. d'un navire, d'un 
puits, d'un abime, etc. 

i lato 0, sous, par dessous : i lalo o laulau, sous la table. 

i luga, en haut... / luga o, sur, par dessus... / luga 
oé, au-dessus... / l'uga lava, au sommet. 

f luma^ devant, par devant: i luma fale, devant la 
maison. 

t luma, publiquement, l'opposé de i tua en secret, en 
particulier: èse lana felalaiga i luma, èse i lua. 

i po 0, durant : i po o le taua, durant la guerre, au 
temps de la guerre. 

i ta fata fa ane o, à côté de : nofo ia i tafatafa ane o le 
tulafale, asseyez-vous à côté du Tula fale (chef du ^ ordre). 

i tala mai, en deçà : i tala mai o le ala, en deçà du 
chemin. 

f tala atUj au-delà : t tala atu o le utu^ au-delà du fossé. 

f totonUj au milieu, parmi : t tolonu o luko^ au milieu 
des loups. 

f tua, derrière, par derrière : Hua o le àai. derrière la 
ville, en dehors de la ville. 



— XLDC — 

lata, prés ; lata i, près de : lata i le vai, près de Veau. 

ma, āTee : ma lana tamâ, avec son père; masetoi, avec 
une hache. 

ma, pour : ave, tuu ma loane^ emporte, mets de côté 
pour Jean. 

ma, de : na mamao ma Uma nuù, il est loin de son pays ; 
iaouiou mamao ma le agasala, éloignez-vous du péché. 

ma, à cause de..., par respect pour: Aûâ le pisa ma alii^ 
ne faites point de bruit par respect pour les chefs. 

mai, āei oute sau mai Apia, je viens d'Apia ; mai Uh 
tonu, de l'intérieur ; mai lalo, d'en bas. 

seia, seia oo i, jusqu'à ce que... : seia maua, jusqu'à 
ce que vous l'ayez atteint. 

Solo, tout le long de... : Savali solo i le fanua, visiter 
entièrement un champ. 

Talu, depuis : talu i le taua, depuis la guerre ; talu ia 
Atama, depuis Adam. 

Yanaga, vagana, hormis, excepté : vagana se alii aûà 
le ave, à moins que ce ne soit un chef, ne le donne pas. 



CHAPITRE YII. 



DBS ADVERBES. 



ADVERBES ET PHRASES ADVERBIALES. 

§ 1. — Adverbes de temps. 

e /oàvavaii, pour toujours : ua au faàUm atu e faàvavau, 
j'ai vendu pour toujours. 

au précédé de le négatif, jamais : « (e au mu, il ne vient 
jamais ; au te le au lafoai, je ne l'abandonnerai jamais. 

IV 



ua futUy va fat po, il y a ItmgteiQpà. 

Joa, longlemps : ua nofo Uxi, il est resté Icnigteraps. 

leva, depuis longtemps : ua kva lona nofo, il y est rasté 
depuis longtemps. 

TARD et TROP TARD s'espriment par différentes tour- 
nures dépendant des circonstances du jour, de la nuit, et 
du verbe de la phrase ; par ex. : ua uma, c'est fini ; il n'y 
en a plus, ua marne, e le toe mafai, etc. 

île aso net, aujourd'hui. 

ionapo Metimaintenant, 

t net ona po { en ce temps-ci. 

» ona po ta, en ce temps-là. 

ipo le oge, au temps de la disette. 

île po nanei, ce soir. 

t se aso, un jour, un beau jour. 

a le tu, dans l'avenir. 

t le tasi aso, i le iii aso,ï[ y a quelque temps. 

m, depuis peu : na sei sau, il est venu depuis peu ; na 
sei sau mi, il ne fait que d'arriver, il est arrivé depuis un 
moment. 

flanet, sous peu, dans quelques heures : e sau nanei, il 
viendra sous peu. 

nanei nei, î l'instant (pour le futur). 

analeila, il n'y a qu'un moment : ua alu analeila, il est 
parti il n'y a qu'un instant. 

analeila nei, à l'instant même [pour le passé). 

taeao, demain ; taeao i le taeao, demain matin. 

t aso uma, tous les jours. I pouma, toutes les nuits. 

anamua, autrefois : '0 anamua ta, c'est l'usage d'au- 
trefois. 

pea, toujours, «ans cesse : '0 loo mai pea, il est toujours 
malade. 

peà, quand : peà e sau, quand lu viendras. 

a, quand, lorsque : a laofîe, lorsqu'il fait beau. 

a et peà ont la même signification ; a' se met au com- 
mencemeot de la phrase et peà se met au commencement 



— u -^ 

da second membre : a e sau, e te aumai le naifi, qaapd 
tu viendras, tu m'apporteras le couteau ; e te aumai le 
naifif peà e sau, tu m'apporteras le couteau quand tu 
Tiendras. 

soo, souvent : e alu soo i ai, il y va souvent. 

seaseaj de temps en temps : seasea sau, il vient de temps 
en temps. 

e le pine, bientôt, dans peu : e le pine ona matua, il sera 
bientôt mûr. 

loa, incontinent : uaalu loa, il partit de suite. 

E afua i le aso nei, à partir de ce jour, désormais, 
dorénavant. 

Muai, d*abord : e te muai faàlonu, tu avertiras d'abord. 

Net faifai, de peur que : tatou o, net faifai ua^ par- 
tons, de peur qu'à la fin il vienne à pleuvoir. 

/ le ao, de jour, pendant le jour. 

I le po, de nuit, durant la nuit. 

Pôj de nuit : ua alu pô, il est parti de nuit; ua galue 
pô, il a travaillé durant la nuit. 

Taigalemu (adv. et verbe], à temps, à propos : ua 
matou taigalemu (verbe) ma le faiga ai, nous sommes 
arrivés juste au moment du repas. 

Faàfuasei, subitement, d'une manière imprévue, inat- 
tendue : ua pau faàfuasei, il est tombé subitement. 

/ tausaga uma^ tous les ans. 

Talu anafea, depuis quand ? 

Po e fiuy combien de temps ? 

Faàfiu, combien de fois ? £i : Ua sau faàfia, combien 
de fois est-il venu? Faàfa, quatre fois. 

Vave, promptement, bientôt : e alu vave, il partira 
bientôt, sous peu. 

§ 2. — Adverbes de lieu. 

/ tola ane, i tafatafa, auprès : t tafatafa o le nta/t , 
auprès du figuier. 



/ lalo, 1 lato 0, eo bas, soaa : i lato o U moega, sous la 
Ut. 

Matnao, loin, éloigné : '0 le nuū nuxmao, c'est an pays 
éloigné. 

linei, ici, par ià : ut ane unet, passez par id. 

Jina, U. 

I lolonu, dans, dedans : t lolonu o le foie, dans la 
maisoD, dans l'intérieur de la maison. 

/ (a(o, dehors : ala i fafo, allex dehors. 

/ luga, en haut, là haut l'Olooi luga oie {aie. 

I ona luga aè, sur le dessus. 

Mai luga, d'en haut. 

Mai fafOy de dehors. 

/ uta, à terre '.ouU fia alui ute, je désire aller à terre. 

/ bit, en ma*, par mer. 

J tua, derrière. 

/ se mea, quelque part, en quelque endroit. 

y se isi mea, ailleurs, en un autre endroit. 

/ mea uma, partout. 

Isemeae tasi (avec négation), nulle part : ou te let 
maua ae aàlaai i se men e tasi, je n'ai trouvé de cresson 
nulle part. 

i/ea, où? : E te alu ifea, où vas-tu ? 

7o, là-bas : ou te alu ià, je vais là-bas (à Tc^, kiko). 

Sagalonu i, droit vers... 

1 luma, devant : t ou luma, devant vous. 

/ lea mea ma lea mea, ça et ta. 

/ lolonu ma lua, dedans et dehors. 

Faàsa^a ttmu t... dirigez droit vers. 

§ 3. — Adverbes de quantité. 

Uma, tout : ave uma, emporte lout. 
Lava, seulement -.naole lua lava, il n'y en avait que 
deux seulement. 



>~ ■-.o.ttl^rf'. 



— LIM — 

Tefe, beaucoup : na UUj c'est beaucoup, il y en a 
beaucoup. 

Tdt natia, trop : tia tdt naua, il y en a trop. Va faàvalea 
naua^ il est par trop*simple. 

Matua, fort, très : ua malua leaga, c'est très mauvais. 

AHUj davantage, plus : aumai atili, donnez m'en da- 
vantage. 

Toe, encore, de nouveau : ua toe sau^ il est venu de 
nouveau. 

Tuu ta mea^ en outre ; de plus. 

5oia (usité), mata, noia^ assez : pe soia ea, est-ce assez? 

//û7f , peu ; itiiti lava, très peu. 

Taugaiâ, cher : '0 le mea laugalâ, c*est une chose qui 
coûte cher. 

Faifai maXie, tout bellement, peu à peu. 

Tusa pau, tout à Tait égal, ressemblant : la le tusa pati, 
il est tout à fait ressemblant. 

Si mea ititli lava, un tant soit peu. 

§ 4. — Adverbes de qualité, de manière. 

Foi, aussi : ou tealufoi, j'irai aussi. 

Leaga, mal : ua ta leaga lava. 

Lelk, bien : ua majtuà leleiy il a été bien blessé. 

Faàpefea, comment? : faàpefea lona gaosi, comment 
l'arrange-t-on ? 

Faàpea, ainsi, de cette manière. 

Faàseùei, obliquement: aûàle tuù faàseisei faàpea. 

Atualuvale, effrayé : sa atuatuvale iava, il était effrayé, 
tout hors de lui-même. 

Faàmœmoe, comme en dormant. 

Faàsipaj de travers. 

FaàUui, ensemble : ua matou o faàtasi^ nous sommes 
partis ensemble. 

Soona, à tort et à travers: soona tautala, parler à tort 
et à travers ; soona gaosi, faire sans soin, bâcler. 



Faàttdululu, goutte à goutte (faire tomber goaltd â 
goutte) : faàtulatulu faàono, versez six gouttes. 

Faàttlaula, pour rire, en plaisantant. 

Totoulia, meurtri : ua toioulia lona mata, 11 a on œil 
poché. 

Faàtaaliêe, h ta hàte^ promptemeot : ina faàtaalise ia, 
faàte-toi. 

Fua, de son chef, sans ordre : ua eUu fua lava, eletjio- 
loai le alit, ua oso fua i le galuega paia, c'est un intrus. 

E Uai lava, nullement. 

Il y a encore beaucoup d'adverbes qui eorrespoadent 
aux adverbes français terminés en ment; on les trouvera 
dans le dictionnaire. 

Leaga, mal : ua sili lona leaga, il est pire. 

Leaga tele, silisili, très-mauvais. 

Lelei, bien : va lili lona lelei, il est meilleur. 
- Lelei silisili, très-bon, excellent. 



§ 5. — Adverbes d'ordre ou de rang. 

Luai, premièrement; Faàtasi, ensemble. Jlfulimult ane, 
après. Mua, avant, en avant. I tua, par derrière. Faàfe- 
suiai, tour à lour. Ona iù lea ina...„k la fin il,..: avec le 
verbe et la tournure propre. 



§ 6. — Adverbes de nombre. 

Faàtasi, une fois. Faàltia, deux fois: ua tafa faàlua, 
on l'a soigné deux fois. Faàlolu, trois fois : ua au alu i ai 
faàtolu, j'y ai été trois fois. Faàsefulu, dix fois. Faàselau, 
cent fois. Faàafe, mille fois: na au fat atu faàafe, je l'ai 
répété mille fois. Atu tolu, par trois fois: '0 le alu tolu 
lenei, c'est pour la troisième fois. Atulasi, souvent, 
maintes fois. 



LV — 



§ 7. — Adverbes de doute. 

Aiy probablement : <U e sau nanei^ probablement il vien- 
dra bientôt. 

Anei, vraisemblablement. Atonu, peut-être : atonu m 
sau, il est peut-être venu. 

A fono, peut-être. 

§ 8. — Adverbes d'affirmation. 

/oe, oui. £,i, oui (en réponse, dans le langage familier) . 
E mont, c'est vrai, en vérité : e moni, ou te fai atu ia 
te ùutoUy en vérité, je vous dis. 
Faiea! certainement (approbatif) . 

§ 9. — Adverbes de négation et d'interrogation. 

E leai, le ai, non, ne pas : E te alu ea? e leai^ parti- 
ras-tu ? Non. Pena e maua nui ? e le ai se tâsiy en avez- 
vous pris quelques-uns? 11 n'y en a aucun. 

Ona, pourquoi? Na e fasi onaf pourquoi l'as-tu frappé ? 
E leai, ou te lei fasia, non, je ne l'ai pas frappé. 

/ sea, à quel propos t: Na e aoài i sea, pourquoi Tas-tu 
gourmande ? 



CHAPITRE Vni. 

DES CONJONCTIONS. 

Les conjonctions, d'après Tétymologie du mot, servent 
i lier ensemble soit des membres de phrase, soit des 
phrases et à en indiquer les rapports. 



r 



§ 1. — CoiûoDctioDB copuIaUyes. 

Ma, eX : 'Oia ma Uma um, lui et son frère. 
'Atoa ma, et (tout & la fois, simul, cum). 
/ le, puis, eosoite : Ou te ai, i U ou te aUt, je man- 
gerai; puis je partirai. 
/ le ma..., et aussi. 

§ 2. — CopjoQcUons slternaUves. 

Pe..., pe... : pe e te alu, pe e te nofo, partiras-tu ou 
resteras-tu? Pe se maîa, pe te manu, est-ce qd malheur ou 
on bonheur? Pe manuia, pe malaia ou te le toàga i ai, 
qu'il soit heureux ou malheureux, je ne m'en soucie pas ; 
Pe e te ioe, pe e le U ai, dîs-lu oui, ou non? 

S 3. — CoDJonctioD concessive. 
E là inOt quoique, bien que... 

§ i. — Conjonctions conditionnelles. 

 fax, si (pour le futur) : A (ai e te olu, si tu pars. 

il na, si (pour le passé) : Anauae tau, si tous fa&- 
siex venu, 

A, si: A matagi, ou te nofo, s'il fait fort vent, je resterai. 

Sei iloga, à moins que. 'Àe afai, mais si. A la»', sinon, 
s'il ne fait pas, s'il ne donne. Pe afai, pourvu que, sup- 
posé que. 

§ 5. — ConjoDctiona adversatives. 

Peilai, aè peitai, mais, au lien que : Peitai o outou, 
mais TOUS au contraire..., au lieu que vous... 



— LVII — 

Lava^ poartant, néanmoins : Sa matua malm^ na 
faiaina lava^ il était extrêmement fort, pourtant il a été 
yainca. 

Lava^ cependant : Sai ai lava lona tamâ^ cependant 
son père y était. 

Lava^ tout de même : Sa le osoa lana malaga^ ua alu 
lava^ û était sans Tivres, il est parti tout de même. 

§ 6. — Conjonctions causatives. 

Am, car, parce que : Auâ sa gape^ car elle était 
cassée. 

iVM, de peur que : Nei UiUm mamatelaina^ de peur 
qu'ils ne souffrissent de la faim. 

§ 7. — Conjonctions conclusives. 
leneij lenei^ lenei to, donc, par conséquent. 

§ 8. — Conjonctions finales. 

Ina ia^ afin que : Ina ta outou manuia ai, afin que vous 
en soyez heureux. 

Aa te, pour : Ua alu atuna te teua le àiga^ il est parti 
pour préparer le repas. 

E^ pour, afin de : Va alu e faàtonu atu, il est allé pour 
avertir. 

§ 9. — Conjonctions dubitatives. 

Pe uaalu ea^noloo galue^ est-il parti ou travailie-t-il ? 
Ou te le iloa n ua alu, n ua lùii, je ne sais s'il est 
parti ou non. 



g 10. — Conjonctions temporelles. 

A lorsque : A po, lorequ'il fait nnil. 

Peà, lorsque, quand : E te sau peà uma lau galaega, tu 
Viendras quand Ion travail sera fitii. 

Va uma, après que : Da uma U a$o (ablatif absolu), 
ona lalou o lea, la fête étant passée, ils partirent. 

A tei, avant que : A o let afio ifo le Mesta, avant la 
venue du Messie. 

Seia 00 alu, jusqu'à.., jusqu'à ce que. 

Talit, depuis : talu i lona mai, ua vaivai, depuis qu'il 
a été malade, il est faible. 

Manu 0, tandis que : mann o ao, tandis qu'il fait jour. 

§ 11. — Conjonctions comparaUves. 

Pet, e pei, comme : epei o Paulo, comme Paul. 

Faàpei, comme, de même que (au 1" membre de phrase). 

Faàpea, faàpea lava (au 2« membre). 

Peiseai, comme si : peiseai e le inai, comme s'il n'était 
pas malade. 

Pela, comme si..., est-ce que? : pela ta te mahsi 
ea, est-ce que j'ai la forcet On, comme si j'avais la force. 

§ 19. — Conjonctions expUcaUves. 

Pei, comme : pei o Paulo, comme Paul. 

Tusa ma, semblable & : tusa ma loane, semblable à Jean. 

'0 lona uiga Ua, c'est-à-dire. 

§ iS. — Que optatif. 
Ina manuia ta, qu'il soit heureux 1 



— L\X —- 



la ou ōla^ que je vive ! demander la vie. Qae j*aie la vie 
sauve I 
la manuia ôe^ sois heareuz I 
Tatalo ta faàpea, priez qu*il en arrive ainsi t 



CHAPITRE IX. 



DIS INTERJECTIONS. 



Pour la joie : oi!ua lelei! ua manuia! 

Pour la crainte : oi / tafefe ! ta fefel se paga lea 1 

La surprise, l'étonnement : oi! oil oil 

Surprise d'admiration : uel ue! 

La douleur : oi ! une grande douleur : aue 1 aue ! aue 
fiaola! 

La compassion : oi talôfa! talôfal Ex. : talôfa ta te 
outou, ua tele lo outou sese, que vous êtes malheureux, 
grandes ont été vos erreurs I 

Le dégoût, le dédain : isa / to inoina ! alu ese ! alu l 
pour un objet : ave ese. 

L'indignation : isaisa! tainoino! uisa! a... (le nom)I 

Pour exciter l'attention : faàula ! faàuta ea / faàulal 

Pour exhorter à la réconciliation : faàmolemole! 

Pour demander grâce : faamolemole ia ! 

Pour commander le silence : soia / faàlologo ia I 

Pour louer, applaudir : ua maeul ua mooal maliel 
maUe pule! io^ bon \io,io! bien, à merveille. 

Pour saluer : talôfa^ si ou alofa (plus afiectueux). 

Pour dire adieu : tofa, lofa ia. tofa soifua (terme resp.) I 
to fa, peà nanei (dans la matinée). 

Pour le doute : ilonaf 

Pour le souhait, le désir : tatalo iaola ! ia manuia ! 

Désir avec exclamation : e! (utinam). 



f 



\ 



TROISIÈME PARTIE. 



DE lA CONSTRUCTION OU SYNTJUE. 



Dans la consiniction des phrases, il y a deux choses i 
observer : I'accord et le régihb. 

Les régies particulières à chaque espèce de mots n'ayant 
encore élé tracées par personne, pour la langue Samoane, 
je ne prétends nullement poser des règles généralement 
adnuses, mus seulement Toumir quelques données à ceux 
qui plus tard voudront essayer de les fixer. 



DB L ARTICLE. 



Eo Samoan, l'article défini te et l'article indéfini ie sont 
de tous les genres. Ex. : '0 le tone, l'homme ; '0 le fafine ; 
*0 le raahtmalu ; se tant eaf Po à se fafine, po à te Uuiu ? 

Vo, qui précède l'article, se retranche quand l'article se 
trouve au milieu ou à la Qd de la phrase. Ex.: ua aki te 
fomai. le a folau le alii. 

Quand l'article se trouve devant un nominatif placé h 
la fia de la phrase, il est précédé d'un e. Es. : '0 le mat 
na gaosi e le tufuga. 

L'article se met devant les noms communs : le tagata 



— tu — 



na sou ananafi, l*homine qui est venu hier. Âinassm se 
tagata gaoi...^ un Yoleur sera venu qui... 

L'article se retranche devant les noms de royaumes, 
provinces, rivières, etc. : '0 Falonî, la France ; '0 Tai^ 
lono, le torrent de Tafulono. 

Dans ces locutions : il a du talent, il n*a point d*amis, 
on tourne ainsi la phrase : grand est son talent, ua tek 
lona polo y il n'y a point son ami, e le ai sana u6. 

Quand on interroge, on se sert de rarlicle indéfini, et, 
dans la réponse, on emploie l'article défini. Ex. : Avez- 
vous de bon taro ? oui, j'en ai de bon, Pe eiateàe se talo 
leleif loe, o looiaU au le talo lelei. 

On emploie ordinairement l'article indéfini se dans une 
phrase négative, et Tarticle défini le dans une phrase affir- 
mative. Ex. : e leai sou pane {sou pour se o ot^^ je n*ai pas 
de pain. Faulai le pane ia le au, j'ai beaucoup de pain. 
Ai se Falani f lœ^ à le Falani^ Est-ce un français T 
Oui, c'est un français. 

L'article indéfini un se rend par le pronom possessif 
dans ces sortes de phrases : il a un habit déchiré, ua masae 
lona ofu^ mot-i-mot, il a déchiré son habit. 

Bien du monde s'exprime par toatele tagata (multi 
homines). 

On emploie Tarticle défini dans ces sortes de phrases : 
discours sur le bonheur, à le lauga i le manuia\ récit sur 
la guerre, à le tala i le taua. 

On emploie l'article indéfini avec ces locutions : Jamais 
homme ne fut si redouté, e leai se tagata ua faàpea ona 
mataûtia talu anamua. 

En dans ces sortes de phrases : agir en maître^ se 
tourne par, comme un maître, E pei ose matai. 

L'article défini se met devant un nom pris dans un sens 
particulier et déterminé. Ex. : donnez-moi la hache et 
emportez le couteau : Aumai le toi ma ave le naifi. 

Les noms apposés à d'autres noms poor les désigner plus 
particulièrement, prennent l'article. Ex. : Uataafa^ grand 



i 



chef dû district d6 l'Est. "0 Malaafa, à U aUittle o UUm 
i Sasaè. 

Un superlatif absolu prend l'article. Ex. : le plus brave 
de l'armée, U toa siU o U itu laua. 

On répète ordinairement l'article et le pronom possessif 
devant chaque substantif dans une enumeration. Ex. : son 
père, sa mère et son fr^ sont partis hier, '0 tana tamâ, 
ma lona tinâ, ma Uma uw ua latou o ananafi. 

Le nom de la divinité prend l'article : Dieu, '0 le Alua. 

Les noms abstraits des vertus, des vices, des arts, etc., 
prennent l'article. Ex. : le bien et le mal, V le kld ma U 
leaga. 

On supprime l'article dans ces sortes de phrases : il 
vend des chevaux, '0 too faàtau solofanua. 

On exprime l'article dans ces phrases intern^lives : 
a-t-il percé des poissons, pe ua soà ni iàf a4-U vendu 
des chevaux, pe ua faàlau ni aolofanuaf 

L'article de, du, des se tourne par quelque, comme en 
anglais dans ces phrases : donnez-moi du pain, aumai 
sina pane ; avez-vous du vin, peuaia teàe se vinot Je n'ai 
point de haches, e le ai ni ou toi. 



Qaand deux noms désignent une seule et même per- 
sonne, le second, qui est qualificatif, ne change point de 
cas avec le premier, mais reste toujours au' nominatif. 
Ex.: la cour de Louis, roi de France, 'Ō le maota o Lutotno, 
le tupa Falani. La ville de Rome, à le àai ô Loma (la ville 
Rome, orbs Roma). '0 est ici le signe qui précède les 
noms propres, mais non l'équivalent du de français. 



P> 



Qaand on ne pent pis tonrner os par qui s'apklu, <m 
Texprime par o on a. Ex. : le fils de Jean, V le auàu o 
loane. 

Di marquant le rapport de cause, d'action, s'exprime 
par a. Ex. : le travail de Pierre, '0 le galuega a Ptldo. 

Si DE marque un rapport de parenté, de possession, et 
d'état passif, on l'exprime par o. En.i^Ole àiga o le aliL 

V le àiga o Uma u$o. '0 le mai o le Tulafale. 

Le nom d'nn toat, précédé d'un nom collectif, qui en 
fiât partie, se met sans régime au nominatif. Ex. : beau* 
coup de chefs, îoalele àlii (multi duces). 

On emploie souvent un infinitif comme Tobjet indirect 
d'un nom sans préposition. Ex. : le désir de vivre, 'Ole fia 
ola ; la passion du vol, Ole fia gaoi pea. 

La préposition db, du (pour de lb), entre deux nomSi 
signifiant sur, touchant, se rend par i et le nom qui la 
suit se met à Tablatif. Ex. : récit de la guerre^ le tola i 
le taua. 

Les noms de choses inanimées prennent le génitif. Ex. ; 
le travail d'un jour, à le galuega oleaso e tasi. 

Mais on retranche de entre les noms qui expriment des 
rapports de distance, de longueur, de largeur, etc. On le 
rend par l'adjectif possessif. Ex. : il a- trois brasses de 
long et deux de large, 6 gafa e tolu Uma umi^ ma gafa e 
lua lona lau tele. 



DES NOMS COMPOSiS. 



La préposition se retranche dans les noms composés.Ex,: 
C!oupe à boire Vava, le ipu inu àva ; pont de cocotier, 

V le ala niu ; bague d'or, le marna aulo ; ramier des bois, 

V le lupe vao; mal d'yeux, le mai mata; moulin à vent, 
'0 le olo matagi ; navire à vapeur, le vaà afi; fusil à deux 
coups, le fana giUu lua ; maison à coucher, le fale 
moe. 




— LUT — 



CHAPITRE m. 



DE L ADIICTIP. 



1* L'ambctip se met après te nom. Ex. : c'est une 
^ande maison, '0 U faU leU. '0 le tagata lelei. '0 U tata 
fou. 

9* Des awectifs SHPLoris substartitemert. — ■ Les mots 
BomiKS, CHOSES ne sont pas soas-ootendne en Samoan, 
comme en rrançais. Ainsi, au lieu de dire les bons et les 
méchants, on dit : '0 tagata agaUlei, ma tagata agaUaga 
les hommes bons elles hommes méchants. La vérité et le 
mensonge, '0 le mea mont, ma le mea pepelc ; mais on dit : 
à k moiU ma le pepelo o le tola, le vrai et te Taux du récit, 
iBomme en français. 

Demi et demie s'expriment tous deux par u KOiTiâ. Ex. : 
one demi-mesure, o le vaeluagalemu o le fua; une me- 
sure et demie, o le fua « tasi ma le vaeluagalemu. 

3* Dd hAcihe des adjectifs. — I.a ptupart des adjec- 
tif ont leur complément au datif et i l'ablatif avec i, i U 
pour les noms communs, ta pour les noms propres, et m 
te i pour les pronoms personnels. On trouve généralement 
on exemple pour chaque adjectif dans le dictionnaire. 

Quelques adjectifs dérivés des verbes veulent leur com- 
plément à l'accusatif sans préposition, quand le sens est 
Indéfini. Ex. : c'est un constructeur de barqnes, à te (u- 
fuga fau vaà. C'est un assassin, è le fasi tagata. 

Le comparatif et le superlatif relatif veulent le nom dn 
second membre de la comparaison à l'ablatif avec t le pour 
le singulier et t pour le pluriel, ta devant un nom propre 
elia te i devant un pronom personnel. 

4° Des ADfBCTiPs db nokbbe DiTSAunis. — L'a^ectif 



— LTV — 

onméral uif remplace rarticle, quand on Yent exprimer im 
seol objet opposé à d'autres, un seul et pas daYantage. 
Ex. : j'ai une barque au mouillage et deux ehez moi, V 
loo ta teau le vaà e ta$i i le iaulaga^ ma vaà e lua i UA 
fàle. n n'y a qu'un Dieu, e Uui lava le Aiua. Il n*y a 
qu'une foi, e tasi le faàtuatua. L'un travaille et l'autre se 
repose, V loo galue le tasi, malolo le tasi. L'un est Samoan, 
l'autre est tongien, *0 le Samoa le tasi^ V le Toga le isi. 

Mille cent dix chevaux, à solofanua e tasi le afe^ ma le 
selau e tasi^ ma le sefulu. 

Ils sont venus par centaines, ua o mai o selaa ma selau. 

Le 4 décembre, àleaso fa o Tesema. 

Chapitre cinquième, V le vacga (Kapite) Uma. 

La cinquième partie, lona lima o vaega 

S"" Adjectifs de nombre et de quantité iNOÉTERMiNis. 

Tous, uma : tous les hommes, tagata uma. Tous les 
jeunes gens restent, nonofo uma tauleleà. Tout le monde 
est malade, ua marnai uma tagata. 

Quand tout exprime toute la quantité comme un seul 
tout, il s'exprime par àloa : tout le jour, ileaso àtoa. 

De, du signifiant quelque, quelque partie, quelque 
QUANTrrÉ s'exprime par sina pour le singulier et ni pour 
le pluriel. £x. : Avez-vous de l'huile, pe e ia te àe sina 
suauuf Âvez-vous du bétail^ pe àloo iate àe ni manul 

Chacun s'exprime de différentes manières : i"" par teî- 
tasi, taitoatasi : laiiasi ma alu ia^ chacun s'en alla de 
son côté ; 2"" par tofu : chacun a reçu un taro, ua tofu le 
tagata ma le talo e tasi; S"" par V le... ma: chacun a ses 
habitudes, le tagata ma lana masani. 

L'un ou l'autre, Ole tasipo à le isi: choisis l'un ou 
l'autre, fUifili le tasi po à le isi. 

Peu : peu d'hommes, toaitiiti tagata (pauci homines) ; 
peu de choses, itiiti mea ; peu de chose, à se mea itiiti. 

Beaucoup : beaucoup d'eau, Ose vai etde\ il y a beau- 
coup d'eau, ua tele le vai\ il a mangé beaucoup, ua ai 
tele; il a beaucoup de science, %uji tele Uma poto. 11 n'a pas 



JtfOHCiwy) 4e ecfCHce^ « U faiHelè low poto. Il «sft ilitf 4e 
hmffffiBf de villages, '0 le aUi o ntti e lele. 
. l4i;i(tVBt. pes DEUX, lefea ? Lequel d'^x sevx, à ai na 
jltqia? Lequel d'bmtrk tous, ai sooutoul 

AucoN : je p'ai va aucun pigeon, ou te lei iloa <e lupe 
e tAti. Ay«z-vou& va d^s chefs? je v'eo u vu aucno, pe 
iM « «^ ni o/ti f «u h I«t tlaa te tasi. Il n'a avcuQ ami, 
ê /mi ian<i uâ e tasi. 

Pas h, voint db se touroeiit ^ QusLQUi, quelques 
avec la négaiiou. Ex. : Je n'ai pomt de pwi^ « tcof wù 
l>an«- Je a'ai pas d'argeol, e leaini au tvpe. 

Les uns, les autres s'exprimept par isi riipéti. Ex. : 
les uns sont tranquilles, les auM^s soiit accabla '0 loo 
mamapu isi, tigaina iti. 

Un se rend par un certain (quidam), dans ces s^les de 
jl>braise8 : Un chef vint et me dît : ajiez courage, w mflUu 
xuu.(e tàti alii... 

G' Des adjectifs composés. 

fawla, peureux pour sa vie. Mata ai, amateur de 
bons morceaux; taùjjaieina, qui est appelé paresseux; 
bivleleia, bien famé, qui jouît d'une bonne réputation ; 
faôtâmaiti, enfantin, en enfant, comme un enfant; lUo 
iti, pusillanime; loto lete, hardi, intrépide. 



CHAPITRE IV. 

DES PRONOMS. 

Art. I. — Des pronous sinins. 

Les pronoms personnels au pominatif se mettent le 
ip'\iÈB swivent devant le verbe. £x. : ou te galue. E tealu. 



— Lxvn — 




Ds se mettent après le verbe, quand les ^mx mem 
d'une phrase renferment une opposition. Ex;*' noùsfiM^^ 
dans la peine et vous êtes à Taise, Ugàina ma^t), iepÉU' 
mil outou. 

11 se met également après le verbe dans les e^^dam^- 
lions. Ex. : Que vous êtes heureux, ainuia ouldu t ' ^*^ 

En Samoan, on répète le nom au lieu du pronôin, répété 
par pléonasme en français, dans ces sortes de phrasés : jè 
les aime beaucoup ces enJants savants, wl UleUA akpi 
i tâma net, à tâma popoto. ■**.-, 

Pronoms démonstratifs : qui est là ? C'est moi, *() ai 
lenei f à au. Qui es-tu? Je suis Français, à ai àef *0 W à 
le Falaniy ou bien, à se nuù fea defVauo^U Falàni. 
Connaissez-vous cet homme? C'est mon frère, e teiloà ^ 
Unei tagata f V loùusoia. '^ 

Le régime direct ne se répète pas à chaque verbe, quand 
ils gouvernent le même cas. Ex. : Ou U faàa^ù iîM 
alofa atu ia te ia, je Tbonore et je Paime. 

Art. II. — Des pronoiis indéfinis. 

On, l'on : On dit, fat maij On ne s*exprime point. On 
ne peut pas, e le mafai. 

Quelqu'un, se last : quelqu'un est-il venu? pe ua sau 
se tasit personne ne vient, e leai se e sau. 

Quand on est suivi d'un verbe actif et de son complé- 
ment direct, on tourne la phrase par le passif. Ex. : 6a 
aime le père^ mais on déteste le fils, ua alofaina le tom^, 
àe ua inosia lorui alaliL 

Ce fut, ce furent : ce fut lui qui me dit, V ia na fai 

mai Ce furent les Français qui prirent le fort, 'Olenu^ 

falani na aè ile àlo. 

Art. III. — Des pronoms (adjectifs) possessifs. 

Les adjectifs posssssifs ne s'accordent en genre j^ 



tvee le possesseur, comme eo anglais, ai avec la chose 
possédée, comme eo français. £ona,son,$a; tona.son.sa. 

La régie à observer est celle de l'o et de Va, comme il a 
été dit plus haot : quaod son implique l'idée d'actiom de 
k part du sujet, on emploie lana. Ei. : Sob travail, '0 
lana gatuega. Quand son implique I'idëb d'dn Atat passif 
de la part du sujet, on met lona. Ëx. : Sa maladie, lona 
mai. Il en est également de môme quand ton implique 
l'idée de possession : sa terre, -0 lova fanua. 

Il y a plusieurs exceptions ; on ne saurait, ce me semble, 
en assigner d'autre raison que l'usage, et cet usage diffère 
dans des îles assez rapprochées. Pour le mot père, dont 
I» notion est saisie par toutes les intelligences, les uns 
disent lona tamâ et les autres lana tamai ; ce qui semble 
indiquer que cette distinction n'est point fondée sur la 
nature des choses, du moins pour certains mots. 

L'usage et l'euphonie ont un grand pouvoir. Ils font 
quelquefois céder une règle de grammaire. Les oreilles 
samoanes sont ennemies de la cacophonie. 

En, r^ime indirect, se tourne par son, sa, ses : cette 
maison est grande, j'en admire la hauteur, ua tele le fàU 
nei, OH teofo i lona maualuga. 

Le pronom per.'^onnet en français se change en adjectif 
possessif dans le Samonn, et on le place devant le nom au 
lieu de l'arliclfl défini, dans tes propositions analc^es aui 
suivantes : Ne lui tordez pas le bras, atUi U mihsia lona 
iima. Vous me marchez sur le pied, e te /ii i loù vae. Je 
me suis coupé la main, wi au scie lo la, ou loù, lima. 

Quand les pronoms personnels A moi , "A toi, A lui, etc. , 
suivent le verbe Stre signifiant appartenir, its s'expriment 
en Samoan par les pronoms possessifs absolus. Ex. : Ce 
chapeau est à moi, loù pvlou lenei. Celui-là est & toi, *0 
lo <>e lena, ou lou Una. A qui est ce champ ? il est à lui, 
se fanua o ai lenei f lona fanua. 

Les pronoms possessifs absolus, les miens, les tiens, 
LEssiBHs signifiant quelquefois parents, amis, domestiques, 



— LXIX — 

DISCIPLES, etc. se rendent en Samoan par un pronom 
possessif conjonctif et l'un de ces noms. Ex. : Il est 
aimé des siens (de ses parents), ua alofaina e ma àiga. 
Jésos-Chrit était aimé des siens, lesu-KilUilo sa alofaina 
eonasoo. 

Les pronoms possessif» se répètent devant chaque subs- 
tantif. Ex. : Il y avait mon père, ma mère, mon frère et 
mes sœurs, sa % ai loù lama y ma lou tinâ, ma lou uso^ 
ma au iuafapne. 



Art. IV. — Des pronoms relatifs. 



Le pronom relatif qui ne s'exprime point en Samoan : 
lliomme qui tous suivait, le iagala sa mulimuli ia te de. 
L'bomme qui est parti, le iagala ua alu. L*homme dont 
le fils est mort, le lagula ua oU Uma alalii. L'bomme 
que tu as vu ce malin, le Iagala na e iloa anaUuao. 

Do5T s'exprime quelquefob par ai. Ex. : la badie dont 
il se serrait, Ole toi sa galue ai, 

Qri, avec les verbes de disette, de xaxqce, s^exprime 
par ai. Ex. : la hache qui vous manque, VU lui e te mali- 

m 

w m. 

Ou s'exprime par ai et i ai. Ex. : la iiiai«>o ob je de- 
meure, le fait cm le mau ai. L'endroit où je sois est 
bourbeux, Ua palapalâ le mm autei ai. Le jour oà j'ar- 
rivai, le aso na au sau ai. 

Par leouel, lesquelles, etc. s'expriment par ai. Ex« : 
IToQâ les procédés par lesquels vous poovei adherer r&lre 
travail, logafiti iaeie mafai orna faàuma ai lou gatmega. 

Ce QUI se tourne par la chose que. Ex. : » ce que /a 
résolu vous est agréable, a foi ua leiei ia leoe k mea au 
ie loia 1 ai. (Test précisément ce que je désire, *0 le mea 
Imtm lea au te marnai ai. 

Dk QUOI s'ei^rnoe taofdl par te Mm dérivé du verbe âe 



— LXX — 

la,j>br^, tantôt par at. Ex. : je n'ai pas de quoi vivre, i 
u^,-»a^ tnea e ai. Je n'ai pas de quoi me vêtir, e leai se 
mM ou te ofu ai j ou hien, eleai$oùàfu. 

Quel, quillb, signifiant lequel, laquelle s'espriment 
fias. lefe^. Ex. : dites-moi quel cher vous avez va sur la 
pl^ce, ta e taù mai o kfea alii na e iloa ai i le tnalae. 

Quel Heu avez-vous habité? '0 lefea nuù na e mau ait 

OÙEL, avec un point d'admiration, ou par exclamation, 
se rend par se, o lenete, et aussi par faàtoà. Ëx. : quel 
aainl homme ! faàtoà alii agatonu leneil ou, le aUi e lenei 
e agatonu ! 

Qdel, suivi du verbe être et du nom d'une personne, s'ex- 
prime par à ai. Ex. : elle me demandait quel était le pre- 
mier cher, sa fesili mai, à ai le alii sili. 



Art. V. — Des pronchs relatifs employés interrogativemeht. 

., Qui est là, ai lenet? à qui l'avez-vons donnée, na e 
foai futaie ait qui avez-vous insulté, na e faifai at? de 
quj l'ayez-vous eu, ntt e maua ta te ail 
^À Q.m, signifiant appartenir, s'exprime comme en lalîn 
(eujut est). Ex. : A qui est ce terrain, '0 se fanua o ai tmeif 
oUi bien par : oai ū tagata e ona lenei fanua T mol à mot : 
qÙ£l est l'homme dont ce champ est le sien. 

.Lequel s'exprime par o ai pour les personnes, et Ufea 
pour les choses. Ex. : lequel d'entre vous, oai so outoul 
pow Içs personnes. 

j ,LeqoeleEt cassé, o Icfea na gapef Tpo\ir les choses. Le- 
qn'ç]^d^? deux chevaux voulez-vous, o lefea sobfanuae'tè 
mt^fià ait 

, ..Qniif. QUOI, s'expriment ordinairement par o lea le tnèa. 
M.^: 'qup fait-il, o lea lana mea a fai f Qu'est-ce qui vous 
failpreuVer, o ûa le mea e le lagi ail Qu'est-ce que ceci, 
^M^^fimei^ a l^i lena [sur le ton du reproche)? Qù'estrCe 
qiie cela, o lea tea (pour interroger) 7 S'il y a plîtsiéars 



— LUI — 

choses, on traduit par le pluriel. Ex. : Qa*est-ce que cela? 
ce sont des plantes, o a mea mit à laau. 

'A QUOI Eif EST s'exprime par a faàpefea. Ex. : A quoi 
en est Jean, a faàpefea loanef Si Ton interroge quelqu'un 
au courant de la question, on se contente de lui demander 
Ilouaf ei il répond, par ex., ua maMo. 

Qu'en résullerait-il, I loua"! 

Eh bien ! que dis-tu maintenant, I louât 



Art. VI. — Des pronoxs relatifs composés. 

Quiconque s'exprime par ai se et encore par à le ta-- 
gala e. Ex. : Je donnerai \xn présent à quiconque trouvera 
mon dieval, ou le avatu se mea alofa i le tagata na te maua 
loù solofanua. 

D'autres s'exprime par des tournures particulières, qui 
font ressortir l'idée principale delà phrase. Ex. : Quelques- 
uns sont partis, mais d autres sont restés, ua o isi, àe 
nonofo isi. 

Qui que ce soit : à qui que ce soit que vous parliez, 
soyez toujours poli. Cette phrase peut se tourner ainsi 
en Samoan : l"" quoique vous parliez à un roturier ; 
î* quand même vous parlez à un roturier. . , E ui ina o se 
tagata nuù tua te tatUala nia ia, ta e faàaloalo pea i ai. 

Qui que ce soit, avec une négation, se tourne par aucun, 
personne. Ex. : Je ne le dirai à qui que ce soit, ou te ie 
tail atu i se tasi. 

Quel que sorr, quelles que soient, etc. se touknenl 
par QUOIQUE avec Tadjectif. Ex. : Quel que soit votre 
pouvoir, prenez des précautions, eui ina e sili laupule^ Al 
e faàeteete pea. Ne soyez pas vain, quelles que soient vos 
richesses, e ui ina e tele au oloa, oûà e te mimita. 

Quoi que ce soit, dans les phrases négatives, se tûUriie 
par AUCUNE CHOSE. Ex. : Je ne me fâche de quoi *que te 
sdt, etiai se mea e tasi ou te ita ai. 



Art. VII. — Des pronoms adjectifs béhokstratips. 

En samoaD, l'usage du pronom démonstratif est moins 
fréquent qu'en français ; on y répète le nom plus-souvent. 

Gelvi-ci, lenei; celui-la, lena; celui que voici, kla; 
CBLOi QDB VOICI, Ida le (on montre en même temps du 
doigt). 

CELUI QUI, CELLE QUI s'espriment par o le, ou bien 
pnoUtagatae...; ceux qui, celles qui, oe. Ex. : Ceax 
qui restent & la maison, o e nmofo. 

Cest un grand mal que l'orgueil. On retranche le que 
et l'oD dit : '0 le mea ùaga tele le faàmaualuja. 



Art. !• — Db l'accord du verbe avec le nohinatif. 

Dans beaucoup de cas le verbe reste invariable, et n'é- 
prouve aucun changement h cause du nombre ou de la 
personne de son sujet. Ex. : je donne, ou te /bat; lu donnes, 
e te foai ; il donne, o loo foai ; nous donnons, matou te foai ; 
TOUS donnez, fou te foai; ils donnent, l^atou te foai. 
' Plusieurs verbes ont un pluriel. Quand un de ces verbes 
a pour sujet deux ou plusieurs noms ou pronoms au sin- 
gulier, liés ensemble par une conjonction, on met au pluriel 
le verbe et le pronom auxquels ils se rapportent. Ex. : 
Pierre, Jean et Jacques étaient habiles, o Petelo ma loane 
malakopo ga tatou popoto... '0 Petelo ma Kalolo matuka 
ua latou galulue ananafi, Pierre, Charles et Luc ont tra- 
nitlé hier. 

Qaand la conjonction est di^onctive, on met le veri)e au 



— LXXIII — 



singulier. Ex. : Pierre ou Paul a travaillé hier, '0 Petdo 
poo Paulo ua galue anahafi. 

Quand le nominatif est un nom collectif, on peut mettre 
le verbe au singulier ou au pluriel, comme en latin (lurba 
ruit ou ruunl). Ex. : Ua alu le malaga. le motu o lagata 
sa lolo/i (pluriel) lava ma feosofi, (pluriel). 

Le nominatif se met tantôt au commencement de la 
phrase et tantôt à la (in. Ex. : Luka ua fasi lana avà, 
ou bien, Na fasi lana avâ e Luka. 

Dans les phrases inlerrogatives, le sujet se met à la fin 
de la phrase. Ex. : Pe ua sau lou usof Pe mahlo lou 
tamâl 

Art. il — des temps du mode indicatif. 

1® Le Présent. — Le présent simple exprime ce qui se 
fait habituellement, les afTections et les passions perma- 
nentes, ou d'une durée indéterminée. Ex. : il aime son 
père, e alofa i lona lama. Il est malade, ua mai ou e mal. 

Le présent continu marque une action qui se fait et qui 
n'est pas encore finie. Ex.: le travail que Ton fait, o I^jfa- 
luega a {ai. Nous allons vers la mer, a matou aga alu % 
tai. J'écris, pour je suis écrivant, comme en anglais (i am 
writing), ou te tusi net. Je travaille assidûment, ou te saga 
galue. 

loo est plus souvent employé à la S® personne. 11 
marque une action ou un état qui a lieu actuellement, au 
moment où l'on parle. Ex.: o loo moe, il est dormant. loo 
galue, il travaille. 

marque un état, une action qui a eu ou qui a lieu en 
même temps qu'une autre ; il équivaut à pendant que. 
Ex. : Na gaoi o matou momoe, il a volé pendant que nous 
dormions. Ou te tigâ o nofo^ je souffre étant assis. 

devant le verbe nofo, par ex.: onofo mai, marque une 
présence corporelle actuelle. Ex. : ua fasi ia au o nofo 
mai lou tomâ, il m'a frappé en présence de mon père. 



' 2* L'iWparfait. — Le signe de rimparfait est sa. Et. : 
Sa vivii mai, il me louait. Sa i ai loû lama, mon père y 
était. 

Quand deux imparfaits se suivent, celui qui est pré- 
cédé de LORSQUE ne prend aucun signe ; le signe do 
membre corrélatif sert pour lea deux. Ex. : ta mai, peà 
^luè, il était malade lorsqu'il Iravaillâii. A gaine tele sa 
tigâ, lorsqu'il travaillait beaucoup il souffrait. 

3° Parfait. — Les signes du parlait sont va et na. Ex.: 
uattln, il est parti. Na fai mai, il m'a dit. Va au mata- 
maia i ai, je l'ai coDsidéré. 

4" Plus-quk-parfait. — Pour exprimer le plos-qne- 
parfait, on fait une inversion, et, par ex., au lieu de dire 
comme en français: j'avais achevé mon it^vail quand il 
arriva, l'on dit : il arriva, mon travail était achevé, na sau 
ttu ttfflo la ta galuega. 

5* FOTHR. — Le signe du Tatur est e. Ex. : e alu, il 
partira. E te tigaina ai, tu en souffriras. 

Quand le signe du futur manque, le contexte y supplée; 
car toujours l'idée d'un temps futur ei!t eipriniée soit 
avant, soit après le verbe. Ex. : ou te alu nanei, faàa/iafi, 
àteao, i le masina a vaaia. Ou. le alu malaga i e lua. 

6" Futur antérieur ou futur passé. — Ex. : j'aurai 
âhi mon travail quand vous viendrez, e ttma la ta galuega 
peà e sau. 

Art. ni. — DE l'ikpératip. 

Les signes de l'impératif sont tna, ta set. Ex.: inaiavali 
ou tavali ta, marche. îna savait ïn, marche (cette forine 
ui^é daranLige). Set outou faàfofoga mai, écoutei-moi. 

Quand on s'exhorte mutuellement, ou entre personnes 
d'un même parti, on ne met aucun signe. Ex. : lalou o, 
pa'ttons. Tatou SQSola, fuyons. Cela n'a lieu qu'à la pre- 
iitiSre personne du pluriel ; car, aux antres personnes, oii 
se sert des signes de l'impératif. 



— LXXV — 



Art. IV. — DU mode subjonctif. 
i^ Le subjonctif s'emploie, comme en français, après s^, 

QUOIQUE, DE PEUR QUE, 'a MOINS QUE, POURVU QUE, QÛk 

optatif. Il s'exprime comme le présent simple. Ex. : de peur 
qu'il ne vienne, net sau. AGn qu*il se rétablisse, ina ia ma-» 
lolo. Que je vi?e^ ia ou ola! 

2* L'imparfait s'exprime comme le présent de Tindica^ 
lif; c^est le même corrélatif qui détermine Timparfait. Ex.: 
si j'avais un hameçon, je prendrais du poisson tàti3 Ti^s 
jours, ana ua ia le au se mâàtaUj poo où te inaua ià i cm 
uma. Il me promit d'y aller, pourvu qu'il trouvât un $%• 
cond, na ia folafola mai e alu, peà maua sona tdalua. 

9^ Le conditionnel français se rend en Samoan par l'in- 
dicatif. Ex« : s'ils étaient pris, ils seraient tués, a mauà^ 
(ma fasiolia lea lalou. 

4"* Pour, suivi de l'infinitif, se rend de différentes ma- 
nières. Ex. : j'y allai pour obtenir magrflce, na au alu i 
ai i lo la fia ola. 11 y alla pour le tuer, na alu i ai ma le 
loto e fasi. Va pour desservir la table, alu e teu mea. 

S'' Parfait. — Les signes du parfait sont seia^ sei muai^ 
pcày a lei.. Ex. : S'il arrive avant que j'aie Qui mon tra- 
vail, afai esau aolei uma la la galuega. Je ne cachetterai 
pas ma lettre avant que mon père l'ait lue, ou te le faà- 
mau lau tusi, sei muai failau e loù lama. 

6** Plus-que-parfait. — C'est le tour de la phrase qui le 
détermine et le distingue ; car pour les mots, il s'écrit au 
pariait et au plus-que- parfait de Tindicatif. Ex. : Si j'avais 
travaillé la semaine passée, j'aurais été exempt de cernai-* 
heur, ana ua o galue i le vai aso sa ua mavae, poo ua au 
sao i lenei malaia. S'il avait patienté, il aurait été guéri, 
ana ua faàloàloà, poopena ua malolo. Si je l'avais su, je 
ne l'eusse point frappé, ana ua au iloa Im med^ ûa àutH 
fasta. 



Aht. V- — Ikfihitif. 

L'infiūilir sert quelquefois de nominatif à un verbe. Ex. : 
'0 le tnca lelei le savali, le marcher est utile. 

De, a, pour, entre deux verbes dont le second est i l'in- 
fiaitif, s'expriment par différentes toarnures qui changent 
le mode du verbe. Ex. : Viser à tuer, lamalama e fast. 

Les verbes qui expriment souhait, désir, etc., se tour- 
Qent par fia avec rinfinitif sans exprimer la préposition. 
Ex. : J'ai grande envie de voir sa maison, va tele lota fia 
Uoa lona faU. Il est avide de commander, ua Ule Uma fia 
pule. 

Les verbes qui expriment lb dégout, l'ennui, etc., s'ex- 

f triment par fiu, musu, avec la préposition t. Ex. : Je suis 
as d'attendre, ou te/iu t faàlaii. 

Quelquefois de, entre deux verbes, ne s'exjirime pas. 
Ex. : Il est mauvais de mourir, e leaga oli. 

Pour, entre deux verbes, s'exprime de différentes ma- 
nières. Ex. : Je .vais pour l'emporter, ou te altt ou te 
avatua. 

Si la phrase est afOrmalive, le second verbe se met ordi- 
nairement à l'impératif. Ex. : Tu iras pour démolir la 
maison, e te alu ma sac le (aie. 

Si la phrase est interrogative, pour s'exprime par e. 
Ex. : Pars-tu pour chercher ion ûls ? e te alu ea e sailt i 
U>u atalii ? 

Pour, â la 3* personne, s'exprime parna le, lale,latou 
le. Ex. : Il est parti pour mettre l'ordre dans sn maison, 
ua alu na te teua lona fale. Ils sont partis pour emporter 
l'arbre, va o lalou le acea le laau. 

Après cnoiRB, penser, supposer, l'ioliaitif se rend par 
le futur. Ex. : Je pense l'aUrapcr, ou te masaio ou te 
maua. Penses-tu l'attraper, e te mattatu e le maual 

Ces sortes de tournures, 'a ne jamais finir, 'a rdimer, 'a 



— LXXVII — 

TUER UK HOMME, etc., se rendent en Samoan par Tindica- 
tif. C'est un coup à renverser un homme faible, eleta lend 
e paù ai le lagata vaivai. 

Art. VI. — DU participe. 

Le signe du participe présent est o, et quelquefois inao. 
Ex. : savali^ marchant. Ina o ncfo^ étant assis. 

Si le verbe a un redoublement au pluriel, le participe le 
prend également, quand il exprime Télat ou Taction de 
plusieurs personnes. Ex. : Je les ai vus se baignant, ua au 
iloa latou o taeele. 

On trouve en Samoan le gérondif des latins (bus, da, 
dum). Et. : Non estlavanda, e le taia. Non est sepelien- 
duSy e le tanumia. 

Art. VII. — Des verbes actifs. 

Parmi les verbes actifs, les uns gouvernent l'accusatif 
(veulent leur complément direct à l'accusatif), et d'autres 
le datif. Ex. : je bâtis une maison, ou te laga se fale (accus.). 
J'écoute vos paroles, ou te faàlogo i au ùpu (datif). 

Le régime indirect se met au datif ou à l'ablatif, avec 
quelqu'une des prépositions t, ia. Ex. : donnez à votre frère 
sa hache, ave Uma toi i lou uso. Donnez à Paul, ave ia 
Paulo. 

Le verbe avoir beau, se rend en samoan par /ua, en 
vain. Ex. : il a beau parler avec art, je n'écoute point ses 
discours mensongers, e lauga malie fua, ou te le faàlogo i 
ana ùpu pepelo. ^ 

Avoir mal 'a la tête, au ventre, 'a l'estomac s'ex- 
prime en samoan par ma tête, mon ventre, mon estomac 
souffre, tigâ loù ulu^ loù manava, loûmoa. 

N^AvoiR QUE FAIRE DE... sc toumc cu samoau par a fe 



aoga U |k m'est pM otife. Ex. : je ^ai qae fine étm 
caetlt, e U <ufa ia te ax se nilofaaua. 

Nk uissEi MS M te lonriie par toutefois, cimiuHT, 
iava. Ex. : malgré mes remootranees, Q ne bisM'pis d'y 
lller, «H U <ùm fna e aht Iom t ai. 

fxaat SATOm l'exprime ordiiudRmeat par faaH» «hi, 
et iniTB QUI par laà lUu. 

Aar. VIIL — Dn tsbbu pasufs. 

Le r^jme des veite* pusiGi se mA à l'abblir avec t 
et «. Ex. : il fat blé d'an coup d'épée, ua fanai le fd». 
B est aiméde ses pumls, «a alofaina e tma àiga. 

AbT. IX. — Dn VBtBBS mUTRKS- 

Ud reritte neutre et impersonnel, suivi d'un nom, s'ac- 
corde en nombre avec ce nom. Ex. : il est arrivé des étnui- 
goni, ua mai tagata è$e. Il est veaa trois diefs, ua o mai 
alii e toatolu. 

Beaucoup de Tert)e8 réfléchis en français sont neutres 
en samoan. Ex. : je me promène tons les jours, ou U 
evaeva i a$o uma. Il se lève i l'aube du jour, ealaiU tafa 
mai ala. H se repent, o too salamô, etc., etc. 

Art. X. — Du tbrbbs k^Uchis. 

Il if a très-peu de verbes qui prennent la forme réfléchie 
jBD samoan. Ainsi, au lieu de dire: je me suis coupé le 
doigt, on dit : j'ai coupé mon doigt, ua au sala lo ta lima. 
Vais on dit : il s'est pendu, ua fusi ia ta, ou, ua futi ia 
«ta. 

AnT. XI. — DSS VERSES IHPERSONHBLB. 

n y a beaucoup moins de verbes impersonnels en samoan 



qu*en français. Ex. : au lien de dire, il pleut beaucoup, ils 
disent : la pluie est considérable ; il tpii firc^* le froid est 
trés*grand; il fait bon Tendre en ce temps-ci/le vendre en 
.ce temps-ci csl une bonne chose. 

Ces sortes de phrases : il est d*un roi de défendre son 
peuple, se tournent en Samoan par: il est juste qu'un roi.. . 
il est convenable à un roi de..., e tatau i le tupu ^ 
puipui lotia nuù. 

U y a un mois qu'il s'est alité, en samoan, le mois est 
entier depuis qu'il s'est alité, ua àtoa le masina talu i Umà 
taolo. 

y ai vu mon fr/ère il y a deui ans, tea au Uoa lau tfso ua 
mavae tausaga e luu. 

Combien y a-t-il qu'il est arrivé, poefia talu i Umasaul 
mot-à-mot, combien de jours depuis son arriver? 

Combien y a-t-il qu'il démeure chez yo^s, à Iqç mau i 
lau fale talu anafea't mot-à-mot, il demeure da^ y.Qtre 
maison depuis quand ? ^ 

// faut, exprimant une obligation de conscience, un devoir^ 
manque en samoan. Les indigènes sont tellement infatués 
de leur liberté illimitée, que les mots qui expriment obli-^ 
galion sont très -élastiques. Quand deux personnes propo- 
sent une obligation réciproque, elles se séparent en disant 
toutes deux, pour conclure le pacte : faitalia mat oûtou^ 
ftiitalia atu matou, c'est-à-dire vous vous acquitterez envers 
nous de cette promesse obligatoire, comme il vous plaira^ 
et nous aussi envers vous, comme il nous plaira. 

Le mot qui approche le plus de l'idée de devoir, obliga- 
tion, c'est le mot tatau^ tusa, il est convenable, il est 
juste. Ex. : il me faut assister au conseil demain, e 
tatau ta te au ona ou umfono taeao. 

Il s'agit ne s'exprime point en samoan. Ex. : il s'agit 
de râper des popo, popo e valu^ mot-à-mot: Ce sont des 
popo i râper. 



Art. XII. — Dbs verbes Rteipnootms. 

Les verbes réciproques s'expriment de deux manières : 

1' Par ma» et alu, mai dans le premier membre de 
phrase et alu dans le second. 

On emploie celte tournure dans le sens d'interroger et 
répondre, attaquer et riposter, etc. Ex. : Vivii mai, vivii 
alu, se louer réciproquement. 

S» Par fe... ai, le verbe se place entre les deox. 
Ex. : femisai, feilagai, se quereller. 

Il y a encore des verbes fhâquertatifs et irtemsitifs, 
dont la forme se rapproche beaucoup de celle des verbes 
réciproques. Le signe des inteiisitifs est tau que l'on 
met devant le verbe. Ex. : tavtd, tauàlaga, etc. ; 
le signe des fréquentatifs est fe. Ex. : feeli, fememai, 
fevdeai. 

Art. XUI. — Des verbes causatips. 

Les verbes causatifs jouent un grand rôle dans la langue 
samoane. L'on met le mot faà, faire, devant an autre 
verbe. Ex. : faàmoe, faire dormir ; faàleaga, faire mau- 
vais, rendre mauvais, gâter ; t<^àiele, faire grand, aug- 
menter, etc., etc. 

Art. XIV. — Des tebbes composés. 

Les verbes composés avec mua, solomva, lomua, ula- 
mua, désignent prioritâ de temps, de situation, d'ac- 
tion, etc. 

Les verbes composés avec muii désignent posTâEiOBiif. 

Èse, autre, à côté, etc., exprime la maladresse, le 
manque de justesse au moral comme au physique. 
Ex, : Saili èse, ta ése, etc. Il exprime aussi l'extraor- 



dîiiaîiement beaa, (prand, bien, etc. Ex. : Va he l'Ole mu 
he. Uiuihe. 

Yale sert à exprimer fout ce qui sort des règles ordi- 
naires de la pudeur, qui est extravagant, idiot, inepte, 
inhiDDain, contre nature, etc., et poussé à un degré 
extrême, comme la crainte, la vanité. Ex. : /inativofe, 
ulavale^ mitavale^ matavale, aluatuvale ; ua vale le oge^ 
tempe de disette ; VUaso vale^ temps de calamité. 

/Kma, dans la composition, signifie plus qu'il lis 

FAUT, qu'il VE CORVIENT, AU DELA DES BORNES. £x. : 

FaàvaUa naua. Va tele naua. Vmi naua, etc. 

Ai signifie généralement en haut. Ex. : Alu aè^ mon- 
ter. SU oè, lever. Quelquefois, c'est un complétif qui sem- 
ble n'avoir aucune valeur appréciable et ne saurait se tra- 
duire. Ex. : inu aè, ifi aè ; on dit aussi inu et i/î, sans 
complétif. 

Ifo signifie en bas et intérieurement, en soi-même. 
Ex. : Alu ifo^ descendre. Ona au faàpea ifo ai lea. Maealo 
ifo. 

Ma est comme le signe propre des verbes neutres ou 
INTRANSITIFS. Ex. : masofa, malepe^ maligi. 

TaUf dans la composition, est le signe des verbes 

INTENSITIFS FRÉQUENTATIFS. Ex. : tautut. TaulOO. 



CHAPITRE VI. 

DES PRÉPOSITIONS. 

Art. I. — De l'emploi db quelques prépositions. 

Le régime de la plupart des prépositions se met à l'abla- 
tif et au datif. Ex. : il était généreux envers eux, sa aga^^ 
UUi aluiatei lateu. Kamour des parents, V le ahfa ile 
àiga. 

n 



> se rapprioM qnel^aAfois. Es. : du papier i éain, 'û 
U laupepa tus*. H se mit à plearer, Ona faàtoà ta§i Ua. 
. 'i s'exprims après lea verbes de mouvement. Ex. : il est 
idié i Apia, va olui Apia. Vous venes de Savaiî, e te aw 
«ut S'avait ea ? Il s'exprime égalemeol après les terbei 
MSfBB, DEKEOBBH, HUiTER. Ex. : il demeure k Vafleū, 
(m mau % vailele. Il habite à la campagne, loo no(« i 
faoaàai. 

De, dans ces sortes de phrases : il est plus graod que 
moi de bien peu, ne s'œtprime point ea saowaii : Va *mh 
iUili ta te au. 

GaR> s'exprime par t, t ta, i le fate o. Ex.: je vais diei 
■oos, ou te alu i o matou. U est chei Tuala, o loo i ta 
JWla. Il est chez le consul, o loo nofe i le fait o le faà- 
tnotins. Chez vous, dans votre pays, t laa nuù. 

Tant s'en faut que ne s'exprime point en samoan ; 
l'oD dit simplement, par es. : ce n'est pas un sot. L'ac- 
œat et le ton de voix ^onieni aux paroles. 

Art. II. — PitiHciPALES ntÉrasmoM. 

il, de, par... Ex. : '0 U galuega a Petele. '0 U ata a 
(un. Vi a uta. 

Ana le seanoa, sans, sans le secours de. 

Auâ, eu égard &. Ex. : auâ o le lotu. 

*Au ma, du côté de, du parti de. Ex.: Au ma Manano. 

Aunoa ma, sans, libre de. Ex.: Aunoa ma galuega. 

Et par. Ex. : Va alofaina e <ma àiga, il est aimé de, 
OQ par ses parents. 

êse, contre (marque opposition). Ex. : e uiga èse. e ala he. 

FeA, selon, à la façon de. Ex. : faàpolotane, i la 
façon des Anglais. 
- FaàtaàUolio, autour de, en cercle. 

Faàtafatafa ime, de côté, i côté, par côté. 

Lata one, lata i, près de, auprès de. Ex.: lata iU aami, 
près de la mer. 



•- .-.Aj-'i., 



Ma^ avec. Ei. : tna ia, ma lona uw. 

Mai^ de (ex, from). Ex.: mai Savaii, de Saïaii. 

Mai a, de la pari de. Ex : mai a Petelo^ de la part da 
Pierre. 

Mamao ma^ loin, éloigné de. 

Motiva if sans, pauvre de... Ex. : mativa i u/f, il est 
sans ignames. 

Mua^ avant (dans les verbes composés). Ex. : tomua. 

Muai et muamua^ avant tout> d'abord, premièrement. 
Ex. : ia &utou muai saili i le malo o le Atua. 
, MulimuU^ après, dernier. Ex. : «a savali mulimuU. V 
làu kofeeio mulimuU. '0 laù malaga mtUimuli, non 
dernier voyage. 

0, de, du, des. Ex. : V le matai o le àiga. V le mai ê 
le Tulafale. 

Pauatu i... pau maii.,., depuis... jusqu'à... Ex.: Pau 
atu i Mataulu pau mai i Vailele^ depuis llatautu jusqu^à 
Yailele. 

Pe, environ, à peu près. Ex.: pe tolu? 

Peij e peij comme. Ex.: pei o se liona. 

Peiseai, comme si. Ex. : peiseai sa tigâ^ comme s'il 
souffrait. 

Pito ane, ensuite, après. Ex. : pito ane ia Pelelo o Paulo, 
après Pierre vient Paul. 

/, à, au. Ex.: alu i Apia. Ou le alu i lela àaï, je vais à 
ce village. Seu i le itu laumalau^ tourne à droite. 'A la 
lune, i le masina. Au nom de Dieu, i le suafa o le Alua. 

1, par, de. Ex.: i le ita, par colère. I le (ia iloa^ par 
le désir de savoir. 1 tua, par derrière. '0 le fefe i le oli. 

ly dans. Ex. : i le faù, dans la maison. Tuû i le tifo, 
mettre dans la marmite. Ileàlo, dans le fort. / le masitkf 
selema^ dans le mois de septembre. 

/, en. Ex.: » nei ona pOy en ce temps -ci. Liliu le vai i 
le vino^ changer Teau en vin. 

/» sur, touchant. Ex.: i le mauga^ sur la montagne. 



— vùjav •— 

PUi/iU i le laua, délibérer touchant la gaeire. Nofo i le 
nofoa, 3'asseoir sur une chaise. 

/, par. Ex.: ui ile mi, passer par k ville. Vi ane i 
maamaga, passer par les plantations. 

/, envers, Ex. ; Vi sili lona agalfUi i loù atalii, il a une 
grande bienveillance envers mon Gis. 

/, pendant, durant. Ex.: ilepo, durant la naît. lU aa, 
pendant le jour. 

Ifafo, au dehors, 

/ talo, en bas, sous. Ex.: t lalo o le moega, sous le lit. 
/ lalo le mauga, an bas de la montagne. Taatia i lab, 
étendu à terre. 

/ loto, dans l'intérieur, dans la partie intérieure. 

/ laga, en haut, sur, au-dessus de. Ex. : t luga c le 
faU, sur la maison. 

Huma, en présence de..., devant. Ex.: t luma fale, 
devant la maison. 

/ luma, publiquement ; c'est l'opposé de i tua, secrète- 
ment, dans le particulier. Ex. : èse tau felalaiga t lutna, 
èse i lita, TOUS parlez autrement en public qu'en particu- 
lier. 

I leva 0.... ma entre le.... et... Ex. : ile va o le 

malwnalu ma le àai, entre le temple et la ville. 

//a^a one, après, près, à côté, voisin de. Ex.: i talaane 
le vi, près du vi, h côté du vi. I tala mai o le àai, en 
de$à du village. 

/ tafata/a, à côté de. Ex. : nofo i tafatafa o le alii, 
asseyez-vous h côté du chef. 

/ tala atu o, au-delà de. Ex.: i tala atu oie vai tafe, 
au-del& du torrent. 

/ tolonu, au milieu. Ex. : t totonu o le àai, au milieu 
de la ville. 

/ tua, par derrière, dehors, dans la partie extérieure. 
Ex. : ituao le àai, en dehors de la ville. 

Seia, teia oà atu i, jusqu'à, jusqu'à ce que. Ex. : ttUitoa 
ieiâ e mava, poursuis-le jusqu'i ce que tu l'attrapes. 



SavūU pea seià oo alui le dlOf marche jusqu'à ce que ta 
sois arrivé au fort. 

SUiga, après, au-delà de, être passé (ne se met pas 
seul). Ex. : ua siliga ma sau^ il ne viendra plus mainte- 
nant, ou, l'heure de venir est passée. 

TaU^ tai, presque, quasi. Ex.: ua taU oti, tai oti, il est 
presque mort. 

Talu^ depuis. Ex.: talu i le àmataga, depuis le commen*^ 
cernent. Talu ia Atama^ depuis Adam. Talu ina ifufeV 
depuis son enfance. 

Vagana ou vanaga^ hormis, excepté, à moins que. Ex.: 
Vagana se alii aûà leave le toij ne donne pas la hftcbe, à 
moins que ce ne soit à un chef. 



CHAPITRE Vil. 



DES ADTERBBS. 



Art. I. — Place des adverbes. 



En Samoan, Tadverbe se place tantôt avant et tantôt 
après les adjectifs, les participes et les verbes qu*ils modi- 
fient. Ex. : matua leaga, très mauvias. Leaga tari. Leaga 
lava. 

Plusieurs adverbes se rendent en Samoan par le sub- 
stantif. Ex. : généreusement, avec générorité ; bravement, 
avec bravoure; etc., prudemment, avec prudence^ ma le 
faàutauta. 

L'adverbe toujours se met après le verbe. Ex. : il vole 
toujours, loo gaoi pea. Il est toujours malheureux, ua 



U ea est d« même de I'adreite soo, souvent. Ex.: je I'm 
ai souvent averti, va au faàtonit soo i ai. Il est souvent en 
Tojrage, e alu malaga soo. Il y va souvent, e alu soo i ai. 

Hais l'adverbe jamais se met avant le verbe. Ex. : il m 
vient jamais, eUau sa*. 

Ni pas, nk point, se placent toujonrs devant le verbe. 
Ex. : il ne viendra pas aujourd'hui, e U sau iUato nei. 
n ne OMiseilIa de ne pu partir, vana foi mmi awà U tUu. 



Art. II. — ADTBRBBS DE QDAKTITA. 

Plus, moins, répétés dans deux membres de phrases 
différentes, se tournent par grahds et petits ou grand et 
PETIT, répétés. Ex. : plus on est riche, plus on a de soucis, 
a teU te àloa, ona tele aiUa aie popote ; moins il 7 a de 
monde, moins on travaille, a toaitiiU tagata, ona UOti ai 
lea te gatvega. 

Encore, signifiant oataiitaab, s'exprime par oliTt. Ex. : 
Toulei-voua boire encore, pee le fia itm atili? donnex- 
m'en encore, aumai atili. 

Quand il sit^iûe os nouveau, on l'exprime par toe que 
Ton place devant le verbe. Ex. : ires-vons encore dans ce 
pays, pe eletoe alu i lea nuùf 

SiKORE, accompagné d'une négation, ne s'exprime pas 
ak Samoan. Il faut alors prendre d'autres tournures qui 
ne sont pas aussi précises que le mot encore. Hais alors le 
ton de voix, une exclamation, an signe d'étonnement en 
lienneat lieu. 

Que. exclamatif, ne s'exprime le plus souvent que par 
les inflexions delà voix. Ex. : que cela est bien, ua maea 
le teUi ! va silisili I Souvent il s'exprime par faàtaà que 
l'on place au crimmencemenl de la phrase. £1. : que ce 
cheval coûte cher, faàtoà sotofanua taugata lenei ! que cet 
homme est habile, faàioà aUi poto lentil 



UK OHAiiinu 



« 



(inil siMl» it 0% ^ |M^ 
mli tmm jmIo^ a ta Hm mmi 111*1«, 

ift.: tl parte WHNNMblMMR 4Mt :iHÎtt 

témm ffUmUilmiiaL 



lar. nr. — ADvsftfts» DE uttu. 



Oàj|i \tkm mèH^ifm.fêfim. Bl : «tl«MM^^|W^ 
rnktrnm b a« a to jo» at» tm viess é^ Igîa* 

/âM\ id. /na.11. £a i. ki. Ia<^. là. 't>. tt ^. 

iit\ oà, s'emploie i h place du proMn iM de te pi^p<>iMH 
tkML El. : le pays où je irttiitte» i k mrà m to jHw 4*^* 
Le pijs d M je nous» Ô to iiaii m^smà^i. Le|m^ ^j^ 
Tiis, to mill on to ohi t «1« 



Art. V. — PRiPOsmaMS ADVMHutiM* 



n 7 a, en Samoan, quelques prépotilioni qui 
le verbe et qui alors deviennent de vérilablM adverb»i« 

Les principales sont aè, ifo, mm, muli, è»e, Kx, : e(H o^, 
Ifi aè, sii aè. — Alu ifo. Valaau i/b, MamUH ifù. — 
Tomua. Solomua. ~ SaumuH. ~ Toèu, Fùièêê. S^Hièiê. 



CHAPITRE Vm. 

DBS COIUOHCnORS. 

Art. I. — DK L'mPLOt de qublqiiu coiuorctionb. 

Aprifl les conjoneiions si, quoiodb, a hoirs qui, n- 
CiPTi QOi, etc., le verbe se met au présent de l'indicatif. 
Ex. : k moins que son père ae vienne, lei iloga e sau Uma 
bmâ. Quoiqu'il soit riche, il est malhenreux, e ut tna e 
teU ona àtoa, ua tnaiaia. 

Ode, après un comparatif de supériorité on d'infériorité, 
ne s'exprime pas en Samoan. Ex. : Pierre est plus habile 
que Jean, e Hli le polo o Peteio i lo loane. Il est aussi 
habile que moi, e tusa lona polo ma loà, mot-à-mol, est 
^^e son habileté i celle de moi. 

De HtHi QUE, suivi de Ainsi dans le second membre, 
s'exprime par pet, faàpei efaàpea lava. 

QÔe, dans ces sortes de phrases : je crois que, je pense 
que..., ne s'exprime point en samoan. Ex. : Je crois qn'il 
a deux fils, ou te nuualo e toalua ona ataUi. 

Afir qob s'exprime par tna ta, pour I'optatip, et par 
tia te, ma te, fa te, latoa te pour indiquer I'irtbrtior. 

Que, signifiant jusqu'à ce que, à moins que, s'exprime 
par jeta, 5« iloga. Ex. : N'exécutes rien que vous n'ayex 
réfléchi, aûà e te fat te mea, set iloga na e muai mafaufau 
i ai. Je ne le ferai pas, à moins qu'il ne me donne quel- 
que chose, ou le le faia Ua mea, set iloga e aumai sina 
mea ma au. 

Que, signifiant seulehent, se rend par na, qui se met 
Hu commencement de la phrase. Ex. : Ce ne sont que d« 
mauvaises maisons, na d faU leaga lava* 



-* f.wlTTT — 

QoËi ligiiiâatit life dUAïUTÉ Qutf , de PsM Qu«, i'êiprine 
par nm après les Terbes appréhender, craindre, etd. 
Ex. : Je crains qu'il ne meure de faim, ou te fefe nel oti 
le fia ai. Nous marchons vite de peur de ne pas atteindre 
les voyageurs, matou le tclevavave, nei matou le tÊtaua le 
malaga. 

Que dubitatif se rend par pe. Ex. : Qu'il réussisse ou 
non, cela m'est indifférent, pe manuia^ pe maluia (Utna 
galuega)^ ou te le toàga i aï, ou, ou te lepopole % ai. 

Que, signifiant quand, se rend par peà. Ex. : Il était à 
peine sorti, que j'entrai dans la maison, sa faàfoà alu, 
peà ou ulufale. 

Que. au commencement du second membre d^une pro- 
position hypothétique, ne s'exprime point en samoan; 
alors le premier membre commence par c'est en vain que. 
Ex. : Un avare aurait toutes les nattes fines de Samoa, 
qu'il ne serait pas content, e maua fna uma te o 3arMa e 
le tagata manumanu, e le loto malie ai lava. 

Que, précédé de tout ou de quelque, se tourne par 
quoique. Ex. : tout fort qu'il est, je ne le crains pas, e ui 
ina e tele lona malosi, ou te le fefe ia te ta. 

Que, dans ces sortes de phrases : je doute qu'il puisse..., 
ne s'exprime point en samoan. On tourne ainsi la phrase : 
je pense qu'il ne pourra pas, ou te masalo e le mafai ia te 
ia. 

Que se retranche également dans ces sortes de phrases : 
Cest un très grand mal que Torgueil, le mea leaga latfâ 
le faàmaualuga. 

Que se retranche aussi dans cette phrase et atitres sem- 
blables : s'il vient et qu'il vous dise, afai e sau, ma faiatu 
ia teoe. 

Que, signifiant si, lorsque, placé au commencement 
d*une phrase hypothétique, s'exprime par a. Ex. : Qu'il 
fasse un excès dans la nourriture et le voilà malade ausftl-' 
tôt, a ai tele naua^ ona mai loa ai lea. 

Que, placé au commenoemeiil d'une phrase et exprimant 

vn 



le désir, se rend par ia. Ex. : Que tous soienl punis, ta 
faàsalaina uma. Que tout le travail soit payé, ia togia 
uma le galuega. 

Art. II. — LISTE DBS PRINCIPALES CONJOHCTIOKS. 

'Ae, mais ; auâ, car, à cause ; atoa ma, et, et aussi ; 
a leai, sinon, autrement; faàpefea, comment? ina, de ce 
qae, vu que, parce que ; lâm, cependant, néanmoins, 
pourtant ; tetut, ainsi donc ; lenei la, maintenant ; ma, 
et; ilema, et; na, seulement; naoia, lui seul (il n'y a 
que lui) ; nei, de peur que, de crainte que ; onâ, h cause 
de; onâ, pourquoi ?peà, lorsque, quand ; pet, comme, de 
même que; pe..., po..., ou (disjoncliOjpoo, ni (exclusif) : 
e leai se na te lava poo àe (fio) o se isi ; pe afai, si 
hypothétique); pe, si: taùmaipee te nofo,pe...; seia, 
teia 00 atu; ui ina. E ui ina ; vagana, vanaga. 



DBS INTERJECnOHS. 

Hélas l oi I aael talofal Ohl d vous, hommes menteurs I 
outa na, tagata pepelo I Oh I que c'est beau IVel ue\ se 
mea e lelei I 

Fi 1 iica\ isaisa I uisa I Ex. : isa 1 tama Uaga I 

Malheur à... I Se paga lea ia... 1 Ex. : Malheur â moi I 
Se paga leaia teaul 

L'étonnement, oioi tn 1 Oh I qu'il est doux de vivre 
dans la paix I Se mea e lelei le nofo fefilemuai t Hélas, le 
pauvre homme ! talofa i lenei tagata I 

Utinam 1 plût à Dieu que... 1 e...l 



— xa — 



LANGAGE REUGIEUX ET DE COUR, 



Il y a à Samoa un lanp^age religieux et de cour très- 
développé. Réuni en un recueil complet, il formerait un 
petit dictionnaire. 

Tout ce qui regarde la majesté d'un chef, tous ses mem- 
bres, les moindres parties de son corps, ses vêtements, 
sa démarche, ses actions, ses pensées, ses désirs, ses 
volontés, etc., etc., tout cela exige des termes nobles; 
aucun mot roturier ne doit être entendu. 

Si on le salue, si on le loue, si on le prie, si même on 
l'appelle menteur, il faut employer le mot noble. 

Cette majesté est une déilé à part, et bien au-dessus du 
commun des mortels. Sa présence semble tout transfor- 
mer. Les objets ordinaires et communs qui Tenvironnent 
ou qu'il touche prennent des noms nouveaux que tout le 
monde doit connaître. Quand il parle ou qu'il daigne vous 
écouter, chaque phrase entraine des paroles d'excuse et 
d'approbation de la part de celui qui lui répond. 

Qu'un empereur, qui mange, dort et boit comme les 
autres hommes, est petit auprès d'une si haute majesté, 
dont toutes les actions sont relevées par un luxe de 
paroles respectueuses ! 

En Europe on dit: le roi est mort! comme on le dit du 
berger. Mais à Samoa, jamais, quand on annonce la Irans* 
formation, le déplacement de sa majesté tapaau o le lagi, 
jamais le mot roturier tnort n'y est entendu. Ce sont des 
termes choisis, des figures ravissantes qui annoncent la 
fatale nouvelle. Le courrier peut parler dix minutes 
pour annoncer cette mort, sans avoir prononcé une seule 
fois le mot roturier o le oii. 11 (ait déûler ces nobles 
figures avec une complaisance bien marquée. 



Ce langage de cour leodra & dieparattre, ft mesure que 

les naturels se trouveront davantage mêlés aux étrangers 
des diverses nations qui commencent à avoir de grandes 
relations avec eui< Pour qu'il ne se perde pas entière- 
ment, j'espère en publier bientôt le dictionnaire. 

L. Violette, mariste 



ABRÉVIAtlONS EMPLOTÉES DANS LE DICriONNAIRE. 



a. adjeclir. 

B. BCt. ictif. 

adv. adreilte. 

au fig. au figuré. 

c. conj. conjonction. 

calh. catholique. 

diiainat. diminntir. 

eap. espèces. 

etifth. euphémisme. 

U. Idem, itiéme Eigni(!eation. 

ind. indélini. 

iaàép. indépendants, méUiodistes. 

int. interj. inierjeétion. 

11. r. mol récent. 

Uég. négation, négaUf. 

op. opposé. 

pas. naasif- 

pl. plor. pluriel; 

pr, pron. pronom. 

pré^. pléposltion. 



pron. poss. pronom posseaaif. 

protest, protestant. 

red. redoublement. 

B. substantif. 

Bf. substantif féminin. 

sm. substantif mascu tin. 

BU perl, supertalif. 

sj. sjTi. synonyme. 

T. b. h. terme bas, honteux. 

T. mar. terme de marine. 

r. r. terme roapectuetii. 

t. a. verbe actif. 
t. f. verbi gratia, par eMmpM. 
I. imp. verbe imperaonnalj 
r. n. verbe neutre. 
f. r. verbe réfléchi, 
weslej. weaieyon. 
- remplace uo mot. 
( ) marque l'anglaia. 



DICTIONNAIRE 



SAMOA-FRANÇAIS-ANGLAIS 



AodiTimiu eoi loqnentet nortrit 
lingnis magnilia Dei. AcU G. H, 
V. 11. 



A 



A, pron. relat. Quoi? le af 
(What). — Demande d^une réponse 
à une question : A loane f Qu'en 
penses-tu Jean? — Question sur le 
résultat d*un message : I lo af A 
quoi en est-il? A ea^ Que dis-tu ? 
Est-ce cela? Seâleameaf Qu'est- 
ce que cela? (What is that). 

A, signe du plur. : Sing. La ta 
mea, Plur. A ta mea, 

A, signe du s^jet : Ua fat mai 
a ta. 

A, signe du présent: A e aluf 
Tu pars? le galuega a fat, — A 
au alUy je m'en vais. A ma aga i 
uta. Cet a s'exprime en anglais par 
le participe présent (I am going), 
au lieu de (î go). 

A, signe d'un futur très-procham : 
O lea pe le molif la lampe va s^é- 
teindre. 

Ay prép. Par (by) : Ui aula (To 
go by land). Nofo a nuù, siéger par 
villages. Sau a àiga^ venir par fa- 
milles. 

Ay prép. de (oO : O le galuega a 
Petelo (The work of Peter). 

Ay conj. si (iO : A ta fia moe i 
uta,.,. y si je veux coucher dans l'in- 
térieur (If I wish). A lelei ia te 
ôe,o i matou ia, si cela vous est 
agréable, nous le trouvons bon éga- 






lement. Ce que vous ferez sera 
bien fait 

A, conj. lorsque (When) : A ta 
fax atu i ai, lorsque je lui dis. A 
po, e pupula ai fétu, A outau où i 
le nuù (When you shall be arrived 
into the village). 

A, adv. presque, sur le point de.. : 
Ua fax a fasiotia (He was near 
being killed). 

A, coi\j. disj. mais (but): E lelei^ 
a ele mafai i le aso neiy c'est une 
bonne chose, mais elle n'est pas 
possible aujourd'hui (... but it is no 
possible to day). 

A, prép. de la part de... : A leai 
se tali a MatautUy si Bfetautu ne 
donne point de réponse. Observ. a 
est pour l'actif, et o pour le passif: 
A leai se tali o MatautUy si Ma« 
tautu ne reçoit pas de réponse. 

A, igouté à certains substantifs 
les change en adjectifs : NamUy 
namua, Galu, galua. Lupe, lu- 
peay pigeon, où il y a beaucoup de 
pigeons. Si le substantif a sa termi- 
naison en a on fait alors cet a long 
â : Tagata, tagatâ, populeux. 

A, sgouté à la racine du verbe 
forme le passif : Ave, avea, 

A t inteqection pour exprimer la 
surprise, l'indignation: Alpapalagit 



é 



AAL — 

Am, B. nom d'un poisson. 

A«, s. fibres qui entourent le coco. 

A*, s. caât^ d'arbrs, 4« plantes ; 
Oleaà o E« btau. ii-a AguN : Un 
tatou mau aà, ils ontjet^de pro- 
fondes racines. 

As, s. soiiche d'une ^pūlle. 
(stock of a bmily). 

A«I interi. cri de désapproba- 

Aa, s. coup de pied, ruade (A 
kick). 

Aa, V. se battre i CNtups de pied; 
ruer, donner un coup de pied sur.., 
(to kick) : plur. Sa ma feaa, ona au 
aatia ai tea. la ôe,nei aa ele toio- 
fanua. O le muriu eaa. la,fq<i) 
le pito laav. 

Af4, s. plaple odorirémte qui 
•IM i, miumet (Tuiile S gl^ 
({darirerÂusj. 

AaUa, a. fVappé de mtlbour : 
£ Ui aa/taoiae le tftalit,ilū9pa3 
4té Ir^ppé du malheur commun. 

Afifii, s. con^t il cpup^ de 
irieàs; ruade: Ole aagf^ e tari ua 
l^ût a>, vu seul poup l'a dtendu 
MfléiTe. 

IjMI, T. pi. ung- ai, pian^r 
(^à eat) : Sa'nMtou àài, ntias ifian- 

'Aftf, s. viUp. bourg, village 
(% u>iyn, à village) : '^ai (y nuffa- 
fagf^i'nVt^ rparitii^e. {e àni nofo 
&Ō, >-i)lp fqr^^. Faoa àaij l|a- 
ntea»*- 

'AJli^, T. n. être pitfuant, cfii^ant 
<To splart) plur. /eiila«i : t^çf ddia 
fe^ vai, ce remède est cuisant. 

^■^, V. n. Atre le^le et prorapt 
(To be proçfipô — v, a!. Taire ron- 
dement le^ choses. 

'Aa4|l, ^. e^pÊcp pvticuUère de 
talo: 

'Aalq, a. trompeur, cacl^é. 

'AkIo, V. ^'el!t(|rcer d'éviter, se 
garder de...: Sa mifau àalo lava 
^o avoid conalanUT). 

'A*l*, s. sédiment, elTondrilles 



— AAS 

fDregs) — s. huile de coco qui se 

'A*f ■, a. ^paia, GOn^stUit, v. g, 
1% iQUpe, le mortier, etc- : Ua àaht 
ttaua, il est trop épais. (Tliick). 

'Aaaaaa, s. cocos tombés qui 
poussent d'eui-mémes. 

'AMH>i, V. hire venir, rappeler 
quelqu'un (To fetch) : Eleleiona 
àami lo ouUm alii, il est conve- 
naUe de faire revenir votre chef. 

'Aawd, V. aller chercher quelque 
chose pour l'apporter : E «au w taii 
e dami le vai a le mai. 'Aami», 
'Amia, passif. 

'*™î»— I, *. &ïre venir siicces- 
liTen^ejit, l'on apr^ l'autre; lfa|ou 
te ^a^iwni taùaei. (fo fËtch txM 
a!% W>lliw). 

'AniHt, s. nom d'un arbrisseqii 
(A »hrub). 

j|«HB«, V. se moquer, toufn«r 
ep ridicu)^ (To ridicule) ; Sa wou 
oamu i^ de. —, a. moqg^qr : CTfi 
fori 1« lo^ola oomu. 

'AAbo, s. cl)^r, filet de I4 vi^d^ 
(Qesh) : âàno 4 ivf , ipoelle des os ; 
àànomafu, chair corrompue, cha- 
rogne. — Amande d'un fniit — au 
figuré, substance, sens, portée d'un 
discours ; le Ààno o lana lauga. 
sjn. uiga. 

'i^A«, a. T. r- bnia, main, jainbe, 
pied (arm. leg, etc) : Ali} e/pç 
fiffâlou àào"! 

'Aip^, y. tpndre la n»lp ; la ppy- 
ter en avant pour sai«r, Ac..: (to 
hold out tlie hand, ç\c.) : 'Aàpa 
atu le lima. 

'Jkmpo, V. plw- de AfO, sooner 
quelqu'un (To nurse) : Laloa (4 
^po lel^ i }9 tâma, ils golj^nt 
bien I'enbnt. 

'Atipn, V, être enfée, gonfla 
PïT lé vent, en parlent d'une voilç: 
Ua àapv If Icf . 

'AA»«,a. brū^t,ardent(Glow!ng 
hol) : tfa àitqt le ùmu, le tna- 
lalaààM. 



AE 



— 8 — 



ACA 



V. Itrt ardent, iHrAlant: 
UuààmL to U, te fl^U est lirûiai^ 
(The sun is Tery hot). 

MmaÊj T. gnAter ^o acrapa) v. g. 
k ly/ttfa. 

*Aaaia, a. qui a raça «a ooai^ da 
piadt Umèmmaiim. 

a. crassen (areas). 
., ▼. ronger, augmenter, en 
pavlwt d'un uleire (To eat in) 2 
ie»ioyià<rtjie»,l*ulcèie augmente 
taa^favra. 

'Aaai, ▼. ronger, ▼. g. una canna 
à ancre, ronger ihi oa (To gnaw, 
to gnaw a bone) : 'Aaii $6 tolo, 

^âniQ, a. rond, complet, quand on 
compte par diaainea : Lua sefuiu 
èmiOj »... 

*Amb, ▼. plur. de dn, entoyer, 
députer qnalqn'un pour una com" 
nnasion (Ta send) : Na au éauma 
tâma e toalua, 

*AmmÊmm, paasé i Pe ua àauêna 
9inf A4-on envoyé des hommes? 

āem^ s. récif (reef) : I tua aàu, 
en mer, an dahora des récifs. / tua 
o le oàtt. I tua mai o U aàu, en 
dehors dee réciAu. syn. i le aXoalo, 

VàAai, V. nagar (To swim), plur. 
/eaim: Va au ààu. Na matou 
feautL 

*A*va, a. amer (acid). 

*AJÉvn, a. cniamt, ardent (Very 
hot); — , T. être ardent, piquant: Ua 
ààva Je là, ayn. mu. 

Ae, interj. cri pour retenir un 
chioi qui Yeut courir aur un ani> 
mal. 

Été, adv. en haut (ap) : Alu aè, 
T^paaè, 

Aé, Y. grimper, monter (To climb 
up) : Sûj aèiie oiti, garçon, monte 
sur le cocotier, pi. fêoèi, 

Aé, V. s'embarquer (To embark) : 
m&auaèile vaày je me suis em- 
barqué. Aè X tUa, ▼. aborder (To 
land) : Ua maieu aé i uia. Ua aè 
lefaiva. 

Aè, ▼. rerenir de Texil (To ascend 



from) t Uçk aà k tmm^ lea aaiWa 
aanti^venua. 

AA, particule camplétîve: Jnu aè, 
ifi aè, boire, fumer. — , coig. naia: 
aè iloga e te lavé 9 

Aèn, a. p. emporté d'assaut : Ua 
aèa le ô2o, le fort a été pria. 

Ami, a. couple de feuilles traa» 
sees pour une couverture Ô^vea 
prepared for a rooO i Va àtoa 
aea e lûna, Ua aea, accouplé. 

Aéné, y. intensitif, monter aaoy 
vent (To ascend) : Ua matou aèaèi 
luga i le tumutumu o le mauga^ 
nous avons monté jusqu'au sommet 
de la montagne^ 

Aéné, Y. monter sans précaution, 
sans réflexion : Aûà e te aàaè aléa- 
le, net e pàû i le aanu. 

Aéfn, s. montée (an ascent) : Aè^ 
ga fitâ (a difficult ascent). 

Aèga, s. bâtan qui sert pour 
monter (a pola to go up). 

Aèga, s. chose nouvelle, 4 1^ 
mode : le aèga àfa e /SU.ohaaun 
tresse de Vàfa. le tagata mnnad 
aèga^ c'est un homme léger, ama^ 
teur de nouveautés. 

Aè^n, s. apparition de poissons; 
le aèga anoL 

' Aègafnln, a. action de poser la 
faite et les pièces principales d'une 
maison en ulu» 

Aègnfnle, s. maisona neuvea en 
uhê bâties ei| même temps (soma 
houses built together) : Ua eoonet 

leleiaègafàUafainei;ofaletna'' 
tagofiel Soona maeul 

Aaa nnta n, sy. amaUe, mab aur» 
tout (especially). 

Anno, 8^ crabe da terra (Land* 
crab). 

Af n, s. arbre (a tree). 

Ain, 8. petit bâton qui sert à con* 
fectionner un filet (stick to make 
the meshes of a net). 

Ala, a. gras, rebondi (ftit, strong): 
le tagata puta afa, 

*AUi, 8. tressa en bourre de coc« 



<tiiutt«(, lofit:) : 1« *(• t mi tm . 
•A/« «M, Jit* MiMii, JV^fiti- 

riuuwj : O U mfé ftiU ftfā. li* 
^fguU«f4,lirliviéiU iKmtéUt «at 

M», V. fl. y 3VMJ- tein(iiH« : jt«H< 
M i^d iU 040 rul (ta itMi* a tâonm). 

'iimâim, »■ fmi, robuMbr, tm 
piriwtt lia quct^u'iM) (Strang). 

«IwMa, V. «tnférer <i« Magg»- 
ratL-; : 4i''t < '« afaafa 6 m m4a 
iHiti.n'eugàrut pu,ca n'cftifu'uii 
rlMi- »}■". faàa(aafa. 

UtaM, V. «iilourar it'Yi, v. ff. 
Ml) nwiu^lia (tu liim MDielliiiif with 
AM- 

4IiiIIh«, iNlii. nilefa r)aught«r): 
r» (iinti n/'a/lna, i:'»! m AIIb. mu 
ff/Vi/liia «H 1 

AlURll, «' allachB <|ue l'nn la 
IDhI nui |iiuda |Hiiir grimpiir iiir un 
uoiuiliur. Hiiii. aufaga (tio). 

Alun, >■ jHitit anilrnll où l'un 
p«iil iieliin|uar (a vmall buHcli). 

AlHflMfti*. »■ roMii, sntfour- 
dl pat' lu dnultiur, an («itanl d'un 
tn^mliiu («lilT, titflil). 

Ahtl, ouiù' "i Wii P<"i<' 1^ prâïeiil 
«l lu Itilur : it/ai e la «mmoiI ni, 
»1 WW lu ili^nii'vi, jl/ai • ta «lu 

4MiM. M' Jt) a/<ti U««>4, en 
dmmKT (huit. iiùu>'M>i 1» l'einiikiie 

UkiUtI : t'a ii/<iina «a (ou lùnaf 
V (dui, a U u/atMA iuva. Ilujja va 
i/ifuina tu auf cniyex-vuiuque^'itw 



lU'ir nnnu« il'Mi« 
uua^. tuiM,V iliïiuiMiW, «le... (to be 
WilmiKiu'Vil....) : K Ui itfaiittt, U 



tv^u li il/H (,tt Uii'^o luU uT -ùuict). 







«^e nu le Imm «dM, ISm. 

Al», T. fUcr, Un an pli, bira 
nntr«r l'eiliéa^té d-one faiilte, 
d'uDc natte <To taU). 

Ua, V. entrer eliai qndqa'nn, en 
vofaye: Uatut afeiai, je via en- 
tré chez lui. Afe atu e moe, entrer 
pour [JOHer li nuit Aùâ e te afe i 
Umaga ala. 

Aie», a. o6 lei malaga logent : 
£ (0 afea lo malau nuà, on ne 
t'arrAle pu chei nous. lé nuK a 
a/'a* *olo, c'oit un paya où tout le 
monde *'arrâte. 

AI«B, adv. quand (When)? Avec 
le futur. E U aju afeaf Qaand 
partirat-tu ? 

AImiI*, ». chambre (a room). 

AIeg», a. dâlour d'un chemin : 
I» afaga ata na au »e»i ai, je 
me auia égaré au détour du che- 
min (a tuming, the turoing of a 

Atopa, *. endnrit où l'on s'ar- 
rête, se repose en voya^ ; Va 
/aittga matut so «tatou aftga i Ma 



AM, retrousser, ï. g. une «jbe, 
<,luck up ; tuck up >otir gown). 

Alel, V. dowubler, garnir de Snùl~ 
les (lo line with iMves). 

AM, s. feu (Bre): Da p« U afi, 
le feu e«t éteiut. / la «numw o 
afi, h>rsqu'Mi aihune les teas \a 
KOir. Tafa 1« o/i, altumer le feu. 
Ali mai s« afi, «a tue cbervher iln 



API 



— £-^ 



AFi; 




fte. Pkàûlta 2e o/l» aviver le feu. 
Sîdmà M o/S, tirer du feu par le 
IMtemenL An figuré : Uaseafile 
2d. Aio i afiy étineeUe. 

JUi^T. envelopper dans une feuille 
(ID do up in a bundle), plur. afifi, 

MiÊf. s^ paquet de petits poiseous: 
Âftgofuiuié. 

s. paquet^ rouleau (a bundle). 
s. arbrisseau (a shrub), 
a. brûlé par accident : Ua 
U fiie» (burnt accidentally). 

MÊÊmÊÊk s. soir (tbe evening) : 1 le 
afinfi^ au soir. Faàafiafi, vers le 
soir. Na au «m» tia o/io/i po lava^ 
il étaii toai-À-fiût soir quand Je suis 
arrivé. Ou te oiu fianei o/io/i, je 
partirai ce soir(I sball go in the 
evening). A tatou o, ua ckfiafiy pai'- 
tons, voâà qo'il est soir. 

s. arbre (a tree). 
V. T. r. , tenir compagnie 
à un grand chef: Ou te fia afifio^ je 
désire vous tenir compagnie. 

aMÊÊm>y V. plur. de afio T. r., 
aOer, marcher : A outau oififio ifea f 

AMkMMB^ s. grand feu pour ho- 
norer, célébrer les (luiérailles d'un 
grand chef (tire to honour a dead 
ehieO. 

illlM^ ^iin paquets de poissons, 
etc. (twenty bundles of lishX 

Mttmmmmtm^ s. poisson (kind of 
fish). 

MJÊm^ V. T. r.ySe mouvoir, aller: 
Afio mai, venir (to come). Afio 
atUy partir, s*en aller (to go away). 
Lua afio inai ea f Salut que Ton 
adresse à un grand chef qui passif 
qui arrive ou que Ton rencontre. 
E afio mau iateôe^'ù demeurera 
en toi. A/80, V. T. r.^ Mouiir (to 
die). Afio fi\ai^ être prétioat : Sa 
afio mai le i4/»i(to be present). 

Ailo«||a, s. T. r., habitation, 
siège, demeure d'un chef : O le 
afioaga o le Atua (a chiefs resi- 
dence or seat). 

ïy s. T. r., Ruyesté, eicel- 



^ lenco, parole, discour»: le Afioga 
a le Atua, la majesté de Dieu. O 
le afioga a le Atua^ la parole de 
Dieu. Vae ane lau afioga^ sauf le., 
respect du à votre majesté. Afioga 
nialie! terme d'appi*obat. (Majesty, 
excellency). 

Altoina ! T. r. , souliait, louange 
que Ton adix'sse à ua clief avant 
de lui rêpoudi'c (praise to a clûof 
before answering). 

A !!•■■, V. T. r., tenir com^Kiguio 
îi un chef. syn. alaala, 

AUaI, V. poiter sous lu bras (to 
cai'ry under the aim). Porter un 
petit enfant contre la lianche. 

Allalpi, s. brassée, plein sous le 
bras (an ai-mfuU). — Paquet que 
Ton porte sous le bras : lea lau 
afisiga t^i f Que portez- vous là sous 
le bras ? 

AHlMlUi» s. espace de temps vers 
les 8 ou 9 h. du soir, où la plupait 
des feux sont éteinti^ O le afitulia 
fia au sau ai, je suis arrivé, lors- 
qu'il n'y av;ùt plus quo quelques 
feux (the evening, at night). 

Alo, s. ligne de p(>chc (a llshing 
Une). 

'Alo, V. couler, i^mlro une oau 
sanguinolente, on pailant d'une 
blesaui*e : Ua àfo le nmnua, Vai 
àfo. Vai faààfo. 

Aloala, s. pellicule de l'ceuf 
(pellicle). 

Alolau, s. longue maison à '2 
rangées de colonnes (a long house). 

Alolun, s. longue case étroite 
où l'on dispose une liuitpio. 

Aloao,adv. peut-être, par hasard 
(perhaps). Syn. àtonu. 

Ain, V. touiller en pluie légère, 
en rosée (to drizxle). 

Alu, s. lascude, jet d'eau (a 
waterfall), 

Ala, V. au figuré : Ua afu lona 
id, il est mort au eombut. 

Ain. V. buer, transpirer (to per- 
spire) : E lii^ afu la muc^ulUf c'est 



AGA, — 

un ptranotix. 5« o/'uwtk, il » 
éprouTd uM suenr critlqu*. 

Ata, ■. meur (perapiratioii) : 
U apt • (Iga ai o fa tnofa», c'est à 
w de la lueur qne je sooflkv det 



' jÙ^, T 



r. sécher sur pied, en par- 
«(lo wither): Ut d/'u 
ufl vBO, k tige des igiwioet sau- 
vage* eit (éctû. 

AIa,v. se couvrir durant lanuhi 
b ie ou te a/'u ai. le id o/it (a 
coverlel). 

Ala, V. être chaod i point, en 
pariant d'un four (to be heated). 

AlMt, V. afuafua 



AImm, s. tète lorsqu'une femme 
est trouvée enceinte (a feast made 
«hen the wife appears pregnant). 

ÉI— !■, T. se rouler, en pariant 
d'une Ti^e (tit cnri). 

Ummlm, •. brutne(drtizling rain). 

AiBAlBa, V. être i l'tot de fœtus : 
Inaoaf*»fua.OtefiiàtiMitfuafu, 
Conception. 

U*I«Ibb, t. avoir complètement 
disparu : Va itfitUlea lava, il n'en 
reAe plus de traces (wasted). 

AMMa, s.*iBpo,««deauitpoar 
coucher (bedclothes). 

Main, V. être trop cuit (Ovci^ 
cooked) : Ua aftdu te umu nei, cas 
vivres sont trap cuits. 

*hilf, V. être ponrri, en par- 
lant du tare planté sur un vieux 
tronc d'arbre pourri (to be rotten). 

Ataalfsdaa, s. écume de mer 
près des récif* (the spraj from 

A|«, s. palme (a span); E Utna 
aga lona umL O aga e Iva fona 
umi. Mesure de langueur. 

Afa, V. n. se mouvoir, se diriger, 
être tourné vers...; A ma«^t uto, 
A * agai taiTE te aga ifa»TOù 
ilUt-y»f»7S»agAifealovaà?Sa 



aga 1 nuaè. Sa «ga ttuUi oBe v«> 
Hait vers moL 

A(a wami, t. venir vera U per* 
sonne qui parle (to eome). 

Ass skta, V. s'en éloigner (to go 

Aga, V. agir en bien ou en mal 
(to do, ta act.): Sa agaltlei atu i ai. 
Va agaleaija moi ta te ou, il a mal 
agi à mon égard. 

AfB, qjoulé au verbe en bit un 
substantif : Moe, Moega, Lit ; Malo- 
lo, Malatoga. 

Aga, s. caractère, manière d'agir 
(conduct, manner at acting). 

Asalolcl, bon (good). Agatta- 
ga, méchant (Bad). 

liuamali. a. paisible, paùQqtie 
(mild, quiet). 

Af a Bill, da bonnes manières 
(gentlemanly). 

A(a a fgwtw aa*, eta rdtu- 
rier (Vulgarly). 

Ag)>lwJilaal,a. caractérw qui ae 
ressemblent (the same charaeterk 

AgafaAltBlA, a. inconstant (io- 
canstant). 

HuaNAlmlan. a. sensnel (sen- 

Af alaUaaalyao, a. frondeur, 
irrcapectueui (irreverent). 

A|iala*«aBaalU, a. qui agit en 
enfant (childish). 

AaonuUa»!, a. dur, brusque, 
ftpre an gobt, dans les manières 
(grofT). 

Aga a oa, adv. qui est Sans ré- 
fteiion, qui agitan hasard (careless). 

AgalamaalU, a. qui ^t no- 
blement, en chef (nobly dung). 

Afla, s. aspdt taquin, mmvais 
esprit : Anei « malou logia la ou- 
hw ago, — Ua itagia, o ' 



nluiei 



«de» 



Falaf a, v. taquini 
(to veie) : Aûà e te faiaga. 

AgaoM, s. T. r., hache (an axe), 
^n. toi, epmiu T. r. 



ACUl 



— 7 — 



AGI 



8. esprit, revenant, (a 
diaeaibodied spiritV: Aiō se mga^ 

AgagA, a. qui épie (spying; : Te^ 
gâta agaga, un espion (a spy). 

Ayiga, Y. taquiner, provoquer 
pur parcdes : Pe se a le mea e te 
agaga mai f Pourquoi me provo^ 
qae»-tu? (te challenge). 

Mfftt^im mea, e. terme de mé- 
pris, brarache (bul^X Syn< Faù- 
fksmaloei. 

Mffi^§m flMa, a. habile, adroit, 
(skilful). 

Agaga, v. inventer, former un 
plan (to devise, to plan). 

Agal, ▼. être arrêté, conda : 
le galuega aa agai. 

Agai, ▼. faire une construction, 
la présider: Pee te fia agM loùfalef 

Agal, s. T. r., charpentier, ta- 
toueur, personne qui accompagne 
un chef : O eutou o agai o tupu, 
Syn. tufuga, soga. 

Agalali, V. faire un feu en 
rhonneur d*aif chef décédé. Syn. 
afilaau. 

Agaleaga, v. agir mécham- 
ment, foire tort, maltraiter (to be 
bad) : Ua agaleaga mai (To do 
wixmg). 

Agalclel, ▼. témoigner de Taf- 
fection, rendre service : Na eagale- 
lei mai, tu as été bon pour moi. 
(to be good, to be kind). 

Agaletof , s. bonté (kindness) : 
Ua maeu kma agalelei! 

Aga—fai, V. être mûr, ne se dit 
que du fruit de Yifi (to be ripe). 

Agaiia, sy. anaga, s. taquine- 
rie (vexation). 

AgAavA, s. moeurs, usages d*un 
pays : Fai le tigânuù, faire, agir à 
la ftiçon du pays (Manners, customs). 

Agapala, s. sanctifioation (sanc- 
tification). 

AgwHrila, s. faute, péché (a sin) : 
Ua tele lau a^jasala^ votre péché 
est grand. Ua aa agasalaj j'ai 
péehé. Syn. Pagotd, 



i, a. s. péchear : Oaaa 
le tagatd agasàlaé 

Af AMila, s. manque d^égards^ 
de politesse : E tele lia agûeala, e 
te lei afe mai, vous avez manqué 
aux convenances en ne pas entrant 
chez moi (unpoliteness). 

Agatele, v. outrager^ traiter 
avec hauteur, mépris (to abuse)*. 
Ua agçUele mai iate au, 

A^atonn, v. bien i*eprésenter, 
savoir faire les honneurs à chacun : 
le tàma nei sa agatonu ai lo 
matou nuù (To do straight with 
every one). 

Agatonu, a. juste (just). Tran- 
quille, favorisé, en parlant d*an 
village, d'une famille. 

Agatana, s. justice (justice): 
Ua sUi lona agatonu^ sa justice 
est grande. 

AgiMa*v*lTAl, Agavaliral, a. 
humble, modeste (mild, gentle) : O 
le tâma agavaivai lava^ 

Agavaival, s. humilité (humi- 
lity): Ua maeu lona agaf>aiwi,i, 

Agairale, a. ingrat, dénaturé 
(ungrateful) : Va tele naua le ago- 
vale lona atalii, son fils est trop 
ingrat. 

Agavale, v. venir sans rien ap- 
porter : Ou te aga»ale lava (To 
oome without anything). 

Agairale, a. gaucher: le tâma 
a^avale (Left-Handed). 

Agelo, agela, ange : le agelo 
a le Alii (an angel). 

Agi, agiagi, v. souffler, en par- 
lant du vent (to blow) : O loo agi 
mai le matagi, le vent souffle. E 
c^gi mai le sau, la brise de terre 
souffle. le matagi e agi tau mau, 
c'est vent debout (head-wind). A 
agi mai le lài^ le lài, vent d'ouest, 
souffle. 

Agtaa. agiaglaa, a. agité par 
le vent (Agitated by the wind) : Ua 
agiagina le fuà 

AgiMa, a. agitée, débattva, ti|< 



I, d'une tno- I 
malae (dis- 



AI 

partant d'une questic 
tion : E là agina i l 
cussed, eiamined). 

Jftglàl, Bftal llnga, v. relever, 
retrousser une robe (to tuck up). 
Sfn. tutuè. 

Agipo, V. souiller durant la 
nnit (to blon at night). 

Af», s. curcuma, vo;. Lega (the 
turmeric plant). 

Ago, T. marquer avec du lega 
les planchesd'un canot en construc- 
tion (To mark planks nith lega). 

Agoi *■ tirer des lignes de ta- 
- touage (To draw the Une« for tat- 
tooing). 

Ag<Mt(«, T. tirer, faire un pian 
(to devise, to plan). 

Aa*al, V. être dans les étreintes 
d'une vive douleur : Ua agon (To be 
very sick). 

Agaal, s. douleur poignante : O 
U agoii o le mai e tino val» ai, il 
est desséché par la douleur (Heart- 
breaking). 

Al, particule qui sert à désigner 
la cause, l'instrument, le moyen, 
etc. : te nai/i no itu sala ai. 

Al, particule qui rappelle l'idée 
du sujet, le lieu, le temps, la 
raison, la conséquence, etc. ; O le 
tmuaga maolili na au folau ai. 
le aso «a lava na au paū ai. 
O le mai na au (irto vale ai. Ole 
/iainunaotiai. 

Al, V. être, y avoir : Nei ai te lasi 
a UMi ese. Nei ai to outoa e mu- 
/uo. Nei ai le mailei. 

Al, prou, celui qui, quiconque 
(Who, whosoever) : Aise e gaoi, e 
faàealaina ia, quiconque volera, 
sera puni. 

Al, s. fence, baie, barrière 
(fence). 

Al, adv. probablement (Ukely) : 
Ai e tau taeao, probablement il 
viendra demain. Syn. onei. 

Al. co^j. si (il) : Aieee mu, si 
qnelqa'uii Tient. 



Al, pr. le, la, les, i raccusaUf : 
E le manaà ea ia loanef E leai, 
ouUlemanadai.Ettemanaôea 
i le papilema T loe, ou le manaà 

Al, adv. là, y (here) : £ la i ai, il 

AI, prép. de, syn. nul, mai, 
(from) ; Mamao te mea e te aau ai. 

Al, pron. qui? ; te faleoiUt 
La maison de qui? ^aaveia teoif 
A qui Ta-t-il porté? Na e iloa ia 
le ai T Par qui lavez-vous su 1 
(which?), 

'AI, V. tenir, être plus près du 
but, terme de jeu : O loo ai tait 
lupe. 

'AI, V. manger, plur.ddi(to eat): 
Ui û, ai mto, manger mécontent du 
peu. 'Xi fili, manger ce que l'on 
reçoit en présent. 

'AI t«l«, V. manger beaucoup (to 
cat much). 

'AIUI«, a. grand mangeur: Ole 
Idma ai tele (a great eater). 

'Al-ltlltl, ai ^oàtotau, maimer 
sobrement . 

'AI faA Tnl-Taga, manger sans 
en faire part aui auti'es. 

'Al laA Taaa, manger à la façon 
des Tongiens, c'est-à-dire sans ra- 
masser les restes. 

'AI p«pole, di ^odatuolutiale, 
avaler promfAemenl, de peur qu'un 
autre arrive et demande sa part 
Fia di, v. avoir tùm -.Ou te le fia 
ai, je n'ai pas Mm. Ua lele (o la 
fia ai, j'ai une grande taira (I ara 
very hungry). 

'AI, s. repas : Sau, fa te /'ai se di 
(a meal). Fai le si, v. prendre le 

'Ala, p.p. passif, mangé (eaten) : 
E éia moi e le vai. 

AIA, V. concerner, se rapporter 
à... (to concern) -.EUatâile totu 
Ua taea. 



JUQ 



— 9 — 



Aïs 



la te «II, je n^ai pas autorité sur loi. 

*JLlàl, 1. Trau, par (true, ge- 
nuineX — , Adv. véritablement, reel- 
lement : O le toa iàài^ c'est vérita- 
blement un brave. VU àiài, tout-â- 
£ût noir (very, really), syn. tUUUu 

AMfcljM, Y. n*étre pas compléte- 
Bœnt ronde, en parlant de la lune ; 
consumé en partie (to be incom- 
plete). 

. VàlAlga, y. aller demander de la 
nourriture (to go out to beg food). 

^AIalii, V. défrayer un chef dans 
Tespoird'en recevoir quelque pré- 
sent (to assist a chief to be repaid). 

*Āt«Hi|ia, action de défrayer... 
'AiaXUtaga (act of 'Aialii). 

JJas, Y. être lâche, poltron (to be 
cowardly). 

Aliamft, s. tenancier, fermier 
(a tenant). 

*At fill, qui vit de ce qu'il reçoit 
dans les distributions, syn. Tagata 
mativa (a poor man). 

Aigtt, s. famille, parenté (a fa- 
mily). 

^AIga, a. parent (relation) : *Aiga 
moni^ parents consanguins. Um 
àiga. Ma te àiga^ lui et moi, nous 
sommes parents. O le àiga o sa 
Tuala, la parenté de Tuala. 

*Aiga, s. espèce, famille, pour les 
animaux (species, family). 

^Alga, s. repas, action de manger 
(a meal, the act of eating): O loo fai 
le àiga, on prend le repas. le 
potu àiga, salle à manger. 

AI9A, V. avoir une nombreuse 
parenté: O le aJii àigd, c'est un 
chef qui a beaucoup de parents (to 
have many relations). 

VUga m le all, s. cendres (ashes). 

*Alg« — ca, s. tache, pièce, mor- 
ceau emporté (a part of something). 

Aiga m ca, s. terme de mépris 
pour une personne maladive (scorn- 
ful expression for a sickly person). 

AigaOe, s. lutte du taufetaai 
(club match). 



Algatte, a. bem^ joli, en parlant 
d\in village (nice, pretty). 

Allai, àiei, v. mendier des vivres, 
du tabac, etc. : Sa Idma e dî«î / Quel 
enfant mendiant, syn, èiate. 

Allaa, V. agiter un oassc-téte, 
crier en gambadant (to play with a 
tomahawk) : Saau aUao, 

Alla», V. acclamer un chef (to 
shout a chieO : Salaa e, Salaa e ! 

Aile, s. fruit du cocotier nouvel- 
lement formé (cocoa-nut .now-for- 
med). 

Ailoto, s. espèce d'ulcère can- 
céreux (a cancerous ulcer). 

Alloa, V. joindre doux pièces, 
deux brasses d'étoffe par une cou- 
ture (to sew two pieces togetlier) . 
Oleie ailua, 

'Aiaaalo, v. l'emporter sur... se 
dit des animaux (to be victorious): 
le manu àimalo lea, 

Almama, v. être battu dure« 
ment à coups de poing ou de casse- 
téte (to be beaten with flsts or to- 
mahawk). 

Almaa, v. habiter chez un chef 
et lui apporter beaucoup de vivres, 
cochons, poissons, etc., pour en re- 
cevoir des nattes fines: O le alii 
àimau, 

Alaa, a. mangeable (eatable): 
E le àina lona fua, on ne mange 
pas son fruit. 

'Alaa, a. v. mangé (eaten) : Va 
àina mea e lua. 

Alaa, a. habité (to be inhabited): 
Ua àina le nuù^ c'est un pays 
habité. 

Alaaga, s. enfant donné aux 
génies (a child given to the ailu). 

Aloge, V. se retirer ailleurs à 
cause de la disette (to go away by 
want of food). 

Alol, V. prier, coi\jurcr (to beg, 
to implore): Ou le aioi alu ou mata. 
Ou le aioi alu ia le ôe. Syn. faà' 
not, Ole, 

», V. demander, mendier dot 



«v - 

^TTÉSdEtitt aba nte<lo uk Iv Idbd 
at a feast). ST», diui. 

'AMia, *. sllar denundar dn 
ptrision «ra ■!!■ pdohears (to bef 
Jish). 

'AksiB, V. voler i ses parents; 
Tder une rarams (to iteal property, 
to steal a wife). 

'UuOata, s. detu ; acheter i 
crédit (debt... to borrow). 

AMb, b. jea d'enfants ; — danaer 
triomphalement (s child's game — 
la dance). 

AHtata, V. bUot el venir dennt 
tw chef, ce qnl est tin manqne de 
mpeel: Aùd g U aitiattt, ia « 
mfoiMo. 

HIMiii, *, avoir la bouehe m 
>ang (to have the mouth Uoodj). 

JUtm, a. gtrde, esprit méchant, 
(genia», a god) : O mose » la oilu 
tele o le mala. Eiéte tagata, 6 la 
ddu, ce n'eM pas un honum, c'est 
un détnon. 

Aitm, O (rilu, s. fMe en Hionnenr 
des ailu. On la célébrait par beau- 
ooap de vivres et le taufetaai (the 
feMtoftbeoiru). 

Utaa, 1. liaMée, fréquentée par 
det aUu (hamtled) : k fale aitua. 

JUIaUtfaCa, s. assassin qnl se 
sert d'un faio {an assassin). 

A l lwfa nM w, V. asBss^ner quel- 
qu'un en lui enfonçant un ^oto dans 
1« corps (to mardei) : Va aUuta- 
gataina U alii, 

AMivBT«Io, s. pjthonisse, ma- 
gicien (A pjthoness). 

AInll, V, flatter en prodiguant 
des louanges, civilités, distinctions, 
etc. fTo soothe with pnōses} : [b «au 
ma oiuli mal. * 

Alwtle, T. manger senl (to eat 

'Mlwwàé, V. manger des choses de 
nnnTHi9e(rnalité,aigrieB(tof«t bad 
things) : E lino mai, oud a le tagata 
àivale, il est maladif, car il inang« 
dea choses do mimndw qualité. 



i— AIA 

Afva*, a. nmagé, qnè l'en n» 
'voit que rarement {t tnld jtatli) : 
le tdma dinu). 

AItko, a. sauvage, en parlant 
d'un animal (Wild) : le puoà 
diixM, c'est un cochon sauvage 
(Awildjsg). 

AU, s. ^nerre lisse, ptiie et ps- 
(a sraooth and heavy stene) ï 



Na au (ogi a 



Ilea 



chemin, sentier, voje (A 
way, a road). 

Ala, s. rue (A street) ; Ala old, 
chemin fréquenté, battu. Ala o lé 
maU>t voie publique. U oia tela 
a launuu 1 Apia. 

Ala al«, s. chemin détourné. 

Ala a taa. ala a latu^ s. 
chemin derrière le village ; Na au 
ui one i la ala a tua — Alooau, 
cheminée. Aïa pain, s. meur- 
trière . Ala gaom , chemin en- 
combré. Ala gaoa, chemin pier- 
reux, raboteux : Va moiua gao» la 
oJanei. 

Ala la**, s. pont en pierres (■ 
bridge made with stones). 

Ala ala, s. pont en cocoliors, 
Ala vai, e. aqueduc (Aqneduct)L 

AlalaAapafad, s. escalier (stair- 

Ala«aUBa,3.lareliBion,le culte 
(religion, worship) : Ao lei eau le 
alamfua , avant l'introduction de 
b religion. 

Ala, V. passer par, se frayer, se 
percer un chemin (To open a toad): 
A tatou ala iinei, passons ici. 
Tui te ala, v. percer un che- 

Ala, V 



ams cause. O le mea tea e al» ai 
la latou malaga, c'est là la raison 
de leur voyage. 

Ala, s. origine, source, cause 
(a cause, a reason) -.Qletda nuil. 

Ala, V, passer les jonn gns, 



-■m. U^, ..V . 



ALA 



aDer à U pMié Id matin ? *0 10 /btoa 
oala, 

AMm, T. a. gratter (T6 scratch) : 
Se, aUUna aiu Mk fu4, gratte-moi 
le dos. 

Ala, T. B'értMet (To awakc) : 
IfMtctto ia! Uū ofo, il est éveillé. 
Alaalavale, mal éfeillé, encore 
tout endormi. Syn. mtUeifaa T« r. 

MÈÊtmmmy v. partir pour son tnn . 
Ta3 dès que Ton est éveillé. 

Jlla, ▼. se lever, en |>arlant do 
Tent : Ata mai^ le mcUu e, ina aia 
mai iuy vent de Taqnilon^ lève-toi. 
Ata, aia mai ia, sni^e, surge. 

Ala, s. division de villages, espèce 
de commune : Ua alu lo matou aia» 
s. aiTTe (A (ree).< 
, Y* passer la soirée, la 
Teillée, tenir compagnie: Ua aldaia 
mai eaf — îoe, ataalana foi, 

AlatfA, T. r. habiter, demen- 
rer (To dwell): Poofea e te alaata 
ai f 06 demenrex-vons? 

Alaala, v. garder le silence, ne 
pas se mêler d*une chose : AlaoUi 
mai èey ne vons mélex pas... 

AbuOa, v. assister, être présent 
â... (To he present at) : Sa eUaala 
mai le alii o Mataafa. 

JiîmÉkîmim^m, s. personnes pré- 
sentes à une soirée, à un travail, à 
on jeu, spectateurs, la galerie 
(Spectators) : Ua faàpea moi a lé 
aùalafaga, les spectateurs furent 
d*avis que... 

AlMlatefa, s. demeure, bière 
d*un chef T. r. (a cofUn). 

AlAlafcite, s. poisson (A fish). 

MMaKÊm^ s. pèche particulière. Syn. 
o le faiva o aia. 

Alala, s. fùngns qui croît sur les 
bois pourris et qui est très-pho»* 
phorescent : ^t o se alafa e pwputa 
mai. 

ilufaga, s. temps des jours 
gras à Samoa. 

Al a fale , s. terrain qui apparte- 
nait â Fat^ d*nn viUage. 



~ M — ALA 

âlAlMi, à jMW (Thé diMd[)t 
Latdlata alafau fua lava, 

AlaflA, a. akUàia^ tu UêiBé 
pour s'être mêlé d*une querelle, oa. 
À cause de sa propre méchanosté. 

AMmMmf v. atteindre, gagner ud 
endroit avec une embarcation (to bo 
able to head for) : Iloga e alafia le 
vaà neif Sy. Iloga tatou te aui 
ai ? Croyex-vous que nous pour* 
rons atteindre, gagner cet endroit 1 

AlaMa, v. pouvoir achever, venir 
à bout de... v. g. abattre on gros 
arbre (io be able to get at). 

^Alaga, V. proclamer dief ; pro- 
clamer le non en signe de remer* 
dament (to shout out, to caU out), 
plur. àlaUiga : Ua àlaga le olti i 
ta 7Ui«iliua,ll a été proclamé Tui- 
Atua. 

"Ahtigm, V. crier, Jeter on grand 
cri ! â^ ou àla^SélatauAlalàgm 
uma (to cry o«t)« 

*Alaga, s. cri, eiolamation ^ 
cry): Ua au faàlogo i le àlaga fêle, 
j'ai entendu un grand cri. 

Alaga, s. caisse on épeide d*ttn 
anima) : le alaga iHie, o le cUaga 
lima (Leg or shoulder); le cUaga 
ma le apaau o le moa, la euisM et 
Taile de la poule. 

Ala«A HMi^s. petit «et (a small 
net). 

Alaf , v. parler trop librement à 
de grandes personnes, en parlant 
d'un enfant. Syn. Oêo gagana : Se 
tâmao lela e alai nauat .Comme 
cet enfant parle sans retenue I Atoif 
Babillard! 

Alai, V. se mêler d'une quereU# 
qui ne nous regarde pas : Sokt e te 
akH! Ne vous mêlez pas de cela, de 
cette dispute, etc. 

AlalA, v. répandre une odeur de 
brûlé, v. g. de cheveux, de peiUl brû- 
lés : Ua alalâ mai. Syn. moeic» 
fta. 

ÉMéÈat iaia, s. poisson (a fish). 
s. écaille qui répand 



ALE — 

une naovalse odeor (stinging ibell- 
tiài). 

■ MlmaaUi, s. crabe de terre (a 
tand-cnib}. 

&!•■■■, Ï. courir prompUment, 
directement. Syn, Tamoè. (to run 
fait) : AUtmu mat to, Tenei vite. 



goniate(ane who dies witbtiia oppo- 
nent). 

Hlfii*ti*, T. prendre, enlever 
comme butin (to take with ; to carry 
away as plunder). 

AlaaalM, a. passe ; enlevf 
comme butin : Ua alanaia led mea. 

Al«al, V. B'eicuser (to beg to be 
eicDsed). 



«(an 



se):i 



n.v.rester, demeurer (To 
reside, to remain) : Sa au akmofo. 

MMmmm, v. désirer ardemment 
(To desire lively). 

ÈM*tiemé, s. chemin pen fré- 
quenté (bye-road). 

Alataia, v. être blessé pour 
a'étre mêlé de la querelle d'un 
autre. Syn, Ālafia. 

Mlmtmlm, a. Tailgué d'une longue 
course sur une montagne (tired). 

Alan Mm. JUmwm meoiu, s. 
requin rouge, noir, jaune (shark) . 
It ituaiga o te tanifa. 

AJmtb, s. veines, fibres, cosses, 
filandres des gousses (vein, fibres). 

AlsTalsT*, a. filandreux (fi- 

'Ale, s. espèce de coqnillage (a 
shell-fish). 

Aleale, s. coco dans lequel 
l'amande commence à se fbnner. 

AlMtle, s. Uche, poltron (cowar- 
dly). 

Aleale, v. faire le fanfaron, 
monter sur de petits arbres, des 
branches fragiles, avec ri^ue de 
tomber: Sotae te aleale,nei faifai 
paû. Syn. mimita. 



ALI-. 



Alel, V. renvoyer, cliasser sa 
femme (to send away): 4ùâe le alet 
(au avā, ne renvoyez pas votre 
femme. Syn. Tuti. 

AI«lo, s. langue (Ihe longue), se 
prend toujours en mauvaise part : 
Soia lou alelo / injure , Tais-toi, 
langue 1 Syn. Laubtu- 



Aleva, 3. oiseau semblable au 
coucou (a bird. Cuckoo) : O le nux- 
nu moe fua, il couve les œufs d'un 



àti. 

Alla, s. torrent, lit â sec d'une 
rivière (a torrent) : loo tafe te 
àlia, le torrent coule. 

'Alla, s. grande pirogue double 
(a double canoë). 

AU, Allall, V. apparaître, «tre en 
vue. sy. Tu mai (to be in sight) : O 
loo alialimai le vaà. 

Allao, s. coquillage (a shell- 
flab). 

Allia, a. creuK par la faim 
(an empty belly) r Ua alifa lo ta 
manava, j'ai le ventre creui. Syn. 

AUfalIpa, a. doux et brillant, 

V. g. un abcès (smooth and shi- 
ning) : Ua aligaliga, ua taipa le 
mata o le mai. 

AUI, s. Seigneur (Lord), maître 
(master), Noble : o Ce A fii (a noble- 
man) : alii, les nobles (the nobi- 
lity) : mea a alii. Ua aili lona 
alii, il est d'une haute noblesse. L'a 
tili (où alii i lo de, je suis plus no- 
ble que VOUS. Alti, alii e, terme 
honorilique pour appeler quel- 
qu'un, il correspond au mot de 
monsieur (Sir) : Alii e, poofea e te 
moJiuMuiai? Monsieur, où allez- 



• - ^ J. "1. ,*- 



Mjb 



— 18 — 



ALO 



^ons ? (Sir, where are you going 
to?) 

Alllfal. Y. avoir poor chef... être 
gouverné par..: *0 ia e aliUai lo 
matounuxi, 

Allittoi, Y. être habité par un 
chef; être honoré de la présence, 
de la visite d'un chef (to be inha- 
bited by a chieO • ^ aliitia lo ta 
cktamaif je possède en moi le Sei- 
gneur. 

Ailla, sy. Mimita, a. fanfaron, 
vaniteux (boasting, full of vanity) : 
Tcui le tagata ua tUUa I Voilà un 
vaniteux. 

AlUI, V. coquillage (a shell-fish). 

Alio, 8. argent (saver) : o le tupe 
alio, 

AlWe, s. cigale (a cricket) : I le 
tagi o alise, Ua tncUou oô mai i le 
lugi o alise, nous sommes arrivés 
au chant des cigales. 

Alltl, s. fond. syn. Ilili (the bot- 
tom) : Aliti vai, aliti sami, Ua 
tnanino le vai, o loo aliali mai le 
aliti vaif Teau est claire, on en voit 
le fond. 

Aiiirv, Yoy. Avilu (long ago), 
depuis longtemps. 

Alo, s. Tenvers, le dessous, v. g. 
d'une table, d'une étoffe (the under 
side) : Èse le alo, èse lona tua, 

Alo, s. T. r. fils, fille de chef (the 
son, the danghter) : le alo o le 
alii ; — , ventre (belly) : la e tali lou 
alo, déjeunez, syn. la e tali mor- 
nava, 

Alo, s. le de\'ant d'une personne : 
Va le Uoa ona mata, e uiô lona 
alo, on ne saurait voir ses yeux, 
elle se tourne d'un autre côté. 

Alo, V. pagayer, ramer (to pad- 
dle) : Faàfetai âlo 1 Parole d'encou- 
ragement, de remerciement pour 
les rameurs. 

Alo, V. aller à la pèche aux boni- 
tes : ^ nuxi e télé lo latou âlo atu, 

'Alo, àlo èse, v. se détourner, 
détourner la tête : àlo le ulUyW g. 



pour évHer mi coup (tb toni awif 
fh)m, to elude a blow) : U oHI 
àXo poto. Ou te le toe àlo (atw, je 
ne changerai plus. 

*Alo, Y. se détourner d'un chemin 
(to get out: of the road). 

'Alo, àloàlo, v. s'excuser de ne 
pouvoir accorder, donner (to make 
excuses). Syn. Fealoalofai, 

*Alo, Y. 86 sauver, fuir quel- 
qu'un : Tagata àloàlo, 

Alo, V. cacher (to hide). 

*AloMo, s. fleur du gataè (flower 
of the gataè), 

Aloalo aè, v. agiter un éventail: 
Au mai le ili sou aloalo aè, 

Aloolo, s. espace entre les récifs 
et la grève (space between the reef 
and the beach)': Na matou ui ane i 
le aloalo. Fagota % le aloalo, 

Aloololaniui, s. plante (a plant). 

AIoolovol, s. plante f(a plant). 

AloAvoAva, a. emporté, irasci- 
ble (irascible). 

Al<»lo, s. amour, affection (love, 
compassion): Ua tele lou alofaià 
te ôe, je vous aime beaucoup. 

AIoIa, adv. amicalement (in 
a friendly manner) : Ua tautala 
alofa. 

Alola, V. avoir de l'amour, de 
Tafliection': loo alofa i lona tamâ, 
il aime son père. Ta te alofa [i ai; 
je l'aime (i love him). A e alofa 
mai, ina tuù mai ia„. Si vous 
m'aimez,- accordez-moi... 

Alolo, V. complimenter (to salu- 
te) : O too alofa mai loane, Jean 
vous ofl're ses compliments. Ou te 
alofa atu ta Petelo, présentez mes 
compliments à Pierre. 

Alolo, plur. Alolofa, v. aider (to 
help) : Soma e, sei tou alolofa 
mai,,. Mes amis, veuillez nous 
aider. 

Alola laa, alofa tunoa, pré* 
sent, pur don. Mea alofa, s. don^ 
présent (a présent). 

Alolata, s. action de témoigner 



é 



AW - 

liiir«pian «f ]«w), 

se (an excuse) : Q 1« àt^^ffê hivn, 
9'mi l)D«tW:i(H. 

'Alolat*, «. endntt i» nftvfl 
pour édiapfwr i w <}anBBf fflv» 
ta- ftTouli»* âugerl. 

ÈUttt0^ §kit» «M, !>■ pMm 
«■sliovtof: tow wii .to wMiM 



tMi e ^moa. le Ala f cW<Vi« « 
ril9 Ppofw, depui» s^jmt» m- 



main {the palm of the h^^ 

,8, pltpt* 44 pied 

. . f, doM DP P*"* 

Alotta, a. dont on s éloigne, q*i 
n'est pu friqu^nti, v. g. un nieuil- 
Lfge à une cei^fie épvque <unfre- 
^vei)t«d) -.E 4io/!a Ua taulaga i 

4|o«p «t|m 1- pfche ?ni bonilm 
(bonito- fishing) iPe wt outou ilea 

Al«a*^*> B- cAtd inclini d'tuw 
fagna (The inclined ùd« pf « wave}. 

Alog«, s. potauM) (a fishX 

Alttl, T. nettoyer une houteiHe 
4a mofeQ 4'<V> Utan (to remove 
dirtn^m a bottle). 

Alston, s. étincelle (sparlcs). 
Prov. sam.:QleaU>ia^etupuaile 
mu tefe, U na faut qu'une étincelle 
pour causer un grand embrase- 



(-• ALU 

«Mw»«> *r (• 4e8Wf d^ 1« 
cuisse (The under part of the thij^ 

AlolUm, i. nom d'uu tortue 
pjate (tiie namp pf a flat turtlp), 

'Àloauia, v, détourner fea )r«HS, 
Sfn. àlafofog^, T. i^ 

A l opw t » ! s. tortue dpai*v<4)i(d( 
turtle). 

Aï«*h *■ Tr r-t piv. «cliû||% 
(piBs).Syn,ffw«»*r 

Aloa, s. pus qui sort d*nne pl^a 
fM*Uf'. fu») ; ^4 «ftt «i «I «iouf 
¥«fflrt41dupMÎSjn,j)(>. 

*»w».«t mi fwri du Ma (pwn- 

lant, matterj): Vk «loua lowt WMi 
sa junbe iwtd dR f«^ 

'AlVTifa, s. penmuM^i^Api- 
gne de la route des mataga {(kM 
lldip goes out of tbavrajotmatwO: 
ie ilovao t*» tofntq. 

'41^ s. lie, résidu (dr«n, lefa) ( 
Wa o le diu Cava, il n'y a gwe la lie, 
1m cSoadriUes. Fœce», 

^^ olif «M, Vi partir, >'«n 
aller (to go), plu», p : fw P. il» wnt 
partis. £ « 0, partiront c«us qoi 
partiront. E te olu afeaT Qimim) 
pqrtiras-tuî Ua«hi a«a)^r Ownid 
est-il parti? Ina alu, pars, Tft-l-Mt, 
Atu eld, soiq d'ici. ^Iw i(t de ma 1« 
i^KpMMl Vu m p«ix 1 

jUh «««k T- alltir v«« UflQ pw- 
sonuf du «exfi pom- foaamcttr* le 
nul ; (}u 1« ōlif ati4 ^Mir Pr»- 
SOS^lim P99T oMoawttM )e mal, 
d« la part ^ rbomBM. 

Ala, «!■ pern, marche, eom&, 
nua toi^oors. 

4I«,v,8.1a partirj S Uag» )# 
alv (PdMri, c'^ mauvais de partir 

Alwata, v. iqaiiphar vite : SfMma 
e almivi I vja. Mpvava. 

AlMdH, V. poursuivre quelqn'uit 
(to chase, to drive) : So «IuoIm la 
taiaaloa. Ua mtUou ojuolu ia U 
ia, noDS l'avons poursuivi, 

Uaatai ^- excdl«r, diattnoer <ta 
excel). 



AHA 



— « — 



^9HwSr 



a. lyoIUigqiift. 

*AIaà|« êoêm, s. éÊB$ coa^^ii 
<clotM l^lood). 

Ilaja, Sr oheTet fiiit en napp 
roulé <a soft pil|ow): JL^t^nai ^ 
a4u9f 90tt ie t^of ai. 

Alofpa, pi. ai^jjaga, f, rapoMr 
]a tela Mur SB oveillert JlfiMiié se 

iUa^ft l ea , v. aUer dani| un 
IMfB To^n, afin d'en ittppoflaa ies 
poissons pour une fête. 

ilw|Mli V. manger ^an^ Aiaeré- 
tion, ni retomip (td aat mu«di)t ^o^ 
mhtmi pea mea na, p0 à êâ ie 
tœ ai taeao ? syn. fealumi, 

Ahmi, t. balancier da pîaague 
(the outrigger of a c^lium) : Siu i 
mmatSeuamal Seumataul 

Apaa, V. ne pas savoir, éti^ înoaT 
pable de..., se dit négativement et 
en bonne part ; E Uai se menk e 
ama aiy il n'ignore aucuna asp4ca 
de travail} de procédé. 

*Am«*m, s. crabes qui se trou- 
veoi sur les rochers 

JùBMteK, sy. WMam^ cqi^. «fusai, 
principalement : U atN» faigatà, 
amaiaê i Iç tnua^ c'est une passe 
difficile surtout i son entrée. 

iialadhas, a. p. question qui 
a été discutée, traitée en assemblée 
générale sur une place publique, 
malae : E lei amalaeina la mea* 

Aauuial, v. amonceler, entasser 
(io heap up, to eiceed) : Poof M e 
amanai a outou mea f 

Aiwai, V. patienter, supporter 
sy. fuàUnUoa (to have patience) : Ja 
e amanai, 

Aauuial, v. conserver intérieu- 
rement le souve^r d'une ii^ure, 
d'un bienfait (to l^eep in mind). 

I, V. commencer (to codit 



mence, to begin): Poofea na a 
imata «i f Où as^tu commencé ? 

'^— ^*^j^ , s. commencement 
(the commencement): Sa lelei le 
àmatagOf an oonatencement tout 



allait hmi f m lifli^ h iàm$ 
mû% la fi» a été laanraM, 

Aaiil,8. €Bufs d^ crab9a,fiêaQ9)»^ 
lagea (tli^ roe of crabs, ^.\ 

Ami, s. T. h. parUaa aexiMitofi df 
11)Ami9a.9ynu q la uia, Adyiw aa f ce 

très-grande iigure. 
*AmHm, ààm»9 ». qui a étf #ne- 

êJmàOyatf^i^mp & 0A«4iiiiai «u« 
ivfts (flenduol, b^yM>ur) i S fç^PiH 
feaamaami9fJ^liai$(9na amiêt 
quelle aat aa condiuta ? 11 ne lait 
rien de mal. 

Amiii, ¥. aïoif > imv oqa ocai? 
duite t P0 amia UMf ^ a amio 
lelei lava, 

Ai^lff I ^mUitm, y. ^Uav al vanir, 
cirmi}«r, tmvaillM; d^na wa champs 
ATa^iA^fimîo i #i. Syni/i^filMaf #p2o'. 

Aji^, y. agir d*une i^aiû^ 
convénaù» |t.,. ; la aut(m gmio i 

amioga a tagata mafaufau, Jiùà 
\eai»\oi omipfff» ft PHfiAj n« V^ua 
conduisez pa$ en peurpe^u^ 

Amioinio^ v, agi? cornn)^, av^ 
la tournure de..: jrq^ip^niqaj^o 
Joana,il a la tournure, l^s aUur^de 
Jean. 

Appl»it<l> ^ ae diriger vers 
(to go about in direction oQ. 

Amoy s. gros bâton, pour porter 
une charge (a stick on which bur- 
dens are carried) : lan^ ]ein(^ W^o, 

Ainoy s. joug (a yoke) * Vagaiai^ 
le amOy le joug eat rompu. 

Aiia«, V. porter une charge am 
répaule(to carry on theshQul(}qri|)9 
Se iêima eç^mp tele» Syn./<i^/ÎMq^. 

AiDoga, s. charge, fardeau (i^ 
burden): le amoga tàlOj une 
charge de talo, 

'Asnofa, s. pom d'un grpupe 
d'étoiles (the name of a cluster of 
stars). 

Amotl, 8. gachett^ d'un fusil 
(the trigger of a gun). 

V. détendrCi tirer la ff^ 



i 



ANA - ■ 

«bette (to pnll the trigger) : Wa mt 
amatiftudaae Uipalava, ftltiré 
deui fois, et il a raté deux foU. 

'Aaam, s. e^ȏce de coraU i 
branches (coral). 

Ahb, t. parler, balbatier comme 
une persooue mourante (to apeak 
thick). 

A^ii, V. accourcir, rt^er (lo 
shorten): Āmu lelaau iapvupwt. 

de... (to mock) : Sa amwamt mat 
to te ait, il se moquait de moi. 

Aanda, v. être b4ni, être hen- 
reux (te bé blessed, to be bappj) : 
Atmiiaiet Atmùailatoul 

AbibAIs, s. corail ronge (red 
coral). 

»■■"*'■, s. nom donnd an dan- 
phin (a name given to the dolphin). 

un jour : I tauaaga amuti, nn jour. 

AnHrtlB, comme Amvia, peu 
nsité. 

AmM, conj. ^...^if)nes'empl(>ie ; 
qoe pour le passé : Ana ud latou 
Hoa, s'ils eussent au... 

Abm, s. cave, caverne (a cave). 

'Ana, s. pierre rugueuse qui sert 
à polir, (stone used for polishing), 

Anm, s, chambre, cabine(a room), 

Aaai lalo,! buo laTa,'s. cale 
ide navire (the hold of a ship). 

Aa», s. redoute (a redoubt). 

Aaa, pron. poss. ses, siens (his, 
hers): Pei«ea> ele ni ana. 

A»m, V. rechercher, v. g. les 
bons morcesni : O 1« nuù e ana i 
tn«aeài. 

'Amm, éamkm», v. écouter, obéir 
^ obey). 

1mm*, a. plein de cavernes 
ffuU of caves). 

'Ami*b*, s. petit poisson d'eau 
douce (a fish). 

'AMàna, V. aller où il y a du 
danger (to go into danger). 

'Amm», s. poisson, le mulet (the 
mullet). 



pasaé (this evening, of past time). 

iMga, s. taquinerie, raillerie, 
boutade agréable (a joke, a jest) : 
Aûâ e le fai anaga. 

ABBgaUt, a. de longue durée, 
durable : le làau aaagata Çaa- 
ting). 

ABagaOe, a. qui dore pen (pe~ 
rishable). 

'Amml, T. poUr avec l'dna (lo rnb 
vrith Anà} : 'AwU le vaà, 

'Ammimmamt, s. ina d'une espèce 
partioulière. 

AaalfllU, adï. aujourd'hui, ce 
matin (to-da;). 

AaaleUB mtt, adv. i l'instant 
mime, il n'y a qu'un instant (Just 

Am« le M mmam. Am» la 

AaalnlD, adv. complètement 
noir, soir (quite dark). 

Anamiia, adv. autrefois (for- 
meriy) : anamua ta, il en était 
ainsi autrefois. 

AaaaaII, adv. hier (y esterda;) : 
Ua tau anana/1, il est venu hier. 

laa— n, s. épine, arbre épineux 
(thorny tree) : Anoato vao. Anaoêo 
luUid. 

ABayo, adv. la nuit passée (last 
night), 

ABapolMMi adv. Il y a deux 
jours, avant-hier (the day before 
yesterday). 

ABapodaawUma, adv. récem- 
ment ; littéralement : il ; a trois 
jours (recently). 

AAap«al, V. jeJkner (To Gut) : 
sy. Faàmatelaina, usité ; plur. ono- 
popogi : Ua matou anapogi ana- 
nafi. 

'Aoapafa, s. espèce particu- 

Aaalacao, adv. ce matin (this 
morning) : Ua taa aatUaeao, 



ANO 



— 17 — 



AO 



s. casse-tète d'an grand 
gaerrier (the dob of a great war- 
rior) : le anava o le àiga. 

AjBe, particule exprimant gêné- 
nlement une tendance indirecte : 
Xki ahi ane (he has gone along). 

Mmm, 8. fourmi blanche (the 
nhiie ant) : Ane matu. Ane sosoîo. 

JkmmÊk, a. attaquable, attaqué par 
les ofM (eatable, eaten by ants) : Ua 
anea le àto laau. 

JMCiMf, a. excessif, en trop 
grande quantité (excessive). 

Aaele, s. petit poisson (a small 
fish). (Test le lo tout jeune. 

Jkmeày ad?, probablement, vrai- 
semblablement (probably) : Anei e 
le mafai lenei gcUuega ; syn. cU, 

JLal, aniaal, v. détacher une 
mèche de la bourre d'un coco, pour 
le lier à un antre : Se, aniani 
popo, 

I, a. gros, large (large), 
s. la voie lactée (the 
milky way) : O le aniva le tagata 
net, cet homme change, tourne 
comme la voie lactée, Maumauaolo, 

Aa», s. cratère d'un volcan éteint 
(the crater of an extinct volcano). 

As», V. obéir, consentir, se sou- 
mettre (to yield, to listen to). 

Ano, a. déclive, dont les deux 
bords sont en pente (Sloping on each 
âde) : le alafaàtau ano, c'est un 
chemin qui a un précipice de cha- 
que côté. 

Abmi, s. aide, secours (Aid^ 
help) : Ana le se anoa. 

Ama, V. aider, venir au secours 
(to help) : Anale anoa le aliù 

Aaottl, anoanoaiy adv. trop, ex- 
cessivement (too much, exceedin- 
gly) : E lei fuatasi, o loo ula anoai. 

AnoABo, s. grande quantité v. 
g. de choses, de preuves, de paroles 
(agréât quantity). 

Abmum» papalagi, îm§o mn- 
■■■, s. abeille (bee). 

ànomate, s. chair, 



filet (the lean part of the fledi). 
Syn. ààno, 

Aaomalae, s. ceux qui demeu- 
rent le plus prés de la place. 

Aaomoe, s. largeur dans œuvre 
d'une maison. 

AnomoeA, a. large, spacieuse 
(wide) : le fale anomœa, c'est 
une maison q[ui contient beaucoup 
de monde. 

Anowale, s. discours lascifs (fil- 
thy talks) : Ua ta fiu i faàlogo i 
lana anovale, 

Ann, anuanu v. întens., cracher 
(to spit) : il nu toto, cracher le sang. 
Soia le anu soo, 

Annie, s. ver, chenille (a worm, 
a caterpillar) : Ualeaga taloi anufe. 

Annie, s. ver du ventre, sy. mea 
ola, 

Annien, a. qui a des vers (having 
worms) : Ua anufea le tâma, 

Annien, a. attaqué par les che- 
nilles, en parlant du talo : Ua anu^ 
fea talo» 

Annilagi, v. traiter un supé* 
rieur avec un grand mépris, insul- 
ter gravement (to insult grievously). 

Annme, s. arbre (a tree). 

Annsn, v. mépriser, insulter un 
supérieur. Syn. Ânuilagi, 

Annsn, v. imp. Est-il crovable, 
peut-il se faire I Sy. Iloga : Antua 
kUou te lavai 

iga, s. crachat (spittle). 
ij a. odieux, méprisé (ha- 
ted). 

Ao, s. jour, dans le sens de lu- 
mière (daylight) : I7a oo, il fait grand 
jour, il fait jour (it is broad daylight). 

Ao, s. jour, l'opposé de la nuit. 
De jour (by day) illeao ma le pd, 

Ao, s. nuage (a cloud). 

Ao, s. T. r. tète (a chiefs head) : 
Aie tigâ lou ao f Vous avez mal à la 
tète? 

Ao, s. titre honorifique (a title 
of dignity) : le ao oie Tagaloa^ 
le titre de Tagaloa. 



AOA ^ : 

a»,i. rénûr, rMMMbiM>,T. (. 

do pierres : O U rat so, wMmcm 
MM Êfta U de plBsieon Itethtm. 

Jk», a. eoDienabl* i, 4111 ôtA i... 
^Meaning) : le mea emoi mU, 

Aa, a. dix, terme de jea (len^ 

ILm, ttam», *. cherrtwr «Drlsal 
4UM le bow une pertome qui «'eat 
éfcréa <U warch eepeeialt; ni tke 
both). 

A*,s.acttMi d'tmtnnre ; £ Met 
Itm «d •« M ••> (the tsMihiaf ). 

A*, *. iiutmire, enseigner (to 
tMCh) : Jm aà mai Im wt fyn - 



A* pcsfl, apprendra des eanli- 
qMs (to learn canticles). 

A*, *. tantter t. |. la voix, Ira 
(Mies, dans an son (to imitate). 

A*a, *. paire (a pair). Lua ^OMS, 
4. ToUt gaoa, 6. ma I< fai aoa, 
Impair, 7". 

A««, s. cage d'an oiteaa (a bit^ 
cage), trappe am poisaon* (a Sab- 
Imp). 

Mé», s. nom d'un bet arbre, ap- 
peU l'artire dea Banian* (the B>- 
aiait^ree). 

'A*, a. petit, minée (smail). 

AMI, f. reprendre, corriger, 
cliapitrer (la reprore, to correct) : 
6a au OfAAina lava, je les en ai ré- 
primandés. 

AfcÉljw, I. réprimande, correc- 
tion (a reproof, ■ correction) : Ua 
mamafa Ions aôAiga, il a bit de 
dures réprimandes. 

A*B*, (. catéchUle Ca teacher). 

'AaA», s, aisietle (the armpit). 
■ Aémà, T. apprendre (lo leam) : 
Ou U olu e ttàaà fai fait. Fale 
odod, s. maison d'éduealion. Aùaô- 
tulafono, s. dodenr do la loi. 

Asae, a. entier, comi^et (enUre) : 
aupuleaoao. E aoao lanapuie. 

AoAO, V. rassembler, réunir (lo 
father together). 

' Aoao, a, eicelleni, Bnprème (ex- 
CVUent): Va aoao lotu maiagofU. 




Aifcl, *. se rtenir, m riMnii 
bler (to collect, to caoM togathar) : 
Fait** aofai, additionner. 

AaOa, t. être n«embUs(ta b» 
collected, to be aseenbled) : 5a 

Aé g m, s. clasee, leçon, fcole (a 

teachfaig, a school) ; 'O t* migapete. 

Aaf , a. ntîle, arantSKe»! (use- 
ful, profitable) : 'O lima aoga lèa. 

A«a«, a. digne, qui mérita.., 
(worthy). 

Aof^, a. utilité, araotage (atiUt;, 
use). 

A nj i lBra », s. grand jour, plein 
jour (broad dayligâ). 

Amimm, a. prolongé juaqn'an 
jour : Sa au UOata, tia aoina 



grande 
quantité (to brii^ a good deal of.,.). 

Aatda, t. réûiirmaeniMe, T.g. 
des nattes (lo galber ail in one). 

Aotclnya, s. actiflo de réunir 
(the gathering). 

AwWIm, a. danu de jour (a daj 

'Apa, 1. cuivre, tînc, tdle, fer- 
blanc, fer batla (copper, sheet-iron): 
lo fofu ipa, tase de fer-blanc. 

'Apm ■acMB», ^p* «la, s. ai- 
rain (bras*). 

'Aya*>w, s. nageoires de pois- 
son (fin of the sharii). 

'ApaApa, petit poinon qui de- 
vient /iioo. 

Apaaa, s. aile (a wing): Va gau 
le opaau. -~ partie d'noe couver- 




bo*M> : Av» i h ma tou api. 

hfi, T. lofer, demeoiw cbei (la 
Mp) : pMfm Urn Utfi ■>' 0« 

«fC *. «n pfte, à pn d« dis- 
tai>t«(b>b<ne>r>. 



■plapl, a. «boh, MMHTt (vu~ 
row, stnit) : ilpù^ iwiw IsNM aJo. 

qve crenss^aTCc des bainlwtis (to 
patch k cnckcd canoe wMh buo- 
beo). 

Afl W ia*. a. fufa 49>if«9a. buK 
■M en branchM (a temporar; hat 
of boughs). — , tente. 

ApMsgata, s. endroit de U KT^ve 
OD la vague nent se brber (Ibe 
pUce nhen(he«M«s haak aloag 
thciliore) 




ipMHt *. \tla. hlt*4n (te 
qaiek). Syn.dp*. 

'Apm, &. cMpa Mta BTM WM 
fruiUe «pi tl wqwa (a cap ar • diih 
made of a laaf). 

ApalBp^^ a. I^nnt, \itqnma 
(•SckjV 

Al Wl f ■»■ "■ . T- «N «Wl«ft 

d'une substance gluante, niqwvai 
(Id be dauhsd with any thiiif at^ 
ckyV 

Apwd. T. paiUe, coaae, foona 
(ttM hMk, the ritell oTMcdi). 

* f *i. T. eouirir (to covaif, 

'Abb, *. a'amir paa, maaqver 
de... (to ha wanting) : Urn àm ia 
faitm-Va«MMmàm. 

Abb. >. nageoire da btmito (Iha 
Dnoflhe bonito). 

Abbi t. Intverapr Agii4(lote4a 
river) : Am ■ I* vat t*ii. 

Amt, J. ttn tourné vera..., dirigd 
vwa.. : 17a Ma i lot 1« ate. 



, 9. f^ (a ford) ; U 

f. demander des vivres 
raw food). 
s. personnes qui vont 
demander des vivres ( A party 
begging food) : le ammoga a 
Puapua. — , Action de quêter. 

Asa^Mvsat s. charge de tah, 
«Ju, etc. 

AbI, s. nom d'un arbre (The 
name of a tree) : An toa, on «h, 
(Milowi/I. 

Jbrf, s. bois de tandal (Sandal- 
wood). 

'Aal< a. nom d'un coquillage (The 
naraeorasheD-fish). 

'Asl, B. nom d'une maladie (The 
name of a disease). 

- Aal. V, examiner, visiter (To 
vi«t) : Va au atiati lo matou di^a, 

'AbUbI, s.'nom d'un poisson ^e 
name of a Ssh). 

AbIbo, V. imp. le plus souvent 
employé négativement : E le oHno 
ni mea e fai, on ne sait qu'y faire 
(There is no knowing what to do). 

Aaloaio, s. trombe de vent, 
tourbillon ; trombe en mer (A 
whirlwind, a waterspoul). 

AsIlalanBi s. nom d'une mala- 
die (The name ofa disease). 

Abo, e. jour de fSte, solemnité 
(A festival day): Matou te fai le 
MO i Apia. 

- Abo, a. jour fixé pour une rf^u- 
nion : O lo tatou aao taeao, c'est 
demain le jour de notre réunion. 

Abo, s. jour (Day) : 1 le aao neî, 
aujourd'hui (to day). Se Oêo e «au, 
§e 090 e tafaa. I ato fai too, tous les 
jours, journellement (Every day). 
A K> manuia, o,«o via, aao ûlei. 

Abo TKle, s. jour de calamité, 
de malheur, de mortalité. 

Abo T>le, s. grande quantité : 
Favpue, o le oio vale. 

Abo mm, s. dimanche (Sunday). 

Abo b«i v.. passer le dimanche : 



-, ATA 

Matou ttatota ( Apia; nous pa»< 
serons le dimanche i Apia. le aao 
gafva, lundi (Monday). Oleaaoiua 
gafxta, mardi (Tuesday). O le aao 
lulu, mercredi (Wednesday). O.te 
aao lo(o^, jeudi (Thursday). Oleoêo 
falaile, vendredi (Friday). Oleato 
toônai, samedi (Saturday), 

'Aaoi s. chevron de couverture 
(Small roda in a rooQ: 'Atoolefale. 

'A>o«,s. collier (A necUace). Sjn. 
lopa : Sa i ai le d«M louti. 

Aboo ■*!■«■! s. collier en ver- 
roteries. 

Amw, V. se passer au cou : Au- 
mai soù a»oa i/o. 



d'ignames (A species of y»ai). 
'AboAbo, s. gril en fer (A gri- 

'AB«*Boal«moo, nom d'une es- 
pèce d'ignames (A species of yam). 

ABod, V. persister à demander 
une personne en mariage après un 
refus ; continuer,, répéter un essai 
infructueux. 

Asm, s. cuillère i pot (A pot 
hdle) ; Aumai le atu. 

Abm, V. puiser; jeter dehors (Ta 
dip out) : Afu mai rinn tupo, don- 
nez-moi un peu de soupe (Give me 

AmmtmmfV. écumer :' jlniètelA 
ptapia. 

Abu, s. fumée (Smoke). 

Asaa, «aolN*, qui a été exposé 
i U fumée , qui a une odeur de 
fumée (Smoky). 

AsuaBa, s. espèce de brouillard, 
que l'on redoute (mist). 

'Ala. MoAla, v. rire (To laugh), 
pi. featani : Sa latou featani, ils 
en riaient. Syn. «oisoi T. r. 

'AUAUOeama, v. sourire (To 

Atai s. emblème, représentation, 
V. g. d'un oitu (The emblem or 
représentative of an aitu). 

Aia, s. Aube, pointe du jour 



— il — 



JOl 




(The mere appeMnoÈC^ of a 
Ûûng) : E aiaga lava^ ce n'est 
qu'niie fausse af^arenoe. E mimgti 
fua, e mmtnaOj k YϙI on dirait que 
ceA près, maïs, en réalilé, c'est 
loin. 

s. rire (kngfater). 
T. briller, r^lédiir la 
lomiére (To glisten). 

Atef|lB« V. devenir évident, ma* 
nifeste (To become evident). 

*At*i, T. se contenir, s'empèchcr 
de rire. Sy. faimawnau h lato. 

'AiaJMMj a. risible, provoquant lo 
rire (Exciting laughter) : Se ukUa 
e ùpu àtaina, le drôle sait foire 
rire. 

Atali, adv. par la suite (Hereaf- 
ter). — , a. futur, à venir : Ou te 
maua le manuia atali. 

AUdUf 8. ûls (a son), syn. Alo, 




WÊlttêkfiimAi- (T^ 








a. qvi 4wi iM* ^^hM I(W>» 

je Be pttis i^mlîr dVt^h Imk^ à 
cao» ér lu d<«iilK««r. 

iSi. mvTfi* fmytHoV 



d<w spackws) : Ole i« #liwiftim1>«^ 
pacf^. 

JI> t ^M > s^ la nit<» <TV a|4MM(^V 

AtTMM^ ^ m<4lel> irtu» 4ft III 
jambe (The oalf of th<» ^f\ 

AicteMK^ cAi\i. !«> q^iand b<<»ifi 
m^mc (if, atthoufrKV 

All» s. drMvmi^ Karangti^ pnr kt 
mtûùê (A itp^ech in th^ ftmh^y 

Atl« v. harangua, foiiv un dia« 
cours (to make" a spo<H^h>» 

Atl, v. constmii^, bàlJr (To ÏM\h\ 
up) : AH lé 4h^(t^ 

Ati« V. ronger, tM\ pn^^nl \\t^ <n* 
sectes (To oat in) : f ) h (tné e Mi 
lé Umh. O ho Mi 1^ mfi<« 

Atl* V. tran«|H»nH»r» pannor dNwt» 
tre en o\itr« (T\> pioixH» thiMugh). 

AtUi« a. quo Ion votn i<ong«»hl« 
rongf^, piqui ilo» wïi* : IM dflii 
ôfn nêi Myn. nUntin, 

All*ll« H. yfi^vn «limn Toitu Mu- 
gnanle (Wonnu in MngnnnI wntftt). 
-~, 8. llbraH liu IVuit ihi iHtitfffK 

Alltiif n, ini)ivo(iux» bilAuroM, v» 



ATQ 



^^-^ 



^TU 



g, de ptiB (Bralceu Tood) iN^oati- 
gamealav». 

AOsI, ». ongle (a nail). SfA. 
maiwt. 

Adgl, sabot ie cheval (HooO. 

Attgli s. coqne, coquUIa, goasse 
(SbeU, husk). 

Allgl LIÛb, i. dé à coudre (Uiûn- 
Ue). 

AlHrI.B. griffe (a cUw). 
. Ailill«tn, 9. bouteille vide. 

Atlgl pado, s. tonneaux vides. 

Atlgl bIb, Mlgl|to«, a. irres- 
pectueux. — , s, crlne (seuil, skuU). 

Atlgli s. coquillages : Aligi alîoo, 
atigi (ai sua, aCigi tapidaa. Atigi 
nai, aligi efaofa, cUigi vue o paà. 

AtUI. adv. davantage (More): 
Ave atili. Ua inu atili. 

AtUl, V. augmenter (increase) : 
Va alili U mai, le mal a augmen- 
té. 

AtDtt, a. espèce de trognon co- 
riace dans un abcte (core at an 
abcess). 

AtUMm, s. maladie de peau, 
feu volage (Ihe diseaae called ehin- 
gh»). 

Ato> V. lancer des bâtons dans un 
combat en mer. 

Ato, V. couvrir V. g. une maison 
(to thatch) : Ato U fale. 

'Ai*> s. panier en feuilles de co- 
cotier (a bukat) : laga êe àlo. 
Sfn. èu. 

'At* feHUi, *. caisse, boite. 

'Ato « 1« Um, pocbe, 

Ato toM, s. giberne (a cartrigde 
box). 

'AtoMi a. tout entier, au complet 
(complete, whole) : Va àtoa ta ma- 
tou vaaga, notre division est au 
complet 

'Atoa, a. entier, plein (entire, 
fall) : I le àtoataa o le mmina. 

'AU*, dtoa iTui..., conj. aussi, 
également (also, blether with...). 

'Atoaga, s. richesses ou terrain 
que l'on donne à la mort d'un chef 



(pn^witj gÎTen en occaaiiKt of » 
death). 

'lling». s. rançon d'un prison- 
nier de guerre (a nuuom); Va 
aumoi Ions àtoaga. 

Atola, V. fixer, déterminer, v. g. 
un Jour (to appoint a time, a da;). 

Atolal, V. couvrir, v. g. use mai- 
son (lo thatch with...). 

Atoya, s. action dé couvrir: à U 
atoga o te foie. 

AiM*e,s. muscadier (Uie nutmeg 
tree). 

AtoBBt V. imp. 11 est vraisem- 
blable, probable que... (il is likely, 
it is probable). 

Atn, particule directive, expri- 
mant une action de la part de celui 
qui parle ; Na att avatu i ai tola e 

Atn, marque l'éloignement, la 
séparation de la part de la pereonne 
qui agit. C'est l'opposé de moi. Alu 
atu, s'ân aller. Soso altf, s'écarter. 

Ato, s. bonite (Ihe bonito). 

A(B «Itt, s. bonite prise en de- 
dans des récifs. 

AMt s.. ligne, rangée («line, a 
range) : te atu Samoa (the Samoa 
group). 

Ato, s. fois, reprise (lime) : Alu 
Ion, maintes ibis. 

AlK, MtoatB, V. être ein;«ye (Ta 
be frightened) : Da alii tagaia. 

Atoa, s. Dieu, la Divinité (God): 
O lona lino ma lona Atua, wn 
corps et sa divinilé. Syn. Aitu. 

Itn-AMa, a. divinité, par oppo- 
sition à l'humanité, Itu-iagata. 

Atws, V. avoir pour Dieu, hono- 
rer oomrae Dieu (la worship) : le 
nuit e atua i tupua, c'est un peuple 
qui adore les idoles. 

AtBs «laglt s. les génies des 
chefs seuls. 

Atoalwla, s. momie, corps em- 
baumé avec du lagaali et de l'huile 



my). 



I, embatuner (to ci 



AU 



— 23 



l^ālm) : ūa latou aiualol» le 4Ht. 
At«alo«9 s. scolopendre (the 
centipede) : Ua utia aue le cUtM^ 
loa^ j'ai été piqué par un atucUoa. 
Nota. Appliquer promptement de 
Tammoniaque, ou mieux encore du 
masi cru samoa. 



V. être effrayé (to be 
frightened). Syn. atu. 

Ataata» «taatmalet v. être 
dans une grande anxiété, une vive 
appréhension (to be greatly distres- 
sed of mind) : Ua — lo matou àiga. 

Atoga, s. consternation, vive 
anxiété (distress of mind). 

Ata0a, s. nageoires caudales et 
ventrales des poissons, excepté le 
requin et la bonite (the fin of a fish). 

Ataxia, v. être dans le trouble, 
Tanxiété (to be anxious). 

Atolaolan» s. tout le monde, 
Tunivers (ail lands). 

Atmām, s. hareng (the herring). 

ACnlolnga, pays de Fouest, sy. 
Atusùifo. 

AtuBvih, s. groupe d'iles, de 
pays (a group of islands). 

A<MMiiè, s. pays de TEst (lands 
of the east). 

Aa, s. aiguille, sy. gila, usité 
(a needle). Arete de poisson. 

Aa, s. instrument de tatouage (a 
tatooing instrument). 

Aa, s. fiel (the gall) : To èsele 
au. 

Aa, s. le foie (the liver). Maladie 
de foie (a liver's complaint). 

Aa, s. le cœur, comme siège des 
sentiments (tlie heart). 

Aa, s. forme, taille : Se tâma 
aulelei. 

Aa, 8. courant en mer (a current 
at sea). — , Quille d'embarcation. 

Aa, particule privative, du tout, 
jamais : E le au sau, il ne vient 
jamais. Au mau, Au nuùa, privé 
de son pays, exilé. 

Aa, pron. je, moi (I) : O ôe ma 
aUf vous et moi. Syn. ta, ita. 



AUA 

%mt tronc, tige d*an« [plante (a 
stalk of a plant) : Ole au oh Uwu^ 

Aa, s. manche, anse (a handk), 
essieu : Ole au o le toi. 

*Aa, 8. bouquet, régime de ba- 
nanes (a bunch of bananas) : àufai, 

'Aa, s. armée, bande, troupe (a 
troop, an army). Armée navsde (a 
fleet). Auaofaga, s. troupe céleste. 

Aa, V. envoyer, députer quel- 
qu'un (to send) : Ina au atu 8C ta' 
ma^ envoyez un enfant. 

Aa, aaaa, v. nettoyer en creu- 
sant (to pick). 

'Aa, v. adhérer à..., être du par- 
ti de... (to adhere) : Ua au ia Ma- 
taafuy il est du parti de Mataafa. 

At^A, ne pas, ne point :Aûà le alu, 
ne vas pas. Aûâ ! Ne fais pas cela ! 

AaA, coi^. car, parce que... (be- 
cause). 

AaA, certainement, sans doute 
(to be sure). 

Aaa, s. un jeune anaè (a young 
anaè). 

'AaAfa, s. nattes fmes liées en- 
semble avec de Yàfa (fine mats). 

Aaala, s. T. r., bière d'un 
chef mort (a coffin). 

Aaala, s. le côté du chemin (the 
roadside). 

Aaalalaa, à deux rangs de por^ 
teurs. 

'Aa alU, 9. les chefs (the cliiefs). 

Aaalll, s. T. r., quille en talie, 

Aaalofa, s. souvenir, objet qui 
rappelle le souvenir (keepsake). 

Aaalaata, s. compagnie de per- 
sonnes du sexe. T. hont., parties 
sexuelles de l'homme. 

Aaao, s. ministres des ven- 
geances des génies. 

Aaaolaga, s. esprits réunis au- 
tour du trône de Dieu. 

Aaaa, v. choisir, mettre à part 
(pick out) : Auau ivi o leià, sépa- 
rer les arêtes du poisson. 

'AaAa, s. faite de couverture (the 
ridge pole of a house). Au figuré, l^ 



AUE — 9 

ponroir, ta force : 06e o le àvàa o 

'MmàM, V. luger <lo swim) : Sa 
au tkudu. 

'kmàm, T. T. r., te baigner <to 
bathe). Syn. taele. 

'AbAb, t. paaier en revne (la re- 
view troops). Pander avant d'aller 
k la guerre (to make a display be- 
ftire going to war). 

tkmmmtmM, v. Aire d'accord ton- 
chant quelque desiGÎn (to agree to- 
'gettier). 

A«««U, B, arbre dont le fruit 
■ert de canthsridcs (a tree whose 
fhiit blisters the akin). 

AwMdoa, V. marcher j'asqu'au 
•olr, sans être appelé par personne. 

'AaAnmalla, s. espèce d'igname 
tannge (a ram). 

'AkAbu, s. serviteur (a sei^ 
TUt) : le duduna a Apalaamo, 
le serviteur d'Abraliam. 

'AnAnttB, V. servir (to eerve) : 
'Atiduna i le Alua, servir Dieu. 

A— K «è, t. courant en mer poi^ 
tant vers l'est (a current setting 
outward), 

AMagalnln, a. dix (ten), pour 
Ignames, bananes. 



tiU 






ipdrieure, dont on ne rougit 
point. 

Awtm*, a. dont on s'excuse k 
cante de ta qualité inférieure. 

Ammms, V. prendre le titre d'un 
chef décédé; lui succéder (to aue- 
wed), Syn. Auifo. 

Ame l interj. hélas, oh I exclama- 
tion de douleur, surprise (alas I 
oh : i4tM oïl ne> l hélas dans 
quelle situation je me trouve 1 

Aaee, v. demander passage sur 
une embarcation sy. mioio : Na ou 
ameiaPavto. 

AM«aH, s. lamentation, cris de 
douleur (a crying of oue.'). 

'Amstb, peau des serpenta et 
ooquUlages <skin of serpeab, etc.). 



ADG 



I, s. attacha atix ^edi^ 
poor grimper. 

AbI*»*, b. arc. (a bow). 

kmimmmmm, a. qui n'a pins d'en- 
bnts (childless). 

Aolaaa, v. se lever en parlant de 
la lune, syn, fonoè. 

AvlHl, V. ae tordre de douleur 
(to writhe in pain). 

AbIobo, a. section, division, 
quartier d'un village (division of « 
land) sy. ala. 

AafnMin», a. renvoyé les mains 
vides, sans avoir obtenu. Sy. Va ulu 
fua. 

Aaga, v, être d'un parti, con- 
courirà(to attend on).^,T. dépendre 
de (to dépend on): É auga i ai. 

AnffM, B. suite, succession (se- 
ries) : te auga lupuaa, la liste des 
Papes. '0 te auga alii. 

Angamalle, T. arriver juste au 
bon moment (to come opportunely) 
sy. Taigalentu. 

Angaal, sy. Taulo, v. jurer, 
faire serment. On touche les évan- 
giles (to swear). Il y a différentes 
formules. En voici une en usage : 
le Attut lea, ou le moffiao ma 

Aagapla, a. délabré, en bien 
mauvais état, se dit des personnes au 
moral, des choses, des institutions ; 
reUché, indifférent : Ua augapiu, 
ua leaga Uma tino. Syn. leo^a. 

Aa(*t>,a. revéche, désobéissant 
sy. TuUfeav (disobedient). 

ABfatag^a, s. génération 
d'hommes (a generation). 

As^Bvitle, a. mortel, périssable, 
caduque (mortal, perishing). 

Angavale, v. périr de mort tra- 
gique : Talutahi o Uma aga faàma- 
ioai le mett ua nti^aoateima ai, sa fin 
tragique a été le Ihiit de sa témé- 
rité. 

A«s*fle, a. docile obéissant (obe- 
dienl): O le lôma mgofie lava, 
c'est un enbnl lûen docile. 



AUtf 



— « — 



Ann 



Away v. «Tdoppér t. g. un 
enfant de langes (to wind round) : 
Aui i le te. 

Anl, a. dix, en parlant de bonites 
(ten bonite). 

A«ifo, s. saccéder, en parlant 
du fils on du Arère du défunt. 

A«lllili, V. prendre tout, partir 
tous (To go ail, to bring all). 

Amtf Mf , V. être trop crédule, 
se laisser tromper trop facilement 
(To be led away by reports) : Set- 
moa auitoXiga, 

Aolape, s. témoin, celui ou ceux 
qui assistent au jeu de Tologa ; ils 
jugent si la ligne marquée a été 
dépassée (testifier). 

AoIelcÀ, a. beau, bien fait (hand- 
some). 

AoleleUi, a. porté à terre par le 
courant (wailed to land by the cur- 
rent). 

Aoll, a. pure, naturelle (plain) 
en parlant de Teau : le vai auli. 
Sui i se vai atUij délayez avec de 
Teau naturelle. 

Aali, s. fer à repasser (A clothes- 
iron). 

Aali, V. repasser avec un fer 
(to iron) : Sei iloga e auH le ôfu 
tino, ona faàtoa lelei ai lea. 

Avlla, V. par\'enir à . . . atteindre 
(To reach, to arrive) : Anei e le 
auUa taeao, probablement il n*ira 
pas jusqu'à demain. 

Aalia, V. être pris, emporté 
mort ou \if à la guerre (To be taken 
in war) : Ua aulia le toatolu. 

Awliall, a. spacieux, vaste (spa- 
cious). 

Aaliwllgla, V. être loin de...; 
être exempt de blâme (To be far 
from..., to be free from blame). 

A wl #l#, sy. ■■Iwl > « >, %. pied 
de la grappe de coco (The stem from 
which the oocoanots have been 
picked). 

AwBiÉ^ s. roche qui ne parait pas 
à fleur d'ean (A sunken rock) : E 



MoHHoleavtu 

AwmAY Pourquoi? Qu'en vtuUl 
faire? (To what purpose, of what 
use ?) : Ave, e a%ùnd ! 

Amnmimim^ s. bAton de mùHer 
dépouillé de son écorce : le à^ega 
awnafute tele» 

AuHMiga, s. jeunes gens qui 
mâchent Vàva d'un chef : Ina eau 
le aumaga, 

Awinnf , s. cho5i de second 
ordre, et autres personnes qui ac- 
compagnent un chef : le numaga 
a Sutty les chefs qui suivent Sun. 

Anmageo, s. espace de hnnsnes; 
plantain (Ono kind of banana ; 
plantain). 

Aninal, v. apporter (To bring). 

Awnudttla, v. être continuelle- 
ment dans Tadversité (To bo conti- 
nually in adversity). 

Annuurala, être continuelle- 
ment heureux (To be continually 
prosperous). 

AuHMiUia, 8. animal femelle qui 
porte ou nourrit des potiti (A bree- 
ding animal). 

AoHMitwi, a. orphelin (An or- 
phan) : le tAma dumalua, ua 
matua i le foaga. 

Anauui, v. être on pays étranger 
(To sojourn). 

Annuiw, a. étranger (An alien, a 
stranger). 

AvmMi, s. ami, associé (A friend, 
an associate). 

kwÊUÊoef V. coocher hors de chez 
soi (To sleep away from home). 

Awiwa, V. faire la conr k una 
femme (To go out con King). 

Awiwa, V, aller coucher dans 
une famille avec l'intention de tkiro 
des propositions de mariage (To 
sleep in a woman's family with a 
%iew of making proposals to a lady)* 

ILmmÊm^pmj %. troupe de chefs 
qui vont offrir des proposHiofw de 
manage. 



E — 

Atc, s. lignes rouges provenaDt 
de l'enflure. 

At«, v. prendre, emporter (to 
lakû):NaaveeaiT 

At», v. dcHiner (to give) : Na ave 

Ave, V. porter, transporter (to 
carry). 

A*«, V. conduire, diriger (to con- 
duct) : Aveiavàa.. 

Aw» ém, Ï. commander une aiv 



Ole Ave *a, : 

mée. 



le g^éral d'ar- 



Avcf «ve ^tm, V. devenir (to be- 
come) : Va avea ma malae le fate sa 
net. Utt avea ma alii ; sy. Ua faà- 
nofo. 

Aveai a. emporté, ravi (carried 
away) : Oa avea « m Mi, Uaavea 
to ta loto, sy. Ua tegia le mauli. 

'AveAve, s. espèce particulière 
d'igname {a kind of yam). 

Avcavei V. porter une charge; 
Aveave mdmd nei e gau. 

Aveave b>o, v. continuer dans 
son mieux, en parlant d'un conva- 
lescent (to continue to be better) : 
Ua aoeave too le mai i Is a*ô, 

Ave é«e, v. mettre à part ; trans- 
porter ailleurs (to set afārt). 

Ave toe, v. âter de la vue (to 
take away) —, v. soustraire (to lake 
(from). Syn. to Me. 



l^ ,E 

AveeecM) a. donn£ i des étran- 
gers : E le aveetea o matou uni. 

Aveleaa, s. courrier, estafette 
(a messenger). 

'Avef a, s, chaîne (a burden). 

Avega, s. prisonnier, bomme 
emporté à la guerre (a captive) ; 
Anei e tele o tatou àvega. 

Avel, s. corde pour lier uns 
chaîne (Ihe cord Tor tying np tha 
dueffo). 

Avel, s. douleur sympathique, 
V. g. de la tdte, A cause d'un mal 
d'oreille (a pain). 

Aveloloa, espèce d'ariire â pain 
(a kind or breadfruit tree). 

Aveaaa, s, espèce de fruit à pain 
(a spedes of breadfruit). 

Av e — 6, V. ëtr« convalescent 
(to be convalescent). 

Avevalea, v. avoir tme mau- 
vaise réputation (badly reputed). 

Avl, a. désirable (desirable) ; qui 
a beaucoup de femmes : te la- 
gata leaeavil 

AvU, s. crabe (a crab). 

AvUn, a. rabougri, vieux (stun- 
ded, old) : le tama avihi. 

AvItI, a. grand hibleur, men- 
teur (a great tale-teller ; a liar). 

Avltl, V. feire un faux rapport, 
mentir (to give a false report; to 
tell lies). Feaviliài, v. se mentir 
réciproquement. 



E, seconde lettre de l'alphabet 
Samoan ; elle a le son de l'é fran- 
çais comme dans étemuer. 

B, signe du nominatif, il se met 
avant la nom ou le pronom : Na 
fasi le aud e le lane- 

E, pron, pers. Vous, toi (Ibou, 
you): Aealuf 

El pron. ceux qui (those) : Ua 



olu ma e sa ta (e ta, il est parti 
avec ceux qui l'accompagnaient. 
E o eo, partiront ceux qui parti- 

B, signe du vocatif (the dgn of 
the vocative), se place après le nom : 
AUX e. Soma e, Paulo e. 

E, par, de ta part de... ; te tai- 
liga letu e ifolia ma Iow(o. 



— » ~ 



SFO 



de rindioidif , est (flie 
ngn oT aie prawnt) : O b «m» e 



By poor, sfin de... ^oi onder 
te) : te cO» e anon. 

Bv âgœ du fntar (the ngn of 
tbe fwttaare) : Iloga e akcf Jœ, e 



B» particule ■flinuaiiy e, om 
(Yes) : Km e aim maioffaeafEy aoL 

B« înteiT. ei^ireBian d^on dénr. 
VûnamzE^tmjuLUou loùmuàî 

B» înteij. cri, eselaiiiatian poor 
jp p cl e i - (m word to call someliody) .* 
É, ftmm, m mtū e te 



ef (m crr to forfaid). 

Bv T. aier poor honmr, faner (to 
iKKit iQ : Aûà ie èma ie maÀaga, 

Ev T. Tikûr : E Uuiym e afe,îl n'y 
en a qo'ime, mais ^le en vaut miDe. 

B»9 T. dépénr, dimmiier (To ùSk 
away, to waste away). 

U» T. agir posément, d*iiiie ma- 
nière prudente (To do deliberateiy). 

Bn* T. remonter en haut, en par- 
lant dTnn plongeur (To rise). 

Bn* T. rerenir en lenr pays, en 
pariant d'exilés (To return home) : 
Uaea le tafemga. 

Bat signe dlnterrogation : E te 
«liceaf Pars-tn? 

Bat équival. à une locution : Eh 
bien ! qn^auFait-fl fait, que s*en te- 
rait-a soiri? AnaBOMù^f S^U fût 
Tenu, qn'anrait-il &it? 

É*« inteij. Cest cda ! tous y 
êtes ! bien comme cela ! (it is so !). 

BAt Pourquoi, pour qudle rai- 
aon ? (What for?) : Na alv^ e&f 
Pourquoi est-il parti ? 

Bn* accompagne quelquefois Tim- 
pératif : Sauea. 

Bn* T. se fermer, en parlant d'une 
plaie (To granulate) i Va ea le 
manuà. 

Eaen, s. grive (The thrush). 

Be» T. bêler, hennir, crier. Sy. 
Tagi (To bleat, to neigh, to squeak). 



T. «tre WBrt, trivial ^ te 
dead): O U jmaà «« «e. Sy, Hals. 

te» a. fort, robuste (Strang). 

Bn, a. basse, en parlant de la 
marée (Low tide). 

Ba. T. abonder, -Atre par tas (To 
abound, to be piled up). 

te* émèrn^ V. respecter (To pay 
reelect, to reverence) : O tee de t 
Ionia tcwno, il reqiecteson père. 

te, s. reelect, n^vérenoe (Ret* 
pact) : IWe2oùèè«a«ede. 

BA, a. non coits, en pariant de 
vivres (Raw) : Ua fwUa âé 2e ttmu. 

BA, V. jeter un cri perçant (To 
squeriL). 

Bds, a. p3nr. de e/m, a. roa* 
geitres, g i i sft tre s (Reddîdi, brown) : 
O mamm ecfa ehteL 

tei^ V. «tre plein 4e^ (ko be 
fun ot..), 

Be^ V. s^écarler, s^en aller en 
tons «ens (To ward éff in every di» 
recbon). 

tei^ a. aj^voisé (Tune). 

teja, s. toot oliyet qui, oowne 
une bonée^ surnage au-dessas de 
Feau (Every thing floating). 

telA» a. plor. de èJo, a. chis» 
sieux ; Mmta èHa (Blear eyed). 

tft— I a. plur. de èmo, brillants 
(Shining). 

Ctia, plur. de èmo, v. cligner 
les yeux (To uink). 

MTfnl, V. abonder (To abound). 

ÈoHi, plur. de è$^ blond 
(brown) : UIh èma, 

Eeavy voy. sy. ènuènu^ iino, in- 
ter), fi ! fi done ! (Psawh !). 

E etnj n, s. objet qui soutient un 
nageur sur Teau (.\ny thing used to 
bear up a swimmer). 

tev«, V. éprouver des douleurs, 
de la faiblesse dans les jointures par 
maladie, faim, lassitude (to have 
pains). 

Btaf s. poussière (Dust) : lé 
efu o U èleèle, 

Ehàf a. gris, rougeâtrc (Reddisli| 



fiu 



— » — 



EOA 



brown) : OU «lamt efû;efiielêai 
se Ua, entièreinwitgm. 

EiUf ▼. devenir «ode (To beoome 
dust). 

Efiiehi» s. poussière (Dost) : 
le efuefu lava le tino o le tagùta, 
le corps de Thomme n*e8t que de la 
poussière. 

Bg«* s» nasse, panier de pèche. 

Elna* a. bafoué, bonni (scoffed): 
Una etna matou e lefwù. 

Ela» a. cbaasieuz: Maia eial 
Terme ii\jurieuz (Blear eyecQ. 

ÈÊmy a, terme de reproche i un 
bfttard : Ulu èiaèla. 

Ela, adv. maladroitement (awk- 
wardly) : Fana ela. Sapo ela^ 

Èle, s. teire rouge (red earth) : 
le faiga èle, le ipu èie, c*est 
un vase de terre cuite. 

Èle, s. rouille (rust) lOleèleva 
leaga ni le naifi neL 

Èlea, a. rouillé (to be rusty). 

teeèle, s. sang T. r. Sy, loto 
(blood) : Ua iOu lè^Uèle. 

ÈMle, s. terre, terrain (etrth). 

Èleèle, s. poussière des tmn- 
beaux (ashes of the dead). 

Èleèle, s. règles des femmes. 
Sy. Loopoto : Ele fax le èleèle, 

Èteéle, s. rouille (rust) : le 
èleèle ua mamate ai taaipaelo. 

Ètoè i— , a. sali, sale (dirty) : Ua 
èleèlea ai le loto. 

Èlei, V. apprêter le siapo,, plur. 
èlelei : Olea matou èlei taeao. 

Elel, ne pas, ne point... (not) : E 
lei «au, il n*est pas venu. E lei 
Odile vaiaeo, le moment n'est pas 
encore venu. Syn. e le. 

Blelga, s. apprêt du siapo. 

Èlemuto, s. ver dans le bois 
pourri (worms in rotten wood). 

neniaUui, a. rongé par les vers 
(worm-eaten, rotten). 

Elesi, V. effacer (to blot out) : 
Elesi le igoa» 

EU, V. creuser la terre (to dig) : 
Èli se lua, creuser une fesse. 



EU «fl, T. aitaéher dei ignanits. 

ÉEUin, V. creuser ddi)Out 

Èll, V. bouleverser de fond en 
comble, v. g. en parlant d'une tem- 
pête : Ua èliJo matou nuù e le o/d. 

ÈUllia, v. creuser une fosse (to 
dig a hole)» 

ÈUlva, V. faire serment avec im- 
précations (to swear. Ex. : May I be 
buried if...). 

ÈUeepe, ▼. Creuser bas, JQsqo*à 
Textrémité de Tigname (to d%>. 

Élleope, v. tuer tous les guer- 
riers, afin que le peuple ne re* 
vienne plus (to kiU idl warriors). 

ÈMm, a. brun, rougeàtre (reddish, 
brown) : le tagaia èlo, 

Ke, V. sentir mauvais, avoir une 
odeur infecte (to stink) : Puaà eioi 
injure <stinktng pig). 

iB■as^ a. noir brilkni, se dit du 
siopo^ du tatouage (shinning black), 
plur. èema. 

Enaa, a. entreiaoés de... iE$ml % 
atilo. 

Èm«, V. cligner les yeux (to 
vrink). 

Èaie, V. scintiller, en parlant des 
étoiles (to scintillate). 

Èmo, s. clin d'oeil : le èmo o 
lé mata (the twinkling of an eye). 
Ua se èmo o le mata, en un clin 
d'œil. 

Èaaoéaie, v. cligner continuel- 
lement (to wink continually). 

Èmoèmo, V. scintiller (to scin- 
tillate) : Èmoèmamai le fetū. 

E«A, a. blond, plur. eena (yel- 
lowish brown) : le tdma ena. 

filial C'est cela 1 Vous y êtes. Sy. 
Êâ (that's it). 

Bnecae, v. chatouiller (to tic- 
kle) : Aûà e te eneene mai. 

Bob, s. filet pour prendre les 
atule (the net for catching aîule), 

Éanènn, sy. Eenul inteij. Fil 
(pshaw !), 

Boa, V. dépouiller un popo de sa 
bourre (to peel a pcjpo). 



:ix 



— 31 — 



PAA 



k, 8. nattes et siapd 
amoncelés sur lesquels on dépose 
on chef mort (heap of «topo). 

WtfÊmÊm, 8. T. r. hache (ax) syn. 
titpt. 

Spiiy «pM|p«, V. être agitée, 
(rouhlée, en parlant de Teau (to stir 
about, to stir round). 

Èae, a. autre, différent (diffe- 
rent). 

Èae, a. étranger (stranger) : O le 
tOMia èse, c*est un étranger. 

itae, a. étrange, extraordinaire, 
en bien et en mal (odd, uncommon) : 
Da èae. O le mea he. Signe du 
superlatif : Uiui èèe, hors ligne. 

■Eae, adv. ailleurs, en Un autre 
endroit (elsewhere) : Sola èse. Alu 
èt^va-t-end*ici. 

BsCf adv. maladroitement (awk- 
wardly) : fàUau èae, aapo èae, Syn. 
ela, 

AaeéM» a. différents, distincts 
(different) : La te taatUia èseèae» 

facéacjMj s. division (division). 

ftai» s. papayer (the papaw). -^, s. 
son fruit. 

Bilf esiesi, v. chasser (to drive 
away). 

Etîd, s. milan, «oiseau de proie 
(kite, a bird of prey). 



: E toy se met devant le présent, le 
futur, rimpératif : E te galuê eat 
E te alu ea taeao f Taeao e te ala 

U8U. 

Ëte» s. panier, poche, tiroir (a 
basket, a pocket, a drawer). Sy.àld. 

Ëtl, èUèU, V. venter frais(to blow 
freshly). 

EI09 ctoete, V. lécher (to lick), 
laper (to lap). Goûter en léchant 

Èta, étaéta, v. boiter, être es- 
tr^ié (to limp, to be lame). 

En» èuèu, v. extraire, tirer de..* 
(to remove, to take away). 

E«e«9 V. moucher une lampo 
(to snufi). 

Enl laa* e ■! lava Ina, coi\j. 
quoique (although). 

Bnteal, s. hache pour couper 
un arbre (an ax). 

Eva, efrmmwm, v. se promener (to 
take a walk). 

-Eva, v« apparaître, retenir, en 
parlant d'un mort (to appear): l/ia eva 
le tâma, lona agaga. le au 
eva, les génies immortels. 

Eva 9 V. paraître publiquement 
après s'être tenu caché(to reappear): 
Ole a eva le tamaloa. 

Eragav s. action de se promener 
à la lune (walk by moonlight). 



F 



F9 troisième lettre de Talphabet ; 
elle se prononce comme en fran- 
çais. 

Fa» s. tige d'une feuille de talo, 
bananier, etc. (the stem of a leaf). 

Fa, s. poisson (a fish). 

Fa, a. quatre (four) : Umu e fa. 
Pour les personnes on ajoute toa : 
tagata e toafa. 

Fo, a. quatrième (fourth, the 
fourth part), le quart. 

Fa^ V. penser, être d'avis que (to 



think) : Fa te ita. Fa ita nei» Pe nî 
a faoutouf ÇNhsA is your opinion)? 
Fa i, on eut dit, pensé que... 

Fa, V. emprunter (to borrow) ; ne 
se dit que d'une embarcation. 

Fa, a. enrouée, en parlant de la 
voix (to be hoarse), plur. fâfd. 

FA, s. but vers lequel on lance 
des bâtons (a mark). 

Faa, à la façon, à la manière de. . . : 
Faatagata èae, comme un étran« 
ger, en étranger. 



PAA — 

F*a, exprime iucliiu>tioB,dé«lr: 
Faafia aiu, faagtūue. 
Faa, par : faaitvàig», par &- 

Fa*, T. verbe canutiT, D se com- 
bioe avec nn grand nombre d'autres 
mots devant lesquels il se pbce, et 
il alesensdu mol Taire en français: 
Ikire recaler, bien remtniter, &ire 
tenir debout, etc. Il faut que l'os^^e 
antorise son emploi. 

VaiAaale, v. agir promptement, 
d'one manière expéditive (ta do 
things eipeditiouslif). 

Vmhàim», T. rendre tr6s-ar- 
dent, incandescent <to make red- 
bot). 

F«*Mèi V, faire monter, sortir 
de., (to can np, oat) : Faàaè i le 
utu. 



V. exagérer im rédt, un 
mal (la exaggerate}. 

F«ludei V. faire prendre un che- 
min détourné (to cause to turn 

Faftala, v. faire entrer, appeler 
des voyageurs (to cause to call in). 

Fatale, mille fois: Na au fai 
Olu faàaft, j'ai répété mille fois. 

FaÉaloa, a. faible, sans vigueur. 

Fa*ahi, s. nom d'une lune, elle 
correspond à Mars (March). 

FaAafn, v. placer, disposer le 
bois : Va uma le faāafu o le fape. 

— , V. faire chauffer, cuire les 
pierres d'un four (to heat an oven). 

F-*~ii~" J"'"'"'''" I V. être 
Hii, délaissé, seul (to be left alone). 

FMUd, s. vivres fournis par le 
parti vaincu au jeu (the forfeit paid 
bj the loser of a game) : ifomoli te 
^odâi. Ua leai tona faàùi. 

raÉÉlaiagn, v. usurper, pré- 
tendre être le premier qui a droit ; 
prétendre que le champ d'un autre 
lui apparlienl (lo usijrp). 
■ Ffi*^'"**M", V. filouter, trom- 
per (lo cheat). 

*■ ■ * '" voir la vue lii- 



!— FM 

Ue i came de I'ige (IdM dvU-dgb- 
ted). 

F~*-*-, *. éveiller quelqu'un 
qui dort (to awake): Faàalaletàma. 

Fa*)Ua ikpa, v. rompre le si- 
lence (to break silence). 

Fatal», V. fnyer, percer un 
chemin (to open the wij). Oiemin 
frayé (a beaten way). 

Fa**la*la, v. refuser d'aider 
(to refuse to help). 

Fatalaala. t. imputer un mal- 
heur comme un jugemoit de Dieu. 

l'oppresson exercée par un chef élu 
contre les vœux d'un parti. 

Fatalalfc, v. donner nu soufflât 
pour engager un combat de caase- 
tête; —.faire le discours d'ouver- 
ture d'un forto (to give a speech in 
order to commence a fono). 

Fai>*la*le, v. faire une irrup- 
tion subite; arriver i l'improviste 
(to come upon suddenly). 

FaàAl«*le, s. agir négligem- 
ment (to act heedlesly). 

FaĀall, T. révéler, découvrir, 
manifester (te show) : Na faàa^ 
moi lona loto. 

Fa*allaH, adv. publiquement, 
ostensiblement (openly) : Fai. — . 

Fa *■!!§■, s. révélation, mani- 
festation (manifestation). 

FaAaIU, V. prendre des maniè- 
res hautaines, des tons de maître 
(toactthechieO^'lMete— . 

FaàalU, a. chants avec gamba- 
des, cliquetis des armes , en l'hon- 
neur d'un grand chef mort. 

FaAaIII, s. tambour de bois (a 
wooden drum). 

PaAallUsut, v. montrer claire- 
ment (to show distinctly). 

FaÀalOt ta^udoalit, v. témoi- 
gner du respect à quelqu'un (to res- 
pect) : faàaloalo i le matua. 

FpÉaloalo, v. observer la poli- 
tesse dans les manières et le lan- 
gage, se servant du langage de 



FAA 



— 33 — 



FAA 



cour en parlant 4*un chef, à un 
cîhef, ou en présence d*un chef (to 
be polite) : le alH faàahalo ! 

Mes teAakMdOy s. condescen- 
dance, déférence (politeness) : E 
leai sina faàaloalo a lena cUii^ ce 
chef n'a aucune politesse. 

FaAàlo, V. ne pas avouer, v. g. 
que Ton a un objet appartenant à un 
autre (not acknowledge). 

Fa*«loto , y . ressembler au 
père, en parlant du fils (to resem- 
ble the father). 

FaAafofa, v. négliger d'accom- 
plir un ordre (to pass over an order): 
Se iâma faaalofa lenei I 

F«àAl«fal«lii , V. donner de 
&usses démonstrations d'affection 
(to love iakely). 

VMMda, Y. (aire partir, effarou- 
cher ; sy. Faàâola (to fright away). 

f aàatMln , V. avancer, pro- 
gresser (to profit) : loo faÀaXualu 
poa ia, il fait toujours de nouveaux 
progrte. 

FaAafullo, v. faire descendre. 

WmâàmÊumÊMffm y s. portion de 
nourriture pour une personne (a 
portion of food for one person) : le 
faàcUumaga a Tuala. 

FaiÉwmoyiy adv. à la manière 
d*nne charge appelée amoga, c'est- 
à-dire dont une moitié est devant et 
l'autre derrière (as amoga) : Ave 
faàamoga e faigofie ai, 

FuJltiitiiH , V. imiter, être 
récho, faire chorus (to imitate) : 
le tagata faàamotcUiy personne sans 
initiative. 

Faàoi— lu, y. congratuler, féli- 
citer, complimenter (to congratu- 
late) : E faàamuia mai iateaûe 
tvpulaga uma^ toutes les généra- 
tions m'appelleront bienheureuse. 

FsAABcaBiea, a. qui semble 
attaqué par les ane (eaten by 
on«). 

FaAaiHMUBOf faaaaaaiMU, v. 
abonder, être en très-grande quan- 



tité (To be very much, to be in ki^ 
quantities). 

FaAadaA, v. imiter (To imitate): 
Faàaôaô mai ia te au, imitez-moi ; 
— , singer quelqu'un : Soia e te 
faéMôaô. 

Wmkmàmù v. simuler (to feign) : 
Faàaôaô i le taua, 

Wtkiukàmù, s. forme, modèle (A 
pattern) : Aumai se faàaôaô, 

FaAaoga, v. rendre propre, 
apte à... (To make fit, apt). 

Faàasii, v. exposer à la fumée 
(To smoke-dry) : Aûàle faàtiêu. 

Wmkmim, v. respecter, donner 
des témoignages de respect (To pay 
respect to..., to treat whith res- 
pect). 

FaAAta, v. faire rire (To make 
to laugh) : le tdma faààta le- 
net. 

WmàiÊkMm, V. lorgner, regarder 
avec une lunette (to look with 
a glass) : la e faàâta le vaà o loo tu 
mai. 

Parafa, s. lunette (A looking* 
glass ; a spy-glass). 

Fa*4Uoa, v. compléter un nom- 
bre (To complete). S*il s'agit de faire 
un compte rond, 30 ou 40, l'on dit 
faàaato. 

Faébataataauat, v. être effrayé, 
V. g. d'un travail à la guerre (To be 
afraid, to be distressed). 

FaAatasolo, s. page écrite ou 
imprimée (written or printed page). 

Fadba tn atowale, adv. avec trou- 
ble, frayeur (Seized with fright). 

FaiUMi, V. mettre un manche à 
un outil (To set in a handle) : Faàau 
le toi, le naifi. 

FaiUMi, V. donner la longueur 
requise, convenable : Faàau le titù 

Faébaiila, s. légère bourrasque 
(A slight squall). 

Falkanmea, adv. amicalement, 
en ami (In a friendly manner). 

Faébaamea mamae, v. pra- 
tiquer l'amitié, être dans les termes 



de l'bUroité (To be on tanns ot 
inlimact). 

PaJMMM, V. appliquer t. f. une 
comparaJM»). Sj.faàiùi.,:F<iàa*iiu 
U faàUuOo i le Faàola, appliipier 
la comparaison au Sauveur. 

niàava, T. faire place i qnel- 
qn'uD pour qu'il passe (T» open 
the wa;) : Faàava i le aUi. 

Wmhmit», T. ouvrir, donner un 
libre passage. 

FataTAfia, V. a. marier qoel- 
((u'an srlon l'usage faàtevolo (To 
marrr) : tla faàavaga « Faleata. 

VmtM-wmgm, v. n. 8y. accHpi, se 
roariép faaievolo (To get mame<l). 

VnéM-nmom, t. ouvrir (To 
open). 

laveur de qneiqn'im (To interpose 
as a mediator). 

F>*aTl«Tl, V, montrer de la 
partialité (To show partiali(y). 

F«*e«, V. rétablir, «lever (TA 
raise up) : Faàea le mato. 

F>*ee, v. mettre, placer sur... 
CTo place upon). 

FaAee, v. einl>aii{uer personnes, 
rivresetc. (To embark) rObw/odâe 

1« UtO, lâ <M0. 



F>*ee, v. conférer, v. g. un 
titre de noblesse (To five a title). 
' F«*rpl«—n , V. être bourru 
(To be aulkï). 

imposer les 
mpose). 

. action d'em- 
barquer (embark ali on). 

F«*cen*, V. T. r. ensevelir 
■y. Faovaà (To bury). 

FaUleèle, lB*èl«tlM, salir 
4e terre, de boue, etc. (To make 
diHj). 

Fwàww , mépriser , railler , 
bsTouer (To mock). 



ger.en pariant d'un malade (to take 
care) : la e (aàeUete, net gmi (e uni. 
levainei a le faàeUetta, ce 
remède n'eiige «ncuoe précaution 
particuUére. 

FaAaM, t. allonger, T. g. la 
langue ; Faàetole Imulattfama. 

FaMMMa, adv. comme nu 
btdleui, boitillant (lim^ûng). 

FaUa, adv. quatre fois (Foor 

Faaiwta, s. charge en un seul 
panier qu'un cbefpoite snr l'épau-. 
le (A burden carried on tba back) : 
Otefaàfafatala.Olelanpulagama 
lonafaàfafa. Up. de ladMMBaya. 

WmMaUmm, a. stérile, en parlant 
d'une truie (barren). 

FaAlalhst), qui concerne les 
femmes (belonging to w 



fant d 






part de l'ailu, ne lui 
donner que le lait de la mère (fed 
only with the mother's milk). 

F*àlaUalfalA. a. trés-difllcile 
(vei-y diflicultl; au figuré, endurci 
dans le péché (hardened sinner). 

FaUallele, v. soigner l'enfant 
d'une autre (to nurse). 

Vméimtmlm, t. incliner, faire 
pencher vers... (to incline). 

FMAtalMOUcB, s. jeux (games). 
— , s. grand joueur, maître passé 
(one who excels in games, lightings, 
etc.). 

FwUid«c«, s. manages entre fa- 
milles (the intermarriage of bmi- 
lies). 

FKàlalaam, t. tin constam- 
ment malade (to be ill constantly). 

FWUalMlMia, plDvieux (rainy). 

FaUaaut, v. récjiauifer les vivres 
(to warm up food). 

Wmét m mm, a. réchaulTé (wanned 
agam);0 UUtf faàfana. 

FaMiaaMi, v.- bire enfanter. ^ 









dii**fls 1 :«« bftCtr^ ^ 




T. être fih» i Êhff, 




chef pour le serrir. le fànier. W 
proCéfcr (to aocompanT a chielX 

FaAisa», s^ personnes de ser- 
TÎce auprès d'un dief (the atten- 
dants of a chieO> 

WméÊÊmm, s. T. r. ehien d^un 
chef, ST. Toi fou (a chiefs dog). 

WmÊÊÈtêtmÊ^ durcir an feu, au 
solcil^Faidre un obfet raide<harden). 

WwÊÊiÊtêtae, s. levain (learen) : 
Aummi lefaàfefeU 

FaMeieie, \. £ûre lever la pâte 
(to cause to sweU); au fig. Loio /îaù- 
fefete (to he pussed up with pride). 

rn*IH, T. faire crier, faire pleu- 
rer (to cause to cry). 

WmÊÊÈfèm^ a. baîriolé d'une ma- 
nière particulière, en parlant do 
siapo (ornamented «tapo). 

f a*l c l », V. crier, en parlant 
d'un poussin (to cackk). 




tu IiMà ctirtoiCïi^i'. 

,v reuiervtecvâii ,_ 

/Nfcoi HOtt tifo... fa |*^/<«t<aa ^ 
JUiaa ..tfaank ^ud;. 

V. âiitv ahiiuàr^ 
r. t. f. defLv 

V^AiMnftift^ «. allnr à la n«^ 

contre <ie qutfaiu uk ^W um^ p«r^ 
piwelyv. 

FaAieéMÉL v, «^ frapper^ 9» 
quereller «tk> iiKvk hiy^èfcef ; ^> 
vran^iTieV 

fu à tc at> V. etfra\er «uis «ti w»* 
nir 4u Ëiit av> tlùvateu vtlKo«t 
doingV 

VMhtete. T. £ùn? une iuttMttC# 
bru5ante de peu de cKow» ^^ maà* 
a great show of a httlel 

Fuàtft aii i . V, $Vnti-iMrho(|uer 
{io knock one agtùiist anolherK 

fu àl en iuatai, v. pbceralhrnMi^ 
ti veulent différentes e«pi>^*e« de 
choses vl^ pbiv alternately dîfl^r«^| 
kinds of thingsV. 

f^àtetif l ^ij, v« riiH^r un« 
bouteille aviv de Teau ^to riiD»» a 
bottle with waterV 

P«àle«tftl, v. appliquer l^lu nur 
l'autre deux objets qui 9e iH>nv»^ 
pondent, s'enchâssent» v. g. lea 
deux plaques d'un fer à hosties. 

Pa^ia... st« met devant le» 
verbes, les ai^jectifs, et iùgnitla : 
pn^londre à... se dire... 

FaàlUi, a. désii\nix,qui a Tuir df 



FAA — a 

ToaltHr : Faàfla atu, qui ■ l'air de 
rouloir partir. 

'»-^''- ~>" * ""**. V. touImt pu- 
wr pour juste. 

r«AIbudll, V. prendre les al- 
lures dun chef (to assume U> be a 
chieO' 

FaAllalla, v. r^ouir, satifiCaire 
(to please). 

Pt^**!*»^^ a. affréable, ■atisûd- 
■ant (pleasing}. 

FaAlla — c«, T. prendre an ton 
de hauteur, de suilisance : Faàfia 

PaUla BM»!, V. prétendre 
■avoir «eul la vérité, v. $. lou- 
chant un récit (to pretend luiow 
Ihruth alone). 

FafcllMlll, V. vouloir passer 
pour le premier, le meilleur (to as- 
nune to be the best). 

r*ÉllWi«l«. V. Taire l'homme 
d'importance, avoir des préteatioaa 
eiceasives (a pedantic mon). 

Pa«a*tBU, s. plante (a plant). 

rwfcnillcilrl, V. se calmer, rester 
paisible (To remain quiet). 

deration, en calmant sa colère (to do 
e»laùy) 1 lo e faàfifile maiava! 

VmUU"nr~, adv. doucement, 
avec précaution (genlly, quietl)) : 
SUfaàfifiUmu nei gape, 

Fftfi"'T^T" , V. rester oisif (lo 
remain inactive). 

FaMUwM, V. quereller, dispp- 
ter (to quarrel). 

WaÂUmmm, a. querelleur, dbpu- 
teur (quarrellous). 

FsÛlal, V. planter en terre de 
longs bâtons pour soutenir la tige 
des ignames (to sel up sticks). 

FaAllal, V. qjouter aux paroles 
de quelqu'un en en forçant le sens 
(to add to a person's words wres- 
ting their meaning). Dénaturer les 

FaUIU, V. nier, désavouer (to 
fiony). 



^ PAA 

FaUM, V. refuser, ne pas accor- 
der (to refuse). 

FaUtU, V. s'eicuser de donner 
si peu, tout en donnant beaucoup 
(to beg pardon) : Faàfiti mea s àt. 

FaAUtla», s. désaveu, renie- 
ment (a denying). 

FnÀUtB, adv. sept fois (seven 
limes). 

FaAOst laAflBltB, v. lasser, 
enuujer, dégoûter (lo tire, to be 
tedious). 



. être t 



e iU 



mort (to be sick almost to death). 

FaAtes, s. furoncle (a boil). 

FaUi>lo(a, T. r. v. écouter, 
prêter l'oreille (lo hear). 

FsUUoBMtofs, v. intens. écouler 
(lo listen) : Sei faàfogafoga mai. 

TmUagmMfalm^ s. vent d'est 
(an easterly wind), 

Fa*l*aliogl, s. souffle du che- 
val (the snorting). 

FaUoI, v. faire retourner sur 
ses pas (to cause to return). 

FaAIal, v. retirer, faire revenir 
(to bring back) : Faàfoi le ùpu, re- 
tirer une parole. 

FaAlsUt>, v. contenir sa colère 
(lo cause angur to be restrained). 
Sy. T. r. Faàfoi a toatamai. 

~ ■ " ■ appeler quelqu'tm, 

quelqu'un à (to call to). 



r«*l.o, V. renou 


vêler, rempla- 


cer le vieux par du 


ouveau(lo re- 


new) : Faàfou ane i 


el a/ï. 


F«AfoB,adv.den 


ou veau (again) 




nouveié, remis 


â neuf : L'a unta ona faàfouna. 


FaUiMtV. venir. 


s'élancer sur. 


(lo rush upon, to 


isc, to buret) 


U galu tena 


ho faàfua 



FaAhiAvB, fa*ln*ni*, T. fkire 
une chose sans consulter ceui qu'ello 
concerne (to do a thing without 
consulting others concerned). 

Fwàlnaloa, adv . longtemps, 
de longue durée (last long). 



FAA 



— 37 



FAA 



i. V. être effrayé 
(to be startled). 

FaAfnasel» adv. subitement, à 
rîmproviste (suddenly): Ua faafua- 
sei ona 8au. 

FaMvaUM V. porter sur Tépaule, 
sur les épaules (to carry between 
the shoulders). 

WmàtmiMÊf V. être trop cuit (to be 
overdone). 

FaAfatefutea* v. être boufH par 
la maladie (puffed up, swollen). Sy. 
Faàvenivenia. 

FaAgaao, s. mauvais morceau 
d'étoffe dont on se couvre les reins. 

FaAgaee, v. exciter (to rouse 
up). 

FaAfHMetIa, a. qui est ébran- 
lé (unsettled): E le ma faàgaeetia, 
il est inébranlable. 

FaAgaegaea, a. ventru, gros 
(big, stout) : V le tamaloa ua — 
fàapea! 

Fa*9«0pa, V. rendre trouble 
(to make muddy) : — le vai. 

Wmiu§nîum, v. rendre licite, v. g. 
ce qui a été défendu pour un temps 
par le tapu (to permit, to make 
lawful) syn. Faàtaga, 

FaÂ||afua, v. ôter le paia ; — 
V. se purifier du paia (to purify). 

F«*gagii, V. demander permis- 
sion (to ask permission). 

FMÉgiijMhi, V. éprouver des 
nausées, des envies de vomir (to 
feel sick). Syn. faàfaufau. 

Faàfa f le lUunoe, v. être 
assoupi (to be sleepy). 

FaAfaga», v. outrager quel- 
qu'un indirectement (to abuse in- 
directly). 

F« à j«f e, plur. de faàgase, 
Y. se tenir coi, faire le petit, faire 
le mort par crainte, par respect, 
etc. : loo faàgase pepelo. 

Faikgaltolto, a. maigre (lean). 

Fafcyiln, v. avoir un grand dé- 
sir de revoir (to desire earnestly). 



faire oublier, ne plus parier de..* 
Sy. Tanu mai (to forget). 

Faiigalo, v. passer par, se trou- 
ver à un endroit, circuler dans (to 
pass by) : Tailo pofea o faàgalo 
nei i ai. 

FaAgalu, faimalogalu» a. 
houleux, se (swelling). 

FaAgaof, v. voler chez les amis 
de la famille (to rob from friends). 

FaAgaol, adv. en voleur, à la 
dérobée, couvert de honte ; — , v, 
enlever furtivement (to steal). 

FaAgaolol. v. faire craquer, 
faire branler (to make to crack). 

FaAgape, laAgapepe, v. cas- 
ser, briser (to break) : A faàgape 
mea f Anei a — le pa. 

FaAnase, v. se tenir seul, coi 
dans sa maison (to sit quiet and si* 
lent) ; — , v. se tenir en silence par 
respect : ^a ona nonofo lava, ma 
faàgagase. 

FaAgasegaae» s. T. r. épidémie 
(an epidemic). Sy. Faàmai. 

Fa*gase«e, v. faire quelque 
léger bruit en remuant, etc. Se dit 
en parlant d'une personne eu d*un 
animal qu'on ne voit pas. 

FaAgata, v. rogner une plante, 
V. g. tabac, ulu, etc. (to nip off). 

FaAgata, v. mettre fin à.., lais- 
ser là... (to put an end). 

FaAgataga, s. bordure en pein- 
ture (painted border). 

FaAgAtAma, s. vivres prépa- 
rés par les jeunes gens pour re- 
cevoir les personnes du sexe (pro- 
visions). 

Fa^bgaiasl, v. niveler, mettre à 
I Tunisson, de même longueur, etc. 
(to level). 

FaAgataaliaaly v. être de même 
taille, de même grosseur (to be 
equal) : La te faàgatctsit<m lelei 
lava. 

Faàgatnai v. lutter, se prendre 
à bras le corps (To wrestle) : Sa la 
faàgatua. 



I'M 



lutter (Wrestling). 



violenta (to force) ; sy. faàmahei. 

WmAffintifmih V. B'hutnilier, s'a- 
baisser. Sy . Faàvaivai (To huDible 
pne's self) : So — lava. 

Fa4a>nlna, v. laettre en dou- 
ble, T. g. une étoffe (To fold in two) : 
leie faàgautua. 

gwàf M B gfc , V. agir lentement 
(To be slow). 

Fii lige* etna ti, adv. lentement 
<«lowlv). 

FaĀgl, biAglali ^. persuader i 
un malade de manger (To persuade 
« sick pei^on to eat). 

FaA(lBa|0oa« a. agiU par le 
vent (moved by wind) : Sa faàgina- 
jlino le fvA o U vaà « it motagi. 

raAfgalalw. r demander d'un 
ton de vaiibas(Tobeginalow tone 
of voice). 

Va*c*M, V. Noyer, Ikire des- 
cendre au Tond de l'eau, sous l'eau 
(To drown) ; ha^Afaàgolo, feuille de 
bananiet' qui pousse la dei-nière, et 
^réttëde, annonce le régime. 

F>A(B Baali V. être l'objet des 
entr^enalto i>e the talk of...) : OU 
malaaao ioofaagu tnai. 

s. bride (A bridle). 
ï.ouvrirnn abcès (To 
-open) ; Tau lava ona faàgutu. 

F**fB(B(B(alBa> a. menteur 
(Aliar). 

FaU( s. gosier, larynx (The 
larynx). S;, faàfofoga, ponafofoga 
T. r. : Tiga lo la faài. 

WaMm, V. avoir trait L„ taire 
.partie de... (Cooceming). 

F>AlneIoa, v. continuer long- 
temps (To continue a long time). 

F«*IU«, V. descendre dans la 
maison des cocos au tempsdulapu. 

WaAUa, v. amener en bas, laisser 
pendre eu bas; se dit du régime 
du bananier, syn. Lafomoa. 

— ■— . iaire une descente 



1^ ÇAA 

hostile (to make a hostile daaceiU). 

Fb*Uo, s. troupe qui vient atta- 
quer ; le faàifo a Aana. 

VmUttt^m, B. prisonnier de 
guerre (a prisoner of war). 

F«*l«oa, v. nommer, donner un 
nom (Ta name, to give a name). 

Fnijgolga, V. être fatigué de 
bouder (To be wearied). Sy. faàa- 
titô. 

WaàU, V. donner l'accompagne- 
ment d'un morceau v. g. de cochon 
en talo et vice-versâ. 

FAaIl, v. faire crier le petit d'un 
animal (to make to squeali). 

FaAllva. V. être maigre, dé- 
charné (To be emaciated). 

FmàUH, V. avoir l'œil bien 
malade (lo have the eya-ache). 

FaUla, V. regarder (To look). 

FaAlll, s. Ilùte de Pan, sifflet (\ 
wliistle) : Atttnai lau — ma au. 

FaUIIUI, V. tromper par de 
fausses démonstrations (Ta decei- 



fiure sécher à 
lison en temps pluvieux (To 
the house). 

connaître, annoncer, prévemr (To 
make known). 
~ " "■ vertir (To infomi). 

signe, marque (A 

symptôme , monu- 
. commémoratif (a symptom). 

FaÉlloj^i V. marquer, distin- 
guer (To mark, to distinguish) : 
Faàiuiga le manu.. 

FaAlIoga, v. Mre acception de 
personnes (To have a respect of 
persons). 

FaAlniMla, a. sale, malpropre 
(Slovenly). 

- ■ 1. dur (Tough) V. g. 



rendre odieux. 
faire détester (To make odious). 
"" ' " fiūre boire, abreuver 



FM 



^ 89 .-- 



FAA 



fFoIiidt animais to water): Faàmu 
iemanu, 

WttàMmm* v. faire prendre une 
médecine : Ou te aumai le tàma e 
fcMinu, E lei faàinua. 

Fa^bipQlpOf V. se marier (to get 
married) : Ua la faàipoipo, Sy. 
Faàtutu, cath. Mateli9nonio, 

Wmé%mn, y. faire murmurer con- 
tre soi (to provoke to murmur). 

FaAito, V. faire mettre en colère 
(to provoke to anger). 

FaAHaita, v. diminut. taqui- 
ner, importuner (to teaze). 

FaAHcHe* v. deviner, présager 
(to guess). — , s. augure, etc... 

WmàUIÊÉif T. diminuer (to make 
smaller) : Alii e, — le mea nei. 

Faàittitl, a. petit, peu considé- 
rable (small) : Sina faàitiili, un 
peu, un tant soit peu. Soso cUu, 
tau lava o sina faàitiiti. 

FniUloAnt a. partial, à lavan- 
tag^ d'un parti (partial) : le tala 
faàituàu. 

WaMimHUf a. las, fatigué de... 
(to be wearied). 

Faàlta tmalf d*un côté (in one 
side) : E nnasina — . 

FaAi*, T. finir, terminer (to 
finish) : Ina — lena galuega, 

FkAUhf T. se résumer, tirer ses 
conclusions : — lelei. — leaga. 

FaAivAf a. pesant, lourd (slow). 

FaAivAf a. très-fatigué, épuisé 
(to be exhausted) : V le mai — . 

WatÉdwîf V. enlever les deux cô- 
tés de la pièce de porc appelée 
tuala : Se, — le fasi piiaà. 

WtiÉdvtMf V. faire semblant de 
dormir, tenir les yeux à demi-fer- 
més (to seem sleeping). 

¥méM^\. exposer au soleil (to 
expose to the sun) : — le siapo. 

WaàÊÉk, V. se tenir exposé au so- 
leil (to sun): Galue faàlà. 

Wmàêtm^ y. passer outre, ne pas 
entrer v. g. chez un parent (to go 
on) : E leagm le — faàpea. 



V. £ûre passât «ne 
chose sur une autre, v. g. Tua des 
fils d'une corde que Ton tresse (to 
braid). 

FaAlaa* v. interrompre un dis- 
cours (to interrupt a speech). 

Fa4daa»a. étranger (stranger) : E 
le ni faàlaa, a o au fanau lava. 

FaAlaeUkn» v. convoquer à la 
guerre, lever des ti*oupes(to call 
out the troops for war). 

FaAlafI» V. cacher, dérober aux 
regards (to hide) ; Faàlafi tâtna 
nei, nei fasia, 

Faidattilafa* a. temi , dont la 
couleur est passée (not briglit). 

FaAla«ali«la, v. babiller (to 
prate). Syn. tauiala soo. 

WmikïnwmUmlm, s. babillard (full 
of talk). 

Fn Al ^MMlnMH i iMËÉUttâM» s. 
coureur, qui entraine auk parties 
de plaisir (gadder), 

FoàlagatA* v. donner un soufflet 
pour commencer le taufetaiga (to 
give a blow in order to commence 
a club match). 

FaAlagatA v. ouvrir la discus- 
sion, faire le premier discours (to 
give the first speech). 

FaAlagI» v. complimenter (to 
compliment). 

Faùlagly v. louer, exalter (to 
praise), sy. Faàlupe, 

FaAlnjiilasI» v. soutenir clia% 
dement ses privileges, prétendus 
blessés (to be angry on account of 
disrespect shown) : Ona nioAou 
faàlagilagi lea, 

FaAIagllagl T«le, v. prendre 
à tort les airs ct le ton d'un grand 
chef: ai ôe e te faàlagilagi ai ? 

Faàlagokà, v. laisser exposé 
aux mouches (to leave to flies). 

Faidag^lago, v. espérer, se 
confier en (to hope) : Ou te faàla* 
golago i le Atua. 

FaAUigolago, v. appuyer, ados- 
I ser (to lean upon). 



■r (the back of a chair). 



r à... 



(lo induce). Syn. faài 

F**lMla,s. tola rape cuit avec 
du jus de popo ((old wilh popo). 

ra*UU,a. beau , agréable (beau- 
tiful). 

FaàlalaOi v. ravager, dâlruire 
(to la; waste, lo destroy). 

FaAlabolna.a. ravage, détruit. 

FaUMl»! V. rester au pied d'un 
arbre <to be near a tree) : E te fa- 



ter à la révolte (to eidte) : Va la- 
tou foàlala tagaM o le nuii. 

FaAIalotT. raconter les raouve- 
ntents de l'eanenii, s;, faàiatalata. 

FaAlal* , y . intercéder pour 
(to intercede), *;. Fawlolo. 

FaAbdalHla, t. s'humilier, 
l'abaisser (ta liamble one's self). 

FaUalobda, s. action de s'hu- 
milier (seir depreciation). 

F*U)wl, T. earner, produire (to 
canie, to produce) : Va lotou o mai 



■ g. do 



linge lavé (to rinse): — le iifti ; 

FaUaBB, V. se rincer dans n 

donce aprèg s'être baigné dans l'i 

il (to ivash off sait water). 



d'avoir violé un tapu. 

Fa *!>■■, V. remettre une puni- 
tion (to remit punishment). — ,v. se 
punir soi-même. 



réparation de la violation d'i 

F«*laaaBda, a. rincé (rinsed) ; 
qui peut être rincé sans inconvé- 
nient : E le faàlanumia lé ie nei. 

FaAUaamnlaga , a . bleu 
dair (the blue colour). 

1» tune (lo rise). 



se lever, en parlant de 



FAA 



V. porter let objets pri* 
paratoires d'un travail (ta eàrrf 
things preparatory). 

F«M«oI«i*, V. finir, achever nu 
travail (to finish np any worii). 

F«*l«f l«f, V. aplatir sur les 
bords, V. g. un casse-téte (to flat). 

Fnfclaf i>, v. faire pour porter 
■palheur,sy. /aàmalaîa : Min«o s 
faàlape. Aue, taù le du lape. 

Faàlapot«po4o, v. arrondir (to 
make round) : Se, — ofili. 

F«U»p«t*^M, a. de forme 
ronde (round). 



fois (frequently). 

Faàlata, v. apprivoiser, eccou- 
tomerà... (to tame). 

FaidaiM naal, v. bire appro- 
cher (to cause to come near). 

FaAlata, v. trahir (to betray). 

(treason). 

FaAlaa, a. lai^e «iopo (a large 
siapo). 

Vmàlmm, v. citer, faire mention 
honorable (to name)sy. (au. 

FmALaval Ule, v. publier, divul- 
guer (to publish). 

F**laaltl, v. diminuer, rétré- 
cir (to make narrow). 

Fatlawlaa, s. dlAture de mai- 
son en feuilles de canne i sucre. 

FaUaalaaa, v. babiller, passer 
le temps (to chatter) : Na ona — 

bout  parler, à s'amuser (to stand 
trilling). 

FaMaalelcd, v. rendre uni (to 
make level):— IsfiJa. 



réconcilier par de mutuelles ei- 

FaAlanlslcd Bta, v. apaiser par 
des excuses (to appease). 

F«*l«Blal«l, V. disposer une 
personne en faveur d'une autre : 
Ou te faàlaulelei atuiateia. 



FAA 



— 41 — 



FAA 



I, a. beaucoup plus 
long que large Conger than wide). 

FaAlawlna, a. fêlé, fendu (to 
be cracked): Ua — le ipu net. 

FaAlawwim , a. trop court 
(too short) : *0 le laau — . 

FaihlaaMMfui, v. accourcir (to 
shorten) : Se, — teisi le laau nei. 

Faihlaatcle, a. large, spacieux 
(large, spacious) : Nofo — . 

Faihkuitelc, adv. à grands in- 
tenralles, à grande distance (very 
far) : le nuù e nofo faàlautele. 

Faàlantole, v. élargir (to make 
wder) : la latou — le ala nei. 

Faihlaatl, adv. comme une 
feuille de ti (like a leaf of ti). 

FaihlaTa, adv. en travers, trans- 
versalement (cross, across). Laau 
faàlava, s. croix. 

FoAlava, v. placer transversa- 
lement (to place across). 

FaAlAva, v. compléter, ajouter 
ce qui manque (to complete). 

FaAlavaAa, v. tuer un chef 
dans la guerre (to kill a chief, in 
war). 

FaAlavalava, s. marques des 
coups de verges (stripes). 

FaAlaTalava, v. couvrir d*un 
moix;eau d'étoffe (to put on the 
lavalava) : — h tdma nei. 

FaAlavalava, v. donner des 
étoffes, des habits (to give clothes). 

Faihlavala , s . grande natte 
blanche en fau. Sy. ie 9ina. 

FaAlaTalavao , v . résonner 
d*une manière importune, qui fati- 
gue : Soesa le faàlavalavao soo. 

Faàlave, v. euph. sy. faàpoa, 
châtrer (To geld) : Ua uma le faà' 
lave o outou manu. 

FaAlave, v. fixer ime corde 
(to fix a rope) : Faàlave le maea. 

FaAlave, v. tuer son adversaire 
(To kill a cliampion). 

FaAlave, v. apporter de belles 
richesses afin d'obtenir Vte toga la 
plus précieuse (to bring richess...). 



FaAlave» fatfavdaire, ▼. gé« 

ner, embarrasser (To hinder, to 
obstruct) : Aûâ e te faàlave. 

FaAlavelavc, s. obstacle, ent"» 
péchement (A hindrance, an impe- 
diment). 

FaMcaga, v. gâter, déformer 
(To spoil) : Alla e te — le mea nei. 

FaAlea€»ga, v. rendre inutile, 
impropre (To make of no value). 

FaAIeaoga, a. qui parait im- 
propre, non utile (seen improper). 

FaAleAtoa, a. incomplet, ina- 
chevé (Not finished, not complete). 

FaAIefIa, a. qui semble ne pas 
désirer (being as undesiring). 

FaMclila, V. être irrespectueux 
(To be disrespectful). 

FaMeilela, v. parler avec la 
voix d'un aitu^ comme lorsqu'il 
donne un oracle (talk as an aitu). 

FaAleM, v. paraître ne pouvoir, 
ne devoir pas être fini (to seem to 
be endless) : Faàleiù le galuega nei. 

FaMelAva, v. paraître incom- 
plet : Faàlelâva lau mea. 

FaMcl«, V. faire envoler un 
oiseau perché (To cause to fly). 

FaMele, s. nom de l'une des 
petites cabanes du seuga lupe. 

FaMelea, v. mettre le cap sur... 

FaAlelel, v. se réconcilier (To 
reconcile). 

FaAlelcl atn, v. faire les pre- 
mières avances pour une réconci- 
liation (to make advances to...) : la 
e Faàlelei atu i le tulafale. 

FaMelel ata, v. louer, approu- 
ver (To approve, to praise). 

FaAIclelga , s . réconciliation 
(Reconciliation). 

FaAlelenao, v. noyer quelqu'un 
ou quelque chose (To drown). 

FaAleleo , adv . secrètement 
(Secretly). 

FaAleleo, v. continuer d'être en 
colère (To continue angry). 

FaAleleva, v. allonger v. g. les 
jambes : Aûâ le faàleleva vae» 



SJlX - 

, B. bonlTon (a jester), 
disgrice, re- 
proche (a disgrace, a reproach). 

F«t*lnp«, V. dédiner les titres 
d'un village, d'un chef (to call out 
titles and names). 

Faàlape , v . Oatter par des 
éloges, des termes respectueui et 
faonoiifiques (to compliment). 

Pwhlape, V. être semblahle i 
ni) pigeon, en parlant d'un enfant 
unique (to be like a pigeon). 

VaàlMpeya , s . compliments , 
belles paroles (compliments). 

FwÛMpelape, v. être laissé 
seul, en parlant de quelqu'un que 
l'on Tuit (to be left alane). 

F»*M*, V. taira rougir quel- 
qu'un (to put to tdiame) : I» mea 
faàmd tagaïa. Syn. faàmaaiiati. 

r«*Ba*a*, V. durcir au feu, au 
Mleil (to harden), syn. faàfefena. 

Fb*iw1, V. ahller (to ^iarpen): 
Ua faàmaai ia. 

gaànflUI, V. éprouver du 
froid, des frissons (to be chilly). 

F«AiH**lBV*lMH, V. provoquer 
(to provoke). 

g. l'eau (brackish): — le vat nei. 

avec aigreur (to reprove sharply). 

kon): Faàmaauo mea pa fia? 

Wtùk^mmm, ranger, distribuer 
par ordre, par classe... (To class). 

FwàmaiwjB, s. compte (ac- 

cellent (to be the most etcellent). 

F«*m««T« , V. déblayer (to 
dear) : — le tnea nei. 

FaA^iae, v. faire corrompre 
dans l'eau de mer, v. g. des ma- 
Uà. 

F»*»i«Bgw, s. action de faire 
Gorrorapro ; le faàmaega a iita- 
Ud, on tes laisse environ 2 jours. 

~ . reprendre 



l - ÏM 

avec un ton de mépris et de hau» 
tcur : E leaga la — faàpea. 

de corrompu (to smell putrid). 

FatmacM ata, t. approuver, 
donner des louanges (ta approuve, 
to praire) : Sa — lava. 

exagérer(to amplify, to exaggerate) : 
Na faàmafamafa faa lava, o ta 
mea Uiiti lava na ait tago i ai. 

"■*"*"'»■""'■. V. pleurer pour 
une bagatelle (to weep for a triUe). 

Fa*p»ljiw«l«aa, v. rassurer, 
encourager, consoler (lo hearten, 
to encoui'age, to cheer up) : paà' 
mdfanafana te loto. 

F«*iaalwl«a», a. tiède, un 
peu chaude, eau (middling warm): B 
le taeU, peà faàmafaftafana le vai. 

chauffer, tiédir (lo make warm). 

FwÉmwlpnalaaaf. s. conso- 
lation, encouragement (consolation, 
comfort). 

>. épais (thick). 
il V. essayer d'inti- 
tbreatenings) : Aûd 
e te faàmafimafi ia le aii,ou 1« le 
fefe ia te de. 

Fatmalld mé, t. faire sauter, 
rebondir (to make rebound). 

FatmaHtllltl, v. sautiller (ta 
frisk). 



V. étendre v. g. les doigts (to spread 
out the fingers). Sy, faàleteva. 

FaAmalela, v. dérouler, dé- 
plier (to display) : — le mea ua a/1. 

Sy. FalÔ (to stretch). 
Fwfci— Im, v. fkire sécher v. g, 
plaie (to dry) . — 1« numuâ. 



(decoy). Syn. faàmaaau. 

Failiatato, adv. i la manière 
d'un tremblement de terre : Oa tu- 



PAA 



— 45 — 



FAA 



U V. tourner, diriger 
"vers (to direct to). 

FaAmatalltall» v. se rouler par 
colère ou par mépris (to sway the 
body from side to side as in con- 
tempt or anger). 

FaAnuitaaafinuiy t. s'écailler, 
en parlant de la peau (to peel off) : 
le mea — le paù, 

WmJktWÊmUËîM, v. faire éclabous- 
ser, fiiire jaillir (to splash, to spirt) : 
Aûé e te — mai le èleèle. 

FaAmaga* v. ouvrir la bouche, 
bAiUer (to open the mouth, to 
gape): — mai km fofoga. 

F«*iMgalo» V. pardonner, re- 
mettre une faute (to pardon). 

FaAauigalOf v. dessaler (to 
misait). Syn. faàvai. 

Wmemnik^mMnm, a. fourchu, à 2 
branches (forked). 

FaAmaglaglay v. agacer les 
dents : — Nifo (to set the teeth on 
edge). 

FaAauillItly v. rester chez soi à 
ne rien faire. Syn. ala nofo. 

FaAmagltlgltl, v. chatouiller 
(to tickle) : Aûâ e te — où tino, ne 
me chatouille pas. 

FaAmagoy v. faire sécher (to 
dry) : Sei — . Sy. faàmatû. 

F«*i«fo« , a. sec (dry) : E 
lei—, 

FaAouif ont, v. parfumer, ren- 
dre odoriférant (to perfume) : Au^ 
mai sina faH asi e — ai le lolo. 

Fa^miiy Miajw, a. dur, croù- 
teox (tough, crusty). Sy. Faàpaàà. 

Faàiitt» s. épidémie (an epide- 
mic) : Va maxML Petelo e le faà- 
mai. Ua pesi le— i saaaè. 

FaAaûdleiy v. tendre un piè- 
ge, tromper (to entrap). 

FsAflialaioa* v. indiquer, ex- 
pliquer, faire le cicerone (to act 
the cicerone, guide). 

Faànaatna» v. couvrir de con- 
fusion (to abash). 

a. lent, paresseux, 



nonchalant (slow, sluggish; not 
prompt). 

FaAmalse. v. consoler, apaiser 
V. g. un enfant qui pleure (to com- 
fort those weeping) : Ua faàmaisei' 
na e lona tind. 

FaAmalsiy v. fendre en deux 
V. g. une planche (to split asun- 
der). 

PaAmalagay atlv . voyager 
comme, à la manière des malaga^ 
où chacun porte son paquet. 

FaAinalalav v. rendre malheu 
reux, porter malheur (to bring il- 
luck) : le mea e — tagata le mea 
na. Sy. faàmamala, 

FaAmalalay v. aviver, concen- 
trer le feu (to rouse the fire). 

FaAnialama, s. fenêtre (a win- 
dow) : Tapani le faàmalama. 

Fa à m a laBM i» s. feu, lampe (fire, 
a lamp). 

FaAmaUuna, v. éclairer, don- 
ner du jour (to light) : Se, — 
mai. 

FaAmalamalaaui « v . faire 
briller le feu (to cause to bum bri- 
ghtly). 

FaAmalaiiiaUiiiu» , v . expli* 
quer, éclaircir (to explain, to make 
clear). 

FaAmalley v. rendre content, 
joyeux (to satisfy) : Ua matou faa-^ 
malie atu i le tulafale. 

FaAmallgl, v. répandre (to 
shed) : Faàmaligi le toto. 

FaAmallglgaf s. effusion (shed- 
ding of blood). 

FaAmallmall» a. irrespectueux 
(disrespectful). 

FaAmallmall, v. agir avec trop 
de liberté (to act too freely). 

FadUnAUa, v. T. r. faire mou- 
rir (to cause to die). Syn. faàoti. 

FaAmalA, adv. avec hauteur, 
violence (violently). Sy. Faàoti. 

FaAmalo, v. agir à la manière 
des vainqueurs (to act as conque- 
ring party). 



FAA 



— 16 — 



JAA 



S. cfhien d'an chef 
(a chiefs dog). 

FaàmatoHe» s. tache sur le 
corps causée par un aitu (a ble- 
mish in the body caused by an 
aitu), 

FaàmatoHe» v. faire parade (to 
make a display). 

FaiUnalolOf v. délasser, rétablir 
la santé (to recruit) : le mea e 
faàmaloU} lé tino, 

FaëùnalosI» v. contraindre, faire 
violence (to act with violence). 

FaAmaloaly v. encourager, for- 
tifier (to strengthen, to encourage) : 
E leai se e faàmalosi mai. 

FaAmalosly v. s'enhardir, oser 
(to dare) : Faàmalosi e alu pea. 

FaAmalofll, v. agir fortement, 
avec vigueur (to act with the strong 
hand, to act with vigour). 

Faftmala* v. T. r. se baigner 
(to bathe) : Jna — ane ia. 

FaAmata* s. parasol (an um- 
brella) : Aumai loù faàmalu. 

WtAttudwtf V. protéger (to pro- 
tect) : Ou te faàmaluina le àai nei^ 
je protégerai cette ville. 

FaAmala» v. se mettre à Tabri : 
Ina o mai iinei tou te faàmalu 
ai. 

FaAmala* v. faire observer : 
Faàmalu le fono. 

FaAmAlù, v. assouplir rendre 
flexible, au fig. faàmâlù le loto. 

FoëùnaloAlga^ s. homme tra- 
pu, robuste (a strong, stout man). 

FaamalwAo» v. décourager (to 
discourage). 

FaAwialnmalg» V. protéger con- 
tre le soleil (to overshadow). 

FaAmalninalalf Oy v . être som- 
bre, nuageux (cloudy) : Aso faàma- 
lumaluifo. Syn. Fàaloloi. 

FaAmémAy v. nettoyer, purifier 
(to clean) : — le mea net. 

FaAwiâmA» v. ravager (to lay 
waste). 

FaàiAmâ, v. alléger, v. g. une 



' charge trop pesante (to lighten). 

FaAaaAmAy v. diminuer en in- 
tensité, v. g. la douleur (to decrease): 
loo faàmâmâ le tigâ i le aeo. 

FaAinAiiiA, v. traiter légère- 
ment (to treat lightly). 

F^àwiâmA, v. amincir, rendre 
très-léger (to make thinner). 

FaAmamala , v . appesantir , 
augmenter le poids (to make heavy): 
Aûàete faàmamafa lau àvega. 

Faamamata, v. exagérer, aug- 
menter (to exaggerate). 

FaAoMunafa, a. exagéré, qui 
exagère : le tagata faàmamafa, 

Faàmaiatl, v. glorifier (to glo- 
rify). 

Faàiémâga» s. purification : 
le faàmàmâga o Malia. 

FaAmamai, a. triste, lamenta- 
ble (woful) : Na àlaga ma le leo 
faàmamai. 

Faàmaiwala » v. faire une 
espèce d'amende honorable, cérô 
monie expiatoire (to atone for...). 

FaAmamala, v. porter mal- 
heur (to bring ill luck) : le mea 
— - le mea n^. syn. faàmaXaia, 

Faàmamall, a. irrespectueux 
(disrespectul) i E le ai se -^ i ai, 
sy. faàlemigao. 

FaAmamala, v. glorifier (to 
glorify) : la e — lo outou alii. 

FaAmamaln, v. protéger (to 
protect) : E faàmamalu mai Péri" 
tania^ nous sommes sous le pro- 
tectorat de l'Angleterre. 

Faàmamai wlua, a. couvert de 
gloire (glorious). 

Faàmamaaw, a. ciselé, sculpté 
(figured, carved). 

Faàmamao ata» v. s'éloigner 
de... (to go from) .Faàmamao atu 
ma le tupu o le femisai. 

Faàmiamapo, v. faire l'impor- 
tant, avoir des manières affectées 
(to affect) : savali — naual 

FaAmamapo, adv. avec affec- 
tation (affectedly). 



FAA 



— 47 — 



FAA 



V. conper les 
Tivres à des -assiégés (to starve) : 
Sei tatou faàmamasaina le àlo. 

FaAfMitt— , V. mettre le pois- 
son à sec, en renfermant à la 
marée haute (to enclose fish at 
high Mrater). 

gaàmawf afl ta , a. léger de 
poids, de peu d'importance (light, 
trifling): le mea — lava, 

Faëùnainata, v. montrer pour 
fiiire voir, et puis retirer : Oil ua 
na ona faàmamata H au fanau. 

VaAoMiHHUe, v. faire mourir, 
faire périr: (H/ anei a e — meana! 

FaAnaaaiati, v. faire contracter 
BU mauvais goût, sy. faàelo. 

FailflfiiùBi^a, v. tendre, v. g. 
«ne corde relâchée (to bend). 

FaAauunan, resserrer, arrêter 
le cours de ventre : — le manava. 
(to stop the looseness of bowels). 

FarikBHUBoe, v. adv. comme une 
brebis, en hypocrite (with disguise): 
loo faàmamoe ftia. 

F«*iaw, V. intimider (to inti- 
midate). le faàmana, s. frayeur. 

FaAnuuuila, v. faire le galant, 
le beau (to act the manaià), 

FaAmanala, v. se parer d'orne- 
ments (to dress up, to adorn). 

Fa*maMamanw , v. souhaiter 
la mort à quelqu'un (to wish death 
to...): Sa — i Umaxiso. — ile tagata. 

un accident, un malheur à une 
puissance supérieure (to attribute 
an accident or misfortune to super- 
natural power). 

F»Ai— omanaloloa, v. plon- 
ger sous Teàu (to dive). 

Fmàmuuukin^ v. se souvenir, 
de... rappeler à la mémoire (to re- 
mind, to put in mind ot) : la e — 
mai ia te au, souvenez-vous de 

moi. 

FaAmwnatn, s. objet dont la 
vue rappelle un souvenir, v. g. un 
crucifix (a memorial). 



s. la cène i(the 
lord's supper). 

Faa n m n aTa, v. interrompre, 
V. g. un travail (to cause work to 
stop) : Ua — le galuega. 

Faàiaaaa wall , v. avoir le ven- 
tre ballonné (to have a swoUen- 
belly). 

Fa^manayaialti, v. avoir le 
ventre gonflé. 

FaAaumn, v. faire surnager, 
(hire flotter (to float) : — le vaà. 

F^iMnaaNi, adv. à la façon des 
bêtes (as a beast) : Amio faàmanu. 

F n A iB M w , T. appeler (to call 
out). 

FaiMBana, v. appaumr (to 
impoverish). 

Faàmaaa atn, v. remercier en 
portant l'objet reçu sur la tète (to 
place a gift on the head to thank). 

F aAman a à , v. mutiler, gâter, 
V. g. un objet d'art (to waste). 

FaAmaaaya, s. manière parti- 
culière de pécher (a fishing). 

FaAmaaala, v. bénir, rendre 
heureux (to bless, to make prospe- 
rous) : le mea e fcMmanuia 
tagata. — , s. bénédiction. 

FaAnuuMi, v. hurler, se lamen- 
ter (to howl). Sy. Aue faàma^ 
tega. 

FaiMBaola,,v. exciter la surprise, 
l'admiration (to startle). Sy. faàtei» 

Faiùuaol, v. dire la vérité (to 
speak the truth) : Ou te — . 

Faiunaol, v. parler sérieuse- 
ment (to be in earnest). 

FaAmaol, v. prouver, certifier 
(to certify) : Ua — lana ùpu. 

FaiMBaol, a. vrai, fidèle (true, 
genuine, faithful) : Uso — . 

FaÀmaol, adv. véritablement 
(truly) : Na fasioti — le tagata. 

FoAmaonl, v. accomplir sa pro« 
messe, sa parole (to fulfil). 

Faiunaonl, v. appuyer, confir- 
mer, v. g. le récit d'un autre (tq 
confirm). 



. ■■—■■ I J m V. réunir, rw 

•einbter(to gather lagether). 
FaABaapoopo 1« Iota, t. s> 

recueillir (to recoUcct oae'i āell)- 



égratigner (to scratch) ; Ntt — ele 

FaA^iAp*, V. faire claquer, 
lUre craquer ; — U lima. — U lou- 
gutu Ha make crack, to snap), 

lf«tiii«f«Mapii . II atTecté dans 
ses paroles, dans sa démarche (full 
at aOeclalion) : Savali — faà- 



ainonceler, mettre i 
op). 

Ciena torts(to recall old giieTuces). 

r«É— fn.T rendre trouble, 
T. g. l'eau (to muddy). 

r«É^Bp»«Bp«BB, \. sautiller 
par légèreté, parvanité (to leap). 

Wmk mmpm ■ wya , adv. en sau- 
tillant (skippingly). Sy. faàmimiUt. 

WmtktmmpmmX, v. rebiiner en 
Ausant joindre (to close). 

"-*——, V. dessécher, atfii- 
mer, v. g. un fort (to dry, to starve). 

FaA^waaa, v. verser, répandre 
(to shed). Sy. ligi. Sataa, 

f ','——' - déchirer en deux 
une feuille de bananier (to rip). 

rwè— ■■gliafl. rendre léger 
Q^ make slight), 

Wméwmmmm^wm^, a. qui pèse 

m (light) i inconstant Ooconstant). 

~ ' MMla, T. taire soapçon- 
ir l'air de soupçonner. 

V. accoutumer (to 
accustom). 

cer, V. g. unbttonau jeu du tagolta { 
on s'en frappe légèrement la poi- 

Wmàtmmttm , s . appAl pour 
prendre les oiseaux (bait). 
— * * ». qui ne un que 






FAA 

g. en parlant des enfanti 
eroharcation. 

V, séparer, mettre la 
division (to set at variance) : Faà- 
nxuei faàpea le àiga 1 

FaAmulHM, t. saler{to sait) : 

Faàmasima le paaà. 

r -A—- !-» , a. Mlé (salted). 

FafcifiiiTf" . adv. comme la 

lune dike the moon): Stuitlu —, 

beau comme la lune. 

Vmémmalma, s. juge, consul 
Oudge, consul). 



(to judge) : — nae aii 
Amm WmMmmEOm; ■. jour du 

jugement général (the last jndg- 



compter (to 
reckon) : — meàuaaveapefiaf 

Vn*mmtllmofm , s. jugement, 
compte (judgement). 

chef à la guerre. Sy. faà, foMoti 
(to kill). 

coup de lancette (to bleed), sy, 
Uxfa. 

Pn-*-— — *-, T. détruire, abattre 
(to break down). 

Wm^mMmm», v. verser dans, 
sur... (to shed): — moi m roi. 

tmà^témmbuài, v. commencer 1 
éprouver les douleurs de l'enfante- 
ment (to begin ta be in labour). 

PmàMaata, y. aiguiser (to shar- 
pen) : Faàmata le naifi. 

"-*—-'-, V. désirer (to have a 
desire for). 

F»*— tw , a. qui semble , qui a 
l'apparence de... (seeming). 

F«*i«<« *1, V. désirer manger 
du poisson (to desire to eat fish). 

Fmâmèmîm u, a. qui désire des 
apprêts dans la nourriture. 

-, a, luiurieui (lustful). 

F«AaaMa alloA, a. qui sembla 
possédé par un dlu. 



FAA 



— 49 — 



FM 



\, au qui tombe de 
lui-même, v. g. un oooo (falling). 

WméÊÊÊmMmiiy v. rendre serein 
<to make serene) : — le lagi ! Souhait 
de bonheur, de prospérité. T. r. 

FaÉiaf jÉ, V. rendre hideux, 
déformer (to make ngly, to make 
bad-looking). 

ime corde trop tendue (to make 
slack, to make loose). 

FaàiMf ft, s. espèce de crité- 
rium en fiiit de langage : too i l/poiu 
le faàmatagi. Syn. fcuimatiMvao. 

FaàiMf flui||l , a. pleureur, 
qui pleure pour un rien (weeping) : 
le tâma faàmatagitagi, 

Faàiaataiwt, a. borgne (oneN 
eyed). Syn. matamea, 

F«ài»talwilirt , v . regarder 
avec les yeux à demi-ouverts (to 
look with eyes half opened). Syn. 
faàsetego. 

FaUhouUaki, v. dénouer, relft- 
dier (to loosen). 

Faàmaf 1«, v. expliquer, déve- 
lopper (to explain) : Alite, faà- 
nuUala mai le uiga o le ùpu nei, 

Faàwftnia loto, v. consoler, 
fortifier (to comfort). 

(to unroll) : — leie.— le itiapo, 

Foàmota mal, v. paraître ma- 
lade (to look Ul). 

Faàiof lof , a. pas assez 
cuit (not well cooked) : — le umu 
net. — le tcLsi, vela le m. 

Foàmntmimta alfa, v. porter 
des regards lubriques : — faàpeaf 

FaAmataiHiea, a. borgne (blind 
of one eye). Syn. mataivi. 

Foàmatopa, adv. en forme de 
treillis, de haie (like a hedge). 

Fa*malapa solo, s. palissade 
(palisade). 

Fa*malapaA, a. austère, taci- i 
tume (a stem look) ; le alii — . 

FaAmatapaAa, a. sèche, en 
jnrlant de Hgapula (dry). 



. ▼. qui a tét àê 
périr, mourir (tô look dyini) : — it 
ulu nei, — le moU neL 

FaAaaaiatA, a. qui a la figure 
tatouée (tattooed) : le nuà — ^ 

Faàaaatataol, v. fermer un OBÎl, 
▼. g. pour viser, (to close an eye). 

FaAauUatlat ala, a. courir (to 
run about). Rôder ça et là (to gad 
about sight-seeing). 

FaAaaatwà, v. eifirayer, intimi* 
der (to frighten) : Aùà ie — le 
tâma. Âûâ ete — maù 

FaàmaiaApega, adv. en forme 
de treillis, au fig. : étoffe d'une 
contexturo peu serrée : Ifea — . 

FaAmaiavale, v. être difforme 
(to be ugly). 

Faàmat awala, a. sinistre (to 
look ominous). 

FaAmaiavale, v. regarder à 
demi-endormi (to look half asleep). 

FaAmate, v. détruire, faire pé* 
rir (to destroy). — , dessécher. 

Fadkmatejia, adv. comme dans 
un assassinat : Aue faàmatêga, 
crier comme si on le tuait. 

Fa*mafgatA, a. difficile à 
tuer : Faàtoa manu ^ lenei I 

Faànaategoile, a. facile à tuer. 

FaiMBatelalaa, v. jeûner (to 
fast) : A90 — , jour de jeûne (a Iks- 
ting day). Syn. faàlaina, 

Faàmate lalaa, v. affamer, 
prendre par la famine (to starve). 

FaiMaatino, v. éclaircir, déter- 
miner (to explain) : Sei— le mea neî. 

FaAmatlira, v. dépouiller, ap- 
pauvrir (to make -poor). 

FaiMaativa, adv. simplement, 
sans faste (plainly) : nofo — . 

FaAmaûvatlva, v. s'excuser 
sur sa pauvreté (to plead poverty). 

FaAaiatA, v. faire sécher à Tair 
ou au soleil (to dry in the air or 
sun) : — leie nei. syn. faàmago, 

FaàmatA ato, v. dire à quel* 
qu'un qui vient de se baigner ; C/a 
mâtû eaf 

é 



ut da itngae-.Olûoi Savait le—, 
S;, faàmatagi. 

Wm^MiiKm, V. fermer t ckf (to 
look tha door). Sjn. Itmau. 

Fb*iw, V. cacheter, MeOer 
(to «eal) : Faàmmt U rtui. 

F**NMi«, s. chinilére (hfaige). 

«B nœud (lo make fut). 

FwtaMK- 1» tvll, V. armer 
les fuyards dana une déroute (to 
make a stand in war). 




lomie (capital, the top of a pillar). 

g«*iMw *in, s. bretelles, bon- 
tons (straps, buttons). 

FmAmum* n*M»«, fers poor les 
prisonnien ibandcnffs). 

tm casK-tËte (aie earring on a 
ehib). 

Ffifur-"-'"!*, " étreorgaeil- 
leni, superbe (to be proud). 

méiBMMlaàlavc, s. petite anse 
(a handle). 

WmàiÉltMtt, T. Mre dégonfler, 
rtMiidre une enflure (to dissolve a 
tumour). 

F«*a«kBl, V. diminuer, rabat- 
tre le prix (to lower a price). 



retirer, en parlant de la marée. 

FUMAMiIalA, V. s'humilier (ta 
Iramble one's self) -. — Ofuiate ia. 

FaAniB^MIo, a. humble ^to be 
hornble). 3y. fitàvaivat. 

tmùmmwamU, v. abaisser, ief 
cendre plus bas (to let donn). 



bas ito dig more) : /a e — . 

entrer dans... (to make slip). 

Wi^-~-i~*—, V. s'échapper tout 
doucement (lo slip awij quietly). 

Fa*— !■ «t>, T. emballer 
(to pack up]: — ite àto, 

FmàMMiMMB, T. détrtdre, gC- 
ter (to waste) ; Aùà le —• le mea 
lelei. Syn. faàUaga, faèeoM. 

Wmtimammmm, s. dégât (mate). 

se plaindre (to endure). S;. faātOa- 
Um. 

"-*■—-—"-. V. dénouer, délier 
(to untie, to loose). Sy. tatala. 

r»*iw«i— , V. quitter donco- 
ment en silence nn saofaiga, 

F«*iwi>n, 1. amorcer, mettre 
un appât à l'hameçon (ta bait the 
hook) -. — iU anufe. 

F«*maMpao, v. arrêter, enr- 
pècher d'avancer (b> stop from going 

FatmMwrfl, T. coAsoIidA-, 
fixer (to make firm). — , a. slaUe. 

sons, des preuves à donner. 



abondance (abundantly). 

afTemrir, fixer 
(to make firm) ; L'a — ina. 

FaAMiantA, v. se tenir ferme 
(to stand Brm). 

FaA^AB'nM, s'etnpKsser, cou- 
rir (to run), Sj-n. ntomoe. 

Fa*iaava« ■(>, v. dire adien, 
en se séparant. Les partants : Ai 
matov nei a o. Ai au nei a alu (to 
take leave), Ceuï qui restent : Sau 
ia, ina e alu. T. r. Un chef dit : 
Tofa, a matim û. On lui répond : 
!roi'a«(n/iia/(tobid Ibrenel). 

g, des combattants (to part comba- 
tants) - il ùà 1« -". 

Fmàmmuam mt» èM, v. séparer, 
mettre i paît (to laj aside). 



FAA 



-" Si-- 



tAA 



serelir dans l*oabll, au fbAd de' Itf 
mer (to barf in oblivion). 

WmàanéÊt9 v. rejeter comme i»^ 
SQifi8ant(to reject). 

FaAoBcto» T. déprécier (to de- 
predate). 

WmémitMmt ▼. ne pas assortir, 
woêI assortir (to disparage), t. g. 
n'avoir pas de taîo quand on a du 
cochon, et vice versa : Ua faàméle 
lepuaànei, 

Wmémmmnt v. taquiner, flkelier 
(to firet, to chafe). 

PaÉMf fto» T. regarder d'un 
air colère (to look at angrily). 

FaAnalmi, v. faire pisser^ v. g. 
un enfimt : — le tàma, 

FfliAMiflUlo» fa^iÉklBaio, ▼. 
bouder, ne pas aller i son travail 
(to look discontented). 

PaAiBilaaltaf a. vaniteux, fier de 
son savoir, de son habileté (vain, 
proud). — , s. fanfaronnade. 

WnMmîmm, a. querelleur (quar- 
relsome) : Tàma — . 

FaAmlMM v. exciter une que- 
relle (to stir up a quarrel). 

Faàioa, adv. à la manière des 
poules : Ua sosola — . Tafao — • 

rntMoagMi s. action entre- 
prise sans réflexion, sans prévision : 

— ea ona e aluf lîoga e toe eau ? 
FaAaaoc. v. endormir (to put to 

sleep). 

WméÊÊÊmOf ▼. préparer un dis- 
cours (to prepare a speech). 

WâUKmtae, v. faire la fête du dé- 
part pour la guerre (to make a 
/east preparatory to war) : Na faa" 
woe ananafi MaUnUu, 

Faiunoe* v. serrer, remettre 
dans son étui, etc.: faâmoe le naifi, 

— le pelu, Pulou faàmoe^ s. 
barrette. 

F«*Bioefiij s. étui, fourreau 
(a case, a sheath) : To aè ai le —, 
dégainer (to draw a sword). 

I, s. fôte de départ 



délirer, battre la campéj^é {té Bi 
delirious) sy. moetauiakL 

FaiuBodnoOf V. endormSf mi 
enfant (to put to sleep) : Fà&irtée* 
moe ans le tàma, 

FaAuaooBftOf^ v, 6Spérer, avoir 
confiance (to hope). 

FaAoMieiBoet v. attendre qtiéK» 
qu*un pour le kier Qn éxfiectx. 

WetêuoÈnttaiÊO^y v. altendye, pttXL'* 
dre patience (to wait) : Sa Ml «^ 
lava, 

FaAmoly V. certifier vrai (to oer* 
tify) : Na — mai lana ùpu. 

FadùnoUnolf a. petit, un petit 
morceau (small, small piece). 

FaAiBolHaoAy adv. peu, en pe* 
tite quantité (UtUe). Syn. faàUUH. 

FaAflBoloMilf V. dtninuer (to 
lessen) : Na — naïua le faei pudài 

FaAmole, v. détruire, Mtrë pé« 
rir (to destroy) : — iaeaf TuupeuU 

Faiunole» faAmolèMMié» T. 
polir (to make smooth). 

FaAmolea, v. dérodisf t. g. 
toute la corde (to untoU). 

FaAmoleay v. raser tout, arra- 
cher tout (to waste). Sy. faàna* 
namo. 

FoÀmoleiiiote» v. cahâeir, trÉli* 
quilliser (to smooth down anger) : 
— lou finagalo, 

FaAmolemold ate* v. fttire des 
excuses (to beg to be excised). 

Fa^ùnoleiiiole mal* v. pardon- 
ner (to pardon). Sy. faamaga^. 

Faiunamoy v. briser, mettre en 
pièces (to break to pieces). 

Fa*iiioal,v. certifier vrai (to cer- 
tify) : Ua—latia tala, Sy. faàmoi. 

Fa*iiiotoiiM»l09 a. encore un 
peu verd, non mûr entièrement (to 
be not perfectly ripe) :0 loo — lavOm 

FaAmotmiiotay adv. comme un 
tison (as a fire-brand) : Uli — . 

FaAmotiiBiotv, a. séparés les 
uns des autres (separated, distinct) l 
Nuû ^, groupe d'ilôts. 



PAA 



I. brftler, inc^iiUer (to 
bom, to set fire to). Sy. faàveta. 

FaA^A, V. aviver, rendre plus 
■rdeirt (to kindle) -.Se, — le aft. 

FaAnuiBl, V. prévenir (lo fore- 
warn). 

Faimml. v. envoyer en avant. 

F«*mnw>— . y. envoyer en 
avant (to send on ahead). 

F«*a»wl— ^t V. Taire mnmiiirar 
(to cause to marmur) : U fn«a — 

PaAmall, v. rester i la maison 
tandis qne les autres sont partis en 
voyage (to remain at home, while 
others go) 



grommeler (to grumble after a thing 
is decided on, to mutter). 

FaAma^n, v. aviver le feu, le 
rendre plus brillant (to brighten). 

FaAmùmA, a. rougeitre (red- 
dish) : le laau — . 

VaAtmnpA, v. incendier durant 
la nuit (to hum nighlly). 



chalant (Idle, laiy) : Tâma — . 

tfmĀmmtm, a. incomplet (incom- 
plete),*, g. le lofa faàimau. 

FaAnuata, V. enleverune partie, 
mutiler (to cut off a part, to muti- 
late). Syn. /odmulumufu. 

FaAna, v. calmer, apaiser v. g. 
un enfant qui pleure (to quiet a 
diild) : Ftma e, — te tâma nei. 

WmAoA, laAmauA, adv. en 
cachette (secretly) : Atu —. 

FaAaA, v. cacher, enfouir (to 
conceal) : — lana tola. 

Vmûmtaau *, v. sentir le rïeQi 
(lo sraell of old) : too —, 

^"*—"—*"~'", V. faire sentir 
enfui le châtiment à quelqu'un 
longtcrnps épargna (to punish). 

Faftnwmo lana, t. faire quel- 
qu'acle d'hostihté (to war). 

dernier, détruire tout (lo destroy 
tS)- Ualatou—teUutaua. 



tués (to be all dead). 
FaAnanm» 

«a, v. se réjoï 



1er de..., rendre de l'honneur (to 
nyoice in, to delight lo talk about, 
to show honour to). 

FaAaatne*, v. faire boaucoop 
de parts, pour que tous en aient (to 
divide into many parts). 

WMtmmmimmml, v.fārler comme 
un enfant (to speak as a child). 

Fw*» ■■■■■■■, v. mal pronon- 
cer, avec un accent étranger. Se 
dit d'un européen prononçant le 
samoan et vice versa (to pronounce 
wrongly). Syn. leo tuinw. 

FaĀMf ■ jbUc , préparer d'avan- 
ce, être prêt i,.. (to prepare, before- 
hand, te be in readiness). 

FaAaape, v. lier en serrant peu 
(to tie loosely) ; parier en paraboles 
(to speak in similes). 

FaAttMl, t. urger, presser (to 
be urgent). 

Poaana, taAnmtaaa, v. dési- 
rer, soupirer après... (to deure, to 
long for) : faàmai i te laui. 

Ffi^iwtiT^aa*. a. très-grand (very 
great), 

FaAaaasaaga, s. déùr (ded- 
re). 



louer, célébrer 
(to praise) : — ilo tatcu atii. 
FaAa«*ace(asa, v. louWge, 

action do célébrer (praising). 

FaAaela, v. troubler, v. g. ïeêu 
(lo make muddy). 

FaAnpaFln. v. n'être pas distinct 
(to be ûidiz,UQct). 

Fa^nraeta, adv. obscurément, 
confusément (confusedly) : m att 
«oat faarmnefii. 

FaAaeaeln.v. être sombre, obs- 
cur (dark) : — mai U id. 



1 coucher alterna- 
tivemenl : loo — U mat. 
FaAal, V. prier un malada de 



FAA 



~ 53 — 



FAA 



iiumger (to beg a patient to eat) : «a 
mi faàni lava, e leimafai. 

WmémÊtm, v. rendre fourchu (to 
make forked). 

Fadùdfoaifo, a. dentelé, qui a 
des dents (toothed, jagged). 

F«*alf«ôtl, s. grand coutelas 
recourbé (a great cutlass). 

FmAmIIhII, v. faire petit, mettre 
peu (to make small): — le fasi laau. 

WwkÉkmimmawdnm^ v. éloigner de... 
éloigner bien loin (to remove, to 
remove far): Ina — atu lenafaàmai. 

Faimlmontaio, v. rejeter au 
loin : Faànimonimo i le vasa loloa 
le pope sauâ. Prière des protestants 
à la nouvelle de Tarrivée des mis- 
sionnaires catholiques. 

¥«ai toànlmoatmo, v. mar- 
cher la tète haute (to carry one*s 
head high). 

FaiUiliiiTa, v. causer des étour- 
di ssements : le mai faàniniva ; 
— , v. être aflaibli par la maladie. 

Faikaiatù, v. monter droit, com- 
me un cocotier (to ascend straight). 

FiUUilatii, V. agir orgueilleu- 
sement (To act proudly). 

FnAnoaaaa, v. être dans le 
deuil, la tristesse (To mourn). 

Aao toàoonnoa , s. jour de 
deuil, jour de récollection, de re- 
traite (mourning or retreat day). 

FaiUiolo,v. créer, constituer (to 
appoint) : — alii ma tulafale, 

FaAaolo, v. faire asseoir (To 
cause to sit up). 

FaAaofo, s. femme de second 
rang introduite par la première. 

Faluiol<Miliia, v. seller un che- 
val (To saddle) : — le solofanua, 

Falui€»gal, v. cesser de, se re- 
poser (To cease from, to xest). 

FaAaoly faiUiolnol, v. deman- 
der une permission (To ask permis- 
sion) : Na au faànoi i le matai. 

FaluiotiiolUi , v. s'apprêter i 
quitter la compagnie (near to go 
out). 



Wmè momm ^m^ v. 8*àbite«r, se 

rapetisser v. g. pour que celui qui 
est derrière puisse voir (to bend). 

WtkimowtMÊomy v. faire la mine, 
baisser les yeux d'un air sournois 
(To frown, to scowl). 

FaAnwmi, faiuianilniiiiit, T. 
nager dans un endroit où la vague 
déferle (to swim) : Set tatou — . 
Syn. faàtafe, faàsee. 

FiUUiAbA, v. avoir Tair mécon- 
tent (To look displeased). 

FaAnana, v. causer du trouble, 
exciter au désordre (To agitate), 

FaAnoBM, V. multiplier, causer 
un grand nombre (multiply) : le 
mea e faànunu mai, 

FnAnnntttWMite, v. provoquer 
quelqu'un à frapper, en le taquinant 
(To provoke). 

FiUUianpA, adv. de temps im- 
mémorial (Ancient times). 

FaAMàmago, adv. d'une ex- 
trême maigreur, se dit seulement 
de la femme (Very lean). 

FaAoatea , adv. vers les 11 h. 
du matin (at eleven o'clock). 

FaAoawll, adv. vers midi (at 
noon) : Na au sau faàoauli. 

FoAoU, v. introduire, faire en- 
trer dans (To bring through, to 
cause to enter). 

FoAofl le va*, v. piloter (To 
pilot a ship). Syn. faàsaô. 

FaAoU 1 le ekaiesla, v. ad- 
mettre dans la congrégation appelée 
ehalesia (To incorporate). 

FaAofla, a. reçu, admis (let in). 

FaAofo, V. donner un titre à un 
chef; donner des vivres à un village 
(To give a title to a chief, to give 
food to a village). 

FaAôfo , V . vêtir quelqu*un , 
revêtir (To dress another;. 

Fa*6faAfa, a. creux, concave 
(Deep, hollow, concave) : Toi — » 
sila — , gouge. 

Fa^gainaiiava,a.gros,8aillant 
(jutting out) : le mea — % 



KM - ; 

PjiA*1, t. Edre craquer, Ure 
rAwnner. Sj. Paàtagitagi. 

FbAoIs, ». Sauveur, EédMnptear 
(A Saviour, Rcdeeioer, deliverer}: 
iww o U Faioia a le lalolaçi. 

FMhala, V. gaéiir (To make 
alive) : Ns< — 1« mai. Sin. /oà- 
smIoIo. 

I. déUmr, sauver d'un 
r (To sava, to daKver). Sfn- 



une imcnde (To Ibrgive). 

V**«lMtaaa, 9. saliit, rMamp- 
tion (salvation). 

FaAalMav* • ■■!■, a. Indiil- 
(enee (indulgence). 

F«A*le6la, T. tromper, 4uper 
(To deceive). M«a — , trtHuperie. 

~ BMsUe, V. oaerd'ia- 

>■ (to deceive gcntiy). 
9, V, oDcbantâT, t, g. 
nn serpent (To enchant). 

FaikoUoU, V. réjouir, fairs tres- 
saillir d'allégresse (To nuke joyful): 
Da — Je nuū i lana tola. Sy. faà- 
fiafia. 

WmAmOnia, x. foire parade, don 
jeune chef, d'une jeune Aile, de- 
moiselle ; apaiser un enlant da 
mauvaise humeur en l'amusant (To 
make a display of a young chief or 
a jonng lady ; to quiet a cross child 
by amusing it). 

FbMIom, v. donner de* biens, 
payer, récompenser (to give pn>- 
perty, to pay). 

V*Ml«a tana, t. prendre i la 
aoMe(topayauaid): — ia Toga. 

WmAMMnm, a. fcloqné dans nn 
lart(blockaded) : Va —Ula Uu taua. 

— - - - lemander indi* 



FM 



placor an aaiHif 
rendre saillud : Htū — . 

Wmèiam M , v. empoisonner (ta pDi< 
son) : Na e — ia au. 

FnAoaitoB*, a. qui fait MmAïT 
des douleurs (paining). 



se salir dans le sable (to soil with 

T. h.c(ūt(coitionl. 

faire souAHr, 
provoquer (to provoke): Aùd e te 
faàonûono i le Alua, 

~ reui, vide Qiallow). 

réaliser, accomplir 
(lo fulQIj : le nuù faàoà maa, foi 
meaoô. 

f«*aèi T. faire retomber sur 
quelqu'un (to impute) : Aûà U faàoà 
•a mea faàpetm i le alii. 
Vmim*, V. relâcher, détendre, 
corde (to make slack). 
'. bire mousser. 
'. parler avec hauteur, 
insolence i un chef (to speak with 
pride, insolence). Sy. faàfia alii. 



pour se reposer (to cease to pull). 

Faà«p«*p«, V. n. Hotter (to 
float) : — > toi. 

Faèa f opo, v. ajouter, grou- 
per, cé|mir (to add together, ta 
join to) : /a e — tea mea. 

V mé» f» » f , 8. addition (addi- 
tion). 

F»*apaū f , V. addittonner (to 
cast up) :— ni«x pB /ia ? 

F aàopo n po, v. tenir serré con- 
Ire la poitrine (to press on the 
breast). 



mains jointes (to clasp one's hands}. 
FaAapaapolna, a. i quoi l'on 
^ionte quelque chose (added): £ le 
— le laulaga. 

mesure, quantité qui na suffit point 
ā reoaidir unemesure(surplus):OI« 
tumu • lui nu lefaà 





! Si ai: qat ^mt aùaaaù . — it 



▼. «Ire 
mes ensemble (to be dose togelhery. 

Wmamm^ ▼. finre abojcr (to 
adogbvfc): — k 



^ài : Oit it faiyn^piir 

trûneET cm fC là ^ !be «atuim^c 




à Bin /li> coBSiBcnArV 
^■iyaiaHi, t. penser W 






tV Wluv) 







oūPQr.de coank|;« (to be hilftiMutt«4>^ 

PMkptttepaia^ t. être nondHi- 

liBt, pftresseux (to be fx>mr«s to 

fTOW ««ATT) : T4Ê^IHLi* (0 Mū — ! 

r«Āpaiafi» T, SIP «koMim^MT 

(to be dU«wa^) : h fmigêJki 
o Ir fioiii^^ifli ma —ûL 

FMhpateai, v. jeler à bmr* 
apUftir oenlre tom>. 8yn. Ufifn^u^ 



:. (to catch liquid in 

■ (1. 



: Ua lattm faàpale te A lit 
i le pale talatala. pas. faàpaleina. 

r«*pwi«— w, ». natte ftne qui 
■ une bordure rouge (a Une mat 
wiUi a red border). 

F«*p«lesa, V. être exempt de 
travail (to be exempt from work). 

r«*piilcp»lc, V. endurer, sup- 
porter patiemment (lo b^ar patien- 
tlï) : Oi* te — «eia afea ? 

FaApaA, V. faire du brait (to 
make a noise) : O aie -~f 

F«*p*<^> "■ frapper sur une pi- 
rogue pour étourdir le poisson. 

gatfBla, V. ombrager, proté- 
f er (to shade, to protect). 

FaApaol*, v. se mettre i l'abri, 
i couvert (lo shelter one's self). Au 
flg. : la tatou faàpaoto ia letu. 

Fwtf ologa, s, ombrage, abri 
(shade, shelter). — .réunion de per- 
K>nn«s assises i l'ombre. 

FmApaya, v. amincir, di^grossir 
(ta make thin). S;, faàmanifinifi. 

F«*p*pA, s. espèce de mati. 

WaApapmm, y. niveler, nnir (to 
level) : — maà ùt laugatati. 

WmApmipmim, v. avoir de l'em- 
bonpoint en restant continuelle- 
ment i la maison (to be bulky and 
ùl from sitting continually). 

Fm*papala, v. manger tout 
toot seul (to eat alt alone). 

FwhpapaBa, v. empêcher, pré- 
tonir (to hinder, to prevent). 

FkÀp*pale«lMa, v. être tous 
motti (to be all dead). 

F »*p «p« tf<i , a. replet, robnate 
(■tout) : le tagata — . Sy. lutua. 

F«itpa*lpaal, v. dire ennuyeux ; 
K plaindre d'une chose trop sou- 
vent répétée : — U tau a le tdtna 
•wi, — , causer du dégoAt. 

FaApaOTipauna, a. large, épais 
(large, tUck}: '0 letufâàça—i 



FAA 

T. faire Tarr»- 
gant (to be arrogant). 

r«fcp«lBp«<BT«lr, V. toucher 
i tout. Taire le sans gène, le petit 
despote (ta play the despot). 

FaApatato, v. faire claquer les 
lèvres, etc. (ta make a noise}. 

FkApBtepaU, V. approcher de 
la vieillesse (to be near old). 

F«Apatlpatl, v. faire claquer 
des mains, par ex. un enfant qui 
chante un air du pays (to urge clap 
hands). 

FaApAlA, a. légèrement affecté 
des scrofules (scrofulous). 

Fa*paM, adv. comme un ca- 
nard (as a duck). 

FsWpalapatB, a. enflé, bouffi 
(lo be swollen). Syn. fuiafula. 

F«iipaA, V. faire tomber (lo 
pull down, to lay down) : — i lalo. 
— i fuma. — faô. — taliaga. 

FaAp«A, V. casser de son emploi 
V. g. un catéchiste (to turn out a 
teacher) : Ua faapauina e UUi. 

FaàpaA, v. s'arrêter v. g. pour 
se reposer (to make a stay, to rest). 
Syn. maloiō. 

FaApaA, s. poêle (a frying-pan). 

Fai^^A, V. fricasser, Elire frire 
(to fry) : Ave mea ia e — . 

FaApaOtoA, v. sc prosterner (to 
prostrate one's self). 

FnApaamafln» , v. rendre 
aride (to make arid). 

FaÀpaApaA, i. jeûner (to fast). 

FaàpBftpaA, v. commencer à se 
couvrir d'une croAte, en parlant 
d'une plaie (to begin to be scabby). 

FaApanpan, a. païen, idoUtre 
(a heathen), — , v. mettre en réserve. 

FaApavoloK, v. ne parley que 
d'un sujet unique; ne faire qu'une 
chose ; n'aller qu'en un endroit (to 
talk on one subject only ; to keep on 
doing one thing; going to one place). 

FaApe, T. conjecturer (to guess|. 

Fa*p«i, V. détruire, foire mourir, 
éteindre (U kill) : — te molt. 



FAA 



— 57 — 



FAA 



adv. ainsi, de cette ma- 
nière (thus) : Faàpea eaf faàpea 
foi. Aûà le faàpea, E faàpea lava 
pea ôe. Va faàpea mai, 

FaApea, ▼. parler ainsi, agir ainsi 
(to say thas, to do thus) : Faàpea ia 
pea, fais toujours ainsi. 

Faàpcapoa, t. décamper, sortir 
de son chemin (to move off). 

WakitpmÊem t adv. comment ? 
(how?): Ou te alu faàpefeaf A faà- 
pefea au nei f A faàpefea de f Où 
vas-tu ? A faàpefea na f Que vas-tu 
fidre ? Na faàpefea iate ôef Que 
t'a-t-il dit? 

FaApefeateat adv. quoi de 
plus (what besides?) : A toe faàpe- 
feaina f Que faire de plus? 
I, adv. comme (like), 
adv. de cette manière, 
en indiquant (thus, like that). 

FaApctepele, v. avoir une pré- 
dilection marquée (to show a prefe- 
rence of affection) : Aûà le — t lenei 
tàma. — , traiter avec précaution (to 
take care ot): Sa — ta te i matou. 
— , avoir des attentions particulières 
(to make much oO : — tie toi nei, 

F^ëÉ y c iepcI claa, a. chéri, bien- 
aimé (beloved). 

Vakatpwmm, adv. de cette sorte 
(thus) : Faàpefta ni mea ifeaf 
Faàpena se tu anafeaf Faàpena 
eaf loe, faâpenei lava. 

Vm^pemti, adv. comme ceci (like 
this) : / le aso — . I le faâpenei, 
à pareiUe heure. 

F«àptipr, V. faire corrompre, 
laisser pourrir (to let rot). 

wwtm, V. lasser (tire). 
», V. suppurer (to fester). 
i, V. coigecturer (to con- 
jecture) : Faàpepepe sau,pe le 9au. 

F aApc p eto , v. mentir, tromper 
(to lie, to deceive). Syn. 'Oleôle. 

F ^Apcp c— , a. à moitié cuit, 
en parlant du talo (half cooked). 

FaàpBf tpc , V. voltiger (to 
hoiver). 



», T. Toltigêr, Ti 
g. un oiseau (to flutter about). 

Wméipepefti (plnr. ), v. engraisser, 
V. g. des cochons (to fatten). 

FaàprprH, a. qui commencent 
à être gras (a little plumps). 

FaApil, V. coUer (to paste). 

FaApil, V. n'être pas assez sail- 
lant, en pariant d'un taia d'une 
maison (to be not jutting enough). 

Fa^m, V. approcher (to bring 
near). —, leurrer, attirer dans un 
piège (to decoy). Syn. faàlata. 

F«*pma, V. tenir suspendu, ac- 
crocher, embarrasser : oil a — le 
laau nei! — , exprimer le masoa 
(to strain). 

FaApUltUi, V. être embarrassé, 
pris (to be caught or entangled). 

Fa*pl«, V. courber (to make 
crooked). — , a. courbé (crooked). 

FaApMpM, V. être indifférent, 
insouciant (to act crookedly). 

WmkpÊ^pÊéy V. aller en zig-xag. 

Fa^iplsi, V. rendre contagieux, 
répandre un mal (to spread illness). 

FaApistto, V. faire crier, exciter 
du bruit (to cause to cry) : Aûâ le 
— tamd ma cUii. 

FaApU, taAplsia, v. éclabous- 
ser, faire jaillir sur... (to splash). 

WmkpÎÈo, V. borner à..., n'étendre 
qu'à... (to confine to). 

FaHAmm teApIfo, v. préférer 
un enfant : E leaga le — . 

Faàp» , V. suspendre, inter- 
rompre. V. g. un tra\-ail (to stay) : 
'O le taua ua — ai lenei galuega. 
— , aller travailler jusqu'au soir (to 
go out to work till night). — , assas- 
siner, tuer pendant le sommeil (to 
kill) : Va alu ma — le alii. 

Faàpea, sy. euphém. Faàlave, 
V. châtrer (to castrate). 

FaiipiMM V. nourrir de poisson 
les jeunes enfants (to feed young 
children with fish). 

FaApoepoe, v. être engourdi 
par le froid (to be chill). 



taitaè, écarter les jambei ai mar- 




chant (astride). 


seur, lyran (to be oppreSMve). 




FaAMllMOl, V. enlever en gn^ 




tant (to scrape). 


Ters... (to face to...): — itattu. 


FoAulolia, V. être affamé, 


ra*à«B*, V. a. tourner, diriger 


mourant de faim (to be starved). 


Ters.,. (to direct, to point to...) : — 




aè. — i lato. lae—i titifo. 


sweep). St-ii. taūtafi. 


FnAus* «M, V. changer de 




parti (lo torn over). 


make ycUo w) : ai IM— 1« /'ala Mi 7 






travail (to discontinue a work). 


(yellowish) : '0 ie lonu — . 


FaAMga *M>, T. r. s. hache 


FaAsaml, v, ti-emper dans l'eau 


(anaie). Syn. loi. 


de mer (to dip in sea water). 


FaAM«alDlB, v. être vieille de 


FaABBml, V. se baigner dans 


10 jours, en parlant delà lune (to 


l'eau de mer (to bathe in sea water). 


be ten nights old). 




FMhMsalc mats, V. détourner 


de Samoa (at the Samoan fashion). 


Im ;eui (to turn the eyes away). 






OS ; manger en secret les restes de 


attaquer (to make war). 


la table (to eat the scraps). 


F«AsagUa(I, V. rendre léger, 


PaAoaaalolo, a. qui ressemble 


plus léger (to disburden), Syn. faà- 


au Qui de sang (like bloody llui). 


màmd. 




F>*a*fliU, V. être froid (to be 


lade de manger (to entreat the sick 


cold). 


lo eat). Syn. faàni. 


F**Ma, V. faire des reproches i 




quelqu'un (to upbraid). 


demment(lo desire earnestly). 


PaAwlsttl, T. être assis penché 


Fa&saA, V. dresser, poser droit 




(lo make strait) : E tri faàsaàina. 


roeot (to sit lisdessly). 


Fa*a«*, V. expliquer, donner le 


F»*— 1«. V. punir, condamner 


vrai sens (U> eiplain) : Sei ou te 


i une amende (to fine, to punish). 


/Ixiïodino atu ta tala. S)-n. faàmt^. 


F«*aal*, B. jugement (judg- 


tala. 


ment). Syn, faàmatinoga. 




FaAMOa, s. tentation, sy. uûté 


terpret). 






Faàwdné, t. se plaindre à une 


prêter). 


tierce personne (to abuse indirectly). 


FtdwaA, V. piloter (to pilot). 


F«*aalala, v. aplaUr, donner 


FaAMift, V. sauver, épargner 


une forme plate (lo make ttat) : — 


V. g. quelqu'un dans un massacre 


h Uu nei. 


(to save, to spare). 

de danger (to save). Syn. faàola. 


tement (wrongly punished). 




FaAaao, v. allonger (to make 


pager (to scatter). Tun —, gazette. 


longer). Syn. faāumi. 






g. en tressant une natte (to mis- 


troy). 


take). 


Fa*Mt«lBte, a. Ubre (.free) : 



PAA 



— 61 — 



Tuu faàsaoloto, rendre à la liberté. 

Wmàauutêoêo, v. suivre ses désirs, 
ses caprices : Faàsaoloto naua I 

Fttàaao jaloto , toAsaolotoga 

s. partie de plaisir ; chose qui plait 
(a party, what pleases) : le — lava, 

FaAiMiosao, adv. tranquille- 
ment, pacifiquement (quietly). 

FaAsaosaoa, adv. rapidement, 
vent arrière (swiftly) : Uli — . 

FaAMipa, v. être oblique (to be 
aslant). 

Faiiwapa, v. baisser, v. g. le 
soleil (to decline) : loo — le là. 

Faiksapesape, v. marcher avec 
un ou deux pieds renversés et le 
talon en dedans (to be a knock- 
kneed). 

FaAMipt, v. taquiner, vexer (to 
provoke). Syn. faàlili. 

FaàMipIlliiia, v. prendre à un 
parent sans permission (to take 
from a relation without permission). 

FaAiMipisapi, V. être imperti- 
nent (to be impertinent, he is an 
impertinent fellow). 

FaàMipofuipo, Y. étendre la 
main pour recevoir, v. g. du liquide, 
etc. (to expand the hand). 

Fa*MMa, v. se tenir de biais; 
parler indirectement (to stand as- 
lant ; to speak indirectly). 

FaAsAsA, v. défendre, interdire, 
tapoucr V. g. les cocos (to prohi- 
bit) : Ua — niu o le nuù nei. 

Faà«»»éé, plur. de faàsa, v. 
accourcir, rogner (to make short). 

FaAsaiwié, adv. à la façon des 
habitants de l'Est (according to tlie 
eastern use) : O le tu faàsasaè. 

FnAawaH, v. racler des char- 
bons, emporter du feu (to scrape). 
Syn. Sasali. 

Fiiànii— le, adv. lentement (slo- 
wly) :'i4i—. 

Faàsafialo, v. attendre, désirer 
T. g. un mari (to desire). 

FaAMwala, v. se croire aimé, 
et en être content. Sjn. faàêosano. 



FAA 

, a. jaunâtres (yel* 



Fi 
lowish). 

FnftBamUainl» plur. fa&sa- 
sami, a. qui ont Tipr d*étre niu 
sasami (like niu sasami), 

FaAsasaina, v. apprendre à 
manger aux petits enfants, aux 
jeunes animaux : — le toloai. 

FaAsasaaa, t. faire jaillir sur 
quelqu*un (to spirt). 

Fa*»a«ano, v. désirer posséder 
tout ce qu*on voit (to desire). 

Vwkhmtkmwkuo, v. être content de 
se croire aimé. 

FaAMMapa, plur. v. placer, 
couper obliquement (to hk^ aslant). 

FaAaaaaa, v. faire retentir i^ 
le puj sonner de la trompette (to 
blow the trumpet). 

FaàMMlaaal, v. mal prononcer; 
avoir un défaut de prononciation; 
se tromper en prononçant un mot. 

FaAsaa, v. exposer à la rosée ; 
rester au serein (to bedew) : Pctàsau 
pea. Faàsau po. 

FaAiiaiiA, v. persécuter, tyran- 
niser, traiter avec ii\justice (to be 
oppressive, to be tyrannical). 

FaiksanA, s. persécuteur^ tyran. 

Faiksanaga, s. persécution (an 
act of oppression). 

FaAaaniioa, v. gâter ; dislo- 
quer, traiter brusquement (to da- 
mage). 

Fa&Mmnoa, v. traiter trop du- 
rement une personne, son corps, 
etc. (to treat too hardly). 

Fa&aaonoa, v. se jouer de quel- 
qu'un, le fatiguer, etc. (lo tease). 

FaA«MinBoanoa, v. s'amuser, 
passer le temps à des riens, v. g. à 
casser et à manger des fruits, à ua 
-petit travail, etc. (to trifle). 

FaAsaana, v. plier comme en 
roulant, faire de petits plis (to plait^ 
to pucker) : — le maea. — le tiapo, 
Sjn. Taataai, 

FaAwawao» v. appeler, v. g« 
les ponies. Sy. Tutu moa (to caUjC 



f 



¥kk 



— «t — 



PAk 



V. lofef (Co lafif) : 
— mai le vaà. 

perbe (haughty, àffectiiig siupierio- 
rity). —, 8. Orteil (pridé). 

WmàÉmwÊam, adv. titf^éîitedS^ 
ment (haughtily) : TatUàlà — . 

Fa*Muiaua«al, a. à ûtf gmnd 
nombre de rangs (witK ttiAAy ftiws). 

FTiftT*-**"^*^«*T idt. an cen- 
tuple (a hundred-fold). 

VmâuuÊÉÊtmmàÊ^, v. ccDatnplcr, 
désigne un grand nombre pluriel 
indéfini (to centuple). 

WmàÉmtaÉMimimmj V. ÉoietGI^ d(/u- 
ble ()to fold in two). — , a. doublé. 

Faà— twMtari, a. à un seul 
raMg (in one range). 

Fa*Miat«ll, a. qui ne monte 
qu*aux genoux. Se dit du tcUo peu 
vigoureux (rising up to the knees 
only) : Ola -^. 

l^aAaava, v. a. salir ; se salir 
(to dirt, to soil) : Vaai nele-—. 

FmkumwwJm, v. désirer hapà- 
tiemttfent v. g. un httti morceau 
(to long after some particular food). 

VmaumwrnXiy v. faire marcher, 
£adre avancer (to cause to go on). 

FaAMiTall, v. promener triom- 
phalement un grand chef dans son 
itû (to conduct a chief in triumph). 
' FaAMitrAtl m 0V0«, v. marcher 
lentement (to go slowly). 

FaAMiYtll, V. a. exposera Fair 
(to air). —, se rafraîchir au vent 
(to cool one*^ self to the wind). 

FaAsé, V. égarer quelqu'un ; 
faire perdre la piste (to lead astray, 
out of the way, aside). 

Faiksee, v. nager dans une lame 
qui tourbillonne et déferle (to slide 
swimming on the breakers). 

Faiksee, v. nager dans un tor- 
rent (to swim) : Tatou faàsee am, 

FaAsee, s. sorte d'alcdve ou 
tambour à une maison (a smaU shed 
built against the side of the house). 
& Vj^lu, îméammÊmm à 



Savauj s. éàtaré A'mè nMa «i 
feuilles dectnneAgoerg(é a o l aw n ^< ) , 

FmibÊ&éj t. se Bieavolr d» 
quelque direction en s^êpfnytûB^Éur 
les nûlins (to go in the huids). 

Faàaeega, s. personnes qitf 
vont faàsee, nager, etc. : lé /M-> 
seega o loo hm, 

FaihMMflaHiSi ▼. ttepn schever 
de prononcer, v. g. me ptrole 
dure, ix^rieuae (to not sdiieve & 
word) : — faàpea a le aUi fia. 

F«*see0ee, v. s'écarter pour 
faire place en se traînant sur les 
pieds et les mains : Faàaoême āhi, 

VmJÊM^ewwÊtimm, a. qui porte des 
soubers (shod, with shoes) :*0 le 
tamaloa — sa muetmua. 

FaAseyao, s. une grosse boa- 
chée (a large mouthful). 

FaAwnleegl, v. eflknmcher (to 
fWght «way) : — tâma. «^ maile. 

Vmiktmfjli»9ffl, a. qui a Tair pea- 
reux, timide (fearful). 

F«*e«9o««9o, V. cKgnoler, à 
cause de la vue courte (to bHnk). 

FaAael, v. orner de fleiurs (to 
adorn with flowers). 

Fa*aei«el, v. répondre avec 
humeur, d'un ton colère (to answer 
angrily) : Tautala — . 

FaikseUiei, v. tirer & soi on 
objet (to draw on) : — mai teiH, 

Faàsdevei , v. interrompre 
quelqu'un qui parle (to interrupt 
a speaker). 

FaAflcaui, v. appeler quelqu^un 
en lui adressant le mot de 'sema (to 
call): ai le — matt 

Faàe^mA, s. boule, ornement 
au haut d'un mât. Syn. siuskt. 

Vmàmemm, v. appeler sena^ mar- 
que de respect (to call senà), 

FaAaesé, v. tromper, hiduire en 
erreur (to cause to go astray, to 
mislead). — , s. erreur (error). 

FaAaesé, a. trompeur, sédoo 
teur (deceitful, seductive): 

if V, amener le cap «a 



?AA 



— 63 — 



PAA 



Tent (to Mi|f the Kead of a 6anoe 
to life ii^^. 

' W^Jtimmefté, v. regarder avec les 
^eux i ééi o ouverts. Sy. /aàma- 
<flMî«l (fo look with half opened 



I, ▼. exprimer sa sym- 
Snthie p«r cette formule : Ua aetoa 
^m» mtUmj v. g. je compatis à vos 
X>einé# flo say êeloa to somebody). 

FtÊÊÊamtxÊÈÊétm^ v. clocher, clo- 
jilUêt; T. g. à cause d'une blessure 
<Uy hobble along) : Naau^ mai. 

Vmàmmimi&ifUâ, a. cl<^inant (hob^ 
IsUniO : O ioo «avoiii -^. 

Wmémmwmméfwwaiotk, v. être va- 
gabond (to be a vagabond). 

iMnd, sans faitaille (vagabond). Sy. 
Mata neva, Tagata tupea, 

r*é<iM«iti, V. montrer un air 
dédaigftein (to be disdainful) : loo 
— moi. Vaai — , air colère, fktigné 
de la présence de quelqu'un. 

VmÊiaÊmmim, a. hautain, méprisant 
(haughty, eolAtemptuous). 

Finàalto, T. r. v., so baisser. Sy. 
Ifo (to bow down). 

Failsifo, V. condamner à la des- 
truction (to devote to destruction). 

FaAaigaao, v. laisser des coches 
V. g. en partageant un ulu (to make 
notches). 

Fa*«lgaao, v. faire à queue 
d'aronde (to make dovetail). 

FaliMlgaiio, V. laisser raboteux. 
Inégal (to make uneven). 

FaAaIMl I laga, v. lever en 
haut (to raise up) : — le pita laau, 

g aAaB— Oa, v. T. r., regarder, 
examiner (to look at). Syn vaai. 

Faaam, v. aller au-delà... (to 
go beyond). 

FMbiin, V. être saillant, se pro- 
jeter (to project). 

Faiuillt, V. être supérieur, élevé 
au-dessus (to be superior). 

FaAalll, v. augmenter, rendre 
pios grand (to increase) : AûA le 



— lOfM» tôfd^i* Ihtégî ^^ h MO^. 
FaAaHl, v. passer devant, (kntrir 

plus vite (to pBS9):Nch**i (Ht luma. 

Wmemm, V. fahre passer, t. g. 
Tenvie de dormir (to take off sleepi- 
ness by having a nap): — le fiamoe. 

FaéisIll^aMM», v. èlre incompa- 
rablement au-dessus (to excel). 

F nà a mU ea M i i gii y y. T« i^.^ 
dormir (to sleep). 

FaAsIlIsUl, V. faire dépasser tn 
objet : — i luga. Syn. faaumiumi. 

FaAsIlilofo, V. éprouver un 
mieux qui ne dure pals ; calme pas-' 
sager (to be better for a time). 

VmkaÊmamîmm , a. blanchâtre 
(whitish): 'Ofe vail ^. 

VméaimauÊÊaÈm, v. blanchir (to 
whiten) : — teim le tneà nêi ua uH 
nana. 

Vmétàako, V. indiquer (to pcdut 
out, to show) : — mai le old. 

FaAsliio, V. montrer la maniée 
de s*y prendre (to show). 

FoAiclaa, v. regarder d*un air 
abattu par paresse, découragement 
(to be faint, discouraged) : ifa ona 

— lenei tagata, 
FaAnloiiiJa^ v. entourer (to sur- 
round) : Ua — ita. — Syn. Stosio. 

Wwkhmlpm, adv. obliquement, en 
biais (aslant). 

Fa&aipaf«lptt,v. tailler en biida* 

FaAaipaalpa, adv. avec trouble, 
précipitation (hastily) : Alu -^. 

FaAaisaalMi, v. être brouillés, 
être en mésintelligence (to have a 
misunderstanding), 

Fa&sM, V. louer, aduler (to 
praise) : '0 le alii faàsiei. 

FaÂsIsl, V. feindre, surprendre 
par ruse, v. g. pour tuer, etc. 

FaAsIai. v. feindre de passer ou- 
tre pour se faire appeler (to feign, 
to seem) : lana tagafUi, a le-^ 
lava. 

Faibalslla, v. regarder curiOU- 
sement au moment d'une distrib#>^ 
K tioQ poor avoir «ne part. i 



{ 



FAA 



, V. faire dégoutter un 
liquide (to cause to drop down). 

Fa*>tolBB le èle«I«, v. faire 
nn grand gala la veille du départ 
pour la guerre (to eat and destro; 
food before going to war). 

WaMÊàa^mUi, v. parler k quel' 
q;u'UQ en détournant les yeui (to 
talk to a person while lookiiig awa; 
from him). 

Fa*dalA, V. regarder de travers, 
lancer des regards de colère (to 
took askance ; to dart angry glan- 
ces). Syn. Faàmemelo. 

FoiwIàalA, v. regarder d'un air 
colère, dédaigneui. Syn. Faātiaaia. 

FaitsIoBlaya, s. petite portiou 
prise sur la chair d'une queue de 
p(nBBon(part ofa tail of ûsh). 

Fa**ivR, V. lier les pieds et les 
mains en les croisant (to tie hands 
and feet together crossways). 

FbAwn*, v. distribuer, partager 
(to distribute, to divide oui): Faà«oa 
mea- 

FaAaiMt, V. chercher une femme 
pour un autre (to seek a vife for 
another). 

ceux qui iront à un travail, etc. (lo 
appoint) : — « o. Syn. (o/î, 

W»éMammom, v. délibérer sur une 
distribution à fkire (la deliberate). 

FaàaoBaoB, v. être prudent, 
avisé (to be pradent). 

FaAaAca*, v. Iktiguer, molester 
(to annoy). 

FaAaoga, adv. à la manière d'un 
aoj^a, c'est-à-dire sans gène, sans 
égard auï convenances (easily). 

F«*s«gl, V. donner à flairer (to 
give to smell) : — mai le mea. 

F«*s«Uaa,v.T.r.accorder].iTic 
iun roi vaincu (to save, to deliver). 

Fa*BallBR,T. r. s. Sauveur (Sa- 
viour). Syn. faàola. 

F«*>ola, fadwAtal, V. el&u^u- 
cher, faire envoler (to cause to run 
«w>ï, to fright). Sju. Faamataii. 



PAA 



tuer (to bill). 

FbAboU, v. faire marcher sur, 
Itùre fouler auipieds(tomakedowiH 
trod) : A — male to tdmat 

FaAaoUaoU, v, prendre le pied 
d'un chef, pour s'en appliquer la 
plante contre la joue. On applique 
aussi la paume et le revers de la 
main sur la plante de son pied, par 
honneur, respect. Syn. Solifoii. 

FaAaolita, v. attendre, v. g. un 
inculpé attend dans un village étran- 
ger la décision de 8a cause. Sj. SH 
faàtali ane (to wait for). 

FaAstfa, V. faire défiler (ta cauM 
"io defile) : Faatol^ au. 

Wmhmnla, ùàre crouler v. g. un 
mur (to throw down) : — lé àvpa. 

FaÉaaln, adv. successivement 
(successively). 

FaAaolo, a. successif, par trans- 
mission (successive) : le pulé — . 

Faiw«I«, s. collier en fruits 
d'arbre (necklace of bead-fruits). 

Fa*a»I«SR, a. T. r., repas (a 
meal). Sy. Taumafalaga. 

FK^aoIogA. v. répondre d'une 
manière ambigué, non distincte (to 
answer indistinctly). 

Vmhmatal, v. gSter, détruire, 
déranger (to waste)- Sy. ifounwiu. 

F«**«loai«*, v. être lent, lour- 
daud (to be slow). 

FaÉa n I n m IT H , v. glisser sur... 
(to slip). Terme du lagaiia. 

FMàaolanaDll, v. reculer (lo 
draw back; fall back). 

Faiwaiomall, adv. en arrière, 
en reculant (backwards). 

FaAooIoaoIo, — ^wlle, v. 
affecter un ton calme en répondant 
à un adversaire en colère pour le 
déconcerter (ta reply calmly). 

FbAssIovI, v. faire dérouler, 
faire glisser en bas (to unroll). 

à jalousies, persiennes (window- 
blind). 

T. lyouter v. g, à un ré- 



FAA 



— 65 — 



FAA 



cit, amplifier (to add to the story). 

FaAMolaa, v. joindre, unir 
2 objets en les superposant, en les 
joignant par un nœud. Syn.Fe/uu<ai. 

Fa^kooolaa, v. réunir les deux 
lèvres, les bords d'une plaie, d'une 
blessure. —, s'unir par un traité ; 
syn. Malô faàtasi. 

FaAsooaoogata, a. incompa- 
rable (incomparable). 

FaAsoosoogaloto, v. chercher 
son plaisir (to look for pleasure). 
►, s. sorte de pèche. 
►, V. faire percher, mon- 
ter sur un bâton ad hoc^ v. g. un 
oiseau apprivoisé (to cause to perch). 

FalÉsoMftla, plur. v. effrayer, 
faire envoler (to cause to run away). 

FaAsooolo, v. faire grimper 
V. g. une plante (to make creep). 

FaAsooscN», V. ne pas disconti- 
nuer (to be incessant) : — le wa, la 
pluie ne discontinue pas (it rains 
incessantly). 

Fateon, laAaoason, a. hou- 
leuse, en parlant de la mer (rough). 

FaAsoB, V. se jeter de Teau les 
uns aux autres en nageant. Syn. Tau 
aupui (to splash swimming). 

FaAsoaa, a. abandonné à la 
fureur des \'agues : Ua faàsoua le 
vaà. Au fig., orateur dont la voix 
est étouffée sous un déluge d'opi- 
nions opposées. 

FaAsA, laAsAsA, v. mouiller, 
tremper dans Teau, exposer à la 
pluie (to dip in water). 

FaAaua^ v. louvoyer (to tack 
about, to beat about). Au fig., ruser. 

Failsaa, v. exprimer le pus 
d'une plaie (to press out matter), 
k, V. railler (to joke). 
I, V. scandaliser (to scan- 
dalize). 

Faiksaaliia, a. saumâtre (brac- 
kish). 

FaAmapanapano , v. conti- 
nuer de railler, persifQer (to conti- 
nue to jeer at). 



, a. dottz, 
agréable à la bouche (sweet). 

Fa à n oa i iamalle, a. plaisant, 
piquant (pleasant, smart) : Tala — . 

Faà<iiiafari, v. dire un seul 
bon mot, une seule raillerie. 

Failsaesaa, a. gros, gras, 
comme le sue (big, fat, plump). 

Wnièkmaémné, v. scruter, exami- 
ner, rechercher (to examine, to 
search, to inquire). Syn. Suèsuè, 

FaAsnll, v. s'efforcer d'arracher 
l'aveu d'une faute (to endeavour to 
draw out a confession of guilt). 

Failsngalagaliifale , v. être 
alité (to be bedridden). 

FaAaaUiul, v. tremper d*eaUy 
détremper. Sy. Sui : — le àva, 

FaAralaiiiiialAa, v. agir ou 
parler de manière à taquiner (to 
act, or talk saucily, or haughtily). 

FaAanlvsnla, v. se laisser em- 
porter à une violente colère (to get 
out of temper). 

Failsaô, V. faire tomber quel- 
qu'un sur le nez. Syn. Tulei ifo, 

FaAaopa, v. faire contracter la 
lèpre ; —, a. qui semble attaqué de 
là lèpre (leprous). 

FaAanpaaapa, a. crochu, à 
crochets (crooked). — , v. froncer. 

FaAansa, v. donner à téter (to 
suckle) : Uae — eaf Na au — ina, 

FaAaiua, a. humide, mouillé 
(wet) : Le èleèle — . 

FaAansa^v. humecter (to water), 

FaAanraa, v. empHr, v. g. des 
vases (to fill). Syn. Faàtumu. 

FaAta, v. défendre (to protect). 

FaiUaa, v. dégrossir (to chip). 

FaAtaa, s. fibres de coco prépa- 
rées en petites tresses (plait). 

FaAtaa, v. faire paître, mettre 
un animal en liberté (to free) : — le 
manu. 

FaAtaailli, v. faire rouler (to 
turn over) : — le laau. — le paelo. 

FaAtaaflU, v. faire bondir, faire 
sauter (to cause to struggle). 



FAA — 66 — 

T. agiter (to nuke 
restless). 

F*MMtltl,v.asi^rerIs fumée de 
Ubac, pour la Eaire sortir par Is aot. 
g<i*lwl«, a. qui a l'apparence 
d'un taaU(aa a taaU). 

■ ■ bit 



l'AA 



beaucoup de bruit (so 

tola — . Leo —. — , v. trembloter 

de la Gëvre ; — 1 1« puèia. 

FaMMdtrtI*. V. entourer (la 
«icîrcle) : Ua matou — le fàU. — , 
■dv. tout autour (ail around). 

r«*«««ll«<i, V. s'empresser (to 
make haste), 

FaAbudn, v. chatouiller (to 
tickle). Syn. Eneene. 

~ ' 'v. folâtrer (to dally). 
'. faire rire, amuser 

lulu (to shake the luiu). 

Pa*to«ln(alMla, v. agiter, e» 
remuant, des objets dans un panier 
<to shake against one another). 

FaAtaaiiiIl»,v. faire le tour de... 
(to go round about). 

"n*'"*"*""""!!". s. tour (a 



disperser, jeter ci et là (to scatter). 

Faatmapa aolo, a. dispersé 

(scattered) : Ua — lo matou vaega. 

in Étranger (as a foreigner]. 
' lire pajtre (to let 
go). Syn, Tuw « alu. 

F«*tm*««É,v. préparer la bourre 
de popo. Syn. Faàtaa. 

FaAMatu, V. ôter l'écorce d'un 
arbre (lo bark a tree). 

F>*t>Rlcle, V. abonder (to ■- 
bound in). Sy. Taumafa. 



cher i terre, i 
F«Mai 

poser çà e 
Fait 

(lo lay .G 



époser (to lay down), 
V. disséminer, dis- 
disposer en rangs. 
4«e, ï. mettre à part 






«■1«, T. ne pts »- 

objet (ta be nnaUe). 
■, V. Mre beureni, 
fortuné (to be lucky, to be fiwtu- 
oate). — , être correct en parianL 

FafilTT* '"—■'"*, ■■ beuretn ; 
Ia~ la oufou malagal 

F**ta«**tle, T. faire rouler (to 
roll round and round). Nofoa — , s. 
voiture, charrette. 

FaAUwTMv, V. errer i l'atenture 
(lo wander) ; — t mta gaogao. 

Faàtaè, v. casser, fendre un 
objet (to break open). 

Fa*MM>, V, salir, couvrir d'or- 
dures (to dirt). Syn. FoAtava. 

FoAlaele, tr. laver (te wash) : — 
le Idma. 

FaAUMaea, v. abandonner une 
barque au courant (to let drive). 

FK*t«r*e*, sy. Idea, a. em- 
porté par le vent, par le cotirant. 

FmUaèaea, V. être refusé,n'étre 
pas admis (to be refused, not to be 
■ ^d). 



un coco (to break open a cocoannt). 

FaAtafa, s. T. r. maladie, indis- 
position (a chiefs illness). Syn. 
gaugaie. PulapuluH. Mai. 

F«*tola, V. se mettre sur le 
bord du chemin par respect (to step 
on one side, to get out of the road). 

FoMaia, v. renverser, pencher 
(to lean downwards) ; — le tanoa. 

FaMalala, a. carré, i A faces 
(square). 

Fa *«alaf ■laga , v. lever toutes 
les pola d'une maison (to draw up 
all the pola of a house). 

Fa*lahrtaia, v. pouter quelque 
accessoire au prix principal (to add 
something to the price) ; Sri — ane 
Hna mea, Coûtez quelque chose. 

FaAlafatala, adv. d'un seul 
côté ; indirectemeut (on one side, 
indirectly). 

Fa*MlMofaM, v. être déshérité 
(to be disinherited). 



FAA 



— 67 — 



FAA 



F#|ktele, T. nager daos le tor- 
rent (to swim). 

FaiUafe, v. jeter dans le torrent 
pour Ty faire périr (to throw down). 

FaAdtafea, v. abandonner au 
courant : — le veut. Syn. faàtaesea, 

FaiUafeaga, s. partie de nata- 
tion : Na sau i lo matou — ; sa i ai. 

Fa*lafcla,v. déposer au hasard, 
ne pas ^serrer un objet (to lay by) : 
Aûâ — faàpea le mea nei. 

FaàHifi«,T. faire emporter par..., 
livrer au courant (to let tide) : Ua 
uma ona faàtafia. 

Wmhimiiiîy v. faire envoler v. g. 
un oiseau (to cause to fly). 

WmàâmOU, v. voir faàtaafUi. 

PaAtalltl, s. feuilles de cocotier 
tressées pour couvrir le faite des 
maisons (plaited coco-nut leaves). 

Faàtalltiiitl, v. faire un petit 
bruit continu comme celui du 
mouvement d'une montre (to rattle). 

FaAtallto, adv. comme une 
souche, en forme de souche (as a 
stub). Syn. FaàpogcUi, faàtafxAe. 

FaibtalolA, adv. comme une 
baleine (like a whale). 

Faàf faiei»e, v. agiter un fue; 
agiter la queue, v. g. un chien (to 
shake, to move) : Sa — Uma siu e 
le maile. 

FjiiMafali, v. faire changer v. g. 
de parti, de religion. Se dit de plu- 
sieurs, d^un village (to cause to turn 
over) : Ua — faàmalosi e le tupu. 

VmÊkimimiiy v. mettre sens des- 
sus, dessous ; ravager (to waste). 

FaAiateaa, v. ravager, ruiner 
(to lay waste) : Ua latou — le nuù. 

Vmkimimmm, s. lieu où l'on jette 
les inunondices (a place for rub- 
bish) : Lafoai ile — . 

WwkàâmifÊk, V. lever la défense, 
rinterdiction (to take off the sa, the 
prohibition) : Na — inu e taupu^ 
kga. 

WméâÉÊifÊky T. feindre, faire sem- 
bhnt de.- (to pretend to..., to 



feign) ; faàtagc^ niai, faire le ma- 
lade. — Moe. — le iloa, 

FaAtasa vaàl alofa, v. affecter 
de la compassion. 

Faiàtaâata, s. image, portrait 
(an image, a sculpture). Sy. /oo- 
tusa :Vle — o Petelo. 

FaAtagata, v. se charger d'or- 
nements, d'afflquets (to dress out, to 
adorn). Pour Thomme, Faàmanaia; 
pour la femme, Faàteine. 

FaMagata ola, adv. sous la 
forme, la figure d'une personne 
vivante (as a living person). 

FaAtagata o taaa, adv. en pri- 
sonnier de guerre (as a captive) : 
Ave — , emmener captif. 

Faàtwgat a oU, adv. comme un 
mort, semblable à un mort (as dead). 

Faà f g a t a g a, v. préparer d'a- 
vance, mettre un objet en évidence, 
pour ne point l'oublier (to prepare). 

FaAcagataga, v. vaciller, chan- 
celer, être irrésolu (to be unsettled) : 
Oloo — , ele tonuga. 

FaAtagi, v. faire pleurer (to ma- 
ke cry) : Aûàle — le tâma. 

FaMagi, v. tirer des sons, jouer 
un air (to sing, to play upon). 

FaAtagi le logo, v. sonner la 
cloche (to ring the bell) : lae — . 

FaAtal, v. aller à la pèche tandis 
que les autres vont i uta (to go to 
fish while others go inland). 

FaiUal, V. se croiser les jambes 
étant assis; c'est une marque de 
respect : Se, — ma alii. 

FaAtAlmoa, v. prédire une ca- 
lamité (to predict a calamity). 

Fa^tfain i aa ga , s. action de (aire 
d'avance '.Ole — lea. 

FaiMaM, v. pousser des cris, se 
lamenter (to call out, to shout). 

FaàiaWaI, v. essayer, éprouver 
(to tr)'). — , imiter (to imitate). 

Faàtattai, s. modèle, exemple 
(model, pattern) ilaôle— lea, 

Faàtatiai, v. se dinger vers... 

F aà iati a i eae,' v, mettre de 



I 



fAA - I 

côté, éloigner de la vue (fo lay asi- 
de) ; — ile ala a vaà. 

F«*f«H»iBow. a. Sauniālre 
- (brackish). S^. Faànialua. 

F**Mla, r, agir avec haulEur, 
désobéir avec arrogance (to refuse 
saucily, to desobey haughtily). 

F**(«la *•«, V. contredire, allé- 
guer des prétextes (to contradict). 

FaAUI«(Bla, V. donner la gé- 
néalogie d'une famille, son histoire. 

FaAtsiBgaU. a. rebelle, obstiné 
(stubborn). Syn. E le ànaâna, 

r«<n»li«lm»loB,v.s'élendre,v.g. 
en parlant d'une troupe (lo spread). 

FaAtalalé, adv. et v. négligem- 
men I ,sana ordre ,san9 soin(to neglect, 
to disregard, to take no care of), 

FaAUOall, adv. avec pétîlte- 
Is (spnrklingly, with crackling). 
. allonger, éten- 
c troupe (to extend). 
>lBa,v .avoir des opinions 
différentes (to speak differently). 

Fsfttttbianfti v. rester insou- 
ciant, sans prévoyance (to take it 
much at one's ease, to sit idle). 

Fafttnln ■«■ , ad v . ilmi-voii,5ur 
Ic ton de la psalmodie : Pete — . 

F**talBMla, v. engager la con- 
versation (to talk). 

FaUalaO, v. se vanter (to 
boast). 

FaftlalaAAIa, v. prendre une 
liberté incicusable ; présenter dus 
prétentions dénuées de garanties 
(to take unwarrantable freedom, to 
present unwarrantable requests). 

WmaUimtmlm, adv. à huit en- 
tailles, espèce particulière de cise- 
lure pour un casse-léte (carving). 

FaAUil««, a. défiguré, déformé, 
en mauvais élat (deformed) : Afou- 
irtou ienei mea, uo — faàpeal 

FaAMle*, V. tousser soui-de- 
ment, avec effort (to cough). 

FaihtMll, V. attendre quelqu'un 
(to wait for) ; Sa au -~ ta te ôe, je 
tous attendais, * 



ja, adv. i la ri 
(backwards). 
tmMtmilmt», v. renverser une 

personne sur le dos (ta lay a person 
on his back). 

sourde oreille ; être indocile (ta be 
indocile). Syn. Faàtaligatuli. 

F«*Udlae, V. aller vite, avec cé- 
lérité (to go quick). — ,adv. promp- 
lement (quickly, fast). Syn. vave. 

FaAtalntB, v, faire résonner, 
V. g. un objet enfermé (to make 
sound). — , hocher (to jerk). 

PaiUBBiA, s. économe ; caté- 
chiste wcsleyen (a teacher). 

FaAI*iBM,adv. en jeune homme 
(as a yung man) : Fai mea — . 

PaAla^ual*, v. n'être point sur 
ses gardes, veiller négligemment 
(to neglect) : Sa matou — lava. 

FiuMamala, v. différer, tem- 
poriser (to delay, to procrastinate). 

FaAtamaAotga, a. qui affecte 
\es airs, les allures d'un grand 
chef, changeant souvent de vête- 
ment : — faàpea! 

VaMtmaMtuam, t. agir comme 
un enfant (to act like a child in 
dress or play). 

. en homme 
'irilement (manly). 

V. faire le lourde..., 
parcourir le circuit (to go ail a- 
round) : Toga taau — i ai. 

FaAtane, adv.com me un homme, 
parlant d'une femme (e 



Pa*l 



s'hu- 



milier, s'abaisser (to hnmble one' s- 
self, lo debase one's-selO. 

FaAlaau, v. couvrir de terre, 
amonceler la terre au pied.Sy.foptie. 

FaAtaa, adv. en forme de lance. 

FoAUioto, V. mettre au lit, 
faire coucher (to lay downl. 

FoAtBoM, adv. horizontalement 
(horizontally) : Na au tuù — . 

FaUaato, s. comparaison (a pa- 
rable) : le-~ Mei. — leaga. 




FAA 



— 69 — 



FAA 



, faAtootoUa, a. 

alité (who keeps his bed). 

FaiàtapaA, v. emplir de tabac 
V. g. une pipe (to fill with tobacco). 

FaAtapliMk, v. exciter les rires 
(to cause to laugh) : Sala — . 

^FnAtapiiaiy v. voir tapttai. 

VmiUmmî, a. une fois (once); 
ensemble (together). 

FaAUMi) V. être unis, demeurer 
ensemble (to be together). 

FaAtasi, v. unir par le manage, 
Prot. (to join together). Sy. Faàv- 
poipo : Ua — lola loto. 

Faiàtiisiga, s. mariage (mar- 
riage). Syn. Faàipoipoga. 

Fo at al n g m , v. lever Tinterdit, 
rendre licite (to take off the sa or 
prohibition). 

FaAtataga, v. manger des vi- 
vres consacrés à un aitu (to eat 
food consecrated to an aitu), 

FaAtatai (plur.) de faàtaiy v. 
se croiser les jambes. 

FaAtuUio, V. faire peser sur, 
faire presser (to squeeze). 

FaAtataa, v. ajuster, rendre 
égal (to fit) : — ia gatasitasi. 

VmàÉntan^ v. appliquer une 
comparaison à quelqu'un (to apply). 

FaAtaCaa, v. imiter (to imitate). 

FaAtataa, v. assembler les svl- 
labcs d'un mot, le prononcer (to ut- 
ter) : Ou te le mafai ona faàtatau. 

FaAUitoTalc, v. faire, dire des 
choses inconvenantes. Sv. Faàmi- 
taoale. 

FaAtatOTale, v. faire des contes 
lascifs (to say bad things). 

Vmākinu, v. délibérer sur le 
choix de quelqu'un pour un mes- 
sage, un discours à prononcer (to 
deliberate for a speaker). 

Vtkāiāku, V. faire une gageure, 
un pari (to lay a wager) : A ta faà- 
tau, gageons. 

FaAtaa, adv. également (alike, 
equally). 

FaÂtao, V. commercer (to trade). 



FaAtav mal, v. acheter (to buy). 
Faàtaa ata, v. vendre (to sell). 
FaAtan, s. commerce, vente^ 
achat (the trade). 

FaAtan tai, s. vente à l'encan 
(an auction). 

FaAtan, adv. également, tous 
deux chacun de son côté (equally): 
Faàtau manuiom 

Faàtana, adv. comme en temps 
de guerre (as in a war time). 

Faàtanala, v. T. mar. aller au 
plus près, venir au tent (to lay up 
to the wind). 

Faiitaaalo, v. ramer, pagayer 
(to pull). Syn. taualo. 

FaAtauamo, v. porter par les 2 
bouts: Sa — le laau. Syn. tausoa. 
FaAfaoanan, v. demander avec 
instances, importunité (to dun). 

FaMananau, v. commander 
avec hauteur aux vaincus (to com- 
mand haughtily) : Sa latou faà" 
tauanau lava. 

FaAtanaao, v. rendre aveugle 
(to make blind) : Na — lona manu, 
FoAfanati, v. haranguer de part 
et d'autre : Sa faàtauati laumua. 

Faàtaaemn, v. se moquer (to 
mock) : Sa — mai. Syn. faàtâuata. 
FaÀtanfatiinl»a, v. provoquer 
une querelle (to provoke a quarrel). 
FaAtanga, v. abuser de.., mal- 
traiter (to ill use). 
FaAtanga, s. gageure (a bct). 
FaAtaoga oa, s. vente, marché 
(a sale, auction). 

Fa&taagaolatna, v. torturer, 
outrager, etc., dépecer un corps vi- 
vant (to torture, to outrage). 

FaAIaoi, V. s'eflTorcer d'ache- 
ver (to endeavour to finish) : loo 
— le galuega. 

FoibtanUh, adv. comme une bar- 
que appelée Taulâ (as a taulâ). 

Faiitniiliklta, v. se dire taulaa- 
itUy prétendre à l'inspiration (to 
pretend to inspiration). 
FaAtamnaaiiliia, v. être enga- 



FAA — : 

gé danï (pielque chose; demeurer 
en un endroit temparaireineDt(to be 
engaged in anything, to dwel at a 
place temporariljl. 

FaAlanmanatsM, V. préler peu 
d'attention (to pay little attention 
to...). 

FtMUaamanatn*, v. ne pas 
vouloir roiiement "(to have no heart 
in). 



i3état(toill- 
o te mavmaga. 

curer raccompliascnlent(to fulHI). 
FmUbbos, s. marchimd (a mei^ 
chant). 

FaAUnpCMpe, v. être en sus- 
pens (to be in suspense). 

FaManpo, adv. comme une 
eipédition noclumn, où l'on tue des 
ennemis surpris, endoiTnis. 

r*Ataapoii, V, élever, traiter 
comme une viciée (la bring up as 
a virgin). 

FBJM«a»lnlA, adv. à l'envi. —, 
V. lutter à qui finira le premier (lo 
strive) : Sa latou feausi — . 

raAteDaoai, v. ofTenser, scan- 
daliser, mettre en danger de tom- 
ber tto cause ta stumble, ta olTend), 
kl, adv comme un ma- 
in (liicc a seaman). 
Bla, V. abuser, trom- 
•r par de belles paroles 
D deceive). 
FaAlantals, a. trompeur (de- 
ceitful) : le tagaia —. 

F**Mnl«la, V. amener un mal- 
heur sur quelqu'un (to bring dis- 
grace upon). 

FaUaatan, v. suspendre, tenir 
en l'air (to set up, to hoist) : — le 

~ " " ■ V. faire prêter sei^ 



(to ill-u 



it(to»* 



ai). 



FKAtsatoBB, v. continuer 

travaiJ pour la rorme seulement, les 

principaux ouvriers étant absents 



_ FAA 

(to keep on with Eome woik |nst 
for appearances). 

FaAiAoM, V. s'arrêter pour 
réfléchir sur ce qu'il y a à ftjre (lo 

Fafrtaatope, v. avoir lien (to 
take place). 

FnAtamApM, v. se quereller, 
échanger des injures (to quarrel). 

FoAtsBTma, a, médiocre, de peu 
d'importance (tiifling , of small 
account, of little value) : O le Iwtu—, 
te tagata —. 

FaAUinvaa, a. futile : ùpu faā' 
lauvaa. Tali — . 'Aiga — . 

FaAtiutvaa, v. ml^priser, faire, 
peu de cas de.. .(to despise, to make 
little of) : aūā e te — lenei tagata. 
FaAIca, v. faire disparaître, 
bannir, rejeter (to castoET, to reject, 
lo eipeD.Syn^tuIuZi. il tie èie. 

Fa*M* nîualle, v. faii-e dispa- 
raître sans bruit (to cause to vanish). 
FaAtcaga, s. bannissement, ex- 
pulsion (Ijaniahmenl, expulsion). 

FnAtelaa, a. veuf, célibataii^ 
(widower ; a single man). 

Faii(egM«fpt, V. appréhender 
le paia d'un chef, comme le fe- 
raient ses propres parents. 

FnMcI, V, faire peur par un cii 

soudain, v. g. Pvket miel funa! 

FoAtei, s. les plus jeunes n*res 

el cousins (younger brethren and 

cousins). 

FaMeine, v. faire la coquette, 
se parer (lo dress ont, to adorn, to 
act the girl). 

Fa*(«iiioa, biàleltsTale, v. 
appeler quelqu'un sans avoir lien 
à lui dire, à lui commander. 

Faft(el«, V. agrandir, augmen- 
ter (to enlarge, to increase). 

F»*tclefn«, V. laisser nu, dé- 
pouiller quelqu'un de ses vêtements 
(to pull off the clothes). 

FaMelMel«al, se hâter, courir 
proroptement (to make haste, to 
run quickly). 



FAA 



— 7i — 



FAA 



If V. opprimer (to 
be oppressive). 

WméâHttwmwej v. accélérer (to 
quicken : «^ le tnalaga. 

Faaiamstenio, v. saisir d'une 
main mal assurée. Ttigo — . Au fig., 
être indécis, poursuivre faiblement 
un dessein. Op. Matua tago. 

F«iU0tetot«, V. trembloter (to 
quiver) : — lo ta leo. 

Wmatmtmimim, v. avoir la voix al- 
térée par la colère (to shake). 

WatéMmmîca, v. disposer, arran- 
ger à son aise, prendre son temps, 
sy. Teuteumalie (to order). 

FaMeva, v. chasser, exiler (to 
banish): Na — e le alii, Sy. tutuli. 
>, a. paien (heathen). 
V. enlever les ven- 
trailles, v. g. d'un animal (disem- 
bowel) : Ua uma le — . Sy. Fâtiau, 

FaÂliaa, v. éventrer (to open) : 
— fafine totô. 

FaMIctte, V. faire asseoir, 
placer sur... (to set on) : — i le 
vaà. — ile solofanua. 

Fa*€lgé, V. éprouver de vives 
douleurs (to be in labour): loo — . 
Ua — le fafine. 

FaAtl^A, V. contrister, peiner 
(to pain) : Na au faàtigaina ôe, 

Faliflibtl^A, V. être peiné, fa- 
tigué d'un travail, d'une marche 
(io be paâned). 

Faàirtlalaa, a. à deux mâts 
(a two-masts) : le vaà — . 

FaiàtUI, V. hâter (to hasten) : 
FaàtiH la outou galuega 

FaiUllItlli, V. ménager, épar- 
gner (to be sparing of, to use spa- 
ringly). 

FaArti», V. exposer à la pluie. 

FaAiinavA, v. dire du mal de 
quelqu'un, semer la discorde (to 
sow dissension). Sjn. Unava. 

WnéHnWm . v. être sombre , 
triste (to be cloudv). 

FaAttnU 



s. personnes m- 
eapables de combattre à la guerre, 



c>8t-4-dire, femmes, enfants, vieil- 
lards, sy. Tinifu : loo tauiuà le 
"^ % Manono. le — a Upok^. 

Fa4tUio, V. croître replet (to 
grow stout). 

Faàilao, V. nommer, compter, 
(to name, to reckon). Syn. Faitau. 

FaAiinovale, v. paraiti*e atta- 
qué d'une maladie de langueur (to 
Unger) lOloo — le tamaXoa, 

Fa*tlpali|Mi, a. qui semble ne 
penser à rien, qui demande à on 
autre quand il est arrivé, quoiqu'il 
le sache : — naua! Syn. /iokfctitîpa. 

FaiàtlU, V. être blessé dange- 
reusement (to be dangerously woun- 
ded) : loo faàtili lava; e le Uoga 
pe ola, pe oti. 

WmiuMuo, V. devenir violente, 
en parlant de la douleur, d'une 
maladie (to be greatly increased) ; 
Ua — i le<Mone%, 

FaAtlfllo, V. prendre un air dé- 
cidé (to look decided) : — mata. 

FaAtttIo, a. hardi, ardent (bold, 
daring) : le tagata — . 

Fa^tlUo, V. jeter des regapds 
brusques et vifs : loo — mata, 

FaiiiUtlpa, V. insouciant, non- 
dialant (careless) : Faàtoa tagata 
— lea/ Quel insouciant ! 

FaMilô, V. précipiter en bas 
(to pi^ecipitate) : — ile sami. 

FaiUla, s. petite brise de Nord : 
le ^ , o le matagi e agi mcUie 
tnai. 

Faàta, v. maudire (to curse) : — 
le gafa. 'Upu — , malédictions. 

Faàié, V. donner, assigner en 
partage (to give over). 

FaAioA, a. nouveau, premier 
(new, first). Signe du superlatif. 

Fwkùtoik, adv. pour la première 
fois (for the first time). 

FaAU»A, V. commencer à culti- 
ver un terrain pour la 1" fois. 

FaAtoà, s. terrain que Ton dé- 
friclic (a plantation) i le-r- . 

FaAtoà, V. faire pour la 1** fois : 



FAA — 

~ foi aeà. — tvfo lame.— iloa,w. 
apprcmtre ». g. nne notiTeUe. 

yw*<»M«ri». T. moltiidier, aug- 
menter 1« nombre (tu increMe in 
— le nie^ nà. 




\a U]f by, lo rwerre). 

FaAf«««laa,a. qui approche de 
la lieilleiHe l'oldish; : le tagata — . 

WméHmtMâmm, a, nge, ra5Bis,hon- 
néle (sedate, sober) : Amio — . 

F«*»«t«e, V. Ôire de* eicnses, 
demander partlon (to aak pardon) : 
Paàmolemole, ua ou faaloeāe, 

P!bA-T*(b. a. dur, barbare (un- 
■MKifuI) : Loto—. 

Wttttttgn aiB, V. demander une 
grt<ri>, prier d'accorder fto beg). 



mettre (lo subdue). 

FaMelafA, h. action de guetter, 
d'épier : — a paâ, — a malià. 

FaU«l«ll , V . faire résonner 
quelque objet que l'on traîne, v. g. 
une chalne{to make a grating noise). 

PaAMIoplac, T. agir vite (lo do 

F«M«l««lal, V. se traîner sur 
le» pieiTP» pour avoir des lànj 
mendier avec importuniW. 

FaAtalMals , v , s'approcher 
doucement v. g. pour saisir un ani- 
mal. — lema, faire le patelin (to 
wheedle) : Va maeu U — ale alii. 

F«Mid«, trais fois, à trois re- 
priies (threc-fold, three times). 

FaAIomala, v. expier une faute 
(to expiate). Wc^ey. 

Fwhtomaa, v, guider, mettre 
nir la voie, donner le ton (to lead). 

FaAtoB*. a. atteint de la maladie 
appelée tOTid (nick of tond). 



eicroistance, boursouflure (kiiob). 



*ei) : too— le tati Uk. 

FaAtaaa, v. aii]«r qariqD*ini, 
pr*ienir to instruct) ; Ifc» te — olu. 

U^ tmétmmm, s. am, éclaircis- 
sements (information). 

FaMaaa, i. édaircir, jnger (to 
direct, to put Hgbl) : 'Dpw € — ai. 

de..., rendre compte (to give an 
account) : Ou t« — ou àUt. 

F«* f « f . V. faire rofTice de 
sage-ferome (lo act the midwife). 

FmAmm Urn, V. bire tomber. 

'■*•■•«■!.• , a , frugal , con- 
tracté de faàtoUte mta (frugal). 

Fa*M««pc, V. être trop npide 
en parlant, rimant, ^e. (to be Ion 
rapid, in speaking r>r paddling). 

Fa^ta . laMarta , plur. v. dres- 
ser,meltre debout (to place upright). 

FaAtB,v, fonder, ériger, instituer 
(to establish, to appoint), 

F*Ma, a. perpendiculaire (per- 
pendicular) : Ala—, montée raide. 

Toe laihtH, V. ressusciter (to 
raise from the dead) : E — UigtUa. 

f»Mm le (■, V. ne pas répondre 
à ime demande (to not answer). 

FaUn le «m, v. élre incertain, 
irrésolu (to be uncertain). 

Vmétm Ule, v. retenir d'ni-ance 
lea feuilles de canne i sucro. 

FaAlaA. v. punir, condamner à 
l'amende (to line). 

FaAlaa. v. apparaître, revenir 
en parlant d'un mort (to appear). 

FaAina, a. revenant (ghost) : Ai 
à le faàiua. 

FbAIsbI, y. examiner, réfléchir 
(to consider altcntively). Sï. Mafau- 
fau-.Ia — loalotopee telavdtali. 

FaAtnal, v. retarder, prolonger 
(lo delay, lo prolong). 

FaAtnamaA, v. faire une com- 
mission lorsque le temps est passé 
(to tell some message aller Ihe time 
for attending Jt is past). 

~ " attendre una 



FAA 



— 7J — 



FAA 




(lo iMifie for 

T. aùier à se 
çer to dmîsfa reveiii:^) : ieiim — 

VWMaH*BauT. croire, se confier 
en, se reposer sur (to believe, to 
tinsl. to rrij on) : /« e — i le Aium. 

VWhUMliHu Sw fol. cath. (the 
fiûtb) : Va mmkm kma —, 

WmàÊmmÊmm^fÊk^ s. cifeose sur b> 
qneOe on compte (something k> re^ 
lyonX 

WméÊmmâmmÊ^ r. tarder. diSefer 
(to dehy, to prolong) : E — lévs. 

une îi^ttre (to fbrgetV 

WmâKtmmmjfmÊaL, t. médire en se- 
cret (to backbite). —, a. mëtlisuit 

Fnàtvctaê, t. souhaiter la 
mort (to wish for death} : Sa — 

PnACvlayaipi, s. outils d'un 
charpentier (carpenter s tools). 

¥mÉÈÊmffm^ t. troubler quelqu'un 
(to give trouble^. 

Wwkittmfgm ème, t. être singulier, 
original (to be odd). 

Faiitihi émc, t. contrarier, con- 
tredire (to object, to oppose). 

PaAiwIA. T. rendre chauve, de- 
venir chauve (to be baldi. 

FaAtMlalMMlMi. a. défendu, 
interdit (prohibited):0 le mea ua — . 

WwtàimÊmiy v. ériger, faire tenir 
debout; relever quelqu*un qui est 
tombé (to cause to stand). 

FaAtalai né. v. évoquer (to raiâe 
up, to evoke) : Na — Samuela, 

FaAialaU, a. peu ou mal aflilé 
(not sharp) :Ua—le tafi nei. 

PaAtalat«la, a. un peu chauve. 

FttAtolei, V. renverser (to throw 
down) : — t lalo. — t fua. — i 
luma. Syn. Tulei. 

Fadktâutull, v. faire la sourde 
oreilie (lo turn a deaf ear to). 

F«*t«lltnM. V. poiirsuivTe (to 
chase) : Sa matou — le 9nanu. 

Fa*t«lolo ilo, V. se pencher, se 



ooarber« i caose de la dtakwr (!• 
bov dowaX Syn. féàféimla^ 

FMMatoW H^ v. ètze peoeàfy 
iadiBê \bowing. indUùogV 

l>MiMnto«« V. adre;$:$er ovxnnie 
expKssMnfeMMionlM|tte W mot IWmi 
(to caB ont 1hkm\ Sy. ra]Mit|Mit« 
Fmmkipe^ IWioiiW Intt njSi^yi». 

FMEtnlaa, ▼. panser» v. g. une 
biessnre to dress» to take care) :— 
fe Ntni. Sm. IWImk 

FMMaiai» T. verser darmttf>> 
Sv. Toe imim ^lo poor noce). 

queaté ^to be hannted)k 

Fall ■■■■■la, T. âùre tottbar 
goutte à goutte» verser snr... (la 
drop): — toMMalo. 

FMbaaaMM»» v. affermir^ fixer (lo 
cause to stand ftst): — UkummÊL 

FMÉtMBM, V. emplir (to fill) : — 
le jMielo net i le tun «oî, 

FnAtf , a. un peu grosse^ un 
peu enflée, en parlant dHuie jaiobe 
où il y a un commencement d*^é- 
phantiasis (tumid) : O 1« vo« — . 

Fn*c«|p<al«, V. Mre orphelin, M 
trouver en j^ap étranger (an or- 
phan, a stranger), Sy, taase. 

FMtt«|i^o,a. craintif, honteux, 
se sentant sans appui (anxious). 

FaAt«p«, V. faire croître, créer, 
causer (to cause, to cause to grow). 

Wwtiktmwm^ v. élever, hausser (^o 
raise). 

FnAtapna. s. idole (an idol). 

FaAf yI n f , v. porter i la co- 
lère, exciter (to make angry, to pro- 
voke) : le îâina —.—se «aua, 

FaiUapatele, v. augmenter, 
mnltiplier(to multiply). Syn. «kmoo. 

Fai^tapfit«p«,v. débiter, (xmtor 
(to tell) : — levao lalapelih 

Fa*t«Mi, s. com|viraisou (a com- 
parison) : 'O lana — lea. 

Fa*t«Mi, s. prix (the price). 

Fa&tiina, s, statue» portrait (sU- 
tue, portrait) ; *0 Itf — o Pa^^lo- 

FaA(iM«,v. comparer quelqu'un 



FAA 






i chose (to compare) ; 
aea SB mea ou te faàtuta i ait 
A quoi le compare!*? il 

Fa*taaa, v. montrer par des si- 
gnes, des gestes: Sa — i lono lima. 

PaAtaM, V.' singer, imiter, con- 
trefaire (to imitate) : Aùà It —. 

(to rival) : Sa matoxt — . 

PaAlaallM*!, a. rar«, bariolé 
(motley) -.'Oleie—. 

F«*<—<>li>, V. dresser, planter 
en lignes: ,41>1«, — niloou. 

VkJiMM, v. demander une por- 
tion prise sur les vivres d'un maiaga 
(to ask Tor a share). 

FwktU*, V. refuser (to refuse). 

FiftAintn, V. se promener avec 
nn enfant pour l'apaiser (to walk 
about with a child, in order to 
quiet it). 

FaAtBM>«, V. attendre encore de 
It nourriture après en avoir refu. 

FaAMlAouila, v. faire le pro- 
tecteur sans en avoir le pouvoir (to 
act the protector without having 
the power). 

PMAtoBBl, V. s'occuper de ce 
qui plait, et laisser le devoir. Sy. 
Wuàpoialan (to do what pleases). 

WmbXmmÉim, v. refuser avec co- 
lère, faire des reproches (to refuse 
angrily, to upbraid). 

F>*tanlal»al, v. n^fliger, ne 
pas s'occuper de... (to neglect). 

F«*(aDiiian«, v. regarder un 
accident comme une juste punition; 
se r^ouir du malheur d'autrui (to 
rejoice in another's misfortune). 

FaAIODtnii, v. céder, acquies- 
cer; élrc découragé (to jield to..., 
to be discouraged). 

FaiitiiTaIn, s. atapo de peu de 
valeur : Sa oie — laua e tost, 

WmkA, V. clore de joncs, de ro- 
seaux (to shut witli itieds) : va — 
lonatûtoa. 

Fa*a, V. pécher la nuit avec des 
pa (to Ush at night with pa). 



prener (to insist, to urge^ upon) : 
Ha lattm fààmaloai, ma ■ — e «lu. 

FaAa, v. pleurnicher, ne se dit 
que des enfanta (to squinny). 

FaAna, v. exposer à la pluie 
(loeipose to the rain): Aùà U — U 

Fa*D«, a. pluticui (rainy) : O le 
aao —. —, B. écume, salive, bave. 

FaAoBlwt, V. étendre, u'en pas 
finir (ta amplify). 

F«*anlo*,v. endurer longtemps 
(to endure long). 

P«éia«I«lo, v. courir confu- 
sément. V. g. quand on distribue 
les vivres (to run about in confu- 

F>A«(«A, V. nourrir inlérteure- 
ment des sentiments de colère. 

FaAol , v . détacher quelque 
chose d'un clou, etc. ; déposer une 
chaîne du cou (to lake down). 

F«ft«il, V. faire couler, dcsen- 
gagei' (to disentangle). 

PaAul, V. appeler un criant (to 
call out). Syn. Alaga. Uiô. 

F«*ai, V. prier, supplier (to 
beseech). 

Fa*Blu«, T. faire passer par, 
v.g.lefeu,etc.:-iI«o^ 

Faéudga èa«, v. rendre diffé- 
rent, embrouiller (la make diffe- 
rent) : Na — a lo-lou gagana. 

Fattolla, V. impers ; il fait des 
éclairs <it lightens) : An«i a — ile 
jw nei. — , briller, v. g. un éclair. 

FaAoUto, adv. comme un éclaîi' 
(like an arrow, like a lightning). 

FkAaIa , sy . laAala plus unité, 
interject, liens! voici I voici quel 
(behold). 

F«*»lfir'-| V. jidaisanter (to 
joke). — vale, être impudent. 

FaAnIavlm, a. plaisant (merrv). 

FB**l«AiB, a. rougeâlre (i'e<<- 
dish) : '0 le laaii - . 

FnAall, V. gouverner, ti-iiir h 
barre, l'aviitin de queue (lo steer). 



FAA 



— 78 — 



FAA 



1,9. gouyernail, aviron 
de queue (rudder). 

Patfivll patoi, a. noir foncén 
(blackish) : '0 le mea lanu — . 

FaJUdlto, V. bouder (to pout). 

Fatfmllvli, V . noircir (to blac- 
ken) : — teisi lenei mea. 

FaAnliidlCo, v. avoir une haine 
invétérée (to have inveterate ha- 
tred). 

FatfmliiUilesa, s. prise de pos- 
session d'un titre (the induction of 
a chief). 

Fatfivlalalesa , s. bénédiction 
d*une église, d'une chapelle (the 
opening of a chapel). 

FaiUilagogo, V. demander d*une 
manière modeste (to beg in a sha- 
mefaced way). 

Fatfivlwtiila, a. un peu chauve 
(bald) : '0 le toeaina — . 

Foiàvlafala, a. rasé en signe de 
deuil (shaved m mourning). 

Fnilvlavlu, v. crier, appeler 
par un cri dont on allonge la der- 
nière syllable (to cry out, to shout). 
Sy. Faàmaoa. 

FaAalanlamamaa , a . iné- 
branlable (immovable). 

FaJMiiiia, v. achever, terminer 
(to finish) : — le loto, satisfaire son 
désir. Ou te — lava lau ola iinei. 

Fa*«auiga, iaAiunaUiga« s. 
fin, achèvement (the end). 

Faàwtnatla, v. ravager, ruiner, 
consumer (to ruin, to lay waste). 

FaJMiml, V. allonger (to lengh- 
ten, to make longer) : — le maea, 

FaMmiliwniniMi , v. perdre in- 
térêt à toute chose à cause de la 
douleur (to lose interest in every 
thing from grief). 

FaiàmnnwiiiBa, v. manger tout 
tout seul; être gourmand (to eat 
all alone, to be greedy). Sy. Lima- 
vale : le tagata — . 

Faàwnaana , v. pincer entre 
le pouce et Tindex (to pinch) : Aûà 
e te — i au, Syn. Feuna. 



I, V. racler les écaiH«t 
d'un poisson (to clean off the scales 
of a fish). Syn. UHafi. 

Faiàane, v. accorder une de- 
mande (to grant a request). 

FaAiuM, V. prêter (to lend). 

FaJMiô , V . pratiquer Tamitié ; 
s'associer avec quelqu'un : Ta te—^ 

Faiànonô, v. marcher en tenant 
la main autour du cou d'un autre. 

FaimpaAtalna, plaisant, qui dit 
des bons mots (a joker). Sy. Faàdôa, 

FaiOÊpmUiimakj a. maudit, con- 
damné à la destruction (to be car* 
sed, to be devoted to the destruc- 
tion). 

FaAoAl, v. polir, v. g. un mor- 
ceau de bois (to smooth, to adie 
smooth). Syn. Faàmole. 

FaansI, s. mets des naturels; 
ignames ou tcUo râpés, cuits dans le 
lait depopo(a native dish of scraped 
talo or yams cooked with popo), 

Fataal, v. rougir (to be asha- 
med). 

Fa4uao, v. réserver, mettre à 
part; ne prendre que le cœur de 
Tarbre à pain : Na matou — Una, 
ua vàivâi lava, faàletaia. 

Fatfmsn, fatfunmasa, v. exci- 
ter, faire lever (to provoke, to stir 
up, to incite): '0 le toèlau e— te lai. 

Fatfiusn, v. provoquer des expli- 
cations (to provoke to explain). 

FaAuan ikpa, v. engager une 
conversation, rompre le silence. 

Fatfraragasega, v. fhire venir 
le sega de sa place (to cause the 
sega to come from its place). 

Fatfiaragaaega, v. commettre 
toute sorte d'indécences après le 
poula (to do obscenely after the 
poula). 

FaAnta, interj. Voici ! voilà que..! 
vois ! (behold !) : Faàuta! ô loo aau, 

Fatfiata, v. faire attention à..., 
considérer (to behold). 

FaAiklaoU^ s. frein, mors (bit). 

Faiàutaata, v. combiner, dispo- 



FAA — ■ 

ser (to devise, to plan) ; Alii e, set 
e faàulaMaina te galuega. 

Fsluilaata. a. industrieux, a- 
droit, prudent (skilful, wise). 

Patetaata, s. intelligence, pru- 
dence (skill); —.combinaison (plan). 









pendre (to cause worL to slop) : — 
te galuega ma Alii. 

PaAntegAllsl, v. consoler (to 
comfort). 

FaAoniBtaaHiaB. v. demeurer 
dans une fkmille pendant qu'on en 
espère quelque chose (to reaide in 
a bmil; while wailing for native 
property). 

PaAan, v. oindre d'huile (to 
anoint). 

FaiUk*. V. avoir l'air abattu, co- 
lère, triste (to look low, angry). 

f aAAA, a, triste, colore, dc mau- 
Taise humeur (angry looking, sulky). 

FaAanaiualic, v. attendre pa- 
tiemment (to wail patiently). 

Fa***, V. causer une rivalité (to 
cause a rivalrv). 

FaAvoA, V. mettre une couver- 
iKwk).— , 






1 liV] 



! (the , 



of a book) : Ua leaga lona 

F«*vniuu*«a, V. être traité en 
paye conquis (lo be treated as a 
conquered parly). 

FaAvae, s. rondcmenl. base (a 
foundation). 

FaAvae, s. premier rang de 
pierres dans un mur samoan en 
pierres sèc'.bes. Sy. Noôpa. 

Faàvae.Y. poser les fondements 
(to lay the foundation): E lei faàvaei- 
naU faU.Naau—lelaMagi. 

FaAvaegnga, v. Taire quelque 
chose lentement el avec mare di^li- 
bération (lo do anything slowly and 
deliberately). 

Fa*va« pl6, a. qui a la jambe 
torse (crook-legged). 

FaAvaeaape, a. pied-bot (a club- 
foot). 



FAA 



a. clopinant (hob- 
bling along). 

FaAnM lala. a. qui fail sem- 
blant de boiter, se dit dc la femmi-. 
C'est une ruse pour se rendre ai- 
mable et se faire rechercher: Anei 

Fa* *Be«ave,3dv.promplement 
(quickly) : la (ai —, aud ua lata le 

Fa*vae«a*e, v. agir prompte- 
ment, liâter (to hasten, to make 

FaAvagavaaa, v. s'asseoir en 
cercle (lo sit all round in a di'cle). 

FaAvasavaga, v. laisser un 
espace où le chef est assis. 

Fa*nt||ana, v. parler sans nian-- 
ger (to talk before eating). 

FaAval, Ï, mettre dans l'eau 
pour faire tremper, dessaler (to 
place in water, to soak): — le ie. 

Fa*vai, ï. T. r, cuire (to cook). 
S\-n. fufui: Na latou — le mana 
lêle. 

Ftthvaitmamoa, s. vents chan- 
geanls qui amènent la pluie (winds 
at variaiice causing rain). 

FuAvalval, v. amollir, assouplir 
(l'> make soft, to make tender). 

FoAvolTnl, V. a. affaililir, dé- 
courager (to weaken). 

Fakvalvnl, v. n. se décourager 
(to be discouraged) : Ete~eaf 

FaAvalval, v. s'humiliev, agir 
modestement (to humble one's self): 
lae — i htma a U Atua. 

FaAvalavala, v. placer éloi- 
gnés, espacer (to place things at a 
proper distance) : — <nt (iyaptilo. 

Fa*«*lea, v. agir en insensé 
(t<. act foolishly). Syn. lolii. 

FaAvalea, v. agir maladi-oi- 
lement(to act awkwardly). 

FoAvoIenudoal, a. ontragcux; 

FaAvalcmatna. v. radoter (to 

act as one in hi!i dotage). 
Fa*n>le«ale, v. se laisser ciu- 



FAA 



— 77 — 



FAE 



porter à une grande colère (to rage). 

Waiiwmiewmïem, y. délirer, être 
atteint de folie, être stupide (to be 
delirious, to be foolish^ dull). 

FoiàTiileTalea, v. pleurer com- 
me un enfant (to weep as a child). 

FaAvaluvala, v. être dur com- 
me le valuvaiu, en parlant du faiaû 
— , V. racler, ôter la croûte, l'écorce, 
etc. Syn. valuvalu. 

Fatfivaoa, v. laisser en friche, 
ne pas sarcler (to let lie fallow). — , 
a. couvert d'herbe. Syn. faàvâivao. 

FoAvaoCiila, v. être sans arbres, 
désert (to be destitute of trees, to 
be desert). 

FaAvaovaotoafa , s. buisson 
rabougri (a scrubby bush). 

FatfivaMi, V. mettre un inter- 
valle; altenier : — i aso^ de 2 jours 
Tun. Aûà le — i om, ne laissez 
passer aucun jour. Faàvixsalêmû, 
V. espacer également. 

FaAvaavau, v. être dans le 
deuil, la tristesse (to grieve, to 
mourn); — , v. jeûner à la mort d'un 
enfant. Sy. Anapogi. Faànoanoa. 

FaAvAvA, V. imiter un chef; 
s*il est assis sur une natte grossière, 
tous doivent faire de même (to 
imitate a chief). 

Faikvavan, v. être perpétuel, 
permanent, immortel, étemel^ sans 
fm (to be perpetual, to be lasting, 
to be immortal): le ola — . — , a. qui 
se perd dans la nuit des temps; de 
temps immémorial : Talu i le — 
lava. Syn. Faànuupô. 

FatfivaTau , s . pierre qui a 
quelque ressemblance avec la forme 
humaine : Pe nae iloa le — i Pule- 
ia. On en voit une à Puleia, Falefd. 

Fatfivave, v. hâter, accélérer, 
activer, presser (to hasten) : — la 
oulou galuega. 

FatfiTave, v. amener, faire venir 
promptement (to cause to come). 

WmÉKwmweimwe f adv. trop tôt, 
trop promptement (too soon). 



FaiàYea, ia^veavea, a. tacheté, 
comme le plumage du vea (spec- 
kled) : Vlemoa — . 

Faiàvela, v. faire cuire (to cook). 

Faiàvela, v. T. r., incendier (to 
bum, to set fire to) : Na latou-^ le 
àai. 

FaiaTelavela, a. un peu chaud 
(little warm) : E lei matua vela^ 
na ona — lava. 

Faiavelevele, v. sarcler des en- 
droits faciles v. g. sous les arbres à 
pain. Sy. Velevele malie. 

Faiàvenivenla, a. bouffi v. g, 
par l'effet de la maladie (bloated 
and pufled up from disease). 

FaiaTeniveBla, v. joufflu (chub- 
by, fat-cheeked) : '0 le tâma — . 

FaiàvealYeai, v. effrayer, dis- 
perser (to frighten, to cause to run 
away). Syn. Faàmatau. 

Faikveslveai, v. causer du trou- 
ble ; faire le fanfaron; casser, arra- 
cher, etc. (to create a disturbance, 
to put in commotion). 

Fa4vèTè, V. ne pas achever une 
chose (lo do a thing by halves). 

Fatfivevela, v. rendre faites des 
bananes en les enterrant (to ripen 
by burying) ; —, v. chaufler (to 
warm). 

FatfiTCYeveve, v. être épars ça 
et là (to be scattered) : — ana mea, 

Fa^TeYeveire, a. incompressi- 
ble (incompressible) : mea — . 

Fa*wev«vc¥e, a. non compri- 
mé, flottant (floating). 

FaAvivll, V. louer, exalter (to 
praise) : — le manaia. 

Fatfivlwll atu, v. flatter basse- 
ment (to fawn). 

Fa*vill, s. percerette (a drill). 

FatfivUlvill, V. percer avec une 
tarière (to drill) : — teisi, seta pu, 

Fa4Y4^vôaolo , ia4v4^vAtiilo , 
V. aller en troupes confuses (to ga 
about in crowd confusedly). 

Fa«a, s. M. r.,feu (Fire) sy. a/1; 
Aumai se faea. 



PAIft, 1. séjour des Ames apri* 
U mort (the abode of the àêai). 

FAIà, ■. wmm'Aéa des lalo dé- 
pouilla de leurs reailles et de lenr* 
cAtes {talo tops without leaves). 

F*M , ■ . enronenieat (hoar- 

Wmtm, y. porter sur le dos, v. g. 
iraciibfit(tocan7uponoae'sb>ck): 

— mai 1« tàma. 

Wmlm^m, v. nonrrir, paître (ta 
fMd) : — nwnu. — moa. 

r^mum, ê. charge qu'une rerame 
porte mr le dot, en l'attachant pti^ 
davant (■ woman's burden). 

Trntm^m , t. remplir un crenx, 
eombler un vide (lo (Ui up a chaara) : 

— la tnagotogolo nei. 
■NriagD, 1. éieiller une personne 

endormie (to wakpn). 

■UMtn. s. cloche(beII): Ta le—, 
(run the bell). Syn. Logo. 

Valal, V. arracher (to root out} : 

— loto. Syn. Fai. 

Patel, V. apporter du champ 
(to Itring lalo from the plantation). 

■Mal, V. tirer l'éoorce du lulu^ 
(ta «crape off the outer bark trota 
tutuçA). 

Wit Im yeu:i (to blind). 

PbIbII, v. T. b., h. MSUfer, 
torehar (to rub, to clean) : — toe 
moa. Sr>- FdH. 

W»tmmm, v. se laver lea mains, 
h bouche (lo wash the hands and 
mouth) r -- ou lima. 

Vaimmm, v. av-orter (t« abort). 

Wmim»», V. r«ndrc petit par la 
(«mpression<1o make small b* str«l- 
cbinc). 

F«i**, V. MnbalW. arranger 
(la pack ap). An %. Fafmo i le loto. 



— VXQ 

Vatoflft, «. luer, fi^par (to UQ, 
to beat) : Va nuxlov —. 

fadaat, i^r. v. ouvrir de Ibrca 
f. g, la bouche, etc. (to force op«^ 
a* tbe mouth) : — U gutuolétâma. 

FabU, 1. se ruer, se bmtr 
contre... (to break): — maiUçahi. 
. F«IMt, V. caiser, rompre une 
canne à sucre (to break, to BiapV 

Vmtmtm, \. attacher de petites 
pierres i un filet (lo lie stones to a 



> tenir debout avec 
enfant sur le dos (ta stand), 

PbIms, v. fixer, assujettir an 
mojren d'une ligature (to Hasten). 

P*ae, s. bois i brûler (fire- 
wood). Sy. Potato T. r. 

PaJIna, s. femme (a woman). 

Fallae, a. femelle (a female) ; 
le monw — . 

Fauve lalllaT. s. femme pu- 
bliiuc, courtisane. 

Fais, prép. dehors (out^de) : 
Ula fafo, sortir. ia i — . 

Faf a, lajalaga, s. petite baie 
(a bay). 

Pas*, s, anse dans une encemte 
de récifs (creek in the ridge»), 

Fagn, s. panier obtong pour y 
déposer le poisson (a Rsh-trap). 

Paga, s. cage pour oiseaui, vo- 
Uère (a bird-cage). 

Faga, s. espèce de loomù très- 
amérecvery acrid species t^bumû). 

Fagalaga, s. petite baie (a small 
Uy). 

Fafa la ïa. s. nom d'une espèce 
de ti (a kind of tj>. 

Pajalaa, s. animal apprivoise 
V. i;. cochon, poule, etc. (an animal 
fed in the bouse) : Ole — olcbbna. 

Faoalasalaal, v. traiter beau- 
coup de matières dans lut discours 
(1(1 have many topics in a ^«ech). 

FajaNa, s. partie courbe la 
plus courte du fait, dans un lola de 
maison (the saùu can'ed jiart of a 
tela). 



FAI 



— 79 — 



F-U 




r« mmUim Imm — . 
Fayii, s. bMdcîle (a boitlex 
Fagpi, s. petite espèce 4e fovr^ 

de; MO trek sert 4e bovteîBe ^ 

Fa^BB. a. qjn a cié 
(awalie> : £ lelse — , i cat 

rapnlBflpi, s. Aôte: 
percé de troua (a flnte) : Ih — . 

Wmêj j. fiûre {to da> : — m fmU. 
la taum faim a iem,A hècn ! faà- 
Fm leieL Fm UU, 




T. 

omufmfm 
/a miia. Efmm 
rai, T 

Cfani» pour : O le «fia /en 
Ufmfimefmitémm.EU^ 

Wmà, \. oMper. pirtafter <!• en 
lide, toiliarv) : /im /«n U ié, 

Fai. T. pofiMidkr, fomt ét^ (1» 
ci^i :0 le MMii» •!«•/«• «a» 

Fai, 9. nie tlke skase, 6âlùw 

naoa tree, tke 

T. ûaperic, fl s'ea «n pm 
/ai prcsn^Mu. : r« /Û « 
90io. ^« mmfmm amêm iuL 

Wmà, T. arracher |lo hraaà ««. to 
plaça, to extract) :— toi*. 



(aWviieX 



i 

ri 
ra 

t<tl>:r«/Uc 

raia* lBie«» adr. c'est bèca ccto» 
c'est bien Trai (ît b trveV 

rai*, s. aKaaee iitrwi lainin ^ 
matrimoniai c o an c c t àwi)^ 
ralAw saiBîe, «Minrife «pu sV 

▼. f. 
i«aate(îetleeX 



FAI — 

VmiAai, a. nouvd établisBement, 
nouveau village (a new setUenient, 
a new village). 

F*l*al, ■. fonder ou rétablir un 
village détruit par la guerre (ta 
found a village : Tula U faiàai a 
Uolioo. 

FwUga, V. vexer, taquiner (to 
vei, to tease) ; Aiiā e te —, 

r«lwi«. V. laire le fou, l'Insensi 
(playing the fool). 

Vutmum, V. tenir une conduite 
qui mérite des reproches (to behave 
împroperlv). 

Fal *l, V. avoir des vivres (ta get 
food). 

Falsi, a. cervelle (the brain): 

Fadal, s. jus de popo cuit (the 
scooted juice of the popo). 

FateUw, V. avoir le dessous, 
être vaincu (to be overcome). — , a. 
découragé , déconcerté (discou- 
raged). 

Falalnga, v. voler très-haut (to 
fly hiRti)- 

Vmltumngm, v. arriver trop tard, 
lorsque la chose est.flnie (to be too 
late, lo came after the thing is finis- 
hed) ; ne se dit que négativement. 

FalWfW, V. plaisanter, contre- 
fkire (to joke) : le nuù — . 

Wmïmmà, s. tyran, cannibale (an 
oppressor, a cannibal). 8511. Feài. 

FalaaA awinoa, v. manger 
des hommes en temps de paix. 

Palaao, V. demeurer longtemps 
dans un endroit, ; être depuis long- 
temps (to be a long time ago). 

FalavA, V. se marier (to marry) : 
Ua — ia Teletia. Va — i Manono. 

Pal é*t Fallal «*, interj. assu- 
rément, c'est bien cela (eiactly so, 
that is truc). 

FtU t*e, s. singulier, original, 
qui se sépare des autres (odd). 

F«l*a«, a. de taille avantageuse 
et bien prise (weU-shaped). Syn. Au- 
JfM: 'OKolij- lavâtes. 



par... (tobecomc, to happen) : ff«i 
— uo. y» — e tuputeUa^a. 

FaUak, V. arracher, sonatraïre 
de... (la lake awaj, to get ofl). 

Fallal, injurier, outrager (to 
abuse) : — lie Atua, blaiphénter. 
iqjurié (reviled) : Va 



r. étreu 



ipeu 



mieui (lo be better). 

Falbai«alm>U,v. être plus sup- 
portable (ta bc more toleraUe). 

FallaDema, v. agir sans édat, 
secrètement (to do secretly). 

Fallal— Ite. V. hiire tout belle- 
ment, à SOTi aise (to act with mode- 
ration, with deliberation). 

FaHalnaa, v. «tre dupe, se 
Tounayer (to be mistaken). 

Fallal nuM, v. être trop simple 
(to be too simple-minded). 

Fallal naea, a. industrieux 

(skilful). 

FbUbI nfta*, v. agir en cachette, 

à la sourdine (to do by the sly). 

Failean. v. aller faire une 
commission (lo go on a message). 



(a missitmnar;, a mes- 
senger). Syn. 'Aaàuna. 

Fallean, a. qui est toujours a 
commander (who commands often); 
O te tāma —. Syn. Poloai 100. 

Falleanl, v. échanger v. g. des 
cochons pour des ie et vice versa 
(to exchange). 

FaUeala, ta laUcala I Expres- 
sion en cas de dissentiment avec 



■e personne. 



Falle)aal.v 



pajei 






ger (to pay for; to avenge). 

Falla^alB, v, choisir un indi- 
vidu pour le punir (to pick out an 
individual in order to punish). 

Falfa, s. action de faire (t)ie 
making) -.Ote — oU fate. 

F«l»«, a. combat (iiatUe, enga- 
gement) : Ua maUe 1« — ^ 



pÀi 



81--^ 



fAi 



i, s. outrage, action d*oa- 
trager (injury): '0 te — a..., actif. 
*0 le — o..., passif. 

Faifpa, s. chose pénible, qui de» 
mande de grands efforts (labour) : 
O U faiga le mea net. 

WmÊgii, a. difacUe (difficult); 
iantasque (fanciful). Syn. Faiaga. 

P«lf|A,a. puissant, fort (mighty): 
O le aitu — . 

s. festin, gala (a feast). 
i, s. espèce d'échan- 
ge, de marché, à l'occasion d'un 
mariage, etc. (barter, bargain): O le 
'^alo nuUau àiga, 

y«lj« aaem, s. objets de paco- 
tille, de moindre valeur (slop-made 
goods). 

FaI^acA, a. difficile, pénible 
(difficult). 

pAl9aiA,a. d*un abord,d'un accès 
difficile (difficult of accès) : le 
aUi — . 

WmÊ^gmââijSL. dangereux, qui a des 
suites graves (dangerous) : le 
twi — . 

Fai^AtA, a. qui cause des dis- 
putes, des froissements (which cau- 
ses clashes): O le laumei o leià — • 

Fain^Oe, a. facile, aisé (easy). 

Faisofie, a. d'un abord facile, 
humble, petit (meek) : le alii — . 

Faisofie, s. facilité d'exécution 
(ease of doing) : lona — lea, 

FallaauUiàUiga, v. partir aus- 
sitôt paré, sans en attendre un 
autre, en parlant de pirogues, 
canots, etc. (to start quickly). 

FaUaasa, v. prêcher, faire un 
discours, haranguer (to preach, to 
make a speech). 

Fallaaga, s. orateur (speaker) : 
Ole — o le nuū. S)ii. Aôaô. 

Failele, v. allaiter un enfant (to 
suckle, to nurse). 

Fallete, s. nourrice (a suckling 
woman^ a wet nurse). 

Fal aui... V. devenir (to become). 

Wad WÊÊL.. V. constituer, laire (to 



raise to dignity, power) : Na laUm^ 
ma alii, 

FalauU, V. venir ensemble (to 
come together). 

Falaaaan, s. oiseleur (a bird* 
catcher). 

Fal flMMv, fal jpala, s. espèces 
de raie (species of the skate). 

FaUalti, s. rêveur (a dreamer). 

Fal oiui laApefeaf Cbmment 
faire? On ne peut &ire autrement. 

Faloaa, v. aller chercher des 
vivres en temps de gnerre (to look 
for food) : Na maiou — - 1 Aana, — , 
s. action d'aller aux vivres. — , s. 
troupe qui va...: Vie — a Atua, 

Falpeae, v. accompagner la mu- 
sique en chantant (to sing). 

Falp e e eja , s. chant, action dé 
chanter (the singing). 

FalpA, V. rester longtemps dans 
un endroit (to be long ago). Syn. 
faiaso. Nofoloa : Ua ouiou — / 

Falpofata, v. T. r. faire du 
bois à brûler (to make firewood). 
Sy. faifafie. 

Falpoîto, V. agir prudemment, 
se tirer d'affaire (to do wisely). 

Falpole, s. législateur, magi^ 
trat, conseiller (a ruler, a coun- 
cillor): '0 alii — . 

Falsoa, s. celui qui enseigne le 
8oa (one who teaches the 9oa). 

Falsoa, s. chef d'une nombreuse 
famille, qui se trouve par là dis- 
pensé de travailler. 

Falsoa, a. impair, en parlant 
d'objets comptés 2 par 2 (an odd 
one in an account by pairs). 

Falsoo, adv. continuellement, 
journellement (continually). 

Faiflita, s. mollusque (clam fish). 

Faleita, s. vivres pour la récep- 
tion d'un parent (food for a recep- 
tion). 

Falaita, v. chercher des sua, 
figota (to look for 9ua). 

Falta, V. je pensais (methought). 

FaliMi, V. forniquer (to commit 

6 



FAI — 

Conûcation). — , a. romicalioD. — , 
a. fomicateur : U tagata — . 

P»Iui, coig. mais QiuQ. Sy. 
plus nmH, Peitai. 

Falt*l«, V. donner des nouTaUe* 
(to give news), 

Faltal», a. coniBur de nonvelles 
(a tale-teller). 

Faltalla, s. libre arbitre (the 
&«e-will) : '0 le — a te tagata, à 
volonté (at will, ad Lbitum). 

F*lt«lla, V. f^re à sa volonté (to 
act at will); Faitalia lava ōe (is 
jau please). — 1« lagata. FaUaXia 
au, je me charge de cela, j'y avi- 
serai, je verrai ce que j'ai à faire. 
faitalia (otou , qu'ils fusent 
comme il leur plalL Tuit e faitalia, 
mettre en liberté (to make free). 

Fal(*m>, v. avoir une teudreaae 
de mère (to be motherly)' 

FwliÉ— , V. prendre soio de ses 
petits (to lake care of its young). 

FmIIbsI. v. Taire seul (to da by 
one's self)' C'est l'opposé de foiUie. 

Foltan, V. compter (lo count) : 
FaitoMpefiaf Els mafai ona —. 

Faltaa ootel, t, additionner, 
Ikire un total (to sum up). 

Fallan, i. lire (to read) : — tusi. 

Faltan, v. ramasser des feuilles 
pour couvrir le four samoan (to get 
leaves to cover in the oven). 

Faltaaa, a. belliqueux (warlike). 

Fwk ■■!■!■, V. sacrifier, oŪrir 
un sacrifice (to offer a sacrifice). —, 
1. prêtre, sacrificateur (a priesO. 

Fall«l«, V. Mre en commun <to 
do with others, in common). 

FbIUbI, v. être liors de combat 
<lo be disabled). 

FaltlolBa, V. être fail, commis 
sous les yeux, en présence de ceux 
qui sun'eiUent les manquements 
(to be done under the eyes of those 
watching for faults). 

Falto*B«, V. sauver d'un danger, 
donner secours (to save, to help). 
». «uveur, libérateur 



(a deUverflr, a sariour). Sjn. A44t>- 

Fw Hn w l w», V. bire deux «i^ 

semble (lo be two) : '0 U aiaa 



_ . s. espèce parlicaUr* 
ae bananes (one kind of banuu). 

Falleo, V. faire le médecin, ^ire 
des remèdes (to do as a phyticiaii>. 

Falioslaa, v. fUre i contre- 
cœur, par force : Sa — ta. 

FadUM, V. tirer du sang des 
yeui (to take blood from the eya). 

FalMtos, a. porte (a doorway) : 
To mai le — , ouvrir la poHe (opeo 
the door). Tapani It — , fermer Ja 
porte (lo shut the door). 

Faltoa, V. laire tout ce qui re- 
garde le ménage, v. g. préparer let 
vivres, nourrir les animaiiK(takeep 
house) : 'O ta — ile àiga. 

FalUn, s. personnes qui pré- 
parent... : refe iona~. 

FoImIm, V. chercher des ula. 

Falaln, s. peigne pour démêler 
les chcveui (a comb). —, v. tondre. 

Faloln, s. dents de requin qui 
sen'ent de ciseaux, de lancette, etc. 
(tlie teclh ofa shark used as scissors). 

PaluBB, s. cuisinier (a cook). 
— , V. fail* la cuisine (to cook}, 

F«IApB, V. accabler de repro- 
ches, de représentations (to taunt). 

Fai nu>, V. aller fréquemment 
porter des laio (to bring oHen tolo): 
Ua lei, mai U — noo. 

FBiva, s. profession, métier, tra- 
vail dans lequel quelqu'un excelle 
(trade, employment) : O Uma lea — . 

Falva, s, pèche (âsbiug). — , jeu. 

FalTaa a l liB» , s. occupation qui 
fatigue les bras (an occupation wea- 
kening tlie arms). 

Falvale, v. commettre l'jncesle, 
ou un autre crime énorme (to com- 
mit incest) : Ua — le lantaloa. 

Fal«ale, v. traiter d'une manière 
barliarc, ignominieuse (to actscur- 
vily, to act unliecomtagly). 

,F«1n, s. aomd'un «rbre.lajiBn- 



FAL 



— 83 — 



FAL 



dums (name of a tuee). Ses feoillcs 
servent à fabriquer des nattes, 
s. ananas (pint' apple). 
s., natte à coucher scnimt 
de lit ('a sleeping mat). 

WaÊm. V. nettover le trou où le 
Solo est planté (to clear the bole in 
vhich the talo is planted). 

Falalala. s. vieille natte (an 
did mat). 

WwaÊÊÊaiÈmmmi^ v. T. r. se coucher. 
s'appnyer sur... (to lie down, to 
jvdine). Syn. LafolA. Taoto. 

WmamMmiÊmmmi, v. n'en prendre 
qu*â son aise (to take one's caât). 

Vialasa, s. nom d'un arbre, à 
finit odorant (name of a tree). 

PWtate, a. oblique, de biais 
(aslant). —, v. être de biais. 

Pal«Bi, France, français (fren- 
chman) : *0 le tupu ». 

WmamoÊk, s. farine, pain (flour, 
bread) : — mata. — œîa. 

FalalMjB, s. natte fine. 

Fale, s. maison, cabane (a house). 

Fale, s. parasol (an umbrella). 

Fale, T. demeurer (lo dwell). — 
èse, V. demeurer .«;épan5 des auti-es. 

Fale, prép. dedans, à l'inti^rieur 
(within, inside). 

Falem, a. couvert de cases (full 
of houses). 

FalealU, s. maison où se font les 
repas des pa en commun, à l'occa- 
sion du paloîOf etc. Sy. Falepa, 

WmaemÊm, s. enfants d un chef 
(the children of a chief). 

Fale «éfa, — a6a6, s. école 
(a school) :Ete — aif 

Fale apllaga, s. tente, cabane 
pour s'abriter (a tent). 

Faleèee, s. cuisine (cooking- 
liouse). Sy. ūmu. FaleuH, 

Faleèàea, v. demeurer séparé 
des autres (to dwell apart). 

Falelale, s. délivrance (placenta). 

Falefeamiml, lalefetafai, s. 
maison portative (portable bouse). 

8. objets pris et 



enterrés par im aitu pour^oçlsr 
mallieur à la Emilie. 

FaleUMie, s. postérité xtom* 
breAsc dont tous les membres 
meurent (a vanishing i^<sue^. 

Fiilelle, s. temple, église <a 
church). S\ii. FaUna. 

Ftelctete0A, !;. maison où Ton 
tresse des nattes (plaiting>hoiiM). 

FalelMaaai, v. T, r. enlemr 
(to biin). —, s. tombeau. 



s. maisons convertis en 
feuilles de fao, de mu, etc. (homesK 

F a ltl awil nirt , s. imprimerie 
(a printing house). 

S s. pigeonnier. 
s. maison en pierres. 
i,s. étaMe (Stable, slyX 
s. maison dont les 
àso sont en maô, 

Faleaso», s. poulaîDer (a heti- 
house). 

FalenMMk, s. grande cage, ou 
piéfre j>our prendre les poules. 

Falenln, s. maison où le peuple 
S(^ réunit à la mort d'un chef. 

Faleelit, s. maison faite en Oh- 
mea, dont les àao sont on olamea, 

F«leo6, s. maison aux provisions. 

Falepa, s. maison où les chefii 
font les jours gras, appelés pa, 

FalepA, s. T. r. songe (a dream). 

Falepnlpal, s. prison (a prison). 

Falesa, s. temple, église (a 
church). 

Faleta, s. maison de travail pour 
charpentiers, menuisiers (shop). 

Faletaa, s. maison de prostitu- 
tion (disortlerly house). 

Faleiallinaiô, s. grande case 
pour recevoir les malaga. 

FaleiAma, s. enfants d*un poly- 
game(the children of a polygamist). 

Faletele, s. la grande maison 
d'une famille ou d'un village. 

Faletim à Upolu, laletpla à 
Savaii, s. T. r. maison à coucher 
d'un chef (a chiefs sleeplng-lioufe^ 



g. Ikmîlle suu chef. 
, s. case sur rarrîirc 
ponr la parenté (■ amall bick 



T. r, femme d'un 
dief (■ chieTi wife); le— o le alii. 

ValelVMfMNMUi, B. lambeau, 
■épalture d'une bmùle (a tomb). 

F«da ■!, 1. latrines (a water- 
doset). Paletio, a. id., T. triTial. 

FmIcbU, (. T. r. cuisine (a cm>- 
king-houie). St- Utnu. Faîeiae. 

Faleala, s.maison en bois d'arbre 
i pain (a house of bread-fruit wood). 

fwl wif l^, s. le corps des ci- 
toyens (the body of citiiens). 

Faleapsta, s. le peuple (the 
people). — , pays tribulaire. 

F«levall, E. maison peinte, 
blanchie (a painted house). 

FalevMo, s. maison en bois com- 
mun. C'est l'opposé de /aleulu. 

Fall, s. herlîe commune (a spe- 
cies of grass) : le mm — . Soli U 
fali, V, combattre ; Set tatoti — i (e 

FUI, s. T. b. comme faàoni. 

FaUn, s. commencer i descen- 
dre, en pariant du soleil après midi. 

FAIla, s. tourner la tête, se re- 
tourner en marchant (to turn the 
head): Va fdHu atv, ona iha lea... 

FAIA, T. étendre, étirer, allonger 
(to stretch out) : — le ie. 

FaU, V. augmenter, amplifier 
(to euggerate) : — ee tala. 

Falola, V. se délasser, prendre 
ses ébats (to rest) -.Sei — le Hno. 

WAtmm, T. Terser, répandre i 
terre (to shed down) ■. — iteliiiolë 
vaà, — i lalo ta. Syn, Liligi. 

Wmtvtt, V. presser, comprimer 
(to compress) : — (au, Syn. ToUk. 

Fan*, s. mat de narire, d'em- 
barcation (a mast). Syn. Tila. 

Fama, s. fusil (a gun) ; — , s. se- 
ringne (a syringe) : —loa.— mod 
afi. — mad afi tunui. — (oat. — 



i — FAN 

Faaa, v. tirer, dicbarger WH 
fusil (to shoot) : — aim itt, tire. 

Fasae, t. mtmtar, en parlant do 
la marée (to run up); — ,y, Mlerer, 
pour la lune (to rise). 

FaaaBja, s. certain nombre 
d'ailu qui entraient dans une même 
personne (a number of oilu in at* 
person). 

Fawaala, v. manquer le gibier 
i la chasse (to miss one's aim). 

Faaaela, a. maladroit au tir. 

Fanalaaa, t. chasser (to go ont 
shooting) : ui le nuil e — ? 

Faaalaaa. t. tirer plusieurs 
décharges (to fire repeteadly). 

Faaalaaaga, s. chasse, partie de 
chasse (a shooting) : / la matou — . 

Faaalaaaa, i. produire bean- 
coup, se multiplier, croître (to in- 

Fa aalaBM», s. canon (great gnn, 

cannon). 

Faaala, a, blessé, atteint par 
une balle ;wounded wiùi a shot). 

Fanais, s. nom d'un abre (the 
name of a tree). 

Faaanawta, s. plomb indien 
^mdian shot). 

Faoase, v. traiter un ceU. 

Faoaa, s. arc (a bow). 

Faaati, s. enfants (affspring, 
children). 

Faisaa, v. enlknter (to bring 
forth). 

Fana*, T. n^tre, venir an monde 
(lo be bom): Olenuùna—ai. 

Faaan, a. qui enfinte (prolific) : 
Oattolefafitie—. 

Fanan, t. pousser on r«jeton, 
en parlant du bananier (to sprout). 

Faoaa, v. rendre dé la gomme, ' 
T. g. U maali (to eiude gum). 

F aaa n a, a, né, issu de... (bom): 
Na — e Iakopo. 

Famanfa, s. enliuitement, nais- 
sance (child-bearing). 

F an aaja, s. descendants, pos- 
tulé (oS^priog). 



FAO 



— 85 — 



FAS 



m, T. afOlier, naître 
amt le temps (to bring forth pre- 
matardj). 

Wmwmiwàt , t. manquer la mar- 
que (to miai). 

Wmmm^ y. T. r. iDer à la sdle (to 
go to stool;. S3rn. Talafi. 

FAb», adv. fréquemment, le 
long de la route (along, passing 
along) : Afe —. Syn. Solo, 

Wmmm^ périr, mourir (to die) : 
A matou — . Syn. OH. G<isê. 

^■■•ttta, V. retourner, rerenir 
(to return). 

Wmmmanamf/imj r. périr les uns 
après les autres (to die off one aller 
another). 

Faa^èleélei, v. être éclipsée, en 
parlant de la lune (to be eclipsed. 
for the moon). Syn. GaseèleèU. 

Wmataêmmm, v. T. r. laver (to 
wash) : — lUvia, Voir Fafano. 

Fmmm^fÊL, s. destruction (ruin) : 
Ole — o tagata leiieifaàmai, 

Wmmmiat, qui se meurt, n en pent 
plus (dying, :0i! le tane^ a au — / 

FÙA, adv. sur le point de... 
encore un peu... (soon) : — a ou 
aiu ai, — a maumau mea. 

F«unui, s. terre, champ (land) ; 
sol (soil) : lona lea — . 

F«unui, s. délivrance (placenta). 

F«B«a, a. apprivoisïé, domes- 
tique (tamed) ; par opposition à 
âivao, vaOj sauv-age : O le lupe — . 
Olepuaà — . 

FaasA, s. endroit où est lié un 
pa (the fastening of the bonito- 
book). 

FnaMamaninln , s. nom d'un 
arbre (the name of a tree). 



s. cimetière (a burying-ground). 

F— ■!■■■ , s. terrain couvert 
d*un pavement de grosses pierres (a 
stone pavement). 

Fao, s. cheville (a wooden peg). 

Fa», s. clou (a nail), clou en 
enivre (copper-nail). 



Wmm, s. espèce de poinçon 4at 
charpentiers Samoans (a steel tool). 

Fa«, V. enlever, ravir \iolena- 
ment ; dépouiller quelqu'un d'une 
chose (to seize, to take violently, to 
rob): Vafao la ta mea, S)-n. Ta%rfao. 

Wmm, T. avoir le has tourné en 
haut (to be turned bottom up). 

Wwtm, V. chavirer (to be upset, to 
capsize) : Sa » lotm nan. Sy. Smè. 

FA4, V. être couché sur ia &oe, 
se tenir blotti (to lie on the &ce). 

F*«, adv. sur la fiice (on the 
face) : Na paû fdô. Sa taatia — • 

Fa4, V. garder la nentnlité 
dans une guerre (to be neutral). 

Fa4, s. personnes, pays neutres. 

Fa4, s. neutralité (neutrality) : 
Too fi le ~ . 

Faenànl, s. hameaux, fermes, 
dépendances d'une ville principale 
(hamlets, Cums). 

Wtioétm, V. emballer dans un 
panier ^to pack in a basket). 

FaoaageiCai, s. petite barque, 
arbre évidé, pour S ou 3 personnes 
(small open canoe). 

Faafale, v. se retirer dans la 
maison (to enter a house) : Soma e, 
t€iiou faofale o loo mumu a fi, 

Fa<»lmle, v. entrer dans le corps 
d'un homme, en parlant d'un aitu, 

Faolaaa, faaiaal , s. ris (a 
screw). 

Faolaa, s. long coquillage, qui 
servait de fao (a long shell, used as 
a punch). 

Faofao, v. clouer, attacher avec 
des clous (to nail). 

FaovaA, v. être couché dans le 
cercueil (to lie in a coffin): loo-^. 

Fana, s. arbre dont la feuille 
sert à faire des nattes, pandanus 
(the name of a treo)- 

Faea, a. imbécile, furieux (foo- 
lish, mad, crazy). Plur. Fafaea. 

Fasi, v. battre, tuer (to beat, to 
kill): Vletâmauafcteiaehnatinâ. 

FAai, s. place, endroit (a piece, 



PAT 



— 86 - 



FAT 



^flke^): SaiU $e^e totoaiU mêa. 

Vtel^ 8. morceau, pièce, partie, 
cMé (bit, part): Aumai se fàsi te, 

Wéml, V. couper en morceaux 
V. g. des ignames (to split up in 
pieces) : — ufi, 

FmIUi, a. blessa à mort( wounded). 

Wakaâimai,v. continuer de frapper; 
découper (to continue b(*ating). 

Wmàêfim, s. action de battre : — a; 
action d*étre battu : — o (beating). 

Pasiga, s. meurtre, assassinat (a 
murder) : *0 2^ — o Lagaia. 

Paslysaf aaUia, v. faire plaies 
sur plaies, briser (to make sore all 
over). 

Wmmîuàmim, v. tuer, blesser à 
mort (to kill). Plur. Fasimamate, 

Fasioil, tuer (to kill). Syn. Fue. 
i,a. tué (killed). 
r, s. meurtre, mort vio- 
lente (a murder). 

WmÊÊtù^ a. qui vient les mains 
vides. Syn. E le ai eaua mea, 

WmÊÊnmàadmm, a. tous tués (ail 
kiUed). 

Fala, s. plancher, cabane pour 
y déposer le:« ignames (a raised 
house for storing \9ms in). 

Fata, s. brancard, civière (a 
hand-barrow). 

Fata, V. porter sur un brancard 
(to carr)- in a fata) : Sa matou fcUa 
faifeau polotane, 

FAtaamHo, v. feirc le tour, v. 
g. d*un |>ays : Sa au-^i Toga. 

FAIaaaUlosaga, s. tour, v. g. 
d*un pays; révolution d*un astre: 
*Ole~- oieM^o le masina, 

Fatalata, s. poitrine, poitrail 
(the chest, the breast). 

Fataga, s. action du porter, 
OQ d*étre porté (the carrying in a 
fata) : le fataga o Miei ma lana 
avd, 

FAialf laatal, v. sasscoir les 
jambes croisées (to sit cross-legged) : 
Se,— to. Plur. Pâiatai. 

8, eminence^ pointe 



ipû iravttice(K& emineaae, a- hkadt 
point). 

Fatama— ,s. échaikudage,pour 
construire les cases (a scaffolding). 

Faiaalfa, 8. repaire, nid (a 
nest). 

Fatanlga, a. un certam nombre 
de serpents entrelacés (a number 
of snakes intertwined). 

Fatatalga, s. chefs et maiai 
qui composent l'assemblée (chiefs 
and heads of families who compose 
the council). 

Fatati, s. li cuits au four, serrés 
et mis en réserve (cooked ti). 

Fall, V. se briser, en parlant de 
la v-ague (to break). Plur. Fafati, 

Fall, V. changer (to change, to 
turn) : Uatoe — lona loto. 

Fall, s. air d*un chant (the tune 
of a song) : lea Uma — f Ole -^ 
lelei. 

Fall, s. troupe de personnes en 
voyage, sy. Sdo a tagata (a party). 

Falla, s. temps, époque, moment 
(time) : Sau ae^ ete saUimô ai. 

Fallaina, v. retomber dans sa 
maladie (to relapse). 

Fallaianaal, s. inégalités dans 
le chemin; roches abruptes dans 
la route (unevenesscs in the ground, 
abnipt rock standing in the road). 

FAIIan, v. voir Paatiau. 

FalHail, s. palétuvier. Sy. Togo. 

FalllaUala, v. être près de 
naître (to be near being bom). 

Falleosoe, s. voleur (a thief). 

FalHita, v. changer de résolu- 
tion, faire des modifications a ou 
plan (to change the mind, to alter 
plans). 

Fallvll, v. x-olcr, terme de mé- 
pris (to steal). 

Faio, V. manger (to cat), se dit 
par colère : Soyfato au mea. Sy.'At. 

Fata. V. faire un tUi (to make a 
titi). Sy. Fatu noa. 

Fata, V. composer un chant (to 
compose a song) : — m jMa». 



FAT 



— «T -^ 



FAV 





npport (la ntae a &bp ngiortV 

cûDui, fiun^ (aïAMieV 
K. tioj ^ui d'un fruiu 
uoftmn (the core of a £nutV 

Wm»m^ a. bible, <n dècadeow 
(fnat snaO) : Ate ^if». 

ft. pqpûmraùi* («r«éil 
s. boisson ii bùli> : (I It 

— Umu» «Igafa. cotoBiùcr. 
FMh, s. !• oavur (lfa« beul); 

gésier (tht gnciird)^ 

VMa, s. sëcrétioB, marx-^ (ancn^ 
tion, saot) : O l«— itu. *0 10 — oOft, 

— fiMte, dre des ^peux. 

Fat«, a. dur, en pariint du bob 
(hard): Famfatu, 

WmMmmkj v. dépoter dans la roé<- 
moire (to lay up in the meroor)). 

WmMmmk dtp», s. chancellier. 

WmÈmmÊÊnmÊf s. pierre tradition- 
nelle (a traditiooal stone)* 

WmÊmmmMÊ\ s. poisson à coquille 
(the name, of a shell-iish). 

WwÊmnwÊm, s; endroit de l'épaule 
qm supporte la cbarffe (the part of 
the shoulder on which the burden 
reste). 

FateMBBM^ Ti aToir une gros- 
seur â Tépaule à cause des fardeaux 
qve.ron a portés (to have a swollen 
shoulder from bearing burdens). 

PniMSMaa, s^ monceau d'amu 
poor attirer le poisson (a heap of 
amu to attract Ash). 

FaiMBifl, 8. monceau de pierres, 
d# corail pour attirer le poisson 
(a heap of stones and coral to attract 
fish). 

WmtmÊÈÊm^ s. une espèce à^i fniit 
à pain (a speetee of bread fniit). 

I, V, pILiier (to fokl up). 

imUÊÊÊÊimÊ, T. dine 

de pwek» (to lay op 




pk«n dr |9ra\'ier (hM «Ah (rHtV 
\Yir. calitmiifr (Ia v«îw a M»^ 

v^^H^^^ «fc* vfv^ ^^i^^ v^iOT fvnim 

raftor IMng th^ wf^gnMe). 

(tho kiidn«fTft>. 

I^MiB^ivmM, e« wiraMn fa NMy 
tumourV 

V^atvlMaH s. ^«ttW* q^l eut 
d^À «<»r\i» V. g, jwwr t<iilun» <WM 
thatchV 

battcmout du conir {fl^ mMitm ef 
the hccirt) : Tnp^tpH m^é M f# -^ 

umV (A woniHMit hatrhH). 

Ffl€V|l^a#, HittMNVAt M« poM^i 

chansonuior {Ok |HH«t). 

ViH«taila» H. oonliMir, hàlil^ur 
(a slory tollor, n gn^wl tnlkcr). 

F«tM€ol, ». vioillo hm*h«» um^ 
(a \vom*out hotchol). 

Vatist«t H, nxNUMMiu di* piArres 
daiiM la nier (a h<mp of Htotii^ii tn 
il 10 Noa). 

Faim*, 8. piorre qu'on ne p#iit 
rouler (a uuniovnhli* iilmii*). 

Faf«t«, n. homme indiiMHetif 
(an indttstriuuR men). 

FaiMvala, s. vieux, mauveis 
ftapo (a bad êiapit), 

Faa, H. nom d'un arbre, liIbltu^iiH^ 
dont r(^*orci5 rcmploi'if 1<* rhnnvrt: 
(the name of a tree). Ksp. âïtfér.'. •— 
fata. — āoga. — /IM. — maii. — 
a Tcujaloa. ~i- lu. 

Wmm^ s. es|ièce de turban pour •• 
lîor J«M dieveiix U i»tnng>, 

Wmm^ %, poignée fie chanfr» dr 
fau «ervant de paesfrtfiR pour pré- 
parMT Vàffa (straiiier of f^m). 



botiK). 

W»m, T. lier ensembla (to tie to- 
gether}. 

F*«,liier pv un lien (to fasten 
bj tying). 

Paa, V. construire (to boild) : — 



dui* le« échanges (sa 



défunt, c 



de tiapo, 
ir lequel an dépOM un chef 
m sur li>qiii>l sifgu un chef 
3 partie «ulunnelle de lupe 
|H>ta(a heap of siiipo, etc.). 

Faaèae, v. changer de câté le 
iMluicier d'une pirogue pour facili- 
ter la pécho (lo turn the ama) : Va 
matmi — \o matou vaà. 

FanlaàlMleya , v. flincer un 
•nfant (to hetroUi a child). 

FaalMa, v. attacher, fixer avec 
de Xàfa (lo listen on). 

Fanlan, v. lier ensemble (te tie 
leather). 

Panlan, v. é|)roiitcr un ma- 
hisp, lenrie de vomir (lo feel sick). 
Panlantane, v. fiancer une lille 
(lo betroth a daughter). 

FanUIl, %. conle qui retient la 
charge d'une femme sur son dos 
(the cord used by a women to fas- 
luR on a burden). 

FmmHIo. s. périnAe (perineum), 
ae dit pour l'homme. 

FansaiA, indocile, désobéissant 
(disobedient), 

FbB I lOB, fUB I IMIBB, V. 

iMuor les cheveux derrière la tète, 
on devant (lo lia Ihe hair) : — le 
foga. 

FbhIbI, t. abonder (to abound, 
lo be heaped up). Syn. Faupae. 

FBBlal0«,s.Bbondance(ah(>ap). 

r«BlBl«, s. le (an le pins bas 
4'un«Mqvertiire (the IowbhI /au). 



t - FE 

FaMlBia, T. prier. Intercéder 
pour (to intercede) fj. faatva. 

FmiIbIb, v.T. r. (kire une obser- 
vation respectueuse (to advise). 

Fanlalo. v. s'abaisser, aliami- 
lier (to humble one's self). 

Faalnala», v. attacher deuK 
barques ensemble(to join Iwovoii). 

Fan naal, r. impers, on dit (it ii 
said). 

Faanaata, v. cooslruire avec dn 
bois non sec, vert (lo build with un- 
dried wood), 

Fanmaa, v. fiier solidemeut ; 
s'attacher à... (to hold firmly). 

FaMpata, s. nom d'une planle 
(the name ofa plant). 

Faapnè, V. abonder, être en- 
tassé (to be abundant, to be heaped 
up). Syn. Fautai, Taumûfa. 

Fanpa*, v. être enllé (to be 
swollen) : — b mai. 

Fbnpb«9b, s. abondance , grande 
quantité (plenty, a heap). 

Fanisa, s. ti'ame (the wooO. 

Fanaa, & petite botto de (aume 
pour le feu (a bundle of tawne). 

~ _ action de liar, fiier, 
>trui re (a fastening, buildi og); 
— oUfale,o le vad, construction 
d'une maison, d'une barque. 

FaaaalB, v. mal lier l'hameçon, 
le pa (to fasten wrong the hook). 

FaoKla, a. bien élevé, Lien édu- 
que (well educated): le tagata 
fautia. eo»o tona. Syn. Aàaàina. 

FatHaBc, V. liancer une lille (to 
betroth adaughler). 5y. faafaulané. 

Fanlna, v. T. r. intercéder pour 
(to intercede). Sy. Ole aln mo, 

FaatHualaa, a. qui n'a pas été 
contrarié, dompté (unrestrained, 
nnchecked}. 

Fanvae, s. corde qui est au bas 
du filet (the rope at the foot of a net). 

Feel at s'adjoignent à plusieurs 
verbes, el en font des verbes réd- 
proques: ila, feitagai; mint, /*- 
imaai. Quelquefois ils «primant 



FEA 



- M^ — 



rli\ 




iii:tir*> '3IUŌI UK 

•Ir jjancàfr l uoite. 'a mot in rnuit» 
iTBmmt ■-•n want «ii «a unwi* . 
FiiBtf—i . .■^pfiiiiai F'^iomdnuku 
F*9pÊ0ipiuai, Vu i^ '^tl*?:^ Daniiufni 
roECftitiMie. \e -iuM: us» »viiiiubk 




or. TOfci ' îeEnDKÂ * who. 
/te •■na mÊL^aUkiu * *J « fta j i 



X tonner U 
4k tianfH. AfBB* puiir le îuttir: iT 

X» «iu. (in» ^ JÙMÊftiÊU piMT Ift 

JKi 4 «DA 'inaf'aK :* 
âvft 1 îbrmtïr le^ -iimtioiis^ 
da Una. O^oo. ju - \vh«!ni "^ Ubi^ tai 
lotiiL Ifam* «JiL» jrec muuvunuiiii 
<tD. mtDi. JEsif as f «i'ju fnmii. 

PoHik "^w -MS battr<* t <:inip» ie 
ptitd»ttD iûcki. Pliir. te ja. 

WmaàS, r. ^nmiwr tu dimbt . 
htm. — i inu. Plur. ie jcr. 

VcBABBik 1. '{ui a«.* tcnnent, *m 
s ippIitfixanL •*n Vammiiiant v. g. 

V«itfMÉ« V. iT. r. j oiliir 4i vvair. 

Afiie <:t au mural. :5ya. /^«uum. 

Voigiii» V. étrv <i& âum tua •!» 
faatrs. Tii>->.t>vù» «tu be oppobUa 
cadi «jthdr?. Sr. fe»atfa». 

■"«■gui» V. camâïpomire. voir 
de» nkktitiDS : — ma Ut traiaffiU. 

FoigaL V. habiter Hflh*»nibli>» 
T. f . an chtif ar«fi: <wa peupk (tu 
dvtrU tof«ther>. 

FcagalgB. •». enwinbli*. 5y)>tèin« 
de nrfatûm :?tibltfs. t. j^. mtn? 
paruiU. che£> «;t ttiUifaU^ «t même 
oita antivfoK (.in tf>tābh&fa«:«l cvfci- 
tMoship) : A fmàptfem tm iatam /te- 



■ A ti^enoBi. ui np^mutouH) .\ (K 
^ — ramëè t "4 — . 

Ihinl» .L, «aambiùtt, >«u>a^4i v<%»- 
vvipe^; farwiu itwn*e^ . -ij»-^. 
\. >onAn!«uMa^^'r. 

luw 'ivtt àoiâitttr «.«OMurt, to sUMtriK 

''amttf ^ ite 9eMi r««ft m^im^ 

^-Qâer1 to raiftlfat» «;w«:i«> tu ovdiJi^ 

nwm tin ^uitént. In tbctuciftùutt ^feu 
: onnuul jduJIttnr or ibmicuUML ïm* 

triiin«r tu Io%'e oq«i 4uutb«'>. 

tl»IT»l^^ tu ÎM iiiutt-U): £a £i»--*te«w 

^nniir 4U Uiu> >«.'it:^ • tu ^u 4boul). 

P«ttHHiw piuj' V puH«>r tw* 
ban|iM, unti tuois^mv.*» cdii v ^ utià^ 

VMHMoniii» piur :j^ cbdfiiiiM^ «1» 

VteMMM^L V. iliurutui-w (jb» 
ouirmur) : ^ ^ fin miù iu te mL. 
WmmÊÊÊtk ^- cmcfattr v,W :»|mI;) . ^^i^i 

WmmÊÊÊÊmm^ ^ cnicikut v^é^'^tiui^K 

jptani» tu pnitect). 

Fw ^ v« temr comp4((iiÀu à w^ 
chief v.^ dei^i» cuittpdttv > : — i tt «Aîi 

servir V tu dÀd): Stn tnuk^ muk Ut miMi, 
Ww mmfkÊà. \, ^ ivunii- «UnaNuM» 
tie difiler^nt:» eodiviti \,W v>jltocl 
lofifttMNr â?ow diA«i«Màt ptece«i>- 





VaAmmI. *. plnr. 4t inv. nager 
lloitwimr- A lalmt—. 

V«MmI|P». «. fuMf. <)>• t>»tobr>n. 

WtmmMt», V. firr'ft*T p«rt'>nt 
4m pniirri''r<nn «n)!! »11 ili-mt for;. 

If«i*apri. T. «onir par iln 
nMri*g<4 (tnj^n in malnrnnn;). 

V#M«*t, V. M ilnnn>Y r'Âipro- 
ijm^niaA H»! marTii»?* d Itnnnear 
(Utrt^put fritiMallf}: Oaliie — . 

■'«««eal, T. finrtar un otiiet 
*«T* n.rilfn 1« inilrirtc. vj. Ft9- 
panpiMi fin rh^i» : O a mea t — 



bair < ta bate oi 



aiMthr; : Sa latau — . 

T^Êmmmm^amk. t. muItipUer iti) 
tnr.ltipit) : — mpu Ptlt. 

le n^oce lia trade). 



nomme aiiiis ito liie togetb«r>. 

Fctel^. V. m trouver tanUt 
allié, Uotôt oinemi d'un mime 
[•nrli. dini dm même (fuerre. 

FHaMpMal, v. ï'eotre'^enl- 
Icr, t'eidre-^lécliiKr (to leïr oa» 



FEF 



— 9! — 



FEI 



r*s repntalkm). Syn. fefaa* 

Fcfatotti, T. tirer chacun do mn 
côté, chercher chacun son ax-antage. 

Fcte«ai, V. se frauder récipro- 
qnement (to deceive) : le àiga — . 

Fcla#al, v. emballer, disposer 
(to pack up) : — inea i lé àto. Syn. 
fafao. 

WmÊmaâmk , v . 8*entre-fhippor , 
s>ntre-tuer (to strike one another, 
to kill each other): So Jo/ou—. 

gehiriai, ▼. frapper à coups 
redoublés (to beat) : '— le manu ta 
mate, 

W^Êm, s. crainte (fear) : Ua tele 
Uma ^iateôe, Syn. Mataù, 

Fefe, T. craindre (to be afraid). 

FefoUi, V. ouvrir une chose en 
séparant les deux parties qui la 
composent (to open in two) : — mai 
le àlo. — , T. h. obscénité grossière. 

Fcicio, s. espèce d'tilu propre 
an taufolo (a kind of bread-fruit). 

PefcttA, fcfea, a. dur, coriace 
(hard, though) : Tino —, corps 
endurci. Syn. maàà, 

Pcfesa, fcfeo, a. intrépide, in- 
domptable (fearless, invincible). 

Frfete, a. enflé, gonflé (to bo 
swollen) : Loto fefete, 

», a. orgueiUeui (proud). 
^ V. s*épanouir, se gonfler 
de joie (to be cheerful). 

FefetakU, v. disposer les piemïs 
d'un four sur le bois allumé (to dis- 
porte tlie stones in a ximu), 

VcflleflMuil, V. être en paix, 
entre plusieurs ; se supporter mu- 
tuellement (to bear each other). 

Fctn»yii, V, mêler, entremêler, 
alt«;mer (to mix) : E lelei ona — . 

Fcfitol, V. comme fefilogai. 

FfilMMMnl, V. contester, dis- 
potfr I to dispute, to contend). 

WeEhEEtrnffm, s. dispute (contest). 

WeîmmAmÈ, v. s'entre-donner (to 
give one another) :Nci la — a la 



V. aller el v«taiK(to 
go in and out) : ilud to —. 

FctoM^tai 1« BMUMMi , être in* 
constant (to be unsteady). 

Felilw— I, V. étendre, déplier 
(to spread out, to unroll) : — toga. 

FelaAcal, v. avoir une jalousia 
réciproque {to be jealous) : a» di — • 

Frgale^iUeal, v. être chasiêM 
réciproquement on parlant da dMUi 
armées (to be driven mutually), 

Fe^mMaval, v. so parler let una 
aux autres (to speak to one andUMr). 

Fff«s«l,v.parler à tort elillra» 
vers (to speak at random): — faàpêa! 
I, v.s'entre-voleitto rd>% 
v. 80 tordra le 
corps par impatience, repugnawM : 
Alia e te -^, ina alu ia vave. 

Fe^Aiieal, v. mourir des S oêléti 
dans les deux partis oppoaés, 

Fe9««olo«l, v. se démonter, m 
disloquer (to take to pieces). 

Feganyaval, v. rompre, casacr 
v. g. un tolo (to break). 

FegttuUU, être opiiosés, dUlé* 
rents (to bo unlike) : Lolo — . 

F^90f|o, V. souffler, v. g. fe Aiu 
(to blow) i — leafinei pe. Sy. Fêuki, 

Fafolottlf fegof^loal, v. ftdre 
un grand bruit comma celui d*un« 
multitude, ou des gi-andes eaux. 

FegatoMl, phir. v. être submer- 
gés ensemble (to bo drowned all 
together) ; sombrer (to founder). 

Fegalgaf , v. parler bas, a voix 
médiocre (to talk in a low voice). 

FegBtanartMttl, v. faire des dé- 
positions différentes, en parlant de 
deux complices (to testify diflitrent- 
ly) : A \ià le — ,aè taà mai. 

VeÎMf lel«, a. bariolé, bigarré 
(streaked) : O le eiapo —, (ornamen- 
tally marked native cloth;. 

Felll, V. souffler dans un in<ftni- 
ment, v. g. une flûte (to play upon 
the flute). Syn. Feula. Hi. 

WMwKÊêtX, se voir, ae t e muwitf cr 
(to meet). —, s. eulrevue* 



FEL — ! 

. PcDoai, V. le troiiTer réunb (to 
be assembled together). 
. F«0»i«ai, V. se reconnaître i 
ecHains signi^s ; reconnaître ceui de 
•oo parti -.Sa — t te tagavai. 

Wttmolm»mk, v. s'entre-hsir (to 
hats mutually) : La te —. 

F«l*ola*lWl, V. se faire mutuel- 
lement des reproches (to reproach 
one another), 

Felalal.v.mendicrrnni l'autre 
(to beg OIK another). 

F«li«, T. 11. 

FvlMgal, V. voir Feloloagai. 

Pdtatanl.v. être tous en colère : 
Ol«aU mea e — ai le àiifa n«i t 

FclMlMNliV. voir confuse manl, 
indUtinctement (ta see confusedly). 

FelU, (•■did, s. T. h. coït 
(cMtion). 

Fata, a. ouvert d'une manière 
difforme, ae dit de l'œil (sore eyes) : 
Mata fêla linjure. 

F«la*l)tl, V. passer et repasser 
■ur, par-dessus: Sa —peaiiile i-aà. 

Fetalial, v. se cacher (to hide 
one's self) -.Se. — iai lalo. 

Fetalosi, v. se renverser, se cul- 
buter (to overlhi'OW one another). 

FelalMU,v. préparer un terrain 
pour y planter du lalo (to weed} : — 
U vao, *ei loto ai tigapula. 

F«lal*nl, V. se lancer et relan- 
cer un objet (to throw repeatedly). 

Fetaloal, v. ballotter, «tre bal- 
lotté (to knock about, to loss). 



semble d'une affaire, converser en- 
Mrobte (to speak of, to cotivci-se 
with) -.SeaU mea ua outou — «if 

Fetalalaloalsfi,s. conversation, 
entretien (a conversation). 

F«ta(Bl, V. tresser prompte- 
ment (to plait quickly) : — se àto. 

FctàgMil, V. caler une barque 
(to support) : — le voō, nei gau le 
taeU. 

F«taaoaMl, V. entendre la voix 
l'un de l'autre (to hear); se com- 



1 — FEL 

prendre réciproquement, en parlant 
de 9 personnes qui parlent chacune 
une langue dlEférente : Sala — ,e 
U tati le gagana a U tati. 

Fclttmaal, v. mâcher prompte- 
ment (to chew quickly) : la — le 

Fcl«nwl,v. être bigarré, de di- 
versi^s couleurs (lo be variegated]. 

FelaUMÙ, plur. de Iota, v. être 
peu éloignés <lo be near tt^etfaer) : 

Fetaa, v. égratigner (to scratch). 

Fclaaat, r. déplacer, mettre b 
confusion v. g. parmi des objets (to 
disorder) : Aùâ le — mea. 

FclBaal, v. croiser des objets en 
les superposant. Syn. feniuai. 

Fetaotaa, V. se promener en 
mer (ta sail about) : Latou te — . 

FcIaDtanal, v. se répandre, se 
divulguer promptement (to spread 
out quLcklj); accumuler les accusa- 
tions contre une personne (to bring 
varions charges against); faire des 
content, être un rappoileur (to be a 
lell-Ule). 

Felanliuitael, v. n'avoir pas de 
concurrents, en parlant d'un orateur 
(ta be alone speaker). 

Fclacaaai, v. être croisés hori- 
lontaleraent (to be cros«.'d); croiser 
lioriïontalemenl (lo put lioriian- 
Ully). 

Febivaeai, adv. horizontalement 
(boiiiontally). 

Fciftvral, V. être blessés réci- 
proquement (to wound oneaaother). 

Fclavelaveal , tetavel, v. être 
enti'elaci^s, accrochés (to be intri- 
cate, to be involved), 

Felclele, a. divergent, compli- 
qué, à pluûeurs branches (compli- 
cated) : le ùpu — . Gagaiw — , 
langue qui a beaucoup de mots. 

Fdelcleta, a. (T. r.), aUaqué de 
puèia (a fit of eleplianliasis, a lit of 
ague) : le alii va —. Sy. 7aiia. 

F«lcle«t, v. voltiger çà ot U.,., 



FEIC 



•— 93 — 



FEM 



de bnmche en branche (to bover 
aboot) : Sa — manu. 

WéÊeatay plur. de Jele, v. voler, 
s*envoler (to fly away) : Manu fele^ 
ieif oiseaux. Ofiâ — lea manu f 

Feinill, V. sortir la tête de Teau 
en parlant de poissons (to eraeff^e 
from water) : ~ solo mai le vao ià. 

FdloUoai, ▼. entourer, cerner, 
V. g. une personne pour la saisir 
(to surround). Syn. Fesiosioai. 

Pdiiuil, V. retourner un linge 
qui sèche (to turn up). 

Fclliuil, V. changer de rôle (to 
change) : Feliual tatuaga^ comme 
Ton dit : Quand mars fait ravril, 
avril fait le mars. 

Pellsal, V. retourner, brandir 
(to brandish). 

Fel«sial, V. se porter envie ré- 
ciproquement (to envy each other). 

Felotci, V. toucher, manier son- 
vent (to handle). 

Felotelolcai, v. écraser comme 
en pétrissant (to squash kneading). 

Fel^toa^Al, V. s'entre-hair (to 
hate mutually) : E leaga pea — le 
àiga. 

Fctoiakil, V. être péle-méle, sans 
ordre, ni distinction de rang (to be 
intermixed) : Ua — tagata uma 
ma alii, 

FcloiAloioal, v. voir Feitagai 
(to hate mutually). 

Felaaai, v. aller deux ensemble 
(to go two together). 

Felactti, v. secouer, agiter (to 
shake) : — seta paù. 

Felaetae, v. agiter (to shake). 

Fel w ch i c a i, v. être en branle. 

Fclolal, V. se provoquer récipro- 
quement (to challenge one another). 

Felaloal, v. agiter, v. g. un li- 
quide dans une bouteille (to shake). 

FdmbiA, v. se remplir les 
mains de choses diverses (to fill the 
hands with several difTerent tilings). 

FciayJoai, être douce, en 
pariant de Teau (to be fresh). 



ij v. faire bien séchef 
(to dry very well). 

Femaltnal, v., T. r., aller çk 
et là..., aller et venir (to go here 
and there). Syn. Fealuai, 

FeoMdlnal, v. parcourir en di- 
vers sens, V. g. un champ pour le 
visiter (to run over). 

Feiaeiwai, v. se croiser en 
chemin sans se voir. Syn. FedUai 
(to pass one another unwittingly). 

FeBMi^Mogai, v. ne pas at- 
teindre son but, en parlant de dens 
personnes (to do mutually a thing^ 
to no purpose). 

Ffiaaaai, v. baisser prompte* 
ment, en parlant de la marée. La 
marée baisse (the tide runs down). 

Feaaaaaloal, v. avoir des soup^ 
cons récipro8|uement (to suspect 
one another). — , présumer. 

Femaeeselal, v. se diviser, se 
séparer (to go trom) : — le àiga ! 

Femaealralal, v. éprouver de 
la douleur dans tous les membres 
(to be in pain all over) : loo -^ 
solo lo ta lino. 

Fcmataf oai, v. avoir récipro- 
quement de la jalousie (to envy 
mutually) : — latou. Syn. FelonaL 

Femaieai, v. coi\jecturer (to 
surmise) : Sa malou — pe sau le 
vaà. 

Feauuega, s. conjectures (sur* 
mise). 

FemaoAl, v. trouver chacun de 
son côté du gibier, du poisson (te 
get equaUy) ; Ua latou — . 

Fenuuialna, a. empêché, rete- 
nu par des obstacles (entangled) : 
Ua — lava ita. 

Femaolal, v. baisser prompte- 
ment (to run dovm quickly). 

Femanmial, v. être desserré, 
dénoué (to be loosen) ; attacher 
promptemcnt (to tie quickly). 

Feaieliial, v. faire, arranger 
promptement (to do quickly). 

Feaaeleal, v. ne pouvoir se eon^ 



FEN 



— 94 — 



FEO 



dare, en parlant d*an échange, d*un 
marché : Va ^ la la faèiau. 

FtPifiBif i, ▼. être confus, dé- 
concertés (to he confounded). 

FeicnawMgwiMi, v. balbutier 
(to speak confusedly). 

Penalli, v. se frotter réciproque- 
ment (to rub together). 

V«nilllal, V. s'agiter, s'impatien- 
ter; se contracter v. g. pour cacher 
sa nudité; se tordre, se lamenter 
par l'appréhension d'un danger, etc. 
(to shrink up) : Sala — ile alua- 
tuvale. 

Femlllal, v. caresser (to fawn). 

FcmUlmllIal, v. frictionner (to 
rub). 

FeflaltMiiloAl, V. s'amuser, per- 
dre le temps (to trille one*s time). 

Feaaiaal, v. s'entie-quereller (to 
quarrel). — , s. querelle. 

Fcmlmltai, îrmlf mlUii, v. se 
vanter chacun de son côté (to boast). 

Femoeal, ▼. courir prompte- 
ment (to run quickly). 

Femoel, plur. v. courir vers... 

Femoamonal, v. se transfor- 
mer, se métamorphoser (to turn). 

FemBlinalal, v. murmurer les 
uns contre les autres (to grumble). 

Fcmolemaleal, v. T. h. 

FemalliniiUai, v. suivre, écou- 
ter, obéir à... (to observe, to obey). 

Femialoiiuilaal, sing, et plur. v. 
se laver les pieds (to wash the feet). 

Femmaal, v. se dire à Toreille, 
à voix basse (to speak in a low voice). 

Feiia, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). Sjn. *Oli. 

F9iui,s. lassitude extraordinaire, 
envie de dormir (weariness) : Va tu 
lefena. 

FeBAlena, a. dur, coriace (hard): 
Faàtoa tagata fenafena lea (a clo- 
se fisted fellow). Sjii. Fefena,Maàà. 

Feimnwlai, v. cacher prompte- 
ment (to hide quickly); se cacher 
réciproquement (to conceal from 
one another). 



k, T. ^, dire entre eux, 
en parlant d'étiai^ers, ou de se- 
moans pariant une langue étian- 
gére (to say each other). 

FcBAwuuiivaàiui, a. frappé à 
la tête avec un casse-téte (to be 
beaten about the head with a club). 

Feaeeneeal, v. aller de côté et 
d'autre pour se faire voir, faire 
parade de ses habits. Syn. Foônia- 
naia. 

Fealflii«l,v. contracter une souil- 
lure, le paia (to stain one another). 

FettA, V. unir des choses tressées, 
etc. (to make a join in plaiting). 

FeancBoeai, v. sc quereUer (to 
quarrel) : — solo lela àiga. 

FenanalaUaa , a. enveloppé 
(folded). 

FcmnnMnnMi, v. passer, dé- 
filer en troupes en sens divers (to 
defile) : Sa — du. 

FennUnatkil, v. casser, briser 
en morceaux (to break small). 

Fenoiuinaal, v. faire des plis, 
être mal étiré (to wrinkle). 

Fedai, v. ôter la bourre d'un 
popo (to strip a popo). 

Feoal, V. vivra, converser en- 
semble (to hold intercourse with). 

Feoleo, s. corail à branches 
(branching coral) : Na o — lava. 

Fcol, plur. V. gémir, se plaindre 
(to groan) : Sa latou --^ ile fia inu. 

Feolnl, Y. se plaindre l'un de 
Tautre (to complain of each other). 

Feoùuil, V. démolir, v. g. une 
maison (to demolish) : Syn. Lepeti. 

Feôleôleal, v. demander, prier 
d'accorder (to beg) : Sa — lava, 

Feoltolùil, V. se coi^jouir (to re- 
joice) : Ua ma — lava. 

Feoloolo , V . être diminuée, 
calmée, v. g. en parlant de la vio- 
lence de la douleur, du vent, etc. 
(to be moderated, to be better). 

Fconoonoal, v. se supporter 
avec peine (to bear eadi otlier 
hardly). 



PEP — ! 

_ imagar, flotter 

m gré du lent (to float over). 

g « Of n<y«MU, V. se tenir «m- 
l)Tassé8(to embrace). 

F«aiM>B, V. s'élancer, «e pr^i- 
piteriar..., se ruer (lo rush upon). 

WmMWt-tomi, plur, v. se jeter 
sur... (to jump over) : Sa — nionu. 

FeoMOMtal, V. courir de calé 
et d'autre (to nui about). 

FcMcAMal, V. échanger des 
paroles piquantes ; Va la fttaiai, 



I, plur. V. Atre en colère 
(lo he angry) ; Sa latou — . 

FeMUdal, v. rogner (to cut, to 
clip) ; abréger un récit (lo shorten). 
S<rn. Otooto. 

Fe«to«l*al, V. coi\iectar«r (to 
gness). Syn. Taumate. 

Fmm, v. aboyer (lo barli), se dit 
des personnes par colère : ai « — 
faàpea ma alii t 

yepwf I, V. battre des niains. 

r«paepacBl , v . niveler (lo 
level) : — màa nei. 

Fep«lal,v. se donner réciproque- 
)t de petits coupa. Sy. fetagofai. 



« pourrir (to begin to rot). 



2 mains, pour empêcher de tomber 
(to sustain): — le mea nei,nei paù. 

FepBlBal,lcpBlmwl, V. pétrir, 
agiter en pressant (to squash). 

Fcp*lntBai, v. frapper pour 
fendre, tuer (lo beat...). 

FepaMipanInl, v. frapper à la 
tète à coups redoublés (to ply with 
blows). 



baisser, en parlant de la marée (to 
run down) : la — le lai ou te ahi 
fagotaT 

WfftMmrMuai, V, être plein de 
bosses, de nœuds (to be full of 
knots). 

F«pcl*pel*ai, v. débiter beau- 
coup de meiuongea (to lie much). 



réciprpqiienwat. par dea q: 
(lo deceive each other). 

FepUloa, v. 6lrc caUéa, an par- 
lant de 3 objeU (lo stich] iLata—, 

FefUpUutl Mla, v. ee colier, 
s'attacher i... (to stick to). 

Feploploal, v. ïaire tourner 4 
droite et à gauche, taire caracoler. 

~ frapper Mgëre- 

I cuiKse d'un anfiuii pour 
(loluUa^hild). 



gner (lo grasp). 

FcpalpnUI, V. fermer, don (fa 
enclose) -.lae-^le ala. 

Fepatafl, v. voir, regarder i 
une certaine distance (to look at.,.), 

Fer^l"». a. briUaal, dlinoeluit 
(shining) : '0 mta — . 

Fepidep«l«ml, v. s'antMtanir 
d'un projet, d'un travail à fair« (to 
devise) : a mea aa—aiU NMÏf 

FepBl»Bal, ae couvrir le corps 
et même la téta (to cover one's adl)^ 

FepnlatlAl, v. enduire d'na 
corps gluant (lo make clammy). 

Fepanai, IcpMBdlnl, v. jaillir 
en l'air (to spout out). 

FepuMt, V. brûler. Syn. puêa- 

Fepulal, V. être gros, gras.^to 
be big and fat) : — faàpea I 

Fcmh:, ï. mettru en pièces <to 
pieces, to break in pieces). 



s l'ui 



,■. être e 






lire (lo be opf 
each olherj. Syn. Feogai. 

Feuiaaagoal, v. se féliciter 
réciproquement (to congratulate 
each other), Sy. Feaanitaniai, f^ 
aanoêanoai : Sa lalou -~ lava. 

Vtmaiamalmml, v. gratter, racler 
V. g. avec un couteau (to scraps). 

FcMDwUBwl , V. frotter da 
tego (to rub with lega). 

restes; manger chacun k part ee 
qu'il a; Taitan ma — ama meo. 
Fmmmmsubm», t. d'oà I'SKU 



VtmuamM, r. purler enaenible i, 
TOii b&sse (to whitper together). 

tfatmomuami, v. percer un pois- 
son dan» l'endroit où il s'esl réfugié, 
et l'en retirer avec le aao (to prick). 

Fcaapasapat, a. obliques, v. g. 
1m lignes d'un losange (aslant). 

Ff y«yl«l , T . recevoir, 
porter des 3 mùns devant ta poi- 
trine (to bring with the two kands). 

rr»pfpr«l , V . clopiner, 
poser le pied irrégulièrement. 

Fcsaplsaplal , v . laqulner , 
caqaetter, en parlant des femmes 
(lo prattle) ; a mea sa — U nuùf 

F«»«f ««F»»!, r. recevoir et 
relancer : U mea e — au e Uta. 

Wtrnttfrnmrnpomlmm, a. bolloté. 

F«Mipol«l, ■••apnpBMt, Ic- 
■apoinal, v. battre plus vite qu'i 
l'anlinaire, en parlant du cœur (to 
beat quick : So — lo to loto. 

PcMnal, V. voir Palaaai. 

FcMMumal, i. «re déooad, 
délié (to be loose). 

Feaavallal, v. aller visiter de 
tous côtés (to examine all around). 

Fa>e«l , \. errer, s'égarer (to 
wander) : Sa — ile vaomatua. 

F«a«lBA, V. saisir, dégainer une 
épée (to dran a sword) : U<t — lana 

Feala, v. avoir le cœur blessé 
par un mot (to be veted) : Ta fetia 



FeallMi, V. enlever d'une place 
pour mettre dans une autre (to lid 
from place to place). 

Feālllal, v. être changés et pla- 
cés dans le poste l'un de l'autre. 



réunis (to meet), 

FesUalal, v. regarder de cAté et 
d'autre (to look out). Syn. /ssilanta- 
fui, fenlas'ilai, /inioauiiai. 

FMlUt ImUMU, v. demander, 



FES 



interroger (la as. 

qaection) : Sa au — law 1 ai. 

Faalll, I. demande (« queitim): 
loù fetili. 

FealUal, v. se croiser en chemin 
sans se rencontrer (to pass one ano- 
ther unwittingly). Sya.femaomaoal. 

Fealmla,v. tourner autour de la 
question (to turn round the point). 

FealoaloBl, v. voir Fetiolioai. 



question (to wander from the ques- 
tion) : Aiiā U — faàpea. 

Fcal^alpal.v. aller da tnvers, 
en lig-ug (to stagger). 

Feakl, v. lever en haut(Io lift np). 

Fea««al, v. accompagner quel- 
qu'un (to accompany another). 

(to help, lo assist); fortifler, corro- 
borer (lo romfort, lo strengthen). 

Feaa«u«aBl, s. aide, second ; 
épouse (assista:it), Syn. a le toalua. 

FcBoclaocI, V. sing, et plur., 
sentir, Dairer (to smell). 

- " courir çà et U (to 



prendre la fuite 
(to fly) : Ona latott — tea. 

FcaoUal, v. s'écraser en parlant 
d'une multitude qui se presse. 

Feaoloal, v. sc croiser en che- 
min. Voy. Feiiliai. 

Feaololal, v. tomber, s'écranler 
(to fall down) : [7a — lo latov fate. 

Fcaclolal, v. essuyer prompte- 
ment (to wipe quickly). 

Fc«««ial, T. couper avec h 
hache (lo chop quickly). 

Fcaa*Uil, V. être joints ensem- 
ble (ta be joined together). 

Fcaspoal, v. passer dessus, par- 
dessus (to pass over). 

Feanalnl, v. louvoyer (to lack). 
Syn. faà<ua : Sa — lé vaà. 

Veamcal, v, sortir fréquemment 
de son riapo pour y rentrer. 

Feanèawl, v. se demander l'un à 
l'autre (to question one another). 



PÈT — i 

Tcsal, T. se snccàler, se rem- 
placer (to siibatilute, lo be a substi- 
tute) : — ôfu, changer d'habits. 

F««Blal, V, changer, troquer (to 
exchange). Syn. faàtau. 

F«nilal, T. se relever dans le 
travail : Talou te —. 

Femlnal , temilaliil , v. se 
mettre sons la garde, la protection 
du... (ta Like as a protector) : Talou 
— ta Malia. — , cherrhur un abii, 
un refuge (to seek shelter). 

FcbbubbI, t. rdtir, griller (to 



bum up) : - 



I, IcBuKuI, V. Ii'tcr (lo 
Mick), pour L-nfaiits el petit» d'ani- 
maux : — lelei la>-a. 

FcaaBBcal, v. lever comme en 
retroussant (to turn up) : — L' ie. 

Fetwkt, leUI. v. se battre avec 
des CAïse-t^es (to light with clubs). 
Pctaal, V. nller par baixlej, 
hommmet animaux (to go in ban<ls). 
FM*al, T. s'en Ire- visiter de vil- 
lage i village (to visit one another). 
Fetealolool. v. s'agiter confusé- 
ment en parlant d'une multitude. 

FfiUMtlul. V. traîner à terre 
p#lc-mAle (to tie about). 

FcMeai, V. casser, briser contre 
une pierre (to break to pieces). 

FeUMB^I. V. BC ramasser en un 
endroit, en partant d'un mal répan- 
du (to pther): MoUX'—i lo ma- 
tou nuit, Sy. Aofai. 

Feulai, V. porterdccâtê et d'au- 
tre (to move fivm place to placu). 
Fate letalal. s. tente (a teni). 
FMalal, v. couper, inciser sou- 
vent : Ona ~ tea U vas oie mal. 

Fetalal, v. saigner à la façon de 
Samoa (to bleed; : Soia te fetafaia ! 
Fetoleal, v. couler rapidement 
(to mn rapidly) : — oJio e tua. 

FcbJlal, V. balayer chacun de 
ton côté (to sweep) : Jo — oulua. 

FMattal, v. chasser, faire dispa- 
raître promptement |,to expel). 
FciabHd, t. allomer le feu 



— 'FET 

promptement, le soufller (to maka 
np the fire) -.—Uafi. Sy. Tafu. 

Fataynlal. v. T. r., regarder en 
haut (to look up...). 

F«U»flla«l, V. pleurer par colère. 

Feia^l, plur. v. pleurer (to 
weep): Sea lemeae — aile nuùf 

Feugoal, lelagalal, v. pren- 
dre, toucher chacun de son cdté. 

FetafoO, v. prendre, toucher, 
matiiur, se mettre a (ta take hold ol). 

Fetal, s. nam d'une planU ram- 
pante (a creeping plant). 

Fetal, V. conduim les autres (to 
ieiid others). 

Fet*t, T. lutter avec des lapa- 
fapa{to fight with duba). Syn. Tau~ 
filât. 

Fetalal, v, se rencontrer (ta 
meet) ; Ua ma — i ta ala. 

FclMal. V. couper promptement 
(to cut quickly). Sy, I^ 

FetalalgalN, v. s'unir par ma* 
riages (lo connect by nwrriage). 

Fef*lfa, s. lutte avec des lapa- 
Upa. Syn. Aigofie (club match). 

Fetalslal, v. fendre prompti>- 
ment(lo split quickly) -.—fafte. 

Fetaltai, v. marcher deux en- 
semble, ayant les doigts entrelacés 
dans la main l'un de l'autre (to take 
hold of hands): Sa la — . 

FatalUil,v. marcher bras dessus, 
bras dessou8<lo walk arms in arms). 

FelalMlol, V. conduire un aveu- 
gle (to lead a blind person). 

Fetalaal, letalal, v. accascr 
lea fautes d'une parentis ; s'accuser 
chacun de son cûté, pour connaître 
la cause du mat dangereux de l'iin 
de ses membres (to confess one |a 
another in order to ascertain for 
whose sake one ofthe family is ill): 
Jae-/ 

Fetakkl, v. T. r. dire, parler (to 
speak, to say) : la e — mai I 

FcMlalsa, 9. T. r. parole, dis- 
cours dun chef (a chief» word, 
speech). 



■FET 



_ , . titre lioiuuirique 
éea tuiafaū (à title) .- Toe «ne tou 
— ale tulafale. 

PeUlidBl, plur., T. T. r. partir, 
, «'entretenir (to speak) : Sa — »ou- 
alti ma le tamaloa. 

PMalalal, v. Tairc sa rnnfussion 
publique, quand on cit dangereuse- 
ment malade (to conress publicly) : 
Jrio — mai ia ma le mai net. 

Fctaleat, v. tousser (to cough). 
Sj. fetalei rOaie — mai f 

PcMllat, V. chanter à 1 chœurs. 

VcUiUal, a. qui se chaule à deiii 
chffiurs(rorlwochorusses): lepa- 
W — .Lagimai tane,la!fiatufaf iiie. 

~ "I»», Ï. eiercer l'hospitalité 
Le dims les voyages {lo host). 
lalfla, s, artion ile se reec- 
TÛr réciproquement (reciprocal re- 
ception); action de tomber I'uu sur 
l'autre (collapse); jonction de deux 
rivières qui se rencontrent (con- 
'llaence). 

FclaloUtltMl, V. prier les uns 
pour les autres (to pmy one for 
another) : la tatou — . 

Pctullanl, V. rester n^is à ne 
lien Taire, se tenant l'eitr^mité du 
pied qu'on agite entre les deui 
mains croisées (lo idle); — loonaua 
lona tatnatoa. 

FeUiBBAl, V. se hûtcr d'enter- 
rer (toburj-quiclilï): — le oli nei. 

Fctaoal, v. couvrir prompte- 
ment de feuilles le four samoan 
pour y concentrer la clialeur (to 

FaUialotai, v. faire briller le feu 
(to make the lire burn brightly). 

Felaonial, s- espùcc particulière 
de banane (a kind of liatiana). 

FctoMNai, Iclnaml, v. compri- 
mer (to press): Aùù te — mea. 

F«Womlal, ï. se serrer. Se 
comprimer (to press close): Sa ma- 
tou — lava. 

FeiapBl, T. s'appeler l'un l'autre 
par un signe de main.Syn. Valaau. 



Fciapalcal, V. fi^ppcr, asséner 
nn coup (lo beat). Svn. Taiai. 

FctaMi, V. arraclier en tirant à 
soi, V. g. une feuille de cocotier. Sï. 
Sei. 

Fetatalal, t. délier (ta loose); 
»0 délier réciproquement. 

Fetatipial, v. ciiiper par mor- 
ceaux (lo eut, lo hash) : — talo, 

Fetaa, s. nom d'un arbT« (the 
name of a tree). 

F«liiA, T. reprocher à quelqu'un 
sa pauvreté. Sy. Faàmaaaioii. 

Fetanalga, s. discoiilance de 
récils sur un événement (variance): 
Na fetatiaina atu e tagata, on en 

Pdaiialg*, s. combat : 1» — ' 

o manaù lelei, ma manatj Uaga. 

FcUiolmaal, v. se disputer un 
objet (to contend foi' somelljing). 

Fclaufaoal, v. s'efforcer de 
remporter au jeu (lo strive). 

FeUalelaUali v. l'flrcouT^r, v. 
g. les rues (to run over, to wander 
over). 

Fctnal, V. s'enlre-choquer, v. g, 
en parlant de 2 arbres qui tombent, 
etc. (to clash together). 

Felanlal, r. se rencontrer, se 
croiscr,v.p. en parlant de2 chemins. 

Fetaolal, v. confluer (to meet). 

Fctaalalgn sta, s. embranche- 
ment de 2 chemins (the crossing). 

Fdanalai, v. avoir des soins, 
des attentions l'éciproques : Sa la —, 

FeUnalnl, v. prendre grand 
&>in (lo lake a special care of). 

Fdantalat, v. converser, s'en- 
tretenir ensemble (to converse). 

Felaafaaal, v. suspendre des 
paniers, des vivres. Sy. Faàlautau. 

FclBovotral, v. ne pas trouver 
chez elle la personne que l'on va 
visiter (lo conie inoiiportunely). 

Fc(aa<ral«nl, v. ne pas se voir, 
ne pas st 






ir(lopi 



Uier unwittingly) : Ka ma — lava. 



FET 



— 99 — 



FET 



Vcte, felev«le, t. être gonûé 
(to be swollen). 

Pctedaail, t. se repoasser réd- 
proquement (to rebufl* one another). 

Fettf ■!, T. se renvoyer par 
politesse, t. g. nn bon morceau : 
Aùà le — y āema, la oulua mea. 

Pctceaal wté, t. afTermir, con- 
solider (to make strong). 

Pcteei^e, t. suspendre bean- 
coop d*objets. Sy. Tautau 9olo mea 
èseèse (to hang many things). 

Fcieyê , V. regarder de tous 
côtés (to look ont). 

FeCcpal, V. se regarder de sur- 
prise : Sa fnatou ^ ile maofa, 

FctilMa, letUaalAl, v. être 
très-serré dans une presse. 

FcClIaaàiui, a. comprimé (com- 
pressed) : Ua — ita f 

FetSIUI, V. voir Feteetee. 

Fctimal, V. s'encourager mu- 
tuellement (to mutually encourage). 
Sy. Feiomai, 

FeCliMil, a. ardent, tout de feu, 
T. g. pour un travail (sharp-looking, 
animated). 

Fctitinal, V. être serrés, com- 
primés(to be close) lOloo — tagata, 

Fetipatipal, v. tournoyer, voler 
en divers sens (whirl) : Sa — le gogo. 

Fetipitiplai, v. couper en petits 
morceaux (to cut in small pieces). 

FeCo, s. les yeux (the eyes), se dit 
par mépris, par colère. 

Fetoal, a. et v. inconstant, chan- 
geant (to be undecided, to be of two 
minds) : V alii o finagalo — . 

Fetoal, V. planter promptcment 
(to plant quickly) : 5«, — tigapula, 

Fefool,T. se heurter, se rencon- 
trer nez à nez (to cla.sh together, 
to fall, or nm one against another). 

Fetoal, V. prendre par méprise 
la chose d'un autre pour la sienne. 

FeCogI, V. frapper, lancer (to 
stone, to throw at): — i maà, lapider. 

Fc€«glal,T. se lancer des pierres 
ledproquement : Sa to — • 



Fctogot, V. poindre, comiMiieer 
à pousser (to spring Bp). Syn. Fêà^ 
toatupu : Oloo^ fualaau. 

Fg fl s tt , plur. V. ramper^setrat* 
ner (to creep, to crawl) : Sa maUm 
— ilé vat^alL Manu — , s. reptiles. 

W^ÊmêoiÊtêmmt, v, empêcher, t^i^ 
^goumer v.g. nn Toyage(to adjouiti). 

Fc — i rt , T. s*enooaniger, s'en- 
flammer d ardenr (to mutually en- 
courage) : Lauga — . Sy. FetimàL 

FetB iat— t , T. chercher ac- 
tivement et avec une sorte d'impor* 
tunité, T. g, des nattes fines (to bef 
native property) : — te toga. 

FeteoMtoHiBal, v. élre plut 
bas, creux (to be hollow). 

Weîmmmtmmmmà, t. s'avertir ré« 
ciproqnement (to mutually warn). 

Fctopct«pMl, r. remuer pré* 
cipitamment les mains, la langue : 
— le gutu, c'est un feu de peit>les. 

FetosUil, V. découper, denteler 
(to carve) : Ua uma le — oie «iapo. 

Fetoso, V. tirer, traîner (to drag). 

Fef oao, v. ravir, enlever de force 
(to ravish) iNa-^le fa fine ê le nuū, 

Felonoal, v. tirer promptement, 
avec efforts (to drag quickly). 

Fetotoal, v. planter diligemment 
(to plant diligently) : — tigapula, 

FetA, s. étoile (a star) : — lele^ 
étoile filante. — afiafi, Fêtû ao, 
étoile du mcitin. 

Felaanal, v. être à plusieurs 
rangs, se tenir sur % 4, 6 rangs de 
profondeur (to be in ranges). 

Fefaanal, v. porter derrière, 
soustraire des objets (to bring). 

FetuatoARiAl, v. se tenir dos à 
dos (to sit with backs to each other). 

Fefuataaiial, v. être en désac- 
cord (to be at variance). 

Fefitataanl, v. empiler, super* 
poser (to pile up) : — laupapa. 

Fetal « fetnlal, v. réunir les 
pierres du foyer d'une cuisine sa- 
moanne sur le bois enflammé (to 
pile up stones in a umu) : m,— ' maà» 



FET — 1 

VctMl, V. frap)>er du pding (to 
fltrik« with the (1st). 

retalal, v. se percer récipro- 
quement : Ua Ut — lai'n. 

FMnlelal. v, pousser |>our ren- 
verser (to Riisli) : — ia paù. 

Fctalelai. v. pousser pour se 
renverser : Sa la — i le ah. 

F«tdcBl, V. se presser l'un sur 
l'autre (lo press one annllicr); se 
rassembler en foule, se riii-r sur... 

FcrtBil. V. tioiiiir apri-s iintlqu'un 
(ta give chase). 

Petallal, V. courir il'iinr pnrcnlé 
dans une aulre : '0 le lama — . 

Fetallal, v. changer souvent Ae 
demeure (to corne rrom place to pla- 
ce): Ohaliioli» — i lela nini. 

FclBloloai, V. aller et venir, se 
diriger en divL'rs9cns,<>n parlant de 
ta foule (lo rim liithcr nnil thither). 

Fetoalftl. V. rejeter une faute 
les uns sur les autres (to impute). 

Fetwtal, lelaIXBl, v. unir p.ir 
un nœud (to join by a knot). 

FMMnlnol, V. faire beaucoup 
d'eau, en parlant d'un toit (In teak). 

Fera*, V. maudire (to cur«e), 
dévouer aux génies ; Tdma laalaa, 
ainaé ôe e Sepo t 

FeMâ, s. malédiction (a curse). 

FeMà atn, v. trauspoi-ler des 
objets (to carry off, to clear off). 



l'antre (to return one to another). 
FMnAal ■>*, v. servir un cou- 

FeĀiAal, V. accuser faussement 
I'nn après l'antre (to accuse falsely 
one aflcr another>. 

FctnAlaa, a. maudit (ciirsi'd). 

FctaAoal, v. se donner n'cipro- 
qnement quelques petits prissent s 
(to mutually make a gilt) : Ua ma ~. 

FalDAtai. v. joindre ensemble 
deui cordes par un nunid (In Join 
by a knot) : la e — le àfn 



prendre, être pris d'une branche de 



) — ^ÉV 

la (UmilU po^r faîie passer dans 
une autre (to l>e taken from one 
branch of the family to another). 

Fe*. V. mnrdre, rogner (to bite): 
Lafou te feùtia otttoti. 

Feù, a. Acre, piquant (pungent, 
acrid): Faùtoh mea — lenei. 

FeAAl, V. donner qiJélqiles hon^ 
coups de dcnis dans un morceau, et 
le rendre an porteur ; L'a na — . 

Feaal Im, se tourner le dos 
réciproquement (to turn \yark). 

Fenlal, v. passer et repasser di»- 
vant une maiw)u pour se faire invi- 
ter (to pass and repass): — loonaun! 

Fralani. v. appeler qnelqu'nn à 
grands cris (to cr» ont, to e^l willi 
Clic») : 7a e — , o ioo i le \-aa, 

Fenln, soufRcr, v. g. le feu (lo 
kindle); — le mo«,sonnii-r,éteiiuire 
la lampe (lo cxtinauisli). 

Feulai, v. souiller avec empi-cs- 
sement : Se. — te afin le a mate. 

Founa, V. pincer (to pincli). 

altercatiini (to quarrel, to disjiute). 

Fcumial. V. contraiier alliance 
par mariages (to intennarry). 

Fealal. V. se mordre récipro- 
quement (tn bite one another). 

Featla, a, déchin^ avec les dents. 



mplir 
tonneau (to fdl) : la e — le paeto. 

Fcon, a. qui pique, démange. 

FcDanal, v se pousser, s'entre- 
choquer (to clash, to push). 

Fcvaavnalal , v. r^nrdcr de 
tous elites (to look out) : — nolo. 

Fcvnesarn), v. parLiger, dUtri- 
buer (lo divide, to distribute). 

FcTac*a«al, v. se partager 
quelque choice entre plusieurs. 

F«**lv*l«>l, v. être pi-ompte- 
ment réduit à un état de faiblesse 
(weak) : Uala — i lenei faàmai. 

Fcvnlaaaoi, v. appctcr quel- 
qu'un à grands cri» (to cry out, to 
call with cries) : iaiwre lau. 

FaTa9T«o»l,v. em pécher,défen' 



FIG 



— 101 — 



FIL 



dre (to prohibit): E le — ona tâma. 

Fevilal, V. sc louer mutuelle- 
ment (to praise each other). 

Fla, a. trois (three). Sy. Tola, 

Fla, V. avoir besoin, désirer (to 
"wish, to desire) : Fia ola se na te 
atimaia... ! Qui mc donnera....' Oil 
fia ola! cri de douleur, de détresse. 

Fia ial mea, a. avide, cupide 
(covetous) : le — na alu i ai. 

FtaT adv. combien? (how ma- 
ny ?) : Faàmasino pe fia? Vois 
combien il y en a. 

Fia, sert à former le passif de 
certains verbes : Tago, tagofia^ etc. 

FtaAl, s. et v. faim (hunger); 
avoir faim (to be hungry). 

Flaé, s. concupiscence. 

Fiafla, a. joyeux, content (joy- 
ful) : Alaga — , cris de joie. 

Fiafla, v. être content, être dp.ns 
la joie (to rejoice, to be d^liglited). 

Fiafla, s. joie, plaisir (j^y> 
delight) : L'a tcle lo matou — . 

Fia Ino, s. et v. soif (^thii*st); avoir 
soif (lo bo thirsty). 

FiaonI, s. T. h. désirs déshon- 
nrtfts (im]iure desires). 

Flasill, s. ambition. 

Fiant, s. espèce particulière de 
pigeon (a pigeon). 

FIfi, s. petits intestins (tlie small 
intestines). 

FIfiicIcf , V. être tranquille (to be 
quiet) : Ou te fcuUoà — i lea niea. 

Flfilemà, v. agir avec précau- 
tion (to do cautiously). 

FifllcmA, a. calme ^ en paix 
(.juiet, easy). 

Flfliaalie, adv. tout bellement, 
sans éclat (gently). 

Figota, s. nom général des co- 
qi'illag^'s, mollusques (shellfish). 

FIgola o le Yao t o le nialij, o 
le afato, o le gâta. 

Figota o le ■ami t n le alili, o 
le aliao, o le faisua, o le tapulaa, 
o le sUfi, o le sisiloa^ o le siai ta- 
noa, etc., etc. 



FileiiiA, adv. tranquillement 
(quietly) : Na au moe filêntû. 

FilemA, v. être en paix, tran- 
quille au sujet de quelque chose 
(to be quiet) : Ou te — i Iga mea, 

FilemA, a. paisible (quiet, easy). 

Fill, s. ennemi, adversaire (one 
who is hated by another) : 'Ole — . 

Fill, s. satan (satan) : le galvte" 
ga a le ^. 

FUI, plur. filifili, v. tresser 
(to plait) : — àfa. 

Fill, s. chaîne : — uàtnea. — 
aulo. — tapaà, figue de tabac. 

Fill, s. grand nombre, grande 
quantité. Sy. Faulaiga. Faupuaga 
(abundance, a great quantitv) : -* te, 

FUI, flUliU, V. choisir (to choose, 
to select) : — le mea e te tnanaô i 
ai. — , délibérer (to deliberate). 

Filiafilia, a. guerrier (warlike). 

Fulfill, a. entorUllé, mêlé, en 
parlant de liasses, etc. (to be entan- 
gled, involved) : — uàmea, 

Fliiflllga, s. délibération, discus- 
sion avec choix (a deliberation). 

Flllf «llga, s. assemblée, conseil 
(council) : Fai taeao le — . 

FUifnea, v. étiv entrelacé de 
fue (to be entwined by fue). 

FlllgA, a. diligent, industrieux 
(diligent). Syn. Maelega. 

FlllgA, s. diligence, persévé- 
rance, industrie, ardeur (perseve- 
rance). 

Flllga, s. quantité d'àfa tressée 
(the quantitv of sinnet plaited). 

FUigata, s. serpents entortillés 
(a number of snakes intertwined). 

FUlinoto, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

Fllltaa, V. choisir, donner la 
préférence à... (to prefer, to give 
preference to...). 

FlllCaa, v. hum arranger, bien 
disposer (to adjust). S>ti. FUi eue. 

Fllltoa, s. massif de toa dans la 
forêt (a group of toa). Sy. Ulutoa. 

Filo, s. 111. Sy. manoa ^thread). 



FIS — 1 

m«, T. être meië avec : E binî 
M « — , na lo 7natou nuù lava. 
^niaa, s. nom d'un poisson (the 
msae or a flEh). 

nioUlo*, s. nom d'un arbre, à 
bois dur (the name ofa tree). 

FBogla, a. mêlé, allié avec (mi- 
xed): Ua—leviaotiei. 

niaial, s. nom d'un coquillage 
(die name of a shelllish). 

ril.a*,a.en*ie{env-j). 

V1lmall«, adv. tout doucement, 
toatbcllement(quietly).Sy.FtI«mū. 

Fltaalle, v, Être apaisé, adouci 
(to be quiet) : £/a — i nei ona po. 

Wlmmlïamm, v. s'elTorcer de... 
(to strive). Syn, Tatimafai. 

(constant). 

FtHallnan.v. chicaner (to wraa- 
gle with). 

naaUnaa val«, s. chicaneur 
obstiné (a wrangler). 

Hnaaala, s. T. r. volonté (a 
will, a desire) : — too. 

Itnmgala, v, vouloir(to wisli); — 
alofa, a. compatissant. — alofa, s. 
compassion. — telei. — valt. 

FlMisalo, s. foie (the liver). 

FlmB(al<»a, v. être fâché, en 
colère (to be angry). 

FiBBB, V. chicaner (to contend). 

VIbmb, v. patienter dans uu tra- 
vail pénible (to persevere). 

FliuiniBaiial , v. persévérer 
jusqu'à ce que l'on ait obtenu. 

■taaavale, v. soutenir avec 
opiniâtreté une fausseté, etc. 

Flaag*,s,vent agréable du Nord- 
Ouest (a gentle nortli-wcaterly 
wind): '0 le — , o le maiagi e agi 

Fiai, s. plane (a plane). 
nal, V. peler (lo pecl); couper, 
inciser (to cut, to incise). 
Wlma, a. espèce de jonc, roseau 



(* 



ofreed). 



, s. Ileur de la canne à sut 
(Uie flower of (he sugar-cane). 



1- FOA 

FIM, a. difRcile, qui exige da 

grands efforts (diflicult). 

FliA, s. ceux qui font la cuisine 
(the cook); vivres (food). 

riiaUta, a. breve, courageuc 
(courageotia):'OIeia]7ala — Ua. 

fill, B. nom d'une plante (tha 
name of a plant). 

■lll.s. chant venu de Fùtji: on y 
célèbre le manaia du pays (a song). 

Pl(l, s. jeu (a game). 

Fltl, V. donner une cliiquenaude 
(lo fillip) :—t leulu. 

Fhl, s. portion de nourriture, 
vivres (a portion of food). 

FlU, g. saut, V. g. le saut d'une 
étincelle (somersault). 

Fill*, V. Aire agile par le désir 
de faire la guerre (lo be resUeas 
with desire for war). 

FliUld, V. flapper plusieurs 
coups de l'index pour juger par le 
son du degré de maluriûd'un fruit: 
— pe ua malus. 

Flllgaac, v. jeter son dernier 
ftu, sa dernière lueur. 

Fltlpaa, B. un court fili (a sliorl 
(ici). 

VUu. a. sept (seven). Toa/iJu, 
pour les persotmcB. le — , lu 7*. 
iono —, la 7" partie. 

fin, a. las, dégoûté (to be wea- 
ried, to be tired oO:lfae/JiiearOu 
te ^u. Ou te Auci, j'en suis dégoûté. 

F», s. nom d'un poisson (the 
name of a Ush). 

P«, V. exercer la médecine (to 
doctor) iOainata foUi f Sy. fofù. 

Fa gan, S. chirurgien (surgeon). 

Fmmal, s. médecin (doctor). 

Fa omA, s. contre-poison (anti- 
dote). 

Fsa, V. creuser dans te roc (to 
break) : Ua matou — t (a papa. 

Faa, V. perforer, v. g. un coquil- 
lage (lo chip). 

V»», V. *lre blessé à la tête. 

Foa, v. donner des petits pous- 
sins -.Utt — le moa. 



FOF 



— lOS — 



FOG 




orpaiiMpr.T,^ 
OW) — o ir iiUnUM2 . 
s- . rome: «d ooinūllapr 
rthf tnixniic4-5neU «. 

WmÊ^tmmA. \ canataam. iāin df*f 
bT«?ch» h ooaes ù* pierre> (nntcu i. 

{rrindstoiiej. 

Ta«;es (tht- Tomx^ ofwiin turd^. 
WmÊÊgm !■■■». ^. liif'ticif df- TVr- 

UD endroit rulu^t.-. iiai>iti dfi^r-mfc- 
hatrimi oarh m rultivat^ inod. 

t^iOï> FT, meiuf- teniiT- qiit t*- ii-»?', 

Vaagia. & qui doniieni. nu. t^u' 
damH^ uTi rinusozi : £ — ir îud 

Wmmk. X. aoiiuer .'U' prr Jr i» — 
rtiai ic niec f*ei. — iwii. — n'«. 

F«r. «u Bvinm. lanu:. idpoii' tii 
jmddiri 

v^^^^t WB^R, ^^^^r ^p^R» ^^^^r ^^^^^Mm 

foarenml. b'titol ue gu^ui- tiit- 
nidûe: ;. 

— le JHUi îl. SfcllLj. 

F«M. T. mediram^mit'ir ^u> pvt 

Wmêmm. t fuir* à** l<rtVtift>. 
CTeTer.«?<icnT. fkirc* t»ià:»rt 'îû Luu-Ji 

tjti<>!i de tak» io pluit m'^'L 

Fgtoé. T. «vvrrbt-r. ccitS5*r (**> 
ikin. t? bark . Syn. F:*è. 

sous SOD boanef : rv^rit r \ers... 

Fefoya. T. chAD'tT un chint ,to 
sin^ a >c*f^: K 

Féisfpn* s. T. r. této. i isi^. œil. 
bouche, langue, oreille d'un ch^f 
(«chiefs hand, face, eye, mouth, 
tm^e or car) : Tigd ea Uii — f 



>. • 



T. Olli'llj , 

Ttiif-- it.' riisr»la\. v- mrfAl. imMdi. 
i.\ . fimpi . narer • to Mionii. 
». T. alley voi: t»"!»" trouver 
d« lb nounituTv^ • u, ^-.. . Ant^i icnok mi 
111 nrdf»' tfi ^*-î food i. 

Fi^lsMfe. V. en\x>ypr qneU^ii'mi 
oil. \-ipn: df itire aiif- rmmntsisimi 
cj. tair» unf aatrt- fio i WHi en% 
Tn'»*<ai;r:' onr whr. nasjoj)^ oomc inV 

l^ii^a». v. eni'over paur avertir 
n? nan. dt nr m> t«nir (toMiitf'to 
i'i'tiicû lartA rfiininj!>. 

WmtmÊÊk, V. avoir 1 el 
a I s.*«Mtuni (to faa w ei^itauil 
>v".TVtio :. 



F«i«ia. V. Tvsler toujours 
fu< he alwys idTtiqg ahout^ 

Vaiaam \. kourpeonner. Aefirir 
eii rariani des ui« {to shoot, to bio»- 
-son;! 

F«gpià. «. Innps chfovimx (the hmr 
tipd iir ir. n knot^ : *(t Uf $àmm Imi 
/■«■ — ij^ do!s«ui<K la iuirfiM*e. 

F a y a. n. oui fvtrle ks ch«p«>uic 
inrj;> li»4j-h;iirNi . 

FajM^lreiti. s surface de la I«tk 
'tht surf aw- o: tht- enrth», 

F^yaiaiir.. s. {ra)i*ne an ^oifiifiel 
G un? mai'Vit pilWv^ of a hoirseV 

F^yai^yA. «. T. r. tnonl^ar^ ha- 
lt! !*nr '.çn»*i tiilfcor aT>d harV 

FayaAaya aèa. v. paraiYre ityvir 
re.-»f»n\T»- \u sanTr i*Jv* Iw^k livehV 

Fagaiaya^^iie!^ v. jf^araitrfe «ui> 
Uni- .Î0 iA.-»k siriJyV 

FVayaAayaavfele^ v. |varaitre <ef> 
fraxyisfs. V. |:. «I yarlATit de tlV«a|le^ 
j*TY'Tfs a fmr t^ lAok fiijrhte«ed\. 

Fafpaiiwa^ 5.. v»W\v)uiv 110«^ «a 
han* Ac U tiHe an mo«n<mt de «nm^ 
Iwittiv ^^he kn,^< »< Hair tied on tïw* 
1«^ .y tho hea«l a-oe« jiN^«I io <if:^IV 

F i j a i t l r. 5. p>\S|Vh>^ ^a fH^rt- 
piiv^. — . a. «'il ^MxVij>K>e. 

FajaiaMja. s. eime d\ine 
mont^ie ithe U^^ of a nuHinlain^. 

Fa^MMtih. s. \vnt» hrt9« de 
terre. Sy. U Mii vtiio Umd breete)» 



FOL — il 

F»gÉl»l, «. mrfiue de h mer (Ihe 
■nrhcc oflhnsna). 

Fafatoala, s. bri!H> pris du 
Uafa (breeze nrjtr Uio toafa). 

f«f M, I. cliinii^iGii (a MtlJcr 
ofbrokpnbonra}. 

■'•(«va*. H. pnnt d'iiD i»t4re 
(theilcck nfM iliip). 

FogMTMl, s. siirhcp de I'bbu (the 
■urficc or llic v.'aU'r). 

FogI, V, moucliur (lo blow the 
now) : — le imt. 

Foglloyl, s. partie entm la lèvre 
mip^rieiire cl le iici (Ihc part b^t- 
wuen Ihc no<ip and the lip). 

Fol, V. rcloiininr (to return) ; 
31m foi ia, mtoume. 

Fol, coiij,BUKni.(>ea1cTnei)t(nl«o). 

Fdl, (-st un diminuLf ; il marque 
mtrictionditnscrrtnincs assort ions: 
ta 110 foi, il ]>loiivnit, mais pas 
iMWiicoup. E Mei foi, c'est bien 
juiiqi:'! un rcrLiin point. 

Fala, a. qui a M traiL^, mal 
auquel on a npportd des rcmèdps 
(rciopdifd, trralod) : E iei foia 1« 
mal, nn n'a fiiitmicun remhle. 

FolMaca, a. eiidmil d'oi'i l'cm est 
rotoun»' (the placi' (him wliicli a 
party rclum»), 

Fol«*g«. s. pc-rsnnnes qui r«- 
toiimenl (the party who iTtuins). 

F*Ual, Ï. renvover (lo send 
bark). 

F«Ib, v. flrudre, déployer, r^ 
pandru (to spread ont, to uiirold, lo 
unroll] : — fala. — le ùpega. 

F«Uilola, V. promettre (to pii}- 
mise) : Na — mai tup» e lolii, 

FalalolM, V. expliquer, anuon- 
cer, proelnnier (to proclaim). 

Folnlrfahi*, n. aiuionci' (an- 
iinuiKTil); 17ii tiiixi nrui — . 

Fol«l*l«ga, s. proniesio (thv 
pi-nnnsiiitf): '<> (c — n lem. 

FobiloilafB, s. pm-Iamation, 
piitilicAlioii (the proeluimitig). 

F*Ib«I, v. r^pamlra im rapport 
(to fpread aboni a report). 



Falaa, t. panser one plaîs, une 
blesaure (to apply ointmenta or 
other applieelions to a wonnd or 
wrcl. Syn. TutMt. 

Folaa, T, Taire un voyage ta mer, 
navi({iinr (to go a voyage). 

Folan, V. mourir (to die) ; Pa 
folau. 

Folan. s. voyage (a voyage) : 
lana — faàuma. —, mort (death). 

Folan, s, I'liiipage et le navire 
(ship, rrew) : Na ala i Ma le — . 

Folaagn, s. action de naviguer, 
navj^.ition (navigation). 

F«l», i. nom d'un coquillage 
(the name ofasheltUsh). 

Foie, T. avoir les yeui enfonçai 
(lo have the sunken eyes). 

Pole, a. maigre, deH.^ché pour 
avoir ^ti* loii^emps alité (wasted 
nway) : Va foie lona lino. 

Foil, lollfoU, V, repri^senter, 
^trc l'image de... (to resemble). 

Foil, V. être dans la Jnie, l'nlle- 
gressG (to be joyful;. Syn. OftoJi. 

FolljiB, T. ressembler à... (to be 
like, lo resemble) : Va — iate. ia. 

Folo, V. avaler (to swallow). 
Pass^, fologia, foMna. Vai folo, s. 
pilule. Foin laau, %, calomel. 

Folo*, n. gourmand (a glutton). 

Piilafot*. a. dinicile àavaJer à 
cause de l'amertume, etc. 

Fologia. a. avalnble, qu'on peut, 
qu'on doit avaler : £ le — le coi 
nei , na ona pùpû ma luai. 

Folooaasa, s. morceau aval^ 
(Ihe morsel swallowed). 

Folooi ialopa*, v. avaler lout 
ejiliur, tout rond san« micher (ta 
swallow bits unchewed). 

Foaaal, s. médecin (a doetor) l 
Ua tau le — . Syn. Ij' fiifii le mai. 

Foa*,v.ericr.a|>peier quelqu'un 
(tosh..iit.iorallo..t). 

Foao, s. a.sfembli^ iliUib^canle 
(a council, a legislative assembly) :0 
le — o fe taua. Anei a fax *e fomi 
aeao.Eleioàle—. 



POT 



— !0S — 



Ft:\ 



>, T. \miT him» assewiKK^* (fù 
ho afSMmbM): Oloo — Maineoln, R 
fono % Fuifatu i le m/miiA n vfutin, 

Wmmm, s. pi^co, Tnorcmn d VtoffV» ; 
pibiidie d'einlMkrcjitinn (a pAtch in « 
^rment, i pUnk of â cJinof^). 

F«a», T. mottrp une pti^ct i «n 
halift troDé (to putch . 

F«a», s. nonrritniv fmîdc (a 
cold food) : E leffi m m«fl — . 

WmmmaL, a. r^pamble, «nqiK^l on 
pent mettre «ne piAce (reparable) : 
E le — , tia matua lé^aga. 

WmmmÊmmm^ v. aller an-dex-ant, A 
la rencontre de qnelqn'un (to go and 
meet in the road). 

WmmmÊmmm^ v. raccommoder nne 
déchirure, mettre nne pièce (to 

patchX 

r «M> l > « «,a.rapiéi*é : Uèfkt^. 

Wmmm l«la«, s. assemh1<V avant 
de partir i la fnierre (a council held 
before going to a war). 

Vmmmmuumm, s. assemblée con- 
voquée à la hâte par un crieur (a 
council hastily called bv a crier\ 

VommimÈaki^m^ s. assemblée pour 
le licenciement des troupes (the 
council at the end of a war). 

FoBotUi, a. dôfendu, intonlit 
(prohibitiMi) : Sa fnnotin le htu 
pope e aufono àtoa uma, 

VomMf tdomm, adv. (leut-étre 
(l»erhaps) : Afanu e ot). 

Fo«aA, B. contr(*-(»oii»on (anti- 
dote). 

F«€a, s. grande quantité di* 
choses amoncelées (a large quantity 
of anything brought). Syn. Faulai. 

Wmim, s. terrain d'alluvion (the 
soil deposited by rivers). 

F«Ca, f. élévatifin au-d<'«HMJii du 
sol ^n%ing ground >. 

F«€a, ff. champ vai»1e et lieu 
dérooT^rt. St. IjuAoo. 

F^tsfpB. %. A^\Ai plus c/iri«'idén' 
bl^ qu^k" f'AaM Urmin d^»Jlfltf/m 
(a lafiper d«f^/%ît of vjfl tlian f'jUi}. 

Wmêm, %. daH kirM^ dq fai, àe 



la raie bouclée fthe barbate bone îm 
the tail of the skate). 

F»MM%, a. piqué, blevt«é pur un 
dard (wounded by a fof^) : Ta * - 

TmÊm^ V. pmi««er» porter du ft-uit 
(to fhiit). 

F«f«i, V. apparattr«>, N'enir en >^ie 
^trt appear, to «v»me in fîgbt). 

F«f ii«v. être chiche, avar«\égoï«ie 
(to be jitingy> : Tûm^fo^ - - / « lé 
fl/o/W 1 le foneu. 

F*«ii, V. et IX» riche ew» v. g, 
IflM» etc. (to hax-e «N>piously). 

F*«iiA, %. un gros fr> (a \Myo fii), 

Ffui M M fcNI », «. paHi qui VA 
raix»ment en xn^yage. 

F«ltt9ii« a. coupe» ti^colte Urttt 
mrtn» (a crrtp of waiis or pimplea), 

Fottt^n, a. Hche«^s du i^aya 
tprun vill.i|{e porie A la m«ui d'un 
rlief (Mabli dans un autre vltltiKe, 

Fou, a. nouveau, réi'eut (nr*w, 

ICCl'Ut). 

Foil. v. enli-eprendre. di^HMrer 
»»nr... (lo nllnuipt) : Va — ^w It» mit- 
hiifrt rtci. 

Fou, v. «n tcvpv. pie lévoller 
rotilii*. f'niinpi doit houlilfs (lo |i*- 
Im I) : Vn Inlou /min nii. 

FoilgU. «. I('>\ii|ti< (ti M-bnlIion). 

FoMimlA, V. ii(* M''\i»lli'f, ctiM'ir*!' 
dos troiililpH (tu inlid). 

Fomrnl^, s. ^uipiH»», r^vojle, ré- 
MlioM (ri'lM'IliïMi) , n »«*b«*l|e. 

Fy. s. T. trê«-h. vM^hi. Hy pull. 

Fii«, V. rotumenciT, m» fu«'Hr* 
M... (in l^'gifi;. 

FiMi« V. prendre mm nt\^\ut» 
d/iri"» , (Ui prorf'Pfl fififii;. 

FiMi, ciif^illif : — f'i". rui<}ll}r 
di'n f<Miil|<^ d«* rariup* û «tu m' do 
ro\it*t'i \U** bdivec of Ihn «ii|(tar-i >««»«<« 
for tli:it/h^ 

F««, 4 riu« d;»u« un /'ti<t UhU**êt 
iit'^Vf'i, ■ tan^t fo/t 

de h^îié*t$r, V g d utt ImiM, H un 
liputu pfffir ur**» U'mttt*'^ 



FUL — 1 

Tmv«, «. nom d'un poisson (the 
name of a llsh). Esp. — mea — sea, 

I^Bga, s. (lours, v, g. de la vigne 
(flowers, blossom) : — o levao. — (i. 

Pngnloga, ». esppce Jo pous- 
sière provenant du coco. 

Fogahignninlla, s. graine de 
gram en (grass-seed). 

Fui, V. tremper, arroser d'eau. 

tlann Inl, s. retiîll^ de talo 
cuites dans l'eau de mpr seulement. 

Fain, g. nom d'un oiseau, merle 
de Samoa (llie name of a bird). 

Falava, v. manger (to cat). 

Falèle, s. natte rougeâlre des 
femmes. Sr. Taèle (a reddish mal), 

Failnl,v. arroser, Taire dégoutter 
de l'eau sur... (to water). 

Fallal, s. grappe v. g. de fruits 
(a buneh or cluster of fruit):— taau ; 
vue bande v. g. d'oiseaux (a Hack of 
birds) : — manu ; succesàon de 
ïagnes(a succession of waves); suc- 
oession de sauta (a succession of 
leaps):— OM. 

Falgn, s, action de tremper. 

Fulga, s. amende, njparation : 
O le — lea a lo matou faleupolu. 

Fala*aa. v. teindre en rouge. 

FntitDs, s. nom d'un coquillage 
brillant (a shining shellllïh, the 
nautilus) : le pale fiiiono. 

Fnivl, s. brandie de vi. 

Fala, a. cnlié (stout, swollen). 

Fola, s. hydropisie du ventre 
(dropsy of the belly) : Anei e — . 

Falalula, s. gonHemcnts, en- 
droits gonllés du coq)s (swellings). 

Falatnln, IbIuIb, lalagnl. v. 
«re cnlTé (to be swollen) : Ua toe 
fulagai le mai. 

Full, V. retourner, renverser (lo 
turn over):— ise. — i luga. — i lalo. 

Fail, V. changer dc culte, se rlil 
de plusieurs, d'un village (to Itnn). 

Fail, V. chavirer (lo capsize). 
■ Failloft, V. reiivcrsor sens des- 
sus dessous (to luru upside down). 



Foil ■ 



FUN 



disposer dans la 
mer des pierres powr prendre le 
poisson (to dispose stonesl. 

Full papa, V. roulerles roches (to 
roll the I ocks) : te afd futi papa. 

Falltn*i«*, V. chavii-er avec la 
quille en haut (to be turned keel 
up). 

Fall tna, v. tourner le dos, se 
séparer, et s'en aller chacun en sens 
opposé (to turn theback),Faàlau — . 

Fain, S. plume, poils (a feather, 
a hail') : le — moa. — luii. 

Fala, s. plumage (feathers) : 
le manu futu lelei. Sï. Hno. 

F«la,v. laver, nettoyer (to wash): 
— pa. É lei fiilaa. 

Fulaga. s. action de laver (the 
rubbing): le OHO ma —pae lua, 
on lave la vaisselle deui foi» |>ai' 
jour. 

Falaiola, s. poils, laine, duvet 
(a hair). 

Falnlala«, a. couvert de poils, 
pilosus (haiiy). Sy. 3'aufalvfutu. 

Fulnlala Icie, a. pimnpt à se 
lâcher (to be hasty in qua nulling). 

Faiolala loaM , s. sourcils 



*-s). 



Fulalola ail|^. Inlalola tm, 

5. petits abcès auiniuins, aux pieds. 

Foaa, s. femme, au vocatif, pour 
appeler (an epiUiet in adressing a 
woman) : Funa e, a mea e te l«u 
Ufale. 

Fana, r. miier, changer de 
plumes (lo moult). 

Fanalaon, s. poisson giîlalineux 
(Ihe name of a gelatinous lish). 

Fanal, v. résider temporaire- 
ment en un endroit pour la pèche 
de la bonite (to résidu temporarily 
at a place in order to lish forbonito). 

Fanaaiea,a. ri'ugal(fj'ug»lj. Sy. 

Fane, s. trognon ilu fruit de 
l'ai'bre à |inin (the core of a bi^d- 
fruit) : Lafoai èêe le — . 

Fana, T. h. sy. fitfuna. 



GAA 



— Î09 — 



GAE 



tatouage 



(a 



Vast, s. partie du 
portion of the tatooing) 

FimI, s. ceinture, ceinturon (a 
belt) l'Ole — mumù. 

Fofli, s. botte, fagot (a bunch) : 
Ole — tigapula, — laau. 

Fast, s! lieux fangeux, maréca- 
geux Tswamp, a marshy land) : 
talo ole — . 

F««i, tenir embrassé (to em- 
brace) : Ona fttsi lea ia te ia tna- 

FiMl, V. lier, bander, v. g. une 
plaie (to bind, to tie) : — le manuà. 
Vai fusi, s. vësicatoire (a bliste- 
ring). 

Fasl, V. se ceindre (to gird) : — 
ÎOU lavalava. — He fusi aulo. 

Fast, V. lier, fixer, amarrer (to 
fasten). 

Fnsi, V. garottcr ; être enchaîné, 
être aux fers : loo — i le tuamiao. 

Wmmi. Aolo, V. couvrir de liga- 
tures (lo tic close). 

FiMlgn,s. ligature, action de lier. 

Fa«iiga, s. endroit marécageux 
(a swamp). 



Fasiinate, fuslpo, v. éti^aigler 
(to strangle). 

FimIUi, s. natte fine et supérieure 
que l'on donne au maître titoueur, 

Fnsitii, V. lier les tigapula, vers 
les extrémités : — ma alu. 

Fasiva, s. cravate, mouchoir de 
cou (a cravat, a neck handkerchief). 

Fusa, V. se battre à coups de 
poings (to box, to fight with fists). 

Fufliiga, losaaga, s. action de 
se battre (a boxing match). 

Fa(ainea,a. excessivement gras, 
en parlant de pigeons (fat to excess) ; 
so dit des personnes, en riant. 

Fnd, s. bananier, banane (the 
banana) : '0 le to — . Syn. Fat. 

Fntl, V. plumer un oiseau, une 
volaille (to pluck feathers or hairs). 

Fniiffati, V. arracher les racines 
du talo (to root out talo, etc.). 

Futn, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Fntn, adv. il y a longtemps (to 
be a long time since) : Ua — le 
faàtali, il y a longtemps que j'at- 
tends. Svn. Fualeva, 



G 



i, placé avant certiins verbes 
les rend neutres. 

CSa, au commencement de cer- 
tains adverbes indique une petite 
distance : Gafea f — Gâtai, gauta. 

Csa, ajouté au verbe en fait im 
substantif: Moe, moega, lit. Malolo, 
malologa^ lieu de repos. 

Cia, s'ajoute à plusieurs noms de 
nombre : Fagafulu, limagafulu, 
lima gafua. Fua gafulu, tolu gaoa, 
lima galau. 

Ga, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Gaan, s. entrailles, intestins 
(entrails). 



Gaanaffea, v. être affamé, mou* 
rir de faim (to be starved). 

Gaanlanaoa, s. femme qui a 
beaucoup d'enfants (a prolific wo- 
man). 

Cîaansalo, v. être aflamé (to be 
starved). 

Ga^, V. respirer difficilement (to 
breathe hartl). 

Gaé, V. haleter péniblement (to 
be out of breath). 

Gaeal, v. faire avancer quelque 
travail difficile (to set agoing any 
difficult work). 

Gaee, v. être ébranlé, déran- 
gé (to be disturbed). 



GAP 



— »0-— 



GAG 



i, V. lever avec un levier (to 
move). 

Gace, V. exciter, encourager (to 
excite). 

Gace, V. être ballotté, agité (to 
toss about). 

CSaégaél, v. respirer difficile- 
ment ; avoir le rAle de la mort (to 
be out of breath). 

Cîaégaé, v. être asthmatique (to 
be asthmatic). 

Ciargae, v. être mal assujetti, 
bittre (to be loose, to sliakc). 

tiaelc, a. doux au toucher, fria- 
ble, on parlant de la terre (soft). 

^aeloloa, v. tirer un long sou- 
pir (lo pant greatly). 

Ciarpa, gaepnrpn, a. trouble, 
non limpide (to be troubled, to be 
agitated). 

Gala, s. brasse, mesure (a fa- 
thom) : le — e lafti. 

Gata, s. les ancêtres, les descen- 
dants (ancestors, descendants). 

Ciafa, s. race, lignée (race) : le 
gafa tatluma, race noble. — taitua, 
race dont le père ou la mère, ou 
tous deux sont roturiers. 

tiata, gntatata, s. parenté, en- 
fants nés dans une tribïi voisine, et 
à qui on donne des te loga en cer- 
taines occasions. 

Sail! gâta, v. rechercher une 
race noble pour s'allier à elle par 
un mariage. 

Talaga a gala, s. généalogie, 
chronolûj»ie (pedigree;.. 

Vnu gnffa, v. faire alliance ; s'al- 
lier par mariage (to intermarry). 

Gafa, s. origine, suite : Jloa le 
(jafa n le rao ma le èleèlCy savoir 
l'origine et la suite des choses. 

Gala o le èle^le, s. récit de la 
création (account of the creation). 

Galagala, v. mesurera la brasse 
(lo measure with the ai-ms) : — le 
\3, pe fia gafa. Sj-n. Gagafa. 

Gafata, s. trois ou quatre bras- 
ses de filet qui en forment comme 



le fond, U partie principale, & h- 
quelle on unit les autres. 

Galea T adv. de quel cAtê? (whe- 
reabout 7): loo gafeaf Golot, 
gaula. 

Gaf Igall, s. vieux siapo usé. Sy. 
gatugatu. 

Gaflgali, s. homme riche (a 
rich man). 

Gafloa, a.ébrêché (to be notched): 
Sy. Gataè : Va gafoa le toi ia te 
aUy c'est moi qui ai ébréché la 
hache. 

Gaflaa, s. brèche :Oîe — tele. 

Gaioa, V. paraître, en pariant de 
l'aurore (to appear) : Se» — le ata, 

Gafloaloa, a. qui a beaucoup de 
brèches : Ua — solo. Sjn. gataètaè. 

Gaina, a. licite, permis (to liave 
the prohibition removed). 

Gafaa, a. qtii n*est plus »a. 

Gaf aa, a. qui n*est plus paia (to 
be made common). 

Gafaa, s'i^oute à certains noms 
de nombre: limagafua, etc. 

Gafain, a. dix (ten). 

Gagaè, adv. dn côté est, nn pen 
vers lest (eastward, a little towards 
the east). 

Gagaé, adv. ;\ l'est, à une cer- 
taine distance, v. g. le village voisin. 

Gaga^, v. commencera pai-aitre, 
à se faire sentir, v. g. une maladie, 
un désir (to spring up). 

Gagafa, v. mesurer à la brasse 
(to measure with the arms). S\ii. 
gafagafa. 

Gagafa, v. s'apprêter à lancer 
quelque chose. 

Gagafo, gagalfo, adv. dn côté 
ouest, un peu vers l'ouest (west- 
ward): Ou te alu — . 

Gagali, v. mordre, manger l'in- 
térieur (to eat into). 

Gagala, v. laiie onduler l'eau, 
V. g. nn canot, un poisson qui nage 
(to be rippled). 

Gagana, s. langue, langage 
(speech, language). 



GAL 



^ ÏH — 



GAL 



I, V. parler (to speak to). 

CagiiMB, Y. murmurer, répli- 
quer (lo reply): And e te — mai. 

CSa^ana, v. répondre, parler 
(to answer) : E lei — mai. 

Gagana mna, v. provoquer, 
commencer la querelle (to pro- 
voke). 

Ciagana aoo, s. babillard, van- 
tard (a pratter, a boaster). 

©•gaae, v. être indisposé, souf- 
frant (to be unwell). 

Ctegase, a. morts (dead): Ua 
gagase uma, 

4>agan, v. rompre, briser (to 
break) : — le lima. — U laau. 

CUigaa, V. plier, plisser (to fold 
up). 

CJal, V. être surpris, étonné (to 
be surprised, to be astonished). 

Gal, T. être digne d'envie (envia- 
ble) : Ua e gai ! amuia ôe ! 

Gai, V. éprouver une doulour 
intérieure (to be pained internally). 

Gàlgai, v. être cuit à point 
(well cooked) : Vela — . 

Gaigal, v. être harassé par la 
fatigue du travail, Tardeur du soleil 
(to be exhausted). 

Galùiù, V. se replier, en parlant 
du serpent (to wrij^^gle), se dit aussi 
d'une personne décliarnée. 

Gaito, s. nom d'un poisson. 

Galala, v. avoir une grande soif 
(to have intense thirst, to be par- 
ched with thirst). 

Galan, a. cent (a hundred). 

GalegaZe, s. jeune coq (jui n'a 
pas encore toute sa force (young 
cock not full grown). 

Galegaleata, v. paraître, en 
parlant de Kaurore (to be dawn). 

Galepn, a. trouble, agitf^e, non 
limpide v. g. l'eau (to be troubled, 
to be agitated). Syn. Gaepu. 

Gall, V. mordre, en parlant d'un 
chien, d'un chat : Va — e m,aile. 

Gallo, s. serpent de mer (a sca 
serpent). 



GAlo t Ualasi — , qui a toute sa 
croissance (a full grown U9iu9Ï). 

GAlo, V. disparaître de la vue (to 
pass out of sight). 

Galo, V. oublier (to forget) : Ua 
galo ia te au, je lai oublié. E le 
galo lava ôe ia te au, je ne vous 
oublie pas. 

Galo, s. gros poisson (a large fish). 

Gala, s. houle, lame (a wave, 
a breaker) : Ua tele le — , 

Gain, s. troupe de jeunes per- 
sonnes : le — taulelea. 

Gala, V. être houleuse (to be 
rough) : E — aile tai, 

Galaa, a. houleuse (to break 
heavily) : '0 le a lau — le sami nei, 

Galae, v. travailler (to work), 
plur. Galulue : Pe e te galue f 
Galue faàlâ. —pô. — faàua. 

Galue, a. travailleur (diligent) : 
le tagata — . — fanua, cultiva- 
teur. 

GAlae, s. prestation en \îvres 
par tout un village (food taken by 
the whole town to visitors) : Ona 
aumai lea le galue a Safotu, 

Gûlae laÀlafa, s. vivres consis- 
tant en un cochon, talo, palusami, 
etc., qu'apporte chaque chef de 
famille (food consisting of a pig, 
and basket of vegetibles taken by 
each liead of a family to visitors). 

Galacga, s. œuvre, travail, oc- 
cupation (work) : le — lelei, — 
mama fa. Ole — a le Atua. 

Mata galaega, s. métier, occu- 
pation propre (business). 

Galaclna, a. à quoi Ton tra- 
vaille : Iloga e galuaina le fale i le 
aso nei f 

Galue lillll, s. demi-réception 
(a small galue). 

Galuelue, v. vaciller^ être mal 
consolidé (to be moveable). 

Galala, a. au fig. vaincu, mal- 
heureux (unfortunate): t/a— malou, 

Galala, v. avoir mal à la tête (to 
have the headache) x—lota ulu. 



CAO — 1 

Gnlnla, v. (Ire a^'iti', Oïl parlant 
du pays intliieuoé par un chef. 

Galoln, V. n^sonner, en parlant 
d'un cooo (|ii'on agite, 

«lalBtMi, s, va|;iie3 roulant de 
l'Ouest il l'Est, ou vii;e vcisa (wavea 
rolliiiK from west to eaït, or the 
oppiv~ite}. 

ÙbIuUiII, h. crosw vaguq qui 
emporte, balaiu tous les débris qui 
ae troiivi-nt sur la grève (a high 
wave whiuh takes the rubbish from 
the lu-ai^h). 

4]«lMu«, s. Rllement tie ta gorge 
qnnnd eDu eA uintiarrastH^c. 

«alanu»,a. hiJ.-ux (ugly); —, 
a. foiiU: aux pied« (trntnpled}. 

tenir ensemble (to lalii, to con- 
vei-se) :Oaie — mai T Sy. TatUala. 
■ GaBnsan«,v.jaser<to chal); — , 
V. tira I'objil des conversations du 
public (to be talked about). 

GnaagaiA, a. revéchc, indocile 
(disobedii;nt). 

Ciitnaiialle, a. facile à pcrsuadur 
(easily pi-rsiiailed, obedient). 

CmA, k. KrHisse<rat) : U -^o le 
pitaà, laid.'O U ~ alo. 

tlao, s. dentj molaires (the dou- 
ble tei-lh) -.'Oloù — ouU tiga ai. 

Goo, a. reproche, opprobre (re* 
proarli). 

iiaà, a. dilijtcnl, acllf, grand 
travailleur (diligent). Sy. Gaiic$i\ 

GaAa, a. qui a beauroup de 
gmisse (greasy) : Faùtoà puaà — 

CiNoA, a. diriîcile (rough, stony): 
Oleala — . 

Gaofr, a. qni plie, fléchit, flexi- 
ble (yielding). 

Gnosao, n. dései-t, où il a peu 
ou point do monde (empty, ddser- 
led) : Va — lo malou nml. Mea —, 
t. endi-oit retiré, à l'écart. Papa—, 
roclio écailée. 

Gnttgttalna, a. Seul, sans com- 
pagnon : Jfuu — , trouver soul. 



î — OAS 

Gaogaolna, a, à qui on a hùi 

des reproches (reproached). 

GnAgaAoletal, s. pécheur qui 
a beaucoup d'industries pour pren- 
dre le poisson (one who has many 
methods of catrhing flah). 

Gaol, a. voleur (thief) : O le 

Vaol, V. volcr (to steal) : Aûà 
ete—. Sy. Tōti)a. 

GAM, V. éprouver des battement!!, 
des i^lanccments intérieurs (to throb, 
to ache), 

Gaolo, a. void (stolen) : Va — 
lea mea. Q te mea —, 

GaoUk. a. actif, sans repos (res- 
tless, active). Syn. FUigā. 

GbaIoI. v. remuer, agiter (to 
shake) : Vaai mai te laliga tuli i U 
laoioi o to ta gutu. 

Gaola, V. élre nombreux dans 
me famillo (numerous). 

Gaol», V, remuei', faire du bruit, 
T. g. des animaux enfermés. 

Gaopimlp*. s. diaphragme (tlie 
raidrilT). 

aoaa, a. encombré ; où l'acri^s 
et le passage est diflicile (encum- 
bered, stony): Ala — , Fale — . 

" uoaa. a. où il y a beaucoup de 
choses diverses (littered, in confii- 

Gaoal, V. arranger, diposer, fa- 
çonner (lo prejiara, to muke) : le 

Gapo, V. <^tre brisé, cassé (to be 
broken) : Ua ~ le tioata. la ûe, 
naî — la fàgu. Plur. Gapepe. 

Gapl*. s. charge considérable 
de pois.sniis que l'on por'te au loin i 
ses parents (Hsh Liken to relaliona). 

Gaae, a. paralysé, roide, impo- 
tent, mort, ï. g. un membre (pal- 
sied, languid, lifeless) -.Va — to la 

Ganc, V. être achevé, fini (lo be 
at an end) : Va — ulu. 

Gas*. V. décraitre en parlant de 
la lune (to wane). 



.- »---^v*. 



GAT 



— 113 — 



GAT 



^, V. remuer, faire 
un léger bruit (to rustle) : a mea 
9<uêf Oailê giuê f 

Cane, V. T. r. souffrir, éprouver 
quelque douleur : Gase ea lou ao f 

€2m«, V. mourir, périr (to die) : 
la gate too I Ua gtue fua le puaà, 

(SAoea, ft. qui a péri (lost) : Ua 
— le àuvaâ, 

Cteaeéleéie, v. y avoir éclipse 
(lo be eclipsed, of the moon). 

fi««gjB«ti, s. T. r. maladie 
(sickness, illness) : lea lau — .Sy. 
Faàtafa, 

' <l««gjB«ii, V. T. r. être souf- 
fhmt (to be ill) ; —, a. T. r. malade : 
A faàpefea le gasegase f — malu^ 
8. T. r. ulcère d'un chef (ulcer). 

Cbbciioc, v. mourir (to die). 

CUuMBflé, V. faire un petit bruit 
(to rustle). 

CSaacflé, a. infatigable (indus- 
trious). 

C!ase«e, gnacwega , s. T. r. 
fournées de vivres préparés pour 
les chefs : Va maeu la outou — . 

CSaaetoto, v. être éclipsé, en 
pariant du soleil (to be eclipsed). 

Cîasolo, a. rapide (swift) : le 
vaà — . 

timmolo, V. accourir vers... (to 
run, to come) : Ua — mai ^o, f 

(Sasolo, V. passer le long de... 
(to pass along). 

(SaaoliMM», V. T. r. mourir, pour 
les plus grands chefs (to die). 

Cissik, a. mouillé, se dit des 
broussailles (to be wet, of the bush). 

Gala, s. serpent (a snake) : — 
etna, — uli. — ùla. Faàoso a — . 

Cteia, s. commencement des 
régies chez une jeune fdle ; à cette 
occasion on fait des présents. 

Ctaia, V. se terminera..., n'avoir 
lieu que pour (to end for) : Gâta i 
alii. Gâta lava le maôna iitiei. 

CSata, adv. depuis... jusqu'à... 
(from... to...):— mai tUu,—atuvae. 

ClatA, lyouté au verbe, exprime 



la difficulté : Faigatâ, inaugaiâ 
(difficult of attainment). 

Gaia, V. s'arrêter à... ne monter 
que jusqu'à... ; Ua gâta le vai i 
tuli^ l'eau ne monte qu'aux genoux. 

UmMm, 8. fin, extrémité, borne 
(the end) : E leai se mea e gâta 
mai ai lona mata, son empire n*a 
point de bornes. 

Gat aaga, s. fin, extrémité (the 
end): 2e MO— . 

(liatae, s. nom d*un arbre (the 
name of a tree). 

Gataè, v. être cassé, brisé, fendu 
(to be broken, craked, to be split). 

Craud, adv. du côté de U mer 
(towards the sea). 

Gaud ala, du cdté du chemin 
qui se trouve vers la mer. 

Gatala,s. nom d*un poisson (the 
name of a fish). 

Ciaiasi, a. égal, uniforme, nive- 
lé (levelled, equal): Ua — lelei, 

Gataftl,adv. ensemble (together). 

CSatasItasi, a. de même lon- 
gueur, largeur, grosseur (equal): 
È — uma ona itu. 

Gaieté, v. trombler, être trou- 
blé (to shake, to be troubled). 

Gail, s. chant à trois ou quatre 
voix (one kind of song sung by three 
or four). 

Gaitlo, V. croître en grand nom- 
bre, croître beaucoup (to grow in 
great numbers , to increase greatly). 

Gaiogia, s. saison des bonites 
(the boni to season). 

Gain, s. Tun des 2 moreeaux de 
bois pour en tirer du feu par le frot- 
tement; Tautre s'appelle siàga. 

Gain, s. vieux siapo (an old 
siapo). 

Gain, v. faire un rendez-vous, un 
quartier général (to make head- 
quarters). 

Gaiu, V. se rendre en un point de 
différents endroits (to come to one 
point from different places). 

^, a. semblable à..., égal 

8 



GAD — 1 

(«qnal, alike): — ma PeUlo. Lat« — 
lelifi. — , adv. également. 
fi«MBaB,T.étre^gaI(to be equal). 
4l«a, T. plier (to jield): — lua, t. 
pKer en deux (U> told in two). 

1lmm,v. rompre, briai^r (to break, 
to chew sugar-nme, ttc.). 

CtaH,v. «e briller, se rompre, 

ClM>, V. «refoulé, avair one en- 
lone (to sprain) : Ua — lona vae. 

B— , s. entorse, Toulure (a 
iprain) : Tele le^oU vae. 

Csii, s. hemie, cau^e par on 
excès de tratail, une charge trop 
pennte ; lang file par les excès vé- 
niriens (the name of a disease) : 
Ave mârnà, nei e gau. 

fi«H,*S. mollusque (a gelatinons 
flsh). 

fiMMl,v. obéir, obserrer.obtem- 
p*rer (to jield, to obey). 

fiawUaU.a, qui cède, accorde 
par amour (who yields from kne). 

fiaofalwi, BB-BjnllMT, s. joint 
(■joint). 

VanSOB, V. plier, plisser (to fold 
T.p). 

Caafsn, T. élrc Lnse, ftrc 
démonté (to be broken). 

yrttfg"", a. mon, lleuble (soft): 
E U maàà, ua ~ lava. Syn. ma- 
lûlû. 

Saul, V. rompre, briser en 
petiUmorceaux(lo break in pieces): 
Ua— (oau. Gauia, a. brisé. 

GanlM, V. conserver toujours sa 
colère (to keep angry). 

SmoIdI, v. plier v. g. des tiapo. 

SaBBUilMl, y. fnire effort pour 
rompre (to slrive to break). 

4l«anMta, v. mourir jciinc, 6trc 
enlevé par uiic mort prématurée (to 
die young). 

Ganmntaik, v. trembler tou- 
jours (to tremble always). 

fiaoleval. s. rcrliuto dans la 
maladie (a relapse of illness). 



die). 



r(U) 



< — GOG 

! ! ■ ■« ■, adv. lers I'inUriear 
(towards Inland). 

« — «a ala. dn câté de Tinté- 
rieur, à partir du chemin. 

fiaataa, t. mourir snbitnnent, 
sans maladie (to die suddenly). 

Cegn, T. mourir, pour les ani- 
maux (to die); se dit aussi des hom- 
mes par mépris. 

fWae«éae, a. modéré, peu 
ardent (moderate): Ma»iio — 1« Id. 

^*W*m * W t . a- éteint (to be ex- 
tinct): Ua— U afi. Syn. jfate. 

t)«n. s. chatcaeat). 

Geaa, pea «gw, t. faire tàgne 
de la tête, des yeux (to nod, to bec- 
kon) : Sa — ffliri U lamaloa. 

Ceae, yeaefcae, a. lent (slow); 
adv. lentement (slowly) : Fat gete. 

CesI, mollusque (Full-grown lo- 

Cc«Io«U«, a. gras (fat) : Va — 
faàpea lena tagata. Svn. Peti. 

SIgl. V. obéir (to obey). 

Clgl, V. aimer une chose, y pen- 
ser (to be fond of). 

€itfl,v.sattacheràqnelqu'un,liii 
rester Hdèle (to be faithful to) : A 
roMou — ile Atua. Syn. pipii maa, 

eiplli.v.' conduire un chœur.ré- 
sonner (harmonious). Sy. usu siva. 

G Ha, aiguille. Syn. au (a needle): 

«iiita, (luglta, V. avoir les che- 
Teui d'une manière particulière, 
en parlant des jeunes lilies (the 
bead shawed down the middle): Ole 

CsUe, placé après un verbe, ex- 
prime facilité (easy of attainment) ; 
Taugofie. Maugofie. Faigope. 

CoBO, s. mouette [a sea-gull) : 
— ull.—nna. 

ttogofala, s. oiseau qui a une 
polite voii (a bird having a small 
voice). 

fiogolala, s. sifQet d'un enfant 
(a child's whistle). 

Wj olO ) T. retentir souidemoit 



I 



— H5 



1 



et confusément (to make a rushing 
sonnd) : — mat le samt. 

^ CSogalo, v. venir en bandes, par 
tronpes (tq come in bands) : — mat. 

Co j oIq, v. éprouver des borbo- 
rygmes : Olota manava ua — • 

CSose, s. chat (a cat) sy. puai, geli. 

Co t o, v. être submergé (to sink) : 
Va -^ le vaà, Syn. To, 

Qoto, V. se coucher (to set) : 
Ua — le la, Ua sau % le goto e le 
là (at the sunset). 

* Qotov^a, V. s'engloutir comme 
un uga (to sink like an tiga). 

6«, V. grogner, frémir de rage 
(to growl) lOloo-^le nuù ; —, faire 
un bruit sourd (to make a murmu- 
ring noise). 

€!■, 8. hameçon de couleur som- 
bre, pour pécher avec des mouches. 

GÛÊee, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

€{«90, a. muet (dumb). 

GAgik, s. rhumatisme des join- 
tures (rheumatism, rheumatism of 
the joints). 

Cloga, V. casser avec les dents 
(to scranch). 

Gngiuit a. rhumatisant, rhuma- 
tismal (rheumatic). 

€tagatii« a. grand babillard sans 
respect pour la vérité (a great tal- 
ker who disregards truth). 

Chila, V. dormir (to sleep), terme 
jovial. 

(■■tv, s. bouche (the mouth) ; se 



dit de rhomme, d'un cheval, d'me 
bouteille, d'un puits, d'une caverne, 
embouchure, etc. : — o le fagu. — 
o le ana, etc. le manu e umi 
lona — . 

Gâta, V. exceller (to excel) | 
Ua gutu ane lau galuega, 

Gvtm, V. manger son pain tout 
seul (to eat alone). 

GnuuUtB, s. personne pleine d^ 
paroles; personne querelleuse (4 
man full of words, a scold). 

Chitiuiopo, a. qui a la boucha 
écorchée, ulcérée (sore-mouthed). 

GaColîigv, espèce de fruit à pain. 

GaitiilU«a, a. qui a une bouche 
saillante (prominent-mouthed). 

G«t«gîie«, a. qui promet et ne 
tient pas parole (which not keeps his 
word). Syn. Talapelo, 

Gntalei, s. nom d'un oiseau (the 
name of a bird). 

Gaivmoo, a. qui a une petite 
bouche (small-mouthed). 

Gnimnnla, a. gourmand (gree^ 
dy). Sy. 8oa ai. 

Gntnpoto, a. habile à manier 1& 
parole (clever in talk). 

Gatnvega, a. imberbe, sans bar* 
be (beardless). 

Gatiisolosolo» a. dont la bou- 
che est ulcérée (sore-mouthed). 

Gatiisiui,a. diseur de bons mots 
(jesting). 

Gntiisainii, a. qui a une bouche 
petite et saillante. 



I 



I9 s. mouche, sy. logo (a fly). 

I, adv. Oui (yes) : E te alu ea? I, 

Mf préposit. dans, vers, à... avec 

mouvement, se met devant les noms 

communs ei les noms de lieux : Ou 

te alu % uta, i le àai, i 9Mip>^ i 



Apia. —, dans : loo taatia i le 
fale, — , par: Ou te ui i tai^ par 
mer (by sea). —, avec, au moyen 
de...: la i ie laau (with). — , à : nofo 
i Apia (on, at). —, touchant : Tau-* 
tali i le taiia (about)» « j 



l — 1 

I, prjp., dorant : ^a mu i Upô 
(by>. —, ie: Pai àta. Ou te fefe » 
olu.— ,auprès de...: SatttiJe faftne. 

I, âgne de l'accusatif devant un 
pronom penionnel : Aûâ nei luù i 

I, V. respirer (lo laite away the 
breath). 

I, V. rendre un son aigu (to cry) ; 
I aUm. I U uàmea ta i le logo 

l,T.chanter en fausset, àVoctaTe: 
FaàUo i, faire la hautti-conlre. 

1a, prëp. à, se met devant les 
pronoms et les noms de personnes. 

1«, signe du datif: Na au avatu 
ta te ta ta Paulo. 

1«, sertdeconclusionet de tran- 
•ition. On le place après l'eipoù- 
tion des raisons, et avant les con- 
dusions qu'on en tire. 

■■T Eh bien ? sous-entcndu : 
Qu'en dis-lu ? réponse : Ua leltn. 

la, signe de l'impératif: la vave 
moi. la lele mai. 

la, signe de t'optatif: la ma- 
nuiaôel soisheureuil 

la, prép. sur, touchant (concer- 
ning): U lala ta Petelo. 

la, prép. de.., par (by, from): Uae 
iloa ialeai? De qui l'as-tu appris? 

la, prép. avec (with) : Ou te ia 
U de. 

l«,pron. démonst. ces (these): Ai 
o aitu ia, o aïtu uma o le lalolagi. 

la, pron. per». lui (him) : tia fat 
mai lava e ia. Ua faàpea ma a ia. 

la 1 interj . gare I atlentioii t 
tiensi la ùel ia, tago ia. 

la, sert à former le passif de 
certains verbes. 

IA, s. nom générique des pois- 
sons, eicepté la bonite et lus co- 
quillages (a general name for fish, 
but nut applied to bonito or shel- 
lfish). 

I*, a. poissouiwiix (fbhïj : te 
!«•* — « 



s. nom d'im poia- 
ne of a Tish). 
non, aoa pas aîn^ (no. 



la la, pron. pers. lui-même 
(himself) : '0 ia ia, c'est lui-même. 

la I, adv. ici : /a i, ta la, ici, là, 
en montrent 'du doigt (here, there). 

lAaaaaH, s. tùton (breast). 

laal^ia, s. Eaux thermales. 

Ino, s. nom d'un oiseau qui res- 
semble à la grive (the name of a 
bird). 

Uwlaa, s. nom d'un poisson (the 
name of a tish). 

law, s. traverses qui unissent le 
balancier à la pirogue: le vaà 
iaio ono. Syn. Loau. 

iatols, 9. abcès, furoncle à la 
léte (boiU in tlie head). 

lanl, s. nom d'un poisson (the 
nameofaflah;. 

le, V. crier, se plaindre (to sliout 
out) : Sa laloa — . 

le. pron. dém.: Tdma te, tâmata, 

le, s. espèce de maillet pour 
battre le luluga (the mallet for 
making native clotli). 

1«, 8. étoffe, indienne, colon- 
nade (cloth) : U ie lautele. tau- 
ta>ii,dauble largeur (double width). 

le, s. morceau, brasse d'étoffe 
dont les naturels se couvrent (a 
coat> : Aumai loù ie. E leai toù ie 
lavatava. Syn. Laiiatava. 

le, s. natte fine samoanne (a fine 
native mat). 

le BlnaBlBa, s. natte en écorce 
de faufala. 
le lAaa, s. natte précieuse. 

le to(a, s. natle line du pays. 
Eipèces divei-ses : 'le lalaga,' ie 
tdaa, ie ùla, ie sina ou tialoa. 

leie, s. cliiffon (a rag of cloth). 

lele, s. espèce de vigne qui sert 
à la confection des paniers oblongs 
avec lesquels on prend le poisson 
(a species of viira used in making 
Bth-tnpi}. 



IFO 



— Ail — 



II 



1 eUm, I e tola, dans 2, dans 3 
jours: Na fat mai e sau % e lua 
poo e tolu. 

le «la, s. plume de perruche 
rouge, Sega ula. 

I tafo, adv. dehors (without) : 
aott — . 

I lale, adv. dedans (within) : 
Ina sau — . 

I iale, adv. an dedans, à Tinté- 
rieur : loo tigà i fale. 

I feat Adv. où? (where ?) ^ 
ifeafEtealuifeat 

Iff, v. fumer (to smoke) : Aumai 
sou ifi aè. Syn. Ulatapda. 

IM, 8. châtaignier, marronnier 
samoan (chestnut-tree). — , s. nom 
du fruit de Vifi (a chestnut) : Ifi 
lava, ifi mea, ifi ui, espèces d'ifi 
(species of chestnuts). 

Iflifl, s. nom d'un arbre odori- 
férant (the name of a tree). 

Illlele, s. nom d'un arbre très- 
estimé. (the name of a tree). 

IHiatii^lllsoga, i/i(e/« dur(hard 
kind of ifilele). 

mnln, a. ifilele doux (Smooth- 
grained ifilele). 

lio* v. s'abaisser, s'incliner (to 
bow down). 

Ifo, V. descendre, (to descend) : 
Na au ifo i le mattga. 

lio, adv. en bas (down) : Alu ifo, 
V. descendre (to go down). 

Ilo, en soi-même : Ou te faàpea 
ifo, Je me dis en moi-même. 

lio, V. s'incliner pour saluer : 
Ua to Uma pulou ma ifo i le aliî. 

Uo, V. faire une ifoga faàsamoa, 
c'est-à-dire rester incliné plus ou 
moins longtemps devant celui ou 
ceux que l'on a ofTensés, jusqu'à ce 
qu'ils commandent de cesser (To 
bow down) : Sei maiou matua ifo. 

Ifo, V. venir supplier, demander 
une grâce (to beg) : Na IcUou ifo 
mai. 

Ifo, V. se soumettre à..., s'abais- 
ser devant (To bown down) : Hoga 



ou te ifo i lena alii ? Puis-je mV 
baisser devant ce chef? 

Ifo, V. se prosterner, adorer 
(to adore) : Ifoile A tua. Fale ifo, 
s. église (A church). 

Ifo ia^, V. se prosterner sur la 
face (to prosti<ate one's self). 

lio, V. descendre dans la tombe, 
imprécation (to curse) : la vave ifo ! 

lioa, V. avoir de fréquentes atta- 
ques d'un mal (to be often ill). 

Ifoga, s. deputation pour une 
rcpai-ation : *Ole — a Satupcùtea* 

Ifoga, s. espèce d'amende hono- 
rable : le ifoga lenei, ia e ahfa, 

If<»ga9 8. action de se prosterner 
(a bowing down, act of submission). 

If €»lia« s. moment de la consécra- 
tion, pour les catholiques. 

Ifogia, V. prier, intercéder pour 
(to intercede). Syn. Talosia. 

If off o, V. descendre, v. g. d'un 
arbre, d'une montagne, etc. (to des- 
cend, as from the top). 

Ifo, Ifitlf a* V. vagabonder (to run 
awav). 

Igana, s. petit poisson de mer 
qui remonte dans l'eau douce. Syn. 
Inaga (a small fish having no bones). 

Igo, igolgo, v. être fatigué, las 
de... (To be wearied with, to be 
tired oQ. Syn. Fiu. 

Igoa, s. nom (a name) : ai 
lou igoaf (what is your name). O 
lea le igoa o le mea nei f Comment 
s'appelle cette chose ? Sy. Suafa. 

Igoa, s. titre (a title) : Ua ave i 
ai le igoa. 

Ig<»a9 V. s'appeler, être appelé 
(to be called) : Ua igoa ia loane, 
je m'appelle Jean (My name is 
John). 

Igoa a pa, s. mot d'ordre, de 
passe dans la guerre (watch-word). 

Igofio, a. beau, agréable à Tceil 
(handsome). Syn. Matagofie. 

If, s. petite herbe (a small herb). 

11« V. éprouver des borborygmes : 
— lo ta manava. Snti. Gogolo. 



n, T. crier, rendre on son ugn, 
perçant (to sqoeak) : Da ii le putu- 
fana i ou tafatafa 



mets, V. g. lô talo pour le cochon et 
¥ice-versi (sauce or anything as 
reli^, or to qualify other Tood) : tfa 
o lalo fva lava, e Uai $ona ii. 

111«, T. briller, étinceler (to 
shine) : Oleale mea e — mot? 

UU, adv. là (there, al some 
distance). 

Umm, adv. là, ici, dans ce pays- 
ci, tout près (there). 

1l»al, V. servir d'accompagne- 
ment à un meta : Auniai te talo e — 



I, adï. Ici (here) -.EUo—, 
pas ici. 
I, V. sarcler de petites herbes 



Un'c 



(la weed). Syn. Jrti 

n«l, V. agir lentement (lo do 
things slovrly). 

IIbI mata, v. fermer les yeux à 
demi, V. g. quand on mai^e quel- 
que chose de trés-piquant : E — ona 
mata, peà ai Ua mea. 

liai Moe, V. se prend en mau- 
vaise part, et exprime l'ëlal d'une 
personne jouissant des plaisirs 
chameb. 

IkBoI interj. FiI(P*''3'')' 

n*, a. plein (full), v, g. un ton- 

II*, a. qui a acquis toute sa 
croissance (ruU-grown). 

Ule, V. deviner, prédire (lo pre- 
dict). 

Uts, a. haut, grand (Ull). 

IItI, a. osseux (bony). 

lia, V. être épnis^, près de tom- 
ber, de rompre (to be exhausted): 
VailaeafEle—, il tient bon. 

Ua, s. marque d'une mère (a 
mother's mark). 

Oa, 9. tache sur la peau, rides (a 
nurit in the skin). 

Ilalla,a. marqueté,tacheté(roar- 
ked, qwtted). 



Bal*, adv. en bas (ondery 
■iBinea, s, diarrhée chei les pe- 
tits enfants (a disease of infants). 



refus chez leurs cousins, en&iits de 
la sœur de leur mère (cousins 
sustained by the children of her 
brother after the brother and sister 



I, s. sœur du père (a fa- 
ther's sister). 

He, conj. et. el de suite, et par 
suite... (and) : Ou le fai le umu, i 
te ou te sau. — Ua aile ià onā, t 
le ona tigā loa lea. 

ni, s. éventail (a tan) : Aumai le 
ili Mil aloato aè. 

m, s. scie (a saw) : le ili ami. 

lU, s. rape (a rasp). 

'Dl, V. scier (ta saw) : A ma — 
Eeneî Joau. 

'Ul. s. lime (a flie) : te ~ faà- 

lu, V. sonner : — fe pu (lo blow 
the trumpet). Syn. Via. 

lUaBlnn, a. dont la peau est de 
couleur claire (light-coloured). 

lUga, s. action de sonner (the 
blowing) : O le — pu. 

Illga naa, s. cicatrices : Vae — . 

■lUil, S. gravier du torrent, pe- 
tites pien'es (gravel). 

ntlIUla, V, être renversé par le 
vent ou par un projectile qui 
passe tout prés de soi (to be thrown 
down by the passing of ■ stone dose 
to a person). 

IltUlUa, V. être baltu par le vent 
(la he blown down by the wind). 

lilmaalfl, s. espèce de banane 
(a species of the banana). 

lUmatn, v. être sec en partie 
(lo be paiiiatly dry). 

llltAia, ». lâche, pusillanime : 
E —,e leai tana loto. Sy. Palaai. 

IIIIAM, a. faible de santé, qui ne 
peut résister an froid, à une épidé- 
mie (Faint) : Somoo —/ 

lUU, s. fond (the bottom) : (e — 



ILO 



— iW — 



1NÂ 



(liie bed or the sea). O fe- 
rai ;tlie bed of the mer). 

DM, T. être Citigué de manher 
sur des pierres ûgués (lo be pained 
bf walking oicr sharp <ibaot^y. 

DM, s. nom d'en poisson (the 
name of a fish). 

WÊtÊÊj s. pean sombre (a dark 
skin). 

!!•, s. Ter (a worm or maggot in 
potiid flesh) : Va leaga le fasi 
pvaà, tele — e t ai. 

D», T. saTQir« connaître fto know): 
Ua lau — , tout le monde sait 

Ifo, T. découvrir, aperceroîr (lo 
perceive) : Va e ilo aia ea f Aper- 
cevex-Toos? 

I WT 1 !• HiT I to aT Eh bion? 
où en est-il ? A quoi en est-il ? 

Itoa, ▼. savoir, comprendre (to 
understand, to know) : Va au tioa. 

Itoa, V. avoir, jouir de., (to pos- 
sess) : Ou te lei iloa se moe anapo. 

Itoa, V. revoir, retrouver un 
obfet perdu (to see again) : Sa le 
iloa ia te au. je l'ai perdu. E le 
fna — , introuvable. Faàtoà iloa 
ananafi, on la retrouvé hier. 

Itoa, V. sentir, percevoir (lo feel): 
Na au faàtoà iloa i le tigà. 

», V. savoir certainement. 
, V. savoir au juste, 
exactement (to know exactly) : Faà- 
toà iloatonu iateôe. 

Il*a vatolva, v. voir double (to 
see two objects where there is but 
one). 

nofgm, V. être connn \io be 
known) : O ona fua e — aile laau, 
on connaît Tarbre à son fruit. 

Uo^a, V. impers. 11 est douteux, 
croyei-vous que... (it is doubtful) : 
Iloga e toe sau f Iloga ea e alu f E 
le toe alu. Iloga se umu e fata f 

Uofpa, V. être déterminé, fixé, 
réglé (lo be determined on, decided 
on, settled) : E le — ni àiga^ il n'y 
a pas de repas réglé. 

i^locttlioBs équivalant i nos 



kNinrares : Tn hravY, ne rerolé 
pas. Doonex-oioc un brave, Q ne 
reculera pas : Doga le foa e te fefê 
im. Ihga le lima maiosi, e le oge mu 
Itott», T. voir, examiner (lo look 
at.^): Sri — pe éiom mmu voyei si 
tout y est. St. tmaimmatuf /ad* 



I tot«, prêp. an nùheu, à rinlé» 
rieur (in the mîdstX 

Ito, a. cent mille :0leUu9 tan 
ma tnano e lua^ i^«OÛ0L 

numerable? : Va — le ineo neL 

I taya* pi^P- en baut (aboTe). 

I ÈmMÊM^ P^- devant, sor !• 
devant (before). 

s. hibon (an owD. 
s.rat(arat): T^ — ile 
fale neL Sy. Jsumu^ iottf. 

l i « « , s. nom d*un poisson (the 
name of a fish). 

I— aâ, a. où il y a beaucoup de 
rats : Faàtoà fale — lenei. 

I, V. prendre feu : Anei — . 
, s. noix du gosier, se dit 
par mépris (throat), 

Isa, s. mollusque dont la peau 
est couverte de pointes, oursin 
(the sea-urchin). 

buft, signe de limpéralif : /na 
aln ià. 

Isa, signe du présent, du parti- 
cipe présent : Ina o moe. Ina o 
tauUàleà, 

Ina, coi\j. lorsque... (when). 

laa, coi\). de ce que... (because 
Uiat...): Ou te ita ina ua leva, 

Ina le... coi\j. pour que... ne... 

Ina nel, coi\j. afin de ne pas, de 
peur que... (lest Uiat) : Ina nei 
vaivai. -^ mole. 

Ina, ^outé à un verbe sert à 
former son passif. 

Ina*é, T. être fatigué de... (to b6 
weaned of). 

Inafo, s. troupes de bonites (a 
^oal of bonito). 

Inafo, s. un grand nombre do* 



faaips. •. p«tii yvum» mm 
Im« la, (Wi^. «bo que, ma 



litmatSain). 

%d. *. fautwr <W ymAiy 

lirt, I. Uttn, lu*r (.to UM, te 
UM). 

ft« ^uU u^ Hreade^. 
Vrfl^, (. bast |iiiiliiiBiiiinil 



«fM 



■ ■! ml cuuj. I'(Min|tMii "^ («lir^ 

I ■! «, owif. (Or quoi, avec 

<(Mi,M UKiiMi <t« quui It»)!!! »litf>: 

Ëmm, *. rtrririoaOM trimtatoUt. 

4H «I wuuyaJM (M/t (uuintit;/ 

Mrafjr.T |[(Tif-.rT"'"ljr~"-'J' 

Ism IbI«, i. tHnnM. Kf. Tok 

ui (tratT-cl'fiMl). 

■■•Ib*, 1 , deiuuidin' (to draund). 

iMTfrlT, V. conlnindtv, forcer 
HUtiifa'iia i fnire qutfbiu' clifM, >u 

phrM>|IU! lr{ aui lOOTill (tu CMDlwl, 

to funv) : Va latou — mai. 

Immtmm, i. luir, détenter (to 
ImUi, 1» iilMiainate> : To — / Ou M 
— iail 

tman, a. brau, agréable i rsU 
(baauliful, giioil-liMkinK). 

■■•Ha, V. nnitraiiidrc, dianer 
hofiIoiiMiiienl, tty. TM%Ui. 

■«•■la, a. hal, detvuU <to be 
hatMt), Kyu. itoyid. 

v. iMire (tudrinli) plur. ^ei' 






. Ua o 



Aùà lëintt ton. Inu Uvai,\ I» at» 
ai, bal« la uédevinc, puis tu man» 
||aru.Jni«i,a.bu (drunk): £(ei — , 




<«kT* far 

fiā»4a cettt qsntiiorS;. iaiaf 
la. 1. tria, tai ^tbaA 4c» poac- 

âia (hi oM, la a **"**—/ 

B*. *dv. b-lM* (Tt^er) : £ te 
aU~flue. 

U, a. grw*. en inrtant 4^n tela 
Ans, ; /■āt«a tola — !«■«. lato 



tommu (^fuB> : U pêelo — , c'mI 
on limtifag (iltū. 

■a ; iDtef]. Ab ooi ! j'j aois : je 
cofnpraxt» ! (r«tl. 

■a la ! inteij. farato! manjne 
d'api^audi »e m m l. dliïlanté. 

■a, lett de t/unâtioa, et (ait rcs- 
Mrtir l'oppotitioa de 2 ptauéet, de 
la coodtiile de 3 | 
réniioe le* canie*, «fuand o 
dàluire el etpUqner le* effets ; il 
ne met ent/e t'eipoté d'une part el 
Il réplique de l'autre, que lait une 
•eule et même pcraonne. 



poÏMOa (a long ririp of fiati or 
fleah): U — puaà.'O U — ttia. 

la, la*, adt. oui (jea) : E U atu 
taf loe. Sv. e. 

■aa, T. accéder, consentir, dire 
oui l'to conaenlj : Va ioe mai. 

lalaa, s, temiilles (longs} : Au- 
mai U" e leiai le fao net. 

I«ll, ». pincettes (pincers). 

laïc, a. rat (a rat). Ijf. Uïité 

■aMaiB, InlMHin, a. prunello 
de l'œil (the eyeball). 
Ipl, s. coupe (a cup). 



ÎSU 



~ «1 — 



nv 




5. T. r. Imrïie (in mcoV 
s. écM^ d« me». 

lide de ner <an iMiihia nmH-Wfinn^. 
•ps^ s. oonpe, tMsc, verre <« eup, 

'VtBpA le ip«, V. |»mcliiner Ir 
oom de eelui à qui rifmeKtdeiitini^. 

I, s. urne inm). 




l émmâmÊkl interj. exprimimt 
la colère, le méfpris, lindigiMtion 
(get oat! out upon you ! forfthame!) 

^HiiMi, exprima la surprise, la 
nullerie. Sy. ÏHêa! 

lai, pron. indélin. un, ipiekptes 
UBS. nn certiin nombre (fuime) : 
Net lanāū teiāi. Aina teti ê *ë ini. 

lal, V. demander, mrtout des 
Tivres, «rec in«tinc<\ importuniti'' 
(to beg) : Va — fadtamaiti, va le 
fnà. Syn. *Aii*i. 

lai.'v. fendre (to split) : In Ima, 
partager en deox. 

la», V. s'avouer tnrapahie dr> 
trouver une éniinne (to aeknowtedge 
one*» self nnable to solve a riddlv. I 
give it up !) 

!■•, V. se rendre, mettre h^ les 
armes (to surrender) : Va iatoa iêo 
mai. ils se sont rendu*» ;'i nouH. 

liHi. s. nez (the nose) : Va ma- 
mafa Iota — : bec. museau, eti:. 

liHi, interj. qui expnme la d<^ 
fianre, le mépm. 

MmmmEBEEm, s. petit nez (a small 
nose). 

■■■■éMI, t. et s. renifler, rent- 
lleur (a sniffing nose). 

s. rat (a rat). Syn. Inwa. 
s. nez épaté (a flat 




s. Hiume de cervwn, 
mucosités abondantes (mucus trom 
the nose). 

■■■ps, s. nez attaqué de quel- 
que chancre <a diseased nose partly 
eaten). 
!■■««*• s. ki^ nez (a targe 
) 



ffon. pers. je, mol <î, mr). 
Ffl Un fiet. Veî fnnin ?fo.. 
>, s. roi Are (angei>. 
\, a. eolén*, en colore (ang^^'^. 
K V. Atre en colère (tAhr »ngr>>. 
a. pétillant, énerg!r|iie (spnr- 
kliQg): /e tvii — -. h rmr — . 

VinitHiniln« prép. à cAto de... 
(by the side). 

MaylA^ V. être Vohjnt de In coléri> 
(to be the matter of anger) : f^ If/i- 
gia r nif Va itoffia c fmMfiMvV. 

VMilMmalle, a. facile \ se mMtre 
en colère (to be hasty in qnarrelthig) 
Sv. TSitu. j^lfilete. 

liiiiMMVi^ pT^p. Kit-delù de... 
(on that sMe}. 

Hnln flit, prep, en deçà (fm 
this *ide). 

He plur. IKte, v. de%*iner, pro- 
nostiquer, augurer. —.M. prédiction. 

If I. H. petit (smslb. V) h* Mmn. 

IflHi, s. petit (little, smsll). 

TiHIIilfll s. un petil nombre 
(few). 

Ttflfl, s<1\. pen. un pen (Httle, n 
little). Vn pen pins (a little more). 

I «Miiim, prep, nn dednns (in* 
side) : O Ino n 1«» fnit*. 

!••. s. coin, portion, quartier 
(slrle). 

IfSi, s. cAt«^ opposj^, !*nnfr«^ bord, 
Tantrp Hvo / h» ifu mni, de «v 
cAté-ci (on thK Ki«1e). !>«• runt m 
cMé (on thni ii«li»). 

If», T». rapport, cAt<^ : Tn<i mux 
m%L itu (hi ft*. p^mAfhi in to. Ae, rftet - 
moi un rapport, nn Mt*'» pni lequel 
je vous snfs Inférietif en noblesse. 

IfMi, ppép. derrière (behind, «t 
tho back). 

VieMiii|Nli« s. congrégfifion, nwno' 
oint ion, so«'iét^ (congrAgntiin). 

tf Ht|men» s. e)i*r^(* e.tttiotlqtfe. 

ifMM9#. H. heure, moment A*'^^r- 
miné rin joui (sn bonr, n pJiil ot 
the day). 

ifm i ttt«t««« . «ept'*nt t -f on^ North). 

ifm I f^fii, *. !<* «tid («onth). 



Ml, T. tire bGgaê d«... (to 
ried). 

(■aolaa, s. raidi (south), 
k, s. RioTneol, henre, point 
e soleil (an hour) ; E le sou 
■ira. Ole — ivdtenei. 

point du ciel, point 

cardinal. /(» i taïaé, s. est (eaitt). 

Jiu i maCu, s. nord (North). lia 

i Toga, s. sud (south), lia i liri/ô 

». ouest (woïl). 

O Uumaio e lima i Savwa net. 

■(■oiMk, s. pari, portioa v, g. 
les reins et les cales d'un cochon 
cuit. S>-n. : le itutuàlâ (a din- 
aion, a portion). 

Ilap*. s. partie, moracnt de la 
nuit (a part of the night). 

IttiUao, 9. membre, calé (side). 

Ilalsa, s. càté du dos depuis 
l'épaule jusqu'aux reins. 

Id, s. Rn, concludon (the end). 

■*• 8. extrémité, queue (the tail, 
end, exti-emily). Syn. Siu. 

■*> V. lînir, prendre fin (to end). 

lA, V. vratr à., aboutir à... (to 
come to) : ^ ûâ e le fai ni ûpu lea- 
ga i leptype, e 



ne lio, I 
a (finished) : U le /on 



end). 



icl1n,ii 



ie—. 
lAsIoa.v 

lAlono, s. décision de l'assemblée 
délibérante (a ducisionora council): 
Ole — ah matou nuù. Syn. Tula- 

IAbOtS. Dn, conclusion (ending, 
conclusion ofa délibération), 
lUeOi s. écho, son (an echo). 



S — m 

lÉaM»sM, 8. qnene it la ImAe. 

MiBMAflf s. fin d'une (empéte 
(the end of a storm). 

IMa, adv. dans riatérietir(tnland, 
ashore). 

lAMgaCa, s. le dernier d'une 
bmille (Iho last of a ramilj). 

Idvalc, f .avoirune mativaisefln, 
périr (to perish). 

■va, a. neuf (nine). S;, roàioa. 

1**1 Ivalv*, a. accablé, appe- 
santi, T. g. par le sommeil, la Éiti- 
gue, etc. (to be exhausted, to be 
languid). 

ItkIvb, b. nom du lo, quand il 
est devenu gros ^the name of a Gsh). 

1*«i*a, a, grand, long (tall). 

■«aaalMlH, a. quatre-vingt-dii. 

I*agalaB, a, neuf cents. 

1«l,s. OS, jambefabone, the leg). 

1t1, s. portion du dos d'un co- 
chon : Ave leivii tealii. 

1*1, V. dereoir os, v. g. l'œil (la 
become bone) : malaivi, borgne. 

1t1«, a. osseuï[bony), plein d'arê- 
tes: O le là e te— . 

1*Uae*aa. s. cdtes (the ribs). 

1*laaTBti, s. menton, mâchoire 
(the jawbone). 

Ivlfauda, s. os extérieur delà 
jambe (the tibia). 

'Ivlloe, 1*Im, s. l'os de l'épaule, 
l'omoplate (the slioulder-blade). 

IvilTla, qui n'a que les os, mai- . 
gre (lean). Sy. Na o paù ma ie». 

1*U*1 oaâ**, a. fort, robuste 
(strong). 

1*lm, s. colonne dorsale, verté- 
brale (tlie spine)i au Qg., l'âme d'une 
enti'epiise. 



LAA 



— 123 



LAE 












IJ^ 8. branche d'arbre (a branch): 
Va ^tt le la oie laau, Plur. Lola, 

Mm, 8. voile (sail) : Taai le la, 
serrer la Toile. Fai la, faire voile. 

La, pron. démonst. ce, ces, celtes: 
Tâma la, la moa pofea e mau 
M f Où habitent ces poules? (this). 

liA, s. soleil (the sun) : Ua se afi 
le là, Ua alu aè lelâ. Ua goto le là. 
Ile tu tonu olelâ,k midi. 

1«, pron. pers. eux deux (they 
two) : Ua la o. Syn. Laua. 

Ia, s. et V. sécheresse, saison de 
la sécheresse : Ua la, la sécheresse 
se £ut sentir (to be intensely hot). 
Olelae tele ona tua, la sécheresse 
a beaucoup de conséquences fâ- 
cheuses. 

1«, s. dimension, forme, corpu- 
lence (shape) : le mea la tele, la 
Ui. JLcUelei, a. beau, joli. — leaga^ 
hideux. La molemole, a. doux au 
toucher, sans rugosités. 

La* la i, adv. ici, la o, là (here, 
there) : Mamao naua la, cet endroit 
est trop éloigné. 

I, pr. celui-ci (this). 

la, coig. donc, par consé- 
quent (then). 

La, particul. complétive : Alu la 
ia, maintenant, marche. 

I«aa, V. marcher, faire un pas, 
aller outre (to step, to pass over) 
pass, laasia : E le laaaia le fasi, 

Ijutèmm, V. poser mal le pied. Sy. 
Tuù èee le vae (to step wrong). 

Ijaal, V. se mettre pour un parti 
dans une querelle (to side with). 

Ijaal, V. outrepasser, v. g. une 
vague qui brise sur un côté de 
Fembarcation et qui atteint Tautre 
bord (to break over). 

liaalaa, v. faire de grands pas : 
£ —Moa le mai peà saujoè savait 



gese peà alu, le mal vient à cheval 
et s'en va à pied (to come quick). 

Ijaalaa, v. traverser quelque 
chose de /)ata, aller au-delà (to step 
over somethmg sacred). 

Laamaa, v. devancer, Tempor- 
ter sur... (to outdo). 

liaasla, a. passé, outrepassé, sy. 
sopoia, oublié dans une distribu- 
tion (left out). 

Laaaaga, laaga, s. pas (a step, 
a stepping over). Sjti. Sopoaga 

I^an, s. arbre, plante, herbe (a 
tree) : le Umu fua lelei, 

Ijaan, s. baton, massue, casse- 
téte (a club). Syn. Uatogi, 

Laaa, s. hois pour construction 
(timber) : le ^palagofie, Ole — 
anagatâ. le laau leaga e atia. 

Laaa^ s. traverse qui unit la pi- 
rogue au balancier. Sy. Iato:0 le 
vaà — e fitu, 

liaan aUla, laan làlag*, s. co- 
tonnier (the cotton tree). 

liaaa faAlava, s. croix ; cath. 
koluse (the cross). 

Laaa, s. instrument de musicfUe : 
—<agrî.—pc«e (musical instrument). 

IjaaatA, s. bâton pour frapper 
la mer, afin de faire sauver le pois« 
son dans le filet (a stick). ^ 

Laaa taota, s. longue baguette 
pour chasser les animaux (stick). 

Laan iravae, s. cotonnier (the 
cotton tree). 

Laavea, a. embarrassé, accro- 
ché (encumbered) : ua — le vae. 

Lae, s. Fespace entre le coin de 
la bouche et le menton. 

Laea, s. Tarbuste Usiusi, lors- 
qu'il est parvenu à une grosseur 
modérée (the name of a tree). 

Lael, s. vêtement de naCàrels, 
Y. g. ie toga, indienne, siapo» 



(low 



LAF — i 

T. wporer pompmaasent 

l.«el, T. se preparer poor one 
rcTue (to drew fur a renew of 

■Àci, a. préparé aa combat, prM 
(itady for war) : an im — . 



fFTTie (In eierri*e troops). 

1. ■■!*■, %. hérant qui fonToqne 
à la gnerrc (a messenger to call ht 



irlir toni poor la 
^eire, en parlant d'nn district. 

I>ate, s. dartre, teigne (tbe ring' 
worm) : — rna. — lUi. 



montagne (the top). 

W «i l « — f , s. ulcere qui est 
•oppo«i^ indiijnerla paralysie. 

Lall, laHlaB, t. se cacher soi- 
même (lo hide one's self). 

LalOafl, s. avocat, protecteur, 
reFnge (defender). 



ch^, couvert (to hide one's self], 

LallMfB, a, refuge (a hiding 
place) ; au ūg. Puluva{ia. TalipU' 

Lalllal , V . cacher quelqu'un 
pour le sauver (to conceal) : — làtna 
nti, txi faêia. 

Lalo, y. prononcer, articuler [lo 
ntter); — leùpu.Ole lafoo teiipu, 
1. pmnonciatian (the pronuncia- 
tion) : Ua tona le iafo o le àpa ta te 
6e, vous avez une bonne pronon- 

Lalo, Ialaf«, v. jouer au palet 
(to play at quoits) : Sa matmi — . 

1^16, V. sarcler, préparer un 
terrain (to weed). 

LiUo ma Inloal, v. être b- 
Gonstant (to be unsteady). 

J-mlo, V. jeter, lancer (to throw). 

■■•la, s. biens, richcsscE données 
à un Tulafate (property given to 
a tulaTale). 

I>«l«, s. roseau (reed) : Fat — . 



(to throw away, to reject, to desert) : 
ūaamalt — oamia Itaça. 

l. aNj B, s. Jen de jMlet (a game 
pbced «-ith tupe). 

■.atota, a. culbuté, mis en dé- 
roule, renversé : Ua — ttialtm. 

l »l«l*, T. T. r. se coocber (to 
go to bed) : IiM* — ane. 

Eatalato, T. délibérer, puier 
d'un projet (to deliberate, to be 
jabbtvl. 

I ■!»«■, T. jeter, précipiter en 
bas, à terre ; (aire tomber brus- 
qoement (la throw domi) : — te 
iaau. 

Lala, s. troupeau (a herd) : le 
— moTiioe. 'Ole — puoâ, moa. 

LbIb, V. être sous la loi, la cou- 
tume d'iulurdiction touchant les co- 
chons {ta prohibit to kill or to sell 
pigj), c.-â-d. que dans le village oii 
celte loi a élé mise en vigueur il 
est défendu de tuer ou de tendre 
des cochons : Va laftt lo matou 
niwl. Quand on lève riulerdiction, 
on dit : Ua mu le lafa. 

I«laa, a. pays, viltage où la 
loi du lafu a été proclamée : le 
nuù ua lafua. 

Lalalafn, a. grisllre, sombre 
(gi-avish, dusky). 

Lafabfa, a. espèce particulière 
de talo (one kind of lala). 

Lalnlahut, a. épuisé, en parlant 
d'un terrain ; stérile, improductif 
^rren, improductive, exhausted). 

I^Joleoia.a.riche, fertile (rich, 
produclive) : le fanua — , c'est 
un sol riche. 

I^ia, V. prendre les armes (lo 
rise to arms). 

I^MM, V, ouvrir, T. g. une fosse 
auï bananes (to open) : — le faào- 

Laga, v. construire, élever (lo 
raise up) : — i« fait o le àiga. 



LAG 



— 155 



LAG 



V. tresser (to 
plait) : — te. — /ato. 

Ejiga, T. dresser (to raise up): 
<— atu le laau, 

lAga, v. s'élever contre, atta- 
quer. Sy. Oèo e tau (to rise to 
arms) : Ua Uiga mai. 

Laga, lagatofl», s. se lever, en 
parlant de personnes assises (to 
rise from sitUng). 

Ijsga, V. faire éprouver des 
accès, une quinte en parlant d'un 
mal : Ua — faàtolu le taie anapô, 
I^aga le fao, v. quitter la neu- 
tralité, s'unir à un parti dans la 
guerre (to rise to arms). 

Laga le to i lalo, v. essayer 
de reconquérir sa liberté. 

Laga, v. se mettre à..., partir 
pour... : Soma e, laga mai ûi. 

Lagaali, s. arbre odoriférant (a 
plant ; its flowers used to scent oil). 
Lagai, v. donner une représen- 
tation, jouer (to play, to act). 

Lagai, v. exciter^ susciter (to 
excite). 

Iiagalaga, v. aller faire une re- 
connaissance (to reconnoitre, for an 
advanced small party). 

Lagalaga, s. bâton qui sert à 
ceux qui ont des paniers de jonc 
dans la mer (a stick used to raise 
up the flat coral employed to keep 
down fishtraps). 

Iiagalaga, v. lever, dresser en 
Vair une chose pesante (to raise up, 
as a heavy weight). 

Laganmll, v. l'emporter à la fin 
dans une guerre, après plusieurs 
défaites ; de même, dans une dis- 
cussion (to gain the victory after 
being frequently defeated). 

Lagapâia,v.étre frappé acciden- 
tellement (to be struck accidentally). 
Lagapalo, v. se mesurer avec 
un vainqueur à la lutte, pour venger 
im autre (to contend with one who 
has conquered another in a club 
match). 



Lagapapale, v. supporter, en- 
durer patiemment (to bear with, to 
endure). 

LagavaA, voy. Lagapalo. 

LagI, s. ciel, firmament (the 
sky, heaven) : le malo o le Uxgi, 
Ole — Saxituavalu. 

LagI, s. funérailles d'un grand 
chef (customs observed in the death 
of a great chieO : 'Ole — oie alii. 

Lagi, s. T. r. tète (the head); —, 
plur. yeux : le alii e gagase ona 
lagi. 

LagI, V. chanter (to sing) : — le 
fatu.— /efa{iat,chanterà 2 chœurs. 

— savait, chanter en marchant. 
Lagi, V. réciter : Poo ou te lagi 

ea f poo ou te lagina atu ea f 

Lagifelonal, lagi flelaopcal, 
V. marier dans un autre pays, ou 
dans une autre famille (to marry 
into another land, or family). 

Lagllagl,v. chauffer, faire passer 
à la flamme, v: g. une feuille de 
bananier (to warm anything). 

LagllagI, v. proclamer les por- 
tions et ceux à qui elles sont des- 
tinées (to proclaim, for food). 

Lagilagia, a. sombre, qui me- 
nace de pluie (cloudy, threatening 
rain). 

Lagilaglmna, v. rappeler ceux 
qui ont droit aux premières por- 
tions. 

Lagipad, v. chanter en battant 
des mains (to clap the hands on 
singing). 

Laglsl, a. petit de taille (short). 

Laglslva, s. chanteur (a singer). 

Laglsolo, s. chant élégiaque 
sans danse (a long song, unaccompa- 
nied with dancing). 

Laglvalea, a. cachée, obscurcie 
par les nuages, en parlant de la lune 
(clouded) : Ua — le masina. 

Lago, s. mouche (a fiy):~ mumu. 

— meli. 

Laga, s. base (the base, the 
foundation). 



LAI 



— 126 — 



LAL 



Lago, s. appuis d*an canot (props 
of a canoe). 

Lago,v. appuyer, consolider, ca- 
ler. Sy. lalago, Uigolagoa (Xo prop). 

LagoA, a. faible, en parlant d*un 
canot (cranky). 

LagoA, a. T. r. qui se fâche faci- 
lement, susceptible (easily dis- 
pleased). 

Lagoia, a. couvert de mouches 
(to be covered with flies). 

Lagolago, s. force, appui. 

I.agoliigoa, v. appuyer, conso- 
lider, affermir (to help, to prop). 

Lagolagolema, a. solide, en 
parlant d'un canot (steady, not cran- 
ky). 

liagolagolemu, a. ferme, qui 
conserve son sang-froid (quiet in 
disposition, not easily provoked). 

Lagolagolna, lagolagomia, 
a. appuyé, consolidé (proped). 

Lagolaa, s. feuilles de cocotier 
artistement tressées pour soutenir 
Textrémité inférieure de la couver- 
ture (neatly plaited cocoa-nut leaves, 
used to keep the end of the thatch 
hanging down). 

KAgomaa, a. propre à beaucoup 
de choses ; capable de faire face à 
beaucoup de difficultés ; être Tes- 
poir d'un parti (to be the confidence 
of, to be the support oQ : ToàUi fua, 
ei aile tagata — . 

Lagomea, s. mouche d*une es- 
pèce particulièi*e (a kind of fly). 

Lagomta, v. appuyer, fortifier, 
au moral : Ou te lagomia le tala a 
le faifeau. Ua lagomia au e lou ila, 

Lagomnmia, s. abeille (the car- 
penter bee). 

Lagona, v. entendre, compren- 
dre (to understand) : E te -^ eal 
Matou te le — . Syn. Laloga. 

Lagoaa, v. sentir, percevoir (to 
feel) • — le tigâ. — le nanamu, 

Lagotaa, s. reins (the loins). 

IaI, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 



I4|I, s. vent de la région d^ 
Touest (a westeriy wind) : O ôenO' 
e tusa ma le — , sens défavorable. 

Lala, a. qui a éprouvé Finfloence 
délétère du Lai (to be blighted by 
the westerly wind) : Ua leaga ù 
fuata, ua — . 

Lalloa, V. être harassé, épuisé 
(to be exhausted, to be tired, to be 
pained) : A ta — / And u'-'ôe % 
faàtali. A — ifia alu, 

Ijalna, a. habitué au soleil, gâté 
par le soleil (sunned). 

I^alna, a. affamé (to be starved). 

lialta, s. cocotier qui porte des 
grappes de petits cocos (a cocoa-nut 
bearing large clusters of small nuts). 

lialUlli, a. petit (small) ; plur. 
laiti, 

La|a, V. griller les poils d'un 
cochon. Sy. Mulu (to singe a pig). 

Ijala,s. sens, signification<sense). 

LAI A, V. être blessé par une 
sagaie qui est restée dans le corps. 

JLéàiA, V. se tenir dans..., v. g. un 
peigne dans les cheveux (to stand 
up). 

LAIA, V. courir hors de son parc, 
en parlant d'un cochon, un coq, un 
chien (to run out). 

liAlA, V. sauter sur..., en parlant 
d'un mâle (to leap upon). 

Lala, plur. de îa, s. branches 
d'arbre (branches). 

LAIA, a. gras, graisseux (greasy). 

Lala, a. adonné, vendu au mal 
(addicted to evil) : Ua lala le cUtu — . 

Lalaa, voir Laa : E le mafai 
ona — i se lau ulu paùpaù ; com- 
paraison pour exprimer une grande 
faiblesse. 

LAlaau, s. fleur (flower). 

Lalall, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Lalafly plur. de lafi, v. se ca- 
cher (to hide one's self). 

Lalaioy plur. de lafo, v. jeter 
dans, sur... (to throw down). 

Lalafo, v. jouer au jeu de palet 



LÂl. 



— 127 



LAL 



Samoan (to play with tupe) : Ua alu 
uma e lalafo. 

liSlafii, a. de couleur pâle, gri- 
sâtre (dingy, dusky). — , a. sale, 
se dit de la peau, du teint d'une 
personne malade : E — lona tino. 

Itolaga, v. tisser, tresser (to 
weave, to plait) : Fale —, s. maison 
où se réunissent les femmes pour 
tresser des nattes. 

IjAlaga» s. natte fine neuve (a 
new fine mat). 

Lalagi, v. T.r. griller, faire cuire 
(to broil). Sy. Tunu. 

liftUigl, V. chauffer à la flamme, 
sy. Ictgiîagi (to warm): — se lau fat. 

Lalagoy s. T. r. oreiller en bam- 
bou d*un chef (a chiefs bamboo 
pillow). 

LalagOy v. parer un coup (to 
ward off a blow). 

K'Alago, plur. de lago, v. étayer, 
caler (to prop): — sei maualuga. — 
iamau. 

Lalama, v. être mûres, en par- 
lant de bananes, ignames, ifi (to be 
ripe). 

IjalB w aa» v. faire la pêche avec 
des flambeaux (to fish with tor- 
ches) : Toatele e — i tai. — , v. avi- 
ver, faire briller une torche (to 
light a torch) ; Sa au — toàiaM. 

Lalano, a. profonde, en parlant 
de l'eau d'une rivière (deep). 

Lalano, s. plante amère et vé- 
néneuse (a poisonous plant). 

Laliuia, plur. de LanUy v. se 
frotter d'huile (anoint) ; sy. Uu le 
tino, 

Lalada, v. avoir une odeur de 
poisson (to have a fishy smell) : 
Ua — le lama. 

Lalapa, s. nom d'\m arbre (the 
name of a tree); sy. Gatae. 

Lalapa, v. s'avancer en saillie 
(to jut) ; sy. Lapalapa. 

Lalaac, plur. de Lase, v. gratter, 
racler les pustules de la tona (to 
clear off, to destroy)» 



I, plur. de lata, a. appri- 
voisé, accoutumé à... (tame). 

Lalato, V. avoir la bouche pi- 
quée par des substances acides (to 
have the mouth stung by acrid 
substances). Syn. Salato, 

lAlaioa, s. nom d'un arbrisseau 
(a name of a tree) ; sa feuille peut 
servir de thé. 

La latoa, pron. poss. leur, le 
leur, la leur (their, theirs). 

La latoa mea» leur bien, leur 
propriété (their goods). 

LalaA, v. pousser des feuilles 
au printemps (to be in leaf) : loo 
faàtoà — u/î. Syn. Laii. 

Lalaa, v. parler, faire un dis- 
cours (to speak, to make a speech). 

Lalan, v. rouler une corde en 
la tirant à soi, v, g. en tirant un 
poisson (to roll up a cord). 

Lalana, a. égratigné (scrat- 
ched) : Ua — ele puH, Sy. Felaua. 

Lalava, v. attacher les àso d*une 
maison (to fasten) ; sy. Fafau, 

Lalavale, v. être frappé d'une 
grande crainte (to fear much). 

Laleaga, a. laid, hideux (ugly, 
bad-looking). 

' lAlelel, a. beau, agréable, joli 
(good-looking, fine-looking). 

IaII, s. tronçon d'arbre évidé 
servant de cloche, de tambour (a 
wooden drum) : Se, ta le lait, 

Lalifauy a. mucosités de la 
bouche (mucus from the mouth). 

LalUali, V. se tromper en nom- 
mant une personne (to mistake in 
naming persons). 

Lalilally V. soutenir opiniâtre- 
ment une fausseté : Sa au soona — . 

Lalo, s. messager envoyé secrè- 
tement (a messenger sent secretly). 

Lalo, s. le bas, le dessous (down, 
under paît) : I ona lalo, sous lui. I 
lalo, prép. en bas, dessous (below, 
down,under) : / lalo lava, tout-à-fait 
en bas. 

lialoa, vaikdoat a. où Feau est à 



LXM — 1 

une petite profondeur ; Ufale—, 
c'est UDe maison humide, malMine. 

laāomna, v. te rassembler, en 
parlant di» nnages((a i<ollect). 

LaloluIe< s. conduite de la fil- 
mille (conduct or the family). 

LalogB, prëp.endessous(under): 
/— ulu, sous les arbres à pain. 

E.ali^«, V. entendre, percevoir 
(to understand, to feel) .EUi — lava, 

Lal«lagl, s. le monde, ce qui 
existe sous le ciel (the world). 

Lalollma, s. sous le bras, entre 
le coude et l'aisselle, terme de (au- 
feiaaiga (under Ihe arm). 

I.alMaisoa> a. ombragé (over- 
g,, discoure ïntei^ 

•n bas de la 
[.ount). 



shadov 



mpii par ui 



montagne (di 

Laloiu», s. sons le cou. 

I^losa*, sous le navire. 

Laloviwa, s. scrotum. Sy. La»o. 

lAlovasa, s. espace entre deux 
canots unis ensemble (the space 
between a double canoe). 

LoIoTnaa, espace entre le canot 
et le balancicr( the space between 
a canoe and its outrigger). 

Lmmui, s. arbre dont Le rruil pro- 
duit une huile recherchée. La noix 
Kert à éclairer et & faire du noir 
pour le tatouage (the name of a 
tree, the candlcnul)- 

l^tnm, V. Taire la pdche avec des 
torches (To fish with torches) : Sa 
BU — anapā. Syn. Lalanui. 

LaiBu, V. guetter, épier (to 
watch for, to lie in wait) : — le la- 



s. pèche avec des tor- 
ches (a Ashing willi torehes) t U 
~- a Safotu. 

Laowga, 3. action de gtietter, 
d'épier (walch). 

I4>niaga, s. embuscades, piège 
(an ambuscade). 

■•■■■Bla,s.sécheressc(a draught). 

Ia Matov, pron. poss. n^tre, le 



Ï — LAO 

ndtre, la nitre (our, ours): La ma- 
toumaumaga. 

Laaaohn*!, a. petit (smatl). 

■•■^aieaaale, a. poli, doux au 
toucher (smooth, good-looking). 

Laaia, v. mâcher (to chew) : -^ 
atili ia malû. — It mea e at. 

IdUHaaiK. qui peut être mlché : 
E U — It maa rtti. 

I^Ba, pi-on. pos>. son, ta, sien, 
sienne {his, her, hers). 

lAalnll, a. petit (small). 

Laao, s. lac (a bke). 

I. couleur (color) : lea 



» —T - 



- uli. • 



uli 



àva. Lanu 
moana, a.bieu. — maualoga. Lantl 
mumu, a. rouge. ~~ ùlaùla. — me- 
lometo. Lanu èto, a. rouge brun. 
— ifvèfu, gris. — ^alea, obscur. 
Lanu enaena, a. blond, roux. — 
memea. LanM lafvlafu, a, gris 
pile. — samaaama, jaune. Lana 
pulepuU, a. bigarré, — tutitusi, 
rayé. Lanu nna faàpulepule, gris 
pour les cheveux. 

LasM, V. se Trotter d'huile (to i^ 
the body all over). 

Laaa, v. s'exempter d'un chAti- 
ment en payant une amende. 

LaBD, v. rincer à l'eau douce ce 
qui a été mouillé d'eau salée (to 
wash off S.1 1 1- water). 

LaaaAi a. malades, en pariant 
des yeuï (sore eyes). 

I.aitWHw, s. le soleil se couchant 
de bonne heure (an earïj setting 

Lannlalca, a. obscur (lo be 

Laavlaleat a. jeux obscurcis. 
LaA, s. nom d'un poisson (the 

name oT a fish). 

La6, V. être basse, en pariant da 
la marée (to be low tide). 

LaA, V. être satisfait de la nour- 
riture (to be satisfied «ith food). 

Lmà, T. avoir l'eTpérience, être 
accoutumé à... (to be accustomed^ 



LAP 



— 129 — 



LÀU 



a. personne enli*e 2 âges 
(middle-aged) : le tagata ua — . 

Ettkom, V. être su flbcpié, avoir une 
arête, un os dans le gosier (to be 
choked, to have something lodged 
in the throat). 

LaôM» s. feuille de cocotier 
tressée servant de table (a plaited 
cocoa-nut leaf used as a table). 

IjAofie^s. et v.beau temps ; fin de 
la pluie (a Ane weather) : Ua tatou 
maua le — . (to be fair weather, to 
be fine) ; au fig. : calme, sérénité. 

LaôllMa, V. T. r. se bien porter 
(to be well). 

ItAolao* a. uni, calme, v. g. la 
mer (smooth) : le monna laolao^ 
la mer pacifique. Ua — le satni. 

lAoku»,s.champ découvert, sans 
arbres dans le bois (space without 
trees). 

Ij«6Ia6, corg. il ne faut pas s'é- 
tonner que... (no wonder). 

Lapa^ s. espèce de corail plat, 
pien^ plate (a flat species of coral). 

Eiapa« s. morceaux plats des gros 
arbres à leur pied, et qui servent 
comme d'arc-boutants (a flat slab 
at the root of large trees acting as 
buttresses to the trunk). 

V. avertir (to warn). 

s. tige de la feuille 
de cocotier (stem of cocoa-nut leaQ. 

Lapatal, v. T. r. avertir, faire 
une remontrance. Sy. Aôai. FaU' 
tua (to admonish). 

Lafpatalf s. terrain bien nivelé 
au pied d*une colline (level land). 

LapawalCf v. et s. se tromper en 
parlant, faire une bévue grossière (a 
slip of the tongue, a blunder). 

Lape« v. personnes assises re- 
gardant le jeu de TagaliUj et dési- 
rant mauvaise réussite. 

Lap«9 V. êtie assis au jeu du 
tagatia (to sit at tagatia). 

LapCf s. malheur, mauvais sort 
(misfortune). Syn. Malaia. 

V. être malheureux au 



jeu, à la guerre, pour avoir méprisé 
les avertissements (to be visited by 
a calamity after warnings rejected). 

LapoĀ« a gros, volumineux 
(large)^ pi. lapopoà, 

Lapotopoto, a. rond, de forme 
ronde (globular, round). 

LapoMil, V. reprocher à quel- 
qu'un d'etre la cause d'un malheur 
(to reproach as the cause of cala- 
mity). 

■^"«f V. gratter, racler (to scrape 
off) : Sa au ^ ananafl. 

Vnm%9 a. nombreux, à diverses 
ramifications (many) : Atu Ian, 
maintes fois, mata — . 'Âiga — . 

Laso, s. scrotum^ testicules Sy. 
Fuamiti, Lalovaaa : Foi laao, v. 
faire l'opération des hydroceles. 

liata, a. accoutumé, apprivoisé 
(tame, domesticated) : È lei -^ 
fanua, 

I.a Ukn pron. poss. pour laù,mon^ 
le mien, la mienne (my, mine). 

Lata, v. être proche (to be near). 

Latnlanna, latanoù, v. être 
attaché à son propre pays (to be at- 
tached to one's own land). 

Lacairale, a. qui ne craint point 
les étrangers, qui ne se tient point 
sur ses gardes, qui donne facilement 
son amitié (not afraid of strangers, 
not shy, easily made friends). 

Latele, a. large, de grande di- 
mension (large). 

Latoa, pron. pers. eux (they) : 
Latou te oeaf A latou o. 

Latnlato, s. nom d*un oiseau 
babillard (the name of a bird). 

Latulaui, s. personne qui parle 
rapidement (a man who talks rapi- 
dly) : se tauga a — . 

Laa, particule dont on se sert en 
comptant des poissons, dix (ten) : 
Lau lua 20, lau tolu 30. 

Lao, s. feuille (a leaf): lau niu, 
Lau mea, feuille en général. 

Ijauf s. feuilles de cannes à sucre : 
Fua — . Falute — . Faàtu — . 







un - I 

iMfe, T. pousser des rouilles (to 
be in ieaT). Syn. Lataù. 

Vmn, pr. poss. ton, ta, tien (thy). 

La*, pr. poss. man, ma, mien, 
roienne (my, mine). 

Lan, 3. lèvre (a Up); bord d'uD 
vase, d'une coupe(lhe brim ofacup). 

L«A, V. transporter, faire passer 
(to clear off, to carry awar. to bring): 
Lai àloa. — fafie. Sy. fautvù. 

Lan, V. lire, réciter (tn say) : — 
la lotalio. Laufiia, v, r^iter par 
ccBur. Syn. Lauloto (to tell by me- 
mory) : Va unto ona lavina. 

Vmv, particule iniliqiiaiil I'lini- 
formilé, l'universalité : Va lau iloa, 
tous savent. E le lau ynaua, tous 
n'en ont pas. E te lav tagala, tous 
ne sont pas ainsi. 

Il», s. largeur (breadth). 

Lana, pron. personnel, eux deux 
(Ihey two). 

■.aaA, B. Siapo blanc, non pré- 
|>aré : Awmai tina fori —. 

Ijiaa*, S. fibres autour du co- 
cotier (rocoa-nut fibres). 

LanAal, 3. ville, par opposition 
■u bols (the town). 

lAnàfa, s. paqiiet de Abres de 
coco (the large sinnet fastenings). 

LaonlM, s. pleurs, lamentation, 
plaintes lugubres (weeping, a wai- 
ling). 

Laaal*, s. T. r. ventre (the bell y 
of achieO- 

Lanalo, s. malauU pris en de- 
dans des rédfs (a maJauli caught 
ipside the reef), 

LaoaloB, B, espèce de fruit à 
pain (one kind of breadfruit). 

Laaalnfa, v. être au sommet, 
au plus haut (ta be on the l«p, to 
be uppermost). 

I^aama, a. flotte AVpolu (the 
Vpolu fleet). 

. Laoas, s. T. r. cheveD (a chiefs 
hait). Sju. lawttlu. 



)— un 

linnapl, 1. maison pour Io|;eren 
temps de guerre, cabane en feuilles 
de cocotier (a war lodgii^-house). 

L*Mal««, 3. nom de la flotte de 
Savait (the Savait fleet). 

IiBuan. V. menLr. Sy. lalapelo. 
Tagala lauau, 3. menteur. 

Lan&va, a. vert (green). 

Lanavlavi, t. espèce de bananes 
(one kind of banana}. 

Laae, v. se lamenter (to mourn). 
Syn. laufaitagi. 

Lantlctlr, s. terre (land). 

l.aala*sot«, s. feuille qui prë- 
cèdii immédiatement l'appaiilion du 
régime de bananes. 

Idalala, s. support pour la mâ- 
choire d'une persomie morte (a 
support for Ihe jaw of a dead pei^ 
son). 

Ijinlagalagii, s. nom d'un ar- 
bre [the name of a tree). 

IjiDiaIn, s. nom d'une plante 
(tlie name of a plant). Sy. Lauauta. 

I.aiiial«, s. branches et feuilles 
dont on couvre le faleteu. 

Lnatanaa, s. terre cultivée (the 
cultivated land}. 

Lamlao. s. nom d'une plante (the 
name of a plant). 

LanlaUi, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). Sy. Latanaà^ 

Laoliriaga, s. T. r. lèvres. Syn. 
Laugulu (the lips of a chief). 

Laaiela, s. espèce de la plante 
umbrella (one kind of the umbrella 
plant). 

Laalttla, a. régulier, constant 
(steady), en parlant du vent (without 
sqiialls) : O te maiagi — . 

Ijinga, s. sermon, discours (a 
sermon, a speech). 

Laaga, v. faire un germon, prê- 
cher (to preach) : B te — ifeaf 

Lafega, 3. transport d'objets (a 
carrying off). 



1. level): '0 lefanita — ,plaine. 
MfHta, t. livras (the lipa) : — 



t-. — ^ — .- 



LAD 



— 131 — 



a luga, s. lèvre supeiteure ; — a 
kUo, s. lèvre inférieure. 

Lavl^ ft. poisson ciiU dans une 
feuille de cocotier (a fish cooked in 
a cocoa-nut leaf)* 

Laala, s. mesure, depuis le poi- 
gnet jusqu'à Textrémité des doigts, 
coudée (measure from above the 
wrist to the tips of the fingers). 

Ij«ale,8. nom d'un arbuste (tree). 

I<A«if I, s. feuilles &ifi (chestnut 
leaTes). 

IjSiilkiA, V. être connu de tout 
le monde (to be known to all) : Ua 
lauiloa lea mea. 

I^mdtilti, a. étroit (narrow), piur. 
lauUi, 

Ijanlafalala, s. vent du Nord. 

Lawlfigl, s. chevelure des plus 
grands cheéi (the hair of the hig- 
hest chiefs). 

Lavlftia, s. nom d'une plante 
(the name of a plant). 

Lavlalo, a. qui est dessous, en 
bas (underneath, undermost^. 

li^nlato, V. être au fond, tout 
à fait en bas (to be at bottom). 

Lavlanui, s. torche, flambeau 
fait de fniits du lama (a torch). 

MiWwtoUi, s. endroit uni au côté, 
ou au pied d'une montagne (a level 
place on a mountain's side, or ^ 
his foot) ; accès, approches. 

liAvlnii, s. table (a table) : I 
luga o le — ; feuille de cocotier 
tressée qui sert de table. Sy. Laoài: 
Aumai se — . 

Laakui, v. raconter, expliquer 
(to narrate>. 

LmUwb, V. servir, présenter la 
nourriture (to Lay out food). 

Laolaalalva, s. langue (the 
tongue) : Faàeio mai le --'. Syn. 
AlelOj en mauvaise part. 

Ijuilmafaui, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

lABlAutH, V. se tenir debout en- 
semble, pliir. iMulaututu (to stand 
vp together) iVloo — ile malae. 



UŪ 



Its, s. maison en feuiHes 
de cocotier, bâtie à l'occasion de la 
mort d'un chef (cocoa-nut leaf house 
built on occasion of a death of a 
chief). 

Lawleaga, a. inégal, raboteux 
(uneven). 

I^vlelcl, a. uni« sans encom- 
bre (even). 

Lattlelei, a. net, bien tenu, en 
parlant d'un champ (clear). 

lifuilelei, a. T. r. satisfait, ratr 
sasié : Pe e te^^floe, ou te maàua, 

I^vlelei, V. T. r. se bien porter, 
se mieux porter après la maladit. 

Lavli, s. arbre dont les graines 
servent à faire des colliers (a tree)^ 

Lavlott, s. manière particulière 
de prendre des poissons (one me- 
thod of catching fish). 

I^anloto, V. être entre deux, au 
milieu (to be between, to be in thn* 
middle). 

lAaloto, a. moyen, médius (mid* 
die) : Aumai le mea — . Sy. Loto. 

Lavloa, a. fendu, qui présente 
2 lèvres (split in two). 

liamnnlk, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). Sy. Laufaiu, 

l4iaiiiitlle, s. nom d'une plante 
rampante, odoriférante (the name 
of an odoriferous creeper). 

Ijaumalle, v. être assez, y en 
avoir assez ; être complet ; être 
en bonne santé ; être bien (to be 
enough, to be complete, to be in 
good health, to be well). 

I««uin«nea, v. être mangé par 
les fourmis blanches, en parlant 
d'un arbre vivant (to be eaten by 
the white ants). 

parlant d'un filet (narrow). 

liaimiAtji, s. paupière (an eye- 
lid). 

Laomea, s. feuilles -des arbres 
(leaves of trees). 

Ijuunea, s. pays, lie (a country, 

an ialanH \ 



I,«H^tea, B. gros poisson, ou 
gros ai'bre flottant en mer, et qui 
■tUre i lui le poisson (a large fiah, 
or a large Iree floaUng out at sea, 
and atlracting Tish to it). 

l.aBBiea, adv. 11 y a longtemps 
de cela (long time ago). Sv. t'utUoa. 

LsBMcl, s. tortue <the turUf). 

Sagana pour le Tuamataija. Sy. 
Tttmua : 'O Safottilafai ô U — o 



, s. TL-uille de cocotier 
(a cocoa-nut leaO- 

L«na«B, V. mentir, Sy, lalapelo. 

LaaDonolo, v. Hre assis. Sj. 
laupiM <to sit) .■ — i lautalaga. 



«(vii 



■••■paw, V. être assis ensemble 
(to sit tc^elhcr). 

■«■papa, s. planche (a board, 
■ plank) : Puipui i — . 

LanpaM.s. nom d'un arbre (the 
name or a tree). 

l.«ap«pa, s. feuille de papier. 

lAoaae, s. une portion du ta- 
touage (a portion ot Ūielatooing). 

Lbosoo, v. Mre épara çà el là 
(lo be spread over). 

L*iuBlnl, s. Teuilles de bana- 
nier sèches (dry banana leaves). 

Laabt^Msl, a. abattues, lan- 
guissantes, V. g. feuilles de talo 
(drooping). 

■■ûtallga, s. champignon (a to- 
adstool) i sy. Moloau. 

lABtalolala, s . arbrisseau (a 

Laiil«I«, a. vulgaire, du com- 
mun (vulgar) : tagata —, homme 
du commun. 

Laail, s. feuille de (t (a ti leaO. 

I^nil, T. r. s. bambou. Sy.'O/'e 
(bamboo). 

Lauail, s. reuille deri'i(aleaf 
of the till). 

Lantlll, s. grand nombre de 
poiSBOni* pria (fishes caught in num- 
ebrs); grand nombre d'hommes tués 



i — LAV 

i U guerre (men killed in num- 
bers in war) ; Va motu It —. 

LanMi, s. certain degi-é de la 
croissance de Vaiule (one ittage in 
the growth of the atuià). 

lAuloln, s. trois pays qui vont 
ensembleen einbassade (three lands 
going together in an amhassy), 

liaMHiii. s. nom du mafaulî pris 
en dehors dt's récifs (the name of a 
tnaUmii when foundoutïkle the reef)' 

IJMiala, s. cheveux (the hairs). 

LaaTao, s. Il sauvage (the wild 

L«iiT«l«, a. mauvais, vit (bad, 
worthiuss). — , V. se corrompre. 

Laavalr, a. maigre, chétif(thin, 
a falhng away of the body previous 
to be ill). 

■jtavtvlla, a. ardent, empressé, 
habile à demander, k quereller (to 
be forward for). 

I>ava, s. ornements que Ton 
porte croisés sur les épaules (or- 
nam<;nls worn across the shoulders). 

Lava, adv. tout de même, égale- 
ment, n'importe (also): Ou tealu— . 

I<aT«, adv. signe du supedatif, 
véritablement (indeed, very). 

LaTa, adv. seulement, ce n'est 
que., (bul, only) : O U lagata nuii 
lova, ce n'est qu'un roturier. 

■^«a, V. suliire, CJjmpléter(to be 
enough, to complete, complement) : 



Vae. 






Lav*, T. pouvoir, être capable 
de... (to be able) : E te lavdealOa 
le ie —, Na oianate lavatia. 

lATaan, v. appuler quelqu'un. 
Sy.VaIiHtu(tocall out to...). 

l.a*al, V. farcir, bourrer le ven- 
tre d'un cochon de feuilles d'ôà. 

Laval, s. les feuilles d'od elles- 
mêmes (the leaves of Ihedà used as 
stufTmg Ihe baked pigs). 

Lavalava, v. et s. se couvrir les 
reins d'une brasse d'élolTe (to dress, 
to put on the wrapper) ; l'étoITa 
même. 



», a. brnpnt, qui re- 
tentit de cris (clamorous, noisy) 
Voy. PUapUao 



lant,» 



inter c 



luler 



,to tie round and round, to entwine). 

tjmvm»l,v. et s. s'entourer la main 
d'une cortle pour le pugilat (the ces- 
tus). 

La*a<al, voy. Lapatai, usité. 

LsTiUla, V. suriiru, pouvoir sup- 
porter, résister. — laua, a. guerrier. 

lA*aalBp«a, a. noir devant et 
derrièi'e, et blanc au milieu (black 
in the fore and hind parts, and white 
in te middif), 

I>«*e, s. aigrette, panache des 
guerriers (a part of a hcad-dress). 

l*»«,ï, gouverner franc, larguer 
(ta steer free). 

L*>e, laveanpa, v. être d'un 
grand scnice dans une famille, la 
tirant souvent d'embarras (lo be of 
great service in a familj) : O le lave 
lea. le laveaitpa. 

Lave, V. Mre dilTicile à démêler 
(to be intricate). 

Lave, V. prendre part i r|iiel(|ue 
travail. échange, etc.: Anei tatou te 
Je — i Is mEa a lela àuja. 

Lave, ï. réiLsair. se réaliser (lo 
succeed : l'a— te mailei. 

La>« #•«, V. lier de travers. 

Lavea, v, être atteint, frappe (to 
be struck) :t;a — le manu. 

LaToa, V. élre embarrassé, en- 
gagé dans... (la be întricated): Ua 
iavea lona vae. S^7l. Lavelavea. 

■ia*«a. V. être ébrêchée, ï. g. 
une hache (to be notched) : Ua — le 

La«c«l, V. délivrer, débarrasser 
(lo deliver, la extricate). —, ». heu- 
reuse rencontre, lionne foi-luni;. 

Lavesalemn, I— , adv. au beau 
milieu, au juste milieu (in the mid- 
dle). Sy. Lavegatino. 

Laid. a. espèce de Mo (one 
kind ol lato). 



LEA 



_ \, t. délivrer de )a 
peine, du trouble, de l'Inquiétude (to 
save from pain or trouble). 

Lavclave, 3. courte perche de 
ligne (a short fishing-rod). 

LAvelawe, v. embarrasser (to 
entangle). 

UkTelave, v. être embrouillé, 
roulé comme un serpent (to be in- 
tricate, to be intertwined). 

LAvelave, s. endroit couvert da 
lianes, de ronces : te — fUifili. 

IjivelaTea, a. embarrassé. 

Lavemaalaa, a. qui reste ac- 
croché, qui ne peut se dépêtrer. 

■laTcaa, s. nom d'un poisBoit 
(the name ofaUsh). 

■^««temnieaBngV, n'être blessé 
que faiblement, n'avoir pas reçu 
toute la force du coup (to be struck 
sideways, so as to escape the full 
force of the blow). 

L«-, art. le, la (the). 

M. pr, rel. celui qui (who, thai). 

L«, adv. nég. ne pas, ne point 
(not) : E le sau. 

14, proD. rel. ceque(what): OU 
fai net, o le taua. e (upu ai. 

Le*, s. espèce de Vàva (a kind 
orà<<a):dtedtia— . 

Le*, s. espèce particubére de 
cocotier (one kind of cocoa-nut). 

Lea, pron. dém. celui-ci, celui-li 
ce, cet (that) :0 ai lea 7 

Lea, particule qui suit le verbe, 
quand ana le précède ; elle marque 
l'ordre, la succession des idées dans 
un récit et peut se traduire quel- 
quefois par ensuite, et puis, donc... : 
Ona aUi ai lea. 

LC*I inter], c'est celai je corn- 
prends t j'y suis 1 Vous y êtes I Syn. 

Leaga, a. méchant, mauvais 
(bad) : Loto — . omio — . aga — . 

Leaga, adv. mal, maladroite- 
ment (badly); Tatatau—, 

Leaga, a, maladroit, peu habile: 
le tufveja — . Syn. FaâtauBtM. 



VttÊfm, *. èln en dnt«r de 
mori, M pin lûier d'eipau': tfti 
Uaga pai, tUto* ola. 

Leal, kdir.non, dc potntfao, not): 
E Uai t€ tagal», il a'j ■ penoone. 
Ctaimf, U n'i fe«t pu. £ looi ■« 
•Ma, il n'y a rien. A na teai se aj|«, 
•11 n'y «ut poîlit m de poodre. 

LmiIm, *. n'itoir rien à dire, i 
voir, n'a*oir aucun pouvoir dau 
une affaire (to have no ut, power, 
or authoritf on...): E Uaia ia U 
au, eeU oc me regarde pai. 

I.e*lB*, a. phaie de la lone* f of. 



F. être inn^ianbte de..., 
Mr« toujoiim a la auite de... (to be 
inteparablu rrom.. ; to /bUow wit- 
hout rail). 

LaImi T pron. lequel ? laqoeDe ? 
(whirhV): Olefearmùl 

Leia, a. •>!•, hideux (Utflr). 

LelN, letaMM, a. cvndres 
(aKh««): 'Ol« — ale taiga afi. 

I^alelDs, a. couvert de cen- 
dres (uovered with ashes). 

IjefB, a. pile qui sert de f^rd, 
faite avec Vago, roir ago (turmeric). 

Lra*, B. jaune do l'œur(the yolk 
oT an egg) : U — o la fua moa. 

Lef«, t. bile (gall) : O m nt«a e 
jMloMtega. 

tnoini (mouldy) : 



Legnleg*, a. jaunâtre, en par- 
Uni d'uni) pGTSonni! qui a Ma ma- 
lade. Voir Sagaiega (ycllowisli). 

Legavl*, a. tranquille, doux, 
chaite (rguiet, mild, cha)4e). 

Lei, 1. dont de cachuiot (whale'a 
tooth). 

Lot, H. collier en dents de <■• 
chalol (a necklace at whale's teeth). 

L«t, a. pradioineiice v. g. au 



4-- LEL 

koiri tan naadM de doMre, ^»- 
Mlte (the pronunenee m the bdre 
oT an adzr). 

i^, adT. poor le temps jaaté, 
ne pas, ne poict (not) ; E lei am. 

Lcl, adv. pn encore (not yet) : E 
let uma le gatutça. Ua ama «at E 

E«tlcal, adf . non, tic pas (no) ; 
diminutif (W lequel on avoue que 
tout D'e»t pu flni (a diminutive ack- 
nowledging the omiaaian of sranc- 
thing which should have been done). 

Lcllel, a. ban, btm en son 
genre, v. g. un homme, one maison 
(leaulifiil, good). 

Ldlel, 1. nom d'un arim (the 
name of a tree). 

Leileia, v. être «BrVje par un 
louloaitu qui se prétend inspiré 
(to be frightened b; a towtoaitu 
pretending to be inspired). 

L«U«III, ad. d'une manière in- 
convenante (unbecomingly). 

LelnuU, adv. depuis longtemps 
(long since). Syn. La/umea. 

Lela, pron. Aém. ce, cet, cette 
(that). 

LeM, adv. là (th»«) : Leld te, 
en indiquant. 

Lela«alaTA,a. nn (naked); plus 
noble que teiefua. 

L«l«, pron. déinanst. celui-ci 
(this), aa vocatif; Tdma Ul». 

t^iÂe, le VMci, le voilà : Lele tu 

l.cile, T. s'envoler (la Oy) : Ua 
pao ia Idma ana leb ai Im /e 

«owe. Plur. fefetei. 

Lele, V. marcher très-vite (to 
walk fast) : Va — fàaman\i\ 

l.ele, V, être tnuiqxirté trÉs- 
vite : Va lele > ula le ^nle. 

Lele, V. partir, en parlant de 
rime (ta go ont) : Ua — le ofonuii. 

Lclea, V. être entraîné par le 
vent, le courant (to ba driven oO) : 
Va lelea e le matagi. ua — e Uatt, 



LEM 



— 133 — 



L£i> 



T. (tiâparaitni (to vanish 
away) : Va — . Sy. Mote* 

I f Imjm . s. personnes qui ont 
été emportées (a party driven oil) : 
E too/Utt U lalnaga. 

Méfiftmk, Y. être bouffi de vanité 
i cause d'une promotioa subite (to 
be puffed up «rith pride on atxouut 
of sudden promotion^ 

lielc^ s. tranchant v. g. d'une 
hache (the ed^) : Olooi luma i Uê 
-^ole toi. 

LclriB, T. être réduit en cen- 
dres (to be burnt to ashes) : Va — 
le nuu» 

Lcld, a. bon (good) : 'Ofu — . 
Falé — . Lelei tasiy excellent. 

1, a. gracieu.\« poli (polite). 
s. le bien vthe good) : O 
le — ma le Uaga. Fai —, fai U 
Idei, I —, V. être en paix (to be in 
peace). 

Lclel.adv. tranquillement (quie* 
tly) : O loo nofo — le nuù. 

Ldciga, s. réconciliation : 
le — o Iva ma Amoa, 

lideiB*, V. noyer (to drown) : 
Va — le tdma e lona uso matua. 

Lelesa, v. étendre, lisser les 
ietôgà (to spread out and smooth). 

Lcleva, voir leva, 

Leiovi, a. grossier (rude) ; voir 
I^emigao. 

Leouilal, v. ne pouvoir obtenir 
de... : E lemafai ia Petelo. 

LcBBiUal, V. n'être pas possible : 
E — lena mea e lea tagata. 

LcMilga», v. être grossier, im- 
poli (to be rude, disrespectful) : 
Aga faà — . Amio faà — . 

l.cna«Ml, s. brûlure que l'on se 
faisait en signe d atlectioii pour un 
mort (a burning to honour a dead). 

L«vnA, adv. en secret, en ca- 
chette (privately) : fai fai — . 

licnUI, adv. tout doucement, 
lentement, sans éclat (quii*lly). 

UmmMml IcaiA, v. lambiner (to 
he slow and tedious). 



proB. dém. celui-là, eeSo^ 
là (that). — « adv. là (there). 

l*ê«At interj. c'est cela! \oiis y 
êtes! (it is!). 

LéiMa^ s. nom d*uue plante de la 
Êimiiie ét^ ignames (the name of a 
plant of the yam kind). 

U proa. dém. cehii-ci (this), 
adv. maÀuteuaut (now). 
l,cot^. par conséquent» dotiio 
(tlierefoi'e) : Lmei ki> ainsi. 

Le«, s. Yoix (the voice) : -* /^ 
voix i-auque» enrouée. — jMMilii» a.' 
belle voix. — malM^ — > Ua^ «» 
tele, — faàtakmoa^ voix médicH 
ere, ton de la psalmodie, la kfo 
telet élève la voU» parle plus haul* 

Le«, s. 84MI (a sound). —, s. ton 
(tune) : moMalu^ moua U I^, i« 
ton est trop élevé. 

Vw^ s. garde, gardien (a guaiil), 
sentinelle (a watchman). 

L«o» le«le*, V. garder, veiller 
(to watch, to guard) : — Mei, ntl 
aau se maile. 

l.eole« i n i nt, t. bei*ger (a 
shepherd). 

ljeole«, 8. gardien^ sentinelle (a 
guard, a watchman). 

LeoleoA, a. qui parle haut, tkïX 
grand bruit (clamonms, noiny). 

Leoleog», s. garde, vigio (a 
watching) : 'O le^o le oh. 

liOalMMAl, V. veiller (to wati^h). 

Iie«wa*, s. vieil arbre, vieux 
pigeon (an old tree, etc.). 

Ijepa, s. mare y eau stagnante 
(stagnant water). 

Vepek, v. être, rester stagnnnto 
(to be stagnant) : Oloo -^ 1$ mi, 

Lepa, v. être en panno» on |»ar« 
iant d'un navire (to Ho to). 

Lepda, s. lèpre (leprosy) : ta^ 
gata —, lépreux (leper). Sy. Supa, 

I^petl, s. espèce particulière de 
fruit à })ain(one kind of breadfniit). 

Lepetl, V. détruire, démolir (lo 
break dowu, to destroy). 

Lepcilffi, 9. dc9tJ*uction, ruines. 



I«pa, *. être agiUe, tiMUfa, 
en pariant de Ttaa (to be moddf; i 
/Ai — 1« MI. 

l.«p«lt f . T. agiter du Hqniife 
(to (tir roand). 

l.fl««»l»é, T. n'aToir pai de 
repos, de loubgemenl {U> hate iw 
remiMiciii or pain, la be na better). 

l.Wl<«ele*, T. ne pa* cew e r 
d'urifcr, en parlant de mdloja (to 
have no ceaiatioa, as in the amial 
of visitors). 

LélAlUU, T. n'Mre point prts. 
Mre loin de... (tobe not near, to be 
brolt). 

LMAIUU, T. «re Inin de la mar- 
qnetto be wide oflhemarli). 

I nniT-' — . T. être traité sans 
respect (to be treated with di*- 

1>«M«IA, *. dire méprisé, re- 
garda ranime vil (to be disregarded, 
to be treated as of no account). 

voy . Faàletau- 



¥. n'être pa» près de 
la Diartgue ; n'être pas prés d'être 
fini (lo be not near the mark ; to l>e 
not near llniithed} : Ua — lana mea. 
EiétalaUlae, v. mépriser, trai~ 
tar aveu méprit, ne pas tenir com- 
pte... (ta despise, to treat with con- 
tempt, to maki ' ' 



Atre contraint ; ne pouvoir être ar- 
rêté, nxé, dompté (to be unres- 
trained, cannot bu restrained, chec- 
ked, or stopped). 

L«<lo*, V. n'être pas blAmable, 
ce n'tist pas leur faute si... (not to 
be blamed, not to be found bult 
with). 

■<Mnll, ad. non-seulement (not 
only). 

L««ai IcbiTB, adv. et v. long' 
temps (lo 1* long since) : Ua — 
leoo. Syn. Laumea. 

l<e«*, B. nnm d'un arbr« (the 
Dunoora tree). 



I d'an irtra 
I (old): Ofa 



U, s. TKelle qoi tient k balancier 
oni aDcani)t(tbesianet«])icfaseca- 
res the outrigger to the cajwe). 

LI, s. nom d'nn coquillage (the 
nameorashellliah). 

U, T. terT«r, grincer de« deols 
(to set nrmli) : tJa — MM nifo. Va 
— nifo. S<n. LiUaa. 

Ua, s. tJet(ana)i— , s. œuTde 
pou (a louse's egg). 

LU, ». T. r. songe d'un chef. Sy. 
FaàUpo (a chieTs dream). 

LUt, T. éprouver une frajrenr sa- 
bite par Huile d'une apparition : Va 
la — , sa mamafa lava où cas. 

Lia M», s. hauteur qui cause des 
vertiges (a giddy height). 

Ual, V. arracher, déraciner (to 
root up): — lelaiM. 

UaA, Uallal, v. secouer : — fa 
ulu, sin-ouer la tele, signe négatif, 
refus, désaveu (to shake one's head). 

Llmllal, V. s'apprêter à lancer, 
T. g. la pierre d'une fronde (to whiri 
round) : — le maàta, agiter la 

LIelle, V. s'émanciper, prendre 
des airs de maître ■ Se tâma e — / 

LIta, a. crLiii, vide (wasted) : 
Va — io la manaiia ila fiaài- 

Lifa, a. mince (thin) ; —, a. dé- 
clive (sloping). 

Llgl, voir IMigi, t. Teriipr un 
liqiiidu (to pour) : Ina — ial Ai'ui le 
ligiteleal n'en vei'se pas beaucoup. 

LI9I, Bvn. miini, v. uiiner (to 
make water) : Ou le tigā pea —, 

Uaoa, a. qui est tout effrayé, 
elTaré (fiighleued away). 

LlgoUgo, s. grillon (a cricket) : 
Va se — la Uo oie tamaloa. 

LifolI||Da, a. calme, paisible, 
où l'on n'entund pas de bruit (to be 
calm, to be quiut, lo be undistur- 
bed) : Ua^ie mea net. 



LIL 



— 137 — 



LIM 



Ul, 8. nom d'un groupe d'étoiles 
(the name of a cluster of stars). 

Ul, a. finement tressé (finely 
plaited). 

lil, V. être couvert de boutons, 
qui commencent à paraître (to be 
pimpled) : Ua — le tino, 

LUI, V. être en colère (to be an- 
gry) : le mea lea ou te — ai. Ou 
te — lie tarnaloa. 

LUI, V. être bien lié, fixé (to be 
firmly fastened). 

LI1I4, a. timide, qui a peur d'être 
renversé, de tomber (to be timid, to 
be affrighted). 

LUUà, V. avoir une crainte révé- 
rentielle (to fear) : Ou te — alu 'ia^ 
i mea e saofai alii. 

l«IHaM, voir Lilivau, v. serrer 
les dents, grincer des dents (to set 
the teeth fast together). Syn. Li. 

LilUui, V. provoquer, faire en- 
rager (to provoke, to enrage). 

LUUa, a. déclive, en pente (slo- 
ping) : O le ala — i tai. Syn. Lifa. 

liUlill, V. verser un liquide (to 
pour) : — mai sina vaiy versez-moi 
de l'eau. Sjn. Ligi. 

LUInI, V. verser, répandre à 
terre (to spill) : — le àto yauta. 

Lll%l, V. uriner, pour les enfants 
(to make water). 

LUIfpo, Hfi^Ugo, a. calme, où 
Ton n'entend aucun bruit (still) : 
Ua — le aso «a, e leai se e paô, 

1 Jill» , V. enduire, v. g. de 
soufre (to lay over with). 

LUtoyV. cerner pour saisir, frap- 
per (to circumvent) : Salatou — le 
fate. S}!!. Liolio. 

LUI«la»,a. cerné, entouré (sur-' 
rounded) : Ua — lava. Sjn. Lio- 
lioina. 

LllUi, V. retourner un objet (to 
lu ni over) : — le of a, 

LUI«, V. revenir sur ses pas (to 
come back, to return). 

LUIm, v. se mettre du parti de 
quelqu'un I Ou te -* ia te ôc* 



LU1«, V. traduire (lo translaie, 
to turn into...) : — i le gagana 
Samoa, traduire en samoan. 

LUI« amlo, v. changer de con- 
duite (to alter one's conduct). 

LUI« mè lalo I l«g«, v. retour- 
ner sens dessus dessous (to turn 
upside down). 

LUIn ése« v. placer à contre* 
sens (to place in a wrong way). 

LUI« erne, V. tourner le dos par 
mépris, colère (to turn one's back). 

LUIaalo mal, v. T. r. écoutei- 
moi, soyez-moi favorable (hear me). 

LUItaii* v. frémir de colère (to 
be enraged). Syn. Liliau. 

LUIvH, adv. et v. longtemps (to 
be long ago) : Ua — . Syn. Leva, 

LUoy a. secret, caché (secret, 
hidden) : le mea Ulo, c'est un 
secret; perdu (lost): Ua — ,eleiloa, 

LUo, V. être caché (to be hidden, 
concealed) : Ua — ia te au lea mea, 

LUoIa, v. être couvert (to be 
covered). 

Llnia^ s. main (the hand):—* 
maàà. 

Llnia, s. bras (the arm) 

Alaga lima, s. jambon de de- 
vant (the foreleg). 

Tama I lima, s. doigts (fingers): 
lima matuuy s. le pouce. — tusi, 
l'index. — loloa vale, le doigt du 
milieu. — le igoa, le doigt annu- 
laire. — tàma, le petit doigt. 

Lima taumalav, s. main 
droite (the light hand); au fig.: la 
force, l'adresse, le bonheur. 

Lima tanasavato, main gau- 
che (the left hand); au fig. : la fai- 
blesse, la maladresse Ji*infortune,etc. 

Lima nudoal, s. bon travail- 
leur : Iloga le —, nunu ai tôga ma 
mea eài, 

Llnaa Idd, s. belle main, qui a 
une belle écriture. Lima leaga. 

Lima Idcl, a. libéral, qui fait 
part aux autres de ce qu'il a, non 
égoïste (not selfish). 



sèn« Je rudes ci 



• lvl,l 



a. gournuand, éguîsti! (|;reedy). 

Uma ■«■■■H. qui se brûle le» 
maiDg pour prendre l4 nourriture. 

Um», miiUi, s. manchot (oae- 
handed). 

■Joaa po*Ai a. habite, adroit 
(sUirut). 

UiMa «riMola, s. voleur (a 
thief). 

uina »ec, Ilaia Tds, s. char- 
penller habile (skilful carpenter). 

LUna bmo tee, a. pauvre par 
u néKligence <poor). 

U^A, a. cinq. (ave). Toàtima 
pour les hoiomes. Limoga^uJu, cin- 
quante (liny). Limagalaa, cinq 
cents (Gve hundred). 

Uoaallma, a. et v. habile 4 toute 
sorte de travail (to be clever stall 
work): O le lagata — . 

*'— ~"~", V. exécuter promp- 
tenDent (to da quickly). 

Umb, h. algue, mousse, herbe 
filandi'eu»! à la surface des eauxbta- 
gnautes (seaweed, moss). — aà, — 
olaea, — ftutfwt, — lavaga, ~ tau- 
m«i, — »A, — taemoa, — tala, — 
too, uli:.,ililf^ rentes espèces d'algues 
de uiei' (different kinds of seaweed). 

LliwJInan, s. algue de mer 
détachée. 

Ubiu, V. euduire de limu mâché 
les pustules de la Uma (to applv 
limu lu pintples) : Na ou — anit~ 
nafi. 

ll^na, a. appauvri, épuisé, en 
parlant d'un terrain : Fanim — . 

Ll*, E. espèce de chaire d'où 
prêche le catéchijite wesleyen (a 
pulpit). Syn. Tenait. PuleUxa. 

Kil», a. méthode pai-ticulière de 
pécher (a meUiode of Tishing). 

Uo, B. filet propre à cette pèche 
(a net used in a lîshing). 

KJo, s. roue, moyeu de roue 



surround): Onamatov — iealefale, 

Upi, Urlola, V. étr« rrappé de 

mort subite (to die BuddendI;): Ut* 

LIpol, s. paquet A'afato, gros 
vera blancs que mangent lea natu- 
rels (a pnrcel of afato). 

Upai, s. abri, refuge dans^une 
tempête (a shelter, )i pUceoT refuge 
from a slortn). 

Uae, adv. promplemenl (qni- 
ckly): »ole, tele — . Syn.Vaite. 

llbMga, s. prodige (a miracle). 
Sy. Vavaga. 

Ua.cale de navire, de canot (the 
hold of a ship, of a canoe): Ta (e —. 

Lia, s. l'intérieur d'un cochon 
vidé de ses vcntraillei. 

Lia, V. changer (to turn). 

Lia, V. traduire (to translate, to 
turn into)... S)ii. Liliu. 

Ua, V. a. changer (to change) : 
A'a bu U >ua uai > 1« vino. 

iaa,v.n. changer (to turn): Va— 
iolu, il a cliangé de culte. 

liaa, a. changé (changed) : Vit 
hua le tolo nei. 

Uaèae, v. se détourner, s'écar- 
ter (lo turn 0(f) : — i (e tviafono. 

Ualla, V. tourner (to turn) : — 
aio moi, louraei-mai votre face. 
Sy. Faàntotemi^mai. 

LIautlapa, v. T. r. exhumer 
les os d'un chef pour les enterrer 
ailleun (to eihume the bone» of a 
de!(d clJef for the purpotie of rein- 
teriingin another place). 

IJataa, v. tourner le dos(to Inm 
the back upon). 

UvM, a. vieux avant l'Age (pre- 
maturely old) ; (t le tdma a — . 

tAt, pron. pour teo, celui de, celle 
de : lo ôe lamd, le père de toi, ton 
père; lo àe, lu lien. — , le de, la de, 

Lo, s. nom d'un poisaon (the 
nameof aUsh). 



LOG 



— I» — 



LOI 




vith 



T. HBpL il T a lon gti w yfc <lo 
be IcMv SDoey. S}^ 



(dirpdlT. 



):CbclM— . 



— o IflMi «Is. Sya. {AMt. 

<lhe puffe ivn)- Sjn. • U «/I 



s. le 4oîgt da bû- 
(ttie BÛdAe fipçer). 
KMtA, grcMse fosrai noire doot 
li piqûre est très-smâfale (a Urige 
TenooMMis ant). 




T. se 

ocMirbetties (to comer 4iowii , to 
croQch). 

T. Cure Cure des 
(to ciase to croacfa). 
L inondé (flooded). 

1. inondé, oourert 
par ks values (to be OTerwhekood 
with wares) : Ga — e U fain. 
I, T. h. Toir /u. 

I, a. nûngé, afarié par 
les cancrelas! Ua^ U mea uH. 

Ijmft扃k, a. fatigant, enna^fciix. 
St. Soeêâ Qo be offensive). 

Ecja, s. cloc!ie(a bell, a wooden 
dmm) I Ta le "^ (mn the beil). 

l<aga, s. noQTelle, récit, renom- 
mée (a report): 'Ole — o /en*. 

Lag», s. son (a soand); — , r. 
sentir (to feel) : f i^àloà I090 le 
tigà, 

Ecja, T. apprendre one nooTelle 
(to hear) : Ob logo lo maiou nuù % 
le fana a S». 

■^•^•y T. raconter, apprendre (to 
refade). ^, s. mémoire^ aouTenir. 



tenda^ fit, réfiélé(ît is j fip «t eid> 

CRs,èn larait: Vu — le 

4e rantarilé; tiîbaayi q«e Ton 
OU^eUiêÊtL 



<i 



réfWtatMa. Se, 
|:Ole 



d'an 



sa^«r^ ▼. 






<*» 




annonoer, (to repNn^). 

Urn «—««f 

E•9•■Mfl^ T. être aonrl (Id be 

<to lîslen, te obeyV 

bonne chas»«, daigne bonne pèche 
(tor^foice on accoonl ofsnooettia 
fishing, sbootinit). 

E<»jniA, T. éconter des cris t»- 
mnltueux, obéir anx désirs d'iutt 
multitiide qui crie : Jiwi e fit — 

E«9*wnle, t. iaire «1 rapport 
erroné (to report erroneously). 

l.«i, TOT. LoUuiu^ s. CBoeinle 
étroite où l'on met on cochon (a 
pig-sty) : I\tà i le — 

L«I, s. Tourmi (the ant^Esp..: — 
ulL — «fia. — poio, 

Vmk, s. appentis, hangar bâti s«r 
le côté d'une maison (a shed). 

Enià, a. où il T a beaucoup d« 
fourmis (full of ants) : Ua Uājfū It 
mfli im a y Oy w — 

Enin, a. £itigiié poor aToir trop 
mangé d'aliments gras : Ua — Ua, 

Ladtolf T. tremper un moroeau 
dans one sauce (to dip in sauce). 

l.#lintti I s. larme, pleur (a 
tear). 

Loltvta, s. enceinte où Ton e»- 
ferme un cochon (a pig-sty). 

a. enfermé dans 



i 



LOL — i 

Doe enceinte k cochons, iâna tin 
fort (To be shut op). 

lisla, a. dur, cm (raw, hard, 
strong). 

L» 1«, pour Id laua, pron. poss. 
le, b d'eux deui (their); to la tamd, 
leur père, mot à mol le père d'euK 



terme indécent 
qu'emploie une femme repoussant 
un homme qui l'importune (an inde- 
cent term used by a wonvui in re- 
pelling a man importuning her). 

Ij*le, V. pétrir et diviser en 
petite!! boulettes la masse du tau- 
/'oJo(lo rub smooth). 

Lole, ï. battre et presser à terre 
un adversaire tombé (to beat anJ 
press down a fallen foe). 

I.*le< V. bâcler, ^re vaille que 
nulle (to do anyhow) : Soona lolt. 

liàO, s. limace de mer, holothu- 
rie (the sea ïlug). 

Loi*, s. huile laite au soleil (the 
cocoa-nut prepared for making scen- 
ted oil): Pet o U — faald U tnago- 
ni o lau felulaiga. 

Ii^o, s. déluge, inondation (a 
flood) : la — ua lofia oi le lalo- 

L,«lo, s. destruction : Uaie — . 

LAM, V. être mouillés, trempés, 
en parlant des habits (to be wet, of 
clothes). 

liol*, a. digne d'envie, digne 
d'etre célébré (eniiable) : Va e lolo 

Lolas, s. nom d'un poisson 
(The name of a fish). 

Loloa, plur. de loa, a. longs, — . 
adv. longtemps (long): Uoe Uiloa, 
plur.. se levtT tard. 

Lslall, V. se ruer, se précipiter 
■ur....en parlant de la foute (ta Oock 
towards) : O le vaa lagala ua —. 

Lolwgw. s. grosse avei^e; sy. 
Uaga (a heavy rain). 

Lotol, s. mets composé de lalo 
et de jus de cocu (a native dàb). 






»(la 



hush) : Va — le nui i U fia faà- 
logo i te latiga ; plur. de logo. 

Loktle, V. faire . 
(To do quickly)' 5« lagala Imi«— ! 

L*lol«, a. huileux, graisseui 
(greasj): Aàa te ai mea lofofo. 

Lalololontva iul, v. emplir 
d'eau promptement, v. g. des 
gourdes en les plongeant (to GU). 

L*lo^dt f- comprimer, presser, 
appuyer sur(to press down) ; — , v. 
imprimer (to priniy. Auà U — faà~ 
pea. 



vit'ux, Jaloux (jealous) : Se tàma 
leae-! 

Lolotai, s. inondation venant de 
la mei' (a Dood from the seA). 

Lal*t«, a. et s. profond (deep) : 
SeMoie — l 
I Lol«i«, T. être assez profimde 
pour qu'un vaisseau puisse passer : 
Va —, (it is deep). 

LolaA, T. cueillir avec une 
perche (To gather breadfruit) : — 

Lola*, V. saisir fortement, plier, 
V. g. un mnreeau de bois nude (to 
bend down, to bend round) : Loloà 
mai U fau «i. 

Loi** 1« !■■■, T. bander un 
arc, armer un fuïil (To cock a 
gun). 

LoloMa, V. averse, inondation 
venant de l'intéiieur, des mon- 
tagnes (a Qood coming down from 
inland). 

La iBa, ■««>•■•, pron. poss. le, 
la de nous deux, noti-e (our) : Lo 
ma fate, to ma eaā. 

LoButlaiam , loisa , v. être 
tranquille, cesser, en partant du 
tent, de la guerre (to be quiet, 
tu cease, lo iutermit, as wind, war, 
etc.). 

3. nom général de pla- 



LOP 



— 141 — 



LOT 



^icurs petits poissons: le lOy le anefe 
le loloa (The general name for a 
class of small fishes). 

EiObU, v. appuyer, peser sur, 
comprimer (to press down). 

IioimI tiisl, V. imprimer (to 
print). Lomi tuH, s. presse, impri- 
meur. Fale lomi tusi, s. impri- 
merie (the printing-house). 

EiOMi,v.comprimer,garder un se- 
cret (to keep): Lomi^ aùà le faàa- 
lia. 

Eionai, V. pétrir, malaxer, masser 
T. g. un endroit souffrant (to knead 
gently). 

Eioinii, s. poisson gélatineux (a 
mollusc). 

liomii, a. lâche, poltron (a 
coward). 



k,pron. poss. son, sa... (his, 
her) : '0 lona taynà, '0 loua ti" 
nd, 

Loua, V. avoir de la peine à 
a%*aler une chose non mâchée (to be 
pained in swallowing a hard un- 
masticated substance). 

Loo, signe du présent, du par- 
ticipe présent (the sign of thç pre- 
sent pailiciple) : loo i ai. loo 
taalo i lona fale. loo ia te au, 
est mihi, c'est à moi. 

Loofale, loolono, v. parler le 
premier dans une assemblée ; faire 
le discours d'ouverture (to speak 
first, to give the opening speech at 
a council). 

liOojatA, a. désagréable, en- 
nuyeux (vexing) : Va — lou ale- 
loi 

Loomatva, v. une femme 
vieille (an old woman): Ua alu le — . 
plur. Loomatutua. 

IiOop€Ko, s. règles des femmes 
(amenorrhœa). Syn. Lôpoto. 

Lopa, s. collier (a necklace). Sy. 
Asoa : Aumai sou — . 

liopa, s. nom du petit rocher 
qui se trouve entre Manono et 
ApoUma : le nuù o — • 



liosi, s. émulation, jalousie 
(emulation, envy). 

IjOoI, V. avoir de la jalousie, de 
l'émulation (to emulate, to be 
jealous, to envy) : Soia ete — . le 
tagata — . 

Loftlvale, v. montrer une ja- 
lousie, une envie déraisonnable 
(to be jealous of, to be envious). 

Ijota, pron. lo ita, le o tto, le de 
moi, mon, ma,... (my). Voir Loū, 

Lota, pr. poss. pour le o tatM^ 
le de nous deux, notre (our): Lo ta 
fanua. VoirXo ma. 

LoCe, V. manier indiscrètement 
quelque chose, gâter, souiller (to 
handle) : Aùà ete — mea a aliï. 

lioCe, V. tirer avec force comme 
pour arracher (to pull ofl)* 

Lotea, a. souillé, gâté (spoiled) : 
Va — lenei mea. 

Eioto, s. bassin profond en de- 
dans dus récifs (a deep place inside 
the reef). 

Itoto, s. cœur, comme siège 
des affections (the lieart) : Fai loto^ 
V. faire volontiers, de tout cœur 
(to do willingly). 

Lolo agalelel, a. bon (good). 

Eioto alli, a. qui a de nobles 
sentiments (noble-minded). 

Loto alola, a. miséricordieux. 

Loto lato, a. dur (rough). 

Loto malle, a. jovial (men7). 

Loto maloal, a. courageux 
(strong). 

Loto ma aaga, v. aimer comme 
frères jumeaux (to love as twins). 

Loto maiilalo, a. humble 
(humble). 

Loto nndi, s. amour de son pays, 
patriotisme (the patriotism). 

Loto otl, a. intrépide (daun- 
tless). 

Loto tele, a. brave, 'hardi 
(brave, courageous). 

Loto to0a, a. ingrat, sans géné- 
rosité (ungrateful). 

¥al¥al, a. lâche (coward). 



LOT — 1 

Lsl* «il, a. %'aDtard, qui cherche 
IpN louanges (boastful). 
lioto. s. esprit, niimoire, feenl- 

t^ de i'i nielli gence <the mX, the 
memory) : Tait — , t. réciter par 

■■•to nUffA, a, indiistrieui. 

IjMo^ntala, a. intelligent. 

■lOlolala, a. peu intelligent. 

Let*, s. intention, dé;>ir, dessein 
^e will, the desire, wishing) : E U 
Uofja lono — . Pe sou matua lolo 
ba? Pe MSa tou lotol Eal-ce bien 
Id votre volonté bien arrêtée? 

liOtolvto tmm, a. indécis (of two 
ininils). 

L«t* tmmt, V. avoir une vo- 
lonté dtHorminée ; a. qui n'a qu'un 
■eiil désir, une seule disposition 
(one-mindcd). 

I>a(o, V. vouloir (la will): ou te 



Loto, vonlotr de préférence, 
préférer (lo prefer) : Ov 1« — i 
Una. 

Loio. s. intérieur (inside) : I — 
fait. I loto ma Iva, dedans et de- 
hors (inside and outside). 

Lola, a. médius, au milieu, entre 
deux (middle) ; tu — , vae —, celui 
du milieu, mitoyen. Sy. Lauhto. 

LvM «ta, V. aimer, avoir de 
raffertion ponr... (to love) : Ou le 
loto atu i lêa lama. 

LMn*, s, enclos, enceinte, jardin 
(an enclosure) : — o le faU, s. ves- 
tihule. 

Ij*t»a, a. et v. irascible, emporté 
(psniaaate) : O le tagata ~. 

■ —*— - "1 y, coarageuï (■ 



geoufi): (Â)" lena alii. 

Loloa, B. valeur, courage (bra- 

: Va tnaea le —, peà tau. 

|p,v. embrasser le culte, quit- 

paganisme : le nuù w( — . 

(N, s. culte, exercice du mile 



l - VCk 

LoiD, s. tecte (sect) : O le — 
TogO'TaUi. 

lAttmm, a, où l'on Ihit les exercic«s 
do culte (affected to the workup). 

liotaaga, s. nom d'une lane, 
septembre (the name of a moon). 

I.o<vIm, a. pour qui l'on ■ fidt 
les cérémoniesdu coHe payen, c'est- 
à-dire un diseur* et la coulpe. 

L<Mnli>(>, adv. précipitamment 
(hastilv) : Saoali —. 



pressement, impatience (ta do any- 
thing Itastilf, make haate, to be ur- 
gent). 

E>o(aIotn, s. diligence, empres- 
sement (ïpeed) : Ua taunuu i lotut 
— , il est arrivé i force de dïli- 

liOlalola, adv. amèrement (bit- 
terly) : Tagi —. 

Mmm, s. longue perche pour cueil- 
lir le fruit 1 pain (a long pole used 
in gathering breadfruit). 

■■•■, V. cueillir avec culte perche 
(to piclt wiih a lou) : — mai te ulu 
lea. 

Loa, pron. poss. ton, ta, tienne 
(thy, Ihinc) : lou lea fanua. 

La*, pr. poss. mon, ma, mienne 
(mine, myj : Ua lUi lona mahei i 

Laa, V. laire tourner, gouverner 
un navire, une barque (to steer, to 

LobA, v. retentir d'un bruit Ali- 
gant, assourdissant (troublesome, 
olTi'nsive):(/o— I 

LaalooA, sy. lfaIomaEoa,T. être 
trés-malade (to be very ill). 

LstI, t. être respectueux (to be 
respectful). 

La, s. mets des naturels compen- 
sé de feuilles de talo (a native dish 
of talû leaves). 

Laa, s. trou, fosse, tombe (a 
hole, apit):[;aumaonjélioIe— . 

iMM, pron. pers. au vocatif, vous 
deui (you ttr») : ùua Uoeaf 



r«. .jL^;v-J-' -•J" 



LUG 



— 143 — 



i, T. r. on ne dit pas tu, on dit 
vous : Lua afio'tnai ea f 

liBa, a. deux (two). Toàlua ponr 
les personnes. Lua lau, pour comp- 
ter des poissons. — /tia. — mata 
pour talo. 

Ijval, Inai «tu, v. rejeter de la 
bouche (to spit out). 

IjhmiI, adv. d'abord, auparavant 
(first, at first). 

liâal, V. exciter à..., v. g. à une 
querelle (to incite to anything). 

liBfii, V. donner au tah son der- 
nier sarclage en tenant le trou ou- 
vert (to give the talo its last wee- 
ding). 

lAÊàiffm, s. premier sarclage du 
talo (the first weeding of tato). 



, s. cavi- 
té où l'on prend aisément le poisson 
(a hole from which fishes are easily 
obtained). 

I, a. vingt (twenty). 
I, a. deux cents (two hun- 
dred). 

Ij«aloto, s. cavité profonde (a 
deep hole); le fàfd (the fdfd), 

iJaafaui, a. deux ou trois, v. g. 
en parlant de paroles; un petit 
nombre (two or three, a few). 

LwihiA, a. plein de cavités (full 
of holes). 

LrofgafA, s. nom de deux étoi- 
les (the name of two stars). 

liBe, V. agiter, secouer (to shake): 
Aûà ete — le nofoa. 

liBdve, V. branler, vaciller (to 
stagger) : Sa — le fale i le matagi 
ina tetele. 

Emîm, s. large napo noir (a large 
black tiapo). 

iiWtihiti, V. distribuer les vivres 
selon les ordres donnés (to divide 
out the food according to orders 
given). 

Lvflliill, s. T. r. un couteau en 
bambou (a bamboo knife). 

IjogA, prép. sur, en haut (upon, 
above). 



I 



LŪL 



ï, S. le haut (the top) : -r- aè^ 
le dessus. 

Ijvgaingai, v. redoubler de vio^ 
lence après avoir cessé, v. g. le vent, 
la guerre, la maladie (to increase in 
violence after a partial cessation, as 
war, wind, disease). 

IjhI nud. Ha «ta, v. défier, 
provoquer (to challenge) : Oia aa 

— mai. 

Loi ia« m%u, v. menacer de la 
guerre (lo threaten with war). 

LvH, V. crier, en parlant dn hi- 
bou, de la fresaie (the screeching of 
the vampire bat): — le tagiti. 

IjAIh, s. hibou (the owl). 

Ijvhi, V. agiter, secouer plus for- 
tement que dans lue (to shake) : — > 
le ulu, dire non, refuser. 

E«ila, V. clore de bambous ; en- 
tourer une barque en temps de 
guerre (to enclose). 

Ifiilu, s. cloison de roseaux, etc. 

IjvIv, V. semer (to sow) : — le 
tapaà. 

I^Alvga, s. semis, v. g. de tabac 
(seed-plot). Sy. Miliga, 

EiiiliillMia , V. se donner une 
poignée de mains, en signe d*amltié, 
d'adieu (to shake hands). 

Lvlvla, s. grosses joues (fat 
cheeks). 

Ijolntai, s. oiseau de mer (the 
name of a sea-bird). 

linlntl, V. être vive, intense, en 
parlant de la douleur (to be severe) : 
loo — le tigâ, 

lAdnii, V. asperger (to sprinkle): 

— vaipa. — ise niui; pour rendre 
commun un objet paia (to springle 
with the juice of the niui anything 
used by an alii-paia^ so that it may 
be made common). On asperge aussi 
un nouveau filet, un nouveau canot. 

IfUlnii, V. baptiser. Sy. Papite- 
ma (to baptize) : Ua — . 

Lulnu, V. apporter confusément, 
sans distinction (to bring toge- 
ther). 



prendre une poignée {ta take up a 
(handrull)' 

Lnbui t pardrvant 1 abréviation 
de Jlaliu moi t lama I 

I l«^A, adv. par devant (in Titmt 
of, before, In presence ol) : Ihtma 
fale. 

I iMBiB, endroit qui est devant 
une per^Minne qui s'y nchemine : 
Ou 1« alu i — . Ua jnamao ea t 

Lama, s. opprobre, honte (a dis- 
grace, a repi-oach) : lou — ieo. 

B-T**! *■■, i. repas pubbc du 
matin (a public morning meal) 

IiMiawl, V. aire (levant, par 
devant (lo be in front, in prospect) : 
Ilea —, choses futures. 

(Ihenameofailsli). 

LuA, V. faligiier, forcer un 
membre mahdetlo tire, lo stretch): 
Ola mai ua— ; ; faire revenir I 'en- 
llurelln caiisea return ofswelUngs); 
FaàeUete nm — . 

■.ape, s. pigeon (a pigeon). Eap. : 
— tino. — mali». — vao. — fa- 
nuo. — lafili. 

Lape, s. maladie de peau (the 
name of a dÎMase of the skin). 

Lapea. a. attaqué de cetle ma- 
ladie, espèce de dartre : vat — . 

Lupea. a. fi'équeiité par les pi- 
geons (full of pignons) : Aao lupea, 
jour où l'on a pris, tué beaucoupde 
pigeons. *0 1« mea lupea. 
. I.apelaAmnU, v. crier ou faire 
retentir la conque marine, en signe 
de la capture de pigeons (to shout, 
or to blow a trumpet as a sign of 
having cauht pigeons). 

Iiapcl, v. délibérer sur... (to 
delibei'ate) : Sa lalou — . Sj. Fi- 
fi/il>. 



[ — LUU 

liopela^, V. être trèii-âgé, af- 
faibli par i'āge (old) : Ua— le aiU, 

LaipcJap«. V. se rassembler en 
foule, se précipiter (ta crowd to..., 
to crowd after). 

Lapo, s. nom d'un petit poisson 
(the name of a small Hih). 

EiBpoati, V. venir en troupes, en 
parlant de lupo (to come in shoals). 

■•apalapo, la|iolaya, s. vn 
petit lupo (a small lupo). 

■•■polav*, s. nom donné 1 nn 
ufua, lorsque le pécheur veut ca- 
cher son succès (the name given to 
the ulua, when the fisherman wis- 
hes to conceal his success). 

■.■pfHteaaea, s, nom du lupo, 
lorsqu'il est prés de devenir tnolnuli 
(the name of the lupo, when one 
stage from becoming a molauli). 

LapofA, s. gros lupo (a large 
Jupo). 

Iialalala, v. commencer i souf- 
fler fort (to begin to blow hard). 

Lad, lutllail, V. être souffrant, 
peiné (to l>e pained). 

LaU, V. urger, répéter, ne pas 
laisser de repos, d'intervalle, pres- 
ser pour hiter quelque chose (to 
urge to be expeditious) : — tau, 
urger pour combattre (to urge on a 
batUe). 

Lata, B. bruit que l'on fait pour 
attirer les requins (rattle shaken to 
attract sharks). 

Lata, V. faire un bruit sourd 
dans l'eau avec la main (to make 
a hollow sound with the hand in the 

Lnalaa, h. espèce de crabe (one 
kind of crab). 

Laataga, s. poignée, ce que la 
main peut contenir (a handful). 

Laa t aga, s. poignéB de semen- 
ces que l'on répand :0 le — e fan. 



. -! J. "k J' 



HAA 



— 145 — 



MAA 



M 



HA, V. être tous tués (all des- 
troyed). Sy. Faàumatia, 

Ha, v. pouvoir (to be able) : Ou 
tele — onosai. XJaaule — gagana. 

Ha, V. mâcher (to chew) : — le 
àva. 

Bbi, prep, avec (with) : Va alu 
maia. 

Ha, coi\j. et, et aussi (and, also): 
Pelelo ma Paulo. 

Ha, prep, pour (for) : Ua uma le 
sauni ma maHna e lasi. 

Ha, prep, à cause de... (because, 
in account oO •' Aûà le paô ma alii. 

Ha, pron. pers. pour Maua^ nous 
deux ^we two) : Ua ma àài. 

HA, s. honte (shame) : Ua tele 
Uma — . 

HA, V. rougir, avoir honte (to be 
ashamed) : Ou te ma i lana aga. 

Ha, a. clair, pur (clean) : Toto — , 
sang artériel (arterial blood). 

Ha, placé devant les verbes actifs 
les rend neutres : Liligi, Soaofa; 
Maligi, Masofa. Quelquefois il ex- 
prime aptitude, habilis ad : Mafai. 
n indique aussi l'imparfait. 

HaA, s. pierre (a stone) : — afi, 
pierre à feu. — afi sunui, capsule 
(a percussion cap). Lau maà, v. 
transporter des pierres. — afu, 
pierres d'un four samoan. 

HaA èto, s. brique (a brick). 

HaA foa, s. poids de balances. 

HaA ok», s. meule (a flint). 

HaA talal, s. pierre de taille. 

HaA tnftl, s. pierre pour écrire, 
ardoise (a slate). 

HaAA, a. pierreux (stony) : le 
mea — . 

, a. dur, insensible : Loto ^. 
i, a. raide, inflexible (hard) : 
le laaH^9 



HaAA, a. robuste, infatigable 
(strong) : Tagata — . 

Haafala, s. espèce de fruit i 
pain (one kind of breadfruit). 

Hiiai, a. saumAtre (brackish). 

Haal, a. bien affilé, acéré, qui 
coupe bien (sharp) : le naifi — 
lava, 

H aAl e Ato, a. fragile, cassant 
(britUe). 

HaAlcAle, a. tendre, en parlant 
d'un morceau de cochon (tender). 

Haalealc, s. ceux qui ne pren- 
nent point part au seuga lupe 
(those who do not engage in the 
seuga). 

Haall, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

HaaUll, plur. malilili, a. et s. 
froid (cold) : Ua tele le — . 

Haallll, V. avoir froid (to be 
cold) : Ou tè — . 

Haamaa, a. et v. modérée, en 
parlant de la pluie (moderate). 

HaAmaA, a. où il y a beaucoup 
de pierres, de gravier (full of small 
stones, stony). 

Haamaal, a. très-ardent, con* 
sumant (burning, intense). 

HaAmaAnoa, a. fort, hardi 
(strong, hardy). 

HaAnmlamnla, v. être rape, 
usé, frotté (to be rubbed, to be 
frayed, to be fretted). 

Haaaao, a. plein de gravier, de 
petites pierres (gravelly, rough with 
small stones). Syn. Maàmaà. 

Haannml, a. et v. plissé, ridé 
(wrinkled, puckered, crimpled). 

Haannna, s. poisson gélatineux 
(a gelatinous fish). 

Haape,a.spacieuxy étendu (spsf- 
cious, extensive), 

10 




mit plie ^i ;i^!>Ci _ 
■tapi!-. atTtlhritj 
*. -.\ :AnaX ': — . *m 

. ëiir mifBc*! df h 
V-nf.:* :t :'*• 4i> 9 i^ti^ae. <■ par- 
biri -lit («(MC -u k> orc/al of hU 



(ta -fr-lfh rit tS' n*rk...; to 
*!»«<>. 'Wl tlk kud m orier to 

l ■»»■■■■■ 3. ā jonr. at*c un 

Manne. «. tielU chcidoïc (« 
gùoA h*wJ 'yf hair;. 

MiiTT. >. f nolle tâgae de mer 
i brifirhn la iarje tiraoctiing 

Mmmrtmta, «. boaqnet de pelitra 
branchft 'bn* un uJh Ibe «talk am] 
irlaitr r,f fi^te» forming a «nuit 
branch ol tho hnadlmit trae). 

MMk>e**« *!•«. •' foinille des- 
cendant d'un neol pèf. «;ant des 
mirrvii dJWrentc* (a family f<prin- 
gtnR tr'iin one taÙii-T, bul having 
didprput mfrthern). 

■ae, f. aïoir une odeiir de 
ïieoi, de tunnmlÉ (to be sUIp). 

|b«. a. MTT, d^^lii^ par le loldl. 

Wimr, a. <\«' xemble défaillir de 
joie (overjoyed) : Va ta — i te M 
maiinutga tia ola. 

Mac, V. donner tout re que l'on 
a : Se olil lea « — wea I 

MAr*. a. et v. Mmi^ct. bien fait 
(enTn|>l>'li-, wi'Il dnne). 

■I*e*, a. pt ï. lenlfslow). 

Rami, ». rorcl'-. r-Sblc (a rope) : 
So.!, i «a maea. 

nè«*t»lfiw, V. Aire entière- 
ment achevée, en parla^^t d'une aa- 



*4î -H 



lta:t\À: Liai}. 

Storte^a. a. ÏDdantrieai. actif 
< lo bc icalixti. to be faniEsIl; dciâ- 
nMi4 tor : T^yalM — . 

MaMi. %. <tr« dêradué (to be 
rated ap). 

■aéll, T. aroir des créai, des 
caillé».!.^. tnMud'ifnasies.aa #lre 
labours par de«câchaoi(to be dug in 
holes, as groand iiliich luttbeen dog 
for yam-s. or been grabbed by pig^). 

MaABM*. a. OMirageai. fori au 
tnvaiUcoutajjeons.slroi^to »ori). 

Waè^aè. a. qai a des 
par ses liaLoni (having r 
through cnnnetiouï). 

■■t— i*. s. T. r., colère des 
grands chefs (anger of high chiefs). 

■aeanea. v. prendre soin de (to 
lake care of); — , être s<nt[neui (to 
be careful oO- S)ii. Uaefulu. 

■■eae,s. pierres attaches au bus 
du filet (the Uones tied in the foot 
of a net): A laaiea U uto > le mae- 
nef Au fig.: passer du coq à lâne. 

HacBlinterj. eici^Uentl parfait 1 
(Mcellent). 

■btb, V. exprime le superlatif en 
mal comme en bien ■.Ua~ le tafao 
i tatnoa nei. Va — le tàma nei I 

Blaev*, V. T. r. se promener; 
*tre au travail (lo walk, to work). 



spacieux, trop 



■e trop grand, trop 
abondant, au dgard 



-x*:.^»»-'- 



MAP 



— 147 — 



MAP 



au nombre de personnes (to be dis- 
proportionately large in quantity or 
-number, as food or many houses 
and few people). 

9I«lal, V. vouloir (to be willing) • 
Ua mafai i le Alii. 

Halal, V. pouvoir, être capable 
de... (to be able) : Ou te le — . 

Halal, V. être possible (to be pos- 
sible) : E le — lea mea. 

Malal, a. possible (possible) : 
mea le — , choses impossibles. 

Hafal, malalltil, v. se détacher, 
glisser (to be broken out). 

lllafal,inaffaiffal,v. être arniché, 
séparé de... (to be broken ont, to be 
extracted, to be wrenched out;. 

HalalA, v. être spacieux, donner 
de Tombrage (wide-spreading, um- 
brageous). 

Hafamaffa, a. un peu pesant, 
lourdaud (somewhat heavy) : le 
tagata — . 

Mafamafay a. très-lourd en pro- 
portion du volume (very heavy). 

Malana, s. personne mariée à 
qui il n'est plus loisible de se ma- 
rier de nouveau (a married person 
who is not allowed to marry again). 

Mafana, s. mari qui a reçu de 
ses femmes beaucoup de richesses 
(a husband who got plenty of pro- 
perty through his wives). 

Mafana, s. espèce de crabe (a 
species of crab). 

IHaiaoafaiia, v. être chaud (to 
be warm). 

Mafanafana. s. consolation. 

IHafatl, mafatllatl, v. se casser 
facilement, en parlant de branches. 

aiafatia, a. accablé, surchargé 
(weighed down, burdened): Ua — le 
la o le laau i ona fua. 

Haffatia, s. funérailles avec ses 
accessoires, distribution de richesses 
(the distribution of property on the 
death of a head of a family). 

Halataa, v. étemuer ^to sneeze) : 
u aXxx e — tele. 



Maiataa, s. éternùment. 

Malavlaa. v, réfléchir, méditer 
(to meditit^O : la e ^ ma salaino. 

Malavlaa, a. réfléchi, prudent, 
circonspect, avisé (thoughtful). 

Mafavlauga, s. précaution, in- 
telligence, avis, opinion (thought). 

Hafegaala, s. embranchement 
de deux chemins dont Tun est 
contigu au chemin principal (the 
place were a branch road joins the 
main one). 

Mafegaaia« s. chemin de dé- 
tour (cross-road): A ùà e te afe i le^, 

Mali, V. être honoré, respecté. 

Mafia, mallalla, a. épais (thick). 

Malta, mallalla, s. couche 
épaisse, épaisseur (thickness). 

Mali ne, s. T. r. femme (a wo- 
man) : E faàpea le tu a le — nei, 

Maliti, V. jaillir, sauter, v. g. 
une étincelle, un éclat de bois (to 
spring out, to spring up). 

Maliti, v. repousser, en parlant 
d'un fusil : Ua — tele le fana nei. 

Maim, V. faire le fanfaron, être 
querelleur (blustering, quarrelso- 
me) : Aùd e te — . Sy. faàfia alit, 

Malitilltl, pétiller, wuter, voler 
en éclats ^to sparkle) : Sa — le mea, 

Malluga, s. origine, cause, na- 
ture «the origine, the cause). 

Maloa, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Maloè, V. avoir la peau crevas- 
sée (to be skinned): Ua — ona lima, 
—, s. gerçures aux lèvres. 

Halolalola, a. et v. étendu, spa- 
cieux (to be spread out, to be exten- 
sive, to be wide; : le fa mm — . 

Malolalola, a. clair (poi-spi- 
cuous) : le lauga — . 

Mala, s. la graisse d'un pigeon 
(the fat of a pigeon). 

Mala, s. morceaux de Faausi 
(the pieces of Faausi) : Aumai 
sina — . 

Haffa, a. et v. aigri, fermenté (sta- 
le, musty) : Ua-'te palusami nei. 



MAP — i 

Mala, V. être sèche, en parlant 
d'une plaie (to heal up) : Ua ~. 

KkIm, V. brûler, ri^pandre une 
agréable odeur de nourriture (to 
barn, to emit a sweet smell, and of 
cooked food). 

■aira, s. bandes de poissons 
qui passent à certaines époques 
(bands of liïhes) : si mafua itiUi. 



. fi'ui 



li atti- 



rent les pigeons, et les rendent 
belles à prendre (tlie ripe seed or 
trees attracting pigeons and thus 
making them easy to calch). 

■■■■■a, a. poisson pris (caught 
fiah) -.EUaisa — ile atō. 

■lalna, s. un guerrier étendu 
moil, au milieu des combattants ut 
qui par là tente les siens de se Taire 
tuer pour emporter son coi-ps avec 
eus (a dead man lying between 
combatants , and thus tempting 
others to be killed in attempting to 
carry him off). 

Midaa, a. seclie, desséch<^p, en 
parlant d'une plaie (healed up). 

■aioa, V. être la cause, l'origine 
de... (to cause, to originate) : Se a 



ailetr 



a7 



Utet 
HahUl, V. sourire. —, s. T. fa. 

Malall, V. éire retourné (to be 
turned over) : Va — He galu. 

■aInU, V. avoir le cœur entière- 
ment tourné vers quelqu'un ou 
quelque chose (to have tlie heart set 
on) : Ua — lo la loto iai. — t lua, 
T. être roulé au-delà, derrière. 

HniaUhUI, v. avoir le câté 
ftûbte. Dial poiter la voile, v. g. un 
canot (to be cranky), 

HalnUlull, V. être pesant à cause 
de l'embonpoit (to Le unwieldy), 

HbIhIm, a, dt^sagn^able, en par- 
lant de la conduite (disagreeable). 

■alala, a, brillant, luisant, en 



î — MAG 

parlant du tatouage rëceromeat 
fini (brigth)i très-gras (very iiit), 

Halnoa, a. qui a des rugosités, 
dont la surface n'est pas polie (nig- 
ged, not having a smooth surface). 

Halana. v. avoir la peau écail- 
lée, crevassée (to peel oil, as the 
akin) : Ua — lota lino. 

Mainta, s. communion, associa- 
tion (communion, association); ha- 
bitation commune (dwelling toge- 
ther). 

nalnta, \. ludiilcr ensemble, 
vivre sous le raêmetoit(to dwell to- 
gether) : Sa oulua — fààtasL 

IHalota, V. être réveillé de son 
■il (to be roused from sleep). 
nta moe allail, v, aller se 
coucher de bonne heure (to go to 
sleep early in the evening). 

Mnsa, s. branche, division, v. 
g. d'un chemin, d'un arbre, d'un 
courant d'eau (a branch) : — ala. — 
vai, — teà, jante d'une roue. 

Maga, s, partie recourbée de 
l'hameçon (the curved part or hook 
of the artificial liook-Ūy). 

OAjia, s. bouchée a'àva mlchd 
pour le démêler (a mouthful of àva 
chewed for mixing). 

MagaFgae.v. bi'anler, v, g. une 
pierre, une dent (t^ be loose, to be 
movable). 

n&iial, V, être assis à califour- 
chon (to sit astride). 

Hagalaln, s, être, fover; sj-n. 
Taiga afi (the (ire place, a hearth). 

MasiiIa,a,doui,nonsalé(fi-esh). 

Bagalo, a, agréable au goût 
(sweet) : f.'a — in te au ie sana. 

Blagalo, a. absous, pardonné (to 
be forgiven] ; Inao ia, ua oufou— . 
absolution de I'ailu. 

Bagalo, a. purifié du paia (free 
from prohibition) ; sy, ga/va. 

Hagalo, s. espèce de lalo. 

Hagalogalo, a. fraîche en par- 
tie, en parlant de l'eau (partly 
fresh). 



.V^'---<KA 



MÂG 



— 149 — 



MAI 



Hafalna, a. qui a 2 bi-anchjes 
(having two branches). 

IHaganuigA, a. fourchu, à plu- 
sieurs branches (forked) : Ala — . 
^Vpu — . talo — . sy. Felélele. 

nagamaga lima, magama- 
ga vae, s. jointures des doigts, des 
doigts de pied (the divisions between 
the fingers, the toes). 

Hagaoiol^ vaciller, branler (to 
be movable). Syn. Ltielue, 

Magaslva, s. talo qui a plu- 
sieurs branches (branching kind of 
talo). Magauli s. nom d'une espèce 
de talo (the name of a kind of talo). 

IHagaagavy v. être cassé (to be 
broken) : Ua — lenei mea. 

nagangaa, a. fragile, qui se 
casse facilement (brittle). 

Magavaai, v. voir double, avoir 
une mauvaise vue (bad-sighted). 

Magele, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Mageoy s. nom d'un coquillage 
(the name oi a shell-fish). 11 sert à 
râper le tutuga. 

Mageso, s. démangeaison, gale 
(prickly heat, the itch). 

Hlageso, a. tout ce qui irrite la 
peau (anything which irritates the 
skin):'0 le inai — . 

Magi, s. héros, homme sans 
peur (a hero, a fearles man). 

IHagi, s. travailleur intrépide 
(a hard working man). 

Magi, a. courageux, brave (cou- 
rageous). 

Hagiagia, v. être agacé^ en 
parlant des dents (to be set on edge): 
le mea moto e — ai nifo. 

IHagiti, s. singe (monkey) ; chau- 
ve-souris (bat).x 

IHagiti, V. rester seul (to remain 
alone) : Ua ala — lenei tagata. 

JHagiligitiy v. éprouver de lé- 
gers frissons; syn. Tutu moge (to 
shiver slightly) : Ua — lo ta tino. 

Haga, s. petite anguille (a small 
eel). — , requin. — , fougère. 



Maga (plur. mamago), a. sec, 
desséché (dry) : Toto —, sy. Lôpoto^ 
suppression des règles des femmes. 

Magogi» magoni, manogl, s. 
bonne odeur (odoriferous, sweet 
smelling) : Ua osa mai le — o 
lenei mea, 

Magogl, magoni, mavogl, v. 
avoir bonne, agréable odeur, sa- 
veur : E le — ia teau mea e àû 
Faàtoà — mea e ai. 

Hagomagoay a. qui persiste 
dans le travail, dans la guerre (per- 
sisting in...). 

Magoto^v. s'enfoncer sous Teau 
(to be sunken). 

SlagotOy a. bas, déprimé, au- 
dessous du niveau environnant(Iow). 

RlagotOy s. cavité, creux (hollow): 
Ua tele le — . 

IHAgoto, a. qui s'enfonce beau- 
coup dans l'eau, v. g. une barque, 
etc. (sunken low). 

Slagotogoto, a. inégal, où il y 
a beaucoup de trous, profond (une- 
ven) : Èli —, V. creuser bas. 

IHagn, magamaga, a. sec 
(dry) : Ua — le vao, 

Magamaga, a. desséché^ rac- 
comi (dried) : Ua — talo. 

IHagumaga, a. agglutiné, en- 
croûté (dry, hardened). 

HAÏ, maal, a. saumâtre (brac- 
kish) : Vai — . 

Mal, V. être malade (to be ill, 
sick) : loo mai. 

Slaly s. mal, maladie, infirmité 
(illness, sickness, disease) : lona 
— e taoto ai. 

Rial, adv. très (very). 

Hal, particule qui dénote la ten- 
dance d'une action, d'un discours 
vers la personne qui parle : Na fai 
mai. Ua foai mai, le itu mai^ 
face, côté tourné vers moi. 

Mal, exprime l'idée d'une pré- 
sence actuelle : loo ola mai. 
Sa nofo mai. nofo mai^ lui pré- 
sent. 



MAI — 1 

HmI, prép. d<?, de la part de... 
(troiti) : — a P*lelo. Mai Upolu. 

Hal, pri'p. depuis, ,, jusipi'i... 
^rom... to...) : Pau mai i VatleU, 
pau otu j Apia. 

■«■, s. maladie : — aletUea, 
pour Ia>|uel1e il y a nitncde <a di- 
sease that admits of reinedj). 

HalallB, s. espèce d'obsession. 
Les naturels croient qu'un génie 
ronge intérieurement le malade. 

Hnlalll, s. paralvEiie. Voir Supa. 

liai laAolnlTa, s. maladie de 
langueur, con^oinplioii (consump- 
tion). 

■al faAana, s. engorgcmenl 
qui se résout par la suppui'atîon. 

Hat mata, s. mal d'jeui. 

■alnonato, s. paralysie des 
jambi'sfparalvsidorthe legs). 

Balel. a. lent (slow). 

Hat Koo, a. va le tiid inaire. 

■al aoo. a. où Q règne souvent 
des nihiadics : le fanua — . 

n»! l«Tcbl, s, lléV|-!> CriL-Vf !■). 

■■la '. iuterj. avez la bonté de... 
■allea? adv. d'où? (whence'.') : 

Hall, a. et v. lent en tout ce qu'il 
fait flo be slow in doing anything). 

Wwlla, s. mille, mesure de dis- 
tance, Maila Samoa (a mile) ; 1 
mille est estimé 8») brasses, gafa 
e valu galau ma le valu nefulu. 

Halle, s. chien (<logj. Haitea, a. 
où il y a beaucoup du chiens. 

Hallcl, ■-.. pirige, artilice(a trap, 
craft) : — faālHi, ret.«. 

■allrl, s. procédé adroit, en 
bonne et mauvaise part. 

Hallel, V. prendre dans un 
piège, ëlro surpris par li-s artifices 
(to be d,!cdved) : t'a mailei ia au. 

Huill, V. commencer à souftler, 
en pai'iant du vent (ta begin to 

Knflo. s. panier dans ler^uel on 

sert les /oausi rbashel for faa'isi). 

Halla, s. petit panier dans lequel 






MAI 

malade (spittiog dish). 
I, V. avoir l'éléphantiasis 
imbe (to bave the etephantia- 
the leg). 

i^al Bi>*, V. être souvent 
malade (lo be oHeu ill). 

iHalmaH», s. épilep^e (epi- 
lepsy). 

HalokalA, s. ulcère (an ulcer). 
Voir Papala. 

Haloaoa, v. voir, regarder par 

curiosité (to looliat...,to liew as an 

object of curioziity). Sv. UtUamala. 

■■ImiHiya, s. action de regar- 

der(a look) -.OU — le mea net. 

HalmoaiB, s. personnes qui 









,r(.| 



tï) : Ō le maimoaga a ifonono. 

Halaa, v. briller, en parlant du 
feu (ta shine), 

Halaa, v. élre confus, honteux, 
avec une négation (to be ashamed): 
EU — lea tagata. 

■alal, v. éprouver des picoto- 
Kienl-, dos él^iiri'ineuts, symptô- 
mes de quelque abcès (lo feel shoo- 
tings): Soomi—, anet«lupu se mai. 

Halo, s. petite ti'anche de co- 
chon (a small piece of pork). 

MalAa, V. être sans..., n'avoir 
pas,.., V. g. n'avoir pas de gibier ù 
la chasse, de poisson à la pèche (to 
be without). 

■alolo, a. distinct, v, g. les 
lettres d'un mot, les mots d'une 
phrase. — , a. clair dans la pronon- 
ciation (distinct). 

■aise, adv. surtout, principale- 
ment (above all, especially) : A e — 
leaei, surtout celui-ci. 

Hulae, V. apaiser, calmer v. g. 
un enfant qui pleuc'C (to quiet, lo 
comfoitonu weejiingi. 

mnial,v, «lref<.iidu,cntr'ouvert 
(to be split, lo be ci-dcted). 

nulHaao, s, concupiscence. 

naiHn, s. nom d'un poisson gé- 
latineux, holothui'ie (the name of a 
gelatinous Usb). 



MAL 



— 151 



MAL 



s. endroit où Ton est 
confîiié (a confinement). 

Haltobuna^ s. nom d*un pois- 
son (tbe name of a iish). 

JHaiaa, s. ongles (the nails). 

Hal», s. calamité, malheur (a 
calamity) : Pe se mala, pe se 
manu f Syn. Malaia, Lape. 

IHala, s. personne morte (a dead 
person). 

mala, a. doux,non rugueux (soft): 
Fuafua — . 

MÎàki, s. nouvelle plantation 
(a new plantation). 

Halae, s. place publique où Ton 
tient les assemblées «the open space 
where public meetings are held;. 
Syn. Malae fono, 

Halafatv, s. espèce de banane 
(one kind of banana). 

Malaxa, v. lofer, diriger vers 
(to luff) : — i ama. — i matau. Syn. 
seù. 

Malaga, v. sortir de dessus ses 
œufs, en parlant de la poule (to li je 
from its nest) : Ua — anataeao, 

Malaga, s. voyage (a journey) : 
Ua manuia la ia malaga, — , s. per- 
sonnes qui vont en voyage (a travel- 
ling party) : le nialaga a ManO' 
no. — a lane. — a fafine. 

nalaga, v. prendre sa source, 
son origine dans (to cause, to ori- 
ginate) : le mea lea ua — ai le 
tnisa. 

nalaga àoa ««asa, s. per- 
sonnes qui vont dans un autre vil- 
lage chercher les objets nécessaires 
au seuga (a party going a journey 
begging implements for the seuga). 

Hala^Alaga, s. personnes allant 
dans un autre village chercher 
les ustensiles de la pèche (a party 
joume\ing to beg Ûshing imple- 
ments). 

Halal, V. faire quelque chose le 
matin, eiprcsbion de reproche à un 
paresseux (to do a tiling in the 
morning). 



s. nom d'un poisson (die 
name of a fish). 

Halaia, s. calamité, malheur (a 
calamity) : O lona — lava. Sy. AfcUa. 

M a l a i a, a. malheureux, infor- 
tuné, misérable (unhappy, unfortu- 
nate, miserable) : (/a ^aul 

Halala, v. mourir, trépasser, 
être infortuné (to be dead, to be 
unfortunate) : Ua — anapô. 

Malaise, s. bloc pour battre 
Va fa (the block for beating sinnet 
on). 

Malala, s. charbon (charcoal). 

Malala pla, s. charbons ardents : 
E manaia le — f Awnai se — . 

Halall, a. oni, glissant (smooth, 
slippery). 

Malall, s. lace sans nex (nose- 
less). 

Halall, s. embarcation où il n^ 
a rien où Ion puisse attacher les 
coquillages blancs. 

Malallaa, s. nom d*un poisson 
(the name of a fish). 

Malama, s. la lune, sy. usité 
Masina (the moon). 

Makinui, s. une lumière (a light). 
Une lampe (a lamp). 

Malama, v. faire jour, Êdre 
clair (to be light) : O loo nuilama, 

Malama, s. le neuvième mois 
de la grossesse (the ninth month of 
pregnancy). 

Halamala, s. petits copeaux de 
bois, éclats de bois (chipsi ; petits 
morceaux de poisson (small pieces 
of fish). 

Malamala, v. avoir mauvais 
gout dans la bouche pour avoir 
mangé des choses vénéneuses (to 
have a bad taste in the mouth from 
eating poisonous food). 

Malnmalama , s . lumière 
(light): sei papula le — . 

Mulamuluma, a. éclairé (en- 
lightened) : le Ijto — . 

Malamalaiàia, v. luire, briller 
(to be light). 



nul le fait et at pas l'empêcher <to 
beMnreMtheeTÎI, and not foiWd 

il). 

■■Iw—I«»*l— .«.dur (tard), 
T. f. le Utio. 

nalarfa»! i dépdtde Vago rape 
(ntiue df lonoeric}. 

M»1««Im«, a. mets compoië du 
risidu de l'o^ mêlé avec da coco 
râpé (a dish of food made from re~ 
Aiae of turmeric and scraped co- 
coa-^ut). 

. MbIb«qI«»b«. s. calamité qui 
tombe sur les fruits, etc. (calamit; 
CTmÎTig on things), 

Malaa, s. poiason (a fish}. Esp. : 
JfoIatMiiu, malauau, etc. 

M«l«Ml«Mia. frais, récent (new, 
freih), T. f. vivres cuits pour la 
première fois. 

BwlmlaM, a. qui est dans sa 

foice (growing) : le taulêà Uà — . 

■afauivml, a, nom d'un poisson 
d'ean douce (the name of a fresh- 
water llsh). 

■*!■*«, e. one grosse e^tèce de 
lo (a large kind oflo). 

Maie, T. et s. T. r. tousser (a 
chiefs cough) : Sa male U alii 
aiM^. S;. Malemale, 

JÊmie, e. jea des naturels (a na- 
tive game). 

■alcM, v. se disperser, en par- 
lant d'une assemblée (to disperse, 
to break up). 

■■IdllBB, V. T. r. s'éveiller (to 
awake) -.Va — le «iii. Syn. Ala. 

■bide, s. espèce de veà (one 
kind of veà}, 

■Ulrie, V. dire quelque chose 
en public pour satisfaire l'opinion, 
dans avoir l'intention de le réaliser 
(to sa; something in a public spee>:h 
iu order to satisfy the public, wi- 
thout intending to carry it out). 

■«dele, V. laisser partir, y. g. un 
oiseau (to let Qy). 



ICAI. 



ftaite d'an pIg«oa 
apprinûsé (a flight of a tame {»- 

gBMl). 

~ ~ ~ il«, a. qui déborde sur, 
(overhanging). 
le, V. T. r. tousser (to 
have a cough). — , Eūreon souhait en 
frappant un enfant, etc. surl'épaule 
ou autrement; coDtome payenne. 

■«laaio, V. être sous l'eau, se 
noyer (to be under water; to be 
drowned) : Ua — » fa dlia. 

■aleu, a.gTOs,gonaé(3WeUed 
out). Syn. Maltma. 

Mmltif^, V. être en pièces, dé- 
monté (to be broken) : Ua — le 
àvega. Va — 1« loam ta Hie le nuù. 
Ua — lo matou du foito. Oa — Is 



et V. qni se dé- 
monte, se disloque, se dissout facile- 
ment (to be broken, to come to 
pieces easily). 

Malepalrpe, a. dont qnelqnes 
parties sont disloquées, démontées 
(to be partially broken, to be ric- 
ketty). 

MaUe, s. requin (a shark). Esp. : 
iialiealo, MaHelua, etc... 

RIbU«, a. convenable, agréable, 
harmonieux (well, agreeable) : O ù 
meae — i lumaoU Atua, 

Halle, V. être juste, convenable 
(to be right): Leo molie, voii agréa- 
ble. Lupe ~, lupe qui vole hauL 
Tia — , tin qui s'élance loin. 

Malic, V. avoir asset bu (to be 
sated) : [7a e — eal loe, ua ta — . 

nàlle^ v. être satisfait (to be 
satistied) : molie maitnoa! matie 
taamafa I matit lalanoa t 

Halle, s. bonne nouvelle (good 
message): Pe ni tnatie, pe ni tamai f 

■alle, s. le bon cdté d'une chose,' 
ce qu'elle a d'utile : O Iotm — lea. 
(Ma ma — ona nwuei, le bon et le 
mauvaiscOté.Peni— ? 1^ choses 
vont-elles bien? Ualie èMèae, c'est 
bien des deux cdUs, chacun des 



MAL 



— 153 — 



MAL 



deux a raison, quoique d'une ma- 
nière diflërente. 

Halle, adv. insensiblement, sans 
éclat (quietly): Faàted — • 

Halle, adv. bien, avec raison, 
avec justice (veil) : Ua — pule I Va 
— gcLsese ! remerciement 

Halle, adv. tout bellement, sans 
se presser (slowly, agreeably) : FaU 
fat — . Taitai — . 

Halle t auillet inteij. bravo I 

Halilallla, a. et s. creux, enfon- 
cé (a hollow, a sunken place in the 
ground). 

Hall^allga, sy. manifinifi^ s. 
les tempes (the temples). 

Hallgl, V. se répandre, dégout- 
ter (to spill, to be poured down) : 
loo — le ipu. 

HalUa, s. nom d'une plante, im- 
mortelle (the name of a plant). 

Hallla* s. le commun du peuple 
(common people). 

Halill, V. tomber d'un arbre, en 
parlant d'un fruit non encore mûr 
(to drop from a tree) : le niu — . 
E — ona fua moto, 

HAllIi^s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

HalUIa, plur. de malla, v. 
T. r., mourir (to die). 

Halimall, voir mamali. 

Hallô, s. crabe de terre (a land- 
crab) : 'O le stUaga a — . 

Haliôla^l, s. espèce de crabe de 
terre (a kind of maliô). 

HallMa^i, V. abhorrer exces- 
sivement une chose (to abominate 
exceedingly). 

Hallo, V. marcher (to step, to 
walk). 

Haila atn, v. s'en aller (to go). 

Hallo mal, v. venir (to co- 
me). 

laa mallo ane la ! Salut que 
vous adresse un passant. On lui 
répond : Maliu mai ta ! 

HAUa, v. T. r. mourir (to die) : 
Ua — . — mai, s. mal caduc. 



Hallvga, s. T. r. latrines, garde* 
robe (a privy). 

Hallolio, a. et v. que l'on peut 
retourner (to be able to turn). 

Hali^ao, s. insecte qui fait des 
trous dans le bois (an insect that 
burrows in timber). 

Hallvaoa, a. troué, piqué par 
les insectes, v. g. une barque (bur- 
rowed): Avei le sami nd malivaoa. 

Halo, s. une petite bande étroite 
dont les guerriers se couvraient les 
parties naturelles. C'était leur uni- 
que vêtement (a narraw girdle worn 
in war). 

HA16, s. arbre. Sy. Lalaui, 

Hal6, V. baisser la queue, v. g. 
un chien effrayé (to hang down the 
tail, as a dog when afraid). 

HA16, s. le parti vainqueur dans 
une guerre (the conquering party). 

HAI69 s. troupe de voyageurs (vi- 
sitors): O — io matou. Tali — , v, 
loger, héberger des voyageurs. 

Halo, V. être vainqueur, l'em- 
porter dans une partie de jeu ou à 
la guerre (to be victorious in games 
or in war) : IJa — mai e Toga, 

Halo, malôlô, a. et v. dur 
(hard). 

Halo, s. puissance, souveraineté, 
gouvernement (the power, the go- 
vernment) '.Ole — Polotane. le 

— Samoa. Pilo malo, s. pays, gou- 
vernement indépendant. Tàma a lé 
malOj Filii regni. 

Halo, s. domination (dominion) : 
Ua taalili tele lona malo. 

Halot interj. expression de re- 
merciement, de felicitation : Malo 
taualol on répond: Malo tapuait 

— faÂuli ! pour celui qui gouverne. 
Haloa, a. et v. où il y a des voya- 
geurs, des malaga (to have visitors); 
Ua — lo matou àiga. 

HAIoA, V. être hors de saison (to 
be out of season), être exempt de 
recevoir des malctga (to be free from 
visitors). 



HAL — I 

- ■«I«n«,8.imnKnient,iea, pro- 
menade au clair da la lune (moon- 
light sports). 

■aloUe, a. T. r. tatouage d'un 
chef (the tattooing ot » chi^J : le 

■*l«to, V. avoir élé vaincu, 
conquis (lo be subdued, to be con- 
<|uered>. 

■Alois, s. poisson volant (the 
flying-lbih). 

KAMI», a. dur (hard). 

■UMIA, V. se reposer (lo rest) : 
Set laloa — ia, reposons-nous. 

M*l*l«, V. £tre rétabli, se bien 
porter (to be recovered, to bo well): 
Ua — en lou tamd T loe, o loo ma' 
lolotna lava. 

■*lol*a«, s. lieu de repos pour 
les voyageurs (a resting place). 

Maiomaloa, v. T. r. être très- 
soulTranl, a l'agonie . Ua^le alii. 
. Malona, v. être plein, gonflé (ta 
be swelled ont) -.Va — le àlo. 

MalOBl. flur. kibIoIosI, a. Tort 
(strong) : Loto ^. Tagala — , (irw 
— , liai ~. — ,a.raide(still): Ua — 
lo ta lima i le mai. Sy. Mdàa. 

HaloBi, a. dur (smart); vloleiit 
(wild) : t'a — Je matagi. 

hWiosI, V. être fort (to be strong). 

MbIouI, s. la lorce, le Tort de... 
(strength) : I le ■ — o le là. 

HiilaBignlB. v. étri^ plus Tort en 
paroles qu'en action (ta bc stronger 
in talk than al work}. 

■«I<mII4mI,v. reprendre, recou- 
vrer ses farces (to begin lo regain 
■Ipenght). Sjn, Feoleolo. 

MbIobIIcmI, a. un peu fort (a 
little strong). 

Main, s. abri, refuge (protection, 
shelter) :Oàeole — ole faleupolu 
ttei.'O too i le Aliia loà — . 

Hal», V. être abi ilé, être sous la 
protection do... (to be sheltered j : 
E inatu ia Peritania. 

■Inla, V. être inaccessible (to he 
impervious). 



ire, ni douleur (to be free {ram 
pain) : Faàtoà — t le Oêa. 

Mmia,,\: être calme, tranquille 
(to be quiet) : Ua — le matagi. Va 

— le lami (calm). 

■alA, a. et v. doni, v. g.au tou- 
cher, etc. (soft). 

Main, V. reiicher, déteidre one 
coixle (to slacken) : — mai U maea. 

M*Ib, a. bien fermé, bien cou- 
vert, qui ne laisse rien dégoutter, 
rien passer d'un liquide (tight) : Pe 
«a — le paelo nei f — le àlo a le 
falef 

MUn. a. meuble, où l'on enfonce, 
terrain meuble (soft); Sulu i fa — , 
s'enfoncer dans la terre meuble. 

■Mm, s. cavité dans les récifs 
(a hole in the reef). 

MahuilU,a. et v. qui a de larges 
épaules. (stout); qui est corpulent 
(large-bodied). 

■alaalil, v. revenir sain et sauf 
de la guerro (to return safe tn>ni 
war). 

■■■iBBpapa, s. refuge, abri. 

Malncine, v. branler, ne pas 
demeurer (iie (to be movable). 

Malalaanalaa, a. abrité par la 
terre (sheltered hy land) -.Va — fa 
vaà, sei tatou (aualo. 

Blnlulo, a. ombragé (to be sha- 
ded) ; Ua — ile laau. Ë lupu auee 

MalùlB, V. être accablé de tris- 
tesse, sans forces (lo be weak) : Oa 

— lenuànei t lo lalou alii ua ma- 
litt. Ua — tagala, peà oti le toa. 

■nliUit, v. se démonter, se dé- 
traquer, loinber (ta be shaky). Syn. 
Malepe. 

■alûlâ, a. tendre, doux au tou- 
cher (sofl) -.nU'ie — . lanu — . 

Malâlù, a. docile, soumis. 

Holnlu. a. et v. froid (to be cool, 
to impart a f^.-ling of cold): Uae — 
eaf — vaoa. très-froid. 

temple(a temple). 



MAM 



— 155 — 



MAM 



s. oratûire, arbre, 
etc., consacré k un ctitu (the resi- 
dence of a deity, a house or tree) :^ 
Vle — o Taemaa. 

Walanial»^ s. état meuble d'un 
terrain l'Ole— oie èleèle. 

Wnlainlr, a. couvert, nuageux 
(oTercast, cloudy). 

B«l«f !■ Ifo, V. ombrager (to 
shade) : OU» — ifole maunuiga» 

Wnlain^jn^ s. abri, défendeur 
(cover, protector). Syn. Puipui. 

M «l— ae« , V. être ombragé de 
manière à ne pouvoir croître (to 
be overshadowed, so as to hinder 
the growth). 

Māāmpef s. ombres du soir (the 
shades of evening). 

Méartl, a. par, net (clean) : Ua 
— leUi, Fufulu ia — . 

MéaaAy a. nettoyé, sarclé (free 
from weeds) : Ua — le maumaga. 

llénaA, a. ras, en parlant des 
cheveux (close) : Ua tafi — . 

XAaiik, s. poumons, poitrine (the 
lungs) : le inàinà pala ! 

HAaiik, a. léger (l^g^^ ^^^ ^^^ 
rj): le mea — . 

Mai*, adv. légèrement (ligthly): 
Ave ia — , nei e gau. 

W^MiA, V. diminuer, être moin- 
dre (to decrease) i Ua — lota ligd. 

WAiâ, V. être médiocre, faible, 
en comparaison de... (to be light). 
I, V. mâcher (to chew). 
I, s. bouchée (a mouthful) : 
o le — e tasi, 

Mmmttà, s. anneau, bague (ring) : 
Sou faàofia i Uni Uma. le — 
aulo. — alio. — una, — iaHga, 
pendants d'oreille. 

■«^■•A, V. plur. être confus (to 
be ashamed) : Sa matou — . Sy. 
Maaeiasi, 

Maumm, s. fente qui laisse couler 
l'eau (a leak) : V le ^ua tele. 

■aaui, V. avoir une fente qui 
laisse pasber l'eau (to be cracked) : 
Ua mama le paelo nei. 




i, V. faire eau (to leak). 
I, V. être foulée aux pieds, 
V. g. l'herbe par les passants (to be 
trodden down). 

Hanuie, s. espèce de banane 
(one kind of banana). 

WlaiMC, a. et V. sec, desséché 
(dry, to fade). Syn. Mamate. 

Hanuie, v. avoir une affectioa 
particulière pour quelque chose (to 
be fond oO : Uata — ieiata mea. 
Aumea tnamae, amis intioies. 

Haaiae, v. ne pas vouloir JH^ 
ter ni donner (to be unwilling to 
lend or give). 

llaoMiealJi, s. une variété 4ds 
mamae (one variety of the mamaè^ 

M«—hi, 8, pesanteur (weight) : 
Ua teie lona — . 

■•■Bafi^a. pesant, lourd (heavy). 

IllmMiafa, adv. pesamment (hea* 
vily) : Ua pa» — . 

W«iM<i, a. important, considé- 
rable (important) : 'Upu — o le po- 
loaiga—. V le tulafono — . 

HamAli» v. être honoré (to be 
honoured). 

HaauiSi, s. plante raœpmte 
(a creeping plant). 

igo, plur. de mago, 

v. avoir une odeur de 
viande brûlée : — mai le mea nek 

Blamaki, s.'aigreur, amertume, 
mauvaise qualité du lait d'une nour- 
rice (sourness) : Ai a le mamala o 
le 8um. Vai mamala^ médecine 
pour combattre ce défaut. 

s. nom d'un arbre, 
v. être frappé de mort, 
mourir (to be struck dead> : -^gofiê, 

MmtmmU, v. être irrespectueux 
(to be disrespectful). 

HlaiiiAli, s. manque de respect 
(disrespect) : E leai se — eiaL 

ManuUn, s. gloire (glory). 

Hamahi, a. glorieux, grand 
(glorious, great) : '0 le tupu — . 

Saaaals, a. ^ v. qui a de l'in- 
fluence, couvre de son ombre (to 




HAH — ] 

protect, to overriiadow) : Uamālu 
mai Peritania. 

llfir*"*'". V. Être glūrieai, se 
couvrir de gloire ; Aaei ete — ai. 

M«id«Ir, V. représenter digne- 
ment (to represent handsomely) : 
Ou toona — le alii i iona àfu. 

■aaaata, a. observé, respecté 
(observed, respected) ; Va — tuta- 
ftmo. E le ^- tulafono i lea nuù, 
Us lois n'y sont pas observées. 

Mwwwtwpe, 3. nom d'une plante 
(the name of a plant). 

pour ta chasse aux pigeons (food 
prepared for the pigeon catching 
matches). 

MwMiiiaw, s. pouvoir so matarel 
(supernatural power). Syn. Uana. 
. UmamMmm, a. puissant (power- 

Slanuuia, a. prodigieux, mer- 
veilleux: OŪtaulaaitufaimea — , 

Hamana, v. aimer, désirer, en 
parlant de la femme et du mari (lo 
love, to desire, of the husband and 
Ihewifi!), .SjTi, Manamea. 

(Ihe name of'a fish). 

Ramanv, s. travail qmé de 
figures, V. g. sur une étofTe, un 
casse-téte (figured work in cloth, 
clubs, sinnel, etc.). 

distance (distant). 

Hamao, v. être éloigné de..., à 
une grande distance de... (to be far 
oET, to be distant). 

off, distant). 

■«unapo t intcrj. Tais-loi I tu es 
également en faute (keep your ton- 
gue 1) 

ISamapo, v, agir, marcher avec 
vanité, avec prétention, emphati- 
quement : Aiià e te — . 

démarche, ses discours : TauCala 
—, V. làire le brave. SawUi — . 



travail (to rest). Syn. Mapu. 

Mamapii, v. être à l'aise, sans 
peines (al ease) ; TigaiaaUi, — in. 
Prov, Sam. : A tigâ, faàtatt tigd; 
a inainapu, faàttut mamapu. 

être basse, en par- 
(to be low tide), 
ivoir mauvais goût : 
:. VoirJfoM. 
, a. et V. léger, de 
peu d'importance (to be light, to be 
trifling). Syn. Faàtauvaa. 

naoMtd, a. et v. vive, poignante, 
on parlant de la douleur (smarting, 
tingling) : Soono — moi te tigd. 

Hamala, v. regarder (to look 
al...): Sa Ja—. 

plur.de'moie, v.étre 



rt(tol 



: Ua- 



goût 
(to be bad-tasted) : Ua — uai net. 

HamaUa, v. être facile à arran- 
ger (tn be easily settled). 

HaniBila, v. être matière de 
peu d'importance (to be a light 

naman, plur. de mau, v. être 
filés, solides (to be fast, lo be firm). 

IHaWMD, V. être constipé (to be 
costive) : Va — to la manava. le 
manava momau, constipation. 

IliaatI, s. T. très h. acte grosser 
d'impureté. 

isâaio, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Hamoe.s. brebis (a sheep): Leo- 
ieo —, s. bei^er (shepherd). 

n«iaiile, v. pouvoir, se sentir 
capable (to be able): E ta ~ eat 
Te sens-lu capable? 

nfamalot v. tomber, glisser (lo 
slip off): Sa au uumta, ua ma- 
mufil; au fig, — ,v. être abandonné, 
dissous, en parlant d'un dessein, 
d'un parti, etc. -.Va — a lalou mea. 

nana, s. puissance sumalurelle 
(supernatural power) : O le — o 
te Atua. —, a. puissant (mighty). 



MAN 



— 157 — 



MAN 



t. exercer un pouvoir 
surnaturel (to exert a supernatural 
power). 

fliaiui, s. prodige, opération 
divine (wonder, miracle): Ua to 
U-. 

fllAaa, pourautaaa^pron. poss. 
pour lui, pour elle (for hitn, her) : 
Na fai mànuf il Ta pris pour lui. 

flianala, a. industrieux, actif 
(industrious): Se tagcUa o lea e — / 
linâ — , s. poule qui a des poulets ; 
qui pond et couve fréquemment. 

llaaii0iit*, s.T. r. cochon (a pig). 

naiuigofle,a. et v. facile à arran- 
ger, V. g. une querelle de famille, 
de village (easily settled). 

fliaiiala, a. beau de figure, qui 
a une belle forme (handsome) : 
le tagcUa — . Plur. Mananaia. 

ManalA, s. beau jeune homme 
que Ton célèbre par des chants (a 
fine-looking man...): '0 le — o le 
nuù net. 

nanaia* s. jeune homme qui a 
plusieurs femmes (a man having 
more than one virife). 

Ua manaia ! interj. terme d'ap- 
plaudissement, d'approbation. 

Manamaiia, exprime Toptatif 
avec négation, v. g. à Dieu ne 
plaise, qu'il se garde bien de... : 
Nei — toe sau. 

Manamana, v. nourrir dans sa 
mémoire ; présager, être le signal 
de... (to bear constantly in mind). 

Maaamana lolan, v. être le 
signal avant-coureur, v. g. en par- 
lant du cliant des coqs à une heure 
indue (to usher). 

Hanamana I loto, v. se sou- 
venir continuellement d'une injure, 
désirer se venger (to remember an 
ii^ury, to cherish revenge). 

Manaiiuuia loloa, v. retenir 
sa respiration longtemps sous l'eau 
(to hold in the breath, as in diving). 

parler bas dans un coin (to talk 



to gether in a low voice): Oaie^*t; 
murmurer, grommeler (to mur* 
mur). 

M an à mAtiia , s. pouvoir sur* 
naturel d'un parent qui maudit un 
enfimt désobéissant (supernatural 
power of a parent bringing a curse 
on a disobedient child), 

naaamea, s. une beauté ; —, 
a. bien aimé (beloved) : Loù — e, 

Hanamca, v. désirer (to desire). 

Blanaô, s. désir (desire) : la € 
momoli lou manaô, Tuù — . 

Mana6, v. désirer, vouloir (to 
desire, to wish) : Pe e tê '-' % lea 
mea'f loCy au te — i ai. — aèga, — 
osooao, V. désirer vite une chose, et 
la rejeter peu après...; ne pas ache- 
ver ce que Ton a commencé : Sa^ 
moa — 080080 ! pas. Manaômia, 

Blanaôiiaô, v. désirer conti- ^ 
nuellement une chose (to desire con- 
tinually) : Pee te-- 1 le Papitemaf 

RlanaôDaôga, s. désir ardent 
(earnest desire). 

Manapaa, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

lHaaata, s. pensée, manière de 
voir (a thought). 

HanaCa, v. penser, se souvenir 
(to think, to remember): la e —' 
mai ia te au. E le toe manatua 
lava ôe. Ina ia manatua ôe, afin 
qu'on se souvienne de toi. le ta* 
gâta manatu m^a, c'est un homme 
qui a une bonne mémoire. 

Blanata^ v. penser, songer à... 
(to think of) : Sa au manatu % le 
mea èse, j'étais distrait. 

fliaaatii, s. mémoire (tho me* 
mory) : Ole — tac fi mea, 

Blanata, s. sentiment, opinion 
(opinion, feeling) : lou lea — . 

Hanatunata, v. repasser dans 
son esprit, réfléchir sur... (to re* 
member). 

Hananl, s. nom d'un arbre, d*un 
bois très-dur (the name of a tree), 
s. souffle de la tIo 



I 



<puls«) : 



HAN 
(the throb) : U — e. 



ire, exister par 
(loeiist) -.—iievai. 

ponis, respiration 
— tapatitvaie. Uânava 
. essounié. Va to lona 
il a cessé de vivre. 

, battre, en pariant 
du poulï (to pulsalej. 

RAfUiTft, V. respirer (lo brea- 
the) ■ Ua—f loe. 

HAaava, v. se reposer dans un 
travail (to rest from work). 

Hiiaava, v. inspirer y. g. l'air ; 
Na — i/o i ona pogaisa. 

Hauva. s. ventre (the belly): 
— tuJut, colique. — taalili. 



to be benevolent). 

(perseve 

perMinni 



persévérant 
ngi. 
raga, s. compafpie de 



■ABBvanavn , V. et s. battre, 
y. g. le poiiU, action des artères (ta 
pulsate, arterial action), 

■ua*a>é,a.elTrayant(rearrul). 



eualom, e 



ressemble à un coup subit. Sy. le 
»egia o U mauli (a shock). 

wtalaa, s. diarrhée, 

9. coutume, habitude (a 

n habit). 

■nue, s. une espèce de fourmi 
blanche (one kind of while ant). 

Hnnca, s. insecte (the name o( 
an insect). 

n«npe, V. marcher Gèrement 
(to walk proudly). 

■■nee, v. commencer à se lever 
(to begin tn rise). 

HaBeS«,sy. Mane, ». coutume, 
balntude (a custom, an habit). 



S — MAN 

ptnme des mains et de b plutte 
des pieds (an eating anm; of the 
akin of the palmg of the hands, and 
the soles of the feet). 

■ancmaBC, s. fonnni qni 
rouge le bois (a ant). 

naneinaa«a, a. mangé par les 
fourmis blanches (worm-eaten). 

Mancmaara, a. dont la peau 
est tachetée par des marques de 
variole (pock-marked). 

Hanene, v. marcher lentement 
(to be slow in walking). 

■anrar, v. tomber lentement 
(lo faU slowly, to loiter). 

BbMiU.a. etv. mince (thin): 01* 
laau — . U lino —.Oleie — . 

HAain, s, nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

naaiflBlll, s. les tempes (the 
temples). Sjti. Moiigaiiga. 

W àa lii l, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

RInnIno, a, clair, limpide (clear, 
not disturbed) : la vai — . le 
ùpu — Ulei, c'est un langage clair. 

Hiaiilno, a. et v. paisible, tran- 
quille, calme [quiet, peaceful, calm). 

Hlaiiln*, s. paix (peace). 

lHanlnoa, a, et v, paisible, temps 
de paix (peacefull : Ftiti — , v. tuer 
en temps de pai», /Iso— , s. Jour 
de calme. Ua —, Ton est en pais. 

lHaniaala, s, nom d'une plante 
(the name of a plant). 

nanlaaln, s, substance cartila- 
gineuse sur la tétc des cochons (a 
gristly substance in a pig's head). 

nano, s. une myriade, un grand 
nombre (a myriad, a great number). 

HaMo, a. dix mille (ten thou- 
sand) : (/a mono ni mano le mea 
nei, e le ma faàtmuino. 

Hunoa, s, fil, ftcelle, petite 
corde (thread, string) ; Aatnai 



Hlaaoatalva, v. élre inter- 
rompu dans un discours (lo be in- 
terrupted ia apeaking). 



MAN 



-^ 459 — 



MAN 



HMMMii, y. être en paix, sans 
inquiétude (to be easy) : Aiua e — 
i le mea net. Syn. Filemù, 

Hiinogi, s. et v. bonne odeur, 
saveur agréable «a sweet smell;: Ua 
êili le — o lenei Icmu. 

illaaogi, a. savoureux, agréable 
au goût (odoriferous, tasteful) : 
Faùloà mea — lea. 

lHaaitgl* v. T. r. sentir mau- 
vais, en parlant d'un chef mort (to 
smell strong j. 

HsàB^igÎMogK a. dont la con- 
duite se ressent de la première 
éducation. 

MUmomanô , a. innombrable 
(innumerable). 

naao4^« s. petit poisson (the 
name of a fish) : le afi — . 

fliana, s. odeur, exhalaison 
(smell) : — seùseù — tuafale. le 
manu alii, T. r. odeur d'un 
mourant. 

Maiia* V. exhaler une odeur 
(to smell) : Va — mai o fuga i le 
fanua. — lelei. — leaga. 

Haniiy T. être pauvre (to be 
poor); se dit d'une famille. 

nanoy s. oiseau, nom généri- 
que (bird). 

Hana* s. bête, animal (a beast) : 
— fanua.'-^aivao/Au —, troupeau. 

Hana, s. héraut qui annonce 
que le chef est à l'article de la mort 
(a crier) : Vie — o loo ui ane, 

Haaih^ v. impers, peu s'en est 
fallu que.. . ; j'ai pensé... (It was as 
if..., methought...) * Na manu a 
au oli, j'ai pensé mourir. 

HanA, adv. tandis que (whilst) : 
Manu o ao, pendant qu'il fait jour. 

IlaaA. s. bénédiction, bonheur 
(luck, good fortune) '. Pesé —1 

HAna, v. s'élever au-dessus, v. 
g. une roche, au-dessus de l'eau un 
arbre au-dessus des autres (to rise 
above, as a rock out of the water or 
a tree above others). 

V. surnager, flotter sur 



l'eau (to float) : Ona faàtoà — lea 
le vaà. Syn. Opeopea, 

Miknu, V. commencer à être bien 
connu (to become well known) ; 
lever le masque. 

BlamiAf s. blessure par une 
balle, un ti-anchant, etc. (wound); 
contusion (bruise, scar, balafre): 
Ua tele le. — 

MaiiuÀt s. personne blessée (a 
wounded person) : A faàpefea le 
— f loo faàfeoloolo lava, 

IHaDiiii, V. êti'e blessé (to be 
wounded): Ua au — . Toatele ua 
^ttanunuà, — lelei. — leaga, 

flfanoAt V. être gâté, déformé^ 
défiguré..., v.g. un objet d'art (inju- 
red) : Ua latou manunuà le fale, 

MaauA, s. nom d'une ile de 
l'archipel Samoa (an island). 

ManiiAga, s. action où il y a des 
personnes blessées. 

Mannàga» s. personnes bles- 
sées -.0 le — e lima^ il y a 5 blessés. 

Manwalii» s. oiseau (the name 
of a bird). 

Mannao, s. navire de guerre 
(a man of war) '.Ole — Polotane, 

lHanaaOf s. oiseau qui chante 
au point du jour (the name of a bird 
which whistles at daybreak). 

mannao, s. chant en l'honneur 
d'un chef qui passe (a song in praise 
of a chief sung while walking along 
the road). 

Manaena» s. mouette (white 
sentinel gull). 

Manofetalofl, s. reptiles. 

Haniii,a.et v. décoré de figures, 
V. g. étoffes, armes, colonnes, etc. 
(figured, as cloth, clubs, posts, etc.). 

Hannla, a. heureux, fortuné, 
prospère (happy, fortunate, lucky, 
prosperous) : O le tagata — , Aso 
— . Ua — lena galuega, Ina — ôe» 

MaDula, s. bonheur, bonne for* 
tune (happiness) : — faàvavau. 

Haauial. v. crier pour arrêter 
on voleur ^to call out to slop a thief). 



HAN — \ 

s. but Ten l«qnel 
lire (the «m), 
m génériipie des 

oùeaui (Oie general name for 

birds}. 



daoce (to have in abundance). 

jiaaunal*, t. être vainqueur 
Co be victorious) : Ua matou — . 

■aanaaam, g. douleur des 
dents, de la (ace (pain in the Eace, 
etc.}. 

(covelousacss) : lona — na lupu 
m U mita. Va tele lona — . 

■aanaaaa, a. atide, cupide, 
(covetous). 

Mwm»oM , V. convoiter (to 
covet) : ^tiō a It — . AM U — i 
àU>a a Uni àùja . 

MwwiaiiH», a. et V. qui a mal 
aui dents (lo have the tooth-ache}. 

il est très recherché par tes Eu- 
ropéens. 11 ne se trouve, dit-on, 
que dans les deux lies Upolu et 
Savait (an uncommon bird). 

fbnnani (to fold with rumples). 

■«mBB,s. noro d'un arbre (the 
nune or a tree). 

■■■■^, a. brilla (burned) : Va 

■*>■■■, a. qui a des pustules 
(Mistered). 

■•■■A, T. proclamer à haute 
voii (to proclaim aloud). 

■*N«aa, s. Sy. Manualii. 

■anMaclA, s. partie du ventre 
■u-dessous du nombril (the part of 
the belly under the navel). 

■anatagl, s. nom d'un oiseau, 
tourterelle (the namcora bird). 

Manatal, s. oiseaux de mer 
(ua-bird). 

Mmmmtmal, qui n'a qu'une seule 
nuque (of one mui). 



■uul, a. casnnt, JHaUe (frb- 
ble, britUe). 

sent dans l'intérieur du jmj» Qàiia 
which breed inland). 

W»», s. calme, accidsemeut dans 
le vent, les vagues, ta pinie (a lull 
in the wind, or waves, or rain). 



sans avoir atteint son but (to come 
or to go fruitless] f). 

Ma*, V. dire ou faire ce qui ne 
convient pas par accident, par igno- 
nmce (to do a thing accidentallf or 
in ignorance). 

Wmti, adv. a contre-temps, nul à 
propos, sans fruit (to no purpose, 
by mistake) : FoifaÀ — . Aiā Met a 

MaA, s. nom d'un artire (the na- 
me of a tree) : le {ale —. 

■■ft, V. Are loin de... (la be far 
off) : Mao uta ; sy. Mamao i uta. 

■■oa, V. criailler, hurler (to 
make a chopping or hammering 
noise) : Soesa le — faàpea. 

HaMi. T. quereller (to scold). 

balancier(ta steer towards the oma}; 
—, V. oCTenser par paroles (to apeak 
so as to give oKence). 

■aftla, V. être surpris, saià (to 
be startled) : Ua au — . Sy. Ta. 

Maftia, V. admirer (lo admire). 

■■■h», B. saisissement, ëpon* 
vante (Fright); Uamauaauele — . 

■AAi, s. vivres de choix an gré 
du vainqueur (particular kinds of 
food demanded from the conque- 
red party) : Na matou aoe le — . 

tUM, s. plat, morceau que l'oB 
aime de préférence : lona — lea. 

BbkAI, V. agir contrairement (to 
act conti'arily). 

Maafol, a. juste, fidèle observa- 
teur (right) : le lagala — . 

K«ft— aft, S. nom d*un jeune 
patitia (the name of » young pa- 
Ma). 



MAO 



— 1« — 



HAP 



T.êlre nasasié, rempG 
(to be satisfied with food) : 1?(B « — 
eaf Ua — le mea magotogaio. 

Mb EM», T. être chargé, en par- 
lant d'un fasU (to be overioaded) : 
Ua — le fana. Plur. Maôôfta, 

WÊMèmm, T. cesser, en pariant 
d*une guerre (lo sul^e) : Ua — 
leatawK 

Mbom>, s. nom d*un poisson (the 
name of a fish). 

llasp»! s. une des espèces du 
fruit à pain (the name of one kind 
of breadfruit). 

Ma«p«op«, a. et T. compact, con- 
densé (compact, close in texture): 
Va— le èleèle. Oleie — lelei. 

HaM«l««i, V. être écorché (to be 
pained with scratches) : Ua — le 
tino. Ua — lo ta tauau. 

Wanni— I, T. et a. être obtenu 
avec peine, v. g. des vivres en temps 
de guerre (obtained with pain and 
difficulty). 

Mnàiêmm, s. une espèce de maô 
(one kind of nuiô). 

MaoUi, s. nom d'un arbre, estimé 
pour les constructions (the name of 
a tree). 

Maota, s. place devant une mai- 
son de chef, y compris ses alentours 
(the premises of a ehieO' 

Maota— ra, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). Sy. Mamala. 

HaAtca, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Haôtl, V. être séparée, v. g. 
tine branche du tronc (separated) ; 
au fig. — , v. et a. être bien déc^é, 
résolu, en parlant d'un dessein (ex- 
pressive of oneness of mind and 
purpose). 

Haataa, a. loin derrière (far 
back). 

Hadtfc, a. et ▼. inégal, rugueux 
(to be uneven, to be shrivelled) : 
O le siapo — . 

1bi6«l, 8. nom d'une espèce de 
maô (one kind of maō). 



T. être loin dans l*iillê» 
rieur, avancé dans les terres (for in- 
land): Oa — lêàai; sy. Mamaoiuta» 

Mapa, T. éclater, se rompre tout 
d'un coup (to snap, to roak« a crac* 
king noise) :0a — le laau, 

Hap«hi, ▼. sliumilier, se sou- 
mettre, s'abaisser (to bend, to 
stoop, to bow down). 

Hapeva, ▼. prendre une entorse 
(lo twist the foot). Sy. Papeva, 

Mapo, a. farineux (mealy) : le 
talo — . plur. vnamapo. — maiu^ K 
farineux et doux (mealy and soil). 

Map— lapa, ▼. avoir des pté» 
tentions (lo make pretensions). 

Wapsiape, ▼. parier longne» 
ment (to talk largely). 

Hapoaaapa, ▼• exagérer (to 
exaggerate). 

Hapamapa, v. prétendre tùre 
adopter son opinion moins bonne 
qu'une autre (to be urgent that his 
opinion be adopted in preference to 
one thought better). 

fliapa, v. appeler par un coup de 
sifllet (to whistle) : at e — mat f 

Hapvaaapa ata, v. pi. appeler 
(to call) : Ou te — i se nuù sauéL 

flapa, V. se reposer, demeurer 
tranquille (to rest) : E le — . £ te le 
— eaf E tele — ona gaoi soo f 

Hapo, s. état de tranquillité, de 
repos (rest) ; coup de sifflet (a 
whistle). 

Hapa, V. être en paix, à son aise 
(to be at ease) : Ou te tigâ, o loo^^ 
ta. 

Mapaé, s terire, eminence (a 
rise, a hillock). 

Hapaea,v.respirer difficilement 
(to breathe hard). 

Blapaea, v. être hors d'haleine 
(to be out of breath) : So — lava. 

Hapagatamal, v. être suffoqué 
par la colère (to breathe hard espe- 
cially from anger). —, s. fureur. 

■bapaiti9*,v. soupirer, gémir(tû 
sigh). — , s. soupirs, gémissemenis» 

11 



■AS 



It (to whistle repeatedly). 

MMfmaÊmfm,v,ae plaindre.nior- 
giurer <ti> grumble, to be ducon- 
t«ited>. 

M*pw>i, T. se tordre l'éiùne 
dwnle par nne charge trap peuiDte 
(to sprain). 

Mapana, v. jaillir, sanler de... 
(lo spring from, to arise) : loo — 
lavai. 

Map ■■!, V. étra renne (to be 
«hut). 

Map— aga, s. lien de repos (a 
mting-ptsce). — ,s. repos (rest, t^ 
p(Me):Ole~faàvavau. 

Mayela, t. tirer de longs sou- 
fin, par peine, fatigue, colère (to 
breathe bard from fatigue, pain or 
anger). 

Maaa, v. et a. être basse, en par- 
lant de la marée (to be low tide) : — 
U, a. très-basse. Ua — Is tax. Ou (s 

Maaa, a. et v. acide, aigre (to be 
•onr). 

MaMM, V. rendre une mauvaise 
odeurCto have an offensive smell). 

Maaa, a> vide, sans liquide 
(empty). 

■aaaa. v. se répandre, dégout- 
ter <to spill) : O loo — le ùlo. la 
6t, ne) — te vai. 

Maaaw. v. être rëpandn (to be 
■pread) : Va — umo. 

Maaae, maaaesae, v. être dé- 
chiré (ta be torn, to be torn to rags): 
1« dfa — . I/a — Itaga. A— U 
lofTt, eo parlant d'une forte déto- 

Ma—e, s. déchirure (a tear, a 
rent) : Da tele le — . 

Maaaga, s. jnmeaDx (twins) : — 

tane, 9 garçons, — teine, S Bites. 

_ ~ " . jnmeaui, un 

•t une femelle (one or each 

gender). 

M—agl.a.légar t.s. nn fardeau 



a. élevé*,* 
d'an toû (high). 

M a aagI, a. agile, dispoa (nimble). 

M aa agla l at, a. qui a du bon et 
du mauvais, qui donne alternative- 
ment de la pluie et du beau temps. 

Haaaht, s. soupçon, doute (sus- 
picion, doubt) : lo ta — . 



r. g. h* bords 



des soupçons, des doutes (to sus- 
pect, to doubt) : loo nofo — pc 
lefei, pe \eaga. — i/o, penser en 
(to revolve in Uie mind). 



en parlant de la marée (to be blling). 
Maaoaac, nom d'un arbre (the 

Maaiwl, s. coutume, habitode, 
usage (a custom, an habit) : 1« 
nuit ma latm maami, chaque paya 
a ses coutumes. '0 lona — . 

(to be accustomed, to be in lialnt 
of...) : Ua — i olu. Ua au — ai. 

MaaaM, t. élre très-basse, en 
parlant de la marée (to be very 
low). Sy. nuuaii 

Maaan, a. Ires-grand, gros, vaste 
(very large, exceedingly great). 

tueux, V. g. un objet lancé (wild). 

Mawee, s. une des espèces du 
fruil i pain (one liiud of bread- 
fruit). 

Maaaeaee, a. glissant (slippery): 

Ma««l, s. erreur, malentendu 
(a mistake, a misunderstanding). 

Haael, v. finir mal, en parlant 
d'une chose que l'on fesait avec 
une bonne intention (to result bad- 
ly) : t/a —io le io. — , s. le mau- 
vais câté d'une chose (the wrong 
side) : Uma JeJei,nia lana iiuuei. 

Hnael, a. ingrat, inconvenant 
(ungrateful, improper). 



HAS 



— ICS — 



^T. être Hen covnrert, à un, 
en parknnt da corps Qbo be vbco- 
Tered). 

WÊtMmfÊj ▼. agir hontensenieiit (to 
act shamefolly): Ua — leédgat 

■Mid, ▼. offenser par ses paroles 
(to use words giving offense). 

■MMlf auMcsei, ▼. se diriser, 
se séparer (to be at variance). 

■aociaa, s. meurtre d'un chef 
(almghter, murder). 

sion, schisme (misunderstanding). 

WBTfci, a. aiguisé, tranchant 
(sharp, cutting). 

Maoepv, s. et t. erreur, faute, en 
paroles, en actions (a fault, an error 
in word or conduct). 

■■MMi, a. et T. que Ton peut gou- 
Temer, ftdre tourner (to be able to 
steer). 

ffg-ni, s. fruit à pain fermenté : 
ifi, — /ai. — talo. — mata. — jxi- 
palagi, s. biscuit (sea-biscuit). 

■soli, ▼. partir (to go) : O le a 
maiau — . Sv. Alu, 

m 

■■■lia, s. sel (salt) : Tuù $e — 
î leiUo, 

■•fliaui, a. salé (salted, salt- 
fish) : O le puaà — . 

WtÊMÊâamm^s. sel d epsom (cpsom, 
bitter salts) : Aumai se vai — . 

HaolaMMl, s. dauphin (the dol- 
phin): Tiiujaa — 

THaaifiil , s. douleur d*une 
blessure, d*une contusion (a pain). 

Haofaui, s. lune (the moon, a 
month) : Ua susulu mai le — , la 
lune est bien brillante. Ua alu aè 
le — , la lune est levée. Uapele—, 

KOVS DES LUNES 



matagia, Mars 
(March). 

' Lo, tœ matagia, Avril 
(ApriD. 




Bfai(SCarX 

manuy Juin (June). 
I r«l da — , laofiê. Id, 
JuiUet (July). 

) T a ep àlala , là, « o/k €d. 
Août (August): Ufi, « 
aileèleèie. 



laofiay Soplaiibn 
(September). 

• MjmtmmtniÊi^ to ai palolOy Oo» 
tobre (October). 

• T«BmiduMi^ felt at lA, 
Novembre (November). 

• TsetMHMiiA, tele maa teti- 
ma/b, Décembre (Decem- 
ber). 

• Ut ww Mi — , matagia^ Ja»* 
vier (January). 

• T«eirtinra, maiagia. Fé- 
vrier (February). 



velle lune (new-moon). 

Maolam A toato », pleine hme 
(full-moon). 

Waotti itaalal, 3 jours après 
son plein (two days after the full- 
moon). 

■aolwa auiton tele, dernier 
quartier (last quarter of the moon). 

IHaalao, v. mettre en ordre, ja- 
ger, examiner (to consider, to jud- 
ge) : — mea. 

Ma«iBo,v. et a. compter, compta- 
ble (countable) : Ua le — lava^ c*est 
innombrable. E le mafai ana — . 

Maateio, s.T. r. nom honorifique 4 
de la femme d'un très-grand ch^. 

fliaaiolo, s. T. r. reine (queen): 
Uafai — ilealo fafine o le tupu. 

Blaolifl, V. être cassé oblique- 
ment, ouvert, disjoint, crevassé (to 
be broken obliquely). 

Blaolal, s. terme de reproche (a 
term of reproach). 

I, 8. pièce de bols qui sert 



DUS 



dnu lanr drcoDciùiii ftha piece of 
wood lued in npentiiig Ibr tofiui). 

^taaaa, ^. L'éenle 'l'aTmW'Coot 
(vmw-root) : la [jUuUc t^Uu-nième. 

HMa*. a. ubsosie ( tUthy) : 
'CjJU —, 

I— — ». s. et V. T. r. bloBnire 
d'un >'hi>(' ta i-hieTs nnaiidL 

Wammt^ v. <^tre ilénumté. <lialo- 
rpté 1 lu bp brokpn ilown). 

Jtmmmtm. r. .^re 'liapersé sabite- 
ment (tu ilisperse ^juddendl*). 



— 16» — aiAT 

brùU. hTùii fbnnil}. 




(th« Uil uf Ihe aga). 

SHaA. ^. bmit '<ounl îles nicups 
s'i^happant |inr les creTaasrs il'uue 
mrhpithiï sniind produced by the 
waves riirruiK the air thmigli irv- 
Ticps In the nwk). — . *. rrsfiirnlion 
diflirile d'une personne loourante 
ttht- Itard bivathiim iif J ilyio^ {icr- 

KaaMa. r. «Hre Imp plein. <lé~ 
border, se rppandreMo >|iiU I'rom 
bein^ Tiill. to be [Hiiired '»iU. 

KaaHB. V. se rcpandiv I'n inaii- 
niRM parolis ; se vaukT. fain: ilea 
promeiutf* •■( ne pas Ir^ ji-cuinplir 
(to run oTiT witli biiil wonla: to 
praise 'me'd -telf ; to ^romūte and not 
perform). 

KiMiaM*, T. se railler de ipiet- 
qu'un avec méprit (to laugh ^-ont- 
fliUv). 

tÊmmm^. y. être tourné, rorcé. re- 
tiDUSM^ en haut (to be raised up. to 
be forcpd up. to be turned up). 

" igir avec perversité. 
r .i llionnélelé [to ad pei^ 

c. 4tre dUjotnt to be out 



r le ràk «k U 
rir. ^>an^otte^ (to sob}. 
V. regarder l'un après 
k one aAer anotbar). 



;. tranchant (the edge; : ( 



Sm**. !7«rt pour la fonnatùia ile 
•~ertaul!i noms •le uombn! : Taluga- 
mata. 3. lala a mala tun. âO. Ea 
ooniplaut lea tola, d aignilie la 

^Mmm. v. MuitEEr à.... avoir l'air 
<le. desirento look, lo deairel: Malm 
feai. Mata fbloit. U ■•jilTt lianit la 
I xim portion il'iin ^^rand nombre Je 
ino(3 : voici les principaux : 

XatsK. V. être réparé ito be se- 
fiamlcd). 

Ipintç Ibe l'amilyj. 

;raiid feu (jp-eal lire), 
-VBaa m*, v. 'lè^irer manier Un 
poissunito ilehire to «at liah>. —, 



.ivei: iliscnHii 






eat ileliberatelyj. 

.vacaaifB, .l e^^nté. impu- 
'lent. loMif tlasdviuua looks). Sy. 
inofaxiuuu. 

lh*B«i*M». a. ^aiiva^. nuliiiue 

»■>■■!■, r. veiller (to nalch. ta 
be <ivntclil'id). 
Wm*wII. a. et v. qui tombe avant 

'a mutuiitê > to foil before maturv). 

■Btaa^datBam, a. kI v. qui a 
l'air il'uii tiumiète homme. J'nn. 
iioiniui- de bien (tu look hone^). 

HmtmàÊM, a. qui est fîuuriant 
lui' .1 dialling l'ountenant-e). 

■■inAaHÉ*». a. actif, iaipë- 
tiieiii iwalubfidl. Sy. TitUi. 

■MoteMa^iA, a. banli,el&iuili 
<bald, nhametwa). 



HAr 



— 165 — 



MAT 



If a. qui a un air 
de jactance, de pompe (boastful). 

■ateiaAlologo, a. qui a Tair 
silencieux, morne (cast-down). 

hautain, dédaigneux (scornful). 

SaiafalgaiA, a. qui a lair d'un 
homme difficile, de chose difficile 
à faire (looking uneasy). 

Jlatafaii^oile, a. qui a Fair d'un 
homme facile, d'une chose facile à 
faire (looking easy). 

Matai AtM, qui a l'air insensible, 
que rien ne touche (hard). 

Mataianola, qui a l'air peureux 
pour sa \ie à la guerre (fearful). 

IHataleAi^ a. qui a Tair canni- 
bale (fierce-looking). 

Hatalefe, a. qui a l'air craintif, 
peureux (timid-looking). 

Blalaiela, a. à yeux malades, 
difformes (bad-eyed). 

fliatagaoi, a. et v. qui a l'air 
d'un voleur (to have a thiefs look). 

SlataUb, a. qui a la vue perçante 
pour voir le poisson (keen to see 
fish). 

Hataitaliga, a. aveugle (blind). 

Hatalvl^ a. borgne ; terme inju- 
rieux. 

: flatalafri, a. à diverses faces, 
compliqué, divergent (various). 

naCalave, a. qui a Tair em- 
brouillé (intricate-looking). 

Hatalefefe, mata te mataih, 
a. quia un air assuré (bold-looking). 

Macalemoiii, a. qui a l'air d'un 
hâbleur, invraisemblable. 

lHatalenofo, v. qui a l'air de 
ne pas devoir rester (as passing). 

Matalili, a. qui a l'air fâché, 
colère (angry-looking). 

Matalaa, a. incertain, ambigu 
(uncertain) : O le mea — . 

Matamalae, a. qui regarde in- 
trépidement un champion, terme de 
taufetaaiga (dauntless). 

Wlaiaaialala, a. qui parait de- 
voir finir mal (bad-looking). 



ï, a. qui semble 
devoir prospérer (well-Iooking). 

Hatanuui, a. inflexible (in- 
flexible). 

MmÉaumpe, a. qui a Tair de vou- 
loir dormir (sleepy). 

Blatamaamiia, a. hardi^ ef- 
fi^nté (not ashamed). 

Matamali, a. craintif, timide 
(shame-faced): '0 letàma'-', 

Walaiiittlllwa, s. courtisane. 

Blataaaaa, a. fanfaron, rodo- 
mont (boastful). Syn. Faàfiamea, 

Mataaeeaee, a.et v. qui cherdie 
à plaire (to try to please). 

Mataiiei, a. incestueux (inces- 
tuous). 

HataacTa, a. orphelin, sans, 
parents (an orphan). 

Mataaoaoa, a. à Pair sombre 
(surly-looking). 

Mataoge, a. envieux, avide, 
qui fait le pauvre (stingy). 

Blataola, a. brillant de santé^ 
plein de vigueur (lively-looking). 

Mataola^a. à regards lascifs (las- 
civious-looking). 

Slataone, a. douce, tendre, en 
pariant d'une pierre (soft). 

Mataoomo, a. et v. à yeux 
enfoncés (to have sunken eyes). 

Mataotao, v. être comprimé par 
un poids pesant (to be pressed down, 
as by a weight). 

lllata4>tao , a. aiguë, une lance 
(spear-pointed). 

Illata6t«, a. de mauvaise hu- 
meur, acariâtre (cross). 

Matayalaal, a. qui a Tair pol- 
tron (coward-looking). 

Hatapalapala , a . prospère , 
qui a beaucoup de poissons, de ri- 
chesses (prosperous). 

MatapaA, a. austère, triste, 
maussade (of a forbidding aspect). 

Matape, a. qui a l'air de s'étein- 
dre, de mourir (as dying). 

HatapeApeA, a. avare, cupide 
(covetous). 



MAT 



. I. aTsnglt (blind), 
ill, a. i ur névère, toup- 
noil (forliiddiDg-lookiiig). 

ll«t»f ||1«. a. évanoai (fkia- 
ting) : Oita au—Ua. Sj. OH. 

Matep«Ma, a. agréable i l'<ùl 
(good-looking). 

Matapoa, a. sj. mataoomo, i 
yevz enfoncés (si) □keQ'âyed). 

Balaf*, a. laid, difforme 
(iigly); terme iqjurieut. 

AŪaaA.a. aveugle (a blind man, 
a blind pigeon); terroe de mépris. 

M«tw, a. qui est de mauvaise 
humenr (angry). 

HaU»a, a. sj. mataailu, sans 
pudeur, sans réserve, dans le com- 
merce conjugal. 

ll«l«aā»*, a. qui a l'air d'un 
tyran (lika a tjrrant). 






I les 



yeoi rouges (red-eyed). 

MalaarmlaiHl, a. à air sauvage, 
bmuche (derce-iooliing). 

Mmimm«rm, a. plur. maia»esepa, 
hmches.en parlant des yeux (squint- 
eyed). 

WbIb— ■—, s. jeax malades 
(«re eyes). 

Mala**, a. tatoué an visage. 

MMMteteavale, a. qui a l'air 
coureur, vagabond (vagrant). 

™M-*~', a. sj. iTtalaivi. a. 
borgne (one-eyed). 



r négli- 

KCnt, insouciani, sans reelect 
(eai'desa). 

Mwtwto^, a. qui respire U 
guerre dans ses regards (warlike). 



d'unb 






I l'ai 



n marcheur (good walker). 
kdll, a. qui a l'air ellrayé, 
eflaré (to be horrified). 

Ma(atl(l«, a. actif, ardent, 
brusque [quick, spirited). 

HatatMi, a. qui a l'air brave, 
vaillant (valiant-looking). 

Mmtutmmi, a. qui parait devoir 
dnrer longtemps (lasting). 



S — HAT 

Mwlaf 11*1, a. gourmand (gree- 
dy). 

Malatapa, a. émoossé (blunt). 

HateA, a. qui a l'air fiché, 

BbiUtala, w»oM»JaT»l», a. gal 
a l'air d'un libertin, d'un déhanché, 

MaMvalc, a. qui a l'air poltron, 
lâche (looking Uke a coward). 

■■(■Talea, a. qui a l'air d'iut 
sot, d'un maladroit (sill y-looking). 

MaMsranpat*, a. qui a un air 
d'insubordination, de vaurien. 

■«U(«ale, a. qui a l'air d'un 
grand sarcleur. 

Umtm, V. voir, regarder (to look 
at). 



pays (ta go to see the country). 

RbtapA, V. aller au pouls la 
nuit (to go lo sec the poula). 

MatBTao, V. aller en éclaireur. 

n«(a, s. ouverture, t. g. d'une 
plaie (a rip) : lo mata o le mai. 
Oie— - 



Eleti: 
Mat 

(raw, 



. source (source, spring): 

i. crû, non mûr, non fait 
ipe) ; 1« ià mata. 'Ai 
— . Falaoa — , faiine. 

Hala, a. vert, non sec (undriedj : 
le laau — . Fau — , travailler avec 
des planches non sèches. 

«atnaga, s. observatoire. 

Mataaya, s. lieu d'où l'on re- 
garde (a watch place) : Fai ma —, 
donner en spectacle. 

Blataaga, s. personnes qui rfr- 
gardenl (lookers on). 

Malaaoïoc, v. faire sentinelle, 
(aire la garde (lo watch, to keep). 

Hataeaea, s. coquillage (a 
shcll-lish). 

■alaeaea, a. qui tend i se 
fermer, en jiariant d'une plaie. 

Malacledto, s. nom d'un pois- 
son (the name of a llsh). 

■atala, a. qu: a de* boui^eons 
i la Cgure (boils oa the lace). 



MAT 



— 167 — 



MAT 



s. i^va, plage : — 
oneone. 

Hatafal, s. côté d'un champ 
où le t€Llo est arraché. 

MaiaiaU, s. personnes âgées qui 
probablement mourront les pre- 
mières (old persons). 

Mtvtnimmnm^ s. côté vers le vent 
d'une lie, côté est^ le devant. 

Blaf iiiHw, a. dur, insensible 
aux coups (hard, unimpressible) ; 
qui ne sait pas rougir (not as^ 
hamed). 

Matall, V. disparaître, se dissi- 
per, en parlant de brouillards, va- 
peurs, couleurs, etc. (to be swept 
or blown away) : Ua — le puao. 
Ua-^le puao ilelà.Ua — Cb vali 
o le 'ie. 

MmiêmUy v. être bien, en bonne 
santé (to be well, to be in good 
health) : la — le lagi i lau afioga. 

Ilaialk«ll,a. dégagé de nuages, 
serein (serene, without clouds), au 
lig.: la — le lagi i lau afioga I qui\ 
ne vous ariive aucun mal I 

Waf gA, a. et v. désagréable à 
Toir, qui ne convient pas (bad-loo- 
king). 

I, a. et V. 



relâché, délié, facile à séparer (to 
be loosened). 

Hatagalaga, a. facile de ca- 
ractère (easy of disposition): Loto — , 

Haiaipi, s. vent (the wind). 

Hatagl to tadrtatk, s. vent qui 
tombe par rafales (squally wind). 

MaUiiil vale, s. vent contraire, 
vent debout (wind ahead). 

Watagi, v, soufRcr trop fort (to 
blow): A mcUagi, ona matou nonofo 
lea i sisifo, ma faàtali sei malû. 

Biatagl élo, s. bastions qui dé- 
fendent l'entrée d'un fort (bastions 
defending the entrance of a fort). 

Ilata(|€»fle, a. beau, agréable 
(pleasant to tlie eye, beautiful). — , 
s. beauté, magnificence (beauty) : 
Ua maeu lona — . 



Hatofofla, a. facile i Toir,. & 
reconnaître (easy to see): le ava *— , 
e'est une passe facile à trouver. 

Matai, signe du superlatif : — 
maloH, le plus fort (strongest). 

Matai, s. chef, maître de maison, 
d'institution (head of a family) : 
le — o lo matou àiga, — faftne, 
s. maîtresse (mistress, lady). 

Hataiata, v. voir, explorer, exa- 
miner (to look at). 

Mataiùlaa, s. la meilleure pièce 
d'un lot (the best article amongst a 
lot of goods). 

Mataipn, s. moitié supérieurd 
d'une écale de coco (tha top half of 
a nufs shell). 

Mataisan, s. T. r. charpentier 
(a carpenter). 

Mataltagata, 8. homme qui a 
bonne figure (a good-looking man)* 

Matait6ga, s. la meilleure natte 
fine (the best toga), 

MatAita, voir mataaitu. 

Mata Itu, a. principal, le plus 
considérable ; au fig. cheville-on- 
vrière. Sy. SiUsili (prime). 

Matala, v. se délier, s'ouvrir (to 
be open) : Ua -^le fueiga, 

Matala, a. ouvert, intelligent 
(open, acute) : Loto-^y esprit ouvert* 

Matala, a. clair, exact (clear, 
plain) : Ua — lana ùpu, 

Matala, a. et v. non roulé, non lié 
(to be unfolded, to be untied). 

Matala, v. s'épanouir, se dé* 
velopper (to open, to bloom) : Taw- 
faimatala lenei laau, 

Matala, s. fleur (flower) ; le 
— o lepuà, 

Matalaii, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

Matalaii, s. coins pour serrer 
Vàfa d'un canot samoan (wedges 
for tightening the sinnet fastenings 
of a canoe). 

Matale, s. talo {talo). Esp. : — 
manuà, — manuea, — popotUit» «*■ 
toZn/a^etc... . 



KXT 



— zm — 



Sid a inr^-^sHbff^f vnnA. 

fltaflHflb. «. nnm i' uw -rmutcil»' 
tinn t'-«fnilisi the .unu» if t ^diumr 

if itan). 

■hMaaaAiflL 4. .nauiftiH iudkU» 
Innns '!ii> tirvMftjv rnili^i iiniw). 

ShMMflBMHarik. <i. .KirrtB. liiiTPa 
/Tint» ilaip Mir *!tif:'> ii" i voiinil'.. 

Wa/ÊÊÊmÊmÊÊÊ^ ' "»îpni**r par -tti- 
ru^^f*^ '»1 «WEI It. '»1 ne'v*. 

^■■■■■MB. 4. tn: i 4»! ^(nii- 

IBaiBHHMag^ 1. 'Tiuirriifr f m 
le r'ATif *Tiifîli» !'3i*» Timi-tKr fi-^m 
«hi«*.h ?h«% Jr^.nti hti'iW^ , 

p#r-n«»h»»^ Axxukù p»»rT'vpii»ti. 

1. iimpliiTiZi». 
., 4. uni* «wptwe il» 
r.r*h.i» ''.nt* Iritut ■"/ rnô'. 
MtÊimmÊewÊÊ^m , ) . nom •! 'inrf 

AimI*^ ^fft* RAnru» >;( .1 -,tar- 

pMulint bi nnit ^a çùikiit for Ittst^pin^r 
watr.h at n^rhf . 

tin^ll^f da rant Lt nuit it.} «ati:h it 

planl^ (the name of a plant). 

JW«iâ—i«. fl. la prerrii'^re pa^e 
(ihfi fmt pa^«;; piayf-î qui «*rt «1^ 
titri^ Ahft tjTl*: pdjre). 

HataflMHia. a. p^tjt champ 4e 
lato Levant rine rnaiv>n. 

MtÊdmpmt n. f»rnce. harnèr«. 
clAfur#î, pf>rU»^ rloivcin (a fence). 

W aia y , %. h>oMiire v:rré*^ d'ar- 
brÏM^tixfa Un*: of sUnihri): Ua uma 
ona toto faàmatapa. 






9. mancftarv' 4/t 
Gnnop *hH antif if i lamp». 

miiloiç'* oni? «Old 'if -iheil-dHhj. 
r rfçirtiïr Le pt ja£(K. 

7. CDiniltir «D. :iV1lr 

lauf^> *tii* iiainiê if l ihdil-dsihi. 

SkHHipattBk 1. ■'Jair^nY^mt poor 
-*AiniP'>>r me iancB . i^horp-a^Led 

11 I'Mlii 1 ^•iU*^ 

■■■■^■Ab. 4. Titinx fia p«3tf- 
jnn Mie aoxne -sf .1 ti;»h . 

biinii iii;wia'. 

■■^■iritaÉk. §. anm i'la coqul- 
iaiT^ ^e lamri if -i iheil-tL-h ■. 

ShiflBHcie. -f. !at:t>c p«irir preaiire 

* vCe. '.ft.Tn ' 1 teat L 

fliii- 'nit •••u;"» -if une of crmin-j «. 

MiÊÊmÊmà, «. pèchenr habile a 
.:!t*v*r ir^hfrnun-. 

Sateaiaate. «. !a tw^, I'-cil 00 
liL -M-fi-iiiirf- -1 1 M.'*,i •an eT« or the 

lyr*rr ^m: If :hr ilM? - 

XatiaitfatfBlB. v. 'iifArer vnîr, 
re;nr!^r ti:- ^■: ^iii:!^ ab>3ut after 

W— tfW . V. ^•£rmer(to sproat^ 
t.; j-rmirjirr»'. 

■llttiH. 7. •^pmavl»r rh*.'trripi> 
LiLi.^1, «itre ^lînyé »t3 be horrilieà). 
S 5. T'J »V n">je. Tutu nuMjg. 

MMâmamÊÊà, §. rap^? lient^Iêe pour 
rk^-fT [-rr p>prj <a nat-^^raper;. 

JÊmÊmammm. une deâ divisions 
dunr: è'^al-î d»^ P'^po ■ one of the di- 
vi^i-ifis '"f a ciwvia-n'it hiuk). 

Xauui. T. craindre I to fear): Ou 
te— île Atua. Ou te U — ilea mea, 

Mata^ V. t>tre iâche. poltron (to 
be afraid, a coward) : Se alii o lea 
e—\ 

Matarii. s. crainte (fear) : Ua tele 
lona mataû. Sy. Fefe. 



MAT 



— 169 — 



MAT 



I, V. calcaler, compter (to 
calculate, reckon) : — pe na àloa, 
voir si le compte y esft. Sy. Faitau. 

HAlaa, ▼. considérer, marquer 
attentivement (to consider, to mark 
attentively). 

flbiUui, s. côté droit (the right 
side). 

Hatan, s. T. r. hache (an axe). 
Sy. Agaese. 

MAUMi, s. hameçon (a fish- 
hook). 

HAiadui, a. et v. jaloux, envieux 
(jealous, envious) :Aùàete — i lou 
uso. 

Matadui, s. envie, jalousie (en>7, 
jealousy) : lona — lava. 

MaUùui, s. une goutte d'eau 
(a drop of rain). 

Hatariipega, s. ouverture d'un 
filet, mailles (the meshes of a not). 

Hatmipola, s. vent du quartier 
Est (an easterly wind). 

HataApn , ^ s. sujet d'un dis- 
coui*s, sommaire, doctrine : E Mei 
lana — . 

HataApa, s. chapitre, titre de 
chapitre (chapter) : O le — tolu. 
le — sefulu, ma le lua. 

Hauûktla, a. redoutable, re- 
douté (dreadful). 

IHataAtia, s. terreur panique 
(a panic). 

HaCaoCn, s. pointe de terre qui 
s'avance dans la mer (a point of 
land running out into the st>a). 

HataAtala, v. être terrifié, 
grandement effrayé (to be terrified, 
to be greatly frightened). 

Hatavaaa, s clous à angles 
(nails). 

Hatavao, s. bordure du bois 
près d'un champ de talo. 

MaCaYao, v. mourir à la guerre 
(to die in war). 

mate, V. mourir (to die, to be 
extinct) : Uamate lenianu. Plur.: 
Ua mamate utna. Ina mate iat 
imprécation. E le — , immortel. 



», V. être cngoardî, stupéfia 
(to be benumbed) : Ua — lota lima 
i le maalili. 

Mate, V. être tarie« en parlant 
d'une eau courante (to be dried up). 

Mate, V. languir, se mourir du 
désir, d'amour, etc. (to be dying) : 
Ou te — alofa. 

Mate, V. conjecturer, deviner (lo 
guess): la tatou taumalea, Ua fnaté 
poto. Ua mate èse. 

Mate, s. coi\jecture (guess) : 
le — aisi. Sy. matega. 

Mateimil, V. être enragé (to be 
enraged). 

Hatelalaa, a. affamé, aflUbR 
par la faim (to be staned). 

Hatele, v.. courir rapidement, 
être poussé rapidement (to nin 
s>^iftly, to be pulled swiftly). 

Hatele, exprime l'intensité de 
la pensée, de Faction. 

Hatellll, a. courroucé (angry). 

Matellpl, V. mourir subitement 
(apoplexed). Sy. Lipi. Lipiola. 

Matemate, s. moyens, plan, 
industrie (a means, a plan, a con- 
trivance). 

Matevalea , a . très-ignorant 
(very ignorant). 

MatI, s. espèce do figuier (a 
species of fig) ; son fruit. Esp. : 
matifanua, mativao, etc. 

Mattla, s^courte ligue de pêche 
(a short fishing-rod). 

Mattni, s. offrande de branches 
de certains arbres, pour éloigner 
les aitu, afin qu'ils ne passassent 
point à l'endroit où se trouvaient 
ces branches (an offering of bran- 
ches of certain trees, to induce aitu 
to pass over without calling in at 
the place where they are hung up). 

Matipl, v. couper en morceaux 
(to cut in pieces). Syn. Tatipi. 

Matlpltipl, a. qui a un tran- 
chant (having an edge). 

Hatlnn, s. ongles des doigts 
(the finger nails). Syn. Atigi. 



MAT — i 

.- HmiIt^ a. paavre <poor), plur. 
puUitiva : lu o 1« tagata — . 

Madnt, a. orphelin {an orphan). 
Sy. mdtua oti. 

Hatlva, V. etrc pauvre de, 
manquer de (to lack) : le toi ou te 

■■(o, s. endroit escarpé,- préci- 
pice, roc à pic, peate rapide (a iteep 
place, a precipice). 

MMo, a. rapide (precipitous). 

■moU, V. eire Tendu, di^Jûnt, 
sépara par quartiers (to be split, to 
be quarteruU). Syn. ilavaevae. 

■atofliclo, s. demier quartier 
de la lune (tlie last quarter of tbc 

■■•oIIioU, a. qui peut se casser 
avec les dents (scranchable). 

MatoUtall, a. tendre, v. g. un 
morceau de cochon (lender)". 

■alolataln, a. épais (thick) ; ne 
se dit que du porc, cochon. 

Mateal, a. dgratigné, haché, 
taillardé, mis en lambeaux (sera- 
tched, marked with scratches, 
sbreded). 

Bbtoo, pr. pers. nous, ā 1'eiclu- 
Hon des pci-sonncs à qui I'oa parte 
(we). 

Mat*, s. vent violent du Nord 
(a northerly gale). 

MatD, 3. nom d'un poisson (the 
name or a fi^h). 

Nata, a.sec(dry),ïnur.maiu(u.' 
Set — . Syn. Mago. 

JUUma, s. parents, père et mère 
Qiarents) ; le tatou — . 

BatoB, lui-même, en personne 
^msclf, in person) : Set — eau. 

Hatoa, a. mûr (mature) : Ua 
— le talo. Va — matufua uju. 

MmtuM, a. âgé, ancien {a(;ed, 
old) : te — ofit (an aged chief). 
le. — fafine (a matron). 

MatM, a. et v. plus âgé (elder) : 
Malua le tdma nei, cet enfant est 
plus âgé que lui. Ou le — aij je 
suis plus âgé que lui. 



I— HAD 

Hatui, s. et a. premier, sonche, 

vrai, véritable (fir^t, the head, 
true -.Ole^o fa ala. E le le ~ 
nuū. Po *ou malua loto Ua t 
Est-ce là votre véritable dé^ir? 

HalDo, V. fréquenter, avoir pour 
demeure (to frequent, to make a 
home of) : J? — i ai. E tnalwa 

HsUui, V. ^Ire en quantité suf- 
lisautc, V, g. I'dua (to be enough) : 
Ilorjae-leavaneif 

■atBB, adv. très, ^gne du eu- 
perlatiT (very, quite) : Va — leaga 

Hn)B«,adv. tout de bon, de tout 
cœur (in earnest) : InanuUwitago 
i le galuega. 

Maliial, ti-ès, beaucoup, superl. 
de supériorili- (very, exceedingly). 

niaiaalaH, s. vieux pigeon (an 
old pigeon). Syn. Ofotu. 

MAiBBola, a. dont les parents 
sont vivants (with parents alive). 

BUiaaail, s. et a. orphelin (an 

MaMataa, a. un peu vieux, di- 
minutif de niatua{a little old). 

nnliialaa, a. un des quartiers 
de la lune (a quarter of the moon). 

~ " i. nom d'un poisson 

fish). 

sec (dry) :Va -le 
mata o le mai. Syn. Ifafa. 

HaMM, s. et v. consùpalion (to 
be costive) -.Ole—. Syn. Mamatt. 

Hlmtma, s. grue (a crane). 

Han, s. témoignage (testimony): 
Ua inoni lana — . Afotintau, v. por- 
ter témoignage pour ou contre (lo 
be v'itneas) : O le — fadmaoi, le 
témoin fidèle. 

Man, v. habiter (ta dwell) : 
Poofea e te — oi f Ou (e — » Apia. 
— toatagi, V. demeurer seul, vivre 
solitaire (to live alone). 

Man, adv. d'une manière stable: 
Tea nuM, v. mettre constamment 
à une seule et mime place. 



lUiC 



— 171 — 



MAC 



r«-. 

■■■L, T. dtrp fi«. affcirmi rto he 
last to be firm) lOloo^le fuaiga. 
Ca — le laau, larbrp csi bien en* 
s^âné.. Ttdo — 

■■■u T. noir desTirres en abcm- 
dance O^ bave pksuti cif fond): O le 
sué e — .oie tnau «aZil. — la2r<. 

UmÊÊL, &. abandance' de \*i\Tes 
(pknt^;: Uia lelf 2e fiuru. le — 
talû. ' 

■■■u T. posséder <'1ù jiOàsess; : 
le taçala — c '2ml, ie tognL 

^■■. T. Atre dcVcJdê, bk'H résolu: 
rîB — lama taofi. Va — loina Icio. 

Mmm^ V. saroÎT \\o Ldow ): Va e 

— ea IfiB tola ? — , troo vët (to una): 

— aia. — apu, a> tiir une grande 
facilité d'ekkcutkn. 

■aui. T. prmdjf^ tuer un mnejsà 
à la gattre (lo take pn>aD«T, to 
kill): Ou U— tagalcL Sa — ta- 
gâta. 

Ma A, T. s'écouler, s'égoutter, se 
disperser t. g. une assemblée (lo 
deparU to disperse). 

\. ternùuer, t. g. on fcmo. 
1. s. débris, détritus diuit on 
cou\'re les champs de taio ; poUli 
(manure). 

■juHft, T. avoir, obtenir (to gel, 
to obtain) : Hoga e maua ? Croyez- 
vous qu'il l'obtienne? Va au ma%ta 
fua^ je l'ai obtenu, reçu gratuite- 
ment. 

■aaa, t. atteindre, rejoindre 
(to reach, to get to...): Anei ou te le 

— lenuUaga. 

■juhk, v. prendre, attraper (to 
catch) : Ua — le ià tele. 

B«— , pron. pers. nous deux, 
lui et moi ; sy. Ma. A et o i maua, 
A maeioma,.. 

■juHft, a. pris, atteint par la ma- 
ladie, par l'ennemi, par un aitu, 
par le malheur : Ua — Petelo e le 
faàmai. Na fai a — au, j'ai failli 
être pris. Ua^au e le mea tigd. 



T. avoir àc fhries ik« 
cînefi. j^tre ^crmi (tr gi4 roiKtV 

■■■■à^ T. 'tiTi' p&rmil. ot par Si 
avoir qoclg^e droit d'hahitr^rnntAr^ 
rain (to bave connortinn<> in a lanÂ, 
and through them a right to dwd < 
tbfire), 

■MHigpik, & i(m., badinage (jo* 
king, sportii^). 

■«■■ft. T. s^appayer snr.... \. f. 
un bàtan (to loan npon); s^-. 7ooiMii% 

■«■adhil», &. bas ithaùtsé ^Um^ 
de|âressi*dK Sya. Maulaiù, 

■■—Il 11', JL profond (decide 
Va — 2e aUU vai. 

■«■aftap», ^ haut, &evéy lo^ 
de taîDe (bîgK elei^atcd, ta^). 

Mmmgm^ s. montagne, ccttaè 
éïevèe (a bill, a movntain) :0k — 
tdelmva Oie — mamaluga. 

■ ■■ f fc, A. moatagneux (moiui* 
tainous) : le nuii — ^ 

■ ■■ f fc, s. origine^ sonnc«, caust 
(origin, source) : Ou t^ 2e i2o« le — > 
o le tma neL 

■■■ja. s.aotion de résider<dwel* 
ling): Sa au maua leneiôkm i Mi 
mauga i Apia. 

.^■■^■tà, a. difTioile à se pro- 
curer (obtained with dinkulty). 

M^fHr, a. (acile à se procurer 
(obtained easily.. 

■«■I, V. diminuer, se dégonfler^ 
baisser, v. g. la marée (to ebb, to 
subside) : Va — le foi. 

Bbud, V. tomber en parlant d'un 
bouquet de ni m ^to be broken out). 

Maal, V. exceller dans lo jeu du 
Tagalia, 

■tauU, V. diminuer v. g. on ptr» 
lant du prix d'une chose (to lowor, 
to bate) : E — iate au, 

IHawl, V. ne pas manquer do...» 
ne pas laisser passer une fois sans 
(not to fail): E le — ma le tama ia, 
il se f;iit battre chaque foùk U no 
manque pas une fois sans... 

HMBlalo, a. et v. bas, profond 
(low, deep). 



MÂU 



— 172 — 



MAU 



1, s. esprit, raison (mind): Ua 
êegia lo ta — . Syn. Atamai. 

I, s. lune (the moon). 
I, V. «ntrer (to enter) : — 
fale, entrer dans la maison. Syn. 

mu, 

■aala, v. ramper sous, à travers 
(lo creep under, to creep through). 

Haola, V. nagcr sous Teau (to 
swim under water. 

Mania, v. arroser avec de Teau 
(to sprinkle, as rain). 

Hanla, v. tomber en petite 
pluie, petites gouttes, v. g. la 
bruine, la rosée (to drop). 

HaàlaAIa, v. être fatigué, ti- 
raillé (to be very weak, to be very 
fatigued). 

Haamaga, s. plantation de talo 
(a plantation of talo) : Ua ola le — . 
Ua iMioa lo ta — . 

ilanmanatu, v. réfléchir, avoir 
du bon sens (to think) : Ua leai 
se — ilea tagala. Na au faàtoà — . 

Maamanatn, v. commencer à 
revenir à soi (to recover one's self). 

Haiunaa, v. être perdu, gâté, 
périr, se gâter (to be lost) : Ua-^la 
ta tnea. Ua — ana tupe. 

Maaman, v. a. détruire, gâter 
(to waste) : Aûàete — lea mea. 

Haamanaga, v. faire le bouf- 
fon, goguenarder (to banter, to 
jest, to joke). Syn. Tausua. 

Mauinansolo, v. changer sou- 
vent de résidence, être cosmopolite 
(to move from place to place, to be 
unsettled)^, s. pèlerin, cosmopolite. 

Haana, v. allécher, mettre un 
appât (to bait) : —leià i le anufe. 

Haann, s. pigeon apprivoisé de- 
puis longtemps, appât (pigeon long 
tame, a bait). 

Haann, s. jeunes plants de tu- 
iuga Csmall tutuga). 

Hannnnnn, v. délier (to untie, 
to loose). Sy. Tatala. 

Hannnnnn^ v. n. se délier (to 
loosen); Ua — noanoaga. 



Hanplpli, V. demeurer, conti- 
nuer à rester en un endroit (to re- 
main, to continue): E le — , qui 
court sans cesse d'un endroit à l'au- 
tre. 

Manpn èf è , s. terrain élevé (a 
rising-ground). 

Hianaa, s. emblème d'un chef ou 
d'un pays (emblem). Au fig. on dira 
d'un voleur : lona mausa le gaoi ; 
signe caractéristique (characte- 
ristic). 

Ilanaa,s.et v.abondance (plenty): 
lo latou — lea. Syn. Faupuè. 

Manaali, v. et a. être fixé ferme- 
ment, qu'on ne peut remuer, qu'on 
ne peut délier (to be firmly fixed, to 
be immovable) : Ua — lava, 

Maase^ v. et a. trouver une bonne 
chose ; ([ui a trouvé une bonne 
chose (to find a good thing). 

Hanta, pour Mau i uta, v. de- 
meurer dans l'intérieur (to dwel in- 
land) : Oute-^. 

Hanlaia, ManUnoa* v. savoir 
certainement (to know certainly). 

IHanlall, v. avoir une réponse ; 
être capable de répondre à une ac- 
cusation (to have an answer^ to be 
able to answer). 

IHanctetie, s. terrain élevé, mon- 
ceau de terre (a rising ground). 
Mea — , rempart. 

ManUnl, s. grosse courge allon- 
gée (a gourd). 

Mantinoa, v. savoir certaine- 
ment. Sy IlocUino : E le — . 

IHanlofn, s. nom d'une herbe, 
arbrisseau (the name of a shrub). 

Mantofmal, s. nom d'une algue 
de mer (a sca-weed). 

IHantn, v. être ferme, solide (to 
be firm). 

Mania, terme de gramm.^ s. 
racine, v. g. dun mot (a root) ; 
le mautUj ma ùpu e àui ai,... 
et sps dérivés. 

MUik, s. détritus d'herbes pour 
couvrir le talo (grass and weeds 



HAV 



— 173 — 



HEA 



Ajoeà to cover roand the roots of the 
tato). Voir Mâû, 

MaumiKfm^ v. êtne disert, exceller 
dans Tari de parler (to excel in 
speaking) : Ua na iloa lelei ùpu 
uma — . 

Warotoga, 8. nom d'une herbe 
(te name of a veed). 

Hawae, V. séparer (to separate) : 
— èseèse ia. 

Havae, v. se séparer, se quitter 
(to part, to quit, to go away) : 
E le — ia te ia, Ua la — fuay en 
parlant de 2 coqs de même force. 

Hiavae, v. passer, être passé (to 
pass by, to be at an end) lUamavae 
alu le nunu, après la fete. 

Havae, v. être adjugé, échu à.. : 
Va — atu i le alii lea ie, 

Mavaeèseèse, v. désunir, dis- 
joindre(to separate): - mea e fepiitai. 

IHavaega, engagement, pro- 
messe, ordre donné en se quittant 
(a parting command): Va e tuù le—. 
la e manatu ilata—. 

Havaega, s. séparation pour un 
temps assez long : Pe se — eaf Ne 
devons-nous plus nous revoir. 

IHavacga, s. ie toga que la pa- 
renté d'un chef mort donne à un 
Tula f aie : ai se tulafale o lafoai 
ni—f 

IHa vacillai ma 111 mea, v. 
commencer à se former, en parlant 
de Tamande de ïifi (to begin, as 
nut). 

SÉavaevae, a. et v. désunis, dis- 
joints, gercés (disjointed, to be 
chapped). 

Havacvae, s. crevasses^ ger- 
çures (cracks^ chap, chink). 

Havava, v. exprimer son éton- 
nement (to express wonder). 

HavAva, v. bâiller (to yawn) : 
Se tagata — tele I Sa — uma. 

Mavco, V. être épars confusé- 
ment, n'être pas en un ordre cer- 
tain (to be in confusion, to be un- 
settled). 



a. sec (dry); — ^ s. 
pierre volcanique, scories. 

Haveve, a. séparés, éparpillés 
(scattered). Sy. taapeape solo, 

Haveve, v. avoir une longue 
chevelure épaisse (to have a thick 
head of long hair). 

Me, s. contribution on huile, 
arrow-root, etc., payée aux minis- 
tres protestants, vers le mois de mai. 

IHea, V. faire, préparer (to do, to 
prepare). ^ 

IHea, V. déranger, gâter, démon- 
ter : ai na mea te mea nei ? 

Mea, s. chose, objet (thing, ob- 
ject) : Aumai lea mea. 

Hea, s. cause, raison (reason) : 
lea le mea na e sola ai ? 

Hea, s. affaire (business) : E lé 
sau mea lea, 

Mea, s. bien, possession, pro- 
priété (property): Va mautnau la ta 
mea. — tuù faàfaàtaUy gage. 

Mea, s. place, endroit (a place) : 
Ou te lei alu i se mea, le tnea 
lau lelei, — gaosa. — gaogao. 

Mea, s. vivros (food) : O mea a 
alii. O mea e ai. — taumafa. 

Mea, a. brut, non travaillé (raw, 
un wrought) : le pulu — . 

Mea, V. agir en général (to do, 
to act): A ;/ica, locution qui précède 
un commandement : A mea, e ta 
faàld lesiapo, faisant tu feras... 

Meaaalta , meaamanù , v. 
avoir la chance, par bonheur, affaire 
de aitUy affaire de chance (done by 
an aitu, it was your luck). 

MeAfale,s. meubles, fournitures 
(furniture, household goods). 

MeAfono, s. vivres destinés & 
une assemblée (food taken to a /bno). 

MeAfono, s. vivres froids (cold 
food). 

Meal, v. mettre le tapu sur les 
cocos, à la mort d'un chef, en mar- 
quant les cocotiers avec une hache 
(to tapui nuts on the death of 4 
chief, by adzing the trees). 



HEL 



^ 174 — 



MIL 



Ulo, s. secret (secret). Mea 
lilo avec lou et lona a une mau- 
vaise signification : Funael Aumai 
lou — I invitation à la fornication, à 
Tadultère. 

Heamea, a. et v. tout petit, en 
parlant d'un enfant (young) : si 
t&ma — . 

Hea monl, s. la vérité (the 
truth) : Tait mai le mea moni. 

Heaaal, s. nom honorique de la 
femme de Mataafa; nom qu*on 
donne à la femme d'un charpentier. 

Meavale, s. la populace, le com- 
mun du peuple (the populace, com- 
mon people). 

BÉênYale, s. chose vile et mau- 
vaise (anything vile and bad). 

Heemee, a. réjoui, content (sa- 
tisfied). Syn. Fiafia. 

Hel, meinel, v. se contracter, 
se retirer, se rider (to shrink, to 
shrivel). 

nieliia,v. gâter, démonter(to take 
to pieces) : aina^'le mea nei/ 

Hetea, v. faire, arranger (to 
do up): Oainate — ? Ua uma ona — . 

Hèla, V. refuser, rejeter (to re- 
fuse, to reject). 

Mete, s. tache, défaut, v. g. dans 
une construction (defect) : le laau 
nei e — ai le fale. Syn. Pona. 

Slele, v. être entaché d'un défaut 
de proportion, n'avoir pas son pen- 
dant, V. g. pour un marché, le prix 
offert n'égalant pas la valeur de 
l'objet : Ua — le faàtau nei; v. g. 
pour des vivres, n'ayant que des 
ulu ou ignames sauvages pour 
accompagnement de quelque bon 
poisson, ou cochon : Ua mêle le 
mea taumafa nei. 

Rlelea, a. rejeté comme impro- 
pre, non assorti : O le laau lea ua 
— ai le fale; regardé comme insuf- 
fisant, inégal dans un marché, un 
échange : Ua melea lo matou tau, 
•Syn. Tetee, 

Vetol, s. bâton aiguisé sur le- 



quel on dépouille le popo de sa 
bourre (the stick used to husk not 
with). — , v. débourrer un popo» 

Helomelot plur. Hcaaela, a. 
rouge (red). Sy. ùla, — , T. h, parties 
sexuelles de la femme. 

Hemea, a. jaune, brun, blond, 
roux, couleur du bois taia pour les 
constructions (yellowish, brown) : 
'0 le ulu lelei, ua — . 

Meinelt a. dégonflé, désenflé. 
Sy. maui (reduced). 

Memco, plur. de Heo, a. mé- 
content, de mauvaise humeur (dis- 
content, dissatisfied). 

Heina, v. remuer les lèvres 
comme si l'on parlait (to move the 
lips as if speaking). — , s. mouve- 
ment des lèvres d'une personne qui 
parle bas. 

Menemeiie, a. petits, en parlant 
des seins (small breasts). 

Meo, V. être mécontent devoir 
été mal partagé en vivres (discon- 
tent) : O loo ai — ; de mauvaise 
humeur. 

McMia, s. le Messie (the Messiah). 

lHlaga, s. urine (urine). 

Migao^ s. respect : Ma le — , res- 
pectueusement (respectfully). Faà 
le — , sans respect. — , v. respecter. 

llligi,iiilgiiiiigl,a. crépus (cur- 
ly): Lan ulu — . Syn. Pipit. 

Migimigi, s. bourres de popo 
sèches (dry cocoa-nut husks). 

Mill, v. frotter (to rub) : — le isu. 
Vai 7niliy s. remède employé en 
frictions. Suamili faàpuH^ v. se 
frotter contre quelqu'un d'une ma- 
nière caressante, à la manière des 
enfants, des chats. 

Miliga, s. semis, fait en frott'mt 
la graine entre ses mains (sowing) : 
Ole — tapaà. 

imiiga, s. portée, petits de re- 
quin, lorsque les yeux ne sont pas 
encore ouverts (yoimg of shark). 

MUo, V. filer, tordre, en rou- 
lant sur la cuisse (to twist) : 



MIS 



— 1T5 — 



MO 



^- 8é manoa. Va milosia Uma 
Uma, Ua mUosia le niu i le afâ. 

Hifo, y. tourner, v. g. une clef 
pour ouvrir, fermer (to turn) : 
— itua lima, — i alofl lima, 

nUio, s. nom d*un arbre (the 
name of a tree). Son bois est dur 
et estimé; on en fait des 'Umete, 
Tanoa. 

Hllosl, V. être tordu (to be 
twisted) ; être pervers (to be per- 
verse). 

■tiBd^ V. uriner (to make water) : 
Taga mimi, s. vessie (bladder). 
Moe — / injure aux enfants. 

Hlmllo, a. indifférent, sans af- 
fection (indifferent). Syn. Musu, 

Hlmllo, a. colère (angry) : se ta- 
gâta oleae—/ Syn. Jta. 

Himllo, V. tourner la queue 
d*un fruit pour le détacher de la 
branche. 

Simio èse, v. contredire, aller 
contre une décision générale. Sy. 
Faàtui èse (to contest). 

Hnmlta^ a. vaniteux (boasting). 

nimitti, V. se glorifier, tirer va- 
nité de... (to boast): Sa — lava. 

HUomlo, v. battre la campagne, 
être dans la confusion, le trouble 
(to wander about) : Sa — le àai 
uma. 

misa, s. dispute (a quarrel). 

niMi, V. se quereller, faire du 
tapage (to make a noise, lo quarrel) : 
Na ma — ananafi. Syn. Piaa. 

nisaoga, diminut. de misa, 
s. querelle de peu d'importance. 

niMi «A, s. la sainte messe 
(mass) : Aluile ^. Syn. Taulaga. 

niai, IVIIsl alofa^ v. faire un 
bruit d'embrassant en desserrant les 
lèvres avec un certain claquement, 
pour témoigner son affection. 

Mislmisl, ou, plus usité, Mltl- 
■du, V. sucer v. g. de la réglisse 
noire : le vai mitimiti. — , faire 
avec les lèvres un bruit particulier 
pour marquer le désir que Ton a 



d*avoir quelque chose on de parler 
à quelqu*un. 

Mita, mlumdte, plur. mimita, 
V. se glorifier (to boaùst). Tîrer va- 
nité de...: — naua lea nuùl 

Mlti, s. nom d*nn petit oiseau 
(the name of a smaU binl). 

Htti, s. songe (a dream). Sy. 
fdlepôj T. r. : Na au fai lau ~. 

lûti, v. avoir un songe (to 
dream) : Na au — anapô. 

Mltl, s. pluie, brouillard sur les 
montagnes (rain or mist on the 
mountains). 

Hlti, V. sucer (to suck); boire 
à petits coups (to sip). — , s. une 
gorgée de liquide '.Naàle — e tan. 
E te inu miti tailua^ tu prendras 
cette médecine deux gorgées à la 
fois. 

Hlti, V. boire, sMmbiber, v. g. 
une éponge : *0 le àfu ^ afu, fla- 
nelle. 

Hlti, V. prendre du tabac en 
poudre (to snufTup). 

Hltl, V. renifler (to snill). 

Hltl, mltliiiiti, V. appeler par 
un bruit des lèvres semblable à ce- 
lui par lequel on appelle un chat (to 
make a kissing noise with the lips; 
to call by making a kissing noise) : 
ai e— mai? Sa — ona puaà. 

IHldmlti, V. sucer v. g. un os (to . 
suck out, as a bone). 

mtl, a. et V. gonflé, ballonné (to 
be swelled) ; Manava — . 

mitia, a. avalé, absorbé^ roulé en 
bas par une grosse vague (swallo- 
wed) : Ua — le alii i le galu. 

Htltia, a. sucé^ épuisé par un 
mal rongeant (exhausted) :ūa — e 
le mai. 

micmiiita, a. las, ennuyé, ex- 
cédé de commandements (wearied, 
tired) . Sy. Fiu : le tele o feau e 
— ai le tamaloa. 

Mo, prépos. pour, destiné à, en 
rhonneur de (for) : Mo Petelo, Mea 
fasia mo tupua. 



M0£ — i 

M4, 8. cochon d'une espèce par- 
ticulière (one kind ot pigs). 

Roa, 9. poule (fowl) -.Ole —tā- 
noo. O le- — ntoe. le motua — . 
Tamai — , poussins. Snlupe faà- 



meto. 






— fiti. — (uatieta, etc. 

■«M, S. partie charnue du mol- 
lusque appelé aim (the fle«bj part 
of the alili). 

Hoa. s. estomac, région épigas- 
trique (the epigastric region) ; Tigâ 
lo la — . Moa Oêo, bossu par devant. 

Moa, s. le milien (the middle) : 
O U — U ala. le — o U vai 
tafe. Sy, tolonu. 

Mo*, s, bouquet de bananes qui 
commence à paraitre : ie — o le 
fa\. Lafo — (bunch of bananas). 

niAal ■■ mAAs t c'est très- 
beau I c'est admirable I expression 
d'applaudissement. Sy. Mœu. 

■oaga.s. nom d'un poisson (the 
name of a lislij. 

noaUll. s. en qui couvre l'alili 
(the cap ofthealiii). 

■mtllll, voir Muaalili, s. tache 
blanche ilana ï'cât (a speck in the 
eye) : O lea lupti le 



espèce du fruit à pain (One kind of 
breadfruit). 

Hoana, s. pleine mer (the deep 
sea) Syn. Lololo : te — uli. le 
— lausau, grand océan. Moana 
laolaa, s. mer pacifique. Moana 
•oiuou, mer houleuse . Moana 
valevate, loin en pleine iner. Pei o 
$e — le mta nei, chose dont on ne 
voit ni le fond, ni les limites. 

Bloatta, a. labouré par les co- 
chons (dug by the pigs) : Ua — le 
fatwa. -^, déva.'ité, ravagé (wasted): 
Va moarv^ la fanua o le àiga ttei. 

Moe, T. et s. dormir, plur, mamoe 



i — MOE 

(to sleep) : Naav — toa. Otr, 
tagaUt, tandis que les I 
dormaient. Dormir, en pai'lant du 
vent : le toilau e— ilepo.Sj. 
Toa, Tofa, T. r. 

Hoc, V. être gelée, figée, coagula 
par lè froid, v. g. l'huile (to be coa- 
gulated) : Ua — U suauu. 

Hoe, V. couver (to sit, as a hen) : 
loo faàtoà — le moa nei. 

Hoe, adv. en vain, inulilcmenL 
Sy. moo (to no puTMso, uselessly), 

Ho'^.s. nom générique des ba- 
nanes (name of the banana). Voir 
Foi. 

Mocn, a. où Ton peut passer la 
nuit, où l'on a coutume de... : te 
if u e U —, auā e tele ai te au — . 

naeapnna, v. ronfler. Sy. Ta- 
jjulu (to sounii, to snore), 

Hocain, v.dormirdans la crainte 
(to sleep in fear). 

nociariac, s. T. r., afiUo 
(the a(alo). 

IHoelItl, V. s'ngilcr, être agité 
dans le sommeil (lo be restlcBS in 

Rloega, s. lit, endroit où l'on dort 

(a bed, a sleeping place); Moega 
àfa. Ole — oie alia, —aleo, l'en- 
semble des voix. Tafao èie lou 
leo, e le alv i te — a leo, voix 
discordante. 

IH6c(a, a. qui cohabite (a coha- 
biting). 

Mocgasc, plur. Moegagase, t. 
dormir profondément (to sleep 
soundly). 

Bfat^iid, adv. en sc cMc^ant 
(al Iho bed — time) : E le inu — . 

Rlactlla, V. se prend en mau- 
vaise part ; étal des yeux durant et 
après le commerce charnel. 

Mocllnl. V. fermer les yeux A 
demi par l'impression que fait v. g. 
une liqueur forte que l'on avale (to 
shut the eyes forcibly). 

MoeMla, v. prendre plaisir, w 
réjouir (to delightj to rty'otce). 



MOG 



— 177 — 



MOL 



Hoeialval, v. aller se coucher à 
jeun (to go to sleep hungry). 

Moelval, v. dormir dans une 
case humide cto sleep in a wet place). 

Moeloa^ plur. Moeloloa, v. se 
lever tard (to sleep a long time). 

Hoemalctila, v. être, se tenir 
prêt (to get ready over night). 

Moemimt, v. éprouver une in- 
continence d'urine durant la nuit, 
(to urine sleeping). 

Moemoe, s. bourgeon, rejeton 
(a sprout, a shoot) : Aumai se — e 
fusi lo ta vue. 

Moemoe, v. dormir légèrement 
(to sleep lightly). 

Hoemoegamalie, v. être pré- 
paré le soir (to be prepared over 
night). 

]IIoein4>cgatAiiiaft, v. n'être pas 
préparé (to be unprepared). 

Moemoetonn, v. être prêt le 
soir (to be prepared over night). 

Moenoa, a. inconsidéré, irré- 
fléchi (inconsiderate). 

Hkoepaea, v. avoir un songe 
effrayant (to be in a dreadful dream). 

Moepapola, v. dormir les yeux 
ouverts (to sleep with open eyes). 

Moeaa, v. ne pas reposer à 
cause de la douleur (to be restless 
on account of pain). 

IHoetal, V. courir en portant 
quelque chose (to run with a things 
to convey speedily). 

MoeUui, V. rêver à un travail 
que Ton fait (to dream of business 
in hand). 

Moei^lo, v. commettre Fadul- 
tére (to adulterate). 

Ill€»eYao, V. coucher dans le bois 
(to sleep in the wood-land). 

HocYavale, v. avoir un cauche- 
mar (to have a night-mare). 

Mogamoga, s. gardon, insecte, 
escarbot (a roach, a beetle). 

Hoge, s. poils (hair): Tutu—y v. 
éprouver I'hornpilation (to feel hor- 
ripilation). 



IIogea,a. contracté parle froid» 
la crainte, etc. v. g. la peau (shri* 
velled from cold^ or fright). 

IHol, a. vrai (true). Moi/ inteij. 
c'est vrai (it is true). Sy. moni. 

Mol, v. être vrai (to be true) : — 
ea? moi lava. 

Biol, V. assurer, affirmer (to as- 
sure, to certify) : Moi, je te Tas- 
sure. 

Molat V. et interject. : A -^ eaf 
est-ce assez ? c'est assez (it is 
enough). 

Sloiat prohibitif, cesse! (leave 
off). Syn. Soia. 

HolaA, s. fibres de la bourre de 
coco (Gbres of the cocoa-nut husk). 
Sy. Motiaà. 

Holmoi, s. nom d'un gros pois- 
son (the name of a large fish). 

Molmoi, s. petits poissons laissés 
dans le filet, après qu'on a enlevé 
les gros (the small fish left in the 
net, aāer ttie large ones are taken). 

Molmol, a. petit (small) : H 
tafe — . Sy. itiiti. 

Molaga, s. propriétés, richesses 
qu'emporte la femme en retournant 
dans la famille de son mari (pro- 
perty taken with a woman on her 
return to her's husband family). 
. IVIolal, v. porter, se dit d'an 
présent que l'on fait à quelqu'un 
(to convey). 

Mole, s. substance huileuse entre 
Yoo et lamande d'un vieux popo 
(a soft oil matter between the spon- 
gy and the hard kernel of an old 
cocoa-nut). 

IHole* molemole, a. uni, poli, 
glissant (soft): Va — lava. 

Hole llo, V. tomber en glissant 
(to slip off). Sy. Mamulu. 

IHole, V. périr, mourir, se perdre 
(to die): Ua — . Ua tali — . 

IHole, V. n'en pouvoir plus, être 
suffoqué (to be exhausted, to be 
suffocated) : A la — . Toe ina — . 



Hole, 



wm mole, s. état 
13 






MOL — ; 

adfwniqne dn venire où il Mffible 
qu'il n'* pluB de vitalité : U mo- 
nava ~. Ua — to ta manava. 

■ala, V. dispanitre dans le 
loinlain (to vanisb away, la disap- 
pear) : Ua alu U vaà, ua moU i 
Vpolu. 

■oie, i. 4tre épuisés, fUiis, en 
parlant d'objeU que l'oa distribue 
(■pent) : Ua — atu taoa, va uma. 

■oiMBole, a. et V. uni, poli 
(•oft, ginootb). 

Holrmole, a. doucereai, ein- 
miellé (mealj) : Latiiaufaiva — . 

■oU, s. huile (oil) : Aunuti u 
tua — . Syn. Suauw. 

■oU, — tm6fa, g. savon (soap) : 
O le fan -r ieîe. Aumai siiM 

■(ril, V. savonner (to A-ash n-ith 
■oap) : Se, — àfu. 

■«Il, 3. orange (an orange); 
oranger (orange tree) : — àina. — 
Samoa. 

1. lampe (a lamp). 



à tele e le vaà afi (attend). 



: (lo a 



er. aé- 



report a puraon'a condi 

molia outou? Va motia ati, on ma 

accusé. 

■oU, ï. renvoyer (to dismiss) ; 
— lona avà, renvoyer sa femme. 
Avàte motia lau avā. 

■all, s. espèce de chant (one 
kind of song). 

■allAonoUa, v. être désappointé 
par des pi-omciises non remplies. 

■ollgB,s. action d'accompagner, 
de conduire, de renvoyer, d'accu- 
■er, ut supi-à : te — o larta avâ. 
Ole— o le alii. Voir IfoJî. 

■oItmaB, V. porter témoignage 
pour ou contre (to bear witness) : 
OaiMtMta— f 



iritness, a nvirtyr). 

■oUi^oll, V. donner un pu de 
conduite (lo accompany a part oi 
the way) : Sa au — le tulafaU. 

■oUāaaa, t. détacher un parti 
en avant et rester soi-même (to 
send oR a party, white the sender 
stops himself). 

HoUoA, V. porter, transporter 
jusqu'au bout, durant tout la 
voyage (to out; or convey all the 

■^uwl, V. attribuer i on seul 
ce qu'a dit toute la réunion, la 
compagnie (lo report as the words of 
one the sayings of many persons). 

■oUtlno, V. dire nettement, ou- 
vertement (to leU plainly): Ou to 
molilino ta te ùe. Syn. Tautino. 

Holoat, s. champignon (a toads- 
tool). 

■ttlolaū, s. jeune igname (m 
young yam). 

~ " " " fleur de Vulu (the 
of the ulu)). 

el adv. abondant, 
intense, beaucoup (abunding, in- 
tense, much). 

■omoe, plur. de moe, v. dormir 
ensemble (to sleep together) : Ta 

■omoè, V. courir (to run), pi. 
femoèi : Ina — ia. Sy. Tamoé. 

■ornol, s. morceauT (bits) : — 
mea, s. miettes (little crumbs). 

■amole, plur. de mate, a. uni. 

■omolc, plur. de rnole, v, n'en 
pouvoir plus (to be eihausted). 

■omole*, s. arbre d'un bois 
cassant ; au fig. personne Cûble (the 
name of a tree). 

■omall, V. accuser, dénoncer, 
caponner (to report a person's con- 
duct, to accuse). 

■omoil, s. morceau de cochon, 
poisson, etc., qu'un tnalaga rap- 
porte d'un voyage pour quelqu'un 
qu'il veut honorer : (ou — lea. 



UON 



- 179 — 



HOS 



», V. briser, mettre en 
pièces (to break in pieces) : Ua — 
leaga. Syn. Taètaè. 

IWomoiia, a. gros, gras (big, 
fatty) : le lupe — . 

RIoiBono, V. et s. boucher (to 
cork) : — le fagu. Saili se — . 

Hpmoo, V. désirer^ convoiter ce 
que l'on voit (to express covetous 
desires) -: E le se manumanUf na 
ona — lava. — , v. admirer (to ex- 
press admiration). 

Homose, inos«iiio«e, a. beau, 
joli, gentil (beautiful, handsome, 
pretty) : Soona — sia alii ! Syn. 
Manaia, 

Homoio, plur. de motOy a. verd, 
non mûr (unripe). 

Momota, plur. de mofu, a. brisé: 
Ua — uma^ us sont tous cassés. 

MoinotM, V. être séparés de 
leur parc, en parlant de cochons ; 
quitter sa bande ; s'être échappé (to 
be out of the sty) : Ua — ptUM ia 
ananafi, Syn. Sosola. 

Môiia, mo on«^ pron. poss. 
sien, sienne : Ua fai — , 11 Ta prise 
pour lui. 

IHoaa, v. sortir dehors, être 
saillant, s'échapper (to burst forth). 

Hona, v. avoir la roupie, la 
goutte au nez (to snivel). 

Mona, V. exceller au Tagatia (to 
excel in tagatia). 

Hooa, y. travailler de toutes ses 
forces pour se laver du reproche 
de paresse (to work with all the 
might) : Ua Ua le mona. 

Moiii, s. caution (security) : Ifea 
sou^f 

HoBi, a. vrai (true) : Ua — . 
— aôe, tu dis vrai. le mea — , 
la vérité (the truth). 

Hoaf , a. véritable (genuine) : Po 
ose èle — f 

Maaiy v. être vrai (to be true) : 
est-ce vrai ? loe e— lava, oui, c'est 
vrai. 

, a« propre, légitime (own, 



very) : lona ataUi —, ç'çsl ^n 
propre fils. Uso — . Fanua —, 
Hont, s. le vrai (the truth) : Q le 

— oie tala..Sy, moi. 

Mono» monomono, y. mettre 
un bouchon (to cork^ to plug) : 
saili se mea e mono tai. 

Slonol, V. venir Tun sur Fautre, 
en parlant d'aftlictions , troubles, 
etc. (to come in quick succession). 

Hoaotaga, s. sorte de capitation 
en vivres, que chacun fournit pour 
recevoir un malaga (the portion of 
food prepared by an individual to 
take with all the rest of the village 
to a party of visitors) : le — ale 
Faàsaleleaga uma. loo fai — % 

Honoil, V. plur. de MonumOf 
mettre un bouchon (to cork, to 

pl"g). 

Hoo, s. lézard (a lizard) ; poisson 
(a fish) : Ou te fefe i le — . Esp.: 

— sina. — tai, etc. 

Moo, V. admirer, être surpris 
(to be astonished) : Soia le — / 

Mooa t interj. c*est très-bien : 
Ua -/ 

Moomla, a. admiré, envié. 

Moomoo, s. coco sans jus, ou 
sans beaucoup d'amande (a cocoa- 
nut without juice or without much 
kernel). 

MoomiH», s. maladie (a disease). 

Moomoo, a. petit (small) : Pu — . 

Moomooga, s. désirs cupides 
(covetous desires). 

MiMcmosc, momoae, a. beau, 
gentil (beautiful, handsome). 

Ho«i,s. jeune écrevisse (a young 
cray-fish) : — ula. 

Hoslmosl s. jeunes crevrettes 
d'eau douce (a young fresh-water 
prawn). 

HosimosI, s. petit poisson qui 
parait la veille du pcUolo (a small 
fish seen the day before the palolo), 

Ho«o, s. génie, aitu (genius, a 
deity) lO-^ole alii tele o le fiuUd. 
Oleatao mo90^o le fui4^. 



or a bird). 

■oMMtl, a. arbre donl \es fleurs 
sont Irts-odoriféranles (the name o/ 
atree bearing roost fragant nowcrs). 

■iMooltal, s. nom d'une plante 
parasite (the name of a parasitical 
plant). 

Motl.v.se brûler le bras à cause 
d'tui mort (to bum the arm on ac- 
count of Die dead). 

■o*l, s. brûlure (a bum) : ^i o 

Mod, s. point, virgule, note de 
plain chant (point, comma, note of 
music) : Tuù te — , meltei ua 

H*d«*, s. fibres de la bourre de 
coco. Voir Moiaà (the fibre of the 
cocoa-nut husk). 

n*to. a. vert, nan mûr (unripe, 
not mature): Alia ele àimeamoto. 

■a(o,s. et V. coup de poing poi^ 
té en avant. Sy. Tut (a thump). 

MMomolo, s. partie de linté- 
rieur d'une tourterelle (a part of 
the inside of a turtle). 

■oto ■«•«A, s. et V. cùap droit 
en avant avec le poing (a stroke 
with the list) :0 le —a le lama- 

Motm, 5. troupe, multitude (a 
multitude) : le — o tagata. 

Main, s. ilot(an islet). 

Ha(B, s. district, villige (a dis- 
trict, a village) : le tnotu lelt 

Hotn, 9. te peuple d'un endroit, 
d'un pays (the people of a place). 

IBota, V, se sauver, s'échapper 
(lo be loose) : Va — le manu. Sy. 
tola. — , périr, mourir (to perish) : 
la — oanafanau. 

HatD, V. ftre coupé, partagé, cii 
parbnt d'un arbre (to be severed). 

Ili«lB, V. être délunnîné (to be 
nnshachted) : Ua — lona loto, il est 
tout-à-fait décidé. 

M«M*a«, V. £tr« séparé, dis- 



) — MOU 

joint (to be broken oIT, to be snapt 
asunder) : Ua — le mea nei. 

■otnlan, v. qui n'a point d'en- 
l^ts, qui n'a personne pour lui 
succéder (childless, having none to 
succeed lo), 

Molnlan, v, Ôtre délié de son 
attache, en - parlant d'un pigeon 
(to get loose from a string). 

Blvtoten, V. être libre de.!., 
dégagé de... (to be sel free frora...). 

HotalaB, V. n'avoir plus rien â 
démêler, n'avoir plus de relations 
avec quelqu'un (to be quite discon- 
nected with...). 

IHotiilaa, V. partager en deux 
(to cut in two): Wo nu—. 

Mntnnaea, v. traverser l'endroit 
où se fait le levga (to cross the 
place where they catch pigeons). 

Mstomt», V. traverser la mai- 
son où les chefs sont assis (to pass 
throug the house where chiefs are 
sitUng). 

NoiiiBiani, s. tison (a fire- 
brand) : Au> ■ 



. V. être cassé, tordn 
en plusieurs endroits (to be broken 
or torn in several places). 

MoliuHotnga , s. morceau d'é- 
toffe en l.irnbeau^i, ou d'une natte 
fine ancienne (a ragged cloth or 
line mal). 

Hlolnaaga, s. le premier jour 
du palolo^Ûie lirsl da J of thepololo). 

Hotnal, motnal éme, v. rom- 
pre, briser, séparer violemmenl (to 
break (ilT, to tear) : Motusi noa- 
noaga, bri»er les fers. 

MoloBln, V. venir par petites 
sections détachées, v. g. le palolo 
commençant à paraître (to come in 
small and detaclied quantities). 

Hod, v. disparaître (to vanish) : 
Ua — , il a disparu. 

Moa, a. et a. grand nombre, 
troupe (many) ; le mou taulelea. 

Mo», v. et s. perdre, prodiguer 
inutilement. Se dit en murmuruit, 



MUA 



— 181 — 



MUL 



▼. g. d*un travail infructueux (to 
waste) : Se — lima ! Se — mea e ai. 

HoH pour mo o«, pour vous, le 
vôtre (for you). 

Hoih pour mo oA, pour moi, le 
mien (for me). 

Hh, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

HA, s. volcan, terrain volcanique 
(a volcano). 

Hh, V. act. brûler, embraser (to 
bum, to glow) : ai lia muina... ? 

Hn, V. n. brûler, être en feu 
(to glow, to blaze) '.0 loo — le fale. 
Ho ao, V. brûler durant le jour. 
Hn loa^ brûler bien avant dans la 
nuit : Ua — le afi a lela àiga. Ho 
talall, V. brûler en pétillant, v. g. la 
graisse dans une pocle. ma tltinl, 
ma totoa, v. être très-ardent en 
parlant du soleil : loo mu titini 
le Id, 

Haa, a. premier (first). — , v. pré- 
céder, avoir lieu avant : Mua le ta- 
fao^ ona galue ai lea, — , v. avoir 
la préséance : ai e — ? — , s. le 
premier, celui qui ouvre la marche. 

Mail, s. coco dont Tamande est à 
moitié formée (cocoa-nut with ker- 
nel half formed) : Toli mai se muà. 

Hlaii, a. tendre (tender) : le 
vao — ; jeune (young). 

Haa, V. remporter dans une 
lutte (to overcome) : aie — f 

MttàalHi, s. tache blanche dans 
Tœil (a speck in the eye). 

HaaAa, s. avant-garde d'une 
armée (the van of an army). 

Haaava, s. côté d'une passe qui 
est vers la terre (the part of an 
opening in the reefs towards the 
shore). 

Haafofoga, s. T. r. lèvres (lips) ; 
discours (speech). 

Haagagaaa, s. proverbe, ex- 
pression proverbiale (proverb, a 
proverbial expression). 

Haagata, v. Voir Muafofoga. 

Hnaft, adv. d'abord, en premier 



lieu (first) ; avant tout : SailOU U 
mala o le Atua, Sy. luai, 

Haiilfl» s. jeunes feuilles de Vifi 
(the young leaves of the i/t). 

Haaleva, s. nom d'un morceau 
de chant (the name of one kind of 
song). 

Haamalaga, s. les premiers en 
avant dans un malaga (those who 
go on ahead in a travelling party). 

Haaoiaa, adv. d'abord, avant 
tout (first) : Muamua le teu o 
àuùpega, Syn. Muai, 

MnhtnwÊhy a. tendre, jeune (ten- 
der, soft). Sy. muà, 

Hoaalfo, les dents de devant 
(the front teeth). 

Haapaù, s. prépuce (foreskin). 

Haaoln, s. front (the brow) : 
Tigâ lo ta —. V le tâma e le afu 
le — , c'est uA paresseux. 

Haavae, s. partie charnue en 
saillie sous les doigts de pied (the 
projection under the foot at the 
root of the toes). 

Hal, maloial, v. murmurer, 
critiquer (to murmur) : Soia le — 
soo. 

Halmala, a. qui est l'objet des 
murmures : Ua — e lona àiga. 

Hale, s. jus non pressé du coco 
râpé (the juice not expressed). T. h. 

Hale, V. et s. être bavard (a bab- 
bler) : Se mea o lea e — / Quel 
bavard ! Syn. gagana soo. 

Hull, a. le dernier (the last). 

Hall, adv. en dernier lieu (last) : 
Na au sau — . 

Hall, s. la fin (the end). —, s. le 
croupion, le derrière. Sy. Nofoaga 
(the rump). 

Hall, s. le fond (the bottom) : O 
le — o le ana. le — oie fagu, le 
fond de la bouteille. le — ipu, O 
le — vai; l'opposé de mata. 

Hall, a. jeune (young) : li 
teine — . Fafine — . OU muli^ ▼. 
mourir à la fleur de Fâge. 

Hallale, v. commettre souvent 



1 



NUL 



— 18« — 



HUM 



riadahére (to commit adultery often). 

■allai, adv. en dernier lieu, le 
dernier (last). Syn. MuH. 

■nllàluilfa, V. suivre par der- 
rière (to follow on the rear). 

Hollatca, s. le derrière d'une 
tourterelle (the rump of the turtle). 

■nllava, s. côté d'une passe re- 
gardant la haute mer (the end of an 
opening through the reef which is 
outside the mef). 

HollAo, s. arrière-garde d'une 
armée (tho rear of an army). 

Hollaoloa, v. suivre en grand 
nombre ; se dit des hommes, des 
poissons, dos animaux, etc. (to fol- 
low in great numbers). 

■allia, s. nom d'une lune (the 
name of a moon). Voir Marina . 

■■llfaaaa, s. extrémité d'un 
pays qui se trouve o()posé au vent 
généralement régnant (the lee end 
of an island). 

HoUliia, V. commettre l'adul- 
tère (to commit adultery). 

Halllua, a. adultère : le ta- 
gâta — . Mata — , courtisane ; on 
disait autrefois : le faiva o le — . 

Hullmafiia, s. arbres dont les 
ihiits sont mangés en dernier lieu 
par les pigeons (the trees whose 
fruits are last eaten by the pigeons). 

Hnllmalo, s. ornement en forme 
de queue (an ornament worn like 
a tail). 

■iilliBalo, 8. bouquet de plumes 
rouges (a bunch of red feathers). 

HolliiiaCagl, s. endroit où le 
vent cesse (the place where tlie 
wind ends). 

■ollmaaga , s . le derrière 
d'une moiiUgne (Uie hind part of a 
mountjiin). 

Hollmall , V . suivi*c , venir 
après (to follow, to come alter) : Ou 
tê — atu ia te ôe. Se tàma tau — / 
—, imiter. — , a. le doniier (last). 

Hallmiill ane, adv. ensuite, 
après cela (afterwards). 



■■HmailAt T, salir d*an en* 
droit à l'autre, v. g. en pariant des 
enfants (to dirt about from place to 
place, as young children do). 

■■Ilsna, V. soufller, suggérer à 
un orateur. Voir Vainiu (to prompt). 

HallUMi,v. commettre l'adultère 
(to commit adultery). Sy. Mulilud. 

HalIcaCaga, a. obéissant (obe- 
dient). Syn. Gauai. 

HollTae, s. talon (the heel) : 
lïgâ lo ta — . 

Hallval, s. embouchure d'une 
rivière, ou d'un courant d'eau (the 
mouth of a river or stream). 

Hallval tde, s. fleuve (river). 

Halo, s. jeune igname (young 
yam). 

Hala, a. lent. — , v. être lent (to 
be slow) : Va tele — . 

Hala,v. murmurer (to grumble). 

Hnlu, V. griller les poils d'un 
cochon (to singe a pig). 

Hnln, mumala, v. se chauffer 
auprès d'un feu (lo warm) lO loo — . 

Holn, V. dormir (to sleep). 

Gain mala, a. gourmand. 

Halua, V. cuire. Sy. tao^ tunu. 

Halala, a. et v. écorché (to be 
rubbed) : Ua — lo ta vae. — ina 
au savait soo. 

Halamca, v. manier quelque 
chose avidement (to handle cove- 
tously). 

Holamalu, v. laver (to wash) : 

— vae. — le tino wna, — le èleèle, 
Syn. fafano, fufulu. 

Hulumula, v. se chauffer au- 
près du feu (to warm one's self 
by the lire) : loo saga —He taiga 
afi. 

Hamù, v. flamber, être ardent 
(to bum brightly, to glow) : loo 

— lelei. — , s. action de brûler. 
Hania all, s. moment où l'on 

allume les feux le soir : Na sau i le 
mumu a fi. 

HiàmA, a. et v. rouge (red) : O le 
*ie — '. Sy. ùlaùla, meïomelo. 



■us 



— !«$ ^ 



WOT 



., «, tttgu 



nppoii 




,T. être en grand nombre, 
par troDpes, t. g. les mooches, les 
petits poôssoDS (to be in swarms). 

MaHHi, T. sifll«T, en parlant des 
balles, pierres lancées fortement : 
Sa — fnai pàlu. St. Mu, 

■■■■■le, s. T. h. par 
aux femmes et anx enfants. 

MmmmÊÊm^ phir. de muhmmhi^ 
T. cbaoffer on endroit donlôatiem 
on même tout le corps (to warm) : 
Sa au — ananafL Pe sa ona ou — ? 
le sfl, s. flamme. 
t, phir. de mnsu. 
pi. de ffitfftt, a. et x. 
arrachées, t. g. des plumes, etc. 
(eut o(F):Vle lupe fulu — . 

■■ÉM, T. murmurer, être de 
mauvaise humeur (to grumble) : 
Aûd e te muna i le Alua. Aùd e 
te — soo. 

MmmmM, s. marsouin (Che por- 
poise). 

HttMi, T. sauter sur une jambe, 
aller à doche-pied (to skip, to hop). 

HoMi, signe du superlatif: Sili — , 
sy. Matai sili. 

■■kai, V. he pas vouloir (to bé 
unwilling) : Où <é ~, équîvant à 
un refas de faii-e, d'obéir^ de la part 
des enfants. Ou te — i alu i ai. 

Hnsa, V. être dégoûté, las, res- 
sehtn* dn dégoût pour quelque chose 
(to be tired) : Ou te musu i nofô. 

!!■■■, ■ànëttA, a. paresseux, 
dont on a de la peine à tirer quelque 
chose (idle) : Ole tdrha — . 

Ilami4, s. pesanteur, paresse, 
mauvaise volonté (idleness). Sy. Au- 
gâta : lona — e faàpea ai, 

Hnmtia, v. être condamné à la 
peine de mort, ou à une autre pu- 
nition (to be doomed to be killed , 
or otherwise punished). 



V. paHer b» <U> 
whisper) : — i le uàipa, O IM It 
fnea aa e tnunumusu i nif Que lui 
di<aiâ-4o à l'oreille *i K le — i «i, 

■■■■vm, V. parier bas ensemble 
<to nliijy e r tag^l^T'). 

■#«■, T. T. r. être fi)Râ (IInI»> 
hedv Syn. mi «mm mài^ w* ^aXm 

pays, T. g. i b pointe éê MMêvêé 
(the end) i ioo ile mmiIa I01NI 
foie. 

MmHÊiÊk^ s. nom gênêlrti d« C^>Ml 
(grass). Esp. : — n^m. — liSi» *^ 
uta, — papalagi, ^ fhgm (dllferaiit 
kinds of grftss). 

M«tlMi«tl,T. être értiu(lty t^fii)! 
Va ^ hona aJkafa. JiHtMtili A^i^ 
V. être ému de compM^ion, «iMMf 
afTectueusomeni (to ^xNtifniMValti 
to compassionate, to lote foAdty). 

■■aMi^air«l«i,t.«e{ieittir pNI^ 
se d angoisses, de mouYeWiéntitfft; 
ne pouvoir contenir les mdtiVèihtèrtli 
de son âme (to be dittre^Md in 
mind). 

Mittftinl, lÉ#to««Mi, i. ^H (rè^ 
ardent, en parlnnt àw Sdleil (Ib bt 
fiercely hot) : to — /« M. 

Hntn, s. nom d'un fN)ièlton (the 
name of a Ash). 

flItttiÉ, v. et a. être celipê. sépÉM 
de... (to be cut off) : tM -^ tè lltMil. 
le lima —, manchot. Tàla wiutu, 
s. pi^on de maisoA A rè\irop4ôf&ie« 
Plur. Mumutu. 

Hlattt, ▼. et h, être incomplet 
(defective, Incottipletti). 

Htttttl», v. être défendu» inter* 
dit (to be forbidden). 

nttt^la, V. être coupe couVt dsns 
un discours (to be cut short hi ā 
bpeech). 



M*, plat^ devant on verbe sert i 
«primer l'imparfait ; Na « ifeat 
Où «Uivtu 7 Doù riens-lu î 

Na, pr. dém. ce, cet, ces, celtes 
<lhis, that, those) .Oaile nttù na f 
'0 tàma na; pron. pers. lui, elle 
(be, she), se mot devant le verbe. 

Na, adv. sculumeat (only) : Na o 
ia, il n'y a que lui. Na o ta na te 
iavtUia, lui seul peut.... 

Ma, conj. K met devant le verbe 
et signiDe : afin de..., pour... : Va 

NA, V. calmer, apaiser, v. g. un 
enfant qui pleure, qui crie (loquiet): 
Be, — le tâma. 

Kft, V. cacher, rcruser de décou- 
vrir (to conceal, to deny) : Aiià e le 

— in te au. Aùà e te ndtia m mea. 

Naa, s. perche à laquelle est fixé 
nn Tik-t peur prendre des pigeons 
(the pole to which the net Tor pi- 
geons catching is Hied). 

Kala, s. hAto (the host) -.Oailou 

— f Oa» luate — f 

Nnla, s. Ic second, l'adversaire 
dans une. lutte, etc. (opgionenl, a 
•ecAnd) : Ua te — ma loane. 

Nala,habJleravec(to lodge with, 
todwell):fa — i/'omalc jllua/Sy. 
la nave otM oft. Autrefois Ton di- 
sait : la nafa ifo ma Moto. 

Kala, B. tronc d'arbre évidê qui 
■ervait de tambour (a native drum). 
On s'en servait pour honorer quel- 
que grand chef. Une main noble ou 
princièrc pouvait seule battre des- 

Nalaaalatal, v. demeurer en- 
■emble (lo dwell together). 

Walanalatal, v. conserver dans 
la mémoire (to lay up in memory, 
to b«ar In mind). 



Maga, s. eninii on te filet est 
caché (the place where a net it 
hidden). 

Nasa, s. coup de filet (a haul): 
O le — lelei. te — u/i, il y a 
beaucoup de poissons. le — tina, 
il y a peu de poissons. 

Nal, pron. quelques-uns. Ni tiat.., 
ces quelques-uns, diminutif renfer- 
mant une idée d'affection (some) : 
Ta te alofa i ni nai Idma. 

Nal, prép. de... (from). Sf. Moi. 

Nala, adv. trop (too much)ST. 
^nua: Tele—. 

NaJIca T d'où, : — de ? doii 
viens-lu ? Sv. Sa e ifea T où as-tu 
élé. Voir Maifea. 

Nalaal, adv. il n'est pas éton- 
nant que..,, c'est la raison pour la- 
quelle... (no wonder, that is the 
reason). Sjn. Soaioa. 



fit). 



ir, choisir 
ce, fniT (lo select before, 
Svn. Fadlu: — toto. 

'Halt*, s. nom dun arbrc (the 
name of a tree). 

Nnlulanuii Haltola^w, s. 
nom dun poisson (the name of a 
fish). 

Nalall, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

Naaio, s. lagune ou petite baie 
qui abonde en poissons (lagoon or 
small bay abounding in fish). 

Mama, s. moustique (the mus- 
quito) : Toe —, moustiquaire. 

Nan>A,a. où il y a beaucoup de 
moiisli(|uus (full of musquitoes). 

KAnia,s. odeur (smell): le — 
ietei. — teaga. E le — , insipide. 

NAmu, v. avoir mauvaise odeur 
(to bave a bad smell) : — aeteu, — 
tuafale. — mea. — tnolo. — tcfa. 

Naama, a. et v. où il y a beau- 



NAN 



— 185 ~ 



NAT 



coup de moustiques (to be full of 
mnsquitoes) : Se nuù e — I Sy. 
Namû. 

Namnlcga, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

Nana, s. troupe de crabes-soldats 
(a swarm of soldier-crabs). 

Nana, v. urgor, persister à de- 
mander (to urge a request, to per- 
sist in asking). 

Nana, v. se glorifier, se pavaner 
(to boast): Mata — , s. fanfaron 
(Ikkï sting). 

NanA, adv. secrètement (secret- 
ly) : Sa au lotu — . Sy. faàlilo, — , 
V. cacher (lo liide) : — ia Hlo, Na 
matou — i titafale, Syn. rut. 

IVanama, v. exhaler une odeur 
agrc'able (to be fragrant, to give a 
sweet smt'll) : loo — mai le lolo. 

Nanamn, s. bonne odeur (sweet 
smell): Lafjona le — . Ua sili le 
nanamu o letiei laau. '0 le — . 

Nanaiia, v. poussier vigoureuse- 
ment, en parlant d'herbes. — , v. 
abonder, v. g. les feuilles de canne 
à sucre pour la couverture des mai- 
sons. Sjii. Tele. 

SVanatI, v. presser, urger, de- 
mander avec iuiportunité (to ui'ge) : 
— mai pea. Aùà le — faàpea i le 
Alii. 

Nanavo, v. s'oindre les cheveux 
de chaux : Sei tatou — . Voir Navu. 

Nanca, v. être suffisant (to be 
sufficient). 

IVaaca, a. qui donne beaucoup 
de portions quand on le découpe, 
v. g. un gros porc ; qui gonfle, etc. 
V. g. du riz bouilli : Vavac la na- 
nea, afin qu'il y ait beaucoup de 
poilions, que chacun ait sa (»art. *0 
le mea nanea. 

Nanei, adv. tintôt, tout à l'heure 
(by-and-by) : — pô, ce soir. — nei, 
présentement. — faàoauli, 

KanI, V. parler indistinctement, 
comme un enfant (to talk indis- 
tinctly, as a child) : Red. Naninani. 



IVaaoa, a. nombreux, considé-» 
rable (many, numerous) : Se lafu e 
nanoa ! Sy. Tele. 

Nana, v. avoir un accent étran- 
ger, bégayer en parlant une langue 
(to stammer, to pronounce wrongly); 
parler une langue étrangère. Plur. 
fenanui. 

IVaaoe, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

Nanaga, s. et v. paroles qui n'ont 
pas de sens, v. g. celles d'une per- 
sonne qui délire (nonsense). 

Na 6..., adv. seulement (only). 

IVanonaneeal, v. abonder (to 
abound). Sy. Tele. Taumafa. 

Naonao, s. nom d'une espèce 
de fourmi qui mange les talo (the 
name of one kind of ant). Syn. Loi, 

IVaonao, v. chercher de la 
main, v. g. les poissons dans les 
trous, les cavités (lo look for). 

Naonaoa, a. plein de fourmis. 

IVaonaofaga, s. poissons pris 
en cherchîuit avec la main. 

IVapagolie, v. tenir prêt sous la 
main, préparer d'avance (to pre- 
pare beforehand). 

Nape, v. être embarrassé d'af- 
faires (to be entangled). Sy. Lavea, 

Na»«, s. fougère géante (the 
giant fern). 

Nase^ v. être sans saveur, v. g. 
la viande d'un vieux cochon (unsa- 
voury). 

Nasa, s. herbes, feuilles, détritus 
dont on couvre le talo. 

Nasa, v. couvrir le talo d'herbes, 
de feuilles (to cover the earth round 
the talo with leaves); couvrir de fu- 
mier. 

Natl, V. tourmenter, importu- 
ner, presser, urger (to tease, to be 
importunate) ; plur. nanati, nc^ 
titMti. 

Natlvale, v. importuner contre 
toute raison (to be unduly impor- 
tunate). 

Nat«, s. morceau de bois avec 



c'est une 



NOF 

iùfa. le tnea no*d, 
chotte empruntée. 

Noa, BOBOS, T. l'étrangler, se 
snicider (to strangle one's self, to 
commit suicide). 

Moo, BOBoo, T. lier (lo Ue, to 
bend); pass, Noatia. Syn. Fast. 

Nob, a. vain, inutile (mindless) : 
O U mea — .OU tagala lalo naa. 

Noa, adv. sans objet, sans rai- 
son, sans cause (uithoiit reason) : E 



. etra t 



; [to 1 



the 



causeoO:^^ 
cut point en de poudre. Ale — û 
ià tnala na ai, s'il n'eût point man- 
gé un poisson cm. 

Nim, s. ceinturon (belt) : Fat — . 

NooMoo, a. calme, apaisa, v, g. 
te vent (calm, quiet). 

Noanoo, \. lier pieds et mains 
(to lie liands nnd feet). 

Noaaoago, a. liens, cordons 
(bonds) : Tatala — , délier quct- 

Nootoga, s. lien (bond, tie): — 
o le feagaiga. 

Noataga, s. endroit où il faut 
lier (a place to lie to). 

NoalagM, s. loi (a law). 

Noaiai, V. lier (to tie). Sy. Noa, 
Fti$i : Ou te alu e — le manu. 

Noali, V. lier, pour les animaux 
(to tie up animals). 

Nolo, V. se tenir as^s, être assis 
(to sit):Faâ(oa — (emai. — iltiga, 

Nofo, plur. BBBofo, V. demeu- 
rer, liabiter, sl^journcr (to dwell): 
Poof ea e te — ai? Ou te — i Apia. 
Syn. Mau. 

Nofo, V. fti-e présent a... (la bc 
present): Sa nofo mai tona tamâ. 
Na fai lea mea o — mai U atii. 

Nolo, V. rester; ne point repon- 
dre ; ne point riposter ; endurer 
patit-mment les injures, ne poijit 
prendre part à...,v. g. une querelle, 
dispute, vol, etc. (lo remain) : Sa — 



î - NOF 

lava ta. Sa au — lava. Sa oit» 
— lava. Pe e te alu, peet» — F 

Nofo a la, boIo a tmm, v. «tre 
4 ou 2 rameurs dans un canot. 

Wofo a loBO, Bo l o a bbA, t. 
siéger par commune, par village, 
dans une assemblée générale. 

Nolo foAUBldo, V. habiter 
chacun st^parément; demeurer i 
de grands intervalles. Etre dans nu 
état qui ressent un peu l'anarchie, 
où chacun fail ce qui lui plalt. 

Nolo lattalawoa , v. rester 
in^oiieianl, sans vigilance, ni ac- 
liïilé (lo remain careless). 

Nolo lelel, V. être en bonne 
harmonie, en paii (lo be in peace): 
O loo — lea nuù. 

Nofolcaga, v. être dans te trou- 
ble, la discorde (to be at variance). 

Xoloa. s. siège, chaise, tabou- 
ret. rauteuil(aseat): Awnaitoit — . 
E leai toà — . 

Nofoa faAmaalBo, s. siege de 
juge, tribunal (court of justice). 

Noloa laaa^agia, s. diaire, 
tribune (pulpil). 

Nofoa taavalevalc, s. chu, 
charrette, brouette (car). 

Nofoa oealnpe, s. petit siège 
pour le seuga lupc (a small seat). 

Nofoa tmn, s. tabouret sur le- 
quel les chefs s'asscvaient dans la 
guerre (stool). 

Noloagn, s, place, endroit où 
l'on s'assied (the place in which one 
sits) : Taitasi ma atu i tona — . 

Noloaga, s. le postérieur (the 
posterior): TYgiî lo (o — . Sï. Muli. 

Noioaga, s, demeure, lieu, pa- 
renté (dwelling place) : too ifea 
lou — f Sy. Poofea e te mau axf 

Nofoal, V. ûvre dans la virginité 
(to live in virginity). 

Noloai, V. s'asseoir et parler da 
nouvelles (lo sit and talk over news). 

Nol(»ali|a, s, règne (a reign}:/ 
le — a ilfaliefoa. 

Nrioalga, s. temps durant le- 



NOF 



— 189 — 



NON 



quel un homme porte le titre de la 
famille. 

IVofoao, V. être on chef titré 
(to be a titled chieQ. 

Noloése, y. rester séparé, v. g. 
une femme au temps de ses règles. 

HVofofiia, V. être célibataire, 
veuf (to be single, unmarried). 

'NofogatA, a. inaccessible, peu 
communicatif (inaccessible, of a 
reserved and distant temper). 

NofogoHe, a. accessible, de 
facile disposition (accessible, of an 
easy disposition). 

IVofol, V. être dans la posture 
d'une personne assise (to be in a 
sitting posture. 

IVofola, a. dont toutes les places 
sont occupées : Sa nofoia le fale. 

Kofo loa, V. rester longtemps à 
causer dans les réunions (to remain 
a longtime) : Ua au — . Rester long- 
temps avec un même mari, en par- 
lant d'une femme. 

IVofo Ina, V. être bigame (to be 
a bigamist). 

IVofo loa, s. bigame (a biga- 
mist). 

lVofot4»lti, V. avoir trois femmes. 
TaunonofOf v. avoir plusieurs 
femmes. 

IVofo nuia, v. être stable en un 
endroit (to stay long) : E — ai. 

IVofoaofo, V. rester à la maison 
(to remain at home) :0 loo — lava. 

Nofoaofo, V. rester stationnaire, 
ne pas réussir, ne pas faire de pro- 
grès. Ne pas riposter, ne pas répon- 
dre, endurer patiemment les mau- 
vais discours : na ona — lax>a. 

Nofonofonoa, v. n'être pas pré- 
paré ; rester à ne rien faire (to \^ 
unprepared, to be doing nothing). 
Syn. Nofonofovale. 

IVoloaofo tonn, v. être préparé, 
disposé, être dans lattente (to be 
prepared, to be waiting for). 

Noiopologa, v. être esclave (to 
be a slave). 



IVoloMda, V. être coupable, sous 
le poids d'une condamnation (to be 
under condemnation) : loo — lo 
matou tdma, 

Nofo sao, plur. nofonofo sasao, 
V. rester tranquille, paisible. 

Nolo udal, V. T. r. s'asseoir, 
être assis (to sit). 

IVofotaae, v. être mariée, pour 
la femme (to be married) : loo — 
t Manono. 

Nofotasl, V. demeurer avec un 
seul, V. g. une seule femme. 

IVofa, s. nom d'un poisson dont 
la piqûre est douloureuse (the name 
of a stinging fish). 

IVoga, s. temps, moment de cal- 
me, de repos (time of rest): A 
maua se — . 

Noga, V. avoir un moment de 
repos, de relâche (to be quiet). 

K6ga, s. action d'emprunter, 
emprunt (a loan) : le — o tou 
Ole — o ùmete. Syn. Sailiga. 

IVogal, nogatal, v. être en re- 
pos, cesser le tapage, faire silence, 
rentrer dans le calme (to be quiet) : 
Ua — - tagata. Ua — , —, ona vâivâi 
lea le pisa. 

Nogal, nogatal, v. avoir du 
relâche, v. g. dans la douleur, dans 
le travail, etc. (to be easy from pain). 

IVola t adv. assez, c'est assez I 
Sy. Moia I (it is enough). 

Nono, s. grosse tresse en àfa 
qui sert à lier une barque. 

IVoBo, s. corde attachée à une 
pierre par un plongeur (the string 
attached to a stone taken down by 
a diver). 

Nono, s. fourmi blanche (the 
name of a white ant). 

Nono, V. faire une pause dans 
un discours en attendant le secours 
des souHleurs (to make a pause in 
a speech, waiting for the promp* 
ters). 

Nonô, V. emprunter (to borrow). 
Voir No : — Se tnea e toe aunm^ 



NOU — 1 

V. Her, attacher (to lie, 
le bend) :' Se, —le manu. Syn. 
Noalai, tUMti. 

Nanoa, s. cordon, chaîne (tUingj 
tie):IfeaU — T 

NoDol, V. boucher la vue i quel- 
qu'un pour élre trop près de lui 
(lo hinJer somebody Trom seeing) : 
. So»o atti il}, ua « — moi. 

NoMSM, a. qui a l'air sombre, 
colèru (surly-lookin);). 

NoBOB, V. avoir l'air lombre, 
coirre (to look angry) : Va ta mate 
fefe i le alii, ua — mai. 

M«nM, 3. nom d'un arbre (Ihe 
name of a tree). Esp. : — ui, — 

NaBB, s. fruit du nonu (the fruit 
of the fumu).' 

KmmaUmUm, s. arbre qui porte 
un fruit recherché. 

Namb oln, s. grosse espèce de 
mmu. 

Nona w*a, s. nonu sauvage; 
son boi» fournit des colonnes de 
maison (the wild nonu). 

N«4, g. le bas des reins, les han- 
ches (tlie hips) : 5« tagata e — 
telel lalafal 

Noola, V. être comprimé, pressé, 
retourné (to be pressed down , to 
be bent in). 

Maola, V. être peiné intérieure- 
ment, avoir le cœur gros (to be 
pained at heart). 

Nmila, V. être empêché par une 
défense, v. g, de continuer un dis- 
cours (to be forbidden). 

Nvopa, s. pierre do fondation 
pour un mur en pierres s^.hcs (a 
foundation) : A ieai se noopa, e 
leai se dupa, na o tnaà e taatiiia. 
Se dit au fig. d'une personne né- 
cessaire, importante. 

NoànoA.v. s'abaisser, s'incliner 
(to hend down, to stoop). —, a. 
incliné, penché (bent down, stoo- 
ped). 

r, pencher le doa, v, g. 



B— NŪT 

en mangeant, en pagajrant (ta b«ad 
down the back). 

Wawgw. s. action de râper, t. g. 
l'a rrow- root (a grating down). 

Naanm, %. l'arc-en-cial (the 
rainbow) ; Vaie — le /au a 1« foie 

IVMkaa*, s. nom d'une plante 
(the name of a plant). 

NbI, V. augmenter en inteniité, 
V. g. le vent, la douleur, etc. (to be 
great, to increase) : E — iUpŌ. 

Knnil. V. être mêlé à..., être 
embrouillé (to be involved, to be 
iulricate, to be jabblcdj. 

KbibIm, v. être au nombre de..., 
être avec..., être mêlé à... (to be 
with...). 

NanUaMaal, v. fraisser, chiffon- 
ner, v. g. un linge (to rumple): Aùà 
le — faàpea. 

Knmlnaaal, a. i plis, avec des 
plis (ru m pied): Oleôfunuminumi. 

NAaA, V. être courroucés, en 
parlant des chefs el des oitu (to be 
angn')- 

NuBB, V. être en grand nombre, 
venir en foule (lo crowd together): 
Ua — mai i tagata matutua. 
lea le mea e — mai ai tāma iti ? 
Sy. toatele. Taumafa. 

Kbbd, b. fête, réunion dans un 
village (a gathering, a concourse of 
peoplo gathered in one village). 

Nbbb, t. raper, gratter (to grate 
down) : — masoa — . vale, v. faire 
une émeute (to be in confusion). —, 
vale, s. sédition. 

NbbbbiI, plur. de JVumi. 

Nomatl, plur. do ^uli. 

NupBBi, s. verrues, pustules 
(warts). Sy. Tona. 

Nbbb, conj. quand même. Voir 
Anusa. (Even although, notwilhs- 
landing). 

NbU, BBtlnBtl, v. briser, con- 



OA 



— IM -^ 



OAO 



break) : Ua nuHpalainfi, il a été 
réduit en poudre. 

IVnA, s. peuple, pays (a country, 
people) : ai sa i le fale f le 
nuù toàtçlu. le nuù mannao, 
tocUele, malon ma fai togafUi, — 
faàpaupau. — pouliuli, — faàte- 
volo, s. payens (heathens). 

Nnilpô, IV«iktii, adv. autrefois, 
dans les temps anciens (formerly, 
in olden times). 



NndUvtal, s. ilôt près de la 
terre (an islet near the main 
land). 

IVaiàtiiiMatafagAf s. pays sur 
le bord de la mer (a maritime 
place). 

IVaAlHafiia, s. pays déserts, 
autrefois habités (desert). 

MoïkYaoïi, s. pays où Ton ne 
sarcle ni les chemins^ ni le devant 
des maisons ; terrain neutre. 







^, signe du nominatif, quand 
celui-ci précède le verbe : *0 Petelo 
nafai ane i le AUi. 

^, c'est (it is) : V ai, c'est lui. '0 
Petelo y c'est Pierre. 

O, adv. là, là bas (Yonder) : linei 
ma o. Lai, la o. Ici, là, là bas. 

O, 3^ personne du verbe subst. 
être (is) : E le o iinei, il n'est pas 
ici. Oiate au^ est mihi, j'ai, mot à 
mot : Est à moi. 

O, signe du génitif : le mai o 
Petelo, le fale o Paulo, la mai- 
son qui appartient à Paul. 

O, signe du présent, indicatif et 
participe : Po o malolo lou tamd f 
Ua alu o itiiti lava, il est parti 
étant encore tout jeune. tatou 
momoe, pendant leur sommeil. 

O, se met devant le duel et les 
pronoms personnels au pluriel : 
oiUua, o outou. 

O lé, celui qui. Sy. ai se. 

•, plur. de alu et sau, v. aller 
(to go): Ua latou o mai. Us sont 
venus. Ua latou o, ils sont partis. 
Ina mai ia, venez. A matou o, 
nous partons. 

^ sy. 00, adv. réponse à un 
appel, oui (yes). 

Oai, s. couple, à commencer par 
le second : Eluaoa, tohtgaoa. 



I 



s richesses, biens. Voir 
'Oloa; comprend tous les articles 
étrangers, ainsi que maisons en ulu, 
embarcations, fusils, etc. (property, 
goods). 

^Oa Innloo^ s. paiement moitié 
en ôloay moitié en te toga, 

*<lavale, s. richesses de peu de 
valeur (trifling goods). 

Aa, a. et v. mousseux, à Tétai 
mousseux (frothy, to lather) : Soia, 
ua—. 

^A, s. arbre dont le jus, près de 
Técorce, sert à la confection du 
siapo (a tree). 

€M, s. bâton pointu pour déco- 
quiller les popo : Aumai se — . 

€M, V. décoquiller un popo. Sy. 
Melei (to husk cocoa-nuts). 

<la, s. bords d'une barque, d*un 
canot (the boards of a canoe). Au 
%. la barque elle-même : Ole — o 
le alii, le alii o loo fai lona — . 

O at Qu'est-ce que? Que sont-ce 
que? (what is that) : a mea neif 

^dàl, V. marquer, bigarrer le siapo 
(to mark, or paint native cloth). 
Syn. Elei, 

^dàlga, s. action de marquer, 
peindre le siapo (the painting...). 

<laaa, s. épouvantail (a scare- 
crow). 



OFO — f 

VmA*, s.îoie,alléjn«s$e(ddight). 

W>Aa, s. pieu enfoncé poor rete- 
nir un canot (a stake stuck into the 
sand to xecure a canoe to). 

#Btea. s. midi, à midi, ou vers 
11 h. du matin (noon, at noon). 

>• *■, c'est moi ; '9 »m lemt â , 
présent. 

Oaall, s. midi (noon): Ua laiti 
le — . Voir Aoauli. 

Ve , pron . pcrs . 3* personne 
aingul. toi (thon, jou): Oie lava. 

Oe I réponse i quelqu'un qui ap- 
pelle. Sï. 6 l'-ā. 

•e t V. répondre quand on est 
appelé; Naau valaau,elei — mai, 
il DC m'a point répond». 

M>, s. pierres tumulaires d'un 
chef. Voir Loa (the gravestone of a 
chief)' 

Olafa, s. nid (a nest). Voir Fa- 
taniga : le tnami o tûo i lona 
ofaga. 

nUmlm, s. oursin (a sea-egg). 
Mollusque. Esp. : Ofaofa lauago. 
Ofaofa rifw. 

OteafBtal, V. couver des petits 
BOUS SCS ailes, en parlant de la 
poule (to cover with the wings): Sa 
— ana toloai. 

«Mlatal, V, chérir (to cherish). 

We, s. bamhou Ibamboo] : O le — 
ma/la. le— matua. Sy.Olelauii. 

We, s. T. r,, morceau d'àfe qui, 
'autrefois, servait de couteau. 

Olc«T adï. ouï (where) 1 Voir 
OifeaT 

OH, V. entrer dans..., pouvoir être 
contenu dans, sous... (lo enter) : E 
le — lola lima. E le — tagata. 

on, v. couvrir, en parlant des 
animaux mâles (to cover). 

OH«tl, a. compressible, facile à 
réduire en un moindre volume 
(compressible) : Se mea oleae—l 

Ofo, s. élonnemcnt, surprise (as- 
tonishment, Wonder) : Vatele lo 
wolou— . 



î— OOA 

•to, T. être £buin£, snniR>, 
frappé d'admiration (to b« astoni»* 
hed): Sa au ofo x le mea. le mea 
e — ni tagata . Taafaiofo , ponr 
un ^rand nombre, une multitude. 

Mo, V. saluer faâtamaa una 
personne quel'on rencontre en che- 
min (lo salute). 

Mo, V. appeler un voyageur par 
politesse (call): Se fafine e — tele! 

M*, V. donner en présent des 
vivres aui chefs (to give food...): O 
Lemalu ua — i afii. 

Olo, s. le premier disconrs que 
l'on adresse en présentant des 
vivres ^lhe tirst speech...). 

Wai, V. saluer le premier (to sa- 
lute (irst) : Na — mai te aUi. 

M* 1 1« «Ivte, «la 1 mes e AI, 
V. être civil. Oto *«, v. saluer en 
pleurant. 

Moologla, a . admirable , admiré : 
(7a — loane e lo matou nui. 

VId, s. vêlement, habit, robe (a 
garment) ; — nna. — mumu. — 
alii, liabit d'ordonnance. — tone. 

— fafine. — Ii>»o, chemise. — 
vae, [lanL-ilon. — laei, manteau. — 
tau uàinea, cuirasse. — lima, gants. 

— pulupulu, manteau. — tele. — 
alaala, 

tMa, V. ftre révéla de..., plur. 
Oofu (to be dad) : Sa ~ i lona 

TO«, ï. prendre un vêtement, 

s'en couvrir (lo put on a garment). 

WoAla, V. envelopper dans des 

feuilles pour cuire : — le ià. 

VlaAfn, s. paquet, rouleau (a 
bundle) -.0 le — one. 'O le — It^e. 

'OlataB, s. cartouche (cartouch, 
cartridge) : Pe fia ou —T 

Watoto, a. paquet de sang cuit 
(cooked blood): le alaga ma le —. 

Oga. s. tronc, tige (the trunk of 
anjibing) : le — fai. le — loau 
(a large log). —, T. h. 

0||a, s. coin, quailier. — vao. — 
àai (a land, a village). 



01 



— i93 — 



OLA 



», s. le milieu (the mid- 
dle). Faàleogalxta, qui tient des 
deux, V. g. du froid et du chaud, 
tiède (middling) : le vai — , c'est 
de Teau tiède. 

Oga BMuiaTa, s. au-dessus des 
hanches, ventre (belly) : FcMtoà — 
tele leal Quel ventre ! Sy. Manava^ 

Oga a«a, s. cuisine (cook house) 
Sy. Umu, Tunoa T. r., fale èse T. r. 

OjA, V. parler du nez (to have 
the snuflles, to snufHe). 

09e, s. famine, disette (famine) : 
ūa tele le — . — , v. y avoir disette : 
Va — lo matou nuù. Va — popo. 

Ogeloa^al, s. grande famine (a 
great famine). 

Ogo, s. maladie des yeux chez les 
petits enfants : — tea. ^ totOy deux 
espèces de Vogo (disease of chil- 
dren's eyes). 

^lgo, a. grand, fort, considérable 
(great) : Ua sili lona aliijUa— lona 
lelei. Selàe—t 

O90, V. être ardent, cuisant (to 
scorch) \ E—lelà, 

Ofo, adv. très-fortement (very 
much) '.Oleiàu — . 

0^0000, s. ortie (the nettle). 

l^ogosUia, herbe (a herb). 

Ogotla, a. accablé par la dou- 
leur, la gravité d'une amende, etc. 
(extremely pained, overwhelmed) : 
Va — léla àiga i le sala. Ua — ile 
mai. Ua-'ile ùpu leaga. Sy. Olo. 

Oi t inteig . oh 1 hélas ! (Alas ! 
oh!): Oit tafefef exclamation de 
crainte. Oif ta miuu I exclamation 
du paresseux sentant son courage 
lui manquer à la vue, à la pensée 
du travail. Oit talofat Je te plains! 
Je le plains 1 etc.. 

d! oit inteig. qui exprime Téton- 
jiement (oh \y. Oit oit lea lenaf Oi f 
lo ta tamâtQue je plains mon père ! 

Oi, V. gémir, se plaindre (to 
groan). 

•I, V. toucher (to touch). —, cou- 
per (to cut down). 



01^ V. craquer, y. g. tine taÛÊOn 
secouée par le vent, ou des souliers 
neufs, etc. (to creak). 

01, V. grincer des dents (to grind 
the teeth). 

Oiavet inteij. exclamation de 
surprise mêlée de crainte (alas t) : 

— naau fai a paù. Quelquefois on 
pousse ce cri ironiquement. Sy. Se 
paga leal 

OifMt adv. Où ? (where?) : — 
i aif Où est-U ? Syn. Ofea f 

Olol, V. craquer (to creak) : Ua 
agi le afâ^ ea-^le fale. Red. de Oi. 

Ola, a. flrayé, en bon état, en per- 
lant d'une route, d*un chemin (bea- 
ten, trod): le ala —.Va — le aêa, 

Ola, a. non déchiré, non mangé 
des vers (well) : E leai ee ôfu eoki, 
aucun habit n'est en entier, sans 
trou. 

Ola, s. vie (the life) : — (ultii, 
longue vie. Ua siitia lona —, il est 
moi-t. —, population : '0 le — o 
lela nuù e tele t 

Ola, V. être en vie (to live) : Pe 

— lou tamâ f loe, o loo ola lava. 
Pe ola leafif E leai, ua mate. Pe 

— le vait loe, o loo^- lava. 
Ola, V. être vigoureux, v. g. un 

arbre, une plante, valoir quelque 
chose (to be of value) : TfUo — >. 
Ua — le maumaga. Ola aiai, a. 
luxuriant. 

Ola, V. avoir échappé, v. g. i une 
crise (to be delivered): Ua — le mai. 

Ola, a. vivant (living) : Mu — . 
Lafo — i te afi. 

Toll ola, T. poursuivre pour 
attrapper, sans tuer. Tuli mette, 
poursuivre pour tuer. Na le gutu 
e ola, fanfaron, dire beaucoup et 
faire peu (babbler, boaster). 

Ola, V. promettre vie, v. g. un 
petit animal qui a acquis un degré 
de force qui semble le mettre hors 
de danger pour sa vie : Ua — , il est 
sauvé, il vi\Ta (to be out of danger). 
i, v. être encore plein de lie ; 

13 



OLB — t 

Ul« h rdi (li vins)c Om to -. Mb fe 
tvta. U»-~Uloua,']apaix ettfkile. 

•1«, sert d'eiplëlil dans une an- 
tîlfaèae: Talofa % tagata — a fana 
i lenei faàmai. 

•la, *. panier lUns lequel on dé- 
pose le poisson pris (■ luh-baaket). 

(Ma I interj. eiprimuit la sur- 
prise, rétonne ment, l'admiration. 

W«Baa, V. menacer de tuer à la 
première occasion (to tbrealen to 
kill when opportunity oflers). 

Olaga, s. la vie, temps de la vie 
Oife, life-time) : le — nei. I/o fUe- 

M«wea, s. nom dun arbre (the 
name or a tree). 

Maohi, s. coin d'un manche, v. 
g. d'une cognée [the wedge in the 
handle of an aie, or a hatchet). 

Olsota, V. être vigoureux, luxu- 
riant, prospérer (to flourish, to 
thrive) : Tupu — . 

Olsola, a, peu cuit, qui com- 
mence à s'aigrir (underdone). 

~~ 1M, s. nam d'un arbre (the 
a tree). Sj-n. Matala/i. 
itM, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

€H«laga, s. délii-rance, salut, 
noifens de salut (salvation). 



,r(a: 



•taval, s. non 

café sauvage (the name of a species 
of wild coffee). 

Vie, AlB nta, v. demander, prier 
d'accorder (to ask, to beg) : Ou le 
— se mea e laai. Sy. Faàtoga, 

We, V. connaître une personne 
do sexe. Sy. Ui : Ina alu ia, ina — . 

Vie, eole, tromper, mentir. Sy. 
'OUoU (to deceive): AùàeU — i 
lou lama. Syn. Talapelo. 

Vle*le, V. tromper par ruse, par 
fnnde, daper (to deceive). 

VteAI«āl«, a. trompé, dupé (to 
b« deceived) : Ua — ila, j'ai été 
trompé. 

W«M(sl«, 1. tromperie, duperie 



I — OLO 

fonrberie (cheat) : tfaoU— lawt, 
ce n'est qu'une tromperie. 

Ml, s. nom d'un arbre appeU 
aussi fena (the name of a tree). 
Esp. : — ui. — tota, l'oue noire, 
l'autre rouge. 

OUmaAoa, >. beau i l'œil, Uea 
proportionné (good-looUny, iretl- 
proportioned), 

•Uoll, s. Joie, allégresse Qoj). 

OlioU, V. être dansla joie.se ré- 
jouir (to be Joyfiil). Syn. Fia/la. 

OUellMaga, s. tombe, totnbean 
(a grave) ; Ua toe foi mai iU — , 
il est revenu des portes de la mort. 

Oh», s. rabot, varlope (a plane). 

OI«, V. aplanir, raboter (la 
smooth, to plane). 

'Ma, s. fort, citadelle (a fortress). 

Via auiagB, s. fort placé sur 
un rocher (fortress on a rock): Tui, 
(«tut se — , faire, construire un 
fort. Vaaèale —, le fort a été em- 

Olo, V. broyer, moudre (to grind): 

Oie, alool* MM, v. se disposer 
à faire, à entreprendre, v. g. un 
voyage (to be about to attempt): 
A matou — > Upolu. Sy. Atu atu. 

Ole, r. être détruit, ravagé, 
comme s'il ne restait rien debout 
sur la surface de la terre (to be des- 
troyed as if every thii^ were 
brought to a level -with the ground) : 
Ua— lea nuù i 1« afâ. 

Ole, V. être fatigué, accablé de 
paroles dures, injurieuses: Ua ma- 
tou — j lena alii. S)'n. Ogolia. 

Ola, V. roucouler, v. g. un pigeon 
(to coo, as a dove). 

We, V. grasseyer, avec quelque 
chose du roucoulement du pigeon 
(to lisp) I le nuA e — faàlupa. 

Ole, oloola, v. r4per, remoudre 
un outil (ta grind). Au fig. Ola mo- 
lie, v. aplanir lea difficultés. 

Vlea, s, richesses, telles que 
maisons eu uIh, embarcations, éti^- 



OMA 



._i96 -^ 



ONE 



lés, ftisild, etc. Sy. *ōa (property) : 
le atu mau —, 

Woa, s. dent d*un chef (a chiefs 
tooth). 

Oi^ma^mmm^ s. nom d'une lune 
correspondant au mois de juin. 

Oloata— , 8. richesses, même 
une femme, dionnées à un chef pour 
rendre certaine son assistance dans 
la guerre (property, even a "wife, 
given to a chief to insure his assis- 
tance in war). 

Woavale, 8. richesses de peu 
d'importance, de peu de valeur 
(property of small ^ue). 

Otogo, V. attendre, être dans 
Tattente du beau temps pour se 
mettre en voyage (to be waiting 
for fair weather to set out on a 
journey). 

Otol, V. trainer sur la terre, v. g. 
un objet qu'on porte (to traiD : 
Sei sii i luga, sei mascigi, ua 
oloi faapea! — , frictionner (to 
rub) : — uma le vae, 

Oloolo, s. endroit inhabité où il 
y a des revenants (an uninhabited 
haunted place). 

Oloolo, s. pèche au moyen 
d'herbes vénéneuses (a method of 
fishing by rubbing down poisonous 
plants). 

IMopalalaa, a. détruit, renversé 
de fond en comble. Sy. Lepelia 
(destroyed): Ua -^ le ôlo. —, s. 
ruine, destruction. Sy. Lepeliga. 

OloI*, s. vieux pigeon (an old 
pigeon). 

01o(ilf«,8. nom d'une petite lie 
des Samoa. 

», s. sacrement de l'ordre. 
8. espèce de collier de 
chien (a kind of dog's collar). 

O naa, pron. poss. de lui et de 
moi, le de nous deux, notre, nos : 
ma ôloa , nos richesses , notre bien 
(our property, mine and thine). 

•mal, V. s'avancer vers, dans. 
Sy. P^ioai (to go in.^). 



Ommi, 9. aiigile, boae(6lt|}|» 

Oiioil, V. pres^r eatra 988 
mains (to press in the hands). 

Ooao, a. dentelé, recourbé, 

Ooaoak t hdo, v. être concave y 
s'avancer dans les terres, v. g. luie 
baie (to run in, as a bay or inlet). 

Hmoml, s. éponge (a sponge) ; 
Faàtoà — tele lea, 

Ooaonl, a. glouton (a glutton). 

Omooaao, a. bosselé ^sunk va). 

Hmotal. Sy. Onwau 

Onn, adv. alors. Il est toigours 
suivi de lea, ou ai lea qui wait le 
verbe : Ona latau êavavali ai Ua* 

Ona, pron. poss. ses, siena* 
siennes (his, hers) : Ona mdtita. 
Ona tagiua, E ona le maloeL 

'Oba, a. amer (bitter). V le him— • 

^B«, a. vénéneux (poisonous), 
plur. '(Mna : '0 le tnea —, poison. 

^nA, a. et v. empoisonné (to be 
poisoned) : Ua ^ auileià. 

^nA, a. et v. ivre (to be intoxica* 
ted): le tagala «a inu ava, ua — >, 

Ona, conj. parce que, à etnse 
de... (on account of) : Na au lafoai^ 
ona leaga. Syn. tna. Na au tauei 
i ai onâ o ôe. Na au eola — tuSi 
j'ai fui à cause de la pluie. 

OnA, signe du superlatif, se dit 
pour confirmer ce qu'un autre vient 
de dire : Alofaina ond, oh 1 oui, il 
est bien aimé. 

Ona, s. le bas ventre (the lower 
part of the abdomen) : loo tigd i 
le—, 

Ona, coi\j. de, que. ,,\ E taiau 
ona alUf il convient de partir. E 
tatau ta te au ona ou alu vave^ il 
faut que je parte promptement. 

OaAga , s . empoisonnement ; 
personnes empoisonnées (the poi- 
soning) : Ole — toàtolu, 

OnAga^ s. ivresse, cas d'ivresse : 
lona — ua tupu ai lona tnaù 

Ono, s. poudre (gunpowder) : O 
le — lit, poudre fine. — paia^ 
poudre grossière. 



>«tiy, a. «ndroil où one rinire 
•e p«rd cUint le table miu ■ttdndre 
la mer (a place in which m river ii 
lott, or lerminates without reaching 
the tea). 

•■•one, 1. uble (und); au Bg. 
fTiDd nombre, foule: Faàlhà fono 
teU Ua, o It —. O U-^! Quelle 
bulel(whala crowd] I 

•■«•■en, a. tali de lable (dirty 
with land) : Ua Itaga, ua — . 

•Bvoaea, a. ublonneux, où il 
7* du uble («and y). 

Oaa, a iJx (sii). Toàonc, pour 
lu personnes : Ono tefutu tauta- 
ga,eûzns. — j(t/-uiu,00(siitï). 

•ao, T. et a. convenir, être ap- 
proprié i... (becoming, proper): E 
— faàpta. O U malaga eu—. 
■« ama, r, manquer de grice, de 
forme : E te — alii. 

ttmm, V. n'être pas accoutumé. 

Ohaobo, V. supporter une in- 
Hilte, un affront (lo suffer under 
■n insult or injury). 

ObomiI, *. patience (patience). 

•■••«I, V, endurer, patienter 
(to endure, to be patient) : /o e — . 

Ob«bI, v. faire des efforts, v, g, 
dam un travail pénible (to strain, 
U in labour). 

VA, V. être non serrée, en parlant 
d'une corde (to be slack). 

U'A, r. être creux (to be hollow). 

VA, V, être lié lâchement (lo bc 
loosely tied). 

VA, V, être meuble, léger, en 
parlant du terrain (to be loose, or 
light]:ample,en parlant d'habits.etc. 



. parve 



■ (to 



reach to, to come to) : /a 

tou liâo iu te au. Soia la — lou 

lima i 1« tāma. Anei e te —, je 

itata U — lenei mea. 

OA, V. avoir lieu, se réaliser (to 
ani vc a.l):Ele—lea mea, cela ne 
te réalisera point. E Ui — le fono, 
l'assemblée n'a pas eu lieu. le 



B — OOW 

1»» fai mn _. c'eat 
qni achève ce i 

•A, V. se répandre, arriTer jus- 
qu'à... (to spread to) : Va — at» I» 
tojro i VptÀu. Va— mai iinei te lata. 

•*, a. creui, éiidé : le laaa — . 

•*, a. bute, en partant de la 
Toil (low, baie} : Faàtoà las — lea, 

•A, B. pulpe blanche qui succède 
au lait dans le popo (the spong; 
substance inside of a cocoa-nut jiut 
beginning to sprout). 

VAa, plur. de 'Oa. 

Ooa, T. Tanler sea propres ac- 
tions, s'enorgueillir (to praise one's 
self, to boast>. 

V Ac, pron. pers. loi (thou, yon): 
Aena tupu at le mea. 

'•AIM, plur. de àfu, s. v«tus, re- 
vftus (clothed). 

OnU, a. à moitié cuit (half- 
cooked). 

VAle, V. eta. mentir, tromper (to 
deceive) : Tagata — , s. trompeur, 
menteur (a deceiver). 

Vole, a. etv. maigre, dêchaRié(to 
shrink , to shrivel up) : Ua — o 
talou tino. Ua — te mata a le mai. 






in distincte, i 



g. pro. 



lation (indistinct utterance). 

OolA, a. rauque, enrouée, en 
parlant de la voit (hoaree). 

OaIa, V. pousser un petit cri 
prolongé par la crainte Ju lulu, en 
parlant des poules : Ua — moa. 

Ooml, V. presser, serrer contre... 
(to squeeie, to press in): Soao atu, 
a — matB ita, recule-toi, je suis 
écrasé. Sy. Tatao. Titina. 

OobI litB* les, V, modérer, 
gouverner sa voix, laretenir(to mie 
one's voice) :E lema — Uma Uo. 

OoBio, a. enfoncé (sunk in) : 
Mata — f terme iitjurienx. 

Ooaaa, a. dentelé, qui a des d^ 
coupures (indented). 

VoBii, a. amer, aigre, aùde (hit- 
ter, sour) : Ua — le lua nei. la 
mea —, net imā de. Sy. ààva, fait. 



■•Sk» — . 



OSA 

I, a. et T. empoisonné 
(to be poisoned) : la ôe, net — oe, 
Sy. &nâ. 

IMa», ▼. endurer, supporter (to 
be patient, to endure). Sy. onoêoi, 

OéflM», V. endurer les douleurs 
de Tenfantement (to bear down). 

Oé«A, V. visiter, v. g. un ma- 
lade (to visit). 

OàMuÊm, V. être débordé, inon- 
der (to overflow) : — i ona auvcU 
uma. 



197 — 



i, a. faible, dont le discours 
est faible (weak). Voir *Opa. 

I, V. égratigner (to scratch), 
s. richesses que Ton 
porte à la mort d'un chef (property 
taken on occasion of a chiefs 
death). 

OotiA, V. être battus, iiy'uriés, 
V. g. un maiaga (to be beaten and 
abused). 

Ootûi, a. personne vers qui 
Ton vient avec des vivres : E ïe-^ 
ôe, on ne tapporte rien. 

Oovl, a. qui se plaint, se fâche : 
O le tctgaia — lea. Sy. Itaitagofie. 

tlp«, a. iaible, mauvais orateur 
(weak, ignorant on making a 
speech). 

Ope, opeepe, v. déborder, en 
parlant d'un liquide. Sy. MaXiqi : 
Sea le mea ua — ailevaif 

Opeopea, v. surnager, être 
flottant (to float) : lea le mea ua 
— ilumaf 

Opoal, V. fortifier, v. g. en jou- 
tant une poutre à celle qufest ava- 
riée (to strengthen by adding ano- 
ther beam to one damaged). 

Opoopo, V. porter quelque chose 
serré contre la poitrine (to carry 
in the arms) : O lea le mea sa — 
letamaloaf 

OMioMi, 8. quantité de liquide, 
ou de chose solide qui ne remplit 
point une mesure donnée (partly 
filled measure) : O le tumu e taei 
ma le —, une mesure et le restant 



OSO 



i, V. être rempli en partie 
seulement (to be partly filled) : Va 
— le vcÀ, oaina inuf 

Ofll, V. faire, contracter, conclure 
(to make, to do): — se feagaiga. — le 
taulaga. 

Out, V. bâtir (to build). Sy. Fai. 

<M, V. T. r. — i le lagi, mou- 
rir. Sy. ChuoloaOy mâliu. 

I, a. égratigné (scratched). 
I, V. offrir un sacrifice* 
, s. sacrificateur, 
prêtre (a priest). 

tK#, s. bâton pointu pour planter 
le talo et pour autres travaux(a sharp 
pointed stick used in planting and 
digging) ; pelle, bêche, etc... 

Oso, s. provisions de bonche 
pour un voyage (food for a jour- 
ney) : Va tai itma lo maiou — . 

Fal OSO, V. aller chercher des 
vivres en temps de guerre. 

Oso, V. sauter (to juipp) : — - 
matagi, s'élancer contre le vent 

0<M», V. se lever (to rise up) : 
Va — aè le la. 

Ooo, V. sauter, se précipiter en 
bas (to throw one's self down) : — i 
le niu. 

Oso, V. déborder, v. g. le torrent 
(to overflow) : Ua — le tafe. 

Oso, V. s'élancer sur... (to rush 
upon) ; plur. FeosofL 

Oso, V. être saillant, s'avancer 
hors de la ligne : le mea leae — . 

Oso, s. apoplexie, spasme, (apo- 
plexy, spasm). Sy. le lipi. 

O^o ! oso 1 terme pour exciter 
un chien à courir sur, à se battre. 
On s'en sert également pour exciter 
un enfant â se battre : Se, oeo ta, 
inaf^usu. 

Ooo ata, V. s'échapper, prendre 
la fuite (to run away) : Va — , ona 
le toe iloa ai lea. Sy. Sola. 

Ooo fe^U mtm, v. repousser avec 
colère, s'élancer sur... 

•oofiia, V. aller sans ordre, sans 
être appelé, s'ingérer dans... (to go 



i 




eiprasoits (lo me bad bi^nice). 

aUre ; éttc enlenda, agir arec 
prodence, meaare (to go right). 

fciialL, T. ■Ingérer m» ordre, 
■mI i pn>pc». S;. Otafua. 

•U, 4. Out, ea pariant d'un fruit 
Oipe) -.OUfiU^. Plnr. OtiUā. 

• (a, pnm. pow. plor. de lo la, 
net (mT) : Si ō fa miutaà. 

•ta, a. mm cuit. v. %. un poisson 
(uncooked); non mâr (unripe). 

•f*, T. manger des choses crues 
r. g. poiHoni(toeaL..): Ou («le — . 

•Uà,a. ti cnitaéméKavec le Jus 
de coco (a nalire food). 

%tmmtm, %. décombres, saletés, 
ordures, effoiidriUes(rubbidi. Oltb). 

•teM*, s. mBobles, mobilier. 

•t»o«A,a. plein de restes, de ro- 
gnurei etc. (dirtjr) : fa — la faU. 

(■nun rubbish). 

Vl«, v.jtrede maaraise humeur, 
ttché, en colère (to scold). 

*la, a. colire : U fafitte —. 

l>Hi||la,a.qni «st ea botta à U 



bint) : Do — i le 1«. 
•tf^i. s. nmrtalilé (morlalilT): Se 
e bMtele U —ùUfaà 
•••.«. oooper, rogner lesfenïDes. 
pem rogner 
les Tirailles (which ma; be cnl). 
~ , rogner. An fig. abré- 

rédt : U tal« — . 

(adiUdsi" 

•naaafe, a- raide, dur, x. g. it, 
feuilles de cocotier, etc. (hardX 

•^ T. aboTer (to barit), i^nr. 
^■«»1 .- MiâU —. 

VU««, T. manger trop aTidemanL 

•», pron. pen. je (I). 

•l^ pron. pou. mes, miens, 

•B,prati. pMs. les, liens, tiāmea 
(your) : Ou logoia. 

#* t inteij. terme de nripris pour 
(aire rougir. Fil boolel (6e 1 for 

•*, a. et V. étro rugueux, ridé 
Clo be uneren, shrivelled). 

<!■!■■, pitm. pers. duel, tous 
deni (you two). S>^ Lua. 

•*■•■, pron. pers. plur. rons, 
TOUS autres (jou) : Ba manuia — , 

OvI, r. avoir des rugosités, de 
petite» excroissances (to be lompT, 
tn be uneven). Passif, Ovtduta. 

Swl, T. être attaquédela maladie 
appelée Si^Ht ; E te fia — êaJ 

•■hfca, a, et ». pris, sar|nis, ne 
poaToir échapper : Sa «Rotou— . 



PAA 



— 199 — 



PAE 



Pa, 8. hameçon en nacre (a fly 

fish-hook) : — àina. Ou te saUi — . 

Wm^ s. mur en pierres sèches (a 

wall): Va solo le — . Ta te aii — . O 

le ^pvtpuni. Ole— vali. Sy. Aupa, 

Pa, s. découpures dans un arbre 
(an indentation in a tree). 

PA, sing, et plur. a. et v. stérile, 
qui n'enfiuite pas (to be barren) : 
'0 le fafine. — L'opposé de Fanau. 

Pa,y. sortir de son lit, de sa place 
(to turn, as the tide at full) : Ua — 
le foga tai. 

Pa, T. crever, éclater (to ex- 
plode, to burst), percer un abcès : 
Ua^^le fana, Ua — le mai. Ua — 
le lauaitu, sy. taufaitagi (to burst 
forth into lamentations). — taliga, 
— le isu, pendre du sang par les 
oreilles, le nez. — le to, avorter. 

Pa, s. détonation (explosion) : O 
le — o le fana, le papa o fana, 

Pa, s. jours gras, galas qui du- 
rent quelquefois un mois : Jlatou 
le foi — . le fale — . Sy. fale aliî. 

Paa, s. nom général des crabes 
(the general name for crabs). Esp. : 
Poa vae loloa, Paa tea, il est vé- 
néneux. Paa limago, s. gros crabe 
de mer. Paa vae saasa^ etc... 

Paa, V. être rare, en petite 
quantité, en parlant de la nourri- 
ture (to be scarce). 

Paaa, a. fort, rude (crispy, dry). 
Sy. Malosi, Au fig.: impérieux, dur. 

Paaa, sec, craquant (making a 
crackling noise when trodden on). 

Paaa, a. violent, oppresseur 
(bullying, oppressive). 

Paaipa, s. natte étroite sur la- 
quelle on joue au palet : Aumai le 
— , «et tatou lafo aè, 

Paaipa, s. TUi teint en noir (a 
tUi dyed black). 



^, s. point de mire, but 
vers lequel on lance les tia : — tia, 

Paagatotlno, s. vrais parents, 
tels que frères ou cousins <true 
relations as children, or a brother's 
children). 

Paagaga, v. ronger, croquer, 
V. g. les os (to scranch). 

Paapaa, s. petits crabes (small 
crabs). 

Pa*a, V. fondre sur Tennemi en 
venant de l'intérieur (to come down 
upon the enemy from inland). 

PaAaiMi, V. être plein d'eau (to 
be full of water). 

PaaaAa, v. être gonflé, sur* 
chargé de nourriture (to be swoUeni 
to be surfeited). Sy. palaàia. 

Pae, s. petite élévation de pierres 
en plein air, sur laquelle on s'assied 
(a seat erected in the open air) : 
le — maà. 

Pae, s. petite maison que les en- 
fants élèvent ordinairement sur le 
bord de la mer (a house built on 
poles) : le — a tàma, Sy. fata. 

Pae, s. étage au-dessus du rez- 
de-chaussée. 

Paè, paèpaé, a. blanc, couvert 
de blanc, plur. papaè (white): 
faifeau — . 

Paea,a. pauvre, sans amis (poor, 
friendless). 

Paeaè, y. s'asseoir ensemble 
(to sit together). 

Paee, a. et v. maigre, décharné, 
ne se dit que des animaux ; pour les 
personnes, on dit : IvUvia. Sy. tinO' 
vale, manifinifi, pour les per- 
sonnes (lean). 

Paee, a. qui n'a point de parents; 
plur. paeee (without parents). 

Paega, s. souper en commun, en 
l'honneur d'un chef malade ou mort 



(» rapp«r bdd «rilh a nek tMet or 
■ ' ddBeQ;r«amoa 




UU. — iti. Carmatof» 
MM, fjor. ninia. ~ id. 

Pncpaa, t. ioncher U terre, en 
pariant de fruits: Pa — fi- — mo- 
ft,elc. 

, a. bbnc, plur. popoè. 

a. (n-hile). 

, I. ëtendne de tercain 
eaavnl de pierres, autour des maï- 
aoDS, snrtoat (ur le derant : Oa le- 

f ■c«a«, T. être prêt >a combat, 
langé en bataille (lo be in battle 
acnT, to be ranged for battle). 

ri»*. F-»«F«»* * io'en- cri, 

ddaiaalion du ne penoone embar- 
raiMée, dans nue circonstance cri- 
tique, etc. Quel nulhenrl que c'est 
tri^! ennujreni! hélas! ; Se — lt»l 
petafaâpeftaneit — '.oôea ilaga 
t te tot taut — '. a laa faàpefmf 
Fb(*, s. malheur, mauraise Tor- 
lune (misrortune, ill luck) : U — 

rafa, s. embarras, détresse 
{trouble, distress). 

rayai, I. Trapper des deal cdtés, 
donner un double soufHet (to strike 
on both sides, to give a double 
blow). 

rasalcBH.Paaaaaalla, v.ai^ 
liter juste aa moment opportun (to 
wriTe apportunely). 

rajaawa, *. être libre de Ira- 
*aui, d'anuires. Syn. Awtoa (to be 
at leisure) : A ^,ett «au. 

Paga«la, a. malheureoi, inTor- 
Inné (to be ia distress, to be id 
fifficuttr). 



— au i le /btawjTA a 

PÉjÉita. s. eodroit prépara ponr 
le lagaiia (the gnHmd cleared for). 

fa^ila . a. seal, Bm aide, abaa- 
doonë (alone) : Anà € tu> — OM. 

Paya, T. détendre, empêcher, 
dissoader de..., par enne, jaloo' 
sie ; dtfendre de donner qnel- 
qoe chose à d'autm, daiu l'es- 
poir de ravoir sot-mëmc (to forbid, 
from enTT, to Torijid thi^ given 
olheis ID hope of getting tbem 



qui met le 
trooble.le désordre par ses rapports; 
se dit surtout de quelqu'un qui r^ 
vêle, par eiemple, i un capitaine 
de navire le moven d'aclieter à bas 
prix. IfS naturdj l'appellent p^go. 

Paga, a. btigant par ses de- 
mandn cupides et pof sa curiosité: 
Se tàtaa tea « — / 

Payoa, a. raboteux, plein de 
]nerres (rugged, stony). Syn. V«i 

Tal pagaa , s. enfoncement 
entre deuï pierres. 

Pagua, s. la pompe de l'ancien 
canot Samoan (the well of the old 
Sa moan sailing canoe). 

Pagoagea, v. pei^sler, ctHiti- 
Quer, V. g. à quereller, gronder, 
manger (lo pendit in...). 

~ travailler seul 

ipable de quelque 
faute grave, v. g. vol, adultère, 
blasphème ; Iransgresseur, pécheur 
(a transgressor, an offender, a 
criminal). 

Pagou, s. action mauvaise en 
généi-al. Syn. AgaxoXa, amio teo^ 
(bad action) : TaluJaJu o lona — 1« 
mea ua oii ai. 

Pagaelha, a. qui serre tout et 
ne laisse rien traîner pour les rà- 
deurs et les gourmands. 



PAI 



— 20! — 



PAL 



I, a. qui ramasse toot 
ce qull trouve d'utile. Chez lui on 
l'approuve en l'appelant : o le tdma 
gaô, tandis qu*au dehors on rap- 
pelle pagovUu, 

Paja^Hlw, qui cherche à at- 
trapper quelque chose (grasping). 
I, voir Paagngn. 
psi atn, V. atteindre, 
abordera...: Pai atu i Manono. 

Pal, V. toucher à... (to touch) : E 
lei pai iailoù lima, je n'y ai pas 
touché. 

Fal, s. un tel, une telle personne, 
cpielqu'un (anybody) : Va leaga le 
mea a —. Faàmaualuga natta — . 

Fal, s. mati fait avec des restes. 

Pal, s. chose de peu de valeur. 

PAI, V. imprimer avec une 
presse, un cachet (to print) : — 
tusi. Syn. Lomi tuH. 

PàUUa, a. imprimé, v. g. dans le 
cœur, dans la mémoire (impressed): 
ūa — i lota loto. 

Paki,a. sacré (sacred), terme qui 
est appliqué aux chefs titrés : le 
àiga — , le ie — . 

Pala, a. saint, consacré (holy, 
sacred) : E -^le Afioga a le A tua. 
le Tusi —, la Bible. 

Pala, a. blessé, pour Tœil, etc. 
(wounded) : Va — lo ta mata. 

Palan, v. être frappé au cœur, 
être gravement accablé (to be heart- 
stricken, to be greatly grieved). 

PaUùi,voy. Paaa. 

Pale, a. et v. paresseux (lazy). 
Svn. Mu9ua : Ole tàma — . 

Palfallelea, v. mourir au ber- 
ceau (to die in childbed). 

Pallat«, s. pilote (pilot). Syn. 
Faàofi vaà. 

Palaa, s. pin, sapin (pine): O 
le—. 

Palpa, s. pipe à fumer (a pipe): 
Aumai êou — ou te ifi ai. 

Palpai, s. une espèce de crabe 
(one kind of crab). 

k, T. toucher, être en con- 



tact (to touch) : Aûàete — mai kk 
te au ma le vevela. 

Palpai, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

Palaa, v. abonder (to abound). 

Paltan, s. jeu, amusement (a 
jesting). 

Palto, s. cuisine (a cook-house). 
Sy. Umu. tunoa, T. r. agaumu T. r. 
fale èse. fale uli, T. r. 

PAIa, V. engager la lutte, lancer 
le tia (to engage in battle, to dart 
the*lia). 

Palvao, V. travailler prompte* 
ment en éclaircissant le bois (to 
work quickly in clearing the bush). 

Pal valea, a. frappé, endommagé 
par accident (struck accidentally). 

Palvalea, a. objet pris ou en- 
dommagé, parce qu'on ne connais» 
sait pas le maître : Alii ai, faàmo^ 
lemole, ua paivalea lou fanua. 

Pala, placé après certains ver- 
bes, sungoute l'idée du superlatif: 
Tui —. Saaa —. Nuti — . 

Pala, V. se corrompre, se pour- 
rir (to roi, to be rotten): E — lo 
tatou tino. Va — le IcMU nei, — 
gofie. — gâta. — vale. 

Pala, a. usé, usée, v. g. une 
étoffe : Ua — le ie nei. 

Pala, s. pourriture, corruption : 
E le oô i aile pala. 

Pala, s. maladie des enfants (di- 
sease) : lea lona mai ? le — . 

Pala, s. dépôt boueux de la mer 
(a muddy deposit in the sea). 

Pala, s. boue noire des endroits 
marécageux, qui sert à teindre 
(a black mud from the swamp used 
to dye with). 

Palaal, a. et adv. lâche, poltron 
(coward, cowardly) : Tama — . 
alii — . sy. Feî/e, matau. 

Palaal, v. être moins fort qu'un 
autre; n'oser se mesurer (to be less 
strong than another) : Ou te — ai» 
Nao iaoute — ai. E te — êa*f 

V. avoir trop mangé, 



(the I 



le or a flth). 



poDirir (to begin to rot) : Ua — 
men nei. Sy. Faàloàpala. 

Palal, s. nom d'une npèce 
d'igiume (* kind of yam) : Pe te ufi 
tau, pe te palai"! 

■Uala, a. nom d'un poisson (the 
name of a Bjh). 

Falaiaa, v. Aire dressd par le 
courant, ou par le vent (to drift oil 
to, to drin along). 

liions du 
ne or the 



détonation, en parlant d'une arme i 
fea : — faâpea le fana iiei I 

PbIsU, a. ni pleine, ni harmo- 
nieuse, ta voIk (bad voice) : O le 
Uo—. Sv. Leaga. 

P*l«lù, a. et V. bruit du batte- 
ment des ailca du coq. Sy. Paoo ona 
apaau(\hc noise made by the wings 
in flying). 

Palanal, Voy. Talanai. 

Palapabi, s. boue, vase (mud) : 
Ua tele te —. 

PalapaU, a. boueux (muddy) ; 
le nuù -. 

Palapnla*, s. démangeaison 
entre tes doigta de pied causée par 
la boue (itch between the toes eau- 
■ed by mud). 

PalapalaDtd, v. s'appuyer sur 
le* autres ; être guidé par les autres 
(to lean upon others ; to be guided 
by others). 

Palapn, v. T. r. envoyer en 
haut la fumée de la pipe ; fumer 
(to send foilh smoke; to smoke). 
Allumer le four (to light the oven). 

PoIbbI, v. tomber en «'écrasant, 
en B'aplatissanl,v. g. comme uu fruit 
trop mi'ir(to falldown.to dropdown): 
Va — lefaU. Ua- ileèie^. 



la terre comme un enfant (to daA 
to the grODUd). 

P»l— I», V. être surchargé d« 
nourriture, avoir mangé i «atiétd 
[to be surfeited, to eat to satiety). 
St. palaàia. 

Palaavale, T. mal parler, in> 
jnrier (to revile) : le tagata — . 

PMlavale, s. feoilks stcbes de 
H (dry H leaves). 

Palavale, v. et a. se réduire en 
lirpiidc, aqueux, t. g. p(>po râpés 
(to UquiT)' only). 

Palav««, V. être pourri pour 
être resté trop longtemps sur la 
terre (ta be rotten from being left 
in the ground too long). 

Pale , s.couronne, bandea u (head- 
dress, a crown) : — fuiono. — fola- 
tala, (uilui, couromie d'épines. — 
mamotu. 

PMie, V. se mettre un bandeau 
(to put on the frontlet). 

Pale, V. montrer de la colère (to 
show anger). 

Pale, V. prendre de l'eau, v. g. 
dans une feuiile,otc.(to catch water). 

Pole, V. prendre un pigeon 
lâché (lo catch a pigeon). 

Pale, V. passer à l'ouest, t. g. 
en parlant de la lune, etc. (lo de- 
chne to the west). 

Pale, V. ramer, pi^yer (to 
paddle): Ua — mat! 

Pole, V. être au-delà de la troupe 
des bonites (to be over the shoal of 
bonito). 

Paliclogatal , v. être au mo- 
Hut (lo be on the ebb). 
garnir de feuilles à 
panier poor 



basket «ilh lea- 



Paleal, 

l'intérieur , 

It's vers (to line i 



Palepole, s. morceaux de bois 

ou de bambou» attachés transver- 
salement aux pou de la maison, et 
qui servent d'étagère pour j dépo- 



PAL 



— 203 — 



PAN 



ser les vivres, nattes, etc. (sticks 
or bamboos fixed to the posts of a 
hoase, which serve for a shelf). 

Palepale, v. soutenir un objet 
(to hold up). Syn. TalUali. 

Paieptiictao , s. endroit d'un 
balancier où Ton dépose les tao (a 
place over the outrigger of a canoe 
on which spears are placed). 

Falepo, v. partir en malaga 
par mer pendant la nuit (to start on 
a journey by sea, during night). 

Pale|K»i, paletn, s. feuille de 
cocotier tressée que Ton place au- 
dessus du pou autour d'une maison 
(a plaited cocoa-nut leaf stood up 
against the posts around the house). 

PAletna, s. perche pour con- 
duire un canot (a stick for the 
steersman to lean against). 

PAletna, v. s'appuyer sur... (to 
lean upon). 

Paletnalapalapa, v. s'appuyer 
sur un faible support (to lean upon 
a weak support). Au fig.: vous vous 
appuyez sur rien. 

Pall, s. pubis. T. h. parties 
sexuelles de la femme. 

Palo, s. défaite à la guerre, et au 
jeu (a defeat in war or in games) : 
Laga le — , se relever de sa défaite. 

Palolo, s. nom d'un petit ver de 
mer que l'on trouve flottant dans 
quelques ouvertures des récifs. U 
ne parait que 2 fois par an et du- 
rant quelques heures seulement (a 
small sea-worm found floating in 
some openings of the reef, for a few 
hours, only twice a year). 

Palolomaa, s. nom d'une lune, 
elle correspond à juillet (the name 
of a month, July). 

Paloloiiioll, s. nom d'une lune, 
elle correspond à août (the name 
of a month, August). 

Palopalo, v. être battu (to be 
beaten, to be overawed). 

Pai«, s nom d'lm poisson (the 
name of a fish). 



Pala, V. mêler, délayer, pétrir 
(to mix, to stir together with the 
hands) : — le falaoa. 

Pain, V. agiter, troubler l'eau 
pour prendre du poisson (to mix). 

Palnga, s. masse délayée, pé- 
trie ; action de pétrir, de délayer. 

Palnl, V. déprécier (to depre- 
ciate). 

Palnl, V. essayer d'imiter (to 
try to imitate). 

PalAmataliia , v. tuer quel- 
qu'un après que la guerre est finie 
(to kill a person after the war is 
over). 

Palasaml, s. feuilles de talo 
cuites avec du jus de popo et de 
l'eau de mer (talo leaves cooked 
with the expressed juice of the old 
cocoa-nut, and sea water).Sy. tUuau, 

Palntn, s. nom d'un coquillage 
(the name of a siiellfish). 

Palata, v. battre (to beat). 

Pana, a. rabougri, lent à croître 
(stunded, slow of growth) : FcLàtoà 
tama lea a — / 

Pana, v. s'abaisser , s'affaisser, 
?. g. sous un fardeau : A ta — . 

Panai, v. entasser (to heap up). 

Panapa, a. frugal, soigneux de 
conserver ce qu'il a (frugal). 

Pane, s. pain (bread). Sy. Areto. 

Panea, s. nom d'un coquillage 
(the name of a shellfish). 

Panepanea, a. et v. mûr, qvi a 
toute sa croissance (ripe, full- 
grown; abondant). 

Panl, s. nom d'un arbre très- 
estimé pour sa dureté (the name 
of a tree). Sy. Tona. 

Panl, V. se barbouiller la tête de 
boue (to smear the head with mud). 

PAnllon, s. cochon qui a une 
tache blanche sur la tête, sur le 
devant de la tète (a pig with a white 
spot on the forehead). 

Panlalna, s chaux, mortier i 
la chaux (lime, mortar) : Vali i 
e—.Ole uma — . Sy. Namu, 



PAO — i 

Psaol, V. entuser une choso 
>ur une aulre (ta heap one thing on 
the another). 

Panapaan, v. être sali, y. g. 
une natte par des restes de nourri- 
ture (to he smeared over, to be 
daubed) : Ua — le giitu. 

Paaan, v. toucher à..., visiter 
un endroit dans un voyage en mer 
(to touch, to call at on a joume; by 

P>*, s. frange <a fringe) : 'O U 
~oU Afu. 

Fao, V. arrêter, dompter, v. g. 
nn pigeon au moyen d'une ficelle 
liée i sa palte (to slop). 

Pao, V. corriger, châtier (to cor- 
rect, to chastise). 

M'ft, s. une espèce do châtaigne 
ifi (one kind of chestnut]. 

'AA, v. faire du bniit, v. g. 
comme celui d'un ouvrier qui coupe, 
frappe (to make a chopping, or ham- 
mering noise) : Aūā i« — ma alii, 

Faoa, V. être retenu dans la 
crainte (to be overawed). 

Pa6A, V. mettre trop d'dd en co- ' 
lorant le tiapo (to use too much àà 
in colouring the tiapo). 

PaA«, s. couverture osseuse des 
ouies du poisson (the bony cove- 
ring of 3 fish's gill). 

Paoln, s. nom d'un poisson 
d'eau douce (the name of a fresh- 
water fish). 

Paoga, s. l'arbre fougère (the 
tree fern). 

Paoga, a. long et mince, s'èle- 
vani haut, v. g. un cocotier (lall, 
running up high and slender), 

PaoflatA, a, et v. désobéissant 
(disobedient). Plur. Paogatatà. 

Paogo, s. arbre dont tes feuilles 
Mrvcnl à faire lea nattes à grands 
carréâ, papa (the pandanua). 

Pao{|oUe,a. et v. obéissant (obe- 
dient). 

KmIo, s. ombre, abri (shade, 
protection) : Va matu U — n«i- 



( — PAP 

Pm*Io, V. avoirde l'ombre, Ikire 
de l'ombre (to be shady, to bê pro- 
tected) ; Ou la alu, peà — . Faà- 
telt (ei — . An figuré, appui, pro- 
tecteur. St. Valu. 

Paelownial, v. s'unir par ma- 
riage (to connect by marriage). An 
plur. Paolofetaaniat ; voir gd/la- 
tata. 

Paopao, s. petit canot (a small 

défendre (to forbid). 



V. procéder avec précaution (la 
proceed vith caution). 

PoAda, a. qui retentit dn bruit 
des instruments de travail, etc. 
Faàtoà — le vao i le papa o fana. 

P^A, a. T. r. sacré, pour les 
grands chefs (a general word for 
the tilles of high chiefs) : le àiga 

P*l»ft,s.Ie pape.Sy.Ofetuptua. 

Papa, s. et a, morceau, piece 
plate (fiat, level) : i«u — , uei plat. 

Papa ma*, s. tables de pierre. 

Papa, s, ro<^e(a rock). Syn.Iu.- 
O le afd fuli — . 

P*p*, B. manière particulière ' 
de pécher (one method of fishing). 

Papa, s, natte à grands carrés 
poor les maisons (a floor-mat). 

Papa, s. planche (a board]. 

Papa, s. espèce particulière de 
banane (one kind of banana). 

Pap*, Ï. avorter (lo miscarry, 
to abort) : Ua — i $ana tâma. 

P*pa, V. éprouver un saigne* 
ment de nez : Ua^lata ini. 

Papnaegala, v. cesser de faire, 
V. g. le mal {to cease from evil), 

PnpBBlna, s. le bas des reins. 

Papa«, V. souper en réunion 



PkP 



— 805 — 



PAP 



), Y. disposer avec ordre des 
pierres autour d'une maison, d'un 
endroit que Ton veut soigner da- 
vantage : — maà, ta laiiUlei le mea. 

Piapafa, a. gros, gras pour res- 
ter habituellement assis (fat, bulky 
from sitting in the house). 

Piapafa, V. garder le silence, v. 
g. le veà (to remain silent). 

Piapaoa, s. un voisin (a neigh- 
bour). 

Fapa^a, s. trou de Tanguille 
de mer (the hole of the sea eel). 

Fapaoaf A, a. difficile à saisir, 
V. g. un pigeon, un poisson (difficult 
to catch). 

PapagatA, a. qui ne tient aucun 
compte des réprimandes (disre- 
gard fui of reprooO. 

Papagi, a. et v. qui a les doigts 
des pieds et des mains paralysés 
(palsied in tlie fingers and toes). 

Papal, V. toucher à... Arriver: 
Va otUau — mai eaf Sy. mai ea. 

Papa llla, s. roche stérile, lui- 
sante, polie (a bare rock) : Leaga 
le mea nei, naole — . 

Papala, v. avoir un ulcère (to 
have an ulcer) : Ua^ îo ta vae. 

Papala, s. ulcère (a sore, an 
ulcer); plaie vénérienne, pourritui^e. 

Papalafa, a. aplati par com- 
pression (flatted). 

Papalagi, s. étranger (a forei- 
gner). 

Papalagt, a. étranger, étrangère 
(foreign). Papalagi uli, étrangers 
originaires des pays circonvoisins. 

Papale, v. aller aider, aller au 
secours de..., v. g. les enfants vont 
aider leurs parents, etc. (to go to 
the aid of, to lend assistance). 

Papale, v. aller pour être chef 
ou failattga dans un pays qui n'en 
a point (to go to be chief or speaker 
to a land which had none). 

Papalllll,s. natte à petits carrés 
pour coucher, et orner la maison 
(a fine house-mat). 



I, Y. planter un temin 
dévasté (to plant land which has 
been laid waste, or leil desolate). 

Papain, v. T. h. saisir les parties 
viriles dans une querelle. Voir Dou- 
ter. XXV, 2 (to seize the testes in 
quarelling). 

Papaal, s. perches croisées 
d'un échafaudage (the cross poles 
of a scaffolding). 

Papana, v. être barbouillé, v. g. 
de boue (to be bedaubed). 

Papana, v. être surchargé 
d'à/a (to be overdone with sinnet). 

Papann, v. être surchargée de 
couleurs, v. g. une étoffe peinte. 

Papaono, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

Papapapa, a.uni, aplani comme 
la roche (even, level as a rock). 

Papaal, v. être ennuyeux l'un 
à Tautre, ennuyé l'un de l'autre, 
V. g. une femme et son mari (to be 
wearisome one to another). 

Papata, s. coquillage (a shell- 
fish). 

Papata, s. toute chose faite 
promptement (anything done quic- 
kly) : Ua 86 — . 

Papata, a. de forme grossière 
(of coarse texture). 

Papate, plur. de Patâj vieux. 

Papatetele, s. natte grossière 
(a coarse house-mat). 

Papatetele, a. femme qui a 
commis la fornication dans le temps 
où elle faisait profession de virgi- 
nité (a woman who has committed 
fornication while professing to be a 
virgin). 

Papatl, plur. de Pali, v. battre 
des mains. 

Papatoa, s. roche nue (a bare 
rock). Sy. Papaiila. 

Papata, s. roche qu'on ne peut 
remuer (a standing rock that can-* 
not be moved). 

Papata, s. homme replet, robus- 
te^infatigable (a hard-working man)* 



„ _, , B. homme coani^x 

(a conngeoiu man). 

râf É1*, V. craqner avant de 
tomber, V. g. un arbre que l'on abat 
(lo crack while ilanding). 

rAmAt*. V. avoir di>>i i 



ments, des données 
près d'an-ivcr(to get reports before- 
hand of something about to happen). 

PApAlna, v. battre des ailes 
avant de commencer à voler, t. g. 
un pigeon (to clap the wings be- 
fore flying). 

r*paA,a, et V. où il y a peu d'eau 
(to be shallow) : Olemea — éleiaa 
ailevaà.UapauliaU iiaù[the tiod 
ha> been left aground by the tide), 

Rapa*, a. bien cuit, un peu 
croù leu X (well cooked, crusty): Ua 
— le man nei. Syn. Vela f«i<i. 

Papaa, adv. entièrement, par- 
bitement (perfectly, entirely) ; Ua 
tiua —, V. g. deux objets dont l'un 
ne di^passe point l'autre, 3 tia. 

Fapavao, s. bordure de grand 
bois, de haute futaie, qui environne 
un fia : Otooile — . 

Papevn, v. prendre une entorse 
(lo stumble) : Ua — lo ta vae. 

Papeva, s. entorse (a sprain] ; 
'0 le^ itiiti, 

Papeva, v. bire une faute en 
]iarlant (to make a mistake in spea- 
king). 

Papltema, s.baptémc(baptism): 
Pt ■ tc manaà i le —f loe, ou te 
monad ai,- manaà i ai. 

pBpiteim, V. baptiser (lo bap- 
tise): Ou le — de i ie āuafa o le Ta- 
md, ma le Alo, ma le itamai 
Paia. 

Papltemalna, a. baptisé (bap- 
tised) : ie tagata na -~. 

Papon, V. s'appuyer contre les 
pou d'une maison (lo letin...). 
. Paaapaaal, v. répandre, divul- 
guer au dehors ce qui était secret 
îfa spread abroad what was secret). 

■" * ■ ■ r. être fatigué 



î — PAT 

de voir, d'enteodre quelqu'un em 
quelque cbosa (lo be weaned, a^ 
plied lo eyes and nan). 

Pa«l«, V. être appelé enanyeoz 
à cause de sea voyages ou TÏsitet 
trop fréquentes : Ua — Ima aliif 






i.Va- 



loa le lau «oo (to be tedious), 
Pasiknte, s. piques ^an-over, 

Pa*lpiwl I interj. eiclaraatïon 
de mécontentemcnl, d'indignation. 
i la vue de quelque chose qui d^ 
plaît : — U laulala tool 

Paaa, a. et v. gros, considérable 
(large). Sy. Tele: Semeaoleas— I 
le fan mea «a pamipatvi laaa. 

VMa, s. espèce de banane (ona 
kind of banana). 

Pala, a. grossier, grosMère, v. 
g. se dit du sable, de la poudre 
(coirsc) : le one — . 

Pata, a, etv.couvertedepustn' 
les, en parlant do la peau dans cer- 
taines éruptions cutanées <lo be 
swollen, to be lumpy,'ofthe skin in 
somo eruptive complaints) : Ua — 
le lino i le mageto. 

P*ta,v. faire le fanfaron, lorsque 
le secours est prés ; v. g. nn en&nt 
quand il est avec son père (bluste- 
ring, bullying when help is near). 

Palamemea, 3. gomme rouge 
(red gum). 

Paiamn^a, s. et t. taches 
rouges, être couvert de taches 
rouges, V. g. le corps des eoftmts 
(patches of red in the skin of in- 
tents). 

Palapata, a. grands, beauK 
hommes (taU, great, fine) : Se nuit 
lea e — ona tagatal 

Palapatavale, a. malhonnête, 
sans réserve, discrétion (inconside- 
rate). SjTi. Ifitauale. 

PntsiA, T. faire du bruit en 
tombant, en frappant (lo make a 
hammering or chopping noise). : 
Ua — letaaU tamaloa. S;. PāA. 



X. _ - --- 



PAD 



— t07 — 



?KV 



Y. résonner, retentir, 
T. g. nne natte que l*<m frappe dans 
le poula <to resound, as the beating 
of the mat at a night dance) : lea 
le tnea e -^f Ai o ae poula. 

Fate, a. vieux, mais encore 
fort (aged but still strong) ; plur. 
papale :Ole toeaina — . 

F«ié, petit tambour en bois (a 
small wooden drum). 

PaieAloaiea, a. homme entre 
deux igcs (middle-aged). Déjà 
vieux, mais endurci à la fatigue. 
Syn. Pote fua^ e maàà. 

Fail, FatUlHia, v. battre des 
mains en signe de joie, et quelque- 
fois aussi en signe de douleur (to 
clap hands). 

FaiUio, V. remplir une commis- 
sion auprès de la personne même à 
laquelle elle est adressée (to deliver 
a message to the person himself for 
whom it is intended). 

Faio, s. canard (a duck). 

FaiA, scrofules au cou, écrou- 
elles (scrofula in the neck). 

Fatô, a. et v. scrofuleux : lena 
tâma — ! flxpression injurieuse. 

Fata, s. grosseur flatueuse qui 
croit dans le dos, aux épaules, 
au cou, etc. (a latty tumour) : Ai o 
se — . 

Fatmnlml, s. espèce de phi- 
mosis occasionné par l'opération du 
tafao (a kind of phimosis). 

Fatvpata^ a. et v. rugueux, ra- 
boteux, plein de nodosités (lumpy) : 
— laau, Syn. Ponapona. 

Fatapatn, s. coquillage (a 
shellfish). 

Fa(af«, V. battre, frapper. Syn. 
Palutu (to beat). 

Fan, adv. entièrement (entirely): 
TJa la tusa — , ils sont tout-à-fait 
semblables. Syn. Papou, 

Fan, s. arbre estimé, dont on 
fait les casse-tétes (the name of a 
tree from which clubs are made). 
T. s'étendre jusqu'à..., aUar 



jusqu'à..., étra borné per. m (to b# 
as far as, to reach to..., to be boun* 
ded by) : Pau o/u, s'étendpe de- 
puis; pau maiy s'étendre jusqu'à... 
Pau atu i Puapua, pau mai i Sa- 
lelologa, depuis Puapua jusqu'à 
Salelologa. Voir Gala atu. 

Fan atn I lama, avoir accès, 
être accueilli : Sei pau atu % ou 
luma la matou faàioga atu. 

Fan, V. cesser, s'arrêter là (to 
stop) : Ona pau lea, c'est là tout 
Pau, dit avec colère, signifie : je ne 
t'en dis pas davantage; c'est tout 
ce que j'ai à te dire. 

F^ù, a. et V. morne, redouté, qui 
inspire la crainte (dreaded). 

Faù, s. peau (the skin): Nao 
le — . Fofoè le — . Ua maosioH — . 

Paù, s. écorce des arbres (the 
bark of trees) : Ole — o le laau. 

Faù, s. croûte (the rind) : le^ 
o le mctëi. 

Fadi, s. cosse, gousse (the husk): 
Fofoè ma lafoai le — 

Pa'ù, a. croùteux (crusty) : Au- 
mai aina man — . 

Padi, V. tomt>er (to fkll down), 
plur. paùù. Syn. Toulu. 

Fadi, s. chute (a fall) : I le osa 
lou paùf au jour de ta chute. 

Fadi, V. au moral, tomber dans 
quelque faute qui entraine l'inter- 
dit, l'exclusion, en parlant des caté- 
chistes, etc., chez les protestants 
(to fail) : l/a — i fafine. 

Fadi fao, v. tomber la face contre 
terre (to fall upon one's face). 

Fanfn, s. une espèce d'i/S (one 
kind of chestnut). 

Fanll, s. pourpre (purple) : U 
ie—, 

Faalla, a. et v. arrêtée, tombée à 
sec, en parlant d'une embarcation 
(to be leil aground by the tide) : 
Ua — lo matou vaà, 

Fadi mamaia, v. tomber pe- 
samment (to fall heavily). 

s. etT. endroit bâmi 




ail*, toajoura. eacatt. ca 
liuuelleniEiit (L'antmnallT, yet) : 
luo inu pea iava. Sy. bu. 



Kk* !■■■■■. k. ttmtwr .1 ll 
mivprv- (111 f:ill upan iiiie'» back). 

^*^. '>. >-l V liniililesptud'un' 
liomiiif <|i]i iiiarrhc <:i I'ltotfUL Uw 



Pb*«. V iiial pirii-r. iifitr un 
imiivnU laiieaiteito -|iMk evil, lo 
ui» Uiil UntFunite). 

^, lortirnlt" rcjitripliTP. v. ■;. 
ilnnn III) oompte : E lan —, il n y 
i>n n i|ir>in liinlv i.>iw>. 

1^. imrtitiil^ iiilerroialive pl Jb- 
jtmrtivi- i')r .,A-helli*r>; Ptetealu, 



la alu pea laaflt. 



B p« Itiai.p» 






latt. Au ii|i. : mié, liibile i tiaat- 
per. On cnmpuv au petit du paà un 

Mias le hm : /tuUāma a peà. 

f»m. jdT. n'importe loo matter): 
Savali — f*iin mala pai.n'impar- 

^ ataâ. i:oi)j. Si tii) : pa afai • 
(.: alu. 

KapMB. V. agir ainsL conlmnEr 
:iia!ii iioact thus, toountiiiiie thus): 
.Viri — iKHjia i la ata, <ie penr qn'tll 
loiijoun .linit, noiu 

lApa*, j. Iiirondelle «the !iwa)- 
: Faapeàpeà Id lu faàpta 
ramaioa. I'ft liaiiune ressem- 

u i>ettpai. il lie ^'arrête milla 



lini Minuhed 
t lurlant >lr la 



Cd 



ixur jiar .liliï to move awiy, i 
land :iHidei. 

•a. s. tafme. Qol. (a *«¥< 

•U U — Si. galH. 

■^ .1. ■-'t V 









b«.fMd>:'J if II 



1 -. (J^ 



^ V iWrn j sw. --n istrlant 
J-«nr-"inv I'.wi.d' in iniit»(..in.-d 

p^ V .ifi" Urint. ■'t pnrtanl .tn 
fen. 'I'^me lamp* 'In Iw •^inuitt- 



PEL 



— 209 — 



PEN 



fi. petit repas où Van 
trempe einsi Yuiu chaud dans cette 
sauce : JTo matou foi lo matou — . 

WidÊam ? adv. comment â peu 
près ? (how about) ? 

WdkÊm^ fi. accident infortone 
(tnwihrtime) : Aet aiêe, — de peur 
qoH n arrive quelque malheur a 
^pM4qnefr-nns de nous (lest anything 
siiould happen to some of us). 

Wdbm^ a. ean salée, crititallisée 
sur le corps (salt-water crystallised 
on the body). 

^dh^pcÉHA, a. couvert de sel 
^povered with salt). 

Pet, V. luùer, v. g. une coupe 
St. Tataè (to break in pieces, to be 

). 
▼. être cassé en deux (to be 

broken in two). 

Vel, T. être divisé, v. g. le màiô 
(to be divided). 

Pci, adv. comme (like) : Pei o 
ioma tamà. Pâ o Joane. 

I^ai, adv. comme si (like as if) : 
Pei e ^ia, comme s'il était vivant 

^eina, s. division, v. g. du malo 
(division; : O le — o le malo (the 
divisaii of the malo), 

Fciflal, ooqj. mais ibut). Voir 
PeitaL 

PeÉMal, adv. comme si (like as 
if...) : Peiêeai ua oti, conmie s'il 
était mort S jn. Pei. 

^etâmà^ coiy.mais... (but): «- ou- 
foM..., mais vous, vous an contraire. 

l^ela, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). Voir Filoa. 

PeUk, adv. comme si... (as if, as 
though) : Peià o au nei o ee gaoi f 
on voleur pour que vous me 
îzainsi ? Vous me parlei comme 
ai j'étais un voleur. 

lPele,a. et v. chéri, plus aimé que 
les antres (deu-, beloved) : O le 
tàmapele i lona tamà, 

Pete, a. personne chérie, préférée 
(a pet) : lama — . 

Felê, T. dianler devant «ne mai- | 



son pour avoir de la noairitnre (lo 
sing in front of a house in order to 
get food). 

Pete, V. jouer aux cartes (to 
play with cards) : Sa matou — 
amtpô. 

Poteyn, s. partie de cartes (game 
of cards; : le e tan. 

Peteaw, s. redingote, paletol 
(a coat) : — nita. — uU, — aà, 
ample. — umi. 

Pete, ptAapcste, v.mentir,trom- 
per fto lie, to deceive) : Soia le — 
moL Sy. Pepelo. 

Petegte, a. trompé. Sy. dlid* 
Zegia : la ôe, nei — ôeele amL 

Pete, s. sabre, épée (sword) : 
Taile^. TmiU^. 

s. serpe (a bfllhook). 
,s. e^iéce particoIîèM 
d*igname (one kind of yam). 

Petepete, s. nom d'un poisaïai 
parfois mortellement vénéneux (the 
name of a itsh sometimes IktaUy 
venenous). 

Pf e. V. découper, v. g. nn co- 
chon cuit (to cut up) : Oaieemate 
penaiaaf 

, s. couteau (a knife). 
, s. piège, panneau (a 
snare, a noose). 

Pe «e, V. attraper dans un piège 
(to snare). 

Pearik, adv. oiviron dans œ 
temps-là (about thb time). 
Pe ae j a^ s. action de découper. 
Peaa^ema, v. T. r. se savonner 
la tétc, se dit des chefs. Sy. I7tt 

i^g — , P«e« tete, s. crafMi 

(crayon, pencil). Pêne tuti, pHime. 

Pfci, adv. comme ceci, comme 

à cette heure-ci (like this, about 

this time). . 

Peael, adv. comme d'ici à... : «^ » 
ifotoiifu, comme d'ici A llelanttt. 
Peael oaa feat Gomme d*ici 
jusqu'où ? (From thence where ?). 

Peael, adv. environ A cette épo- 
que (about this time). 

14 



PES — ! 

;. pénitence, ucre- 
ment (confession). 

PsBB, s. coco rape (scraped co- 
CM-nnt). 

Pont, a. restes de choses râpées, 
cuites (scraps) : Na o ~ lava. 

Peau, a. vieux, flexible, Boople 
i force d'être usé (old, loR from 
wear) : It t'uipo —, 

rat, s. nom d'un pois- 
le of a fish). 
papa,s.papier(paper>. 

Pepe, s. angles d'un tala cir- 
culaire de maison samoane (the 
comers of the tala or round end of 
a native house). 

P«pe, piur, de jte, a. pourris, 
morts (rotten, dead) ; harassés, trés- 
btifCués (tired, wearied): Va — vas 
i la tavati. 

P«p«, s. papillon (a buiterR;). 
Esp.: — atia, — /■«», — peàpeà, — 
tama, — «ino, — togo, etc... (na- 
mes of butterllies). 

Pepe, pepcpcpe, t. voltiger (to 
Ontler about). 

P«pe«, 3, qui ne peut marcher à 
cause lie la tona (crippled from tana 
Ml the soles of the feet). 

Pepelgaleoau, v. être cassé, 
panag-éen deux, juste par le milieu 
(to be broken in halves). 

P«pelo, a. menleur (a liar). 

PepHo, s. mensonge (a lie). 

Pcpelo, T, mentir, tromper (lo 
deceive). Sy.'Ofa. 

Pepein, a. décrépit (decrepit). 

~ f. pluf. de pena. 

.. et Ï. sec (dry). 
, s. bai-ard. grand par- 
leur. Syn. Gaganaiao,ta.utolaioo. 

Peped, a. plur. de peli, g'ras. 

Peae, s. chant profane et reli- 
gieux (a ballad, a song, a hymn). 

Pcs«, V. chanter (to sing) : Sa 
ou — . Sa laloupepete, plur. 

PeaeQB, s. chant accompagné de 
muùque(song accompanied by mu- 



tt — PII 

PmI , T. tomber riolemmcpt, t'ap- 
pesanlir sur..., v. g. une épidémie, 
lempéte, etc, (to beat upon, to come 
«rilh force, to dash down): Oiafaà- 
mai 140 — . Uo tei i 1« - o ta «iw. 

Paw l , V. croîtra en grande quanti- 
té (to grow numerous) -.Va— le fai, 

Pcala, a. accablé, v. g. par l'épi- 
démie (depressed) : Ua — du e 1« 
faàmal. 

PcU, a. gras (fat), plur.pepeti; 
pour les animaux. Syn Puta : 'O \» 
manu ua—.O manu peptii umo. 

PmI, v. jouer aux boules. 

P«togi, V. jeter sur; bpider (to 
stone). Voir Fetogi. 

Pava. s. nom d'un poisaon géla- 



Pl, s. nom d'une espèce d'alpha- 
bet pour les commençants. Sjn. 
Piapa (primer): Ifta lau — 1 

napla, s. écume (froth, scum). 

Plapio, V. et s. Voir Pitapimia, 
jeter des cris, les hauts cris (an out- 
cry, a shoulingj. 

PlauM, s. arrow-root cuite avec 
le jus de popo. Pia, ancien nom de 
l'a rrow-rool (arrow-root cooked with 
expressed juice of the cocoa-nut). 

PU, V. adhérer, s'attacher, se col- 
ler à... (lo cling lo...). 

PII, V, 1everavecde3cordes,v.g. 
les pola d'une maison (to draw up). 

PII, ï. envelopper (lo fold). 

PU, T. grimper, escalader (ta 
climh). 

PII, V. jeter à terro son adversaire 
au fagatua, en lui engageant les 
pieds (a throwing by entangling the 
feet in wrestling). 

PUIlma, V. croiser les bras de 
froid, de douleur (to fold the arms): 
Tagi — i le alofa i lana atalu. 

PUpll, a. frisés, crépus, les che- 
veux (curly) : lau ulu — . 

PilpU, V, se serrer contre (to 
ding together) : — mot. 



PIP 



— 211 — 



PIS 



F ll tog » , s. personne par laquelle 
d'antres personnes sont liées à une 
famille (a person through whom 
others are connected with a family). 

Piltfa, a. collé, accroché (tight): 
E le mafai^ ua — . 

Plltia, a. engagé, pris entre.... 
(entangled) : liable talo i le maà, 
Da^'le manu tagi, 

Plltlii«, V. sc coller, adhérer à la 
peau (to adhere) : Va — le mea neù 

Piltall, V. poursuivre de prés les 
fuyards (to pursue closely). 

PtHra*, V. gouverner, faire mar- 
cher une embarcation au moyen 
d'une longue perche (to stick to the 
canoe). • 

rai, s. lézard (the lizard). 

Ptlia, V. être accroché, pris, 
embarrassé dans^ entre, etc.: Ua — 
le laau, ua lavea i luga. Sy. Piitia. 

raiplU, V. être près, approcher 
(to be near, to approach). 

Pillti, s. nom donné à une cre> 
vette d*eau douce, que certains 
chefs ont prise pour emblème (the 
name given to the freshwater spra wn 
by some chiefs whose emblem it is). 

Too, pipllo, V. être sali d'excré- 
ments (to be dirty with filth). 

Pine, s. T. mar. tolet (thole). 

Pine, s. grande troupe de petits 
poissons (a swarm of small fishes). 

Pine, s. épingle (a pin) : Aumai 
se — . 

>, s. haricot (bean). 
>, V. tarder (to be long), s'em- 
ploie toujours négativement : E 
le--, E le — ona sau, 

PI*, a. tors, tordu : Tua — , bossu. 

PI6I, piopl*l, V. rendre tordu, 
bossu (to make crooked). 

Plot, V. chercher des chicanes, 
être méchant, pervers (to be per- 
verse). 

PIpI, s. dindon (the turkey) : 
le àiga e tau faàpipi. 

PIpI, s. nom d'un arbre (the name 
of a tree); — , nom d*un coquillage. 



PIpla, a. où il y a beaucoup de 
pipi (full with pipi), 

PIpll, V. adhérer, être collé à 
(to stick to) : — i le laau. —, v. sc 
serrer contre : — mai nei e paù, 

PIpIl ata, V. suivre quelqu'un, 
son parti. Sy. mulimuli atu, 

Piplll, a. et V. boiteux, infirme 
(a cripple) iNao^e nonofo, 

PIpUo, voir Pilo, v. avoir une 
odeur d'excréments, s'être sali 
d'ordures. 

PIpInuaosI, s. ifi d^à fort (an 
ad\'anced stage in the growth of the 
chestnut). 

Plplne, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

Plplne, V. voir Pine, tarder : E 
le — , il ne tardera pas. 

PIpIsI, a. et v. contagieux, qui 
se transmet (to be infectious, to be 
contagious) : le mai — . 

Plplsl, V. être influencé par 
l'exemple (to be influenced by 
example). 

PIplsl atn, V. souffler dans l'œil 
pour en faire sortir la poussière. 

PIpIvaUal, s, ifi peu avancé 
dans sa croissance (young ifi). 

PlAa, s. vacarme, tapage (a con* 
fusion of voices, a noise). 

Ptna, V. faire du bruit, du tapa- 
ge (to rattle): Oaie-^l Soia le —, 

Plsao, pUapIsao, v. et s. faire 
grand bruit (an outcry, a shouting). 
Syn. Pisatalau : ai e -^? — , 
chanter en travaillant. 

Pl»l, V. tomber (to fall) : Ua — 
i le sami. Nei -^ia te ôe. 

Plal, V. éclabousser (to splask 
with water) : Ua — mai. — , g. 
éclaboussures \ Ole ^- sami. 

PIsI I Inga, v. saillir en haut. 

Plal I lalo, v. tomber à terre, 
glisser : Ua au numinumia, ua — 
i lalo. 

Plsla, V. se répandre. Sy. Tupu 
tele i tagata : Anei a^le mea nei. 

Plsla, a. qui a reçu des écU« 



POA — 3 

bouMorea (spluhed, as with mnd) : 
Va — toù àfu t Uma Mo. S« dit 
lafai au fig. pour le moral, 

Ftaa, V, être répandu (lo be 
.Spread abroad) : Ua — la tola. Syn. 
Va lau iloa tagata. 

ntm, a. boiit, eitrémité d'un 
olyet (the end of anything) : 1« — 
laaa. Ua leaga le toai — . Faàpiso 
hut, des 2 bouts, par les 3 boats, 
Pito, pito ane i ai, apréa lui, le 
snivanl. — mea, bout. — faniia, 
bout d'un champ, — nuvr, peuple, 
quartier d'une \il1e. 

piuimalo, s. royaume, gonver- 
nement (kingdom, govenunent): 
le — polotana. Sy.malo, plus uailé. 

Mtoplto, s. l'anus (anus). 

Po, s. nuil (night) : le ao ma 
(e — . Na eau i le (on — . 

VA, adv. de nuil (bj night) : Va 
jfflu —, Galue —. 

Po, cnnj. ou, ou bien (nhether) : 



it lui 



Oia, 
frère. 

P», V. être nuit. Taire nuit (to be 
night): Ua — , il est nuit. Au Hg.: 
être sur le déclin, près de mourir 
(to be on the decline) : le toeaina 
ua leva, ua po, ua lata mai le po, 

Po. V. titre obwurci, couvert de 
ténèbres (lo be benighted), 

Po, V. couvrir, frapper de la 
■nain, pour écraser, pour prendre 
(to slap) : — le manu. — le mo(io. 

Po, V. jttraper, saisir, v, g. se dit 
du chat, du hibou, etc. (ta caich as 
a cat or an owl does). 

Po, s. jour, pour la supputation 
du temps (the day) : Ua mauoe — 
e fitu. Ua — loti, il y a longtemps. 

Po, s, temps, époque : / — o le 
fatua, I nei ona po, actuellement. 

Po «ta, V. donner un souRlet 
Tarifai po, v. souffleler (lo slap). 

P«M, a. assigné. Ii\é (appointed, 
fiied) : — tnamao, assigné long' 
temps d'a^-ance. Ua — nutmao It 
fono. 



i — POG 

Po«, s. espèce puticnliire 
d'igname (one kind of yam). 

Po*, a. mile, pour les animaux 
(a male animal). 

Pokl, V. châtrer, ay. Faàpoa, 

Pool ? qui ? pour pe o ai. 

PoMpoA, a. qui sent La pèche, 
le poisMn (fishy-smelling). 

Poc, a. gauche au travail (awk- 
ward at work). 

Po>, V. loonrir, périr, dépérir (to 
die): A^a au /ai a —.Faitaata — . 

Po*»», V. se promener le soir 
au clair de la lune : Sa moAnt — . 

Paemga, s. promenade au clair 
de la lune : a maa e /ai i —r 

Paevag«, s. personnes qui se 
promènent au clair de la lune (the 
walkers at moonlight) : Ai o ae — . 

Pote»? poolM? r*oUCB? 
polfea? adv. où7 (vhere?). 

(juesl. Ubi : Poofea t te mau aif 

Quest. Qua: Poofea e tealuiaif 

Quest. Undè :PM)/eae ta aau air 
£(0sau maifeaf 

Quest. Qui : Poofta e te m ane 
iait 

Pofla. adv. combien de jours ; 
dans combien de jours ; — e te mu 
airdanscombiende jours viendras- 
tu?— la outou malagaT 

Pogal, s. souche, racine princi- 
pnlR(thc rool.the stump of a tree); 
'0 le ^ o le loau. Sy. pogali. 

Pogal, s, source, principe (the 
cause) : '0 1« — lea a mea leaga 
iieise. Sy. Tupuaga, 

PoMallsB, à Upolu; pagalsn, 
à Sauaii, s. narines (the nostrils). 

PogalDiata, a. l'œil d'un coco. 

Pogope p *. V. être seul (la be 

PogMl, s. souche (sturop) : '0 Is 
-Ole niu. 

Pogali, s. tranches plates qui 
s'élèvent au pied de certains arbres 
(Hat slabs of wood raising from 
the ground to the trunk of some 
trees). 



POL 



— 213 — 



POL 



a. difficile, austère, sévère, 
rébarbatif, colère (harsh, sour, se- 
vere). Sy. UaUagofie matapopogi, 

Pogia, a. surpris par la nuit en 
chemin : Ua nuUou — i le vaivao. 

Poylpogi, s. crépuscule (twi- 
light). 

P»jIb«, a. obscur, ténébreux 
(dark) : Va — le fale nei. 

P»jIb«, s. ténèbres (darkness) : 
Faigata le »avali ile — . 

PouImi, v. faire sombre, obscur 
(to be dark) : Faàtoà —. 

Pol, s. nom d*un petit poisson 
(the name of a small fish). 

P0I9 polpoi, V. vénérer, respec- 
ter (to venerate, to pay deference). 

Pol, poipoi, s. respect, crainte 
respectueuse :^0 le — ta te ôe. 

Pol^ polpoi, V. être retenu par 
la crainte (to stand in awe of). 

Pol, V. tuer les mouches en écra- 
sant avec la main (to kill flies by 
slapping). 

Pota, passé de Po, frappé, saisi. 

Potpol, s. une troupe de pai 
(a shoal of poi). 

PolpotYole, V. craindre beau- 
coup (to fear much). 

Poltan, V. être longtemps (to be 
a long time, to remain long). 

Polo, s. feuille de cocotier tres- 
sée pour la clôture des maisons 
(plaited cocoa-nut leaves): — puipui, 
— siêi, — vaif feuilles tressées, par- 
tagées en deux pour garnir un ap- 
partement. Syn. Tapaau. 

Poloal, V. transporter un cochon 
sur une pola (to carry on a polo), 

Polapola, s. pola double pour 
porter les vivres aux chefs (a double 
pola used to carry food to chiefs^). 

Poloto, s. tranche du tronc d'un • 
bananier, pour se laver les mains 
(a layer of the trunk of the banana 
peeled off) : Aumai se — . 

Polalo, s. T. r. bois à brûler 
(firewood). Sy. fafie. 

», 8. pola qui est en 



dehors, par dehors la maison (the 
outside pola of a house). 

PolataUinfolo, s. au figuré : 
étrangers qui n'ont aucune relation 
avec la fanûlle, et ne savent ce qui 
s'y fait (strangers). 

PolaUmiole, s. natte à Tinté- 
rieur de la maison (the inner pola), 

PoIAyoA, s. feuilles de cocotier 
tressées pour couvrir une embar- 
cation (plaited cocoa-nut leaves used 
to cover a canoe). 

Polcpolo, s. portion de nourri- 
ture pour un enfant (the portion of 
food for a favourite child). 

Polepolo, V. prendre d'avance 
quelque chose sur la nourriture 
commune, et laisser le reste pouf 
être divisé ; prendre un à compte 
(to eat a psurt of some food, leaving 
the bulk to be divided out). 

Polepolc, a. et v. préoccupé, 
avoir peur de manquer, de ne pas 
réussir (anxious) : Ùa fana — . 

Polepolevole, v. avoir une 
crainte excessive, démesurée (to fear 
excessively). Sy. Paktai. 

Polepolevale, v. palpiter, en 
parlant du cœur (to palpitate, as the 
heart) : Ua — lo ta fatu manava. 

PollII, s. seconde récolte de talo 
dans un même champ (the second 
crop of talo). 

PoliU, V. planter de nouveau un 
champ de talOy qui vient de pro- 
duira sa l** récolte (to plant again 
talo). On lui compare un travail 
pénible : le polUi le mea net. 

PolIU, V. frapper un second 
coup, répéter une mauvaise parole 
(to strike a second blow ; to repeat 
a bad word). 

Polo, s. couteau (a knife). Sy. 
Naifi. 

Polo, s. poivre du Chili, piment 
(chili pepper). 

Polo, V. découper une volaille, 
un cochon. Sy. Pena (to cut up). 

Poloal, v. envoyer un message 



PON — 3 

i i|ne1(fn'un(to send a message to). 

PoliHil, Ï. envoyer un ordre à 
une personne ^loi||;Dée : O m — a 
aif It^ aie aiii. 

Paloal, s. el v. recommandation 
en partant, en mourant (to liaive 
commande). 

Poloalga. ». précepte, ordon- 
nance, commandement (a message 
or cominatid, a commandinont) : '0 
1« — a II! Ataa. O te — a le alii i 

Poioga. s. esclave, tributaire 
(slave) : Ou leleie-. Nofo —, être 
dans Icsi'laiage. — , chapeau, syn. 
usité PhIo\i. 

Polofld, a, Pt V. moisi (mouldv] : 
Vie a — le mea net. 

Polopida , s. primeurs (first 
fruits) ; — o fua. prémices. 

Polopol* «(a, v. donner les 
prémices au maitrc (ta give tbc lirst 
fruits) : Mea e — ite alii. 

Polopolo, V. découper, partager 
une pièce de *iapo (to divide) : — 
ane to taîoit tiapo. 

PolopologA, a. couvert de moi- 
•issure (mouldy) : Ualea/ja,ua — . 
Sj. Legalegd. — , e. nielle. 

P*loiao, s. nom d'un arbre 
(the name of a tree). 

PoBn, s. nœud, v. g. dan^t un 
arbre, dans une pièce de bois (a 
knot) : Tafi le — nei. 

Pmui, s. défaut, coté défcctiieuT 
d'une personne (a fault) : '0 le — 
Im le alii. 'Otou — teao It lafaa 



IMo0a, 3. gosier, pomme d'Adam 
(the throat, Adam's apple). 
PoBBlvl, S. ce qui est saillant 
II. g. le coude, etc. 



qui a beaucoup de nœuds (knotty). 
Pottaponante, ponavae, s. 
cheville du pied (the ankle). 



f — POP 

^■■■■li, s. et V. le bourgeoniM- 
ment du fruit de l'arbre à pain (the 
budding of the fruit of breadfruit), 

Paae, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

roB<ri, V. prier instamment, 
urger (to ask, to press) : — moi lea 
feau ! aei tnaloto ai. Sj'. Tauanau. 

PaiMl, V. faire souvent une 
chose (to do a thing frequently); 
rester à faire, demaader souvent 
(to keep on doing). 

Po o al? po al, qui? (who 7). 

rap*, s. Jours gras, temps des 
gala, appelés pa (feasting days). 

Pop*, s, les temps anciens (old 
limes) : Anamua i — . 

Pope, a, papiste (papist) : O It 
tdma lulu —. 

Pope, s. le Pape (the Pope). 

PapeMcl, comme d'ici à... : — 
i jlpja, comme d'ici à Apia. 

Papo, a. et v. réduit en poudre 
(dn) :Va — te loan net. 

Pop», s. fruit du cocotier complè- 
tement mûr (a cocoa-nut fully ripe). 

Pap4, s. méthode particulière de 
pécher (one method of fishing). 

Pop*, v. battre sourdement des 
mains (to clap dully) : So — . 

PAp*, r. frapper légèrement, v. 
g. un enfant pour rendormir(ta pat 
gently). 

Popo*,a. gros (larf;e): Omta — . 

Pap*a, a. ct v. où il y a beaucoup 
depopo; («/anua—; qui seat le 
poisson de mer (abounding inpopo, 
fishy-smclliog). 

l^poal, v. être parti depuis 
longtemps, passer beaucoup de 
nuits dans un endroit (lo be man; 
mglhsin a place,tobea long time). 

Popoè, a. timide, effrayé (tûnid, 
friglilcncd). 

Popoè, a. faible de corps (v/eA 
of body). 

P^o*,v. avoir peur de tomber 
(tu fear to fall) : Sa au — ina aa 
tnouolu^ noua. Sy. Lilià. 



POP 



— SI5 — 



POT 



(angry looksX 

^mfmfgÊky T. regarder fixement et 
avec colère (slare) : — tmmi faàpem / 

Wmpmfijk, £ûble lumière crêpo»- 
colaire, de grand matin et à la nuit 
tombante (twilight). 

Psyji, T. Toir tronble, ne pas 
bien distinguer (to see confusedly). 
Sy. Vaai faànenefu. 

yppgji, s. obscurcissement de 
la rue (the dimness of the eyes). 
T. avoir Tair chagrin* 
», a. préoccupé, précipité, 
inquiet, soucieux (to be in trepida- 
tion, to be anxious) : Na au fana 
— . Aûà e te — a taeao. Loto — . 

Popo l e, s. souci, inquiétude 
(care, anxiety) : Tele Um — i loù 
atalU. Tele loù — ia teôe. 

Popole, v. tremblotter (to trem- 
ble, to quake) : Ua — lota vae. 

P^pol», V. couper, découper en 
petits morceaux (to cut in pieces). 

Pôp^BialA, v. demander que le 
mâlô soit en paix (to beg the mâlô 
to keep quiet). 

Popoaa, V. se gonfler, en par- 
lant des seins d'une jeune personne 
(to swell out). 

Popona, v. être près de sortir 
de Tautre côté, en parlant d*un too 
(to bulge out). 

Popopopo, popotea, a. très- 
sec, près de se pourrir, v. g. du bois 
(very dry, inclining to roi). 

Papoto, plur. de potopoto, a. 
ronds, bien tournés, qui ont une 
belle conformation (well-shaped). 

Popota, v. être gonflé, en par- 
lant du ventre (to be swollen). 

Popovale o le mastna, état 
de la lune à son premier et à son 
dernier quartier : 1 le — . 

Papaa, s. trou dans les roches, 
par où la mer envoie une bruine 
dVau salée, d'écume de mer (a blow- 
hole in the clifls, through which the 
waves send a fountain of spray). 



I? pa «a latadr.dttM fMl« 
le Emilie? quelle parité? (wliil 
family? with what kins ?) : /\M«i • 
looiatf cheiqui demeunM-Ut 

Pa« < % V. prendro, saisir dit 
grilloiis (to catch crickets). 

Pata, & feuilles de tato cuitM 
dans Teau sans aucun apprêt^ sans 
jus de coco, sans etu de mer ^cooked 
talo leaves) iNaole^ lava, ê ImU 
se 9ua tatni êi au 

Pata, s« prudence, sagesse, ha- 
bileté, conseil, science (wisdom)* 
H Pata, a. et v. habile, sage (wita), 

Pata, s. homme qui travailla 
dur (a hard-working man). 

Pata, V. être, devenir savant (to 
be wise) : lae — ai. plur. popoto, 

Pata, s. avu i courtes jambts 
(a short-legged avii). 

Petal, s. boule de pAte, giteau, 
masi (a cake, a loaQ : — maeL — 
falaoa. 

Petelagaiola, a. numéral, dU 
boules de most (ten, of mcuri). 

Petellma, qui sait se procurer 
beaucoup de choses (industrious), 

Potepete, s. petite portion da 
poisson ou de porc (a small portion 
of fish or pork). 

PetepeCe, v. se réunir, so ras- 
sembler (to assemble, to gather to- 
gether) : Tatou — taeao, la — mai 
tattpiUega taeao, 

Petepota, a. rond, de forme 
ronde (round) : Là — . 

Petepetega, s. réunion, assem- 
blée (a gathering, an assembly). 

Potevale, a. ignorant, inhabile. 

Peca, s. siapo du dedans duquel 
parlait Vaitu à ceux qui venaient la 
consulter (the eiapo screen flrom 
behind which the aitu spoke). 

Potn, s. bordure blanche du 
siapo (the white border of a siapo), 

Potn, s. chambre, appartement 
(a room) :'0 loo i lona — . 

Pela, s. le tald, extrémité d'une 
maison samoane, séparée du reste 



PL' — a 

lie rappwument par nnc doooD 
(the end of ■ home) : E UUl tma 
fàimiu-. 

Warn. I. colonne de maison (a 
poA. a pillar) : — tu. — fewiti. 
Pa*, s. faroocle, ptutnle (a 



(bronrle* (pimpled . 

Pmui, a. qui a «es pou, en fmr- 
but dune maison : E lei — le (aU. 

P«bIb. t. daose aoctume (a 
night-dance). 

Paala. t. Taire le poula (to hat^ 
aptwla. : A'o laloa — i Amna. 

TmM, poallali, i. ténèbres. 
igiMinni-p (rlarkness. ignorance) : 
Va tele lou —. 

WmmÈt^tm, t. tGrniP pour le salut 
do soir: L'a — mai en ^(salutation). 

PmUIvH. V. Taire somlire. être 
otHCur (tn he riarti). 

PoaUlall. a. MimbiT. peu éclairé 
(dark) : LVi — le fait »ei. 

PaaHvU, a. se dit en bonne part. 
Ninplf, r]'>> n'i'ntcnd point le mal, 
<p>i ne 11* mnnait point i lo ho dark, 
Ignonnl ; in a good sente) : L'a — , 
atii, o le an maile. 

PowHtall, s. nom d'un arbre 
e*timé (the name oTa tree;-. IM le 
dit incorruptible; on en Tait des 
colonnes de maison. 



pn--tii|p?i (cDicred with pimplesX 

Pmé^oAI, t. placer les petites 
colonnes d'une maison (to pnl posts 
into a hoii.se). 

P»Mpa*l. V. soutenir, supporter 
nne personne malade (to support, 
to hear up). 

PawiM, t. colonne principale 
d'une maison (a pillar). 

Pa¥al, s. espèce particulière de 
casae-léte(acli]b). 

Favaica, a. conquis, mort (ron- 
qnered, dead). 

P<i,s.trou(a hole): n—UHti.O 
U^oleau.Olt — uamatuaUU. 



rm. T. #tjc tniDé <to haiea htàt 
ini : Ca — te àfit net. 

Pm. s. coqniUafe qm mt% da 
comet, cooqne maiine, bwnpelta 
(a trumpet sfad). 

ra. s. précédé de Iom, Ibm, 4- 
gntlie. Tafin. anns. T. b. 

Pb, s. morceau de cochon (■ bit 
oT pif I : O le hIu md le — . 

Pb*. s. nom d'un artur odoriK- 
rant (the name of a ti«e odofife- 
ron%): Ua āe art — le mto nei. 

Phb. s. nom d'un arttre (the 
name oTa tree). 

Pv». s. Dom d'm pcisMM (the 
name of a li^>. 

Paa. s. ourettara da piège 4 
poissons (the mouth of a Dah trap^ 

Pa*, s. iris (iris of the «fe»). 

Pm*. 5. troupe de >^i<^ (k 
shoal oTbonito). St. Inafo. 

Pb*. t. avoir "le maunis goAt 
d'une bouteille sale (to be bad Aa- 

(boi, tnink. etc...): Sa au tea i te 
pna. S\n. Alo laau. 

P«a, s. Deur 'a flower). 

P»A. s. corhoD, pore (pig, 
pork) : fan le ■—. .-tumoi »e fan —. 
'O le — ma*ima. Sy. T. r. : ^Im. 
Ifanu. VaogaUt. 

Pb«*. a. où il y a beauconp da 
cochons ; le nuii e — . 

PwaAetot Terme injurieux. Sf. 
Puod viiri r 'Ole au — ! 

Pua eim. a. rotnrier (vulgar). 
Sy. ravala «lui. 

Pm-*, Ï. avoir des 



(lo Tomit). —, 
Sy. lulet, T. r. 
(Tomiting) : 
Ua tele le — ia te au. 

PbmI «la, Ï. abecquer, donner 
la becquée à son petit, en pariant 
d'un oiseau (to Teed a yonng bird). 



PUÈ 



— 217 — 



PUI 



iy 8. action de vomir, to- 
missement (vomit) : Na o U — e 
tasi, lona -* lea, 

WmÉMmm, v. exhaler une odeur 
agréable (to smell) : Ua -— nuû le 
tnagoni o lau fetalaiga, 

PBalil,a. sonore,qui résonne for^ 
tement (sonorous, deep-sounding). 

PaAIvki, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Faaaea, a. fourré, boisé, non 
cultivé (dense, uncultivated). 

Fmso, s. brouillard, vapeurs 
(mist) : le matagi e lele ai le — . 
Olelâ e matafi ai le — . 

PaaoA, a. et v. couvert de brouil- 
lards, de vapeurs, v. g. les monta- 
gnes, etc. (misty, as the eyes) : Ua 
— onamcUa. 

Faapva, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

FaiipiiagA, s. peines, détresse, 
tribulation, croix, tourment (pain, 
distress, torment of mind or bendy). 

Ihampmrnffik , a . pénible , qui 
tourmente (painful, tormenting). 

Faiipiiii||A, V. se donner beau- 
coop de peines, de soins (to care) : 
lō matou fanua e matou — ai. 

Wné, s. trou où l'on plante le 
talo, rigname (the hillock in which 
the talo or yam is planted). 

Poé, V. saisir, emp£gner (to 
seize, to catch, hold oO; commencer, 
en parlant d'un mal, d'un accès, 
etc. (to begin). 

Pnèfa, s. action de saisir, cap- 
ture (a catching). 

Pii èga , s. accès d'un mal quel- 
conque (a fit) : Faàtoà — tele le- 
nei/0 H — itiUi, 

Paèia, s. accès d'éléphantiasis 
(a fit of ague): loù — na au 
taoto ai, 

PvékMi, V. saisir de suite, im* 
médiatement (to seize quickly) : Va 
matou o maiy — loa le mai. 

Pnéaofo, V. saisir en se tenant 
assis (to seize sitting) :Ia e — . 



I, V. saisir en se tenant de* 
bout (to seize standing) : Na au »• 
lava. 

Patte», s. coquillage servant de 
gouge pour la construction des ca- 
nots (shell used as a gouge in buil* 
ding canoes). 

Potetv, s. coquillage qui sert de 
trompette (a shell used as a trum« 
pet). 

Poga, s. nom général du corail 
(coral) : Soma e, tcUou tofu — mai, 

Poga, s. aine (groin). — , s. nom 
d'une maladie (a disease). Gonfle« 
ment, enQure douloureuse près des 
parties honteuses. 

PagA, a. moisi (mouldy) ; ne se 
dit que du masi. 

Pagal, voir Pogaij pugati, po* 
gati. 

Paga one, s. espèce de grès» 
pierre de sable (a kind of sand»* 
tone). 

PagaA, s. corail piquant (a stin- 
ging kind of coral). 

PagaafI, s. espèce de corail (a 
species of coral). 

Pagapaga, s. petits morceaux 
de corail (small pieces of coral). 

Pagapaga, s. gravier (gravel). 
SjTi. Jliili. 

Palal, s. place abritée, endroit 
défendu contre le vent (a place 
sheltered from the wind). 

Paialga, s. famille qui vit sous 
le même toit (a family living under 
the same roof). 

Pah, s. petit cochon (a small pig). 

PalmaaaTa, s. hypochondres, 
région hypogastrique (the hypogas- 
tric region). 

Palpal, s. porte, clôture, ferme- 
ture (a door, a partition). 

Palpal, V. fermer, clore (to 
shut, to shut ofT, to shut up). 

Fale palpal, s. prison (a pri- 
son). 

Palpal, V. bloquer, tenir as- 
siégé (to blockade) : — lé ôlo. 



PUN — i 

Tmmml, s. oiseiii(the uoMof a 
binl): Uate — Ua lagal» I 

PnapaHB, t. bouillir (to boil 
Dp) -.'O loo — le mi. 

parlant An la mer (to bubble). 

Faaeta, a. poussière, ulctéi 
qui s'attachent aux objets (Âe du»t): 
Va UU le ~. 

raaela, a. bouchd, sali par de« 
restes (dusty) : Ua — û paipa- 

Ptaaeln, s. vieux homme que 
Ton croit capable de donner un bon 
conseil (an old man who h tookvd 
up lo as an able councillor). 

Panela, s. premiers poissons 
qoe l'on prend avec un filet que 
l'on essaie pour la première fais. 

Pndn, a. qui sent tort, v. g, 
des poissons souvent réchauHés 
(strong-smelling). 

PHBcfK, V. ilre en désordre, 
■ait, V. g. une maison inhabitée (to 
be disordered and dirty). 

PbhI, v. fermer, clor«, enfermer 
<to shut) -.Va — lealaneieU nuu. 
Avà tou te panitia le lUa. 

FbbI, s. fermeture, ctâture : 
'Oh — oie vai ola. Ave éee le —. 

PbbI, s. nom d'une pèche parti- 
cutière (a fisliing) ■.'OU" a SeuU. 

PaMlakt, B.T.h. pubis. Sy. pal). 

PuOUin, V. *tre près dèlre 
pleine, en parlant de la lune (to be 
neai'ly full). 

rMlmatngl, fWtmUumtm^tm , 
T, être an-été par le vent con- 
tnUre : Ua moTou — t SaleauUi. 

Pnnlmalafl, pnnlnaatagte, 
■. arbres i)ui protègent les maisons 
contre le vent (tiees planted to 
■creeu houses). 

Poalpa, s. diaphragme (midiill). 
Voir Gaopunipù. 

Pnalpmnl, v. fermer, boucher 
plusieurs trou», couvrir (to shut 
in, lo close in, to cover over). 

PnalMl, V. arrêter, fermer (to 
■hut, ta stop with) i — Is faitotoa. 



PUP 

abondante ré- 
colte à'ifi (a large crop of dteit- 

PaMoa, plor. punonou, v. bais- 
ser ta tète, s'incliner : ~ i le totm. 

Pbbsb, v. s'appliquer forteTDent, 
sérieusement à an travail : Ja tai- 
tati ma — i laiM matagtUuaga, 
que chacun s'occupe de son aUJure. 

principalement le tovai (a younf 

biidf, 

(a fat child). 

PHBBa^»B, a. chevelure 
blanche (a while head of hair). 

Pnnu|>BBa, s. touffe de plantes 
pai-aailes (duster of pamùticals 
planta). 

Pa|Ht, V. fermer la bouche, 
tenue de mépris (lo shut the 
moulh). 

Papa, papavao, s. booqnet 
d'arbres (a cluinp of trees). 

PMpa,a.el v. agité, eflrajé, dans 
l'aniiétè (lo be distressed, to be 
perplexed, lo be agitated) : Ua — 
Ut ta loto i lenei gtUaega. Sy. 
Sapupuoale. 

lP*pA, a. chaîne de roches ca- 
verneuses sur te bord de là mer (a 
bold coast) : le loi — . '0 U nui -, 

^■pA, V. laisser la chaleur s'é- 
chapper par un endroit (to give out 
the Ileal). 

PapA, V. montrer de ta colère 
qui se réduit ā rien au moment de 
l'action (to show foi-tb anger ending 
in nothing when the lime for action 
comes). 

Papa, plur. de pu, percés (pier- 
ced): — soCo, percés de tous les côtés. 

P*pA, s, gaine, fourreau, étui, 
carquois<a sheath, a case). 

PApA, V. se rincei . 
!a bouche (to gargle, to r 
moutli). Vaiptipii, s. eau pour se 
gargariser la bouche (water to gar- 
Ble>. 



PUP 



221 — 



PUT 



voy. POpua, s. troa dans 
les rédfe, les PHpu, d'où Tean de 
mer jaillit (a hole in the cliffs...). 

^mfmé, T. plur. de puèy aroir 
nn accès qui attaque S parties du 
corps à la fols, t. g. les dents, les 
S jamhes, etc. (to bare a fit). 

Pfwf, s. personne qui souffre 
à Faine (a person diseased in the 
groin). 

Fapvgii, s. grosseurs qui vien- 
nent aux aines : Mata ai — Unj ure. 

FApA^a, s. délivrance d'une 
malédiction, en lançant de la bouche 
du jus de coco sur la personne 
maudite (the removal of a curse by 
spitting cocoa-nut juice from the 
mouth over the party). 

Pay«lono, s. nom d*un arbuste 
(the name of a shrub). 

PopvUi, V. être ouverts, en par- 
lant des yeux (to be open) : — fua 
ona mata, e le iloa ae mea, Sy. 
VaaL 

PopvUi, Y. regarder (to look 
on): Etele—eaf^ atu i le alofa, 

PopalA, v. luire, briller (to 
shine). 

Piiipala, a. luisant, brillant 
(shining): '0 le mea — . 

Papilla, s. clarté, éclat (cleai^ 
ness, brightness): Ua maeu lona — . 

Piipvla, V. arrêter, retenir, 
comprimer quelqu'un qui veut 
frapper une personne (to inter- 
pose) : ai na — le alii f 

Pnp«ln, V. se rendre médiateur 
(to mediate). 

Ptopnla, V. contraindre, forcer 
moralement (to compel) : le alii 
na na — mcUou, aei matou no- 
nofo. 

Papain, a. raboteux, rugueux 
(rough) : Se mea o leae—, 

Papona, v. bouillonner, en par- 
lant de la mer (to bubble up) : Ua 
— le 9ami, 

Papoal, V. fermer, clore (to 
shut, to inclose). Pass. Punitia, 



i, plur. de pu»a, t. Ai- 
mer (to smoke) : — umu. 

Popa«ola,a. et v. plein de trous 
(full of holes). 

Piipata, s. une espèce de ba* 
nane (a species of banana). 

Pnpota, a. gras, gros (fat, big) ; 
plur. de puta. 

PopotaoHil, V. T. r. être en co- 
lère, en fureur (to be enraged, to 
be angry). 

Papaa, plur. de puupuu, a. 
courts (short) : l/is— >à«>. 

Papn^aa, s. broussailles, réu« 
nions de buissons (a dump of 
bushes). 

1, s. malle (a trunk). 
ï, plur. pupuêay v. fumer, 
envoyer de la fumée en l'air (to 
send up a smoke) : loo '^ le 
umu. 

PaMiy s. ardeur (ardour, heat) : 
Sau le— o le vevela ; — , v. être 
ardent (to be burning) : Soana ptuo 
le vevéla. 

Paaa, s. poussière des chemins 
qui s'élève sous les pas (dust). 

Pasaloa, s. comète (a comet). 

Pa«l, s. anguille de mer (sea- 
eel). Esp. : — ùla. — uK. — sina, 
— gatala^ etc.. (species of the 
sea- eel). 

Paal, s. chat (cat). Syn. Goêê^ 
geli, 

PasI, s. ver du ventro(a worm): 
Na feosofl mai — e lua i le gutu» 
Syn. usité. Meapla anufe, 

Paso, s. tête de cochon ou de 
poisson (the head of a pig or a flsh) : 
Tuù èee lou pu90 1 Terme ii\ju« 
rieux. 

Paso, s. au fig. quartier géné« 
rai, siège do l'autorité (head-quar- 
ter, seat of authority). Sy. Pule, 
i,s. estomac (stomach). 
I, plur. puputay a. gros, 
gras (fat) : Se, tagata oleae^l 

PataAia, a. très-gras, rebondi 
(very fat). 



SAA - 222 — 

, a. très-gras (sha- 
king with fat). 

Fate, s. nombril (the navel); au 
fig., centre : Ole — oie malo, 

Pnto, s. fond ou derrière du 
filet pour le aeuga lupe, Syn. le 
muli (the purse of a pigeon net). 

Pat«, s. fête (a feast). 

Patn, V. faire une fête (to lAake 
a feast). 



SAE 



, V. Thre joyeuse- 
ment (to live joyously). 

PntiipcitH, a. et v. serrés, rap- 
prochés (close together) : — fMMa 
talo. — tagcUa ! 

PaùpnA, a. court, petit de 
taille (short) : le tagcUa — . 

Pmrava, v. babiller ; terme de 
mépris (to prate, to babble). 

, s. ruban (ribbon). 



S 



Sa, v. être aveugle, se dit pour 
un pigeon; appliqué à Thomme, 
c'est une injure (to be blind). 

Sa, a. et v. défendu, prohibé 
(forbidden, prohibited) : '0 le mea 
e—. 

Sa, a. sacré (sacred) : V le fale^. 
^leaso-^.Oàfu — . Sy. Paia, 

Sa, a. un, une, quelqu'un, quel- 
qu'une (one, somebody). Devant les 
prônons, sa est pour se a, un de 
(one oO : Sa latou mea pour se a 
latou mea (one article of theirs). 

Sa, exprime l'imparf. et Taoriste : 
Sa au i ai. Sa nofo mai le alii. 

Sa, devant un nom propre signi- 
fie la famille de... (the family of) : 
Sa Salaa. Syn/Aiga, 

Sa, a. colère, bourru : Mata — . 

Saa, V. danser avec le tene (to 
dance) ; s'élancer (to jump). 

Saa, a. court (short) ; red. Saa- 
aoa, plur. Sasaà. Syn. Puu, 

SÎeÛi, v. répandre, verser (to shed): 
Aumai ou te — ina. Syn. liligi. 

SaaII, V. regretter, être dans la 
douleur à cause de la perte de... (to 
regret, to grieve for). 

Saaflga, s. regret (regret, grief 
for a loss). 

Saaga, s. branche de la perche 
d*un pigeon (the branch oî the pi- 
geon's perch). 



Saai, V. répandre, vider, syn. Li- 
ligi (to shed) : Se, — le fagu. 

Saalo , adv. continuellement 
(continually) : Aisi — . 

Saalna, v. semer, asperger, en- 
semencer (to strew). Syn. Xûlà. 

Saalan, SAlna, v. secouer (to 
shake) : — ona àfu, 

SAAsAA, a. court, bref (short, 
brief) : le tagata — ,Ole tola — . 

SaatI, V. répandre (to pour out). 

Saatula, s. nom d'un coquillage 
(the name of a shellfish). 

Sae, V. écorcher, tirer la peau, 
récorce (to tear off the bark or skin): 
Sae èse. 

Saé, V. chavirer (to upset) : l/ia— 
le vaà. Syn. Faô. 

Saè, V. lever une jambe, comme 
quand on tombe dans la lutte au 
casse-tôte (to elevate one leg). 

Sn'é, s. danse où les personnes 
sont nues (dance of naked persons). 

Sae,a.dont tous les aso sont neufs, 
en parlant d'une maison: le fale^, 

Sae, V. déchirer (to tear) : — lUii 
déchirer avec fureur. 

Saei, V. déchirer (to tear): — 
Hlii. — ninii (to be torn in pieces). 
Récipr. Fesaeina. 

Saela, a. déchiré : Ua^-le àfu, 

Saega, s. action d'enlever Técor- 
ce, la peau : V legale fau. 



SAG 



— 223 — 



SAI 



), V. branler les bras en mar- 
chant (to swing the arms^ as in wal- 
king) : — mimUa. — mcmiapo, 

SadnA, V. déchirer en deux (to 
tear in two) : — le ie, 

SafiKmgiilcaia, v. déchirer en 
deux parties égales (to tear in two 
equal parts). 

Saèaaé, t. porter quelqu'un en 
le saisissant à deux (to carry bet- 
ween two in the hands). 

SaMMi«, V. déchirer (to tear in 
pieces) : — ninii fast ie. 

Sa^Mié, s. espèce de crabe (a 
species of crab). 

Saesae, adv. avec violence, 
avec une grande ardeur, véhé- 
mence, en parlant du feu (brightly, 
brilliantly^ as a fire) : Jfu — . Syn. 
Tetele, 

Saesae, v. T. r. saisir, appré- 
hender (take). Syn. Tcigo. Fetctgofi. 
Saea, v. disperser, séparer (to 
scatter, divide). Syn. Faàtaapeape, 
Saea, v. racler, ratisser (scrape). 
Saiea, v. être frappé, atteint (to 
be struck) : Ua — He togi. Être en- 
levé (to be removed) : Ua — le mai 
i le vai. 

Saiole, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Salue, v. battre, frapper (to beat). 

Saga, v. être incliné à..., porté 

à..., tourné à..., ne cesser de..., 

(to do continuedly) : loo — gaine 

lava. Oloo — mafu le mai. 

Saga, s. dot (dowry), richesses 
que la femme donne à son mariage 
(property given by the woman's fa- 
mily at her marriage). 

Sagaeae,s. T. r. hache (an axe): 
Aumai se — . Sjn. Faasaga ese. 

Sagasaga, v. être très-porté, 
très enclin à... (to be inclined to) : 
— ola. — tuptc — galiie, 

Sagasagatea, s. espèce de ba- 
nane (one species of banana). 

Sagatonn, v. être dans une di- 
rection droite, présenter la face (to 



be a in stndght direction ; to fece 
towards). 

Saglnl, v. chanter sans mettre 
de repos entre les versets (to sing 
without rest) : Aûd le — pea. 

Saginl, s. personne qui chante 
ainsi. On lui compare un babillard. 

Saginl, v. défendre une chose 
et la faire soi-même ; parler de tra- 
vail, et ne pas y toucher. 

SaglMifl^. a. léger (light) : V le 
àvega — . 

Sagiaagt, a. agile, leste (nimble). 

Sago, V. s'enorgueillir, se pava- 
ner de la grande quantité de nour- 
riture et de richesses reçues (to 
boast of a quantity of food, or pro- 
perty received). 

Sago, V. remuer les lèvres comme 
si l'on parlait ou si Ton mangeait. 

Sago, v. admirer une chose (to 
admire) : Aûd le — . Syn. Moo. 

Sai, V. lier, attacher (to bind, to 
tie with cords) : Ua latou — le ta» 
maloa. — , s. paquet serré, v. g. ta- 
bac lié en carotte (a tightiy bound 
bundle, as of tobacco, etc) : — ta» 
paà. — fat. 

Sai, s. petit enclos où Ton enfer- 
me un cochon (a pigsty) : Ave ma 
tuù ile — . 

Sai, s. Pai ma saiy comme un 
tel (such a one). 

SaiU, V. chercher une personne 
ou un objet (to seek) : lea le mea 
ete — f Ou te saili tapaà. — Ou 
te saili loù toi e le iloa, 

Saiil malagi, v. changer d'air, 
de pays (to move for change of air). 

Saillga, s. action de chercher 
(a seeking, a search) : O le — pule. 

Saililli, V. chercher avec soin, 
diligence (to look for) : Oute — nei 
la ta mea e le iloa. Sy. faàmasino, 
Salna, v. jeter à terre, v. g. une 
charge de nourriture que l'on porte 
en présent (to throw down). 

Saisai, a. plein, qui déborde 
(full to overflowing). 



SAL — 

I, a. plein, qui a besoin 
d'etre bouché (filled np). 

SalMd, V. lier avec des cordes, 
garrotter (to bind round). Sy. Noch 
noa, fuHfiAsi, 

SiUmU, v. lier, attacher ensem- 
ble, entasser, serrer (to tie together) 
VsLsaiî Saisaitia, saisaiina, 

Bmîunîfgh Ian faU, s. conversa- 
tion obscène (filthy conversation). 

SolMUtaga, s. action de lier (a 
binding up). 

SAisaliaga, s. liens, les liens 
(the bindings or fastenings). 

Saltl, V. bien arranger, disposer 
avec ordre (to order) : Ua tcuti le ta- 
gâta ~~ mea! Sy. Teuteu ia lelei. 

Saito, s. froment (wheat). Sy. 
Fulumeto, 

SalA, s. amende, punition (a fine, 
a punishment): Vatnamafalana'^. 

SalA, V. payer Tamende, être 
puni (to be fined, punished) : O le 
tagata ele — , s. innocent. lect- 
io matou àiga. O le galuega fair-^ 
c'est-à-dire, seront punis ceux qui 
n*y viendront pas. 

Sala, s. a. et adv. faute, mala- 
dresse, incorrection de langage (in- 
correct, wrong). 

Sala, V. commettre une mala- 
dresse, une bévue (to be faulty): Ua 
au — lava. 

Sala, V. couper (to cut oflf) : — le 
vae, amputer une jambe. 

Sala, V. élaguer, ététer un 
arbre (to lop): — le ulu. — le maea, 
— le ttUuga. 

Sala, adv. continuellement (con- 
tinued! y). 

Salaama, s. nom d'une crois- 
sance de Vatule (tlie name of one 
growth of the atule). 

Salafa, a. plat (Oat) iVleisu—, 
V le tua — . V le maà — . 

Salafal, s. autre nom de Tile 
Savait : Ou te alu i — . 

Salalavala, pour Sala la vala, 
V. être puni à cause du chef de la 



ÎU — 



SAL 



famille (to be punished on aooouat 
of the head of the family). 

Salalan, v. se répandre, se di- 
vulguer (to scatter) : Ua — le logo, 
Anei e — le leaga, Nei — le logo, 

SaUUna, v. couper le balancier 
d'une pirogue (to cut off the outrig- 
ger of a canoe). 

SaUUna, v. abandonner, cesser la 
pêche du matin (to leave off the 
morning fishing). 

Salamô, v. avoir du regret, du 
repentir (to repent) : loo ^'U 
nuû i ona po nei, 

Salamô, s. repentir, contrition 
(penance) : Tele lou — . Pénitence, 
comme vertu ; et comme sacre- 
ment, Penitenia : *0 le mea lelei 
le--. 

Salant, s. gravier, petites pièces 
de corail brisé (gravel, broken 
pieces of coral). 

Salato, V. arbre armé de pi- 
quants (a stinging tree). 

Salato, voir Ijalato, ▼. avoir 
la bouche piquée par des substances 
acides (to have the mouth stung). 

SAlefeé, s. pays des aitu^ c'est- 
à-dire, au fond des entrailles de la 
terre (the land of aitu). 

Salcfn, s. espèce de réchaud 
dans lequel on transporte des cen- 
dres chaudes au pied des arbres 
pour les détruire (an ashpan). 

Salef nga, s. le S"* jour du pa- 
lolo (the third day of palolo). 

Salemaasan, s. le monde pro- 
fane, tout le monde (all the world). 
Salemausan, s. un grand con- 
cours de peuple (a gi'eat concourse 
of people) : lloga e maona-^f Ai 
e maoôna lavuy ua tele mea. 

Sail, V. racier, enlever, emporter 
(to scoop out) : — le nuù. 

Sail, V. arracher, v. g. un œU (to 
pull out) : — le mata ; punition de 
l'adultère autrefois à Samoa. 

Sali, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 



SAM — ! 

ftaMm, a. blessée, pour la main 
«t la jambe : V» — loto ta voā. 

BAUftt, 9. T. r. guirlande de 
reuilies(a girdle oî leaves). Sy. Tili. 

SAIS, ». répéter une chose à sa- 
tiété, dire toutes les circonstances, 
etc. (to tell a thing over and over 
a^n; to tell all the particuUrs). 

■Ala, s. se plaindre de... (to 
complain or..). 

Sāloa ! inter), merci ! Je vous 
remercie (Ihsniis, thank you !). 

MmIm.s. balai, pinceau (a broom): 
Attmailt—, —,v. balayer (sweep): 
lae — Ufalenei. Red. Saluaalu. 

Salafal, v. peigner, nettoyer (to 
cleanse) : Ina aalu le àufai ma 

MO*]*, s. T. r. colère, (a chier^ 
anger), 

B»l— *!■! V. gratter, polir avec 
un couteau, une hache, v. g. la 
quille d'un canot (to prepare thi: 
keel or* canoe) : — id molemoU. 

MmlmmmMm, v. se réjouir dans 
l'espérance de quelque biun, espé- 
rer (to rejoice in prospect of some 
good, to hope). 

Saaaa, v. s'oindre le corps de 
lega (to stain yellow, as the skin, 
by turmeric) : Se, — id. Sy. mili. 

de lega(the application Dfturmeric). 

Wwialia» , s. pigeon borgne 
pris dans les bois (a pigeon caught 
from the bush, having one eye 
bUnd). 

»■■■!■. T marteau (a hammer). 

HaMalā. «. paraître jaune en- 
core vivant ; allusion à la coutume 
de frotter de jaune les personnes 
mortes (to look yellow while alive). 

■«^laHl, s. extrémité du mali 
d'un canot (the end of the tuati of 

Gher<a chiefs angei). Sy. Sdluta. 



SAN 

se frotter le' 
corps de hga (to stain yellow) : — 
lull lino i 1« lega. 

Sana!, s. mer (the lea): Itatitao 
ite—.'Ole mea loloio le — . Syn. 

SiuBl, s. eau de mer(salt water): 
' Utu — . le lua — . 

S«nU, afai —, 1. niu immédia- 
tement avant d'etre popo (a cocoa-nut 
in the stage before becoming popo). 

tttual, a. qui a un gout fort, 
comme saumitre (ritrong tasted as 
if brackish). 

BanU, v. faire des vivres en signe 
de joie, t. g. pour un homme qu'on 
a pris ou tué i la guerre (lo get 
food): 'Omeae — ai lo malmi malō. 

SsmlN.a. mouillé d'eau de mer*. 
A — tigapula, ona leaga ai Ua. 

SamUk, a. habitué à la mer (ac- 
customed to the sea) : '0 le tino — . 

thunlga, s. action de le réjouir 
d'une victoire |a lejoicing). 

fteiallala, s. plat des naturels 
aui jours de fête (a native dish of 

HomlMDila, qui est resté long- 
temps dans l'eau de mer. 

HoBiaaaMMi, a. desséché i force 
d'être réchaulTé, v. g. des poissons 
(dried up). 

I elle (become a skeleton). 

W a m owmo», s. squelette dont 
on a enlevé les chairs (a skeleton). 

»■■«■, V. manger, Terme trivial 
(to eat): Poua — lou lupet Joe, 

SunuMinn, v. manger les 
restes de repas, lécher ce qui est 
resté du repas (ta pick up crumbs 
and fragments, to eat the remains 
of food): la — pea lau moa. 

Sara, s. maïs, blé indien (maiu, 
Indian com). 

>*■>, pron. pos8.poQr moim, 
son, M, tien (his, hen). 



SAO — i 

Ummm, t. jaillir, dégonUer, oon- 
ler (lo apiri out, u blood tnta a 
vein) : ttpmono I* vai o too — . 
— le loto. — 1« alou. 

■«»>, T. coire^Kiiidre, ivmt une 
reUlion ivec une autre partie du 
corps : A tigā la ta inanani, MW 
aana ai lea iiota t%ta. 

Ummmtmtv, v. a\«ir le Dax de 
nng. — , 1. flux di> sang (dnen- 
tery). 

■■al, i. loi en vcrlu de laquelle 
on luiit ct on mAiigeail tous les co- 
chons pris dins une plantation, 
ou pour punir une infraction (a 
law by wliich all pigs found in 
the plantation were killed and eaten 
b]r the finders, or to puniidi any in- 
(Hngiog DO things proliilùtêd) : 
Va tu le aoiti. 

lent par alTection, etc. ; donner des 
démon stralions d'amitié (to be joy- 
ful) : le alii Ma lÊoga — nui. 

Saaa, t. dé&irer, être attaché 
i...(to long for...]. 

M— ■!■, T. désirer beaucoup 
de vivre(toeartnestIyde!<itetoUve). 

Mmmmm, v. être détendu, reli' 
cbé V. g. une corde (to be loosn). 

tmmw», T. être chiflonné (to be 
wriaUed, to be puckered). 

■■•, adv. bien, sans accès de 
mal (well): le maiua aveavelao. 

Wm», I. portion de richesses ou 
de vivres que chacun doit fournir 
^the appointed portion of property 
or of food). 

Sa», V. réunir les vivres que l'on 
dMt présenter (to collect togellier 
food preparatory to presenting). 

Ba«, a. et V. convenable, qu'on ne 
nunit bUùner,sans reproche (right, 
noblamable) i JTa >— a outou amio- 
ga. Va— lava loua lauga. 

9mé, a. droit, direct (straight, 
right): le ala—. 

•■s, V. être assis en cercle (to 
lit tt^ether io a circle). 



MmA, t. jnrte, comMt, t, g. hm 
expression (true): B» — fana njik. 

■■*,a.etv.long(taIl,laog): VI* 
laau — lava. Plur. Saiaô. 



tree from,..); FaàUià mjo faMtIM 
êao, ua leoi m malaxa. 

H mà, s race, ordre, parente ; 
(class, order) : — atii. — Inniffj/nf. 

Sa*, s. principal chef d'un vil- 
lage (the chief of a village) ; Fomhm 
lau afioga a le laô alîi. 

Hmmlml, r. être asEÎs en raw), 
en cercle, pour eansft-, maimer, 
tresser de làfa (ta lit round jn a 
circle) : Sa matou — i Faga. 

^■■IwIgB. S. réunioQ de thett 
as^s (a meeting of chielï). 

Wwl w l pw, s. personnes qui com- 
posent cette réunion : Sy. atofi : 
le loto lea le oie — umo. 

8w i«l f , V. entrer, anircr 
sans dommages, sans amiec, être 
en sûreté, édiapper aux dangers (lo 
escape dangers, to be ia salety). 

BaAlM*, V. être libre <to ban 
&eedom). 

MaAtoto, v. mine ses o^iricM, 
(aire à sa guise (to do at «riU) ; Oa 
— nawx ItfiMt togota. — i amb a 
U tino, voluptoeui. 

(the name of a fisb). 

de porte en porte pour un maJoyo 
qui est arrivé tard (to coUvl tooi 
from house to bouse fora tn,veUing 
party, arrived late in the day). 

8«oB>n«, a. rapide, t. |. un et- 
not (swift): le vaà — Sj. agatalù. 

S n ommaé, s. manière particulièie 
de pécher (one kind of lishing). 

lia*tw» allai, s. chefTetae qui 
a la direction (a chiellainesa «Îm 
bas the direction). 



dirige (a Tulafata who haa Ihe di- 



nioe plus larfe d'un côtâ que de 
l'iulre ; tire iaoliDé (lo be unequal). 

Itaf*, T. être inclina plus du 
cdté de l'ouest que de l'eut, en par< 
lant du Mleit -.Vloo—Uld. 

gf », V. être plus pris du jour 
que Je minuit (the night more than 
htlTpast); Ifa— ioo. 

telMd, Bapwf I, V. tenir 
porté entre les muns, contre la 
poitrii^ (ta take in the arma) : '0 
lea U (MA ete — n^t 

axionte une parole de quelqu'un 
(to take hold oT.as an; one's ward). 

M«y«Baf ■!, v. recevoir un ohjet 
lancéqut toinbe(receive): A'aau— . 

BttfwM, s. nom d'un poisson 
(the name of a Gsh). 

B«pa, a. et V. pied bot; qui aies 
pieds tors (club-footed). 

Ilm^, a. colère, ii-ascible, har- 
gneui (quarrelsome, snarling]. 

Saps, ï. recevoir un olyel lancé 
(to catch anything thrown). 

Saps, T. saisir avec empresse- 
ment une parole et y répondre (lo 
catch up a nord and answer il}. 

Ihipi, T. mettre une nouvelle 
planche «u une nouvelle quille à un 
canot (la put id a new plank or 
ked to a canoe). 



c U poêle < 



e omelette . 



avoirlepoulsaccéléré, éprouver des 
palpitations (to papillate, to Huiler, 
as the heart). 

fl^papa, a. accélérés, précipités, 
T.g. les battementsdu cœur (quick). 

tfua, s. fouet de cordes, verges 
(scourge, a rod, a whip). 

fiaaa, v. battre (lo beal) : — Ufa. 
_ (ulufHi. — I< jwiu. 



SAS 



baUreiA 
lo death). 

S*a*, V. «ignâ de qjtielq^ «base 
de Tutur, v. f. wie cemMe'(B.Hgn, 
a portent) : — oalii. 

S*B«, a. défendu, prahihe (tor- 
bidJeii). Red. de 5a. 

Knaaa, plur. de ■■«raa, a. courts 
(short;. 

Sanaa, v. répandre (to pour 
out) ; — i talo. — i 2e èUMe. 

Kaaan. v. diiclarer la cause de sa 
colère pour se faire des amis. 

NnaoM, plur. de êom, v. danser 
(lo danre). 

W naa e , v. déchirer, mettre en 
pièces (to tear). 

fSaaaè, s. Est, câté est (tlic East) : 
Sa aga atu i laïaè. 

NBMi«, S. le peuple, le lerrain de 
l'Est (people or coantryof the eaat). 

Saāa«, V. chavirer ip> capMse, to 
upsot). 

Saaae, v. détruire, démolirv. g. 
une maison. Sy. LeptU (to fvU 
down). 

HaaaD, v. changer, délier une 
inaiion (to move a house). 

Ha«aft le ■•■■■, V. faire croAler 
les cailloux chauds d'un umu. Ûler 
les tisons, la braise d'un four euro- 
péen, aQu d'enfourner le pain : O 



action de battre, frap- 
per de verges (scourging). 

Saaasa, s. porte-bouteilles ^ 
bolUe-rack). 

ftBaagl, v. se gloriGer, se pava- 
ner (to boast) ; Aùà eU — . £ W — 
^ua. Sy. mimita. 

Haaaia, v. couper (lo eut oO) st. 
sain : - te àfa. 

liaaala, v. être répandue, t. g. 
l'odeur d'un parfum, un récit, etc. 
(to be spread abroad). 

Saaall, v. plur, de iSoJi, empor- 
ter, V. g. des charbons, du feu <to 
take away) : — Se afi. 

manger, tnvaiUer 



emnpléter, v. g. un mur ; le relever 
(la buitd iip a part of a wall that 
had lUIen down). Sy. teul^u. 

Baaun,!'. couvrir un champ de 
talo de détritus (to cover with de- 
tritus). 

MMtMiB, V. arroKr, asperger : 
Ou te — to le i latou i le uai paia. 

Smmmmt, v. Aire fort, violent (to 
be ■trong) Ma — te lai. Moana —, 
I. pleine mer. Sy. UliuH. 

■■■■•a 1 1« aiftuiB, V. pécher 
(ta Ash, lo throw the lîsh-hook). 

■■■ila, a. qui a été exposi5 à la 
ntèe (bedewed) : Ua — mai ea T 
Salut du matin, de bon matin. 

flaaUuitavl. a. à un grand 
nombre de rangs (maniroltl) : Sau- 
tuatagl, sautualua, lautuatolu, à 
1 rang, à 3 rangs, à 3 rangs, sur 
3 rangs, ainsi de suite, jusqn'i 10. 
Au-dessus de 10, on dit wtwluala*! 
(iTumfold, many thicknesses). 

Sa*a, s. ordure (Hllta, ordure). 

Skvb, mnn mm na; a. et v. sali 
d'ordure, d'encrfmcnls (dirty with 
filth) : Ua matou — i le mea nei. 

M«a) , s . espËce particulière 
d'œofs de mer, oursins (one species 
of Ma — egg). 

■■tbU, s. nom de l'Ile, la plus 
étendue de l'archipel Sataoa. Sy. 
Salafai. 

S**Nla, V. dfiiirer manger des 
choses précieuses (to desire lo eat 
precious things). 

Aavall, V. marcher, avancer (to 
wallli) : Sa malou Mvavali faà- 
losl, plur. Savait ta, avance. 

Savait laAnMea, v. marcher 
lentement, se traîner (to wadc), 

Havall solo, v. parcourir (to go 
over) : Na - tie fanua. 

Savait Boo, v. étie sauvent en 
Toyage, sur les chemins (to wait 
often) : Pasipaai le — . 

SaTall, Taaaavall, s. députa- 
lion ofQcieUo, ambassade (an em< 



} — SEA 

bassT): Uaaiale^. Tuù le -•. V 
aieaeele tagataatÊOiT 

Bavait, 3, persanoes députées; 
ambassadeurs : '0 ai laat'OIe — a 
ilmoa. — , V. remplir la tooetion 
d'ambassadeur: '0 loo — lelmat. 

Savallaa, s. action d 



alk). 



Savallga, s. distance pi 
ou à parcourir (the distance to be 
walked) : 'O le — mamao. 

Savaltvall, v. marcher, aller 

sans s'arrêter (lo walk on). 

8avaaava,a. sah d'ordure, d'ex- 
créments (bemired with fllth). 

Saveaslalea, s. génie particn- 
lier. On pourrait y voir le fils dana 
la triniti> Samoaune (a god). 

Saéu, remuer, disperser, séparer. 

Savlli, s, vent, brise (a breew) : 
Ua lelei le —. 

SavOI, V. venter frais (to Mow}: 
Oloo—,ele mafai ona oia. 

SavUlvIU, v. sounier agréable- 
ment (to blow gently). 

Se, V. s'égarer, se tromper (U> 
wander, to mistake, to go a*ti«y) : 



I/aai 



-, Syn. J 

Sa, a. effrayé (afraid) : MO' 
naua — . Oa manava — . 

Se, s. cigale (the general name 
forthe grasshopper). Esp.: — iwiasi. 

— matapiapia. — logologo, tê pttte. 

— ratu. — tele. ~ uiu, — tMd. 
se, s, insectes (insect) : £ ttOium 

Se, pron. et art. fndéf. un, l'an, 
tel, quelque... (a, one): E liai — , 
personne, aucun. E leai — loai, 
pas un seul. Se nui ua leaga i U 
afa, se »uù ua faàfeolooto. B taa 
se sao, e oti te e oli. Se fea ea ùef 
D'oùe9-tu? 

Se, s. au vQcat. ami, garçon, en- 
fanl, pour appeler qpielcpi'un (a call 
to a man). 

SeaT S«a l«a naeaT pron. rel. 
Qu'est-ce que cela? («bat?) $m le 



SEP 



— 231 — 



SEG 



mea e te BOa aif Qu'est-ce qui 
t'amène ici? Sea tau toe mea a 
faif Que foire de plus? 

Sea, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

Berne, a. de derrière, par der- 
rière : Ala — , chemin de derrière. 

Seaea, s. vingt,vingtaine (twenty, 
a score) : Lima — , cent. 

Seafa, a. égal à lui-même, uni- 
forme dans ses discours, sa con- 
duite (equal) : le tagata — lea. 
i, ana, coig . Si j 'avais eu. 
i, adv. de temps à autre, 
quelquefois (seldom). 

Htîimeh, s. arbrisseau odorifé- 
rant (the name of a tree and his 
fhiit). — , s. fruit du seàseà : Sa 
fnatou àài — . 

Seatnat inteij. expression d'é- 
tônnement d'avoir échappé à un 
danger. C'est par la puissance divi- 
ne ! comme si Ton disait : Se atua 
ma i matou I 

See, s. pèche particulière (a me- 
thod of catching fish). 

See lfo,v. glisser (to slip, to slide, 
to glide) : Ua — lo ta vae. ūa —, 
ana pau lea. 

See, V. être disloqué (to be dis- 
located). 

See, V. mendier des rivres (to 
beg food) : 'Ai see. 

Seea, a. faible, en parlant des 
cheveux (weak) : Imu ulu — . 

Seega, s. personnes qui vont 
plisser sur les vagues (a party gli- 
ding on the waves). 

S eea e e , s. espèce de talo (a spe- 
cies of talo). 

Seeaee, v. se traîner en étant 
assis sur la terre (to draw one's self 
along sitting on the ground). 

Seed, s. plaine de sable à l'entrée 
d'une rivière (a sandy plain at the 
mouth of a river). 

Seerae, s. soulier (a shoe). See 
ou vae, chaussez-vous. 

», s. nom d'une heriiie, ma- 



gogi pour l'es cochons seufement 
(the name of a weed). Aussi Ton dît 
par ironie : Manu sefa le tàma. 

Seffea Y pron. quel ? (which ?) 

O se fea, adv. d'où (whence). 

Sefnlu, a. dix (ten); pour les 
personnes, toàtino, gafulu, toàse^ 
fulu ; pour ignames et pièces d'ar- 
gent, au, fua : ufi e lua au, 20. 
tupe e fua tolu, 30. 

Sega, s. perruche, perroquet 
(the general name for paroquet) : 

— ula mai Fili! Ua ni mata o 
se — , beaux yeux rouges. — lUa, 

— Samoa, deux espèces de sega, 
Sega, s. queue d'un pa (the tail 

oflhe fly fish-hook). 

Segaia, a. ébloui par une lu- 
mière trop vive. Syn. Sesega, 

Segaaega, s. nom d'un poisson 
(the name of a fish). 

Segaeega, a. jaunâtre, couleur 
de la peau approchant du blanc sur 
le corps d'un Samoan ; c'est signe 
de maladie (yellowish, as the body 
by disease) : Ua — lona tino, ai ua 
mat. 

Segasega, v. briller d'une lu- 
mière pâle (to shine feebly). 

Segasega maAu, s. espèce de 
sega (one kind of sega), 

Segavale , v . avoir les yeux 
égarés, efiarés par la crainte (to 
stare from fear). 

Segavale, v. briller obscuré- 
ment, V. g. le soleil à travers un 
brouillard (to shine dimly). 

Segi, s. chef des charpentiers, à 
Savaii (the chief carpenter): '0 Segi, 

Segt, a. et v. sauvage, timide, 
non apprivoisé (wild, shy, not tame), 
plur. sesegi : le manu ua — . 
manu sesegi lava. 

Segl , v. brûler un endroit du 
corps avec du siapo enflammé (to 
burn) : — ile afi. 

Segl, V. prendre, saisir, tirer 
violemment, arracher (to catch 
away, to snatch). Sy. Set. 



SEL - a 

flc(lB^taBll,T. 6tre tout nirprig, 
tout hors de soi. Vu — le rnauii. 
Ua — (o ta mauli. Syn. Tei. 

Heglae^, a. sauvage, noD ap- 
privoi:)^ (wild) ; Ua — tagoM. 

Mealaèal, s. le crand matin; 
vers la tombée de la nuit (twilight): 
Ka ala luu i 1« — . Sy. £ Is mala- 
matama lalei. 

fl«l, adv. r^emmcnt (recently): 
Na $ei »att. 

Mel, signe de l'impératir; il est 

foù fale. — Ouloii faàfofoga mai. 
Sei « tilanila. Sei ou fat alu, per- 
tnettm-mni do vans dire. S'ou fat 
otM. Ou répojid : /na /ai mai ia. 

Mel, iociilion éijiii valant à attends, 
attend<.>i: Sei an, sei mu le fomai. 

Mal, V. tenir iovi^, i'carté(to keep 
op, ont) : — le liapo. l'Inr. Setei. 

Mei, n. petite hagiiclte courbée 
âeBtiuL'c ā tpuir le êiapo tendu (a 
cnrved slick) : Aumai ni — . 

Sel, V. tirer à soi (to snatch) : Sei 
ai. Ry, To iae. — mai se motu- 
rnofu rriai le afi. 

Bel. V. s'enfoncer une fleur d'aic/e 
dans les chcvoui (to put a flower 
Into the hair, or behind the car). 

mm, V. secouer (to Jerk). l>ljr. 

8el, V. correspondre, en parlant 
4e tu dnnleur : loo teii to la Itia. 
1, conj. jiisiju'àce que...(un- 



Ull, till);— Uma i 
atu i le tjoeluagatemi. 
jusqu'à quand ? Seia o 



Seia afea f 

I'bi'e (the 



name of a tree). 

ftelBud, adv. depuis longtemps. 
Sy. Lrimai. 

M«lM)l,v.s'onicrlat«e de Renrs 
(to adorn the head witli floweni). 

Sdael, T. secoiiur, agiter pin- 
«ieurs Tois (to jerk repeatedly). 

tfela, 9. aslhme, resiiiration géiiéc 
(asthma) : '0 Ic mai o le —. 

S«l«, V. être haletant, csbOulUé 



(to b« out of breath) : Q U lab ms 
le—.'O Uvaio to—, 

Sdan, 3. cent, (a hnndred) : E 
lua itelau. Sy. Lau, galau. 

WeIa«a«I«Bi, a. un grand nom- 
bre (very many). 

Nele, s. piège, lacet (a snare). 

Mele, B. nam d'un coquillage 
(the name of a sliellfish). 

Mel«, V. partir, déloger (to go 
away) : Sele ise ia, va-t-en d'id. 

Nele, V. prendre au lacet (ta 
snare) : — Le moa. 

Nele, V. couper (to cut) : — te 
vao. — lona lima. 

(tele, V. tondre (to shear): — te 

VlH. 

Sele, s. nom d'une herbe qui 
coupe (the name ofa sharp cutting 
weed). 

McI», V. être coupé (to be cut): 
Ua — lo la lima. 

Helrlam, s. coquillage avec le- 
qu el on rape le fruit à pain (shel- 
lliah). 

Seiri, V. couper en pièces, en 
1aml>eaux (to cut, to slash). 

Nelel, V. se faire des incisions 
pour uiprimer sa douleur, son affec- 
tion (lo make incisions...). 

Heleaele, v. découper, v. g. un 
corhnn ruit(to eut in several pieces). 
Sï. Vaei'oe, Pena. 

Seleacle, v. couper une récolte, 
V. p. en blé (to mow). 

Mcle*ele, s. nuage qui contient 
une rafale de vent et de pluie 
(cloud). 

Meleaelealo, v. être agité.v. g. en 
parlant de la mer (to be in conuiio- 

Heleeelega, s. récolte (crop). 

Hclcia, s. coutelas (ciitlass). 

Nelenln. s. ciseani (scissors). 

Aell. NeoU, s. enfer des protes- 
tants: Ai se e le iloa lau luri, e 
paù i icoU. Sy. Ifeli cathol. 

HHA, s, ciel, séjour de b gloire 
calhol. (the heaven). 



SES 



— 333 — 



SET 



[, s. pagne i démtier ks 
cheveux (a comb) : Aumai le — . 

Scfai, T. peigner les dierenx (lo 
comb) :S0, — 2ou ttlu. 

Seta, T. louer, flatter, compli- 
menter, être adulateur (to praise). 

acta, s. plumes de la crête du 
coq, qui se dressent quand il est 
battu (the feather's on a cock*s head 
which are erected, when he b bea- 
ten): Un tu 2tf~. 

f8w, intau voc. Messieurs, mes 
amis (friends !) pour appeler l'at- 
tention (a call for attention) : Sema 
«, «et t€Uou taeeU. Sy. Soma. 

He là, T. appeler, inviter quel- 
qu'un à la lutte du tâufetai par un 
signe convenu (to agree with ano- 
ther to be his antagonist at a club 
match): — lenafa, 

SêHMi, s. «topo rouge (a red 
aû^M). 

ScHuuiA, adv. peu s'en fallut 
que..., un pen plus... (very nearly, 
near) : — ou te lei maua, 

Heaem, v. accourcir, rendre uni- 
forme, rogner, v. g. la mèche d'une 
lampe (to cot off). Sy. Oti. Amu. 

SoiA, s. au voc. Sena e, mon 
père, ma mère 1 On l'adresse aussi 
à une personne âgée, supérieure en 
dignité (father! mother!). 

SoiA, pron. démonst celui-là 
(that). 

9fémtA, pron. démonst celui-ci 
(this). 

Hepa, a. et v. louche (squinting): 
Mata — / Terme iigurieux. 

8 cp a, s. nom d'un aitu, dont on 
se sert quand on maudit les en- 
fants (an atlu) : Tâma a Sepo I 

S épa tc, s. espèce de cigale. Voir 
Se (species of grasshopper). 

Seiié, s. erreur, fausse opinion 
(a mistake) : Ua tele to outou — . 
— ,v. errer, se tromper (to mistake). 

8é«é, a. et V. presqu aveugle 
(neariy blind). 

», V. se glisser d'un côlé ou 



de Tantre en restant issb (lo diie 

along sitting). 

Scsee, V. glisser sur la vague (lo 
glide on the waves). 

geoeiaf , s. espèce de bananes 
(a species of banana). 

Bcaeja, V. rougir par honte (lo 
shame) : Ua — lo ta muaukL^ je 
rougis. 

Sesega, v. être obscur, Uafiurd 
(to be dim, to be obscured) : Va — 
le tino, ai sa mai, 

I, plur. de Segi. Voir SegL 
V. tenir tendu, ouvert, ▼• 
g. un «topo (to extend): — le sùipo. 

Sea«l, s. baguettes destinées i 
tenir la moustiquaire, le eiapo^ 
écarté, tendu (the sticks used to ex* 
tend the musquito screen) : Aumai 
ni — . 

Seaebi, a. essoufflés, haletanti^ 
(out of breath) ; plur. de Sela, 

Sc ocM c, V. découper, partager (to 
cut off). Sy. Vaevae: ~ le manu. 

Scsele, s. poisson d'eau douce 
(the name of a fresh-water fish). 

Scaela, v. se peigner, s'arranger 
les cheveux avec les mains(to oomb)r 
la outou — . Plur. de Seul. 

Seaéaui, s. navire de guerre 
portugais (the Portuguese man-of- 
war). 

Seaepa, pi. de sepa, a. louches 
(squint) : O tdma mata — toaiua, 

SteoMi, V. repasser sur une meule 
pour rendre plus mordant (to grind): 
Na ona — lava. 

Seaeai, plur. de Seu, v. prendre 
des pigeons au fdet (to catch in a 
net) : Sa matou — i mauga. 

Seaeih, a. désagréable à l'odorat, 
au goût (strong-smelling) : Namu 
— le vai nei, Sy. pipilo. leaga. 

Seseih, v. exhaler une odeur dé- 
sagréable (to make a smell). 

SeioA, parole de sympathie pour 
ceux qui souffrent (a word of sym- 
pathy to those in pain or distress) : 
Ua — ma outou. 



SEU 



— 23* — 



SU 



I, T. boiter, dopîner (to limp); 
O loo — lo ta vae i û tigâ. 

BciWÊÊe, a. dii, en parlant de 
feuilles tressées (ten): Aumai ni — 
M iolUy dO. 

filcdi, s. nom d'un oiseau de mer. 
Syn. Seuiapeau (the name of a sea- 
bird). 

Sea, s. pèche où Ton prend le 
mulet (the method of catching mul- 
let) : — arme. 

Sea, V. tourner à droite ou à 
gauche. — i matau. — i atna (to 
stir round) : Seti tonu le va i ama 
(to turn the head of tlie canoe, to 
rteerto...). 

HcMt, V. prendre des pigeons ou 
des mulets (to catch in a net pigeons 
or mullet)): — lupe. — àncte. 

Hen, V. parer, éviter un cx>up 
(to ward off a blow). Sy. Eu. 

Hem\ V. interrompre un discours 
(to interrupt a speech) : Na au — 
lana laUga. 

Sea, V. prévenir, empêcher, v. g. 
une guerre (to prevent, as a fight). 

9tm, V. Lincer, jeter, v. g. le Ulet 
(to cast) : — le ūpega. Plur. seseu. 

Sea, V. dresser et abaisser ses 
plumes, en parlant du manualii, 
lorsqu 'effrayé il va prendre son vol 
(to move up and down the feathers 
of the tail). On l'applique à un pol- 
tron : Ua seu le fulu. 

Sevga, s. chasse aux pigeons, 
manière de prendre des pigiH)ns 
avec un filet (the method of cat- 
ching pigeons with a net). 

Scogal, adv. inutilement, sans 
profit (to no purpose, uselessly). 

Seagalmitt, s. jeune homme 
qui n'a pas encore acquis toute sa 
croissance. Terme de mépris. 

SeiMev, s. branches sans feuilles 
(leafless branches). 

Senseo, v. remuer, mélanger en 
retournant, v. g. un breuvage, etc. 
(to stir round repeatedly) : — le 
vai. 



I, 8. nom d*un 
de mer (the name of a sea-bird). 

Sève, s. un tel (such a one): Pai 
ma Lafai, tna Tui tna Sève. 

Si, a. petit (little), terme de ten- 
dresse : — ana tàma ; quelquefois il 
est un terme de mépris : — oiii. Ta 
te mate alofa i si a ta tàma, 

SI, T. h. pollution. 

Sia, pron. démonst. ce, cet, cette 
(this) : / si tàtna sia. Sy. Lea, 

Sla, V. tirer du feu par le frotte- 
ment (te get fire by rubbing one 
stick on another) : — «0 afi, — mai 
se afi. 

SUl, s. espèce de bobine, de na- 
A-ette, hûton qui sert à la confection 
des filets (the stick used in making 
a net) :V le — aie tagata laga te, 

Slaga, s. bâton couché à terre 
sur lequel on frotte avec le naiu 
pour avoir du feu (the larger statio- 
nary stick used in getting fire). 

SiUoa, s. nom d'un arbrisseau 
dont l'écorcc fournit la matière qui 
sert à la confection de nattes blan- 
ches à longs filaments (the name 
of a shrub from the bark of which 
the shaggy white mats are made). 

SUdoa, s. natte blanche (a white 
mat) : le— ma siapo e lua. 

Slapo, s. étoffe des naturels faite 
avec lecorce du mûrier à papier 
battue, collée et peinte (native cloth): 
— uH. — tasina. — faàfeia, ete. 

Slapo, s. moustiquaire confec- 
tionnée avec du siapo : Susuè le — . 
Seaei le — . Syn, Taènamu. 

Sla|»oatna, s. nom d'un arbris- 
seau (the name of a shrub). 

SlasI, pron. dém. celui-ci, ceci, 
près de vous (this). 

SIgano, s. fruit du fala (the 
fruit of iho. fala). 

Sil, v. lever, élever, tirer à terre 
(to raise, to lift) : — le vctà i lona 
siiga. 

SU, v. lever, v. g. une amende 
(te levy a fine) : — le sala. 



su 



— 235 — 



SIL 



flH, ▼. changer qnelqu'im de 
poste, de station (to change firom 
place to place) : Ua — le teva, 

8U; s. taxe, imposition, v. g. en 
▼ivres, etc. (a tax). Syn. Monatfiga. 

8U, ▼. onblier, passer, ne pas ci- 
ter ▼. g. une circonstance dans un 
récit (to forget): Ua — le taei mea. 

8U le Uns», all •• Oui, v. at- 



taquer, porter la guerre dans un 
pays (to attack, to carry war). 

fliitoi», T. être au milieu, com- 
mencer au milieu (to be in the 
midst ; to begin in the middle). 

SHlatt, T. coucher avec une per- 
sonne du sexe en passant dans un 
Tillage : Da — lo matou alii, 

8U lalais, V. lever en haut, et 
laisser retomber en bas; être ballotté 
en mer par les vagues ; être incons- 
tant (to be tossed). 

SIlsU, s. pèche particulière. 

Sllflll BoCo, V. chercher un ma- 
riage non assorti, v. g. un vieillard 
avec une jeune personne (io seek a 
disproportionate marriage, as an old 
man seeking a young girl). 

HUflliùuBMi, s. richesses que Ton 
donne à Toccasion des premières 
couches d'une femme (property 
given on occasion of a woman's 
first confinement). 

flliidit«lebi. Syn. SiiHi loto. 

SlitA, V. lever le casse-téte pour 
frapper (to raise the arms to strike 
a blow in club matches). 

SMtfit, V. lever tous ensemble (to 
lift all together). . 

StllA, V. apporter tous ensemble 
des richesses (to bring property all 
together). 

SUtai, V. faire plus grand qu'il 
ne faut (to make larger than neces- 
sary). 

SilCal, v.exagérer(to exaggerate). 

SIlCafA, s. action de lever (a lif- 
ting). 

MitefA, s. personnes qui lèvent, 
floolèvent (the purty lilting). 



SHtfA, a« (fvi eat tmtporlé diM» 
un autre endroit (moved from plaee 
to place) : Ua-^lo matou faifettu* 

Sllcatt, V. porter derrière (to 
bring on one's back): Ua — leamea. 

Sila, s. une extrémité de Tare* 
en -ciel (an extremity of the rainbow)» 

SIki, V. avoir honte de... (to be 
ashamed) : Ua — le nuà i lea to<» 
gata. 

811a, s. acier (steel) : Ua maie 
le—. 

811a, s. objet quelconque dont le 
tranchant est en acier (steel tool) : 
'O te — faàmaoi. 

Sila, V. manquer, ne pas trouver, 
V. g^ un oiseau blessé (not to find, 
miss): Ua matou — ilea manu. 

8Hata||f, s. T. r. opinion, ma- 
nière de voir, sentiment (a chiefs 
viewing^ dr sight) : Ua lelei le — 
a le alii. Sy. VaM. 

SUalaga, s. point de vue, en- 
droit bien découvert (sight, view, 
prospect) : "0 loo i aile — lelei. 

8llafla, V. T. r. voir, connaître, 
savoir (to know) : Uae— lea mea. 

Sliagalaltale, v. observer, exa- 
miner le vent et le temps d'un cer- 
tain endroit (to observe the wind 
and weather of the place). 

811» 1 la^l, alia 1 l«i«a, s. ab- 
cès, ulcère très-douloureux dans le 
dos (an ulcer in the back). 

811a 1 lalo, s. hémorrhoîdes, 
ou maladie semblable (piles). 

8lla»tla, v. T. r. regarder, eta« 
miner (to look ai) : la e — i loù 
mai. Sy. Sisila, matamata. 

811aslla vale, v. T. r. avoir l'air 
effrayé (to look afraid) : Ona — ai 
lea le alii. 

811atalMiatagl, s. le sUa, on 
l'extrémité de l'arc-en-ciel qui 
amène le vent (the aila which brings 
wind). 

811ataliiiatagl, s. chef qui cause 
la guerre (a chief causing war). 

8111, v. passer, achever, finir (to 



SIL — î 

finish, to pan) : Ua «tlta uma tpa>, 
on a essayé tous les remède*. Ua — 
le taulaga, le mcrilîce est achevé 
<the mass is over). Pastdf Silia. 

8UI, V. ficher, placer, v. g. un< 
3™ chose entre deux autre», nr 
couteau entre les feuilles de la cou 
verture de la maison (lo lodge, te 
*Ucb); Ua au — la naifii gagai, \ 
levao lou. 

SUI. V. demander, sinfomter 
de... (lo inquire, to ask). — loi 
l'assurer de... (la ascertain). 

NUI, a. principal, le meilleur, i 
périeur, grand, célèbre, renomma 
(renowned, the best...): 'Olealii—. 
'0 U mea e tUi Uma Ulei. O Ka- 
loloU-. 

MU, idv. eitrémcment (eicee- 
dingl)'). 

HIIIk, V. laisser passer, omettre 
(to lel pass, to pass over), 

tUIUiil. V. aller au-delà, des trou- 
pes qui font un dëtour et tour- 
nent le uanc de l'ennemi (to go 
beyond). 

iuilga, s, endroit où l'on doit 
placer te pa (the place of the hook). 

Sillg*, V. avoir dlfTéré de venir 
au-delà du temps convenable, du 
temps assigné (to liste got bevoud 
Oie pj-oper or expected lime) : 
Ua—,eU toe lau. 

Mllfo, V. être trop Urd, être 
pansé, en parlant du temps, du jour, 
de l'heure assignée (to bc too bite, 
put, gone by). 

81UfafaaMtnn,v. être trop viirille 
pour avoir des enfants (to be too 
M to bear children) : Ua —. 

l!iUUlll,a. très-grand. etc.. (very 
great) : ie —. ~ àse, superlatif 
absolu. 'OU — èie, lu trèit-haut. 

lUIUlll, V. chercher à coimaltre 
(to try lo know) : — le liilo. 



î - SIP 

ma, a. entraînes du requin (tbe 

ontrails of the shark). 

Htmm, a. et art indéf. quelqne, 
du, de (some] ; Autnai — ma mi. 

Slan, s. gourde (a gourd). 

Slan, a. blanc, blanche (white] : 
'0 le tifu —, '0 papalagi «iaiiHi, 
plur. '0 le nuinu Hua, Sy. Paèpaè, 

Htam, a. gris, se dit des cheveux 
(grey, of the head) : Via —. 

MnaAlaiia, a. qui a les cheveoi 
blanc», pour avoir mangé des vga 
(grey-headed from eating the ugA. 

fUisaal, pi-on. démonstr. celui-là 
que voilà là-bas (thatj; plus éloigni 
que liasi (tlii»). 

NInel, pr. dcm. celui-ci (this). 

Slnl, s. but, bout de la carrière 
dans les joutes (the goal iu racing 
anil in games). —, v. l'emporter à 
faire à l'end. 



àl'ei 



i (lo e; 



chose (to 






ToUer (to grumble, to rebel). 



S1bI«, v. lutter à la course (to 
race) : Ua ma —. Sy. Tutu pour 
chevaux. Tauànio. 

Mnloya, s. action de lutter, de 
jout,-r (a race). 

Slaol, V. Giii-e soi-même ce que 
l'on reprend dans autrui comme 
coupable (to And fault with ano- 
ther's coniliict while doing the 
same biin«clf). 

Ml», V. entourer (to surround) 
passir Siomia: 'O le aupa e (iomia 

tiioa. a. et v. accablé, v. g. par 

l'envie dcdormir(depressed):t'o — 
le lainaloa,e lei moe ortapn.Sy. led. 
MIdbIo, v. entourer quelqu'un 
ou quelque chose (to suiTound) : 
Tatou — le (aie. Sy. puipui, t<agii- 

Motalta, s. salut. Voir Talofa. 
Mpa. s. nom d'un poisson (the 

namcofalish). 

Mtpa. r. pencher, être incUué 
d'un cùtt' (to be awry, to incline lo 

Mpa, V. faire un lapsus linguK 



SIS 



237 — 



SIU 



en pariant (to make a mistake in 
speaking). 

Sise, pron. dém. celui-ci que 
▼oici (this) : Lea mea — . Sy. Lena 
nSy en indiquant. 

HhAf s. fissure, trou d*où Teau 
dégoutte (a fissure or hole from 
which water trickles). 

SM, s. courants dans le sable à 
marée basse (streams in the sand 
at low valer). 

SisI, pron. dém. celui-là (that). 

81st, V. lever (to hoist up, to 
draw up). — pola. — ta maualuga, 

lilfti, V. dégoutter en bas (to 
trickle down). 

fiUsl, V. faire un bruit de sifHe- 
ment, comme du bois vert dans le 
feu (to make a hissing noise). 

SIsI, V. chasser (to put to flight) : 

— moa. Sy. TiUuli. 

SIsI t inter), pour effrayer les 
animaux, et les chasser. 

8UI, s. mollusque. Esp.: — loa- 
loa, — tanoa. — tut, — vaOj limace, 
limaçon (molluscs). 

Slsllo, s. rOucst ; personnes, 
terrains, etc., villages de TOuest 
(west). Mata Htiifo, T. injurieux. 

SUil, V. lever (to lift). 

Sl«tl, V. dire grand, se dire 
grand, se faire grand (to make 
great, to make one*s self great). A 
aisii/ en réponse à quelqu'un, qui 
compare une petite chose à une 
grande. 

SUII, V. être vaniteux sans fon- 
dement (to be proud without cause). 

8UII, V. parler avec un superbe 
mépris (to talk Ifeiughtily). 

Slsila, V. T. r. examiner, regar- 
der (to look at). Passif, SUafia ; ré- 
cipr. fenlafai: SUUa le Atual 

— lo tatou Alita ! formule de ser- 
ment, et plus souvent d'impréca- 
tion ; Sy. te tcpti taufetuù, ma 
le ùpu tavUm, ma le ùpu tautô. 

Slsila, s. regard Axe d*un mou- 
rant (fixed look) i Va tu le —.^ dit 



aussi d'une personne dans les 
étreintes d'une vive douleur. 

SlalU, s. celui qui confectionne 
le lega (a turmeric maker). 

SIslU, V. être répandu sur les 
bords (to be spread abroad). 

Sislli^ V. correspondre dans un 
autre endroit, en parlant de la dou- 
leur, V. g. du ventre qui correspond 
dans le dos (to shoot, to dart) : A 
tigà lo ta manava^ ona — lea ilo 
ta tua. 

Slaina, v. dégoutter (to drop 
down) : loo — ifo. 

SIsloa, plur. de slna, a. blancs 
(white). 

Sia, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Alù, s. fin, extrémité, bout, 
queue (the end, the extremity) : *0 
le ^ oie laau, *Ole — oie manu. 
— Faga mai^ l'extrémité la plus 
rapprochée du village de Faga, 

Siù, s. coin, V. g. de Tceil, de 
la bouche (corner) : — gutu, — 
mata. 

Slù, s. les restes de lega, le rebut 
(the refuse of turmeric). 

Sla, s. génie, aitu en l'honneur 
duquel on ne se rasait pas durant 
un certain temps (a deity). 

Slùaan, s. extrémité d'un récif 
(extremity of a reef). 

SIAava, s. extrémité extérieure 
d'une passe (outer extremity of an 
opening in the reef). 

Sialofoga, s. T. r. voix (voice) : 
'0 le—ole alii. V le alite leo malie 
lona — . Sy. leo, 

filaigala, s. extrémité d*one 
vague (the extremity of a wave). 

SIvleo, s. son des mots, pronon- 
ciation (utterance) : Ua tatau lelei 
lava lona — . 

Slamamiiiai» s. nom d*un pois* 
son (the name of a fish). 

Alùmaia, s. coin extérieur de 
Tœil (the outer comer of the eye), 

fiUmnvil, s. nom da lalafi^ Ion* 



SOA 



— 288 — 



«OG 



grown lalafi. 

fiNM*, 8. poûite, V. g. d*un 
canif, exlréoiité, v. g. ë*«ne épée, 
d'une feuille, etc. (a point, a end). 

8It», s. chant (a wn^iE lêoga : 
la taiou — . Sy. peBe. 

profanes (profane songs). 

8It», V. chanter en dansant, et 
avec accompagnement du tene, 
plur. Sisivalio dance with singing): 
^ sinva le nuù, ua aoina ; être 
comme dans un état d'exaltation : 
Sa-^lefamaù 

lÊliwmàie, s. flûte en bandbous 
(a bamboo flute). 

So, pour Ne o, pron. iodéf. quel- 
qu'un, un de (one oQ : So mtiou, 
90 m€LtoUt l'un de vous, de nous. 
E sau ao outou tumei e émtmi le 
vaiale tnai. 

9o«, s. second, compagnon (a 
companion, a second). 

9o«, s. celui qui trouve une 
femme pour un autre (one who 
procures a wife to another). 

Soa, s. danse avec chants (a 
dance with song); espèce de concert 
où les uns chantent assis et Jes 
autres debout. Tal «mi, s. celui 
qui dirige le chœur. 

fioà, s. pêche qui se fait durant 
la nuit (a method of Ashing by 

night). 

ik»*, Bosoii, V. percer, trans- 
percer (to apear) : *- ia aii. 

flMf a* Ueū ie charpente d'iv»e 
maison (the brace of a house). 

Soaa, 8. espèce de toûne (a 
species of banana) : — se,-- ulu. 

Soaa, s. plantain de montagne 
(the mountain plantain). 

SoaAl, V. voler de la nourriture 
4>our manger (to steal food to eat). 

Soaalll, s. second, lieutenant. 

fioafaflae, s. ser\'ante d'une 
dame (a servant of a lady). 

fioàiy V. consolider la charpente I 



fd'iUie«mi8ODf«r4e0foA (la Jnœ 
a house). 

fio*«là, ▼. hirpooner, t. g. le 
requin (to harpoon). 

SoAlgoa, s. noms 4le jeunes 
chefs, par lesquels on las kme 
(names of young chiefe bf wfaioh 
they are praised). 

Soàltâ, V. parler sansjgéne, tans 
respect (to speak without reapect). 

Soamoemoe, s. feniUe qui lieot 
de ae développer (the leaf just un- 
folded). 

fioaal^a. quatre (four), i Sana». 

Sowabi, V. avoir un second, un 
compagnon (to have a second or 
companion). 

»0*00*, coi\j. il n*est pas éton- 
nant que... Sy. Laôlaô. Nainai, 

6o*»o4, V. percer le poisson 
avec une lance (to spear flah) : — 
ta. Vaà aoà9oà id, baleinior. 

Soata, s. étendue de pays {Mcr- 
reux (a stony part of land). 

Soatav, s. grande embarcation 
faite d'un seul tronc d'arbre (alaige 
c^noe made from one tree). 

SoAtoa, s. celui qui porte les 
armes ; second d*un chef i la guerre 
(an armour-bearer, a companioii in 
arms). 

AoAva*, s. deux ou trois canots 
allant ensemble (two or three canoes 
going together). 

SoesA, a. ennuyeux, chagrinant, 
fatiguant (disagreeable, ofiiansive, 
annoying) : — le pUa I Mea — . 

Sooo*, 8. T. r. barbe (beard). 
Sy. aoa ctafile—. 

Soeooo, ^. nouveaux r^etons de 
toio (young talo shoots). 

Sola, oo o ota, v. renverser, dé- 
truire, culbuter (to destroy, to throw 
down) : — le faitotoa. 

Sofal, v. renverser i terre, 
passer à travers v. g. les rangs des 
ennemis (to break down, to break 
through). 

S€»s|a, s. plante (a pbnt). 



SOI 



— 839 — 



SOL 



s. fifpëœ .4e j>af e^ifiii -fait 
le sans-gêne. Il est disptaââ des 
précautions qulexige le ptàa. On 
lui compare une jpiersoniie «ins 
réserve : Ua se soga lenei tamaloa. 
Il précède Je Chef dans ses voyages, 
etc., etc.<attendant of a chief). 

SogasogA, a. persévérant (per- 
severing). S.y. Magamagoa. 

S<igl,v. flairer (to amell): Aûâ le 
— ilea mea, 

SogI, leasogi, v. s*embrasser à 
la façon du pays, en appliquant nez 
contre nez (to rub noses, to salute). 
Sy. Taufeasogi, 

BagJBogl, a. flaireur (smeller) : 
MaiU — . 

SogI, 8. Fodorat <smell) : Ua 
lelei tona~. 

S090, s. pénis d'un enfant (a 
child s penis). 

Sogo, e. 4)ueue charnue .du crabe 
(the fleshy end of the soldier 
crab). 

Sol, s. espèce d*ignanie »sauvage 
(a species of yam). 

Sol, y. abonder, fourmiller 
(swarm). 

Soi, 8. fruit aïoer du lierre ter- 
restre <tbe Xniit of ivy). 

Solal inteij. assez! c'est assez! 
cessez ! (enough ! Resist !) : Ina — ! 
-— le pisa. — le olu, n'y allez pas. 
Jna 8oia ta / Tais-toi enfin. A — eaf 
Est-ce assez? 

Soifoa, 6. T. r. vie, Sy. Ola 
Oife) : ù foAma na fuàuma ai 
lona 9oifua, 

Solfiia I inteij. Dieu vous bé- 
nisse I Puissies-vous vivre ! (God 
bless you 1). 

Soliaa, V. T. r. être vivant : Po 
oloo — Ion tamâ ? 

Solfiia, V. être en bonne santé 
(to be healthy) : Poo loo ^ Is alii ? 
Tola ■oifaft! T. r. équivaut à 
Adieu t au revoir, bonsoir. la 
āoifua le tuput vive le roi ! 

i, V. T, r. rire. 



Sy. 4eii;(«o j«ic«h) i.^ tO lefit^m» 

Sola, plur. ■ •# gi l^i , ^. Ii^^ne 
sauver (to run away, to Ay afMi|[, to 
escape) : Jna ->- to oé 

Solaaga, s. fuite (a flight). 

Solaaga, personnes en fuHeithe 
party running away). 

Solaoo, V. se sauver-de^ehaz son 
mari, en parlant d'une femme iJU) 
run away home, as a woman). 

Sola èse, sola I Uui, v. reouler 
devant une entreprise difficile {to 
hesitate, to recoil) : Solawla ^t^ 
alal ce chemin est très-long. 

Solasnlasiila^ v. s'enfuir t^rôs- 
loin (to fly far away). 

Solalal, V. cacher, emporter (fo 
hide, to carry away). 

Solatia, s. espèce ,(W ^erabe <a 
species of crab). 

SoUiilii, a. et V. d^sç^, aban- 
donné (to be ayoidedyto be^eseF^dl). 

Sole ! s. au vocatif, teiwe iRf^r 
appeler un hoaune : ami! <A^ie|id); 
c'est faire u^e injure à 4in ch^f 
que de l'appeler par le met ,i|9/# / 
Cependant :1e ton 4i versifie la^^igq^- 
fication, V. g. comme les ^IW- qui 
se tutoient. 4 

Sojto ,.ool^ol0, V. appeler un<çhef 
par le mot sote, poMr se vei^^r,;)e 
confusionner : Va ^ iai le ajtia» jfn^ 
8ole9ole mai le fiHcoZii. 

IkMi, aoUaoUl Iwpva, v. «can- 
cer, marcher très-vite (to VfAk 
quickly). Sy. Savaliiffk vatf0. 

Soil M*» V. fouler ^n% vk^ (to 
tread upon, to trfunple .90). 

Soil, V. enfreindre, v. g. ^fie 
loi, manquer au respect dû (tOt^ÎP* 
late, not to respect): r- ,am,jrr* lu- 
lafotw. 

Soil, V. marcher sur |a iva^ g^r 
la condenser (to tread on the €|j|i;(^)« 

Soil la Y«HoiMI» 'V. se JM^re, 
engager ie combat (to .bpitlp) : Jgi« 
tou soli le vao i le hl^, 

Sollaaa, v. demi^i^er Ifis ^li»« 



SOL 



— 2i0 — 



tntments do $euga k nn ^iUige qui 
fait le $euga (to beg the thiiq^ ne- 
cemry for a $euga). 

••lly», 8. présent en ttapo 
donné par une tille vieiige (a pre- 
it). 



flMI««U, T. appliquer la plante 
du pied d'un chef contre sa joue et 
la paume des mains ; appliquer la 
paume et le dos de la main sons la 
plante du pied d'un chef, pour lui 
témoigner son respect (to put the 
•oies of the chiefs feet against the 
palms of the liand and thp cheeks). 

ftoll»ll, s. prostration (prostra- 
tion). 

fl^Uaoll, V. fouler aux pieds (to 
trample, to tread on). 

HéUmàiî, V. commencer une 
Imitation de talo (to commence a 
talo plantation). 

MmUHÊif V. empêcher, v. g. un 
corps de troupes d'aller plus loin 
(to forbid). 

SolitA, V. attendre, demeurer 
neutre; ne pas prendre part à la 
guerre pour un temps (to remain 
away from the war for a time). 

Solo, 8. hmgue de terre (a land 

■lip). 
••to, sgABolo, a. rapide, qui a 

de la célérité dans sa marche (swift): 

V le vaà — . Se vaà e — I 

Solo, s. essuie-mains (towel). 

Solo, s. chant où Ton célèbre les 
terres d'un chef (a song in praise of 
a chiefs lands). 

Solo, adv. successivement, l'un 
après l'autre (along, from place 
to place) : Asûui — le fanua, le 
nuà. 

Solo, V. défiler vers un endroit, 
se dit d'une troupe de personnes 
(io pass along) : Poofea e— iaile 
nuùf 

Solo, s. troupe de personnes eu 
marche (a party) : *0 le — a tagata. 

Solo, V. crouler (to fall down) : 
ffa — 20|Ni. 



SOL 



», T. glisser (to slide awiy) : 
— If lia. 

Soloa, a. détroit, renversé 
(thro^-n do^-n) : Ta — fe ôlo. Pwsad 
de Solo. 

Holool, V. succéder i... (to soe- 
ceed to a title or possession) : ūū — 
ane Jotefo. 

Solool, V. longer, défiler devant, 
V. g. des troupes s*en allant à la 
guerre (to defile). 

Solooloio, V. languir, dépérir, 
d amour, v. g. un enfant qui a un 
grand désir de revoir ses parents ; 
avoir le mal du pays (to pine after). 

SoloAioo, V. être tout d^one 
seule pièce, n'avoir aucune jointure 
(to be all in a piece; to have no 
break or join). 

Soloia, V. glisser (to slip down). 

Soioio, V. tomber d'elle-même, 
en parlant d'une maison (to fall 
down): Ua — le f ale nei. 

SoloixuiBO, s. cheval (a horse): 
Tietie i le ~. Sy. iolo, 

Sololooolo, V. s'épancher, en 
parlant du sang (to run down) : 
Faàuta ua — le tola. 

Solofo, s. suite, succession (se- 
ries). Sy. *Auga : le — alii, 

Solol, s. essuie>mains (a towel). 
Sy. le soUn : Aumai se — . 

Solol, V. essuyer (to wipe) : — U 
laulau. 

Solol, V. renverser détruire, 
faire crouler (to throw down, to 
slide down) : — le ôlo. Sy. LepeiL 

Solol ane, v. niveler, égaliser 
le terrain (to level). 

Sololo, a. et v. détruit, renversé 
(destroyed) : Ua '^ le fale, Sy. 
Soloa. 

Sololelel, V. passer heureuse- 
ment (to pass along happily). 

Sololelel, ?. être prospère, £i» 
vorable (to be favourable). 

Solomaa, v. commencer ; aller 
devant, conduire (to go ahead, to 
take the lead) lOloo^le tâma net. 



soo 



Î41 — 



SOP 



t, V. prendre le pas, la 
préséance (to preside). 

fiolomiùl, V. ramer pour faire 
reculer Tembarcation (to back the 
paddles, to pull backwards) : Ina — 
lewM. 

Solomall, V. reculer en mar- 
chant (to walk backwards, to go 
back). 

fiolosolo, s. mouchoir (a hand- 
kerchieO '- E leai sou — . 

Soloflolo, s. nom d*un poisson 
(the name of a fish). 

Soloflolo, V. s'écrouler, crouler, 
en parlant d'un terrain en pente (to 
slip away). 

fiolosi^otA, V. voyager à petites 
journées ; ne pas surprendre un 
village par son arrivée subite, afin 
qu*il ait des vivres à offrir. 

Solosoloo, Voy. Lesolosolou. 

Solovi, V. pousser un cri de joie 
au moment de la victoire (to shout 
on getting victory). 

fiôlovl, V. glisser, se déranger, 
tomber (to slide down). 

SomA, BoniA «, sy. Sema, s. au 
vocat. messieurs amis (friends) : 
Soma e, a tatou o, 

fiomo, s. sécrétion gommeuse, 
V. g. des yeux malades, le matin 
(the gummy secretion, on diseased 
eyes in the morning). 

Somoo, V. avoir les yeux collés 
(to have the eyes agglutinated). 

Somosomo, s. petit rejeton (a 
small sprout). 

Sona, pour •• o ona, pron. pos. 
son, sa, sien (his, her) : Ai — <a- 
gata. Po o sona ataliif 

Soal, s. espèce de gourde en 
écale de coco (a water-bottle) : Pe 
sua le — ? 

Sont, V. couper avec la hache 
(to chop) : la ôe, nei — lou vae. 

800, s. disciple, imitateur (disci- 
ple) : Ole au soo o lesu. Ai se — o 
lana tamâ. Se soo lea o Ponapatet 
c'est un autre Bonaparte. 



, adv. souvent, firëquem- 
ment (often, frequently, conti* 
nually) : Ua o mai — . 

Soo, V. être continu, sans inter- 
ruption (to join) : Ua — le pa, 

800, V. être unis par un lien de 
continuité physique ou moral (to 
be connected): Ua soo atu nuù i le 
logo. E le — Savait t'a te Ua, je 
n'ai pas fait le tour do Savait, 

Soo, V. entourer, environner (to 
encircle, to surround). 

Soo, V. être troublé, peiné, souf- 
fnmt (to be troubled, to be pained). 

Soo one, v. aniplilier un récit, y 
ajouter (to ampUfy) : Aùd e te —, 
Syn. Faàsoo. 

Soona,adv. très (ver)') ; signe du 
superlatif : — lelei. — leaga, 

Soona, adv. quelconque (any- 
how) : A U9nai se soona te. 

Soona, adv. par hasard, inconsi- 
dérément, au hasard (at random) : 
— fai, Na au — alu. — ta. 

So6«o6, V. être raccommodé, 
joint en beaucoup d'endroits (to bo 
joined in many places). 

SooMOo, V. être près les uns des 
autres (to be close together). 

SooMoo, V. lier, unir |)ar nn 
meud, V. g. le bout de deux cordes. 
Syn. Fetiiiitai (to join by a knot). 

Soosoo, V. se réunir, se réconci- 
lier (to reconcile): Tatou — i le 
asOy a tau taeao. Sy. Sosoo, 

Sope, s. touffe de cheveu.t plus 
longs que les autres (a lock of hair 
left longer than tlie rest): V lona — 
na au iloa ai. 

Sopo, a. qui porte sope (who 
brings sope): '0 le tàma — . *ō le 
tàma — tasi. 

Sopeaope, v. porter sope (to 
bring sope) : le tâtna e — . 

Sopo, plur. Sosopo, v. franchir, 
aller au-delà (to go over) : — i le 
aupa, — % le itu. — ità. Ou te le 
sopoia atu, 

f§{opo maa atn, v. précéder, 

16 



puier te premier (to go th«ad) : 
Sopo mua atu 6e. 

fitopo, V. pasMr, oublier quel- 
qu'un dans une distribution (to for- 
get) : la ae, nei topoia ae alii, 

Mopoaga, s. pas d'un homme 
qni marche (.i gtep); '0 ona — e 
tola, ona paū lea. 

SapoUt, a. piissiS, oublié dans 
nne diitribulion (omitted): t7a — au. 

S*pal«, a. village, où l'on ne 
■'esl |ias arrlHit, oi'i l'un n'a pas cou- 
ché dans un maUsga (iint taken to 
Stop) : Ua — lo matou nuit. 

" ' , a , frani-iii : Va — le 
« uaina lea i matou. 
. Traiichir, ï. g. les 
e dit de l'étoile du matin 
quand on ta voit le soir (to pass 
over the heavens, applied to the 
momin); star, vrlien seen in the 
evening). 

Hopolln, V. transgresser les lois 
de la pfïche anx bonites, en travei^ 
tautrembairalioiUto transgress the 
laws of boitilo lishii^, by stepping 
over the canoe). 

Bopoaopo, V. transgresser, alter 
au-delà (to P.1S3 over, to transgress). 

parent, ou s'approclier d'une pa- 
rente (to marrj' or approach to a re- 

SopoBopa, V. marcher sur la 
pointu des pieds de manière à ne 
laisser que de légères traces (to 
raise the feet in walking so as to 
leave but small (rail). 

SopanopolnliMt. v. faire de 
gruids pas, de longues étapes dans 
un voyage (lo take long steps, la 
make long stages in a joumey). 

MapoloMga. s. cl v. adultère 
avec la femme d'un chef (adultery 
with a cliiers wife). 

Sopovttlc. V. passer devant sans 
respect, parler irrespectueusement ; 
■e servir de jiaroles mauvaises en- 
nrs uti chef <to past over uncerc- 



2— SOS 

monioiisly, ta vie bad woidi to ■ 

8o«ia, s. richesses eipotdes à la 
vue (riches or property apread ont 
lo view). Svn. OU». 

floao, Ï. se mouvoir (to moTs, to 
go). — moi, s'approcher (to come). 

— atu, s'éloigner, se reculer (to go 
olT). 

Steo, V. sécher avant de pousser 
de nouveau (to decay before growing 
again). 

Ho«0, V. se reculer de cikà et 
d'autre par la douleur (to turn from 
side to side, as in a fever). 

N0«oa, V. danser avec chanta (to 
dance accompanied by singing). 

SiMoA, V. transpercer (to spear): 

— i le tao. Sy. TMui. 

SoaolB, V. démolir, détniire (le 
destroy) : Anei a taatoa — le fait 
nri. Syn. Lepeti. Sasae. 

NoaogI, V. lLiirer(to smell) : Soia 
fc— . Voir Sogi. 

Soaogl, a. flaireur (smeller) : 
Faàloà tdma — lea. 

ItoBogo.v. sentir rDrine(toranell 
of uiine) : Manu —. Te _, T. h, 

8o*«l«, pi. de aola, v. s'enfuir 
(lo lly awav) : Ino — oufou. 

MoBoIl, V. fouler avec les pieds, 
comprimer sous, écraser (to tread 
on) : .Va au ~ la lapaipa. 

(ioanll, V, manger des choses qui 
représentent les aitu (to eat things 
which were representatife of the 
gods). 

SoBol*, V. se répandre, en par- 
lant d'un liquide (to run, lo spread). 

Soaolo, V. s'étendre, en par- 
lant d'un mal , d'une plante (to 
scitter) : '0 Ua — le mai. 

HomoM», V. ramper sur le ventre, 
V. g. un ver, un serpent {lo go upon 
the breast) : — île éleèù. 

fhwAlo, V. agir en Uche (lo ad 
cowardly). 

So««bI, a. coup de casse-téte 
dans le lavfetai (a cutting blow). 



SUA 



— 24S — 



SUA 



I, T. coup^, hacher (to 
chop, to notch). Voir Sōni. 

Soaoo, V. être joint, uni (to be 
united) : Ua — le tcLsi i le t<ui. 

fiosoo, V. lier, unir (to join toge- 
ther, to unite together) : — mea ia 
e lua, Voir Soo. 

S«soo, V. être continu, ne pas 
cesser : Ua — le là, le ua. 

Soaoo, V. se réconcilier (to re- 
concile) : A ta — 1 16 aso nei. 

So«o|»o, Y. passer outre, au-delà 
(to pass over) : Ua matou — le 
mauga, 

Son, ▼. bouillonner, écumer, être 
agitée, en parlant de la mer (to be 
rough) : *0 loo — le sami. 

Son, a. houleuse, agitée, la mer 
(rough, foaming) : Ua matua — le 
sami (the sea is very rough). 

Son, pour •• o oai, pr. poss. 
ton, tien, tienne (thy). 

fioih, pour oe o odi, pr. poss. 
mon, ma, mienne (my, mine). 

floA, pour ael cMh, permettez- 
moi de.., permettez que... (let me). 

S»aa, a. balloté par une mer 
agitée (labouring in a cross-sea). 

fioaa, a. querellé de tous les 
côtés (scolded on all sides). 

Huy a. mouillé (wet) : Ua — lo ta 
ôfu ; pâteux (waxy) : Ua -^le tcUo 
nei. 

Saa, V. labourer, creuser, dé- 
fricher (to plough up, to grub 
up) : Ua uma ona — e puaà. 

Sua, V. déraciner, v. g. un àva 
(to root out) : — mai se àva, se tâ- 
tna i /ai. 

Umm, V. heurter avec les cornes 
(to toss) : Ua suiUia le tâma e le 
pulumakau. '0 le manu — tagata. 

Sua, V. tirer une bordée (to tack): 
*0 loo — le vaà. 

flou, s.breuvage, liqueur (juice or 
liquid of any kind): — vino. — susu. 

Sua, s. livres cuits(cooked food): 
le — ale mai. — esi, — vi. Na 
au alu ma le — . 



i, T. contenir da liquide (to 
contain liquid): Po oloo — le fagu, 
lepaelof Ua le siusua vai, plur. 

Sua, V. couler, rendre du pus (to 
discharge matter): *0 loo saga — le 
mal. 

ISoa, V. a. et s. plaisanter, badiner 
(to jest, to joke) : 'Upu — . 

Soaalaaai, v. dire du mal d'un 
autre chef qu*une tamaitai écoute 
(to speak against another chief to 
the lady to whom he is paying 
adresses). 

Kaafa, s. T. r. nom (name) : *0 
ai le — oie alii f Sj-n. Igoa. 

Soala, s . titre honorifique (a 
title) ; chefs (the chiefs). — , v. être 
décoré du titre de Suafa (to have 
the title of Suafa). 

Snaga, s. bordée (the tacking of 
a ship). 

^oaga, s. labourage d*un cochon 
(the rooting of a pig). 

Noaga, s. plaisanteries (jesting). 

SaAge, s. homme ami d'une 
femme, avec l'idée d'un commerce 
illicite (a man friend of a woman). 

SaÀl, V. être ardent au travail 
(to work hard) : Sy. Gaô : Saga — . 

Snalaa, a. saumâtre (brackish): 
'0 le vai — . 

Nnamalle, a. et v. doux, agréable 
à la bouche (sweet): '0 le mea — . Au 
fig. : agréable, qui fait plaisir. 

Snamaio, v. rendre la terre 
meuble avec Voso, pour planter le 
talo (to mellow the ground). 

^aamlli, v. caresser à la ma- 
nière des chats, en se frottant con- 
tre les personnes : — faàpusi. 

Suamoa, v. être le premier à 
parler, à guerroyer, etc. (to be first 
in speaking, fighting, etc.). 

Soamull, V. être le dernier à 
parler, à faire la guerre, etc. (to be 
the last in speaking, fighting, etc.). 

Snasoio, v. labourer la terre (to 
UU). 

T. déraciner, retourner 



••t^I 



^:f:ft 



^ 9U 



sfir 



rn'it nil, I" liirii ii|i Mm ifmurtil, .m 
|ir||p I ill) 

âlMn«Mfil «Nfi«f«f». » Iii-iiIIki 
ilni |i iiif I. ■ miIm . ' 1^ Mil mill 
il III ■ It |iiiifiti- ili> --1 ri<iiiiii(> Mil 

W<i I' ti-il >l f-tf 'illn I ■) 

Hntmumf . lui finilhi I'tentnii* 
/iifi'i |iii f II lii'i/. ri il ,1 til •]*'• ^ li III' 

4iNHlffi|fff - till-Ill' (I Ink iif 
01. Iii|ii II §• /ii'i 

tlHHll I I t il III I r ti .|i|| liiih 

4iN*tll. 1« ■ i ■! Mil III iiiv-ll-: lili 

•••i|i . I III 11 -I |iii-l I 111)1 II -III •■ ) 

lllfMll. !■•• I • •! Ii-ii : iltli NiHI 

III III I iiiiif il iiii> I iiili'iii •ihiiii , 

jn- Ml ill III -11 HI ill- f i 

NifltflMff. ' liHil- i>Mh 

llNiiml. ■ I iiiM\ili<ii .Vii ii /i' 

'■••■|« Vit I'lltl Ml |l/|l III 

tlHtltnl. •• I t )i-|liliM i|ii\|tiiiJ 

4iii*««Nl. " -ti'ij, |iii. (iiliHiih 

è *-».ll» ♦•'•I I'' 

tlllt^ ••••^««•^. « -.1 lull I . It' 

ill -I. Ili'l M,,l|i II !t>lltl III 'i\ NiM 

{tl't I II I "iit .tii.* y In ,i>ti«li III r\ t 

lltllt > t.'.l •'.> «t ■' I'l- hf'ii 

4i||^ \ Il ltiM)%l III I .1' * li Mill 

t«iiliii- lit. Ill \l<t KMiiM^ lilt- .null I 

I s .\ »ltM|; ill « I lll<>i ^ 

llHt" ^ V^ll^' Itll «III \ l\ IMIi^li't 

tlHl* ^ lt|i\t<>.«tM \ i; tiiii' I «>!•.' 
y^» 1(1 k ni»> .. II ■ ' ^1 

.\ ,-. ./111*. I - •«! f « • 

t|%||l «III ■■ I . < I ,> •11 , \ li I \' , 

^lll II.- \ lit'l,,- i'„ 1,«.^, • ■ \ . 

m%i%« « ti iMt .1 •••• ii.>i«v^tii ,i-i(* 

|ltl.l«l.\ it -I «X,*'-.'! ..'M '|l'.'« 

|i.i> .kit •■ ■ «* \ %. , T ,• ■ I" .■ !■• 

< *» 1 1 » • \ 



I 

.1 «. . •■ ■. 

I • • • 



• ■*.■ X.' s\l».' I 



1 < • ■ .' t ' .». •• 



,\ i««»..' ■■ «x.»»» 



■ ' 



iNifl. V. fnir^ rfM rr^pfMh^, CM- 
rii^iririii««r, rlirn t\r% |Mrri|r!» piquftll- 
|i»«. I r.iiittr fill \irii t\r vivrf^ (to 
•Miilil fin ill r^iiiril fif .1 Hniall rontri- 

liiilimi) 

tiNll. V r li(ii«ii , f|i'tt(<rrnmi*r crui 
f|iii rfiiiriiif-diif r|f<4 riN-liiirm |Niiir an 
iimtiii/ii (III r)iiio<<<, If I lu-ltu*!). 

ilNll, « iKirii il mill f*H|N*f*i* |Mrti- 
I III II If' lit' I liiiiil (till* iiiiiiii* of una 

I linl III -'iIIK) 

tlNfiNlf*. 1 iM|i/<rn r1i« into (a 

.:|ii I ir-i iif frf/li) 

*Ntf|iilr, »t iiiiiii il'iiii |ii>i!(4on 

(llii' il iinr III It IIhIi). K«|i. : -' 'i'lū 

MMi/it/ififif/fi ■ fMqotd (tin* itiiït^ 

ii'iil L I Mill iil'thn lull (*jillt*il Niif/al^y. 

tliiffnlH, u fii/i> vii'iix, \\\\in que 

ItllM llu/«l It'll till tlVIM-|-i)ll*). 

^•tfinlM. M vit MIX |»i(;oiiii ^nn did 

|ii)triiii\ 

titiffnlN, « r I- imVIii* «hi S<»ii 
^iip lulling \\\ Ni*it^ 

^•■ffiilii. H mimIUi-«I oni'oiv v^il 
i-iM hIiI |iim vrtiii wht^ i^ still ^iKhI- 

tiM||i«lH. «• \ii*iUo« rhoM*<oiuvrP 
li.tinu". illiiii^4 \>(iit'h «irv kA\\ Ana 

•.till |;ii|ii|\ 

%tHii%lii«M«liiin«. < n>ru< di* 
l>i%tjio.i|i,tiiHt|,* iiMii.i|;.*^thi* ivt'iiskl 
tti |M«t|t.t.iiiiin« ol iu.irrhA^o>. 

%ii||i%lHl«tl%n. < r r lonuo dt 

ix'-ip.^l |».»ui tinil** siMlo dx* /"aii-u. 

^••1 > tU'p.M'.Jiv. diviw'tx'r. », 
,: un |tl«:fi xu«(vudavtv* l4ki» d«^Ma\: 

^«il \ iiviMivr tV,\A«. V ; H« 
%%•! X \i.»i'i<'v J M tîotîxvM'i ;:$ 

.*»' 'S ■■A» ( .1 .l"..";,':»x IX'HU. 



t .■ r.i. 



sr'. 






/t- «ntiAUnt; t • h- .-- <sitH<Tifnt< 

^Imu . rnnilr- »'t -. i-i ■ It'- Ti.-»iifV 
"WOTk .-Ifl-tlifli Kr ri/ ■ n ; • - f ■ ; 
fti f.ti. — /•* «mf«/)t r.4.rnT.-»TOrtH.. 

*tf' Tut>' tti'^ *4ir.'"^-raTi.' 1.1. ,■ >■•/»« 

lAl, Si'tini' Il ^ri*Vit • rtf- :.-,.il|r»- 

fiflfnr-- nii rt :*•»■•: n.t'- ^ -inim.! 
iii XTiii iv^ r-i-i r*!"»** -III. h f' V I *-,. i-ii , 1 
«at^- ATI Ti krm«t 

m rem Mar. v^h^» 

> T^mMhiTrnt-n, tv»r. 
Y' ir — r ^ Mim Taé7*n*iu4^tun*^ 
hin> Tipt it tr ■-^ 

d'niK- TnansATi tr- rwhanjrf ?• s-»!î«"»m 
post of « h(*ijsr^ 

(to tAko the fath<*r'> p^A«v^ 
Svltnl, ^MlttiliMi. \ \oi\jr<^)-. 

de cong rat u 1.11 ion « \\<* ii^)i«Mln(«on«, A 
C3IU50 dos ni'hf»s>Oît. do h\ h%-^^^^^^, 
etc, (to praiM» on aooouut ol lirho»», 
boauty, olo.). 

Nala è»r, v. toiior lo« nntt-t^Q 
et non pan nph puri'ntx (Id pinixo 
others). 

fitoUill, n. wm\ d'un i-rM|iiillii^n 
(the natmn of h ^hrlllUh;. 

H«i l a wl «« H, f'«p/w'ii d«* hiifinftfi^ 
(a sitfii:U'.% of h;iniirM;. 

fiîUI. H. vr;»i fih d fin /h"f ^Hr/> 
tm^ v/fi of ;§ ' fiiif ; , ;b /»« f /< m A*»//»/ 

da ba:MA«er (; (« — tsnfffé f*fi 






t i*.>t 






^i »1 . f ' . 

n*i *,■ s » •' ♦ « ■. ♦ V . . I ". « 

/( «x » '• .1 ^»» 1 '.7.' "; * *i ■ 1 

/i*'- .'.I -'rt '.1 -M 

t}uv) >n un x1<^ 1 ^Ki' » .Oui:!- m\N 

^nl%»loi|rt. u ». TdjV f^ * 1*' ■',■ 

!<»• »^ni l.^n n»\. I .^.i'ii » I »1 Hn r>t»i» 
nM'iiui' \\\y\\\ hi i' *.i W. »■*•■». ^. 

7 nil» «i ^' Will» 

NllllllnlifH. =: lii'H il trlM|t.. (:i 
ii'liHii'i 

*itilii|fM, n |ii^i-iir< «pit ... r,ti ,p.,. 

di'^ l'iif liM' i'i M liltiiM- ,) ,l^.^^l 

NhIH^N. V'.h l'fl|ll||ft. :. Irill. :| 
Mil'"'; .*^Nf»;iMf(fl<- |... (iit.fti rl i,i, «] 
rilf* 'M |i'lv ■ 'l/illHi. il finrii hl 'l I'i 

///' r r» «f ... f, 




■-.ul '.I — rf 



i. 9411^. »*cne. biDcCte. etc.; 

1. -itm panln« (to be 
>J I<! >iai < t«Iu t le ŪM i 

i Mupe Map) l'Ole — 

a. )q:iâni. pdteni, co fnr- 

:. T. r. marcher, agir, 
.;). tdll.>.tatalk):^a — 
A. plur. d^ •«, a. mouillés, 
l-s . »et .: Ca — uma o ta o^u. 
"n («rUnt dune Une-: ti.> r Avaa. (. WXtr (lo suck Uie 
iriin r(.iT U*!-,). j bri^atj: Olaa — Utei la tdma. 

al, i. nMn 4 rin arbr« qui ^rt Haaa. s. lëiiu, la 3 sejns (Uie 

c d«i (ui/laodes (tbe nameaf | brea^ the dug or teattfaaiauls]. 




. ) AikibiL'-'jaibior -li >-^vnp 




fr.i frr.'.---.!.!.^ * u ^pwrre 


!..!«. 


-d<4r,r fiT.ni 'iiB oamf. o( 




3 prv'.iiin^to i-ir.. 


Un: Jti 


, ., fiwr rjM pirt** Je 




! 411 K.'.^-n pJ* t«:->n4 <t 


jari-^r.t 


,/Mf,(;:£W<« ■>««-,« , 


, mai « 


, V. «titrirr dans U it.itk, 


h'ji>:i.i-< 




lait. 

I, pliir. de «MK. V. rontenir 
du liquide : E — uma paeltf tmi. 

Sviae, V. retourner, v. f. un 
feuilldl \to look over leaf; : — it' iau- 
pepa. 

SanBè, V. relever, retmus^^r. 
T. g. une robe (to lift uj»; : — lou 
ôfu nei ëleèlea. 

SanBé, V . ouvrir, découvrir, 
creuser ^to open, to uncover). 

flaoBé. a. qui soulevé, retrousse 
les herbes le long de la frn^vf. en 
parlant d une haute marêf ^lifliup 
np) : "0 le tai — . 

9mmmigÊk.,h. titre dt> chef (a title of 
chief) : '0 le — o Tagaloa. 

6aaHi9^ a. qui a peu de Liit 
(having httle milk). 

Wmmmfftk. s. discours d'un chef 
titré (a speech of a titled chief;. 



TA 

, T. raccommoder, 

taurer (to mend) : — utna ôfu ia. 
fHKSBl, V. liei un taualuga. 

\ flMtMMi, V. percer un trou dans on 
I jeune roro fto pierce a hole in). 
I lÊmmmlkm, \. être cuisant, caufier 
! dt- ill douleur (to tin^h.. to smart). 



I, V . brillei (to shine) : 
IcHi — tnai le nictsina (moon is 
shining'). 

AmmahIh. v. avoir belle apparence 
(to hv handsome). 

ftMMndu. V. a veil }»e.lle tournure, 
mai> f^lre estropié fto be good-loo- 
kinp. i>ut a crip)>le,. 

tMMHiBH. \. a. brûler (to bum 
up;. ]*aȉir - Sunua, swtiinuina. 

hmmÈÊimm, a. fort pour la guerre 
(Strong for the war). 

fiwfHa, V. être effrayé pour 
être toujours battu (\o l>e frightened 
by being constantly beaten). 



Ta.. 6. rang, division dun régime 
de bananes (a part of a lunch of ba- 
nanas) : Awnai ae — e tcun. 

Ta, V. tatouer (to tattoo) : — Ic 
tatau. Oaina no taux ùe * 

Ta., a. tatoué (tattooed) iVletéh- 
ma ua — . Ta iti. '0 le iàma le — . 
St. Poia, T. r. 

Ta. pron. ]»ers.. r»oui- tâ%m. nous 
deux., toi et moi (we two. : A ta 
o. Ta te o afea V 

Ta. pron. )»ers. pour ita. je, 
moi CI): Sei favia ta ita. Ta te 
alofa i ai. 

Ta. s. coup, soufflet (a 8ti*oke. 
a blow) : L'a au àlo le — . 

Ta, V, battre, frapper (to strike;. 
Sv. Fam : ai tut — U- ta nui. 

Ta Ir laya. v. sonner la cloche 
(to run the bell^. 

Ta purtHpflia, V. frapper vite. 



à coups redoublés (to strike quick). 

Ta. V. battre la mesure, v. g. 
dans une danse de nuit (ti» licat 
Unie) : — le vila. — le ulo. — se 
j*€se. 

Ta, V. couper (to cut down). Sy. 
Tuù : — le laau. — le aufai. 

Ta. V. laver (to wash, to cleanse): 
— le ôfu. — le 'ie. Aumai se fa» 
mnli ou te — où ôfu. 

Ta, V. condamner, réprouver, 
V. g. la conduite, la manière d'agir 
(lo reprove) : Ua taia lo matou 
nuù 1 le lauffo a Ictui alït. 

Ta, V. saigner, ouvrit une veine, 
UitiMici' (\o bleed» : Da — le lima. 

Ta. V. pnni}K*r (to pump) : — le 
lin. — . sautvr (lo jump». 

Ta Ir palala. prendre \epaloUt. 

Ta. particule qui se met devant 
letî \'erbeb pour indiquer redouble- 



TAA — 3 

ment on pluralité, T. g. Toiuu.pour 
donner une plus grand? force i lour 
•ifpii 11 cation. V. g.:Iatupulatiluulu 
UgaluegaaUAlua.Taolaola. Tth 
taulau. 

Ta e, interj, mon enfant, ao vo- 
calir(a call to a child : child 

Taa, s. personnes igiii vont faire 
des propasilions de m^rin^f à une 
Gimille (the party who (to to a 
woman's family to bring proposals 
of msrri-igp from Ihpir rhief). 

Vmm, s. hommc,oii jrnne homme, 
qui va t-ouclier n't;! i librement .ivi>e 
W<^ personne du si-ie ffumicntor). 

Tma, Ï. commettre la forniialion 
(to commit fomic.itionV 

Taa, A. presents en vivres que le 
jeuue hnmme porte {the fiiod t.-ikeii 
on such occasions as a present). 

Ta*, Fain (a*, s. mni^on où 
COurhent plusieurs de ces per- 
sonnes. Maison de débauches. 

Taa, V. paître, pour les aniinaui, 
pensions : O loo — galai le manu. 

Taalaln, s. T. r. m.iin (h.tnd). 

TaaII, s. vieui morceaux de 
liapo <rags of «t'apo). 

Taallll, V. se battre, se rouler 
avec un autre (tn roll, lo struggle 
with): Sama—. 

Taallll. V. se vautrer (to wal- 
low): — i te palapala. 

Taaflll, V. faire des elTorts, se 
donner beaucoup de moiiveineiil. 

Taaflll. V. se débattre, être 
uns repos (lo be restless, to strug- 
gle about). 

Taaga, s. action de pnllre. pâtu- 
rage, lieu où les animaui pili^iseat 
(pasture): '0 (e ~ o in, — o piiaà. 

Taaga.s.troupc, multitude, trou- 
peau, bande (a shoal, a lienl). 

roulant (to rolM : — te fala. — te 
la o le vaà. Afotaai, s. tresse rou- 
lée en un paquet 

TBl«a, s. ruuleau (a roll). 

Taal paelo, s. cercle de bar- 



8 — TAA 

rique (a hoop). Fana taai, huil 
dont le canon a des cerctei. 
Taal as atafafa, v. préparer, 

roit!er une cigarette. 

Taaiaeiae, a. large, décenTert, 
V. g. le front (a wide or bald fore- 

Taaloelae, a. nu, imberbe, dé- 
eouveii, v, g. un |iays sans arbres, 
etc. (bare, beardless, open). 

Tnalaa, v. achever un travail 
(to fini!*!) up, as any Job of work). 

Taaie. s. le cœur du sommet 
d'un meotier: onlemangeen salade 
(the soft inside of the top of a cocoa- 
mil tn'c). 

Tonic, s. tfte (the head), Terme 

de mépris. 

Taallgollgoa, a. et v. désert, 
inhabits, calme, tranquille, ou il 
n'y a pas de bruit (quiet, slill). 

Tnniill, a. qui résonne, sonore 
(ri'sounrting, sonorous). 

Taallll, V. faire grand bruit, 
résonner d'une manière bruvaute 
(lo resoimd) : — te nami. jVa — 
iele tona mald, Syn. gogoJo. 

Tnallll, V. venir en foule, par 
troupes (to come in crowds). 

Tnallll vale, v. ne faire qu'aller 
et vcnii.en parlant dn peuple; faire 
beaiirnup de bruit et peu de beso- 
gne (to go to and fro). 

Taallll, s. grand bruït, frac^as (a 
resounding, roar, peal). 

Taollec, adv. prom ptcment (qui- 
ckly). 

'Taallae, plur. taalilUe, v. «Ire 
pi-oin[il lobe quick): Ua e— lava. 
Tàina taalilite! 

Taalo, V. se jouer, foUtrer (to 
play, to dally) : Aiiâ U — faàpea. 

TonId, v. escrimer, avec des 
arniTO (lo play). Plur. Taààlo. 

Tnalo, v. prendre des libertés 
illicite.'! avec des jiersonnes du sexe 
(lo sport, ta dally nilh). 

Taaloa, v. paitre en toute li- 
berté (to go at large, to pasture). 



.^XIX 



'^tv 




i c OC Till mo: -c !♦ 




Vai^hnh -. v€ii nf <>nrr ie 

aHi& in TKii w?^ r: -s^:::^** ^ijc* 

jri'Sr. "*n» «r *• T*3ifi •'■-çn^ m«?w 
IK nuâmif* suhrfTJ' *j ^t jijou 
"Pfti : norm ir:n*wrina;' . 

WamÊmÊÊm otunt^ auimr 

ot .. -^mifHrriK' It/ ^ tkiuuI — 

ainnir lit., fhe tim srnniiti: 

WJBHHiÉL ^ f^imi*. luaite mi -« 
Tuinmmp ni <U4> rtie isiiu* a i 
jianr* '.' h — «naniur 

"itH lainp o' i iHi., 

TaoHVHft. •. ttimnii* -nnmRir. 
mm* aniit. T^npO'imi ii nau T^unus- 
rni^ uiiiiir. l'-Miiili*59r.. 



i. inimiu. niL ut ifUi 
^i'L^ .111 uiimia liiir •; vip^aiit*-!' . 

TsHMSM. I <"* ibr» mil nuiri' 
z^»u -"iiîmmii -it a jsmiiit l"*?*?* 

TSHMSM. I. iiTnunH niL L 1 ivi» 







r: •• :.vi V 

i i i»j^ i Man «v. 
ViMHHc ;«■«-- ••^P'Mr ."t 

•en tur. ▼r.si-ui'jninu' itmm"^ 

ni tu .-moon* ui tn^wii. 

^-•iiiifr'ijjT^&^i: 7 « — t mtm 'tm^ 

CI ftiima — mnuH. 

^imÊÊtÊÊmÊÊÊmatÊÊk. :. ii«»i j-wm Ut 
rmiiniui. mttman^ *««U «ninwi» 
-nninini. «irtiinu-^ -, 

nu -a i\ vMni- ?i>4ih«Mttir^i 
TiHi-H ^'un; u unr t>f. !>*%«. 

f» ufiMir tiuiii". 

Yaoaadi ** .-j*r«»ini |tii tpp«r*«' 
iisii : inir If "ilu^ri -i itif. hi»tni> 
-piii; ti til» vfiiH vilta^rt-. 

nr ii"^ iHir Ttuitiuw 't/ hth 

nitiuiuif 'If !«• m-mnfiV «sifvttulî^ 



TAE 



— 550 — 



TAÈ 



die), ne se dit que des chefs qui ont 
le titre de Tagaloa. 

Taatoa, v. être assis séparé des 
chefs (to sit apart from the chiefs). 

Taatoa, v. n'être connu que 
d*un petit nombre, v. g. un fait, un 
récit, une histoire (to be confined to 
a few). 

Taatolalo, v. gronder, comme 
le tonnerro (to rumble, as thun- 
der). 

TaatoAlmalae, s. vivres pré- 
sentés sur lu maUie comme ifnc de- 
mande en mariage (food given in 
the fnalae as an olfer of marriage). 

Taatouo, v. être sur le point de 
86 séparer, v. g. des amis vers le 
soir (to bo about to separate). 

Tmku, v. frapper le bordagc 
avec le manche du foe en ramant 
(to strike the handle of the paddle 
against the gunwale in pulling). 

Taavale , v . tourner , mulcr 
dans... (to roll), plur. Taavavale : 
E — lelei ai loù lima, ua tele le 
ôfu. 

Taavao, v. vivre dans les bois, 
errer dans les bois, v. g. en temps de 
guerre (to wander in the bush): Ua 
matou — po e lua, 

Taavao^a, s. action d*crrer. 

TaavUI, v. tourner autour, en 
rond, v. g. unastre(tomove round). 

TaavUI, v. tourner, v. g. une 
meule (to turn) : — le foaga, 

Taavlllya, s. action de tourner 
autour ; mouvement de rotation 
d'un astre : 'Ole-^ o lenei fetû. 

Taavmla. a. très-gras, pour les 
hommes et les cochons o^ry fat). 

TA©, V. ramasser les débris, les 
détritus (to gather up rubbish). 

Taè. V. être casst», brisé ^to be 
cracked, to be bntken) : la oe, nei 
— U pa. L'a — le |wi. Syn. Gatac. 

Taè. V. s** casstïr, se briser (to 
break) : Xel — lea mea. 

Tae. s. ordures, excréments (ex- 
crements, faeces). 



Taea, v. atteindre à... (to be 
reached, to reach to. ..): Pe ete~-t 
Ou te le ma — . 

Taeao, s. demain (to-morrow). 

Taeao, s. matin (the morning) : 
*0 le — ma le afiafi. 

Taefo, s. pou&siere de chambre 
(dust) : v./ le — e leaga ai lea mea, 

Taegalpo, s. fragment de pot 
cassé (a sherd). 

Tael, V. briser (to break in pie- 
ces) : — ninii. 

TaelA, s. la meilleure part du 
faausi (the best part of faausi). 

Taeina, v. éti'e empoché, être 
chasse (to be forbidden, to be driven 
avk-ay). 

Taèle, s. quille d*un navire, d'un 
canot (the keel) : '0 lo — o le vaà, 

Tacle, s. fond d'une caisse^ d'un 
seau, etc. (the bottom of a box, pail). 

Taèle, s. natte rouge des lamai- 
tai (a red shaggy mat). 

Taele, v. se baigner (to bathe) : 
E te alu — fna ma taeelele, plur. 

Ta«le, v, faire l'autopsie d'un 
corps mort (to open a dead body). 

TAelelAt interj. Que le soleil est 
chaud ! (how hot is the sun !) 

Taèlet6,a. dont la quille plonge 
dans l'eau (deep-keeled). 

Taclctoto,v. nager dans le sang, 
V. g. à cause d'une blessure (to be 
bathed in bloo<l, as from wounds). 

Taèlepolapola, a. dont le fond 
est plat, V. g. en parlant d'un canot. 

Taemana, espèce de fruit à 
pain (a species of breadfruit). 

Taemaan, s. espèce de banane 
(a species of banana). 

TAemo, V. cligner les yeux sans 
cesse (to wink repeatedly). 

Taèaai, v. rtMmir. ramasser en- 
semble, V. g. vivres, poissons, ri- 
chesses (to gather together)., 

Taraoeau. Voy. Tainoino. 

Tacpa, s. ilatuosité (fart). 

Taèsea, v. être écarté, balayé par 
le vent (to be blown off by the wind). 



TA F 



— 251 — 



TAF 



IMteè, red. de Taè, 

TaeCacpaloto, s. nielle, rouillé 
(mildew). 

Taetaepalolo, a. attaqué de 
nielle, par la rouille (to be milde- 
wed). 

Taetafe, s. débris entraînés par 
le torrent (rubbish brought down 
by rivers). 

Taètv, V. boiter, clopiner (to 
limp). Syn. Setu, 

Taetnli, s. espèce de ver luisant, 
myriapode (a species of glowworm), 

Taeo, V. gratter la terre (to 
scratch the ground, as a fowl) : 
Puipui le loan nei — moa. 

Taea, v. ratisser (to rake away). 

Tain, V. porter^ transporter, v. g. 
une maison : — le fale. Sy. Tautuù. 
i, s. balafre, taillade (a gash). 
i^ 8. incision (an incision) : *0 
le — tele. Va tele navia le — . 

Tafa, s. côté d'une colline (the 
side of a hill): I — oie mauga, sur 
le versant de la montagne. 

Tala, V. faire une incision, sai- 
gner, taillarder, scarrifier (to cut, 
to gash, to scarify) : — le lima. — le 
vae. 

Tafa, s. côté, pan (side) :'0 le — 
tolu, triangle. Tafafa, s. carré 
(square). Paàtafatolu, a. triangu- 
laire. — ono^ octogone. 

Tafa, v. commencer à poindre, 
à paraître, v. g. l'aurore (to dawn). 

TalA, s. champ de bataille (a 
battle-field): A e lotoa, a ta o He—, 

Taf A, s. limites de deux pays ou 
districts. Sy. Tuaoi ; en temps et en 
style de guerre on ne se sert que du 
mot tafd : A e lotoâ, cUa oi le — . 

Tafa, v. déclarer, faire connaître 
(to make known) : — mai lou fina- 
galo. 

TalAga, s. pirogue à 3 iato pour 
la pèche aux bonites (a bonito lis- 
hing canoë). Voir Vaààlo. 

Talaya, y. être débarrassé des 
arbres (to be clear of trees). 



T. sentir le pore (to 
smell of pork). 

Talagaloa, a. ouvert, éclaird, 
où il n'y a plus d'arbres (open, clear 
of trees). Sy. Taalaélae. 

Tafak, s. personnes qui ont le 
privilege d'être assises auprès d*iia 
chef qui a un titre. 

Tafala, v. devancer un autre en 
nageant dans le ressac (to get before 
another swimming in the surf.). 

Talaia, v. prendre la femme 
d'un autre (to circumvent another 
by getting his wife). 

Talaifa, v. réunir dans sa per- 
sonne les quatre titres qui consti- 
tuent le tupu samoa \ alors on dit : 
'0 le tupu ua oô. 

Tafaliaaia, tafalfeaia, v. don- 
ner un mot de louange à un ont- 
teur qu'on va désapprouver. 

Talailaotolo, s. bord d*une 
feuille de canne à sucre (the edge 
of the sugar-cane leaf). 

Talallaatolo, s. calme da ma- 
tin suivi de vent (a calm in the mor- 
ning succeded by wind). 

TAfale, v. aller de maison en 
maison (to go from house to house). 

TAfale, v. commencer à bâtir 
après que les bois ont été préparés 
dans la forêt (to commence buil- 
ding after the wood has been pre- 
pared in the bush, of canoes and 
houses). 

Talaai, s. nom d'une portion 
du tatouage (the name of a portion 
of the tattooing). 

Taiaao, v. faire de courtes éta- 
pes dans un voyage (to make short 
stages in a journey.). 

Tafao, s. cérémonie qui ressem- 
ble à la circoncision. Sy. tefi. 

Talao, V. passer son temps à 
courir sans raison, aller de côté et 
d'autre (to wander). 

Tafao èse, v. au fig. donner des 
sons (aux en pariant de la voix (to 
sing out of tune). 




'■'•ImIn, * 

llliu (4|>HI|.rtl'll<llI.I> « 

lIlKV) 

TnInIHM.» jnilll.' I 

ll'lt|llllli'll ll.r l.r'illM.lnl 

THlnlHMl»lili«al , 

Itl^l <i<M»i"iilll'il 

TmI>, In III.. 

Tnlf. - liiMi'iil (111 




Ta«c*i 






US lu- 


U'^v. 






r-».. 


1l^>4*4r<' ■■ 


*i:-' I" 


w.:..'-jm- 


■»-^*i 






.^bBinj 






d*n^ 1- 






r.',* IS 


M nv-r 










1*11 








T>fl. 


•J- n- 


:. ra— r 


bbirbe 


""■'■*■■ 


- - It 


Ota. — 


U ceM, 


Tall. 

1.1 "-.(.. 1- 


-W'*(.;. 


r. -^i-w 


wier (to 


T.II. 


, hit'! t 


r..WI«. 


(IOC-OS fto 


,.1.,.:!..« 


H-.J.lt.I 


>j«rLiiii{ 


a^^wee- 



Talla. n. <-x|'<il.'«i fitriveii away) : 
I'll - ■. i\ — »iu(r>u, 
TalltM>. V. Xmtu riispamltre (to 



Tallll, 

1-Aflll, 


) : - /«nn m<fa ieaqa. 
s, lion, dune IiitI* (the 

«■ .liibaltw, faire d?s 


Tntill. 

K"uli 11. 


. viilor, i>n parlnnt d'un 
fly, ti> ((o nlioul ill inaiiy 


li>iim(t<>kt<qim'nrnthllil<t>! 
Tail*, >. certaines mctnlmim 



TAP 



— 853 — 



TAG 



d'un grind canot (certain timbcni 
of a large canoe). 

T«no, s. OS d'un homme fort 
(the bones of a stn>ng man). 

Talltali, v. 1>alayor« nettoyer (to 
sweep) : — le fale. — le otaota, 

Taffllaf KoaBlv , v. hieu net- 
toyer (to bnish up clean). 

Talllalltuaalo , v. bien pn^- 
parer un champ (to clear a piece of 
land). 

TaHti, V. ^trc sans repos, s'agiter 
(to be restive, to struggle). Sy. 
Taafiti. 

Talltl, V. rouler, tordre (to twiHt 
about). 

Tafito,s pied d'un ar)»re ou d'une 
colonne (the end of a tree, or |M»st 
nearest the ground): — ulii.— « pou. 

Talitonnnn, le.H chefs (pii sont 
à la tête d'un nunu (the chiefs at 
the head of a nunu). 

TalcMi, V. ébréeher, v. g. le tran- 
chant d'un outil (to break the edge). 

Tafoa, V. couper des pagaies (to 
cut paildles). 

Tafol, V. retourner ^to return). 

TalAla, v. Mre sablonneux, avoir 
un banr de sable (to have a sand 
bank>. Tai — , espac*? entre lus no- 
cifs et le rivage ; Sy. AUtala. 

TalolA, s. lialeine fthe whale). 

TAfok», s. unit/; à Tutuila, Voir 
Taufolo, usit/î. 

Taf«. V. allumer (to make up the 
fire) : — le aft. 

Tal«. s. le dïf.u Ap. la fortune ; la 
fortune (the god of fortune; for* 
tune, luck) : 'O le ^ le mea. 

TAIaa. v, battre une natt^ roul/re, 
pour commencer le pr/ula Cto Ix^at 
a mat rolled up as a drum, prepa- 
ratory to commencing ttie dance;. 

Tail aa, s . homme commun^ Ijcm ; 
Terme de m^pri« (z c/>mmon man, 
an abusive term;. 

Tatea, t. couper nan^ avoir de* 
msktAé permmJon fto eut tinaber 
without aikîng pennÎMion). 



Tlihi«, Y. battrt» (to KMt). 

Talvè, s. fondement» baMt, tnu* 
che d'un arbre Ohe }Mirt of a lrw> 
just ab«>ve the ground) : "f) U — tf 
le /<i(iu. Sy. FfidtNie, fM^ti^ 

Tatvflii^, V. i^tre agiti^ |>ar 1« 
vent, V. g. une leuillo d'arbre (to ïm 
shnken by the wind). 

Tnliilal, s. grand feu |Mnir brikiiir 
les n^siduN, les iuunondieea (a larini 
Wxv to burn rubbish). 

TnIuII, v. nMitumer, v. g. una 
piern» (to turn over, as a stone)» 

Tiilnlii, V. travailler pmmpio* 
uieut (to work quickly); ^Ire virt* 
l(*nt, en parlant thi vent (to blow 
vi(ilenlly). 

Taluna, s. placo rocheuHe danii 
la rner (a mcky place in the sea). 

Talona, s. sensation de doulnur 
qu'on (^prouvo en recevant un coup, 
V. g. d'un objet lanci^ (a pain) : Va 
ta tai i le-^o Irt togi ia te au, 

Taluna, v. frappnr par accidoni 
(tf) strike arcidentally). 

Taflnnal, v. fn* lassrmbler, im 
réunir enM*mbln, v. g. InN nuagmi 
sous b> vent (tf» gather tiigctthor^ ■• 
eloudn to b'eward;. 

l'aflnnalsa.s.abondaneii, grande 
quantité, v. g. de parolos (a galhiH 
ring, ft.4 hard wordii hea|MHl up). Hy« 
Faulaiija. 

Tafail, s. nom d'un poliMon (ffiê 
nami! of a fisli;. 

Taga, %. estiimac du requin (tfitf 
shark'* %Uiu\îtfh}. 

Tmfim, «ae, Ifoii rse (a Ug) ; 'O U 
— vavae. — tupe, 

Ta^a, f, Hrtf rendu licite pur 1« 
Iftv^ de la d^#m^ (Uf liave tb« rtm» 
Xnii'um rtfMfftMi frrmt thing* tM 
^lad \f*:fm prohil/rM t/i Im um4)s 
flur, tnt4Èga. 

Tajpa, %. afj^flage de Uà% (n cnU 
ting or felling of wtfffd). 

Taya, s. w^\tm à*i iattmw (^ 
marking r^ th« tattoo/, 

~ », %. ittMnrMMnt ém utaam 



TAC 




(IL !*«••. LuriÉrrr.ru: jf s^.'mç «u. 



£ O». 'uTb'ii '-A ' «e l;.c — 

Vapni ' l^iir Wiu^ ^ lai' 

a uaK» tais «jui»»^ m'i^rnui-f^ UL'i 
iaiVl«R u >#! ^l'iAii^'^C K Use 

IMdiM£ il ^ /4U«, ««iA iclei ^«B. 

k ^ V* i^n ^'j^tCfs^ 4 «Wi a CKt 
U iy^ v^ Vvjuu;aA *^ikU or iMiXer 




ru "T-. Il "ZUTL Xt 

Vafli !■& ' i>ieu' 




vur 11 rr~ axiL i»ac ouf *- 
. o*- •-Urn- i. U çasr^ If e7 mC 

I U: nu«IfL li C*^ Viai[«lC 





Taf^ £. cri, 

Taf^ia^ s. non iTcb coqnîU^ge 
'iMr zdtziifc of a thriifiA). 

TAflUMa. T. crier ap«és qad- 
qb 'jl. ^. g. q^ eut parti (lo oy 

Ta^iaBC. pior. TanPaaa, t. se 



TAG 



— 855 — 



TAI 



i^ S. prieras, impr^écsi- 
tions (prayers, imprécations). 

Tai^aal, t. se pUindre de quel- 
qu'un, comme étant la cause de la 
mort d'un autre (to complain of a 
person as having caused the death 
of another). 

T«||l«la, pleuré (wept) : a — oria 
ieagalea. 

Tafptta, Voir Tuutcigita^ a. qui a 
de longs cheveux des deux côtés de 
la tête. 

TanlOmi, s. jeune perroquet (a 
young paroquet). 

TanlOmi, s. cloche (bell). 

TagitatAtAvae, v. crier on tré- 
pignant, en frappant la terre des 
pfeds (to cry and stamp with the 
feet). 

T^itaa, T. appeler à la guerre 
(to call for war). 

Tafpitl, s. roussette. Sy. le 
Pea (a bat) : Lull le — . 

Tf^pttota, T. saigner du nez et 
des oreilles après avoir plongé (to 
bleed from the nose and ears after 
diving). 

TaiîltA^ v. importuner, deman- 
der sans cesse (to ask earnestly) : 
O loo — t sona fana. 

Tafpltalnl, v. demander une 
augmentation de paiement ou de 
nourriture (to ask for additionnai 
pay or a larger share of food). 

Tago, v. prendre, toucher, ac- 
cepter (to take hold, to feel, to 
receive) : la — lea mea. 

TafpoAa, v. chercher des troupes 
(to seek for troops). Sy. Tagotaua, 

Tafpofla, a. à quoi Ton touche. 

TagogAiUi, s. action de cher- 
cher des alliés, des auxiliaires dans 
la guerre. Sy. Tagogâtaua, 

Ta^onAtana , s. recrutement 
d*a11iés (seeking of allies) : *0 le — 
a Manono ; chefs cherchant des 
troupes auxiliaires (the party co- 
ming to seek troops) : *Ō ^ — a 



T. pQImr (to Tanttek). 

Tayale, v. fouiller dans la pr»- 
priété d*autrui (to pry into the pctH 
perty of another). 

TAfoUaaa, v. avoir beaueoup, t. 
g. de ialo^ cochons, etc. (to have 
plenty): i? 1« ~, il est dans la disette. 

TagaMuaa, s. manière parti- 
culière de pécher (a method of 
lishing). 

Tagoa n > a , s. petite vérole (tlie 
chioken-pox). 

Tafpolago, v. saisir légèrement 
(lo take hold of lightly). 

TAgotago, v. marcher i tâtons 
(to gi-ope tlie way) : — le ala. Sy. 
Tautago. 

Tagolaua, V. chercher des trou- 
pers, des allit^i (to seek assistance in 
war). Sy. Tagoàu, 

Tagulo, v. tomber sourdement, 
faire pouf (to resound) : Na — moi* 

TAgula, v. ronfler (to snore) : 
loo — le tamaloa, 

Tagniagalo, v. résonner, v, g. 
un objet dans un tonneau qu*on 
roule (to resound repeatedly). 

Tagatn , s . pied d*un arbra 
coupé; reste d'une dent; souche 
qui reste en terre (a stump of a tree 
or of a tooth): — o le saitOy chaume, 
paille qui reste après la moisson. 

Tagatn, s. vague courte qui 
brise (a short jabbly wave). 

TA! , adv. presque, quasi (near* 
ly) : — oti, Sy. Tâli, 

Tal, s. nombre, fois, chaque 
(each, etc.) : — atu lima i uaû, 
5 fois par jour. — faàlolu i ato^ 
3 fois par jour. 

Tal, s. génération, personnes oa 
animaux de même âge (generation): 
V le tai lupe ua maeu le tele. 

Tal, s. bois d'un arbre sous le 
rapport de la construction (part of 
a tree) : — eina^ aubier. — uli, le 
cœur du bois, bon pour la cons- 
truction. 

Tai, V. soigner le hu, le 




"Wmtiwàg. t :c3,-w i*»'jfc.ii:v. 


-.: :*s.:i. -.; 3;«.'... 


aUf^ TV. 'S.-.^AlfM >t -MSi«,-!i- 


TA ,. kc.'Sk-. .. ,. ta trtijta 


fr«i it socMf ■■» CLTaïf ;<■:.:• 


5ia 


t*l*; 


TaK ,. KiSa « [nrfairi ^ 


T«l. 7. !.-=«■. iaaiir v. ^:* 




k f-ir., : — U ,'•»«. 




T^a. t «! 1 tftrt. î-«: > br.U i 


Ott;; :i «L'iBt poQf des cummis- 


tt>tisî >. toi ^tli. i^^x.'. : l'^iMT «»: 


•Kc* -5 Msd atuat cnnlinninr a 


flta *! '>*>** ^W > K-_1M.--^ 


t.-..~..i -.r. sitvj^fni. 


TalM.a haîia. rn^;>t ' Ma:«.'. : 




C« - to». "•- 


nia T-* '-» ««■"• t*tiioj. gra- 


Tal>. ». ?/»ppé liM v-i TV.F'j^SifcK 


.,:;.. 


Wn proiluMU- biAitril : L'j — nuL^u. 


TaB«. T. >« D« ui« pai<I dool 


r« — tï ntofAj lu.^ i len^ tala. 


kr w. 1 -1; lia kiww,. 


Sj . C'i xtoiUîta- 


TaJI-a. i. pùn. couple, dou i 


Talae. :- Hr« p<3 pr^/ïn]. »àil 


deui .'sair, o>jp4«. bnce). 


; k t>ew d «Ad '[» b« Uillk.*>. 


Tau». T. doubler, t. g. nw 


Talalvfai. t. partie du c'>r;>ï it 


coc<t« fto d wMe) : - moi U «/il. 


r*mlareati/«i tnlrt )« b!»ne ri U 


TakMlIr. s_ un boa nu»»». 


fOUi(>T (lh« {«rt <it th« tintUrrUt- 


UD moreeau Je bomw rortune (a 


mrn Dm white ai^t red>. 


p<<o« oT piod rorluDe). 


T«I*M. *■ ironduiri: une ti\iuj4 




l1ol-;a<) 1 Iroopj. 




' TaUal. 1. la. diiUion d'un iv- 


TalwBS. 1. prnvder (lo Uad). 


yimt de tttiune. (a row of a Uiach 


TmImm». s. raluî qui prêchas 


«f lAMn»«). 


pour muDtivr k chemia (a («adnt. 


Taltoa, 1. T. r. diin (a dog). 





Tiff 






iznip ani -outixiibç. 

Smif ttte iltlir*. 

VaiArfl "■ Jcntn*. iruiiMn jir^vr 

i. iiiH*r. 'TitiM» niH ' ai 
I A nan au^-rtuii^ orrrvi n 
tii» land*. 

^ iiimir i A imm ^ 
ji "hi* tmui^ '2 «ei u iiin i 

• umimiiT*. lir-ifnfT *u 
^uamuL P'iut. 
r Xiv ZdUaatt. i uinri- 
lonriiinifr u;... ^ jtf 

i lum 
tii» jmnit If' 1 T^!--. 
i. aiuimcr<! 'im:- 

ir JUL nucrtn fntrn 
-iM tf ihdiniii i fn ailu. — 
i... 'înit nijiximii cru. ajus 
«^x TU. — •- KMi :hiiirit« jiMrr 

peruBC*» rusttuiiiûHM • jouis; ptfiv 
pAe; ; — .se -fie isau û p«!rsi7Dni*< 

'O le tmfrta o U tmUCtU 

TaiMaiBB. idT «ieiEx ± ik; «rt. «si 
porluit «le l'cniiani» two loi rw>^ 

TmêmmiimÊmmm.. . pr:fL tLUi.> 
ceux qui .. /lil tfaotse «facL 

TataBB. «. ctnp» 'le n^frs i%: Li 
nuin (a backhinded hki'w •. 

Taltaa. t. être ééçnAè* «ie leur 
noblesse, ▼. g. en piiiaàst «i^nfints 
d*iin père on d'une mëre noUe niv 




nu 7. MI-*-* .iir> m mwfi^iai nn^ 

m . r.ï. . ^ *i> tl^ imn^miilM!. 
it- î:::îv. —et. !Urr a k .•Ut^ 
^w ^ t iiiuiMH/. i'tU'»- uni V%% 

LU. t- L»r ~ nui 11*1. 
T'dH» iv- '::i-*^i' -. ^ uni .^hiMT 

■ATS :iiitL«> »u n«•t^aiK m m^«i: 
c**iii«' uiniile iM^Hifi 'Ut m tsik 

if'iur n» SX •^Ujj.'mi. u 3t*i tnwJr- 
ji'ii^. -jC'UM •lit», /n: 

YaAn «mil « iir: ut -^n.*iMi: *4>K 
liinitniiiiui *ii uil «Hn Àji-*Mim4. 

YaAiiinaÉnn An^ > mi-^lm- i«it,v 
jiii-^iijrv. ■uiimifT I 1.1111111^ Kt 

V flirt t tiû*. i lon-iCi/it. îiv*s* 1,% 

'mi TJkùl ^/11. 3i?tt «iaIv* ^^ V '-^ A ^ 

Tala I t»«Mi||B, Amv&W^ 



i: 



TAL 



— 258 — 



TAL 



velle concernant un chef (bad news 
concerning a chicO* 

TAIA, s. dollar, piastre (dollar) : 
*Ole — e tan ma le afa — (one dol- 
lar and half). 

Tala, s. extrémité semi-circu- 
laire d'une maison samoanc : ho 
i le — Tala Samoa (the round 
end of a house). 

Tala molB, s. pignon â Tenro- 
péenne. 

Tala, adv. — mai^ en deçà. 
— atUy au-delà. — ane, à côté de.., 
auprès de... 

Talae, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Taiaia, s. face chevelue (a liairy 

face). 

Talalaaotl, v. dire toute sorte de 
choses contre une personne (to tell 
everything against a person). 

Talalala,s. nom d'un arbre(the 
name of a tree). 

TalafAtai, s. côte, terre le long 
de la côte (the soa-coast, the land 
near the sea). 

Talatill, V. parler, murmurer 
contre quelqu'un (to talk against, to 
murmur against). i 

TAlafo, s. endroit où Ton fait 
cuire les vivres dans une grande 
embarcation (the cooking-place in a 
large canoe). 

Talaga, s. action de dôlier, 
ruine, destruction (the undoinj,'). 

Tologa, s. action de raconter (a 
relating). 

Talaga *a, s. action de licen- 
cier les troupes (disbanding). 

TalagatÀ^ a. indocile ; difficile 
à délier; diHicile à prononcer. 

Talagolle, a. docile; facile à 
délier, à prononcer. Syn. faàlogo- 

gofie. 

Talak, V. annoncer, proclamer, 
notifier (lo proclaim); — le apoga 
a le Atua, 

Talai moBotaga, s. héraut, 
celui qui annonce (a crier). 



Talai, r. polir, t. f . mvac llier- 

minette, tailler (to adze): — • tnaà, 
Maà — , pierres de taille. 

Talai, v. appeler, inviter, v, g. 
a un repas (to call in, to invite) : 
Ua talaina ea ùe? loe. 

Talai èae, v. délier (to loosen): 
Talai ùfu, v. déposer ses vêtements. 
Syn. Aveèse. 

Talalga, s. action de publier, 
d'annoncer: V le — a lona. 

Talalal, v. mentir (to lie) : Aùà 
e te talalai. Syn. talapelo, 

Tala le lalaal, v. réinstaller un 
peuple dans son pays, dans sa terre 
(to reinstate a people in their own 
land>. 

Talaieo, v. agir contre les 
règles du Seuga (to act against the 
rules of Seuga). 

Talalea, v. agir mal (to commit 
any wrong). 

Talall, V. flamber, pétiller, cré- 
piter (to crackle) : Mu — . 

Talalo, s. chant avec battement 
des mains (a song with clapping of 
hands). 

Talaloa, v. chanter, babiller le 
long du chemin, v. g. des femmes 
(to talk as they walk along). 

TAlaloa, a. longue et flottante, 
V. g. une robe (ionf^ and loose). 

Talainau, v. tenir ferme, dans 
son sentiment, son opinion (to hold 
firmly). 

TalamoU, s. épine d'oranger 
(thorn of the orange tree). 

TAlama, v. mâcher; manger, 
terme de mépris (to chew, to eat). 

Talanal, v. laisser un canot tiré 
à demi sur la grève (to leave a can- 
oe half drawn up on the beach). 

Talanak, v. transporter pour 
quelque temps le bagage d'un canot 
dans une maison (to take the lug- 
gage from the canoe into some 
house just for a time). 

Talanoa, v. tirer vanité, se van- 
ter (to brag, to boast). 



TAL 



— fSf — 



TAL 



J ioten* Ce B*est que 
foiftDlerie!(iMàBw!) 

IMbmsa, t. jsaer, babiller, diva- 
^oer <to dnl, to talk Danseuse). 

TmaamÊÊmigiÊus. faarardape, eotre- 
tiens ssnr la pluie et le beau temps 
(cbaltiiig, conversation) : Sa — o 
lût». 

Tmāmmmm, x. s'empresser de par- 
ler sans aaroir exartemeot, mentir 
(to be in bornr to tell iKÎthoat kno- 
wing eorredtyl 

Vnlapete. talnprpeto. t. men- 
tir (to lie). St. (HeôU. Talalai. Ta- 
lao90. Laumom. — . s. mensongre. 

Xmammm, s. le reste de br récolta 
de fruit à pain (tbe remains of a 
a crop of breadfruit). 

9090, mouette one kind of gull.). 

TmàmÊÊmm* t. pailer k tort trt i 
travers Cto talk at random) . Tagata 
^, s. un importun par son babil. 

Talatalm. s. mal de tête (a di- 
sease of the head). 

Talattela. v. converser, racon- 
ter (to converse, to relate) * Sa ma 
— . — o/tt, raconter ce que l'on a 
TU. —, «a(o, parler de tout. 

'WmMmâmÊÊk, v. délier, rendre 
liche, non serrée, non tendue, v. fr. 
une corde, une courroie (to untie, 
to unloose). 

TaUUala, v. croître, s'étendre 
au-delà de ses limites, v. g. une 
ville (to increase beyond the bounds). 

TAUUAIb, a. rugueux, raboteux, 
qui a des dents, des pointes, des 
épines (pricklv, rough) : '0 le ili — . 
'OUpaU--.' 

TMlf !■, T. détortiller ce qui 
est entrelacé (to untwist). 

TfldatekifA, s. conversation, 
entretien (conversation) : 'O la ma 
— fia au iloa ai. 

Tahiflàl, V. raconter ce qui 
était caché (to tell what was hidden). 

Talatala4, t. chanter, glousser, 
T. g. une poule (to cackle, as a hen). 



der, crier (\o sooU). 

VaflBialBflBSA, s. c sp èo t 4^^ 
(oarje «pecies of the ifi\. 

TmâaâaèÊMmmm^ v. \i\Te sans tn- 
cas. à son aise (te take in ease, to be 
living at eat»"). 

TmMmâaàmmmtk^ v. rarooter m 
rent (to reiaU'V 

Talf hifi. V. raconter dia- 
qiie rin^onf^ance (to relate eadi 
fiArtJrular . 

TûMmté, V. délier et laisser aller, 
T. •:. une voile ;to undo and let go). 

TAlafA. V. raconter oe qui est 
dtTaTo.'^Me à une personne fiour la 
faire alondonner ^to relate eveiy 
thin^ .igainst a person so as to cause 
bim to leave). 

Talac*. r. se \-anter d'un pou- 
voir, etc.. qu'on n'a pas (to boast of 
power and not have it). 

Talaf«*, voy. Tpu tuu^'Vpuiua 
faàsolo. 

Talal«p«a. voy. talafaàtupmai. 

TmMmmUàu, adv. vigoureusement, 
considérai Jeroent . fortement, itt 
parlant de la croissance des pbnttts, 
des arbres (luxuriantly, greatly, in- 
créa singly). Sy. ola feitfi, olaoto. 

TaUiHsvi, T. faire grand bruit 
d'une petite chose, exagérer (to ma* 
ke much out of a little, to exagge* 
rate). 

TalaAAIa, t. faire des demandes 
sans fondement (to make unwarran- 
ted requests). 

TabiAikla. v. tirer une vaine 
gloire de... (to make vain boasts). 

TAla^ale. v. raconter qu'on n't 
pa-î été nourri, v. g. en mala^^ 
qu'on a été maltraité (to tell taies 
of not being fed, or of being badly 
treated). 

Talavala, s. espèce de casse* 
tête (one kind of war-club). 

Tale, s. rhume, toux (a cough) : 
A laga U^,e te inu ni miti m 
lua, —, V. être enrhumé, tousser. 



jeter l'eau pour manger l'amantle. 

Talele, v. s'échapper prompte' 
ment, v. ([, rjtmme une lmnit« (lo 
CKapc Kwiniy, as the bnnito). 

TMef», V. ensevelir un mort 
(tolniry \h'- fWad). 

T«leé, V. tnnwter sourdement. 

TmII, t. Mutunir, v. g. un objet 
prb* ûa tomber ou (jui tombe (sus- 
tain). 

T*ll, V, mipnyt-r, rupousser par 
darri^rc ce 'jiie l'on Tnippe de l'au- 
tre c/ili^, V. g, un clnu (to prrss). 

Tall, V. allcinlre (lo wail Tor) : — 
«m linn. 

Tall Mb, V. attendre des noo- 
Yellex (to wait for news). 

T«ll, *. recevoir, accui-Ulir dans 
M maison, dans un village (lo 
treat): — lefai, — flofia, bien reco- 
ïoir, — iili, — ilo, — ète, mal rt-- 

T*II laala, v. ruccvnir, accueil- 
lir au liwjuc d'Otic lu<^, l^hass# (tn 
receive at the risk of life) : Na ma- 
lou—OMloa ; rt^cipr. fctaliai. 

TmII, h. vivres pn'soiitiVs a un 
matatja (ttmi ({ivun lo viutors). 

Tall, n. n^iwiisc (iiii answer) : '0 
It— a Pelelu,réponae que I'iui'rca 
dnnn^. 'O le — o Petelo, i-Oponsc 
que ricrrc n rccno. 

TbII, v. n''|K>ndrc à ijuclc|iruii 
(|ui iiai'k', dcmaniU'i afijicllc (lo 
nnswci) : Etete — ea. 

Toll, s. raison, excuse (itxcuw). 

IM mmm tall, v. n'avoir ricn a 
r^piiniltT |Knir tw Justilînr. Elei ta- 
li, Oln< rouvaiiiiMi |iar soil siU-nru. 

Tnll, H. i-crraiii, V, g. dans un 
rantUiuc : '0 to unu nia te —. Tali 
loti, i\\\i n'a 'iu'un si-iil I't-rrain. 

TnII, V, ixi-i'Viilr quili|ue nour- 
rilure daiis I'l-iilumai' (to ri-ccivc 
Bonic fiiml): «ci — loit tiinniiua. 

Tnll, adv. prcwtm-, <|unsi, près 
do (iicnrlï) : — ofi, Sy. Tai. 

Tnlln, il, A (jui Van a ri^pondu, à 



ï — TAL 

lai l'on répondn (uuweTed): E le 
—, il ne recevra point de j^poue. 

Talla, a. admise, aecueilUe, T.g. 
en parlant d'une ambanade, d'une 
ifog» (received) -.ElH — le ifoga. 
Va taiia le ifoga. 

Talis, a. reccvable, acceptable 
(admissible) : E le ~ mea faà- 



âtre étendu, coudié 
sur le dos, à la rcnverw (to lie on 
Ihc back): Oloo — i le auaia. An 
flg. —, V. être vaincu, avoir le de»- 
sous; (Ire tombé dans une bute 
grave. Sy. Paû, pin, touht. 

TaUa«a, ad*, à la renverse 
(backward) : Vapaū — . 

Tallala, dresser des embûches 
(to laj wait for). 

Taliaiolna, v. être couché en 
attendant ([iiclqu'un, être en embus- 
cade (to lie in wait for). 

TrilMla^s, s. T. r. repas d'un 
chef (a chiefs moal). 

Tallava, v, se tenir i l'entrée 
d'une liasse, pour aider une embar- 
calton à passer (lo stand at an ope- 
ning in 0x1 reef in order to assist 
a canoe cnteringV 

TaHe, s. nom d'un arbre <the 
name of a tree); uspËce d'amande (a 
species of almond). 

Talis loagla, s. talie dont on 
mange lu fruit (loiie tlie fruil of 
wliicliiscalcn); taiie ùkk, talie dont 
on fait des colliers {lalie from 
which necklaces arc made). 

TbIIUU, v. attendre des présent! 
en vivres (lu wait for food). 

Taliga, a. oreille (Ihc car) : E 
'--'-' -■■ — 7 — (oio^o, qui Ml la 






eilte. 



Tallya, s. action de recevoir, 
réceplirin, v, g. des voyageurs (a 
receiving) : — a h itinlou niii'i. — 
o Amna. on reçoit A»ioa. 

Tnllfla, s. vivres fournis par les 
jeunes gens (food IakcD to visitoi^ 
hy the young people). 



TAL 



— MA- 



TAI 




mpnaiiii 



pÊTUcaièeTeéi 



«. sorti.- ûi rJian*- 




rtft> 



TIU 



differentr- étal-^ Ot^ ennssannp dt ' it« 
• . Tccpvor d»r hAift- 
. recpi'oi* 121. fw>- 

UH^iHifr \ «ssnve; 

Vadiae. \ aUe: lain 
Jt.îie*-rui]DaiKi I1A5L". ^jiii\ T)riimT«- 
usmtïiii. avec fîéitfni" ouioklVi 

ViSada £ cemuirni pnw ^^Ji*- 
iiéciie: Ot iienln' tuieixu 1: inil' 

lireolL 

TaAiBii. ^ *I r souihî* ^ii té.'^vt 

¥■■■■11. «> T T snuin*:- i->iimie: ; 
Da umc le — 11 if fUi. 

WsBbIl s armt qu< ?<•.": i-oinn» 
àf liDUciic;. imuî n»rt»vor. nart»r 
Icf cun;jf!' the dul- usiea atf- :• slucUd. 

YUHiA. \ . jare: ul rour 'u< 
^iidd of bkt«(%>. ' O iau — «a on 
nc' m.. An iif .. nrmerU'UT 

«Itadtié» i3A iTkmrs- ae< Ciùmna^ 
lonj y àêtitMà3 livres, ruït:^-^ c^,-. 

TmMâmÊL s. ïoTn^. àe> vapii'^ 
contre le< pupu (tbr jkttîOt- fTVun 
rebcMind oi the viies oq tike i7vm> 
boand shoiY^. 

TmÊÊÊmtÊÊk, voir LeiaiiS^ita. 

TmtÊÊmBmkmm^ t. attendra inuti- 
lement (to wait us^lesslT). 

TsHlalMl, T. attendre quoi- 
qu'on ou quelque chose (to ^^-ait 
for somebody or seroething). 

TaUcaUaH, t. imiter la manière 
d'agir d'un autrs ^'to imitate). 

TalIfàBia, t. recevoir l'enfant «t 
sa naissance (to receive a new-born). 

Taliteae, s. courtisane (a har- 
lot) : Fafinc — . Sy. Tauoa/^^, v. 



mnpvfiir diK? 

tairt Vriflrint- de- Ttr*»sHtwi^- 

V^dMB» \ . nrt«vni . d^«id»t lih 
rm-: il»n< I: rnynh.'^' *'*• Ttmt^^^l 

V^Atpatt. \ M ri prv^ trarri^Pr 

lin ,'»vf-. t'^ff«v«nifrii l'tt avKswei 

îoiirn--- »• •i'K «t, h;i> th. >».'»iSk. If»» 

::n i: vinn^'psiii »>i">« rr» ?»i»*i" «l-v nft- 
tUT-"K !• t»!v*»','iili*tnir 1 rti. mjin)7<^. 
a-iiii •>^Mit.M'»'iin. >ai e«lil»li rrwu* 
f:.>!- — «i«t. — vnftvi^' — tif- '0 
u timt- — fn. — . n-fî^i^hi^: do^ 

tût*' 

V^Éi» «Ml. ^ f'Ai'^ svnc dr r. 
nuiii. 'u h/v'tmi- Sfj — mni m* 
U 4oii. il n.% Iffii sii^m d^ venî: . 
A'a — maà «itiA ^^ a/»« ix/t# 

T^ai». ^ nrwi p<*ni qiK«)qiriin 
li nrîsv «A: .". x") «/> fM f«- ff9tf>/nfi 
U nuû. 

T^ai». \ rttfrftieiut nwv V^xvn- 
«ai! u< iun» 

Dààtm. V f:i»Kvfl d'n« *>*wH {t>»<* 

ni> qm sr o**»«Y>Jiis*»^ni et ir»^ !»e ««owt 
?uis v-îîe^d^-^jvrtivKvr^f temps» e^'i'mtr^ 
rtr^ï^V'î's qni îSt^ ï\>TV»ftti>H^t <ii^ 

TM«ltt, X «K^)mov lo S'oint d\i» 
mîlto vt«^ sAl^toN : <> ^i ?«» - - t>KWi* 
0**i <^ «vhu qui m*^ !<i.^lue ^ 

T«l*l<a« V. e\4^n^«or si ^x^n^v^- 
lhH\ la |Miiè, 1.1 |>eiuo d« \Nvi*t\ la 

Ihy. |Hl\ or s^^n^^\\^ — M fv» OHffHi 1 
T^lfMii ! iuh^fj. evjVtVv d'a\^H<^- 

SiMUOut : .lH«»f «» te ft^itMfi « ^^nH 

NMiliii/it. — ill II» »V • jo h^ \AM\\^. 
Tiùolii ' inliMj. e«|HSvdo «l«^imi- 

cialivm : (>• — M.>i — itt fe iirt ^ 

malheur ;^ moî I 



TAL 



— 262 — 



TAM 



Talolo, «lolikloto, v. lever 
séance, s'en aller chacun de son 
côté (to disperse). 

Talôlù, V. venir en aide, contri- 
buer à une fête en apportant des 
vivres : '0 loo — Le gagaè mawja. 

Talôlù, s. action d'ap{>orter ses 
vivres : Ilo matou — . 

Talôlù, s. vivres apportc^s(food): 
Oa niea e tautaii f '0 le — . 

TmIùM, s. personnes qui les 
apportent : V le — e aolo. 

TaloloMf talolonga, s. plan- 
tation de tala cultivée en commun 
(a plantation held in common). 

Talologii, s. promenade des 
chefs qui vont boire ïàva. Sy. 
Evaga iVle — a auafa o loo i uta. 

Talosaga, s. pi-iêres publiques 
(a prayin((). Sy. Talotahga. 

Taloala, v. pas. de talalo prier 
pour (to pray) : Sei iloga e te — 
t matouy ona faàtoà fnanuia lea 
i mcUou. Sy. Jfogia. 

Talolalo, v. prier (to pray) : Sa 
au — i po U9na. Eled. de tatalo. 

Talotaloga, s. prière, action de 
prier (a pi-ayer, a praying). 

Talotaiti, s. un talo et un pois- 
son que chaque femme porte à un 
fnaiâga (ono Uilo and one fish taken 
by each woman to visitors). 

Talou, V. abattre un fruit avec 
le lou (to pluck fruit with the lou). 

Talo nil, V. placer un petit talo 
à Textrcmité d'une lance pour indi- 
quer que Ton veut blesser l'enne- 
mi (to put a small talo on the end 
of a spear, to indicate the wish to 
wound the enemy). 

Tain, adv. depuis (since) : — i le 
/oto,dei)uis le deluge. — ia Atama, 
depuis Adam. Talu ma itiiti, depuis 
Tenfance . Talu anafea f Depuis 
quand? — ananafi. Talu ona lota o 
ia, depuis qu'il a embi-assé le culte. 

Tain, prép. à cause de... (on 
account of, tîn-ough): — o outou^ 
à cause de vous. 



I 



Tal«a, V. battre des deux ouins 
V. g. un tambour. 

Talniia, v. porter malheur aux 
autres (to bring evil on others). 

Taluialn, s. jeunes arbres qui 
poussent où il y a eu une planta- 
tion (the young trees grown up 
where had been a plantation). 

Talutain, s. punition^ châtiment 
infligé à c^use de quelqu'un ou de 
quelque mauvaise action (punish- 
ment) : — lona pagota le mea na 
oti ai. Va o faifeau — o oul%ta. 

TamA, s. père (a father) : ai 
lou — ? '0 loà — faiy c'est mon père 
adoptif. *0 loù — moni, Na aufa^ 
nau ai. 

TamA, s. terme de respectneuse 
affection que l'on donne à celui qui 
dirige, commande (woixi of respect). 

TAmn, s. enfant, fils, garçon (a 
child, a boy): V ai tàma meatnea, 
'0 le — na ta, 

TAma, s. fils ou fille par rapport 
à la mère seulement : V le — a le 
fafine. '0 lana tàtna tane, teine. 
Le père et la mère disent : *Ō la tna 
— nei, c'est là notre enfant. 

TAma, s. T. r. chef (chieO : — 
a Safotulafaiy ce sont les deux 
grands chefs dirigeant, NâmU" 
lauulu et Tuilagi. 

TAma a Aiga, s. personne qui 
a une nombreuse parenté (a person 
of large family coimections). 

TAma a le tileéle, s. abori- 
gène ; chef qui exerce un pouvoir 
suprême sur son pays, sa terre. 

TAma a le malo, s. chefs, fils 
de chefs ; qui a beaucoup de parents 
constitués chefs en plusieurs en- 
droits. Sy. alii àigâ, e tele ona 
àiga (chiefs, sons of chiefs). 

TAma allA, s. fils d'un chef (a 
chiefs son). 

TAma alll, s. chef (a chieO- 

TAma laflne, s. parent par sa 
mère ; fiUe d'une femme (a daugh- 
ter of a woman). 



r-im 



-* 



i umpt^ 




ttÊÊti ofeiifaMEt t-:-.: HHtrr 

k ^ -fSSIHS* JUHHSL 



fāla •*' 



Tiaa- 

-sniani. -br Tamm 

;Alsi? mir' KauBc:^rroeEi Hot; 

nu 




enian: Jamm tt r^vaae- I 
'fUiJUuL, 7ÎJIIK' iu IMC « iHQ o; 

VkiHi» f >■■■» w*tt fin 

nniTua 'Tmiop 1 ^ inu pmc ont- 
tame '^ ft iMont 7a vrnta; 

VkHHB 1 IkÊÊL z, ivf^(*n i' in 

VSHMR t ina^ * rTT1|.it.««» Q. Jjc^ 
2if •^pvil /t W PNtticf. ]H li — * 

SaasHBL «: iuaiiv.Li^«>s- iAnixT->lit=-- 
stetHBi^ Ut ixsiit-;ai3it^ luirv^It^. 

WaHHK * fiottn. n&ittratRr fu 
ifiOL 11' mmsp. 

WmÊmmÊ. ytnnn ti?mnF riiu^ 
4. WI C iimoun *i^ it -mctrnt — ul 
wmmiin tns* mi. 

Ya^iaa ' i-vor iffiir i#*r> T «r 
«M c- AT yiMOD»' tonir mami if — a;. 

Ta^iaiK. L 111*^ nu i «ïimni*v 
UK *ichbi !iàlH9C iH.nn*n.» 

Ts^hAb. l un 1 fii i*?nir'mn 
<&* ID JUOf 11H s i;ir'iiiir l* in 



!■ 11 in*^» £ «ar- 



te lE. 

¥«■ 
etreduKh ft 
city of ix^c - 

YmmaaàmÊmm. i •Ar» a verjta 
qoa&tJÎê. !•! A» ■mllli^«^ iultirKiiir* 
(to be- i»i'T a. tnundry, x 6*dj-%ac 
in qaaacïT > 

^■■■■■■laiL 1. mt ■■ yi i UL ' ō*. .. 
l'oppoK et r«BaM«5 ^ éeifii āt> ii 



a- ^»If^^ 

:jh: i* p&s 2: tn- irrr&riif 

"tif iLL:m- f T}ï3'i . 

' »T ;.:::irr , ut arï^»!-. »^u ; 4i*»ia«*v 

* ~ /h ft 4/ iom um. — 
VaaaHiM. ^ nna f m «min 

ttii* mm* Il I. rn»i». 
Vjhmmmk ". JapT Tnlu^rB** iir. 

U-- j»i'"iy «I aitanooim ru i»f '?%,*>,. 
u nPM uDundan:^».». 

'T'- rafiiaruiifttf «.-ïiitù-r»»! n *: 

VaHMMMip^ *. r'mr n*> ni tnr 
i iinn]m*!ï- 1 ti |nu*""^ /h. tsr .— >■ ■ 

u*-? -îwi.t 'ttti mini II tnr r»w. 

Y;ii^MB^BriNa»r >. it^ti^tK.. 
cmiTV l»î iitf»i *tnfïs. 

HiHit c mu iimimi .'t )w "ihf iM»r 
ir I wfmun. . 

Yan^Hi V-.. ^ tnfr Hiiiivr i itmi: 
YshmAt. s. nriir*rit:r *t\*t famaf 



TAN 



— i6l — 



TAN 



TflflMtfB. V. mnper êntiêremcat. 

TaHM^e . . m.inii»r . toticKt-*r 

'Wmmmmle, v. Umhin'T r'V loiter, 
til <t»»-ilrr. . .4i^ — . — po/ ?ie 4it 
piiur pT»i*v»r qiiiL^(tj un i^^ partir 

TaaA. t ro'i^rir iin« perkonm^ 

(t-> -Mrn*: ^noth^r tiv tf^ilin^ hû 

TaaA. v <1irK ->Ti faire •"€- qni 
rAiis»- «It» li iv>ririiri''iji tii 3.ÏV or «io 
wh.it Will rsinif,: oiii^ M>|f s^w^m*.-)- 

Taaala. v. twiitr^: Ic tnrnUjur (tri 
II* at the -Inirr»). 

Tanala. v U'ltwiler sins 0^^»« 

Taaala. v h>;iMr'; «Ir: 2 ^ïfH^U 
stir iin'- |ihnchc% un 'Wi. Sy Talua. 

Tmmmmm, v. b.'iMII'.*r iiice.'»vim- 
rnont. faire dri bruit (Ni Ulk inces- 
santly). 

Tane. s. mabdi^ «Jo fioau. Laches 
de diff/rr^tnl'^s rouli-ura sur la f»eaii 
fa disfvise of the *kiii). — moo. — 
«ina. — Bupa. — uli, dilTérmte? 
esfNM'iîs de ^arie Ahcdiiïr;rcnd kind-» 
of the dirieaso callrd tane). 

TAne, s. vernis des plaU à àva. 

Tane, s. homme, male (a man. 
a male) : '0 le malaga a —,'0 le 
manu — . 

Tane, s. mari, <!'poiix (hii:»band): 
O ai Uina — ? 

Tane, a. rourngeiix , vaillant 
^strong, hravc) : '0 le nuù —. *0 le 
it\i o — . 

TAnea, a. vemiss/! par la va. 

Tanea, a. qui a nn mari (mar* 
ried; : V> fa fine — utna ia. 

Tanea, a. qui a eu commerce 
avec un homme (to liave kno^ii a 
man (carnally). 

Tanea, a. et v. plein de beaux 
hommes, v. g. un pays, un village... 
(lo he full of handsome men). 

Tanrtane, s. nom d'un arbris- 
seau (the name of a shrub). 



T«actaa0A, a. el t. qm a u 
pleine oroûsaiioe(to be fnfl grtnni)L 

Taalfa, s. poûsona de b CuniOe 
des refpabu. symbole de tool ce 
qu'il y a d'intrépide, de coarageaz 
(.1 Uri^tî species of shark) : Ta ie — 
U tnma nei, Uià feàà na te imu 
ofa îagata. Ce potisaon est redonlé 
de^ naturels. 

Taalfatea, s. espèce parlico- 
liër^ da fani/a (a species of loai/a). 

TaaifBlca,s. femme licendeuse 
(a l(i!enti<>U3 woman). 

TAahi. V. couper des cocotiers 
fionr f^iire des lances ou poor une 
m.ii^n(t> eut down cocoa-nuts trees 
for ^i'-i^ars, of for timber). 

Taaia, s. mauvaise fia (a bad 
lia). 

Taao, v. avoir du dégoût pour 
la nourriture (to have a disgust at 

fO-nl). 

Tana, être rassasié de manger 
toujours la même chose (lo be dis- 
ta-steful, as one kind of food eaten 
constantly). 

Taao, a. qui rassasie prompte- 
mentf v.g. des œufs (sating quickly): 
'0 le mea — lea, 

Tano, v. proclamer les nomS| 
les titres (to call over names and 
titles). 

Tano^ V. laisser un discours sans 
réponse et mettre un autre sujet 
sur le tapis (to leave a speech 
unanswered, and introduce another 
subject). 

Taaoa, s. grand plat pour dé- 
layer râi«a (the àva bowl) : Aumai 
le ^, ma le fau ma le ipu, Sy. 
'Utyiele, 

TAnoa, s. bassin profond pour 
la cuisine (a dish). 

Tanu, v. couvrir (lo cover) : — 
le a fi. — fat i le èleèle, 

Tann, v. enterrer un mort (to 
bury) : — le tagala oti. Ua — . Sa 
miia le — otagata ua oti, Syn. /a- 
lelauasi, T. r. 



TAO 



— 465 — 



TAO 



V. paver, couvrir de 
pierres (to pave) : — se ala. Tana 
me mea nuiatlelle, v. élever une 
digue (to dame out). Tana se 
mea magoCogato, combler un 
creux, niveler (to level). 

Tan«a, a. que Ton peut ou doit 
enterrer : E le — tagcUa faàpea. 

Taaa ém, v. placer en embus- 
cade (to put in wait for). 

Tanalale, v. se tenir cachet 
chez soi, fuir par crainte (Hq hide). 

Tanulale, v. couvrir, entourer 
les maisons de feuilles de cocotier 
au moment d'une tempdte. 

Taaa faa, v. enterrer quel- 
qu'un en trop épargnant les ie, 
fala, siapo. 

Tanuga^s. action d'enterrer, de 
couvrir, etc. (a burying). 

Tanamaga, s. partie enterrée, 
v. g. d'une colonne(the part buried) : 
*0 le pou gafa e tolu tna le — . 

Tanwmai, v. couvrir avec quel- 
que chose (to cover up with). 

Tanwmai, v. couvrir, cacher, 
V. g. un secret (lo conceal) : — le 
ùpu. 

Tanamal , v . ensevelir dans 
l'oubli (to bury in oblivion). 

Taaainia, a. couvert de pierres, 
de sable (covered with stones, sand): 
Ua mate le vai ua — . 

TaanlaBB, s. nom d'un poisson 
(the name of a lish). 

Tannull, v. être couvert d'or- 
dures, de saletés (covered with 
smut); être noirci (to be blacke- 
ned). 

Taannll, a. noirci, cuit sans être 
râpé, V. g. du talo (unscraped, as 
talo; baked with the skin on). 

Tao, V. cuire au four (to bake) : 

— puaà. — le manu. V le niu — . 
Taa, s. lance, sagaie (a spear) : 

— niu, — uà9nea. — leoleo. Vélo 
le-, 

Taoave, s. cocotier très-produc- 
tif (a cocoa-nut tree very productive). 



Taon, V. retenir, arrêter, corn* 
primer (to retain) : — Uma lauUm* 
faiva. <— i Id loto, comprimer, v. g. 
un sentiment, un désir. — mau^ 
conser>'er constamment. 

TaofI, s. opinion, sentiment 
(opinion) : lona <— lia. laù Ua 
— . Svn. mancUu. 

Taofl maa, v. serrer, tenir for- 
tement un objet (to hold to, to hold 
on) : — hna nuincUu^ persister 
dans sa manière de voir. 

TaoflofI, V. réserver en atten- 
dant (to reserve for a while). 

Taoflga,s. parti qui reste neutre 
en temps de guerre, v. g. [Kir raison 
de relig. protest, (neutral [virty). Sy. 
Faô i le Afioga a le Atua. 

TaôloBo, v. cuire les vivres un 
jour d'avance (to cook food the day 
before wanted). Sy. Taônai. 

Taùla, V. laver ses vêtements, 
son linge (to wash clothes). 

Taéga, s. action de cuire (tho 
cooking) : V le — le puaà, 

Taogaaea, a. blessé d*un coup 
de lance (wounded with a spear). 

Taamaga, s. choses compri- 
mées (things pressed). 

Taoïnea, s. vivres que Ton 
donne pour demander un cochon 
(food taken in order to have a pig). 

Taonai, v. presser, comprimer 
(to press down by weight or by 
force) : Taomi atili f»ei le ofi uma. 

Taoinia, a. comprimé, pressé 
sous..., serré sous... (pressed down): 
Ua — e le mafai. 

Taomn, a. brûlé par trop de 
cuisson (burned): Ua^aoutoumea, 

Ta^aal, v. cuire les vivres la 
veille (to bake food the day before 
giving it). Sy. taafono. 

Taoal, V. gratter, égratigner (to 
scratch). 

Taoiio, V. se préparer, la veille, 
pour un voyage (to prepare fora 
journey). Taoaoga, s. action de se 
préparer, etc. (the preparing for). 



TAP 



— 266 — 



TAP 



>, 8. nom d*an poisson 
(the name of a fish). 

Taoteo, V. comprimer (to press 
down). Sy. Taomi. 

TaoCaoaauft, s. nom d'un pois- 
ion (the name of a fish). 

Taôto, plur. Taôoio, v. être cou- 
ché (to lie down) : loo — t lona 
mai. '0 le niu — e iloga at le tuaoi. 

TaMo, V. être malade, garder 
le lit (to be ill). Sy. Mai. 

TaMoga, s. action de se cou- 
cher ; état d'etre malade (illness). 

Tapa, s. convention pour Té- 
change d*un titi (an agreement to 
exchange titi). 

Tapa, V. annoncer, proclamer 
(to proclaim) : — le ipu. — le àva. 
Sy. taù. 

Tapa, V. appeler, convoquer à... 
(to call, to summon). Sy. Valaau. 

Tapa mat, v. appeler par signe 
de la main, dire de venir (to beckon 
with the palm of the hand inclining: 
towards the body signifying to 
come). 

Tapa atu, v. faire signe de s'en 
aller, de retourner (to beckon to 
return). 

TapaA, s. tabac (tobacco) : Ft7t 
—, figue. — fua, — papa, plaque. 
Ifi — , fumer (to smoke). 

Tapaao, s. natte grossière faite 
avec «ne feuille de cocotier tressée 
(mal of cocoa-nnt leaf) : Foia i — . 

Tapaao, s. T. r. chef Ca chief) : 
— o lo matou nuù. Vaeane — o le 
lagi. 

Tapafua, v. appeler, s'adresser 
à un grand chef (to call, to addres 
in speaking lo a high chieO. 

Tapaga, s. action d'appeler, de 
convoquer à (summons) : Vh — o 
le lotu. V le — o le àva. 

Tapai ! interj. oli cela ! (oh that) ! 

Tapale, v. se jeter do l'eau les 
uns aux autres (to play at tapalega). 

Tapale, adv. sans cesse (cons- 
tantiy) : Ua ai — . 



Tapale, v. frapper de tous odiés 
(to knock about, on every side). 

Tapale, v. fendre le bois â brû- 
ler à coups redoublés (to break up 
fire wood quickly). 

Tapalega, s. jeu où Ton se jette 
de l'eau, en se baignant (a game 
played in the water). 

Tapapa, v. couvrir, ou clore 
avuc des planches, orner de lambris 
(to cover or shut in with planks). 

Tapaaa, s. boussole, compas 
(compass). 

Tapami, v. appliquer un bon 
sou fil et [to strike a heavy blow). 

Tapatapa. v. s'oindre excessi- 
vement (to oil the body excessively). 

Tapatapa, v. être indisposé, 
avoir les flueurs blanches (to have 
a disease). 

Tapatapa, s. espèce de leu- 
corrhée (a kind of leuchorrhœa). 

Tapatapal* , v . appeler un 
chien (to call) : — le maile i le mapu. 

Tapatele, v. demander ce à quoi 
l'on n'a aucun droit, ce qu'il est 
difficile d'accorder (to ask for what 
one lias no right ; to ask for what is 
difficult to grant). 

TapatI, v. battre des mains (to 
clap the hands). 

Tapel, v. briser (to break up). 

Tapena, v. ramasser, emballer 
(to pack up) : — ana mco, faire son 
paquet. Syn. teiUeu lelei. 

Tapena, v. arriinf^r (to stow) : 
Ua uma le — He mea e ta^i. 

Tapena, v. transporter son ba- 
pago (to carry olTload by load). Sy. 
Lau. Tautuù. 

Taplga, v. aller vite (to do quick)' 
Ua le — vae o le tamaloa. Ua — 
èse vae o le tamaloa. Sy. Saga 
momoii. loo saga fai t^ave. 

Tapl, V. laver, nettoyer (to wipe). 

Tnplga éae, v. agir autrement 
que les autres (to act dilTerently 
from others). 

Taplga èse, v. agir d'une ma- 



TAP 



— 267 — 



TAP 



nière indépendante (to act indepen- 
dently). 

Taplll, 8. éventail pour souffler 
le feu (a f)Éin to blow the fire with). 

TapiU, s. soufflet (bellows). 

Tapill, ▼. souffler le feu (to fan 
the fire). 

TaplMi, V. so moquer, rire aux 
éclats (to laugh) : Sa mcUau — i ai, 
Sy. Ula. 

TapiCapI, V. secouer, v. g. la 
poussière des pieds (to shake ofl). 

Tapo, Voy. Sapo, v. saisir... 

TapA, s. nom d'un filet (the name 
of a net). 

TapA, V. faire la pèche la nuit 
avec le tapô (to fish at night with 
the tapff). 

Tapola, s. crabe blanc (a white 
crab). 

Tapolaipe, Tapolaslea, s. 
variétés du tapola (varieties of the 
tapold), 

Tapona, v. frapper un certain 
nombre de coups le perdant au jeu 
du tagatia (to strike the loser in 
tagatia a certain number of blows). 

Tapona, v. désapprouver (to 
reprove). 

Tapona^a, s. action de frapper 
le perdant au jeu de tagatia (the 
beating after the game of tagatia). 

Tapolo, V. frapper adroitement 
avec le casse-tète (to strike cleverly 
with ttie club). 

Tapato, V. faire un discours 
frappant, remarquable (to make a 
telling speech). 

Tapa, V. rendre sacré, interdire 
(to make sacred). 

Tapua, s. long cou d'une cage 
pour prendre le poisson (the long 
entrance of a oage, or ftsh-trap). 

Tapna, v. frotter vivement et 
fortement sur le siaga pour obtenir 
du feu (to rub quick the siaga). 

Tapnal, v. s'abstenir du travail 
et rester assis en attendant le succès, 
rheureuse issue, v. g. d*une guerre. 



d*une maladie (to abstain fWym wm*k 
and to sit waiting for success m* 
protection, as during war or aie 
progress of a dangerous disease). 

Tapual, V. bénir (to consecrate); 
cathol. faàmanuia. 

Tapaal, v. adorer ; mot adopté 
par les indépendants pour signifier 
adorer (adopted by indépendants, to 
signify to worship). 

Tapnalga, s. terres exemptes, 
privilégiées en temps de guerre, et 
qui servent d*asile à ceux qui s*y 
réfugient (refuge during a war). 

Tapualya, s. adoration, indép. 

Tapnalga, s. salut, bénédiction 
du T.-S. Sacrement, cathol. 

Tapoallna, a. béni, heureux 
(blessed) : Faàtoà tagata — lea. 

Tapaagalaaât , s. poisson ap- 
pelé lalafi (the fish called lalafl). 

Tapwamill, s. espèce de banane 
(a species of banana). 

Tnpoè, V. élever des mottes de 
terre au pied des ignames, etc. (to 
heap up earth, as around the ^-ams). 

Tapaè, v. saisir, attrapper (to 
catch). 

Tapoi, s. signe quelconque at- 
taché ou suspendu à un arbre et qui 
annonce qu'il est interdit (anything 
hung up to denote trees made pro- 
hibited). 

Tnpnl, V. défendre, interdire, 
en attachant un signe quelconque 
(to prohibit from picking the fruit 
by hanging the tapui to the tree). 

Tapulna, a. interdit, défendu. 

Tapalpnl, v. flatter par des 
louanges : — i alii. Sy. Faàlupe. 

TapalCea, s. étoile du soir (the 
evening star). 

Tapattaalna, v. être mort (to 
be dead). 

Tapalaa, s. limites dans le jeu 
de tologa (the boundary in the game 
of tologa). 

Tapalaa, s. conventions, pactes, 
lois (laws and covenants). 



TAP — : 

fmfmàm», i. non Aaa CAqml- 

Tap^B. «. partif: 4<i t;<lAiu;« 
loate nninflhepart rjf th« UtUMios 
nuii! all MiRkj. 

T*pMlM, t. lirvr <!£ L gomnie, 
|NiIii, par ini^uinn (to get ifQiQ 'r*™^ 
IreM by mtiKuta). 

tmfmmàA, «. n'lin il'iin coquit- 
Uf. <the iMine of a '.he]I^li^). 

Tap««a, Ï. nom J'uiic plante 
[alrwiilc'a i^irasitic plant}. On lui 
fnmpaii; ri^lui iiiii Ment tmailler 
daiu k (.liamp '1 iin sutrt. 

T«P«b1, V, ftTtfi':!. Ii0ii<-her (to 
sliril) : — lefailoloa. 

T«p«al. «, ivtiivi'rcrle (.1 ■:.ip. a 
(ï>ï':rj : le — oU ulo. 

Tw p wpw, V. parler ra|>ult:m*ml 
(tr> LilL <|iiii;kK>. 

T apw pw, V, avoir la rcsptrAtinn 
ueMMi! (}i$ lirralhe (piiiklyi. 

T*pwpH, V. agir promptPini^nl 
(In do niiylliiiij,' riuiukly). 

T«pMapa,A. sfvAmnM^nt iiibrr- 
•lil Mrictly [irohibitd) : .Hy. Ua — U 
Utfu i hi matmi nu». Sy. FaiqaUi. 

T*|MlNpN, V. jnliTilini, n-ndrc 
naarri^ft'i make Mrmil, to prutiiMl). 

TapMlapsBMfMva, v. (;m[i*- 
I'hiT di! fKirlifr fin Torbid lo ï)>eab). 

TapMtAl, I., nnm d'un nrbrc (a 
troc). 

Ti^Bia, V, parlor rajiiilcmt^nt 
(bi M|>uak rnpidly>.Sy. Tapupa. 

TapaMpalM, v. Trappvr ā coups 
TfAmAA/M, rrn|i[iiT dm (lo iM-atj. 

Tapa*, H. lia ouiirti; (a Hhort 
lia). 

Tapavav, n. 1:011 -ilu-pied (the 
Biikic, iiirtto|i). 

T*pB«Bel«Maa, v. marcher ra- 
pidement, pxrec qu'on «st accoutu- 
mé au Rhi'iniu(to wnik Lrixkly from 
lipintt ncruNtonied lo the road). 

Tapa«aetB«l, ï. chcniiiis cgui 
III' r^iiniïsi'iil en un seul (roada 
mcctinitJin one). 



» — TAT 

Taada. t. dooner mi eoop it 
cavw-tMe daiB le Toitrp (to Aik« 
in the beuy vitb a club). 

Taade. V. frapper ttne Balte np^ 
l-^mer.t. 1 iroip^ r^ouMés (lo strike 
the mat ^imin with rapid drokes). 

Taada, t. t.>umer a curie i 
filler aicc rapidiU (to tnin Ihe 
«kippin--rnpc 'jaickli). 

Taaeie. Vo*. panfilc 

TaaetB. Voy. Ta^u. 

Ta>l.a.iin (•»«):£— liiM.il 

Taal. a. unique (sin;:li>, i>nly); 
Tail le alii fai lela. 

Ta*l. ailv. pUcc après un aJjec- 
tir II- mul ail superlatif, et si^nilie 
très fïi-rij : Leùi (ttri, eiceUepL 

¥aal. a. un certain {a. one] : '0 
U — uimi. Ile — OHO. 

TaiOaa. s. aiopo layë (a sloped 

TamIsI. V. IcTcr en haut, t. g. les 
pola (lo draw up). 

TaaU, V. chasser, faire partir 
<tn 'trive away). 

TaaUaal, adr. une Fois de tcuipt 
à autre (soinetimcs). 

TaaItolH p«aa. s. TréS'^ainle 
Trinjltf, Cathol. ; Sanctissima Trini- 
tas (liinily). 

TaiMral. v. couper avec une 
hache (to chop). 

Tala, s. pièce de bois recourbée 
et pl.tciVe en avant d'une embarct* 
lion <llic (igiire-head of a canoë). 

Tnta, V. armcher avec violence, 
secouer (to jerk oil, to pluck wilh 
violence). 

Tat*, s. vase quelconque, ccab 
de coco, destine à puiser, pomper 
I'l'aii d'une embarcation ; pompe. 
(Ihe wooden baler of a canoe). 

TAi*, s. sueur (sweat). 

Tat*, V. puiser l'sau d'une en- 
bnn-ation (to bale) : — 1« Itu. — U 
t'ai, nettoyer un puits, etc. 

Tal*, V. couvrir de feuilles pour 
tenir sec (to cover with leaves]. 



TAT 



— 869 — 



TAT 



battre des ailes (to flap 

a, V. frapper (to beat);— 
V, Sy. Tuituù 

battre la mesure d*un 
«t time) : — le siva, 
être relâché, en parlant 
be relaxed, as bowels) : 
nava, V le manawi — . 
lur. de Ta, a. tatoués 
tâma — uma, 
plur. de 7aa, v. paître 
.u loin^ V. g. poissons, 
î. (to got at large). 
V, ramasser les restes, 
lenilles de toutes les fa- 
ither rubbish). 
. plur. être brisés, cas- 
Gracked) : Ua — uma 
y. pei. 

s. iilet pour prendre 
net for catching /a), 
plur. de tafa, v. com- 
3indre (to dawn). 
V, être lrèî4-fort, en par- 
ant dans une passe (to be 
): ^Oleava e — . 
V. plur. de Tafe, couler 
loo — alia e liui. 
V. et s. avoir le cours de 
eness). 

V. T. r. se laver les 
r un chef (to wash the 
chiefs). 

^ nettoyer, préparer un 
learthe ground), 
plur. de taga, a. permis, 
i*est plus défendu (no 
t>ited) : Ua — uma mea 

«, s. sueur critique, 
lu par un paroxysme de 
par un sentiment moral 
à la mort (sweat), 
plur. de tagif v. réson- 
to tinkle, to ring). 
a» résonnants, objets qui 
a son (sounding) : 



k, 8. nom d'un arbn (Ihe 
name of a tree). 

Tatago, plur. de tago, v. saisir, 
empoigner (to seize, to catch). 

TaCafpo &a, v. avoir des alliés 
dans la guerr» (to recruit allies). 

TaCal, V. conduire en aidant, 
V. g. un malade (to lead, as a sick 
man). 

Tatal, plur. de Taxtai, v. diri- 
ger, conduire (to lead). 

Tatal, plur. de Taxtax, v. porter 
à la main (to carrj', to trail). 

Tatal, V. envelopper, faire entrer 
les autres dans une querelle (to 
lead a quarrul to others, to involve). 

Tatala, v. délier, déchaîner, ou- 
vrir, décacheter, débander, etc. (to 
untie, to unloose) : — le fun, — 
le tuH. — le manu, — èsele ôfu, 

Tatall, V. attendre (to wait for). 
Sy. Faàtali. 

Tatall, V. s'appliquer, se coller 
sur (to stick) : E le-^le voit i laU' 
papa. 

Tatalo^ V. prier (to pray): Sa 
— ilepoua aoina. 

Tatalo^ V. désirer, souhaiter 
(to wish) : — i saogalemu, — ta 
malolo, 

Tatalo, s. prière (a prayer). Sy. 
Talotaloga, 

Tatama, v. être couvé, avoir du 
petits poulets plus ou moins avan- 
cés, en parlant d*œufs couvés (to 
have chickens in, as eggs) : E leaga 
fuamoa net, — e uma, 

Tatano, plur. de Tanu, 

Tatao,^v. comprimer, presser 
sur ; étouller en comprimant, v. g. 
une mère son petit enfant (to press). 

Tatao, v. couper des lances.' 

Tatao, plur. de Too, v. cuire (to 
cook) : — puaà. 

Tatapavae, s. longue robe qui 
pend jusqu'au cou-de-picd (a long 
robe reaching to the ankles). 

TAtAaia, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 



TAU - i 

. T. lofer (to luH) ; veil- 
ler un malade (to watch b; tick 
at night). 

T»wl«ll«, T. etsayer, esnyer 
de partir (to attempt to go), 

T" -'-"-. i. feindre de frap- 
per (to feign M though about lo 
strike). 

T««*Uwa, T. désirer ardem- 
ment ,jirind paiement les persoimea 
du sexe (to pine for). 

Tnoalo, v. ramer avec une pa- 
gaie, un aviron (to paddle): A ùai 
M matagi, ona — lea. 

Tannlo*, v. être traité avec res- 
pect (to be treated with respect). 

Tansloga, s. action de ramer 
(the paddling of a boat). 

Taaulng* , ». cime, faite exté- 
rieur d'une maison (the covering of 
the ridge of a house) : Ua sutna U 
— e le malagi. 

TnaalBfa, a. créle de coq (a 
cock's comb). 

Taa«J«i(«,v. lever les mains en 
l'air avec le casse-tfte ; être vic- 
torieux [to be tictorious). 

Taoalaga,». pavillon, drapeau, 
flamme (a (lag, a pennant). 

TaBBlofsca, s. action de met- 
tre le taualuga d'une maison. 

d'embarcation (the name of one rope 
of a canoe). 

TaBBDia, V. porter un chef 
mort (to carry about a dead chief). 

TanKinos*, e. action de porter 
(the carrying ofa dead); personnes 
qui portent la bière (the bearers of 
the bier). 

pièce do bois trop longue (lo chop 
off the end of a beam too long). 

TaoBBaB, V. exiger, urger, im- 
portuner (lo be urgent, to be impor- 
tunate) : ÀùâU — faàpea i le àiga. 
Syn. Faàmaloti, faàeaunoa. 

Tbmbbbn, V. insulter, injuncr 
les vaincus (to insult the vrorslcd). 



qui traitent les vaincua avec hin- 
teur et mépris. 

Tbbbbbiw, s. nom d'nn ■ifaïc 
(the name of a tree). 

TQBBpal, T. se tronver enve- 
loppé avec un autre dans une folle 
action (lo be involved with another 
in some foolish act). 

T«BBpMotala, V. essayer de 
ramper, de se remuer, de Riarcber 
(to begin to try to crawl). 

Tanspci, v. s'elTorcer da lever la 
peau pour faire écouler le pu* (lo 
endeavour to raise the skin over an 
abcess, so as lo let out the matter), 

TBB*po*po, v. se convrir le 
corps en ajustant tant bien que mal 
un vieux tiapo (to adjust a bad 
wrapper so as to cover the body). 

Taoaao, a. aveugle (blind ) : 
le tagata — . Sy. Toulajri. 

Tbbbm>, v. être aveugle (lo be 
blind) \0 loo — 1« tamaloa. 

TubAbo, v. et s. poser et Hier 
les àsod'une maison (to put np the 
040 ofa housc):'ū lea — le foie. 

Tanaam, v. puiser : — le àva. 

a. et v. petit, de peu d'importance 
(to be of no importance). 

TBB«(a(lB, a. petit de taille, de 
corpulence (small). Syn. LaitL 

TsBBtBf Ib , a . craintif, qui 
craint ses parents (fearful) : le 
tdma e ~. Syn. Fefe i oaa àiga. 

Tanaa, s. épaule (shoulder): 
Tigd lo to—, 

TbAbb, 5. Tapai qui entraîne 
la mort par le ou (the topui which 
imprecates death by (he au). 

Tan*M, V. tendre à,.., vers le 
haut ou Ib bas, avoir la tournure 
de...: — ina nulle. Ua — inatupu. 
Syn. Saga (to tend towards, to be on 
the decline, to be on the increase). 

Taaava, a. pilote (pilot). 

TbbAvb, v. tordre, ciprimer 
ràro(lo strain the àva). 



TAU 



— 27S — 



TAU 



T««airale, Voy. Tauapai, 

Tanave, y. porter çà et là ; por- 
ter habituellement, V. g. une nour- 
rice son petit enfant. Syn. feaveai, 

Tanèli, v. creuser avec efforts, 
persévérance^ v. g. dans un terrain 
difRcile (to dig) : Sa matou •— le 
vaii le papa, 

Ta«eiiiii, T. se moquer, tourner 
en ridicule (to mock, to ridicule, to 
jeer) : '0 le ùpu — . 

Tavemv^a, s. moquerie, rail- 
lerie, action de se moquer avec 
mépris (mocking, ridicule). 

Tmmene, v. étendre, allonger la 
main et ne pouvoir atteindre (to 
stretch up the hand, and not be 
able to reach). 

Tanene, v. désirer une chose 
et n*étre pas capable de Tobtenir (to 
desire, and not be able to obtain). 

Tb«I«, s. T. r. cau (water). 

TavfaAlalo, v. intensitif de 
faàlalo. 

TavfaAlalotna , a. qui a de 
Teau au pied, v. g. une igname 
(having water at the root, as a yam). 

Taslaàsala, v. s'efforcer de 
faire punir d'une amende sans rai- 
son , accuser faussement (to endea- 
vour to bring under punishment or 
fine without cause, to accuse fal- 
sely). 

TaaiaAsiia, v. s'élever au vent 
(to beat to windward). 

TanfaAUivvaa, v. ne pas pri- 
ser, ne pas estimer à sa valeur; 
regarder, traiter comme peu im- 
portant (to undervalue): Aûà e te 
— lenei mea, o le mea taugatâ. 

TanfaAtegatcga, a. peu con- 
sidérable, v. g. une blessure (tri- 
fling): V le manuà — . 

Taalal, signe d'intensité, qui se 
met devant certains verbes : Tau- 
faitagi. Taufaita, etc. 

Taaialaee, v. se lamenter, v. g. 
mie famille (moan) : V loo ^ le 
àiga. 



Taniallai, t. accabler d'iigarest 
de reproches : Na latou — mai, 

Taaiallai,v.blasphémer(to blas- 
pheme): Sa — ile Atua e le nuà. 

TanfalofOyV.plur. admirer (to 
wonder at) : Sa matou — i le ma- 
tagofie o lo latou fale sa, 

Taafalpo, v. soufRetter d'une 
manière répétée (to slap repeatedly). 

Tanfalta, v. frapper à coups 
redoublés (to beat repeatedly). 

Tanfaltagl, v. crier, pleurer, 
se lamenter (to cry) : — tut, se 
lamenter en se frappant le visage. 

Tanfaltlilll, s. tapui qui attire 
la mort par le tonnerre (the tapui 
imprecating death by thunder). 

Tnnfaia, v. pousser à part pour 
écarter, faire un >ide (to push apart 
so as to widen). 

Taufale, s. T. r. entrailles d'un 
chef (the entrails). 

TAolalc, s. et v. personne assise 
avec les charpentiers qui font, v. g. 
sa barque, etc. (to sit with the car- 
penters while at work on his house). 

Tanfaluga, s. branche qui s'a- 
vance sur line plantation (a branch 
of a tree hanging over a plantation). 

Taufanna^ v. venir -de terre, en 
parlant du vent (to be off from the 
land, as a wind). 

TanlAnnA, s. nuages qui s'é- 
lèvent des montagnes à l'intérieur, 
et qui se répandent graduellement 
vers la mer sur le milieu du jour 
(clouds raising from the mountains 
inland , and gradually spreading 
towards the sea, during the middle 
of the day). 

Tanfao, v. prendre, saisir avec 
violence, se battre à qui l'aura (to 
scramble for, to take from one ano- 
ther by force) : Sa latou — a latou 
mea. 

Taulatn, v. attacher une pierre, 
comme pour lester l'hameçon (to 
tie on a stone as a weight to the 
fish-hook). 

18 



TAC 



— !2T* — 



TACT 



RiMHiibléeA tfoi lormeol noet 
ill» hskin i»iir les [kuaasiis. en iMana 
(tel i-pr*Jà • Mon«s ;nilrt*ted îOffethKT 
iwÙÉt«* 'lie L-pff. ro ''urm -i rumuiir 
for iNtii. 

'VnataM. -•*. -itstmirr». 'ninqner. 
st>'l<*r ^v .if,4it. F'iàiiiiiiii. 

TaalHH, -r. '>xhi>rt4'r to •^xiiort). 

'KaiÉBa. ■'. inum'f. Uer emem- 

TanAnH^^ . . -i «ffiibniaser . 

répetkT -itis '^mbiTuaernenUi >to Ium 

VjMifaMi. * monirr». •i«chir»r 
arer les tpiits. '^v. 'aiunonunoni. 

sieurs bruirhi.*:^. iix-iAiiiii». rtiiiuii> 
catinns ' — 'e uan Satruia. 

"Wwmaetmmi. .-. lutter. ^ bsAtm 
xe^r tie* Utpaiaipa. des iiiasMKeteâ 
(to tight 7ith iiibd. '*Ui.i. 

VjiHietMMgpi. i. ictiunde Latter 
(a 'tliib mâitrii). 

"Wmmé&taÊÊÊ, v. pinr. caiirir. l^i^ 
avpc iin trii>-^nuiii fmpressenipnt 
rto nin. Ni .ii't •xiiū:kiv>. 

TaaieiBib «is . v . maudir? . 
charift^r •i'Impréisitianâ itu ourse). 
âv. TmUu)u 

Taafl. V. cniirrir le tnar «les 
naturels avec, ilea fifiitUea ttti <»ver 
in the native iivea with leave» . 

TmtÈtSkm^^ é. .u:tiiin >ie t^inire 
les iïLh ponr liure tia tilt^t > Uie ma- 
kînfç of c.wine fiir nets). 

Ymmâme, -l .ictiim ^le lier l* aviron 
de 'pi«*.ne, le gouvernail \ the t^Làte» 
nîng of the iteering padiile;. 

"WmmÊmm, v. atta<!her i' extrémité 
de U (torde d'un pigeon an faU «eu 
<ti) tie the end of the pivfeon'i ithn^f 
ta the neii hou^). 

Tmmâmm, v. exhorter, prévenir 
f tA ftthnrt, til wim . . 

TavfocfpatfA, a. et v. indocile. 
désnhéi!«vint («lisfObedi^At). 

Taafato. v. persuader, amener 
à son sentiment, prier d'accorder 



(to 




V. emploi, 
remèdes ponnihlrs pour gnéiir on 
mail tb try ail mouu to care): — j 
dtoMti 4 mofcn i ■« 
"■■■iiiBb !k frnit 
V. if. avec «in jos de 
noançi^ nndiiit im 
•ii&h 'if breHUroil 
Tîu /« _. te -- 

T. 



fine r<Hi 



1^-. 




ment« 

¥07. FàttL 

V. retonmerde In pédie 
An:} pouaon ito ratnm bma âakmy 
Without mr fiah). 

TawÉBB. V. nttmmiT «i vaia ^ 
name vamivf : — Us «uo/b « U 
J.i'it. £ pua. « Us 

TohAbw* 1. amer, 
asf^ez trompé d'ami, en. pai-*!»!* de 
l'àva • v*>rT bitter) : Ua — Iê ôiml 

lisBtaflBft.. V. porter des fruits 
par içrappes (tn bear frnit in dns- 
ters) : — rmiu.. 

de wibi (hairy). 

biiucMix, maréc3|^enx où on 
Le taUt • I :»wamp). Sy. FuāL 

'WmmÊmÊÊÊiÊA. v. demamter oqq- 
tiniieilement ito beip canÉBually). 

"WmmÊmÊÊÊiÊA. t. remmireler ks 
accusations après aruir reçu les 
excuses (to enntfnmit- to be traoble- 
some aAertbe other partf bas givoi 
up and apologÈKd). 

Tampn^ Sw panier de mves en 
réserve pour le repas saîtant (the 
basket of provisiomi reserred for 
the next meal) : E Ian su — . 

Taaapa. s. panier de vivres qne 
l'on porte poor aller faire wm pro- 
position de manaye» on pimr si 
concubine (food taken to a 



TAU 



— «5 — 



TAU 



as proposai eîthor of maniage or 
concubinage). 

TAHpà, V. ne svivre que $4 vo- 
lonté, agir perversement (to do as 
he likes, to act perversely). 

TAn^A, V. abuser de I'opportu- 
niié, négliger le moment favorable 
(to waste, to neglect) : Ua -^ le 
malû. 

TavgA, V. avoir reçu un coup de 
lance dans un endroit oà il est mor- 
tel (to be speared in a mortal part). 

TavgA, V. être peiné par des 
paroles (to be pained with words). 

Tmmgmj s. combat de coqs (a 
fighting) :*0 le — moa, 

Tmm^^f s. espèce d^arrhes que 
Ton donne aia charpentiers, quand 
on les appelle pour la construction 
d*UBe maison on d*une barque* 

Tango, s. action de cueillir, 
cueillette (gathering): 'Ole — vavae. 

TAngAJta, v. être indépendant ; 
agir d*une manière indépendante 
(to be independent, to act indepen- 
dently). 

Ta«9«Ii4a, v. care<;ser un en- 
fant en signe d'affection (to fondle). 

T— gâinIntoOi , s. bruit que 
font les UUulatu (.the chattering of 
latulatu). 

TangOlctelati , s. bruit que 
font phiaieurs personnes qui parlent 
toutes à la fois (the noise of many 
talking all together). 

Taogalpi— , TimytMiallc, v. 
arriver juste au moment opportun 
(come opportunely). Voir Pctgamalie. 

Tmmjh— ia, 8, le derrière de 
roreiiie(the back of the ear). 

TaagaBgao, v. ii^iurier (to re- 
vile). Sy. ToHfaifaL 

TangatA, a. et v. d*un prix élevé, 
prédeux, cher, difficile à acheter 
(high priced, difficult to buy). 

TaagalA, a. personne difficile 
(difficult to deal with). 

TaMgatA, a. qui fait des marchés 
difficiles (making hard bargains). 



venir, arriver à contpe-tmnps (to 
come inopportunely). 

Ttoofawik», Voy. T^Uua, 

Taafiofle, a. et v. à bas prii, 
facile à acheter (low priced). 

Tangofle, a. personne facile, 
accommodante (easy to deal with). 

Taai, s. paiement, récompense, 
punition (u reward, a payment). 

Taal, v. Payer, récompenser (to 
pay) : — le lelei % le lelei. TaiU to 
letol I le leaga, v. rendra la noal 
pour le bien. Tant lelei aiv, v. 
récompenser dignement (to reward 
just). Tani fa*eUl, s. usure. 

Taot, V. venger, se venger de... 
(to repay, to revenge). Sy. Tauima 

8Ui. 

Tnul, s. paquet roulé (a bundle). 

Ta'ifti, V. prier de donner secours 
(to entreat for assistance). 

Toula, a. payé, punL Voir Le- 
tauia (paid, punished) : :E le— i 
le atalii le agaaala a le tamâ, 

Tanlanaa, v. être sur le côté 
gauche d'un canot (to be on the 
left side of a canoe). 

Tonlamo, s. nom d'un cordage 
d'une embarcation (the name of 
one rope of a sailing canoe). 

TodIoo, s. confusion, v. g. quand 
on parle tous ensemble Cconfusion, 
as from all talking together). 

Tonlvri, V. se liATcr avec ardeur 
et persévérance à un travail (to 
work hard) : Sa tnatau — lava. 

Tonio, s. et v. ancre (an an- 
chor) : Tut* —, jeter l'ancre. SU —, 
lever l'ancre. 

TipMla, s. celui qui nourrit, soi- 
gne le chien d'un chef (the keeper 
or feeder of a chiefs dog). 

Ta via, s. maître, propriétaire 
(owner) : ai lona — f 

Taala, v. avoir pour maitre, ap- 
partenir à... (to be to) : J? — ta te 
aif 

Ta«la, v. être porté en abon- 



TAU 



— 27« — 



TAU 



dance, v. g. des vivres, des riches- 
ses à an chef (to be brought to 
ahandantlv). 

T— M. s. pirogue à la voOe (a 
sailing canoe). Sy. Vaà foi la. 

Taalaaita, s. prêtre d'an ot/u 
(a priest of an aitii). 

TmmâmMJttm,%. doctear, médecin, 
devin (a doctor). 

Tawlayi s. jaehoir des chanve- 
soarûs (the roost of the vampire 
bat). 

Taala^A, s. endroit où les pois- 
sons se rassemblent (a place where 
fishes congregate). 

Twalagii, s. offrande sacrée, sa- 
crifice (a sacred offering). — ■■■, 
s. holocauste. Taaia^a yi a, s. le 
saint sacrifice de la messe (mass). 
Sy. *0 le misa sa. 

TwKmAn%m, s. port, baie, mouil- 
lage (an anchorage) : '0 le — lehà. 

Tanlafia, v. s'efforcer de sou- 
lever, de mettre à flot, v. g. un 
canot engrave (to endeavour to 
raise, as a swamped canoe). 

Tnalaja. v. s'efforcer de relever 
un parti vaincu (to endeavour to 
raise a conquered party). 

TaMlaya, s. hommage avec àfa, 
rivres, de la part du faleupolu à 
son chef (an offering to a chieO- 

Tmmāmifm lA, s. endroit fréquenté 
par les poissons (a place frequen- 
ted by fishes). 

Tmmāmfim pe*, s. arbre où se 
réunissent les peà (a tree frequen- 
ted by vampire bat). 

Tmmāmfim all, s. taxe imposée. 

TaaIagI, Voir Tâilelagi. 

Taslagl, a. T. r. aveugle (blind): 
V iealii — . Sv. Taavale, 

Tanlagl, s. cécité, état d'un chef 
aveugle (a chiefs blindness). 

Taulagl, v. chanter un chant 
arLipté à la danse (to sing a song 
adapted to the dancing). 

Tanlagl, v. faire un discours 
opportun, approprié à la circons- 



tuce (to make an appropriate 
speech;. 
TaadagDaffl, t. rappeler à la 

mémoire (to pat in mind). 

Taaîala, r. se baisser en dan- 
sant (a crouching action in dancing). 

Twalala, s. mâchoire d^on co- 
chon (a pig's cheeck). 

Twalala, s. endroit bas dans on 
roc, une coDine (a low place in a 
rock or hill). 

Twalala, s. soafDeor, celai qoi 
suggère à an orateur lés noms à 
proclamer, ainsi qa*à an distribo- 
teur d'àva (prompter). Sy. Fmatic. 

Taalala, v. hûsser tomber les 
mains dans une latte an eutse-téte 
(to let the hands drop down in a 
club match). 

Taalaia, v. être Taincn (to be 
conquered). 

Twalala, v. intercéder pour (to 
intercede). Sy. Faulalo, 

Taalala èae, r. se baisser i 
contre-temps en dansant (to taulaio 
out of time in dancing). 

Taslala éae, v. parler contre..., 
médire (to speak against). 

TaBlaai, s. petit canot qae Ton 
emporte sur nn grand, ou qui le 
suit, pour aider a la pèche (a small 
canoe taken in a large sailing canoe, 
or going in company with it to dis- 
tant fishing grounds). 

Tanlaal, v. aider (to help). 

Tavlata, v. pendre bas, près da 
corps de l'arbre (to hang near of 
the body of the tree, as flrait). 

Taalata, v. être près, sous la 
main (to be near, to be at hand). 

TaoUuifaa, v. être attaché avec 
un morceau de lauie (tied with 
lauie). 

Taalaolfi, s. syn. Taumata. 

TaAleayalaa^a. et v.diffamé par 
de mauvais rapports (ob bad report). 

TaideAlc*, s. jeane homme, 
plur. Taulelea (young man) : Ua 
sau le — ananafi, Ua o mai — 



TAO 



— !Î77 — 



TAO 



«muL — , £poqae oà Ton devient 
jeune homme. 

TbMcIa, s. nom d'an poisson 
(the name of a fish). D est Tem- 
blême de SofotmiafaL 

TnAldcte, a. et r. bien (amé, 
estimé (of good report). 

TmmMj a. sale, non râpé, t. g. le 
Uilo que Ton cuit non râpé (dirty, 
unscnped, as folo baked with skin 
on). 

(dirty) 
I, passif de tau, x. être 
combattu (to be fought). 

Tasiia, v. être engagées, en par- 
lant de troupes (to be engaged). 

Tnwfci, T. disputer le prinlége 
de parier (lo contaMi for the privi- 
lege of speaking). 

Taalla, \. être logé dans... (to 
be lodged in, as a spear in the body). 

TmmÊÊm^ r. être interrompu, v. g. 
on f&no (to be interrupted). 

TmmÊÊm^ x. être acheté (to be 
bought) : Ua — uma. Ca le— lata 
mea, 

I, s. bracelet (a bracelet). 
►, X. désirer 'to desire). 
Ymmamêm^gm, s. 
le milieu, la moitié du chemin (the 
middle, the half-way). 

Taatoa, s. nom d'une plante 
(the name of a plant). 

TaalB, X. être dans une grande 
afQiction (to be in a great pain;. 

Tasiaa. s. une paire, deux, v.g. 
2 enfants également vantés, 2 bar- 
ques à l'ancre ensemble. 2 chiens 
nourris par un même homme (a 
pair, as two children equally prai:àed. 
or two canoes anchored togetlier, or 
two dogs fed by one man). 

Taataa, s. couple de fruits qui 
croissent ensemble (a couple 
growing together in a cluster). Deux 
objets suspendus ensemble, v. g. 2 
gourdes à eau (a couple hung toge- 
ther, as water-bottles). 

TaalHlaaCt, s. sommet da ti 



porté par un messager comme 
Temblême de la paix (the lop of tlie 
fi plant, used as an emblem of n 
message of peace). 

TaafaiBte, adv. vigonreosemenl 
(stoutly): tiqm — . Sy. Ta olools. 

Tmal—lwoin, a. au feoill^ge 
épais, qui est plein de vie (umbf»* 
geous, flourishing). 

TmmammâmmMmj a. populeux (a- 
bounding, as of people). 

Voy. Tanfahu 
v.T. r. manger, boire 
(lo cat. to drink ; of chiefs) : fna — 
sina tnea. — tapaà, T. r. fumer; 
plur. taumamafa. 

a. et V. abondant 



(plenty, many) : — laau leUi, Sy. 
Fauptiè. — , s. abondance. Sy. 
Mausa. 

Tafnfai. V. essayer, tenter, 
faire ses efforts (lo strive, to endea- 
vour) : Va — OfMi faL ua le tnafai 
lava. — , s. essai, effort (trial). 

TaiMnfa lan, s. nom d'une 
lune samoane ; elle correspond au 
mois de novembre (the name of a 
moon ; month, november). 

T— ntnf yi, s. T. r. repas 
(a meal) : Sei uma le —. 

Tttwinlnjn, v. amener un na- 
vire plus près du venl(to put a ves- 
sel more before the wind). 

Ta— rtfcliin, V. s'efforcer, v. g. 
d'esciter une guerre (to endeavour 
to raise, as a war. etc). 

TasHudol». V. avoir du repos ; 
diminuer, v. g. la colère (to quiet 
down : to subside). 

Taooudsa, v. tanguer (lo pilch): 
'O le vail — . 

TaaflMilaa, s. tangage (pit- 
ching) i^Ole — sa au puai ai, 

TavnuàBUio. v. être éloigné, se 
tenir éloigné de.... s'abstenir, se 
jrarder do... (lo be far off) : Ou te 
mamao, taamamao uia mea a 
malOf ancienne formule de ser- 
ment. 



TAU 

Ur da... (la keep off, to keep away 

d'una branche, la plus éloignée (to 
hang on outmost bough). 

Tww— —!■■, s. gens de JtalU- 
toa dont la principale ronction eit 
de faire brûler tv feu pendant qu'il 
doK (the attendants on MaHeloa, 
whose duty it was to keep up the 
lire while he slept). 

der, se répondre de tous les cMa, 
couler abondamment (fuU to over- 
flowing). 

Tauaata, s. espèce de visiire 
en feuille de cocotiiT tressée pour 
défendre len yeux contre le Boleil(a 
shade for the efc->). On ]'6te dans 
quelques circonstances par respect 

TaamateB, a. cdté droit (the 
right side}: /lu -^. Lima —. I le 
àâo — ou Aiua. 

T«nna*lnM, v. péchera l'hame- 
çon (to lîsh witli a hook); pécherais 
ligne <to angle). 

Tanouile, t. deviner, coi^ectu- 
rer (lo guess] : Sei talou tauTnalta. 

TannuiiegB, s. conjecture (a 
guesa) : '0 ta — « le luln/ola. 

TniinMtD, V. continuer, demcn- 
rer funne, persister dans (ta conti- 
nue, tu remain firm, to persist in). 

ToiMwwi, V. amorcer, allé- 
cher (tu bait, to entice). 

T«HBuvBe,v. seséparerde..(to 
part from): Ua — «no leta àiga. 

Tmmmw, », enveloppe de la lleur 
du cocotier; on en Ikil des torches 
(thccoverorïheathorilie<!ocoa-nut 
blossoms, used as a torch) : le 

TaBmUa, v. se rouler, s'agiter, 
se délialtre. Sv, too^Ii. — , tordre, 
rouler en tordant (lo twist). 

Tnaaao*, s. levier (a lever). 

VmammU, s. huile destinée à 
l 'achat de quelque objet désiré (oil). 




de baleinière c 

pour b guerre (larf s a 

TmbohUI, >. poupe, irrMra d*iin 
vaisseau, d'un canot (tîie steni). 

TmmhbII*, v. touroofer, élre 
incertain, en pariant du vent (to b« 
haming and aaoetiaia, m the 
itind). 

T»«miMf, a. (old 
planté ((alo btely planted). 

T wM W u l», V. avoir pliMieun 
femmes (lo be a pol|ganiiit). 

Taaa«n, v. aboutir i, arriver 1 
(ta reach to, to arrive at) : £ ~ ifm 
Italatieif 

TaoRBB, V. te réaliser, s'aecooh- 
pUr (lo be rMliiod) : Va —léwa- 
loaga a U polofata. 



T*dn, s. nom d'un 



Il(tlM 



letdirdoBe). 

T— p*, adv. rarctnent (Mldom). 

TmapalMaaleU, «. vers 1m 9 
heures du matin. 

Taapaletn, v. être i ce point 
du ciet, de 9 henrea, v. g. le soleil : 
— inai U la. 

TuMpasBo, V. penévéMT (to 
persevere), 

Tanpmr, v. défendre (to forbid). 

Toapatl, V. patienter, sonSnr 
conslammenl (to persevere). 

TBDrmd, V. s'efforcer de... (lo 
strive). Sy, finau teia mttfài. 

TaBp«*A, V. broncher comme s 
l'on tombait (to stumble, as if Kil- 
ling). 

Tnape, v. se balancer, m tenir 
suspendu par les mains (to swing). 

TaBpc(a,s. balanfoire (a swii^- 



OU- 






I. mentir (tA lie). 



TAU 



— 279 — 



TAU 



luttes, certains jeiiK, à U mort d'un 
chef (to engage in certain games on 
the death of a chief). 

TaapIgA, s. luttes, jeux à la 
mort d'un chef (games and jestings). 

Tasplio wuà , adT . et a. le 
plus près de moi. Sy. aupUo vruii, 

TaapA, s. attaque nocturne (a 
ni^t attack). 

Tasp««, s. vierge (a vii^). 

Taapaak, v. faire des efforts 
pour vomir (to retch). 

Taapoga, s. tapui fait d'un mor- 
ceau de corail (a piece of coral 
hung to a tree as a tapui), 

Tmmfm^mj y. souhaiter une ma- 
ladie à un voleur (to imprecate 
disease on a thieO- 

T— p»g«, s. gros Uoc de corail 
(a large block of coral). 

TAapnle, v. être orné, décoré 
de coquillages (to be ornamented 
tvith shells). 

T — p n l aèw e B , v. être condamné 
à mort secrètement (to be privily 
condemned to death). 

T— y toyfc, s. corps composé 
des chefs d'un pays et des t%daf<iU 
(the rulers of a land). 

Taopvlepwle, v. méditer en- 
semble un plan, se concerter, s'en- 
tretenir de quelque dessein (to con- 
sult together). 

Taiiy JtepMte , v . conspirer 
(to plot). Voir PuU, 

Tmupmàmpmlmy v. arrêter, con- 
tenir quelqu'un qui veut se battre, 
ou battre un autre (to retain) : Sa 
— • le aUl e lona uso, 

Tana aa tI , v. brûler les corps 
avec des parfums (to bum the dead;. 

TaMmna, s. an, année, saison 
(a year, a season) : P%a ou —f lua 
tefuUi, — vevela, — maalili. — 
tnau, — oçe. 

Ta— la, s. chcffesse titrée, titre 
de grande cheffesse (a tilled lady, a 
chieftainess). 

s. knee plantée haut 



dans un cocotier, au jeu du tologa 
(the spear planted high in cocoa* 
nut butt in the game of tologa). 

Tansala, v. marcher à la tête 
d'une troupe (to go ahead of the 
troops). 

Tausama, v. faire une fête de 
noces (to make a marriage feast). 

Taanainwayi, s. fêtes de noces, 
repas de noces, (a marriage feast). 

TaoaainifV.T. r. manger (to eat). 

Tansamiga, s. fête, repas, festin 
(a feast, a meal;. 

Taaaanl, v. chanter, coqueri- 
cpier, sinier, etc., en parlant des 
oiseaux le matin (to sing, to crow, 
to whistle, as birds in the morning). 

Tauaavall, s. ambassade, per- 
sonnes députées par les chefs pour 
annoncer quelque fono^ etc., ou 
traiter de quelque affaire (embassy). 

Taosea, v. exhorter. Sy. Taufœ. 

TaaaeagalA, a. désobéissant 
(disobedient). 

Taasi, v. veiller sur, prendre 
soin de... (to take care of, to nurse). 

Taoal, V. observer, garder (to 
keep, to observe) : — ile tulafono, 

Tansiga, s. action de garder, 
soin, garde (watch, care). 

TaoslU aè, v. grimper, en s'ai- 
dant des mains et des pieds (to climb 
up) : -~ % aupa. 

Taminl^^, v. jouter, rivaliser, 
courir pour remporter le prix (to 
race) : Sa matou — . 

Taaalnloga, s. action de jouter ; 
course de chevaux (a race). 

Tanalsi, v. rechercher avec 
ardeur, poursuivre avec persévé- 
rance (to strive after, to persevere 
in). 

TaaaUi, v. continuer, pour- 
suivre (to follow up, to hold on to). 

Tanaliiaia, a. observé, célébré 
solennellement (kept, observed). 

Tavfliùsiù, s. extrémité des 
branches, ou branches aux extré- 
mité? (the top branches). 



ÉÊÊÊtam 



1kl 



— Stt' — 



TAl 



%mÊiiimm, * )M«rU;f ui. larôeau. ii 

i4uu}«r, w i*s»d/' — ( k I^Ua ^ île 
^amÊmt^UMtÊÊÊm. \ . «titiafilir . Mrv 

Utsétê MkM- uij U*%i«'f 'W 1i'« tuf«UMtr;. 
TiMMMMi , % li»4i\ovi?f (to tkck 

^1 \mtf KfHuÏM'» (io ¥lMUji4« îm-' 

Tmumtêmwmêm, v. ustf 4« œt»' 
i#UA'a «ft|>i4^Miaiâ» (1/^ >«;«it Ufttcig bad 

fmtum^ fe. |M*tv#iiii4? «|ui li«biiu 

i|iii liiii/iti' 1« bold d<^ Isi iiMti-, Tau/at 

TiliilA,».l<m|f l/6tr;fi |4</ijf-i'Juf»»er 

liM ttfllIlIttlIK du lil fiiJtiv>|l (a lf|ll|; 

^U'b for df iviiig miiiiiiiU fioiii Uiv 
Im^iim/). 

TiiMiA, V. abiiUrA cortiiin^ rfiiîtii 
•viii' un Mloii Hii |dui'k fruiU with 
N klirk;. 

Tiiuf A, V. fiilf-tt Itt fi/'rlii* AviK! un 
giMiid fllul till rrupiMiiil r«*iiii (U) (Uli 
wilt) Il )iir((i* nul, di'hlii^ (hu fUh 
iiilii liy ulrikiii^ Ititt wuli*i). 

TUMI A, V. iKtiMilr, 1(111 ilnr, ctmiiur- 
\iir |iur dti\iM'i« Mil (to k<u*|i har.k). 

TawiiiiiIiiIii , H. iiAiiXki |)Our 




ymryt %UKt cbu^pe de lais ^ 

Ckrratsip H loBll of fflk»;. 

VaolapiMB.ft. itraple d'un 
CD y«rbai d mur Inoilk: ^e 
flff aii «lu. 

Miiisi«A yiour firofiorlâoniKr les 
de vi\r*T 'u* cutinl fi u o ji le in 
tt/ &}>}M;rt«iiij utH fiMid>. 

TAaMipBis. V. InniTe- Je 
Mino«e ciiez «dk» (Uf iud y e ifde ift 

TAaMipBis. V. reacanirar roi- 
nviiii. eti parbul de troii|*es (tolall 
ill »jtlv. 

TAaia^^Éaf», t. dMsnbi 
nuiiiib «L lAtmitiani, t. g. im 
gle ou celui qui daardbe diBS les 
iéiièbr-«^» itv f^ruyt for). 

Taaial , b . manu , péchfPnr ; 
'>elui <juj ^(MjvenM; aue eubarcstioii 
(a husuwiîi^ « iiabermaii, a lileeri- 
fuaji; : le^ pvto. Au Ûg. : l'âme, 
le directeur (director, bead) : V ôe 
oie — o Usnei vaà. 

TaalalA, v. |aiier, s'entretenir 
ZMic quel'iu'uu, converser (to talk). 
Sa rna — . plur. feUttUalalalai. 

Tawinlef , s. «itretieo, con- 
vefKaliou, diacoun d'un lulafale (a 
%lHiecU of a tulafalé). 

TawtnUijIa, a. et v. qui éprouve 
di* ru|f|)o»ition, contre quoi Ton 
|»arlu (t(> be i^pokeu against;. 

TaulalAgla, v. être volé, périr, 
V. g. un oiseau (to be robbed, to pe- 
rish) : Fa te ita, ele — lea manu, 

TauUiUi la4tasl, v. être bien 
avec (|iielqu'iin, être réconcilié (to 
b<! oil good terms) : Sa la feitagai 
anamtiAt aèlate^i nei ona po. 

Tanlaki UlUemA, v. ne pas se 
fîkheri donner de belles paroles. 



t- -• 



TAU 



— 281 — 



TAU 



TMUala I le taa I «fi, v. avoir 
été vaincu dans la guerre (to be con- 
quered). Sy. To % lalo. 

TmmUdîj v. 8ui>Te, marcher sur 
les traces de... (to follow after). 

Tauf ma, a. qui concerne les 
chefs (concerning chiefs). 

Tatmimpm^ v. ^lébrer les louan- 
ges d*un chef et de son épouse (to 
shout the praises of a chief and his 
bride). 

Tantaal, v. être suspendu seul 
(to hang one alone). 

Taalasl, v. être seul, n*y en 
avoir qu^un (to be one alone). 

Taatataa, s. personne qui est 
assise auprès du tatoueur (one who 
sits with the tattooer). 

TaAUiA, s. rafale de vent (a 
squall) : *0 le timu ma le — tele. 

TaAtaA, v. parler d'avance d*une 
chose qui aura lieu prochainement 
(to talk of something near to be) : 
O loo — le malaga. 

Taataa, v. suspendre ; être sus- 
pendu (to hang) : Tele le mea eàio 
loo — i luga % ulu. 

TaMaA ata, v. dire, mention- 
ner, avouer, confesser (to tell, to 
mention, to confess) : Ou te — ia 
te ôe. Toe—f v. rappeler un senice, 
reprocher un bienfait. 

Tastaaioga, s. crochet pour 
suspendre les objets (a hook). 

Taate, v. T. r. manger, boire 
(to eat, to drink) : Taute ia. lau 
àva — . 

Taoi«faiela, v. chanceler, n*en 
pouvoir plus (to stagger). Sy. Tau* 
tevaieva. 

Tantega, s. lit ; v. être couché. 

Tairtr^aicmi, a. légère, mé- 
diocre, en parlant d'une blessure 
(slight): *0 lemanuà — . 

Taatcle,a. excellent (very well): 
Sv. Sili, Se mea oleae — I 

m 

TanCaacteac, v. battre des 
ailes, en les faisant tremblotter, ou 
en restant i la même place (to flap). 



TasCavatera^ t. chanceler, étr^ 
près de tomber (to stagger). 

Taati, v. suspendre des gourder 
à des arbres pour recueillir de Teau 
de pluie (to hang water-bottles on 
to trees in order to catch rain 
water). 

TantlgA, s. tra\*ail pénible (a 
hard labour). 

TaatlflMi, v. exhorter (to exhort). 

TaatlaaAva, Taatlaatoa, a* 
qui cause des divisions dans une 
famille. Voir Tinaàva. 

Taudno, v. pendre, près da 
corps dc Tarbre (to hang near the 
body of the tree, as fruit). 

TaAClao^ v. déclarer ouverte- 
ment, nommer, affirmer positive* 
ment (to declare plainly). 

Taoi6, V. faire un serment, 
prêter serment (to take an oath, to 
swear) : Na au^^i au 

TantotfU, v. courir contre avea« 
glément (to run against). 

TaaCoal, TaaCotoal, v. faire 
des imprécations contre soi-même 
(to curse, to imprecate on one*8 
self); V. g.: Ia ta oti iaile aao next 

TaaCo^a, s. sei*ment (an oath) : 
'0 le — mamafa. 

Tanlogi, V. lancer des pierres, 
abattre à coups de pierre (to stone). 

Taatoma, v. donner une leçon, 
faire une morale (to correct). Sy. 

J « « a 

Aouv. 

TantoBui, v. s'encourager mu- 
tuellement f to encourage mutually). 

Taolomna, v. venir le premier 
(to come first). 

TaatomoU, v. venir le dernier 
(to come last). 

Tantona, v. venir à point, à 
temps, directement (to come right)* 

TauliH», V. conduire une embar- 
cation avec une longue perche (to 
urge on a canoë with a pole). 

TaatiH», V. couper le fruit à pain 
pour le mon (to cut up breadfruit 
for mon). 



^WM* ()/i maim ImHlji 

TvmM, (. btg* Uk 4« «onul 
4mi» U um (« b>K*r li'ii:k uf conl 

tmmtA, k. LAI/ki <)ui (lurt* b ^ar- 
elKito àiM HKoua tliw Mkk ialo 
Wtliii tlM i^iauH* ^rdi bUinitf). 

d'wM ' UfH (idn juiMug Id Uie «nd 

itfllM |fliMlll*'lf » I'MHN'J. 

TmMm, ■. iwiu dull puiuMn (Um 
MirM iiT ■ llaltj, 

TaMM, ■. |*teliL' |Hii1i«uUén (• 
imUwiI (if iWiliiKj. 

T*»UI, f. Iniilr la tiiuuatii)iulra 
«iH|HitJu« ((') hMp 111* inuii|uJti> 
wnIkIii liumiiiK itfi}. 

*'-M*. V, c^iHitpr UM (xtw la 
I'lidMi (tu rn|iuL thu Hinu 
anil uvar «K«in). 

■ ■•—•—, v.uuajrM'dn «n Urnirilo- 
ImuI (III Nlliim|ii til ■laiiil). 

TMiM, t. M tuiilr lalilBR, v. fi- 
lai daiil'iiiiK niiJiMin. lortqii'on lui 
1m * iHu rtiHUint a»igiitU*«tailap- 
\it <t In roriiiii riiiirau du la mal- 
MmdiiMiiiiUlralfhtniil). 

TMiltMi, ». liirAiioiir, nci^itKiir. 
iliMnMlli|ue(« Mtiva>il):—(<n 1911a/ 

llllUllKUX. 



ihliiir <i 



Ca Im hamivnnii (Ilia baalmt for 
iHim fw luj. 
'AMifHIl, V, «irrii', prondra lûin 



..no- 1«... \\it iitwjl: — i 1« «Ni. 
— « Il /itMril, «M>l Jm Jte MMtMo. 
^)N> |<i>Ua)r»MNMi. /Mliitfii liww. 

•ftwwww.mi^rtiw.ltovwKdwIiV 
O Im Alt Jmm — . 

■~ |m4kIs |m4iii 4» mH (4 um au 

* — ~-*~ ^ * tm^ir awe 



I'ureilk, ar pM raadoir ■'— *— {la 
turn *•■; uie ov ban hcAnif, la 
rcfuM to lùifla). 

(Uw uanw ofi Ui). 

Taafi^ T. cteiger dlMpféci- 
tûcH, de malédidîaBa (lo ii 
au itnpr^alion): '0 U loom 
U famau. Stn. fttvk. 



rbé«, la drnunterie (a dise 

TaaMlo^mM, f. aamliuiller, 
donidr df^bout, aaaU <lo dtmber). 

T*«MI«, V. cooler en baa, dis- 
tiller (ta nuw): — i mauga. — -i/oi 
Uàto. 

milieu, la moitié, 1. g. dn Th wiu n 
(the luir, midway) : Sa êom il* — 
ot^pomaUao. 

T«Nl«pe, V. aroirlieu, u&ire, 
)>ri>n[ln! filace (to lake place). 

Taalape, v. élre incertain, în- 
d^ois (tu br uiioerlatD): O loo — U 
raua, on na tait paa au jute si 
on M battra. 

TamoiUi, V. rebondir, r^aillir, 
revenir (to mbound). 

T*atn«, V. tnuuporler, dé- 
blayer (tn carry oIT, la dear off) : 



a. nuageux, où lei 
nuaurs a'ëlivent et passent (where 
the cluuds rise up and pass ixrar): 
't> (• am —. Syn. Va poota. 

I^MiBB «ta. v. tmt&pnrter (ta 
rarrj' iiw>ï>: SanuUmi — itme mim 

TM*M«4«Ht, T. poodn <lo hj 
i>nr«): 01«>— toaato*. 

T^wtBB div*t *• (kin 4» np- 
poris \trt r-ppMiL 



TAr 



TAY 




fishiiif). 



d' 



a un 



(Uie^KÛsUtliekà»). 

relier, suùorier: Se êm — < 
Tmbbb^Sa^s. fnlcr«îté, 

entre frères (bwithctltood). 
Taaala, %. roir 

emlMumtioo qui la oonâée 
taillai (the owner of a canoë onder 
the care of a i9herman>. 

TâanraiA, s. persomie qui se 
tient assise auprès des charpentiers 
qui font une eônbarcation (a person 
who sits near the carpenters who 
are building a canoe). 

TmmwwÈm^ s. cordons, ti, etc, 
dont on se lie la jambe (anklets). 

Tmmwmtammf s. personne qui 
porte et rapporte des nouvelles d*un 
camp à Tautre (a war-measenger). 

TasirmI, s. conducteur d'une em* 
barcation sur une rivière, un lac 
(a conductor over a torrent or to an 
inland lake). 

Tasvnle, v. mal rencontrer, ne 
pas trouver chet elle la personne 
que Ton vient visiter, arriver à 
contre-temps (to come inopportun 
nely). 

Tasvnle, v. no pas rencontrer 
ce à quoi l*<m s*attendait (to not 
find what was thought of; '" Ua — 
lo ta tepa, 

Tnwiinle, v. ne pas distinguer 
un objet éblouissant (to not distin- 
guish something dazzling) : Ua — lo 
ta tepa, 

Tawvrale, mal parler, désho- 
norer (to speak ill of, to discredit), 
a. avengle (blind). 



httJty rtfnM V ^ 



V^MMM. 9^ <mI«I fni «ii|t« It 
^rfiijjp \W wIm 4w<wIs lliè ^SkengV^ 

T^M««M^a- g«iil* lâaiM W« Inli^ 
^fTiiMMii^ aciwntnwrfi^ an\ K«* fMM 

■«■Wl^ ▼« 99 IW0q[lMr «w qwM* 

qu ttn« k rsitter (V» inoi^à» In lanf ii 
al) : — «MÛ % mm /m «Mis 

TMiveH« V. agaciN'^ li^tiliNr (In al» 
lttre« to lieinpl) : Sn «» i m fiii(/km. 

Vnammre^ s. cuisinier. Tanneén 
mépris (a Samoan rook>« 

Tnv«« s. nom d'un arbre eeliné 
(the luune of a tree). 

Tnvni^. V, couper 1(M U^I» d^ino 
embarvation, on une embarcation 
d'un seul tronc (to cut out a OAnoe)» 

Tne«n, V. frappi^ Kw pieds éè 
quelqu'un (to strike the foet). 

Tnva^, s. nom d'un oiseau (Ihn 
name of a bird). Ksp. : IViiWi^Ia. 

TnemI, s. nom d'un arbre (thn 
name of a tree). 

Tnir»«, v. couper des arbrea 
pour bAtir ot les laisaor dans lo litiia 
(to cut timber dvr building and 
leave it in the bush), 

Taemil, s. espèce de Mngsuo 
(a species of leech). 

Tavaln, v. eoupar un arbre aiir 
les limites da son terrain (to cut a 
tree on the boundary). 

Tnvnle, v. couper des boia taiit 
les mesurer (to cut wood vithout 
measuring it). 

Tnvale, v. parlor à tort at A 
travers (to spoak without thought). 

Tnennl, Voir Tàfani, 

TnvnoA, v. jouor au jau de (a« 
gatia entre deux villages (to play tlm 
game of tagatim between two ill- 
lages). 

Tneannyn, s. action de jouer, 
jeu do ttigaêia de deni vilUaget. 



TEA 



— 284 — 



TH 



a. nom d*iiii ponaon 
(the name of a ftah). 

TamÉBvAaMHHi, s. nom d*na 
arbrisseau (the name of a shmb). 

TaKwmmwk, s. jour, ouverture, v. ^. 
entre deux planches (an openings as 
between the phnks of a canoe« or 
timber ofahooxe not fitting pro- 

p«rfy). 

'Wmmmmm , v . frapper prompte- 
ment, à coups redoublés, t. g. en 
tatouant (to strike quickly). 

Témîm, a. rodomont (bullv^. Sv. 
Faàsiasia. 

T«vfo, V. sentir mauvais, rendre 
me mauvaise odeur (to send forth 
a bad odour). 

Ta^«l, V. fiûre une chose n'im- 
porte comment (to do a thing anv- 
how). 

Te, particule qui se met devant 
les verbes au futur, et devant les 
pronoms ilatei maioti. Va alu na 
te tetta. 

Te le, ne pas, ne point : ou té fe 
Uaa. Te lel, avec le passé : nuUou 
tm iei vaai i ai^ nous ne l'avons 
point vu. 

Té, V. crever, se crevasser, v. g. 
une banane cuite (to be split open). 

Te*, V. lancer, v. g. des oranges 
sauvages en tournant la main der- 
rière le dos (to play) : Sa matou — . 

Te^ s. nom de ce jeu, où on 
bnce, etc. (the name of this game). 

Te*, s. roue (a wheel) : loo 
Utavalevale le — . 

Te*, V. déloger, quitter la place 
(lo be away from). 

Tc*, V. être porgé, débarrassé 
de... (to be clear oQ : Uo, — le 
anao9o ma km fanua. 

Te*, V. être privé, sevré, éloigné 
de... (to be weaned) : Ua — ma le 
Bwm. Nei — ma ôe le alofa. 

Te*, V. disparaître en parlant 
d*nn mal, s'en aller (to vanish): Ua 
— le mal. 

s. nom d'un jeu (a game). 



TcMie. oo^i. quoique (aithoegh, 
even althoBgh). 

TeMicA, s. nom d*aii 
(the name of a ish). 

TeaÉMvmle, ¥. être pèle, t. g« 
par la maladie on par frayeur (to be 
pale, as from sickness^ 

Tee, s. soutien, étai (a prop). 

Tee, V. étayer, soutenir, t. g. 
une branche sordiargée de fruits 
(to prop up) : — lelrn nei 



T. repousser, rebuter, 
ne pas accepter (to rqeet) : Ua — 
le faàtau. Sy. Teema. 

Trr je, s. action de refuser, re- 
buter (refusai, repuise). 

TcélA s. perche qoi tioit la voile 
tendue (a pole to keep out the sail 
when running before the wind). 

T eea e, v. réfuter, rejeter, re- 
fuser de reconnaître, s'opposer, nier 
;to refuse, to reject, to oppose). 

Trf— I, V. refuser, rejeter (lo 
refuse, to reject). Sy. Tetee. 

Tela, V. tomber de côté (to stum- 
ble sideways). 

Tele, V. faire aux jeunes garçons 
une opération qui ressemble à b 
circoncision (to perform on lads 
an operation Âmilar to circumci- 
sion). Voir Tafao. 

Teja. Tejavae, s. cuisse (the 
thigh) : Ca laveai le — . 

Teja. T^fgrnMrnam, s. le haut do 
bras (the upper part of the arm). 

Teye, v. gtmller, v. g. I'arrow- 
root, un corps mort, etc. (to swell 
up, to puff up, as a dead man). 

Tel, s. Trère ou sœur plus jeune, 
cadet (a younger brother or sister). 

Tel, plur. tetei^ v. sauter de sur- 
prise (to startle). 

Tei, V. être surpris de voir, d*ap- 
prendre (to be astonished) : Ua ov 
— i la ta vaai atu,.. 

Tebuuie , copj . quoique (al* 
though) .' — ua na i/oa, faàtaga le 
iloa lava. Sy. E ui ina. Teane, 

Tetee, s. fille (a giri.) : V la 



TEL — ! 

galu — ; personne nbn mariée ; 
se dit mÂne d'une personne venTe. 
Il Taut la connaissance des usages 
pour s'en servir dans cette dernière 
acception. 

TeUI, adv. un ppu, un tant soit 
peu, dans un pi-iide torn ps, quelque 
peu (in a short time, somewhat). 

TelaielA,.'L. qui a un mauvais 
cara.-liTi,' (liaii li'iiip^-ri'il) à Upolv. 

Tcle, s. rabot, varlope, doloire 
(a plane). 

Tele, <r. raboter (to plane) : — 
laupapa. E let Uiea lenei. 

Tele, a. grand, important, nom- 
brcijt, lipaiicoiip, grande quantité 
(great, many, large, plentiful) ; 'O 
le alii — o le mtSo. 'O le moto — . 
"0 le nuù —, 'O le uaga — . Ua 

Telc, s. le fort, la gnuiiii! quan- 
tité de... (the height. Die hrart) : Ou 
te alu,peàunut le— o legalucya. 
'0 le — o (eau ua 90 lo ai iaa mea 

Tele, s. la grandeur, l'étendue 
(greatness , exlent) : Faàpefea 

Tele*l, T. courir promptcmcnt 
(to run quickly). 

Tclehut, a. T. b. nu, sans vâte* 
ments, non couvert (stark naktd), 
pliir lelefuftia. Ry Lelavalava. 

Telcga, s. action de raboter, po- 
lir nvec In varlope, 1«> rabol, etc. 

Telefpi buiD, s. rubans de me- 
nuisier (chips). 

~ " nom d'une étoile 

iûotastar). 

I, adv. lentement. Sy. 
je*e (slowly, very dow) : Fai — 
ana mea, 

Tele^eae, v. marcher, agir len* 
lement (to walk, to do slowly). 

Telellae , adv. promptement 
(quickly). 

Telellae, V, être prompt, mar- 
cher, agir promptement (to do, to 
walk quickly). 



wly). 



adv. lentement (Uo- 



lent (slow) : 'O b 
Idnui — lava. 

Telenoa, a. Voy. Tel^ua. 

Teletde, v, être prompt, aller 
vite (to be quick, to stop out). 

Tele*a*e, v. mai'cher vile {1* 
walk quickly). I'jur le^ectiuotie. 

Teletave, a. grand marcheur. 

Teoane, Voy. Teane, tmume, 
cotij. quoique (.ilthough). 

Tcne, s. espèce de banane (a 
species of banana). 

Tene, v. feire des gestes en dan- 
sant et en chantant (In move the 
hands about, as in dancing); plur, 
Tetene. 

TenlnlnlBl, a. lerme employé 
dans des contes fabuleux. 

Tep», V. regarder, jeter les yeui 
sur (lo look towards jvg^inl, look), 
pliu- elepa aè. - ift,. 

Tepa,$. reg.ii-d (a looking): Ua 
uei: lo ta —. Tepa ifo. 

Te(e, V. trembler, tremblotter 
par le froid, la crainte, la préoccu- 
pation (lo sliake, lo quak<!), 

Tetea, s. naturel qui a une peau 
blaiic'ie.alhinoi (while-skinned na- 
tivc.nji albino). 

Tetea, a. légèrement coloré, 
comme le ntu tetaa(light coloured). 

Tête*, plur. de leà. 

Tetee, v. refuser, .rejeter, ob- 
jecter (to refuse, lo rejoot. to oppo- 
se) -.Sa au — otu lona lima. 

Teteffa, V. éprouver de ta dou- 
leur, V. g. à la cuisse, au bras (to be 
pained in the -.inn or leg.). 

Telega, v. être en colère, être 
fâché (to be angry with). 

Tctcl, Voy. Seiei. 

Tetelf V. tenir la moustiquaire 
tcmdiiojui moyen de petits bâtons 
.(to distend the musquito curtain 
with sticks). 

Tetei, plur. de Tei. 

Tetele, plur. de tele. 



TEV 



— Î86 — 



TIA 



Ttitlg, T. débarrasser, âagtier 
en coupant les branches inntfles 
(to clear). 

Tetele, t. couper en tranches 
minces (to shave). 

Teteie, t. fi^dtter très-rapide- 
ment, c^mme qnand le feu va pren- 
dre (to rub quickly). 

TetoBH, V. trembler, tremblot- 
ter (to tremble, to quake) : — i le 
.mai -— i le mâàlili. Sy. Tête, 

Teteva, plur. de Teva. 

T«te«a, s. espèce de banane (a 
species of banana). 
• Ten, V. enserelir (to bury) : Ua 
umaona — . 

. Ten, V. mettre à sa place, serrer, 
enfermer (to put in order). 

Ten, V. desservir, enlever, met- 
tre de côté,' emporter, déblayer (to 
put away) : Sei muai -* mea. 

Tea inaH, v. remettre un objet 
toujours à la même place (to put 
always in the same place) : Teu i le 
mea e teu ai. 

Tea, V. orner, décorer (to adorn): 
8am€itou — lealetale. 

Tea, a. prêt (ready) ; plur. Teteu, 
Sy. Sauniuni, 

Teoaè le taoa, v. se disposer à 
la guerre (to prepare for war). 

Teaga, s. parure, costume, or- 
nement (adomings). 

Tea èse, s. fausse chevelure 
^flilse hair). 

Teotea, v. apprêter, parer, 
orner (to adorn) : loo — le foie 



Teotea oneaaoai, v. se parer 
avec affectation (to adorn to excess). 

TeaSea, v. appareiller (to sail) : 
loo — le vaà, Sy. Teu folau. 

Teaten, v. ensevelir, enterrer 
(to bury). Sy. Tanu, 

Teateoga* s. action d*omer ; 
appareillage (getting under sail) ; 
Sa matagofie le — ale vaà. 

Teva* s. quitter ses parents, son 
pays par colère, etc. (to depart in 



displttiiari) lUm^ile Ua. Plv. 
Teteva. 

Teva, T. moorir (lo die). 

Teva, s. penonnesqiiioiilqoillé 
leur pays (one who departs...). 

Tevateva, ▼. quitter, eoostsm- 
ment fâché, dans un état de caMn 
(to be constantly leaving in anger). 

Tewe, s. nom dWa plante très- 
acre. Autrefois on forçait quelques 
coupables à en mâdier pour leur 
punition (the name of an acrid plant 
the root of wïàdà culprits were 
made to bite as a punishment). 

Teve — ■■», s. espèce pulicn- 
lière de Teve (a species of teve). 

Tevole, s. démon (devil) : Fea 
—, à la manière des démons, infi- 
dèles, païens (pagan, heathen). 

Tl, s. dracena terminalis, nom 
d*une plante, dont les feuilles ser- 
vent à faire des oeintorona (the 
plant from leaves of which girdles 
are made). Esp.: — /esmo. «— hIs. 
— U/Î. — uli, — ulu. — «at. — 
toa, — manud. — mologt. -— iotf- 
manifi. — punoi -^ punatoa, — 
lopa, 

Tt, Id, s. clef (key, lock) : Aumai 
le — 80Ù tatala le àto, 

Ti, v. fermer à clef (to lock): 
— mau. Va — . Ua — mau. 

Tla, s. espèce de terrasse bien 
découverte où Ton prend des lo- 
geons au filet. Voy. 5eii^tipe(the 
space cleared for pigeon catching). 

Tla, s. bâton léger qu*on lance 
au jeu de Tagatia (the stick used in 
tagatia). 

Tla, s. tète ; Terme de mépris 
(head). 

Tial, V. jeter dehors, rester 
avec haine, mépris, indignation (to 
throw away) : Ùaau — Um mea, — 
le lotu, abjurer, apostasier. Tûn 
amioga a satana, Ua au -^ lea 
lotu. 

TIale, s. truie qui ne porte plus 
(a sow that has leA off breeding). 



TIG 



— 287 — 



TIL 



t. fmit dn pua (tte Ihuit 

TUipolo, s. le diable (the d«vi!). 

Ttayhi, a. le sommet da talo 
que Ton phnte (the head of the UUo 
for replanting). Sy. usité, Tigcipula, 

ItetoB», TimMimmmy s. diacre 
protestant (deacon). 

Ttetall, s. nom d'une plante 
(the name of a plant). 

Tie, s. espèce de crabe (a species 
of crab). 

Tie, s. espèce de VavU (one spe- 
cies of the auit). 

VleCle, V. siéger, être assis sur 
(to sit upon, to be seated on some- 
thing above the ground) : — ile no- 
foa. — % U tolofanua. 

Ttoftle, title, v. sembler com- 
primer, V. g. en parlant de la dou- 
leur (to appear as pressing). 

Tiia, s. huitre perlière (mother 
of pearl): V le ute -^, V le ute i — . 

Tiiaga, s. tour d'adresse, jon- 
glerie (juggler)'). 

J^ tiiitifi, ▼. s'ajuster, se pa- 
(to adora) : Se tagata e *-. 

TiHya, s. ajustements (ador- 
nings) : — a fafine^ parure des 
femmes. 

Tilitia,s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

TI9A, adv. et V. en vain il y a.., en 
vain est là.., en vain Ton s'efforce., 
(vainly) : — ftia le finau^ e le itia- 
fai. — se malosi, e leoô lava. 

TigA, V. souffrir (to be in pain) : 
— le tino. — le ulu.^ le loto. Ijoto 
— , s. rancune, souvenir amer (ran- 
cour). IfOto iiioia, V. avoir de la 
compassion (to pity). 

TigA, V. être aux abois, près de 
mourir (to be near death) : loo — 
le mai. — , souffrance (pain). 

TigAina, v. être dans l'affliction 
la peine, la détresse (to be pained) : 
Nei — outou ta te au. 

Tigapvla, s. rejeton du talo que 
l'on plante (the head of the talo for 



reptonthig) : talo — . tirfH ««. t> (0 

fuei — >. Syn. Tiapula, 

s'accrocher à quelqu'un (to play 
with, to ikwn). Sy. SummUi, 

Tlla, 8. vergue d'une voile sa- 
moane (a samoan sail-yan}). 

THa, s. mat (mast) : vaà -*• ktū, 
Vaà^tolu, Ua gau le-^ Sy . Fànà, 

Tlialai», 8. dvadière d*Qne voile 
samoane (the sprit of a «unoan aail). 

Tili, s. messager envoyé en tonte 
hâte (a message sent m haste). 

Tiii, V. se hâter, s'empresser (to 
be quick in erder to get in time) : 
Ua — ile Atua. 

Tili, V. envoyer en toute hite un 
messager pour anponoer la mort 
imminente, le danger où se trouve 
une personne malade (to send a 
message in haste) : Hli i êOêoè % lo 
outou àiga. 

Tbl, V. acoâérer : -<- le wmL 

Till, s. nom d'un fltet, d'une pê- 
che particulière (a ttethoid ef filling 
by a small net). 

Tin, V. pêcher avec un ttli (to 
cast the tiZt). 

Tlliola, tllliem, v. courir pour 
sauver sa vie (te ran fer life). 

Tilitlll, V. s'empresser, se hftter: 
— manu o ao, Sy. FaàtaaHêe, 

TiilveAgef , v. avoir son canot 
qui coule bas à forée de poissons, et 
en refuser à ceux qui sont moins 
fortunés (te have the canoe «w|A'*g 
with fish, and yet refuse to giveone 
to less fortunate fishers^ 

TaUvaAgota, v. êtra sans affec- 
tion (to be ^thout love). 

Tilo, s. rejeton le plus iniérietir 
du talo (the innermost sprout of the 
talo). 

'TUomalae, v. recevoir un coup 
de casse-tete au tmifetoaiga qui 
fait chanceler et regarder à terre (to 
receive a blow in a club match, 
which causes to stagger and look 
down to the ground). 




t— 2«— w 



Ik f <M *' ttméK 1*« MM 1«^ 






iwia tri»4Brt <a 
■bong w^dfcj. 

Tl W*», *. r«lMi (p)i >MW da 
lUfM"'» itaf» ■»* bmiUrfona «ho 
Mwwa dliM/m* In « ùirnil]r). 

TtmmMmu», ■, wnn dun poiMm 

(the tuMt' "t » ttftl). 

TImI, vir rin«i. 
TlMMHMril*!, «. ■.-(N'lion da lalt 

tlNHiaa, «ulr TVrMaua. 
TlMfil, *. M>>li)ilrf, liii-r (to M- 
llit||i>l.h,<i<ii|lr<<il»lilllj. 




Ua — Isola. Ca on iloc — , 
cerUinetneiri. 'O fa Iota — . 

Tta*, T. être luiéMnt, v per- 
•onne (lo be bodilf pi«seiit). 

Tta», rafflieqaiiccentue la si- 
gniflcation du verbe loqnel il est 
joint : Tavtino, lUMUno, etc. 

TbM*, a. délié, iTelte, en par- 
lant du corp« (thin). 

Tlwwf l»l», a. dii, v. g. en 
romptani dn bonites (ten). 



TIO 



TIT 





«. OÊàtnrrt ta corpse). 
\. étmu I 

mekvi. iJK. JFm, Mamm 

qoi n'm far Ibk ■» d k |mui (tÉiiii. 

». «-. WÊ^ÊÊùrt I» Iwuins n»- 
ttD ^ If» «taol) : Fuie 
— . T. tnvfld ; m, imilé, Fuie m. 



tf'im n»fiiiH^pe /tb» 



T. f . 4Mn «et 

Tto, T. blâmer, désapproMTer (lo 
bUme, io find ûiult with). 

TIm, a. neuf, «pprenti, qui n*esl 
pas habitué (new, not accustomed): 
E le —,0 le tugata ocku) boo. V 
le naù ele—, Sy. Va mowirii. K 
U tioa. Sy. Malaivt. E le —, il 
n*est pas étonnant que... E le — 
ona mai êoo, à le tagata galuê 
fgàlà. 




ie — 4a te «u. Xp U mHi /hi —/il 
porte Imette^i. *0 4e ipu -^, ^. 
w iie à boire (fbns). 

V. T^ofter Imieffrs fto 




•O le «fil — . 
s. nmn d'un e^fceau ijni 
rr^Tt* l^> veox Sfi\ poules et wm 
piireoR:^ /the name of a bird». *Oic 
mcMHi 4o fwirla n mtta ma Hipe. 

Ilafli», a. bnrfaehe. fanIbrOn 
<hiill%>. V ie impnia ^ tom. 

V. irlt^MT. rmilerffo (illde). 
\ . voler ou nafrer en fjH«. 
«aiiî «or |p wHé fto <!y or imim wi 
tht' Hidf wîtli a ffiidivf; tnotinn>. 

^■^■^^■fc. "i. TiOfT) d'fwi eoqnîl^ 
bi^ (the name of a ^bellOsh.t. 
i. >. T. r. hache fan «re>. 
* . couper, hacher en petits 
morceau K fin ciit, to ciil «p, to 
Incki. Hed. tijfiHpi. 

V||a. >. ricochet f^doci* awî d mte^ 
— . V. foirr des ricochets : frri —, 
s. petît morceiti) (^ hh). 
K V citron, linrmn; cîtroh- 
nior (lemon, lemon -tree) : Awntti 
m — . 

l^|«*ià, ^. espN>c de tnni<pTe «h 
indiennes, aûipo, etc.. mot tahftren 
(a «vtman'v nfiper |;rarmefii>. 

l%«a*k, V. peiY^er, tvwKpre, c*<ç- 
«cr, V. |f. wfi <y>co^to li^vii% op««ti a 
cAi>oa-«i«l> : — m&i se nin. 

IW*, V. «•e r^rtew ^\rr hnUort- 
n^» V. K. le x-entt^ \yx\ i^^vWY 

Tttli^, \. i^tre Wchi^, ew ctt\^te<h!k 
be aii|(rv>. 

TtUH, \x)\v tyi. 

i^UninVr \}\y ««tiangle» to rhokc). 

Tllli»» plur. de ti6, a. «rtlf. «N 
dfiil. im^HHtiettt (active, eagrt). 

Tltl|Ni. a. et X. îKtgtigrht, Mhs 
souci (cai-p|p9!i, fiefllgent). 

Tltl|Mi «kl. a. et t. très.n«|li. 

M 



•m —a 



!— nu 

1. ,-Buili: I'm — t* , 









•9» '(HMtvi'. «-ur.utn in :lll. miparA. -. f, on. .m 
•1!« f Mari*. » *Hm -mniwfn. 3)nit. tKoaiar .. >ta i 



t» «M.* tirtmtrr,mMM k fart. 



tii ift w l u* /: ~Ok — «pvaiifaJM- 
Tm. m. fart (iln>c; : Ta — U 



«Hi— .otBafS— *»fc*wi<n 



-t - .-^_^- 



TOA 



— t»l — 



TOE 



(a tract of land destitute of trees, 
and covered with fern). 

T««iA, a. quatre personnes 
(four persons). 

TmmBatj a. trois personnes (three 
persons). 

TMdia, adT. combien de per^ 
sonnes (how many). 

Taaga, s. plantation (a planting). 

TMiga, s. construction (a buil- 
ding of houses). 

Ta*jM, Y. avoir de Taffection 
pour, observer, garder fidèlement, 
avoir à cœur, vouloir (to love, to 
observe) : — % le lotu. ÎPeeU — i 
aif 

Fai — , V. venir au secours, ai- 
der, sauver quelqu*un qui se trouve 
en danger, dans une circonstance 
critique ; rester avec (to remain 
with). 

TMi^a, V. se reposer, habiter 
sur, V. g. sur un arbre (to be in, as 
birds frequenting a certain tree). 

TMiga, toga lawapl, s. camp 
pour la guerre (a war camp). 

Toàf lafaaa, s. T. r. endroit 
où couche un ^ef (sleeping-place). 

To4l, 8. membrures d'un canot 
(the timbers of a canoe). 

ToAl, V. aller directement i; 
avoir le cap sur... (to direct to..., 
to head towards). 

ToAl, V. arriver i... (to arrive at). 

ToAl, V. se suicider, v. g. en se 
précipitant dans la mer, ou du 
haut d*un cocotier (to commit sui- 
cide). 

ToAl, V. faire quelque chose par 
contrainte (to do thing from cons- 
traint). 

ToAl, adv. par contrainte, au 
péril de sa vie, en se forçant, par 
raison : Va alu — . Ua ai ^. 

Toal, V. donner un coup d*é- 
paule en heurtant : E le toata le 
tauau o le tamaloa, 

To«t«a,Voy. raiatiia|8.homme 
if&^oldman^ 



TMda, 8. duretés doulourenaas 
du ventre (pains in the belly), 

Toalasl, a. nombreux (great 
many). 

ToakMMMA, a. un grand nom- 
bre de personnes (many persons). 

Toaieaaa, a. et v. satisfiùt, tran- 
quille, en repos (satisfied, quiet, ai 
rest), 

Toaleaan, s. remous, tournée- 
ment d*eau (eddy). 

ToAlll, s. moment où le soleil 
commence à luire sur le sommet 
des cocotiers, et où les chefs quittent 
le travail (the time when the sun 
begins to shine on the tops of the 
cocoanut trees, being the time when 
chiefs left off work). 

To*^l|Mil, s. mala qui est en 
pait (malo which is at peace). 

Toaiui, s. T. r. colère d*un chef 
(a chiefs anger). Syn. /fa. 

TooMi, V. T. r. être en colère 
(to be angry). Syn. Toalamai, 

Toanefnlo* toatlnof alolv, a, 
dix personnes (ten persons). 

TMitamal, plur.toatamaiai, 
V. T. r. être en colère (to be angry). 

Toatasl, a. seul, unique (only, 
alone) : na o ia — , il est seul, il 
n'y a que lui. 

TMitcto, a. nombreux (nume- 
rous). Sy. ua toatele, 

ToàloA, V. sentir mauvais (to 
smell off, as of pork). 

TodUo*, V. être sali, noirci (to 
be begrimed). 

Toiktoé^, V. être déposé, encroûté 
sur (to be crusted, settled) : Ua — • 
iaile èleèle. 

TMitola, trois, en parlant des 
personnes (three). 

Toè, s. anguille de mer. 8yn. 
Pusi (sea eel). 

Toe, V. rester, être de reste (to 
remain over) : — toluy il en reste 
trois. Ua^na o au la%)a, je suis 
le seul qui reste. 

1^ s. W wrpliit» to i«il% <%a 



TOE — ! 

test, a rnniuiit). — lupe. — &••;«, 
rertt», miettes. 

T*«, idT. encore, de iMnTcaa 
(•giin) : Toe pat, — olu. Ibiga e 
Ù — olu \a\\ Oate U — alu iai. 

T*ealsa, •. on homme i^é (an 
old man). 

Tscalaa, a. personne respecta- 
ble : Soitx « te ave mea o oe o U 

Tof !■■. a. iieax chiea (an old 

*»«)■ 

T*« !■■(■, V. restaurer, réta- 
blir (lo restore) : — te fale ta. 

T«e *■■, V. réparer, raccom- 
moder, T. g. une barque (to repair) : 

— teMd. 

TMtaaid, V. recommencer {lo 
begin again) : 'O le lot» — iaa, la 
réTorme protestante. 

T*e Im... adv. quasi, près de 
(nearly) : — moté, il est [n^s d'être 
tuffoqué. Sy. Tali. 

T*e lelël, V. être réconcilié. Sy. 
Toe faàtati; et ain;ù pour les autres 
TCrbei. 

T*«lM. s. Tent d'Est. E. E. N., 
vents alises (Ihe trade-mnd). 

Toèle, V. tomber à terre ; ne pas 
l'accomplir, v. g. une parole (lo be 
down lo the ground), 

IVèleMe, v. tomber i terre; 
terme d'humilité, d'abaissement, t. 
g, quand on fait pii 



nel, 



dit ( 



remerciant : j'él 



e fave 



: Ua- 



a the ground). 






MUté (to recover, revive) : Ua — i 
(ona mai na fai a oti ai. 

Tamptdolo, a. nom d'une lune, 
août (the name ora month, August). 

Tf»è*e, retirer, enlever, mettre à 
part (to remove, to take oIT): — 
Unei mea lelei. 

T*è«e, V, commettre une Taule 
(to commit a fault) : Vae—, 

Tatae , v . demander pardon 
4'iinD Uait, la tocoanaitre, «t en 



S — TOF 

&ire des eienMs (to beg pardon, to 
apolf^ize ,to eooCe!» to bâng wroi^): 
Ua au — lava. 

Inné, Décembre (the nnw of a 
month, December). 

Tactoe, s. petit crab« (a «roaH 
crab). 

T«e«oe, V. glooner, appeler ses 
petits, en pariant de U ponle (lo 
cluci[) : loa — mai U moa. An 
fig. : faire des avances pour se ré- 
concilier. 

T»«t«c, adv. presque, quad (al- 
most, nearly). 

T«é4B, g. résnrrection (resup- 
reclion). « le — , pdques (passover, 
easier). Sjn. '0 te Paaikate. 

Toétm, V. ressusciter (lo raise 
from the dead). 

Toeatava, s. nom d'une lune 
(Ihe name of a month) ; Février 
(February). 

Talal adieu, au revoir! (Fare- 
well, a parting salutation). S c'est 
le matin, on ajoute : Peà nanei. A 
un chef, T. r. Tofa toifuai 

Tola, y. T. r. dormir, plur. 
tofafa, (to sleep, of chiefs) : bo- 
te alii. Sy, toa, moe. 

TotA, s. T. r. sentiment, ma- 
nière de voir, résolution (détermi- 
nation, intention): Aliï e, pe »aa 
cou — i leney mea f 

Tolaga, s. T. r. lit ; endroit où 
un chef couche (the sleeping place 
ofs chief, or a pigeon). 

Totale, V. bâtir des maisons (to 
build houses). 

T*lale«nfl«, v. désirer pour 
femme une lille qui a beaucoup 
d'amants (to desire for a wife). 

T«l«le«D(B, V. avoir beaucoup 
de femmes (to have many wives). 

TslMlBmoMBalBa, v. sombrer, 
être englouti par U mer (lo foun- 
der). 

Ti>Ul«»a«»iilw, V. cesser 



TOF 



TOG 



d'une CunîQe (to came to an end, 
as a family). 

Toié, s. oidroit escarpé, bordé 
de précipices (a predpitoas place). 

T«ie, s. nom d'an coquillage (the 
name of a shellfish) : — 'ūla. — 
lauifi. 

Tofctefe, s. petit iofe (a small 
tofe). 

T«ietofea, a. sah de crasse, t. 
g. le corps, ou un canot sali par la 
mer (rough, as the body with dirt, 
or a canoe covered with seaweed). 

T«0, V. divi:jer, partager, donner 
en partage (to split up, to divide). 

Toil, V. élire, désigner, assi- 
gner un poste, un miui:>tère à rem- 
plir (to choose, to appoint) : — nisi 
e o, ma in e nonofo — le taua. 

T«a , s . portion , héritage (a 
patrimony, an inheritance) : *0 lona 

— Usa. loo fai — , il hérite, il a 
sa pai-t de l'héritage. 

TofI, s. rôle à remplir, poste 
(an appointment) : V le — leao le 
tamaioa. 

ToU, s. sort, destinée (fate): A fai 
à lona — leae otlile taua. 

Toil, s. ciseau (a chisel). 

Tofla, a. qui aura part à l'héri- 
tage (entitled) : Va — le tàma. 

Tofhi^ a. désigné, choisi pour... 
(chosen): Ua-^ e pule,'û a été fait, 
désigné^ nommé gouverneur. *0 le 
alii — . 

Toflga, s. désignation, choix, 
vocation : Ua e maiia le — lelei. 

ToUloillo, s. second jour de 
l'appaiition des crabes de terre, 
mcUiô (the second nigth of the ap- 
pearance of the land crab^ maliô). 

Tofo, s. essai, tentation (a temp- 
ting). 

Tofo^ V. goûter, v. g. un mets 
(to taste) : Na au tofoitia ua lelei. 

— pe ua maai, 

Tofo^ T«folofo, v. essayer, 
éprouver (to try, to tempt) : Soia e 
te — i matau. 



der (to try) : — pea, essue to«t em 
même, essaie toujours. 

T off l ^ga, sing, et phir*, 
s. épreuves, v. g. de la part de 
Dieu (a temptation) : '0 — mai le 
Âtua. 

Tmim, V. être pouim chacnn, 
avoir reçu chacun (to be distributed 
to each, to have each a portion) : 
Va — tagata ma le taXo e ta$L 
Anâ. ele — . Va tatou — . 

Tofm, TmÊmâmim^ v. plonger (to 
dive) : Naau ^ ananafi, i le U^, 
i le 9ami, 

Tofaa, s. natte faite avec des 
feuilles non préparées (a mat made 
i^ilh unprepared leaves). 

T^tatoim, V. plonger â diverses 
reprises (to dip under repeatedly^ 
as the head in bathing). 

Tôfl», s. richesses du pays con- 
sistant en nattes fines et en siapo 
(native property consisting of fine 
mats and napo)'. Tali ~. Sy. 'te. *ie 
toga. 

To^a, s. vent du Sud (the south 
wind). 

'To^a, s. plantation : — ulu. «» 
nia. — vao. loo tafao faàmoa i 
— vao. 

Togafas, v. délibérer sur quel- 
que chose (to deliberate on). 

T€»gaflltl, s. moyen, procédé, in- 
vention, artifice (a scheme, device, 
means, remedy) : '0 le nuù fai — . 
'0 lea lau — f 

Tognlltl^ v. s'industrier, cher- 
cher des moyens pour... (to sche- 
me) : Matou te togafitia. 

T€»gal, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

T€»galaoapl , voir Toa^a* 
laoapl, s. camp en temps de 
guerre (a war camp). 

To9anofo, v. être assis et ma- 
chiner quelque mauvais coup se- 
crètement (to sit and devise mb- 
chief privily). 



(■yroTe ofti«M>. 

T*^, T«alte«l, T. dader à b 
ftifOD da pajtf (to carre). 

T*|^ T. lancer (to Ihnnr, la 
art,ua(tone). 

T*tla, pus. de Toti .- Ua —, 

Tmifim, a. que Ton pūe, pass, 
de uaogi :El» — o latoit mi. 

Taj^B», ». anigiMtion, Uia. 

Ta^*l*, •■ prix, rançon pour U 
vie de quelqu'un (a price Tor one'* 
life), rachat (a rederaptini). — , *. 
nchcter. 

I. Muveur (a saHonr). 
. itre cîielé 



Ça be carved). 

¥«(laal«, ■. paiement d'une 
amende (the paiement of a fine). 

Ta j Uagl, V. claeler, v. g. un 
Uton <to carre, as a «tick). 

Ta^tagl, V. nurquer une partie 
du tatouage (to mark a part of the 
latloo). 



_ . . oesurer (lo mea- 

reoD); car la partie mesurée était 
marquée avec une hache (because 
the part measured was marked 
with the adie). 

TofllMfll, V. lancer légèrement 
(la throw lighUy). 

T*vltA, V. taxer sans prévenir 
d'avance (to rate without warning). 

TagiM, v. nommer une autre 
personne sans conaullalion préala- 
ble (to appoint another without pre- 
vious coniullation). 

Tof o, I. nom d'un arbre, palé- 
tuvier (the name ofa tree). 

Tof* TBo, s. nom d'un arbre 
(the name ofa tree). 

Tat, I. hache (a hatchet, an adze): 
Awmai te — t tuū ai le taau. — 
/a/iiu. 

T*l, n. nom d'un arbre (the 
Btme of a tree). 

T«la, a, atteint, Ihippé par quel- 



— tOL 

4M oljet, ». f. a irtn ^ •« 

tombé, la fendre, etc (alraek)! 
ATei — M OKiMt. th tsM i Umim, 
i le fsUiHU, tie. 
Tate 1 k ^irfk. Tkk ■■ a*, 

T. avoir nn prfnye da moH (!• 
bave a presage of death). 

Tala Urn, ■ h prenMK booite 
que l'on protd avec 
tioa neave (ttie Bnt 



dedana dai re- 
ars (to paat mMj to the imida of 
thereeO. 
Tala, T. partager mi pū ia aa u en 

quatre parti (to divide a Brii inia 

Taitale, a. Ulard (a baalard). 

Talbde, v. ae trouver enceinte 
daut la maison de son père sans 
être mariée (to be with child in her 
lather's Tamilf while nnmarrM). 



rampante (the name of a creeping 
plant). 

Talnaa, v. passer heureuMment 
auHlelà des récift, en pleîiM mer 
(ta pass safely to the outside (tf tba 

Talal, 3. nom d'nn oioeao (the 

name of a bird). 

TolaKlaa, v. bltir une maison 
en feuilles de cocotier ponr le ta- 
touage et pour U mort d'un chef(hi 
build cocoa-nut-IeaT houseon occa- 
sion of the tattotring, the death of a 

Tale, s. t, h. parties «enelles de 
la femme. 

Talc^a, V. être achevé (lo. be 
finished): E le — mta e tagoiai. 

Tolela, V. faire mal, bire lnal> 
proprement toute chose (to do any- 
thing in a bad, slovenly manner). 

Tall, V. cueillir nn fruit avec une 
perche, avec la main, recoeiUiT 
(to gather, as Ihiitfrom high tiees): 
— ul«, — uni. 



■ tt, — -i,— 



TOL 



.TttlUBi, ▼• choidr ce que Ton 
▼eut cueillir (to choose what to 
gather, as fruit). 

Tolil, a. serrés, rapprochés, 
▼. g. en parlant des àso d*une mai- 
son (close and small, as the àao of 
a house). 

T«lll, s. panier bien tressé (a 
basket neatly made). 

Tolla, crever à Tintérieur, v. g. 
un abcès (to open internally, as an 
abcès). 

Tolln^ V. tomber sur les in- 
testins, en parlant du feefee (to 
recede). 

Tolo, s. canne à sucre (the su- 
gar-cane) : — fiso. — fua lau. — 
pau. — tea (species of sugar-cane). 

Toto, s. bâton pour remuer les 
pierres chaudes dans Tarrow-root 
(the stick to stir round the hot sto- 
nes in the arrow-root). 

Tolo , s. nom d*un poisson (the 
name of a fish). 

Tola» toloColo, s. cap, promon- 
toire, pointe de terre qui s'avance 
dans la mer (a point, a promontary): 
I tala atu o le — . 1 ona tala mai. 

Tolo, V. cacher, retenir (to keep 
back). 

Tolo, V. tourner, remettre à un 
autre jour (to adjourn) : Ua — le 
fono, Ua •— eaif 

Tolo , V . remuer les pierres 
chaudes dans Tarrow-root (to stir 
round the hot stones in the arrow- 
root). 

Tolo, y. lancer des bâtons too 
dans le jeu de Tologa (to dart the 
spears in the game of tologa), 

Tolo, V. flamber, brûler les poils 
d'un cochon (to singe, to bum off 
the hairs, as of a pig). 

Tolo, V. allumer du feu en frot- 
tant deux morceaux de bois (to 
kindle fire by rubbing sticks). Sy. 
Sia. — , faire chauffer (to warm). 

ToUmi, s. canard sauvage (a mlà 
duck). 



TOb 

s. constellation d^étoiles 
(the name of a cluster of stars). 

Toloftikiio,y. mêler Tarrow-root 
de manière à avoir une bouillie 
épaisse, consistante (to mix stiff, as 
arrow-root). 

Toloagalajpilii, a. gras, en 
parlant d'un homme, d'un cochon 
(a fat pig, a fat man). 

TolcM»!, v. amasser, recueillir, 
thésauriser (to collect, to gather 
together. 

TolcM»l,s.etv. progéniture, petits 
d'un animal. Sy. tama i manu. 
Fanau (a brood, whelp, a little). 

Tolofla, Tallga —, v. être 
sourd (to be deaO* FoAtallga to- 
lolla, v. faire la sourde oreille. 

Tolōga, V. répandre, se répan- 
dre (to shed) : Ua — le namu leaga. 

Tdloga, s. jeu où on lance des 
bâtons vers un but marqué, v. g. 
des bâtons pointus contre un coco- 
tier (the game of throwing spears 
at a mark). 

Tologa, a. de longue durée, qui 
vit longtemps (long-lived, lasting). 

Tologa, v. vivre longtemps 
(to live long). 

Tolol, V. avoir une odeur, un 
goût de fumée (to have a smoky 
taste). 

Tololpalal, s. igname qui ser- 
pente sous terre (the crooked body 
of the palai running along under 
ground). 

Tololl, V. faire un bruit criard 
comme de chaînes (to make a scra- 
ping noise). 

Tololo, s. confluent de deux ri 
vières (a confluence). 

Tolomatlo, v. apparaître à la 
surface de la terre, en parlant du 
sommet des ignames, palai (to ap 
pear above ground). 

Tolomlil, s. petit cochon chétif 
(a small bad-conditioned pig). 

Tolopot, V. remettre, différer (to 
put off, to defer). Syn. Tolo, 



h lotte (lo gi>e ««T, to atep back- 
wird in ■ club natch). 

Tatat*, *. M IroaTer H inili«ii 
(lo fct into the midst, to (et bet- 
ween, ■! a party of chiefs). 

>, Voy. Tola, ». cap. 
4mt, V. M flisser farti- 
veroeat dans l'ombre <to creep) : 
Na oiu po, ma — . 

T«latal, ■. nam d'mi poinon 
(the name of a fish). 

T«l*all, a. nielle dans le tah el 
les ifnamet <a Migtit in talo and 
jams). 

TstMlta, 3. niellé (lo be bligh- 
ted). 

T*!****, T. pousser en avant le 
filet arec les pieds (to push on the 
net with the feet). 

T«U»«I, T. m^ler I'arrow-root, 
de manièK qu'elle soit claire (ta 
mil thin arrow-root). 

Tolavale, s. la première nuit 
oà apparaît le matiô (the first night 
of the appearance of the land-crab). 

T*lB, a. trois (three) : '0 le —, 
le troisième. 'O loua — a vatga, le 
tiers. TaitoH, — uma, ib étaient 
tons trois i trois. 

I. trois cents. 
Taiw. T. maudire. Sy. (ui,lau- 

ttti (to curse) -.—iaoti. 

T*^>, T. diriger, exhorter (to 
.give directions, lo exhort). 

T«f, V. chercher des nattes 
fines (to look for U). Sy. lolOFna. 

T«BMHkfa, s. action de cher- 
cher des U tiga (a begging of nati- 
ve properly). Sy. tomatotnaga. 

T>iwl, s. in^MDDtion (promo- 
tion). 

fiai— f , V. être toutes deni 
enceintes, en pariant de deui 
fepunes d'un méroe mari, ou de 
deui femmes dans une même 
ftmîlle (to be both pregnant loge- 
Uwr). 



pariant des yeux qui ne voient 
plus (dim) : Va — mala. 

Ta^iatalaa, t. devenir aveugle 
(lo become blind) : — ifa mata I im- 
précation, qu'il di ' 



ber de lui-même. Sy. Toitlu. Ibnoo. 

Taaa*, tomber dans nn trou ; 
tomber à terre i tnven nn panier 
(to sink in) : Va — U ptUu. 

T aM», V. dégoatt«r à traven (la 
drop through). 

T»^ w , v. être le premier, 
avoir l'initiative, paraître en pn- 
mier lieu (to be first) : A'a tomma 
Uatia iMvfuga. 

T»^»ll V. être le dernier (la 1» 
last). 



0» 



grumble at). 

TmB«, s. vetTue, maladie de la 
peau la wart, the yaws). 

the yaws). Taches nir la peau. 

TvwiBMU, s. le postérieur (the 
posteriors). 

Ta>a>la, s. le cM« de la (éta 
(the side of the hewl). 

T*BaI«a*fea, s. Tenues, ftm- 
gus {a warl), 

ToHlala, s. T. r. colire (anger). 

Tom», s. nom d'une Uaoè (tlū 
name of a weed), 

TsBoa, tomber de lui-même, v. 
g. un fruit. Se dit aussi des iriaeaax 
etc. (to faU down). Sj. lonbM. 

'■'••Mie, a. eonveie (convex). 
Sy. OaooM. 

Tomm, a. et v. droit (right): mo/o 

TMaa, s. le vrai, l'ntile, ce qti'il 



TOO 



— m — 



TOP 



est expé^ent de faire: .*0 I0 — lea, 
c*est là ce qa*U y a à faire. 

T«aB, a. et v. Trai, légitime, juste 
Syn. Moni (true, genuine): 2(ma 
U80 — . 

T«aB, adv. selon les règles, les 
convenances (becomingly) : 09o — . 

TmÊÊÊtf tmêmmm^ a. correct, exact. 
Terme de grammaire : Ua -^ le 
ùpu, 

T«an, Voir, Aionu : Na tonu, 
je pense, je m'imagine (I suspect, 
1 imagine). 

ToBv mmmt Inteij. Terme d*ap- 
probation dans les grands discours. 

ToMWjf, V. être certain, sur 
qui, sur quoi Ton peut compter (to 
be ascertained) : *Ô le iagcUa — . 
E le — pe.., il n*est pas certain 
que.., si... (it is not ascertained, it 
is uncertain). 

. Toô,s.etv. perche pour conduire 
une embarcation du pays dans les 
endroits où il y a peu d'eau (a pole 
with which to urge in acauoe in the 
shallow) : Aumai le — . 

T4é, s. bâton qui sert de per- 
choir au pigeon (a stick in which is 
fixed the perch of the pigeon). 

TooAy s. piece de bois placée en 
travers au-defsus d'un mur pour 
arrêter les cochons (a railing aîong 
the top of a wall, to keep out pigs). 

T««A, a. qui a été entraîné dans 
les bois par un aitu, 

T«Md«, s. mal d'estomac (disea- 
ses of the stomach). 

Tmmmām, s. espèce de casse-téte 
(one kind of club). 

T«Md«, s. endroit du rédf où 
les embarcations sont jetées. 

T#«flMui, s. abcèsà la plante du 
ined (an abcessin the foot). 

TooBUMwa, s. hoquet (hic- 
cough). 

T«iifB«M, V. avoir le hoquet. 

T—mmî, t. vivres préparés d'a- 
vance (food prepared beforehand). 
—, panier de vivres que Toa poite | 



avec soi le ^manche i la maison 
où l'on se réunit. 

To^Msl, V. préparer une grande 
quantité de vivres pour les cuire 
(to prepare large quantities of food 
for cooking). — , apprêter, préparer 
des vivres. Abo —, jour où Ton pré- 
pare des vivres, samedi. 

Toonai, v. manger ensemble 
les vivres préparés (to eat together 
the food prepared)» 

Toôaal, V. s'appuyer sur un 
bâton (to lean upon a staff) : Sa — • 
le laau. 

Toônai, V. s'appuyer, se repo» 
ser sur quelque chose (to lean on 
anything for support). Sy. Mavuti. 

To^to^a, s. accessoires, appen- 
dices (accessory, appendix). 

Toe t o», s. canne, bâton de 
voyage (a staff, a calking stick). 

Toot««, s. perche (a pole). 

Tootéo, s. pèche particulière (a 
method of fishing). 

Toe t o», V. conduire avec une 
perche, v. g. une embarcation (to 
pull with pole). 

Tootiill, V. se mettre i genoux 
(to kneel): Tatalo — . 

Tootull, adv. â genoux. 

To|^, s. tambour (drum). 

Topala, Toplal, v. tomber 
étant plus que mùr, v. g. un fruit 
Oo fall rotten ripe). 

Top al c f , V. manger ses pro« 
près excréments, v. g. le êega (to 
eat its own dung, as the êega), 

To|^, V. être en mouvement^ 
agité avec précipitation (to be rapid 
so as to be indistinct, as in speaking) 
^ le gvUuo le tama. Parler vite. 

To|^, V. être rapide en pagayant 
au point de ne pas s'accorder avec 
les autres (to be rapid so as to be 
irregular in paddling). Plur. Tolope, 
red. topeiope. 

TopeUui, voir Tope. 

Tw^êaà, V. tomber étant plus que 
mûr (to M rotten ripe). 




book). - 



Ta«l, r. déchirer en deal Mna, 
■éfiarer, v. g. une TeaiUe de (i (to 
tear, ta divide). — lit, *. fendiller, 
V. ff, ane feuillv (to tear ia itrips, 
thongh iM( «eparated). 

Ta«l, T. être tonné, en partait 
de rembryon (to be formed, •* the 
HmbsoftberiEliu). 

T«^, T. écrire (to write) : — « 
ten. 

TmI, a. Hm. Sr. uiU I^ui (i 
- tima, lettre, écrit. 
, t. prix d'une Cérame ; de- 
nuDde en nurikge. Il coa>i«te or- 
dinairement en an échange do vi- 
vre* et d'ie téga. 

"Wmmt, s. sort, destin : [7a «lu t 
fana — . Na gaoH eotii l«a «m. 

Taalaa, a. Torcé, contraint, vio- 
lenté (to be drawn in): Uo aia —, il 
T eat allé malgré lui. 

T— !■■, a. inBnencé (to be in- 
fluenced). 

Ta«*, V. tirer i soi, tirer bori- 
lonlalement (ta drag): — 1« pou. 
— le loou. 

T*»w, T. entraîner par force, V. g. 
une Temma, commettre te rapt (to 
earrj ofT bf force, aa a woman, to 
commit a rape): Oa — le fa(me. 

Tawss», V. action de traîner, 
d'enlever, de r«vir (the dngging, 
the carrying by força) : Sa matou > 
le — pou le foie. 

tetof, a. noma d'un jeu (names 
of a game). 

¥—■ «■a«,T. enlever, soustraire, 
T. g. de la nourriture ; ou d'autres 
objets qu'un enfant préféré soustrait 
(lo draw away, aa food or property 
abstracted bj a hvourile child). 



qn'uod'élre la cause d'une ruliraild 
(to upfafaid as being the canae of 
calamity). 

TMaultUdk, T. tomber par lalk- 
les, V. g. en pariant dn vrai (to be 
squally, to blow in sudden gusts). 

TaSe, V. tecevmr d'une maniera 
amicale, hoiqiilalière (to icceÎTa 
hospitably). 

Tmt», s. ang (Uood) : — ttli, 
sang noir. — ma, s. aaag arlérieL 
~ moi, sang veineiu. St. T. r. 
Ueite. 

Ta<*, T. saigner (la bleed); être 
couleur de sang : f7a — tnitte o le 
tAma ; c'est le sy mptdme de quel- 
que maladie. 

TM», 1. av«r de l'incUnalioit 
pour une penonne du sexe. 

Tel*, V. être enceintes, plor. de 
Ta : o fafine —. 

ToM, V. planter (to plant). Voir 
To. 

ToU, V. étendre les ailes: Ttdû 
le lupe. Syn. faàloloa. apaau. 

Tmtm, s. nom d'un poiason (the 
name of a fish). 

Ti»toa, t. plnr. de loa, braves, 
vaillants (courageous, gallant). 

T*t*a, V. voler, dérober (to rob, 
to steal) : 'O le logoW — , s. valeur. 
— , a. valeur (a IhieO- Sy. gaai. 

T«l«*, s. porte (a door-wajV 

Ta*a*, a. calme, paiiûtde (quiet, 

Tato4, a, d'une agréable lenteur 
(gentle, dow). 

T«(o*, adv. fortement, d'une 
manière ardente (strongly) : O leo 
mu~leld. 

To)«*, s. et a. force (strenghQ i 
Eleiloa nna — . 

To(**, V. T. r. diriger vers... (ta 
direct to) : Ja — low ttiaeUa i loi 
ftOe. 



TOT — 

TrtMJ, V. hke dm imprécations 
contre td-méme; se souhaiter à 
soi-même une mort subite (to im- 
precate sadden death on one*s self) : 
Ef le Atua e, e avatu ia Uai la 
otiitaiUponei! 

Tmi i09, ▼. plur. de Toe, rester, 
être de reste (to remain over) : 
Fia o totoef Toe fa. 

VoÊoéj V. se moquer, rire aux 
éclats de... (to laugh, as a great 
number in company). 

Totott, V. distribuer, partager 
(to split up, to divide). Sy. tofikrfi, 

Tttt«fl, ▼. assigner, nommer à 
«ne charge (to appoint). 

Té t é g a, s. rintérienr, les en* 
traîlles (the inside, the entrails)* 

T«i#9l, ▼. payer une amende, 
le dommage, la perte (to give the 
payment of a fine, damage, etc.). 

T > f fl, V. donner le prix, la 
récompense d'un objet, d*un tra- 
vail (to give a payment). 

TotogI, V. chasser ses poussins 
k coups de bec, en parlant de la 
poule (to drive oflf). 

Tol^fl, V. mordre & Thameçon, 
en parlant d*un poisson (to peck, to 
nibble). 

Tol«fl, v. déterminer la quan- 
tité de vivres que chacun doit four- 
nir dans une fête, pour recevoir un 
malaga : — monataga (to appoint 
the quantity of food to be taken to 
a travelling party). 

T#€«gl, — |p«, V. assigner, fixer 
le jour (to decree ttie day). Sy.Atofa. 

T#€«gl ata, T. tirer vengeance 
de..., user de. représailles (to re- 
venge) : JVa au — Uma faàsaua 

fMn» 



I, V. payer avec 
usure (to pay exceedingly^ iitwUu, 
e totogi faàeili moi, v. prêter à 
usure. 

T«to9«, V. commencer i poin- 
dre, en parlant des plantes (to spring 
up, at heriw). 87. faàêoà ti^m. 



TOO 



T«t«la, a. sanglant, taehéi «00« 
vert de sang (bloody): Ave èseua*^ 

Totollaiui, a. dont les mains 
ont répandu le sang, souillé de sang 
(bloody, murderous). 

Tototo, V. et a. se traîner, ramper 
(to crawl, to creep). *0 le loom e — • 
Faàtoà — le tdma. 

Tm$ieêm, v. se glisser la nuit 
auprès d'une femme pour com- 
mettre le mal : Moe — . 

T^toma, V. aUer quêter des te 
(to beg native property) : Sa ma —, 

Totoiâ, sang artériel (arterial 
blood). 

T«i«Bu«Mte, ▼. roter (to 
belch). 

Tot^ M o a , a. fort et vif au tra- 
vail (strong and quick at work). 

TotoMs, plur. de lent*, a. 

To4«Bii, a. correct, exact (cor- 
rect): Ua — le tfpu. '0 le tfpu -^ 
lava. Terme de grammaire. 

Toêann, s. milieu, intérieur 
(the middle, the insUe). /— > prép. 
au dedans, au milieu (in the midst, 
within). I —ma tua, dedans et de- 
hors. 

TotoBvgalenin, s. le juste mi- 
lieu (the exact middle). 

Tot««^ To6to6, V. essuyer 
comme en épongeant (to wipe) : — 
le mata le mai, ma vaU. 

Toto6, V. s'appuyer sur, v. g. un 
bâton (to lean upon, as a staff)* 

T«(«e, a. et v. épais. Sy. *Aalu 
(thick) :Ua—le palu. 

Totototo, a. et v. rouge comme 
du sang (bloody^ red) : Sa — lava, 

ToimUi, s. sang veineux (ve- 
nous blood). 

TMh, V. quereller (to scold). 

Ton, s. nom d'un arbre (the 
name of a tree). 

To«, pron. pers. plur. de la 9«« 
personne, vous (you) : — le o afea ? 

ToA, s. herminette (an adze). 

T«a, V. apprêter le siopoavec le 
loM (t* prepare the «écipo with lou). 



At lii»<inéme, t. f . on friiit (ta fkU). 
Sj.paù. 

1*mIn,«. battre le Umboar, fala, 
dus le pouls (la Iwat the mal dmm 
aa in the night-dance). 

Ta«t*B, a. bien gras, t. g. en 
partant d'un cochon, graisse solide, 
dnre(haiinf thick subïlantial bi). 

T**M*, V. gloDsser, t. g. b 
poule (to cluck, to chuckle). 

T**ia* le a«B, *. faire on 
certain bruit atec la bonche en 
rigne d'admiration et ausad de mé- 



T««ale, T. abandonner tioflcha- 
bmment (lo give away reckleulf). 

Tarale, *. Hnir nns prévoyance 
(to end improTidently). 

T*«al«, T. planter hors de tai- 
I (to plant uiueasonably) : '0 



Mfi- 



"Ola 



T*tbI(i, Voy. To et». 

Ta, T. Nnssir, tenir, demeurer 
(to ttand) -.Ele — lea mea. 

T», s. roche presque i fleur 
d'eau (a lai^e piece of coral in deep 
water inside the reet) ; '0 le — na 
toàaile vaà. 

Ta, s. maladie des yeux (a dise- 
ase of the eye). 

Th, v. <tre, se t«iir (to be, to 
stand) : — pià. — lonu. — i lu^. 
— loto, être au milieu. 

Ta, v.Hre situé sur..., placé, sur. 

Ta, I. coutume, usage (a custom, 
an habit) ; '0 lana — l«a. E faàpea 
le — i lo matou nuâ. 

"ni, V. mettre, poser le pied sur 
(ta sUiid) : — le iKM i le iMle. — 
le va» i le loau totô. 



Ta, ta Bal, t. etra en vue, en 
hce, en presence (to be in sight) : 
'O ton — le vaà. '0 le manna a iw, 
b lune prochai oe. 

Ta ara, t. riaiater, £tre opposé 
. i(to resist) : Na au — 1 1« 3Ua/islc. 



jonr, par la suite. Sy. / m oao. 

Ta, placé tt^ai» na a^jactif le 
met au superlatif : Jfa« — . r<s- 

Ta, s. place, situation, état : TJ» 
foi — ata i Ima ttt tuai. Sy. layo. 

T*e ta, T. ressusciter. '0 Ittot 
lu, s. résurrection, ptque (easier). 

Taa, V. transporter en un lieu 
de sûreté (to remove to a [4ace of a 
safety, as women and children in 
war) : — le timfu. 

Taa, s. le dos (the back): —pià. 

Taa, V. venir derrière, après, se 
retourner contre, V. g. les IScbenaes 
ctHiséquences d'une mauvaise omn 
duite : Va tua ia le de tau aiiio. 

Taa, V. se confier en l'appui de 
quelqu'un (lo trust in the protec- 
tion of) : '0 loo — t la kUou aJii. 

Taa, 1 —,prép. après, au deboc^, 
i l'extérieur (behind, at the back) : 
'0 loo — Java ia. I — o 1« tMi ato 

I — , adv. en secret, entre amis, 
l'opposé de i luma : Ètt le feia- 
\aiga, \htma,ète U fetalaiga i tua. 
£ moni le fetakûga i tua, ce que 
l'on dit entre amis, voilà ce que t'aa 
pense véritablemuit. 

Taa, a. extérieur -."O U ~oU 
àfa. '0 le — oie ^. Tua lima, a. 
le do9 de la main. Jfilo t tua, taur- 
nei ta clef eu dehors. 

Taa, s. suites, conséquences, ce 
qui vient après : 'O la Id a taie 
omi -~, la sécheresse est suivie de 
beaucoup d'inconvéaiiânts. 

Taa, s. rang, rangée, épaisseur, 
T. g. d'un mur (thickness) : 'Ole pu 
— lus, — tolu, 'O la monoa — 
lolu. 'O le maea — tnJu (eightfold). 

TaàA, I. le frère d'un frère, la 
soeur d'une sceur (a brother's bro- 
ther, a sister's sister). 

Tu**, s . père qui ■ précédé 
dans UD titre ou dans nn offlce, et 
qui est mort(a &ther iriM Jia> pre- 



TUA — a 

ceded in urne or office, but b 
dead). 

liuMte, s. pigeon laid (a. bad- 
looking pigeon). 

TMaelB , a . honuna hideux 
(ugij man). 

Twdanaa, s. sœur d'un Trére 
(a brother's sister) : '0 lona — . 

T««iaN«ia, a. terrain derrière 
le village, ou au-delà du mur d'en- 
ceinte (land at the back). 

Tw*gw, s. la racine, la cause, 
l'origine (the root, the cause, the 
origin). 

T»aja«ii, s. frère d'une Meur 
(a sister's brother) : '0 lona —. 

TmsI, V. tarder à..., se faire at- 
tendre (to delay). 

T«ai, V. être longtemps (to be a 
long time). 

TobI cIo, V. tarder à se coi> 
rompre. Tuai/ Tuai/ H s'écoulera 
un long temps avant que ceci ait 

Tmmï, a. ancien, d'autrefois (old) : 
'0 amioga — . 'O lono àfu — . 

Ta* te, V. être légèrement dé- 
chirée, en parlant d'une natte fme. 

TbmIA, s. la 1» portion, le mor- 
ceau choisi des reins d'un cochon 
(the prime portion from the back 
of a pig). 

TbAIA, t. mettre un canot plus 
au vent (to put a canoë more before 
the Kind). 

TaMagi, s. au-delà des deux; 
les cieux (heaven). 

TaMllall, V. éclalrcir, dire ouver- 
tement (to make clear, to tell plain- 

iy>- 

TwHiw, s. dos, revers de la 
main (the back of the hand). 
'Taattaa lalnhdva, s. un 

homme vieux, grand travailleur 
(an old hard-working man). 
1^«il»>, s. espèce da crabe (one 

kind of crab). 

TmbIbb, r. m noir (a black Uli). 
Voj. i'aaga. 



TUA 



I, a. double,! 3 nmg»,! 
S fils (double, of two thicknessee). 

TaataMlBB, a, e«péc« de ccâbe 
(a species of crab). 

Taalanlan, s. espèce depa(oiw 
kind of fly lish-hook). 

TauUnnlBB, i. homme hideux 
qui trouve une femme (an ugly man 
who gets a nrife). 

TwaniMla, s. un chef de pigeou 
(a chief of pigeons). 

TnM^uUa, s. paunére (the eye- 
lid). 

Tsa^wde, v. se lever de sa pos- 
ture assise, tandis qu'une partie del 
troupes combat, (^mparaison prise 
du lie; marque, ūgne de lAcheté 
(lo rise Rrora the sitting posture 
while part of the troops are ligh- 
ting; the sign of cowardice). 

TaoBsd, V. qui est d'autrefois, 
qui est passé (lo be behind, to be 
passed by). 

TwaiSBl, V. être assis derrière 
(to sit behind) -.OaiMi — iU alii. 

Tutsnal, V. avoir derrière soi ; 
'0 mta Uni te — i ai. [la — i tua 
lea mea, après cela, ensuite- ceci 

Taanla, v. être en retard (to be 
laie) : i4n«i □ au e — . 

Taaaia, v. être Uissd, passé, 
èire mis de câté, v.g. pour quelque 
travail, message, etc., et cela à 
cause de quelque empêchement, ou 
engagement (to be left out, to be 
passed over): E tuotuania au. 

TwuUb, s. câte de la feuille d^ 
cocotier (the rib of the cocoa-nut 
leaflet). 

Taaaia, s. Dl de laiton, t. g. 
pour chapelets et chapeaux de 
dames (bonnet wire). 

Tnaol, g. limite (a boundary) : 
■0 loo iie—. 

Taaol, V. être voisin (to be a 
neighbour): Ua le~. '0 Ma te — , 
son voisin. '0 loû — . Tuoot foivi, 
oa fait dei fotu joumalleiiient. 



TUÉ 



1. U denUr* fmm fcrt 

• fort). 

Motb-eisterlf wiad). 



bMh). 

Taspl*, a. boHU (hi 
M). 

Tsaplpl, ■. Mcowk 
■ftrieri papier (tb* lee 
of the paper mnlberry). 

T«mI«I, «. épine Jorwlr (Ihe 
hack-bone, the ipine). 



dfmwth 



^ ridfe of monDtaiiis). 

dtolajainbe, le péroné (the •fain.Uie 
diinbooe). 

niiu d'un dief {the npper pari of a 
chier* back). 

Tmatmm, a. ktos, épan, v. g. one 
CM<de(thick): O Je mcMt — . 

T««l«a, T. Vo;. Faâtuatva, 

T«Mta*l, V. tarder an peu <to be 
■omewhat long). 

TBMMd, V. Dier de dilai, dilTé- 
nr <to deUy). 

~ " I *■ Voy. TWitûi. 

I, parier en tecret, 
îr (m whisper). 

Itaavmava,*. péché particulière 
ot l'on place le niet dans les an- 
ftutuoiîlés des réclTi (a method oT 
flahing by phclng thenetacranthe 
■Hkall openings of Ihe reef). 

Taaiaii. i. le dèMus du pied. 

TaavalB, ■- très-prorond, oetu- 
fh en parlant du del (eightfold, 
applied to the heavens) : 'O lagi — . 
V Ic aupa — , *. ninndlle très- 

Ta0, f . espèce d'igname sauvage. 

Tm^, ». corps d'un crabe dé- 
pMillé de ses pattes. 

T«è»gwlMhi, a. dix, en pariant 
C«ta(l«i,rfeniflah}. 



(the knacUe). 

TM M «a,a.wagt MtoÇwMtr.gf 
ouffiih). 

Tmiâmk, t. «re dépoBîDé de ae* 
fenUles, i. g. le taJo (to ha i/bijiptA 
of hia leaves, ■■ a toto). 

Twim, «iilalaU, t. dimar.di»- 
BBT * ehacoB aa part, distribaer 
(ta divide, to ahara ont, ta diatri- 
buU). 

TidaagB, a. part, peatioH de 
■oomtoi* : O* HUA nmtm-r-. 

lirfn^ •■ action de distrihaar, 
(the diiisioa, the dividing), 

TmIbIb, t. relier i la ■"■'««*, 
gardar la maison, t. g. un pigMa 
qui n'est pat propre an aeaya ; e« 
■D viens dMf qai n'ed pliia propre 
i fat gnerre<to remain atbame, a*a 
pigeon unRt fbr the «ewgw, er a 
a chief too old for war). 

man, homme grossier, matiqae 
<a cwnmon man. a boorieh fellow). 

Tsi l aae, a. mmWa sac (a dry 
nuioto tree). 

Tirfeaa, i. compagnie de pai- 
aeur* d'eau ; l'ean elle-mèraa (the 
company of water-drawar*, ttei**- 
■•r ilselT). 






op>r 



a eeul endroit (to pick 



T»niM|>« f , V. être brîeé, t. 
g. an navire jeté i la oMe {lo be 
broken up, as a wrecked Tesse()< 

TMm, s. nom d'un poisaon (the 
name of ■ Ssh). 

Tafaa, s. petite source d'eau donee 
dans le sable (a spring below high- 
water mark in the sand). 

"Tahie, a. premier, première, ae 
dit surtout d'une femma (but, 
apecially of a wife). 

T Ml we, V. être le praaiier(l« be 
Srrt). 

THlHgM, ■. charpentier, ean^ 
4a hae^Mti 



TŪI 



Tin 



tatoueur. Sj. Mmêmimm (a cupoi- 
ter, a tatloo-iiiariœr). 

Dorriiagia). 

Tmgim, s. Ter (a maggot) : TéU-^ 
et ai, 

a, v e rr eui (magolty). 
I, ▼. être tard le soir, envi- 
ron 9 heares (to be late in tlie eve- 
ning about 9 o'clock). 

Ta^a, T. Tenir mal à propos, à 
contre^temps, pour Tïtgatâ (to co- 
me inopportunely). 

Ta^i^ T. se trouver sur la route 
des embarcations, en pariant d'une 
roche (standing in the 'way, as a 
rock in the middle of the road). 

Tiftya, s. part, portion de vivres, 
ie, tiapo, etc. (a portion or appointed 
shai-e of food or property). 

TAya, s. acquisition de tous les 
grands titres (acquisition of all the 
great titles) : Vaoôi—. 

Tvyace, v. être mal asùs, insta- 
ble rto be unsettled). 

Tagai, V. faire briller le feu sur 
la grève (to light a fire on the 
beach). 

TnfitiaMâ, s. endroit où on 
pose le mât (the step of a mast). 

Tayaye, s. nom d*un coquillage 
(the name of a shellfish). 

Tagagi, a. grossier (dull, blunt). 

Tagaloma, Tagaaaalle, a. et 
T. bien placé, bien situé (well pla- 
ced, well situated). 

Tagataal, ad v.à Tordinaire, dans 
son état habituel (as usual). 

Tagia, a. passé de Tuiu, allumé 
(lighted) : ona — Ua. 

Tal, s. grand chef, roi^ souverain 
(a high chief, a king). — Aana. — 
A tua, — Uvea, 

Tal, s. nom d*un coquillage (the 
name of a shellfish). 

Tai, s. bourse en réseaux du lau^ 
loa (the purse of the lauloa). 

Toi, v. croire à la parole de... 
(io believe). Sy. Faàlogo tonu. Être 



ir(toi«Mra). 
k, T, peroer, ▼. |f% w 
lanee (to pierce) z^ile tem^ 

Tai, T. fhipper, t. g. atee 1» 
poing, avec des p i er r ei <lo tlmiftp, 
to strike ^ith ttM fiai» tle«): — » 
maà, 

IHaft; T. transpercer (to strike^ as 
with a spear) : — oti, 

Tkd,T. détruire (to devote to des- 
truction) : — le fim. 

Tal, T. percer, t. g. une barrique 
(to prick). 

Tal, V. fhipper de roalédietion 
(td curse) : — le laam e le /Wa moi. 

Twà ae ala, t. percer un che* 
min, V. g. dans les broussailles. 

Tal mm 4io, v. élever un fort. 

Talfallfall, t. éprouver des 
picotements, des douleurs dans tout 
le corps (to have all the body pric- 
ked). 

Taloaaaa, Niio tal, s. dents 
voisines des molaires (eye>teeth). 

Tala, a. et v. passif, percé (to be 
pierced) : — i le (no, i le au. 

Tala, a. et v. blessé i la Jambe, 
aux doigts de pied pour avoir heurté 
du pied contre une pierre (woun* 
ded) : Ua-^lota vae i le maà, 

Tala, a. et v. blessé par une écor- 
chure, une piqûre (to strike the 
foot against a stone). 

Tala, a. et v. naufragé, être à la 
côte (to be wrecked) : I7a — (« vàa, 

Tallnaa, s. baguette de fusil 
(a gun stick). 

Taiga, 8. action de frapper de 
malédiction, de maladie, etc. (k 
curse) : Pe èse lou maHu mai, pe 
èse le tuiga o le àiga nei f 

Taïga, s. action de piquer, 
d*étre piqué, frapper, etc. (the pric- 
king, the striking) : *0 le — o Io la 
vae ou te vaxvai ai» 

Taïga, s. espèce de perruque, 
panache dont se parent les guer- 
riers (a head-drasi of brown hair). 



TUI — 3 

T^aat U«, puuche rouge en 

tdu[ne»(ahead-dn!Morredfeathert}. 

TalpUaiBA, 1. torche de fruitt 

du lama (a torch made of cUldle- 

TalsaNUate, s. le bu de TiBil, 
■u-demus de la Joue (the part Jm- 
med lately under the eye). 

TbUb, V, raccomnioder dei voiles 
w sails). 



de mépH» (to eat). 



■a, a. briser, briié eo raille pièces 
(to beat to pieces). 

TwI— ■■, V, désirer ardem- 
mmt, passionnément (to desire in- 
tensely). Sy. itanaà tele. 
Twiis f , T, piquer fortement. 
TalrA, V. fi-apper durement (to 
beat severely). 

T*lrala, TalpMl, v. battre, 
frapper 1 outrance (to beat to the 
death). 

Talp*, V. tuer durant la nuit (to 

kill by night)- On enTonfait une 

épingle ou un /bio dans le ventre. 

TÔiUé, a. Heur du vaofali (the 

Hower of the grass, etc,, vaofali), 

Talula, s, pouter foi à... (to 
believe). Sy. faàlogo moni. 

Tahutat, s. celui qui délivre 
(a deliverer). 

TvlM^tat, V. déliiTer de la 
mort, V. g. un prisonnier de guerre 
(to deliver from being killed). 

Taltaatat , v . faire , obtenir 
qu'une terre ne toit pas abandonnée 
et inhabitée (la save a piece ofland 
from being [eft unlubited). 

Talds*, voir TalUuaal, v. 
donner un jeune chefi un pays qui 
est BUT le point d'être abandonné 
(applied ta a young chief raised up 
over a land in danger of being left 
witliout a chief J. 

Tliltnl, a piquant, plein d'épines 
(prickly, thoruy) : 'O le laau^. '0 
It «M—. Syn. IdlatOla. 



I- TOL 

Taltal, a. longue jMe» de bob 
qui unit let deux (ola d'una loon* 
maison tamoana (the beam numng ' 
through a long houte). 

TaMal, a. petiU bCtom eidn 
Varna et ïiaU (the small ttkki 
between the outrigger and (ofo). 



liés, autour desquels on roule ma 
natte pour le ptntia (a bund at 
bamboos round which the mat is 
n^ed to make the drum for tba 
night dance). 

Taltal, V. pilar, broyer dani bk 
mortier (to bruise, to pound). 

Tattal Mm, t. fnppcr (to kuoefc 
at the door) : — ih faUoUm. 

TbUbI atH, T. frapper légère- 
ment V. g. sur un membre aoaffnnt 
(ta thump gently, as a part at the 
body in pain). 

Talial, T. défendre, empêcher 
de faire, v. g. un travail (to forbid 
the doing of a thing). 

TaUal, V. défe-idre de Ikire mi 
paiement (to forbid a payment). 

TaHal laa ata, v. remettre nne 
dette (to remit a debt). 

Talial aaaaaa, v. inqner, ex- 
citer vivement (to prick sharply), 

Tnlial a«aa«a, t. concupis- 
cence (lively desire). 

Tal«««e, s. feuilles contues oi- 
temble pour couvrir le foor dis 
naturels (leaves sewed together ta 
cover in the native oven). 

Tala, s. personne chanve (■ baU- 
headed person). 
Tola, a. chauve (bald) : iriM — . 
Tala, a. oil il n'y a point d'arbrei 
(destitute of trees) : '0 le mm — . 
TUa, s. perche sur laquelle re- 
pose un pigeon (a perch). 

TUa, t. pierres placées i fea- 
trée des endroits dos pour preodie 
le poisson (the stooet at the en- 
~ Dsh endosuret). 



de chda qui ont des attrifaotiont 



TUL — ! 

; chef du S* ordre (aniler 
o'rthe land, ■ couiuellor). 

Tal«l«l«, s. endroit où est pla* 
eée une maixoD (a place on wliich a 
house stands) : '0 le — lelei. 

TUbIbb*, Voy. Tvgafand. 

TBlalaa«, a. loi, ordonnance, 
décret, rtgla (a law) : O ie —, s. 
décalogup, 'OU^ olo inalow nuù. 
'OU—aUAlua.lae lawti i la —. 

TbIbIcboIbb, a, qui a àen lois, 
qui est régi par des lois (ruled) : '0 
te nuù atamai lava, ua — . 

TMlsfa, s. asHemblée, réunion 
de personnes debout sur une pince. 

TnUtss, s. endroit, place où 
Ton se tient debout (place to stand 
on). 

Twiaga Tae, 3. endroit où on 
doit poser le pied, vestiges, marque 
du pied, empreinte de^ pieds (a 
foot-mark, a footprint): 'Oona — 
net. Vaài i le — . 

Tstaga, ». chaire (a pulpil). 

Talagru)!!, S. nagtoire dorsale 
du requin (the dnt^ lin or the 
•hark). 

Tatal, T. paraître, venir après 
(t« rise up), v. g. après mars vient 
atril, ifauae mati, ona tulai lea o 
Apelili. 

lUal, taatalal, v. T. r. avoir le 
cours de ventre : '0 too — 1« alii. 

Talal, V. se lever pour intérêt 
der en bvear de quelqu'un, résis- 
ter à quelqu'un (to stand up). 

TWIal But aw, v. agir par boU' 
tade, être irréfléchi, ne pas songer 
ans conséquences d'une entreprise. 
Syn. E le faàutaula : E leai ae 
faàuta, na ona tuiai ma omo. 

TmIÀM, s. endroit où la queue 
4'un animal prend naissance, crou- 
pion (the nimp) : Sa tifllia le—. 

TnlaM, s. reins d'un cochon 
(the loin of pork). 

Ttalall, S)ii. Tugagi, a. émous- 
aé, Ml paiiant d'un tnochant (dttU, 
Uiuit):(r« — tekiJlMi. 



TalA^ial, •. cause d'une mala- 
die (the cause of a sickness). 

Tnlaama, s. place d'une cui- 
sine (the place ofan oven). 

Talavae, s. portion de filet que 
chacim doit fournir (Ihd portion of 
a n>^t lo be nude, furnished by 
each perton). 

Talavelo, s. Voy. Tulaiu. 

ThIcIc, s, nom dun arbrisseau 
(the name of a shrub). 

TalFfeoM, TalciBae, v. aom- 
meiller (to be sleepy). 

Tnl^, V. pousser en avant pour 
faire reculer, faire tomber, renver- 
ser, pi'écipiler (to shove, to push) : 
Na au — ifo i le èleèle. 

Tnlcl, v. T. r. être malade, 
vomir (lo vorait). 

Talcl. V. T. r. parler, prononcer: 
— «e afloga. Ua — moi tona tiu/ô- 
foga, sa voîi s'est fail entendre. 

Talel «se, v, pousser, rejeter. 

TMlcmoge, v. éprouver l'horri- 
jiilation (to be horrilied, to be terri- 
fied). 

TuleaUUa, v. tenir les yeus 
(iïés, comme un mourant (to have 
the eye fiied, as in dying). 

TDle<«oU, V. fouler am pieds(to 
trample on). 

TnleaoU, v. vexer, tourmenter, 
V. g. le parti vaincu (to ill-use, aa a 
conquerâd party). 

Tall, s. nom d'un oiseau ; Mar- 
tin-pécheur (the name of a bird). 

Tall, s. angle extérieur (the out- 
side comer). 

Tall, a. sourd (deaf), plur. Tu- 
tali : Tatiga —. 

TbU, s. chasser, pounuivre (to 
drive, to chase, to pursue):— 1« 

TaU tagl, v. poursuivre en lan- 
çant des pierres, des bltons. 

Tali aaaM, v. poursuivre i 
mort, pour tuer (to pursue to death). 

Tail aia, t. pounuivre pour 
prendre rivanL 



TOt — I 

TbU t»mm, a. rerédift, indocile. 

Tail, V. choisir, attendre, uUir 
k bon roomeut : £ la — lauaaga. 

TnU, r. écouter, luivre talis 
de... (to hear, to obey). 

T«ll, 1. se bomLT i..., s'arrêter 
à..., ne «'attacher qu"à...:E le — ta 
le au. Sy. E le fuatati in le au. E 
le — iia mea, ce n'est pis U tout, 

TaU, •. lenau <the knee). Sy. 
Tulivae. 



,A été v: 



ri (obe- 



TbIImIbm, a. écouta, sui' 
jed) : E le — ipu a tagala 

k... (to follow lip. to persist in...). 

Twllw, V. être Irèa-sourd (to 
be very dcaO- 

Talis*, 1. actioii de poursuivre, 
de chaiMr;cha!(Mc(a drivinf;, ahun- 
tin([) :'0 It — puad aivao. 

Tallsata, a. dirflcile k chasser, 
. que l'on chasae el qui ne s'en va 
pu (diffîcult to drive away). 

Tolliolle, a. facile à chasser. 

I'vUIImm, b. coude (the elbow). 

Tailla, V. Être caché, v. g. un 
pigeon dans les feuilles (to stand 
concealed, as a pigeon among the 

ToMI**, *. courir «près quel- 
qu'un pour le joindre, l'attraper 
<ta give chase to). 

TalUoaga, s. poursuite, chasse 
(a pursuit, a chasii^). 

TcUlaBSBava, s. cdté du ventre 
(the side of (he btiUy). 

Talla aw , ». coin, angle (the 
comer). 



Tall— «■!, T. r^arier fli 

(to look steadfajtly). 
Tallolsvda, a. espèce de laS 

(a species of the fuli). 

rrhée. i 



syphililique, rétention (l*B- 
nne. cliaudu-piise (disease of the 
yadJ.r). 

Talliala, v. aller à la soaict 
d'un récit, en rechercher l'autenr. 

TaUtataa, 
près... (lo pursue closelj). 

TatltaaU, v. pountuitTe et e«a> 
tinner de ^ppur (to pnrsne and 

TaiUalltoa, *. rechercher 

coniine précieux: '0 U mea e — 
ina e tagata. 

TaHhillseaa, t. «iiiTra, ptnit- 
ter à... (lo follow up, |o perMSl in). 

Tail ai— , V. poursuivre aw 
mépris, v. g. un inseiisé. 

Tallula, s. edtj de U IMe (Uw 
sidi: of tlie hud). 

Talliae, s. genou (the knee). 
Sy. Tuli. 

Tallvalaaa, *. courir après 
quelqu'un en rappelant(to nmond 
ûll aller) : — tiia. — uuu. 

Talalo, a. et v. incliné, penché 
(to bend down, as ■ tree). Sf. Faà- 
tapaaapa. 

Tal«(o, T. être au centre, an 
milieu (ta be in the midst) : O ie 
■tuH — . Pat — , a. étang, mon 
d'eau entre let montagnes. 



d'excuse, de respect, dans les 
grandes occasions. On l'adivsiait 
au génie, aitu.en entrant donsna 
malumalu, avant de faire quelqoe 
Knnd bruit subit, et aussi avant de 
commencer un discours en publie. 

TalAa*, T. se tenir debout ■« 
milU-u du chemin (to stand in the 
way). 

Talaa, t. partager par moitié, 
en deux porta égales (to divide iB 
halves). 



TDM 



— «Of — 



TO» 



.8. 

minuit (midnight), 

TbIbI, a. ettdv. de longue durée, 
longtemps (long, lasting) : Nofo 
«* • ee fMi». *0 le ola — . Va tyAÙ 
-«-Ipnaola. 

IWM, ▼. panser (to dress, 
a wound) : — le m»nuà, 

TMtaU, V. verser, faire dégoutter 
(lo dfop into, as the eye, the nose). 

Tatal, 8. crue, augmentation, 
Y. g. dans Teau d'un torrent. 

TpUU, s. fin, extrémité (the end). 

l^ri^pn, a. la fin, l'extrémité. 
¥. g. d'un chemin (the end, as of a 
road). Sy. sraloonm : — o U; oto. 

TalnlpM, s. la première rangée 
de front d'une /dntiolanu, le seuil 
<tlie front row of stones in a pa- 
rement). 

T«tailUwMi, s. la fin du pavement 
(the end of the pavement). 

1>date, s. panier pour déposer 
les bouteilles d'huile (a basket to 
Jkeep oil bottles in). 

Tvlala, s. canot, baleinière (a 
jKMtt) : *0 le — Uale lava, 

Xatetaba, s. extrémité infé- 
rieure d'une couverture d'où Teau 
4égoutte (the eaves of a house): Ua 
moMūUi^a le -^, 

TalntvlB, s. endroit où tombe 
l'eau d'une couverture : '0 le — 
folio le tiM/oi. 

TaUnraB, 8. gouttes qui tombent 
des arbres après la pluie (the drops 
from the trees after rain). 

Tpw, V. frapper avec les join- 
tures des doigts en tenant la main 
presque fermée (to strike with the 
Imuddes). 

\y s. pou des vêtements. 
I, V. peratévérer, demeu- 
rer stable, fixe (to stand fast) : '0 loo 
— lava % Uma taofi. E le ae mea 

TaflMB, 8. creux dans un arbre 
«ù Teau se ramasse (a hoUow pkoe 
in a tree «liere vttMr lodgeit). 



[, n. i^eio (fttU), plur* 
Tutumu, 

T wiin M n i l g ui , a. plein jnt« 
qu'aux bords (entirely full). 

Tmnn, v. être plein (to be full): 
Ua -- eaf lœ, ua — lava. 

Tauisi, s. mesure, v. g. pour les 
liquides (a measure) :'0 le^-^e toH 
ma leosao9a. 

Tiimiia,s. nom de deux chefs- 
lieux à Upolu (the name of two of 
the directing or leading lands on 
Upolu) : V Leulumoega ma Lufi' 
lufi, Sy. laumua; à iSavcû^ le syn. 
c'est ô le Pule. 

TumameA, s. sommet de la tète 
(the crown of the head). 

Tnmwitwiaa, s. sommet, dme 
d'une montagne (the top, the sum- 
mit) :*0 le — o le mauga. 

Tniia, s. anguille d'eau douce 
(the freshwater eel). 

TBAA^a, s. présent en vivres 
(a gift of food), Voy. Tuugii. 

VonaleA, s. espèce d'anguille 
courte, épaisse (a short thick kind 
of eel). 

ToimmI, s. les branches qui 
tiennent à la racine de l'âMi (Ihe 
branches of the à va root). 

Tnoaiunn, s. larve de mous- 
tique (larva of mosquito). 

TeipevM, V. aller s'asseoir dans 
une maison où il n'y a que des 
filles non mariées ; se dit des honv- 
mes (to go and sit in the house 
where the single ladies reside, ap- 
plied to men). 

TMioa, s. pèche particulière 
(one method of fishing). 

TiuiMi, s. T. r. cuisine samoane 
(a cooking-house). Syn. f/inu* 

Twii»a, V. se tenir debout en 
paresseux (to stand idle). 

Tiuiim, V. n'avoir pas sa plac^ 
propre de droit, v. g. aller i une 
pèche sans en avoir le droit (to hav^ 
no standing place). 

V. idtir (to roast); griller 



(lo tout, to broil); frirt 1 k poCle 
(to TnOi Taire bouUUr, chauffer (to 
boil) ; — i le vlo. — U vol. 
liiBBa,a.cuit(cooked}:e l«i — , 

Taaspa. a. aclion de cuire, de 
hir« ulMunér, bouillir (the coo- 
king): '0 le — e tan. 

T«Bnnui, 8, e^p^cc d'étui pour 
let instruments de Utousge (the 
cue Tor taltooitig instrumuntï). 

TuBp**, V. griller dans n 
propre peau (to broil in it* own 
•kin). 

Tap*, B. espace particulière de 
crabL-* aux lii-gcs pinces, bras; 
tourlourou (a species of crab with 
large daws). De li Vaetupa, pour 
l'éléphantiasis, maladie des grosses 

Tftp*, 3. ptche particuliire (one 

method of fishing). 

Taps, a. émoijss^. Sy. fuloii. 

Topala, s. in!tec(e qui Tait un 
bruit ince^isaal avec ses piiKls. Ou 
lui compare un homme actiT, in- 
dostricui, impatient (an active, in- 
dustrious man): Va se — l«neî 
tagata. 

TnpalAj B. cire des yeux, chas- 
lie (gummy secretion by the eyes, 
rheum). Voy. Soma. 

Top^B, s. nourriture donnée 
pour du poisson (foud given Tor 
fl)li). 

l'ope, s. argent monnayé en 
général (money) : — aulo, — mûmà, 
inèce dor. 

Tape ■*»*, au lîg.: ce qu'il y 
a de plus précieux en son genre : 
'0 lo tatou tupe nând lea, c'est 
leur plus brave, v. g. guerrier, etc. 

Tnpe, s. sorte de dé fait d'une 
écale de coco, et qui sert au jeu 
appelé le Lafoga. 

Tupe, s. laige fève (a lai-ge 
bean). 

Tape, s. fruit d'une plante, es- 
pace de >'i«ne (the tuitofavine). 



I — TDP 

T a pe, s. ratole (knee pe»). 

Tape, s. bel i^tercule d'un mol- 
lusque (operculum). 

Tapca, a. sans amis, orpbalia, 
sans parenb(rrieadle*s,destitate ot 
family connectiims) : Uigata («pee. 

Tapllo, a. le dernier, placé i 
l'exti^niité (last, al the end): Ah- 

Tapalo, s. orphelin, qui w 
trouve en pay* étranger, daîu une 
làmillu où il n'a point de perenti. 
Sy. Toose (a stnnger, one ii liiliin 
in a family to which be does not 
belong). 

TapoM, s. le moia (the mon), 
T. de Toga. 

Tapoopea, t. se tenir drajl, 
dans une attitude irrévérencleon 
(to stand eret-t, to stand straightup). 

Tnpn, a. Empereur, roi (king, a 
chief of the highest rank) : '0 le — 
Falani. 0U~ fafine, rcina.— tan, 
roi unique, monarchie. 'Ole —an, 
le I'apu. — nuù, s. gouvernement 
démociatique, république. 

Tapa, V. croître, grandir, W 
fortilîer ; plur. tulupu (ta graw, to 
inciease). 

Tapa, V. venir, croître (ta spring 
up, to arise from) : £ — at taua. 

Tapa, s. unités qui se trouTent 
au-dessus des dizaines et des cen- 
tainus : E «e/'ulu ma ona — e /IM. 

Tapn, s. surplus, ce qui sur- 
passe une mesure roade dounéei 
'O gafa e It«t tefalu ma ona —. 

Tapa, B. usure (utiury); V H 
tvpe ma ona — ; prot. 

Tapoa, B. pierre qu'on aoppoae 
un lioinme pétrilié (a stone suppo- 
sed have been a man petriHed). 

Tapaa, s. idola (an idol) : ifo I 
U —, être idoUtre. 

Tnpna, s. natte fine, lorsqa'eDa 
esldéchirëe(aunemat, when lorn). 

Tupaa, s. certains privileges an 
Seuga et à I'alafaga (certain pri- 
vileges in Seuga and alafaga). 



., .■-'■ - •■■ 



TDS 



— 8W — 



TOT 



if ▼. être au-dessus de 10 
ou au-dessus de 100 (to be over ten 
or over a hundred). 

Tvp«a, s. énigme (enigma). 

Tnpoaga, s. cause, principe, 
origine, auteur (origin) : E lelei 
ona sue ma faàmatino — o lotu. 

Tapvaga, Tnpoga, s. souche, 
ancêtres (ancestors). 

Tnpnlvao, s. ancien tyran 
célèbre par son cannibalisme (an 
ancient cannibal) : Ua se — . 

Tnpolaga, s. génération, ceux 
du même âge (a generation, those 
of one age) : *0 le toeaina lea o 
lea — . ua umay lo latou — le oti. 
— faàtasiy contemporain, de même 
âge : La te — faàtasiy ils sont de 
même âge. — i ai PaulOy il est de 
Tâge de Paul. 

Tvpulaga, s. la jeunesse, les 
jeunes gens (the youlli): — a fafine. 

Tapalaga, v. être dans la force 
de lâge : '0 le tagata — . 

Tupvlal, V. croître considéra- 
blement, augmenter (to grow grea- 
tly, to increase). 

Tapaliia, v. croître 2 ensemble 
(to grow two together) : La te — . 

Tnpolirpiila, v. continuer à se 
couvrir le corps (to continue to 
cover up the body). 

Tapatamai, v.T. r.étre en co- 
lère, en parlant d'un chef (to be 
angr}', of a chief). 

Toputaolaola , v. croître vi- 
goureusement, se fortifier. 

Topn torpillai, v. commencer i 
croître, augmenter, se multiplier; 
pas. tuputupulaina (to begin to 
grow, to increase). 

Tofla, plur. taUisa, a. et v. sem- 
blable, égal à..., pareil (to be like, 
to be equal): E leai sona — . e leai 
se — ma oeile poto, vous surpas- 
sez en science. — pa\A, — papau, 
entièrement égaux. 

Tiisa,a. convenable, juste (right): 
E — ona e alu. Tiwa àe ina le 



tagata gam. E le -^ lau meā, 

vous avez tort. 

Tosaga, s. égalité de grosseur, 
de distance, etc. : Ai o ona -^ ta. 

Tnsala, s. lance la plus haut 
plantée au jeu de Tologa (the spear 
planted highest in the game of 
tologa). 

Tusala, v. être au premier rang 
des troupes dans le combat (to stand 
in the front of the troops in battle). 

Tosani, v. diviser, partager, 
également (to divide equally). 

Tu«i, imputer, attribuer à... 
(to impute, to charge with...) : Aûà 
e te — i le lotu le mea na tupu 
i le loto leaga o le tagata, n im- 
putez point à la religion ce qui 
vient de la malice du cœur de 
rhomme. 

Tasi ane* tus! atu, v. montrer, 
indiquer, v. g. du doigt (to point 
out). Lima tusi, s. index. 

Tasi, V. écrire (to write) : la e 
— sau tusi. 

Tusi,s. livre (a hoo^.TueHima^ 
s. lettre, manuscrit (a letter). 

Tuai, V. tirer des lignes, des 
traits, faire des cannelures (to 
streak) : '0 pou — o Leulumoega, 
Afi — , s. allumettes à friction. 7d 
— , s. cotonnades à longues raies. 

Tositusi, V. tirer la généalogie 
de quelqu'un : — le tàma. 

Tunituai, a. rayé (striped). 

TuiilApn, s. secrétaire. 

Tuta, V. être fait comme par 
force, par raison, non avec plaisir : 
Ua — le galuega a pai, 

Tuta, V. résonner (to resound). 

Tuto, totaè, V. aborder, v. g. 
un canot (to land) : Ua matou — . 

Totaga, s. endroit où Ton 
aborde (a landing place). 

Tutal, s. conducteur dans une 
danse (the leader in a dance). 

Total, s. large filet (a broad 
net). 

T«tai, a. situé sur le bord de la 



TOT — ! 

nW (ilMr the ihore) :'0 U «m*—, 
c'est un endroit maritiine. 

Tb<*, ». éléphanlladt dam l'ia- 
Uriearde Iaciiisse(elaphBntiasiiln 
Ihe indde of the Ihigh). Sj, Pvga. 

T mlm, a. T. h. partie voliiM du 

¥■!!■, V. 6lre coiipé, séparé du 
ew^R 4e r»nnée(to tte cul off, to cnl 
off «pariof the array fhHD the real). 

TNMgl, T. couper l'érorce tout 
■utMir (to chop the bark all ronnd). 

TAM, *. gnn craba (a large 
crab). 

IVta, f. T^ur. de («, être de- 
bout (to stand up) : lita — i Ivj^ 
ia. lau tutv. 

Tmtm, V. plnr. se lever : Ua latott 
— uma,m«a.ina — la, levei-vone. 

Tata, V. ae tenir debout contre, 
résistera qnelqn'unftovrithstand): 
Latou te lei — i (u»we...,il* n'ont 
pu résister à... 

TAtA, T. atteindre l'exlrémilé 
inférieure de la couverture, v.g.en 
pariant d'dM (to tc*ch t« the end). 

Tot*, s. baleine (the whale). Syn. 
Tdfoia. 

Ttei*, T. couper, séparer de... 
(to divide off. Id fell, to cut off). 

T^rt*,T.se dresaer(to rian) : lia 
— mofw, lea p<nls se dressent. 

TMA, V. secouer (to whipe the 
feet): — vat, s'essuyer les pieds. 

"TMA, V. secouer, agiter une 
bouteille <to shake eut of a bottle). 

TMn, *. allumer (to set Kre to, 
le light). Pas. tugia : — le maU. 

Tata, T. battre, v. g. te ttauga 
(te beat cloth). 

TWmw*, t. s'élever de... être 
divssé sur... (to stand upon). 

Twimm, a. espèce de billot ou 
planche longue sur laquelle on bat 
le tutu^ (the wooden block to beat 
doth or). 

1M«4, a. court et épais, Irapu, 
ramassé (stout) ; se dit ausù des 




feu, de le hire briller, f 
Uf hting of the lire). 

TirtâfB, s. le mArier i F«|tff 
(the paper mnlberrv). 



lauà (the prepared bark at it). 

Tsrtal, T. plur. da 7U, étsTir, 
construire : — as àlo. fair IW. 

Iteial, V. picoter, donaer ta 
élancements (Id prick) : "0 la xw- 
•MDS —, s. colique (cobc). 

TMb^, s. nom dvi» Be, U » 
de l'Archipel Samo». 

'TnUtal, r. Voir TiUaL 

Tw U e. a. nom d'an ce^ulBift 
(theiume of a shellfish). 

Totale, s. fin d'an pouls (Hm 
conduston of the njght-daace). 

¥«rtadl, V. plur. de IWi, cfauaar, 
poursuivre, eipulaer (to drive) : Oé 
matou — Una tagat». 

Tirt^l, a. ]dur. de tmH Mords 
(deaO : Taliga —.OU fate • toMÏ 

TataOm, v. T. r. piaarer (tn 
weep):£)« — faaMi. 

TMriai, s. enéreit d'an* eoa- 
verture ((«i Mt eau : £ t «{ le — 
gâtai. — , eau qui tm dégootte. 



(the m 



UfaUnti. 
roy. FmAIhIm 
nom d'nnartoiaaSM 



«ofashnri^. 



plos dev*^ 
te, que ce qui Fentawr* (high 
the rest). 

(isaa, a. et *. éteré an dignité 
(high, as a chi«0- 

TMfsB, adv. ùwtitMMnt, aam 
raison, sans avantage, swm <ia'w 
s'y attendit (useleari;, ensilesily, 
uneipectedlv). 
TmUmm, ptnr. d« hwM. 



TUŪ 



— 811 — 



TUU 



9. jambes attaquées de Téléphan- 
tiasis. 

ThC«p«, pliir. de tupu, y. cioi- 
tre (to sprout). 

Totapapan, s. poils courts de la 
natte blanche des chefs. 

Tata»a, plur. de Tusa a. égaux 
(equal) : Late -- lava, 

Tntanl, v. dessiner, figurer (to 
^w, to delineate). 

TaCvsl, s. art du dessin (dra- 
wing). 

Tmtatutmy a. marqueté, bariolé 

(speckledX 

Taù, s. recherche, demande 
(demand, request, search) : *0. le — 
èle, le — tapaà, le— tiga- 
pula. 

T«h, V. placer, déposer, mettre 
dans, sur, etc. (to place, to put) : 

— i lalo. — i le ûlo 

T«h, V. permettre (to permit) : 

— mai $où ta se laau i lou fanua. 
Toù e ala, v. laisser partir, 

mettre en liberté (to set free, to 
let go). 

T«h ès«, V. mettre de cété^ 
mettre à part (to put a^iide). 

TbA 1 tua, V. mettre dehors, 
derrière, mettre en réserve (to put 
out), —atui fafOf mettre dehors. 

Tau, V. laisser, ne pas compter, 
ne pas s'occuper de... etc. (to leave^ 
to count for nothing) : — pea ta, 
lai&sez-le là. tuu pea, laissez ; c en 
est assez pour vous. 

TbA aavaJl, envoyer des cour- 
riers, des ambassadeurs (to send a 
messenger, an ambassador). 

Toià, V. livrer, donner, présen- 
ter (to give) : — Mai ia. Tuù faàtau 
ai, donner un gage, des arrhes. 

Tae Urà aUi, v. remettre, ren- 
dre (to deliver, to return). 

TaA ilo, V. descendre, abaisser. 

TbA, v. couper, abatti*e, inciser 
(to cut down) : — ae laau, 

T«& le Uma, v. saigner, à la 
façon du pays (to bleed). 



IMi^ y. faire Topération des by: 
drocèles. 

TnA lafoui, v. abandonner, re- 
jeter, quitter, congédier (lo for- 
sake, to reject) : — le amio leaga^ 
Ou te le tuùa lava de, je ne t'aban- 
donnerai pas. 

Tirà ato, V. accéder, se confor- 
mer à..., permettre de noter (to 
comply with) : Ua^ i laù ùpu, 

Taua, V. être terminée, v. g. une 
assemblée (to be dismissed) : Ua -^ 
toàtasi lava na à au. 

Toua, V. être abandonné (to be 
left). 

Tonal, V. calomnier, accuser 
faussement (to accuse lalsely). 

Tanaiga, s. accusation catom*- 
nieuse, calonmie (calumny). 

Tanala, v. (aire des impréca- 
tions pour quMl arrive un malheur 
(to imprecate). Sy. tui, 

TnaaU, v. aller demander des 
àli (to beg for àli), 

TonÀa, s. morceau de bois k 
Textrémité de la ligne de pêche (the 
wooden end of the tishing rod). 

TuaÀo, V. licencier des troupes 
(to disband troops). 

Tnuautapn, v. faire un ser- 
ment, jui-er avec imprécation, s'en- 
gager par serment (to swear). 

Tonava, v. donner des marques 
de respect (to pay respect to). 

Tua e tauâl^ v. confier. 

Tanfaalele, v. lâcher, laisser 
aller (to let go by the run, as a sail, 
a pigeon). 

TaolaAfaAtan, v. donner en 
gage (to give as a pawn). 

Taufalalna, v. céder, avoir le 
dessous (to yield^ to be inferior). 

Tnnfala, v. laisser en dedans 
des nattes à coucher. 

Tnnlata, v. placer des pierres^ 
v. g. comme bornes qui indiquent 
les limites (to place stones, as a 
marking of boundary). 

Tavlan, v. éti-e laissé à lui- 



TUO —3 

même, r. g. va pigean nqod m 
bÎT libre tonte b lonfncnr de m 
corde (b) be kA ta Ùaàî). 

tmmimm, t. n'être pas corrigt (la 
1» Dncorrected). 



(lo be Dncired for). 

T««le ■■ ! ■■!, *. l'engapr par 
Mnnent (to twear, to take in oath). 

Tastaa,*. et r. déserté, inhabité 
(deaerted, uninhabited) : '0 le «oo 

T«ataB, T. pondre de* œala (to 
hr<SK*)= '0 too — te ffloa. 

TmmkÊK, t. commencer, être le 
premier i bire, i entreprendre (to 
begin): '0 le nui n«i na — « le 
Mu. 

¥■■(■, a. portion de *i*r«a pour 
nn tillage, pour plutienr* person- 
nes, pour an malaifa (a pinrtion of 
food for a village or land). 

TBMfs, 1. licD, endroit on Ton 
d^poM..., récipient. 

"■^■(k ém, s. tronc. — àloa, 
1. inagaiin. ~ moli, chandelier. 

ToMi^ ^ea, *. réservoir, trésor. 

T«a(a, 1. sontien, support, ré- 
cipient, Eocle de colonne (a sup- 
port) : Juii le mea i iona — . 

Ta*||a, s, coupe, action de con- 
per (cutting) : — 6fe, coupe de 
bambous (■ cutting of tiamboos). 






., dérisi 



ic aiiscTnblée (i law, a decree). 

Tsagalcma, a. bon en son 
genre (good) : Ttno maloti — , bien 
proportionné. Sy. Tuugamaiie. 

Tangale^B, a. ii son aise, qui 
a beaucoup de monde pour faire 
•on travail. Sy. TaugamolU (to 
bave plenty of persona in a family 
lo help fn work). 

Tmm^mwimM, i. tombeau, iè- 
pullure (a grave). Fbbsm —, *, 
cimetière (a churchyard). Sy. Oiio- 

TMagsMMH, 1. rester datu nn 
P*!* juaqu'i U mort. 



. r. éln i . 
Ure ^D* on de bke mhā» (to he 
" to do more or lo 4o bètler)^ 



Tean (ddem). 

donner (to rqect, to abandon). 

TWadMla, *. ^re tout bat, 

Ser à qudqn'nn (to iriiifpcr). 

être apaisé, être 



te fool rédproqnenMat de* exe»- 
tes (reconciled): Ua —, ib aoat 
réconciliés. £ Ū — lato. 
TMmO, s. pécbe (a fuhing). 

attriboeron mal- 



que malheur comi 
présager quelque 
curae) : Ai o ba — lenità û Uam, 
l^anaMBB, t. se réjouir de l'm- 
fortune d'un autre (to rejmoe in 
other's misfortune). 

quitter (to start). 

TawoaaTaegN, s. et v. infraction 
d'une promesse faite en s 
de la dernière volonté d'ui 
(covenant breaking). 

Taamoll, v. reculer <to walk 
backv-ards) : — i tvta. 

T —m mI I , v. céder, accéder i.. 
(to jied) : Va —, 

TuBOidl, T. apostasier, biaiser 
(to backslide). Au Tig. : abandonner 
son dessein, son parti. 

TvBBM, a. et V. laissé ; — { Itta, 
a. et V. r^eté, délaissé (to be left 
behind, to be outstripped). 

Tnapalaml, v. jeteri terre avec 
violence (lo throw down violently). 

Taspaa, s. frange (a fringe). 

TawpadMo, T. dégrosnr (to 
nnighliewj . — ialaUL 



u 



— SIS — 



u 



i, T. hisser seal, laisser 
U.. (to leave alone). 

TwM|ifia, à rimpératif : laisse^là, 
n^achève pas, ne te donne pas la 
peine de faire, etc. 

T B«y , Y. fixer, assigner un 
jour (to appoint a day) : Ina o mai 
ta i ona po a f uu, venez an jour 
qui sera fixé. Va — ina le fono, le 
jour de rassemblée est fixé. 

TaMial«M«, T—a ■■4MI, v. 
délivrer, mettre en liberté, libérer 
(to leave at liberty). 

TuMael», V. transmettre, faire 
passer successivement (to transmit). 
XJpm — , s. tradition, récit tradi- 
tionnel. 

Vmmêmé, t. aborder à un endroit 
(to reach). Tuutaè i uto, accoster 
à terre (to land). 

Tvata^ltA, V. laisser deux lon- 
gues mèches de cheveux sur les 
deux côtés de la tète (to leave the 
sides of the head un^haved). 

TavtegltA, a. qui a de longs che- 
veux sur les deux côtés de la tête : 
*0 le teine — . 

TvBtalifa atH, v. soufller, sug- 
gérer à quelqu'un ce qu'il doit dire 
(to suggest). 

TmmUdo, v. aller demander des 
tah crus à un village, se dit d*un 
aufano (to beg for raw talo), 

Tvatatasi, a. juste, qui s'ac- 
corde, cadre bien : ūa maeu le-r-f 

Tanrteto, v. être en commun 
(to be in common). 

I, v. aller demander 



des tigaptda, v. g. toot on YiOagt 
(to beg for talo tops). 

T— loc^ft, V. échanger (to ex* 
change) ; Uala-^ ala mea* 

Taattaa, s. envoyé d'un chef. 

Ta«t«l«l, V. être de longue 
durée (to be lasting) : Ua — lana 
ola, 

Tmmimm^ v. passer le long de..» 
(to pass along). 

TaatuHy T. descendre (to let 
down). 

Tif m i l w M M i f V. agir d'une 
manièi^e agréable, être facilement 
mené (to make easy, to act gently^ 
to be easily led). 

Taatra at«i, v. dérouler, v. g. 
une corde (lo unroll): — U ntaea, 

TumMmu at«i, v. reculer des li- 
mites, agrandir (to enlarge, to ex* 
tend, to increase). 

TouUia 11«, V. a. descendre 
quelque chose (to lower, to let 
dowu). 

Taatamhui, v. donner d'abord 
de la nourriture aux vieillards, 
quand il n*y en a point pour tous 
(to pass on food to the elders when 
not enough for all). 

TnvHUi aè, v. voir tuiUaè, abor- 
der. 

Tmrn vaA aia, v. partir, quitter 
le mouillage, mettre à la voile (to 
set sail, to depart from a port). 

Tnrad^, v. croître avec la forme 
courbe d'une embarcation (to grow 
bent to the shape of a canoe, as a 
tree). 



U 



U, 8. roseau (a reed): Puipui % — . 

U, s. flèche (an arrow) : 'O (a — 
fana. *0 le tagiua fana — . 

U, ▼. être dirigé vers ; présenter 
telle face d*un oliget de tel ou tel 
côté (to 'direct towards) ; — i htga» 



— i lalo. Ua UUou u mai o laiou 
tua, V i luga le Uu nna. 

U, T. gronder, v. g. comme les 
vagues en fureur (to roar, as the 
ivaves) : U le somi. 

V» T» meidre (toUte); piiiaer. 



■uiMr 1 Ijauli 



iffauKamifl 1«« 



lUcipr. /Htai : Sa 



r de la colère duu 
■ea Kprds (to look «ngrilj to- 
ward*, to be sulkf). 

II, T. roucouler, «a parlant dn 
jdgeon (to coo). 

. II, I. mugiuemenl (roaring) : '0 
'g «ami. '0 U ^ o nuu • 



<ah-ovMU 



lurdemenl, t. 



II, a. et T. de D 
(10 amell) : Norm — It mM IMJ. 
— , odeur de vîeui. 
. Un. s. ploie (rain): 'Ola — wa le 
U • lutupu ai fNMi. 

V», », pleoToir (ta rain) : Sa — 

11«, 1. cou (the Back) : Sa oaoa 

iiOM— . 

tl*, ligne du prêtant et d> par- 
bit (the sign of the present and 
Mrfed): l/noJu. UaaowaMMjI. 




II*, le mùri«r i papier (the pa- 
per molbeiTj). Sj. TutMjiia. 

II*, a. Bou écorce (the bark of it). 

O*. 3. jeune fruit à pain (a young 
breadfruit. 



VA,,. 



I fait a 



c Véi 



e de 



l'arbre i paiu (a net made of 
bark of the breadfruit tree). 

tI*,V*«Ji,a. glutineiix, collant, 
lia^ana (gJuiinons): tl le totn — . 

V*. V. porter envie à... (to envy). 

V*, a. nom dun coquillage (the 
BanwofaaheUGsh). 

C*,B. nerffsiaewX 
, ■I«,s,TeiM(vaiii>:iranH)lwfB— . 



I — OAH 

DMTEhbienT Quail À.«Bgi(a 
est ie malade Î J lo ua le nwif 

Ua 1 cotg - Poui^noi ? Pear 
quelle raiaon ? Faàgape — 1* Moaf 
Va atu iafPourquiH est-il partil 

tl*t lient lien de ta troiaifm» 
pentonae aing. da Teriie être: Urn 
ialeou.eatmihiCil belongs to me). 

Km, V. vomir (to vomit): '0 m 
» — . Sj, i>«ai, T. r. TuM. 

Um, s. £chenCTure, v. g. al'eilré- 
inilé supérieure d'un jmh», d'une 
colonne (slape a( tbe top ofapmi), 

VMin, a. ondée de pluie Cl tho- 
werofrain). 

UbSBi s. averae, grosse pluie 
(hea« y rain) : faiilad — lels Um« r 

" ' un d'ua arfaca (the 

tree). 



pièce de charpenla (lo eat eO). 

UMSaul, v. diviser (ta divide 

KmM, lOf. Ū, V, tauner Ters (te 
direct toarârds). 

Unbta, a. mooillé par la plaie 
(wet by rain): Na au — on^o. 

Vsla, s. etv.pluicenntënMtenps 
que le soleil brille (to be raiaj with 
sunshine). A.u lig. intermittence da 
douleur et de repos (to have inter- 
Diiswou of pain and ease). 

Ilala. s. sueceiMoa de U ptnie et 
du beau temps (changeable wea- 
ther); A uola, on» tulttpu ni wtea. 

Ijolala, a. trè»froiM pluie, 
pluie diluvienne (rain vbh a iktod). 

Valate, V. fuir épouvante, aa 
précipiter en tumulta. 

tislols, a. troupes de personnes 
passant et repassant (crowds of 
people pa^Dg and repassing). 

Ua^aa , v. èlre ferme, tenir 
ferme, être solide (lo be Qnn). 

V*aaaa, s. fer (iranje '0 le eud— , 

IMiBiaa,». poterie (aartbenware). 

L'*ma, s. grains de coUier, ve^ 
roteriea (beads). 

L'teaoa, a. toute dioae exceï- 
itaU (anrVifng veri good). 



un 



->»<-< 



m 



8. cmbi ffA aMlstcst 
avec des vivres aux éobanget la- 
moans (thosi wIm assist with Ibod 
on the interchange of |MX>perty). 

CasuBÉ, s. écorne, broine de 
mer s^élevant comme on brouillard 
et portée dans l'intérieur (tlie spray 
rîskig Gke mist and carried inland). 

Uatcft, s. pluie qui tombe pen- 
dant qaa le soleil luit (rain with 
tunditne). Syn. Uaia. 

Uat«le, Ih K oa f ie, a. nom- 
brem. —, v. abonder. Sy. Nanoa 
NtmvL Tomtêle, 

P at ei p i , s. casse-téte pour la 
guerre, gros baton (a var-club). 

Uirfha, V. grogner (to grunt). 

VAaaa, a. gluant» visqueux (glu- 
tinous). 

IJatey B* petite pluie (a slight 
rain). 

!}«■«, s. levier (a levar). 

Vavatal, v. lever avec un levier. 

IJef inteij. exclamation de sur- 
prise, d'admiratioM : Uét $e mes e 
leUsiJ 

OéA, a. appesanti (giddy) : Um — 
o ta mata. Sy. Ivâ, 

Dftt, — aaea» s. le postérieur, le 
rectum (the rectam) : Sa^a i te «^. 
Sy. 'O h mmli. V le nofoaga, 

WmmÊm aan €••, v. appeler les 
coqs, en parlant d'une poule. 

Ufl, s» couvercle (a cover, a lid). 

un, V. couvrir (to cover) : — mea 
nailgie. 

Clly V. cacher, taire (to conceal): 
Vfi lea mes, aéd le taù olu. 

L*A, s. igname (the yam) : — lei. 

— mosM. — lent. — pea. — êina. 

— tofs. -^ ùàa. — tMW, etc, diffé- 
rentes espèces d'ignames (different 
kinds of yaass). Sy. 'Omoto. 

UHb, a. eé U yades ignames, où 
Ton pUole des ignames (full vilh 
yame). 

U M W l a, s» igname à moitié cuite 
ilk yam half cooked). 

VIIMft, 8. iMNBinafart dilfidle à 



saisir^ ft attraj^pcr (4 atreog* 
difficult to be caught). 

UfiMMla, s. voile (Toil). 

Utipwia, s. autre nom du sot. 

VIImmms, s. tout ce qui est exc^ 
lent (anything which excels, excel- 
lent). 

UHaol, s. eoi qui se mange (an 
edible soQ. 

Ulltnlnflma , a. abondant, 
très-répandu (ad^undingX 

PiltntaSalafii, a. qui couvre 
un grand espace de terrain (widely 
diffused, covering extensively)* 

Vflila, a. couvert, caché (cove- 
red, hidden). 

Uflafi, s. couverture, couverde 
(a covering) : Autnai Uma — . 

UUail, a. prétexte, raison spé- 
cieuse, dont on couvre son venta* 
ble dessein (pretext) : "0 le -^ lava, 

Cflvll 1 «mi vae, v. T. r. aUar 
à la selle, cacare. Sy. lïà, T. trivial. 

Ufa, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). 

Ufa, s. crabe soldat (the solditr 
crab). 

^W^ ^' F"^ d'accorder ; de- 
mander à emprunter (to beg). 

Ufa, a. cariée, en parlant d*m»e 
dent (rotten) : V le nifo — . 

Ugaaga,. a. grise en partie, en 
parknt de la chevelure (partially 
grey, of the hair). 

ik, a. de couleur sombre (dark 
coloured). 

Vl, V. passer par (to pass alaag): 
Matou te — i Puàpuà. ifolOM U 
uiile lUa a tua. 

Ul iaàtalaiatn mme^ v. longer, 
côtoyer (to pass along). 

Ul 4M» al Msè, V. égarer (to 
lose one*s way) : — lenei ofo. 

Ul mmm, s. passage (way) : '0 te 
—, le passage. 

Ul, s. portée,progénitnre(brtXMi}: 
Vle-^who. Vle — fitu. 

Ul, V. porter, avoir de boones 
pertta, mettre bai O^ breed) ; Vi 



f 



DIS —SI 

IrM, ulrabCobtt KOodbTMder, 
lo be a bad breeder). 

in, V. solliciter une femme, eon- 
nsltre nne remme d'un commerce 
chunel (to solicit > wonun). 

m, ^«1 mme, V. visiter qae\- 
<]u'un<taTi3it).Sy. Aluatu.Aëkui. 

Cla, où l'on passe, par où l'on 
passe (trodden on) : E leagalemmt- 

Ulel interj. eicIamatioD de m^ 
contentement, de mépris. 

Ulga, s. système, opinion, ma- 
nière de voir (meaning). 

L'la«, s. cause, motif, raison (way 
of acting) : 'O lea It — o le amio 
faàpenaf 

Dtga, s. vertu, effet, t. g. d'un 
remède : 'OU — lea oie vai net. 

Dla*,*. avoir Irait, rapport à... 
(to concern) : '0 U men e — i le 
tatia fanva. 

tnga loMsal, y, être de même 
■entiment (to feel the Mme). 

Ulga IbÀMbI, v; être de même 
espèce, de même ordre (to be 
alike). 

Usa ImAUwI, V, avoir le même 
sens, prouver la même chose (to be 
of the same meaning). 

1.11, a. cadet (younger brother, 
cadet) : 1« atalii — . 

Ul laa, conj. quoique (although). 
Sj. Vi lava ina. 

VI lu ^*Oi conj. nonobstant 
(aot withstanding). 

Vila, s. éclair (lightning) : Etna 
maile—. 

tlU, v. crier, on de douleur ou 
pour appeler (to cry out), 

VM, V. chanter avec une voix af- 
fectée ; affecter nne voix plus forte 
(to sing londlj). 

0«, s. grand cri (a howl): Va au 
faàlogo i lona — lele. 

Ulm t V. siffler, se moquer, tour- 
ner en déritdon (lo acom). 

Ulaa t Interj. eiclamation de co- 
lère, d'indignation mêlée de mépris- 



Sj. ItaiOn Uf^a bMiost^MM 
inea« — a>. 

VUla, *. nom d'un pojsMn 
(thenuneofaflsh). 

l.lMle««, signe-du snperiatif : E 
— le tîno mato«{. £ — le la teW, 
il est très-beau, très-joli. 

L'i>lg«, s. T. r. canot d'an chef 
(a chiera canoë). 

111«*, ». nom que prend le m»- 
XauU avant d'être uluo (the inalnuh' 
before becoming uZua). 

Lia, K. T. r. Terme respectneoi 
pour appeler une femme: Le tUat! 
On pourrait le traduire par Madame 
ou Mademoiselle. 

Lia. s. et t. collier en (imita, v, 
g. en baiea de pandanus (k naëk- 

Lia, V. goufQer avec la boocbe 
(to blow with te mouth). 

llla, V. fumer du tabac(ta(moke>: 
Ele — eaTE leai. 

Lia, V. plaisanter, se moqner, 
railliir(tojest, tn banter, to joke, ta 
sport) : ûu te — ■ Sy. Tautua. 

IJla, '■laUa, a. rouge (red) : '0 

Oa, a, joyeui, henreui [joyftil) : 
'0 le MO — l«nei. 

Oa, a. plaisant, moqueur (jo- 
king : faàloà tagata — l«nal 

Lia, s. homard, écrcvisse de 
mer, crevette (lobster). Esp. : - 
a vai. — a loi. — a ma, crabe 

Llala, alala, s. terme da hmi- 
liarité, qui se dit en bonne part, par 
joyeusetê : '0 1« — e >pu ôtràui, 
le drâle, le farceur ne manque pas 
de bons mots (a term of lïmiliaritf 
applied to a man). 

Llalfaa, V. sonffler dessus. 

Llaga, s. moquerie, raillerie (a 
joking, a sporting) : 'O le — tant. 

Ulonana, v. être l'agresseur, 
commencer le premier i dira dei 
injures, à frapper, etc. (la com- 
mence) : 'O ai no —7 



OLO 



— 317 — 



ULU 



IlkiOBe, alA^ao, s. hache amé- 
ricaine (an américain axe). 

Vlapo, 8. le poisson ftiga, lors- 
qu'il a atteint toute sa croissance 
(the fuga when full-grown). 

Ulaùla, a. roage (red.) : V 2e 
sami — , la mer rouge. 

IlkmUilIcl, s. crevette, chevrette 
(a small shrimp). 

UUiYalc, V. agir avec malice, 
sans pudeur, sans retenue (mis- 
chievous, dissolute) : Na e — naua. 

Ulavale, a. débauché, libertin, 
▼aurien ; Tdma — . 

Ule, s. T. h. membrum virile. 

Ule, v. coire. 

tie fnlo, s. pollution. 

UU, allnli, a. noir (black): V le 
îanu — . 

UU, «llnll, a. bleu, toute cou- 
leur sombre (blue, any dark co- 
lour). Moana —, bleu de mer. 

Uli, s. chien (dog) : Tululi le — . 
Se dit au figuré en bonne et en 
mauvaise part : lena — ! 2e au — I 

UU, s. rejetons du talo (sprouts 
from the talo), 

UU^ V. gouverner, v. g. une em- 
barcation (to steer) : '0 ta sa — le 
vaà. *0 ai na te uligia le vaà f 
passé Uligia, 

UUpatoi, a. noir foncé (deep 
black) : V le moana —.V le ôfu — 
lava, 

UUa, noir, noirci (blacked): Toto 
—, sang noir, meurtrissure. 

F*e oU, s. gouvernail, aviron 
de queue (to rudder). 

UU^ai, V. gouverner davantage 
devant le vent (to steer more before 
the wind). 

UUtA, V. gouverner droit au vent 
(to steer right before the wind). 

UUtatau, V. être tatoué en noir : 
Va — , son tatouage est noir. 

UUtn, V. gouverner en se tenant 
debout (to steer standing). 

"Ulo, s. pot (a pot); chaudron, 
auurmite (a caldran). 



UIA, s. espèce de danse: Ta !«*-• 

Ul«, s. tête (the head) : Tigà la 
ta — . Sy. fofogaT, r., ao T. r.: *0 
le — oie laauy la tète de Tarbre.— 
tipi, — toi, s. tête qui a la foraM 
d'une hache. 

Ulo, s. bosquet d'arbres (a groTe 
or clump of trees) : — niu, 

Ula, s. pointe d'une roche qui 
parait hors de l'eau (a jutting point 
of a sunken rock). Syn. Aumà, 

Ula, a. dix (ten); en usage dans 
certains jeux. 

Ula, V. gagner une partie (to 
beat, at play) : A aelau, ona — 
lea. 

Ulu, V. couvrir de nouveau une 
maison (to rethatch) : '0 lea — le 
fale nei. 

Ulu, v. entrer dans... (to enter): 

— fale, entrer dans la maison. — 
fafo. ^ile tino (to enter the body, 
to possess). — itinoina^ possédé. 
Ina ulufale mai ia, marque de bon 
accueil. UlulUno, v. être mouillé 
jusqu'aux os, en parlant d'une 
grosse averse (applied also to a great 
rain). 

Ulo, s. fruit à pain (the bread- 
fruit) : — moto, ulu tunu, 

Ula, s. arbre à pain (the bread- 
fruit tree). Esp. : — ea, — maà, 

— manua, etc. Ulu taia, Fale — , 
maison en arbre à pain. 

Ula, V. doubler, v. g. une natte 
(to make double). 

Ula, s. plantation, champ (a plan«» 
tation) : — niu, — ulu. 

Uloa, s.nomd*un poisson (name 
of a fish). 

Ula «Au, s. pointe saillante d*ttn 
récif (a jutting point of a reef). 

Ulaal, a. premier, le premier 
(first): ^Ole — d, le premier c'est... 

Ulttoo, s. nom d'un poisson 
(name of a fish). 

Ulooo, s. petit homme qui a 
une longue tête (a small man with 
a long head). 



ULU —I 

data, •. halllN dt l*I« (the 
Mo InvM). 

Omb, ■. plat del lutureli fait 
arae dei Teuillea de lalo (i natin 
dMi «r food nude et talo leam). 

UtaualHl, I. feuille* de tato 
mite* avec de l'eau de mer Mule- 
ment (loto leaves cooked with aalt 
water). Svn. Palutami. 



nmtÈm. V . aviHr une feharde, t. 
f. dans le doigt (to htva a apliMter 
in the body). 

UallM, T. T. r. commattre an 
adultère, en partant d'une femme 
de chef (to commit adultery). 

nulla, V. pauir de Uhi, mntta 
(to enler) : '0 (e i(u n<i n« — «i, 

Uhiga, 1. paire, cau|de (couple, 
a man and hi« «ifa) -.'Ole — tâgth 
ta, le mari et n femme. '0 te— «Ut. 
Vie — maiHt, le couple d'aniraaui. 

(JIbI, V. tenter, urger, exdtar <to 
lampl, to urge on, lo eidte). 

Ulala. a. et v. bleisé, en pariant 
d'an malade ; avoir nne tehaide {to 
have a splinter in the body). 

tn^a, V. fibre aurchargé ita be 
flrerburdened). 

Iltaria, V. Mra diiloqué (lo be 
•tMwed,aabyaUl when Iha borna 
•re put out of joint). 

|;tatrtn«,T. entrer dans lecorpt, 
poMéder (to enter the body, to pos- 
■eai, as by an aitu) ; an passd Ūliā- 
NiuirM, posaMd. 

tHnlvale, t. Voy. Olui. 

Ualaal, t. Atre trèa-Dombreni, 
à pluiieurs ramiflcations. 

•ans s'Mre rincé à l'eau douce après 
«n bain de toar (to go about with 
nit water unwashed from the bedy). 
. IWhIi imwI, *. être tres-crisii- 
net (to be highly criminal). 

Ulaaaal, v. cacher mus (to bide, 
IB vi«p in). 8y . awlu. 

VlHaaa, a. nnaputie du tk- 



tonagc fa portion «f the teU oa tm) . 



(the firtt-boni) : 10 lono - 

lluoln, T. croîtra i'_ 
ment, augmenter, ae muŪlpliM' (to 
grow luiuriantlj. to increaae). 

OwpaAe, a. tM« d'an «MUfi (the 
head of a elub). 

■n«r«, a. frnit i paia «a Sma- 
intion (rotten breadfrait). 

OapU, s. cheieoK ritséa(cart7 
hair). 

L'lwy**, s. crilne (sknll, aeiA). 

llaalaa, s. s.at t. honnci che- 
Tanx blancs (grey-beaded). 

Ulatrga. s. le hant de la c«isaa 
(te groin, the tap part of the thigh). 

Ktaripl. Vhsial, Toy. Olu. 

IlhHala, s.chauTe (a baM head). 

M aSa aa, s. Awit i pain rdti, 
grilM (boiled braadfhii^. 



grilatiiKui. hi^thnrie (the name 
of a gelalinoni flsh). 

Ulataiafla,!. biseaan da iHtai^ii 
np# (■ bundla of scraped bark of 
tuttiga), 

llaala, s. feuillage (fsU^o). 

■Jlnahi, s. touta chose ^ni se 
répand, s'étend au large (anythii^ 
spreading about). 

Uaala, s. nom d'une es pflcc de 
Blet (the name of one kind of netX 

UfasnlH, i. extrémité eitirieare 
du récif(the outer edge of the raef). 

Uhnda, s. nom d'une pécha (a 
method of fishing). 

lHaalaiaaialQlaa , w. ontref 




house after house). 



un autre (to go Ù 
heart to heart). 

IIlaTaa, s. arbrei delà fiM«(tba 
trees of the hoah). 

IlMa,a.etv.éffBiwE,>eha«<(tDbi 



UMI^ 



— SMf — 



ONM 



finished) : ūa — fnevi le anosai ô le 
Atua iateia. Ua — maif tout etit 
apporté, serré, etc. 

IJaui, a. tout, tout entier (ail) : 
i le 090 — f tout le jour. 

JUmuk^ a. tous (ail) : Ua o uma^ 
ils sont tous partis. Taie — le nuà, 
tout le monde tousse. 

Uflia, V. achever, y. g. de man- 
ger, etc. (to finish): Ou te le uma* 
tia se fala^ je ne pourrai pas 
manger un ananas. 



Ui 



Ui 



V. avoir l'in- 



tention de.., se proposer de...; n'est 
en usage que dans les interrogations 
par d'autres personnes (to intende, 
to purpose) : Pe — alu afea lau 
malagaf 

Uaud, V. être achevé, terminé , 
épuisé : Ua — mea e ai. 

VauOa, s. patate douce (the 
sweet potato). 

UoUktegate, s. tronc humain 
(the human trunk). 

IJasAUisate, s. personne per- 
duse de ses membres (a cripple). 

Ui— ■§«, s. jeune manumea 
(an unfledged manumea), 

Uaae, s. nom d'un poisson (the 
name of a fish). Esp. : — aleva. — 
let. — > lolo (the different kind of 
urne), — , s. corde tressée en fue^ 
faUy etc... pour traîner les ar- 
bres. 

*IJBiete, s. grand plat en bois (a 
wooden bowl). 

*tJHMt«, s. nom d'une maladie 
(the name of a disease). *IJaa«te 
tataaa, s. maladie (disease). 

Uml, V. désirer (to desire). 
. Uad, V. être semblable à., (to 
resemble). 

Uad, a. long (long). Plur. Vumi, 

Uml, s. longueur (Uie length) : 
Va maeu le -^ oie Uum, E faàpea 
îonaumi. 

Uad, Voy. Usi, 

fjBUÎml, V. aller après, dler 
cherober (to foUow tfler) : — ee 



femai, Jka mmtou «mf hoâi m 
tufuga, 

Umlnml, v. étendre, allonger, 
étirer (to stretch out). 

lima, s. cuisine (a cooking 
place). Sy. Tunoa T. r., foie èee T. 
r., Pailo. — , four Samoan. 

Uma, s. vivres cuits (the food 
cooked in the umu). 

UaaasA, v. donner des richesses 
et de la nourriture à la fin d*ua 
travail (to give property and food 
on the completion of any work). 

Vaaasaga, s. action de payer 
un travail par une distribution de 
'te et suitout de vivres. 

VaaaMflaaa, a. taie, malpropre 
(dirty, smutty). 

Una, s. écaille de poisson (tli« 
scale of a fish). 

Una, s.écaille de tortue (tortoise- 
shell). 

iJna, V. aider (to help). Sy« 
Feèoasoani. 

Una, V. pincer avec le pouce et 
l'index (to pinch). 

tJaa, V. envoyer diercher quel» 
qu'un secrètement (to fetch out a 
person privately). 

Vaa, V. éveiller (to awake). Sjè 
fafagu. 

UaafA, s. écaille de poisson (a 
fish scale). 

UaaUk, s. tache dans rœil (a 
speck in the eye). 

Uaaf i, V. racier les écailles d'un 
poisson (to clean off the scales of % 
fish). 

UaaM, V. arracher irrégulièr»» 
ment les tolo. Tun ici, Tautre là.», 
(to pull up Uūo irregularly^ one 
here and another there). 

Uaall, V. tuer un à un (to kilt 
one by one). 

Usai, V. reculer un fiundeaa ?«ipl 
Tun des porteurs. 

Usai, V. exciter. Sy. Faàoêo. 

Ifaaal, v. briser Tun «prêt 
Tautce les moiceaiix, les Mo i4* 



liaceiAn- fitc* froB I 



I^Hiii. afin qnlb doraot ploi 
kaftemp* fla IMck lalo ipariDgly, 

IhH it BUf U^t, 

Cattaa, T. difc dm mil dc qarl- 
^'■D. Mnt^ la diiconlp. 



1'«a. T. accorder aiw danaode 
(to fiant a request). 

ÏMCt.tnMtem qaercm clia^ 
efaail: Ta — mot ; fasiè 'Vmam. 

DhI. ■. cFlui qui commeDce la 
pwtie de tagotui <lhe one wlw be* 
(iai the gaine of the loyaiia). 




■B poisson (to slink). 

!.'■■>*. T. «voir le cœur peiné 
(Id be [Mined k1 heart). 

■:■■. ». fati tT*»i. aiec lequel 

OB preste les penn pour en ei- 

' c l'huile (the tfniner uaed ■□ 



d'un aitre (tlie 



VBBal, T. choisir le lalo cam- 
|lUtement mùr (to pick out the fall- 
gmni talo). 

l.'wl, r choisir des chefs poor 
Ja> tuer (to pick out the chieft in 
order to kill them). 

Cmmmm. t. Mpérir par d«hut 
de respiration (to pine away from 
-«•nt or breath). 

Ca. t. camande, ami, compa- 
fooa (t friend, ■ bosom compankM). 

■:•«■•, s. nom d'un poisson (the 
name of a Dth). 

Itagaal, •. artire sonTeal atteiat 
aMitaltoment an pied. An flg.: ce 



naneoTaMl). 

Cr*. a. Bora d'n ivKde 
name of an iBted). 

■>*, a. petit, qoi a maai 



ITpeaas, a. filet (■ Bet): L^ 

lé—. 

l-'pMt, a. espace de tamm Ik*- 
fét et marqueta poor riiii|in iiiiwi 
du Siopo (the fonn used in prin- 
tiim ratÎTe doth). 

■TpvlB. %. lie pfindpde dn 
groupe des Samoa (an idaod). 

■^•k. proa. Je, moi {I or me), 
T. %. Va leaga Vpolu i fe Id. 

'Vfm. s. mot, parole (a woid) : 
E \an m àpu a 1« tdma. 

1.~pB, s. esfnoe entre 3 nwads 
dans un bambou (a knot in a bam- 
boo). 

I'pa.s. langue, lancafeftpeedi): 
'0 te — aamoo. — loai. — may 
majpi. — felêfele, a. langoe riche. 

Tp«, «. parier de.. .(to apeak of: 
tall, parier de religioD. — AltM, 
parier de Dieu- 

!.>■■, a. doot on parie(q>oken 
oO. 

Ppwtw«i,v. dire da mal de qnel- 
qa'un on de quelque chose, mpu 
Wei, ùpu Itag», «jw Mile, âpu 

(Jpa tat* ««1«, a. lottÎM, in- 
pertinence (sillinesa). 

Vpala. a. et T. qui est Maicnt 
condamné 'to be often rvprored]. 

Tpa icl«, — «stale, t. Mn 
fanhron, rodomont (to bea boaster). 

Ilpa tele. ~ (etola, a. hn&- 
ron (iKimbastic). 

Tp«t«lM«, a. et V. chargé d« nw- 
Udicliaa*(«EeGrated, ciused). 



USO — 3 

Tf>Mm tmàmalo, s. tradition 
(a tradition). 

Ii'anga, S. le temps, le moment 
Eavorable (the proper time). 

Ii'aaga, environ le même temps. 

■laagM, s. résultat satistaisaot 
(a proper result). 

■Jsaga, s. portion convenable, 
en rapport (a proper portion lo 
give), V. g. ono — Ut. 

IJ*I, s. nom d'un arbrisseau odo- 
rirérant(the nameora shrub). Esp. 



UHi> 



-ùlu, 



(difTerent kinds of iwi). 

L'ai, ïert, couleur verte (green) ; 
'O le ûma — . 

L'ai, V. être à l'i^tat vert, v. g. la 
feuille de ti avant de devenir jaune. 

L'ai, V. se fondre à ta chaluur (lo 
melt as lard): Vausi. 

Val, V. polir avec la hache (to 
make smooth by adzing). 

L'ai, V. être confus devant ses 
supérieurs (to be ashamed in pre- 
sence of superiors). 

l^al, V. apaiser (to placate). 

L'al, nalnal, aalnaltal, v. dé- 
férer à..., obéir à..., suivre l'avis 
de... (to defer to..., to obey). 

Ualnal, s. poisson (a Tish). 

l^alaal, a. poli (sleek). 

I'aliial, a, en bonne condition 
(in good condition). 

■;al«ai, a. vert (green). 

L'alvao, s. nom d'uu arbuste 
(the name of a slirub). 

L'aa, 9. moelle d'un arbre (the 
pith of a tree). 

L'ao, s, cœur du bois de cons- 
truction (the heart of timber). 

Vm9, s. racines de I'ùlki (the root 
of the àva). 

Uao, s. frère d'un homme (a 
mans brother) : '0 tona — . La la — . 

woman's sister). 

Uao, s. frires et sœurs, cousins 
(brothers and ùstere, cousins). S'ils 
■out deux (ft two) 1 '0 U uto. S'Ua 



Hint 3 on plus de 3 (of Qiree or 
more):'OIflàuuw. 

V»o, s. cordon ombilical (tha 
umbilical cord), 

L'*a I taoiA, s. enfants d'un 
m^me père (children of one father). 

Uao 1 UoA, 3. enfants, frères, 
sœurs d'une même mère (children 
of one mother). 

U a o j oa eo , s. amour ardent 
d'une épouse, d'un frtre, qui les 
porte à mourir l'une avec son mari, 
l'autre avec son frère (the strong love 
of a wife or brother leading to die 
with the husband, or brother). 

UastAoleagal, s. enfants d'un 
même père ou d'une même mère 
(the children of either the same 
father or the same mother). 

Uan, V. entonner un chant, le 
diriger, chanter (to lead the sin- 
ging) ; — peae. — de, entonne. E 
Uai se pesé e uma. 

L'>D, V. partir le matin à son 
travail (to start off early in Iha 
morning). 

Uan, uofoBo, v. aller à un 
fono (to go to a fono). 

Uau, v. porter des vivres i un 
malaija (lo take food to visitors). 

UsB nuul, V, faire du mon. 

Uau, V. faire une visite d'hon- 
neur et d'amitié i quelqu'un qoi 
revient d'un long voyage, qui a été 
longtemps absent, ou qui est dan- 
gereusement malade [la visit a sick 

L'aolono, v. T. r. mourir, en 
parlant d'un Tulafale (to die). 

UaBB«, s. vivres donnés aux 
voyageurs (food given to a travel- 
ling party), 

l!a«go, s. visite d'honneur, d'a- 
mitié, etc., ut supra, voir Usa (a 
formai visit to a sick chief). 

L'anl, V, percer d'une lance en 
tenant les mains abaissées (to spear 
with the hands depressed). 

Uaal, V. hraer quelqu'un qui na 




t4m • |>I*N. •'WKtM-u'W, «Vbb 
ttti., f>~>|MHi> flit fflUj «IE ,^ 

K •)..»> It xn twiti*. (I wri iJiiiiit (• 
ii4>.t* >tii<i«,t>'<*l.rt< t, Ott- 
niffHn flHMHUtlUUtI»-. 

I'M, • l'(til<rl-ui. Ii/itHMt 4* 
(al In ui-i DoIihhI, itdt»'»; : (lu in 
III» I HlH I MM, ■■■»• I'lfiK^rlPiii', 

.1 )<lfl|HlMl .b> i 



.. |>. I1.111I iIk la Mm. •»■ PI) 
I t|iil «Mil « lnKll Pi M 



ltl>l|M<l I 



ttNtik rilil^Hxur, 
lllllilllotll il<l tM|i[<llUll>lt; (Mil» 



Wl» llnl^ilwm y» \i^\*<m lltiii« In- 

j|»i««H.> i1t*lli|it#.fnVH)««i>(«M ill- 



o»«it Mbr '■ ■■«0 . . _„ 

inw4* «r a fuU-froitn coeos-nnt). 

I'f*. », «(fiéce de boudiim da 
Ufig<-, nuiruDH d« tou qoe l'on «t- 
Urlu! A l'eitrénul^ lupi^rieare dn 
IIIH [Hiur l'empêcher de t'enlaaeer 
(IIhi cork on Uw upper edg« oft 

V*m, a|q4t DotUul pour prendre 
U IxHiltr (the rioetinr bail lo catdi 
njring-nah). 

|)t«, K. Ule (head), terme de 
mO|>H« ; TumIm Iou ■— 1 imprêcft- 

l'<«t, V. becqueter (to peck, u 
« fowl). ' 

I'iMiM. a. bou^ d'mte Kfiie; 
MliKl nmtuil (the baoyofa fatiim . 
tin*'. « buonwl nwieV 

■'••M^ ». qnw d'n aiin {ihe 
iwnw- .»r 4 itwv 

^■w^ K. rtw d# h ute (« 1hw>. 

I'iH • !• MM ~ ~ ~ 



UTU 



— 3J3 — 



UUN 



*Ulii, s. petit insects brillant, au 
soleil surtout, qui mange la peau 
des ihains et des pieds, etc. , et cause 
des démangeaisons (an insect which 
eats the skin of the hands and feet) : 
At o ni — . 

Uto, s. jonc (a rush). 

Uc«, s. fosse, fossé, trou creusé 
(a ditch, a hole) : Ua paii ile—. 

Uto, V. puiser (to draw) : — vai 
(to draw water). 

IJCh, v. charger (to load, as a 
gun) : — le fana, Ua uma ona — . 
JS lei tUua, 

UMi, V. sétancher, cesser dc 
couler, être épuisé (to stanch) : Ua 
— le tolo. Ua — le alou. 

Uta, a^v. incessamment, sans 
discontinuer (unceasingly). 11 entre 
dans la composition de quelques 
verbes. 

Utoa, a. pouUleux (lousy) : V le 
lama—. 

Utafaga, s. charge de poudre ; 
charge dun fusil (a cliarge of 
powder) : £ i ai te —, il est 

chargé. 

UttUaga tapait, s. quantité de 
tabac suffisante pour remplir une 
pipe, ou faire une petite cigarette 
de samoa (a pipe full of tobacco) : 
Aumai se— ou te ifi aé. 

UMifltl^ s. puce (a ilea). 

Ctvga, s. action de puiser, 
d*emplir d'eau (the drawing up 
water or filling up with it) :V le- 
vai. 



», s. poutre qui repose 
stir deux colonnes (a b^am). 

trtataia, v. être continuellement 
affligé, peiné (to be pained long). 

Utalaa, v. (aire continuellement 
la guerre, guerroyer (to war). 

IJiataa, s. succession de guerres 
(foccession of wars). 

I, s. cartouche (cartridge). 
I, 8. joncs (rushes) : '0 le 
woo—, roseaux. 

I J s. U mer le long des 



terres (the sea dosa ,aUmg th^ 
shore). 

UtovA, V. être intermittent, avoir 
des intervalles (to be with inter- 
ruptions) : £ le — lemi taua fai 
pea, 

IJioYa maa, s. nom d*une lune, 
janvier (the name of a moon , 
January). 

I'n, s. nom d*un coquillage (the 
name of a shelinsh). 

IJn, V. saisir, empoigner, serrer 
dans la main (to take hold of, to 
grasp). 

Uo, V. ravir lo bien d 'autrui. 

Uo, s. huile (oil) : Sua uu. ilu- 
mai aiîia — . 

Uo, oindre, frotter d'huile (to 
oil) : la muai — lou lino, 

IJn, V. se barbouiller la. tête (to 
besmear the head). 

IJn, V. faire dégoutter dans le 
nez du jus de auaulif rx>mme re- 
mède du 8upa (to drop in the nose 
the juice of auauli) : Ua -» faàlua, 

l'a, s. poing (tlie fist). 

Ûà, s. gros crabe de terre (a large 
land crab which feeiis on cocoa-nut). 

X'A, V. avoir mauvaise odeur; 
avoir une odeur forte, v, g. l'odeur 
de la viande d'un animal sauvage 
(to have a strong smell, to be strong 
scented). 

X'à, s. odeur de vieux ; —, v. 
être vieux, usé (to be rotten). 

i;a, V. pleurer (to weep). 

Una, a. huilé, sali d'huile (dirty 
with oil) : Ua—le fagu net, 

Unfata, s. coquillage, espèce per. 
ticuliére d'uu (one kind of uu), 

IJaflsoa, V. oindre, savonner 
avec le /Uoa (to anoint, soap or 
wash with fi$oa), 

U aa i ag a, s. anse, manche. 

U na aa la , s. coquillage, espèce 
d'uu (one kind of uu), 

Uanai, a longs, plur. de Umi, . 

tJ*aal, V. contraindre^ forcer, 
vrger (to urge, to coopsi) : Uarr 



VAA — 3 

0fM êoa 4 o aèi la vaà. E uiitai 
moi ta au e b agaaga. 

tI*Md,*. uUir(Ui take hold ol). 

ilm»m, s. nom d'no «tre (the 
lume of ■ tree). 

|]«tl, ■. petit filet dont w servent 



14 - VAA 

]e* femmei (nudl net of & 
women). 

Ubb, intetî' cri de vlcti^re (■ 
thout oflriuroph). 

■JnvbI*, s. nom d'une pinte 
odoti/érante (a plant). 



Wm, ■. espace, distance entre 
deui lieux, deux objets (a space 
between two points) : £ «a ai, qui 
■épare. lé tuo e tari t —. Faàpe- 
fea lo la vat \ quelle distance 
•ont-Ui l'un de l'autre : I lê — o 
Saleaula ma Sala^ro, entre 5a- 
laaula et Salago. T« «Wal«a, i. 
l'espace (Ihe space) : I ia —, dans 
les airs. Va bIibmI^m, point très 
éloi^é. 

V*, S. grand bruit (a noise) : Va 
tupu to— o ittgata. Sy. Pua. 



i. être ri 



x(toi 



val) : La 



I. état hostile habi- 
tnel ; habitude de se battre (slate of 
being hostile, hostilit]i). 

Tiia, S. prêtre d'un ailM (the 
priest of an ailu), 

T«A, s. navire, canot, embarca- 
tion, pirogue (boat, canoe, ship, 
etc.) : '0 le — tila lua. — tila 
tola. — tita (an. — faàiau. — toa 
ià, baleinier, navire marchand. 

TaA, s. tronc d'arbre creusé qui 
tert de pirogue (canoë made with 
the stem at a tree). Sy. Paopao. 
Faoauguiu. Soalau. Tafaaga, 
grande pirogue d'un seul tronc. 

Taùlo, pirogue pour la pèche 
deU bomle(abonito-Âshingcanoc). 

Taal, T. regarder (to look at, to 
gee). Sy. 5ùila, liUuila.- Va —mai 
{ U faàmalama. — «oo i ou luma. 

T*al, s. manche d'une goagc 
(Uie buuUe of the gouge). 



¥•■1, «. la Tue, ràns (look) : V 
le — faàtiana, le regard altter. 

Taal, 1. sentiment, pensée, ma- 
nière de voir (trought, ofànion): '0 
1« (a — toa. 

Taal«, a. vîùble (risible, per- 
ceivable by the eye): '0 to tnea t 
le — . '0 to iTtatina a — , la luoe 
prochaine. 

V««l atB, voici que...; — , d IM 
aau, je regarde et je vois venir. 

TÛIga, s. vue, coup d'œil (■ 
prospect). 

V«ai|M, ». lunettes (spectacles). 

Tulga, ». action d'être en vigie 
(a look-out). 

VmJbob, s. trappe i nti (i 
rat-trap). 

nistrc qui transmettait le message 
de l'ait u (the minister who conveyed 
the message of the aitu). 

TMtl«i*UiM, a. médiateur (i 
mediator). 

¥■*!«*■, s. radeau (a rail). 

Taaplapl, a. étroit, resserré 
(narrow) ; ala — , voie étroite. 

VaatBltal, s. espèce de radeau 
pour transporter (a kind of nit for 
Bailing about on), 

Vaana, s. sternum, os de la 
poitrine des oiseaui(the breatsbcM 
of birds). 

Vaavaal, v. examiner attentive- 
ment, curieusement (to inquire cu- 
riously). 



VAE 



— 325 — 



VAO 



1, s. petit canot d*on 
lyant pour voile one feuille 
[Jiild's canoe made with a ti 

8. jambe, pied, pour 
s et ranimai (leg) : Ua gau 
\gâ lota—.— sooy jambe 
. TapH —, cou-de-pied. 
, plante du pied. Tua —, le 
lu pied. 

T. diviser, partager (to di- 
la vaea le sami i o latou 
- le ùpega. — lua, — lolu. 
>, tu partageable (partable): 

lea mea, cette sorte de 
i se partage pas. 
■«, sauf le respect dû à 
résence, etc. ; précaution 
quand on va dire quelque 
li pourrait offenser (saving 
»ence): — lau Afioga. — 
liga a le tulafale. 
», a. quadrupède (quadru- 
r. un cochon (a pig, before 
'0 le manu — . 
itafata, s. une demi-brasse 
"d) : V le gafa e tasi ma 
e brasse et demie. 
■a, V. se séparer sans 
1 parti soit vainqueur (to 
without either party being 
: Ua to — . 

a, s. section, division, 
li vision, a party). 
»ta, s. centre, milieu (cen- 
ile):Ile — , au milieu. '0 
i-f 

■a, T. partager en deux (to 
J separate into two parts) : 
{ siapo. 

■afalcma , ¥aelaaga- 
s. la moitié (the half). — , 
T en deux : Ina — ia. 
lalepe, v. se rompre, se 
> break). 

lataa, s. gros orteil du 
big toe). 

MMUga, s. pied de la monta- 
lower part of a mountain). 



I, 8. personnes qui se 
séparent de leur pays pour aller 
s'établir ailleurs (emigrant): 'Ois—. 

¥aeoao, a. et v. prêt, tout dis- 
posé à... (ready, prompt, as to go on 
a message). Syn. VàeUUaga. 

¥aesala, a. très-leste ; le pre* 
mier à la guerre, au premier rang 
(to be very quick, to be foremost, 
as in the war). 

VaetA, s. crabe de terre, qui 
n*a pas toute sa croissance (the 
name of a land crab before full 
grown). 

¥aetala, v. couper la parole à 
celui qui parle (to interrupt one 
who speaks). 

VAetataga, voir Vaeo8o, 

¥aetapa, s. elephantiasis à la 
jambe (elephantiasis in the leg). 

¥aetBM», V. diviser également 
(to dinde equally). 

Tae^ae, v. diviser, couper en 
morceaux (to divide in parts, to cut 
up). 

¥aevaega,s. division entre per- 
sonnes (act of dividing). 

Vae^ae tagata toatde, v. 
s'ouvrir un passage à travers une 
foule (to break through a crowd). 

¥aeTaegalelet , vaevaega- 
tasi, V. voir Vaetusa, partager éga- 
lement, faire les parts égales. 

¥aeTaenla, s. espèce particu- 
lière de canne à sucre (species of 
sugar-cane). ^ 

VaoYave, a. et v. prompt, leste 
(quick). 

¥agal, iragavagal, v. entou- 
rer, assiéger. Sy. Siosio (to besiege, 
to surround) : — se ôlo. 

¥agal, v. être en présence (to 
face). 

¥agala, v. être assiégé, envi- 
ronné (to be besieged, to be sur* 
rounded). 

Vagaaa, s. discours d'un tula» 
fcUe à Sagana (the speech of a 
tulafale, at Sagana). 



\ 



VAI —s 

imoiuf qiie...(niilaB).Sr. FoMd^ 

TagŪA, T. retentir, k faire ta- 
tendre (to resonnd) : L'a — mw o 
tmtoulto. 

Ta^MM, •. qncrelle i h mer 
(a qiiarrel al lea). 

Ta^Maa**», ■. querelle entre 
onleun, pour iivoir ā qui len le 
Mton, qui fera le diacours (a quai^- 
rel between ipeaken). 

Tag» y a. i. querelle lonchant 
le* tiftiiles daiu les bois (a quarrel 
in the butih about boundaries). 

TassvMsa, a. Ulet (one kind of 
wt). 

VMsaTBS*I> *- GDtourer, assi^ 
ger, V. g. une ville, ud fort (to sur- 
round). Sy. vaifai. 

Va0lT«|l, V. parler i tort et à 
traveni, habiller (to talk conslanllj 
Willi lies and Jests). Sy. Tavia, Go- 
Ijanaioo. 

Vaglvafl, V. agacer, vouloir se 
feirn cjyolcr : '0 « leine — '. 

Val, H. eau(water).— èU.s. puits. 
— aaaa, cilcrno. Tal pmnm, s. 
«ourue. — «la, mare. — wmo. — 
(al, ruisseau. — ■—!■ Val lepn, 
H. eau slagnanle, lac (lake). Val 
tMlM«, t. eau dormante dans Tiii- 
Itf rieur dos terres (pond). 

Val, s. Bourde, cniche, ])0t (jar 
bolllo, gourd) : Aumai ni — le 

Val, s. médecine, liquide ou so- 
lide (nicdicjne). Tala val, v. de- 
mander une mËduciiic (to ask for 
■ medicine) ! ï)»e — o ai 7 Pour 
qui cotte tn/'decine ? '0 le vai a ioù 
lamil. Vallalo, s. pilule (a pill). 
Val Inal, s. vé»icaloin-(.i piaster). 
Val laan, s. pilules de calomel 
(ciildinol pills). Val aiaalma, s. 
■el d'Kpsom (Epsom salts). Val 
nlll, s. linimont (liniment). 

Quand te missionnaire est chei le 
malade, il dit: Aluntttêieaami le 
vai a lamal. Quand ileatchet lui, 



le p«al. Va wffa lé ma, le rantde a 
bit du bien an malade. E In aeg* 
le rai, le remède n'a rien ftit. 

Vai «hI, «. tnen (mk) : Sim 
— ma m Utu'pepa, 

Val, s. nom d'nn oiseau (the na> 
me of a bird). 

Vaiaala, s. flnnre dan le tMt 
(a fissure in the reeQ. 



tion du jour (a part of the day). 

Vala ā aaa. s. semaine (a week^ 

Valali, s. interralle entre le* dû- 
cours (inlerral between apeacfaes. 

VaUaaaa, a. terre (land). 

Val^a, s. eau (water standing 
on the gronnd). 

Valiaa, s. mentir (to lie). 

Valu, V. tirer quelque objet, 
V. g, d'un panier (to take out some- 
thing, as from a basket). Sy. To ai. 

ValIoco*a«, s. troa qui ae i«ni- 
plit par la pluie (a water-hole sup- 
plied by the rain). 

Vallolo, B. coeosi boire (cocoa- 
nuts for chiefs) : TiAi mai ae — mo 

Valloto, V. £tre entre, au milieu 

(ta be between, to be in the midst). 

Valma*, s. espace entre deui 
pierres (the space between two 
stones). 

Valmaalaa, s. espace entre la 
vieille et la nouvelle lune (the spaca 
of lime between the old and new 
moon), 

point de lune (the night on which 
there is no moon). 

Valnln, v. désirer boîre sans 
cesse du niu(to wish to drink niu). 

Valnln, v. soufller a nn orateur 
(to prompt a speaker). 

Valnnù. s. espace entre Silcs, 
détroit (the space between two is- 
lands). 

VbIbhA, s. vent du iiord-«at (a 
Qorth-«asteilj wind}. 






VAI 



— M7 — 



VAL 



s. mare (a pool). 
^ T. frapper le corps oa la 
maison d*un chef mort avec une 
tranche de bananier pour en dter le 
paia (to strike the body or the 
house of a deceased chief with a 
strip of banana by which the paia 
was removed). 

V^